Les actualités Malgaches du Samedi 14 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara84 partages

Destitution de Mokhtar A. à Mahajanga : Seconde défaite du régime HVM face au maire élu MAPAR

Après avoir perdu le match aller sur décision du juge… administratif, le pouvoir n’a pas non plus gagné le match retour qui a eu lieu sur le terrain… municipal.

Le régime HVM n’a pas visiblement digéré sa défaite devant le Tribunal Administratif de Mahajanga qui avait donné gain de cause au maire de la ville dans son recours en annulation – avec demande de sursis à exécution – de l’arrêté du Préfet portant interdiction de l’inauguration des « zava-bita » de la Commune Urbaine. Mauvais perdant, le représentant de l’Etat devait aussitôt sortir un autre arrêté, quitte à renouveler indéfiniment son acte pour ne pas dire ses actes.

Conseil d’Etat. Seulement, le premier magistrat de la Cité des Fleurs s’est abstenu de déposer une nouvelle requête, sachant que le Préfet allait encore faire preuve de manœuvre dilatoire en prenant pour la troisième fois le même acte en cas de seconde suspension et/ou annulation par le juge administratif. Le Préfet s’était d’ailleurs gardé d’attaquer la décision du Tribunal Administratif devant le Conseil d’Etat, ayant sans doute en mémoire, l’annulation du décret du président de la République portant abrogation de la nomination du Procureur Général près la Cour Suprême, Ranary Rakotonavalona Robertson. Une « jurisprudence » qui dissuadera sans doute le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation de prendre un arrêté de suspension du maire de Mahajanga sous peine d’être désavoué à son tour par le Conseil d’Etat. Qui plus est, le fauteuil de Mahafaly Olivier à l’Immeuble Patte d’Eléphant à Anosy est aujourd’hui chancelant.

IGE. Peu sûr de pouvoir instrumentaliser la machine judiciaire, le régime HVM a mis en branle l’appareil administratif en dépêchant l’Inspection Générale de l’Etat (IGE) à Mahajanga aux fins de contrôler la gestion financière de la Commune Urbaine. Et de recourir même à une manœuvre politique en poussant le Conseil municipal à adresser le 05 avril dernier une demande d’explication au maire Mokthar Andriatomanga. Ce dernier a gagné la confiance de 10 conseillers municipaux sur 19 lors de la réunion à huis clos qui a eu lieu hier. Une seconde défaite du régime HVM accueillie avec satisfaction par la population de Mahajanga qui a spontanément manifesté hier devant l’Hôtel de Ville pour exprimer son soutien au maire MAPAR. Brandissant à bras le corps des banderoles du genre de celles qu’on a vues dernièrement à l’Assemblée nationale et qui enjoignaient d’arrêter la corruption. « Respectez le choix du peuple. Halte à la dictature », pouvait-on lire en plus hier à la Mairie où le président du Conseil municipal a fait évacuer les lieux par les forces de l’ordre.

Meeting. Le régime des « Cravates bleues » à qui l’on prêtait le noir dessein de remplacer l’élu Orange  risque de broyer du noir. Les bruits ont du reste couru hier à Mahajanga comme quoi le PDS allait être présenté ce jour, à l’occasion de la visite de Hery Rajaonarimampianina qui serait encore une fois mise à profit par le HVM pour mobiliser les partisans du président candidat qui tiendra un meeting de fait après la seconde défaite sur le terrain municipal. Reste à savoir s’il y aura une énorme vague bleue, tel que c’était le cas le 30 mars dernier avec le raz-de-marée orange qui attendait Andry Rajoelina. En tout cas, ce sera un test grandeur nature par rapport à la popularité de l’un ou à l’impopularité de l’autre.

Davis R

Midi Madagasikara41 partages

Hetsiky ny depiote mpanohitra : Ahiana ny sakoroka anio ao Toamasina

Mikasa ny hamory vahoaka mikasika ny fanazavana ilay lalam-pifidianana nampisy olana teo anivon’ny antenimieram-pirenena farany teo ireo vondron’ny depiote mpanohitra eo anivon’ny faritra telo, Atsinanana – Alaotra-Mangoro – ary Analanjirofo, ary efa nahazoan’izy ireo fankatoavana ny hanaovana izany anio sabotsy 14 aprily tolakandro, ao amin’ny efitra fivorian’ny lapan’ny Tanana, araka ny faneken’ny ben’ny tananan’i Toamasina tamin’ny alalan’ny lefitra faharoany, Atoa Jean Maurice. Tsy naharay fangatahana mikasika izany anefa ny prefektioran’i Toamasina, ka nandrara ny fanaovana ity famoriam-bahoaka ity, na an-kalamanjana na anaty trano mihidy, satria mety hiteraka korontana amin’ny filaminam-bahoaka ny fisiany. Voarara tanteraka ny fanaovana izany ary efa vonona hiatrika izany ny Emmo-Reg, araka ny fanapahan’ny OMC Atsinanana. Milaza anefa ireo vondron’ny depiote mpanohitry ny faritanin’i Toamasina ireto fa zon’izy ireo ny mamory vahoaka amin’ny anaovana tatitra sy fanazavana ny fivoriana natrehan’izy ireo teo anivon’ny antenimieram-pirenena, noho ny tamberin’andraikitra amin’ny vahoaka mpifidy. Niisa 500 rahateo ny fanasana efa nozarain’izy ireo ho an’ny vahoaka sy ireo olona nasaina manokana, ka milaza ny tsy hihemotra amin’ny hetsika hatao izy ireo anio. Ho an’ny OMC sy ny prefektioran’i Toamasina kosa anefa dia samy manana ny distrika niaviany ny depiote mikasa ny hanao izany eto, koa inona ny antony tsy hamonjena ny distrika nahalany azy ireo avy manao izany ho an’ny vahoakany nifidy azy tany. Misisika izany ny andaniny, manakana noho ny lalana ny ankilany, koa mifandrirotra ny tady anio. Ahiana noho izany ny “sakoroka” sy ny “korontana”. Ankoatra izany dia ny ben’ny tanana Ratsiraka Elise Laurent no tena hitondra takaitra amin’izao raharaha izao, satria efa manana ny antontan-taratasiny eo anivon’ny minisiteran’ny atitany tamin’ny fampiatoan’ny mpanolotsain’ny kaominina (Mapar – Tim – Hvm – Mts – ary tsy miankina) azy ny tenany ny taona nivalona, saingy mbola tsy nampiharin’ny Praiminisitra sady minisitry ny atitany izany hatreto. Koa mety hivoaka tampoka io antontan-taratasy io raha misisika hanome alalana ny lapan’ny tanana hanaovan’ny depiote mpanohitra hetsika ny tenany anio…

Malala Didier

Midi Madagasikara29 partages

Meurtre d’une sage-femme : Un litige foncier serait le mobile du crime, quatre suspects incarcérés

Impliqués dans le meurtre d’une sage-femme commis le 27 février 2018 dans la commune d’Imerimandroso dans le district d’Ambatondrazaka, quatre individus sur les neuf dont une femme croupissent actuellement depuis le 3 avril 2018 à la maison centrale d’Ambatondrazaka. Appelée Odettine Ravaoarisoa dit Rasazy mainty, la victime a été tuée d’une manière atroce dans sa maison. Les meurtriers lui avaient assénée trois coups de couteau, tous dans des points vitaux (poitrine, nuque, et  abdomen). Saisie de cette affaire, la gendarmerie du poste avancé d’Imerimandoroso a arrêté neuf suspects le 15 mars 2018. Ils ont été remis au tribunal le 3 avril. Selon les explications émanant de la gendarmerie, ce retard était dû à la grève du personnel de l’administration pénitentiaire, qui a bouleversé les activités du Parquet de tous les tribunaux du pays. Actuellement, l’enquête sur cette affaire suit son cours. Lundi 16 avril, deux autres personnes devront être entendues au Parquet du tribunal de Première instance d’Ambatondrazaka. Il s’agit du gardien de la défunte et du fondateur d’une organisation non gouvernementale œuvrant dans la protection des Droits de l’Homme ONG Mazava Mada, Eric Charlton Andriamorasata. Le tribunal a convoqué ce dernier car l’ONG Mazava Mada a défendu la cause de cette sage-femme dans le litige foncier qui l’a opposée avec une femme dans la localité. Cette femme est parmi les quatre suspects placés sous mandat de dépôt susmentionnés.

T.M.

Midi Madagasikara24 partages

73 députés contre les lois électorales : Une suite à donner en gestation !

Les 73 députés qui n’ont pas voté les lois électorales tiennent à rendre public ce qui s’est réellement passé le jour où les lois électorales ont été votées par 79 députés, soi-disant « marchandés ». Au Panorama Andrainarivo, les 73 députés issus des partis Tim, Mapar, Vpm/Mmm et quelques indépendants ont condamné, pour l’énième fois, les circonstances dans lesquelles ces lois électorales ont été votées. Pour eux, par le biais de l’élue du premier arrondissement de la Capitale – Hanitra Razafimanantsoa – « les 79 n’ont respecté ni la Constitution, ni le règlement intérieur ». Mais ce n’est pas tout. Les 73 ont affirmé qu’ « habituellement, les députés qui votent pour une loi se rangent dans le camp droit, ceux qui votent contre cette loi se placent dans le camp gauche. Mais lors du vote des lois électorales, ce n’était pas le cas ». Et Hanitra Razafimanantsoa – ébahie par les quatre sessions extraordinaires (tellement extraordinaire pour l’histoire du pays) – a précisé que « depuis l’année dernière, on nous a informé de l’arrivée de ces lois électorales à l’Assemblée nationale. Mais, finalement, cela n’a eu lieu qu’en mars. On se pose, donc, la question selon laquelle si on est prêt à organiser et à réaliser des élections ou non ».

Fraudes électorales. Par ailleurs, cette rencontre des 73 députés avec le public a été également une occasion pour eux de réitérer que ces lois électorales « favorisent d’ores et déjà la pratique des fraudes électorales massives » et « conduisent automatiquement à la réélection de l’actuel président de la République ». En effet, selon les explications du député de Soanierana Ivongo, Tody Armand, le comptage des voix ne s’effectue plus sur tableau mais sur des tables. « (…) A chaque table, l’un des scrutateurs prend le bulletin et le passe déplié à un autre scrutateur. Ce dernier lit à haute voix les options ou les noms marqués sur les bulletins. Deux (2) autres scrutateurs relèvent ces options ou noms sur les feuilles de dépouillement et de pointage prévues à cet effet » (Article 169 de la loi sur le régime général des élections et référendums). Notons que les 73 députés attendent, actuellement, les fruits de la lettre de réserve et de la plainte déposées, respectivement, auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) et au Bianco. Des indiscrétions laissent également prétendre qu’une suite à donner est, actuellement, en gestation. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara19 partages

Ambanidia : Jiolahy nosamborina vao maraina tao an-tranony

Ny hery vonjitaitran’ny polisy, na ny UIR, no nanao ny fisamborana. Vao maraina ny alakamisy teo dia efa voahodidin’ireo mpitandro ny filaminana ny tranon’ny lehilahy iray fantatra amin’ny anaran-jiolahy hoe Ra-Co. Ny fanafihana olona iray izay hanatitra vola ao amin’ny banky ny tena anton’ny fikarohana izay niafara tamin’ny fisamborana azy. Vola mitentina 30 tapitrisa ariary niaraka tamin’ny volamena milanja 384 girama no lasan’I Ra-Co tamin’io fotoana io, testy avaratr’Ankatso. Nisy nahita fa lehilahy mitondra môtô BWS no tompon’antoka tamin’ny fanafihana ary izy dia nanao “survêtement” miloko volon-davenona. Niainga tamin’izay ny angom-baovao nataon’ny pôlisy. Rehefa vita ny fanafihana dia nolokoin’ilay ekipan-dRa-Co mena faran’izay haingana ny môtô nampiasaina mba hahasarotra ny famantarana azy ireo. Tapa-bolana taty aoriana, rehefa nandeha ny fanamarinam-baovao samihafa izay natao dia nanomboka fantatra fa etsy Volosarika-Ambanidia no misy ny toeram-ponenan’ilay olona voarohirohy. Natao sarika am-pandriana izy ny marainan’ny alakamisy ary voaporofo tokoa fa tao ilay akanjo nanatontosany fanafihana tamin’ny 31 martsa lasa teo. Mbola mitohy ny fitazomana ity lehilahy ity eo anivon’ny mpanao fanadihadiana satria mbola betsaka ny namany izay karohina. Etsy andanin’izany, ny basy fampiasany ihany koa dia mbola tadiavin’ny polisy. Karazana fanamiana no hita tao an-tranony ary mainka koa ireo nanome antoka ny mpanao fanadihadiana ny maha-jiolahy an’ity lehilahy ity. Fanafihana maromaro no ahiana ho efa notontosainy teto an-drenivohitra ary izany dia nisy basy avokoa nampiasainy niaraka tamin’ireo namany hafa. Feno jiolahy eto Antananarivo ary manana basy hatrany ireo. Mila mafy hatrany ny polisy amin’ny fikaroham-baovao raha tiana hihena ny fanafihana mitam-basy. Efa isan’ny vokatra tsara ity nitranga tetsy Volosarika Ambanidia ity.

D.R

Midi Madagasikara16 partages

Une opposition qui s’organise

Les députés qui ont refusé de voter les lois électorales à l’Assemblée s’organisent et n’entendent pas baisser les bras. Ils l’ont dit lors de leur réunion à l’hôtel Panorama, hier. Ils n’ont pas encore dévoilé leur stratégie, mais leur volonté est inébranlable. C’est le jeu démocratique qu’ils défendent et ils vont mettre un point d’honneur à le faire dans le respect des institutions. La machine du régime est en marche et  elle semble fonctionner à merveille, mais l’opposition se mobilise et veut croire à  un sursaut de la classe politique pour s’y opposer.

Une opposition qui s’organise

Le régime se félicite d’avoir  réussi à faire voter les lois électorales qu’il a présentées à l’Assemblée. Ses partisans parlent d’une victoire de la démocratie car il a pu compter sur une majorité de députés pour ce faire. Néanmoins, les observateurs n’ont pas été convaincus par cette victoire à l’arraché obtenue dans des conditions obscures. Point n’est besoin de revenir sur les manœuvres qui ont eu lieu, mais le doute persiste sur la sincérité de ce vote. En fait,  à l’Assemblée, il existe bien  les partisans convaincus du régime et les vrais opposants. Au milieu, il y a les indépendants qui font et défont les majorités. Cette catégorie de députés n’a pas de véritables convictions et c’est une partie d’entre eux qui ont fait pencher  la balance. Elle l’a fait difficilement, mais elle a permis au pouvoir de remporter sa victoire. Pour le régime,  c’est un véritable triomphe car ses lois ont été votées dans les deux  Chambres. Ses stratèges peuvent, pensent, passer à une autre étape  et s’occuper de la campagne électorale elle-même. L’opposition, comme nous le disions plus haut, ne l’entend pas de cette oreille. Elle s’organise et à voir la détermination des nombreux députés venus hier à l’hôtel Panorama, on peut penser que le régime ne doit pas crier victoire. On ne sait quelle démarche ils vont adopter, mais c’est la démocratie qui va être gagnante.

Patrice RABE

Midi Madagasikara13 partages

Fanafihana mitam-piadiana : Tratra ihany Tsivery sy ny ekipany

Nampahalala ny vokatra azony ny polisim-pirenena teto Toamasina androany, ka isan’izany ny fahatrarana an’Ingahy Tsivery, 23 taona, lehiben’ireo mpamaky trano efa ela nokarohina. Sarona niaraka taminy koa Ingahy isany Ravola sy Ernest, mpitarika ekipana mpamaky trano, ary ity ramatoa antsoina hoe Joëlle 42 taona avy any Mahajanga milaza ny hiteraka teto Toamasina no mpivarotra ireo entana halatra azon’ireto tambajotra mpamaky trano ireto. Raha ny fanazavana nataon’ny kaomisera Rakotondrabako dia “orinasa” kely mihintsy ity tambajotran’ny mpamaky trano tarihan’Ingahy Tsivery ity, satria dia ekipa dimy mandeha andiany efatra na dimy ny ekipa iray no miara-miainga isan’andro manao ny famakiana tranon’olona, raha ao Depot Analakininina izy ireto no mipetraka dia ao amin’ny fokontany dimy ao Mangarivotra sy Lisea faharoa hatrany Tsarahonenana no tena hanaovan’izy ireo ny asa ratsiny; efa manana ekipa hafa koa izy ireo mivarotra ny entana halatra, ka ity ramatoa tratra ity no mpitarika izany. Tamin’izao nahatrarana azy ireto izao dia fahitalavitra fisaka roa sy kojakoja elektronika maromaro no tratra tany amin’izay ireo izay teo am-pivarotana azy ilay ramatoa no tratra ambodiomby ny polisy. Mandritra ny famakiana trano ataon’ireto tambajotran’ingahy Tsivery ireto dia misy hatrany ny fandratrana ny tompon-trano, tahaka ny nahazo ity ramatoa iray tao Mangarivotra atsimo izao, voafiran’ny famaky efa niady tamin’ny fahafatesana iray teny amin’ny hopitaly be; sy ity tranga tao Tsarakofafa izay nidarohan’izy ireo ny raim-pianakaviana no nanolana’izy ireo ny zanany vavy sy ny vadiny nandritra ny vaky trano nataon’izy ireo. Am-polony ny fitoriana voaray teo anivon’ny polisy mikasika an’ingahy Tsivery sy ny ekipany, koa raha niakatra fitsarana ny alarobia hariva teo ny raharahan’izy efatra mianadahy ireto, ka samy miandry ny fitsarana azy am-ponja izy ireo izao.

m.l

Midi Madagasikara13 partages

Douanes : Sortie de 93 nouveaux contrôleurs

Une partie des 93 nouveaux contrôleurs des Douanes au CCI Ivato.

Ambiance festive et militaire, hier, au CCI Ivato lors de la sortie de la promotion Faneva. Ils étaient 93 dont 23 dames à faire partie de cette promotion de nouveaux contrôleurs des Douanes qui ont suivi un cursus exceptionnel allant de la formation du métier tout court à la formation militaire. Et pas n’importe quelle formation militaire car ils ont passé plus d’une bonne dizaine de jours à l’Ecole de la Gendarmerie de Moramanga avec tous les ingrédients liés aux risques du métier comportant en filigrane le maniement des armes et même l’indispensable parcours de nuit. Une véritable formation commando.

De quoi en fait forger le caractère de ces contrôleurs appelés à mieux servir la patrie. Ce fut d’ailleurs une ministre des Finances et du  Budget, Vonintsalama Andriambololona, très fière de ses douaniers qui prit la parole. Tout simplement parce que jusqu’ici les Douanes  ont  toujours rempli leurs  objectifs voire même bien au-delà et se positionnent comme étant les  plus actives pour remplir la caisse de l’Etat.

Le DG des  Douanes, Rabenja Narivony, a pour sa part mis l’accent sur l’honnêteté et l’intégrité des douaniers tout en rappelant aux nouveaux contrôleurs la nécessité de servir de modèle pour tous les agents de l’Etat.

La journée d’hier a pris fin en apothéose avec le pot d’honneur offert pour l’occasion.

Clément RABARY

Midi Madagasikara12 partages

Lois électorales : Le Groupe des Experts Nationaux interpelle la HCC !

Le « GEN», les politiciens présents et les organisations de la société civile vont déposer cette lettre auprès de la Haute Cour Constitutionnelle.

Le Groupe des Experts Nationaux et quelques figures politiques et membres de la société civile exigent à ce que la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclare non-conformes à la Constitution les nouvelles lois électorales.

Le « GEN » ou Groupe des Experts Nationaux, appuyé par quelques figures politiques et quelques organisations de la société civile, interpelle la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) sur la non-conformité des lois électorales à la Constitution. Hier, dans une déclaration lue devant la presse à l’Immeuble Cabram Ankadivato, ils – ces acteurs suscités – exhortent la HCC à accomplir sa mission à bon escient. Laquelle ? La garantie du respect de la Constitution. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que nombreuses dispositions des nouvelles lois électorales vont à l’encontre de celles de la Loi fondamentale. D’ailleurs, le « GEN», les politiciens et la société civile n’ont pas manqué de le souligner. C’est le cas, par exemple, du manque de latitude de la CENI dans la réalisation de ses responsabilités. Pour les experts, « le gouvernement chevauche les fonctions de la CENI qu’est la structure mise en place par la Constitution, habilitée à organiser des élections ».

Points focaux. Mais ce n’est pas tout. Ces lois électorales bafouent gravement les libertés et droits fondamentaux des citoyens, garantis par la Constitution. « L’article 156 de la loi sur le régime général des élections prévoit qu’il faut mettre une croix (X) dans la case correspondante, autrement la voix sera nulle. Pour nous, il s’agit, tout simplement, d’une amputation indirecte au droit de vote dans la mesure où nombreux sont les Malgaches qui ne sont pas encore en possession de ces lois, et même si c’est le cas, ils ne seront pas à même de les lire. Par ailleurs, l’article 149 de la même loi dispose que les résultats doivent arriver auprès des SRMV dans un délai de cinq jours, autrement ce ne sera plus valide. Là encore, il s’agit d’une transgression du droit fondamental de voter », soutiennent-ils. D’autres points focaux y afférents ont été développés par les forces vives, en l’occurrence, la  brièveté du temps imparti pour la préparation du second tour de la présidentielle, la mise en place de l’Autorité Nationale de la Régulation de la Communication (ANRC) ou encore la recherche impérative de ceux qui vont composer les bureaux de vote, compte tenu du fait qu’un bureau de vote va contenir, au maximum, 700 électeurs. A noter qu’on est passé de 20.000 à 26.000 BV avec ces nouvelles lois.

Aina Bovel

Midi Madagasikara10 partages

Risque d’éboulement à Tsimialonjafy-Mahamasina : La population dénonce l’inertie des responsables

Le risque d’éboulement de deux blocs de pierres est élevé dans le quartier de Tsimialonjafy-Mahamasina.

Impuissante, la population ne peut qu’attendre que les responsables procèdent au décapage des blocs de pierre. Ce, malgré le risque qui plane continuellement sur elle.

« Cela fait plusieurs mois qu’on nous a annoncé que les deux blocs de pierre de huit tonnes chacun qui menacent notre quartier, nos maisons et nos vies vont être décapés ou détruits ». Propos lancés par dame Mihaja, habitante dudit quartier et qui espère de valables réponses de la part des responsables étatiques. Selon celle-ci « une lettre émanant du BNGRC ou Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes a été distribuée par le « fokontany » vers la fin du mois de février ». « La lettre nous invitait de quitter nos foyers et nous annonçait que deux blocs de pierre de huit tonnes menaçaient de s’effondrer. Une situation qui a contraint la population dudit quartier à quitter leur maison durant au moins trois semaines » a-t-on confié. A la suite de quoi, « ils sont retournés chez eux parce qu’aucune prise de responsabilités n’a été effectuée » a lancé André Rakotomalala, président du « fokontany » Tsimialonjafy-Mahamasina. Ce dernier d’expliquer « qu’environ 62 foyers sont touchés par cette initiative invitant la population à quitter leurs

maisons ».

Interminable. Pour André Rakotomalala, président du « fokontany » Tsimialonjafy-Mahamasina, la situation est préoccupante. « La menace plane toujours alors que la population a décidé de retrouver leurs foyers» a-t-il noté. Propos partagés par dame Mihaja qui avance que « si par malheur, le rocher se détache, l’éboulement  provoqué ferait beaucoup de victimes ». La population s’interroge sur ce à quoi jouent les responsables, étant donné le danger et les semblants de prise de responsabilité menés vers la fin du mois de février 2018. D’autant plus que du côté du « fokontany », « toutes les procédures de demande de démolition des blocs de pierre ont été effectuées. Nous étions prêts à ce que le danger soit réduit et les pompiers étaient avec leurs matériels pour la tant attendue démolition des blocs de pierr e» a lancé André Rakotomalala. Avant de noter que le « ‘fokontany a demandé à maintes reprises auprès du BNGRC sur la tenue de la démolition sans qu’aucune action n’ait été faite ». « Démarche que j’ai déjà effectuée, mais en vain » s’est lamentée dame Mihaja. Annoncé à grande pompe, la sécurisation des quartiers aux environs d’Ampahamarinana traîne à se faire, surtout du côté de Tsimialonjafy-Mahamasina. La population craint que le décapage des blocs de pierre ne soit pas pour cette année. « Avec la saison des pluies qui n’est plus d’actualité, j’ai peur que la démolition des blocs de pierre qui nous menacent ne soit plus la priorité des responsables » s’est confiée dame Mihaja. Si tel est bien le cas, on pourrait s’attendre à un énième agissement du type « médecin après la mort » de la part des responsables. Affaire à suivre.

José Belalahy

Midi Madagasikara9 partages

Branchements de la JIRAMA : Apurement des 30 000 demandes en instance

Bon nombre de nouveaux clients de la Jirama ont déjà payé des devis pour avoir un branchement en électricité et en eau mais leurs demandes restent toujours en instance. « Il y a à peu près 30 000 demandes de branchement en électricité déposées depuis 2012 jusqu’en  2017 qui ne sont pas encore satisfaites. Et il compte à peu près 2 000 demandes de branchement en eau en instance. Nous allons apurer toutes ces demandes en instance cette année », a annoncé Aimé Olivier Jaomiary, le directeur général de la Jirama lors d’une rencontre avec les 192 chefs « fokontany » à Antananarivo « Renivohitra » hier dans les locaux du ministère de l’Intérieur à Anosy.

Plus de délestage. En effet, « l’insatisfaction à temps de ces nouvelles demandes entraîne des vols d’eau et de courant ainsi que la corruption. La JIRAMA est apte à réaliser de nouveaux branchements étant donné que la société est actuellement en surplus de production électrique. Une centrale solaire installée à Ihazolava Ambatolampy, fournissant une puissance de 20 Mégawatts, soit 10% des besoins du Réseau Interconnecté d’Antananarivo, sera aussi opérationnelle à compter de mai. En outre, nous venons de réceptionner tous les nouveaux matériels et les équipements servant à améliorer le réseau de distribution en eau et en électricité de ce  « RIA », et ce, grâce au programme PAGOZE financé par la Banque mondiale », a-t-il poursuivi.  En fait, « la vétusté de ce réseau de distribution de la JIRAMA a provoqué les coupures fréquentes d’eau et de courant dans plusieurs quartiers de la Capitale, sans compter les vols entraînant des saturations et du surchauffe des transformateurs. Les travaux de rénovation vont ainsi démarrer en mai. Et il n’y aura plus de délestage avant la fin de l’année », a-t-il déclaré.

Subventions. Par ailleurs, les chefs « fokontany » ont pu exprimer leurs doléances à l’occasion de cette rencontre avec la JIRAMA. « Ils seront également dotés de téléphones portables avec un abonnement de 12 mois pour coopérer avec notre équipe en temps réel en cas de vols ou d’autres incidents. Ce qui permettra de faciliter notre intervention dans leurs quartiers respectifs », a fait savoir le directeur général de la JIRAMA. Quant aux subventions de la JIRAMA, il a évoqué que 100 milliards Ar supplémentaires ont été alloués en raison de la hausse de prix des carburants. « Cela ne sert pas à apurer le passif de la société comprenant une perte de 1 500 milliards Ar », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara9 partages

Salon des Mines et du Pétrole : Promotion du secteur extractif

La 2e édition du Salon des Mines, du Pétrole et de l’Equipement organisée par « Media Consulting »  se tient pendant trois jours au « Mining Business Center » à Ivato.

Une soixantaine d’opérateurs œuvrant dans ces trois secteurs y participent. L’objectif étant de promouvoir le secteur extractif à Madagascar à travers la mise en place d’une plateforme de rencontres et d’échanges entre les parties prenantes du secteur minier et pétrolier, publiques et privées, nationales et étrangères. Il y a aura des ventes-expositions des produits miniers et des matériels et équipements servant à l’exploration et à l’exploitation du secteur extractif ainsi que des conférences-débats suivant des thématiques. « Nos ressources minérales constituent un des piliers de développement, incontournables pour l’émergence. Le secteur extractif doit ainsi créer des emplois et de la valeur ajoutée tout en accompagnant le développement économique de Madagascar », a évoqué le Président Hery Rajaonarimampianina, lors de l’ouverture de l’événement hier.

Spéculation. Cependant, le secteur minier est dominé par la spéculation. Sur les 4 000 permis délivrés auparavant dont une grande partie durant la transition, seuls 50 permis paient des redevances de plus de 5 000 USD par an. Une infime partie exploite réellement. « La plupart des détenteurs de permis sont des nationaux mais ils font tout simplement une spéculation en les cédant aux étrangers. Ce qui a entraîné des problèmes sociaux. Il faut savoir également que le nombre de permis délivrés ne constituent pas un indicateur de performance. L’assainissement du secteur est ainsi en cours afin de mieux identifier la planification de l’exploitant en matière de production, entre autres », a soulevé le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah. Parlant de la révision du Code minier, « une discussion entre toutes les parties prenantes se poursuit encore afin d’améliorer le texte réglementaire régissant le secteur », a-t-il enchaîné. Par contre, « Toliara Sands a eu son permis car il a entamé sa phase d’exploration depuis bien des années. Le démarrage de ce projet constitue un grand espoir pour le développement de la région Atsimo Andrefana », a conclu le Chef de l’Etat.

Navalona R.

Midi Madagasikara9 partages

Lavanilina tsy tonga fotoana : Nodorana teo imason’ny tompony

Olana goavana ho an’ny mpamboly lavanilina eo anivon’ny faritra atsinanana sy ny faritra analanjirofo, ny firongatry ny halatra am-potony azy ireny ka mahatonga ireo tantsaha tompony misangotra ny fananany mialoha ny fotoana mba tsy hisian’ny fatiantoka amin’izy ireo. Tsy mbola fotoam-piotazana lavanilina anefa izao, ka na tompony misangotra azy mialoha, na ireo mpangalatra am-potony, dia samy enjehin’ny lalana avokoa, hoy Atoa Felix Menarivo, filohan’ny “Plate forme” ny lavanilina eto Toamasina, satria 9 volana vao tena matoy tsara ny lavanilina, ary mahazo ny fenitra “01” amin’ny tahan’ny “vanilines” ao aminy amin’izany. Koa izay tratra dia potehina sy dorana avy hatrany eo imason’ny tompony sy ny solon-tenan’ny “Plate forme” ny lavanilina, ary ny solon-tenam-panjakana, ahitana ny eo anivon’ny varotra sy ny faritra atsinanana. Tranga iray no niseho tao Ampasimbe Onibe nahatrarana ity ramatoa iray mpamboly lavanilina, nefa noho ny fangalaran’ny olona ny lavanilina teny an-tsaha dia nosangoriny mba tsy hiteraka fatiantoka ho azy nyambiny, kanjoizao izy tratran’ny zandary Toamasina izao noho ny fiaraha-miasan’izy ireo tamin’ny fokonolona tao Ampasimbe Onibe. Nandrahoana tao anaty tavoahangy, natao fomba meksikana mikarakara lavanilina no nanaovanyazy, nefa amin’ny maha-tompony azy dia fihainoana azy sy fandorana ny lavanilina tratra ary fandoavana lamandy no sazy azon’ity ramatoa ity teo anivon’nyzandary. Ankoatra izay, araka ny fanazavan’ilay ramatoa, dia    tsy mahalala ny lalana mifandraika amin’ny fambolena sy fiotazana lavanilina nytenany. Ny taona 2003 izy no namboly izany ka tamin’ity taona ity vao mikasa ny hoity ny vokatra voalohany,  nefa izao tratran’ny olana izao. Manana fototra manodidina ny 50 izy ka namokatra manodidina ny 06kgs hatramin’ny 10kgs eo ny fototra iray, nefa io 10kgs nosangoriny nananany olana io sisa ny ambiny tamin’izany vokatra lavanilina novoleny tao anatin’izany.

Malala Didier

Midi Madagasikara8 partages

Musique évangélique : Huit concerts pour marquer les 15 ans d’Ampifitia

Une nouvelle église fera office de stèle pour les 15 ans d’Ampifitia.

« N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur » ! Ce verset tiré de la Bible sert de fil rouge à la célébration des 15 ans de la chorale Ampifitia. Une célébration qui s’annonce grandiose.

 15 bougies ne sont peut- être pas si impressionnant pourtant, cela a suffi  à Ampifitia de se faire un nom dans le milieu de la musique évangélique.  On peut même dire que la formation d’Isotry Fitiavana  fait partie de ces grandes figures de  chorale, incontournables à Madagascar.  Trois lustres à célébrer en grande pompe s’annonce tout au long de ces huit  prochains mois. Pour commencer le groupe qui rassemble une bonne centaine de personnes donnera un concert de levée de fonds à l’hôtel Colbert Antaninarenina le 22 avril.

Ces dernières années, Ampifitia a marqué les esprits et conquis le grand public avec ses chants de chorale. Selon Jean de Dieu Rakotonirina, « ce concert résumera ces 15 dernières années. Interview et chansons seront alternées au cours du spectacle. Il se pourrait que parmi les 24 chansons prévues, certains titres du 13e  album seront dévoilés à ce moment-là» relate le compositeur. Du « Ba-gasy » au « Zafindraony tavaratra » le style d’Ampifitia se pare de multiples couleurs  pourtant, c’est justement  ce kaléidoscope musical qui fait le succès de la chorale. Rendez-vous donc la semaine prochaine. Inconditionnels, soyez aux aguets!

Zo Toniaina

Midi Madagasikara8 partages

Ambohidavenona : Consultations gratuites et dons de médicaments par le « STK AMIS »

Si vous avez des médicaments qui ne vous servent plus à la maison, vous pouvez en faire don !t

Les jeunes gens du « STK AMIS » organiseront le 21 avril, à Ambohidavenona, dans la localité d’Alatsinainy Bakaro, une campagne de consultations médicales gratuites et de dons de médicaments.Ils sont jeunes mais ils sont conscients de l’importance de venir en aide à leur prochain ! Le 21 avril, l’association des jeunes chrétiens de la FJKM Ambalavao Isotry « STK AMIS » va faire une campagne de consultations médicales gratuites et des dons de médicaments à Ambohidavenona, dans la localité d’Alatsinainy Bakaro. « Face à la précarité et la vulnérabilité de la population, l’idée d’organiser une action comme celle-ci s’est imposé à nous comme une évidence. On fera ainsi deux pierres d’un coup, d’un côté nous avons la mission d’évangélisation et de l’autre, les actions sociales. Tous ceux qui aimeraient apporter leurs pierres à l’édifice sont les bienvenus. Nous les attendons et les accueillerons les bras grands ouverts ».

Bénévolat. Pour atteindre son objectif, le « STK AMIS » fait appel à la bonne volonté de tous, les médecins en particulier. « Si vous avez des médicaments qui ne vous servent plus à la maison, vous pouvez les donner ! Si vous êtes médecin, vous pouvez vous engager bénévolement à nos côtés. La collecte a débuté mercredi dernier et continue jusqu’à la semaine prochaine. Les dons peuvent être déposés à la FJKM Ambalavao isotry, en face de l’assurance Mama, jusqu’au 20 avril. Nous remercions déjà ceux qui vont participer. Ceux qui souhaiteraient avoir plus d’informations peuvent par contre consulter la page facebook stk amis Ambalavao Isotry ». Cette association des jeunes a pour objet de prêcher l’évangile et compte parmi ses actifs de nombreuses missions d’évangélisation à travers le pays. La prochaine en date est celle à Ambohidavenona Alatsinainy Bakaro, les 21 et 22 Avril. Une mission pendant laquelle se tiendra en parallèle une campagne de consultations médicalesgratuites.Mahetsaka

Midi Madagasikara7 partages

Olan’ny Jirama sy ny Enelec : Niravona raha efa niteraka delestazy iray volana teto Toamasina

Nanomboka ny herinandro nivalona iny dia nahatsapa ny tsy fisian’ilay delestazy nateraky ny resa-bola teo amin’ny Enelec, mpamatsy herinaratra ny Jirama Toamasina, ny vahoaka, izay nitranga tao anatin’ny volana martsa manontolo ka niseho isaky ny amin’ny 05ora hariva hatramin’ny 10ora alina. Efa nisy ny fifanarahana vaovao teo amin’ny Enelec sy ny tale jeneralin’ny Jirama mikasika ny olana, saingy manahy hatrany ny Jirama ny hiverenany noho ny hamaron’ny trosa tsy mbola voaloa, ka hametraka fitaovana mpamokatra herinaratra roa samy manana tanjaka 05MW avy ao “Tamatave II” sy ny ao “Tamatave III” misy ny foibe mpamokatra herinaratry ny Jirama eto Toamasina. Ankilan’izay koa dia efa miditra amin’ny fametrahana ireo kaonteran-jiro vaovao ho an’ireo mpangataka ny taona 2014 ny Jirama Toamasina hatramin’ny volana may. Efa mivoaka eo anivon’ny Jirama sy ny tambajotrany ny lisitr’ireo mpanjifa vaovao ireo. Efa vita manontolo kosa ny an’ireo mpangataka ny taona 2013, manodidina ny 320 teo. Ny tanjona, hoy ny talen’ny Jirama Toto Jean de Dieu, dia hamitana ireo fangatahana farany ny taona 2015 ny volana jona, ka mpangataka ho mpanjifa vaovaon’ny Jirama Toamasina hafa indray no raisina manomboka ny volana jolay ho avy io. Ho fanatsarana koa anefa ny fomba fifandraisan’ny Jirama sy ny Mpanjifany, hoy ny lehiben’ny seraseran’ny Jirama Toamasina, dia hisy fanitarana ny birao fandoavana ny faktioran’ny Jirama ao Bazary be. Hisy koa ny ho fiaraha-miasan’izy ireo amin’ireo banky madinika ho fanakaikezana ny mpanjifa; ary hohamafisina ny fampiasana ny finday amin’ny fomba fandoavana ny faktiora. Ankoatra izay dia manomboka koa ny asa ho fizarana ho roa ny tambajotrana herinaratra isan’ny mavesatra eto Toamasina, mandalo ao Tanambao V hatrany Ambalamanasy, sy Tanamakoa hatrany Ampilaolava; ho fanatsarana ny tolotra omena ny mpanjifa.

Malala Didier

Midi Madagasikara7 partages

2e rencontre des Clubs des électriciens de l’Océan Indien : Les énergies renouvelables au cœur des d...

La deuxième édition de la rencontre des clubs des électriciens de l’Océan Indien a été couronnée de succès. Organisée dernièrement à Antananarivo les 11 et 12 avril, et entrant dans le cadre du programme COI-ENERGIES, la rencontre a réuni dans la capitale malgache les représentants des sociétés nationales productrices et fournisseurs d’électricité des états membres de la COI ou Commission de l’Océan Indien. A savoir, la Jirama pour Madagascar, la MAMWE pour les Comores, l’ED France pour La réunion, la CEB pour Maurice et la PUC pour les Seychelles. Un évènement de partage de bonnes pratiques et d’expériences en matière d’énergies. Il a été créé un réseau régional d’entreprises et de centres de recherches actifs dans les domaines des Énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. A cet effet, des visites de deux centrales de la JIRAMA (Ambohimanambola et Antelomita) ont été organisées. Ce, pour échanger mutuellement les réalités professionnelles en matière d’électricité, mais surtout pour que «les autres participants à la rencontre puissent apprécier les avancées menées dans la cadre du redressement de la compagnie nationale».

Projet. Parmi les avancées menées dans le cadre du redressement de la JIRAMA figure un projet de mise en place de 45 centrales hybrides de 65MW dans les régions, plus précisément dans les capitales provinciales. L’entretien et la remise en marche des centrales de 40 MW en HFO qui ont été abîmées faute d’entretien seront également prévus. Actions qui seront suivies d’opération d’optimisation et de renforcement des centrales hydrauliques existantes. Le tout, dans le dessein d’améliorer la production et la fourniture d’électricité. Il convient de noter que la prochaine rencontre est prévue pour le mois de juillet 2018 aux Seychelles.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara6 partages

Toamasina II : Nisy nikasa hangalatra indray ny tambajotran-jiro

Tokony ho tamin’ny 01ora sy sasany maraina, ny talata alina nifoha ny alarobia teo, dia naharay antso ny polisin’ny FIP Toamasina fa misy andian’olona mikasa hangalatra ny tambajotran-jiron’ny Jirama miainga ao Volobe Toamasina II amin’I Toamasina renivohitra. Avy hatrany dia niezaka nanenjika azy ireo ny ekipan’ny kaomisera Rafaliarivo Jules, saingy noho ny andro alina sy maizin-kitroka dia tafaporitsaka ireto andian’olona am-polony nikasa hangalatra taribin’ny Jirama ireto, izay hanaovan’ny kaomisera Razafindahy Manitra antsoavo amin’ireo andrimasom-pokonolona amin’ireo kaominina sy ireo fokontany andalovan’ny taribin’nyJirama Volobe – Toamasina I, mba hiara-kiasa akaiky amin’izyireo hisorohana ny fahavoazana hateraky ny halatra amin’ny fahatapahan’ny herinaratra sy ny fiverenan’ny delestazy indray eto Toamasina. Ankoatra izay dia niantso vonjy tamin’ny polisin’ ny FIP ihany koa ireo mponina ao Mangarivotra atsimo, amin’ny fokontany misy ny toeram-pitsaboan’ny seranan-tsambo hatrany amin’ny sampanan’ny fiangonana FAK, fa vao manomboka amin’ny 04ora tolakandro mandra-maraina dia anjakan’ny andian-jiolahy mandeha andiany efatra na dimy ny tananan’izy ireo. Tsy mifidy endahina sy hanaovana sinto-mahery intsony ireto andian-jiolahy ireto. Nisy noho izany nyvela-pandrika nataon’ny ekipan’ny FIP tamin’izany, ny talata teo, ka mpanedaka roalahy: ingahy isany Sergio, 17 taona, sy Francklin, 18 taona, zatra ny lalan-dririnina, no tratran’izy ireo ambodiomby teo am-panendahana. Tratra tany amin’izy roalahy ireto ny antsy lava lela sy rongony anaty fonosana, ary poketran’olona avy nendahan’izy ireo izaynahitana “carte bancaire” iray. Mitohy kosa ny fikarohana ireo namany, raha efa miandry ny fitsarana azy am-ponja kosa izy roa lahy efa tratra.

m.l

Midi Madagasikara6 partages

« Hetsika Tsanga-tanana » : Une manifestation pacifique à multiplier !

Les fois prochaines, les leaders du Wake Up Madagascar devraient bruire les activités futures pour conscientiser et « réveiller » la foule résiliente.

Malgré les intempéries qui ont sévi la Capitale, dans la journée d’hier, le mouvement « Tsangan-tanana », mis en œuvre par les activistes du « Wake Up Madagascar », a été maintenu. A midi et quart, les leaders du mouvement se sont manifestés pacifiquement, comme à l’accoutumée, devant l’Hôtel de Ville Analakely, sans dire un mot, mais en levant les mains droites, à l’instar des députés. Puis quelques citoyens intéressés par ce qui se passait ont étoffé et rejoint l’équipe. En fait, l’objet de ces « Tsangan-tanana » a trait au vote des lois électorales controversées au niveau de l’Assemblée nationale, sur fond de corruption, et qui plus est prouvée par une vidéo. Les leaders du « Wake Up Madagascar » ont, de ce fait, argué que « les Malgaches veulent aussi s’enrichir en levant les mains, comme l’ont effectué les députés ». Pourtant, il ne s’agit point de favoriser la corruption. Au contraire, l’idée est de manifester une certaine lassitude par rapport aux attitudes des dirigeants qui ne profitent guère à la population. Sur ce point, faudrait-il préciser que « Wake Up Madagascar » prône la non-violence même si les actions qu’il entreprend touchent directement le quotidien des Malgaches. D’ailleurs, les responsables du mouvement ont souligné que « Wake Up Madagascar n’incite pas du tout à la désobéissance civile, mais réveille – comme son nom l’indique – les Malgaches à ne plus tolérer l’iniquité, à ne plus se limiter à râler, mais d’agir pacifiquement ».

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara5 partages

BNI Madagascar : Des produits et services adaptés au secteur minier

Le stand de la BNI au Salon International des Mines.

BNI Madagascar est également présente au Salon International des Mines, du Pétrole et de l’Equipement. Une occasion pour la banque de démontrer son soutien au secteur minier et pétrolier dont le rôle est très important pour le développement du pays. « Compte tenu des enjeux actuels du secteur  des mines et  du pétrole pour le pays, la première banque malgache se positionne en amont pour accompagner les investisseurs », indique-t-on chez BNI Madagascar qui souhaite établir des relations à long terme et encourager la création de partenariats qui permettront de donner plus rapidement corps aux projets des opérateurs du secteur minier.  Raison pour laquelle, d’ailleurs, BNI Madagascar offre durant ce Salon des services et des produits adaptés aux secteurs minier et pétrolier.

En effet, pendant ce grand rendez-vous économique, de par son savoir-faire et de son expérience, BNI Madagascar compte dispenser des conseils aux actuelles ou futures sociétés, investisseurs œuvrant dans le domaine des mines, du pétrole et de l’équipement. « C’est une occasion pour BNI Madagascar de présenter ses produits et services les plus adaptés aux besoins, qu’ils soient domestiques ou internationaux, grâce à son équipe commerciale expérimentée ». BNI Madagascar, la banque universelle pour les particuliers, les professionnels et les entreprises, entend confirmer sa présence aux côtés des opérateurs des secteurs stratégiques qui sont des leviers essentiels au développement de la Grande Ile.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Football – Elections : La FMF veut tenir tête à la FIFA

La nomination et la composition de la commission électorale nationale sont l’une des raisons qui ont causé le problème dans le processus électoral au sein de la FMF.

Une situation alarmante. C’est l’agitation à la maison du football à Isoraka après la lettre de la FIFA suite à la mission de vérification. Les membres du comité exécutif de la FMF ont tenu une réunion d’urgence, hier matin, pour trouver « leur riposte » après la feuille de route de la FIFA. Pour l’actuelle équipe dirigeante de la FMF, cette lettre n’est qu’une recommandation, donc la FMF n’est pas obligée de la suivre. Ce n’est pas une décision. Pourtant, dans sa lettre, la FIFA a stipulé : « Nous sommes convaincus que la démarche proposée permettra à la FMF de mener les procédures électorales déjà entamées à terme dans un climat apaisé et de confiance générale ».

Quid de la CEN. La nomination et la composition de la commission électorale nationale sont l’une des raisons qui ont causé le problème dans le processus électoral au sein de la FMF. « En ce qui concerne la CENI de la FMF, il s’agit de désignation et non d’élection. Et la désignation des membres actuels a été réglementaire et ils remplissent les conditions requises, des documents l’attestent. Ainsi, si on nous demande d’en désigner, nous allons présenter leurs noms car nous jugeons qu’ils remplissent les conditions. Nous allons seulement convoquer une assemblée générale au cours de laquelle nous allons les faire valider » telle est la déclaration de Doda Andriamiasasoa lors de la conférence de presse. Pourtant, la FIFA dans sa recommandation, il faut « convoquer une assemblée générale extraordinaire pour procéder à une nouvelle validation des membres de la commission électorale et de la commission de recours pour les élections. Ces membres devraient remplir les critères d’éligibilité, charger la nouvelle commission électorale, d’organiser et superviser les élections dans les ligues de Vatovavy Fitovinany, de Haute-Matsiatra et de Bongolava ». Autant dire que le CE de la FMF veut toujours avoir la main basse sur la commission électorale nationale pour poursuivre ses manœuvres dilatoires. En ce qui concerne l’organisation de l’élection avant le 3 juin, pour la FMF, cette décision de la FIFA ne respecte pas le code électoral, car outre les trois élections à organiser à V7V, Haute-Matsiatra et Bongolava, il y a la durée de l’appel à candidature, le dépouillement. La FMF estime que le délai est trop court pour organiser l’élection du nouveau comité exécutif de la FMF. On se demande si l’équipe FMF veut encore traîner la transition afin de rester le plus longtemps possible au pouvoir. En foi de quoi la FMF ignore ces recommandations de la FIFA qui vise à régler la crise électorale pour éviter les sanctions pour le football malgache et surtout pour l’équipe nationale en vue de la qualification pour la CAN 2019.

T.H

Midi Madagasikara5 partages

Evénement : Telma sponsor officiel du salon des Mines et du Pétrole

Telma est toujours présente lors des grands événements.

Engagée pour le développement du pays en général, Telma ne manque aucune occasion  pour démontrer son implication dans le processus de relance économique

Le leader de la téléphonie mobile, d’Internet et du transfert d’argent par mobile l’a encore démontré en participant activement au salon des Mines, du Pétrole et de l’Equipement qui a débuté, hier au « Mining Business Center » d’Ivato.

Engagement. Telma est en effet le sponsor officiel de cet événement qui réunit l’ensemble des professionnels miniers et pétroliers. En l’occurrence, les  exploitants  et artisans miniers, l’administration, les opérateurs économiques ou encore les  investisseurs étrangers. Le salon des Mines, du Pétrole  et de l’Equipement  vise à faciliter les échanges entre tous ces acteurs et permettre au secteur extractif de participer pleinement au développement de Madagascar.  Et la participation de Telma à ce salon concrétise  son engagement dans la valorisation du potentiel minier et pétrolier de la Grande Ile, tout en mettant en avant son rôle de leader des Télécommunications à Madagascar. « Notre rôle est de permettre à  tous les professionnels du secteur d’utiliser les moyens les plus modernes et efficaces pour la réussite de leurs activités » précise un communiqué  de Telma.

Vision. Une manière, en tout cas, pour l’entreprise, de réaliser  la vision de tous les acteurs du secteur quant à la promotion des projets à long terme, créateurs d’emplois et levier du développement à Madagascar.  En effet, depuis plus de dix ans, Telma, figure parmi les plus gros investisseurs du pays, encourageant et accompagnant l’implantation de grandes entreprises, garantes du développement des activités économiques et de la vie sociale à Madagascar. Plus de 400 millions de dollars ont ainsi été investis dans le développement du réseau mobile, comme le déploiement du réseau 4G dans plus de 60 villes Madagascar, la mise en place d’infrastructures de qualité pour la connectivité Très Haut Débit à travers notamment le « Backbone » National en Fibre optique, qui couvre tout le territoire national, et les deux câbles sous-marins internationaux. Plus encore, Telma est le 1er investisseur malgache  à adhérer à la construction et la gestion du câble sous-marin METISS, raccordant les îles de l’Océan Indien au continent africain en 2019.

Consciente de son rôle social, Telma a déjà désenclavé numériquement toutes les régions de Madagascar. En tant que leader économique, Telma met à la disposition de tous les professionnels les meilleures solutions de communication – fixe, mobile, internet et MVola- , toujours à la pointe de l’innovation pour l’essor de leurs activités. Aujourd’hui, Telma est incontestablement une référence auprès des acteurs miniers et pétroliers.

D’ailleurs, pendant  trois jours, Telma facilite le « networking » entre les exposants et les visiteurs du salon, en mettant à disposition une connexion Wifi illimitée via la « Fibre Optique by Telma ».

Telma, partenaire N°1 du développement socio-économique à Madagascar.

R.Edmond.

Midi Madagasikara3 partages

Mahazoarivo : 11e réunion de concertation dans le cadre du GDS

Les PTF étaient conduits par Violette Kakyomya (au centre).

Le Palais de Mahazoarivo a abrité hier la 11e réunion de concertation entre le gouvernement malgache et les partenaires au développement dans le cadre du Groupe de Dialogue Stratégique. Les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) étaient conduits par le Coordinateur résident du Système des Nations Unies, Violette Kakyomya. Etaient aussi représentés, les ministères, le secteur privé, les ONG, les parlementaires, la société civile et les organismes œuvrant dans la lutte contre la corruption. Le Premier ministre a fait savoir qu’il s’agit de faire le suivi de la mise en œuvre des décisions prises antérieurement lors de la précédente réunion du GDS ». Il a également annoncé la tenue prochaine à Mahazoarivo d’une nouvelle édition du GDS qui sera axée sur la préparation des élections. « De nouvelle stratégie de lutte contre la peste sera aussi au centre du dialogue », a-t-il ajouté. Interrogé sur les attentes du gouvernement par rapport aux contributions de la communauté internationale, il a reconnu que Madagascar a besoin de l’appui de cette dernière, non sans rappeler le principe de la souveraineté nationale.

R. O

Midi Madagasikara2 partages

RFC : Luck Razanajaona et Lova Nantenaina à « A chacun son cinéma »

Méconnus ? Ils ne le sont plus tellement sur la scène internationale. Luck Razanajaona et Lova Nantenaina font partie de cette jeune génération de réalisateurs qui  ne cessent de porter haut le flambeau malgache. Ce lundi, les fidèles des RFC pourront les découvrir dans « A chacun son cinéma ».

C’est parti pour une semaine intense faite de découvertes, de projections, de partage, d’échanges et de rencontres ! Le coup d’envoi des RFC a effectivement été donné hier à l’IFM avec la projection des films d’animation. Le programme, pour le reste de l’aventure, s’avère tout aussi alléchante à l’instar de « A chacun son cinéma » qui se tiendra à l’IFM le lundi 16 avril à 14 heures. « A chacun son cinéma fait la part belle aux expériences et expérimentations cinématographiques. C’est aussi l’occasion d’élargir la conception de ce que peut être un geste cinématographique». L’évènement mettra en avant six courts films de réalisateurs africains dont deux de Madagascar : Lova Nantenaina et Luck Razanajaona.

« Lakana » de Lova Nantenaina raconte l’histoire de Kenji et de son frère. Ils vivent avec leur mère dans la  forêt de la Côte Est de Madagascar. Ils rencontrent Romy et décident de construire ensemble une pirogue à balanciers en raphia. Ce documentaire de 13 minutes a été en lice à la 24e édition du Festival afro-américain FEMI en Guadeloupe. « Memories » met par contre en scène un jeune metteur en scène qui travaille sur sa prochaine pièce. Au fur et à mesure qu’il avance, ses frustrations remontent à la surface et des choses étranges se produisent. Un scénario qui reflète un peu la propre histoire du réalisateur. Cette fiction de 14’55 de Luck Razanajaona est également à découvrir lors du « A chacun son cinéma », à l’IFM ce lundi !Mahetsaka

Midi Madagasikara2 partages

Football- Elections : Des incohérences dans les recommandations de la FIFA

Le président de la CENI, Eddie Ravelonarivo, reste confiant pour la résolution de cette crise.

Ouf de soulagement pour les férus de football malgache après que la FIFA a fait savoir sa position dans la résolution de la crise qui a secoué la Fédération Malgache de Football depuis un bon bout de temps.

Finalement et à croire cette lettre de recommandation portant la signature de la Secrétaire Générale de la FIFA, Fatma Samoura, il ne s’agit plus de mettre en place le fameux comité de normalisation qui excluait de fait les membres actuels de la FMF mais bien de revenir aux élections de trois ligues notamment celles de Vatovavy Fitovinany, de Haute Matsiatra et de Bongolava.

Pas de contestation. En clair, la lettre valide les élections dans les 19 autres ligues mais là, on ne suit pas le raisonnement de la FIFA : c’est de voir pourquoi elle s’est opposée à l’élection au sein de la Ligue de Bongolava alors qu’elle a été validée par la CENI et qu’il n’y a pas eu de contestation, encore moins de recours.

Une première incohérence qui cache une autre notamment lorsqu’elle ne semble pas reconnaître la Commission Electorale Indépendante qui a pourtant validé les élections au niveau des 20 ligues.

La lettre demande d’ailleurs expressément  à ce qu’on procède à la validation de cette CENI quand elle doute de la légitimité de la commission électorale et de la commission de recours. Autrement dit la candidature des membres de la CENI doit faire l’objet d’une nouvelle consultation de l’assemblée générale, la même en fait que celle qui s’est tenue le 25 mars 2017.

Indépendance et indépendance. Elle fustige dans la foulée le fait que le président de la commission électorale était aussi l’avocat de la FMF en 2004 et qu’en ce sens, Eddie Ravelonarivo n’incarne pas ce que la FIFA estime une totale indépendance et qu’elle réclame un processus plus démocratique.

Et si on devait donc refaire la validation ou non de la CENI à la demande de la FIFA, on ne sait pas par quel bout prendre et surtout par quels acteurs, car il y a d’un côté les anciens présidents des ligues et de l’autre ceux nouvellement élus et « reconnus » par Fatma Samoura dans sa lettre qui comporte une troisième zone d’ombre dans la mesure où elle comprend une troisième feuille non signée et redéfinissant les critères d’indépendance des membres de la CENI allant jusqu’à leur interdire d’avoir des liens de parenté au cours de quatre années ayant précédé leur mandat avec toute personne occupant un poste rémunéré ou par contrat avec  la FMF ou une instance fédérale incluant une entreprise et une organisation. Et quand elle rajoute parmi les critères dits d’indépendance le fait d’avoir travaillé pour un conseiller juridique externe à la FMF ou pour l’organe de révision de la FMF, alors on comprend aisément que la personne visée n’est autre que ce Zanadranavalona d’Eddie Ravelonarivo. Eh oui !

Clément RABARY  

Midi Madagasikara2 partages

Fenoarivo : Le CHU fête ses 115 ans

Beaucoup d’eau a coulé sous le pont depuis la création en 1903 du centre Hospitalier universitaire de Fenoarivo. Appelé Sanatorium dans les années 50, le centre a pu intégrer les centres hospitaliers universitaires d’Antananarivo en 1997. Pour arriver au statut d’hôpital Universitaire en 2012, puis de centre hospitalier universitaire en 2015. Des avancées qui soulignent le développement et la vivacité du centre depuis ses débuts. Pour marquer les 115 ans dudit centre, les responsables ont élaboré différentes activités dont l’inauguration du Service Accueil Triage aux Urgences. Doté de nouveaux matériels (défibrillateur, respirateur, deux extracteurs d’oxygène, lampe à fente pour le service d’ophtalmologie, cinq accessoires pour bouteilles, deux pousses seringue électrique à deux  voies, aspirateur électrique, ECG à trois pistes avec interprétation, moniteur de surveillance à cinq  paramètres et trois balances pèse-personne avec toise), le service accueil-triage aux urgences pourrait aider à faciliter la prise en charge des patients admis auprès du centre hospitalier. Par ailleurs, d’autres activités ont également été prévues dans le cadre de la célébration du 115e anniversaire du CHU de Fenoarivo. Entre autres, une journée « portes ouvertes » en vue de faire découvrir l’historique du centre ou encore des prestations sanitaires telles que des dépistages d’hypertension artérielle (HTA), de diabète, de protéinurie, d’asthme, de broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Recueillis par José Belalahy

News Mada1 partages

Mampandroso ny kolontsaina : feno dimy taona ny IKM etsy Antsahavola

Hanokatra ny tsingerintaona fahadimy niorenany ny Ivontoeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) etsy Antsahavola, manomboka ny 19 avrily izao. Haharitra telo andro izany ka hanamarika ny andro voalohany, ny alakamisy, ny fanotronan’ny solontenam-panjakana samihafa. Eo koa ny fandraisana anjaran’ireo mpanakanto avy amin’ny sehatra samihafa sy efa niara-niasa tamin’ny ivontoerana hatramin’izay.

Ny ampitson’io, ny zoma 20 avrily, hampahafantatra ny antom-pisian’ny IKM sy ny andraikitra sahaniny eo amin’ny tontolon’ny zavakanto sy ny kolontsaina malagasy amin’ny mpianatra ireo tompon’andraikitra ao. Mpianatra avy amin’ny sekolim-panjakana, sekoly tsy miankina ary sekoly frantsay izy ireo.

Hamaranana ity fanokafana ny fanamarihana ny fahadimy taon’ny ivontoerana ity kosa, ny asabotsy 21 avrily, ny tontolon’ny angano, izay tsy ho an’ny ankizy irery ihany fa misokatra ho an’ny besinimaro. Handravaka izany ny hetsika iarahana amin’ny mpamorona eo amin’ny sehatry ny lamaody.

Filoha mpanorina sady filoham-boninahitry ny IKM Rabenantoandro Casimir. Vinan’ity foibe ity ny ho lasa sehatra fifanakalozana ho an’ny fampiroboroboana ny kolontsaina marolafy. Eo koa ny fampandrosoana ny firenena sy ny famolavolana olom-pirenena vanona, amin’ny alalan’ny kolontsaina. Mandray anjara amin’ny fampandrosoana maharitra, amin’ny alalan’ny fitantanana sy fiarovana ny tontolo iainana, koa izy.

Landy R.

Madaplus.info0 partages

Le GEN appelle la HCC à ne pas donner son aval sur les lois régissant les élections

Le GEN ou Groupe des Experts Nationaux appelle la Haute Cours Constitutionnelle à ne pas avaliser les lois sur les élections récemment adoptées à l’Assemblée Nationale et au Senat.
Les lois qui vont régir les futures élections à Madagascar ne cessent de susciter des commentaires. Le GEN a aussi fait entendre sa voix en incitant la HCC de ne pas avaliser ces lois. En effet, l’élaboration et plusieurs articles de ces lois ne sont pas conformes à ce qui est stipulé par la constitution. En outre, certains articles vont à l’encontre des droits des électeurs. Pour eux, il faut laisser tous les candidats se présenter librement pour les élections. On attend la fin de ce feuilleton.
Ino Vaovao0 partages

MAFAIJIJO - MAINTIRANO : Dahalo iray nikasa hangalatra omby lavon’ny balan’ny miaramila

Dahalo iray no lavon’ny balan’ny miaramila raha nikasa hanafika sy hangalatra omby tao amin’ny Fokontany Ankirijy Fotsy, kaominina Mafaijijo ny alarobia alina teo tokony ho tamin’ny 11 ora. Tsy tontosa ny fikasan’ireo andian-dahalo nirongo basy satria teo am-panaovana ny asany no tonga tampoka ny miaramila avy tao Maintirano ka raikitra ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta. 

Nandritry ny fifandonana no nahalavoan’ny mpitandro filaminana ny iray tamin’ireo malaso. Tafaporitsaka kosa ireo namany ary lasan’izy ireo ihany koa ny basy nampiasain’ilay dahalo maty voatifitra ity. Voalaza fa faty no tratran’ireo miaramila teo taorian’ny nandosiran’ireo malaso raha nahita ny namany lavo. Tsy nisy lasa ny omby sady tsy tavela teo ihany koa ny fatin’ny namany. 

Araka ny fampitam-baovao azo dia ny faran’ny herinandro lasa teo no nisy olona nampandre ny raim-pianakaviana iray ao Ankirijy Fotsy fa hisy dahalo ho tonga hanafika azy ny alarobia. Avy hatrany dia nampandre ny Ben’ny tanàna ao amin’ny renivohitr’i Melaky ny lehilahy ka nandefa miaramila tany an-toerana hanohitra izany io tompon’andraikitra ao amin’ny kaominina io. 

Voaro araka izany ny ainy sy ny fananan’ilay raim-pianakaviana nokasain’ireo dahalo hotafihina. Nahitana vokany ny ezaky ny mpitandro filaminana ao amin’ny distrikan’i Maintirano mba ho famongorana ny asan-dahalo izay tena mahazo vahana tanteraka eto amin’ny Firenena tao anatin’ny efatra taona izay.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

HERISETRA : Fatin-jazalahy tsy nisy loha hitan’ny olona tao Besonjoandrano kaominina Iarintsena

Olona nandeha tamin’ny lala-manitsy anaty ala hamonjy tsena vao maraina no nahita fatin-jazalahikely vao 3 taona teo, izay tsy nisy loha sy fe havanana ary ny tanany roa. Taitra ity farany raha nahita izany ka voatery niverin-dalana nampandre ny sefo fokontany tao Besonjoandrano. Vao nandre izany koa ny tao dia niantso ny Ben’ny tanàna sy ny zandary ka nandeha niara-nijery ny zava-nisy izy ireo. 

Voalaza fa rehefa tonga teny an-toerana izy ireo dia nikaroka ny mety hisy ireo taova tsy hita teny amin’ny vatany ka tany  amin’ny 40m tsy lavitra teo ny nahitana ny lohany. Mbola tsy hita kosa ny tanany roa sy ny feny havanana hatreto, raha ny vaovao voaray farany. Efa simba tanteraka ilay razana araka ny fijerena nataon’ny dokotera azy ary nibontsina ny kibony. 

Tsy nisy fitafiana intsony teny amin’ny tenany. Nandray ny andraikiny avy hatrany ny Ben’ny tanàna sy ny Sefo Fokontany ao an-toerana ary dia nalevina ny fatin’ilay ankizilahy satria tsy fantatra ny ray aman-dreniny sy ny fianakaviany. Miantso izay  ray aman-dreny mety ho very zanaka kosa ny zandary ao amin’ny Kaominina Iarintsena mba ho tonga eny amin’ny biraon’ny zandarimariam-pirenena.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

KAOMININA ANKIRIHITRA - AMBATO BOENY : Dahalo telo matin’ny fokonolona

Nanao ny fanarahan-dia ireo fokonolona sy ny zandary tao an-toerana ka nanosika ireto farany hiverina tamin’ny alalan’ny tifitra ireo dahalo mpanafika. Tsy nanakana ireo fokonolona sy ny zandary anefa izany fa notohizan’ireo hatrany ny fanarahan-dia ka raikitra ny fifanjevoana teo amin’izy ireo ka dahalo telo no lavon’ny zandary ary tafaverina avokoa ny omby miisa efatra nalain’ireo dahalo. 

Nilaza ny lehiben’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandarimariam-pirenena Boeny, kolonely Faha Bienvenu fa “tsy maintsy hotohizan’izy ireo ny fampandriana fahalemana ao amin’ny distrikan’ Ambato-Boeny hampihenana ny asan-dahalo”. Ho an’ny zandary ao amin’ny faritra Boeny dia mitohy hatrany ny fanaovan’izy ireo ny kalony izay paikady entina hampihena ny asan-jiolahy misy any ambanivohitra.

Tolin

Ino Vaovao0 partages

LALAM-PIFIDIANANA : Tsy manaiky ny hetsika hataon’ireo depiote ny préfet ao Toamasina

Fanasana hiatrika famelabelaran-kevitra atao ao amin’ny Dojo Soavita Toamasina anio sabotsy 14 avrily manomboka amin’ny 2 ora tolakandro momba ny toe-draharaham-pirenena sy momba ilay lalàm-pifidianana. Solombavambahoaka maro ao anatin’ny faritanin’i Toamasina no mpikarakara, dia Toamasina I, Toamasina II, Vavatenina, Mahanoro, Soanierana-Ivongo, Moramanga, Anosibe Anala, Amparafaravola ary Andilamena.

Ny tolakandron’ny alakamisy 12 avrily, dia nampiantso mpanao gazety tao amin’ny birao fiasany ny préfet an’i Toamasina, Cyrille Benandrasana. Nandritra izany no nilazany ny tsy fanekeny io famoriam-bahoaka ataona solombavambahoaka maromaro io. «  Tsy azo ekena ny famoriam-bahoaka mety hiteraka korontana ary handray fepetra mifanaraka amin’izany ny tompon’andraikitra rehetra voakasika. Hetsehina ny Emmo- Rég raha mikiry izy ireo  », hoy ny fanazavany. Fanazavana izay mbola nampiny hoe  : «   manana toerana nahavoafidy azy avy ireo solombavambahoakama ireo ka tokony samy manatona ny toerana nahavoafidy azy avy manao tatitra fa tsy manao tambabe tahaka io eto Toamasina io ».

Ny marainan’ny zoma 13 avrily, dia tonga avy hatrany ny valin-kafatra avy amin’ireo solombavambahoaka mpikarakara tamin’ny alalan’ny solombavambahoakan’i Toamasina I, Famindra Justin. Ity farany izay nilaza fa «  taorian’ ny fivoriana nataonay omaly (alakamisy hariva), dia niray saina izahay rehetra mpikarakara fa tsy hihemotra mihitsy fa hiroso hatrany satria zonay ny manao tatitra amin’ny vahoaka ». Nohamafisin’ny solombavambahoaka Mamy Aurélien  voafidy tao Vavatenina fa solombavambahoakan’i Madagasikara izy ireo ka manan-jo hiteny manerana an’i Madagasikara ary zo feno ho an’ny solombavambahoaka ny manao tatitra sady anaty efitrano mihidy no anaovana izao famelabelaran-kevitra izao fa tsy ankalamanjana, mba hialana amin’ny mpanararaotra. Na ny solombavambahoaka Famindra Justin na i Mamy Aurélien izay nitondra tenin’ireo mpikarakara dia samy nanitrikitrika fa lalàna goavana eto Madagasikara io lalàna mifehy ny fifidianana io ka izany no mahatonga io rodoben’ny solombavambahoaka manohitra io lalàna hitondra ny firenena any amin’ny kizo io.

Ny préfet an’i Toamasina, Cyrille Benandrasana izay nilaza nandritra ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety ny tolakandron’ny alakamisy io fa hanetsika ny Emmo-Reg raha mikiry hanao famoriam-bahoaka ireo solombamavhoakaka ireo. Ho hita eo izay ho tohiny anio sabotsy. Omaly zoma, dia nitohy ny fizaràn’ireo solombavambahoaka mpikarakara ireo fanasana.

Kamy   

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE JOCELYNE MAXIME : Mitady ny fomba rehetra hahafahana misambotra azy ny Hvm

Andry Nirina Rajoelina. Hoesorina amin’ny toerany  ny Ben’ny tanànan’i Mahajanga, Andriantomanga Mokhtar ary efa nampahafantatra mialoha an’izany ny mpikambana ao amin’ny governemanta iray rehefa nivahiny tao amin’ny onjam-peo tsy miankina iray ny alakamisy teo. Noroahina tao amin’ny trano fonenany teny Amparibe taorian’ny hetsika nataon’ireo depiote Mapar, Tim, Vpm, Mmm ary tsy miankina manohitra ny lalàna mifehy ny fifidianana tsy nasiam-panitsiana ny solombavambahoka, Razanamahasoa Christine andro vitsivitsy lasa izay. 

Tsy ity farany irery no tadiavin’ireo tompon’andraikitra ao amin’ny Hvm hanaovana ramatahora sy enjehina fa ny depiote hafa ihany koa ka anisan’izany ny depiote Jocelyne Maxime voafidy tany Antsiranana. Araka ny loharanom-baovao nisy nanadihady ny fomba fampiasan’ity farany ny volan’ny «  Cld  » fa tsy nahitana zavatra maloto. Araka ny loharanom-baovao hatrany dia namporisihina hitory an’ny depiote Jocelyne Maxime ny tompon’andraikitra ambony iray ao amin’ny Antenimieram-pirenena fa tsy nanaiky hiditra amin’ny kilalao maloto. 

Ny fanaovana antsojay sy fanaparam-pahefana amin’ireo izay heveriny fa mety hanelingelina azy amin’ny fifidianana manaraka no hitan’ireo tompon’andraikitra ao amin’ny Hvm fa mety. Na izany na tsy izany tsy hampihemotra ny depiote Jocelyne Maxime velively izany rehetra izany  ary hijoro hatrany ny tenany, hoy izy hiaro ny tombotsoan’ny vahoaka sy ny firenena.  Alefa ihany  ry Hvm a  !  «  Ny marigny koa havy vandy jiaby milefa  », hoy ny fiteny any amin’ny tapany avaratry ny Nosy.

 A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

KAOMININA MAHAJANGA I : Voaaro ny safidim-bahoaka, tafajanona amin’ny toerany ny ben’ny tanàna

Anio tokoa no daty voatondro hisarahan’ny fahefana mpanatanteraka dia ny ben’ny tanàna sy ireo ekipany ary ireto fahefana mpanao lalàna dia ny mpanolo-tsaina izany. Ity farany izay efa nahangona sonia miisa 11 no ho 08, ka nahazoana ny maro an’isa izay mitaky ny fanesorana ny ben’ny tanàna amperin’asa dia i Andriantomanga Mokhtar Salim, voafidy tamin’ny vondrona Mapar. 

Fanontaniana ilam-baliny maromaro no naroson’ireo mpanolotsaina ireo an’ingahy ben’ny tanàna ka ny zoma io, tao amin’ny efitrano fivorian’ireto mpanolo-tsaina ireto no nanantanterahana io fivoriana azon’ ny rehetra natrehina io. Nafana ny adihevitra teny amin’ny lapan’ny fivoriana ka niha niakatra ny hafanana ka raikitra ny paika latabatra sy ny fifamaliana ho an’ireto roa tonta ireto. Voatery navoakan’ny mpitandro filaminana ny polisy avy ao amin’ny boriboritany fahatelo, ny Fip ary ny zandary kosa ireo vahoaka tonga fofona saika hanatrika io fivoriana azon’ny rehetra natrehina io. 

Araka ny filazan’andriamatoa Paul Gervais, filohan’ny filan-kevitra monisipaly dia noho ireto vahoaka misy minia hanakorontana ao amin’ny lapan’ny tanàna ka mety tsy hahatomombana io fivoriana io no antony niantsoan’ity farany ny mpitandro filaminana. Rehefa nandeha ny fifidianana dia 10 tamin’ireo mpanolotsaina ny kaominina no nankasitraka ny hijanonany amin’ny toerany ary 09 kosa nitsipaka izany. Voaporofo izao fa manana ny rariny ny ben’ny tanànan’i Mahajanga I ity. Ho avy eto Mahajanga anio ihany koa ny Filoham-pirenena ka ho hita eo izay hambarany mahakasika ity raharaha teo anivon’ny kaominina ity.

INVMGA.

News Mada0 partages

Salon des mines : manohana ny hetsika ny Telma

Mandray anjara amin’ny “Salon des mines” eny amin’ny Mining business center, andiany faharoa atao ny 13, 14 ary 15 avrily, eny Ivato, ny Telma, sady anisan’ny mpiara-miombon’antoka amin’ny hetsika. Manome lanja ny sehatry ny harena an-kibon’ny tany sy ny solika ny Telma, amin’ny maha voalohany azy eo amin’ny lafiny fifandraisan-davitra eto Madagasikara, satria tena ilain’ny mpandraharaha ny fampiasana fitaovana manaraka ny toetr’andro sy avo lenta.

Manodidina ny 400 tapitrisa dolara ny fampiasam-bolan’ny Telma hampiroboroboany ny ambaindainy eto amin’ny Nosy. Ao anatin’izany ny nametrahana ny tambajotra 4G manerana ny tanàna maherin’ny 60. Eo koa ny tariby fifandraisan-davitra matanjaka Backbone an-tanety sy ambany ranomasina mampifandray amin’ny iraisam-pirenena. Manampy ity farany ny fametrahana ny tariby fifandraisan-davitra ambany ranomasina Metiss, mampifandray ny Nosy aty amin’ny ranomasimbe Indianina sy ny kaontinanta afrikanina, ho vita amin’ny taona 2019.

Efa fantatry ny rehetra ny maha sangany ny Telma amin’ny lafiny finday, ny internet, ny M’Vola, sns. Afaka mampiasa ny tambajotra Telma Wifi tsy voafetra ny mpandray anjara sy ny mpitsidika mandritra ity “Salon des mines” eny Ivato ity.

Njaka A.

News Mada0 partages

Harena an-kibon’ny tany : tsy mbola mivoaka ny fahazoan-dalana vaovao

 Nilaza ny filoha Rajaonariampianina, omaly teny Ivato, fa efa vonona ao ny fahazoan-dalana ho an’ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany ho an’ireo mpampiasa. Etsy ankilany anefa, milaza ny minisitra tompon’andraikitra fa mihantona ny fanomezan-dalana vaovao, satria maro ny zavatra mila dinihina sy havaozina.

Nanomboka, omaly, eny amin’ny foibe Mining business center Ivato, ary hifarana amin’ny 15 avrily, ny hetsika Salon des mines, miompana amin’ny harena an-kibon’ny tany. Fotoana ahitana ireo mpisehatra amin’ny harena an-kibon’ny tany madinika sy vaventy sy ny solika rehetra, toy ny mpitrandraka, ny mpanodina vato, ny mpandraharaha eto an-toerana sy vahiny, ny rafi-panjakana samihafa, sns. Tanjona ny hampiroboroboana ity sehatra ity hitondra fampandrosoana ho an’ny firenena.

Nandritra ny fotoam-panokafana, anisan’ny nitodika any amin’ireo mpandraharaha mpampiasa vola vahiny ny filoha Rajaonarimampianina. Nambarany fa “efa ao ny fahazoan-dalana ho an’ny harena an-kibon’ny tany”. Etsy ankilany anefa, tsy mbola mamoaka fahazoan-dalana vaovao ny fanjakana, azo adika fa mifanipaka amin’ny kabarin’ny filoham-pirenena. Milaza ny minisitry ny Harena an-kibon’ny tany, Zafilahy Ying Vah fa tsy maintsy misy ny fandaminana sy ny fandinihana ny antontan-taratasy amin’ny antsipiriany. Antony, maro ireo fahazoan-dalana tsy ampiasain’ny tompony araka ny tokony ho izy akory.

Olana ny “tonga voalohany, karakaraina mialoha”

Manodidina ny 4.000 ny fahazoan-dalana nozaraina hatramin’izay. Nambaran’ny minisitra Zafilahy Ying Vah, fa betsaka ireo nefa ny 50 ihany ny tena mandoa mihoatra ny 5.000 dolara isan-taona. Maro koa ny olana mitranga, toy ilay fenitra voizina hoe “tsy maintsy karakaraina aloha izay tonga voalohany” (premier venu, premier servi). Ireny rehetra ireny ny mahatonga an’ireo mpandraharaha manana fahazoan-dalana ireo hanao ampihimamba, mitazona ny fahazoan-dalana fotsiny fa tsy mampiasa azy araka ny tokony ho izy. Maro amin’izy ireo koa ny tsy matihanina amin’ny harena an-kibon’ny tany akory, fa mitady tombombarotra fotsiny, mivarotra lafo amin’ny vahiny ny fahazoan-dalana any am-pelantanany.

Tsiahivina fa tsy mbola mivoaka koa ny lalàna vaovao mifehy ny harena an-kibon’ny tany, fa miandry an’izay fandinihana sy fanavaozana ataon’ny fitondrana izay.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Notazana mialoha ny fotoana : lavanila 9 kilao nodorana

Olana ho an’ny tantsaha ny tsy fahafantarany mazava ny lalàna mifehy ny lavanila sy ny tsy fandriampahalemana any ambanivohitra. Ao anatin’izany ny halatra lavanila maitso ataon’ireo jiolahy izay sahy mamono ny tompony mihitsy raha sendra hitany eny an-tsaha. Eo koa ny tsy fitsinjovana ny tantsaha na tokony hanana ny rariny aza.

Tratran’ny zandary any Tanambao Nosibe, ny alarobia 11 avrily teo, ny lavanila maitso milanja sivy kilao. Nodorana teo imason’ny tompony ireo lavanila ireo, izay natao tao anaty tavoahangy plastika.

Nanatrika izany koa ny filohan’ny vovonana lavanila, Menarivo Felix, nilaza fa efa lany andro ny lalàna eto amintsika, sady tsy afaka miaro ny tantsaha akory. Notsorin’ny tompon’ny lavanila anefa fa noho ny halatra lavanila mirongatra ny antony niotazany azy mialoha ny fotoana, sady efa lasan’ny mpangalatra avokoa ny antsasaky ny vokatra teny an-tsaha. Nambarany koa fa fomba fanamasahana ny lavanila, nefa tsy hahenoan’ny jiolahy ny fofony ny nahatonga azy ireo hanao azy anaty tavoahangy.

Sajo sy Njaka A.

News Mada0 partages

Salon des mines et du pétrole : place à la deuxième édition

Une cinquantaine d’opérateurs du secteur extractif, nationaux et étrangers, participent au Salon des mines, du pétrole et de l’équipement, jusqu’au 15 avril au Mining business center à Mamory, Ivato. La cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de plusieurs personnalités. Il s’agit de la deuxième édition de cette rencontre des investisseurs miniers dont le principal objectif est de promouvoir le secteur extractif à Madagascar.

Ce salon est le fruit d’un partenariat public-privé qui prévoit le développement du secteur minier dans la Grande île, à travers la mise en place d’une plateforme de rencontre et d’échange entre les parties prenantes du secteur minier et pétrolier, publiques et privées, nationales et étrangères.

 Le secteur extractif est un secteur clé pour l’économie. La lutte contre les activités informelles reste toutefois un réel défi pour les autorités concernées.  En 2014, seuls 4,18% des richesses nationales provenaient du secteur extractif, contre 4,68% du PIB national en 2015. En outre, le flux financier généré par le secteur s’évalue à 300 milliards d’ariary en 2016, selon les chiffres émanant du ministère des Mines et du pétrole.

Pour rappel, la première édition du salon des Mines et du pétrole s’est tenue en 2014.

R.R.

News Mada0 partages

Administration : sortie officielle de 93 contrôleurs des douanes

La cérémonie officielle de sortie des 93 contrôleurs des douanes a eu lieu hier au CCI Ivato. Ces derniers ont  suivi une formation de 7 mois et 24 jours de formation militaire à l’Ecole supérieure de la gendarmerie nationale à Moramanga.

Ce recrutement entre dans le cadre de la politique de gestion de ressources humaines de l’administration douanière qui s’est engagée à faire des ressources humaines un élément clé des missions entreprises par cette direction.

Eric Narivony Rabenja, directeur général des douanes, a mis l’accent sur l’importance de l’intégrité en rappelant aux nouveaux contrôleurs l’engagement pour l’éthique qu’ils ont signé. Il a également insisté sur le respect de l’intégrité dans le cadre de l’organisation de ce concours. Et lui d’affirmer que, «Malgré les rumeurs qui ont couru autour de l’organisation de ce concours, il n’y a pas eu de cas de corruption, vous en êtes la preuve vivante».

Sur les 93 nouveaux contrôleurs des douanes, 80 ont été recrutés par voie de concours direct et 13 par voie de concours professionnel. Pour rappel, plus de 8.000 candidats ont participé à ce concours.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Rencontre avec la jirama : les chefs de fokontany font part de leurs difficultés

Les 192 chefs de fokontany dans la ville d’Antananarivo ont évoqué les problèmes rencontrés en termes d’approvisionnement en eau et en électricité dans leur quartier respectif à l’occasion d’une rencontre avec l’équipe de la Jirama, hier, dans les locaux du ministère de l’Intérieur à Anosy.

Le problème d’éclairage public, la chute des tensions impactant sévèrement sur les équipements électriques et les appareils ménagers, les difficultés à entrer rapidement en contact avec les agents de la Jirama, ce sont entre autres les problèmes avancés par ces responsables au niveau des quartiers de la ville des Mille.

Pour sa part, la Jirama a évoqué comme origine des problèmes évoqués par les chefs de fokontany la vétusté des infrastructures de la compagnie. «Aucun investissement n’a été fait au sein de la Jirama depuis vingt ans. Ce n’est que maintenant que la compagnie procède petit à petit au renouvellement de son réseau. Il est évident que les infrastructures existantes  ne répondent plus aux besoins des abonnés de la Jirama. Ce qui explique en partie les coupures de courant dans certains quartiers de la ville», a expliqué le directeur général de la société d’Etat, Olivier Jaomiary.

Réception de plusieurs équipements

La mise en œuvre du Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (Pagose), financé par la Banque mondiale, entre dans le cadre du plan de redressement de la Jirama. Quelques équipements ont été réceptionnés par la société et le ministère de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures, hier. Il s’agit de 400 transformateurs, des  disjoncteurs, des câbles et des compteurs intelligents. Ces équipements permettront d’améliorer l’approvisionnement en électricité de 200.000 abonnés dont une grande partie  se trouve dans la capitale.

1.700 sur les 2.500 lignes basse tension et un tiers des lignes à moyenne tension seront réhabilitées à partir de ces équipements. «Les travaux débuteront le mois prochain et sont prévus s’achever vers décembre. Une fois ces équipements installés, il ne devrait plus y avoir de coupure d’électricité dans la ville d’Antananarivo. Ce qui fait que les centrales de la Jirama auront désormais la capacité nécessaire pour approvisionner le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) qui est de 230 Mégawatts durant les heures de pointe, puisque  les centrales approvisionnant le RIA ont  une capacité totale de 286 Mégawatts», a poursuivi Olivier Jaomiary.

Promotion de l’énergie solaire

En outre, la centrale solaire installée à Ambohimanambola, d’une capacité de 20 Mégawatts,  devrait être opérationnelle d’ici le mois de juin. «Cette centrale fournit 10% des besoins en électricité d’Antananarivo, Moramanga et Antsirabe», a-t-on précisé au niveau de la Jirama.

Mais la Jirama s’attend également à une collaboration avec les chefs de fokontany sur le contrôle de ratissage visant à appréhender les vols d’électricité et les branchements illicites. Depuis janvier 2018, 2675 foyers ont été contrôlés. Les agents de la Jirama ont constaté des anomalies au niveau de 10% de ces foyers.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Jeneraly Camille Vital : « mila hatao araka ny tokony ho izy ny fifidianana »

« Raha ny tokony ho izy, olon-kendry isika, indrindra ny mpitondra: tokony hotanterahina araka ny tokony ho izy ny fifidianana. Ho hitantsika eo… Manao antso avo amin’ny fiombonambe iraisam-pirenena amin’izany, satria manaraka akaiky an’io ry zareo. » Io ny nambaran’ny Praiminisitra teo aloha sady filoha nasionalin’ny antoko Hiaraka isika, ny jeneraly Camille Vital, tamin’ny dinika natao taminy teny Ivandry, omaly.

Mba hijery ny tena zava-misy ny fiombonambe iraisam-pirenena, fa tsy ho tonga fotsiny hamita iraka hoe milamina ny zava-drehetra. Mba araka ny zava-misy ny tatitra. « Tsy azo atao ny tetezamita vaovao, satria efa tratra aoriana loatra. Efa latsaka an-katerena loatra isika. Tetezamita vaovao haninona? Hanome tombontsoa ho an’ny olona sasany indray », hoy izy.

Mila jerena ny vahoaka

« Jereo ny vahoaka », hoy izy, manoloana ny fomba fitantanana ankehitriny. Ny vahoaka no tompon’i Madagasikara. Mitantana fotsiny ny mpitondra fa tsy tompony. Tsy misy tsy mahita ny zava-misy: tsy fandriampahalemana, kolikoly, fanondranana sokatra… Inona ny vahaolan’ny fitondrana? Tsy misy fampandrosoana raha tsy misy fandriampahalemana. Mitovy amin’ny an’ny olona rehetra ny heviny. Tsy fantatra izay mahita ny raharaham-pirenena amin’izao hoe mandeha.

« Manao antso ny olona, efa very fanahy. Matoa manao antso, mba hialana amin’ny krizy eto amin’ny tany sy ny firenena. Koa anjarantsika vahoaka tsirairay avy izay tonga saina ny amin’izay tokony hatao », hoy izy, nandre ny lakolosy fanairana nataon’ireo jeneraly sy manamboninahitra misotro ronono. Ho tanteraka araka ny tokony ho izy ve ny fifidianana mitaha amin’ny zava-misy? Mampiteny ny moana…

Tsy demokrasia ny fanakanana olona maneho hevitra

 « Maninona no tsy sakanana koa ny filoha ho any Mahajanga, fa manao fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana? Maninona Rajoelina Andry no sakanana? Aiza ny demokrasia? », hoy izy momba ny fanakanana ny filohan’ny Tetezamita teo aloha tsy ho any Mahajanga. Toy izany koa ny nahazo an-dRavalomanana tany Toliara.

Miaro ny vahoaka tsy hanimba na handoro zavatra, tsy hamaky trano… ny asan’ny mpitandro filaminana, fa tsy hanakana olona tsy hiteny. Izay resy lahatra, avelao hiaraka aminy. Izay ny demokrasia. Tsy mandeha ny fampandrosoana tsy miaraka amin’ny demokrasia. Ny zavatra tsy tsapan’ny fitondrana, manome vahana an-dRajoelina Andry ny fanakanana azy isan’andro. Ny mba ho tombontsoan’ny firenena sy ny hananantsika filoha no tanjona amin’izao…

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Fampihavanana : hidina any ifotony ny CFM

Fananganana ny Vaomieran’ny fahamarinana sy ny fitsarana. Izay no anisan’ny nifantohana tamin’ny atrikasa fanamafisana ny fahaiza-manaon’ny Komitin’ny fampihavanana malagasy CFM momba ny fampihavanana niarahana tamin’ny Pnud, tany Antsirabe nandritra ny hateloana, ary nifarana afakomaly.

« Iraisam-pirenena amin’ny fampihavanam-pirenena io Vaomieran’ny fahamarinana sy ny fitsarana io », hoy ny filohan’ny CFM, i Maka Alphonse. Tsy azo lazaina hoe zava-nisy tany Liberia, na tany Sierra Leone, na tany Maroc, ohatra, no atao dika mitovy amin’ny fampihavanana eto Madagasikara.

Manana izay mety amintsika isika Malagasy, araka ny zava-misy eto amintsika. Tafiditra amin’izany, ohatra, ny rafi-panjakana, ny fitsarana, ny fanabeazana.. . Any amin’ny fanorenana ifotony izany amin’ny fahazoan’ny olona miditra amin’ny fampihavanana. Izay no mahatonga ny CFM hidina any amin’ny faritra, araka ny fanazavany. Any Manakara sy Farafangana, ohatra, amin’ity volana ity. Amin’izany no hanazavana amin’ny olona sy ny tomponandraiki-panjakana ny momba ny fampihavanam-pirenena.

Anisan’ny nodinihina tamin’ny atrikasa koa ny fametrahana tontolo politika, milamina aloha sy mandritra ary aorian’ny fifidianana. Raha tsy misy filaminana maharitra, tsy hisy fampandrosoana vanona.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Fampihavanana : hidina any ifotony ny CFM

Fananganana ny Vaomieran’ny fahamarinana sy ny fitsarana. Izay no anisan’ny nifantohana tamin’ny atrikasa fanamafisana ny fahaiza-manaon’ny Komitin’ny fampihavanana malagasy CFM momba ny fampihavanana niarahana tamin’ny Pnud, tany Antsirabe nandritra ny hateloana, ary nifarana afakomaly.

« Iraisam-pirenena amin’ny fampihavanam-pirenena io Vaomieran’ny fahamarinana sy ny fitsarana io », hoy ny filohan’ny CFM, i Maka Alphonse. Tsy azo lazaina hoe zava-nisy tany Liberia, na tany Sierra Leone, na tany Maroc, ohatra, no atao dika mitovy amin’ny fampihavanana eto Madagasikara.

Manana izay mety amintsika isika Malagasy, araka ny zava-misy eto amintsika. Tafiditra amin’izany, ohatra, ny rafi-panjakana, ny fitsarana, ny fanabeazana.. . Any amin’ny fanorenana ifotony izany amin’ny fahazoan’ny olona miditra amin’ny fampihavanana. Izay no mahatonga ny CFM hidina any amin’ny faritra, araka ny fanazavany. Any Manakara sy Farafangana, ohatra, amin’ity volana ity. Amin’izany no hanazavana amin’ny olona sy ny tomponandraiki-panjakana ny momba ny fampihavanam-pirenena.

Anisan’ny nodinihina tamin’ny atrikasa koa ny fametrahana tontolo politika, milamina aloha sy mandritra ary aorian’ny fifidianana. Raha tsy misy filaminana maharitra, tsy hisy fampandrosoana vanona.

R. Nd.

News Mada0 partages

Kitra – «Ligue des champions 2018» : hidona amin’ny manasa-dalana ny Real sy ny Bayern de Munich

 Hangotraka ny lalao manasa-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Hiverina hidona indray mantsy ny Real de Madrid sy ny Bayern de Munich.

 Tontosa, omaly zoma 13 avrily tany Nyon, Soisa, foibe toerana misy ny firaisamben’ny baolina kitra eoropeanina (UEFA), ny antsapaka eo amin’ny manasa-dalana hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Hifandona eo amin’izany dingana izany ny Real de Madrid sy ny Bayern de Munich, andaniny, ary ny AS Roma sy ny Liverpool kosa, ankilany.

Hangotraka ny fifandonan’ny Real sy ny Bayern de Munich, amin’ity. Famaranana kely mialoha ny fotoana, araka ny fandinihan’ny rehetra azy. Ekipa diso mifankahalala tsara ny roa tonta. Tsaroan’ny rehetra tsara, indrindra ireo mpanaraka ity “Ligue des champions” ity, fa vao tamin’ny taon-dasa no nidona, teo amin’ny ampahefa-dalana, izy ireo. Nosakanan-dry Ronaldo, teo amin’izany dingana izany, ny lalan-dry Robben sy ry Ribery, taorian’ny fanalavam-potoana, rehefa nisaraka 4 no ho 2. Hanala vela izany, amin’ity, ry zareo Bayern de Munich.

Hampiantrano ny lalao mandroso, ny 24 na 25 avrily ho avy izao, ry Rainiboto ary hatao ao amin’ny kianja Santiago Bernabeu kosa ny lalao miverina, ny 1 na 2 mey, ho avy izao. Heverin’ny rehetra fa mety hanantombo, ny Madrilènes, noho izy ireo handray ny lalao miverina, eo amin’ity fihaonana ity.

34 taona aty aoriana kosa vao hiverina hihaona indray ny Liverpool sy ny AS Roma. Raha tsiahivina mantsy, nanao ny famaranana ny fiadiana ny amboaran’i Eoropa, ho an’ny ekipa tompondaka, ireto ekipa roa tonta ireto, ny taona 1984. Lavon’ny Anglisy, tao amin’ny taniny, tamin’izay, ry zareo Romanina. Nisaraka ady sahala, 1 sy 1, ny roa tonta ary resin’ny Liverpool, tamin’ny fandakana ny “tirs au but”, 4 no ho 2, ny Italianina.

Any amin-dry zareo Anglisy amin’ity no hatao ny lalao mandroso.

Tompondaka

News Mada0 partages

Haro sur les textes électoraux : des dispositions anticonstitutionnelles

Les contestations s’amplifient. Quelques personnalités politiques et civiles s’unissent pour s’opposer à l’adoption des textes électoraux. Lesdits textes ne garantissant en rien l’apaisement dans le pays.

Un front commun qui s’ajoute à une longue liste de contestataires des textes électoraux adoptés à l’Assemblée nationale. Il s’agit entre autres des candidats à la présidentielle, comme Saraha Rabeharisoa et Arlette Ramaroson, des membres de la société civile, notamment le Groupement des experts nationaux (Gen) et le KMF/Cnoe, mais également des personnalités politiques telles que le général Désiré Ramakavelo ou encore Holijaona Raboanarijaona.

C’est lors d’une rencontre avec la presse hier à Antsakaviro que ces derniers ont fait part de leur intention d’interpeller les membres de la Haute cour constitutionnelle (HCC) pour que ces derniers déclarent l’inconstitutionnalité des textes. La balle est alors dans le camp des hauts conseillers. Le groupement constate en effet que plusieurs dispositions sont contraires à la Constitution et par conséquent devraient être rectifiées. «Ces nouvelles lois ne respectent pas du tout les droits des électeurs», a fait savoir le Dr Bruno Rakotoarisoa, membre du Gen. «Plusieurs dispositions de ces lois constituent une forme d’exclusion», a ajouté un autre membre du groupe.

Exclusion

Selon les explications, les textes ne sont pas inclusifs, tant au niveau de la candidature qu’au niveau technique. Un délai de campagne trop court, de nouveaux bureaux de vote à créer ou encore une surveillance rapprochée des médias, notamment par l’Autorité nationale de régulation de communication (ANRC), les conditions semblent réunies pour aller vers des élections qui risquent de perdre en

crédibilité. S’agissant de l’ANRC, la Loi organique n°05/2018 du 21 février 2018 relative au régime général des élections et des référendums prévoit en effet le respect du principe d’équité pour ce qui est du temps de parole et temps d’antenne. Sauf que cette disposition n’est pas compatible à la réalité malgache car elle ne dissocie pas les medias privés, qui sont des investissements privés, et les medias publics, fondés aux frais des contribuables.

«La situation pourrait être grave si la HCC valide ces textes», a fait savoir Saraha Rabeharisoa en expliquant que le pays a besoin d’apaisement durant les élections. Pour Arlette Ramaroson, la validation de ces textes marque la responsabilité de la HCC face au non-respect de la Constitution. Ainsi, si le cas se présente, «Il sera plus que nécessaire d’ouvrir un nouveau dialogue», a conclu Saraha Rabeharisoa.

Tahina Navalona

 

News Mada0 partages

Basikety – «Amboaran’ny filoha» : manohy ny diany ny Zandary sy ny Miaramila

Tafita hiatrika ny manasa-dalana, hotanterahina anio asabotsy etsy amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina, ny GNBC (Zandary) Vakinankaratra sy ny Cosfa (Miaramila) Analamanga, sokajy lehilahy, amin’ny fiadiana ny “Amboaran’ny Ffloha”, taranja basikety.

Samy nivoaka ho mpandresy avokoa izy ireo, nandritra ny ampahefa-dalana, notanterahina, omaly zoma. Ny Zandary, nanilika ny SBBC Boeny, tamin’ny isa mazava, 78 no ho 49. Tsy niady mihitsy ny fihaonana fa nanjakan’ny GNBC tanteraka ny tapa-potoana efatra nilalaovana. Tetsy ankilany, resin’ny Cosfa, tamin’ny isa, 80 no ho 71, ny Cospn (Polisy). Tsiahivina fa  hanelanelana ny manasa-dalana, anio sy ny famaranana rahampitso alahady, ny fisian’ireo artista samihafa. Hiaka-tsehatra, amin’ity asabotsy ity, i Smadem. Rahampitso kosa Rak Roots sy i Stéphanie ary i Shyn, miaraka amin’ny Up the Rap, Djampela. Ankoatra izay, hisy lalao ho an’ny U12, ny alahady maraina. Tsiahivina fa manohana ity lalao ity ny orinasa Telma.

Torcelin

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe : hiady 10 000 euros any Sénégal, izay ho voalohany

 Hiadiana etsy amin’ny kianja CBT Mahamasina, anio asabotsy 14 sy rahampitso alahady 15 avrily, ny tapakila hiatrehana ny “ 1èr open international de Dakar”, hatao any Sénégal, ny 11 – 13 mey 2018, taranja tsipy kanetibe. Fifaninanana, ho an’olon-droa miaraka “doublette boss”, ity hatao etsy Mahamasina ity.

Lelavola 10 000 euros ny loka hiadiana any Sénégal, izay hifanandrinana amin’ireo mpilalao kalaza eran-tany, toa an-dry Dylan Rocher sy ry Suchaux sy ny hafa. Avo lenta  ilay fihaonana satria hitovy amin’ny “mondial” kely mihitsy.

Araka izany, mba hahazoan’ny rehetra miady ny toerana handehanana any Sénégal, natao sahaza ny daholobe  ny fandraisana anjara, izay noferana ho 450.000 Ar. Mbola mitohy amin’ity asabotsy maraina ity izany ho an’ireo liana sy maniry ny te handray anjara. Marihina fa misafidy izay mpilalao fahatelo tiany hiaraka aminy ho any Sénégal ny ekipa ho mpandresy, amin’ity. Ankoatra ny lalao ho an’olon-telo miaraka, hisy koa fifaninanana mitifitra amin’ity “1èr open international de Dakar” ity, izay hahazoana lelavola 300 euros.

Tsiahivina fa efa nisy fifaninanana iraisam-pirenena, nokarakarain-dry zareo Senegaly, ny 2  – 4 febroary lasa teo, ka nandrombaka ny fandresena ny ekipa frantsay nisy an’i Suchaux sy i Sarrio ary i Marais. Fotoana izany ity hitsapan’ny rehetra ny fahaizany sady hijerena ny herijika sao mba mety ho lasa hiatrika izany fihaonana iraisam-pirenena izany, ka hifandonana amin’ireo mpilalao sangany  eran-tany.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Nandroba 30 tapitrisa Ar sy volamena 384 g… : nataon’ny polisin’ny UIR sarika am-pandriana Ra Co

 Nosamborin’ny polisin’ny UIR tao an-tranony eny Volisarika Ambanidia, afakomaly vao maraina ny jiolahy raindahiny mitondra ny solon’anarana hoe i Ra Co…

 Anisan’ireo nandray anjara mivantana izy tamin’ny fanafihana mitam-piadiana mahery vaika tamina olona hanao versement vola mitentina 30 tapitrisa Ar, ny 21 marsa 2018 tamin’ny 7 ora maraina sy halatra volamena milanja 384 g teny Avaratra Ankatso, ny 31  marsa 2018 tamin’ny 6 ora sy 30 mn maraina, araka ny fampitam-baovao avy amin’ny polisy. Olona iray ihany ilay niharan’ny fanafihana, raha ny fanazavan’ny polisy hatrany. Nohamafisin’ny vavolombelona iray fa mitam-basy Ra Co rehefa manao ny asa ratsiny. Voamarina tamin’ny fanadihadiana nataon’ny polisy koa fa mitondra moto BWS mainty ireo mpanafika tamin’io fotoana io. Nolokoina vonjimaika mena ilay moto BWs mainty mba tsy hamantarana ireo mpanao fanafihana. Tamin’ny alalan’ny loharanom-baovao hatrany no nahalalana fa nanao “survêtement”  volondavenina ilay olona nanafika azy ka rehefa nanontaniana ny vadin’i Co dia nilaza fa manana “survêtement” maro izy ka vonona ny vadiny hampiseho izany ka nalainy tany an-tranony.  Rehefa nojerena ireo akanjo dia nisy “survêtement” ambany volondavenona hita tao izay voamarina tokoa fa io akanjo io no nanaovan’ilay mpanafika tamin’izy nanao fanafihana. Nentina teny amin’ny polisy misahana ny ady heloka bevava (BC) Anosy Ra Co ary fantatra koa izao fa voarohirohy amina fanafihana mitam-piadiana telo samy hafa izy. Mitohy, araka izany, ny fanadihadiana ny polisy momba ny raharaha fanafihana mitam-piadiana mahavoarohirohy ity jiolahy ity.

Jean Claude

News Mada0 partages

Vahilava : hamboarina ny fefiloha

Tsy mihemotra fa tsy maintsy miroso isika satria ilainareo vahoaka ny fefiloha ary efa vonona rahateo ny mpamatsy vola. Aoka tsy hosimbain’ny olona amin’ny fanaovana politika ny rindram-piarahamonina niarahana niaina. Hanomboka ny volana jona izao ny fanamboarana indray ny asa. Haverina hatao ny fefiloha eto Antobifasika Vahilava”, hoy ny ben’ny Tanànan’ny kaominina Soavina Atsimondrano, Rakotoarisoa Rigobert manoloana ny sahoan-dresaka amin’ireo mponina tsy maintsy esorina manodidina ny fefiloha. Nilaza ity ben’ny Tanàna ity fa hijery ny fandaminana ara-piarahamonina isika ary samy hanaiky fa tsy toerana honenana mandrakizay ny fefiloha. Miisa 430 araka izany ireo mipetraka amin’ireo trano miisa 88 izay tsy maintsy hafindra toerana satria hanomboka ny fanamboarana ity fefiloha ity taorian’ny fahavakisana indroa, ny taona 2015 sy ny 7 janoary 2018 lasa teo. Nohamafisiny fa efa vonona tanteraka ny famatsiana miaraka amin’ireo mpiara-miombon’antoka sy fanonerana ireo olona voakasik’izany na dia tsy ara-dalàna aza ny fanorenan-trano nataon’ireo olona ireo. Tsy tokony hisy mihitsy araka izany ny olana na eo aza ny famadihan-dresaka ataon’ny sasany. Aza ovaina ny tantara fa mampalahelo ny vahoaka, hoy izy.

J.C

News Mada0 partages

Moramanga : zandary sy miaramila sandoka nidoboka am-ponja

Naiditra am-ponja vonjimaika ao Moramanga ilay zandary sy miaramila sandoka tratran’ny zandary avy ao amin’ny poste avancé Andasibe. Araka ny fanazavan’ny zandary, nisy fitarainana azon’izy ireo milaza fa misy zandary sy miaramila Tafika misava sy manery ireo mponina handoa vola aminy ao an-tanànan’i Sahavoana fokontany Amparafara, kaominina ambanivohitr’Ampasipotsy Moramanga. Mpanao saribao sy mpanao hazo ireo olona ireo ka nankanesan’izy telo lahy. Ny iray manao akanjona zandary miaraka amin’ny galona 2 barrettes, ny iray manao akanjo tafika miaraka amin’ny galona adjudant ary ny iray manao survetement misy insigne Tafika Malagasy. Nidina haingana tany an-toerana ny zandary ka tratra tao an-toerana izy telo lahy ka nanontaniana ny toeram-piasan’izy ireo. Nilaza ry zalahy fa manana ny lehibeny. Nisy fanontaniana tsy voavalin’izy ireo momba ny maha zandary kanefa tsy voavalin’ilay niakanjo zandary ka noraisim-potsiny. Nahitana basy kilalao koa teny am-balahan’ilay nitonga galona Tafika Malagasy. Nahitana convocation sandoka teny amin’izy ireo.

J.C

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

La question des bœufs de Madagascar (1)

Notre savant confrère, la Revue agricole et vétérinaire de Madagascar, publie une lettre que M. Bleusez, président du Syndicat des Agriculteurs et Éleveurs de la Grande Île, a adressée au ministre des Colonies.

Nous avons trop souvent traité ici la question du cheptel bovin de Madagascar pour ne pas nous arrêter un instant sur cette lettre qui, si elle ne concorde pas exactement avec ce que nous avons dit, est du moins écrite par un connaisseur ; il serait donc injuste de la passer sous silence.

Disons d’abord que cette lettre est la réfutation complète des arguments apportés au Parlement par MM. Gasparin et Deschamps au sujet de l’utilisation de notre cheptel madécasse.

Le distingué président du Syndicat des Agriculteurs et Éleveurs apporte dans sa lettre des précisions dont il faut tenir compte, d’autant plus que M. Bleusez conteste même l’utilité des dispositions qu’a prises et que prendra le ministre des Colonies. Et tout cela, sans aucun doute, par l’intervention omnipotente de Lebureau qui n’a voulu ni renseigner ses chefs, ni tenir compte des avertissements qu’il avait reçus de la colonie.

Au surplus, voici quelques-unes des critiques formulées par M. Bleusez :

«Le prix du bétail n’est pas, comme l’a dit M. Gasparin, de 0 fr. 20 à 0 f. 25 le kilogramme sur pied, mais de 0 fr. 40 à 0 fr. 45, et cela depuis plus d’un an. Ce prix est même actuellement dépassé sur les Hauts-Plateaux…»

Nos lecteurs se rappellent que ce sont, en effet, les prix par nous annoncés quand nous avons parlé des «nouveaux riches» indigènes de la Grande Île.

M. Bleusez dit encore :

«La hausse a été continue et le prix de la viande a plus que doublé depuis 1914.»

Parmi les renseignements recueillis sur place par les intéressés et les membres du Syndicat, on n’a qu’à choisir. Ce sont des documents auxquels le gouverneur général serait mal inspiré de préférer ceux qui lui sont fournis par des fonctionnaires qui ne connaissent réellement le bœuf que sur leur table, sous la forme d’un romsteak ou d’une entrecôte.

(À suivre.)

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires :un volcan silencieux

Chaque semaine apporte un nouveau lot d’ébullitions. Les signes témoignent d’un travail ardent dans le ventre du volcan et qu’à tout moment menace une éruption dont personne ne peut à l’avance en mesurer l’ampleur. Seule certitude une autre crise provoquerait des conséquences catastrophiques dont le pays peinerait à se relever, et dont la population paierait le prix par un bail d’une aggravation de la pauvreté sur des années et des années.

Tentation de fausser le jeu des institutions

L’émulation pour l’accès au pouvoir constitue un principe en système de démocratie, par les élections le peuple en décide. A l’évidence cette course doit obéir à des règles qui nécessitent l’accord du plus grand nombre pour mériter la présomption de traiter à égalité tous les concurrents, afin que les résultats s’imposent à tous. Certes les lois qui les régissent ne font pas toujours l’unanimité aussi il existe des procédures pour entourer d’un max de précautions les adoptions des lois électorales. Une 4e session extraordinaire du parlement a été consacrée pour l’examen, le débat et l’adoption de trois projets déposés par le gouvernement. De la poudre aux yeux, en ces quatre sessions de  combien de temps députés et sénateurs ont-ils disposé pour examiner, débattre et voter ces projets ?

Sans chercher à faire le procès de ces sessions, il est toutefois des faits que l’on ne peut passer sous silence, les négociations extérieures aux réunions dans le cadre formel de l’Assemblée Nationale ont occupé pas mal du temps des députés, réunis en conclave partisan durant la session, conclave destiné selon les rumeurs à trouver une majorité. Une majorité de mercenaires disent les opposants, des opposants qui ne se contentent pas de cette défaite et qui apportent le problème devant la Haute Cour Constitutionnelle, pour dénoncer des méthodes en violation des procédures constitutionnelles.  Les députés de l’opposition se sont organisés pour faire de la cérémonie du dépôt de leur requête une manifestation médiatique. Des députés dans la rue ! Une adresse à la population, ayant le dessein d’informer celle-ci de la gravité des violations de la loi dénoncées par des élus du peuple. Déjà que la population, très réceptive dans sa grande majorité, ne cache plus sa lassitude à devoir supporter l’avalanche de difficultés, source de mécontentement quasi général qui menace de s’embraser à la moindre étincelle.

Une hausse qui risque d’être celle de trop

Difficile pour le pouvoir de contenir l’augmentation du prix du carburant à la pompe, difficile aussi de leur côté selon les opérateurs du transport urbain de maintenir en ces circonstances leur tarif au niveau actuel. Dans ce contexte les transporteurs annoncent une hausse des tarifs qui de 400 ariary feraient un bond à 700 ariary. Le 25 de ce mois, date fatidique pour l’application de cette hausse, risque de faire de la capitale un chaudron. Ça ne serait ni un prétexte, ni un mouvement organisé par des forces d’opposition, ça ne serait que l’explosion d’une accumulation de ressentis provoqués par tant de privations et de sacrifices, alors que cohabitent avec ces sinistrés de la mauvaise gouvernance, les privilégiés du système qui avec cynisme baignent dans confort et luxe de façon ostentatoire.

La hausse du tarif des taxi-be frappe des centaines de milliers de personnes, alors qu’elle n’est que la partie immergée de l’iceberg des mauvais coups portés au coût de la vie, avec la particularité d’agir de façon brutale, présentant en conséquence des risques de réactions aussi brutales qu’incontrôlables une fois libérées.

Il est possible que le pouvoir tente au dernier moment de trouver une parade pour éviter un tel embrasement, mais il y a des chances qu’il ne soit question que de bricolage et de mesures improvisées  qui n’auraient d’effet qu’à reculer l’échéance. Il y a longtemps que le pouvoir a perdu la maitrise des affaires.  L’inflation ne date pas d’hier, la courbe de l’écroulement de l’ariary en témoigne. Quand, à cette descente aux enfers de l’économie, (du moins du point de vue de ceux qui évaluent la santé de l’économie en rapport à la quantité de riz dans leur assiette) se conjugue un climat d’insécurité (appréciation unanime des habitants toutes catégories confondues) les manœuvres pour faire voter les lois électorales, trop suspectes pour ne pas être sujettes à condamnation, apparaissent comme des efforts non seulement  vaines mais nuisibles pour l’image de ceux qui en ont eu l’initiative. A ne pas éliminer d’avance en effet la terrible hypothèse pour eux qu’un raz-de-marée de mécontents parvienne à stériliser les modalités déloyales  que les contestataires accusent ces lois de contenir.

Léo Raz

News Mada0 partages

Maintirano : dahalo iray maty voatifitry ny miaramila

Mirongatra indray ny asan-dahalo amin’ny distrikan’i Maintirano tato ho ato. Rotiky ny balan’ny miaramila ny dahalo iray nandritra ny fifandonana tao amin’ny fokontany Ankirijy Fotsy, kaominina Mafaijijo, distrikan’i Maintirano, ny alarobia alina lasa teo. Nikononkonona ny hanafika tao amin’ity fokontany ity ireo andiana malaso tamin’io alina, saingy tsy tontosa anefa izany satria ravan’ny miaramila ny fikasan-dratsin’izy ireo. Tonga ara-potoana ireo miaramila taorian’ny antso vonjy nataon’ny fokontany. Raikitra ny fifandonana ka niafara tamin’ny fahafatesan’ny dahalo iray. Tafaporitsaka kosa ireo namany miaraka amin’ny basy nampiasan’ilay dahalo. Voalazan’ny fampitam-baovao fa, nisy nampandre herinandro mialoha ny tao an-tanàna fa hisy hanafika ireo mponina ao amin’ny fokontany Ankirijy Fotsy, ny alarobia teo.

 J.C

News Mada0 partages

Zazakely iray maty tany Talata Ampano : latsaka tao ambany tetezana ilay taksiborosy

Nitrangana lozam-piarakodia namoizana ain’olona tao Talata Ampano, distrikan’i Vohibato, omaly maraina. Taksiborosy iray latsaka tao ambany tetezana. Zazakely vao sivy volana iray namoy ny ainy, ampolony naratra…

Taksiborosy Sprinter ao amin’ny kaoperativa iray mampitohy an’Ambalavao sy Fianarantsoa ity nitsoraka tany ambany tetezan’i Talata Ampano, distrikan’i Vohibato Fianarantsoa ity, omaly tamin’ny 6 ora sy 30 mn maraina, teo amin’ny PK 430 +500. Olona miisa 32 no nentin’ilay taksiborosy avy any Ambalavao hihazo an’i Fianarantsoa. Zazakely iray sivy volana no namoy ny ainy raha mpandeha ampolony kosa naratra vokatry ny fianjeran’ny fiara tao anaty rano. Efatra no tena naratra mafy ka isan’izany ilay zazakely sivy volana. Nanao izay ho afany ihany ny mpitsabo, saingy namoy ny ainy izy nony tonga teny amin’ny hopitaly.  Araka ny fanazavan’ny mpamily, avy any Ambalavao hihazo an’i Fianarantsoa ity taksiborosy ity, kanjo izao tra-doza tampoka izao. Nisy lavaka teo ambony tetezana ka tafalentika tao ny kodiaran’ny fiara ka izay no nitarika ny fivadihan’ny fiara tao ambany tetezana. Ny lohan’ny fiara no nitsatoka voalohany tao anaty rano ka notatazan’ireo vatovato tao anaty rano. Mafy ny fianjerana satria misy vatovato ny renirano ao ambanin’ilay tetezana. Potika tanteraka ilay taksiborosy. Nanahirana ny famoahana ireo mpandeha tao anaty fiara satria tafalentika tao anaty rano ny lohan’ilay fiara. Ny fokonolona teo amin’ny manodidina no namoaka ireo mpandeha teo amin’ny  fitaritry ny fiara. Nentina namonjy hopitaly ireo naratra. Misy amin’ireo mpandeha sasany no tapa-tanana sy voa mafy teo amin’ny lohany noho ny dona tamin’ny fianjeran’ny fiara tao anaty rano.

Nilentika tsy hita intsony ilay taksiborosy…

Nifanampy tamin’ny fikarakarana ireo naratra ny zandary sy ny fokonolona. Nalefa haingana any amin’ny hopitaly ireo niharam-boina. Nisy ireo afaka nody avy hatrany rehefa nahazo fitsaboana raha mbola tazonina ao amin’ny hopitaly kosa ireo telo naratra mafy. Voalaza fa olona hamonjy tsena ao Fianarantsoa ny ankamaroan’ireo mpandeha tamin’ilay taksiborosy. Omaly hariva, tonga saika haka ilay Sprinter tao anaty rano ny tompon’ny fiara kanjo nilentika ao anaty rano ka tsy hita intsony ilay fiara. Soa ihany fa nalaky voavonjy ireo mpandeha fa raha tsy izany nilentika niaraka tamin’ny fiara.

Kamiao iray koa nivadika tany anaty lakandrano tao Sohisika, fokontany Kiva Ankazobe RN 4, afakomaly alina. Tao anaty fiolahana no nitranga ny loza satria tsy nahazaka ny havesatry ny entana ny fiara ka nivadika avy hatrany. Vokany, nivadika ilay kamiaobe. Naratra ny mpamily. Henjakenjana ihany ny fahasimban’ny fiara. Nentina haingana tao amin’ny toeram-pitsaboana ao Ankazobe ilay naratra mialoha ny nitondrana azy nihazo ny hopitaly HJRA. Avy aty Antananarivo saika hihazo an’i Mahajanga ity kamiao ity kanjo izao tra-doza tampoka izao.  Nidina teny an-toerana nanao fanadihadiana ny zandary avy ao amin’ny borigadin’Ankazobe.

J.C

News Mada0 partages

Cisco Antananarivo Renivohitra : miakatra ny fari-pahaizan’ny mpianatry ny CEG

Tsapa amin’izao fotoana izao fa miakatra ny fari-pahazain’ny mpianatra eny amin’ny CEG sy ny lycée eto Antananarivo Renivohitra.

Raha 45% ny taham-pahafahana BEPC ho an’ny CEG sy ny sekoly tsy miankina, manana taha hatramin’ny 83% ny CEG sasany, araka ny fanazavan’ny lehiben’ny Cisco, Rakotozafy Ramasy Hary Soa, omaly teny Analakely. CEG roa, Anosibe sy Ampefiloha (amin’ny 15 eto Antananarivo Renivohitra), ihany no mbola manodidina ny 47% eo ny taham-pahafahana. Efa mijery ny fomba hanampiana ireo CEG ireo ny tomponandraikitra. Raha tiana hiakatra ny fari-pahaizan’ny kilonga, tokony ho tsara ny fototra aty amin’ny ambaratonga fototra (EPP). Mbola olana ny tsy fitovian’ny fari-pahaizana eo amin’ny mpanabe, indrindra ireo antsoina hoe mpampianatra Fram. Nisongadina taorian’ny fitsapana nataon’ny mpiandraikitra ny Cisco io toe-javatra io.

 Fito taona ny zandriny indrindra

Ao anatin’ny telo volana fahatelo ny mpianatra amin’izao fotoana izao. Efa lasa eny anivon’ny Dren Analamanga, ny volana febroary lasa teo, ny laza adina karazany dimy ho an’ny CEPE ho an’ny Cisco Antananarivo Renivohitra,. Samy mandefa ny azy ny Cisco 114. Efa nikatona ny 23 marsa lasa teo ny fandraisana ny antontan-taratasy fisoratana anarana ho mpiadina amin’ny CEPE 2018. Mahatratra 31 370 ny isan’ny mpiadina eto Antananarivo Renivohitra ary hiparitaka amin’ny efitrano 712. Fito taona ny mpiadina zazavavy zandriny indrindra avy any amin’ny sekoly tsy miankina raha vehivavy 39 taona ny zokiny indrindra. 17 ny mpiadina avy amin’ny Akama 67 ha ary roa kosa ireo manana fahasembanana hiatrika ny fanadinana eny amin’ny CEG Antanimbarinandriana sy Nanisana.

Hifarana ny taona 2019 ny fanatanterahana ny fanadinana CEPE manerana ny Nosy izay dingana fa tsy tanjona ho an’ny fanabeazana ny zaza. Iray volana mialoha ny 14 aogositra, daty hanaovana ny CEPE, no miatrika ny CEPE andrana ny sekoly ao anatin’ny Cisco Renivohitra. Toy ny CEPE mihitsy ny fizotry ny fanadinana andrana, miova toerana ny fanatontosana azy ary manaraka ny dingana rehetra hatramin’ny fivoahan’ny valim-panadinana. “Fizarana  amin’ny saina ho an’ny mpiadina sy ny ny ray aman-dreny ny andrana ary mbola misy iray volana hanarenana ny lesoka hita aorian’ny andrana ny mpampianatra”, hoy ny fanazavany. Miseho ny fari-pahaizan’ny mpianatra tsirairay mitaha amin’ny Cisco iray manontolo. Tsy zava-dehibe rahateo ny taham-pahafahana amin’ny fanadinana fa ny tsara kokoa, ny fahaizan’ny mpianatra mandinika sy misaina manoloana toe-javatra iray.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fokontany Tsimialonjafy Mahamasina : miverina amin’ny tranony ireo mponina

 Nahazo taratasy manambara loza mitatao momba ny vatobe roa ahina hihotsaka ny mponina eny Tsimialonjafy Mahamasina, ny faran’ny volana febroary. Nentanina hiala amin’ny trano fonenany ny mponina manodidina ny trano 62 tafo teo ho eo. Mipaka hatraty amin’ny sekoly frantsay ety ambany ny fanahiana loza ka niantefan’ny fampahafantarana koa ny mpiandraikitra. “Efa nahitana fihetsehana io vato io ka nanapa-kevitra hiala amin’ny trano ireo mponina eny amin’ny manodidina tamin’izay fotoana izay. « Nisy ireo nifindra monina mihitsy namonjy fianakaviana niaraka amin’ny entana », araka ny fanazavan’ny renim-pianakaviana manana trano manakaiky ireo vato roa ireo.

Roa volana aty aoriana, nanontany ny tomponandraikitra ireo voakasiky ny raharaha, saingy tsy nisy valin-teny matotra avy amin’izy ireo. Vokany, manomboka miverina amin’ny tranony ireo olona ireo, amin’izao fotoana izao. « Tsy misy asa mihitsy miainga avy any amin’ny minisiteran’ny Fanajariana ny tany sy ny BNGRC ho fikarakarana ireo vatobe roa ireo », hoy ny sefo fokontany Tsimialonjafy Mahamasina, Rakotomalala André. Ny fananana rahateo, tsy azo avela maharitra tsy misy mpiandry.

Nanamafy ny tomponandraikitra ao amin’ny minisiteran’ny Fanajariana ny tany fa efa an-dalana ny fikarakarana ireo vato ireo. Mbola ao anaty fahavaratra rahateo izao ka tsy maintsy mailo. Efa voafaritra fa ny mpamonjy voina no hiasa miaraka amin’ny mpamaky vato hanatanteraka ny famakiana ireo vato.

Vonjy

News Mada0 partages

CHU Fenoarivo 115 taona : 15 936 ny olona notsaboina

115 taona ny CHU Fenoarivo, amin’ity taona ity, ary efa nanomboka ny fanamarihana ny taon-jobily. Nandray ireo mpitsidika avy any ivelany ny toeram-pitsaboana tamin’ity herinandro ity, nampahafantatra ny tantarany sy ny fitsaboana rehetra azo atao ao. Afaka nijery ny haavon’ny tosidra, ny tahan’ny siramamy ao anatin’ny ra, ny vahoaka. Nizaha ny aretin’ny taovam-pisefoana koa ny  mpitsabo. Manamarika ny fankalazana ny fahazoana sampandraharaha vaovao fandraisana marary ao amin’ny sampana vonjy aina. Nametrahana fitaovana maromaro ilaina amin’ny vonjy aina ny sampana.

Mandray ny fitsaboana ny aretina ankapobeny ny hopitaly ary manana fitsaboana ny maso,  ny nify ary ahitana ny fitsaboana amin’ny alalan’ny tsindrona volamena (acupuncture). Misy fitaovana fanaovana fitarafana sy “analyse” koa ao amin’ny hopitaly.

Betsaka ny fanavaozana teo amin’ny fotodrafitrasa fandraisana marary, nanomboka ny taona 2015.  Manana fandriana 136 ny hopitaly ary 100 ny mpiasa mampihodina azy ka ny 18 amin’ireo mpitsabo avokoa. Nandritra ny taona 2017, nahatratra 15 936 ny olona tonga nitsabo tena teo anivon’ny hopitaly. Antony telo no mitarika ny fahafatesana ao amin’ny CHU Fenoarivo:  ny aretina raboka, ny aretin’ny fo sy ny lalandra ary ny aretin’ny taovam-pisefoana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Gault-du-perche : une Malgache tue ses deux fillettes

La Malgache a été mise en examen pour homicide volontaire aggravé. Elle a avoué avoir tué ses deux fillettes avant de mettre le feu à la maison.

Triste évènement dans le Gault-du-Perche, département de Loire et Cher. Une Malgache de 36 ans, la mère de Maeva et Vaena, les deux fillettes retrouvées mortes dans l’incendie de leur maison le 1er avril dernier, a été mise en examen jeudi soir par le parquet de Blois. Lors de son interrogatoire dans la matinée, elle a expliqué qu’elle désirait mettre fin à ses jours et voulait que ses deux filles partent avec elle.

En s’appuyant sur un rapport d’autopsie, le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier, a indiqué que la trentenaire a mis le feu à la maison après avoir tué ses filles par strangulation. D’ailleurs, les experts scientifiques de la gendarmerie de Vendôme ont repéré trois départs de feu volontaire dans la maison, dont l’un  au-dessous du lit des deux fillettes.

Les faits se sont produits le jour de Pâques. Le père, en rentrant du travail, a eu la mauvaise surprise de tomber sur sa maison incendiée. Il a donné l’alerte. Arrivés sur les lieux, les pompiers ont découvert le corps sans vie des deux sœurs. Intoxiquée, la mère quant à elle a été retrouvée inconsciente à l’arrivée des secours. L’on sait que le père de famille, âgé de 58 ans, traumatisé par la découverte du décès de ses filles et secoué par l’état de santé de sa femme a été hospitalisé à Vendôme.

D’après les informations recueillies, les parents seraient séparés depuis quelques temps. Le père aurait eu la garde des enfants. Mais la veille du jour du drame, la mère a demandé à voir ses enfants dans la maison de son mari. Celui-ci a accepté de l’héberger pour être aux côtés de ses filles durant les jours de fête. Selon le voisinage, le couple habitait la maison depuis sept ans.

Recueillis par Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Deux rochers menacent de s’ecrouler : des habitants de Tsimialonjafy dans la panique

Une soixantaine de foyers dans le fokontany de Tsimialonjafy Mahamasina vivent sous la menace constante d’un éventuel effondrement de rochers dans la colline d’Ambonin’Ampamarinana. Après le constat dressé depuis la fin du mois de février quant à l’état de ces rochers qui risquent de s’écrouler à tout moment, aucune mesure concrète n’est prise jusqu’à maintenant pour les détruire.

Les responsables continuent de dormir sur leurs deux oreilles. Alors que c’est tout à fait le contraire pour les habitants de Tsimialonjafy,  qui vivent dans l’angoisse la plus totale, tout en passant depuis des semaines des nuits blanches, craignant que les deux blocs de rochers,  pesant près de 7 et 8 tonnes chacun, s’effondrent  sur leurs toits. Certains résidents, qui ont pris la peine de quitter leurs foyers après avoir été avisés par les autorités compétentes via une lettre officielle, ont dû revenir sur les lieux dans le souci de protéger leurs biens dans la mesure où la démolition de ces blocs de pierre n’a pas encore été programmée deux mois après. Par ailleurs, se faire héberger chez leurs familles ou proches pendant des semaines  leur est pratiquement impossible, à en juger les charges et les dérangements y afférents…

C’est le cas de la famille de Mihaja, qui a dû regagner son foyer, situé juste au dessus de l’un des blocs de rochers, il y a quelques jours…dans la panique totale. «On constate actuellement que ces rochers sont en mouvement. Nous vivons dans la peur tous les jours et toutes les nuits, en se demandant si on va pourvoir se réveiller vivant le lendemain», a-t-elle fait valoir lors d’une interview. Le président du fokontany de Tsimialonjafy, André Rakotomalala, joint hier au téléphone, a confirmé ses dires, en soulignant que, «Le ministère auprès de la Présidence chargé des projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement (M2pate) a déjà annoncé son engagement à procéder à la destruction de ces rochers, mais aucune action n’a été entreprise  jusqu’à maintenant, alors que presque la totalité des familles concernées a commencé à réintégrer leur maison».

Les préparatifs de la démolition en cours…

«Les interpellations en série, lancées maintes fois à l’endroit des responsables concernés, à savoir le M2pate et le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) n’ont pas été fructueuses», a enchaîné notre source. Un responsable auprès du M2pate, questionné sur le sujet a tenté de rattraper le retard de l’intervention de ce département en indiquant que «les préparatifs de  démolition sont actuellement en cours», avant d’ajouter qu’ «une telle intervention n’est pas facile à entamer vu qu’on est encore en pleine période estivale» pour justifier l’inertie des responsables à tous les niveaux face à une telle situation qui pourrait  générer des accidents fatals. Bref, aucune date officielle sur le début des travaux visant à démolir ces blocs de pierre n’a été annoncée jusqu’ici…

Fahranarison

 

News Mada0 partages

RN 7 : un mort après la chute d’un taxi-brousse d’un pont

Apparemment, c’est la semaine des accidents mortels. Tôt dans la matinée d’hier, un taxi-brousse Mercedes Sprinter reliant Ambalavao à Fianarantsoa a fait une chute lors de son passage sur le pont de Talata Ampano au PK 430+500 (RN7). Selon les explications du chauffeur, une roue de son véhicule a heurté un nid-de-poule. Il a vainement tenté de gérer la trajectoire du véhicule qui a basculé dans la rivière en passant par les rambardes du pont.

Un bébé de 9 mois est décédé suite à cet accident. Il a été évacué à l’hôpital mais les médecins n’ont pas réussi à sauver sa vie. Une dizaine de passagers ont été blessés durant l’accident mais quatre cas sont les plus critiques.

ATs.

News Mada0 partages

Moramanga : un faux gendarme et deux faux militaires épinglés

Trois usurpateurs viennent d’être arrêtés par la gendarmerie. Plusieurs personnes demeurant dans le district de Moramanga en ont fait les frais, surtout à Sahavoana dans le fokontany d’Amparafara, un village reculé dans les forêts de la commune rurale d’Ampasimpotsy.

Arborant des uniformes de la gendarmerie et de l’armée, ils s’introduisent dans les maisons des villageois pour prendre tout ce qui leur tombe sur la main. Ils interceptent également les villageois dans la rue pour leur soutirer de l’argent. L’un deux portait une arme factice pour intimider leurs proies.

Alertés par des habitants de Sahavoana, les éléments de la gendarmerie d’Andasibe les ont arrêtés avant-hier. Soumis au feu roulant de questions sur l’origine des uniformes qu’ils portaient, les imposteurs ont avoué que c’est un ex-militaire qui les a fournis. Les gendarmes ont retrouvé dans leurs affaires de faux ordres de mission, de fausses cartes professionnelles et un faux badge au nom de la brigade de Moramanga. Deux des suspects ont déjà fait leur service militaire.

ATs.

News Mada0 partages

Centres hospitaliers : politique de désengorgement

Le ministère de la Santé publique s’attèle actuellement à la politique de désengorgement des centres hospitaliers, en particulier ceux de la capitale. «Les points cardinaux autour d’Antananarivo sont concernés dans cette politique», a annoncé le ministre, le Pr. Mamy Lalatiana Andriamanarivo, jeudi dernier, en marge de la célébration du 115e anniversaire du CHU Fenoarivo.

Cela se traduit par le renforcement des infrastructures et des matériels des centres de santé se trouvant en périphérie, ainsi que des capacités du personnel. «Deux autres centres, l’un dans le district d’Avaradrano et l’autre dans  l’Atsimondrano seront inaugurés bientôt», a indiqué le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo.

Une politique qui entre dans le cadre du Renforcement du système de santé ou RSS. Sur ce point, le ministre de la Santé a souligné que 29 Centres hospitaliers de district de niveau I (CHD I) ont été transformés ces dernières années en CHD de niveau II. La principale différence avec les CHD I est la présence d’un bloc opératoire. On peut également y rencontrer quelques spécialistes, tels que des ophtalmologues ou encore des radiologues, avec du matériel d’échographie et parfois même un scanner. «Quand ou veut, on peut», a-t-il conclu.

Sera R.

News Mada0 partages

Vohipeno : retombées de la cérémonie

La cérémonie de béatification de «Ramose», de son vrai nom  Lucien Botovasoa, se répercute positivement sur le développement de Vohipeno où des réalisations sont en cours pour  accueillir l’évènement.

La commune rurale de Vohipeno jouit des conséquences directes de la cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa qui y est prévue ce dimanche. Des travaux sont en chantier actuellement pour l’accueil de plus de 40.000 invités et visiteurs annoncés. L’axe routier menant vers le lieu de la cérémonie  a été ainsi aménagé en plus de l’électrification et l’adduction en eau potable du village. La sécurité locale a été revue à cause de l’affluence de hautes personnalités attirées par l’évènement. L’électrification des établissements scolaires publics de la commune rurale de Vohipeno destinés à l’hébergement des pèlerins à l’occasion figure parmi les retombées positives de cette cérémonie religieuse qui sera organisée dans la circonscription à la grande satisfaction de la population locale.

Manou

News Mada0 partages

Antananarivo – Atsimondrano : protection contre les inondations à Soavina

Les dissensions politiques se repercutent sur le développement social des contribuables. Le maire de Soavina-Atsimondrano a dénoncé publiquement hier les tentatives de certains politiciens de bloquer le projet de réaménagement de la digue de Vahilava pour prendre en otage la population de cette zone sud du district d’Antananarivo Atsimondrano.

Le déplacement des occupants illicites de la digue de Vahilava et leurs indemnisations ont été conclus dans des accords écrits entre les concernés et les parties prenantes du projet dont l’Apipa et l’ Autorité routière de Madagascar (ARM) en plus de la commune bénéficiaires, le 25 mars dernier. Un mouvement de tentative de contestation de la convention a été constaté toutefois au sein de la population suite aux incitations à caractère politique d’une personnalité locale récemment. La situation a provoqué des modifications sur le début du projet, selon le maire de la commune rurale de Soavina, Rigobert Rakotoarisoa, puisque les responsables ont décidé de reporter le dépouillement des appels d’offres prévu pour le 12 au 19 avril.

Convaincre par la transparence

Le maire de la commune rurale de Soavina, principale bénéficiaire de ce projet financé par la Banque européenne d’investissements (BEI), a récapitulé la situation au cours d’une rencontre organisée avec la population sur les lieux prévus pour le chantier, à Vahilava hier, par respect de la transparence dans sa gestion. Il a ainsi démenti les rumeurs véhiculées par ses détracteurs sur la vente de cette partie de la digue à des opérateurs privés en leur rappelant les détails du projet. Il a été révélé alors que la première vague des déplacements doit avoir lieu dans deux mois, suivant l’accord établi avec les concernés. Le maire Rigobert Rakotoarisoa a annoncé donc que les travaux prévus portent sur l’extension de la largeur de la digue à une vingtaine de mètres en ajoutant un supplément d’environ un mètre à sa hauteur pour protéger plus d’un millier d’hectares de rizières et 63.000 personnes des inondations périodiques dues à la rupture de ces infrastructures. Le déplacement de 430 personnes hébérgées dans 88 constructions illicites occupant 1.086 mètres de digues sur les sites de Vahilava, Dobon’izy mivady et Vahilava Atsimo, est incontournable pour la réalisation du projet résultant des études techniques, effectuées après le passage de l’ambassadeur de l’Union européenne sur les lieux durant la montée des eaux, a-t-il révélé.

Convaincue de la nécessité du projet, la population a accepté une nouvelle rencontre avec les techniciens de l’Apipa et de l’ARM dans les locaux de la commune rurale de Soavina, mardi prochain, pour discuter des modalités de leurs indemnisations.

Manou

News Mada0 partages

Basket – coupe du president . le carré d’as est formé

Les quarts de finale de la compétition nationale Top 8 Coupe du président ont rendu leur verdict hier au palais des Sports de Mahamasina. La logique est respectée aussi bien chez les hommes que chez les dames.

Les dames d’abord ! MB2All se hisse au top du classement après la dernière journée avec 8 points,  devançant ainsi SBBC (7 points) et Fandrefiala (6 points). Les basketteuses d’Analamanga affronteront ainsi Tamifa (Amoron’i Mania) qui a pris le dessus sur JEA Vakinankaratra par 52 à 51. Une victoire au buzzer après un match très acharné.  Quant à MB2All, le club a disposé des joueuses de Fandrefiala sur le score de 87 à 56. Ces dernières seront mises à l’épreuve face à SBBC.

Chez les hommes, GNBC (Vakinankaratra) a obtenu son ticket pour la demi-finale aux dépens de SBBC (Boeny) au terme d’une partie gagnée d’avance (78-49). Ils affronteront les basketteurs de Cosfa qui ont écarté l’équipe de la police nationale (COSPN) sur le score de 80 à 71. Dans l’autre affiche, on assistera à une grosse bagarre entre Ascut et ASCB qui sont sans conteste les grandissimes favoris de cette compétition. Ces derniers ont respectivement disposé de MB2All (89-67) et Cosmos (96-91). De belles batailles en perspective. Les garçons entreront en lice dans la catégorie U12. BCSM va en découdre avec ASF tandis que BFFT croisera le fer avec JCBA.

Par ailleurs, le président de la Fédération malgache de basketball (FMBB), Jean Michel Ramaroson, a été félicité par la Fondation internationale de basketball (IFB). Il a effectivement reçu le diplôme «Executive Master in Sports Governance» (MESGO) qui est un programme destiné aux acteurs souhaitant apprendre à maîtriser les différentes pratiques liées au sport de haut niveau.

Rojo N.

Programme des demi-finales :

Dames :

12h00 : MB2All Analamanga # Tamifa Amoron’i Mania

13h45 : SBBC Boeny # Fandrefiala Analamanga

Hommes :

15h30 : GNBC Vakinankaratra # Cosfa Analamanga

17h30 : Ascut Atsinanana # ASCB Boeny

U12 garçons :

9h00 : BCSM # ASF

10h30 : BFFT # JCBA

 

News Mada0 partages

Slalom ASA Tana . 32 pilotes sur la ligne de départ

Feu vert ! 32 pilotes disputeront pendant le week-end la deuxième manche du championnat de Madagascar de slalom sur le circuit d’Ambatomirahavavy. Une piste hors pair à parcourir dans le sens contraire et qui devra ajouter une autre couleur à cette épreuve. Toutes les forces vives de la discipline seront sur le départ.

A l’instar de Gérard et Hugo Louvel qui rouleront respectivement sur une Citroën C2 et une Peugeot 306. Un troisième membre de la famille Louvel sera également de la partie. Il s’agit de Mickael qui embraquera à bord d’une BMW. Tsiory Rakotomiarana qui a remporté la première manche du championnat national reste fidèle à sa Peugeot 106 pour défier ses principaux protagonistes comme Teddy Rahamefy (Ford Ranger), Andy Rasolomanana (Peugeot 205), Dominique Raherison (VW Golf),… Notons qu’il y aura 12 prétendants dans la catégorie M12 et 6 chez les propulsions.

Rojo N.

News Mada0 partages

Foot – CJSOI : la liste des Barea U17 dévoilée

Le staff technique de la fédération a publié la liste des  joueurs et techniciens qui seront du voyage à Djibouti du 20 au 28 avril pour disputer les jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien (CJSOI). Une liste de 18 joueurs dirigés par le head coach Tony Rabarison et son assistant Setrarivo Rakotovao.

Par ailleurs, chez les seniors, le milieu international malgache de FC Ludogorets Razgard, Abel Anicet Andrianantenaina, ne fera pas partie de l’équipe nationale pendant les prochaines échéances continentales des Barea. L’homme a annoncé jeudi dernier que la saison prendra fin prématurément suite à la blessure de son genou gauche. Il ne pourra disputer aucun match pendant les six mois à venir. Un coup dur pour les Barea qui ont besoin de son talent pour réaliser le rêve de participer à la Can 2019. Madagascar qui est actuellement à la 111e place au dernier classement de la Fifa, derrière le Zimbabwe.

La délégation malgache U17 :

-Les joueurs :

Fenitra Nyrindra Andriamamonjy, Ando Fiderana Livaldo, Romario Randriamanjaka, Mamisoa Andriamalala, M’chindra Dolain, Tribelgito Ilay Fenohasina, André Todisoa Rafizy, Samuel Raveloson, Johary Nambinina, Chabani Amada Joanito, Dillan Fanomezantsoa, Arnaud Randrianantenaina, Faniry Jonathan Ratsimbazafy, Alain Stephan Rakotovao, Sébastien Ralandiranto, Fabrinaux Rakotoson, Henintsoa Rajaonarivelo, Franck Radeny Razafimandimby.

-Head coach : Tony Rabarison

-Assistant coach : Setrarivo Rakotovao Rajaonaritiana

Rojo N.

News Mada0 partages

Théâtre Kala : hoentina etsy amin’ny Is’Art galerie ny « Patrak’ala »

Taorian’ny tetsy amin’ny Alliance française (AFT), ny volana desambra teo, hoentina etsy amin’ny Is’Art galerie indray ny « Patrak’ala », fampisehoana teatra iarahana amin’ny Théatre Kala, anio tolakandro. Nampitolagaga sy nahafa-po tanteraka ity seho ity, efa-bolana lasa izay. Ho an’ireo tsy tonga teny Ampefiloha, inoana fa tsy ho diso anjara izy ireo amin’izao famerenana azy izao.

Nandrindra an-tsehatra ny « Patrak’ala » Ratovonirina Falihery, ao amin’ny Théâtre Kala. Izy koa no mandihy ao anatin’ny « tantara ». Miavaka amin’ny piesy teatraly fahita hatramin’izay izy ity. Tsy amin’ny teny sy ny fihetsika ihany no anehoana ny tantara fa mifangaro ao avokoa ny mozika, ny tononkira, ny dihy. Mifanaraka sy mirindra avokoa ireo.

Raha fintinina, maneho amin’ny fomba kanto ireo olana na sedra lalovan’ny vahoaka iray ao amin’ny tanidrazany ny « Patrak’ala ». Ao anatin’izany ny tsy fandriampahalemana, ny tsy fanajana ny zo, sns. Na izany aza, mifandimby ao koa ny zavatra mahafinaritra, ny fahatsiarovana, ny famerenana indray ny nentim-paharazana, sns.

Kaompania mpandihy, sekoly mampianatra dihy ary mpanao teatra ny Théâtre Kala, niorina ny taona 2011. Araka izany, amin’ny seha-javakanto samihafa, toy ny mpitendry, mpihira, mpandihy, mpilalao teatra, sns, ny mpikambana ao. Fanambiny ny hitrandraka ny talenta ao anatin’ny mpikambana tsirairay, ahafahana mamoaka zava-baovao, kanto sy mitondra fanabeazana hatrany. Azo lazaina ho anisan’irony atao hoe teatra miaina irony ny vokatra atolotr’izy ireo.

Landy R.

News Mada0 partages

Jazz club CGM : seho roa anatin’ny volana avrily

Iray amin’ireo tarika mpiangaly mozika « jazz » manana ny maha izy azy ny Jazz club CGM. Amin’ity volana avrily ity, hiatrika seho roa lehibe eto an-dRenivohitra sy any Miarinarivo Itasy ry zareo. Anisan’ireo hanokatra ny sehatra amin’ny « Madajazzcar » hotanterahina eny amin’ny zaridainan’Antaninareninan ny 28 avrily, ny Jazz club CGM. Ny 30 avrily, amin’ny 2 ora tolakandro, hankalaza ny « Andro iraisam-pirenena ho an’ny mozika jazz », any Miarinarivo Itasy. Hetsika hiarahan’ny Jazz club CGM miaraka amin’ny Centre Alabri izay foibe manampy ireo tanora tsy afaka ny nandia ny varavaran-tsekoly na ireo tafajanona antenantenam-pianarana.

Marihina fa ankoatra ny fitendrena zavamaneno sy fihirana ny mozika « jazz », anisan’ireo namolavola sy nampitsimoka talenta maro tokoa ny Jazz club CGM. Nahazo tombony lehibe tamin’izany ny tanora satria afaka mifanerasera amin’ireo efa manana traikefa matanjaka, no afaka mifanakalo fahaizana amin’ny samy tanora rahateo.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

IKM Antsahavola : l’éducation par la culture est une nécessité

Longtemps adulé comme le chantre de l’art et de la culture, l’Ivontoeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) à Antsahavola veut participer à l’éducation et au développement durable pour marquer ses 5 ans d’existence.

Le centre culturel tient à marquer d’une pierre blanche cette célébration qui s’étalera tout au long de l’année. Fervent défenseur des valeurs du Vako-drazana, la troupe Akon’ny diary fera office d’inauguration de cet événement le 19 avril. Les artistes qui ont collaboré avec l’IKM depuis sa création s’en donneront à cœur joie à partager leur art et leur passion à travers une série d’expositions, de concerts et de scène ouverte. S’ensuivra le lendemain une séance d’information et d’échange avec les opérateurs culturels et économiques à l’occasion de laquelle le public estudiantin sera accueilli dans le centre culturel tout au long de la journée.

Ny Eja partagera sa passion immuable pour la littérature au jeune public le temps d’un récital de contes, samedi prochain. Le but étant de sensibiliser la jeunesse malgache sur l’importance des contes dans notre société mais aussi de valoriser la littérature malgache.

Multiculturalisme

«En tant que moyens d’accès au savoir et à la culture, les bibliothèques occupent une place déterminante dans la société. L’IKM va se doter d’une bibliothèque et veut s’ériger en tant que  plateforme d’échange pour la promotion du multiculturalisme et de former de bons citoyens par la culture. C’est une nécessité !», a fait savoir Hervé Rasamison, coordonateur général de l’IKM.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Ampifitia : une année chargée pour ses 15 ans

Plusieurs grands évènements évangéliques se tiendront cette année à l’occasion de la célébration du 15e anniversaire de la chorale Ampifitia ou Antoko Mpihira Fifohazana Isotry Fitiavana. Le programme a été annoncé officiellement jeudi dernier lors de la conférence de presse qui s’est tenue à l’Akany Fitiavana à Isoraka.

«N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur » 2 Thimotée 1 : 8a. La chorale a choisi ce verset pour sa 15e année. «Nous allons effectuer plusieurs activités cette année», a annoncé Jean de Dieu Rakotonirina, le président de la chorale Ampifitia. Ainsi pour débuter la célébration, un gala évangélique, qui servira de levée de fonds, se tiendra le 22 avril prochain dans un grand hôtel dans la capitale.

Le programme de l’année

Ensuite, un autre gala se tiendra le 22 juillet prochain à la paroisse internationale d’Andohalo. «Cette fois-ci, nous avons choisi d’adopter la musique classique», a-t-il annoncé. Ensuite, le programme se poursuit par des expositions qui se dérouleront au mois d’octobre devant le Tranompokonolona Analakely. Puis un autre grand gala évangélique, le 28 octobre se fera au Coliseum d’Antsonjombe. «Plusieurs autres chorales seront invitées, entre autres Tanora masina Itaosy», a-t-il ajouté. Et enfin, la célébration sera clôturée le 30 décembre au palais des Sports et de la culture à Mahamasina.

Par ailleurs, la chorale propose la sortie d’un nouveau CD volume 13 et d’un nouveau DVD volume 4. «Et comme à l’accoutumée, nous avons prévu d’organiser une tournée évangélique dans plusieurs grandes villes du pays», a-t-il conclu.

Holy Danielle

Tia Tanindranaza0 partages

Paositra MalagasyMiomana amin`ny fandraisana ny UPAP eto Madagasikara

Notontosaina tany Alger renivohatr’i Alzeria ny 10 hatramin`ny 12 aprily lasa teo ny fivoriana faha 37 n’ny filan-kevitry ny fitantanan’ny fikambanan’ny firenena Afrikana momban’ny paositra na ``UPAP``.

 

Nanatrika izany fivoriana izany ny delegasiôna notarihin'ny Tale Jeneralin’ny Paositra Malagasy, Atoa Rakotomalala Augustin. Nisy ny dinika sy fihaonana tamin'ireo tompon'andraikitra ambony eo anivon'ny UPAP sy UPU (Union Postale Universelle) ary ireo firenena samihafa mba ho fanamafisana ny fiaraha-miasa, indrindra ao anatin'izao fanomanana ny fandraisana ny fihaonamben'ny Ministra misahana ny paositra andiany fahadimy eto Afrika izao izay ho tanterahina eto Antananarivo ny 26 sy 27 jolay ho avy izao. Marihana fa nandritra ny fivoriana faha 36 n’ny filan-kevitry ny fitantanan’ny UPAP tany Nairobi - Kenya tamin’ny volana mey 2017 mantsy no nahavoafidy an’i Madagasikara handray ity fikaonan-doha ity. Firenena 43 no ho avy ary hahatratra hatrany amin’ny 300 ireo delegasionina handinika ny fanjifana eo anivon’ny paositra Malagasy. Hantenaina hitondra vahaolana maharitra amin`ireo olana sedrain`ny Paositra Malagasy izany fihaonana izany indrindra ny tontolo nomerika izay tokony hotratrariny haingana hanomezana fahafampo ho an’ny mpanjifa sy hampandrosoana ny ara-toekarena.

 

 

Marigny A.

               

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy milamina ny firenenaManomboka mirongatra indray ny trafika

Satria ve miroso anatin’ny tsy fitoniana sy ny krizy indray ny firenena vokatry ny savorovoro politika nitranga tato ho ato dia vao mainka miha marefo ny fanaraha-maso ireo trafika tsy mazava ana harena sarobidy isan-karazany, toy ny andramena sy ny sokatra?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

800 tapitrisa Ar tratra tany Mananara avaratraVolan’ny Praiminisitra ?

Tsy tapitra hatreo ny raharaha momba ny fisian’ny volabe 12 miliara ariary nisy nangalatra tao an-tokantranon’ny Praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier, nolazain’ny haino aman-jery vitsivitsy teto amintsika nanomboka tamin’ny herin’ny anio.

 

 Efa nandiso io vaovao io anefa ity lehiben’ny governemanta ity andro vitsy taorian’iny resaka iny. Nisy aza ny teny somary namazivazy nataony fa tsy nanao praiminisitra intsony izy raha manana izany. Misy resaka hafa miely indray anefa amin’izao fotoana izao mombana lehilahy iray tratra niaraka tamina volabe 800 tapitrisa ariary  tany Mananara avaratra, ka mandeha indray ny feo fa isan’ny vola very tao amin’ny praiminisitra izy io. Tena misy hifandraisana tokoa sa fifandrifian-javatra ihany? Nambaran’ny lehiben’ny governemanta fa vaovao tsy marina iny nivoaka iny, saingy tsy nisy aloha ny taratasy ofisialy avy aminy aza nandiso izany, na koa fanambarana amin’ny handraisany fepetra hentitra amin’ny fanosoram-potaka azy. Rehefa dinihina ny zava-nisy sy ny fanehoan-kevitry ny praiminisitra, dia toa nandamin-dresaka aza no nataony. Saro-pady sy tena miteraka resabe eto amin’ny firenena ny tahaka ireny, indrindra fa olona ambony tahaka ny praiminisitra voatonontonona. Mety mba efa nisy anefa ny fandinihana lalina na ny fanamarinam-baovao vao mivoaka amin’ny haino aman-jery, ka matahotra ny hivoahan’ny marina ve ny praiminisitra matoa nisafidy ny nangina fa tsy nanao fanenjehana tamin’iny raharaha iny? Ho an’ny olom-pirenena, dia efa tsy mahatoky mpanao satria efa fatra-pandainga ny ankamaroany, ka tsy hay intsony hoe inona no marina sy diso ao anatin’ny raharaha. Nalaza tato ho ato rahateo ny resaka volabe, ary nisy fotoana aza nandrenesana tamin’ireny fanombohan’ny feo momba ny fanambazana ny depiote hifidy ny lalàm-pifidianana ireny, fa solombavambahoaka maro no nampanantsoina teny Mahazoarivo. Malaza amin’io resaka fizaram-bola io ny governemanta ka tsy hay intsony izy ity, fa ny tsy azo lavina aloha dia miha mahantra ny Malagasy, ary manjaka hatrany ny kolikoly avo lenta.

Toky R 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sarimihetsika « Tsy hivadi-belirano »Efa azo ny alalana hanodina azy

Hanomboka tsy ho ela ny fanodinana ny sarimihetsika mitondra ny lohateny hoe « Tsy hivadi-belirano » izay kasaina hivoaka ny volana desambra izao, raha ny nambaran’i Tcheck Julien Matsubara, anisan’ireo ho mpilalao ao anatin’ity sarimihetsika miharo fanadihadiana ity.

 Ny hampiseho ho fantatr’olona ny fiaraha-miasa misy eo amin’ny fokonolona sy mpitandro filaminana no tanjona. Efa azo ny alalana amin’ny fanodinana ny sarimihetsika ary hitari-dalana ireo mpitandro filaminana, hoy hatrany i Matsubara izay sady mpanakanto mpihira ihany koa. Vaovao farany mahakasika azy manokana kosa dia eo am-panomanana rakikira poa-droa in-droa miantoana ny tenany amin’izao fotoana. Ahitana hira manodidina ny 20 avy kosa ireo rakikira hivoaka, raha ny nambarany hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatry ny harena an-kibon’ny tanyAfaka mitondra tombotsoa betsaka amin’ny toekarena

Omaly no nisokatra tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny Mining Business Center Mamory Ivato ny fampiratiana andiany faharoa momban’ny harena an-kibon’ny tany, solitany ary ny fitaovana enti-mitrandraka izay nokarakarain’ny Media Consulting.

 

Tanjona ny fampihaonana sy ny fampiseraserana ireo mpiantsehatra dia ny mpandraharaha, ny fanjakana ary indrindra ireo mpamatsy vola. Ireo sehatra ireo dia kely ihany no entiny amin’ny harinkarena faobe kanefa tokony hanatsara sy hitondra be amin’ny toekarena Malagasy.  Tranoeva 60 no manao fampiratiana ary maimaimpoana ny fitsidihana hoy i Bodo Andriamasinoro tompon’andraikitra ara-barotra ao amin’ny Media Consulting. Ankoatr’izay dia nanamafy ny Filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina fa mbola miteraka olana hatrany ny fanomezan-dalana nomena amin’ny fitrandrahana. Maro amin’izy ireo no tazomin’ny olona fotsiny ary tsy ampiasainy akory fa itadiavany mpividy hakana tombony. Ankoatr’izay moa dia nanamarika ny tenany ny amin’ny tetikasa Toliara Sands izay tokony hisy fanantenana be ho an’ny Malagasy. Efa taona maro no nanaovana fikarohana na tamin’ny lafiny toerana na ny tontolo iainana ary efa feno ny fepetra ka nomena fahazahoan-dalana io tetikasa io. Nanamafy ihany koa i Collin Forbes tale mpitantana momba ny tontolo iainana ao fa afaka mamokatra ilmenite amin’izay amin’ny 2021 fa efa vita ny ankamaroan’ny fikarohana ny amin’izany. Mbola hitohy hatramin’ny alahady izao moa ity hetsika ity ary inoana mba hitondra vokatra amin’ny Malagasy na amin’ny fampiofanana na amin’ny fananana asa ary indrindra ny amin’ny toekarena amin’ny ankapobeny.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Fahatapahan’ny RN 7Mbola tsy nahazo filazana ôfisialy ny mpitatitra hatramin’ny omaly

Raha araka ny feo mandeha dia ho tapaka ny lalam-pirenena fahafito manomboka ny Alatsinainy 17 Aprily ho avy izao ka hatramin’ny Alarobia 19 Aprily. Noho ny asa fanamboarana tsy maintsy hatao amin’ny tetezana ao amin’ny PK 84+950 ao Ambohimandroso no anton’izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoVola fotsiny

Dia ho toy izao foana ve aloha izany no iainana eto kanefa raha ny fisasasasan’ny vola re fa miasa any ambadika any hanaovana kolikoly toa mampiteny ny moana ny mandre azy?

 Laniana amin’ny famonoana afo isak’izay mihetsika hatrany ve izany izy ireny fa tsy mba ho hita hadio sy ho azo ampiasaina hananganana izay soa maharitra ho an’ny taranaka mihitsy? Toa mahalasa saina ihany ny voalazan’ilay mpitondra iray tamin’ny herinandro fa raha ananany tokoa hono ilay volabe nisy nangalatra voatonona hatrany fa azy dia tsy hijanona eo amin’ny andraikitra izay nametrahana azy intsony izy. Toa milaza ny tsy anontaniana sahady hoe vola fotsiny izany no antony hitanany ny andraikitra nametrahan’ny firenena azy fa tsy hikatsaka na oviana izay tombontsoam-bahoaka.  Ahoana moa no tsy hampivonto ny fo sy hahafeno ny kapoakan’ny valalabemandry rehefa maheno teny maha very ny fanantenany tahaka izany avy amin’ny mpitondra? Saingy fotsiny hoe ny fahatsiarovan-tenany ho toy ny natao fitaovana nandritry ny taona maro na dia namoy namana sy Havana tanatina tolona nifanesy angamba dia aleony maka aina sy manda ny antsoavon’ireo ahiany hamadi-palitao indray aloha! Ny mampalahelo ao anatin’izany rehetra izany anefa dia mitombo hatrany ny maripanan’ny aretim-pifanambakana sy fifamonoan-dramalagasy ankehitriny ary efa matimaty tanteraka ny taham-pifamelomana ao amin’ny. Mila vonjy ny gasy lahy sy ny gasy vavy, hoy ilay mpanakanto izay!

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy

Bako RatsifandrihamananaMampivoatra ny saina ny fanaovana fanatanjahantena Andriambavilanitra kalaza teo amin’ny taranja Lomano Malagasy nanomboka tany amin’ny tapany faharoan’ny taona 70 no vahinin’ny kintan’ny Fanatanjahantena vokarin’ny gazety Tia Tanindrazana amin’ity andron’ny 14 aprily 2018 ity.

Tia Tanindranaza0 partages

WAKE UP MadagascarNanao hetsika tsangan-tanana teny Analakely omaly

Nivoaka tamin’ny fahanginana indray ireo tanora mivondrona eo anivon’ny Wake up Madagascar omaly nanao hetsika tsangan-tanana entina hanoherana ireo zavatra tsy mety eto amin’ny firenena, indrindra fa ny kolikoly nitranga teny amin’ny antenimieram-pirenena eny Tsimbazaza.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Akanjo mafanaTafakatra 100.000 Ar ny vidin’ny “blouson” iray vaovao

Efa manomboka miditra mian-dalana ao anatin’ny vanim-potoanan’ny ririnina isika ankehitriny.

 Manomboka miaka-bidy ireo akanjo mafana vokatr’izany  ka anisan’ireny ny blouson sy ny akanjo bà. Ho an’ny blouson manokana dia efa  tafakatra 100.000 Ar ny  vidin’ny iray vaovao eny amin’ireny botika maro isan-karazany eto an-drenivohitra  ireny. Manomboka amin’ny 40.000 Ar miady varotra kosa ny eny amin’ny friperie raha 15.000 Ar ny akanjo bà.  Na izany aza anefa dia mbola maina ny tsena hatreto, raha araka ny fanazavan’ireo mpivarotra. Ireo mpanontany no  betsaka raha oharina amin’ireo tena mividy hoy hatrany izy ireo. Mikasika ny manteaux kosa indray dia samy manana ny vidiny izy ireo. Manomboka amin’ny 20.000 Ar ny an’ny ankizy raha tombanan’ireo mpivarotra  40.000 Ar  kosa ny an’ny olon-dehibe na lahy na vavy. Miankina amin’ny  vidin’entana hakan’ireo mpivarotra ny valonana friperie iray moa no hanombanany ny vidin’entana ihany koa, raha araka ny fanadihadiana natao hatrany.  Marihina fa mbola hitohy anio sy rahampitso ilay herika nitondra hatsiaka be teto an-drenivohitra hatramin’ny omaly zoma, raha araka ny fanazavana azo teo anivon’ny sampana mpamantatra ny toetr’andro etsy Ampandrianomby. Mila miomana amin’ny fitafiana mifandraika amin’izany avokoa araka izany isika rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Exode Urbain eny Soaniedanana RN 4Vonoina fa tsy maty intsony hoy ny Hafari Malagasy

Mitohy hatrany f atsy mihemotra ilay tetikasa “Exode Urbain” tanterahin’ny Hafari Malagasy eny Soaniedanana-Bevomanga Pk 67 RN 4, hoy ny filohan’ity fikambanana ity, Rafanomezantsoa Jean Nirina, na dia tsy teo nandritra ny 1 taona sy tapany aza aho noho ny antony efa fantatra.

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanam-bola eto MadagasikaraFanina tanteraka ny vahoaka

Tsy mangarahara mihitsy ny tetibola sy ny fitantanana izany eto Madagasikara. Any amin’ny famolavolana ny tetibola amin’ny antsipiriany mihitsy dia efa lesoka ny fijerena ny laharam-pahamehana mainka moa ny fanatanterahana.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola tsy tampina ?

Maanakory indray ary ianao ry Jean aa ! inona no malaza? Mbola tsy tampina ihany ve ny daomy ee! Sa odiana fanina dia karatra indray no hanohizana azy ee!

 

Tena miha tankina mihitsy ny tenako rangahy mahita ny hafitsokareo aa! Tena tsapako miha reraka mafy mihitsy aho izany ry Jean marina moa!! Izahay anie mety ho resinareo amin’io didin’ny be sandry sy fanaparitaham-bolanareo io ee! Ianarreo kosa anefa tadidio fa tsy haharesy ny tompon’ny orikesitra mihitsy. Izany hoe ireo mamilivily anareo ankavia sy ankavanana ee! Tsy efa azonareo ve ny tiako tenenina? Ny olana anefa moa na hilazza izany faha 100 faha 1000 aza dia tsy ho raisinareo intsony satria efa dontom-panjanahana angamba sanatria ny saina amam-panahy ee! Firifiry moa no efa nanoro hevitra anareo mikasika ny tokony atao ry Jean fa dia nekenareo tamin’ny vava fotsiny foana ee! Ny fanatanterahana aloha dia azo antoka fa ho nofy tahaka ny fisandratana dradradradraina hatrany ee! Ka efa herintaona latsaka sisa koa! Ny daominareo amin’ny fampandriana adrisa sy ny famonoana afo lavareny ity efa miha tampina hatrany ry Jean fa ny fika hananarako anareo koa ity no tena loza. Tsy hitako intsony izay fomba handresen-dahatra anareo hizotra amin’ny lala-marina.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote Randriamahefa Henri CharlesTsy hiteraka korontana izany ireo lalàna fehizoro 3 lany

Araka ny voalazan’ny lalàm-panorenana Malagasy ao amin’ny andininy faha-88, hoy ny depiote Randriamahefa Henri Charles filohan’ny Fizafa, dia tsy maintsy amin’ny alalan’ireo lalàna fehizoro 3 mikasika ny fifidianana ankapobeny sy ny fitsapahan-kevim-bahoaka sy ny mikasika ny fifidianana ho filoham-pirenena ary mikasika ny fifidianana parlementaire vao lany tetsy amin’ny Antenimiera roa tonta teo no hanatanterahana an’ireo fifidianana ho tanterahina eto amintsika amin’ity taona 2018.

 Izaho depiote Randriamahefa Henri Charles, hoy ity solombavambahoaka voafidy tany Moramanga ity, dia nandray andraikitra ka nifidy an’ireo lalàna ireo fa efa miandry fifidianana ny vahoaka nefa tsy misy fifidianana azo hatao raha tsy lany ireo lalàna fehizoro 3 hifehy ny fifidianana ireo. Nolazain’ny namako depiote niaraka voafidy tamiko tany Moramanga fa tsy tompon’andraikitra amin’izay korontana mety hiseho taorian’ny fandaniana an’iny lalàna iny izy. Ambarako etoana anefa fa tsy hamboly korontana amin’izany velively ny vahoaka any amin’ny distrika misy anay fa ny resaka fampandrosoana miankina amin’ny  fambolena sy fiompiana, ny resaka fahasalamana sy fianarana ary ny fiainana an-davanandro amin’ny ankapobeny no tena maharevo azy ireo. Ka io namana depiote izany no mety hamboly korontana raha misy izany. Enga anie ka ho voasonia alohan’ny faha-15 aprily izao ny lalàna vao lany rehetra teo mba hafahana mamarana amin’ny faha-15 mey izao ny lisim-pifidianana eny amin’ny fokontany rehetra mba hahazoan’ny Ceni mamoaka ny datim-pifidianana marina izay hatrehana.Ny fifidianana madio sy marina ary mangarahara tanteraka  no handrandrain’ny vahoaka Malagasy amin’ity taona 2018, hoy ny depiote Randriamahefa Charles.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Praminisitra SolonandrasanaManao resaka ambony latabatra fotsiny

Tena mbola lavitra ezaka sy tsy mbola ahitana vahaolana maharitra ny tsy fandriampahalemana. Mitombo isan`andro ny antsana manasaraka ny vahoaka amin`ny fitondrana. Efa tsy mahatoky intsony ireo rafitra misy ny Malagasy manerana ny nosy. Manamarina izany ny saika fisian`ny fitsaram-bahoaka ny talata lasa teo tany Betafo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Tangalamena – Toamasina IIManao antso avo amin’ny HCC

Fiaramonim-pirenena, mpanao politika, fianakaviam-be iraisam-pirenena, ary fikambanana samy hafa hatramin’ireo manamboninahitra efa misotro ronono, dia samy efa nanao antso avo avokoa amin’ny zava-misy iainan’ny firenena taorian’ny fandaniana ilay lalam-pifidianana farany teo;

 

Rakoutou

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Atahorana ho vaky ny aferaTerena ho kandida Rajaonarimampianina

Ny zava-misy sy ny fihetsiky ny filoham-pirenena amin’izao fotoana izao, dia toa maneho fa mbola hirotsaka hofidiana filoha ny tenany, ary manomana fatratra izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Groupes des Experts NationauxTsy ekena ny fanilihana kandida

Naneho ny tsy fankasitrahany ny fandaniana tsy nisy fanovana ny làlana fehizoro telo momba ny fifidianana teny amin’ny antenimierandoloholona ireo vondron’ireo manam-pahaizana isan-tsokajiny amin’ny sehatry ny lalàna sy ny fifidianana na ny GEN (Groupes des Experts Nationaux), toa an-dry Arlette Ramaroson, Dr. Bruno Rakotoarison, Emérentienne Ratsimbazafy, Désiré Ramakavelo, Hery Ranaivosoa, Holijaona Raboanarijaona, Madeleine Ramaholimihaso, Saraha Rabeharisoa,…

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fefilohan’i Soavina AtsimondranoAza fitahina ny olom-bofidy hoy ny Ben’ny tanàna

Manoloana ny tranga-javatra niseho teny Antobifasika eo amin’ny fefilohan’i Soavina eny amin’ny kaominin’i Soavina Atsimondrano dia namory ny vahoakan’ity kaominina ity sy ireo mponina mipetraka eo ambonin’ny fefiloha eny

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanànan’i MahajangaEfa misabaka ?

Nafana ny toe-draharaha nikotrehana ny fampiatoana ny ben’ny tanànan’i Mahajanga Mokthar Salim Andriantomanga omaly. Efa andro maromaro izay no nandrenesana ny fikatsahana ny fanoloana azy,

 

 ka hametrahana Filohan’ny Delegasionina manokana na PDS. Mpanolon-tsaina miisa 11 amin’ny 19 no nanasonia izany ny 5 aprily teo, ka hirosoana ny fivoriana hampandaniana amin’ny alalan’ny tsangan-tànana ny fampiatoana na fanalana ny ben’ny tanàna amin’ny toerany. Raikitra tokoa ny fivoriana tao amin’ny Lapan’ny tanànan’i Mahajanga  omaly, saingy ny nahagaga dia nitsimbadika ny rasa. Mpanolotsaina miisa 11 no nanda ny fampiatoana azy, ary ny 9 kosa no nanaiky izany. Raha dinihina amin’io isa tany am-boalohany 11 nitaky ny hisian’ny fivoriana hampandaniana ny fampiatoana ny ben’ny tanàna iny, dia efa naman’ny tapitra teo ny an’ny ben’ny tanàna, saingy nitsimbadika ny rasa, ka nisy roa namadika izany rehefa dinihina ny raharaha. Raha ny firafitry ny mpanolontsaina monisipaly ao Mahajanga amin’izao fotoana izao kosa, dia miisa 4 ny avy amin’ny TIM, 8 ny HVM , ary 6 ny MAPAR, ary iray Arema. Mifamahofo tanteraka ny raharaha hoe ny HVM ve no nikotrika ny fanonganana noho ny fikasan’ny ben’ny tanàna hampiandrano an’i Andry Rajoelina ny faran’ny volana martsa teo, ary izy rahateo dia voafidy tamin’ny alalan’ny MAPAR. Tsara ihany koa anefa ny mampahatsiahy, fa tsara fifandraisana tamin’ny HVM ny tenany satria i Mahajanga no notsidihin’ny Filoha nasionalin’ny HVM voalohany Rivo Rakotovao vao lasa Filohan’ny antenimierandoholona izy ny volana novambra 2017. Io filohana andrim-panjakana io no nampisalotra samboady azy amin’ny maha ben’ny tanàna tamin’io fitsidihan’i Rivo Rakotovao io. Raha ny fitadidiana, dia tsy isan’ny nanatrika izany ny depioten’i Mahajanga izay lany tamin’ny anaran’ny MAPAR . Tsy hay intsony araka izany hoe manao fitan-droa ve ny ben’ny tanàna tao anatin’ny tantara, ka sady tsy te ho ratsy eo anatrehan’i Andry Rajoelina no tsy te ho tsara fifandraisana amin’ny HVM? Mandeha ny resaka amin’izao fotoana izao, fa i Rivo Rakotovao no nanavotra azy tao anatin’io tetika hanoloana azy ho PDS io, saingy politika io, ka tsy hay izay fahamarinana na fahadisoan’izany. Na inona na inona marina sy diso ao anatin’ny raharaha, dia tsy azo lavina kosa aloha dia nandeha ny tanàna, ary nisy ny endri-pampandrosoana izay heverina fa nisy tohana avy amin’ny fanjakana foibe matoa tsy nisy ny sakantsakana.

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Les grandes manœuvres électorales ont commencé

A huit mois du premier tour de l’élection présidentielle,  la machine électorale du régime est en train de se mettre en branle.  Les lois électorales ont été votées dans les deux Chambres et n’attendent plus que le contrôle de constitutionnalité de la HCC. Le chef de l’Etat continue à faire une précampagne très active avec des  inaugurations d’infrastructures et d’ouvrages réalisés récemment, tout en surveillant de très près son principal adversaire et en essayant  de ne pas se laisser  distancer au niveau des meetings en provinces. Il sait que pour l’instant, c’est  l’ancien président de la transition qui le devance auprès d’une  importante frange de la population. Il  tente donc d’effacer l’image  fringante de ce dernier, en lui mettant les bâtons dans les roues. Il a  l’avantage d’utiliser tous les moyens de l’Etat pour y parvenir, mais l’effort  que doit  fournir son équipe pour remonter la pente est très important.

Les médias audiovisuels et  la presse écrite ne lui facilitent pas la tâche en jouant parfaitement leur rôle de garde-fou. Cela a valu à une certaine partie  de ces organes de presse les critiques acerbes du ministre de la  Communication . Ce dernier a parlé de lettre de mise en demeure sans dire précisément à qui elle s’adresse. Néanmoins, cela n’empêchera pas les journalistes  de continuer à faire leur travail en respectant l’éthique et la déontologie de leur métier. La semaine a été marquée par cette hausse des prix du carburant qui a surpris tout le monde. L’opinion a observé un certain attentisme, mais a commencé à manifester son inquiétude après l’annonce de l’augmentation des frais des transports à la fin du mois. Tout semble être rentré dans  l’ordre après que le D.G. de l’ATT l’eut  réfutée.

Sur le plan international,  c’est la brusque montée de la tension au Proche- Orient ou plus précisément en Syrie qui a retenu l’attention de tous les médias. Les menaces de Donald Trump à l’encontre de Bachar Al  Assad ont laissé croire qu’une opération militaire contre les forces syriennes était imminente. Le conseil de sécurité qui s’est réuni en urgence n’a adopté aucune une résolution ordonnant un cessez-le-feu de trente jours à observer par toutes les parties sur le terrain. Le vote fut retardé à cause des amendements apportés par la Russie. Une nouvelle réunion aura lieu dans quinze jours pour s’assurer du respect de la trêve. Les chefs  d’ Etat occidentaux se sont entretenus par téléphone avec le président américain qui n’est plus aussi sûr de  vouloir bombarder la Syrie.

La France vit au rythme de la grève de la SNCF qui a grandement perturbé la vie des usagers. Cette grève qui a lieu deux fois par semaine est pour le moment supporté tant bien que mal par les Français, mais on ne pourra constater son effet que sur le long terme. Le gouvernement ne semble cependant pas vouloir céder, tous les responsables affirmant que la  réforme sera menée à son terme. Le président Emmanuel Macron l’a d’ailleurs confirmé lors de son interview sur TF1 et LCI, avant-  hier. Cette émission spéciale diffusée par ces deux grandes chaînes de télévision a permis à ce dernier de s’expliquer longuement sur son action depuis son élection  en mai 2017.

Le régime est décidé à aller de l’avant et applique sa stratégie de conquête de l’électorat pour gagner l’élection présidentielle. Toute son équipe est en ordre de marche, mais le camp d’en face n’entend pas se laisser faire et s’organise en conséquence. La scène politique va être particulièrement agitée dans les mois à venir.  Les grandes manœuvres électorales ont  commencé. L’opinion espère que la campagne électorale se déroule sans débordement.

Patrice RABE