Les actualités Malgaches du Vendredi 14 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara112 partages

Attaque à mains armées à Antsahavola : Un officier de Police recherché par la Brigade criminelle

Un officier de Police fait actuellement l’objet d’un avis de recherche lancé par la brigade criminelle à Anosy. Appelé Randrianajaina Tanteliniaina , il est poursuivi pour vol à mains armées et association de malfaiteurs.  Il aurait impliqué dans le braquage d’un ressortissant étranger commis le mardi 11 septembre à Antsahavola durant lequel, la victime aurait perdu un lingot d’or de cinq kg. Né le 18 février 1983 à Betatao Anjozorobe, le suspect est fils de Randrianajaina Romuald et de Razafiarivao Vololonirina. Ainsi, les personnes qui ont des renseignements sur cet individu, sont priées d’aviser la 5e section de la Brigade criminelle au service centrale des affaires criminelles à la direction de la Police judiciaire Anosy, en appelant les téléphones 034 05 517 26 et 034 05 529 04.

T.M.

Midi Madagasikara78 partages

Ambatovy : Menacée d’une spoliation de 12,8 millions de dollars

Un arrêt de ses activités  d’Ambatovy coûtera très cher à l’économie malgache.

Obtenir 12,8 millions de dollars  de dommages-intérêts sur une petite affaire d’acte notarié  relatif à un terrain de 15 ha. La disproportion est beaucoup trop flagrante qu’aucun tribunal au monde ne pourrait l’admettre.

Et pourtant c’est bel et bien  le cas à Madagascar dans le  cadre d’une affaire qui oppose Ambatovy à un notaire. L’audience qui a eu lieu le 5 septembre dernier étonne plus d’un et démontre qu’une fois de plus, Ambatovy est en passe d’être victime d’une  nouvelle tentative de spoliation.

Anomalies

Les faits : Un notaire établi à Toamasina  demande la nullité d’un acte notarié sur une hypothèque enregistrée  par Ambatovy. Première anomalie : le notaire en question n’est nullement concerné par l’hypothèque en question. Il n’est ni un propriétaire, ni un débiteur hypothéqué et encore moins un créancier hypothécaire. Et pourtant et en violation du principe : pas d’intérêt pas d’actions, il a réussi à faire passer sa requête. Deuxième anomalie : la demande du notaire en question est beaucoup trop importante par rapport à l’enjeu. En  effet, sur cette petite hypothèque relative à un terrain de 15 ha, l’auxiliaire de  justice veut se faire  de l’argent facile.  Des devises faciles puisqu’ il a déclaré un manque à gagner de 7,87 millions de  dollars, soit environ  25 milliards ariary  et a demandé 4,94 millions de dollars, environ 15,8 milliards ariary. Ce qui fait en tout,  12,8 millions de dollars, soit un peu moins de 41 milliards ariary. Encore plus grave,  le seul et unique motif de cette demande est que l’acte notarié a été établi par un autre notaire. En effet, le notaire demandeur prétend être le seul habilité à établir cette catégorie d’hypothèque à l’époque, c’est-à-dire en 2008, où l’acte avait été établi à Antananarivo où se trouve le siège social de Dynatec (Ambatovy). Au final donc, le notaire en  question est parvenu à faire condamner Ambatovy au paiement de 12,8 millions de dollars dont 3,1 millions de dollars en exécution provisoire. La question qui titille les observateurs dans cette affaire, c’est pourquoi, le tribunal a condamné Ambatovy à payer des dommages intérêts en dollars américain pour une affaire qui concerne une entreprise établie à Madagascar et un notaire malgache. Une corruption de plus ?

Incroyable rapidité

Le soupçon de corruption  de haut niveau est d’autant plus probable quand on constate la célérité avec laquelle le tribunal a expédié cette affaire. En effet, il s’agit d’une incroyable rapidité pour la justice malgache connue avant tout par sa lenteur légendaire. La requête a été déposée à Toamasina par le notaire en janvier 2018. Et la première audience a eu lieu seulement un mois après. Et le verdict du tribunal ne s’est pas fait tarder également  puisque la condamnation d’Ambatovy a été prononcée  le 5 septembre dernier. Et le lendemain, c’est-à-dire le 6 septembre, la grosse a été  délivrée au requérant. Ici encore, le doute s’installe puisqu’il s’agit manifestement d’une  célérité exceptionnelle dans la mesure où en temps normal, l’émission et l’expédition  des décisions judiciaires  par les greffes  dans les tribunaux malgaches prennent environ un mois. C’est comme si l’on voulait à tout prix qu’Ambatovy ne puisse interjeter appel. En tout cas, cette affaire risque une fois de plus, de ternir l’image de marque des conditions d’investissements à Madagascar, et risque ainsi de faire fuir les investissements directs étrangers. Et le danger est d’autant plus réel puisque si la condamnation aboutit, elle risque de bloquer les activités d’Ambatovy. Une entreprise qui joue un rôle éminemment important  dans l’économie malgache. Ne serait-ce qu’avec le paiement récent de plus de 61 milliards ariary de ristournes minières.

R.Edmond.

News Mada50 partages

Rajoelina face aux étudiants en sciences po: Pari tenu

Pari tenu avec brio. En dépit des manigances politiques et autres accusations à l’encontre du fondateur de l’IEM, Andry Rajoelina, la conférence avec les étudiants en Sciences politiques de Paris s’est déroulée hier sans encombre.

Une rencontre qui a révélé une autre facette de l’ancien homme fort de la Transition, à savoir celle d’un homme aguerri et bien préparé à affronter les grands défis qui l’attendent. En effet, malgré les pressions sur les organisateurs de la rencontre avec certains étudiants en  Sciences Po de Paris, le fondateur de l’IEM n’a pas manqué son rendez-vous d’hier lors d’une conférence inaugurale de l’ «Association sciences Po Afrique» (ASPA) à l’amphithéâtre Émile Boutmy à Paris. Si les «déstabilisateurs» sont venus massivement, en changeant leur stratégie pour l’attaquer à travers des sujets sensibles, il a tenu à répondre à chacune de leurs questions avec pondération.

Débat

Les réactions à l’annonce de cette conférence inaugurale par les partisans d’un ancien président de la République, réunis au sein du GTT, n’ont d’ailleurs pas douché les organisateurs de ce rendez-vous. «Chers étudiants et diplômés de Sciences Po, (…). Notre décision de faire intervenir monsieur Andry Rajoelina obéit à la vocation de l’ASPA : s’intéresser à tous les pays d’Afrique (ici Madagascar) et à leur diaspora, à réfléchir sur toutes les problématiques présentant un enjeu pour le Continent et favoriser l’échange entre les étudiants et les divers acteurs, y compris les femmes et les hommes politiques», a fait savoir le président nouvellement élu de l’ASPA, Barkaï Hamid Barkaï, dans une lettre adressée à ses collègues. Et lui de plaider que, «Sa rencontre avec les étudiants, autour du thème de l’expérience démocratique, est justement l’occasion d’interpeller l’intervenant sur le sujet de votre choix et d’avoir un débat contradictoire».

En effet, d’autres hommes politiques en exercice ou non ont été invités par cette association, à l’instar d’Abdoulaye Wade du Sénégal, Adama Barrow de Gambie ou encore Etienne Massard Kabinda. En tout cas, cette conférence a ravi les étudiants en Sciences Po qui ont participé activement à la rencontre. «Quel honneur pour le peuple malagasy d’avoir un de ses fils, un de ses dirigeants politiques, un de ses prétendants à la magistrature suprême, invité à Sciences politique de Paris. Démocrate comme il est, Andry Rajoelina a répondu aux questions des journalistes, des questions non censurées par l’assistance», a par exemple réagi un internaute. Selon lui, ce rendez-vous était une occasion pour tous ceux qui ne soutiennent pas Andry Rajoelina de venir échanger avec lui. «Une confrontation d’idées mais non de personnes. C’est l’objectif de l’organisateur et surtout la raison d’être de cette école Sciences Po Paris», a-t-il alors plaidé avant la rencontre proprement dite.

Plaidoyer pour la démocratie

«Je suis un citoyen. Tout citoyen est légitime de parler de la démocratie. J’ai été élu maire de la capitale». Ces quelques mots sont de l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, hier. Lors d’un débat très animé, le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) a tenu à répondre à toute les questions des intervenants, sur sa participation à la présidentielle, sur le bilan des années de la Transition ou encore concernant les projets de l’IEM.

Face aux des questions des étudiants sur le thème de la démocratie, l’ancien homme fort du pays ne s’est pas défilé. Selon lui, il est plus qu’urgent d’évoquer le sujet à l’heure actuelle au moment où Madagascar s’apprête à concrétiser le premier tour de la présidentielle du 7 novembre.  Sur ce point, il a d’ailleurs fait savoir que l’IEM participera à l’épreuve des urnes. «J’ai pris du recul, je me suis préparé et je suis prêt», a fait savoir Andry Rajoelina qui est resté calme, malgré les initiatives visant à le déstabiliser à travers des questions-pièges.  Et lui d’ajouter, «Je souhaite que Madagascar se relève».

Rakoto

 

Madagate35 partages

Fanirisoa Ernaivo. F’inona ity nahazo ity kandida ho filoham-pirenena ity ?

Asa ry ireito fa toa maha lasa adala tokoa va re ny fanaovana politika ka tsy mahalala mifehy tena intsony na dia olona heverina fa mba nianatra sy manana ny maha-izy azy. Tsy mba tamin’ny alalan’ny MP (« Message privé ») fa tena « publication publique », azon’ny rehetra jerena sy vakiana no nandrahonan’i ramatoa Fanirisoa Ernaivo ny tenako. Mba lalina ihany izany. Tsy vitan’izany fa mbola sorabe mampiseho fa tsy mahalala fomba mihitsy kay izy rehefa tsy zaka io resaka politika io. Io avoakako ho vakinareo ny asa-soran’ity Filohan’ny SMM (« Syndicat des magistrats de Madagascar ») teo aloha, nanana ny naha izy azy ity. Indrindra tamin’ny raharaha Claudine Razaimamonjy.

Ka raha izao ny toetra naseho masoandro omaly alina, iza no hifidy anao ramatoa ? Mikasika ahy manokana dia aleho hitory izay hitory tsy olana. Fa aoka kosa ho fantatrao sy ny mpamakiko hoe avy aiza ireo sary tianao « esorina miaraka amin’ny vava » ireo. Tao aminy Facebook io, tompoko ka tsy aiko firy ny olona ho toriana ary firy no higadra ?

Mbola misy porofo an-tsoratra hafa izay haseho eny amin’ny tribonaly raha toa ka ilaina. Izay iray afa-baraka e ! Izaho anie mpanao gazety mandra-maty fa ianareo miseho ho zavatra ireo, ahoana marina ? Dia io mbola manambany an’i Madagasikara koa i ramatoa Fanirisoa Ernaivo amin’ny hoe « fantatro fa tany tan-dalàna ny any Frantsa fa tsy ohatry ny Madagasikara ». Mpitsara ve ianao dia mahasahy manoratra izany ho hitan'ny Malagasy maneran-tany? Sa « stratégie » araka ny nolazain'ny kandida Tabera Randriamanantsoa izay...

Farany : mba adikao amin’ny teny malagasy io taratasin’ny filohan’ny ASPA (« Association Sciences Po pour l'Afrique ») io ambony io, ary mba mandinihy tena fa tsy mendrika ho filoham-pirenena na iray segondra aza ny olona tsy mahay manaja tena toa i Farinisoa Ernaivo izay tena lasa akosom-bolamena fotsiny ihany… Diso fanantenana daholo ny ankizy aminao izay mba nataony « idole », tsy ho lazaina hoe « idéal ». Mahavariana satria ny zokiny Tsilavy anie niresaka tamiko tamin’ny alalan’ny MP ary tsy nidigin-drambo toa io e ! Nilamina rehefa nolazaiko hoe : samia maka ny andraikiny ny tsirairay. Fa jereo sy vakio ity nataon’ny zandriny…

Tsy izaho no hitomany na hiseho manana ny rariny fa ny marina tokana sy iray ihany. Toa adinonareo miana-kendry f’efa tamin’ny taona 1984 anie aho no nanao ity asa fanaovan-gazety ity e ! Folo taona izany Andry Rajoelina teniteneninareo tamin’ny izany fotoana izany. Ary ianareo miseho miaro fahatany ireo taiza ho aiza ? Indrindra ireo hoe mpianatra sy nianatra « Sciences politiques » ireo ?

Farany dia farany :  asehohy hitam-bahoaka ny porofo fa izaho, nandritra ny 30 taona mahery nanaovako gazety, dia nomen-dry Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana, Rajoelina ary Rajaonarimampianina vola hiaro azy ireo. « Mpikaraman’ady », hoy ireo fanatika tsy mahalala ny Tantara politikan’i Madagasikara. Tsy Rolly mercia akory no anarako, aza fady, ka mahaiza mipetraka.

Jeannot Ramambazafy – Zoma 14 Septambra 2018

Farany tena farany : misy mahasahy mandrahona mivantana toa hita amin’ny « capture d’écran » io ambany io.

Mihevitra io Hevitra Rabe kanosa be io fa tsy ho hita ny misy azy. Efa an-dalàna ho an’ny amin’ny manampahefana aho hametraka « plainte de réserve ». Asa raha mahay manova ny adress IP io Hevitra Rabe io na dia hita fa compte fake aza? Dia ho tany tsy tan-dalàna tokoa ve ity Madagasikara ity sanatria ?

News Mada34 partages

Karaté: trois combattants passent en 6e dan

Sous la houlette de la Fédération malgache de Karaté, un examen de passage de grade a eu lieu la semaine dernière à l’ANS Ampefiloha. Trois combattants du style wado ryu, au sein du Mawado (Madagascar wado ryu karaté do), ont obtenu leur attestation de passage au grade de 6e dan.

Les ceintures et attestations ont été remises par le Directeur technique, Jean Roger Randrianjohary. Trois maîtres, à savoir Sensei Lalajaona Randriamanantsoa, Sensei Jean Louis Rabehasimanitra et Sensei Alexandre Guy Théodoret Andrianaivoarisoa, ont eu l’opportunité de passer en 6e dan. Quelques membres de Mawado et d’autres clubs de karaté-do ont assisté à cette cérémonie.

Notons que cet examen de passage de grade, destiné aux pratiquants du style Wado Ryu, a été organisé par Madagascar wado ryu karaté do. Au niveau technique, la Fédération malgache de karaté, sous la férule de son président, Solofo Barijaona Andrianavomanana, a pris en charge le jugement et l’évaluation. Un autre examen se fera d’ici peu, a annoncé l’organisateur, en comptant réunir plus de participants.

 

Miarintsoa R.

News Mada25 partages

Tamin’ny taonjato faha-18: teto Imerina ny Zafimaniry manana razambe Merina

Ny taonjato faha-18, voasesitany tao Alasora ny foko Zafimaniry. Taorian’izay, nivelona tany anaty ala sy teny an-tendrombohitra izy ireo, nanomboka ny taona 1790. Efa niaina manodidina an’Ankitsika, tena mangatsiaka any Antsirabe, ny foko Zafimaniry… ary tonga amin’ny faritra misy azy ankehitriny.

Araka ny lovantsofina, nipoitra avy amin’ny Andriatsimaniry ny Zafimaniry, nandositra an’Imerina noho ny raharahan-ketra sy ny tsy fifandaminana eo amin’ny samy foko. Noho izy ireo avy amin’io Andriatsimaniry io ny nitondran’izy ireo ny anarana Zafimaniry, ara-bakiteny hoe mivelona any anaty ala.

Razamben’izy ireo Ranirivola sy Reniavola, araka ny fikarohana nataon-dRasanjison Dominique, hitany avy amin’ny boky nosoratan’i Louis Mattei, momba ny fomban’ny foko Tanala. Merina ireo razambe ireo fa nandositra niala ny faritra havoana noho ny ady tanimbary.

Betsaka ny tantara mifamahofaho momba ny Zafimaniry fa ny iray no tena azo antoka : tsy misara-belona mihitsy io foko io amin’izay alehany rehetra, ary voaporofo hatramin’izao fahapotehan’ny ala izao izany. Manana ila arabo izy ireo, araka ny toe-batany, raha ny fandalinana nataon’ny Unesco, endrika hebreo mihitsy hatrany am-boalohany.

Manana ny mampiavaka azy manokana

Ankoatra izay toe-batana izay, manana ny fomba fiainany ny Zafimaniry : ny kolontsaina mivelona any ambanivohitra amin’ny asa tanana sy ny asa tany. Hita izany eo amin’ny taovolo, ny fomba fahandro, ny fitsaboana voajanahary, ny fifandraisana eo amin’ny samy fianakiavana sy ny eo anivon’ny fiarahamonina, ny fomba fifampiresahana, sns. Mampiavaka ny Zafimaniry daholo ireo.

Ny andavanandrom-piainany any an-tsaha, mandrary, manao sokitra. Fanaon’ny tokantrano iray, ny reniny sy ny zanany, ny mandrary satrobory. Katsaka voatoto ny foto-tsakafon’ny Zafimaniry, manome hery azy ireo.

Miasa tany ny rehetra, 2.500 Ar ny karama na « sarakantsaha » iray andro raha ho an’ny vehivavy, ary 3.000 Ar raha lehilahy. Any Amoron’i Mania no tena ahitana azy ireo, ao amin’ny kaominina Antoetra, Ambohimitombo I, Ambohimitombo II, Ambinanindrano, Ivohidahy, ary vao haingana ny kaominina Ankanditsararavina.

 

R.Mathieu

News Mada23 partages

Couronne de la reine Ranavalona: une enquête internationale relancée

L’enquête sur le vol de la couronne de la reine Ranavalona reprend après une supposée vente aux enchères qui aurait eu lieu cette semaine à Paris.

Voilà maintenant sept ans que la couronne royale a disparu, mais l’émotion la concernant demeure vive à Madagascar. Ce patrimoine national se trouverait à Paris et aurait fait l’objet d’une vente aux enchères cette semaine. Voilà une publication qui déferle sur les réseaux sociaux depuis le 7 septembre dernier. Aussitôt alertée, la Direction de la sauvegarde du patrimoine a pris les mesures qui s’imposent en ce qui concerne la véracité de cette information. Le ministère de tutelle a également demandé la réactivation de l’enquête, qui a déjà eu lieu et qui a été introduite en 2011.

Investigations

« Je profiterai de mon passage la semaine prochaine dans la capitale française pour approcher directement les responsables de l’Unesco pour un suivi des investigations qui vont être menées de manière à nous assurer que les intérêts de Madagascar,  notamment la protection de ses biens culturels, soient garantis et que tous les moyens soient mobilisés en faveur de recherches que nous espérons fructueuses cette fois-ci », a fait savoir Eléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, qui s’envolera pour la France à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Madagascar : Arts de la Grande Île ».

Il faut rappeler que ce tragique incident s’est produit dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 décembre 2011. Dans la foulée, l’Unesco a été mise au courant, Madagascar étant signataire de la Convention de protection des biens culturels. Interpol a évidemment été chargé de l’affaire. Des investigations ont été menées et ont conduit à l’interpellation des individus qui ont tous été relaxés, faute de preuves tangibles. « En attendant les résultats de l’enquête,  nous engageons les discussions auprès de la France, lieu où la couronne aurait fait son apparition », a-t-elle conclu.

 

Joachin Michaël

Madagate14 partages

Madagascar. Univers canin: mieux connaître encore les cotons de Tuléar

Cela a débuté le 6 septembre dernier, avec la première « école des chiots » qui a eu lieu au Parc de l’Est à Antsirabe. Mais, ne vous chagrinez pas, amis des canins en général, et propriétaires de cotons de Tuléar en particulier. En effet, cette école sera organisée dans deux autres villes avec la présence effective de Debbie Newman et Becky Olsen, respectivement Présidente et vice-Présidente de l’association américaine « Malagasy Coton Preservation Club » (MCPC), créé le 1er janvier 2018 et dont le siège est à Prescott dans l’Arizona.

A Madagascar, c’est l’association malgache « Coton de Tuléar Malagasy Club » (CTMC) qui s’occupe de cette race de canidés. Cette association a été créée en février 2016 par des membres des associations cynophiles suivantes: ACYM (Association des Cynophiles de Madagascar) et GTA (Gasy Tia Alika). Et c’est elle qui a invité Mesdames Newman et Olsen à venir dans la Grande île de l’océan Indien.

Concernant cette « École des chiots », saviez-vous que 10 canidés ont été inscrits à Antsirabe ? Pour Tuléar, il y en a déjà 10 aussi et, à la date d’aujourd’hui, 50 seront bien présents à Antananarivo.

Re-voici d’ailleurs le calendrier des activités 2018 de cette « École des chiots » :

6 septembre, Antsirabe à 15h, au Parc de l¹Est

20 septembre, Tuléar à 15h, au Jardin de la Mer

22 septembre, Antananarivo à 9h30, au jardin du Lions club à Ampefiloha.

Jeannot Ramambazafy

News Mada10 partages

Violent accrochage a Fianarantsoa: cinq gendarmes blessés par balles

Cinq éléments de la gendarmerie de Fianarantsoa sont sortis miraculeusement vivants d’un violent affrontement avec des dahalo au cours d’une intervention à Isorana.

Il s’agissait d’une opération engagée par la gendarmerie de Fianarantsoa dans le but de passer au peigne fin les endroits où les zébus volés sont rassemblés.

Et hier, dès l’aube, une dizaine d’éléments de Fiaranarantsoa, appuyés  par ceux de Sakaraha, ont quitté le camp en direction de la forêt de Vatolava, commune rurale d’Isorana.

«Il est certain qu’un affrontement allait se produire car l’endroit où les gendarmes ont été envoyés était connu pour la cache de zébus volés et qu’il était gardé par des dahalo fortement armés. Bien que ces éléments étaient conscients des risques qu’ils encouraient, ils étaient prêts à accomplir leur mission», a expliqué la gendarmerie.

Arrivés sur place vers 6 heures 30, les gendarmes ont été accueillis par des salves de tirs provenant des bois. A l’issue de l’affrontement  qui a duré près de deux tours d’horloge, cinq militaires ont été blessés par balles, dont  un grièvement atteint. «Pendant que les autres, avec l’appui des éléments de renfort, poursuivaient leur contre-offensive, un hélicoptère a évacué les blessés  à l’Hôpital Be de Fianarantsoa», toujours d’après la gendarmerie.

Deux heures de combat

Après deux heures de combat, les militaires ont fini par investir les lieux. Les dahalo et leurs blessés ont préféré battre en retraite, puisqu’ils n’étaient plus en état de résister plus longtemps à l’assaut des gendarmes. Ils ont emporté le troupeau, environ 150 têtes, qu’ils comptaient blanchir sur place. Un hélicoptère a été mobilisé hier pour appuyer la recherche des fuyards.

 

Ando Tsiresy

News Mada7 partages

Toamasina: Ambatovy victime d’une tentative de spoliation

Lors de ce qu’on peut qualifier d’audience expéditive et qui soulève une fois de plus de nombreuses questions, un notaire a réclamé la somme de 41 milliards d’ariary à Ambatovy.

Ambatovy est à nouveau la cible de tracasseries judiciaires. En effet, lors d’une audience qui s’est tenue mercredi dernier à Toamasina, un notaire a fait condamner  la société Ambatovy à payer 12,8 millions de dollars dont 3,1 millions USD en exécution provisoire pour une affaire d’hypothèque. Il s’agit semble-t-il d’une suite à une requête  déposée par un notaire de Toamasina en janvier 2018. La première audience a eu lieu un mois après.

Ce qui intrigue dans ce dossier, c’est que le notaire en question n’est nullement concerné par une hypothèque enregistrée par cette société en 2008 au siège de la Dynatec à Antananarivo. Il a pourtant demandé la nullité de l’acte notarié alors qu’il n’est ni propriétaire, ni débiteur hypothéqué, encore moins créancier hypothécaire. Plus grave encore, la personnalité a estimé son manque à gagner à une somme s’élevant à 25 milliards ariary (7,87 millions USD) et par conséquent,  il réclame des dommages-intérêts de 15,8 milliards ariary (4,94 millions USD), soit 41 milliards d’ariary au total.

Pour quelle motivation ?

Curieusement, il a obtenu gain de cause pour la seule et unique raison que l’acte notarié a été établi par un autre notaire. Et pour cause, le notaire de Toamasina prétend avoir été le seul notaire de tout Madagascar qui soit compétent pour établir cette hypothèque en 2008. En tout cas, il a pu avoir gain de cause et le tribunal a prononcé une condamnation au paiement de dommages intérêts en US dollars. Ce qui suppose déjà des interrogations quant à la réelle motivation dans cette décision de justice.

Par ailleurs, d’une célérité incroyable, les juges ont décidé de se prononcer sur l’affaire dès le 5 septembre dernier et de délivrer le lendemain la grosse de la décision en question. Alors qu’en temps normal, la justice prend du temps pour une affaire de cette importance. Cet empressement inquiète sur la véritable finalité aussi bien du notaire que de la justice, notamment en imposant une somme de 3,1 millions USD en exécution provisoire avant même qu’Ambatovy n’ait eu le temps d’interjeter appel de la décision de justice dans le délai imparti.

Rakoto

 

News Mada7 partages

Tsy fahamatoran’ireo kandidà sy mpanao politika: notebahin’Andrianainarivelo Hajo ireo mitsipaka ny fi...

Nahitsy ary tsy nitsitsy fitenenana manoloana ireo kandidà sy mpanao politika sasany. «Mamono ny firenena ireo mieritreritra ny tsy hisian’ ny fifidianana », hoy ny filoha nasionalin’ny antoko Malagasy miara-miainga, Andrianainarivelo Hajo, tamin’ny resaka nifanaovana taminy. Nanteriny fa miray feo amin’ireo rehetra efa nanao fanambarana amin’ny tokony hirosoana amin’ny fifidianana, araka ny voalazan’ny lalàna, ny tenany ka tsy misy antony tokony tsy hanatanterahana izany intsony.

Tsy tokony hifampatahotra eto izany…

Nadikan’ny mpanorina ny antoko Malagasy miara-miainga ho tsy manana fahavononana ny fihetsik’izy ireo ary tahaka ny zazakely. “Tokony hanentana ny olom-pirenena handray anjara amin’ny fifidianana amin’ny maha kandidà azy izy ireo nefa lasa vato misakana izany  indray”, hoy ihany izy. Notsindriny fa tokony hitady vahaolana hipetrahan’ny filaminana sy fitoniana eto amin’ny firenena izy ireo. “Aoka tsy hanao fampitahorana na fandrangitana. Tokony hitondra fitoniana sy vahaolana hametrahana fitoniana ireo mpanao mpanao politika sy kandidà tsy mankasitraka ny hanaovana fifidianana. Hitondra firenena nefa manao izany ?  Eto amintsika, misy karazan’olona tsy mankasitraka ny hisian’ny fifidianana. Rehefa tonga koa anefa ny Tetezamita, mimenomenona fa tsy mety izany. Rehefa iza àry no mitondra ny Tetezamita ka mety, rehefa iza kosa no tsy mety ? », hoy hatrany Andrianainarivelo Hajo.

Vahaolana ny firosoana amin’ny fifidianana

Karazan’ny valin-kafatra ho an’ireo mpanao politika sy kandidà tsy manaiky hanatanterahana ny fifidianana izany. Nokianin’izy ireo ny tetiandro hanatanterahana ny fifidianana. Tao ireo nametraka fitoriana mihitsy. Nisy koa ireo nandrangaranga fa hiseho ny korontana na koa miketrika fidinana an-dalambe. Etsy andaniny anefa, nanao ranolava ny fanehoan-kevitry ny olom-boafidy, ny antoko politika sy ny fiarahamonim-pirenena sy ny fianakaviambe iraisam-pirenena fa anisan’ny vahaolana manoloana izao savorovoro izao ny fifidianana.

Synèse  R. 

 

News Mada6 partages

100 andro: nahavita dingana  ny Praiminisitra Ntsay

100 andro tamin’izao fiandohan’ny volana septambra izao ny nitantanan’ny Praiminisitra  Ntsay Christian ny governemanta. Anisan’ny asa vitany ny namerina amin’ny laoniny ny fitoniana taorian’ireny krizy, nanomboka ny 21 avrily teo, ireny ka nisehoan’ny fidinana an-dalambe. Tonga amin’izao hirosoana amin’ny fifidianana izao izany na teo aza ireo hetsika sy fitakiana ny tsy hanaovana izany amin’ity taona ity. Nanome antoka sy toky ny sehatra iraisam-pirenena ny amin’ny hanaovana ny fifidianana ny 7 novambra izao koa ny tenany.

Fahaiza-mitarika sy mifampiraharaha

Teo ny fahaiza-mitarika nananany, nifampiraharahana amin’ireo sendikà nitarika hetsika teto. Nitana ny teny nomena ka nanome valiny manoloana ny fitakian’ny mpampianatra. Tsy tonga tany amin’ny taona fotsy ny fampianarana fa vita ny fanadinana.

Eo amin’ny tsy fandriampahalemana, efa mandeha ny paikady hiadiana amin’izany. Tafapetraka ny komitim-pirenena ho amin’ny filaminana anatiny (CNSI). Manampy ireo ny  fidinana ifotony nataony amin’ny fametrahana fahefam-panjakana sy fanomezana toromarika  ireo tompon’andraiki-panjakana hiady amin’ny tsy fandriampahalemana.

Tsy nataon’ny mpitondratao anatin’ny efa-taona… 

Anisan’ny asa vitany koa ny fanaraha-maso ny fananam-panjakana ka nametahana sy nanovana ho takelaka mena ny nomeraon’ny fiaram-panjakana. Ny hanaovana tombana sy fanaraha-maso ny tranom-panjakana.

Ampahany ihany ireo nefa midika koa fa asa sy andraikitra tsy vitan’ny mpitondra tao anatin’ny efa-taona izao nirosoan’ny Praiminisitra Ntsay Christian tao anatin’ny 100 andro  izao.

Synèse R.

 

News Mada4 partages

Jerry Rand: “Mila hampiroboroboana ny harena ao anaty”

Maro ny olona, indrindra ny tanora, manana faniriana tsara ao anaty, saingy tsy hain’izy ireo ny manatanteraka na ny mamoaka azy “Azo atao tsara ny mampiroborobo azy”, hoy i Jerry Rand, mpandraharaha sady manana fahalalana amin’ny lafiny fitarihana (leadership).

Manome fiofanana maimaimpoana ny olon-drehetra, indrindra ny tanora, i Jerry Rand, tanora malagasy, manana fahalalana amin’ny fitarihana sy fitantanana. Nambarany fa tsy ho tanteraka ny filazana fa miady amin’ny fahantrana raha tsy fantatra ny antony. Misy karazany roa ny fahantrana: voalohany ny hita sy miseho ety ivelany ary faharoa ny fahantrana ao anaty. Ity farany anefa no tena mila vahana sy iadiana aloha raha tiana hivaha ny ety ivelany. Manana faniriana maro ny tanora, saingy misedra olana satria misy ny sakana, heveriny fa toy ny olana amin’ny vola, fitaovana, sns. Azo tanterahina tsara anefa ny faniriana sy ny drafitrasan’ny tsirairay rehefa fantany ny fampivoarana ny maha olona. Tsy toy ny fomba frankofona mahazatra, mitaky fari-pahaizana na diplaoma, fa amin’ny fijery anglofona, mifantoka amin’ny fanetren-tena sy fikarohana fahombiazana. “Azo atao tsara ny manangana orinasa miainga amin’ny tsy misy”, hoy ihany izy.

Maherin’ny 60 000

Afaka mamaha ny olana, mampivoatra ny ao anatiny avy ny Malagasy, fa tsy hiandry ny vahiny foana. Izay ny antony hanofanany maimaimpoana ny rehetra, indrindra ny tanora, iarahany amin’ny orinasa M. Super Care Madagasikara. Manome torohevitra sy vahaolana hahahomby amin’ny tetikasa, ny orinasa, na ny isam-batan’olona.

Maherin’ny 60 000 ny Malagasy manerana ny Nosy efa nofanin’i Jerry Rand, miara-miasa amin’ny M. Super Care. Fiofanana amin’ny endriny samihafa, toy ny ao anatin’ny fotoana fohy, mitohy, ny fitarihan’olona, ny fahasalamana, toy ny  fampiasana ny akora voajanahary, hahatsara ny fahasalamana, ohatra. Omaly, maherin’ny 500 ny nomena fiofanana teto Antananarivo.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada4 partages

BFV-SG: manohana ny fambolena

Manan-danja eto amintsika ny sehatry ny fambolena sy ny fiompiana ary ny jono, miantoka ny 25%-n’ny harinkarena faobe (PIB). Araka ny tatitry ny EBDM, firenena azo antoka hampiasam-bola eto Madagasikara, amin’ny lafiny fandraharahana (agri-business), ho an’ny mpandraharaha eto an-toerana sy ny avy any ivelany satria ahitana ny otrikarena voajanahary maro sady tsara toerana aty amin’ny ranomasimbe Indiana. Araka ny fanadihadiana nataon’ny IPSOS, ny jona farany teo, voalohany amin’ny karazana banky tena sahaza ny mpanjifa ny BFV-SG.

Mahatsapa ireo zava-dehibe ireo ity banky ity, mahatonga azy hanao tohana manokana ho an’ny mpanjifa, mandritra ny foara ho an’ny fambolena sy ny fiompiana atao eny Tanjombato (13-16 septambra). Ahena tarehimarika roa ny zanabola amin’ny tolotra Soafeno Maika, manan-kery hatramin’ny 13 oktobra ho avy izao. Mivoaka afaka roa andro ny fampindramam-bola. Ahena tarehimarika telo miohatra amin’ny mahazatra ny tahan’ny zanabola ho an’ny mpandraharaha mindram-bola honerana mandritra ny fotoana antenantenany (moyen terme). Manoro hevitra sy manampy ny mpitsidika ny BFV-SG, mandritra ity foara ity.

Njaka A.

News Mada4 partages

Fifandonana nahery vaika: zandary 5 indray voatifitry ny dahalo

Zandary dimy lahy no fantatra fa naratra voatifitry ny dahalo, nandritra ny fifandonana nahery vaika, tao Isorana, kaominina ambanivohitra Matsiatra Ambony, omaly maraina. Voalaza fa voa mafy mihitsy ny iray amin’izy ireo.

Nampiasa helikoptera mihitsy ny zandary nandritra ny fifandonana tamin’ireo dahalo tao amin’ity ala fanafenana omby halatra ity. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary, nahazo loharanom-baovao mialoha izy ireo fa misy ala fanafenan’ireo andian-dahalo omby halatra ao amin’io toerana io sady fanadiovan’izy ireo izany, mialoha ny hivarotana ireo omby eny an-tsena. Tonga teny an-toerana vao maraina (omaly io) ny zandary avy ao Fianarantsoa nampian’ny avy any Sakaraha nanao “renfort”. Tifitra variraraka avy hatrany anefa no nitsenan’ireo dahalo azy ireo avy ao anaty ala. Raikitra ny fifandonana tamin’ny alalan’ny fifampitifirana teo amin’ireo zandary sy ny dahalo. Nisy tamin’ireo dahalo koa voatifitry ny zandary. Ny zandary kosa voan’ny balan’ireo dahalo ka ny iray no tena voa mafy raha ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana. Nalefa notsaboina haingana ao amin’ny Hopitaliben’i Fianarantsoa ireo zandary voatifitra ireo ary notaterina tamin’ny helikoptera, ny omaly  ihany. Nanova paikady ireo zandary mbola afaka nanohy ny hetsika no sady mbola nampiana ihany koa ny isan’izy ireo. Nanao savahao ny ala ny zandary, hatramin’ny omaly hariva. Nandositra niaraka tamin’ny omby miisa eo amin’ny 150 eo ho eo ireo malaso.

Mitohy ny fanenjehana amin’ny helikoptera…

Raha ny fampitam-baovao voaray farany, mbola mitohy ny fanenjehana ireo dahalo amin’ny alalan’ny helikoptera amin’ny fitsinjovana ny lalana nizoran’ireto malaso ireto, hatry ny omaly. Mitohy ny hetsika, saingy marihina fa ny angom-baovao no nahatonga ireo zandary ho avy tany amin’io ala fieren’ny dahalo io fa tsy antso vonjy tamina halatra omby niseho.

Vao tamin’ity herinandro ity no nahazo fitaovana raitra hiadiana amin’ny asan-dahalo ny teo anivon’ny zandarimariam-pirenena. Efa nalefa any amin’ireo toerana mafana amin’ny asan-jiolahy ireny fitaovana ireny, raha ny fanazavana voaray.

Mizara telo miavaka tsara koa ny “Opération Mandio” ataon’ny zandary ao amin’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandary ao Atsinanana, Analanjirofo ary Alaotra Mangoro. Voalohany, ny fametrahana ny filaminam-bahoaka amin’ireo faritra anjakan’ny asan-dahalo, toy ny amin’ny sisin-tany mampisaraka ny faritra Alaotra Mangoro sy ny faritra Betsiboka ao amin’ny distrikan’i Tsaratanana izay tena hitrangana asan-dahalo saika isan’andro noho ity sisin-tany ity fandalovana omby sy toerana be mpiomby omby ihany koa. Faharoa, ny fanamafisana ny fanaraha-maso ny lalam-pirenena ka ho an’ny Atsinanana dia ny RN 2 amin’ny fijerena manokana ny famakiana kaontenera sy ny fanafihana kamiaobe sy taksiborosy. Fahatelo, ny fisian’ireo zandary misahana ny filaminana an-tanàn-dehibe amin’ny firongatry ny fanafihana mitam-piadiana  ao Toamasina. Ho an’ireo mila vonjy ao anatin’izao “Opération Mandio” izao dia afaka miantso ny zandary eto Toamasina amin’ny laharana 034.05.701.39 / 034.14.005.69  /  034.14.006.56  /  034.20.145.97.

Jean Claude sy Sajo

News Mada3 partages

Minisiteran’ny Fahasalamana: nisongadina ny vokatra

Anisan’ny minisitera nahavita dingana eo amin’ny sehatry ny fanatanjahantena ny an’ny Fahasalamana (Min San). Nampisongadina ireo mpiasa eo anivon’ity minisitera ity sy ny atletany avokoa ireo fifaninanana nandraisany anjara, teto an-toerana na ny tany ivelany.

Porofon’izany, voahosotra ho tompondakan’Analamanga ny savate boxe française (3FB), teo amin’ny fanatanjahantena eo anivon’ny mpiasam-panjakana (Asief), nandrombaka medaly volamena valo. Voahosotra ho minisitera mendrika ihany koa ka notolorana amboara.

Toy izany koa ny  basikety, sokajy vehivavy. Hiatrika ny fifaninanam-pirenena, hatao any Toamasina, eo amin’ity lalao Asief ity izy ireo.

Teo amin’ny karate indray, nahazo ny laharana fahefatra, tamin’ny fampisehoana ny “kata”, teo amin’ny Cup Africa, natao tany Johannesburg, Afrika Atsimo ny 1 septambra lasa teo, ny dokotera Rabakomalala Lucie, manana ny fehinkibo mainty, 5 è dan.

Ho an’ny atletisma, zava-bita roa vaovao, eo amin’ny sokajy “junior”, montsan-dRakotonirainy Nantenaina, nandritra ny fiofanana efa-bolana, nataony tany Sina: ny teo amin’ny 100 m, vitany tao anatin’ny 10 s 50 %, sy ny 200 m,  tao anatin’ny 21 s 42%.

Ho an’i Koloina kosa, nahazo medaly volamena roa teo amin’ny 200 m sy ny 400 m izy, teo amin’ny fiatrehana ny lalao CJSOI, notanterahina tany Djibouti, ny volana avrily lasa teo. Noraisin’ny minisitry ny Fahasalamana, teny Ambohidahy ny alatsinainy 10 septambra lasa teo, ireo atleta rehetra ireo, notolorany fankasitrahana noho ny zava-bita, tsy ho an’ny minisitera ihany fa indrindra koa ho an’ny firenena.

Tompondaka

 

Midi Madagasikara3 partages

Amélioration des conditions de travail des journalistes : La convention collective et le syndicat comme s...

La clôture de l’atelier mercredi dernier.

Mercredi dernier, une quarantaine de journalistes s’est réunie avec la magistrate Nelly Rakotobe et Mme Hamintsoa Ramiaramanana, Présidente du Tribunal du Travail ; et M. Barson Rakotomanga, du « Randrambao Syndikaly » pour échanger autour pour  l’amélioration de leurs conditions de travail. Le syndicalisme et la convention collective ont été retenus comme les seules solutions.

L’initiative est de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) qui appuie depuis toujours les médias et les journalistes, pour qu’ils puissent jouer pleinement, enfin, leur rôle de quatrième pouvoir. L’atelier s’est tenu à l’hôtel Le Pavé, Antaninarenina. Nelly Rakotobe, Premier président honoraire de la Cour Suprême et auteure de l’ouvrage « Les relations individuelles de Travail » (3e édition), paru l’an dernier, a ainsi élaboré un draft de « Convention collective » pour les journalistes malgaches, sur laquelle se sont basées les échanges d’hier. Notons que qui dit convention collective, dit entente entre les patrons de presse et les journalistes, qui devront impérativement se mettre d’accord, les participants ont été unanimes sur le fait qu’au long terme, cette convention collective sera mutuellement bénéfique. Le chemin est encore long, certes, mais le processus est tout de même enclenché, du moins du côté des journalistes. « Je suis maintenant convaincue qu’il faut que les journalistes s’unissent pour lutter ensemble contre l’amélioration de leurs conditions de travail. La convention collective, le syndicat sont effectivement les moyens les plus efficaces et légaux de surcroît d’y parvenir. Toutefois, la mobilisation est également problématique, car l’individualisme, couplé à « une baisse de niveau » gagnent du terrain dans la profession. » a rajouté un confrère hier.

Conditions de travail. La précarité des conditions dans lesquelles la plupart des journalistes travaillent, influent immanquablement sur la qualité de leur rendu. Marcus Schneider, Représentant résident de la FES l’a bien souligné dans son discours hier : « Même si ce n’est certainement pas le cas pour tous – il y a des différences énormes d’une maison de presse à une autre, d’un journaliste à un autre – nous pouvons dire que la tendance est inquiétante : les mauvaises conditions de travail sont telles qu’ils risquent de vous empêcher à exercer votre profession dans le professionnalisme et la sérénité requise pour bien servir la démocratie et au bout du compte votre peuple. » Effectivement, nul besoin de préciser qu’avec l’inflation exponentielle qui sévit actuellement, des journalistes malgaches touchent à peine 300 000 Ariary par mois, quand d’autres touchent à peine le salaire minimum d’embauche et d’autres exercent sans contrat. Cependant, il ne faut pas non plus oublier qu’une minorité vit très bien de son métier, quelque part, force est de constater que la question de qualifications doit aussi être repensée.

« Felaka ». Par ailleurs, dans son discours empreint d’empathie et faisant preuve d’une très bonne connaissance et compréhension du terrain, Marcus Schneider, a relevé sans tabou, la question « épineuse » du « felaka » : « Comme disait l’auteur allemand Bertold Brecht « d’abord viendra la bouffe, et ensuite la morale. » Non. Le problème ce n’est pas les felaka. Amoral n’est pas le journaliste qui prend le felaka, amoral est le système qui le force à prendre le felaka pour s’assurer pour lui et sa famille une vie décente. Parce que, au bout du compte si vous êtes confronté à un choix refuser l’argent ou éviter de voir vos gosses se coucher la nuit le ventre vide – ce choix en soi est pleinement amoral. La question morale est plus compliquée et ne se résume pas en l’affirmation : la corruption est toujours à refuser ! »

Luz Razafimbelo

News Mada2 partages

Sehatry ny fambolena: manana ny toerany ny Malto

Sampana iray ao amin’ny Star ny Matlo. Orinasa manana ny toerany eo amin’ny fampiroboroboana ny toekarena mifototra amin’ny fambolena any amin’ny faritra ambanivohitra izy ity. Fanindroany izao ny mandray anjara amin’ny hetsika iraisam-pirenena mikasika ny fambolena, tontosaina nanomboka omaly hatramin’ny alahady izao, eny amin’ny Forello Tanjombato, izy ireo.Fotoana iray hampahafantaran’ny Star ny tantarany sy izay nolalovany nandritra izay 65 taona namokarany ny vita malagasy izay io. Manana toerana ho an’ireo vokatra Star amin’ny ankapobeny, andaniny, ary ho an’ny orinasa Malto manokana, ny ankilany.Tazana eny an-toerana mandritra ireo efatra andro ireo ny teknisianina sy ny solontenan’ireo mpamboly, hamaly ny fanontanian’izay liana.Hisy hatrany ny “blind test”, karazana fitsapana ireo mpanjifa amin’ny fahalalany ny vokatra Star, eny an-toerana. Fanakaikezana ny mpanjifa rahateo ny tanjona amin’ny fandraisna anjara amin’ny hetsika toy izao.

Zo ny Aina

News Mada2 partages

Fametrahana ny mangarahara: 6 000 ireo mpanara-maso fifidianana avy amin’ny Safidy

Efa vonona. Hahatratra 6 050 ireo mpanara-maso fifidianana avy amin’ny  ivontoerana Sampana hanaraha-maso ny fifidianana, ivon’ny demokrasia ifarimbonana (Safidy) hiatrehana ny fifidianana filoham-pirenena, ny 7 novambra ho avy izao.

Hitondra ny anjara birikiny izy ireo hahatongavana amin’ny fifidianana mangarahara, eken’ny rehetra ary ao anaty filaminana”, hoy ny tompon’andraikitra, Rakotobe Heriniaina,  tetsy Ambatonakanga, omaly. Hiasa amin’ny distrika 34 amin’ny faritra Amoron’i Mania, Analamanga, Atsinanana, Boeny, Sava, Atsimo Andrefana ary Androy izy ireo.

Notsiahiviny fa fitaovana iray lehibe ahafahana manara-maso ny fizotry ny fifidianana, manao fanadihadiana sy fitsirihana ny tsy ara-dalàna sy ho fisorohana ny fomba mamohehitra manodididna ny fifidianana ny Safidy. “Ilaina ny fandraisana andraikitra, fifanomezan-tanana sy ny firotsahana mivantana ataontsika mpikambana amin’ny firaisamonim-pirenena sy ny olom-pirenena amin’ny dingana rehetra ny fifidianana », hoy ihany izy.

Manara-maso ny fampanantenana tamin’ny fampielezan-kevitra

Anisan’ny asan’izy ireo ny fanaraha-maso ny dingam-pifidianan rehetra, manomboka amin’ny fametrahana ny lalàm-pifidianana, ny famolavolana ny lisi-pifidianana, ny fotoan’ny fampielezan-kevitra, ny fotoam-pifidianana hanaovana ny latsa-bato, ny fikirakirana sy ny famoahana ny voka-pifidianana ary ny toe-draharaham-pirenena aorian’ny famoahana ny vokatra. Tsy mijanona eo anefa izany. « Manara-maso ny fanatanterahan’ny olom-boafidy :  filoham-pirenena, depiote, ben’ny  Tanàna ny fampanantenana nataony nandritra ny fampielezan-kevitra”, hoy ihany ny  Safidy.

Tsiahivina fa hahazo fampitaovana sy fanamafisana traikefa mifanaraka amin’ny asa fanaraha-maso ireo 6 050 mpikambana amin’ny firaisamonim-pirenena sy ny olom-pirenena hirotsaka hanara-maso fifidianana  ireo. Mamatsy vola  izany kosa hy eo anivon’ny Vondrona eoropeanina.

Synèse R.

Midi Madagasikara2 partages

Meetings de pré-campagne : Seulement neuf  candidats visibles sur le terrain

Certains candidats n’étaient pas directement allés à la rencontre des électeurs, d’autres ont organisé des grands meetings.

La période de pré-campagne expirera dans trois semaines. La campagne électorale proprement dite commencera le 07 octobre. Jusqu’ici, seulement neuf  candidats sur les 36 en lice organisent des meetings pour faire passer leurs messages. Ayant débuté avec succès à Toamasina, Marc Ravalomanana s’est rendu ces derniers jours dans la région de Menabe, de Miandrivazo à Morondava en passant par Mahabo. Le candidat du TIM rencontrera demain la population d’Antsirabe. Quant à Andry Rajoelina, il met pour le moment un bémol sur sa pré-campagne, et ce après avoir sillonné l’île à une vitesse grand « V ». Il se trouve actuellement à Paris pour une conférence sur la démocratie en Afrique. Pour sa part, Hery Rajaonarimampianina a multiplié ses rendez-vous avec les électeurs à travers des inaugurations. Mais, depuis sa démission de la présidence de la République, le candidat observe une période de répit. Les autres concurrents ne restent pas les bras croisés. Jean Ravelonarivo, après s’être rendu dans la région de Menabe, a organisé un meeting à Antanikatsaka Itaosy et a rencontré ensuite la population de Fort-Dauphin. En ce qui concerne Roland Ratsiraka, il a tout dernièrement tenu un rassemblement populaire à Toamasina après son meeting au Coliseum. Le pasteur Mailhol ne ménage pas, quant à lui, ses efforts pour drainer une foule à chaque meeting. C’était le cas au Coliseum et à Fianarantsoa.

Propres styles. Saraha Rabeharisoa fait partie des candidats qui osent affronter les électeurs à travers des meetings. Elle en a fait la preuve à Antanikasaka Itaosy. De même l’autre Descendante d’Eve Fanirisoa Ernaivo qui a drainé une foule immense lors de son premier meeting de pré-campagne dans le district d’Ambalavao Tsienimparihy. Quant à Orlando Robimanana, il a rencontré ces derniers temps la population de Menabe. Les autres candidats qui n’ont pas opté pour des meetings durant leur pré-campagne ont adopté des styles propres à eux pour convaincre les électeurs. Eliana Bezaza s’est rendue dans sa région d’origine pour demander le « tso-drano » des « raiamandreny ». Paul Rabary et Razafindraosolo Zafimahaleo dit Dama sont très présents dans les réseaux sociaux. Les autres se contentent des déclarations à la presse, pour ne citer que Didier Ratsiraka de l’AREMA. Certains militent jusqu’ici pour le report du scrutin du 07 novembre. Tabera Randriamanantsoa, qui a attaqué devant le Conseil d’Etat le décret n°2018-641 (portant convocation des électeurs à l’élection présidentielle anticipée), en fait partie. Bref, les 36 candidats au scrutin du 07 novembre n’ont pas adopté le même style durant la période de pré-campagne qui va expirer dans trois semaines. Cette réalité pourrait s’expliquer par les moyens financiers dont disposent les candidats. Certains seraient financièrement puissants, d’autres ne le seraient pas.

R. Eugène

News Mada1 partages

Asan-dahalo: zandary telo miandry ny fitsarana azy

Nosamborina noho ny firasaina tsikombakomba amin’ny dahalo ny zandary telo avy any Ambatofinandrahana. Miandry ny fanolorana azy ireo ny fampanoavana izy telo lahy amin’izao fotoana izao. Mbola misy ny famotorana atao azy ireo ka antony tsy mbola ahatongavan’ny raharaha eny amin’ny fitsarana. Araka ny fanazavana azo, anisan’ny mpiray tsikombakomba tamin’ny dahalo nanafika tany Ambatofinandrahana ireo zandary ireo, ny 13 aogositra lasa teo. Voalaza fa mpanome vaovao ny dahalo izy ireo alohan’ny hanafihany. Taorian’ny fisamborana ny sasany tamin’ireo dahalo, fantatra ny fisian’ny firaisana tsikombakomba tamin’ny mpanao asa ratsy. Anisan’ny fahotana mahafaty nataon’ireto zandary ireto izao nataony izao ka ho henjana ny sazy miaramila, ankoatra ny an’ny fitsarana. Manaporofo itony tranga itony fa ny mpitandro filaminana ihany no jiolahy, na miray tendro amin’ny jiolahy. Avy aiza tokoa moa ny basy eny amin’ny olon-dratsy, tsy avy amin’ny mpitandro filaminana ihany? Heverina fa ny marina manodidina izany ny tokony havoakan’ny fitsarana, ary tsy ho afa-maina ny mpitandro filaminana tratra amin’ny asan-jiolahy tahaka izao.

Yves S.

News Mada1 partages

Artiste le plus riche: Rossy, en tête de liste

Un nouveau classement des musiciens les plus riches à Madagascar vient d’être dévoilé. En tête de liste se trouve Rossy, considéré également comme l’artiste malgache le plus populaire des années 90.

Les artistes malgaches intéressent la toile. Après la liste des artistes malgaches les plus suivis sur Facebook, une short-list des 5 musiciens les plus fortunés de la Grande île a été publiée par la plateforme en ligne indapaper. Entre la musique et les affaires, certains artistes ont réussi à faire fortune. Contrairement aux élus politiques et aux hauts fonctionnaires de l’Etat, ils ne sont pas assujettis aux déclarations obligatoires de patrimoine, raison pour laquelle une simple liste a été dressée  sans faire mention du montant de la fortune.

Joachin Michaël

 

Le top 5 des artistes :

1 – Rossy

2 – Erick Manana

3 – Justin Vali

4- Wawa

5- Poopy

 

Midi Madagasikara1 partages

Ministère de la Défense Nationale : Répertorier la circulation illicite des armes légères

Le ministère de la Défense Nationale (MDN), en partenariat avec l’ONU par le biais notamment du centre régional des Nations-Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) a tenu hier, un atelier à l’hôtel Ibis portant sur le traité du commerce des armes. Cet atelier se fixe également comme objectif, de répertorier ou de contrôler, c’est selon, la circulation illicite des armes légères. Outre, le Ministère de la Défense Nationale, le ministère de la Sécurité Publique et le Secrétariat d’Etat à la gendarmerie nationale et la société civile ont aussi participé à cette rencontre.

Prolifération. Cet atelier rentre dans le cadre du « mois de l’amnistie », période pendant laquelle on collecte les armes légères restituées volontairement par leurs détenteurs illégaux, pour ensuite procéder aux marquages et traçages de ces armes. La prolifération de ces armes qui sont notamment entre les mains des gens malintentionnés, favorise notamment les actions néfastes du banditisme en général et des Dahalo en particulier. Notons que l’UNREC a contribué à hauteur de 100.000 dollars pour la concrétisation du mois de l’amnistie.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Election : Les observateurs vont surveiller la réalisation des promesses électorales

Quand les organisations de la société civile veulent jouer véritablement le rôle de « contrepoids », nous estimons que nous allons voir, d’ici peu, le bout du tunnel, surtout, si les actions y afférentes aboutissent. Tel est le cas, par exemple, du déploiement de 6 050 observateurs électoraux de l’observatoire des Elections, au cœur de la démocratie participative ou Safidy, dans 9 305 bureaux de vote de 34 districts de  sept régions (Analamanga, Amoron’i Mania, Atsimo-Andrefana, Atsinanana, Boeny, Sava et Androy) pour cette élection présidentielle.

Données. En effet hier, lors d’une conférence de presse organisée à Ambatonakanga, il a été communiqué par les responsables du projet Fandio (financé par l’Union Européenne, réalisé par sept associations et dont la paternité de Safidy incombe) et qui sont également membres du mouvement de la société civile Rohy –  que non seulement « Safidy a pour mission de recueillir les données et les faits saillants sur le déroulement des élections, et après analyses, de communiquer et publier ses constats techniques » mais aussi et surtout, il va « fournir des outils efficaces et de référence permettant à la société civile de faire des actions d’interpellation, et de plaidoyer après publications des rapports d’observations ».

Contentieux électoral. S’est posée alors la question selon laquelle quelles forces pour un observatoire qui « se contente » de « recueillir les données et les faits saillants » et de « rédiger, par la suite, les rapports y afférents ? ». Benjamin Andriatsimarofy, juriste au sein du mouvement Rohy   a répondu que « la loi sur le régime général des élections et des référendums interdit aux observateurs d’intervenir lors du scrutin. Même si nous voyons des imperfections le jour J, nous ne pouvons que constater. Néanmoins, il faut souligner que cette même loi autorise les observateurs de saisir la juridiction compétente avec les preuves inhérentes. Si c’est donc dans le cadre de la présidentielle, nous pouvons saisir la Haute Cour Constitutionnelle », a-t-il argué.

Quid de la loi ? Sur le plan légal, les articles 193 à 197 et 201 à 207 de la loi n°2018-008 sur le régime général des élections et des référendums attestent les affirmations de Benjamin Andriatsimarofy. En effet, si l’article 194 précise, par exemple, que « l’observateur ne peut en aucune manière intervenir dans le fonctionnement du bureau de vote. Toutefois, il peut mentionner ou faire annexer au procès-verbal des opérations électorales ses observations, protestations ou contestations relatives aux opérations de vote », l’article 202 dispose que « les observateurs nationaux jouissent du même droit de réclamation, de contestation et de dénonciation reconnu aux électeurs et aux candidats ou délégués de candidats, tel que prévue aux premier et deuxième alinéas du présent article, et ce, dans tous les bureaux de vote pour lesquels ils sont mandatés ».

Promesses électoralistes. Toujours dans le cadre du processus électoral, les observateurs de Safidy interviendront dans toutes les étapes de ce dernier, c’est-à-dire avant, pendant et après les élections. Dans cette optique, ils ont souligné qu’ils vont « suivre de près l’effectivité et la réalisation des promesses prônées  par le candidat lors de la précampagne ou de la campagne électoral durant son mandat, quand il sera élu et investi ; tout comme le projet de société véhiculé ». Ce qui est loin d’être une mince affaire dans la mesure où la société civile depuis toujours ne peut que faire des interpellations, sans aucun pouvoir contraignant ; elle est loin d’être « crainte » par le pouvoir politique en place. Si les observateurs de Safidy « trouvent » ou « constatent » des anomalies durant le processus électoral, ils peuvent alerter les sept associations membres du projet Fandio suscitées, les rédiger dans le rapport d’observation, et il incombera à ces associations d’en faire part à la Ceni, la Hcc, le Bianco et les autres institutions touchées par le processus électoral.

Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Violation de la neutralité politique : Le « Fisandratana 2030 » s’invite à la FIA

Le président de la République par intérim a annoncé sa couleur hier

L’ombre du président sortant planait sur la deuxième édition de la Foire Internationale de l’Agriculture (FIA) dont l’ouverture officielle a eu lieu hier.

Au lendemain même de la passation qui s’est tenue la veille à Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina et Rivo Rakotovao donnent l’impression de s’être aussi passé le mot par rapport au « Fisandratana 2030 ». En effet, le Président de la République par intérim a saisi la tribune de la FIA pour déclarer haut et fort hier que « le développement de l’agriculture et du monde rural en général, constitue une base de l’Emergence de Madagascar ». Une manière de faire directement ou indirectement – l’objectif est le même – la promotion pour ne pas dire la propagande du programme du candidat n°12.

Avis. Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana de renchérir que « l’Agriculture et l’Elevage sont résolument engagés sur la voie de l’Emergence ». Et de rappeler dans la foulée « les défis du Fisandratana 2030 » qui n’est pourtant ni le Plan National de Développement (PND) ni la Politique Générale de l’Etat (PGE). Force est alors de se demander s’il ne s’agit pas d’une violation flagrante du principe de la neutralité politique qui s’impose aux chefs d’Institution et aux membres du gouvernement. Dans le cas d’espèce, il s’agit du  président de la République par intérim et du ministre de l’Agriculture et de l’Elevage qui sont tenus au respect de l’obligation de neutralité, selon l’Avis émis par la HCC le 11 août dernier. Un mois après, enfin presque, le « Fisandratana 2030 » s’est invité à la cérémonie d’ouverture officielle de la Foire Internationale de l’Agriculture où la neutralité politique des deux représentants de l’Etat était loin d’être FIAble.

R. O

Madaplus.info0 partages

Culture et patrimoine: Couronne de Ranavalona Ire à Paris?

Les bruits ont couru que la couronne de Ranavalona Ire, qui a été volée en 2011, se trouverait à Paris. Cette information a fait le tour des réseaux sociaux depuis la semaine dernière.
Face à cette nouvelle information, le ministère de la Culture a tenu une conférence de presse pour montrer tout d’abord que la quête de cette couronne volée reste toujours dans leur priorité, ensuite pour affirmer que la présence éventuelle de cet objet de valeur aux yeux de la culture et patrimoine malgache reste à confirmer. Rappelons que les personnes suspectées dans cette affaire ont été toutes relaxées et une copie de la couronne a remplacé celle qui a été perdue.
Madaplus.info0 partages

Culture et patrimoine: Couronne de Ranavalona 1ère à Paris?

Les bruits ont couru que la couronne de Ranavalona 1ère, qui a été volée en 2011 au palais d’Andafiavaratrase, trouverait à Paris. Cette information a fait le tour des réseaux sociaux depuis la semaine dernière.
Face à cette nouvelle information, le ministère de la Culture a tenu une conférence de presse pour montrer tout d’abord que la quête de cette couronne volée reste toujours dans leur priorité, ensuite pour affirmer que la présence éventuelle de cet objet de valeur aux yeux de la culture et patrimoine malgache reste à confirmer. Rappelons que les personnes suspectées dans cette affaire ont été toutes relaxées et une copie de la couronne a remplacé celle qui a été perdue.
Madaplus.info0 partages

Ankorondrano: une voiture du cortège d’un dirigeant incendiée

Scène de trouble à Ankorondrano il y a quelques heures, un véhicule qui serait la voiture ouvreuse du cortège d’un dirigeant de l’Etat malgache a été incendiée sur place.
Mais qu’est ce qui s’est réellement passé? Selon les informations amassées sur place avec les différents « live » sur les réseaux sociaux, cette voiture roulait à contre sens et aurait percuté deux enfants. Mais la voiture ne s’est pas arrêtée. Stoppée par la foule, la voiture a été immobilisée. Les occupants de la voiture sembleraient également avoir pris de l’alcool. En colère, des badauds de rue ont renversé la voiture, puis l’a incendié. A qui la faute ? On attend la suite de cette affaire.
News Mada0 partages

Malto: contribution importante à l’économie rurale agricol

Malto est une filiale de la Star implantée à Antsirabe depuis 1974 et en activité depuis 1976.

Malto travaille actuellement avec plus de 26.000 exploitants agricoles de plusieurs régions dont le Vakinankaratra, Itasy, Matsiatra Ambony et Amoron’i Mania. Dans son ensemble, ces dizaines de milliers de personnes fournissent plus de 50% des matières premières nécessaires à la production des boissons Star dont 5.600 tonnes d’orge, 4.000 tonnes de malt ou encore 10.000 tonnes de maïs dégermé.

Par ailleurs, 11.000 d’entre ces paysans opèrent dans la filière orge. A travers ce partenariat qui prend forme avec un contrat paysannat pour cette filière, les paysans bénéficient d’un préfinancement des intrants, d’une garantie quant au prix d’achat des récoltes, d’une valorisation des sous-produits, d’une assurance en cas de sinistre ainsi que l’achat de la totalité de la production. Aussi, les paysans partenaires de Malto jouissent de formation et suivi technique tout au long du cycle. La culture de l’orge étant une culture de contre-saison, elle permet ainsi aux paysans d’avoir un revenu complémentaire, outre leurs activités habituelles.

L’année 2018 est une année riche en évènements pour la Star qui fête cette année ses 65 ans, ainsi que les 60 ans

de la THB, une des marques phare de l’entreprise. Et la présence à de nombreuses manifestations économiques est une opportunité pour la Star de faire connaître davantage son histoire à travers ces années passées aux côtés des consommateurs, mais aussi de leur faire découvrir son implication dans le paysannat local afin de valoriser les produits « Vita malagasy ».

Arh.

 

 

News Mada0 partages

Vérité des prix a la pompe: encore un écart de 367 ariary à rattraper

L’application de la vérité des prix à la pompe reste un véritable casse-tête pour l’Etat et les compagnies pétrolières. Après la révision à la hausse des prix à la pompe, effective depuis le 11 septembre dernier, l’écart entre la vérité des prix et les prix affichés à la pompe s’élève encore à 367 ariary par litre, selon la note explicative sortie par l’office Malgache des hydrocarbures (OMH).

La dernière fois où la vérité des prix à la pompe a été atteinte sur le marché local, c’était en octobre 2017, d’après la direction études économiques et statistiques de l’OMH. En cette période,  le prix du baril sur le marché international était à 51,6 dollars le baril et la valeur du dollar par rapport à l’ariary était  à 2.961 ariary. Le prix à la pompe était donc égal au prix de référence calculé.

Forte hausse du prix du baril

Mais l’envolée du prix du baril sur le marché international et la dépréciation de l’ariary nous a de plus en plus éloigné de la vérité des prix à la pompe depuis le début de l’année. « Depuis octobre 2017, le prix du pétrole brut correspondant aux prix à la pompe à Madagascar se situe largement en dessous du prix réel du pétrole brut sur le marché international et ce, malgré les hausses successives  des prix appliquées à la pompe cette année », note l’OMH dans son rapport. En septembre 2018, le prix du baril du pétrole brut est de 74,3 dollars et la valeur du dollar par rapport à la monnaie nationale est de 3.291 ariary.

Par conséquent, les prix à la pompe devront encore connaître d’autre hausse dans les prochains mois, jusqu’à ce que la vérité des prix soit atteinte.

D’après les détails apportés par une source proche du dossier , « Le système de lissage appliqué depuis le début de l’année, qui consiste à la révision progressive des prix à la pompe pour éviter le choc d’une forte hausse des prix au niveau des consommateurs était prévu s’achever en juin au tout début, puis retardé jusqu’à septembre après le gel des prix à la pompe durant l’instabilité politique survenue en avril dernier. Mais force est de constater que la vérité des prix à la pompe est encore  difficile à appliquer à Madagascar ». Avant de préciser  que, « Ce système de lissage coûte cher à l’Etat car ce dernier paie la différence entre le prix de référence calculé et le prix affiché à la pompe auprès des compagnies pétrolières. Ce qui ne peut pas durer longtemps vu les maigres ressources de l’Etat ».

Riana R.

 

 

 

News Mada0 partages

HEDM sy Airtel Madagascar: miara-miasa ho an’ny lalam-piofanana roa lehibe

Taona faharoa izao ny andiany voalohany ao amin’ny sekoly ambony tsy miankina momba ny lalàna sy ny fitantanana na ny HEDM (Hautes études en droit et en management) eny Soanierana. Ahitana lesoka ny fampianarana lalàna sy fitantanana nefa tsy vitsy ny tanora misafidy miditra amin’ireo sampam-pianarana ireo. Noho izany, takina ny maha matihanina, indrindra amin’izao vanim-potoana izao, araka ny fanazavan’ny tale jeneralin’ny HEDM, i Tsohara Sarobidy.

Amin’izay fampiharana ny maha matihanina ny fampianarana izay indrindra no nifanarahan’ity sekoly ambony ity sy ny Airtel Madagascar ho an’ny « formation en ligne » sy ny « formation en alternance ». Ny voalohany, fampiofanana maharitra 10 volana tsy misy fampivondronana mpianatra. Miainga avy amin’ny fampiharana teknolojia momba ny fifandraisana avo lenta (TIC) avokoa ny fampianarana any amin’ny toerana misy ny tsirairay manerana ny Nosy. Tolotra omen’ny Airtel ny tambajotra sy ny « clé », tsy misy fampiasana taratasy.

Fifehezana ny Tic

Ny faharoa, maharitra valo volana ho an’ireo mianatra sady miasa. Manome fiofanana ho an’ireo mpitantana orinasa, banky sy ny trano fiantohana. Mety hahazoana vatsim-pianarana izany na tambin-karama mandritra ny fiofanana. Tombony ho an’ireo manaraka lalam-piofanana ny fifehezana ny Tic, manampy amin’izany ny Airtel Madagascar.

Manome fiofanana manokana momba ny lalàna ny HEDM ho amin’ny fandraharahana; ny fitantanana (banky, trano fiantohana, varotra, fanondranana sy fanafarana entana). Samy ilaina amin’ny fampandehanana ny toekarem-pirenena ireo, indrindra hahazoan’ny tanora manangana orinasa ho azy. Handray anjara amin’ny “Salon de la rentrée”, ny 27 sy 28 septambra izao eny Andohatapenaka (Village Voara), ny HEDM, ho an’ireo tanora afaka bacc sy maniry handalina ny fahaizany.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Mondiaux de pétanque: taratra poursuit l’aventure au tir de précision

Le championnat du monde de Desbiens au Canada a démarré tranquillement pour l’équipe nationale malgache grâce à Taratra Rakotoninosy. Celui-ci a passé le premier tour au concours de tir de précision.

Madagascar s’est fait remarquer lors de la première journée de compétition! En lice lors du premier tour du tir de précision, Taratra Rakotoninosy a montré la voie à ses partenaires de la sélection nationale.

Le tireur attitré de l’équipe nationale a délivré une prestation juste pour son entrée en la matière. 41 tirs réussis dans son compteur, le porte-fanion malgache a terminé la journée inaugurale à la 9e position, ex aequo avec le Luxembourg et le Portugal mais devant la France qui pointe en 10e position avec 40 tirs réussis.

Certes, Taratra Rakotoninosy a évité la catastrophe, mais il n’est pas pour autant sorti d’affaires. En effet, en compagnie de 13 autres tireurs, ils devront passer par le repêchage pour déterminer les quatre derniers qualifiés qui rejoindront le Maroc, l’Italie, le Pays-Bas et le Thaïlande en quarts de finale.

Pour cause, contrairement aux quatre premiers du classement, la Grande île fait partie des prétendants qui ont échoué dans la quête des 45 points qualificatifs pour les quarts.

Début réussi

L’heure a été également pour la triplette malgache d’entrer en scène hier lors du premier tour de qualification. La triplette malgache composée de Radotiana Rajaobelina, Herilantosoa Razafimahatratra et Irénée Marie Victor Rajaonarison a fait une promenade de santé pour son premier match en étrillant l’Ecosse sur la marque de 13-3. Une victoire qui a permis à l’équipe malgache de se hisser au 2e tour de qualification.

A noter que sur les 48 équipes en lice, ceux qui ont réussi les 5 tours de qualification obtiendront leur ticket pour  la 16e de finale qui se jouera ce jour et qui comporte deux parties.

Naisa

 

La délégation malgache 

Chef de délégation : Beryl Razafindrainony

Coach : Andriambelosoa Heritiana

Joueurs :

Herilantosoa Razafimahatratra

Radotiana Rajaobelina

Irénée Marie Victor Rajaonarison

Taratra Rakotoninosy

News Mada0 partages

Guide du week-end

Ce soir

Rapo Atlas à l’Is’art galerie

Si le nom de Rapo Atlas est encore assez mal connu du grand public, le groupe avait toutefois effectué une carrière assez prometteuse en se trouvant au podium du concours Musique d’Afrique. Inspiré par les deux guitaristes D’Gary et Teta, il se lance dans le genre world music, accompagné d’une touche originale qu’est le beko groove. En attendant son premier album qui sortira bientôt, selon le leader du groupe, il sera, ce soir à partir de 19 heures, sous le feu des projecteurs à l’Is’art galerie, en interprétant une dizaine de compositions dont « Nosy tsy hita maso ».

Iraimbilanja au Trass Tsiadana

Il n’y a pas un seul mois où ce vieil loup du rock malgache se lâche. Presque toutes les semaines, le groupe Iraimbilanja se produit dans la capitale. Ainsi ce soir à partir de 21 heures, il donnera rendez-vous à tous les rockers noctambules au Trass Tsiadana. Iraimbilanja est l’un des groupes malgaches qui ont su s’occuper de leur carrière et ce, depuis ses 35 années de scène. Et même en live, sa prestation reste impressionnante et le groupe crache toujours comme au début de sa carrière. La voix de Batata a toujours la même intensité rock et puissante. Quoi qu’il en soit, ce soir, non seulement il sera au grand complet, mais il promet également de satisfaire davantage ses fans.

Nga Tax Olo Fotsy au Jao’s Pub Ambohipo

Ce soir, c’est au tour du chanteur Nga Tax Olo Fotsy d’être dans l’arène de Jao’s Pub Ambohipo. Etant sous la houlette de Zoky Vonjy, il est actuellement l’un des artistes les plus appréciés, notamment dans le nord de la Grande Île. Cependant, il n’oublie pas ses fans de la capitale, en s’y produisant régulièrement. Au programme, d’une part, l’artiste interprétera ses anciens titres tels que « Azafady » et d’autre part, il envisage de présenter les nouvelles compositions. L’ambiance s’annoncera donc chaude.

Demain

El Dino participe à « Elevator »

Fondé en 2014, le groupe El Dino gravit petit à petit les échelons de la notoriété dans le monde du rock malgache, en adoptant le hardcore. En 2014 et 2016, il a même été invité à assurer la première partie du concert de The Dizzy Brains. Sa particularité réside dans l’endurance de son lead, Dino, qui rallie parfaitement les jeux vocaux, les sauts et le rythme, et véhicule toujours la « positive attitude ». Se produisant régulièrement sur la scène, El Dino participera demain à « Elevator » un concert de live metal organisé par Distortion, qui se déroulera au Kudeta Urban Club Anosy à partir de 15 heures. Trois autres groupes de rock seront également de la partie, à savoir Beyond Your Ritual, Alina et Nisea. Le concert s’annoncera donc bien « heavy ».

News Mada0 partages

Fanaiky: les concerts « Tolo-tanana »

Le bassiste Fanaiky, du groupe Solomiral, est actuellement cloué au lit à l’hôpital Manarapenitra d’Andohatapenaka. Atteint d’une insuffisance rénale, il doit immédiatement être évacué en Inde pour un transfert de reins et a ainsi besoin d’une somme de plus de 20.000 euros. A cet effet, plusieurs artistes se sont mobilisés pour donner des concerts afin de récolter des fonds à cette cause.

Ce soir à partir de 20 heures, un concert baptisé « percu vibration » se déroulera à La Fabrik Ambondrona. La soirée sera animée par Cédrick Ratovoarisoa et Tam’s Rasamimanana. Le programme sera rythmé par le

« jam percu ».

Et demain soir, une soirée spéciale basse se déroulera au Piment Café Behoririka, à partir de 21 heures, avec la participation de

plusieurs amis bassistes, à savoir Mika Kely, Harty Andriambelo, Désiré Razafindrazaka, Nully Ratomosoa, Rolf, Tonny Mahefa, Bernard Houzefa et Rybota. Ils vont mettre en honneur cet instrument qui les unit. Des interprétations, des improvisations… L’objectif en est de faire groover le public.

Toujours demain soir, à l’Is’art galerie, Olombelo Ricky, Silo et Rolf partageront la scène. Ce sera un concert inédit qui réunira en un seul lieu ces trois artistes talentueux, ayant différents styles, à partir de 19 heures. Des surprises seront au programme, surtout si les deux géants et icônes de la musique malgache, Olombelo Ricky et Silo, effectuent des duos. En tout cas, l’ambiance s’annoncera d’ores et déjà éclectique avec de la bonne musique.

Les artistes de Toamasina se solidarisent également demain et donneront un concert à la brasserie de la Gare.

Ensuite dimanche, No comment bar sis à Isoraka sera inondé d’artistes qui soutiennent leur ami Fanaiky. Une vingtaine d’artistes ayant différents styles seront présents, à savoir Sanda Ranaivosoa, Faniah, Elsie, Imiangaly, Zara, Kiady, Doug’l, Fishy, Djanatt, Holly Zion, Mashmanjaka, Désiré Razafindrazaka et son fils Andy Razafindrazaka, Jimmy B zaoto, Jah Roots, Solo Andrianasolo, Zanak’imasoandro Rbig De Jama…

Les clubs de jazz se mobilisent aussi en ce sens. L’AFJazz (club de jazz de l’Alliance française) se produira dimanche prochain à Andavamamba. Et comme chaque troisième dimanche du mois, le Jazz Club du CGM donnera un concert au Cercle germano-malagasy / Goethe Zentrum Analakely. Il en profitera pour soutenir leur idole Fanaiky, qui a inspiré plus d’un des membres du club.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Chronique: Métastase

Difficile d’identifier le foyer initial alors que le mal surgit en des foyers secondaires infectant presque tous les établissements d’enseignement primaire publique. Crise structurelle et culte de la médiocrité perturbent tout cheminement vers le développement en bien des domaines autres que celui de l’enseignement, qu’il en devient indécent de traiter de problème sectoriel ou de sujet présentant un caractère conjoncturel. Cependant lorsqu’en cette période électorale certains candidats font d’un échec de leur politique concernant un secteur particulier un cheval de bataille pour mener propagande, poussant le culot jusqu’à ceindre leur tête d’une couronne de laurier en présentant la catastrophe dont ils sont comptables comme une réussite dont le pays serait bénéficiaire, le silence se ferait coupable de complicité d’une telle manœuvre indigne. Élémentaire la forme de poser le problème : 70 à 75% des enfants en âge scolaire fréquentent l’école primaire publique, 70% des enfants ayant suivi l’enseignement primaire tentent de poursuivre le cycle secondaire, les 30% qui arrêtent après la classe CM2 se composent d’une majorité issue de l’école publique, en partie parce que là se trouve la limite de leur ambition et des moyens, mais aussi parce qu’à ce niveau plafonne leur préparation à pouvoir leur permettre d’aller plus loin. Conclusion, l’école publique a cessé d’être un ascenseur social pour devenir une école qui entretient les inégalités. Pour remédier à cette dérive, relever le niveau de l’enseignement ! Dans cette perspective de rehausser le niveau, les décideurs politiques ont adopté une formule qui relève du délire pour espérer en attendre un miracle. Il faut être doué d’une bonne dose d’incompétence ou posséder un cynisme monstrueux, soit pour y croire soi-même, soit pour vouloir faire croire le public qu’en baissant le niveau des enseignants, on réussirait à élever le niveau de l’enseignement. Les maîtres Fram sont aux instituteurs ayant reçu une formation dans une École normale, ce que les vessies sont aux lanternes. L’ex ministre de l’enseignement aujourd’hui candidat s’enorgueillit d’avoir fait des tournées en moto pour visiter les écoles en brousse. Pas en moto certes, mais d’autres aussi ont effectué des descentes sur terrain. Sans doute qu’ils n’ont pas vu les mêmes écoles, en tous cas ils rapportent des visions différentes, lui se dit ravi de la formule, eux n’ont constaté que des situations pathétiques de plus en plus catastrophiques à mesure que l’on s’éloigne de la capitale, exception faite des établissements situés dans les chefs-lieu. Pauvre candidat Rajaonarimampianina, il a gobé comme parole d’évangile les légendes que lui ont racontées les collaborateurs, ministres et conseillers, et ne manque pas d’utiliser en arguments les bobards qu’on lui a fait avaler. De l’horreur d’avoir plombé pour longtemps le corps des instituteurs en intégrant dans la fonction publique quelques 10.000 maîtres Fram, il en fait une fierté pour son bilan. Il n’a pas vu la peau de banane. Le ministre auteur de cette vilainie ne récupérera pas pour autant des voix en conséquence. Tous deux portent ensemble la croix de cette ignominie.

Léo Raz

 

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Les arcanes de la maison O’Swald (1)

Tout le monde sait ici que Guillaume avait décoré de l’aigle noir de Prusse son consul à Tamatave, mais personne n’en connaissait les motifs, bien qu’une feuille locale ait dit vaguement que c’était pour des services rendus à son pays. Elle aurait dû préciser lesquels.

Les prédécesseurs de M. Oehlerking avaient sans doute envoyé à leur gouvernement des rapports sur notre colonie, mais tous réunis ne valaient certainement pas comme détails et comme prévisions celui qui lui fut envoyé en 1912. Ce fut donc celui-là qui valut à son rédacteur la récompense ci-dessus.

Il est certain que M. Oehlerking n’a pas été seul à faire ce rapport ; il peut se faire même qu’il n’y ait eu qu’une part infime.

Ce document avait en effet l’ampleur d’un volume et devait être certainement une œuvre collective. Mais il était signé du Consul.

Naturellement, un rapport pareil ne pouvait être confié à la poste où il aurait paru suspect. Il fut remis à un officier du Zanzibar qui se chargea de la transmettre à son gouvernement.

Malgré toutes ces précautions, ce document a réussi par tomber entre les mains d’une personne étrangère mais qui connaissait assez d’allemand pour qu’elle pût se rendre compte de son contenu. Comment la chose s’est-elle passée ? Le respect de la parole donnée ne nous autorise pas de le divulguer.

C’est cette même personne qui nous en a donné connaissance.

Il se divisait en 4 parties et était accompagné d’une grande quantité de photographies reproduisant des plantations, des monuments, des vues diverses, et surtout des points stratégiques. Les plus nombreuses étaient celles qui se rapportaient aux ports de Diégo-Suarez et de Tamatave.

En voici le résumé tel qu’il nous a été donné.

La première partie de ce rapport qui était très bien ordonné concernait le commerce de Tamatave et de Madagascar en général. Elle faisait connaître l’accaparement des produits par les Chinois et les Indiens sur la côte Est et donnait la liste des divers commerçants de notre ville avec un long commentaire sur chacun d’eux. Les Allemands admiraient la méthode commerciale des Indiens, Chinois et Grecs et attribuaient leur réussite à la patience et à la ténacité innées de leur caractère qui les poussaient à édifier sou par sou une petite fortune.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fitakian’ny fitiavan-tanindrazana

Faniriana hanompo tanindrazana no heverina fa maniraka ny mpilatsaka rehetra amina fifidianana, izay fomba ahafahan’ny vahoaka manambara ny safidiny momba izay olona hanankinana anjara andraikitra ao anaty rafitry ny fitantanana. Araka izany dia fahazoana adidy manana ny hasiny no ifaninanana. Ho famintinana izany matetika dia ny fifaninanana mihitsy no voalaza ho masina. Izany fomba fiteny izany angamba dia mety hifono ny fanirin’ny mpifidy ny amin’ny hanomezan’ireo mpifaninana hasina ny fomba hoentiny anaovana ilay fifaninanana. Ahoana tokoa moa no hiheverana fa ho afaka hanome hasina ny andraikitra andrandrainy hiantsorohana izay mampiasa tetika tsy mendrika sy mampiseho fomban-jiolahimboto amin’ny fifaninanana?

Andeha hatao fa ny adidy heverina ho azo no hany manana hasina. Ampy izany handrara ny famadihana ny fifaninanana ho ady. Tsy milaza akory izany fa voatery hifankatia ny mpifaninana. Ny hany takiana aminy dia ny fifanajana. Momba ny hasin’ny adidy, izay hifaninana ny fandresena hahafahana hiantsoroka azy no voalaza. Ivelan’izany anefa dia mbola misy zava-dehibe ambonimbony kokoa raha hasina no resahina, dia ny fitiavan-tanindrazana. Hadinodino anefa izay matetika rehefa tena mafana ny tolona atao.

Tolona eo am-pifaninanana aza dia efa mahatonga ho lavenona ilay afo fanazavana tokony hitaiza fampahatsiahivana ao am-po sy ao an-tsaina ny antony hanaovana ezaka sy ny tanjona efa mipetraka, mainka izany rehefa miseho ireo fakampanahy ateraky ny vola sy voninahitra raha mahazo ilay toerana… Tsy hisy lavenona hokaofinkaofina akory ilay fitiavan-tanindrazana nolazaina ho naniraka, fa lany nitsonika toy ny sira notobasana rano.

Ny mpifidy no mandinika sy manara-maso ny fanajan-tenan’ireo mpifaninana. Tsy izay miseho ho tsy kasihin-dalitra, fa ny olona mahay manaja ny sasany indrindra ireo hafahafa noho izy, no sady manaja ny firaisa-monina sy ny tontolo manodidina, no tena mihaja am-panahy sy amin’ny maha olona azy. Asa raha mbola ilaina averina foana fa mandalo fotoan-tsarotra na ny firenena na ny mponina. Mazava ho azy fa ny filaminana no zava-dehibe ankehitriny. Manana adidy ny tsirairay ka tsy maintsy mifehy tena mba tsy hiverenan’ny korontana izay tsy ho zakan’ny tsena intsony ny fitrangany.

Ao moa ireo mihevitra fa tsy mbola ahafahana hiatrika fifidianana ny zava-misy amin’izao fotoana izao. Raha nanao izay ho afany izy ireo hanemorana ny fifidianana, tapitra izay ny fotoana ahafahana manao izany. Ny tetika maizina hafa dia efa famporisihana ny fitrangan’ny korontana, ka tsy ho azo lazaina intsony ho fitsinjovana ny filaminana noho ny adidy amin’ny firenena.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: libre échange qu’ils disent

Le grand décideur de la Communauté Européenne dans un élan de supposée générosité propose en projet de tisser des liens de libre-échange avec l’ensemble des pays du Continent Noir. Le qualificatif libre ne sert parfois que d’appât pour orner un hameçon. En effet pour que cette mesure réalise un semblant de justice, il faudrait l’établir  sur des principes d’égalité dans les échanges. Le cas ne confirme pas pareille situation. L’Union Européenne n’absorbe de produits africains que 7% du volume de ses importations, alors que l’on évalue à plus du double le taux des flux dans le sens inverse. Les pavés de l’égoïsme gagneraient à être enrobés de bitume de qualité consistante autrement que d’une fine couche d’intentions généreuses seulement en apparence.

 

 

News Mada0 partages

Epidemie de peste pulmonaire: un décès suspect à Ambalavao

L’épidémie de peste refait surface dans certaines zones. Un décès suspect de peste pulmonaire est survenu vendredi dernier dans le district d’Ambalavao, selon des sources concordantes. C’est le deuxième décès suspect enregistré depuis le début de la période de prolifération de cette épidémie dans le pays, qui s’étale du mois d’août au mois d’avril.

Les autorités sanitaires sont sur le qui-vive. Ces dernières effectuent actuellement une descente dans la ville d’Ambalavao, suite à une suspicion de décès causé par la peste pulmonaire, qui a eu lieu vendredi au Centre hospitalier

de référence du district (CHRD) de cette localité. « Il s’agissait d’une femme issue d’Anjomà, une zone rurale de ce district», d’après des sources locales ayant requis l’anonymat. Ces dernières de noter que « les autorités sanitaires locales procèdent depuis quelques jours à la sensibilisation de la population sur les mesures d’hygiène à adopter face à une telle situation ». Sur ce, « Des informations sensibilisant les habitants sur les comportements à adopter pour lutte contre la propagation de l’épidémie sont affichées partout dans la ville », ont-elles témoigné.

Un responsable au sein du service régional de santé de Fianarantsoa a confirmé l’existence de cette suspicion de mortalité due à la peste à Ambalavao, en soulignant que des responsables au sein du ministère de la Santé et des représentants des Partenaires techniques et financiers (PTF) sont déjà sur les lieux pour analyser la situation. Mais, ce dernier a déclaré n’avoir aucun surplus d’information sur le sujet. Par contre, les responsables sanitaires du district d’Ambalavao ont refusé de confirmer ou d’infirmer l’information, sous prétexte que seuls les responsables au sein du ministère de tutelle sont habilités à donner de telles informations.

Un autre décès à Ankazobe

D’après les informations, ce n’est pas la première mortalité liée à cette épidémie durant cette période de sa prolifération dans le pays. « Le 31 août, un garçon de six ans, dans le village de Mananetivohitra, de la commune de Fiadanana, district d’Ankazobe, a succombé sur-le-champ de suite d’une suspicion de peste bubonique », a informé une source au sein du ministère de la Santé.

Un quadragénaire issu du même village a été testé positif à la peste bubonique. Mais, ce dernier a pu sortir indemne, car il a obtenu à temps les soins nécessaires au sein d’un Centre de santé. La situation est désormais maîtrisée étant donné que les Agents communautaires locaux ont assumé leur responsabilité en alertant les autorités sanitaires locales. D’ailleurs, la chimioprophylaxie de contact et la désinfection pour éviter la propagation de la bactérie ont été menées dans ce village recensant quelque 113 individus.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Pathologies de grossesse: l’hypertension artérielle parmi les plus fréquentes

Près de 40% des femmes font face à des problèmes de santé durant la grossesse. «L’Hypertension artérielle (HTA) figure parmi les origines des pathologies de grossesse les plus fréquentes, pouvant provoquer des complications, comme la pré-éclampsie. On peut citer également le diabète gestationnel qui survient parfois en milieu de grossesse pour disparaître à la naissance du bébé mais qui nécessite un régime alimentaire strict, les kystes et fibromes utérins ou encore des infections microbiennes…». C’est ce qu’a informé le Chef de service de gynécologie Obstétrique au sein du Centre hospitalier de Soavinandriana (Cenhosoa), le Dr Romuald Randriamahavonjy, hier au Motel Anosy, lors de la cérémonie d’ouverture de la XIe Journée du Collège malgache des gynécologues obstétriciens.

« Une fois diagnostiquées, ces pathologies nécessitent ainsi une surveillance médicale accrue car elles peuvent engendrer des risques pour la future maman  et son bébé, dont la mortalité », a pour sa part indiqué le président du Collège malgache des gynécologues obstétriciens, le Pr. Hery Rakotovao. « Une consigne qui devrait inciter les parturientes à privilégier les consultations prénatales (CPN), qui sont accessibles gratuitement dans les Centres de santé de base (CSB), tout comme la consultation de spécialistes auprès des Centres de santé lors des accouchements », a souligné le Dr Romuald Randriamahavonjy.

Les accouchements hors formations sanitaires demeurent une réalité dans le pays, causant ainsi des forts taux de mortalité maternelle et néonatale, qui restent quasi-stationnaires avec respectivement 478 sur 100.000 naissances vivantes et 26 sur 1.000 naissances vivantes. Raison pour laquelle, les membres ont  voulu orienter le thème de la XIe Journée du Collège Malgache des gynécologues obstétriciens. Plus de 42 communications scientifiques, fruits des résultats de recherche des spécialistes, seront présentées durant cet événement de deux jours, notamment la gestion de la santé menstruelle, l’appendicite aiguë chez la femme enceinte, le cancer du sein et grossesse ou encore la mise au point sur le dépistage gestationnel…

Fahranarison

News Mada0 partages

Association de malfaiteurs: un policier recherché

La brigade criminelle d’Anosy informe que le dénommé Tanteliniaina Randrianajaina, né le 18 décembre 1983, fonctionnaire de police, fait l’objet d’un avis de recherche qui a été lancé depuis hier.

A tous ceux qui peuvent donner une information le concernant, la police demande d’aviser immédiatement la 5e section de la Brigade criminelle au niveau du Service central des affaires criminelles (à la direction de la police judiciaire Anosy) ou de contacter les numéros de téléphone  034 05 529 04 – 034 05 517 26.

Le fugitif est recherché pour attaque à main armée, association de malfaiteurs et complicité.

ATs.

News Mada0 partages

Boeny: le Bianco passe de mains

Changement à la tête du Bureau interrégional du Bianco de Mahajanga. Le colonel Edmond passe le relais à Olivier Andrianirina Ratsimbazafy pour l’accomplissement de ses missions dans la stratégie nationale de lutte contre la corruption dans la région Boeny.

Le Bianco réitère sa détermination à éradiquer la corruption à Madagascar, en dépit des résultats relativement négatifs annoncés par Transparency International. Ces résultats mentionnent la régression conséquente de notre pays dans le classement de cet organisme sur l’indice de perception de la corruption.

Le directeur général du Bianco, Jean-Louis Andriamifidy l’a encore affirmé lors de la cérémonie de passation de service entre le directeur interrégional de Mahajanga, le colonel Edmond et son successeur Olivier Andrianirina Ratsimbazafy, mercredi dernier. Le DG a remercié le directeur sortant de son bravoure et de son apport dans le cadre de ses missions. Il a tenu à rappeler d’ailleurs que des lois, telles que la loi générale sur la corruption, la loi sur les Pôles Anti-corruption qui remplaceront la Chaîne pénale anti-corruption, ont été adoptées et d’autres en voie de l’être, pour démontrer la volonté de l’Etat dans cette lutte. Le nouvel homme fort de la lutte contre la corruption du bureau régional de Mahajanga, pour sa part, n’a pas manqué de confirmer devant les autorités présentes sa détermination à partager la vision générale de la politique mise en œuvre dans ce sens.

L’élection présidentielle, notamment en ce qui concerne le financement des campagnes électorales et la déclaration du patrimoine des candidats avant l’élection, reste toutefois un enjeu de taille pour tester l’efficacité et la crédibilité du Bianco. Madagascar est actuellement classé au 155e rang sur 180 pays en matière de corruption, en perdant 10 places par rapport à l’année 2016.

Manou

 

 

News Mada0 partages

Sambava: sécurisation participative

Le district de Sambava a démarré une nouvelle stratégie de sécurisation de la population. La responsabilisation des citoyens devient primordiale dans cette approche.

La sécurité publique sera désormais l’affaire de tous, selon les participants à la concertation sur la sécurisation, organisée récemment à Sambava. La collaboration de la population, particulièrement en matière de fourniture de renseignements aux forces de l’ordre, figure désormais parmi les mots d’ordre de cette nouvelle stratégie afin de s’assurer de son efficience. La recrudescence de l’insécurité résultant de la circulation d’une importante masse monétaire, résultant de la commercialisation de la vanille, a obligé les responsables locaux à adopter de nouvelles dispositions d’intérêt public pour éradiquer le fléau dans la circonscription.

Les chefs de fokontany et les responsables communaux, ainsi que des représentants de la compagnie de la gendarmerie, du commissariat de police et de l’armée ont participé à l’élaboration de ces mesures de sécurité pour assurer leur stricte application.

 

Manou

 

 

News Mada0 partages

Voalaza fa any Frantsa: hanadihady ny fanjavonan’ny satroky ny mpanjaka ny fanjakana

Niparitaka tany anaty tambajotran-tserasera fa misy mahita any Frantsa ny satroboninahitra ny mpanjakavavy Ranavalona, very ny taona 2011. Manoloana izany, mangataka ny hamerenana ny fanadihadiana momba ity raharaha ity ny minisiteran’ny Kolontsaina sy ny Vakoka…

Resabe teto Madagasikara hatrany ivelany ny momba ity satroboninahitrana mpanjaka nanjavona tao amin’ny Lapan’Andafiavaratra, ny taona 2011 ity. Efa nisy ihany ny fanadihadiana momba ity raharaha ity, teo aloha, ary efa nisy mihitsy aza ireo olona naiditra am-ponja noho ny fahaverezan’ity satroka ity. Mangataka ny hamerenana fanadihadiana momba ity raharaha satroboninahitra ity ny minisitry ny kolotsaina sy ny vakoka, i Johasy Eléonore. « Nahatsikaritra tany anaty tambajotran-tserasera momba ity vaovao ity izahay fa hoe hita any Paris ny satroboninahitry ny mpanjaka Ranavalona. Ny 7 septambra 2018 lasa teo no niparitaka izany. Rehefa naheno izany ny teto amin’ny minisiteran’ny vakoka dia namotopototra hoe tena misy ve io vaovao io? nandray fepetra avy hatrany ny minisitera taorian’ny fiparitahan’ity vaovao ity tany anaty tambajotran-tserasera”, hoy izy. Nohamafisin’ny minisitra hatrany fa taorian’ny fahaverezan’io satroboninahitra io, ny taona 2011 dia nanao fampahafantarana mba hitadiavana izany vako-pirenena izany ny fanjakana. Nampahafantarina momba ity raharaha ity koa ny teo anivon’ny Unesco, raha ny fanazavany hatrany. Tsiahivina fa somary nahavariana ihany ny fanjavonan’ity satroboninahitry ny mpanjakavavy ity, ny taona 2011. Mihevitra ireo mpangalatra fa hoe volamena ranoray iny satroka iny, saingy ampahany kely ihany no misy volamena amin’iny raha ny fampitam-baovao voaray. Very anjavony ny fanadihadiana taorian’izay na efa niditra am-ponja aza ny sasany tamin’ireo mpiasa. Nahavariana aza fa efa nahavita dika mitovy amin’ilay satroboninahitra very ny fanjakana dia nijanona hatreo, kanjo izao misy milaza ho mahita any Frantsa indray ity satroky ny mpanjaka ity.

J.C

News Mada0 partages

Ambalavao: saron’ny polisy ireo jiolahy namaky ny lycée teknika

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Ambalavao, afakomaly, ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ny famakiana ny lycée teknika ao Ambalavao Tsienimparihy, ny 26 aogositra 2018 lasa teo. Very nandritra ity fanafihana ity ny entana maromaro, toy ny seza, ny “niveaux”, ny “barre à pince”, ny “rideaux” sy ny entana maro samihafa. Nanao fikarohana avy hatrany ny polisy ary tratra niaraka tamin’ireo entana halatra ireo ny jiolahy enina tompon’antoka tamin’ity halatra fitaovana tao amin’ity sekolim-panjakana ity. Tafaverina ao amin’ny sekoly ihany ny ankamaroan’ny entana very. Niaiky ny heloka vitany ireo jiolahy nandritra famotorana nataon’ny polisy ary hatolotra ny fampanoavana aorian’ny famotorana ataon’ny polisy.

Fa noraisim-potsiny koa ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ny halatra bateria mandeha amin’ny masoandro sy “régulateur” ary lamban-databatra iray ao amin’ny CEG Anjomà Ambalavao Tsienimparihy ihany. Ny alarobia 5 septambra 2018 lasa teo no nitrangan’ity halatra ity. Ireo jiolahy nangalatra ny fitaovam-panjakana tao amin’ny lycée teknika ihany ireto nangalatra tao amin’ny CEG ireto. Lasibatry ny jiolahy indray ny sekolim-panjakana.

J.C

News Mada0 partages

Fanadinana bakalorea: mitaintaina ireo mpiadina jamba sivy mianadahy 

Sivy mianadahy ireo tanora sembana amin’ny fahitana na jamba hiatrika fanadinana bakalorea amin’ity taona ity. Avy ao an-tampon-tanànan’Antsirabe ny telo mirahalahy amin’izy ireo raha toa ka avy ao Antananarivo, saingy hiatrika ny adina ao Antsirabe, kosa ny telo. Avy ao Ambositra ny fahafito ary samy avy ao Farafangana ny roa mianadahy sisa.

Telo andro mialoha ny fanadinana, mitaintaina izy ireo satria tsy mbola mahazo toky amin’ny minisiteran’ny Fampianarana ambony tarihin-dramatoa Rasoazananera Marie Monique na efa voadika soratra “braille” na tsia ny laza adina ampiasain’izy ireo mandritra ny fanadinana.

Raha ny tokony ho izy, ora sy fotoana mitovy, laza adina mitovy, saingy voadikan’ny minisitera tompon’andraikitra mialoha amin’ny soratra “braille” ny atrehin’ny mpiadina jamba. Fantatra, araka ny voalazan’andriamatoa Ratobimiarana Haingo, mpandrindra ny tetikasa Voatra asa tantanin’ny federasion’ny fikambanan’ny jamba eto Madagasikara, fa sady miandry ny fanadinana ireto tanora jamba no mitaintain-dava.

Tamin’ny taon-dasa, saika tsy afaka niatrika fanadinana bakalaorea ny tanora efatra mianadahy tao Ambositra raha tsy ny solontenan’ny fivondronamben’ny fikambanan’ny olona jamba ao Antsirabe no tonga tsy nantsoina ary nosamborina tamin’ny ora farany, nisahana ny fandikana ny laza adina ho soratra “braille”.

Fantatra indray izao, araka ny resaka nampitain’ireo mpitondra tenin’ny olona jamba niresaka tamin’ny tompon’andraikitry ny fanadinana bakalaorea tao Fianarantsoa, fa tsy mbola hisy indray izany amin’io herinandro io.

Tsy nisy mihitsy fampitam-baovao ho an’ireo mpiadina na ireo fikambanana afaka miahy azy ireo ny momba izany.

“Kely tsy mba mamindro izahay”, hoy ireo tanora jamba miezaka mianatra ireto. Tsy raharahan’ny minisiteran’ny Fampianarana ambony ny aminay satria vitsy anisa izahay kanefa te hiezaka tsy ho vesatry ny fiarahamonina.

Tatiana A

News Mada0 partages

Vokatry ny fiakaran’ny tosidra: 40%-n’ny vohoka, misy fahasarotany 

40%-n’ny vohoka, misy fahasarotana avokoa, araka ny zava-misy hita eny amin’ny tobim-pahasalamana na hopitaly, amin’izao fotoana izao, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitry ny sampana fikarakarana ny vehivavy (gynécologie) sy ny fiterahana eny amin’ny Cenhosoa, ny dokotera Randriamahavonjy Romuald, omaly teny Anosy. Mandritra ny fitondrana vohoka, mety hanana olana amin’ny fahasalamana ilay reny na koa ny zaza ao am-bohoka. Mety hitarika amin’ny fahafatesan’ny reny na koa ho an’ny zaza io olana io raha tsy voaray an-tanana haingana. Eo koa ny fahaterahana tsy tonga volana sy ny tsy fahazoana zaza intsony ho an’ny vehivavy itrangan’ny tsy fahasalamana mandritra ny vohoka. Olana amin’ny fahasalamana voalohany  ho an’ny vehivavy mitondra vohoka ny fiakaran’ny tosidra . Mila fantarina ny antony miteraka ny fiakaran’ny tosidra hitondrana ny fitsaboana mifanaraka. Fisorohana mety indrindra ny manatona mpitsabo manokana mialoha ny hametrahana zaza hamantarana ny toe-pahasalaman’ilay vehivavy.

Olana faharoa miseho amin’ny vehivavy mitondra vohoka ny fisian’ny mikraoba ao amin’ny taovam-pananahany. Tranga aterak’izany ny fahafahan-jaza na lasa miteraka zaza sampona. Antony nisafidinan’ny fikambanan’ny mpitsabo manokana ny vehivavy sy ny fitondrana vohoka (Comago) ny lohahevitra vohoka misy fahasarotana ny fahatsapana fa betsaka ny vehivavy manana olana amin’ny fahasalamana mandritra ny vohoka ka ilana fandraisana an-tanana.

Misy antoka ny miteraka eny amin’ny tobim-pahasalamana

“Amin’izao fotoana izao koa, mbola betsaka ny tranga tsy tokony hiseho intsony nefa hita ihany amin’ny vehivavy mitondra vohoka. Ohatra amin’ireny ny tranon-jaza mitriatra ka miteraka fahaverezan-dra eo amin’ny vehivavy, ny reny efa nodidina teo aloha tranon-jaza nefa tsy manatona toeram-pitsaboana misy trano fandidiana rehefa hiteraka manaraka”, hoy ny filohan’ny Comago, ny profesora Andrianampanalinarivo Rakotovao Hery. Mila entanina ny vehivavy mitondra vohoka, indrindra ireo ahitana olana amin’ny fahasalamana fa misy antoka kokoa ny miteraka eny amin’ny tobim-pahasalamana miaraka amin’ny mpitsabo.

70 ny mpitsabo manokana ny vehivavy ary mifampizara traikefa sy fahalalana izy ireo mandritra ny roa andro eny Anosy. Ao anatin’ny hetsika fanamarihana ny Andro faha-11 ho an’ny Comago ny famelabelarana amin’ny lohahevitra 42.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Theatre: « Manonoke Fanahy » où le marronnage sera mis en avant

Depuis un an, les deux compagnies, Lolita Monga (La Réunion) et Landyvolafotsy (Madagascar) concoctent une pièce théâtrale intitulée « Manonoke Fanahy », inspirée du film japonais « Princesse Mononoke » de Hayoa Miyazaki, qui démontre l’attitude du marronnage. Après avoir effectué deux résidences de création, l’une s’est tenue à La Réunion et l’autre à Madagascar, les deux compagnies sont actuellement prêtes à présenter cette pièce au grand public, en effectuant une tournée nationale au pays. Après avoir été à Toamasina, elles se trouvent désormais dans la capitale pour quelques prestations. Elles donneront ce jour un spectacle réservé aux élèves à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, tandis que demain, le grand public sera attendu à partir de 15 heures.

« Dans cette pièce, nous allons mettre en avant le marronnage », a annoncé Lolita Monga, directrice du centre dramatique de l’océan Indien depuis 10 ans. Mais que veut dire exactement le mot marronnage ? « Il existe une nuance entre la fuite et le marronnage. Ce dernier est une attitude qui consiste à chercher la liberté. La Réunion regorge d’histoires de marronnage, notamment celle des esclaves venues de Madagascar. Donc, étant descendante de ces marrons, je suis ravie de travailler avec une troupe malgache », a-t-elle expliqué.

Le spectacle racontera donc ce retour des marrons à l’état sauvage, en contact avec la nature et deviennent même ses défenseurs. « La pièce sera pleine d’effets sonores. Rola Gamana nous a spécialement confectionnés des instruments en bambou pour effectuer divers bruits, tels que les cris d’oiseaux », a ajouté l’un des membres de

la compagnie Lolita Monga. Après ce spectacle, les deux troupes vont rejoindre Antsiranana et Nosy Be.

Holy Danielle

 

 

News Mada0 partages

Manuels scolaires: le piratage s’intensifie

A moins de trois mois de la rentrée scolaire, la lutte anti-piratage cible tout particulièrement le marché du livre sur le territoire national.

La chaîne du livre fait également face à l’indéracinable fléau de piratage, notamment en cette veille de la nouvelle rentrée scolaire. A l’ère du numérique, la reproduction et la vente illégales de livre sont devenues monnaie courante, voire anodines. Sur les étals du marché, ces manuels se vendent comme des petits pains. La flambée de prix, causée notamment par le manque flagrant de ces ouvrages didactiques, incite les consommateurs à se tourner vers cet autre choix. Ce qui occasionne une perte totale et irrémédiable pour les producteurs officiels.

Selon les informations reçues auprès de la Brigade anti-piratage (BAP) une série de doléances a été reçue auprès des réseaux d’Auteurs, éditeurs et de diffusion. Face à cette situation, le BAP a procédé à une première opération à Toamasina. « Un individu a été interpellé et son matériel, saisi. Il a été remis au tribunal le 4 septembre, mais le suspect a  bénéficié d’une liberté provisoire en attendant le procès qui aura lieu mardi », a-t-on indiqué.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

« Manonoke fanahy »: teatra hafakely, mampihomehy, mahavariana…

Mihamaro ny tanora tia manao teatra, araka ny hita amin’ireo tropy manan-daza eto an-dRenivohitra. Mihamivoatra ihany koa ny teatra, ny endrika anehoana ny tantara, ka mifanaraka kokoa amin’ny zava-misy ankehitriny. Anisan’ny mitrandraka izany ry Landy Volafotsy, tsy zovina amin’ny maro intsony, araka ny nambaran’i Doly Odeamson, mpitarika ity kaompania ity.

Ahitana taratra izany, ohatra, ny piesy mitondra ny lohateny hoe « Manonoke fanahy », holalaovin’ny Landy Volafotsy miaraka amin’ny kaompania Lolita Monga, avy atsy La Réunion, rahampitso tolakandro etsy amin’ny IFM Analakely. Tantara japoney izy ity, saingy narindran’ny roa tonta hifanaraka amin’ny kolontsaina malagasy sy ny zava-misy ankehitriny.

«… Tsy toy ny taloha fa miezaka mitady zava-baovao hatrany ny Landy Volafotsy. Tsy misy intsony ny fizarana, hita mahazatra any anaty piesy teatraly. Ny zavatra tsy maintsy misy, ny haiteny mampihomehy sy ny hira izay samy misarika ny olona… », hoy hatrany i Doly Odeamson.

Ankoatra ireo, mampiavaka ny fanehoana ity tantara ity koa ny filalaovana azy toy ny any anaty onjampeo any. « Tanjona ny hisarika ny mpijery hihaino tsara ny tantara fa tsy hijery fotsiny ny fihetsika », hoy ny kaompania Lolita Monga. Heno ao anatin’ny « Manonoke fanahy » avokoa ny teny malagasy, kreola ary frantsay. Araka izany, miavaka sy tsy mbola fahita mihitsy ity karazana teatra haseho rahampitso ity.

Mahaliana ny votoatin’ny tantara, maneho ny zava-misy ankehitriny : ny ady eo amin’ny zavaboahary sy ny olombelona. Efa nentina tany Toamasina ny « Manonoke fanahy ». Anjaran’Antananarivo indray izao. Avy eo, ho any Ankazobe, Maevatanàna, Nosy-Be ary Antsiranana.

Tanjon’ny Lolita Monga sy ny Landy Volafotsy ny hampiaina zavakanto mahafinaritra toy itony amin’ny sokajin’olona rehetra. Mba hanamorana izany, tsy mitondra fitaovana lehibe sy sarotra entina izy ireo fa miainga amin’ny zavatra tsotra nefa azo ilalaovana tsara.

Landy R.

News Mada0 partages

CGM Analakely: hiaka-tsehatra ry Ragasy Band

« Musique du monde » manana faka sy aingam-panahy malagasy. Io ny nanazavan-dRagasy ny hira hataony miaraka amin’ireo dimy mianadahy ao anaty tarika Ragasy Band. Rahampitso manomboka amin’ny 3 ora tolakandro, ao amin’ny Cercle Germano-Malagasy (CGM) tohatohabaton’Antaninarenina, no hanehoan’izy ireo izany ho an’ny mpitia zavakanto rehetra. Ankoatra io aingam-panahy hoenti-mamorona io, manana mpikambana teratany vahiny ihany koa ny Ragasy Band. « Mitendry gitara beso sy mitsoka trompetra izy ireo. Anisan’ny mampiavaka ny tarika Ragasy Band ihany koa anefa ny fampiasana karazan’amponga malagasy maro. Anisan’ny manamafy sy mamaritra ny karazan-kira hataonay enina mianadahy ireo», hoy Ragasy.

Ankoatra ny famoronan-kira sy fitendrena zavamaneno, mpikaroka manana ny maha izy azy eo amin’ny tontolon’ny amponga Ragasy. « Ny 70%-n’ny amponga hoentin’ireo tarika na mpanakanto teratany malagasy miatrika fampisehoana any ivelany, saika namboariko avokoa», hoy izy. Ho hita sy ho re mandritra ity fampisehoana rahampitso ity avokoa ireo karazan’amponga ireo, raha ny fanazavany hatrany. Anisan’izany ny amponga maroanaka mazavaloha, ny amponga B52 ahitana karazan’amponga valo ao anatiny. Olona iray ihany anefa ny mitendry (mikapoka) azy ireo. Ao ihany koa ilay karazana amponga antsoina hoe tary miampy ny marovakana. Ny amponga vy izay mahavariana tokoa satria afaka mihira, sns.

Nomarihin-dRagasy fa tsy hihira sanganasan’olon-kafa ny Ragasy Band amin’io fotoana rahampitso io fa ny hiran-dry zareo ihany no hoentina eny an-tsehatra. 13 ny hira efa nomanina, raha ny fanazavany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Jeu d’échecs-festival jeunes idf: Fy Antenaina remporte l’étape 2

Pour la deuxième fois, le joueur d’échecs malgache, Fy Antenaina Rakotomaharo, a remporté l’étape 2 à Montreuil EDLV avec 8 points sur 9, tout comme les Français Yannick Kambrath et Frédéric Bol. L’étape 2 du festival Jeunes IDF s’est déroulée au début de la semaine en France.

Ce tournoi a rassemblé 184 joueurs dont 124 dans le festival et 60 dans le challenge. Il a été réservé aux pupilles dont le classement est inférieur à 1.200. En festival, Fy Rakotomaharo a été imbattable en menant le jeu. Il occupait la première place et est monté au pinacle avec 8 points sur 9. Fy était de bonne augure dès le début de la rencontre et a dominé la partie jusqu’à la ronde 9. Il comptera encore remporter la 3e étape qui se tiendra le 11 novembre à Roissy-en-Brie.

La remise des prix a été faite en présence de Belaïd Bedreddine, maire adjoint délégué à l’éducation et l’enfance et Olivier Tridon, vice-président de la Ligue.

 

Miarintsoa R.

 

Les 10 premiers du Festival Jeunes IDF

en étape 2 :

– Fy Antenaina Rakotomaharo (Mad) : 8 points

– Yannick Kambrath (Fra) : 8 points

– Frédéric Bol (Fra) : 8 points

– Thomas Ariza (Fra) : 7 points

– Etienne Albaric (Fra) : 7 points

– Fahim Mohammed (Fra) : 7 points

– Anatole Kieffer (Fra) : 7 points

– Vincent Nguyen (Fra) : 7 points

– Loic Travadon (Fra) : 7 points

Matthieu Hingouet (Fra) : 6,5 points

 

News Mada0 partages

Foot: la poule des As reprend ses droits

L’avant-dernière journée de la poule des As promet de belles bagarres ! Bien parti pour remporter son premier  championnat de Madagascar, Fosa Junior devra continuer sur sa lancée face à Elgeco Plus ce dimanche.

Toutes les conditions sont réunies pour que l’équipe hôte de la rencontre réussisse son pari. Baggio et sa bande sont restés invincibles dans leur antre en ligue des Champions. De plus, ils auront en face d’eux l’équipe la plus faible de la compétition comme adversaire.

Cependant, pour que Fosa Junior puisse se mettre à l’abri avant la journée finale, il ne suffit pas seulement de gagner contre les Champions d’Analamanga, mais encore faut-il que dans l’autre rencontre de la 5e journée de la poule des As, Cnaps Sport fera un faux-pas sur le terrain du FC Vakinankaratra à Antsirabe.

Ce qui est envisageable dans la mesure où les joueurs d’Antsirabe sont coriaces devant son public comme en témoigne son match nul face à Fosa Junior lors de la 3e journée. Sauf que de leur côté, les Caissiers sont bien déterminés à rattraper leur retard sur le leader du classement.

En tout cas, cette 5e journée marquera les esprits quoi qu’il arrive.

 

Naisa

 

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As 2018»: hangotraka ny lalao amin’ny andro fahadimy

Hitohy indray ny fifaninanam-pirenena, taranja baolina kitra, taorian’ny fifaninanana natrehin’ny Barea de Madagascar, farany teo iny. Hiditra amin’ny andro fahadimy ny “Poule des As”. Hanana ny lanjany ireo fihaonana roa, amin’izany.

Hotanterahina, amin’ny alahady ho avy izao, ny andro mialoha ny farany, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra “Poule des As 2018”. Hangotraka ireo lalao roa, hanamarika ity andro fahadimy ity. Any amin’ny kianja Vélodrome Antsirabe, hampiantrano ny Cnaps Sport Itasy ny FC Vakinankaratra.

Hatreto, tsy mbola resy teo amin’ny kianjany ny ekipan’Antsirabe, teo amin’ity fiadiana ny “Poule des As” ity. Manana isa 4 ny FCV raha 7 kosa ny an’ny ekipan’Itasy. Tsy maintsy hiady hanao izay ho afany ny FCV, hakana isa 3 indray. Etsy ankilany, mila fandresena ihany koa ny Cnaps Sport, raha te hiandrandra ny ho tompondaka. Hiendrika famaranana kely, araka izany, ity lalao ity.

Raha an-taratasy, mandresy ny Cnaps Sport, saingy tombony ho an’ny FCV ny hilalao eo amin’ny kianja efa mahazatra azy sy manoloana ireo mpomba ny ekipa. Hanala vela rahateo ry zalahy satria efa resin’ny Cnaps Sport, tamin’ny isa 3 no ho 1, nandritra ny fihaonana mandroso, tany amin’ny kianja Vontovorona.

Any amin’ny kianja Rabemananjara indray ny lalaon’ny Fosa Jr sy ny Elgeco Plus Analamanga. Hanana ny lanjany ihany koa ity fihaonana ity satria mety hamaritra ny hoavin’ny Fosa Jr, mitarika vonjimaika ankehitriny, amin’ny fananany isa 10. Tsy manana herijika ny ho tompondaka intsony kosa ny Elgeco Plus satria isa tokana ihany ny azy ireo, hatreto. Na izany aza, tsy maintsy hiaro ny voninahiny ity ekipan’Analamanga ity. Raha tsiahivina, nisaraka ady sahala samy tsy nisy nitoko ny andaniny sy ny ankilany, teo amin’ny lalao voalohany, notanterahina tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina. Ity izany no tsontsori-mamba hisarahana.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra vehivavy – «Cosafa cup 2018»: lalaon’ny samy resy ny an’ny Barea sy i Malawi

Hitohy, anio zoma ao amin’ny kianja Isaac Wolfson Stadium, Afrika Atsimo, ny andro faharoa eo amin’ny fiadiana ny “Cosafa cup 2018”, taranja baolina kitra vehivavy. Fihaonana, ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika. Lalaon’ny samy resy ny fihaonan’ny Barea de Madagascar sy i Malawi.

Samy tojo tsy fahombiazana avokoa mantsy ny roa tonta, teo amin’ny andro voalohany, notanterahina ny alarobia lasa teo, ho an’ny sokajy “A”. Raha tsiahivina, lavon’i Afrika Atsimo, tamin’ny isa tery 2 no ho1, ny Barea de Madagascar ary resin’i Botsoanà, tamin’ny isa mazava 2 no ho 0, kosa ry zareo Malaoita.

Tsiahivina fa efa niray vondrona tamin-dry zareo Malaoita ny Malagasy, nandritra ny “Cosafa 2017” ka resin’izy ireo, tamin’ny isa 6 no ho 3, ny Barea, tamin’io. Samy tsy nivoaka vondrona avokoa moa ny ekipa roa tonta, tamin’izay. Hanala vela izany ny Malagasy, amin’ity anio ity. Heverina fa efa tafiditra tsara ao anatin’ny lalao amin’izay ireo mpilalao rehetra, taorian’iny faharesena, nanoloana an-dry zareo mpampiantrano, iny. Etsy ankilany,  hiady izay ho lohany kosa ao amin’ity vondrona misy ny Barea de Madagascar ity i Afrika Atsimo sy ry zareo Botsoanezy, efa samy manana isa 3 avy.

Marihina fa lalao farany ho an’ny Barea de Madagascar ny fihaonana amin’i Botsoanà, ny asabotsy 15 septambra ho avy izao.

 

Tompondaka

 

Ino Vaovao0 partages

67HA - AVARATRA ATSINANANA : Tokan-trano iray voatafika, lasa ny firavaka volamena rehetra

Araka ny tatitra voaray avy amin’ ireo mpiara-monina akaiky teo amin’ny manodidina momba ny zavatra niseho dia nisy nandondona ny varavarana ka taitra izy ireo, ny andro rahateo koa efa  somary maraindraina ka tsy nanam-po hoe jiolahy hanafika ny tao an-trano no nandondona. Avy hatrany dia novohaina vehivavy iray ny varavarana ka tonga dia nisy nanambana tamin’ny antsibe ity farany. 

Tsy nahahetsika ary tsy nahasahy nanohitra satria ny hery tsy mitovy fa dia ireo firavaka volamena teny aminy no nalain’ny olon-dratsy. Nirifatra nitsoaka moa ilay mpangalatra nony avy eo. Soa ihany fa tsy nisy aina nafoy na ny naratra , tsy nisy very ihany koa ireo entana sarobidy hafa. Manoloana ity tranga ity anefa dia tsy mitsahatra manao antso avo amin’ny mpitandro filaminana izy ireo mba hanara-maso akaiky eny an-toerana satria betsaka toeram-pisotroana sy maro mponina vahiny eny ary mahasarika sy mahatamana olon-dratsy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANJAVONANA MAMPIAHIAHY : Rangahy saika hividy moto tsy hita niaraka tamin’ny lelavola 6 tapitrisa Ariary

Hividy entana   miampy moto no anton-dia tamin’io fotoana io saingy nanjavona tsy hita niaraka tamin’ny lelavola enina tapitrisa Ariary tany aminy ralehilahy. Araka ny loharanom-baovao voaray fanampiny dia  niara-dia taminy ny zanak’anabaviny tamin’io andro io. Nitsofoka tranom- barotra iray nanontaniana vidina moto  ity zanak’anabaviny  ka ilay rangahy kosa nanontany teo ivelany. 

Nanomboka teo no tsy hita ity farany hatramin’ny omaly, ora nanoratanay. Mipetraka ny ahiahy eto hoe fanahiniana sy zavatra efa nomanina ve sa niharan-doza na voa- tafiky ny jiolahy ny tenany. Efa nampandrenesina ny mpitandro filaminana eto Antananarivo sy ny manodidina ankehitriny, ka arahina akaiky ny tohin’ny zava-nitranga. 

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

VEDETY DOBO TAO NOSY MITSIO AMBILOBE : Olona efatra tsy hita popoka natelin’ny ranomasina

Araka ny fampitam-baovao avy any an-toerana dia roa ireo vedety niainga avy teo amin’ny seranana "port saint Louis" ny marainan’io alakamisy io. Ny vedety iray nitondra an’ny mpanjaka  Tsimiaro III sy ireo namany,ary ny vedety iray hafa nitondra ireo fokonolona.

Araka ny fanampim-baovao hatrany dia nisy olana ny vedety nitondra ilay mpanjaka tany anivon-dranomasina tany,fa ilay vedety hafa namany kosa dia nanohy ny dia ka nivadika tampoka.

Vokatr’izany dia olona efatra no tsy hita popoka natelin’ny ranomasina.Araka ny vaovao farany voaray avy ao Ambilobe dia efa hita ny iray tamin’ireo olona dimy fa ny efatra hafa dia mbola tadiavina hatramin’izao.

Ilay vedety nitondra ny ampanjaka kosa indray dia nisy nitarika, izay voalaza fa ireny vedety avy ao Tsarabajina mpitondra mpizahatany ireny.

Hatramin’izao ora anoratanay izao dia mbola tsy tonga ao Ambilobe ny ampanjaka, satria ilay vedety nanavotra azy ireo dia nitarika nankao Nosy mitsio.

Mbola eo an-dalam-piokarohana ireo olona efatra ambiny ny mponina sy ny manam-pahefana any an-toerana.

Manoloana ny tranga misy dia samy amin’ny resaka nifanaovany ny tsirairay ary manahy amin’ny fisian’ny olana tamin’ireo vedety roa ho an’i Nosy mitsio ireo.Nieren-doza araka izany ny Ampanjaka.

Andrasana araka izany izay mety ho tohin’ny vaovao mahakasika izany.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

CERCLE DE REFLEXION POUR L’AVENIR DE MADAGASCAR : Resy lahatra amin’ny kandida Rajoelina ihany koa

Nanao asa fikarohana nandritra ny taona maro izahay momba ny «  Fokonolona fototry ny firenena  » sy ny fanarenana an’i Madagasikara ary efa nampitainay miandalana tamin’ny mpiray tanindrazana izany. Mifandrindra tsara amin’ izany asa fikaronana nataonay izany ny «  Initiative pour l’Emergence de Madagascar  » na IEM izay novolavolain’ny kandidà Andry Nirina Rajoelina izay ahafahantsika miroso haingana sady maharitra amin’ny fanarenana ny firenena. 

Ny kandidà Andry Nirina Rajoelina dia tanora tia tanindrazana,  tsy mitsahatra mitety vazatany mampitombo ny traikefa efa nananany, tanora manana fikirizana, niomana nandritra ny taona maro amin’ny fanatanterahana ny andraikitra ho Filoham-pirenena.  Fantatra tamin’ny fanambarana voaray  omaly ary fa «  Manohana tsy misy fepetra ny kandidà Andry Nirina Rajoelina, izay mitondra ny laharana faha 13 ao amin’ny biletà tokana amin’ny fifidianana izay ho Filohan’ny Repoblika ny 07 novambra 2018, ny «  Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar  » (CRAM)  ».

Manainga ny vahoaka malagasy rehetra hiaraka hifanome tanana amin’ny fanohanana ny kandidà Andry Nirina Rajoelina. 

Tatianà R .

Ino Vaovao0 partages

ZAZA VERY : « Tsy mpiasan’ny hopitaly ilay vehivavy nitondra ilay zaza »

Teo anatrehan’ny fahaverezan’ilay zaza vao teraka telo andro tao amin’ny sampana fiterahana ao amin’ny hopitaly no nahatonga izany. Nizara telo lehibe ny valandresaka nataon’ny profesora Tiandaza Odilon ny voalohany tamin’izany ny nanambarany fa efa voaporofo amin’izao fa tsy mpiasa tao amin’ny hopitaly no nitondra ity zaza ity fa tena olona avy any ivelany mihitsy.

Izany hoe tena mpangalatra zaza tafiditra tao amin’ny hopitaly. Nanambara ihany koa izy fa tsy lamba fanaon’ireo mpiasa rehetra ao amin’ny hopitaly ny lamban’ny rasazy izay nanaovan’io vehivavy io fa lamba avy any ivelany hopitaly ihany koa. Ny faharoa dia raikitra ny fanovana ny fomba fiasa ao amin’ny hopitaly manomboka izao, ka tsy maintsy savaina avokoa ny olona rehetra miditra sy mivoaka eny Androva na alina na antoandro io. Ireo mpiasa miasa amin’ny alina mpiandry raharaha tsy maintsy mahafantatra ny zava-misy sy mandalo ao ary mamindra izany amin’ny mpiasa izay handimby azy ny maraina. 

Etsy ankilany dia nilaza ity tompon’andraikitra voalohany amin’ny fitantanana hopitaly Androva ity fa efa mandray andraikitra avokoa ny tompon’andraikitra rehetra miainga avy any amin’ny prefecture sy ny fitsarana ary ny mpitandro filaminana rehetra sy ny tompon’andraikitra eo anivon’ny hopitaly amin’ny fikarohana sy fitadiavana ity zaza ity sy ny olona nitondra azy. Ny alarobia teo mantsy nisy nahita ity vehivavy ity niaraka tamin’ny zaza io nanontany botry hiainga hiala an’i Mahajanga teny amin’ny tafian’ny Orange Mahajanga be. 

Saingy raha iny mbola samy nitady ny botry mety andeha iny ireo nahoda dia tsy hita tapoka teo ny nalehany. Mihorohoro tanteraka ny olona manana zazakely na tsy eny amin’ny hopitaly ihany fa hatreny amin’ny fokontany 26 eto Mahajanga amin’izao satria misy tokoa ny mpangala-jaza tonga eto an-tanàna. Mitaona ny rehetra sy ny fianakaviana moa ny mpitondra mba samy ho mailo ary tsy hamela irery ny zaza aloha mba hisorohana ny tranga tahaka izao indray.

Papin

Ino Vaovao0 partages

MAEVATANANA : Tafapetraka ny « Opération mandio » hiadiana amin’ny asan-dahalo

Hatreto tokoa mantsy tsy mbola misy filaminana tanteraka mihitsy hatramin’izao io lafiny filaminana io eto amin’ny tany sy ny fanjakana. Toa vao mainka aza miseho lany ny fanafihana mitam-basy sy ny fakana an-keriny ataon’ ireo dahalo. Napetraka araka izany ny paikady avy eo anivon’ny zandary miadidy ny fari-piadidian’ ny Faritra Boeny.

Nidina ifotony tany Maevatanàna ny alarobia 12 septambra teo nametraka ny « Opération mandio » io, ka ireo faritra mena no nametrahana izany tany an-toerana. Mialoha ny hanaparitahana izany any amin’ny Faritra. Hampiasa fitaovana rehetra hahafahana miady amin’ny asan-dahalo izy ireo amin’izany. Tsy maintsy enjehina ihany koa araka ny voalaza ny dahalo ambony latabatra. 

Haharitra iray volana ny faharetan’ny hetsika « Opération mandio » ity ao amin’ny Faritra Betsiboka izao, ka vinavinaina hampandry fahalemana ireo tanàna tafiditra ao anatin’ny faritra mena amin’ny asan-dahalo izany. Efa tafiditra sahady ihany koa ity hetsika ity amin’ny fampandriana ny tany amin’ny fiatrehana ny fifidianana filoham-pirenena ny 7 novambra izao. 

Misy mantsy ny baiko avy amin’ny lehiben’ny zandary amin’ny tokony hampandriana fahalemana ireo faritra ahitana ny asan-dahalo ireo mba hahafahan’ny vahoaka monina amin’izy ireo miatrika ny fifidianana am-pitoniana. Samy miandry ny vokatra izao hetsika izao ny rehetra aorian’ny iray volana.

Papin    

Ino Vaovao0 partages

AMBANJA : Tafajoro ny alarobia teo ny komity manohana ny kandida Andry Rajoelina

Fikambanana sy antoko maro samihafa ka no mandrafitra ity komity ity ary misokatra hatrany ho an’ny rehetra  hoy ireo tompon’andraikitra. Ny solombavambahoaka Soulaimana Mahamodo sy ny filohan’ny Tgv any an-toerana Said Hassan fantatry ny maro amin’ny anaram-bositra Sassan no miara-mitarika izany komity izany.

Efa voatsidik’ireo tompon’andraikitra anivon’ity komity ity avy araka ny nambaran’i Sassan ny kaominina maro manerana ny distrikan’Ambanja ary samy maneho ny fahavononany hanohana ny kandida Andry Rajoelina ny mponina. Noamafisin’ity tompon’andraiktira ity hatrany fa tsy manavaka ary vonona hiara-hiasa amin’ny rehetra ny komity izay tarihin’izy ireo. «  Vonona hampandresy an’i Andry Rajoelina amin’ny fifidianana filoham-pirenenena ho avy izao izahay ho tombotsoan’ny faritra sy faritany  misy anay   », hoy Sassan.

        A.Lepêcheur                 

Ino Vaovao0 partages

BAOBAB PLUS MADAGASCAR : Mitondra vahaolana angovo azo amin’ny masoandro

Izany dia azon’ny tokantrano mipetraka ambonivohitra na ambanivohitra jifaina daholo. Hialana amin’ny fahatapahan-jiro ho an’ny ambonivohitra ary hialana amin’ny tsy fisian-jiro kosa ho an’ny ambonivohitra. Anatin’ny Baobab microcred taloha ny baobab plus, izay mpanohana ofisialy ny foara Boeny mionjo hatao eto Mahajanga amin’ny volana oktobra izao.

Araka ny nambaran’ny tompon’andraikitra dia afaka aloa tsikelikely ny fitaovana hojifaina ka rehefa voaloa tanteraka vao lasan’ny mpanjifa. Afaka aloa arakaraka ny fahefa-mividy ihany koa. Mafy mateza no sady tsara kalitao, tsy mora vaky ny fitaovana amidin’izy ireo. Ny jiro ohatra dia misy boribory no misy lavalava toy ny lampes tubes mahazatra ireny. Nefa tsy mora vaky na mifandona aza. Ny vata fahitalavitra kosa dia misy lecteur usb sy misy chaines TNT. Ny bateria manaraka teknolojia farany. Ao Marovoay no misy ny foiben’ity orinasa ity ary hampiranty ny fitaovana amidiny izy ireo mandritry ny Foara Boeny mionjo.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Mitobaka ny entana lany datyVariana amin`ny politika ny minisitera tompon’andraikitra

Mitobaka indray ny entana lany daty eto an-toerana. Tamin`ny fiandohan`ny volana septambra dia nahatrarana vary simba 200 gony sy paty “spaghetti” 100 baoritra lany daty tany Sambava ka nodorana avy hatrany.

 

 Vao tsy ela anefa, sarona indray ny vary 300 gony ka tao amin`ilay tranombarotra nahatrarana entana simba tamin’ny 1 septambra 2018 teo ihany no nahitana azy ireo. Tranga hafa ihany koa no niseho tany Toliara sy Maevatanana. Ny eto an-drenivohitra dia entana maro toy ny: bisikoitra, ronono, vatomamy sy kojakoja madinika maro samihafa efa lany daty no hita eny an-tsena. Maro no velon-taraina ary tsy ny mpanjifa ihany no lasibatra fa na ny mpivarotra ambongadiny sy ireo mpaninjara dia samy mitondra faisana avokoa. Mihazakazaka ny mpanjifa mividy ireo entana mora mba ho sitrany ahay.  Hisy fiantraikany amin`ny fahasalaman`ny mponina izao sehon-javatra izao raha tsy mandray fepetra farany izay haingana ny minisiteran`ny varotra sy fanjifana etsy Ambohidahy. Tsy heno ary tsy andrenesam-peo ny tomponandraikitry ny varotra fa toa variana amin`ny politika. Ny minisitra tompon`andraikitra rahateo dia nomena iraka manokana hikarakara fifidianana kanefa mila mandray fepetra mafonja sady mitohy sy tsy tapaka. Olana mandavan-taoana ihany koa ity resaka entana lany daty ity. Anisan`ny mahapotika ireo entana ihany koa ny tsy fanarahana ny fenitra amin`ny toerana fanatobiana, hany ka simba vetivety. Marihana fa tsy azo atao ny mivarotra entana lany daty fa atahorana amin`ny fahasalamana sy mety mahafaty mihitsy aza. Entanina ihany isika mpanjifa mba handinika tsara fa tsy ho roboka be fahatany ary tsinjovy ihany ny fahasalamana fa io no voalohan-karena. Tsy azo adinoina ihany koa fa vanim-potoanam-pifidianana ihany koa isika ka gaboraraka tanteraka ny fanaraha-maso eny amin`ny seranan-tsambo. Tsy ny entana lany daty ihany no tafiditra eto amintsika fa hatramin`ny fitaovam-piaidiana mahery vaika nohafarana avy any ivelany.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Miandry izay higadonany

Efa tongotra mby an-dakana ny fanatanterahana ny fifidianana na somary mizara roa aza ny hevitra ho an’ny mpanao politika.

 

 Miandry izay higadonan’ny fotoana tena voafaritry ny lalàna hanaovana fampielezan-kevitra isika izao na efa misy aza ny nanao fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana. Miandry koa izay mety hafitsok’ireo mbola misalasala sy tsy miombon-kevitra, izay milaza ny tsy hipetra-potsiny. Miandry ihany koa ny tohin’ny resaka mafampana, toy ny anton-dian-dRajoelina any Frantsa. Malaza ny resaka raharaham-pitsarana mety hahasaringotra azy na ny namany akaiky mpanohana ara-bola amin’ny fifidianana. Liana ny maro hoe: pehan’ny Frantsay izay voalaza fa isan’ny manohana azy akaiky ve satria nahagaga ny maro ny nampangina tampoka ilay famoriam-bahoaka nirarakopana teo, toa zary gina sy sina, hany ka hatramin’ireo ekipa sasany aza gaga hoe nankaiza? Misy aza ny somary mananihany hoe: “ombay mitady”. Tsy sanatria natao hanakianana na hanenjehana fa misy ny liana hoe sao mba nandeha naka vatsy kosa e ! Tsy izy irery rahateo fa misy ihany koa ny kandida sasany miketrika mafy amin’ity fandehanana mankany ampita ity, izay heverina fa miketrika lalam-bola ny ankamaroany. Hifampidera taim-by amin’ity resaka fananam-bola be ity, ka asa lahy any anaty voka-pifidianana any na hilamina ihany na tsia ? Ny vahoaka ihany koa mantsy efa miandry ilay fotoana hanehoany ny safidiny hoe: iza no tena nahavita sy mbola hahavita, hanarina fa tsy hamotika,...

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

FIFAMPITIFIRANA TAO TSARATANANA

Nandritra ny adiny telo sy sasany ny fifampitifirana tao Tsaratanàna. Izany dia teo amin’ny dahalo niova fo sy ny dahalo mpanao fakana an-keriny.

 Ny tena anton-dian’ireo olon-dratsy dia ny hamono ny lehilahy iray antsoina hoe Rija, nanome vaovao ny zandary momba ireo mpaka an-keriny namany taloha, fony izy jiolahy. Ireo dahalo indray no maty rehefa nifanandrina tamin-dRija. Telo no lavony ary nanao tari-dositra ny ambiny avy eo. Ny fokonolona izay nifanena tamin’ireo olon-dratsy indray no niharan’ny rihitra ka  notifirin’ireo olon-dratsy, nanalany ny fony. 

NAFINDRA TOERANA IREO MARARY

 

Voatery tsy maintsy nafindra maika ny marary teo anivon’ny sampana Neuro-Chirurgie tao amin’ny hopitaly CHU JRA Ampefiloha nanomboka ny alin’ny alarobia teo. Ny antony dia satria nisy firehetana tao amin’ilay toerana vokatry ny fifampikasohan’ny herinaratra. Natahotra mafy ny mpiambina marary ary nihorohoro koa ny marary vokatr’ilay firehetana tampoka. Ny setroka rahateo vetivety dia niparitaka tao amin’ny efitra. Omaly hariva izy ireo vao naverina tao amin’io sampana io rehefa voalamina avokoa ny rehetra. 

ZANDARY NARATRAN’NY DAHALO

 

Zandary miisa dimy no naratra mafy voatifitra ny dahalo tao amin’ny fokontany Isaorana, ao Matsiatra Ambony. Voatery nampiasana helicoptère ny nanalana azy ireo tao an-toerana ka nentina avy hatrany tany amin’ny hopitalin’i Fianarantsoa. Nentina niverina indray ny angidimby ary nanaovana savahao ireo olon-dratsy. Hatramin’ny omaly dia mbola mitohy ny ady anaty akata tao an-toerana. 

POLISY KAROHINA

 

 Ofisie iray sy inspektera iray eo anivon’ny polisy no karohin’ny BC fatratra nanomboka ny talata teo. Nanafika teratany Srilankais iray izay nivoaka tao amin’ny Sakamanga tetsy Antsahavola izy ireo. Io vahiny io dia nitondra volamena « lingot » izay milanja dimy kilao teny aminy ary io no nalain’ireo polisy avy hatrany avy amin’ny alàlan’ny fanafihana mitam-basy. Efa hita ny basy nampiasan’ireo polisy rehefa natsipiny tao amin’ny tokotanin’ny trano misy ny vady aman-janany ihany. Mitohy ny fikarohana azy ireo. Fantatra koa fa fiaran’ny komisera iray no nampiasainy. 

ZANDARY NOSAMBORINA

 

Zandary telo miasa ao Ambatofinandrahana no nosamborina ary notazomina ao amin’ny biraon’izy ireo. Ny antony dia voaporofo fa izy ireo ihany no manome ny vaovao rehetra ny dahalo tokony hosamborina ary manamora ny fanatontosan’ireo olon-dratsy ny asany. Namoahana didy avy hatrany ny fisamborana sy fitazonana ireo mpitandro ny filaminana ireo. Mbola hisy koa ny sazy anatiny izay miandry azy ireo ankoatra ny fanarahana ara-pitsarana. 

NIALA TSINY

 

 Nandray lesona ihany ny andrim-panjakana ambony taorian’ny fanakianan’ny gazety azy. Niala tsiny ary nilaza fa filoha mpisolo toerana no mitazona ny antenimierandoholona. Raha tsiahivina, ny fampitam-baovao voalohan’ny prezidansa dia nosoniavina ho filohan’ny repoblika ary tsy niserana akory ny hoe mpisolo toerana. 

ASA FANAOVAN-GAZETY

 

 Mbola manao ny di-dohany hatrany ny komisiona notendren’i Rolly Mercia izay hamoaka ny karatra maha matihanina ny mpanao gazety. Amin’ny voalohan’ny volana oktobra ho avy izao no hamoahana an-keriny an’izany. Tsiahivina fa orinasan-gazety miisa 22 eto an-drenivohitra sy any amin’ny faritany no tsy manaiky ity karatra tsy manara-dalàna ity. Na niova aza ny minisitra dia mbola notohizan’i Riana Andriamandavy VII hatrany ny tsy mety nataon’ny teo alohany dia ny fanekena io kaomisiona io. Midika izany fa mbola manana eritreritra ny hanery ny fahalalahan’ny mpanao gazety hatrany izy ireo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Anio no hotanterahina etsy amin’ny biraon’ny CENI Nanisana ny fivoriana mikasika ny fanaraha-maso ny lisitry ny mpifidy eto Madagasikara.

 

Ireo masoivoho na iraka avy eo anivon’ny rafitra iraisam-pirenena misahana ireo tany miteny frantsay na OIF moa no hiandraikitra izay fanaraha-maso izay.

Tsy ry zareo avy eo anivon’ny OIF ihany anefa no hisahana izay fanaraha-maso izay fa nanamafy koa ry zareo avy eo anivon’ny fiarahamonim-pirenena omaly fa mba hanana izay mpanara-masony ihany koa izy ireo. Miisa 6050 mahery izy ireo, raha ny voambara tetsy Ambatonakanga omaly.

Kolontsaina

Ny kaompania teatraly malagasy Landy volafotsy sy ny avy atsy La Réunion Lolita Manga no hiara-kisalahy hanatontosa ilay tantara tsangana mitondra ny lohateny hoe Manonoké fanahy etsy amin’ny IFM Analakely rahampitso. Fampivadiana ny tantaran’ny Printsy Manonoké avy eto Madagasikara sy ny tantaran’i La Réunion moa no tanjona, raha ny fanazavana.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana fidiran’ny mpianatraHizara kopia ny boriborintany I

Mandritra ity volana septambra ity ka hatramin’ny volana novambra dia hanatontosa hetsika fizarana kopia sy fanamarinam-pahaterahana ny avy eo anivon’ny Boriborintany voalohany,

 raha ny fanazavan’ny lefitry ny boriborintany, Heriniaina Razafindrakoto. Ho fanampiana ny ray aman-drenin’ny mpianatra no antony satria ireo no antontan-taratasin’ilay zaza hiditra hianatra voalohany, hoy ny fanazavana. Tsy mitarazoka be toy ny teo aloha intsony ny fakana ireo taratasy fa efa vita ao anatin’ny 1 andro ny kopia ary eo no ho eo ny biletam-piterahana. Nisy ny fandaminana vaovao eo amin’ny fomba fiasa eto amin’ny birao eto Analakely ary ireo izay teraka taty aorian’ny taona 2000 rehetra dia efa ampiasana solosaina daholo raha toa ka sora-masinina kosa no hamoahana ny taratasin’ireo teraka talohan’izay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiofanana ny tantsahaMahatsara hatrany ny vokatra

Mandray anjara amin’ny Tsenabe iraisam-pirenena mahakasika ny ara-pamokarana (FIA) andiany faharoa etsy amin’ny

Zone Forello Tanjombato ny orianasa Socolait. Tanjona ny hifampiseraserana amin’ny mpanjifa ary hampahafantarana ny vokatra rehetra. Tsiahivina fa orinasa miara-miasa amin’ireo mpiompy ao Vakinankaratra miisa 2.280 ity orinasa ity amin’izao fotoana ary mampiasa ny ronono velona zato isan-jato. Noho ny fiaraha-miasa amin’ireo tantsaha ireo dia mitombo hatrany ny vokatra ronono izay mahatratra 12.600 litatra isan’andro. Ao ihany koa ny fisian’ny fampiofanana ireo tantsaha ireo ka mahatonga hatrany ny fahaiza-manao. Ny antsasa-manilan’ny vokatra ronono ao Vakinankaratra amin’izao dia alain’ny orinasa Socolait ary misy fiantraikany amin’ny fidiram-bolan’ireo tantsaha.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsenabe iraisam-pirenena ara-pamokaranaNamboraka ny hetahetany ny tantsaha

Omaly alakamisy 13 septambra no nosokafana tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny Zone Forello Tanjombato ny Tsenabe iraisam-pirenena mahakasika ny ara-pamokarana (FIA) andiany faharoa.

 

Hotanterahina mandritra ny 4 andro ity tsenabe mamaly ny filan’ny tantsaha mpamokatra ity. Tanjona ny hijerena hatrany ny tsena anatiny sy ny any ivelany, indrindra ahafahana mifanakalo hevitra amin’ireo mpisehatra amin’ny tontolo ambanivohitra mba ho fanatsarana ny serasera ao anatin’ny sehatra famokarana hampitomboana ny vokatra. Ezahina ny hahasompitry ny ranomasimbe Indiana an’i Madagasikara ka hampandrosoana haingana ny fambolena tantanim-pianakaviana (agriculture familiale). Eo ihany koa ny sehatra fampiroboroboana ny mpandraharaha matihanina amin’ny fambolena (agri-business), indrindra ny fandraharahana hanodina ny vokatra ho fihinana (agro-alimentaire). Maro ireo tantsaha naneho ny hetahetany tamin’ity FIA andiany faharoa ity tahaka ny tokony hanamorana ny fananan-tany satria maro be izy ireo kanefa hita ho mihafihafy hatrany amin’ny fambolena sy fiompiana ataony. Iaraha-mahita anefa fa mbola migodana ny velaran-tany ahafahana mamboly sy miompy eto Madagasikara. Ankoatra izay, olana ihany koa ny tsy fahampian’ny fampiofanana ny tantsaha amin’ireo sehatra ireo ka miteraka ny tsy fahaiza-manao. Ny sehatra sahala amin’itony no hanamafisana ny traikefa sy ny fifehezana ny famarotam-bokatra ho an’ireo tsantsaha mpamokatra. Mbola mampikaikaika ny tantsaha ihany koa ny tsy fandriampahalemana izay tena mbola manjaka, indrindra amin’ny tontolo ambanivohitra ka nangatahan’izy ireo vahaolana maika amin’ny fanjakana.

Tsirinasolo

 

   

Tia Tanindranaza0 partages

Mandindona ny lozaMiala any indray ny pesta…

Misy trangana pesta atody tarimo na « Peste bubonique » voalaza fa hita tany Ankazobe, raha ny fampitam-baovao avy any an-toerana, izay andrasana ny tena fanamarinana sy fampitam-baovao ofisialy mikasika an’io.

 

 Re kosa fa nikoropaka ny eo anivon’ny minisiteran’ny fahasalamana. Nezahina nafenimpenina ny momba an’io satria ahiana hisy akony ratsy amin’ny raharaham-pirenena. Mety hiteraka fihemoran’ny fifidianana, ohatra, raha mihanaka eo tokoa ny resaka pesta, izay tsiahivina fa nandripaka olona teto amin’ny firenena ny taon-dasa tamin’ny vanim-potoana tahaka izao satria efa maherin’ny 200 no maty tao anatin’ny volana vitsivitsy. Nisy akony betsaka tamin’ny raharaham-pirenena izany, toy ny fikatsoan’ny fampianarana, ny savorovoro teny amin’ny fiarahamonina toy ny ady razana teo amin’ny fianakavian’ny maty sy ny iraka haka ny razana izay tsy azo nalevina am-pasan-drazana. Hisy akony ratsy ho an’ny raharaharam-pirenena, dia ny fihemoran’ny fifidianana io, raha tsy maintsy ho tonga amin’ny toe-draharaha tsy maintsy handraisana fepetra tsy azo hivalozana, izay voafaritry ny lalàmpanorenana. Ny hirariana dia tsy hisy ary hofehezina ny mety ho fipariahan’ny valanaretina mampihombo ny fahoriam-bahoaka.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafody « Paracetamol »Ahitana « virus » mahafaty haingana ny sasany

Mivoaka ny fampitandremana amin’izao fotoana ny tsy tokony hihinanana fanafody « Paracetamol » P /500.

 

Endrika vaovao amin’io fanafody io izany, izay miloko fotsy. Voalaza fa misy « virus » antsoina hoe « Machupo » izy io, ary sokajiana ho tena mampidi-doza sy mety hahafaty ao anatin’ny fotoana fohy. Ilaina hatrany, araka izany, ny mitandrina, ary mila manatona sy maka ny toromariky ny mpitsabo hatrany mialoha ny hihinanana fanafody fa tsy manao dokotera tena mba hisorohana ny  loza mety hiseho.

Nangonin’i Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raboana Holijaona“Fanondranana entana efa vita no hanainga ny toekaren’i Madagasikara”

Tsy ampy ny fanondranana ireo akora fototra fotsiny toy ny lavanila, ny kafe sy ny jirofo fa tokony hivarotra ny vokatra sy entana efa vita i Madagasikara, hoy ny mpahay toekarena Raboana Holijaona.

 

Lavaka ary fatiantoka hatrany ny an’ny Malagasy noho ny elanelana be amin’ny vidin’entana aondrana sy hafarana ary manampy trotraka hatrany ny fitotongan’ny vola Malagasy. Amin’izay dia mila mahay miainga tsara amin’ny safidin’ny politikan’ny taha-bola (politique de change) ihany koa i Madagasikara ary hanondrana ireo entana efa vita (produits finis). Rehefa niaraka tamin’ny mpamatsy vola mahazatra mantsy ny firenena Malagasy dia fepetra napetraka tamin’izany ny resaka flottement ary nanokatra ny varavarana eo amin’ny lafiny fifanakalozana. Nanambara ity filohan’ny vovonana Emergence ity fa tsy vahaolana ny fanafoanana ny tsenabe ifanakalozam-bolan’ny banky vahiny (MID) sy ny fiverenana amin’ny taha-bola tsy miovaova (taux de change fixe). Iaraha-mahita fa tsy ampy ary tsy maintsy ampitomboina be ny famokarana eto Madagasikara mba tsy hisian’ny fanafarana be loatra. Nambarany fa nampiteraka ny tsy fisian’ny entana izay nilaharana tahaka ny menaka sy ny vary ary ny arina tamin’ireny fotoana taloha ireny izany. Misy fiantraikany ratsy amin’ny vahoaka ny fanaovana ny taha-bola tsy miovaova. Misy ny politikan’ny taha-bola hafa tahaka ny eo anelanelany. Ohatra, ny taha-bola ifantenana (séléctif) izay itazonana na ampidinina amin’ny vanin’andro iray ny amin’ny zavatra hafarana. Eo ihany koa ny taha-bola tsy atao mihoatra be na midina be ny sehatra fifanakalozana. Miankina amin’ny zava-misy eto amin’ny firenena ihany anefa no andraisana ny fanapahan-kevitra ary manoloana izao fidangan’ny vidin-tsolika izao dia anjaran’ny fanjakana no mijery izay vahaolana mety.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nomen’ny FIFA rariny i DaxAzon’ny Kaizer Chiefs hakarina an-kianja

Nomen’ny Federasionina iraisam-pirenena momba ny baolina kitra na ny FIFA rariny i Andriamirado Arohasina na i Dax, ka afaka mifindra soa aman-tsara sy milalao ao amin’ny klioba Kaizer Chiefs amin’izao fotoana taorian’ny olana samihafa.

Nangonin’i Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra vehivavy-COSAFA Cup 2018Hifandona amin’i Malawi i Madagasikara anio

Hiditra amin’ny andro faharoa ny fifanintsanam-bondrona amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Afrika Atsinanana amin’ny baolina kitra sokajy vehivavy na COSAFA Cup 2018 (vehivavy), izay tanterahina ao Afrika Atsimo.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Satroboninahitra veryNanokatra fanadihadiana ny fanjakana

Ny alin’ny 3 desambra 2011 no very ny satroboninahitry ny mpanjaka Ranavalona I notahirizina teny Andafiavaratra.

Ankehitriny, nony nivoaka tamina tambajotran-tserasera fa hatao lavanty ao Paris Frantsa ny talata izao ity vako-pirenena Malagasy ity dia nanao fanambarana ofisialy omaly ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny kolontsaina fa mangataka fanadihadiana lalina. Tsy maintsy ampodiana iny, hoy ny minisitra Johasy Eleonore. Nanazava moa ny tenany fa efa nisy ny fampandrenesana ireo mpitandro ny filaminina iraisampirenena toy ny Interpol, misy ihany koa ny fiaraha-miasa amin’ny fikambanana iraisam-pirenena toy ny UNESCO. Naninona no tsy mbola nahitam-bokany ny fanadihadiana tao anatin’izay 7 taona izay raha tena nanadihady marina ? Mandeha moa ny resaka fa nafenina tao amin’ny trano fonenan’ny anabavina kandida ho filoham-pirenena iray izay malaza ho anisan’ny favori ity satroboninahitra ity nandritra ny 7 taona. Ny fanadihadiana lalina sy matotra irery ihany anefa no tena hahafantarana ny marina. Marihana fa nanao vavabe tamin’ny 2011 ny mpitandro filaminana nilaza hoe “averenonareo tsimoramora ny satroboninahitry ny mpanjaka raha tsy te hahita olana  satria efa fantatray ny misy anareo…” Fito taona aty aoriana, tsy hita popoka ilay izy ary izao manomboka izao indray ny fanadihadiana iray volana mialoha ny fanombohan’ny propagandy. Mbola fanontaniana mipetraka koa ny hoe ilay tena izy ve io lazaina fa any Frantsa io sa efa dika mitovy ?

 

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana ShineTsy manohana kandida ho filoham-pirenena

Toy ny fanaony isan-taona dia hikarakara ilay hetsika antsoina hoe 7 alahady indray ry zareo avy eo anivon’ny fiangonana ara-pilazantsara Shine.

Ny alahady 16 - 28 septambra moa izany, raha ny fanazavana tetsy amin’ny hotely Colbert Antaninarenina. Hotontosaina etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina izy io, ho an’Antananarivo. Ny 23 septambra kosa ho an’ny any amin’ny faritra. Hanehoana fa mbola miasa Andriamanitra no tanjona, hoy izy ireo, ary hisy fahagagana sy fijoroana vavolombelona hanehoana izany. Mikasika ny filazana fa misy kandida ho filoham-pirenena tohanan’ireo fiangonana zandriny moa dia nanambara ny tompon’andraikitra avy eo anivon’ity fiangonana ity fa tsy manana kandida tohanana raha ny fiangonana Shine manokana. Manabe ny olona hifidy izahay, hoy ny Pasitera Patrick Andrianarivo, saingy tsy miditra amin’ny resaka politika kosa ny fiangonana.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FanakorontananaMisy hanakarama milisy…

Tsy maniry loza fa manangasanga any ny karazana gidragidra eto amin’ny firenena. Miakatra ny maripana politika ary mandeha ny karazana don-tandroka avy amin’ireo kandida filoha, indrindra fa ireo sokajiana ho vaventy.

 

 Malaza sy mibaribary ny fampiasana volabe ary misy mihitsy no voalaza fa mividy safidim-bahoaka amin’ny fomba samy hafa. Inona indray no hatao raha sanatria hisy ny gidragidram-pifidianana ? Iza no tompon’andraikitra ? Hahasoroka ny sakoroka ve ny HCC sy ny CENI ary ny governemanta ? Samy afaka manakarama milisy avokoa ireo kandida goavana sasany, izay efa misy ny nanao don-tandroka. Ny amiraly Didier Ratsiraka, ohatra, dia efa ireny niaraha-naheno ireny ny fanambarany fa misy kandida efa nanafatra sy nampiditra basy eto. Etsy an-kilany, fifanarahana sy antoka mazava haneken’ny kandida tsirairay ny voka-pifidianana eo, na dia efa misy 26 aza ireo solontenan’ny kandida no niditra ho mpikambana vonjimaika ao amin’ny CENI. Ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) no tena milalao ny teti-panorona amin’ny fitantanana ny firenena. Ity andrim-panjakana ity no mitondra  ny baolina, ka manao ny mafana sy ny mangatsiaka eto amin’izao fotoana ary toa niainga tao avokoa ny fanapahan-kevitra rehetra momba ny fitondrana an’i Madagasikara. Natao hanara-maso ny fampiharana an-tsakany sy an-davany ny lalàmpanorenena, saingy maro ireo toe-javatra niteraka adihevitra. Tao ny nilana ny fandraisany andraikitra kanefa karazan’ny notazanim-potsiny. Rehefa tahaka ny ahoana no arahina amin’ny antsipirihany ny lalàna ary rehefa tahaka ny inona no azo dikaina ? Nisy ny fifanarahan’i Maputo dia tondrozotra izay navadika ho lalàna hitondrana ny tany sy ny fanjakana tamin’ny taona 2010, saingy tsy misy voahaja izay voasoratra tao anatiny kanefa tsy miteny na kely monja aza ny HCC. Tsy voahaja ny andininy faha-54 ao amin’ny lalàmpanorenana momba ny fanendrena praiminisitra tamin’ireo praiminisitra 3 nifanesy tao anatin’ny fanjakana Rajaonarimampianina, saingy tsy nisy resaka fa nandeha ho azy. Ny farany teo dia nekena fa nanitsakitsaka ny lalàmpanorenana ny filoha, saingy ny governemanta no noravana. Hahavita hisoroka ny mety ho gidragidra ve amin’ity indray mitoraka ity ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Delestazy lavarenyManambana hitokona ireo mpandraharaha ao Ambatondrazaka

Efa mahavaky bandranaina araka ny fiteny any alaotra ny afitsoky ny fahatapatapahan'ny herin'aratra ao Ambatondrazaka.

 Lasibatry ny fahasimbana vokatrizany ireo fitaovana samihafa toy ny solontsaina sy ny vata fampangatsiahana any an-toerana. Maro amin'ny olona any Ambatondrazaka anefa no mahandraharaha amin'ny fampiasana solon-tsaina sy ny vata fampangatsiahana. Velon-taraina ireo mpandraharaha ireo ankehitriny ary milaza fa hanao fitokonana raha mitohy izao delestazy any an-toerana izao. Tiana ny mampatsiahy fa farafahakeliny dia in efatra isan'andro ny delestazy any an-toerana ary tsy misy fampahafantarana mialoha ka io no mahatonga ireo mpandraharaha mampiaka-peo.

                                                         

Niry A

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote sy tanora TIMRaikitra ny diabe mitety an’Antananarivo

Raikitra ny diabe mitety vohitra tarihin’ny solombavambahoaka voafidy tamin’ny anaran’ny Antoko Tiako I Madagasikara amin’izao fotoana ary manohana mavitrika amin’izany ireo mpikatroka sy tanora maro.

 

 

 

Tanjona amin’ny hetsika ny fampahafantarana ny Kandida Marc Ravalomanana, izay mitondra ny laharana faha-25 ao anatin’ny bileta tokana amin’ny fifidianana hatao ny 7 novambra izao. Omaly, dia teny Mahamasina, Ambohijanahary, Anosibe, Andavamamba, Ambodinisotry, 67Ha no nolalovana, ka nisy ny tafatafa samihafa natao tamin’ny mpivarotra, ny mpiantsena,… Mametrapetraka ny paikadiny amin’ny fifidianana izany ny avy amin’ny Antoko Tiako I Madagasikara, ary manomboka mifampizara andraikitra ao anatin’ny fampahafantarana fa i Marc Ravalomanana ihany hatreto no manana ny fahaiza-manao sy afaka hanarina ny firenena. Nafana ny ambiansy tao anatin’izany rehetra izany satria tamin’ny tsikitsiky sy hafaliana no nandraisan’ireo olona rehetra nolalovana an’ireo depiote sy ny mpikatroka avy amin’ny antoko Tiako I Madagasikara ireo. Nafotaka ny fakana sary samihafa. Nianjaika ny fanamiana na ny “T-shirt” misy ny sarin’i Marc Ravalomanana rahateo izy ireo, ka tsy sarotra ny namantatra azy. Mbola santatra ambavarano ihany izao, fa ny manetsabe mbola ho avy satria tsy mbola ao anatin’ny propagandy rahateo isika.

 

Toky R 

Tia Tanindranaza0 partages

Be konetaka iray trano

Miarahaba e ! Tsy sanatria manao zinona ny fihetseham-ponareo mianakavy aloha ry Jean fa mba lasa ihany ny saina hoe ilay inona ary no tena mampikonetaka lava anareo ireto e ?

 

 Ilay seza very sa tena nisy kandra tsy vitanareo voasompatra marina ? Tena tsy mbola nahita fitondrana be konetaka tahaka ity aho aloha e ! Miala tsiny anefa fa raha nisy amboara ho an’izay namotika, indrindra ny tanàna, dia ianareo no nahazo azy. Izahay ary noana lava efa noferanareo hatry ny ela ny sakafo miditra am-bavanay fa toa tsy mbola nikonetaka lava imasom-bahoaka toa anareo mihitsy na in-dray mandeha aza. Tena alahelo anay tokoa ve aloha ilay izy sa sao dia mba efa jaoninjaonina (mamo) kely koa ary ry Jean tamin’iny leaza a ! Hi hi !

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

Faritanin’i FianarantsoaIfanotofan’ireo kandida

Mambabo ny fon’ireo mponin’i Fianarantsoa avokoa tato ho ato ireo kandida ho filoham-pirenena. Nampahafantatra ny laharana misy azy voalohany ao anaty bileta tokana tany an-toerana ny filoham-pirenena teo aloha, Hery Rajaonarimampianina.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Solonandrasana Mahafaly OlivierMiezaka manadio tena

Mitrandraka izay sehatra azo isehoana ireo kandidà hisedra safidim-bahoaka satria tsy mazava tokoa ny lalàna mifehy ny hetsika rehetra atao mialoha ny fampielezan-kevitra.

 Ho an`ny praiminisitra teo aloha, Mahafaly Olivier, taorian’ny fitsidihany tany Sambava ny faran`ny herinandro lasa teo dia niezaka naka ny fon`ny vahoaka tany Nosy-Be izy ny alarobia lasa teo. Ny famerenana hasina sy ny lanjan`ny vondrom-bahoakam-paritra sy itsinjaram-pahefana no laharam-pahamehana, hoy izy. Nohamafisiny fa olona manana traikefa toa azy no tokony hitondra ny firenena. Anisan`ireo voarohirohy tamin`ny raharaha Claudine Razaimamonjy tamin`ny resaka fanodinkodinam-bola mihoapampana tamin`ny fahazoana tsenam-baro-panjakana mikasika ny fanatanterahana ny fananganana ny lisea teknika iray tany amin`ny kaominina Ambanivohitra Ambalavao anefa izy. Minisitry ny atitany fotsiny izy tamin'ilay resaka Ambohimahamasina niarahany tamin'i Claudine Razaimamonjy. Tamin`izy praiminisitra indray dia nanampatra ny fahefany ka nikasa hangalatra fotsiny izao vola be tamina fanamboarana tranompokonolona tany Port-Bergé izay tsy mifaranaka amin'ny vola tokony hivoaka. Volam-bahoaka no voahodinkodina ary nangalarina teto amin`ny firenena tamin`ity repoblika fahefatra ity ka anisan`ny lehibe amin`izany io raharaha Claudine Razaimamonjy io. Mbola maro ireo raharaha hafa mahavoatonontonona an`i Solonandrasana Mahafaly Olivier toy ny fitrandrahana volamena ao Betsiaka any Ambilobe. Volamena an-taoniny maro no nanjavona tsy fantatra izay alehany amin’izao fotoana. Aiza ny tohin`ny raharaha Antsakabary izay nitrangan`ny fandoroana trano maherin`ny 500 ? Tamin`ny governemanta Mahafaly koa no nahitana fitomboana teo amin`ny asan-dahalo, ny fakana an-keriny, mponina maro any ambanivohitra very fananana, fitsaram-bahoaka. Nihanahazo vahana ny ratsy tamin`ny androny kanefa olona mahafehy tsara ny fitantanan-draharaham-panjakana amin`ny maha “administrateur civil” azy. Inoana fa hafana sy tena hahaliana ny ady mandritra ny fampielezan-kevitra amin`ity taona ity noho ireo kandidà sasany voarohirohy amina dosie maloto maro samihafa. Akaiky tokoa ny fampielezan-kevitra ka samy miezaka manatsara endrika eo imason`ny vahoaka ireo kandidà ho filoham-pirenena.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Politika maloton’ny FrantsaySakana goavana amin’ny fandrosoan’i Afrika

Nanoratra boky maromaro mitantara ny fanadihadiana nataony tamina firenena maro taty Afrika ny profesora mpahay toekarena sinoa Melhang Chang, izay nandinika ny politikan’i Frantsa amin’ireo tany Afrikanina, izay tsy mampandroso.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida filohaMisy ireo mbola mivoaka any ivelany

Manararaotra maka toky faramparany any ivelany ireo kandidà hisedra safidim-bahoaka amin`izao fotoana.

Legen

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaraha-maso amin`ny fifidiananaHifanome tanana ny Firaisamonim-pirenena sy ny vahoaka

Mpanara-maso ny fifidianana 6 050 ahitana solontena avy amin`ny olom-pirenena tsotra tsy mitanila sy fiarahamonim-pirenena no hahetsika hanara-maso ny fifidianana filoham-pirenena hotanterahina ny 07 novambra ho avy izao ka hiparitaka any amin`ny biraom-pifidianana 9 305 amin`ny .distrika 34 avy amin`ny faritany 6 hiasan`ny tetikasa SAFIDI

 

 (Sampana Anarahamaso ny Fifidianana, Ivon`ny Demokrasia Ifarimbonana). Hitondra ny anjara birikin`izy ireo mba hahatongavana amin`ny fifidianana mangarahara, eken`ny rehetra ary ao anaty filaminana. Tanjona, hoy ny tompon’andraikitry ny tetikasa ny hanome lanja ny safidin`ny olom-pirenena sy ny hametrahana ny mangarahara ary ny mira lenta. Ny tetikasa SAFIDI dia teraka tao anatin’ny tetikasa FANOA (Fifidianana ANdraisan’ny Olompirenena Andraikitra), izay tohanan’ny vondrona Eoropeanina. Zava-dehibe ny fanaraha-maso amin`ny fifidianana satria fitaovana iray lehibe ahafahana manara-maso ny fizotry ny fifidianana, manao fanadihadiana sy fitsirihana ny tsy ara-dalàna mba hisorohana ny fomba mamohehatra. Mizara roa lehibe ny asan`ny rafitra SAFIDI. Voalohany, fanaraha-maso ny fametrahana ny lalàm-pifidianana, ny lisitra, ny fotoan`ny fampielezan-kevitra, ny andron`ny fandatsaham-bato, ny fikirakirana sy ny famoahana ny vokatra ary ny toe-draharaham-pirenena aorian`ny famoahana ny vokatra. Ny andraikiny faharoa dia ny fanaraha-maso ny fanatanterahan`ireo olom-boafidy ny fampanantenana nataony nandritra ny propagandy. Natao ho rafitra maharitra mitaky fomba fiasa matotra, mahomby sy fahaiza-manao ara-teknika. Izy no manome ny antontan’isa sy ny antontan-kevitra ary antontam-baovao feno hoentin`ny firaisamonim-pirenena manao fanairana sy ahafahany manatevina ny soso-kevitra harosony mahakasika ny fifidianana sy ho fampivoarana ny fiainam-pirenena.  Ireo antontan-kevitra hivoaka mandritra ny fanaraha-maso kosa dia hijanona ho fitaovana entina hitaky fanovana ho fanatsarana ary alefa sy ifampizarana amin`ireo rafi-panjakana isan-karazany mandrindra sy misahana ny fifidianana toy ny HCC, CENI, BIANCO … Anisan`ny tanjon’ny Ivontoerana SAFIDI ny fanentanana sy fampiofanana ireo mpanara-maso eny anivon`ny biraom-pifidianana sy fokontany ary kaominina miisa 520. Manao antso avo ho an`ny olom-pirenena hirotsaka amin`ny fanaraha-maso mba hanatona ny Ivontoerana SAFIDI satria io no fomba hanehoana firaisankina ho fiarovana ny safidin`ny tsirairay.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Miteny ny vahoaka“ I Dada no azonay antoka hamaha ny olanay !”

Tsy nisy fampilazana mialoha na fanentanana fa vao nahita ny fiara nitondra an’i Marc Ravalomanana dia nirohotra nanatona sy niresaka tamin’ny vahoakan’Ankazomiriotra izy omaly.

 

Vahoaka maro be no tonga, tapaka hatramin’ny lalana. Mila miresaka aminao izahay prezida fa aza andalovana fotsiny, hoy izy ireo. Tahaka ny tany amin’ny faritra maro nandalovany dia nihaino ny fitarainan’ny vahoaka sy ny hetahetan’izy ireo i Dada. Mahareta kely ianareo fa ho avy i Dada , hoy izy ary tsy maintsy harenintsika miaraka ity firenena ity. Mialoha izao moa dia nihaino ny fitarainan’ny mponina tany amin’ny faritra Menabe iny Atoa Marc Ravalomanana nandritra ny fivahinianany tany an-toerana … Tsy ara-drariny, hoy izy ireo, ny fitsinjarana ny rano amin’ny alalan’ny lakandranon’i Dabaraha fa toa izay olona mahatolotolotra vola no mahazo rano. Ny vahoaka madinika tsy mahazo rano araka ny tokony ho izy, hany ka tsy afaka miaina sy mamokatra tsara. Nanamafy i Dada fa iankinan'ny fampandrosoana ara-toekarena sy ara-tsosialy ny fandriampahalemana sy ny famokarana ara-tsakafo ary ny fotodrafitrasa mahakasika izany. Laharampahamehana ireo ahafahan'ny vahoaka mivelona sy miaina milamina. Noho izany, tsy maintsy karohana ny vahaolana momba ny famatsian-drano any Dabaraha sy ireo toerana manodidina azy toy ny ao Ankilivalo. Mbola manampy trotraka io olana momba ny rano io ny tsy fisian’ny masomboly, ritra koa ny omby noho ny asan-dahalo ary ny tena loza dia iharan’ny fakana an-keriny ny vahoaka izay efa tena sahirana, hoy ny mponina ao an-toerana. Eo amin’ny sehatry ny fampianarana indray, mahatadidy ny soa azon’ny zanak’izy ireo amin’ny filoha Ravalomanana fony izy teo amin’ny fitondrana ireo ray aman-dreny. Tsy misy intsony izao ny kitapo, fanamiana sy ireo fitaovana maro samihafa koa tena mijaly ny zanakay ary maro no tsy afaka mianatra intsony, hoy izy ireo. Nahita maso ny fiainan’ny mponina any Menabe, nijery ifotony sy tafaresaka tamin’ny teknisianina momba ny lakandranon’i Dabaraha, ho avy isika amin’ny angady sy ny harona ary tsy maintsy hitantsika ny vahaolana, hoy i Marc Ravalomanana.Tsara homarihina fa efa naneho ny tsy hafaliany amin’io tsy fitsinjarana ara-drariny ny rano avy amin’ny lakandranon’i Dabaraha io ka nanao sakana tamin’ny lalampirenena faha-35  ny mponina tao Morondava tamin’ny septambra 2017 satria kaominina 5 ao amin’ny distrikan’i Morondava no tojo olana efa ho efa-taona ka tsy afaka manondraka ara-dalàna ny tanimbary sy ny tanimboly.Nisy ny asa efa nataon’ny fanjakana taorian’izay saingy mbola niverina ihany ny olana ankehitriny raha ny fitarainan’ireo mponina tamin’i Marc Ravalomanana. Ny faritra eo antenantenany moa no tena sahirana noho ny fitantanana ny rano tsy araka ny tokony ho izy any amin’ny faritra avaratra sy atsimo amin’ny fandalovan’ny lakandranon’i Dabaraha, raha ny fanazavana azo. Efa niteraka fidangan’ny vidim-bary io olana io satria raha 200 ariary ny kapoakan’ny vary nahazatra, nisy fotoana efa tafiakatra 550 ariary tany an-toerana. Tena misy ny olona miresaka sy mampanantena mandalo eto aminay, saingy ny fantatray aloha dia Ravalomanana no nahavita azy ary azonay antoka fa mahavaha ny olanay, hoy ireo mponina nihaona mivantana tamin’i Dada tany Morondava, Mandoto,Anjoma Ramartine, Ambatondradama izay maro be hatrany. Hihaona amin’ny vahoakan’Antsirabe i Marc Ravalomanana rahampitso sabotsy ary ho eny Ivato kosa ny alahady antoandro izao, araka ny fandaharam-potoana fantatra hatreto.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fidirana ho mpikamban’ny CENIKandida 26 no efa manana solontena

Nanatanteraka fivoriambe voalohany omaly ny Vaomieram-pirenena Mahaleotena Misahana ny Fifidianana (CENI) amin’ny endriny vaovao,

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Nanao famorana  zaza faobe maimaimpoana ny Croix rouge

Ankizy  117 sy anelanelan’ny enim-bolana ary 17 taona no natao didimpoitra maimaimpoana, tetsy amin’ny kianjan’ny « la place » ao amin’ny fokontany Andranomangatsiaka. Vola madiodion’ny fikambanana, sy ny fanampiana azon’izy ireo avy  tamin’ireo malala-tànana sy mpiara-miasa aminy no nentina nanao ny hetsika. Tao anatin’ny iray andro no nanaovan’ny « sampana vokovoko mena » na ny croix-rouge eto Maevatanàna ny famorana faobe izao, manodidina ny 117 ireo zaza vita famorana, izay sady nahazo fanampiana ara-panafody no nomena vatomamy sy bisky. Araka ny fanazavana, dia avy amin’ny fokontany 11 ato amin’ny kaominina Maevatanàna ambonivohitra ireto ankizy ireto. Nanokatra sy nitarika ny hetsika, ny filohan’ny croix-rouge avy eto Betsiboka , Rtoa Ravoninahitriniarivo Mbaje Jeaninne ary ireo mpiara-miasa  aminy. Nambaran’ny filohan’ny croix-rouge hatrany, fa ny fahitan’izy ireo ny fahantrana amin’ny Malagasy mpiray tanindrazana aminy, sy ny fitsinjovana ireo tsy mahazaka ny saram-pandidiana amin’ny famoran-jaza ankehitriny, no nanosika azy ireo nanao izao hetsika izao. Nohamafisin’ny filohan’ny croix-rouge eto Maevatanàna , Atoa Razanakolona Petera kosa nandritra ny fandraisam-pitenena nataony, fa ny fifampitsinjovana amin’ny samy malagasy no tena zava-dehibe ankehitriny, satria efa iaraha-mahita ny fiainana ara-tsosialim-bahoaka amin’izao fotoana izao. «  Ireo mpitsabo telo avy ao amin’ny CSB I sy ireo mpikambana ao amin’ny sampana vokovoko mena kosa no nanatontosa ireo hetsika famorana zaza faobe ; izay natao tamin’ny  Asabotsy lasa teo iny.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Ceni – Représentants des candidats : Première assemblée générale hier

Hier a été effectuée dans les bureaux annexes de la Ceni, à Nanisana, la première assemblée générale, des membres de la commission électorale avec les représentants des candidats à la présidentielle regroupés dans la formation non permanente au sein de la Ceni. D’après les communications effectuées par cette dernière, cette formation non permanente est l’application des dispositions de l’article 30 de la loi n°2015-020 relative à la Ceni, lequel dispose que « le Bureau Permanent de la Commission Electorale Nationale Indépendante, dès la publication du décret portant convocation des électeurs en cas de référendum, ou de la publication de la liste officielle des candidats ou des listes de candidats pour les autres catégories d’élection, invite chaque comité de soutien par option pour la consultation référendaire ou chaque parti politique légalement constitué et des indépendants et autres sensibilités présentant des candidats à désigner son représentant pour siéger au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante ». Par ailleurs, la Ceni a fait savoir que la même formation permanente va participer en l’occurrence, à l’observation de la conduite du processus électoral (les membres auront, de ce fait, le statut d’observateur). Elle sera aussi une sorte de relais entre la Ceni et les candidats.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Ady amin’ny tazo moka : Fizarana ny lay misy ody moka

Ho fiadiana amin’ny tazo moka, toy ny faritra rehetra manerana ny Nosy, dia notanterahana ny  10 septambra lasa teo,  teto amin’ny faritra Amoron’i Mania, ny fizarana amin’ny fomba ofisialy  ny lay misy ody moka, izany dia mandritra ny  15 andro.

Nandritran’ireo fizarana natao amin’ireny toerana voatondro ireo, dia nisy hatrany ny torohevitra sy fanentanana nomen’ireo mpanentana ara-pahasalamana momba ny fampiasana ny lay misy ody moka. Nentanina manokana arak’izany ireo fianakaviana mba hatory hatrany ao anatin’ny lay, fa indrindra ireo  vehivavy bevohoka sy ny zaza latsaky ny dimy taona. Entanina ihany koa, ny isan-tokantrano mba hitandrina ny fahadiovana manodidina ny trano fonenany amin’ny fanesorana ny lobolobo sy ny rano miangona. Toerana izay mitarika ny moka.

Anisan’ny faritra anjakan’ny tazo moka ihany koa ny eto Amoron’i Mania, ka ilaina ny fisorohana an’izany amin’ny fampiasana ny lay misy ody moka ; izay nomen’ny fanjakana maimaimpoana ho fisorohana ny fahafatesana.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Campagne électorale : Le travail de persuasion commence véritablement

Pour les 36 candidats à l’élection présidentielle, l’heure est à la  préparation la plus appropriée d’une campagne électorale qui sera décisive pour la suite de leur carrière politique. Les  écueils dressés par ceux qui contestaient le  processus électoral ont disparu. Force est donc  restée à la loi. Maintenant, il faut respecter les règles. Les candidats doivent convaincre les électeurs de la manière la plus subtile possible, mais  les moyens dont  chacun dispose ne sont pas les mêmes. Cela pourrait s’avérer décisif durant cette campagne différente des  années précédentes.

Campagne électorale : Le travail de persuasion commence véritablement

La précampagne électorale opérée par Andry  Rajoelina et Hery R   ajaonarimam-pianina n’a  pas eu d’incidence directe sur l’opinion des citoyens. La communication faite a été très intense, mais les images de foule  rassemblée durant les meetings n’ont finalement pas impressionné outre mesure les futurs électeurs. Des promesses ont été faites, mais elles n’ont  pas été détaillées. La population n’en a presque rien retenu finalement. C’est maintenant  qu’il  va falloir  détailler les projets de développement du pays. La stratégie élaborée par les équipes n’est pas encore tout à fait au point. Pour le moment, ceux qui avaient pris de l’avance ont décidé de  ne plus se manifester. Andry Rajoelina est en France et il est en train de soigner son image internationale. Il prépare la sortie d’un livre. Hery Rajaonarimampianina, après sa démission de son poste  de président, semble avoir pris du  recul. Son entourage observe un silence embarrassé.  Marc Ravalomanana, quant à lui,  fait sa tournée en province  sans faire un grand tapage médiatique. Ce sont les réseaux sociaux qui s’en font l’écho. Roland Ratsiraka a rassemblé une  foule monstre à Toamasina ; Dama continue  ses rencontres avec la population. Il privilégie le contact direct  avec  les électeurs. Ny Rado Rafalimanana n’est pas en reste. C’est maintenant que le travail de persuasion des candidats commence véritablement.

Patrice RABE

 

VIS14Z

Midi Madagasikara0 partages

2e édition de la FIA : L’agriculture biologique à l’honneur

Dès la première journée, la 2e édition de la FIA attire de nombreux visiteurs. (Photo : Kelly R.)

La Foire Internationale de l’Agriculture-Agribusiness-Agroalimentaire dans sa 2e édition, se déroule depuis hier jusqu’au dimanche au parc des Expo à Forello Tanjombato.

Plus de 160 exposants, nationaux et internationaux, qui sont répartis sur 550 stands, ont présenté leurs produits et leur savoir-faire dans le cadre de cet événement d’envergure internationale. Et l’agriculture biologique y est à l’honneur. En fait, seize filières porteuses sont exposées durant la foire. Parmi lesquelles, on peut citer entre autres, le riz, le maïs, le miel, la pisciculture, les fruits et légumes. On y trouve également des produits destinés à l’exportation comme le baie rose, le haricot de différentes variétés, les épices, le cacao, la vanille, le girofle, l’oignon et l’ail produits par des organisations paysannes appuyés par différents projets tels que AROPA et PROSPERER qui sont sous tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage.

« Vita Malagasy ». Il faut reconnaître que la professionnalisation des paysans est reconnue grâce à la présentation de leurs produits agricoles tant en qualité qu’en quantité. Des fruits et légumes issus de l’agriculture agro-écologique sont également mis en vente dans le cadre de cette manifestation économique. Les promoteurs se spécialisent en matière de livraison à domicile de leurs produits. En outre, les produits transformés ont attiré bon nombre de visiteurs, dès la première journée de la Foire. A titre d’illustration, le sucre de canne produit par la coopérative PAACO dans la région Atsinanana, la poudre de moringa, et les épices présentées dans un joli conditionnement, sont tous des produits très prisés sur le marché international.  Il y a aussi des pâtes à tartiner à base de haricot, du jus naturel sans conservateur, des ketchups, des vins et apéritifs produits localement, et des fruits secs ainsi que des produits de la soie et du bonsaï. En outre, les visiteurs raffolent des produits cosmétiques naturels comme le savon, les produits de soins pour visage, corps et cheveux qui sont à base d’huiles essentielles. Il faut savoir que ce sont tous des produits « Vita Malagasy ».

Sécurisation foncière. Par ailleurs, les machines agricoles et les équipements destinés à l’élevage, les produits laitiers, les sculptures, les appareils électriques ainsi que tous les produits de l’élevage y sont exposés. « L’objectif consiste à mettre en relation, l’agriculture familiale, l’agribusiness et les industries agro-alimentaires, afin de contribuer au développement économique du pays », a soulevé Harison Randriamanana, le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage lors de l’ouverture officielle de cette FIA. De son côté, le Président de la République par intérim, Rivo Rakotovao a réitéré qu’il faut accélérer la sécurisation foncière afin de motiver les producteurs à investir davantage dans leurs secteurs, ainsi que l’application des puces électroniques pour lutter contre les vols de bœufs.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Qui sont nos candidats ? : André Maihlol Dieu Donné, un pasteur qui veut s’asseoir sur un trône terr...

Après sa prophétie ratée de 2013, le pasteur Maihlol Dieu Donné a décidé de se présenter à la course à la magistrature suprême. A la tête de l’Eglise Apokalypsy de  Madagascar (FAM), il a 1 500 000 fidèles répartis dans toute l’Ile.  Portée  par le parti, Gideona Fandresena ny Fahantrana eto Madagasikara (GFFM), cette candidature a été bien étudiée et réfléchie. Portrait d’un pasteur pas comme les autres à la conquête du pouvoir.

Il n’est pas le premier homme d’église à se porter candidat à l’élection présidentielle à Madagascar. Dieu Donné Maihlol s’est fait connaître dans le paysage médiatique malgache à travers son émission télévisée sur l’enseignement du livre « Apokalypsy » d’une chaîne de télévision privée à la fin des années 90. Depuis, beaucoup de choses ont évolué. Il est devenu célèbre à cause d’une prophétie prédisant qu’on allait lui remettre les pleins pouvoirs en 2013, ce qui n’a pas été le cas. Cinq années plus tard, il espère conquérir le fauteuil de président de la République mais cette fois-ci par la voix des urnes.

Prêtre en pasteur. Dieu Donné Maihlol est le benjamin d’une fratrie de cinq enfants.  Il est né en 1960 à Manakara, mais, a passé son enfance à Fianarantsoa. Sa mère est originaire de Fianarantsoa et son père de  Vohipeno. Il porte le nom de son grand père, Maihlol venant de  Maroantsetra. Marié, il est père de sept  enfants et a neuf  petits enfants. Il n’a pas eu une enfance toute rose. Et oui, ce n’est pas parce qu’il est célèbre  qu’il a vécu une enfance choyée. A six mois, sa mère l’a confié à une dame qui  l’a élevé jusqu’à l’âge de 20 ans. Il a étudié à l’EPP Antarandolo puis au Collège Saint Joseph d’Ambozontany et au Lycée Raharivelo Ramamonjy. Après le décès de sa mère adoptive, il a rejoint celle qui lui a donné le jour   à Antananarivo et a repris ses études au Collège Rasalama. Faute de moyens financiers, il a arrêté son cursus universitaire en première année à l’Université d’Antananarivo.

En 1976, quand il était en classe de 4e au Collège Saint Joseph de Fianarantsoa, il a rêvé de devenir prêtre. Durant son enfance, il a été  élevé dans la religion  catholique. De nature curieuse, il a côtoyé les différentes églises : protestante, anglicane, Témoins de Jéhovah, Jesosy Mamonjy et bien d’autres. A son arrivée à Antananarivo, il est rentré au sein de l’église adventiste. Entre-temps, il est  devenu  marchand ambulant sur l’avenue de l’Indépendance. En 1991, il s’est mis  à enseigner le livre de l’Apocalypse à deux personnes. Ce n’est qu’en 1996 qu’Apokalypsy devient une association. Actuellement, l’Eglise Apokalypsy de Madagascar (FAM) compte près de 1.500.000 fidèles. En 2012, il fonde le parti Gideona Fandresena ny Fahantrana eto Madagasikara (GFFM). « C’est l’unique parti politique où son nom comporte la lutte contre la pauvreté » a expliqué, Dieu Donné Maihlol. Après mûre réflexion, le parti a pris la décision de le présenter à l’élection présidentielle du 7 novembre. Le GFFM compte près de 300.000 adhérents répartis   dans toute l’île.

Suppression du MID. Lutter contre la pauvreté, tel est le mot d’ordre de son programme. « Pour pouvoir lutter contre la pauvreté, il faut rétablir la sécurité. Les paysans ne sont plus motivés à produire car ils vivent dans l’inquiétude et la peur.  Au lieu d’exporter du riz, nous en importons, car nos ressources et nos potentiels ne sont pas exploités », a-t-il continué. Il prône aussi l’amélioration du pouvoir d’achat de la population en augmentant le salaire et en baissant les prix. Il veut supprimer le marché interbancaire de devise (MID). Pour ce faire, il va prioriser l’exploitation des ressources naturelles. « Si on arrive à donner de la valeur à la monnaie malgache, le pouvoir d’achat va sûrement s’améliorer ». L’agriculture et l’élevage ne suffisent plus selon lui, mais, l’Etat devrait prioriser l’exploitation des ressources naturelles. Une exploitation qui devrait être gérée de manière équitable. Il pose une question qu’il estime fondamentale : « Depuis combien d’années, ces entreprises étrangères sont là et pourtant dans quelle situation nous trouvons- nous ? » « La plupart de nos dirigeants sont redevables envers la communauté internationale. Moi, j’oserai dire non aux étrangers  n’acceptant pas de partager équitablement les ressources naturelles ». Parmi les 36 candidats à la course à la magistrature suprême, il dispose d’une base électorale acquise à sa cause mais, reste à savoir si elle va suivre la voix de leur leader spirituel.

Dossier réalisé par Anjara RASOANAIVO

Midi Madagasikara0 partages

Association des régulateurs de l’énergie de l’Océan Indien : Premiers échanges sur les « grid co...

Visite du parc éolien de l’île de Romainville, aux Seychelles.

Parallèlement à la réunion des sociétés nationales d’électricité des pays membres de la COI qui s’est tenue aux Seychelles dernièrement, l’Association des régulateurs de l’énergie, récemment mise en place, a également tenu à cette occasion, une première rencontre formelle en vue d’approfondir la coopération régionale en matière d’énergie.

L’Association des régulateurs de l’énergie de l’Indianocéanie, créée lors du Forum régional des énergies durables en mai 2018, s’est constituée lors de sa première rencontre formelle le 31 juillet 2018. La rencontre qui s’est tenue tout récemment aux Seychelles, a été l’occasion pour cette association des régulateurs de définir ses règles de fonctionnement. Contrairement aux sociétés nationales d’électricité, déjà bien établies dans les Etats membres de la Commission de l’Océan Indien (COI), les régulateurs d’énergie en sont, pour la plupart, à leurs balbutiements. Lors de la rencontre aux Seychelles, les attentes des participants ont alors davantage tourné autour du partage d’expérience et de l’apport de compétence. «Ces apports doivent faciliter la constitution des ‘grid codes’ nationaux qui, même s’ils ont des points communs évidents entre pays, restent tout de même spécifiques. Ceci permettra à chaque pays de progresser plus vite dans la constitution de son propre grid code, outil indispensable pour intégrer les ‘Independent Power Producers’ et faciliter l’arrivée de nouveaux investisseurs », constate Alain Doulet, animateur des réseaux constitués du Club des électriciens (regroupant les sociétés nationales d’électricité dans l’Océan Indien : la MA-MWE pour les Comores ; EDF pour France/Réunion, la JIRAMA pour Madagascar, le CEB pour Maurice et la PUC pour les Seychelles) et de l’Association des régulateurs de l’énergie. Rappelons que le « grid code » ou code réseau, constitue selon la définition de l’Observatoire de l’Industrie Electrique français « l’architecture légale et réglementaire de l’intégration des marchés et des réseaux électriques. Ils définissent non seulement un corpus de règles, mais dessinent aussi, pris dans leur ensemble, le modèle vers lequel évolue progressivement le système électrique ».

Visite de terrain. La rencontre aux Seychelles a, par ailleurs, été l’occasion – comme à chaque réunion – pour les membres du Club des électriciens et de l’Association des régulateurs de découvrir des installations électriques du pays hôte. Ils ont alors visité la centrale thermique de Victoria et le parc éolien de l’île de Romainville, tous deux opérés par la PUC. Ketakandriana Rabemananjara et Andry Andriantsilavo, respectivement directeur de la législation et directeur de la planification à l’Office de Régulation de l’Electricité (ORE) de Madagascar, appelé à devenir l’Autorité pour la Régulation de l’Electricité (ARELEC), ont été séduits par cette première réunion : « Cela a été une réussite, on a pu atteindre nos objectifs avec l’élaboration d’un fonctionnement de travail et un calendrier sur le court et moyen terme. On a pu avoir un aperçu des ‘grid codes’ des autres membres, et on aimerait poursuivre les échanges sur ce thème, car nous espérons sortir avec une ébauche de notre ‘grid code’ à Madagascar en avril 2019 ». D’ici la prochaine réunion de l’Association, toutes les contributions aux ‘grid codes’ nationaux déjà existantes seront mises à disposition de tous.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Football :  « Alefa Barea » continue de  supporter les Barea

L’ambiance à Mahamasina avec les supporteurs et Alefa Barea.

Le match nul entre les Barea de Madagascar et les Lions de la Téranga du Sénégal alimente toujours les débats. Comme cela fait très longtemps qu’un match de la sélection nationale n’a attiré autant de supporteurs, l’engouement du public et l’affluence des supporteurs est de bon augure pour les Barea.

Très actif depuis environ une année dans leur activité pour le soutien des Barea de Madagascar, l’association « Alefa Barea » s’est dit satisfait du résultat. « Nous tenons à remercier les joueurs des Barea pour leur performance dimanche dernier lors du match contre le Sénégal durant lequel, ils ont réussi à tenir en échec sur le score de 2-2 les mondialistes » a annoncé le club de supporteurs dans un communiqué.  L’association n’a pas oublié non plus les victimes de la bousculade de dimanche et présente ses condoléances aux familles du défunt.

« Ilay Manoto ». La mascotte d’Alefa Barea « Ilay Manoto » a animé le stade de Mahamasina lors de la journée de dimanche. Celle qui a su enflammer les 30 000 supporteurs à travers avec le clapping. Les rencontres et l’encouragement des Barea ne font que commencer car il reste encore deux matchs à jouer à domicile. « Soyons fiers de nos joueurs et continuons à les encourager. Le match décisif du 14 octobre contre la Guinée Equatoriale arrive à grand pas dans un mois exactement.  Nous lançons donc appel à tous les supporters, ne nous relâchons pas. On n’a qu’un seul objectif, la qualification à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 » poursuit le communiqué. On a constaté dimanche que la couleur rouge a dominé à Mahamasina, la vente des maillots Alefa Barea continue tous les samedis après-midi à partir de 14h au Tahala Rarihasina, Analakely.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

74 811. Le nombre de candidats inscrits aux prochaines sessions du baccalauréat à Analamanga. Statistiques publiées lors d’une conférence de presse conjointe organisée à Ankatso le mardi 11 septembre 2018 dernier. La même conférence de presse a également pu faire connaître qu’Analamanga dispose de 200 centres d’examens où 220 éléments des forces de l’ordre vont assurer la sécurité desdits centres. Il convient toutefois de noter que la capacité d’accueil de l’université d’Antananarivo, la plus grande université du pays est entre 8 000 et 10 000 étudiants. L’on se pose alors des questions sur l’avenir des candidats qui ne pourront pas être admis aux concours d’entrée dans les départements universitaires de ladite université.

2 000. Le nombre de participants enregistrés pour la prochaine édition des championnats nationaux du sport scolaire. Un évènement qui se tiendra du 28 septembre au 8 octobre 2018 prochain. Six  disciplines seront proposées à savoir l’athlétisme, le foot-ball, le basket ball, le handball, le volleyball et le cross country. Par ailleurs, l’organisation de cette édition devrait coûter vers les 425 millions d’ariary.

Le nombre de décès suite à une bousculade lors du match opposant les Barea de Madagascar et les Lions du Sénégal dimanche 9 septembre 2018 dernier. Un chiffre à qui s’ajoutent 36 blessés qui a entaché l’organisation de ce match tant attendu par les malgaches. Il convient de noter que la bousculade a été causée par quelques personnes – férues de foot sûrement – qui ont voulu forcer l’entrée du stade de Mahamasina.

José Belalahy

 

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanana : Mpanao kidnapping sy dahalo niova fo nifampitifitra

Nanaovan’ny mpaka an-keriny valifaty ny lehilahy iray antsoina hoe Rija izay voasokajy ho dahalo niova fo. Io farany no nahian’izy ireo ho nanome ny vaovao rehetra tamin’ny mpitandro ny filaminana, momba ny nataon’ireo namany teo aloha izay nanao fakàna an-keriny nisesisesy. Tezitra tamin’izany ireo dahalo ary nanafika tao an-tanànan’i Manakana-Belilopilo, tanàna iray eo amin’ny manodidina an’i Tsaratanàna. Nitondra basy maromaro izy ireo. Ny tena tsikaritry ny olona dia MAS 36 iray ary kalachnikov miisa roa niampy basim-borona izay tsy voafaritra isa. Nitsoka kiririoka avy hatrany raha vao nigadona tao amin’ilay tanàna. Matetika dia mitsoaka avy hatrany ny olona raha maheno izany mba hanavotana ny ainy. Saingy tamin’ity indray mitoraka dia tsy nisy nihetsika ny tranony ireo olona satria efa nampiomanin’i Rija mialoha. Nampanantenainy fa izy no hiaro ny tanàna rehefa manafika ireo jiolahy ireo. Ary dia tena notontosainy tokoa. Nitsambikina ny tamboho nisy ny tranon’i Rija ireo olon-dratsy ary izay tafiditra dia notsiponin’io farany tamin’ny tifitra. Telo teo no lavo dia  i Kaleta, i Rasta ary i Bertrand. Naratra mafy tao anatin’izany koa i Del izay isan’ny tena sefon’ireo dahalo. Naharitra adiny telo sy sasany ny fifanandrinana teo amin’ny roa tonta. Vao nahita ireo lavo ny ambiny tamin’ny mpanafika dia nitsoaka ny toerana. Teny an-dàlana niverina ireo dia mbola nanampatra hatrany ny habibiana. Notifiriny izay olona sendra nifanena taminy. Olona iray, izay antsoina hoe Manakana, no namoy ny ainy tamin’izany ary roa hafa naratra mafy. Isan’ny nodoran’ireo mpanafika ny tranon’i Rija tany amin’ny tanàna hafa ary koa ny tranon-drafozany.  Tsy anaty akata intsony fa an-tanàna ny fifanandrinan’ny samy sivily ao amin’ity tanàna ity ary izany dia amin’ny efatra ora sy sasany maraina no nanomboka tamin’io andron’ny talata io. Mbola endrika iray amin’ny tsy fisian’ny fandriampahalemana hatrany ity tranga ity ary amin’ny lafiny iray dia tian’ireo olon-dratsy hampitaina mihitsy fa manjaka tokana izy ireo any ambanivolo any. Na ny namany taloha aza dia vonoiny rehefa tsy mifanara-tsaina aminy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : TITRE un point commun, un parcours différent

Mickael et Sarnelie top model by Vero Vero.

Le microcosme de la mode  est en pleine ébullition! Il y a à peine une semaine, Mikael et Sarnélie ont été sacrés top Model par Vero Vero! Deux personnages qui reflètent la diversité de la beauté malgache.  De nouveaux visages qui méritent d’attirer l’attention. Portraits.

Michael, un homme à multiples facettes.

Parmi les milliers de jeunes hommes qui ont prétendu au titre de Top Model By Vero Vero, Mickael Andrianarisoa Rakotomalala l’a remporté haut la main. Suite à des semaines d’immersion dans le monde de la mode, de pression et de travail intensif, le jeune homme s’est frayé un chemin pour arriver à ses fins. Du haut de ses 1m83, avec son visage métissé et son charisme inouï, le Top dégage une aura qui ne laisse indifférent la population lambda.  A l’unanimité, le choix du jury et le cœur du public sont allés vers lui pour représenter l’enseigne durant toute une année. Homme à multiples facettes, Mickael représente la jeunesse active même du moment. Musicien à ses heures perdues, il joue du piano, de la guitare et verse un peu dans le beatmaking, Autant pour lui,  le sport fait partie de son quotidien. Course, arts martiaux, natation…rien n’est laissé au hasard. Cette vie intrépide digne d’un « Will Trainor-d’avant-l’accident », lui a permis de bâtir ce corps de rêve qu’il exploite dorénavant, en tant que Top model.

Patriote.  Après ses études en secondaire à Tanà, le jeune homme décroche son diplôme en commerce international avant de partir à La Réunion, pour suivre une formation en leadership et enchaîne ensuite son parcours à Lyon. De retour dans son pays natal, il commence sérieusement à se focaliser dans son domaine de prédilection qu’est le textile. « Devenir Model est un bon début pour embrasser ce rêve que j’avais depuis bien longtemps. » Selon lui, être l’égérie de Vero Vero est une opportunité  car cela permet de se familiariser avec ce monde,  d’être dans le bain et de tisser des relations. Effectivement, la réalisation de tout cela se fait sur plusieurs années, mais avec sa patience  et sa passion, il compte s’engager dans cette voie sans faillir.  « A Madagascar, l’industrie du textile est surtout dominée par l’exportation et je pense que c’est un commerce que l’on peut exploiter.» Patriote jusqu’au bout des ongles, Mickael  n’adhère pas réellement à la fuite du cerveau, qui, selon lui est en partie, la cause du sous-développement de la Grande île. Avec une tête bien pleine dans un corps bien fait, Mickael est en train de gravir les échelons pour réaliser ce grand rêve qui l’anime incessamment.

Professionnel. Bien que cela ne fait que quelques années qu’il évolue dans le monde du mannequinat et de la mode, il incarne déjà l’image du professionnalisme sur le podium. Cependant, derrière cette beauté et de cette attitude réservée adoptée par tout Model professionnel, se trouve personnalité tout simple et des plus sympathiques. Néanmoins, Mickael incite les jeunes passionnés à poursuivre leur rêve. Selon ses dires, par expérience, « En tant que model, l’apparence est le plus important aux premiers abords car quand on se présente sur le podium, quelque soit le public, l’homme regarde ce qui frappe les yeux ! Ce point est primordial et  détermine même les premiers pas dans ce monde pour un futur model ». Un conseil à prendre en compte pour ceux qui veulent marcher sur ses pas.

Sarnelie,  une fille combative

Un look pas comme les autres. Une black attirante, mademoiselle Sarnelie Soa a conquis le cœur des jury de Vero Vero.  Lilie, un pseudo sexy qu’on a attribué dès son plus jeune âge, est devenu son nom en tant que mannequine. 1m74, elle est la fille qu’il faut pour représenter  Madagascar à un défiler à La Réunion.

 Famille humble. Destin extraordinaire  tout de même que celui  de l’enfant d’Antsahampano, village perdu situé dans le district de Vohémar, fille d’une ménagère et d’un instituteur,  Soa  Marilat  Sarnelie est née le 25 janvier 1998.  Après avoir passé ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, elle débarque à Tamatave  pour passer son baccalauréat. Depuis,  elle aimait se maquiller «quand j’étais adolescente, une fois que ma mère n’était pas là, je me maquillais, et je me trouvais belle », a-t-elle affirmé.  Inspirée par destiny’s Child de Beyonce, comme toutes les jeunes filles de son âge à l’époque, elle décalquait le style vestimentaire de ses chanteuses préférées.

Autodidacte. Coiffeuse d’Ankirihiry Nord, un quartier de Tamatave, elle en fait  comme un travail de vacances. Dès lors, la coiffure est devenue sa passion. «Oui, je rêvais d’être en même temps  une mannequine et une coiffeuse», avance la jeune femme. «Je participais toujours au concours miss à l’école. Et on me surnommait  mannequine déjà à cette période».  Atteste la mannequine.  Guidée par la chance, le 5 janvier 2018  Sarnelie  arrive à Antananarivo. Elle veut renforcer sa capacité en tant que coiffeuse. Une amie lui informe la qualité de Vero Vero. La vie n’est pas un hasard. La ficelle du destin a été bien manipulée. Elle est qualifiée au casting. « J’avais peur au début, puis je regagnais de la confiance» dit-elle. La confiance en soi, c’est l’une des principes qu’il faut avoir pour être mannequine.

Sarnelie est une panafricaine aussi bien dans le monde de la mode que dans la pensée.

Zo Toniaina/Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Incendie à l’HJRA : La vétusté des infrastructures à l’origine de la panique

Un incendie s’est déclaré mercredi vers 19 heures 30, au service de la neuro-chirurgie de l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona. Heureusement, le drame était maîtrisé à temps et n’a pas causé de lourd préjudice. Aucun blessé ni perte de vie humaine n’est à déplorer.

Selon les explications du responsable de la Communication de cet établissement hospitalier, un court circuit a provoqué une explosion dans un frigidaire qui a, par la suite, pris feu. Puis, les flammes se propageaient vers le poste de télévision déposé sur le frigidaire. Cet incendie s’est vite maîtrisé grâce à l’existence de matériels anti-incendiaires sur le lieu malgré la panique générale qu’il a provoquée. Les employés de l’hôpital ont réussi à s’en servir tout en évacuant les patients internés dans la pièce incriminée. Déplacés dans d’autres chambres, ces derniers ont réintégré ce service, hier dans l’après-midi.

Cet accident a eu lieu, selon toujours ce responsable de la Communication, à cause de la vétusté des équipements électriques installés dans ce service. Il est alors temps pour le ministère de la Santé de penser à la rénovation de ces infrastructures.

Quatre blessés de Mahamasina. Expliquant cet incident du mercredi soir, le responsable de la communication de l’HJRA a apporté de précision sur la situation des blessés dans les bousculades avant le match opposant l’équipe nationale malgache et celle du Sénégal dimanche dernier. Quatre patients sont encore admis dans cet hôpital. Deux au service de neuro-chirurgie, un à celui de la  chirurgie viscérale, le troisième  au service thoracique.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Dahalo nanafika tanàna, mpandanja volamena iray maty voatifitra

Notafihana dahalo maromaro tsy voafaritra isa nirongo fiadiana indray ny tao amin’ny fokontany Antsalova, kaominina Ambanivohitra Tsaratanàna, ny Asabotsy 8 Semptambra lasa teo, tokony ho tamin’ny folo ora sy sasany alina. Nirefodrefotra ny basy teo an-tanàna, ary rehefa tsy nahazo vola sy ny volamena ry zareo ireo, tonga dia nentin’ireto olon-dratsy hatrany ilay mpandanja volamena antsoina hoe Tovo. Tany amin’ny kilaometatra maro no nitifirany an’ilay mpandanja volamena, ka maty tsy tra-drano.  Tsy niandry ela fa niroso tamin’ny fanarahan-dia avy hatrany ny fokonolona ary nampian’ny polisy any an-toerana. Manoloana ny fahavoazan’ilay mpandanja volamena; izay hita nitsirara teny amin’ny tany dia niverin-dàlana ry zareo nitondra ny maty, fa ny polisy kosa nanohy ny fanenjehana ireo dahalo. Raha ny vaovao voaray avy tamin’ny tompon’andraikitry ny fitandroana ny filaminana any an-toerana, dia efa nisy ny ezaka sy ny paikady apetraky ry zareo amin’ity tsy fandriampahalemana ity. Tsy hilefitra ry zareo na eo aza ny tsy fahampian’ny mpitandro ny filaminana manoloana ireo dahalo manafika, izay marobe tokoa. Mahakasika ity fanafihana ity, dia mbola mitohy hatrany ny fanarahan-dia ireo malaso nahavanon-doza.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

Rapo Atlas à l’assaut. Le groupe Rapo Atlas sera sur la scène de l’Is’art Galerie ce jour à partir de 19 h. Ce groupe est composé de jeunes passionnés et animés par la même passion, la musique, et pas n’importe laquelle, mais celle qui est basée sur la protection de l’environnement, le respect de la personne humaine, la croyance en Dieu créateur, l’universalité de l’amour entre tous les peuples. La musique de cette formation de cinq musiciens et chanteurs vacille entre le groove, le roots et plusieurs autres influences. Première apparition sur cette scène de la capitale, ce sera un moment de découverte.

 

Du jazz avec une connaisseuse. Sandrine Rajaofetra illuminera le Louvre Antaninarenina ce soir à partir de 19 h 30. La chanteuse, compositrice et interprète, a grandi dans une famille de passionnés de musique, son père étant musicien et sa mère chantait. Ils appréciaient particulièrement et écoutaient du jazz, et elle  s’est imprégnée ces styles musicaux. Elle a commencé le piano à 5 ans, a joué de la guitare à 16 ans et a commencé à chanter en même temps. Elle a développé sa passion pour le jazz au fil des ans… Elle promet une soirée d’évasion et de communion avec l’auditoire.

 

 

 

Pour Fanaiky. La soirée à la Fabrik Ambondrona de ce soir promet d’être passionnante, en guise d’évènement de solidarité pour Fanaiky, à partir de 20 h. Le thème est déjà fixé, il tournera autour des percussions : « Jam Percu ». Trois musiciens seront à l’animation Cedrick Ratovoarison, Junior et Tam’s Rasamimanana. Ce trio fait partie de la nouvelle génération. Une soirée donc qui sera placée sous le signe du rythme. Une boîte à don sera placée dans la salle pour que le public puisse effectuer des dons pour les soins de Fanaiky.

 

Hommage à un mentor. En hommage à Tôty, un concert sera organisé ce soir à partir de 21 h au Piment Café Behoririka. « Tôty sy ny mozikany » ou Tôty et sa musique, rassemblera des musiciens comme Harintsoa, Bim, Lilian, Fandresena, Antsiva… Beaucoup de mélomanes attendent ce moment puisqu’il remettra au devant de la scène les titres incandescents de ce grand maître de la musique malgache.  Tôty a formé et accompagné plusieurs artistes de renommées, et a laissé un héritage énorme dans le patrimoine musical malgache.

 

 

 

 

 

Un jeune lion. Ngiah Tax Olo Fotsy va marquer de son empreinte la scène du Jao’s Pub Ambohipo à partir de 21 h avec ses titres comme « Azafady », « Izy » ou encore  le nostalgique « Olo avy aminay ». La musique de ce fervent de la musique urbaine matinée de sonorité de son terroir natal attire autant les jeunes que les moins jeunes. Dans ce haut lieu de la musique tananarivienne, le public pourra s’attendre à plus de deux heures de musique. Dépendant de l’ambiance, certains artistes arrivent même à chanter jusqu’au petit matin.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Corée : Un Sommet intercoréen les 18 et 20 septembre prochains

Une délégation conduite par le directeur de la sécurité nationale de la Corée du Sud, Chung Eui-Yong, s’est rendue à Pyongyang, la semaine dernière. Après son retour au pays, il a fait un compte-rendu de cette visite. Il porte notamment sur quatre points. Premièrement, le Sud et le Nord se sont mis d’accord pour la tenue d’un Sommet intercoréen les 18 et 20 septembre à Pyongyang. On est également parvenu à un accord pour examiner, lors du prochain Sommet intercoréen, les résultats de la mise en œuvre de la déclaration de Panmunjeom et pour confirmer comment faire avancer la déclaration.

Détermination. Deuxièmement, le Président de la Corée du Nord Kim Jong Un a réaffirmé sa détermination à dénucléariser complètement la péninsule coréenne, et s’est déclaré prêt à coopérer étroitement non seulement avec le Sud, mais aussi avec les Etats-Unis. Troisièmement, les deux parties ont également convenu de continuer à progresser dans les pourparlers intercoréens  en cours, afin d’atténuer  les tensions militaires. Et quatrièmement, il a aussi été convenu que la Corée du Sud et la Corée du Nord ouvriraient un bureau de liaison avec les représentants résidents des deux parties avant le Sommet, et poursuivraient la coopération nécessaire. Ce bureau sera opérationnel à partir du 14 septembre. Il sera implanté à l’intérieur du complexe industriel de Gaeseong, en Corée du Nord.

Améliorer les relations. De son côté, le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in a expliqué récemment que le troisième Sommet intercoréen 2018 a pour but d’améliorer les relations entre les deux pays et de promouvoir le dialogue entre les Etats-Unis et  la Corée du Nord visant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Il a également souligné que «la relation intercoréenne progresse plus vite que prévu ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Lehilahy tsy salama saina nitsoraka tao ambany kamiao, nipotsaka atidoha

Tsy nisy azo natao intsony, fa dia niandry izay nialany aina sisa ny olona nanatri-maso ny loza tao Atsinanantsena Sobotsy.  Lehilahy iray no nitsoraka tao ambany kamiao, ny lohany no nandeha mialoha ka nipotsaka hatramin’ny atidohany. Omaly tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany tany ho any no nitrangan’ity loza mahatsiravina ity. Raha ny nambaran’ny olona teny amin’ny manodidina,  tsy dia salama saina laotra io lehilahy io ary matetika izy no mamomamo. Tsy nisy nanam-po izay ho fihetsiny ny rehetra, satria tampoka loatra ny fisehon’ny loza. Nambaran’ny nanatri-maso hatrany fa nipetrapetraka teo amoron’ny arabe io rangahy io. Rehefa nandalo ilay kamiao, dia niditra tao ambanin’ny kodiarana izy, ny lohany no nandeha mialoha ka io potika tanteraka io. Fipoahan’ny lohany mafy no nanaitra ny rehetra ka rehefa nozahana tao ambany fiara dia ilay rangahy no tazana mitsipatsipaka, ny betrony miparitaka eran’ny làlana.

Nambaran’ny nanatri-maso hatrany, fa nitsoaka nandositra ny mpamilin’ny fiara noho ny tahotra ny olona, sao hisy hanao fitsaram-bahoaka. Mpivezivezy eo amin’io faritra io ilay   lehilahy, fa tsy misy mahalala ny tena mombamomba azy ny  manodidina. Taorian’ny fizahana nataon’ny BMH sy ny polisy, dia napetraka ao amin’ny tranom-paty CHRR ny razana, miandry izay mety ho fianakaviany haka azy.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Ankazobe : Tokantrano voatafika, naratra ny tompon-trano, lasa ny 4 tapitrisa ariary

Nisehoana fanafihana mitam-piadiana indray, tany amin’iny distrikan’ Ankazobe iny, ny talata hariva lasa teo. Tokantrano iray tao an-toerana no lasibatra tamin’izany. Noratrain’ireo mpanafika ny tompon-trano ary lasan’ireo ny vola an-tapitrisany.

Tao amin’ny tànana iray antsoina hoe Tsarahonenana, ao amin’ny fokontany Amboanjo, kaominina Mangasoavina no nitrangan’ity fanafihana ity, tokony ho tamin’ny enina ora sy sasany hariva teo. Valolahy ireo olon-dratsy, raha ny loharanom-baovao azo, izay nirongo basim-borona  sy zava-maranitra no nanao amboletra tao amin’io tokantrano iray io. Tsy nitifitra izy ireo tamin’io fotoana io saingy kosa avy hatrany dia nidaroka ireo tompon-trano nahazoany ny zavatra nilainy. Mazava ho azy, nentin’ny tahotra ireo voatafika ka nanome tsy fidiny izay zavatra notakian’ireo olon-dratsy. Vola manodidina ny 4 tapitrisa ariary tany ho any no lasa tamin’io fotoana io niaraka tamina fitaovana sarobidy isan-karazany, araka ny fampitam-baovao azo.

Vao lasa  ireo olon-dratsy dia niantso ireo voatafika. Tsy ela dia vory ny fokonolona nampian’ireo miaramilan’ny Das tany an-toerana. Nisy avy hatrany ny fanarahan-dia ka tsy ela dia nifanehitra ireo nenjehina sy ny mpanenjika. Raikitra ny fifandonana. Vokany, nanao tsoa-pe nitsoaka ireo andian-jiolahy rehefa hitan’izy ireo fa tsy resy tosika ireo mpanara-dia. Nisy iray tamin’izy ireo rahateo maty rehefa voatifitra. Nisy roa ihany koa no voan’ny bala,n saingy naratra fotsiny ihany ary nezahan’ireo namany nentina nitsoaka. Tsy nisy azo ny zavatra lasan’ireo olon-dratsy; izay tsy hita tany nanjavonana intsony, namela ilay iray lavo teo. Natao ny fitiliana ity razana ity ary nomena ny fokonolona halevina nony avy teo. Mbola mitohy kosa ny fikarohana ireto mpanafika tafatsoaka ireto any an-toerana hatramin’ny omaly.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

FIA : La BFV SG finance  le secteur agricole

La BFV SG attend les visiteurs dans son stand de 36 m².

Pour la deuxième édition de la Foire Internationale de l’Agriculture qui a démarré  hier au Parc Forello Expo Tanjombato, la BFV Société Générale se met aux couleurs de l’économie verte. Consciente de la richesse de l’agriculture, la banque démontre à travers sa participation à la FIA, son engagement pour le développement de  l’agrobusiness.  La BFV SG propose dans le cadre de la FIA des offres adaptées au secteur agricole.  En effet, pour accompagner ses clients durablement dans la réalisation de leurs projets, BFV- Société Générale offre aux  visiteurs de la Foire Internationale de l’Agriculture, plusieurs avantages exclusifs. Ainsi, un taux réduit de deux  points sur le crédit à la consommation Soafeno Maika est appliqué ; une offre valable pour les souscriptions jusqu’au 13 octobre 2018 ; un déblocage en 48h. Pour les professionnels, la banque propose un financement à moyen terme et un  crédit amortissable jusqu’à moins trois  points du taux standard.  A noter que pour l’année 2018, l’étude menée par IPSOS en juin dernier met BFV- Société Générale première des banques recommandées à Madagascar.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Beach soccer : « Le Mozambique ne nous fait pas peur », confie l’entraîneur Solofo Ramarolahy

Solofo Ramarolahy a suffisamment d’expérience pour conduire les Barea vers un nouveau titre africain.

De retour au pays, les Barea beach soccer ont tout de suite repris l’entraînement en vue du match retour contre le Mozambique dans le cadre des éliminatoires du championnat d’Afrique. Un rendez-vous que commente aujourd’hui l’entraîneur Solofo Ramarolahy avec un brin d’optimisme.

Midi Madagasikara : Quelle est notre chance face au Mozambique après cette petite victoire de 5 à 4 qui laisse supposer que la bataille va encore faire rage au retour de Mahajanga ?

Solofo Ramarolahy : « Ce score ne reflète pas la physionomie du match où, nos gars ont largement dominé les débats. Quand les Mozambicains marquent trois de leurs quatre buts sur penalty, cela veut dire ce que cela veut dire. J’ai eu la peur de ma vie quand à 40 sec de la fin, l’arbitre mauricien offre un penalty aux Mozambicains pour ce qui serait le but d’égalisation mais Jhorealy a plongé du bon côté.

Bien avant, le public a eu droit à un festival de Del qui a marqué les quatre buts malgaches. Il a été excellent dans un rôle de pivot et qu’à lui seul, il a réussi à rendre fou le camp mozambicain. S’il reste en forme, je ne vois pas comment on pourrait perdre ce match du 22 septembre.

Midi : Vous avez eu 10 joueurs au lieu des 12 autorisés, pouvez-vous expliquer pourquoi ?

S.R. : « C’est vrai car le Morondavien Romain et le Majungais Angeluc n’ont pas pu avoir leurs passeports car il y avait probablement une rupture de stock au niveau du ministère de l’Intérieur. J’espère que cela va s’arranger prochainement pour qu’on puisse les aligner à Mahajanga où leur apport peut servir les Barea car on sait combien ils sont capables. Avec 12 joueurs disponibles, le Mozambique ne nous fait pas peur. »

Midi : Et l’après Mozambique ?

S.R. : « C’est une autre paire de manches mais avec le temps, j’espère que certains joueurs vont retrouver leur forme notamment Din, Toky et Tiana pour rendre le collectif beaucoup plus posé. Dans le cas présent, notre force repose sur un noyau dur formé par Jhorealy, Ymelda, Giovanni, Pierralit et Del. Mais bien évidemment, nous comptons sur le soutien du public pour ce match contre le Mozambique. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Financement de la scolarité : Une tombola de solidarité lancée à l’international

Idée innovante et efficace ! La tombola annuelle de solidarité de tous les membres du réseau solidaire international « Eau de Coco » a commencé. Comme chaque année, pour préparer la rentrée scolaire des bénéficiaires de l’ONG Bel Avenir, dans le sud de Madagascar, et ceux de Coconut Water foundation au Cambodge, ils organisent une campagne de scolarisation qui consiste à collecter des fonds et sensibiliser sur l’importance de la scolarisation à laquelle, les enfants démunis ont aussi droit. L’année dernière, la campagne de collecte de fonds était baptisée « Solidarigraphie », une idée née de la combinaison de deux mots : la solidarité et la calligraphie. Cette année, les fonds collectés seront versés à la campagne de scolarisation 2018 « Un clic, une rentrée, un avenir ». « Avec la tombola, les participants peuvent gagner un voyage à Madagascar pour deux personnes. Il leur suffit d’acheter un billet de la tombola à 2 € pour participer au tirage au sort qui aura lieu le 25 octobre. Le gagnant aura également l’occasion d’appuyer une initiative de tourisme solidaire puisque durant le voyage, il séjournera à l’Hôtel Solidaire Mangily, un hôtel qui offre une alternative de séjour solidaire dont les bénéfices sont directement reversés à la population locale à travers de différents projets éducatifs menés par l’ONG locale Bel Avenir », expliquent les initiateurs du projet. D’après leurs explications, 10€ permettent de scolariser un enfant, à Madagascar pendant une année scolaire en l’inscrivant dans les écoles partenaires les plus proches de son domicile.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Mahazoarivo : Bilan trimestriel pour le PM Ntsay Christian

L’ancien Représentant de l’Organisation Internationale du Travail n’a pas chômé durant  ces 100 jours.

Après la démission du Président de la République élu, le Premier ministre de consensus exerce quasiment la plénitude de la fonction exécutive prévue par la Constitution. Celle-là même qui prévoit en son article 65 9° que le PM « assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». Le paragraphe 10 d’ajouter qu’ « il préside le Comité Interministériel de la Défense qui est chargé de la mise en œuvre de la politique générale de défense ».

CNSI. Le président de la République par intérim n’ayant pas qualité de chef suprême des forces armées, le PM de consensus a les coudées franches en matière de sécurité et de défense. Il n’a d’ailleurs pas attendu ce recentrage des pouvoirs en faveur de la Primature pour jeter les bases d’une stratégie pérenne de lutte contre l’insécurité. La mise en place du Comité National de la Sécurité Intérieure (CNSI) illustre sa détermination à rétablir la sécurité, la paix et la stabilité sur l’ensemble du territoire en sensibilisant notamment les représentants de l’Etat à tous les niveaux lors de ses tournées.

Patrimoine de l’Etat. La restauration de l’autorité de l’Etat fait aussi partie des priorités du chef du gouvernement qui a réussi à imposer les plaques rouges pour mettre un frein à l’utilisation abusive et incontrôlée des véhicules administratifs ainsi qu’à la gabegie en matière de consommation de carburants. Cette opération visant à préserver le patrimoine de l’Etat s’étendra aux bâtiments administratifs qui sont squattés illicitement par des occupants qui n’y ont plus droit. Le  PM qui est constitutionnellement « le chef de l’Administration » a également réussi à imposer à cette dernière, l’obligation de neutralité politique afin d’éviter toute utilisation des prérogatives de puissance publique à des fins personnelles et/ou électorales. La fin des mouvements de grève peut être de même mise à l’actif du premier bilan trimestriel du PM qui n’est pas comptable du passif résultant de plus de quatre années d’exercice des précédents dirigeants.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Album : « Tenim-pitia » sillonne les genres et les époques 

Teddy Prezeau est un chanteur doublé d’un musicien.

Peu d’artistes osent encore sortir un album comme l’a fait Teddy Prezeau avec « Tenim-pitia », dix titres qui chantent l’amour et le quotidien. Pour patienter jusqu’au prochain opus, un petit tour avec ce disque ne sera pas de trop.

Bien que « Tenim-pitia », l’album à dix titres de Teddy Prezeau soit sorti en 2017, il est de bon ton en ces premières chaleurs de l’été d’y revenir. En effet dans sa globalité, cet opus ressemble aux jours d’intersaison. L’équilibre entre le chaud et le froid. Meilleur moment aussi pour aller à la découverte des œuvres d’un jeune musicien, du haut de ses 25 ans. Dès les premières écoutes, l’auditeur sentira cette prégnance du texte. Le chanteur adore apparemment écrire.

Ce n’est pas le genre deux ou trois strophes redondants, racontant un égo surdimensionné ou les mésaventures d’un Casanova des cours de récré. Rien qu’en s’arrêtant sur le titre « Fitadiavana », Teddy Prezeau affirme sa maturité. Ce titre emprunte les mots d’un père à son enfant. Le paternel, sur le point de partir au loin pour trouver de quoi nourrir la famille, demande à sa progéniture de veiller sur le cocon qu’il laissera un temps derrière lui. Rien d’étonnant à ce que ce jeune homme chante déjà un sujet assez profond. Dès ses débuts, il a démontré qu’il voulait sortir des sentiers battus.

Les choses simples. Le thème de la séparation est sans doute banale, très galvaudé dans les variétés. L’artiste raconte dans ce morceau une histoire au lieu de s’arrêter sur les pleurnicheries. Un extrait s’impose. « Je dois partir mon enfant/Soit sage auprès de ta mère/Je dois voyager en ville/Chercher de quoi vivre n’est pas facile/Alors, je dois partir ». Une manière également de rappeler que la transhumance est inscrite dans le gène des malgaches. Le défi que relève ce morceau est d’avoir intégré la thématique dans une instrumentation moderne, en droite ligne de la musique urbaine.

« Fitadiavana » débarque sur une acoustique électronique pianotée servant de trame de fond à tout le titre. Qu’une autre plus organique rejoint dans les refrains. A entendre ce titre, Teddy Prezeau a semblé vouloir donner la part belle à un magnétisme sonore un brin vintage. La basse triturée par Rybota joue à cache à cache. Ne se montrant  que sur les quelques infimes moments d’apostrophe sonore. La polyphonie est riche, tempérée, et accroche férocement dans les dernières minutes de la chanson. Il faut tout de même préciser qu’il n’est pas de ceux qui collectionnent les « riddims », ces instrumentaux gratuits disponibles sur Internet. Il a reçu le soutien de quelques musiciens de la capitale.

Ces entrées structurées et minimalistes, cet album en est imprégné. Comme sur « Omen-dalana », un titre crève-cœur où le chanteur crie son amertume d’avoir été plaqué par sa petite chérie. Décidément, cette dernière avait de quoi faire prendre la plume à Teddy Prezeau. Puisqu’elle est revenue dans les bras de son ex laissant son cœur arraché. Suffisant pour écrire des paroles et les mettre en chanson. Extrait. « Même lui s’est étonné de voir tes gestes/Et tu l’as choisi en me délaissant/Je n’ai pas insisté parce que c’est ton choix ». Mélangeant les sonorités funk, ce spectre strident qui accompagne le refrain, et les approches r’n’b de la fin des années ‘90, avec ce son cristallin en cascade.

Collaborateurs solides. Et c’est là toute la force de caractère de cet opus. Tellement les musiciens, Nix, Ralph, Rybota et Jz Rabibisoa approchent de la perfection, alors l’accompagnement est plus martial. Loin de l’accompagnement de meute, tel un travail de miroir entre la personnalité du chanteur et l’ensemble instrumental. Tantôt, on se laisse éblouir par la justesse des arrangements. Tantôt, l’auditeur s’accroche aux paroles. « Fitadiavana » a poussé dans ses retranchements son champ sonore. Pour mieux profiter de l’album, il faut plutôt être disposé à la réflexion. Cependant, les titres « Atmosphera », « Zanahary » ou « Veloma ianao » feraient mentir cette impression.

Ce dernier, retravaillé en duo avec Balita Marvin, est plutôt relâché. Par ailleurs, la richesse polyphonique domine toujours. Preuve que le chanteur est doublé d’un musicien, un très bon même, en pensant à ses prouesses aux percussions. Le titre qui soulève également cet album est « Tenim-pitia ». Cosmique, il réimprime cette ambiance électronique chère à Teddy Prezeau. L’occasion aussi pour le chanteur de démontrer sa puissance vocale en sillonnant avec facilité les basses et les aigues. Les trois minutes quarante de cette chanson passent rapidement. « Tenim-pitia », comme son nom l’indique est un florilège de parole d’amour et de promesse envers l’être aimé.

Avec ces trois chansons, cet album peut déjà se débrouiller. L’ensemble est solide, tandis que l’artiste donne l’impression qu’il pourra encore élargir ses horizons dans les années à venir. Débutant la musique dès son plus jeune âge, il a préféré se lancer sur un rythme qui correspondait à son époque. Il est difficile de placer strictement cet opus dans la catégorie de la musique urbaine. L’auditeur y entendra du jazz, du funk, de la soul et du r’n’b. Des mois après sa parution, il laisse toujours quelques petits mystères.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Personnel Hôpital Mahitsy : Manifestation avortée hier

Le ministère central dispose de son personnel. Un principe qui n’échappe à personne et qui touche tous les départements ministériels, mais qui n’a pas été bien perçu par le personnel de l’hôpital Be Mahitsy suite à la lettre de nomination d’un nouveau médecin chef. En effet, le personnel a voulu s’exprimer sur la question hier à Mahitsy en voulant organiser une conférence de presse mais une convocation émanant du ministère de tutelle au nom des leaders aurait changé le programme selon une source auprès dudit hôpital. La source de faire savoir que: «le personnel voit mal la nouvelle. Quelques membres ont voulu faire savoir qu’ils voudraient avoir une autre personne que celle nommée par le ministère de tutelle».  Interrogé sur la question, le Dr Abel Ranaivoson, médecin chef sortant auprès dudit hôpital s’explique:«j’ai présenté la lettre de nomination du nouveau médecin chef aux membres du personnel lors d’une réunion avant hier. Le personnel m’a fait part de leur volonté de s’exprimer sur la question et je leur ai fait savoir que, par le principe de la liberté d’expression, ils peuvent faire savoir leur opinion mais en s’en tenant aux lois et réglementations». Le médecin chef sortant toutefois de noter que: «le personnel n’a à aucun moment fait entendre vouloir garder l’ancien médecin chef. Les membres du personnel veulent juste une autre personne à la tête de l’hôpital. Autre que celle nommée».

Interne. La familiarité engendre le mépris. Un adage qui semble être vérifié dans l’affaire de l’hôpital de Mahitsy. En effet, le nouveau médecin chef qui vient d’être nommé serait, selon les dires de notre source «le chef du service Accupuncture auprès de l’hôpital. Le fait que la personne ait travaillé auprès de l’hôpital depuis près de vingt ans a provoqué la réaction des membres du personnel. Ces derniers se disant peut-être savoir comment la personne fonctionne et quelles sont ses faiblesses en terme de management et de leadership». Pour l’heure, aucune information sur la suite de l’affaire n’a été publiée par les concernés. Ce qui est sûr c’est que dans le domaine de la santé publique, les réactions du genre à ne pas accepter une nouvelle nomination sont monnaie courante.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Flash Eco  

La Banque Africaine de Développement (BAD) a lancé un outil d’évaluation de la résilience et de la fragilité dans ses pays membres, comme Madagascar. Le diagnostic établi permettra de mieux définir des solutions à ces situations de vulnérabilité, selon les promoteurs du nouvel outil. Nous en reparlerons.

Antsa R.