Les actualités Malgaches du Mercredi 16 Mai 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara306 partages

Déchéance de Rajaonarimampianina : La HCC a donné 72 heures au président pour se défendre

Le sort du président est entre les mains de Jean Eric Rakotoarisoa et des autres membres de la HCC.

La classe politique et l’opinion ainsi que la communauté internationale attendent la décision de la HCC sur la requête aux fins de déchéance du président de la République.

Il y a encore ou il n’y a plus (c’est selon) que quatre dossiers en instance au niveau de la HCC : Primo, la requête de Me Mamy Rajaonary demandant à la Cour de dire et juger inconstitutionnels des décisions prises par l’autorité supérieure. Secundo, la loi relative aux Zones Economiques Spéciales qui passe en « second contrôle » après avoir été censurée par la HCC le 17 janvier 2018. Tertio, la loi modifiant et complétant la loi relative aux ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées, aux modalités d’élections, ainsi qu’à l’organisation, au fonctionnement et aux attributions de leurs organes. Et quarto, la requête de Me Hanitra Razafimanantsoa et autres députés, aux fins de déchéance du Président de la République.

Ordre de priorité. Si l’on suit l’ordre chronologique de leurs dates d’arrivée à Ambohidahy, la requête en date du 28 avril 2018 de Me Mamy Rajaonary serait inscrite en premier dans le rôle d’audience de la HCC. Viendraient ensuite la loi relative aux ZES déposée le 18 avril; la loi sur les CTD enregistrée le 24 avril  et la requête aux fins de déchéance du président de la République déposée le 25 avril 2018. Seulement, l’ordre de priorité voudrait que cette dernière passe en premier. C’était déjà le cas avec la loi organique relative au régime général des élections et des référendums ; la loi organique relative à l’élection du Président de la République ; et la loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. Ces trois lois électorales ont été examinées en premier lieu par la HCC qui a, en principe, jusqu’au 25 mai prochain pour se prononcer sur la requête aux fins de déchéance. Le juge constitutionnel dispose encore d’une semaine pour sortir ou pas le carton rouge contre le numéro Un de l’Etat. Une procédure de déchéance qui ne s’apparente nullement à une tentative de coup d’Etat dans la mesure où elle est prévue par la Constitution.

Mémoire en défense. Seulement, le régime donne l’impression de vouloir gagner du temps sur le temps, en usant de manœuvre dilatoire afin de faire traîner la procédure. En tout cas, par respect des droits de la défense, le greffier en chef de la haute juridiction se serait rendu avant-hier à Iavoloha pour notifier le président et lui demander de produire son mémoire en défense dans un délai de 72 heures.  C’est-à-dire d’ici le vendredi 18 mai. La présidence aurait négocié pour que l’acte soit remis le lundi 20 mai prochain tout en sollicitant, à compter de cette date, un délai de 15 jours. Et ce, avant le prononcé du verdict – attendu ce week-end – par la HCC dont les récents avis et décisions ne sont justement pas pour faire la …cour au régime des « Cravates bleues » qui pourrait voir rouge et broyer du noir.

R. O
Midi Madagasikara172 partages

Victoire des syndicats : Deux ministères déboutés par le Conseil d’Etat

Hier, le Conseil d’Etat a tranché en faveur des trois fonctionnaires, objets d’affectations disciplinaires décidées par leurs supérieurs, suite à leur adhésion au mouvement de revendication mené par la solidarité des syndicats de Madagascar, ces derniers temps. Cette instance judiciaire chargée de statuer  sur les conflits impliquant l’administration publique a prononcé la mise en sursis l’exécution de ces décisions d’affectation à l’issue de son audience d’hier.

Policiers de fonction, deux de ces fonctionnaires sont respectivement membres du syndicat des inspecteurs de Police et du Syndicat des brigadiers et des agents de Police. Ils étaient à la tête des policiers qui ont fait, le 24 avril dernier, une déclaration sur la Place du 13 Mai pour annoncer leur adhésion au mouvement populaire dirigé par « les 73 députés pour le changement » tout en disant haut et fort ne plus être disposés à recevoir des ordres allant à l’encontre des intérêts du peuple en  arguant que la mission de la Police nationale est de défendre la population et ses biens. En effet, le Ministre de la Sécurité publique (MSP) a décidé d’affecter le premier à Ambatolampy et le deuxième à la direction générale de la Police nationale à Anosy. L’autre fonctionnaire a travaillé au Parc botanique et zoologique de Tsimbazaza (PBZT) en tant que chef de service, elle est membre du syndicat de cette institution  relevant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES). Chef de service dans ce parc, elle a été reléguée au poste de jardinier à cause de sa participation effective aux actions syndicales qui ne visent qu’à la recherche de l’amélioration des  conditions de vie des travailleurs.

Requête en annulation. Venus nombreux à l’audience d’hier pour soutenir les  requérants, des leaders  syndicaux regroupés au sein de la  Solidarité des Syndicats de Madagascar (SSM) ont tous déclaré être satisfaits de cette décision du Conseil d’Etat. «Il est prouvé maintenant qu’il ne faut pas minimiser la valeur et le rôle du syndicat vis-à-vis de l’Etat », a déclaré Faniry Ernaivo, présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar. Durant le procès, les juges ont reconnu que le fait de  harceler ou d’intimider les syndicalistes dans l’exercice de leur mission est contre la bonne gouvernance et l’Etat de Droit. « Le Conseil d’Etat a reconnu que ces fonctionnaires sont victimes d’abus de pouvoir », explique-t-elle. Elle a pris comme exemple la non- exécution de décision judiciaire qui devient de plus en plus fréquente dans ce pays. C’est pourquoi, elle espère que cette fois-ci,  les deux ministères concernés par le cas de ces fonctionnaires à savoir le MESupRES et le MSP ne   commettront plus les mêmes erreurs. D’autant plus, la SSM estime que la victoire d’hier n’est qu’une étape. Le Conseil d’Etat devra encore statuer sur la requête en annulation de ces décisions d’affectation injustes que la SSM a déjà déposée.

T.M.

Midi Madagasikara81 partages

Conseil d’Etat : Enième gifle contre le régime Rajaonarimampianina

Les deux policiers membres du Syndicat des inspecteurs, brigadiers et agents de Police ont obtenu gain de cause suite à la demande de sursis à exécution de leur affectation disciplinaire.

Comme prévu, l’audience au niveau du Conseil d’Etat concernant la requête aux fins de sursis à exécution contre la décision d’affectation de deux policiers membres du Syndicat des inspecteurs, brigadiers et agents de Police s’est tenue hier. Comme il fallait s’y attendre, le régime Rajaonarimampianina a encore été battu. Le Conseil d’Etat a suspendu l’affectation d’un Inspecteur et d’un Sous-brigadier de Police. Le premier affecté à Ambatolampy tandis que le second a été mis à disposition au niveau de la Direction Générale de la Police nationale. Les deux policiers étaient présents lorsque leur syndicat a interpellé leurs supérieurs par rapport à l’instrumentalisation des forces de l’ordre au profit des tenants du pouvoir. Bon nombre d’observateurs considèrent le verdict d’hier comme une énième gifle cinglante à l’encontre du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Pas plus tard que le 12 mars dernier, le Conseil d’Etat a déclaré nul et de nul effet le décret d’abrogation de la nomination du Procureur Général près la Cour Suprême, Ranary Robertson Rakotonavalona pris lors du Conseil des ministres du 27 février. Et ce, suite à une requête en annulation et une requête aux fins de sursis à exécution déposées mi-mars par les avocats de l’intéressé. Suite à cette décision du Conseil d’Etat, le PGCS a été rétabli à ses fonctions.

Menaces. Le 29 mars, le maire de la Commune Urbaine de Mahajanga, élu sous les couleurs du MAPAR, Mokhtar Salim Andriantomanga, a également obtenu gain de cause pour la bataille judiciaire qu’il a engagée contre l’Etat malgache représenté par le Préfet de Police de la Cité des fleurs, lors du déplacement raté de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina dans cette localité. Pour revenir à ce qui s’est passé hier à Anosy, deux policiers et un employé du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza ont bénéficié d’un sursis à exécution par rapport à leur affectation. Comme il fallait s’y attendre, ils ont été soutenus par les syndicalistes membres de la Solidarité Syndicale de Madagascar (SSM). D’ailleurs, la SSM a annoncé qu’une requête en annulation sera déposée incessamment. Fanirisoa Ernaivo, présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar a lancé un appel à l’endroit des hauts responsables des Ministères afin de cesser les menaces et intimidations contre les fonctionnaires.

Davis R

Midi Madagasikara62 partages

Ministère de la Fonction publique : Les employés réclament une inspection d’Etat

Le Ministère de la Fonction publique aux 67 ha a complètement fermé ses portes depuis hier. Pour cause, les employés ont décidé de suivre à 100% la grève initiée par les administrateurs civils travaillant au sein de ce département ministériel. Dénonçant le népotisme pour les nominations aux postes à responsabilité, ces derniers ont réclamé depuis plusieurs semaines l’abrogation collective de la nomination de tous les directeurs au niveau du Ministère de la Fonction publique. Hier, les employés ont organisé un sit-in devant l’entrée du bâtiment. Ils exigent la démission pure et simple du ministre Maharante Jean de Dieu. Ce dernier est accusé de détournement et d’abus en tout genre. Les employés du Ministère de la Fonction publique affirment disposer des preuves incriminant le ministre de tutelle. D’ailleurs, ils réclament une inspection d’Etat afin de faire la lumière sur cette affaire.

Davis R

Midi Madagasikara51 partages

Ambositra – Raikitra ny rotaka : Nidina an-dalambe ireo mpianatra, niraradraraka ny tora-bato, maro ny va...

Raikitra ny rotaka tao an-tampon-tanànan’Ambositra, omaly naraina, ka nandrava sekoly ny mpianatra avy ao amin’ny Ceg Ankorombe sy lycée Ankorombe, ary niraradraraka ny tora-bato tao amin’ny Ceg Ambohimiadana, nitohy tao Antamponivinany nihazo ny “lycée technique” niaraka tamin’ny kibay ny sasany tamin’ireo andiana mpianatra nidina an-dalambe avy eo. Vokatry ny tora-bato, mpianatra ampolony no vaky loha tsy maintsy naiditra hopitaly. Manoloana ny hetsika nataon’ireto mpianatra marobe ireto, hoy ny tati-baovao voaray, dia tsy afaka nanao na inona na inona ireo mpitandro filaminana vitsy an’isa tazana teny an-toerana. Niezaka nandamina an’ireo mpianatra nitroatra kosa ny lehiben’ny fampianarana, fa tsy nohenoin’ ireo andiana mpianatra izany, ary nirodorodo nanohy ny diany ireto farany. Raha ny fanamarinam-baovao azo farany, hatreto tsy fantatra aloha iza no nitarika izao hetsika izao sy ny zavatra takian’ ireo ny mpianatra ?

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara39 partages

Election présidentielle : Des hélicoptères de l’Afrique du Sud

Une délégation sud-africaine composée entre autres d’experts en élection, membres de l’AEC (Commission électorale sud-africaine) et d’opérateurs économiques a été reçue hier à Mahazoarivo par le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. Conduite par l’ambassadeur de l’Afrique du Sud à Madagascar, Maud Vuyelwa Dloma, cette délégation a promis l’appui du gouvernement sud-africain au processus électoral dans le pays. On a appris lors de la rencontre que l’Afrique du Sud mettra à la disposition de la CENI des hélicoptères qui lui permettra de collecter et de transporter les résultats de l’élection à travers l’île. D’autres appuis logistiques seront également apportés par le gouvernement sud-africain. Pour sa part, le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a rappelé à la délégation sud-africaine que les lois électorales sont déjà promulguées par le président de la République et que l’indépendance de la CENI sera renforcée par une nouvelle loi qui sera incessamment soumise au Conseil du gouvernement.

R. Eugène
Midi Madagasikara38 partages

Ivato-Aéroport : Un Mauricien meurt dans un avion

Avant-hier, un Mauricien âgé de 61 ans est décédé dans un avion de la compagnie Air Mauritius à destination de Maurice. Il a succombé à un arrêt cardiaque selon la première constatation du médecin de « Santé de l’Aéroport international » d’Ivato. La  personne qui l’a accompagné a confirmé qu’il est diabétique. Ce serait la raison de son décès brusque durant le vol. Le corps du défunt a été examiné par le service sanitaire local avant d’être acheminé dans  une ambulance.

T.M.

Midi Madagasikara29 partages

Ankadimbahoaka : Mpimasy sandoka nosamborin’ny polisy

Ireo mpifankatia sady « mpitsabo » izay nosamborina (sary polisy)

Efa tafakatra 20 tapitrisa ariary ny vola izay nalainy tamin’ireo olona izay roboka tamin’ny asa fisolokiany. Milaza izy ho mahay mitsabo ny aretina rehetra sy ny ratsy mety ho nataon’ny zanak’olombelona. Tsy vitan’izay, fa mbola milaza koa izy ho mahay mamboatra vintana. Nisy tokoa ny tafiditra tao anatin’izany rehefa nanana olana. Mba tsy hangalan’ilay olona vola mivantana loatra amin’izay hisolokiany, dia milaza ilay ramatoa fa misy vatosoa mila vidina izay vao sitrana. Notombanany ho 12 tapitrisa ariary ny vidin’izany. Koa satria maika ny ho sitrana sy mba ho tsara vintana dia nokarohina haingana ny vola ary nomena tokoa. Tsy nijanona teo ny famolosana ireo olona, satria rehefa nisy narary koa tao anatin’ny fiankaviana dia mbola nentina tao amin-dramatoa hatrany. Dia miverimberina arak’izany, ny fanomezana volabe azy kanefa ny vokatra tsy nisy namiratra. Efa tafakatra 20 tapitrisa ariary ny vola nomena raha natao ny kaontikaonty izay vao nahatsapa teo ireo olona fa voasoloky. Tapa-kevitry ny nanatona ny polisy ary nanazava ny zava-nitranga rehetra. Teo ary dia natao ny fisamborana ilay ramatoa sy ny fisavana ny tranony. Feno ody gasy tao ary nalaina natao porofo ny iray gony. Isan’ny nosamborina koa ny sipan’ilay ramatoa ; izay voarohirohy ho niray tsikombakomba taminy. Raha ny fanazavan’ny polisy, dia io lehilahy io no mpanao dokam-barotra etsy sy eroa ary mitady olona hatao lasibatra amin’ny asa fisolokiana. Raha ny fanazavan’ny polisin’i Tanjombato hatrany, izay miadidy ny fanadihadiana azy roa dia niaiky ny helony ilay ramatoa ary tena nilaza fa mpisoloky fotsiny izy, fa tsy mahay mitsabo izany. Feno izany eto an-dRenivohitra ary dia mbola betsaka koa ny olona roboka noho ny finoanoam-poana, indrindra ireo izay te-hanan-karena tampoka.

D.R

Madagate22 partages

Mahajanga. Coup d’épée dans l’eau fatal pour l’ex-président du conseil municipal

A force de tirer le diable par la queue, tout finit par se retourner contre soi. Ainsi, suite à la seconde tentative de destitution du Maire Mokthar Andriantomanga, perpétré par le Conseil municipal de la Commune Urbaine de Mahajanga, le 15 mai 2018 (la première tentative ayant eu lieu le 13 avril 2018), ledit Conseil a décidé de dissoudre le bureau permanent. Ce qui, par synergie, a signifié la destitution pure et simple du Président de l’actuel conseil.

Ainsi, après l’élection qui a eu lieu le jour même, ci-après la composition du nouveau bureau permanent du Conseil municipal de la Commune urbaine de Mahajanga :

Président : Ramandratosoa Jean Yves José (TIM)

Vice Président : Solomora Sylvain Pascal (TGV - MAPAR)

Rapporteur 1: Rakotomalala Georgial (TGV -MAPAR)

Rapporteur 2 : Ralinoro Justine (TGV -MAPAR)

Jeannot Ramambazafy

Midi Madagasikara21 partages

Collecte des ordures dans la capitale : Les camionneurs mettent fin à la coopération avec la SAMVA

Le retour des ordures dans la capitale est mal vu par les Tananariviens.

Les détritus s’entassent presque dans tous les quartiers de la capitale. Les camionneurs qui doivent assurer leurs collectes sont aux abonnés absents.

«Les contrats qui lient les camionneurs qui doivent assurer la collecte des déchets à Antananarivo et la SAMVA sont arrivés à expiration. Les camionneurs ont décidé de ne plus renouveler leurs contrats avec la SAMVA et ont refusé la demande d’avenant effectuée par le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures». Ce sont là les dires du ministre de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures, hier, pour expliquer l’entassement des déchets observés dans les quartiers tananariviens. Une situation qui a poussé le ministère de tutelle, via la SAMVA, à trouver des «prestataires d’urgence» avant l’ouverture des nouveaux avis d’appel d’offres qui devra avoir lieu à compter de ce jour. Pour le moment donc, la collecte des ordures est assurée de façon anormale (si l’on peut le dire ainsi) ce qui se fait ressentir dans les différents quartiers. La crainte de résurgence d’épidémies étant toujours dans les esprits des Malgaches, étant donné la récente épidémie de peste qui a traversé le pays. Lantoniaina Rasoloelison d’ajouter que la cause du refus se trouverait dans les dettes non payées par la SAMVA. Dettes qui reviennent aux camionneurs et qui sont actuellement de l’ordre de neuf milliards d’ariary. Somme qui équivaudrait à deux années d’impayés aux camionneurs selon toujours les dires du ministre de l’Eau.

Perspectives. L’amélioration des services de collecte des déchets dans la capitale anime actuellement la SAMVA. Des perspectives d’amélioration de la gouvernance, et par ricochet, les services octroyés par les camionneurs seraient actuellement en gestation. « On envisage de numériser la surveillance des collectes des déchets. Tous les camions seront enregistrés avec leurs capacités de chargement. Les données enregistrées seront utilisées pour calculer les coûts de chaque tour de collecte effectuée par les camionneurs » a expliqué le ministre de l’Eau. Avant d’ajouter que cette nouvelle façon de faire devrait permettre d’économiser beaucoup d’argent. Mais surtout de prévenir les tentatives de fausses déclarations effectuées par les camionneurs eux-mêmes. « Il arrive en effet que les camions ne soient pas chargés comme il faut. Et l’ancien système d’évaluation par la capacité de chargement des camions peut entraîner d’énormes pertes à la SAMVA» a renchéri le ministre Lantoniaina Rasoloelison. Il convient de noter que la SAMVA paie les quelque cinquante camions qui s’occupent de la collecte des déchets de la capitale à raison de 8 000 ariary la tonne. La somme totale s’élevant entre 500 et 600 millions d’ariary le mois, la collecte des déchets de la capitale s’avère être une affaire juteuse. Quoi qu’il en soit, les déchets polluent actuellement de nombreux quartiers.

José Belalahy

Midi Madagasikara20 partages

Une nouvelle donne en train de s’installer au Proche-Orient

C’est la situation explosive au Proche-Orient, sur laquelle nous allons nous focaliser aujourd’hui. Notre crise malgache, certes nous préoccupe, mais nous devons nous préoccuper aussi des questions géopolitiques qui vont conditionner l’avenir de notre monde. La soixantaine de morts et les milliers de blessés provoqués par l’armée  israélienne après l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem ont  déclenché l’indignation de l’opinion internationale. Mais cela n’ébranle pas la détermination de Benyamin Netanyaou, le chef de gouvernement israélien qui se sait soutenu par les Etats-Unis.

Une nouvelle donne en train de s’installer au Proche-Orient

La tension qui règne au Proche-Orient est palpable. L’équipe au pouvoir en Israël  se sent confortée dans  sa politique de sécurisation et de répression menée contre les Palestiniens  de la bande de Gaza. Elle le fait avec l’assentiment des Etats Unis qui ont manifesté clairement leur soutien à l’Etat hébreu. Aujourd’hui, c’est  une nouvelle donne qui est en train de s’installer et  les condamnations de l’opinion internationale n’y changent rien. Les déclarations du président Emmanuel Macron et d’autres dirigeants occidentaux n’ont aucune chance d’influer sur la politique israélienne. Lors de la réunion du conseil de sécurité hier,  le représentant  des Palestiniens a qualifié les actes de l’armée israélienne de crimes de guerre, mais l’ambassadeur américain  a défendu l’Etat hébreu. L’équipe au pouvoir en Israël a maintenant toute latitude pour appliquer sa politique conservatrice. L’espoir de voir les droits du peuple palestinien  reconnus s’éloigne de plus en plus et on devrait voir les affrontements et en corollaire une répression encore plus féroce s’installer. Les actes de désespoir vont se multiplier et en retour, la réaction de l’armée israélienne sera d’autant plus forte. Une nouvelle orientation de la politique internationale dans la région est en train de se dessiner. Elle se fait sur le dos de la population palestinienne qui ne peut plus compter que sur elle-même.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara16 partages

Financements des partis : « Le compte bancaire doit être impératif », dixit le Cram

La transparence des sources des fonds utilisés par les partis politiques que ce soit en temps normal ou en période d’élection est un défi herculéen encore à relever, car la corruption est trop présente dans ce domaine. Malgré les « efforts » et les différents projets, programmes visant à lutter contre la corruption, qu’ils émanent des organisations de la société civile, comme d’autres structures, entités internationales, Madagascar ne voit toujours pas le but du tunnel. Blanchiment d’argent, trafics de ressources nationales, contrats mafieux, et la liste des potentielles « sources de corruption » ayant trait à la politique est loin d’être exhaustive. Encore, la poursuite des prétendus « gros poissons » semble ne pas être évidente, pour ne pas écrire dilemmatique pour les autorités investies. Quoi qu’il en soit, le Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar ou Cram avance quelques recommandations y afférentes.

Compte bancaire. Parmi elles, figure l’exigence d’un compte bancaire comme condition sine qua non au niveau de la création d’un parti politique. En d’autres termes, outre les pièces à fournir pour la création d’un parti politique auprès du ministère de l’Intérieur, il faudrait rajouter cette détention d’un compte bancaire par le parti en question. « Pour ce faire, il faudrait modifier le décret d’application n°2013-057 de la loi sur les partis politiques », précise le Cram dans une communication en date d’hier. La possession d’un compte bancaire par un parti politique est une application normale des dispositions légales en vigueur et permet, notamment, de surveiller les mouvements des fonds utilisés par ce parti – en l’occurrence – les ressources, les dépenses, les virements et les transferts. Ce qui exaspère le Cram dans cette histoire de financements occultes des partis politiques, c’est le fait qu’ « un accord soit d’ores et déjà établi entre un candidat et quelques partenaires nationaux ou internationaux. Il  consiste à financer toutes les dépenses de ce candidat. Mais en retour, le contrat garantit et va permettre à ces partenaires de se doter facilement des fortunes du pays ». Un cri au stop à ces pratiques indécentes et machiavéliques mais un appel aussi à une réelle et effective indépendance de la Justice et des structures nationales chargées de lutter contre la corruption et le blanchiment de capitaux.

Aina Bovel

Midi Madagasikara14 partages

Direction générale des Impôts : Report des échéances fiscales

Les échéances fiscales sont reportées au jeudi 31 mai 2018. (Photo d’archives)

La direction générale des Impôts informe les contribuables que toutes les échéances de déclaration et de paiement d’impôts prévues au 15 mai 2018 sont reportées au jeudi 31 mai 2018, notamment pour les assujettis à l’impôt sur les Revenus (IR) relatif à l’exercice 2017, à l’impôt sur les Revenus Salariaux et Assimilés (IRSA), à la TVA et au droit d’accises. Notons que ceux assujettis  à l’IR et à l’Impôt Synthétique, opérant dans les activités de transport de marchandises ou de personnes sont concernés par le report de ces échéances fiscales.

Parlant des contribuables qui sont soumis à l’impôt synthétique de toutes les régions, ils ont réalisé au titre de l’exercice fiscal 2017 un chiffre d’affaires annuel de moins de 20 millions Ar, ils sont également tenus de s’acquitter de leurs obligations de déclaration et de paiement au plus tard le jeudi 31 mai 2018. Pour ce faire, les différents bureaux gestionnaires habituels de la direction générale des Impôts sont ouverts pour accueillir les contribuables afin que ceux-ci puissent respecter ces échéances fiscales.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara13 partages

Sakaraha : Raim-pianakaviana nandidy antsy ny zanany vao teraka

Trangam-piarahamonina tsy nampoizin’ny maro no niseho tany Sakaraha, omaly. Tsy hay izay nahazo an’ity lehilahy iray 30 taona eo ity, na tsy nahazaka ny onjan’ny toaka nosotroiny, na vono olona efa nomanina nialoha. Raha vao tonga tao an-tranony maantsyizy, ny alatsinainy alina teo, dia nivantana sady nivatravatra avy hatrany teny am-pandriam-badiny mifana vao tera-bao, ny alahady teo, ity raim-pianakaviana ity, ary nilaza rangahy fa tsy zanany io zazalahy vao teraka io, satria fotsy ohatry ny vazaha sady koso volo (malama volo). “ Nangala-pihinana tamina lehilahy hafa tany ianao, ka izaho lehilahy mainty sady ngita volo ity no ataonao iaban’ny mpamenofeno (rain-jaza), nefa isika roa samy mainty daholo, ary maninona ianao no niteraka zaza fotsy fihodirana “, hoy izy mantsy ny vadiny, raha ny fanazavana azo araka ny tati-baovao voaray. Niezaka nanambitamby sy nampatory am-badiny ramatoa, ary nihevitra ity farany fa nilamina ny raharaha. Akory anefa ny hatairana noho naraina ny andro, fa zaza nihosin-drà tsy nisy aina intsony voadidy ny antsy teo amin’ny tendany sy lamosiny no teo am-pandriana. Rangahy kosa tsy hita izay najavonany, nantsoina tamin’ny findainy tsy tratra antso. Misokatra ny fanadihadiana mahakasika ity vono olona ity, ary karohina fatratra ilay raim-pianakaviana voalaza fa nitsoaka, voatondro ho namono ny zanany vao teraka.

Eric Manitrisa

News Mada12 partages

ZES Ambatondrazaka : tadiavin’ny Sinoa hitrandrahana fasimainty

Miahiahy ny mponina ! Voizin’ny fitondrana mafy ny Faritra toekarena manokana (ZES) ankehitriny. Anisan’ny hametrahany an’io koa ny any Alaotra. Nandray fitenenana nandritra ny “hetsika ho an’ny fanovana”, ny 12 mey teo, Andriambololonirina Marion, mponina avy any Andrangorona, kaominina Ambohidava, distrikan’Ambatondrazaka, faritra Alaotra Mangoro. Nambarany fa anisan’ny hananganana ny ZES any Andrangorona, efa tsy lavitra ny alan’i Zahamena (faritra arovana), lavitry ny lalam-pirenena faha-44. Manampy izany, efa mihaodihaody any Andrangorona ny Sinoa ary voalaza fa hitrandraka fasimainty. Mampandre ny rehetra izy, dieny tsy mbola mitranga ny tokoa.

Nomarihin’Andriambololonirina Marion fa tsy manana afa-tsy io toerana kasain’ny fitondrana hametrahana ZES sy tadiavin’ny Sinoa hitrandrahana fasimainty io ny mponina. Toerana hambolena voanjo, tongolo, mangahazo,… sakafo foto-pivelomana.

Notsiahiviny koa tany Andrangorona ny nisian’ilay raim-pianakaviana nitarika fikambanana miady amin’ny halatra omby ka notapahin’ny dahalo telo ny fatiny. Azo an-tsaina amin’izany ny ao an-dohan’ny mponina any amin’ity fokontany ity.

Rarivo sy Njaka A.

Midi Madagasikara12 partages

SOCIO……SCOPIE

*Financement coréen. Plus de six millions de dollars, octroyées à titre de don par la Corée, serviront à améliorer les conditions de vie de près de 200 000 jeunes filles de l’Anosy à travers l’accès à une éducation, un système de protection et des services de santé de qualité. Il s’agit ainsi d’un nouveau programme financé par le gouvernement coréen d’un montant de 6,1 millions de dollars à travers l’Agence de Coopération Internationale de Corée, à mettre en œuvre sur une période de quatre ans par l’UNICEF et les partenaires ministériels. L’objectif étant d’améliorer les conditions de vie des enfants en particulier des adolescentes dans la région Anosy, en leur assurant l’accès à l’éducation et aux services de santé, dans un environnement protégé de toutes formes de violence. Faut-il rappeler que la région Anosy figure parmi les trois régions les plus affectées par la sécheresse dans la partie sud de Madagascar. Les districts de Tolagnaro, Amboasary et Betroka qui composent cette région sont privés de structures de base, entravant les droits des enfants se trouvant dans une situation d’extrême pauvreté.

Hanitra R.

Midi Madagasikara10 partages

Ankorondrano : Aucun consensus n’a été trouvé hier !

La fin de l’après-midi d’hier a été marquée par une rencontre ou une réunion, plus précisément, entre les médiateurs dépêchés par la Communauté Internationale et les principaux acteurs de cette crise politique. Il s’agit en l’occurrence de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, Abdoulaye Bathily et le représentant de la Sadc, Joachim Chissano – d’une part – et de deux députés du parti Tim, la coordonnatrice générale du Mapar et un représentant du part au pouvoir, le Hvm – d’autre part. Après cette longue réunion qui a commencé à 16 heures et qui s’est étendue vers 18 heures au bureau de l’Union  africaine à Ankorondrano, Abdoulaye Bathily devrait effectuer un point de presse au Carlton Anosy ; un point de presse reporté à la dernière minute. D’après les explications qui nous ont été fournies, « aucun consensus n’aurait pas été trouvé entre les parties prenantes et une réunion à huis clos s’est poursuivie dans la soirée ». Aucune information ni sur le lieu de ladite rencontre à huis clos ni sur les détails y afférents n’a filtré. Tout ce que l’on connaît, pour l’instant, c’est que le départ d’Abdoulaye Bathily est toujours prévu pour aujourd’hui.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara9 partages

Ambohimangakely : « Mecanicien » maty main’ny herinaratra

Ny loza tokoa tsy mampilaza rehefa ho tonga izay. Toy ny nitranga teny Ikianja Ambohimangakely, ny faran’ny herinandro lasa teo. Lehilahy iray manodidina ny 43 taona mantsy no namoy ny ainy tao amin’ny toeram-piasany, noho ny herinaratra nandoro azy. Mpiasa amina garazy mpanamboatra fiara eny an-toerana ity olona ity. Tokony ho tamin’ny efatra ora hariva teo no niseho ny loza, raha ny fampitam-baovao azo. Tsy fantatra mazava anefa izay tena nitranga teo, fa izy efa nitsirara tsy nisy aina intsony no hitan’ny olona. Tamin’izay fotoana izay, dia hita nikasika tamina tariby nitanjaka iray nitondra herinaratra ny faritry ny vatany. Rehefa nantsoina ka tonga teny an-toerana ireo tompon’andraikitry ny filaminana sy ny mpitsabo nijery ifotony ny zava-nisy, dia voamarina teo tokoa fa main’ny herinaratra ity lehilahy ity. Taorian’ny fitiliana moa, dia efa natolotra ny fianakaviany ny razana. Mbola maro ireo mpiasa tena tandindonin-doza isan’andro isan’andro raha ny eto amintsika manokana. Mazàna tokoa mantsy izy ireny, dia milalao zavatra mampidi-doza foana, kanefa na dia fiarovana kely tsy eny aminy. Izany dia noho ny toerana fiasan’izy ireo tsy manaraka ny fenitra takiana amin’ny resaka fiarovana amin’ny loza : fipoahana na fahamaizana toy io nitranga teny Ambohimangakely io.

m.L

Midi Madagasikara8 partages

Assainissement de la ville : Des abribus réhabilités

Dans le cadre de l’assainissement de la ville d’Antananarivo, le ministère des Transports et de la Météorologie a réhabilité des abribus dans plusieurs quartiers dont entre autres,  Ambohijatovo. « Ce qui répond aux besoins des usagers de la route et des passagers des transports en commun », a expliqué le ministre de tutelle, Ralava Beboarimisa, lors d’une descente qu’il a effectuée tout récemment, accompagné de l’équipe de son département ministériel à Ambohijatovo. Notons qu’à part les abribus installés à Ambohijatovo et à Anosy, d’autres abribus comme celui de Mahamasina sont en cours de rénovation. « Cette action entre dans le cadre de la vision du Président de la République, qui est d’améliorer, de réhabiliter et de construire des infrastructures pour tout le peuple sans exception, sans compter l’embellissement de la ville », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara7 partages

Morombe : Maty notsindronin-drangahy lefona ramatoa vadiny, noho ny hasarotam-piarony

Nitrangana vono olona tamin’ny fomba mamohehitra indray tany amin’ny Distrikan’i Morombe, afak’omaly. Vokatry ny hasarotam-piaro diso tafahoatra, ramatoa iray manodidina ny 25 taona eo, no maty notsindronim-badiny  lefona, tao Ambahikily. Araka ny tati-baovao voaray, dia nisy nandefa hafatra miafina tamin’ny findainy ity tovovavy manan-janaka mianadahy ity. Hitan-drangahy izany “sms” mitory fitiavana nalefan’olon-tsy fantatra izany, ka raikitra ny fifamaliana sy ady tamin’ireto mpivady, ary nilaza ity raim-pianakaviana nentin-katezerana, fa mampirafy azy mangala-pitia amina lehilahy hafa any ivelan’ny tokantranony ramatoa vadiny. Niezaka nanazava ity farany sady nivoaka ny trano raha nahita an-drangahy romotra mafy. Vao mainka nampiakaatr’afo an-drangahy izany fihetsi-badiny izany, ka naka ny lefony izy, ary nanenjika am-badiny. Teo am-pitsoahana dia voatsindron’ny lefona teo amin’ny lamosiny ramatoa, ka nidaraboka tamin’ny tany sady niezaka niantso vonjy. Nentina haingana nihazo Csb II ny niharam-boina, indrisy teny an-dàlana dia tapitra ny ainy noho ny fahaverezan-drà be loatra sy ny fahalaviran-toerana. Nitsoaka kosa rangahy nahavanon-doza ka mbola karohina fatratra hatramin’izao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara7 partages

Enseignement supérieur – Recherches : Des avancées palpables à ne surtout pas perdre

Les cours se poursuivent pour le moment dans les universités.

Le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a connu d’énormes progressions. La conjoncture sociopolitique actuelle pousse à craindre un énième dans ces domaines.

À l’instar de nombreux domaines, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique pourraient être victimes de la situation de crise que traverse actuellement le pays. D’ailleurs, des étudiants craignent déjà d’éventuelles «interruptions des cours». «La crise fait directement penser à des jours, voire des semaines, de cours interrompus. Voire au pire à une année blanche» a avancé Saholy R, une étudiante inscrite à l’université d’Ankatso. Cette dernière d’avancer qu’« une telle situation est tout simplement mauvaise pour les étudiants malgaches qui aspirent à devenir des citoyens modèles pouvant subvenir à leurs besoins et à leurs (futures) familles». Une telle situation se conjuguerait également à un arrêt net des avancées opérées dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche. Dans cette dernière par exemple, les travaux de recherches menés par les chercheurs malgaches ont permis d’apporter des améliorations dans le domaine de l’agriculture ou encore de la santé. Entre autres, des travaux visant à produire des semences qui pourraient facilement s’adapter aux effets des changements climatiques. Des travaux sur les qualifications et classifications des engrais en fonction des sols malgaches ont également été menés pour améliorer les cultures dans la Grande Ile.

Paix sociale. La tenue et la continuité des cours sans «trop de casse» correspondent également à des avancées considérables menées par le ministère de tutelle. Avancées qui se définissent comme étant la manifestation de l’instauration de la «paix sociale» auprès des universités. En effet, ces dernières sont toujours marquées par des troubles d’ordre social liés aux problèmes ethniques. Des troubles récurrents qui reviennent chaque année et qui perturbent de façon conséquente le déroulement des années universitaires. Troubles dont la résolution a toutefois été priorisée par le ministère de tutelle, ce, dans le dessein d’offrir aux universitaires une atmosphère calme et prospère permettant leurs permettant de mener à bien leurs études. Par ailleurs, «la perturbation des cours dans les universités de l’île est à craindre face à la situation actuelle». Et l’histoire à démontrer que les universitaires malgaches ont toujours participé aux crises sociopolitiques qui ont traversé le pays. La question se pose actuellement s’ils (les universitaires) vont encore se laisser embarquer dans les problèmes politiques des politiciens ? Eux qui – de surcroît – sont censés être dotés d’esprit de discernement et de clairvoyance.

José Belalahy

Midi Madagasikara6 partages

Football : Des matériels de foot du Luxembourg pour des clubs

De gauche à droite, Laroche Fernand, président du club « Swift Hesperange », Ndremanjary, Stéphane Randriatsoaray, Platre Randriatsoaray, – Jacquemot Ludovic, directeur technique du club.

« Ce serait bien que les joueurs expatriés négocient avec leurs clubs des jeux de maillots, des ballons et des shorts comme il a fait mon fils Stéphane avec son club. Cela aiderait beaucoup de jeunes en sport et motivera plus d’un », a lancé Platre Randriatsoaray qui comme toujours reste un vrai fanatique de football. Selon lui, cela fera connaître Madagascar aux clubs étrangers. Au Luxembourg, cela a marché avec le club « Swift Hesperange ». Ils ont eu des dons de plusieurs jeux de maillots et des ballons de foot du club luxembourgeois à envoyer à Madagascar. Stéphane Randriatsoaray est membre de ce club et surtout il est le seul joueur malgache évoluant au Luxembourg et dans le grand Est. Le président du club Fernand Laroche était là avec l’ancien ministre de sport Ndremanjary Jean André et du manager technique du club de « Swift Hesperange ». Fernands Laroche est, en passant, le principal intermédiaire pour le projet d’un match amical « Barea » contre l’équipe nationale Luxembourgeoise.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara6 partages

« Psykopasy » : A nouveau sous les feux des projecteurs avec « Tsipi-panohizana »

« Psykopasy » a préparé « Tsipi-panohizana » depuis novembre 2017.

Non, il n’a pas encore signé sa retraite ! Entre 2007, année où il a sorti « Voambolana aman’alina » et 2018, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. « Psykopasy » a bien mûri mais il n’a pas renoncé pour autant à ses premières amours. Prochainement, il sortira « Tsipi-panohizana ».

Il a été rappeur et le restera. Bien qu’aujourd’hui père de famille,  pour « Psykopasy », pas question de décrocher ! Plus d’une décennie après la sortie de son premier album, Frédéric  Youri Rafehizato de son vrai nom concocte donc « Tsipi-panohizana ». Un album de 14 titres dans le même registre que ceux qu’il a déjà sortis auparavant, et qui devrait bientôt être dans les bacs. « ‘Tsipi-panohizana’ se veut être un trait d’union entre le passé  et le présent, l’ancienne et la nouvelle génération. Je veux également montrer à travers cet opus, que la lutte, celle qu’on a menée pour le rap et la littérature, car le rap en est une, mais prenant une forme plus artistique, continue », souligne ce membre du clan « X-crew ».  Depuis quelques années, un nouveau souffle musical, une autre forme du rap sont nés mais les aînés comme « Psykopasy », continuent de mettre en avant le rap dans sa forme primaire. « Psykopasy » figure effectivement parmi les premiers rappeurs de la Capitale. En 1994, il fonde avec Sool, le groupe « Mas Donaka » ou « Master Heat ». En 1996, il crée avec d’autres groupes issus de la banlieue sud d’Antananarivo le clan « X Crew ». Actuellement, il est membre à part entière du groupe « Homosapienz » auprès de « Boska » et de « Tasnapisy ».

Engagé. Si d’autres choisissent des styles plus commerciaux et plus festifs, « Psykopasy », lui, a préféré le rap à texte. Un genre inexploité, voire méconnu mais qui a séduit le rappeur. Depuis 1994 où il a fait ses premiers pas dans le milieu musical, il a tout de suite choisi ce style. C’est peut-être même ce qui l’a incité à choisir la sociologie à l’université. Par la dimension politique de ses paroles et ses thématiques sociétales, le rap à texte conscientise en effet, montre du doigt, sensibilise et souligne les inégalités. « Psykopasy » contribue donc à œuvrer dans l’éducation à travers son art. « La génération de rappeurs actuelle a beaucoup de chance. Leurs titres ne sont pas seulement diffusés dans les émissions spécialisées mais surtout en onde libre. Cependant, peu d’entre eux choisissent le rap conscient. Ils mettent surtout en avant le côté festif et le fun. Je ne dis pas que c’est mauvais mais je trouve ça un peu dommage ». A travers « Tsipi-panohizana », l’auteur de « Fandriampahalemana sy fitiavana », lui, continue donc de mettre en avant son côté sociologue et celui du « zoky be » avec  des textes poignants, conscients et contestataires, s’inspirant de la réalité, de la vie au quotidien des Malgaches et de son propre vécu posés sur du « hardocre », qui lui ont valu une place parmi les fines plumes du rap malgache.

Mahetsaka

Midi Madagasikara6 partages

Sempama – Nosy Toamasina : Nikatona tsy voafetra ny sekolim-panjakana nanomboka ny talata

Isan’ireo sendika nanaraka ny baikon’ny foibeny ao Antananarivo nanomboka omaly talata ny Sempama – Nosy eto Toamasina. Ny alatsinainy tolakandro dia efa nisy ny taratasy nalefan’izy ireo isaky ny talen-tselokim-panjakana, sy ny lehiben’ny Cisco I sy Cisco II, ary ny talem-paritry ny fanabeazam-pirenena Atsinanana mikasika ity fitokonan’izy ireo nanomboka ny talata 15 may teo ity izay tsy hisy fetrany araka ny fanambarana ihany. Nisy noho izany ny fitetezan’izy ireo ny sekolim-panjakana rehetra teto Toamasina nanateran’izy ireo ity taratasy fampilazana ity, ka saika nanara-dia azy ireo avokoa ireo mpampianatra sy mpanabe nandritra izany, afa-tsy ny sekoly ambaratonga fototra telo dia “La Marne” Tanamakoa – “L’Espérance” Mangarano – Totovelona Raphael Ankirihiry, ary ny ankaninjaza Romialo Tanambao I. Tao amin’ny tokotany malalaky ny CEG Ratsimilaho no nifampitaona sy nifanentana ary nifanome toky ireto mpampianatra sy mpanabe eo anivon’ny Sempama – Nosy Toamasina ireto. Tamin’izay no nanazavan’ireo mpitarika izany tamin’ireo namany, fa ny  fandraisana mpampianatra ho mpiasam-panjakana andiany faha-5 feno kolikly sy ny akamakama ary resa-pianakaviana, sy ny fampanantenana poak’aty nataon’ny fanjakana tamin’ireo mpampianatra sy mpanabe, no niteraka izao fitokonan’izy ireo izao ka hanohanan’izy ireo ny hetsiky ny fanovana misy eto amin’ny firenena ankehitriny izao. Amin’ireto mpampianatra dia “masina ny tanindrazana, rehefa masina ny fanabeazana ka omen-kasina ny mpampianatra sy ny mpanabe”, izay mahatonga azy ireo mitolona, satria tsy mbola izay no misy ankehitriny. Hanomboka anio anefa dia asain’izy ireo hanampy azy ireo avy amin’ny tsy miankina, satria ny 80%-n’ny mpampianatra any dia avy amin’ny mpampianatra mpiasam-panjakana ihany. Milaza ny handray fepetra mikasika izao fitokonana izao ny Dren araka ny fanambarany ny talata tolakandro, nefa milaza ny tsy hihemotra amin’ny fitakiany koa ny Sempama – Nosy Toamasina.

Malala Didier

Midi Madagasikara6 partages

Riz à bas prix : Peu bénéfique pour les producteurs

La mise sur le marché de lots de riz à bas prix, autour de 800 ariary le kilo, est plutôt une bonne nouvelle pour les ménages vivant dans la pauvreté. Cette initiative de l’Etat visant à alléger le quotidien des plus vulnérables face à l’inflation, ne fait pas que des heureux. En effet, les producteurs de riz dans et autour de la plaine d’Antananarivo ne trouvent pas la démarche bénéfique dans la mesure où ils sont actuellement en période de récolte. « Nous avions réellement besoin de ce riz à bas prix lors de la période de soudure où nous avions, nous aussi,  du mal à faire bouillir la marmite. Maintenant que nos productions de riz sont prêtes à être moissonnées, nous risquons de ne pas pouvoir les vendre à un prix raisonnable », s’indigne une productrice du côté d’Ambohitrimanjaka, craignant de devoir garder sa production au risque de manquer d’argent dans les prochains mois. Pour leur part, les principaux bénéficiaires de ce riz à bas prix s’attendent à ce qu’il soit disponible auprès d’un grand nombre de distributeurs.

Hanitra R.

Midi Madagasikara6 partages

Arriérés de l’Etat : Un comité interministériel pour accélérer l’apurement des impayés

Après le recensement des arriérés de l’Etat au niveau central, le recensement au niveau régional est actuellement en cours, selon l’équipe du CIRSAP.

Le Comité interministériel de recensement et de suivi des arriérés de paiement (CIRSAP) a achevé le recensement des arriérés des ministères et institutions centraux en février. Le recensement au niveau régional est en cours et se terminera en juillet 2018.

Environ 300 milliards Ariary d’arriérés de paiement ont été recensés en décembre 2016. Pour les prestataires et les fournisseurs qui opèrent dans les marchés publics, les retards de paiements constituent des risques à prévoir, qui découragent bon nombre d’opérateurs économiques. Du côté de l’Etat, c’est pour éviter l’accumulation de ces impayés que le CIRSAP a été mis en place, d’après les informations publiées par Ministère des Finances et du Budget. « Le CIRSAP a pour mission le recensement d’une manière exhaustive des arriérés de paiement afin de connaître la situation des dettes exigibles et des passifs éventuels en se référant à une définition normalisée. Le comité analyse, évalue et fait procéder à un audit externe des stocks d’arriérés de paiement. Il valide par la suite les résultats des travaux de recensement et d’audit », expliquent les responsables auprès du Trésor public. En effet, le CIRSAP détermine et met en œuvre une stratégie d’analyse de la situation et de financement des dépenses à apurer, et établit par la suite un plan d’apurement des arriérés adossé aux stratégies de financement adoptées et au plan de financement. Selon les explications, le comité effectue également le suivi de l’apurement des arriérés de paiement sous la supervision d’un Observatoire chargé de Promouvoir la Transparence et la Crédibilité de l’Etat.

Difficultés. Un observatoire chargé de promouvoir la transparence et la crédibilité de l’Etat a également été mis en place, ainsi qu’un Secrétariat permanent du CIRSAP. Malgré cette structure, des difficultés ont encore été évoqués par les représentants du comité. Ils ont cité la réticence et la méfiance des responsables durant la collecte d’informations relatives au recensement des arriérés, ainsi que le non-respect du calendrier de descente, par certains ministères et institutions ; ce qui engendre un retard du processus. A noter que le Comité est composé de six superviseurs et de 24 vérificateurs issus de la Direction Générale du Trésor et de la Direction Générale du Budget, outre le Secrétariat permanent.

Antsa R.

Midi Madagasikara5 partages

Eau, assainissement et hygiène : Amboasarikely-Antsahavola se dote d’un bloc sanitaire

Les femmes «mpanasa lamba» ont également été dotées de quelques outils pour les aider dans leurs activités.

Permettre à la population et les personnes qui fréquentent le quartier de bénéficier des infrastructures d’eau, d’assainissement et d’hygiène répondant aux normes. Tels sont les objectifs qui ont poussé la construction du bloc sanitaire d’Amboasarikely. Pour ce faire, l’ancien «bassin» a été aménagé en un bâtiment à étage qui permet d’un côté aux «mpanasa lamba» de continuer leurs activités. Mais de l’autre à toutes personnes qui en éprouvent le besoin de faire «ses toilettes». Le bâtiment est également doté de fontaine publique pour permettre aux riverains de s’alimenter en eau potable. D’une valeur de 137 millions d’ariary et financé entièrement par le gouvernement (via le ministère de l’Eau), le nouveau bloc sanitaire d’Amboasarikely-Antsahavola a été inauguré en la présence du ministre de l’Eau, de l’Énergie et des  Hydrocarbures Lantoniaina Rasoloelison. C’était donc en tant que membre du gouvernement et habitant dudit quartier qu’il a contribué aux travaux de construction du bloc sanitaire. Sasissant l’occasion, Lantoniaina Rasoloelison a fait savoir que des millions de Malgaches ne profitent pas encore d’infrastructures répondant aux normes en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Reste à savoir si l’objectif fixé par le ministère dont il  a la charge pourrait être atteint d’ici à 2030. Ledit objectif faisant référence à ce que 80% des Malgaches pourraient bénéficier d’infrastructures sanitaires la même année.

José Belalahy

News Mada3 partages

Memoire en defense : la HCC donne 72 h à la présidence

Les yeux sont maintenant rivés vers la présidence. La mémoire en défense suite à la requête aux fins de déchéance du Chef de l’Etat est attendue par la Haute cour constitutionnelle.

72 heures, pas plus ! C’est le délai accordé par les juges constitutionnels pendant laquelle que la mémoire en défense de la Présidence par rapport à la requête aux fins de déchéance, déposée par les soixante-treize députés le 25 avril dernier, est attendue. A ce titre, l’accusé a déjà été notifié par le greffier de la HCC pour qu’il présente sa mémoire en défense cette semaine, et ce, même s’il a demandé un délai de quinze jours pour ce faire.

Le temps est ainsi compté pour le régime qui pourrait voir son mandat écourté dans les jours à venir. En effet, selon des sources concordantes, la HCC statuera sur cette requête vendredi prochain.

Sous cet angle, l’avis de la HCC à rendre dans les jours à venir pourrait ainsi devancer la résolution prise à l’issue de la médiation menée par la Communauté internationale qui, selon les observateurs avertis, penche en faveur du régime. D’autant que les élus pour le changement ont déjà déposé auprès la Haute cour les preuves de l’incapacité du régime à mettre en place la Haute cour de justice. Pour rappel, les députés pour le changement réclament la déchéance du président de la République sur la base de l’article 167 de la Constitution.

Prescrit constitutionnel

Conformément aux dispositions de cet article, «Afin de respecter le prescrit constitutionnel, le Président de la République, dans un délai de 12 mois à compter de son investiture, invite les Instances compétentes à désigner les membres qui composeront la Haute Cour de Justice afin de procéder dès l’expiration de ce délai à l’installation de la Haute Cour de Justice», et que, «Toute partie justifiant d’un intérêt peut saisir les institutions compétentes de demande de sanction en cas de carence».     

En tout cas, sur le parvis de l’hôtel de ville, où les députés rencontrent quotidiennement ses partisans, la décision des juges constitutionnels est attendue de pied ferme. Tous les orateurs hier sur la place du 13 mai ont axé leur discours sur cette décision de la HCC. Et d’ailleurs, leur prochain mouvement dépendra entièrement de l’avis de cette institution.

En somme, la HCC est le dernier rempart à la crise actuelle. «Jusqu’à maintenant, nous avons manifesté dans la légalité. Et ne nous obliger par à prendre la voie extra-constitutionnelle», s’est exprimée la députée Hanitra Razafimanantsoa, hier.

Cette dernière de faire savoir que des informations sur l’existence d’une convention politique et de la formation d’un gouvernement d’union nationale sont véhiculées actuellement. «L’objectif est d’acculer les 73 députés de briguer des sièges au sein de ce soi-disant gouvernement. Ne croyez pas tout ce qu’on dit dans les médias et les réseaux sociaux. C’est encore une tentative de diviser les députés pour le changement. Nous nous sommes engagés à apporter le vrai changement au pays et nous y arriverons», a-t-elle martelé.

Rakoto

Midi Madagasikara3 partages

Hippisme : Un beau doublé de Patrick Rakotoarivelo

La saison hippique de l’AHCEL a débuté en fanfare à l’hippodrome de Mahazina, à Ambatolampy. Une journée de chaudes retrouvailles marquée par le doublé du meilleur jockey de la saison dernière en l’occurrence Patrick Rakotoarivelo.

Le digne fils d’Anselme a fait parler tout son talent en s’offrant le Prix d’Ouverture sur le dos de « Mascotte de Star ». Cette dernière a su résister aux attaques de l’« Oiseau Bleu » bien pris en main par Nicot Ramiliarimanga. « Nouvelle Star » sous la monte de Gil Chézard Ralaivonintsara.

Patrick Rakotoarivelo mit également tout le monde d’accord en gagnant la deuxième course avec l’aide de Pointe de Flèche et avec de la marge parce que l’opposition n’était pas à la noce avec « Pharys » qui a pris du retard avec la monte d’un apprenti, Roméo Radotiana.

Nicot Ramiliarimanga a allumé les feux en premier en ravissant la première course avec « Kibaovolana ».

Noris Faniry termine à la tête du quinté spécial avec l’aide de Gil Chezard. « Litissia », « Klavernium » , « Oiseau d’Or » et « Orchidée » complètent le ticket gagnant.

Dans la 4e course, Jovialité conduit par Fenohasina Ralaiarijaona a surclassé respectivement  « Negus » et « Osarus ». Tandis que « Navigateu »r très en retrait complète le quarté.

C’est connu que l’appétit vient en mangeant et gageons que les courses de ce dimanche resteront très disputées avec à la clé le Grand Prix de Pentecôte, toujours à Mahazina.

Clément RABARY

Midi Madagasikara3 partages

Musique fusion : Jimmy B Zaoto au “No comment Bar”

Jimmy B Zaoto alias le batteur noir.

Véritable metteur d’ambiance, Jimmy B partage  son « Zaoto groove » depuis un certain temps et cela semble lui réussir. Le multi-instrumentiste continue sur sa lancée et donne rendez-vous aux mélomanes demain au « No Comment Bar » Isoraka. Parmi les meilleurs batteurs actuels de Madagascar, Jimmy B Zaoto bouscule par son style. Le rythme qu’il baptise « ZaotÖgroov » est surtout une fusion entre des sonorités traditionnelles du Nord de l’île, comme le « salegy » ou encore d’autres, et des rythmes modernes tels le jazz, l’afro groove, le rock, un mélange équivoque et accrocheur concocté par cet artiste multidisciplinaire.

Avec un répertoire varié, l’artiste s’est fait un nom en exploitant la musique du terroir et en y apportant des innovations. Jimmy s’inspire de plusieurs décennies de parcours en tant que batteur professionnel aux côtés des plus grands artistes malgaches, mais aussi des îles voisines pour peaufiner son jeu musical.

Sa couleur retrace la musique traditionnelle malgache tout en gardant sa valeur dans cette nuée de mondialisation. Artiste engagé, ses textes revendiquent l’identité culturelle et dénoncent des problèmes politico-sociaux. Avec la sortie d’« Anatra Olobe » en 2015, Jimmy B Zaoto a voulu perpétuer à la jeune génération les « paroles des sages » qui ont perduré à travers l’art oratoire et la littérature orale de la Grande Ile. Des paroles consciencieuses transmises dans une ambiance colorée d’émotion.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara3 partages

« Facto Saatchi & Saatchi » : Un partenariat avec l’agence « Gass Creative Production »

Une projection de film a été organisée lors de la soirée.

Dans le cadre d’une soirée organisée par l’agence de communication « Facto Saatchi Saatchi » avant-hier, au Cinépax à Ambodivona, celle-ci a annoncé son partenariat avec une boîte de production audio-visuelle dénommée « Gass Creative Production ». En outre, elle vient d’acquérir la « Red One Epic » qui est l’une des meilleures caméras numériques sur le marché dans le dessein  de garantir aux clients de « Facto Saatchi Saatchi » des productions de qualité cinéma. En effet, la qualité reste la première préoccupation de l’Agence, selon les explications des responsables.

« Game night ». Entre temps, l’agence a présenté à ses clients et ses collaborateurs le changement de sa direction commerciale en la personne de Solène Soton qui va partir pour de nouveaux horizons après avoir grimpé les échelons de chef de publicité à la directrice commerciale en l’espace de quatre  ans. Elle sera remplacée par Sedera Randrianjafy, titulaire d’un Master en Stratégie et Marketing de l’IAE de Poitiers et bientôt d’un MBA de l’Université de Manchester. Celui-ci a assuré plusieurs fonctions dont entre autres, de consultant, de diplomate et de « Trade Marketing Manager » dans divers pays comme en Europe,  dans l’Océan Indien et en Asie. Par ailleurs, une projection de film de comédie intitulé « Game night » a eu lieu dans le cadre de cette soirée privée.

Navalona R.  

Midi Madagasikara3 partages

Grande Braderie de Madagascar : 280 participants pour la 19e édition

Organisateurs et partenaires de la Grande Braderie ont promis un événement de grande qualité.

La Grande Braderie de Madagascar demeure encore et toujours la manifestation commerciale grand public la plus réussie.

L’événement du mois de mai sera sans  la Grande Braderie de Madagascar  qui se tiendra au Palais des Sports du 23 au 27 mai prochain. Une 19e édition qui verra la présence de 280 participants et  qui  proposeront aux visiteurs des produits de qualité à des prix qui défient toute concurrence.

Professionnels. « Les participants de la Grande Braderie de Madagascar sont tous des professionnels dans leur secteur d’activité respectif » a expliqué Harilala Ramanantsoa Directeur Général de Madavision, lors de la conférence de presse tenue, hier, au Café de la Gare. Une manière de dire que les visiteurs peuvent se rassurer quant à la qualité des produits qui seront proposés par ces participants. Et ce, dans de nombreux secteurs d’activité. A commencer, bien évidemment par les articles de cadeau, ainsi que les habillements et accessoires et tout ce qui a trait à la fête des mères, qui est d’ailleurs le principal thème de cette 19e édition. Mais il y aura également les  meubles, la téléphonie, le multimédia, les produits alimentaires, le cosmétique, les ustensiles de cuisine. En tout, il y aura  une bonne trentaine de secteurs d’activité qui satisferont les visiteurs qui, une fois de plus, viendront en masse pour faire de bons achats.

Remise de 15% au moins. En termes de prix, ce sera une fois de plus une véritable braderie, puisque comme à chaque édition, la règle sera toujours, l’obligation   pour les participants de pratiquer une remise de 15% sur toutes les marchandises présentées au Palais des Sports. Sur ce point d’ailleurs, Madavision promet de procéder au contrôle de l’application de cette remise. Mais nombreux  sont les participants qui ont promis de faire plus que les 15% réglementaires. « Notre objectif est de vendre le maximum de marchandises durant la Grande Braderie et le moyen le plus efficace d’y parvenir est de pratiquer  les prix les plus bas possibles » a expliqué un des partenaires de la Grande Braderie. En somme, la Grande Braderie de Madagascar sera une fois de plus l’occasion pour les petites entreprises, non seulement de vendre mais également de faire la promotion de leurs produits. En effet, Madavision a mis en place un système de communication permettant d’attirer les visiteurs à visiter les stands dont certains pratiqueront également la vente flash. Les animations seront également au rendez-vous.

R.Edmond.

Midi Madagasikara3 partages

Concours photo : Va pour la 3e édition de « Regards croisés » de l’Océan Indien

Focus sur les métiers manuels.

C’est reparti pour la troisième aventure photographique de l’Océan Indien. L’édition 2018 du concours photo « Regards croisés de l’Océan Indien ». Cette année le concours met un focus sur  les métiers manuels, les lieux de vie et l’alimentation.

Une fois de plus, les photographes de la Zone Océan Indien auront l’occasion de créer des liens entre les territoires à l’aide d’une exposition itinérante. Le concours « Regards croisés de l’Océan Indien » entame sa troisième édition et fait appel aux passionnés issus de Madagascar, de La Réunion, Maurice, des Seychelles, des Comores et  de Mayotte. Si les inscriptions sont déjà ouvertes en ligne, la date limite est fixée le 14 septembre 2018.

Les photographes amateurs pourront concourir dans trois catégories bien distinctes. La catégorie portrait met en avant les activités professionnelles surtout les métiers manuels comme des artisans, mécaniciens, agriculteurs en train de travailler. La catégorie paysage aura comme thème « Les lieux de vie ». Il sera demandé au photographe une production artistique intégrant l’élément des maisons des immeubles, des salons, des cuisines, avec ou sans personnage dans le cliché. L’alimentation constitue la troisième catégorie qui mettra en avant un regard porté sur le repas, que ce soit, familial ou événementiel, tout en mettant en exergue  la gastronomie, l’art culinaire, les aliments et les plats.

À noter que ce concours est une initiative réunionnaise qui a pour but de valoriser la photographie amateur dans la zone Océan Indien. La photographie contribue à la création d’identité artistique et culturelle au sein de la zone Océan Indien. La publication des œuvres sur Internet favorise les échanges et la circulation des œuvres artistiques entre les différents territoires.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara3 partages

Deuxième quinzaine de mai : Risque de pluies abondantes

La saison cyclonique est maintenant terminée. Selon les prévisions des précipitations intra-saisonnières établies par le service des recherches hydrométéorologique au sein de la Direction Générale de la Météorologie, aucun risque cyclonique n’est à craindre pour cette deuxième quinzaine du mois de mai.

C’est plutôt un temps globalement sec avec quelques épisodes de pluies qui prédominera sur la majorité des régions de la Grande Ile. Il y a, toutefois, des risques de précipitations abondantes, essentiellement dans les parties Est et Sud-est de Madagascar. Ainsi, après une première quinzaine ponctuée de rares précipitations dans certaines régions (dans le Nord comme à Sambava, dans la partie Est telle Sainte-Marie et dans le Sud-est comme à Farafangana) et quasiment aucune dans la capitale, cette semaine pourrait observer un temps marqué par des précipitations. En tout cas, les prévisions météorologiques affichent, pour la semaine du 14 au 20 mai, les cumuls de précipitations modérées sont prévus rester modérés (50 à 75 mm) pour le district de Ste-Marie, et des cumuls de précipitations faibles à modérés (25 à 50 mm) pour les districts d’Antalaha, Mananara Avaratra, Soanierana Ivongo, Mananjary, Manakara, Vohipeno et Farafangana. Ainsi, des précipitations supérieures aux valeurs normales sont prévues sur les parties Nord et Est de Madagascar, et des précipitations normales à légèrement supérieures aux valeurs normales sur les parties Sud et Est. Dans le reste de l’île, on prévoit des précipitations normales à légèrement inférieures. Pour la capitale, en  particulier, la pluie de dimanche soir et les nuages qui se sont accumulés, lundi, au-dessus d’Antananarivo sans pour autant se transformer en une véritable pluie abondante, n’ont pas suffi pour bien humidifier le sol et l’air.

Quant aux températures, elles seront plus élevées que la normale dans l’ensemble de l’île sauf sur la région Vatovavy Fitovinany où elles seront normales à plus froides. Les prévisions font, néanmoins état d’un hiver qui s’annonce légèrement plus chaud sur l’ensemble de l’île. Jusqu’en juillet, on pourra alors s’attendre à des températures normales à légèrement plus chaudes que les normales, notamment dans les parties Ouest et Sud de Madagascar comme dans le reste de l’île.

Hanitra R.

Midi Madagasikara3 partages

Football féminin : Entrée fracassante de Sabotsy Namehana

La 1re étape du championnat de Madagascar de football féminin chez l’élite a tenu toutes ses promesses avec cette belle victoire de Sabotsy Namehana sur les tenantes du titre. Et dans une formule où tout le monde rencontre tout le monde, on s’attend à voir de belles bagarres devant un public de passionnés d’Antsirabe.

Sabotsy Namehana sonne la révolte en allant battre d’entrée l’ASKAM Itasy qui est pourtant le champion en titre. Mais les anciennes coéquipières de Sophie Farafanirina n’en ont pas tenu compte en infligeant un cinglant 3 à 0 qui va très certainement réveiller les filles d’Itasy pour une suite du programme qui fait saliver.

ASOT revient. En attendant, revenons aux résultats de cette journée inaugurale où les Majungaises du SOM ont aussi renvoyé à leurs études les Fianaroises de l’ASCUF en s’imposant avec de la marge par 4 à 2.

Le derby tananarivien entre ASOT et MIFA n’a pratiquement rien donné avec un score nul et vierge. Mais on ne se méfiera jamais assez de ceux deux équipes qui visent aussi le titre. Ce match de dimanche a permis de voir que l’ASOT s’est relevé du départ massif de ses cadres pour l’ASKAM et qu’il entend tout au moins se hisser dans le dernier carré qui sera connu après les deux autres étapes dont celle du mois de juin et la troisième étape de juillet.

L’exemple de Sophie. Une politique qui va finir par porter ses fruits car selon la présidente de la commission du football féminin, Patricia Rajeriarison, il s’agit pour l’instant de donner aux clubs le maximum de rencontres pour que les joueuses puissent améliorer leur prestation, étant entendu qu’on devient forgeron en forgeant.

Le départ de Sophie Farafanirina pour un club professionnel, va booster l’appétit des joueuses car elles sentent qu’il va falloir mettre les bouchées doubles pour espérer séduire un sergent recruteur européen.

Or et sur ce point de vue, seul le travail paie. Le recrutement d’un club professionnel viendra après que Sophie Farafanirina a ouvert la voie.

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

Médiation du CFM : Un accord politique à soumettre aux chefs de file

La médiation du CFM avance. Hier, à la nonciature à Ivandry, les parties protagonistes se sont entendues sur plusieurs points qui vont être discutés dans le processus d’élaboration d’un accord politique. Accord politique qui sera soumis aux trois chefs de file des parties en présence dont Hery Rajaonarimampianina, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Hier, les représentants de ces derniers se sont mis d’accord sur la nécessité d’une élection présidentielle inclusive, démocratique, transparente et acceptée par tous. Mais, la question qui préoccupe désormais les participants à la concertation pilotée par le CFM est de savoir comment y parvenir.

Comité technique. Un comité technique mis en place par les parties en présence va dès aujourd’hui travailler pour élaborer un projet d’accord politique. D’après le président du CFM Maka Alphonse, c’est dans cet accord politique que les parties protagonistes vont s’entendre sur les conditions à remplir pour la tenue d’une élection acceptée par tous. De nombreuses questions sont à répondre : Faudra-t-il un nouveau gouvernement ? Faudra-t-il une nouvelle CENI ? Faudra-t-il d’autres Institutions ou d’autres organes dont la mise en place permettrait d’organiser cette élection ? Il a été également décidé hier, à Ivandry, qu’un comité de suivi sera institué pour assurer l’exécution du futur accord politique. Par contre, aucun « deadline » n’a été fixé.

R. Eugène
Midi Madagasikara2 partages

« Fara West » : Les femmes à l’honneur !

Que des femmes en tête d’affiche du « Fara West » Faravohitra pour les six prochaines semaines. « Le plus souvent dans l’histoire, ‘Anonyme’ était une femme disait Virginia Woolf, auteure anglaise. Un de nos objectifs, outre le fait de partager de la bonne musique, est aussi de mettre en lumière le talent des femmes par trop souvent invisible car peu programmé ici comme ailleurs. Donner la parole aux artistes femmes et souhaiter que des vocations naissent rééquilibrant la réalité actuelle. Sans les hommes ? Pas tout à fait. Mais certainement les femmes d’abord ». Après avoir fait passer Voahirana Andriambelo, « Fara West » mettra cette fois sur le devant de la scène la jeune et jolie chanteuse Tsiky Rabetokotany ce 19 mai. Ainsi poursuivant avec obstination son chemin, « Fara West » continuera son cycle annuel de programmation d’artistes femmes avec  d’autres coups de cœurs. Cinq femmes,  cinq voix différentes, cinq énergies communicatives, chacune avec ses couleurs particulières. Les mélomanes pourront découvrir au « Fara West » au fil des semaines Dina Mialinelina, Sity Rakoto, Minah Bolimakoa, Andy et Noro Andrianasolo qui clôturera cette programmation dédiée aux femmes, le 23 juin.

Mahetsaka

News Mada1 partages

Hetsika etsy amin’ny 13 mey : feno ny fandaharam-potoan’ny depiote ho any amin’ny fandresena

Araka ny  efa nanterin’ireo  depiote ho an’ny fanovana,  herinandro ho an’ny fanapahan-kevitra sy hizorana any amin’ny   fandresena  izao.  Efa  voalamina ny  fandaharam-potoana rehetra hatramin’ny  asabotsy,  iarahana amin’ny vahoaka etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey.Hisantarana izany ny diabe hakan’ny  depiote  ireo mpianatra eny Ankatso sy ny Seces izao maraina  izao. Hitohy amin’ ny fakana  ireo  mpiasan’ny minisitera  na sampandraharaham-panjakana hafa izany avy eo. Hifamotoana eo amin’ny kianjan’ny  13 mey izy ireo  avy eo.  Hitohy  ny  alakamisy izany, amin’ny  alalan’ny fampitam-baovao lehibe, araka ny nambaran’ ny mpandaha-teny, omaly.   Hisy  rahateo mpanakanto lehibe hanafana izany. Ho an’ny zoma  kosa, hanao hetsika eny amin’ny  HCC Ambohidahy  izy  ireo, hanehoana fa tokony efa hovalin’ireo  mpitsara ao Ambohidahy ny fitakiana ny hialan’ny mpitondra sy  ny forongony.

Hamaranana izany ny hetsika lehibe ny asabotsy izao ary efa karazan’ny fandresen’ny tolona amin’ ny alalan’ ny rindran-kira  lehibe  “Tapolaka glady”  hiarahana amin’ ny  tarika  Rossy.  “Hanehoanay  ireo  hiran’ny tolona sy  fanohanana ny vahoaka izany”, hoy ity mpanakanto  ity tamin’ny  teny fohy nataony.

Tsy maintsy misy solontenan’ny depiote 73

Ankoatra  izany, nohitrikitrihin’ireo  depiote  tamin’ny lahateny fa hataon’ireo mpanelanelana an-jorom-bala  sy  hailika  izy ireo.  “Tsy noraharahan’ny CFM isika.  Isika  koa, tsy  te-halalala azy. Hany mba niresaka sy naka hevitra tamintsika hatramin’izao  ny FFKM”, hoy izy ireo. Momba ny feo miely sy ny karazana fifanarahana any ambadika  any, na koa fanelanelanana etsy sy eroa kosa, nohitsin’ireto  depiote ho an’ny  fanovana  ireto fa tsy hanaiky izany izy ireo raha tsy eo hatrany ny solontenan’izy 73 mianadahy. “Avelao ho  raharahanay samy malagasy ity… Aty aminay depiote sy ny vahoaka ny  fanalahidin’izao krizy izao”, hoy ihany izy ireo.

Synèse R.

News Mada1 partages

67 HA : la Fonction publique fermée pour cause de grève

Le ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’administration, du travail et des lois sociales (MFPRATLS) est fermé pour cause de grève générale depuis hier. Aucun service minimum ne sera observé.

Cette décision a été prise à l’unanimité par les employés et appuyés par les administrateurs civils, après le limogeage jugé «abusif» du directeur général de la fonction publique, Laza Rabary Razafimamonjy. Ce dernier a en effet soutenu publiquement le mouvement des 73 députés et sensibilisé ses collègues à rejoindre la manifestation.

Ce sont les administrateurs civils qui ont tiré en premier la sonnette d’alarme en revendiquant le droit à la grève. Puis les employés, représentés par le chef de service de communication auprès de ce ministère, Yves Rakotonomenjanahary, lors de leur rencontre avec la presse hier aux 67 Ha ont déclaré qu’ils ne reprendront du service tant que le ministre Jean de Dieu Maharante ne quitte pas son poste. Ils ont également demandé aux députés de ne plus l’intégrer dans le prochain gouvernement.

Pour eux, l’actuel ministre a terni l’image de la Fonction publique malgache. Ces employés ont rappelé par la suite les différentes affaires dont Maharante Jean De Dieu est impliqué depuis qu’il a occupé ce poste. Ils ont également dénoncé les malversations, les détournements suivis de menaces et de pression perpétrés par ce ministre.

Et cette grève au sein des administrations publiques va faire tache d’huile. Les députés ont annoncé que la manifestation touche plusieurs secteurs dont l’éducation, la santé, la douane, les impôts. Ce jour, les députés se donnent rendez-vous à Ankatso suite à l’invitation du syndicat des enseignants chercheurs (Seces), section Antananarivo.

Rakoto

 

Midi Madagasikara1 partages

Rallye – Motul 1re édition : 11 épreuves spéciales distantes de 112,90 km au programme

La présentation du Rallye Motul 1re édition, hier, chez « Design Auto ».

La 1re manche des Championnats de Madagascar des rallyes 2018 se tiendra les 25, 26 et 27 mai.

Nouvelle année, nouveau sponsor. Le « Firaisana Malagasy Mpanao Spaoro Aotomobilina sy Moto » (FMMSAM), comme l’année dernière, ouvre le premier rallye de la saison comptant pour les championnats de Madagascar 2018.  Avec une distance totale de 251,52 km dont 11 épreuves spéciales distantes de 112,90 km, le « Rallye Motul 1re édition » se déroulera les 25, 26 et 27 mai et aura un coefficient de 1,2. La présentation de l’évènement s’est déroulée, hier, dans les locaux de « Design Auto » à Ankorondrano. Si auparavant, les lubrifiants Motul sponsorisent les épreuves de slalom, cette année, cette marque de lubrifiant décide de s’engager aux côtés du club cette saison dans toutes ses activités. Une année qui coïncide avec la célébration du 50e anniversaire du club (1968-2018). Les lubrifiants Motul, huile haute performance, ne sont plus à présenter car elle a déjà fait ses preuves et l’affiche à travers les huiles 300 CV ou 300e victoire. A l’occasion de ce Rallye, tous les équipages bénéficieront d’une remise de 15%.

35 équipages. Le départ officiel sera donné le vendredi 25 mai à 13 h pour la première épreuve spéciale entre Ambohimanambola et Imerinkasinina (6,800km). Avec les 11 épreuves spéciales au menu des équipages, deux nouvelles ES ont été créées spécialement pour ce Rallye Motul 1re édition. Ces « ES » du samedi 26 mai relieront Talata-Morokay à Imerikanjaka en passant par Ambohitrandriamanitra en aller et retour. Cette journée du samedi comportera 78,20 km d’épreuves spéciales. Le dimanche quatre épreuves spéciales attendent les équipages dont le trajet entre Anjeva-Masindray-Ambohimanambola et Imerinkasinina. Selon les organisateurs, 35 équipages seront attendus pendant ces trois jours de course. Le PC et l’arrivée finale seront chez Sodiama à Ankorondrano.

T.H

Madaplus.info0 partages

Députés du "changement" à Ankatso : jet de pierre et cocktail Molotov ont parlé

Dans le cadre de leur manifestation, les 73 députés du changement se sont rendus à l’Université d’Antananarivo Ankatso pour expliquer aux étudiants selon eux les raisons de leurs manifestations et de les inciter à sortir des salles de cours. Mais les réponses de certains étudiants furent autrement.
Le passage des députés de "changement" à Ankatso a failli tourner au drame. La voiture qui portait la sonorisation était criblée par les jets de pierre. Trois personnes si on se réfère à une vidéo postée sur les réseaux sociaux sont à l’origine de ces jets de pierre et cocktails Molotov. Elles seraient déjà arrêtées selon toujours les informations qui circulent.
News Mada0 partages

Tetikasa Afiberia : avo roa heny ny vokatra saribao amin’ny teknika nohatsaraina

 Niasa, nanomboka ny taona 2008, ny délégation Planète Urgence Madagasikara sampana amin’ny Planète Urgence, fikambanana frantsay miasa amin’ny sehatra telo. Ho an’ny sampana eto amintsika, miompana amin’ny zavatra telo ny asany : filatsahana an-tsitrapo, tontolo iainana sy fampandrosoana ary sampandraharaha momba ny fitantanana sy ny vola. Nanomboka ny taona 2008 ny tetikasa tontolo iainana sy ny fampandrosoana eto Analamanga ka misy sahanasa telo: Afiberia, Alamamy ary Tapia. Fanohanana ny seha-pihariana hazo sy angovo amin’ny faritra Itasy sy Analamanga ny Afiberia nanomboka ny taona 2015, ka mamatsy vola ny tetikasa ny Vondrona eoropeanina hatramin’ny taona 2019. Tanjona ny hanatsara ny fidiram-bolan’ny mpamokatra hazo sy angovo. Miasa amin’ny kaominina efatra :  i Manjakandriana, Anjepy, i Sambaina ary Ambatomena ny tetikasa. Asa voalohany ny fanofanana ny mpamokatra arina fandrehitra manaraka ny teknika nohatsaraina.  1 283 ny mpamokatra arina efa voaofana  raha 1 500 ny tanjona, hoy ny mpandrindra ny tetikasa Afiberia ao Manjakandriana, Randriatavy Lalatahiana. Misahana ny fanofanana ny Angovo Maharitra.

Ho an’ny mpanjifa azy, mateza kokoa ny arina nohatsaraina ary tsy mandoto satria voatazona ny tahan’ny “carbone” ao amin’ny hazo. Ho an’ny mpamokatra, mitombo avo roa heny ny vokatra arina miakatra rehefa mampiasa ny teknika nohatsaraina raha mitaha amin’ny teknika mahazatra teo aloha. Hametraka lalam-barotra hivarotana ny arina nohatsaraina ny mpiandraikitra ny tetikasa sy ny mpivarotra 19 eto Antananarivo. Ho an’ny arina fandrehitra teo aloha, maharitra 1 volana ny gony lehibe 250 kg. Mateza hatramin’ny 1 volana sy tapany kosa ny arina nohatsaraina mitovy lanja aminy.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Investissement – tourisme : à l’écoute des opérateurs dans 5 zones

En vue d’une rencontre BtoB durant la prochaine édition de l’International tourism fair Madagascar (ITM), une vingtaine d’opérateurs touristiques locaux venant des cinq zones du pays vont d’abord émettre leur avis et souhait en la matière.

Promotion de l’investissement dans le secteur du tourisme. L’Economic development board of Madagascar (EDBM) entend poursuivre son initiative de faire rencontrer tous les acteurs dans le secteur du tourisme, locaux ou étrangers cette année, durant la prochaine édition de l’International tourism fair  Madagascar (ITM) qui se tiendra, du 31 mai au 3 juin, dans la capitale.

Une collecte d’informations auprès des opérateurs dans cinq zones potentielles est actuellement réalisée, à savoir à Nosy Be, Antsiranana, Toliara, Taolagnaro et Antananarivo. «Cette descente au niveau des régions permettra de comprendre la situation des opérateurs touristiques. Mais aussi les défis auxquels ils font face»,  a-t-on indiqué auprès de l’EDBM.

Cette enquête sur terrain sera effectuée par les représentants des antennes de l’EDBM et du projet Pôle intégré de croissance dans les cinq zones citées plus haut. Un entretien sera réalisé avec trois ou quatre opérateurs dans chaque zone, soit une vingtaine d’opérateurs au total.  Concrètement, les opérateurs privés auront besoin de remplir une série de questionnaires relatifs aux activités de leurs entreprises : les opportunités foncières, leurs attentes à travers des partenariats avec d’autres acteurs.

Rencontres BtoB

Les rencontres entre opérateurs locaux et investisseurs étrangers ont déjà eu lieu durant la précédente édition de l’ITM. A l’issue de ces échanges, cinq grandes marques internationales sont revenues dans le pays pour y effectuer une prospection au début de l’année.

«Les opérateurs touristiques et les fournisseurs, en quête de partenariat, auront à développer succinctement et respectivement l’offre et la demande. D’un côté, les acteurs touristiques auront à présenter leurs besoins, potentialités, opportunités et les possibilités de partenariat et de l’autre, les fournisseurs ou autres acteurs auront à présenter leurs dispositions à répondre aux besoins exprimés. Un modèle de convention de partenariat sera disponible pour ceux qui ont conclu un partenariat», d’après les explications apportées par l’EDBM.

Agences de voyage, tour-opérateurs, prestataires de services, hôteliers, Offices nationaux et régionaux de tourisme, restaurateurs, gestionnaires de parcs, guides, artisans, centres de formation participeront à cette rencontre.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Facto-saatchi & saatchi : changement au sein de la direction commerciale

Changement au sein du groupe Facto-Saatchi Saatchi. Après avoir travaillé auprès du groupe durant quatre ans, Solène Soton, la directrice commerciale de l’agence, laisse désormais la place à Sedera Randrianjafy.

Le parcours professionnel varié de ce dernier dans les secteurs privé et public en Europe, océan Indien et Asie, lui a permis d’assurer des fonctions de consultant, de diplomate et de Trade Marketing Manager.

L’agence a également annoncé, lors d’une rencontre organisée lundi dernier à Ambodivona,  son partenariat avec la boîte de production Audiovisuelle Gass Creative. L’acquisition récente de nouveaux équipements garantira aux clients de Facto des productions de qualité cinéma.

R.R.

 

News Mada0 partages

Hifarana ny fitondrana HVM : hotsarain’ny HCC ny zoma izao Rajaonarimampianina

 Andro  sisa isaina .  Hitodika eny amin’ny Fitsarana  avo  momba ny lalàmpanorenana  ny mason’ny  rehetra mialoha ny faran’ny  herinandro izao.  Handalo hotsaraina eny  Ambohidahy ny  fitrorian’ny depiote sy ny fitakiany ny hialan’ny filoha Rajaonarimampianina.

 Haka fanapahan-kevitra sy  hamoaka  ny didiny ny etsy Ambohidahy. Efa  naterina sy nomen’ny mpirakidraharaha fitsarana ny filoha Rajaonarimampianina tamin’ity, herinandro  ity ny naoty manambara ny tokony hanaovany ny fiarovan-tena amin’izany raharaham-pitsarana  izany. Hotanterahina etsy amin’ny HCC Ambohidahy ny zoma  izao ny fitsarana ny  raharaha ary hivoaka  tsy  ho ela aorian’izany ny didim-pitsarana. Efa nanatitra ny porofo rehetra eny Ambohidahy, ny  herinandro mialoha izao,  kosa ny avy amin’ny depiote ho an’ny  fanovana. Feno izany ny fepetra hitsaran’ny HCC izany.

Nikoropaka ny ao an-dapa

Etsy andaniny, nikoropaka  sy may volon-tratra avy hatrany ny  ao an-dapa sy ireo manodidina manoloana  izany. Anisan’izany ireo lohandohan’ny mpisorona eo anivon’ny HVM, nangataka fanemorana izany fotoana izany hatrany amin’ny  15 andro aloha fa  tsy ho amin’ity herinandro  ity. Hilalaovana fotoana sy ny mety ho vokatry ny fanelanelanan’ny vahiny ?  Tsiahivina fa anisan’ny fitorian’ny depiote sy itakiany ny fametraham-pialan’ ny filoha Rajaonarimampianina ny fanitsakitsahana lalàmpanorenana. Ohatra, ny tsy nananganany ny Fitsarana avo (HCJ)  na efa voasoratra amin’ny lalàmpanorenana  araka ny And 167 aza fa tokony hatsangana 12 volana aorian’ny  fianianan’ny filoha izany. Tsy tanteraka anefa izany hatramin’izao.

Ho an’ny eny an-kianja kosa,  mazava ny hafatra  sy ny antsoantso mitodika amin’ny HCC. “Ho tompon’andraikitra eo amin’ny tantara sy ny firenena  ianareo raha  tsy hanaraka  ny hetahetam-bahoaka. Handamina sa hanakorontana ianareo ? Tsy fitakian’ny depiote samirery ny tokony hialany fa an’ny vahoaka”, hoy  izy  ireo tetsy amin’ny kianjan’ny 13 mey, omaly.

Hanova ny tantara miaraka amin’ny HCC

Nahitsy ny lahateny nifandimbiasana nilaza fa  aoka  tsy hoterena hiditra amin’ny tsy ara-dalàna ny  vahoaka. Nambaran’izy ireo fa efa narahina avokoa  ny dingana mifanaraka amin’ny lalàna sy ny lalàmpanorenana ary narahina hetsika am-pilaminana teny an-kianja izany. “Ianareo mpitondra indray anefa, nanakorontana sy  namono olona. Hanova ny tantara isika ka sahia ianareo HCC. Hanova ny fomba fitantanana ny firenena isika, ny fomba fanaovana politika  koa …”, hoy  ihany izy  ireo.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Géopolitique du 21e siècle : quel rôle pour Madagascar ?

C’est dans un contexte un peu particulier, marqué par la crise politique,  que s’est déroulée  la célébration des 135 années de coopération entre l’Allemagne et Madagascar.

Une célébration marquée par plusieurs manifestations, notamment des conférences-débats  à l’Université d’Antananarivo et au ministère des Affaires étrangères, portant sur plusieurs thèmes. Hier, par exemple, «Le rôle de Madagascar dans la nouvelle géopolitique du 21e siècle» a été abordé. Le débat est tourné autour de la place occupée par  la Grande  île au niveau régional, continental et international.

Les institutions parlementaires

Une conférence publique sur le rôle des institutions parlementaires dans la politique étrangère a également été programme. A ce sujet, Stefanie Rathenberger, représentante du Bundestag allemand a expliqué le rôle de cette entité dans la politique étrangère de l’Etat. Un rôle défini comme un instrument d’adoption de résolutions qui sont non contraignantes pour le gouvernement fédéral. Le Bundestag, à travers ces résolutions peut contredire le gouvernement fédéral.

L’autre intervenant, Juvence Ramasy, enseignant-chercheur à l’Université de Toamasina, a mis en exergue la notion de diplomatie parlementaire que les députés peuvent librement aborder au même titre que les membres du gouvernement. Une pratique qui peut se matérialiser par la ratification des conventions et traités internationaux ou encore  la coopération interparlementaire.

Parmi les intervenants au débat, le Sénateur Pierrot Rajaonarivelo a évoqué l’équilibre du pouvoir entre le «Parlement» et «l’Exécutif». D’après lui, celle-ci se situe soit au niveau mondial à travers les organes du Système des Nations unies, soit au niveau de chaque Etat. Il a cité des illustrations diverses concernant différents pays à travers la notion de «parlementarisme comparé». La théorie du rapport de force demeure d’actualité, estime le parlementaire. L’ancien ministre a également mis l’accent sur le problème d’identité nationale, surtout pour le cas de Madagascar. «La République est laïque, mais la Société ne l’est pas», a-t-il ajouté.

Rakoto

 

News Mada0 partages

« Rallye Motul 1 ère édition » : hotanterahina ny 25 hatramin’ny 27 mey ny fifaninanana

  Ny “rallye” karakarain’ny klioba FMMSAM no hanokatra ny taom-pilalaovana 2018, eo amin’ny fifaninanana familiana fiarakodia. Hazakazaka tohanan’ny 300 V Motul. Mandritra ny telo andro ny fihaonana, hisy halavirana 251, 52 km.

Ny 25, 26 ary ny 27 mey ho avy izao ny hanatontosana ny « rallye Motul 1 ère édition », hanokatra ny taom-pifaninanana eo amin’ny familiana fiarakodia. Mikarakara izany ny klioba FMMSAM ary hiarahany amin’ny 300 V Motul. Hiavaka ity hazakazaka fiarakodia ity satria hisy ny dingana manokana « ES » vaovao.

Nambaran’ny tomponandraikitra fa hisy dingana manokana miisa 11 ity “rallye » ity ka samy hafa ny 10 amin’izany. Mirefy 11, 290 km ny halaviran’izany « ES » izany. Marihina fa mifanintsy amin’ny fankalazan’ny FMMSAM ny faha-50 taony ity fifaninanana ity. Hanana mpifaninana, 17 ny klioba mpikarakara, amin’izao dingana voalohany izao.

Anisan’ny handray anjara amin’izany i Hugo Louvel, vao 18 taona, ary heverin’ny mpikarakara fa mety hahavita zavatra tsara. Ny tovolahy izay tsy hamita ny fifaninanam-pirenena akory fa handray anjara fotsiny satria handeha hiatrika fifaninanana any Frantsa, manomboka ny volana jolay ho avy izao. Ankoatra izay, ho avy hifaninana aminy koa ry Teddy sy ny ekipazy Ndrianja sy Fanja, tompondakan’i Madagasikara 2017.

Hanana mari-drefy 1, 2 ity « rallye Motul » ity. Mpifaninana 35 eo ny andrasan’ny mpikarakara, handray ny fiaingana.

Manana roa andro hisafidianana hanaovana fizahana ny lalana ireo mpifaninana ka ny asabotsy 19 sy ny alahady 20 mey ny voalohany ary ny alatsinainy 22 sy ny talata 23 mey kosa ny faharoa. Ny « ES1 » eo Ambohimanambola sy Jirama no hotanterahin’ny mpifaninana, ny andro voalohany, mirefy 6, 750 km. Ny « ES2 » ka hatramin’ny « ES 7 » kosa ny andro faharoa ary ny « ES 8 » ka hatramin’ny « ES 11 » ny hamaranana ny « rallye », ny andron’ny alahady.

Eo amin’ny « PC » Sodiama Ankorondrano ny fahatongavana farany, sady hanolorana ny amboara ihany koa, ho an’ireo mpandresy.

Torcelin

News Mada0 partages

Tenisy – «Jeunes La Réunion” : nandrombaka fandresena i Sariaka

Nisongadina indray i Radilofe Sariaka, ilay Malagasy mizaka zom-pirenena frantsay, nandritra ny fifaninanana tenisy, nokarakarain’ny «Bourbon Olympique Tennis Club» (BOTC), notanterahina tatsy amin’ny Nosy La Réunion, ny faran’ny herinandro lasa teo. Norombahin’i Sariaka mantsy ny fandresena, teo amin’ny sokajy 17 / 18 taona.

Resiny teo amin’ny famaranana, tamin’ny seta 2 no ho 1 (7/5 ; 3/6 ; 6/1), i Nastassia Chamou. Niady ny lalaon’izy mirahavavy, indrindra, fa ny seta voalohany, izay lasan’i Sariaka. Nanohitra kosa avy eo ilay mpifanandrina taminy ka azony izany. Hita ho nihareraka kosa i Chamou, teo amin’ny seta fahatelo farany. Nanao fahadisoana betsaka izy, teo amin’ny lalao nataony, na tamin’ny famerenan-baolina na teo amin’ny fiarovantena, hany ka mora tamin’i Sariaka ny naka ny fandresena.

Nanambara i Sariaka fa ao anatin’ny fivoarany tanteraka izy ankehitriny. Manantena ny tenany fa hijanona eo amin’izay tanjany izay, mandra-pahatonga ny fiadiana ny ho tompondakan’i Frantsa, izay mbola hatrehiny. Notsiahiviny fa tsy nahadingana ny fihodinana voalohany, tamin’izany fifaninanana izany, ny tenany tamin’ny taon-dasa.

Marihina fa efa nandrombaka ny fandresena, teo amin’ny sokajy “sénior”, notanterahina tany  La Réunion, hatrany ny tovovavy, herinandro lasa izay.

Torcelin

News Mada0 partages

Hippisme : victoire partagée à l’ouverture de saison

Les jockeys et férus de courses hippiques sont repartis au galop, dimanche dernier, à l’hippodrome de Mahazina à Ambatolampy. Une journée inaugurale qui fut l’occasion pour l’Autorité hippique pour la course et l’élevage des chevaux à Madagascar (Ahcel) d’annoncer la couleur pour la saison 2018.

Comme à l’accoutumée, l’un des meilleurs jockeys malgaches, Patrick Rakotoarivelo, a signé un doublé digne de son rang. Il s’est tout d’abord placé à la seconde place avec Nuage de Fanorona, lors de la 1ère épreuve de 1.200 m, derrière Kibaovolana chevauché par Nicot Ramiliarimanga. Prisca, monté par Jean baptiste Rakotohanja, qui a complété le trio gagnant. Associé à Pointe de Flèche, Patrick, venant tout juste de suivre un stage à Maison Laffitte, France, a ensuite remporté une victoire sur le poteau lors de la 2e course, à la grande déception de l’apprenti Roméo Radotiana (Pharys) et Jean Baptiste qui a galopé sur le dos de Perle de Carmen (Tiercé : 4-2-1).

Tout s’est joué lors du Quinté spécial qui a mis sur la ligne de départ 8 bêtes de course de renom. C’est Noris Faniry, sous la selle de Gil Chezard Ralaivonitsara, qui s’est imposé devant Litissia de Jean Baptiste Rakotohanja, Kalvernium sous les brides de Jean Charles Randriafaralahy, Oiseau d’or pris en main par Michel Randriantenaina et Orchidée associé à Patrick Rakotoarivelo,  complétant le Quinté : 5-3-2-6-7. Un autre jockey bien connu du public a tenu à marquer sa présence lors de la 4e course de 1.400 m.

Il s’agit de Fenohasina Ralaiarijaona qui a maintenu la cadence et la pression de ses rivaux jusqu’à la ligne d’arrivée, grâce à une chevauchée fantastique de Jovialité aux dépens de Negus de Roméo Radotiana et Osarus monté par Jean Baptiste. Navigateur de Michel Randrianantenaina vient compléter le Quarté spécial de cette journée (1-6-7-5). Sans crier gare, Patrick Rakotoarivelo est revenu au galop, lors de la 5e épreuve de 1.500 m, avec une remontée en puissance sur Mascotte de star pour gagner au sprint face à l’Oiseau Bleu de Nicot et Nouvelle Star de Gil Chezard. Un clou du spectacle avant la 2e réunion hippique qui aura lieu dimanche prochain au même hippodrome. Une journée qui réserve son lot de surprises et auréolée du Grand prix de la Pentecôte.

Par ailleurs, le président de l’Ahcel, Michelson Rakotoarisoa, a annoncé la reprise de l’aide alimentaire aux montures participant aux courses organisées par l’association, vu la hausse du prix des denrées agricoles. «Une assistance vétérinaire et technique sera apportée aux éleveurs outre les saillies gratuites des juments à la fin de la saison. La répartition des poulinières aux éleveurs membres s’avère aussi importante pour relancer le projet de vulgarisation de l’élevage», a-t-il conclu.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Sambasamba! : hisy ny “Herinandron’ny literatiora ho an’ny tanora”

 Hotanterahina, ny 22 hatramin’ny 26 mey izao, ny “Herinandron’ny literatiora ho an’ny tanora”. Vao ny andiany voalohany amin’ity hetsika ity izao ary iarahan’ny sehatra maromaro manatontosa. Tsy iza izany fa ny Institut français de Madagascar (IFM), ny Alliance française etsy Andavamamba (AFT), ny lycée français eto Antananarivo, ny fikambanan’ireo sekoly frantsay (AEFE) ary ny sampana misahana ny kolontsaina ao amin’ny ambasady frantsay.

Tanjon’ity andiany voalohany ity ny hamondrona ireo mpisehatra eo amin’ny tontolon’ny boky ho an’ny tanora. Avy any Frantsa, avy any La Réunion, avy any Kamerona, ary avy eto Madagasikara izy ireo.

Marobe ny hetsika hotontosaina mandritra io « Herinandron’ny literatiora ho an’ny tanora » io, toy ny fampirantiana sy atrikasa ary fanentanana samihafa, hanasana indrindra ny ankizy sy ny tanora. Anisan’ny hisongadina amin’izany koa ny fanolorana ny loka antsoina hoe « Ravinala du livre voyageur ».

Hahazo loka izay mendrika

Fifaninanana hanolorana loka ho an’ny mpanoratra boky ho an’ny ankizy sy ny tanora izy ity. Ny mpianatra amin’ny kolejy sy lycée frantsay eto Madagasikara, any Maorisy ary any Seychelles no mitsara. Izany hoe, mamaky boky izy ireo, mifanakalo hevitra ary miady hevitra sy samy miaro izay boky heveriny ho tsara indrindra.

Nozaraina ho sokajy telo ireo mpianatra, tany am-boalohany, saingy tamin’ity taona ity kosa, niampy sokajy roa hafa izy ireo. Andiany fahadimy ny loka « Ravinala du livre voyageur » tontosaina amin’ity taona ity. Tsiahivina fa iray tamin’ireo telo nahazo loka, tamin’ny andiany fahefatra i Michèle Rakotoson, tamin’ny alalan’ilay bokiny mitondra ny lohateny hoe « Tovonay ».

Landy R.

 

News Mada0 partages

Rallye FMMSAM : trois jours de sensation forte avec 11 épreuves spéciales

C’est parti pour trois jours de challenge pour les pilotes engagés à la première manche du Championnat de Madagascar de rallye. Cette épreuve sera disputée sur une distance totale de 251,52 km, répartie en 11 épreuves spéciales. Le club FMMSAM et ses partenaires ont apporté une touche d’innovation pour cette manche inaugurale.

La saison est officiellement lancée pour les rallymen malgaches qui seront de nouveau sur la rampe pour ouvrir le bal du sommet national, les 25, 26 et 27 mai. Cette épreuve, organisée par le club FMMSAM, se distingue des précédentes compétitions par l’originalité du parcours. Il y aura effectivement 11 épreuves spéciales dont l’une sera disputée sur une distance de 11,290 km. Une touche d’innovation qui coïncide avec la célébration des 50 ans d’existence du club qui va aligner 17 équipages.

Du coup, toutes les forces vives de la discipline sont attendues sur la piste. Et le public risque d‘être surpris par la performance de certains pilotes qui vont faire leur entrée dans le monde du rallye. On notera la présence du jeune Hugo Louvel qui a évolué sous les couleurs du club FMMSAM depuis son baptême de piste jusqu’à ce jour. Maintenant âgé de 18 ans, il veut entrer dans la cour des grands après avoir fait ses preuves au championnat de slalom et au championnat de karting rotax. Ce sera un essai grandeur nature pour le jeune pilote qui va tâter le terrain sous d’autres cieux, notamment en France, à partir du mois prochain. Il devrait ménager sa monture car près de 35 équipages seront de la partie.

Il y aura certainement Teddy Rahamefy ainsi que les champions de Madagascar en titre Ndrianja et Fanja Rajemison. «Les participants peuvent faire la première reconnaissance le 19 ou le 20 mai et le 22 ou le 23 mai pour la seconde. Ils vont disputer l’ES1 sur l’axe Ambohimanambola-Jirama sur une distance de 6,750 km, pendant la première journée. La seconde journée sera rude car ils auront à boucler l’ES2 jusqu’à l’ES7 avant d’entamer la 3e étape (ES8 à ES11). Le PC sera implanté au Sodiama à Ankorondrano, soit le lieu de la remise de trophée», ont souligné les dirigeants du club FMMSAM hier à Ankorondrano.

Rojo N.

Fiche technique

Distance totale : 251,52 km

Nombre d’épreuves

spéciales : 11

Coefficient : 1,2

Nombre de participants : 35 équipages

Date : 25, 26 et 27 mai

News Mada0 partages

Volan’ny teny malagasy : hanao hetsika ny Havatsa Arivonimamo

« Ny teny malagasy, ain’ny fandrosoana », hoy ny teny filamatry ny fanamarihana ny « Volan’ny teny malagasy », iarahana amin’ny fikambanan’ny poety sy ny mpanoratra malagasy Havatsa-Upem sampana Arivonimamo. Tsy hijanona ho teny ihany izy io fa arahina asa. Atrikasa sy velakevitra hotanterahina ao amin’ny sekoly Johnson Arivonimamo, ny asabotsy 2 jona sy 9 jona ary ny 16 jona, isaky ny amin’ny 10 ora maraina.

« Zara traikefan’ny poeta siantifika », lohahevitra hovelabelarin’i Hobiana, ny 2 jona ao anatin’ny « Talenta sy aingam-panahy ». Ny famoronana angano kosa ny an’i Manjato ny asabotsy 9 jona ary ny fanoratana tantara fihaino ny lohahevitra nofidin-dRavorombato ka hohazavainy ny asabotsy 16 jona.

Ho an’ny olona rehetra ny velakevitra sy atrikasa sahala amin’izao. Na izany aza, hanasan’izy ireo ny mpianatra sy ny tanora mangetaheta hirotsaka sy hikolokolo ny talentany eo amin’ny tontolon’ny soratra ity hetsika ity. Afaka mitafa mivantana sy mifanakalo hevitra amin’ireto mpanoratra efa manana traikefa matanjaka ireto rahateo izay rehetra tonga any an-toerana.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Tarika Rossy : hanafana ny « Fitsangantsanganana mitapôlaka be »

Na tsy raikitra aza ilay seho goavana tokony nataon’ny tarika Rossy tetsy amin’ny Coliseum, hahazo tombony kosa ireo mponina manodidina. Anjaran’ny eny Ivato ny manaraka…Hipoka mpijery hatrany ny kianja nolalovan’ny tarika Rossy, toa ny tany Arivonimamo sy Tsiaroanimandidy. Mandra-piandry ilay fotoan-dehibe manaraka, hanafana ny « Fitsangantsanganana mitapôlaka be », eny amin’ny Club Nautique Ivato izy ireo, ny alatsinain’ny Pentekôty, 21 mey ho avy izao.« Nosafidinay manokana i Rossy tamin’ity, satria efa ela izy tsy nisehatra teny Ivato sy ny manodidina. Nifanojo ny fandaharam-potoana tamin’ity”, hoy ny mpikarakara, avy ao amin’ny Global Action. Araka ny efa nahafantarana azy hatramin’izay, hitondra ny traikefany amin’ny fampiakarana ny hafalian’ny mpifety ny tarika Rossy.Mialoha ny tena tapôlaka anefa, hanafana ny sehatra ireo mpanakanto malaza amin’izao fotoana izao. Anisan’ireny ry Odyai, Nina’s, Marion, Jyuni ary Flash B. nasaina manokana kosa i Bolo Pixx. “Niniana nafangaro ny mozika sy ny gadona, mba samy hahazo ny anjarany ny rehetra, na kely na lehibe”, hoy hatrany ny fanazavana.Ireo efa teny amin’ny Club Nautique Ivato dia mahalala fa sady toeram-pialamboly feno no fanaovana fampisehoana izy ity. Misy mantsy ireo kilalao maro na ny fitsangantsanganana ambonin’ny rano, fanaon’ny mpiala voly eny an-toerana, manomboka ny maraina. Ny tolakandro kosa ny tena fetibe.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Chronique : réconciliation, lutte contre la corruption, des miroirs pour alouettes

Quelques mois à peine après leur entrée en fonction, les membres de l’organe chargé de la Réconciliation trouvent matière pour se demander ce qu’ils font dans cette galère. Pourtant peut-être suffisamment heureux d’avoir signé un CDD pour plusieurs années à rémunérations pas tant que ça ridicules, nombre d’entre eux préfèrent ne pas se poser de question. Problème voilà que les relations de ceux qu’ils ont vocation à rabibocher tournent plus que jamais au vinaigre.

Quelle utopie ou quelle démagogie des acteurs politiques eux-mêmes que d’avoir voulu faire croire que dans leur arène ils peuvent se réconcilier, alors que par leur fonction ils sont appelés à se concurrencer,

et qu’en principe seul un moteur constant les réunit, un patriotisme qui leur donne une détermination à rechercher et à défendre les intérêts supérieurs de la nation. Nombreux observateurs et la population elle aussi dans son ensemble, ne sont pas convaincus d’avoir constaté ce patriotisme chez la plupart des politiciens.

Ce n’est donc pas pour

les réconcilier qu’il aurait fallu casser la tirelire, tous les efforts auraient dû se concentrer à ce qu’un minimum de leur vocation soit respecté par les élus, ou mieux que le système de l’Etat soit assez efficace pour leur interdire les saletés que l’on connait et que cesse la culture de l’impunité dans laquelle la majorité de la classe politique actuelle semble liée par un contrat tacite de complicité. C’est cette chape qui protège ripoux et pourris qu’il faut briser, que ces gens-là se concilient ou non, n’y changera rien, au contraire ils s’entendent suffisamment comme larrons en foire pour ne pas dénoncer le vrai mal dont souffre le pays, espérant en croquer tant et plus à tour de rôle. Une âpreté aux gains et profits illégaux se faisant de plus en plus pressant rend la concurrence d’autant plus rude. On ne va quand-même pas mettre en place des règles et une police pour gérer la déloyauté. Les lois électorales qui viennent d’être votées dans des conditions que d’autres parlementaires n’ayant pas eu part au festin dénoncent comme ignominieuses, ne sont pas pour assainir l’atmosphère. Inefficaces et inutiles réconciliation et lutte contre la corruption constituent pour l’instant de simples miroirs pour alouettes.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le R. P. Cros

Le Père Albert Cros s’est éteint hier soir, presque sans agonie ; né en 1836, religieux depuis 1864, missionnaire à Madagascar depuis 1873, il n’avait jamais revu la France.

Dernier survivant d’une patriarcale famille de l’Aveyron, il fut, comme ses deux frères, Jésuites comme lui, et ses deux sœurs, vieilles filles jusqu’à 80 ans, d’un dévouement peu ordinaire au service de Dieu et des âmes, assaisonné d’une bonne dose d’originalité. Son cœur, comme celui de Notre Seigneur, allait surtout aux enfants.

Après avoir commencé son ministère à Ste-Marie, il l’exerça surtout à Fianarantsoa, Mananjary, Tamatave et sur toute la côte Est. Il avait été aumônier pendant les deux guerres franco-hova, et dans ses derniers jours, après Dieu, c’est sur nos soldats que son souvenir se portait le plus volontiers. Il ne les oubliera pas du haut du ciel.

Une indemnité qui ne ruinera pas la Colonie

Arrêté. – Une indemnité de guichet de 0 f. 04 par vacation d’une heure est accordée, dans les bureaux de Tananarive (place Colbert), Tamatave, Diégo-Suarez et Majunga, aux agents des postes et télégraphes manipulant des fonds.

La présence au guichet des agents des postes et télégraphes est de 8 heures par jour.

Mais il arrive souvent que ces guichets sont très chargés, les mêmes agents doivent y rester jusqu’à ce que le travail soit terminé, et l’indemnité allouée pour ces heures de travail supplémentaires est donc de 0 f. 04 par heure. Ce n’est pas cher.

Grande Tombola

Nous avons le plaisir d’annoncer au public que la Grande Tombola sera tirée, au Théâtre Municipal, dimanche 5 courant à 9 heures du matin, sous le contrôle de Fonctionnaires européens.

Il n’y aura pas de vente de billets aux enchères mais les personnes désireuses d’en acheter en trouveront aux Bureaux de la Province jusqu’au vendredi soir à 17 heures. Les billets non vendus seront alors annulés et éliminés du tirage.

D’ores et déjà, nous adressons nos meilleurs souhaits de bonne chance à tous ceux qui, en achetant les billets, ont eu la générosité de prendre une part à cette œuvre de bienfaisance dont le produit sera exclusivement réservé à nos chers soldats.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : sao ianao mihevitra ho lahiny

Maro ireo mpanao pôlitika mikasa na efa nanambara mihitsy ny fahavononany hilatsaka amin’ny fifidianana izay ho filohan’ny Repoblika. Samy manamboamboatra ny tenany avokoa izy ireo mba isarihana ny mpifidy handatsa-bato ho azy. Aty amin’ny fiaraha-monina, ny olona koa mba samy mamisavisa ny karazandrazan’olona izay iriny ho tafita amin’izany fifaninanana izany. Maro ihany ny olona tonga dia manilika an’itsy na an’iry, sady halany toetra no tsy tiany hojerena. Vitsy ireo tena hoe mamy hoditra amin’ny vahoaka. Izay mipoitra toa ahitana kilema avokoa. Na izany aza efa misy ireo misongadina izay heverina fa ny roa amin’izy ireo no mety ho tafita amin’ ny sivana voalohany ka afaka hikatroka amin’ny fihodinana faharoa.

Tsy mbola any moa ny tena resaka izao fa vinavina fotsiny ny momba izany, betsaka ny zavatra mbola mety hiseho ary maro ny dingana tsy maintsy diavina ka malalaka ny sehatra amisavisana an’ilay filoha izay alain’ny tsirairay sary ao an-tsainy. Ao ireo maniry filoha teknisiana, ady hevitra ny momba izay. Marina fa sarotra ny fifehezana ny raharaham-pirenena ka mila olona tena matsilo hitantana. Tsy ny manam-pahaizana no tsy misy fa ny tena tsapa fa manam-panahy no tsy tazana firy.

Izay eo amin’io toerana tampony io dia tandindonin’ ny fivontosan’ny loha, tototry ny voninahitra sy fandokafana izay mahajambena raha toa marivo saina. Sangisangy ihany angamba nefa mendrika ho dinihin’ireo mpilatsaka ny filàna fiofanana ho fanomanana azy rehetra amin’ny fiantsorohana an’izany andraikitra tampony antoky ny fiainan’ny vahoaka sy ny ho avin’ny firenena. Izy ireo samy nanana ny fiomanany fa samy nandingana ny fampianarana any amin’ny Sekolin’ny Fanetren-tena. Noho ny adidy lehibe ahankina aminy dia na zoky izy na zandry dia rariny amin’ny maha Malagasy raha tsofin-drano ho Raiamandrenin’ny rehetra. Izany anefa tsy ampy ho hieverany ny tenany ho izy no tena dadany amin’ny zava-drehetra. Sarotra anefa izany hoe tompon’ny fanapahana farany sady vonton’ny fahafantarana fa tsy tompon’ny fahaizana tampony, sady mitaky fahaizana mametraka didy entitra sy fampisehoana fanetren-tena.

Iza moa no afaka ho lazaina tsy mahay n’inona n’inona afa-tsy izay mieboebo miseho mahay n’inona n’inona. Tandremo kely lahy sao mihevitra ny tena ho lahiny nefa rehefa mirehitra mitsonika toy ny jabora.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : bâillon sur la démocratie

Permissivité concernant la braderie des terres

Sans besoin de rentrer dans les détails, il suffit de relever dans la loi traitant des Z.E.S. le nombre d’articles portant atteinte à la constitution que dénonce la H.C.C. On voudrait sortir la distribution des terres hors de l’autorité de la Justice que l’on n’aurait pu faire mieux et à la vite qu’en confiant les décisions d’attribution à des tribunaux terriers, survivance d’un système qui date de l’époque coloniale pour mettre de grandes étendues à disposition de concessionnaires.

 

News Mada0 partages

Mahajanga : noho ny havesatry ny entana, rendrika ny sambo Sika

Rendrika tao amin’ny seranan-tsambon’i Mahajanga, afakomaly ny sambo Sika, mpitatitra olona sy entana mampitohy an’i Mahajanga sy i Kaomoro. Araka ny fampitam-baovao voaray, mbola tsy niainga teo amin’ny seranana ilay sambo no rendrika tampoka. Nitondra entana milanja 350 taonina sy olona miisa 70 ity sambo ity ary tafiditra tao anaty sambo daholo ireo mpandeha ireo, kanjo izao rendrika tampoka izao ny sambo. Hatairana ny an’ireo mpandeha tao anatiny raha nahita ny sambo tafiditry ny rano ny ampahany. Nikoropaka nivoaka tao anaty sambo ny mpandeha, nezahina navoaka haingana daholo koa ny entana rehetra. Raha ny fanadihadiana savaranando, tsy mifanaraka amin’ny vesatra tokony hoentin’ny sambo ny entana nentiny sy ireo mpandeha tao anatiny. Vokany, tsy nahazaka ny sambo ka niafara tamin’ny fahavakisana. Teo koa ny tsy fanajana ny ora tokony hiaingana satria raha tokony ho tamin’ny 2  ora tolakandro ny voatondro hiaingan’ny sambo, efa amin’ny 5 ora hariva vao niainga ka nikasoka tamin’ny fotaka avy hatrany nefa mitondra entana mavesatra. Simba ny ankamaroan’ireo entan’ny mpandeha rehetra. Manginy fotsiny koa ny fanararaotana ataon’ireo mpangalatra. Voalazan’ireo tompon’entana sasany fa nisy nandeha lakana mihitsy ireo mpangalatra nangalatra ny entana teo amin’ny seranana. Teo koa ireo efa lasan’ny ranomasina. Tsy nisy ny aina nafoy tamin’ity faharendrehana sambo ity.

J.C

News Mada0 partages

Anjozorobe : notafihan’ny dahalo nakana ny namany ny Das sy ny fokonolona

Fahasahiana! Nampihorohoro ny dahalo fa hanafika ny Das sy ny fokonolona tany Ambongamarina Anjozorobe. Nanafika tokoa ireo, saingy resy tosika ihany…

Dahalo iray antsoina hoe Modeste nosamborin’ny fokonolona sy ny miaramilan’ny Das tany Fenoarivo Ambongamarina, distrika Anjozorobe, ny 9 mey lasa teo. Rangahy voatonona ho anisan’ny dahalo nanafika tany Ambohitraivo ny 8 mey izy ity. Tratra tokoa io lehilahy io ary notazonina tany amin’ny fokontany Ambongamarina. Io andro ihany anefa, nahazo fampihorohoroana ny fokonolona sy ireo Das fa hanafika ary haka io namany io, tokony ho tamin’ny 4 ora hariva. Efa tamin’ny 11 ora alina tany, tonga tokoa ny dahalo nirongo basy nanafika tany an-toerana. Raikitra ny fifandonana ka nifampitifitra ny roa tonta. Maty voatifitra tamin’izany i Modeste. Nitsoaka ireo dahalo namany taorian’izay, ary tsy nisy tratra. Ny ampitson’io, tonga tany an-toerana ny zandary avy any amin’ny borigady Anjozorobe nanao ny famotorana. Nahitana bala telo amin’ny 7,5 mm, fahana telo amin’ny 7,62 ary balana calibre 12 tao an-toerana.

25 lahy nanafika

Tany Anjozorobe ihany, nisehoana fanafihana tany Baiboka, fokontany Mangarivotra, afakomaly tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany hariva. Nanafika tamin’izany ny dahalo 25 nirongo basy, ka omby 51 lasan’ireo dahalo. Nampilaza ny zandary ny fokonolona any an-toerana. Nanao ny fanarahan-dia ny zandary ary nampian’ny Das ihany koa nanenjika azy ireo.

Anisan’ny mirongatra ihany koa ny asan-dahalo any amin’ny distrika Lalangina, any amin’ny faritra Matsiatra Ambony, araka ny fitarainan’ny olona. Vaolaza fa efa isan’alina ahenoana asan-dahalo hatrany any an-toerana. “Maro ny dahalo efa tratra, maty sy iharan’ny fitsaram-bahoaka ary dorana ny fatiny saingy toa tsy mahafay ireo dahalo izany”, hoy ny olona any an-toerana. Nisehoana asan-dahalo ny harivan’ny alahady teo tany Sahambavy, any amin’ny distrika Lalangina. Lasan’ny dahalo tamin’izany ny omby dimy, ny akoho amam-borona, “panneaux solaires”, kojakojan-dakozia, sns. Efa fanindroany tamin’izao io fokontany io no nisy nanafika, raha ny vaovao avy any an-toerana. Tsy nisy ny naratra sy maty, saingy niteraka tebiteby amin’ireo mponina izany.

Yves S.

News Mada0 partages

Tanambao Verrerie – Toamasina : tratran’ny polisy ireo rongony efatra gony nentina posy bisikileta

Saron’ny polisy misahana ny fikarohana heloka bevava ary fiarovana ny ankizy tsy ampy taona tao Tanambao Verrerie Toamasina, omaly maraina ireo rongony efatra kitapo milanja eo amin’ny 40 kg nentina tamin’ny posy bisikileta. Araka ny fanazavan’ny lehiben’ny sampana fikarohana heloka bevava, ny kaomisera Raelison Gerverin tamin’ny mpanao gazety, omaly, nahazo loharanom-baovao momba ny fisian’ireto zava-mahadomelina amin’ny gony ireto izy ireo ny alahady. Nambaran’ilay loharanom-baovao fa misy posy bisikileta mitondra entana mampiahiahy ao amin’ny fokontany Tanambao Verrerie Toamasina. Nidina teny an-toerana avy hatrany ny polisy nanao fanarahan-dia ary tazana tokoa ilay posy bisikileta ka nosakanana ary mbola hita tokoa ireo kitapo efatra feno zava-mahadomelina. Nokasaina haparitaka ao Toamasina izy ireto, kanjo izao tratra izao. Tratra nandeha niaraka tamin’ilay posy tamin’io fotoana io koa ny renim-pianakaviana iray tompony izay nilaza fa avy any Andapa. Nosamborin’ny polisy avy hatrany izy ary nogiazana ihany koa ireo rongony efatra gony tratra ireo. Taorian’ny fanadihadiana, nodoran’ny polisy ireto zava-mahadomelina tratra ireto.

Taorian’ny resaka vary lo, miainga any indray ity ny trafikana zava-mahadomelina. Manginy fotsiny ny tsy fandriampahalemana mampikaikaika andro aman’alina ny olona ao amin’ny faritra Atsinanana. Tsy misy vahaolana matotra avy amin’ny fanjakana fa faly mihevotrevotra etsy sy eroa fotsiny. Gaboraraka tanteraka ny firenena.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Tombola BNI Madagascar : nampiasana teknolojia avo lenta

Tsiahivina fa anisan’ny mpanohana ny Fim, na ny “Foara iraisam-pirenena 2018” natao teto an-toerana, ny 3 hatramin’ny 6 mey teo, ny BNI Madagascar. Nandritra io fotoana io, nisy ny tombola ho an’ireo tonga nitsidika ny tranohevan’ity banky ity tamin’ny alalan’ny fampiasana « écrans tactiles », teknolojia mifandraika amin’ny fampiharana ny banky « digitale » novoizin’ny BNI, hanamora ny fifandraisana amin’ireo mpanjifany. Tamin’io fotoana io koa ny fampahafantarana ny tolotra Vina  ho an’ny olon-tsotra sy ny orinasa.

Koa ny 11 mey teo, natolotra ireo tsara vintana nahazo ny tombola ny loka ho azy ireo. Ireo telo nahazo : Rajoarisoa Jaona, mpiasan’ny tsy miankina, nahazo « Casque virtuelle, Samsung” ; Raherimandimby Lalaina, mpiasan’ny tsy miankina, nahazo famantaranora “smartwatch, Alcatel” ; ary Ramahazosoa David Gabin, mpiasan’ny tsy miankina ihany koa, nahazo “speaker Bluetooth, Remax”.

Ny talen’ny fifandraisana ao amin’ny BNI, Ralaimanisa Ndrina, ao amin’ny BNI no nanolotra izany, natrehin’ireo mpitsara ny lalao. « Lalana iray mora ifandraisan’ny BNI amin’ireo mpanjifa ny fotoana natokana ho an’ny fiharian-karena toy ireny, manamafy ny politikan’ny BNI rahateo », hoy Ralaimanisa Ndrina.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Tolona ho an’ny fanovana – Ambositra : rotaka be ny tao Ambositra, naratra ireo mpianatra…

 Tao ny vaky loha, tao ny tapa-tanana sy naratra. Io ny vokatry ny sakoroka nateraky ny fitokonana nataon’ireo mpianatry ny lycée, omaly, tao Ambositra.

Ampolony ireo mpianatra sy mpampianatra naratra mafy omaly, vokatry ny rotaka tao an-tampon-tanànan’Ambositra. Tao ireo vaky loka, ny sasany tapa-tanana voavely kibay, ny hafa mangamangana ny vatany… Manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaly ao Ambositra avokoa ireo maratra.

Nandrava ny sekoly ny mpiantry ny CEG Ankorombe omaly maraina. Niraradraraka ny tora-bato tamin’ireo sekoly nolalovan’izy ireo ary nandrahona ireo mpianatra sy mpampianatra mba hampiato ny fampianarana ary hanamafy ny tolona izy ireo. Anisan’ny lasibatra ny CEG Ambohimiadana sy Antamponivinany hatreny amin’ny lycée teknika. Ny sekoly sasany kosa namoaka moramora ny mpianatra mba tsy hisian’ny korontana sy fanimban-javatra.

Nitondra kibay sy zava-maranitra ireo mpianatra nandrava sekoly omaly. Manginy fotsiny ny teny fandrahonana ho an’ireo izay mbola minia manohy fianarana.

« Miala Rajao » ! « Tsy mila Paul Rabary”! “Mangataka bourse izahay mpianatry ny lycée”. Ireo no hita tamin’ny sora-beventy nentin’ireo mpianatra tao Ambositra omaly rehefa niray loha fa hitolona ihany koa ho amin’ny fanovana. Niaraka tamin’ny herisetra sy sakoroka anefa izany tolona izany ka lasa ny samy mpianatra no nifandramatra.

Tsy mbola fantatra hatreto izay ao ambadik’ireo mpianatra sy nanome saina azy ireo handrava sekoly toy izao. Niezaka nandamina ny lehiben’ny fari-piadidiam-pampianarana tany an-toerana saingy tsy nohenoin’ireo mpianatra akory izany.

Teo ihany koa ny mpitandro filaminana saingy vitsy anisa ka nitazam-potsiny nanoloana ireo mpianatra efa miaraka amin’ny kibay…

Nisafidy tsy handefa ny zanany any an-tsekoly ny ankamaroan’ny ray aman-dreny anio ho fitandroana ny ain’izy ireo. Feno herisetra rahateo ny fitakiana sy ny tolona ka aleon’izy ireo mampandefitra ny fianaran-janany aloha mandra-pilamin’ny raharaha.

Miitatra any amin’ny faritra ny fitokonana. Anio koa ny solombavambahoakan’ny fanovana milaza fa hamoaka ny mpianatra eny amin’ny oniversite. Manomboka taitaitra ny any amin’ny faritra ary tsikaritra fa mahazo olona ny famoriam-bahoaka izay hataon’ireo solombavambahoaka any raha toa ka somary matoritory ny eto Antananarivo.

Randria

News Mada0 partages

Toliara : nivoka ny “paramédicaux” 68

 Namoaka ny andiany voalohany “Santatra” ny sampana fitsaboana ao amin’ny oniversiten’i Toliara ny faran’ny herinandro lasa teo. “Infirimer” 13 no nahazo ny mari-pahaizana taorian’ny fahavitany ny fianarany. Nanampy ireo ny andiany faharoa “Vonona” ho an’ny mpampivelona sy “infirmier” 55. Tanjona ny fampihenana ny tahan’ny tsy fahasalamam-bahoaka indrindra ho an’ny faritra Atsimo Andrefana. “Anjaran’ny minisiteran’ny Fampianarana ambony ny nanome ny fanofanana ireo mpianatra ireo izay hikarakara ny fahasalaman’ny mponina indrindra any ambanivohitra”, hoy ny minisitra Rasoazananera Marie Monique nandritra ny hetsika tany an-toerana.

Ankoatra izay, nahazo efitrano famakiam-boky sy efitrano iray hafa ny profesora ao amin’ny sampana haisoratra sy ny siansa maha olona ao amin’ny oniversiten’i Toliara ihany. Vita koa ny fotodrafitrasa ampianarana ao amin’ny sampana lalàna, fitantanana ary sosiolojia (Degs). Ho fanatsarana ny fampianarana, notolorana fitaovana toy ny “vidéo projecteur” sy ordinatera ny oniversite ao Maninday.

8 000 amin’izao fotoana izao ny isan’ny mpianatra mandranto fianarana ao. Maro ny lalam-piofanana efa mandray mpianatra: Lettres et sciences humaines, ny Ecole normale, ny fianarana ho mpitsabo, ny institut d’enseignement supérieur (IST teo aloha) telo ao Menabe, Anosy ary Toliara. Momba ny rafitra LMD, nanambara ny minisitra fa eo am-panangonana ny tolo-kevitra fanatsarana ny rijanteny vaovao hifehy izany rafitra izany ny tekinisianina. Miainga avy amin’ny isam-paritra ny tolo-kevitra ary avondrona ho iray rehefa vonona.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Anjozorobe : le fokonolona et des militaires repoussent les dahalo

Une fusillade entre des dahalo armés venus pour récupérer un des leurs, capturé par le fokonolona et les éléments du Détachement autonome de sécurité (Das) s’est terminée par la mort d’un dahalo.

Tout a commencé le 8 mai dernier où des dahalo lourdement armés ont pris d’assaut un village de la commune rurale d’Ambongamarina, district Anjozorobe. Les assaillants y ont insufflé la terreur, d’autant plus que personne n’a pu alerter les forces de l’ordre. Ils se sont ensuite enfuis avec plusieurs têtes de zébus appartenant à des villageois.

Le lendemain, les bruits ont couru dans le fokotany d’Ambononoka, selon lesquels un habitant de Fenoarivo Ampamoha, un certain Modeste, avait participé à l’attaque. Il serait également l’informateur des dahalo. Recherché par les fokonolona, le concerné a été retrouvé à Ampamoha vers midi et a été conduit au bureau du fokontany où il a été placé en garde à vue.

Sans que le suspect ait fourni plus d’explications, dans l’après-midi, les villageois ont appris que les bandits de grand chemin vont de nouveau attaquer le village pour récupérer leur acolyte placé en garde à vue.

Effectivement, les dahalo n’ont pas attendu longtemps pour mettre en marche leur plan car la nuit même, vers 23 h, ils sont revenus, fortement armés, pour libérer leur informateur. De leur côté, les villageois, en compagnie des éléments du Das, les ont déjà attendus de pied ferme.

Un échange de tirs s’en est suivi devant le bureau du fokontany. Ledit informateur a profité de l’occasion pour s’évader. Mais d’après les informations reçues, il a été abattu par les militaires. En constatant qu’ils ne pouvaient plus tenir longtemps face à leurs assaillants, ils ont préféré  battre en retraite.

Les gendarmes d’Anjozorobe se sont rendus sur les lieux le lendemain de l’affrontement. Suite à une opération de ratissage, trois balles de 7,5 mm, trois cartouches de balle à blanc de 7,62 mm et un étui de calibre 12 ont été retrouvés sur place.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Vie familiale : menace d’éclatement, dixit un sociologue

Actuellement, il va sans dire qu’il n’y a presque plus de vie familiale, dans le vrai sens du terme, aussi bien en milieu urbain que rural. La journée mondiale de la famille a eu lieu hier.

Selon un sociologue, «Il est difficile d’affirmer que de nos jours, nous menons encore une vie familiale normale. Dans la majorité des foyers, la famille est même au bord de l’éclatement. Il suffit de bien regarder autour de soi pour constater cette triste vérité».

 «Rien qu’à voir les relations entre parents et enfants, entre les enfants eux- mêmes dans la société, on constate réellement cet éclatement de la vie familiale». Une situation qui commence à gagner du terrain depuis que la femme contribue aux revenus de la famille pour faire face aux difficultés de la vie.

«Rares sont actuellement les ménages qui peuvent encore mener une vie familiale normale», a conclu notre interlocuteur.

Manque de communication

Le manque de communication entre les membres de la famille est aussi une des raisons qui fait perdre la vraie valeur d’une vie familiale. Au quotidien, on ne se rencontre que le soir autour du dîner  et encore… il y en a même qui ne sont ensemble que durant le week-end.

Une situation qui est accentuée par l’évolution des technologies et le modernisme, comme la télé, les jeux vidéo, l’internet et autres similaires qui favorisent l’individualisme. Au niveau de la société, dans un sens plus large, certains usages adoptés ces derniers temps, comme le fait de ne pas participer à un événement familial, à l’instar du retournement des morts, ou encore la limitation des invités à un événement heureux pour des raisons pécuniaires, ne font qu’accentuer l’éloignement entre les membres d’une famille. Cela sans parler du fihavanana incarnant la valeur morale malgache, qui est en train de perdre de sa valeur.

Une célébration passée sous silence

Le 20 septembre 1993, l’Assemblée générale de l’ONU a décidé que le 15 mai de chaque année sera dédié à la Journée internationale des familles. Cette date a été passée sous silence cette année à Madagascar. Alors qu’une famille stable contribue au développement durable de la société et par conséquent du pays.

Sera R.

News Mada0 partages

Men : don de 2 500 livres aux écoles privées

En partenariat avec la Fondation Telma, le ministère de l’Education nationale (Men) a doté 25 écoles privées réparties dans la Grande île de 2 500 livres. Ces ouvrages scolaires sont destinés aux élèves pour les classes de sixième à la troisième.

«Ce soutien aux écoles privées marque l’initiative du Men à donner une même chance à ces élèves en matière d’éducation», a indiqué le directeur général de l’Education fondamentale (DGEFA) auprès du Men, le docteur Todisoa Andriamampandry, lors de la cérémonie qui s’est tenue lundi dernier à l’INFP Mahamasina.

Les directeurs des écoles privées récipiendaires, par le biais du délégué national des écoles privées de Madagascar, Justin Rakotoniaina, ont été unanimes sur la poursuite de ce soutien, ainsi que son extension vers d’autres domaines, à l’exemple des fournitures scolaires.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Entassement des ordures : l’avenant au nouveau contrat refusé

Depuis quelques jours, le Service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) n’a plus procédé à l’enlèvement des ordures.  Selon le ministre de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures (MEEH), Lantoniaina Rasoloelison, hier à Amboasarikely, «Le contrat entre le Samva sous la tutelle du MEEH et les propriétaires des camions loués pour le service arrive à terme. Le MEEH a demandé d’avenant mais les propriétaires ont refusé, ce qui fait qu’on a pris une solution de rechange en attendant les réponses à l’appel d’offres. Les responsables ont loué des camions et des pelleteuses pour l’occasion».

Selon les informations, le volume des déchets ménagers est de 2000 m3 par jour, uniquement pour la capitale. Et le coût de leur enlèvement est de 8000 ariary par m3, ce qui constitue une énorme charge. Surtout que la Samva a besoin de 50 camions par jour pour cette tâche.

Pour cela, le MEEH a pris l’initiative de moderniser le système d’enlèvement  et de comptage effectué par les camions. « Dorénavant, une caméra de surveillance et d’enregistrement couplée à un ordinateur sera installée au niveau d’Andralanitra. Ces matériels seront guidés par un robot. Dès qu’un camion arrive, l’ordinateur procèdera automatiquement à son pesage et à sa reconnaissance dans le dessein de décompter le poids d’ordures transportés. Ce sera une façon de bien gérer notre bugdet et permettra de lutter contre une éventuelle falsification», a conclu Lantoniaina Rasoloelison.

Nadia

 

News Mada0 partages

Boeny : remaniement au Conseil municipal de Mahajanga

Nouvelle disposition au sein de la commune urbaine de Mahajanga, suite à la décision du Conseil municipal de réaménager son bureau, pour instaurer la stabilité devant garantir la concrétisation du programme de développement élaboré par le maire. Les nouveaux membres du bureau permanent ont donc été présentés, hier.

Le Conseil municipal de Mahajanga s’est doté d’un nouveau bureau, depuis hier, suite à la décision de dissolution de l’équipe de l’ancien président du conseil, Paul Gervais, par ses membres. Jean Yves José Ramandratosoa du parti Tim devient, de ce fait, le nouveau président du Conseil municipal de Mahajanga, secondé par Sylvain Pascal Solomora du TGV-Mapar tandis que Georgial Rakotomalala et Justine Ralinoro, issus du TGV-Mapar, occupent respectivement les postes de rapporteur.

La logique est ainsi respectée pour asseoir la stabilité du maire Salim Mokhtar Andriantomanga, handicapé par le bureau permanent qui s’est attelé à le détruire, depuis son accession à ce poste, pour des raisons politiques. Ne disposant point de la majorité au sein du Conseil municipal de Mahajanga, en effet, ce maire élu sous les couleurs du Mapar a subi les pressions de certains conseillers depuis le début de son mandat.

Il a ainsi fait l’objet d’une première tentative de destitution en 2017 avant d’en subir une autre, le 5 avril dernier, où son initiative d’inviter le président du groupe Mapar, Andry Nirina Rajoelina, à une série d’inaugurations des réalisations de sa commune, le 30 mars, lui a valu la fronde du parti au pouvoir. Il a reçu la visite de l’Inspection d’Etat, le 5 avril, parallèlement à une lettre de demande d’explications sur sa gestion formulée par 11 de ses 19 conseillers. Le maire Salim Mokhtar Andriantomanga a pu renverser la vapeur au cours du vote de destitution, en ralliant à sa cause les 10 des 19 conseillers municipaux, après avoir présenté sa défense lors de la séance extraordinaire tenue à cet effet.

La population de Mahajanga se félicite de cette décision réconfortant le maire à son poste pour la poursuite des projets de développement engagés dans la ville.

Manou

 

News Mada0 partages

Diana : la commune de Nosy Be en modèle

La transparence de la gestion figure parmi les priorités de la commune urbaine de Nosy Be. Des formations ont été organisées dans la circonscription pour une efficience de son application.

Les employés de la commune urbaine de Nosy Be et ses chefs de fokontany ont bénéficié de formations sur l’Indice de gouvernance locale (IGL), la semaine dernière. Les formateurs, issus du Projet de développement communale inclusif et de décentralisation (ProDéCID), leur ont transmis les fondamentaux de la bonne gouvernance au niveau des collectivités décentralisées, basés sur la participation de la population, l’objectivité dans la gestion, la transparence et la redevabilité pour garantir la réussite de son application. L’IGL est d’ailleurs l’outil nécessaire au ministère de l’Intérieur et de la décentralisation pour l’évaluation interne de la gestion et du développement des communes.

Le maire Aly Aboudou a aussi annoncé en parallèle l’inauguration de la mise en application du budget participatif pour accélerer le développement de sa circonscription.

Manou

 

News Mada0 partages

Toeran’i Madagasikara aty Afrika : tsy ampy sy tsy hita ny fitrandrahana ny voka-pikarohana

 « Ny fivoaran’ny fikarohana momba ny siansa, moa ve isika mizotra amin’ny lalana marina ? ». Tara-kevitra iray novoaboasan’ny Pr Ratsimbazafy Jonah tao amin’ny Akademia malagasy io, ny 14 mey. Nentiny nanazava izany ny toeran’i Madagasikara eo anivon’ny African Academy of Sciences (AAS). 

 Mifandray amin’ny African Academy of Sciences na ny AAS ny Akademia malagasy, izay 115 taona ankehitriny. Matoa ny vazaha nametraka ny Akademia malagasy tany amin’ny taona 1903, tsy takona afenina ny harena misy eto amin’ny tanindrazantsika. Manankarena i Madagasikara, saingy voasokajy ho anisan’ny firenena mahantra indrindra maneran-tany. Tsy ampy ny voka-pikarohana ary na misy aza, tsy hita ny fitrandrahana izany, ohatra, ny amin’ny tokony ho fanatsarana ny voly vary.

Mijery paikady ho an’ny fampandrosoana ny AAS, manolo-kevitra ny governemanta, hitrandrahana ny vitan’ireo mpikaroka. Afaka mamatsy fandaharanasa momba ny fikarohana, manome vatsim-pianarana, sns. Raha fehezina, tombontsoa ho an’ny tany mpikambana ao aminy ny AAS. “Zava-dehibe anefa ny fanaovana asa fikarohana, indrindra ny fizarana izany. Miainga avy amin’izay ny ahitan’ny hafa ny voka-pikarohana, sy handrefesena ny zava-bita”, hoy ny Pr Ratsimbazafy Jonah.

Mpikaroka malagasy roa monja …

Koa aiza ho aiza ny toeran’i Madagasikara aty Afrika eo amin’ny fikarohana ? Singa iray handrefesana izany aloha, tsy misy afa-tsy mpikaroka malagasy roa monja ny ao amin’ny AAS amina mpikambana 361. Ireo mpikaroka ireo : ny Pr Raoelina Andriambololona sy ny Pr Ratsimbazafy Jonah. I Nizeria anefa manana 63,  i Afrika Atsimo 42… Tsy misy karama raisina ny ao amin’ny AAS fa tena miasa ho fampandrosoana marina ny tanindrazana. Singa iray faharoa ny laharan’ny oniversite (fanjakana) eto Madagasikara, anisan’ny gisitra aty Afrika eo amin’ny asa fikarohana.

Singa iray hafa ny “H index” fandrefesana ny zava-bitan’ny mpikaroka iray. Ny hitsarana azy ny fitambaran’ny voka-pikarohana efa navoakany sy ny olona namaky sy nampiasa izany. Ny an’ny Pr Ratsimbazafy Jonah, ohatra, 19 ny azy ny “H index”; ny an’ny mpikaroka amerikanina iray nampianatra azy, 42. Mbola vitsy amin’ny mpikaroka malagasy ny mahazo  “H index” 10. Malaina mamoaka ny voka-pikarohany ny Malagasy na anarany fotsiny ny hoe “mpikaroka”, na tsy manam-potoana hanaovana izany asa izany noho ny antony maro, anisan’izany ny politika maloto eto amin’ny firenena.

Zara raha misy tetibola

Olana iray lehibe navoitran’ny Pr Ratsimbazafy Jonah ny nilazany fa zara raha misy tetibola ho an’ny asa fikarohana eto amintsika. Tsy hita taratra anatin’ny tetibolam-panjakana izany. Laharana faha-83 amina firenena 100 aty Afrika ny oniversite eto Madagasikara, mbola aorian’i Somalia, laharana faha-55. Maro ireo tolokevitra naroson’ny mpandahateny ho fanarenana ny onivesrite eto an-toerana, toy ny fanavaozana ireo fotodrafitrasa sy fanatsarana ny rafitra. “Raha mandeha amin’ny tokony ho izy tokoa ny voka-pikarohana manonofy aho ve raha afaka 10 taona, ho lasa mpanondrana vary i Madagasikara, hiverina ny 50 % amin’ny ala, hahazo loka Nobel isika, sns …”, hoy ny Pr Ratsimbazafy Jonah.

R.Mathieu

News Mada0 partages

BD : « back to Al Bak », l’autobiographie de Dwa

Après «Megacomplot», «Coût d’état à Tamatave» et «Lundi noir», Dwa sortira bientôt une autre bande dessinée intitulée «Back to Al Bak». Et cette fois-ci sans Pov. Selon le bédéiste, ce sera une sorte d’autobiographie où il revivra ses souvenirs d’enfance à Alatsinainy Bakaro.

Comme son nom l’indique «Back to Al Bak» signifie le retour à Alatsinainy Bakaro. «27 ans après j’ai revisité ma ville natale, l’année dernière. J’ai ainsi revécu mon enfance, ressenti une sensation forte que j’ai retranscrite en livre. Une histoire exceptionnelle m’est ensuite apparue», a annoncé Dwa. Et heureusement, l’artiste était en quête de sujet pour son prochain projet.

Un projet personnel

«Ce n’était pas facile de réaliser ce livre, étant donné que cela me touche personnellement. Ainsi, le fait de trier les scénarios que l’on devrait décrire était assez gênant et confus», a-t-il expliqué. «Back to Al Bak» n’est pas qu’une simple bande dessinée, elle mélange à la fois des croquis sur le vif. Edité par Des bulles dans l’océan Indien, «Back to Al Bak» ne sortira qu’au mois de septembre prochain. «Il sera aussi disponible dans certaines librairies de la capitale», a-t-il ajouté.

Un projet déjà primé

Au fait, grâce à un extrait de son livre, Dwa a remporté le grand prix de la deuxième édition du concours artistique Paritana. Sur ce, il effectuera trois mois de résidence à la Cité internationale des arts à Paris et donnera une exposition en solo. «J’espère que le livre sera prêt avant mon séjour pour que je puisse le présenter durant la résidence», a-t-il conclu.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

CCI Ivato : les musiques américaine et malgache au diapason

Fidèles à leur tradition annuelle, Jejy Music Orchestra Choir et American School of Antananarivo Band and Choir se produiront, ce 26 mai, au Centre de conférences international d’Ivato. Bekoto du groupe Mahaleo sera l’invité de marque.

Le lieu du spectacle donne déjà un aperçu de la qualité de prestation que ces deux formations vont s’en donner à cœur joie. Les grands classiques malgaches, à l’instar de «Vorom-potsy» ou «Mandry ve», exécutés par une centaine  de musiciens d’instruments à vent, à vents et à percussion, accompagnés par le choeur d’enfants et d’adultes, résonneront sur les murs du CCI.

Outre le mythique titre «Lendrema», d’autres compositions de Bekoto seront également revisitées par les soins des deux formations lors de ce concert.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Batterie : Mendrika fera vibrer le CGM

Batteur attitré de l’illustre groupe Solomiral, Mendrika Rasolomahatratra sera en concert, ce samedi, au Cercle germano-malgache (CGM) Analakely.

Année festive pour Mendrika qui a pu retrouver sur scène la fratrie Solomiral le temps d’un concert, au mois de janvier, après avoir brillé par son absence durant quatre longues saisons. D’autant qu’il a tout récemment marqué d’une pierre blanche le 20e anniversaire de son école de batterie avec ses élèves.

«Je me souviens encore comme si c’était hier. C’était en 1997, époque où je me suis littéralement retrouvé dans la rue, à faire du porte-à-porte pour essayer de proposer des cours particuliers de batterie à domicile, faute de structure et de moyen. De fil en aiguille, J’ai monté cette école qui a vu naître des centaines de musiciens confirmés», dit-il fièrement.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Omnisport : les journalistes toujours dans la danse

Il ne s’agit pas de la couverture d’un évènement sportif comme d’habitude. Les journalistes ont été sollicités à maintes reprises pour prendre part à des rencontres sportives, à commencer par la rencontre amicale contre les confrères de l’Itasy, suivie par le tournoi de foot organisé par les pasteurs de la FJKM, sans parler de la participation de différents organes de presse aux jeux corporatifs. Pour leur part, les membres de la presse sportive sont invités pour se mesurer aux rugbymen de 3FAI, le 3 juin, au stade de Mahamasina.

En attendant, ils sont attendus au même stade pour jouer le match d’ouverture du Championnat d’Analamanga Ligue 1 ce dimanche. Et ce, face à l’équipe des entraîneurs de la ligue d’Analamanga. A ce sujet, Elgeco Plus, qui n’attend plus que la remise officielle du trophée, a conforté son avantage en remportant le duel contre Cnaps Sport Tana, samedi dernier, sur le score de 1 but à rien. Elgeco Plus est donc sacré champion d’Analamanga Ligue 1 pour la 3e année consécutive. Pour les autres résultats, AS Adema a vaincu l’Uscafoot (1-0) tandis que Cosfa a disposé de Fosa Juniors Tana par 3 buts à 2.

Rojo N.

Ino Vaovao0 partages

FAHARENDEHAN’NY SAMBO SIKA : Niparitaka ny entana ka manararao-paty mangalatra

Raha nahita izany ny olona sasany dia tonga niaraka tamin’ny lakana naka ireo entana izay azony. Niezaka nirotsaka an-dranomasina ny Apmf sy ny zandary, naka ireo entana natsingevan’ny ranomasina, nitondra vedety. Nalefa amin’ny quai orange ireo entana azo, ary niantsoana Emmo-reg.

Ny zandary sasany kosa nanatitra ny entana azony eny amin’ ny toeram-piantsonan’ny Madaba. Avy eo dia nentina teny akaikin’ny biraon’ny zandary ireo entana ireo ary nasiana zandary hatrany niambina ireo entana. Tsy azo nidirana intsony mantsy tao amin’ny seranan-tsambo fa efa alina ny andro. 

Nisavoritaka ireo mpandeha tsy nahita ny entany satria na dia niezaka naka izany aza ny tompon’andraikitra dia misy hatrany ny mpanararaotra. Araka ny nambaran’ny tompon’andraikitra iray dia nanara-dalàna ilay sambo satria teny daholo ny tompon’andraikitra amin’ny fiaingana tahaka izao. Heveriny kosa fa ny rano mbola ambany no nahatonga ny sambo hitongilana. Vao avy natao fitsirihana ara-teknika io sambo io, hoy hatrany izy ka ara-dalàna. Na izany aza dia hisokatra tsy ho ela ny fanadihadiana ny antony nampivadika ity sambo Sika ity, ny sabotsy teo.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ZAVA-MAHADOMELINA SAIKA HAMIDY TAO TOAMASINA : Rongony efatra gony saron’ny polisy

Fotoana izay nampahafantarany ny vokatra azon’ny polisim-pirenena Toamasina amin’ny ady atao amin’ny rongony. Ny alahady 13 mey, nahazo vaovao avy tamin’ny olona tsara sitrapo ny polisy misahana ny heloka bevava eto Toamasina fa misy posy bisikileta mitondra entana mampiahiahy ao Verrerie.

Nidina teny an-toerana avy hatrany ny polisy. Natao ny fanarahan-dia. Nosakanana ilay posiposy bisikileta nitondra gony miisa efatra. Rehefa nosavaina ny tao anatiny, dia rongony avokoa no tao anatin’ireo gony miisa efatra.

Raha natao ny tontalin’ny entana, dia manodidina ny 40 kg eo ho eo  ireto rongony sarona ireto. Vehivavy no tompony. Fantatra fa avy tany Ambanja no nakana ny entana ary nalefa fiara mpitatitra entana. Rongony izay saika naparitaka tao Toamasina avokoa. Nodorana ny andron’ny talata 15 mey ireto rongony sarona ireto. Hatolotra ny Fampanoavana kosa ilay ramatoa tompon’ny entana. Porofo mivaingana izao fa be ny tinadin-drongony ao Toamasina ka tsy mahagaga raha mirongatra ny tsy fandriampahalemana.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

HALATRA AO LALANGINA - MATSIATRA AMBONY : Omby miisa 5 sy akoho amam-borona lasan’ny dahalo

Voalaza fa tamin’ity taona ity dia fanindroany izao no notafihin’ny malaso ny tao an-toerana ary mandravarava hatrany izy ireo rehefa tafiditra ao an-tanàna. Andian-dahalo nirongo fitaovam-piadiana nampi- horohoro ny mponina no tonga tao an-toerana. Notetezin’izy ireo ny tokantrano izay nisy entana azo robaina. Ankoatra izany dia nahoron’ireo malaso ny omby miisa 5 tao am-bala sy akoho amam-borona, kojakojan- dakozia isan-karazany ary ny “panneau solaires”. Tsy nisy sahy nanohitra ny fokonolona noho ny tsy fitovian’ny hery hampia- saina ka nilefitra. 

Nandositra izy ireo rehefa vita ny asa ratsiny niaraka tamin’ireo omby sy entana rehetra norobainy tao an-tanàna. Tsy nisy kosa ny aina nafoy na naratra nandritra ny fanafihana fa na izany aza miaina anaty tebiteby lava ny mponina any an-toerana. Fantatra fa efa maro ny dahalo tra-tehaky ny mpitandro filaminana sy matin’ny fitsaram-bahoaka tany an-toerana saingy tsy sakana ho azy ireo izany hatramin’izao. Isak’alina dia ahenoana fanafihan-dahalo ao amin’ity distrika ity.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

MANAKARA : Nakaton’ny mpitolona ny haino aman-jerim-panjakana Tvm sy Rnm

Tany Manakara omaly dia tezitra noho ny tsy famoahan’ny Tvm sy Rnm ao an-toerana ny vaovao tena misy marina eto Antananarivo ireo mponina mpanara-dia ny tolona ho an’ny fanovàna. Ny vaovaon’ny antoko Hvm sy an’ny mpitondra no saika mibahan-toerana isan’andro ka izany no isany nahatezitra ireo vahoaka mpitolona.

Omaly maraina, nirohotra nihazo ny foiben-toeran’ny Tvm sy Rnm ao Manakara izy ireo ary avy hatrany dia nakaton’izy ireo ny birao fiasan’ireo mpiasa. Nambaran’ireto mpanara-dia ny tolona tamin’izany fa tsy tokony hisy fitongilanana tahaka izao satria manana zo hahalala ny vaovao misy eto amin’ny firenena ny olom-pirenena tsy ankanavaka. 

Ankoatra izay, nampikatso ny fampianarana rehetra ihany koa ny mpampianatra rehetra any an-toerana. Mikatona ny fianarana rehetra, mifanindran-dalana amin’ny tolona dia mitaky ny tombontsoany tsy azony hatramin’izay ihany koa ireo mpampianatra Fram.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA HO AMIN’NY FANOVANA : Tsara lamina ny paikady hiatrehana ny tolona manomboka anio

Omaly, nisy ny fivoriana sy fikaonan-doha niarahan’ireo mpitarika ny tolona tamin’ny sendika isan-tokony sy fikambanana maro samihafa. Fivoriana izay niompana indrindra amin’ny fandaminana ny paikady rehetra hoentina hanafanana ny tolona hatao amin’ity faran’ny herinandro ity, tafiditra ao anatin’izany ny fandaharam-potoana ho amin’ny androany sy rahampitso ary ny zoma sy sabotsy. 

Nampanantena ireo solombavambahoaka fa hafampana ity herinandro ity, raha ny fandaharam-potoana ho amin’ny androany dia hisy ny diabe miainga eny Ankatso hialohavan’ny fakana ireo mpianatra. Aorian’izay kosa no hahafantarana indray ny hotohin’ny fandaharam-potoana ho amin’ny alakamisy, zoma ary sabotsy araka izay tapaka tao anatin’ity fivoriana ity.

Avotra Isaorana  

Ino Vaovao0 partages

AMBOSITRA : Noravain’ny mpianatra ny sekolim-panjakana, betsaka ny naratra sy naiditra hopitaly

Raha ny siosion-dresaka vao maraina tamin’ny mangiran-dratsy dia tsy manaiky ny hanohizana ny fianarana intsony ny mpianatra noho ny toe-draharaha politika iaraha- mahalala ankehitriny no tena antony goavana.  Hany ka niafara tamin’ny fisavoritahana izany, omaly tontolo. Nirotsaka an-dalambe ireto farany ka nihazo ny Lisea tao Ankorombe, nitohy tany amin’ny Ceg Ankorombe ary ny Ceg Ambohimiadana sy Lisea Teknika Antanomponivina. 

Nirefodrefotra ny tora-bato  nandritra izay fotoana izay ka irony kibay sy hazo be irony no nentina nandravana ireo sekoly. Vokany, marobe ireo tanora no naratra mafy, vaky loha ka tonga dia  noentina namonjy ny Hopitaly avy hatrany. Niezaka nandamina  ny lehiben’ny fampianarana   saingy tsy nisy nihaino fa dia nitohy hatrany ny fikomiana. Hita tazana sy niserana teny an-toerana ihany koa ireo mpitandro filaminana  fa somary vitsy an’isa ka nandeha niala haingana.

Azo lazaina hatreto fa mbola tsy miverina amin’ny laoniny ny filaminana raha ny tatitra voaray teo am-panoratana ihany.  Ny hita porofo mivaingana aloha amin’izao fotoana dia ny fitakiana ny fialan’ny  Filoha Hery Rajaonarimampianina no tena fototry ny olana manerana ny Nosy. Izany no midika fa tokony ho tonga saina izy ireo satria raha ny zava-misy mantsy dia vao mainka ahiana hitombo ato ho ato  ny fahavoazana isaky ny Faritra manoloana ny lonilony sy ny hatezerana.

Fialan’ny Filoha sy ny forongony  amim-pahendrena no vahaolana ho an’ny firenena

Tsy azo lavina intsony raha toa ka tsy manaiky ny fifampiresahana ireo solombavambahoaka 73 ho an’ny fanovàna. Diso tara loatra ary manampy trotraka ny fanjakan’ny kolikoly  sy ny fanampenam- bava nandritra ny fotoam-piasan’izy ireo. Tafahitsoka lalina ao anatin’ny fahantrana ireo vahoaka madinika, porofon’izany mivaingana ny fifandrombahan’ireo olona ireo vary sy voamaina notsimponina tamin’ny tany, tetsy amin’ny Kianjan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahan-tena Mahamasina, afak’omaly. Izany ve dia mbola iniana tsy jerena ihany ? Hoy hatrany ireo mpandalina sy mpanara-baovao. Raha manam-piniavana hampandroso ity firenena ity tokoa ny ekipan’ny Hvm dia ny miala moramora no tena fahendrena.

Tatianà R.   

Ino Vaovao0 partages

FITOKONAN’NY MPAMPIANATRA : Namaly ny antson’ny Sempama-Nosy ny tao Toamasina

Fanambaràna nosoniavin’ny mpandrindram-paritry ny Sempama-Nosy, Arivelo Olivier. Namaly ny antson’ny Sempama-Nosy io ireo sekolim-panjakana maro tao Toamasina. Tao ireo ray aman-dreny efa tsy nandefa ny zanany tany an-tsekoly intsony, tao kosa ireo mpianatra mbola namonjy sekoky saingy nody maina rehefa tsy nahita mpampianatra. Ho an’ny Lisea Jacques Rabemananjara manokana, ny andron’ny alatsinainy 14 mey, dia efa nasaina namonjy fodiana ireo mpianatra. Ny andron’ny talata io, dia sekolim-panjakana efatra monja no mba namoha varavarana sy niasa, dia ny Epp Todivelona Raphael, Akanin-jaza Romialo, Epp Espérance Mangarano ary ny Epp La Marne.

Ny marainan’ny talata 15 mey, nifampitaona tao amin’ny Ceg Ratsimilaho ireo mpampianatra mivondrona ao anatin’ny Sempama-Nosy. Nisy ny fandraisam-pitenenana momba ny tolona sy ho fanohizana izany. Voaresaka ny kolikoly misy eo anivon’ny minisiteran’ny fanabezam-pirenena sy ny fampanantenana poakaty nataon’ny fitondrana Hvm tamin’ireo mpampianatra. Notsindrian’ny mpandrindra ny Sempama-Nosy Atsinanana nandritra ny lahateny nataony fa tsy hiato intsony ny fitakiana fa hitohy hatrany. Nataon’izao fanjakana izao anjorom-bala loatra ny mpampianatra ka izao no vokany, hoy hatrany ny fanazavany.

Mahakasika ny fampianarana eny amin’ireo sekoly tsy miankina kosa, dia nandefa antso avo amin’ireo mpiasam-panjakana mampianatra eny amin’ireny sekoly ireny ny Sempama-Nosy mba tsy hampianatra intsony. Nandritra io andron’ny talata 15 mey io koa no nananganana komity hanohy ny tolona, ka misy solontena avokoa ireo sekolim-panjakana misy ao Toamasina. Fahombiazana noho izany ny antso fitokonana faobe nataon’ny Sempama-Nosy raha ho an’i Toamasina.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

MPANOLOTSAINA MONISIPALY MAHAJANGA : Hanao fampandrosoana ny Mapar sy Tim

Araka ny vinan’izy ireo dia hiditra amin’ny fampandrosoana ifotony izy ireo, ka manao fitetezana ny fokontany 26 misy ato anivon’ny kaominina nahalany azy ireo. Fandraisana ny hetaheta sy ny manahirana ireo vahoaka any amin’ireo fokontany ireo no laharam-pahamehana voalohany, mialoha ny hitondrana ny fampandrosoana araka ny vinan’ireto mpanolotsaina ireto.

Tamin’ny efatra ora sy roapolo minitra no tonga tao amin’ny Epp Antanimalandy izy ireo, ka dia raikitra ny dinika savaranonando nifanakalozan-kevitra, izay nandraisan’ny rehetra anjara. Nisy ny nanafangaro io fidinana ifotony io amin’ny loko politika saingy amin’ny ankapobeny dia miandrandra fampandrosoana ny fokontany izay tarihin’i Fiarena na i Tonga. Ny nahazendana ireto sojabe sasany dia ny tsy nahitana ny filohan’io mpanolotsaina monisipaly sy ireo namany avy amin’ny antokon’ ny fitondrana. Ny vahoaka teny ifotony no nahatonga azy ireo teo amin’io toerana misy azy io, hoy ireo mpanolotsaina monisipaly koa dia izao izy ireo hanao tamberin’andraikitra any amin’ny vahoaka izao. 

Mbola hitohy araka izany ity fitetezana ny fokontany eto Mahajanga ity, hizahana ifotony ny olana misy, hahafahan’izy ireo mitondra ny vahaolana tena mifandraika amin’ny filàna.

INVMGA.

Ino Vaovao0 partages

SENDIKAN’NY POLISIM-PIRENENA : Nahazo rariny teo anivon’ ny filan-kevim-panjakana

Ireto farany izay niharan’ny antsojay sy ny fanamparam-pahefana nataon’ny lehibeny noho ny tsy fitovian-kevitra manoloana ny raharaham-pirenena misy ankehitriny. Ny 24 avrily lasa teo, taorian’ ireny ra nandriaka nandritra ny hetsi-bahoaka tetsy Analakely ireny dia nisy ny fanambaràna nataon’ity sendika eo anivon’ny polisim-pirenena ity. Raha tsiahivina dia nilaza izy ireo fa miray feo tanteraka ary manohana ny tolona iarahana amin’ny vahoaka sy ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovàna, ary manameloka ihany koa iny fandatsahan-dra ny Malagasy mpiray tanindrazana iny. 

Fotoana fohy taorian’io, nihatra avy hatrany ny fanasaziana an’ireto polisy ao anaty sendika ireto ary isany tamin’izany ny famindran-toerana azy ireo. Tsy nanaiky ny hangina ireto lasibatra nanoloana izany fa nametraka fitoriana teo anatrehan’ny filan-kevi-panjakana. 

Adikan’izy ireo ho famindran-toerana tsy ara-drariny io nahazo azy ireo io. Omaly no nivaly io fitoriana io izay nanomezan’ny fitsarana misahana ny ady amin’ny fanjakana rariny ireo mpikambana eo anivon’ny sendikan’ny polisim- pirenena. Mazava ho azy fa tsy manan-kery intsony ary foana tanteraka io famindran-toerana kasaina hatao azy ireo io. Mibaribary araka ity didim-pitsarana ity fa manan-jo feno hanao fitakiana sy haneho ny heviny amin’izay tiany ny mpiasa tsirairay avy fa tsy tokony hofehezin’ireo lehibeny velively. Anisany trangan-javatra iray tsy tokony hampatahotra ireo sendikan’ny mpiasa eny anivon’ny minisitera te hanaraka ny tolona sy hilaza ny heviny ny fisehoan’ny rariny tahaka izao. 

Fantatra fa mbola maro ireo mpiasam-panjakana iharan’ny teritery sy ny ramatahora amin’izao fotoana izao. Anisan’izany ny mpiasan’ny sampan-draharahan’ny hetra izay te hitolona mafy eo anatrehan’ny tsindry hazo lena mahazo azy ireo saingy giazana tsy mahazo miteny, araka ny vaovao voaray.

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

Tolon’ny depiote 73Hiankinana fiovana maro

Depioten’ny fanovana ! Izay moa izany no anarana nosafidian’ireo depiote mpitari-tolona miisa 73 etsy amin’ny kianjan’ny 13 sy manerana ny nosy amin’izao fotoana.

 Raha tsiahivina, tsy fanekena ny fandaniana amboletra ny lalàm-pifidianana saika ho hampiharina tamin’ity taona ity no nihatombohan’ny savorovoro ka nahatapa-kevitra azy ireo hanao tatitra amin’ny vahoaka eny an-kianja nanomboka ny 21 aprily teo. Tsy takona afenina tao anatin’izay anefa fa nifotorana kolikoly sy ampihimamba maro ny fikirizam-bibin’ny fitondrana nandany izany lalàna izany ary dia io izy izao miafara amina fitakiana ankolafy maro ny fametraham-pialan’ny filoham-pirenena io. Mipoitra tsikelikely avy amin’izany ankolafy isan-karazany izany koa ankehitriny ireo karazana tolo-bahaolana heverina tsy hampiverina ny krizy sy irosoana any amin’ny fiainana tsaratsara kokoa amin’izay. Vahaolana ary ve ny firosoana amin’ny fifidianana sa mila manangan-drafitra sy lalàmpanorenana vaovao aloha ? Raha ilay safidy faharoa dia toa midika avy hatrany fa mila miroso amina tetezamita sy fifampidinihana maro samihafa koa izany. Raha hirosoana kosa anefa ilay voalohany dia sarotra ny tsy hiahiahy fa mbola hiverina indray ny kisarisary toy ny efa nisy hatramin’izay. Izany hoe, aorian’ny fifidianana dia mety hisy filoham-pirenena vaovao ratsy fidy indray (mal élus) ka mbola hampiverina fidinana an-dalambe sy ra mandriaka. Hiankinana fiovana maro noho izany ny tolon’ireo depiote 73.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Na fifampiraharahana , na fifidiananaRatsy toerana hatrany Rajao sy ny ekipany

Tonga amin’ilay hiaka filamatry ny mpanao fanatanjahantena izay ve izy ity hoe « Na inona na inona hataon’ialahy, resy ialahy ! » sa ahoana ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fandrodanana ny fanjakana kitoatoaHovitaina anatin’ny fotoana fohy

Fotoana vitsy sisa andrasana, ary mila faramparanana ny tolona satria maika hihoby ny fandresena isika, hoy ny fampanantenan’ny depioten’ny fanovana, miantso ny vahoaka tsy ankanavaka hanamafy ny tolona.

 

Tsy miova ny tanjona, dia ny fialan’ny filoha sy ny ekipany manontolo, ny governemanta ... Hisy zavatra hitranga, hisy zavatra hiseho ka tongava daholo fa izay no andrasantsika, hoy ny depioten’ny fanovana. Hiha mahery vaika hatrany mandra-pirodan’ny fanjakana, hitohy amin’ny fakana ny mpianatry ny anjerimanontolo hiarahana amin’ny sendikan’ny mpampianatra na ny SECES. Amin’ny 8 ora sy sasany ny fotoana ary hihazo an’Analakely avy eo. Miantso ny mpianatra ny depiote. Fiovana no tadiavintsika, fa tsy 4 taona tsy nisy nihaino. Efa maro ireo fitakiana tsy voavaha teny amin’ny anjerimanontolo, ka tsy io minisitra io na ny governemanta na ny fanjakana no hahavaha io olana io, fa mila manova isika, hoy ny Solombavambahoaka Hanitra Razafimanantsoa. Ny zoma izao dia hiditra mivantana ao amin’ny haino aman-jerim-panjakana TVM ny solontena vitsivitsin’ny depiote. Ankoatra ny minisitry ny serasera teo aloha Andrianjato Vonison rahateo, dia nisy tamin’ireo mpiasan’ny RNM sy TVM no tonga nanamafy ny tolona teny an-kianja omaly. Ny zoma ho avy izao dia hisy ny “Sit-in” eny amin’ny HCC amin’ny tokony hanaiky araka ny tokony ho izy ny fialan-dRajao sy hanafainganana izany, raha tsy mivoaka alohan’izay izany. Hiankinan-javatra be dia be ny HCC, na io hampilamina na hampikorontana. Raha sanatria ianareo tsy manaraka hetahetam-bahoaka dia tompon’andraikitra amin’izay zavatra mety hitranga. Aza terena izahay hiditra amin’ny lalana ivelan’ny lalàmpanorenana, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Hiditra amin’izay lalana izay ve raha toa ka tsy araka ny heverina ny ambaran’ny HCC ? Manomboka ny ivoahan’ny didim-pitsarana, dia tadidio fa ianareo no tompon’andraikitra voalohany, hoy izy. Manoloana ny resaka vahaolana na zavatra hasosoka any ambadika any, toy ny fizaran-tseza dia azafady, fa ny depioten’ny fiovana tsy mitady seza ohatra anareo, hoy izy. Fanovana fomba fisainana, fanao politika, fitantanana ny firenena,… no tadiavinay fa tsy fizaran-tseza, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Fanovana ny rafitra faratampony noho ny kolikoly mielipatrana any anaty sampandraharaham-panjakana no tanjona. Raha tsy miova ny fitondrana tsy azo atao ny miditra amin’ny fifidianana. Raha mbola io no havela hikarakara ny fifidianana, dia ny omaly tsy miova ary ho very maina fotsiny ny aina nalatsaka.

Tsy atao tompon-trano mihono ny vahoaka eo anatrehan’ny fanelanelanan’ny Iraisam-pirenena. Tsy nisy fiantsoana ny depiote. Nandefa solontena ny filoha teo aloha hoe inona no noresahina ? Nandeha ny tenako sy i Christine Razanahamahasoa, nisolotena ny antokonay fa tsy ny depiote, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Ny nolazainay dia tsotra hoe ianareo raha hampisaratsaraka anay, dia ho reraka eo ary tsy hahomby, hoy ny fampitam-baovaony. Rehefa tsy antsoina ny depiote aleo tapahina ny resaka, hoy ny hafatra mivaivay.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

ERIC FOU HEHYManomboka mihatsara ny fahasalamany

Efa mihatsara ny toe-pahasalaman’i Eric Fou hehy ankehitriny, raha somary nampanahy kely teo aloha.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Lemaka Ambohibary sy MandrosohasinaMirongatra ny hala-bary an-tanimbary

Tsy misy hiainana mihitsy ny tantsaha any ambanivohitra fa raha tsy mifandona amin’ny dahalo dia miady amin’ny mpijinja vary an-tanimbary ihany koa. Velon-taraina mantsy ny tantsaha amin’iny lemaka Ambohibary sy Mandrosohasina iny fa tsy mandry an-tanàna mihitsy ny vatan-dehilahy amin’ny alina fa miandry vary eny an-tanimbary indray izao.

 

 Efa manomboka hojinjaina mantsy ny vary any an-toerana satria tsy mbola tena fararano tanteraka, ka izay tsy miambina dia ny mpangalatra no tonga aloha. Efa maro no lasibatra raha ny tatitra avy tany an-toerana ary mbola mitohy izany. Tsy tena jinjaina toy ireny fanaon’ny tantsaha ireny moa no ataon’ny mpangalatra, hoy ny loharanom-baovao fa laingosany, izany hoe ilay salohim-bary avy hatrany no jinjain’ireo mpangalatra. Tsy hitan’ny olona intsony izay hitarainana satria efa ho lava sy maro ny karazana tsy fandriampahalemana any ambanivohitra ka dia ny miambina sisa no azo atao ary mitatitra ny zava-misy fotsiny.

Caius R

 

Tia Tanindranaza0 partages

FANDRIPAHANA ALA HAROVANA

Mirefy 30 hektara eo no voamarina sy hitan'ny tompon’andraikitra V.O.I sy ny foibem-paritry ny tontolo iaiana, ny haivoahary ary ny Ala ao Alaotra Mangoro, tao anatin’ny kaominina Manakambahiny Atsinanana

distrikan’Ambatondrazaka ny tevy ala anaty faritra harovana ao amin’ny tandavanalan’Ankeniheny Zahamena. Efa vita daholo ny fitanana an-tsoratra sy ny fandraisana andraikitra nataon'ny fitsarana ao Ambatondrazaka, ka olona 4 no voatazona am-ponja vonjimaika miandry ny fotoam-pitsarana.

HETSIKY NY 13 MEY

Hanafana ny tolona eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey ny tarika Rossy manontolo ny sabotsy ho avy izao, araka ny nambara teny an-kianja omaly. Hohiraina mandritra izany ireo hiram-pitolomana maro. Nambaran’i Rossy nandritra ny fotoana omaly moa fa miara-dia amin’ny tolon’ny depioten’ny fanovana ny sendikan’ny artista, izay manampy betsaka azy ihany koa.

JIOLAHY NIVOAKA NY HOPITALY

 Izay vao nivoaka ny hopitaly ilay jiolahy voatifitry ny polisy tetsy Ankorahotra nandritry ny fanafihana mitam-piadiana nataony. Maty ny namany iray tamin’io fotoana io, raha hiverenana kely. Avy hatrany dia nentina teny amin’ny BC ny tenany ary nanaovana fanadihadiana. Fandrobana miaraka amin’ny basy miisa folo karazana no efa notontosainy ka hiainoana azy. Basy PA marika MAC sy revolver ary bala maromaro miaraka amin’ny sabatra no tratra teny aminy tamin’ny fotoana nisamborana azy.

MPANAMBOATRA VINTANA NISY NITORY

Milaza ho mpahay manamboatra vintana ny vehivavy iray izay monina etsy Ankadimbahoaka ary tena hilaharan’ny olona mihitsy satria betsaka ny roboka. Nisy ny olona izay nangalany hatrany amin’ny 20 tapitrisa ariary kinanjo sady tsy nety ny vintana no tsy sitrana. Nitory teny amin’ny polisy ny olona izay nahatsapa fa voasoloky ary niafara tamin’ny fisamborana ilay ramatoa sy ny fofombadiny izay mpiray tsikombakomba aminy. Nahitana ody gasy iray gony tao an-trano tamin’ny fisamborana azy ireo.

FIFAMPITIFIRANA VARIRARAKA

 Tsy namelan’ny olon-tsy fantatra raha tsy maty notifiriny tao amin’ny biraon’ny fokontany ny lehilahy iray izay ahiana ho olon-dratsy ka notazomina tao. Namaly ihany koa ny mpiambina ny toerana ary raikitra ny fifampitifirana. Matin’ny bala maromaro ilay rangahy ary nitsoaka kosa ireo olona niambina azy satria tifitra variraraka no nitranga. Tao Ambohimanarina, Fenoarivo no nitranga izany habibiana izany.

MAORISIANINA MATY TAO ANATY FIARAMANIDINA

Maty tao anaty fiaramanidina zotra Air Mauritius ny teratany Maorisiana iray raha vao niainga kely tetsy Ivato. Tezain’ny aretina diabeta izy io ary izay no nahiana ho nitarika ny fijanonan’ny fony nandritry ny sidina. Navoaka tao anatin’ny fiaramanidina izy ary nentin’ny « ambulance » ny vatany mba hojirihan’ny mpitsabo. Raha ny fantatra dia 61 taona ity teratany vahiny izay maty tao anaty fiaramanidina ity.

FIATREHANA NY FIFIDIANANA

Efa miomana amin’ny fitaovana rehetra izay ilaina amin’ny fanatontosana ny fifidianana ny CENI amin’izao fotoana izao. Saingy kosa miandry ny fifanarahana ara-politika izy ireo izay vao afaka manapaka ny datim-pifidianana. Etsy an-kilan’izay, tsy eken’ny maro intsony ity governemanta izay efa notsipahin’ny HCC ity ny volavolan-dalàna napetrany. Ny filoham-pirenena koa dia mila mametraka ny fiarovan-tenany eo anivon’ny HCC satria mitombina avokoa ny fitorian’ireo depiote 73 azy. Resy tanteraka ny fitondrana ankehitriny kanefa mbola miziriziry ihany.

SAKOROKY NY MPIANATRA TAO AMBOSITRA

 Raikitra ny korontana faobe tao Ambositra omaly. Nivoaka ny fianarana ny mpianatra marobe tamin’ny CEG sy Lycée ary nitoraka eraky ny tanàna. Nisy ny tanora am-polony izay vaky loha vokatr’izany. Hatreto dia tsy fantatra mazava izay antony nampitroatra ireto mpianatra ireto ary koa izay mety ho fitakian’izy ireo. Tsy sahy niditra an-tsehatra ny mpitandro ny filaminana noho ny tahotra sao hiafara amin’ny ra mandriaka. Noravaina avokoa ny ankamaroan’ny sekoly tao an-toerana.

LEHILAHY NANAPAKA NY TENDAN-JANANY

Nahoraka eraky ny tanàna ny habibiana nataon’ny raim-pianakaviana iray tao Sakaraha. Notapahiny ny tendan-janany izay vao menavava. Izany dia noho ny tsy fahatokisany fa zanany io satria tsy nitovy taminy mihitsy. Torana ny reniny raha nahita ilay zaza izay efa maty sy mihoson-dra ny maraina. Mandeha ankehitriny ny savahao hataon’ny mpitandro ny filaminana amin’ny nahavanon-doza.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsenabe “La Grande Braderie de Madagascar”Homena vahana ny orinasa sy ny vokatra Malagasy

Hotontosaina eny amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina ny 23-27 mey ho avy izao ny andiany manaraka amin’ny Tsenabe “La Grande Bradérie de Madagascar”, Karakarain’ny orinasa Madavision.

 Mahatratra 280 ny mpandray anjara amin’ity andiany ho avy ity, raha ny fanazavan’ny Tale jeneralin’ny Madavision, Harilala Ramanantsoa sy ireo mpiara-miombon’antoka teny  amin’ny Café de La Gare omaly. Ara-toekarena, dia sehatra hivelaran’ny orinasa madinika sy salantsalany hahafahany mampahafantatra ny entana vokarin’izy ireo na ny amidiny ny Grande Bradérie, hoy izy. Natao hanomezan-danja ny orinasa Malagasy ny zavatra vokariny rahateo, ka ny 30% amin’ny mpandray anjara dia orinasa avokoa, izany hoe tsy mivarotra amin’ny andavanandro fa na efa manana ny tambajotra fitsinjarany ny entany. Ohatra iray amin’ireny ny orinasa MPEC mamokatra ireny karazana ranon-tsavony sy ny maro hafa ireny eto Madagasikara. Ahafahany mampitombo ny fampiasam-bolany ihany koa mitaha amin’ny andavanandro satria betsaka kokoa ny mpanjifa mandritra ny tsenabe sy hahafahan’izy ireo manararaotra ny fihenam-bidy. Misedra olana tokoa ny orinasa na ny mpivarotra satria ho an’ireo manafatra entana, ohatra, dia tsy mbola mivaha araka ny tokony ho izy ny olana ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina, toy ny fisian’ny entana mihitsoka noho ny fampikatsoana ny fadin-tseranana na olana hafa mihitsy. Na izany aza, dia efa  nivonona ny mpivarotra satria ao anatin’ny fotoana mampandeha ny tsena na “Haute saison” isika amin’izao fotoana izao, hoy hatrany i Harilala Ramanantsoa. Tsara fitontona ity tsenabe hisiana fihenam-bidy ity satria mifandraika amin’ny fanamarihana ny fetin’ny reny, ary mifantoka bebe kokoa amin’izany ny lohahevitra amin’ity indray mitoraka ity mba hanomezana fahafaham-po ny isan-tokantrano, indrindra fa ny renim-pianakaviana io, mba hanomezana fahafaham-po ny mpanjifa, hoy hatrany ny mpikarakara.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

SEMPAMA – NOSY ToamasinaMitokona nanomboka omaly

Nifampitaona teo an-tokotany malalaky ny CEG Ratsimilaho ny talata maraina teo ireo mpampianatra sy mpanabe rehetra ao Toamasina, ao anatin’ny fanohanan’izy ireo ny fiantsoana fitokonana faobe nataon’ny Sempama – Nosy azy ireo amin’ny fanaovan’ny fanjakana tsinontsonina azy ireo.

 

Rakoutou

Tia Tanindranaza0 partages

Miala Rajao !

« Miala Rajao ! » Tsy misy izay tsy mahalala na mahita izay hiaka izay angamba ireo mpanara-baovao sy mpilalao eny anivon’ireny tambajotran-tserasera ireny.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tranompirintim-pirenena Tsy azo ekena ny hivarotana azy, hoy ny taleny

Niely ny feo tato ho ato fa alana amin’ny fanjakana ary hamidy amin’ny sehatra tsy miankina ny tranompirintim-pirenena etsy Analakely.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo RenivohitraLehilahy iray misandoka ho tale jeneraly

Namoaka fanambarana ny teo anivon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra na ny CUA omaly momba ny fisian’ny lehilahy iray antsoina hoe Randrianarisoa Eugène nisoloky ho mpiasan’ny kaominina.

 Nampahafatatra ny rehetra ny CUA fa Andriamatoa Randrianarisoa Eugène « Stratège-man », izay milaza fa tale jeneralin’ny CUA dia tsy mpiasa sady tsy niasa tao amin’ny fiadidiana ny tanànan’Antananarivo, tsy misy rahateo ny toeran’ny tale jeneraly ao anivon’ny kaominina. Nilaza ny CUA fa tsy tompon’andraikitra amin’ny zavatra ataon’io olona io. Mazava izao fa tafiditry ny asa fisolokiana sy fandotoana ny eo anivon’ny CUA, ka ilaina hatrany ny mailo.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fokontany Amboasarikely AntsahavolaNahazo toeram-pidiovana sy fanasana lamba vaovao

Omaly talata 15 mey no natolotry ny minisitry ny rano, ny angovo ary ny akoran’afo, Lantoniaina Rasoloelison, tamin’ny fomba ofisialy ny toeram-pidiovana sy fanasana lamba vaovao ho an’ny mponin’Amboasarikely Antsahavola.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tolona sendikalyNahazo rariny teny amin’ny fitsarana

Nafana dia nafana ny tolona sendikaly tamin`ity indray mitoraka ity kanefa zon`izy ireo no takiany. Omaly no namoaka ny didiny ny filankevi-panjakana ka naato ny didy famindran-toerana sy fanasaziana an`ireo mpiasa nikasa hanangana sendika eo anivon`ny toeram-piasana misy azy.

 

Dingana lehibe ho an`ny tolona sendikaly izao, hoy ny filohan`ny SMM, Rtoa Faniry Ernaivo, ary fanoherana ny didy navoakan`ny fanjakana no natao. Manomboka mifoha amin`ny torimasony ireo sendika manerana ny nosy ankehitriny izay mitaky hatrany ny fanatsarana ny asa eto amintsika ary voaporofo omaly fa manana ny hasiny ny sendika eto Madagasikara. Raha ny zava-misy eto Madagasikara, mbola sarotra ny fanatanterahana ny fanatsarana ny asa satria tsy misy ny “bonne gouvernance”, ny fanarahan-dalàna, fanatanterahana didim-pitsarana. Mifanohitra amin`ireo no mitranga eto amintsika satria rehefa tenenina ny mpampiasa hoe mba tanteraho ny didim- pitsarana  na araho ny lalàna mifehy ny asa na koa hajao ny tany tan-dalàna dia voavely kibay avy hatrany ireo mpiasa na koa ny sendika. Raha tsiahivina, nisy ireo polisy, inspektora sy borigady, nanao fanambarana fa hanangana sendika eo anivon`ny polisim-pirenena no tratran`ny atsonjay. Tsy nankasitrahan`ireo tompon`andraikitra misahana ny minisiteran`ny filaminana anatiny ny fanaganana sendika ka iharan’ny fanasaziana amin`ny endrika famindran-toerana (affectation). Mbola mafy noho izay ny sedrain`ny lehiben`ny sampandraharaha teo amin`ny valanjavaboary ao Tsimbazaza izay navarina ho mpikarakara zaridaina avy hatrany. Raha zohina dia tsy nisy fahadisoana tamin`ny asany avokoa no nahatonga an`ireo sazy ireo fa vokatry ny ny disadisa sendikaly, hoy hatrany ny fanazavana nentin`ny filohan`ny SMM. Nohamafisin`i Rado Rabarilala, anisan`ireo miandry didim-pitsarana ihany koa, fa tokony hositranina any ifotony mihitsy ireo zavatra misy eto amin`ny firenena.  Raha mipetraka ny fanjakana tsara tantana sy fanjakana tan-dalàna ary foana ny kolikoly dia azo antoka fa ho tanteraka ny didim-pitsarana. Mazava ankehitriny fa niniana nodikaina na tsy noraharahaina mihitsy ny lalàna tamin`ny fanasaziana an`ireo mpiasa ireo raha izao didy navoakan`ny filankevi-panjakana izao. Mbola mitohy anefa ny tolona satria hiroso amin`ny fandravana ny didy ny SSM amin`izao fotoana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny MINFOP« Tsy mila an’i Maharante Jean de Dieu intsony izahay »

Mikatso tanteraka fikarakarana taratasy eo anivon’ny tontolon`ny asam-panjakana manerana ny nosy. Nanakatom-baravarana sy hampikatso ny fampandehanan-draharaha rehetra ireo mpiasa eo anivon`ny minisiteran`ny asam-panjakana ,ny fanavaozana ny fitantanan-draharaham-panjakana, ny asa ary ny lalàna sosialy eny amin’ny 67 HA, fantatry ny maro kokoa amin’ny hoe MINFOP.

 

 Io no fanapahan-kevitra noraisin`ireo mpiasa ao. Ingahy Rakotonomenjanahary Yves, lehiben`ny sampandraharahan`ny serasera, dia nanamafy omaly fa tsy hihemotra amin`ny fampikatsoana ny asam-panjakana izy ireo na maro aza ny fandrahonana ataon`ireo tompon`andraikitra ambony isan-tsokajiny. Tsy hiasa intsony izahay raha tsy misolo minisitra vaovao sady tsy matahotra izahay no tsy hanaiky hotapenam-bava intsony, hoy ireo mpiasan`ny FOP sady nilanja sorabaventy; tsy mety aminay intsony ny minisitra Maharante Jean de Dieu ary tsy mila azy intsony izahay, hoy izy ireo. Loza mitatao ho an`ny firenena tokoa raha tsy miasa ity minisitera ity satria avy ao avokoa ny raharaham-panjakana no miainga. Anisan`ny hambanimbanian`ny hafa ihany ny MINFOP, hoy ireo mpiasa mitokona kanefa tsy azo atao ambanin-javatra eto amin`ny firenena. Mahatsiaro ho kamboty sy tsy misy mpiahy ireo mpiasa ka tonga amin`ny fitakiana fialan`ny minisitry ny asam-panjakana, sy ny asa ary ny lalàna sosialy. Noho izany, hikatso tanteraka ny asam-panjakana manerana ny Nosy manomboka anio. Mbola nanamafy Atoa Yves Rakotonomenjanahary fa miantso an`ireo mpiasan`ny MINFOP rehetra hanamafy ny tolona. Tsy ekena ny fitondrana mpandrahona sy mpanao ramatahora amin`ny mpiasa. Marihina fa vao tamin`ny alakamisy lasa teo no nesorina tamin`ny toerany ny tale jeneralin’ny MINFOP noho ny fitakiana nataony mba hanatsarana ny tontolon`ny asa sy ny mpiasa eo amin`ity minisitera ity.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mifampihazohazo

Miarahaba Jean aa ! Inona no mba malaza any aminao any ee ? Kkkk.. !!

Efa fantatro anie fa tsy hanan-kolazaina ianao fa miandry kendritohana anay aty fotsiny e e ! Dia samy hifampihazohazo eto izany isika koa ! Izahay angaha moa no nanao ampihimamba ny harem-pirenena ? Tsy izahay kosa aloha no nanorina sy  nitokana an’ireny fotodrafitrasa tsizarizary be dia be ireny e e ! Tsy izahay mihitsy no andeha hanontona 1 miliara mahery  hanamboarana zaridaina nefa ny vady aman-janakay tsy misakafo. Ianareo ity ry Jean anie tena efa mampitapy ny mpiray tanindrazana mihitsy e e ! Tena na any amin’ny vitsika tsy tokony hidiran’ny solika aza rehefa ahitana hirika hitakiana ny fialanareo amin’izao dia lasa vitanay tsy fidiny. Mba mijerijereva anie fesiboky e e ! Tena efa tsy zakan’ny kil intsony ny fijanonanareo eo ny tena marina ee ! Asa hoe inona loatra no dia nataonareo taminy. Rahampitso indray e e !

 Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Tokobetelo sy vahoakan’i ToliaraTokony hametra-pialana koa i Rivo Rakotovao

Tonga eto Iarivo indray Atoa Rasamizafy Simon nitondra hafatra manokana avy amin’ny Tokobetelo sy ny vahoakan’i Toliara nampitainy tamin’Atoa Sazalahy Tsianihy solontenan’ny mpitolona avy any amin’ny Faritanin’i Toliara manotrona tsy tapaka ny tolona tarihan’ny depioten’ny fanovana etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey hatreto.

Tia Tanindranaza0 partages

Antamponivinany AmbositraNihetsika ny depioten’ny fanovana Amoron’i Mania

Vory lanona ny vahoaka, nifanitsa-kitro teo Antamponivinany Ambositra tamin’ny sabotsy 12 mey 2018 lasa teo nihaino ny tatitra nentin’ny depioten’ny fanovana Amoron’i Mania.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanatanterahana ny fifidiananaHanampy ny Afrikanina Tatsimo

Eto Madagasikara nanomboka ny alatsinainy 14 mey teo ny avy amin’ny Vaomiera misahana ny fifidianana atsy Afrika Atsimo na ny IEC, mitovy laharana amin’ny CENI. Nihaona tamin’ny Praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier izy ireo omaly, ka nitarika azy ny ambasadaorony monina sy miasa eto amintsika, Maud Vuyelwa Dloma.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famahana ny krizyMiantso fifampidinihana ny Alemanina

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy omaly tetsy amin’ny minisiteran’ny raharaham-bahiny malagasy etsy Anosy ny fankalazana ny faha-135 taonan’ny fiaraha-miasan’ny firenena malagasy sy alemanina (talata 15 mey 1883 – talata 15 mey 2018).

 

Nampatsiahivin’ny minisitry ny raharaham-bahiny malagasy, Henry Rabary Njaka, nialoha ny fitsidihana ireo fampirantiana teny an-toerana fa nifototra tamina fifanarahana ara-barotra ombam-pitoniana nifanarahan’ny mpanjakan’i Madagasikara, Ranavalona II, sy ny mpanjaka alemanina, Guillaume I, hatrany no mbola iombonan’ny firenena  tonta hatramin’izao. Tetsy an-kilany, ny masoivoho alemanina eto amintsika, Harald Gerhig, dia nanao antso avo manoloana ny raharaham-pirenena ankehitriny dia tsy misy vahaolana ankoatra ny fifampidinihana ihany. Izay, hoy ny tenany, no nampilamina sy nampivondrona an’i Eoropa ka nahatonga ny vondrona eoropeanina ho anisan’ny matanjaka ankehitriny taorian’ireo ady lehibe niisa 2.

J. Mirija

La Vérité0 partages

Tournée - Le groupe Poetic Lover débarque à Madagascar

Plus âgés certes, car désormais dans la bonne quarantaine... ils sont toujours aussi costauds et stylés, les quatres romantiques du groupe Poetic Lover qui débarquent enfin à Madagascar. Selon les informations recueillies, Carry Kani, Jay Kani, Dré et Little T ont atterri sur le sol malgche dans la nuit de mardi dernier. Les concerts de la formation auront donc finalement lieu, malgré quelques hésitations du côté des organisateurs face à la situation qui prévaut dans le pays. Hier, le groupe, les organisateurs et les sponsors ont rencontré la presse afin d'informer la venue de ce groupe mais aussi pour confirmer la tenue des concerts de cette formation.

En effet, cette dernière est déjà prête à rencontrer le public malgache et puisqu'il s'agit de sa première rencontre avec ses fans tananariviens voire même malgaches, les moments de partage devront être intenses et surtout nostalgiques. " Tout est prêt, nous sommes déjà enthousiastes à l'idée de rencontrer le public malgache chanter nos chansons durant ces deux concerts. Nous avons pu entendre que les malgaches aiment faire la fête et aussi chanter. Et bien c'est le moment de nous le prouver et nous espérons que les moments que nous partagerons seront uniques et conviviaux ", confie Rud, hier au Kudeta Urban Club durant la conférence de presse. Deux datesPour les deux dates de concert, c'est-à-dire le 18 mai au Carlton Anosy à 20h avec la chanteuse Grace Loren et Steph Rambi en première partie et le 19 mai à 15h à Antsahamanitra avec Mr Sayda et Mario en première partie. Le groupe promet romantisme et poésie en excès pour inspirer la gent masculine et envoûter la gent féminine. D’ailleurs, ce sera un grand plaisir pour Poetic Lover de … chanter avec l'assistance ses meilleures chansons comme " Qu'il en soit ainsi ", " Darling faisons l'amour ce soir ", " Fier d'avoir ton love " et bien sûr l'incontournable " Cette femme ". Ces morceaux restent toujours dans le coeur et sur les lèvres des inconditionnels même s'ils ne passent plus souvent sur le petit écran. C'est toujours un immense honneur pour le pays d’accueillir sur sa scène un groupe de renom ayant déjà vendu à plus de 300.000 exemplaires ses deux albums. En tout cas, ces deux concerts ne devront pas être ratés par les groupies car ce n'est pas tous les jours qu'une grosse pointure telle que Poetic Lover débarque chez nous. Après cette tournée dans la Grande île, la formation s'envolera directement pour l'Hexagone et ce, pour d'autres rendez-vous.Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Aucune alternative !

Le mouvement pour le changement diligenté par les 73 députés de l'opposition bat son plein tant sur la mythique et légendaire Place du 13 mai que dans les localités au niveau des Faritra. A Antananarivo, la Capitale, 70% et plus de l'appareil administratif sont bloqués, tous les établissements scolaires et universitaires paralysés. Dans l'ancienne province de Fianarantsoa (Amoron'i Mania, Haute-Matsiatra, Vatovavy Fitovinany,…), fonctionnaires et élèves grossirent les rangs des manifestants. De même à  Atsinana (Toamasina,…), à Boeny (Mahajanga,  Maintirano,…), dans le Betsiboka (Tsaratànana,…), dans le Diana (Diégo, Ambilobe,….), dans le Sud-Ouest (Toliary,…). Bref, partout dans la Grande île, la mobilisation générale est effective, les consignes générales des 73 pour le changement, suivies. Les anciennes six provinces sont touchées.

En effet, la population, dans sa totalité, exprime son ras-le-bol. Paysans, fonctionnaires, salariés, les gens des petits métiers et bien d'autres, même, les opérateurs économiques ne pouvaient plus ni supporter ni endurer les aberrations de ce régime. En quatre ans et demi de pouvoir, les barons HVM avec en tête le Chef de l'Etat n'ont fait que compliquer les conditions de vie de leurs compatriotes. Le pays dégringole au…bas-fond. La corruption atteint le niveau maximum à tel point qu'aucun secteur de l'Etat n'en soit épargné, en particulier, les Services en charge de la sécurité et de la Justice. La population n'attend plus rien d'eux. Elle préfère « régler » à sa manière ses problèmes. Le recours aux vindictes populaires se généralise. Entièrement discréditées, ces institutions censées défendre les gens, protéger leurs biens et faire appliquer la loi n'inspirent plus confiance. En somme, grâce à l'appel de mobilisation des 73 députés pour le changement, le tout Madagascar se lève voire bouillonne. Le point de non-retour est franchi. On réclame, de partout, la démission du Président de la République. Il ne s'agit nullement d'une quelconque tentative de coup d'Etat. C'est une pratique républicaine selon Antonio Sanchez-Benedito Gaspar, le Chef de la Délégation de l'Union Européenne résidant à Madagascar. Une expression pure et simple d'un droit inaliénable de chaque citoyen dans un pays reconnaissant, officiellement, les bases les plus élémentaires de la démocratie. Le départ du Chef de l'Etat constitue l'unique issue, le passage obligé, vers l'apaisement réel. Aucune alternative n'est admise ni envisageable.Surpris, à la fois, exaspérés de la démarche entreprise par les négociateurs en vue du règlement de la crise, les observateurs s'indignent. Les dirigeants du Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) optent pour une résolution, totalement, en dehors des actions menées par les 73 députés sur la Place du 13 mai. On dirait que Maka Alphonse s'entête à ignorer les principaux concernés. Ouvertement à côté de la plaque, l'équipe de Maka Alphonse fonce vers une route. Elle affiche qu'elle ne peut pas se débarrasser de l'ombre d'Iavoloha et montre à quel point elle suit, aveuglément, la consigne dictée par la Communauté internationale. En ce sens que les chefs de file des négociateurs internationaux, à savoir Joachim Chissano (SADC), Ramtane Lamamra (UA) et Abdoulay Bathily (ONU) comptent, contre vents et marées, maintenir à son poste l'actuel titulaire et ignorent la Place du 13 mai. Ainsi, le CFM, fidèle serviteur du Palais, obéit aux ordres du roi.Les 73 députés persistent et signent qu'il n'y a aucune alternative : Rajao quitte le lieu !Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Affaire de drogue à Ihosy - 3 militaires et 4 civils placés sous MD

 Il a fallu plus d’une semaine d’enquête pour que la Police et le Parquet de Fianarantsoa  n’aient pu finalement fixer le sort des 7 personnes entraînées dans l’acheminement illicite et ambigu de cannabis dans des véhicules 4x4 en direction vers le nord. Récemment donc, un  commandant de l’Armée ainsi que deux adjudants ont été placés sous mandat de dépôt à Ihosy. Il s’agit d’un commandant du 1er Régiment RM5 de Toliara. Ses co-accusés sont deux adjudants, lesquels sont du même régiment que le commandant. A part donc l’implication de la soldatesque, quatre civils ont été également incarcérés à titre provisoire.

Pour endormir la vigilance et pour ne pas alerter les policiers opérant sur un barrage de contrôle à Ihosy, le commandant qui portait alors sa tenue réglementaire et ayant voyagé dans le 4x4 comme tête de convoi, a pris soin de montrer une cocarde d’un Général, comme celle apposée sur la plaque d’immatriculation du véhicule. Mais les policiers ne l’entendaient pourtant pas de cette oreille et ont bel et bien insisté pour soumettre les véhicules et leurs occupants à une fouille et à un contrôle réglementaires.Rappelons que ces 4x4 étaient chargés d’une centaine de sacs bourrés de chanvre indien. Et la découverte de cette cocarde de Général de brigade, laisse supposer des complicités à un plus haut niveau. Si à l’éclatement de l’affaire, le nom d’un haut responsable de région a été également cité, en revanche l’implication supposée de ce Général « inconnu » comme ayant  commandité le trafic reste encore sujette à caution. Selon également l’information, cette drogue proviendrait d’une très vaste plantation dans la localité de Betroka.Après un assistant parlementaire, voila donc que des militaires sont entraînés dans un trafic de drogue, salissant pour la énième fois de plus l’image d’un régime agonisant et qui n’a jamais eu bonne presse aux yeux de l’opinion locale et internationale à cause des multiples magouilles incriminant ses principaux tenants. Franck Roland

La Vérité0 partages

Mois du Ramadan à Madagascar - Des millions de musulmans passent au jeûne

Un mois de prière, d’abstinence et de charité. Certains musulmans à travers le monde ont passé au Ramadan, parmi les 5 piliers de l’Islam, depuis hier tandis que d’autres le feront à partir de ce jour. La date diverge selon la position géographique de chaque région ou pays, laquelle détermine la visibilité du croissant de lune pour débuter le jeûne. Pour les pratiquants de l’Islam à Madagascar, qui constituent plus de 10 % de la population, soit pas moins de 2 millions d’habitants, ce mois sacré débutera ce jour. Il s’agit d’une occasion pour les pratiquants de consacrer leur temps à prier et à s’interdire de nombreux comportements et conduites en temps normal.

« Si le fidèle a par exemple l’habitude de manger à sa faim ou de trop bavarder, il devra jeûner et maîtriser sa langue durant les 29 ou 30 jours de Ramadan. Par contre, il devra se focaliser sur la prière pour renforcer son amour et son dévouement pour Allah », avance un imam auprès d’une mosquée aux 67Ha. Tout musulman ne devrait ni manger, ni boire, ni fumer et non moins faire des rapports sexuels dès l’aube jusqu’au coucher du soleil. Ceux qui enfreignent cette règle feront l’objet d’une sanction sévère de la part de la communauté musulmane, d’après les informations recueillies. Par contre, les enfants et personnes âgées, ainsi que celles malades ou encore les femmes enceintes et les mères allaitantes en sont exclus.Multiplication des actions caritativesOutre la sanctification et l’abstinence, le mois du Ramadan se démarque par la multiplication des actions caritatives menées par les musulmans. D’ailleurs, les gens défavorisés se ruent vers les entrées des mosquées ou encore devant les maisons et boutiques des musulmans, notamment lors de la rupture du jeûne quotidien ou « Iftar » pour recevoir des dons constitués majoritairement par des vivres. Aussi, les associations musulmanes renforcent leurs œuvres humanitaires auprès des centres ou établissements accueillant des vulnérables, entre autres les orphelinats. A la fin du Ramadan, les fidèles doivent s’acquitter d’une aumône qu’ils appellent « Zakât al-fitr », au profit des personnes dans le besoin.Par ailleurs, bon nombre de personnes en dehors de la religion musulmane tirent profit du Ramadan. C’est le cas des marchands, comme les bouchers et les épiciers, qui voient leurs recettes augmenter au début du mois sacré. « La plupart des musulmans font des provisions pour mieux faire face au Ramadan. Ils achètent les viandes, farine, sucre, huile ou encore les fruits secs, légumes, etc., en grande quantité, à notre plaisir. Nous nous préparons à cela quelques semaines avant pour éviter toute rupture de stock », nous confie un gérant de supermarché du côté d’Ankorondrano.Pour rappel, les musulmans résidant à Madagascar bénéficient, ces dernières années, de 2 jours fériés, chômés et payés en plus de ceux habituels, lors de la célébration de la fin du mois de Ramadan ou « Aïd al fitr » et celui de la commémoration de la fête du sacrifice ou « Aïd al Adha ».Recueillis par Patricia Ramavonirina   

La Vérité0 partages

Antananarivo-Renivohitra - Des escrocs partout !

Institutions publiques, écoles, églises, entreprises et la communauté, ce sont les cibles privilégiées des escrocs. En effet, les arnaques en tout genre commencent à gagner de la place dans le pays. A titre d’illustration, la population se plaint des faux agents de la Jirama qui font des descentes dans plusieurs quartiers de la Capitale. Certains effectuent des relevés ou se présentent comme des réparateurs de compteurs. D’après une mère de famille qui a été déjà victime de cet acte malveillant, les soi-disant agents de la JIRAMA semblent bien connaître son problème.

« Ils portent des badges et prétendent bien savoir tous mes problèmes, jusqu’à la place du compteur », avance-t-elle. Ils font leur sale besogne en opérant par groupe de deux à trois personnes. Ainsi, ces gens crapuleux savent bien les méthodes de travail de la compagnie de distribution d’eau et d’électricité.Par ailleurs, depuis des années, bon nombres de gens, notamment ceux issus des bas-quartiers de la Capitale sont victimes d’arnaques faites par des agents de contrôle de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). « Constitués par un groupe de deux à quatre personnes, ils portent des badges et des cahiers de registre. Il demande alors au propriétaire le permis de construction. En l’absence de ce document, ils prennent en photos tous les coins de la maison en cours de construction, puis rédigent un soi-disant rapport dans un cahier. Vient ensuite un arrangement à l’amiable », rapporte une autre mère de famille habitant à Ankorondrano. Envahie par la peur, la cible  n’a pas d’autre choix que d’accepter leur offre. D’après toujours cette mère de famille, la plupart d’entre eux sont des agents de la CUA, mais exerçant dans d’autres départements. « Questionnés sur leur ordre de mission, ils ne font que nous menacer », ajoute-t-elle.  Mardi dernier, la Commune a effectué une déclaration sur l’existence d’un nommé Randrianarisoa Eugène dit « Stratège-man », lequel se présente comme étant le directeur général de cette institution. Cependant, il n’est autre qu’un escroc. Sur ce, la CUA décline toute responsabilité quant aux actes et agissements perpetrés par cet individu au nom de la Commune.Anatra R.

La Vérité0 partages

Accord politique - Des idées diamétralement opposées

Des rencontres entre les acteurs politiques se déroulent dans la Capitale ces derniers jours, sous la conduite du facilitateur, le Conseil pour le fampihavanana malagasy. L'objectif de cette médiation malgacho-malgache est d'arriver vraisemblablement à un accord politique, à l'issue de ces quelques jours de négociation. Cet accord politique qui vise à mettre fin à la crise actuelle devra être entériné par les principaux chefs de file, à savoir Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina, au cours d'un sommet des Chefs d'Etat.

Les contours de l'accord politique en gestation sont pour l'heure flous. Les représentants du régime Rajaonarimampianina d'un côté, et ceux de l'opposition de l’autre, constituée par les délégués de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, plancheraient sur une sorte de feuille de route comprenant quelques points importants. D'emblée, les différents protagonistes s'accorderaient sur un point en particulier: Tous sont contre une nouvelle transition. En revanche, des blocages pourraient persister sur les autres points. D'après les indiscrétions, les négociations actuelles tendraient vers le maintien de l'actuel Chef d'Etat comme président mais avec des pouvoirs largement réduits comme du temps de l'Amiral Didier Ratsiraka en 1991.Il serait également question de la mise en place d'un gouvernement de consensus qui se chargera de l'élection présidentielle. Un gouvernement dirigé par un Premier ministre neutre ou cautionné par les trois entités protagonistes, et composé de représentants de ces derniers. Les négociations concerneraient aussi la date de l'élection présidentielle. Sera-t-elle anticipée comme pour l'une des propositions de la Commission électorale nationale indépendante, sera-t-elle plutôt conforme aux dispositions de la Constitution, ou sera-t-elle repoussée à l'an prochain? Entre les protagonistes, à l'accord politique, les positions risquent d'être irréconciliables sur ce point. D'autres facteurs pourraient à terme bloquer ce processus. Notamment les comportements des gens du pouvoir qui multiplient les provocations à l'encontre des membres de l'opposition. Pour ne citer que ces plaintes contre des députés « pour le changement » déposées au tribunal. Il faut pourtant savoir que ce n'est pas en provoquant de la sorte qu'un climat d'apaisement propice au dialogue va s’instaurer.La Rédaction

La Vérité0 partages

Fin de mission à Madagascar - L'émissaire des Nations Unies insiste sur les élections

« L'Envoyé Spécial du Secrétaire général de l'ONU a réitéré la disponibilité et l'engagement des Nations Unies et de ses partenaires à continuer d'appuyer ce processus pour des élections paisibles, transparentes et crédibles dans les délais prévus par la constitution », tel résume la position du Conseiller Spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Abdoulaye Bathily au terme de sa mission qui aura duré une dizaine de jours ( du 06 au 16 mai). L'objectif de sa mission était d'appuyer les efforts de l'Union Africaine, de la SADC (Communauté du développement de l'Afrique Australe) et des autres partenaires internationaux dans la résolution de la crise actuelle.

L'émissaire onusien a pu s'entretenir avec le Président Hery Rajaonarimampianina ainsi que les autres chefs d'Institution. Il aussi enchaîné les rencontres avec les anciens Présidents Ravalomamana et Andry Rajoelina tout comme les parlementaires pro - régime et une délégation des 73 députés « pour le changement ». Il a travaillé étroitement avec les autres médiateurs internationaux comme le Haut Représentant de l'Union Africaine Ramtane Lamamra, l'Envoyé spécial de la SADC Joaquim Chissano, l'Envoyé spécial de l'Union Européenne Koen Vervaeke ainsi qu'avec des Ambassadeurs et Représentants des pays et organisations membres du groupe international de soutien à Madagascar. Satisfaction Il a pris part à plusieurs consultations politiques de haut niveau avec les représentants des trois principaux partis politiques concernés à savoir le HVM, le MAPAR et le TIM. « Malgré les défis et certaines préoccupations exprimées par les parties prenantes rencontrées, le Conseiller Spécial du Secrétaire général de l'ONU a manifesté sa satisfaction devant la volonté exprimée et les propositions identifiées par les uns et par les autres dans la facilitation », soutient un communiqué du Centre d'information des Nations Unies (CINU). D'après toujours les précisions, les échanges ont pu aboutir à « une volonté commune exprimée de conclure un accord politique en vue d'une sortie de crise pour restaurer un climat de paix et de sérénité pour aller à l'organisation des élections libres et transparentes dans le cadre de l'ordre constitutionnel ».A priori, ledit accord politique est encore difficile à accoucher. D'après le communiqué du conseil des ministres d'hier, le Premier ministre a fait part que « diverses tractations sont menées dans le cadre du règlement des problèmes politiques et dont le but, escompté par le pouvoir en place, étant de faire réinstaurer l'apaisement dans le pays ».Recueillis par Sandra R.

La Vérité0 partages

Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

« Rattraper le retard de développement de Madagascar ». Tel est l'objectif de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar et à la fois la devise choisie pour le premier forum international, dans ce cadre, qui se tiendra les 24 et 25 mai prochains au Carlton Anosy. L'IEM conduit par l'ex - président de la Transition Andry Rajoelina ambitionne de réfléchir et s'agir pour le développement de la Grande île.

La présence d'experts nationaux et internationaux issus de plusieurs pays développés, d'investisseurs des secteurs clés, ainsi que des partenaires stratégiques est prévue à ce rendez - vous international. Gouvernance, investissement, sécurité alimentaire, ressources naturelles, énergie, constituent les secteurs clés qui seront au cœur des échanges lors de ce forum. L'évènement sera notamment marqué par des échanges, partages d'expériences et proposition de solutions.Lancé le 28 janvier par l'ex - président de la Transition au cours d'une cérémonie à Paris, l'« Initiative pour l'Emergence de Madagascar » (IEM) est décrite comme une plateforme de concertation et d'action rassemblant des experts malgaches et internationaux, des partenaires stratégiques et financiers, des fonds d'investissement et des personnalités engagées pour l'émergence du pays. Cette initiative veut répondre aux enjeux de développement de Madagascar afin de ne pas rester à la 5ème place des pays les plus pauvres au monde (selon le Fonds monétaire International). Après une première consultation de la population d'Ambilobe au mois de mars, Andry Rajoelina et son équipe poursuivent donc les discussions.S.R.

La Vérité0 partages

Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante

Le HVM n'a-t-il vraiment aucun autre négociateur parmi ses membres ?  La question est posée au sein même des rangs du parti présidentiel et par bon nombre d'observateurs en voyant la composition des représentants du pouvoir actuel lors des négociations menées sous l'égide de la communauté internationale ou du Conseil pour le « Fampihavanana malagasy ». Lors des différentes négociations, le HVM s'est fait représenter par Rivo Rakotovao et Maharante Jean De Dieu.

En ce qui concerne le premier, il n'y a rien de plus normal estiment les observateurs. Rivo Rakotovao, est le président national du HVM et non moins président du Sénat donc le numéro 2 du régime HVM.  En revanche, voir Maharante Jean de Dieu représenter également le régime, cela interpelle. Le fait pour l'actuel ministre de la Fonction publique d'avoir changé à de multiples reprises de veste ne plaide pas en faveur de celui-ci.  Cet ancien du parti Arema et ex- Gouverneur de la Province autonome de Toliara sous le régime de l'Amiral avait été obligé à s'exiler en France, en 2002, avec l'arrivée de Marc Ravalomanana au pouvoir.  Revenu au pays grâce à l'avènement de Andry Rajoelina, Maharante Jean de Dieu avait été nommé coordonnateur national de la plateforme MAPAR puis avait été élu en 2013 sous les couleurs de ce parti politique. A l'origine des Mapar 2 et Mapar 3 à l'Assemblée nationale, ce natif de Toliara avait par la suite rejoint les rangs du HVM dès les débuts de ce régime. En outre, rien ne dit que Maharante Jean De Dieu ne retournera pas sa veste contre Rajaonarimampianina dans le futur. Beaucoup se demandent si dans son effectif le HVM ne possède pas d'un « pur-sang » HVM plus à même de représenter les « bleus » au cours de ces négociations. Faut-il souligner que le TIM de Marc Ravalomanana se fait représenter par des fidèles, tels que Maître Hanitra Razafimanantsoa, Hasina Andriamadison ou encore Donas Andriamahefamparany tandis que le MAPAR de  Andry Rajoelina se fait représenter par des fidèles à lui à l'instar de Christine Razanamahasoa, Pierre Houlder, Augustin Andriamananoro ou encore Norbert Ratsirahonana, qu'une certaine presse ne cesse de diaboliser. Ce fut pourtant grâce aux compétences particulières de ce dernier que des crises institutionnelles ont été dénouées dans le pays. L.R.