Les actualités Malgaches du Samedi 13 Octobre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara11 partages

Hery Rajaonarimampianina : Itasy et Tsiroanomandidy témoins de ses réalisations

Dans ses différents déplacements une foule immense a été toujours au rendez-vous.

Pour son 5e jour de campagne, le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina a été à respectivement à Arivonimamo, Ankazobe et Tsiroanomandidy où il a partagé avec les populations de ces localités sa propre vision d’un développement durable, compilée dans la « Vision Fisandratana» », qu’il a d’ailleurs entamée durant son premier quinquennat.

Preuve. Témoins vivants des réalisations objectives et effectives de Hery Rajaonarimampianina durant son régime, les populations d’Itasy et de Tsiroanomandidy sont convaincues de l’importance vitale de la continuité des actions dans le cadre de cette « Vision Fisandratana ». De plus, elles ont eu la preuve, durant ces 4 dernières années, selon leurs dires, que Hery Rajaonarimampianina est un homme d’action, de parole et que toutes ses réalisations dans le District d’Arivonimamo, entre autres, en témoignent. Dans ces perspectives, elles s’en remettent entièrement au candidat n°12 et ont exprimé leur détermination à voter de nouveau pour lui. Le candidat Hery Rajaonarimampianina, pour sa part, a déclaré, que c’est le moment idéal d’étaler les réalisations et les acquis. C’est le moment de relever les défis en termes d’amélioration des conditions de vie sociale de la population de manière à les sortir de l’extrême pauvreté causée par les crises sociopolitiques que le pays a traversées. « Vous m’insufflez de la force, je vous encourage à faire montre de force », s’est-il adressé aux milliers de villageois d’Arivonimamo en faisant allusion à son prénom signifiant « force ». « Diriger un pays nécessite une expérience avérée, notamment en ce qui concerne les relations avec les pays étrangers et avec les partenaires internationaux. Accordez-moi du temps, je reste entièrement disposé à assurer la continuité des efforts que j’avais concédés… », a-t-il conclu.

Dans la foule qui avait accueilli le candidat n°12 à Vonizongo Ankazobe, les 15 maires des communes rurales de ce District n’ont pas caché leur soutien indéfectible à Hery Rajaonarimampianina pour les améliorations qu’il avait apportées et qu’il continuera d’apporter à leurs localités respectives. « C’est un homme ayant fait ses preuves », ont déclaré ces élus.

Le candidat n°12, durant son allocution, a mis en garde les habitants d’Ankazobe contre les promesses mirifiques et tonitruantes de certains candidats au cours de cette campagne électorale. Force est d’admettre, a-t-il dit que le moment est idéal pour formuler de vaines promesses dans l’objectif de se faire élire. « Vous êtes témoins, a-t-il dit, de mes réalisations concrètes depuis que j’étais au pouvoir. Je connais parfaitement les maux qui minent la population et pour continuer d’y remédier, je vous sollicite de bien orienter votre choix, en toute liberté et sans aucune contrainte ». Par la même occasion, le candidat n°12 a annoncé la multiplication des bataillons inter-armes dans ce District, à l’instar de ceux mis en place à Tsiroanomandidy et dans les Régions Atsimo. Sa priorité sera l’essor économique du monde rural et Ankazobe sera inclus dans son programme. Toujours est-il que le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina a profité de ce déplacement à Ankazobe pour remettre des motos et 130 téléphones portables aux élus et autorités locales d’Ankazobe.

Une foule immense. La population de Tsiroanomandidy a réservé un accueil triomphal au candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina aujourd’hui. Le candidat a terminé son  5e jour de campagne dans cette grande ville de la Région Bongolava où il a eu la surprise d’une haie d’honneur très grandiose aussi bien à sa descente de son hélico, que sur tout le trajet qui menait vers le stade de KAPJI où l’attendait impatiemment une foule immense avec aux premiers rangs, des élus et des représentants des maires de toutes les communes du District. Tous ont affirmé rouler pour le candidat n°12 et se sont empressés de le lui dire directement.

D’entrée de jeu, le candidat Hery Rajaonarimampianina a invité tous ceux qui sont disposés à développer le pays à soutenir sa candidature pour le 7 novembre prochain. Que ce soit une concurrence saine, a-t-il laissé entendre.

Le candidat n°12 a désormais la certitude d’acquérir le soutien sans conditions de ces milliers de villageois et d’élus de Tsiroanomandidy qui ont profité de son passage pour rappeler toutes ses réalisations ayant transformé pour beaucoup leurs conditions de vie quotidienne.

Cependant, cette grande popularité du candidat n°12 n’était pas du goût de certains individus qui se sont infiltrés dans la foule pour dénigrer le candidat n°12 à coups de sifflets… Ces tentatives malveillantes ont été déjouées, des éléments perturbateurs ont été interpellés puis interrogés. Ils ont alors avoué qu’ils sont payés par des députés du MAPAR pour semer le trouble. Ailleurs également, des individus malveillants avaient lâché un troupeau de zébus sur la foule dans l’objectif de destabiliser le candidat n°12. Mais leur plan machiavélique avait échoué… et n’ont pas pour autant découragé le candidat Hery Rajaonarimampianina dans son élan pour se rapprocher de la population de base. Il s’est contenté d’inviter ses concurrents à entretenir l’esprit démocratique et à changer de mentalité dans le seul but commun de mener le pays et le peuple vers un développement durable.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara7 partages

Violette Kakyomya : La représentante des Nations unies dénonce les entraves au processus électoral

La représentante des Nations unies, Violette Kakyomya, donne son avis sur les contestations concernant la liste électorale.

La diplomate de se demander les raisons qui ont poussé certains à discuter de la liste électorale. « Pourquoi ne pas avoir vérifié avant ? », s’interroge-t-elle.

La coordonnatrice résidente du système des Nations unies, Violette Kakyomya, et le président de la CENI, Hery Rakotomanana, ont organisé un petit-déjeuner de presse avec les membres des médias, hier, à l’hôtel Colbert. A l’ordre du jour, les huit ateliers organisés dans les différentes régions du pays. Il a également été question de la charte d’engagement des professionnels de la presse et des médias malgaches portant notamment sur 10 points. Outre ces sujets, les anomalies observées dans la liste électorale ont été également abordées. Lors de son intervention, la coordonnatrice résidente des Nations unies déplore, voire dénonce : « Pourquoi les discussions sur la liste électorale sont comme cela aujourd’hui. Quelles en sont les raisons ? Après la liste électorale, on trouvera encore quelque chose pour empêcher le processus électoral ». Et elle d’enchaîner : « Pourquoi ne pas avoir vérifié avant ? C’est très politique ».

Responsabilités. De son côté, le président de la CENI de souligner : « Nous n’avons pas cessé de rappeler aux gens de vérifier si leur nom était inscrit sur la liste électorale ». Toujours sur le même sujet, Hery Rakotomanana d’annoncer également qu’une rencontre avec les 36 candidats en général ainsi que le Collectif des 22 candidats aura lieu incessamment, sans toutefois avancer une date. Il se dit prêt à dialoguer. D’ailleurs, la CENI ne dégage pas ses responsabilités par rapport aux imperfections de la liste électorale.

Couverture électorale. Pour en revenir aux 10 engagements des professionnels de la presse, citons, entre autres, l’engagement de défendre le devoir et le droit d’informer dans le cadre des textes réglementaires ; d’assurer une couverture électorale équitable et sans discrimination, en donnant à tous le droit de s’exprimer ; de s’abstenir durant la période électorale de diffuser des informations mensongères ou pouvant provoquer des crises et résister à toutes formes de pression et de manipulation.

Dominique R.

Midi Madagasikara3 partages

Nécessité de la transparence des fonds utilisés

L’opacité du financement de la campagne électorale des candidats à l’élection présidentielle est un point qui commence à alimenter les débats des citoyens. A voir l’importance des moyens utilisés par certains d’entre eux, il est normal de se demander d’où proviennent ces fonds et si leur utilisation est tout à fait justifiée. Des chiffres ont été cités et ils sont faramineux. Il est donc légitime de demander des comptes à tous ces prétendants à la magistrature suprême qui disent vouloir le bien du pays.

Nécessité de la transparence des fonds utilisés

Cette élection présidentielle est, dit-on, différente de toutes celles qui l’ont précédée, tant par les dispositions qui la régissent que par l’importance des moyens utilisés par les candidats. C’est une campagne électorale extrêmement dynamique que certains d’entre eux mettent en œuvre pour séduire un électorat peu enclin à accepter toutes les promesses pour argent comptant. Les shows électoraux sont montés de manière professionnelle et nécessitent un grand investissement financier. La communication qui en est faite suit le même chemin. Cela nécessite un investissement financier énorme et on peut donc exiger une véritable transparence sur la provenance des fonds utilisés. Les règles posées par le législateur sont claires : il ne faut pas qu’ils soient d’origine douteuse. Chaque candidat a accepté d’avoir un trésorier pouvant justifier les comptes de ce dernier. Jusqu’à présent, aucune justification n’a été présentée et les autorités semblent s’accommoder de cet état de fait. L’estimation du coût de la campagne électorale d’Hery Rajaonarimampianina en 2013, révélée par RFI, était de 23 millions de dollars. Celle des candidats de cette élection présidentielle est des dizaines de fois supérieure. Les chiffres qui circulent sont faramineux. Les commentaires sur leur provenance sont loin d’être flatteurs. Il est temps d’interpeller tous ces hommes politiques qui veulent accéder au pouvoir et qui ne jouent pas franc jeu. Les électeurs ne les laisseront pas se défiler lorsqu’ils les questionneront.

Patrice RABE

Midi Madagasikara2 partages

Mpifankatia tetsy Tanjombato : Hangalarana vidin’ny solosaina iray no namonoana ho faty ireo

Vita hatramin’ny farany ny fanadihadiana nataon’ny zandary ary voasambotra ireo tompon’antoka tamin’ny raharaha. Izany dia mahakasika ny famonoana ho faty ny mpifankatia izay natsipy tetsy amin’ny ranon’i Tanjombato nony avy eo. Voamarin’ny zandary avy amin’ny fitsirihana ny tambajotra sosialy facebook izay nampiasain’ilay tovovavy, fotoana talohan’ny nahafatesany (02 aogositra 2018), fa hiakatra aty Antananarivo izy mba hividy solosaina iray izay ilainy amin’ny fianarany. Tapaka teo, tamin’ny resaka nifanaovany tamin’ny olona fa any amin’ny namany izy no hivantana sy hipetraka. Koa satria aty an-drenivohitra koa ny olon-tiany dia tonga nitsena azy sy niaraka taminy hatrany. Izany rehetra izany anefa dia efa nisy nanara-maso ary fantatr’ireo olon-dratsy hatramin’ny fotoana hahatongavan’ilay tovovavy eto an-drenivohitra. Ny alin’ny 03 aogositra izy ireo no hita faty tetsy Tanjombato ary ilay tovovavy dia niboridana tanteraka. Teo no nanomboka ny fitoriana izay napetraky ny fianakaviana teny anivon’ny polisy misahana ny heloka bevava izay taty aoriana, araka ny fifanarahan’ny vondrona roa tonta, dia navadika teo amin’ny zandary. Rehefa nandeha ny fanadihadiana rehetra dia telo lahy izay mpiasan’ny orinasa afaka haba etsy Tanjombato no nosamborina. Izy ireo no voalaza fa nitsena ary namono nony avy eo.  Mazava ho azy izany fa atidoha nikotrika ilay namana izay saika hivantanina tato Antananarivo. Vola vidina solosaina izay raha betsaka indrindra dia iray tapitrisa ariary izany no namonoana olona roa, indrindra koa olona roa izay efa nikasa ny hivady. Tsy vitan’izany fa namana akaiky izay saika hiantranoana aza no tompon’antoka tamin’ny famonoana. Mahatonga saina ny fifandraisan’ny fiaraha-monina ankehitriny ary raha vao resaka vola dia efa misy mikasa hifofo ny aina ary mivadika tanteraka na ny namana aza. Saingy diso ihany ireo mpamono olona no sady tsy nahazo na inona na  inona satria ilay vola dia saika tato Antananarivo izay vao nalaina tamin’ny banky. Efa vita anefa ny heloka bevava ary raha araka ny fanazavan’ny zandary dia niaiky izany ireo olona telo ireo nandritra ny fanadihadiana azy ireo. Mendri-piderana ny mpanao fanadihadiana rehefa mahavita ny asany toy izao. Mila fantatry ny besinimaro mantsy ny anton’ny heloka bevava izay mirarakompana ankehitriny mba hahafahan’ny tsirairay mandray andraikitra amin’ny fiainany.

D.R

Midi Madagasikara2 partages

Marc Ravalomanana : Succès du MAP 2 dans la SAVA

Succès populaire pour le candidat n°25 hier à Andapa.

Un programme pour tous les Malgaches. Le MAP 2 (Madagascar Action Plan 2) a connu un succès hier dans la région de SAVA. Une foule immense était venue aux meetings tenus par le candidat n°25 dans les districts de cette région du nord du pays, dont Sambava (Amboangimbe), Andapa et Antalaha. La présence de cette foule immense aux rendez-vous donnés par Marc Ravalomanana s’explique par le fait que les 10 engagements du « Manifesto » du candidat, et les objectifs fixés dans le MAP2, répondent aux attentes de toutes les catégories de la population de cette région riche en ressources naturelles, notamment les produits d’exportation. Là où il est passé, le candidat du peuple a toujours expliqué que son « Manifesto » et le MAP 2 proposent des solutions aux problèmes des routes, de la propriété foncière, de l’insécurité, de l’accès aux soins et aux problèmes de scolarisation des enfants. « Nous allons reconstruire nos routes pour faciliter l’acheminement des produits locaux. Nous allons restaurer le système qui nous a permis durant mes mandats de scolariser gratuitement tous nos enfants. Le programme ‘Education pour tous’ sera également à restaurer. Les élèves auront droit aux kits scolaires pour alléger les charges de leurs parents », a-t-il promis hier dans la SAVA.

Insécurité alimentaire. Puisque la population de la région de SAVA n’est pas épargnée par le problème de l’insécurité alimentaire, le candidat n°25 a rassuré que le « Manifesto » et le MAP 2 proposent des solutions concrètes permettant de lutter contre cette réalité. « Puisque l’insécurité alimentaire et l’accès aux soins sont liés, nous allons faire en sorte que l’accès aux soins dans les hôpitaux publics soient gratuits. Pour ce faire, nous allons réhabiliter nos hôpitaux et les doter de matériels et de médicaments », a-t-il annoncé à Sambava et Antalaha. Aujourd’hui, le candidat Marc Ravalomanana poursuit sa campagne électorale dans le nord-est de l’île. Dans les autres districts du pays, ses partisans continuent de mobiliser les électeurs à voter pour lui et à faire connaître le contenu du « Manifesto » et du MAP2, dont le contenu répond aux attentes de toutes les couches sociales.

R. Eugène

News Mada1 partages

Campagne électorale: chef Luc Ratsimbazafy annonce la couleur

Des personnalités politiques ont exprimé hier leur soutien au candidat n°13.

Un autre élu, indépendant, s’ajoute à la longue liste des partisans de l’ancien président de la Transition. Hier, en effet, le député Luc Ratsimbazafy, a déclaré officiellement son appui au candidat du Mapar, Andry Rajoelina, lors d’une rencontre avec la presse, à Maibahoaka-Ivato.

«Après mûres réflexions, et consultations avec notre base,  (…) nous avons pris la décision de  soutenir le fondateur de l’IEM, le président Andry Rajoelina, à la présidentielle», a-t-il déclaré.

Le fondateur de l’association «Fanamby 88» assume parfaitement ce choix en rappelant que les projets de l’IEM correspondent aux attentes des électeurs. «Il ne s’agit pas seulement d’une simple déclaration de soutien, car nous allons faire campagne en faveur du candidat n°13 à partir de notre Quartier général», a ajouté le député Luc Ratsimbazafy.

Une prise de position qui s’ajoute à une longue liste des élus qui ont déclaré leur soutien à la candidature d’Andry Rajoelina depuis l’ouverture de campagne électorale. Comme c’est le cas du député d’Atsimondrano, Harijaona Randriarimalala et de Siteny Randrianasoloniako.

Légitimité

C’est d’ailleurs dans ce même registre que des acteurs politiques, réunis au sein du «Groupe de réflexion Fanarenana  (GFR)» auquel fait partie l’ancien ministre Vy Vato Rakotovao, ont rencontré la presse, hier à Ankadivato. D’ après le GFR, les changements constitutionnels dans le pays sont le fruit de la mauvaise gouvernance et de la dictature perpétrée par des anciens dirigeants, tels que Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina.

 «Nous allons soutenir l’IEM car c’est l’entité qui est capable de réaliser les attentes déçues de la population de ces derniers années. Ces projets permettront de créer des emplois, de fournir les besoins quotidiens de la population…», a fait savoir le groupe.

Le mouvement GFR a par ailleurs saisi la rencontre avec la presse, hier, pour rappeler que les termes «coup d’Etat» et «putsch militaire» sont devenus  des effets de mode à travers les medias. «Sauf qu’il faut savoir que ce n’est pas la répétition des crises qui est à l’origine de la situation actuelle du pays mais  la répétition des erreurs des dirigeants», explique un ténor du GFR qui ajoute au passage que les mouvements populaires de ces dernières années sont légitimes.

Rakoto

 

News Mada1 partages

Fampihorohoroana sy fanafihana mitam-piadiana: saron’ny zandary ry Benja sy ny ekipany

Ny “Opération Mandio” no nifarana, fa mitohy kosa ny ady amin’ny asan-jiolahy mahery vaika ao Toamasina. Voasambotry ny zandary, ny alarobia teo, araka izany, ny lehiben’ny andian-jiolahy mpanao fanafihana mitam-piadiana sy ny ekipany. Mitohy ny fikarohana ny naman’izy ireo hafa.

Taorian’ny fampihorohoroana sy fandrobana ary fanafihana mitam-piadiana nataona andian-jiolahy tany amin’ny kaominina ambanivohitra telo , Anjahamany, Ambalarondra, Andranombolaha ary hatrany amin’ny fokontanin’ Ampasimadinika lalam-pirenena faharoa, voasambotry ny zandary ry Benja kely sy ny ekipany izay mbola niafina tany anaty ala.

« Taorian’ny loharanom-baovao azo tamin’ny famotorana, nisy fidinan’ny zandary fanindroany tany ambanivohitra hatramin’ny alarobia teo. Nahita irika ny zandary, noho izany  ary fantatra fa misy ny mbola niafina tany anaty ala. Tao kosa ireo efa nody tany Toamasina ary tany  amin’ny fokontany Ambalakisoa, Tanambao verreri, Morarano nahatrarana azy.”, hoy ny fanazavana.

Tsy mora ny fanenjehana satria nandositra tany amin’ny lakandranon’ i pangalanina ireo jiolahy. “Tsy nikely soroka kanefa ny zandary ka tratra ihany ireo efa-dahy tena nanatanteraka ny fanafihana, tahaka an-dry Robert 28 taona, Benja kely 28 taona. Ity farany izay lehibe lefitr’ i Josepha mbola karohina. Marcellin 35 taona, Ranjaonarivelo 22

taona ary ireo vehivavy roa mpanatitra sakafon’ izy ireo mandritra ny fiafenana anaty ala, Rosah 16 ary Ihomby 18 taona”, hoy ny kolonely kaomandin’ny vondrotombim-pileovan’ny

zandarimariam-pirenena atsinanana, Ranaivoarison Théodule, nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety omaly.

Mahatratra 9 mianandahy ireo voasambotra ka telo any amin’ny polisy raha enina kosa ao amin’ny zandary.

Raha ho an’ i Josepha manokana, tamin’ny alalan’ny findan’ ireto voasambotra ireto no nahalalana ny miafina rehetra. Hita tao avokoa ny soratra maro sosona nifandraisana tamin’ ireo roa vavy mpanatitra sakafo sy fifandraisana tamin’ i Josepha maniraka miafina. Hita tamin’ ity finday ity ihany koa ny fitantaran’ i Josepha ny fanafihana efa nataony tany Mananara avaratra.

Mampitandrina ny kolonely, Ranaivoarison Théodule

« Mampitandrina izahay fa tsy natao ho haingan-tanana fotsiny io basy entinay io ary efa nomen’ny lalana velona eto amin’ny tany sy ny firenena ary ny  fitondram-panjakana misy fa azonay atao tsara ny mampiasa azy io amin’ny olona minia tsy hampandry fahalemana ny tanana sy ny fiaraha-monina. Tsy hikely soroka amin’ izay minia hanakorotana ny tenanay”, hoy hatrany ny kaomadin’ny vondrotom-paritry ny zandarimariam-pirenena  atsinanana ny kolonely, Ranaivoarison Théodule. Nohatreterina hatrany fa ny « operation Mandio » niraisan’ny zandary nanerana ny Nosy no nifarana fa hitohy amin’ny operation eny andalama-pasika ny zandary ka manafatrafatra ny sefo fokontany mba hametraka tsara ny fiaraha-miasa.

Tsy handefitra sy tsy hitsitsy ny zandary amin’ izay manao fihetsika miendrika fanakorotanana.  « Hatreto, efa misy anaran’ olona  mihoatra ny 10 efa ampelatananay ka miandry fotoana hisamborana ireo olona ireo”, hoy ny zandary.

 

Sajo sy Yves S.

Midi Madagasikara1 partages

« Transparency International » : Pour une transparence des fonds de campagne

L’ONG « Transparency International » entend mener une enquête auprès des candidats à la course à la magistrature suprême sur leurs fonds de campagne. Elle exige ainsi plus de transparence sur leur utilisation et leur montant. « Transparency International » estime également que les candidats devraient porter à la connaissance des électeurs leur source de financement. A cet effet, un formulaire a été envoyé aux candidats, jugeant que la transparence est d’une importance capitale pour la bonne gouvernance.

Recueillis par Dominique R.

News Mada0 partages

Port de Toamasina: les problèmes de congestion résolus

Après de longues discussions dans le cadre du Dialogue public-privé (DPP), relatives aux difficultés rencontrées par les opérateurs au port de Toamasina, plusieurs dispositions sont prises pour relancer la machine.

Le port de Toamasina, qui traite près de 75% de flux des marchandises à Madagascar, est en surrégime depuis quelques années. Sa capacité estimée à 239.000 EVP (Equivalant vingt pieds) est largement dépassée en ce moment. De 243.047 EVP en 2017, la barre des 250.000 EVP est aujourd’hui atteinte. Ce qui explique la congestion au niveau du port au premier trimestre de cette année.

«Les procédures ont été ralenties. Les embouteillages des camions ont bouché la circulation, aussi bien à l’entrée du port qu’à l’intérieur au niveau du terminal», relate Michaël Ratrimo, directeur de l’Administration et de développement du terminal, au sein de Madagascar international container terminal services Ltd (MICTSL). C’est pourquoi, le Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP) au niveau de la plateforme de Dialogue public- privé (DPP) a pris l’initiative de désengorger le port de Toamasina.

Parmi les dispositions prises, des fenêtres fixes d’accostage sont de nouveau mises en place par l’autorité portuaire depuis le 1er septembre. «Ce système est indispensable à la stabilité des opérations portuaires en parallèle à d’autres réorganisations comme la rectification des horaires de travail de la Douane, qui est désormais de 7 à 12 heures et de 14 à 20 heures», a expliqué un responsable au niveau de l’Economic developement board of Madagascar (EDBM), qui assure le secrétariat technique du DPP avec le Comité de pilotage.

Un endroit de transit

Dans cette optique, les transporteurs sont appelés à arriver tôt au port pour un meilleur planning de travail. Sur le même sujet, le directeur de l’Administration  et de développement du terminal au niveau de MICTSL a soutenu que «le port est un endroit de transit mais non de stockage». En fait, au mois d’avril, plus de 2000 conteneurs déjà dédouanés, ont encore occupé l’espace du terminal pendant des mois.

Par ailleurs, des équipements nécessaires pour améliorer les activités au niveau du port sont actuellement opérationnels. Il s’agit de 4 grues mobiles avec 9 rubber tyred gantries (RTG), 5 reachstackers, 3 emptyhandlers, 20 tracteurs et 24 remorques de terminal. En outre, la construction d’une route reliant la RN2 bis au port, suivant le littoral, est aussi en vue pour améliorer la fluidité de la circulation aux alentours du port.

En outre, «le service de facturation de MICTSL est ouvert de 7 à 19 heures en journée continue, du lundi au vendredi et le samedi jusqu’à midi. Il est également possible pour les transitaires de demander les factures de magasinage à distance, après paiement des frais de débarquement. Le paiement des frais de débarquement avant l’arrivée du navire est possible, sous réserve d’obtention du bon à délivrer», indique-t-on auprès de l’EDBM.

Riana R.

 

 

News Mada0 partages

Boeny Mionjo: focus sur les agriculteurs et opérateurs

«Boeny Mionjo» arrive cette année à sa cinquième édition. Cette foire économique, réunissant plus de 130 exposants, se tient depuis le 11 octobre jusqu’au 14 octobre devant la Chambre de commerce et d’industrie à Mahajanga Be.

Sous le thème : «Agriculteurs et opérateurs, ensemble pour le développement», cet événement est une occasion pour le Comité d’organisation de démontrer que tous les acteurs socio-économiques sont les artisans du développement.

Trouver un moyen adéquat pour développer l’économie régionale, tout en intégrant le secteur privé et en impliquant les paysans dans le processus, est  entre autres, l’ambition de la région Boeny depuis la première éditionde «Boeny Mionjo» en 2013.

Aujourd’hui, la foire vise trois objectifs : faire connaître davantage la région et ses potentialités, faire rencontrer les acteurs de développement locaux avec ceux des autres régions ou pays étrangers et faire appel à toutes manifestations d’intérêt économique gagnant-gagnant.

A l’occasion de l’ouverture de la foire, Saïd Ahamad Jaffar, chef de la région Boeny, a lancé un message à l’intention des dirigeants du pays : «Nous vous demandons seulement deux choses : aucune crise politique afin qu’on avance sereinement vers le développement et électricité pour attirer plus d’investissements».

Arh.

 

News Mada0 partages

Startupper de l’année: lancement d’une nouvelle édition

Suite au succès de la première édition lancée en 2015 dans plus de 30 pays d’Afrique, Total renouvelle le Challenge Startupper de l’Année dans près de 40 pays du continent, y compris Madagascar. Pour la Grande île, Total Madagascar a officiellement présenté l’événement en son siège à Ankorondrano, hier.

«Trois des meilleurs projets ainsi qu’un Coup de cœur féminin seront sélectionnés par le jury, sur la base de critères tels que l’originalité, l’audace, le potentiel de développement ou encore la capacité à améliorer les conditions de vie de la population», a expliqué Biova Agbokou, directeur général de Total Madagascar.

«Les finalistes bénéficieront d’une aide financière allant de 20 à 50 millions d’ariary, d’un coaching professionnel durant une année et d’une campagne de communication pour donner de la visibilité à leurs projets», ajoute-t-elle.

Stimuler l’entrepreneuriat chez les jeunes

Noro Andriamamonjiarison, président du Groupement des entreprises de Madagascar (Gem), sera cette année l’ambassadrice de l’événement. «Ce projet cadre parfaitement avec les objectifs du Gem de promouvoir l’entrepreneuriat, notamment chez les jeunes. Nous espérons voir plus de jeunes entrepreneurs relever ce challenge», a-t-elle déclaré à cette occasion.

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 9 octobre et accessibles directement en ligne sur le site : http://startupper.total. com/. Les candidats auront alors jusqu’au 13 novembre pour remplir leurs dossiers de candidature.

Au-delà d’un challenge entrepreneurial, le Challenge Startupper de l’Année 2018-2019 réaffirme la volonté de Total de soutenir le développement socio-économique des pays, à travers le monde, dans lesquels le Groupe est implanté. Il contribue localement au renforcement du tissu social, par le biais d’un appui apporté aux entrepreneurs les plus innovants, dans la réalisation de leurs projets.

Arh.

 

News Mada0 partages

Administration douanière: un nouveau projet sur l’analyse risque

La Douane malgache a présenté son nouveau projet sur l’analyse risque lors de la 13e édition de la conférence Picard, organisée par l’Organisation mondiale des douanes (OMD) en Turquie, du 9 au 11 octobre.

Ce nouveau projet, mis en œuvre depuis peu à Madagascar, utilise des principes de data mining et consiste à explorer une base de données et exploiter celles qui sont «pertinentes, inattendues et précieuses», comme l’explique la Direction des douanes. Ce qui facilitera la prise de décision des inspecteurs vérificateurs.

«Ce projet se base sur une constatation. Ainsi, plus les messages de risques sont de qualité, plus le vérificateur obtient des bons résultats au niveau des contrôles», d’après toujours les explications.

L’Organisation mondiale des douanes (OMD), qui est un organisme intergouvernemental indépendant, va également suivre ce nouveau projet de près par le biais de son unité de recherche, en vue de l’intégrer dans les recommandations de l’OMD aux pays membres.

Par ailleurs, le directeur général des douanes malgaches, Narivony Rabenja, s’est entretenu avec le vice-ministre turque du Commerce chargé de l’administration des douanes, Fatih Metin (Deputy minister of trade), en vue d’une signature d’accord cadre en matière de coopération douanière entre les deux pays.

Riana R.

News Mada0 partages

Orinasa Pro-GSI Toamasina: mihena ny halatra ao amin’ny Jirama

Hentitra ny fanaraha-maso ao amin’ny Jirama eto Toamasina, hatramin’ny nanankinana izany  tamin’ny orinasam-piambenana tsy miankina, Pro-GSI. Sarotiny amin’ny fanarahana ny fitsipiky ny asa koa izy ho an’ny mpiasa ao aminy.

Nandray fepetra ny orinasa Jirama eto Toamasina, hanankina ny fiambenana ny orinasa amin’ny orinasa tsy miankina. Antony, maro loatra ny halatra fitaovana, na kojakoja na akora (solika) niseho tany aloha, nefa lafo vidy, tsy maintsy atao hentitra ny fiarovana azy ireny. Miantoka izany fiambenana ny Jirama izany ny orinasa tsy miankina Pro-GSI. Nambaran- dRakotoninahy Josephat, tompon’andraikitra ao aminy, fa nihena mba tsy hilazana hoe tsy nisy intsony ny entana, na fitaovana very (ny kaontera, ny tariby, ny solika,…) hatramin’ny nitantanan’ny talem-paritra, ankehitriny, i Toto Jean Claude. Hentitra ny fisavana, isaky ny miditra, na mivoaka ny Jirama, tsy misy intsony ireo mpanararaotra ho an’ny mpiasa ato anatiny, na ny avy any ivelany.

Miara-miasa amin’ny mpitandro filaminana

Efa 10 taona niasana ny orinasam-piambenana Pro-GSI. Nilaza Rakotoninahy Josephat, fa “maro ny iantohan’izy ireo ny fiambenana, toy ny orinasa, na mpandraharaha, ny fiangonana, trano, na tanàn’olon-tsotra, sns. Manampy ireo, miara-miasa amin’ny mpitandro filaminana ihany koa izy ireo, fifanampiana amin’ny fitandroana ny filaminana.”

Mikasika ilay mpiasa iray noroahina, niteraka resabe teto Toamasina, nohazavainy fa niasa niantoka ny fiambenana tao amin’ny tokantranona pasitera iray ity lehilahy ity. Ny alin’ny asabotsy 6 oktobra, nakatony ny vavahady ary lasa namonjy alim-pandihizana izy. Nitondra vehivavy natory tao amin’ny tranoheva fiambenana. Mbola ilay pasitera no namoha azy, ny ampitso, tamin’ny 10 ora maraina. Voatery noroahina izy, satria hadisoana goavana eo amin’ny fepetran’ny asa izany. “Sarotiny amin’ny fitsipika mifehy, ity orinasa ity”, hoy ihany izy.

Sajo sy Njaka A.

News Mada0 partages

“Tsenabe Boeny Mionjo”: tsy hampatoriana ny faritra

Andiany fahadimy izao ny « Tsenabe  Boeny Mionjo » ao Mahajanga, nanomboka ny 11 oktobra, mifarana rahampitso 14 oktobra. Fotoan-dehibe iray novolavolain’ny lehiben’ny faritra Boeny, i Saïd Ahamad Jaffar, hanairana (Mionjo) ny faritra. 40.000 ny andrasana hitsidika izany tsenabe izany, natao indrindra miaraka amin’ny JMJ Mada IX, ahitan’ireo tanora tontolon’ny toekarena any an-toerana.

Fomba hampandrosoana ny toekarena ho fampandraisana anjara ny sehatra tsy miankina ny fotoana. Tanjona telo : mampahafantatra ny faritra sy ny harena ao aminy, fampihaonana ireo mpandraharaha sy avy any amin’ny faritra hafa, miantso ny fiaraha-miasa hahitana tombontsoa mitovy.

Lohahevitra noraisina tamin’ity taona ity : « Ny fambolena sy ny mpandraharaha, miaraka ho an’ny fampandrosoana ». « Koa rariny raha mifanome tanana hisian’ny toekarena mandroso sy maharitra . Zavatra roa ihany ny takinay : ny tsy hisian’ny krizy politika sy ny fahampian’ny herinaratra. Ny voalohany, hahafahanay mandroso ; ny faharoa, hahazoanay miantso ireo mpampiasa vola », hoy ny lehiben’ny faritra.

Mandray anjara araka izay tandrify azy amin’io hetsika io ny avy any Mayotte sy Comores ; ny masoivoho frantsay sy ny fiaraha-miasa alemaina. Ny adihevitra iarahan’ireo mpandraharaha sy ny teknisianina ao amin’ny Antenimieran’ny varotra sy ny indostria, ary misy fihenam-bidy ireo karazana varotra fampisehoana.

R. Mathieu

News Mada0 partages

Harena an-kibon’ny tany: foaran’ny vatosoa sy ny firavaka

Hotanterahina,  ny 23 ka hatramin’ny 27 oktobra izao, eny amin’ny Mining Business Center Ivato ny foaran’ny vatosoa sy ny firavaka  andiany voalohany,  karakarain’ny Institut de Gemmologie de Madagascar sy ny BCMM.

Manodidina ny 50 ireo mpandraharaha amin’ny fitrandrahana vatosoa handray anjara amin’ity hetsika ity. Eo koa ireo mpivarotra firavaka sarobidy teratany vahiny sy malagasy mitondra ny vokatra, mandritra io dimy andron’ny foara io.

Fotoana hampahafantarana ny rehetra ny tontolon’ny vatosoa sy ny firavaka eto amintsika io fotoana io, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitra. Ho vita mandritra ny foara ihany koa ny taratasy rehetra mikasika ny fividianana vatosoa fa tsy miandry ela ho an’ireo mpanjifa izany, na  ny vahiny na ny Malagasy.

Hisy ny laboratoara hahafahana manao fitiliana ny karazana vatosoa ho an’ireo mpividy mila izany. Hovelabelarina mandritra ny foara ihany koa ny fomba hanarahana ny lalan’ny ireo vatosoa mivezivezy eto an-toerana ary ny tombontsoa azo amin’ny asa fitrandrahana hatao. Ankoatra izany, hisy ny fizarana loka ho an’ireo nandresy tamin’ny fifaninanana fanefena vato izay natao. Entina eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ny vokatra entin’ny mpandresy.

Tatiana A

News Mada0 partages

La CUA entrave «la marche des députés» Mapar

Deux poids, deux mesures. Alors que les élus du parti «Miaraka amin’i Prezidà Andry Rajoelina» (Mapar) organisent ce jour une grande marche pour soutenir  le candidat n° 13 dans le cadre de la campagne électorale, la Commune urbaine d’Antananarivo joue toutefois les trouble-fête.

En fait, il a été prévu que chaque député débute la marche dans leur arrondissement respectif aux côtés des riverains pour se rejoindre sur le parvis de l’Hôtel de ville, à Analakely.

Dans cette optique, les députés ont alors déposé une demande d’autorisation auprès de la CUA depuis le 9 octobre après avoir obtenu l’aval de la préfecture d’Antananarivo en leur indiquant que la place du 13 mai serait disponible pour cette date. Sauf que jusqu’ici, leur demande effectuée auprès de la mairie reste sans réponse.

Hier, les représentants du parti Mapar se sont alors déplacés auprès de la CUA pour avoir de plus amples explications, mais le Premier adjoint de la Mairie a exprimé un refus catégorique. Ce dernier a prétexté une manifestation de dernière minute de la FJKM et a interdit le passage même de la marche devant le parvis de la marie.

Autant dire qu’il s’agit d’un signe de partialité et de mauvaise foi de la mairie d’Antananarivo vu que le candidat Marc Ravalomanana a lancé sa campagne sur ce même lieu.

En tout cas, le rendez-vous aura bel et bien lieu, mais  devant le stade municipal de Mahamasina.

Rakoto

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina tao Sambirano sy Nosy  Be: « Mila mpitondra sahy sy vonona  ary hentitra ny firenen...

Anjaran’ny tany amin’ny faritr’i Sambirano Ambony sy Nosy Be indray ny nandray ny kandidà Rajoelina,  omaly. « Sahiko ny milaza amintsika  fa izaho samy irery no mpitondra afaka ny hanafoana tanteraka ny tsy fandriampahalemana . Mila olom-panjakana vonona sy sahy ary hentitra  ny  firenena”,  hoy izy tamin’ireo faritra ireo.  Notsindriny manokana fa olon’ny vanim-potoana ny tenany ary tsy hamindra fo amin’ireo dahalo sy mpandroba ary mpamono olona. “Mampitandrina azy ireo ny tenako fa tapitra hatreto ny asa fampihorohoroana” , hoy ihany izy.  Nialoha izany, ny nandalovany tao Ambilobe, afakomaly ka nilazany fa hitady ny fomba rehetra ny mpanorina ny IEM  ahafahan’ny mponina misitraka ny harena amin’iny faritra iny. “Harotsaka manontolo ho an’ny mponina ny 5 % amin’ny vola miditra ary hamatsiantsika vola ireo fotodrafitrasa hanova ny fiainana andavanandro”, hoy ihany izy.

Hotanterahina avokoa ny vinanasa… 

Nanteriny fa tsy ho diso anjara amin’ny asa fampandrosoana ihany koa ny tanàna an’Ambilobe sy ny mponina ao aminy. Tsy maintsy hotanterahiny avokoa ireo vinanasa nambarany tamin’ny fitetezam-paritra sy amin’izao fampielezan-kevitra izao, araka ny nambarany. “Hamboarintsika ny lalana ahazoan’ny isan-tokantrano herinaratra amin’ny vidiny mirary.  Tanjona, i Madagasikara mandroso ary Malagasy miaina am-pilaminana”, hoy izy. Hihazo ny ao an-dRenivohitr’i Boeny ny kandidà Rajoelina, anio ary hihaona amin’ny vahoakan’i Mahajanga.

Randria

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana: hanohana an-dRajoelina  koa ny Fanamby 88

Manao ranolava. Nanao  fanambarana  koa ny fikambanana politika  Fanamby  88 eny anivon’ny distrikan’Ambohidratrimo amin’ny alalan’ny filohany, Ratsimbazafy Luc. “Nanapa-kevitra izahay fa  hanohana ny  kandidà Rajoelina rehefa nandinika sy namakafaka ny raharaham-pirenena tamin’ny alalan’ny fivoriambe nataonay. Niainga avy amin’ny hetaheta  sy fanirian’ireo mpikambana eo anivon’ny kaominina  24 izany noho ny fahitana fa   mamaha ny olana eny ifotony ny vina IEM”, hoy  izy tetsy Maibahoaka, Ivato, omaly. Nambarany fa efa niasa sy nihodina ny foiben-toeran’ny Fanamby 88 eny an-toerana  ary efa nihetsika nanao fampielezan-kevitra ny ekipa rehetra, hatramin’ny fiantombohan’ny herinandro teo.

Tsiahivina fa arifomba sy ampy fitaovana ary mahafeno ny fepetra  rehetra izany foiben-toerana izany, indrindra amin’ny fandraisana ireo mpanohana amin’izao fampielezan-kevitra izao.

Randria

News Mada0 partages

Peinture: des créations de Léon F. exposées au Tamboho

Séduite par les chefs d’œuvre du grand peintre Léon Fulgence, Tiana Randrianome, directrice de l’hôtel Tamboho Ambodivona, a décidé d’organiser une exposition spéciale qui se déroule du 4 octobre au 24 novembre. 35 tableaux de l’artiste attendent le public et les passionnés.

«Ceci est notre première exposition de peinture. J’ai contacté Léon Fulgence car ses œuvres riment parfaitement avec l’esprit, l’environnement et le décor de l’hôtel», a annoncé Tiana Randrianome. En effet, l’hôtel Tamboho met en avant les arts des hauts plateaux, tels que ceux du Zafimaniry, l’architecture de la ville des milles, ou encore la grande muraille, à l’origine du nom de l’établissement «Tamboho». Et les œuvres de Léon Fulgence reflètent sans équivoque cette beauté de la culture malgache des hauts plateaux.

A l’aise devant ses œuvres, ce peintre arrive à s’exprimer remarquablement, que ce soit en portrait, en scène de vie, ou même en abstrait. Sa particularité réside sur ses coups de pinceau qui sont à la fois fins et généreux. En jouant notamment sur les jeux de lumière, il utilise énormément les couleurs de l’île. Il puise son inspiration dans la culture des hauts plateaux, en dessinant des combats de coqs, des Mpihira gasy, des portraits d’une mère avec son enfant…

Soutien aux artistes malgaches

«Dorénavant, nous voudrions soutenir les artistes malgaches et leurs œuvres, à condition que ces derniers soient de bonne qualité», a souligné Tiana Randrianome. L’objectif en est de faire en sorte que l’espace fréquenté par de nombreux touristes étrangers, puisse donner un aperçu des œuvres malgaches, «une sorte de galerie».

Sur ce, Tiana Randrianome envisage de varier les expositions. «Je fais le tour des galeries pour détecter les artistes méritants, même ceux qui ne sont pas des artistes de renom», a affirmé notre interlocuteur.

La directrice de Tamboho prévoit par ailleurs d’exposer les œuvres de Solomon Rakotomanana, sculpteur exceptionnel ayant plus de 50 ans de carrière artistique. Et la jeune peintre Yasmine Fidimalala figure également dans la liste des prochains exposants.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Clic: «Pour changer une société, il faut commencer par les enfants»

Grâce à l’initiative de l’association Trait d’union, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et l’ambassade de France, 35 bibliothécaires animateurs des Centres de lecture, d’information et de culture (Clic) ont bénéficié d’une formation spécifique du 8 au 12 octobre à l’Institut national de formation pédagogique (INFP) Mahamasina.

«Nous voudrions porter à la connaissance de ces bibliothécaires l’univers de la littérature malgache», a ajouté Andrianjaka H Raonison. En effet, «conscients de la difficulté que ces écrivains vivent, nous allons les aider et aussi appuyer les éditeurs, afin que davantage de livres écrits en langue malgache puissent être disponibles dans les bibliothèques», a-t-il souligné.

Incitation à la lecture

Hier, ils ont rencontré trois écrivaines qui partagent avec eux la même vision pour inciter les jeunes et les enfants à la lecture. «Pour changer une société, il faut commencer par les enfants», a annoncé Andrianjaka H Raonison, directeur du réseau Clic et représentant de l’association Trait d’union à Madagascar.

La conteuse et poète Ny Eja a présenté, pour la toute première fois, son nouvel ouvrage pour enfant intitulé «Ravinala» avant que Jeanne Ralimahenintsoa n’ait suggéré son album «L’arbre, l’eau et le vent». Quant à , Michèle Rakotoson, elle a dévoilé la nouvelle version condensée de son roman «Tovonay, l’enfant du sud».

Durant cette formation plusieurs thèmes sont abordés, entre autres le traitement physique et intellectuel des documents, les différents types de document disponibles à la bibliothèque… «Chaque année, nous proposons une séance de formation de ce genre et cette année, nous avons particulièrement focalisé sur la gestion et l’administration d’un Clic, sans oublier les animations», dixit Andrianjaka H Raonison.

Notons que depuis 15 ans, 25 Clics sont éparpillées dans plusieurs régions de la Grande Île. Ils comptent actuellement quelque 90.000 adhérents dans tout Madagascar. Dix Clics sont informatisés et le 11e sera bientôt opérationnel, grâce au soutien d’ Orange solidarité Madagascar. Et en partenariat avec Bolloré Africa Logistics et Star, 30.000 livres neufs venus du Havre rempliront bientôt les rayons des Clics.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Assassinat d’un couple à Tanjombato: un des meurtriers est un ami de la jeune fille

Le double meurtre survenu à Tanjombato en août dernier vient d’être élucidé. Trois personnes, dont un ami de la jeune fille, ont été placées en détention préventive à Tsiafahy, hier. La gendarmerie les a arrêtées à Tanjombato, dans l’établissement où ils travaillaient, avant-hier.

Saisie dans un premier temps par la brigade criminelle d’Anosy, la poursuite des enquêtes a été confiée à la Section de recherche criminelle de Fiadanana, par la suite, à la demande de la famille des victimes.

Ce qui a permis de consulter les messages privés du compte Facebook de la jeune fille tuée. L’on sait qu’elle a discuté de son projet à un ami, de se déplacer dans la capitale pour acheter un ordinateur portable. Celui-ci habitait Tanjombato et allait l’héberger à son arrivée. En provenance de Fianarantsoa, elle est arrivée le 2 août dernier. Son petit copain, habitant à Antananarivo, est également venu la retrouver à la gare routière de Fasan’ny Karana. Tous deux comptaient rejoindre celui qui devait les héberger, dans la soirée. Pourtant, celui-ci est venu les rencontrer en compagnie de deux inconnus. Le couple a ensuite été sauvagement tué avant d’être jeté dans les rizières de Tanjombato, la nuit.

D’après les informations recueillies auprès de la gendarmerie, les trois individus voulaient dérober l’argent de la jeune fille, c’est-à-dire la somme destinée à l’achat de l’ordinateur portable. Elle comptait récupérer l’argent de son compte «mobil money» au moment de l’achat de l’ordinateur. Les meurtriers sont donc rentrés bredouilles avec la mort de deux personnes sur la conscience.

Pour rappel, le corps sans vie d’un jeune couple a été retrouvé dans les rizières d’Andranovaky, Tanjombato, par des passants dans la matinée du 3 août. Le corps de la fille, toute nue, flottait dans un canal avec une plaie profonde au niveau du cœur. Son compagnon, quant-à lui, a été retrouvé mort plus loin dans une rizière, totalement éviscéré. Plus de sept traces de blessures dues à l’arme blanche ont été relevées sur son corps.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Baccalauréat: hausse du taux de réussite à Fianarantsoa

Après quelques semaines d’attente, les candidats au Baccalauréat dans la province de Fianarantsoa sont maintenant fixés sur leur sort. La liste des admis  est affichée hier matin dans les locaux de sa Direction des examens nationaux et au niveau de la Circonscription scolaire (Cisco) avec un taux de réussite relativement satisfaisant.

Vingt-six jours après les épreuves, fin de suspense angoissant.  Les quelque 6.000 candidats au baccalauréat dans la province de Fianarantsoa savent maintenant s’ils portent le titre de nouveau bachelier ou non.

«Ils sont environ 13.000 à 14.000 à avoir obtenu leur premier diplôme universitaire, soit un taux de réussite de 56,61%.», a informé hier, le directeur des examens nationaux de Fianarantsoa, le Pr. Olivier Ratsimbazafy, lors d’une conversation téléphonique. Cette province est la première à avoir sorti les résultats du baccalauréat cette année.

Ce taux a connu une hausse de l’ordre de 6,97% par rapport à l’année dernière (49,64%). Visiblement, la grève des enseignants entraînant la suspension des cours dans certains établissements n’a pas eu de répercussion majeure sur l’enseignement dans cette partie de l’île.

Toujours d’après la même source, «Le taux de réussite est presque le même, aussi bien pour l’enseignement technique que général, avec respectivement 56,62% et 56,37%. Pour cette dernière option, les séries A1 et C affichent les résultats les plus satisfaisants avec des taux de réussite se situant respectivement à 67,30% et 67,43%».

Capacité d’accueil limitée à l’université publique

Evidemment, ce n’est que le début pour les admis. Un rude concours les attend encore pour pouvoir accéder à l’université publique.  «Cet établissement supérieur ne peut pas accueillir la totalité des nouveaux bacheliers», a souligné le Pr. Olivier Ratsimbazafy.

«Quoi qu’il en soit, d’autres possibilités sont offertes aux étudiants qui voulaient poursuivre leurs études supérieures, notamment via les formations à distances (Foad) qui sont déjà accessibles à Fianarantsoa», a-t-il ajouté.

L’université de proximité à Ihorombe, une annexe de l’université d’Andrainjato, qui sera fonctionnel d’ici peu, pourrait également contribuer à résoudre le problème de capacité d’accueil de l’université-mère.

Fahranarison

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires: démesures en toute légalité

La législation n’ayant pas établi un plafond du financement pour mener campagne, il n’y a pas de quoi s’étonner d’une débauche de moyens mis à contribution tel que le montre le film des spectacles déjà avant l’ouverture officielle de la campagne au cours de cette période indéterminée baptisée du nom de pré-campagne en toute familiarité sans cérémonie hors des fonds baptismaux de la loi. La logique relève d’une simplicité biblique : pas de loi pas d’infraction, pas de plafond pas de dépassement, pattes blanches présument de la blancheur du contenu des caisses. Les vœux pieux lors d’une cérémonie d’engagement pour respecter une bonne conduite de leur côté n’ont pas enflammé les candidats, proportionnellement peu d’entre eux y ont adhéré plus nombreux s’en sont méfiés les uns suspectant un piège, d’autres dénonçant la formule comme formalité emplie d’hypocrisie dont il ne faut attendre aucun effet.

Inégalités des moyens et égalité des chances

A l’évidence les candidats ne disposent pas des mêmes moyens. Le plus nanti a posé très très haut

la barre, loin derrière les mieux lotis après lui tentent de suivre en ahanant, alors que les plus défavorisés soufflés par le constat d’une différence s’essoufflent avant de commencer et adoptent un plan B qui conseille de fonctionner à l’économie et d’attendre la dernière semaine avant de faire plein gaz. Tout se vaut et se justifie et même s’il y avait injustice quelque part, il n’est plus temps de se morfondre, décomplexer la modestie des moyens en faisant l’impasse sur des manifestations davantage entreprises pour le prestige qu’estimées en raison d’un leurre à propos de leur efficacité à attirer les suffrages, ainsi réagissent les décideurs dans les P.C. et états-majors des concurrents. A adapter leur rythme à la cadence des moyens les candidats constitue un atout non-négligeable pour pouvoir se maintenir dans la course. C’est que personne n’a encore abandonné espoir, des résultats de sondage circulent sous le manteau, qul crédit faut-il y accorder, on ne sait même pas si les ondages sont réels et si les chiffres n’ont pas été truqués, ou s’il ne s’agit que d’intox, en tous cas quels que décourageants que puissent apparaître les écarts ils ne parviennent à abattre les retardataires. On annonce ça et là des incidents qui ont de condamnable de provoquer des perturbations pour déranger les manifs des concurrents, ce qui donne aux victimes l’opportunité de désigner leur ennemi favori comme commanditaire de ces bassesses. Pour l’instant la campagne semble encore frappée de torpeur et si l’ambiance tarde à s’enflammer on ne devrait pas trop se plaindre au contraire on devrait se féliciter que cette ambiance bon-enfant donne des airs de kermesse permettant d’espérer qu’aucun drame ne vienne endeuiller ce climat déja sans joie par lui-même.

L’insécurité veille et menace de perturber la tenue de l’élection

Des dahalo ont mené des opérations spectaculaires contre des symboles de l’élection en tentant de mettre le feu spécialement à des bureaux de vote en même temps qu’ils incendiaient les habitations. On dirait que la volonté de créer un climat de terreur se fait jour en utilisant de prétexte et les actes de banditismes qui s’installent dans les manières extrêmes de sauvagerie et de bestialité. Les enquêtes au niveau actuel ne permettent pas de savoir s’il s’agit d’une simple coïncidence ou si des adversaires de la tenue de la prochaine élection manifestent leur opposition en créant un climat de violence dans l’espoir d’un ajournement. Sans qu’il n’existe un lien connu entre ces menées de violence, des initiatives, qui se veulent dans la légalité, ont été entreprises par le groupe de candidats qui s’opposent au déroulement des élections en prenant prétexte cette fois-ci les erreurs relevées dans les listes électorales, des erreurs qui à première vue suffisent à discréditer l’organisation et à n’accorder aucune valeur aux résultats. La Haute Cour Constitutionnelle qui est saisie du problème en appréciera. Les menées de ces candidats qui malgré leur acte de s’être portés candidats affichent une grande détermination

à obtenir un report ou un ajournement sine die, commencent à miner le moral de la population. Les incessants combats d’arrière garde empestent l’atmosphère, ce qui n’empêche que de plus en plus nombreuses sont les personnes qui prennent le pas de ce groupe perturbateurs à tous crins, les témoignages de ces personnes apportent de l’eau au moulin des réquisitoires à l’encontre de ce qui est des listes électorales.

Le public n’est pas dupe, d’un côté comme de l’autre les forces politiques les plus puissantes ne manqueraient pas une occasion pour manœuvrer déroulement et résultats par des manipulations en leur faveur respective, mais personne n’est allé jusque là à soupçonner des manœuvres d’une ampleur propre à fausser l’ensemble des résultats. Aujourd’hui le doute commence à envahir une frange de la population. Sont autant dangers, les opérations entreprises pour trahir la vérité des résultats, les manipulations de l’opinion pour y semer le doute, autant que les conséquences de chacun de ce genre d’initiative qui font du doute un doute raisonnable.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni

à Tamatave (2)

(Suite.)

Jusqu’au bout ! N’est-ce pas, en effet, la glorieuse devise de celui qui, de Bazeilles au Niger, du Tonkin à Madagascar et de Tananarive à Paris consacra pendant plus d’un demi-siècle et dans les circonstances les plus diverses, son indomptable énergie jointe à des hautes qualités administratives et à une élévation d’esprit et de cœur qui commandait le respect de ses pires ennemis eux-mêmes, à ajouter quelques fleurons à la couronne de gloire et quelques richesses au patrimoine de notre belle France ?

Si la mort du Général Gallieni produisit dans toute notre Colonie malgache, en outre d’une émotion patriotique profonde, d’unanimes regrets, c’est précisément parce que nous avions assisté aux luttes qu’il a eues à soutenir, au développement de toutes les qualités qu’il lui a fallu déployer pour pacifier puis organiser ce pays.

Je n’ai pas l’intention de détailler ici l’action du Général Gallieni à Madagascar ; d’autres voix plus autorisées et plus éloquentes que la mienne le feront sans doute. Qu’il me suffise de constater qu’à son arrivée, il avait trouvé un pays encore à demi sauvage, sans aucun outillage économique ; une administration très voisine de l’anarchie, des populations en révolte ; et qu’à son départ, il a laissé une Colonie en bonne voie de prospérité, des routes et un chemin de fer construits ou en construction, permettant d’écouler facilement les produits d’une agriculture et d’une industrie naissantes, une administration établie sur des bases si solides que ses successeurs ne trouveront à y apporter que des modifications de détail ; enfin une population tout à fait calmée, ayant loyalement accepté le nouvel ordre de choses établi, à tel point que plus tard, lorsque la France se verra obligée de tirer l’épée du fourreau, elle trouvera parmi ses nouveaux enfants, pourtant si peu nombreux, quarante mille volontaires prêts à se ranger sous les plis de son Drapeau et à mourir pour la défense de son droit et de ses frontières menacées.

 

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Andohatapenaka: l’ATT ouvre un bureau annexe

Dorénavant, l’Agence des transports terrestres (ATT) dispose d’un bureau annexe à la gare routière d’Andohatapenaka. D’après son directeur général, cette nouvelle infrastructure facilitera les procédures administratives pour les taxi-brousses, en cas d’une demande d’autorisation spéciale par exemple. Les passagers pourraient aussi y déposer leurs doléances.

Le DG de l’ATT, le colonel Jeannot Reribaky a souligné que «malgré les deux accidents qui étaient survenus, on peut dire que l’objectif de la Journée mondiale de la jeunesse sans accident a été atteint avec le slogan roulez doucement et prudemment». En effet, en collaboration avec les équipes des transporteurs d’Andohatapenaka et de la Croix Rouge Malagasy, des postes de secours et de contrôles ainsi qu’un camion de dépannage ont été mis en place à Andranofeno Sud, Tsiafabositra et Ambondromamy.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Bongolava: protection de la source d’eau potable

La région Bongolava s’intéresse à l’environnement pour faire face aux impacts du changement climatique. Un projet de reboisement est en cours d’élaboration actuellement pour préserver l’adduction d’eau potable de la circonscription.

Les autorités régionales de Bongolava se prémunissent des effets éventuels du changement climatique sur la population locale. Une délégation, composée de représentants de la région et de la Direction régionale de l’environnement et des eaux et forêts, a fait une descente sur le terrain à la source du cours d’eau alimentant les réservoirs des réseaux d’adduction d’eau potable de la Jirama, pour mettre sur pied son plan de protection.

Le reboisement du site a été décidé par les techniciens à l’issue de la visite des lieux, afin de réduire les impacts de la dégradation de l’environnement sur cette unique source. Une baisse du niveau de son débit a d’ailleurs été constatée conjointement par les membres de la délégation.

La préservation de l’environnement du site concerné est d’une importance vitale pour la région Bongolava puisque cette source est incontournable dans l’approvisionnement en eau potable de la Commune urbaine de Tsiaroanomandidy et de ses périphéries, vu qu’elles se situent dans une zone à climat sec et relativement aride.

Des arbres réputés par leur capacité de rétention d’humidité ont été spécialement sélectionnés pour  assurer la réussite de ce projet à caractère humanitaire, selon les responsables de la région Bongolava.

Le projet doit démarrer dans le courant de ce mois pour être clôturé vers le mois de mars 2019.

Manou            

 

News Mada0 partages

Analamanga: le MMD sur les rails

La Société civile prend conscience de la pauvreté ambiante vécue par la population. La plateforme «Malagasy miara-dia» a présenté différents projets dans la capitale, hier, pour contribuer à la réinsertion sociale des groupes marginalisés.

«Les membres de «Malagasy miara-dia» (MMD) sont à pied d’œuvre dès la délivrance du récépissé d’existence de cette plateforme», a déclaré son président national Adolphe Randrianandrasana, dit Baby, hier, lors de la cérémonie de présentation de ce groupement d’association, organisée à Ambodifilao.

La prise en charge des enfants de rues, des femmes et enfants victimes de violences ainsi que l’accompagnement des détenus, en vue de leur réinsertion sociale, figurent dans la priorité du programme annoncé par le bureau du MMD.

Apolitique, la plateforme a acquis son indépendance financière grâce aux efforts de ses membres et leurs cotisations, selon les révélations de son président. Pourvue d’une antenne en Europe, la plateforme bénéficie toutefois de son appui matériel et financier dans certains domaines.

Manou

 

 

News Mada0 partages

Mpifankatia nisy namono teny Tanjombato: tratra ireo jiolahy telo nikotrika ny famonoana

Ireto jiolahy hita amin’ny sary ireto no voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny famonoana ireo mpifankatia (zanaka manamboninahitra ilay tovolahy) hita faty rehefa novonoina tamin’ny fomba feno habibiana teny Tanjombato, ny volana aogositra lasa teo.

Voasambotry ny zandary avy ao amin’ny sampana fikarohana heloka bevava eny Fiadanana ireo jiolahy telo voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny famonoana mpifankatia teny Tanjombato, ny volana aogositra 2018 lasa teo. Araka ny fanazavan’ny zandary, ny 3 aogositra 2018 lasa teo no nahitana ny fatin’ireto mpifakantia ireto teny amin’ny lakandranon’Andranovaky Tanjombato izay novonoina tamin’ny fomba feno habibiana. Notsatotsatohina antsy ny vatan’izy ireo iray manontolo nandritra ny fizahana ny razana. Noraisin’ny polisy misahana ny heloka bevava (BC) ny raharaha momba ity vonoan’olona ity. Taty aoriana anefa, nangataka ny hamindrana ny raharaha eo anivon’ny zandarimariam-pirenena ny fianakaviana. Ny famotoran’ny zandary no nahitana fa ny 2 aogositra 2018, nifanoratra tamin’ny alalan’ny “facebook” tamin’ny namany iray mipetraka eny Tanjombato ilay tovovavy namoy ny ainy. Hividy ordinatera aty Antananarivo no tena anton-diany ka hitsena sy hampiantrano azy io namany io. Niaraka tamina lehilahy roa hafa anefa ilay nitsena ary nikasa hangalatra ilay vola saika hividianana ordinatera izy ireo. Nitsena io tovovavy sakaizany io koa anefa ny olon-tiany ka novonoin’izy telo lahy tamin’ny fomba feno habibiana. Niara-maty ireto mpifankatia ireto tamin’io fotoana io. Naboridan’ireo nahavanon-doza ny fatin’ilay tovavavy. Nohamafisin’ny zandary anefa fa tsy nisy vola tany amin’izy ireo fa aty Antananarivo vao haka vola hividianana ilay ordinatera . Nosamborina tao amin’ny toeram-piasany eny amin’ny Zone Franche eny Tanjombato izy telo lahy mpamono olona ireto. Niaiky izy ireo fa tena namono ireto mpifankatia ireto.

Jean Claude

News Mada0 partages

Andohatapenaka: ny mpiambina ihany no namaky ilay fiangonana Sekta

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny PPA3 Ilanivato, afakomaly ireo roa lahy tompon’antoka tamina halatra “groupe electrogène” sy fividianana entana halatra. Araka ny fanazavan’ny polisy, novakin’ny jiolahy ny fiangonana sekta iray eo Andohatapenaka, ny zoma 21 septambra 2018 lasa teo tamin’ny 11 ora maraina. Very tamin’izany ny “groupe electrogène” iray lehibe mitentim-bidy 9 hetsy Ar. Nametraka fitarainana teny anivon’ny polisy eny Ilanivato ny fiangonana ka niantomboka teo ny fanadihadian’ny polisy. Fantatra nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy fa ny mpiambina ilay fiangonana ihany ny namaky ity fiangonana ity sy naka ilay “groupe electrogène”. Tsy niverina niambina toy ny fanaony intsony koa ity lehilahy mpiambina ny fiangonana ity taorian’io fahavakisan’ny fiangonana io. Nitohy hatrany ny fikarohan’ny polisy azy ka ny alakamisy 11 oktobra 2018 tamin’ny 4 ora tolakandro izy no nisy nahita teo amin’ny toerana fanasana fiara eo Anosipatrana. Tonga teny an-toerana avy hatrany ny polisy ka noraisim-potsiny ilay mpiambina. Niaiky ny heloka vitany izy nandritra ny fakana am-bavany azy fa tena nangalatra ilay “groupe electrogène” ary namidiny 140 000 Ar tamina lehilahy mpivarotra biraokatera eny 67 ha. Nokarohina ihany koa ity mpividy halatra ity ka voasambotra tamin’io fotoana io ihany koa izy. Samy niaiky ny heloka vitany izy roa lahy ireo nandritra ny fisamborana azy . Efa tafaverina tamin’ny tompony kosa ilay entana halatra.

Jean Claude

News Mada0 partages

Toamasina: lehibena jiolahy voasambotry ny polisy

Voasambotra ny alarobia 10 oktobra teo, raha efa nifanenjehana tany Ambalakisoa, nihazo an’ i Dépôt, ary hatrany amin’ny « pont mainty » ilay lehibena jiolahy anisan’ny mpampihorohoro ny fokontany maro ao Toamasaina. Efa fanintelony voasambotry ny polisim-pirenena, saingy votsotra hatrany. « Ankilany, mahay manala ho azy ny rojovy ifatorany izy ary afaka miova ho zavatra hafa raha sendra ifanenjehan’ny mpitandro

filaminana », raha ny fanazavana.  » Rajaonah Juducael 22 taona, fantatry ny rehetra amin’ny anarambositra hoe Bebeto, sy ny namany roa lahy izay efa maro ny olona lasibatra vokatry ny asa ratsiny ary saika ahitana ny fitarainana sy fitorian’ny olona maro avokoa ny biraona komisaria eto an-dRenivohitr’ i Toamasina », hoy ny kaomisera, Razafindahy Manitra.Rava, ny alarobia teo koa ny tambajotran-jiolahy, tarihin’ i Kawitry sy ireo namany miisa fitolahy.  Voasambotry ny polisy tao amin’ny fokontany Mangarivotra sy hatrany Andranomadio ary Mangarano, sarona niaraka tamin’ izy ireto ihany koa ny bala 22 Longa Rifle ana poleta. Miantso ny olona hametraka fitoriana ny kaomisera. Ny olona anefa misalasala ihany noho ny tahotra valifaty, satria voalaza fa tsy mijanona ela any am-ponja ireo olon-dratsy ireo.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Andatabo – Toliara: nanakan-dalana ny mpianatra, nirefodrefotra ny grenady lakrimozena

Manoloana ny fahatapahan’ny fianarana ao amin’ny Oniversite Toliara, indrindra fa ny ao amin’ny fakiolten’ny haisoratra sy ny DEGS dia nanao dia be fanakanan-dalana teny amin’ny RN 7 ireo mpianatra. Araka izany, tapaka nandritra ny antsasa-kadiny ny RN 7, omaly, nanomboka tamin’ny 12 ora antoandro ka hatramin’ny 12 ora sy 30 mn. Tonga teny an-toerana ny filohan’ny Oniversite sy ny mpitandro filaminana nifandresy lahatra tamin’ireo mpianatra izay nanambara fa hiverina amin’ny laoniny, manomboka ny alatsinainy izao ny fampianarana ao amin’ny Oniversite Maninday. Araka ny fampitam-baovao voaray, mpianatra mipetrak aao amin’ny “Campus” no nanatanteraka io fanakanan-dalana io fa ny mpianatra sasany, nianatra ihany ny tapak’andro maraina. Tsy afa-po tamin’ny fifanarahana ireo mpianatra sasany ka nisintona kely, teo no nandray ny andraikiny nanapoaka lakrimozena ny mpitandro filaminana nanala ny sakana teny an-toerana. Tsy nisy naratra ary efa miverina amin’ny laoniny ny fifamoivoizana miditra sy mivoaka ny tanànan’i Toliara. Tsy vitan’izay fa nandoro kodiarana koa ireo mpianatra, nandritra io fotoana io. Antenaina, araka izany, fa hiravona ity olan’ny mpianatra ao Maninday ity. Nandritra ny nilazan’ny Seces fa mikatona ny Oniversiten’i Toliara, ny 14 septambra lasa teo dia nampianatra ihany ny sampam-pampianarana hafa ankoatra ny tao amin’ny Haisoratra sy ny DEGS.

CMS sy J.C

News Mada0 partages

Fitaterana: hiakatra 800 Ar ny saran-dalana, Ivato-Vassacos

Tapakevitra ny mpitatitra mampitohy an’Ivato amin’i Vassacos fa hiakatra 800 Ar ny saran-dalana. Ho hentitra amin’ny fampanarahan-dalàna ny kaoperativa sy ny ATT raha ny fampanantenan’izy ireo. Miandry ny fanatsarana ny kalitaon’ny asa ny mpandeha.

Efa hita any anatin’ny taxi-be Ivato, nanomboka omaly, ny peta-drindrina mampiomana ny mpandeha fa hiakatra 800 Ar ny saran-dalana ato ho ato. Nanaitra ny mpandeha izany satria efa ho avo roa heny ny fiakarana.

Nitondra fanazavana ny filohan’ny kaoperativa Kofiama fa efa ela ny zotra mampitohy an’Ivato no tsy nampiakatra saran-dalana. 14 km ny lalan’ny tax-ibe, miampy ny fitohanan’ny fiara kanefa mbola 500 Ar ny saran-dalana. Ny zotra sasany anefa eo Ambohimanarina mankeo Analakely (7km) 500 Ar ihany koa.

Manoloana ny fiakaran’ny solika tsy misy fetra sy ny halafon’ny kojakojan’ny fiara, mahatsiaro ho maty antoka ny mpitatitra ka tonga amin’izao fampiakarana saran-dalana izao.

Milaza ny ho hentitra amin’ny fampanarahan-dalàna ny kaoperativa miaraka amin’ny ATT ka tsy hilefitra amin’ny hadalan’ny mpamily sy ny mpanampy azy.

Marihina fa anisan’ny zotra mampitaraina ny mpandeha betsaka indrindra ity zotra mampitohy an’Ivato amin’i Vassacos ity. Tsy refesi-mandidy ny mpamily ary manao loham-boto mihitsy ny sasany.

Tsy misy ny fanajana ny mpandeha. Mihodina an-dalana, hatreo Ambohibao, na hatreo Andranomena ihany ny ankamaroan’izy ireo dia miverina. Ny sasany hatreo 67 ha fa tsy tonga any Vassacos akory. Manginy fotsiny ny vava ratsin’ny mpamily sy ny mpanampy azy mamingavinga ireo mpandeha. Ny sasany aza mahasahy manompa ireo tompon’andraikitry ny fandaminana ny fifamoivoizana ao Ivato mihitsy.

Efa nisy ny andraikitra noraisin’ny kaominina Ivato tamin’ny fanasaziana ireo taxi-be tsy rafesi-mandidy. Matetika anefa misy ny tsindry hazolena avy amin’ireo tompon’ny fiara, toy ireo be galona sy mpitsara ary olona ambony ka mandemy ny fampanarahan-dalàna ary mampanjaka ny tsy maty manota.

Vao fehezin’ny lalàna kely ireo mpitatitra dia manao fitokonana, manala ny takelaka ary tsy mety hitondra olona. Miraviravy tanana ny tompon’andraikitra manoloana izany. Tsy mety ho voafehy ireo mpitatitra.

Anisan’ny zotra gaboraraka ny zotran’Ivato. Manoloana ny fiakaran’ny saran-dalana, mahatsiaro ho tsy manana hitarainana ireo mpandeha. Tsy maintsy mandoa ny 800 Ar satria tsy vita dia an-tongotra ny halaviran-dalana, na ho an’ny mpiasa, na ho an’ny mpianatra.

Mitaky ny fanarahan-dalàna feno kosa anefa nympandeha manoloana izao fiakaran’ny saran-dalana izao. Tokony hajaina ny mpandeha, tsy mihodina an-dalana, tsara kalitao ny fiara, voarindra ny fiara mitatitra ary tsy tokony hampijaly ny taxi-be rehefa faran’ny herinandro…..

Randria

News Mada0 partages

Unicef: entanina hiaro ny zon’ny ankizy ireo kandida ho filoham-pirenena

Nandefa taratasy ho an’ireo kandida ho filoham-pirenena rehetra ny Unicef Madagasikara, ny herinandro lasa teo. Votoatin’io taratasy io ny fampirisihina ireo kandida rehetra tsy ankanavaka hanolotra fandaharanasa hampiroboroboana ny zon’ny ankizy.

Anisan’ny voarakitra ao anatin’izany taratasy izany ny tokony hijeren’ireo kandida ny sehatry ny fahasalaman’ny ankizy, ny fiarovana azy amin’ny herisetra, ny fampianarana any an-dakilasy ary ny hanome ireo ankizy ny tolotra tsara hahatafitany amin’ny fiainany ao anatin’ny firenena milamina.

Firenena manankarena i Madagasikara, na ny harena an-kibon’ny tany izany, na ny fambolena sy ny fiompiana. Fa anisan’ny harena indrindra koa ny fananana ankizy betsaka izay tompon’ny ampitso raha voavolavola tsara.

Anisan’ny mampijaly ny ankizy, indrindra koa ny tsy fahazoana rano fisotro madio miteraka aretin-kibo ary mitarika hatramin’ny fahafatesana mihitsy aza. Eo koa ny tsy fanjarian-tsakafo maheryvaika izay mahakasika ny 47%-n’ny ankizy malagasy ary manakana ny fitomboan’izy ireo ara-dalàna, na ara-batana, na ara-tsaina.

Matetika lasibatry ny herisetra sy ny fanararaotana tsy ara-drariny amin’ny sehatra maro ihany koa ny ankizy malagasy. Tanora iray amin’ny enina no tratran’ny fanolanana. 90%-n’ny ankizy no voasazy ara-batana any an-tokantrano ka misy fiantraikany amin’ny fivelarany izany.

Itadiavana vahaolana amin’ireo kandida mpilatsaka ho filoham-pirenena avokoa ireo. Hatreto, mbola ny kandida Rabary Paul no namaly ny taratasin’ny Unicef ary nilaza am-panetren-tena ny fahavononany hiaro ny zon’ny ankizy. Nilaza koa ity kandida ity fa voarakitra ao anatin’ny fandaharanasany ny fampianarana ny ankizy sy ny fiarovana ny zon’izy ireo.

Tatiana A

News Mada0 partages

Vokatra Ikolo: zavamaniry no akora fototra ampiasaina

Efa miroso amin’ny fananganana orinasa ho an’ny tenany ny tanora malagasy amin’izao fotoana izao. « Sarotra sy maro ny dingana arahina raha hametraka orinasa manaraka ny rafitra, na eo amin’ny hetra fotsiny fa tsy atao mahakivy », hoy Rakotomalala Norohariliva Holiniaina, tanora mpandraharaha tompon’ny orinasa Ikolo, nanomboka ny taona 2015. Tao anatin’ny roa taona voalohany niasany, tsy nahazo tombony mihitsy ny orinasa nefa nanohy namokatra hatrany satria nisy ny mpanjifa eto an-toerana sy any ivelany efa zatra nampiasa ny vokatra Ikolo. Orinasa mpamokatra savony, menaka, sérum ny Ikolo miavaka amin’ny fampiasana ny akora voajanahary. Manomboka amin’ny fambolena ny akora fototra (zavamaniry) hatramin’ny fangaro laroina dia manaja ny vokatra voajanahary (Bio) avokoa. Sady miaro ny fahasalamana no miaro ny tontolo iainana ny tanjona amin’ny famokarana akora hikojana ny vatana sy ny volo ary ny tarehy. Ny tavoahangy misy ny akora amidy eny amin’ny mpanjifa koa mbola raisin’ny mpiandraikitra ny Ikolo,  avy eo, ampiasaina indray. Ny menaka mampaniry volo “Castonion” sy ny savony no vokatra voalohany, ny taona 2015 tamin’ny anarana Green Youth. Niampy sérum sy menaka amin’ny volo sy ny tarehy ny vokatra amin’izao fotoana izao. Eo koa ny savony karazany dimy. Tongolo, kinana, menaka avy amin’ny zavamaniry, kafe… ny akora kirakiraina ho an’ny volo. Dimy ny mpiara-miasa mampihodina ny orinasa Ikolo, araka ny  fanazavana nentiny, omaly, teny Andohalo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Hetsiky fiangonana: haneho ny Haona Fi ny FJKM

Hiavaka tanteraka. Hoentin’ny F JKM eny amin’ny « village Voara »  Andohatapenaka ny hetsika « Haona Fi ». Hanomboka  ny 1 hatramin’ny  3 novambra izao izany. 

Hisokatra  ho an’ny daholobe.  « Natao hanehoana ny fiombonana sy fifankatiavana izany nefa koa ahitana tsena amin’ny  trano heva  samihafa maherin’ny 200 ho an’ny entana  ilaina amin’ny fiainana andavanandro », hoy ny tompon’andraikitra mpikarakara  tetsy amin’ny foibe F JKM, Analakely, afakomaly.  Anisan’ny ho hita sy azo jifaina amin’izany ny kojakojan-dakozia,  ny karazana sakafo amin’ny endriny samihafa.  Eo koa ny fitaovam-pianarana amin’izao efa  hidirana amin’ny  taom-pianarana vaovao izao. Tsy hadino koa anefa  ny resaka informatika sy ny kojakoja mifanaraka amin’izany eo amin’ny tontolon’ny teknolojia.  Manampy izany ny taozavatra sy ny karazana asa tanana maro isan-karazany.

Fivahinianana atsy amin’ny  Nosy Maorisy

Tsy vitan’izany  fa eo ny tontolon’ny fahasalamana  ka anisan’izany ny fitiliana diabeta sy ny Sida. Ny fitsapana tosidra  maimaim-poana miaraka amin’ny torohevitra samihafa. Amin’ny maha fiangonana ny FJKM kosa, hisy ny  fifaninana Soratra Masina  sy ny fahalalana ankapobeny. Ny fampisehoana an-tsehatra sy fialamboly ho an’ny sokajin-taona  rehetra. Ahazoana valisoa mihazo ny atsy amin’ny Nosy Maorisy ny fifaninana hatao eny an-toerana amin’io fotoana  io.

 Synèse R.

News Mada0 partages

Seho goavana ny famaranana: hikatona anio ny Madajazzcar 2018

Tao anatin’ny folo andro, mpanakanto sy vahiny maro no nifandimby teny an-tsehatra. Voatazona hatrany ilay endrika fifanakalozana.

Hofehezina ao anatina seho goavana iray ny Festival International Madajazzcar andiany faha-29, anio. Fampisehoana hotontosaina ao amain’ny kianja mitafon’Imahamasina, manomboka amin’ny 1 ora tolakandro. Ankoatra ny halehiben’ny toerana, « lehibe » ihany koa ny handray anjara, na ho an’ny Malagasy izany, na ho an’ireo vahiny nasaina :

– Tarika Or’Pair (Lauréat Tremplin Madajazzcar 2018), ahitana an’i Vahantsaina Randriamiadana (gitara 7 cirdes sy Tantely Ny Aina Rasoloarimanana (gitara)

– Sanda Group feat. Sity Rakoto (Madagasikara) : Sanda Ranaivosoa (gitara), Sity Rakoto (hira), Tahiry Ranaivosoa (basse), Nini Rabaroel (amponga maroanaka)

– Sebastian Studnitzky (Allemagne) : Josia Rakotondravohitra (amponga maroanaka), Andry Michael Randriantseva (vatamaroafitsoka), Joro Rakotozafiarison (gitara), Njaka Rakotonirainy (vatamaroafitsoka)

– Philip Maniez (USA-Madagasikara) : Philip Maniez (amponga maroanaka), Hasina Rakotoarimalala (saksofona), Fy Rajaofetra (vatamaroafitsoka), Henintsoa “Hents” Andriamasimanana (basse)

– Samy Andriamanoro (Madagasikara) : Samy Andriamanoro (vatamaroafitsoka), Tahiry Andriamanoro (amponga maroanaka), Bernard Houzefà (basse)

– Ancient Agents (Afrika Atsimo) : Reza Khota (gitara), Schalk Joubert (basse), Fredrik Gille (riq, frame drum, cajun, la percussion), Ronan Skillen (tabla, didgeridoo, percussion)

– Rolf Imiangaly (Madagascar) : Rolf (basse, hira), Imiangaly (hira), Njaka Rakotonirainy (vatamaroafitsoka), Mamy Rajaonarivelo “Junior” (amponga maroanaka)

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Malagasy guitar masters: hisehatra sy hizara traikefa atsy La Réunion

Azo lazaina ho tarika iray miavaka ary mahita fahombiazana amin’izay mampisongadina azy amin’ny hafa izay ny Malagasy guitar masters, ahitana an’i Teta, i Chrysanto Zama ary i Rija Randrianivosoa, misolo an’i Joël Rabesolo, araka ny hita ao amin’ny pejy tambajotran-tserasera an’ny tarika.

Hihazo ny Nosy La Réunion izy telo mirahalahy, amin’ny faran’io herinandro ho avy io. Hatevina ny fandaharam-potoan’izy ireo, mandritra ity fitsidihana ity, satria hisy ny atrikasa, na fampianarana mitendry gitara, hotanterahin’izy ireo, ny 19 hatramin’ny 24 oktobra, ao amin’ny Théâtre les bambous ao Saint-Benoît.

Tsy vitsy ireo mahafehy ity zavamaneno ity, saingy anisan’ny hozarain’ny tarika Malagasy guitar masters ny fitendrena ny gadona malagasy amin’ny gitara. Aorian’ny atrikasa, ny 27 oktobra, kosa ny fotoana amin’izy ireo amin’ny fampisehoana an-tsehatra, hotanterahina ao Saint-Benoît ihany.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Basket-N1A: les clubs en lice de retour aux affaires

L’heure de la revanche a sonné pour les équipes de la N1A, hommes et dames. Du 18 au 28 octobre, elles disputeront la phase retour du Championnat national au palais des Sports de Mahamasina.

La course pour  le titre d’équipe championne, tant chez les hommes que chez les femmes, est plus que jamais ouverte ! Détentrices du trophée, les deux formations de Boeny que sont ASCB (Hommes) et SBBC (Dames) abordent cette dernière ligne droite de la joute nationale différemment.

Après avoir survolé le Championnat de Madagascar l’an passé,  la bande à Livio de l’ASCB a connu un coup de mou cette saison. Il suffit de voir son classement lors de la première phase pour douter de sa capacité à garder son trône.

En effet, Bila et consorts ont terminé la phase aller du sommet national à la 5e position, loin de leurs ambitions, alors que des équipes, comme la GNBC, s’installent en haut du tableau avec seulement une défaite à leur actif.

Côté dames, leader incontesté du tour inaugural, la SBBC aborde la campagne finale dans la peau de la favorite. D’ailleurs, Joce et sa meute sont les seules à avoir réussi un parcours dénué de revers jusqu’ici, alors que leurs deux principales rivales, que sont MB2All et Fandrefiala, ont chacune une fois failli après quatre rencontres à l’aller.

Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Les uns comme les autres ont profité de la longue trêve hivernale pour peaufiner leurs armes. De ce fait, rien n’est acquis pour les vainqueurs de la première partie. Même chez les mal-classés, rien n’est perdu.

Le danger guette

Comme toute compétition, ce Championnat national N1A fera sourire les gagnants et pleurer les perdants. Mais plus cruel sera le sort des équipes reléguées dans la division inférieure, la N1B. Elles seront nombreuses les formations à prendre cette voie du déclin cette saison, notamment chez les messieurs.

«Les 5 dernières équipes au classement général du Championnat national N1A hommes et les 3 dernières équipes au classement général du Championnat national N1A dames seront reléguées en N1B  la prochaine saison», selon le règlement de la compétition.

Naisa

 

News Mada0 partages

FOOT-CAN 2019: Nicolas Dupuis joue la continuité

Il suffit de regarder la liste des sélectionnés pour connaitre la tendance qui se dégage ! En vue des deux rencontres face à la Guinée équatoriale, demain et mardi prochain à Vontovorona, le coach national Nicolas Dupuis ne change pas une équipe qui gagne.

Pour autant, le mystère reste entier sur les onze de départ qui affronteront la Guinée Equatoriale. Si un changement a été opéré au niveau de la ligne défensive en l’absence de Romain Métanire, par rapport à celle alignée face au Sénégal, en milieu offensif, les spéculations vont bon train.

Il y a un tel foisonnement de talents que le sélectionneur a l’embarras de choix pour composer sa ligne d’attaque. Mais, le petit pépin physique de Bôlida pourrait amener Nicolas Dupuis à choisir d’autres options comme la titularisation de Carolus. Ce dernier n’est autre que l’un des buteurs les plus prolifiques des Barea de Madagascar dans cette campagne de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019, avec 4 réalisations.

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Tennis-Open International: les raquettes malgaches en force

Quatre invités de placent dans le dernier carré d’As de l’Open international BMOI-Air France, en l’occurrence, l’Argentin Franco Matthias Feitt et les Français Louis Quennessen, Elodie Busson ainsi que Rachel Girard !

A l’issue des quarts de finale disputés hier, sur les courts de tennis du Country Club d’Ilafy, ils affronteront en demi-finales ce jour, l’armada malgache dans le tableau simple, amenée par Ando Rasolomalala. Ce dernier et Antso Rakotomanga sont les deux malgaches rescapés en simples messieurs. Malheureusement, le tirage a voulu que les deux raquettes s’affrontent pour une place en finale tandis que dans l’autre affiche, Franco Matthias Feitt et Louis Quennessen vont batailler pour ravir l’autre sésame.

Chez les dames, le choc malgacho-malgache entre Sariaka Radilofe et Nantenaina Ramalalaharivololona a été évité. La première citée affrontera Rachel Girard alors que sa consoeur aura fort à faire face à Elodie Busson.

Naisa

 

Finale doubles hommes :

Ando Rasolomalala/Miarizo Rakotondramboa-Jacob Rasolondrazana/Antso Rakotondramanga

 

News Mada0 partages

Volley-National Des Jeunes: la GNVB ouvre son compteur

La phase finale du Championnat national des jeunes a-t-elle à peine débuté à Toliara que déjà le club de la gendarmerie nationale (GNVB) s’offre son premier titre national. L’U20 de la gendarmerie a privé EVBI du sacre sur le score sans appel de 3 sets à 1.

Pourtant, la GNVB a fait un début cauchemardesque en ayant laissé filer le premier set avant de retrouver son état d’esprit gagnant. Les gendarmettes ont déroulé leur volley par la suite pour s’offrir une victoire prestigieuse.

La moisson se poursuivra ce week-end du côté de la GNVB. Les finales dans les catégories restantes verront la présence de ses joueuses et joueurs à l’exception de la catégorie U20 garçons. Une belle performance qui fait honneur  à l’école de volley créée par le colonel Heriniaina Rakotomalala et son staff.

D’autres titres à remporter et la GNVB écrira une nouvelle page de son histoire dans ce Championnat de Madagascar des jeunes.

Naisa

 

Résultat de la finale U18 filles :

GNVB-EVBI : 3-1 (11/25, 25/20, 27/25, 25/15)

 

Résultats des demi-finales :

U16 filles:

Bi’As-EVBI : 2-0 (25/14, 25/18)

GNVB-Carpi : 2-0 (25/2, 25/11)

 

U18 filles:

GNVB-CVBF : 3-0 (25/15,25/15,25/12)

EVBFI-CCVB: 3-0 (25/18, 25/14, 26/24)

 

U18 garçons:

GNVB-CVBF : 3-0 (25/0, 25/0, 25/0)

EVBI-Carpi : 3-1 (25/14, 25/18, 20/25, 26/24)

 

U20 garçons :

Paon-Evra : 3-2 (20/25, 28/26, 22/25, 25/23, 15/8)

CVBF-AVBC : 3-0 (25/15, 25/13, 25/18)

News Mada0 partages

Kitra – «Can 2019»: hanohitra ny Gineanina ao an-taniny ny Barea

Hifantoka atsy Malabo, renivohitr’i Ginea Ekoatorialy avokoa ny sain’ny rehetra, indrindra fa ny mpankafy baolina kitra, amin’ity asabotsy ity. Hifandona amin’ny Nzalang Nacional ao an-taniny, ny Barea de Madagascar.

Hotanterahina, anio ao amn’ny kianja Malabo Stadium ao Ginea Ekoatorialy, ny lalao mandroso, hiadian-toerana, amin’ny Can 2019, taranja baolina kitra. Fihaonana hikatrohan’ny Nzalang Nacional sy ny Barea de Madagascar. Efa tonga any an-toerana, ary efa vonona hiatrika ny lalao ny Barea.

Araka ny fantatra, matahotra ity lalao hifandonany amin’ny Barea de Madagascar ity, ry zareo Gineanina. Vokatr’izay, nanafatra ireo mpilalao avy any Eoropa, ny mpanazatra. Anisan’ireny, i Emilio N’Sue, lohalaharana ao amn’ny Birmingham City Angletera, izay mpamono baolina gaigilahy, amin’ny fifaninanam-pirenena anglisy. 28 taona izy ary mirefy 1, 78 m. Ankoatra izay, saika mpilalao avy any Espaina avokoa ny ankamaroan’ireo hajoro voalohany. Ho tazana ao amin’ny vodilaharana, i Carlos Akapo, milalao ao amin’ny Huesca. Toy izany koa ireo irakiraka mirahalahy, Pablo Ganet, avy ao amin’y UD San Sebastan ary i Josete Miranda, ao amin’ny Getafe CFB ary i Iban Salvador, ao amin’ny Celta Vigo B, izay mitana ny toeran’ny mpanafika. Zokiny indrindra ao amin’ity ekipan’ny Nzalang Nacional ity, i Rui Fernando de Gracia, izay efa 33 taona, milalao any Hibernians Malte. Vodilaharana, no misy azy. Zandriny indrindra kosa i Diosdado Mbele, izay vao 19 taona monja, ary milalao any amin’ny klioba AC Kajani.

Tsy mifanalavitra amin’izany koa ny Barea de Madagascar, saika mpilalao mpila ravinahitra ny ankamaroany. Na izany aza, tsy ho anisan’ireo hiatrika ity fihaonana mandroso ity, i Metanire. Ankoatra ireo mpilalao malagasy avy any Eoropa, misy ireo telo mirahalahy, avy eto an-toerana, manatevina ny Barea dia i Toby sy i Mario ary i Leda.

Tsiahivina fa hanomboka amin’ny 4 ora 30 mn folakandro, ora eto Madagasikara, ny fihaonan’ny roa tonta. Ny lalao miverina kosa hatao eny Vontovorona, ny talata 16 oktobra, ho avy izao.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Basikety – Tompondaka N1A: tafiditra avy hatrany ho N1B ireo ekipa mendrika

Hiditra amin’ny dingana faharoa amin’ny lalao fifanintsanana, ny alakamisy 18 oktobra izao, ny fiadiana ny tompondaka ny N1A, taranja basikety lahy sy vavy. Ekipa 21 manerana an’i Madagasikara no hiatrika izany ao amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina.

Taorian’ny dingana voalohany amin’ny fifanintsanana, N1A lahy sy vavy, natao tany Mahajanga, ny faritra Analamanga indray no handray ny dingana faharoa. Haharitra telo andro ny fifanandrinana eo amin’ireo ekipa 21, mialohan’ny hidirana amin’ny dingana ampahavalon-dalana. Hotanterahina, ny zoma 26 oktobra ny dingana ampahefa-dalana, ny asabotsy 27 oktobra ny lalao manasa-dalana ary hifarana ny alahady 28 oktobra ny fiadiana ny tompondaka nasionaly N1A, amin’ity taona ity. Ho tsaratsara kokoa ny valisoa ho azon’ny ekipa mendrika, amin’ity indray mitoraka ity, raha ny nambaran’ny TELMA, mpanohana ofisialy ny federasiona malagasy ny basikety. Lelavola 2 tapitrisa ariary no atolotra ny mpandresy ary iray tapitrisa ariary kosa ho an’ny laharana faharoa. Hahazo loka kosa ny mpilalao mendrika indrindra. Ankotr’izay, hampidirina avy hatrany ho N1B ny ekipa 5 voalohany amin’ny sokajy lehilahy sy ny 3 voalohany amin’ny sokajy vehivavy. Ho fantatra amin’ny fifaranan’ny lalao, araka izany, izay hisolo toerana ny ekipan’ny ASCB Boeny sy ny SBBC Boeny, tompondaka lahy sy vavy tamin’ny taon-dasa.

Tsara ny manamarika fa anisan’ny tanjona ato anatin’ity fifaninanana ity ny hahafahana misafidy ireo mpilalao handrafitra ny ekipam-pirenena amin’ny taom-pilalaovana 2019, raha ny nambaran’ny teo anivon’ny federasiona malagasy. Amin’ny alalan’ity lalao ity ihany koa no hahafahana mijery ny lalan’ny mpanazatra ka hahafahana misafidy izay hitondra ny taom-pilalaovana manaraka.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Tenisy – « Open International »: tompondaka, olon-droa vehivavy, i Zarah sy Nantenaina

 

Nifarana, omaly, zoma 12 oktobra ny lalao an’olon-droa, sokajy vehivavy, amin’ny fifaninanana “Open International”, tohanan’ny BMOI/AIR FRANCE, tontosaina eny ammin’ny kianjan’ny Country Club Ilafy. I Zarah sy i Nantenaina no tompondaka tamin’ity sokajy ity rehefa avy nandavo an’i Rachel sy i Elodie, teratany frantsay tamin’ny seta 2 noho 0 (6/3 6/2). Ho an’ny sokajy lehilahy kosa indray, hiatrika ny lalao famaranana, anio, ny ekipan’i Jacob sy i Antso, hifampitàna amin’i Ando sy i Miarizo. Ity lalao ity izay andrasan’ny maro fatratra noho ny fahaiza-manaon’ny mpilalao tsirairay.

Ankoatr’izay, ho hita ao anatin’ny fandaharan-dalao, anio, ihany koa ny manasa-dalana eo amin’ny lalao an’olon-tokana lahy sy vavy. Ho mafimafy ny adin’ny vehivavy gasy amin’ity satria ny mpilalao frantsay, i Rachel no hifanandrina amin’i Sariaka ary i Elodie kosa no hifampitady amin’i Nantenaina.

Ho an’ny lehilahy olon-tokana kosa, ny samy Malagasy ho hiady amin’ny tapany voalohany amin’ny lalao manasa-dalana, dia i Ando sy i Antso. Ilay teratany frantsay Quennessen Louis no hifampitàna amin’i Franco Matthias, teratany arzantin. Anisan’ny lalao hiady ihany koa ireto farany satria efa samy manana traikefa sy teknika ambony avokoa ny andaniny sy ny ankilany.

Marihina fa hifarana ny alahady 14 oktobra ho avy izao ity fifaninanana “Open International” an’ny BMOI/ AIR FRANCE ity.

 

Mi.Raz

 

Fandaharan-dalao ho amin’ny anio, asabotsy 13 oktobra

Manasa-dalana, vehivavy olon-tokana:

Girard Rachel vs Radilofe Sariaka

Busson Elodie vs Ramalalaharivololona Nantenaina

 

Manasa-dalana lehilahy olon-tokana:

Rakotondramanga Antso vs Rasolomalala Ando

Quennessen Louis vs Fetit Franco Matthias

 

Famaranana lehilahy an’olon-droa :

Rasolomalala Ando/Rakotondramboa Miarizo vs Rakotondramanga Antso/Rasolondrazana Jacob

News Mada0 partages

Fanakianana ny fikarakarana fifidianana: hamory ireo kandidà ny Ceni  

Na efa mandeha aza ny fanatanterahana ny zotram-pifidianana, eo hatrany ny fanakianana etsy sy eroa. Noho izany, hamory ireo kandidà ny Ceni.   

« Ny tena fanakianana raha ny fahahenoanay azy, mifantoka amin’ny zavatra roa: ny momba ny lisi-pifidianana sy ny biraom-pifidianana. » Io ny nambaran’ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, momba ny fanakianana etsy sy eroa ny amin’ny lisitry ny mpifidy sy ny birao fandatsaham-bato.

Mba hanamafy kokoa ny fiaraha-miasa, hihaona mivantana amin’ireo kandidà ny Ceni. Tsy ho ela izany, anio na amin’ny fiandohan’ny herinandro. Efa misy kandidà 17 no tratra antso nanaiky ny fihaonana. « Vonona hatrany ny Ceni hitondra vahaolana hanatsarana ny zotram-pifidianana », hoy izy.

Na izany aza, nambarany fa raha ny momba ny lisi-pifidianana: sarotra ny fomba mbola hahazoana manokatra indray izany, ka handray ny anaran’ny olona tsy voasoratra ao anatin’ny lisi-pifidianana amin’izao fotoana izao.

Ny amin’ny biraom-pifidianana, hiezaka ny Ceni haneho mangarahara, na efa natao aza izany, nanomboka tamin’ny 29 aogositra: navoaka ho fantatry ny besinimaro ny toerana sy ny isan’ny biraom-pifidianana.

Niainga avy amin’ny tolo-kevitry ny lehiben’ny fokontany any ifotony ny biraom-pifidianana, araka ny fanazavany. Niakatra eo anivon’ny kaominina izany, ary nohamarinin’ny eo anivon’ny distrika. Izay vao nalefa aty amin’ny Ceni foibe, nanaovana ny fanapahana.

Mba hisy porofo sy fahamarinana ny fanakianana

Matoa atao ny fanakianana, ao anatin’ny fandraisana andraikitra ny fiheveran’ny Ceni izany: ikarohana hatrany ny fanatsarana ny zotram-pifidianana. Misaotra izay nanolotra fanakianana izy. Ny antenaina, mba hiaraka amina vahaolana ny fanakianana ary misy porofo sy fahamarinana.

Mihaino ny fanakianana ny Ceni; rehefa avy mihaino sy mahafantatra, manao fanadihadiana: fanaporofoana eny ifotony amin’izay zavatra voalaza ifotoran’ny fanakianana. Raha  mitombina ny fanakianana, miezaka mitady vahaolana ry zareo. Tsy maintsy ao anatin’ny fanarahan-dalàna ny vahaolana amin’izany.

R. Nd.

News Mada0 partages

PM Ntsay Christian: « Aoka tsy hifandrangitra »

Fampatsiahivana.  Notsiahivin’ny Praiminisitra lehiben’ny governemanta, Ntsay  Christian  ny  foto-kevi-dehiben’ny fampielezan-kevitra amin’izao fotoana  izao.  Nanteriny ary nohamafisiny  ny andinin-dalàna mifehy ny ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, indrindra ny maha-zava-dehibe ny fanajana ny soatoavina malagasy.  “Eo ny firaisam-pirenena sy ny fihavanana. Tsy tokony hisy ny fifampiantsiana sy ny fifandrangitana eo amin’ireo samy kandidà sy ny mpomba azy.  Tokony hotandrovana mandrakariva ny filaminam-bahoaka”, hoy hatrany izy.

Ankoatra izany, nomeny toromarika ireo solontenam-panjakana isan-tsokajiny amin’ny handraisana andraikitra feno ao anatin’ny tsy fitanilana. “Hotandrovana ny zon’ny kandidà rehetra tsy ankanavaka ary afaka haneho hevitra an-kahalalahàna  sy tsy voatohintohina hisorohana ny mety hisian’ny korontana any amin’ny faritra iadidian’izy ireo tsirairay avy”, hoy  ihany izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

Fiainam-pikambanana: hijery ny sahirana  ny  MMD

Tsy misy resaka politika  fa asa sosialy ranoiray. “Tanjonay ny hijery  ny fahasahiranan’ireo marefo eto amin’ny firenena. Antony nampijoroana ny  vovonan’ireo fikambanana maromaro mivondrona mitovy fijery izany”, hoy ny filohan’ny Malagasy miara-dia  (MMD),  Randrianadrasana Adolphe na Baby, omaly.  Anisan’ny hetsika ataon’izy ireo ny fiahiana  manokana ireo ankizy mpirenireny mba haverina  eo anivon’ny fiaraha-monina amin’ny alalan’ny fampianarana asa sy ny fampidirana an-tsekoly azy ireny.  Eo koa  ny fijerena  ireo vehivavy iharan’ny  herisetra sy  voailikilika. “Noraisina ny andraikitra satria ahina hitombo hatrany izany…  “, hoy ihany izy.

Momba ny loharanom-bolan’ny fikambanana kosa,  miainga amin’ny eo an-tanana  izany. Fikambanana maromaro rahateo izy ireo izao mivondrona  hanambatra ny heriny  ho amin’ny fiahiana ny sosialy izao.  “Tsy manao politika izahay ary tsy miditra amin’izao resaka fifidianana izao ny fikambanana… Manana sampana any ivelany  ny MMD, mikaro-dalana amin’ny mpiara-miombona antoka samihafa ahafahana mahazo famatsiam-bola, na  koa fitaovana sy ny maro hafa amin’ny asa ataonay”,  hoy  ihany izy.

Synèse R.

Ino Vaovao0 partages

VONO OLONA FENO HABIBIANA TENY TANJOMBATO : Lehilahy miisa 3 no voasambotry ny zandary

Voaporofo  tamin’ny fisavana nataon’ny mpitsabo ny  fotoana nanatanterahan’izy ireo ny asany fa tsatok’ antsy marobe no hita tamin’ny vatan’ireto olona namoy ny ainy ireto. Voafaritra araka izany fa famonoana tamin’ny fomba mahatsiravina no nihatra tamin’ireto olona ireto.

Nandritra ny fotoana  nanaovan’ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny sampana mpanao fikarohana momba ny heloka bevava teo aloha teo àry dia fantatra fa lehilahy miisa telo no voasambotra, izay voasaringotra tamin’ity raharaha ity ny 10 sy 11 oktobra lasa teo. Tao anatin’ny  famotorana rehetra natao no nahitana fa ny roa aogositra 2018 dia  nifanoratra tamin’ny namany iray nipetraka  teny Tanjombato, tamin’ ny alalan’ny tambajotran-tserasera “ facebook”  ilay vehivavy namoy ny ainy ity. 

Hita tao anaty resaka nifanaovana fa “handeha hividy solosaina eto an-drenivohitra no anton-diany ary mba hitsena sy hiantrano ao amin’io namany nifampiresahany io. Rehefa tonga anefa ny fotoana dia nisy lehilahy roa hafa niaraka tamin’ilay namany ary nikasa hangalatra ny vola saika hividianana solosaina. Tamin’izay fotoana izay ihany koa anefa dia nitsena ity vehivavy namoy ny ainy koa ny olon-tiany. Avy hatrany dia namono azy roa kely izy telo lahy ary maty tsy tra-drano teo no ho eo ireto farany.  

Nosamborina teny amin’ny toeram-piasany teny amin’ny “zone franche” moa ireto nahavanon-doza ka natolotra ny fampanoavana omaly 12 oktobra 2018.

 Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

BEBETO JIOLAHY RAINDAHINY AO TOAMASINA : Votsotra ny menoty rehetra natao taminy

Ny alarobia 10 oktobra lasa teo, dia voasambotra teny amin’ny faritra Pont Mainty Rajerison Monja, fantatry ny maro amin’ny solon’ anarana hoe Bebeto. Jiolahy izay efa kalaza amina fanaovana fanafihana mitam-piadiana ao an-drenivohitr’i Betsimisaraka. Araka ny fanazavan’ny Kaomisera Razafindahy Manitra Fleurys, dia efa naharaisana fitarainana maro io Bebeto io. 

Faritra maro no anaovany ny asa ratsiny : Morarano, Tanambao-Verrerie, Cité Vohitsara, Pont Mainty, Mangarano, Andranomadio. I Bebeto izay kalaza fa efa mpamerin-keloka.

Manoloana ireo fitarainana sy fitoriana voarain’ny polisy momba azy, dia nisy ny fikarohana natao azy. Nanampy ny polisy tamin’ny fitadiavana an-dRajerison Monja ireo olon-tsotra tsara sitrapo mahalala ny mombamomba ity jiolahy raindahiny ity. Herinandro vitsy lasa, efa nifanenjehana teny amin’ny Rn2 bis iny izy saingy tafaporitsaka tamin’ny moto. Raha ny fanazavan’ny polisy, teo am-pitsoahana avy nanafika teny amin’ny faritra Anjoma sy Dépôt Analankininina iny izy no nifanenjehana. Moto no ampiasainy rehefa manao ny asa ratsiny ary manana fitaovam-piadiana. Tafaporitsaka i Bebeto nandritra io fanenjehan’ ny polisy azy io. Latsaka kosa ny findainy. Niainga avy tamin’ ny fahitana io findainy io ny fikarohana rehetra ka izao niafara tamin’ny fahatrarana azy izao.

Mampiasa ody mahery

Araka ny angom-baovao, dia anisan’ireo jiolahy mampiasa karazana ody mahery fampiasa amin’ny asa ratsy Rajerison Monja. Tamin’ny fotoana nahatrarana azy ny alarobia 10 oktobra, dia votsotra foana izay menoty apetraka aminy. Nisy mihitsy ny fepetra manokana noraisin’ny polisy nahatonga ny fana-fodiny lefy sy tsy nahafahan’ny menoty nivaha intsony.

Anisany vokatra azon’ny polisy tamin’ity herinandro nivalona ity koa ny fahatrarana an’i Judicaël na Kawitry no ahaizan’ny maro azy. Ity farany izay jiolahy anisany atahorana. Jiolahy mpampiasa fitaovam-piadiana mahery vaika. Miara-miasa amina jiolahy namany izy amin’ny asa ratsy ataony. Izany hoe tsy mandeha irery. Tamin’ny fotoana nahatrarana azy, dia mbola tratra teny aminy ny bala maromaro.

Nandritra ny fampahafantarana ireo vokatra ireo tamin’ny mpanao gazety ny zoma 12 oktobra, tsy nitsahatra nanao antso avo amin’ny mponin’i Toamasina ny polisy mba hazoto hanome vaovao azy ireo. Nisy ny fanentanana natao ho an’ireo sefo fokontany mba ho tonga haka ny sarin’ireo jiolahy karohina. Fantatra mantsy fa mbola misy an’izany Fano sy Joseph Emile izany karohina fatratra. Izy roalahy izay naman’i Bebeto. Any amin’i Fano sy Joseph Emile io no mipetraka ireo fitaovam-piadiana fampiasan’i Bebeto.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA AO AMPASIMADINIKA RN2 : Ravan’ny zandary ny tambajotra

Fihaonana nampahafantarana ireo vokatra azon’ny zandary tamin’ny asan-jiolahy tao Ampasimadinika lalam-pirenena faharoa. Ny 3 oktobra hatramin’ny 6 oktobra lasa teo mantsy, dia nisesisesy tokoa ny fanafihana mitam-piadiana tao Ampasimadinika sy ny manodidina iny. Tokantrano maro no voatafika tamin’izany. Ny alarobia 10 oktobra, niainga avy tamin’ny loharanom-baovao marim-pototra azon’ny zandary, dia sarona ny roa vavy mpanatitra sakafon’ireo olon-dratsy miafina any anaty ala. Niainga avy tamin’io ny nahatrarana ny efa-dahy. 

Nisy ny fampiasana vedety nentina nikarohana azy ireo ka izao nahitam-bokatra izao. Izy efa-dahy ireo izay efa ela no nikarohan’ny zandary. Araka ny fanazavana nentin’ny Lietna-kolonely Ranaivoarison Théodule kaomandin’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandarimaria Atsinanana, dia avy any Ambatondrazaka avokoa ireo mpanafika sarona ireo. Marihina fa mbola misy naman’izy ireo antsoina hoe Joseph mbola karohina amin’izao fotoana izao.

Raikitra ny «  opération lalam-pasika  »

Nandritra io fihaonana tamin’ny mpanao gazety io, nanararaotra nanao fampilazana ho an’ny vahoakan’i Toamasina ny Lietna-kolonely Ranaivoarison Théodule kaomandin’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandarimaria Atsinanana. Nambarany nandritra izany fa taorian’ny «  Opération Mandio  », izay nifarana ny alatsinainy 8 oktobra, dia miala any indray ny «  Opération lalam-pasika  ». Tsy ambara ny andro sy fotoana hanombohany fa natao izao fampahafantarana izao mba tsy hisavorovoro na ho gaga isika raha mahita zandary mihaodihaody any anaty lalam-pasika rehetra any, hoy hatrany ny fanazavan’ny Lietna-kolonely Ranaivoarison Théodule.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

BORIBORINTANY FAHA-V : Miraiki-po tanteraka amin’ny kandidà Andry Rajoelina

Vahoaka an-jatony isaky ny Secteur teny Soavimasoandro, Ambatomaro no nitsena azy ireo.

Fa tao aorin’ny diabe izay natao ny talata lasa teo, nivoaka tamin’ ny fahanginany ny Solombavambahoaka Naivo Raholdina tao anatin’ny kabary nataony teny Ambatomaro manoloana ireo olom-bitsy nitarika fanakorontanana teny amin’ny foiben- toeran’ny Fafi-V teny Ambohidahy Ankadindramamy sy ny fiantsoana olona tamin’ ny tambanjotran-tserasera «  Facebook  » tao anaty ny groupe “Zanak’i Gasikara ofisialy” handoro ny tranony.

Nambarany tamin’ izany fa ao anatin’ny Vina IEM ny fampandriana fahalemana isam-pokotany ka tsy nipetra-potsiny ny tenany fa avy dia nametraka fitoriana io «  groupe  » io. Efa fantatra ihany koa ireo lohandohan’ny mpisorona nitarika iny fanakorontanana iny.

Tokam-po ny vahoakan’i Boriborin- tany faha-V ka tsy mahafantatra afa-tsy ny kandida Andry Rajoelina N°13 anisan’ izany vahoakan’i Soavimasoandro sy Ambatomaro. Hatao tanàna maha te honina, izay efa tafiditra ao anatin’ny Iem ny Boriborintany faha-V. Voaray avokoa ny hetahetan’ny mponina toy ny tsy fandriam-pahalemana, ny fotodrafitrasa lalan-kely sy ny maro hafa kanefa efa tafiditra ao anatin’ny vina IEM izay miainga eny ifotony avokoa izany rehetra izany.

Ma

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE NICOLAS STEPHAN PATSOURIS : Hampandany ny kandida laharana fah...

Milatsaka hampandany an’i Andry Rajoelina izy araka izany. Tsiahivina moa fa voafidy tamin’ny anarany manokana izy, ary rehefa avy eo dia nivadika ho HVM. Ankehitriny dia manambara izy fa resy lahatra amin’ny vina IEM entin’i Andry Rajoelina ka manentana ireo fikambanana miaraka aminy hifidy ny kandida laharana faha-13. 

“Izay ombako dia ombanareo”, hoy hatrany izy. Izao aho vao miteny, hoy hatrany izy satria mbola nandinika sy nieritreritra tsara ary resy lahatra fa i Andry Rajoelina no afaka hiarahan’izy ireo miasa, hanarina indray an’i Madagasikara.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FITARIHANA AO AMIN’NY TONTOLON’NY ASA FAHA-3 : Nanome lanja ny tanora ny Praiminisitra Ntsay

«  Sori-dalana matipaika – manamora ny fidirana amin’ny sehatry ny asa  », no lohahevitr’izao andiany izao. Hetsika izay tafiditra ao anatin’ny tetikasa PIPOM  na (Promotion de l’insertion professionnelle et orientation à Madagascar, vokatry ny fiaraha-miasa eo amin’ny fikambanan’ ireo Talen’ny fitantanana ny momba ny mpiasa (DRH) amin’ny orinasa tsy miankina, ny “Campus France Madagascar” ary ny fikambanan’ny “Réseau COP”. 

Tanjon’izy ireo amin’izany ny fanamorana ny fidiran’ ireo tanora amin’ny tontolon’ny asa, ao anatin’izany ireo vao nahavita fiofanana na fianarana, fa indrindra ny fampirisihana ireo tanora hahay hamorona asa amin’ny fananganana orinasa kely na salantsalany. Sehatra hahafahana mampifandray ny tolotra sy ny tinady eo amin’ny tsenan’ny asa ny hetsika toy izao, hoy ny Praiminisitra.

Fampahafantarana ireo tanora ihany koa ny mety ho filana eo amin’izay sehatry ny asa izay, ka ahafahan’izy ireo misafidy ny tolotra mifanaraka amin’ny fiofanana narahin’izy ireo. Nanentana ireo tanora mba hanana toe-tsaina tia karokaroka ny Praiminisitra, ary hitsidika izao fampirantiana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANAKANTSAKANANA NY FIFIDIANANA : Nanatitra taratasy fitoriana teny amin’ny HCC indray ireo 22

Hatreto anefa nandamoka hatrany ny hetsika nataon’izy ireo, anisan’izany ilay famoriam-bahoaka tsy nahasarik’olona tetsy Ambohijatovo sy Ankorondrano. Omaly indray dia nihazo ny fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana tetsy Ambohidahy indray izy ireo. Nanatitra taratasy fitoriana na “requête” izay milaza fa maro be ireo lesoka tamin’ny fikarakarana amin’ny fiatrehana ny fifidianana ka tokony hamboarina aloha izany. 

Nambaran’ ny kandidà iray, mpikambana ao anatin’ ity vondrona ity fa maro loatra ireo olona tsy tafiditra ao anatin’ny lisi-pifidianana. Ny teo anivon’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana (céni) izay iantefan’ilay olana voalohany anefa dia nilaza mazava fa tsy misy na inona na inona azo atao intsony satria efa nikatona ny fanavaozana ny lisi-pifidianana. Na ny filohan’ny Céni aza dia nanamafy ombieny ombieny fa izay voalazan’ny lalàna manan-kery natao hifehy ny fifidianana ihany no arahin’izy ireo.

Ny mahagaga ny maro anefa dia misy amin’ireo kandidà ao amin’izy 22 mianadahy ireto no milaza fa vonona hampanjaka ny tany tan-dalàna kanefa dia mibaribary ao anatin’ izao fangatahan’izy ireo izao ny tsy fanarahan-dalàna. Mampametra-panontaniana ny mpanara-baovao ihany koa ny tanjona tian’izy ireo ahatongavana ao anatin’ izao hetsika izao. Mikendry fanakorontanana ve sa mikendry izay tsy ahatanterahan’ny fifidianana amin’ity taona ity ireo kandida ireo ?

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

ANTSANITIA : Tena ilain’ny mpanjono madinika ireo fanomezan’ny Minisitra Augustin Andriamananoro

Herinandro maromaro aty aoriana dia hita fa tena miasa amin’ireo nomena azy ireo fitaovana ireo. Araka ny nambaran’i Velondraza, ny filohan’ny fikambanana ezaka dia ireo zokiolona mpanjono no nosafidiana nomena ireo harato, satria misy 45 ireo mpikambana. Ireo zokiolona mantsy tsy afaka mandeha manjono lavitra intsony. Misy vao 12 taona rehefa afaka CEPE iny ka tsy misy hoenti-manana hanohizana ny fianarany ny ray aman-dreny dia efa miroboka sahady amin’ny asa an-driaka ireo tanora eny Antsanitia.

65 taona kosa no antitra indrindra amin’ireo mpanarato. Samy efa manana harato izy ireo fa manampy ny haraton’izy ireo ny harato vaovao. Efa mihavitsy ny trondro amin’izao, hoy hatrany Velondraza ka mila harato maromaro vao mahazo. Eo amin’ny harato efatra eo fara fahakeliny no ampiasain’ny mpanarato iray. Dimy ka hatramin’ny 20 kilao eo ny hazandrano azon’ny mpanarato iray, saingy misy fotoana tsy mahazo mihitsy. Teo aloha, tsy lavitra ny torapasi-dranomasina dia efa mahazo filao ireo mpanarato, ankehitriny kosa dia mila mandeha lavitra vao mahita. Ireo filao madinika toy ny karapapaka sy menaloky no tena azo amin’ny harato, fa ny filao lehibe toy ny merou, vivaneau, cabot, rouget, tridents dia amin’ny vatohara no misy azy ka fintana ihany no ahafahana mahazo azy. 

Miasa aminay tokoa ireo fitaovana ireo, hoy ny mpanjono, ary mampiakatra ny vokatra azonay. Ireo salotr’ aina miisa 10 indray dia nampiasaina amin’ilay vedety, entina hanaovana vonjy taitra. Manana vedety misy maotera, fanomezana avy amin’ny DELC ny fikambanana mpanjono ao Antsanitia. Ampiasain’izy ireo amin’ny fizahantany io vedety io, ary ampiasaina ihany koa amin’ny vonjy taitra, rehefa harivariva ka mbola misy mpanarato tsy tonga dia miainga izy ireo mitady ilay mpanjono. Marihina moa fa hatramin’izay, isan-taona dia misy hatrany ny mpanarato dobo, maty an-drano, ary misy very faty mihitsy. Ny vola azo amin’ny fampiasana azy amin’ny fizahantany ihany no miantoka ny solika ampiasaina raha misy fitadiavana mpanarato tsy tafody.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

JONO MAHARITRA SY LOVAIN-JAFY : Mikaoka ireo zana-trondro tokony hitombo ireo harato malira

Apetraka eny ampovoan-drano izy io ary misy tadiny roa lavabe amin’ny sisiny roa izay sintonina. Kaofiny daholo hatramin’ny fanambanin’ny ranomasina ka azo hatramin’ny zanaka filao vao foy. Noho izany dia potika tanteraka ny otrikarena an-dranomasina tratran’ity malira ity. Nanomboka tamin’ny taona 2009 iny no nisian’io malira io ary mpanarato avy any Ambalahonko Mahajanga no nampiasa azy. 

Mahatsapa ireo mpanjono miisa 45 mivondrona ao amin’ny fikambanana ezaka fa hatramin’ny nisian’io malira io dia nihena ny hazandrano, satria potika avokoa na ny zana-trondro tokony mbola hitombo aza. Tsy mankasitraka ny fampiasana io malira io izy ireo ary tsy mampiasa izany mihitsy. Misy anefa ireo mpanjono ivelan’ny fikambanana na ireo mpanjono vahiny no tonga eny Antsanitia ary mampiasa io malira ireo. Araka ny nambaran’izy ireo dia miantso ny foibe mpanara-maso ny jono izy ireo, rehefa mahita tranga tahaka izany,  saingy mamaly ireto farany fa tsy misy solika. 

Misy fotoana  tonga ihany izy ireo maka ireo harato malira ireo, saingy rehefa manaraka any ny tompony dia averina amin’ny tompony indray ireo malira ka mahatonga ireo samy mpanjono mifanolana. Mahita izany mantsy ny mpanarato sasany dia alaim-panahy ihany koa hampiasa azy io fa tsy misy bedy. Ambonin’ny 20 ny ‘maille’ ny harato ara-dalàna. Mbola maro anefa ireo mampiasa ‘maille’ 15 na ambanin’izany noho ny fisian’ io malira io hatrany, ka lasa hatramin’ny trondro tokony mbola hitombo. Teo aloha dia manao antsirambina ny asany ireo mpanara-maso ny jono, hoy ireo mpanarato. 

Manantena kosa izy ireo fa hiova izany fomba fiasa izany, taorian’ny fiovan’ny tompon’andraikitra isan’ ambaratonga. Ny talen’ny jono ankehitriny  Rossy na kosa dia mahazo sitraka eo amin’ireo mpanjono satria dia mandray andraikitra no sady tsy mankasitraka ireo harato malira ireo, na tamin’izy mbola tsy tompon’andraikitra voalohany teto aza.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Fikirakirana ny vatosoaBetsaka ny mpandraharaha no tsy manara-dalàna

Zava-dehibe eto amin’ny firenena ny foara be momba ny vatosoa sy ny firavaka ( Madagascar Gem and Jewellery fair -1ère edition ) izay hotanterahina eny amin’ny Munning Business Center Ivato ny 23 hatramin’ny 27 oktobra ho avy izao.

Tanjona ny fampahafantarana sy fametrahana an’i Madagasikara eo amin’ny toerana iraisam-pirenena noho izy manankarena vato sarobidy, hoy ireo mpikarakara ny hetsika omaly zoma 12 oktobra tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina. Fanentanana ny mpandraharaha Malagasy ihany koa io mba hisehatra amin’ny ara-dalàna ahafahana manana antontan’isa ofisialy.  Nanambara ny tale jeneralin’ny IGM, Rasolonjatovo Andrianirinafa tsy nasiana fidirana io satria hampahafantarina ny Malagasy eto an-toerana aloha, indrindra ireo vahiny, ny vatosoan’i Madagasikara. Amin’io fotoana io dia hisy ny varotra fampirantiana, ny famelabelarana ataon’ny manampahaizana manokana amin’ny vatosoa eto an-toerana sy any ivelany. Entanina amin’io fotoana io ireo mbola manao fitrandrahana antsokosoko hiditra amin’ny sehatra ara-dalàna satria kely kokoa aza ny vola lany amin’ny fidirana amin’izany noho ny fijanonana amin’ny sehatra tsy ara-dalàna araka ny tatitry ny tale jeneralin’ny IGM. Mbola hisy aza ny fanampiana avy amin’ireo mpisehatra maro samihafa rehefa tafiditra amin’ny sehatra ara-dalàna ny mpandraharaha. Fa ankoatra ny fampirantian’ireo mpisehatra sy ireo mpandraharaha ny vatony dia hanamarika ity foara ity ny fampisehoana ny valin’ny fifaninanana nasionaly tamin’ny fanodinana vato (taillage). Tsiahivina fa haranty any Londres mandritra ny fivoriana iraisam-pirenena ataon’ny manampahaizana amin’ny vatosoa amin’ny volana novambra ny vaton’ireo mpandraharaha mendrika.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandraisana polisyBakalôrea no diplaoma hotakiana manomboka amin’ny 2021

Hiova ny diplaoma takiana handraisana ireo tovolahy na tovovavy Malagasy maniry hiditra ho polisim-pirenena manomboka amin’ny taona 2021.

Raha araka ny fanazavan’ny sekretera jeneralin’ny polisim-pirenena dia hakarina ho Bakalôrea. Ankoatra izay dia nambarany ihany koa fa tsy maintsy manaraka fiofanana avokoa ireo polisy vao nahazo galona rehetra mba hahamatihanina azy ireo amin’ny asany. Anisan’izany izy 126 mianadahy izay vao avy nametrahana galona vaovao  teny Antanimora omaly zoma12 oktobra. Tsiahivina moa fa nahazo ny galona commissaire divisionnaire de police ny iray tamin’izy ireo. Commissaire de police ny 16, ofisie ny 26,  inspektera ny 83. Nanatrika ny lanonana ny controleur general de police Razafindrazaka Berthin.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tobim-piantsonana AndohatapenakaNangataka fihaonana ilay olon-tsotra namefy ny tany

Niteraka resabe teto an-drenivohitra nanomboka ny alakamisy hariva teo ny fisian’ireo olon-tsotra namefy ny ampahan-tany mbola an’ny tobim-piantsonana etsy Andohatapenaka.

Tamin’ny andro alina raha araka ny fantatra, tsy nisy fifampiresahana  no nanaovan’io olon-tsotra io izany ka tena nampitroatra mafy ireo mpitatitra tokoa. Teo an-danin’izay, hoy ireo tompon’andraikitra, dia azy ireo ny tany, toerana nokasain’izy ireo mbola hanaovana asa fanitarana. Nanome 48 ora nanomboka ny alakamisy teo ny fanjakana ireto mpitatitra ireto  mba hanalana io olon-tsotra io amin’ny taniny. Raha vao nahare ny vaovao anefa ilay olon-tsotra dia tsy nitsahatra ny niantso an-telefaonina ireo tompon’andraikitra eo anivon’ity tobim-piantsonana iray  ity omaly  mba hiresaka sy hifampiraharaha.  Tsy nampanantena ny hanatona kosa anefa ity farany. Raha sanatria tsy hihaona  moa ny roa tonta dia fantatra fa hikatona tanteraka ny tobim-piantsonana eny Andohatapenaka manomboka anio sabotsy. Raha manaiky ny hiala kosa io olon-tsotra io dia hitohy toy ny mahazatra ihany ny asan’izy ireo.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fisorohana ny PestaNanadio tokontany hatramin’ny minisitra

Hiditra anaty fahavaratra isika ankehitriny, hoy ny minisitry ny fampianarana tekinika sy ny fampiofanana ara-kasa, Lydia Aimée Rahantasoa, raha nanazava ny antony nanatontosan’izy ireo fanadiovana faobe ny tokontaniben’ity minisitera ity tetsy Ampefiloha omaly.

 

 Ilaina, hoy izy, ny mampahafantatra amin’ireo mpiara-miasa fa amin’ny fotoana toy izao ihany koa no mampirongatra ireo valan’aretina vokatry ny loto. Isan’izany ny Pesta. Efa nampahafantatra rahateo ny minisiteran’ny fahasalamana fa 5 izao no efa maty hatramin’ny faha 28 septambra teo. Isan’ny tokony ho arovana amin’izany voalohany ny tontolon’ny fanabeazana izay hamolavolana ireo tanora ho avin’ny firenena. Miara-miasa akaiky rahateo, hoy ny tenany, ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena sy ny anay. Ankoatr’izay, hoy hatrany ny minisitra, dia entanina ny mpiasa hanadio ny isan-tonkatranony avy ary isan-telo volana dia hisy izay fanadiovana faobe izay koa amin’ireo toeram-pampianarana tekinika rehetra. Nitarika ny hetsika fanadiovana ihany koa moa ny minisitra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Transparency International Initiative MadagascarMitaky ny fangaraharan’ny volan’ireo kandida

Nanambara ny fahadisoam-panantenany ny amin’ny tsy fahalavorarian’ny lalàm-pifidianana mahakasika ny fangaraharan’ny vola ampiasain’ny kandida ny Transparency International Initiative Madagascar (TI-IM) tetsy amin’ny foibeny Ambaranjana omaly zoma 12 oktobra.

 Manoloana izany indrindra, ary amin’ny maha fiaraha-monim-pirenena manindraindra ny fangaraharahana azy ireo, dia nampahafantatra ny fisian’ny antontan-kevitra manadihady ny loharanom-bolan’ny kandida 36 mandritra ny fifidianana izy ireo manomboka anio. Zon’ny vahoaka ny mahafantatra izany, hoy izy ireo ary tena ilaina ny mahalala ny antsipiriany ny amin’ny tetibola sy ny loharanon’izany. Anisan’ny hita ao amin’io taratasy fenoin’ny kandida io ohatra ny hoe avy aiza no nahitany famatsiam-bola hanaovana fifidianana : nindram-bola tamin’ny banky ve sa  nivarotra lova sa nanana tahirim-bola sy ny hafa. Rehefa fenon’ny kandida ny fanontaniana rehetra apetraka ao anatin’ity taratasy ity dia aseho amin’ny vahoaka Malagasy amin’ny alalan’ny haino aman-jery sy ny tambajotran-tserasera. Manantena ny fahendren’ny kandida izy ireo ny amin’ny famaliana an-kitsim-po ireo fanontaniana ireo satria izany fangaraharana ara-bola izany dia efa taratra sahady ny fanjakana tsara tantana.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

4 taona katroka no niverenan’i DadaMiandrandra azy ny Malagasy

Efatra taona katroka rahampitso alahady 14 oktobra no nisehoan’i Marc Ravalomanana vahoaka voalohany taorian’ny fiverenany an-tanindrazana rehefa voatery nanao sesitany ny tenany tany Afrika Atsimo taorian’ny fanonganam-panjankana ny taona 2009.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny CENI“Atero ny porofona hosoka hanapahan-kevitra”

Nisy ny atrikasa notanterahan’ny vaomiera nasionaly mahaleotena momba ny fifidianana (CENI) sy ny tetikasan’ny firenena mikambana ho amin’ny fampandrosoana (PNUD) ary ireo solontenan’ny haino aman-jery sy ny gazety tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina omaly zoma 12 oktobra.

 Tanjona ny hanamafisana ny fahaiza-manao eo amin’ny asa fanaovan-gazety mba ho tena matihanina, indrindra manoloana izao fiatrehana ny fifidianana izao. Tokony hanamafy sy hahatsara hatrany ny demokrasia ny asa fanaovan-gazety, hoy ny solontenan’ny PNUD. Etsy an-daniny, nanambara ny teo  anivon’ny CENI fa vaindohan-draharaha ny fitoniana amin’izao ka tokony ho vaovao marim-pototra no omena ny vahoaka mba tsy hiteraka fikorontanana eto amin’ny firenena. Manoloana ny fitakiana ataon’ireo kandida mivondrona dia nanambara ny filohan’ny CENI, Hery Rakotomanana fa raha ny lalàna manankery dia tsy afaka mikitika ny lisi-pifidianana intsony satria nilaza mazava izany fa mihidy amin’ny 15 mey ny lisitra ary misokatra indray ny voalohan’ny volana desambra. Ary raha hosokafana indray aza izany dia midika fa hihemotra ny fifidianana satria tsy ampy intsony, hoy izy ny fotoana hikirakirana ara-teknika ny lisitra. Efa niantso sy namerina foana ny fe-potoana farany ny CENI ka tsy andraikitray intsony ho an’ireo izay tsy nanaraka ny fepetra. Na izany aza dia hanomana fifampiresahana amin’ny kandida rehetra ny CENI, hoy ny filohany. Ankoatra izay dia nanamafy izy fa tsy tokony horaisina honohonon-dresaka izay tsy fanarahan-dalàna rehetra tsikaritra any fa mila entina mazava eo anivon’ny CENI ahafahana mandray fanapahan-kevitra sy fepetra haingana. Nanizingizina  ihany koa izy fa ny CENI dia  tsy manao hosoka ary tsy misy hosoka izany ao fa tokony  hoentina manatona azy ireo ny porofo ho amin’ireo manana ahiahy amin’izany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida mankato fifidiananaManomboka mampiaka-peo koa !

Efa nilaza ny heviny ny kandida ho filoham-pirenena, Paul Rabary, nialoha ny fiatombohan’ny fampielezan-kevitra fa tokony hanapa-kevitra ireo kandida mitaky ny hanemorana fifidianana na hanao izy na tsy hanao.

Ankoatra ity kandidan’ny antoko Miasa ity dia nanamafy kosa ry zareo avy eo anivon’ny antoko Aba, izay nanolotra ny kandida Jean Ravelonarivo fa fifidianana ihany no vahaolana amin’izao fahantran’ny Malagasy izao. Nampiaka-peo koa omaly ny kandidan’ny antoko RDS, Mamy Richard Radilofe fa ny lalàna no mamaritra antsika hanao fifidianana amin’ny 7 novambra ka noho izany dia tokony hohajaina izay. Tokony hihaino ireo olona sy kandida izay mitaky ny hijerena ireo lesoka amin’ny fanatanterahana izany ihany koa anefa ny mpitondra, hoy izy. Mila jerena miaraka ny vahaolana ary tsy voatery marimaritra iraisana no tadiavina, hoy izy, fa mety ho marina iombonana koa. Ireo kandida 22 isa mitaky ny fanemorana ny fifidianana moa, etsy ankilany, dia niara-nitaky ny fialan’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana tetsy amin’ny HCC Ambohidahy, iny omaly iny hatrany.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filoham-pirenena vaovaoMafy ny ady miandry azy

Ny 25 janoary 2019 no tetiandro voafaritra ao anatin`ny lalàmpanorenana andraisan`ny filohan`ny Repoblika vaovao ny fitantanana ny firenena. Maro ny asa hiandry azy rehefa tonga eo amin`ny fitondrana.

Marihana fa nisy ny fangatahana fanovana ifotony ny lalàmpanorenana tamin`ity taon-dasa ity saingy tsy nisy izany ka nihazakazaka niroso tamin`ny fifidianana filoham-pirenena. Marihana hatrany fa « regime parlementaire » no misy eto Madagasikara ka na lany aza ny filoham-pirenena, tsy izy no mametraka praiminisitra fa araka ny and. 54 amin`ny lalàmpanorenana, izay hiverenana tamin`ny didy navoaka tamin`ny jona 2018 teo, nazava fa tsy maintsy ny antoko politika na fikambanana politika manana isa maro indrindra no afaka manolotra ny anaran`ny praiministra ka avy eo tendren`ny filoham-pirenena izay ho lany eo. Midika izany fa izay olona lany ho filoham-pirenena dia tsy maintsy miomana sahady amin`ny fifidianana solombavambahoaka mba hahazoana izay maro. Ny zava-misy mantsy, maro ireo kandidà mantajaka satria misy filohana andrimpanjakana amin`izao sy teo aloha maromaro. Tsiahivina fa ny fifidianana solombavambahoaka dia mahenika ny faritany rehetra. Atahorana harefo ihany ny filoham-pirenena  izay hitondra eo amin`ny dimy taona manaraka noho ny tsy maintsy fampiharana ny and 54 ary noho ny fisian`ny kandidà mantajaka mifaninana amin`izao fifidinana izao. Ireo kandidà ireo mantsy dia mety efa manomana fifidianana solombavambahoaka. Mety ahitana soritra hoe harefo ihany izay ho filoham-pirenena ho lany eo raha tsy miezaka manana ny isan-jaton`ny maro an`isa ao anatin`ny antenimieram-pirenena.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Governemanta NtsayHisy minisitra maromaro hametra-pialana ?

Araka ny loharanom-baovao voaray dia mikorontana tanteraka ny governemanta tarihan`ny praiminisitra Ntsay Christian. Miady ary sakay sy maso tanteraka ireo mpikambana ao amin`izao fotoana izao.

Misy hatramin`ireo mpikambana maromaro mikasa hametra-pialana faobe. Nisy feo koa nandeha satria tsy mahafehy ny didy fanapahana ny fanomezan-kevitra izay nataon`ny HCC mahakasika ny filoham-panjakana dia milaza zareo fa milaza ry zareo fa azo ravaina ny governemanta, indrindra ny praiminisitra. Raha dinihana anefa ny lalàna dia mazava fa nanomboka tany amin`ilay didy fanapahana tamin`ny krizy ny 25 mey 2018 no niaingan`ny zava-drehetra. Ka raha iny no tsy maintsy hampiharin`ireo rafi-panjakana sy ny mpitondra fanjakana  dia tsy azo adinoina fa misy hevitra navoakan`ny HCC izay niainga avy tamin`ny andininy faha-118 amin`ny lalàmpanorenana. Midika izany fa mitohy ilay fanomezan-kevitry ny HCC ka fehin’izany dia tsy azo ampiarina amin`ny rafitra rehetra raha amin`ny fotoana ara-dalàna satria niainga avy tamin`ireny didy tsy maintsy tanterahina ireny ilay izy dia tokony hitovy lanja amin`ny didy fanapahana ka tsy maintsy hajaina ilay fanehoana hevitra navoakan`ny HCC taorian`ny fanontaniana napetraky ny filoham-pirenena alohan`ny fametraham-pialany. Araka izany, tsy azo ekena ny fametraham-pialana ataon`ny mpikamban`ny governemanta na anankiray aza. Ny fametraham-pialana mantsy dia tsy maintsy misy “act administratif” izany hoe misy ilay didim-panjakana no “constatè” azy. Ka raha hametraham-pialana ny mpikambana eo anivon`ny governemanta dia azo atao tsara ny manohitra izany. Ankoatra izay, mazava ihany koa ny voalaza tamin`ireny didy fanapahana ireny fa tsy azo soloina ny lehiben`ny governemanta anatin`ny fikarakarana fifidianana mandra-pametrahana ny filoham-pirenena vaovao. Izany hoe, raha nanaiky niditra ho mpikambana ao anatin`ny governemanta izy ireo dia tsy afaka miala. Iaraha mahafantatra fa sarotra ny fiarahamonin`ny governemanta amin`izao satria antoko politika nifampitsipaka sy nifanenjika no mandrafitra izany ka samy miaro ny azy avokoa ny rehetra ary tsy misy intsony ny firaisankina, hany ka mifanipaka an-karona tanteraka. Raha misy ny ady na zavatra tsy hifanarahana dia tokony hanana foto-pisainana mpitondra firenena ambony ka tombontsoa ambonin`ny firenena no tsinjovina. Miditra amin`ny propagandy sy fifidianana, miendrika fanakorontanana izany tsy fifanarahana ka adidin`izy ireo no mandamina izany.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

4 taona katroka no niverenan’i DadaMiandrandra azy ny Malagasy

Efatra taona katroka rahampitso alahady 14 oktobra no nisehoan’i Marc Ravalomanana vahoaka voalohany taorian’ny fiverenany an-tanindrazana rehefa voatery nanao sesitany ny tenany tany Afrika Atsimo taorian’ny fanonganam-panjankana ny taona 2009.

 Tsaroana tsara ny teniny tamin’izany fotoana izany hoe vao mangiran-dratsy dia nijery ny tanàna ary vonton’alahelo raha nahita ny fahapotehan’ny tanindrazana. Tsy tongatonga ho azy ny nahatafaverenany teto, ary misitery mandrak’androany. Mafy sy mahery anefa i Marc Ravalomanana matoa mbola tafaverina an-tanindrazana, ary manana ny herijika be indrindra hiverina ho filoham-pirenena amin’izao fotoana. Ny taona 2013, dia efa natahorana mafy ny tenany, ary izany no nahatonga ny « ni…ni… » raha ny nambaran-dRamatoa Onitiana Realy vao tsy ela akory izay. Raha ny voka-pifidianana tamin’ny taona 2013, dia 21,16% (949.937 vato) no azon'i Jean Louis Robinson ary 15,85% (511.734) tamin’ny fihodinana voalohany. Nahazo 53,49% (2.060.124 vato) kosa Rajaorimampianina tamin’ny fihodinana faharoa ary 46,51% (1.791.336 vato) ny an’i Jean Louis Robinson.  Midika izany fa mafy i Marc Ravalomanana, izay nanome toromarika ny hifidianana an’ity farany na dia tsy afa-nanao propagandy aza fa sesitany tany ampitan-dranomasina. Tonga izao ny fotoana satria i Marc Ravalomanana mivantana no kandida, ary manao fampielezan-kevitra ho an’ny tenany. Voaporofo fa kandidam-bahoaka satria io iaraha-mahita io hoe na aiza na aiza aleha, dia rakotra vahoaka hatrany, ary tsy olona tambazam-bola fa tena olona resy lahatra. Andro faha-5 tamin’ny propagandy omaly, ary izay toerana rehetra nalehan’i Marc Ravalomanana dia rakotra vahoaka resy lahatra sy vonona hampandresy azy. Niainga tany Mahajanga, Port Berger, Ambanja, Nosy Be, Antsohihy, Bealalana, Befandriana Avaratra, Analalava. Nitohy tany Mandritsara, Amboahangibe, Sambava, Doany, Marofinaritra, Andapa, Antalaha…izay samy any amin’iny ilany avaratry ny nosy iny ny tenany omaly, ary vahoaka tsy tambo isaina hatrany no nandray azy. Faly tena faly aho tonga eto Sambava. Fantatro ny olana goavana dia ny tsy fandriampahalemana iainanareo eto. Hataoko laharam-pahamehana ny hampandry fahalemana anareo. Anisan'ny vina voasoratra anatin'ny Manifesto ihany koa ny hampitombo ny fidiram-bola sy ny fahefa-mividin'ny Malagasy, ny fitsaboana, ny fampianarana, ny fananganana fotodrafitrasa, hoy i Marc Ravalomanana tany Andapa. Hamerina ny fitokisan'ny vahoaka amin'ny mpitondra amin'ny fametrahana fanjakana tan-dalàna sy ny ady amin'ny kolikoly no asa goavana miandry antsika.Hiaro sy hanatsara ny tontolo iainana dia ny ady amin'ny fitrandrahana tsy ara-dalàna ny harem-pirenena voajanahary, hoy kosa ny ampahan-teniny tany Antalaha.Resy lahatra ny rehetra ary manohana ankitsim-po an’i Marc Ravalomanana tsy misy tambiny. Raha ny fandaharam-potoana kosa ho an’ny anio eto Antananarivo, dia hisy ny diabe mianga eny amin’ny Foiben-toerana eny Bel’air Ampandrana. Hihazo an’i Moramanga kosa Rtoa Lalao Ravalomanana, ka hotsenaina amin’ny fomba manetriketrika eny Marozevo. Hisy ny hetsika goavana ao an-tanànan’i Moramanga, arahin’ny fihaonana hisian’ny fifanomezana toromarika ao amin’ny Hotely Bezanozano.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Alain Mahavimbina“Tsy mpitsara intsony ny HCC fa lasa mpanapaka”

Maro dia maro ny fangatahana sy fitoriana mipetraka eo anivon`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana.

 Anisan`izany ny fangatahana nataon`ny kandidà 22 mba hamoahana ny lisi-pifidianana satria feno hosoka ny fanomanana ny fifidianana. Araka ny nambaran`i Alain Mahavimbina, filohan`ny antoko GAR, manana fototra sy misy antony io fitakiana ataon`ireo kandidà 22 ireo. Ao anatin`ny taratasy fitakiana dia nahitana isan`ny mpifidy 2 tapitrisa izay tsy fantatra ny fiaviany sy  birao fandatsaham-bato 4 000 ihany koa, hoy izy. Notsindriny fa tsy maintsy mandray fanapahan-kevitra toy ny fandravana ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) satria raha zavatra kely ny fahadisoana dia heverina fa noho ny tsy fitandremana kely kanefa eto dia resaka isan`ny mpifidy sy biraom-pifidianana ka toa miendrika ho finiavana mamono ny lanjan`ny demokratia izany. Olana mipetraka ihany koa ny tena andraikitry ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Raha vantanina dia niala amin`ny maha mpitsara azy ny HCC fa mipetraka ho mpandray fanapahan-kevitra politika fotsiny ary miharihary izany. Tsy mitsara fa tsy manapaka amin`ny alalan`ny endriky ny fanapahan`ny governemanta. Efa hita soritra izany nandritra ny fametrahana ilay fangatahana napetrany teny amin`ny HCCsatria i Alain Mahavimbina dia isan`ireo kandidà 10 tsy nankatoavina ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana tamin`ny volana aogositra farany teo. Amin`izao fotoana izao, miray tsikombakomba na manao “complicitè negative” hanamotehana ny endriky ny hasin`ny demokrasia sy firaisam-pirenena ny HCC sy CENI ary ahiana ho fotorin`ny krizy amin`ny taona ho avy satria raha tsy mifanaraka izay eken`ny vahoaka izay voka-pifidianana eo dia tena hanao izay fanakorontanana sy hampisy ady, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa FANOAHanetsika ny tanora hifidy

Tanora miisa 2000 manerana ny faritra 22 no handray anjara amin’ny Fihaonambe nasionaly sy ny Diabe ho fandraisana andraikitra amin’ny fifidianana izay hotanterahana ny 16 sy 17 oktobra 2018 ho avy izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza‘Mety holavin`ny HCC ny fangatahan`ireo kandidà 22”

“Tsy azo ho raisina ny fitoriana na fangatahana nataon`ireo kandidà 22 teny amin`ny Fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana ary mety ho lavin`ny HCC izany satria ny lalàna efa mazava fa tapitra tamin`ny 15 mey ny fanokafana sy fanitsiana ny lisim-pifidianana” hoy Imbiky Herilaza, mpitsara.

 

 Antony, mazava ny voalazan`ny lalàna 2018-008 amin`ireo andininy faha-36 raha mahakasika ny lisim-pifidnana. Ny lisim-pifidianana dia misokatra ny 30 desambra lasa ka hatramin`ny faha-15n’ ny volana mey hitsahana. Ao aoriana izay dia manana fito andro ny olona raha toa ka tsy voasoratra ao anatin`ny lism-pifidianana any amin`ny fokotany, manao fitakiana any amin`ny rantsan`ny CENI. Raha tsy afa-po amin`izay valin`izay, manana 10 andro indray mandeha any amin`ny fitsarana ambaratonga voalohany mangataka ilay fampidirana anarana ao anatin`ilay lisim-pifidiana. Rehefa vita izay dingana izay dia tapitra hatreo ny fangatahana fampidirana anarana na fanavaozana fampidirana lisim-pifidianana hoy ny fanazavan`ity mpahay lalàna ity. Tokony mitodika amin`ny fampielezan-kevitra ireo kandidà 22, hoy IMBIKY Herilaza satria sitra-pony no milatsaka hofidiana fa tsy an-tery ka miendrika ho fanakorontanana ny fifidianana ny zavatra ankehitriny ny milaza hoe tokony ovaina ny lism-pifidianana, mitory eny amin`ny HCC… Tsy azo lavina fa tafidtra ao anatin`ny atao hoe “contentieux electoral” izay manomboka ny fisokafan`ny andro voalohany ny fampielezan-kevitra hatramin`ny famoahana ny vokam-pifidianana ofisialy, ka ny HCC ihany no afaka mandray ny fitarainan`ny kandidà saingy raha amin`izao resaka lisi-pifidinana tsy tafiditra amin`izay, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidà 22Mila mibaiko ny CENI ny HCC

Tonga nametraka ny taratasy fitakiana hanitsiana ny lisi-pifidianana teny amin`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ireo mpikambana sasany ao anatin`ny firiasankina ny kandidà omaly tao aorian`ny fanambarana nataon`izy ireo.

 

Maro ireo fahadisoana ao anatin`ny lisi-pifidianana ka anisan`izany ny anaran`ireo mpifidy maro izay tsy tafiditra ao anatin`izany. Takian`ireo kandidà 22 ny fanitsiana ireo fahadisoana ireo sy ny fampitomboana tsy araka ny tokony ho izy ny isan`ny biraom-pifidianana satria very zo tsy fidiny ny mpifidy sasany. Mila mibaiko ny CENI ny HCC amin`ny hanokafana ny lisi-pifidianana ary diovina ireo diso rehetra. Tsy nilaza ny fanapahan-kevitra horaisiny ireo solontenan`ireo kandidà 22 ireo fa kosa mahatoky ny fahendren`ny HCC amin`ny valin-teny omena. Hivoaka afaka fotoana fohy ny valin-tenin`ny HCC, hoy izy ireo. Ny alahady ho avy izao kosa dia hifampitaona eny amin`ny kianja monisipaly Alarobia ireo kandidà 22 ireo sy ireo mpomba azy ireo.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny zanak’i DadaHangorom-potsy Antananarivo anio

Rakotra ny mpanohana an’i Marc Ravalomanana kandida laharana faha-25 ny tanàna omaly, toy ny tena Analakely sy manodidina. Horakora-pifaliana ny an’ny tanora sy ireo efa zokinjokiny tamin’ny hetsika maro samihafa nentina nanehoana sy nanentanana ny vahoaka teny rehetra teny,

 fa I Marc Ravalomanana no vahaolana afaka hanarina indray ny nopotehina teto amin’ny firenena. Ho an’ny anio, izay andro tsy fiasana, dia fotoan-dehibe hoenti-manamafy sy manentana ny mpiara-belona sy ny Malagasy manontolo hanohana sy handrotsa-bato ho an’ny kandida laharana faha-25. Hisy noho izany ny diabe miala etsy amin’ny Foiben-toerana na ny QG etsy Bel’Air Ampandrana, haneho ny hery sy ny fahavononana hatramin’ny farany, ka ho ambohipihaonan’ny rehetra ny etsy Ambohijatovo ny tolakandro amin’ny 2 ora any ho any. Hisy ny toromarika samihafa mianga eny amin’ny foiben-toerana isaky ny boriborintany eo anatrehan’ity fotoan-dehibe ity. Sesilany ny fanehoan-kevitra hatry ny omaly fa hatao mangorom-potsy ny eto Antananarivo hoenti-manaporofo, fa ny vahoakan’Antananarivo sy ny ankamaroan’ny vahoaka Malagasy dia ao an-damosin’i Marc Ravalomanana avokoa. Azo antoka araka izany fa hakotroka sy hafana ny fampielezan-kevitra hoenti-manohana an’i Marc Ravalomanana ho an’ny anio. Tsy eto Antananarivo renivohitra ihany, fa hanao hetsika goavana ihany koa ny any amin’ireo faritra manodidina, toy ny eny Ambohitrimanjaka, ary saika manerana ny Nosy mihitsy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

IKOLOMikarakara ny olombelona amin’ny vokatra natoraly

Ny natoraly no tena tsara hampiasaina hikoloana ny vatana mba tsy hisy fiantraikany ratsy rehefa any aoriana. Anisan’izany ny fikarakarana ny volo, ny tarehy…

 

.fikarohana nataon-dRakotomalala Norohariliva mpamorona ny Ikolo. Omaly no nampahafantariny tamim-pomba ofisialy teny amin’ny Maison Jean Laborde Andohalo ny fisian’izany, orinasa izay marihina fa vonona tanteraka ny hiaro ny tontolo iainana ihany koa. Mangataka ny hamerenana ny tavoahangy  nisy ireo vokatra  nampiasain’ny mpanjifa novidiana tao aminy mantsy ny Ikolo hisorohana ireo karazana palstika tsy hiparitaka eny rehetra eny. Tsiahivina moa fa mampiasa olona dimy ny Ikolo ankehitriny, orinasa kely izay tsiahivina fa Green Youth no anarany teny am-piandohana.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Festival d’art urbain andiany fahadimyAfaka hanampy ireo ONG mandritra ny hetsika ireo mpanakanto

Hotanterahina eny amin’ny Fiat Galleria Behoririka manomboka ny 18 oktobra ho avy izao, haharitra 12 andro ilay hetsika “Festival d’Art Urbain” andiany fahadimy entina hanomezan-danja ny sora-drindrina.

 

 Ankoatra ny  fampirantiana ireo karazana asa tanana  maro isan-karazany dia  hisy ny  fandraisan’ireo mpanakanto ireo karazana ONG mitaiza ankizy ôtista sy sahirana  eto amintsika mandritra izany. Hatokan’izy ireo hanampiana ireny ONG ireny mantsy ny 20 %-n’ireo  sangan’asa lafony hahafahana manampy ireo fikambanana mpanao asa soa ireny. Anisan’ny manohana akaiky ny hetsika ny Fiat, izay mpanokatra fiara vita avy any Italia tsy zoviana amintsika intsony. Nosafidiany hotohanana ny Festival  d’Art Urbain noho ireto farany manome lanja ny zava-kanto.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VONO OLONA TENY TANJOMBATO

Telo lahy izay mpiasan’ny orinasa afaka haba no tompon’antoka tamin’ny famonoana ho faty mpifankatia tetsy Tanjombato.

TSY SAHY NITORY

Tsy sahy nitory an-dRajoelina i Rajaonarimampianina noho ny tahotra. Rehefa voasambotry ny mpiambina an’itsy farany ireo olona dia nilaza mazava fa iraka avy amin’itsy voalohany mba hanakorontana ny propangadin’ny filoha teo aloha. Tany Mandoto dia nisy nitoraka vato ny olona izay nanatrika ny fampielezan-kevitra ary nisy naratra mihitsy. Tany Ambalavao indray dia omby masiaka fanaovana savika no nisy namela teo am-povoan’ny olona ary niteraka korontana avy hatrany izany. 

NANAPAKA LALAM-PIRENENA

Nitokona indray ary nanapaka ny lalam-pirenena fahafito izay hiditra a ao an-tampon-tananan’i Toliara ny mpianatry ny oniversite ao an-toerana. Sady nandoro kodiarana izy ireo no nanakan-dàlana ary niteraka olana tamin’ny fifamoivoizana izany. Tezitra izy ireo satria efa ho roa volana izao no tsy nisy intsony ny fampianarana ambony tao amin’ny oniversite tao Toliara. Mbola fitokonana fanairana ihany no nataon’izy ireo mba entina hanairana ny tompon’andraikitra sy ny minisitera. Na izany aza dia efa nanahirana ny maro noho ny fahatapahan’ny lalam-pirenena. 

 

 

 

TSY MANOHANA KANDIDA NY STAR

Nilaza ny orinasa Star avy amin’ny alàlan’ny fanambarany fa tsy manohana kandidà ho filoham-pirenena. Izany dia nentiny nanazava ny sain’ny mpanjifa manoloana ny siosion-dresaka izay niely fa misy kandidà tohan’ity orinasa mpanao zava-pisotro ity. Tsy an-kijanona intsony ny fitantarana atsanga atsy aman’orana amin’ny tambajotra sosialy. Isan’ny lasibatr’izany koa ny artista Bodo izay nolazaina fa tsy manohana an’i Dada intsony kanefa dia hita mibaribary ny sariny miaraka amin’io farany rehefa manao propagandy sasantsasany.

PROPAGANDY TSY MILAMINA

Tsy misy mandeha amin’izay laoniny ny fanaovana propagandy. Asa lalàna avy aiza no miteny fa tsy arahina ny lalànan’ny fifamoivoizana rehefa andron’ny fampielezan-kevitra ? Toa ny an’ny kandidà Mailhol izay tsy nisy nanao aroloha ny moto efa an-jatony ary samy nanao izay tiany miverina sy mandroso amin’ny làlana iray. Ny fiara amin’io miteraka fitohanana satria sady marobe no tsy misy mba maka sisiny fa samy mandeha mora kely avokoa. Maika koa nikorontana tanteraka ny fifamoivoizana eto  Antananarivo hatramin’ny nisokafan’ny propagandy.    

DEPIOTE LUC RATSIMBAZAFY

Niala ny sambo manga ary nivadika palitao koa ny depiote Luc Ratsimbazafy. Nanao fanambaràna momba izany izy ary nanapa-kevitry ny hanohana kandidà hafa eny amin’ny distrika izay nahalany azy dia eny Ambohidratrimo sy ny manodidina izany. Izany ny politika eto amintsika, politika tsy misy foto-kevitra ijoroana ankoatry ny ara-materialy. Izay misy ny vola ihany izany no maharesy lahatra ny mpanao politika. Tsipihina amin’izany ry Jaona Elita, Neypatraiky, Siteny ary koa ny senatera XXX izay efa lasa mialoha kokoa ny azy ny famadihana palitao. 

ASA FANAOVAN-GAZETY

Karatra zara raha vita. Izay no azo hamaritana ny karatra nomen’ny minisitera ny mpanao gazety. Nisy marobe no nitaraina satria tsy mifanaraka ny sary sy ny anaran’ny olona izay nomena izany. Asa indray izay hambaran’ny komisioana izay efa tsikaritra fa menatra tanteraka ary tsy fidiny sisa no namohana ilay karatra noho ny fanenjehan’ny mpanao gazetin’Antananarivo izay marobe no tsy nanaiky ny nandray an’izany. Orinasan-gazety miisa 32 raha tsiahivina fa nandà tsy nametraka dosie momba ity karatra navoakan’ny minisitera ity, mba entin’izy ireo tsy manaiky ny fitsabahan’ny fanjakana amin’io asa io izany. 

NOSY SAKATIA

Hiady ny amin’ny tsy hanomezana ny Nosy Sakatia ho an’olon-tsotra na koa ny vahiny ny ministeran’ny fizahan-tany. Izany no nambaran’ny minisitra Brunel Razafindratsaofa omaly raha nanontaniana momba io resaka miely fa efa nisy nivarotra ny nosy Sakatia izay tena ankafizin’ny mpizaha tany ao Nosy-Be. Hatreto, raha araka ny fanazavan’ny minisitra dia siosion-dresaka izany ary tsy misy manana eritreritra ny hivarotra fananan’ny gasy izany mihitsy. Raha tsiahivina dia nitokona ny olona tao an-toerana raha vao niely io feo famarotana ny nosy io.

 

 

 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Nahemotra amin’ny 9 novambra indray ny fitsaràna ilay raharaha lozam-pifamoivoizana izay nahafaty olona valo sy nandratràna olona 33 tany Tanambao Manambaro-Antsohihy. Ny anton’izany dia satria tsy naheno ny fampiantsoana azy ireo ara-potoana ny tompon’ny fiara nivadika, ny mpamily ary ny trano mpiantoka. Azo lazaina arak’izany fa fitsaràna kitoatoa ity mitranga ity no sady efa maherin’ny efa-taona taty aoriana vao mandeha. Ny mpamily nahavanon-doza amin’io nitsoaka tsy hita popoka.

 

BRUNELLE RAZAFITSIANDRAOFA

Tontosa omaly teny amin’ny Toby Razafindrazaka Berthin teny Antanimora ny lanonam-panamarihana ny fiakarana galona ho Commissaire divisionnaire de police ho an’ny minisitry ny Fizahantany Brunelle Razafitsiandraofa, izay sady mpitandro ny filaminana no minisitra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipan’ny SCB RugbyNotoloran’ny Za ‘Gasy godasy sy television maromaro

Tao anatin’ny lanonana tsotra dia tsotra notontosaina teny amin’ny kianjan’i Betongolo taminny 10 oktobra lasa teo no nanoloran’ny fikambanana Za’Gasy Godasy sy televiziona ecran plat maromaro ho an'ny kliobana rugby SCB “Sporting Club de Besarety”.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Antoky ny fahamarinan-toeran’ny mpitondra voafidy, hoy ny avy eo anivon’ny CENI, ny fahamaroan’ireo tanora mandeha mifidy.

 

 

Mitohy manohy ny fanabeazana ara-pifidianany sy ny fanentanany hifidy hatrany moa ity rafitra ity na dia mandeha aza ny tsikera sy kiana samihafa.

Ry zareo avy eo anivon’ny tolon’ireo kandida 22 kosa dia nitanin’andro tery amin’ny HCC Ambohidahy tery tamin’iny omaly iny. Azo lazaina ho naman’ny mitady gisa mainty ihany moa izy 22 mianadahy ireto rehefa jerena ny fihetsiky ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana sy ny vaomiera misahana ny fifidianana na ny CENI satria ireto farany dia efa nanizingizina fa tsy afaka hamaly ny fitakian’izy ireo intsony.

Fanatanjahantena

Mitohivakana ao amin’ny tambajotra sosialy ao amin’izao fotoana izao ary efa hatry ny omaly ny hafatra kely isan-karazany, na raiki-pohy io na raki-tsary, ho fanohanana ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra izay hiatrika ny lalao mandroso hiadiana ny amboaran’i Afrika any Guinée équatorial anio. Samy manantena vokatra tsara ireo mpankafy satria hita ho miakatra hatrany ny fahavononan’ny Barea.

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olona teny Tanjombato3 lahy no naiditra eny Tsiafahy

Niakatra fampanoavana omaly ireo 3 lahy nosamborina noho ny raharaha vono olona nitranga teny Tanjombato ny 3 aogositra teo.

Raha tsiahivina ny zava-niseho dia hita faty tao amin’ny lakandranon’Andranoky ny vehivavy iray ary ny lehilahy izay namany kosa dia teo amoron’io rano io ihany no hita. Tsatok’antsy maromaro moa no nanjo azy roa ireo raha ny voalazan’ny fanadihadiana. Tamin’ny marainan’ny 2 aogositra no niainga avy tany Fianarantsoa ity vehivavy novonoina ity mba hividy solosaina entin-tanana teto Antananarivo ary saika hivantana amin’iray tamin’ireo olon-dratsy, izay naman’ny mpiara-mianatra aminy. Fantatr’ity olon-dratsy ity ny fandaharam-potoanan’ilay vehivavy ary nitsiry teo ny sain-dratsiny. Nampandrenesiny noho izany ireo namany roalahy hanomana ny fanendahana. Niova anefa ny praograma satria dia notsenain’ny olon-tiany ilay tovovavy. Tapa-kevitra ny hamono azy roa, noho izay fiovana izay, ireto olon-dratsy ireto saingy nangasihasy satria tanaty Mvola no nisy ilay vola saika hividianana fitaovana. Mandra-pahatonga ny fotoam-pamotorana lalina sy didim-pitsarana farany dia nohazonina eny Tsiafahy moa izy telo lahy ireto ary efa niaiky ny heloka vitany rahateo, raha ny fanazavan’ny mpisolovavan’ny fianakavian’ireo niharam-boina, ny Maitre Rindra Rakotonaivo.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Play Off Alley Hoop 15 taonan’ny RDJNatolotry ny tale jeneraly ny lokan’ireo nandresy

Hangotraka ny lalao Play Off amin’ny fifaninanana basket Alley Hoop karakarain’ny onjapeo RDJ 96.6 Fm nentina nanamarihana ny faha-15 taonany. Ireo ekipa 1 sy faha-2

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanintsanana CAN 2019Vonona handavo ny Nzalang Nacional ny Barea anio

Vonona tanteraka ireo mpilalaon’ny Barean’i Madagasikara “au complet” hiatrika sy handavo ny ekipam-pirenena Gineana « Nzalang Nacional » ao

amin’ny kianja Estadio de Bata any Malabo renivohitr’i Guinée Equatoriale,  eo amin’ny andro faha-3 amin’ny fifanintsanana hahazoana miatrika ny CAN 2019, anio sabotsy 13 oktobra 2018 amin’ny 6ora hariva (ora Malagasy). Mila mandresy izy ireo mba ho azo antoka tsara ny fandehanana any Cameroun amin’ny 2019. Marihana fa tamin’ny talata 9 oktobra teo no nampomban’ny filohan’ny FMF, Doda Andriamiasasoa, tso-dranon-draiamandreny hahaleo hahalasa ka hahazo vokatra tsara amin’ity lalao hifanandrinan’izy ireo amin’ny Guinée Equatoriale anio ity ireo mpilalaon’ny Barea avy aty an-tanindrazana nandeha namonjy ireo namany mpila ravinahitra efa tany Malabo.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanohanana an’i Marc RavalomananaFitiavana sy finiavana hafa mihitsy

Sesilany ny fanohanana an’i Marc Ravalomanana amin’ny endriny samihafa amin’izao fotoana.

 

 Tena baikon’ny faharesen-dahatra tsy vidiam-bola aman-karena. Mizara sy manome ho mariky ny fitiavana an’i Marc Ravalomanana, ary maro ny endrika isehoan’izany ankehitriny. Mahavatra mandany andro sy fotoana, ary manohana amin’ny endriny hafa mihitsy ankoatra ny fandrotsaham-bola amin’ny alalan’ilay kaonty tahiry. Eny Ambohitrimanjaka eny, ohatra, dia misy orinasa madinidinika iray mahavatra mamboatra ireny t-shirt ireny ho fanohanana an’i Marc Ravalomanana noho ny fitiavana sy ny fanantenana, fa izy no afaka hanarina indray ny nopotehina, ary afaka mahavita betsaka lavitra noho ny efa nataony teo aloha. Maro ihany koa amin’izao ny manamaro isa amin’ny alalan’ny fitaovana eo am-pelantanany na koa mamoaka vola avy any am-paosy mba hananan’ny maro ilay toky omen’i Marc Ravalomanana ho an’ny vahoaka Malagasy na ilay “Manifesto” izay laharam-pahamehana hotanterahina ao anatin’ny MAP 2. Mazava sy hita soritra fa misy ary tsy vitsy ireo manam-piniavana manokana sy mahafoy vola aman-karena ary fotoana hampandaniana an’i Marc Ravalomanana amin’ny fomba rehetra. Na ny eto an-tanindrazana na ny any ampitan-dranomasina, dia maro no miombom-po sy manohana amin’ny lafiny rehetra ny kandida laharana faha-25.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMMR , KMD ary TIM Taolagnaro Vonona hampandany an'i Dada

Efa manana ny paikady matotra hampandaniana an'i Dada Ravalomanana ireo toko telo mahamasa-nahandro ao Tolagnaro dia ny TIM, ny KMMR ary ny KMD (kominina manohana an'i Dada).

 

 

Ezaky ny mpikambana samirery no hanaovana  ny fampielezan-kevitra.Tsy misy kiandriandry fa mitety ireo fokontany 12 ao an-tampotananan’i Taolagnaro izy ireo . Misy ny mpikambana efa hatramin’ny taona 2001 , fa eo ihany koa ireo mpikambana vaovao resy lahatra fa i Marc Ravalomanana ihany no afaka hampandroso ity Madagasikara ity. Tsy navelan'ireto mpanohana handalo fotsiny ny herinandro voalohany ny fampielezan-kevitra fa miezaka mandresy lahatra ny mpiara-monina izy ireo. Manentana eny amin'ny fokontany araka izay tratra sy zakan'ny eo am-pelantanana.Maro amin'ireo mpanohana Kandida hafa no nitodi-doha niverin-dalana nanaraka ireto mpanohana an'i Dada ireto, Tsy tambazana vola na harena fa asesiky ny fitiavana.Be fanantenana ireto mpanohana an'i Dada ireto fa indray mihodina ihany dia vita ny fifidianana.

Onesime Michel

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Open international BMOI – Air France : Une finale franco-malgache en double dames ce jour

Les cadors sont exactes au rendez-vous à l’Open International BMOI – Air France, disputé actuellement sur les courts du country club à Ilafy. A l’issue des demi-finales du tournoi du double dames et hommes, les quatre équipes finalistes sont connues. Chez les dames, les Françaises Rachel Girard-Elodie Busson affronteront Nantenaina Ramalalaharivololona-Zarah Razafimahatratra. Une finale qui promet entre ces joueuses de renom international. Du côté des hommes, la finale 100% malgache est prévue pour demain. Jacob Rasolondrazana-Antso Rakotondramanga défiera le duo Ando Rasolomalala- Miarizo Rakotondramboa. Hier, Jacob-Ando a battu les frères Ratsimandresy par deux sets à zéro, 7-6 et 7-5 tandis que Ando-Miarizo a éliminé les Français en deux sets à zéro, 7-6 et 6-3. Le tableau du simple hommes et dames abordera la phase des quarts de finale. L’affiche la plus attendue est la confrontation entre Jacob Rasolondrazana et l’Argentin Franco Matthias chez les garçons et Zarah Razafimahatratra à Sariaka Radilofe du côté des dames.

T.H

Programme

Central

Quart de finale

Dames – 8 h 00 : Elodie Busson (France) contre Safidisoa Nomenjanahary.

Dames – Nantenaina Ramalalaharivololona contre Iariniaina Tsantaniony.

Hommes – Jacob Rasolondrazana contre Franco Matthias (Argentine).

Finale doubles dames

Rachel Girard-Elodie Busson (France) contre Nantenaina Ramalalaharivololona-Zarah Razafimahatratra.

Hommes : Florian Reynet contre Ando Rasolomalala.

Hommes : Louis Quennessen (France) contre Rado Rajaonarison.

Central Bis

8 h 00 : Dames Zarah Razafimahatratra contre Sariaka Radilofe.

Hommes : Antso Rakotondramanga contre Andritoavina Ratsimandresy.

Midi Madagasikara0 partages

Challenge Startupper : Total lance la 2e édition

Les inscriptions sont ouvertes selon les organisateurs. (Photo : Yvon Ram)

Avis aux jeunes entrepreneurs de moins de 35 ans ! Total lance la 2e édition du Challenge Startupper dans près de 40 pays en Afrique, dont Madagascar, après le succès de la première édition en 2015. « Pour pouvoir participer à ce concours, ces jeunes entrepreneurs doivent avoir un projet à réaliser dans les six mois à venir, ou avoir une entreprise de 2 ans ou moins d’existence, et ce, dans n’importe quel secteur d’activité. Comme prix, les trois premiers remporteront le label « Startupper de l’Année par Total » et recevront respectivement des appuis financiers de 50 millions Ar, de 30 millions Ar et de 20 millions Ar, en plus des coachings offerts par des experts pendant un an », a expliqué Riananiaina Rabearivony, responsable Communication de Total Madagasikara, lors d’une conférence de presse hier à Ankorondrano.

Nouveauté. En outre, leurs projets seront évalués suivant leur caractère innovant, leur impact social et sociétal, ainsi que leur faisabilité et leur potentiel de développement. L’objectif consiste à valoriser les compétences des jeunes tout en les aidant financièrement à concrétiser leurs projets. En effet, « l’accès au prêt bancaire s’avère encore difficile pour un startupper, faute de garantie. D’autant plus que les taux d’intérêt sont élevés. Nous avons ainsi organisé ce concours afin de soutenir les jeunes entrepreneurs », a-t-il avancé. « Par ailleurs, l’attribution d’un label « coup de cœur féminin » par pays constitue une nouveauté pour cette 2e édition du Challenge Startupper en vue de soutenir les femmes entrepreneures. Et enfin, un grand jury se réunira dans un second temps pour sélectionner trois grands gagnants pour l’Afrique parmi les lauréats de chaque pays. Les inscriptions sont déjà ouvertes et la date limite du dépôt de dossiers de candidature est fixé le 13 novembre 2018 », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

3ème Forum de l’orientation professionnelle : « Une orientation réfléchie, une insertion professionne...

Les officiels et le président de l’AMDRHE lors de l’ouverture du 3ème forum de l’orientation professionnelle.

Encore un jour pour les jeunes pour visiter le forum et sauter sur une occasion de réfléchir à l’orientation (ou réorientation) à donner à leurs formations et carrières. C’est ce jour à l’Alliance française Tananarive (Aft) Andavamamba.

Le salon a été ouvert officiellement le 12 octobre dernier en présence du Premier ministre Christian Ntsay et de la Présidente du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM). Conformément au thème « Une orientation réfléchie, une insertion professionnelle réussie », le forum entend remédier au problème récurrent de l’inadéquation de l’offre à la demande, qui caractérise le marché du travail à Madagascar. Les organisateurs, comme tant d’autres acteurs du monde du travail d’ailleurs, ont en effet pris conscience du fait que cette inadéquation de l’offre à la demande résulte, en partie, du fait que les jeunes rencontrent parfois des difficultés à faire « le » bon choix en matière d’orientation professionnelle (cursus académique ou parcours semi-professionnel, filières, etc.), qui conditionne pourtant la réussite de leur insertion professionnelle et de leur épanouissement dans le marché du travail. Comme le lancement du forum s’est tenu sous le haut patronage du PM, Christian Ntsay a déclaré dans son allocution : « Ce forum représente un pont entre l’offre et la demande, surtout pour les jeunes diplômés, afin qu’ils puissent connaître ce qu’est le marché du travail. C’est également une opportunité pour ces jeunes de choisir un parcours ou une orientation face aux offres qui s’ouvrent à euxSoyez curieux, et bien curieux, venez visiter et profiter des opportunités qui se présentent à ce forum ».

Actions proposées. Face à ce constat, le salon se propose de « donner l’opportunité aux étudiants de mieux connaître les profils recherchés par les entreprises locales ainsi que les métiers (porteurs) existants ; d’accompagner les étudiants dans leurs réflexions sur leur orientation grâce au concours des Directeurs des Ressources humaines (DRH) d’entreprises et de Conseillers d’Orientation professionnelle formés dans le cadre du projet ‘Promotion de l’insertion professionnelle et de l’orientation à Madagascar (PIPOM)’ ». Et enfin, ce 3ème forum de l’orientation professionnelle se propose également de « donner aux étudiants les outils nécessaires pour préparer leur futur professionnel ». Un aspect positif et non négligeable à souligner qu’est l’adhésion du privé à l’initiative. 20 entreprises se sont effectivement jointes aux organisateurs (l’Agence universitaire de la Francophonie en Océan indien, l’Association Malgache des DRH d’Entreprises (AMDRHE) et Campus France Madagascar, appuyés par le Fonds commun multi-bailleurs d’appui à la société civile malagasy) pour booster l’employabilité des jeunes Malgaches et les aider à trouver la meilleure manière de réussir leur entrée dans le marché du travail. Lors de cette troisième édition, une emphase particulière a été mise sur la nécessité de développer des compétences transversales pour une insertion professionnelle réussie. La manifestation a aussi pris une dimension nationale, car les conseillers d’orientation professionnelle qui y participent viennent des quatre coins de l’île : Mahajanga, Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa, Toamasina et Toliara.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Réchauffement climatique : Au-delà de 1,5°C, conséquences dramatiques pour la biodiversité malgache

Les feux de brousse et le défrichement par le feu sont en recrudescence à Madagascar.

Le rapport scientifique publié par WWF en mars 2018 est sans équivoque : une limitation à 2°C de la hausse de la température de la planète amènerait à une situation climatique insoutenable pour 25% des espèces de Madagascar, provoquant leur extinction d’ici les années 2080.

La limite à 1,5°C défendue lors de la réunion du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) en Corée du Sud dernièrement, est le dernier seuil du tolérable. Au-delà, les conséquences seraient dramatiques pour Madagascar. En effet, une limite à 2°C du réchauffement provoquerait la disparition de 25% des espèces de Madagascar d’ici les années 2080. Un sérieux coup pour la biodiversité malgache. Rappelons que sur la base de 6 000 études, le GIEC a comparé les impacts du changement climatique dans le monde pour un réchauffement limité à 1,5°C, par rapport à un réchauffement de 2°C, et a émis des recommandations.

 Contributions et engagement. « Ce qui est sûr, c’est que si la température va au-delà de 1,5°C, les impacts seront extrêmement difficiles à gérer pour Madagascar », confirme Harisoa Rakotondrazafy, coordinatrice de l’adaptation au changement climatique du WWF pour l’Afrique. « Le gouvernement malgache et toutes les parties prenantes devront s’activer dans la mise en œuvre effective des Contributions Nationales Déterminées du pays », a-t-elle ajouté. WWF Madagascar rappelle par ailleurs que, parmi les principales contributions pour lesquelles la Grande Île s’est engagée, il y a la préservation des forêts et la mise en œuvre de mesures d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique. En font partie la réduction de 14% des émissions de gaz à effet de serre à Madagascar et l’augmentation de la capacité d’absorption de 32% d’ici à 2030. Par ailleurs, il s’agira de mettre en avant le développement d’initiatives pour la résilience agricole du pays, afin de réduire significativement l’ampleur des dégâts dans le sud du pays en matière d’insécurité alimentaire.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo : Un camion s’enfuit après avoir écrasé un cycliste

Jeudi 11 octobre, le sang a coulé sur la RN4. Un cycliste a trouvé la mort dans un accident de circulation survenu dans le « fokontany » d’Antanety, dans la commune rurale d’Ampanotokana, district d’Ambohidratrimo. Le drame s’est produit quand un camion à remorque doublait le cycliste au PK35+100. Cette manœuvre a propulsé ce dernier sous le poids lourd qui l’a écrasé au niveau de la tête par sa roue arrière droite. La victime a été tuée sur le coup. Le pire est d’entendre qu’après avoir commis cet accident, le camion a pris la fuite en continuant sa route vers l’ouest. Heureusement, des éléments de la brigade de la Gendarmerie de Mahitsy ont réussi à l’intercepter dans la localité. Arrêté, le chauffard a été mis en garde à vue pour enquête. Malgré tout, son employeur, qui est conscient de sa responsabilité, a remis une somme de 4.800.000 ariary à la famille du défunt pour le respect du « fomban-drazana malagasy ».

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Basketball – N1A : Une seconde phase électrique et très ouverte

L’équipe de la GNBC a cartonné à Mahajanga.

La liste des présélectionnés au sein des deux équipes nationales des Jeux des Iles de l’Océan Indien (JIOI) à Maurice, ainsi que celle des échéances majeures de 2019 seront connues.

Trois mois après la première phase à Mahajanga, les 13 équipes masculines et 9 féminines se donneront rendez-vous au Palais des Sports de Mahamasina, du 18 au 28 octobre, pour la deuxième phase du Championnat de Madagascar première division, ou N1A.

Affiches alléchantes. Pour cette seconde phase, les équipes de la même poule se rencontreront et on s’attend à des affiches très alléchantes. Lors de la première phase à Mahajanga, les équipes de la Gendarmerie Nationale Basketball Club (GNBC) de Vakinankaratra et l’Association Sportive de la Commune Urbaine de Toamasina (ASCUT) d’Atsinanana ont terminé respectivement à la première place dans les groupes A et B. Ces deux équipes, ayant perdu leur titre, veulent cette année récupérer leur couronne. Un sacre synonyme d’une qualification à la Coupe des Clubs Champions de l’Océan Indien (CCCOI). La compétition est ouverte. Du côté des dames, MB2All Analamanga et Soma Beach Basketball Club (SBBC) de Boeny occupent le fauteuil de leader. Les Majungaises, intraitables lors de la phase aller, sont favorites à leur propre succession. « Ce championnat servira de détection de la présélection au sein des équipes nationales pour les échéances majeures de 2019, notamment les JIOI à l’Ile Maurice. Les futurs membres du staff technique seront également détectés à l’occasion de ces 11 jours de compétition » a fait savoir Jean Michel Ramaroson, président de la Fédération Malgache de Basketball (FMBB), hier, au cours d’une conférence de presse aux 67 HA. Comme chaque année, Telma, partenaire de la FMBB, offrira des primes et des lots. Les deux équipes championnes recevront 2 millions d’ariary respectivement et 1 million d’ariary pour les finalistes.

Appel à contribution. La participation de l’équipe nationale 3 x 3 à la phase finale de cette compétition à Lomé, Togo, est encore incertaine. « Nous lançons un appel à tous les férus du ballon orange. On a déjà révisé le budget de 54 à 35 millions d’ariary. Une délégation réduite fera le déplacement » a annoncé Nina Ruphin, hier. La délégation malgache quittera le pays une semaine après la fin du championnat national N1A. Pour la Fédération Malgache de Basketball, hôte de la qualification, ne pas participer à cette phase finale n’est pas une suite logique. Profitant de la conférence de presse d’hier, le président de la FMBB a annoncé les participations d’Alain Ramanarivo, vice-président par intérim, et d’Angelot Razafiarivony au « workshop » organisé par la FIBA à Abidjan, les 30 et 31 octobre prochain. En 2019, une nouvelle compétition Afrocan sera organisée par la FIBA Afrique tous les deux ans, entre deux éditions d’Afrobasket.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Vohitra Ambohimailala : Misy mitady handroba, miantso firaisankina ireo taranaka tompon-tany

Manahy mafy ny ho avin’ny Vohitra Ambohimailala, izay isan’ireo vohitra manan-kasina raha ny tantaran’Imerina no lazaina, ireo taranak’Andrianampoinandriana amin’izao fotoana izao. Saro-piaro amin’ity toerana navelan’ny razany ity tokoa ireto taranaka ireto izay rantsana avy amin’Andriandranando ka mivondrona ao amin’ny Fikambanana TAVA (Taranaky ny Vohitra Ambohimailala). Fantatra ankehitriny, araka ny fitarainana avy amin’ny fikambanan’izy ireo fa betsaka ny zava-mitranga ka manaporofo fa tandindonin-doza ary saika voaota fady mihitsy ity vohitra masina ity. Misy olona mitady hamaritra haka ho fananan’olon-tokana, amin’ny alalan’ny fangatahana “Préscription acquisitive” ity vohitra ity raha ny fanazavan’Atoa Tintin Ravonison, mpitondra tenin’ny Fikambanana. Zavatra izay tsy azo leferina satria fasandrazana maro no miorina eo, hoy izy. Tsy vitan’izay fa nampahatsiahivin’ny fikambanana ihany koa ny zava-nitranga teny tamin’ny taona 2017, izay nandevenana antsokosoko olona matin’ny pesta teo an-tokotanim-pasam-pianakaviana iray teny. Faty avy any Manjakandriana izy io ary tsy misy ifandraisana na kely akory aza amin’ny taraka’Andrianampoinadriana, nefa dia natsofoka teny an-keriny. Vao tsy ela akory izay, nisy ihany koa ny vaky fasana teny an-toerana. Tsy lazaina intsony ny doro-tanety izay mateti-pitranga eny an-toerana. Manoloana izany, nanapa-kevitra ny TAVA fa hamerina ny hasin’io toerana io amin’ny alalan’ny famefena tamboho izany toerana izany. Efa natomboka ny asa ankehitriny ary efa mijoro ny vavahady izay natao ho mendrika izany hasina izany tokoa. Niaiky anefa ireo mpikambana fa asa goavana no hatao ka miantso ny rehetra ny  Filoha mpitantana ny Tava mba hifarimbona amin’ny alalan’ny fitia tsy mba hetra ka handrotsaka izany ao amin’ny kaonty Mvola 0344106020 (Mme Bao) na 0340136993 (Abel Jhons).

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Feux de brousse : 510 000 ha de forêts partis en fumée en 2017

Photo satellite de la NASA datant du 23 août 2018, montrant les surfaces en feu dans le monde, avec des foyers intenses à Madagascar et en Afrique centrale.

Les feux de brousse ont fait disparaître à Madagascar quelque 510 000 ha de forêts en seulement une année. L’équivalent de 72 000 terrains de football en proie aux flammes, rien qu’en 2017. Du jamais vu à Madagascar, battant des records mondiaux, car la Grande Île se place, en matière de perte de couverture forestière par le feu, devant le Brésil, ou encore la RDC (République Démocratique du Congo), où ont eu lieu les feux de forêt les plus étendus jamais signalés en Afrique centrale, avec 15 000 ha partis en fumée début 2016. Cette année encore, les principaux foyers des feux de brousse se situent, entre autres, dans la région Bongolava ; ou encore du côté du Tampoketsa, sur la RN4, où les feux de brousse ont noirci des paysages entiers à partir d’Ankazobe, localité tristement célèbre ces dernières années pour ses multiples départs de feu. Des photos satellite publiées par la NASA, témoignant des incendies qui font rage partout sur la planète, montrent clairement une situation alarmante concernant la Grande Île, les plus importants feux sévissant en Afrique et à Madagascar. D’après la NASA, il s’agirait principalement de feux déclenchés par l’Homme.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Eglise cambriolée à Andohatapenaka : Deux suspects, dont le gardien, arrêtés

Impliqués dans le cambriolage d’une église à Andohatapenaka, deux individus ont été déférés au Parquet du Tribunal de Première instance d’Antananarivo à Anosy, hier. L’un des suspects n’est autre que le gardien des lieux. L’affaire remonte au 11 septembre 2018, quand cet édifice a été cambriolé. Un groupe électrogène d’une valeur de 900 000 ariary avait été alors volé. Aussi, les responsables de l’église ont déposé plainte auprès du poste de police à Ilanivato. L’investigation menée par les policiers a révélé l’implication du gardien dans ce vol. Ce dernier a abandonné son poste depuis le jour de ce cambriolage. Jeudi 11 octobre vers 16 heures, il fut arrêté après avoir été repéré dans un garage de lavage d’automobiles à Anosipatrana. Durant son interrogatoire, il a reconnu son forfait, tout en avouant avoir vendu le groupe électrogène à 140 000 ariary chez un brocanteur tenant office dans le quartier des 67ha. Partis à la traque de ce dernier, les policiers l’ont appréhendé vers 17 heures. Interpellé, il a également avoué son acte. Son arrestation a permis de récupérer le groupe électrogène, qui a été restitué au propriétaire. Le brocanteur est poursuivi en tant que receleur d’objets volés.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

DGD : Un projet innovant félicité au PICARD 2018

La délégation malgache au 13e PICARD a été conduite par le DG des Douanes, Eric Narivony Rabenja.

Les Douanes Malagasy ont participé à la 13e conférence du PICARD qui s’est tenue à Malatya Turquie, du 9 au 11 octobre.

Cette rencontre des représentants des administrations douanières, organisée par l’Organisation mondiale des Douanes, concerne l’environnement politique, économique et commercial dans lequel la douane est amenée à travailler. D’après les explications de la délégation malgache, conduite par le DG des Douanes Eric Narivony Rabenja, la participation à l’événement consiste à présenter et discuter avec des panélistes des résultats des recherches, ou recherches en cours, venant du secteur douanier et du milieu universitaire, sur le thème de la douane. Pour Madagascar, le DG des Douanes a présenté le nouveau projet d’une « expérimentation » au niveau de l’administration douanière malgache. « Ce nouveau projet se focalise sur l’analyse des risques et a pour but d’améliorer l’efficacité des messages de risques, qui sont des instructions et directives sur les mesures à prendre par l’inspecteur vérificateur découlant des analyses de risques préalablement faites. Il a été mis en place à Madagascar depuis peu, en collaboration avec des experts de la Banque mondiale. Ce projet utilise des principes de ‘data mining’ qui consiste à explorer une base de données pour exploiter des données pertinentes, inattendues et précieuses. Il se base sur une constatation de la qualité des messages de risques. Plus ces derniers sont de qualité, plus le vérificateur obtient de bons résultats au niveau des contrôles », a-t-il expliqué.

Apprécié. Ce projet innovant a été fort bien accueilli par l’assistance, surtout par les représentants de les  douanes des pays en développement, qui ont demandé à être informés des résultats pour une éventuelle mise en place dans leurs pays respectifs. De son côté, l’Organisation mondiale des Douanes suivra également ce nouveau projet de près par le biais de son unité de recherche, en vue de l’intégrer dans ses recommandations aux pays membres. Selon la Direction Générale des Douanes (DGD), ce projet s’aligne en continuité avec le concept de « contrat de performance » et entre dans le cadre de la politique de réforme et de restructuration des ressources humaines, dans l’objectif d’améliorer les recettes. En marge de la conférence, le DG Eric Narivony Rabenja a eu une entrevue avec le vice-ministre du Commerce chargé de l’Administration des Douanes turques, Fatih Metin. Un accord cadre sur la coopération douanière entre les deux pays a été discuté durant cette rencontre.

 Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Quelques ratés dans la machine électorale

La campagne électorale a débuté sur les chapeaux de roue, lundi dernier. C’est du moins l’apparence donnée par certains candidats ayant multiplié les déplacements à l’extérieur de la Capitale. Le compte rendu de ces sauts de puce, effectués par les trois anciens présidents engagés dans la course à l’élection présidentielle, sont similaires et attestent d’un certain succès à chaque meeting. Les titres des articles qui leur sont consacrés dans les médias donnent l’impression qu’ils n’ont aucune crainte à avoir lors du premier tour, le 7 novembre prochain. La débauche de moyens utilisés à cette occasion laisse perplexes les citoyens qui s’interrogent sur la provenance des fonds dont disposent ces prétendants à la magistrature suprême. En tout cas, cela leur permet de marquer leur présence sur tous les supports médiatiques malgaches. Le processus électoral donne l’apparence d’être bien engagé, mais il est en butte à certaines difficultés. Les contestations d’un collectif de 22 candidats viennent gêner le bel ordonnancement mis en place par la CENI. L’imperfection des listes électorales et la composition de la DCC et de la CENI sont les principaux griefs de ces opposants. Ces derniers sont décidés à manifester publiquement leur position et ne cachent pas leur intention de s’opposer à la tenue de cette élection présidentielle. Tout ne va donc pas pour le mieux en ce moment et il serait difficile de ne pas parler du manque de sérénité accompagnant le processus électoral.

Sur le plan international, ce sont les immenses dégâts provoqués par les caprices de la nature dans l’hémisphère nord qui ont marqué cette semaine. La saison des cyclones n’est pas terminée et les ouragans n’ont jamais été aussi violents que cette année. Michaël a frappé la Floride et a entraîné l’évacuation de milliers de personnes. Les pluies diluviennes ont provoqué de graves inondations. Le bilan est lourd. Les dégâts sont importants et on compte jusqu’à présent six morts. Le phénomène climatique touche aussi l’Europe où de fortes précipitations sont tombées. L’ouest de la France n’a pas été épargné et de nombreuses habitations ont été endommagées.

C’est sans surprise que Jair Bolsonaro, le candidat de l’extrême droite, est arrivé largement en tête au premier tour de l’élection présidentielle brésilienne. Les 46% de voix récoltées le placent largement favori au deuxième tour. Mais son adversaire, Fernando Haddad, espère constituer un front républicain pour stopper le « Trump » brésilien. Les électeurs ont voté pour ce dernier à cause des affaires de corruption qui ont émaillé le mandat de l’ex-président Lula.

Après Madagascar, c’est l’Arménie qui a accueilli le sommet de la Francophonie. Ce XVIIe sommet, qui s’est tenu les 11 et 12 octobre à Erevan, a vu le remplacement de la Canadienne Michaëlle Jean par la Rwandaise Mushikiwbo au secrétariat général de la Francophonie.

Le processus électoral se déroule vaille que vaille. Le lancement officiel de la campagne électorale s’est effectué normalement. Il n’y a eu que quelques incidents mineurs. La perturbation par des trublions des meetings du candidat Hery Rajaonarimampianina n’a pas eu de graves conséquences. Le mouvement de contestation organisé par le collectif des 22 candidats est, quant à lui, à surveiller de près. On peut donc dire que la machine électorale pourra connaître quelques ratés dans les jours, voire dans les semaines à venir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Basketball U18 : Les Antsirabéens de SERASERA en démonstration

Les championnats de Madagascar de basketball pour les moins de 18 ans se poursuivent à Tsiroanomandidy et se ressemblent, avec cette confirmation pour les ténors. C’est le cas des filles de TAMIFA Amoron’i Mania, qui viennent de remettre à leur place le COSPN 2 de Atsinanana sur le score de 81 à 73.

Mais la démonstration de la journée d’hier est à mettre à l’actif des basketteurs d’Antsirabe qui n’ont laissé aucune chance à l’ASA Analamanga, en s’imposant avec de la marge par 75 à 51.

Dans l’autre quart de finale chez les filles, les Tananariviennes de Lucadro ont survolé la rencontre face aux Fianaroises de l’AS Emma.

L’autre club d’Analamanga, chez les garçons notamment, le DTSC, a écrasé le SGPI- BC de la SAVA avec un score éloquent de 90 à 64.

Les finales auront lieu dimanche à Tsironomandidy. Mais en attendant, voici les résultats des quarts de finale disputés hier :

Filles : TAMIFA Amoron’i Mania 81 – 73 COSPN 2 AtsinananaGarçons : DTSC Analamanga 90 – 64 SGPI-BC SAVA

Filles : Lucadro Analamanga 73 – 41 AS Emma Haute MatsiatraGarçons: ASA Analamanga 51 – 75 SERASERA Vakinankaratra

 Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina, le candidat numéro 13, porteur d’espoir et de développement

« Dona kely » pour Andry Rajoelina qui a frappé fort dans le Sambirano

Le Tanora malaGasy Vonona poursuit sa campagne. Le TGV s’est arrêté hier dans le Sambirano, dans la commune de Marotolagna qui compte le plus grand nombre d’électeurs dans le district d’Ambanja. Ils sont prêts à voter pour le candidat n°13 pour qu’il accède à la présidence de la République. « Je veux être un Président digne du peuple malgache. Un Président porteur d’espoir et de développement », a-t-il déclaré devant une population venue en masse l’écouter. « Je ferai tout pour que Madagascar sorte de la liste des pays les plus pauvres au monde, pour devenir une Nation émergente », a-t-il assuré.

Vision. C’est la raison pour laquelle il a d’ailleurs fondé l’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) qui apportera des idées phares, des projets d’envergure comme moteurs de croissance pour le développement des secteurs de l’économie impactant sur la vie sociale de la population, afin de transformer sa Vision en action. Dans cette optique, il compte développer la production de cacao dans le Sambirano et mettre en place une usine de transformation du chocolat. « Pour que nous puissions exporter des produits finis », a-t-il expliqué à la population qui lui a offert symboliquement des fèves de cacao. Le candidat n°13 a aussi promis la construction de lycée, CEG et hôpital « manara-penitra ». Sans oublier la réhabilitation des routes. Une fois élu Président, il viendra avec des panneaux solaires pour apporter la lumière. Une véritable lueur d’espoir pour le Sambirano.

La population est venue en masse à chaque étape du TGV

Tompon’ny lakile. « Premier tour dia vita », a scandé à l’unisson la foule immense. Andry Rajoelina d’appeler chaque citoyen en droit de voter, à vérifier son nom sur la liste électorale. « Si vous m’accordez votre confiance, je sauverai Madagascar », a-t-il fait remarquer à Analalava, deuxième étape du périple du TGV hier. « Je ne suis pas du genre à vous mentir ni à vous tromper », a-t-il clamé. Fort du « tso-drano » qu’il a reçu du représentant des « Raiamandreny » locaux. Pour le député Djaosera, le candidat n°13 est le « tompon’ny lakile ». Une référence à un célèbre tube. Bon nombre d’artistes originaires de la région accompagnent et soutiennent d’ailleurs Andry Rajoelina qui a répondu dans le même registre en déclarant « ny fitiavako anareo efa vita sonia ». Un « fitiavana » réciproque qui amènera les électeurs à cocher la case du candidat numéro 13 sur le bulletin unique.

Un parfum de « premier tour dia vita » à Nosy-Be

Ibiza, Côte d’Azur. « Je viens pour apporter des solutions », a fait savoir le fondateur de l’IEM. Pour sauver le pays, il faut, a-t-il ajouté, un jeune épris de patriotisme et ayant un véritable projet de développement. « L’histoire de Madagascar va changer dans 25 jours », espère-t-il. Dopé par la population venue massivement à sa rencontre à Nosy-Be , troisième et dernière étape du parcours du TGV hier. Il rêve de « voir Nosy-Be  devenir comme Ibiza, la Côte d’Azur… ». Avec des hôtels 4 et 5 étoiles. De nouveaux logements, des infrastructures « manara-penitra ». Un rêve dont la concrétisation passe par le vote en faveur du candidat n°13 qui a promis de donner à Nosy-Be , un statut particulier. A l’image du meeting d’hier dans l’île aux parfums qui sentait le « premier tour dia vita ». Cet après-midi, le TGV est attendu dans la cité des fleurs, au village touristique à Mahajanga.

R. O
Midi Madagasikara0 partages

Foire internationale des gemmes et des bijoux : 50 exposants et 25 000 visiteurs attendus

L’IGM et le BCMM sont les organisateurs de la Foire internationale des gemmes et des bijoux de Madagascar.

La gemmologie et la lapidairerie sont encore des secteurs très ouverts à Madagascar, et les opportunités y sont nombreuses.

Madagascar est très riche en matière de la gemmologie. Mais le pays ne tire pas beaucoup de ces richesses. Pire, en l’absence de statistiques fiables sur le secteur, la gemmologie à Madagascar est encore largement dominée par l’informel. C’est dans le dessein justement de mieux professionnaliser le secteur que l’Institut de Gemmologie de Madagascar (IGM) et le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) ont décidé d’organiser la première Foire internationale des gemmes et des bijoux de Madagascar.

Rendez-vous majeur

L’événement, qui est à sa toute première édition et qui se tiendra du 23 au 27 octobre prochain au Mining Business Center à Mamory Ivato, se veut être l’un des plus grands rendez-vous majeurs de l’Océan indien en matière de gemmes. « L’objectif de la Foire internationale des gemmes et des bijoux à Madagascar est de faire connaître la diversité des produits du sous-sol malgache et d’instaurer le label Madagascar pour les gemmes et les bijoux ; et notamment d’interconnecter le marché local et les marchés internationaux des gemmes », a expliqué, hier, Rasolonjatovo Andrianirina, Directeur Général de l’IGM, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au Colbert. Une cinquantaine d’exposants professionnels y présenteront leurs produits et leur savoir-faire en matière de gemmes et de bijouterie. Ces exposants sont essentiellement des lapidaires, joailliers, bijoutiers et opérateurs économiques, ainsi que des artisans malgaches issus de différentes régions comme Sakaraha, Ilakaka, ou encore Antsirabe.

Entrée gratuite

Environ 25 000 visiteurs sont attendus durant ce salon à entrée gratuite. « L’entrée ne sera pas payante, car notre objectif est de faire connaître, au milieu professionnel et au public,les opportunités offertes par le secteur de la gemmologie et de la lapidairerie à Madagascar », selon toujours le DG de l’IGM. Celui-ci d’ajouter : « La gemmologie est une filière très ouverte et il y a assez d’opportunités pour permettre aux opérateurs économiques malgaches de percer le marché». Les visiteurs auront aussi l’occasion de découvrir les saphirs, émeraudes, tourmalines, rubis… qui font la renommée de Madagascar en la matière. Des spécialistes du secteur et des acheteurs internationaux y seront également attendus. Mais l’un des points forts de cette Foire sera probablement la série de conférences très riches en informations. On peut notamment citer la conférence intitulée « La traçabilité, l’éthique et le développement durable des gemmes avec les enjeux correspondants », tenue par Didier Girard, Président de l’Association Française de Gemmologie, et non moins membre de l’Académie des Sciences d’Outre-mer, de la Société Asiatique et de la Société des Explorateurs Français. Pour sa part, le DG de l’IGM Rasolonjatovo Andrianirina Razafinjato présentera une conférence sur le thème : « Investir dans le domaine des pierres précieuses : les opportunités ». Charles Lawson, gemmologue et géologue australien de renom, donnera un bref aperçu de son expérience dans l’industrie minière, et de la manière dont celle-ci peut avoir une influence positive sur la population locale. Cette présentation sera suivie de la projection d’un court métrage montrant le circuit d’une pierre précieuse à Madagascar, depuis le mineur jusqu’au consommateur final, en passant par le courtier, le lapidaire et le joaillier.

Un concours de lapidairerie sera par ailleurs organisé en marge du salon. Ce concours constituera un outil de promotion des produits des gemmes et de la lapidairerie malgache, puisque les lauréats seront primés par le biais d’une exportation de leurs produits sur le marché international.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanana : Zavavavy iray nalaina an-keriny, olona iray maty voatifitra

Ny eo mbola tsy hita, ny hafa misosoka ihany koa ! Nitrangana fakàna an-keriny indray tany amin’iny distrikan’i Maevatanana iny ny omaly vao maraim-be. Zazavavy iray, zanaka mpandrahahara eo an-toerana no lasan’ireo dahalo. Nandritra ny fifanjevoana dia olona iray no maty voatifitr’ireo olon-dratsy.

Lasa zary fanaon’ireo dahalo any amin’iny faritra Betsiboka iny indray ity maka an-keriny mpandraharaha na fianakaviana mpandraharaha any an-toerana. Omaly tokony ho vao mangiran-dratsy mantsy dia andian-dahalo maromaro no nanafika ny tananan’i Bevilany, ao amin’ny kaomina Tsararano, tanana tokony ho am-polony kilaometatra maro, mandeha lalan-tany mitsofoka avy eo amin’ny kaominina 5×5, amin’iny lalam-pirenena fahefatra iny. Maromaro ireo olon-dratsy, raha ny fampitam-baovaon’ny namana avy any an-toerana, ary nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika, toy ny « kalach » sy ny basim-borona ary zava-maranitra isan-karazany. Tifitra variraraka avy hatrany no nidiran’ireto olon-dratsy tao amin’ilay tanana ary nivantana tao amin’ilay tranona mpandraharaha izy ireo. Sendra ny hery tsy mitovy ny an’ireto mpanafika sy ny voatafika ka vitan’ireto mpaka an-keriny ny asa ratsiny nokendreny. Lasan’izy ireo tany ny zanak’ity mpandraharaha ity, izay zazavavy vao 13 taona monja. Nentina nampitahorana ireo fokonolona raha sendra misy manaraka dia mbola nitifitra ihany izy ireo. Mazava ho azy, eo anatrehan’ny zava-nisy dia samy niepoka tsy nisy nivoaka avokoa ireo mponina. Na izany aza anefa nahavoa olona iray ny balan’ireo jiolahy. Namoy ny aina avy hatrany ity voatifitra ity. Raha ny vaovao azo hatrany, omaly ihany dia efa nifandray tamin’ireo fianakaviana ireo mpaka an-keriny ary mitaky vola 500 tapitrisa ariary ho solon’ny famotsorana ity ankizivavy ity. Efa nandray an-tanana ny raharaha avy hatrany moa ireo tompon’andraikitry ny filaminana any an-toerana.

Fa raha mahakasika izay resaka fakàna an-keriny izay ihany dia fantatra fa mbola tsy votsotra ilay mpandraharaha nalain’ny jiolahy tao Andriba, ary nitakian’izy ireo vola 800 tapitrisa ariary. Marihana, raha ny vaovao nampitaina hatrany, fa ny tarik’ilay lehiben’ny jiolahy mampitondra faisana ireo mponina any amin’iny faritra iny, fantatra amin’ny anarana hoe « Del » no tao ambadik’ity fakàna an-keriny tao Andriba ity. Ahiana ihany koa, ho mbola ity lehiben’ny jiolahy ity hatrany no tompon’antoka tamin’ity tranga faharoa ity.

m.L / Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

DHL Express : Meilleur employeur en Afrique

DHL Express a remporté l’« Intercontinental Award ».

Offrir des conditions exceptionnelles à ses employés ! C’est le critère pour l’obtention de la certification « Top Employer en Afrique », pour les entreprises qui opèrent dans quatre pays ou plus. Pour la cinquième année consécutive, DHL Express figure parmi les entreprises certifiées et obtient le plus grand nombre de certifications. Cette distinction lui a été décernée lors de la prestigieuse cérémonie de certification Top Employer Africa 2019, qui s’est tenue à Sandton, le 4 octobre dernier. « Chez DHL Express, nous apprécions nos employés et nous nous efforçons constamment de nous assurer qu’ils sachent à quel point leur travail compte. Nous souhaitons également qu’ils soient fiers de faire partie de l’équipe internationale de DHL. Nous ne pouvions être plus heureux que cela soit confirmé par le ‘Top Employers Institute’ », a déclaré Hennie Heymans, CEO de DHL Express Afrique subsaharienne. Cette année, DHL a reçu 22 certifications dans 21 pays d’Afrique subsaharienne, incluant Madagascar. Parmi ses certifications figure la convoitée « Intercontinental Award » pour avoir reçu le plus grand nombre de certifications « Top Employer » sur le continent.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Football- CNA 2019 : Madagascar a toutes les cartes en main

La photo de famille des Barea à Malabo.

Le match entre les Barea et la Guinée Equatoriale de cet après-midi est au centre de toutes les discussions. Même pour ceux qui ne suivent pas le football. Car avec cette chance de qualification à la Coupe d’Afrique des Nations 2019, le sujet est devenu incontournable.

C’est en cette fin de journée à 18h, heure malgache, que se tiendra le match entre la Guinée Equatoriale et Madagascar. Une rencontre autant le dire capitale car une victoire de Faneva Ima et ses amis signifiera qu’ils auront pratiquement la qualification en poche.

Madagascar mieux classé. Les statistiques tendent d’ailleurs vers une confirmation des Barea qui viennent de tenir en échec les Lions de la Téranga par 2 à 2, dans un stade de Mahamasina noir de monde.

Même le classement FIFA joue en faveur des Malgaches qui se trouvent à la 106e place mondiale, contre la 141e place pour les Guinéens.

Et pour appeler un chat un chat, Madagascar a toutes les cartes en main pour battre ces Guinéens, même sur leur terre.

Certes Romain Métanire manque à l’appel, mais Toby sera bel et bien à Malabo. Et à la différence du défenseur du Stade de Reims, le joueur de la CNaPS est mieux armé pour animer l’attaque avec ses montées à la Marcelo et ses centres qui trouveront les grands attaquants tels Bolida, Njiva, ou Faneva Ima, même si ce dernier tarde à retrouver sa forme, après une trop longue traversée du désert au Havre AC.

Une chose est sûre, si les Barea parviennent à rehausser leur niveau de jeu, alors ils rentreront pour le match de mardi à Vontovorona avec un moral gonflé à bloc.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Anomalies de la liste électorale : Requête déposée auprès de la HCC

Faute d’avoir eu une suite favorable à leur revendication auprès de la CENI, des candidats à l’élection présidentielle du 7 novembre ont saisi hier la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) dans l’objectif de demander à celle-ci d’ordonner la réouverture de la liste électorale. Liste électorale définitivement arrêtée le 15 avril dernier. D’après le candidat André Mailhol, la réouverture de la liste électorale permettra de rectifier les anomalies qui risquent de compromettre la sincérité du processus électoral. A rappeler que le Collectif des 22 candidats a déjà interpellé la communauté internationale sur ces anomalies, mais celle-ci n’a pas réagi jusqu’à présent.

Prochaine étape. La question qui se pose est de savoir quelle mesure le Collectif des 22 candidats prendra si le juge constitutionnel ne lui donne pas gain de cause. En attendant, des bruits circulent dans les coulisses depuis quelques jours qu’une démission massive ne serait pas à exclure dans le gouvernement de Ntsay Christian, si aucune solution n’est trouvée à cette situation d’anomalies dans les prochains jours. A rappeler que nombreux sont les observateurs internationaux qui sont déjà présents dans le pays. Les observateurs électoraux de l’Union européenne en font partie.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Lozam-pifamoivoizana RN6 : Nahemotra indray fa tsy nisy tonga ny notoriana

Tsy naharitra ela akory dia rava ny fotoam-pitsarana tao amin’ny efitrano fahadimy omaly. Izany dia mahakasika ny fitsaràna ilay raharaha lozam-pifamoivoizana izay nitranga teny amin’ny tetezan’i Tanambao-Manambaro, Antsohihy. Tsy tonga ara-potoana ny fampiantsoana ireo olona sy vondrona  notoriana ary izay no anton’ny fanemorana. Isan’izany ny tompon’ny fiara, ny mpamily ary ny trano fiantohana. Nanapa-kevitra ny fitsaràna fa amin’ny 9 novambra ho avy izao no handinihana indray ny raharaha eo anivon’ny fitsaràna ambaratonga voalohany. Efa-taona sy telo volana taty aoriana  vao nandeha ny fitsaràna ny raharaha. Raha tsiahivina mantsy dia ny 30 jolay 2014 no nitranga ny lozam-pifamoivoizana rehefa nisongona kamiao ny fiara kinanjo niafara tany anaty hatsana izay mirefy 15 metatra. Olona valo no namoy ny ainy ary 33 no naratra mafy ka nampiakarina taty an-drenivohitra mba ho fitsaboana azy ireo. Nampanantena ny fanjakana tamin’izany fotoana, avy amin’ny alàlan’ny praiminisitra fa hiantoka ny lany rehetra amin’ny fitsaboana ireo olona ary koa hanao izay faraheriny amin’ny fanasaziana ny nahavanon-doza. Ankehitriny anefa, raha araka ny fitarainan’ny olona dia tsy nisy ankoatra ny valopy izay nomena tao amin’ny hopitaly izany fampanantenana izany. Tsy vitan’izay fa na ny mpamily izay nitsoaka aza dia tsy hita hatramin’izao no tsy nisy na dia didy fampisamborana nivoaka momba azy aza. Aiza ny fitohizan’ny fanjakana ? Mbola tsy afaka ao am-pon’ireo havan’ny maty sy nitondra voina ity raharaha ity ary arahin’izy ireo maso akaiky.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ikolo : Un produit cosmétique naturel

Les produits made in Ikolo.

Prendre soin de soi pour rayonner représente un dessein et un acte tout à fait humain. Il répond au besoin de l’humanité d’embellir son apparence.

Des mannequins et des femmes élégantes sont venus assister à l’exposition des produits cosmétiques fabriqués par Ikolo hier à 10 heures.

Les produits cosmétiques naturels à la malgache ! La conservation de l’environnement est primordiale pour la société Ikolo. Les Malgaches aiment les produits Ikolo, néanmoins, certains estiment que les produits « made in Madagascar » ne sont pas au niveau par rapport à ceux de l’extérieur. Ils jugent l’efficacité des produits. En revanche, ceux qui sont fidèles achètent parce qu’ils sont convaincus des produits issus de la cosmétique biologique. D’autres clients observent le contenu, et sont d’emblée réticents. « Le contenu et le contenant doivent être de bonne qualité pour que les acheteurs soient séduits », affirme la gérante d’Ikolo, Holiniaina Rakotomalala. Comme toutes les entreprises, Ikolo a rencontré des difficultés. Mais les responsables n’ont pas perdu espoir. Puisque qu’il s’agit de passion et de courage, ils ont réussi à donner vie et rentabilité à leur entreprise. « Au début, nous n’avions pas de bénéfices, mais avec le cœur plein de courage, nous avons relevé le défi, et nous y voilà » rajoute la gérante.

La plupart des entreprises sont victimes de la contrefaçon. D’autant plus que les produits ne sont pas protégés. Pour faire face à cela, Ikolo cherche à se démarquer. L’entreprise ne cesse de défendre ses fabrications. Les produits malgaches sont concurrentiels et compétitifs sur le marché international.

Créé en décembre 2015, Ikolo est à un niveau supérieur et commence à conquérir le cœur des Malgaches en général et les fans de cosmétique en particulier. Actuellement, l’enseigne dispose de quatre points de vente : à Besarety, Andohalo, Antsahabe et à Talatamaty.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Art thérapie au centre « Les Orchidées blanches » : Les enfants vibrent aux sonorités jazzy

Les enfants du centre « Les Orchidées blanches » en train de danser et célébrer leur autonomie.

Des études en psychologie clinique et comportementale ont depuis longtemps mis en évidence les bienfaits de l’art thérapie dans la gestion des troubles mentaux ou autres troubles psycho-moteurs.

Ce postulat a été prouvé une fois de plus, vendredi dernier, au centre médico-éducatif « Les Orchidées blanches » à Androhibe, lors d’une séance dédiée aux jeunes pensionnaires, dans le cadre de la 29e édition du festival Madajazzcar qui se tient depuis le 3 octobre jusqu’à demain sur Tanà. Cet instant musical unique a en effet permis de constater de visu les effets positifs de la musique sur l’état émotionnel, physique et le développement cognitif de ces enfants qui sont soit autistes, soit porteurs de handicaps psychomoteurs. Durant deux heures, les jeunes du centre ont apprécié la musique jazz, à leur manière. Ils se sont en effet inspirés du son « Fizakan-tena » (autonomie) de « Luis Ramaroson group » en proposant au public une chorégraphie qui voulait montrer à quel point ces jeunes ont la volonté de ne pas faire un blocage sur leur handicap, dans leur épanouissement. Durant la séance, ils ont été accompagnés par Mme Eliane Ralalaharison et Mme Rajaofetra.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Fanafihana tao Anjahamana sy Ampasamadinika : Andian-jiolahy avy any Ambatondrazaka ireo jiolahy enina trat...

Samy manana ny ambarany mikasika ilay raharaha fanafihana nitranga tao Ampasimadinika ny zandary sy ny polisy. Ho an’ny FIP sy ny UIR, araka ny baiko azon’izy ireo tamin’ny tale provinsialin’ny filaminam-bahoaka Toamasina amin’ny fisian’ny fanafihana ataona andian-jiolahy am-polony tao Ampasamadinika izay naharatrana olona fito, izay samy mbola mitsabo tena eo anivon’ny hopitaly be hatramin’izao, izy ireo dia tonga namonjy ireto vahoaka tao Ampasamadinika. Nandritra izany no nahatraran’izy ireo olona 03 ka ny roa jiolahy, raha ny fanazavana, ny iray kosa mpiasan’ny tetikasa iray miasa ao Toamasina II, iny voalaza fa mpanoro lalana ireto andian-jiolahy ireto. Ho an’ny zandary kosa dia ireto voasambotra izy ireo, miisa enina mianadahy, ireto ilay tena nanao ny fanafihana tao Ampasamadinika, izay nanao ny fanafihana ny volan’ny kaoperativan’ny tantsaha tao Anjahamana Brickaville ihany koa raha ny fanazavana. Avy any Ambatondrazaka ireto andian-jiolahy ireto, hoy zandary, ka ny efatra lahy, roa kosa ny vehivavy izay mpanatitra sakafo azy ireo ary anabavin’ny iray amin’ireo jiolahy ny vehivavy iray tratra ireto. Ny fanazavan’ny zandary no nahalalana fa nifanenjehan’ny zandary hatrany amin’ny lakandranon’i Pangalana ireto jiolahy ireto, ka ny roa tratra ny alarobia tolakandro; izay ny fahatrarana azy ireto no nanamora ny fanarahana ireo namany, satria tratra tao anatin’ny findain’izy ireo avokoa ny sary sy ny fifandraisana ary ny antso nifanaovan’izy ireo izay tafasara-dalana. Ny zoma maraina be tokony tamin’ny 03 ora maraina kosa no sarona ny roa hafa, tsy iza fa i Benjakely, ka ny iray tamin’izany dia zanatany mpanoro lalana azy ireo. Mbola ifampitadiavana kosa Ingahy Josepha voalaza fa atidoha mpibaiko izao andian-jiolahy avy any Ambatondrazaka izao. Any amin’ity Josepha ity avokoa ireo fitaovam-piadiana fampiasan’izy ireo amin’ny fanafihana fanaon’izy ireto. Ankoatra izay dia hanomboka tsy ho ela ny “opération lalam-pasika”, an’ny zandary, taorian’ny “opération mandio”. Hetsika tsy an-kitsitsy ity “operation” hataon’ny zandary tsy ho ela eto Toamasiana ity, satria tena hampiasa ny fitaovana eny am-pelantanany izy ireo ho an’ireo andian-jiolahy mahery vaika sy mampahory vahoaka ho filaminana ho an’ny rehetra eto Toamasina.

Malala Didier