Les actualités à Madagascar du Vendredi 14 Août 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara7 partages

Lutte contre le Covid-19 : Soutien de l’Union Européenne aux ministères techniques

Lors de la remise des kits sanitaires au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

L’Union Européenne renforce sa collaboration avec l’Etat par le biais des ministères techniques dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 à Madagascar.

Ainsi, la Délégation de l’Union Européenne (DUE) à Madagascar représentée par le Chargé de Programmes – Développement Rural, Aménagement du Territoire, Sécurité Alimentaire, Environnement et Aide d’Urgence, accompagnée par le Bureau d’Appui à la Coopération Extérieure (BACE) représenté par le Représentant de l’Ordonnateur des Programmes du 11e FED et le Chargé du Programme RINDRA, ont effectué tout récemment une donation de kits sanitaires au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Ce don est notamment composé de 1 500 masques de protection, de 1 500 unités de gel hydroalcoolique d’un flacon de 50ml, de 480 unités de gel hydroalcoolique de 500ml, de 12 thermomètres infrarouges sans contact, de 50 combinaisons de protection intégrale à usage unique et de 1 000 paires de gants en latex.

Lutte commune. Il est à noter que ces kits sanitaires ont été fournis par l’Union Européenne à travers la mise en œuvre du programme RINDRA ou programme de Renforcement institutionnel vers le développement de la résilience agricole. Celle-ci le finance à hauteur de 40 millions d’euros, dans le cadre du Programme Indicatif National du 11e Fonds Européen de Développement (PIN 11e FED). Le Représentant de la Délégation de l’Union Européenne a réaffirmé son soutien au pays dans cette lutte commune. Le directeur général de l’Agriculture, ayant représenté le Secrétaire Général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a remercié la délégation de l’Union Européenne tout en soulevant que ces kits sanitaires sont dédiés au personnel de ce département, afin de se protéger contre la pandémie dans le cadre de la poursuite des activités. A l’instar de ce département ministériel, celui en charge de l’Environnement et du Développement Durable a été également doté de ces kits sanitaires pour le bon fonctionnement de ses activités face à cette crise sanitaire qui perdure encore dans le pays.

250 000 bénéficiaires. Pour en revenir au programme RINDRA, celui-ci est avant tout un appui institutionnel aux ministères techniques en charge des secteurs Agriculture, Élevage, Pêche et Environnement (AEPE). Il accompagnera l’opérationnalisation des institutions publiques et parapubliques de ces secteurs sur les plans institutionnels et de formations. Les ministères concernés seront, entre autres, dotés d’outils d’aide à la décision basés sur des données régulièrement mises à jour, a-t-on appris. Ce programme contribue à améliorer la productivité, la rentabilité et la durabilité des chaînes de valeur agricoles en intégrant les questions environnementales. Il permettra également d’améliorer l’accès au financement pour les producteurs au niveau de ces quatre secteurs. Les bénéficiaires directs seront au nombre de 250 000 exploitants agricoles familiaux dans tout Madagascar. En fait, l’appui au secteur rural constitue un des principaux leviers du développement économique de Madagascar. Le programme RINDRA devrait ainsi permettre à la Grande île de parvenir à une autosuffisance alimentaire à long terme, et de renforcer ses institutions dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’environnement.

Navalona R.

Midi Madagasikara7 partages

Bande dessinée : Appel à participation aux « Premières Bulles 2020 »

Le concours de bande dessinée « Premières Bulles 2020 » est ouvert jusqu’au 31 août. Organisé par la médiathèque de l’institut français de Madagascar en partenariat avec Cyclone BD Réunion, Des Bulles dans l’Océan et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ce concours est ouvert à toutes les personnes désireuses de progresser dans le domaine de la bande dessinée, et souhaitant se créer une première expérience éditoriale et professionnelle par la publication d’un album BD collectif. Six (06) lauréats seront sélectionnés pour participer à une résidence de création de deux semaines à l’Institut Français de Madagascar. La résidence aboutira à la publication d’un album BD collectif. Le thème du concours est le Voyage et/ou la Biodiversité (l’un, l’autre, ou les deux). Tout amateur du neuvième art peut y participer. Les mineurs doivent avoir l’autorisation de leurs parents. Pour plus d’information, il suffit de contacter l’Ifm Analakely via son site web.

Recueillis par Maminirina Rado

Midi Madagasikara4 partages

Consommation : Ralentissement depuis deux mois

Les impacts de la crise sanitaire se font ressentir de plus en plus au niveau de l’économie nationale. Les mesures de confinement ont conduit au ralentissement non seulement des activités productives mais également du commerce, selon les opérateurs économiques. « Au début du confinement, nos ventes ont augmenté considérablement. Il était visible que les consommateurs voulaient faire beaucoup de provisions. Le fait de rester à la maison faisait accroître leur niveau de consommation, car les réapprovisionnements étaient plus fréquents, pour nos clients fidèles, malgré l’accroissement du volume de leurs achats. Mais depuis environ deux mois, nous avons enregistré une baisse de nos ventes », nous a confié Hoby A.,gérante d’un magasin semi-gros à Andravoahangy. Selon les quelques acheteurs que nous avons rencontrés sur les lieux, c’est le pouvoir d’achat qui a pris un coup dur à cause de la longue durée de la crise. Beaucoup d’entre eux ont parlé de survie difficile, faute de revenus. Malgré la reprise en cours, les impacts de la suspension des activités économiques pèsent encore sur sur le pouvoir d’achat des ménages.

Antsa R.

Midi Madagasikara3 partages

Musée de la Photographie de Madagascar : Des animations à retrouver sur les réseaux sociaux

Privé de ses visiteurs à cause de l’épidémie de covid-19, le Musée de la Photographie de Madagascar mise beaucoup sur les réseaux sociaux pour animer son public à travers des partages d’histoires illustrées par des photographies anciennes.

Malgré le confinement, le Musée poursuit sa mission de favoriser l’appropriation des Malagasy de leur Histoire. C’est ainsi que sur les réseaux sociaux, il diffuse des photographies d’antan accompagnées par de courts textes explicatifs très digestes, parfois anecdotiques. Et à partir de cette semaine, en partenariat avec Orange et Star Madagascar, des Quizz à plusieurs thèmes sur Madagascar sont organisés sur la page Facebook du Musée de la Photographie de Madagascar. C’est alors l’occasion pour tout un chacun d’aiguiser ses connaissances sur l’histoire et la culture de son pays. Des lots généreusement offerts par Orange, Star et le Musée de la Photo seront réservés aux heureux gagnants toutes les semaines et à chaque fin de mois.

Pour rappel, le Musée est fermé depuis l’annonce du retour au confinement total à Analamanga le 5 juillet. Cette institution culturelle a enregistré une forte baisse de son visitorat cette année en raison de l’épidémie de Coronavirus. Pour autant, il ne perd pas son public, composé en grande partie de jeunes, qui le suit sur les réseaux sociaux. L’équipe du Musée espère que la richesse des animations virtuelles qu’il propose touchera davantage de nouveaux publics, dans cette situation de confinement.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara3 partages

Rio Tinto QMM : 527 millions d’ariary pour appuyer le CRCO Anosy dans la lutte contre le Coronavirus.

Accords d’appui à la lutte contre le Covid-19 entre Rio Tinto QMM et le CRCO Anosy

Rio Tinto QMM s’implique aussi dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Cette grande entreprise minière a signé, la semaine dernière, deux protocoles respectivement avec le Centre Régional de Commandement Opérationnel Anosy (CRCO) et la Direction Régionale de la Santé Publique. A travers ces deux accords, Rio Tinto QMM octroie la somme de 527 millions d’ariary pour appuyer la région dans la lutte contre le Coronavirus.

Ce budget est destiné à renforcer la capacité de prise en charge du centre de traitement du Coronavirus de Fort-Dauphin, à doter les équipes médicales de la région d’équipements de test et de protection adéquats. Les infrastructures et la logistique nécessaires pour prendre en charge les malades, dont les ambulances pour la Direction Régionale de la Santé Publique, sont également prévues.

Fort engagement. Ce geste de Rio Tinto QMM a été félicité par les autorités régionales de l’Anosy. « Depuis le début de cette crise, la compagnie Rio Tinto QMM a toujours fait preuve d’un fort engagement pour soutenir le CRCO. Je tiens donc à remercier particulièrement la compagnie qui a prêté main forte à la communauté. Nous souhaitons que cette collaboration continue davantage et que nos services de santé dans la région soient améliorés à travers ce partenariat ». a déclaré le Gouverneur de la Région Anosy, Jerry Hatrefindrazana. A la date du jeudi 13 août, la région Anosy a comptabilisé 98 cas confirmés, parmi lesquels 92 personnes guéries et un décès. Avec les différentes parties prenantes, le gouvernement local a su, à travers différents fronts, maintenir son engagement et son effort dans cette lutte. Les deux protocoles formalisent donc la contribution de Rio Tinto QMM d’appuyer la région, et c’est tout l’ensemble de la communauté qui va bénéficier de ce projet. Au niveau communautaire, certaines ‎personnes vivent dans la pauvreté avec un accès aux services ‎de santé de qualité, limité. Malheureusement le COVID-19 n’est ‎pas la seule menace qui pèse sur leurs moyens de ‎subsistance. D’ailleurs les scientifiques sont clairs en annonçant que le vaccin contre cette pandémie ne sera pas disponible d’ici peu.

Opérationnelle à 100%. D’où, cette implication de Rio Tinto QMM dans les actions de lutte contre la pandémie de Coronavirus. « Désormais, ensemble, nous devons apprendre à vivre avec la présence du Coronavirus. Nous maintenons donc notre engagement de contribuer à la mise en œuvre des actions définies par le CRCO pour que la communauté puisse reprendre l’ensemble de ses activités. Ce fonds alloué par Rio Tinto aux régions hôtes de ses opérations, comme notre Région de l’Anosy, financera le programme d’investissement communautaire défini dans ce partenariat », a déclaré Ny Fanja Rakotomalala, PDG de Rio Tinto QMM, qui compte également des personnes contaminées au Covid-19. Raison pour laquelle d’ailleurs, la compagnie poursuit ses appuis et accélère les actions menées pour enrayer la propagation de la maladie. Certes, comme l’ensemble des entreprises privées, Rio Tinto QMM est mise à rude épreuve dans tous les domaines mais, jusque-là, aucun employé ni contractant n’est contraint de partir en chômage technique au sein de la compagnie minière. Elle continue à être opérationnelle à 100%. Une continuité des services qui permet en tout cas à l’économie régionale et même nationale, de continuer à bénéficier des impacts positifs des grands investissements miniers. Et ce, en attendant la réouverture d’Ambatovy.

R.Edmond.

Midi Madagasikara2 partages

Exploitation sexuelle des enfants sur Internet : Un portail mondial de signalement opérationnel à Madagascar

« La propagation d’images d’abus et d’exploitation sexuelle sur des enfants à travers Internet est un phénomène d’ordre mondial, et nécessite une prise de responsabilité au niveau de chaque pays », nous rapporte le communiqué de l’UNICEF. Raison pour laquelle, cette entité, en coopération avec le ministère de la Population, a mis en place un portail, dédié pour Madagascar, qui permet de signaler les éventuels abus et exploitations sexuels sur Internet.

Tous les contenus signalés dans ce portail seront analysés par les experts de l’Internet Watch Foundation avec des technologies modernes et efficaces. Les contenus seront immédiatement supprimés de l’univers de la toile sans pour autant empêcher les poursuites pénales des auteurs. Les images sont signalées aux autorités locales et mises à leur disposition afin d’engager les procédures judiciaires. La mise en place de ce portail permet à Madagascar de devenir le 18e pays africain et le 41è au monde à disposer d’un portail IWF. A noter que ce programme a été financé par End Violence Fund.

Selon le chef de la section Protection de l’Enfant au sein de l’Unicef, Nicolette Moodie : « les abus et l’exploitation sexuels des enfants sont intolérables, que cela se fasse en ligne ou dans le monde réel. C’est la raison pour laquelle Unicef a appuyé la mise en place de ce portail de signalement afin que les enfants, les enfants Malagasy en particulier, victimes de ces atrocités puissent bénéficier d’une meilleure protection et au niveau international. Le plus important est que ce support offre la possibilité de rayer définitivement du net des images d’abus sexuels sur les enfants, et de protéger ainsi ces derniers de la re-victimisation ». Rappelons que selon une étude menée par l’ECPAT France à Antananarivo et à Nosy-Be en 2015, la prostitution des mineurs en lien avec les nouvelles technologies a révélé que 63 % des adolescentes utilisent Internet pour chercher des partenaires et que 75,3 % d’entre eux ont rencontré physiquement les personnes contactées. Par ailleurs, la même enquête révèle que 87,7 % de ces jeunes ont envoyé leurs photos à leurs correspondants. Des chiffres qui sont susceptibles d’augmenter avec l’expansion d’Internet.

« Aujourd’hui, le gouvernement Malagasy, à travers le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, démontre son engagement à faire de Madagascar un pays hostile pour les images et vidéos d’abus sexuels sur enfants en ligne. Chez Internet Watch Foundation, nous sommes très heureux d’avoir travaillé en collaboration avec le Ministère et l’UNICEF pour rendre cela possible. Le Portail de Signalement est un pas supplémentaire vers un internet plus sécurisé pour les enfants et les jeunes de Madagascar », s’est expliqué Susie Hargreaves, Directrice Exécutive de l’Internet Watch Foundation par rapport à ce portail. La ministre de la Population, Lucien Irmah Naharimamy, quant à elle, a déclaré que la mise en place de ce portail de signalement constitue une grande étape vers la réalisation du défi de Madagascar d’éradiquer ce phénomène.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara1 partages

Expulsion à Anosipatrana : La chaîne MBS contre-attaque

La société audiovisuelle MBS s’engage dans un bras de fer avec la mairie d’Antananarivo concernant l’occupation de la propriété de la commune à Anosipatrana. Après la lettre d’expulsion émise par le maire Andriantsitohaina en date du 30 juillet dernier, la chaîne décide de contre-attaquer et saisit, à cet effet, le conseil d’Etat. Une plainte entrant dans ce cadre a été déposée, mercredi dernier, à Anosy. « La décision du maire de la commune urbaine d’Antananarivo n’a pas eu l’aval du conseil municipal », a plaidé maître Eloi Ratefimahefamijoro, chargé de la défense de la chaîne de Marc Ravalomanana. Ce dernier, en tout cas, a déjà vilipendé le maire concernant cette affaire qui fragilise davantage l’ancien président. Face à lui, Naina Andriantsitohaina garde le sang froid, ne recule pas, et ne se laisse pas impressionner par la virulence des propos du leader de l’opposition. Les manquements au niveau du respect des termes du contrat de bail entre la mairie et la chaîne MBS, révélés au grand jour par l’actuel maire, semblent jouer en défaveur du camp de Marc Ravalomanana.

Rija R.

Midi Madagasikara1 partages

Religion d’Etat

La Constitution …sacralise la laïcité de l’Etat au nom de laquelle, il affirme sa neutralité à l’égard de toutes les religions.

Religion d’Etat

 La laïcité est, si l’on peut dire, la religion d’Etat ou de l’Etat (c’est selon) dont la Bible est en quelque sorte, la Constitution. Celle-là même qui privilégie « un vivre-ensemble sans distinction de région, d’origine, d’ethnie, de religion, d’opinion politique ni de sexe ». L’Etat est sans foi mais a une loi …fondamentale qui exclut toute discrimination basée sur la religion. Toutes les grandes fêtes religieuses sont des « jours fériés, chômés et payés ». C’était le cas le 05 juin dernier pour l’Aïd El Fitr des Musulmans qui n’ont pu faire bombance en très grand groupe pour marquer la rupture du jeûne du mois de Ramadan. Idem pour les Catholiques et les Orthodoxes qui ne pourront pas faire de pèlerinage demain à l’occasion de l’Assomption. Toutes les religions sont soumises aux mesures-barrière dictées par l’état d’urgence sanitaire qui fait primer la loi relative aux situations d’exception sur la …foi. L’Etat ne reconnaît pas telle religion plus ou moins que telle autre. Une fête religieuse n’est pas non plus un jour férié pour les seuls croyants. Tous les travailleurs ont « chômé » le mercredi 05 juin. Rebelote demain 15 août quoique l’Assomption tombe un samedi. Même si certaines religions ne partagent pas le dogme catholique de la « montée au ciel » de la Vierge Marie, leurs fidèles pourront aussi chômer si ce n’est déjà le cas pour ceux qui ont perdu leur travail avec la crise sanitaire qui est source de récession économique. 162 personnes ont même perdu jusqu’ici leur vie à cause du Covid-19 qui les prive de surcroît du tombeau de leurs ancêtres. Au mieux, elles sont enterrées juste à côté et au pire, sur les terres communes du cimetière d’Anjanahary. Contrairement à la mère de Jésus qui est montée au ciel après sa vie terrestre, sans avoir connu la dégradation du tombeau.

R.O

Midi Madagasikara1 partages

Covid-19 : 6 décès, 125 nouveaux cas et 251 guérisons, hier

6 décès de plus, liés au Covid-19, ont été signalés, hier. Des décès survenus à Analamanga (4), dans la Haute Matsiatra (1) et dans l’Anosy (1), portant à 162 le nombre des décès au total. Il a également été enregistré 125 nouveaux cas, portant à 1 580 le nombre des cas actifs en cours de traitement actuellement, sur un total de 13 522 cas confirmés à ce jour. Ces nouveaux cas d’hier ont été identifiés parmi 733 tests dont 653 tests PCR et 197 tests geneXpert. Ils sont localisés dans 9 régions :

Analamanga 49 ; Itasy 1 ; Haute matsiatra 7 ; Vatovavy Fitovinany 7 (Manakara) ; Alaotra Mangoro 24 ; Boeny 18 ( Marovoay 7 et Mahajanga 11) ; Sofia 2 (Antsohihy) ; Diana 6 ( Antsiranana 5 et Ambanja 1) ; Atsimo-andrefana 2.

 Formes graves et guérisons. Les formes graves sont au nombre de 85 localisés dans 5 régions : Analamanga 54 (HJRB 29 ; HJRA 10 ; Anosiala 7 ; CTC Mahamasina 6 ; Andohatapenaka 1 ; Fenoarivo 1) ; Vakinankaratra 7 ; Haute Matsiatra 16 (CHU Andrainjato Fianarantsoa) ; Atsimo-Andrefana 4 (Toliara) ; Boeny 4.

Les guérisons, quant à elles, sont au nombre de 251 dans le bilan d’hier, portant à 11 780 le nombre des guérisons enregistrées à ce jour. Celles d’hier sont localisées dans 9 régions : Analamanga 192 ; Bongolava 4 ; Haute Matsiatra 2 ; Alaotra Mangoro 13 ; Boeny 4 ; Sofia 2 ; Sava 7 (4 Sambava et 3 Antalaha) ; Diana 18 (11 Ambanja ; 3 Antsiranana ; 3 Ambilobe et 1 Nosy-Be) ; Atsimo Andrefana 16.

Hanitra R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Déconfinement progressif pour la région de Vakinankaratra

Les décisions, pour chaque région, face à l'épidémie de Coronavirus seront prises par le gouverneur de la région, avec le centre de commandement opérationnel (CCO) Covid-19, a affirmé le président de la République lors de son discours, dimanche dernier.
Le gouverneur de la région Vakinankaratra, VyVato Rakotovao annonce les nouvelles mesures pour la région. Il parle du déconfinement progressif, expliquant que la région a déjà atteint son pic également. Ce déconfinement progressif est accompagné par la permission d'ouverture des églises de la région, mais aussi mes boîtes de nuit, les bars et les karaokés. Néanmoins, des conditions devront être respectées, afin de se protéger de la propagation du virus.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : l'Office National de l'environnement, provisoirement à Ambatobe

Après que l'Office National de l'environnement ait été victime d’un grand incendie, il y a un mois de celà, le bureau s'est provisoirement installé dans un nouveau local. Il s'agit de celui l'Organe de Lutte contre les évènements de pollution (OLEP), qui se situe à Ambatobe.
Les raisons de l'incendie ne sont pas encore claires, mais le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable a déjà déposé une plainte contre X. Ainsi, une enquête a été ouverte, selon le gouvernement. L'Office National de l'environnement est en attente de solution définitive pour leur hébergement. Pour le moment, en attendant cette solution, elle occupe les locaux de l'OLEP.
Tia Tanindranaza0 partages

Coronavirus35 no maty nandritra ny herinandro

Tafiakatra 162 no namoy ny ainy vokatry ny valanaretina coronavirus teto Madagasikara hatramin’ny omaly. Olona 06 vaovao indray no lavo ka 04 teto Analamanga, 01 Matsiatra Ambony, 01 Itasy.

 

Tafiatra 35 ireo namoy ny ainy tao anatin’ny herinandro teo anelanelan’ny 06 aogositra-13 aogositra, izany hoe 7 isan’andro eo ny salan’isa. Raha 80 ny tranga vaovao rehetra notaterina afak’omaly hita tamin’ny fitiliana 400, dia niakatra 125 indray izany omaly, ka 13522 ny tranga hatramin’izay. Fitiliana 850 no nahitana izany, ka 14,70% ny taham-pahavoazana. Eo amin’ny 22% kosa ny taham-pahavoazana ankapobeny. 50 tamin’ireo tranga vaovao no tao anatin’ny Faritanin’Antananarivo (49 Analamanga, 01 Itasy); 24 Toamasina tany Alaotra Mangoro; 16 Fianarantsoa (07 Matsiatra Ambony, 09 tany Manakara Faritra Vatovavy Fitovinany); 20 Mahajanga (18 Faritra Boeny ka 11 Mahajanga ary 07 Marovoay, 02 tany Antsohihy Faritra SOFIA); 13 Antsiranana; 07 Faritra SAVA ka ny 04 tany Sambava, ary 03 Antalaha: 06 Faritra DIANA ka ny 05 tany Antsiranana ary 01 Ambaja); 02 tao Toliara ao anatin’ny Faritra Atsimo Andrefana.

TAFIAKATRA 87% NY TAHAM-PAHASITRANANA

Niampy 251 ireo sitrana, ka 11 780 no sitrana izany hatreto, izay manome taham-pahavoazana ankapobeny ka 87,11% ny taham-pahasitranana hatreto. 1580 na ny 11,68% kosa no mbola manaraka fitsaboan. Nihena 18 ny "formes graves" ka 85 ny fitambarany hatreto. Ny 54 ao anatin’ny Faritra Analamanga, 16 Matsiatra Ambony (Fianarantsoa) ; 04 Atsimo Andrefana (Toliara), 04 Faritra Boeny.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fizarana « Vatsy Tsinjo »Nisavorovoro ny teny amin'ny Gymnase Ankorondrano

Nitohy teny amin'ny Gymnase Akorondrano, omaly, ny fizarana « Vatsy Tsinjo » sosialim-bahoaka ho an’ny Boriborintany fahatelo teto Antananarivo Renivohitra. Nisy olona maromaro eo amin'ny 200 eo ho eo mitabataba tany ivelany nangataka ny hahazo,

 hoy ny tao amin’ny Governora Analamanga. Rehefa nalaina ny karinen'izy ireo dia efa nahazo « Tosika Fameno » ny 174 ka tsy mahazo « Vatsy Tsinjo » intsony, araka ny fandaminana. Nisy karine vaovao teo amin’ny 50 eo. Tsy misy sonian’ny tompon'andraikitra ny karine sasany, ny hafa indray tsy misy fitomboka, hoy hatrany ny fanazavana. Araka ny nambaran’ny Sefo Fokontany eny an-toerana dia ny Sefo Sektera no nanao ireny karine fa izy nanao sonia fotsiny. Milaza ny tompon'andraikitra eo anivon’ny Governora Analamanga fa eo andalam-panamarinana sy fanadihadiana lalina ny anton’izany.

Nangonin’i Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

AnkadimbahoakaBisikileta 500 nogiazana fa nitatitr’olona

Bisikileta manodidina ny 500 nitatitra olona an-tsokosoko no voasakana teny Ankadimbahoaka, omaly maraina.

 

Ireo olona handeha hamonjy asa na manana anton-dia tsy maintsy hivoahana ny trano no fantatra fa tena manjifa sy mitaingina azy ireny. Nogiazan’ny mpitandro ny filaminana avy hatrany izy ireo mba hatao fanadihadiana. Niteraka fimenomenomana teo amin’ireo mpitondra bisikileta sy ireo mpandeha moa izany ka saika nisy mihitsy ny fifamaliana teo amin’izy ireo sy ny mpitandro ny filaminana. Diso mahatsiaro ho reraka vokatry ny dia an-tongotra isan’andro loatra mantsy ny besinimaro noho ny fitadiavana ny hanin-ko hanina nefa tsy azo omen-tsiny ihany koa ny mpitandro ny filaminana etsy an-daniny manoloana ny baiko azony. Hatramin’ny 500 ny bisikileta nogiazana. Niaiky moa ireo mpitaingina bisikileta fa nanao taingin-droa. Nisy ny nanana karinem-pokontany, tao ny nitondra bokim-pianakaviana nanamarina fa mpihavana, saingy nogiazana ihany. Tao no naneho fa noho tsy fananam-bola no nahatonga azy ireo nitondra olana. Tsy dia misy atahorana be amin’ny aretina, ary vokatry ny asa tsy misy no mba nanaovanay azy, hoy ny fitarainana. 2 na 3 andro no hanagiazana ireo bisikileta ireo, ary anton’ny fanasaziana ny fiovaovan’ny olona entina, izay entina hiarovana amin’ny fifindran’ny valanaretina, hoy ny Polisim-pirenena, izay nanambara fa efa hita foana mandalo eny Ankadimbahoaka ireo mpitondra bisikileta, ary efa nanaovana fampitandremana foana.

Pati sy Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialyMahatsiaro an’i Lalao Ravalomanana ireo mpiasan'ny CUA

Mahatsiaro ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana ireo mpiasan'ny Kaominina

Antananarivo Renivohitra na CUA amin’izao fahasahiranana anatin’ny fahamehana ara-pahasalamana noho ny valanaretina coronavirus izao. « Raha izy no teo, hafa no nitantanany anay. Voajeriny sy notohanany avokoa ireo mpiasa an-tsehatra mpamàfa làlana na ara-pitaovana na ara-tsakafo, mba tsy ho marefo », hoy i Noro. « Hafa mihitsy tamin’ny fitondrany. Nozarainy « prime » foana ny mpiasa, isaky ny fety ary tsy mba nanambany na nanandefo ny mpiara-miasa izany izy satria mivavaka sy matahotra an'Andriamanitra », hoy i Samy nanamafy. Zary nofinofinay mpiasa ao sisa izany, hoy izy ireo.

 Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

AmbohimanambolaNahazo fahafahana vonjimaika ireo nandroba mpivaro-kena

Nahazo fahafahana vonjimaika ireo zatovo roalahy nanafika sy nandroba vola tao amin’ny mpivaro-kena iray teny Ampahimanga Ambohimanambola tamin’ny alahady 09 aogositra 2020 teo rehefa niakatra fampanoavana tamin’ny talata 11 aogositra teo.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsaboana Tradisionela MalagasyHiroso amin’ny manarapenitra kokoa

Volana maromaro izay no nijoroan’ny Fitsaboana Tradisionela Malagasy teto amintsika na ny FITRAMA,

 tarihin-dRafanomezantsoa Jean Nirina izay sady filoha nasionalin’ny HAFARI Malagasy. Antom-pisiany ny fanohanana ny antso nataon’ny Filoham-pirenena taorian’ny niparitahan’ny tsimok’aretina Covid 19 teto amintsika izay hivondronana mpitsabo nentim-paharazana marobe. Nanao tomban’ezaka ny asa vitany ny filohan’ny FITRAMA omaly tetsy amin’ny foiben-toerany etsy amin’ny 67 ha.

MANAM-PAHAIZANA MAROBE

Marobe ireo mpitsabo nentim-paharazana sy manam-pahaizana mivondrona ao anatin’ny FI.TRA.MA ary mamokatra fanafody avy amin’ny alalan’ny zava-maniry raha araka ny fanazavana azo omaly. Traikefa efa an-taonany maro nolovaina tamin’ny razambe hoy izy no hahafahana manatanteraka izany, no sady namorona asa maro ho an’ny mpiara-belona ihany koa. Na tao anatin’ny krizy aza hoy Rafanomezantsoa Jean Nirina dia betsaka ny zava-bitan’ny FITRAMA vokatry ny fahaiza-mitarika sy ny fahaiza-mitantana. Toerana maro no nanitaran’izy ireo ny ambahindahiny no sady namondronany mpitsabo nentim-paharazana maro toy ny ao Toamasina, Brickaville, Anjiro, Moramanga, Ambohimangakely, Talatamaty, Anosiala Ambohidratrimo, Mahitsy, Ankazobe, Mevatanana, Mahajanga, Anosizato, 67 ha, Andoharanofotsy, Imerintsiatosika, Arivonimamo, Analavory, Tsiroanomandidy, Ambatolampy, Ambohimandroso, Antsirabe, Ambositra, Fianarantsoa, Ambohimahasoa, Toliara, Ihosy, Farafangana, Vohipeno, Manakara, Mananjary….

TARATASY

Ny olana kely sedrain’ny FITRAMA ankehitriny dia ny resaka taratasy tokony hotakiana eny anivon’ny Ministera. Noho ny fihibohana hoy izy no antony nampiantoka kely io fikarakarana taratasy io miampy ny fandoavan-ketra izay asa maikabe tsy maintsy hataon’ny FITRAMA miaraka amin’ireo mpitsabo rehetra ao anatiny ato ho ato. Nahazoana vola ary nanova fiainan’olona maro ny fijoroan’ny FITRAMA hoy hatrany Rafanomezantsoa Jean Nirina. Nanomboka tany amin’ireo mpamboly madinika izany hoy izy hatramin’ireo mpitango ravinkazo hanamboarana ny fanafody. Ny FITRAMA ihany koa hoy izy no nanakoako voalohany indrindra nanerana ny Nosy taorian’ny antso nataon’ny Filoham-pirenena izay tsy manao politika araka ny fanenjehana azy akory fa tena manandratra ny maha-Malagasy.

VOKATSOA

Maro ireo nahazo voka-tsoa tamin’ny fijoroany hoy hatrany Rafanomezantsoa Jean Nirina. Olona an’analiny no efa sitrana soa aman-tsara. Nandray anjara feno tamin’ny ady tamin’ny Covid 19 ihany koa ny FITRAMA hoy hatrany izy ary tsy an’olon-tokana izy io na an-dRafanomezantsoa Jean Nirina fa ho an’ny daholobe ary hiankinan’ny fiainan’olona marobe. Notsiahivin-dRafanomezantsoa Jean Nirina moa fa tsy mora ny lalana nodiavin’ny FITRAMA. Betsaka hoy izy ireo nanenjika sy nitsikera ka nahasahy nilaza fa natao hitadiavam-bola ny FITRAMA saingy kosa fanasoavam-bahoaka no tena tanjony. Tsy kivy tamin’ny henjika sy ny fampihorohoroana izahay hoy izy ary efa afaka milaza ankehitriny fa tafita ny hafatra ary vita ny adidiny tamin’ny fikarakarana ny mpiray tanindrazana.

HAMPIDINA NY VIDIM-PANAFODY

Nitondrany fanazavana ihany koa ny mikasika ny resa-bola izay nomarihiny manokana fa niainga tamin’ny 0 Ar ny FITRAMA manerana ny Nosy. Vokatry ny fahaiza-mitantana sy mitarika hoy izy no nahafahana nampiroborobo izany toy ny fifampiraharahana tamin’ny mpamatsy, ny mpiasa,…. izay fahagagana tanteraka. Fahagagana ho anay hoy Rafanomezantsoa Jean Nirina ary zava-dehibe ho anay ny nanandratana ny maha-Malagasy tamin’ny alalan’ny fitsaboana nentim-paharazana. Fepetra vaovao horaisiny manomboka izao araka izany ny fampihenana ny vidim-panafody mba ho zakan’ny fahefa-mividin’ny rehetra. Nahatonga disadisa anatiny mihitsy io halafosan’ny vidim-panafody io hoy hatrany izy noho ireo akora izay tena ilaina toy ny vahona, ny andramena karohina any amin’ny tany lavitra toy ny any Toliara…. Hiezaka hampanara-penitra ny taratasy ara-panjakana sy ny fitaovana ihany koa izy ireo toy ireo fitaovana fanorana hafarana avy any Sina…. Notsindriany manokana moa fa na betsaka aza ny fandrangitana sy ny fanenjehana azy, indrindra ao anaty tambajotran-tserasera Facebook dia hiezaka ny hilamina sy handefitra ny tenany manoloana ireo zava-bitan’ny FITRAMA tsara marobe manerana an’i Madagasikara.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miara-marefo

Mahalasa saina hatrany ity resaka fangaraharahan’ny fitantanana ny raharaham-pirenena sy ny volam-panjakana eto amin’ny firenena ity, indrindra moa, fa ny

mikasika ireo fanampiana ho an’izao ahamehana ara-pahasalamana izao. Ity farany izay mitohivakana sy saika isan’andro. Raha tsy maty taky tetsy sy teroa anefa dia tsy nahenoana tatitra mihitsy ny mikasika izany raha tsy in-dray 27 jolay izay ihany. Tatitra izay toa tsy hay intsony hoe natao kimaimaika fotsiny ve mba hampikombona ny vavan’ireo mpitsikera sa tena iny tokoa ilay asana matihanina momba ny zavatra toy ireny? Resaka volabe an-tapitrisa euro na dolara nefa dia zara raha nahitana karazana tarehimarika 2 sy 3 tao anatiny. Na ny resa-bola na ny resaka fitaovana toy ny antom-pisian’ireo fiara tsy mataho-dalana marobe izay tsy fantatra mazava ny tena ilana azy mihadihaody manerana ny fokontany sy ny faritany hatramin’ireo fihetsiketsehana sasany toy ny famerenana fanisam-bahoaka anatin’ny 4 andro niteraka resabe omaly. Aiza daholo tokoa ary ny tena mangarahara amin’izany rehetra izany? Voafehy tokoa ve ny aretina fa indrindra ny raharaham-pirenena eto? Hatramin’ny omaly izao dia mbola nahitana savorovoro foana amin’ity fizarana Vatsy tsinjo ity, raha tsy hilaza ankoatry ny zava-misy teny Ankorondrano teny. Izao izany no zava-misy ato anaty ahamehana dia hanao ahoana ny aorian’ny ahamehana? Sarotra rahateo ny hino fa tsy hitohy hatrany izao krizy izao. Ahiana hihamafy aza. Na ireo firenen-dehibe sy firenena rehetra heverina ho efa mandroso dia samy miomana ny fiatrehana izany aorian’ny krizy ara-pahasalamana izany avokoa. Ny antsika kosa manao ahoana ny fanomanana? Sa sady efa marefo ny vahoaka no mbola marefo koa ny fitantanana? Dia hikaro-bahaolana samy marefo eto izany! Mbola samy miandry hatrany ny fivoaran’ny ezaka ataon’ny fitondram-panjakana amin’ny fampivoarana ny fizarana ireo fanampiana sy ny ezaka ho amin’ny fangaraharahana moa ny rehetra ankehitriny ka ny hirariana dia ny hoe enga anie ka hisy fiovana mahery vaika be !

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

ToamasinaMitady ho gaboraraka ny fanajana ireo fepetra

Nivadika ho fety sy korana isan’andro tao Toamasina ny fanapahan-kevitra noraisin’ny fanjakana amin’ny fiverenana amin’ny fiaianana andavanandro.

Nivory ireo manampahefana omaly, ka nampahatsiahy sy nanamafy ny fepetra mila arahina. Voarara ny famoriam-bahoaka mihoatra ny olona 50, fitsangatsanganana na eny amoron-dranomasina na toerana hafa, fitangorongoronana. Mitohy ny “couvre feu” amin'ny 10 ora alina hatramin'ny 4ora maraina; tsy misy “barrage sanitaire” na sakana ara-pahasalamana, fa hamafisina ny “barrage sécuritaire”; misokatra ny zotra “Sub-urbaine” sy régionale” kanefa tsy maintsy manaraka fepetra na ny mpandeha na ny mpamily; azo atao ny mitondra razana ao amin'ny Faritra Antsinanana raha voamarina fa tsy matin'ny Covid 19, tsy mahazo asiana fiaretan-tory; tsy bola azo atao ny mitondra razana mivoaka sy miditra ny faritra. Ny fiara vaventy dia afaka mivezivezy maka sy manatitra entana fa voafetra ho olona 2 ihany ny ao anatiny; tsy mbola mianatra ny mpianatra ankoatra ireo hanala fanadinana, araka ny fepetra vaovao navoaka mba ho fisorohana ny tsy hiparitahan'ny Covid-19 fampitam-baovao nataon’ny OMC notarihin'ny Prefe ao Toamasina niaraka tamin'ireo lehibe avy amin'ny fitandroana ny filaminana, nihaona tamin'ny mpanao gazety omaly.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Miaro tena ny mpitondra fanjakanaMbola “visioconférence” ny filankevitry ny minisitra

Mbola tamin’ny alalan’ny “visioconférence” no nanatanterahana ny Filankevitry ny minisitra ny 12 aogositra lasa teo, fa tsy tamin’ny alalan’ny fihaonana sy fifampidinihana an-databatra boribory.

Ny fanapahan-kevitry ny fitondram-panjakana tamin’ny alalan’ny Filoha Rajoelina ny alahady 9 aogositra teo anefa dia hoe: miverina miasa sy mamonjy toeram-piasana? Mazava izany fa tsy misy famonjena ny toeram-piasana sy ny toeram-pivoriana aloha izany an’ny mpitondra ambony. Mazava io hoe ny mpitondra dia mbola matahotra sy miaro ny tenany mafy, fa ny vahoaka kosa nomena fahafahana aloha satria atahorana hitroatra eo anatrehan’ny efa fahasahiranana tsy roa aman-tany mahazo azy. Mila mitandrina ny isam-batan’olona satria mbola eto ny valanaretina, ary mety ho azo lalaovina ny antontan’isa hahafaha-milaza fa voafehy na efa midina ny taham-pahavoazana. Tsy mbola tafavoaka ny ala isika, ka zava-dehibe ny fahaizana miaina sady mamokatra no miaro tena satria tsy manan-tsafidy ny vahoaka mila mivelona sy mila mitady izay harapaka, fa tsy tahaka ny mpitondra toa mamboly voky tsy mamboly voky.

 Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra nahitana trangana Covid 19Mitohy ny famendrahana fanafody

Saika ireo 70%n' ireo fokontany nahitana ny valanaretina Covid 19 no namendrahana ranom-panafody teto Antananarivo Renivohitra. Ho an'ny boriborin-tany voalohany sy fahadimy dia fokontany 16 no nanatanterahana izany famendrahana ranom-panafody izany.

 Ankilany, no jerena ihany koa ireo fitaovam-pidiovan'ireo mpitatitra sasany eto an-drenivohitra ka isan' izany ireo fiara karetsaka. Taxi maherin'ny 7 000 isa, araka izany, no nisitraka "gel désinfectant" entina manamafy ny fiarovan-tena. Omaly moa dia teny Soavimasoandro no nanatanterahana ny hetsika famendrahana ranom-panafody ka ny minisiteran'ny rano sy ny fidiovana ary ny fahadiovana, ny CUA ary ny BMH no tompon’andraikitra amin'izany.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifohana SigaraMamparefo manoloana ny Covid 19

Raha ny hita vokatry ny fanadihadiana nataon’ny The Guardiana any Angleterre dia voamarina fa ny olona mifoka sigara dia indroa avo heny amin’ny olona tsy mifoka ny mety hahazoany ny tsimokaretina covid-19, ary koa indroa avo heny amin’ny olona tsy mifoka sigara no mety hahatongavany amin’ilay atao hoe « Forme Grave »

 

 raha mitaha amin’ny olona tsy mifoka sigara. Voaporofon’ireo fanadihadiana sy fikarohana maro koa fa ny fifohana sigara dia tena manimba ny taovam-pisefona ary mampisy ny atao hoe « infection » sy mamono ny hery fiarovana. Ny fanadihadiana « épidémiologiques » dia manamarina fa ny fifohana sigara dia mampitombo ny atao hoe « infection virale de la gorge » sy ny havokavoka nefa ireo taova ireo no tena simbain’ny Covid 19.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra VakinankaratraMiverina misokatra ny Fiangonana, Bar, Karaoke

Miverina misokatra, araka ny fanapahan-kevitry ny CRCO ao Vakinankaratra ny 12 aogositra teo, ny fiangonana, bar, karaoke, toeram-pandihizana, toeram-pisakafoana ao an-toerana.

 

 Na izany aza anefa dia tsy maintsy hajaina mandrakariva ireo fepetra ara-pahasalamana mifandraika amin’ny hahamehana ara-pahasalamana, hoy ny fanazavana. Mijanona amin’ny 5 ora hariva ihany koa ny hetsika rehetra. Ireo toeram-pisakafoana dia tokony hanana « gel désinfectant » isaky ny latabatra ary ireo toeram-pivavahana dia tokony hanaja ny elanelana 1 metatra. Tsy azo atao ny mamory olona mihoatra ny 50 isa. Mbola miato hatreto ireo fampisehoana sy hetsika ara-panatanjahantena. Araka ny fanazavan’ny governora ao an-toerana, Vy Vato Rakotovao, moa dia miroso amin’ny fialana tsikelikely amin’ny fihibohana ankehitriny ny faritra iadidiany satria efa tratra ny PIC na ilay fijotson’ny isan’ireo mararin’ity Covid 19 ity. Nohamafisina kosa, raha ny fanazavana hatrany, ny fanaraha-maso ao an-toerana tontosain’ny zandarimaria.

 J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny Covid 19Miara miasa akaiky amin'i Madagasikara ny UNICEF

Manohy hatrany ny fanomezana tosika ho an' i Madagasikara mandritra ny volana maro nisian' ny valanaretina Covid 19

 ny eo anivon' ny UNICEF. Araka ny fanazavana nentin' ny tompon’andraikitra misahana ny fidiovana sy ny fanadiovana eo anivon' ny UNICEF, Brigitte Bedreaux, dia maro ireo dingana efa vitan' i Madagasikara amin'ny fampiharana ireo fepetra sy lamina ho fiatrehana ny aretina. Maro rahateo ireo sitrana ary mihavitsy ireo mitondra ny tsimok'aretina. Raha tsiahivina dia nanomboka ny volana martsa ny UNICEF no efa nanampy ny governemanta Malagasy izy ireo. Tafiditra ao anatin' izany ny fampitaovana, ny fanampiana ara-bola hahafahana manampy izay efa eo am-pelatanana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

MalaimbandyDisadisam-pianakaviana nafara tamin’ny vono olona

Nisy vono olona nitranga tany amin'ny fokontany Tsinjorano kaominina ambanivohitra Malaimbandy,

Faritra Menabe, ny 09 aogositra lasa teo. Lehilahy 30 taona no notifirina tamin’ny basim-borona ka maty tsy tra-drano. Rehefa nanao ny fikarohana ny zandary tany an-toerana dia tratra ilay namono olona niaraka tamin'ny basy izay nampiasainy. Ny famotorana natao no nahafantarana fa ady eo amin'ny fianakaviana roa tonta no fototry ny olana. Naka dahalo valo lahy ny fati-dran'ilay maty noho izany ka naka an-keriny olona roa izay fianakavian'ilay namono ny alin'ny 11 hifoha 12 aogositra teo. Rehefa nanao vela-pandrika anefa ny zandary tao Malaimbandy dia tratra ny olona 02 naniraka hanao io fakana an-keriny io ny andron'ny12 aogositra ary voatery naniraka ny namany hamotsotra ireo takalon'aina roa. Voasambotra ihany koa ny tompon'ilay basy izay nampindraminy hanaovana io vono olona io. Efa voasambotra avokoa ireo voakasika noho izany.

Nangonin’i Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Randrana sendikalyHo avy eny amin’ny CNaPS indray anio

Ho avy eny amin’ny CNaPS ny randrana sendikaly ao anatin’ny SVS sy ny USAM anio 14 aogositra hitondra ireo sonia 10 000 mahery voaangon’izy ireo, raha ny fanambarana omaly.

 

Voalaza fa miombon-kevitra amin’izy ireo ny FISEMARE; Fampidiran-kizo ny mpiasa io. Vola tsy haverina, ary vola naloa tamin’ny alalan’ny karama no takiana, hoy i Barson Rakotomanga isan’ireo mpitarika sendikaly. Didy jadona, ary tsy nohenoina ny soso-kevitry ny solontenan’ny mpiasa izay nivoaka tamin’ny fivorian’ny Filankevi-pitantanana, hoy hatrany ireo sendikalista. Tokony naverina niadian-kevitra mba ho ny mpikambana rehetra tao anatin’ny Filankevi-pitantanana vao nalefa tany amin’ny Minisitry ny asa sy ny lalàna sosialy, ny minisitry ny vola, ny governemanta,… hoy hatrany i Barson Rakotomanga. Matoa tsy natao io dia didy jadona, famonoana ny mpiasa. Aza atao ankilabao ny mpiasan’ny tsy miankina, hoy izy ireo. Nampitaina any amin’ny firaisamonim-pirenena sy ny sehatry miady amin’ny tsy fanajana ny zon’olombelona. Tsy mikitikitika ny vola fisotroan-dronono mihitsy io, fa vola tombony, raha ny fanazavana. Mbola mihenjan-droa aloha ny tady hatreto eo amin’ny andaniny sy ny ankilany. Vao tsy ela no nihazo ny CNaPS ireo mpandeha mpitarika sendika, saingy mpitandro filaminana no niandry azy ireo, ka asa izay ho fisehony anio.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fandrindrana ny fizarana fampianaNirotsaka an-tsehatra avokoa ny mpiasan’ireo ministera

Niova taranja kely ireo mpiasa eny anivon’ny minisitera samihafa nanomboka tamin’ny faha- 07 aogositra 2020 lasa teo ka ho fiaraha-miasa sy fiaraha-mientan'ireo Minisitera manampy ny ny Governora,

 sy ny Solombavambahoaka, ary ny Ben'ny tanàna mba hampirindra tsara ny fandrindrana ny fizarana « vatsy tsinjo sy tosika fameno» izay fandaharan'asan'ny fitondram-panjakana ka nanaovana ny fanisàna (recensement) vaovao an'ireo olona izay tokony hisitraka ny fanampiana na ny " sosialim-bahoaka " izay omen'ny Filoham-pirenena. Fokontany 8 ( Antanjombe ambony, Ambohimiadana sud, Ambodivnkely, Ankazomanga sud, Anosivavaka, Ambohimiadana nord, Andraharo, Betafo) avy ao amin'ny Boriboritany faha-enina no anjaran'ny Minisiteran'ny Tanora sy ny Fanatanjahantena. Nitety ireo tokantrano voafaritra ao amin’ity boriborintany ity izyireo ka nanatanteraka ny fanisana niaraka tamin'ny sefo fokontany sy ny komity ao aminy. Tanjona ny hananana antontan'isa marina sy mitombina mahakasika ireo olona sokajiana ho marefo sy sahirana ary very asa araky ny baiko nomen'ny Filoham-pirenena noho ny fisian'ny valan'aretina Covid-19 eto Madagasikara.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

AndasibeNoana, nitroatra ireo mpisera dia

Ela ny ela fa nitroatra ihany koa ireo mpisera dia ao amin’ny valan-javaboahary ao

 

Andasibe miisa 105 mianadahy. Efa efa-bolana tsy nampidi-bola mantsy izy ireo hatreto nefa mamelom-bady aman-janaka avokoa, manofa trano….Nivoaka tamin’ny fahanginana izy ireo koa manao antso avo amin’ny Fitondram-panjakana ny amin’ny tokony hanampiana azy ireo. Raha araka ny fantatra mantsy dia manana taratasy ara-dalana izy ireo amin’ny maha-mpisera dia mahaleo tena azy, mandoa hetra ihany koa….Ankoatra ny fiarovana sy ny fikarakarana ity valan-javaboahary ity dia anisan’ny asa sahanin’izy ireo ny fitadiavana paikady hatrany hampitomboana ireo mpizahantany vahiny mandalo ao an-toerana vao miazo an’i Toamasina. Nohantitranterin’izy ireo moa fa anisan’ny valan-javaboahary mampidi-bola betsaka Andasibe noho izy voakolokolo sy akaiky satria dia 135 km monja miala ny an’Antananarivo no misy azy.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Isoanala betrokaOlona 2 maty rotiky ny bala

Mitohy ny fikarohana ireo olon-dratsy roalahy nitifitra nahafaty mpampianatra iray sy lefitry ny lehiben'ny fokontany, tany Antsonjomalinika, 6 kilaometatra miala an'Isoanala Betroka.

 

 Ny Alahady teo no nitrangan’izany tany an-toerana tokony tamin'ny 7 ora sy sasany hariva. Avy namonjy fetim-pianakaviana avy tany Sakoamasy ilay mpampianatra sy ny lefitry ny sefom-pokontany tamin’io fotoana io. Niara-dalana hody izy ireo ary nisy namana iray nanatitra. Teny an-dalana, tao anaty haizina anefa, nisy roalahy mitam-basy nanakana azy ireo. Tafaporitsaka ilay mpanatitra ary nampandre ny fokonolona sy ny zandary avy hatrany. Ilay mpanabe sy ilay namany kosa rotiky ny balan'ireo jiolahy. Nahitana diam-bala efatra ny iray ary roa ny iray hafa. Lasan'ireo nitifitra ny fananana kely teny amin'izy mirahalahy. Misokatra ny fanadihadiana mikasika ity raharaha vono olona ity.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

AntohomadinikaTratra ilay mpanendaka poketram-behivavy

Vehivavy iray 23 taona handeha hamonjy fodiana ny 10 aogositra lasa teo no voaendaka teny Antohomadinika.

Narahina lehilahy iray moramora avy aoriana izy ka raha vantany vao varimbariana dia nosintoniny tampoka ny poketrany izay nisy finday sy vola. Nirifatra nitsoaka ilay mpanao ratsy taorian’izany. Niezaka ny niantso vonjy ilay vehivavy ka nandritra izany mihitsy izy no nifanehitra tamin’ireo polisy nanatanteraka ny asa teny amin’ny manodidina ka noraisim-potsiny ilay mpanendaka. Efa tafaverina amin’ny tompony ilay poketra nisy vola sy finday. Nentina avy hatrany eny amin’ny paositry ny polisy CSP7 ilay tovolahy mpanendaka natao fanadihadiana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalam-pirenena FahafitoTratra ireo roalahy mpanakan-dalana

Vosambotry ny polisin’ny FIP Toliara teny amin’ny lalam-pirenena fahafito Andatabo ny roa lahy mpanakan-dalana any amin’iny faritra iny ny 12 aogositra lasa teo tokony ho tamin’ny 01 ora atoandro.

 

 Avy hatrany dia nalefa any amin’ny Polisy misahana ny ady heloka Atsimo Andrefana izy ireo hanaovana fanadihadiana. Tsiahivina moa fa olona marobe sy fiara no efa lasibatra tamin’ny sakan-dalana tany amin’iny lalam-pirenena fahafito iny.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fizahan-tany 2020 - 2021Nanova drafitra ny Federasionin’ny mpiseradia

Mba tsy hisian’ny sampona vokatry ny fandalovan’ity hahamehana ara-pahasalamana eto Madagasikara ity nanova tanteraka ny drafitra ho amin’ity taom-piasana 2020-2021 ity ry zareo eo anivon’ny federasionina nasionalin’ny mpiseradia (FNG).

 Ny resaka fiarovana sy famerenana amin’ny laoniny ary ny fampaharetana ity resaka fanoroana lalana ireo mpizaha tany ity, raha ny fanazavana, no tsy maintsy imasoan’ny FNG manomboka izao. Miantso ireo mpisehatra eo anivon’ny fizahantany, noho izany, izy ireo mba hifanohana aminy. Mila apetraka ny paikady hiveloman’ireo matihanina amin’ny fiserana dia, omanina ny aorian’izao krizy izao ary tokony hapetraka sahady ny fandaharan’asa hampaharetana ity sehatra mamelona fianakaviana Malagasy maro ity, hoy hatrany ny federasionin’ireo mpiseradia na ilay fantatry ny maro amin’ny hoe “guide touristique”.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Harena an-kibon’ny tanyHo isan’ny mpamokatra Uranium i Madagasikara ?

Tany amin’ny taona 1947 no efa nisy ny fanamarihana nataona tompon’andraikita iray momba ny « géologie » amin’ny fisiana akora « urano-thorianite » ao ambanin’ny tanintsika Malagasy.

 Asa fikarohana maro no efa nanaporofo ny fisiana « uranium » eto Madagasikara. Faritra 4 eto Madagasikara no voalaza fa misy tahirina uranium dia ao amin’ny Faritra Antsirabe, Faratsiho, Itasy, any Avaratra Andrefana (Folakara) sy Atsimo-Andrefana (Makay). Ny taona 2007, dia orinasa vahiny maro, toy ny Kanadianina, Israelianina, Koreanina Tatsimo, Britanika ary Aostralianina no efa teto Madagasikara nanao ny vina sy ny tombana momba izany. Nisy ny asa fitrandrahana efa natomboky ny Orinasa Aostralianina “RIR Uranium” ny taona 2007, saingy tsy tanteraka noho ny krizy niseho roa taona taorian’ny fanombohan’ny tetikasa. Isan’ny azon’i Madagasikara trandrahina ny Uranium izay tena ilain’ny tsena iraisam-pirenena indrindra amin’ny tontolon’ny angovo, ary mety hampidi-bola be ho antsika. Mila rindran-damina sy drafitra maty paika, toy ny lafiny lalàna sy ara-tontolo iainana ihany koa anefa satria misy risika be ny fahapoizinana mety hoentin’ny “radioactivé” amin’ity akora ity.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fampindramam-bolan’ny CNaPS“Izay nanao fanambarana ara-dalàna ihany no mahazo”

Nitondra fanazavana mikasika ilay fampindramam-bola omena amin’ny alalan’ny CNaPS ny tale jeneraliny,

 Mamy Rakotondraibe omaly. Miara-miasa amin’ny banky ny CNaPS hahafahany mampindrana ny vola, 07 ka hatramin'ny 10 andro no mivaly ny fangatahana. Ny vola azo hindramina dia mitovy amin'ny karama raisina anatin’ny iray volana. Eo anelanelan’ny 200.000 sy 500.000 ariary izany. Manomboka ny telo volana voalohan’ny taona 2021 no famerenana ny vola ka atao isam-bolana izany ary esorina amin’ny karama. Ny mpiasa izay tapaka ny fiaraha-miasa amin’ny mpampiasa dia tsy afaka misitraka io findramana io. Ireo orinasa tsy nanao fanambarana ara-dalàna dia tsy tafiditra ao anaty lisitra satria mampiahiahy sao tsy hahatafaverina ny vola nindramina, satria latsakemboky ny CNaPS aza tsy voaloany.Tena nidina ny latsakemboka voarain'ny CNaPS tato anatin'ny fahamehana ara-pahasalamana , soa ihany fa manana tahiry ny CNaPS, hoy ny tale jeneraly. Eo amin’ny 3% amin’ny olona afaka miasa eto Madagasikara ihany no tena manao latsakemboka ao amin’ny CNaPS, ary 14% eo amin’ny tahan’ny mpiasa Malagasy. Na inona na inona mitranga eto amin’ny firenena dia tsy maintsy alohan’ny CNaPS ny vola ho an’ireo zoky Raiamandreny 60 taona miakatra sitrahana mandra-pahafaty. Tsy azontsika atao mihitsy ny hoe nanome vola, dia alaina fa hoe sahirana, fa kosa iny latsakemboka iny no manome zo rehefa aorian’ny 60 taona, hoy ny fanazavana. Ny tahirin’ny CNaPS dia roa taona na telo taona eo ahafahana mandoa ny volan’ireo raiamandreny, raha tsy misy latsakemboka mandeha mihitsy. Ny latsakemboka amin’izao dia isan’ny misitraka izany ireo zokibe ankehitriny.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

AntananarivoTsy hita akory izay fanamboaran-dalana nodradraina

Isan’ny fanambarana nataon’ny mpitondra fanjakana Malagasy ny fikojakojana ny làlana, fanentsenana ireo lavadavaka,...

 mandritra ny fihibohana. Efa tany amin’ny volana martsa no niresahana an’izany, saingy ny hita sy miharihary aloha, dia toa tsy nisy fanamboarana natao, raha ny hita eto Antananarivo Renivohitra. Betsaka ireo làlana feno lavadavaka, ao ny potika tanteraka, saingy toa tsy dia nisy fikitihina sy fanamboarana akory. Ny tetikasa nataon’ny fanjakana teo aloha no toa hany fikojakojana sy fanamboarana nisongadina. Zary lasa adihevitra ny zava-misy ankehitriny hoe: sao dia ny fanamboarana ny simba aloha no tokony himasoana fa tsy ny fandrodanana ny efa mijoro ?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mamisoa Razafindrakoto mianakavy Manaranaka ny fitiavana baolina kitra

Feno 46 taona omaly ny vodilaharana afovoanin’ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra teo aloha, Mamisoa Razafindrakoto na Maitre Mamisoa.

 

 Ho an’ny ireo izay mahatadidy ny tantaran’ny baolina kitra Malagasy dia nahatsiaro fa isan’ireo vodilaharana filamatra tao anaty ekipam-pirenena izany kapiteny Mamisoa izany kanefa tsy mba isan’ireo mpilalao nila ravinahitra tany ivelany fa teto an-toerana ihany. Nanomboka tao amin’ny FC Jirama Antsirabe ny taona 1994-1999, SOE ny 2000-2002, USCA Foot ny 2003-2006 ary Japan actuel’s FC ny 2007-2009. Nahazo medaly alimo niaraka tamin’ny ekipam-pirenena izy nandritry ny lalaon’ny frankofonia 1997 natao teto Madagasikara, Medaly volamena nandritry ny lalaon’ny nosy 1998, in-3 tompondakan’i Madagasikara ny taona 2001, 2002, 2005, mpandresin’ny fifaninanam-pirenena 2005 ihany koa. Nahazo medaly volafotsy niaraka tamin’ny ekipam-pirenena ihany koa izy nandritry ny lalaon’ny nosy 2007 natao teto amintsika ary ny lehibe indrindra dia ny nahatafitan’ny Barea sokajy zokiny tamin’ny dingan’ny manasa-dalan’ny COSAFA na ny tompondakan’ireo firenena aty amin’ny faritr’i Afrika Atsimo ny taona 2008. Hita ho manaranaka ao amin’ny fianakaviany ity fitiavana baolina kitra ity satria dia mitaiza vatana amin’ny alalan’izany avokoa ireo vady aman-janak’i Mamisoa.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Prefektioran' Antananarivo Akatona ireo fiangonana tsy mandefa taratasy fangatahana

Hatramin' ny niandohan' ny herinandro hatraty dia manodidina ny 150 hatramin'ny 170 ireo fiangonana nahatonga taratasy fahafahana misokatra eny anivon'ny prefektiora,

 hoy ny prefen'Antananarivo, ny jemeraly Angelo Ravelonarivo. Ho an'ireo fiangonana ivelan' ny faritra kosa dia eny anivon'ny distrika izy ireo no manao ny fangatahan-dalana hisokatra ary tsy misy sarany. Ho foanana avy hatrany kosa ny taratasy fahazoan-dalana hisokatra nandritra ny fihibohana ho an' ireo fiangonana tsy mahatonga izany taratasy izany eny amin'ny tompon’andraikitra. Raha tsiahivina dia ny fanomezana lisitra ho an'ireo tonga mivavaka, fetr'isa 50 isaky ny efitrano ary ny fanajana ny elanelana iray metatra sy ny fanasana tanana amin'ny rano sy savony no fepetra napetraka eny anivon' ireo toeram-pivavahana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Japon - MadagasikaraVonona hifanome tanana ny tafiky ny roa tonta

Fampahafantarana ny asan' ny tafika an-tanety indrindra taorian' ny fanovana teo anivon'ny tafika.

Izany dia anisan' ny teboka lehibe nifampiresahana omaly teo amin'ny masoivoho japoney monina sy miasa eto amintsika sy ny lehiben'ny Etamazaoron' ny tafika an-tanety. Noderain' ity ambasadaoro ity ny fihetsika fanampiana ataon'ny tafika amin'izao ady amin'ny Covid 19 izao. Manantena ihany koa ity masoivoho ity ny hitohizan' ny fifandraisana ara-tafika eo amin'ny firenena roa tonta. Etsy andaniny, "vonona hifanome tanana izahay" hoy ny lehiben'ny Etamazaoron'ny tafika an-tanety, Jeneraly Rakotoniaina Jean Aimé.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fahamaizan’ny ONEMbola anatin’ny fanadihadiana ny Brigade Criminelle

Mbola anatin’ny fanadihadiana ny Brigade Criminelle eo anivon’ny Polisim-pirenena momba iny fahamaizana nitranga tao amin’ny Foibem-pirenena ho an’ny Tontolo Iainana na ONE Antaninarenina ny alin’ny 15 jolay 2020, iray volana lasa izay.

 Miandry am-pitoniana ny vokatr’izany fanadihadiana izany ny rehetra, hoy ny avy eo anivon’ny ministera. Mandra-piandry izany dia hanohy ny asany eny Ambatobe – Antananarivo ny ONE mandram-piandry ny fanarenana ny biraony eny Antaninarenina. Ao amin’ny birao foiben’ny Organe de Lutte contre les Evénements de Pollution na OLEP eny Ambatobe no misy ny birao vonjimaika ny ONE. Ny ONE sy ny OLEP moa dia samy rantsana miankina amin’ny Minisiteran’ny Tontolo Iainana sy ny Fandrosoana Lovainjafy. Firaisankina teo amin’ny mpiasan’ny ONE sy fanohanana ara-pitaovana avy amin’ny GIZ sy ny orinasa SMTP no ahafahan’ity Foibem-pirenena ho an’ny Tontolo Iainana ity hanohy ny asany indray. Ankoatra ny tohana avy amin’ny Minisitera dia nanao tsipaipaika ireo mpiasan’ny ONE nahafahana nanatsara ity birao vonjimaika ity.

Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaham-pirenena Efa mijery ny amin’ny herintaona ny firenena mikambana

Natomboka sahady ny dingana mikasika ny mety ho fifanarahana vaovao eo amin’i Madagasikara sy ny rafitry ny firenena mikambana na ny SNU amin’ny taona 2021 ka hatramin’ny 2023.

 Nisy araka izany ny antontan-kevitra nandraketana izay mety ho endriky ny fanampian’ity rafitra ity ny governemanta Malagasy mandritr’izay fotoana izay. Ny resaka fanatanterahana ny tetikasa hanandratana an’i Madagasikara, ny vahaolana amin’ireo loza mety hitranga isan-karazany, ny fametrahana ny stratejia hiatrehana izany asa miandry rehetra izany no isan’ny teboka lehibe voarakitr’ity vinam-pifanarahana ity. Mba hahatomombana azy io dia misy ny fifanatrehana amin’ny alalan’ny fimaso lehibe na “visioconférence” eo amin’ny SNU sy ny minisiteran’ny toekarena sy ny tetibola. Araka izany dia efa mijery ny amin’ny herintaona sy ny manaraka izay rehetra ao anatin’izao fitondrana izao ny eo anivon’ny firenena mikambana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Guy Rivo Randrianarisoa“Fahantrana hiadivana fa tsy olona…”

Tsy mahagaga raha tsy tonga mifidy intsony ny olona, hoy i Guy Rivo Randrianarisoa tao amin’ny tambajotran-tseraserany omaly. Tsy mahagaga, hoy izy, raha tsy mihaino na tsy mandray toromarika intsony ny vahoaka. Ny taona 2009 - 2020,

 izany hoe 11 taona maninjitra efa tsy nitondra intsony i Ravalomanana dia mbola resaka Ravalomanana sy ny orinasany foana no resahana sy laharam-pahamehana eto amin'ny firenena? hoy ity mpanao politika ity. « Fahantrana hiadivana dia tena faly aminareo ny olona fa faha mbola ataonareo resaka Rajoelina Ravalomanana io..., »  hoy hatrany i Guy Rivo Randrianarisoa manoloana ny toe-draharaha sy ny fifanolanana mafampana misy eo amin’ny Filoha teo aloha Marc Ravalomanana sy ny mpitondra ankehitriny. Anisan’ireo mpanao politika resy lahatra i Guy Rivo R fa tsy mampandroso ny fandaniana andro miresaka olona fa tsy aleo foto-kevitra sy vina arahin’asa ary hampandroso ny rehetra no handaniana ron-doha.Anisan’ireo Malagasy mbola tavela any ivelany moa i Guy Rivo Randrianarisoa.

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Vatsy Tsinjo à Ankorondrano : Découverte de carnets sans cachet

Les problèmes autour de la distribution des Vatsy Tsinjo continuent. Hier, un sakoroka s’est produit lors de la distribution au gymnase d’Ankorondrano. Selon les explications du Gouverneur d’Analamanga, environ 200 personnes ont monté le ton et ont provoqué des troubles pour réclamer leurs parts. Pourtant, après vérification, l’on a découvert que 174 d’entre eux ont déjà bénéficié du Tosika Fameno, donc ils n’ont plus le droit de bénéficier du Vatsy Tsinjo. 50 autres personnes ont présenté des carnets de Fokontany neufs qui n’ont jamais été utilisés tandis que plusieurs autres carnets ne comportaient pas de cachet. Questionné sur ces cas, le Chef de Fokontany aurait renvoyé la responsabilité au Chef de secteur en affirmant qu’il a juste apposé sa signature sur les carnets. En tout cas, ce qui s’est passé hier à Ankorondrano démontre que malgré les descentes sur le terrain et le nouveau recensement effectué au niveau des quartiers, les problèmes liés à la distribution des Vatsy Tsinjo sont loin d’être réglés. Hier, le Gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka, a annoncé l’ouverture d’une enquête.

 Davis R.

Midi Madagasikara0 partages

Oniversiten’i Toamasina : Faty roa niboridana, hita tao anaty fanariam-pako

Ny 21 Jona lasa teo dia nahitana vono olona nahatsiravina teny Barikadimy, ka raha avy novonoin’ireo andian’olona ity rangahy antsoina hoe Manana Jean Richellin ity, dia narian’izy ireo niboridana teo amin’ny fanariam-pakon’ny oniversiten’i Toamasina. Raha natao ny fanadihadiana savaranon’ando tamin’izany, dia nalefa teny amin’ny tranom-patin’ny hopitaly ilay rangahy niandry ny havany. Nanomboka tamin’ny fandraisan’ny fianakavian’ny fatin’ingahy Manana Jean Richellin no nametrahan’izy ireo fitoriana olon-tsy fantatra teny amin’ny polisy misahana ny heloka bevava Toamasina, ary nanomboka teo no nanao ny asany ity sampan’ny polisy ity. Noheverina hoy ny kaomisera nisahana ny raharaha, fa ny alin’ny 20 jona hifoha ny 21 jona 2020 no nanaovan’ireo andian’olona izany vono olona mahatsiravina izany, ka ny alakamisy 06 aogositra teo dia nisy rangahy iray nosamborin’ny polisy fa mifaningotra akaiky tamin’ity vono olona ity. Raha nohenoina ity rangahy ity, dia niaiky ny heloka vitany tamin’ny famonoana an’ingahy Manana Jean Richellin ny tenany ary nanondro ireo namany roa niara-namono azy, tamin’ny polisy ihany koa. Samy niaiky ny heloka vitany izy telo lahy voasambotra ireto tamin’izany, raha ny filazan’ny kaomisera nisahana ny raharaha, ka anjaran’ny fitsarana indray no mandray ny fepetra mifanandrify amin’izany. Raha ny angom-baovao farany, dia miandry fitsarana am-ponja noho ny vono olona nataon’ireto andian’olona telo tratra namono an’i Manana Jean Richellin ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Ankadimbahoaka : « Taxi-bisikileta » 61 nogiazan’ny polisy

Tampoka ho an’ireo mpampiasa ny kodiaran-droa voizina, ny hetsika  nataon’ny polisy tetsy Ankadimbahoaka. Notazonina avokoa ireo izay nanao taingin-droa ary nosavaina ny taratasy. Mazava hoazy, fa tsy misy taratasy ny ankamaroan’ireo bisikileta ary tsy dia niditra lalina ny amin’izany ny mpitandro ny filaminana. « Fampiharana ny lalàna momba ny hamehana ara-pahasalamana no nataonay . Mazava ny voasoratra ao dia ny tsy fahazoan’ny bisikileta mitondra olona roa » raha araka ny fanazavan’ny tompon’andraikitra. Nampidirina am-bala (fourrière) eo anivon’ny komisarian’i Mahamasina ireo bisilileta izay notaterina tamin’ny fiaran’ny polisy. Rehefa norarana ny fisian’ny taxi-moto, dia niitatra indray ny sain’ny olona izany ary nampiasa ny bisikileta indray mba hatao fitaovam-pifamoivoizana handoavana vola. Vetivety dia niteraka resa-be tao anaty tambajotra sosialy ity tranga tetsy Ankadimbahoaka ity. Misy ny mahita, fa toy ny mizana tsindrin’ila ihany ny zava-misy eto amintsika. « Ny manana fiara tsy misedra olana ary tsy hamarinina akory na mpianakavy tokoa na tsia ny ao anatiny. Ireo izay tsy manana fitaovam-pitaterana indray ka lasa voatery mandeha kodiaran-droa handoavam-bola, dia iharan’ny antsojay » raha araka ny fanehoan-kevitra amin’ny ankapobeny. Ho an’ny mpitandro ny filaminana indray, dia tsy misy afa-tsy ny fampiharana ny lalàna no handraisan’izy ireo ny fepetra izay noraisiny dia ny fanagiazana ireo bisikileta manao taingin-droa izany. Mbola hitohy io hetsika io raha araka ny fantatra.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme : Ony Paule Ratsimbazafy, de Mahavatse à Sydney

Au top de sa forme, elle a établi le record de Madagascar du 400m en 52sec 05.

La championne d’Afrique du tour de piste, Ony Paule Ratsimbazafy, a tout connu et tout vu grâce à l’athlétisme. Une histoire aussi incroyable. Tout aussi incroyable que sa triste fin de carrière car malgré son statut de star, elle est toujours à la recherche d’un travail.

Une star. Une très grande star. C’est Ony Paule Ratsimbazafy qui est la seule Malagasy à faire partie de la sélection africaine lors du championnat du monde intercontinental d’Afrique du Sud en 1998. Mais face aux redoutables relayeuses nord-américaines et européennes, elle n’avait aucune chance. Mais qu’importe car l’essentiel est que l’Afrique entière reconnaît son talent. Un talent qui est passé par toutes les étapes avec une histoire incroyable. Découverte par le prof d’EPS à l’école à Mahavatse, le regretté Cyriaque, elle est passée en 1990 chez le frère Romain pour devenir une des fiertés de l’ASCO, et sous l’impulsion de l’entraîneur Basile qui la mettait cependant sur une fausse piste en l’alignant sur la course de fond. Elle terminait 9e du 15 km mais elle ne s’en formalisa pas car elle découvrait pour la première fois Tana. Réorientée vers le 400m, elle ravissait l’or de la distance chez les cadettes.

Sa performance a séduit le staff technique de la Fédération Malagasy d’Athlétisme (FMA) qui la mettait dans l’équipe de relais aux championnats d’Afrique à Maurice. Son premier baptême de l’air en fait, mais aussi sa première sortie internationale. La première d’une très longue série car après Mahavatse, elle est partie pour les Jeux Olympiques de Sydney. Ony a tout vu, des championnats du monde aux rendez-vous en Afrique en passant par les Jeux de la Francophonie et les Jeux des îles de l’Océan Indien. Au top de sa forme, elle a établi le record de Madagascar du 400m en 52 sec 05 à Charléty en France. Un record qui tient toujours aujourd’hui alors qu’elle a décroché depuis un bon bout de temps. Non pas qu’elle le voulait mais elle y était contrainte à la suite d’une blessure. Une période très sombre pour Ony Paule Ratsimbazafy qui ne bénéficiait d’aucun soutien, d’aucune aide. Une fin de carrière d’autant plus difficile car elle reste encore au chômage. Et comme beaucoup de sportifs de haut niveau, elle attend la promesse du Président Andry Rajoelina pour espérer faire partie du camp des fonctionnaires. Et si possible dans sa ville natale,Toliara.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation : Changement à la tête de 7 districts

Sept nouveaux chefs de district viennent d’être nommés lors du conseil des ministres de mercredi dernier. Ils sont attendus pour apporter une bouffée d’air frais dans ces circonscriptions.

De nouveaux noms viennent de prendre les commandes de 7 districts après avoir été adoubés par le conseil des ministres de mercredi dernier. Il s’agit notamment de Rojo Razafindralambo qui devient chef du district d’Arivonimamo, Félicien Randriantsoa pour Vangaindrano, Dorcile Razafitsimihanta dans le district d’Ampanihy Ouest, Bruno Ibramidjee à Manja, Xavier Naina à Beloha, Henri Robert Rakotovao à Iakora et Louis Stella Rasolofo dans le district de Mampikony. Ces administrateurs civils de carrière, issus des bancs de l’école nationale de l’administration, ont été déployés pour renforcer le dispositif gouvernemental afin de mettre en œuvre la politique générale de l’Etat au niveau territorial, dont le district est un pivot important.

Digitalisation. Aussi, malgré la crise due au Coronavirus qui sévit au pays, l’Etat central promet de réformer l’administration et compte sur les compétences de ces nouvelles têtes pour donner un nouveau souffle aux districts, et animer la cadence des réformes dans ces circonscriptions. On cite par exemple le projet de digitalisation des registres et livrets de fokontany qui est un chantier énorme et attend le leadership de ces nouvelles recrues. Surtout, face aux réalités dans les fokontany de ces districts et l’obsolescence des outils de gestion qui y sont utilisés, les tâches ne seront pas faciles pour ces nouveaux chefs de district pour réaliser le projet de modernisation impulsé par le gouvernement. Par ailleurs, ils devraient faire face à l’épidémie et devrait lutter contre sa propagation dans les districts. L’objectif « zéro décès » annoncé à Tuléar par le président de la République, lors de sa descente dans la région Atsimo Andrefana, nécessite leur doigtée.

CCO. Dans le cadre de cette lutte contre la propagation du Coronavirus, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a déjà été en première ligne depuis le début de la crise. A la tête du Centre de Commandement Opérationnel Covid-19, Tianarivelo Razafimahefa a été au front depuis le mois de mars pour diriger une escouade de représentants de l’Etat, notamment les préfets et les chefs de district, et de dirigeants de collectivités territoriales.

Rija R.

Midi Madagasikara0 partages

ONE : Bureau provisoire à Ambatobe

Une partie du personnel de l’ONE qui a cotisé pour l’achat des matériels pour le bureau provisoire.

Quelques semaines après l’incendie de son bureau à Antaninarenina, l’Office National de l’Environnement ou ONE reprend du service.

« Le personnel a cotisé pour la réhabilitation du local qui sert actuellement de bureau provisoire de l’Office National de l’Environnement ou ONE ». C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué de presse émanant du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) faisant publication de la situation actuelle de l’ONE. Ce dernier se relève petit à petit de l’incident qui lui a coûté son bureau situé à Antaninarenina, il y a de cela quelques semaines, et s’est trouvé un local provisoire auprès du siège de l’OLEP ou Organe de Lutte contre les Évènements de Pollution, à Ambatobe. L’élan de solidarité manifesté par le personnel a été également observé chez les partenaires techniques et financiers du ministère si l’on se réfère toujours au communiqué du MEDD. « L’ONE se relève et peut actuellement poursuivre ses activités grâce à la solidarité de son personnel et des partenaires techniques et financiers du ministère qui ont doté en matériels le bureau provisoire de l’Office », indique le ministère dans son communiqué.

N°1. Par ailleurs, la ministre Baomiavotse Vahinala Raharinirina a fait savoir lors d’une descente auprès du bureau à Ambatobe hier que le redressement progressif de l’ONEP s’inscrit dans « une démarche d’adaptation », surtout pour le personnel. Un relèvement qui va s’opérer malgré les difficultés rencontrées, selon toujours les explications de la ministre. La descente de Baomiavotse Vahinala Raharinirina à Ambatobe hier a également permis de savoir que le processus de recrutement du ou de la prochain(e) directeur général de l’Office National de l’Environnement se poursuit. L’élu(e) serait alors chargé(e), en plus de ses missions et attributions en tant que directeur général de l’Office, « d’assurer la réhabilitation du bâtiment de l’Office National ». Ledit bâtiment faisant partie des « vakoka » de la ville des mille si l’on se réfère toujours aux dires de Baomiavotse Vahinala Raharinirina. Disposer d’un bureau provisoire où travailler serait la première étape du relèvement pour l’ONE et son personnel.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

MBS : 32 millions d’ariary de loyers impayés

En cas de défaut de paiement d’un seul terme de la redevance à son échéance, d’inobservation de l’une quelconque des clauses du présent bail et deux mois après un commandement de payer ou une sommation d’exécuter, contenant déclaration par le bailleur de son intention d’user du bénéfice de la présente clause délivrée par acte extrajudiciaire et resté infructueux, le présent bail sera résilié, si bon semble au bailleur sans qu’il soit nécessaire de servir un congé ou de recourir à une décision de justice « . Ce sont les termes de l’article 5 du Contrat de bail emphytéotique signé le 8 août 2000 entre la Commune Urbaine d’Antananarivo et la Société MBS. Ledit contrat, signé entre le Maire de l’époque de la Commune Urbaine d’Antananarivo Marc Ravalomanana, et le gérant de sa propre entreprise audiovisuelle qu’est la MBS, accorde une location par bail emphytéotique d’un terrain de 2 500 m2 sur la propriété dite Androrosy à Anosipatrana. Et ce,  » Pour une durée de 50 ans renouvelable « , selon l’article 2 du contrat. 20 ans après, l’actuel Maire, Naina Andriantsitohaina dénonce « un conflit d’intérêts flagrant « . En effet, l’entente entre les deux parties prévoyait une  » redevance symbolique  » ou un  » loyer dérisoire  » (c’est selon) de 4 000 Fmg (800 Ariary) par an le m2, soit une redevance totale de 10 millions de Fmg (2 millions d’Ariary) annuel. Une somme que la Société MBS n’a jamais payé depuis la signature du contrat en 2000. En tout cas, d’après les explications, aucune pièce justificative de paiement n’existe au niveau de la CUA. Le premier paiement de redevance n’a eu lieu qu’au mois de novembre 2019, affirme un haut responsable au sein de la CUA.

Revalorisation. Si on fait le calcul, l’entreprise de Marc Ravalomanana devait donc payer 200 millions de Fmg à la CUA pour 20 ans de redevances impayées. Pourtant, au mois de novembre dernier, elle a payé seulement 40 millions de Fmg (8 millions d’Ariary). Une somme qui ne représente même pas la moitié de la redevance  » symbolique  » prévue dans le contrat de bail, sous prétexte qu’entre la période de 2009 et 2016, MBS n’a pas fonctionné à cause de la situation politique de l’époque. Si on fait la soustraction, il existe donc 160 millions de Fmg de loyers dérisoires impayés. C’est à cause de ce défaut de paiement que l’actuel Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, décide de résilier le contrat, conformément à ce qui est prévu dans l’article 5 sus-mentionné. La CUA évoque aussi le non-respect de l’article 3, alinéa 2 du contrat qui appelle les responsables de la Société MBS à assurer l’entretien du bâtiment et des infrastructures existant sur le lieu. Pour l’heure, la CUA joue la carte de la discrétion en ce qui concerne le projet que l’on installera à Anosipatrana après le départ de la MBS. L’on affirme juste que cette résiliation de contrat entre dans le cadre de l’assainissement opéré actuellement, et de la revalorisation du patrimoine de la Commune Urbaine d’Antananarivo.

Davis R.

Midi Madagasikara0 partages

EFFM : Appui pour la région Menabe contre le Covid-19

Le gouverneur du Menabe, le représentant de l’ambassade et le président de l’ONG E.F.F.M (de gauche à droite). (Photo fournie)

Face au COVID-19 qui touche le monde entier, l’ONG « Ezaka, Fampandrosoana, Fampianarana, Menabe» (E.F.F.M) présidée par Ben Soandh Joubert, a apporté sa contribution pour endiguer cette maladie contagieuse, et ce, en partenariat avec la Fondation Dyanet Vakfi de l’ambassade de Turquie à Madagascar. A cet effet, l’ONG a procédé à une distribution de « nofon-kena mitam-pihavanana » et de cache-bouches dans la région Menabe, plus précisément à Morondava, Mahabo, Miandrivazo et Belo sur Tsiribihina. Etant donné que l’E.F.F.M oeuvre en faveur de l’éducation, les élèves et les étudiants ne sont pas en reste, notamment ceux qui voudraient poursuivre leurs études en Turquie. C’est ce qui a été annoncé notamment par le gouverneur de la Région Menabe et le responsable des bourses au sein de l’ambassade de la Turquie ainsi que le représentant de l’association « Marifa Vakfi » dans la Grande île. Pour en revenir à l’ONG E.F.F.M, ce n’est pas la première fois que cette dernière œuvre dans le domaine des actions sociales. Il s’agit notamment de soins gratuits à Antananarivo, Toliara, Morondava et de la remise d’ordinateurs à l’université de Toliara. Toujours d’après Ben Soandh Joubert, pour la prochaine étape, l’ONG va offrir également des soins gratuits dans ladite région.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andilamena : Nodorana ireo trano roa avy notafihana

Fitolahy mitam-piadiana no tompon’antoka. Teo amin’ny fotoana tsy nahateo ny tompon-trano no nandroba izy ireo, ny alin’ny alatsinainy teo. Feno entana rahateo tao amin’ilay tokantrano izay sady fametrahan’ny tompony entana isan-karazany. Nobatain’ireo jiolahy tao ny vary efatra taonina, ny kibota, ny akoho amam-borona. Nadio hatramin’ny kojakojan-dakozia sy ny akanjo isan-karazany, ary dia heverina fa nanam-potoana ireto olon-dratsy ireto nanao ny asany noho ny tsy fisian’ny olona tao an-trano. Nasesin’izy ireo ny trano mifanakaiky; izay samy olona iray ihany ny tompony. Rehefa vita izay, dia mbola nodoran’ireo indray ireo trano roa. Raha araka ny fantatra dia sefo fokontany teo aloha ao Ambatomalama no tompon’ny trano. Toeram-ponenana ravan’ny afo tanteraka ary entana very no novantaniny sy ny fianakaviany tamin’ny fiverenana nody. Habibiana tsy roa aman-tany…

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Football – Luxembourg : Hakim Abdallah signe avec Swift Hesperange

Après plusieurs tentatives infructueuses, l’international malagasy Hakim Abdallah finit par trouver un club en cette période de mercato. L’attaquant remplaçant de Faneva Ima au sein des Barea de Madagascar vient de signer avec le club de première division, Swift Hesperange au Luxembourg. Il portera désormais le numéro 35. Il a été testé par le RFC Liège, Belgique, mais cet essai n’a pas été concluant. L’attaquant de 22 ans a déjà porté les couleurs de Nantes (équipe B) et de Stoke City, qui l’a prêté à deux clubs: Avranches (France) et CD El Ejido (Espagne). Cette année, il a été appelé par Nicolas Dupuis pour intégrer l’équipe nationale malgache, les Barea.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

ONG Direct Aid : 75 000 masques et 30 000 gel hydroalcoolique pour le personnel médical

L’ONG Direct Aid a participé activement à la lutte contre le Covid-19.

L’ONG Direct Aid, par le biais d’Allaoui Benaissa, a procédé le 7 août dernier au CCI-Ivato à la remise de matériels au personnel médical mobilisé dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus. Il s’agit notamment de 75 000 masques chirurgicaux, 30 000 flacons de gel hydroalcoolique de 500 ml, 200 thermomètres frontaux et 2 800 combinaisons jetables blanches. Le ministre de la Santé, le professeur Ahmad Ahmad, et le coordonnateur général du CCO Ivato, le Général Elack Olivier Andriankaja, ont représenté le pouvoir central à cette occasion. Par ailleurs, l’ONG Direct Aid n’a pas non plus oublié la région Boeny représentée par son chef, Mokhtar Andriantomanga. Cette région s’est vu octroyer 100 combinaisons, 50 thermomètres frontaux et 5 000 flacons de gel désinfectant. Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche n’est pas non plus en reste car il a été doté de 1 200 flacons de gel désinfectant. C’est dire que cette ONG ne s’est pas seulement contentée d’une seule entité dans ces dotations. Faut-il rappeler que Direct Aid est présent à Madagascar depuis 1993, à travers notamment des centres pour orphelins basés à Tana, Manakara et Mahajanga.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

UNICEF : Continuité des services de santé

Le Coronavirus a secoué les services de santé et a réduit l’attention et le soutien aux services de santé de base. A Madagascar comme ailleurs, les interventions restent concentrées sur la réponse au Covid-19. Dans les pays dont les systèmes de santé sont déjà fragiles, la pandémie perturbe les chaînes d’approvisionnement de fournitures médicales et exerce une pression sur les ressources financières et humaines. Les confinements, les couvre-feux, l’interruption des transports et la crainte permanente des communautés de se faire infecter font baisser les taux de fréquentation des centres de santé. Or, à Madagascar comme ailleurs, les enfants sont touchés le plus souvent par d’autres maladies familières (diarrhée, infections respiratoires, paludisme, rougeole…) que par le Covid-19. C’est dans ce contexte que l’UNICEF continue d’apporter son appui au ministère de la Santé publique pour poursuivre les services de santé en lien avec l’enfant et les femmes. Ainsi, 7 746 820 doses de vaccins ont été acheminées pour couvrir les besoins en vaccination de routine dans les cinq prochains mois ; 675 000 nouveau-nés bénéficieront de soins ombilicaux (dotation en chlorhexidine) ; plus de 80 formations sanitaires sont dotées en matériels, équipements et médicaments pourprendre en charge 30 000 femmes enceintes pour leurs consultations pré et postnatales, etl’accouchement ainsi qu’assurer la santé de 15 000 adolescents. Des médicaments ont étéacheminés pour couvrir la prise en charge de 28 000 cas d’infection respiratoire aiguë, de 40 000 cas de diarrhée et de 50 000 cas de paludisme des enfants de moins de 5 ans au niveau des CSB.

Ces dotations entrent dans le cadre de la mise en œuvre du plan de continuité des services en Santé Maternelle, Néonatale, Infantile, Adolescent et Nutrition (SMNIA-N), particulièrement pour les plus vulnérables dans 49 districts prioritaires, d’août 2020 à janvier 2021 en mobilisant plus de 2 millions de dollars. Les enfants de moins de 5 ans seront encore plus ciblés dans les 8 districts d’Anosy, Androy et Betsiboka. Des équipements de protection individuelle (EPI) (masque, blouse, gants, calots, surblouses en plastique) d’une valeur totale de plus de 375 000 dollars sont également remis au ministère de la Santé pour équiper les agents de santé dans la continuité des services de vaccination dans les 4 régions (Analamanga, Atsinanana, Alaotra Mangoro et Analanjirofo) dans le contexte Covid-19.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

K-POP LOCKDOWN CONTEST : Plus de 60 participants sélectionnés

Sur les 725 participants aux étapes préliminaires de la K-pop Lockdown Contest, qui se sont tenues du 24 juillet au 03 août dernier, 60 ont été sélectionnés pour l’étape finale dont 30 en performance de chants et 30 en performance de danse.

Tous les ans, le K-pop World Festival est organisé pour rassembler les férus de la musique pop coréenne, plus connue sous la dénomination de K-pop. Cette année, au vu de la situation sanitaire qui prévaut, l’Ambassade de la République de Corée à Madagascar, en collaboration avec l’association les Tsingu de la Corée, a organisé le K-pop Lockdown Contest. Pour information, les Tsingu de la Corée est une association de jeunes malagasy, en appui aux activités de l’Ambassade. Le K-pop Lockdown Contest consiste à envoyer en ligne des covers de chansons ou de chorégraphies de K-pop. Tout ceci, en restant chez soi.

Toutes les performances, chants comme danses, ont été réalisées en solo, dans l’esprit même de la compétition qui vise à lutter contre le Coronavirus en restant chez soi («Mijanona ao an-trano »). Les participants ont montré d’excellentes chorégraphies sur les récents morceaux des stars de K-pop comme BTS et Black Pink. Les covers des chansons étaient plus qu’excellents. Pour l’étape finale, les 60 finalistes auront à chanter ou danser sur des morceaux présélectionnés par le public et le jury.

L’Ambassadeur de la République de Corée, LIM Sang-Woo, espère que « non seulement, à travers ce K-POP Lockdown Contest, on pourra mieux apprécier la K-pop et arriver à lutter contre certains aspects du confinement dont l’isolement, mais également et surtout qu’on puisse, en restant chez soi, aider notre environnement à réduire le nombre des contaminés».

Recueillis par Zo Toninaina

Midi Madagasikara0 partages

Disadisam-pianakaviana Niafara tamin’ny vono olona sy fakàna an-keriny

Lehilahy iray no namoy ny ainy, maty voatifitra avy amin’ny an-daniny. Nanao valifaty ny fianakavian’ity farany ka nanarama dahalo naka an-keriny olona roa avy amin’ny fianakavian’ireo nitifitra. Tsy fifankahazoana teo amina fianakaviana roa tonta no fototra nahatonga izany, tany amin’iny distrikan’i Malaimbandy iny. Voatery niditra an-tsehatra ny zandary. Tao amina tanana kely iray tao amin’ny fokontanin’i Tsinjorano, kaominina Malaimbandy, faritra Menabe no nitrangan’ity disadisa niafara tamina aina latsaka sy fakàna an-keriny ity, araka ny tatitra azo avy amin’ny zandarimariam-pirenena, ny faran’ny herinandro teo ary nitohitohy andro vitsy taty aoriana. Raha ny fanazavana azo dia lehilahy iray manodidina ny 30 taona no maty nisy nitifitra tamin’ny basim-borona ny alahady lasa teo. Nandray an-tànana avy hatrany ny raharaha ireo zandary tany an-toerana, ka vetivety ihany dia fantatra ilay nahavanon-doza ary voasambotra. Tratra tany aminy rahateo ny basy nitifirany an’ilay lehilahy. Nanambara  ity farany tamin’ny fakàna am-bavany azy, fa fifamaliana nisy teo amin’ny roa tonta noho ny resaka fianakaviana no antony namonoany azy. Tetsy an-danin’izay anefa, tsy nipetra-potsiny ny fianakavian’ny maty fa niezaka ny namaly faty azy. Nambaran’ny loharanom-baovao, fa « naka dahalo valolahy ny fatidran’ilay maty ka naka an-keriny olona roa avy amin’ny fianakavian’ilay namono, ny alin’ny talata hifoha alarobia teo ». Tonga teny am-pototsofin’ny zandary mialoha anefa izany vaovao izany ka niezaka nanao vela-pandrika izy ireo. Ny andron’ny alarobia teo no nisy tratra ireo olona naniraka ireto malaso ireto, ary nasaina nampaniraka ny namany hamotsotra ireo olona efa teny am-pelan-tanan’izy ireo nokasaina hatao takalonaina. Avotra soa aman-tsara araka ireto farany. Araka izany, samy nisy voasambotry ny zandary ary hanaovana famotorana araka izany na ny an-daniny na ny an-kilany ary samy heloka bevava avokoa no hanenjehana azy ireo. Mbola mitohy ny fanadihadiana any an-toerana.

m.L

 

Midi Madagasikara0 partages

ePop 2020 : Une édition couronnée de succès malgré le Covid-19

La remise des lots aux heureux gagnants du concours ePOP de l’édition 2020 a eu lieu mercredi dernier à la Résidence de France à Ivandry en présence de Monsieur Christophe Bouchard, Ambassadeur de France à Madagascar, Madame Claude-Anne Gauthier, Représentante de l’IRD et du MNHN à Madagascar, et Monsieur Patrick Perez, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France à Madagascar. Olivia Christine Jeanne est lauréate du prix de la jeune réalisatrice pour sa vidéo « La valeur des arbres » et Mihajatiana Clerck Randimbison, classé quatrième au concours pour sa vidéo « La valeur de l’eau ».

ePOP pour petites ondes participatives est un réseau d’observation, d’information et d’échanges citoyens sur les changements climatiques et environnementaux qui menacent les populations locales. Les « ePOPers » sont des porte-paroles du ressenti, de l’expérience et des questionnements de leur communauté et ses différentes générations, tout particulièrement les anciens, confrontées au quotidien aux changements globaux.

L’édition 2020 s’est déroulée du 15 décembre 2019 au 15 mars 2020, et propose différents prix. Les jurés proviennent volontairement d’horizons très différents, à savoir des scientifiques, professionnels des médias, artistes, créateurs, responsables de Fondations ou d’Associations, porteurs de projets… Chacun apporte sa sensibilité propre dans le but de sélectionner les meilleures capsules.

Développés par RFI Planète Radio avec l’IRD, les jeunes ePOPers âgés de 15 à 30 ans réalisent des reportages à partir de leurs smartphones d’une durée de deux minutes, au format horizontal 16:9, sans texte à l’écran et réalisée autour d’un témoignage qui donne à voir et à comprendre.

RFI est une station de radio publique française à diffusion internationale qui œuvre à la création et au développement de médias de proximité dans les pays en voie de développement. Il renforce les compétences professionnelles du personnel local et soutient la création culturelle locale. Il travaille également en collaboration avec des ONG de solidarité internationale.

L’IRD, quant à lui, est présent à Madagascar depuis 70 ans. Pour mener à bien ses actions, l’IRD travaille en partenariat avec de nombreux acteurs de la jeunesse et de l’audiovisuel. Ces partenariats se font aussi bien à l’échelle locale, pour assurer l’implantation des projets et leur suivi, qu’à l’échelle internationale. Il est également membre fondateur de l’Office for Climate Education, initiative internationale ayant pour but d’organiser une forte coopération internationale entre organismes scientifiques, ONG et institutions éducatives pour éduquer les générations présentes et futures au changement climatique.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Miandrivazo : Un Maire assassiné par balles devant son bureau

S’agit-il d’un règlement de compte ou d’un simple acte de banditisme pur et simple. Ce serait l’enquête qui est déjà ouverte depuis hier qui devrait permettre de répondre à cette question. C’était dans la consternation totale que les habitants de Miandrivazo, dans la région Menabe, ont accueilli la dépouille de la victime, hier dans la matinée. Celle-ci qui était une personnalité bien connue dans la localité pour son dévouement au développement de ce district ainsi que de la commune qu’il a servie de son vivant. Médecin de profession, il était le Maire de la commune rurale d’Ampanihy quand il a subi cette tragédie. Parmi ses réalisations figure la réhabilitation du centre de santé de base de sa commune. Selon les informations, cet assassinat a été commis jeudi matin quand ce Maire était assis devant son bureau en train de discuter avec deux autres personnes. Deux individus armés chacun d’un fusil ont fait irruption dans les parages. Sans sommation, ils ont tiré sur le maire avant de prendre la fuite. Criblée de balles de son côté droit, leur cible est morte sur le coup. Pris au dépourvu, des passants qui ont assisté à cette scène atroce sont venus à la rescousse de la victime tout en appelant les secours. Débarquées sur place, les forces de l’ordre n’avaient plus rien à faire à part constater les faits. Après les procédures d’usage, le corps de la victime a été acheminé dans la ville de Miandrivazo, chef-lieu du district. Cette mesure aurait été prise pour rendre hommage à cette personnalité. Hier, le commandant de la compagnie de la gendarmerie de Miandrivazo a affirmé qu’actuellement, son unité s’attèle actuellement à la recherche des personnes qui ont commis cet acte dont le mobile reste à déterminer. Joint au téléphone, il a affirmé que les enquêteurs ont désormais des suspects dans cette affaire et que des gendarmes étaient déjà à leurs trousses. Il est à noter que la commune d’Ampanihy se trouve à environ 3 heures de marche de la ville de Miandrivazo.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Africa Energy Forum 2020 : L’édition du 20 octobre au 26 novembre, axée sur la numérisation

Plus de 10 000 participants seront réunis au Forum africain de l’énergie de cette année. Malgré les contraintes imposées par la pandémie de Covid-19, les organisateurs ont trouvé la solution. L’événement aura lieu en ligne.

La numérisation du secteur de l’énergie sera au cœur de l’édition 2020 de l’Africa Energy Forum, qui se tiendra du 20 octobre au 26 novembre prochain sous le thème « La 5e révolution industrielle ». L’agenda de cette manifestation économique se penchera sur la numérisation du secteur de l’énergie. La plate-forme numérique sur laquelle l’événement se déroulera permettra aux participants d’accéder au contenu et aux offres de réseautage des trois événements leaders du marché avec un point d’entrée, ce qui en fait le plus grand événement énergétique jamais organisé pour le continent africain, commercialisé sur une base de données énergétique combinée de plus de 200 000 personnes. Suite à l’impact de la pandémie sur le secteur de l’énergie en Afrique, l’événement cherchera à aborder des problèmes critiques tels que le passage au numérique, de nouveaux modèles financiers et des sources de production d’énergie innovantes, pour permettre aux participants de prendre des décisions et de dresser des plans de relance.

Réseautage et marché. «L’impact du Covid-19 a clairement amplifié la nécessité de pouvoir fournir de l’énergie en temps de crise. Le thème sur la 5e révolution industrielle explorera la relation entre l’énergie et la technologie, tout en considérant le concept d’inclusivité, pour chercher à comprendre comment l’innovation technologique peut travailler main dans la main avec les humains pour améliorer la sécurité énergétique, la durabilité et l’accès à l’énergie dans un avenir post-covid. Nous voulons aider notre communauté à exploiter ce potentiel afin que le continent ne se rétablisse pas seulement mais qu’il récupère mieux », a déclaré le directeur général d’Energy Net Simon Gosling. A noter que les organisateurs s’attendent à plus de 10 000 participants inscrits à l’Africa Digital Energy Festival, qui utilisera la technologie de l’IA pour faire correspondre les participants avec un contenu pertinent et des opportunités de réseautage permettant une expérience événementielle personnalisée sur une période de quatre semaines.Outre plus de 120 expériences de programme, l’événement comprendra également un marché en ligne de produits hébergés par des sponsors et des exposants.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Football – C1 : Linfield de Hery Bastien qualifié pour le 1er tour

Selon la décision officielle de l’UEFA, Linfield passera au premier tour de la ligue des champions. Le FC Drita qui devait être son adversaire pour la finale du tour préliminaire est forfait. En effet, ce match a été annulé ce mardi, juste avant le coup d’envoi car un deuxième joueur de l’équipe a été testé positif au Covid-19. «L’équipe qui ne pourra pas jouer le match sera tenue comme responsable, et réputée avoir perdu le match», a déclaré l’instance continentale. Cependant, Linfield s’est qualifié grâce au match nul de mardi, après avoir battu le champion de Saint-Marin Tre Fiori, sur le score de 2 buts à 0 à Nyon, samedi. L’international malagasy Hery Bastien et ses coéquipiers affronteront Legia Varsovie pour leur prochain match.

Manjato Razafy