Les actualités Malgaches du Jeudi 14 Juin 2018

Modifier la date
News Mada141 partages

CEDS : réformes vers le changement

Comment traduire les réformes en changements effectifs? C’est le thème auquel les auditeurs de la 14e promotion du Centre d’étude diplomatique et stratégique (CEDS), membres du groupe Charly, ont choisi d’analyser particulièrement dans le cadre de leur mini-mémoire.  Un choix qui n’était par le fruit du hasard mais qui découlait de la situation actuelle dans le pays qui, malgré son fort potentiel humain et naturel, Madagascar continue à faire partie des pays les plus pauvres au monde cette année.

«Depuis l’Indépendance, une multitude de réformes a été entamée, tous secteurs confondus, dans le but de redresser la barre, sans que celles-ci n’aient pu aboutir aux changements escomptés, d’où de nombreux constats d’échecs», ont-ils souligné.  C’était lors de la restitution de ce mémoire, qui s’est déroulé la fin de la semaine dernière à Androhibe, en présence du Premier ministre nouvellement nommé, Christian Ntsay. Ce dernier a souligné entre autres la nécessité de définir clairement les changements escomptés à travers la perception et la lecture de la situation et de maîtriser les champs d’intervention pour leur réussite.

D’après leurs analyses,  les facteurs clés menant au succès d’une conduite de changement ne sont pas appliqués dans différents secteurs, excepté celui de l’éducation où certains des préalables nécessaires sont  plus ou moins respectés. En guise d’exemple, il existe une volonté politique même si celle-ci n’est pas pleinement assumée en rendant effectifs les engagements budgétaires.

Un Bureau de coordination générale de la conduite de changement

Pour pallier les défaillances constatées, le groupe propose l’institutionnalisation de la conduite de changement par la mise en place d’un Bureau de Coordination générale de la conduite de changement (BCGCC), un dispositif permanent à placer à un niveau stratégique pour avoir le maximum de visibilité sur l’ensemble du mécanisme et une meilleure coordination des actions.

Recueillis par Fahranarison

Midi Madagasikara92 partages

Place du 13 Mai : Opération de fermeture des ministères HVM à partir de ce jour

Les députés TIM, Mapar et les indépendants ne lâchent pas prise.

Les manifestants font monter la pression en envisageant à partir de ce jour de fermer les ministères attribués au HVM.

Pendant que les passations de service entre les ministres entrant et les ministres sortants se poursuivent, le « Mouvement populaire pour le changement » accentue la pression sur la Place du 13 Mai. Ce mouvement ne cesse de durcir le ton depuis la mise en place du gouvernement de Ntsay Christian, et draine de plus en plus de foule. Hier, les élus pour le changement dirigés par Me Hanitra Razafimanantsoa et le sénateur Lylison René de Rolland étaient massivement venus sur la Place du 13 Mai. Pourtant, leurs collègues devenus ministres n’ont pas répondu présent, malgré une invitation lancée en leur endroit avant-hier. Aujourd’hui, les opposants passent à l’action. Ils vont mener une opération qui consiste à fermer les ministères dirigés par les personnalités issues du HVM. Ce matin, les militants de la Place du 13 Mai se donnent rendez-vous à Ankatso où ils vont rassembler les étudiants avant de descendre dans la rue en direction de ces départements ministériels attribués aux partis au pouvoir.

Démission. Dans un premier temps, l’objectif est de bloquer la machine administrative au sein des ministères dont la gestion est confiée aux ministres HVM. En même temps, les élus (députés et sénateurs) et les manifestants revendiquent la démission du Premier ministre de consensus Ntsay Christian. « Ce Premier ministre est considéré comme étant issu du mouvement populaire initié par les ‘73 députés pour le changement’. Donc, s’il y a quelque chose qui ne marche pas, c’est lui qui doit démissionner en premier. », a déclaré hier sur la Place du 13 Mai le député Hanitra Razafimanantsoa. Elle a également lancé un appel à ses collègues nommés ministres à déposer leur démission après celle du Premier ministre. Les syndicats ont été massivement représentés hier sur la Place du 13 Mai. Les syndicalistes se sont déclarés prêts à aller jusqu’au bout. Au niveau des six arrondissements de la Capitale, le président du Conseil municipal d’Antananarivo, le Colonel Faustin Andriambahoaka, a annoncé une forte mobilisation à partir de ce jour. « Le combat continue. La participation des tananariviens y est déterminante. », a-t-il affirmé.

Crise de légitimité. Malgré le fait que le « gouvernement de consensus » dirigé par un Premier ministre de consensus est déjà mis en place, une crise politique persiste. Et c’est une crise de légitimité qui se matérialise par le rejet par la population d’un gouvernement dont la composition est fortement critiquée par l’opinion publique. Autrement dit, la formation du gouvernement de Ntsay Christian n’a pas décrispé les tensions politiques et sociales dans le pays. La décision n°18 de la HCC a compliqué la situation. La question est de savoir jusqu’où irait le « Mouvement populaire pour le changement » en menant à partir de ce jour une opération de fermeture des ministères dirigés par les personnalités issues du HVM. Le retour à la case départ (situation avant la nomination de Ntsay Christian) ne serait pas à exclure.

R. Eugène

News Mada48 partages

Événement : Carnaval de Madagascar fait le plein de couleurs

Composite, le Carnaval de Madagascar envahira les rues de Mahamasina ce week-end, pour en mettre plein la vue.

Le Carnaval de Madagascar poursuit son petit bonhomme de chemin, jalonné de rencontres humaines et artistiques enrichissantes. Pour sa 4e édition, l’évènement pose sa valise à Mahamasina, compte tenu de la manifestation continuelle sur la Place de l’Indépendance.

Deux jours durant, la ville va s’animer au rythme de la musique, de la danse avec un accent particulier sur la tradition et la culture des 22 régions qui forment la Grande île. La scène sera érigée devant le stade de Mahamasina avec une ribambelle d’artistes à l’affiche. On citera tout particulièrement Dodol et Samoëla, des habitués de la scène, ainsi que des nouveaux venus comme Mage 4 et Jazz Quart. La grande parade culturelle s’étalera sur deux jours avec 2000 carnavaliers qui vont emprunter le circuit, allant de la Bibliothèque nationale en passant par le lac Anosy pour finir à Mahamasina. Le développement économique de chaque région sera mis en valeur durant ce carnaval.

Le traditionnel «Tsenaben’ ny faritra» sera encore au rendez-vous. «Si un lieu est réputé, c’est avant tout par le produit  du terroir. C’est justement à travers ce concept que nous nous attelons à promouvoir une ville pour chaque édition. Cette année, pas moins de 50 stands seront dédiés à la région Analamanga», confie Harimisa Razafinavalona, directeur de l’Ortana.

Joachin Michaël

News Mada26 partages

Rugby scolaire : le Sud-ouest lance les hostilités

La route vers le sommet national passe par les joutes régionales. Du 15 au 17 juin prochain, les yeux des amoureux du ballon ovale seront  braqués vers la région Atsimo Andrefana. En ouverture de la saison de compétition, Terres en Mêlées, en partenariat avec Malagasy Rugby et le ministère de l’Education nationale, débutera le tournoi des Régions à Toliara.

Durant quatre mois, cinq régions vibreront au rythme des tournois qualificatifs pour le championnat national, du 23 septembre prochain, dans la capitale. Au total, 17 régions sont concernées par cette 2e édition du Championnat de Madagascar auxquelles s’ajoutent les 8000 jeunes pratiquants.

Les organisateurs n’ont pas fait dans les détails pour que l’événement ait une aura internationale. En effet, l’édition 2018 de la joute nationale est parrainée par un international français, en l’occurrence, Alexandre Flanquart du Stade français.

Une Coupe du monde et trois tournois des six nations au compteur, du haut de ses 28 ans, le joueur évoluant au poste de deuxième ligne fait également partie des Barbarians français en 2017, avec trois rencontres internationales à son actif.

Ce géant de 2,06 m donnera le coup d’envoi du tournoi régional du Sud-ouest devant un parterre de jeunes joueurs et joueuses en herbe.

Naisa

Résultats de la 6e journée :

Sud-ouest à Toliara:

15 au 17 juin

Sud-est à Fianarantsoa: 6 au 8 juillet

Nord-est à Toamasina: 20 au 22 juillet

Nord-ouest à Ambanja: 3 au 5 aout

Hauts-Plateaux à Antananarivo: 20 au 22 septembre

Finale nationale à Antananarivo: 23 septembre

 

News Mada15 partages

Fitsipahana ny minisitra HVM : hanakatona ny varavaran’ny minisitera ny vahoakan’ny 13 mey

 “Action, action, action…Izao dia izao…”, hoy  ny hiak’ireo vahoaka tonga marobe  teny amin’ny kianjan’ny  13 mey,  omaly.  “Hifamotoana eny Ankatso isika rahampitso  (anio) maraina. Mialoha lalana ny fiara  mitondra  fanamafisam-peo. Manaraka eo  ny  rezervista (miaramila fiandry)  sy ny  depiote ary manaraka aoriana isika vahoaka”, hoy  ny fanentanan’ny depiote Tody  Arnaud.  Anisan’ny minisitera hakaton’izy ireo ny eo anivon’ny Fampianarana ambony  eny Fiadanana sy  ny etsy Ambohidahy,  ao amin’ny minisiteran’ny Fahasalamana.  “Mbola  naverina amin’ny toerany ny minisitra HVM Rasoazananera Monique. Tanana an-kavanan’ny minisitra teo aloha, hanarontsarona ny kolikoly nataony  koa ny napetraka ao amin’ny Fahasalamana ka tsy azo ekena”, hoy ny mpandaha-teny.

Nanentana ny rehetra tsy hihemotra ny  Kly Lylison

 Nanamafy izany avy eo ny Kly Lylison ka  nilaza fa tsy mihemotra intsony ny hetsika ary tsy misy mitsoaka izany,  manomboka izao. “Mazava ny  velirano  nifanaovana  tamintsika vahoaka… Tsy maintsy esorina ary andraisana fepetra ireo minisitra  sy ny governemanta teo aloha… Henjehina hatrany amin’ny fitsarana izy ireo”,  hoy  izy.

Tsy mifanalavitra amin’izany ny nambaran’ny mpitondra teny fa efa nifanarahana amin’ireo minisitra dimy avy amin’ny depiote ny hanaovana  fanadihadiana (audit) ny  fitantanana ireo minisitera noraisin’izy ireo. “Mifanome  vaovao amintsika  izy ireo”, hoy  izy.

Mila mitandrina amin’ny vela-pandrika…

Nentaniny koa ny  rehetra tsy hoentim-po fotsiny amin’ny “action” fa matetika  misy koa ny vela-pandrika ka ilana fitandremana izany. “Ilana ny herim-bahoaka ny tolona satria efa “Hetsi-bahoaka  ho amin’ny fanovana”  izao  ny anaran’ny tolona ary tsy misy hahasakana izany intsony”,  hoy  izy.

Araka izany, hivoaka  ny kianjan’ny 13 mey indray izany  ny D73  sy  ireo  vahoaka, anio.

Synèse R.    

 

News Mada13 partages

Laharam-pahamehana : milaza ny hetahetany ny poeta sy ny mpanoratra

Nahazo minisitra vaovao ny minisiteran’ny Kolontsaina. “Manana ny hetahetanay izahay poeta sy mpanoratra”, hoy i Rado Ramaherison. “Ao anatin’ny firafitry ny Omda, satria bahanan’ny artista (fomba fiantson’ny Malagasy ny mpihira io) loatra io rafitra io ka mahatonga anay hihevitra fa “Office malgache du droit des artistes” kokoa io ka sarona ao ny “droit d’auteur””, hoy izy.  Momba ny sata mifehy ny mpanakanto (25 janoary 2011), nambarany fa “ na asa soratra tokoa aza no ataonay, tsy mbola mety ho asa aloha izany hatreto ka hoe mendrika andoavanay hetra”.

Politika malagasy momba ny boky (14 novambra 2012), “angatahinay mba ho solontena iray avy isaky ny fikambanana pôeta sy mpanoratra mijoro ara-panjakana ny ao anatin’ny kaomisiona malagasy momba ny boky sy koa ny ho ao amin’ny fahefana mpanatanteraka,

ka hamerenana ny trano « Faribolan’ny Mpanakanto » ho araka izay naminavinana sy nananganana azy dia ny ho « Maison des Ecrivains » raha nanome vola tamin’ny fanorenana azy ny Unesco tamin’ny taona 1994.

Nomarihin-dRamaherison Radoarijaona fa mpitondra teny ihany izy amin’izao filazana ny hetahetan’ny poeta sy mpanoratra izao.

HaRy Razafindrakoto

News Mada12 partages

Praiminisitra Ntsay Christian : « ilaina ny fitoniana, avelao hiasa aloha izahay »

Anisan’ny vahiny voalohany noraisin’ny Praiminisitra Ntsay Christian teny Mahazoarivo, omaly, ny masoivohon’ny Vondrona  eoropeanina (UE), Antonio Benedito Sanchez. Nivoitra tamin’ny fanehoan-kevitry ny lehiben’ny governemanta ny momba ny raharaham-pirenena.

Teny tsotra ary mazava. “Avelao hiasa aloha izahay fa aza tsaraina  avy hatrany.  Tsy nanomboka  akory ny  asa. Na  izany  aza,  mampanantana  ny tenako fa ho  hita soritra amin’ny asa hatao  ny  fanovana  takina”, hoy  ny  Praiminisitra Ntsay Christian raha nitafa fohy tamin’ny mpanao  gazety.  Notsiahiviny fa governemanta  napetraka hifampihaino sy  hifampiresahana io, ahafahantsika mametraka fifidianana madio sy mangaharaha marina. “Ekena fa maro ny  tsy  faly.  Zava-dehibe anefa  ny fijerena sy fitsinjovana ny tombontsoam- pirenena. Taratry ny marimaritra iraisana io ary ho amin’ny fitoniana izany”, hoy ihany izy. Manoloana izany, miantso ny rehetra sy ny vahoaka malagasy ny  tenany mba  ho tony satria zava-dehibe ny fifidianana.  “Efa havoaka tsy ho ela  ny daty hanaovana  izany ahafahantsika miroso ho amin’ny  famahana izao  olana izao”, hoy ihany izy. Nisaorany  manokana ny iraky ny UE, i  Antonio Benedito Sanchez amin’ny fanamafisana ny fiaraha-miasa sy ny  fanohanana entin’izy ireo hialana amin’izao  krizy izao,  indrindra amin’ny fikarakarana sy fanomanana fifidianana.

Tsy mifanalavitra amin’izany ny nambaran’i Ntsay Christian tany Sava, afakomaly.  « Natao iny governemanta iny, ao anatin’ny fitsinjovana ny fitondrantsika ny raharaham-pirenena mankany amin’ny fifidianana », hoy izy.  Misy ny tsy afa-po tao anatin’ny fametrahana ny governemanta vaovao. Zavatra tsy maintsy misy izany. Tsy azo itarina be dia be ny mpikamban’ny governemanta fa tsy azo lalaovina ny fiainam-pirenena.

Mila toe-tsaina  vaovao hapetraka

Mifandray tanana ny vondrona politika rehetra, mifandray tanana amin’ny fitondram-panjakana ny vondrona politika, azo resahina fa maro anisa eo anivon’ny parlemantera, na ny Antenimierampirenena izany na ny Antenimierandoholona.

Mila fitoniana i Madagasikara. Mitaky fahamarinan-toerana izany. Mila fandriampahalemana koa izany, mitaky fomba fiasa vaovao hahazoana miroso amin’ny fifidianana. Mila fanatsarana hatrany ny fitantanana. Ao anatin’izany ny ady amin’ny kolikoly, ny fandaminana maro isan-karazany eo amin’ireo tomponandraikitra aty amin’ny faritra sy eo amin’ny sehatra nasionaly. « Misy toe-tsaina vaovao tokony hapetraka eto Madagasikara », hoy izy.

Synèse R. Sy R. Nd

Midi Madagasikara10 partages

Lutte contre les trafics illicites : 16,5 milliards Ariary de drogue détruits par les Douanes

Les plus de 246Kg de drogue saisies par la Douane et la Gendarmerie Nationale à Manjakandriana ont été détruits mardi dernier.

Deux tests ont été effectués avant la destruction de la drogue saisie par les Douanes. 4,12Kg de méthamphétamine, 24,593Kg d’héroïne, 81,217Kg de cannabis pressés et 36,646Kg de feuilles de cannabis. En tout, la valeur totale de ces produits est estimée à plus de 16,468 milliards d’Ariary, selon les services des Douanes malgaches. « Ces produits sont hautement illicites. Leur entrée et leur sortie sont interdites à Madagascar. C’est la raison de cette destruction mise en œuvre conjointement par les Douanes, le Tribunal, la Police et la Gendarmerie nationale, le Bianco et le CICLD. Vous voyez également la présence d’un huissier et de quelques représentants des médias. Pour confirmer que la marchandise détruite est bien de la drogue, un second test s’impose et c’est ce que nous venons d’entreprendre à l’instant », a indiqué Volasoa Razafitrimo, chef de Service des Affaires Juridiques et de la Lutte contre la Fraude, lors de la destruction des produits, le 12 juin dernier. A noter que onze personnes dont cinq femmes et trois Mauriciens sont impliquées dans cette affaire de trafic de drogue.

Antsa R.

News Mada8 partages

KMF/Cnoe : « mahakely finoana ny hisian’ny fifidianana tsy mitanila »

Tafatsangana ny governemantan’ny marimaritra iraisana… hanatanteraka fifidianana. Hanao ahoana? Mahakely finoana ny hisian’ny fifidianana tsy mitanila, raha ny fijerin’ny KMF/Cnoe.

« Raha ny firafitry ny governemanta amin’izao, raha ny fizarana ny « mofomamy »: kely dia kely ny finoako hoe tena hahatafavoaka ny fifidianana tsy mitanila sy hitondra filaminana. Ho hitantsika eo… »

Izay ny fanehoan-kevitry ny filoha nasionalin’ny KMF/Cnoe, Andriamalazaray Andoniaina, nanontaniana an-telefaonina momba ny lalàna vaovao mifehy ny fifidianana. Ny tokony hatao amin’ny lalàm-pifidianana tsy ara-drariny: na miverina amin’ny lalàna 2013, ka manatsara izany; na manao lalàna vaovao.

« Raha mbola hionona amin’ny hoe mody manao fakan-kevitra hanatsara lalàm-pifidianana, nefa zavatra hafa no atao: ny fiombonambe iraisam-pirenena no mahazo tombony. Satria ny ampiady antsika ny mahamaika azy ireo », hoy izy. Milamina ry zareo raha mahita Somalia vaovao eto isika, na Soudan, na RDC…

Tokony handamin-javatra ny fifidianana

Raha ny tokony ho izy, fomba iray hahazoana mandamin-javatra ny fifidianana. Ny antsika, mitondra any amin’ny tsy fahamarinan-toerana ny fifidianana. Raha izao zava-misy amin’izao no mbola tohizana, tsy azo inoana hoe hitondra filaminana ny fifidianana.

Mampanontany tena ihany indraindray ny mpanao politika eto amintsika: hatraiza marina ny fitiavan-tanindrazana? Mbola misy ny tia tanindrazana, fa any amin’ny tsy tia tanindrazana ny vahoaka ny mijery. « Foto-bola no olantsika, fa tsy foto-kevitra. Variana any amin’ny foto-bola isika », hoy izy. Simba amin’izany ny foto-pisainana ka tsy mankany amin’ny foto-kevitra intsony.

Tsy ara-drariny ny lalàm-pifidianana

Eo amin’ny lafiny lalàna, ara-dalàna ny lalàm-pifidianana navoakan’ny filoham-pirenena. Saingy misy tsy mifanaraka… Eo amin’ny lalàna, raha misy andininy iray tsy milamina: ilay lalàna iray manontolo no tsy milamina. Toy ny manorin-trano io, raha misy esorina ny fanorenana: tsy mahagaga raha mirodana ny trano.

« Nefa tsy izay rehetra ara-dalàna akory no mitondra ny rariny sy ny marina », hoy ihany izy. Raha hanao fifidianana mialoha ny fotoana izany, efa misy fandaharam-potoana mipetraka amin’izay atao. Raha hoe atao amin’ny volana novambra, ohatra, ny fifidianana ara-potoana. Raha atao alohan’izay izany, fifidianana mialoha ny fotoana. Raha amin’izao fandehantsika izao, mafy isika raha mahavita fifidianana mialoha ny fotoana.     

Amin’izany, inona no tena vahaolana azo antoka, mahomby, maharitra… ? Mila jerena akaiky amin’izay tena lalana iombonana sy mampiombona.

R.Nd.

News Mada7 partages

Ministère des postes : une passation de service sous haute tension

Les employés du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) ont contesté la passation de service entre Jean de Dieu Maharante et Neypatraiky André Rakotomamonjy. La cérémonie a tout de même pu se tenir, hier dans la soirée, une fois que les manifestants ont quitté les lieux à Antaninarenina.

Les portes d’entrée du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) ont été quadrillées par les forces de l’ordre dès le matin, hier, en vue de la passation de service entre le nouveau ministre Jean de Dieu Maharante et le ministre sortant Neypatraiky André Rakotomamonjy. La cérémonie de passation s’est finalement tenue dans la soirée, si l’heure prévue était à 11h. En effet, la nomination de Jean de Dieu Maharante à la tête de ce département est fortement contestée par les employés.

«Nous souhaitons un technicien qui connait notre secteur d’activité et non Maharante qui est déjà indésirable au ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’administration du travail et des lois sociales. D’autant qu’il s’agit d’une personne qui a déjà des antécédents» a fait savoir un porte-parole des employés durant la manifestation organisée dans l’enceinte de ce ministère. Celui-ci de poursuivre : «Les employés du MPTDN à travers le pays se dressent aujourd’hui contre cette passation de service. L’ancien ministre Neypatraiky a fait des réalisations remarquables, mais nous ne le retenons pas non plus. Nous lui donnons notre bénédiction s’il doit partir. L’alternance est une chose normale, mais nous ne voulons pas de Maharante».

D’après leur déclaration, les employés de ce ministère dans les six provinces prévoient de ne pas reprendre le travail s’il n’y a pas de changement par rapport à cette nomination. Le même porte-parole des employés du MPTDN a précisé : «Le personnel de ce département n’a jamais eu auparavant de problème avec un ministre quelconque, ni avec l’Etat, mais cette fois-ci, le cas est tout autre».

Apaisement

Le ministre sortant  Neypatraiky André Rakotomamonjy n’a pas pu rejoindre son bureau hier matin, en raison de la manifestation des employés dans l’enceinte et autour du ministère à Antaninarenina. Voilà pourquoi, la passation de service n’a pas pu se tenir à l’heure prévue initialement. Neypatraiky André Rakotomamonjy a tout de même essayé d’atténuer la situation en annonçant que «la stabilité est le garant du développement du pays» «Les efforts entrepris pour le développement ne sont pas perdus. Certes, il n’y a plus de ministère en charge des projets présidentiels, mais ces projets seront directement menés par la Présidence de la République», a-t-il affirmé.

Riana R.

 

News Mada6 partages

Attaque dans une société chinoise : cinq braqueurs arrêtés

Cinq présumés auteurs d’une attaque à main armée dans une société chinoise sise à Ambohidratrimo ont été capturés par les éléments de la brigade d’Ambohidratrimo. Les armes utilisées durant l’attaque ne sont pas encore retrouvées.

Joli coup de filet pour les éléments de la brigade de la gendarmerie d’Ambohidratrimo. Après deux semaines d’enquête active sur l’affaire, ils ont fini par mettre la main sur les cinq individus qui seraient impliqués dans le braquage.

L’arrestation d’un ancien employé de la société a permis aux enquêteurs d’ouvrir une brèche. Le suspect aurait été renvoyé quelques semaines plus tôt pour vols dans la société. Il a été interpellé en fin de semaine. Lors de l’interrogatoire, il a avoué avoir pris part à l’attaque. Ses  quatre complices ont été appréhendés dont le dernier a été capturé hier à l’aube, dans sa maison. «L’enquête ne s’arrête pas là car d’autres membres de la bande sont encore en cavale. De plus, ils ont en leur possession des armes de guerre», a expliqué la gendarmerie.

Pour rappel,  neuf individus armés de kalachnikov ont fait irruption dans la société chinoise dans la nuit du 2 juin dernier. Ils ont dérobé une somme près de 26 millions d’ariary avec des objets dont la valeur est  estimée à 25 millions d’ariary.

Ando Tsiresy

News Mada5 partages

Governemanta – Ceni : mbola hifampidinihana ny tetiandrom-pifidianana

« Ny fikarakarana ny fifidianana miaraka amin’ny Ceni no iraky ny governemanta amin’izao fotoana izao. Tsy maintsy hifampidinihana izay, mba hahatomombana ny enti-manana. Tsy azo hadinoina fa miala any amin’ny kitapom-bolam-panjakana ny ampaham-bola be indrindra hikarakarana ny fifidianana. »

Io ny fanazavan’ny mpampaka-tenin’ny Ceni, Rakotondrazaka Fano, tamin’ny fakan-kevitra ireo firaisamonina sivily sy mpisehatra politika momba ny fanatanterahana ny fifidianana, teny Antaninarenina, omaly. Misy koa ny fanapahan-kevitra politika iarahan’ny maro. Tsy maintsy jeren’ny Ceni izany amin’ny famaritana ny tetiandrom-pifidianana.

 Efa vonona amin’ny lafiny teknika ny Ceni

Manao tolo-kevitra momba tetiandrom-pifidianana ny Ceni. Avy eo, tsy maintsy misy ny didim-panjakana manamafy an’izay. Efa vonona amin’ny lafiny teknika ny Ceni. Efa misy ny tetiandro, fa andrasana fotsiny ny fametrahana ny datim-pifidianana amin’izay mahavonona ny rehetra.

Hifameraperana tsara ny fifampiresahana amin’izany, izay fakana antoka ny lafiny ara-bola sy ara-pitaovana hoe tena misy ny fahavononana hiroso amin’ny fifidianana. Amin’izay no hahazoana mamaritra ny tetiandrom-pifidianana. Tsy maintsy ao anatin’izay ny volavalona tetiandrom-pifidianana haroson’ny Ceni.

« Ny sehatra fakan-kevitra ataon’ny Ceni mba hihainoana ny mpiara-miombon’antoka, mety ho tolo-kevitra na fanakianana: raisina avokoa hanatsara ny fomba fiasa », hoy izy.

An’ny mpanao politika ny lafiny politika

Ho an’ny Ceni, miainga amin’ny lalàna manankery ny fanatanterahana ny fifidianana. Efa navoaka ny lalàm-pifidianana. Raha misy tsy mahafa-po ny lalàna manankery, mandeha ihany ny adihevitra eo amin’ny mpanao lalàna na ny parlemantera sy ny mpisehatra politika.

« Any amin’ny mpanao politika ny raharaha politika », hoy ny filohan’ny Ceni, manoloana ny tolo-kevitry ny mpisehatra politika sasany fa tsy tokony mbola hirosoana aloha ny fifidianana. Anjaran’ny mpanao politika no mifanaraka ny amin’izay.

R. Nd.

 

News Mada5 partages

Conjoncture : priorité aux élections !

La tenue des élections dans le meilleur délai et conformément à la dernière décision de la HCC demeure l’unique voie pour sortir du quiproquo actuel. Le nouveau ministre de l’Intérieur et de la décentralisation Tianarivelo Razafimahefa a d’ailleurs mis l’accent sur ce point hier, lors de sa prise de fonction.

«Une élection crédible et transparente. C’est notre principal crédo pour cette année avec mes collègues (…). C’est la population qui nous a donné la légitimité de la représenter et nous sommes là pour réaliser ses attentes, notamment la tenue des scrutins fiable». Cette déclaration est du nouveau ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, hier, lors de la passation de service qu’il a effectuée  avec son prédécesseur Olivier Mahafaly.

Le nouveau locataire de la maison «Patte d’éléphant» sise à Anosy rejoint ainsi les propos du Premier ministre lors de la prise de fonction à Mahazoarivo sur l’importance de tenir les consultations populaires pour cette année. Par ailleurs, aussi bien les principaux partenaires du pays que les élus de l’opposition s’alignent sur ce sujet. Quant aux textes qui devraient régir les élections, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation préfère s’en tenir aux textes récemment adoptés et charcutés par la HCC. «Les lois électorales ont été déjà promulguées», a-t-il ajouté.

Des acteurs politiques font fausse route

A ce propos, la rencontre entre la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et les différentes parties prenantes aux élections, hier à Antaninarenina, a été un camouflet.

En effet, si les discussions devaient être axées sur la tenue d’élections crédibles dans un climat apaisé, bon nombre d’acteurs présents dans la salle ont préféré évoquer les résolutions prises au CCI Ivato, lors d’une rencontre initiée par le Conseil du Fampihavanana malagasy (CFM). Au final, aucune date n’a été avancée, au contraire, les discussions étaient focalisées sur une nouvelle recomposition de la Ceni mais aussi sur la nécessité de procéder à la refondation de la nation.

En fin de compte, les participants attendent la mise en œuvre d’un accord politique. «Nous avons attendu que cet accord politique soit finalisé mais ce ne fut pas le cas», a indiqué le président de la Ceni, Hery Rakotomanana. «S’il n’y a pas d’accord politique portant sur la conduite du processus électoral à venir, la Ceni exécute et exécutera ses missions suivant les textes en vigueur», a-t-il ajouté. Pour l’heure, l’organe électoral ne peut encore procéder à la détermination d’une date précise. «Plusieurs dialogues devraient encore être entamés», selon le numéro un de la Ceni en faisant référence au nouveau gouvernement mais également les partenaires techniques et financiers. «Il faudrait également résoudre l’aspect financier avant de pouvoir avancer dans le processus», a-t-il conclu. La date des élections ne sera alors déterminée qu’à l’issue de ces différentes discussions.

Rakoto

 

News Mada5 partages

Fetin’ny ray : hanolotra seho mangotraka i Big MJ

Nisy ny fanomezana ho an’ny reny fa tsy ho latsa-danja ihany koa ny ho azon’ny ray. Iray amin’ny hanatanteraka izany i Big MJ sy ny talentany.

Hiavaka ny seho! I Big MJ, fanta-daza, kalazalahy amin’ny filalaovana mozika mafana. Hanamarika ny “ Fetin’ny ray” ao anatin’ny seho mangotraka nampitondraina ny lohateny “Bal mafana”, ity mpanakanto manana ny maha izy azy ity. Izy no hampitsinjaka, etsy amin’ny “Les Rochers” Ambohimangakely, ny alin’ny zoma 15 jona ho avy izao. Hangotraka ny alim-pikoranana, hivadika ho alim-pandihizana mangotraka izanyy avy eo.

Tsy voafetra ho an’ireo dada na ray ihany anefa ny fotoana iarahana amin’ity mpanjakan’ny mozika mafana ity fa tsy ho diso anjara ihany koa ny vehivavy. Hahazo ny anjarany ihany koa izy ireo. “Na ririnina aza ny andro, tsy ho heno akory izany hatsiaka izany satria hafana araka ny anarany ity fanamarihana ny “Fetin’ny ray” ity. Hifameno rahateo ny hafanana”, hoy hatrany ny mpikarakara.

Marihina fa tsy ny sehatra eto an-toerana ihany fa hatrany ivelany mihitsy no efa mahalala tsara ny fahaizan’i Big MJ manafana lanonana tahaka itony. Miainga eo amin’ny fanentanana, mandalo eo amin’ny hira, mipaka hatrany amin’ny dihy, samy mafana avokoa raha vao miakatra sehatra ity mpanakanto ity.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

 

News Mada4 partages

Minsiteran’ny Indostria : laharam-pahamehana ny orinasa ho an’ny Malagasy

 « Laharam-pahamehana ny orinasa mitondra tombontsoa ho an’ny Malagasy ». Io ny nambaran’ny minisitra vaovao, Randrianarisoa Guy Rivo, nandray ny minisiteran’ny Indostria sy ny fampandrosoana ny sehatra tsy miankina, nisolo an’i Tazafy Armand. “Tsy ireo orinasa nakatona ihany ny tiany nambara fa izay orinasa malagasy rehetra, mba tsy ho ny vahiny ihany no manjaka”, hoy ny minisitra vaovao. “Vonona ny hanampy ny orinasa, mila misokatra ny fitondram-panjakana, mifandresy lahatra amin’ny mpandraharaha”, hoy ihany ny minisitra.

Saingy tokony ho orinasa afaka miatrika fifaninanana sy maharitra. Manome asa ho an’ny tanora, manodina ny vokatra eto an-toerana, mifameno amina sehatra hafa, mba hampahazo aina ny toekarem-pirenena. Tsy misy dikany, ohatra, raha misy vonona hampiasa vola, nefa tsy ampy ny famatsiana herinaratra sy ny fanamboaran-dalana, ary indrindra fa tsy azo antoka ny fandriampahalemana.

Mifamatotra hisian’ny tombontsoam-pirenena amin’ny fanaovana laharam-pahamehana ny orinasa rehetra ny fandoavan-ketra, hampitombo ny tahan’ny hetra miditra amin’ny fanjakana. Ny ady amin’ny kolikoly amin’ny endriny rehetra. Ary izay fidiran-ketra izay, tokony ho voaporofo amin’ny fanatsarana ny fiainam-bahoaka, toy ny fanamboarana fotodrafitrasa, ny hopitaly, ny sekoly, sns.

Hafatra nomen’ny minisitra vaovao ho an’ny sehatra tsy miankina rehetra ny hoe tsy azo atao ny manao ampihimamba.  Raha ny heverina hanatanterahana ny fifidianana, fohy ihany ny fotoana hijanonan’ity governemanta ity fa ho hita eo ny tohiny…

R.Mathieu

Midi Madagasikara4 partages

Elections : « La date sera connue incessamment », dixit Ntsay Christian

Antonio Benedito-Sanchez a exprimé son soutien à Ntsay Christian.

« La date des élections sera connue incessamment ». C’est ce qu’a déclaré hier le Premier ministre Ntsay Christian à l’issue de sa rencontre avec l’Ambassadeur de l’Union Européenne Antonio Benedito-Sanchez. Une occasion pour le nouveau locataire de Mahazoarivo de déclarer que, « l’élection constitue l’unique alternative pour résoudre la crise politique actuelle ». Cette déclaration du Chef du gouvernement répond à la démarche des politiciens avides de « seza » tels que, les Pety Rakotoniaina, Yves Aimé Rakotoarisoa et consorts qui continuent leur lobbying pour réclamer la mise en place de nouvelles structures de Transition afin de repousser la date du scrutin. Pour sa part, l’Ambassadeur UE n’a pas manqué de féliciter les acteurs politiques malgaches qui ont mis en avant les intérêts supérieurs de la Nation, ont réussi à trouver un consensus sur la nomination du Premier ministre et sur la formation du gouvernement. Antonio Benedito-Sanchez a aussi réitéré l’appui de la Communauté internationale en général et de l’Union Européenne en particulier au Premier ministre Ntsay Christian et au gouvernement dans l’organisation des scrutins. Selon ses dires, « le gouvernement actuel reflète la décision de la Haute Cour Constitutionnelle ». Il a aussi affiché son optimisme quant au processus actuel. L’Ambassadeur de l’Union Européenne a effectué une visite de courtoisie auprès du Premier ministre Ntsay Christian hier.

Davis R

Midi Madagasikara4 partages

Marovoay : Tovolahy mamon-drongony, nokapainy tamin’ny famaky ny lohan-drainy

Tsy mandeha amin’izay laoniny intsony ny rafi-piarahamonina misy, ka lasa tena mihabiby toetra ny olona sasany ankehitriny. Reny mamono zanaka, lehilahy mandatsak’aina vady andefimandriny, fa tovolahy iray tsy salama saina voalaza fa mamon-drongony kosa no namono nahafaty tamin’ny fomba feno habibiana ny rainy niteraka azy, tamin’ny alalan’ny kapa famaky teo amin’ny lohany, tany Ambovomavo Distrikan’i Marovoay. Maty teo no eo ity raim-pianakaviana nihosin-drà ity, ary mbola tavela teo an-dohany ny famaky namonoan-janany azy. Voasambotra ny nahavanon-doza, ary saika nodoran’olona velona tamin’ny kodiarana, kanefa nandrara izany fomba mamohetra izany ny olombe teo an-tanàna. Natolotra ny manam-pahefana ilay tovolahy nandatsaka ny ain-drainy, ary efa naiditra am-ponja vonjimaika amin’izao miandry ny fotoam-pitsarana azy. Raha ny fantatra araka ny tati-baovao voaray, dia hananan-janany vola telo arivo Ariary ity rainy. Nitaky izany ilay tovolahy kanefa nilaza ho tsy nanana ity raim-pianakaviana, ka rafitra ny ady sy fifamaliana teo amin’izy mianaka, ary rehefa natory antoandro naka aina teo am-pandriany ity lehilahy namoy ny ainy ity, dia nokapain-janany tamin’ny famaky.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara4 partages

« Folaka La Clé » : Mario fait le grand saut au Glacier Analakely

Mario, la coqueluche des jeunes du moment.

Pour Mario, le moment est venu d’aller sur le passage obligé des chanteurs tropicaux dignes de ce nom. Rendez-vous donc ce vendredi au Glacier Analakely.

Plus qu’un pas pour entrer dans la cour des grands ! Pour la première fois, le jeune homme embrassera la scène du Glacier Analakely tout seul comme un grand, ce vendredi. Si dans son répertoire, le jeune homme a plus d’une bonne dizaine de morceaux, pour le grand public c’est le tube « Folaka la clé » qui fait danser tout le monde partout. Il y a cinq ans, il balançait déjà quelques uns de ses titres sur le net, mais c’est seulement en fin d’année 2017 que Mario a réussi à se mettre sur le devant de la scène grâce à ce single vite devenu un tube, à ne pas confondre avec « la clé folaka » du Grand maître Tianjama.

Il faut quand même savoir que ses premiers pas dans la musique, il les a faits avec des chansons comme «Anao safira ». A l’époque, le jeune homme s’inspirait de zouk love pour parfaire ses sentiments dans « Hamola-po », plus tard encore, Mario garde le même rythme pour « Nampirafy ». Comme tout jeune de son âge, il fait de l’amour le thème principal de plusieurs de ses morceaux à l’instar « d’Anjaram-pitiavako ». Toutefois, le chanteur véhicule également la positive attitude que l’on entrevoit dans « Valeur anao zay ».

Dans les périphéries de la capitale, Mario connait déjà un succès notoire, comme à Mahitsy. Pas plus tard que le mois d’avril, le jeune homme y a partagé l’affiche avec une autre coqueluche qu’est Elidiot. La voie de la célébrité lui ouvrant les portes, c’est la première occasion de voir vraiment ce qu’il a à donner aux noctambules en matière de performance et de durée. Fans, soyez au rendez-vous !

Zo Toniaina

News Mada3 partages

Seg vaovao : « hidina ifotony avy hatrany »

 Vita, omaly, ny fifamindram-pahefana teo amin’ny Seg (sekreteram-panjakana misahana ny zandarimariam-pirenena) teo aloha sy ny Seg vaovao teny amin’ny tobin’ny zandary Betongolo. Nitsodrano ny Seg vaovao ny Jly Randriamahavalisoa Razafindramaitso Girard hahaleo hahalasana ary nilazalaza ny zava-bitany nandritra ny fotoam-pitantanany ny sekretarian’ny zandarimariam-pirenena. Nambarany fa tamin’izany no nisian’ny fanadiovana anatiny teo anivon’ny zandary. Teo ihany koa ny famerenana ny fitokisan’ny vahoaka ka nanaovana ny zandary manatona vahoaka. Anisan’izany ny ady amin’ny kolikoly ka nahazoana vokatra fa anisan’ny nihemotra tamin’ny laharan’ny mpanao kolikoly betsaka indindra ny zandarimariam-pirenena. “Teo aloha, anisan’ny voalohany amin’ny mpanao kolikoly hatrany ny zandary raha ny antontanisa navoakan’ny Bianco”, hoy ny filazana.

Nilaza kosa ny Seg vaovao, ny jly Randriamanarina Jean Christophe, fa hanohy ny efa natomboky ny teo aloha. “Tohizana ny torolalana teo aloha, ary anisan’ny hatao voalohany ny fidinana ifotony indray. Inona ny tsy mety, tonga ve ny baiko ary manatanteraka ve ireo mpandray izany?”, hoy ny Seg. Teo ihany koa ny fanamafisany sy ny fanomezany baiko ny zandary rehetra any amin’ny fibaikoana ny amin’ny fiaraha-miasa amin’ny mpanao gazety.

Yves S.

News Mada3 partages

Varotra ivelany – taona 2017 : nampiditra 1,150 miliara euros ireo naondrana

 Vita, ny 12 jona teo, ny fifamindram-pehefana teo anivon’ny minisiteran’ny Varotra sy ny fanjifana, nifanaovan’ny minisitra teo aloha, i Chabani Nourdine, sy i Yvette Sylla.

 Tao anatin’ny tatitra nataon’ny minisitra teo aloha ny tombony azon’i Madagasikara eo amin’ny varotra ivelany, ny taona 2017, nahatratra 1,150 miliara euros ; 600 tapitrisa euros ny tamin’ny fanafarana entana, be indrindra ny vary, nisy 570.000 t, 20 % fanampiny raha ampitahana ny taona 2016.

Tanjona enjehin’ny minisiteran’ny Varotra ny fampitomboana ny varotra ivelany. Ny fomba hampitomboana ny vokatra fanondrana, araka ny drafitrasa ho an’ny taona 2018, nanaovana atrikasa tamin’ny fiandohan’ity taona ity. Nantsoina nandray anjara tamin’izany ireo rehetra tompon’andraikitra any amin’ny faritra, mahalala ny zava-misy any aminy avy.

I Eoropa ihany aloha hatramin’izao ny lohalaharana fanondranana entana avy eto Madagasikara, mampitombo ny vola miditra. 45 % ny miondrana any Eoropa ary 20 % avy any aminy, miditra eto. Tena betsaka amin’ireo aondrana ireo ny vokatry ny jono an-dranomasina, ny lavanila, ny jirofo, ny ylang-ylang, sns, miampy ny vitan’ireo orinasa afakaba. Mifantoka amin’ny APE (Accord de partenariat économique) ny fifanarahana momba ny varotra amin’i Eoropa. Manondrana entana any amin’ny firenen-kafa koa i Madagasikara, toy ny any Sina, any Etazonia, any Inde, sy any Afrika Atsimo.

Mitombo koa izao ny fanondranana kafe, tsaramaso, sy ny vokatry ny fambolena hafa, mahatonga ny tsy fahampian’ny tolotra eto an-toerana, mampiakatra ny vidin’izy ireny ato amin’ny tsena anatiny. Noho izany, ilaina ny hijerena akaiky ny fampitomboana ny vokatry ny fambolena hafa, ankoatra ny vary. Tsy latsaky ny 20.000 Ar izao ny kilaon’ny kafe, raha 8.000 Ar izany roa taona lasa. Olana iray hafa, mihena ny velaran-tany voavoly kafe, noho ny antony maro …  Anisan’izany ny toetr’andro sy ny faharatsin-dalana famoaham-bokatra.

R.Mathieu

Midi Madagasikara3 partages

Bekopaka : Nisy fanafihana mpizaha tany indray

Tokony ho tamin’ny efatra ora tolakandro omaly no nitranga ny fanafihana fiara mpitondra mpizaha tany, izay avy any Morondava ka hihazo an’iBekopaka. « Roa kilaometatra tsy hahatongavana no nisy valolahy mitam-basy, ary nanao fanakanan-dàlana. Fiara roa izay samy nitondra vazaha no voatafika. Saika mba hihemotra ihany hitsaoka, kanefa lasa marobe tampoka teo ireo mpanafika izay samy mitam-basy avokoa» raha araka ny fitantaran’ny mpamily. Tsy nisy afa-nihetsika intsony teo fa dia samy nanaraka ny baikon’ny jiolahy sisa. Lasa avokoa ny entan’ireo mpizaha tany, izay gina tsy nahita ambara intsony manoloana ny zava-misy. Vao tamin’ny alahady teo koa no nisy fanafihana teo an-toerana, rahahiverenana kely, ary fiara nitondra mpizaha-tany hatrany. Misintona ny lakolosy fanairana ireo mpisehatra amin’ity sehatra ity, satria mamono tanteraka ny asan’izy ireo ny tsy fandriam-pahalemana eny amin’ny lalam-pirenena.

D.R

Midi Madagasikara3 partages

MPTDN : Passation réussie après de rudes négociations

Passation entre le ministre sortant Neypatraiky Rakotomamonjy et le nouveau ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Maharante Jean De Dieu, hier soir.

La situation s’est compliquée hier au Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN). Prévue à 11h, la passation entre Neypatraiky Rakotomamonjy et Maharante Jean De Dieu n’a été réussie qu’à 18h30.

Depuis la nomination des nouveaux membres du Gouvernement, les employés du MPTDN ont manifesté contre la prise de fonction de leur nouveau ministre Maharante Jean De Dieu. Hier, un barrage a été érigé devant le ministère pour empêcher la passation de service. « Nous réclamons un technicien qui a des compétences dans notre secteur d’activité. Maharante a déjà été désavoué au Ministère des Fonctions Publiques. Ce n’est pas la bonne personne. L’ancien ministre Neypatraiky a fait des réalisations remarquables, mais nous ne le retenons pas non plus. S’il doit partir, nous donnons notre bénédiction, car l’alternance est une chose normale », a déclaré le porte-parole des employés, lors de leur manifestation de ce jour.

Négociations. Si l’on se réfère à l’histoire, le MPTDN est le seul département ministériel qui n’a jamais connu de grève ni de manifestation. Hier, même le ministre sortant Neypatraiky Rakotomamonjy a eu du mal à rejoindre son bureau à cause de la manifestation des employés. Sur les lieux, il a soutenu l’importance de la stabilité pour le développement du pays. « Tout s’est toujours bien passé entre nous. Aujourd’hui, pour mon départ, je vous demande de me laisser faire une passation sans incident. Les efforts que nous avons entrepris ensemble pour le développement ne sont pas perdus. Certes, il n’y a plus de ministère en charge des projets présidentiels, mais ces projets seront directement pilotés par la Présidence de la République », a-t-il adressé au personnel du ministère. Après toute une journée de négociations entre le ministre sortant et les employés, la passation s’est enfin tenue vers 18h. Après ce calme, les manifestants n’ont pas encore déclaré si leur mouvement se poursuivra ce jour ou non. Affaire à suivre.

Antsa R.

Midi Madagasikara3 partages

2e colloque international sur la drépanocytose : Airtel marque son engagement

Les officiels lors du lancement du 2e Colloque sur la Drépanocytose hier.

Un double évènement majeur dans la lutte contre la drépanocytose se tient depuis hier et jusqu’à demain, à l’hôtel Carlton Anosy. Il s’agit du 2e colloque international sur la Drépanocytose couplé au 7e symposium du Réseau d’Etude de la Drépanocytose en Afrique Centrale (REDAC).

Objectif et engagement. Ayant mobilisé toutes les parties prenantes ainsi que les partenaires techniques et financiers dans la lutte contre cette maladie tropicale, cette manifestation scientifique avait pour but de dresser le bilan de la lutte contre la drépanocytose dans le monde, et à Madagascar en particulier. Ainsi, médecins, membres de la société civile, partenaires nationaux et internationaux ont répondu à l’appel des organisateurs. Citons entre autres Airtel Madagascar, qui a mis en place une ligne verte gratuite dédiée aux individus souhaitant communiquer sur cette maladie, et se mobiliser pour la combattre. 80% de la population malgache étant couverts par cet opérateur mobile, la mobilisation du plus grand nombre est possible. En plus de cela, Airtel va entreprendre une campagne de SMS visant à sensibiliser trois millions de personnes.

Drépanocytose. Méconnue du grand public, cette maladie complexe qu’est la drépanocytose altère et déforme les globules rouges. A Madagascar, des milliers en sont atteints. A l’image de la maladie, les soins sont également complexes, car nécessitent la mise en œuvre de plusieurs spécialités médicales : urgence, chirurgie, imagerie médicale, biologie et analyses, ou encore couverture vaccinale, etc. Dans son allocution, Jeannot Pascale, Présidente fondatrice de l’ONG LCDM (Lutte contre la Drépanocytose) , a annoncé : « Ce colloque est certes, un événement ponctuel dans la forme, mais les programmes de santé qui en découlent s’inscrivent dans une logique pérenne. Ces programmes ont un fort impact sur le développement social et économique de Madagascar, c’est pourquoi nous avons maintenu l’événement malgré les changements politico-administratifs actuels ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara3 partages

Collaboration : Un duo inédit avec Iary et Inah !

Iary et Inah se retrouveront au Trass Tsiadana pour un duo inédit.

Une fois n’est pas coutume ! Issus d’horizons musicaux complètement différents l’une de l’autre, Inah et Iary demain soir, vont faire une exception. Les deux chanteuses vont trouver un terrain d’entente et se partager la scène du Trass Tsiadana. Une expérience à vivre !

La première est plus douce. La seconde la complète. Si Inah est plus dans la pop ou le latino, la seconde, elle, est plus agressive. Sa musique de prédilection est effectivement le rock. Ce vendredi 15 juin, les deux jeunes femmes vont se retrouver pour un show qui s’annonce très éclectique et pleine de surprises.Douce voix, douce comme elle l’est, Inah, celle qui a longtemps été derrière les grandes stars locales a commencé à se faire un nom dans la sphère musicale. De la pop au latino, de la variété, des reprises, et des compositions faites sur mesure pour elle, Inah joue sur presque tous les registres. Ayant fait ses premiers pas dans le milieu en 1999, en chantant les chœurs du groupe Imagine et Ziva, elle continue son parcours en 2001-2002 en intégrant le groupe de Poopy en tant que choriste, puis le grand public la découvre aux côtés de Dadah Rabel. Elle multiplie les scènes, les cabarets, puis les concerts où elle partage l’affiche avec d’autres chanteurs pour interpréter des artistes d’antan. Elle a sorti il y a deux ans, son premier album solo et continue de le promouvoir. Demain soir cependant, c’est aux côtés de Iary qu’elle va faire son show.

Iary. Après quelques temps loin de la scène, Iary revient sous les feux des projecteurs, plus mûre que jamais. Si auparavant, Iary était résolument et exclusivement rock, aujourd’hui, elle se dévoile sous toutes les couleurs, aussi bien musicalement qu’accessoirement parlant. Non, la chanteuse ne s’est pas reconvertie dans le r’nb ou le soul, mais elle a décidé de dévoiler un peu plus son univers musical. Car derrière Iary la rockeuse, il y a avant tout Iary la femme, une passionnée de musique quoique très grande fan de rock. Pour la soirée qu’elle concocte avec Inah au Trass Tsiadana, la chanteuse a décidé de se dévoiler dans tous ses états. Oui, ses compositions, celles avec lesquelles le public l’a découverte, composeront le répertoire mais, ça ne s’arrêtera pas seulement là. Elle va également revisiter quelques unes des tubes de ses idoles, aussi bien féminins que masculins. Iary et Inah dans tous leurs états, c’est ce 15 juin au Trass Tsiadana et c’est à ne rater sous aucun prétexte…Mahetsaka

 

News Mada2 partages

Vakinankaratra : nahazo moto ny delegem-panjakana

Andraikitra miandry ireo lehiben’ny boriborintany ao amin’ny faritra Vakinankaratra ny fanatsarana ny fampidiran-ketra dia ny tamberim-bidy sy ny hetra tambatra, hoentina hiasa eny anivon’ny faritra mena amin’ny tsy fandriam-pahalemana.

Izany indrindra no nanomezana azy ireo moto miisa 21, hahatomombana izany asany izany.

“Fitaovam-pitaterana fampiasa sy mety aty Vakinankaratra ny moto satria mbola maro ireo saro-dalana”, hoy ny lehiben’ny faritra Rakotonarivo William.

Avy amin’ny tahirim-bola ho fampitoviana ny eny ifotony, izay nampidirina tao amin’ny kitampom-bolan’ny faritra no nahazoana izany fitaovam-pitaterana izany.

Hentitra amin’ny fanaraha-maso ireo fitaovana ireo ny lehiben’ny distrika sady miahy mivantana ireo lehiben’ny boriborintany.“Hanamora ny fanatrehana ny asa ny fahazoana ireo moto”, hoy ny delegem-panjakana any Vakinankaratra ; teo aloha, dia an-tongotra no natao na koa mandeha amin’ny taksiborosy.

Tatiana A

Midi Madagasikara2 partages

Kidnapping : 21 suspects incarcérés depuis le mois d’août 2017

En fin, la Cellule mixte d’enquête anti-kidnapping (CME) a livré son premier bilan. Selon un communiqué émanant du service des relations publiques auprès du commandement de la gendarmerie au Toby Ratsimandrava, siège de cette institution, 21 personnes impliquées dans des affaires de kidnapping ont été incarcérées. Depuis la création de cette entité dont l’objectif est de lutter contre ce crime qui noircit l’image du pays en août 2017, le bilan fait état de neuf cas traités où 106 personnes ont été interpelées dont 24 personnes fortement suspectes. Par rapport au nombre des cas de kidnapping commis dans ce pays pendant cette période, ces résultats ne représenteraient pas grand-chose mais en réalité, ils pourraient rassurer l’opinion publique surtout le Collectif des Français d’origine indienne à Madagascar (CFOIM) qui sollicite la prise de responsabilité de l’Etat malgache afin d’éradiquer ce fléau.

Affaire Navage Veldjee. Parlant toujours des résultats, la CME a rapporté l’arrestation des trois individus impliqués dans le rapt de Navage Veldjee, propriétaire du magasin Vel’optique qui a été perpétré à Ampasampito, le 24 mai dernier. Les suspects auraient été surpris en train de départager leur butin à Besarety, le 7 juin dernier. La perquisition de leurs lieux d’habitation a permis de saisir un pistolet de calibre 12 muni de huit balles, une matraque électrique, et des rubans adhésifs. Déférés au Parquet le 11 juin, deux d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt à Antanimora.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Riana VII, Maharante, Vonintsalama : Des ministres HVM contestés

Ce jour, les journalistes se donnent rendez-vous à Antaninarenina pour coordonner le mouvement.  

La cérémonie de passation au Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, entre le ministre sortant Neypatraiky Rakotomamonjy et son successeur Maharante Jean de Dieu, s’est tenue hier en fin d’après-midi. La cérémonie a été organisée en catimini, ou enfin presque et d’une manière précipitée. Depuis le jour de la formation du gouvernement Ntsay, les employés de ce département ministériel ont exprimé leur mécontentement. Des banderoles ont été érigées à l’entrée dudit ministère. Hier, les grévistes ont bloqué le portail d’entrée pour interdire l’accès au nouveau ministre. Il a fallu l’intervention du ministre sortant et de son Directeur de cabinet pour dissuader les grévistes. Ce genre de scène a été observé au niveau de plusieurs ministères dirigés par des ministres issus du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». En effet, mis à part Maharante Jean de Dieu, la reconduction de Vonintsalama Andriambololona au Ministère des Finances et du Budget et la nomination de Riana Andriamandavy VII au Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions, provoquent également des remous.

Ecriteaux. La cérémonie de passation de service qui s’est déroulée hier à Nanisana a été marquée par une manifestation de journalistes qui disent ‘non’ au nouveau ministre. Le nouveau premier responsable de la Communication n’est pas issu du Corps et ne connait rien du monde de la presse. Même le président de l’ordre des journalistes Gérard Rakotonirina s’est insurgé contre sa nomination. Durant la passation d’hier, quelques écriteaux ont été aperçus. Par ailleurs, des journalistes ont quitté la salle lorsque le nouveau ministre Riana Andriamandavy VII a prononcé son discours. Une autre manifestation de contestation a également eu lieu devant la stèle de l’Ordre des Journalistes de Madagascar à Soarano. Connu et reconnu pour avoir caillassé le siège du Bureau Indépendant Anti-Corruption en vue de réclamer la libération de Claudine Razaimamonjy, le nouveau ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions n’est pas le bienvenu dans le monde de la presse où, un sentiment de rejet total s’installe depuis la formation du gouvernement. Faut-il rappeler que Riana Andriamandavy VII fait encore l’objet d’une poursuite judiciaire pour avoir proféré des menaces de mort contre la présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar Fanirisoa Ernaivo.

« Kravaty manga ». Come-back difficile aussi pour Vonintsalama Andriambololona qui vient d’être reconduite au Ministère des Finances et du Budget. Les différents syndicats au niveau de ce département ministériel sont en grève et menacent même de radicaliser leur mouvement. Quoiqu’il en soit, la nomination de ces trois ministres au sein du gouvernement Ntsay Christian est considérée par bon nombre d’observateurs comme « de la provocation ». Avant même la formation du gouvernement, ces personnalités ont déjà été fortement critiquées. Le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », après avoir réussi à contourner les termes de la décision de la Haute Cour Constitutionnelle et de l’Avis de la Cour Electorale Spéciale, aurait dû jouer la carte de l’apaisement, et présenter des ministres qui ne trainent pas de casseroles pour permettre la tenue d’élections libres, démocratiques et acceptées par tous. Pourtant, si les « 73 députés pour le changement » et leurs partisans sur la Place du 13 mai ont revendiqué un gouvernement à zéro redoublement et sans HVM, le président Hery Rajaonarimampianina, lui, a décidé d’y inclure tous les extrémistes qui sont prêts à tout pour défendre les intérêts du « kravaty manga ». Aux dernières nouvelles, un mouvement de contestation est aussi en train de naître au ministère de l’Agriculture et de l’Elevage. Reste à savoir si avec la présence de ministres contestés, le gouvernement dit « d’élection » dirigé par le Premier ministre Ntsay Christian parviendra à finaliser sa mission.

Davis R

Midi Madagasikara2 partages

Ministre Roland Ravatomanga : Priorité à l’approvisionnement en eau potable du Grand Sud

« Je suis prêt à finaliser les projets que je n’ai pas pu terminer durant mon mandat et qui n’ont pas fait l’objet de suivi après mon départ ». Le nouveau ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, Roland Ravatomanga, l’a exprimé hier lors de la passation de service entre lui et son prédécesseur, le ministre de l’Energie Lantoniaina Rasoloelison à Ambohijatovo Ambony. En effet, il a déjà été nommé à la tête de ce département du 15 avril 2016 au 15 avril 2017. « Mon plus grand défi étant de mettre en œuvre un projet d’approvisionnement en eau potable d’une partie du Grand Sud, plus précisément, dans les régions d’Androy et d’Anosy. Ce sera ma priorité, étant donné que la population locale notamment à Ambovombe et à Amboasary, souffre d’une grande difficulté d’accès à l’eau potable, et ce, depuis bien des années. Mais cela ne veut pas dire que je vais négliger les autres régions », a-t-il enchaîné.

Appuis et contribution. Rappelons que ce grand projet d’alimentation en eau des deux régions dans le Sud de Madagascar aurait du être réalisé en juin 2017. Pour ce faire, le ministre de tutelle sollicite la contribution de tout le personnel de son département en particulier, et celle de toutes les parties prenantes en général. Il a également fait savoir que depuis sa nomination pour la 2e fois à ce poste, de nombreux partenaires techniques et financiers se sont déjà manifestés pour apporter leurs appuis afin de mettre en œuvre des projets touchant les secteurs Eau, Assainissement et Hygiène.

Navalona R.

News Mada1 partages

Enin-dahy voasambotry ny zandary… : zanaka ben’ny Tanàna mpangalatra taolam-paty

Voasambotry ny zandary, tao Antetezambaro, Toamasina II, ny talata teo ny olona enin-dahy, voarohirirohy amin’ny vaky fasana sy halatra taolam-paty. Araka ny voalazan’ny zandary, zanaka ben’ny Tanàna amina kaominina ambanivohitra, ao anatin’ny distrika Toamasina II, ny iray amin’ireo.

 Saron’ny zandary avy ao amin’ny sampana fikarohana heloka bevava ao amin’ny toby eo amoron-dranomasina Toamasina, afakomaly tamin’ny 5 ora hariva tao Vohibendrana, kaominina ambanivohitra Antetezambaro, distrikan’i Toamasina II, RN 5, ny jiolahy miisa enina niaraka tamin’ny taolam-paty miisa 301 ka taolan-dava avokoa ny ankamaroany.

Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny borigadin’ny zandary, Rajaohasina Délson Andrien, tamin’ny alalan’ny fanomezam-baovao avy amin’olon-tsotra no nahafantarana fa misy andian’olona manana taolam-paty marobe miisa telo gony ka nahafahana nisambotra ireo mpanao trafikana taolam-paty ireo.  Tratran’ny zandary teo am-pitadiavana mpividy izy ireo. Nanao ny vela-pandrika avy hatrany ny zandary taorian’ny angom-baovao rehetra. Raha ny fanazavan’ny zandary, mody mitondra gonin-tsaribao ireo mpangalatra taolam-paty ary mitovy tsara amin’ny gony misy saribao ny fomba fikarakaran-dry zalahy ny gony misy ireo taolam-paty marobe ireo. Mody fonosina ravin-javatra tahaka ny saribao ny vavan’ny gony misy ireo taolam-paty mba tsy hamantaran’ny olona hoe taolam-paty ny ao anaty gony.

Roa lahy mpihady fasana…

Noraisim-potsiny ireo jiolahy miisa enina taorian’ny vela-pandrika nataon’ny zandary. Isan’ireo voasambotra ny zanaka ben’ny Tanàna ao amin’ny kaominina ambanivohitra distrikan’i Toamasina II sady mbola tsy ampy taona rahateo ity ankizilahy ity satria vao 17 taona monja. Mpanera kosa ny telo hafa ary avy any Mahanoro ry zalahy ireto. Fantatra kosa fa tena tompon’ireo taolam-paty ireo ny jiolahy roa sady manam-pahaizana amin’ny fangadiana fasana nangalarana ireo taolam-paty marobe.

Nogiazan’ny zandary avy hatrany  ireo taolam-paty tratra tany amin’ireto jiolahy ireto.  Mitohy kosa ny famotorana ireo jiolahy. Nanamafy ny zandary fa tsy mbola nisy fitarainana trangana vaky fasana voarain’izy ireo.

Mirongatra ny halatra taolam-paty ary tsy vao izao fa efa hatry ny ela. Maro ireo mpanao trafika efa tratra tamin’ity halatra taolam-paty, saingy tsy mbola nandrenesam-baovao marina hoe hatao inona ireny taolam-paty ireny sy/na iza ny ambadik’ity raharaha ity. Mijanona amin’ny tombana sy ny honohono fotsiny sisa ny an’ny mpanara-baovao ny momba ireny taolam-paty ireny.

Sajo sy Jean Claude

Ino Vaovao1 partages

FAKANA AN-KERINY MPANDRAHARAHA : Mitenti...

Avotra soa aman-tsara, tsy misy ahiana ny ainy ary efa tonga eny ampelatanan’ny fianakaviana ity raim-pianakaviana ity ankehitriny, raha ny fanazavana azo avy amin’ny zandary. Mitsinjara ho toy izao izany onitra izany. Vola 30 tapitrisa Ariary, finday miisa 18, fahana miisa 50 isa, amin’ny sandany avy ary puce isan-karazany 15  isa. Ireo no notakian’ny dahalo vao navosotr’izy ireo ny lehilahy. Voalaza fa ny zanany lahy no nifampiresaka tamin’ireo malaso tamin’ny alalan’ny finday no nanatitra ireo entana teny amin’ny toerana nitazomana ity farany. 

Afak’omaly io ihany dia nisy zandary maromaro nalefan’ny kaompanian’ny zandarimariam- pirenena ao Tsaratanàna nanara-dia sy nikaroka ireo jiolahy nandray ny vola. Raha tsiahivina ny zava-nisy, ny alatsinainy alina lasa teo dia mpandraharaha iray no nalain’ny dahalo an-keriny tao Anjokozoko kaominina Andriamena, distrikan’i Tsaratanàna, Faritra Betsiboka. Am-polony mahery ireo malaso tonga nanafika tao amin’ny tokantrano iray tao an-toerana ka nanapoaka basy indroa ireto farany dia tsy nisy nahetsika ny olona tao an-trano. Tonga dia naka io lehilahy io avy hatrany izy ireo ary nentiny nandositra niaraka taminy.

Tsy nisy sahy nanaraka ny mponina tao an-tanàna tamin’io fa nampandre ny manam- pahefana sy ny zanak’io lehilahy noentin’ny dahalo io. Nantsoin’ilay zanany tamin’ny findainy ny rainy nandritra ny fotoana nitondran’ireo dahalo azy ka izy ireo no nandray ny antso ary nitaky vola 40 tapitrisa ariary vao navotsotra ity farany. Mahazo vahana ny asan-dahalo fa indrindra ny tsy fandriampahalemana ao amin’ny distrikan’i Tsaratanàna efa amam-bolana maro izay.

Pounie

Midi Madagasikara1 partages

Les difficultés du pouvoir ne font que commencer

Les manifestants de la place du 13 mai n’ont pas été réduits au silence, et ils sont même plus déterminés que jamais à se faire entendre. L’accord politique qui a abouti à la formation de ce gouvernement les a laissés de marbre. Les perturbations dans les ministères dirigés par des HVM vont reprendre dès aujourd’hui. L’apaisement espéré par le pouvoir n’est pas effectif..

Les difficultés du pouvoir ne font que commencer

Comme nous l’avons dit, ce gouvernement nommé par le président de la République ne fait pas l’unanimité. Il a tout de suite été contesté par la place du 13 mai qui y a vu la mainmise du HVM. Ils n’ont pas apprécié du tout le ton mesuré adopté par les députés ayant intégré cette équipe du Premier ministre. Les termes utilisés ont été très durs. L’affluence constatée hier sur la place du 13 mai montre qu’il sera très difficile au pouvoir, d’installer cette sérénité nécessaire pour accomplir la tâche qu’il s’est assigné, l’organisation des élections. Les militants de la place du 13mai vont aujourd’hui perturber le fonctionnement des ministères tenus par des membres du parti HVM. La communauté internationale s’est félicitée de l’évolution de la situation, mais malgré le satisfecit exprimé dans ses différents communiqués, elle ne peut que constater la réticence d’une partie importante de la population. On verra dans les jours à venir comment le nouveau gouvernement va gérer ce problème, mais il risque de rencontrer de nombreuses difficultés. La contestation ne s’est pas éteinte et les états majors politiques ne peuvent en aucun cas apaiser les craintes de la base. On sent maintenant une certaine méfiance s’installer, et on constate que le courant ne passe plus aussi facilement avec la base. Les déclarations de certains représentants de partis n’emportent pas l’adhésion des militants du 13 mai.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Flash – Eco

Startimes diffusera en intégralité, le Mondial 2018. A cet effet, Startimes met à la disposition de sa clientèle quatre de ses chaînes sport. A savoir, ST World Football HD, HT Sport Focus, ST Sport Premium HD et ST Sport Life. Par ailleurs, pour permettre aux amoureux de la balle ronde qui ne pourront pas être devant leur téléviseur pour suivre les matchs en direct, Startimes a aussi développé une application permettant un accès via Smatrphone. Et ceci pour une somme de 5.000 ariary payable par M’Vola ou Orange Money, pour toute la durée de la compétition.

Telma M’Vola et Baobab + s’associent pour faciliter, l’accès à l’énergie solaire à Madagascar. Un partenariat a été signé entre les deux parties afin de permettre à ceux qui veulent acheter des kits solaires, de payer à crédit et de rembourser par la suite à travers M’Vola. Nous en reparlerons.

Reciuellis par R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Toamasina : Zanaka ben’ny tanana voarihorohy amina halatra taolam-paty

Ny talata teo tokony tamin’ny 02 ora tolakandro dia nahazo vaovao tamin’ireo olona tsara sitra-po tao amin’ny tanana antsoina hoe Vohimbendrana, ao amin’ny kaominin’Ambodiantafana, amin’ny lalam-pirenena faha-05 iny, ny zandary misahana ny fikarohana ara-keloka bevava eto Toamasina fa misy olona mitady mpividy taolam-paty ao amin’ny tananan’izy ireo. Vao naharay izany ny zandary misahana ny heloka bevava eto Toamasina, notarihan’ny “chef d’éscadron” Rajaohasina Delson Adrien, dia nijery ny zava-nisy avy hatrany ary nanao fihetsika ho mpividy taolam-paty. Sarona ambodiomby tokony tamin’ny 05 ora hariva, ny talata io ihany tamin’izany, ireto olona enina mianaka niaraka tamin’ireo taolam-paty telo gony izay nafangorin’izy ireo tamina gony na saribao miisa efatra. Raha natao ny fisavana dia niisa 301 ireo taolam-paty ireto izay niisa 84 ny gony voalohany, 104 ny gony faharoa, ary 113 ny gony fahatelo, izay samy taolan-dava avokoa ary nalaina tamin’ireo fasana manodidina an’i Vohimbendrana avokoa. Tamin’ireo olona enina mianaka voasambotra dia ny telo tamin’izy ireo no mpanera mpitady mpividy, izay mponina avy any Mahanoro. Ny roa kosa no tompon’ny taolam-paty, ary ny iray mpiray tsikombakomba izay mbola tsy ampy taona ary milaza ho zanaka ben’ny tanana iray ao Toamasina II, izay tsy nolazainy hoe iza io rainy ben’ny Tanana io. Nambaran’i C.E Rajaohasina Delson Adrien misahana ny heloka bevava eto  Toamasina, fa samy tsy afa-nandà ny heloka vitany izy enina mianaka tratra ireto, ary tsara ho fantatra ihany koa fa tena heloka bevava eo anivon’ny fiaraha-monina izao zava-bitan’izy enina mianaka ireto izao, nefa anjaran’ny fitsarana ny mijery ny fanamelohana azy ireo raha vita ka elafenay eny amin’izy ireo ny antontan-taratasin’ady mikasika izao vaky fasana sy halatra taolam-paty tao Vohimbendrana izao. Mbola mitohy anefa ny fanadihadiana lalina amin’ireo mety ho mpiray tendro sy mpiray tsikombakomba amin’izy ireo amin’izao resaka taolam-paty izao…

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Ministre Horace Gatien : « La revalorisation des enseignants est une priorité »

Revaloriser les enseignants en les mettant au-devant de la gestion du ministère de l’Éducation nationale, telle est la priorité pour le nouveau ministre Horace Gatien.

« J’ai reçu à trois reprises les syndicalistes et l’une de leurs revendications qui peuvent être satisfaites dans les plus brefs délais, concerne leur revalorisation ». Ce sont là les propos du nouveau locataire du « trano boribory », Horace Gatien, lors d’une conférence de presse organisée hier. Une occasion pour le ministre entrant de faire part de ses priorités qui selon lui, est de « revaloriser les enseignants ». Une revalorisation qui figure parmi les nombreuses revendications des syndicats et qui pourrait se faire par l’intégration des enseignants dans la direction du ministère de l’Éducation nationale, aussi bien au niveau central que régional. « Les syndicalistes se sont plaints qu’ils ont été écartés de l’administration du MEN. C’est ce qui m’a le plus frappé lors de nos rencontres depuis que j’ai été nommé ministre. Leur donner l’occasion de participer à l’administration du ministère à tous les niveaux me paraient logique et normal, car qui connaît mieux l’éducation nationale que les enseignants », a fait savoir Horace Gatien. Avant de noter que « trois rencontres ont été organisées entre les syndicalistes et le ministre » depuis sa nomination. A en croire le nouvel homme fort de l’Education nationale, on va s’attendre d’ici peu à des nominations d’enseignants dans les postes clés de son ministère.

Revendications. Par ailleurs, le retour à la quiétude et aux activités pédagogiques auprès des établissements scolaires figure également parmi les priorités du ministre entrant. Ainsi, selon lui « les rencontres à trois reprises avec les syndicalistes peuvent être qualifiées de bons signes ». « Les périodes d’examens approchent et il est impératif que les enseignants reprennent leurs activités pour ne pas pénaliser les élèves », a-t-il lancé. Avant d’inviter « les enseignants qui sont convaincus qu’il est temps de reprendre l’enseignement, devraient le faire dans les plus brefs délais ». Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, Horace Gatien d’annoncer que « les négociations peuvent continuer pour trouver des terrains d’ententes ». Par ailleurs, il a aussi précisé que « les syndicalistes ne pourraient pas obtenir pleine satisfaction à leurs revendications ». Lui de mentionner que « toutes les revendications sont entre les mains du ministre » et que suite à des rencontres avec les responsables auprès du MEN, le ministre va « recevoir les syndicalistes pour une nouvelle rencontre ». Entre les revendications syndicales et l’importance du retour imminent des activités pédagogiques, les tâches s’annoncent difficiles pour le nouveau ministre de l’Éducation nationale. Charge à lui et à son équipe de prouver qu’ils ont bien mérité leurs postes.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Elite GSM – Tecno : Les matches du mondial en direct sur Smartphone

Russia 2018, c’est aussi sur les Smartphones Tecno.

Elite GSM – Tecno Mobile met le paquet pour permettre au plus grand nombre, de suivre en direct les matches de Russia 2018

La fièvre du mondial, c’est à partir d’aujourd’hui avec la cérémonie d’ouverture, prévue à 15 heures à Madagascar et qui sera grandiose. Ainsi, bien évidemment que le premier choc Russie – Arabie Saoudite. Pour ne pas rater l’événement, l’important sera donc de rentrer tôt à la maison cet après-midi. Une autre option s’offre cependant pour les férus de la balle ronde : Suivre le mondial directement sur son Smartphone.

Application

Une option rendue possible grâce à l’initiative de Tecno Mobile – Elite GSM qui propose une offre spéciale Mondial 2018. « Tout achat de Smartphone Tecno permet à l’usager de suivre en direct et n’importe où, sur son appareil tous les matches de la coupe du monde » explique Jaona Randriarimalala, PDG d’Elite GSM – Tecno Mobile. Cet accès est rendu possible grâce à une application installée sur tous les Smartphones Tecno, par Startimes. L’accès Internet est assuré par un fournisseur, partenaire. Une aubaine en somme, pour les utilisateurs de Tecno, une des marques les plus performantes sur le marché mondial de la téléphonie mobile. « Notre avantage c’est que Tecno innove sans cesse en mettant sur le marché des Smartphones répondant à l’évolution technologique qui s’opère tout le temps dans ce secteur très concurrentiel » selon toujours Jaona Elite. Tout récemment encore, Tecno vient de sortir quatre nouveaux modèles aussi performants les uns que les autres. Il s’agit, en l’occurrence de Camon Pro CA8, de Camon X CA 7, de Pouvoir 1 LA 6 et de F2 LT6. Des Smartphones de grande qualité, pour ne prendre que le cas du Camon C8 par exemple. Un bijou technologique qui se décline en un processeur Octacore 2 Ghz, Android 8.1, écran 6 pouces full HD et affichage 2.5 D empreinte digitale, caméra 24 Mpx avant double flash, 16 Mpx arrière multiflash, batterie 3750 mAh, mémoire 64 GB interne et 4 GB de RAM. Suivre le Mondial avec un tel appareil sera en tout cas un régal pour les usagers.

Performances

Bref, Russia 2018 sera une occasion pour Tecno Mobile Madagascar de confirmer ses performances. Et pour satisfaire encore plus le public, Tecno organise une série d’animation devant son siège à Behoririka à partir d’aujourd’hui. Un écran géant y est installé pour permettre aux gens de suivre en direct la cérémonie d’ouverture et le match Russie – Arabie Saoudite. Les animations se poursuivront demain à partir de 16 heures jusqu’à 21 heures, avec notamment le match très attendu Portugal – Espagne. Des jeux seront organisés pendant ces manifestations avec à la clé de nombreux lots à gagner. Que la fête du Mondial 2018 commence avec Tecno Mobile.

R.Edmond

Midi Madagasikara1 partages

Total Madagasikara : Une séance de formation pour les taximen

Mahery Jaï Gabriello de Total Madagasikara expliquant les avantages des lubrifiants Total Quartz. (Photo : Yvon Ram)

Dans le cadre de la promotion des huiles moteurs TOTAL QUARTZ, Total Madagasikara a organisé hier une séance de formation et de partage, dédiée aux taxis professionnels d’Antananarivo à son siège à Ankorondrano. « Le but de cette rencontre était de permettre aux taximen d’entretenir et d’améliorer davantage, la performance de leurs voitures en choisissant le bon lubrifiant, selon leurs caractéristiques et leurs performances », a expliqué Mahery Jaï Gabriello, le responsable Lubrifiants chez Total Madagasikara. Cette séance a été axée sur la marque TOTAL QUARTZ, et a mis en lumière l’Age Resistance Technology (ART). « C’est une technologie de pointe qui améliore la protection du moteur contre l’usure mécanique jusqu’à 64%. TOTAL QUARTZ, avec ART, est une véritable innovation qui permet de maintenir la performance et la longévité des moteurs », a-t-il rajouté. De leur côté, les taximen ayant reçu cette formation se sont réjouis. En effet, « nous avons appris qu’il faut bien choisir les types de lubrifiants selon l’ancienneté de leurs voitures, entre autres. Cela permet également de réduire la consommation de carburants. Puisque nous ne pouvons plus voir le nombre de kilométrage sur notre tableau de bord, nous nous contentons de faire les vidanges tous les trois à quatre mois. Avec ces types de lubrifiants, nous allons observer la performance de notre moteur », a exprimé Hery Razafindrakoto, de l’association des taximen professionnels VTM.

Navalona R.

Madaplus.info0 partages

Christian Ntsay sommé de démissionner par les partisans au 13 mai.

Après le « Miala Rajao » (Rajao dégage) c’est la démission de Christian Ntsay qui est revendiquée par le mouvement du changement à la place du 13 Mai.
Selon leur porte-parole Me Hanitra Razafimantsoa, le nouveau premier ministre Christian Ntsay ne fait que subir la pression du président Hery Rajaonarimampianina. Questionnée au sujet des les députés du changement qui ont rejoint le gouvernement Ntsay, elle de répondre que ces derniers n’ont pas trahi la lute, mais ils sont en mission en intégrant ce gouvernement et ils vont pouvoir voir de visu les dégâts laissés par leurs prédécesseurs. Une fois leur tâche accomplie, ils démissionneront. Ils veulent un premier ministre qui est le fruit de la concertation.
Madaplus.info0 partages

Mondial 2018: Seulement 32 matchs seront diffusés sur la chaine nationale TVM

« tele tsy misy canal tsy mba tele » (une télé qui n’a pas de canal n’est pas une télé) : Qui ne connait pas cette publicité à Madagascar. On dirait que cette publicité commence à prendre forme dans la réalité. En effet, ceux qui se contenteront de la chaîne nationale TVM n’auront que 32 matchs sur les 64 matchs de la coupe du monde 2018.
Ce cas n’est pas seulement à Madagascar, mais toutes les chaines nationales dans le monde entier n’auront que 32 matchs. Cela fait suite à un accord entre la FIFA et les diffuseurs officiels de la coupe du monde. Ainsi, ce n’est pas nécessaire de blâmer les dirigeants de notre chaine nationale.
Madaplus.info0 partages

Poissy: Conférence du Père Pedro

La ville de Poissy a accueilli hier une figure emblématique de la lutte contre la misère humaine à Madagascar.
Depuis près de 30 ans le père Pedro se bat contre l'extrême pauvreté des enfants, des familles à Madagascar. Ce fils de maçon argentin a fondé 17 villages, des dispensaires, des écoles, des cantines, ouvert des centres de santé, construit des milliers de logement... il a donné de l'espoir à ceux qui n'y croyaient plus...
Fondateur de l'association humanitaire AKAMASOA, le père Pédro considéré comme "L'Abbé Pierre de l'Océan Indien" selon nos confrères journalistes est venu rencontré les habitants de Poissy, la diaspora malgache, hélas peu nombreux faute de manque de temps, de l'éloignement aussi sans doute étant donné qu'on se trouve en plein jour de la semaine. Après sa conférence le Père Pedro a dédicacé ces ouvrages.
"Il faut vaincre la pauvreté par le travail." Tel est le crédo du Père Pedro.
Nous saluons le dévouement et courage de ce grand Monsieur qui fait tant pour nos compatriotes.
VR.
Né en 1948, le père Pedro Opeka est un prêtre Lazariste de St Vincent de Paul argentin d’origine slovène. Missionnaire à Madagascar depuis 1975, il y fonde en 1989 l’association Akamasoa en 1989 pour combattre l’extrême pauvreté qui règne sur l’île.
Un homme d’action et de résultat. Pas un homme de discours.
Il ne donne pas de conférence. Il s’exprime quand on l’invite
Il a a fait une dédicasse d’un livre pour moi (on peut dire pour nous).
L’importance de la Famille. C’est son père qui lui a appris le métier de maçon.
Il a commencé à construire une maison, il a fini par construire un village et il ne s’arrête pas.
Aujourd’hui, c’est 18 villages qui rassemblent 25.000 personnes.
« SI nous voulons aller vers Dieu par le chemin le plus court, allons vers les pauvres, et nous allons trouver Dieu tout de suite ». Père Pedro.
Culte de dimanche avec 7.000 à 10.000 personnes. Culte de Pacques avec 32 nationalités. Le culte devient un moment ou des touristes viennent découvrir l’ampleur de la fête (oui, ils appellent ça la fête. Le culte de dimanche est inscrit dans le Guide du Routard !!!)
Il a a fait une dédicasse d’un livre pour moi (on peut dire pour nous).
Chaque homme a le droit de retrouver sa dignité.
Site officiel : perepedro.com
Plus de 3.000 maisons construites.
Plus de 3.000 personnes ont trouvé un emploi
Plus de 13.000 enfants scolarisés.
Ils ont aussi : construit des dispensaires, assurer des soins de santé, accompagné des familles dans leur réinsertion.
Akamasoa intervient à ce jour dans 8 centres répartis dans 4 régions : Antananarivo, Fianarantsoa, Morondava, Vangaindrano.
News Mada0 partages

Resaka trosa 3 000 Ar : maty nokapain’ilay tovolahy ny famaky ny rainy

Maty tsy tra-drano ny raim-pianakaviana iray nokapain-janany tamin’ny famaky tao Ambovomavo, distrikan’i Marovoay, omaly. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, ananan’ilay tovolahy nahavanon-doza vola 3 000 Ar ny rainy niteraka azy. Tonga nitaky ny volany ity zanany, saingy nilaza ho tsy manam-bola ilay raim-pianakaviana ka teo no nampakatra ny hatezeran’ity zanaka nahavanon-doza. Raikitra ny fifamaliana ary niafara tamin’ny ady teo amin’izy mianaka. Kanjo, rehefa natory naka aina teo am-pandriana rehefa avy nisakafo antoandro, nokapain-janany ny famaky teo amin’ny lohany ny rainy. Maty tsy tra-drano ilay raim-pianakaviana, nandriaka ny ra. Mbola niraikitra teo amin’ny lohan-drainy mihitsy aza ilay famaky namonoan-janany azy. Nosamborin’ny olona avy hatrany ity zanaka nahavanon-doza ity ka saika nodoran’ny olona velona tamin’ny kodiarana, saingy tsy nanaiky ny hanaovana fitsaram-bahoaka ny olobe eo an-tanàna. Nohamafisin’ireo olona mahafantatra azy fa somary tsy salama saina loatra ity tovolahy namono ny rainy ity satria rehefa mamon-drongony izy vao mihetsika toy izao hatrany ny hadalany. Naterin’ny olona teny amin’ny mpitandro filaminana avy hatrany ity tovolahy nahavanon-doza ity.

Tsikaritra fa lasa mivadika ho biby toetra hatrany ny ankamaroan’ny olona amin’izao fotoana izao. Mifamono ny olona samy olona. Tsy hita taratra intsony ilay soatoavina manome lanja ny aina. Tsy misy intsony ny fitsimbinana ny ain’ny samy mpiara-belona.

J.C

News Mada0 partages

Minisitry ny Fahasalamana vaovao : vina ny fanohizana ny tolotra fahasalamana

“Vina ho an’ny minisiteran’ny Fahasalamana ny fanohizana ny tolotra fahasalamana ho an’ny daholobe satria efa tafapetraka ny tahiry ifampitsimbinana”, hoy ny minisitra vaovao, Rantomalala Harinirina Yoël, omaly teny Ambohidahy. Toromarika nambarany fa harahina koa ny fahaiza-mitantana sy ny ady amin’ny kolikoly amin’ny asa rehetra atao. Andraikitra lehibe miandry ny mpiasan’ny fahasalamana ny fiomanana sahady amin’ny fiatrehana ny pesta ho an’ny vanim-potoana ho avy.

Nilaza kosa ny minisitra taloha, Andriamanarivo Lalatiana fa niasa ny ekipa notarihiny nandritra ny telo taona sy tapany nitantanany ny minisitera. Olona tao anatin’ny ekipa ihany no voatendry hisolo toerana azy amin’izao fotoana izao. Anisan’ny zava-bita nisongadina nambarany ny fametrahana ny toeram-pandidiana 30, amin’ny hopitaly manerana ny Nosy. Niaraka amin’ny fampitaovana ireo ka manana lenta mitovy amin’ny hopitaly lehibe any ivelany, ny HJRA, amin’izao fotoana izao. Nandray mpiasa 3 000 ny minisitera naparitaka amin’ny faritra maro mampihodina ny toeram-pitsaboana samihafa indrindra any ambanivohitra. Nanamarika ny asan’ny minisitera ny ady amin’ny aretina lefakozatra sy ny pesta mpahazo ny tratra, farany teo. Momba ny ady amin’ny lefakozatra, hijery ny antontan-taratasy mikasika an’i Madagasikara ny tomponandraikitra any Accra.

Vonjy A.              

News Mada0 partages

Minisitra Horace Gatien : tsy miova ny tetiandron’ny fanadinam-panjakana

“Tsy maintsy hotanterahina araka ny tetiandro efa napetraka teny am-piandohan’ny taom-pianarana 2017-2018 ny fanadinam-panjakana rehetra”, hoy ny minisitry ny Fanabeazam-pirenena vaovao, Horace Gatien, omaly taorian’ny famindram-pahefana teny Anosy. Azo vitaina ara-potoana ny fandaharam-pianarana raha miverina haingana amin’ny asany avokoa ny mpampianatra. Efa nihaona intelo tamin’ny sendikàn’ny mpampianatra ny tenany nitady vahaolana amin’ny fitakiana samihafa. Misy ny azo tanterahina izao, eo koa ireo tsy maintsy miandry fotoana hafa fa maika ny famerenana ny fampianarana amin’ny laoniny ho tombontsoan’ny mpianatra. “Afaka miverina miasa avy hatrany ireo vonona hampianatra, afaka manohy ny fifampiresahana kosa ireo tsy mbola resy lahatra”, hoy ny voalazany ihany.

Nambarany fa tetikasa efa nifanarahana amin’ny mpamatsy vola ny tetipivoarana ho an’ny fanabeazana(PSE) ka hotohizana ny fanatanterahana azy. 100 tapitrisa dolara ny sorabola hanaovana ny asa mifanandrify amin’izay efa vonona.

Taorian’ny famindram-pahefana, nitafa tamin’ny tomponandraikitry ny minisitera sy ny mpitarika sendikà ny tenany.

Marihina fa mbola mitohy ny hetsika fitokonana ataon’ny mpampianatra any amin’ny faritra toy ny any Antsiranana, izay manohitra ny fametrahana ity minisitra vaovao ity. Ny any Morondava, Ambositra , Alaotra Mangoro… izay nilaza fa tsy hampitsahatra ny fihetsiketsehany raha tsy voavaly ny fitakian’izy ireo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Manampy ny Airtel sy ny hafa : 10 % ny Malagasy tratran’ny drépanocytose

 Eto Antananarivo izao, nanomboka omaly hatramin’ny rahampitso, ny fikaonandoha iraisam-pirenena aty amin’ny ranomasimbe Indianina sy Afrika momba ny aretina fahatsentsenan’ny lalandra, faingosela na ny drépanocytose. Fikaonandoha faha-VII izao atao eto an-toerana izao ifanakalozam-baovao sy traikefa hiatrehana ity aretina fahatsentsenan’ny lalandra ity, karakarain’ny Rédac (Réseau d’étude de la drépanocytose en Afrique centrale).

Dokotera sy teknisianina maro avy amina firenena samihafa ny mandray anjara amin’izany. Mitondra ny anjarany amin’ny ady atao amin’io aretina io ny Eoropeanina sy ireo karazana fikambanana iraisam-pirenena. Anisan’ireo mandray anjara ny Airtel Madagascar, manome laharana maitso ny marary; ny Frantsay amin’ny alalan’ny AFD, mpamatsy vola.

10 % ny Malagasy tratran’ny drépanocytose ka ny 1 % no tena voa mafy. Sarotra ny fitsaboana ny aretina iainana isan’andro, nefa tsy maintsy atrehina”, hoy ny Pr Rakoto Alson Olivat. Zaza dimy taona atahorana mety efa ho tojon’ny faingosela koa anisan’ny lohahevitra iray iarahan’ireo manampahaizana midinika ny fitiliana ny zaza. Potika ny sela mena (globule rouge) miantoka ny ampahany be indrindra amin’ny ran’ny olombelona, mahatonga io aretina io.

Miankina amin’ny politikan’ny governemanta ny tetibola momba ny fitsaboana azy, toy ny aretina sasany, izay lafo ny fitsaboana azy, tsy zakan’ny Malagasy maro anisa. “Mitovitovy ny trangan’aretina any Afrika sy eto Madagasikara, mahatonga ny Rédac mampita ny traikefa, mampitovy ny tokony hataon’ny Afrikanina rehetra. Ho fanehoana firaisankina iombonan’ny firenena maro izao ady atao amin’ny drépanocytose izao”, hoy i Charlotte Ndiaye, solontenan’ny OMS aty Afrika.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Noro Vololona Harimisa : «osez rompre avec les mauvaises pratiques»

La nouvelle ministre de la Justice, Noro Vololona Harimisa, ne ménagera pas ses efforts dans sa nouvelle fonction. Un message qu’elle a adressé hier durant la cérémonie de passation de service entre les deux ministres. Parmi ses principaux objectifs figurent la revalorisation de la fonction de juger et la lutte contre la corruption. Dans l’immédiat, elle s’engage à veiller à la crédibilité et au bon déroulement des concours d’entrée à l’ENMG et à l’Enam. La grande famille de la Justice sera alors fortement sollicitée dans cette lutte contre la corruption. «Vous êtes le pilier et le garant de l’indépendance de la Justice, osez rompre avec les mauvaises pratiques, osez adopter des principes incontestables et incontestés», a-t-elle indiqué en s’adressant aux membres du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM). Quant aux membres du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM), la nouvelle ministre n’a pas manqué de  rappeler leur rôle dans la revalorisation de la fonction de juger. «Je vous exhorte à faire preuve de retenue, de sagesse et de dignité dans l’accomplissement de votre noble tâche de magistrat», a-t-elle déclaré. «Combien de fois avons-nous entendu des remarques désobligeantes de la part des justiciables qui nous accusent de corruption? Tous ces maux doivent être éradiqués», a-t-elle indiqué fermement en voulant poser les bases d’une nouvelle justice.

«Je sais que la tâche qui m’incombe sera difficile, particulièrement dans  la situation actuelle, mais je suis prête à l’assumer», a-t-elle conclu.

Tahina Navalona

News Mada0 partages

Taxi-ville : coûts d’exploitation et d’entretien revus à la hausse

Des chauffeurs de taxi-ville déplorent actuellement la hausse des coûts  d’exploitation et d’entretien de leur voiture.

«C’est pourtant une obligation que nous devrions observer au moins tous les deux mois, si on veut garder la qualité de nos services. Concurrence oblige», a indiqué un taximan, Martin Rabefararano, en marge de la «Journée professionnelle du taxi», organisée hier par Total Madagascar à Ankorondrano. «Cette hausse varie de 20 à 30%, selon le modèle et la date de mise en circulation de la voiture. Quant à la fréquence, bon nombre l’effectue actuellement par mois au lieu d’être trimestriel», a précisé un autre chauffeur de taxi, Gérard Rakotomanana.

Mauvais état de la route

Le mauvais état actuel des rues de la capitale a été cité par les chauffeurs de taxi comme étant la principale source de la hausse de la fréquence d’entretien. Selon eux, certaines portions de rue des 67 Ha, Anosibe, La petite vitesse, Isotry et Andravoahangy sont les plus touchées. «Or, comme la majorité de nos clients sont des commerçants, ces axes sont privilégiés, et on ne peut pas se permettre de refuser de leur rendre service en cette période de vaches maigres», a souligné l’un d’eux.

A cette situation s’ajoutent également les embouteillages, où le moteur souffre du régime d’engagement de la vitesse première et deuxième, ainsi que l’augmentation des prix des pièces d’entretien. C’est pourquoi la course minimale d’un taxi revient actuellement à 10 000 ariary, contre 6 ou 7 000 ariary auparavant, dans un rayon de 2 km en ville.

Performance qualité/prix

Afin de soulager le problème d’entretien des moteurs de leur voiture, Total Madagascar a organisé la «Journée professionnelle du taxi» à Ankorondrano, destinée aux propriétaires et chauffeurs de taxi de la capitale. La performance qualité/prix des lubrifiants proposés dans les stations-service a été particulièrement soulignée lors de cet atelier. Une occasion également pour ce distributeur de produits pétroliers et dérivés de présenter sa nouvelle gamme de lubrifiant, le «Total quartz engine oil», qui permet d’améliorer la protection contre l’usure mécanique, allant jusqu’à plus de 60%.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Éducation nationale : la solution aux requêtes des enseignants n’est pas pour demain

Comme il fallait s’y attendre, la nomination d’un nouveau ministre au sein du ministère de l’Education nationale (Men) n’a pas pour l’heure conduit à la stabilité au niveau de ce département ministériel. La grève des enseignants se poursuit, no-tamment dans les régions, comme c’est le cas à Morondava, Ambositra, Alaotra Mangoro…ou encore à Antsiranana, et ce, jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

Evidemment, il n’y a pas de miracle, et le ministre entrant, Horace Gatien, se rend bien compte de cette évidence en soulignant, hier à Anosy, lors de la passation de service entre lui et le ministre sortant, Paul Rabary, que «toutes les requêtes des enseignants ne pourront être résolues en même temps. On va dénouer les problèmes progressivement, en fonction des moyens existants et des priorités, qui consistent à ramener la paix, la stabilité…», contrairement aux exigences des enseignants grévistes.

Rencontre avec les syndicats

«Parmi les actions réalisables à court terme figure la valorisation des enseignants, en leur donnant des responsabilités dans la gestion des différentes structures du ministère, aussi bien au niveau central que déconcentré : Cisco et Dren», a-t-il enchaîné. La concrétisation d’une telle disposition est sûrement tant attendue par quelques uns des enseignants ayant milités pour le changement…qui peut profiter à leur intérêt personnel.

Le nouveau ministre a tenté de calmer la situation, en effectuant des rencontres avec les syndicats, hier. Ce dernier de faire valoir que les dates des examens ne connaîtront aucun changement tout en rassurant l’ancien ministre sur la continuité de service, notamment la réalisation du PSE, dont un budget de 100 millions de dollars est déjà disponible pour sa réalisation.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Ministère de la sante : la couverture sanitaire universelle en priorité

La passation de service entre le ministre sortant et le nouveau, respectivement le Pr. Mamy Lalatiana Andriamanarivo et le Pr. Harinirina Yoël Rantomalala, s’est effectuée dans la fraternité, hier au ministère de la Santé Ambohidahy. Les efforts entamés précédemment ne seront pas vains car le nouveau ministre a rassuré ses collaborateurs et les partenaires qu’il privilégie la continuité de l’Etat.

Parmi les chantiers prioritaires figure la poursuite de la promotion de l’accès de tous à une santé de qualité et abordable, via le système de Couverture sanitaire universelle (CSU), qui est déjà sur les rails après la mise en place récemment de la Caisse nationale de solidarité pour la santé (CNSS). L’une des grandes actions de son département sera de faire face à la prochaine saison pesteuse. Ce dernier n’a pas manqué de donner des indications relatives à l’attitude que devrait avoir l’ensemble du personnel du ministère pour atteindre les objectifs, en faisant preuve de donne gouvernance et de transparence.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Gendarmerie : l’ancien Seg sort la tête haute

La cérémonie de passation de service entre le général Girard Randriamahavalisoa, secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie Nationale (Seg) sortant, et son successeur, le général Jean Christophe Randriamanarina, s’est tenue hier matin au Camp général Philibert Ramarolahy, à Betongolo. Lors d’une brève prise de parole, le général Girard Randriamahavalisoa a tenu à faire savoir les points forts qu’il a apportés durant une année de service à la tête du secrétariat d’Etat auprès de du ministère de la Défense nationale chargé de la gendarmerie nationale, à savoir la lutte contre la corruption, l’assainissement interne et surtout de le rapprochement avec la population.

Et pour donner un exemple, il a indiqué que la gendarmerie nationale ne se trouve plus parmi les trois premiers des organismes les plus corrompus dans le pays alors qu’il y a quelques années, elle se trouvait à la tête de la liste publiée par la le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco). Pour sa part, le nouveau Seg, le général Jean Christophe Randriamanarina, tout à fait motivé à surpasser les actions de son prédécesseur, a précisé que les directives restent les mêmes pour la gendarmerie nationale mais seront renforcées, surtout que l’insécurité est en nette recrudescence dans le pays. Il a ajouté que l’opération main propre sera poursuivie et des descentes dans les zones rouges seront organisées.

ATs.

 

News Mada0 partages

Menabe : démarrage de la lutte contre l’érosion à Morondava

Le Menabe se solidarise pour la préservation du littoral de Morondava contre l’érosion avancée qui menace la ville depuis des décennies.  Les autorités locales soutiennent actuellement le Projet Palm, initié par le maire de Morondava, pour la réalisation des travaux.

Le Comité régional pour le développement (CRD) du Menabe, représenté par Idy Boana, Christian Hanjovako et Gion Cabalzar, a doté le projet de protection et aménagement du littoral de Morondava (Palm) de matériels et de consommables informatiques, en contribution à la réalisation des travaux menés sur le littoral de Morondava, depuis le 2 mai dernier. Dans la même foulée, un bureau a été attribué au chargé de mission du programme, Théo Grondin, par la commune urbaine de Morondava auprès de laquelle il a été mis à disposition par la Région Réunion, co-financeur du projet, depuis sa prise de fonction le 28 mai.

Elaboration des plans d’actions durables

Il a été rappelé que ce projet financé par l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE) et la Région Réunion est destiné à aménager le littoral côtier de la ville de Morondava afin de freiner le phénomène sévère d’érosion et lutter contre la submersion marine de cette ville côtière du Menabe. Les travaux proprement dits sont prévus débuter incessamment après que les bureaux d’études chargés des travaux d’expertise sur le littoral ont terminé leur mission dans la première quinzaine du mois de mai. Trois propositions de logos illustrant le projet sont soumises aux votes publics actuellement à Morondava, jusqu’au 20 juin prochain.

Manou

News Mada0 partages

Analamanga : un centre professionnel gratuit à Anosizato

La création d’emplois doit être la priorité des quartiers populeux de la capitale, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Dans ce cadre, un centre de formations professionnelles est mis actuellement à la disposition des nécessiteux à Anosizato.

Les jeunes défavorisés de la capitale auront accès désormais à des formations professionnelles gratuites, suite à l’ouverture d’un centre qui leur a été dédié à Anosizato-Atsinanana, hier. Ils auront droit, de ce fait, à des formations complètes en informatique pour faciliter leur intégration sur le marché du travail, en plus des cours de langues étrangères, dispensés quotidiennement dans les locaux du Hafari malagasy, par des coaches bénévoles.

L’initiateur de ce projet s’est félicité, par ailleurs, de l’appui matériel de Pôle emploi-France qui a permis la mise en marche de ce projet social.

Manou

 

News Mada0 partages

Chronique : c’est notre histoire

« Tout se perd, les bonnes manières, le goût du travail bien fait, le souci du détail. Le personnel de maison, c’est comme le reste. Les bonnes ne sont plus ce qu’elles étaient. Elles ne savent plus travailler, rechignent à la tâche et en plus elles te répondent !» Si vous croyez entendre une vieille rombière nostalgique des gens de maison discrets et efficaces du temps longtemps, vous vous trompez lourdement.

Ce sont des jeunes femmes qui déplorent le manque de professionnalisme de leurs bonnes. Vingt-cinq ans, toutes leurs dents, pas d’enfant et libres comme l’air (ou presque), ces jeunes femmes d’aujourd’hui, modernes jusqu’au bout de leur téléphone intelligent, ne peuvent pas vivre sans leur bonne. A leur décharge, elles reproduisent un schéma bien connu, celui de leurs mères et de leurs grands-mères qui réussissaient, par on ne sait quel miracle, à garder dans leur foyer la même bonne pendant trente ans. C’est dire… Les bonnes faisaient partie de la famille (ou presque).

Aujourd’hui, les bonnes ne sont plus ce qu’elles étaient. Comme leurs aînées, elles arrivent jeunes au service d’une famille mais leur ambition ne se résume plus à porter une jolie tenue rose ou bleue, la coiffe qui va avec, et à élever les enfants de leur maîtresse jusqu’à ce qu’ils volent de leurs propres ailes. Elles ne sourient plus de contentement à l’idée d’élever ensuite les enfants de celle qu’elles portaient sur leur dos quand elles étaient jeunes. Aujourd’hui, les bonnes veulent bien se mettre au service d’une femme à peine plus âgée qu’elles, le temps de trouver mieux, le temps d’approcher d’un peu plus près le rêve qu’elles caressaient adolescentes. Elles veulent le même téléphone intelligent que leur maîtresse pour rester connectées au monde entre deux lessives. Les réseaux sociaux, c’est pour tout le monde, non ?

Ah, ces questions de femmes… Elles racontent une histoire, celle d’une société qui joue les funambules entre féodalité et intelligence artificielle. C’est notre histoire.

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Vol

Le 28 courant comparaissait devant le tribunal correctionnel de Tamatave un indigène du nom de Botoany, accusé d’avoir soustrait chez M. Gustave Streuli 156 boîtes de fil d’une valeur de 1 560 francs. Le Malgache, après avoir nié « naturellement », a reconnu avoir volé 2 bobines de fil et les avoir vendues à une dame de la ville ; alors qu’il avait vendu 20 boîtes à cette dame. Puis, s’étant renfermé dans le mutisme le plus complet, on n’a pu savoir ce qu’étaient devenues les autres boîtes de fil.

Le tribunal l’a condamné à 2 ans de prison et à 100 francs d’amende.

Les colis postaux de Tamatave à Tananarive

On se plaignait dernièrement que les colis postaux envoyés de Tamatave dans le Sud du côté d’Antsirabe stationnaient trop longtemps à Tananarive. On nous fait savoir aujourd’hui qu’ils arrivent plus vite « en ce sens » que les derniers envoyés sont arrivés à destination ; mais on attend encore les premiers.

Avis

À l’occasion des prochaines réunions de courses à Tamatave, il sera délivré dans toutes les gares du chemin de fer T. C. E. des billets aller et retour à demi-tarif pour Tamatave et dont la durée de validité est fixée du 3 au 22 juin inclus.

Le courrier de France

Le Crimée, porteur de notre courrier de France, parti de Port-Saïd le 20 mai, aurait en cours de route reçu l’ordre de retourner à Port-Saïd, son point de départ.

Le Bankoku-Maru a quitté, dit-on, Port-Saïd depuis 4 ou 5 jours pour Madagascar. Nous donnons ces nouvelles sous toutes réserves.

Justice

Par arrêté du 23 mai 1918 et rapporté l’arrêté du 21 janvier 1918, nommant provisoirement M. Virassamy juge-suppléant du tribunal de 1re instance de Tamatave, M. Frelant, adjoint des services civils, a été nommé provisoirement juge-suppléant au

tribunal de 1re instance de Tamatave, en remplacement de M. Genser, appelé à d’autres fonctions.

Le graphite

La société La Maskar vide ses magasins en chargeant à outrance son graphite sur le vapeur anglais ClanMacrae. Et les autres exploitants de graphite la regardent faire.

Heureuse société !

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : nous, on a le droit d’apprendre

Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter ça ? La peste, les cyclones, les inondations, les manifestations, les grèves  et maintenant le spectre d’une année blanche… ? On ne sait plus quoi penser.  Pendant  des siècles on nous a seriné comme un mantra indiscutable qu’il ne fallait pas mêler torchons et serviettes : aux aînés la sagesse et les bonne décisions, aux cadets le droit d’apprendre de leurs aînés. Comme on est bien élevé, on écoute les aînés qui nous expliquent que l’école, c’est moins important que tout le reste et qu’une année blanche ma foi, on n’en meurt pas. On sait bien que les aînés ne travaillent que pour notre bien mais quelquefois, on a des doutes…

News Mada0 partages

Guichet unique à l’exportation : poursuite des activités malgré certaines difficultés

Le Guichet unique à l’exportation (GUE) de Madagascar, fonctionnel depuis juillet 2016, réunit dans un même endroit les départements concernés par les procédures à l’exportation, afin de réduire les coûts et le délai de traitement des dossiers. Mais le guichet connaît aujourd’hui une certaine stagnation dans ses activités.

Une session d’information intitulée «Les procédures d’importations et d’exportations dans le cas pratique, le Guichet unique à l’exportation», et organisée par le ministère du Commerce et de la Consommation (MCC) et la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA), s’est tenue hier dans les locaux de la CCIA à Antaninarenina.

A cette occasion, selon Henintsoa Randriamasy, chef de service de la Promotion des exportations du MCC, le GUE connait actuellement quelques difficultés. «Lors de la mise en place du GUE, il était prévu d’y intégrer dix départements ministériels. Toutefois, seuls quatre ministères répondent encore présents, dont le ministère du Commerce et de la consommation (MCC), le ministère de la Santé publique, le ministère en charge de l’Agriculture et celui de l’Environnement, de l’écologie et des forêts. L’adhésion des autres départements est encore en suspens à cause du contexte politique et économique», a-t-elle expliqué.

Cette circonstance n’empêche toutefois pas le GUE de poursuivre ses activités. «La priorité, actuellement, c’est d’avancer vers la dématérialisation et d’inciter les ministères concernés par l’exportation à adhérer au module Midac, comme pour l’importation», a ajouté Henintsoa Randriamasy.

Mise en cohérence des textes

Les questions soulevées, lors de cette séance d’information, tournaient souvent autour des procédures d’exportation et des dossiers à fournir pour chaque type de produit. En effet, les procédures diffèrent d’un produit à l’autre. Les autorités et les exportateurs ont en outre constaté diverses incohérences dans les textes existants.

Comme dans les filières vanille et girofle par exemple, à la différence de certains autres produits de rente, ceux qui veulent exporter doivent obligatoirement figurer dans la liste des exportateurs agréés. «La liste, établie pour chaque campagne, est dressée par le MCC. Toute société peut demander à figurer dans cette liste, qui est ensuite envoyée aux directions régionales du Commerce, pour large diffusion aux opérateurs économiques et remise à la Douane pour la sortie aux frontières des marchandises», a expliqué en outre notre interlocuteur.

Les procédures d’exportation constituaient jusque-là les principales mesures non tarifaires contraignantes à l’exportation venant de Madagascar. En tout cas, selon toujours ce responsable, le MCC met aujourd’hui en œuvre un projet de mise en cohérence des textes sur les procédures à l’exportation. Ce projet a débuté avec la filière vanille et prévoit dans ce sens d’établir un texte spécifique pour chaque produit d’exportation.

Lors de l’inauguration de ce guichet unique, il a été évoqué qu’il évoluera par la suite en Agence nationale à l’exportation, laquelle sera une réelle plateforme de collaboration public-privé.

Arh.

News Mada0 partages

Mvola – baobab+ : faciliter l’accès à l’énergie

MVola, la première solution de paiement par mobile à Madagascar et Baobab+, un des principaux distributeurs de kits solaires en Afrique de l’ouest et à Madagascar, se sont unis pour accélérer le déploiement de la révolution solaire dans la Grande île. La présentation de ce partenariat a été faite, hier, au Tana Water Front Ambodivona.

Baobab+ propose ainsi des facilités de financement innovantes avec MVola, notamment à travers une offre «Pay-As-You-Go» (PAYG) pour les kits solaires. Cette offre permet de lever le frein majeur du prix et de rendre les produits accessibles à toutes les bourses. Après un dépôt initial équivalant à 30.000 ariary, le client réalise des paiements journaliers ou hebdomadaires via MVola, en fonction de ses capacités. Après avoir effectué la totalité du paiement, il devient propriétaire du produit qui est débloqué alors définitivement. La durée moyenne de remboursement est d’une année.

Grâce à ce nouveau partenariat, les clients Baobab+ peuvent désormais rembourser leurs kits solaires avec MVola sans aucuns frais supplémentaires.

Arh.

News Mada0 partages

Minisitra Faratiana Eugène : ny olona no miova fa ny asa, mitohy

Tsotra sy mahitsy ny teny nambaran’i Tsihoara Faratiana Eugène, minisitra vaovao hitantana ny minisiteran’ny Fanatanjahantena, nandritra ny fifamindram-pahefana, natao omaly tetsy Ambohijatovo, fa ny olona no miova fa ny asa, mitohy hatrany. Nanao antso amin’ny rehetra ny tenany hifanome tanana hampandrosoana sy hampandehanana ny minisitera, izay nomarihiny fa tsy ho vitany samirery. Nisaotra ny minisitra Andriamosarisoa Jean Anicet, nodimbiasiny, izy tamin’ireo asa maro efa vita.

Nitanisa ireo zava-bita ny minisitra teo aloha, toy ireo fotodrafitrasa efa voatsangana, toy  ny kianja maoderina Ampasambazaha, ny fanarenana sy fanatsarana ny kianja mitafon’Ankorondrano, ny ANS Ampefiloha sy ny hafa.

Notsiahiviny koa ireo vokatra tsara azo teo amin’ireo fifaninanana iraisam-pirenena ka nibatana medaly volamena maro. Nitohy, tamin’ity fiandohan’ny taona 2018 ity, izany. Teo koa ny an’ny tanora, izay nahavitana ny politika nasionalin’ny tanora (PNJ), niaraka tamin’ny fametrahana ireo tranoben’ny tanora manerana ny faritra, manampy sy mampivelatra amin’ny lafiny rehetra.

Tompondaka

News Mada0 partages

Afrobasket 3X3 : Madagascar connait ses adversaires

La route est encore longue mais Madagascar garde le cap. A la reconquête de l’Afrique, la Grande île compte sur la sélection nationale issue du Championnat de Madagascar, qui aura les 23 et 24 juin, au gymnase d’Ankatso.

La compétition est ouverte à tous ! Le championnat national 3×3 hommes et dames sera l’unique occasion pour les basketteurs de tous azimuts de faire valoir leurs talents. Etant donné que c’est la seule compétition de détection des éléments susceptibles de composer l’équipe nationale, les absents auront de ce fait tort.

D’autant que la participation à la deuxième édition de l’Afrobasket 3×3 sera en jeu si l’équipe nationale se qualifie. En effet, contrairement à la première édition, cette fois-ci, la Grande île devra figurer dans les 5 premiers du classement de la phase de zone pour obtenir son ticket continental.

Une qualification que la sélection nationale devra chercher devant son public, les 28 et 29 juillet, au palais des Sports de Mahamasina.

Hôte de la compétition, Madagascar connait la liste de ses invités venant des quatre coins de l’Afrique pour la joute zonale. Pour son premier pas, la sélection féminine malgache hérite du lourd. Parmi les 7 équipes nationales en lice figurent des grands pays du basket, tels que la RDC Congo, l’Egypte ou encore la Tunisie.

Presque la même ossature dans la catégorie masculine avec les Seychelles, le Sud Soudan et la Tanzanie en sus.

Tout est à refaire

Ainsi, le championnat national sera non seulement l’occasion de mettre la main sur les joueurs et joueuses clés. Après une campagne en solo l’année dernière, l’équipe nationale masculine sera accompagnée par la sélection nationale féminine.

Chez les hommes, l’équipe à battre n’est autre que Kingston, composée des vice-champions d’Afrique tandis que chez les dames, la course vers le trône est très ouverte.

Naisa

Hommes : Madagascar, Tunisie, Gabon, RDC Congo, Egypte, Sud Soudan, Tanzanie, Zimbabwe, Madagascar, Seychelles.

Dames : Tunisie, Gabon, RDC Congo, Egypte, Sud Soudan, Zimbabwe, Madagascar.

Hommes : Madagascar, Tunisie, Gabon, RDC Congo, Egypte, Sud Soudan, Tanzanie, Zimbabwe, Madagascar, Seychelles.

Dames : Tunisie, Gabon, RDC

News Mada0 partages

Basket-N1A : les écarts se creusent

Tout revient à la normale pour les favoris. Après les petits incidents de parcours qu’elles ont rencontrés lors des 5 premières journées, les équipes prétendant au titre ont frappé fort, hier, pour le compte de la 6e journée de la phase aller du championnat national à Mahajanga.

Que ce soit chez les hommes ou chez les dames, les formations en tête du classement poursuivent leur mainmise, à l’image de la GNBC (Vakinankaratra), Cosmos (Diana), dans la catégorie masculine, ou encore SBBC (Boeny), dans la catégorie féminine.

De quoi annihiler tout suspense en tête du classement avant d’entamer la Coupe de la ligue, réservée aux quatre meilleures équipes dans chacune des deux catégories, ce week-end.

Les équipes, telles TMBB (Analamanga), ABBS (Sava) chez les hommes, BC Est (Atsimo andrefana), Asa (Analamanga), chez les femmes, devront par contre revoir leur plan afin d’éviter le bas du tableau.

Naisa

Résultats de la 6e journée :

Hommes :

Cosmos Diana-ABBS Diana: 80-50

MB2All Analamanga-2BC Vakinankaratra: 79-60

Sebam Boeny-TMBB Analamanga: 78-70

COSPN Analamanga-Cosfa Analamanga: 61-54

Dames :

Tamifa Amoron’i Mania-BC Est Atsimo Andref ana: 65-41

MB2All Analamanga-JEA Vakinankaratra: 74-40

SBBC Boeny-Fandrefiala Analamanga: 59-55

 

News Mada0 partages

MJS : le nouveau ministre manque de repères

Rien de nouveau à l’horizon ! Le nouveau ministre de la Jeunesse et des sports, Eugène Faratiana Tsihoara, joue la carte de la continuité. Tel est son message lors de la passation de service entre lui et l’ancien locataire de la Place Goulette, Jean Anicet Andriamosarisoa, hier.

Le reste, c’est du discours politiquement correct, mettant en scène tous les acteurs de sa nomination, du chef de l’Etat aux parlementaires, en passant par le nouveau Premier ministre. Alors que les acteurs du sport attendaient les grandes lignes de sa politique.

Une situation qui accroit un peu plus le doute sur sa capacité à faire mieux que son prédécesseur. Mal vu de par son absence dans le milieu du sport, le temps viendra pour lui de mettre les choses au clair avant qu’il ne soit trop tard.

Tôt ou tard, la mise à jour des dossiers chauds du moment sera inévitable et sera suivie de près. Parmi lesquels figure la politique nationale du sport que son prédécesseur lui a laissée, en guise de «vary mangatsiaka».

Plus urgente est la gestion de la préparation des Jeux africains de la jeunesse. A lui de montrer ses crocs face au Comité olympique malgache (Com), faute de quoi, son mandat ressemblera à celui du ministre sortant.

Naisa

 

News Mada0 partages

Corée – Madagascar : le riz, le point commun de nos traditions culinaires

L’ambassade de la République de Corée a organisé, pour la première fois, un atelier culinaire à l’hôtel Le Louvre à Antaninarenina. Chef Kim Eunja y a démontré comment cuisiner quelques plats traditionnels coréens, tous à base de riz.

Comme dans notre pays, les Coréens mangent trois fois par jour et le riz est la base de leur cuisine. «Le riz a une saveur neutre que, même en dessert, nous l’utilisons, par exemple les perles de riz appelées «Gyeongdan», un gâteau de riz enrobé de poudres de cannelle et d’amande», a expliqué le chef cuisinier coréen Kim Eunja. Et d’ajouter qu’à Madagascar, il existe quelques plats qui ressemblent à les leurs. Il s’agit du «mofo gasy», qui est effectivement fait avec de la farine de riz, ou encore le «Koba». Notons que ce chef coréen du restaurant Arirang à Isoraka est installé au pays depuis 1998.

Présence d’autres pays

«Notre objectif est non seulement de présenter nos plats traditionnels, pour que les Malgaches ou même les étrangers puissent les découvrir, mais aussi de se partager des expériences culinaires», a annoncé Lim Sang-Woo, ambassadeur de la République de Corée à Madagascar. Effectivement, d’autres ambassadeurs étaient présents durant l’atelier de cuisine, entre autres, ceux de l’île Maurice,  de Chine… Ensuite, durant l’atelier, l’ambassadeur Lim Sang-Woo s’est mis aux fourneaux.

Un menu complet présenté

Trois plats y ont été présentés : d’abord, la soupe de rondelles de riz ou Tokguk. «Cette soupe de riz est à cuisiner le premier jour de l’année en famille», a expliqué le chef. Ensuite, le «Gungjung Tokbokki» ou pâte de riz à la sauce soja. C’est un plat prisé par les familles royales. Et enfin, le dernier plat, les fameuses perles de riz de couleurs rouge, verte et jaune.

Une exposition de produits alimentaires

Durant l’après-midi, l’ambassade de la République de Corée a proposé une exposition de produits industriels fabriqués en Corée, qui s’est tenue à l’hôtel Colbert à Antaninarenina. «Ces produits alimentaires, tels que les biscuits ou encore les pâtes, sont aussi à base de riz. L’objectif de l’exposition est de faire découvrir aux investisseurs nos produits au cas où ils désireraient en importer», a conclu un des responsables de l’exposition.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : Firaisan-kina mifono fiandrasana kendry tohina

Olona mifankahala loatra ny mpikambana ao anatin’ ity governemanta vaovao ity ka raha tsy hoe tena faran’ izay olona maloto saina sy fanahy dia sarotra no hieverana azy ireo ho afaka hiray tsikombakomba. Iza anefa moa no mahafantatra? Ny fitiavan-tena sy ny fahazarana manimbika ahazoana tombotsoa manokana mety hitarika fandeferana hampanginana ny fankahalana raha izay no manakana ny fihinanana.

Arakaraky ny mpijery moa ny filazana fa itsy na iroa no nandresy teo amin’ny ady varotra mikasika ny fitsinjaran-toerana ao anatin’ity governemanta ity. Nefa rehefa ampitahaina ny fahefan’ny tompon’andraikitra roa tampony ao amin’ny fitondrana dia azo lazaina fa mifandanja ny hery. Tsy latsa-danja amin’ny fahefan’ny Filoha izay nanimbinana ny fahefan’ny Praiministra Ntsay izay tsy afaka alan-dRajaonarimampianina avy eo amin’ny toerana misy azy. Tsy mahay manetri-tena fa mbola mipetsampentsana ihany moa Ingahy Filoha ao anatin’ilay « Rendez-vous du Président » ka sahy manambara fa ny fanomanana ny fifidianana no tanjona. Mazava ho azy anefa rehefa milaza an’izay izy dia ny fikarakarany ny fiomanany ho voafidy no ezaka ataony.

Ahoana tokoa moa izao ny fomba fifandraisan’ny minisitra eo am-panatanterahany ny adidiny ao anatin’ity governemanta ity ? Toy ny ao anatin’ny fiaraha-monina rehetra dia azo heverina fa tsy maintsy apetraka ny fitsipika anatiny na andeha atao hoe fitsipi-dalao. Ny hany azo hifaneken’ny tsitokotoko samihafa angamba dia ny fifandrarana ny fanaovana lava-maso amin’ny fitsikolovana ny ataon’ny sasany. Samy mikononkonona ny ao ambiliany. Zava-dehibe izay rehefa tsy handany andro amin’ny fitadiavana tetika hifamingapingana. Izany anefa tsy antoka ho an’ny fanatanterahana ny raharaha arak’izay tokony ho izy. Olona antoko daholo ny ao amin’io governemanta io. Samy manana adidy sy fitongilanana ho an’ny azy ny minisitra tsirairay, tsy ilaozan’izay fotoana mety anafangarony tsy nahy ny andraikitra amin’ny maha minisitra azy sy ny adidy noho ny maha mpitolona azy ao amin’ny antoko.

Raha dinihina araky ny rariny sy ny lalàna anefa dia izay fampifangarona izay no fady ary fanaovana ota goavana ny fandingana an’io fady io. Ny lalàna anefa mametraka mazava ny fandrarana fampiasana ny fahefana sy ny fitaovam-panjakana amin’ny fanatanterahana adidy ho an’ny antoko. Sarotra ny hino fa samy hahafehy tena momba izany avokoa ireo tompom-pahefana ambony. Ohatra fotsiny rehefa manao fampielezan-kevitra ny mpilatsaka ao amin’ny antoko misy azy dia iza amin’izy ireo no ahavatra tsy hirongatra sy tsy hirongo fitaovan’ny minisitera feheziny hanampy tosika ny kandidany? Very anjara ireo mpilatsaka hafa tsy manana minisitra mpanohana.

Léo Raz

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHAN-JIOLAHY TAO MIANDRIVAZO : Naolana sady nofiraina tamin’ny antsy ilay ramatoa

Naolana sady nofirain’ireo jiolahy tamin’ny antsy ny tendan’ny ramatoa tompon-trano. Raha ny vaovao azo avy eny anivon’ny zandary dia jiolahy roa no niditra an-keriny tao amin’io tokantrano io tokony ho tamin’ny 11 ora alina. Handroba no tena anton-dian’izy roa ireo saingy rehefa tsy nahita zavatra sarobidy tao ireo jiolahy dia noentin’ireto an-keriny nivoaka ny trano avy hatrany izy mivady tompon-trano. Kinanjo teny an-dalana, tafaporitsaka ny lehilahy fa ny vadiny no sisa teny ampelatanan’ireo olon-dratsy.

Nihazakazaka nampandre ny mpitandro filaminana ity farany mba hamonjy ny vadiny. Vao nahazo fampandrenesana ny zandary ao amin’ny kaompanian’ny zandary ao Ankondromena dia nandefa zandary dimy niaraka amin’ilay lehilahy niharam-boina. Tonga teo amin’ny toerana naha tafaporitsaka ny lehilahy dia nahare feo miantso vonjy avy ao amin’ny maizina ireto farany. Nanatona tsimoramora ireo zandary ka tratra ireo jiolahy roa nanolana sady namira antsy ny tendan’ilay vehivavy. Voasakan’ny mpitandro filaminana ara-potoana izy roa ireto fa tsy nahavita ny fikasany hamono ilay ramatoa. Sarona niaraka tamin’ireo jiolahy ihany koa ny antsy nandratrany ilay niharam-boina. Naratra mafy ity farany ary tsy nahatsiaro tena nandritra ny nitondrana azy namonjy hopitaly hanavotana ny ainy.                                                           

Pounie

Ino Vaovao0 partages

VOHIBENDRANA TOAMASINA II : Taolan-dava miisa 301 saron’ny zandary ny talata 12 jona teo

Ny talata 12 jona tokony ho tamin’ny 2 ora tolakandro, dia nahazo loharanom-baovao avy tamin’olona tsara sitrapo ny sampana fikarohana heloka bevava eo anivon’ny zandarimariam-pirenena Toamasina. Loharanom- baovao izay milaza fa misy andian’olona mpanao aferana taolam-paty mihaodihaody eny amin’ny faritra Vohibendrana, kaominina Antetezambaro distrikan’’i Toamasina Faharoa.

Nidina teny an-toerana avy hatrany ny ekipan’ny zandary misahana ny heloka bevava notarihin’ny Chef d’Escadron Rajaohasina Delson Adrien. Tratra ambodiomby niaraka tamin’ny taolam-paty telo gony notsindrina saribao 4 gony ny olona enin-dahy. 

Mitontaly 301 ireo taolam-paty rehetra sarona, izay taolan-dava avokoa. Amin’izy enina voasambotra kosa, dia ny roa no mpamaky fasana, ny efatra kosa dia mpanera mpitady mpividy. Ankizilahy vao 17 taona ny iray amin’ireo mpanera. Fantatra fa fasana tany amin’ny distrikan’i Mahanoro no nakana ireo taolana ireo. Hitohy ny fanadihadiana. Hofantarina ny mpandray ny entana, hoy ny Chef d’Escadron Rajaohasina Delson Adrien.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

GOVERNEMANTA NTSAY : Samy manana ny heviny ny vahoaka sy ny mpandinika samihafa

Tsy nisy zavatra niova fa ny teo ihany no teo. Maro loatra ireo mbola tafaverina, hoy kosa ny ankilany, ka tsy hay ny hiafarany. Ny hampandeha ny fifidianana no tokony hatao fa efa samy ao daholo ny antoko matanjaka, hoy kosa ny hafa. Tokony hatao haingana ny fifidianana fa efa mijaly ny vahoaka, ny mpianatra tsy mianatra.

Tsy mahafa-po, hoy kosa ny sasany, fa rehefa mitsangana dia efa izay. Efa nisy tafiditra ny an’ny depioten’ny fiovana na tsy izy rehetra aza ka akory atao, governemanta efa mitsangana ka ny fifidianana tokony hataony no andrasana aminy, sarotra ny itadiavana ny marimaritra iraisana, efa nisy vita iny ka tokony hanaiky ny rehetra, ny ifantohana dia ny hahavitan’ny fifidianana haingana ka mba fifidianana eken’ny rehetra sy mangarahara no atao, hoy kosa ny maro. Ankehitriny izany dia maniry ny hahavitan’ ny iraka napetraka amin’ny governemanta vaovao ny olon-drehetra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIVOARAN’NY TOE-DRAHARAHA : Ny fialan’ny Filoham-pirenena ihany no vahaolana, hohamafisina ny tolona

Tsy misy afa-tsy ny fialan’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina ihany no vahaolana  ary rehefa natao ny dinika dia karazana fandrika sy famitaham-bahoaka izao fanovana governemanta izao. Mbola hita taratra tao anatin’ity governemanta ity avokoa tsinona ny ekipan’ireo Hvm mpanao adilahy politika sy mpiaro seza.

Manoloana izany indrindra dia vonona hanohy ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey indray ireo vahoaka ary natomboka omaly izany. Mahatsiaro ho very fanahy mbola velona ny rehetra tamin’ny fanarahana ny didy navoakan’ny Hcc ka miantso ny rehetra mba hanatevina ny fitakiana indray. Andao hiverina amin’ny fitakiana toy ny teo aloha dia tsy inona izany fa “ny  fialan’ny Rajao”, hoy hatrany ny vazavazan’ireo mpitolona. Hohatevenina araka izany ny fitakiana manomboka izao ary miantso ireo solombavambahoaka tafiditra  ao amin’ity governemanta ity ireto farany mba hametra-pialana  faran’izay haingana, ka hanatevina ny tolona efa nanehoana firaisankina hatramim- boalohany”.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE JOHN ELITE : Tsy voatendry ho minisitra dia niala tsy ho filohan’ny Parlemantera Hvm

Izy no niseho nanohitra ireo mpampianatra nitaky ny zony sy namoaka ireo mpiasa tao mba hiara-hitolona hitaky ny fanovana. Saika niafara tamin’ny fikasihan-tanana ireo mpampianatra mihitsy aza ny fihetsiny tamin’izay. 

Toa nanody azy sahady ny vavabe natao tamin’ireo mpitolona ho an’ny fanovana sy ny fan- draisana volabe izay anisany nahatonga ny ady tamin’ireo samy Solombavambahoaka. Manoloana izany dia nambarany ampahibemaso afak’omaly fa “niala tsy ho mpikambana  ao anatin’ny vondrona parlemantera intsony ny tenany. Raha ny filazany dia noho ny didy navoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana izay mamoitra ny tsy fisian’ny antoko Hvm eo anivon’ny andrim-panjakana. Manampy izany ny tsy nahavitany ny iraka nampanaovina azy  momba ny fiarovana ny lalàm-pifidianana.

Mijanona ho antoko tsy miankina ny tenany amin’izao fotoana izao. Mety efa mahatsapa koa ny tenany fa efa tsy ho ela dia hifarana ny tantaran’ny Hvm ka manomboka hitady izay azo hihinanana indray.

Tatianà R

Ino Vaovao0 partages

MORON-DRANOMASINA : Niroso amin’ny fandorana ireo tranon’ny mpanjeny indray ny kaominina

Herinandro vitsy taorian’ny nandorana ny trano, dia niverina nanorim-ponenana eny amoron-dranomasina indray ireo fianakaviana mpanjeny. Ny alarobia 13 jona lasa teo, niroso tamin’ny fandorana fanindroany indray ny kaominina, tamin’ny alalan’ireo polisy monisipaly. Fanadiovana izay voalaza fa tafiditra ao anatin’ny fanomanana ny fetim-pirenena.

Miteraka ady hevitra eo anivon’ny fiarahamonina ao Toamaisna izao zava-misy izao. Mety ny fanadiovana saingy mba tokony hojerena kosa ny maha olona, dia ny mba tokony hametrahana ireo mpanjeny ireo amin’ny toerana hafa fa tsy mijanona amin’ny fandorana fotsiny ny asa atao, hoy ny fanehoan-kevitra mivoaka.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ANKARAOBATO AMBOROVY MAHAJANGA : Trano miisa 65 tafo indray harodana

Tonga teny an-toerana koa ny vaditany miaraka amin’ny mpitandro filaminana.  Araka ny fanazavan’ny mponina dia tanin’ny kaominina io tany ipetrahan’izy ireo io, ary efa samy nanao fangatahana tany amin’ny kaominina izy ireo tamin’ny taona 2009 no efa nanabevoho sy nanorina fotodrafitrasa ihany koa. Ramatoa iray, Rasoarimbola Pierrette no miady amin-dRazafindravola Juliette sy ny namany. Nangataka ny hanesorana ny fokonolona Rasoarimbola Pierrette tamin’ny taona 2011.

Resy hatrany ny fokonolona teny amin’ny Fitsarana satria araka ny nambaran’ireo fokonolona dia tsy nanambara ny zava-nisy tamin’izy ireo mihitsy ny mpisolovavany ka tara ny fampiakarana ny raharaha teny amin’ny fitsarana tampony. Gaga izahay, hoy ireo vahoaka fa tany mirefy 1ha47ara no voasoratra anatin’ny didim-pitsarana nefa tranon’olona miorina amin’ny tany mirefy 3ha no tadiavina hotrongisina. 

Mangataka araka izany ireo fokonolona ny hidinan’ny manam-pahefana avy amin’ny fandrefesan-tany sy fananan-tany  ifotony hijery ny tokony ho sisin-tanin-dramatoa Pierette. Miovaova hatrany ny toeran’ny baorina apetrany ka mahagaga anay, hoy ireo vahoaka. Tsy vitan’izany fa mahafantatra tsara isika rehetra fa tamin’ny taona 2009 ka hatramin’ny taona 2016 dia nihantona ny fanomezana tanim-panjakana ho an’ny olon-tsotra, ka ahoana no nahafahan’io ramatoa io nanao ‘reconnaissance’ tamin’ny taona 2011 ? Ary taiza izahay sy ny fokontany no tsy nantsoina ? 

Hoy hatrany ireo olona ireo. Mbola fanontaniana koa ny nanaovana ‘deliberation’ nahazoan’io ramatoa io ny tany. Miovaova ny ‘titre’ avoaka amin’ny didim-pitsarana, hoy hatrany ireo mponina 557-BR tamin’ny voalohany ary 665-BR kosa avy eo. Rehefa tonga teto io ramatoa io tamin’ny taona 2016 nampahafantatra anay, hoy ny fokonolona dia nambaranay azy fa tsy mikasika anay io didim-pitsarana io fa tany hafa araka ny ‘titre’ eo aminy. 

Tamin’ity indray mitoraka ity anefa, hoy hatrany izy ireo dia tsy nisy fampahafantarana mialoha na ny fokonolona na ny fokontany fa avy hatrany dia niditra amin’ny fandrodanana. Trano miisa 65 tafo no voakasik’ity fandrodanana ity ary olona an-jatony no tsy hanan- kialofana. Efa betsaka ny trano vato miorina ao an-toerana. Araka ny fanazavan’i Gabin Eugène filohan’ny mpiaro ny zon’ny mpanjifa moa dia efa elaela ihany ity raharaha ity, ary ny filohan’ny filan-kevitry ny kaominina teo aloha Paul Gervais, izay vao naverin’ny fitsarana misahana ny ady amin’ny fanjakana amin’ny toerany no mahay io taratasin’ady io. 

Mbola tsy tafaresaka taminay anefa ity tompon’andraikitra ity fa hoentina eto ihany ny fanazavany. Fantatra kosa fa  ny kaominina mihitsy no nangataka ny hanesorana ireo fokonolona teo. Ny ben’ny tanàna Andriantomanga Mokhtar moa dia mbola mitady ny marina mi- kasika ity raharaha ity ka ho hita eo ihany ny tohiny.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

MORON-DRANOMASINA : Niroso amin’ny fandorana ireo tranon’ny mpanjeny indray ny kaominina

Herinandro vitsy taorian’ny nandorana ny trano, dia niverina nanorim-ponenana eny amoron-dranomasina indray ireo fianakaviana mpanjeny. Ny alarobia 13 jona lasa teo, niroso tamin’ny fandorana fanindroany indray ny kaominina, tamin’ny alalan’ireo polisy monisipaly. Fanadiovana izay voalaza fa tafiditra ao anatin’ny fanomanana ny fetim-pirenena.

Miteraka ady hevitra eo anivon’ny fiarahamonina ao Toamaisna izao zava-misy izao. Mety ny fanadiovana saingy mba tokony hojerena kosa ny maha olona, dia ny mba tokony hametrahana ireo mpanjeny ireo amin’ny toerana hafa fa tsy mijanona amin’ny fandorana fotsiny ny asa atao, hoy ny fanehoan-kevitra mivoaka.

Kamy

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena sy fampandrosoanaIreo tsara ho fantatra momba ny vola

“Ny vola no maha rangahy”, “ny vola no hozatry ny fiainana”. Zava-dehibe tamin’ny Malagasy ary ny firenena sy ny olombelona maneran-tany ny vola.

Tsiahivina fa dia noharina tamin’ny volamena ny sandan’ny entam-barotra rehetra (étalon prix) ary izy no nanaovana fifanakalozana. Noho ny fandrosoan’ny famokarana sy ny fifanakalozana no nampiteraka ireo endriky ny vola ireo.

Fahaterahan’ny vola

Tsy mbola nisy ny vola taloha fa takalo (troc) no nampiasaina tamin’izany. Zavatra mifanakalo amina zavatra no nataon’ny olona (ohatra: angady 1 atakalo amin’ny vary 10 kilao). Rehefa niroborobo be anefa ny tsena dia nitady fitaovana iray hanamorana ny fifanakalozana ny fiarahamonina. Tamin’izay no efa nanomboka nanao ny vola ary nifanindran-dalana ihany koa ny mahaizy ny entam-barotra (valeur). Mbola nandeha foana anefa ny takalo ary efa nanomboka nihasarotra (ohatra: omby iray atakalo amin’ny vary 300 kilao na lamba 100 m na angady 400). Nisy hatrany ny olana ary lasa sakana tamin’ny fampandrosoana ny fifanakalozana satria zavatra maro no tiana atakalo kanefa tsy misy ary tsy nahafa-po. Teo no teraka tanteraka ny vola izay ahafahana manana sy mahazo ny entana tiana hovidiana sy ifanakalozana (ohatra : angady 1= 5000 Ar).

Asan’ny vola

Ny vola dia fitaovana enti-manao fifanakalozana (instrument d’échange) ka izy no manelanelana ahafahana mahazo entana na zavatra. Ankoatr’izay dia izy izany no hamaritana sy hanombanana ny mahaizy azy ny zavatra rehetra (étalon mesure) ifanakalozana misy eo an-tsena. Arakaraka ny hatsaran’ilay zavatra, dia manome vola betsaka ny olona iray mividy azy. Izy ihany koa dia azo ampiasaina amin’ny fotoana rehetra ka ahafahan’ny olona iray mitahiry ny fahefa-mividiny (reserve de valeur)

Fanamboarana vola (création monétaire)

Ny vola dia fitaovana iray tena ilaina amin’ny fampandehanana ny toekarena satria izy no manamora ny fifanakalozana. Ny baingam-bola (masse monétaire) mivezivezy no hiafaran’ny fahefa-mividin’ny mpisehatra mikirakira vola amin’ny fotoana voafetra. Ny fitomboan’io dia midika fa misy fitomboan’ny harinkarena satria miroborobo ny fifanakalozana. Manana anjara asa lehibe amin’ny fanamboaram-bola ny banky. Rehefa tsy ampy mantsy ny fahefa-mividy amin’ny olona iray hanjifany ny zavatra ka mitady vola hafa amboniny izy dia manome alalana sahady ny banky hanamboatra vola. Omen’ny banky ny vola ilaina amin’ny alalan’ny fanomezana trosa, ary io trosa io no miteraka fanamboaram-bola (le crédit est l’instrument de la creation monétaire). Araka izany dia ny banky no mpisehatra voalohany amin’ny fanamboaram-bola amin’ny alalan’ny trosa. Ny banky foibe kosa anefa no mandefa ny vola taratasy sy mamatsy ireo banky ara-barotra mpanome trosa ireo ary manara-maso ny baingam-bola mivezivezy.

Fahalebiazan’ny Dolara sy ny Euro

Hatreto aloha dia manjakazaka hatrany ireo vola vahiny ireo maneran-tany. Raha ny Ariary eto Madagasikara no asian-teny dia tsy mbola tafarina mihitsy manoloana ireo vola vahiny fampiasa manerana an’izao tontolo izao ireo. Ny Malagasy anefa tsy maintsy manondrana sy manafatra vokatra ary tsy maintsy mampiasa ireny vola vahiny ireny. Noho ny sandam-bola ambany dia hita ho sahirana hatrany ary fatiantoka mandrakariva no sedrain’i Madagasikara, indrindra amin’ny resaka tsena iraisam-pirenena.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

HAFARI MalagasyHampianatra infôrmatika ireo zanaky ny sahirana

Hampianatra infôrmatika sy teny vahiny maimaimpoana toy ny anglisy sy “mandarin” ho an’ireo zanaky ny sahirana ara-pivelomana eny amin’ny faritra iva ny fikambanana HAFARI Malagasy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiasam-bola eto MadagasikaraTsy nampanankarena ny Malagasy hatreto

Efa betsaka ny vola fanampiana efa azon’i Madagasikara saingy tsy tafavoaka hatrany ny firenena hatreto.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Diaben’ny KolontsainaEto Antananarivo ny sabotsy sy alahady izao

Hotanterahina ny 16-17 mey izao eto Antananarivo ny diaben’ny Kolontsaina, hiainga eny Anosy sy Mahamasina ary ny manodidina.

 Hisongadina ny resaka kolontsaina mampisongadina ny faritra maro, ary horavahan’ny fampisehoana lehibe hataon’ny tarika Samoela sy Mage 4, ampian’ny mpanakanto hafa toa ny Jazz Quart, Tsilopla, Dodol. Mba hanomezana fahafaham-po ny rehetra, dia hisy ihany koa ny karazana tsenabe sy lalao samihafa ho hita mandritra ny hetsika, ary hisongadina ny fametrahana toerana hahafahana manaraka mivantana ny fiadiana ny amboara eran-tany eo amin’ny baolina kitra. Homena vahana ao anatin’ny fampirantiana manasongadina ny faritra maro manerana ny Nosy ny resaka kolontsaina sy ny toekarana, ary tsy latsa-danja ny fampahafantarana ireo toeram-pizahantany samihafa hita eto Analamanga, eny fa hatrany amin’ny faritra hafa amin’ny maha ain’ny toekarena Malagasy ny fizahantany. Nanome toky ny hahamatihanina tanteraka ny zava-drehetra moa ny avy amin’ny Ofisim-paritry ny fizahantany eto Analamanga na ny ORTANA, izay naneho fa maro ireo toerana kanto sy raitra na eo amin’ny resaka fomba amam-panao na ny famokarana, toa an’Ambatomanga malaza amin’ny fromazy, Talata Volonondry fantatra amin’ny fanamboarana koba,… raha ny fanazavan’i  Harimisa Razafinavalona avy amin'ny ORTANA. Ho matihanina tanteraka ny tranoheva maro hoenti-maneho ny fampirantiana ara-kolontsaina sy ara-toekarena, raha ny fanazavan’i Harilala Ramanantsoa. Tsy hambakan’izany ny seho ara-java-kanto sy ara-kolontsaina, izay i Samoela no hiahy bebe kokoa azy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial 2018Rosia sy Arabie Saoudite no hifandona anio

Hanomboka anio alakamisy 14 jona 2018 any amin’ny kianja Loujniki any Moscou ny andiany faha-21 amin’ny fiadiana ny amboara eran-tany eo amin’ny taranja baolina kitra na ny Mondial 2018.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina DrepanocytoseNy 10 %-n’ny Malagasy no fantatra fa voany

Aretina iray mahafaty ka mila fanaraha-maso akaiky ny drépanocytose. Ny 10 %-n’ny Malagasy no fantatra fa voany ankehitriny.

 Aretin’ny tsy fahampian’ny ra izy io, miteraka fanaintainana be amin’ny vatana sady manimba ny taova haingana. Raha ny fanazavan’ny profesora Oliva, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny hopitaly HJRA dia amin’ny alalan’ny fitiliana ihany no hahafahana mamantatra ity karazan’aretina iray ity. Tsy mifidy taona izy nefa azo tsaboina tsara, raha tsy tara loatra ny fahatongavan’ilay marary eny anivon’ny tobim-pitsaboana. Mba hahafahana mijery akaiky ity aretina iray ity sy ny fomba hahafahana mitsabo azy dia tanterahina etsy amin’ny Carlton nanomboka omaly alarobia 13 jona ilay atrikasa iraisam-pirenena andiany fahafito aty Afrika afovoany. Tanjona ny hahafahan’ireo manampahaizana maro eto an-toerana sy avy any ivelany mijery manokana ny mikasika ireo gene marary anatin’ny vatan’olombelona lasibatry ny drepanocytose iray ka hahafahana mitsabo haingana ny aretina, hisorohana ny fahafatesana. Anisan’ny manohana akaiky ny ady hatao amin’ity aretina iray ity ny orinasam-pifandraisana Airtel. Olona manodidina ny 3 tapitrisa hatreto no efa nanaovan’izy ireo fanentanana manerana ny Nosy amin’ny alalan’ny asa tanterahiny. Tsiahivina moa fa mbola tena lafo sady ilana dingana maro ny fitsaboana ny aretina drepanocytose. Anisan’ireny ny fanaovana analyse, ny fitarafana, ny fandidiana miankina amin’ny fivoaran’ilay aretina.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sampana fifohazana FJKMHanatanteraka vavaka sy fifadian-kanina ho an’ny firenena

Hanatanteraka vavaka sy fifadian-kanina ho fangataham-pitahiana ho an’ny firenena ny sampana fifohazana eo anivon’ny fiangonana Fjkm. Ny sabotsy 23 jona ho avy izao no hanatontosana izany etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena Mahamasina manomboka amin’ny 7 ora sy sasany maraina.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa FanalamangaAra-dalàna tsara ny fanadihadiana ataonay, hoy ny Bianco

Manao fanamarihana ny Bianco fa manao fanadihadiana mahakasika raharaha kolikoly tokoa any amin’ny orinasa Fanalamanga –Moramanga amin’izao fotoana ary olona mihoatra ny folo no efa noraisina am-bavany tamin’izany.

 

Tsy ho ela dia hoentina hotolotra ny fitsarana mahefa ireo olona rehetra voarohirohy araka ny fomba fiasan’ny Bianco hatramin’izay. Aoka hazava tsara ny resaka, hoy ry zareo avy ao amin’ny Bianco fa miasa araka ny lalàna sy ny fitsipika mifehy azy ireo mpanao fanadihadiana ary diso tanteraka ny filazana fa manao fihetsika mampiahiahy izy ireo. Noho ny fahalaviran’ny toerana misy ilay orinasa nisian’ny fandihadihana sy ny maha mpamita iraka ireo mpanao fanadihadihana  ireo dia natao teo an-toerana toy ny fanao mahazatra ny fakana am-bavany ireo olona rehetra voarohirohy, hoy hatrany ny fanazavana. Marihina  anefa fa tsy natory tao amin’ny toerana nanaovana ny fakana am-bavany ireo mpanao fanadihadihan’ny Bianco fa kosa tao amin’ny   MADAHOTEL tao Antsirinala – Moramanga ihany. Tsy fivoriana, araka izany, no nataon’ny mpanao fanadihadihana fa fakana am-bavany tsirairay ireo olona voakasika amin’ny raharaha. Marihana ihany koa, hoy ry zareo avy ao amin’ny Bianco fa ny fanadihadiana ataon’ny Birao ao anatin’ny fampiharana tanteraka ny lalàna velona sy ny fanajana ny zon’ny fiarovana dia tsy mahasakana ny resaka an-jorony fandemen-tsaina sy famendrofendroana ataon’ny olona ahiahiana na ny mpitory. Tsy misy akony amin’ny fanadihadiana ataon’ny Bianco mihitsy izany endrika fanelingelenana sy fanelezana tsaho izany, araka ny fampitam-baovao voaray avy ao amin’ny sampana seraseran’ny Bianco.

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy namerina vola 3000 ArNokapainy famaky ny lohan-drainy

Tovolahy iray vao herotrerony no namono nahafaty ny rainy tany amin’ny kaominina Ambovomavo Marovoay vao tsy ela akory izay.

  Fahasahiana tanteraka ny azy satria nokapainy ny famaky ny lohan’io rainy io, ka maty tsy tra-drano. Tsy fantatra mazava na avy nifoka zava-mahadomelina izy io na tsy dia salama saina loatra na antony hafa mihitsy satria tena mampivarahontsana tanteraka ity zava-doza nafitsony ity. Voalaza moa fa nananany vola 3000 Ar io rainy io, ka tsy mbola nanana hasolo izany, ka dia io nokapainy ny famaky io ny lohany. Voasambotry ny olona ary nofatorana io tovolahy io, izay saika niharan’ny fitsaram-bahoaka. Sesilany tato ho ato ity resaka vono olona mahatsiravina ataona olona akaiky azy ity satria vao tsy ela akory izay no nisian’ilay resaka famonoan’ny vadiny ny vehivavy iray tamin’ny alalan’ny kapoka maritoa in-dimy teo amin’ny lohany teny Behenjy, ary malaza io koa fa nahitana toe-javatra tahaka izany tany Marovoay. Miha mirongatra hatrany ny habibiana tsy roa aman-tany, izay mila fandraisana andraikitra henjana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety N1 A any MahajangaMiditra amin’ny andro faha-6

Miditra amin’ny andro faha-6 anio alakamisy 14 jona ny fifanintsanana lalao basikety fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara sokajy N1 A lahy sy vavy tontosaina any Mahajanga.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olom-boafitaka

Nanoko sikidy teo am-baravaran’ny mpamosavy ve sa nandinika volana teo an-davarangan’ny mpanandro no dia nijabaka tanteraka ankehitriny isika mianakavy, hany ka toa olom-boavidy hatrany no sahin’ireo mpitondra hanadontoana ny sain-dRamalagasy ho olom-boafidy ?

 Raha ny fizotry ny toe-draharaha ankehitriny aloha dia efa hita miharihary fa ho any amin’ny korontana sy ny tsy fahatontosan’ny fifidianana amin’ity taona ity. Raha ho tanteraka aza angamba izany dia hivoahana « Olom-boafidy tsizarizary indray » na ilay antsoin’ny mpanjanaka hoe « mal élus ». Hifandroritana tanteraka ny resaka fanorenana ifotony misarizoro amin’ingahy federalisma sy tetezamita vaovao. Ny teny an-kianja moa dia io efa mila hadino ilay hoe « Miala Rajao ». Ao anatin’izany rehetra izany dia mbola volombolon’ny ho olom-boafitaka hatrany Ramalagasy raha toa ka efa niaina ny hirifirin’ny famitahana nandritry ny 50 taona mahery. Fanambaniana ve sa tena fahamehana ? Fandrangitana ve sa tena tsy fahaiza-manaon’ireo mpanapa-kevitra  no nahatafatsangana ity governemanta hafa dia hafa ity ? Iza no manampahaizana afaka manazava fa tokony ho mpahay tantara no hipetraka eo amin’ny toeran’ny minisiteran’ny varotra ? Olona efa nametrahana fitoriana maro teo anivon’ny Bianco ary mbola voasaringotra amina raharaham-pitsarana hafa ihany koa no tokony hitantana ny serasera ? Amin’io, tsy niafina ny hadalany fa dia hitan’izao tontolo izao ny nitondrany vahoaka nitora-bato teo an-tokotanina biraom-panjakana. Tsy lazaina intsony ny fipetrahana mpahay lalàna avy naloan’ny minisiteran’ny asam-panjakana nafindra any amin’ny tontolon’ny fifandraisan-davitra sy ny hafa tsy voatanisa naha olom-boafitaka antsika.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fanohanana an’i Marc RavalomananaTafatsangana ny KMMR Tolagnaro

Tafatsangana ara-dalàna ny 11 jona teo ny KMMR na ny Komity Mpanohana an’i Marc Ravalomanana any amin’ny Distrikan’i Tolagnaro.

 

 Tanjona iray himasoana hiarahana amin’ny vahoaka rehetra manerana ny Nosy no hotratrarina, dia ny fampandaniana indray ny filoham-pirenena teo aloha Marc Ravalomanana amin’ny fifidianana noho ny fahitana fa izy no nanana sy mbola manana ny fahaiza-manao hahafahana manafaka ny firenena ao anatin’izao fahantrana mangitsokitsoka izao. Efa tafapetra amin’ny fomba ofisialy ihany koa ny Birao mandrafitra ny KMMR, izay manentana ny vahoaka rehetra any amin’ny kaominina ambanivohitra sy ny an-drenivohitra any amin’ny distrikan’I Tolagnaro mba hifanome tànana sy hiara-hisalahy ary hamelona indray amin’ny endriny vaovao sy amin’ny heriny tanteraka ny KMMR sy ny TIM. Ny TIM Tolagnaro rahateo taorian’ny 2008-2009 dia tsy rava mihitsy, ary nitohy hatrany ny fihaonana samihafa nentina nitazona ny firaisan-kiana. Nandritra ny dian’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana tany an-toerana volana vitsy laza izay, dia nanome toromarika ny tenany amin’ny hametrahana ny KMMR, ka ny loholona teo aloha Mosa Tahiry no niandraikitra ny fandrindrana ankampobeny izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ireo kianja handray ny Mondial 2018 (tohiny)Kianja 2 hafa handray ny Mondial any Rosia indray no hatolotra...

Kianja Krestovski (Saint-Pétersbourg)Ny kianja Krestovski dia kianjan’ny “residence du Zénith Saint-Pétersboug” notokanana tamin’ny taona 2017 ary mahazaka mpijery miisa 67.000 ka handray ny fihaonan’i Maroc sy Iran, Russie sy Egypte, Brésil sy Costa-Rica, Argentine sy Nigeria sy 1:8-ndalana iray, 1/2-dalana iray sy ny lalao fiadian-toerana faha-3.

 

Kianja Baltika Arena (Kaliningrad)

Notokanana tamin’ny taona 2017 ity kianja Baltika Arena any amin’ny sisin-dranon’i Pegolia any amin’ny Faritr’i Kaliningrad dia mahazaka mpijery miisa 35.000  ka handray ny fihaonan’i Croatie sy Nigeria, Serbies sy Suisse, Espagne sy Maroc ary Angleterre sy Belgique.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra iraisam-pirenenaSao dia nampidi-kizo an’i Madagasikara ?

Nitsidika am-pomba fifanajana ny praiminisitra Ntsay Christian teny Mahazoarivo omaly ny lehiben’ny delegasionin’ny vondrona Eoropeanina eto amintsika Atoa Antonio Sanchez-Benedito.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

GovernemantaNametraka ny minisitrany ihany koa ny HVM

Nandeha ihany koa ny famindram-pahefana teo anivon`ireo minisitera sahanin`ny antoko HVM omaly. Nizotra tamin'ny an-tsakany sy an-davany ny fifanaovan-tsonia teo amin'ny minisitry ny asa vaventy teo aloha, Razafimandimby Eric sy ny hisolo azy,

Atoa Ulrich Andriatina tetsy Anosy. Fikasan'ity vaovao ny hanohizana ny ezaka sy ireo tetikasa napetraka teo aloha. Nohamafisiny fa tsy maintsy atao izay fomba hanafainganana ny asa ao anatin`ny fotoana fohy. Ho an’ny eto an-drenivohitra hatrany, voalaza fa efa mifarana ny fanaovana tolobidy ho an’ny fanamboarana ny “rocade”. Hanomboka tsy ho ela koa ireo tetikasa iarahana amin’ny sinoa toy ny “La route des oeufs” any Mahitsy sy ny “Voie express” mampitohy ny By-pass amin’iny lalam-pirenena faha-2 iny amin’ny Port Toamasina. Tonga nanotrona ny fifamindran-pahefana ny minisitry ny Harena ankibon`ny tany, Henry Rabary-Njaka sy ireo mpiara-dia amin`ny antoko HVM. Niroso tamin`izany ihany koa ny minisiteran`ny fanabeazam-pirenena ka nandray ny toerany ny minisitra vaovao Horace Gatien. Nambarany tamin`ny lahateniny fa misy ny fifampiresahana mandeha amin`ireo sendikan`ny mpampianatra manao fitakiana. Misy ireo azo valiana eo no ho eo fa misy kosa ireo tsy maintsy miandry fotoana. Nohamafisin`Atoa Horace Gatien fa laharam-pahamehana ny fanadinam-panjakana ka tsy maintsy tanteraka amin`ireo daty efa voatondro.  Maro ireo fampanantenana nataony. Nilaza kosa Atoa Paul Rabary fa afa-po nandritra ny fotoana nitondrany ka heveriny fa anisan`ny zava-bitany sy tokony hitohy ny fametrahana ny PSE na ny rafitra vaovao hitondrana ny fanabeazana eto Madagasikara. Niditra tamin`ny toerany ihany koa ny minisitry ny Fitsarana, Rtoa Harimisa Noro Vololona ka hanaraha-maso akaiky momba ny kolikoly mba hanatsarana ny tontolon`ny fitsarana. Anisan`ny nahazo hafatra ihany koa ireo mpitsara, ireo mpisolovava, ireo mpiraki-draharahan`ny Fitsarana ary  ny mpandraharahan`ny Fonja. Asa mafy no miandry azy ary vonona hanatanteraka izany raha ny nambarany. Fa nitondra ny zava-bita ny minisitra teo aloha. Betsaka ny zava-bita saingy mbola amin`ireo ihany koa ny asa tokony hotohizany. Efa maro ireo minisitera tantanan`ny antoko HVM no efa nanatontosa ny fifamindram-pahefana ka andrasana izay asa mivaingana ho vita ao anatin`ny fotoana fohy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vola hanaovana ny fifidiananaMbola baraingo

Ny governemanta sisa no andrasanay hifanatona aminay, hoy ny filoha lefitry ny CENI, Thierry Rakotonarivo, raha nanazava mikasika ny fanomanana ny fifidianana amin’izao fotoana.

 

Mbola sahirana amin’ny fifamindram-pahefana moa izy ireo kanefa dia miankina aminy ny fahafantarana raha efa ao na tsia ilay 40 miliara ariary natokan’ny fitondram-panjakana hikarakarana ny fifidianana. Efa nihaona tamin’ny HCC sy ny fianakaviambe iraisam-pirenena izahay, hoy izy. Azo lazaina efa tomombana ny ankoatr’izay, rehetra, hoy hatrany ity tompon’andraikitra eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana izay nitarika ny fihaonana tamin’ny mpanao politika tetsy amin’ny Le Pavé Antaninarenina omaly ity. Raha ny voalazan’ny lalàmpanorenana moa dia tokony ho 90 andro mialoha ny fifidianana, izany hoe 3 volana no mandeha ny fiantsoana mpifidy. Tsy mbola olana io hatreto, raha toa ka amin’ny oktobra ny fifidianana. Raha izay voalaza izay izany dia azo antoka fa tsy maintsy hanamorona ny fotoam-pahavaratra sy ny fidiran’ny mpianatra ihany ny fifidianana filoham-pirenena. Hilamin-tsaina ve ny mpifidy amin’izay fotoana izay ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Guy Rivo Randrianarisoa« Tsy adinoko ny 13 mey …»

“Betsaka ny vitan’ny teo aloha sady mila tohizana ny ezaka. Ny miasa tsara sy miasa mafy no tarigetrako”, hoy ny minisitry ny indostria vaovao, Atoa Guy Rivo Randrianarisoa.

Rano fisotro madio

Niroso tamin`ny fifamindram-pahefana ihany koa ny olon`ny Tiako I Madagasikara ka nandray ny toerany amin`ny maha minisitra azy i Rolland Ravatomanga. Anisan`ny nahabe resaka tokoa ny resaka JIRAMA. Mahakasika an`ity orinasam-panjakana ity dia sady eo ambany fiahian`ny ministeran`ny rano sy ny ministeran`ny angovo eo amin`ny lafiny teknika ary ny minisiteran`ny vola sy ny tetibola ny orinasa manomboka izao ary izay no firafitry ny Filankevi-pitantanan`ny Jirama. Tsy azo adinoina anefa fa orinasam-panjakana ny Jirama ka ny fanjakana no mampiasa vola ao, hoy ny minisitra misahana ny rano teo aloha. Ho laharam-pahamehana ny rano fisotro madio any Atsimo, hoy Atoa Rolland Ravatomanga ary indrindra amin`ny faritra Androy sy Anosy. Manome toky an`ireo faritra hafa ihany koa fa tsy maintsy miara-mijery daholo ary araka izay eo am-pelatanana. Natao omaly koa ny fifamindram-pahefana teo amin`ny teo aloha, Lanto Rasoloherison sy ny vaovao Rolland Ravatomanga.

J. Mirija sy Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovana tolonaTsy hilana tambiny

Ny tolona raha ny tokony ho izy, dia fijoroana sy fandraisana andraikitra amin’ny maha olom-pirenena fa tsy hoe tsy maintsy mahazo seza foana rehefa avy eo.

 Io no fampisehoan’ny vahoaka ny fahefany ankoatra ny any amin’ny fifidianana. Ho an’ny mpanao politika sasany kosa io, dia toa zary fotoam-panararaotana mba hahazoana seza sy fahefana. Mirangorango avokoa ny mamba noana mangetaheta fahefana, fa mba mila jerena sy omen-danja rehefa mba tonga ny fotoana tokony hifandaminana sy hamahana ny krizy. Zary voizina ny hoe: mba samy te hanasoa ny firenena, ka tsy tokony hokobonkobonina samirery ny fikaroham-bahaolana, saingy ny tanjona dia mba hiditra ao anaty fahefana satria malemy sy tsy ampy hery any anaty fifidianana. Eto amintsika rahateo amin’ny ankampobeny, dia voavoly ao an-tsain’ny mpanao politika ny hoe ny fahazoana fahafena dia làlana mora indrindra hahafahana mangoron-karena, ka mety ho teraka ihany koa avy eo ny hoe izahay no mamono ny voay dia ny hafa no miravaka vanginy. Ny vahoaka ihany koa anefa etsy andaniny, dia zary manantena valiny eo noho eo amin’ny tolona atao, ka zary fahadisoam-panantenana no tovoziny rehefa izay tsy noheveriny no tanteraka eo. Tena mbola lesoka be ny lalan-tsaina hoenti-mitolona amin’ny ankampobeny, na efa somary hita taratra ihany aza ny fananana ny tarigetra vonona hiroso amin’ny fanovana. Miara-miainga io ary mila mahay mifampihaino sy mifampatoky ny tarihina sy ny mpitarika raha te hahita vokatra, ka ny tombontsoa iombonana no hapetraka ho laharam-pahamehana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politikan’ny fizaran-tsezaTalentan’ny Malagasy

Efa nisy marimaritra iraisana vanona sy tsy nanohy savorovoro tokoa ve teto ? Fantatry ny rehetra fa tsia avy hatrany no valiny matoa mbola tafiditra anatina krizy faninefany indray isika izao.

Samy nahalatsa-dra daholo ny tolona nandalo rehetra ary an-kavitsiana tamin’izy ireny no tonga tamin’ny tanjony fa saika niafara tamina marimaritra iraisana nosalovanina mpanelanelana iraisampirenena avokoa. Iza moa no tsy gina rehefa nahazo seza ? Na mpamakafaka politika sy mpanentana fandaharana politika nalaza nasiaka na mpanao politika nafana fo tamin’ireny fitarihan-tolona efa nisy ireny. Na tsy hiverenana intsony aza ny zava-nisy tany aloha dia hiaraha-mahita ny zava-misy ankehitriny raha natsangana ny governemanta Ntsay. Efa zary talentan’ny Malagasy mihitsy ankehitriny ity politikan’ny fizaran-tseza ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tolon’ny 13 meyHanidy minisitera manomboka anio

Mazava ny hafatra eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey fa hitohy hatrany ny tolona. Antony ny tsy fahafaham-po sy ny hatezerana eo anatrehan’ny fitsanganan’ny governemanta vaovao,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovanaMitaky ny fialan’ny praiminisitra

Miverina amin’ny tany am-boalohany ary niampy ny fitakiana eny an-kianja amin’izao fotoana dia ny hamongorana tanteraka ireo HVM efa naloam-bahoaka mbola naverina nomena seza.

 

 Na misy aza ny fidiran’ireo depiote ho an’ny fanovana miisa 5 ao anatin’ny governemanta, dia tsy namadika ny tolona izy ireo, hoy ny eny an-kianja. Nifanarahanay rehetra izy dimy mianadahy nankany anaty governemanta, fa ireo no hanome ny vaovao sy ny zavatra rehetra. Rehefa tsy mety ny ao, dia ireo no miala voalohany, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa omaly teny an-kianja. Tsy ankasitrahan’ny eny an-kianja ny fihetsiky ny praiminisitra izay toa manaraka ny baikon-dRajaonarimampianina fotsiny, raha ny voalazan’ny eny amin’ny 13 mey. Ny zavatra angatahintsika, dia izao ny praiminisitra noheverina fa avy aty amin’ny MAPAR, izany hoe avy aty amin’ny mpitolona, ka raha misy olona tokony hametra-pialana voalohany dia izy. Misinda aloha izay ny ahiahy amin’ny mety hisintahan’izy ireo amin’ny fitarihana ny tolona, ka nanambaran’ny sendika maro fa hotohizany raha izay no miseho. Niely ihany koa ny feo omaly hariva, fa tsy mahafaly an’i Andry Rajoelina, ary tsy mampitovy hevitra aminy amin’ny depiote MAPAR ny fivoizana eny amin’ny 13 mey nanomboka omaly, manakihana ny Praiminisitra sy mitaky ny fialany raha mibolila manoloana ny fitakiana satria izy efa mba nanome toromarika ny depioteny sy nanamboatra ny sainy fa tamin’ny hoe ny MAPAR no nanolotra an'i Ntsay Christian, kanefa trongisin’ny etsy an-kianja sahady ity praiminisitra ity. Raha mitombina io, dia manomboka manahirana azy izany ny firaisankinan’ny depiote. Mandeha ny feo fa maniry mafy ny hampitsaharana amin’izay ny tolona ny filohan’ny tetezamita teo aloha. Depiote miisa 3 avy amin’ny MAPAR ihany koa amin’izao no re siosio fa tsy mahazo miditra eny amin’ny Arena Ivandry nanomboka omaly vokatry ny tsy fitovian-kevitra amin’ny mety ho baiko hanatsaharana ny tolona. Andrasana ny vaovao ofisialy momba io resaka io.

Toky R

 

 

La Vérité0 partages

Programme « PASSOBA-Santé » - Soixante treize CSB rouvrent leurs portes

Un souffle dans l’amélioration du système de santé à Madagascar. La mise en œuvre du programme d’appui aux services sociaux de base- santé (PASSOBA- Santé), financé par l’Union européenne et exécuté par l’UNICEF et l’AFD, a pu changer l’état de santé d’environ 10 millions de personnes en 5 ans. Ces bénéficiaires sont issus des 9 Régions cibles à savoir Analanjirofo, Anosy, Atsimo Andrefana, Atsinanana, Betsiboka, Boeny, Menabe, Sava et Vakinankaratra. En fait, nombreux centres de santé de base (CSB) étaient fermés ou sous-équipés en 2012. Cette fermeture s’explique notamment par le manque, voire l’absence de personnel de santé. Cinq ans après, 73 d’entre ces formations sanitaires ont pu rouvrir leurs portes, ce qui a permis la couverture en service de santé d’une population additionnelle d’environ de 500 000 habitants. Pour la Région Betsiboka, la mise en œuvre du PASSOBA- Santé a permis la réouverture de 12 CSB fermés durant la crise, notamment faute de personnel de santé.  « 25 agents de santé, dont des médecins et paramédicaux recrutés grâce au programme, travaillent désormais dans ces CSB. De plus, ils bénéficient d’un appui en matière de matériels et intrants médicaux », résume Tolojanahary Rajaonarison, directeur régional de la santé (DRS) de Betsiboka. Notons que les résultats du programme sont exceptionnels malgré les défis et contraintes qui se sont posés entre 2013 et 2017, tels que l’insécurité persistante dans nos régions d’intervention, la crise humanitaire dans la partie Sud du pays liée à la sècheresse, et aux conséquences du phénomène El Niño.

Le CSU prend le relaisAprès 5 années de mise en œuvre, le PASSOBA-Santé touche désormais à sa fin. Le défi du programme était de renforcer le système de santé après la crise, à travers la formation, la dotation de matériels, le recrutement d’agents de santé ainsi que l’accès aux soins notamment aux indigents. Les objectifs fixés au début de sa mise en œuvre sont atteints, voire largement dépassés. Désormais, les bailleurs et partenaires de mise en œuvre du programme vont poursuivre le renforcement du système de santé sans pour autant annoncer la continuité du programme. C’est ce qui a été soulevé hier à Ivandry, lors de la cérémonie de clôture du programme. La couverture santé universelle (CSU) prend le relais en matière d’amélioration et de renforcement du système de santé à Madagascar. « Nous avons de nombreux acquis et des bons résultats grâce au programme. A notre tour de les maintenir et de les entretenir. D’ailleurs, Madagascar dispose de plusieurs CSB ainsi que des personnels compétents qui ont juste besoin de motivation pour mieux avancer », constate le DRS de Betsiboka. Pour sa part, la représentante résidente de l’UNICEF, Elke Wisch, n’a pas manqué de faire un appel à tous les acteurs pour continuer, consolider et coordonner les efforts entrepris dans le renforcement du système de santé. Celui-ci reste une stratégie nécessaire et efficace pour l’amélioration de l’accès et de la qualité de tous au droit à la survie et au développement, et en particulier les plus vulnérables. Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Ministère de la Jeunesse et des Sports - Les opérations administratives reprennent

Fin de la grève. Les gens qui doivent recourir au service offert par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) éprouvent désormais de la satisfaction. Les syndicats des employés dudit ministère ont déclaré officiellement hier que les opérations administratives au sein de leurs établissements vont reprendre à partir de ce lundi. Tous les bureaux régionaux et provinciaux vont ouvrir à nouveau leurs portes. Cette décision fait suite à l’annonce du nouveau Gouvernement de lundi dernier. « La nomination du nouveau ministre ne répond pas en partie à nos revendications. Le profil dressé par les employés qui se porte sur la qualification de technicien n’a pas été pris en compte.

Toutefois, les syndicalistes sont mieux placés pour comprendre que cette nomination résulte d’un accord politique mais non pas d’un accord syndicaliste », affirme Simon Cyriaque, inspecteur auprès du ministère de la Jeunesse et du Sport. Selon ses propos, la décision prise par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) a comme objectif  de résoudre les problèmes à Madagascar, et en particulier ceux de cette institution publique. Les syndicalistes se plient ainsi à cette décision et attendent à ce que le nouveau ministre assure ses missions, poursuit-il.Au lendemain de la prise de fonction du nouveau ministre Faratiana Tsihoara Eugène, une rencontre a eu lieu récemment pour définir les programmes essentiels dont seuls les employés sont en mesure d’identifier. A cette occasion, les revendications de ces derniers, entre autres la résolution des problèmes rencontrés au sein de l’organisme TAFITA  ou « Tahiry Aina ho an’ny Fanatanjahantena sy Itsinjovana ny Tanora », ont été discutées.  « A l’issue de l’entrevue, le ministre nous a promis de valoriser les travailleurs selon leurs capacités et de mettre fin aux injustices et méprises infligées à l’endroit de tous les personnels », avance Simon Cyriaque. Pour une bonne collaboration, les employés de ce ministère vont effectuer un suivi et un rapprochement par rapport aux engagements. Par ailleurs, étant rattachés à ce ministère, les membres du syndicat des professeurs certifiés en éducation physique et sportive  ne songent pas encore à organiser les épreuves y afférentes dans le cadre l’examen du BEPC. Ils maintiennent leur grève étant donné que le ministère de l’Education nationale (MEN) n’a pas encore donné de réponses favorables à leurs revendications. Recueillis par K.R.

News Mada0 partages

Ambohidratrimo : voasambotra ireo dimilahy nanafika sinoa

 Nisy vokany ny asan’ny zandary nanao fikarohana ireo jiolahy nanafika sinoa teny Ambohidratrimo. Dimy lahy indray sarona, mbola misy namany efatra koa miriaria any…

Lehilahy miisa dimy, voasambotry ny zandary taorian’ny fanadihadiana noho ny fanafihana sinoa, nitranga ny 2 jona lasa teo teny Anosiala, distrika Ambohidratrimo.

Raha tsiahivina, niisa sivy ireo jiolahy nitam-basy nanafika ny orinasa an’ny Sinoa iray eny Soamanandray Anosiala. Vola mitentina 26.000.000 Ar sy entana sarobidy mitentim-bidy hatramin’ny 25.000.000AR no very tamin’izany.

Nahiahina voalohany ny lehilahy iray mpiasa tao amin’ny orinasa voatafika io saingy efa voaroaka tao noho ny halatra. Nanamarina izany ny zandary avy ao amin’ny brigady Ambohidratrimo rehefa nanao ny famotorana lalina. Nosamborina izy io ny faran’ny herinandro lasa teo ka niaiky ny helony ary nanoro ny namany hafa niaraka nanafika taminy rehefa natao famotorana. “Nifanesy, noho izany, ny fisamborana ka ny 13 jona vao maraina be, voasambotra ny fahadimy tamin’izy ireo raha tsy tratra ka efa karohina kosa ny efatra hafa izay maha feno sivy azy ireo. Samy nanaiky ny fandraisany anjara tamin’io fanafihana io avokoa izy dimy lahy ireo, tamin’ny fanadihadiana azy ireo”, hoy ny zandary. Atolotra ny fampanoavana, anio, izy ireo.

Ankoatra ireto tratra ireto, mbola maro ny jiolahy miriaria any, kanefa azo heverina fa nihena aloha ny isany manoloana izany. Anisan’ny nampitondra faisana iny faritra Ambohidratrimo sy ny manodidina iny izy ireo. Nisy fotoana niverimberina ny asan-jiolahy tamin’iny faritra iny. Ankoatra ity Sinoa voatafika ity, nisy ihany koa ny tranon’olon-tsotra sns.

“Na misy aza ny ezaka ataon’ny zandary amin’ny fikaroham-baovao mikasika ireo  olon-dratsy sy mikasika ny fisorohana ny asa ratsy, miantso hatrany ireo mponina izahay mba hifanome tanana amin’ny fanomezam-baovao raha misy mampiahiahy satria ny fisorohana no tsara indrindra. Ho voahaja hatrany ny fiarovana ny mombamomba ireo mpanome vaovao ireo toy ny efa fanao hatrizay ka tsy misy tokony hatahorana amin’izany satria iraisan’ny besinimaro ny soa azo avy amin’izany fisorohana mialoha ny ratsy izany”, hoy ny fanamafisan’ny zandary.

Yves S.

Midi Madagasikara0 partages

Journée du don de sang : Collecte dans les centres de transfusion sanguine

Ce jour, 14 juin, journée mondiale du don de sang, on rend hommage aux donneurs de sang bénévoles et réguliers. Cette journée est une occasion de souligner l’importance de ce geste qui sauve des vies, car jusqu’ici, en dépit des progrès de la science, l’homme n’est pas encore parvenu à « fabriquer » du sang qui pourrait se substituer à 100% au sang humain. Cette année, le thème de la journée du don de sang est « Soyez là pour les autres, donnez votre sang, partagez la vie ». A l’instar des autres pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Madagascar célèbre aussi cette journée qui souligne les valeurs humaines fondamentales que sont l’altruisme, le respect, l’empathie et la compassion, représentant ensemble, la pierre angulaire des systèmes du don de sang volontaire non rémunéré.

Cette année, la journée est marquée par des collectes de sang auprès des centres régionaux de transfusion sanguine. « Le sang et ses dérivés constituent un élément majeur dans plusieurs situations d’urgence entrant dans le cadre de la prise en charge des patients, un acte chirurgical ou un accouchement », a souligné le ministre de la Santé publique, le Pr Rantomalala Harinirina Yoel. A Madagascar, moins de 15% du sang dans les centres de transfusion sanguine proviennent des donneurs bénévoles. Le don de sang volontaire et non rémunéré, reste le moyen permettant de garantir une réserve suffisante en sang tout au long de l’année.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Elections : Des soucis au niveau financier !

Comme prévu, la Ceni a réuni, hier à l’Hôtel Le Pavé Antaninarenina, à l’occasion du cadre de concertation multi-acteurs, les politiciens, les organisations de la société civile et les membres de la presse, tous concernés par le processus électoral.

A l’issue, force est de reconnaître que les participants ont été divisés entre le fait d’organiser les élections avec les lois électorales bancales, et le fait d’entamer la refondation étant synonyme d’ajournement des élections lesquelles – si l’on se réfère à la décision de la Haute Cour Constitutionnelle – doivent être anticipées et tenues durant la période sèche. Justement, par rapport à ce point, il est plus que loisible de rappeler que selon l’article 8 de la même décision (de sortie de crise) de la HCC, « le gouvernement de consensus mis en place arrête avec la Ceni, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 mais sous réserve des possibilités, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes ».

Conditions financières. Cette décision de la HCC a été soulevée par la Ceni, hier, lors de ce cadre de concertation multi-acteurs quand une question y afférente a été posée par l’ancien ministre en charge des Relations avec les Institutions, Yves Aimé Rakotoarison. « Il faut prendre en considération toutes les réserves que la HCC a mises en avant. L’une d’entre elles concerne la question financière. Donc, si toutes les conditions financières sont réunies, nous allons procéder à l’étude de faisabilité de l’élection présidentielle », a répondu le président de la Ceni, Hery Rakotomanana. Si on essaie d’interpréter ce qu’il a dit, tout porterait à croire que si les conditions financières ne sont pas réunies, il n’y aurait pas d’élection cette année.

La moitié. Mais justement, pour éviter des interprétations erronées, nous avons contacté le président de la Ceni, au téléphone, hier pour savoir le montant exact des fonds issus du projet Sacem (Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar) et s’il permet d’organiser ou non la présidentielle. « En ce moment, je n’ai pas le montant exact sous mes yeux. Ce que je peux vous dire c’est qu’on a rassemblé la moitié et quelques. L’autre moitié reste à combler ». Rappelons que le montant total affecté au projet Sacem s’élève à 12 millions de dollars. Mais le processus électoral malagasy est également alimenté par une partie du budget de l’Etat. Aussi, est-il loisible de noter que l’Etat malgache affecte 40 milliards d’Ariary pour l’organisation des élections ?

Dépenses de trop. De tout ce qui précède, est-il possible d’organiser les élections à partir des fonds rassemblés ? « Il y a encore quelques soucis », répond Hery Rakotomanana. « D’abord, l’éclatement des bureaux de vote donne lieu à d’autres dépenses ». Effectivement, avec les nouvelles lois électorales, nous sommes passés de 20.000 à 26.000 bureaux de vote car elles (les nouvelles lois) imposent qu’un bureau de vote gère uniquement 700 électeurs. Mais ce n’est pas tout. « Ensuite, les restrictions de délais ont fait que les matériels ne seront plus concentrés au niveau de la capitale, mais répartis dans six ou sept points. Ce qui génère plus de dépenses », poursuit-il. D’une manière générale – et le président de la Ceni l’a affirmé – les lois électorales ont modifié les prévisions initiales de la Ceni. « Il faut que nous nous conformions à ce changement pour que nous soyons sereins dans la détermination du calendrier électoral », soutient-il.

Calendrier électoral. Dans cette optique, il est plus qu’impératif de mobiliser, et l’Etat, et les partenaires techniques à combler le montant manquant, dans la mesure où cela permet le bon déroulement des élections (du moins au niveau financier). « Justement, nous allons demander au comité de pilotage du projet Sacem, un rassemblement de la communauté internationale afin de nous concerter sur le déboursement du montant restant. Tout comme ce que nous allons entamer avec le gouvernement car il faut que toutes ces petites péripéties soient réglées pour se prononcer sur le calendrier électoral », conclut Hery Rakotomanana.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

CUA-MEN : Suspension de contrat avec les Chinois à Soarano

La CUA, le MEN et les parents d’élèves devant la presse hier à Soarano.

Des Chinois ont passé avec la commune urbaine d’Antananarivo et le ministère de l’Education nationale pour la location des magasins construits sur le domaine affecté à l’EPP Soarano. Hier, le 2e adjoint au maire Julien Andriamorasata a annoncé que, la CUA et le ministère de l’Education nationale ont mis fin au contrat de location avec les Chinois. Ce contrat de location devait prendre fin en 2016. Il n’a pas été renouvelé.

Appel à manifestation d’intérêt. Une commission tripartite regroupant des représentants de la CUA, du ministère de l’Education nationale et des parents d’élèves sera mise sur pied pour s’occuper de la prochaine attribution des magasins. D’après le 2e adjoint au maire, un appel à manifestation d’intérêt sera lancé à l’endroit de tous ceux qui seraient intéressés par la location de ces infrastructures commerciales. La CUA, le MEN et les parents d’élèves sont prêts à jouer la transparence tout au long du processus de la nouvelle opération.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Meurtre chez Maurice Tsihiavonana : L’affaire déférée au parquet à Anosy ce jour

Selon les informations émanant de la famille du Feu Maurice Rakotomalala qui avait été retrouvé abattu d’une manière atroce au domicile du journaliste Maurice Tsihiavonana à Ambatobe le 13 mai 2018, l’affaire portant sur ce meurtre sera déférée au parquet du Tribunal de Première instance ce jour. Ainsi, la brigade de la gendarmerie de Tana ville à Betongolo qui s’est chargée de l’enquête suite à la plainte déposée par la fille de la victime contre ce journaliste, a terminé son travail. Il est à rappeler que la plaignante qui affirme représenter l’ensemble de sa famille soupçonne Maurice Tsihiavonana d’être impliqué dans le meurtre de son père qui a été commis lors du cambriolage de son domicile. Affaire à suivre…

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de la Jeunesse et des Sports : La continuité de l’Etat avant tout

La passation de service entre le ministre de la Jeunesse et des sports entrant Faratiana Tsihoara Eugène et le ministre sortant Andriamosarisoa Jean Anicet s’est tenue dans les locaux du ministère de la Jeunesse et des Sports Place Goulette hier.

« Ce fut un honneur » a annoncé le ministre sortant quand il a pris la parole tout en faisant un bilan sommaire de son mandat depuis avril 2014. Il a remercié tous les partenaires avec qui, il a travaillé ainsi que le personnel du ministère. Le nouveau ministre Faratiana Tsihoara a été Secrétaire Général du Gouvernement, Coordonnateur de Programme de la Primature, Coordonnateur Général par intérim du PREA. Il a été aussi membre du Comité de Pilotage du PUPIRV ou Projet d’Urgence pour la Préservation des Infrastructures et pour la Réduction de la Vulnérabilité et de PAUSENS ou Projet d’Appui d’Urgence aux Services Essentiels d’Education, de Santé et de Nutrition. C’est un sortant de l’Ecole Nationale d’Administration ou ENA – France. Il a fait aussi ses études à l’Université Libre de Bruxelles, au CEDS et à l’ESSA AGRO. Il a débuté son mandat en remerciant ses proches collaborateurs et en déclarant aux représentants du personnel venus sur place « Nous avons un ministère en bonne santé, un milieu du sport dynamique. Les ministres changent mais la continuité de l’Etat reste ». Il a déclaré aussi qu’il reste dans la ligne de mire de la Vision présidentielle et avec les mots d’ordre du Premier ministre. Ce jour, il sera déjà en action avec la conférence internationale à Ivato pour le milieu EPS tout comme il arrive en plein Mondial 2018.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Miandrivazo : Vehivavy nataon’ny jiolahy takalon’aina, voaolana sy voavono

Tsy mifaditrovana ! Rehefa tsy nahita zavatra azo nalaina tao amina tokantrano iray ireo mpanafika dia nalainy natao takalon’aina ny vehivavy iray tompon-trano. Tsy vitan’izany anefa fa mbola nokendaina sy naolana izany vehivavy izany.Tao amina tanana iray antsoina hoe Akondromena, any amin’iny distrika Miandrivazo iny, no nisehoan’ity trangam-panafihana ity, ny voalohandohan’ny herinandro teo. Araka ny tatitra azo avy amin’ny zandary dia roalahy ireo mpanafika no nanao amboletra tao amina tokantrano iray. Zava-maranitra no teny an-tanan’izy ireo tamin’io fotoana io. Tsy nahita zavatra sarobidy azo alaina tao amin’io trano io anefa izy ireo ka tezitra. Hany ka nentin’izy ireo an-keriny ireo mpivady tompon-trano. Tafatsoaka tao amin’ilay toerana nitazomana azy ireo anefa ilay lehilahy ka nampilaza avy hatrany ny zandary. Nandray ny andraikiny avy hatrany ireto farany, nilatsaka teny amin’ny toerana voalaza. Indro eo mbola tao tokoa ireo olon-dratsy, ary efa mikiakiaka miantso vonjy ilay ramatoa. Tetsy an-danin’izay kosa, ireo olon-dratsy dia mbola revo tanteraka mampihatra ny filan-dratsiny amin’ity fanaka malemy no sady manakenda. Nampitandrina azy ireo, ireo zandary saingy mbola tsy norarahiany ary vao mainka aza nampijalijaliany fatratra ilay ramatoa. Vokatr’izay, tsy maintsy nandray fepetra ny hitifitra ireo mpitandro filaminana entina hanavotana ity farany. Maty tsy tra-drano vokatr’izay tifitra nahazo azy araka izany ireo jiolahy roalahy. Avotra soa aman-tsara kosa tetsy andanin’izay ity vehivavy takalon’aina ity. Na izany aza anefa dia fantatra fa naratra mafy ity farany ary voatery nalefa any amin’ny toeram-pitsaboana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Enseignement : Le Lycée Saint-Antoine a 100 ans !

Le Lycée Saint-Antoine exhibant fièrement ses devises lors de la célébration de son centenaire hier.

Le Lycée Saint-Antoine, école catholique sise à Ankadifotsy, a fêté ses 100 ans d’existence hier.

Décoration et notoriété. Célébré dans la foi et dans la joie, ce siècle d’existence fut également pour le Lycée Saint-Antoine, l’occasion de décorer ses collaborateurs méritants, après le culte religieux. Ils étaient neuf enseignants à être décorés Chevalier de l’Ordre national et Chevalier de l’Ordre de mérite. Ces employés ont à leur actif, une trentaine d’années de service au sein de ce collège, qui occupe depuis toujours une place de choix dans le cercle des écoles catholiques, grâce à une éducation qui prend en charge la formation de l’être humain dans son ensemble : corps, cœur et esprit. Le lycée est effectivement connu pour être l’une des pépinières de personnalités influentes malgaches, pour ne citer que Feue Mme Juliana Andriambelo, qui était notre Directrice générale.

Activités. Notons que la célébration de ce jubilé s’étale sur quatre jours, à compter d’hier jusqu’au samedi. Si la matinée d’hier a été consacrée aux cérémonies officielles, l’après-midi était dédié aux loisirs, avec les défilés, les expositions et les performances artistiques des élèves (avec la participation de toutes les classes de tous les niveaux, allant du préscolaire à la terminale. Même topo pour les jours suivants, à l’exception du « Questions pour un champion » de ce jour et les rencontres sportives de demain. La journée du samedi quant à elle sera clôturée par la performance de l’association des employés du lycée. Le lancement de la célébration du jubilé fut également l’occasion de présenter les activités du lycée Saint-Antoine : le Collège Saint-Antoine annexe en milieu rural, à Andramboranga ; les œuvres caritatives en faveur de l’école d’Ambohibao Avaratra.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Ambassadeur coréen Lim Sang Woo : Pour le dialogue, la paix et la stabilité

L’ambassadeur de Corée à Madgascar Lim Sang Woo est pour le dialogue. (Photo Nary Ravonjy)

Un « Atelier de Cuisine Coréenne » s’est tenu, hier, au Restaurant Les Saveurs du Louvre, placé sous la houlette du chef Kim Eunja du restaurant Aribang, sis à Isoraka. Au menu, la cuisine coréenne et le riz suivis de la présentation du chef Kim Eunja. Selon l’ambassadeur de Corée à Madagascar, Lim Sang Woo, « le riz est l’aliment de base des coréens. Ils mangent trois fois par jour. Il y a beaucoup de similitudes entre Madagascar et la Corée ». A la question des journalistes sur la situation qui prévaut dans la Grande Ile, le diplomate a tout simplement déclaré qu’il est pour « le dialogue, la paix et la stabilité ». Il roule égalemnt pour des élections transparentes, crédibles et acceptées par tous.

Préparation. Pour en revenir à l’atelier, on a procédé à la préparation du Gungjung ou Tokbokki royal (pâte de riz à la sauce soja), du Gyeongdan (boulettes sucrées de riz gluant) et duTokguk (soupe de rondelles de riz), et ce, avec la participation des invités. Et pour couronner le tout, un déjeuner buffet coréen a été offert par l’ambassade de la Corée.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Média : Une réunion aura lieu ce jour sur l’affaire Andriamandavy !

Les journalistes qui ont représenté la majorité de ceux qui désapprouvent Riana Andriamandavy VII et Rolly Mercia.

« Non à Rolly Mercia. Non à Riana Andriamandavy VII ». C’est ce qu’on pouvait lire sur les pancartes qu’ont apportées les journalistes qui désapprouvent la nomination du nouveau ministre de la Communication et l’éventuel retour de l’ancien, hier à Nanisana, lors de la passation de services entre les deux hommes. C’était lors de l’intervention de Rolly Mercia ou Harry Laurent Rahajason de son vrai nom, que quelques journalistes ont brandi lesdites pancartes pour montrer leur insatisfaction. Puis, ils ont boycotté celle de Riana Andriamandavy VII en décidant d’évacuer la salle. Il n’y a eu aucune interview après. Puis la manifestation des journalistes s’est poursuivie juste au-dessous de la stèle de l’Ordre des Journalistes de Madagascar (OJM) à Analakely vers 13 heures 45. Cette fois, ils ont été représentés par Théodore Ernest, le rédacteur en chef de la Radio Aceem. « Nous n’acceptons pas et n’accepterons jamais la nomination de Riana Andriamandavy VII à la tête du ministère de la Communication. Il en est de même pour le retour de Rolly Mercia », réitère-t-il.

Recommandations. Compte tenu du fait que la nomination de Riana Andriamandavy VII ne réjouit point les gens des médias, une réunion entre eux est prévue aujourd’hui au restaurant « Au bon accueil » Ambatonakanga. « Cette réunion consiste à faire connaître urbi et orbi, les recommandations des journalistes par rapport à cette affaire », poursuit Théodore Ernest. Effectivement, les membres de l’OJM sont invités, mais d’après les informations de dernière minute qui nous ont été parvenues, le président de l’OJM, Gérard Rakotonirina n’y sera pas présent. A suivre.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Berivotra 5×5 : Fitifirana lehiben’ny tobin’ny Zandary, olona telo no voasambotra.

Telolahy tamin’ireo roapolo voatondro fa tompon’antoka tamin’ny fanafihana mpadanja volamena sy fitifirana an’ilay Adjida lehiben’ny tobin’ny Zandary vonjimaika, na «  Poste Avancé », ny herinandro lasa teo no voasambotry ny mpitandro ny filaminana. Rehefa vita moa ny famotorana lalina an’ireo voarohirohy izay voalaza fa mponina any amin’ny kaominina ambanivohitra Berivotra 5×5 avokoa, dia natolotra ny fampanoavana izy ireo, ka naiditra am-ponja vonjimaika. Mbola mitohy hatrany kosa ny fikarohana ny naman’ireto jiolahy mbola tsy hita hatramin’izao, hoy hatrany ny  loharanom-baovao voarainay avy amin’ny mpitandro ny flaminana mandray an-tanana ny raharaha. Tsiahivina fa tamin’ny talata 29 may lasa teo, tokony ho tamin’ny 04 ora sy sasany hariva  no fantatra fa hamonjy ny fanafihana nataon’ireo jiolahy an’ilay mpndanja volamena io Adjida io, ka raikitra teo ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta. Tamin’izay no nahavoatifitra an’io mpitandro ny filaminana io teo amin’ny tongony havia izay nahitana diam-bala miisa sivy. Lasa nitsoaka rehefa voaheligelina ireo olon-dratsy, ka tsy tanteraka ilay fandrobana mpadanja volamena avy eto Maevatanàna. Ilay Zandary voatifitra kosa nentina malaky tetsy amin’ny hopitaly be Maevatanàna.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque : Lilia Rajamason et Anna Rahanitriaina fin prêtes !

Anna Rahanitriaina et Lilia Rajamasoa (de droite à gauche) sont prêtes pour ce nouveau défi.

Objectif : ravir le titre de championnes d’Afrique en Tunisie. C’est non seulement le vœu pieux du Bouliste Ialatsara Club, mais également de deux nouvelles championnes de Madagascar représentant les couleurs d’Ambohimahasoa

Les deux boulistes championnes de Madagascar, Anna Rahanitriaina et Lilia Rajamason, poursuivent leur préparation en vue du championnat d’Afrique en Tunisie. L’objectif visé en fait pour ces deux femmes qui ont remporté trois des six étapes du championnat de Madagascar avant d’infliger quelques raclées à certaines formations de la grande finale.

Une issue prévisible  en fait car les deux dames ont fait parler leurs riches expériences.

Palmarès impressionnant. Pour Lilia Rajamason, ce nouveau titre fait suite à un palmarès impressionnant car elle a été déjà championne de Madagascar en 2009, pour faire partie ensuite du groupe qui défendait Madagascar en Thaïlande la même année.

Elle refait parler d’elle en 2012 pour ravir la coupe de Madagascar et se qualifier au tournoi de la Réunion l’année où elle termina à la seconde place du championnat de Madagascar en doublette.

Affichant une forme irréprochable, Lilia pesa de tout son poids pour ravir le titre de champion de Madagascar en triplette en 2013, et partir au Mondial de Montauban où son équipe finissait à la 5e place.

Devoir. Quant à Anna Rahanitriaina, elle s’est parée, elle aussi, de l’habit de championne de Madagascar en triplette en 2011. Elle a également remporté la coupe de Madagascar à Mahajanga durant cette même année.

S’ensuivit pour les deux femmes, une traversée du désert où elles se faisaient carrément oublier pendant presque quatre ans. Mais c’était tout juste du «reculer pour mieux sauter», car le temps de trouver qu’elles pouvaient être très complémentaires et elles sont parties réaliser une saison 2018 de toute beauté. Et de là à afficher un bel optimisme pour le sommet africain en Tunisie, le pas est vite franchi. La balle est donc dans le camp de la Fédération malgache et de Béryl Razafindraininony qui a le devoir d’engager ces deux championnes à ce championnat d’Afrique. Solidarité Betsileo oblige !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Lettre de lecteur : La mauvaise pratique de représailles politiques

Les représailles politiques et les chasses aux sorcières sont des choses fréquentes  dans les périodes mouvementées de l’Histoire politique de la Grande Ile. Ceux qui arrivent au pouvoir brandissent le concept sacrosaint d’Etat de droit, s’attaquer aux éventuels adversaires gênants. Ceux qui sont en dehors du cercle du pouvoir se désignent comme porte-parole de la majorité silencieuse, pour renverser un pouvoir à l’origine des dérives qui appauvrissent le peuple. Notre Histoire politique de soixante ans n’est qu’une alternance de représailles et de vengeances politiques.

L’école de la rue. Il nous a fallu cette mise en place d’un nouveau gouvernement à l’issue d’un long marchandage de sept jours pour comprendre que, la rue n’est finalement nécessaire que pour une basse visée de partage de siège. Les politiques ont une fois encore trahi le peuple. On a scandé haut et fort pendant plus de un mois que les mouvements de rue  ne  cesseront que lorsque le Président de la République  Rajaonarimampianina et son Premier Ministre Solonandrasana Olivier Mahafaly quittent le pouvoir. La barre était placée très haut. Le Premier Ministre partait après un nouvel accord politique, et le Président est loin d’être affaibli. Au contraire, contre vents et marées, il conserve les principaux départements ministériels. Il gagne à la fois en qualité et en quantité. Les autres se contentent juste de leur qualité de quémandeur.

Virginité politique. Pire encore, ceux qui ont depuis pris d’assaut, pour des multiples raisons politiques, la Place du 13 mai, se croient investis d’une mission  divine pour libérer la nation et le peuple des roublards qui grappillent au sommet de l’Etat. Ils ont oublié, et l’histoire les jugera, qu’ils ont fait pire quand ils ont accaparé les manettes du pouvoir. Les manifestants de la Place du 13 mai qui aspirent au changement  se laissent manipuler  car, avec ce régime Rajaonarimampianina, ils sont complètement à terre sous le poids de la pauvreté généralisée et de l’insécurité grandissante, et sans que l’Etat ne se soucie de leur sort. Ils sont tellement fixés à cet objectif de vouloir changer qu’ils ont surtout oublié que leur malheur du temps présent n’est que l’entassement des vols organisés depuis toujours au sommet de l’Etat. Le TIM  durant   six ans et le MAPAR durant la Transition sont devenus les terrains de prédilection de toutes les dérives imaginables. Tout le monde se souvient des trafics à grande échelle de bois de rose et de produits miniers notamment l’or. Ils sont devenus  sur la Place du 13 mai les chasseurs des sorciers, comme si cette place mythique devenait le symbole de la virginité politique.

Guerre d’intérêts. Si le pays est à ce niveau actuel, personne, parmi les dirigeants qui se sont succédé au pouvoir depuis l’indépendance, ne peut se prévaloir de son innocence. Au mieux, il y a ceux qui ont failli à leur responsabilité et n’ont pas la clairvoyance de connaître les besoins fondamentaux de la population qu’ils gouvernent. Au pire, il y a ceux qui se sont enrichis sur le dos du peuple en utilisant leur prérogative de dirigeants de ce pays, pour se permettre  de se substituer au peuple et s’accaparer de tous ses biens. Cet impérialisme intérieur a fait légion depuis toujours et le mécanisme d’alternance au pouvoir se faisait à bases des  renversements de pouvoir dont l’essence est la guerre d’intérêts sans fin. Les pratiques politiques  ne sont finalement qu’une sorte de raccourci  sans état d’âme, pour arriver le plus vite possible au pouvoir. Les acteurs politiques sont devenus des chasseurs d’argent facile sans foi ni loi. Pire encore, une fois au pouvoir, ils sont devenus les justiciers de Machiavel pour écraser leurs prédécesseurs potentiellement  gênants. Ratsiraka  et Ravalomanana  ont  connu ensemble  cette mauvaise expérience quand la justice de leurs successeurs les ont condamnés. D’autres cas pareils peuvent encore se produire  .Et ainsi vont les affaires nationales.

Redevabilité. Les spirales de vengeances, les recherches permanentes des boucs émissaires et les chasses aux sorcières n’ont rien donné de bon pour ce pays. D’ailleurs, quand tout le monde a commis l’irréparable pour avoir primé toujours les intérêts personnels au détriment des intérêts communs qui peut s’arroger d’être le justicier impartial ? Il faut maintenant une prise de conscience collective  pour tout réparer .Quand tout le monde a pêché, il faut tout arrêter un jour et ne plus recommencer ensemble les forfaits d’hier. Parlons ensuite de lutte contre l’impunité quand tout le monde se situe sur la vraie plateforme d’un Etat de droit inviolable et respectueux de l’égalité de tous endroit, en devoir et en redevabilité envers la Nation et le peuple. Ce nouvel environnement à créer ne donnera plus aucune possibilité aux nouvelles éventuelles dérives et tant pis aux brebis galeux. Là, on ne parlera plus ni de représailles, ni de chasse aux sorcières, ni de vengeance politique aveugle, mais de l’application stricto sensu des valeurs d’un Etat de droit.

A.R

Midi Madagasikara0 partages

« Carnaval de Madagascar » : Deux jours festifs à Mahamasina

Samoëla en spectacle dimanche.

C’est reparti pour un tour ! Le carnaval de Madagascar entame sa quatrième édition. Ce week-end, une grande scène est érigée sur le devant du stade de Mahamasina pour y accueillir une pléiade d’artistes. Comme chaque année, le traditionnel grand carnaval verra défiler les représentants des 22 régions, pour donner un aperçu de la culture malgache. Mis à part la partie de zumba, le point culminant de l’évènement reste les spectacles de Mage 4 et Samoëla. Pour samedi, les adeptes du rock, et les inconditionnels de Mage 4 auront l’occasion de profiter de Ken et ses compères le temps d’un après-midi. Pour sa part, l’enfant terrible des chansons à texte fera découvrir une fois de plus sa dernière ponte, Radion’Ambanivolo. Entre les déguisements, spectacles et toute la formule artistique, le programme  s’annonce festive.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Kidnapping « Karana » : Rishi Chandarana libéré, hier soir

Le fils de Pradeep Chandarana, propriétaire de l’Hôtel Mellis sis à Tsaralalàna, en la personne de  Rishi Chandarana  a été libéré, hier soir. Cette famille est membre de la communauté hindoue à Madagascar. Faut-il rappeler que le jeune Rishi Chandarana  a été kidnappé le 3 juin dernier, à sa sortie du Golf à Andakana, sur la RN4, route de Mahajanga. Sa libération est intervenue dix jours exactement après son kidnapping. Toutefois, on se demande si la famille de la victime a payé le 1 million d’euros, à titre de rançon, exigée par les ravisseurs ?

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball- N1A : MB2ALL dicte ses lois !

TAMIFA (en blanc) n’a laissé la moindre chance aux Tuléaroises du BC Est.

Les championnats de Madagascar de basket-ball en N1A se poursuivent à Mahajanga avec la même ferveur, même si on connaît déjà ou presque les équipes susceptibles de jouer les premiers rôles.Mais de tous les clubs qui se positionnent en favori, on notera l’ASCUT mais également la GNBC chez les hommes. Il y a par contre des clubs qui restent en course sur les deux tableaux à l’image de deux formations du MB2All qui balaient tout sur leur passage.Chez les dames, les protégées de Ndranto Tagg, ont laminé hier, les dames du JEA Vakinankaratra sur le score sans appel de 74 à 40.Chez les hommes, MB2All semble trouver un malin plaisir à humilier les Vakina, puisque sa victime d’hier n’est autre que le 2BC balayé sans management sur le score de 79 à 60.

Voici les autres résultats d’hier :

Dames : TAMIFA Ambositra bat BC Est Toliara par 65 à 41

Hommes– Cosmos Diana bat ABBS Diana par 80 à 50– SEBAM bat TMBB Analamanga par 78 à 70– COSPN bat COSFA par 61 à 54

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Andramasina : Nodoran’ny jiolahy ny trano rehefa avy norobaina

Norarahana lasantsy ny trano dia nodorana nony avy eo. Tsy vitan’izany aza fa mbola nohidina tao anatiny koa ny tompon-trano sy nyzanany. Tao Sarotrovana-Andramasina no nitranga izany habibiana izany ny alin’ny talata hifoha alarobia. Tokony ho tamin’ny folo ora alina, nanapoaka basy indimy misesy ireo jiolahy telo izay nitondra basy lava sy poleta. Nentin’izy ireo nandemena ny sain’ny hotafihana izany fanapoahana basy izany. Rehefa tafiditra tao an-trano izy ireo dia toa efa hainy fa misy vola ao. Norahonana tamin’ny basy ny  raim-pianakaviana dia nasaina nanome ny vola, izay fantatr’izy ireo fa  anaty kitapo iray. Fantatra fa vao avy nivarotra omby tao amin’ny tanàna iray antsoina hoe Talata-Amoronkay ity fianakaviana ity ny antoandron’io. Heverina araka izany fa narahin’ireo jiolahy taorian’izay ary dia io niharan’ny fanafihana io nony alina. Mba avotra ihany izy mianaka rehefa niady mafy nivoaka ny trano. Sady naratra izy ireo, satria novelesin’ny jiolahy tamin’ny vy ny lohany. Ny borigadin’ny zandary ao Ambohimiadana no manao ny fanadihadiana momba ity raharaha ity.

D.R