Les actualités Malgaches du Lundi 16 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara214 partages

Andry Rajoelina : « Foule contact » dans le Sud-Est

Bain de foule improvisé et spontané partout où passait l’ancien président de la Transition

« Premier tour dia vita », « Vonjeo izahay président », « Ianao no anay président »… C’est ce qu’on a entendu hier à Vohipeno.

Ces appels s’apparentaient à des cris face à la situation de pauvreté, à l’insécurité et aux difficultés subies au quotidien par la population. A en juger par l’affluence et l’enthousiasme des gens, le taux de popularité de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina reste intact au niveau de la Région Sud-Est. Tous ses déplacements se sont vite transformés en bain de foule aussi improvisé que spontané. Lors de la cérémonie de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa, le numéro Un de la Révolution Orange a éclipsé le chef des « cravates bleues » qui a préféré se faire discret face à une foule visiblement apparemment acquise au MAPAR. C’était le cas notamment à la fin de la messe où les fidèles catholiques venant des quatre coins de la Grande Ile ont suivi Andry Rajoelina et sa suite en applaudissant et en clamant son nom. Même les membres du gouvernement et la délégation du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » qui s’apprêtaient à monter à l’Autel pour saluer les responsables de l’Eglise Catholique Romaine, n’ont pu s’empêcher de se retourner pour constater de visu l’effervescence populaire autour de l’ancien président de la Transition.

Ampanjaka. Toujours aussi à l’aise dans la communication et dans l’art de communiquer, Andry Rajoelina a effectué un bain de foule jusqu’à environ trois kilomètres à la sortie de la ville de Vohipeno, sur la route menant vers Manakara. A noter que durant cette messe de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa, Andry Rajoelina s’est assis à côté de Thérèse Zafy, veuve de l’ancien président Zafy Albert, d’Yvette Sylla et les Ampanjaka de Vohipeno. Il a également eu une accolade avec la sœur du martyr Lucien Botovasoa. La veille, la population de Vatovavy Fitovinany a réservé un accueil chaleureux pour l’ancien président de la Transition lors de son arrivée à l’aéroport de Manakara. Dans l’après-midi de samedi, il a assisté à une messe qui s’est tenue à la paroisse Notre-Dame de l’Assomption, l’église où « Ramose » Lucien Botovasoa s’est fait baptiser. A noter qu’Andry et Mialy Rajoelina ont financé le carrelage entier de cette paroisse qui fêtera son centenaire cette année. Par ailleurs, le porte-fanion du MAPAR a aussi promis de financer l’embellissement de l’autel. Invité à prendre la parole lors de cette messe, l’ex-Chef d’Etat a déclaré qu’il existe encore des jeunes de 39 ans qui sont prêts à prendre leurs responsabilités pour sauver le pays et pour suivre l’exemple du martyr Lucien Botovasoa. Une réponse à la question posée dans son homélie par le Coordonnateur central de la célébration de la béatification, Monseigneur Michel.

Revanche. Après cette messe, Andry Rajoelina a rallié à pied  la paroisse Notre-Dame de l’Assomption jusqu’au Lac Matatana. Comme tous les fidèles catholiques qui ont fait le déplacement à Vohipeno pour cette cérémonie de béatification, il n’a pas  manqué de se recueillir sur ce lieu où « Ramose » Lucien Botovasoa a été décapité le 17 avril 1947. Toutes ces « foule contact » étaient l’occasion pour la population du Sud-Est d’exprimer son soutien au président du MAPAR qui a rencontré hier ses partisans au niveau de la Région Vatovavy Fitovinany. Pour bon nombre d’observateurs, l’ancien président de la Transition a pris sa revanche à Vohipeno après avoir été empêché de se rendre à Mahajanga où sa cote de popularité est également au plus haut.

Davis R 

Midi Madagasikara91 partages

Béatification de Lucien Botovasoa : L’Eglise catholique dénonce le pêché de la corruption

Les protestants Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana ainsi que le catholique Andry Rajoelina partageaient hier la même paroisse à Vohipeno.

Interdit de parole. Le Comité d’organisation de la cérémonie de béatification de Ramose Lucien Botovasoa n’a pas cédé aux pressions. Bien malgré l’insistance de son équipe qui a estimé que « même s’il ne fait pas partie des fidèles catholiques, Hery Rajaonarimampianina devrait prononcer un discours en tant que Chef de l’Etat », le numéro Un d’Iavoloha était interdit de parole. Jusqu’au bout, le locataire d’Iavoloha a espéré pouvoir formuler un discours devant les milliers de fidèles catholiques, 40 000 selon les estimations, venus de toutes les régions de la Grande île pour assister à cet évènement. La preuve, il a continué à prendre des notes, certainement pour étoffer son discours lorsque le Postulateur lisait la biographie de « Ramose » Lucien Botovasoa. A la fin de la cérémonie, lorsque l’on a annoncé que selon la tradition de l’Eglise Catholique Romaine, seul le président de la Conférence Episcopale de Madagascar, Monseigneur Désiré Tsarahazana peut prendre la parole, l’on pouvait lire la déception sur le visage du président de la République et les membres du gouvernement venus à Vohipeno pour une campagne de récupération politique. L’on a remarqué pourtant que cette décision a été particulièrement appréciée par les fidèles catholiques qui ont répondu par une forte acclamation ou un « standing ovation » (c’est selon).

Excès de zèle. A signaler également l’excès de zèle des responsables du Protocole au niveau de la Présidence de la République qui ont tout fait jusqu’à très tard dans la nuit de samedi pour modifier l’emplacement des sièges déjà établi par le Comité d’organisation. A force de vouloir « à tout prix » faire en sorte qu’Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana n’occupent pas le devant de la scène, c’est plutôt Hery Rajaonarimampianina qui était en mauvaise position sous un chapiteau installé en contrebas par rapport à la pente. A l’image visiblement de sa cote de popularité à Vohipeno. En témoignent les sifflets entendus au moment où il a fait son entrée. Et ce, contrairement à son adversaire potentiel à la course à la magistrature suprême, Marc Ravalomanana qui lui, a choisi de faire une entrée en vedette en suivant les reliques du martyr « Ramose » Lucien Botovasoa. L’ancien président était très sollicité pour les selfies.

Homélie. Le Cardinal Angelo Amoto, Préfet de la Congrégation des Saints auprès du Vatican n’a pu rejoindre Madagascar en raison de la grève d’Air France. C’est alors l’Archevéque de Port-Louis (Maurice),e , le Cardinal  Maurice Piat qui a prononcé l’homélie à travers lequel il a dénoncé  tous les maux sociaux frappant la Grande Ile. Faisant un rapprochement entre la « Lettre aux familles » du Pape François et le comportement exemplaire du martyr Lucien Botovasoa, il a encouragé les fidèles catholiques à refuser le pêché de la corruption tout en restant intègre, en favorisant la réconciliation et à renier l’esprit de vengeance. « Lucien n’avait pas besoin d’une grande richesse ni de pouvoir pour être heureux. Le bonheur pour lui était d’aimer ses ennemis et de prier pour eux. Il a évité de se faire corrompre et à refuser de se sauver pour sauver sa famille et ses frères ». Un discours qui est visiblement en rapport avec les suspicions de corruption qui ont secoué ces derniers temps le microcosme politique. Lors de la communion, l’on a précisé que seuls les catholiques peuvent recevoir l’eucharistie. Du coup, Hery Rajaonarimampianina est resté sur sa chaise, contrairement à son épouse Voahangy Rajaonarimampianina et ses deux filles, ainsi que le couple Rivo Rakotovao.

« Dia ilay fitia ». Mais l’évènement marquant de cette cérémonie de béatification était certainement le moment où, le tout stade s’est levé main dans la main pour entonner la chanson « Dia ilay fitia ». Même le numéro Un d’Iavoloha et ses proches collaborateurs se sont mis à chanter cette chanson choisie par Andry Rajoelina pour l’hymne de son « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM). Mis à part l’actuel président Hery Rajaonarimampianina et les deux anciens, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, de nombreux autres personnalités politiques étaient également présents à cette cérémonie de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa. Parmi eux figuraient entre autres, deux autres candidats annoncés pour la prochaine élection présidentielle, à savoir Jean Omer Beriziky et Jules Etienne Roland, des membres du gouvernement et des parlementaires.

Davis R

Midi Madagasikara68 partages

Tolagnaro : Ankizivavy 12 taona bevohokana mpitondra fivavahana, nitory ny ray aman-dreniny

Mampisy sary ratsy ny fiangonana ny toetra ratsy sy fitondran-tenan’ ireo mpitondra fivavahana sasany amin’izao. Zazavavikely vao 12 taona monja no voalaza fa naolana mpitondra fivavahana ka bevohoka, tany amin’ny Kaominina ambanivohitra Manantenina, Distrikan’i Tolagnaro, Faritra Anosy. Rehefa fantatry ny ray aman-drenin’ny zaza, fa ity olona ity no nampitoe-jaza ny zanany dia nitory izy ireo, ary teo no niezaka nangataka hanao fifanarahana ity voalaza fa nanolana ary vonona hiantoka an’ilay ankizivavy sy ny zanany, ka nanaiky ny rainy. Nihemotra tsy nety nanao an-taratasy fifanarahana nifanaovana indray ity mpitondra fivavahana ity, ary nilaza izy fa manala baraka sy manendrikendrika azy ny ray aman-drenin’ilay zaza ka notoriany. Teraka soa aman-tsara rakalakely ankehitriny, ary mitohy foana saika isan’andro ny antsonjay sy fandrahonana samihafa mihatra aminy sy ireo nahitany masoandro, satria milaza ity olom-piangonana voatondro ho mpanolana zaza tsy ampy taona ity, fa tsy azo kitikitihana hono izy, ary manana namana olona ambony maro miaro azy, ka tsy fatina fianakaviana mahantra io no hampihotsona ny volomasony. « Akombony ny vavanao », hoy izy tamin’ny rain’ilay zaza. Manao antso avo amin’ny ambaratonga mahefa ny ray aman-drenin’ilay zaza nosimbaina sy nopotehina fiainana ity, sy ireo mponina any an-toerana tezitra amin’ny fomba ratsin’ity lehilahy ity, ary samy nilaza izy ireo : “ mba ho faizina faran’ izay mafy fa tsy mendrika ho mpitondra fiangonana ary manimba ny ara-panahin’ny kristianina ity, satria lasa toa fialokalofan’ olon-gegy ny fiangonana “. Araka ny loharanom-baovao marim-pototra voaray, mba hisorohana ny fitsaram-bahoaka, dia efa nafindra niala tao Manantenina ity olona voalaza fa nanolan-jaza ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara52 partages

Hausse continuelle des prix des PPN : Les consommateurs entre exaspération et impuissance

Le prix du kilogramme de riz est passé de 1 750 à 2 000 ariary actuellement chez les détaillants.

La hausse des prix des carburants est une des causes avancées pour faire grimper les prix des produits de premières nécessités.

Il fallait s’y attendre. Tributaire de la hausse des prix à la pompe, ceux des PPN ou Produits de Premières Nécessités ont connu une nette augmentation depuis quelques jours. Une situation annoncée qui se répète à chaque hausse des prix des carburants. Mais qui n’est s’inscrite toutefois pas dans les habitudes des consommateurs qui se retrouvent impuissants et exaspérés par l’incapacité des responsables étatiques à stabiliser les prix. La liste n’est pas exhaustive. Les kilogrammes de certains légumineux, comme les pommes de terre et les haricots verts, ont atteint le plafond des 2 000 ariary. Le même constat est observé dans les articles pour bébés où, une augmentation de 500 ariary fait beaucoup de différences dans la gestion des portefeuilles des foyers. Une gestion qui est davantage plus difficile lorsqu’on sait que pour la majorité des malgaches, les dépenses excèdent les recettes.

Aucune solution. Etant donné la logique des détaillants et grossistes malgaches, la situation ira de mal en pire avec l’annonce de la hausse progressive des prix à la pompe. Si de leur côté, les transporteurs urbains et suburbains ont abandonné leur projet de hausse du tarif des taxi-be, les détaillants et grossistes semblent ne pas partager le même avis. Il suffit d’aller chez les petits épiciers pour constater la réalité des consommateurs et voir, à quel point l’augmentation des prix des articles s’effectue sans filtre et prise de responsabilité de l’Etat. Une réalité que ces derniers ne semblent pas mettre parmi leurs priorités malgré la phrase – qu’ils savent toujours dire lorsqu’ils ont l’occasion – «mahantra ny malagasy, mijaly ny vahoaka (le peuple souffre, le malagasy est pauvre)». Laisser à son propre sort, le consommateur ne peut que se résigner face à une injustice sociale flagrante.

José Belalahy

Midi Madagasikara40 partages

JIRAMA : De nouveaux équipements pour rénover les infrastructures de distribution

Ce sont les nouveaux équipements de la JIRAMA réceptionnés à son dépôt à Andrononobe.

D’autres matériels et équipements seront acheminés par bateau vers la fin du mois de mai. Leurs installations permettront d’améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité aux 200 000 abonnés, soit plus de la moitié des clients de la JIRAMA dans tout Madagascar. 

La JIRAMA vient de réceptionner de nouveaux matériels et équipements nécessaires à la rénovation de ses infrastructures de distribution d’eau et d’électricité aux abonnés à son dépôt à Andrononobe. Ces équipements comprennent notamment de 400 transformateurs, de 13 000 poteaux en bétons et en bois, ainsi que de câbles d’une longueur de 1 500 km et des appareils de branchements électriques tels que des disjoncteurs et des compteurs mono et triphasés. « Ces appareils de branchements permettront de réaliser d’ici le mois de juillet 2018, les branchements en souffrance depuis des années », a expliqué le directeur général de la JIRAMA, Olivier Jaomiary.

Projet PAGOSE. En outre, 200 transformateurs sont en cours d’installation depuis ce mois d’avril et les 200 restants seront installés au mois de mai 2018. « Le transformateur est un convertisseur d’énergie en basse tension vers chaque foyer. C’est donc un élément principal pour que l’électricité fournie par la JIRAMA puisse être distribuée et utilisée par les abonnés. Il faut savoir que la plupart des coupures d’électricité actuelles sont dues à des problèmes liés aux saturations ou au surchauffage des transformateurs », a-t-il rajouté. Notons que l’acquisition de ces nouveaux équipements entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAGOSE, financé par la Banque Mondiale. L’objectif vise au renforcement des installations existantes, notamment des centrales électriques ainsi qu’à la rénovation des réseaux de transport et de réseaux de distribution de la JIRAMA. « Les travaux d’installation de ces nouveaux équipements débuteront ce jour. Et c’est prévu achevés avant la fin de l’année. Force est de reconnaître que ces réseaux de distribution de la JIRAMA sont en nette dégradation. Et on n’a pas entrepris de tels grands travaux de rénovation depuis 20 ans. Ce qui a entraîné une perte de production presque de moitié pour l’eau, et de tiers pour l’électricité. D’où, la raison des coupures fréquentes surtout dans la Capitale », a-t-il enchaîné.

200 000 abonnés. Par ailleurs, le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, Lanto Rasoloelison a annoncé que ces nouveaux équipements réceptionnés ne représentent que 15% des équipements prévus pour les grands travaux de rénovation de toutes les infrastructures de distribution de la Jirama, non seulement dans la Capitale mais dans toutes les régions de Madagascar. « D’autres matériels et équipements seront acheminés par bateau vers la fin du mois de mai. Leurs installations permettront d’améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité aux 200 000 abonnés, soit plus de la moitié des clients de la JIRAMA dans tout Madagascar », a-t-il indiqué. Dans la même foulée, le ministère de tutelle poursuit ses actions dans le cadre de la transition énergétique. En effet, « de nouveaux contrats seront conclus avec de nouveaux opérateurs fournisseurs d’énergie renouvelable, en vue de mettre en œuvre un système d’hybridation au profit de 45 villes. L’ouverture et l’évaluation de leurs offres seront connues la semaine prochaine », a-t-il poursuivi. Et tout cela vise à entamer le redressement de la JIRAMA.

Navalona R.

Midi Madagasikara40 partages

Hetsiky ny depiote mpanohitra teto Toamasina : Nirefotra indroa ny grenady mankarenin-tsofina

Tokony ho tamin’ny 03 ora ny sabotsy tolakandro teo no nigadona niaraka tamin’ireo vahoakany ireo depiote mpanohitra nahitana an-dRtoa Naharimamy Irma, Atoa isany Famindra Justin izay mpitondra teninin’izy ireo, Roilahy Jonah, Tody Arnaud ary depiote Mamy. Nisy avy hatrany ny fifampiresahana teo amin’izy ireo sy ny mpitarika ny Emmo-Reg nisahana ny fitandroana ny filaminana manodidina ny “Dojo” Soavita, sy ireo lalana miditra rehetra ity toerana ity, noho ity hetsiky ny depiote mpanohitra teto Toamasina ity tsy nahazoana alalana avy amin’ny prefektiora noho tsy fisian’ny fangatahana mialoha amin’ny famoroam-bahoaka. Raikitra tao anatin’ny 10min teo ny fifanazavana nivaika ho fifamaliana teo amin’ny roa tonta, nefa nanaiky nanokana ny barazy voalohany ihany ny Emmo-Reg ka faly sy velon-kira ireto depiote sy ireo olona nanara-dia azy nihazo ny “Dojo” Soavita araka ny fahazoan-dalana azon’izy ireo tamin’ny ben’ny tananan’i Toamasina tamin’ny alalan’ny lefitra faharoany Jean Maurice. Tao anatin’izay anefa efa niandry ireo depiote sy ireo olona nanara-dia azy ireo mpitandro ny filaminana maro be efa vonona amin’ny zavatra hitranga; ka raha mbola nifandamina tamin’ireto mpitandro ny filaminana izy ireo dia nirefotra in-02 ny grenady mankarenin-tsofina izay nahatonga ny sasany tamin’ireto olona nentin’izy ireo nitsoaka, niezaka mbola nifandamina tamin’ny mpitandro filaminana hatrany ireto depiote nefa tena tsy tafiditra tao amin’ny “Dojo” Soavita mihintsy hatramin’ny farany. Niditra tamin’ny dingana manaraka izy ireo ka nitanjozotra nanaraka ny “Boulevard de la Bourdonnais” ary nihazo ny lalana “Ratsimilaho” teny amoron-dranomasina, nohazoan’izy ireo ny trano fisakafohanana “le Bateau Ivre” safidin’izy ireo faharoa nanaovana ny tatitra tamin’ny vahoaka momba ny lalam-pifidianana sy ny raharaham-pirenena. Teo amin’ny ora iray sy 20min ny nanaovan’izy ireo ny tatitra izay notronin’ny mpandrindra eto Toamasina I sy Toamasina II ny antoko Tiako I Madagasikara, izay nilazan’izy ireo fa hiady hatramin’ny farany ireo depiote mpanohitra rehetra miisa 73 ao tsimbazaza, satria tsy ekena hiverina eto amin’ny firenentsika intsony ny “jadona” sy ny “kolikoly avo lentam-panjakana” ary ny tsy fanajana ny “demokrasia”; satria avelao halalaka ny fifidianana fa mahay izay tiany sy izay mahasoa azy ary izay hitondra fampandrosoana marina eto ny vahoaka mpifidy. Tao anatin’izay dia nameno ny moron-dalana manodidina ny “Bateau Ivre” ny Emmo-Reg, izay niteraka feo nandeha fa ho samborina ny depiote Naharimamy Irma. Raha nanontaniana izany ny lehiben’ny Emmo-Reg dia nilaza fa tsaho  niniana nahely izany ho fanaratsiana azy ireo.

Malala Didier

News Mada37 partages

Agroecologie : pour la diffusion de techniques agricoles durables

Le Groupement semis direct Madagascar (GSDM) a organisé les 12 et 13 avril derniers à Antsirabe les « Journées agroécologiques ». Il s’agit de deux jours de visite de terrain et de débats avec les autorités nationales et locales, les acteurs de la recherche, les partenaires techniques et financiers, les opérateurs privés et les représentants des projets de développement rural. Ces journées d’échange visaient à sensibiliser les partenaires et les autorités sur l’intérêt de diffuser les techniques agroécologiques au niveau national et à envisager collectivement les stratégies à mettre en place pour la mise à l’échelle de ces techniques.

Les visites de terrain se déroulaient dans le moyen-ouest, zone à fort potentiel agricole, où des investissements importants dans la recherche et le développement ont permis de proposer aux agriculteurs des systèmes de production résilients au changement climatique et à la lutte contre la principale peste végétale sur sol dégradé, le striga, et la dégradation des terres.

En effet, l’agroécologie s’intéresse à l’application de la science écologique à la conception et à la gestion d’agroécosystèmes durables. Les pratiques combinent différentes techniques agricoles inspirées des processus naturels pour parvenir à la préservation de l’environnement et la gestion durable des ressources naturelles (agroforesterie, couverture permanente du sol, rotations diversifiées des cultures, compostage…).

Ces techniques permettent d’accroître la productivité du travail agricole, sécuriser la production agricole, diversifier les productions par des associations de cultures. Au final, il est question de faire face aux défis alimentaires, démographiques et environnementaux actuels à Madagascar.

Accompagnement de l’AFD

L’Agence française de développement (AFD) accompagne le développement de l’agroécologie à Madagascar depuis 15 ans. Et ces journées agroécologiques s’inscrivaient dans le cadre du Projet d’appui à la productivité agricole à Madagascar (Papam), mis en œuvre par le ministère en charge de l’agriculture, et financé à hauteur de 7 millions d’euros par l’AFD. Le but du projet : développer les services d’appui aux agriculteurs et d’améliorer durablement la productivité agricole grâce à la diversification et à l’intensification agroécologique des systèmes de production.

De nombreux agriculteurs autour du Lac Alaotra, dans le sud-est et dans la région Vakinankaratra ont pu expérimenter l’utilisation de plantes de couverture, d’engrais naturels, de plantations de haies vives qui permettent d’augmenter significativement les rendements sans recourir aux engrais  chmiques et pesticides.

Arh.

Midi Madagasikara34 partages

Béatification de Lucien Botovasoa : Environ 40 000 personnes présentes à Vohipeno

Des milliers de malgaches venant de toutes les régions ont été à Vohipeno pour la proclamation de béatification de Ramose Lucien Botovasoa.

Pari tenu pour les catholiques. Tandis que la béatification de ramose Lucien Botovasoa a été effectuée à Rôme, environ 40 000 personnes ont été présentes à Vohipeno pour la proclamation. Un évènement important qui a vu la présence de tous les évêques de Madagascar, de nombreuses personnalités politiques malgaches et étrangères ainsi que des milliers de malgaches venus de par les quatre coins du pays. Une grande messe a été concélébrée par l’archevêque Désiré Tsarahazana, qui n’est autre que le président de la Conférence Episcopale  de Madagascar et le Nonce Apostolique à Madagascar en la personne du Mgr Rocco Gualteri. Par ailleurs, une déclaration a également été effectuée par le Pape François à Rôme affirmant «qu’arrêté et tué pour avoir manifesté sa volonté de rester fidèle au Seigneur et à l’église, le martyr Lucien Botovasoa représente pour tous, un exemple de charité pour la foi».

Recueillis par José Belalahy

News Mada32 partages

Gadona bagasy : 90 taona katroka i Fidimalala

Mpanakanto malagasy anisan’ireo zokiny indrindra. I Fidimalala, andrarezin’ny hira malagasy, indrindra fa ny bagasy. Antony nanosika ny mpikarakara hanatanteraka hetsika ho fankalazana ny faha-90 taony.

Feno 90 taona katroka omaly 15 avrily i Fidimalala. Mpanan-talenta zokiny indrindra mbola mihira sy mitendry gitara. Vavolombelon’ny kolontsaina sy ny gadona bagasy na eto an-toerana na any ampitan-dranomasina. Fakan-tahaka, olona tsotra, manetritena ary tia mirakitra sy mizara. Ho voaporofo mandritra ny fampisehoana ho fankalazana ny faha-90 taony ireo,  ny 29 avrily izao manomboka amin’ny 2 ora sy sasany ao amin’ny Alliance Française Andavamamba. Hovelomina amin’izany seho izany ny sanganasan’i Fidimalala sy ny an’ireo iray hira taminy toa an-dRanaivo Ranarivelo, i Barijaona, Ramaroson Wilson, i Dox, i Lex Rana, i Lala d’Oris, i Jules Razafimbahiny, sns.

Hovelariny amin’ny mpijery ny raki-pahatsiarovany. Hivoaka amin’io fotoana io koa ny boky mirakitra ny fiainany sy ny kapila mangirana (feo sy sary) novokarina sy natonta manokana ho firaketana ny tantarany (ny azy manokana) sy ny an’ireo mpanakanto niara-belona taminy. Hampiara-peo amin’i Fidimalala amin’io seho io i R’imbosa sy Ny Angolan’Imerina. Ho avy koa i Kolibera sy ny gitarany hanotrona an’i Fidimalala, hamelona indray ny hira noforoniny  manokana toa ny “Ianao”, “Satriko”, “Mandra-pihaona”, sns, sy ny nataon’izy sy i Barijaona, toy ny  “Vorona ô”, “Sompatra”, sns. I Fidimalala mihitsy no mbola hihira sy hitendry ny gitarany!

Marihina fa tafiditra ao anatin’ny hetsika fankalazana ny faha-20 taon’ny tarika R’Imbosa (Ataum Maintimolaly – Sehatra Bagasy) ity fankalazana ny faha-90 taon’i Fidimalala ity.

HaRy Razafindrakoto

News Mada28 partages

Ilay zanaka adala : une comédie musicale culte

Le 15 avril, c’est la journée mondiale de l’art mais également la célébration des 3 ans de l’association Iza, à l’occasion de laquelle elle a présenté sur les planches du CCEsca Antanimena sa dernière comédie musicale sobrement intitulée «Ilay zanaka adala».

Mise en scène et chorégraphiée par Voary Velonjara, cette pièce a été présentée pour la troisième fois au Centre culturel Esca. Entre chant, chorégraphie et textes, «Ilay zanaka adala» a vu la participation de 25 comédiens et chanteurs.

Une association affiliée à la croix bleue FJKM Ankadindambo, Iza met un point d’honneur à venir en aide aux personnes dépendantes de l’alcool ou de drogue. «Pour l’année prochaine, nous allons mettre sur pied un centre d’écoute pour jeunes à problèmes addictifs dans les alentours des lycées cibles, par le biais de ce concert de levée de fonds», confie un responsable.

Joachin Michaël

News Mada23 partages

Pagose : des équipements pour améliorer l’approvisionnement en électricité

La vétusté des infrastructures et du réseau de distribution d’électricité pénalisent autant les compagnies productrices que les usagers. La Jirama promet dans ce sens une amélioration d’ici la fin de l’année en se dotant de nouveaux équipements dans le cadre du Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (Pagose).

Divers équipements de distribution ont été réceptionnés officiellement samedi dernier par les hauts responsables de la Jirama au dépôt de la société à Andrononobe. Ces équipements comprennent 1.500 km de câbles électriques, des appareils de branchements électriques (disjoncteurs, compteurs mono et triphasé), 400 transformateurs électriques ainsi que 13.000 poteaux en béton et en bois.

Ces acquisitions se rapportent au projet Pagose financé par la Banque mondiale qui est un projet de remise à niveau et de renforcement d’installations existantes, notamment des centrales électriques, des réseaux de transport et de distribution de la Jirama.

Jusque-là, les problèmes techniques et des coupures dans l’ensemble du réseau interconnecté d’Antananarivo restent fréquents. Pas plus tard qu’hier soir, une panne technique à Andekaleka a entraîné une coupure dans plusieurs quartiers de la capitale et dans les périphéries.

Hyacinthe Befeno, président du Conseil d’administration de la Jirama a soulevé à l’occasion de cette réception les problèmes techniques entraînant souvent des pannes techniques dans la distribution, entre autres les branchements illicites et la vétusté des infrastructures. Olivier Jaomiary, directeur général de la Jirama, a annoncé pour sa part que l’installation de ces équipements, notamment pour Antananarivo et ses périphéries, devrait résoudre ces problèmes. Mais d’une façon générale, le projet d’amélioration couvrira tout le territoire national. En effet, la Jirama projette de boucler les travaux d’installation électrique  d’ici la fin de l’année.

Un projet d’hybridation

En somme, les appareils de branchement électrique devraient permettre de réaliser d’ici le mois de juillet les branchements en souffrance depuis des années. Aussi, l’installation des transformateurs devrait être achevée au mois de mai.

«L’acquisition de ces équipements permettront ainsi de réduire les coupures et de favoriser une bonne qualité de service, et d’autre part, de satisfaire le grand public. Ces nouveaux matériels permettront ainsi d’améliorer la gouvernance dans la fourniture et la distribution d’électricité de la Jirama», a annoncé pour sa part Lantoniaina Rasoloelison, ministre de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures.

Par ailleurs, dans la perspective de transition énergétique, le ministre a parlé de projet d’hybridation pour 45 villes dans le territoire. L’ouverture des offres et les évaluations devrait commencer la semaine prochaine.

Arh.

 

Midi Madagasikara14 partages

Travail en Arabie Saoudite : Trois incarcérées pour tentative de traite de personnes

Trois femmes arrêtées pour tentative d’envoi des travailleuses en Arabie Saoudite.

Poursuivies pour tentative de traite d’êtres humains, trois femmes ont été placées sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’Antanimora samedi 14 avril dernier, après  avoir été déférées au Parquet du tribunal Anosy. La police les a arrêtées à Anosy, soit près du bureau du service de la migration. Des éléments du service des enquêtes spécialisées les ont chopées suite à un renseignement indiquant l’existence des deux femmes rodant sur le lieu avec quelques jeunes filles pour se procurer de passeports pour l’Arabie Saoudite. Vendredi 13 avril, les deux femmes ont été arrêtées sur le champ. L’interrogatoire des suspects a mené la police à une autre complice qui est déjà réputée dans l’envoi de travailleuses en Arabie-Saoudite. Des policiers se sont alors rendus au domicile de cette dernière à Anosibe. Ayant aperçu l’arrivée de la police, la suspecte a pris la fuite tout en se débarrassant de son téléphone portable. Ainsi, la course poursuite a été lancée et elle, la femme a été rattrapée. L’Arabie Saoudite figure parmi les pays arabes réputés ne pas respecter les Droits de l’homme. L’arrestation de ces trois individus devra faire réfléchir nos autorités sur la nécessité de chercher de solution pour empêcher nos jeunes d’aller s’aventurer à l’étranger.

T.M.

Midi Madagasikara13 partages

Institut National de la Jeunesse : 600 jeunes formés pour être entrepreneurs ruraux

Lors de la signature de la convention de partenariat entre les deux départements ministériels.

La formation portera notamment sur le développement des activités d’agriculture et d’élevage ,selon les filières porteuses au niveau de chaque région, la fabrication des petits matériels et équipements agricoles, et la transformation des produits agricoles.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Andriamosarisoa Anicet et le ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana, ont signé une convention de partenariat vendredi dernier au Palais des Sports. « L’objectif consiste à assurer la protection de la jeunesse tout en facilitant l’insertion des jeunes. Ainsi, 600 jeunes issus des Maisons de Jeunes et Espaces Jeunes nommées Institut National de la Jeunesse, dans neuf régions, seront formés pour devenir des entrepreneurs ruraux, et ce, par le biais du programme FORMAPROD », a déclaré le ministre Harison Randriarimanana, lors de cette cérémonie.

Concours de meilleurs projets. « A la première étape, trente techniciens issus des 18 Maisons des Jeunes seront formés en orientation et en accompagnement des jeunes. Ensuite, ils mobiliseront 540 jeunes afin de suivre des formations suivant les filières porteuses priorisées dans leurs régions respectives. Et ces techniciens effectueront un suivi et un accompagnement à leurs installations », a-t-il rajouté. Les neuf régions concernées sont Atsinanana, Analanjirofo, Analamanga, Menabe, Melaky, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, Vatovavy Fitovinany et SOFIA.  Le ministère de la Jeunesse et des Sports, pour sa part, se charge de la redynamisation des Maisons des Jeunes par le biais d’un transfert de compétence en matière de processus d’insertion socio-professionnelle des jeunes notamment dans le milieu rural. « Il faut reconnaître que plus de 60% de la population malagasy constituent des jeunes. Ils constituent cependant les leviers de développement du pays. Nous nous engageons de les accompagner dans le cadre de cette convention de partenariat. D’ailleurs, nous lançons actuellement un concours de meilleurs projets entrepris par les jeunes. Les lauréats bénéficieront d’un financement propre du ministère », a annoncé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Andriamosarisoa Anicet.

19 millions d’Ariary. Par ailleurs, le programme FORMAPROD entend  renforcer la pérennisation de ces activités en impliquant les communautés locales dans l’identification des jeunes aux métiers agricoles et ruraux, et ce, à travers la mise en place des cercles de promotion des métiers ruraux implantés dans les communes. « Un financement de l’ordre de plus de 19 millions d’Ariary est alloué pour la mise en œuvre de cette convention de partenariat entre les deux départements ministériels. Et la formation de ces 600 jeunes bénéficiaires portera notamment sur le développement des activités d’agriculture et d’élevage selon les filières porteuses au niveau de chaque région, la fabrication des petits matériels et équipements agricoles et la transformation des produits agricoles », a évoqué Rakotonaivo Harilala, le Coordonnateur national du programme FORMAPROD.

Navalona R.

News Mada12 partages

BAD : décaissement de 7,2 milliards de dollars

En 2017, la Banque africaine de développement (Bad) a augmenté la portée de ses prêts et accéléré leur mise en œuvre avec des décaissements jamais atteints dans son histoire, à hauteur de plus de 7,2 milliards de dollars. C’est ce qu’on apprend de la rencontre entre les gouverneurs et les cadres supérieurs de cette institution lors d’une consultation régionale tenue à son siège à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la semaine dernière.

Des ministres des Finances et des ministres de la Planification économique venus de l’ Angola, du Lesotho, de Madagascar, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de São Tomé-et-Príncipe, de l’Afrique du Sud, du Swaziland, de la Zambie et du Zimbabwe ont pris part à cette rencontre.

Ceux-ci ont exprimé leurs préoccupations quant à la faible croissance de la région de l’Afrique australe en 2017, avec la sombre perspective que l’Afrique compte neuf des 10 pays les moins avancés dans le monde d’ici à 2030. Ils ont en outre affirmé que l’institution représente l’avenir du développement du continent, l’appelant même à assumer le rôle de chef de file de sa transformation accélérée.

En réponse aux  préoccupations soulevées, Akinwumi Adesin, président de la Bad, a rappelé que les défis qui s’imposent à l’Afrique sont immenses, à savoir la nécessité d’une croissance plus rapide. Raison pour laquelle il a demandé que tous se mettent au travail. Mieux, il a appelé les dirigeants du continent à ne pas dormir sur leurs lauriers.

Arh.

Midi Madagasikara12 partages

A… B… C…H…Homeopharma

Il a fallu l’indiscrétion d’un employé ; d’un panneau publicitaire anodin et enfin d’un papier de l’Eco austral pour lire « Feride Ismael a pris 50% du capital d’Homéopharma ».Ce qui n’était qu’une rumeur début septembre  2017, est donc confirmée officiellement. Il s’agit bien d’une absorption d’un fleuron de l’économie malgache par le groupe tentaculaire SMTP (Société Malgache des Travaux Plastiques) comprenant déjà un chapelet de sociétés dont SIRR,  ABC, IDC et REEJENA Immobilier.

Les Cassandre vont  encore jouer  de leurs  refrains  nostalgiques habituels « Lasan’ny vahiny indray ê ! », surtout que voilà une entreprise qui met en valeur le patrimoine de la biodiversité et le savoir traditionnel des patriciens tombée dans l’escarcelle de mains «  étrangères ». Le professeur Ratsimamanga doit se retourner dans sa tombe. Mais objectivement, ce qu’on appelle pudiquement  « Ouverture du capital » est tout à fait normal dans la vie des entreprises. Quand on veut se développer pour conquérir d’autres marchés, il faut recourir à d’autres sources de financement. Ce qui est le cas d’Homeopharma avec ses 500 employés. Bien que déployée dans des marchés africains ou dans les îles voisines , il lui fallait les grands marchés comme ceux d’Europe et des Etats unis,  mais ses fonds propres  devaient être insuffisants. En plus, les certifications nécessaires lui font défaut et pour les avoir, Homeopharma souffre de la  mauvaise image que traîne  Madagascar dans le monde des affaires internationales. La moitié du capital social ainsi cédée était-il nécessaire ? Pourquoi ? Parce que cette opération ôte tout pouvoir de décision surtout stratégique  à  l’ami de tous qu’est Jean Claude Ratsimivony, ce qui peut être dommageable pour son dépendance et celle du pays. En effet ailleurs, des pharmacologies traditionnelles se sont vues brevetées par de  grands groupes pharmaceutiques étrangers et ainsi ces derniers de frapper  d’interdiction la consommation locale.

Cette opération financière et elle l’est, appelle deux réflexions. La première, la frilosité des entrepreneurs malgaches est connue sinon endémique car même opter pour des emprunts bancaires leur font peur, tant et si bien que leurs sociétés demeurent rachitiques et on s’en prend toujours à l’Etat de ne pas protéger les entreprises nationales, puis, cette opacité de la vie économique  rend impossible la viabilité d’une bourse des valeurs qui puisse mobiliser l’épargne nationale se réfugiant dans des investissements  à moindre risque comme dans la construction ou des …Sprinters.  Et Nous n’aurons plus à dire ; « Lasan’ ny vahiny indray e ! »

M.Ranarivao

Midi Madagasikara12 partages

« Ne faites ce que j’interdis »

Hery Rajaonarimampianina s’est rendu à Mahajanga avant-hier pour faire ce que le pouvoir avait interdit à Andry Rajoelina de faire deux semaines auparavant, se gardant toutefois de tenir un meeting en plein air par peur …bleue de réunir moins de monde que le raz-de-marée Orange.

« Ne faites ce que j’interdis »

Le président de la République ou le président candidat – c’est du pareil au même – a inauguré le « Baobab Tree Hotel and Spa ». Un événement à marquer d’une pierre blanche pour ne pas dire bleue selon le chef de l’Etat qui pense que, c’est une fierté pour la population de Mahajanga. Celle-là même que le Préfet de Police avait privé de l’inauguration de « zava-bita » par la Commune Urbaine. Des réalisations d’infrastructures notamment routières qui servent pourtant plus l’intérêt général  que l’ex-hôtel « La Piscine » qui n’est pas à la portée du Majungais lambda, même s’il est vrai que la réouverture de cet établissement va créer des emplois locaux, sans compter les effets induits. Ce qui pose problème, c’est le « faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que j’interdis et ce que je fais », quoique la Constitution consacre « l’instauration d’un Etat de droit en vertu lequel, les gouvernants et les gouvernés sont soumis aux mêmes normes juridiques, sous le contrôle d’une Justice indépendante ». Laquelle s’est exprimée à travers le Tribunal Administratif de Mahajanga qui a suspendu l’arrêté liberticide du représentant de l’Etat. Sur instruction sans doute du pouvoir central qui n’a pas donné d’autorisation de vol au jet spécial d’Andry Rajoelina et débarqué même, ce dernier de l’avion d’Ewa Air. L’empêchant ainsi de se rendre à Mahajanga où il a été invité par la Commune pour l’inauguration de « zava-bita ». L’ancien président de la Transition devait aussi saisir l’occasion pour remettre à la Ville, des dons ayant des impacts directs sur la population devant qui, il comptait aussi exposer son « Initiative pour l’Emergence de Madagascar ». Bien avant la « Vision Fisandratana 2030 » qui a été développée samedi à l’hôtel Roche Rouge par le chef des « cravates bleues » dont le passage dans la Cité des Fleurs n’était pas noir de monde.

R. O

Midi Madagasikara12 partages

Polibrèves

# 21 avril. Les députés élus dans la capitale feront un rapport devant les électeurs le 21 avril prochain sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Et ce, avec ou sans l’autorisation du Préfet de Police car c’est leur droit de le faire. Leurs collègues des provinces viendront les soutenir pour l’occasion.

# Coups de sifflet. Le président de la République a eu droit hier à des coups de sifflet lors de la finale de basket entre le GNBC et l’ASCUT. C’était aussi le cas au moment de son entrée dans le stade de Vohipeno où s’est tenue la cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa.

# Interpellation. Le ministre de la Communication et son collègue des Finances et du Budget ont été interpellés par les députés Tim et Mapar sur le plateau de TV Plus. Ces élus demandent au premier de leur accorder un temps d’antenne sur RNM et TVM. Quant au second, il lui est reproché de priver les députés de l’opposition des 40 millions Ariary prévus dans le cadre du CCPREAS.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara12 partages

Bongatsara : Nanohitra ireo efa-dahy mitam-basy ny fokonolona

Tokony ho tamin’ny enina ora sy sasany hariva ny zoma lasa teo no nisy fanafihana mitam-piadiana tetsy amin’ny fokontany Ambohibao-Bongatsara. Tontosan’ireo olon-dratsy izany saingy rehefa nitsoaka kosa ireo dia nifandrimbona tamin’izay ny olona. Tao ny nanara-dia avy hatrany ary nanenjika hatramin’ny farany. Tao kosa ireo nampandre ny zandarimaria. Ny fifandrimbonan’ireo hery roa tonta ireo no nahafahana nahatratra ny iray tamin’ireo jiolahy. Io farany anefa dia mbola tsy nanaiky mora foana ary nandratra tamin’ny antsy ny iray tamin’ireo fokonolona. Tsy afa-niala intsony izy na izany aza, satria minitra vitsy dia tonga nifanampy tamin’ireo olona marobe ny olon’ny zandary. Mbola karohina kosa ireo namany hafa izay mitazona basy sy nahazo ny vola. Toeram-pivarotana lehibe ity voatafika ity ary tsy alim-be akory satria mbola tao anatin’ny fivezivezen’ny olona no niseho ny fandrobàna. Tsy neken’ny sain’ny olona izany ka nahatonga ny fifandrimbonana faran’izay haingana. Nanamora ny fisamborana rahateo ny fampandrenesana faran’izay haingana ny zandary, tamin’ity indray mitoraka ity. Midika izany fa tokony ho efa samy manana ny laharan’ny mpitandro ny filaminana ny olom-pirenena satria isan’ny fandraisana anjara mahomby ny fiantsoana azy ireo ara-potoana. Tsy andoavam-bola rahateo izany ankehitriny. Etsy andanin’izay, mila mandray ny antso 24/24 ora ny mpikirakira izany eo anivon’ny vondron’ny mpitandro ny filaminana tsirairay avy satria isan’ny mankaleo ny olona hiantso azy ireo ny tsy fandraisan’ny tompon’andraikitra ny antso indraindray. Mila ezaka iombonana hatrany ny fahombiazana amin’ity ady amin’ny tsy fandriam-pahalemana izay olana iraisan’ny mponina ity.

D.R

News Mada11 partages

Famatsiana herinaratra : trandrahina ny angovo azo havaozina

Natao teto Antananarivo, ny 12 avrily teo, ny fivoriamben’ireo orinasam-panjakana misehatra amin’ny famokarana herinaratra aty amin’ny ranomasimbe Indianina. Nandray anjara tamin’izany ny Jirama (Madagasikara), ny Mamwe (Kaomoro), ny EDF (La Réunion), ny CEB (Maorisy) ary ny PUC (Seychelles).

Nisy ny fifanakalozam-baovao teo amin’ny mpandray anjara, notanisaina ny olana diavin’ny tsirairay, ny vahaolana sy ny fandaharanasa ho an’ny hoavy. Mikasika ny eto Madagasikara, mikasa ny hametraka foibe mamokatra herinaratra hafa, toy ny azo avy amin’ny masoandro, ny Jirama, hanampiana ny azo avy amin’ny tohodrano. Mahatratra 45 ny foibe haorina amin’ity taona 2018 ity, manana tanjaka 65 Mw manerana ny faritra, indrindra ny renim-paritany. Haverina amin’ny laoniny koa ny foibe HFO, manana tanjaka 40 Mw, simba satria tsy voakojakoja, azo avy amin’ny tohodrano. Manampy ireo ny fanapariahana ny kaontera manokana (intelligent) miisa 8.500, ny kaontera miisa 50.000 tsy azo hanaovana hosoka sy aloa mialoha ny vola (pré-payés), ny fampandehanana toby iray azo avy amin’ny masoandro manana tanjaka 20 Mw, ny fanatsarana ny tolotra ho an’ny mpanjifa, sns.

Voalaza fa mitovitovy avokoa ny saran’ny herinaratra aty amin’ny ranomasimbe Indianina, satria 0,22 dolara/Kw ny eto Madagasikara, 0,35 dolara/Kw any Kaomoro, 0,30 dolara/Kw ny atsy Seychelles sy La Réunion.

Njaka A.

Midi Madagasikara10 partages

Marc Ravalomanana : « Il faut s’inspirer de Lucien Botovasoa »

Marc Ravalomanana avec le cardinal de Port-Louis, Mgr Maurice Piat.

La cérémonie de béatification de « Ramose » Lucien Botovasoa à Vohipeno, a été l’occasion pour celui qu’on surnomme également « Ramose » d’affirmer une certaine reconnaissance et un respect envers le martyr. En effet, Marc Ravalomanana, invité par les Catholiques, a effectué – la veille de la béatification – une visite au sein de l’ancienne demeure de Lucien Botovasoa. Une attitude « admirée », pour reprendre les termes de notre source, par la famille et aussi les gens qui ont assisté à cette scène. Et c’est lors de cette visite que la famille du béatifié a raconté à Marc Ravalomanana les qualités du martyr et les valeurs qu’il a toujours défendues. A cet effet, Marc Ravalomanana a indiqué qu’« il faut s’inspirer de  Lucien Botovasoa ». Lui qui n’a pas hésité à afficher sa gratitude et son allégresse lors de la messe. Notons que le pape François a autorisé la béatification de Lucien Botovasoa le 2 mai 2017.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara10 partages

Toamasina : Nandoro tena ary may kila forehitra ilay lehilahy voalaza fa nahita devoly

Lehilahy iray tokony ho 48 taona avy any Vangaindrano monina ao Tanambao Verrerie P/elle 21/71 Toamasina renivohitra, no may kila samirery tao an-tranony ny sabotsy 14 aprily teo tokony tamin’ny 06 ora maraina, fotoana nahitan’ny fokonolona azy. Raha ny fitantaran’ny mponina dia nilaza ho nahita devoly ity rangahy 48 taona ity ny alin’ny zoma 13 aprily nifoha ny sabotsy 14 aprily tokony misasak’alina. Naka vy nanenjehana azy ilay lehilahy nandritra izany, ka nahagaga ireo mponina manodidina azy. Tao anatin’izay anefa dia tsy ilay devoly no voan’ny vely vy nataony fa ny loham-badiny izay naratra mafy, ka ireo fokonolona no nitondra an’ity ramatoa ity namonjy ny toeram-pitsaboana tao Morarano. Taorian’ny fitsaboana azy dia tsy nahiana intsony ny ainy na tena mafy aza ny fahavoazaa nahazo an’ity ramatoa ity. Nandritra izay anefa dia mbola nifanenjika tamin’ity devoly nambarany ho manelingelina azy ilay rangahy. Ny marainan’ny sabotsy tamin’ny 06ora maraina, satria mbola variana nitsabo sy niambina ilay ramatoa vadiny teny amin’ny toeram-pitsaboana ny mponina manodidina azy ireo, dia nahatsikaritra setroka be nivoaka tao amin’ny tranon’ilay rangahy nilaza fa mifanenjika amin’ny devoly ny fokonolona. Efa niredareda be ny afo fotoana fohy taorian’ny nahitan’ny fokonolona azy ka na niezaka nanavotra ilay rangahy tao an-trano aza izy ireo dia efa tsy avotra intsony ny tenany. Niniana natao izao afo izao, hoy ny mponina, ka ilay lehilahy antsoina hoe Kaka ihany no nanao azy noho ity resaka devoly hitany ity. Talohan’izao tranga rehetra izao anefa dia mbola hitan’ny olona nisasa teo ivelan’ny tranony i Kaka, izay docker teo aloha teo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina ity. Fantatra ihany koa fa matetika milaza mahita devoly manenjika sy manelingelina azy foana ity lehilahy ity, saingy tsy nisy nanam-po azy hanao izao famonoan-tena tamin’ny fandorana ny tenany izao ny mpiara-monina aminy.

Malala Didier

Midi Madagasikara10 partages

Salon de l’Industrie : Une vitrine du « Vita Malagasy »

Le Salon de l’Industrie de Madagascar se tiendra du 21 au 24 juin 2018 à Antananarivo.

Cette manifestation économique d’envergure internationale mettra à l’honneur le savoir-faire Malagasy. Placé sous le  thème « Malagasy ny antsika », cet événement sera une véritable vitrine pour les produits « Vita Malagasy  » ou « Made in Madagascar ». Qu’il s’agisse de produits agroalimentaires, artisanaux, cosmétiques, ou de la confection, tous les produits issus des petites, moyennes et grandes entreprises Malagasy y seront exposés et commercialisés. A Madagascar, les industries sont des pourvoyeurs d’emplois, avec 60 000 employés dans le pays, d’après les chiffres publiés par le Syndicat des industries de Madagascar.  Leurs productions sont essentielles pour l’économie et représentent une attractivité indéniable pour le pays. Ce salon de l’Industrie est organisé depuis quelques années, en guise de plateforme de soutien aux produits qui reflètent la richesse et la diversité de la Grande île.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara9 partages

Barea : Sur la piste de Sylvio Ronny Rodelin !

Sylvio Ronny Rodelin est un authentique buteur.

Les Barea pourraient-t-ils s’attacher les services de Sylvio Ronny Rodelin qui fait aujourd’hui le bonheur de Caen, une équipe de la ligue 1 française qui se situe dans le ventre mou du championnat ? C’est la question qui se pose à l’heure où Madagascar se prépare à recevoir à Mahamasina Sadio Mané, l’attaquant racé de Liverpool, et ses coéquipiers du Sénégal.

A l’heure où les binationaux doivent faire leur choix pour leur carrière, Sylvio Ronny Rodelin devait se demander aussi s’il ne serait pas préférable pour lui de défendre les couleurs de sa grand-mère maternelle. A 29 ans qui plus est.

Les confidences de la direction technique nationale font part d’un bel optimisme car apparemment le jeune homme n’a pas dit non.

Ima-Rodelin. Ce serait très bon signe pour les Barea à la recherche d’un remplaçant pour Faneva Ima Andriatsima trahi par le poids de l’âge mais aussi par un temps de jeu presque inexistant au Havre FC.

A moins qu’on ne mette les deux hommes  ensemble car on connaît la capacité de Faneva Ima à rassembler sa troupe tout comme on sait combien ce Rodelin est efficace sur l’aile droite de l’attaque. Un héros à Caen depuis qu’il a signé au printemps de 2016, le but d’égalisation contre le PSG de Cavani. Un but qui sauve le club de la relégation et qui porte les griffes d’un Malgache, sans doute le plus huppé évoluant dans la Ligue 1, après évidemment le Lensois Arsène Malabary.

Avec un parcours un peu différent pour les deux hommes, car Rodelin a quitté son île natale de la Réunion à 10 ans pour atterrir à Rodez, il a ensuite intégré le fameux centre de formation de Nantes là où Didier Deschamps et Marcel Dessailly ont fourbi les armes, avant d’être prêté à Troyes pour lui donner plus de temps de jeu.

Rodelin l’esthète. Sa prestation à Troyes n’a pas laissé indifférent le LOSC qui l’a pris pour ensuite le donner à Caen à titre de prêt où il s’est véritablement révélé au grand public, à tel point que les Caennais l’ont fait signer pour trois ans en 2016.

Titulaire indiscutable dans son nouveau club, Rodelin fait l’unanimité de son entourage notamment de l’entraîneur Patrick Rémy un des premiers à le surnommer « L’Esthète » en raison de ses dribbles chaloupés qui peuvent être déroutants.

« Il est doué techniquement, possède une bonne couverture de balle et de la vitesse », disait de lui Patrick Rémy. Auteur de cinq buts cette saison, Rodelin a tout pour plaire et ne tardera pas à s’imposer dans le groupe des Barea qui doivent s’adapter à son jeu pour en faire un …Mbappé. En plus vieux évidemment…

Clément RABARY 

Midi Madagasikara6 partages

Ndondolah & Tahiry an-XX : Tahiry est là !

Tahiry a été accueilli par Ndondolah, Lucia et le KK Tahiry à Ivato.

Chose promise, chose due ! Tahiry a atterri à Ivato hier dans la matinée. Un retour qui n’est pas fortuit. Cette année, le groupe Ndondolah Tahiry célèbre effectivement ses 20 ans dans le milieu musical, et veut célébrer cet  anniversaire à tambours battants. La chanteuse est donc revenue au pays pour fêter cet évènement comme il se doit. Plus radieuse que jamais, elle a annoncé être impatiente de retrouver les inconditionnels de Ndondolah Tahiry. « On va passer aux choses sérieuses dès demain. On va donner le maximum et le meilleur de nous-mêmes pour faire de ce rendez-vous au Palais des sports le 1er mai, un évènement dont les gens se souviendront longtemps ».  Pour ces grandes retrouvailles avec leur public, le duo compte lui faire revivre l’ambiance d’autrefois, celle avec laquelle, ses fans l’ont découverte il y a vingt ans. « Notre répertoire sera composé de tous ces titres qui ont fait notre succès ». « La mozika », «  Confiance », «  Aza ampirafesina », « Ianao ilay diamondra », « Kamboty fitia », « C’est le bon », ou encore « Rendez-vous » seront donc repris pour l’occasion, et seront revus et interprétés autrement… en mieux que l’original », précise le chanteur. Ainsi que Lucia, la KK Tahiry vont être là pour renforcer l’équipe et donner une dimension particulière à la célébration.Mahetsaka

Midi Madagasikara6 partages

FEPA 2018 : Tous les stands sont réservés

A  un mois avant la tenue de la Foire de l’Elevage et des Productions Animales (FEPA-2018), les organisateurs ont annoncé que tous les stands sont maintenant réservés. Il y aura ainsi 162 stands à ériger si l’objectif fixé étant de 150 stands en vue de représenter toutes les filières d’élevage, leurs produits dérivés et toutes les parties prenantes œuvrant dans ce secteur. Rappelons que le Malagasy Professionnels de l’Elevage (MPE) organise la 10e édition de la FEPA  du 3 au 6 mai 2018 au centre Bypass Alasora CPA. L’objectif vise à promouvoir le développement des filières de l’Elevage à Madagascar ainsi que du secteur agricole par le biais des rencontres et des concertations entre toutes les parties prenantes en amont jusqu’en aval du secteur qui est considéré comme un des piliers de développement socio-économique du pays.

Interrelations. Dans le cadre de cette manifestation économique de grande envergure, le MPE envisage de mettre en évidence les interrelations entre les secteurs de l’élevage et de l’agriculture étant donné qu’il s’agit d’une foire de développement. A titre d’illustration, des productions agricoles comme le maïs et le manioc sont indispensables pour l’alimentation des bétails. Par contre, les bouses de vaches serviront d’engrais pour l’agriculture. Les organisateurs sollicitent en même temps les jeunes à se lancer dans le secteur de l’élevage ou à réaliser une économie d’échelle. Dans le cadre de cette 10e édition de la FEPA, de nombreux animaux d’élevage seront exposés. On peut citer entre autres, de nouvelles races importées de lapins.

Traçabilité. Il y aura également des poissons vivants destinés à la consommation. D’ailleurs, des coins restaurations seront mis en place afin que les visiteurs puissent faire des dégustations de viande lapins, entre autres. Il y aura également un bar à lait, ont-ils fait savoir. Par ailleurs, le MPE veut promouvoir les normes d’hygiène et la qualité des produits d’élevage dans le cadre de cette manifestation économique. La traçabilité des produits depuis la ferme jusqu’à l’assiette des consommateurs y sera ainsi de mise. Des opérateurs étrangers y participeront également en vue de partager leurs expériences, notamment dans le domaine de l’aviculture et de l’alimentation animale.

Navalona R.

Midi Madagasikara6 partages

RFC : Le cinéma en fête pour une semaine !

Les RFC voient la participation de plusieurs personnalités du milieu cinématographique africain, notamment Cheik Doukouré

Un évènement tant attendu par les cinéphiles ! Vendredi soir, le ton a été donné à l’IFM Analakely au rythme de l’animation.

Ça y est ! Les amoureux du septième art sont enfin plongés dans l’ambiance RFC. La première projection leur a donné l’eau à la bouche. Vendredi dernier, ceux qui ont eu la chance d’assister à la soirée d’ouverture, ont effectivement pu s’apercevoir du talent des jeunes réalisateurs et du niveau pour cette 13e édition des RFC. Ce soir là, les films d’animation en course pour le « zébu d’or d’animation panafricaine », notamment « Mankafy hira » de Sitraka Raheriavony, « Zandrikely » de Tahiry David Rasolofoson, « Tantara » de Yannick.T Andrianambonisoa, « Tiraogo » d’André Daniel Tapsoba et « Ma mamma is bossies » de Naomi Van Niekerk, ont ainsi été dévoilés au grand public. Les choses sérieuses ont commencé le lendemain avec le « Liberty tout court », le ciné-concert avec Basy Gasy, le « court à l’ancienne », et la table ronde qui a été une occasion de faire un état des lieux du cinéma à Madagascar. Evènement qui a vu la participation de plusieurs professionnels du milieu cinématographique africain et d’autres invités venus d’Europe et d’Amérique. Parmi  eux, Cheik Doukouré.

Grand nom du cinéma africain. Scénariste, Réalisateur, Comédien, ce Guinéen qui a parcouru un long chemin avant de devenir une figure connue et respectée du 7e art, va partager son expérience et faire part de son savoir-faire aux jeunes. Ayant commencé sa carrière en tant que comédien dans les années 1990, il tourne sous la direction d’Audiard, Mocky, Girod… Au théâtre, il interprète des rôles importants. En 1977, il écrit le scénario de  » Bako, l’autre rive « . En 1985, il co-écrit le scénario de  » Black Mic-Mac « . Il entame sa carrière de réalisateur avec un documentaire pour la télévision et réalise son premier long métrage de fiction en 1993. La même année, il crée en Guinée, Bako Productions qui coproduit son deuxième long métrage :  » Le ballon d’or  » qui fait 450.000 entrées. En 2001 il réalise « Paris selon Moussa ». Cheik Doukouré obtient en 2003, le Prix d’interprétation masculine lors de la 18e édition du Fespaco (Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou), pour son rôle dans Paris selon Moussa. Pour découvrir Cheik Doukouré, rendez-vous aux RFC qui continuent jusqu’au 21 avril.Mahetsaka

Midi Madagasikara5 partages

Rugby – Coupe d’Analamanga : 3FB et XV Family raflent la mise !

La ligue d’Analamanga a réussi son pari en remplissant à ras bord le grand stade de Mahamasina.

Les deux finales de la Coupe d’Analamanga de rugby ont largement tenu leur pari. A cela une raison, une seule, l’affluence monstre qui a contraint les équipes à ne rien lâcher. Et c’est tant mieux pour ce public de fidèles qui ont répondu présent à Andry Ravelojaona et son équipe, contrairement aux trois matches de Malagasy Rugby qui se sont tenus dans ce même stade mais devant des gradins dégarnis.

La légitimité du président de la Ligue d’Analamanga est ainsi confirmée par les férus de l’ovale trop heureux de voir deux « petits » clubs damner le pion aux ténors de la trempe du 3FB, de Iarivo Rugby Club et de TAM Anosibe pour ne citer que ces trois mastodontes de l’ovale malgache, et qui ont décidé contre vents et marées, de rester avec la ligue d’Analamanga de Andry La Pie, la seule validée par le ministère des Sports en fait.

Pour revenir aux finales de la coupe d’hier, c’est encore vérifié que l’esprit coupe réussit bien aux petits poucets. Et entre des supposés petits, il n’y a pas de round d’observation puisque TF Anatihazo et XV Family abordèrent la finale d’hier comme si leur vie en dépendait.

Le XV Family prit de l’avance et n’a fait que la gérer au grand dam d’Anatihazo pourtant favori sur le papier mais qui s’inclinait sur le fil par 19 à 20.

Chez les dames et après une première mi-temps équilibrée, le rouleau compresseur du 3FB se mit en marche et met en pièces les joueuses des Cheminots. Le score final de 42 à 12 illustre bien cette mainmise des dames de la Santé qui s’annoncent plus que jamais comme des championnes en puissance. Mais c’est peut-être mieux ainsi car cela permet d’oublier les déboires des hommes du 3FB de ces derniers mois. Le rugby, c’est aussi cela, on ne peut pas tout avoir. Malagasy Rugby qui veut le beurre et l’argent du beurre, en connaît quelque chose.

Clément RABARY

Midi Madagasikara5 partages

Droit au but : Eddie Ravelonarivo, l’homme à abattre !

Finalement et grâce à cette lettre de recommandation de la FIFA adressée à la FMF et par extension à la presse, montre que cette crise qui a miné le football malgache ces derniers mois, se réduit à la contestation d’une seule et unique personne en l’occurrence le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, le nommé Alain Eddie Ravelonarivo.

La lettre de la FIFA n’y va pas par quatre chemins pour dire que, le président de la CENI doit être élu par l’assemblée générale et non par acclamation comme cela l’a été lors de l’AG du 25 mars 2017. Un détail en fait car on ne pense pas que les ligues ne vont pas voter cet homme en qui, le président Ahmad, aujourd’hui patron de la CAF, avait accordé toute sa confiance. Doda Andriamiasasoa, le fidèle lieutenant qu’il a placé pour assurer l’intérim, n’a fait que de le maintenir à ce poste suivant le sacro-saint principe de la continuité de l’Etat.

C’est presque une certitude que la FMF va faire exactement comme Fatma Samoura l’entend pour organiser une AG dans le meilleur délai et faire passer la pilule aussi amère soit-elle pour Désiré Rakotoarimino, l’ancien président de la ligue de Bongolava qui n’a pas digéré sa défaite et en veut à cette CENI qui a commis la faute de n’avoir pas validé le certificat de conformité de plusieurs clubs et donc des sections avec qui il entend faire basculer la balance de son côté.

C’est ce schéma pourtant bien simple qui est à l’origine de cette guéguerre infernale qui a brisé bien de liens d’amitié au sein même de la grande famille du football malgache. Une raison suffisante pour qu’on ait justement choisi aujourd’hui l’heure du pardon pour les musulmans, pour écrire nos quatre vérités. Pour qu’on s’achemine vers un climat d’apaisement et consacrer tous nos efforts pour que les Barea puissent se qualifier pour la phase finale de la CAN 2019.

On a intérêt à mettre un terme à ce scandale qui fait de l’ombre au football malgache dans son ensemble et qui risque de porter ombrage sur les efforts fournis par l’actuelle FMF pour maintenir à flot le navire.

Heureusement qu’à l’allure où vont les choses, on s’achemine vers une résolution pacifique de la crise car on sait déjà que la validation par l’AG de la CENI ne va pas poser un problème tout comme l’idée de maintenir Doda Andriamiasasoa et son équipe à leurs postes jusqu’aux nouvelles élections. Tout simplement parce que les 19 ligues dont les élections ont déjà reçu l’onction de la FIFA dans sa lettre de recommandation, seront là pour défendre la légitimité de la FMF et l’indépendance d’Eddie Ravelonarivo, l’homme à abattre pour certains mais aux yeux du plus grand nombre, c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. En un mot l’homme d’Ahmad.

Clément RABARY

Midi Madagasikara4 partages

Andasibe : Telolahy nisandoka ho Zandary sy Miaramila, naiditra am-ponja vonjimaika

Rehefa avy natolotra ny Fitsarana tao Moramanga ny zoma teo ireo telolahy mpandroba (23, 24 ary 31 taona) izay nanao fanamiana mpitandro filaminana nisandoka ho Zandary sy Miaramila, voasambotry ny Zandarin’ Andasibe ny alakamisy teo, tao an-tanànan’i Sahavoana, any amin’ny Fokontany Amparafara, Kaominina Ampasimpotsy Gare, Distrikan’ i Moramanga, dia naiditra am-ponja vonjimaika. Alohan’ny hanao ny asa ratsiny ireo jiolahy, dia manao fanamiana mpitandro filaminana ary miaraka amin’ny basy plastika sy karatra sandoka maha-Zandary sy Miaramila izy ireo, hany ka sarotra amin’ny mponina any ambanivohitra ny manavaka ireo olon-dratsy amin’ny tena izy. Miditra amina tokantrano ireo mpisoloky, ary manao an-tery sy mandrahona ny tompon-trano ny hanomezana vola azy ireo. Noho ity tranga tsy fahita ity, dia mailo ny mponina ka nampilaza avy hatrany ny Zandary tao Andasibe. Rehefa nohamarinina dia tsy nisy mpitandro filaminana nalefa namita iraka ao Sahavoana, ka nidina ifotony avy hatrany nijery ny toe-draharaha ireo Zandary nahazo baiko. Voasambotra tsy afa-niala intsony teo am-panaovana ny asa ratsiny ireto mpisandoka. Nandritra ny famotorana dia niaiky ny helony ireo jiolahy, ary nilaza fa tany Manjakandriana no nakana ny ankanjona Miaramila iray efa tsy am-perinasa intsony, raha toa ka nalain’ny zaodahiny an-tsokosoko kosa ny fanamiana hafa izay akanjona Zandary efa misotro ronono. Araka ny loharanom-baovao akaiky ny mpitandro filaminana nandray an-tanana ny raharaha, dia efa nahavita raharaha miaramila (service militaire) ny roa tamin’izy telolahy tra-tehaka ireto.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara4 partages

Fenoarivo-Alakamisy : Un motard tué dans un accident

Samedi en fin de l’après-midi, un motard a perdu la vie dès son arrivée à l’hôpital après avoir été blessé dans un accident sur la RN1. Le drame s’est produit dans la commune de Fenoarivo-Alakamisy, soit au PK 14+300. Sur un scooter, la victime roulait à vive allure quand sa moto est entrée en collision avec une bicyclette venue en sens inverse. Le motard a perdu le contrôle de son guidon. Résultats, les deux hommes ont été blessés. Ils étaient évacués d’urgence à l’hôpital Joseph-Ravoahangy Andrianavalona. La gendarmerie se charge de l’enquête.

T.M.

News Mada3 partages

Harena an-kibon’ny tany : tsy homena ny kaominina ny anjara tamberim-bidiny

Mitaraina ireo kaominina maro satria tsy omen’ny fitondrana ny anjara tamberim-bidiny avy amin’ny harena an-kibon’ny tany, indrindra any amin’ny toerana ahitana fitrandrahana vaventy. Voasoratra anatin’ny lalàna manan-kery anefa izany, sady tsy misy ny fanavaozana ny lalàna hatramin’izao. Eo koa ny fepetra mamaritra ny Eiti, rafitra iraisam-pirenena mametraka ny mangarahara amin’ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany vaventy. Raha ny voafaritr’ity rafitra ity, tsy maintsy ampahafantarin’ny orinasa vaventy mitrandraka ny hetra naloany amin’ny fanjakana ao anatin’ny taom-piasana iray. Tsy maintsy milaza ny vola hetra voarainy koa ny fanjakana. Efa misy fandaminana milaza ny anjara tamberim-bidiny avy, ny fanjakana foibe (tahirimbolam-panjakana), ny vondrom-paritra itsinjaram-pahefana (faritra, kaominina). Araka ny Eiti ihany, tsy maintsy lazaina ampahafantarina hamoahana tatitra ny nampiasana ny hetra voarain’ny fanjakana.

Omena koa ny kaominina hafa

Tsy misy tanteraka ireo voalaza ireo, na mitonona fa fanjakana tan-dalàna aza ity fitondrana ity. Niaiky ny minisitry ny Harena an-kibon’ny tany, Zafilahy Ying Vah, fa tsy mbola nomena ny anjara hetran’ireo kaominina tokony hahazo ny anjarany. Antony, mbola dinihina ny fomba hitsinjarana azy ireny satria be loatra (misy amina miliara Ar) ka mety tsy ho voafehin’ny kaominina. Satria mety hiteraka fisondrotan’ny vidim-piainana ao amin’ilay kaominina. Nambarany koa fa tsy homena samirery ny kaominina misy ny toeram-pitrandrahana na ny ozinina fa hotsinjaraina amin’ny kaominina hafa.

Tsy mazava ny hafa

Raha adika io tian’ny minisitra ho lazaina io (satria tsy noteneniny mivantana), azo raisina ny an’ny Tetikasa Ambatovy. Any amin’ny kaominina Ambohibary Moramanga ny toeram-pitrandrahana, any amin’ny kaominina Toamasina II ny ozinina fanodinana ny akora ao Antanandava. Ho an’ny minisitra, tokony homena koa ireo kaominina maro andalovan’ny fantsombe “pipeline”, miainga any Ambatovy hatrany Toamasina.

Nilaza koa izy fa “maro ny tranga toy izany”, azo adika ho toy ny QMM any Taolagnaro. Tsy fantatra kosa ny an’ny hafa, efa nitrandraka am-polon-taony maro, ireo orinasa vahiny mitrandraka manerana ny Nosy anisan’ny mampimenomenona ny mponina.

Midika izany fa manjavozavo ity fitantanana ny tamberim-bidy anjaran’ny kaominina ity, nefa misy ny lalàna mamaritra azy, saingy fanahy iniana tsy ampiharina.

Njaka Andriantefiarinesy

Midi Madagasikara3 partages

Vavatenina : « Carrière » nihotsaka, olona iray maty tototry ny tany, telo hafa tsy hita popoka

Zava-doza no niseho tao amina toeram-pitrandrahana volamena iray tany amin’iny faritra Analanjirofo iny. Nihotsaka ny tany, raha teo am-pandavahana tonelina 15 metatra ambanin’ny tany ireto mpiasa. Vokany, olona iray no hita faty, tototry ny tany hatreto, ary mbola misy olona telo hafa tsy hita popoka. Ny zoma lasa teo no nitrangan’ity loza ity tao amin’ny  karieran’i Sahalavabe, ao amin’ny fokontany Bongalava, kaominina Vavatenina. Sahabo no 15 metatra teo ho eo ny halalin’ny lavaka efa vitan’ireto mpitrandraka, ary niomana ny handavaka marindrano amin’izay izy io ireo no niseho ny tsy nampoizina. Efa-dahy izy ireo no mbola tavela tao an-davaka tamin’io fotoana io. Niezaka namonjy avy hatrany ireo mponina ary nampilaza ny zandary ihany koa. Ny marainan’ny sabotsy teo no hita ny razana voalohany, ary nomena hatrany ny fianakaviany. Somary nanano sarotra ny fikarohana ireo mpiasa hafa, noho ny halalin’ilay lavaka etsy andaniny ary indrindra ihany koa noho ny rotsak’oram-be tany an-toerana, izay mbola nampihotsaka indray mandeha ireo tany teo ambonin’ity toeram-pitrandrahana ity. Mbola mitohy araka izany ny fikarohana ireto olona tototry ny tany ireto an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara2 partages

Basket-ball – Coupe du Président : GNBC réalise le hold-up parfait !

La 4e édition de la Coupe du Président a rempli son contrat avec le sacre des dames du MB2All devant le Soma Beach Basket-ball Club de Mahajanga. Le tout dans une très belle ambiance et sous les yeux du président Hery Rajaonarimampianina, visiblement ravi du spectacle. Et quel spectacle !

Coup de tonnerre hier dans un Palais des Sports plein comme un œuf avec la victoire in extremis des Gendarmes devant l’ASCUT à l’issue des prolongations. Un renversement de situation inattendu puisque les Tamataviens ont donné durant tout le match, l’impression de pouvoir maîtriser leur sujet en menant toujours au score.

Solide opposition. Mais entre mener au score et gagner le match, il fallait être au top pour le faire, devant des Gendarmes qui ont fait un recrutement de premier choix avec l’arrivée du Majungais Elly retrouvant non seulement son ami Ricky, le petit fils de l’ancien ministre de la Police, Azaly Ben Marouf, mais également Francis, son coéquipier en équipe nationale ayant fini troisième du dernier championnat d’Afrique 3×3.

C’est dire que les Gendarmes offraient une solide opposition à une ASCUT à qui on ne pouvait pas reprocher grand-chose puisque, des joueurs comme Lalason, Tanjona et dans une moindre mesure Tolotra, ont livré un match épique. Même le grand Nigérian Ibrahim Ahmed avec ses 2 m 05 s’est révélé intraitable aux rebonds offensifs. Quand il s’offrait le luxe de marquer à trois points et qu’il se montrait désormais régulier aux lancers francs, on se demandait où les Gendarmes ont cherché l’énergie nécessaire pour inverser le cours du jeu.

Menant au score, l’ASCUT subit deux coups d’éclat de Ricky pour mener à une poignée de secondes de la fin du match par 77 à 75, mais Tolotra était venu de nulle part pour niveler le score et obliger du coup à aller aux prolongations de 5mn.

Le bon tempo. Et dans cet exercice, GNVB choisit de sortir son artillerie lourde avec ses cinq majeurs qui retrouva le bon tempo. Mora, Fabrice, Ricky, Elly et Jely. Une véritable armada qui parvint à surprendre l’ASCUT et finir le match avec de la marge par 98 à 92.

La revanche au cours du prochain championnat se profile déjà pour l’entraîneur de l’ASCUT, un Bomba qui n’a pas pu s’empêcher de faire des remarques sur la prestation des arbitres. Et c’était dans son droit.

Chez les dames, le MB2All a tout de suite tué toute tentative de révolte chez le SBBC qui, malgré la grande forme d’une Linda, n’a pas pu faire grand-chose pour empêcher les protégées de Ndranto Tagg de ravir la coupe.

Certes les Majungaises possèdent un pivot de poids du nom de Joce mais comme cette dernière a du mal à marquer, cela finissait par tourner à l’avantage du MB2All.

Cette 4e édition de la Coupe du Président est restée fidèle à la tradition avec en toile de fond des primes et des matériels offerts par le Président de la République à tous les acteurs, et notamment à Livio du ASC Boeny qui fut le meilleur marqueur de ce tournoi avec ses 103 points.

Clement RABARY

News Mada1 partages

Vues d’Afrique : Madagascar s’invite à Montréal

La 34e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique aura lieu du 13 au 22 avril à Montréal durant laquelle 88 œuvres issues de 33 pays africains et créoles seront projetées. «Malaria Business» et «Le petit bonhomme de riz» ont été les films malgaches retenus pour cette occasion.

Au fil de ses éditions, Vues d’Afrique a acquis une renommée mondiale et s’affirme comme le plus prestigieux festival de sa catégorie en Amérique du Nord, tout en mettant en avant la réalité et l’imaginaire des pays africains et créoles.

«Le petit bonhomme de riz», un court métrage de Ludovic Rianando Randriamanantsoa qui s’intéresse aux nécessiteux issus des bas quartiers de la ville des Mille et «Malaria Business», le documentaire poignant de Bernard Crutzen  sur le paludisme, seront en projection mardi prochain à la Cinémathèque québécoise et au Cinéma Impérial.

Joachin Michaël

News Mada1 partages

Nanouh Rahajason : l’émotion en noir et blanc

Nanouh Rahajason s’illustre au Buffet du Jardin Antaninarenina à travers « Souls ». Une exposition photographique à découvrir jusqu’au 22 avril pour les amoureux de « noir et blanc ».

Cette exposition regroupe une série de clichés de différentes personnalités dans l’idée de retranscrire par l’image l’émotion vécue. «Souls est le fruit de 9 mois de travail, passé à écouter les histoires de chaque personne, à comprendre leur parcours, leur personnalité, et surtout, à évoluer avec eux», argumente la jeune photographe indépendante avant d’enchaîner que «Cela fait quelques années que j’ai tenté différents thèmes pour me lancer dans ma première exposition solo dont L’envol, Music’hall et Anatomy. Et ces projets avaient tous deux grands points en commun : l’émotion dans le regard et la musique. Partie de ces deux critères, j’ai rajouté le point qui me manquait, le fait de sortir de ma zone de confort : les photos en couleur».

Coup de cœur 

Chaque portrait surprend par son authenticité avec une originalité propre à la photographe elle-même et qu’elle retranscrit avec brio en noir et blanc. «Souls est ma vision de la street photography et de ce qui fait de Madagascar un beau pays. Les paysages avec couchers de soleil époustouflants et les gens qui vivent dans la rue est un fait mais quand on y pense, un pays c’est aussi un peuple et un peuple, c’est chaque individu. Chaque individu, c’est une personnalité différente», souligne-t-elle.

Tombée dans le chaudron de la photographie à l’orée de 2008, Nanouh Rahajason a parcouru pas mal de chemins depuis. De modèle photo au début pour devenir photographe indépendante pour la presse et les magazines de la capitale après, elle a aussi  intégré «She Photography» et  l’Union des photographes professionnels de Madagascar (UPPM) en 2013. En 2014, elle a mérité un «Coup de cœur» du jury à l’occasion du concours BMOI Amie des arts et a été par la suite récompensée par WWF en tant que 2e lauréat du concours portant sur «Madagascar : Nature et communautés uniques.», en 2015.

Joachin Michaël

 

Midi Madagasikara1 partages

Football – Analamanga : Elgeco prend les commandes !

Il a fallu attendre la confrontation directe de deux clubs en tête du championnat pour connaître le vrai leader de la ligue d’Analamanga en l’occurrence une Elgeco Plus qui est pris du galon depuis l’arrivée du jeune Safidy d’à peine 20 ans mais dont le talent est inversement proportionnel à sa taille.

Samedi en tout cas, le jeune homme sorti de la moule de Patrick Rakotonirina, l’entraîneur du FC Tana, a marqué l’unique but de la rencontre sur une belle reprise de volée qui fit la pleine lucarne.

Il aurait pu en rajouter un autre si son tir (65e) n’avait pas trouvé le montant de l’Adema alors, qu’il se trouvait idéalement placé au point du penalty. C’est dire combien Elgeco bien pris en main par Hery Rabearisoa, a pesé sur les débats même si les gars d’Ivato ont des excuses car ils furent privés de leur métronome, l’excellent Ravo.

Comme Angelo faisait l’objet d’un marquage à la culotte, l’Adema de Raniry s’est incliné sur ce petit but de Safidy.

A l’heure des comptes, Elgeco Plus prend la tête du championnat avec 26 points contre 24 pour l’Adema et 21 pour le COSFA qui a battu hier, la CNaPS Sport par 3 buts à 1.

Des militaires retrouvés après une entame de saison catastrophique et qui restent à l’affût de la moindre défaillance d’Elegco Plus ou de l’Adema pour se hisser au sommet. « Si on n’y arrive pas, on va attendre la Poule des As pour battre tout le monde », promet Bob, l’ancien latéral gauche du COSFA devenu membre de l’encadrement.

Dans la lutte en bas du tableau, Tana Formation a retrouvé des couleurs en battant Mi 20 sur le score de 3 buts à 0 sur les hauteurs du centre technique de Carion.

Quant aux jeunes de Fosa Juniors, ils poursuivent leur marche en avant et ne se mettent pas de pression inutile. Une tactique payante pour les protégés de Franck Rajaonarisamba et de Hiddink qui ont battu l’USCAFoot sur sa pelouse par 1 à 0.

C’est sur ce même score de 1 à 0 à Carion, que Mama FC s’est imposé devant le COSPN qui connaît quelque peu une baisse de régime.

Clément RABARY

Madaplus.info0 partages

Lyon: La communauté malgache de Lyon fête son nouveau bienheureux

Mort en martyr de la foi, Lucien Botovasoa, laïc franciscain malgache (1908-1947), sera béatifié à Madagascar le dimanche 15 avril 2018.
La "Grande île" comptera dimanche un troisième bienheureux : Lucien Botovasoa, éducateur et catéchiste de Vohipeno, petite commune rurale du diocèse de Farafangana, sera béatifié le dimanche 15 avril 2018 par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints au Vatican.
Une cérémonie qui fait suite à la reconnaissance du martyre de Lucien Botovasoa un an auparavant : ce père de famille malgache, laïc franciscain, avait été tué en raison de sa foi lors de l'insurrection de 1947 qui a conduit l'île à son indépendance après la colonisation.
Un événément à distance pour les Malgaches de Lyon
La communauté malgache de Lyon va suivre à distance cet événement, mais ne reste pas moins très fier de l'héritage spirituel de Lucien Botovasoa. Une messe sera célébrée le dimanche 15 avril 2018 à la primatiale Saint-Jean-Baptiste par le cardinal Philippe Barbarin (qui a vécu plusieurs années à Madagascar) puis un repas partagé et une pièce de théâtre sur la vie de "Lucien" sera proposée à l'église Saint-Michel de la Guillotière.
Sur place, à Madagascar, l'évêque auxiliaire Mgr Emmanuel Gobilliard participera à la célébration de béatification, dont l'organisation a été soutenue financièrement par le diocèse de Lyon.
Source: RCF Radio
Madaplus.info0 partages

Développement de l’expertise en matière de politiques jeunesses dans l’espace francophone : un focus...

Afin de mener une étude visant à documenter le processus d'élaboration, de mise en œuvre et de suivi-évaluation des politiques publiques de la jeunesse, à l'échelle de l'espace francophone; L’OIF a invité des associations, des ONG, ministères… pour participer aux séances de focus groupe, qui se sont tenues les 11,12 et 13 avril 2018, à Antananarivo au siège l’OIF Antaninarenina.
Lors ces journées les associations ont soulevé les problèmes qu’ils font face pour mener à bien leurs activités. Des bailleurs exigeants sur les projets à implanter, le problème d’engagement des jeunes, les escaliers administratifs pour la légalisation des associations ou des ONG mais surtout le problème d’accès aux financements ont été parmi les problèmes évoqués par les participants. Ce fut aussi, une opportunité de connaitre la Politique Nationale de la Jeunesse pour Madagascar qui est un projet pouvant mener à un développement des jeunes Malgaches. Espérant que ce focus aura une suite et apportera beaucoup de retours favorables pour les jeunes.
Madaplus.info0 partages

Est-ce que le gouvernement mettrait des bâtons dans les roues des opposants ?

Même si on a une petite idée de la réponse à cette question, elle commence à titiller les observateurs. En effet, on dirait que des blocages se font à chaque communication que les opposants veulent faire.
Samedi dernier, les opposants avaient fait une émission spéciale sur des chaines malgaches. Mais comme par la pure des coïncidences, toutes les chaines malgaches sur Canal plus, qui permet de faire une large diffusion dans tout Madagascar, ont disparu. Canal plus avait émis un communiqué selon lequel le problème vient de Paris. Durant les J.T avant l’émission, les présentateurs avaient annoncé un report de l’émission suite à ce problème de Canal plus. Soudain, les chaines malgaches réapparaissent sur le bouquet. Des bruits ont couru que ce serait un ordre du Ministre de la Communication de couper ces chaines pour limiter l’audience des opposants. Espérant que c’est tout simplement des pures coïncidences, mais qui n’ont pas de lien avec la situation à Madagascar.
News Mada0 partages

Rugby – «Mada D1 Rezionaly» : resin’ny ASCB ny ASA

Fotoan-dehibe amin’ny mpino katolika, ka vory tany Vohipeno avokoa ireo Eveka eto Madagasikara

 Sorona Masina niavaka, nametrahana ny olon-tsambatra fahatelo eto Madagasikara, izay nankatoavin’ny Fiketrahana Masina

An’arivony ireo mpino tonga tany Vohipeno, nanatrika sy nanome voninahitra ny fotoana.

Ny Mgr Gaetano Di Pierro (ankavia), Eveka vaovaon’i Farafangana, izay nandray ireo namany.

Ny “relique” an-dramose Botovasoa, nentina namakivaky ireo mpino.

 

Ny “harmonie”, zavamaneno notendreny tamin’ny fahavelony, mipetraka ao amin’ny Notre dame de l’Assomption Vohipeno.

Ny tsangambaton-dRamose Botovasoa, maro ireo mpino no naka sary natao fahatsiarovana.

Anisan’ireo vahiny nanatrika izany ny filoha teo aloha ny Tetezamita, Rajoelina Andry.

Tany an-toerana koa ny filoha teo aloha, Ravalomanana Marc.

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

La béatification de Ramose Botosoa Lucine à Vohipeno, hier.

La comédie musicale “ Ilay zanaka adala “ hier au CCEsca.

Echange, mini concert, découverte de nouveaux talents de la musique jazz hier au CGM.

Concert du groupe Moajia samedi dernier au Hannessy Café Ivandry.

MB2all (dame) et GNBC (homme) ont remporté la coupe du président hier.

 

Photo Mamiherison et Fanou.

News Mada0 partages

Tenisy sokajy fahatelo – “Fed cup Eoropa / Afrika” : hiady ny hiakatra sokajy faharoa ny Malagasy

Hanomboka, anio alatsinainy any amin’ny kianja Cite Nationale Sportive, El Menzah Ulcinj Bellevue, Tunis, ny fiadiana ny «Fed cup», taranja tenisy vehivavy, iraisan’i Eoropa sy i Afrika, ho an’ny sokajy fahatelo. Anisan’ireo hiatrika izany i Madagasikara. Telo mirahavavy no hiaro ny voninahi-pirenena amin’izany : i Tsantaniony Iariniaina sy  Ravoniandro Fitia, samy 17 taona, ary i Robinson Manuella, 16 taona.

Hanan-danja lehibe ity fifaninanana ity satria hiadiana ny tapakila hiakarana ao anaty sokajy faharoa, amin’ny taona 2019. Ao amin’ny vondrona “B” i Madagasikara miaraka amin’i Alzeria, i Armenia, i Chypres, i Irlande, i Kosovo, i Lithuania, ny Repoblikan’i Macedonia ary i Tonizia. Nozaraina ho roa ireo firenena sivy ireo ka ny vondrona iray, misy firenena dimy, iarahan’i Chypres, i Tonizia, i Alzeria, i Kosovo ary i Madagasikara. Hiady ny tapakila hiakarana ao amin’ny sokajy faharoa ny ekipa voalohany amin’ny vondrona “A” sy ny vondrona “B”. Haharitra hatramin’ny asabotsy 21 avrily ho avy izao ity fihaonana, ity.

Torcelin

News Mada0 partages

Kitra fokontany aty Toamasina : lasan’Andranomadio ny amboara

Tontosa, ny alahady 8 avrily lasa teo teo amin’ny kianja hopitaly manara-penitra Morafeno, ny lalao famaranana ny kitra nifaninanan’ireo fokontany miisa enina, anatin’ny boriborintany Ankirihiry. Fihaonana, niadiana ny amboara avy amin’ny minisitry ny Tontolo iainana sy ny ala ary ny haivoary, ny dokotera Ndahimananjara Johanita. Lasan’ny fokontany  Andranomadio, sokajy « A », ny amboara rehefa nandresy an’Ambohijafy, tamin’ny alalan’ny fandakana ny «tirs au but», 3 no ho 0. Marihina fa nisaraka ady sahala, 2 no ho 2, ny roa tonta, tao anatin’ny fe-potoana ara-dalàna. Araka izany, notoloran’ny minisitra omby matavy iray ny tompondakan’ny fokontany, raha ondry kosa ny an’ny faharoa, ary valopy ho an’ ireo ekipa efatra hafa nandray anjara. Nankasitrahan-dramatoa minisitra ny fandraisan anjaran’ny rehetra satria ezaka ho an’ny tanora amin’ny fitaizana iny fihaonana baolina kitra iny, mba tsy ho voasariky ny fidorahana zava-mahadomelina izy ireo.

Sajo

News Mada0 partages

Rugby – «Mada D1 Rezionaly» : resin’ny ASCB ny ASA

Nanomboka, ny asabotsy lasa teo teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka, ny andro voalohany amin’ny fifaninanam-pirenena, sokajy D1 rezionaly. Nisongadina ny fandresena azon’ny ASCB Besarety ny ASA Ambohimanarina, tamin’ny isa 11 no ho 9. Niady ny fihaonan’ny roa tonta, ary tany amin’ny fotoana farany vao tafavoaka ho mpandresy, ry zareo Besarety. Ankoatra izay, nomontsanin’ny FTA Andavamamba, tamin’ny isa mavesatra, 79 no ho 13, ny ekipan’i Betsiboka. Ireo ekipa ireo izay samy ao amin’ny sokajy “A” avokoa. Ho an’ny sokajy “B”, resin’Atsinanana, tamin’ny isa 12 no ho 8, Alaotra-Mangoro. Tombony ho an’Antsinanana ny traikefa sy ny fahazaran-dalao.

I Boeny indray, nanilika an’Amoron’i Mania, tamin’ny isa mazava 68 no ho 13. Niavaka ihany koa ny hakingan’ny mpilalaon’ny faritra andrefana, izay mailaka sy haingam-pandeha.

Hitohy, anio, ny fifanintsanana ka hiaka-tsehatra ny sokajy “junior” izay hisy lalao roa. Fihaonana efatra kosa ho an’ny D1 rezionaly.

Tompondaka

News Mada0 partages

Basket – coupe du président : MB2All et GNBC au firmament

Le tournoi national Top 8 de la Coupe du président a pris fin hier au palais des Sports de Mahamasina, au grand bonheur de MB2All chez les dames et GNBC chez les hommes.

Le rideau est tombé sur la Coupe du président. Les basketteuses de MB2All ont été sacrées championnes dans la catégorie féminine. Elles ont effectivement pris

le dessus sur le club très redoutable de la ligue de Boeny, SBBC. Les éléments de MB2All ont remporté la partie sur le score de 62 à 49 malgré la pression durant les deux premiers quarts-temps. La troupe de Lucia a quand-même maintenu les brides durant cette période.

MB2All a su exploiter les failles du jeu adverse et a facilement pris l’avantage sur son adversaire. C’était le générique de la fin pour SBBC

qui s’est appuyé sur le talent de l’un de ses fers de lance, Jocelyne, expulsée au troisième quart-temps après cinq fautes. Le champ était libre pour les basketteuses d’Analamanga. Dans le tableau masculin, l’équipe de la gendarmerie nationale, GNBC (Vakinankaratra), a arraché la victoire à l’Ascut (Atsinanana) à l’issue d’une rencontre très acharnée.

Il a fallu procéder à une prolongation pour départager les deux formations. Un choc qui s’est soldé par la victoire des bérets noirs sur le score de 98 à 92. Pourtant, les deux clubs se sont séparés sur le score de 77 à 77 à la pause mais Elly et sa bande ont creusé l’écart avec des tirs à longue distance pour faire la différence et se mettre ainsi à l’abri de tout danger.

Par ailleurs, Judith Fenoarisoa (Fandrefiala) a été élue meilleure marqueuse du tournoi avec 99 points. Chez les hommes, la palme est revenue à Livio Ratianarivo de l’ASCB (Boeny) qui a inscrit 153 points durant le tournoi.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Slalom–2e manche : Hugo Louvel dans ses éléments

La moisson a été bonne pour le club FMMSAM pendant la seconde épreuve du championnat de Madagascar de slalom qui s’est tenue samedi et dimanche derniers sur le circuit d’Ambatomirahavavy. Hugo Louvel, sur une Peugeot 306, a signé le meilleur temps au terme des deux manches avec un chrono de 03 : 11 : 57. Il a été talonné de près par le pilote du même club et non moins vainqueur de la première manche, Tsiory Rakotomiarana  (Peugeot

106) qui a fait un temps de 03: 15: 86.

Gérard Louvel a complété le podium avec un chrono de 03 : 09 : 11. Les dirigeants du club FMMSAM n’ont pas tari d’éloges sur l’exploit de leurs pilotes. En effet, Stenio et Hendry sont dans le top 10, notamment à la 8e et 9e position tandis que Michael Louvel maintient les brides chez les propulsions (11e place) suivi de Teddy (Ford T2) et Nitro (Citroën C2). La prestation de Sista n’est pas non plus passée inaperçue dans la catégorie féminine.

Rojo N.

News Mada0 partages

Foot – élections : la Diaspora Kitra entre dans la danse

L’étau se resserre autour de la Fédération malgache de football (FMF) après la déclaration des férus du ballon rond malgache à l’étranger. Soit, l’association dénommée « Diaspora kitra » qui n’a pas mâché ses mots pour dénoncer les vraies-fausses informations concernant l’interprétation des textes sur les recommandations de la Fifa et de la Caf.

«Les recommandations de la Fifa et de la Caf en date du 11 avril dernier doivent être respectées à la lettre, contrairement aux déclarations du président par intérim de la FMF, Doda Andriamiasasoa. Inutile de dire que c’est une sorte de sommation pour le comité exécutif de la FMF et on peut faire une croix sur le rêve de participer à la Can 2019. En effet, on peut dire adieu à cet évènement si les sanctions tombent». Telles ont été les déclarations des têtes pensantes au sein de la Diaspora Kitra qui ont osé dire tout haut ce que les autres pensent tout bas à propos des «magouilles» et des coups bas derrière les élections qui se sont déroulées antérieurement.

Les membres de la Diaspora kitra ont également tiré la sonnette d’alarme à l’endroit des concernés sur l’importance du scrutin du 3 juin durant lequel les présidents de ligue éliront le nouveau patron de la FMF. Ces derniers craignent surtout que des esprits malveillants au sein du comité exécutif aient une dent contre le head coach des Barea, Nicolas Dupuis, qui a sorti le football malgache de sa tourmente et, dans la foulée, ambitionne de porter haut les couleurs nationales sur le continent africain.

«Tout est une question d’argent et des dirigeants de la fédération pour une période transitoire veulent étouffer la vérité sur les avantages financiers obtenus par quelques têtes à six pieds sous terre. D’où cette volonté d’écarter Nicolas Dupuis et sa volonté de rassembler les expatriés et les Barea locaux pendant le Cosafa Castle Cup 2018», ont renchéri les membres de Diaspora Kitra qui s’associent à la cause de l’association «Alefa Barea». Ainsi, la Diaspora Kitra réclame l’application des recommandations de la Fifa et de la Caf et met en garde les responsables de la FMF avant de faire un déballage sur les divers documents à chaud.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Tennis – Fed cup : Madagascar mise sur la relève

Après une participation en demi-teinte au championnat d’Afrique U16, Madagascar sera encore sous les feux des projecteurs à partir de ce jour pour disputer le prestigieux tournoi Fed Cup à Tunis. Et la fédération compte cette fois sur la performance des jeunes tenniswomen pour relever le défi. Le capitaine Harivony Andrianafetra mettra sous ses ailes Tsantaniony Iariniaina, Fitia Ravoniandro et la jeune Manuella Robinson pour ce plateau qui verra la participation de la Lituanie, Algérie, Chypre, Kosovo, Arménie, Islande, Yougoslavie et la Tunisie. L’enjeu est de taille car un seul pays sera promu en groupe 2 à l’issue de la compétition.

Toujours sur le sol tunisien, Madagascar a gagné en expérience au championnat d’Afrique des U16. Finaritra Andriamadison s’est placée en 23e position en simple mais son parcours a été stoppé net en quart de finale en double. Mialy Ranaivo a été classée à la 21e place tandis que sa sœur Narindra Ranaivo a été classée 11e. Toky Ranaivo a disputé les demi-finales en double et s’est positionnée à 9e place en simple.

Rojo N.

News Mada0 partages

Chronique : parler local

Il y a encore peu de temps, nous ne comprenions pas ce qu’était le «français d’Afrique». Pendant que nous nous rengorgions à l’idée de parler un français qui n’aurait subi aucune influence locale, de l’autre côté de la mer, on faisait le plein de carburant à l’essencerie, les hommes enceintaient les femmes et quelques-unes avaient le privilège de se faire cadeauter par des messieurs aisés. Depuis quelques années, nous rattrapons ce retard avec une petite touche insulaire qui nous permet d’entretenir la distance que nous nous plaisons à cultiver avec nos voisins, loin là-bas, bien au-delà du canal du Mozambique.

Nous avons d’abord inventé le vary amin’anana, pas celui qu’on vous sert pour vous réchauffer au petit matin, l’autre, celui qui mêle le malgache et le français avec plus ou moins de bonheur. Le vary amin’anana s’est développé au détriment de ce que nous aimons appeler le «vrai malgache» mais son incidence sur le «bon français» est restée anecdotique. Nous allons toujours à la station service et apprécions les cadeaux. Encore que … Il nous arrive parfois d’aller à la «stantion» et au marché, nous ne refusons jamais le petit «gado».

En réalité, c’est en malgache que se sont imposés les «stantions» et autres «gado». Aux côtés de ces valeurs sûres du parler local, de nouveaux termes se sont fait une place au soleil du vary amin’anana. Détournés de leur contexte habituel, ils sont devenus incontournables pour vivre dans notre beau pays.

En première position vient «le frais», de transport bien entendu, toujours au singulier, peu importe le nombre de trajets effectués. Il est suivi de très près par «le droit», parfois d’inscription, qui s’ouvre ces derniers temps sur des domaines très variés, des concours de la fonction publique à la signature de documents sensibles. Enfin, en troisième position, l’inénarrable «écolage» fait une progression fulgurante. Il détrônera bientôt «le frais» et «le droit».

Décidément, notre vary amin’anana n’a rien à envier au français d’Afrique.

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

La question des bœufs de Madagascar (2)

(Suite et fin.)

Le syndicat est d’avis que Madagascar peut exporter en France, annuellement, 200 000 têtes de bétail mais pas davantage et à condition qu’un arrêté interdise l’exportation des bœufs vivants et des viandes frigorifiées ou en conserves pour d’autres pays que la métropole.

Pour accroître ce chiffre, il faudrait avant tout améliorer l’élevage et surtout les pâturages devenus insuffisants, ce qui cause la mort de nombreux veaux en limitant ainsi l’accroissement du troupeau. Un seul remède existe : l’extension de la colonisation européenne, l’indigène préférant la quantité à la qualité et arrivant, en somme, à un résultat négatif.

M. Bleusez conclut :

1° Que l’effort de Madagascar et son concours à la métropole sont plus grands qu’on ne se l’imagine au Parlement.

2° Que ce résultat est uniquement le fait d’entreprises privées.

3° Que la colonisation européenne est seule susceptible d’intensifier ce concours en améliorant et en développant le troupeau malgache.

4° Que la réquisition et l’intervention de l’administration auraient des effets désastreux tant au point de vue économique qu’au point de vue politique.

D’autres observations suivent sur lesquelles nous reviendrons car elles envisagent des questions d’un ordre tout autre, par exemple le choix d’un emplacement pour l’édification de nouvelles usines frigorifiques et le coefficient existant entre le chiffre de la population de la Grande Île et celui du cheptel bovin qui la nourrit.

Le Courrier colonial

M. Siguier

Comme on a pu le voir sur les câblos d’hier, M. Siguier, Président du Tribunal de Tamatave, est nommé Conseiller à la Cour de Tananarive. Cet avancement n’est que la juste récompense des qualités et des mérites de M. Siguier.

Magistrat laborieux et intègre, très correct avec tous, M. Siguier sera regretté des justiciables et de la population tamatavienne comme il a été regretté partout où il est passé.

Le Tamatave lui adresse ses félicitations.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo Resaky ny mpitsimpona akotry : zarazarao ny fahendrenao Ramose Botovasoa

Tsy mila miandry Pantekosta amin’ny taona ity dia antenaina fa hilatsahan’ny Fanahy Masina ireo ngeza lahy mpanao pôlitika. Ireny mantsy izy rehetra fa nihazakazaka daholo any Vohipeno. Fihaonam-ben’ny Katolika ao amin’ity renivohitra ny Antaimoro, tànana amin’iny atsimo atsinanan’ny nosy, faritra namoaka olomanga sy olomarina tsy hita ho tanisaina sao misy adino noho hamaroany.

Olona tokana kosa anefa no nomena hasina manokana tamin’ny faran’iny herinandro dia Lucien Botovasoa izay natsangan’ny Eglizy Katolika ho anisan’ny Olomasina. Voninahitra lehibe izany ary nidodododo nanome voninahitra izany ny katôlika rehetra izay afaka namonjy izany fankalazana masina izany. Tsy gisitra amin’izany ny mpanao pôlitika. Mafana izao ny lalao ka tsy misy fisehoana imasom-bahoaka tsy ho araraotina. Hamory olona aza hatao mainka fa misy ny toy izao. Maro ny mpifidy ao amin’ny vahoaka katolika ka sitrany ahay mba hisehoan’

ny tena mba olo-mendrika manaja izany hoe fivavahana izany.

Efa nampitandrina anefa ny Konferansin’ny Eveka, nilaza ny tsy fahamendrehan’ny filalaovana pôlitika toy ny tazana ankehitriny. Tsy misy intsony ny fahamarinana fa fitiavan-tena no manjaka, fampahantrana ny vahoaka no miseho, kolikoly no mibaiko, fidangan’ny vidim-piainana no mandifotra ny mponina. Vely kanota angamba tsy mihoatra an’izany, nefa tsy nataon’ireo vaventy hanakana azy izany. Angamba kosa tonga ho bedesin’ny raiamandreny am-panahy ry zalahy. Vonona hihaino anatra ka mety samy hibebaka ny tsirairay. Fahagagana anefa raha izany no mitranga. Na ny anankiray aza dia tsy nahitana nisoritra teny amin’ny tarehiny izany hoe fanetren-tena izany. Toa mibontsibontsina izy rehetra samy misisika ho hita avokoa. Tazana sahady fa toy izany rahampitso, samy hilaza daholo fa izy irery no mahavita azy ho mpamonjy ny vahoaka sy ny tanindrazana. Tsy hita hakisoka izy ireto, hany herin’ny vahoaka izay mino sisa dia miangavy an’itompokolahy Botovasoa izay nasondrotra ho akaikin’Andriamanitra mba hangataka anjara fahendrena amin’Andriamanitra ho an’ireto kalita lahy ireto fa efa diso mangana loatra ny olona madinika eto amin’ny Nosy.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : Charrettes, pousse-pousse et tractions humaines

Il paraît que notre capitale engorgée est une ville de 4X4, il y en aura bientôt autant que de 4L et de 2 CV, si ce n’est déjà le cas. Antananarivo, c’est aussi une ville de charrettes, tirées par des hommes  s’il vous plaît. Où sont les zébus ? On en voit dans des camions qui partent pour l’abattoir et parfois aux confins de la ville, là où elle se confond avec la campagne. Et les chevaux ? La plupart sont faméliques, ils ne tirent plus les kalesy mais sortent le dimanche : ils attendent les enfants devant l’hôtel de ville pour une promenade et une photo souvenir. Les pousse-pousse sont relégués à Isotry et au marché d’Anosibe mais les charrettes sont tellement nombreuses qu’elles font partie du paysage et qu’on ne s’étonne même plus de klaxonner un véhicule tracté par un homme…

 

News Mada0 partages

Niady tamin’ny devoly…

R

Niady tamin’ny devoly…

R" data-qazy="true" width="200" height="150" />

Niady tamin’ny devoly…

Raim-pianakaviana iray maty nandoro tena tao an-tranony

 

Vokatry ny asan-devoly tokoa ve…? Maty nandoro tena tao an-tranony ao amin’ny fokontany Tanambao Verrerie Parisela 21/71 Toamasina, ny asabotsy maraina ny raim-pianakaviana iray 48 taona…

 

Avy any Vangaindrano ity raim-pianakaviana  namono tena tao an-trano ity. Araka ny fitantaran’ny vavolombelona mahafantatra tsara ity raim-pianaviana ity, nilaza ho nahita ary niady tamin’ny devoly izy ny zoma alina 13 avrily hifoha asabotsy 14 avrily 2018. Tamin’ny misasakalina izy no nihetsika ary niady tamin’ilay devoly hitany. Naka vy maranitra ka nanenjika ireo devoly lazainy fahitany. Niady sady mihinjakinjaka eran’ny trano izy tamin’izany. Tena toy ireny olona miady amin’ny mpifanandrina aminy ireny mihitsy ity raim-pianaviana ity, araka ny fanazavana voaray avy any an-toerana.

Niantefa tampoka teny amin’ny loham-badiny anefa ny kapoka vy nataony tamin’ny fotoana nolazainy fa nanenjehan’ireo devoly lazainy fa manenjika azy. Vokany, naratra mafy ny loham-badiny ka nijininika ny ra. Hitan’ny fokonolona izany rehetra izany ka niezaka nitondra ilay renim-pianakaviana naratra tao amin’ny hopitaly CSB II ao Morarano ny sasany amin’ireo fokonolona. Mbola manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaly ilay renim-pianakaviana noho ny ratra nahazo azy.

Lasa saribao niaraka amin’ny trano…

Akory indray ny hagagan’ny fokonolona, ny asabotsy maraina fa nidonan-tsekotra ny tranon’izy mivady sady nijoalajoala ny afo. Niezaka namono ny afo ihany ny fokonolona teo an-tanàna, saingy tsy nisy noraisina intsony ny entana rehetra tao an-trano. Hatairana ihany koa ny an’ny fokonolona raha nahita ny fatin’ilay raim-pianakaviana efa kilan’ny afo.  Tsy nisy namantarana azy intsony ny vatany iray manontolo fa mendy tanteraka tao anaty afo.

Mbola mampametra-panontaniana ny rehetra ny nahatonga ny firehetana sy ny fahafatesan’ilay raim-pianakaviana.

Efa mandeha ny famotorana ataon’ny mpitandro filaminana momba ity raharaha fandorana trano miharo fahafatesana olona ity. Aorian’izay kosa ny hamantarana ny marina momba ity raharaha ity.

Tsy vao izao fa maro ireo olona any amin’ny faritra no mihetsika karazana aretina hafahafa toy izao. Ireo mpianatra no tena matetika lasibatra ary misy fiantraikany eo amin’ny fianarana mihitsy aza izany, miankina amin’ny fihetsehan’ilay aretina.

Sajo sy Jean Claude

News Mada0 partages

Saika handefa ankizy any Arabia Saodita : vehivavy roa tratra niaraka tamin’ny pasipaoro hosoka

 Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny Service des enquêtes spécialisées teny amin’ny faritra Anosy, ny zoma 13 avrily 2018 lasa teo ireo vehivavy roa voarohirohy amin’ny resaka fanamboarana pasipaoro sandoka. Nanamboatra pasipaoro hosoka saika handefasana ankizy any Arabia Saodita izy roa vavy ireto. Araka ny fanazavan’ny polisy, nahazo loharanom-baovao izy ireo fa misy vehivavy roa mihaodihaody miaraka amin’ny ankizy maromaro eny Anosy hanamboatra pasipaoro hoentina ho any Arabia Saodita. Nidina teny amin’ny toerana voatondro ny polisy ka tratra teo tokoa izy roa vavy niaraka tamin’ny ankizy. Nitohy hatrany  ny fanadihadiana nataon’ny polisy ka taorian’izay no nahalalana fa mbola misy ramatoa sy lehilahy iray miray tendro amin’izy ireo. Efa fanta-daza sy nokarohina hatry ny ela momba io fandefasana ankizy any Arabia Saodita ity vehivavy lehibe ity. Nidina avy hatrany teny Anosibe toerana nahitana azy ny polisy. Raikitra ny fisamborana ity olon-dratsy ity, saingy niezaka nitsoaka sy nanary telefaonina finday izy kanefa noraisim-potsiny. Niaiky ny heloka vitany ireto voarohirohy ireto nandritra ny famotorana nataon’ny polisy.

Jean Claude

News Mada0 partages

Hasin’Imerina : tsy voafehy amina vohitra iray

Ivondronan’ireo fokom-pianakaviana misy eto Imerina ny Hasin’Imerina fa tsy voafehy amina vohitra na fokom-pianakaviana iray. Maro ireo fokom-pianakaviana eto Imerina raha tsy hitanisa afa-tsy ny Hova, ny Manendy, ny zazamanga, ny Maintienindreny, ny Andriana ary ny Manisotra. Ireo vohitr’Andriana no itoeran’ny hasim-piandrianana, saingy samy manana ny hasiny ireo fokom-pianakaviana rehetra. “Ireo fokom-pianakaviana andriana sasany no manimba hasina ireo fokom-pianakaviana misy, amin’ny fanindrahindrana ny hasin’izy ireo ary milaza aza fa azy ireo ihany ny Hasin’Imerina”, hoy ny mpitahiry ny hasim-piandriananan’i Madagasikara eo amin’ny tranoben’ny Merina Ambohimanga, Randrianantoandro Robert. Nambarany fa fiheveran-diso ny filazana fa ny fokom-pianakaviana andriana irery ihany no tompon-kasina eto Imerina ka tokony hahitsy izany. Tsy misy azo tsinontsinoavina ireo fokom-pianakaviana rehetra misy eto Imerina ary manana ny hasiny itambarany amin’ny foko Merina. Tsy misy fokom-pianakaviana na vohitra iray afaka miteny fa izy ireo ihany no Hasin’Imerina. “Toy izany koa ireo vohitr’andriana rehetra misy eto Imerina, samy itoeran’ny hasim-piandrianan’ny Merina avokoa”, hoy izy.

J.C

News Mada0 partages

Fandravana trano : raikitra ny sakoroka tao Toamasina

 Trano miisa 60 amin’ny 400 ao anatin’ny velaran-tany mirefy 18 ha kasaina horavana no efa rava tao amin’ny  tanànan’ i Antetezatona, fokotantany Ambodisaina, kaominina Toamasina, ny asabotsy maraina teo. Tamin’ny 5 ora marina ny fanatanterahan’ny vadintany ny didim-pitsarana avy tamin’ny fitsarana handravana ny tranon ‘ireo fokonolona tamin’ io tanàna io. Tsy nipetra-potsiny manoloana izay tranga mampalahelo izay ny fokonolona fa niezaka ny nanohitra, saingy tsy afa-nanoatra noho ny fisian’ny polisy nirongo fiadiana mahery vaika. Vokany, raikitra ny tora-bato variraraka nataon’ny fokonolona niantefa tamin’ny mpitondra ny “bulldozer” sy ireo polisy. Nifanandrify tamin’ ny fahatongavan’ny depiote voafidy teto Toamasina I, Famindra Justin sy ny mpanao gazety izany ka samy niantefan’ny tora-bato avokoa izy ireo. Tsy nikosi-maso, noho izany, ny depiote Famindra Justin izay tonga hiaro ny vahoaka, efa niala teo amin’ny valaben’ny fitondrana izy fa niverina ao anatin’ny Mapar. Nambarany fa tokony hatsahatra ny fampijaliana ny vahoaka sy fakana tanin’ olona. “Avelao hipetraka amin’ny tany efa nohanjariany ny vahoaka ary hatsaharo ny fandravana trano », hoy izy. “Manohitra didim-pitsarana ianao izany », hoy kosa ny vadintany. “Didim-pitsarana tsy mitondra fampandrosoana ho an’ny vahoaka ka toherinay”, araka ny valin-tenin’ny solombavambahoaka. Mbola nohamafisiny fa hipetraka aiza ary hifidy aiza ireo olona rava trano ireo sa misy ambadika politika indray ve izao?

Lasan’ny kolonely misotro ronono

Nambaran’ny fokonolona kosa fa kolonely iray efa misotro ronono niasa teo anivon’ny minisiteran’ny Fitsinjaram-pahefana teo aloha no miady ny tany amin’ny fokonolona. « Misy hosoka ny taratasin’ io kolonely io, saingy manam-bola izy, lasa mandresy eo amin’ny fitsarana. Fitondrana anjakan’ny  kolikoly ity fitondrana ity ka ny vahoaka hatrany no lasibatra, mila diovina ny eo amin’ny sampandraharahan’ny fananan-tany sy ny fitsarana fa lasa fototry ny fikorontanan’ny rafi-piarahamonina malagasy. Taorian’ny antso natao tamin’ny tonia mpampanoa lalana ambony sy ny fanelanelanan’ny solombavambahoaka Mapar, nampitsahatra ny fandravana ihany ny vadintany.

Sajo

News Mada0 partages

Emigration clandestine : un réseau démantelé à Tana

Le service des enquêtes spécialisées de la police a mis à nu un réseau de trafiquants opérant dans l’envoi de travailleurs émigrés clandestins vers l’Arabie Saoudite, vendredi dernier à Anosy.

Partant sur la base de renseignements sur l’existence de deux femmes rôdant en compagnie de quelques filles dans la zone d’Anosy dans le dessein de se procurer des passeports pour l’Arabie Saoudite, les éléments de la police ont mis la main sur elles après une descente sur les lieux. Leurs aveux ont permis l’arrestation d’une autre femme qu’elles ont dénoncée dans la zone d’Anosibe. Un complice ayant pu échapper aux mailles du filet fait l’objet d’une recherche active actuellement pour permettre la neutralisation totale du réseau.

Le réseau ayant déjà été dans le colimateur de la police, les trois femmes arrêtées ont été placées en détention préventive après leur défèrement au parquet.

Manou

News Mada0 partages

Recrudescence de l’insécurité : spirale de la violence à Matsiatra Ambony

La région Matsiatra Ambony a été de nouveau le théâtre d’une série d’attaques à main armée le week-end dernier. Outre les attaques des dahalo, des zones urbaines ont aussi subi des assauts très violents, selon des témoignages.

Un étudiant de la faculté de droit de l’université de Fianarantsoa est tombé sous les balles des forces de l’ordre à Ambatolahimavo, dans la nuit du samedi, après des échanges de tirs ayant fait suite à une attaque de dahalo à Akimba, commune rurale de Mahatsinjony, district de Lalangina. La célérité des éléments de la gendarmerie de la brigade territoriale de Fianarantsoa, informés à temps, a permis de dresser une embuscade sur  le chemin que devait emprunter obligatoirement les  dahalo qui ont dû laisser sur les lieux les 7 zébus, objet du vol, en plus du corps de l’un des leurs.

Dans la commune urbaine de Fianarantsoa, un magistrat a été grièvement blessé par balle lors de l’attaque de son domicile dans le fokontany d’Ankofafa, hier à l’aube. Le projectile l’a touché au sommet du crâne au moment où il s’est penché pour protéger son fils lors des échauffourées, selon les témoins. La gravité de sa blessure a nécessité son évacuation par voie aérienne vers la capitale hier matin. Une autre attaque de dahalo a obligé une dame résidant à la phériphérie à se réfugier au chef-lieu du district à Ambohimahasoa, mardi, pour éviter de mauvaises surprises dues à l’éloignement des forces de l’ordre.

La population déplore une insécurité généralisée actuellement dans la région Matsiatra Ambony où les malfaiteurs ne se cantonnent plus au vol de bétail.

Manou

 

News Mada0 partages

Ambodifilao : grogne des riverains contre Easy Park

Les riverains d’Ambodifilao Analakely sont montés au créneau samedi dernier  contre l’agissement de la société Easy Park, désignée par la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) pour s’occuper de la gestion des stationnements dans la capitale. En effet, ladite société a pris en charge la gestion de tous les parkings se trouvant le long de la rue d’Andohan’Analakely jusqu’à Soarano, en passant par la rue Rabezavana d’Ambodifilao. Une décision qui n’est pas du goût des riverains de ce quartier, notamment les commerçants qui ont pignon sur rue. « A cause du parking payant, nos clients ne vont plus s’arrêter ici pour faire leurs emplettes, et vont se tourner vers d’autres endroits », s’est indigné l’un d’eux. Cela, sans parler du stationnement  de leurs voitures de livraison qui devraient être prioritaires, monnayant un droit de stationnement de 100 à 120 000 ariary par mois.

Quant aux marchands de primeurs qui longent les trottoirs et le bord de la rue  Rabezavana, ils déplorent de leur côté une perte de leurs sources d’activité.

Sera R.

News Mada0 partages

Alaotra : courses aux actions de développement

Le lifting du district d’Ambatondrazaka, dans la région Alaotra Mangoro fait l’objet d’une rude concurrence entre différentes entités actuellement. Les partisans locaux du président Andry Rajoelina et ceux du régime n’ont pas chômé durant le week-end dernier.

Les proches du président Andry Rajoelina se sont donné le ton pour des séances de nettoyage collectif du marché communal d’Ambatondrazaka et des rues de la ville, samedi dernier. Ces actions citoyennes avaient pour but de sensibiliser la population au développement participatif, nécessité par le contexte qui prévaut.

Une délégation conduite par le chef de région a de son côté constaté l’avancée des travaux de réhabilitation de l’axe routier reliant le fokontany de Tsarasokitra-Andranomody au chef-lieu de la commune rurale d’Antsangasanga, dans la même journée. Il a avoué que la réfection du pont et le colmatage de la brèche provoquée par la montée des eaux sur cette route par le système de travaux à haute intensité de main-d’œuvre ne sont qu’à titre provisoire.

Manou

News Mada0 partages

Prise en charge du cancer : naissance d’un réseau oncologie

       En vue d’améliorer une meilleure collaboration dans la prise en charge du cancer, un réseau oncologie vient d’ouvrir au centre « Ivokoloaina (Ika) », sis à LoharanombatoAmbavahaditokana Itaosy. « Notre objectif n’est pas seulement de prendre en charge les patients, mais également de partager et d’échanger les expériences et informations entre  les membres du réseau, ainsi que de transférer les compétences envers les jeunes professionnels exerçant dans le domaine », a indiqué samedi dernier le professeur Florine Josoa Rafaramino, la directrice du centre Ika. C’est ainsi qu’ une rencontre entre les membres, les patients et les invités a eu lieu le 8 avril, où des communications scientifiques  suivies d’animations diverses ont été organisées.

Dans ses perspectives, le réseau entend instaurer, à moyen terme, un institut de cancérologie en vue d’une recherche dans le perfectionnement du traitement du cancer.

Sarcopénie et cancer

La sarcopénie, la fonte de la masse musculaire au fur et à mesure de l’avancée de l’âge, et se traduisant par la diminution de la force physique, a été particulièrement soulignée dans la communication scientifique. « C’est un processus naturel, mais on peut le retarder dans sa vieillesse par de simples exercices physiques, comme la pratique du Tai Chi, ainsi que la consommation de compléments alimentaires à base de protéines », a fait savoir le Pr. Florine Josoa Rafaramino. De souligner ensuite qu’un patient atteint de sarcopénie rend difficile sa prise en charge en soi, s’il est atteint du cancer. Cela à l’exemple de la hausse du taux de toxicité des médicaments pris, ainsi que les impacts nocifs inattendus en postopératoire. « Cancer ou pas, il est toujours conseillé de faire de l’exercice musculaire adapté à partir de certain âge », a-t-elle recommandé.

Sera R.

News Mada0 partages

Rugby : ASCB ouvre le bal

La première journée du championnat de Madagascar 1ère division régionale a eu lieu ce week-end au stade des Makis à Andohatapenaka, à la grande joie des rugbymen de l’ASCB (Besarety) qui ont disposé de l’ASA (Ambohimanarina) sur le score serré de 11 à 9. Les rugbymen n’ont pas eu la tâche facile car ils ont remporté une victoire au forceps à la dernière minute. Et ce, grâce à un coup de pied de pénalité bien transformé. Un ouf de soulagement.

Pour ce qui est des autres matchs, FTA (Andavamamba) a écrasé la sélection de Betsiboka sur le score sans appel de 73 à 19, dans le groupe A. Dans l’autre poule, la sélection d’Atsinanana  a pris le dessus sur celle d’ Alaotra Mangoro sur le score de 12 à 8. Boeny a également assuré son passage au prochain tour après sa tonitruante victoire contre l’Amoron’i Mania qui s’est incliné sur le score fleuve de 68 à 13. C’est au tour des juniors de prendre le relais aujourd’hui, toujours à Andohatapenaka.

Rojo N.

News Mada0 partages

Lahatenin-dRajoelina tao Vohipeno : « maro ny tanora mijoro sy sahy tahaka an’i Botovasoa »

Hipetraka sy hisoratra eo amin’ny tantara. Anisan’ny nivoitra tamin’ny hafatra sy lahatenin’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina, tao amin’ny fiangonana katolika Vohipeno ny asabotsy teo, ny momba an-dramose Botovasoa Lucien, tokony ho fakan-tahaka. «Maro ny tanora sahy sy vonona hanara-dia ny nataony na vao 39 taona aza », hoy izy nanoloana ireo mpino kristianina marobe vory lanona tao amin’ity fiangonana nanovana batemy an-dramose ity. Namaly ny fanontanian’ny hafatry ny eveka ny tenany amin’ny filazana raha mbola misy ny tanora ho fakan-tahaka toa an-dramose Botovasoa Lucien. Anisan’ny nitondra fanampiana sy fanohanana ho an’ity fiangonana ity rahateo ny filohan’ny Tetezamita tamin’ny nandrakofana kapila (carreaux) ny ao anatiny raha simenitra izany teo aloha. « Tonga ny komity nanatona sy nangataka tolo-tanana ka nanolotra am-pitiavana izany izahay mivady », hoy ihany izy. Nampantena ny tenany fa hatsaraina koa ny eny amin’ny alitara sy ny otely mba hamirapiratra. « Ny homena sy hatsangana, atolotra am-pitiavana fa ankasitrahan’Andriamanitra  izany», hoy izy.

Diabe narahin’ny kristianina sy ny vahoaka

Niroso tamin’ny fitsidihana ny toerana namonoana an-dramose Botovasoa niaraka amin’ny evekan’Antsiranana, ny Mgr Ramaroson Benjamin, ny tenany avy eo. Anisan’izany ny tao amin’ny reniranon’i Matitana sy ny eo amin’ny lasapelina sy ny nandevenana ny sisan-taolan’ity nantsagana ho olontsambatra ity. Nialohavan’ny diabe nanodidina namakivaky ny tanànan’i Vohipeno izany, narahin’ireo kristianina sy ny vahoaka marobe, ankoatra ireo teny an-dalana sy anaty fiara namonjy izany fotoan-dehibe ho an’ny fiangonana katolika izany. Nizotra tamim-pilaminana tanteraka avokoa izany rehetra izany.

Tsiahivina fa nigadona tao amin’ny seranam-piaramidina’i Vohipeno tamin’ny alalan’ny fiaramanidina manokana ny filohan’ny Tetezamita, ny asabotsy io tamin’ny 11 ora sy sasany. Niara-dia aminy ny minisitra teo aloha, Yvettes Sylla, sy ny depiote isany, Razanamahasoa Christine sy Razafintsiandraofa Brunel ny tenany.

Nanakoako ny hira « Raha mifankatia isika… »

Nialoha izany ny fahatongavan’ny kardinaly avy atsy amin’ny Nosy Maorisy, ny Mgr Maurice Piat, sy ny evekan’ny diosezin’Antananarivo, ny Mgr Razanakolona Odon. Nitsena azy ireo ny avy amin’ny fivondronamben’ny eveka (Fem). Vory marobe teny an-toerana ireo kristianina sy ny vahoakan’i Vohipeno nitsena azy ireo. Nanamarika izany rehetra izany ny fiverimberenan’ny hira sy ny nampanakoako ilay hoe : « Raha mifankatia isika… » teny an-dalana sy tany am-piangonana ary koa tamin’ireo diabe nataon’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina.

Ny iraka manokana aty Vohipeno, Synèse R.   

News Mada0 partages

Tsy fanekena ny tatitry ny Depiote Mapar : nirefodrefotra ny grenady lakrimozena tao Toamasina

 Tsy nanaiky ny hanaovan’ny depiote Mapar voalaza fa tsy anisan’ny nandray vola tamin’ny fitondrana ny fitondram-panjakana ao Toamasina na teo aza ny fahazoan-dalana avy amin’ny ben’ny Tanàna fa afaka mampiasa ny Dojo Soavita Toamasina izy ireo, ny asabotsy teo

Tsy navela hanao tatitra amin’ny vahoakan’i Toamasina ireo vondron’ny depiote Mapar momba ny raharaham-pirenena sy ny lalàm-pifidianana. Vokany, nirefodrefotra ny grenady lakrimozena, tsy nanaiky hatramin’ny farany nidiran’izy ireo tao amin’ny Dojo Soavita, ny mpitandro filaminana. Nihantsona vao maraina nanao sakana ireo mpitandro filaminana ary nisy fiantraikany tamin’ireo mpianatra katesizy ao amin’ny Ekar St Louis de Montfor izany. Taorian’ny sakana voalohany izay nisian’ny fifandresen-dahatra mafimafy teo amin’ny andany sy ny ankilany, afaka nandroso nanatona ny Dojo ireo solombavambahoaka sy mpanara-dia azy ireo. Voasakana fanindroany teo anoloan’ny Moske indray izy ireo. Nampiaka-peo ny depiote Tody Arnaud fa tsy “aleonareo mpitandro filaminana ve miaraka aminay mandritra ny dimy taona toy izay io enim-bolana sisa ho an’ny HVM io. “Fantatray fa efa tsy mitia io fitondrana io ianareo fa manatanteraka baiko fotsiny”, hoy izy. Niaraka tamin’izay ny fifanosehana ka niaraka nirefodrefotra tamin’izay ny grenady lakrimozena. Voatery nitarika ireo mpanara-dia azy tao amin’ny Le Bateau Ivre ireo vondron’ny depiote Mapar nanatanteraka ny tatitra ka tontosa ihany ny tatitra nataon’izy ireo.

Hofongorina ny dosien-dRatsiraka Elysé…

Re koa nandritra ity fifanjevoana tao Toamasina ny asabotsy teo ity fa singa iray hamongorana ny dosien’ny ben’ny Tanàna Ratsiraka Elysé ny fanomezan-dalana ny hanaovana ny famoriam-bahoakan’ny depiote Mapar tamin’ny tranom-panjakana, araka ny fanazavan’ny loharanom-baovao iray. Hadinon’ny ben’ny Tanàna angaha fa “mbola miandry azy ange ilay fampiatoana natoan’ny mpanolotsaina azy. Andaniny ireo fitoriana marobe eny amin’ny fitsarana sy Bianco, miandry azy avokoa izany rehetra izany”, hoy ity loharanom-baovao iray ity.

Sajo

News Mada0 partages

Lalàm-pifidianana : manamafy ny fitsipahany ireo depiote mpanohitra

Resabe hatrany ny amin ’ny lalàm-pifidianana… amboletra. Manamafy ny fitsipahany ireo depiote mpanohitra.

 Ny tsy maha ara-dalàna ny fomba nandaniana ny lalàm-pifidianana, ny votoatin’izany lalàm-pifidianana izany tsy mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana. Ireo no novelabelarin’ireo depiote mpanohitra, ahitana ny Tim, ny Mapar, ny antoko MMM, ary ny tsy miankina, teny Andrainarivo, ny faran’ny herinandro teo, ary nalefa tamin’ny televiziona telo tonta, afakomaly.

Nasehon’izy ireo tamanizya karazana tatitra izay ny fitsipahana hatrany ny lalàm-pifidianana, na nolanin’ny Antenimierandoholona, ny 10 avrily, aza. Tsy vitan’izay, efa an-dalana ny fanolorana azy eo anivon’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Andrasana ny fankatoavany izany na tsia, na ny famerenana azy hodinihin’ny parlemanta indray.

N aizany aza, efa nisy ny taratasy fiandry napetrak’izy ireo eny amin’ny HCC, ny 5 avrily, ny amin’ny fomba nandaniana azy sy ny votoatiny tsy mifaraka amin’ny lalàmpanorenana . Tsy eken’izy ireo hatramin’ny farany ny hampiharana io lalàm-pifidianana amboletra io, ahina hampiteraka korontana, araka ny resaka mandeha rahateo, fa tsy vitan’ny hoe manilika kandidà, manome tombondahiny ny kandidàm-panjakana…

Hanao tatitra miaraka ireo depiote mpanohitra

 Hiaraka hanao tatitra amin’ny vahoakan’Antananarivo ireo depiote mpanohitra, ny 21 avrily ho avy izao. Efa nahazoan-dalana tamin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra izany. Mandra-piandry ny fanapahan-kevitry ny HCC, mitohy sy mihamafy ny fanoherana ny lalàm-pifidianana io. Izay ve no mety ho efa hoe korontana mialoha ny fifidianana?

Eo koa ny amin’izay vokatry ny fanadihadian’ny Bianco: misy kolikoly sa tsia ny nandanian’ireo depiote mpomba ny fitondrana io lalam-pifidianana amboletra sy mampiady io? Raha voaporofo fa misy izany, tsy ho vita ho azy amin’izao ny raharaha. Raha tsy misy izany, nilaza hitory ireo depiote mpomba ny fitondrana… tsy hampilamina koa.

R. Nd.

Nandeha ihany ny Canal +

Kisendrasendra? Tapaka ny Canal + ny tontolon’ny andro, afakomaly. Niteraka resabe… Tonga hatramin’ny hoe noho io fandaharana momba ny lalàm-pifidianana nataon’ireo depiote mpanohitra io izany. Lafiny teknika anefa no antony, araka ny fanazavana azo. Niverina ihany ny televizona Canal + ny alina, na somary tratra aoriana kely aza ny fandaharana.

 

News Mada0 partages

Patriotisme : Botovasoa devrait servir d’exemple

La ferveur des fidèles catholiques a été au rendez-vous durant le week-end dernier à Vohipeno durant la béatification de Ramose Lucien Botovasoa. Présent lors de ce rendez-vous, l’ancien Président de la Transition Andry Rajoelina a loué l’exemplarité de cet homme.

C’est désormais écrit dans l’histoire. C’est l’un des messages de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina lors de sa prise de parole dans une église catholique de Vohipeno, samedi dernier à propos de Lucien Botovasoa. A l’instar de nombreux fidèle de confession catholique, il n’a pas manqué cet évènement d’une importance capitale. Arrivé à la veille de la béatification de Ramose Botovaso, l’ancien homme fort de la Transition lui a rendu un hommage appuyé lors d’un culte en l’honneur de ce martyr, samedi, auquel il a été convié.

Invité à prononcer quelques mots pour l’occasion, Andry Rajoelina a salué le courage de cette personnalité. « Beaucoup de jeunes sont prêts à lui emboîter le pas», a-t-il fait savoir devant des nombreux fidèles catholiques. Une déclaration qui pourrait être une réponse aux interrogations des évêques qui, dans un message adressé aux fidèles catholiques en novembre 2017, s’est demandé si « De nos jours, trouverons-nous encore des Malgaches (de seulement 39 ans) prêts à être témoins de la vérité jusqu’à donner leur vie pour l’amour de leur pays ? ». 

A cette occasion, les évêques malgaches ont aussi appelé leurs concitoyens à s’inspirer de l’exemple de Lucien Botovasoa pour enrayer la corruption, le règne du dieu argent, le mensonge et la démagogie qui minent leur pays. La réalité de ces derniers temps, notamment au niveau de la Chambre basse, a confirmé l’appel des évêques, tombe à pic. L’exemple de Ramose Lucien Botovasoa devrait être suivi et il semble que ce ne sont pas ceux y aspirent qui font défaut.

Respect des valeurs humaines

Il faut se rappeler que, dans d’autres domaines, l’ancien président de la Transition a lui aussi réussi à se lever contre les dérives et le non respect des valeurs humaines. Il a d’ailleurs continué à faire de cette lutte son credo et tout porte à croire que, jusqu’ici, il n’a pas encore changé. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il dispose toujours d’une aura immense auprès de ses compatriotes. D’ailleurs, pour en revenir au culte du samedi, l’invitation à l’endroit de l’ancien président de la Transition n’était pas le fruit du hasard, et pour cause, le couple Rajoelina a contribué à la reconstruction de  l’église de Vohipeno suite à une demande du comité en charge de cette mission. Le soutien a été d’ailleurs salué par les responsables et les fidèles locaux de l’église catholique. A cet effet, lors de son discours, il a par aussi annoncé qu’il continuera à soutenir les démarches visant à embellir encore plus le temple.

En tout cas, à Vohipeno, il a été accueilli à bras ouvert par la population.  Comme en témoigne la liesse populaire lors de son accueil à l’arrivée mais aussi durant la grande marche qu’il a effectué dans la ville en compagnie de l’évêque d’Antsiranana,  Benjamin Ramaroson. Cela a été fait pour visiter aussi les lieux où le martyr Botovasoa a été tué jusqu’à l’endroit où il était inhumé. A cette occasion, des personnalités telles que  Yvette Sylla ou encore des élus comme Christine Razanamahasoa et Brunel Razafintsiandraofa ont accompagné l’ancien président de la Transition.

Pas de déclaration politique

Outre la présence des ténors de l’église catholique de Madagascar et aussi de l’Ile Maurice, l’arrivée sur les lieux des acteurs politiques a marqué aussi la béatification de Lucien Botovasoa. Les anciens Chefs de l’Etat dont Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, mais aussi l’actuel locataire d’Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina, ont honoré de leur présence

l’évènement. A travers des règles protocolaires particulièrement étudiées, les trois personnalités n’ont pour autant pas eu une occasion de se croiser. Les observateurs ont en tout cas noté qu’aucun représentant étatique n’a eu droit à la parole, même le Chef de l’Etat, dont la délégation massive a été aperçue. Plusieurs membres du gouvernement, accompagnés par des élus dans la partie sud-est de l’île, se sont aussi déplacés à Vohipeno, hier. Sauf que personne n’a pas eu droit à la parole même si au niveau du pouvoir on attendait une occasion de faire une allocution.

La consigne a été en effet claire de la part des responsables de l’église catholique qu’il s’agissait d’un rendez-vous à une cérémonie de béatification.

News Mada0 partages

Faran’ny herinandro an-tsary

Fifanakalozana, seho, talenta vao… Nisongadina nandritra ny fandaharam-potoan’ny fihaonana karakarain’ny Jazz Club CGM isaky ny alahady fahatelo amin’ny volana ireo, omaly.

Moajia na « gentlemen du roots » (eo amin’ny sary), hoy ny mpankafy ny karazan-gadona ataon-dry Jiaary, i Veve, i Feno ary i Njaka. Sokajin’ny mpahay mozika ho « nouveaux bluesmen » kosa ny tarika Fishy. Samy nanafana ny Hennessy Café Ivandry ny asabotsy teo.

Nanatontosa : Mamiherison sy Fanou ary HaRy

News Mada0 partages

Hiatrika ilay seho goavana : tonga an-tanindrazana, omaly, i Tahiry

Hafaliana tsy misy toa izany… « Tsy haiko izay hilazako azy fa tena feno hafaliana tsy misy toa izany aho tonga eto indray. Am-pifaliana be ary vonona hanome fahafaham-po ny mpankafy izay nangataka ary teo hatrany fa tsy niala mihitsy”, hoy ny nambaran’i Tahiry, vantany vao nigadona teny amin’ny seranam-piaramanidina Ivato izy.Ankoatra ny fianakaviana akaiky, tonga nitsena an’i Tahiry ihany koa i Ndondolah, notronin’i Lucia, i Christina ary i Miora (kopi kolé Tahiry), sy ireo mpikararakara ny hetsika avy ao amin’ny Label Event. “Efa vonona tanteraka izahay eo amin’ny lafiny fikarakarana. Ny azo antoka, seho adiny telo tsy latsaka io”, hoy ny nambaran-dRazafindrakoto Hantavololona, tompon’andraikitra ao amin’ny Label Event.Avy hatrany, hiatrika ny famerenana ry Ndondolah sy Tahiry ary ny ekipa rehetra, anio. “Amin’ny maha fanamarihana ny faha-20 taon’ny tarika izay, mahafaly anay ny mampahafantatra anareo fa ho avy ao ireo mpitendry, mpanao feo lafika ary mpandihy taloha. Hifanampy amin’ireo taty aoriana izy ireo ka hanome endri-tseho hafa mihitsy”, hoy kosa ny nambaran’i Ndondolah.Mikasika izay endri-tseho izay indrindra, eo am-pandaminana ny fiarahana an-tsehatra hataon’i Nodondolah sy Tahiry ary izy telo mirahavavy, izay nanolo an’i Tahiry tamin’ny fotoana tsy naha teto azy, izy ireo. “Hojerenay izay tena mahatsara azy, satria samy faly amin’ny fiarahana izy ireo”, hoy i Ndondolah. “Fihetseham-po hafakely ho ahy mihitsy, satria izay aho vao nahita an’i Tahiry nivantana, kanefa dia faly izy hiaraka amin’ity seho lehibe ity,” hoy kosa i Miora, ilay nahazo voalohany tamin’ny “kopi kolé” farany teo.Fotoan-dehibe, araka izany, ny 1 mey izao, etsy amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina. “Hatramin’izay” ny lohatenin’ity seho hanamarihana ny faha-20 taon’ny tarika Ndondolah sy Tahiry ity, satria hiverenan’izy ireo avokoa ireo hira nanamarika izany fotoana izany.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Nasandratra omaly tany Vohipeno : olontsambatra malagasy fahatelo ramose Botovasoa Lucien

Tonga nanome voninahitra ny fanandratana ho olontsambatra an-dramose Botovasoa Lucien ny vahoaka kristianina anarivony maro avy amin’ny diosezy rehetra manerana ny Nosy, omaly 15 avrily 2018, tao Vohipeno, diosezin’i Farafangana. Nitarika ny fotoana ny kardinaly Maurice Piat, evekan’ny Nosy Maorisy, sy ny eveka vaovaon’i Farafangana, Gaetano Di  Piero, notronin’ireo rahalahiny eveka, pretra sy relijiozy maro.

« Tomp ô, mamelà ny helok’ireo rahalahiko ». Io ny vavaka  nataon’i Botovasoa Lucien, fotoana namonoana azy, izay notsiahivin’ny  kardinaly Maurice Piat, amin’ny tantaran’ity olontsambatra ity. « Koa  aoka isika hanaiky ny fahotantsika », hoy io kardinaly io, nialoha ny nanombohana ny fotoan-drehetra. Novakina avy eo ny taratasy apostolika avy amin’ny papa François, manambara ny maha olontsambatra an-dramose Botovasoa Lucien.

Avy eo, nentina ny « relique »  ahitana ireo boky misy ny soniany, nandritra ny fotoana niandraiketany ny raharaha maha laika azy  tao am-piangonana. Nasolo ny vatany navarina any amin’ny reniranon’i Matatana io « relique » mitahiry  ny asany io. Olontsambatra malagasy fahatelo i Botovasoa Lucien, miampy an’ny  frera Rafiringa Louis Raphaël sy Rasoamanarivo Victoire, laika mitovy aminy. Amin’ireo misionera niasa teto Madagaskara indray, ny masindahy Jacques Berthieu sy ny olontsambatra Jean Bezyme, samy pretra.

Tsy namaly faty, niasa tsara …

Midika izany fa tsy atao ho an’ny relijiozy ihany akory ny fanomezana hasina toy izao, ary tandrovina ho an’ny rehetra ny fiarahamonina. Koa manasa ny rehetra hihaino ny fahamasinana ny papa François, araka ny toriteny nampitana amin’ny kristianina rehetra. Izany hoe, tsy namaly faty, toy ny nataon’i Botovasoa Lucien, niasa tsara ho an’ny fiarahamonina izy, ary nanamasina ny fianam-pianakaviana amin’ny ray azy.

Fanomezana lehibe avy amin’Izy Tompo ny fanandratana ity olontsambatra, Malagasy fahatelo, ity. Tsy nikatsaka fahefana izy na nitady tambiny sy nanao kolikoly tamin’izay nataony fa fitiavana sy famindram-po feno tamin’ny mpiara-monina rehetra, mpino na tsia. Niantso sy nandresy lahatra ireo nanenjika azy izy, izay namindrany fo. Fotoan-dehibe tokoa iny natao tao Vohipeno iny,  tsy ho an’ny diosezin’i Farafangana irery ihany fa ho an’i Madagasikara manontolo. Fotoana nanehoana fitiavana sy firaisankina lehibe.

Nentina notapahin-doha i Botovasoa Lucien

Teraka tao Vohipeno, ny taaona 1908, Ramose,  voalohany amin’ny zanak’i Behandry Joseph  sy i Neviantsoa Philomène. 14 taona izy no natao batemy sy komonio voalohany ; 22 taona, nanambady an’i Soazana, ary enina mianadahy ny zanak’izy ireo. Nanamafisany ny finoany ny fidirany tao amin’ny fikambanana masina Tohan-kajan’ny Fon’i Jesoa any Vohipeno, ny taona 1935.

Anisan’ny laika mpikambana tersiera ny lehilahy, naorin’ny Md François d’Assise. Eo ny maha laika azy mamelona ny vady aman-janany sy mivavaka andro aman’alina toy ny fiainan-drelijiozy ihany koa, manao ny voady telo: fahantrana, fahadiovana, ary fanekena. Manampy sy mameno ny asan-drelijiozy ny antony nidiran-dramose Botovasoa Lucien amin’ity fikambanana ity.  Fantany ny adidiny amin’ny maha laika azy.

Taorian’ny fianarany tao amin’ny Md Josefa, Fianarantsoa, nampianatra tao amin’ny sekoly katolika Vohipeno izy, niantsoana azy ho Ramose. Nanabe ireo ankizy mpianatra izy, araka ny fomba kristianina. Mitantara ny fiainan’ireo olomasina izy, arahiny fanazavana ho fampirisihany ny rehetra.

Noho izy mahay sy to teny amin’ny vahoaka, niantso azy ny Padesm ho kandidà politika amin’ny fifidianana ny volana janoary 1947. Nolaviny tanteraka izany, « na inon-kidona na inon-kihatra, aoka ianareo tsy hiala amin’ny amin’Andriamanitra. Tsy atahorako ny fahafatesana », hoy izy. Ny 17 avrily 1947, tonga naka azy ireo efa-dahy iraky ny mpanjaka, ary nentina notapahin-doha ny lehilahy teny amoron-dranon’i Matitanana. I Botovasoa Lucien, maritirin’ny finoana kristianina.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Religion catholique : béatification de Lucien Botovasoa

La béatification de Ramose Lucien Botovasoa s’est déroulée hier  à Vohipeno. Il a été décapité au village d’Ambohimanarivo le mois d’avril 1947, en haine de la foi catholique. Le Saint siège a reconnu son martyr le 2 mai 2017.

Sous la présidence du cardinal Maurice Piat, évêque du diocèse de Port-Louis de l’île Maurice, en remplacement d’Angelo Amato, le préfet de la congrégation pour les causes des saints, la béatification de Ramose Lucien Botovatsara s’est déroulée hier à Vohipeno. Il est ainsi le deuxième Malgache laïc béatifié après Victoire Rasoamanarivo, et le troisième si on prend en compte Frère Raphaël Louis Rafiringa.

L’Archevêque d’Antananarivo, Mgr Odon Razanakolona ainsi que tous les évêques à Madagascar et ceux des îles voisines, à l’instar des Comores et La Réunion, ont tous honoré de leur présence la cérémonie. Plusieurs personnalités politiques et invités de marque, à l’instar de l’ancien président de la Transition, Andry Nirina Rajoelina, ont été également vus sur place.

Un modèle de vie chrétienne

« Ramose Lucien Botovasoa est un modèle de vie chrétienne, dévoué à tous », selon Mgr Benjamin Ramaroson, actuellement  Archevêque d’Antsiranana, lors d’une interview accordée à une agence d’information du Saint siège en juin 2012. Excellent pédagogue, sportif, musicien et chanteur, il était toujours soucieux du bien être de ses élèves. Devenu plus tard directeur d’école, et sous l’influence d’un manuel de vie franciscaine pour les laïcs, il s’habille plus pauvrement, dans l’esprit franciscain.

Après la seconde guerre mondiale, un vent d’indépendance souffle sur les colonies françaises. L’administrateur français Dumont l’a invité à joindre le parti anti-indépendantiste. Une invitation à laquelle il a refusé. « Entrer en politique, cela finira dans le sang », a-t-il prédit. D’un côté, considéré comme traître parce qu’il est l’ami des missionnaires français et qu’il propage leur religion, Ramose Lucien Botovasoa a été enlevé par des membres d’un groupe indépendantiste. Ces derniers l’ont battu avant de le décapiter le 17 avril 1947.

Sera R.

News Mada0 partages

Analamanga : rivalités sur la souveraineté merina

La crise s’intensifie entre certains clans de l’ethnie merina, dans la région Analamanga. Selon les explications du Tranoben’ Imerina à Ambohimanga, des déclarations de la part d’un groupe d’aristocrates de la communauté qu’il juge déplacées ont mis le feu aux poudres hier.

Les membres du Tranoben’Imerina ont condamné hier les déclarations incendiaires prônées par certains aristocrates limitant la souveraineté de l’Imerina ou littéralement « Hasin’Imerina » à leur seule autorité. Porte-parole de l’institution traditionnelle de la royauté merina, le conservateur Robert Randrianantoandro a éclairé le public sur ce terme dévié de son sens initial par cette fausse interprétation. Le royaume merina est composé de collines dénommées « Vohitr’Andriana » dotées respectivement de leur propre souveraineté (Hasim-piandrianana) garantissant leur autonomie, a-t-il rappelé. Il a précisé en outre que chaque famille occupant la colline a aussi une souveraineté particulière pour assurer la gestion de son groupe dans une décentralisation relative du pouvoir pour la bonne marche de l’administration royale de l’époque.

Toute déclaration contraire à cette ligne doit être rejetée pour éviter le déviationnisme intéressé pouvant conduire à l’éclatement de la dynastie merina, selon le Tranoben’Imerina.

Manou

 

Ino Vaovao0 partages

BEFOTAKA - MIDONGY ATSIMO : Dahalo efatra matin’ny zandary, omby 800 isa lasa

Nandravarava tanteraka ny malaso tao Befotaka ka omby miisa 800 isa no lasan’izy ireo nandritry ny fanafihana tanàna. Teo am-pandosirana anefa izy ireto no nanohitra ny fokonolona sy zandary ka raikitra ny fifampitifirana ary nahalavo ny efatra tamin’izy ireo niaraka tamin’ny basy fampiasany. 

Voalaza fa tsy nisy naninona kosa ireo mpanara-dia na teo amin’ny fokonolona izany na ireo zandary miady manokana amin’ny asan-dahalo any amin’ny Faritra Atsimo. Na nisy voatifitra aza izy ireo dia tsy nahasakana ny fanohizan’ireo malaso aman-jatony nanohy ny lalany sady nitondra ny omby izany. Tsy niverin-dalana ihany koa anefa ny mpanara-dia fa niroso hatrany izy ireo. Voalaza fa nivoaka ny lalana mihazo an’i Betroka ireo dahalo niaraka tamin’ny omby miisa 800.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

TANAMBAO VERRERIE - TOAMASINA : Lehilahy voalaza fa misy devoly, maty nandoro tena

Tao Tanambao- Verrerie parisela 21/71 no nisehoan’izany. Ny alin’ny zoma 13 avrily hifoha ny sabotsy 14 avrily misasak’alina, dia nilaza ho nahita devoly ilay rangahy ka naka vy nanenjehany ireo devoly lazainy fa hitany. Tamin’ny fotoana nanenjehany ireo devoly lazainy fa manenjika azy no nahazo ny loham-badiny ilay vely vy nataony ka naratra mafy ilay ramatoa. Ny alin’iny ihany,  dia nentin’ny fokonolona teny amin’ny hopitaly Csb II Morarano ilay ramatoa vadiny. Tsy misy ahiana ny ainy taorian’ny fahazoana fitsaboana saingy mbola notazomina tany amin’ny Hopitaly aloha izy ny alin’iny fa tsy mbola navela namonjy fodiana.

Ny marainan’ny sabotsy 14 avrily tokony ho tamin’ny 6 ora maraina, dia nidona- tsetroka ny trano misy an’ilay lehilahy milaza fa misy devoly manenjika. Afo efa nilelalela no hitan’ny fokonolona. Ireto farany izay niezaka nanavotra azy tao anatiny saingy tsy tratra intsony ny ainy. 

Fantatra fa afo niniany natao avy tao an-trano no nahatonga io fahamaizana io sady nohidiny avy tao anatiny ny trano. Kaka no anaram-bositra ahaizan’ny maro io lehilahy maty namono tena irery tao an-trano io. Mpitaona entana tao amin’ny seranantsambon’i Toamasina ny asany. 

Mialohan’ io famonoan-tena nataony io dia mbola hitan’ny mpiara-monina nisasa tarehy teo ivelan’ny trano izy. Fantatra kosa anefa fa matetika milaza ho mahita devoly manenjika azy i Kaka.  

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ANTANAMBAO - MAHAJANGA : Olona miisa 13 marary nihinana trondro amborodo-dranomasina

Nahita ity karazana trondro ity ho mora vidy ireo fianakavina ireo ka nividy azy io tao amin’ny tsenan’Ambohimandamina. Fotoana fohy taorian’ny nihinanan’ity fianakaviana ity ilay trondro dia narary sy nalemy avokoa izy ireo ary tsy afa-nitsangana. Voalaza fa anisan’ireo mihinana lomotra ao anaty rano ity kazan-dranomasina ity. Zaza 10 tona ny iray tamin’ireo olona nihinana ity trondro mihinana poizina ity. 

Voatery nampidirina hopitaly ao amin’ny Csb Antanambao-Sotema ireo fianakaviana narary. Taorian’ ny fahavoazana nahazo ity fianakaviana ity dia nandray fepetra ny sampan-draharaham-paritry ny jono sy ny harena anaty rano ao Boeny fa hanao fitsirihana ireo mpivarotra trondro rehetra eny an-tsena ary handray fepetra ho an’ireo izay mivarotra ireo karazan-trondro hampitera-doza ny mponina. 

Nalaina ihany koa ireo trondro amborodo-dranomasina ireo natao fitiliana eny amin’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka izay ahafahana mamantatra ny tena nahatonga ireo olona narary.

Tolin

Ino Vaovao0 partages

FILOHA ANDRY RAJOELINA : Nakotroka ny fitsenan’ny vahoakan’i Manakara azy

Nahazo fanasana manokana avy amin’ny fiangonana katolika indray ny filoha Andry Rajoelina. Omaly no notanterahina tao Vohipeno, manamorona ny reniranon’i Matitanana ny fotoampivavahana lehibe nanangana ho olotsambatra an’i ramose Lucien Botovasoa.

Ny sabotsy alina dia efa nisy ny alim-bavaka lehibe niarahana tamin’ireo mpino katolika tonga maro tany an-toerana niaraka tamin’ireo vahiny nasaina. Nitarika ny fotoana ny solotenan’i Papa François, Son eminence cardinal, Maurice Piat. Nanotrona azy tamin’izany ny Nonce Apostolique miasa eto Madagasikara, Paolo Rocco Gualtieri sy ireo Eveka sy Pretra maro. Nahazo fanasana manokana i Andry Rajoelina. Ity farany izay efa nigadona tany an-toerana ny antoandron’ny sabotsy. Hipoka, feno olona ny seranam-piaramanidina tao Manakara efa niandry ny fahatongavany. 

Tsy nanakana ireo vahoaka an’aliny maro ny erikerika vokatry ny haratsian’ny toetr’andro teo am-piandrasana ny filoha Andry Rajoelina. Tamin-kafaliana tanteraka, tamin’ny fomba makotrokotroka tanteraka no nandraisan’ny mponin’i Manakara azy nandritra ny fahatongavany. Marihina fa tsy nisy ny tafa nataon’ny vahoaka fa fifampiarahabana fotsiny ihany no natao kanefa na izany aza dia hita ho velom-bolo tanteraka ny vahoakan’i Manakara nandritra io fihaonana fohy tamin’ny filohan’ny tetezamita io. 

Taorian’izay dia nitanjozotra nihazo an’i Vohipeno, toerana izay hanaovana ilay fotoam-bavaka lehibe ny fiara tsy mataho-dalana nitondra azy. Teny an-dalana rehetra teny dia saika feno olona hatrany nikopakopaka sy efa sasa-niandry ny fandalovan’io fiara nitondra ny filohan’ny tetezamita teo aloha io ary tsy ambakan’izany ihany koa ny tao Vohipeno. 

Hita taratra tao anatin’ny fihetsik’ireo vahoaka fa mangetaheta fiovàna izy ireo amin’ny alalan’ny fanovàna ny mpitondra ankehitriny sy ny fomba fitantanana izay hitan’izy ireo fa tsy nety sy tsy nahomby hatramin’izay. Velom-bolo avokoa ireo mponina amin’izay tanàna nandalovan’ny filohan’ny tetezamita, ny tenany izay andrandrain’ny vahoaka Malagasy fa olona tokana afaka hamoaka ny firenena ao anatin’izao fahantrana lalina mianjady amin’ny Malagasy izao.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

TSY MAHATOKY TENA NY FITONDRANA HVM : Mamaky ady amin’ny Fiangonana Katolika

Azo ambara fa tsy zakan’ny mpitondra mihitsy ny fihetsiketsehana rehetra ataon’ny filohan’ny tetezamita Andry Rajoelina. Na amin’ny endriny inona io na amin’ny endriny inona, manao izay ho afany amin’ny fampisehoana ny heriny sy didy kofehy lehibeny ny fitondrana Hvm izay tarihan’ny Filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina. 

Fantatra fa taorian’ilay fanasana azon’ny filohan’ny tetezamita mivady tany amin’ny fiangonana katolika Notre dame de Lourde Soavinandriana  diosezin’i Miarinarivo herinandro vitsy lasa izay dia miseho ankehitriny ny endrika fanasaziana ho an’ity fiangonana katolika ity. Araka ny loharanom-baovao voaray dia nilatsaka ny didy avy amin’ny fanjakana tamin’ny alalan’ny lehiben’ny Distrikan’i Soavinandriana fa tsy azon’ity fiangonana ity intsony ny manao famoriam-bahoaka. 

Marihina fa tsy endrika mamofopofona politika ihany akory no voakasik’io fanakanana io fa na hatramin’ireo hetsika fialamboly hokarakarain’ity fiangonana katolika any Soavinandriana ity sy ireo ratsam-pikambanana eo anivon’ny fiangonana mba natao hitadiavam-bola aza dia tsy maintsy atsahatra noho io didy nilatsaka io. Tafiditra ao anatin’izany ny fampisehoana saika hataon’i Black Nadia any an-toerana, torak’izany ihany koa ny fiakarana an-tsehatra saika handraisan’i Dadi Love anjara ao Ankaranana ary ny fampisehoana saika hataon’i Rossy. Ho an’ity farany manokana dia voalaza fa efa nisy ny taratasy nalefany teo anivon’ny primatiora mahakasika indrindra an’io fandraràna azy tsy hanao fampisehoana io ary andrasana izay valiny hatreto. 

Manjaka tanteraka ankehitriny ny jadona. Porofo ihany koa izao ny fahatahoran’ny mpitondra ny olona izay heveriny ho mpifaninana matanjaka aminy mandritra ny fifidianana. Tsy mifidy sehatra hampiharana ny fahefany ny Hvm fa rehefa mamofopofona ireo mpifaninana ara-politika aminy dia saika iharan’ny antsojay avokoa. Tahaka ny nahazo ny lehiben’ny Distrikan’Ambilobe izay nalàna tamin’ny toerany taorian’ilay fandalovan’i Andry Rajoelina tany an-toerana. 

Teo ihany koa ny fikasana ny hanaisotra ny ben’ny tanànan’i Mahajanga taorian’ilay hetsika nokasain’ny Mapar tsy tanteraka farany teo iny. Ary izao indray dia any amin’ny fiangonana mihitsy no milatsaka ny jadona rehefa voaasa mba hanatrika ny fotoam-pivavahana sy nametraka ny vato fehizoro tany Soavinandriana ny filoha Andry Rajoelina.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FILOHAM-PIRENENA TANY MAHAJANGA : Tsy mahazaka demokrasia, nisy ny fizaram-bola

Hanome voninahitra ilay lanonam-pitokanana ilay toerana fandraisam-bahiny goavana tany an-toerana no anton-dian’izy ireo tamin’io fotoana io. Niseho masoandro ary voaporofo tanteraka nandritra io diany tany Mahajanga io fa tsy mahazaka demokrasia ity fitondrana ity, indrindra fa ny mpitarika azy. 

Raha ny zava-nisy tao an-tampon-tanànan’i Mahajanga tamin’io andro nahatongavan’ny filoham-pirenena tany an-toerana io dia naneho ny alahelony sy ny tsy fahafaliam-pony manoloana ny tsy fietezan’ny fandehan-draharaha maro misy eto amin’ny firenena ny mponina. Teo anatrehan’izany dia nisy tamin’izy ireo no nilanja sora-baventy nanambara io tsy fahombiazam-pitantanan’ny fitondrana ankehitriny io.

 “Tsy mila jadona ary leo kolikoly ny vahoaka Malagasy”, izany ny soratra nirantiranty tamin’ny lalana. Raha nahita izany anefa ireo olona hery famoretana dia nisintona io sora-baventy io tamin’ireo vahoaka maro niandry teo amin’ny sisin-dalana Mazava-Huile mba tsy ho tazan’ny Filoha. “Efa tsy mahataitra ny olona intsony izany fihetsika izany fa ny fifidianana sisa no ahafahana miala izany”, raha ny nambaran’ireo vahoaka hatrany.

Notambazana 5000 ariary tsirairay ireo mpanotrona

Fihetsika tsy dia mahagaga ny maro loatra rehefa manao fitsidiham-paritra ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianiana ny fizarana vola atao ho an’ireo izay mitsena sy manotrona azy amin’ny hetsika ataony. Raha ny tao Mahajanga ny faran’ny herinandro teo, fotoana nitsidihan’ny filoha ny renivohitry ny faritra Boeny dia nisy ny fizarana vola 5000 ariary isan’olona mba hitsena sy hanotrona azy ireo vahoaka ireo. Ny sabotsy maraina, daty voatondro hahatongavan’ny filoha Hery ao Mahajanga dia efa nanomboka tonga nameno ny sisin’ny arabe ireo olona nokaramaina nomena vola hanotrona sy hanofahofa tanana azy rehefa mandalo. 

Teo amin’ny tsenan’i Tsaramandroso ireo olona ireo no nasaina niandry nandritry ny fandalovany.  Fotoana fohy taorian’ny fandalovan’ny filoha Hery Rajaonarimampiana dia efa tsy hita teo intsony ireo olona ireo.

INV  

Tia Tanindranaza0 partages

4 miliara ariary very tao amin’ny “OTIV ACOA”Tompon’andraikitra ny filoham-pirenena, hoy ireo mpita...

Miandry ny rariny hatrany ireo mpitantanana sy ireo mpikambana ary ireo fianakavian’ny mpikambana miisa 50.000 tao anatin’ny taona maro niainan’izy ireo tao anatin’ny olana izay, satria efa hiditra valo taona izao no tsy nahazoan’izy ireo ny volany notehirizina teo anivon’ity Otiv Acoa ity, izay mahatratra 4 miliara ariary ny fitambaran’ny volan’izy ireo nisy nangalatra izao.

 

 

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

``Forum des métiers``Nahazo vahana ireo mpitady asa

Ho fampiroboroboana sy ho fanamorana ny fidiran’ny tanora eo amin’ny sehatry ny asa dia misy hetsika tanterahina isan-taona izay nomena anarana hoe « Forum des metiers des entreprises ».

 

Tia Tanindranaza0 partages

ZES MadagascarMiendrika famarotana tanindrazana

Hatreto aloha dia misesy ireo fanehoan-kevitra eo amin’ny mpanao politika, eo amin’ny mpahay toekarena, eo amin’ny sehatra samihafa izay misintona ny sain’ ireo mpikambana ao amin’ny HCC mba tsy hankatoa ireo volavolan-dalàna izay miteraka resabe. Anisan’izany ny lalàna mifehy ny ZES izay tena miendrika ho famoratana tanindrazana hoy izy ireo.

Zava-doza

Ny teo anivon’ny Emergence Madagascar dia nanambara mihitsy fa “mety ho zava-doza ny tsy fitsinjovana ny tombon-tsoan’ ny teran-tany satria mety misy ny fakam-panahy andeha hampanofa tany sy hivarotra tany ao anatin’ny varotra feno izay no vahiny no hametraka ny lalànany ao anatin’ io. Raha tsotsorina dia karazana “promotion immobilière” io tetik’asa io ka avy eo ilay “promoteur” na “développeur” no mpanajary ny tompon’ilay tany mandritra ny fotoana maro na koa mandritra ny fotoana voafetra. Ny olana tena goavana dia ny zavatra ateraky ilay lalàna eo amin’ny And. 51 izay manome alalana ho an’ilay “developpeur” hanofa tany azo havaozina mandritra ny 30 taona. Tokony ny fanjakana ny “développeur” fa mijanona miara-miombon’antoka amin’ ireo vahiny fa tsy tonga dia omena an’ny vahiny. Izany hoe rehefa afaka manofa 30 taona azo havaozina dia lasa ny vahiny ilay faritra ara-toekarena manokana.”

Mila fehezina

Ny teny fanaovana ZES amin’ny lalàna dia tokony misy fitsipika  na “règlementations” mamehy fampiasam-bola eto Madagasikara. Mipetraka eto ny fanontaniana hoy Alain Mahavimbina, lehiben’ny faritra atsinanana nandritra ny fitondrana tetezamita: “Voafehy isika ve ny lalàna pitsopitsony mifehy an’izany ZES? Moa ve voafehy isika hanaraka ny fepetra izay apetrak’isika mba hahatongava amin’izany tombon-tsoa iombonana izany.  Misy hifandraisana amina firenena roa faharafakeliny ary tsy maintsy jerena ny sisin-tany frontières. Tsy maintsy haintsika koa no manaraka izany fitsipika izany. Raha vao misy tsy fifanarahana amin’ny roa tonta rehefa tsy misy hahazahoana tombony dia ahiana hiteraka zava-doza. Tsy tokony ny governemanta no  mikonokonina izany lalàna mifehy ny ZES io fa fitsapahan-kevi-bahoaka no tokony hatao fa tsy tokony avoaka avy amin’ ny parlementera. Tokony zaraina 60/40 ihany koa ny tombony mba hisy arofanina ho an’ny Malagasy.Raha toa ka tsy misy izany dia ireo mpamatsy vola no voaaro amin’ilay lalàna mifehy ny” grandes mines”” . Samy manahy ny amin’ny mety hisian’ny korontana sy krizy vaovao ireo mpahay lalàna sy toekarena ireo raha ny nambarany .

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Hatsiaka miampy hanohananaIray isan’andro ny olona maty raofin’ny BMH eny an-dalana

Manomboka miditra mian-dalana mankany amin’ny vanim-potoanan’ny hatsiaka isika ankehitriny. Efa tena re mamirifiry sahady izany na dia vao miandoha aza, antony mahatonga ireo olona mpatory an-dalana sy tsy manan-kialofana maromaro hamoy ny ainy rehefa vanim-potoana tahaka izao.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manontany basy amin’ny Anglisy

Miakatra ny maripana ary tsy an-kitsitsy intsony ny gafy ara-politika avy amin’ny fanjakana.

 Nampiaka-pofona sy mampihorohoro ny mpitondra ny fiombonan-kevitry ny ankolafy lehibe roa nifandramatra tany aloha, izay niray feo eo anatrehan’ny lalàm-pifidianana miteraka ady saritaka. Mijoro ho henjana sy mafy ary manangam-bovona ny minisitry iray ao anaty fitondrana manakiana mafy depiote izay misy mpahay lalàna, fa tsy mahita rirany kely amin’izany sy diso hevitra, hono, ireto farany. Dia tena manontany basy amin’ny Anglisy tokoa ny fitondrana marina mafy, fa ny mpahay lalàna dia dondrona aminy, fa ny tsy nandalina izany indray no lasa nanan-talenta tampoka teo amin’io sehatra io. Tsy natao hanenjehana velively iny olona iny, fa izy ihany koa ilay efa nanaovan’ny mpitsara vehivavy iray isan’ny malaza amina tolona sendikaly hoe: “Asaivo mianatra lalàna aloha R….”! Dia mbola iny olona iny ihany no malaza fa tao ambadiky ny baiko nentina nisotasota haino aman-jery tsy miankina mba tsy ho hita any amin’ny faritra maro manerana ny nosy ilay fandaharana niraisan’ny depiote. Efa homena vahana manokana ny haino aman-jery mpanohana ny mpitondra, efa higalabonana ny haino aman-jerim-panjakana, saingy mbola tsy mahomby sy tsy mandaitra ihany ny fandresen-dahatra ny vahoaka fa tena mendrika ny mpitondra e! Hany hery dia ny mikaroka làlana hatrany ambanin’ny tany hisomparana ny hafa, saingy fomban’ny kanosa ny manangam-bovona, ary fanaon’ny matahotra ny mivovo, hoy ny fitenenana. Toran-kovitra sy mihorohoro, ka manao tsipaky ny miala aina ve?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Vohitr’ Andriana eto ImerinaSamy itoeran’ny hasim-piandrianana avokoa

Ivondronan’ireo fokom-pianakaviana misy eto Imerina ny hasin’Imerina fa tsy voafehy amina vohitra na fokom-pianakaviana iray.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olona rava trano tetsy Andrefan’ambohijanaharyMbola tsy manan-kisitrihana ny ankamaroany

Mbola tsy manan-kisitrahana ny ankamaroan’ireo olona rava trano tetsy Andrefanambohijanahary mandraka androany. Betsaka ireo voatery miara-monina amin’ny namany raha misy ireo koa ireo niverina nipetraka any amin-dRay aman-dReniny mihitsy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampindramam-bola madinikaTsy marisika mampiasa vola intsony ny Malagasy

Sahirana, tena sahirana ny Malagasy. Tsy misy mandeha amin’izay izy intsony ny asa atao sy ny fandraharahana.

 

Tompon’andraikitra iray tao amina orisana mpampindram-bola madinika (microfinance) no nilaza fa tsy marisika hampiodim-bola intsony ny Malagasy. Amin’ireo mpanjifa dia maro aza moa no sahirana amin’ny famerenam-bola isam-bolana. Tsy vitsy no tara lava amin’ny daty fandoavam-bola efa nosoniavina tany am-boalohany noho ny tsy fandehanan’ny asa atao. Amin’ireo mba tsara fandoavana indray ka nahavita tanteraka ny vola nindramina dia tsy mety hanohy intsony. Tao anatin’ny roa taona farany dia tsy nitsahatra nitotongana ny mpanjifa tokony mbola afaka mihindram-bola nefa tsy nanohy izany. Nohon’ny fahatahorana hampiasa sy hampihodim-bola amin’izao toe-javatra misy eto amin’ny firenena izao no saika valin-tenin’ireo olona hoy ihany ity tompon’andraikitra ity. Mpivarotra, mpampiasa fiara, mpandraharaha madinika, ireo no tena mpanjifa mpihindram-bola saingy mitaraina avokoa ny amin’ny tsy fandehanan’ny tsena. Mazava izany fa latsaka anaty fahantrana tanteraka ny Malagasy ary tsy misy mandeha amin’izay laoniny hatramin’ny fitadiavana. Misandratra mankany amin’ny fahapotehana hatrany ny toekarenan’I Madagasikara.

Tsiry

   

Tia Tanindranaza0 partages

Be vaovao mirijaPolitika

Tsy mitombina ny maha vaomiera mahaleontena misahana ny fifidianana ny CENI, hoy ny depiote, Hanitra Razafimanantsoa, raha mijery ilay lalàna mifehy ny fifidianana nolaniana teo satria ny governemanta daholo no hita ho manendry ny ataony rehetra. Tokony ny CENI anefa no hanome soson-kevitra dia mamoaka didim-panjakana fotsiny ny governemanta.

 

 

Ho avy hanotrona ireo depiote miisa 13 eto Antananarivo izay manohitra ny fandaniana io lalàm-pifidianana io koa izahay avy any amin’ny faritra, hoy ny depiote, Tody Arnaud, ary hiara-dia amin’ny vahoaka na inon-kidona na inon-kihatra. Ho avy izahay 73 mianadahy, hoy izy.

Nangataka tany mirefy 100m2 teny Alarobia aho mba hiasan’ny fikambananay izahay, hoy ny depiote Naivo Raholdinina, saingy tsy hita hatramin’ny dosie. Ny vahiny anefa omena tany mirefy 3000 ha mandritry ny 30 taona.

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra eto AnalamangaMitarika an’isa ny Elgeco Plus ankehitriny

Taorian’ny andro faha-12 amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga eo amin’ny taranja baolina kitra notontosaina ny sabotsy 14 aprily teo tetsy Mahamasina sy tany Carion ka nandresen’ny Elgeco Plus ny As Adema 1-0

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby « Coupe Analamanga »Lasan’ny XV Family ny lelavola 6 tapitrisa ariary

Tsy nandoro ny XV Family, omaly alahady 15 aprily tetsy Mahamasina tamin’ny lalao famaranan’ny “Coupe Analamanga” teo amin’ny taranja Rugby à XV, ny Pilokely Tfa Anatihazo fa niondrika mbola tsy afa-bela indray tamin’ny isa 20-19.

 

 Lasan’ny XV Family araka izany ny amboara sy lelavola 6 tapitrisa ariary raha 3 tapitrisa ariary kosa no azon’ny Tfa. Teo amin’ny sokajy vehivavy kosa dia ny ekipan’ny 3Fb no nibata ny amboara sy ny 1 tapitrisa ariary rehefa nandavo ny Uasc 42-12. Lelavola 5 hetsy ariary kosa no natolotra an’ity farany. Fahombiazana no azo hilazana ny hetsika notanterahina, hoy Atoa La Pie filohan’ny Analamanga Rugby. Ny lalao “Inter-section” hiakarana Ligy izao no hetsika manaraka, hoy izy, ary amin’ny faran’ny volana mey kosa no hanomboka indray ny “championnat Analamanga”. Mbola miantso an’ireo  seksiona mbola tsy mody ato amin’ny ligy aho, hoy Andry La Pie, hitodi-doha aty amin’ny ara-dalàna fa tsy misy afa-tsy Ligina rugby  tokana eto Analamanga dia izay tarihako ankehitriny. Efa milamina tsy misy olana intsony ny fifandraisana eo amin’ny Malagasy Rugby sy ny Analamanga Rugby, hoy izy ho fampandrosoana an’ity tontolo ity.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Basket «Coupe du Président » 2018Mb2All vehivavy sy Gnbc lehilahy no nibata ireo amboara

Lasan’ny ekipan’ny Mb2All vehivavy sy ny Gnbc lehilahy ireo amboara sy sora-bola 2.000.000 ariary avy tamin’ny fifaninana « Coupe du Président » 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Rajao, Ravalo, RajoelinaAtambatry ny finoana, sarahan’ny politika

Mipetraka ho tantara eo anivon’ny fiangonana katolika eto Madagasikara ny andron’ny omaly 15 martsa nanandratana ho olon-tsambatra an’i Lucien Botovasoa. Nisy ny lamesa lehibe tany an-toerana nandritra izany, ka ny kardinaly Maurice Piat evekan’i Port Louis atsy Maorisy, solontenan’ny Papa ray masina no nanambara izany tamin’ny fomba ofisialy.

Isan’ny nahazo fanasana ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana, ny filohan’ny tetezamita Andry Rajoelina, ary ny filoha am-perinasa Hery Rajaonarimampianina. Nihaona tamin’ny vahoaka maro be izay feno hafaliana raha nahita ny fahatongavany tany an-toerana I Marc Ravalomanana. Nisy ihany koa ny fitsidihanay sy ny dinidinika nifanaovany tamin’ny fianakavian’i Lucien Botovasoa. Nahalina ahy ny tantaran-dRamose Lucien Botovasoa satria mifono lesona sy fitiavan-tanindrazana, hoy i Marc Ravalomanana. Ny andron’ny sabotsy ihany koa dia efa nigadona tany an-toerana ny Filohan’ny tetezamita teo aloha Andry Rajoelina, izay nisy ihany koa ny olona maro nitsena azy. Niara-dia tamin’ny fiaramanidina nitondra ny delegasionina sy oloben’ny fiangonana avy aty an-drenivohitra izy, ka isan’ireny ny Kardinaly Maurice Piat. Tany an-toerana ihany koa ny filoha mivady, ary nihazo ny renivohitra niatrika lanonana ara-panatanjahantena ny filoha ny tolakandro. Matetika no ahitana ireo mpitondra ambony teo aloha sy ankehitriny amin’ny lanonana ara-pinoana tahaka izao. Samy hita teny Mahamasina ny 29 janoary 2017 nandritra ny lanonana notarihin’ny kardinaly Petro Parolin izy 3 lahy. Matetika mifanontona any amin’ny fivahinianana lehibe any Ankaramalaza sy Farihimena i Marc Ravalomanana sy i Hery Rajaonarimampianina. Tena efa atambatry ny finoana, fa sarahin’ny politika. Mba rahoviana re no hihavana sy tsy hifampihatsaravelatsihy intsony ireto mpitondra antsika ireto e?

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominin’i Mahitsy RN 4Mitombo ihany ny olana

Raha mbola tsy mitsahatra akory ny disadisa eo amin’ny vahoaka sy ireo mpitantana ny kaominin’ambanivohitr’i Mahitsy RN 4 tamin’ny saika hamarotan’ireo mpanolotsain’ny tanàna niray tsikombakomba amin’ny ben’ny tanàna am-perinasa ny ampahana tany miditra ao amin’ny tsenan’ity kaominina ity,

 

ary mbola tsy mikatona akory ny resaka saika hamarotan’izy ireo indray ny ampahana kianja filalaovam-baolina eny an-toerana izay notoherin’ny vahoaka hatramin’ny farany ka fantatra ankehitriny fa ny lapan’ity kaominina ity mihitsy no tsy maintsy harodana teo noho ny fifanarahana tamin’ny orinasa mpaninjara solika  lehibe iray eto amintsika ka tsy maintsy hananganan’i o orinasa io tobin-tsolika eo amin’ity toerana ity noho ny efa nandraisana « avance »2 miliara, dia mitombo ihany ny olana hoan’ny mpitantana an’ity kaominina ity. Fa taorianan’ny namoahan’ny ben’ny tanàna am-perinasa didy kaominaly nandrodanana ny Trano Mavo malaza ao Mahitsy hatrizay izay an’Itompokolahy Rasolomalala  tamin’ny taon-dasa 2017 nefa mbola miandry valina fampakarana fitsarana ambony dia netsehan’ireo mpandova  toa an-dRandrianasolo Justin sy Ranarivelo Mamy izay tsy nanaiky ny hivarotana an’ity lova ny raharaha ka izay no nilazana fa mampitombo indray ny olana misy eo anivon’ity kaominina ity izay malaza ho manana ben’ny tanàna tafiditra amin’ny raharaha tsy mazava maromaro ihany ary malaza ihany koa amin’ny fifanolanana amin’ny mponina ao aminy izay mitady hanasoa ny tanàna.

Rabri

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miha mivadika horera

Manao ahoana ianao ry Jean ! Izahay mbola salama ihany aloha hatreto ee ! Manahy mafy aho ry Jean fa hiha ratsy dia ratsy ity tantara ity kno!! Lasa saina be aho fa miha mivadika horera andro aman’alina ity ianareo.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Antenimieran-doholonaSao dia mandany volam-panjakana fotsiny ?

Ny didim-panjakana 2016-196 no mametra ny vola omena ireo parlemantera tsirairay rehefa misy ny fivoriana tsy ara-potoana. Raha ny Antenimieran-doholona manokana dia mahatratra 37 tapitrisa Ariary ny saram-pivoriana ary 52 tapitrisa Ariary ny vola omena amin’ny fampiantranoana isaky ny fivoriana tsy ara-potoana. 165 tapitrisa Ariary no lany tamin’ny fivoriana tsy ara-potoana voalohany, 89 tapitrisa Ariary ny faharoa,

Miova rafitra

Inona marina ny olana raha foanana any izany Antenimierandoholona izany satria tena fandaniam-bolam-panjakana fotsiny? Poizina ho an’ Madagasikara mantsy ireto Antenimiera roa ireto kanefa azo atao tsara ny manao “mono-forme parlementaire” satria “régime bicameral” izany hoe ahitana parlemanta roa.  Azo atao tsara ny manao “mono-caméral” izany hoe ny antenimieram-pirenena fotsiny no miasa ary io mandinika sy mandany ny lalàna . Tsy misy ny “contre-lecture” rehefa eo anivon’ny Antenimieram-pirenena satria mbola misy ireo rafi-pitarainana sy rafi-pitsarana maro toy ny filan-kevi-panjakana, ny fitsarana avo momba ny lalampanorenana… Mbola misy ireo ``institutions juridiques`` ahafahana mandeha mandrafitra lalàna sy manao fanaraha-maso ny lalàna fa tsy voatery mampiasa Antenimiera roa izay heverina fa mandany vola sy fotoana. Mazava ho azy fa tsy ho lasa lavitra mihitsy ity firenena mahantra ity raha mbola izao foana ny fomba fanao. Tsy misy fanajana ny fisarahan’ny fahefana eto Madagasikara. Natao hanaramaso ny fahefana mpanatanteraka mantsy ny fahefana mpanao lalàna ary manana andraikitra manakihana mihitsy  ny tsy mety ataon’ny governemanta, fa tsy hoe karamaina hananga-tanana hanaiky be fahatany izay tolo-dalàna rehetra tonga eo am-pelatanany fotsiny.

Tsiry sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominin’ AndoharanofotsyHanao tatitra ny zava-bitany ny Ben’ny tanàna

Hifampiarahaba nahatratra ny taona vaovao 2018 ny vahoakan’Andoharanofotsy ny alahady 22 Aprily ho avy izao.

 

 Eny amin’ny By pass Iavoloha no hanatanterahana izany, hetsika efa fanaon’ny mpitantana hatramin’ny naha-Ben’ny tanàna an-dRanirison Hasina. Hampahafantarin’ity Ben’ny tanana ity amin’io andro io araka ny fanazavany ny asa vitany teo anivon’ny kaominina nandritra ny telo taona nitantanany. Hisy ihany koa ny trano eva entina hampahafantarina ny sampandraharaha tsirairay avy misy eo anivon’ny kaominina arahin’ny asa hiandraiketan’izy ireny. Afaka mitafa mivantana amin’ireo mpiasan’ny kaominina araka izany ireo vahoakan’Andoharanofotsy mikasika ireo fanontaniana mety manitikitika azy. Tsiahivina moa fa hohafanain’i Bodo sy Jerry Marcos ny lanonana. Ny zandarimariam-pirenena ao Andoharanofotsy, ny pôlisy nasionaly ao Tanjombato, Mahabo ary Andoharanofotsy no hitandro ny filaminana mandritra izany hotronin’ireo pôlisy kaominaly ao  Andoharanofotsy sy  ireo kartie mobila. Tsy misy ny vidim-pidirana.Hatolotra amin’io andro io ihany koa moa ny amboara ho an’ireo nandresy tamin’ny fifaninana ara-panatanjahantena kaominaly tamin’ny taona 2018 sy  ireo ekipa nandrombaka ny amboara tamin’ny fifaninana ara-panatanjahantena an-tsekoly nokarakarain’ny ZAP  Andoharanofotsy.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Georget AlexandreTsara raha tsy kandida intsony ny filoha am-perinasa

Nitondra ny heviny momba ny raharaham-pirenena ny filohan`ny Antoko Maitso, Atoa Alexandre Georget. Nambaran`ny filohany fa ``tsy mandeha amin`izay laonina ny raharaham-pirenena ary hita mivandrandra ny kolikoly sy ny jadona.``

  Mibaribary hoy ny tenany ny propagandy alohan`ny fotoana ataon`ny Fitondrana amin`izato fitokanana etsy sy eroa kanefa ny raharaham-pirenena tsy mandeha ary endriky ny jadona izany. Manaraka izany miezaka manilika izay ho kandidà manafitohana ny Fitondrana. Ny jadona mantsy dia tsy avela miteny ny rehetra na maneho hevitra. Manao fihetsika manitsakitsaka lalam-panorenana ny mpitondra ary izao vao fantatra fa inona tokoa ny antony tsy nananganana ny andrimpanjakana Fitsarana Avo na ``Haute Cour de Justice`` hoy ny fanazavana hatrany. Marihana fa ny HCJ ihany no  misahana ny fitsarana ny mpitondra fanjakana. Momba ny kolikoly misy eto amin`ny firenena dia nalainy ohatra tamin`izany ny fomba nandaniana ilay lalàm-pifidianana tetsy amin`ny Antenimieram-pirenena. Mametram-panontania tokoa hoy ny tenany hoe maninona no any amin`ny Hotel Paon d`Or no dinihana izany lalàna mifehy ny fifidianana izany ary maninona no tonga teny an-toerana ny Praiministra sy ny ministra sasantsany? Izany dia mariky ny kolikoly avo lenta izany ho Atoa Alexandre Georget.Tsy tokony hangina intsony raha toa ka olom-pirenena. Mbola mitsipaka marindrano ny fanovan`ny mpitondra ny lalàmpanorenana ny antoko Maitso. Momba ny fifidianana dia teboka roa no tsindriny tamin`izany. ``N`aiza n`aiza maneran-tany dia ny Fanjakana no mitarika ny olona hifidy kanefa mifanohitra amin`izany ankehitriny satria tsy alainy indray ny zon’ ny olom-pirenena mba tsy andehanana hifidy satria ferana 700 isaky ny birao-pifidianana izany. Ny antoko maitso kosa dia mahatoky ny HCC sy ny Bianco satria ireo sisa no arofanina ho an`Madagasikara ary izy ireo no sisa no afaka manafoana iny lalam-pifidianana mamenatra iny``. Nohamafisiny fa tsara kokoa raha tsy mirotsaka intsony ny Filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina ary tokony manao tatitra sy jery todika  fotsiny izy.  Momba ny fifidianana filoham-pirenena hatrany dia nambarany fa hanana kandidà tokona miaraka amin`ny ARMADA ny antoko Maitso. Mandray anjara mavitrika saingy tsy mpomba kosa ny hevitra fidinana eny an-dalambe ho fakana fahefana.

 

Marigny A. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote an’AntananarivoHamory vahoaka eny Analakely amin’ny 21 aprily

Ny 21 aprily izao no fotoana etsy amin’ny lapan’ny tanànan’Analakely hanomezanay depiote miisa 13 voafidy teto Antananarivo fanazavana misimisy kokoa ny fomba nandaniana ny lalàm-pifidianana amin’ny vahoaka na hanome na tsy hanome alalana ny prefe, hoy ny depiote TIM voafidy tao amin’ny boriborintany faha 5, Guy Rivo Randrianarisoa, nandritry ny fandaharana manokana tamin’ny fahitalavitra niarahan’ireo depiote mpanohitra ny sabotsy lasa teo.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarahamonina MalagasyAmbivitra ny faharavany

Tolona efa nolalovan’ny fiarahamonina Malagasy daholo ny nitranga nanomboka ny taona 1947 ka hatreo amin’ny taona 2009. Nazava tamin’ireny fotoana ireny ireo mpifanandrina nivantana toy ny hoe ny Frantsay sy Malagasy, ny Arema sy ny TIM na koa hoe TGV sy TIM. Raha ny zava-misy ankehitriny kosa dia fantatra fa samy tsy mahazaka ny fidangan’ny vidim-piainana sy ny fahasahiranana intsony ny Malagasy.

 

Lalaovin’ny fitondram-panjakana amin’ny alalan’ny fampiakarana sy fampidinana ny vidin-tsolika ny fiainam-bahoaka. Tsy mahita vahaolana afa-tsy ny famonoana ny tantsaha amin’ny alalan’ny fanomezana tsena ireo vary any an-dafy koa ireo minisitera tomponandraikitra. Na dia hezahana takonana aza dia hita miharihary sy tsapan’ny vahoaka ny fiantraikan’ny tsy filaminan’ny « jiro sy rano Malagasy ». Ireo mpitatitra moa io manambana hampiakatra ny saran-dalana ho 700 ariary be izao io afaka andro vitsivitsy. Manoloana izany rehetra izany anefa dia vahaolana famonoana afo hatrany no hitan’ny fitondrana, toy ny hoe aza ampiakarina fa omena ihany ny vatsy. Aorian’ny fampanantenana anefa dia ireny niaraha-nahita hatramin’izay ireny fa mbola mitohy amin’ny familafilana aloha ny raharaha ary miafara amin’ny fanomezana ilay vahaolana amin’ny ampahany fa tsy manontolo. Vokatr’izany dia efa hita ho ambivitry ny faharavany tanteraka ny fiarahamonina malagasy ary an-kavitsiana sisa, raha misy, ireo mahay mifamelona fa efa lasa fiarahamonin’ny fifanambakana sy fifamonoana am-pitoerana no mitranga. Fitsaram-bahoaka, fisilokiana, asan-dahalo sy ny sisa miha mirongatra daholo. Atsy ho atsy ve izany, sanatria, ho maro ny mpiray vodirindrina hifampaka fananana an-keriny sy tsy hifampirahara intsony na hisy ho faty sy velona aza? Ny hamisavisana ny ratsy hiavian’ny soa.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Jean RavelonarivoManoman-tena mafy ho filoha

Efa nampoizina ihany koa fa tsy maintsy hametraka dian-tanana amin’ny fifidianana 2018 ny praiminisitra teo aloha, Jean Ravelonarivo.

 

 Efa mandeha moa ny fanomanan-tena, raha ny zava-nitranga tamin’ity herinandro ity, satria dia avy nangata-tsodrano tamin’ireo Ampanjaka amin’ny fanjakana 3 troky tany Vangaindrano ny tenany, araka ny vaovao voaray. Midika izany fa isan’ny efa vonona tokoa amin’ny fandraisana anjara amin’izay fifidianana ho filoham-pirenena izay ny tenany. Teraka ny 17 aprily 1959 tao Berevo ity praiminisitra faharoa tao anatin’ny fitondrana Rajaonarimampianina ity. Ny 17 janoary 2015 ka hatramin’ny 10 aprily 2016 izy no nitana ny toerana maha praiminisitra ary azo heverina ho isan’ny manam-pikasana ho kandida hifampitana tsara amin’ny HVM satria dia maro ny rresabe nateraky ny fialany tamin’ny fotoan’androny.Azo izay ny tso-drano fa asa izay ho fitrangany rehefa tena raikitra tokoa ny fifidianana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

TIM sy MAPARRoso ny dia, tsa mipody intsony !

Tsy hanaiky hatramin’ny farany ny hamboletra sy ny kajikajy tamin’ny fampandaniana ny lalàna mifehy ny fifidianana ny solombavambahoaka avy amin’ny TIM, MAPAR, MMM, ary ny tsy miankina raha havoitra ny fandaharana manokana tamin’ny fahitalavitra ny alahady lasa teo.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mahajanga sy MahamasinaNohogahogain’ny olona Rajaonarimampianina

Efa lalina loatra ny fankahalan’ny ankamaroan’ny vahoaka ny filoha ankehitriny Hery Rajaonarimampianina, raha dinihina amin’ny zava-nisy ny faran’ny herinandro teo.

 Niezaka nanao seho ivelany ny HVM tany Mahajanga, ny sabotsy teo nandritra ny nitokanan’ny filoha ny hotely kintana efatra Baobab Tree an’ny mpandraharaha tsy miankina. Raikitra ny fanangonan’olona nanotrona ny filoha vao nigadona teny amin’ny seranam-piaramanidina Amborovy, saingy ireo olom-panjakana ny ankamaroany. Mba niomana ihany koa ny vahoaka tsy mpankasitraka tamin’ny filanjana sora-baventy tsy  fankasitrahana izao fitondrana izao, indrindra fa ny filoha Hery Rajaonarimampianina. Nomena baiko avy hatrany kosa ny mpitandro filaminana haka ny sora-baventy nentin’ireo vahoaka naneho hevitra. Mitovitovy amin’izay ihany koa ny zava-niseho tetsy amin’ny Lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena Mahamasina omaly hariva nandritra ny famaranana ilay lalao Amboaran’ny filoha na ny “coupe du président”. Tratry ny horakororaka sy siotsiokan’ny olona ny tenany, ary vao mainka nanome endrika ratsy azy ny fahatapahan-jiro tampoka. Teo am-panolorona ny amboara ny minisitry ny angovo Lantoniaina Rasoloelison no nitranga ny fahatapahana, ka tsy hay na fifandrifian-javatra ihany efa fambara ratsy ho an’ny mpitondra ireny. Miseholany sy miseho ampahibemaso ny tsy fankasitrahana ny filoha, ary manomboka tsy matahotra intsony ny olona. Hahatonga saina azy sy hitondra azy amin’ny fanajana tena tsy hikiry hifikitra amin’ny fahefana ve izany sa hitohy ny didoha noho ny fitiavan-tseza?

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny depiote tany ToamasinaNirefotra ny grenady

Hentitra ny baiko azon’ireo mpitandro ny filaminana teto Toamasina ny sabotsy teo, fa tsy azo tanterahina ny tatitra saika nataon’ireo depiote mpanohitra ny fitondrana noho ny tsy fisian’ny fangatahana ara-dalàna amin’ny famoriam-bahoaka, sy noho ny hetsika mety hanohintohina ny filaminam-bahoaka.Saingy tamin’ny 03 ora tolakandro dia tonga hatrany ireto depiote mpanohitra nahitana An-dRamatoa sy Andriamatoa isany Irma

 

Rakoutou