Les actualités Malgaches du Vendredi 14 Décembre 2018

Modifier la date
News Mada16 partages

Analamanga: le président de la HCC accusé d’anti-constitutionnalité

Un groupe de jeunes interpelle les  chefs d’institutions à propos des dérapages verbales du président de la HCC pour rassurer l’opinion publique sur la capacité du pays, à lutter contre tout projet visant à nuire à l’intégrité de la République de Madagascar. Ses membres ligués au sein de l’association «Les citoyens de la République»  en ont informé la presse hier, à Antsahabe.

Le groupe des citoyens de la République a accusé nommément le président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa, d’avoir violé la Constitution dans ses déclarations concernant la restauration de la monarchie à Madagascar, en cette année 2018.

 Son président, Tinou Randson Randriamamonjy, a ainsi expliqué l’ambigüité de ces propos, émis lors de clôture de la cérémonie de publication officielle des résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle le 28 novembre dernier. A vrai dire, d’après ce dernier, ils menaçent directement et publiquement l’intégrité de l’intérêt supérieur de la République de Madagascar.

Le  président de la HCC, une institution de la République, privilégie de ce fait, les intérêts privés des monarchistes, en validant publiquement, dans le cadre de ses fonctions, une histoire officieuse à leur profit et les attributs des noblesses royales ou des «hasim-piandrianana», en plus des intérêts privés des xénophobes, des extrémistes… «Et tout cela entretient la haine à l’encontre des anciens colonisateurs, en ignorant la dépendance économique de Madagascar vis-à-vis des bailleurs de fonds traditionnels», a dénoncé le groupe.

Les intervenants d’hier ont déploré que tels propos, soutenant que l’histoire officielle sur Madagascar est faussée, instaurent une confusion totale dans l’esprit des citoyens et ne fassent qu’intensifier les impacts négatifs des chocs des idées dans le présent processus électoral actuel. Les citoyens de la République souhaitent ainsi des explications officielles pour apaiser la tension provoquée par ces déclarations.

Manou

 

Midi Madagasikara14 partages

Assemblée nationale : La loi de finances votée par… 12 députés

Un Hémicycle quasi-vide pour le vote d’une loi d’une grande importance pour le pays.

D’un côté, ils demandent un crédit supplémentaire de 11 milliards d’ariary et un montant conséquent du fonds destiné aux CLD qu’ils président. De l’autre, ils font preuve de laxisme dans l’accomplissement de leur mission parlementaire. Décidément, les députés de Madagascar, puisqu’il s’agit d’eux, prennent les citoyens qu’ils sont censés représentés pour des canards sauvages. En effet, malgré la haute importance de la loi de finances pour l’ensemble de la population malgache, ils n’étaient que 12 députés, hier, à avoir été présents pour la séance plénière de vote de ce document qui va régir la vie socioéconomique du pays pour toute l’année 2019. En tout cas, les députés ont fait hier preuve d’une nonchalance indigne des représentants du peuple qui perçoivent mensuellement des dizaines, voire des centaines de millions d’ariary en termes de salaires, d’indemnités et d’avantages. Pour une séance programmée à 14 heures 30, ils n’ont commencé qu’à 17 heures. Une séance expéditive puisque, en moins de trente minutes, ils ont voté la loi de finances en gardant les amendements qu’ils ont proposés lors de la première lecture et qui ont été rejetés par le Sénat.

La balle est donc de nouveau dans le camp d’Anosikely, puisque la loi de finances a été renvoyée au Sénat. Au point où vont les choses, l’on s’achemine donc vers une mise en œuvre par voie d’ordonnance, car on voit mal les Sénateurs accepter ces amendements qu’ils ont rejetés. Ce d’autant que la session budgétaire sera clôturée aujourd’hui. En tout cas, le déroulement de cette session a démontré à quel point les députés de Madagascar s’intéressent avant tout à leur sort. Heureusement que leur mandat prend fin en 2019.

R.Edmond.

News Mada8 partages

Foulpointe: nijoalajoala ny afo, trano miisa 92 indray kila forehitra

Trano miisa 92 tafo indray kila hotohoton’ny afo tany Foulpointe, distrikan’i Toamasina II, faritra Atsinanana, omaly tamin’ny 4 ora maraina. Fianakaviana miisa 148 no mipetraka amin’ireto trano kilan’ny afo ireto…

Nijoalajoala tsy nisy toy izany ny afo nandritra ny fahamaizan’ireo trano marobe ireo. Miisa 331 ireo olona tsy manan-kialofana tamin’ity loza ity. Raha ny fampitam-baovao voaray avy an-toerana, tsy fantatra mazava izay antony nahatonga ny firehetana fa ny afo efa nirehitra no nahataitra ireo olona eo an-tanàna. Efa teo am-piomanomanana ny handeha hiasa sy hianatra ary hanokatra tsena ny ankamaroan’ireto fianakaviana traboina ireto no nitranga tampoka ny loza. Raikitra ny fifanjevoana tamin’ny fotoana nitrangan’ny firehetana, samy nanao izay ho afany tamin’ny famoahana ny entany ireo fianakaviana niharam-boina. Fantatra, araka ny fampitam-baovao voaray hatrany, fa nisy olona enina naratra nandritra ny fikoropahana tamin’ny famoahana ny entana tao anaty afo. Naharitra teo amin’ny adiny roa teo ho eo ny famonoana ny afo. Nalaky ny fiitarany satria trano falafa avokoa ny ankamaroan’ireo trano nirehitra ka izany nampiitatra haingana ny afo izany. Tsy nisy noraisina intsony ny ankamaroan’ireo entana tao an-trano fa lasa lavenona. Ny akanjo teny an-koditra aza sisa ny an’ireo fianakaviana sasany. Nalaky tonga ny fahatongavan’ny mpamonjy voina nanao izay ho afany tamin’ny famonoana ny afo. Tonga teny an-toerana koa ny tompon’andraiki-panjakana ao an-toerana niaraka tamin’ny zandary sy polisy nanao fanadihadiana momba ity fahamaizana goavana ity. Raha ny fampitam-baovao voaray, mitentina 200 tapitrisa Ar ny tentimbin’ny entana levon’ny afo.

Sajo sy J.C

News Mada8 partages

Vidin-javatra: tafakatra 115 000 Ar ny lafarinina iray gony

Tsy mitsaha-mitombo ny vidin-javatra ilaina andavanandro (PPN) hafarana avy any ivelany amin’izao ankatoky ny faran’ny taona izao. Anisan’izany ny vidin’ny lafarinina sy ny siramamy.

60%!  Io ny tahan’ny fisondrotan’ny vidin’ny lafarinina iray gony milanja 50 kilao, eny amin’ny mpamongady raha oharina amin’ny vidiny teo aloha. Nambaran’ny mpamongady iray eny Analamahitsy, RA, fa amidy 115 000 Ar ny vidin’ny iray gony, ankehitriny, raha 72 000 Ar tany aloha. Raha ny antsinjarany, lasa 2 500 Ar ny iray kilao raha 1 500 Ar ny teo aloha. Niakatra ihany koa ny vidin’ny siramamy hafarana avy any ivelany satria lasa 125 000 Ar ny vidin’ny iray gony (50 kgs), raha 100 000 Ar ny teo aloha.

Nihena ny haben’ny mofo

Nilaza Rafidy, mpanao mofo masaka eny Analamahitsy, fa tsy afa-manoatra izy ireo fa voatery ahena ny haben’ny mofo amidiny satria efa kely koa ny fahefa-mividin’ny mpanjifany. Any Mahajanga, nisondrotra ho 600 Ar ny vidin’ny mofodipaina raha 500 Ar teo aloha.

Tsy nihetsika kosa ny siramamy mena, vokarina eto an-toerana, satria manodidina ny 2 000 Ar ny kilao. Manodidina ny 85 000 Ar ny menaka hafarana avy any ivelany, iray bidao (20 l), amidy 4 500 Ar ny litatra.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada8 partages

Praiminisitra Ntsay Christian: « Efa ahitsy ny lesoka… »

« Ny zava-misy amin’izao fotoana izao, fantatsika fa nifampiresaka ny governemanta sy ny Ceni. Maro ny zavatra nifampidinihana tamin’izany, indrindra ny fanitsiana amin’izay mety ho lesoka hita tamin’ny fifidianana fihodinana voalohany. » hoy ny Praiminisitra Ntsay Christian teny Mahazoarivo, omaly, taorian’ny fihaonany tamin’ny delegasion’ny Vaomieran’ny ranomasimbe Indianina (COI), i Vincent Mériton.

Ny amin’ny tokony hatao, efa mandeha ny fanomanana ny amin’izany fanitsiana izany. Ny Ceni no tomponandraikitra voalohany amin’ny fifidianana fa manao tantsoroka amin’izany fotsiny ny governemanta.

Amin’ny ankapobeny, efa irosoana ny zotram-pifidianana amin’ny fihodinana faharoa. Efa betsaka koa ny lamina rehetra amin’izao fotoana izao, indrindra ny amin’ny fandriampahalemana hirosoana amin’izay fihodinana faharoa izay.

Mila mandray andraikitra ny rehetra

Mbola manao antso avo ho an’ny tomponandraikitra rehetra izy. Na amin’ny foibe izany, na amin’ny vondrombahoaka itsinjaram-pahefana. Mba hitondra tsy fitanilana izy ireo, indrindra ny filaminana sy ny fitoniana amin’ny fifidianana.

Mino sy manantena izy amin’izao ankatoky ny fifidianana fihodinana faharoa izao: mbola hanaja izany soatoavina izany ny tomponandraikitra rehetra.  Mba hanome fitokisana tokoa ny vahoaka malagasy amin’izao… « Mila fitoniana sy filaminana ny fifidianana atao eto amintsika », hoy izy.

Anisan’ny nitondra tantsoroka amin’ny fanomanana izany ny Vondrona eoropeanina, ny Vondrona afrikanina, ny Sadc… Amin’izao fotoana izao, mahita ny COI fa ny avy lavitra aza, manao tolo-tanana. Koa mampiseho ny fahavononany koa ry zareo hanampy amin’izao fifidianana fihodinana faharoa izao.

R. Nd.

 

News Mada6 partages

VIH/SIDA en milieu de travail: une feuille de route recommandée

La politique nationale de riposte au VIH/Sida dans le monde du travail a fait l’objet d’une évaluation lors d’un atelier, à l’hôtel Ibis à Ankorondrano, avant-hier.

A cette occasion, les mandants tripartites, à savoir le secrétaire exécutif du Comité national de lutte contre le Sida (SE/CNLS), tous les acteurs clés concernés et le ministère de la Fonction publique se sont concertés en vue d’apporter les ajustements nécessaires. Au final, cette politique deviendra un outil efficace pour éliminer ce fléau.

Le directeur général du Travail et des lois sociales, Hermann Tandra, a recommandé aux acteurs du monde du travail d’établir une feuille de route pour mieux coordonner les actions de prévention et de lutte contre le VIH/Sida en milieu de travail.

« Cet engagement permet d’atteindre les défis fixés dans les Objectifs de développement durable (ODD) 3.3, qui consistent à mette fin, entre autres, à l’épidémie de Sida, d’ici 2030. Ceci répond également à la vision commune, Madagascar avec zéro nouvelle infection, zéro décès lié au Sida et zéro discrimination », a-t-il souligné.

Dans ce sens, cette politique nationale définit les orientations stratégiques pouvant aider les employeurs et les travailleurs dans la démarche de maîtrise et d’atténuation de la propagation du VIH et du Sida sur les lieux de travail.

Elle véhicule aussi les grands principes liés à la réponse du monde du travail, à savoir la non-discrimination, l’égalité des sexes, la salubrité du milieu de travail, l’interdiction du dépistage à l’embauche, la confidentialité…

Recueillis par Fahranarison

 

 

News Mada5 partages

Informatique: l’Esti lance la «Piscine d’intégration»

L’Ecole supérieure des technologies de l’information (Esti) propose un nouveau concept à ses étudiants, dénommé «Piscine d’intégration», permettant de se baigner dans le monde de l’informatique. Plus de 80 nouveaux étudiants en ont bénéficié depuis hier et ce, durant trois jours.

En effet, cette Piscine d’intégration marque le début de cursus basé sur l’alternance de la formation pratique et théorique. «Certains étudiants n’ont jamais été initiés à l’informatique, mais ont juste visité un cybercafé ou surfer sur leur téléphone portable, ou encore en regardant les autres manipuler leur ordinateur, tandis que d’autres ont un niveau plus avancé. Chacun partage néanmoins cet objectif de devenir professionnel de l’informatique. D’où, l’idée de ce programme d’immersion», a indiqué Virgine Sans, professeur et animatrice au sein de l’université Itescia Paris, partenaire de l’Esti dans l’élaboration de son programme.

A l’issue de ce programme d’initiation, chaque étudiant, tous niveaux confondus, aura effectivement assimilé le langage informatique que l’école va renforcer durant les trois ou cinq ans de formations au sein de l’Esti.

Arh.

 

 

 

 

 

News Mada5 partages

Foulpointe: un village rasé par un incendie

Un violent incendie s’est produit hier, dans le village de Mahavelona Foulpointe. Les flammes étaient d’une telle puissance que 92 cases et maisons en dure ont été réduites en cendres. Le feu qui a fait 212 sans-abri, s’est déclaré au domicile d’une veuve.

Les habitants et les sapeurs-pompiers se sont donné la main pour combattre les flammes et éviter que la situation ne s’empire, étant donné que la majorité des maisons étaient faites en bois. Après deux tours d’horloge de lutte acharnée, les sauveteurs ont réussi finalement à venir à bout des flammes.

Néanmoins, les dégâts étaient catastrophiques, car le feu a tout calciné sur son passage. «Les flammes ont été difficiles à maîtriser car le village est situé à un endroit venteux. D’autant que les maisons sont fort proches les unes des autres», a avancé un riverain. Tout en apportant une aide d’urgence, le maire de Foulpointe Tody Jaona Andriamaharo a organisé un téléthon en vue de porter assistance aux victimes.

ATs.

 

News Mada5 partages

Ministère de la population: les employés ont observé une grève

Les employés du ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF) ont observé un arrêt de travail de quelques heures hier. Ils se sont rassemblés devant le siège du ministère à Ambohijatovo.

En fait, ils s’opposent à certaines décisions déjà appliquées par les responsables, dont les affectations ou renvois des employés de courte durée (ECD), d’après leur témoignage. Les grévistes dénoncent également une mauvaise gestion des finances au niveau dudit ministère.

Par conséquent, ils réclament le retour de l’ancien système de gestion, en redonnant aux directions de ce département leurs crédits respectifs. Toutefois, les manifestants tiennent à souligner que leur mouvement n’a rien à voir avec la politique et qu’ils agissent pour l’intérêt des employés et du ministère.

Pourtant, la ministre de la Population, Irmah Naharimamy, ne voit pas cette grève du même œil. A cinq jours de la fin de la campagne électorale, elle soupçonne des dessous politiques derrière cette manifestation.

Rakoto

Midi Madagasikara4 partages

Ambositra : Mahazo vahana ny asan-jiolahy

Na dia manao ny aina tsy ho zavatra aza ireo mpitandro ny filaminana, dia tsapa tato ho ato fa mirongatra ny asan-jiolahy eto Ambositra an-tampon- tanàna. Misesisesy ny halatr’omby, ny vaky trano, vaky mangazay, sns. Tsy misy ny herinandro, tsy nandrenesana asan-jiolahy.

Ny alarobia alina teo, tokony ho tamin’ny misasakalina, dia omby efatra no lasan’ny dahalo tao amin’ny fokontany Vatovory. Tonga teny an-toerana ny polisy rehefa naharay antso, saingy efa lasa lavitara ny dahalo. Nandeha ny fanarahan-dia nataon’ ny fokonolona, ka omby roa no tafaverina. Tranga mitovy amin’izany ihany koa no niseho tao  Andidy, ny alarobia alina teo ihany, omby dimy no lasa ary telo tafaverina.

Manao antso avo ho an’ny vahoaka ny mpitandro ny filaminana mba ho mailo hatrany ary hiantso ny mpitandro ny filaminana, raha vao mahatsikaritra trangan-javatra mampiahiahy avy hatrany.

Anastase

News Mada3 partages

Saison des pluies: les conséquences se font déjà sentir

Chaque année à la même période, c’est-à-dire, à partir du mois de décembre, plusieurs quartiers de la capitale se retrouvent les pieds dans l’eau.

Aux 67 Ha, Ampefiloha, Ambodin’ Isotry, Anosibe…la montée des eaux se conjugue inéluctablement avec la saison des pluies. Pas plus tard qu’avant-hier, après quelques minutes d’averses abondantes, les bas quartiers ont été complètement inondés.

Vue de la Haute ville d’Antananarivo, de l’eau à perte de vue submerge la plaine de Betsimitatatra. « Comme la saison des pluies, notre calvaire ne fait que commencer », a déploré, hier, un riverain. Certes, la montée des eaux n’atteint pas encore son seuil critique, mais à ce rythme et comme à chaque année, des inondations se profilent déjà à l’horizon.

A l’heure actuelle, des grands travaux au niveau des canalisations souterraines sont menés dans le quartier des 67 Ha et ses environs. En fait, force est de constater la vétusté des infrastructures destinées à l’évacuation des eaux pluviales. En un rien de temps, les canaux sont obstrués d’autant qu’ils n’ont fait l’objet d’aucun curage régulier, voire au quotidien.

 « La meilleure solution, c’est de procéder à la rénovation totale des canalisations, longues de 47 km dans la ville d’Antananarivo », a confié un technicien de la CUA.

Retour des embouteillages

Il n’y a pas à dire, les embouteillages monstres constituent une excuse crédible pour arriver en retard au travail. Et quand il pleut au beau milieu des heures de pointe surtout vers la fin de l’après-midi, il faut prendre son mal en patience, surtout pour les passagers coincés dans un taxi-be. Il faut mettre des heures avant d’arriver chez soi.

Dans la foulée, les fortes pluies de ces derniers jours commencent à accélérer la dégradation des routes. Les nids de poule se forment maintenant un peu partout.

Sera R

 

News Mada3 partages

Fiatrehana fifidianana: miantso fitoniana tsy ho any amin’ny korontana ny Vot

Tsotra sady mazava ny hafatra. “Aoka isika hanentana ny olona hifidy ary hanaja ny soatoavina malagasy. Na inona na inona fotokevitra, tsy tokony ho tonga any amin’ny ady an-trano isika”, hoy ny filohan’ny Vondron’olon-tsotra (Vot), i Saraha Zoe, omaly tetsy Ambohijatovo. Nanteriny fa manomboka hita taratra eny anivon’ny fiarahamonina ny fifandirana sy ny fifankahalana, ahina ho tonga amin’ny lonilony. “Miara-mizaka ny vokatr’izany avokoa ny rehetra avy eo raha mikorontana isika. Efa nahazo faka loatra ny takaitran’ny 2009 ka tokony hahay haka lesona avokoa isika”, hoy ny ihany izy.

Na izany aza, nambarany fa mila raiamandreny ampy traikefa ny fitantanana ny firenena. Afaka mampiombona sy mampivondrona. “Hanarina sy hamerina indray ny fari-piainan’ny vahoaka amin’ny toerana tokony ho izy. Mahafehy ny fifandraisana iraisam-pirenena sy manana vina, indrindra ny fanamboaran-dalana. Tsy hisy fampandrosoana vanona eto raha tsy eo ny lalana”, hoy ihany izy.

Synèse R.

News Mada3 partages

Mahajanga: kaomisera « central » notifirin’ny jiolahy teo amin’ny kibony

Notafihin’ny jiolahy tsy fantatra isa ny kaomisera « central » an’i Mahajanga, efa misotro  ronono, tany amin’ny fokontany Antanambao Ambalavato, ny alarobia alina teo tokony ho tamin’ny 8 ora sy sasany.

Voatifitra teo amin’ny kibony izy io kanefa mbola nahavita nitondra ny fiarany namonjy hopitaly tany Androva. Nahazo ny fitsaboana azy ilay kaomisera ary mbola manaraka fikarakarana hatramin’izao.

Voalazan’ny zandary fa vola mitentina 40 tapitrisa Ar ny voaroban’ireo jiolahy tamin’izany. Tonga teny an-toerana ny mpitandro filaminana, ary volaza fa ny polisy ny nandray an-tanana ny raharaha.

Araka ny vaovao azo ihany, manana toeram-pivarotana lehibe ao amin’ity fokontany Antanambao Ambalavato ity ilay kaomisera io. “Sady manana “bar” izy no manana fivarotana ambongadiny lehibe. Izy handeha hody iny no notafihin’ireo jiolahy nirongo basy ary nitifitra ireo ka nahavoa azy”, hoy ny fitantarana.

Tsy mbola nisy aloha ny olona tratra hatramin’ny omaly. Efa manao izay ho afany ny mpitandro filaminana mitady vaovao momba ireo jiolahy.

Sahy manafika polisy

Maneho ity tranga ity fa tsy mifidy tafihina ny jiolahy. Hatramin’ny kaomiseran’ny polisy ity ataon’ny jiolahy mahita faisana ity. Anatin’ny fanadihadiana ny polisy amin’izao. Fanafihan-jiolahy tsotra sa misy antony manokana?

Santionany amin’ny firongatry ny asan-jiolahy ihany ity tranga ity. Mahazo vahana izany amin’izao ankatoky ny fety izao. Ny kidnapping mamely, ny fanafihana olon-tsotra efa isan’andro, ity mpitandro filaminana mahita faisana. Aiza ihany ny iafaran’ny tsy fandriampahalemana eto amin’ny tanàna?

Yves S.

 

News Mada2 partages

Second tour: les partenaires internationaux aux aguets

A cinq jours  du second tour de la présidentielle, l’Union européenne (UE), la Commission de l’océan Indien (COI) et le « Groupe de dialogue stratégique » se font entendre. Le climat postélectoral est au centre de l’attention.

Tous sur le qui-vive. Le processus électoral a été au centre des discussions hier, à Mahazoarivo, lors de la quatorzième réunion de concertation entre le gouvernement et les partenaires au développement, au sein du «Groupe de Dialogue Stratégique».

«Dans le contexte actuel, la réunion est consacrée au processus électoral en cours», a indiqué la missive de Mahazoarivo à l’issue de la rencontre conduite par le Chef du gouvernement, Christian Ntsay, et le Coordonnateur résident du Système des Nations unies, Violette Kakyomya.

Mis à part le feedback  du premier tour, plusieurs points ont été abordés, notamment  l’état des lieux des préparatifs du second tour, la suite du cycle électoral dont les élections législatives de 2019, ainsi que l’intervention des partenaires dans le financement du processus électoral. La gestion sécuritaire a aussi été examinée.

«Il sera question d’exploiter les acquis lors du précédent scrutin, car il faut dire que le deuxième tour exige les mêmes efforts et surtout l’engagement dans la prise de responsabilité», ajoute le communiqué.

Apaisement

Ces temps-ci en effet, au beau milieu de la propagande, des invectives et fausses informations visant à dénigrer l’un ou l’autre candidat, sont constatées. Au-delà des réactions de leurs partisans respectifs, des inquiétudes subsistent également par rapport aux attitudes à adopter par Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, après l’annonce des premiers résultats officieux durant la soirée du 19 décembre.

C’est pourquoi, la réunion d’hier fut une occasion d’envisager «les éventuels problèmes qui pourraient surgir après la tenue du second tour». Dans cette optique, les deux candidats sont tenus de contribuer au maintien de l’apaisement et de maîtriser leurs sympathisants, avant, pendant et après le vote.

Toujours à ce propos d’ailleurs, en marge d’une rencontre avec le Chef de l’Etat par intérim, Rivo Rakotovao, le Vice-président des Seychelles et Président du Conseil de la Commission de l’océan Indien (COI), Vincent Mériton, a affiché son optimisme.

«Pour nous, Madagascar est la grande sœur des îles de l’océan Indien. Nous avons espoir que les deux candidats au second tour des élections aient un respect mutuel et que le gagnant sache respecter la dignité du perdant et surtout le perdant respecte le choix du peuple malgache, car l’important c’est le peuple et son avenir», a-t-il fait entendre.

Rakoto

News Mada2 partages

Ambatovinaky: nesorina ny vatobe ahina hampidi-doza

15 taonina ny lanjany. Tena goavambe tokoa ilay vatobe mandondona, eny Ambatovinaky, ahina hitera-doza, indrindra amin’izao fotoan’ny orana izao. Nanomboka, afakomaly ary nitohy omaly, ny fanalana azy ity.

Tonga teny Ambatovinaky ireo ekipan’ny mpamonjy voin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA), avy ao Tsaralalàna, sy ny BNGRC nanala ilay vatobe nitatao ka mety hitera-doza ho an’ireo mponina mipetraka eo amin’ny manodidina.

Marihina fa taorian’ny fitarainana nataon’ny mponina, nisy ny fandinihana sy fanadihadiana nataon’ireo manampahaizana manokana talohan’ny firosoana amin’ny fanapahan-kevitra ny hanala ny vato.

Araka ny nambaran’ireo mpamonjy voina teny an-toerana, tsy vita iray andro ny fanalana ity vatobe milanja manodidina ny 15 taonina ity. Efa voafehy tanteraka ny toe-draharaha ka tsy misy intsony ny tokony hatahorana.

Manentana hatrany ny mponina ny sampana mpamonjy voina mba samy ho mailo hatrany ary hampandre haingana raha sanatria ka misy ny tranga mety hampiahiahy hitera-doza. Amin’izao fotoam-pahavaratra izao, ahina mety hihotsaka ireo vatobe sy tany rehefa tratry ny orana sy ny hain’andro matetika.

Misy amin’ny toerana sasany ny hazo mila tapahina sy rindrimbato mitriatra na vatobe heverina hihotsaka ka ilana ireo ekipan’ny vonjy voina efa manampahaizana amin’ny fanesorana azy ireny.

Mbola nofy ratsin’ny maro ilay vatobe nipoahan’ny varatra ka nihotsaka tamin’ny tranon’olona tetsy ambonin’i Mahamasina ary nahafaty olona tamin’ny fahavaratra farany teo.

Tatiana A

Midi Madagasikara2 partages

Grave incendie à Foulpointe : 92 maisons détruites, 212 sinistrés

Les habitants de la ville de Foulpointe, dans le district de Toamasina II, étaient dans la panique générale, hier de beau matin. Un terrible incendie a ravagé presque un quartier entier, dont le bilan fait état de 92 maisons détruites et 212 sinistrés.

Le feu s’est déclaré vers 4 heures du matin dans la parcelle n°3. Selon les témoignages des habitants, il aurait été provoqué par un feu de bougie non maîtrisé dans une chambre d’hôtel louée par deux amants dans la localité. L’incendie s’est vite propagé alors vers les maisons environnantes qui étaient en majorité construites en bois. La situation géographique de cette commune exposée continuellement au vent de l’est a également aggravé la situation. Pris au dépourvu, les habitants n’avaient plus à faire autre que de sauver leur peau tout en récupérant ceux qui étaient à leur portée. En effet, les dégâts étaient importants malgré l’arrivée presque à temps des éléments du service des sapeurs-pompiers de la commune de Foulpointe. Ces derniers qui disposent de matériels performants, octroyés par Pompiers sans frontières. Puisque les ruelles menant vers la parcelle embrasée étaient très étroites, les soldats du feu ont alors eu du mal à accomplir convenablement leur mission, malgré l’appui des quelques membres du « fokonolona ». C’est pourquoi le feu n’a été maîtrisé que vers 6 heures 30 du matin. Heureusement qu’aucun décès n’est à déplorer malgré l’existence de quelques blessés, soit des sinistrés qui ont tenté de sauver leurs biens, soit des personnes malintentionnées qui se sont bousculées pour voler.

Appel à la solidarité. Etant donné la gravité de cet incendie, dont les préjudices sont évalués à près de 200 millions d’ariary, les responsables de la commune de Foulpointe ont déjà pris des mesures d’urgence pour aider les sinistrés depuis hier. Le centre socioculturel de la ville a été aménagé pour accueillir ces derniers. Un appel à la solidarité en leur faveur a également été lancé par le Maire de cette circonscription administrative, depuis hier. Pour ce faire, une urne transparente pour un téléthon a été posée au marché de la ville. Quoi qu’il en soit, les incendies qui deviennent fréquents dans cette localité depuis ces dernier temps inquiètent de plus en plus les observateurs. Ayant lieu le plus souvent dans la partie ouest de la commune, la cause de la catastrophe est presque la même.

T.M./Malala Didier

Midi Madagasikara2 partages

Zandary matin’ny dahalo : Natao veloma farany tao amin’ny toby Ratsimandrava

Notanterahana omaly tao amin’ny Toby Ratsimandrava, ny fanaovam-beloma ho fanomezam-boninahitra farany ireo zandary roa lahy lavo nandritra ny fifanandrinana tamin’ny dahalo, tany amin’ny distrikan’i Maintirano, ny alarobia 12 desambra teo. Nitarika ny lanonana tamin’izany ny Jeneraly, Andrianjanaka Njatoarisoa, Komandin’ny Zandarimariam-pirenena (ZP), ary nanome voninahitra izany fotoana izany ny Jeneraly Randriamanarina Jean Christophe, Sekreteram-panjakana miadidy ny ZP. Nizara roa mazava tsara ny fandaharam-potoana tamin’izany ka ny fanondrotana ny laharam-bononahitr’izy mirahalahy ireo no nanombohana izany. Ny Zandary kilasy voalohany Razafimanjaka Tsilefy Velondraza, dia nakarina ho Zandary kilasy ambony. Ny Zandary kilasy faharoa Ravalosoa Lovatiana Marcellin kosa dia nakarina ho Zandary kilasy voalohany. Ny fizarana faharoa tamin’izao lanonana fanomezam-boninahitra izao kosa dia nitanisana am-pahibemaso ny asa vitan-dratompokolahy isany sy ny tantaram-piainany hatramin’izay nidirany tao amin’ny Zandarimariam-pirenena, izay narahana fanaovam-beloma ara-bakiteny sy nirariana ho azy ireo handry am-piadanana narahana anjomara ho an’ireo nodimandry. Taorian’izay, dia nalefa hihazo ny tany niaviany ny vatana mangatsiakan’izy ireo, dia any Ampanihy ny voalohany, ary any Andaingo-Ambatondrazaka ny faharoa.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Vohiparara Ranomafana : Taksiborosy 4 notafihan’ny 50 lahy nitam-piadiana

Nitrangana fanafihan-dahalo nitam-piadiana mpanakan-dalana indray , tamin’ny RN25, ny alin’ny alarobia hifoha  alakamisy, tokony ho tamin’ny 3ora sy 15 minitra, 2 km miala ao Vohiparara Ranomafana. Araka ny tati-baovao voaray, dia fiara taksiborosy  efatra nanao « caravane », izay niainga avy eto an-dRenivohitra hihazo an’i Manakara no notafihana dahalo 50 lahy. Vokatry ny tifitra  tora-bato, fiara telo no vaky fitaratra sy simba. Hatramin’ny nahatongavan’ireo mpandeha izay voalaza fa tsy nisy naratra tonga tao Manakara, dia mbola tsy nahazoam-baovao kosa hatreto ny mahakasika an’ilay taksiborosy fahefatra voasakana taraiky tany afara.

Eric Manitrisa

News Mada1 partages

Dakar Court: le cinéma malgache à l’affiche

La toute première édition du Dakar Court, qui se déroule cette semaine au Sénégal, fait un gros plan sur les réalisations malgaches.  Co-organisé par l’association de l’Institut Français de Dakar et Cinemarekk, ce festival ambitionne de soutenir les collectifs et les acteurs œuvrant dans la formation et la structuration du paysage cinématographique au Sénégal et sur le continent africain.

Trois courts métrages malgaches ont été présentés aux cinéphiles sénégalais mardi dernier, à savoir «Afropower» de Manohiray Randriamananjo, «Le petit bonhomme de riz» de Rianando Ludovic ainsi que «Ray» de Herizo Ramilijaonina.

Présent en qualité d’invité, le directeur des Rencontres du film court de Madagascar, Laza Razanajatovo a rappelé que «je sais à quel point c’est difficile de démarrer un festival et c’est encore plus difficile de le faire durer. C’est pour cela que nous soutenons ce genre d’initiative. Il devrait y avoir au moins un festival comme ça dans les 54 pays africains».

En parallèle avec le festival, une série de conférences portant sur des thèmes : «métiers du cinéma» et «genre court métrage», a été animée  par des professionnels du secteur venus du Burkina Faso, de Madagascar et du Gabon.

 

Joachin Michaël

 

 

 

News Mada1 partages

Guide du week-end

Sasamaso à l’Is’art galerie

Ces derniers temps, les anciens groupes de rock refont surface. C’est le cas de Sasamaso qui ne cesse de multiplier ses shows depuis le début de l’année. Pour clôturer en beauté son année de spectacles, il donnera un concert en solo ce soir, à l’Is’art galerie Ampasanimalo. Avec sa chanteuse pleine d’énergie, le groupe a su imposer son style, le death et la trash metal, depuis plusieurs années. Ce soir, il offrira à son public quelques nouveautés et promet donc de chauffer la scène avec des riffs et headbangings.

Samoëla au Dôme RTA Ankorondrano

Ce soir au Dôme RTA Ankorondrano, Samoela donne de nouveau  rendez-vous à ses fans et le spectacle s’annonce grandiose. Le groupe au grand complet, interprétera tous ses titres incontournables ayant marqué sa carrière depuis les années 90. Par ailleurs, comme à l’accoutumée, Samoëla mettra en vente durant le spectacle ses CD audio, ses DVD, quelques tee-shirts et des CD, une sorte d’album instrumental contenant des titres destinés aux passionnés de Karaoke…

Revy Ako’stika au Twenty six Analakely

Pour clôturer en beauté la semaine, le restaurant Twenty six Analakely propose «Revy Ako’stika», une soirée aux couleurs de vendredi magnifique, animée par Fara Gloum, Mbola Talenta et Orad Manalina. Au programme, le trio accordera une importance particulière au genre acoustique, en mettant en avant les jeux de guitare entre Fara Gloum et Mbola Talenta. Avec leur répertoire minutieusement élaboré, ils s’engagent à donner plus d’ambiance conviviale durant la soirée.

Farakely au Piment Café

L’année dernière, la chanteuse Farakely a officiellement annoncé son envol en solo et a même présenté son premier album intitulé «Tafaray isika roa». Pour renforcer les relations de la chanteuse avec ses fans, elle se produira ce soir au Piment Café Behoririka. Accompagnée par ses musiciens fétiches, elle dévoilera une fois de plus ses talents et son style qui balance entre le funk, le folk et la soul.

De la musique urbaine et du roots avec Doug’l

Après plusieurs années de silence, le rappeur Doug’l décide enfin de passer devant et propose un rendez-vous avec son public, demain au No comment bar Isoraka, à partir de 21 heures. Accompagné auparavant par le musicien Piu, il sera sur scène cette fois avec Tahiry Andriamanoro qui jouera du cajon et Bôka Rahaja à la guitare. Quoiqu’ adepte de la musique urbaine, Doug’l ajoute quand même une touche personnelle à sa composition, en proposant un mélange de rap et de roots. Ces anciens titres tels que «zavaboahary» seront revisités durant le spectacle.

Midi Madagasikara1 partages

Fanakanan-dàlana RN1bis : Voatafika ny « député »-n’i Tsiroanomandidy

Nitrangana fanakanan-dalana indray teny amin’iny RN1 bis, lalana mampitohy an’i Tsiroanomandidy sy Maintirano. Lasibatra tamin’izany ny tandahatra « môtô »,  izay nitondra ny solom-bavambahoakan’i Tsiroanomandidy. Lasan’ireo olon-dratsy kosa ny kodiaran-droa izay nentin’izy ireo.

Ny talata teo no nitrangan’izany tao Boribepoka, ao amin’ny kaominina Fierenana. Araka ny fampitam-baovao azo avy tamin’ny zandary, dia avy nanatanteraka famoriam-bahoaka tany Ambaravaranala ity solombavambahoaka ity sy ny ekipany izao lasibatry ny dahalo mpanakan-dalana izao. Andiany maromaro ireto farany, raha ny fanazavana azo hatrany ary nirongo basim-borona. Tsy nisalasala avy hatrany ireto olon-dratsy, raha nahita ireo môtô roa nandalo, fa avy hatrany dia nametraka ny sakan-dalana. Tratry ny tampoka sy ny hery tsy mitovy rahateo ity “depute” ity sy ny olona niaraka taminy ka tsy afa-nanoatra nanoloana ireo olon-dratsy nirongo fiadiana. Fanakan-dalana tsotra ve sa misy ambadika pôlitika ? Tsy fantatra aloha hatreto, fa raha ny fanazavana azo dia nisy olona iray naratra vokatr’ity fanafihana ity. Môtô iray kosa no lasan’ireo olon-dratsy tamin’izany, « môtô cross » marika Honda. Nitsoaka nianavaratra moa ny lalan’ireo andian-jiolahy rehefa vitan’izy ireo izay nataony. Tetsy andanin’izay kosa, taorian’io fanafihana io, vao afaka niantso vonjy ireo voatafika ka tonga avy hatrany teny an-toerana ireo zandary avy ao Mahatsinjo sy Boribepoka. Niezaka nitondra haingana ilay naratra tany amin’ny hôpitaly tany Tsiroanomandidy. Efa nampandrenesina kosa ireo zandary tany amin’ny faritra manodidina mba hanao savahao sy hiambina ny kizo, izay mety handalovan’ireo olon-dratsy.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Mbola Rajaonah : Menace d’arrestation ce jour

Le jeune milliardaire risque de connaître le même sort que Claudine.

Convoqué pour la troisième fois par le Bianco le 12 décembre dernier, Mbola Rajaonah ne s’est pas rendu à la Villa La Piscine à Ambohibao. La convocation du jeune milliardaire devait alors être reportée pour aujourd’hui. Le Bianco d’avertir que « s’il ne se présente pas ce jour à 8 heures du matin, il fera l’objet d’une arrestation ». A l’image sans doute de Claudine Razaimamonjy qui avait été arrêtée manu militari au Palais des Sports à Mahamasina.

Charges. Selon l’avocat de Mbola Rajaonah, son client qui se trouve en dehors de Tana, ne pourra pas répondre à la convocation du Bianco car son hélicoptère ne peut pas voler en raison des mauvaises conditions météorologiques. Un empêchement que Me Eric Rafidison va probablement réaffirmer au cours de la conférence de presse prévue ce jour à 11h au Colbert. Reste à savoir si Ambohibao va accepter la « plaidoirie » de la défense qui avait remis en question la neutralité du Bianco  et accusé ce dernier d’ « acharnement ».  En tout état de cause, selon le DG du Bianco, « il y a des charges contre Mbola Rajaonah ». Et ce, sur la base, laisse-t-on entendre d’un rapport du SAMIFIN en 2017.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

« E-commerce » : Le secteur privé mise sur l’économie numérique

Le commerce électronique gagne davantage du terrain.

La connectivité mobile alimente le commerce électronique à Madagascar, tout comme en Ouganda et en Zambie. Des évaluations sur les perspectives que les nouvelles technologies puissent stimuler les échanges entre les pays africains, ont été réalisées par la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement). Selon le rapport, la bonne connectivité incite ces pays à mieux s’engager dans l’économie numérique. D’après le document, le partenariat dirigé par la CNUCED sur le commerce électronique pour tous, a  été lancé  le 10 décembre, lors de l’ouverture de la première semaine du commerce électronique en Afrique, à Nairobi, au Kenya. « L’évaluation de Madagascar a mis en évidence la nécessité d’un système de financement plus efficace pour les nouvelles entreprises des TIC et du commerce électronique. Il est recommandé de renforcer le dialogue entre le secteur privé, le Conseil de développement économique du gouvernement malgache, les entreprises technologiques, et les banques. Ce sont les acteurs qui peuvent définir ensemble les besoins les plus courants dans le domaine de l’économie numérique », a indiqué la CNUCED dans son rapport.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

« Madagascar Will Rise » : Pour une jeune génération engagée dans le redressement de Madagascar

Les enfants d’Ambohimandroso Arivonimamo, premiers bénéficiaires des actions de MWR.Photo MWR/Rindra Rambeloson.

Ils sont jeunes, ils ont de l’ambition, ils sont engagés, motivés et déterminés. « Ils », ce sont les membres de l’association Madagascar Will Rise (MWR), un mouvement de jeunes lancé en octobre 2017 sur une initiative de Miako Rasolondraibe qui en est aujourd’hui la présidente, et fondé officiellement à Paris en février 2018. Le mouvement vise haut et se donne les moyens d’atteindre ses objectifs : redresser le pays dans tous les domaines et emmener une synergie de compétences, de visions et de projets. « Le propre du mouvement est de permettre la synergie de talents, de vécus et de savoirs dans divers secteurs, pour mettre en place des projets dans différents pôles qui amèneront à la restauration du pays », explique avec enthousiasme Miako Rasolondraibe. En quelques mois, le mouvement a convaincu plus de 250 bénévoles, à Madagascar ou issus de la diaspora : du Canada à la Thaïlande, en passant par la Grande Bretagne, la France et Israël.

Pôles. MWR comprend six pôles à travers lesquels s’inscrivent leurs principales actions. Il s’agit des pôles éducation, environnement, réinsertion sociale, femmes, sport et informatique. S’y ajoutent deux autres volets, de nature plus culturelle qui ont pour objectif d’influencer les mentalités. Depuis juillet 2018, MWR réalise à Ambohimandroso, son village pilote, des actions et projets de développement visant l’autonomisation des populations locales. Dans ce fokontany sis dans la localité de Mangatany, près d’Arivonimamo, l’association est intervenue auprès de 129 enfants et 67 familles. L’un des premiers résultats observés dans ce village est la nette amélioration du taux de scolarité, que l’association a réussi à lever d’environ 40%. Aujourd’hui, 100% des enfants d’Ambohimandroso sont scolarisés.

Gala de charité. Totalement indépendante, l’association a besoin de mobiliser des ressources pour financer ses projets. C’est à ce titre que MWR organise le 21 décembre prochain, au CCI Ivato, un gala de levée de fonds au cours duquel l’association présentera l’essentiel de ses projets. Une occasion pour MWR de partager sa vision, ses objectifs et ses premières réalisations, mais également de récolter des financements pour permettre à ses projets et actions de s’inscrire dans la durée.

Hanitra R.

Madaplus.info0 partages

Antananarivo: La saison des pluies impacte sérieusement l’électricité et la circulation

La semaine dernière a été marquée par de fortes pluies abondantes dans le centre du pays. Plusieurs quartiers de la capitale ont connu une coupure plus de deux jours. Surtout du côté de Tanjombato et d’Andoharanofotsy. Cette semaine, encore, le même problème réapparait. Plusieurs quartiers dans le centre-ville sont sans électricité. En outre, avec la forte pluie abondante, plusieurs quartiers de la capitale sont sous les eaux.
Les météorologues affirment qu'il continuerait de pleuvoir pour la semaine prochaine, même pour mercredi prochain, pendant du deuxième tour de l'élection présidentielle pour Antananarivo. On entre peu à peu aussi dans la période cyclonique. L’État et la population devront d’ores et déjà s’y préparer.
Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

13 districts. Actuellement, 13  districts sont touchés par la peste, selon la dernière situation épidémiologique. Il s’agit des districts de Tsiroanomandidy, Manandriana, Befotaka, Ambalavao, Ambatofinandrahana, Miarinarivo, Midongy du Sud, Anjozorobe, Ambositra, Ankazobe, Faratsiho, Moramanga et Betafo.  Antananarivo n’est pas encore affectée par la peste. Depuis le 1er août au 10 décembre 2018, 18 décès  dus à la peste, toutes formes confondues, ont été confirmés dont 10 de la peste pulmonaire. Sur les 60 cas de peste confirmés, 49 sont de forme bubonique et 11, de forme pulmonaire.

10 294. Le nombre de cas de rougeole notifiés à Madagascar depuis le début de l’épidémie il y a quelques mois. A ce jour,  44 districts à travers 20 régions de l’île sont touchés par l’épidémie de rougeole. Le vaccin contre cette maladie est actuellement en rupture de stock, amenant les autorités à procéder à l’importation de nouveaux lots de vaccins. Il faut environ trois mois pour faire parvenir les lots importés à Madagascar. Le stock encore disponible est uniquement destiné aux enfants qui devront bientôt atteindre 9 mois et qui sont déjà prévus d’être vaccinés.

Hanitra R.

News Mada0 partages

Événement: Smooth Night vogue vers le succès

A tout Seigneur tout honneur. La 8e édition de Smooth Night rendra un vibrant hommage à To Brian Mcknight, Babyface et Boyz II Men, ce samedi sur la scène du Kudéta Anosy.

Sous d’autres cieux, le phénomène «Tribute» date déjà d’une bonne vingtaine d’années. Son influence a permis de transcender toutes les époques et tous les genres musicaux. Smooth Night qui est né de ce concept, fait son chemin depuis l’année 2016 et revient régulièrement sur le devant de la scène tananarivienne.  On ne change pas une formule qui fait tilt, raison pour laquelle il entame sa 8e édition ce week-end.

«Il faut admettre que j’ai un goût prononcé pour la musique afro-américaine et je ne suis pas le seul d’ailleurs. C’est pourquoi Smooth Night est toujours plébiscité sur la scène. Cette édition s’inscrit dans la continuité des soirées que nous avons organisées l’année dernière au Trano Bongo Hôtel Tanjombato et au Carlton Anosy», a détaillé Andry Mahery, initiateur du concept.

Une soirée électrique

Une soirée éclectique s’annonce, avec du soul et du Rnb en perspective, nourrie des plus beaux titres de Babyface, Brian Mcknight et Boyz II Men. Le public du Kudeta va redécouvrir la sublime voix de Jao, Patrick, Fabrice et Fy Rasolofoniaina accompagnés de leurs musiciens complices à savoir Zo Tantely, Hents, Johan, Princi, Tsanta, Miantsa et Tahina Vibe.

«En moyenne, près de 200 personnes seront attendues à cette soirée si nous avons pu franchir la barre des 500 personnes l’année dernière au Carlton Anosy», a-t-il conclu. Une belle occasion de se remémorer de bons vieux souvenirs et de rendre un véritable hommage à ces maîtres incontestés du soul et du Rnb américains.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Theatre: Bee Z’Art rend hommage à Di… 

La pièce de théâtre fraîchement intitulée «Harivariva an-tanin’olona» sera jouée sur les planches du Cemdlac Analakely ce 21 décembre en hommage à Henri Rahaingoson.

Ecrite par Henri Rahaingoson plus connu sous son nom de plume «Di…», cette histoire est mise en scène par l’association Bee Z’Art. L’intrigue s’articule autour d’un jeune homme malgache qui a dû élire domicile à Paris afin de poursuivre ses études.

 Rongé par le mal du pays et la nostalgie, il décide plus tard de rentrer au bercail, en espérant d’y trouver une vie meilleure. Cependant, il a goûté à la dure réalité de la vie à Madagascar à cause notamment de la pauvreté et du climat politique qui y règnent. «Harivariva an-tanin’olona» entrelace poésie, musique et danse typiquement malgache.

Ils seront une bonne vingtaine de comédiens à donner vie à cette pièce multidisciplinaire. De mémoire, Di… aurait eu ses 80 piges le 26 novembre dernier.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Rc Rallye – Championnat De France: Timéo Rabarioelisoa, 6 ans, sur la deuxième marche du podium

La famille Rabarioelisoa a défendu avec tonus les couleurs de Madagascar le week-end dernier, lors de la dernière manche du Championnat de France, dans la salle polyvalente Grand Charmont. Timéo Rabarioelisoa, âgé seulement de 6 ans se trouve à la 2e position au classement final. Quant à son père, il a terminé à la 17e place.

Un poussin de 6 ans a épaté les férus lors du sommet national de France RC Rallye, les 8 et 9 décembre. Au volant de sa Tamiya TRF414, Timéo Rabarioelisoa a été au seuil de la victoire pimpante. Il a occupé la 3e place. Et, cette performance lui a permis de finir le championnat hexagonal sur la deuxième marche du podium. A rappeler que lors de la saison précédente, ce jeune joueur a juste disputé 2 manches de la version 2017.

D’après son père Faniry, leurs classements auraient pu être meilleurs s’ils avaient disputé toutes les manches. En fait, sur les 6 courses au programme, seules 3 ont vu la participation de la famille Rabarioelisoa.

Rendez-vous en 2019

«Timéo est très déçu de son résultat. Il a été vaincu par Isais Mazars. Alors, je lui ai acheté un nouveau châssis plus performant, un MST XXX Rally. Ainsi, il pourra rafler le titre la prochaine saison», informe  Faniry Rabarioelisoa.

Quant au père, son résultat n’est pas très brillant. Il est classé à la 17e place du championnat. «La majorité des adversaires sont des champions de France en tout terrain et vices champions d’Europe. En plus, comme j’ai l’habitude de jouer en plein air, le faire dans un gymnase a été une première fois pour moi. En outre, mes pneus n’étaient pas adéquats durant ces hostilités», a-t-il expliqué.

La saison a été clôturée à l’issue de cette dernière manche. Mais, d’ores et déjà, la famille Rabarioelisoa  affirme sa présence lors de la prochaine saison. «Pour ma part, remporter le titre de la région Ile de France 2019 sera déjà un vif succès. L’engagement au championnat nécessite beaucoup de déplacements», a conclu Faniry.

 

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Coupe de la CAF: Elgeco Plus à l’heure sud-africaine

En déplacement en Afrique du Sud pour le compte du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf), Elgeco plus aura une carte à jouer face à Kaizer Chiefs demain 15 décembre, au stade de Moses-Mabhida.

La confiance règne au sien d’Elgeco Plus. La délégation malgache a mis le cap hier, sur le pays « Arc en ciel ». Comme il fallait s’y attendre, l’équipe vainqueur de la Coupe de Madagascar a misé sur la continuité car avant tout, il s’agit d’une rencontre à haut risque. En fait, le staff technique  n’a apporté aucun changement majeur au sein de l’équipe.

D’autant que la préparation s’est déroulée sans anicroche pour les protégés du Bob Hubert. En effet, une fois la qualification au tour suivant acquise, Elgeco Plus n’a pas attendu longtemps pour se remettre au travail pour ces retrouvailles avec Arohasina Andriamirado dit Dax et consorts.

Pour dire que le moral de l’équipe malgache est gonflé à bloc, à une journée de son retour dans la campagne africaine. Contrairement à Kaizer Chiefs qui a connu un coup de mou depuis quelques semaines avec des résultats indignes de son statut. Un passage à vide qui a conduit à l’éviction de son entraineur, l’Italien Giovanni Solinas, une semaine avant le match aller du 2e tour des éliminatoires de la Coupe de la Caf.

Test grandeur nature

Alors qu’Elgeco Plus puisera dans la stabilité pour mettre tous les atouts de son côté, Kaizer Chiefs se cherchera encore ses repères avec l’arrivée de son nouveau coach, Ernst Middendrop. Ce dernier aura fort à faire pour mettre fin à la spirale négative que traverse l’équipe sud-africaine actuellement, d’autant qu’en face, ce n’est pas n’importe qui.

Une occasion rare pour Ernesto et sa bande de se mettre en évidence face à des adversaires en plein doute.

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Chronique: jirama, merci

Coupures pour des raisons indépendantes de sa volonté ou exploitations d’incidents techniques pour effectuer des délestages, le fait est que ces derniers temps la Jirama interrompt de façon inhabituelle à fréquence périodique et sur une durée exagérée la distribution d’électricité dans des secteurs de la ville jusque là épargnés par le phénomène. Les abonnés de ces quartiers malgré les désagréments que provoquent ces coupures auraient mauvaise grâce à trop se plaindre, ils ignorent le privilège dont ils jouissent faute de prêter l’oreille aux récriminations des populations de nombreux autres quartiers défavorisés où les coupures ne se comptent pas en nombre, les usagers étant invités à se conformer au rythme du temps de distribution programmé sur un laps de temps réduit et parfois à des heures indues. Les habitants de la périphérie autour d’Itaosy ont récemment encore manifesté contre ce phénomène, surtout s’agissant d’une double peine portant autant sur la distribution d’électricité que sur celle de l’eau. Que devraient dire ou faire les habitants de certaines villes de province où les coupures sont la norme et les moments où ça fonctionne peuvent être considérés comme aubaines.

Une cause toute chaude dont peuvent se saisir les candidats, encore qu’ils hésitent. De s’être précipité sur cette belle occasion, lors de précédente présidentielle un joyeux naïf s’y est brûlé les doigts et en a gardé les stigmates durant son mandat. Les deux candidats actuels, expérimentés de leur exercice du pouvoir ne se hasarderaient pas de façon aussi puérile. On peut traiter de tous les sujets en général mais on n’aborde pas des questions relatives à certaines «institutions» classées tabous. Jirama et Air Madagascar en premier constituent d’intouchables emblèmes de fierté, lors même que le moins que l’on puisse dire est que l’une et l’autre de ces sociétés ont été dépassées et par le temps et par leur mission et surtout par les mauvais traitements qu’on leur a infligés. L’une en particulier n’est même plus l’ombre d’elle-même, les autorité successives ont à tour de rôle tenté de la déplumer, dernièrement des prédateurs sans scrupule ont porté le coup fatal  réussissant à lui briser les ailes, ne laissant de la compagnie qu’une carcasse à l’agonie. Faut-il en pleurer, faut-il s’en débarrasser ? Vaut mieux ne pas s’attarder à en parler. Ainsi du titre la ponctuation nécessite une correction : Jirama ? Merci.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: voyage de M. le Gouverneur Général au lac Alaotra (1)

En quittant Tamatave, et poursuivant son voyage d’inspection, M. Schrameck s’est rendu à Moramanga, et de là au lac Alaotra.

Le pays traversé sera certainement pour lui une révélation.

Après avoir traversé avec le T. C. E. la zone absolument chaotique qui précède Moramanga, on se trouve pour ainsi dire, sans transition, dans une plaine immense mesurant une trentaine de kilomètres de largeur, sur une centaine de longueur dans le sens où se dirige le tramway, exactement du Sud au Nord, vers la région du lac Alaotra. Cette plaine légèrement ondulée est traversée de l’est à l’ouest par une infinité de petits cours d’eau formés par des sources qui sourdent des collines la limitant à l’Est.

On devine quels avantages cette disposition des lieux présente pour de riches installations agricoles. Chaque petit cours d’eau capté et canalisé, après avoir par ce fait assaini la plaine, peut servir à l’irrigation des terres qui l’avoisinent. Ces terres sont principalement alluvionnaires et recouvertes d’humus dont la couche sur certains points atteint jusqu’à un mètre de profondeur, sur les talus de la voie.

De plus, cette plaine à ondulations à peine sensibles peut être labourée directement, sans nécessiter d’autres travaux, même par des charrues à vapeur.

Cela est si vrai, que, le tramway à peine en construction, des colons on ne peut plus sérieux se sont empressés de s’installer dans cette plaine

C’est ainsi qu’à Marovoay, première station où le train porte le voyageur en 40 minutes, on trouve une usine à transformer le manioc en fécule, et une grande étendue de terrain planté de ce tubercule.

D’autres colons se sont installés le long de la voie. Car, si les terres qu’on traverse sont bonnes pour l’agriculture, elles sont également bonnes pour l’élevage.

On parcourt ainsi 80 kilomètres de voie ferrée jusqu’au village d’Andaingo. Grâce à la configuration du sol, cette voie, qui ne présente que des déclivités très peu sensibles, va en ligne droite, au point de présenter des alignements de 17 kilomètres.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: gasy ka mifidy

Matetika dia fandeferana hatrany no heno manaraka ny fanehoana ny maha Malagasy, toy ny hoe «Gasy ka miandry», tonga hatrany amin’ny fanambaniana tsy rariny «izy aza Gasy». Na tsy entina anaovana fieboeboana poakaty «gasy ka manja» aza anefa ny maha Malagasy ny tena, dia azo ampiasaina hanandratana ny fanatanterahana adidy.

Angamba rehefa mitombina ny antony dia tsy azo hamaivanina ny dera sy voninahitra, izay ho azon’i Madagasikara raha tody soa aman-tsara ny fifidianana. Loza noho izany no ho an’izay mitady fanakorontanana, na mandritra ny fifidianana na aorian’ny fanambarana ny vokatra. Misy anefa ny ahiahy mikasika ny mety hitrangan’izany.

Ny fanaovana rodobe amin’ny fandehanana mifidy no fomba ahafahan’ny vahoaka misoroka ny fitrangan’ny korontana. Arakaraky ny maha avo ny taham-pahavitrihana no andraisana ny hasina omen’ny mponina ny fifidianana sy ny valim-pifidianana. Sarotra ho an’ny mpandrava laka ny hila kisa amin’ny maro an’isa. Setrin’izay anefa dia mbola sarotra kokoa ny fanakanana ny maro an’isa tsy hirongatra raha toa tsapan’izy ireo fa nofitahana ny vahoaka tamin’ny fanodinkodinana ny valim-pifidianana.

Mirary sy maniry filaminana aorian’ny fanambarana ny vokam-pifidianana ny mponina tsy ankanavaka. Mbola iriany lavitra koa anefa ny haneken’ny rehetra ny safidy ambaran’ny maro an’isa teo am-pifidianana. Rehefa mampiseho faherezana sy firaisankina ny mponina amin’ny faharisihana eo amin’ny fanatanterahana ny andraikitra araky ny maha mpifidy azy, ka na mafana fo aza haneho ny safidiny, dia resy lahatra fa ilaina ny fanajana ny fahalalahan’ny olona tsirairay handatsa-bato ho an’ny olona na hevitra ironan’ny sainy.

Tsy manery ny fandehanana mifidy ny lalàna. Ny fanahy maha olom-pirenena no manao izany ho adidy. Voalaza teo aloha fa ny fanaovana rodobe, izay ho hambaran’ny tarehimarika mitatitra ny taham-pahavitrihana, dia naman’ny antoka mandrara ny fikitikitihana ny vokatra hanadisoana ny marina. Mita be tsy lanin’ny mamba, akanga maro tsy vakin’amboa. Tsy vitan’izay fotsiny anefa, fa samy manana ny maha izy azy. Inona moa no azo hanala tsiny amin’ny filavoana lefona miseho eo amin’ny tsy fandraisana anjara, fandosirana adidy sy famelana ny sasany hanapaka amin’ny anaran’ny tena sy ny maro? Marina fa tsy ny vaton’olon-tokana no hanao ny fifidianana, fa amin’ity indray mitoraka ity, izay tazana fa mifandanjalanja ny hery, dia manan-danja manokana ny safidin’ny tsirairay.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: les tintamarres de dernier moment

Au sein de la population nombreux s’interrogent sur le sens et l’efficacité de ces cortèges de véhicules qui diffusent plus de bruits que de messages. Pour chacun des concurrents il s’agit d’occuper le terrain et de faire une démonstration de force afin de rassurer ses partisans à la fois que de montrer ses muscles et d’impressionner le concurrent en faisant la démonstration que l’on détient les réserves nécessaires pour tenir la distance. Quoi que l’on en dise, l’ambiance ne risque pas de démobiliser les partisans et sympathisants d’aller aux urnes, l’équilibre apparent des forces en présence fait à ceux-là une interdiction de se payer le luxe d’une abstention pour simple paresse.

 

 

 

News Mada0 partages

#Ivotech A Ankatso: un centre pour les développeurs

Après quelques mois de travaux, #Ivotech, le centre pour développeurs, sis à l’université d’Antananarivo, a ouvert ses portes hier et accueille la première cohorte de développeurs pour le cursus d’accompagnement.

15 développeurs ont été sélectionnés et vont suivre le cursus de coaching sur le volet technique et les domaines liés à l’écosystème de développement de produit (marketing, commercial, finances et management). A travers ce cursus, le centre entend assurer une meilleure intégration des développeurs, en milieu professionnel, en tant que salariés d’entreprises ou entrepreneurs.

Initiative conjointe de l’université d’Antananarivo, de l’Agence universitaire de la francophonie en océan Indien et Orange Madagascar, #Ivotech ambitionne de contribuer à la stimulation de l’économie digitale à Madagascar.

Employabilité des jeunes

En effet, #Ivotech cherche à contribuer à l’accroissement de l’offre de solutions digitales et de technologies numériques et de favoriser l’employabilité des jeunes développateurs.

A cette occasion, Anouk Bertucat, directeur Marketing et Communication d’Orange Madagascar a souligné que «Le digital à Madagascar, c’est quelque chose qui est déjà très développé. Nous avons beaucoup de talents et Orange œuvrant dans ce domaine veut concourir à créer des espaces de ce genre, pour soutenir ces talents malgaches et leur permettre d’avoir une formation plus fine».

«Nous rejoignons l’objectif qui nous est extrêmement fort à l’AUF, dont la stratégie est la question de l’employabilité des jeunes diplômés puisque c’est un des trois défis auxquels nous entendons contribuer dans la stratégie actuelle. Des fois le challenge est immense…», a indiqué pour sa part Philippe Bataille, directeur régional du bureau de l’AUF océan Indien.

Etant un espace ouvert aux développeurs et aux communautés, #Ivotech est aussi un lieu d’échanges et d’émergence de solutions technologiques innovantes. Le centre propose effectivement un environnement technique performant, propice à la créativité et à la collaboration des utilisateurs.

 

Arh.

 

 

 

News Mada0 partages

Pagose: un financement additionnel de 40 millions de dollars

Le Projet d’amélioration de la gestion des opérations du secteur de l’électricité (Pagose) a reçu un financement additionnel de 27,9 millions DTS, soit environ 40 millions de dollars. Madagascar et l’Association internationale de développement (Ida) ont conclu l’accord de prêt, le 5 octobre dernier et le Parlement vient d’adopter le projet de loi autorisant sa ratification.

Avec ce financement additionnel,  le Pagose s’étendra ainsi jusqu’au 31 décembre 2021, selon un communiqué du ministère en charge de l’Energie. Sa mise en œuvre contribue à consolider et amplifier les impacts positifs et significatifs sur la performance du secteur énergétique.

Le projet initial, approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale, le 23 mars 2016, prévoyait effectivement un financement par crédit Ida, pour atteindre l’Objectif de développement du projet (ODP).

La performance opérationnelle de la Jirama est à améliorer ainsi que la fiabilité de l’approvisionnement en électricité dans la zone concernée par le projet. L’objectif est de fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence admissible.

Cinq composantes

A rappeler que le Pagose comporte cinq composantes. Dans un premier temps, il est question d’améliorer la planification du secteur de l’électricité et la viabilité financière, en soutenant les investissements optimaux (au moindre coût), nécessaires pour développer le secteur énergétique à Madagascar. Aussi, il cherche à renforcer les capacités des agences gouvernementales responsables en la matière.

La deuxième composante vise à renforcer la performance opérationnelle et la gouvernance de la Jirama, à travers la mise en œuvre effective d’un Plan d’amélioration des performances (Pap) pour l’entreprise. Dans ce plan figurent effectivement la restructuration organisationnelle et la sélection d’une nouvelle équipe de direction, par voie de concours, l’intégration des Systèmes d’information de gestion (Sig ) pour améliorer l’efficacité, la transparence dans les opérations et la mise en œuvre d’un programme de protection des revenus ciblant les grands clients.

La composante 3 concerne  le financement des investissements prioritaires pour réhabiliter, renforcer et améliorer les infrastructures existantes de transport et de distribution d’électricité. La composante 4, quant à elle, soutient la gestion de projet et la composante 5 fait référence à une éventuelle intervention d’urgence .

Arh.

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

Signature officielle de la seconde contribution de l’UE au Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar (Prevent Electoral Violence ou Pev Mada)

Les éléments du corps des sapeurs-pompiers en pleine préparation au processus pour le déplacement d’un bloc de rocher à Ambohitsiroa Ambatovinaky.

Célébration de la journée Internationale de lutte contre la corruption.

C’est déjà Noël dans la capitale.

Quelques minutes de pluies et la ville se trouve sous l’eau.

L’ancien chef de l’Etat a perdu ses crédibilités.

Grève des employés à courte durée du ministère de la Population.

Photo :Mamiherison ; Tina R

News Mada0 partages

UE: les deux candidats doivent accepter les résultats

L’Union européenne observe également de près le processus électoral malgache. Compte tenu des quelques tensions recensées ici et là, l’UE rappelle la nécessité de préserver le calme et l’apaisement et que par-dessus-tout, les candidats devraient accepter les résultats quels qu’ils soient.

«Il faut que le gagnant et le perdant acceptent les résultats du scrutin», a indiqué l’ambassadeur de l’UE, Giovanni Di Girolamo hier, à Ankorondrano, en marge de la signature de la seconde contribution au Projet d’appui à la prévention et à la gestion de conflits et violences potentiels liées aux élections (Pev Madagascar). Une contribution à hauteur de 348.716,75 euros.

Afin de garantir la stabilité, «le gagnant sera le président et le perdant devrait prendre la place du chef de l’opposition», a-t-il ajouté.

Néanmoins, l’ambassadeur a tenu à souligner la neutralité de l’Union européenne dans le processus électoral. «Nous n’avons pas de candidat. Notre candidat est la démocratie malgache», a-t-il souligné.

Giovanni di Girolamo reste confiant : «Le peuple malgache a déjà démontré sa maturité durant le premier tour et devra encore la prouver lors du second tour. C’est cela la démocratie moderne». Afin de garantir l’apaisement et la stabilité, «il faut que tous les candidats fassent preuve de maturité», a-t-il conclu.

L’Union européenne souhaite ainsi affirmer son soutien à Madagascar. A noter qu’elle vient récemment de contribuer une nouvelle fois au financement des élections à travers le Sacem.

Tahina Navalona

 

News Mada0 partages

Insécurité à Mahajanga: un commissaire de police blessé par balle

Des bandits ont froidement tiré sur un commissaire de police retraité, avant-hier à Antanambao Ambalavato, Mahajanga II, au cours d’un braquage.

La situation sécuritaire de la ville de Mahajanga est de plus en plus fragile. Avant-hier, les bandits ont de nouveau fait parler d’eux. Leur cible était un grossiste en boissons situé dans le fokontany d’Antanambao Ambalavato, Mahajanga II. Au cours de l’attaque, ils ont ouvert le feu. Le propriétaire de l’établissement, un commissaire de police retraité, a été touché au niveau de son abdomen. Les bandits se sont par la suite emparés d’une somme de 40 millions d’ariary. Le blessé, quant à lui, a été évacué dans un état critique à l’hôpital.

Les faits se sont déroulés vers 20 heures 30 au moment de la fermeture de la boutique. Trois malfaiteurs équipés de pistolets automatiques s’y sont introduits. Ils n’ont pas hésité à utiliser leurs armes pour neutraliser le propriétaire.

«Tout s’est passé très vite. On n’avait même pas eu le temps d’appeler à l’aide. Après deux coups de feu, les bandits ont disparu. Le commissaire a encore pu sortir de l’établissement, sa main au niveau de son abdomen ensanglanté. Il a demandé d’être conduit à l’hôpital», ont indiqué les riverains.

D’après les médecins, quoique le cas de la victime soit délicat, leur intervention s’est bien déroulée. Elle est désormais au service de réanimation de l’hôpital d’Androva, après avoir été opérée. La police a ouvert une enquête.

 

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Adduction d’eau: fihaonana obtient l’appui de la Star

Dans la commune de Fihaonana, située à 55 km d’Antananarivo, dans le district d’Ankazobe, l’accès à l’eau potable reste toujours problématique, surtout en matière du système d’adduction d’eau. Les infrastructures existent mais ne répondent pas aux besoins des habitants.

Consciente du fait que l’accès à l’eau potable, en quantité et en qualité, est une des conditions à remplir pour améliorer le cadre de vie de la population en milieu rural, la Star, en partenariat avec Fihaonana et la société ATTR, a installé un système de pompage par énergie solaire. A noter que Sema Eau Vive, filiale de la Star, est implantée dans cette commune.

Par le biais d’un réservoir central, l’eau pompée est redirigée vers un réservoir principal pour être traitée avant sa redistribution à la commune. Pour ce faire, la Star a offert deux panneaux solaires, installés sur le toit du lycée public.

Depuis des années, des infrastructures sises à 16 km d’Andranovelona ont alimenté en eau la Commune rurale de Fihaonana, ce qui rendait difficile l’approvisionnement, surtout durant l’étiage.

Ce projet a aussi permis de réhabiliter les cinq bassines déjà existantes et de les relier entre elles. La Star a également financé la construction de deux bornes- fontaines. Plus de 3.000 personnes, dans toute la commune, bénéficient de ces travaux.

Arh.

 

 

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina tany Menabe sy tany Bongolova: “Hataontsika firenena mandroso sy fitaratra i Madagasi...

Anjaran’ireo kaominina maromaro any Bongolava sy any Menabe indray ny nihaona tamin’ny kandidà Rajoelina, omaly. Anisan’izany ny any Bemahatazana, ny any Ankadinondry Sakay, ny any Ambalanirana, ny any Belo Ambonin’i Tsiribihina, ny any Mahabo, ny any Miandrivazo. “Hataontsika firenena mandroso sy fitaratra aty Afrika i Madagasikara”, hoy izy. Nambarany fa hitondra fanantenana ny tenany ary tapitra hatreo ny tany lavitra andriana. Maromaro ny fampanantenana nataony amin’ireo kaominina sy distrika amin’ireo faritra roa ireo. Ny hanaovana manara-penitra ny CSB II, ny ady amin’ny kolikoly, ny fametrahana vondron-tafika manokana hiady amin’ny dahalo miaraka amin’ireo fitaovana toy ny helikoptera miisa 10 sy fiara 4×4.  Ny fanamboarana tetezana sy tohodrano ary fanorenana orinasa hanamboatra zezika. Ny hametrahana “bulls sy “tracks” hanamboatra ny lalana rehetra. Hatao manara-penitra ny tranompokonolona ao Sakay. Eo koa ny fametrahana orinasa hamatsy “panneaux solaires”. Haorina ny kianja manara-penitra. Manampy izany ny handefasany vary mora hovidian’ny mponina amin’ny antsasa-bidy. “Na isika misafidy ny mazava na hijanona anaty haizina. Hitondra ny mazava ao an-tokantranonao ny “N°13””, hoy izy.

Randria

News Mada0 partages

Fambolena any Alaotra: tanimbary 150 000 ha tototra noho ny fihotsahan’ny sahandriaka

Tsy maintsy hiandry vola trosaina avy amina tetikasa hatrany ve ny fikojakojana ireo fotodrafitrasa ho an’ny fambolena?  Tohodrano 10 any ho any sisa izao miantoka ny fambolena any amin’ny faritra Alaotra, malaza fa hoe sompitry ny vary voalohany eto amin’ny Nosy. Mihotsaka ireo sahandriaka, miteraka antsanga manototra tanimbary 150 000 ha, mihena isan-taona. Ny ao amin’ny tohodranon’i Sahamaloto Amparafaravola, ohatra, kely sisa ny habetsahan-drano voatahiry. Tolokevitra iray nisy nandroso ny fanadiovana io tohodrano io, manala ny fako sy ny fotaka ao anatiny. Toy izany avokoa ny hita any amin’ireo  tohodrano hafa.

Tsy mahasakana fitohizan’ny fahatotoran’ny farihy raha hasiana tohana any amin’ny toerana ifandraisany amin’ny renirano, ohatra, i Maningory. Hatreto, tsy mbola hita misongadina ny vokatry ny ezaka BVPI, natao hiaro ny sahandriaka tsy hihotsaka.

Olana iray hafa koa ny miseho ao amin’ny tohodranon’i Bevava-Ilafy ao amin’ny PC.15 Vallée Marianina; ankehitriny. “Tsy mety misokatra ny lalana ivoahan’ny rano. Tapaka sy arafesina ny vy mampakatra rano”, hoy Rakotoarisoa Fidy Malala, filohan’ny Federasion’ny mpamboly manana velaran-tany iraisana 3 700 ha. Tamin’ny 1958 no vita io fotodrafitrasa io, saingy tsy hitan’ny tetibolan’ny minisiteran’ny Fambolena ny fikojakojana izany sy ny mitovy aminy.

Amin’izao fahavoazana izao, efa nandefa teknisianina avy amin’ny Genie rural niezaka namoha ilay hidin-drano ny avy amin’ny minisitera, saingy tsy voavaha ny olana hatramin’izao. Ny rotsak’orana anefa, tsy ampy, hatreto, ho an’ny fanetsana. Tsy misy lanjany ny teknikam-pambolena raha tsy misy aloha ny rano.

 

Rarivo.

News Mada0 partages

Fanambaran’ny olon-tsotra: mitaky fanazavana momba ny kabarin’ny filohan’ny HCC

« Olom-pirenena tsotra izahay ary mahatsiaro ho voatohintohina manoloana ny lahatenin’ny filohan’ny HCC ny 28 novambra lasa teo », hoy ny mpitarika, Razafimandimby Tinou, tetsy Antsahabe, omaly. Nohitsin’izy ireo fa kabary mitanila sy mifono hevitra ambadika ny nataon-dRakotoarisoa Jean Eric. Tsy tokony hanao lahateny ny tahaka ireny. Takin’izy ireo ny hanazavan’ny mpitondra izany ary nanaovan’izy ireo antso avo amin’ireo mpitantana isan-tokony izany. Tsiahivina fa anisan’ny nivoitra tamin’ny hafatry ny filohan’ny HCC ho an’ny rehetra ny resaka tantaram-pirenena. « Fotoana tokony hamerenana ny hasim-piandrianan’ny fanjakana ity taona 2018 ity ho an’ireo tena mahalala ny tantara tena izy fa tsy ny tantara ofisialy. Very sy nofoanana ary novonoina tamin’ny fanjanahantany izany. Adidintsika, indrindra ireo hitondra ny firenena, ny manatanteraka izany ka asakasaka ireo hitsivalana izany… Masina ny tanindrazana”, hoy ny filohan’ny HCC, Rakotoarisoa Eric.

Synèse R.

News Mada0 partages

Nampitandrina ny filohan’ny HCC: « Tsy tokony hisy ny filazana zava-tsy marina »

« Ny tsara marihina, tena voapetraky ny lalàna hoe: tsy tokony hisy ny fihantsiana, ny manala baraka olona, ny manompa, ny milaza zava-tsy marina na manaparitaka lainga… Ny hoe fampielezan-kevitra, mazava be amin’ny teny malagasy: hevitra no aely sy andresen-dahatra olona fa tsy mila mifanenjika hoe mifampitifitra na ny toy izany. »

Io ny nambaran’ny filohan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), Rakotoarisoa Jean-Eric, teny Ankatso, omaly, momba ny fiatrehana ny fampielezan-kevitra amin’izao fifidianana filohan’ny Repoblika fihodinana faharoa izao.

« Tokony hisy fitoniana: mifanaja ireo kandidà roa sy ireo mpomba azy. Mba aleo handeha amim-pilaminana ny fampielezan-kevitra », hoy izy.

Hohafainganina ny voka-pifidianana

Ampirisihin’ny HCC ny hizaran’ny Ceni ireo kara-pifidianana be dia be tsy voazara. Ezaka atao koa ny hanafainganana, araka izay azo atao, ny famoahana ny valim-pifidianana. Misy fiaraha-miasa ihany ny amin’izany. Miankina amin’ny fahazoana ny fitanana an-tsoratra (PV) sy ny fonosana mirakitra antontan-taratasim-pifidianana ny hamoahana haingana na tsia ny valim-pifidianana.

Misy fepetra noraisina eo anivon’ny HCC, araka izay tratra, amin’ny famoahana ny valim-pifidianana. Amin’ny ankapobeny, tokony ho haingana kokoa izay. Kandidà roa sisa no jerena. Tamin’ny fihodinana voalohany, nandany andro be ny fijerena ny vaton’ireo kandidà nahazo 0,..%.

Hisintonana lesona ny fihodinana voalohany

Ny hisintona lesona tamin’ny fifidianana fihodinana voalohany no tena jerena izao, araka ny nambarany. Nisy ny fihaonana niaraka tamin’ny Ceni, raha vao vita ny fihodinana voalohany: ahoana ny fomba hanatsarana ny fifidianana, indrindra ny fanentanana ny mpikambana ao amin’ny birao fandatsaham-bato mba handray andraikitra sy hanao tsara ny asany? Anjaran’ny Ceni izay. Hita fa nisy lesona ihany ny amin’izany, ary lasa manahirana aty amin’ny farany.

R.Nd.

News Mada0 partages

Kick Boxing: les seniors sur le ring

Durant trois jours, à compter de ce 14 décembre,  le ring du palais des Sport Mahamasina sera le théâtre du championnat de Madagascar, explosif. Après les cadets et juniors, c’est au tour des seniors, issus des 10 ligues, d’aller à la recherche des sacres et plus.

Pour ce week-end, la victoire raflée vaut plus qu’un titre. A dire vrai, cette compétition servira de baromètre de prestation pour les tireurs aspirant à intégrer l’équipe nationale. Et seuls, les meilleurs en feront partie et seront alignés sur le plateau des tournois internationaux, au programme de la fédération en 2019. .

Sur ce chapitre, trois grandes affiches internationales figurent déjà dans le calendrier de la fédération. D’abord, la Coupe du monde «Wako World Cup» qui se tiendra en Irlande du 1er au 3 mars, puis le «World Cup Best fighter 2019» à Rimini Italie du 14 au 16 juin 2019. Et enfin, le Championnat du monde «Wako Senior World Championships» du 19 au 27 octobre, en Bosnie Herzégovine.

 

Sendra Rabearimanana

News Mada0 partages

Cospn-Zone 7: la caravane de la victoire

Un vendredi pas comme les autres attend les férus du basket ce jour, dans les rues de la capitale. Fraîchement couronné dans la zone 7, Cospn célébrera sa qualification pour l’AfroLeague à travers une caravane en partant d’Ivato pour rejoindre Antanimora. Un parcours surprenant que même l’entraineur de Cospn, Julien Chaignot a du mal à croire jusqu’au bout.

«Les garçons ont réalisé  un parcours fantastique ! Je me souviens encore il y a 10 mois de cela, on dormait dans des caves à côté des chiens lors du championnat de Madagascar. Mais aujourd’hui, on est dans un hôtel à 5 étoiles et on a remporté un titre international. Je suis content», s’est-il exprimé sur une chaîne de télévision seychelloise après leur couronnement.

La suite sera une toute autre histoire face aux 11 meilleurs clubs du continent durant la première édition de l’AfroLeague en 2019. «On va aller à l’AfroLeague», a-t-il conclu. Par ailleurs, il n’a pas manqué de remercier le staff du ministère, la police nationale qui selon lui «a aidé à gagner ce tournoi».

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Kitra any Eoropa – “Ligue des champions”: fantatra ireo 16 hiatrika ny ampahavalon-dalana

Tapitra, ny alarobia lasa teo, ny andro fahenina farany amin’ny fifanintsanana isam-bondrona eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra.

Fantatra avokoa ireo ekipa 16 hiatrika ny dingana ampahavalon-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions’, taranja baolina kitra. Saika tafita amin’izany avokoa ireo klioba goavana rehetra. Anisan’ny manana betsaka amin’izany ny Anglisy, nahatafita ekipa efatra: ny Manchester United, ny Manchester City, ny Tottenham ary ny Liverpool. Telo kosa ny an’i Espaina: ny Real Madrid sy ny FC Barcelone ary ny Atletico Madrid.

Tsiahivina fa hotontosaina ny alatsinainy 17 desambra ho avy izao, ao amin’ny foibe toeran’ny UEFA, ao Syon, ny antsapaka hahalalana izay hifandona, amin’ity dingana ity.

Raha tsiahivina kosa ny voka-dalao teo amin’ity andro farany ity, anisan’ny nisongadina ny nandresen’ny CSKA Moskou ny Real de Madrid, tamin’ny isa mazava, 3 no ho 0, tao amin’ny kianja filalaovany ao Bernabeu. Teo koa ny faharesen’ny AS Roma, tamin’ny isa 2 no ho 1, nanoloana ny Viktoria Plzen. Tojo faharesena toy izany koa ny Manchester United, niondrika teo anatrehan’ny Valence, tamin’ny isa 2 no ho 1, ary mbola tamin’io isa io ihany koa ny nandavoan’ny BSC Young Boys ny Juventus de Turin. Na resy aza ireo ekipa goavana ireo, samy mbola manohy ny diany satria efa nahazo tombonisa ambony, teo amin’ireo lalao efa vitany ka nitazomany ny laharana roa voalohany isam-bondrona.

 

Tompondaka

 

 

Ireo klioba 16 tafakatra :

Juventus ; Manchester United ; Real Madrid ; AS Roma ; Manchester City ; Bayern Munich ; Ajax ; FC Barcelone ; Atletico Madrid ; Dortmund ; FC Porto ; Schalke 04 ; Tottenham ; PSG ; Liverpool ; Lyon.

News Mada0 partages

Volana janoary manontolo: hitety an’i Eoropa i Big MJ

Mpanakanto diso fantatry ny maro amin’ny sehatry ny mozika mafana i Big MJ. Azo lazaina fa manana ny lazany eto amintsika sy any ivelany ity mpanakanto fantatra loatra amin’ny mozika mafana ity.

Voalaza, nandritra ny resaka nifanaovana tamin’ny mpiandraikitra azy (manager), fa hanatanteraka seho an-tsehatra maro any amin’ny faritr’i Eoropa i Big MJ amin’ny fiandohan’ny taona, izany hoe, mandritra ny volana janoary iray manontolo. Mialoha izany, tsy vitsy ireo seho hataony eto an-tanindrazana ho fanomezana fahafaham-po ny mpankafy amin’izao ankatoky ny fety izao. Fa isan’ny hanamarika izao fivoahany izao ihany koa ny fampisehoana ao Marseille, 15 desambra 2018, sy ny ao Belzika, ny alakamisy 27 desambra, ary ny alin’ny 31 desambra kosa, ao Paris ny hamarana sy hitsena ny taona vaovao i Big MJ. Nambaran’ity tomponandrakitr’i Big MJ ity fa intelo isa-taona no mivoaka manao fampisehoana  any ivelany izy ary teo amin’ny dimy taona teo izay, efa nanafana lanonana famaranana ny taona tao an-dRenivohitr’i Frantsa hatrany izy ireo. Ankoatra ireo seho an-tsehatra maro voalaza ireo, efa eo am-piketriketrehana ny rakikirany fahadimy i Big MJ. Eo ihany koa ny fanomanana ny fankalazana ny faha-10 taona nijoroan’ny BJ Label misy azy. Hisy, noho izany, seho goavana hataon’izy ireo hanamarihana io fotoan-dehibe io. Tsara ny mampahafantatra fa hivoaka tsy ho ela ny rakitsary vaovao be, fampiaraham-peo eo amin’i Big MJ sy i Black Nadia. Vokatra vaovao andrasan’ny mpankafy izany, indrindra amin’izao ankatoky ny faran’ny taona sy ho fitsenana ny taona vaovao izao.

Landy R.

 

 

News Mada0 partages

Nirotsaka ny orana: dibo-drano maloto ny tanàna 

Hiato ny orana ho an’ny faritra Analamanga ao anatin’ny telo andro ho avy, araka ny fanazavan’ny teknisianina eny amin’ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro, omaly. Ho an’ny faritra Analamanga ahitana an’Antananarivo izay tombana izay, indrindra ho an’ny ilay atsinanana. Mety hahitana oram-baratra kosa ny ilany andrefan’Antananarivo.

Vao nirotsaka 30 minitra ny orana ny alarobia hariva, betsaka ny lalana dibo-drano tanteraka ary sahirana ny fiarakely sy iva namakivaky ny ranobe nanondraka ny arabe rehetra. Nimenomenona avokoa ny olona mipetraka eny amin’ny faritra iva toy ny teny Ambodin’Isotry, ny eny 67 ha, ny eny Analakely fa voatery mirobo-drano rehefa handeha hody any an-trano. Omaly, efa nitsika ny rano ho an’ny faritra sasany, saingy mbola nandrevo ny fotaka teny amin’ny ankamaroan’ny lalana.

Sahirana hatrany ny mponina eto Antananarivo raha vao mikija ao anatin’ny ora maromaro ny orana. Tsy nisy vokany ny asa fanadiovana ny lakandrano sy ny tatatra samihafa fivarinan’ny rano tao anatin’ny fotoan’ny maintany. Teny Ambodin’Isotry, nijoboka ao anaty rano avokoa ny mpandeha an-tongotra hamonjy asa na hivarotra na ireo mpanatitra mpianatra. Ireo ao anaty fiara ihany no tsy mirobo-drano. Tsy ranon’orana madio ilay rano fa mivoaka ivelan’ny lakandrano avokoa ny rano maloto isan-tokantrano, ahina ny valanaretina vokatr’izany.  « Loza raha mbola hitohy ny orana ao anatin’ny andro maromaro fa hiditra any an-tano mihitsy ny rano maloto », hoy ny mponina. Misy fisokirana ny lakandrano ataon’ny tomponandraikitra eo akaiky eo fa efa be loatra ny fako manentsina ka miadana ny asa, avy rahateo ny orana.

Hatramin’izao, tsy misy vahaolana maharitra isorohana ny fiakaran’ny rano eto Antananarivo fa miverina isan-taona hatrany ny olana.

Vonjy

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny orinasa SIRAMA Brickaville“5% monja ny tombantomban’asa mba vitan’ny kaompania VIDZAR”

Nanatanteraka fihetsiketsehana ny mpiasan’ny SIRAMA Brickaville nanomboka ny 11 desambra lasa teo.

Tsiahivina fa efa nanomboka ny 9 jona 2018 ity tolona ataon’ny mpiasa ity ary mitohy tsy mety milamina hatramin’izao. Antony ny tsy faneken’izy ireo hiara-kiasa amin’ny mpiara-miombon’antoka Compagnie Vidzar noho ny tsy fahombiazana amin’ny fanarenana ny orinasa SIRAMA. Nanambara izy ireo fa tsy fantatra mazava mihitsy ny fifamatorana sy ny fifanekena natao ny amin’ny sosialin’ny mpiasa ary hita ho manao tsinontsinona mihitsy ny Compagnie Vidzar. Etsy an-daniny dia enim-bolana ihany ny orinasa SASM (Société Agricole Sucrière Malagasy), izay teraka tamin’ny fiaraha-miombon’antoky ny VIDZAR sy SIRAMA, no nandoa ny karaman’ny mpiasa nandritra ny 3 taona. Ny mpiasa anefa manao ny asa ary tena mandray ny fibaikoana avy amin’ny SASM. Olana ihany koa ny fandraisan’io orinasa io ny mpiasa satria ampahany ihany no raisiny ary tsy maintsy mametra-pialana ao amin’ny SIRAMA ankoatr’izay. Tofoka tanteraka ireto mpiasa mitolona ireo ary nilaza mihitsy fa fanapotehana no atao fa tsy fanarenana. Manginy fotsiny, hoy izy ireo ny tsy  fandrosoan’ny asa atao noho ny tsy fahampian’ny fitaovana sy ny fampiasam-bola ka lasa mampiraviravy tanana sy mampanary fotoana ny mpiasa. Mangataka ny fidinana ifotony ny mpitantana, ny filankevi-pitantanana, ny minisitra mpiahy izy ireo ary mitaky ny hanapahana ny fiaraha-miasa amin’ny kaomania Vidzar. Ankoatr’izay dia mangataka ny  hisian’ny tolo-bidy (appel d’offre) mangarahara ialana amin’ny kolikoly satria lainga sy fitaka hatrany, hoy izy ireo ny tatitra hoentin’ny Kaompania VIDZAR any amin’ny fitondram-panjakana. Tokony hojerena akaiky ity raharaha ity satria asa fivelomana maro no voasaringotra ary misy fiantraikany goavana amin’ny toekarena any an-toerana ny fihodinan’ny orinasa SIRAMA.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny fako eto an-drenivohitra Tsy maintsy nitady vahaolana hafa ny kaominina

Toe-javatra iray misy manararaotra ho fitaovana politika amin’izao fotoana izao ny fitantanana ny fako eto Antananarivo. Io moa izay voamarika hatrany fa natao hosahanin’ny avy eo anivon’ny sampandraharaha mahaleotena misahana izany eo ambany fiadidian’ny minisiteran’ny rano na ny SAMVA.

 Araka ny fanazavan’ny mpitantana ny antontan-kevitra sy tahirin-kevitra eo anivon’ny CUA, Pascal Rasaony, dia ny fiafaran’ny volana novambra sy fiandohan’ny volana desambra no nanomboka ny fanadiovana izay tsy niandrasana ny SAMVA intsony. Nanamafy izany moa ny talen’ny serasera eo anivon’ny CUA, Tiana Harilaza Raharivelo, tamin’ny alalan’ny fampatsiahivana fa kamiao miisa 20 no nahetsika tany am-boalohany saingy rehefa hita fa tsy naharaka dia nofenoina 40. Voatery niara-niasa tamina sehatra tsy miankina ny CUA ary nisy tamin’ireo kamiao no nitrosana ary ankinina amin’ny SAMVA ny famerenana izany, araka ny fanazavana. Amin’ny maha olom-pirenena tsotra ny tenako, hoy i Pascal Rasaony, dia iombonako hevitra ny valin-tenin’ny mpanolotsaina manokan’ny ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana, Marc Ravalomanana, izay milaza fa tsy ny filohana antoko mihitsy no afaka hibaiko minisitra fa mbola eo ny praiminisitra. Tsy misy idirana antoko io fa ny andraikitrao no tokony ho zava-dehibe. Ny minisitry ny rano, Roland Ravatomanga, moa tetsy an-kilany dia nilaza fa efa nanao ezaka ny SAMVA, ary efa miha mivoatra ny fanangonana fako eto Antananarivo raha mitaha ny tamin’ny herinandro sy tapa-bolana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana

Tonga nanohina ny hetsik’ireo mpitondra fiarakaretsaka tetsy Ambohijatovo omaly ny avy eo anivon’ny hetsika manohitra ny fiakaran’ny vidim-piainana na MCI. Aleo, hoy izy ireo, omena izay afaka manavotra ny toekarena ny fahefana.

 

 

 

Misambadidaka tanteraka amin’izao fotoana izao raha tazanin-davitra ny fandaminana ao amin-dry zareo mpanohana ny kandida ho filoham-pirenena, Andry Rajoelina, ao. Hita ho nangingina tokoa tsy toy ny teo aloha ny fampielezan-kevitry ny volomboasary.

Etsy an-kilany kosa dia fahombiazana hatrany no hita amin’ny fitetezam-paritra ataon’ny kandida laharana faha-25, Marc Ravalomanana. Tomefy olona hatrany ny kianja rehetra lalovany ary efa mandindona sahady ny fety hiarahany amin’ny vahoaka afaka 5 andro.

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany faha-2Afa-pahasahiranana ireo mpanasa lamba

Afa-pahasahiranana ireo mpanasa lamba ao amin’ny fokontanin’i Manakambahiny sy Ambatomaro ary Ankerakely sy Ambohipotsy Amparihy amin’ny boriborintany faha-2 ankehitriny fa natolotry ny depiote Rastany avy amin’ny antoko TIM sy Atoa Sedera

 

Tia Tanindranaza0 partages

FITANDROANA NY FILAMINANA

izy. Olona efa feno rà sy miady amin’ny fahafatesana no noraisin’ny mpitsabo ary natao avy hatrany izay rehetra nitazomana ny ainy.

 

FIHEMORAN’NY FIFIDIANANA

Ahiana mafy ny hisian’ny fihemoran’ny mpifidy mandritry ny fihodinana faharoa, raha araka ny fanazavan’ny vondron’olona ifotony na ny VOT. Ny anton’izany dia noho ny ny fifandirana iazy mifntoka amin’ny tsy fitoviana politika. Notsipihan’ity vondrona ity fa tokony haka lesona amin’ny fitondràna nifandimby teto amin’ny firenena ny vahoaka malagasy ary izy ireo koa dia tsy tokony hanaiky ny hatao fitaovana politika intsony. 

LAC ANDRIKIBA

Lehilahy iray no maty tsy tsa-drano rehefa natelin’ny Lac Andraikiba. Izy io dia isan’ny niaraka tamin’ny ekipa izay nanodina horonan-tsarimihetsika teo an-toerana. Isan’ny tao anatin’ny fanodinana ny fitsambikinana ao anaty rano avy eny ambonin’ny vedety. Kinanjo tsy nivoaka tao intsony ilay tovolahy. Natao ny fikarohana azy ary hita ihany saingy efa tsy nisy aina intsony. Tokony ho fantatra fa misy fakan-javatra izay mitazona ny tongotra ao Andraikiba ary efa naha cfdgfaty olona maro. 

 MiNISITRA/N Isiiny

Tsy nisalasala ny minisitry ny rano tamin’ny fanazavany fa mbola aman-taonany izay vao tena hahazo famatsian-drano fisotro ny mponin’Antananarivo iray vohitra. Ny anton’izany dia mila soloina avokoa ny fantson-drano rehetra ary izany anefa dia mila fotoana ela kanefa ny rano dia tena ilain’ny olona isan’andro eto amin’ny tanan-dehibe. Etsy andanin’izany, mbola tsy misy vola mivaingana entina hanatanterahina an’izany. Tsara ny mitsotra toa izay fa tsy mampanantena ny tsy misy.

FENOARV Ptsine# Trano miisa 92 no indray may tao Fenoarivo-Atsinanana. Olona miisa 292 no tsy manan-kialofana vokatr’izany. Raha ny fantatra dia ny fampiasana labozia izay tao amin’ny trano fandriam-bahiny iray no nitarika ny afo, rehefa tsy maty tsara izany. Mitentina iray miliara ny teti-bidin’ny fahavoazana ary misy ankehitriny ny tolo-tànana izay mandeha ny an-toerana mba hanampiana ireo tra-boina. Tsy fitandremana kely hatrany no mitarika loza rehefa hain-trano no resahina.nenna o-

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpangataka sy mpatory an-dalanaMitombo andro aman’alina, misy ireo tsy tia fehezina

Mitombo isa andro aman’alina ireo mpangataka sy mpatory an-dalana eto an-drenivohitra ankehitriny. Ho an’iretsy voalohany dia ankizy madinika ny ankamaroan’izy ireo izay efa mahatratra 2.000 eto an-drenivohitra.

 

 Ireo olona  mialokaloka ambadiky ny fahasahiranana ny ankamaroan’ny ray aman-drenin’izy ireo ka sady tsy te-hisasatra hamelona sy hampianatra no miandry izay azon’ny ankizy fotsiny ihany koa. Ho an’ireo mpatory an-dalana indray raha araka ny fanadihadiana natao dia maro an’izy ireo no efa nalain’ny minisiteran’ny mponina mba hialokaloka ao amin’ny ivontoerana natokana ho azy ireo etsy Ambodin’Isotry. Noho ny fitsipi-pifehezana hapetraky ny tompon’andraikitra ao amin’ity ivontoerana iray ity anefa toy ny tsy maintsy hivoahana mitady vola sy sakafo isa-maraina, ny fanadiovana ny trano hatoriana dia betsaka ireo tsy mahatanty ka lasa mitsoaka an-daharana. Tafiditra ao anatin’izany ireo ampahany nalefa tany Andranofeno saingy malain-kisasatra ka lasa miverina manatevin-daharana etsy La Réunion kely. Anisan’ny antony mampahazo vahana ireo mpangataka sy mpatory an-dalana eto amintsika ireo ankoatra ireo  reraky ny fiainana tanteraka tsy mahita aleha intsony.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ANDRAIKIBA-ANTSIRABE:TOVOLAHY NANAO TOURNAGE, MATY AN-DRANO

Namono olona indray ny farihin'Andraikiba omaly alakamisy 13 desambra 2018 tolakandro.

 

Raha ny angom-baovao dia tovolahy maromaro avy aty an-drenivohitra ireto nanao andiany nidina taty Antsirabe ireto mba hanodina horonantsary. Raha ny fantatra dia toa somary nisotrosotro izy ireo nialoha ny fanodinana ny sary vao niroso tamin'ny fakana sary. Nisy ary ny fihetsika nitsambikina nankao anaty rano dia niaraka avokoa ireo tovolahy, saingy tsy hita ilay iray ka teo vao fantatra fa hay tsy nahay nilomano ranamana. Natao ny fikarohana. Tamin'ny 2 ora sy folo no tsy hita izy ary efa tamin'ny 4 ora latsaka vao hita ny fatiny. Izy irery no maty fa ireo namany niara-nisaoty taminy kosa velona avokoa. Nifanome tanana tamin'ny fikarohana ny razana ireo mponina tao Andraikiba sy ireo sambokely mpampilalao olona ao Andraikiba.

 

Caius R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampananana asa eto MadagasikaraMbola lavitry ny afo ny kitay

Nanao jery todika momba ny politika nasionalin’ny fampananana asa sy fampiofanana arakasa tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina ireo mpisehatra ao amin’izany ao amin’ny minisitera.

 Nofantarina tamin’izany ny zava-bita sy ny ezaka tsy maintsy mbola hilofosana satria hifarana amin’ny taona 2019 io politika io nefa tsy maintsy hisy solony. Maro ny hevitra nitsiry tao ny amin’ny fampananana asa ny Malagasy rehetra ary hita taratra fa kely ny vokatra tamin’io politika io. Raha ny toejava-misy eto Madagasikara dia tena hita fa mbola sarotra ny fampananana asa eto. Na eo aza ny ezaka ataon’ny teknisianina dia mitana anjara toerana lehibe ny sehatra politika izay misy fiantraikany hatrany amin’ny sehatry ny asa. Amin’izao fotoana sarotra izao dia ilaina ny mijery maika ny ho avin’ireo tanora marobe tsy an’asa satria miainga amin’izay ihany ny fampandrosoana. Eo ihany koa ireo mba manana asa  saingy tsizarizary ary tsy mifanaraka mihitsy amin’ny mari-pahaizany. Ilana ezaka sy ainga vaovao izany. Hatreto aloha, tsy nitondra nankaiza ny politikan’ny fampananana asa natao ary kely dia kely ny vokatra.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zandary namoy ny ainyNatao veloma farany tetsy amin`ny toby Ratsimandrava

Notanterahina omaly alakamisy 13 desambra tokony ho tamin’ny 2 ora sy sasany tolakandro teny amin’ny toby Ratsimandrava, ny fanaovam-beloma ara-miaramila ny vatana mangatsiakan’ny zandary kilasy voalohany Razafimanjaka Tsilefy sy zandary kilasy faharoa Ravalosoa Marcelin,

 namita iraka ara-dalàna lavon’ny dahalo tany Antsilimihambo, fokontany Ambanja distrikan’i Maintirano ny talata lasa teo. Hentitra ny Jeneraly Andrianjakana Njatoarisoa, kaomandy ambonin`ny zandarimariam-pirenena, nilaza fa tsy maintsy misy fepetra raisina ato ho ato. Hijanona ho tsiambaratelo ny asa aorian`izay. Nanamafy ny kaomandà Andrianiana Herilalatiana, tompon’andraikitry ny serasera eo anivon`ny zandarimariam-pirenena fa tsy maintsy misy lalàna hampiharina toy ny fandikana lalàna rehetra ary efa misy zandary nalefa any nanao fikarohana an`ireo nahavanon-doza. Raha tsiahivina, ireto zandary roalahy ireto dia nahazo iraka ara-dalàna niaro manokana ireo mpiasan`ny INSTAT izay nanatanteraka ny fanisam-bahoaka sy trano fonenana. Tany Antsilimihambo no natory izy ireo. Tamin`ny 4 ora sasany dia nisy fanafihan-dahalo nitranga ny talata lasa teo tany an-toerana. Tsy asan-dahalo tsotra fa miendrika valifaty izy ity, hoy ny eo anivon`ny zandariamariam-pirenena satria vao haingana no nisy dahalo maromaro teo am-pangalarana omby no nahalavoana dahalo am-polony mahery ka nandray anjara tamin`izany ireto roalahy ireto. Ahiana ho valifaty satria omby dimy no nalain’ireo dahalo manodidina ny 40 nahavanona izao loza izao. Taorian’ny famangiam-pahoriana ny fianakaviana, araka ny fomba malagasy, izay nataon’ny fianakaviamben’ny zandarimariam-pirenena dia nentina any an-tanindrazany avy ireo razana. Any Ampanihy ny iray ary any Mandrota  Ambatondrazaka ny iray.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Minisitry ny fitantanam-bola sy ny tetibolaTombony ny azo amin’ny “contrôle après dédouanement”

Tsy misy fatiantoka ho an’ny sehatra tsy miankina, indrindra ny mpandraharaha, ny fanaraha-maso aorian’ny fandoavana fadin-tseranana (contrôle après dédouanement).

 

Nisy ny fifandresen-dahatra nataon’ny teo anivon’ny mpiasan’ny fadin-tseranana tamin’ireo mpandraharaha tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina tamin’ny alarobia 12 desambra lasa teo. Amin’izao fotoana izao tokoa mantsy dia tsy maintsy atao ny fanaraha-maso rehefa avy mandoa hetra sy mandoa ny fadin-tseranana ny mpandraharaha. Tombony izany, hoy ny minisitry ny fitantanam-bola sy ny tetibola,Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona, satria hanamora ny fandalovana sy ny famoahan’ny entana hafarana  ao amin’ny fadin-tseranana mba tsy ho ela izany. Fanamafisana ny maha ara-dalàna ihany koa ny entana tonga io fanaraha-maso atao io mba hialana amin’ny hosoka izay mety hiteraka fifaninanana tsy ara-drariny mampikaikaika ny sehatra tsy miankina. Nanambara ihany koa ny minisitra fa raha misy tratra amin’ny tsy fanarahan-dalàna dia mandoa lamandy ka alefa avy hatrany any amin’ny kitapom-bolam-panjakana ny vola azo. Ezaka atao iza hanatsarana hatrany ny fampidiram-bolan’ny fadin-tseranana ao amin’ny kitapom-bolam-panjakana na dia efa tsara aza ny vokatra tamin’ity taona 2018 ity. Nanamarika ihany koa ny minisitra fa noezahina tsy nokitikitihana sy novaovaina mihitsy ny karazan-ketra sy ny fadin-tseranana ary ireo taha manodidina izany nohon’ny fangatahan’ny sehatra tsy miankina mba tsy hanahirana azy ireo ny amin’ny fandraharahana ataony.

Tsirinasolo

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manampahaizana momba ny harena ankibon’ny tanyTsy ampy be dia be, hoy ny tale jeneralin’ny ISGIE

Navoaka tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny IKM Antsahavola omaly ireo mpianatra mpikaroka momba ny harena ankibon’ny tany miisa 27 mianadahy avy eo anivon’ny sekoly ambony ISGIE.

 

 Araka ny fanazavan’ny tale jeneraly, Fidy Ny Avo Ravokatra, karazany  3 ny lalam-piofanana nitsinjarana azy ireo dia ny « Geologie et mine », « batiment et travaux publique », « environnement et gestion des ressources naturelles ».  Ny harena ankibon’ny tany, ny fotodrafitrasa ary ny resaka tontolo iainana no mbola mila tekinisianina sy injeniera malagasy marobe hiantsehatra sy hiasa ao anatiny. Antony dia mba tsy hobodoin’ny vahiny ny asa tokony ho an’ny malagasy. Faharoa, raha tiana ny hifehy ireo sehatra ireo dia mila mampiofana tanora Malagasy marobe hiantsehatra aminy. Mbola malalaka ny tsenan’ny asa na afaka 10 taona aza saingy ny olana dia tsy fantatry ny raiamandrenin’ireo manana bakalorea ny fisian’ireo lalam-piofanana ireo. Ny politikan-tseraseram-panjakana mikasika azy io koa misy lesoka be. Ny 80%-n’ny mpianatra tato aminay anefa dia nahita sehatr’asa avy hatrany na fanjakana na tsy miankina. Anisan’ny vahaolana amin’ny olan’ny harena ankibon’ny tany eto amintsika rahateo ny fampitomboana ny isan’ireo teknisianina momba io satria ity ivontoeram-pampianarana ity izao 15 taona no nisiany saingy manodidina ny 500 monja ireo manampahaizana efa navoakany, hoy hatrany ny tale jeneraly.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Krizy nanova toe-tsaina

Maro ny krizy politika nandalovan`ny firenena tao anatin`ny 58 taona nahazoantsika ny fahaleovantena ka izany no isan`ny tena nanapotika toetsain`ny Malagasy.

 

Ny krizy rehefa tonga amin`ny fandraisana fahefana tsy manaraka ny lalàm-panorenana dia tsy maintsy tonga amin`ny fanoherana fanjakana. Rehefa misy fanoherana fanajakana satria ny fitondrana no tompon`ny lalàna dia tsy maintsy miditra amin`ny tsy fanarahan-dalàna na “desobeissance civile” na “greve generale” na koa “acte de rebellion” indrindra rehefa tafiditra ny Tafika. Hita taratra izany tamin`ny taona 1972, nandritra ny fikomian`ny miaramila tamin’ny GMP tamin`ny taona 1975 izay niafara tamin`ny famonoana ny kolonely Ratsimandrava. Ny taona 1991, nandritra ny herintaona dia nifamono ny samy Malagasy, ireo krizy tamin`ny taona 2002, 2008- 2009. Isaky ny misy krizy politika goavana eto dia tafiditra ny vahoaka sy ny tafika hany ka miova foana ny toe-tsaina. Amin`izao fotoana izao, misy zavatra maika tsy maintsy arenina satria ny fahantrana dia miainga hatramin ny fahantran`ny fanahy. Miditra amin`ny tsy fifanajàna sy  tsy fahaizana miara mionona ka tonga amin`ny tsy fanarahan-dalàna. Matoa mipetraka ny lalàna dia ahafahana mampitovy tantana ny fiarahamonina. Amin`izao kihon-dalana lehibe ho an`ny firenena izao, dia tokony hanao velirano ireo kandidà roa tonta mba hanaiky ny voka-pifidianana ankitsim-po mba hisorohana ny fiainam-pirenena. Raha ny mpitondra tsy mahay mitantana dia simba ho azy ny  toe-tsaina. Mianga amin`ny vahoaka kosa anefa ny rehetra mba ahafahana ho tonga amin`ny tanjona iriany satria ny vahoaka no mahatsapa fa manana adidy ao anatin’ny fiarahamonina ka mila miova toe-tsaina lalina ny Malagasy.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran`ny mponina AmbohijatovoNitrangana korontana

Nahitana sorabaventy mirantiranty maneho ny fitakian`ireo mpiasa hita nanoloana ny minisiteran`ny mponina tetsy Ambohijatovo omaly. Anisan`ny fitakian`ireo mpiasa manana fifanarahana arakasa ao anatin`ny fotoana fohy (ECD) ny tombontsoa maro samihafa, ny fanefana karama ara-potoana, mitaky ny minisitera tsy ho fitaovana politika…

 Ohatra, ny tombontsoa hanampiana ireo ray aman-dreny mampiana-janaka rehefa fotoana fidiran`ny mpianatra dia 25 000 Ariary isan-jaza no azon`izy ireo hatramin`izay saingy niova 25 000 Ar isan-dreniny izao. Araka ny nambaran`ny filoha lefitry ny sendikà, Toky Ny Aina, dia ny minisiteran`ny mponina no natao hiahy ny maha olona eto Madagasikara kanefa tsy voahaja satria mandeha ny antsojay ka tonga amin`izao fitokonana fanairana rehefa tsy nisy tontosa ny fampanantenana nataon`ny DGPS sy ny DGPF. Tetsy an-kilany, nandritra ny fahatongavan`ny minisitry ny mponina, Naharimamy Lucien Irmah, teny an-toerana dia nidin`ireo mpiasa manao fitokonana ireo ny minisiteran`ny mponina ka voatery naka vadintany hamoahana izany. Namaly ihany koa ny minisitra fa tsy marina ny filazana hoe nisy ny fangatahana fifampiresahana tamin`ny minisitera ho an`ireo mpiasa ireo. Nilaza ihany kosa izy fa vao tonga teo amin`ny fitantanana an`ity minisitera ity ny tenany no efa nanomboka nitaky ireo mpiasa ireo. Raha misy ny antsojay dia efa naka mpitandro ny filaminana ny tenany  satria tsy nanaja ny “droit de greve” ireto mpitokona ireto ary tsy misy ny fampilazana, hoy izy. Na eo aza ny fitakiana dia mitohy hatrany ny asa eo anivon`ny minisiteran`ny mponina, indrindra ny ara-tsosialy, hoy io minisitra io. Etsy an-daniny, milaza hanamafy ny fitakiany ireo mpiasa ECD ireo. Mihenjan-droa ny tady eo amin`ny roa tonta…

 

Marigny A. sy Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanVeloma ry Saidomara !!

Hay ve ianao efa mahafantatra fa mody fanina fotsiny ry Jean e ? Hitako no tsy hitahita intsony. Efa notenenina kay, hono, ianao hoe tsy lasa intsony ity revin-gadra ity.

 Maninona marina moa ianao raha tonga dia mibaboka hoe omeo an’i lery ny fahefana dia milamina fa izaho hanao hoe veloma ry Saidomara e ! Kkk ! Mba tadidin’i Jean tokoa ve izao izany fomba fiteny izany ? Veloma ry Saidomara ! Fiteny taminareo mbola boay kely anie izany e ! Rehefa sendra ny ady mahalatsaka toy io manjo anao io mihitsy no fanaovana azy mantsy tamin’izany fotoana. Hajanoko eo iny aloha fa mba miangavy anao, aoka re izay ilay tetika maloto a ! Ny firenena, hoy aho jerena. Tsy tamin’ireny ihany hay moa ianao no boay kely fa hatramin’izao koa ! Ka dieny mbola boay kely ianao dia ahitsio re ny famindra a ! Amin’izay mba mamy hoditra rehefa lehibe.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Miketrika ny mpangala-batoMila fahamailoana goavana

Tsy kely lalana ny ratsy ary tena misy ny kajikajy maloto amin’ny fifidianana ka mila fahamailoana goavana. Mila mailo ny rehetra amin’ny fanaraha-maso ny latsa-bato, ny fanisam-bato.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vahoakan’ny Boriborintany faha-6 teny AmbodihadyNihaino ny toromarika avy amin’i Dada nentin’i Neny

Rakotra vahoaka tao Ambodihady Ambohimanarina (Rizerie Nenitoa Viky) omaly alakamisy 13 desambra 2018 nihaino sy nitafa tamin’i Neny Lalao Ravalomanana izay nisolotena ny Kandida n°25 ary notronin’ny depiote TIM 6è, Rasoanoromalala Horace,

 

 tamin’ny fanaovana fampielezankevitra ho fampandaniana ny filoha Marc Ravalomanana sy nitondra ny toromarika  avy amin’ity kandida ity izay vadiny rahateo. Tokana ny safidy dia Dada n°25 ihany amin’ny 19 desambra izao, hoy izy. Nandalovana ihany koa ny tao Anosivavaka - Ambohimiadana Sud - Antsararay ary teny Anosisoa vao nihazo an'Ambodihady ny mpanao fampielezankevitra teny amin’ny Boriborintany faha-6 tamin’io omaly io.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fijerena ny lisi-pifidiananaMaro ireo olona tonga eny amin’ny fokontany

Afaka herinandro sisa dia hiatrika ny fifidianana fihodinana faharoa amin’izay ho filoham-pirenena hitantana an’i Madagasikara isika.

 

Betsaka tamin’ireo mpifidy tsy nifidy tamin’ny fihodinana voalohany no taitra ka efa tonga manatona eny anivon’ny fokontany. Ho an’iny distrikan’Antananarivo Atsimondrano iny, ohatra, dia efa manomboka tsy araka ireo olona tonga mijery ny anarany anaty lisi-pifidianana, indrindra fa ireo tsy nahazo izany tamin’ny fihodinana voalohany. Misy ireo mpiasan’ny fokontany mihitsy no manana fandavan-tena mitety tokantrano manatitra izany mba hahafahan’ny olona mifidy. Anisan’ireny ny fokontany  eny Andranonahoatra Itaosy . Ho an’ireo tsy nahazo kara-pifidianana kosa fa tafiditra ao anaty lisitra dia miezaka manao taratasy manamarina izany ny lehiben’ny fokontany  mba hahafahan’ny mponina mifidy ara-dalàna. Tsiahivina fa anisan’ny tena manosika ny olom-pirenena rehetra hifidy amin’ity fifidianana fihodinana faharoa ity ny mametraka filoham-pirenena azo antoka hitsinjo ny vahoaka Malagasy sy ny firenena iray manontolo.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraMila filoha matotra

Mila filoha matotra sy voky traikefa i Madagasikara satria efa tena latsaka an-katerena ny firenena.

 

 Filoha tena mahalala tsara ny tantara politika, ekonomika ary sosialy eto Madagasikara tato anatin’ny 25 taona no ilaina. Raha sanatria diso safidy sy diso lalana eo isika dia ho very taona maro indray. Filoha afaka miresaka amin’ny rehetra sy vonona hihavana ihany koa fa tsy olona hiketrika valifaty na hihetraketraka. Mahafehy ny fifandraisana amin’ny any ivelany ary tena mpitarika na « leader » to teny fa tsy fatopatoran’ny vondron’olona mpanefoefo atsy na aroa na olona mety nanao fifanarahana maloto tany ambadika tany amina resa-bola be ho setrin’ny fanohanana. Raha hatao ny fijery tsy mitanila, dia i Marc Ravalomanana no manana sy mahafeno izay fepetra izay amin’ireo kandida roa tonta. Raha ara-toekarena sy fampandrosoana dia tamin’ny androny no nosokajian’ny ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) ho firenena filamatra taty Afrika i Madagasikara. Vaky vava tamin’ny fahaiza-manaony ny Afrikanina, ary mbola porofon’ny fahamendrehany ny nifidianana azy ho mpitarika politika mendrika taty Afrika tamin’ilay fifaninanana “Political leadership” ny taona 2017. Efa niaiky sy naka lesona ary nangata-pamelana tamin’ny mety ho fahadisoana nataony, nanatona sy nifanakalo hevitra tamin’ireo nanana olana taminy ka ireny aza resy lahatra ny hanohana azy. Raha hiverenana ny tantara tamin’ny 2002, tsy nanaiky ny maha filoha azy ny Frantsay, saingy ny taona 2004 dia efa tongany teto hatramin’ny Filoha Frantsay Jacques Chirac nanehoany fa tena miasa sy mahavita zavatra izy. Afaka mandresy lahatra ny firenen-dehibe sy ny mpiara-miombon’antoka ka tanteraka amin’ny zavatra mety tsy hampoizin’ny maro satria anisan’ny nanampy betsaka an’i Marc Ravalomanana tamin’ny fotoan’androny ny AFD (Agence Française de Developpement). Nisokatra tamin’izao tontolo izao i Madagasikara ka resy lahatra sy nanampy ny Vondrona Eoropeanina, ny Tahirimbola Iraisam-pirenena (FMI) sy ny Banky iraisam-pirenena.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza“Tokony hampiseho ny roa tonta fa mendrika hitantana firenena”

“Tsara ny fanapahana nataon`ny CENI tamin`ny adihevitra amin`ny haino anan-jerim-panjakana satria misandrahaka manerana ny nosy sady ilain`ny vahoaka Malagasy ny fampafantarana ny vina sy programanasan`ny kandidà”,

 

 hoy Imbiky Herilaza, mpitsara, raha nanontaniana ny heviny mahakasika ilay adihevitra teo amin`i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina tamin`ny alahady lasa teo. Fantatry ny vahoaka amin`izao fotoana ireto kandidà ireto rehefa mifanatrika. Ho an`ny kandidà indray, andro iny nahafahany nampiseho tamin`ny Malagasy rehetra ny fahaiza-manaony, ny fahafahany manao ny asana filoham-pirenena sy ny fahafehezany ireo fanontaniana maromaro. Nandritra ny fifanandrinana, nibahan-toerana ny lafiny politika noho ny tsy fitovian-kevitra amin`ny tena nandatsaka ny firenena tao anatin`ny lavaka, hoy ity mpahay lalàna ity. Ho fanatsaràna ny adihevitra ny alahady izao dia nitondra ny heviny mahakasika izany. Tokony mitodika bebe kokoa amin`ny fandresen-dahatry ny vinan`ny tsirairay. Mila mampiseho ihany koa ny roa tonta fa mendrika hitantana firenena satria na ny tanora na efa zokinjokiny dia raiamandreny foana no filaza azy ka mila manana fahendrena sy famendrehana. Notsipihany manokana fa tsara ihany koa raha misy mpanao gazety hafa ankoatr`ireo efa eo anivon`ny haino aman-jerim-panjakana fa kosa tsy olona voaomana hamely sy hanakiana fa olona mahafantatra ny tena ao anatin`ny sain`ny olona. Na tsy nibahana teo amin`ny resaka fitsarana aza, hita ihany ny tsy nanaja ny fahefam-pitsarana. Nlaza i Imbiky Herilaza fa ny vahoaka no mandinika.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Tena olon-kendry i Dada“Tsy hamaly ratsy ny ratsy isika”

Nanao fanambarana sy nilaza ny zavatra tokony ho fantatry ny vahoaka Malagasy teny amin’ny trano fonenany teny Faravohitra ny kandida Marc Ravalomanana laharana faha-25 omaly.

 

 

 Isaorana an’Andriamanitra satria mbola nomeny fotoana hahafahana mitafa sy miresaka, hoy izy. Tonga ny fotoana handraisana fanapahan-kevitra matotra sy hentitra ho amin’izay hoavin’i Madagasikara. Efa ho 9 taona izao no niandrasantsika an’ity fifidianana ity, ka fantatro tsara fa samy vonona ary manantena isika fa hitondra antsika hivoaka amin’izao fahasahahiranana izao io, hoy i Marc Ravalomanana. Raha voatery niala teto Madagasikara izy tamin’ny taona 2009 ka nihazo an’i Afrika Atsimo, dia dia nampahatsiahy fa niaina ny fanavakavaham-bolonkoditra, ka niala tamin’izany izy ireo ary afaka nampandroso ny fireneny taty aoriana. Nahitana anatra sy lesona betsaka izany. Maro ny endrika fihantsiana ataon’ny mpifanandrina amiko ankehitriny. Tsy ela akory fa vao andro vitsy izay tany Ambalavao, dia ny toerana hikabariana sy hihaonana amin’ny vahoaka no norakofan’izy ireo ireny « poster » ireny sy nasiany ny sainany. Tsy mendrika ny vahoaka Malagasy ireny fihetsika ireny ary tsy misy fanajana. Misafidy ny andalan-tsoratra masina nosafidian’ny Kardinaly Desiré Tsarahazana ho hafatra ho an’ny rehetra izy dia ny hoe: “Aza manaiky resen’ny ratsy, fa reseo amin’ny soa ny ratsy” Rom 12:21. Andao hiombona sy hihavana satria tokana ny tanjona dia ny hampandroso an’i Madagasikara. Raha nilatsaka ny hofidiana aho, hoy izy, dia efa tena niomana sy niezaka fatratra ny hahita ny fomba rehetra hampandrosoana an’i Madagasikara. Zava-dehibe ny: fampihavanam-pirenena, ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana, hamorona asa hampiakarana ny faripiainan’ny Malagasy, hijery ny tanora sy ny vehivavy,… Raha tsy misy ny fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra dia ho sahirana ny vahoaka maro an’isa, hamboarina ny lalana … Ny traikefa ananako sy fahalalana hitako tetsy sy teroa, indrindra fa ny “leadership” izay nomen’Andriamanitra ahy ho talenta dia tena hampiasaiko mba hoentina hanavotana ity firenena malalantsika ity, hoy i Marc Ravalomanana. Hamafisiko fa ao anatiko ao tena mangetaheta ary maniry ihany koa raha maniry ny mba hahafahantsika mianakavy miasa miaraka. Aoka re ny fihantsiana etsy sy eroa, ny fankahalana mba hipetraka ary hijoro sy hilaza amin’ny vahoaka ny tena marina, hoy ny teny feno fahendrena nataony. Rakotra vahoaka feno fanantenana sy vonon-kampandresy ny toerana nolalovany omaly tany Alaotra: Manakambahiny Andrefana, Imerimandroso, Tanambe, Morarano Chrome … Tany Betatao (Anjozorobe), Ambohibary Sambaina (Vakinankaratra) … ihany koa izy. Anio  dia hihazo an’i Manjakandriana, Ankazobe, Fenoarivobe, Tsiroanomandidy, Mandoto Miandrarivo, Soavinandriana, Miarinarivo.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fomba fiadin’ny resyMila vaniny sy mandrangaranga hery

Efa fomba fiadin’ny resy ny mila vaniny amin’ny resa-pifidianana tahaka izao.

 

 

 Tena mizotra amin’ny karazana herisetra na ara-batana na ara-tsaina ny sasany, ary saika ahitana an’izany ny toerana maro manerana ny Nosy. Migafy rehefa tsy mahazaka adihevitra intsony ny atidoha, ary tsy manan-katao afa tsy manaratsy satria mety maivan-danja ny hevitra hoenti-mandresy lahatra ny vahoaka hifidy, ary maharesy lahatra ny maro ny an’ny mpifanandrina ka tsy maintsy haratsiana ilay kandida sy ny zavatra hataony. Efa hatao izao fomba rehetra izao handresen-dahatra ny olona, toy ny fizaram-bola nahanjahanjan’ny vondrona Eoropeanina, saingy toa tsy nifanalavitra firy ny vokatra ary mety ho iny ny tsara indrindra, ka mitady fomba hafahafa. Raha dinihina tamin’ny adihevitra nifanaovan’ny kandida roa tonta ny 9 desambra lasa teo rahateo, dia toa tsy voafehy ny ambara fa vina sy tetikasa haroso ho an’ny vahoaka, hany ka tsy maharesy lahatra ny maro. Tsy nambara intsony ireo fampanofinofisana natao tamin’ny fampielezan-kevitry ny fihodinana voalohany, tahaka ny hoe: hatao toa an’i Miami i Toamasina, hatao tahaka an’i Parisy Ambatondrazaka,… ary ireny niaraha-naheno ireny indray fa hanamboatra trano 50 000 ao anatin’ny 5 taona izany hoe:27 isan’andro eo. Ataon’ny olona fihomehezana ireny ary tsarain’ny vahoaka amin’ireny zavatra ambara ireny ny fampanantenana poakaty sy famahanan-dalitra ny Malagasy. Amin’ny fomba ahoana no hinoana hoe: tsy handray karama fa hanasoavana ny Malagasy, kanefa mamafy volabe hividianana safidim-bahoaka hahafahana mahazo fitondrana ? Ny adin’ny kanosa sisa atao satria efa mananontanona ny faharesena ka mandeha ny don-tandroka samihafa, ary efa nolazaina ho ren-tany ho ren-danitra rahateo ny hoe: isika efa zatra ady, ka na inon-kidona na inon-kitranga tsy maintsy ho azo ny fandresena.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron’olon-tsotraMiantso fisorohana korontana

Efa fantatry ny rehetra, hoy ry zareo avy eo anivon’ny vondron’olon-tsotra na VOT tarihin’ny filohany, Sarah Zoe, tetsy Ambohijatovo omaly, fa manohana ny kandida ho filoham-pirenena laharana faha 25, Marc Ravalomanana izahay.

 

Manoloana ny zava-mitranga ankehitriny izay mampanahy be ihany dia miantso ny rehetra foana izahay mba hitandro ny soatoavina. Zava-droa loha no tianay ampitaina. Voalohany, hita ho lasa miha mahazo faka ny fankahalana. Tamin’ny fihodinana voalohany mba hita ihany hoe nifantoka tamin’ny fandaharan’asan’ireo kandida ireo mpanaradia azy fa ankehitriny kosa dia hita ho miha mifampihantsy isika kanefa dia samy miraviravy tanana manoloana izany. Miverina mitady hanjaka ny ramatahora sy ny didin’ny be sandry niainana tamin’ny 2009. Mandindona ny faharavan’ny firaisam-pirenena ary ahiana ny valifaty. Nisy mpikambana ato aminay niisa 5, ohatra, hoy ny filohan’ny VOT, nisy nanambana antsy raha nanao fidinana ifotony tany Vangaindrano ary nasaina nosoloina ny fanamian’ny kandida laharana faha-13 ny an’ny laharana faha-25 teny aminy. Miantso ny mpitandro ny filaminana tena handray ny andraikiny izahay, hoy izy ireo, ary miantso ireo kandida 2 ihany koa mba hifantoka amin’ny fanazavana ny vinan’izy ireo, indrindra, ny lafiny vidim-piainana, sosialim-bahoaka ary ny fahasalamana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanohana an’i DadaMitombo isa ireo resy lahatra

Taorian’ilay fihaonana mivantan’ireo kandida ho filoham-pirenena 2 tonta ka hatramin’izao no nahitana fa resy lahatra amin’ny fandaharan’asan’ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana,

 

ny 90%-n’ireo mpanohana azy ary maniry hoavy mamiratra ho an’ny firenena raha toa ka taratra ho be nofinofy sy entanim-pankahalana ity filoham-pirenena teo aloha ity fotsiny kosa ny an’ny etsy Ankilany. Hetsika 2 samihafa izay samy nitranga tetsy Ambohijatovo omaly fotsiny dia efa azo itarafana izany. Nanao fihetsiketsehana nanohitra ny fanambaran’ny filohan’ny FTAR izay nanery an-kolaka ny mpikambana ao aminy hanohana ny kandida laharana faha-13, ohatra, omaly ireo mpitondra Taxi maromaro izay nanamarika fa tsy voavidy vola. Antony hanohananay an’I Dada, hoy izy ireo, dia azo tsapain-tanana ny zava-bitany efa nanomboka tamin’ny 2002 fa tsy vao izao. 30.000 ariary tamin’izany ny vidin’ny kodiarana fa ankehitriny efa 80.000. Zakan’ny olona maro tsara ny nandeha fiarakaretsaka rehefa milahatra ny taksibe. Tena hita ho nisy fiatrainkany tsara taminay, hoy izy ireo ny lalana namboarin’I Dada. Ry zareo vondron’olon-tsotra na VOT koa dia nanambara fa manentana ny olona hamita adidy ary hisoroka izay fihetsika sy adihevitra mety hiteraka korontana. Na ireo nitonona azy be tsy miteny na “majorité silencieuse” avy amin’ny MCI tsy nandatsa-bato ho an’iza na iza tamin’ny fihodinana voalohany aza tonga nanotrona ireo mpitondra fiarakaretsaka ihany koa ary niaiky fa ny kandida laharana faha-25 no afaka hanavotra ny toekaren’i Madagasikara.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manandafy Rakotonirina« Tena fanonganam-panjakana ny tamin’ny 2009»

Matotra kokoa sy azo ianteherana ny manodidina an’i Marc Ravalomanana noho ny an-dRajoelina satria fantatry ny olona ny nataon’ireo nandritra ny tetezamita, hoy ny filoha nasionalin’ny MFM Manandafy Rakotonirina omaly.

Nambarany fa ny olona tsy azo fitahana intsony amin’izay lafiny izay. Manoloana ny afitsok’i Norbert Lala Ratsirahonana izay voalaza fa hanao ampamoaka, toetra ratsiny ny « tsy mitaingana soavaly maty », araka ny fiteniny ka any amin’izay misy ny tombontsoany no alehany, hoy i Manandafy. Tsy fahotana izany saingy tsy ny tombontsoam-bahoaka no mibaiko azy fa ny azy manokana, raha ny heviny. Mikasika ilay vola 5 miliara nomen’i Marc Ravalomanana hanamboarana ny Lapan’ny tanàna, dia izy no vavolombelona nanatrika an’iny, izay ambaran’ny fampahalalam-baovao fa handainga hiaro an-dRajoelina. Manamafy ny fanohanana an’i Marc Ravalomanana ny MFM, izay nohamafisiny fa efa tamin’ny 2002 izy ireo no niaraka. « Tsy marina ny hoe « Auto-proclamation » satria ny Vondrona iraisam-pirenena no nankato an-dRavalomanana voalohany: nosantarin’ny Amerikanina dia avy eo tonga ny frantsay; ireo no lehibe indrindra tamin'ny Sehatra iraisam-pirenena hatramin'izay, ireo no nanaiky hoe Ravalomanana no hitondra », hoy izy. Nanamafy ny tenany fa tena fanonganam-panjakana ny nisy tamin’ny taona 2009. Notsiahiviny ny tantara dia ny fisian’ny depiote sy loholona 109 nifidy sy nanendry azy ho praiminisitra, izay neken’i Marc Ravalomanana. Tonga niresaka taminy ny frantsay ary nanontany izay atao. Tsotra ny navaliny dia ny hoe: “ianareo Frantsay no miantoka ny fiaramanidina, dia alaina avy any Afrika Atsimo i Marc Ravalomanana fa izahay no miantoka miaramila”. Valin-teny azo tamin’izay dia ny hoe: “mahazo manofy ianao fa tsy hiverina eto intsony Ravalomanana”, kanjo izy izao tafaverina ka arahaba soa arahaba tsara, fa nandaitra ny tolona natao tao amin’ny Magro isan’andro. Anjaran’ny vahoaka Malagasy amin’izay ny mampiseho fitokisana, hoy i Manandafy Rakotonirina. Manoloana ny adihevitra hifanaovan’i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina ny alahady 16 desambra izao, moa dia ny fanazavana tsaratsara kokoa ny programa no tena andrasany satria tsy dia mazava amin’ny olona, ary hahafantaran’ny olona ihany koa hoe: manao ahoana ny manodidina azy ireo.

 

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTian’ny any anindrana sy ny tambanivohitra ary ny manampahaizana

Nandiso tanteraka ny feo mandeha ankehitriny ny profesora James Ratsimba, filohan’ny fikambanana Asandratro ny fireneko omaly mikasika ny filazan’ny sasany fa tsy tian’ny any anindrana sy ny tambanivohitra ary ny manampahaizana ny kandida Ravalomanana.

 

Izy no tena tian’ny olona, hoy ity profesora ity ary manantena 80 % izahay   aorian’ny fifidianana fihodinana faharoa satria efa tonga saina ny vahoaka ary mahay manavaka ny vary sy ny tsiparifary. Tsy adala aho manohana azy satria tsy te hahita ny firenena Malagasy hozarazaraina sy hamidin’ny kandida laharana faha-13 amin’ny vahiny eto. Naneho ny heviny niaraka tamin’ity profesora ity ireo mpandraharaha sy olona avy any amin’ny faritra ary ny tambanivohitra ka nilazan’izy ireo fa ny kandida Ravalomanana irery ihany no afaka hanavotra ny firenena sy hanafoana ny tsy fandriampahalemana misy eto amintsika. Mikasika ny fanehoan-kevitra hataon-dRatsirahonana amin’ny alatsinainy ho avy izao moa dia nanamafy ny profesora James Ratsima fa olona mpandainga sy mpamita-bahoaka ity farany ary efa  diso fantatry ny maro loatra izy tamin’ny fametrahana ireo mpitondra nifandimby teto amin’ny firenena ka tsy mahaliana intsony.

Pati

 

La Vérité0 partages

Institut malagasy de leadership - Le lancement officiel prévu pour le mois prochain

Après huit mois de préparation et de mise en place, l’Institut de malagasy de leadership (IML) ouvrira officiellement sa première année académique au début de l’année prochaine. Plus précisément, les inscriptions commenceront le 19 janvier, jour de lancement officiel. La première promotion débutera la formation le 5 mars 2019. Ce nouvel établissement aura pour mission majeure d’insuffler les acteurs de haut niveau du secteur privé mais aussi du secteur public à s’approprier d’une culture de leadership axée sur le sens des valeurs incluant la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et orientée vers l’esprit d’innovation et de performance. Selon le directeur pédagogique, « cette culture a été maintes fois observée auprès des grands leaders de ce monde et étudiée par des organisations de recherche telles que Gallupp ou Talent + comme la différence essentielle des dirigeants qui réussissent au 21e siècle auprès de la société ». L’Institut malagasy de leadership est issu d’un partenariat entre l’Institut d’étude politique (IEP), du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS Madagascar) et des dirigeants formateurs en leadership d’une entreprise globale présente à Madagascar, à savoir DHL International.Le partenariat a pour objectif d’offrir une formation de haute qualité alliant approche kinesthésique, mode collaborative et simulations immersives. La formation se déroule sur trois mois, répartis sur 25 % d’approche théorique (trois semaines) et 75 % d’accompagnement de projets en équipe (dix semaines).

La formation théorique est divisée en trois grands thèmes englobant douze modules. L’auditeur consacrera le premier mois à approfondir sa notion de leadership et acquérir les outils pouvant débloquer son potentiel de leader. Le deuxième mois lui permettra d’explorer les aspects majeurs à prendre en compte dans son environnement et de l’intégrer dans une dynamique de performance et d’innovation. Le dernier mois lui donnera l’opportunité de développer son sens du coaching pour débloquer tout le potentiel de ses collaborateurs quelle que soit leur nationalité respective. La formation est sanctionnée par un certificat exécutif « Trium Leadership International ».  « Bien que visant en priorité les hauts cadres dirigeants recherchant à exceller dans leur sens de leadership, cette formation est aussi ouverte à tous ceux qui aspirent à diriger demain, notamment au niveau international. Avec la digitalisation de l’économie mondiale, l’accélération du rythme des activités économiques et les exigences plus affirmées des consommateurs et des contribuables, Madagascar a besoin de préparer des leaders pour faire face à ces mutations. Ensemble avec CEDS et IEP, nous voulons apporter une formation de haut niveau inspirée d’un programme mondial déployé sur 220 pays et auprès de 10 000 dirigeants de toutes nationalités. Les sortants auront une expertise poussée pour mener au 21e siècle avec succès », a affirmé Mamy Rakotondraibe, président de l’Institut.

La Vérité0 partages

Omnisport - Mouvement Sportif - Soutien à Andry Rajoelina

En tant que citoyen lambda et représentants des acteurs dans le mouvement sportif à Madagascar, les présidents de fédération qui se regroupent dans le Comité Olympique national ont fait une déclaration sur leur position de rouler pour Andry Rajoelina.  Ils ont montré leur volonté d’apporter un soutien sans faille au candidat numéro 13 pour la prochaine élection dans la course à la magistrature suprême. « On s’est rendu compte qu’aucun autre  candidat que Andry Rajoelina n’a présenté des programmes concrets pour le Sport.  Un programme de professionnaliser les athlètes et d’offrir une formation digne aux jeunes athlètes. Effectivement, nous soutenons le candidat numéro 13. Il est le seul à avoir pensé au Sport dans son programme. En retour, nous ferons tout ce qui est dans notre possibilité pour le faire élire, le 19 décembre prochain », souligne  le mouvement sportif   qui a été représenté par le président de la fédération de l’Haltérophilie, Karaté, Tennis de table, Badminton, Boxe, Rugby, Wushu, Cyclisme, Volleyball durant la déclaration faite aux 67ha, au siège de la Fédération Madagascar de Wushu.E.F.

La Vérité0 partages

Camp du candidat n°25 Les mensonges et dénigrement mis à nu par la France

Une gifle cinglante pour le camp de Marc Ravalomanana. Alors que les partisans du candidat n°25 font des mensonges et du dénigrement leurs mots d’ordres en cette campagne électorale du 2nd tour, les démentis officiels de toute part ne cessent d’affluer. Visiblement à cours d’arguments pour dire du bien de leur propre candidat, les pros – Ravalo préfèrent s’attaquer à Andry Rajoelina, le grand favori de cette élection présidentielle.Ces derniers jours, les médias (journaux, radios et télévisions) qui soutient le candidat du « Tiko i Madagasikara » ont véhiculé des informations concernant une hypothétique convocation d’Andry Rajoelina au Parquet financier de Paris. Face à ce flagrant délit de mensonge, la réaction de la France n’a pas tardé. Ainsi, dans un communiqué publié hier, l’Ambassade de France met à nu les mensonges de l’équipe de Ravalomanana. « Devant l’ampleur prise par certaines informations erronées impliquant la France, l’Ambassade de France souhaite démentir les allégations qui alimentent depuis plusieurs jours la presse selon lesquelles des officiers de police judiciaire français se seraient rendus à Madagascar, en dehors de toute procédure légale, pour délivrer à l’un des candidats en lice pour le second tour de la Présidentielle une convocation du Parquet de Paris », peut – on lire clairement dans ledit communiqué. Et de poursuivre que, « à notre connaissance aucun candidat n’est concerné par une procédure de la justice française ». Sur cette lancée, l’Ambassade de France comme au même titre que les autres grands partenaires de Madagascar invite les candidats à mener une campagne respectueuse et centrée sur le débat d’idées.

Imagination débordante Il faut dire que le camp adversaire du candidat n°13 ne manque pas d’imagination en termes de mensonges. Un exercice dans lequel excelle d’ailleurs leur principal leader et candidat Marc Ravalomanana. Ce dernier qui a voulu encore duper le peuple malagasy lors du premier débat entre les deux candidats, dimanche dernier sur la chaîne nationale en affirmant qu’il aurait versé des milliards  pour appuyer les travaux de construction de l’hôtel de ville ou encore qu’il n’y avait pas de délestage durant son régime. Comme nous l’avons souligné dans l’une de nos éditions de cette semaine, les actuels compagnons de lutte et nouveaux alliés du candidat du TIM ne sont pas en reste dans l’art de mentir puisque « ceux qui se ressemblent, s’assemblent ». Citons le cas de l’ancien ministre de la Communication, connu sous son nom de plume Rolly Mercia qui, dans des prétendues révélations (Ampamoaka), a affirmé que les bois de rose découverts à la suite de la chute du régime Ravalomanana auraient été exportés par l’ancien Président de la Transition. Une pure invention que nous avons déjà eu l’occasion de démentir avec preuves à l’appui. En tout cas, ce démenti de la France, devraient ouvrir les yeux des citoyens concernant l’absence de toute crédibilité dans l’opération de pseudo – communication de l’équipe de Marc Ravalomanana qui ne fait que s’adonner à une campagne de dénigrement. Une stratégie qui montre au grand jour la faiblesse de leur camp !La Rédaction

La Vérité0 partages

Mafia politique

Les résultats officiels proclamés déjouèrent le calcul prévu par l’ « état-major mixte » du couple Rajao-Ravalo. Le duel Andry-Ravalo au second tour ne figurait pas dans le schéma concocté. Pour cause, Rajao a dû se rabattre à un plan B inattendu. A cet effet, avec un score humiliant de 8%, il va falloir qu’il se livre à une gymnastique acrobatique du grand écart. Pour ce faire, il s’exécutait, au même moment, à un exercice intellectuel sauvant son honneur et en simultané, une opération de conspiration contre Andry Nirina Rajaoelina (ANR). Rajao, se trouve contraint de jouer la carte « ni ...ni », du moins, en apparence et en souterrain, activer une mafia.En attendant le second et dernier débat télévisé des deux finalistes pour le scrutin décisif du 19 décembre 2018, il importe ainsi de démasquer l’existence d’un réseau tentaculaire au service du candidat n° 25 et qui agit impunément et sans scrupule. Une mafia politique sans vergogne dont le mode opératoire ne diffère guère de celui des criminels mafiosi de la « Botte » et un seul objectif s’inscrit au tableau : entraver le chemin de Zandry Kely ! Ce faisant, on ne se prive point des moyens utilisés, tous, indignes et malsains. Des coups bas et des placages par derrière que seuls les traîtres et les poltrons en sont maîtres. Des méthodes propres aux fascistes ainsi qu’aux nazis.

La mafia politique au service des intérêts du diabolique tandem Ravalo-Rajao sème partout des mensonges, des dénonciations calomnieuses, des rumeurs ordurières, des provocations, etc. Des « activistes » particulièrement mobilisés pour discréditer le jeune candidat n°13 face à l’opinion. La presse privée à la solde de Ravalo et de Rajao débarque sur la place publique des informations les plus fantaisistes, tout juste pour salir honorabilité de ANR. Heureusement que le peuple n’est pas ou plus dupe !Les réseaux sociaux s’offrent le luxe de s’acquitter aux sales besognes, parfois, les plus cyniques et honteux. Là encore, les partisans du candidat n° 13 se frottent les mains, l’opinion ne se laisse point mener en bateau. Elle sait parfaitement distinguer le bon grain de l’ivraie. Et la cote de popularité de Zandry Kely continue, imperturbablement, de grimper. C’est une ascension irrésistible, dit-on quelque part ! A la déception générale des adeptes du n° 25, la victoire finale du n° 13 n’est qu’une question de jours.En dépit des mouvements de soutien sans cesse croissants au profit de ANR et que la tendance affiche nettement la victoire de l’IEM sur le Manifesto, la mafia ne s’avoue pas vaincue, au contraire, elle redouble d’intensité dans ses diaboliques actions. La dite mafia parvient jusqu’à embobiner l’église notamment réformée (FJKM). Elle donne ouvertement des « consignes de vote » aux ouailles. Des témoins oculaires confirment que des pasteurs ne se gênent pas à « ordonner » aux membres de leurs paroisses à voter pour le candidat n° 25. Lamentable !Une sérieuse mise en garde est solennellement lancée à l’endroit des organisateurs du débat de dimanche. Il n’est pas un secret à personne que Johary Ravoajanahary fut, il  n’y a pas longtemps de cela, un très proche collaborateur de Rolly Mercia. On attend de pied ferme les petites manigances pour piéger ANR. Attention !Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Mamy Rajaobelina - “LES CITOYENS MERITENT DE CONNAITRE LA VERITE”

 Mamy Rajaobelina, Architecte Urbaniste, et son equipe, ont ete choisis en 2008 par la Commune urbaine d’Antananarivo pour conduire les operations techniques du grand projet de conception et de  realisation du nouvel Hotel de ville de la Capitale. En tant que Maitre d’oeuvre, il etait egalement en charge de la coordination administrative et financiere des etudes et des travaux en relation avec les services competents de la Commune urbaine d’Antananarivo sous l’autorite du nouveau Maire Andry Rajoelina, fraichement elu.D’emblee, en debut de discussion, l’architecte indique que les citoyens meritent de connaitre la verite : “ le Maitre d’oeuvre controle, verifie et valide le cas echeant toutes les depenses liees aux operations de realisation du projet de l’Hotel de ville  sur la base des contrats et des decomptes presentes par tous les prestataires. Par la meme, il voit ainsi avec les services financiers de la Commune l’existence et l’origine des fonds et les rubriques impliquees sur le budget communal.” Il confirme par consequent qu’il n’avait vu “aucune trace de financement par des fonds en provenance des services de la Presidence ni du President Marc Ravalomanana personnellement”.

En revanche, ayant ete en coordination, a partir de l’exercice budgetaire 2009, avec le Ministere de l’Amenagement du Territoire, l’architecte a pu etablir une relation fonctionnelle efficace permettant la facilitation du virement des fonds emanant du Ministere a titre de subvention pour le financement des operations. Ainsi donc, une autre voix technique et objective, confirme clairement que la Commune urbaine d’Antananarivo avait bel et bien realise l’Hotel de ville de Juin 2008 a Novembre 2010 sur ses propres fonds et avec les seuls appuis du Ministere de l’amenagement du territoire, du couple presidentiel Andry Rajoelina a titre prive et de quelques operateurs economiques de la place.

La Vérité0 partages

« Courses du cœur » - Collecte de dons au profit des enfants défavorisés de Madagascar

Soyons  généreux. Le collectif des « Courses du cœur » a pour objectif de soutenir les enfants défavorisés et les familles des rues à travers la distribution de produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité, ainsi que de fournitures  scolaires. Durant la fête de l’indépendance de 2018,  l’opération « Les courses du cœur » a permis de partager 9 tonnes de riz,  872 kg de pâtes, 2 237 sachets de nouilles, 14 068 paquets de biscuits et une somme de 764 800 ariary aux associations bénéficiaires. La collecte des dons a été effectuée dans les  écoles françaises, la « Kids’ Academy », l’école Douce enfance et dans tous les supermarchés tels que Jumbo Score, Leader Price et Shoprite. A l’occasion de la fête de Noël et de fin d’année, la 11e édition des « Courses du cœur » se tiendra dans tous les Jumbo Score (Ankorondrano, Antsahabe, Digue, Tanjombato et Talatamaty), Leader Price (Ankorondrano, Andranomena, Tanjombato, Ambatobe et Antanninarenina) et Shoprite  (Ampasanimalo, Ampefiloha, La City, Tana Water Front Ambodivona). Afin de sensibiliser les enfants sur le sens de la générosité et du partage, des collectes de  jouets, vêtements, fournitures scolaires sont parallèlement organisées auprès des écoles françaises A, B, C, D et Lycées français de Tananarive (LFT), la « Kids’ Academy », La « British school », l’école française à Antsahabe, l’école « Douce enfance » à Tsiadana.

Tous les dons récoltés seront distribués aux associations et ONG œuvrant pour les enfants défavorisés de Madagascar, à savoir l’Association pour la sauvegarde de la protection de l’enfance ( ASPE), l’ONG Bel avenir, Betani, Compassion Madagascar, l’école Ile aux enfants, Ed Plus, Envol, « Fitahiantsoa », Grain de Bitume, Grandir dignement, « Manampy ny Sahirana » ( MNS), Miora, « Ny anjara masoandroko », « Ny sahy »,« Sharemada », « Tangaina »,  « Tara-pahazavana », TTC, Village de sinistrés Andranofeno Sud, « Zazafaly ». Recueillis par Anatra R.

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Kaomisera voatifitry ny jiolahy

Voatifitra teo amin’ny kibony ary tao anatin’ny fiarany ihany. Izany no nanjo ny lehiben’ny kaomisaria rehetra (commissaire central), teo aloha, tao Mahajanga, mifanandrify amin’ny fokontany Antanambao-Ambalavato. Ny alin’ny alakamisy teo, manodidina ny tamin’ny valo ora sy sasany alina, no nisy andian-jiolahy nitam-basy nanafika azy. Lasa tao anatin’izany ny vola mitentina 40 tapitrisa ariary ary naratra mafy ny mpamily ny fiara. Mbola vitany ihany anefa ny nitondra an’izany mandra-pahatonga teny amin’ny hopitaly Androva. Olona efa nihoson-drà sy naratra mafy no noraisin’ny mpitsabo tao. Natao avy hatrany ny fanavotana ny ainy ary mbola tazonina ao amin’ny toeram-pitsaboana izy hatreto. Mameno an’i Madagasikara ankehitriny ny tsy fandriampahalemana ary ny olona izay tokony ho sarotra iharan’izany sy mpampihatra ny filaminana aza dia mbola hiharan’ny fanafihana koa. Mahajanga dia isan’ny tanàna milamina ary izany aza no antony mandrisika ny mpizahatany na malagasy izany na vahiny mitsidika azy sy miala sasatra any. Tongan’ny tsy fandriam-pahalemana koa anefa ny toerana ankehitriny ary efa maro izay fanafihan-jiolahy sy fakana an-keriny tao an-toerana izay. Isan’ny tena tadidin’ny maro ny fitifirana olona teo am-povoan-tanàna ary amin’ny andro antoandro. Taorian’izay, dia mbola nitohy koa ny fanafihana banky sy ny fakana an-keriny maromaro. Vetivety dia mampihemotra ny mpizahatany ny toe-javatra toy izany ary heverina fa mila araha-maso faran’izay maika ary hatao laharam-pahamehana ny famerenana ny filaminana. Momba ilay fitifirana komiseran’ny polisy, dia noraisin’io vondrona io avy hatrany ny fanadihadiana ary ny zandary kosa dia nilaza ny hanara-maso akaiky amin’ny fitrandrahana vaovao mba hanampiana amin’ny fikarohana ny olon-dratsy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Football – Tournoi de Fraternité inter-religions : Douze équipes en compétition

Ahmad avec les présidents de ligues à Mahajanga. (Photo Archives).

Outre  les trophées et  les différents prix et matériels à distribuer, un voyage de découverte attend l’équipe championne dans les autres régions.

Le sport est l’un des meilleurs moyens pour fédérer la communauté. Le président de la CAF, Ahmad, a trouvé l’importance du football dans la cohésion sociale, ne parlant que lors des dernières rencontres des Barea dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. Un tournoi de fraternité inter-religions est organisé actuellement à Marovoay à l’initiative du numéro un du football africain. Douze équipes de différentes religions ont participé au tournoi, dont les églises EKAR, FJKM, FLM, Adventiste, Apokalypsy, Shine, JEFI, RHEMA, Assemblée de Dieu, sans oublier les musulmans. Une compétition multiculturelle qui cadre dans son appellation «  Tournoi de fraternité ». La compétition entre actuellement dans la phase des quarts de finale et la finale est prévue pour le 23 décembre prochain. Outre les trophées et les différents prix et matériels à distribuer, un voyage de découverte attend l’équipe championne dans les autres régions du pays. Cela va permettre aux jeunes de s’ouvrir davantage et d’échanger des expériences avec les autres. Le principal objectif de ce tournoi est de raffermir la relation entre les jeunes de différentes religions, pour avoir une vie paisible et harmonieuse au sein de la société. Il est à signaler que le problème de religion est l’une des causes de différents conflits un peu partout dans le monde. « Il faut essayer d’inculquer à nos jeunes les valeurs et le rôle du sport dans leur vie quotidienne pour leur épanouissement physique, intellectuel, et même spirituel. Si on renouvelle cette initiative dans chaque région, pour apporter sa part de brique pour la construction d’un édifice de développement durable, on peut toujours espérer un changement. Le sport est d’ailleurs une belle école de la vie » a expliqué un membre du comité organisateur. Le président de la CAF, étant originaire de la province de Mahajanga, a participé à des œuvres sociales et de bienfaisance pour apporter sa part de contribution au développement de sa région. Une série de réhabilitations de  mosquées dans les villes de Mahajanga, Besalampy et d’une Ecole Primaire Publique, en partenariat avec une association dans son village natal à Tambohorano, a été organisée.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Consulat de Monaco : Au chevet de l’EPP Faravohitra

: La signature de la convention a été effectuée à l’EPP Faravohitra hier.

L’Ecole Primaire Publique de Faravohitra est l’une des plus gâtées par le consulat de Monaco en matière d’actions de bienfaisances. Cette année a surtout été marquée par des initiatives tendant encore plus à développer l’établissement scolaire d’un côté, mais aussi et surtout pour favoriser le maintien des élèves dans le système scolaire, de l’autre. Une de ces initiatives est la signature de convention effectuée hier entre les deux parties. Ayant vu la participation du vice-Consul Niry Harivelo Rabemanolontsoa et de la directrice de l’EPP Faravohitra, en la personne de Céline Raharimanana, la convention de partenariat a été suivie d’un don de 2 450 000 ariary. Une somme qui devrait servir à alléger les parents d’élèves dans le maintien des enfants dans le système scolaire. Une partie de ladite somme devrait servir à faire fonctionner la cantine scolaire. Par ailleurs, d’autres actions ont également été menées cette année par le consul de Monaco. Entre autres, le don de tables- bancs et d’une trentaine de chaises, la réhabilitation du bâtiment de l’EPP, qui a été entièrement repeint. Il convient de noter que les dernières actions menées par ledit consul en faveur de l’EPP Faravohitra remontent en 2001. Un investissement qui a coûté 49 476 000 d’ariary.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

BNGRC et sapeurs-pompiers : Quatre jours pour détruire le rocher dangereux d’Ambohitsiroa

Le danger serait écarté, la destruction continue.

La destruction du rocher de quinze tonnes qui résiste et qui menace les habitants d’Ambohitsiroa a pris plus de temps qu’il n’en a fallu.

Prévu être détruit hier, le gros rocher qui menace de s’écrouler à tout moment sur les habitants d’Ambohitsiroa persiste et signe. Les projections des équipes techniques, composées par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes et le corps des sapeurs-pompiers, n’ont pas été respectées à cause des « difficultés techniques rencontrées » lors de la démolition. Les actions de démolitions continuent. Pour ce faire, 40 personnes vont se relayer et vont faire en sorte d’éviter le danger présenté par le rocher. Toujours composée du corps des sapeurs-pompiers et du BNGRC, l’équipe devrait parvenir à détruire petit à petit le rocher. Par ailleurs, le danger concernant un éventuel éboulement dudit rocher serait déjà écarté. Les faits d’éboulement de terrain  étant récurrents à Antananarivo, les prises de position et de réactions effectuées par les responsables auprès des sapeurs-pompiers et du BNGRC sont louables et compréhensibles.

Alertes. Les zones aux alentours de la colline de Manjakamiadana seraient constamment en danger. Le détachement des roches altérées des roches mères pouvant arriver à tout moment en serait la première cause. Les zones rouges seraient Ambavahaditokana, Tsimialonjafy, Ambatovinaky, Antsahondra, Ankadinandriana et Ambatomitsangana. Par ailleurs, outre les facteurs géologiques, la saison des pluies pourraient y apporter son lot de responsabilité. D’ailleurs, les cas d’éboulement ou de menace d’éboulement surviennent toujours lorsque les précipitations sont importantes. Pour l’heure, les informations concernant la démolition du rocher dangereux dans la colline d’Antananarivo ne sont pas disponibles. Le risque est pourtant réel et les mesures prises pour les contenir peu conséquentes. Le récent cas d’éboulement meurtrier étant toujours dans les esprits, de réelles mesures adéquates et à long terme devraient être prises.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Gouvernement-partenaires au développement : Etat des lieux des préparatifs du second tour

Réunion entre le gouvernement et ses partenaires au développement dans le cadre du Groupe de Dialogue Stratégique.

La quatorzième réunion de concertation entre le Gouvernement et ses partenaires au développement, dans le cadre du Groupe de Dialogue Stratégique, s’est tenue, hier, sous la co-présidence du Premier ministre Ntsay Christian, et du Coordonnateur Résident du Système des Nations unies, Violette Kakyomya. Dans le contexte actuel, la réunion a été dédiée au processus électoral en cours. Les partenaires ont salué la réussite du premier tour de l’élection. Sur ce sujet, le Premier ministre s’est adressé au peuple malgache : « Dans un esprit de patriotisme, nous avons donné le meilleur de nous pour la préparation de la précédente élection ».

Acquis. Ainsi, la concertation a été orientée sur trois grands points, dont en premier lieu, le passage en revue du déroulement du premier tour de l’élection présidentielle, la présentation de l’état des lieux des préparatifs du second tour, la suite du cycle électoral dont les élections législatives de 2019, et l’intervention des partenaires dans le financement du processus électoral. Le second point concerne la gestion sécuritaire : il sera question d’exploiter les acquis lors du précédent scrutin, car il faut dire que le second tour exige les mêmes efforts et surtout l’engagement dans la prise de responsabilité.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

« Visite téchnique » teny Iavoloha : Fisavana tampotampoka, fiara valo no tsy ara-dalàna

Hita tato ho ato, fa isan’ny antony iray mahatonga ny lozam-pifamoivoizana, ny tsy fahatomombanana eo amin’ny lafiny teknikan’ny fiara. Izay indrindra no antony nanosika ny eo anivon’ny Foibe fitsarana fiarakodia, handeha hidina ifotony, nanatanteraka fitsirihana tampotampoka teny an-dalana  teny. Tamin’ity indray mitoraka ity, dia teny amin’iny faritra Andoharanofotsy sy Iavoloha iny ireo teknisianina no nanantanteraka ity fitsirihana tampoka ity, izay notarihan’ny Tale jeneralin’ny Foibe fitsarana fiarakodia, niaraka tamin’ireo tompon’andraikitra ambony isan-tsokajiny avy eo anivon’ity sampan-draharaha ity. Tao anatin’izany dia fantatra, fa fiara  26 no vita fitsirahana ka ny valo tamin’ireo, izay nahitana fiarabe, taxibe ary fiara fitateran’entana, no tsy ara-dalàna ary nomena fanamarihana « inapte » avy hatrany. Marihana hoy ny fanazavana, fa aorian’ny fanomezana ity fanamarihana ity, dia anjaran’ny zandary na ny pôlisy no manasazy ireto fiara tsy ara-dalàna amin’ny lafiny teknika ireto.

Ankoatra ny fisorohana ny loza, izay zavatra telo no natao ho tanjona tamin’ity fidinana tampoka nataon’ny foibe fitsarana fiara ity : ny ady amin’ny fampiasana sy fanaovana hosoka,  ny fijerena ifotony ireo fiara minia tsy manao fitsirihana ara-teknika ary ny fanenjehana ireo fandikan-dalàna mifehy ny fifamoivoizana. Marihana hoy hatrany ny fanazavana azo, fa tsy mitovy amin’ireo fitsirihana ara-teknika atao eny anivon’ireo toby fitsirihana ity natao tampoka ity, fa  hiompana betsaka amin’ireo singa mety hitera-doza, toy ny hisatra, ireo fitaovana fanazavana (jiro, …) ary ny fitaovana familiana. Ankoatr’ity fidinana ifotony ity ihany koa, dia tsara ny mampahafantatra hoy ireo tompon’andraikitra, fa efa misokatra ny laharana 034 77 777 03, izay azo antsoina  raha misy mahita tandrevaka ara-teknika eny an-dalana eny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Paositra Malagasy : Un nouveau plan de redressement sur trois ans

Le DG de la Paositra Malagasy avec ses collaborateurs, lors de la réunion à l’ Athana Ivato.

Avec sa forte présence dans les quatre coins de la Grande Île, la Paositra Malagasy a de grandes opportunités à exploiter dans le secteur des services express et des finances. Une stratégie est déjà en gestation, selon le nouveau DG, Richard Ranarison.

Une nouvelle politique 2019-2021 est concoctée par la Paositra Malagasy, pour développer ses activités. « Nous allons atteindre l’équilibre financier en 2021. La structure de cet établissement public sera également améliorée. C’est pour cela que nous sommes réunis ici avec tous les directeurs centraux et régionaux, les chefs de département, les receveurs, le syndicat et les délégués du personnel. Nous savons qu’après ma nomination, une requête de sursis à exécution a été reçue par le Conseil d’Etat. Cette requête a été rejetée. Nous pouvons donc travailler convenablement », a déclaré le directeur général Richard Ranarison, lors de la grande réunion des responsables de la Paositra Malagasy, organisée mercredi dernier à l’ Athana Ivato. En effet, près de 90 responsables auprès de l’établissement étaient présents durant cette rencontre.

Potentiel. D’après le DG, la vision de la Paositra Malagasy « Rester leader dans le secteur et devenir la référence » était prévue pour la période 2014-2018. Une nouvelle vision sera donc adoptée, à compter de 2019. « Paositra Malagasy : présente, visible et fierté de tous. Telle est la vision que nous allons soumettre au Conseil d’Administration. Notre défi est que les services de la Paositra Malagasy soient les premiers choix des consommateurs. Dans les zones reculées où il n’y a pas de banque, cet établissement peut jouer le rôle de banque et contribuer ainsi à l’inclusion financière. Il joue également un rôle majeur dans le développement économique », a noté le DG Richard Ranarison. A noter que la Paositra Malagasy  est connue surtout pour les services liés à l’envoi de lettres et de colis. Aujourd’hui, dans son programme de développement, elle se penche beaucoup sur les services financiers, notamment les transferts d’argent nationaux et internationaux, les services épargne, les assurances sociales, etc. Des services qui sont accessibles, même pour les populations des zones les plus reculées. Bref, il s’agit d’un acteur incontournable, lorsqu’on parle de développement inclusif. Malheureusement, la plupart de ses offres, bien qu’intéressantes, restent mal connues. Une situation qui pourrait changer, suivant le plan de redressement et la politique de développement en gestation, qui dévoileront les axes de progrès de cet établissement public.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

ESTI : Une piscine d’intégration pour les 82 étudiants

L’Ecole Supérieure des Technologies de l’Information (ESTI) accueille cette année 82 nouveaux étudiants. « Dans le cadre de notre méthode pédagogique innovante, une piscine d’intégration leur est offerte durant les trois jours afin qu’ils puissent se mettre dans le bain du domaine de l’informatique. Cela consiste à créer et à présenter ensuite un projet informatique pouvant satisfaire les besoins des entreprises issues de différents secteurs d’activité. Une seule équipe gagnera à l’issue de cette piscine d’intégration », a expliqué Randrianarisoa Ridjanirainy, le directeur général de l’ESTI, lors d’une conférence de presse hier à son siège à Antanimena.

Co-diplômation. Il a rajouté que c’est le début d’un cursus basé sur l’alternance prônée par l’école, et ce, en partenariat avec l’université ITESCIA Paris. En outre, cette piscine permet l’apprentissage par l’expérience et la collaboration entre les membres d’une équipe. Notons que durant la première demi-journée, les étudiants recevront quelques bases avant de commencer leur immersion dans le monde informatique. « Un projet est ensuite choisi, développé puis présenté au jury dont les membres sont composés des dirigeants de l’ESTI et d’entreprises », a-t-il souligné. Rappelons que l’ESTI a été mise en place en 2016 par le Groupement des Opérateurs en Technologie de l’Information et de la Communication (GOTICOM), en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo. « Les étudiants en 2e année pourront travailler au sein d’une entreprise pendant 15 jours en tant qu’alternants, et poursuivre leurs études pendant 15 jours jusqu’à ce qu’ils obtiennent les diplômes de licence ou de master en Réseau et Système, ou en Ingénierie des TIC . C’est en plus une co-diplômation avec l’ITESCIA de Paris », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Wanna Dance : Faniah et Safidy en vedette

L’année 2018 vit ses derniers jours car dans moins d’un mois, elle va laisser place à une nouvelle année marquée par un renouveau pour Madagascar, qui se dotera d’un nouveau président de la République. Et qui dit fin d’année dit festivités. Les grands hôtels et espaces en tout genre, dans toute la ville d’Antananarivo et en périphéries, préparent déjà cette nuit de la Saint-Sylvestre. Et les organisateurs commencent à dévoiler leurs programmes, et les artistes qu’ils ont choisis pour accueillir 2019 en beauté. Pour l’espace Tangaina Hôtel, à Ampitatafika, Hary Razafindratsimba met en vedette Faniah et Safidy (du groupe Isa Roa Telo) pour interpréter les plus beaux tubes des années 60 à 90. Elles seront accompagnées par l’orchestre Baobab. Connues pour leurs styles soul et r’n’b, on devine déjà à peu près les couleurs de cette soirée. Ce qui ne les empêchera pas d’interpréter leurs propres chansons, ainsi que les tubes actuels. « On va mettre les petits plats dans les grands, et pas seulement dans l’animation musicale mais aussi dans le menu que nous allons proposer pour cette soirée. En extérieur, nous allons proposer une grillade-party » affirme l’organisateur. Les artistes, eux, dressent déjà leurs répertoires!

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Arizaka Rabekoto Raoul : « Ce n’est pas aujourd’hui qu’on mettra fin au football à la CNaPS. »

Le DG de la CNaPS, Arizaka Rabekoto Raoul, a l’amour du football dans son sang.

Fin diplomate, le DG de la CNaPS, Arizaka Rabekoto Raoul, a rassuré tout le monde en ouverture de la journée de réflexion d’hier, en affirmant haut et fort que « ce n’est pas aujourd’hui qu’on mettra fin au football, surtout après avoir réussi le tour de force de construire le stade de Vontovorona devenu mythique, car il a permis aux Barea de se qualifier pour la première fois à une Coupe d’Afrique des Nations. »

Sollicité à présenter un état des lieux, Arizaka Rabekoto Raoul est revenu sur tous les sacrifices du club, notamment le recours à des experts étrangers, ainsi que l’envoi d’une équipe composée de deux dirigeants, d’un médecin et d’un entraîneur, au Montpellier Hérault SC, qui se trouve aujourd’hui à la seconde place de la Ligue 1 française.

« Personne n’a le monopole du savoir », confie-t-il, avant de promettre qu’il ira toujours de l’avant quand il est question de CNaPS Sport et de ses besoins en encadrement.

Une promesse qui lui a valu les éloges de toute l’assistance, avant qu’il ne repose les questions à l’origine de l’initiative d’hier, notamment ce qui a manqué à ce groupe et surtout quelles solutions prendre.

Une manière d’ouvrir les débats sur une assistance appelée à tout dire. Vraiment tout.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Dr Ratovo : Un bilan élogieux

Invité à faire son rapport, le président de la CNaPS Sport, le Dr Ratovo, a présenté un bilan détaillé de la vie du club.

Huit années et cinq entraîneurs plus tard, l’équipe fut sacrée championne de Madagascar à sept reprises. La seule fois où elle n’a pas gagné c’était en 2012. Elle s’est offert la Coupe de Madagascar en 2011, 2015 et 2016, et la Super Coupe en 2010, 2015 et 2016.

Sur le plan africain, la CNaPS Sport a disputé 7 ligues des champions, en étant deux fois qualifiée au premier tour, deux fois qualifiée aux 1/32es de finale contre les Marocains du WAC Casablanca et les Camerounais du Coton Sport.

Elle a par contre monopolisé la Coupe des clubs champions de l’océan Indien en 2012, 2014 et 2015.

Dr Ratovo a également présenté l’effectif par tranches d’âge, où il fait mention que l’équipe est vieillissante avec 10 joueurs sur les 32 âgés de 30 à 35 ans. Les 18 à 24 ans ne sont que 8, tandis que ceux dont l’âge est compris entre 25 et 29, sont au nombre de 14.

C’est avec une fierté non feinte que le docteur qu’il est a présenté le staff médical digne de ce nom avec un médecin, un médecin référant en traumatologie, et un kiné comme c’est le cas chez les professionnels.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Natation – Mondiaux bassin 25 m : Les Malgaches terminent en queue de peloton

Lalanomena Anthony n’a pas pu mieux faire.

Les championnats du monde de natation sur bassin de 25 m battent actuellement leur plein  à Hangzhou, en Chine. Les journées se suivent et se ressemblent pour les représentants malgaches. Hier, Lalanomena termine 40e des séries sur les 50 engagés en réalisant un temps de 27’’16. Les résultats des deux filles n’étaient plus une surprise. Samantha Rakotovelo finit 77e des séries du 100 nage libre avec un d’un chrono de 1’04’’80. Murielle Rabarijaona a évité de peu la dernière place du 800 m nage libre. Murielle arrive à la 28e place sur les 29 en signant un chrono de 9’44’’98. Les quatre nageurs vont encore disputer leur seconde course ce jour et demain. Pour le moment, aucun record de Madagascar n’a été pulvérisé en Chine.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Cabaret : Farah John’s chauffera ‘Le Glacier’

« Salegy, zook love, socca musik » résonneront chez ‘Le Glacier’ ce jour avec Farah John’s. Autrefois danseuse et choriste de son mentor Jerry Marcoss, elle a décidé de voler de ses propres ailes en 2006. Désormais, elle fait partie des grosses pointures de la musique tropicale. Toujours  en short, cheveux frisées avec une rondeur exceptionnelle, Farah John’s fait partie des poids lourds de la musique tropicale. Tsy miala aminao, Nivoregny tsy maty, Za fa paré  seront joués au ‘Le Glacier’ à Analakely. Il n’y aura aucun doute qu’elle va interpréter son célèbre tube Assuré.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Tipe Randriambololona : « La dinde de Noël se prépare en… février ! »

Les participants à la journée de réflexion.

Faisant son mea culpa devant une assistance tout ouïe, l’entraîneur de la CNaPS Sport, Tipe Randriambololona, est allé droit au but en parlant de certaines incohérences ayant émaillé la préparation du groupe. Et même s’il se garde de le dire, il se désole de l’arrivée tardive des renforts, notamment de celles de Ricky et d’Arnaud.

Celui qui venait d’être encensé par Arizaka Rabekoto Raoul comme étant l’un des plus expérimentés en tant que joueur du FC BFV et de l’équipe nationale, a confié que la dinde de Noël se préparait en février et non au mois de novembre. Une affirmation imagée qui montre que quelque chose n’allait  pas et qui explique pourquoi la CNaPS Sport avait eu tout le mal du monde à garder son titre de champion.

Tipe a parlé non seulement du poids de l’âge alors que la relève tarde à venir. « Il y a des jeunes qui sont bons mais seulement sur le plan national et non international », précise-t-il. Il avoue qu’il n’y a pas d’équilibre entre les compartiments du jeu, et plus particulièrement au milieu de terrain et en attaque.

Il affirme d’ailleurs avoir effectué plusieurs tests mais sans grand résultat car les meilleurs joueurs sont déjà chez l’Adema, Elgeco Plus ou même Tana Formation. Or le recrutement des joueurs de provinces nécessite un temps d’adaptation assez long. Une raison suffisante qui l’amène à demander à ce qu’on fasse le recrutement en début de saison. « Cela va donner un temps de jeu aux jeunes recrues et permettre dans la foulée de mettre en place le ‘turnover’ afin de donner ses chances à chaque joueur. »

Tipe avoue la difficulté de trouver un attaquant alors qu’il est difficile pour la CNaPS de retenir les joueurs qui vont jouer à l’étranger, comme c’est le cas de Rinjala ou de Njiva.

Le départ des attaquants de la CNaPS a d’ailleurs fait l’objet d’une intervention du président de la Ligue d’Itasy, qui ne cache pas son bonheur de voir l’équipe réussir, mais qui affirme que les résultats sont en dents-de-scie depuis le départ des attaquants, notamment Nono et Rinjala, puis dernièrement Njiva.

Tipe ne s’avoue pas pour autant battu et suggère qu’on mette tous les moyens pour hisser le club jusqu’aux matches de poule de la ligue des champions. Car dans son esprit et de l’avis des participations à la journée d’hier, la CNaPS Sport a encore toutes les chances de ravir un autre titre de champion de Madagascar. Les autres prétendants sont avertis.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Le dernier coup de collier : de la campagne électorale

On est maintenant dans la dernière ligne droite de cette campagne électorale qui va déboucher sur le vote du futur président de notre pays. Les arguments se sont affinés et on constate que les messages sont un peu plus subtils. Le ton est devenu moins agressif et l’effort de clarification est réel.

Le dernier coup de collier : de la campagne électorale

Les critiques lancées par une partie de l’opinion et le rappel à l’ordre de la HCC ont eu du bon. Les invectives et les insultes ont disparu des encarts publicitaires dans les journaux. Lés équipes chargées de la communication des candidats ont essayé de présenter leur champion sous l’angle le plus favorable. Même si le ton est plus policé, on perçoit les petites piques adressées à l’adversaire dans les messages publiés. Les styles de communication se sont d’ailleurs différenciés. L’un s’attache à mettre en valeur son candidat, en utilisant des formules chocs, l’autre s’attachant plutôt à parler de manière claire des objectifs de celui qu’il soutient. Les citoyens peuvent donc juger à l’aube de cette campagne lequel est le plus convaincant. Cependant, en dehors de cette forme conventionnelle, il existe encore sur les réseaux sociaux certains dérapages qui entachent la Toile. Mais cela ne prête pas tellement à conséquence car leurs auteurs sont rappelés à l’ordre par les internautes eux-mêmes. Sur le terrain, on constate aussi les mauvaises pratiques de partisans zélés qui n’hésitent pas à déchirer les affiches de l’adversaire. Il en est de même de la distribution de tracts diffusant de fausses nouvelles. Tous ces faits sont tout de suite dénoncés auprès des autorités. Il reste maintenant quatre jours pour essayer de faire basculer l’opinion en faveur de l’un ou l’autre candidat. Les efforts déployés sont à la mesure de l’espoir nourri par l’un  ou l’autre camp de remporter la victoire. C’est le dernier coup de collier à donner pour dépasser cette barre fatidique des 60%.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara0 partages

2nd tour de la Présidentielle : Vers un traitement rapide des résultats

A cinq jours du second tour de la Présidentielle, le président de la HCC Jean Eric Rakotoarisoa a affirmé que le traitement et la proclamation des résultats de ce scrutin ne devraient plus prendre plus de temps que lors du 1er tour. Et ce, d’après lui, pour la simple raison qu’on n’a que deux candidats dans la course et non plus 36. Par ailleurs, le président de la Haute Cour Constitutionnelle a lancé un appel à la CENI pour que celle-ci procède à la distribution des cartes d’électeurs non distribuées et non utilisées lors du 1er tour. Selon le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo, 693.000 cartes d’électeurs n’ont pas été distribuées lors du 1er tour.

Neutralité de l’Administration. La HCC a déjà interpellé les partisans des deux candidats qui se livrent à des campagnes de dénigrement durant la propagande du 2nd  tour. Par contre, le juge constitutionnel reste impuissant face à l’attitude partisane de certains agents de l’Administration au niveau territorial dont des préfets, des chefs de districts et des chefs d’arrondissement administratif. Ces derniers exerceraient des pressions sur des agents de l’Etat affectés dans leurs circonscriptions pour que ceux-ci fassent tout pour faire gagner un candidat. Sans parler d’autres pratiques anti-démocratiques devant lesquelles la HCC doit prendre des mesures.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Filière poulet de chair : Elaboration d’une stratégie pour son développement

Le « Malagasy Professionnels de l’Elevage » (MPE) a organisé un atelier de formation sur le développement de la filière poulet de chair et œuf au CNEAGR à Nanisana hier. « L’objectif consiste à mobiliser toutes les parties prenantes afin d’élaborer une stratégie de développement de cette filière. En effet, le marché local est loin d’être saturé. Par contre, diverses contraintes entravent au développement de cette filière porteuse », a expliqué Rabearivelo Andriamananarivo, le PCA de MPE, lors de l’ouverture de cet atelier hier.

Charge de production élevée. On peut citer, entre autres, le  faible  taux de consommation des produits dérivés de cette filière avicole, n’atteignant que 4 kg par personne par an et 19 œufs par personne par an en raison de la faiblesse du pouvoir d’achat de la population malgache. « C’est même encore plus bas que celui des Comores alors que cette île voisine  importe des poulets de chair et des œufs en provenance de Madagascar. En outre, les risques sanitaires sont élevés faute de non- respect de conduite d’élevage, sans parler du problème de concentration de l’alimentation des volailles. Ce n’est pas tout ! Les éleveurs ne sont pas des entrepreneurs car ils ne maîtrisent même pas leur coût de revient et ne disposent pas de journal servant à dresser leur bilan périodique.  Du coup, leur charge de production est également plus élevée que celle des éleveurs à Maurice », a-t-il fait savoir.

Contrôle aux frontières. Face à cette situation, le MPE ne cesse de contribuer à la  professionnalisation des éleveurs, en particulier les aviculteurs, par le biais de différentes formations.  « De son côté, l’administration doit prendre des mesures adéquates en renforçant les contrôles des produits d’origine animale au niveau des frontières, pour éviter l’introduction des maladies affectant nos cheptels d’élevage. En fait, nos frontières sont  toujours qualifiées de passoir », a précisé Rabearivelo Andriamananarivo. Notons que des  représentants du ministère de tutelle, des parlementaires, des groupements des éleveurs et bien d’autres acteurs concernés, ont participé activement à cet atelier.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Manitra Razafindrainibe, un jeune artiste illuminé par l’optimisme.

Ils sont venus des quatre coins de la Grande Île pour montrer à leurs compatriotes la valeur de l’art malgache. Malgré les difficultés qu’ils ont rencontrées, ils ont relevé un défi. Désormais, ils sont en train de réaliser leur rêve. C’est de  bâtir une école des arts dans la Grande Île. L’expo- vente organisée par l’association Atelier d’art a commencé hier à 11 heures à l’Alliance française de Tananarive, et se termine le 22 décembre. Plus de onze peintres, dont Nary Arthur, José Nirina, Stella, Antsa, Dolph, Dina Rabearivelo, Toky Andriantsilavo, Moïse, Petit Maître, et  Hanitra ont présenté leurs œuvres. Ces artistes sont originaires de différentes villes de Madagascar, comme Nosy-Be Hell- Ville, Antsirabe, Antananarivo. Ces peintres ont montré leurs talents à travers  42 tableaux. Cet évènement a pour objectif d’informer  tout le monde sur le projet «  13e colline ». « On l’a nommé ainsi, car nous considérons que l’art en général et la peinture en particulier sont  sacrés. D’ailleurs, avant l’invention de l’écriture, les hommes ont exprimé leur sentiment dans une grotte à travers les fresques. Alors, à part les 12 collines de l’Imerina, nous avons notre treizième colline, qu’est la peinture… Ce projet a pour but de créer une école des Beaux arts à Madagascar » a expliqué Dina Rabearivelo, un jeune peintre.L’exposition d’hier illustre la diversité et la beauté de la nature de la Grande Île. Paysage, portrait, la mode vestimentaire et coiffure des régions de Madagascar sont valorisés sur les toiles. « Ces temps-ci, on n’a entendu que de la politique. L’art est presque négligé, alors c’est un engagement  mes confrères et moi de rehausser la peinture dans le pays. Nous avons exposé l’art malgache en France. Les Français sont convaincus que les Malgaches regorgent de talent. C’est un devoir pour nous, artistes, de faire connaître nos œuvres à nos concitoyens »a rajouté Dina Rabearivelo.Des jeunes entre 15 à 60 ans sont venus voir le vernissage. Cependant, la plupart des Malgaches ne comprennent pas la valeur du troisième art. Ils considèrent que cela appartient aux riches. « Les Malgaches n’osent pas voir les expositions dans des centres culturels. Ils aiment plutôt les expositions en plein air » a expliqué un visiteur. Malgré cela, le troisième art attire bon nombre de ceux qui ont la curiosité.

Iss Heridiny

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Union européenne : 348 000 euros débloqués pour les élections

Représentée par son ambassadeur à Madagascar, Giovanni Di Girolamo, et le représentant pays et directrice de programmes du centre européen d’appui électoral, Eva Palmans, ont procédé à la signature de l’enveloppe supplémentaire, hier, dans les locaux de  la délégation de l’Union européenne à Ankorondrano.

Une cérémonie qui a vu la présence des organisations partenaires dans la mise en œuvre du projet, à savoir, le Kmf-Cnoe, l’association Liberty 32, la coalition des radios pour la consolidation de la paix et l’association universitaire pour la promotion du genre. Une seconde contribution au projet d’appui à la prévention et à la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections qui est de l’ordre de 348.716,75 euros provenant de l’instrument contribuant à la stabilisation et à la paix.

Convention. Etaient également présents, lors de cette signature, les Institutions et autres acteurs avec lesquels le projet entretient des collaborations étroites comme la CENI avec qui une convention de collaboration avait été conclue dès le démarrage du projet en janvier 2018 pour une durée de 20 mois. Lors de son intervention l’ambassadeur de réitérer que « l’Union européenne est absolument neutre. On n’a pas de candidat. Notre candidat c’est le peuple ». L’objectif étant d’aider Madagascar à surpasser une phase d’élection complexe. Il tient d’ailleurs à faire remarquer qu’au cas où il y aurait des contestations, cela devrait être conforme aux textes en vigueur. Tout en réitérant qu’il n’y aura pas d’interférence ni d’ingérence de l’Union européenne dans cette élection présidentielle. De son côté, la directrice de l’ECES estime que « le perdant et le gagnant acceptent le verdict des urnes ». Avant d’ajouter que « celui qui perd est le chef de l’opposition ». Le but est d’instaurer la stabilité.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

« Vendredi joli »

# « Sasamaso » au comptoir des artistes

Groupe malgache qui fait dans le « Death » et le « Trash métal », « Sasamaso » enflammera la scène du comptoir des artistes à Tsiadana. Une expérience qui va vous surprendre positivement avec ce groupe survolté qui ne pourra pas vous laisser indifférents. Amateurs de lourd, soyez aux aguets !

# Samoëla au Dôme Ankorondrano

L’année a été très fructueuse pour Samoela. Cependant, l’enfant terrible des chansons à texte n’a  pas encore fini de nous surprendre et de nous faire danser ! Pour le dernier cabaret qu’il donnera cette année, ce sera encore certainement le cas. Le menu sera d’autant plus composé des grands succès comme « Folaka Ihany », « Hafaliana », « Kôfa Tia », « Bandy Akama », « Amoronao », ainsi que tous les autres titres qui composent son dernier-né. Pour tous les fans de Samoëla, le rendez-vous est donc pris ce soir !

# Buddha el Taga au « Fill’in » Antsakaviro

Vendredi joli ? Le « rap conscient » est dans la place avec Buddha el Taga. Le rappeur n’est plus à présenter dans le monde du « rap gasy ». Grande figure de la discipline, ses « flows » flotteront dans l’air le temps d’une soirée. A ses côtés seront ses complices de scène de toujours au « Fill’in » Antsakaviro. Si on le connaît pour son engagement, Buddha el Taga continue dans cette voie. Usant de la musique pour apporter sa contribution pour les causes qui lui tiennent à cœur. Œuvrant dans le social, il évoque souvent un sujet vu d’un œil de citoyen malgache. Un moment à ne pas rater.

# Fandrama au « Jao’s Pub » Ambohipo

Les amoureux de musique tropicale ne seront pas en reste. Histoire de bien finir l’année, Fandrama, qui fait partie de ces artistes n’investissant que les grands podiums, va faire une exception. Ce soir, il fait une faveur à tous ses inconditionnels, qui sont plus salle de spectacle que podium. L’interprète de « Jaolahinay Mahery » est invité chez les Jaojoby et investira le « Jao’s Pub » Ambohipo. Un rendez-vous à ne rater… sous aucun prétexte.

# Fara Kely au « Piment Café »

Du côté de Behoririka, on n’est jamais à court de bonne musique. Ce soir, les amateurs de folk vont être comblés, puisque le « Piment Café » met à l’affiche la bande à Fara Kely. La chanteuse au programme reprendra et revisitera ses propres titres et quelques interprétations qui lui vont comme un gant. Un répertoire très éclectique qui ne manquera certainement pas de plaire aux amoureux de bonne musique, de folk en particulier.

# Mbola Talenta au « Twenty Six »

Les six cordes à l’honneur au « Twenty Six » Analakely ! Ce soir, ce seront ces artistes maniant à la perfection la guitare, qui seront à l’affiche. Mbola Talenta, cette grosse pointure de la guitare malgache, se verra accompagné d’Orad Manalina. Ils seront effectivement tous armés de leur instrument de prédilection et seront à la fois derrière le micro. Avis aux amateurs !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

CRAAM-Ambohitsaina : L’année 2019 sera florissante en termes de culture

Lors d’une conférence organisée par les coordinateurs du projet « M’kolosaina » hier au Centre de Ressources des Arts Actuels de Madagascar à Ambohitsaina, des expositions et des photos de chanteurs, de peintres, de grapheurs, avec leurs parcours sont affichées sur le mur de ce centre culturel célèbre. Les coordinateurs de ce projet ont élaboré un programme qui est toujours dans « M’kolo saina ».

Aujourd’hui, cinq artistes seront présentés au CRAAM Ambohitsaina. D’ailleurs, tous les trois mois, il y aura des artistes qui vont être présentés dans ce centre culturel. L’année 2018 se terminera par des expositions, défilés, et enfin le festival « roxicomania ».

Projet 2019. L’année prochaine semble être bien préparée pour ce centre culturel. CRAAM va passer à la vitesse supérieure. Le but est de faire valoriser les jeunes artistes malgaches, donner un coup de pouce à ceux qui ont des projets culturels, et bien sûr les soutenir financièrement Au mois de janvier une formation sera offerte aux intéressés et surtout pour  les jeunes moins de trente ans afin qu’ils puissent réaliser leur projet. « Nous allons soutenir les jeunes qui ont de bons projets. Ils seront récompensés et ensuite on va les appuyer » a affirmé Hobisoa Raininoro, la coordinatrice du projet. Puisque la culture est négligée à Madagascar, les membres vont circuler dans des écoles et lycées pour apprendre aux jeunex l’importance de la culture malgache.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : L’espoir de Manitra Razafindrainibe et ses œuvres lumineuses

Les tableaux de Manitra Razafindrainibe sillonnent les expositions de la capitale.  Chaque fois, ses toiles frappent par une composition puissante sans le vouloir. Une représentation parfois idéaliste, voire avec une certaine utopie assumée, de la société.

Manitra Razafindrainibe, un jeune artiste illuminé par l’optimisme.

Dans les œuvres de Manitra Razafindrainibe, on serait tenté de se demander : où sont passées les ombres ? Cet artiste peintre, jeune mais très prometteur, semble appliquer l’adage « aucune ombre au tableau » à la lettre.

La luminosité domine les nombreuses scènes de vie qu’il raconte. Cette incursion dans le quotidien est ensuite magnifiée par des traits fluides, une bourrasque de couleurs et cette façon particulière de disposer les personnages. A s’y méprendre, Manitra Razafindrainibe semble être resté dans un coin resté intact de son enfance. « Se focaliser sur la vie de tous les jours, les petits métiers, les marchés… tout en utilisant des couleurs vives pour dépeindre les difficultés de la vie », souligne t-il en évoquant son approche.

Et cela donne quelque chose de profondément sincère dans ce qu’il peint. Puisque les instants anodins interprétés avec cette manière d’intégrer des émotions confinées dans une toile revitalisent les banalités d’un quartier populaire de la capitale. Comme ce qui se retrouve sur son œuvre, « Ambiance au bon coin ». Manitra Razafindrainibe décrit un lieu des belles et des folles nuits. Lieu des vêpres, avec ces motards en santiags dont les couleurs vestimentaires rappellent les jours de marché dans les campagnes malgaches. Où le rouge se mêle au vert fluo, le bleu ciel au rose…

Sans aucune fausseté, le peintre ne juge ni ne dramatise. « Pour moi c’est un devoir, de m’exprimer avec le talent qui m’est donné. J’y mets des couleurs vives pour ne pas montrer l’amertume, plutôt la joie et les sourires. Quand j’aurais  fini de peindre toutes les scènes de vie, j’estimerais que j’ai réussi à faire passer mon message », met en avant l’artiste. Dès lors, avec Manitra Razafindrainibe, on est souvent tenté de chercher la petite bête, autant d’optimisme rend méfiant en ces jours de dérèglement social.

Par scène de vie, l’artiste ne se contente pas seulement de la gaieté d’un groupe de femmes qui lavent le linge au bord d’une rivière, ou une douzaine de gamins qui courent dans l’allégresse en faisant voler leur cerf- volant… C’est tout une rue qui rentre dans le morceau de vide qu’il remplit de couleurs criardes et de visages figés dans un sourire ou un regard inexpressif. Sur une toile, souvent, au moins on compte une trentaine de personnages, tel « Tohatohabaton’Ambondrona ». Sauf quand il s’aligne dans le contemplatif. Avec l’image presque banale des passants qui s’agglutinent devant les étalages des vendeurs de journaux des rues. Il démarque son approche par une mise en parallèle, un jeu d’alignement intelligent et martial. « En fait, malgré les difficultés de la vie, nous sommes toujours intéressés par les informations ».

L’homme est un père de famille aimant et aimé. Il a été entouré d’un père, Doda Razafy, et de deux oncles qui sont tous des peintres. « Mon style est dénommé, acrylique contourné », met-il en évidence. Le grand- père du jeune artiste a été un professeur de musique. Pour dire que l’art a toujours été dans sa vie. A 17 ans, il a effectué sa première exposition à l’Ifm Analakely, anciennement dénommé, Centre Culturel Albert Camus. « J’assistais souvent mon père dans son travail. Et quand il était absent, j’investissais son atelier », rappelle Manitra Razafindrainibe.

Difficile de décrire le style pictural du jeune homme. « C’est du naïf, de la bande dessinée et de la caricature », décrit-il. C’est simple, il voulait simplement et également se démarquer de ses amis peintres. Actuellement, ses œuvres sont exposées à l’Alliance Française d’Andavamamba jusqu’au 22 décembre.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Football : Cap sur Johannesburg pour Elgeco Plus

Elgeco Plus a rejoint la ville de Johannesburg, hier, pour son match de premier tour de la Coupe de la Confédération contre le Kaiser Chiefs .

Une autre paire de manches en fait pour les protégés d’Alfred Randriamanampisoa, car il n’y a pas photo entre les Sud-Africains et les Equato-guinéens du Deportivo Unidad qu’ils ont éliminés en préliminaire.

Il va donc retrousser les manches face à une équipe sud-africaine habituée des grandes compétitions africaines, et surtout face à un Dax qui est toujours à la recherche d’une place de titulaire au sein du Kaiser Chiefs. Et quand on sait de quoi est capable l’ancien meneur du Fosa Junior, il y a lieu de prendre très au sérieux ce match aller déjà décisif sur la qualification.

A noter qu’Elgeco Plus s’est envolé pour Johannesburg avec pratiquement les mêmes joueurs du match à Malabo, avec Eddit Bastia dans les buts ; Tiana ou Bosco, Johnny, Milhor et Tsilavina en défense ; tandis que la ligne offensive sera confiée à Bela et Eddy Kely ou Safidy.

Le milieu d’Elgeco sera formé par Dino, mais aussi Bonnard et Flavio ou Bila. Amoros restera fidèle à son poste de demi-défensif.

Le même dispositif qui lui d’ailleurs permis de gagner la Coupe de Madagascar contre la CNaPS Sport même si cette dernière semble avoir tout fait pour… perdre.

Clément RABARY