Les actualités Malgaches du Mardi 15 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara76 partages

Industrialisation et Révolutions : Le modèle des oies sauvages, présenté par le Pr Mamy Ravelomanana

Pr Mamy Ravelomanana, professeur agrégé des universités en sciences économiques et membre fondateur du CREM.

Inventé par le chercheur japonais Kaname Akamatsu, le « modèle de développement des oies sauvages » ou “Flying Geese pattern of development” a été rendu célèbre par l’ancien ministre japonais des Affaires étrangères Okita, également universitaire, qui l’a appliqué à la transmission de la croissance aux pays de l’Asie de l’Est..

Les décollages des industries de biens de consommation se succèdent (se relaient – comme les oies),  accentuant les effets d’entraînement interbranches ou d’apprentissage propres aux modèles occidentaux de croissance dite endogène. Telle est la chronologie des accès aux différents niveaux de biens de consommation, qui caractérise le modèle des « Flying Geese », selon Mamy Ravelomanana, Professeur agrégé des universités en sciences économiques et non moins membre fondateur du CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar). Selon lui, l’essor économique du Japon puis des NPI (Nouveaux Pays Industrialisés) de première génération, les « dragons »  de l’Asie de l’Est dans un premier temps (la République de Corée, Taïwan, Singapour et Hong Kong) puis les Tigres (Thaïlande, Indonésie, Malaisie, etc.) reproduisent le  « vol des oies sauvages ». En effet, la succession du décollage de plusieurs branches d’activités industrielles, résultant d’une politique volontariste diffère les pays asiatiques des pays européens de l’époque des deux premières révolutions industrielles.

Economie d’échelle. Le cycle de vie de Vernon (décollage, l’ascension, l’apogée et déclin) des produits du textile, acier, automobile, à l’électronique, n’a pas été abandonné aux lois du marché au Japon, a fait remarquer le Pr Mamy Ravelomanana.  A certains moments, il a été  avantageux de délocaliser certaines étapes de la chaîne de production. Taïwan et la Corée du Sud ont historiquement été des réceptacles pour les industries japonaises dans les phases de déclin du cycle. « Si en 1975 le Japon était encore le premier producteur de téléviseurs  en noir et blanc, quatre années plus tard en 1979, la Corée du Sud et Taïwan en produisait plus. Car dès 1964, TOSHIBA était passé à la production de téléviseurs en couleur. Ce premier mécanisme de la transmission régionale de l’industrialisation est le plus connu. Le second mécanisme souvent occulté  est le plus intéressant, car il présente un double effet de ruissellement : l’accès à un bien industriel par les ménages à revenu élevé réduit son coût de production – l’économie d’échelle de l’industrie-  et son prix, ce qui rend ce bien abordable pour les ménages à faible revenu. Cet effet “trickle-down” (ruissellement) se double d’un effet ‘trickle-up’: l’accès du bien primaire aux ménages à faible revenu (ou intermédiaire), en poussant encore plus bas son prix, contribue à  réduire les dépenses des ménages à revenu plus élevé. Les ménages riches peuvent alors avoir accès aux biens de consommation de niveau supérieur à condition que le pays soit capable de les produire et surtout ne les importe pas», a indiqué l’économiste du CREM.

Protectionnisme. Les économies d’échelle et ce système de relais  des “flying geese” expliquent la raison du protectionnisme japonais. Il a été exploité notamment  pour les productions de télévision, magnétoscopes, de machine à laver, de voitures, etc. Et en 1964, au moment du lancement des postes   téléviseurs  en couleur TOSHIBA, 90% des ménages japonais possédaient les «trois trésors sacrés» : un  téléviseur , un réfrigérateur et une machine à laver, en référence à une légende ancienne  – l’épée, le miroir et le bijou – cadeaux du Ciel  au premier Empereur du Japon. Ce mécanisme dévoilé par le chercheur japonais Matsuyama en 2002 puis 2016 décrit  la montée en puissance des sociétés de consommation de masse qu’elles soient occidentales, asiatiques ou  des pays émergents: l’économie se développe à mesure qu’un nombre croissant de ménages bénéficient d’un spectre plus important de biens et de services. « Si toutes les descriptions antérieures mettent l’accent sur les progrès technologiques qui jalonnent les passages d’une branche d’activité à une autre, l’originalité de Matsuyama a été de mettre en évidence l’importance du degré de sophistication de la demande pour le processus d’industrialisation », a souligné le Pr Mamy Ravelomanana.

Evolution. Dès lors, les différences de trajectoires des économies dans le monde deviennent moins mystérieuses. Selon les descriptions de l’économiste, les États-Unis, l’Europe et le Japon sont désormais les trois plus grands marchés pour les voitures SUV qui se trouvent en haut de la liste des biens ; la Chine, l’Inde et l’Indonésie sont les trois plus grands marchés pour les motos, qui se situent un peu plus bas sur la liste et ainsi de suite… Les pays en voie de développement commencent par développer leurs industries textiles et agro-alimentaires… et au fur et à mesure de leur industrialisation doivent absolument remonter dans la hiérarchie des biens manufacturés. Les pays à population intermédiaire ou élevée passent tous par une industrialisation alors que la baisse tendancielle de la part de l’industrie dans le PIB est confirmée pour la plupart des pays développés avec quelques exceptions. La Corée du Sud constitue un exemple de pays qui a maintenu la part de l’industrie dans son PIB (38%) la Chine est à 39% alors que le pays qui a inauguré l’ère industrielle,  le Royaume-Uni s’est orienté depuis longtemps vers la finance. Les pays les moins peuplés passent plus ou moins rapidement aux services, en particulier financiers (Luxembourg, Maurice, …). « A Madagascar, en 1966 soit 6 années après l’indépendance, les secteurs d’activité  se répartissaient de la manière suivante : 60,8% pour les services, 25,0% pour l’agriculture et l’industrie 14,2%. Un demi-siècle plus tard en 2016, alors que  dans la totalité des pays d’Asie, les révolutions agricoles et industrielles ont bien eu lieu, à Madagascar la structure a à peine changé 56,5% pour les services  24,4% pour l’agriculture et 19,1% pour l’industrie dont une partie importante aux industries d’extraction », a-t-il fait remarqué. Bref, nous avons du chemin à faire.

Antsa R.

Midi Madagasikara34 partages

Extraction d’ilménite : Plus de 1 500 emplois créés par Base Toliara

La planification pour la construction du site minier est en cours d’analyse.

Un projet d’exploitation de minéraux lourds tels que l’ilménite et les concentrés de rutile et de zircon, sera mené par Base Toliara dans le site minier de Ranobe, localisé à peu près 50 km au nord de la ville de Toliara, dans la région Atsimo Andrefana de Madagascar.

Cette compagnie minière est actuellement en train de finaliser son étude de faisabilité. La planification pour la construction du site minier est également en cours d’analyse. En parallèle, elle a déjà entamé des dialogues permanents avec les communautés locales afin de leurexpliquer les opportunités offertes par ce 3e plus grand projet minier dans la Grande île. Il s’agit, entre autres, de la création de plus de 1 500 emplois par ce projet minier de classe mondiale exploitant du sable minéralisé, durant la phase de construction. L’acquisition des dernières autorisations administratives avance maintenant, selon les explications de Base Toliara. Les travaux de construction des infrastructures sont ainsi prévus démarrer vers la fin de cette année 2019. Plus précisément, la construction de l’usine de traitement des minéraux lourds comportant une usine de concentration primaire et une usine de séparation de minerais sans aucun produit chimique, constitue une priorité. Il en est de même pour la construction d’un tronçon de route d’une longueur de 55km depuis la mine et traversant la rivière de Fiherena ainsi que d’une nouvelle jetée avec un tyrant d’eau de 12 mètres située à Andaboy pour l’exportation des minérais.

Activités d’utilité publique. En outre, Base Toliara prévoit de créer entre 600 et 700 emplois permanents et de sous-traitance pendant le cycle de vie de la mine. L’accord signé entre la compagnie et le maire dans la commune rurale d’Ankilimalinika le 16 décembre 2018, privilégie d’ailleurs l’approche transparente sur toutes les activités de cette première. La mise en place de la plateforme « Resettlement Working Group » (RWG), qui représente toutes les parties prenantes, va permettre de détecter les candidats qui bénéficieront des formations professionnalisantes liées aux emplois que vont générer le projet minier. Notons que la compagnie a déjà réalisé des activités d’utilité publique dans sa zone d’intervention via le système HIMO (Haute Intensité de Main d’œuvre). Il s’agit notamment d’un travail contre de l’argent au profit des personnes issues des couches vulnérables. Ainsi, 120 personnes ont été mobilisées pour des travaux d’assainissement à ambohitsabo et 150 personnes autres ont contribué à la réhabilitation des digues de protection à Andranomihaja et Andranogadra.

Transparence. Par ailleurs, Base Toliara a signé un accord de collaboration avec la communauté de Ranobe officialisant l’adhésion de cette dernière au projet d’extraction d’ilménite, le 09 décembre 2018. Cette étape constitue un grand pas en avant dans la promotion du développement socio-économique de Ranobe et de toutes les autres localités affectées directement ou indirectement par le projet minier, selon toujours la compagnie. La transparence y est également de mise. A titre d’illustration, Base Toliara s’engage, entre autres, à ne pas utiliser les ressources en eau de la population locale, mais plutôt un aquifère situé entre 80 et 100 m en profondeur pour toutes ses activités d’extraction des minéraux lourds. De plus, l’étude hydrogéologique menée par des experts malgaches a permis d’identifier que le volume d’eau qui sera utilisé par le projet ne représente que 0,05% de la quantité d’eau disponible dans la région de Toliara. En effet, le processus standard d’extraction des minérais sera à sec.

Nouvel essor socio-économique. Et ce n’est pas tout ! Cette compagnie minière s’engage également à privilégier le contenu local au cours du cycle de vie de la mine. Cela concerne notamment l’approvisionnement en matières consommables locaux et les achats des prestations de service dans les domaines du transport, de la restauration, de la sécurité et du Bâtiments et Travaux Publics (BTP). Ce qui constitue des opportunités non négligeables pour les petites et moyennes entreprises locales. Une chose dont on est sûr, ce projet d’extraction d’ilménite apportera des revenus considérables pour Madagascar et donnera un nouvel essor socio-économique en commençant dans sa région d’implantation. Rappelons que Base Toliara a déjà obtenu son permis environnemental en 2015. Les communautés locales attendent ainsi impatiemment les retombées économiques positives et directes de ce projet d’exploitation du sable minéralisé.

Navalona R.

Midi Madagasikara30 partages

Andry Rajoelina : Passation vendredi, premier Conseil des ministres samedi

Le gouvernement Ntsay Christian déposera sa lettre de démission vendredi prochain.

D’après les informations, la passation de pouvoirs entre le président entrant et son prédécesseur Hery Rajaonarimampianina aura lieu vendredi prochain.

Le nouveau président de la République Andry Rajoelina veut avancer au rythme d’un TGV dans la réalisation des ses 13 engagements rentrant dans le cadre de son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar ». Hors de question d’accorder une place aux tergiversations. Fort des expériences acquises du temps des 5 années de Transition, le nouveau locataire d’Iavoloha souhaite réaliser un développement rapide et durable en utilisant au maximum nos ressources. D’autant plus que l’IEM ambitionne de rattraper le retard de la Grande île en matière de développement. Actuellement, l’équipe de l’IEM et les techniciens de la Présidence de la République s’activent pour préparer la prise de pouvoir officielle du président nouvellement élu. Aussi, une réunion préparatoire a été organisée hier. Une occasion d’apprendre que la cérémonie de passation de pouvoir entre Andry Rajoelina et son prédécesseur Hery Rajaonarimampianina aura lieu vendredi prochain au Palais d’Etat d’Iavoloha. Le même jour, le gouvernement Ntsay Christian déposera sa lettre de démission auprès du nouveau président. Juste après, ce dernier prendra un décret portant acceptation de la démission du gouvernement et le chargeant d’assurer l’expédition des affaires courantes jusqu’à la formation du nouveau gouvernement qui sera certainement en place d’ici quelques jours. Notre source a également révélé qu’Andry Rajoelina dirigera son premier Conseil des ministres samedi prochain, juste après la cérémonie d’investiture au stade de Mahamasina et peut-être avant le banquet d’Iavoloha. Plusieurs décrets importants seront pris au cours de ce premier conseil, en l’occurrence celui portant nomination de hauts responsables au niveau de la Présidence de la République, a-t-on laissé entendre.

Gouvernement de technocrates. En tout cas, le TGV souhaite enclencher la vitesse supérieure pour mettre en œuvre son « Velirano ». C’est la raison pour laquelle il entend mettre en place un gouvernement de technocrates composé par la majorité de nouvelles têtes. Rien à voir avec les politiciens trainant des casseroles. Attendu au tournant par ses détracteurs, Andry Rajoelina souhaite apporter un grand changement à la pratique politique à Madagascar. D’après les informations, le lancement des grands chantiers de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar sera donné au plus tard au mois de juin prochain. Les innovations et le développement seront menés au niveau des régions. Le nouveau président de la République envisage de confier la prise de décision et la mise en œuvre des grands travaux à des gouverneurs régionaux. Une initiative innovante qui consiste à mettre en application la décentralisation effective qui consiste à accorder une autonomie financière et une autonomie administrative aux collectivités territoriales décentralisées.

Davis R

Midi Madagasikara12 partages

Prestation de serment : La forme « devant les tombeaux familiaux » remise sur le tapis

Pour Emilhiot Marozara, aucun « Malagasy » n’oserait défier ses propres « Razana » ou ascendants.

La question relative à la prestation de serment du nouveau président de la République, Andry Rajoelina, a été très vite relayée dans les médias, critiquée ou soutenue par l’opinion publique.

Certains avancent que l’absence de messe et d’usage de la Bible durant la cérémonie concorde avec la laïcité de l’Etat prévue par la Constitution actuelle, d’autres estiment que le président devrait, au moins, avoir quelque chose ou quelqu’un sur laquelle ou sur qui il s’engage réellement à respecter la Constitution. Entre-temps, les débats sur la forme de prestation de serment sont remis sur le tapis. En 2018, nous avons d’ores et déjà rapporté la proposition d’Emilhiot Marozara, yltpien et consultant en finances personnelles, qui a avancé que les dirigeants et ceux qui sont assermentés doivent prêter serment sur ou devant les tombeaux familiaux.

Loi Emilhiot. « Le peuple malgache a toujours affirmé sa croyance et son respect envers les ancêtres, les « Razana ». Ils font partie de notre culture. C’est la raison pour laquelle je propose à ce qu’on abandonne la forme de prestation de serment habituelle par laquelle on ne se sent pas véritablement engagé. Qui parmi nous oserait ne pas respecter sa parole après avoir juré sur la tête de ses ancêtres ? Personne ne souhaite s’attirer la foudre des ‘Razana’ », explique-t-il à cette époque. Ce qui est toujours d’actualité d’ailleurs. Néanmoins, il faudrait que cela revête un caractère contraignant pour que cette proposition puisse changer la donne ; élaborer et voter la « Loi Emilhiot » comme il le baptise. « Je continue de soutenir que les députés doivent élaborer une proposition y afférente et la voter lors de la prochaine session ordinaire ». En effet, l’année dernière, il a d’ores et déjà souhaité à ce que la proposition soit votée avant la présidentielle « pour que le président de la République nouvellement élu soit le premier à l’étrenner » pour reprendre ses termes. Mais étant donné que les représentants qui siègent à Tsimbazaza ont eu d’autres priorités, la proposition d’Emilhiot Marozara peut (ou doit) être discutée d’ici peu, en  mai ou en  juin. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara11 partages

CAT : Madagascar accueillera l’AG ordinaire et élective

Le président de la FMT, Stéphane Rakotondrainibe avec Éric Koller, de l’Hôtel Colbert.

Antananarivo sera la capitale du tennis africain les 14 et 15 juin prochain. L’Hôtel Colbert accueillera les 50 fédérations membres de cette instance dirigeante continentale de la petite balle jaune.

Ouverture. Pour la première fois dans l’histoire du tennis malgache, Madagascar sera l’hôte de l’assemblée générale ordinaire et élective de la confédération Africaine de tennis (CAT). Le rendez-vous est donné les 14 et 15 juin à l’hôtel Colbert. C’est la déclaration du président de la FMT, Stéphane Rakotondrainibe, hier au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Colbert. La réunion de la CAT le 28 avril 2018 à Kigali, Rwanda a décidé d’attribuer l’organisation de cette AG à la Grande Ile. « C’est une fierté d’avoir été désigné hôte des AG et nous donnerons le meilleur de nous pour faire honneur au pays et au monde du tennis. L’organisation de cette réunion ne peut être que bénéfique pour le tennis malgache » a déclaré le numéro un du tennis malgache. En marge de cette AG se tiendront les réunions de zones. La FTM attend la participation des 50 pays membres de  CAT. Le président de la CAT, Tarik Chérif et le président de la fédération internationale, David Haggerty et son staff en plus  des personnalités du tennis mondial honoreront de leur présence cette réunion. Pour Madagascar, l’organisation de ce rendez-vous est la concrétisation du dynamisme de la fédération présidée par Stéphane Rakotondrainibe. Le président de la FMT va postuler au sein du Comité exécutif de la CAT. Depuis 2017, la FMT entreprend sans relâche des actions pour rayonner au niveau local, national, régional et international. En 2018, la fédération malgache de tennis a réalisé une progression remarquable. « On va faire un plaidoyer sur le travel grant à propos du remboursement des frais de voyage des joueurs lors de la participation aux différentes compétitions. Comme Madagascar est un peu éloigné par rapport aux autres pays, le remboursement ne couvre que les 1/3 des frais et nous demandons une attention particulière » a conclu Stéphane Rakotondrainibe.

T.H

Midi Madagasikara6 partages

Lutte contre la violence à l’égard des enfants : Les « Clubs heures creuses » des CEG prennent le...

Les messages passent mieux à travers les sketches et les saynètes.

Clubs de jeunes collégiens de 10 à 18 ans de la ville de Tolagnaro, les « Clubs heures creuses » ont fait des droits de l’enfant et la lutte contre la violence, leur cheval de bataille.

Des jeunes collégiens de Tolagnaro se retrouvent en dehors des heures de cours -d’où la dénomination du club « Club heures creuses » – pour s’informer et échanger sur les droits de l’enfant et les diverses formes de violences dont sont victimes les enfants et les adolescents, mais surtout, pour sensibiliser leurs pairs sur les cas de non respect de leurs droits. En font notamment partie l’abandon scolaire et la violence. « Il arrive que des pratiques familiales ‘habituelles’ sont tout simplement synonymes de violence à l’égard des enfants, mais les gens ne le savent pas. Leur faire faire des tâches qui ne leur sont pas adaptées physiquement, les obliger à renoncer à l’école pour aider les parents, sont des exemples. Nos actions consistent à informer les jeunes sur ce qu’ils doivent faire s’ils se retrouvent face à une situation de violence, ou s’ils en sont eux-mêmes victimes», expliquent les jeunes actifs au sein des « Clubs heures creuses ».

Sketches et saynètes. Le mariage précoce figure parmi les pratiques et traditions encore fortement ancrées dans les mœurs dans cette partie Sud de Madagascar. Raison pour laquelle les jeunes sont informés au sein des Clubs et incités à sensibiliser les autres collégiens sur cette question, précise un jeune du Club Fagnoitsy, lors d’une séance de démonstration de leurs activités au CEG Tanambao Tolagnaro, jeudi dernier. A travers des sketches et des saynètes, les jeunes collégiens mettent en scène des situations de violence se caractérisant par le mariage précoce, sous la pression des parents, notamment les pères de famille. « Ces sketches sont d’excellents moyens de faire passer des messages aux autres collégiens, car outre les talents de ceux qui les jouent, les scènes détaillées dans ces petites représentations sont bien captées par les jeunes élèves spectateurs, et les messages sont ainsi mieux assimilées », explique un animateur de ces Clubs.

Couverture totale des CEG. Les Clubs heures creuses font partie des activités mises en œuvre grâce à la collaboration entre la direction régionale de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (DRPPSPF), l’UNICEF, la direction régionale de l’Education nationale (DREN) Anosy et le réseau de la protection de l’enfant, dans le cadre du programme d’amélioration de la vie et du développement des jeunes dans l’Anosy, financé par l’Agence de coopération internationale de la Corée (KOICA) dans le cadre de son programme d’amélioration de la vie et du développement des jeunes dans la région Anosy. En 2018, quelque 700 collégiens ont déjà participé aux Clubs heures creuses dans la ville de Tolagnaro. A partir de ce mois de janvier, 750 autres élèves dans les trois districts de l’Anosy, à savoir, Tolagnaro, Amboasary et Betroka, en bénéficieront également. L’objectif étant de mettre en place, d’ici à 2021, les Clubs heures creuses dans tous les CEG de ces trois districts de la région.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

CUA : Lalao Ravalomanana lance une vision de 100 jours

Le maire Lalao Ravalomanana donne des consignes à ses collaborateurs.

Nouvelle année, nouveau défi. Le maire de la commune urbaine d’Antananarivo Lalao Ravalomanana vient de lancer une nouvelle vision de 100 jours à réaliser ensemble avec ses proches collaborateurs. Ces derniers ont présenté hier leurs vœux du Nouvel An à la première magistrate de la CUA. « Nous avons fait beaucoup d’efforts pour le bien de notre ville durant l’année 2018. Mais, cette année 2019, nous ferons encore beaucoup plus. Pour cela, il faut multiplier nos efforts. Il faut travailler ensemble en renforçant notre cohésion. », a souligné hier le maire Lalao Ravalomanana. Avant de rajouter : « Montrez à la population que la commune urbaine d’Antananarivo travaille pour elle. Je veux des résultats palpables de nos actions dans un délai de 100 jours. »

Redevabilité. Devant ses collaborateurs, le maire Lalao Ravalomanana a rappelé l’importance du principe de redevabilité. « Nos actions doivent répercuter sur la vie de la population tananarivienne. La mairie et l’hôtel de ville sont ouverts à tout le monde. », a-t-elle fait savoir. Le budget primitif de la CUA vient d’être voté par le Conseil municipal. Un budget d’un montant de 49 milliards d’ariary qui va prioriser les actions de développement à mener à partir des six arrondissements de la Capitale. Bref, au sein de la commune urbaine d’Antananarivo, la décentralisation est en marche.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Rangaina Avaradrano : Pasitera voatafika, lasa ny volam-piangonana

Mitentina eo amin’ny iray tapitrisa ariary teo ho eo no vola lasan’ireo olon-dratsy, nandritra ny fanafihana mpitondra fivavahana iray tao Rangaina Avaradrano. Volam-piangonana izay novinavinaina hanamboarana fotodrafitrasa hanatsaràna izany tranon’Andriamanitra izany.

Tokony ho tamin’ny 12 ora sy sasany alina, ny alin’ny alahady hifoha alatsinainy teo no nitrangan’ity fanafihana ity. Nirefodrefotra tokoa ny basy teny an-toerana tamin’io alina io. Araka ny vaovao azo dia manodidina ny valolahy teo ho eo ireo olon-dratsy, izay samy nitondra basy. Ny efatra tamin’izy ireo no nanao amboletra niditra tao amin’ny tranon’ilay pasitera, raha niandriandry teny ivelany ny ambiny. Araka ny fantatra dia basy vita gasy no nentin’izy ireo nandrahonana ity mpitondra fivavahana ity, izay tsy afa nanao na inona na inona noho ny hery tsy mitovy. Toa efa fantatr’ireto olon-dratsy ireto tokoa ny fisian’ireo vola an-tapitrisany io tao amin’ity tokantrano ity ary fantatr’izy ireo hatramin’ny kitapo nisy ilay vola aza, hoy hatrany ny vaovao azo. Vantany vao azon’izy ireo ny vola dia lasa izy ireo nitsoaka niaraka tamina entana sarobidy maromaro tao amin’ity trano voatafika ity. Tsy io tokantranona mpitondra fivavahana io ihany anefa no lasibatra tamin’io alina io, araka ny vaovao azo fa nisy mpivarotra enta-madinika voatafika ihany koa, saingy tsy nisy afa-tsy entana vitsivitsy, toy ny sigara sy ny tariny no lasan’ireo olon-dratsy. Mbola nirefodrefotra hatrany moa ny basy tamin’ny fitsoahan’ireto mpanafika ireto, entina hampitahorana ireo mponina. Ary taorian’izay vao afaka niantso vonjy ireo lasibatra. Tonga namaly ny antso avy hatrany ny zandary avy ao amin’ny borigadin’i Sabotsy Namehana izay marihana fa kilaometatra vitsy miala teo. Raha ny angom-baovao azo dia tokony ho tra-tehaka mihitsy ireo mpanafika saingy toa hoe tojo olona tampoka tamin’ny resaka fiara ireo zandary tamin’io fotoana io. Na izany na tsy izany anefa dia tsy nahasakana azy ireo tsy ho tonga teny an-toerana ny halavirana, niezaka nanao savahao ny manodidina. Efa mandeha moa amin’izao fotoana izao ny fanadihadiana ataon’izy ireo sy ny fikarohana ireo olon-dratsy.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Atsimondrano : Lehilahy maty voatifitry ny jiolahy

Tsy misy tokoa ny tsy mikaikaika amin’ity resaka tsy fandriam-pahalemana ity mahazo vahana eto amintsika ity, na an-drenivohitra na ambanivohitra. Ny faran’ny herinandro lasa teo dia tokatrano iray indray no lasibatry ny asan-jiolahy tao Mahaimandry, ao amin’ny kaominina Ambohijanaka, distrika Antananarivo Atsimondrano. Vokany, raim-pianakaviana iray 31 taona no maty, taorian’ny tifitra nahazo azy. Ny alin’ny sabotsy hifoha alahady lasa teo no nitrangan’izany fanafihana izany, araka ny tatitra azo avy amin’ny zandary. Telo lahy ireo mpanafika, hoy ny vaovao ary nirongo basim-borona. Niditra an-keriny tao amin’ity tokatrano ity izy ireo ary tsy nisalasala tokoa nampiasa ny fitaovam-piadiana teny am-pelan-tanany. Voatifitra tamin’izany ilay rangahy tompon-trano ary naratra mafy tokoa. Vola manodidina ny dimy alina sy iray hetsy ariary teo kosa no lasan’izy ireo araka ny vaovao ao hatrany. Vao azon’izy ireo ny vola dia lasa nitsoaka ireo olon-dratsy. Taorian’izay no niantso vonjy ny voatafika. Nezahina nentina tany amin’ny toeram-pitsaboana ity olona voatifitra ity saingy noho ny haben’ny ratra dia namoy ny ainy izy. Efa tonga teny an-toerana nanao ny fanadihadiana mahakasika ity fanafihana ity moa ny tompon’andraikitry ny filaminana avy ao amin’ny borigadin’Andoharanofotsy. Mandeha ihany koa ny fikarohana ireo nahavano-doza.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Attribution de certificats fonciers : Vers une augmentation de la délivrance aux femmes

Le certificat foncier peut être attribué aux bénéficiaires de la gente féminine.

Le droit à la terre est culturellement une exclusivité pour les hommes à Madagascar.

La dualité du droit naturel et du droit coutumier fait que les femmes et les filles malgaches peuvent rarement disposer des terres. Représentant plus de la moitié de la population et parties prenantes à tout point de vue dans la vie du pays tous secteurs confondus, en particulier dans le secteur agricole, les femmes malgaches  ne sont pas nombreuses à jouir du droit aux titres et certificats fonciers. Une entrave à leur développement d’un côté. Mais également une situation contraignante et réductrice, de l’autre. « Le certificat foncier peut toutefois être attribué aux femmes si l’on réduit la question du genre au sexe féminin » a-t-on dit durant le lancement des activités du volet foncier dans la région Analamanga à travers le groupement d’entreprise Geox 2. Ainsi, le projet ambitionne non seulement « d’attribuer le plus de certificats fonciers possible à des bénéficiaires femmes ». Mais également à « initier la démarche genre – non seulement comme étant un effet de mode et de tendance internationale – mais pour répondre à des besoins fondamentaux ». La place occupée par les femmes malgaches dans la vie du pays et du point de vue du droit étant les causes de cette initiative d’inclure l’approche genre dans le projet CASEF. Il convient de noter que le projet en question a pu « réaliser la production de l’ordre de 3500 certifications fonciers en quelques semaines dans la région de Vakinankaratra ».

Ambitieux. D’une durée de trois ans et ciblant cinq (5) régions d’intervention, le volet foncier du projet CASEF se lance divers défis majeurs. Entre autres, l’organisation d’une certification foncière massive qui devrait permettre d’attribuer 100 000 certificats fonciers jusqu’en 2021. Ledit volet ambitionne également la fiabilisation de l’outil de sécurisation foncière qui n’est autre que le Plan d’Occupation Foncière ou PLOF dans 195 communes d’Analamanga, Itasy, Atsinanana, Vakinankaratra et Analanjirofo. Sans oublier la redynamisation de 176 Guichets Fonciers, la dotation en équipement de guichets et services fonciers, l’élaboration de huit (8) schémas d’aménagement communaux et l’inventaire systématique des domaines privés de l’Etat. L’idée étant de « crédibiliser les certificats fonciers » et de permettre leur accès d’une façon « douce financièrement parlant« . Arriver à inscrire l’attribution des certificats fonciers aux bénéficiaires femmes dans la démarche de succession serait une avancée majeure dans la lutte pour une égalité de droits entre femmes et hommes.

José Belalahy

Madaplus.info0 partages

Madagascar : L’actuel premier ministre Ntsay pourrait rester à sa place

Comme nous l’avons déjà reporté, après la cérémonie d’investiture de Andry Rajoelina ce samedi 19 Janvier 2019, ce dernier procédera, après la passation de pouvoir entre lui et son prédécesseur Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha, à la nomination de son premier ministre. Le nouveau chef de gouvernement pourrait être encore Christian Ntsay. Rappelons qu’il a été nommé en 2018 à la tête du gouvernement à l’époque de Rajaonarimampianina pour remplacer Mahafaly Solonandrasana après la manifestation des 73 députés à la place de 13 Mai. Il a su mener à bien la tâche qui lui a été confiée, qu’est d’organiser les élections, il est issu du parti d’Andry Rajoelina le MAPAR. Le nouveau président pourrait-il trouver mieux ? Dans tous les cas, les spéculations politiques sont favorables à ce que Ntsay reste.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : le président français Emmanuel Macron félicite le nouveau président de la République d...

Après la confirmation par la Haute Cour Constitutionnelle de la victoire de Andry Rajoelina aux élections présidentielles de 2018, les félicitations fusent de toutes parts. L’actuel président Français Emmanuel Macron a tenu à féliciter Andry Rajoelina. Il ne pourra pas assister à l’investiture prévue dans 4 jours mais va demander au secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, de le remplacer. Voici la tenue de cette lettre.
Cher Monsieur le Président,
Je tiens à vous adresser mes chaleureuses félicitations pour votre élection et, à travers moi, celles du peuple français tout entier. Par ce choix, le peuple malgache a très clairement affirmé les espoirs qu’il plaçait en vous.
Je mesure l’ampleur des défis que Madagascar devra relever ces prochaines années pour assurer son développement économique et éradiquer la pauvreté. Je tiens à vous assurer du soutien de la France, partenaire historique, voisin et ami de Madagascar, dans les réformes que vous entreprendrez pour atteindre ces objectifs. Soyez certain de ma détermination à densifier nos relations politiques, mais aussi économiques et culturelles, qui reposent sur des liens historiques et humains forts.
Je vous remercie sincèrement pour votre invitation à votre cérémonie d’investiture qui se tiendra à Tananarive le 19 janvier. Je ne pourrai malheureusement pas y être présent. J’ai demandé au secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, de me représenter pour cet évènement. Je serai ravi de vous accueillir à Paris pour renforcer et donner un nouveau départ à notre partenariat.
En vous renouvelant mes plus vives félicitations ainsi que tous mes vœux de succès, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.
Cordialement,
Emmanuel MACRON
Madagate0 partages

France. Le Président Emmanuel Macron félicite le Président Andry Rajoelina

***************************************

Ny Filohan’ny Repoblika

Parisy, faha 14 janoary 2019

Ho an’Andriamatoa Filoham-pirenena,

Amin’ny anarako manokana sy amin’ny anaran’ny vahoaka frantsay manontolo dia faly miarahaba anao ny tenako amin’izao nahavoafidy anao ho filoham-pirenena izao. Amin’io safidy io, ny vahoaka Malagasy dia nampisongadina mazava tsara ny fanantenana napetrany taminao.

Tsapako ny hagoavan’ny fanamby izay tsy maintsy hatrehan’i Madagasikara mandritra ny taona maro ho avy, mba hiantohana ny fampandrosoana ara-toekarena ary hamongorana ny fahantrana. Tiako ny hanamafy ny fanohanan’i Frantsa, izay mpiara-miombon’antoka ara-tantara, mpifanolo-bodirindrina ary naman’i Madagasikara, amin’ny fanavaozana izay hataonao mba hahatratrarana ireo tanjona ireo. Matokia ianao fa manana finiavana ny tenako hanamafy ny fifandraisantsika ara-politika, fa koa ny lafiny ara-toekarena sy ara-kolontsaina, izay mifototra amin’ny fifandraisana mafy orina ara-tantara sy ara –olombelona.

Misaotra betsaka amin’ny fanasana ny tenako hanatrika ny lanonam-pianianana izay hatao any Antananarivo ny 19 Janoary ho avy izao . Saingy tsy afaka manatrika izany ny tenako. Ny Sekreteram-panjakana ao amin’ny Minisitry ny Eoropa sy ny Raharaham-bahiny, Atoa Jean-Baptiste LEMOYNE, no hisolo tena ahy mandritra ny lanona. Ny tenako kosa dia faly handray anao aty Parisy, hanamafy sy hanome aina vaovao ny fiaraha-miasa antsika.

Mamerina ny fiarahabana feno atolotro ho anao Andriamatoa Filoham-pirenena, sy ny firariantsoa fahombiazana amin’izay rehetra atao ./.

Emmanuel MACRON

Son Excellence Andriamatoa Andry RAJOELINA

Filoha voafidin’ny Repoblikan’i Madagasikara

Antananarivo

Madagate0 partages

Frantsa. Niarahaba ny Filoha Andry Rajoelina ny Filoha Emmanuel Macron

Ny Filohan’ny Repoblika

Parisy, faha 14 janoary 2019

Ho an’Andriamatoa Filoham-pirenena,

Amin’ny anarako manokana sy amin’ny anaran’ny vahoaka frantsay manontolo dia faly miarahaba anao ny tenako amin’izao nahavoafidy anao ho filoham-pirenena izao. Amin’io safidy io, ny vahoaka Malagasy dia nampisongadina mazava tsara ny fanantenana napetrany taminao.

Tsapako ny hagoavan’ny fanamby izay tsy maintsy hatrehan’i Madagasikara mandritra ny taona maro ho avy, mba hiantohana ny fampandrosoana ara-toekarena ary hamongorana ny fahantrana. Tiako ny hanamafy ny fanohanan’i Frantsa, izay mpiara-miombon’antoka ara-tantara, mpifanolo-bodirindrina ary naman’i Madagasikara, amin’ny fanavaozana izay hataonao mba hahatratrarana ireo tanjona ireo. Matokia ianao fa manana finiavana ny tenako hanamafy ny fifandraisantsika ara-politika, fa koa ny lafiny ara-toekarena sy ara-kolontsaina, izay mifototra amin’ny fifandraisana mafy orina ara-tantara sy ara –olombelona.

Misaotra betsaka amin’ny fanasana ny tenako hanatrika ny lanonam-pianianana izay hatao any Antananarivo ny 19 Janoary ho avy izao . Saingy tsy afaka manatrika izany ny tenako. Ny Sekreteram-panjakana ao amin’ny Minisitry ny Eoropa sy ny Raharaham-bahiny, Atoa Jean-Baptiste LEMOYNE, no hisolo tena ahy mandritra ny lanona. Ny tenako kosa dia faly handray anao aty Parisy, hanamafy sy hanome aina vaovao ny fiaraha-miasa antsika.

Mamerina ny fiarahabana feno atolotro ho anao Andriamatoa Filoham-pirenena, sy ny firariantsoa fahombiazana amin’izay rehetra atao ./.

Emmanuel MACRON

Son Excellence Andriamatoa Andry RAJOELINA

Filoha voafidin’ny Repoblikan’i Madagasikara

Antananarivo

Tia Tanindranaza0 partages

Fahefana mpanao lalànaMahasolotena ny depiote ny senatera

Mihetsiketsika ny birao maharitra eo anivon`ny Antenimieram-pirenena amin`ny fanitarana fe-potoana farany hiasan`ireo depiote voafidim-bahoaka. Mazava anefa ny lalàna fa tapitra ao anatin`ny dimy taona ny fe-potoana hiasan`ny solombavambahoaka.

 

 Ny lalàmpanorenana dia mamaritra ny fe-potoana hiasana ary ny and.3 amin`ny lalàna 2018-010 izay mahakasika ny fifidianana solombavambahoaka manokana dia manazava fa tapitra amin`ny fe-potoana izay nidirany niasa ireo solombavambahoaka. Tamin`ny taona 2014, nisy didy navoakan`ny Fitsarana manokana misahana ny fifidianana (CES) izay mitondra ny lah. 11 tamin`ny 06 febroary 2014 namoaka ny valim-pifidianana mahakasika ireo solombavambahoaka. Io no hiaingan`ny fe-potoam-piasana farany amin`ny 05 febroary misasakalina. Saingy misy kosa azo hitarina ny fe-potoana hiasana raha tsy misy lalàna hafa eo anelanelany ny andro androany hatramin`ny 05 febroary ka ny governemanta izay hijoro no afaka mamaritra izany raha tena ilaina ny solombavambahoaka. Kanefa ny fanendrena praiminisitra efa hotanterahina aorian`ny fianianan`ny filoham-pirenena vaovao ny 19 janoary ho avy izao.  Marihina fa nanomboka tamin`ny lalàmpanorenana novana tamin`ny taona 1998 no nipetraka ny Antenimierandoholona ary mbola nitohy foana tao anatin`ny Repoblika fahatelo sy fahefatra. Izy ireo dia mameno ny fahefana mpanao lalàna ka tsy misy ny fahabangan`ny Andrim-panjakana (vide institutionnel). 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

APIPA sy ny kaomininaHanadio ireo lakan-drano tsy nisy mpikitika hatramin’izay

Nanatanteraka fivoriana handinihana ireo lamin’asa mahakasika ny fanadiovana goavana ireo lakan-drano eto amin’ny faritra iadidiany ny kaominina Antananarivo Renivohitra, omaly notronin’ireo rantsamangaika maro isan-tsokajiny.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sampana mpamonjy voina Miatrika asa maro noho ny rotsak’orana

Maromaro sahady ireo tranga nosahanin’ny sampana mpamonjy voina etsy Tsaralalana tao anatin’ny dimy andro izao, fotoana nirotsahan’ny ranon’orana tsy an-kiato teto an-drenivohitra.

 

Lalana mihotsaka etsy Antsahabe ny iray  miampy ilay hazo lehibe iray izay ahiana hianjera amin’ireo trano eny an-toerana. Efa nanomboka omaly ny fikapakana io hazo io, raha araka ny fanazavan’ny kaomanda Randrianarisoa. Ankoatra ireto farany dia trano miisa dimy ihany koa no lasibatra ka ny  roa  tamin’ireo dia ny teny Tsaralalana sy Ambohimanarina no tsy maintsy nitsofohan’ny sampana mpamonjy voina ny nandrava izany  raha ny tompony kosa no niandraikitra ny fandrodanana ireo trano telo ambiny. Na izany aza tsy nisy ny naratra na ny aina nafoy. Ankoatra ireto tranga ireo moa dia tranga roa ihany koa no nahazoan’ny sampana mpamonjy voina fitarainana omaly maraina  ka efa nanomboka tamin’ny fanadihadiana izany izy ireo. Nomarihin’ny kaomanda Randrianarisoa moa fa tsy manana fitaovana raitra be hanaovana asa famonjena izy ireo saingy tsy maintsy miezaka manao izay vitany kosa. Toraka izany koa ny arak’olona, izay nomarihiny manokana  fa tena vitsy dia vitsy tokoa. Miantso hatrany ny rehetra mba hiantso ny laharana maitso 118 araka izany ny sampana mpamonjy voina mba hampandre azy ireo raha vantany vao misy tranga hafahafa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mampitaraina sahady

Mampitaraina sahady ireo mpiara-miasa aminy ny minisitry ny mponina satria dia mbola andrasana hatramin’izao ny valin’ny

 

fitarainan’izy ireo tamin’ny fiafaran’ny taona raha ny fanazavan’ny filohan’ity sendika ity. Hitohy amin’ity taona ity kosa, hoy izy ireo, ny tolona.

Ady seza

Hatramin’izao dia sesilany hatrany ny fiarahabana ny filoham-pirenena vaovao avy amin’ireo antoko politika sy fikambanana samihafa. Tsy ho moramora indray ny hitantana ny ady seza hitranga atsy ho atsy raha izao fandehan’ny raharaha izao.

Fianianana

Etsy an-kilany kosa dia mitohy hatrany koa ny adihevitra mikasika ilay fianianana hitranga eny Mahamasina ny sabotsy izao eny anivon’ny tambajotran-tserasera isan-karazany eny. Andrasana moa izay fanazavana hoentin’ny filohan’ny HCC sy ny filoham-pirenena vaovao mikasika izay.

Tia Tanindranaza0 partages

FITSARAM-BAHOAKA

Raha tsy tonga haingana ny polisy dia efa matin’ny fitsaram-bahoaka ny rangahy iray izay tompon’antoka tamin’ny heloka bevava.

 

 

Tratran’ny olona ambodiomby teo am-panolanana zazavavy kely efatra taon aizy, tao amin’ny fokontany Mangarivotra-Tsiroanomandidy. Nandositra, niezaka namonjy ny ainy nefa tsy lasa lavitra dia azon’ny fokonolona. Efa teo am-panomanana ny famonoana azy ny olona no tonga ny polisy nandràra izany. 

TOETRY NY ANDROMba tsy hisy ny orana eto an-drenivohitra hatramin’ny alarobia izao raha araka ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro. Tsy hisy koa ny mety ho fiforonan’ny rivo-doza ao anatin’ny fiandohan’ity herinandro ity. Mba ho maimaina kely indray izany ny làlana izay tao anatin’ny fotoana fohy dia efa feno lavaka sy niakatra ny rano ka nampananosarotra ny fifamoivoizana teto Antananarivo. Toa ny isan-taona ihany…

KITROTRO

Efa tafiakatra ho 1179 ny olona izay voan’ny kitrotro tao amin’ny faritr’i Vakinankaratra. Tsy ny zazakely ihany no voa fa misasaka ny isan’ny lehibe sy ny ankizy. Zaza telo no efa namoy ny ainy noho io valan’aretina io. Mahakasika ny vakisiny dia fantatra fa ny zaza sivy volana ka hatramin’ny 14 volana no hatao izany amin’ny hetsika faobe izay efa mandeha ankehitriny. Ho an’ny lehibe kosa dia torohevitra ara-pahalasamana ihany no omena azy ireo eny amin’ny CSB2. 

SENDIKAN’NY POLISY

Nivoaka tamin’ny fahanginany indray ny sendikan’ny polisy ary nampiantso fivoriam-be. Hetsika fanairana no hilazan’izy ireo an’izany mba hampahafantarana ny tompon’andraiktira eo anivon’ny polisim-pirenena fa misy polisy nasionaly eto Madagasikara. Tsiahivina fa miha-mahazo lanja ity sendika ity rehefa nandresy teo amin’ny tribonaly miady amin’ny asa tamin’ny raharaha izay mahakasika ny fandroahana ny olona tao aminy. 

 

 

 

 

FOFONA MAIMBO

Fofona maimbo sy rano maloto no iainan’ny mponina eo Andohatapenaka. Misy isan’andro ny fitarainana eo anivon’ny fokontany mahakasika izany saingy tsy misy vokany ka mampiakatra ny feo eo an-toerana. Ny lalan-drano izay tsentsina tanteraka ary koa ny dale isan-karazany izay feno loto no antony mampivoaka ny rano maloto, vao nanomboka ny rotsak’orana. Tezitra amin’ny fokontany ankehitriny ny olona  noho io tsy fandraisana andraikitra io.

MPIASAN’NY SIRAMA

Mitohy hatrany ny tsy hatezeran’ny mpiasa eo anivon’ny Sirama manoloana ny fitantànana izay lazain’izy ireo ho tsy mahomby. Voalohany dia tsy ankasitrahan’izy ireo ny fisian’ny mpiara-miombon’antoka amin’io orinasa io satria tsy misy afa-tsy fatiantoka ny vokany. Isan’ny tena maha-tezitra ireo mpiasa koa ny tsy fisian’ny fanajàna ny zon’ny mpiasa avy amin’ireo orinasa mpiara-miasa amin’ny Sirama ireo. Mitokona ankehitriny ny Sirama Brickaville sy Nosy-Be noho ireo antony ireo. 

LEHILAHY NIBORIDANA

Lehilahy izay miboridana ary efa tsy misy aina intsony no hitan’ny olona tao kirihitr’ala. Feno ratra ny tenany ary goaka ny ila-masony. Raha ny fijerin’ny olona azy dia novonoina tamin’ny zava-maranitra ilay lehilahy izay 53 taona. Tao amin’ny fokontany Fitsinjovana-Bakaro, ao Andramasina no nisehoan’izany heloka bevava izany. Lasa faritra mena tanteraka amin’ny asan-jiolahy sy ny vonoan’olona Andramasina. Misesy loatra izany tato ho ato.

Tia Tanindranaza0 partages

FianarantsoaAzo hanaingana ny toekaren’i Madagasikara

Nifaly havanja sy nitotorebika ary nikorana ireo zanaky ny faritra dimy dia AtsimoAtsinanana, Vatovavy Fitovinany, Ihorombe, Matsiatra Ambony ary Amoron’i Mania izay mandrafitra ny faritanin’i Fianarantsoa tamin’ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny Espace Myrah Ambatomaro.

 

 Nahitana solontena avokoa ny isaky ny distrika nandritra ny fifampiarahabana nahatrarana ny taona vaovao 2019 ary nisy ny fifankahalalana misimisy kokoa nanamafisana ny fihavanana sy ny firaisankina. Tamin’ny lahateny nifandimbiasana no nanasongadinana fa Faritany manankarena i Fianarantsoa ary harena azo iaingana sy hanombohana ny fampandrosoana sy ny fanalana ny vahoaka anaty fahantrana lalina izany.Anisan’ny faritany tena resy amin’ny sehatra fampandrosoana ny any kanefa manankarena olona manampahaizana ary maro ihany koa ny otrikarena ao aminy. Anananyihany koa ny ranomasina izay any amin’ny ilany atsinanana mitandavana mamaritra ny faritr’i Vatovavy Fitovinany sy Atsimo Atsinanana ka miteraka fampiroboroboana ny fizahantany. Nyaty afovoan-tany indray dia ravahin’ny ny harena ankibon’ny tany sy ny omby. Tokony hanankarena mihitsy ity faritany ity ary hisy akony amin’ny fampandrosoana an’i Madagasikara iray manontolo mihitsy saingy olana ny fandriampahalemana. Ny any ambony mantsy lanin’ny dahalo ny omby, ny any amorontsiraka lasan’ny jiolahy indray ny voly fanondrana raha tsy hiteny afa tsy ny lavanila. Tahaka ny faritra hafa nanatanteraka fifampiarahabana nahatratra ny taona dia nisy hatrany ny hafatra ho an’ny filoham-pirenena vaovao ny amin’ireo hetaheta, indrindra ny velirano sy ny vina ao anaty IEM natao tamin’ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa Malagasy Salone sy SomacouNankasitraka ny fanapahan-kevitry ny ANMCC

Ny vokatry ny fandalinan’ny rafitra mpanao fanadihadiana amin’ny lalàna momban’ny fifaninanana (ANMCC) dia namoaka ny taha fanatataovana haban-tseranana ho an’ny fanafarana paty, savony ary bodofotsy avy any ivelany izy ireo.

 Anisan’ny afa-po tamin’ny fanapahan-kevitra ny Orinasa Malagasy mamokatra paty (Salone) sy ny mpanamboatra bodofotsy (Somacou). Nizaka ny fahasahiranana mandritra ny taona maro izahay hoy ny orinasa SALONE sy ny SOMACOU ary rariny raha mba hisitraka ny tombony amin’izany fanapahan-kevitry ny ANMCC izany. Raha ny orinasa SALONE manokana dia nanambara fa efa mba misy iainana kely ny fisian’ny fanatataovana haban-tseranana 30% amin’ny vokatra avy any ivelany. Amin’izany indrindra hoy izy ireo no mba hiezahana hanitatra amin’ny fahafahana mamokatra satria hatramin’izay dia kely loatra ny anjara tsena (part de marché) manoloana ny fitobahan’ny entana avy any ivelany. Tetsy andaniny dia nilaza ny avy ao amin’ny SOMACOU fa hitombo ny famokarana sy ny tsena anatiny ary ny famokarana asa noho io fanatataovana haban-tseranana 41% nataon’ny ANMCC io. Dingana lehibe ho fampandrosoana sy ho fampiroboroboana ny orinasa Malagasy ity fepetra fiarovana (mesure de sauvegarde) hampitoviana lent any fifaninanana. Nanambara ihany moa ny teo anivon’ny ANMCC FA hisy ny fifampifanatrehana sy ny fifandresen-dahatra amin’ny andaniny sy ny ankilany (audience publique) amin’ny fiandohan’ny volana febroary. Ny indostria Malagasy nangataka ny fepetra sy ny mpanafatra ary ny mpandefa ny entana mankaty Madagasikara no hifanatrika amin’izany.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dia an-tongotra voalanjalanjaTena mahasalama sy misoroka aretina

Anisan’ny misoroka aretina maro ny fanaovana dia an-tongotra isan’andro. Anisan’ireny ny aretina diabeta izay mamono olona marobe tokoa maneran-tany, ny hatavezana diso tafahoatra, ny aretin’ny tosidra …

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loza mahatsiravina teny AmbohijanakaZazakely 3 taona maty voadonan’ny fiara

Zazavakely iray manodidina ny 3 taona no maty tsy tra-drano omaly teny Ambohijanaka Gara, eny Antananarivo Atsimondrano.

 

Voadonan’ny Fiara Renault 5 izy io, ary tsy nisy ala nenina azo natao. Andeha hianatra izy no tra-doza, saingy tsy fantatra mazava na nisy mpanatitra na nandeha irery tamin’io ora nisehoan’ny loza io. Namonjy avy hatrany teny amin’ny mpitandro ny filaminana kosa mpamily ilay fiara, raha ny fanampim-baovao. Ny loza tsy mampiomana fa ny zava-dehibe dia ny mailo hatrany, indrindra fa amin’ny fitondrana ny zazakely eny an-dalambe. Mirary fiononana feno ho an’ny fianakavian’ity zazakely namoy ny ainy noho ny loza mahatsiravina ity ny gazety Tia tanindrazana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Na samy resy na samy handresy !

“Tsy resy akory ny resy raha noresen’ny mpampandresy fa ny tena mpandresy dia izay mahay resy raha toa ka tena resy”, hoy ilay mpandinika raharaham-pirenena iray izay.

 Fehezanteny feno tsilalaonteny izy io nefa mahalasa ny saina aman’eritreritra ihany raha mandinika ny raharaham-pirenena ankehitriny amin’izao 4 andro mialoha ny hanaovan’ny filoham-pirenena vaovao fianianana ampahibemaso izao. Samy mandinika ny olom-pirenena tsirairay avy manoloana io fehezanteny io hoe iza ilay tiana holazaina ao anatin’ny tantara ? Mifamatotra ny anjara, ny hasina , ny tody sy ny vintana ary ny ozona, hoy ity mpandinika ity. Tsy azo fafana tokoa ny tantara. Hotsaroana fa nisy filoham-pirenena teo aloha noresena tamin’ny fifidianana kanefa sambany teto amin’ny firenena no sahy niatrika ny fahareseny na dia ny tenany sy ny vadiny irery miampy solontena vitsivitsy aza no olon-kafa tao anatin’ny efitrano nanaovana ny fanambarana ampahibemaso. Nanetry tena niarahaba ilay mpifaninana taminy natao nandresy azy izy ary mbola nanamafy izany ny ampitson’iny na dia nohogahogana sy nofantsihana mafy aza teny Ambohidahy. Hainy sahady ihany koa ny nitondra ny anjara biriky ho fanavotana ny mpiray tanindrazana aminy tamin’ny alalan’ny fampanenoana lakolosy miantefa amin’izay mpitondra vaovao sahady fa mahantra ny 92%-n’ny Malagasy. Manomboka eto izany dia ny tantara no hitsara ka na isika samy ho resy raha sanatria sendra izay mpitondra namitaka sy tsy mahatanteraka ny veliranony. Samy ho mpandresy tokoa anefa raha toa ka tena hohajainy izay nolazainy fa velirano ho an’ny rehetra izay. Na ho velirano handovana vintana tsy hahadiso anjara ny Malagasy isanisany tokoa no ho to na sanatriavin’ny vava velirano hahavery rano ka sady hanody ireo mpitondra no hitondra ozona mafimafy noho izay efa niainana ho an’ny mpiray tanindrazana indray. Tsy ho fantatra ary tsy azo valiana anefa izany raha tsy afaka 5 taona.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra Atsimo Andrefana Resin’ny Import Sport 3-2M ny 3Fb Toliara

Tontosa ny alahady 13 janoary tao amin’ny kianjan’Andaboly Toliara ny andro faha-3 amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’ny baolina kitran’Atsimo Andrefana 2018/2019 sokajy D–1.

  Nisongadina indrindra  tamin’izany ny nandavoan’ny ekipan’ny Import Sport tamin’ny moka fohy 3-2 ny 3Fb Toliara izay efa niatrika ny Poule des As nasionaly tamin’ny farany teo ary koa ny nanamontsanan’ny As Costem 4-1 ny Fc Mitsinjo.    

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Afroleague 2019Iray vondrona amin’ireo kalaza ny Cospn Madagasikara

Vita tany Abidjan Côte d’Ivoire tamin’ny sabotsy 12 janoary takariva teo ny antsapaka amin’ny fiadiana ny amboaran’i Afrika eo amin’ny ekipa tompondaka isaky ny Zône na ny Afroleague 2019 eo amin’ny taranja basket izay nantsoina hatrizay hoe :

 

Ireo fandaharam-potoana :Fenêtre 1 : 08-10 febroaryFenêtre 2 : 15-17 febroary Fenêtre 3 : 01-03 martsa Fenêtre 4 : 08-10 martsa 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra Analamanga Ligue 1Lavon’ny Elgeco Plus teo an-kianjany ny Uscafoot

Tontosa ny alahady 13 janoary 2019 teo tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ny andro faha-2 tsy vita tamin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga ligue 1 eo amin’ny taranja baolina kitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao Ravalomanana“Ao anatin’ny 100 andro misy asa goavana vita”

Tonga niarahaba ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra, Lalao Ravalomanana omaly ireo mpiara-miasa akaiky aminy noho ny fahatongavan’ny taona vaovao 2019.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanàna vaovaon-dRajoeilinaHanaja ny lalàna mifehy ny fananan-tany ve ?

Hiditra amin`ny fanaovana tanàna vaovao isika araka ny fampanantenana nataon`ny filoham-pirenena vaovao nandritra ny fampielezan-keviny.

 Raha ny loharanaom-baovao voaray, efa mihetsiketsika ny minisiteran`ny fanajariana ny tany sy fananan-tany amin`ny famaritana ny toerana hanaovana azy.  Raha ny fantatra, eny Itaosy sy Ambohidratrimo no hitoby ireo trano haorina. Tsy vao izao kosa anefa no nisy izy io. Any amin`ny tany mandroso, moramora kokoa ny manamboatra noho ny manatsara tanàna efa misy.  Olana eto Maadagasikara amin`ny resaka fananan-tany anefa dia misy olona tsy afaka namaritra sy nanoratra ny taniny amin`ny anarany. Misy koa voalaza nandova ombieny ombieny ny ray aman-dreny fa tsy nanao fanoratana ankoatra ny atao hoe “cadastral”. Ny lalàna ihany koa  dia mamaritra ireo fepetra horaisin`ny fanjakana manoloana ireo tompon-tany izay efa manana trano mipetraka amin`ireny toerana ireny. Hiroso amin`ny « Expropriation pour cause d`utilité publique » ny fanjakana. Tsiahivina fa niteraka resabe ny fanamboarana lalàna vaovao nokatsahin`ny Fitondrana Rajaonarimampianina natao toy ny teny By-Pass na koa teny Ampitatafika izay nahatafiditra tany na tranon`olon-tsotra.  Ny lalàna milaza fa tsy azo esorina eo ny olona raha tsy vita ny fanorenana azy aminy izay ho vidin`ilay tany na trano manontolo (dédommagement total), izany hoe tombanana ny vidin`ny tany, trano ary izay zavatra misy eo amboniny izay vao azo esorina ilay olona. Tsy maintsy honerana ireo olona manana “titre de prorpiriète” na “cadastre” fa ahoana kosa ireo olona tsy manana izany ? Hohajain`ny fanjakana ve ny fisian`ilay olona eo ? Hanana tetibola hatokana ho an`izany ve ny fanjakana ? Faniriana aloha mba mba ho azon`ny Malagasy rehetra vidina izany trano anatin`ny tanàna vaovao izany fa tsy hatokana ho an`ireo manan-katao toy ny trano mora nandritra ny tetezamita.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Revolisionina namotika taty AfrikaManomboka tonga saina ireo firenena sasany

Nifanesy ireo karazana Revolisionina taty Afrika tany amin’ny 10 taona lasa na latsaka kely tany ho any. Naongana ny fanjakana Marc Ravalomanana teto Madagasikara ny taona 2009 satria nolazaina fa jadona ny tenany.

Ho feno 10 taona katroka amin’ny 26 janoary izao ilay alatsinainy mainty nisian’ny fandrobana sy fandorana orinasa maro be teto Antananarivo. Potika na ara-politika na toekarena na sosialy,… ny firenena ka tsy voarina mandrak’androany ny fahapotehana. Tsy ho tahaka izao ny firenentsika, raha tsy nisy an’ireny. Feno  8 taona katroka omaly 14 janoary ny Revolisionina  nanongana ny Filoha Tonizianina teo aloha Ben Ali, izay nolazaina fa jadona. Valo  taona aty aoriana anefa, dia vao mainka midangana ny vidim-piainana, ao anaty krizy ny firenena, hany ka ireo tanora aza dia mitady hevitra hifindra monina any amin’ny firenen-kafa. Nolazaina fa manao didy jadona ny Kolonely Mouammar Kadhafi, izay tsara fifandraisana tamin’ny filoha Frantsay teo aloha Nicolas Sarkozy, ary nalaza ho namatsy vola tamin’ny propagandin’ity farany aza tamin’ny 2007. Nisy ny revolisionina nentina nanongana azy ny taona 2011, nampian’ny firenen-dehibe vitsivitsy. Notafihina sy nodarohana baomba i Lybie, ary natao tahaka ny namono biby ny filohany ka  nandray anjara ny Frantsay. Potika tanteraka mandrak’androany i Lybie, nefa niadana sy niaina ny vahoaka tamin’ny andron’ilay filoha nolazaina fa jadona. Ny lesona azo tsoahina, tsy nahavita betsaka noho ilay nambara fa nanao jadona ny mpanongana, ary namotika fa tsy nampitraka firenena ilay Revolisionina izay saika misy firenen-dehibe ao ambadika. Nanomboka Nifoha ireo firenena sasany, tahaka an’i Rwanda tsy nanaiky nampiadiana intsony. Nahasahy nandray fanapahan-kevitra nanafoana ny fifidianana feno ahiahy ny HCC tany Kenya. Nahavita namaly bontana ny filoha voalaza fa nandresy tany RD Congo  Félix Tshisekedi, rehefa nokianin’ny Frantsay sy tsy ekeny ny fahalaniany. Volanay madiodio no nikarakaranay ny fifidianana ary tsy misy hidiranareo, fa ny “gilets jaunes” mitokona handaniana ron-doha, hoy ity farany. Manomboka mifoha sy tonga saina ny Afrikanina sasany izay ezahina korontanina rehefa tsy manaiky baiko.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Arlette Ramaroson« Manana ny heviny Andriamanitra. »

Tsy matin’ny malagasy maro lolo hatramin’izao ny anton’ilay fianianana tsy misy vavaka sy baiboly etsy Mahamasina amin’ny sabotsy.

 

 Manana ny heviny Andriamanitra, hoy ny kandida ho filoham-pirenena farany teo sady mpitsara iraisampirenena, Arlette Ramaroson. Miarahaba ny filoham-pirenena vaovao aho, hoy ny tenany, ary mirary azy mba hanam-pahendrena. Mbola mitazona ny vinanay izahay dia ny ady amin’ny kolikoly, ny fiarovana ny tanindrazana sy ireo nahafantarana anay hatramin’izay. Mbola manana zo hiteny isika. Amin’ny maha Kristianina dia malahelo aho, hoy ny tenany, fa amin’ny maha mpitsara kosa dia misy ny atao hoe fianianana amin’ny tany repoblikanina. Ao anaty lalàmpanorenana aza misy hoe “Andriamanitra Andriananahary”. Ny anton’io, hoy izy, dia niadianay tamin’ny taona 2010 mba hahafaoka ny finoana rehetra. Tokony ho natao tao anaty lalàmpanorenana ny hoe mipaika baiboly saingy tsy izay moa no natao ka dia miangavy ny  Kristianina rehetra aho mba tsy ho tezitra na sosotra. Efa zava-dehibe anefa, hoy hatrany izy, ny velirano amin’Andriamanitra Andriananahary.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vinan’i Andry RajoelinaTokony hifanaraka amin’ny filan’ny vahoaka, hoy ny ABA

Mitohivakana ny fanehoan-kevitra mikasika ny fahazoan’ny malagasy filoham-pirenena vaovao, Andry Rajoelina. Naneho ny heviny manoloana izany ny filohan’ny Antokom-Bahoaka malagasy (ABA), Dany Rakotoson.

 Ny andrasana amin’ny filoha vaovao, hoy ny tenany, dia ny fitarihana ny vahoaka hanana fiainana tsara. Anisan’ny firenena farany mahantra isika ka tokony hifanaraka tsara amin’ny ilain’ny vahoaka ny zavatra hatsangana mba tsy ho fandanilaniam-poana. Tsara ny Coliseum, hoy ny tenany, saingy na ireo artista aza tsy afaka mampiasa azy araka ny tokony ho izy. Mila fiaraha-mientana amintsika vahoaka miisa 25 tapitrisa ihany koa anefa ny antoka ho amin’ny fampandrosoana fa tsy tokony hankinina amin’ny mpitondra fotsiny. Mora ny manao tranobe sy ny manao tramway saingy tena laharam-pahamehana amin’ny vahoaka ve izany ? Ny ABA dia tsy hijoro ho mpanohitra fa mpanitsy ny tsy mety kosa mba tsy ho sakana ho amin’ny fampandrosoana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny firenenaSarotra ny mitondra ny Malagasy

Goavana ny asa miandry ny filoham-pirenena vaovao. Fanamby sy velirano ao anatin’ny fandaharan’asa ny filoham-pirenena vaovao ny hanatsarana ny sosialim-bahoaka ao anatin’ny dimy taona.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitadiavan-tseza sy fahefanaRaikitra ny resa-poko sy fiaviana

Fomba fanao amin’ny fitadiavan-tseza sy fahefana ary toerana ao anaty fanjakana ny resa-poko sy fiaviana.

 Efa hatramin’izay io. Tahaka ny mofomamy no hiheverana io toerana io, ka raikitra ny ady sisika sy karazana pi-maso samihafa. Mandeha ny fivoizana amin’ny hoe : izahay fikambanana avy atsy na avy aroa, dia manosika an-dRakoto na Rabe hatao minisitra. Ny sasany indray, manomboka sady manao pi-maso no toa manao tery an-kolaka amin’ny hoe : izahay dia nampandany anao ary nahazo isam-bato ambony ianao taty. Saika tahaka izany hatrany no fomba fiady dia ny fampitenenana ireo karazana fikambanana zanaky ny Faritra. Ahitana izany, ohatra, ny avy amin’ny Faritra Anôsy dia ezahina voizina ny manantena ny depiote iray ho lasa minisitra. Any Antsiranana, dia misy ny fikambanana asaina mivoy fa tokony ho avy any amin’izy ireo hatrany ny praiminisitra ka mila tazonina Atoa Ntsay Christian,… Maro ireo fanehoan-kevitra miendrika fitadiavan-tseza taorian’ny nanambaran’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana fa lany ny kandida Andry Rajoelina, hany ka na ireo tsy nitovy hevitra sasany aza tsy vitsy ny misarizoro sy te hanao sakaizan’ny mpandresy. Mahalala ny tokony hataony ilay filoha lany, saingy mba fomba fiady ilay fanaovana pi-maso sao hadino angamba. Raha ny voka-pifidianana nambara fa nahazoan-dRajoelina fandresena, dia saika ny tany amin’ny faritra no nampandany azy, ka ho hita eo raha hifanaraka amin’izany ny fizaran-tseza. Raha mandeha araka ny tokony ho izy ny resaka fitsinjaram-pahefana, tsy misy olana izany. Ny fahaiza-manao ihany koa anefa no tokony hibaiko amin’ny fanomezan’andraikitra, fa tsy hatao tahaka ny mizara mofomamy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina sy ny IEMHisedra olana goavana ara-bola…

Tsy maniry ratsy ho an’ny fitondram-panjakana vaovao hotarihin’i Andry Rajoelina sy ny firenena fa sarotsarotra ny zavatra miandry ny mpitondra.

 

 Raha tarafina amin’ny tany aloha, niiba ny fitantanan-dRajoelina ny firenena. Maro ny zavatra napanantenaina, niaraka tamin’ny kisarisary samihafa na ny “maquette” nentina nandresen-dahatra ny olona tamin’ity. Toa baraingo kosa ny fomba fanatanterahana ny IEM, raha tarafina tamin’ny adihevitra nifanaovan’ny kandida roa tonta ny 16 desambra 2018. Tsy nahavaly ny resaka fiavian’ny loharanom-bola i Andry Rajoelina. Asa izay ho fahaizany mandresy lahatra fa raha ireo mpamatsy vola mahazatra tahaka ny Banky Iraisam-pirenena sy ny Tahirim-bola iraisam-pirenena aloha dia toa tsy dia ratsy hatreto. Toa novoizin’ireo akaiky azy rahateo ny resaka tsy fiankinan-doha, ka dia ho hita eo ny hafitsony. Sarotsarotra anefa ny miala amin’ireo, saingy mba efa manana ny ianteherany angamba ny fanjakana Rajoelina. Vao miditra amin’ireo lalam-bola hafa anefa amin’ny ankapobeny, dia efa miainga ny tia sy nday toy ny harem-pirenena no setriny. Ny sinoa, ohatra, rehefa misy tombony ho azy dia hirisihany satria tsiriritiny avokoa rehefa harena eto. Ny Rosianina dia efa manomboka mitady toerana eto, ka re fa anisan’ny tiany hidirana fatratra ihany koa ny resaka harena ankibon’ny tany. Nanana kandida mihitsy tamin’ny fifidianana, ary voalaza fa nanohana an-dRajoelina, hoy ny kandida iray. Ny Frantsay ao anatin’ny Frantsa-Afrika aloha no tsapa fa akaiky ny fanjakana Rajoelina, ary ireo no mifehy ny toekarena eto amin’ny alalan’ireo orinasa matanjaka maro be. Tena afaka hanome fahafaham-po azy ve ny Frantsay ? Voalaza ho tsy nahatokisan’ny Frantsay ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina intsony, ny fitadiavana lalam-bola tany amin’ny Sinoa, Rosianina, Tiorka,… rehefa nampifilafilaina tamin’ilay fampanantenana 10 miliara dolara nandritra ny fivoriana niarahana tamin’ny mpamatsy vola 1-2 desambra 2016. Sarotra ny miandry an-dRajoelina, kanefa maro ny fampanantenana sy zavatra miandry azy, ka hiaraha-mitazana izay hafitsony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ntsay Christian ho PraiminisitraTsy levon’ny vavonin’ny MAPAR sasany…

Ny sabotsy takariva dia nihaona manokana i Andry Rajoelina sy ny Praiminisitra Ntsay Christian, saingy tsy nisy nipika ny resaka. Mandeha ny fanangonan-tsonia amin’izao eny amin’ny antenimieram-pirenena amin’ny mbola hamerenana an’Atoa Ntsay Christian ho praiminisitra.

 

 Nafana ny adihevitr’ireo solombavambahoaka, eny fa na ny avy amin’ny vondrona politika misy azy aza, ny amin’ny tsy fankasitrahana. Re fa misy no tsy mankasitraka ny mbola hitazonana azy. Raha vantanina ny resaka eny anelanelany eny, dia misy ny efa mba nihinana teo, hono, ity Praiminisitra ity  ka tsy tokony haverina eo amin’ny toerany intsony. Na ny nametrahana azy teo tamin’ny volana mey aza rehefa rava noho ny tolon’ny fanovana ny governemanta dia adihevitra sy noterena nekena. Nisy ireo solombavambahoaka MAPAR nanohitra an’izany mafy, avy eo niara-nanaiky rehefa nandeha ny fifandresen-dahatra tany ambadika fa izy ireo no natolotra. Tsy hihoatra ny 25 ny mpikamban’ny governemanta ao anatin’ny fitondrana Rajoelina, raha ny resaka mandeha amin’izao. Mbola baraingo tanteraka ny mety ho endriky ny governemanta hitsangana eo. Misy resaka fifanoheran-kevitra dia ny ho fisokafana amin’ny hery politika hafa mba hisian’ny fitoniana kokoa. Fifidianana anefa no natao ka malalaka amin’ny fanapahan-kevitra horaisiny i Andry Rajoelina. Misy amin’ireo mpiara-dia aminy kosa no miandrandra valim-babena mafy. Eo anatrehan’ny resaka mivoaka fa mety hiendrika governemantan’ny firaisam-pirenena dia maro no toa manangam-bovona fa izy ireo no namono ny voay ka ny hafa no hiravaka ny vanginy. Mitohy ny fanaratsiana samihafa hatao ny hafa tombanana atahorana hiditra ao anaty fanjakana. Manomboka mivoaka koa ny feo fa misy fifanilihana ao anatiny ao ary misy ny fiadiana ho samy lohany. Maro no miandry ny valim-babena. Re mantsy fa tsy vitsy no nampiasa volabe tamin’ny fampielezan-kevitra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaMaro ny adidy mbola miandry azy

Niomana fatratra ny hitondra firenena i Marc Ravalomanana, ary nipetrapetraka ny programam-pampandrosoana, kanefa ireny no voka-pifidianana izay niteraka adihevitra saingy naneho fahendrena izy.

Ekena fa hahafahana mandray fanapahan-kevitra sy mandray an-tanana ny fampandrosoana ny fahazoana fahefana, saingy tsy tokony ho sakana ho azy izany na eo aza ny zavatra mety tsy ho vita raha tsy ao anaty rafitra. Mbola ho avy ihany koa anefa ny fifidianana depiote, ben’ny tanàna, loholona … Raha ny loharanom-baovao, dia efa niomana tamin’ny fanomezana vola 100 tapitrisa dolara hiatrehany ny 100 andro voalohany amin’ny fitondrana ny firenena ny Banky Iraisam-pirenena. Tsy mba manana olana amin’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena sy ny Banky Iraisam-pirenena i Marc Ravalomanana, ary maro amin’ireo olona niara-niasa taminy tao anatin’ny fitondrana rahateo no manana andraikitra ambony any amin’ireny rafitra ireny, ankoatra ireo olobe samihafa eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Atokisana sy eken-teny izy satria nampiaiky volana ny rehetra ny lalana nizorany na tamin’ny asa fandraharahana na tamin’ny fitondrana ny firenena, ka saika niara-niasa taminy ny rehetra: Norvezianina, Alema, Aostralianina,... Nanorina tsy ho fihariana ihany fa hanasoavana ny mpiara-belona sy ny fiarahamonina izy teo amin’ny tontolon’ny fandraharahana ary ampahatsiahivina hatrany ny tenin’Atoa Manandafy Rakotonirina, izay mbola naveriny tamin’ny andron’ny fampielezan-kevitra farany teo, fa tena handroso i Madagasikara raha manana Ravalomanana kely be dia be. Teo amin’ny fitondrana ny firenena, dia ekena fa mety samy nanao izay vitany ireo nifanesy teo, fa hafa ihany i Marc Ravalomanana. Nosokajian’ny ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) ho firenena filamatra taty Afrika i Madagasikara. Mpitarika mahay ny tenany ary tsiahivina fa voafidy ho mpitarika politika mendrika indrindra taty Afrika ny taona 2017. Efa nanasoa ny firenena i Marc Ravalomanana, kanefa mbola mila ny fahaiza-manaony ny Malagasy, indrindra fa ny tanora. Maro ny soa efa notovozina tamin’i Marc Ravalomanana, ary andrandrain’ny maro ny fitohizan’ny fampitany ny fahaiza-manaony, ka hihamaro ireo Ravalomanana kely be dia be afaka handray an-tanana ny fampandrosoana ny firenena amin’ny endriny maro.

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Ambohijanaka : Une fillette de 3 ans fauchée par une voiture 4X4

C’était une véritable tragédie. Fauchée par une voiture Renault 4X4, une fillette de trois ans a perdu la vie hier, dans la commune  d’Ambohitrimanjaka, dans le district d’Antananarivo Atsimondrano. Le drame a eu lieu dans le « fokontany » d’Antovontany, vers 7 heures 20 du matin. A cette heure-là, l’enfant était accompagnée par sa tante pour rejoindre son école dans la localité. Elles marchaient main dans la main sur le  côté droit  de la rue comme si rien n’allait  se produire quand une voiture roulant à vive allure a soudainement fauché la fillette par derrière dans un tournant.  Surprise, la tante n’a plus eu à faire que de crier au secours en voyant sa protégée tomber  à terre après le choc. L’accident a eu lieu quand l’enfant qui était tenue par la main gauche de son accompagnatrice se serait involontairement descendue dans la chaussée. Si tel était vraiment le cas, ce drame devrait attirer l’attention des parents sur leurs responsabilités envers leurs enfants. L’enquête est  actuellement en cours  auprès de la gendarmerie. Cette dernière qui  a dû prendre tous les dispositifs nécessaires une fois qu’elle était alertée de ce fait.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ambondrona-Antaninandro : De l’eau boueuse pour les usagers

Une longue coupure de la distribution de l’eau et de l’eau -dont la couleur « chocolat » ou « brique » n’était pas sans rappeler la boue- au robinet ont été constatés pendant une période assez étendue (peu ou prou 8 heures) hier dans les quartiers d’Ambondrona et d’Antaninandro.

Raison technique. Depuis le début de ce mois de janvier, les coupures d’eau succédant aux pluies diluviennes sont devenues légions dans certains quartiers de la capitale. Elles surviennent surtout le matin et durant une longue partie de la journée (jusqu’en début d’après-midi), Interrogé sur la question, un technicien travaillant auprès de la société nationale de distribution d’eau et d’électricité a expliqué que ces interruptions sont nécessaires pour mener à bien le filtrage de l’eau après les pluies diluviennes. Après celles-ci en effet, de la vase, des substances pouvant être nocives pour la santé humaine, ainsi que d’autres saletés ou parasites peuvent venir contaminer cette eau qui devient alors impropre à la consommation. C’est la raison pour laquelle il faut absolument la purifier et la filtrer pour que l’eau du robinet redevienne potable. Ceci explique donc les interruptions fréquentes et régulières du ravitaillement en eau, les quelques heures suivant des pluies torrentielles. Des coupures auxquelles les habitants ont fini par trouver des solutions provisoires comme, le forage des puits, ou le recyclage des eaux de pluie par exemple.

Couleur « chocolat ». Cependant, ce qui a dérangé les consommateurs hier, c’était que malgré cette coupure, l’eau en est revenue couleur chocolat, voire rouille, donc impropre à la consommation. L’interruption a débuté peu avant 8 heures du matin, pour s’étendre jusqu’en début d’après-midi. Une interruption du ravitaillement au bout de laquelle de l’eau s’écoula finalement du robinet, mais la couleur rouille ou marron en était douteuse, ce qui a interpellé les usagers. D’autant plus qu’au regard de sa couleur, cette eau si elle est consommée sans avoir été filtrée, ni bouillie n’est pas sans risque(s) pour la santé : maladies diarrhéiques, intoxications à certaines substances ou métaux, comme le plomb, etc. Les familles dont le budget le permet ont acheté des bouteilles d’eau minérale, pour leur consommation et la cuisson de leurs repas. D’autres quant à elles se sont contentées de l’emmener à ébullition, avant utilisation. Pour les uns ça « ne coule pas de source », car la qualité des services n’est pas proportionnelle à la hausse du prix de l’eau. Un mal pourtant nécessaire, car la société nationale d’eau et d’électricité, vendant à perte,  est obligée de passer par là rester opérationnelle et servir les citoyens.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Vakinankaratra : Mihanaka ny aretina kitrotro, telo no efa maty

Tsy mitsaha-mitombo ny olona voan’ny kitrotro raha eto amin’ny faritra vanikankaratra no resahana. Ankoatra ny olona telo fantatra fa matin’ity valan’aretina ity dia mahatratra 1179 ny olona voamarina fa voan’ny kitrotro, araka ny tarehimarika voaray ny faramparan’ny herinanandro lasa teo. Saika efa ahitana ity valan’aretina ity  avokoa ny distrika fito mandrafitra ny faritra Vakinankaratra fa ny distrikan’ Antanifotsy no voalaza fa maro indridra ny olona no voa. Tao rahateo no nahitana ireo olona roa matin’ny kitrotro, ary tao Ambatolampy kosa ny iray. Araka ny fanazavana nomen’ny teo anivon’ny sampandraharahan’ny fahasalamam-bahoaka eto Vakinankaratra dia tsy ny zaza intsony no tena voan’ity aretina ity  fa efa misasaka mihitsy ny olon-dehibe sy ny zaza amin’izao. Nambara mihitsy aza fa ny olon-dehibe no tena tratran’ny kitrotro. Nohamafisina  fa tsy misy afa tsy ny fanaovana vakisiny fanefitra ihany no vahaolana hiadiany amin’ity aretina  kitritro ity. Efa nahazo izany rahateo ny eto Vakinankaratra satria nanomboka omaly no efa niparitaka tany amin’ny toeram-pitsaboana toy ny CSB II ny vakisiny ka hanentanana ny rehetra hitondra ny zaza  9 volana ka hatramin’ny 9 taona hanao vaksiny fanefitira. Distrika efatra tena ahitana ity aretina ity no hanombohana ny hetsika, dia Antanifotsy, Antsirabe I sy II ary Ambatolampy. Amin’ny ankapobeny raha ho an’ny faritra  Vakinankaratra dia manodidina ny 82% ny tahan’ny olona nanao vaksiny raha tokony ho 95 izany amin’ny vaksiny voalohany fotsiny,  mihena io taha io amin’ny famerenana ny vaksiny satria mbola andoavam-bola. Isan’ny antony mahatonga ny taha hiakatra izany miampy ny fanaovana tsinontsinona ny aretina. Na izany aza dia nahasarika olona maro  ny hetsika fanaovam-bakisiny izay nanomboka omaly teto Antsirabe tsy tany amin’ny distrika hafa.

Andry N. 

Midi Madagasikara0 partages

Ampahibe : L’ambassadeur du Japon chez le ministre de la Défense nationale

L’ambassadeur du Japon Ichiro Ogasawa chez le ministre de la Défense nationale, Rasolofonirina Béni Xavier.

Le ministre de la Défense nationale, le général du corps d’Armée, Rasolofonirina Béni Xavier, a reçu, hier, en son bureau à Ampahibe, l’ambassadeur du Japon Ichiro Ogasawa. Parmi les sujets abordés, lors de cette rencontre, figurent notamment la protection civile. Les Japonais vont ainsi mettre leur savoir-faire au service de la marine nationale ainsi qu’au corps de protection civile. Par ailleurs, le pays du Soleil levant demande aux autorités malgaches de procéder à la sécurisation des touristes qui se rendront les 18 et 19 janvier prochain à Fort-Dauphin et Morondava. Ils sont au nombre de 1.000.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Ils ont fait le buzz… : Tinondia usurpée sur facebook

Onja Tinondia, future mère de jumeaux.

Onja Tinondia appartient désormais à ces artistes victimes des comptes « fake » sur facebook. Décidément, cette plate- forme fait plus de ravages ces derniers temps que de biens. De plus, quand cette belle du  Sud s’éclate dans un sujet politique et toutes ses parts d’ombre, cela devient forcément un buzz. Le 11 janvier, une page dénommée « Tiako loatra i Madagasiakara » dont le contenu réveille déjà quelques soupçons joue les porte- paroles de l’artiste. « Nous, le groupe Onja et Tinondia refusons ce nouveau président, puisque durant la Transition, le nombre de zébus perdus a augmenté et la famine a été des plus intenses dans le  Sud. Si nous ne constatons pas de développement pendant ses années de mandat, nous allons nous rebeller ». Voici une partie du texte qui a surtout forcé Onja Tinondia à réagir. De plus, le ou les administrateurs de la page enfoncent le clou, en mettant le grain de sel du régionalisme et du tribalisme. « Nous qui venons du  Sud, nous ne voulons pas de ce nouveau président. Notre vrai rêve, c’est un état fédéral et indépendant… Laissez Rajoelina, Ravalomanana et tous  leurs attirails embarrassants pour les antananariviens et les antsirabéens ». En quelques jours, la publication a été vue plus de 3.500 fois. Mais le plus terrible pour Onja Tinondia, c’est qu’elle a été partagée par 461 personnes. Il faut savoir que la mesure d’audience facebook, ou sur n’importe quel autre réseau social, reste le partage. Plus elle est partagée, plus elle devient virale. Ensuite, viennent les commentaires, cette fois le record a été de plus de 1 100 réactions. La réaction de la chanteuse ne s’est pas faite attendre, « actuellement, je me prépare à accueillir mes jumeaux », annonce-t-elle. Ainsi, l’artiste se consacre pleinement à son rôle de mère. On a pu constater qu’elle a déjà délaissé quelque peu la scène à la naissance de son premier enfant. Avec des jumeaux qui vont venir ce sera sans doute quelques années sabbatiques de plus. « Je n’ai jamais fait de la politique, pour moi c’est le travail avant tout », ajoute- t-elle. De plus, elle a rarement fait ses apparitions durant les deux dernières années. L’image publique est souvent facile à manipuler sur facebook. Mais quand il s’agit d’une page, donc de vrais manipulateurs d’opinion qui ne pensent pas qu’une fois lâché, le buzz peut créer un autre buzz dans le buzz. Et c’est cette réaction en chaîne qui rend ce genre d’action dommageable pour les utilisateurs. Qui font tout de suite des relations hâtives sans aucun fond véridique. « Tiako loatra i Madagasikara » fait partie de ces pages qui justifient la posture des haineux et des racistes de tout bord. Il faut aussi oser se dire et accepter que le « diviser pour mieux régner » possède encore de beaux jours dans ce pays.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Les premiers jours du quinquennat sont décisifs

Les événements semblent s’accélérer. Le nouveau président de la République n’a pas l’air de laisser traîner les choses. La passation de pouvoir aura lieu vendredi. Le point d’orgue de cette semaine est évidemment l’investiture à Mahamasina. Mais ce sont les jours suivants qui vont vraiment donner l’impulsion du nouveau quinquennat. Après la passation, la nomination du Premier ministre et des membres de son gouvernement, les premières décisions prises conditionneront l’adhésion de la population.

Les premiers jours du quinquennat sont décisifs

La population dans son ensemble a parfaitement intégré l’idée que le nouveau président est là pour développer le pays. Les premières actions de l’équipe au pouvoir, devraient donner le ton du quinquennat. La leçon des ratés du début de mandat précédent a certainement été retenue et tout va donc être fait pour marquer les esprits. Les priorités sont nombreuses, mais c’est d’abord l’amélioration de la vie quotidienne des Malgaches qui est urgente. Ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté sont les plus nombreux et ils attendent des mesures leur permettant de sortir de la misère. Le signal doit être très fort pour entraîner la confiance de ceux qui observent un certain attentisme. A partir de là, il faudra enclencher la machine. La communication doit aussi être importante. Il ne faudra pas laisser planer le doute. En fait, c’est une course de fond qui va s’engager car il ne faudra pas laisser le flanc à la critique. Dans les premiers temps, le nouveau président n’aura pas d’opposition. Ceux qui ont été battus ne veulent pas jouer les mauvais perdants. Ils ne veulent en aucun cas gêner le nouveau pouvoir car c’est le pays qui a besoin de stabilité pour remonter la pente. Les jours à venir sont décisifs car ils conditionnent l’avenir du nouveau pouvoir en place.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Antanimbary – Maevatanàna : Mirongatra sy miparitaka ny aretina kitrotro

Mirongatra sy mahazo vahana ary miparitaka ny aretina kitrotro any amin’ny kaominina ambanivohitra Antanimbary, disitrikan’i Maevatanàna. Ankoatra ireo ankizy madinika latsaky ny dimy taona dia mahita faisana ihany koa ny olon-dehibe, eny fa na dia ireo efa vita vaksiny tamin’ny fahakeliny aza. Raha ny fanazavan’ny mpitsabo iray any amin’ny csb 2 Antanimabary, dia tafakatra valopolo ny olona voan’ny aretina kitrotro ao Antanimbary an-tapon-tanàna. Nandritra ny fanadihadiana natao tamin’ilay Rtoa Rabesoa Bakolilalaina chef csb2 Antanimbary izay voalaza etsy aloha no nahalalana fa olona maro no efa maty, vokatry ny fanaovana fitanehana ravin-kazo no sady tsy tonga mamonjy tobim-pahasalamana. Manodidina ny efapolo sy dimapolo isan’andro kosa ny olona tonga manao fizahana ara-pahasalamana eny amin’ny csb2 Antanimbary, araka ny vaovao voarainay hatrany. Maro an’isa ireo olon-dehibe hatran’ny 28 taona no voan’ny kitrotro, ary misy folo eo ho eo izy ireo no tratran’ity aretina ity. Mila mailo hatrany ny rehetra satria mora mifindra, amin’ny alalan’ny tsiranoka, pitidrora avy amin’ny marary izay mandeha amin’ny olona salama tsara. Raha vao misy iray amin’ireo trangan’aretina mampiahiahy, toy ny maso mena, orona misy lelo, hafanana tsy mety miafana dia efa tokony hanatona tobim-pahasalamana avy hatrany. Mba tsy hiparitahan’ny aretina, dia tsy tokony hivoaka ny trano ny marary, ary azo tsaboina tsara ny aretina kitrotro.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

12 janvier 2019 : La Journée des Officiers célébrée au CFM

Les officiers travaillant auprès du « Conseil du Fampihavanana Malagasy » (CFM) n’étaient pas en reste. Samedi dernier, ils ont célébré la Journée des Officiers à Ampefiloha sous l’égide du président du CFM Maka Alphonse. « Les officiers travaillant au sein du CFM sont issus de l’Armée malagasy, de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale. Nous avons invité à la cérémonie le président du CFM et les membres du bureau permanent ainsi que les officiers membres de l’institution dont le Général Charles Rabemananjara. », a expliqué le Col Raymond Boringa, directeur de la Sécurité au sein du CFM.

Oie traditionnelle. La cérémonie a été ouverte par la traditionnelle levée de drapeau, suivie d’un cross de cohésion, des compétitions sportives et d’un culte au Cercle Mess Fiadanana. Ce culte a vu la présence des membres du bureau permanent et du secrétaire exécutif du CFM. La remise de l’oie traditionnelle n’a pas été oubliée. A rappeler que trois officiers figurent parmi les membres du « Conseil du Fampihavanana Malagasy » dont le Général Charles Rabemananjara, le Général Jean Jacques Rasolondraibe et le Colonel Mampisanjy Michel.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Créativité artistique : La 13e édition du Concours sans Frontières prolongée jusqu’en février

Attention ! Le concours est prolongé jusqu’au 12 février 2019. Encore six semaines pour faire naître votre texte en gestation pour la Mère Terre.

Lancée depuis l’année dernière, la participation à la treizième édition du Concours sans frontières est prolongée d’un mois. Vous avez jusqu’au 12 février pour vous « embarquer avec nous pour la planète terre » en écrivant pour notre planète. Décrire sa beauté, sa richesse, la raconter avec vos mots, la narrer à travers vos yeux et la partager avec le monde. Toujours les mêmes règles, il s’agit pour le candidat d’écrire trois couplets et un refrain en jouant avec les mots clés du « Dis-moi dix mots ». Cette année, «arabesque, composer, coquille, cursif/-ive, gribouillis, logogramme, phylactère, rébus, signe, tracé « traduisent le panel de mots à utiliser pour parfaire le message.

Pour rappel, c’est un concours international d’écriture d’un texte de chanson en français dans 130 pays dans le monde autour des Droits de l’homme et de la liberté d’expression. Pour chaque édition, un thème différent est proposé en lien avec « Dis-moi dix mots ». Le concours est ouvert à tous.

Et pourquoi la chanson ? « Parce que nous avons tous des chansons dans le cœur et la mémoire. Par chansons sans Frontières, nous aimons et pratiquons la chanson dans toutes ses déclinaisons, traditionnelle ou contemporaine, engagée, drôle, métissée, festive… Parce que la chanson est un art universel, les chansons dépassent toutes les frontières. Avec la chanson, nous sommes tous un peu artistes, un peu poètes et surtout très humains » peut-on lire sur le site.

C’est un espace d’échanges pour une francophonie vivante, musique et langue partagée, les plus beaux outils pour cultiver les droits, les diversités et les imaginaires pour le partage d’une francophonie créative, artistique et multi culturelle. Les participants sont des artistes « ambassadeurs » de Chansons sans Frontières qui partent en tournées internationales pour diffuser le concours à travers leurs concerts, à la rencontre d’autres cultures, d’autres musiques. Et des artistes de différents pays, invités en résidence de création.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Tsiroanomandidy : Mpanolana voasambotry ny olona

Zazavavy vao efa-taona monja no niharan’ny habibian’ilay rangahy. Manambady io farany ary fantatry ny olona ao an-tanàna ny momba azy. Teo am-panatontosana ny asaratsiny izy no saron’ny olona izay avy hatrany dia tezitra tanteraka. Saika niharan’ny fitsaram-bahoaka raha tsy tonga faran’izay haingana ny polisy niaro azy. Tao amin’ny fokontany Mangarivotra, ao Tsiroanomandidy, no niseho ilay asaratsy. Niezaka ny nitsoaka ihany ilay rangahy tompon’antoka saingy tsy namelàn’ireo olona marobe raha tsy azo. Nentin’ny polisy avy hatrany tany amin’ny biraony ary nosokafana ny fanadihadiana azy. Eto amintsika dia isan’ny mafy ny lalàna mifehy ny fanolanana zaza tsy ampy taona. Rehefa mandalo eny amin’ny fampanoavana aloha, raha vao tsy ampy taona fotsiny no voakasiky ny raharaha, dia efa midoboka am-ponja hatramin’ny fe-potoana lava indrindra azo itazomana azy. Mbola azon’ny mpitsara halavaina aza izany fetr’andron’ny MD izany, araka izay mampiety azy mba ho fananarana ilay olon-dratsy. Vita izay vao miditra amin’ny fitsaràna ady heloka bevava amin’izay, satria sokajiana ho toy izany ny fanolanana. Na mafy aza anefa ny lalàna manan-kery dia mbola misy ihany ny olona adala sahy manatontosa fanolanana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

COM : Siteny Randrianasoloniaiko, candidat unique

Siteny Randrianasoloniaiko est le candidat unique à sa propre succession.

Le compte à rebours est lancé. La commission électorale nationale indépendante chargée de l’organisation de l’élection au sein du COM n’a reçu que la candidature de l’équipe de Siteny Randrianasoloniaiko. C’était le 12 janvier  la date limite de dépôt de candidature selon les dires de Marcel Rakotomalala, président de la CENI. Il est épaulé par Ramanantsoa Nathalie, Rabarisoa Herimamy et Andrianarimalala Mamisoa pour l’organisation de l’élection. Cinq ans après l’élection de 2015, la ville de Toliara accueillera de nouveau l’élection du COM. L’élection du 22 janvier n’est qu’une simple formalité pour Siteny Randrianasoloniaiko. Il rempile pour un troisième mandat. L’élection se fait par scrutin à la liste. La CENI est actuellement à pied d’œuvre pour la désignation des fédérations votantes qui devraient être membre au sein des fédérations internationales. Pour la tenue de l’élection, il faut la présence des 2/3 des membres pour que le quorum soit atteint. Lors des deux mandats de Siteny Randrianasoloniaiko, Madagascar a pu bénéficier de bourses et des formations de la solidarité olympique. Les Jeux des Iles de l’Océan Indien à Maurice et les Jeux Africains au Maroc seront les échéances qui attendent l’équipe cette année.

La liste

Siteny Randrianasoloniaiko.

Elisa Vania Ravololoniaina.

José Ramaherison.

Solofonirina Barijaona Andrianavomanana.

Jean Herley Ambinintsoarivelo.

Jean Aimé Ravalison.

Jean Claude Relaha.

Nathalia Rakotondramanana.

Harinelina Jean Alex Randriamanarivo

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Natifs de Fianarantsoa : Appel à une solidarité pour le développement

Dimanche dernier, à l’espace Myrah d’Ambatomaro a lieu une cérémonie de vœux du Nouvel An des Tananariviens Natifs de la province de Fianarantsoa. L’occasion s’est pointée au comité d’organisation de reconnaître la victoire d’Andry Nirina Rajoelina dans cette partie, et les organisateurs Mme Voahangy Rasoloson ainsi que Raymond Nala, mobilisateur d’actions dans l’Amoron’i Mania de saluer avec enthousiasme le président élu. Les ministres Brunelle Razafitsiandraofa  Tourisme) et Christine Razanamahasoa (Aménagement de Territoire) ont ainsi droit à la parole, en leur qualité des membres de l’exécutif originaires respectifs d’Ikongo et d’Ambatofinandrahana.

Efforts significatifs. Les cinq régions comportant la province de Fianarantsoa ont tous donné un score majoritaire à Andry Rajoelina, devait spécifier Raymond Nala en détaillant :  Ihorombe (67,14%), Atsimo Atsinanana (66,65%), Vatovavy Fitovinany (66,40%), Haute Matsiatra (57,89%) et Amoron’i Mania (55,32%). Raymond Nala de faire remarquer la rude tâche qu’il avait menée pour basculer le résultat du candidat 13 entre les deux tours, grâce aux efforts significatifs des partisans d’Andry Rajoelina des 63 communes de la Région. Et lui de lancer un appel de plus de solidarité des Natifs de Fianarantsoa en vue du développement de la province.

Différentes personnalités ont été présentes lors de cette cérémonie du dimanche dernier. Il s’agit notamment du vice-président du CFM, cinq députés (Fianarantsoa, Ambositra, Manandriana, Ambatofinandrahana et Fandriana), général en retraite Dolin Rasoloson, des anciens ministres (Jean Claude Rakoto Nirina, Koto Bernard, Daniella Randriafeno) et des anciens membres du CST (Victor Razafindrakoto, Sareraka)…

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Kidnapping à Antsiranana : Houssen Zavarhoussen  de la société Kintana enlevé hier

De nouveau, le kidnapping « Karana » revient dans l’actualité. Hier, Houssen Zavarhoussen, propriétaire de la société Kintana a été kidnappé dans la ville d’Antsiranana. Âgé de 42 ans et plus connu sous le nom Houssen Kintana ou Abid, il a été enlevé devant son domicile vers 19 heures 30  juste au moment où il s’apprêtait à rentrer chez lui. Selon les informations émanant de la police locale qui suit de près cette affaire, l’acte a été commis  par trois individus armés et à visage découvert. Les malfaiteurs auraient déjà attendu l’arrivée de leur cible qui était à bord de sa voiture Renault Mégane grise avec ses deux enfants et son chauffeur pour agir. D’un coup, ils ont encerclé la voiture et ont fait descendre le chauffeur et les deux enfants. Puis, ils y sont  montés  pour emmener  l’opérateur économique avec eux par la même voiture. Selon toujours les informations, l’enquête sur cette affaire est en cours. D’autant plus que des proches de la victime ont déjà déposé une plainte auprès de la police. A suivre…

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Théâtre : « Le prince  heureux » sera joué à la « Maison du Bonheur »

La Maison du Bonheur.

Le silence dominait les environs hier après-midi. C’était le jour de repos pour les comédiens  après avoir  fait une intense répétition  durant  le week-end.

16 jeunes malgaches joueront la pièce  théâtrale  intitulée « Le prince heureux » le 26 et 27 janvier à 11 heures et dans l’après-midi à 14 heures à la  « Maison de Bonheur » à Ankatso.  Une occasion pour les adeptes du sixième art pour se régaler !

Résumé. « Le  prince heureux » est l’histoire d’une majestueuse statue qui domine une ville du haut d’une colline . Auparavant, il  avait été un prince heureux, avec une vie facile et luxueuse, insouciant de ce qui se passait au-delà des murs de son palais. Maintenant il reste  figé en une chose fixe, somptueuse, décoré d’or et de pierre précieuse. Mais il n’était pas heureux. De sa colline privilégiée, il peut observer la misère de la plupart  des habitants de la ville et la pauvreté.  Chaque nuit, il pleure car il ne peut pas offrir son aide.

Un jour, une hirondelle qui passe par la ville, en voyage vers l’Afrique, trouve refuge au pied  de la statue pour y passer la nuit.  Quand elle voit la tristesse du prince, elle a pitié  de lui et décide de l’aider.  Même en sachant  qu’elle a peu de temps car l’hiver arrive et elle doit migrer vers des terres plus chaudes où elle est attendue par ses compagnes.  L’hirondelle, en risquant sa vie et guidée par le prince, commence par arracher les matériaux précieux de la statue et les distribue aux personnes qui en ont besoin.

« Le prince heureux »  est un conte écrit par Oscar Wilde. Mais il  sera adapté par Hui Shu Ning un metteur  en scène professionnel  chinois. Sérieux,  calme et souriant, ce réalisateur  en scène né à Hongkong, il a réalisé  plus de 300 spectacles.  Hui Shu Ning a également créé  plus d’une centaine de représentations originales au théatre. The age of Wilderness, Abraham’s Tears, Keeping love, La petite fille aux allumettes, Boundless Oceans Vast Skies sont les  œuvres de théatre de cet homme.

Organisé par l’association culturelle chrétienne Maison du Bonheur, la représentation théâtrale durera 70 minutes et  ne sera jouée que par des Malgaches. « Nous sommes convaincus que les jeunes malgaches ont du potentiel. C’est d’ailleurs l’un de nos projets, donner une occasion à ces jeunes de développer leur  talent. Nous voulons aussi  construire une salle de théâtre ici, et bien sûr pour qu’ils puissent s’épanouir » a dit Emélie l’une des organisateurs de cet évènement.

Fondée en 2009, l’association « Maison du Bonheur »  compte plus d’une cinquantaine de membres. Hormis les organisations culturelles, elle  fait des actions humanitaires, assure des cours de langues tels que le mandarin, l’anglais, le français. Implantée à Antananarivo, cette association a une annexe à Toamasina. C’est aussi un renforcement du lien culturel entre la Chine et la Grande Ile.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

« Sourc’In Voyage 2019 » : USA – Dubaï – Chine – Maurice et Israël au menu

Les clients de « Sourc’In Voyage » satisfaits.

« Sourc’In Voyage » est incontestablement devenue leader dans le domaine des voyages organisés, formule « Tout compris »

Le 27 décembre 2018, le rouge était la couleur dominante aussi bien à l’aéroport international d’Ivato que celui de Port Louis. Tout simplement parce que les  nombreux passagers de « Sourc’In Voyage » en partance pour Dubaï portaient chacun une casquette rouge à l’effigie de cette entreprise  passée maître dans  l’organisation de voyages et qui a affiché un bilan plus que satisfaisant au cours de sa saison 2018.

Tout compris

Bilan quantitatif mais surtout qualitatif puisque, aussi bien pour la Chine que pour Dubaï, les deux destinations favorites de « Sourc’In », chaque fois, les clients étaient satisfaits de l’organisation générale de chaque voyage. « Ce qui  est surtout intéressant chez nous c’est que le client a juste à payer le prix de son

Traitement groupé à l’aéroport pour les clients Sourcin.

voyage, à faire sa valise et partir tranquillement pour un merveilleux séjour vers la destination de son choix » explique un responsable de « Sourc’In Voyage ». Grâce, en effet à son package « tout compris » « Sourc’In Voyage » facilite vraiment la vie de sa clientèle. Tout est pris  en charge, depuis l’assistance aux formalités de visa, au départ et à l’arrivée dans les aéroports, aux transferts vers les hôtels, l’hébergement, la restauration et bien évidemment les visites guidées des sites touristiques de renommée internationale. Et ceci, avec un prix qui défie toute concurrence. Le « luxe à petit » en somme, puisque « Sourc’In Voyage » a  toujours tout fait pour  proposer ses voyages 4 étoiles à un prix largement accessible.

Au Burj Al Arab, le pick-up se fait en Limousine.

Trois formules Dubaï

« Et ce sera encore le cas, cette année » ajoute le responsable de Sourc’In Voyage qui  va offrir deux nouvelles destinations. Outre Dubaï la Chine Maurice, les Etats-Unis vont s’ajouter à la liste des pays à visiter pour les clients de « Sourc’In Voyage ». « On a eu des demandes sur ces deux destinations, et on les préparé afin de satisfaire au maximum les clients ». Et pour la destination Dubaï, il y aura trois formules proposées, en fonction de la capacité des demandeurs. A commencer par le Silver qui aura lieu du 4 au 10 mars pour un prix de  5.700.000 ariary le pack. « Ce sera une prestation 3 étoiles dans un hôtel de renommée du groupe Accor et les services ainsi que les visites de plusieurs sites touristiques, assurés par la compétente équipe de Sourc’In Voyage sont de très grande qualité ». D’ailleurs, pour des raisons de commodité et pour permettre aux clients de jouir d’un grand confort, les places sont limitées à 50. Dénommée « Gold » la deuxième formule est une classique de « Sourc’In Voyage ». Un séjour 4 étoiles  qui se déroulera du 14 au 22 mars pour une  capacité de 40 passagers à 7.700.000 ariary. Bien évidemment, le voyage se fera à partir de Maurice avec l’Airbus A 380 d’Emirates avec ses  conforts inégalés.

Jet Set

Mais le top pour la destination Dubaï, c’est probablement, la formule Platinium, un voyage à 7 étoiles destiné à la Jet Set pour un prix de 11.500 euros le Business Class et 13.500 euros la First Class. Mais cela vaut le coup d’essayer, puisque les prestations 7 étoiles sont à la hauteur des prix. En effet, les 34 passagers de ce voyage qui se déroulera au 26 mars au 4 avril auront par exemple  le luxe de passer une partie du séjour au Burj Al Arab, l’unique hôtel proclamé 7 étoiles au monde. Ce séjour de grand luxe comportera également un « Helicopter-Tour » pour un survol de Dubaï, ou encore un safari de luxe avec des « Range Rover Evoque ».

La visite de la Statue de la Liberté sera au menu, cette année.

Etats-Unis et Israël

Toujours pour les classiques, « Sourc’In Voyage » remettra également les 5 destinations en Une. En l’occurrence, Maurice, Hong-Kong, Guangzhou, Beijing et Shenzen pour un même voyage.  Mais les grandes nouveautés ce sont probablement les deux nouvelles destinations « Sourc’In » : Les Etats-Unis et Israël. Des voyages inédits, puisque les vacanciers auront, pour la première destination, la visite du pays de l’Oncle Sam d’Est en Ouest. Le périple d’un peu plus d’une semaine (30 mars au 8 avril)  passera par Washington, New York, San Francisco, Los Angeles et la Californie.  Une occasion pour les passagers de découvrir des sites d’exception comme la Statue de la Liberté, ou encore la Maison Blanche.  Et cela avec la même formule package, tout-compris. L’autre nouvelle destination fera également le bonheur des amateurs de voyage, malgaches ou d’autres nationalités (Outre les nationaux, les Karana et les Chinois  les clients de « Sourc’In Voyage » sont aussi des étrangers). Il s’agit de la destination Israël. Prévue en avril, la première édition Israël sera une occasion de découvrir la Terre Sainte en pleine fête des Pâques.

Saint- Valentin.

Mais le voyage le plus proche sera pour la Saint- Valentin à Maurice. Prévue du 12 au 16 février, cette spéciale Saint- Valentin Maurice est bien évidemment destinée aux couples. Mais il s’agit également d’un voyage familial et même  les célibataires à la recherche d’une âme sœur ne sont pas exclus. « L’idée est de réunir les jeunes et les moins jeunes pour un séjour de luxe à Maurice ».  Une soirée Saint- Valentin est même prévue dans un grand hôtel à Maurice. Ce pack est proposé à  3.999.000 ariary. A noter que les détails de ces voyages dont disponibles dans les encarts publicitaires de « Sourc’In Voyage » qui paraîtront dans notre journal à  partir de demain. Les informations peuvent également être recueillies au 034 44 222 22 ou  au 034 77 777 66 ou encore sur la page facebook de « Sourc’In Voyage ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Fetin’ny manamboninahitra : ACMIL Antsirabe no niantombohany

Natokana ho fetin’ny manamboninahitra ny datin’ny 12 janoary, saika manamarika izany avokoa rehefa manamboninahitra eto amin’ny Nosy, na aiza na aiza toerana misy azy. Tsy latsak’izany ny teto Antsirabe, teto rahateo no niaingan’io fankalazana io ara-tantara, hoy ny kaomandin’ny sekoly, ny Jeneraly Ramasy Razafindratovo Heritiana .

Raha tsiahivina fohy ny tantara,  ny 12 janoary 1966 no nidiran’ ny andiany voalohany nisalotra ny anarana Aina tao amin’ny Akademia. Herin-taona katroka taorian’io, ny 12 janoary 1967, no nanapa-kevitra ny sekoly fa natao tsy hianarana ny daty fa natokana ho fahatsiarovana ny nidirana tao. Nanomboka teo no nankalazaina ny daty fa ny taona 1970 kosa vao natokana ho fetin’ny manamboninahitra eto Madagasikara. Isan’ny nanatrika sy nanome voninahitra ny fotoana tao amin’ny ACMIL ny Ombimanga andiany mivantana voalohany, ny Jeneraly misotro ronono Ramandazafy Louis Arthur.

Hetsika maro no nanamarihana ny tontolo andro, isan’izany ny carnaval izay nataon’ireo mpianatra ho manamboninahitra, nanehoan’izy ireo ny hetahetam-pony mahakasika ny fiofanana rantoviny ao amin’ny sekoly. Misy rahateo ny fombafomba, na “tradition”, anatin’ny fotoana voafetra ka ireo manamboninahitra zandriny no mibaiko ny zokiny anatin’ny fifanajana. Ankaotra izay ny  fanolorana gisa na “ oie taradionnelle” ho an’ny lehiben’ny fari-piadidiana Miaramila eto Antsirabe.

Niara-nisalahy sy nanamarika ny fotaoana ny fianakaviamben’ny manamboninahitry ny akademia miaramila, ny sekoly manamboninahitra lefitra ( ENSOA) ary ny vondron’ny Zandarimariam-pirenena eto Antsirabe.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Coopération régionale : 10 inspecteurs comoriens en formation à Ecole des douanes malgaches

La performance des douanes malgaches incite les étrangers à se former à Madagascar.

La performance de la Douane malgache, en termes d’efficience et de qualité de services est déjà reconnue à l’international. Depuis le 10 janvier dernier, 10 élèves inspecteurs des douanes de Comores sont à Madagascar pour suivre une formation de 12 mois.

L’ENSD (Ecole nationale supérieure des douanes) accueille des apprenants étrangers. « Suivant le Protocole d’accord entre Direction Générale des Douanes (DGD) malgache et la DGD Comorienne, Madagascar reçoit en formation 10 élèves inspecteurs des douanes comoriens. Ceci inclut une formation initiale théorique de douze mois, au sein de l’ENSD. Ceci n’est qu’un début, car ces deux administrations visent à étendre leur coopération dans le domaine de la formation tant initiale que continue. En effet, l’ENSD peut accueillir des étudiants et même des fonctionnaires des douanes étrangères », a communiqué la DGD. Dans le cadre de cette coopération avec les Comores, la douane malgache s’engage à former les agents désignés par la douane comorienne et à délivrer les diplômes – ou certificats selon le cas – aux agents méritants, conformément au règlement intérieur de l’ENSD. Outre cette formation, le protocole d’accord indique que la douane malgache s’engage également à orienter, conseiller, accompagner les agents de la douane comorienne en cas de besoin ; et à transmettre à la douane comorienne un rapport semestriel d’évaluation des agents comoriens, aussi bien sur le plan de formation que sur le plan comportemental.

Capables. Arrivés à Antananarivo le 10 janvier dernier, accompagnés du DRH de la DGD Comorienne, les 10 élèves inspecteurs ont été reçus par le DG des Douanes, Eric Narivony Rabenja et son équipe. Depuis hier, jusqu’au 8 février 2019, ils suivent une formation militaire à l’ESGN Moramanga. « A l’issue de cette formation, les élèves seront capables, entre autres d’identifier les missions, l’organisation et les moyens de l’administration des douanes ; d’appréhender les problématiques douanières dans son aspect économique, fiscal et contentieux ; d’appréhender les problématiques économiques dont la douane a la charge ; de connaître les marchandises sensibles à la fraude ; d’avoir des connaissances sur la lutte contre la fraude, les pouvoirs des agents des douanes, les infractions douanières, les actes de procédures et les poursuites ; de connaître une langue étrangère ; de comprendre et appliquer les principes fondamentaux du port de tenue, du port d’arme au travail, aux défilés et au quotidien ; de s’initier et appliquer les notions et techniques de commandement ; et de savoir gérer les ressources humaines d’un service douanier, piloter la performance et la qualité de service. Bref, d’avoir la capacité de mener à bien la mission de douanier dans leur pays, comme le font les douaniers malgaches. »

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Afroligue 2019 : Le COSPN dans un groupe difficile

Les grandes figures de cet Afrobasket 2019.

Le tirage au sort des 16 équipes qualifiées pour les huitièmes de finale de l’Afrobasket est maintenant connu. C’était samedi à Abidjan en présence de tous les ténors de FIBA Afrique.

Pour ce qui devrait être son apprentissage sur le continent, le COSPN doit d’emblée affronter les redoutables Angolais du Petro de Luanda puis les Egyptiens du Smouha et les Congolais du BC Mazembe. Des grands habitués des joutes africaines en fait, et que les Policiers doivent battre pour espérer terminer dans les deux premières places qualificatives pour l’Elite 8.

Objectif le « Final Four ». Une fois à ce stade de la compétition, ces huit clubs seront répartis dans quatre groupes pour des matches en aller et retour et les vainqueurs de chaque poule formeront le fameux « Final Four » et qui disputeront les finales du 3 au 5 mai.

Du pain sur la planche donc mais une aventure formidable si les Malgaches parviennent à se hisser jusqu’à ce « Final Four ».

Pour l’instant, Donné et ses camarades vont disputer  les huitièmes entre le 8 à 10 février, le 15 ou 17 février, le 1er au 3 mars et le 8 au 10 mars 2019.

C’est dire que le problème du COSPN ne se limite pas à la valeur de ses adversaires mais aussi aux moyens qu’il doit mettre en œuvre, puisqu’il doit disputer les trois matches de groupe.

Un partenariat avec la NBA.  En attendant, voici la composition des autres poules avec cette Poule A qui comprend le champion en titre notamment l’AS Salé du Maroc, les Nigérians du Rivers Hoopers, les Tunisiens du JS Kairouan et les Guinéens du SLAC.

Dans le groupe D, on verra les Tunisiens de l’ES Radès, les Nigérians du Civil Defenders, L’Elan BBC du Bénin et les Congolais du BC Terreur.

Le groupe C est conduit par les Egyptiens de Al Ahly puis les Angolais du Primeiro de Agosto. Les Mozambicains du Ferroviario de Beira complètent ce groupe avec les Rwandais du REG BBC.

Des grands noms en fait et qui vont tenter d’offrir un autre visage du basket-ball africain qui a eu la main heureuse d’avoir conclu un accord avec la NBA. Un bonus en fait pour FIBA Afrique.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Présidence du FFKM : La passation aura lieu le 20 janvier prochain

Le culte de passation entre le président sortant du FFKM Mgr Ranarivelo Samoela Jaona et le président entrant le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi aura lieu le 20 janvier prochain à la cathédrale EKAR Andohalo. Cette cérémonie sera également marquée par une prière pour la Nation. Faut-il rappeler que la présidence du FFKM est tournante. D’habitude, le mandat du président du Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar est de 12 mois.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

MI’RoART : Ambiance nostalgique au « Fara West »

Les quatre artistes membres de MI’RoART.

On a beau être dans l’ère de l’électronique et bien loin de l’âge d’or de la musique, pourtant, nombreux sont ceux qui apprécient ces ambiances nostalgiques. Samedi, ce sera cette atmosphère qui règnera au « Fara West » Faravohitra avec Mi’RoART. Littéralement « reflet » est créé en 2015 par Lilie, Jovin, Inah et Nirina, tous des artistes de longue date pour être celui d’une musique malgache d’un autre temps toujours aussi évocatrice, fidèle à l’âme malgache entre danse et nostalgie distillées en vagues ondulantes.

C’est ainsi que ce quatuor passionné de chansons d’antan remet au goût du jour les artistes malgaches « oubliés » des années 60, 70 et 80, et redonne vie aux grands succès de chanteurs comme Bouboul , Valolahy, Troupah, Ambio, Nono Robel, Rambao, Vola Noro ou encore Gabhy Ratsito.

Lilie, découverte par un des crooners en vogue Rija Ramanantoanina avec qui elle a fait un bout de chemin avant de voler de ses propres ailes, donne aux vieilles chansons un charme irrésistible. Jovin excellent guitariste très sollicité dans le milieu, est fort connu dans le milieu du « ba-gasy », on n’en rencontre pas deux comme lui. Inah, choriste de Poopy depuis plus d’une dizaine d’années, devient célèbre à travers ses prestations avec Dadah Rabel du groupe Mahaleo. Nirina Ralambomanana, claviériste, a travaillé pour des projets musicaux internationaux (en Afrique, Dubaï, Zanzibar…), accompagne Tsimihole, Inah, …

Se glissant dans la peau de ces artistes qui ont marqué leur enfance, ils comptent bien faire voyager les amoureux de « hiran’ny omaly » dans le temps, et découvrir aux autres des reflets de la musique malgache.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Internet : Pixel lance DaVinciWeb

De gauche à droite : Faraz Mojizaly, co-fondateur et responsable technique PIXEL, Mickaëla Rakotonarivo, responsable marketing et communication, Schubert Rakotomalala responsable du développement commercial.

À l’ère digitale, les internautes se montrent de plus en plus exigeants, ces derniers veulent maintenant de l’interaction et une expérience utilisateur inédite. C’est dans cette optique que pixel.mg, propose de mettre en avant produits et services, à travers des contenus de marque que sont leurs jeux et diverses animations en ligne. Il est bien révolu le temps des publicités classiques, intempestives avec pourtant si peu d’impact. www.pixel.mg se présente ainsi comme une plateforme de jeux en ligne, qui propose aux marques aussi bien locales qu’internationales, d’insérer leur logo, de concevoir des jeux entièrement personnalisés à leur effigie, ou d’habiller des jeux cultes revisités.

“Créer un lien fort en leur permettant de gagner des cadeaux et susciter l’action à l’achat en leur permettant d’acheter directement les produits en ligne, voilà l’innovation apportée par www.pixel.mg et c’est exactement le genre d’approche que veulent nos clients, qui sont las des publicités toutes faites” explique Nathan M., responsable marketing et communication de DaVinci Web.

Tout a été pensé jusqu’à la version actuelle du site web pour que l’accès à l’information soit facilité : rapidité, praticité et divertissement sont la priorité des développeurs du site. Les utilisateurs pourront donc naviguer, jouer et s’informer à travers une interface alliant l’ergonomie, le contenu de qualité, les jeux pleins de fun et le tout dans un design responsif pour tout type d’appareils (téléphone, tablette, ordinateur). Visibilité assurée chez plus de 2.000.000 d’internautes à Madagascar, puis à l’international.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Us et coutumes : Nouvel An malgache les 4, 5 et 6 avril

Le Nouvel An malgache rassembleur mais aussi sujet à débat.

Le Nouvel An malgache sera célébré les 4, 5 et 6 avril. La question est de savoir si les célébrations seront étalées sur tout le pays, puisque la question des dates reste encore un sujet de débat. Actuellement, deux « Nouvel An » qui ont été les plus médiatisés, celui d’Ambohidrabiby et des Zanadranavalona. Ces deux entités qui se basent sur le calendrier lunaire sont encore jusqu’à maintenant divisées. Ces trois dates s’adaptent à celui des dignitaires d’Ambohidrabiby. Les choses vont sûrement évoluer dans les années à venir. Puisque des gardiens de la tradition de tout Madagascar ont décidé de fixer une date commune. A l’allure où vont les choses, cette célébration du mois d’avril ne sera concentrée que sur Antananarivo. Et chez les communautés dans les autres régions qui se réfèrent au calendrier utilisé par la lignée d’Ambohidrabiby. Quoi qu’il en soit, ce sera une fête typiquement malgache avec les retraites au flambeau, les sacrifices de zébus… Pour l’instant, le programme n’a pas encore été annoncé. D’habitude, il y a des festivités à Ambohimanga, à Ambohidrabiby, sur les hauteurs d’Antananarivo… Des spectacles sont aussi souvent au menu avec des artistes de renommée.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Rougeole : Vaste campagne de vaccination

Les enfants devant bénéficier de cette campagne de vaccination doivent être emmenés dans les centres de santé. (Photo d’archives)

Une vaste campagne de vaccination contre la rougeole se tient actuellement dans des dizaines de districts de Madagascar. Jusqu’ au 18 janvier, cette campagne dont le lancement s’est tenu, hier, à Tsiroanomandidy, cible les enfants de 9 mois à 9 ans. Le ministère de la Santé publique entend assurer une couverture de 95% jusqu’à la fin de la campagne, dans trois mois. Actuellement, 25 districts sont concernés, puis s’étendront dans une quarantaine d’autres districts le mois prochain et le reste, durant les deux mois suivants, soit jusqu’en avril.

Toamasina. Aux dernières nouvelles, la région Atsinanana, notamment le district de Toamasina connaît des difficultés en matière de médicaments destinés au traitement des malades atteints de rougeole à l’ «Hopitaly Be » de Toamasina. Plus de 50 malades y ont été soignés depuis le début de l’année, dont une majorité des enfants, pris en charge au sein du service pédiatrie de l’établissement. Une grande partie d’entre eux y sont toujours hospitalisés. Par ailleurs, une douzaine d’adultes atteints de rougeole compliquée sont également soignés dans cet hôpital public de Toamasina.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Ligin’ny baolina kitra Vakinankaratra : Nisokatra ny taom-pilalaovana 2018-2019

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy ny taom-pilalaovana ho an’ny ligin’ny baolina kitra eto Vakinankaratra. Hetsika maro no nentina nanamarihana  izany. Isan’izany ny “carnaval” sy ny lalao nifanandrinan’ny FCV sy As Adema  tao amin’ny kianjaben’ny Velôdrome. Nanafana ny hetsika ny tarika Elidiot nampifalifaly ny mponina.  Marihina fa lalao ara piralahina izy io fa tsy ny vokatra akory no tena manan-danja, hoy ny filohan’ny ligy eto Vakinankaratra Fidy Andriantomponera raha nitafa tamin’ny mpanao gazety. Raha ao anatin’ny fahavaratra tanteraka no hanokafana ny taom-pilalaovana dia tsy lamina avy amin’ny ligy izany  fa io no tetiandro napetraky ny FIFA . Araka ny fanazavana dia ny faran’ny volana Febroary izao no avoaka ny lisitr’izay tompondakan’i Vakinankaratra. Fahombiazana kosa no azo amehezana ny taom-pilalaovana 2017-2018, hoy hatrany ny filohan’ny ligy, satria fotoana  ela no tsy nahenaona an’i Vakinankaratra tafiditra anaty efajoro teto Madagasikara, fa teo kosa na lahy na vavy dia samy tafiditra daholo ary io no ezahina tazomina. Tohizana ny ezaka  vita, hampiakarina avo ny lentan’ny baolina kitra sy ny fampiofanana eo amin’ny fomba fitsara.  Izany no fanamby napetraky ny filohan’ny ligy eto Vakinankaratra ho an’ity taom-pilalaovana ity.  Ankoatra izay  ny “coupe de la ligue”n’ny tanora zandriny sy ny vehivavy ary ny fiadiana ny tompon-dakan’i Vakinankaratra. Valo ny klioba handray anjara, ny “section” mandray anjara no mampiantrano ny kianja filalaovana, izay hapetraka ho lalao mandroso ihany fa tsy misy ny lalao miverina. Isan’izany Antsiabe I sy II, Ambatolampy, Betafo ary Faratsiho.

Andry N.