Les actualités Malgaches du Lundi 15 Octobre 2018

Modifier la date
News Mada96 partages

Africa code week: un événement d’alphabétisation numérique

Dans le but de renforcer les capacités et la créativité numériques, l’Association des étudiants du parcours Mathématiques, Informatique et Statistiques appliquées (AEMisa) de l’université d’Antananarivo, en collaboration avec Google et avec l’appui technique de Telma, a organisé les 12 et 13 octobre à l’institution Sainte famille Mahamasina, l’Africa code week « HI IOT ».

A l’instar des pays africains participants, l’objectif pour Madagascar est de faire en sorte que les métiers liés aux nouvelles technologies numériques puissent changer la donne sur le continent, mais aussi renforcer l’employabilité et les capacités entrepreneuriales de la jeunesse africaine.

Un programme d’initiation

« Africa Code week est un programme d’initiation destiné aux jeunes. Il est question de mettre entre les mains des générations futures les outils et compétences informatiques, dont elles ont besoin pour réussir à l’heure où la notion de Science, technology, engineering, and mathematics (STEM) devient plus qu’indispensable », a expliqué Atrika Randriamanalina, secrétaire de l’AEMisa et membre du comité d’organisation de l’Africa code week Madagascar.

Pour le cas de Madagascar, les organisateurs ont organisé un atelier pour les adolescents afin qu’ils puissent avoir des connaissances de base en programmation, IoT (Internet of Things) et en sécurité informatique.

En effet, une soixantaine de lycéens ainsi que des universitaires d’Antananarivo, d’Antsirabe, de Soavinandriana ou encore de Toamasina ont répondu présent, comme l’indique Arly Rafalimanana, membre du comité d’organisation. « En tout cas, il s’agit d’un premier contact, notamment pour les jeunes qui veulent se professionnaliser dans le monde de l’informatique », a-t-il souligné.

A l’heure actuelle, seule une poignée d’enfants africains quitte l’école avec des notions de base en informatique, alors que les métiers du numérique pourraient augmenter considérablement les revenus et perspectives d’avenir. L’idée est donc de sensibiliser la jeunesse africaine à maîtriser le monde numérique, en organisant des centaines d’ateliers d’initiation à la programmation partout en Afrique.

Arh.

 

News Mada64 partages

Natoa-Expositions: la poursuite de la reconnaissance internationale

Le jeune peintre et talentueux Natoa a été à l’affiche des deux expositions en France. Du 26 septembre au 1er octobre, il a participé au Salon nautique international à La Rochelle. Il a ensuite mis le cap sur Montpellier, le 5 octobre, pour participer à la foire internationale qui se terminera ce jour.

Ce n’est pas la première fois que le jeune peintre, Natoa, âgé de 21 ans, assure une exposition en solo à  l’étranger. Cette fois-ci, il s’est lancé sur deux manifestations exceptionnelles, qui lui permettent une fois de plus, d’assoir sa notoriété à l’international.

« Durant ces expositions, le public, fasciné par ma technique de peinture, a apprécié mes œuvres », a annoncé Natoa. Se spécialisant en peinture sur vitre, Natoa « peint ses tableaux à l’envers », c’est-à-dire, contrairement à la peinture classique, il commence à dessiner en premier les détails et termine le tout par le fond.

Soutien du public malgache

Durant ces deux expositions, l’artiste a présenté 45 œuvres. « J’ai présenté des nouvelles collections qui devaient répondre aux thèmes imposés », a-t-il précisé. Ainsi, lors du salon nautique, il a proposé quelques chefs d’œuvre où l’eau était quasiment présente. « A la foire internationale, mes œuvres ont mis en valeur les beautés de notre Île », a-t-il ajouté.

Suite à ces expositions, plusieurs visiteurs de ces deux évènements ont pris rendez-vous avec l’artiste. « Le public malgache a également été impressionné par mes œuvres, ainsi, la plupart essaient de me soutenir », a affirmé l’artiste.

Sélectionné pour représenter notre pays

Au fait, pour pouvoir participer à ces deux évènements, Natoa a été sélectionné spécialement par le ministère

du Tourisme à Madagascar.

« J’ai toujours travaillé avec ce ministère en participant, entre autres, au Salon international Tourisme fair Madagascar », a-t-il annoncé.

Notons que Natoa a célébré ses 10 années de carrière l’année dernière. « Même si, actuellement, je commence petit à petit à percer dans le marché à l’international, je continuerai toujours à travailler, à m’exercer pour peaufiner, surtout les finitions, afin d’améliorer la qualité de mes œuvres », a-t-il conclu.

Holy Danielle

 

News Mada50 partages

Namono olona indray ny Karandalana: 13 no maty, maro ireo naratra mafy

Fambara loza sa fifanandrifian-javatra ? Nivadika tao… Ambatomivarina, kaominina ambanivohitr’i Soanierana, 20 km miala an’i Taolagnaro, ny taksiborosy karandalana iray nitondra mpandeha maro, ny faran’ny herinandro teo. Hatramin’ny ora nanoratana farany, tafakatra 13 ireo namoy ny ny ainy, ankoatra ireo naratra mafy maromaro.

Nitrangana lozam-pifamoivoizana mahatsiravina tany Taolagnaro, ny asabotsy teo. Karandalana kamiaobe Mercedes Benz 1617 iray nitatitra olona avy any amin’ny kaominina ambanivohitra Isaka ho any amin’ny kaominina ambanivohitr’i Soanierana no nivadika tampoka tao amin’ny fokontany Ambatomivarina, kaominina ambanivohitr’i Farantsa, 20 km miala an’i Taolagnaro, rehefa niala lalana ity fiarabe ity. Vokany, olona miisa 13 indray namoy ny ainy (zazalahikely 4 taona ny iray). Ny valo, maty tsy tra-drano; ny iray, teny an-dalana raha namoy ny ainy teny an-dalana ho any amin’ny hopitaly kosa ny efatra. Olona 25 hafa naratra mafy ka ny fito amin’ireo, tsy mbola nahatsiaro tena hatramin’izao, raha ny tatitra avy amin’ny zandarimaria nanao fanadihadiana any an-toerana. Namonjy haingana teny an-toerana ny zandary raha vao nandre ity vaovao ratsy ka namonjy ireo naratra, nitatitra azy ireo tany amin’ny hopitaly ao Taolagnaro sy nanao ny fanadihadiana. Nandositra ilay mpamily kanefa efa niverina ihany rehefa nantsoin’ny zandary tamin’ny telefaonina finday ary tazonina anaovana famotorana ao Taolagnaro. Nohamafisin’ny zandary fa efa nanao lozam-pifamoivoizana toy izao ity mpamily ity, volana vitsy laza izay, ka nosintonina ny permis-ny kanjo izao izy niverina nanao lozam-pifamoivoizana izao indray rehefa niverina taminy fahazoan-dalana hitondra fiara. Mitohy ny fanadihadian’ny zandary. Efa nisy ny fandraisan’andraikitry ny OMC any an-toerana momba ny fombafomba rehetra manoloana ny voina nihatra tamin’ireo niharam-boina.

J.C

News Mada16 partages

Hafatry ny eveka ho an’ny “JMJ”: “Aoka tsy ho sodokan’ny mena miraviravin’ireo kandidà…”

Nifarana, omaly, ny “JMJ Mada” andiany fahasivy notanterahina tany Mahajanga. Toy ny  mahazatra,  manafatra ireo tanora ny eo anivon’ny Fivondronamben’ny eveka  (Fem).  Anisan’ny voaresaka ny fiainam-pirenena.

Aoka tsy ho ny “bogosite-ny” no jerena amin’ireo kandidà 36 ireo. Ilaina ny olona hitondra ny firenena hanampy sy hanohana anareo tanora, ny tantsaha, ny fanabeazana sy ny fampianarana. Jereo ny ataony sy ny fandaharanasany fa misy ny be resaka fotsiny. Mifanompa ary manao politika maloto ny sasany…”, hoy ny evekan’i Mahajanga, Rakotondrajao Victor Solo, teo amin’ny teny famaranana ny “JMJ”.

Tanora mandinika sy mamakafaka…

Nanamafy izany ny hafatry ny Fem, novakin’ny evekan’Ihosy, ny Mgr Razakarivony Fulgence, manoloana ny fifidianana filoham-pirenena. “Aza sodokan’ny mena miraviravy sy ny tolotra mandalo fa endrika ivelany fotsiny ihany izany… Manetana anareo tanora izahay hanefa ny adidy masina satria hiantoka ny hoavin’ny firenena izany ary taomy ny rehetra hanara-maso sy hiaro ny marina sy ny mangarahara… Aoka hahay handinika sy hamakafaka lalina ka tsy hisy hanery amin’ny safidy ao anatin’ny feon’ny fieritretana… Tsy manohana  ary mampanohana na iza na iza ny fiangonana”, hoy ihany ny hafatry ny Fem. Nialoha izany, nanterin’izy ireo fa irahina ho eo anivon’ny fiangonana sy ny fiarahamonina  ny tanoran’ny JMJ. Tokony hahay  hihaino ary hanokatra ny fo amin’Ikrsity, hany lalana azo antoka  amin’ny fahamarinana. “Aoka tsy ho voasarika amin’ny hevitra mitarika ho any amin’ny fahaverezana ianareo… Hampijoro fiarahamonina anjakan’ny fitiavana sy ny fahamarinana ary ny fiadanana… Hiara-kientana hanohitra ny ratsy… Aza manaiky ho resin’ny ratsy fa reseo amin’ny soa ny ratsy”, hoy ihany ny eveka.

Hanana ny hambarany koa ny FJKM

Notsiahivin’ny hafatra fa tokony ho iraka sy fahazavana hanilo ny fiarahamonina ny tanora, indrindra amin’izao fotoana lalovan’ny firenena izao. “Mitaky firotsahana izany…”, hoy  ihany ny eo anivon’ny Fem.

Araka izany, mavaza ny hafatry ny fiangonana amin’izao  hiatrehana ny fifidianana izao. Tsy ho an’ny tanora ihany fa ho an’ny vahoaka sy ny kristianina. Inoana fa tsy hifanalavitra amin’izany koa ny hafatry ny FJKM ho an’ny zanany etsy Mahamasina ny alahady izao  manoloana ny raharaham-pirenena.

Synèse R.

News Mada13 partages

Marche des devises: l’euro dépasse à nouveau la barre des 4.000 ariary

La monnaie nationale, l’ariary, ne cesse de se déprécier sur le marché des devises interbancaire. Pas plus tard que vendredi dernier, l’euro a terminé sa course au-dessus de la barre des 4.000 ariary et le dollar à plus de 3.500 ariary.

Au cours de la première moitié du mois d’octobre, l’ariary semble avoir atteint son plus bas niveau de l’année, par rapport aux deux devises de référence, l’euro et le dollar américain. Selon les cours de référence mensuels de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM), au mois de septembre, un euro valait en moyenne 3.969 ariary et un dollar 3.407 ariary. Mais, vendredi dernier, l’euro a affiché,  4.079,74 ariary et le dollar à plus de 3.518,72 ariary.

De l’avis des économistes, cette dévaluation s’explique

par l’importation des produits pétroliers, dont le prix ne cesse d’augmenter ces dernières semaines. En effet, malgré la rentrée de devises étrangères grâce à l’industrie du tourisme ou encore à l’exportation de la vanille, elle demeure insuffisante face à la forte demande en importation dans le pays.

La faiblesse de la monnaie malgache par rapport à l’euro remont au mois d’avril dernier où l’euro valait en moyenne 3.947 ariary. Sa dernière chute par rapport au dollar a par contre été enregistrée au mois de juin (3.355 ariary). Au mois de janvier, l’euro coûtait 3.936,19 ariary et le dollar 3.230,35, selon toujours les cours des devises mensuels publiés par la BFM. Depuis, l’ariary n’a cessé de se déprécier.

Menace d’inflation

A l’échelle internationale, le renchérissement du dollar peut entraîner a priori la hausse du prix des produits pétroliers. La semaine dernière, le baril de Brent était à 84 dollars et le WTI à 74 dollars. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a même tiré la sonnette d’alarme mardi dernier face au spectre d’un baril à 100 dollars.

Pour Madagascar, une nouvelle hausse, qui est pourtant très probable dans les jours à venir, occasionnera certainement une inflation assez importante au grand dam des citoyens lambda.

Un accord a certes été signé entre le gouvernement malgache et les compagnies pétrolières pour appliquer un système de lissage des prix des produits pétroliers. Mais, la situation, en particulier sur le marché international, ne joue pas en faveur des pétroliers les amenant à revoir à la hausse les prix à la pompe, d’autant qu’il reste encore un manque à gagner d’environ 300 ariary pour atteindre la vérité de prix.

Arh.

 

News Mada9 partages

Kitra – «Can 2019»: Barea (1) – (0) Gineanina Ekoatorialy  

 

Mitohy ny fahombiazan’ny Barea de Madagascar, eo amin’ny fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2019), taranja baolina kitra. Resin’ny Malagasy tao amin’ny taniny i Ginea Ekoatorialy.

Nampandohalihan’ny Barea de Madagascar, teo imason’ny mpijery azy ary tao amin’ny kianja filalaovany, ny Nzalang Nacional, ekipam-pirenenan’i Ginea Ekoatorialy, teo amin’ny andro fahatelo, amin’ny fifanintsanana hiadian-toerana amin’ny “Can 2019”, taranja baolina kitra. Resin’ny Malagasy, tamin’ny isa tokana 1 no ho 0, mantsy ry zareo Gineanina, ny asabotsy lasa teo tao amin’ny kianja Estadio Malabo.

Baolina tokana nampidirin’i Faneva Ima, teo amin’ny minitra faha-19 nilalaovana, taorian’ny rindram-panafihana nataon’i Voavy Paulin sy i Carolus, izay nanolotra an’i Faneva Ima, ary nampiditra ny baolina tamin’ny tongony havia. Tsy nampoizin’ny Gineanina mihitsy ny endri-dalao nasehon’ny Malagasy, notarihin’i Hamada sy ry Njiva. Mbola nahafaty baolina iray ny Barea, teo amin’ny minitra faha-24, izay matin’i Voavy Paulin, saingy nolavin’ny mpitsara izany satria lasa aloha loatra izy ka tratry ny “position d’hors jeu”.

Tetsy ankilany, niezaka nanindry ry zareo Gineanina, ary totoafo ny fanafihany. Nisy baolina tokony ho tafidtr’i Enrique Senobua, teo amin’ny minitra faha-35, saingy nidona tamin’ny tsatoby nandrasan’i Dabo ny dakany. Io isa tokana io no nentin’ny roa tonta niala sasatra.

Nanao sesilany ny fanafihan’ny Gineanina teo amin’ny fidirana faharoa, notarihin-dry Nicolas Kata sy ry José Machin Dicombo fa tsy nahavaky ny fiarovantena malagasy. Teo koa ny fahaizan’i Dabo nanakana baolina maro.

Manana isa 7 izany ny Barea taorian’ity fihaonana ity. Tafita hiatrika ny “Can 2019” ny Malagasy raha toa ka mivoaka ho mpandresy, rahampitso talata, eo amin’ny fihaonana miverina. Tetsy ankilany, resin’i Senegaley, tamin’ny isa 3 no ho 0, i Soudan.

 

Tompondaka

 

Midi Madagasikara9 partages

Kidnapping à Ivandry : Enlèvement de Sabir Molou devant son domicile

Depuis l’arrestation sanglante d’une bande de kidnappeurs à Anosivavaka, il y a quelques semaines, on pensait que cette maudite pratique qui a fait souffrir la communauté indo-pakistanaise allait cesser et ne plus faire la Une des journaux. Ca n’a pas été le cas dans la mesure où, un autre membre de la communauté indienne a été enlevé hier à Ivandry. Il s’agit de Sabir Molou. Selon les informations qui nous sont parvenues, l’acte a été commis vers 13 heures 30 près du portail du domicile de la victime alors que celle-ci allait rentrer chez elle. Pour le moment, aucun détail n’a été révélé, ses proches faisant preuve d’un certain mutisme. Les informations recueillies auprès des Forces l’ordre, en l’occurrence la cellule mixte d’enquêtes chargée de traiter ce genre de crime, font état d’aucun dépôt de plainte auprès de cette institution ayant son siège au Toby Ratsimandrava à Andrefan’Ambohijanahary. En effet, cette cellule se contente des informations relayées sur les réseaux sociaux. Malgré tout, les Forces de l’ordre affirment ne pas avoir minimisé ce cas car dès la publication de cette nouvelle sur le compte Facebook du Collectif des Français d’origine indienne (CFOIM), des éléments ont été mobilisés pour boucler toutes les routes susceptibles d’être empruntées par les kidnappeurs, C’est ce qu’affirme le responsable de la communication auprès du commandement de la Gendarmerie. En effet, aucune nouvelle n’a filtré sur la possibilité d’une demande de rançon auprès de la famille. On attend donc la suite des événements.

T.M.

News Mada8 partages

Leader Price: misokatra ny tranombarotra etsy Antaninarenina

Nisokatra ho an’ny daholobe, nanomboka ny alarobia 3 oktobra teo, ny tranombarotra lehibe Leader Price etsy Antaninarenina. Afovoan-toerana eto an-dRenivohitra, sahaza ny mpanjifa, faritra miroborobo amin’ny fandraharahana.

Toeram-pivarotana fahadimy eto Antananarivo Renivohitra (Ankadimbahoaka, Andranomena, Ankorondrano, Ambatobe ary Antaninarenina) ity ary fahafito eto Madagasikara, hita any Mahajanga sy any Toamasina. Tanjona ny hanakaikezana hatrany ny mpanjifa ary mitovy avokoa ny tolotra hita manerana ireo magazay rehetra. Ahitana entana sy kojakoja, sakafo vao sy am-bifotsy, hena isan-karazany, mifomamy, sns. Eo koa ny toeram-pisakafoana Daily Leader, hanome fahafaham-po ny mpiasa miasa eny Antaninarenina sy ny manodidina. Misokatra manomboka amin’ny 7 ora maraina, hisakafoana maraina mialoha ny hidirana miasa, sy ny antoandro.

Mampiavaka ny tranombarotra Leader Price koa ny tolotra “Drive”, ahafahana mividy entana amin’ny alalan’ny “internet”. Afaka manao ny famandrihana ao amin’ny site: www.leaderprice.mg ary arahina ny toromarika omeny ao. Manampy ireo, azo atao koa ny manao ny famandrihana mofomamy isan-karazany.

Njaka A.

News Mada6 partages

Inde – Madagascar: la coopération économique et technique se poursuit 

Le gouvernement indien  manifeste sa volonté de pérenniser sa coopération avec la Grande île dans les domaines économiques et techniques.

«Les coopérations, financées par le gouvernement de l’Inde vont se poursuivre durant plusieurs années, sans aucune interruption», a souligné l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Subir Dutta, samedi, à sa résidence à Androhibe, lors de la cérémonie de célébration de la Journée «Indian technical and economic cooperation» (Itec).

L’événement a été marqué par le début de la célébration du 5e anniversaire de l’association Itec Alumni Madagascar, regroupant des anciens boursiers du gouvernement indien. A ce sujet, 700 étudiants malgaches ont bénéficié d’une formation pointue dans différents domaines, tels que la gestion, la protection des droits de la Femme, le développement rural, l’informatique ou encore l’anglais …

Ladite association créée en septembre 2013, qui regroupe actuellement une centaine de membres actifs, a pour objectif principal de promouvoir et d’échanger les cultures indienne et malgache ainsi que la promotion de l’Inde à Madagascar.

Dans ce cadre, Itec Alumni Madagascar a mené plusieurs activités touchant les volets culturel, économique et social, à travers les différents évènements organisés par l’ambassade de l’Inde, d’après son président, Aina Ramarojaona. «Parmi lesquels figurent l’Itec day, Made in India trade promotion event, Showcase india… A cela s’ajoute la dotation de fournitures scolaires en faveur des élèves de l’EPP Ambohimarina Alasora  ou encore de couvertures pour les personnes âgées et les plus démunies de l’ONG Fizoma…», a ajouté notre source.

Centre culturel indien…

L’association compte étendre ses actions dans d’autres domaines et autres régions de Madagascar dans les cinq ans à venir, sous le thème «Promotion de l’Inde à Madagascar». A noter au passage la création d’un Centre culturel indien (ICCM) et d’information sur l’Inde à Madagascar (ICIM). Les Centres nationaux de formation pour les personnes handicapées, basés dans la capitale et à Mahajanga, seront par ailleurs dotés  de matériels et d’équipements.

En dépit des apports personnels des membres, les cotisations et l’appui financier et technique de l’ambassade de l’Inde, les subventions venant des généreux donateurs sont les bienvenues pour pouvoir mener ces projets.

 

Fahranarison

Midi Madagasikara6 partages

Immeuble Le Colisée : Une nouvelle galerie commerciale à Ampasanimalo

Les dirigeants et les officiels lors de l’inauguration de l’immeuble « Le Colisée ».

Malgré la crise qui continue de sévir, des opérateurs économiques continuent de croire en un  meilleur avenir économique de Madagascar.

Traditionnellement, les grandes galeries commerciales tananariviennes appartiennent à  des Indopakistanais ou des  Chinois. Mais les promoteurs immobiliers malgaches ne sont pas en reste. A l’instar du groupe Andriamanohisoa  qui vient d’ouvrir le tout nouveau Immeuble Le Colisée à Ampasanimalo.

Bons projets

Fier, Hery Rasoloson, le PDG du groupe l’est de ce joyau qu’est Le Colisée. Connu surtout en tant qu’avocat, ce dernier a donc décidé d’investir dans l’immobilier. « Notre objectif est de démontrer que les opérateurs économiques malgaches peuvent réaliser de très bons projets immobiliers » a-t-il déclaré vendredi dernier, lors de l’ouverture du Colisée. En effet, l’immeuble qui se trouve à côté de Shoprite  Ampasanimalo (Route de  l’Université) est probablement l’un des plus modernes centres commerciaux, d’affaires et de loisir que compte la  capitale. Le site comprend quatre étages avec au rez-de-chaussée, une galerie commerciale composée de 33 box grandes tailles aux normes internationales  abritant des magasins  professionnels spécialisés dans différents secteurs comme la mode,  les télécommunications… Les 1er et 2e étages sont réservés à des bureaux. Le troisième étage est un Food Court de 14 box. Enfin le 4e étage est composé d’une salle de sport, SPA, et piscine sur  terrasse panoramique. Sans oublier, bien évidemment l’espace réservé aux réceptions,  mariages, anniversaires, et séminaires.

Une partie des invités lors de l’inauguration.

Apport personnel

Le Colisée fera en tout cas, le bonheur de la population tananarivienne, en général et du quartier d’Ampasanimalo en particulier. Outre le grand magasin Shoprite, les consommateurs locaux ont désormais droit à un centre commercial   qui propose des produits de qualité de différents secteurs. « Nos locataires sont tous des professionnels dans leur secteur d’activité respectif »  explique Hery Rasoloson. Les autres niveaux réservés aux bureaux, restaurants et aux loisirs  ont été aménagés afin de permettre aux occupants et visiteurs d’accéder à un maximum de confort. Chaque étage s’étalant sur une surface totale de 3000 m².  Le Colisée, notons-le, est un projet financé sur apport  personnel du propriétaire avec un appui de la BMOI.  Outre la promotion immobilière, le Groupe Andriamanohisoa  investit également  dans l’import-export de  matériaux de construction.

R .Edmond.

Midi Madagasikara6 partages

Croissance économique : Un taux de 5% prévu pour Madagascar en 2018

Le FMI table sur une petite décroissance en Afrique subsaharienne.

Si les élections présidentielles se déroulent bien et que le changement se fait d’une manière démocratique et sans trouble, on peut s’attendre à une poursuite de la croissance économique à Madagascar.

Si une crise postélectorale n’intervient pas à l’issue de l’actuel scrutin présidentiel, Madagascar sera une exception en matière de croissance en Afrique. Faut-il en effet rappeler que pour cette année 2018, le taux de croissance économique prévu est de 5% à Madagascar.

Incertitudes

Un taux jamais atteint ces dix dernières années. Alors qu’en Afrique subsaharienne, le taux de croissance est à la baisse. En effet, Le Fonds monétaire international a abaissé mardi dernier, ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne en 2018 à 3,1% contre 3,4%, lors de sa précédente estimation datant du mois de juillet dernier. « Les risques géopolitiques et les conflits internes pèsent sur les perspectives de plusieurs économies au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne », a expliqué le Fonds dans un rapport présenté à Bali (Indonésie), où se déroulent les réunions d’automne du FMI et de la Banque mondiale. L’Institution a toutefois maintenu ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne à 3,8% en 2019. Le FMI a par ailleurs, abaissé les perspectives de croissance de l’économie mondiale en 2018 et 2019. Il table désormais sur une croissance du produit intérieur brut mondial (PIB) de 3,7% pour chacune de ces deux années (-0,2 point), une hausse similaire à celle de 2017. « La croissance économique mondiale est toujours solide, comparée à ce qu’elle était plus tôt au cours de cette décennie, mais elle semble avoir plafonné », a commenté Maurice Obstfeld, le chef économiste du FMI. Le FMI explique notamment cette situation par la montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents.

Deux géants

Toujours d’après ce rapport du FMI, les prévisions de croissance en 2018 des Etats-Unis et de la Chine, les deux premières puissances économiques mondiales, ont été maintenues, respectivement à+2,9% et +6,6%. Le FMI a cependant estimé que la croissance va ralentir de 2,5% en 2019, pour les Etats-Unis (-0,2%) et +6,2% (-0,2%) pour la Chine, en raison de l’intensification prévisible de la bataille commerciale entre les deux géants. Ailleurs, dans le monde, le Fonds a également abaissé ses prévisions de croissance pour la zone euro à 2% cette année (-0,2 point). Il s’est aussi montré encore plus pessimiste pour l’Amérique latine et la zone des Caraïbes dont le PIB pour 2018 est désormais attendu en hausse de 1,2% (-0,4 point). Pour en revenir à Madagascar, le FMI estime que la situation économique a continué de s’améliorer ces dernières années. « Ce résultat est porté par un rebond de la production agricole, plus particulièrement du riz, ainsi qu’une hausse des investissements publics ». On rappelle sur ce point que de nombreux projets structurants ont été réalisés ces dernières années.

Recueillis par R.Edmond.

News Mada4 partages

OIF: SG vaovao  i Mushikiwabo

Voafidy ho sekretera jeneralin’ny Frankofonia (OIF), ny faran’ny herinandro teo tany Erevan, ny minisitry ny Raharaham-bahiny roandey, i Louise Mushikiwabo. Hitantana ity rafitry ny Frankofonia ity ato anatin’ny efa-taona manaraka ny tenany, manomboka izao.  “Laharam-pahamehako ny fitantanana mangarahara, ny fampiroboroboana ny teny frantsay, ny hipetrahan’ny sehatra hifanakalozana sy hifampiresahana ary koa hifampiraharahana », hoy izy tamin’ny lahateny voalohany nataony tamin’izao fivorian’ny OIF izao.

Synèse R.

News Mada3 partages

Fadintseranana maneran-tany: nanolotra fomba fiasa vaovao i Madagasikara

Takin’ny fanatontoloana sy ny fivoaran’ny teknolojia hahafantatra bebe kokoa ny tontolon’ny toekarena sy ny varotra ny fomba fiasan’ny fadintseranana ankehitriny. Izay ny nandraisan’ny fadintseranana malagasy anjara tamin’ny fivoriana faha-13 « Picard”*, natao tany Malatya, Torkia, ny 9 hatramin’ny 11 oktobra lasa teo.

Efa nandray anjara tamin’ny « Picard” farany natao tany Tonizia i Madagasikara, ary mbola nahazo fanasana tamin’ity fivoriana faha-13 ity ny fadintseranana malagasy. Nitarika ny delegasiona malagasy ny tale jeneralin’ny fadintseranana, Rabenja Narivony Eric, nanolotra fomba fiasa na tetikasa vaovao avy amin’ny traikefan’ny ladoany malagasy, nifototra avy amin’ny fandalinana ny fahavoazana mety hitranga. Nofaritana ireo torolalana sy fepetra tokony horaisin’ny mpiasan’ny fadintseranana miainga avy amin’izay fanadihadiana izay  ho fisorohana ny ho hosoka miteraka fatiantoka.

Napetraka vao tsy ela eto Madagasikara izany fomba fiasa izany niaraka tamin’ny olon’ny Banky iraisam-pirenena. Noraisin’ny mpandray anjara rehetra ny hevitra avy aty Madagasikara, indrindra ireo tany an-dalam-pandrosoana, nangataka ny hampahalalana ny vokatra ho fampiharana izany any aminy avy. Noraisin’ny OMD* io tolokevitry ny Malagasy io. Manaraka ny fanatanterahana izany ny sampam-pikarohana ao aminy ary heverina hampidirina ho fepetra harahin’ireo mpikambana rehetra.

Hampitombo ny vola miditra

Tanjona ny fanavaozana ny fitantanan-draharaha ao amin’ny fadintseranana malagasy sy hampitombo ny vola miditra. Midika fa tokony ho voaporofo ny ady amin’ny kolikoly sy ny hosoka. Mandinika sy manao asa fikarohana mahakasika ny ladoany ireo matihanina sy manampahaizana avy any amin’ny oniversite. Iarahan’izy ireo mifanakalo hevitra ny vokatry ny fikarohana na ny eo an-dalam-pikarohana.

Nisy ny fihaonana teo amin’ny tale jeneralin’ny fadintseranana malagasy ny minisitra lefitra amin’ny varotra, misahana ny fadintseranana any Torkia, i Fatih Metin. Niarahan’izy ireo nijery ny hisian’ny fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta, ho fanamafisana ny fifanakalozana eo amin’i Madagaikara sy i Torkia.

Isaky ny dimy taona ny fanaovana io fivoriana io, nomena anarana « Picard”, nanomboka ny taona 2005, karakarain’ny OMD.

 

R.Mathieu

News Mada3 partages

Pétanque: la triplette malgache remporte le Trophée l’Equipe

La pétanque malgache renoue avec le succès à l’international ! En clôture du Trophée de l’Equipe, hier, à Tours, la triplette malgache composée de Hariliva Zonandrianina Andrianasolo,  Allain Samson Mandimby et Radotiana Rajaobelina remporte son premier titre.

L’honneur est sauf ! Mal embarquée dans le Trophée de l’Equipe en simple et en double homme et dame, la pétanque malgache termine en beauté la compétition grâce à la triplette masculine. Alors que tout le monde n’a pas donné chère à la peau de Cocklet et consorts face aux Thailandais et aux Français, le trio a prouvé le contraire.

Pour cette deuxième édition du Trophé de l’Equipe, la triplette malgache a grillé la politesse aux tenants du titre Thaïlandais ainsi que l’équipe hôte conduite par Dylan Rocher pour s’emparer de son premier sacre.

L’équipe malgache a allié le talent de Rado Rajaobelina et l’expérience de Rams et Cocklet pour faire parler la poudre. A l’image de la demi-finale où elle n’a fait qu’une bouchée de la triplette tunisienne sur le score de 13-4.

En final, le trio a fait mieux face aux Cambodgiens. En effet, en deux temps trois mouvements, les boulistes malgaches ont terminé la partie. La précision était au rendez-vous notamment pour Cocklet et Rado aussi bien en pointe qu’en tir. Madagascar a remporté la finale sur l’écrasant score de 13-3.

Peut mieux faire

La délégation malgache affiche un bilan contrasté sur le boulodrome de Tours. Si les hommes ont tenu la dragée haute à ses adversaires, les dames ont complètement raté leur cible. L’équipe masculine rentre avec un titre en triplette et une deuxième place en doublette tandis que l’équipe féminine rentre bredouille.

Naisa

News Mada3 partages

Madajazzcar: objectif atteint 

Clap de fin pour la 29e édition du festival international Madajazzcar. Selon Désiré Razafindrazaka, le premier responsable du festival, l’objectif est atteint. « La démocratisation du jazz a été sous toutes ses formes durant cette édition », a-t-il affirmé.

Effectivement,  chaque spectacle a été spécifique et différent. Et les jeunes ont surtout été séduits par les styles proposés. Lors de sa préstation, la chanteuse américaine Denia Ridley a surtout marqué cette édition avec sa voix puissance et son style. De son côté, l’Allemand Sébatsian Studnitsky a également ravi les jeunes musiciens en les accompagnant sur scène.

« Par ailleurs, le festival a permis de véritables échanges culturels et musicaux, entre musiciens locaux et internationaux », a-t-il ajouté. En fait, à part les spectacles, le festival a aussi multiplié les conférences-débats et les ateliers.

Par rapport aux précédentes éditions, cette année, les thèmes des conférences ont été assez diversifiés. Certains ont parlé de la musique en faveur des personnes en situation de handicap, la culture et la citoyenneté… Bref, après ces dix jours de festival, Madajazzcar a de nouveau gagné en notoriété et projette davantage d’agrandir l’horizon pour promouvoir encore plus le jazz au pays.

Holy Danielle

Midi Madagasikara3 partages

Victoire des Barea : une bouffée d’air pur dans le climat délétère actuel

C’est une véritable bouffée d’air pur qui vient rafraîchir l’atmosphère politique  actuelle. Loin de cette campagne électorale pesante, c’est de Guinée Equatoriale que nous est parvenue cette nouvelle de la victoire de notre équipe nationale de football. Les Barea sont entrain de bâtir leur légende, en allant de succès en succès. C’est avec eux que les Malgaches retrouvent ce sens de la communauté et cette fierté qu’ils avaient perdus. Tous se sont réjouis, délaissant les barrières politiques et les querelles de personnes.

Victoire des Barea : une bouffée d’air pur dans le climat délétère actuel

Le football est un sport qui unit et les Malgaches ont toujours nourri une véritable passion pour leur équipe nationale. Mais ils n’ont jamais été payés de retour et sont allés de déception en déception car rien n’a été fait pour soutenir les jeunes footballeurs. La défaite a toujours été au rendez-vous et la passion pour ce sport roi s’est éteinte. Les choses ont changé avec l’arrivée d’une nouvelle équipe qui a adopté un nouvel état d’esprit. Autour des Barea s’est créé un véritable esprit de corps. La mentalité a évolué et les amoureux du football ont été conquis par la jeunesse et l’allant de l’ensemble de l’équipe. Dans la foulée du Mondial, ces Barea ont commencé à nourrir l’espoir des supporteurs qui les ont soutenus comme jamais. Cela s’est matérialisé par ce club « Alefa Barea » qui a fini par éveiller l’intérêt de tous les férus de foot. On a vu le fol enthousiasme suscité par le match nul contre le Sénégal. Les Malgaches se sont mis à croire aux chances de leur équipe. Ils se sont rendus compte que leurs sportifs pouvaient soutenir la comparaison avec ceux des  autres pays. Dans l’atmosphère délétère régnant en ce moment, ils ont été revigorés par cet exploit. Aujourd’hui, tout le monde est uni derrière ces Barea qui sont conscients de l’espoir qu’ils suscitent. Leur victoire en Guinée Equatoriale est saluée unanimement. Demain, ce ne sont pas les seuls passionnés de football qui suivront le match retour à Vontovorona. Dans le contexte actuel, cet engouement pour les Barea est normal car ils véhiculent  cette image positive dont ont besoin les Malgaches.

Patrice RABE

News Mada2 partages

Andry Rajoelina: « Faire de Madagascar un pays modèle en Afrique »

Durant le week-end, le candidat n°13 a fait campagne dans la partie nord-ouest de l’île. Andry Rajoelina a réitéré, lors de ses prises de paroles, ses ambitions « de faire de Madagascar un pays modèle en Afrique »

«Je m’engage à faire de Madagascar un des pays modèles en Afrique en termes de développement (…). Madagascar a besoin d’un président jeune, visionnaire et patriote». C’est ce qu’a déclaré le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) hier, lors de son meeting à Mampikony.

Ses projets phares dans les domaines social et économique devraient en effet atteindre cet objectif. «Je serai la solution et la lumière pour faire de Madagascar un pays modèle en Afrique», a fait savoir Andry Rajoelina à Port-Bergé.

Durant le week-end, le candidat n°13 a sillonné les localités de Marovoay, Ambato-Boeny, Antsohihy, Madirovalo, Port-Bergé, Mahajamba… A chaque fois, la population répond massivement présent.

Dans le district d’Antsohihy où Andry Rajoelina bénéficie d’un soutien de taille à travers des élus comme le sénateur Lylison René de Rolland et le député Rémi dit Jao Jean, «Andry Rajoelina a laissé son empreinte dans le développement de ce district», a d’ailleurs rappelé le député de la localité, en faisant référence à la réhabilitation et la construction de plusieurs infrastructures telles que le bureau de la DREN, la maison des jeunes et le Palais de la justice.

«Du temps de la Transition, Andry Rajoelina était le plus jeune chef d’Etat dans le monde, actuellement, il se porte candidat à l’élection présidentielle. Le Père de la Révolution orange avait su rétablir la paix et la sécurité dans tout Madagascar», a martelé le député d’Antsohihy. Et lui d’ajouter qu’il est grand temps de restituer la clé de la direction du pays à Andry Rajoelina.

Des solutions

Le sénateur Lylison René de Rolland, élu sous la couleur du Mapar, a quant à lui soutenu qu’Andry Rajoelina et son projet sont les dernières solutions pour sauver notre pays. A Port-Bergé ensuite, «Le scrutin ne sera qu’une formalité car pour cette ville, Andry Rajoelina est déjà le Président de la République», a-t-il martelé.

La lutte contre l’insécurité, la construction d’un hôpital aux normes, la création d’emploi, les aides aux jeunes entrepreneurs seront les priorités du candidat du «Tanora malaGasy Vonona», une fois l’élection gagnée.

Lors de son meeting à Mahajanga, le candidat «numéro 13» a également réussi une véritable démonstration de force car le village touristique était plein à craquer. «C’est la première fois qu’un politicien réussit à réunir une telle affluence à Mahajanga», a déclaré la députée Lalao Rahantanirina, élue dans cette localité.

En terrain conquis, le numéro un du Mapar a annoncé que plusieurs projets de développement et de nombreuses infrastructures aux normes internationales vont être mis en place dans la Région Boeny. «La France a la Côte d’Azur, l’Espagne a Ibiza, nous on a Mahajanga», a-t-il déclaré.

 

Recueillis par Rakoto

Midi Madagasikara2 partages

« Fanjakana Gasy » : Un opposant arrêté hier à Antaninarenina

Un politicien qui se préparait à faire une déclaration politique a été arrêté hier à Antaninarenina par des éléments de l’Emmo-Reg.

L’atmosphère politique commence à dégénérer. Hier, un opposant a été arrêté à Antaninarenina par des éléments des forces de l’ordre. Rajoharison Rainidina s’apprêtait, avec ses collègues, dont Faniry Razafimanantany, Odon Rakotonirina, Gabi Vakiniadina, Marcelin Razanakoto, Manantsoa Victor, Joseph Yoland et Max Fabien Andrianirina, à faire une déclaration sur la mise en place du « Fanjakana Gasy ». Les partisans de ce « Fanjakana Gasy » contestent la tenue de l’élection présidentielle du 7 novembre étant donné que les conditions ne sont pas réunies. Pour eux, ce « forcing électoral » risque de plonger à nouveau le pays dans une crise politique sans précédente. Hier, Rainidina Rajoharison et consorts ont fait savoir que leur mouvement allait s’intensifier dans les prochains jours. Ce mouvement réclamera certainement la libération de l’un de ses dirigeants. Une descente dans la rue, avec le soutien du Collectif des 22 candidats, ne serait pas à exclure dans les jours qui viennent.

Anti-démocratique. Outre l’arrestation qui a eu lieu hier à Antaninarenina, force est de constater que la campagne électorale commence à être émaillée d’actes de violence et de sabotage. En effet, après Mandoto, le candidat Hery Rajaonarimampianina a été sifflé durant son meeting à Tsiroanomandidy par des éléments perturbateurs qui ont vite été identifiés. On connaît actuellement les commanditaires de ces actes anti-démocratiques. Dans leur communiqué en date d’hier, le candidat Marc Ravalomanana et ses partisans au sein du KMMR et du TIM n’ont pas hésité à condamner ces actes, qu’ils qualifient de provocation et d’humiliation contre des concurrents dans la course à la magistrature suprême. Le candidat n°25 réitère la nécessité de faire primer le « Fihavanana » et les « Soatoavina malagasy » sur tout autre intérêt durant la campagne électorale. Il lance ainsi un appel à tout un chacun de ne pas accepter d’être instrumentalisé pour diviser les Malgaches. En tout cas, force est de déplorer l’arrestation de politiciens qui veulent exprimer leur opinion sur la situation politique du moment, alors que des individus qui se permettent de perturber des meetings de candidats, ou de caillasser des voitures de candidats et/ou de leurs partisans, ne sont même pas inquiétés par les responsables chargés du maintien de l’ordre et de la sécurité publique.

R. Eugène

News Mada1 partages

JMJ: prochain rendez-vous à Antsirabe en 2021

Le rideau est tombé hier, dans la ville de Mahajanga, sur la 9e édition des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). «Tout s’est déroulé dans l’ordre, sans incident majeur», a fait valoir Père Augustin Tsikivy, aumônier liturgie et non moins modérateur de la paroisse Antanimalandy.

A noter que Pape François a adressé un message à la jeunesse malgache par le biais d’une vidéo. Il a notamment dit : «Je suis heureux de m’adresser à vous, en direct. Vous êtes dans mon cœur et dans celui des évêques du synode parce que notre attention est tournée vers vous, les jeunes. Vous êtes venus de tous les coins de votre belle île pour cette rencontre».

 L’événement, qui a réuni quelques dizaines de milliers de jeunes catholiques, issus de tous  les diocèses à travers le pays, a été clôturé par l’eucharistie à Belobaka, durant la matinée, et suivie par une grande louange l’après-midi.

«Après avoir pu visiter la Ville des Fleurs pendant près d’une semaine lors de cette édition, les pèlerins mettront le cap sur Antsirabe en 2021 lors de la 10e édition des JMJ Mada», a-t-on appris via Père Augustin Tsikivy. «Les dates exactes ne sont pas encore fixées, mais il est certain que l’événement aura lieu après la fin des derniers examens officiels», a-t-il ajouté.

Les pèlerins regagneront leurs foyers respectifs à partir de ce jour, après le petit-déjeuner qui va être servi sur le site. Toujours est-il que pour des raisons de sécurité, il leur a été déconseillé de  voyager la nuit.

Fahranarison

 

News Mada1 partages

Tenisy- « Open International BMOI/Air France»: tompondaka ny Gasy teo amin’ny lalao olon-droa

Fantatra tamin’ny lalao famarananan’ny “Open International”, taranja tenisy, omaly, ireo mpilalao mendrika sy tompondaka tamin’ity andiany ity. Nanjakan’ireo teratany vahiny ny fifaninanana teo amin’ny lalao olon-tokana, sokajy lahy sy vavy, raha toa ka ny mpilalao gasy kosa ny nibata ny amboara teo amin’ny lalao olon-droa.

Seta 2 noho 1 ny nandavoan’ny mpilalao vahiny ny Malagasy tamin’ny lalao famaranana omaly, teo amin’ny lalao olon-tokana sokajy lahy sy vavy. Resin’i Girard Rachel tamin’ny 2/6 6/1 6/4 Ramalalaharivololona ary niondrika teo anatrehan’i Feitt Franco Matthias tamin’ny 3/6 6/4 7/5 kosa Rakotondramanga Antso. Niady hatramin’ny farany ireto mpilalao gasy ireto, saingy tsy naharesy tosika ny fahaiza-manaon’ireo vahiny.

Tsara kosa ny vokatra teo amin’ny lalao olon-droa, ho an’ny Malagasy. Mpilalao samy Malagasy ny nilalao tamin’ny lalao famaranana ka noresen-dRakotondramanga Antso sy Rasolondrazana Jacob tamin’ny seta 2 noho 0 (6/1 7/6) ny ekipan-dRasolomalala Ando sy Rakotondramboa Miarizo, teo amin’ny sokajy lehilahy. Lalaon’ny samy kalaza ity satria samy nanantombo avokoa ny roa tonta tamin’ny lalao manasa-dalana. Tsy afa-bela nanoloana an’i Ramalalaharivololona Nantenaina sy Razafimahatratra Zarah kosa ny mpilalao frantsay, i Girard Rachel sy i Busson Elodie ka lavon’izy ireo tamin’ny seta 2 noho 0 (6/3 6/2). Tsapa tamin’ity lalao ity tokoa fa efa mihamiakatra ny lentan’ny raketra malagasy ary tsy mitsanga-menatra manoloana ny mpilalao vahiny.

 

Mi.Raz

 

 

Valin’ny lalao famaranana:

Vehivavy olon-tokana : 2/6 6/1 6/4

1-Girard Rachel

2-Ramalalaharivololona Nantenaina

 

Lehilahy olon-tokana : 3/6 6/4 7/5

Feitt Franco Matthias

Rakotondramanga Antso

 

Vehivavy olon-droa : 6/3 6/2

1-Ramalalaharivololona Nantenaina sy Razafimahatratra Zarah

2-Girard Rachel sy Busson Elodie

 

Lehilahy olon-droa : 6/1 7/6

1-Rakotondramanga Antso sy Rasolondrazana Jacob

2-Rasolomalala Ando sy Rakotondramboa Miarizo

 

Midi Madagasikara1 partages

Andry Rajoelina : « Mahajanga jusqu’au bout avec le candidat n°13 »

« Fa ny Fitiavana no lehibe indrindra ».

De mémoire de Majungais et de Majungaises dont la députée Rahantanirina Lalao, jamais un événement organisé dans la capitale du Boina n’a réuni autant de monde que samedi dernier avec le meeting du candidat numéro 13.

Mafana. Le titre du tube de Smaven qui a d’ailleurs chauffé la foule, résume bien l’ambiance survoltée dans la cité des fleurs lors du méga meeting du Tanora malaGasy Vonona. Le candidat numéro 13 a fait le bonheur de la population le samedi 13 octobre dernier. Une concordance de chiffres qui est à l’image de la communion totale entre Andry Rajoelina et les Majungais(es). Un « Fitiavana » scellé avant-hier au village touristique qui est devenu pour l’occasion le centre de la ville. « Fitiavako anao atao sonia », a déclaré haut et fort « Zandrikely » à l’endroit de la population de Mahajanga. Cette dernière de reprendre en chœur les paroles de la chanson pour dire « na ho vy na ho vato, zah tsy hivadika ». Même engagement de la part du candidat numéro 13 qui ne faillira pas non plus à son « velirano » et à sa parole. « Ce que je dis, je le réalise », a-t-il lancé devant une foule incommensurable acquise et conquise.

Fitiavana partagé. Lianah, une artiste « zanak’i Mahajanga » de reprendre aussi une de ses chansons pour confesser de vive voix « Love aminao zay prezida ». Un « Fitiavana » partagé par les milliers de gens surchauffés qui seront « jusqu’au bout avec le candidat numéro 13 ».  Taa Tense de renchérir que « c’est un Fitiavana tonga ho azy, tsy atao forcé ». Avant d’ajouter « raha ianao tian’i Mahajanga, ambony moral nao ». D’autres artistes représentatifs de tout le pays comme Jaojoby, Princio, Raboussa, Odyai… d’enflammer le « Fitiavana » manifesté par Mahajanga envers Andry Rajoelina qui a même dansé le « kawitry » avec Jerry Marcos.  Sans oublier évidemment son épouse Mialy qui l’accompagne dans sa campagne.

Le numéro 13 a fait le bonheur de Mahajanga.

IEM Mahajanga. « J’ai rencontré à plusieurs reprises la population de Mahajanga mais aujourd’hui, vous êtes dix fois plus nombreux », a fait remarquer Andry Rajoelina. Et d’avouer que son cœur bat très fort. A la mesure même des Travaux à Grande Vitesse qu’il compte réaliser dans le cadre de l’IEM qui était samedi l’ « Initiative pour l’Emergence de Mahajanga ». Avec entre autres projets, l’édification d’une ville nouvelle, la construction de « trano mora », l’installation de centrale solaire, la création d’EPP « manara-penitra », l’ouverture d’hôtels quatre et cinq étoiles… La liste n’est pas exhaustive car il y a également un projet de route à quatre voies reliant l’aéroport d’Amborovy au centre-ville et à la plage. « Les Etats-Unis, l’Espagne, la France ont respectivement Miami, Ibiza et la Côte d’Azur et Madagascar aura Mahajanga », a promis le candidat n°13.

« Premier tour dia vita ». Andry Rajoelina entend faire de la Cité des Fleurs, la première destination touristique nationale. En attendant, le Village touristique était samedi la première destination à Mahajanga où tous ces projets structurants ont été projetés sur des écrans géants, pour que la population puisse voir et avoir du visuel. Tout comme le jeune fondateur de l’IEM qui a pu se rendre compte du « Fitiavana » de la population pour le candidat numéro 13. « Premier tour dia vita », a-t-on entendu au Village touristique où il y a eu un raz-de-marée humain, comme c’était le cas tout au long des étapes du TGV. Hier, il était à Mampikony, Ambato-Boeny et Madirovalo. Au lendemain de son passage à Antsohihy où l’inamovible député du district, Jao Jean a annoncé publiquement son soutien au candidat numéro 13, en rappelant que « du temps de la Transition, Andry Rajoelina avait instauré la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire ».

Dernière solution.  Pour le sénateur Lylison, « Andry Rajoelina est l’unique et dernière solution pour sauver Madagascar ».  A Port-Bergé, le maire a signifié que « le scrutin du 7 novembre ne sera plus qu’une simple formalité pour la population qui voit déjà le candidat numéro 13 élu président de la République ». Même conviction à Mahajamba où les électeurs voient clair par rapport à la case qu’ils vont cocher, celle du candidat numéro 13 qui donne « rendez-vous le 7 novembre » à tous ceux qui l’aiment et qu’il aime.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

Tolagnaro : Kamiao mpitatitra olona nivadika, 13 maty, 25 naratra

Nitrangana lozam-pifamoivoizana mahatsiravina tao Tolagnaro, ny sabotsy 13 oktobra teo. Nandriaka tokoa ny rà, satria raha ny isa farany nampitain’ny zandary avy any an-toerana dia nahatratra 13 ireo namoy ny ainy. 25 kosa no naratra. Tamin’ny 6 ora sy 38 minitra no nitranga ny loza. Kamiao Mercedes Benz 1617 iray nitatitra olona avy any amin’ny kaominina Isaka ho any amin’ny kaominina Soanierana no nivadika tamin’ny sisin-dalana, raha niala làlana teo amin’ny fokontany Ambatomivarina, ao amin’ny kaominina Farantsa, 20km miala an’i Tolagnaro. Vokany, olona 8 no maty teo no ho eo ka zazakely 4 taona ny iray. 29 no naratra mafy ka ny 7  tsy nahatsiaro. Tonga teny an-toerana avy hatrany ny Zandary raha vao nandre ny vaovao ka namonjy ireo naratra sy nitatitra azy ireo tany amin’ny Hôpitaly be (CHRR) Tolagnaro sy nanao « constat ».  Indrisy anefa, fa maty teny an-dàlana ny maratra iray. Nitombo indray izany isa izany rehefa tonga teny amin’ny hôpitaly ka nahatonga io isa 13 voalaza etsy ambony io.

Araka ny loharanom-baovao dia nandositra ilay mpamily, saingy raha vao nitranga ny loza. Niverina ihany anefa izy rehefa nezahan’ny Zandary natsoina tamin’ny findainy ka efa voatana ao amin’ny Zandary ao Tolagnaro mba hofotorana. Ny fanadihadiana azy no nahalalana, fa efa nanao lozam-pifamoivoizana toy izao ity mpamily ity volana vitsivitsy talohan’izao ka efa nosintonina taminy ny taratasy fahazoany alalana mitondra fiara na « permis de conduire ». Kanjo izao izy niverina nanao ny tsy mety izao indray rehefa naverina taminy izany « permis » izany.

Efa nandray ny andraikiny ihany koa ireo manam-pahefana ao amin’ny OMC any an-toerana momba izay rehetra fombafomba fanao amin’ny maha-Malagasy noho ny fisiana fahafatesan’olona toy izao.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Justice : Dénonciation de non-exécution d’une décision judiciaire

Condamné à huit mois d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 2.000.000 d’ariary, peines assorties d’un mandat d’arrêt à l’audience, un Karana (indo-pakistanaais) continuerait de circuler librement dans la Capitale. Le Tribunal de première instance d’Antananarivo a prononcé ces peines à l’encontre de Rossanaly A A le 24 novembre 2017 pour complicité de non représentation d’enfant mineur. Pourtant, cette décision judiciaire n’a jamais été exécutée, déplore la partie civile dans cette affaire. Cette dernière qui a déjà obtenu un certificat de non recours en date du 27 juin 2018 pour signifier que le condamné n’a plus aucune raison pour rester libre. En effet, la partie civile souhaite auprès des autorités compétentes l’application d’une Justice équitable pour que la promesse faite par Madame le Ministre de la Justice sur la « zéro tolérance dans l’application de la loi» soit effective.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Marc Ravalomanana : Antsiranana derrière le candidat n°25

Le candidat n°25 a fait le plein à Antsiranana.

C’est confirmé. Le candidat n°25 ne perd pas le Nord. Marc Ravalomanana a poursuivit ce week-end sa campagne électorale dans la partie Nord de l’île. Samedi, il a rencontré la population des districts de Vohemar et d’Ambilobe, et celle de la ville d’Antsiranana. Si l’on se réfère à la présence d’une foule immense aux meetings de ce candidat du peuple, on peut conclure que la population du Nord n’est pas prête d’oublier les réalisations du candidat n°25 quand il était encore au pouvoir de 2002 à 2009. Parmi ces réalisations figure la reconstruction de la route reliant Ambilobe et Antsiranana. A la différence de ses adversaires, qui se contentent de tenir des meetings dans les chefs-lieux des districts, et en tant que candidat le plus proche du peuple, Marc Ravalomanana vient à la rencontre des populations habitant dans les communes reculées de ces districts, comme il a fait ce week-end à Anivorano, Antsirabe Nord, Daraina, Ampanefena, Doany, Mangarano, Bevonotra et Marofinaritra. A Antsiranana, le candidat n°25 a été reçu à son domicile par le Roi d’Ankarana pour un « tso-drano ». Depuis hier, Marc Ravalomanana sillonne la région Analanjirofo. Il a rencontré la population de Maroantsetra et de Mananara Nord.

MAP original recadré. L’approche du candidat Marc Ravalomanana est simple, mais efficace : une fois arrivé dans une localité, il se met à l’écoute de la population et il propose immédiatement des solutions réalistes et réalisables contenues dans son « Manifesto » et le MAP 2. En fait, le « Manifesto » traduit l’engagement du candidat n°25 à réaliser les programmes déjà prévus dans le MAP original, validé dès 2006. Quant au MAP 2, c’est une version recadrée et réajustée selon les besoins du contexte actuel. Après le coup d’Etat de 2009, le contexte économique n’est plus le même, le taux de croissance a dégringolé, les richesses naturelles ne sont plus ce qu’elles étaient il y a dix ans. La valeur sociale de la société malgache s’est dégradée, la sécurité n’a plus le même niveau qu’avant 2009, la sécurité alimentaire n’a plus de socle. La bonne gouvernance a été entachée de manque d’éthique manifeste et l’Etat s’expose aux risques de tomber entre les mains des gens qui n’ont comme objectif premier que de s’enrichir.

R. Eugène

Madaplus.info0 partages

Sceaux - Madagascar: Une semaine événementielle.



Madaplus.info0 partages

Sceaux - Madagascar: Une semaine événementielle du 5 au 10 novembre

Alors que le Quai Branly à Paris offre une superbe exposition intitulée « Madagascar, art de la grande-île » (18 septembre au 1er janvier 2019), la maison de la culture de la ville de Sceaux dans les Hauts-de-Seine accueille une exposition de photographies de Jean-Marc Laurent sur les paysages malgaches, entre le 5 et 10 novembre 2018.
Une exposition de 30 photos : signées Jean-Marc Laurent (France-Bleu ; Paris-Première ; NRJ )
Ex-présentateur radio, journaliste français ayant vécu à Majunga et Tananarive de longues années, il a été choisi pour l’ouvrage-référence « Le Dictionnaire du Second-Empire » sous la direction de Jean Tulard pour évoquer Madagascar à cette époque.
Auteur de nombreux articles historiques sur ce pays, il a sorti « Madagascar vue par nos Stars » (éditions TheBookEdition) dans lequel 20 personnalités francophones rapportent leur ressenti sur cette île qui ne laisse pas indifférent (de Nicolas Hulot à Nathalie Baye, Viktor Lazlo, Charles Gassot…).
A l’occasion, de cette exposition, Jean-Marc Laurent dédicacera son livre le mardi 6 novembre à la MJC de Sceaux à partir de 19 heures (21 rue des écoles 92330 Sceaux) , et sera reçu par la chaîne IDF1 (TNT et fibre) le 30 octobre dans l’émission de Jacky.
Concert franco-malgache avec Caylah jeune slameuse malgache, et Arnold Turboust, artiste pop aux nombreux succès.
À seulement 24 ans, Caylah, malgache originaire d’Antananarivo, est un phénomène puissant. Repérée sur Youtube, avec son clip « Madagascar », en janvier 2016, la jeune femme a engrangé plus de 100.000 vues en un mois, dans un pays, où à peine 5 % de la population a accès à Internet. Un succès fulgurant qui lui permet d’enchaîner les concerts dans les bars de la capitale, puis dans les salles de province, les Instituts Français de la Grande Ile, et enfin à l’étranger (Belgique, Suisse, France).
Caylah est une artiste improvisatrice. Son talent elle le met au service des grandes causes, comme la dénonciation des difficultés sociales dans son pays, le soutien aux femmes battues, l’accompagnement des filles-mères.
Arnold Turboust est un musicien, chanteur, compositeur et producteur français. A la fois claviériste et bassiste, on le connaît notamment pour son titre « Adélaide » en duo avec Zabou dans les années 80, et ses collaborations avec Etienne Daho, Sylvie Vartan ou Brigitte Fontaine.
Une conférence-projection :
Avec le film « Tabataba » , de Raymond Rajaonarivelo (présenté à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs et dont c’est le 30ème anniversaire), en partenariat avec le cinéma le Trianon. Un film esthétique sur un sujet historique et douloureux, l’insurrection
Madagate0 partages

Antananarivo présidentielle 2018. Un samedi 13 pour le numéro 13

Antananarivo, Samedi 13 octobre 2018. Alors que le candidat numéro 13 à l'élection présidentielle du 7 novembre prochain, Andry Rajoelina, était le même jour dans une ville de Mahajanga en liesse totale (le reportage photographique sera en ligne ici incessamment), des milliers d'électeurs ont démontré qu'ils iront tous aux urnes et pour qui ils porteront leur choix. Les "spécialistes" et autres semeurs de doutes inutiles diront ce qu'ils voudront, mais la vérité est ceci : après la déchéance du filoha Hery évitée grossièrement par Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute cour constitutionnelle (HCC), la majorité des électeurs à travers Madagascar n'attendaient plus que la date des élections et la candidature d'Andry Rajoelina pour démontrer, via le verdict des urnes, que le pouvoir leur appartient. démonstration et pédagodie sur le bulletin unique en une cinquantaine de photos sans commentaires.

Jeannot Ramambazafy - Harilala Randrianarison et Rossy Team pour les photos

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina: « Tsy  azo ekena izao fahantran’ny  vahoaka  izao… »

Nitohy tany Mampikony, tany Antsohihy, tany Mahajanga ary tany Ambato Boeny sy i Madirovalo ny fampielezan-kevitry ny kandidà  Rajoelina, ny faran’ny  herinandro teo. Vory lanona hatrany ireo vahoaka sy ny mpanohana marobe tamin’izany. « Jereo ny firenena sy ny vahoaka fa tena mampalahelo sy mahantra. Tsy azo ekena izany ka nahatonga ahy hirotsaka hofidina ”, hoy izy tao Antsohihy. Nohamafisiny fa ho firenena fitaratra sy ho maodely amin’ny fampandrosoana aty Afrika i Madagasikara, manomboka izao. Nohitsiny fa mila tanora manana vina sy tia tanindrazana ny vahoaka sy ny firenena. “Ho vahaolana aho ary hitondra fahazavana ho an’i Madagasikara”, hoy ihany izy.

Ankoatra izany, nambarany tao Mahajanga fa hanamboatra fotodrafitrasa maro ny tenany any amin’ny faritra Boeny.

Fanorenana fotodrafitrasa marobe…. 

Nanteriny fa hitondra fampandrosoana lehibe any an-toerana izany satria hifanaraka amin’ny fenitra iraisam-pirenena tahaka ny fahita any amin’ireo firenen-dehibe amin’ny maha faritra  fizahantany ny ao Mahajanga. « Ho voasarika ho avy eto avokoa ny mpizahatany maneran-tany », hoy ny mpanorina ny IEM. Eo koa ny hanorenana fotodrafitra ho an’ny lafiny sosialy, toy ny hopitaly sy ny EPP miavaka eo amin’ny kalitaony sy ny tolotra ao anatin’izany. Nohitsiny fa tsy maintsy hirosoana ny fiovam-penitra mahery vaika andrasana amin’ny vahoakan’i Boeny. Mandalo amin’ny alalan’ny fifidianana anefa izany ka nanomezany fotoana ny vahoaka amin’ny 7 novambra izao. “Hitondra vahaolana amin’ny maharary ny mponina sy ny lafiny sosialy ny kandidà laharana  faha-13 », hoy izy.

Randria

News Mada0 partages

CAN 2019: les Barea aux portes de l’Afrique

Madagascar est à une victoire d’une première qualification pour la coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019! Le succès remporté en terre équato-guinéenne samedi dernier, lors de la troisième journée des qualifications, permet aux Barea de croire en leur étoile !

Rien n’arrête les Barea de Madagascar ! Faneva Ima Andriatsima et sa bande poursuivent leur parcours sans faute dans la course à la qualification pour la Can 2019. En déplacement en Guinée Equatoriale pour affronter les Nzalang Nacional samedi dernier,  ils ont réussi l’exploit de remporter la rencontre sur le petit score de 1 but à 0.

Une réalisation qui porte la marque du capitaine et du vice-capitaine de l’équipe nationale malgache. Après une remise en retrait de Voavy Paulin à Ibrahim Amada dans l’axe du terrain, le nouveau capitaine suppléant des Barea a ensuite  trouvé son ancien capitaine sur le côté gauche de l’attaque qui, d’une frappe en pleine course, trompe le gardien adverse à la 19e minute de jeu.

Carolus, titularisé en lieu et place de Bôlida sur le flanc droit a failli aggraver

le score quelques minutes après. Mais son but a été refusé par l’arbitre. Par la suite, les Nzalang Nacional se sont rués sur le camp malgache pour tenter de renverser la vapeur. Mais, les Barea ont tenu la baraque grâce notamment à leur gardien de but Dabo Ibrahim, que le sélectionneur national Nicolas Dupuis n’a pas manqué de complimenter.

On y est presque

Les Barea de Madagascar comptent deux victoires et un nul dans cette campagne. Le compte n’est pas encore bon mais le calcul est fait. Pour écrire une nouvelle page de l’histoire du foot malgache, les protégés de Nicolas Dupuis devront remporter le match retour devant leur public à Vontovorona, tandis qu’au même moment, le Sénégal défait le Soudan.

Ce sera également l’occasion pour l’équipe nationale malgache d’ouvrir son compteur victoire à la maison après le nul concédé face aux Lions de la Teranga à Mahamasina. Le coach a entre ses mains les éléments clés pour réaliser le coup tant offensivement que défensivement.

 

Naisa

News Mada0 partages

Volley: la GNVB rafle la mise chez les jeunes

La grande famille de la GNVB jubile ! Les jeunes du club ont dominé le championnat de Madagascar qui s’est déroulé à Toliara. A l’issue des finales jouées samedi dernier, trois équipes de la gendarmerie ont remporté le titre de Championne, en l’occurrence l’U20 et U18 fille ainsi que les U18 garçons. Les U16 fille par contre se contentent de la seconde place après s’être inclinées devant Bi’As.

Ces quatre trophées placent la GNVB sur la plus haute marche du podium des titres nationaux. En effet, elle a remporté quatre des six couronnes en jeu, loin devant ses adversaires qui se sont partagé le reste.

L’école de volley de la GNVB a réussi de nouveau à faire briller ses élèves sur le plan national après sa réussite au niveau régional. Et contrairement aux clichés, la GNVB est couronné de succès pareillement dans la catégorie masculine que féminine. Deux titres nationaux chez les filles et un autre chez les garçons, aucun autre club n’a réussi à faire mieux.

 

Naisa

 

Résulats des finales :

U16 Fille :

Bi’As-GNVB : 2-1 (9/25, 25/23, 15/13)

 

U16 Garçon :

CVBF-Carpi : 2-1 (25/14, 23/25, 15/11)

 

U 18 Fille :

GNVB-EVBFI : 3-1 (25/19, 20/25, 25/23, 25/14)

 

U18 Garçon :

GNVB-Mami : 3-1 (25/21, 25/19, 22/25, 25/20)

 

U20 Garçon :

Paon-CVBF : 3-2 (18/25, 25/22, 25/21, 26/28, 17/15)

 

News Mada0 partages

Tennis – BMOI/AIR France: les raquettes malgaches dominent le double

Chacun a eu sa part de gâteau lors de l’Open international BMOI-Air France de tennis ! Les locaux de la compétition ainsi que les invités se sont partagé les trophées en jeu. Les raquettes malgaches se sont illustrées dans la compétition de double où elles ont tout raflé tandis que les invités ont dominé les parties en simple.

Les deux sacres malgaches de l’édition 2018 de l’Open international BMOI-Air France sont revenus respectivement au duo Antso Rakotondramanga-Jacob Rasolondrazana chez les hommes alors que la palme est revenue à Nantenaina Ramalalaharivololona et Zarah Razafimahatratra dans la catégorie féminine.

Un Argentin écrit son nom en simple après avoir dominé Antso Rakotondramanga en finale du simple, en la personne de Franco Matthias Feitt au même titre que Girard Rachel, côté dame.

Naisa

 

Résultats finaux:

Simple homme:

Franco Matthias Feitt-Antso Rakotondramanga: 2-1 (3/6, 6/4, 7/5)

 

Simple Dame:

Girard Rachel- Nantenaina Ramalalaharivololona: 2-1 (2/6, 6/1, 6/4)

 

Double Homme:

Antso Rakotondramanga et Jacob Rasolondrazana-Ando Rasolomalala et Miarizo Rakotondramboa: 2-0 (6/1, 7/6)

 

Double Dame:

Nantenaina Ramalalaharivololona et Zarah Razafimahatratra- Rachel Girard et Elodie Busson: 2-0 (6/3, 6/2)

 

News Mada0 partages

Rallye- terre des cardabelles: Laza termine sur le podium

Laza Randriamifidimanana prend ses marques en terre française ! Au volant de la Peugeot 106 16 S, le pilote malgache n’a pas démérité sur la piste du rallye Terre des cardabelles, le week-end dernier. En dépit de son problème d’embrayage, il a terminé sur la dernière marche du podium de la catégorie F2000-13. «On finit 56e au scratch et 3e de notre catégorie», a-t-il annoncé fièrement sur sa page facebook.

«Notre embrayage a patiné depuis les reconnaissance, et cela a continué mais on veut être au bout et on gère. Lors des reconnaissances et liaisons on se perd et puis on pointe à 11 minutes de retard. Heureusement le Crac  a accepté de nous laisser repartir à notre 125e place mais avec nos pénalités, donc on comprend bien que côté performance, c’est foutu. On joue l’arrivée.

On a roulé sur un filet de gaz genre à 15% pour ne pas faire patiner l’embrayage. Cela nous a laissé finalement le temps d’apprendre avec humilité les routes des cardabelles», a-t-il raconté.

«Dans la 2e boucle, l’embrayage a patiné de plus en plus, et comme on part à la 125e  position, avec les arrêts de course, on part presque la nuit tombée, et comme c’était prévu à l’assistance, on nous a mis la rampe de phares. Et durant la 1ere de nuit, une des lampes a décidé de sortir de son emplacement et faisait une espèce de yoyo. Le moral est à zéro. On a hésité à poursuivre et sur un sursaut de never give up on y retourne encore», a-t-il poursuivi.

«Puis, on a rallié l’assistance, et on nous a annoncé qu’il n’y a pas de solution et on devra composer avec l’embrayage qui patine, jusqu’au bout», a-t-il conclu.

 

Naisa

News Mada0 partages

Chronique: vous êtes bien connectés

Vous lisez le récit de l’incroyable parcours de l’afghane Chékéba Hachemi. Il vous emmène loin d’ici, dans son pays auquel, a priori, rien ne nous lie. Et pourtant…

« Un autre « pays ami » propose de financer nos écoles dans la province de Khost. (…)

Le ministre me présente, et le jeune représentant [de l’agence de développement] m’explique que, grâce à son agence, un budget a été voté au Parlement européen pour… informatiser TOUTES les écoles de la région de Khost. On entendrait presque un rugissant « Tadam ! » de magicien claironner derrière son sourire de Père Noël quand il insiste sur le « toutes ».

Nous échangeons un regard interloqué avec le ministre, qui tente auprès de nos bienfaiteurs un timide : – Vous ne voulez pas plutôt construire des écoles ? Parce que dans la région on manque d’écoles…

Mais le voilà aussitôt coupé par le représentant de l’agence de développement, qui vante les bienfaits de l’informatique pour l’essor de la démocratie dans un monde hyperconnecté et hyperglobal.

Le ministre interrompt le jeune représentant :

-Monsieur, c’est formidable, sauf que dans la région de Khost, il n’y a pas de toit sur les écoles. Et pas d’électricité.

Le visage de nos interlocuteurs s’assombrit. Il est facile d’y lire qu’ils nous prennent pour des idiots et des ingrats. Ils prennent congé sur un : « Eh bien, on en reparlera.»

Les mauvaises langues rapportent qu’une grande entreprise d’informatique dans le « pays ami » était au bord de la faillite. Des milliers d’emplois étaient menacés. La seule chose qui pouvait efficacement la sortir de l’ornière était une très grosse commande. Une ligne de budget a été votée en Europe. S’il n’était pas question que l’Europe vole au secours de la société de l’un de ses membres, rien ne l’empêchait d’aider la cause de l’éducation en Afghanistan.»

Vous pensiez vivre à l’écart de la place publique, serein, contemplatif ? Soyez assurés que nous avons nous aussi notre petite place dans le monde hyperconnecté et hyperglobalisé.

 

Kemba Ranavela

L’insolente de Kaboul par Chékéba Hachemi, Editions Anne Carrière, 2011.

News Mada0 partages

Madagascar il y  a 100 ans

Inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni à Tamatave (3)

(Suite.)

Il n’avait fallu que dix ans au Général pour produire cette métamorphose ! Mais pendant ces dis années, quels labeurs, quelle tension d’esprit, quelles applications diverses de son haut sens politique et de sa profonde connaissance des hommes et des choses ! Aussi aimait-il à prendre chaque année quelques semaines d’un semblant de repos, et c’est notre ville qu’il avait choisie comme lieu de retraite.

Le Général Gallieni aimait Tamatave d’une sympathie qui ne s’est jamais démentie. Il en avait fait, en le reliant aux riches provinces centrales par un canal et le chemin de fer de Tananarive à la côte Est, le premier port de cette côte appelé sans doute à un grand avenir. Il aurait voulu en faire une grande ville, « la seconde ville de Madagascar », disait-il volontiers ; d’aucuns prétendent même qu’il avait eu un instant l’intention d’en faire la première et, que si de puissantes considérations politiques ne l’avaient arrêté, Tamatave serait aujourd’hui la capitale de la Colonie. Quoi qu’il en soit, c’est à lui que nous devons nos rues empierrées, nos squares ombragés, et cette admirable promenade qui porte son nom, boulevard qu’il aurait désiré voir bordé d’élégantes et confortables villas qui en auraient fait une sorte de « Promenade des Anglais » coloniale ; c’est lui qui a commencé la route dite de l’Ivoloina, embryon de la future route d’Ambatondrazaka ; c’est lui qui nous a dotés de ce gracieux et si utile jardin d’essais qui, tout en étant une attraction pour les étrangers visitant notre pays, a permis de border les deux rivières de l’Ivoloina et de l’Ivondro de ces jolies propriétés qui constitueront dans quelques années une richesse fort appréciable, et d’acclimater dans notre colonie une foule de produits aussi riches que variés.

C’est pour tout cela que les habitants de Tamatave et de la province du même nom, émus par un sentiment de profonde reconnaissance, ont voulu qu’en dehors des monuments qui glorifieront à Paris, le défenseur de la Capitale et le vainqueur de la Marne ; à Tananarive, le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances, il existât un buste perpétuant à Tamatave même le souvenir du véritable fondateur et du bienfaiteur de cette ville.

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fampitana ny ako any amin’ny mpifidy

Asa izay tena vokatry ny fandrakofana sarin’ireo kandida na an’ireo rindrina eny an-dalambe izany na ny pejy maromaro any anaty gazety. Asa koa raha mandresy lahatra firy ireny tabataba ataon’ny fiara mitety arabe ireny izay miantso ny mponina handatsa-bato ho an’ny mpilatsaka iray mitondra ny laharana X. Ny fandotoana ny tontolo no tafita, na tazana eny amin’ny rindrina na heno nohon’ny kotaba, fa ny ako momban’ny vonton’ireo fikasan’ny mpilatsaka tsirairay tsy tafita fa rendrika ao anatin’ ireny rendrarendra isan-karazany ireny. Resaka samy isika, inona moa no fandresen-dahatra entin’ny tee-shirt ? Efa tafiditra ao anatin’ny fanao ka tsy misy sahy tsy hizara an’izay vitsy na betsaka nomaniny. Ny mpifidy koa angamba na azo lazaina fa efa nitombo fahamatorana vokatr’ireo fandisom-panantenana efa nihatra taminy nefa angamba nohon’ny fahantrana mianjady mbola sodokan’ ny fampideraderana an’ireny hetsika manjelanjelatra ivelany izay manalavitra amin’ny tena atin’ny resaka.

Raha mitaky fiovana ny mponina, maro no tsotra ny fomba fisehona andrasany vokatr’izany fiovana izany. Tsy hita ho tanisaina izany fa misy vitsivitsy miandry valiny. Matetika dia tsotsorin’ny mpilatsaka ny fanomezana valiny raha sendra miresaka ny fiovana iray mahaliana ny mponina. Henoy kely ny filazany azy : tsy fisin’ny fandriampahalemana ve no miteraka fahasahiranana, matokisa ianareo fa haintsika no mamerina azy ! Tsy iray na roa fotsiny no mikabary toy izany, tsy ny rafitra hevitra fa ny vata-tenany no arosony ho antoka. Fomba inona sy tetika ahoana no ampiasainy ahafahany anome toky toy izany ? Sahia mino azy fotsiny. Misy ary amin’ireo mpilatsaka no tsy sahy miresaka antsipiriany mikasika ny raharaha manahirana, fa ataony safobe mantsina fotsiny. Ady amin’ny fahantrana no resaka tetika tsara rafitra izay tanterahana ho an’ny fampitombona harena no arosony. Mety hisy fiantraikany any amin’ny olona mahantra izany fa ny tsy fisin’ny fanazavana dia tsy maharesy lahatra ny vahoaka, tazany loatra ny fifampikasokasohan’ny mahantra amin’ ny harena eto amin’ny tanàna nefa mifanalavitra hatrany ny fananan’izy ireo amin’ny kely ampy hiatrehana ny fahasahiranana, noho izany mino ny olona fa miangatra ny vintana eto amin’ny fiarahamonina ka raha tsy misy ny fepetra atao ho fiarovana ny anjaran’ny osa sy mahantra tsy hisy fiovana ny fatram-bary ao anaty vilian’ny ankamaron’ny mponina. Mendrika ho resahana izay mba hamelomana indray ny fanantenana mikasika ny fampodina ny fanjakan’ny rariny.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: Rano ! rano !

Le ciel est généreux ces derniers temps. Il sait marquer les événements avec sa petite touche personnelle : une pluie bienfaisante et bienfaitrice pour préparer les cultures, tasser la poussière et éteindre les feux de brousse. La terre, n’en doutez pas, saura être reconnaissante. Les humains aussi, quelques-uns tout au moins. Il y a une semaine, la campagne électorale commençait sous les meilleurs auspices (ceux du ciel). Hier, c’était un anniversaire que le ciel arrosait d’une petite averse. De l’eau, de l’eau ! Et nous serons protégés du pire. Pour la suite, comme toujours, il faut s’en référer aux humains.

 

News Mada0 partages

« Madajazzcar 2018 »: « Afa-po ny rehetra… »

Hetsika anisan’ny goavana indrindra eo amin’ny tontolon’ny hira sy ny mozika fanao eto Madagasikara. Tontosa soa aman-tsara ny “Festival international Madajazzcar” andiany faha-29. Milaza ny heviny ny mpikarakara…

« Na teo aza ny tsy fahampian’ny nenti-nanana, afa-po ny rehetra. Na izahay mpikarakara na ireo mpanakanto vahiny sy ny teratany malagasy », hoy Razafindrazaka Désiré, filohan’ny komity mpikarakara ny “Festival International Madajazzcar” raha namintina ny andiany faha-29 notontosaina ny 3 oktobra ka hatramin’ny 13 oktobra teo. Raha ny nambarany, omaly hatrany, anisan’ny nampiaiky ireo mpanakanto vahiny nasaina nandritra ity andiany faha-29 ity ny fahaizan’ny Malagasy milalao jazz.

Anisan’ny niteraka izay fahafaham-po izay ihany koa ny fisian’ny fifanakalozana eo amin’ny samy mpanakanto, raha ny fanazavan-dRazafindrazaka Désiré. Samy nizara ny traikefany ny tsirairay. Nisy rahateo koa ny atrikasa niarahana tamin’ireo mpanakanto manana traikefa matanjaka toa an’i Denia Ridley avy any Etazonia, teo amin’ny fomba fihira ny jazz. Tahaka izany koa ny « atelier trompette/clavier » niarahana tamin’i Sebastian Studnitzky, avy any Alemaina.

Tsikaritra, nandritra ity andiany faha-29 ity, ihany koa ilay fananan’ireo Malagasy mpilalao jazz lenta tsy mitsaha-miakatra hatrany. Na ireo mpijery tonga nanatrika na ny mpikarakara na ny vahiny, samy nahatsikaritra izany avokoa. Tsapa hatrany koa fa mihamitombo ao anatin’ny Malagasy ny fitiavana ny mozika jazz. Nisongadina indrindra izany eo amin’ireo tanora. Maro kokoa izy ireny no mijery raha oharina amin’ireo efa lehibe. Tranga ahafahana milaza fa hanana ny hoaviny mamiratra ny tontolon’ny jazz eto Madagasikara. Tahaka izany ihany koa ny fananana antoka fa hivelatra amin’ny sehatra lehibe kokoa hatrany ny hetsika tahaka izao.

… Miandry ny “Festival International Madajazzcar” andiany faha-30 indray ny rehetra. Niara-niombom-peo kosa ireo nahita fa « mendrika ny hotohanana sy hampiana ny hetsika tahaka itony satria mitondra fivelarana lehibe eo amin’ny tontolon’ny zavakanto sy ny mpanakanto malagasy ».

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Météo: de la pluie pour commencer la semaine

Dame pluie va continuer de s’abattre dans la capitale et ses environs dans les trois prochains jours, selon les prévisions. «Dès l’après-midi, la pluie sera au rendez-vous jusqu’à mercredi à Antananarivo et ses périphéries», a souligné, hier, Mamy Andriamirado, prévisionniste au sein de la Direction générale de la météorologie (DGM).

Ce dernier d’ajouter que des précipitations sont attendues durant ces trois prochains jours dans presque toute l’île sauf pour les régions Menabe et Analanjirofo. Les températures connaîtront également une certaine hausse par rapport à la semaine dernière sur les Hautes terres centrales (HTC), notamment entre 16 et 27°C. Mahajanga enregistrera les températures les plus élevées, se situant entre 24 à 34°C.

News Mada0 partages

Route nationale 7: une candidate victime d’une attaque

L’insécurité frappe dans la haute sphère politique. L’attaque dont a été victime une candidate aux élections présidentielles malgaches dans le district d’Ambositra, samedi dernier, risque de provoquer des remous, suite à des déclarations contradictoires.

Se déclarant victime d’une attaque des coupeurs de route sur la RN7, dans le district d’Ambositra, la candidate Emma Roseline Rasolovoahangy a démenti des informations censées provenir des services de la gendarmerie durant ses interventions sur les médias publiques hier soir.

Elle a rapporté en effet que son véhicule a été immobilisé à un barrage à hauteur d’Ambalamanakana où des salves de jets de pierres l’ont accueilli entre 18 heures 30 et 19 heures, samedi, après avoir pu surmonter un premier obstacle constitué de blocs de pierres posés en travers de sa route.

Défaillance technique ?

Or, contrairement aux informations véhiculées sur les réseaux sociaux et certains médias, des sources auprès de la gendarmerie nationale auraient révélé avant cette intervention télévisée de la victime que ladite attaque n’aurait été que des rumeurs non fondées.

Les sources citées auraient rapporté que le véhicule de la candidate a subi une défaillance technique dans le fokontany de Mahasoa, commune rurale d’ Ivato-Centre, au PK 279 de la RN7 dans le district d’Ambositra. Son carter ayant été endommagé, les préposés à la sécurité de cette candidate auraient remorqué sa voiture vers le poste de gendarmerie le plus proche. D’après les informations, il n’y a eu ni vol ni blessé lors de l’incident, contrairement aux déclarations télévisées de la victime.

La situation mérite d’être tirée au clair pour préserver la crédibilité de l’une ou l’autre partie en contradiction dans cette affaire.

Manou

News Mada0 partages

KIDNAPPING: nouvel enlèvement à Ivandry

Les kidnappeurs se font de plus en plus téméraires malgré la série d’arrestations effectuées par les forces de l’ordre. Une autre victime a été enlevée en plein jour dans un quartier résidentiel de la capitale, samedi.

Les malfaiteurs ont jeté leur dévolu sur Sabir Molou, un français d’origine indo-pakistanaise et propriétaire de la pharmacie Principale à Ivandry, samedi aux environs de 13 heures. Cinq individus cagoulés, armés de fusils d’assaut kalachnikov l’auraient enlevé à son domicile sis à Ivandry, selon nos sources. La famille n’a pu réagir face aux menaces des armes mais aussi à la rapidité de l’action, d’après les informations reçues.

Aucune demande de rançon n’a été adressée à la famille de la victime qui est toujours aux mains des ravisseurs jusqu’à présent. Le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM) a lancé toutefois un appel à collaboration moyennant récompense et discrétion pour recueillir plus d’informations pouvant aider à résoudre l’énigme actuellement.

Manou

 

News Mada0 partages

Analamanga: l’Ahmadiyya privilégie l’approche genre

La communauté Ahmadiyya de Madagascar a révélé au cours d’une conférence publique, organisée à son siège d’Andavamamba-Antananarivo, samedi, l’importance de la femme dans la société musulmane.

La convention annuelle de la communauté Ahmadiyya de Madagascar a été axée sur les droits et responsabilités de la femme, en réplique aux accusations portées contre la société musulmane dans ce domaine, samedi.

Le président de l’association à l’île Maurice et responsable de la communauté de l’océan Indien, Moussa Taujoo, invité à l’occasion, a expliqué la complémentarité originelle des deux sexes pour une coordination de la vie familiale, en se référant sur les enseignements du Kur’An. Le président de l’association à Madagascar, Ahmad Mujeeb, a révélé en outre la priorité du respect à la femme dictée par les dogmes islamiques, la considérant comme la source de la vie humaine.

« La femme a des droits et responsabilités différents de ceux attribués aux hommes », a-t-il déclaré à l’assistance, composée de deux centaines de représentants de toute l’île, samedi, à Andavamamba.

 

Manou

 

News Mada0 partages

Andohatapenaka: monopole à la gare routière

La gare routière d’Andohatapenaka fait de nouveau l’objet d’un bras-de-fer à cause d’un litige foncier. La situation a failli dégénérer samedi, suite à la fermeture du site, décidée unilatéralement par ses responsables.

La décision des gestionnaires de la gare routière a provoqué des désordres au préjudice des usagers, samedi, à Andohatapenaka. La fermeture du site, liée à un ultimatum lancé à l’Etat pour résoudre un problème foncier sur les lieux, a interdit aux transporteurs et leurs clients l’accès à l’enceinte de cette infrastructure publique, dès les premières heures de cette journée.

Victimes d’un problème qui n’a aucun lien avec leur profession, les coopératives de transport desservant les RN1, RN4 et RN6 ont dû déplacer leurs activités dans les zones périphériques du site qui leur a été assigné, pour satisfaire les usagers avec les risques qu’une telle initiative comporte. Les transporteurs ont annoncé ne pas être en grève mais obligés d’opérer en dehors de la gare routière. La situation a été rétablie après quelques heures.

 

Manou

News Mada0 partages

Ampanotokana: tratra ireo dahalo ambony latabatra mpanadio omby halatra

Voasambotry ny zandarimariam-pirenena avy ao amin’ny vondron-tobim-pileovan’Itasy , notarihin’ny kaomandin’ny vondron-tobim-pileovana tao an-tsenan’omby ao Ampanotokana Imerintsiatosika, distrikan’Arivonimamo, ny 8 oktobra 2018 lasa teo, ireo dahalo ambony latabatra efatra mianadahy (“patron”-n’omby ny telo ary vehivavy sekreteran’ny kaominina ny iray). Nanao fisafoana sy fisavana teo amin’io tsenan’omby io ireo zandary ka nahatsikaritra fa mitankosina be ireo Fib (Biche individuelle de bovin) nampiasaina tamin’ny omby namidy miisa dimy. Nandritra ny fanadihadiana no nahafantarana io vehivavy io izay mpitady Fib ara-dalàna efa avy nampiasaina ary diovina amin’ny “dissolvent” mba hiala ny soratra stylo ary averiny ampiasaina indray. Ny telo lahy kosa, nampiasa io Fib avy nodiovina io amin’ny omby halatra ary mandika volon’omby vaovao ka voasambotra tao an-tsena ihany koa. Nampidirina “fourrière” ireo omby miisa dimy tratra. Tafiditra ao anatin’ny hetsika “OPS Mandio” ataon’ny zandary ity hetsika ity.

Jean Claude

News Mada0 partages

Kidnapping Karana: nalain’ny jiolahy an-keriny i Sabir Molou

Jiolahy miisa dimy nisaron-tava nitondra basy Kalachnivok no naka an-keriny an’i Sabir Molou, tompon’ny Pharmacie Principale eny Ivandry ity. Nalain’ireo jiolahy an-keriny tao an-tranony eny Ivandry izy, tamin’io fotoana io. Tampoka ny fahatongavan’ireo jiolahy ary tao anatina minitra vitsy monja ny nakan’izy ireo an’i Sabir Molou. Tsy mbola fantatra kosa ny toerana nitondran’ireo jiolahy azy. Ahina ho efa voaomana mialoha kosa ity fakana an-keriny ity satria tsy nanampo tamin’ny fahatongavan’ireo jiolahy ny fianakaviany. Fotoana fohy taorian’ilay fakana an-keriny, namoaka fanambarana ny fikambanan’ireo teratany karana mizaka ny zom-pirenena frantsay monina eto amintsika amin’izay olona mahita sy/na manana loharanom-baovao momba an’i Sabir Molou. Mbola any am-pelatanan’ireo jiolahy hatramin’ny omaly, araka izany, izy. Raha ny loharanom-baovao voaray hatrany, tsy mbola nisy fifampiresaka momba ny vola takalonaina takin’ireo jiolahy amin’ny fianakaviany.

Tsiahivina fa vao ny volana jolay lasa teo no nahitana trangana fakana an-keriny koa teny Ivandry. Nalain’ireo jiolahy an-keriny tamin’izay ny teratany karana vavy antsoina hoe Sabera Vasram teo akaikin’ny Pullman. Fiara 4×4 ny nampiasain’ireo mpaka an-keriny tamin’io fotoana io. Tao anaty fiarany marika Audi Q5 teo amin’ny faritra fiantsonan’ny fiara izy no nalain’ireo jiolahy an-keriny. Efa nisy ihany ireo vokatra azon’ny zandary tao anatin’ny hetsika “OPS Mandio” momba ny fahatrarana ireo jiolahy mpaka an-keriny. Nisy tamin’izy ireo ny efa naiditra vonjimaika am-ponja.

J.C

News Mada0 partages

Ahmadiyya: nampahafantatra ny zon’ny lahy sy vavy

Notanterahina teny amin’ny foibe toeran’ny fikambanana miozolimanina Ahmadiyya eto Madagasikara eny Andavamamba, ny asabotsy teo, ny fivoriana sy fampianarana momba ny fampahafantarana ny zon’ny lehilahy sy ny zon’ny vehivavy. Araka ny fanazavan’ny misionera Mudassir Ahamad, mametraka mazava tsara fa manana zo tandrify azy ny lehilahy sy ny vehivavy amin’ny fivavahana silamo, saingy amin’ny foto-pinoana silamo, manaja ny vehivavy ny lehilahy. Zava-dehibe izay zo sy andraikitra eo amin’ny roa tonta izay ary tokony hanaja izany ny tsirairay. Tonga nanome voninahitra ity lanonana ity avokoa ireo mpikambana rehetra ao amin’ny Ahamadiyya hatrany amin’ny faritra. “Misy didy maro ampiasaina mitovy ho an’ireo lehilahy na ireo vehivavy. Noho izany, marina tahaka ny masoandro ny fitoviana ara-panahy sy ara-moraly sy ara-sosialy izay niforona avy amin’ny fivavahana silamo”, raha ny fanazavan’ity misionera ity hatrany. Isan’ireo tonga nanome voninahitra ny lanonana i Moussa Taujoo, filohan’ny fikambanana Ahamadiyya ao Nosy Maorisy sy manerana ny Nosy aty amin’ny ranomasimbe Indianina. Teo koa i Mujeeb Ahmad, filoha sady misionera misahana ny fikambanana eto Madagasikara. Hita teny an-toerana koa ny minisitry ny Filaminam-bahoaka teo aloha, ny contrôleur général de police, Rakotondrazaka Arsène.

J.C

News Mada0 partages

Finoana: horaisin’ny diosezin’Antsirabe ny « JMJ Mada 10 »

Tapaka, nandritra ny famaranana ny « JMJ Mada » andiany fahasivy natao tany Mahajanga teo, fa hotanterahina any amin’ny diosezin’Antsirabe indray ny « JMJ Mada » andiany faha-10 amin’ny taona 2021. Efa miomana amin’ny fandraisana sahady ireo mpizaika ny diosezy any an-toerana manomboka izao hahatomombana ny fivahiniana masina hatao any.

Nifarana tamin’ny fomba ofisialy, omaly, ny hetsika “JMJ Mada” andiany faha-9. Natao tao amin’ny kianjan’ny misiona katolika Belobaka ny lamesa lehibe namaranana ny hetsika.  Niavaka ny hafatry ny papa nampivoitra ny tokony hanamafisana hatrany ny firaisankinan’ny tanora sy ny fandalinana ny fivavahana. Lohahevitra novoizina nandritra ny fankalazana ny voasoratra ao amin’ny LK1: 30:  “Aza matahotra ry Maria fa sitrak’Andriamanitra ianao”.  Maneho dingana iray amin’ny fanomanana ny Andro eran-tany ho an’ny tanora, homarihina amin’ny sehatra iraisam-pirenena, hotanterahina any Panama ny volana janoary 2019 ity “JMJ 2018” ity.

Izany dingana vaovao amin’ny fivahiniana masina hatao izany, mifanojo amin’ ny taona niantsoana ny fivoriambe ara-potoana ny synodan’ny eveka momba ny lohahevitra hoe : «Ny tanora, ny finoana sy ny fiatrehana ny asam-panavahana atao amin’ny antson’Andriamanitra ».

Mitodika aminareo tanora ny fifantohana, ny vavaka ary ny fandalinana ataon’ny fiangonana mba hanangonana ary indrindra, handraisana ny fanomezana sarobidy izay tsy iza fa ianareo, ho an’Andriamanitra, sy ny eglizy ary ho an’izao tontolo izao”, hoy hatrany ny hafatry ny papa.Araka ny efa fantatrareo, irintsika ity lalana ity hotantanan’ny ohatra sy ny vavaka ataon’ny masina Maria, ilay tovovavy tao Nazareta nofidin’Andriamanitra ho renin’ny Zanany. Miara-dalana amintsika izy ho any amin’ny synoda sy ny “JMJ” any Panama.

Notokanana, omaly, ihany kosa ny tsangambaton’ny faha-20 taon’ny “JMJ Mada”. Nitsodrano izany ny nonce apostolique, ny monseigneur Paolo Rocco Gualtieri, sy ny fivondronamben’ny eveka eto Madagasikara.

Tatiana A

News Mada0 partages

Rugby à 7 – «Afrique 2018»: laharana fahefatra ny Makis de Madagascar

Tsy toy ny tamin’ny taon-dasa fa nihemotra ny laharana nisy ny Makis de Madagascar, teo amin’ny “Tournoi d’Afrique 2018”, ho an’ny taranja rugby lalaovina olona fito “Africa seven’s 2018”, sokajy lehilahy. Fihaonana, notanterahina tany Tonizia, ny asabotsy 13 sy omaly alahady 14 oktobra 2018.

Raha tsiahivina, nosakanan’i Kenya, teo amin’ny manasa-dalana, ny lalan’ny Makis,  tamin’ity. Nomontsanin’ny Kenyanina, tamin’ny isa mavesatra 36 no ho 5, ny Malagasy. Tena maozatra ho an’ny Makis ny nanohitra ny Kenyanina izay efa manana traikefa sy zatra lalao goavana. Tsy nisotro rano mihitsy ry Tinarivo sy ry Lova. Nanindry hatramin’ny voalohany ka hatramin’ny farany ny Kenyanina. Nisesy ny baolina nentin-tanana matin-dry zareo. Tsy voasakana mihitsy ny hafainganam-pandehan’izy ireo, tao anatin’ny fe-potoana 14 mn nilalaovana.

Efa tany amin’ny fiafaran’ny fotoana vao nahatonga baolina nentin-tanana ny Malagasy. Niady ny laharana fahatelo indray ny Makis avy eo, saingy tsy mbola tafarina fa resin’i Ogandà, tamin’ny isa 24 no ho 19. Ny Makis anefa no nitarika anisa, 19 no ho 14, hatreo amin’ny minitra farany. Nosahalain’ny Ogandey izany, tany amin’ny minitra faha-14. Nilalao 6 ny Makis taorian’izay. Nohararaotin’ny Ogandey izany ka nanindriany ny baolina iray nitondran’izy ireo ny fandresena.

Marihina fa fandresena indroa ny azon’ny Makis, teo amin’ny fifanintsanana isam-bondrona. Nandresy an’i Namibia, teo amin’ny fihaonana voalohany, avy eo, nanilika an’i Zambia, tamin’ny 19 no ho 12. Nitana ny laharana voalohany, araka izany, ny Makis, ho an’ny vondrona “D”. Mbola nandavo an’i Maraoka, tamin’ny isa 33 no ho 10 teo amin’ny ampehafa-dalana.

Nandrombaka ity fifaninanana ity i Zimbaboe, izay nandresy an’i Kenya, tamin’ny isa 17 no ho 5, teo amin’ny famaranana.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Kick-boxing: fandresena 100% ho an’ny Malagasy

Tsy nitsanga-menatra ny mpikatroka malagasy! Fahombiazana tanteraka ny azon’ireo mpiady gasy nandritra ny ady natrehin’izy ireo tany Sina, ny faran’ny herinandro lasa teo. Samy naharesy avokoa ireo enina mirahalahy nifaninana.

Enina ny ady nandraisan’ny Malagasy anjara tany Sina ka nahazoana fandresena avokoa. Mpikatroka telo: Andrianantenaina Odilon (latsaky ny 63 kg), i Miri Johnson (latsaky ny 57 kg) ary i Mahery (latsaky ny 75 kg) ny nisantatra ny ady. Nibata ny amboara tamin’ny KO teo amin’ny fiodinana voalohany i Odilon, nandritra izany. Ho an’i Miri sy Rakotonirina Mahery, nahazo isa ambony nanoloana ny mpifanandrina aminy izy mirahalahy ka nivoaka mpandresy.

Nisesy hatrany ny fahombiazana ho an’ireto mpikatroka malagasy amin’ny taranja kick-boxing ity. Norombahan’i Faray Pierre ny teo amin’ny “top king”, fifanandrinana anisan’ny mafy indrindra tany Sina, raha ny nambaran’ny tomponandraikitra teknika. Ankoatra izay, vokatra tsara ihany koa ny azo teo amin’ny “boxe anglaise” nandraisan’i Vohary Pierre sy i Rakotomanga Tojo anjara. Nanao pao-droa ny Malagasy tamin’ity ady ity. Ady izay notohananan’i Barish Tunal manokana, noho ny fahatsapany ny fahaiza-manaon’ny Malagasy amin’ity karazan’ady iray ity.

 

Mi.Raz

Ino Vaovao0 partages

HAINTRANO TAO TSIROANOMANDIDY : Mitentina 2 tapitrisa Ariary ireo entana simba

Araka ny loharanom-baovao voaray  avy amin’ny tompon’andraikitry ny serasera eo anivon’ny mpitandro filaminana dia tao Marovotry Avaratra,  Fokontany Ankaditapaka Kaominina Fihaonana Distrikan’i Tsiroanomandidy no naharenesena fa nisy haintrano nahatsiravina. 

Ny zoma lasa teo, tokony ho tamin’ny 11 ora alina tany ho any no niseho izany ka ny trano fonenan-dRandrianantenaina Jean Fidelis, mponina ao an-toerana no levona sy tsy nisy noraisina intsony. Potika tanteraka ny entana ary tsy nisy avotra. Raha ny fanazavana voaray ihany  dia mahatratra roa tapitrisa Ariary eo ny tomban’ny fananana rava.

Araka ny fanazavana voaray dia mbola tsy fantatra mazava ny antony nahatonga ny afo tamin’ity fahamaizana ity. Ireo mponina teo an-tanàna ihany no niray hina namono ny afo ary soa ihany fa tsy  niitatra tamin’ny toeran-kafa izany. Tsy nisy ny aina nafoy na ny olona naratra saingy mbola manohy ny famotorana lalina  momba ny raharaha ny mpitandro filaminana  ha tramin’izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY : Lasan’ny jiolahy i Sabir Molou tompon’ny “pharmacie Principale”

Teratany karana iray, Sabir Molou tompon’ny toeram-pivarotam-panafody Principale etsy Ivandry indray no lasan’ny jiolahy an-keriny ny sabotsy antoandro lasa teo manodidina ny tamin’ny 1 ora sy sasany. Enin-dahy samy nirongo fitaovam-piadiana no nanatanteraka ny asa ratsy. Tsy lavitra ny trano fonenany no nakan’izy ireo an-keriny ity teratany karàna ity. Efa matipaika sy tsara lamina tanteraka ny tetika nampiasain’ireto jiolahy tamin’izany, niandry kendry tohana fotsiny ny ivoahan’ity lasibatra ny tranony ry zalahy, izay efa niandry tao anatina fiara miloko volombatolalaka.

Nanaovan’izy enin-dahy sarin’ady ny nakana ilay raim- pianakaviana karàna avy hatrany dia notereny hiditra tao anatin’ilay fiara noentiny ary nirifatra nitsoaka izy ireo taorian’izay. Hatreto mbola tsy nandrenesam-baovao izay toerana misy ity teratany ity. Tamin’ny fotoana nanoratana mbola tsy nahazoam-baovao ihany koa izay volabe takian’izy ireo, amin’ny fianakavian’ity lasibatra. Miaina ao anaty fitaintainana tanteraka ireo teratany karàna ankehitriny. Hatreto mbola tsy hita mazava izay tena fandraisan’andraikitry ny fitondram-panjakana. 

Efa nisy hatrany anefa ny antso avo nataon’ny fikambanan’ireo teratany karàna ny amin’ny tokony hijerena vahaolana manoloana indrindra io trangana fakàna an-keriny io. Tamin’ity taona ity fotsiny efa tsy latsaky ny dimy izay ireo trangana fakana an-keriny niseho teto an-drenivohitra, ary saika ireo karana hatrany no lasibatra. Mihetsika manao ny fanadihadiana rehetra ny mpitandro filaminana, andrasana izay mety ho fivoaran’ny raharaha.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

KITRA AFRIKANINA –CAN 2019 : Nandresy ny gineanina tamin’ny isa 1 noho 0 ny Barea

Nijanona tamin’ny isa iray noho aotra mantsy ny lalao rehefa nakoban’i Faneva Ima tany amin’ny minitra faha-19, tolotra baolin’i Voavy Paulin. Andro fahatelo amin’ny fifanintsanana isam-bondrona izorana mankany amin’ny Can Total 2019 hotanterahina any Cameroun iny vita tamin’ny sabotsy iny.

Hitohy rahampitso etsy amin’ny kianjan’i Vontovorona kosa ny andro fahefatra ary mbola ny Nzalanga Nacional ihany no hifampitady amintsika. Eny Vontovorona ny fotoana satria mbola tsy azo ilalaovana noho ny sazin’ny Caf ny kianjaben’i Mahamasina noho ireny fifanitsahana namoizana ain’olona tamin’ny 9 septambra ireny.

Etsy ankilany fandresena miezinezina ihany koa no azon’ny Lionan’ny Teranga senegaley tamin’ny sabotsy teo ihany tany an-taniny nanoloana ny ekipan’i Soudan satria dia nomontsaniny tamin’ny isa mavesatra 3 noho aotra ny sodaney. Ity farany izay efa nomontsanin’ny ekipan’i Nivolas Dupuis tamin’ny isa 3 noho 1 tamin’ny lalao voalohany. Samy manana isa 7 izany izao na ny Barea na ny Lionan’ny Teranga. Manan-tombo eo amin’ny baolina tafiditra kosa izy ireo. Ho an’ny Barea, nidirana baolina telo izy ireo ary nahatafiditra baolina enina.

Tongava maro etsy Vontovorona rahampitso hanohana ny ekipantsika. tany an-tanin’olona aza nandresy ka eto amintsika indray ve vao tsy hahovoka e  ! Alao hery zalahy a  !

M.R.

Ino Vaovao0 partages

FANOHANANA AN’ I ANDRY RAJOELINA : Nirentirenty volomboasary ny tanànan’Antananarivo

Rakotra loko volomboasary  ny tanàna izay niarahana tamin’ny fikambanana maro samihafa mpanohana sy ny  solombavambahoaka eto Antananarivo, nahitana ny Depiote Michelle Ratsivalaka, Lanto Rakotomanga ary i Rossy na i Paulbert Rahasimanana. 

Niainga isaky ny boriborintany nisy azy avy ireo vahoaka ary nanambatra hery nanehoana firaisankina fototry ny fandresena ho an’i Madagasikara, miaraka amin’ny Kandida Andry Rajoelina. Feno hipoka ny lalana, filaharam-be narahina hirahira sy dihy mirindra. Nanakoako ny teny faneva mampiray ny Malagasy, izay am-bentin-tenin’ny kandida laharana faha 13 matetika dia ny hoe  : “fa Ny fitiavana no lehibe indrindra”. 

Betsaka ireo resy lahatra ary vonona sahady fa tsy misy afa-tsy i Andry Rajoelina irery ihany no olona manana vina tsara indrindra hitondra ny Firenena ho any amin’ny fandrosoana. Nisy ny sakantsakana nahazo ireo vahoaka naneho ny fifaliany io sabotsy io raha toa ka saika hiditra ny “parvis Analakely“, saingy tsy natao olana izany, fa  nifampitaona teny  amin’ny kianjaben’i Mahamasina indray nony avy eo. Nisy avy hatrany ny  fampianarana sy fampahatsiahivana ny fomba fampiasana ny bileta tokana tamin’ny vahoakan’Antananarivo nandritra io fotoana io, mba tsy  handiso fa hahay hijery tsara ary malina ihany koa satria ny ratsy tsy kely lalana.  

Mbola hitohy moa ity firaisankina natao ity ary tsy hijanona izany raha tsy azo ilay fandresena goavana andrandraina ankehitriny. Efa mivonona rahateo koa amin’izao fotoana izao ny fandraisana makotroka ity laharana faha-13 ity eto an-drenivohitra ny faha-3 ny volana novambra ho avy izao hanamarihana ny fitiavan-tanindrazana sy ny firaisankina.

« Tsy ekena intsony ny fahantrana, ho modely manerana an’i Afrika i Madagasikara »

Rodorodo narahina horakora-pifaliana no nanehoan’ny mponina tao  Antsohihy ny fitsenana ny kandida laharana faha-13, Andry Rajoelina sy ny vadiny ny faran’ny herinandro lasa teo iny. Tonga nanotrona azy ireo mavitrika tamin’io fotoana io ihany koa ny Senatera Lylison René de Roland sy ny solombavam- bahoaka Jao Jean mpanohana ny antoko miloko volomboasary.

Hahazo tombony betsaka mahakasika ny fampandrosoana sy  fanarenana ifotony an’Antsohihy ary efa matoky azy sahady ny vahoaka, satria ny Kandida Andry Rajoelina dia tanora tia tanindrazana ary mpitana ny teny nomeny. Porofo mivaingana sy azo tsapain-tanana ny  zava-bitany tamin’ny fotoanan’ny tetezamita ireny. Vonona hamaly ny hetahetam- bahoaka ny lehilahy ary  anisany tena nanamarika azy  sy nanohina ny fon’ny vahoaka ny hoe “ Tsy azo ekena intsony ny fahantrana mampahory ny Malagasy  tsy voavaha tao anatin’ny fotoana maro ary izany indrindra no nanosika azy ho anisan’ireo olona mpilatsa-kofidiana  Filoham-pirenena eto Madagasikara. 

Mba ho lasa modely sy tsara indrindra manerana an’i Afrika anie i Madagasikara, io no tanjona tratrarina. Hisy ny fananganana fotodrafitrasa goavana ao an-toerana, toy fanamboarana kianja ho an’ny tanora sy lapan’ny  Fitsarana, ny fanavaozana sy fanamboarana ny biraon’ny Dren ary ny maro hafa izay tsy latsa-danja raha mitaha ny any amin’ny faritra hafa eto amin’ny Nosy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FILOHAN’NY ANTOKO MMM – FREEDOM - MAITSO : Nandresy lahatra ny mponin’Itasy

Ho an’ny kandidà Andry Rajoelina laharana faha-13 manokana dia mizotra amin’ny antsakany sy andavany tanteraka izany, ary saika ao anatin’ny fahombiazana hatrany. Ny sabotsy lasa teo dia ireo filohan’antoko mpiara-dia sy manohana ny kandidà Andry Rajoelina no niara-nidina ifotony nitety Kaominina ao anatin’ny Faritra Itasy.

Anisany tonga tany an-toerana tamin’ izany i Hajo Andrianainarivelo filohan’ny antoko Malagasy Miara-Miainga, ny filohan’ny antoko Freedom Rakotondrazafy Lalatiana ary ny filohan’ny antoko Maitso Georget Alexendre. Fahombiazana hatrany ny azon’ireo mpiara-dia amin’ny kandidà Andry Rajoelina. Saika mifanitsa-kitro hatrany ireo vahoaka tonga, izy ireo izay efa tsy nahita mangirana tao anatin’ny taona maro nifandimby. Kaominina miisa telo anisany ahitana be mpifidy indrindra no notsidihan’izy ireo tamin’izany, toy ny tao amin’ny Kaominina Mandiavato, Mananasy, Anosibe-Ifanja ary ny Kaominina Sarobaratra-Ifanja.

Nandresy lahatra ireo mponina izy ireo tamin’izany mba handatsa-bato ho an’ny kandidà Andry Rajoelina n°13 amin’ny fifidianana izay hatao amin’ny 7 novambra ho avy izao, nampahafantatra azy ireo amin’ny antsipirihany ihany koa an’ilay vinan’asam-pampandrosoana nataon’ny kandidà Rajoelina ao anatin’ilay IEM. Ankoatr’izay nanararaotra nitondra ireo karazan’olany rehetra izay vato misakana azy ireo amin’ny fiainany andavanandro ireo mponina. Nisy ny fihainoana izany ary nampanantena izy ireo fa tonga soa aman-tsara any amin’ny kandidà Andry Rajoelina ny hetahetan’izy ireo.

Avotra Isaorana 

Ino Vaovao0 partages

PORT-BERGE : Hentitra amin’ny tsy fandriampahalemana ny Kandida Andry Rajoelina

Tonga nanotrona ny fotoan-dehibe ny ben’ny tanàna tao an-toerana manohana akaiky azy ary niara-paly tamin’ny vahoaka. Manantena fiovana goavana sy lehibe eto Madagasikara ny mponina tao an-toerana ary naneho ny fitarainany ka nivoitra tamin’izany fa « ho hentitra ary hanara-maso akaiky ny mahakasika ny fanafoanana ny tsy fandriampahalemana ny kandida laharana faha-13 ».   

Ankoatra izay dia nisy ny fampanantenana lehibe tanterahina ao an-toerana toy ny  fanan- ganana hopitaly manara-penitra, famoronana asa ho an’ny tanora sy ireo izay efa nampanantenaina tany amin’ny faritra hafa. Marihina fa samy hahazo anjara fanarenana izay efa voarakitra ao anatin’ny vina IEM, izay avy ny Faritra 22 eto Madagasikara ary antenaina fa tsy hisy ho diso fanantenana. 

Iaraha-mahalala hatramin’ny fotoanan’ny tetezamita nitondrany mantsy fa olona azo itokisana, mpitana ny  teny nomeny i Andry Rajoelina ary mbola hita taratra fa tanora vonona hampandroso hatrany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

VEHIVAVY AO SOAVINANDRIANA SAMBAVA : Nahazo fanampiana avy tamin’ny fikambanana fitia

Nanome paompin-drano sy masomboly toy ny karazana legioma, anana sy ny maro hafa ary zezika miaraka amin’ny fitaovana hoentina amin’ izany fambolena izany. Marihina fa ireo rehetra ireo dia maharakotra tanimboly hatrany amin’ny 3 hekitara ho an’ireo fikambanam-behivavy ao Soavinandriana Sambava ireo. 

Natao izao fanampiana izao satria fantatra fa anisany laharam-pahamehana ny asam-behivavy ary mila fanampiana sy fanohanana hatrany. Tsy hijanona hatreo ny fanampiana ataon’ny fikambanana Fitia, tarihin’i Mialy Rajoelina, vadin’i Andry Rajoelina laharana faha-13 ao amin’ny bileta tokana, fa mbola betsaka ny ho avy ary miompana betsaka amin’ny sosialim-bahoaka.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

ORINASAM-PIAMBENANA PRO-GSI : Nampihena ny halatra nitranga teo anivon’ny Jirama

Anisany orinasam-panjakana tena iandraiketan’izy ireo ny fiambenana ny Jirama raha ho an’ny ao Toamasina manokana. Eo koa ny fiaraha-miasa amin’ ireo orinasa tsy miankina maro tahaka ny fiangonana, karàna mpivarotra, raha tsy hilaza afa-tsy ireo aloha. Eo ihany koa ny fiaraha-miasa matotra amin’ny mpitandro filaminana, raha ny fanazavan’ny tale jeneraliny hatrany. Raha amin’ izay Jirama izay indrindra dia nohamafisiny fa azo lazaina ho nihena na tsy misy mihitsy ny fahaverezan’entana sy fitaovana eo anivon’ny orinasa Jirama. Ny Pro-Gsi mantsy no manara-maso ny entana miditra sy mivoaka.

Sarotiny amin’ny fitsipika mifehy

Manoloana ny mpiasa iray izay voaroaka ka nitarika resabe teo anivon’ny orinasam-piambenana tsy miankina Pro-Gsi ity, dia nazava ny nambaran’ny Tale tompon’ andraikitra fa mpiasa vao niditra ny 16 septambra i Jacob Daniel, tovolahy 24 taona ao Tsarahonenana, ary tao amin’ny tokantranona pasitera iray no niasa izy. Ny alin’ny sabotsy 6 oktobra dia nilaozan’ io mpiambina io namonjy alim-pandihizana ny asany. Nakatony avy any ivelany ny vavahadin’ ilay pasitera sy ny fianakaviana. Hamamoana no nentiny niverina avy tamin’ny alim-pandihizana ary mbola sahy nitondra vehivavy natory tao amin’ny toeram-piasany ihany koa izy. Mbola ilay pasitera nambenany no namoha azy sy ilay vehivavy tamin’ny folo ora antoandro ny alahady 7 oktobra.

Zava-doza amin’ny asa fiambenana avokoa izany rehetra izany ka taorian’ ny valin’ny fangataham-panazavana nomena azy dia voatery naato tamin’ny asany izy, raha ny fanazavana hatrany. Orinasam-piambenana anisany mafy fanofanana sy sarotiny amin’ny fampanarahan-dalàna sy fitsipika mifehy ny orinasa Pro-Gsi, hoy ny Tale jeneralin’ny Pro-Gsi Rakotoninahy Josephat. Manome tombony ny tanora lahy sy vavy ao Toamasina amin’ny fanomezana asa, hoy hatrany ny tale jeneraliny, Rakotoninahy Josephat.

Nangonin’i Kamy

Ino Vaovao0 partages

MOZILIMANINA AHMADIYYA : Nanao kaonferansa lehibe momba ny andraikitry ny lahy sy ny vavy

Ireo mpino avy amin’ny faritra samihafa misy an’ity fikambanana ity eto Madagasikara no nahatonga solontena tetsy amin’ny foiben-toerana etsy Andavamamba ny sabotsy lasa teo. Nahatratra 193 ireo solontena avy amin’ny faritra samihafa ireo. Anisany tonga ihany koa ny solontena lehibe avy atsy amin’ny Nosy Maorisy, Moussa Taujoo, teo ihany koa ny lehibeny eto Madagasikara, Mujeeb Ahmad ary ny mpitondra teny etsy Andavamamba, Madussir Ahmad.

Tamin’ity, niompana tamin’ny andraikitry ny lahy sy ny vavy eo anivon’ny ankohonana ny lohahevitra araka izay voalazan’ny Kor’any masina. Ny lahy dia toy ny akanjo eo amin’ny vehivavy ka manao izay hahamendrika azy, toy izany koa ny vavy eo amin’ny lahy, manao izay hahamendrika azy fa toy ny fitafian’ny vavy. Izany hoe, mifanasoa, mifanatsara ny andaniny sy ankilany ka ny iray mijoro ho haingon’ny iray ary ny ankilany mijoro hanatsara ny andaniny. Mifanasoa tanteraka.

Izay fifamenoan’ny andraikitry ny lahy sy ny vavy izay no mahatonga ny fiarahamonina ao amin’ny ankohonana hanjary sy ho vanona ary ny ankohonana vanona no manajary ny fiarahamonina, fiarahamonina maromaro mitambatra no mandrafitra ny firenena ka mahatonga ny fiainam-pirenena hilamina na koa harisarisa. Rehefa milamina izany ny fiainan-tokantrano, mirindra ny fiarahamonina ary mandry fahalemana ny Firenena. Izany no mahatonga ity fikambanana ity hanamafy fa na oviana na oviana, na amin’ny endriny inona na amin’ny endriny inona, manohitra ny hersisetra sy ny korontana ary ny fampihorohoroana izy ireo.

Ma

Tia Tanindranaza0 partages

Tahan’ny fampidiran-ketra ambany aty AfrikaAnisany ny fialana ara-ketra

Manome 3 hatramin’ny 6% monja amin’ny harinkarena faobe ny vola ampidirin’ny hetra eto Afrika.

 Vitsy hatrany ny orinasa mandoa hetra  ary saika ireo orinasa misehatra amin’ny fanafarana entana ka mivarotra aty an-toerana tahaka ny mpivarotra finday no manao azy. Eo ihany koa ny banky isan-karazany sy ireo sehatra vitsy manara-dalàna no tena mba mandoa hetra satria mihatra avy hatrany amin’ny mpanjifa amin’ny alalan’ny TVA. 80 miliara dolara ny vola tsy tafiditra  anatin’ny kitapom-panjakana eto Afrika noho ny fialana ara-ketra (évasion fiscale) araka ny tatitry ny Banky Iraisam-pirenena. Maro ny antony. Misy ny  orinasa misehatra amin’ny fanondranana tsy ampandoavina hetra. Tafiditra ao ny orinasa sasany manao fitrandrahana harena ankibon’ny tany sy ny orinasa afaka haba. Ny antony faharoa mahatonga ny fampidiran-ketra ho  latsaka ambany dia ny fanafenana ny tena vola mihodina marina tahaka ny tranga   maro izay misy eto Madagasikara. Hany ka ambany be ny hetra aloan’ilay olona na orinasa ary tsy mifanahaka amin’ny tena zava-misy marina. Ary ny fahatelo kosa dia ny saran’ny fandraharahana takian’ny orinasa reny amin’ireo sampany manerana ny Afrika ka ifindrany any amin’ny firenena afrikanina izay manome vahana ara-ketra azy. Mitoetra any amin’ny firenena tsy dia mitaky hetra be ireny orinasa ireny ary ireo firenena tena mahantra tahaka an’i Madagasikara matetika no iharany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiasana hiran’ny artista mandritra ny propagandyHandoavana sarany any amin’ny OMDA

Tokony handoavana sarany any amin’ny OMDA ( office Malgache des droits d’auteur) ny fampiasan’ireo kandida hilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena ny sangan’asan’ny mpanakanto amin’izao fotoanan’ny fampielezan-kevitra izao.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tobim-piantsonana AndohatapenakaRaikitra ny sahotaka

Nakaton’ireo tompon’andraikitra etsy amin’ny tobim-piantsonana vaovao etsy Andohatapenaka ny toeram-piasan’izy ireo ny sabotsy maraina teo.

  Noho ny tsy mbola nandraisan’ny fanjakana andraikitra manoloana ny fakan’olon-tsotra ny tanin’izy ireo no voalaza fa antony, hetsika izay nambaran’izy ireo fa mbola fanairana fotsiny ihany. Tsy nahafaly ireo mpitatitra sy mpandeha kosa anefa ity tranga ity satria teny ivelany izy ireo no voatery nameno. Ho an’ireo mpitatitra dia ny fahatafidiran’ireo mpisoloky no tena olany, tranga izay tsy voafehy na dia ao anatin’ny tobim-piantsonana aza, miampy ny olana sedrain’ny mpandeha amin’ny fiarovana ny entany. Ho an’ireto farany kosa indray dia ilay fikarohana ny toerana nisy ireo taksibrosy tokony ho nandehanany no tena olana, niampy ny fanararaotan’ireo mpanera izay tena tsy voasakana tokoa.  Nihenjan-droa ny tady, hany ka voatery namerina ireo fiara tamin’ny toerany ireo tompon’andraikitry ny tobim-piantsonana ny sabotsy folakandro teo nanomboka tamin’ny 1 ora sy sasany. Nanambara moa ireto farany fa tsy hijanona hatreo ny hetsika. Tapitra tamin’ny zoma hariva teo mantsy ilay 48 ora nomeny ny fitondram-panjakana mba hamahana ny olana. Hivory maika miaraka amin’ireo tompon’andraikitry ny koperativa rehetra mampiasa ny lalam-pirenena voalohany, faharoa, fahefatra ary fahafito izy ireo amin’ity herinandro ity ka ho hita eo izay mety ho tohiny. Tsiahivina fa niteraka fitohanan’ny fiara goavana tety Andohatapenaka ny fisian’ity fivoahan’ny fiara mihazo ny lalam-pirenena voalohany sy fahefatra ity teny ivelany.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ny fitiavan-karena no lehibe indrindra !

Mba inona loatra re no hamaritana ny atao hoe fitiavan-tanindrazana ho an’ny maro e ?

 Mbola mipetraka amin’ny heviny tena izy sy araka ny feon’ny fieritreretana ve sa efa voaovan’ny mpanao politika sasany araka ny hevi-petsiny sy paipaika politikany ? Toa inian’ny kandida iray milaza azy ho tia tanindrazana aseho mantsy fa tompon’ny vola aman-karena izy kanefa dia vidiam-bola avy aty ambadika ny ankamaroan’ny mpanara-dia mba hilazana fa mahazaka vahoaka sy tian’ny olona, ka voizina fa ny fitiavana, hono, no lehibe indrindra e ! Tsaroana ery ny zava-nisy teo anoloan’ny tranon’ny depiote iray rehefa tsy nanome ny vola fampanantenana, ka dia nodoran’ny olona ny T-shirt izay tsy azo sainina sy heverina fa olona tia sy manohana ny kandida iray ve hahavita handoro ny fanamiana avy nisalorany na nampisalorana azy satria hoe ny fitiavana no lehibe indrindra ? Mba azon’ny saina aman’eritreritry ny Malagasy ve fa ny filoha Amerikanina firenena matanjaka indrindra eto ambonin’ny tany aza mety antsasaky ny vola lanian’ny kandida iray fanta-daza tamin’ny fanondranana harem-pirenena teto amintsika ny vola natosany tamin’ny fifidianana ? Dia afaka mifampitsara sy misaina tsara isika fa mazava ny hoe ny fitiavan-tseza no lehibe indrindra ary io fitiavana io, dia azo avadika amin’ny alalan’ny herin’ny vola ny heviny satria lany eo, ary raha lany eo dia afaka manohy ny afera efa nahazatra fony nitantana ny firenena ary mety hitombo avo roa na telo heny ny natao hatrizay. Ny akamakama rehetra efa zatra lala-maizina sy afera maloto, dia mifarirotra ka manao farahery amin’ny vola be hanampiana ny kandida mpiray afera aminy. Ny Malagasy anefa efa tonga saina, ary efa mibaribary ny azy ny hoe: mpanangana fa tsy mpandrava sy mpandroba ary mpambotry no ilain’ity firenena ity e !

Toky R 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ireo mpiasam-panjakana matoatoaHihetsika hatrany ny ASIEF

Mitohy ny asan’ny ASIEF « Association Sportive Interministerielle pour l’éducation des fonctionnaires » tarihin’Atoa Randrianarison Jean Aimée Botosera amin’ny ady hatao amin’ireo mpiasam-panjakana matoatoa eto amintsika.

 

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ankizivavy malagasyAmpianarina ho tompon’andraikitra feno

Ankizivavy latsaky ny 16 taona, miisa 180 avy amin’ny Faritra maro manerana ny Nosy, no nandray anjara tamin’ny lalao baolina kitra “tournoi U-16”,

 izay notontosaina teny Carion ny alakamisy hatramin`ny sabotsy lasa teo, tao anatin’ny hetsika Bi.Mi (Be inspired – Makà Inspiraka). Mbola nisy koa ny dinidinika sy fifanakalozan-kevitra ary mbola tafiditra ao anatin’ny fanamarihana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny ankizivavy, izay marihina isaky ny 11 oktobra izy ity. Nisy hatrany ireo vehivavy no nijoro vavolombelona, nanome anatra sy nanoro lalana an’ireo ankizy ireo, araka ny traikefany avy, ny lalana efa nandalovany sy ny faharesen’izy ireo lahatra. Saika niray feo sy niombon-kevitra avokoa izy ireo fa mila mahafantatra sy manoritra sahady ny tanjom-piainany ny ankizivavy, tsy miala amin’izay tanjona sy vinany izay ary manao izay hahatrarana izany amin’ny fomba rehetra. Ny Tahirin’ny Firenena Mikambana momba ny Mponina (UNFPA), ny federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF), ny fikambanana Youth First, TanoraGaran’Teen, ny AfriYAN ary Bi.Mi no nikarakara ny hetsika. Ny tanjona dia ny famolavolana sy fanentanana ny ankizivavy mba ho tompon’andraikitra feno, indrindra eo amin’ny lafiny firaisana ara-nofo sy fahasalamana ara-pananahana  ka ny lohahevitra nifampiresahana nandritra izany dia « Tovovavy aho, manana tanjona, mandray andraikitra ».

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ireo tompona CybercaféHihetsika raha tsy mivaha ny olana amin’ny « connection »

Nivory tetsy amin’ny Bon accueil Ambatonakanga ny sabotsy teo ry zareo avy eo anivon’ny fikambanan’ny mpikirakira tambajotra aterineto sy tompon’irony toerana fanjifana izany irony na itony atao hoe Cybercafé itony.

 Anton’ny fivorianay ato amin’ny ACIBIMAD, hoy ny filohan’ny fikambanana, Rija Rakotonirina, dia ny mba hitadiavana vahaolana amin’ity resaka « connection » diso miadana loatra ity. Izahay tompona Cyber anefa nahazo mailaka avy amin’ireo tambajotram-pifandraisana daholo fa mbola hiakatra indray, hono, ny saran’ny vola aloa any amin’ireo mpaninjara. Ny kalitaon’ny zava-jifaina anefa miha maha sorena hatrany. 20.000 ariary foana isan-taona io sondro-bidy io saingy tamin’ity dia nahoana loatra, hoy izy ireo, no dia lasa 200.000 ariary be izao ? Ho zakan’ny sarambabem-bahoaka ve izany ? Tadidio fa tsy ny tompona Cyber ihany no voa mafy fa eo koa ireo mpikirakira tambajotra na ilay antsoina hoe « Internaute » toy ny mpiasa birao sy ny mpanao gazety, hoy izy. Tonga niara-nivory taminay ny anton’io olana io, hoy izy ireo, ny Orange fa ny Telma no mahagaga hoe naninona no tsy tonga kanefa nandefasana fitarainana. Handefa taratasy fangataham-panazavana amin’ny Telma sy ireo mpaninjara « connection » hafa mikasika ny anton’izao fampiakarana midangana tsy mifanaraka amin’ny kalitao izay miha ratsy izao izahay, hoy ny ACIBIMAD, ka rehefa tsy mahazo valiny mahafa-po dia miala tsiny fa tsy maintsy hanao hetsika tsy hampoizinareo. Miisa 400 eo ankehitriny ireo tompona Cyber ao amin’ny ACIBIMAD fa tsy azo adino koa anefa, hoy izy ireo, ireo « internaute » be dia be efa tsy voaisa intsony.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety nasionaly sokay U 18 taona 2018Ny Dtsc Analamanga lahy sy Mb2All vavy no tompondaka

Nifarana omaly alahady 14 oktobra 2018 tany amin’ny kianja Bika Tsiroanomandidy ny lalao basikety niadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara sokajy U 18.

 

 

Tafavoaka  tamin’izany ny Dtsc Analamanga zatovolahy sy ny Mb2All Analamanga zatovovavy rehefa nandresy avy ny Serasera Vakinankaratra 65-55 sy ny Lucadro Analamanga 88-60 teo amin’ny lalao famaranana. Nitana ny laharana faha-3 teo amin’ny zatovolahy ny Cospn 2 Analamanga nandresy ny Mb2All Analamanga 79-56. Teo amin’ny zatovovavy kosa ny Tamifa Amoron’i Mania nandavo ny Fandrasa Matsiatra Ambony 75-53.

Voahosotra ho mpilalao mendrika indrindra Raharitiana Pamella n°11  Mb2All vehivavy sy Randrianaivo Fanoro n°11 Dtsc lehilahy. Mpampidi-baolina be indrindra Azeline Abdoul Karim N°8 Lucadro (isa180) sy Tsialefitra Phily Claudel n°14 Cospn2 (isa300).

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barea an’i MadagasikaraMendrika hiatrika ny CAN 2019

Lavon’ny Barean’i Madagasikara 1-0 ny Nzalang Nacional Guinée Equatoriale tamin’ny sabotsy 13 oktobra teo tany amin’ny kianja Nkoantoma any Bata Guiné Equatoriale teo amin’ny andro faha-3

Tia Tanindranaza0 partages

HANAZAVA NY CENI

Hitondra fanazavana momba ny fampielezan-kevitra ny Ceni anio manoloana ny efa tsy fanarahan-dalàna miseho sesilany amin'izao fotoana izao.

. Tsy mbola nisy mantsy ny kandidà nampahafantatra ny tena fizotran'ny fampielezan-kevitra. Hanamafy ny mahakasika ny lisi-pifidianana hahitana olana kosa ny Ceni hatreto. Ho sahy handray fanapahan-kevitra ve mahakasika ny fizaram-bola hataon’ny kandidà sasany etsy sy eroa ? 

13 NO MATY TANY TOLAGNARO

 

Tafakatra 13 no namoy ny ainy vokatry ny lozam-pifamoivoizana tany Tolagnaro. Fiara Mercedes Benz 1617 nitatitra olona no nivadika tao amin’ny fokontany antsoina hoe Ambatomivarina. Nisy zaza tamin’ireo maty. Ny 25 kosa mbola tsaboina any amin’ny hopitaly ary misy tena voa mafy. Be loatra ny aina very vokatry ny fampiasana itony karazam-piara tsy tokony hitaterana olona itony. Hatreto anefa tsy misy fepetra matotra noraisina. 

ADIHEVITRA MITANILA

 

Efa hita manao mizana mitongilana sahady ny haino amanjerim-panjakana amin'izao fifidianana izao. Nandritra ny adihevitra teo amin'ny samy kandida dia efa tsikaritra fa misy ireo ametrahana fe-potoana lava kokoa noho ny hafa. Ho an'ny kandida Rajaonarimampianina manokana moa dia tsy nandeha ny chronomètre. Tsy matihanina ve sa fanahy iniana avokoa izany. 

MATY NILATSAHAM-BARATRA

 

Olona enina izay miray trano na koa fianakaviana iray no indray maty nilatsahan’ny varatra tao amin’ny trano fonenan’izy ireo. Tao Ambalavao-Tsienimparihy no nitrangan’izany ny zoma lasa teo ary tamin’ny andro antoandro. Mbola zaza ny roa tamin’ireo namoy ny ainy ary tao anatin’ny oram-be no nitranga ny loza. Amin’ny fijery malagasy dia tsy milatsaka ho azy ny varatra fa misy manao ratsy sy mifofo aina matoa izy mamono olona. 

 

 

 

 

 

 

 

 

TETIBOLAN’NY KANDIDA

Na dia efa nitaky ny tokony hangarahara ny fifidianana aza ny Ceni, mbola an-kavitsiana amin ireo kandida no tena mampahafantatra ny tetibola ampiasainy. Efa misy mahatratra hatrany amin'ny 184 tapitrisa usd izao ny tetibola ho an'ny kandida Andry Rajoelina. Efa nofoanana tao anaty ny lalàna mifehy ny fifidianana ihany koa ny fetra vola ka mahatonga azy ireo manararaotra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Ahmadiyya eto Madagasikara Nahatontosa ny Convention annuelle 2018

Nahatanteraka ny fivoriana « Convention annuelle » fanao isan-taona tetsy amin’ny fokontanin’Anatihazo misy ny trano fivavahany « mosquée » eto Antananarivo ny Fikambanana Miziolimana Ahmadiyya eto Madagasikara tarihan’ny misionera Mujeeb Ahamad.

Mpizaika nahatratra 193 no nanatrika ny fivoriana ka nisy ny avy any Manakara sy Toliara ary Fianarantsoa. Tonga manokana nanotrona an’ity fotoana ity, izay nisy fiaraha-mivavaka natao sy fiaraha-misakafo ihany koa, ny filohan’ny fikambanana Ahmadiyya ao amin’ny nosy Maorisy sady filohan’ny Ahmadiyya aty amin’ny nosin’ny Oseana Indiana manontolo, Moussa Taujoo. Niompana tamin’ny fandinihana ny fiainam-pianakaviana ny dinika natao ka nofidiana manokana ny lohahevitra : zon’ny vehivavy mioziolimanina. Ny firenena tandrefana sasany mantsy dia  milaza, hoy ny fanazavana heno teny Anatihazo, fa ny fivavahana Silamo dia tsy manome ny zon’ireo vehivavy ao aminy. Raha ny marina anefa, hoy ihany ny fanazavana, ny fivavahana Silamo dia mampianatra ny rehetra  fa ny paradisa dia ambanin’ny tongotr’ireo reny ka amin’ny didy misy ao amin’ny Kor’any dia milaza mazava fa raha te hiditra ao amin’ny paradisa ireo zanaka dia tokony hankato ny renin’izy ireo.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakana an-keriny teny IvandryTsy mbola hita popoka i Sabir Molou

Nahitana tranga fakana an-keriny indray teto an-drenivohitra ny sabotsy folakandro teo tokony ho tamin’ny 1 ora sy folo antoandro. Ny tale jeneralin’ny toeram-pivarotam-panafody “Pharmacie Principale” eny Ivandry no lasibatra.

 

Teny Ivandry tao amin’ny trano fonenany no  nitrangan’ity asa fakana an-keriny ity raha araka ny vaovao azo,  mifanila amin’ny trano fonenan’ny masoivoho Frantsay. Efa  eo am-panaovana fanadihadiana  mikasika ny raharaha ireo mpitandro ny filaminana ankehitriny. Ho an’Analakely manokana omaly alahady dia feno mpitandro ny filaminana teny amin’ny manodidina ho fitandroana ny fandriampahalemana. Efa tafiditra tanteraka ao anatin’ny fampielezan-kevitra rahateo isika ankehitriny nefa  betsaka ihany ireo tranga tsy ampoizina mbola miseho ka anisan’ireny ny fakana an-keriny. Tsy nahitana mangirana moa  ity fakana an-keriny niseho teny Ivandry ity hatramin’ny fotoana nanoratanay omaly.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

CLICHamerina ny hasin`ny boky

Namome fiofanana ny mpitantana trano famakiam-boky sy mpanentana ao aminy ny CLIC (Centre de Lecture, d’Information et de Culture) ka 30 mahery izy ireo no nisitraka izany.

 

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko politika Vahoaka MirayTsy hanohana kandida

Manomboka mikorontana hatrany ny firenena noho ny fizarazaran-kevitra eo amin’ireo samy mpanao politika.

 

 Olana hatrany amin’izao ny resaka fifidianana ka mahatonga fisamatsamahana sy tsy fitovian-kevitra maro samihafa. Nanapa-kevitra ny antoko politika Vahoaka Miray fa tsy hanohana kandida aloha hatreto taorian’ny fivorian’ny birao politika. Antony ny tsy fetezan-draharaha eto amin’ny firenena, indrindra ny fikorontanana sahady momba  ity fifidianana atrehina atsy ho atsy ity. Nanambara izy ireo fa manameloka ny olona mampiasa ny anarany satria antoko politika mijoro ara-panjakana io ary enjehin’ny lalàna ny olona minia mampiasa izany. Miandrandra hatrany ny fifampidinihana sy ny fifandaminana hatrany moa izy ireo mba ho tombony hatrany ho an’ny vahoaka Malagasy.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidà mampiasa vola beHanaiky resy ve ?

Miditra amin`ny herinandro faharoa amin`ny fampielezan-kevitra isika ankehitriny. Nanamarika ny herinandro voalohany ny fampiasana volabe tsy fanta-piavina ataon`ny kandidà sasany.

 

 Mikararana ny vola aparitaka etsy sy eroa ary manao ny fomba rehetra. Eo koa ny fizarana T-shirt sy kojakoja momba ireo kandidà miampy tolotra madinidinika miseho amin’ny endriny maro. Raha vantanina ny resaka,    manankarena lavitra noho ny amerikanina ny kandidà sasany, hany ka mampieritreritra ihany izay ho vokany eo anivon`ireo mpamatsy vola. Tsy sasatry ny mangataka fanampiana avy any ivelany i Madagasikara kanefa mihoapampana ny vola afafy amin’ny propagandy. Mipetraka ihany ny ahiahy amin`ny zava-misy satria raha toa ka olona iray mandany ana miliara maromaro amin`ny fampielezan-kevitra no tsy lany dia heverina fa tsy hanaiky moramora ny voka-pifidianana izay hivoaka eo. Hanaiky resy ve ny sasany sa hijery ny tombontsoa ambonin`ny firenena ? Sarotra inoana ihany izany fa hitady ny fomba rehetra hamerenana ny vola nafafiny izy. Ny vola rahateo dia mikararana toy ny rano amin'izao fampielezan-kevitra izao ka tsy maintsy hisy takalony aorian'ny fifidianana. Efa ao anatin`ny fampielezan-kevitra amin`ny fifidianana izao, entanina ny olom-pirenena rehetra tsy hanaiky vidina vola na dia eo aza ny fahasahiranana efa ho lava.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

MoramangaResy lahatra amin’i Dadavalo

Vadina kandidà mifanerasera akaiky amin’ny vahoaka i Neny Lalao Ravalomanana. Nanao fampielezan-kevitra ho fampandresena ny kandidà Marc Ravalomanana laharana faha-25 izy ny sabotsy teo tany amin’ny distrikan’i Moramanga iny.

Niresaka sy nifanakalo hevitra mivantana tamin’ny vahoaka izy, niainga tao Marozevo, izay toerana nitsenan’ny KMMR Alaotra Mangoro sy Moramanga azy sy ny delegasiona notarihany, ka hatrany Moramanga. Tandahatra fiarakodia maro no nitsena azy nihazo an’i Moramanga. Nitafa sy nihaino ny hetahetan’ny vahoaka teny an-dalana rehetra teny sy tany amin’ny tsena tamin’iny faritra iny izy, toy ny tao Marozevo, Anjiro, Andriaka ary tao Moramanga ihany koa. Tao Moramanga dia nisy ny hetsika an-dalambe mialoha ny fihaonan’i Neny Lalao Ravalomanana tamin’ny vahoakan’i Moramanga tao amin’ny QG ny KMMR. Mbola hihaona aminareo eto Moramanga i Dada numéro 25, hoy izy fa izaho aloha no nialoha lalana. Tamin’ny lahateny nataon’i Neny Lalao Ravalomanana tamin’ny vahoakan’i Moramanga izay tonga marobe tokoa ny sabotsy io no nanambarany fa ny fanohanantsika an’i Dada dia tena ho fampandrosoana an’i Madagasikara, ny Malagasy aloha hoy izy no laharam-pahamehana ho an’ny kandidà N°25. Nanteriny fa manangana isika noho ny taranaka, manangana sy manorina isika noho ny fahasahiranan’ny manodidina antsika ankehitriny, manangana sy manorina isika ho fanoherana ireo mpamotika. firenena. Nilaza izy fa ny kandida Marc Ravalomanana dia olona matahotra an’Andriamanitra, tia tanindrazana, tia ny vahoaka, mahatsapa isika fa efa be ny vitany ho an’ny firenena ary mbola hotohizany izany. Ny manifesto izay nataony dia dina amin’ny vahoaka Malagasy hoe: inona no vitany ? Inona no tsy vitany rehefa tonga eo amin’ny fitondrana i Dada ? Nanakoako tany Moramanga ny hoe: iza ary ilay hotohanana ? Marc Ravalomanana a ! Jereo kely ny tabilao, 25 ilay numerao.

 

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Ampanjaka Ankarana sy RavalomananaMitovy ny fomba fijery

Noraisin'ny Ampanjaka Ankarana tao an-tranony i Marc Ravalomanana ny sabotsy 13 oktobra lasa teo. Any amin’iny faritra Avaratry ny Nosy iny no misy an’Ankarana, anisan’ny manana ny maha izy azy eto amin’ny Nosy noho ny harena na ara-boajanahary na ara-kolontsaina ananany.

 Nanazava tamin’ny Ampanjaka ireo fotodrafitrasa hotanterahina sy hahafaha-mampandroso hatrany ity faritra ity i Marc Ravalomanana. Hafaliana sy fankasitrahana no nandraisana azy, ary nitovy ny tadin-dokanga dia ny hoe: hiaraka hanarina ny firenena. Nahazo ny tsodrano avy amin’ity Ampanjaka ity i Marc Ravalomanana ary nanome toky ny fahavononana hifanome tanana aminy ny any an-toerana amin’izao ady hatrehan’i Marc Ravalomanana izao. Tsy ny Ampanjaka Ankarana ihany fa saika nanome tsodrano ho azy avokoa ny tany amin’izay rehetra nandehanany. Matoa ny olobe tahaka ireny no resy lahatra aminy dia tsy tongatonga ho azy fa vokatry ny faharesen-dahatra amin’ny lafiny rehetra. Izy no azony antoka fa afaka hanavotra ny firenena ary manana ny toerany eo anivon’ny fiarahamonina ireny Ampanjaka sy raiamandreny isan-tsokajiny ireny izay tsy maintsy manome lanja izay hahasoa ny vahoaka tantanany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fandehanana mifidyMety hiteraka fahavoazana…

Amin`izao ankatoky ny fifidianana izao, tsara ny manamarika fa zo sy adidy ny mifidy. Amin`ny maha zo azy, ny olona voasazy ihany no tsy mahazo mifidy na olona izay heverina fa tsy manana fahefana ara-tsaina hanao an`izay.

 Amin`ny maha olom-pirenena feno no hanomezana izay zo izay ka afaka mifidy malalaka tsara ny olona. Adidy ihany koa satria ny fifidianana filoham-pirenena no anisan`ny fifidianana goavana indrindra ao anatin`ny rafitra demokratika. Antony: ao anatin`ny dimy taona ny filoham-pirenena no hitantana ny firenena. Ao anatin`ny dimy taona ihany koa no tokony hanatanteraka ny programan`asany izay tena antony hifidianana azy. Kandidà 36 no hirotsaka amin`ity fifidianana ity noho izany maro ny safidy. Mety hiteraka fahavoazana goavana ihany kosa ho an`izay olona tsy hifidy sy tsy hanatanteraka ilay adidy satria ao anatin`ny dimy taona isika no hiaina ilay vinan`ilay olona nofidian`ny hafa satria ianao tsy nifidy. Tokony hatao ny safidy ary tanterahina ny adidy nomen`ny lalàmpanorenena. Ny CENI dia miezaka hatrany hanentana ny rehetra mba hanatrarana ny tahan`ny mpifidy ho 70% amin`ity fifidianana 2018 ity.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida mankato fifidiananaManomboka mampiaka-peo koa !

Efa nilaza ny heviny ny kandida ho filoham-pirenena, Paul Rabary, nialoha ny fiatombohan’ny fampielezan-kevitra fa tokony hanapa-kevitra ireo kandida mitaky ny hanemorana fifidianana na hanao izy na tsy hanao.

 

Ankoatra ity kandidan’ny antoko Miasa ity dia nanamafy kosa ry zareo avy eo anivon’ny antoko Aba, izay nanolotra ny kandida Jean Ravelonarivo fa fifidianana ihany no vahaolana amin’izao fahantran’ny Malagasy izao. Nampiaka-peo koa ary ankehitriny ny kandidan’ny antoko RDS, Mamy Richard Radilofe, ary nanamarika fa diso ny filazana azy ho isan’ireo kandida 22 isa manohitra ny fifidianana. Ny lalàna no mamaritra antsika hanao fifidianana amin’ny 7 novambra ka noho izany dia tokony hohajaina izay. Tokony hihaino ireo olona sy kandida izay mitaky ny hijerena ireo lesoka amin’ny fanatanterahana izany ihany koa anefa ny mpitondra, hoy izy. Mila jerena miaraka ny vahaolana ary tsy voatery marimaritra iraisana no tadiavina fa mety ho marina iombonana koa. Ireo kandida 22 isa mitaky ny fanemorana ny fifidianana moa, etsy an-kilany, dia mbola mitaky ny fialan’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, Jean Eric Rakotoarisoa.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Leader Fanilo elatra Jean MaxHitrikitrihin’ny elatra Zafera

Na tapa-bolana aza sisa ny fampielezan-kevitra mikasika ny fifidianana ho filoham-pirenena dia tsy sasatry ny manamafy ry zareo avy eo anivon’ny antoko politika Leader Fanilo,

elatra Zafera Antoine Rabesa fa kandida tsy nahazo tso-drano ny kandida narotsaky ny antoko Leader fanilo, elatra Jean Max Rakotomamonjy. Ny filohan’ity antoko voalaza farany ity ihany moa no sady kandida ho filoham-pirenena ihany koa. Nilaza ny filohan’ilay elatra iray, Zafera Antoine Rabesa fa mazava ny didy navoakan’ny lalàna fa izy ireo no ara-dalàna. Antony tsy nandrotsahan’izy ireo kandida kosa ny hialana amin’ny tsikeran’ny olona hoe ny olana anatiny ao aminareo aza tsy voavahanareo ka ataonareo ahoana no hitondra firenena ? Tsy manakana anay hanohana kandida hafa heverinay ho mirazotra amin’ny foto-kevitray izany, hoy Zafera Antoine Rabesa. Ho fantatra ato ho ato io kandida io.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Alain Mahavimbina“Tsy mpitsara intsony ny HCC fa lasa mpanapaka”

Maro ny fangatahana sy fitoriana mipetraka eo anivon`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana. Anisan`izany ny fangatahana nataon`ny kandidà 22 mba hamoahana ny lisi-pifidianana satria feno hosoka ny fanomanana azy.

Araka ny nambaran`i Alain Mahavimbina, filohan`ny antoko GAR, manana fototra sy misy antony ny fitakiana ataon`ireo kandidà 22. Ao anatin`ny taratasy fitakiana dia nahitana isan`ny mpifidy 2 tapitrisa izay tsy fantatra ny fiaviany sy birao fandatsaham-bato 4 000 ihany koa, hoy izy. Notsindriany fa tsy maintsy mandray fanapahan-kevitra toy ny fandravana ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) satria raha zavatra kely ny fahadisoana dia heverina fa noho ny tsy fitandremana kely kanefa eto dia resaka isan`ny mpifidy sy biraom-pifidianana ka toa miendrika ho finiavana mamono ny lanjan`ny demokrasia. Olana mipetraka ihany koa ny tena andraikitry ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Raha vantanina dia niala amin`ny maha mpitsara azy ny HCC fa mipetraka ho mpandray fanapahan-kevitra politika fotsiny ary miharihary izany. Mitsara fa tsy manapaka amin`ny alalan`ny endriky ny fanapahan`ny governemanta. Efa hita soritra izany nandritra ny fametrahana ilay fangatahana napetrany teny amin`ny HCC satria i Alain Mahavimbina dia anisan`ireo kandidà 10 tsy nankatoavina ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany tamin`ny volana aogositra farany teo. Amin`izao fotoana, miray tsikombakomba na manao “complicitè negative” hanamotehana ny endriky ny hasin`ny demokrasia sy firaisam-pirenena ny HCC sy CENI ary ahiana ho fototry ny krizy amin`ny taona ho avy satria raha tsy mifanaraka sy eken`ny vahoaka izay voka-pifidianana eo dia tena hisy fanakorontanana sy hampisy ady, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fananganana ny “Fanjakana gasy”Nosamborina ny mpitarika

omaly alahady 14 oktobra 2018 ny faha-60 taonan’ny repoblika voalohan’i Madagasikara. Marolafy ny fomba nanamarihana izany saingy tsy vanona kosa ny fikasan-dry zareo mpanao politika nikasa hanangana fanjakana vaovao tetsy amin’ny Pave Antaninarenina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zanak’i DadaIzany ka tia tanindrazana !

Rakotra vahoaka resy lahatra sy baikon’ny fitiavan-tanindrazana any amin’izay toerana alehan’ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana. Tsy misy artista malaza ary tsy misy fizaran-javatra sy vola toy ny fanaon’ny sasany, fa baikon’ny finiavana sy ny fitiavana.

 

 Misy ireo toerana efa nolalovany, toa an’i Mahajanga, Port Berger, Ambanja, Nosy Be, Bealalana,… izay vahoaka tsy tambo isaina feno fanantenana sy resy alahatra no nandray azy. Ankoatra ireny toerana notsidihina sy mbola hotsidihiny ireny, dia mifanentana ny Malagasy manerana ny Nosy hampandany azy, ary porofo iray mivaingana ny zava-nisy ny  sabotsy 13 oktobra teo tamin’ny alalan’ny karnavaly goavana niainga teny amin’ny Foiben-toerana teny Bel’Air nihazo nitety tanàna, ary nipaka teny amin’ny Kianjan’Ambohijatovo. Rakotra vahoaka ary nangorom-potsy ny kianjan’Ambohijatovo, izay nentin’ny vahoaka nanaporofo fa mbola mafy i Marc Ravalomanana ary miandrandra azy ny Malagasy. Misaotra anareo rehetra tonga teo Ambohijatovo. Faly aho tena faly ary manome toky fa hihaona tsy ho ela aminareo, hoy ny hafatra avy aminy.

 

Tsy eto an-drenivohitra ihany fa manerana ny Nosy no manohana azy. Tany amin’iny ilany avaratra atsinanan’ny Nosy iny ny tenany ny faran’ny herinandro teo. Nafana ny fihaonana tao Antsiranana ny sabotsy teo satria na tsy nanao “tam tam” be na doka nipoapoaka tamin’ny haino aman-jery tao an-toerana aza izy na tsy nisy mpanakanto maro be na afomanga sy sehoseho ivelany, na koa fizaram-bola toy ny ataon’ny sasany aza dia nahavory vahoaka be indrindra, raha ampitahaina amin’ireo kandida hafa izay mazava fa noho ny faharesen-dahatra no mahavory ny vahoaka fa tsy hijery fety. Vola hatrany amin’ny 40 tapitrisa ariary mahery anefa no nolaniana tamin’ny fanaovana doka tamin’ny orinasan-tserasera ny an’ny kandida iray, ankoatra ny famandrihana mpanakanto hatrany amin’ny 16, raha ny fanangonam-baovao. Vahoaka tsy tambo isaina no nandray azy tany Antsirabe-Nord. Torak’izany ny tany Ampanefena izay toerana lavitra sady ratsy lalana ny mankany. Tsy ataoko mahalavi-tany anefa izany. Amboarintsika indray ny lalana ary hataontsika tsara mba hivoahan'ny vokatra sy hahamora ny fifamoivoizana, hoy izy. Toraka izay ihany koa ny tany Daraina. Araka ny voasoaratra ao anatin'ny Manifesto na fanomezan-toky ataoko aminareo dia hiantoka ny fitsinjarana sy fanapariaham-pahefana tena izy aho, hoy izy. Fifidianana fa tsy fanendrena tompon'andraikatra isan'ambaratongany no atao. Tao Ambilobe Sirama kosa, dia tonga eto aho hijery sy hihaino anareo, azoko ny olana mianjady aminareo. Manana vahaolana isika, haintsika ny manorina. "Mpanangana fa tsy mpandrava isika". Fidio i Dada amin'ny 7 novambra 2018, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Tany Mananara Avaratra ihany koa i Marc Ravalomanana, ary efa karazana horakoram-pandresena no nasetrin’ny vahoaka tsy tambo isaina ny fahatongavany sy ny fahavononan’izy ireo handrotsa-bato ho azy.

 

Toky R

 

 

Madonline0 partages

Le barrage de Dabara source de litige social de plus en plus politisé

Depuis quelques années, le barrage de Dabara, à l’ouest de Madagascar, est devenu une source de litige entre les populations environnantes en raison de l’insuffisance du débit de l’eau.

C’est la dégradation progressive de l’environnement qui est montrée du doigt actuellement. Une dégradation qui a entraîné au fil des ans une baisse des précipitations. Le débit de l’eau du barrage  a connu ainsi une importante réduction. On parle d’un débit qui tourne seulement autour de 7 à 10 m3/seconde, contre 12 m3 auparavant.

La principale conséquence, aujourd’hui, est l’insuffisance de la quantité d’eau pour arroser les rizières. Si, auparavant, l’eau du Dabara permettait trois récoltes de riz par an, les paysans doivent se contenter de deux, voire d’une seule récolte par an actuellement.

Depuis quelques mois, ne pouvant plus satisfaire les attentes des riziculteurs, le barrage du Dabara est à l’origine d’une mésentente quasi permanente entre les populations et les autorités. Ce litige tourne souvent à la violence, exploitée par certains politiciens de la région de l’ouest de la Grande Ile pour semer la zizanie.

En effet, pour limiter les conséquences de l’insuffisance de l’eau en amont du barrage, les vannes sont souvent fermées pour un temps déterminé, au détriment des riziculteurs qui se trouvent en aval du barrage. Certains paysans se sont donc mobilisés à un certain temps pour forcer l’ouverture des vannes. Les autorités locales devaient par conséquent mobiliser les forces de l’ordre pour garder le barrage du Dabara, entraînant davantage de frustration chez les paysans.

La région du Menabe, où le barrage est localisé, fait pourtant partie des greniers à riz de Madagascar. La situation actuelle risque de mettre à mal la capacité de production de la région. Il est pourtant difficile de trouver une solution immédiate à cette situation, étant donné qu’il faudra des années pour redresser la dégradation de l’environnement au niveau de la région.

La Vérité0 partages

Une affaire de femmes !

Après avoir été tenue, successivement, d’une main de fer par deux hommes de poigne, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) change de mains et devient par la suite une affaire de  femmes. Créée le 20 mars 1970, l’OIF a dû parcourir un long chemin pour en arriver là où elle se trouve présentement. Les pères fondateurs, Léopold Sédar Senghor (Sénégal) - Habib Bourguiba (Tunisie) - Norodom Sihanouk (Cambodge) - Hamani Diori (Niger), voulaient unir leurs efforts pour créer un espace géographique et culturel commun destiné à l’épanouissement et au rayonnement de la langue de Molière. Lors du Sommet à Hanoï en 1997, le poste très stratégique de Secrétaire Général (SG) a été mis sur pied, justement, pour redynamiser l’Organisation. L’Egyptien Boutros Boutros Ghali fut désigné comme premier SG (1998-2002). Le Sénégalais Abdou Diouf devait le succéder (2003-2014). A partir de cette date (2014), l’Organisation devient ainsi une affaire de... femmes. Michaëlle Jean, canadienne d’origine Haïtienne, succéda à Diouf en 2014 lors du Sommet de Dakar. Son mandat se soldait par des résultats mitigés pour ne pas dire l’échec. Par exemple, le XVIème Sommet d’Antananarivo, en 2016, grâce à l’appui significatif de la nouvelle SG n’avait pas pu atteindre les résultats escomptés. Madagascar connut plutôt des ennuis que des avantages promis. Les prestataires de services, fort utiles pour faire tourner la machine, ont été complètement oubliés par les organisateurs. Certains d’entre eux ont dû « fermer la maison » faute de moyens ou pour cause de faillite. Jusqu’alors, des milliards d’ariary d’arriérés demeurent impayés. Le régime HVM, en mal de popularité dans son propre pays, cherchait par toutes les astuces à accueillir ce Sommet de la discorde. Il fallait avouer que beaucoup d’observateurs doutaient de l’opportunité de ce Rendez-vous pour la Grande île. Madagascar, coincé lourdement dans une misère intenable, ne pouvait pas avoir les moyens nécessaires pour recevoir une telle rencontre d’envergure internationale. Mais, Michaëlle Jean faisait des pieds et des mains pour y aboutir. C’est en reconnaissance de ce Sommet, le fruit d’un geste visiblement partisan mais particulièrement boudé par la plupart des Chefs d’Etat, que les barons du HVM s’étaient rangés du côté de la SG sortante. Finalement, ce fut un mauvais calcul que les dirigeants HVM, d’ailleurs, ont spécialement le secret, et cela, dans tous les domaines. 

Cependant, l’élection de la Rwandaise Louise Mushikiwabo, une passe d’armes entre gent féminine, n’efface pas, quand même, l’aspect controversé de la chose. D’abord, c’est une victoire personnelle sur le plan international de Paul Kagamé, le Président du Rwanda. Un dirigeant qui préside, sans partage, les destinées de son pays, et ce, d’une main lourde. L’opposition est muselée sans autre forme de procès. Mais surtout, Paul Kagamé, rejetant la position de l’Elysée relative au génocide de 1994, décida de lâcher la francophonie au profit de l’anglais et rejoignit le Commonwealth. Donc, c’est un pays plutôt anglophone ! A toutes les Assises internationales, Kagamé prononçait son discours en anglais ! Il a fallu attendre l’arrivée à l’Elysée d’un certain Emmanuel Macron que les choses évoluent. D’ailleurs, l’Afrique a salué « timidement » la victoire de  Mushikiwabo. Ceci explique cela !

En tout cas, avec ce régime HVM, en perte de vitesse, Madagascar se discrédite. Une mise en garde pour le 7 novembre !

 Ndrianaivo

Midi Madagasikara0 partages

Réseau CLIC : Les auteurs malgaches dans les bibliothèques de brousse  

La grande famille des CLIC et Trait d’union à la fin de la formation.

Lire, c’est rêver les yeux ouverts ! Ceci, les CLIC l’ont bien compris. Voilà l’une des raisons pour lesquelles les grandes œuvres malgaches viennent intégrer le rayon des bibliothèques de brousse.

La nouvelle version condensée du roman « Tovonay » de Michelle Rakotoson, l’album bilingue « L’arbre, l’eau et le vent » de Jeanne Ralimahenintsoa et « Ravinala », le nouvel ouvrage de Ny Eja, sont désormais disponibles et accessibles sur les étagères des Centres de Lecture, d’Information et de Culture (CLIC).  Cette semaine a permis aux animateurs du réseau CLIC d’uniformiser la gestion et l’administration, de renforcer leurs compétences dans l’animation et de rencontrer des auteurs malgaches francophones. Cette année, les trois auteurs malgaches sont intervenus auprès de 30 bibliothécaires animateurs pour parler de leurs œuvres respectives, et ainsi mieux faire connaître dans les bibliothèques la littérature malgache pour la jeunesse.

25 bibliothèques. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du développement de la lecture publique à Madagascar et le renforcement de la collaboration entre les Centres de lecture francophones à Madagascar.  Partant d’une idée de Trait d’union, une association française issue du monde de l’édition et de la communication qui  a pour but de pérenniser et de développer le réseau des 25 bibliothèques de brousse, les CLIC existent depuis 2003. Les bibliothécaires, de retour dans leurs villages, pourront renforcer la mise en place de clubs de lecture, de contes et de théâtre pour leurs adhérents, et surtout organiser des animations autour des œuvres présentées durant la formation.

30 000 livres. Force est de constater que cette association met l’accent sur la formation des animateurs des CLIC, pour mieux contribuer au développement de la lecture publique, à l’aide de la scolarité et de la promotion de la culture. Jusqu’ici, Trait d’union envoie chaque année 30 000 livres aux 25 Centres de Lecture, d’Information et de Culture, et aux 29 Alliances françaises à Madagascar. En revanche, Trait d’union se doit de faire parvenir des livres neufs à Madagascar, tout en évitant la destruction des milliers de livres neufs que les éditeurs pilonnent chaque année. Ensuite, l’association se charge de transporter ces livres  à Madagascar et de les distribuer à travers des circuits fiables, pour enfin les mettre entre les mains des enfants, des adolescents et des adultes malgaches qui en sont démunis.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Roland Ratsiraka : Lutte contre l’insécurité rurale à Vakinankaratra

Roland Ratsiraka pour le rétablissement de l’Etat de droit pour lutter contre l’insécurité.

Le candidat n°33 continue de sillonner le pays, dans le cadre de l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Du Nord au Sud, en passant par le centre, Roland Ratsiraka car il s’agit de lui, met à profit ses descentes pour exposer son programme par le biais de Résultats et Impacts Rapides pour Madagascar (RIR) tout au long de son passage à travers le pays. Un programme pour sortir le pays de sa situation actuelle. A cet effet, ce champion de moto n’hésite pas ainsi à visiter les contrées reculées de la Grande île.

RIR. Le grand banditisme sévit d’une manière incroyable dans le Vakinankaratra, Antsirabe II, de connivence avec des forces de l’ordre selon les plaintes des paysans par dizaines de milliers venus au meeting de Résultats et Impacts Rapides pour Madagascar (RIR), à qui on a donné la parole afin qu’ils s’expriment librement. Les paysans sont terrorisés et produisent beaucoup moins. En effet, les bandits armés de fusil d’assaut volent des bœufs, du riz, bref toute la richesse des villageois. La solution préconisée par RIR et faisant partie des trois piliers du programme est le rétablissement de l’Etat de droit en urgence en contrôlant les décisions de justice effectuées mensuellement et sanctionnant également les magistrats et les auxiliaires de justices qui sont reconnus être impliqués dans ces crimes. Le RIR bannit la culture de l’ impunité qui s’ installe à Madagascar depuis plus de dix ans.

Une foule immense était venue pour écouter le candidat n°33 à Antsirabe.

Intégrité. Le candidat n°33 estime que le prochain président doit donner un exemple d’intégrité afin que la lutte contre la corruption puisse être efficace. Roland Ratsiraka a éradiqué la corruption là où il était en responsabilité, en tant que maire, ministre du Tourisme et Travaux publics en encourageant les responsables par des voyages indemnisés à l’étranger, des primes, des promesses de promotion car on doit reconnaître parfois qu’il est difficile pour un fonctionnaire de clore la fin du mois avec son salaire. Il est important de lui donner de l’espoir .Cette méthode a été selon Roland Ratsiraka très efficace. Le RIR prévoit donc que les bons magistrats intègres soient reconnus pour leur travail et de résister au fléau en question.Pour Rappel les trois piliers du RIR sont l’agriculture, le tourisme et l’Etat de droit.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Football – CAN 2019 : Les Barea à une marche de la qualification !

Victoire. Une importante victoire aussi courte soit-elle. Mais une victoire qui met Madagascar sur orbite dans la course à la qualification. C’est en tout cas une très bonne opération d’avoir battu par 1 à 0 la Guinée Equatoriale devant son public.

Enfin ! Grâce à un but de Ima Faneva Andriatsima à la 19e min, les Barea peuvent envisager leur avenir avec un bel optimisme et se qualifier pour la première fois à une Coupe d’Afrique des Nations, notamment celle qui aura lieu au Cameroun en 2019. L’affirmatif est de mise après la déclaration du président de la CAF, Ahmad, au micro de nos confrères camerounais, en avouant qu’il n’a pas de plan B contrairement aux rumeurs. Une réponse à des icônes du football camerounais, en l’occurrence Roger Milla et Joseph Antoine Bell, qui n’ont guère été tendres envers le patron du football africain.

Lenteur des travaux. Un tête-à-tête avec le président camerounais, Paul Biya, a permis à Ahmad de se dédouaner d’une mauvaise presse, qui mettait pourtant en avant la lenteur des travaux sur les stades, mais également l’insuffisance des infrastructures d’accueil de cet événement continental.

Pour revenir au match d’hier à Malabo, les Barea ont pris le match en main depuis ce but, on le sait, libérateur, d’un Faneva Ima sans doute très motivé après les critiques pourtant fondées sur sa prestation contre le Sénégal, où il n’a touché le ballon qu’à six reprises durant toute la première période. Un sursaut d’orgueil qui a fait du bien à tout le groupe dont on connaît la solidité défensive, même si pour des raisons qu’on ignore, Dabo a été préféré à Leda dans les buts.

Un tout petit nul. Comme Romain Métanire n’était pas du voyage, Toby a repris sa place avec bonheur puisqu’il est resté fidèle à sa réputation sur ses montées offensives. La charnière centrale a été confiée au tandem Thomas Fontaine – Bapasy tandis que Jerôme Mombris occupait le flanc gauche.

Le duo Ibrahim Amada et Marco Ilaimaharitra servait de premier rideau défensif juste derrière Carolus, Njiva et Voavy Paulin. Faneva Ima se trouvait seul en pointe, ou peut-être pas tout à fait, car Njiva venait à son secours pour former un 4-4-2 mobile pour déstabiliser la défense équato-guinéenne.

Et après cette victoire de 1 à 0 face à la Guinée Equatoriale, il ne reste aux Barea qu’un tout petit match nul devant les mêmes Équato-guinéens lors du match de ce mardi. Pour l’instant en effet, Madagascar occupe la 2e place de son groupe avec sept points derrière le Sénégal, qui est également à sept points mais avec une meilleure différence de buts, et ce, après avoir battu samedi le Soudan par 3 buts à 0.

Un score de parité à Vontovorona suffirait alors aux Barea pour se qualifier avec leurs huit points contre quatre pour la Guinée Equatoriale, et rendant ainsi superflue la dernière journée contre le Soudan, un match à domicile qui plus est.

Ils ont dit…

Doda Andriamiasasoa – président de la FMF : « Je suis très content mais c’est une victoire pour tous les Malgaches à qui je demanderais encore plus de soutien, car la qualification n’a jamais été aussi proche. Cela demande plus de moyens et d’aides de tous les mécènes, d’où qu’ils viennent. Pour notre part, la Fédération offrira une prime de 400 euros (1.600.000 ariary) à tous les membres de la délégation ayant fait partie de ce déplacement à Malabo. »

Les autres résultats

Voici les autres résultats des matches des éliminatoires de la CAN disputés samedi :

Namibie bat Mozambique par 2 à 1Zimbabwe bat RDC par 2 à 1Burkina Faso bat Botswana par 3 à 0Maroc bat Comores par 1 à 0Tunisie bat Niger par 1 à 0Sénégal bat Soudan par 3 à 0Clément RABARY
Midi Madagasikara0 partages

Association des instituteurs : Une partie des revendications acceptée

FM2F a fait une déclaration vendredi dernier que le décret concernant la rémunération a été promulgué depuis le 22 août. Les membres sont reconnaissants envers le ministère de l’Education Nationale, le ministère des Finances et le gouvernement du Premier ministre Christian Ntsay. Après quelques mois de revendications, le FM2F signale que les frais médicaux, installation, rappel de solde, sont en voie de régularisation. Ce mois-ci, les personnels du MEN auront leurs indemnités forfaitaires. Un grand soulagement pour les instituteurs. Cependant, le «comité de suivi et discussion» continuera ses activités et poursuivra ses revendications.

PB

Midi Madagasikara0 partages

«Talent Show» : Entre  émotion et spectacle

une étudiante qui chante « ampy zay » Niu Raza.

Cinq heures de chant et de Danse ! L’assistance était satisfaite de la prestation des participants.  

L’euphorie dominait à l’auditorium salle à l’Ecar Faravohitra samedi dernier. Le casting du talent show  a commencé une ambiance de fête. Les participants ont plein de dynamismes. Organisé par l’Université GSI, ce concours est jusqu’ici, participé par les étudiants de l’institut. Par ailleurs, comme le nom de l’évènement l’indique, c’est  une manière pour montrer le talent. Des jurys comme Mirana  de Ry Kala Vazo  et Fanojo, une nouvelle génération de la chanson Urbaine, sont venus pour diriger le casting.  «Je suis très ému de voir ces étudiants avec une énergie exceptionnelle. Je crois que s’ils exploitent leurs talents, ils vont aller loin » estime Mirana. «C’est dans ce moment comme ceci qu’on trouve des  jeunes talentueux. Les jeunes malgaches ont de la capacité», affirme Fanojo.  Le casting semble être une phase finale. Tous les participants ont donné leurs maximums. «J’aime chanter depuis mon jeune âge. Talent show est un moyen pour exprimer ma voix. Pour moi, un événement de ce genre  est une opportunité à saisir » révèle Cynthia, une étudiante en communication. A part la danse et le chant, une jeune étudiante a fait un théâtre.  Elle est le coup de cœur des jurys.

La finale se déroulera le 2  novembre prochain au Plaza Ampefiloha.  A la prochaine édition, talent Show va s’ouvrir à d’autres établissements. « Talent Show » n’est pas une activité parascolaire, elle prend une autre dimension plus grande.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Fresh-Telma : Un grand jeu capsule jusqu’au 1er décembre

Star et Telma sont associées dans l’organisation du Jeu Grand Capsule Fresh.

Lancé depuis le 1er octobre, le grand jeu capsule Fresh-Telma a déjà fait beaucoup d’heureux gagnants. Le jeu qui ne prendra fin que le 1er décembre prochain, le Grand jeu Capsule comporte plus de 800 millions ariary de lots, parmi lesquels figurent des minutes d’appels vers Telma, des datas, des sms gratuits et des gratuités Fresh. De plus, chaque consommateur est éligible au grand tirage au sort qui a lieu tous les 15 jours. Avec à la clé, de nombreux gros lots dont deux voitures neuves, trois motos, dix téléviseurs       à écran plat, trois ordinateurs portables, cinq smartphones Telma Titan, cinq clés Telma Wingles 4 G. Le jeu est simple et ouvert à tous les consommateurs ayant un numéro Telma. Il suffit d’acheter une bouteille de panaché Fresh avec la capsule jaune « spéciale jeu », et composer le # 481# suivi du code à huit caractères à partir de son mobile Telma. Une fois le code entré, un sms informera le joueur du lot à gagner. Un jeu facile mais qui peut rapporter gros.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Victoire au 1er tour si…

Commençons par l’histoire des élections à deux tours. La première fut celle de 1993. Elle vit la défaite du président de la République sortant Didier Ratsiraka face à Albert Zafy. Un vrai signal de la démocratie en Afrique. La deuxième fut celle de 1996. Elle a vu l’affrontement de deux simples citoyens, la victoire cette fois de Didier Ratsiraka sur Albert Zafy. Mais il est vrai, ils étaient deux anciens présidents. L’espoir d’une démocratie renforcée était permis.

Malheureusement, Marc Ravalomanana s’auto-proclama vainqueur dès le premier tour en 2001 et 2007. Les statistiques aujourd’hui affirment que ce n’était pas possible (lire Mireille Razafindrakoto et al., etc.). En 2006, Marc Ravalomanana avait décapité l’opposition en mettant les partisans de Ratsiraka soit en prison, soit en exil. Le premier NOTAM datait de 2006, à l’encontre du candidat déclaré Pierrot Rajaonarivelo. Marc Ravalomanana avait quand même une dizaine de candidats contre lui, mais après la coupure de courant au bâtiment Patte d’éléphant, il fut vainqueur dès le premier tour…

C’est à partir de là, faute de confiance aux administrateurs civils, que le régime HAT a eu l’idée d’enlever au ministère de l’Intérieur la mission d’organiser les élections. Et les administrateurs civils n’étaient pas contre… Ils sont mêmes dans les Commissions nationales indépendantes pour les élections…

En 2013, il y eut un deuxième tour. Il a vu la victoire de Hery Rajaonarimampianina sur Jean-Louis Robinson.

Cette fois-ci, en 2018, de prime abord, une victoire au premier tour est impossible avec 36 candidats. Mais à bien regarder le déroulement des choses, il est tout de même possible d’envisager une victoire dès le premier tour. Et les conséquences ne devraient en principe pas être dangereuses puisque ce sera dans la légalité.

Si de manière cumulative les 20 à 26 candidats appellent à voter « blanc », « nul » ou au boycott, les citoyens font tous un vote « utile », c’est-à-dire qu’ils votent pour le candidat qu’ils croient pouvoir être au second tour et non pas pour le candidat qu’ils veulent vraiment. Les citoyens choisissent par défaut, faute de n’avoir pas préparé un candidat ou un parti depuis 2014, alors seuls les partisans des considérés comme « grands » candidats se déplaceront. Une victoire de l’un d’entre eux dès le premier tour est donc possible.

Un cas récent l’illustre. Lalao Ravalomanana a été élue maire d’Antananarivo avec 55% des voix. Mais seulement avec 15% des votants. Seuls ses militants ont voté puisque 70% des électeurs ont boycotté et que les suffrages « nuls » et blancs » étaient considérables. Bien entendu, les municipales sont gagnées avec une majorité relative, à la différence des présidentielles.

En principe, il n’y a aucun problème pour une victoire au premier tour. En réalité, il est envisageable que l’autorité de l’élu soit moindre dans les endroits où les taux d’abstention, de vote blanc et nul sont élevés.

La question est maintenant la suivante  : « Pourquoi un taux d’abstention et de vote nul et blanc élevé est possible » ? Parce que les citoyens qui voteront nul ou blanc, ou qui feront du boycott, ont su cinq années à l’avance qu’il y aurait des élections en 2018 mais ne s’y sont pas préparés. Ils n’ont adhéré à aucun parti, n’en ont pas créé, ne se sont pas opposés aux gouvernements HVM-MAPAR-TIM successifs et se retrouvent surpris à devoir voter encore pour l’un de ces trois partis. Ces citoyens à vote blanc/nuls ou abstentionnistes n’ont pas su se donner d’alternatives. Prépareront-ils les législatives dans sept mois ou snoberont-ils encore la politique? Nul ne le sait.

Pour les citoyens qui vont voter, ils peuvent se poser quelques questions : suis-je membre du parti pour lequel je vais voter ? Ai-je cotisé à ce parti ? Ai-je financé les spectacles ou suis-je venu gratuitement ? Ai-je acheté le tee-shirt à l’effigie de mon candidat ou me l’a-t-on juste offert ? Ai-je participé à l’élaboration du projet du candidat, s’il en a un, ou a-t-il été fait par des experts (étrangers ou nationaux) ?

Les réponses semblent aporétiques.

Toavina Ralambomahay

Midi Madagasikara0 partages

Filière Génie des procédés chimiques et industriels : Inauguration du laboratoire rénové en décembre

Le salon « Zoom sur le métier d’ingénieur industriel » a intéressé les jeunes pousses à la Grande braderie.

Un signe encourageant en ce qui concerne la contribution du mécénat social à la formation de jeunes professionnels qualifiés. Grâce à l’appui d’entreprises privées et l’organisation de l’évènement « Zoom sur le métier d’ingénieur industriel » les 5 et 6 octobre derniers, lors de la récente édition de la grande braderie, une grande partie des travaux de rénovation du laboratoire de la filière « Génie des procédés chimiques et industriels » (GPCI) à l’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo sise à Vontovorona, a pu être effectuée. L’inauguration du labo retapé à neuf se fera en décembre prochain. « 13 millions d’ariary ont pu être collectés, les fonds reçus ont servi à la réparation du toit du laboratoire. Le remplacement des tuyauteries, des paillasses et la réparation de la hotte sont en cours. » rapporte Toavina Andriamanalina, le représentant de l’association des élèves ingénieurs en génie chimique de Madagascar, qui fêtera par ailleurs ses 20 ans d’existence cette année.). Pour information, rappelons que la filière GPCI est une filière porteuse en terme de débouchés (et ce sont les futurs ingénieurs industriels et chimiques qui le disent) ! En effet à la fin du cursus, peu, voire aucun d’entre eux ne sont confrontés à l’inadéquation de l’offre à la demande qui représente une des plus grandes entraves à l’employabilité des jeunes à Madagascar. Mais la GCPI, cela concerne quoi ? Le génie des procédés chimiques et industriels touche à tout ce qui concerne la transformation : les industries agroalimentaires, textiles, cosmétiques, pharmaceutiques, extractives, etc.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Gare d’Andohatapenaka : Fonctionnement compromis par un litige foncier

Transbordement extra-muros à la gare routière d’Andohatapenaka.

Le week-end dernier, la gare routière d’Andohatapenaka a été le théâtre d’un litige foncier. Lequel couvait déjà depuis bien longtemps au sein de la gare.

Le litige oppose l’Union des présidents des coopératives des transporteurs à l’Etat. Il concerne un terrain inclus dans l’enceinte de la gare ayant été concédé par l’Etat à un étranger, alors que selon l’union des coopératives, il devrait logiquement leur revenir, étant donné qu’il est intégré au terrain de la gare routière. Ils ont alors posé un ultimatum de deux jours (lequel a expiré samedi) à l’Etat pour que celui-ci leur remette le terrain. Ce qui n’a pas été chose faite, car le propriétaire actuel du terrain aurait « dûment effectué et suivi les procédures administratives requises pour la possession effective du terrain ».

En haut lieu. Selon des indiscrétions, le courroux de l’union des coopératives concernées aurait été accentué par le fait que le terrain ait été accordé en haut-lieu à cet étranger. Ainsi, samedi dernier, ils ont décidé de réserver l’accès de l’intérieur de l’enceinte de la gare aux guichetiers. Les clients ont ainsi goûté aux joies du transbordement extérieur comme au « bon vieux temps », à Ambodivona, avec ce que cela implique des risques pour la sécurité des bagages et autres marchandises ; alors que justement, la gare routière est censée avoir été créée pour offrir une qualité de service optimale, sécuritaire et professionnelle aux voyageurs.

Divergences. Par ailleurs, il convient de noter une divergence d’opinion, voire une scission larvée, entre les transporteurs (proprement dits : chauffeurs, etc.) et les leaders de l’union. Les chauffeurs ont effectivement réclamé le retour à la normale des choses, i.e. le retour dans l’enceinte de la gare. Les voyageurs, également directement concernés, ne semblent quant à eux pas être préoccupés outre mesure par les circonstances puisque ce qui leur importe c’est d’arriver à destination. Est-ce par nécessité ou n’ont-t-ils pas réellement le choix que de « faire avec » ? Ce qui ont le choix en tout cas – et leur nombre n’est pas négligeable – optent pour les transports routiers dits haut de gamme, pour justement ne pas avoir à subir ce genre de désagrément. Deux entreprises sont actuellement devenues les références en la matière, et étant donné les circonstances et la prospérité du marché, leur nombre est appelé à augmenter.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Fitsarana misahana ny ara-bolam-panjakana : Naraha-maso manokana ny Jirama sy ny minisiteran’ny fanabeaz...

Ny zoma teo, tao amin’ny efitranom-pitsaran’ny fitsarana ara-bolam-panjakana teto Toamasina, no nanao tatitra mikasika ny fandaniam-bolam-panjakana nataony, ny taona 2017 iny, ny teo anivon’ny fitsarana ara-bola eto amintsika. Amin’ny ankapobeny, dia tena hita fa gaboraraka ny fomba nitantanan’ny fanjakana tamin’ny alàlan’ireo andrim-panjakana sy ireo minisitera ary ireo vondrom-bahoakam-paritra, ny fitantanan’izy ireo ny volam-bahoaka ny taona nivalona iny. Ao ny halatra sy fanodinkodinam-bola mivantana, ao kosa anefa ireo mody nanaovana asa nefa tsy nisy, tsy voahaja ny bokin’andraikitra sy ny kalitaon’ny asa natao. Tamin’ity tatitra nataon’ny fitsarana ny ara-bolam-panjakana ity, dia naraha-maso manokana ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena, sy ny orinsam-panjakana Jirama, ary ny fomba nanaovan’ireo minisitera isany ny tolo-barom-panjakana ny taona nivalona iny. Raha ho an’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena aloha, dia mahatratra 13 miliara ny vola nanaovana asa nokirakirain’izy ireo. Araka ny tatitry ny fitsarana ara-bolam-panjakana, dia betsaka tamin’ireo asa nataon’ity minisitera ity no tsy nanaja ny bokin’andraikitra, sy nahitana fanodinkodinam-bola be loatra, noho asa tsy vita ara-dalana, ary ny fanomezana ny ankamaroan’ny asa orinasa tokana izay heverina fa misy ifandraisan’ireo mpiasan’ny minisitera ny orinasa nahazo izany. Raha ho an’ny Jirama indray, dia tena nisongadina ny fividianan’ity orinasa ity solika lafo noho ny amidy eny amin’ireo mpaninjara solika mahazatra. Raha vidina 2.742 ariary ny solika ho an’ny mpanjifa tsotra eny amin’ireo mpianinjara izany, dia mividy 3.107 ariary kosa ny Jirama amin’ireo mpanafatra solika; izay tsy mazava ny mahazo ireo vidiny mihoatra mahatratra 365 ariary isaky ny litatra. Eo koa ny fahaverezana be loatra amin’ny vokatra herinaratra vokarin’ny Jirama, satria mahatratra 31% ny very noho halatra. Manampy trotraka izany ny trosan’ny Jirama; izay manodidina ny 456,2 miliara ariary izany ho an’ny olona amin’ny Jirama raha mahatratra 243,7 miliara ariary kosa ny trosan’ny Jirama amin’ny olona, izay ny fanjakana no tena tsy mpandoa ny laniny amin’ny Jirama; mahatratra 149 miliara ariary izany ka ny biraom-panjakana samihafa manerana ny Nosy. Ny oniversitem-panjakana, ny vondrom-bahoakam-paritra manerana ny Nosy ireo tena be trosa amin’izany. Ankoatra izay, dia olana goavana amin’ny Jirama mahatonga ny fahaverezam-bola aminy dia tsy nisy afa-tsy 824 monja ny mpaka ny tarehimarika lanin’ny olona amin’ny vokatry ny Jirama ampiasainy manerana ny Nosy, izany hoe mpiasa iray misahana kaontera 100 hatramin’ny 200 isan’andro, arakaraka ny faritra misy azy ireo, hany ka ny 45% ny olon-tsotra, 35% ny orinasa, ary ny 0,4% ny “régimes spéciaux” ihany no mba mandoa ny laniny. Hatramin’ny taona 2012 sy ny taona 2014 dia niakatra 248 miliara ariary ny fanampiana nataon’ny fanjakana tamin’ny Jirama, satria raha 149 miliara ariary izany ny taona 2012 dia tafakatra 427 miliara ariary izany ny taona 2014, araka io tatitry ny fitsarana ara-bolam-panjakana nohazavaina teto Toamasina io.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Madajazzcar : Une fin en apothéose

Les musiciens malgaches accompagnent le batteur américain Philip Maniez.

Après deux dix jours d’euphorie musicale, le rideau est tombé sur le festival international Madajazzcar. Samedi, le concert de clôture s’est tenu au Gymnase couvert de Mahamasina.

Point final sur la 29e édition de Madajazzcar ! Durant ces derniers jours, les artistes et amateurs de jazz ont investi les quatre coins de la Capitale avec un concentré de prestations dans la ville. La symbiose entre ces acteurs culturels en a frappé plus d’un, à l’instar du spectacle qu’a offert la légende du saxophone allemande Sebastien Studnitzky. D’une main de maître, il conquiert son public à l’unanimité de par son charisme et son talent.

Pareil pour Anciens Agents. Avec leurs instruments traditionnels, mélangés avec le jazz, leur musique reste une agréable surprise pour les oreilles. Entre autres, les musiciens malgaches ne sont pas en reste. La  relève est assurée avec les jeunes comme le lauréat du tremplin Madajazzcar Or’pair, Sanda Group, avec Sity Rakoto. De leur coté, Samy Andriamanoro et ses compères offrent toujours autant de richesse musicale. Le duo Rolf Imiangaly ne laisse personne indifférent. Un après-midi teinté d’une ambiance jazz énorme, assez pour rendre heureux les mélomanes.

Cette année, le festival a soufflé un vent musical fort et plein d’entrain à Madagascar. Rassemblant des artistes de différents horizons, tout le monde y a trouvé son compte. Conférence-débat, ateliers de jazz, concerts, spectacles mais surtout des rencontres et des échanges, ont occupé majoritairement le temps des musiciens étrangers. De leur coté, les mélomanes malgaches ont non seulement montré leur savoir-faire, mais ils ont également eu l’opportunité de voir et d’apprécier de grands noms du jazz. D’autres ont eu le privilège de jouer avec leurs idoles et les références du jazz international. Ces journées étaient aussi une découverte autant pour le pays hôte que pour les artistes invités.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey – 14 0ctobre 1958 : Si la 1ère République avait une autre destinée

Il est vrai qu’avec des « si » on peut refaire le monde. Si le régime républicain naissant avait pu réussir sa mission d’unir toutes les composantes de la population malgache dans la recherche d’une véritable souveraineté et qu’unis nous avions mieux négocié la sortie de la colonisation, nous n’aurions pas subi l’humiliation rampante des affres du néocolonialisme puis de la pauvreté.

Si les égos du personnel politique étaient tus au profit de l’intérêt général, Philibert Tsiranana, serait parti de ce monde avec une belle mort et avec tous les honneurs et nous, encore sous la 1ère République.

Si l’alternance politique avait eu lieu et sans ingérence de nulle part, que nous n’avions pas à nous chamailler sur telle ou telle origine ethnique du chef de l’Etat, nous aurions encore été sous la 1ère République et aurions eu la réputation d’un pays stable où les investisseurs seraient venus en masse.

Au lieu de cela, beaucoup d’entre nous regardaient avec dédain « leurs » négociations de la sortie de la colonisation, tout contents, que la puissance coloniale ait encore gardé sous leur joug Madagascar.

Et nous voilà comment où nous sommes à notre quatrième république et quatre constitutions qui sont autant de potences de notre suicide collective. Nous sommes là stoïques quand on a que quatre pays devant nous dans la descente vers la noire misère. Pendant ce temps, la Corée du Sud qui était au même rang que nous dans l’échelle de la pauvreté en 1960 inonde maintenant le monde de ses produits. L’inde connue par sa famine régulière d’avant est en train de dépasser notre ancien colonisateur dans les performances économiques et techniques.

Remarquons qu’on a eu presque autant de présidents que de constitutions car aucun ne veut marcher sur les pas de son prédécesseur non pas superstition mais en voulant tailler cette loi à sa propre mesure mais pas à celle du peuple.

Enfin, nous sommes à la veille d’élire un président, il est curieux et déplorable de constater des soutiens des gens « bien » aux gens « mauvais » et si c’était une histoire entre gens mauvais

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Victoire des Barea : Les réactions s’enchaînent !

Nicolas Dupuis laisse exploser sa joie mais reste très prudent pour le choc de ce mardi à Vontovorona.

Après cette belle victoire des Barea de samedi à Malabo, les langues se délient pour parler de cet exploit, parfois teinté cependant d’une certaine inquiétude pour l’entraîneur Nicolas Dupuis, qui se confie à Midi Madagasikara.

« Je suis content, mais pas tellement satisfait car c’était un match sérieux sans génie, mais avec beaucoup de rigueur et de courage contre une très bonne équipe équato-guinéenne. Mais que voulez-vous, il faut parfois savoir gagner autrement, mais le plus dur reste à faire et croyez-moi que cela va être difficile. »

Sous un autre angle, Ando Harivola de Fosa Juniors ressort sa fierté d’être Malgache et en parle avec une joie non feinte.

« Je suis heureux et fier car cela va booster encore plus le moral de la troupe et l’orgueil d’être un Malgache. Ils ont déjà un pied à la CAN 2019, et je pense qu’ils vont écrire ce mardi une nouvelle page de l’histoire de notre football. »

C.R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambalavao : Enina mianaka maty nilatsaham-potaka

Vao manomboka ny fahavaratra, dia namono olona sahady tany amin’ny Distrikan’ Ambalavao Tsienimparihy, ny zoma tolakandro teo tokony ho tamin’ny efatra ora, tao amin’ny Kaominina Ambinanindovoka. Araka ny tati-baovao voaray avy tany an-toerana, dia olona eni-mianaka tamina tokantrano iray (4 lehibe, ary 2 ankizy) no niara-maty nilatsaham-potaka, tao an-tanànan’i Miaramandroso ny andron’io. Nisy efatra hafa ihany koa naratra nipoahan’ny varatra ; izay tsy misy atahorana intsony ny fahasalaman’izy ireo ankehitriny. Raha ny fanampim-panazavana azo hatrany, dia nijojo be ny orana narahina kotraka tamin’io fotoana io, ka olona maromaro misy rohim-pihavanana avokoa no nialoka sy nividy zavatra tao amin’ity tsena iray ity. Loza tokoa ny patsa iray tsy omby vava raha ho avy, satria raha hafaliana ny fahitana ny fiavian’ny orana, dia alahelo sy fahoriana mangidy no nitranga tamin’ity fianakaviana iray ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanana : Votsotra ilay zazavavy 13 taona nalain’ny dahalo an-keriny

Ny sabotsy maraina teo no fantatra, fa navotsotr’ireo olon-dratsy, ilay zazavavy kely 13 taona, nisy naka an-keriny tao amin’ny kaominina Tsararano, Maevatanana ny zoma lasa teo.

Raha ny fampitam-baovao avy tamin’ny namana avy any an-toerana, rehefa nisy ny fifandresen-dahatra teo amin’ireo fianakaviana sy ireo olon-dratsy mpaka an-keriny, dia tapaka fa vola mitentina enina hetsy sy sivy tapitrisa ariary no naterina ho azy ireo, ho takalon’ny ain’ity zazavavy ity. Marihana, fa vola mitentina 500 tapitrisa ariary no notakian’ireto olon-dratsy ireto tam-boalohany, raha naka ity zazavavy ity izy ireo. Tao amin’ny tanàna antsoina hoe Antanetikely, ao amin’ny kaominina Ambalajakomby no nifanarahan’izy ireo fa hanaovana ny fifanakalozana. Nizotra nilamina izany ary votsotra soa aman-tsara ilay ankizivavy ; izay salama tsara raha ny loharanom-baovao avy any an-toerana hatrany.

Raha tsiahivina, dia ny zoma maraina teo no nanafika tao amin’ilay tanana antsoina hoe Bevilany ireo malaso am-polony, nirongo basy mahery vaika. Nivantana avy hatrany tao amin’ilay tokantranona mpandraharaha izy ireo, rehefa avy nanao tifitra vary raraka, hampitahorana ireo fokonolona. Nisy olona iray namoy ny ainy tamin’io fotoana io, izay fantatra fa  rain’ity zaza lasa an-keriny ity, raha ny fampitam-baovao azo hatrany. Iray andro taorian’io izany, dia izao votsotra izao ilay ankizivavy, rehefa natao ny adivarotra ary io nilatsaka ho sivy tapitrisa ariary mahery io ny vola sandan’ny famotsorana azy. Etsy andanin’izay kosa, dia herinandro katroka omaly no nitrangan’ilay fanafihana niharo fakàna an-keriny tao Andriba. Mbola tsy votsotra hatreto kosa ilay mpandraharaha lasa tamin’io. Mbola mitohy hatrany kosa ny fikarohana azy ataon’ireo tompon’andraikitra amin’izany.

m.L / Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Hery Rajaonarimampianina : Première semaine de campagne prometteuse

Pour sa première semaine de campagne électorale, Hery Rajaonarimampianina reste confiant.

Le candidat n°12 a dressé sa première semaine de campagne. Une propagande qui l’a emmené dans différentes régions du pays. Ce fut également pour lui l’occasion d’exposer sa Vision Fisandratana.

Démarrage non pas sur les chapeaux de roue, mais posément et assurément, de la campagne électorale du candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina. Contrairement à ses concurrents en lice, Hery Rajaonarimampianina, pour sa première semaine de campagne en homme d’expérience et de sagesse, et fort de sa grande popularité, notamment auprès des villageois et des populations des collectivités, s’est abstenu de sensibilisations tapageuses à coups de promesses mirobolantes, de concerts gratuits, de distributions de goodies ou même de billets de banque, pour séduire les électeurs pour les amener, voire les contraindre à voter pour lui. Sa force et sa stratégie reposent sur la confiance et la reconnaissance du peuple à l’égard de ses réalisations durant ses quatre années et huit mois au pouvoir, ainsi que sur sa Vision Fisandratana qui englobe ses projets de développement, qu’il a d’ailleurs entamés et qu’il compte bien mener à terme, toujours avec le soutien des populations, s’il parvient à un second mandat. Dans toutes les localités où il s’est rendu (Antanikatsaka Itaosy, Analavory, Arivonimamo) tout au long de cette première semaine de campagne, le candidat n°12, accompagné de son épouse, a été accueilli en triomphe. Ses discours se terminaient sous les ovations des foules et ses réalisations ont constamment fait l’objet d’éloges sincères et pleines d’espoir, formulées par les populations, ou les élus locaux.

Caractère modeste. Comme il a fait à Brickaville, à Mampikony, à Ambato-Boeny ou encore à Mahasoabe, il s’est abstenu de se vanter, mais avec son caractère modeste, a plutôt laissé le soin aux villageois et à leurs élus de faire état de ses réalisations. Persuadées que ces actions, infrastructures et autres apports du régime de Hery Rajaonarimampianina dans leurs localités respectives, avaient beaucoup changé et amélioré leur vie quotidienne et leurs activités dans tous les domaines (particulièrement la santé, l’éducation, l’agriculture et l’élevage, entre autres), ces populations ont affirmé énergiquement qu’elles sont aujourd’hui déterminées à s’assurer de la continuité de ces actions concrètes de développement en votant pour le candidat n°12. De part et d’autres de ces endroits visités par le candidat n°12, comme à Mandoto, à Ambalavao et jusqu’à Ankazobe, des milliers de villageois se demandaient pour quelles raisons voter pour un autre candidat, si la Vision de la dernière personnalité qui était au pouvoir, Hery Rajaonarimampianina, répondait parfaitement à leurs attentes, et qu’il suffisait de le reconduire au pouvoir pour s’en assurer de la continuité ?

Combat sacré. Le candidat Hery Rajaonarimampianina, dans ses discours à Vatomandry et à Moramanga pour clôturer sa première semaine de campagne, et en sa qualité de « Raiamandreny », a constamment rappelé à toutes les populations et à l’assistance, les enjeux de cette campagne électorale durant laquelle les valeurs intrinsèques malgaches, telles que le « Fihavanana », l’entraide, la solidarité, la fraternité ainsi que les règles démocratiques, devraient prédominer. La course à la magistrature suprême devrait, selon ses propos, être un combat sacré où la violence, les actes de déstabilisation ou encore les incitations à la haine n’ont pas leur place. Pour servir d’exemple, le candidat n°12 a fait montre de grande humilité en surmontant avec bravoure les propos et gestes malveillants d’agitateurs et d’éléments perturbateurs, visiblement issus du camp de partis politiques concurrents, qui se sont infiltrés dans les rangs de ses propres sympathisants. A l’instar de ces individus qui avaient avoué avoir été rémunérés par un camp politique adverse pour perturber le meeting du candidat n°12 à Tsiroanomandidy, ou encore de ce troupeau de zébus qui avait été lâché sur la foule en plein meeting dans une autre localité… Autant de faits et de tentatives de dénigrement qui n’ébranlent point la conviction du candidat Hery Rajaonarimampianina de mener à bien sa Vision Fisandratana pour le développement du pays et de son peuple. Une conviction d’ailleurs partagée par et avec ces milliers d’habitants des districts que le candidat n°12 a sillonnés depuis l’ouverture de la campagne, le 8 octobre dernier.

Première semaine de campagne prometteuse et très satisfaisante avec des rencontres enrichissantes, en somme, quoique cette seconde semaine qui s’annonce ne le sera pas moins…

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andohatapenaka : Raikitra ny sakoroka tetsy amin’ny « gare routière »

Vao maraina, ny asabotsy teo, dia efa talanjona ny rehetra izay mpampiasa ny toerana fiantsonan’ny taxi-brousse etsy Andohatapenaka. Ny antony dia satria nisy nanidy ny vavahady lehibe ary dia tsy nisy afa-niditra na nivoaka tao izay tokony hampiasa ny toerana. Nanomboka niakatra ny feo satria tsy nisy na inona na inona azo natao ho an’ireo olona izay mivelona sy mampiasa ny « gare routière ». Ireo mpitatitra marobe no isan’ny nentin-katezerana voalohany, satria lasa nibahana teo ivelany fotsiny ny fiaran’izy ireo. Teo no tsy maintsy natao ny fampidirana ny mpandeha sy ny fampakarana ny entana. Tsy nilaozan’ny mpanararaotra izany, satria tao anaty korontana izay tsy neritreretina akory ny mety hisehoan’ilay tranga. Raha araka ny fantatra, dia mahakasika ady tany eny an-toerana no anton’ny fanakatonana ny vavahady. Teo no nahafantarana, fa misy ampahan-tany misy mikasa ny haka, kanefa izany dia tafiditra ao anatin’ny faritry ny fiantsonan’ny fiara. Mbola mandeha ny adin’io olona amin’ny minisitera ary tsy fantatra hoe didy avy taiza na baiko avy taiza no nanidiana tampoka ny vavahady ka tsy nahafahana nampiasa ny « gare routière » ? Nilaza ny mpitatitra ny mba tokony hijerena ny tombontsoan’ny tsirairay sy ny mpampiasa ny toerana, satria olona marobe no indray mizaka ny voka-dratsin’ny tsy fifanarahana eo amin’ny mety ho olom-bitsy. Rehefa niakatra ny feo ka nandeha ny adihevitra teny an-toerana, dia nanapa-kevitra ny kaoperativa maro fa hosokafana ny vavahady. Samy niditra avokoa ny fiara fitaterana nanomboka teo ary dia niverina tamin’ny laoniny ny fiainana andavan’andro tao amin’ny « gare routière ». Ny fanontaniana mipetraka amin’ny maro teny an-toerana dia ny hoe : natao bodongerona ve ny tany izay nasiana io toby fiantsonan’ny fiara io sa kosa izay milaza ho tompony no mitady hanararaotra? Korontana hatrany izany no iainan’ny olona raha vao mahakasika itony « gare routière » itony. Amin’ity raharaha ity dia nanome 48 ora ny fanjakana ny fikambanan’ny mpitatitra ny mba hamerenana amin’izy ireo tsy misy hatak’andro ny tany izay misy ny toby fiantsonan’ny fiara.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball – Championnats de Madagascar : Les gendarmes en balade !

Les filles du GNVB (U18) exultent après leur victoire.

Les championnats de Madagascar jeunes ont rendu leur verdict dans un gymnase de Toliara bien trop étroit pour contenir toute une foule de passionnés. Un sommet national qui a permis aux gendarmes de se mettre en évidence.

Trois nouveaux titres dans leur sarcelle. C’est l’exploit des gendarmes lors des championnats de Madagascar jeunes de volley-ball à Toliara. Et c’est tout à leur honneur de s’occuper de la relève après avoir puisé dans les grands clubs actuels.

Un vivier. Désormais, ces gendarmes peuvent bomber leur torse car le club forme maintenant un vivier de joueurs et de joueuses de talent, et tout de suite opérationnels, avec notamment ce double chez les moins de 18 ans.

Chez les filles, Anyah et ses camarades ont battu les Majungaises de l’EVBF sur le score éloquent de trois sets à un (11-25 ; 25-20 ; 27-25 et 25-13).Les garçons U18 du GNVB ont également pris la mesure des Tamataviens de MAMI sur le même score (25-21 ; 25-19 ; 27-25 et 25-13).

Le troisième titre des gendarmes est à mettre à l’actif des filles de moins de 20 ans qui se sont imposées devant l’RVB Ihosy par 3 sets à 1.

Chez les filles de moins de 16 ans, les Tananariviennes du Bi’AS ont fait parler leur expérience en surclassant le GNVB par 2 sets à 1.

Match plein. Mais la finale la plus disputée reste celle ayant opposé les Tuléarois du Paon au CVB Farafangana dans la catégorie des moins de 20 ans garçons.

Farafangana a allumé le feu en premier dans un gymnase en délire pour remporter haut la main cette première manche par 25 à 18.

La réponse du berger à la bergère ne se fit pas attendre car les Tuléarois répliquaient au second set par 25 à 22, et remportaient le troisième avec la même aisance (25 à 21).

Farafangana sonna pourtant la révolte pour aller chercher ce quatrième set au terme d’un match épique, qui a vu les locaux s’incliner par 26 à 28, obligeant du coup les deux finalistes à aller au « tie-break ». Mais le chassé-croisé époustouflant tourna à l’avantage du Paon qui s’imposait par 17 à 15. Un match plein qui faisait le bonheur du public, mais également celui de la fédération qui a là de la matière pour les futurs membres de l’équipe nationale sénior.

Clément RABARY