Les actualités à Madagascar du Vendredi 13 Septembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara36 partages

Plan d’action de KAZAN : Madagascar, le modèle continental

L’importance du sport en tant que « partenaire important » du développement durable et sa « contribution croissante au développement et à la paix par la tolérance et au respect qu’elle préconise » ont été reconnues au niveau mondial par l’Organisation des Nations Unies (ONU) en septembre 2015 dans le Programme de développement durable à l’Horizon 2030. Au niveau régional, le sport est considéré comme un véritable levier de développement et vecteur de paix pouvant contribuer à la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA). C’est dans cette optique que les haut  dignitaires du sport africain et dans le monde se sont réunis à Antananarivo pour formuler des recommandations sur le plan d’action de Kazan et la mise en œuvre d’une éducation physique de qualité.

Le sport est fédérateur avec la présence des hauts dignitaires du sport mondial.

Madagascar a relevé le défi. La Grande Ile a organisé avec brio la première conférence des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan (PAK). Plus de 80 experts issus de 37 pays africains et d’autres continents se sont attelés à formuler des recommandations durant trois jours à l’Hôtel Africa and Asia à Ivato. Madagascar en tant que pays hôte a été représenté par une dizaine d’experts dont la majorité sont des spécialistes en éducation physique et sportive sortant de l’ENS – EPS et des techniciens du ministère de la Jeunesse et des Sports. Ils se retrouvent de nouveau dans la capitale malgache quinze mois après la première réunion de juin 2018. « L’objectif est de mettre en œuvre une stratégie efficace sur une éducation physique de qualité pour que cela ait un impact concret sur le développement et sur la santé », a indiqué le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Lovatiako Ralaivao.

 

Des invités de marque

Les ministres et les experts participants à la conférence.

Ils étaient 18 ministres et secrétaires d’Etat, 37 pays africains représentés, 64 experts africains et internationaux à répondre à l’invitation de Madagascar. La cérémonie d’ouverture officielle de la réunion des ministres d’hier au Centre de Conférence Internationale d’Ivato, a été présidée par les deux ministres malgaches, Tinoka Roberto de la Jeunesse et des Sports et de Volahaingo Marie Thérèse de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel. Angela Melo, directrice de la division de l’éthique, de la jeunesse  et des sports de l’UNESCO ; Uri Schaefer, président du Conseil International pour l’Education Physique et la Science du Sport (CIEPSS)  ; Guy Drut, envoyé spécial du Comité Olympique ; Ali Bouramah, secrétaire général de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES)  ; Amira Eldafil, Commissaire Affaires sociales, Union Africaine ont tous martelé dans leur discours l’importance et le pouvoir du sport dans la promotion de la paix, de la cohésion, de l’émancipation des jeunes, des femmes, des personnes en situation de handicap et surtout un outil indéniable dans le développement durable.

Education physique de qualité

La discussion a été axée sur l’éducation physique de qualité, l’élaboration d’un nouveau cadre de politique sportive pour l’Afrique 2020-2030 et la nécessité de trouver des nouveaux chemins permettant d’assurer la mise à disposition d’enseignants qualifiés et des infrastructures nécessaires, et surtout de la rédaction d’un plan d’action en Afrique et d’une stratégie de plaidoyer pour les partenariats internationaux pour l’Afrique. « Je réitère ici le soutien continu de mon département en faveur de l’éducation physique de qualité en Afrique en tant que moyen primordial d’assurer une pratique inclusive du sport, des activités physiques tout au long de la vie », a fait savoir Volahaingo Marie Thérèse, ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel. Hier, trois jeunes sportifs ont été choisis pour porter la voix de leurs camarades à savoir Yaelle Antsasoa Vaissaud pour parler du sport et les études, Marcelia à propos de terre en mêlées et l’émancipation des femmes et Tahiry Razafindrabe  sur le sport et le handicap.

Andry Rajoelina, champion de l’éducation physique de qualité

Ce jour, les invités de la Grande Ile seront reçus au Palais d’Etat d’Iavoloha. A cette occasion, il y aura le lancement du partenariat international en établissant l’Alliance de haut niveau sport en Afrique. Le Président de la République, Andry Rajoelina a été élu à l’unanimité par la conférence des Ministres comme Champion de l’éducation Physique de Qualité et de la mise en œuvre en Afrique du Plan d’action de Kazan. C’est le titre le plus prestigieux que l’Union Africaine accorde aux Chefs d’Etat pour leurs engagements pour le développement et la paix comme le Roi du Maroc, Mohamed VI est champion de la migration ; le Président du Mali, Ibrahum Boubakar Keita, champion de la culture.

« Pour une Afrique gagnante » dixit Tinoka Roberto

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto n’a cessé de remercier toutes les parties prenantes à la réussite de cet évènement. Il n’a pas manqué de parler des réalités malgache et africaine dans sa prise de parole. « En effet, le président Andry Rajoelina, Président de la République, le plus jeune Chef d’Etat africain en exercice, a inscrit dans ses engagements et  ses leitmotivs de faire du Sport un levier de la Fierté nationale. Aujourd’hui l’Afrique s’approprie de ce Plan d’Action de Kazan et va l’intégrer dans le processus d’élaboration de son nouveau Cadre de Politique Sportive pour l’Afrique (2020-2030).  Et ce, afin d’impulser un élan régional visant le développement durable d’une Afrique pacifique, éthique, saine, active et au final, gagnante ! Dirigeants africains autrefois quelque peu indifférents vis-à-vis de la nécessité d’une politique consistante du Sport ; ils sont aujourd’hui convaincus de l’importance des performances sportives, constituant de véritables indicateurs, révélateurs de la force organisationnelle d’un pays et de tout un continent. Et c’est avec un légitime soulagement, un espoir justifié, que nous remarquons aujourd’hui le réveil de l’Afrique en matière de sport. C’est ainsi qu’à Madagascar par exemple, les Jeux et sports traditionnels font désormais partie intégrante des disciplines d’enseignement dans l’Académie Nationale des Sports. Madagascar a organisé cette année la première Assise Nationale sur l’Education Physique de Qualité , une assise Nationale ayant abouti a l’élaboration d’une stratégie Nationale en vue de l’implantation d’une Education Physique de Qualité. L’éducation physique et le sport sont des vecteurs pour maintenir la Santé, jouir d’une meilleure longévité ; promouvoir le  vouloir-vivre ensemble, entretenir la convivialité, garantir l’unité, consolider la Paix ! De plus en plus d’attention est accordée au développement du sport de haut niveau de même qu’au sport de masse, ce qui est lié avec les aspirations à  un mode de vie sain entre les citoyens.  J’ose affirmer sans crainte d’exagérer que, cette conférence marquera  un tournant décisif pour le  sport en Afrique. Elle offre une occasion unique à organiser les initiatives gouvernementales dans le domaine du sport et de l’éducation physique d’une manière coordonnée et cohérente. Cet événement sert de plate-forme pour l’échange en vue d’utiliser au maximum le potentiel du sport et de l’éducation physique, afin d’assurer les nations plus saines, d’unifier les gens, et ce faisant, de contribuer à la cohésion sociale et à une Afrique  meilleure. Une Afrique apte à vaincre les maladies par la pratique raisonnée et régulière  du sport, à même de transcender ses vieux démons du mimétisme avilissant et partant d’assurer le développement durable, partagé, équitable. A nous de faire en sorte que l’éducation physique, l’activité physique et le sport, ne soient plus de simples faire-valoir mais  deviennent un levier, un outil puissant pour contribuer de façon substantielle à l’atteinte des ODD 2030 et de l’Agenda 2063 en Afrique. Ainsi, atteindre  les Objectifs du Développement Durable ou ODD, ne sera plus un mythe mais bel et bien une réalité. Je tiens donc à vous aviser que  le Président de la République Malagasy,  s’est engagé à être le leader pour le lancement du processus de mise en place d’une Alliance de Haut Niveau pour le sport et l’Education Physique en Afrique ».

Dossier réalisé par T.H

Midi Madagasikara2 partages

Coopération sino-malagasy : 20 projets d’infrastructures à Madagascar

L’Ambassadeur SEMme YANG Xiaorong (au premier plan au centre) avec les membres de la presse qui ont assisté hier au Salon des Médias.

Dans le cadre de la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine, l’Ambassadeur SEMme YANG Xiaorong a invité la presse à assister au Salon des Médias qui s’est tenu hier à Nanisana.

1er octobre 1949 – 1er octobre 2019. « Le peuple chinois va célébrer le 70e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine dans moins de trois semaines », a annoncé d’emblée SEMme YANG Xiaorong. Avant de faire remarquer qu’ « au cours des 70 dernières années, le peuple chinois travaille dur et avec acharnement en ouvrant la voie du développement socialiste aux caractéristiques chinoises, et a réalisé de grands acquis reconnus par le monde entier ».

Miracle. L’Ambassadeur d’annoncer même qu’ « à l’horizon 2020, la Chine atteindra tous les objectifs de réduction de la pauvreté selon les normes existantes, ce qui sera un miracle dans l’histoire humaine de la lutte contre la pauvreté ». Le visage de la Chine contemporaine décomplexée et moderne a été projeté hier, à travers la ville de Shenzhen qui est « une vitrine du miracle économique chinois ». La Chine est aujourd’hui la deuxième puissance économique mondiale.

Coopérations multilatéralistes.  « Les risques pour l’économie mondiale ont augmenté, l’unilatéralisme et le protectionnisme se répandent sans cesse, des facteurs instables et incertains ont aussi augmenté », a souligné SEMme YANG Xiaorong. Et d’assurer que « la Chine est disposée à travailler avec la communauté internationale pour renforcer les coopérations multilatéralistes ». En offrant notamment de grandes opportunités de développement pour tous les autres pays. Y compris « Madagascar où la Chine a construit plus de 20 projets d’infrastructures ». Entre autres, la RN2, le Palais national de la Culture et des Sports de Mahamasina, le Centre de Conférence International d’Ivato, l’hôpital Anosiala. Sans compter les aides et dons sous diverses formes, les bourses d’étude…

Nouvelle ère. Il y a aussi les différents séminaires auxquels viennent de participer des journalistes malgaches qui ont partagé ce qu’ils ont vu et vécu dans l’Empire du Milieu. « La Chine attache une grande importance au renforcement de la coopération amicale et mutuellement bénéfique avec Madagascar », a réaffirmé son Ambassadeur, devant les membres de la presse qui ont goûté hier à la gastronomie chinoise, connue pour sa richesse et sa diversité. A l’image même de la Chine qui a réalisé un grand bond en avant en l’espace de 70 ans. Avec aujourd’hui, une nouvelle ère du socialisme à la chinoise sous la direction du président XI Jinping qui a fait remarquer que « la pauvreté est source d’instabilité alors que la paix est gage de développement ».

Recueillis par R.O

Midi Madagasikara1 partages

Naina Andriatsitohaina : Candidat de l’IRD à la conquête de la capitale

De nombreux patrons de presse sont venus assister à la déclaration de candidature de Naina Andriatsitohaina. Les députés MAPAR étaient également présents pour soutenir ce candidat pro-régime.

Le candidat de l’IRD (Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Rajoelina) dans la capitale est enfin connu. Plus de suspens. Il s’agit de Naina Andriatsitohaina. Cette plateforme présidentielle a ainsi choisi ce capitaine d’industrie comme son porte-fanion dans la ville des Mille. Il a ainsi fait une déclaration dans ce sens, hier après-midi, au PK0 au cercle Mess des cheminots à Antanimena. Lors de son intervention, le candidat de l‘IRD a notamment déclaré qu’« on a besoin d’un homme intègre et audacieux». Et d’enchaîner que « je suis prêt aujourd’hui à briguer le poste de maire d’Antananarivo. En réfléchissant bien, je suis convaincu que je devrais assumer ma responsabilité. Il faut sauver Antananarivo ». En un mot, il part à la conquête de la capitale.

Halte à la corruption. Devant l’assistance, il a parlé de son « velirano ». « Halte à la corruption, à la vente des terrains appartenant à la commune. Il n’a pas manqué également de toucher mot à l’éducation et à la santé. A propos de ce volet social, de nouvelles infrastructures seront notamment instaurées, a-t-il soutenu. Il a aussi l’intention de créer de nouveaux marchés. Sans oublier pour autant de faire d’Antananarivo une ville verte. Tout en soulignant au passage une bonne gestion des ordures. L’insécurité n’est pas aussi en reste, ce  qui fait que les gens sont stressés lorsqu’ils vont sortir de chez eux. A propos de la police communale, « leur situation sera examinée », a-t-il indiqué.

Notons que la grande salle du cercle des cheminots s’est avérée exigüe pour contenir  toute une foule de partisans et de sympathisants de l’IRD.

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Candidature de Naina Andriatsitohaina à Tanà : « Le peuple a besoin d’un homme d’action», selon Syl...

Sylvain Rabetsaroana roule pour le candidat de l’IRD à Tanà.

Face à la déclaration de Naina Andriatsitohaina de se porter candidat à la mairie d’Antananarivo, Sylvain Rabetsaroana a son mot à dire « le peuple a besoin d’un homme nouveau, d’un homme d’action  et qui a de l’expérience». L’ancien sénateur et non moins opérateur économique estime que, ce capitaine d’industrie est l’homme qu’il faut pour diriger la capitale. Il n’a pas manqué également de souligner qu’il y a trop de choses qui ne marchent pas dans la capitale. Il a cité entre autres les ordures, l’insécurité, et la vente clandestine de terrains relevant de la commune.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Ampitatafika : Ramatoabe novonoina tao an-tranony

Tokantrano iray tetsy Ampitatafika no lasibatry ny asan-jiolahy, ny alarobia lasa teo. Ramatoa lehibe iray no namoy ny ainy vokatr’izany. Lasan’ireo nahavanon-doza ny entana sy ny zavatra sarobidy tao an-trano. Ny alarobia lasa teo no nisy nahatsikaritra izay toe-javatra izany ary ilay ramatoabe efa vatana mangatsiaka sisa no hita tao. Raha ny fantatra mantsy, dia izy irery no tao an-trano tamin’io fotoana io. Tsy nisy naheno mihitsy araka izany ny zavatra nihatra taminy. Ny trano nihidy nandritra ny tontolo andro no nanaitra ireo manodidina azy, izay tsy fomban’io ramatoa io velively. Rehefa nezahana nidirana moa tao dia ilay vehivavy lehibe nitsitra teo am-povoan-trano, efa tsy nisy aina intsony, no nitsena ny rehetra. Manginy fotsiny ny fikorontanan’ny entana. Nampandrenesina avy hatrany teo ireo mpitandro filaminana ka tonga teny an-toerana. Tamin’ny fizahana ny razana no nahafantarana fa hoe maty novonoina ity ramatoa ity. Nokendaina tamin’ny tapa-borodamba izy ary tsy navelan’ireo tsy valahara raha tsy tapitra ny ainy. Taorian’izay vao nanararaotra nibata sy naka izay zakany ireo olon-dratsy ary nitsoaka. Nandray an-tànana ny raharaha avy hatrany ny zandary misahana iny faritra iny ary efa eo am-pikarohana izay mety ho nahavanon-doza, raha ny fanazavana azo.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Tahiry Randriamasinoro : Le TIM présente un jeune de 36 ans

Tahiry Randriamasinoro a reçu la bénédiction de Marc Ravalomanana.

La relève est là. Au lieu de se présenter aux Municipales d’Antananarivo en réponse aux multiples sollicitations de différentes entités politiques, Marc Ravalomanana passe le fanion à une jeune personnalité qui a déjà fait ses preuves à la Commune Urbaine d’ Antananarivo en tant que secrétaire général. Il s’agit de Tahiry Ny-Rina Randriamasinoro. Accompagné des barons du TIM dont la secrétaire générale Olga Ramalason, Tahiry Ny-Rina Randriamasinoro a déposé hier son dossier de candidature auprès de l’OVEC de Nanisana. Le candidat du « Tiako I Madagasikara » a obtenu le « tso-drano » de Marc Ravalomanana. Il bénéficie également du soutien de la base du TIM dans les six arrondissements de la Capitale. La plateforme de l’opposition RMDM (Rodoben’ny Mpanohitra ho any Demokrasia eto Madagasikara) fera aujourd’hui une déclaration de soutien à la candidature de Tahiry Ny-Rina Randriamasinoro.

Défi. Tahiry Ny-Rina Randriamasinoro est un technicien de 36 ans. Malgré son jeune âge, ce sortant de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar est déjà rôdé aux rouages de l’administration municipales. A la Commune Urbaine d’Antananarivo, il a débuté en tant que directeur financier avant d’avoir occupé le poste de secrétaire général. « Ma candidature n’est pas le fruit du hasard. Je l’ai préparé depuis longtemps. », a rassuré hier Tahiry Randriamasinoro. Avant de rajouter : « Nous avons un défi à relever. Et je vous assure que nous pouvons le faire. » Sur le plan politique, le jeune candidat du TIM n’a pas évolué dans le monde politique malsain comme les politiciens qui ont marqué la vie politique du pays. En tout cas, le délai imparti au dépôt de candidature dans le cadre des Communales du 27 novembre a expiré hier. Au moment où nous mettons sous presse, des candidats ont fait encore la queue devant les bureaux des OVEC de Madagascar.

Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Entrée aux Comores : Les vaccins contre la méningite et la fièvre jaune obligatoires

Les personnes qui prévoient d’effectuer un séjour aux Comores doivent dorénavant être en possession d’un carnet de vaccination incluant au moins le vaccin contre la méningite et celui contre la fièvre jaune, pour être autorisées à entrer sur le territoire comorien. Il s’agit d’une disposition transmise récemment par des responsables auprès de la Primature. Afin de faire respecter cette mesure, des postes de santé aux frontières seront mises en place à compter de dimanche prochain, 15 Septembre 2019. La présentation de la carte de vaccination sera ainsi exigée à toutes les portes d’entrée du territoire de l’Union des Comores. Il a été précisé que la validité du carnet de vaccination, ainsi que sa conformité aux exigences de l’Etat Comorien, sont sous la responsabilité du voyageur.

Pas de réciprocité. Concernant Madagascar, le pays n’exige pas la présentation de ce type de document aux passagers en provenance des Comores. Sur ce point donc, le principe de la réciprocité n’est pas appliqué. Rappelons que pour l’entrée à Madagascar, il n’y a pas de vaccin obligatoire, hormis celui contre la fièvre jaune et ce, uniquement pour les voyageurs en provenance de pays où cette maladie existe. Auquel cas la vaccination doit dater d’au moins dix jours avant le départ, lorsqu’il s’agit d’une primo-vaccination. Pour une revaccination, elle prend effet immédiatement. En revanche, quelques autres vaccins sont recommandés pour l’entrée à Madagascar. Il s’agit de l’immunisation contre la  diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, ainsi que la typhoïde et la rage, pour les longs séjours et pour les enfants.

Hanitra R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Plus d’un millier de malades après la sainte messe dirigée par le Pape à Soamandrakizay.

Le dimanche 8 Septembre dernier, suite au mauvais temps, plusieurs personnes sont tombées malades à Soamandrakizay. En effet, 1356 malades ont été recensés. Parmi eux, 15 ont été emmenés directement aux urgences et directement hospitalisés. Le Samedi, plusieurs n’ont pu supporter le froid.
Pour le cas du jour de Dimanche, lors de la sainte messe, des tempêtes de poussières ont fait ravage. Il y en a d’autres qui n’ont pas supporté la foule et ont eu du mal à respirer normalement. Néanmoins, les responsables sanitaires ont réussi à gérer les malades et à prendre soin de tout un chacun.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : Niaina Andriatsitohaina candidat à la mairie d’Antananarivo pour l’IRD.

Le 12 Septembre 2019, la date de clôture des dépôts de candidatures pour les prochaines élections communales et municipales, les deux grands partis politiques à Madagascar de l’actuel Président de la République Andry Rajoelina et de celui qu’il a évincé au pouvoir en 2009 et battu aux élections présidentielle en 2018 ont dévoilé leurs candidats pour être à la tête de la ville d’Antananarivo. Pour l’IRD, partisan du pouvoir actuel, c’est l’actuel Ministre des affaires étrangères Naina Andriantsitohaina qui a annoncé sa candidature en présence des entrepreneurs, à l’instar de Mamy Ravatomanga, ainsi que des membres du parti IRD au PK0 Soarano. Niaina Andriantsitohaina de dire qu’il va lutter contre la corruption, la pollution, le ramassage d’ordures…avec son programme nommé veloranon’iarivo
De l’autre côté, pour le TIM, Marc Ravalomanana ne briguera pas une place à la tête de la ville des milles et a proposé Tahiry Randriamasinoro pour être candidat. En effet, pour le TIM, un technicien comme lui est le candidat idéal pour relever le défi pour faire développer la Commune Urbaine d’Antananarivo. Ce dernier est un technicien sortant de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar. Antananarivo sera encore le théâtre d’une rivalité entre les deux personnalités Ravalomanana et Rajoelina.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : Naina Andriatsitohaina candidat à la mairie d’Antananarivo pour l’IRD.

Le 12 Septembre 2019, la date de clôture des dépôts de candidatures pour les prochaines élections communales et municipales, les deux grands partis politiques à Madagascar de l’actuel Président de la République Andry Rajoelina et de celui qu’il a évincé au pouvoir en 2009 et battu aux élections présidentielle en 2018 ont dévoilé leurs candidats pour être à la tête de la ville d’Antananarivo. Pour l’IRD, partisan du pouvoir actuel, c’est l’actuel Ministre des affaires étrangères Naina Andriantsitohaina qui a annoncé sa candidature en présence des entrepreneurs, à l’instar de Mamy Ravatomanga, ainsi que des membres du parti IRD au PK0 Soarano. Naina Andriantsitohaina de dire qu’il va lutter contre la corruption, la pollution, le ramassage d’ordures…avec son programme nommé veloranon’iarivo
De l’autre côté, pour le TIM, Marc Ravalomanana ne briguera pas une place à la tête de la ville des milles et a proposé Tahiry Randriamasinoro pour être candidat. En effet, pour le TIM, un technicien comme lui est le candidat idéal pour relever le défi pour faire développer la Commune Urbaine d’Antananarivo. Ce dernier est un technicien sortant de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar. Antananarivo sera encore le théâtre d’une rivalité entre les deux personnalités Ravalomanana et Rajoelina.
Ino Vaovao0 partages

AMBATOMAINTY : Mampihorohoro amin’ny basy kilalao sy midaroka ireo jiolahy

Tsy  vao  izao  rahateo  koa fa efa fanaony   izany na dia efa tratra matetika aza ity  farany no  sady efa nifonja teny  Antanimora, noho io antony io hatrany.   Araka ny  fanampim-panazavana voaray omaly  dia, lehilahy iray no voasambotry ny Polisy miasa ao amin’ny CSP8 nohon’ny resaka fanendahana tamin’ny alatsinainy 09 septambra 2019 tokony ho tamin’ny 11 ora alina teny Ambatomainty. Vao iray volana lasa izay no nahatratraran’ny Polisy ity lehilahy iray ity ary rehefa natolotra ny fitsarana dia notazomina vonjy maika teny Antanimora kanefa izao tra-tehaka izao indray.

Tsy niova  araka  izany ny fomba fanaon’ity lehilahy ity fa mandrahona olona amin’ny alalan’ny basy kilalao hatrany  ka alainy avokoa ny zavatra rehetra eny amin’ilay olona ary tsy vitan’izay fa mbola darohany koa ireo robainy. Lehilahy iray no lasibany tamin’ny alatsinainy lasa teo raha hamonjy fodiana teny Ambatomainty, rehefa norahonany tamin’ny basy kilalao dia nalainy ny vola mitentina iray  hetsy  ariary  miampy ny finday. 

Mbola afaka niantso vonjy anefa io lehilahy io ka nisy Polisy miasa ao amin’ny CSP8 tsy lavitra teo no nihazakazaka haingana  raha vao naheno ny feony. Rehefa raikitra ny fifanenjehana dia tra-tehaka tsy lavitra teo ranamana ary mbola hita teny aminy ny vola sy finday ary basy kilalao iray nangalariny. 

Mbola eny amin’ny hopitaly ilay olona nodarohany  hatramin’izao  manohy  ny  fitsaboana nohon’ny ratra mafy izay nahazo.  Ilay  jiolahy kosa efa voatazona sy mbola atao famotorana lalina satria dia efa maro an’isa ihany ireo  lasibatra eny amin’ny  manodidina an’Ambatomainty iny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

VAKY TRANO TENY ANKANDINDRAMAMY : Jiolahy iray voasambotra, karohina ny namany roa

Faritra mena amin’ny  asan-jiolahy ny  tanàna  ary saika  misy vaky trano   sy asan-jiolahy mahery  vaika matetika.   Tamin’ity  fotoana ity dia  fivarotana indray  no nisy namaky saingy voasoroka mialoha ihany   rehefa tonga haingana ny  Polisy mpanao fisafoana. Tovolahy iray 24 taona  hatreto  no fantatra fa  voasambotry ny Polisy miasa ao amin’ny CSP8,  tokony ho tamin’ny 08 ora alina teny Ankadindramamy noho ny  filazana fa tompon’antoka tamin’ilay   resaka vaky trano niseho. 

Raha ny angom-baovao  voaray   omaly dia fivarotana iray teny Ankadindramamy no nisy namaky tokony ho  tamin’ny 08 ora alina.  Telo  lahy ireto namaky ny fivarotana ireto ka rehefa tsikaritry ny tompon’ny tsena fa misy manapitsoka ny varavarana avy hatrany dia niantso Polisy ny tenany, ka tonga teny an-toerana  avy  hatrany ny mpitandro filaminana. Rehefa nahita ireo Polisy anefa ireto   jiolahy dia nirifatra nandositra ka ny iray  tamin’izy ireo no tra-tehaka rehefa nifanenjehana. Rehefa natao ny fanadihadiana azy  dia nisy vola dimy alina ariary very tao amin’ilay trano fivarotana ary ity farany izay voasambotra no nahitana io lelavola io. 

Niaiky  araka izany  ity farany   izay  voasambotra  fa nanao izany vaky trano izany ary mbola eo am-pikarohana ny namany  roa  hafa ny Polisy ankehitriny.  Ao  anatin’ny famotorana lalina mahakasika ny raharaha    ny mpitandro  filaminana  amin’izao  fotoana izao.  Eo anatrehan’ireo trangana tsy fandriam-pahalemana eto an-drenivohitra  Antananarivo   dia tsy mitsahatra  manao  antso avo  amin’ny  vahoaka   ny eo anivon’ny Polisim-pirenena mba hanome loharanom-baovao  azy ireo  mialoha raha sendra ka misy tranga mampiahiahy. Ho  fisorohana ny loza mety hiseho  ary  koa fiarovana ny  vahoaka sy  ny  fananany no  tanjona.

 Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ITAOSY : Zatovo miisa 15 namono mpirahalahy, namoy ny ainy ilay zokiny ary nalemy ilay zandriny

Ankoatra ny  trangana fanendahana  sy ireo  fanafihana  mitam-piadiana matetika miseho  eny an-toerana dia nahazahoana  loharanom-baovao ihany koa tato ho ato ny trangana herisetra  tanterahin’ireo  olon-dratsy. Araka ny   tatitra voaray  avy  amin’ny zandarimariam-pirenena,  dia  mpirahalahy  mpiray tampo no  nisy  namono  tao  anaty toeram-pisotroana iray  ny  alarobia lasa teo, tokony  ho tamin’ny  folo ora alina.   

Vokany, maty  tsy tra-drano ny iray  raha toa ka malemy  tsy  afaka mitsangana intsony ny iray.   Raha ny  fanampim-panazavana dia  lehilahy miisa 15 teo ho eo  no  tonga dia  nifandrombaka namono  ireo mpirahalahy ireo  teo  am-pisotroana zava-pisotro,  izay  tsy fantatra mazava ny  tena antony. Raha ny  filazan’ilay voavono tsy namony ny ainy dia  tsy mahafantatra   ireo  olona namono azy  ireo velively  izy ireo no sady tsy nanana disadisa teny  amin’ny  manodidina. Avy  nanamboatra moto simba izy mirahalahy  no   niditra   toeram-pisotroana  mba hanala havizanana, kinanjo  daroka sy vono tsy  fanta-piaviana no nahazo azy ireo. Ilay  zokiny  40 taona no  nindaosin’ny fahafatesana  nohon’ ny ratra be  nahazo azy, noezahina nentina teny amin’ny toeram-pitsaboana  haingana taorian’ny  tranga kanefa dia tsy avotra intsony. Namela manano tena  iray,  zanaka 7 sy  10 taona io lehilahy  io.  Ilay zandriny, manodidina ny  37 taona  kosa dia  malemy   tanteraka  ary  mbola  manohy  ny  fitsaboana.

 Tafaporitsaka ireo nahavanon-doza

Rehefa   avy  namono  ireto roa lahy ireto moa  ireo  tovolahy miisa 15 dia  tafaporitsaka nitsoaka avokoa.  Samy nisomebiseby   rahateo  koa ny teo amin’ny  manodidina, hany ka  nananosarotra ny fisamborana azy ireo. Tsy  mbola hita hatreto   ireo  nahavanon-doza, mandeha ny fikarohana ary  efa am-perinasa tanteraka ny eo anivon’ny  mpitandro  filaminana amin’izao  fotoana izao. 

Raha ny tatitra nomen’ny  zandriny  mbola manohy  mitsabo-tena dia misy tadidiny   ihany ny endrik’ireo   olona namono azy ireo. Arahina akaiky ny tohin’ny  raharaha  hatreto.

 Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

FANAFIHAN-JIOLAHY AMBOHIMANARINAManomboka tonga ara-potoana ny mpitandro filaminana

Efa nandrasan’ny maro ny fahatongavan’ny mpitandro filaminana ara-potoana rehefa misy fanafihana. Folo minitra teto dia tonga ny polisy ka tra-tehaka ilay mpanao ratsy.

 

 

Mitohy ny fisafoana amin’ny alina  ataon’ny polisin’ny boriborintany fahenina eny amin’ny faritra Ambohimanarina sy ny manodidina. Ny alatsinainy 9 septambra tokony ho tamin’ny 10 ora alina, nisy lehilahy  nisaoty tamboho tao amina orinasa iray eny amin’ny faritra Ambohimanarina.

Tsikaritry ny mpiambina ity tovolahy ity rehefa tafiditra tao an-tokotanin’ilay orinasa  ambenany izy ka niantso polisy avy hatrany. 10 minitra taorian’ny antso, tra-tehaky ny polisy teo am-pibatana ireo vy tao amin’ilay orinasa ilay lehilahy. Nosamborina avy hatrany ary nofotorana. Niaiky ny helony avy hatrany izy. Efa natolotra ny fampanoavana ary miandry ny fitsarana azy any am-ponja ny lehilahy.

Fihetsika toy izao no andrandrain’ny mpitandro filaminana hitandrovana ny ain’ny olona. Miantso ny mpitandro filaminana izay arifomba ara-pitaovam-piadiana no vahaolana fa tsy ny miatrika ireo jiolahy mirongo fitaovam-piadiana. Efa miezaka tsy miandry ela aorian’ny antso hatrany ireo mpitandro filaminana.

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina azo avy amin’ny Firaisana tsy voaaroMety mahafaty ary mitarika fahamombana

Mitarika any amin’ny fahafatesana sy fahamombana mihitsy raha tsy voatsabo ara-dalàna ny aretina azo avy amin’ny firasaina ara-nofo maro loatra na ny IST

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra vatoaratra fiaraNifanenjehan’ny fokonolona eran’Anosibe sy Andavamamba ilay jiolahy

 

 

Ny alahady 8 septambra lasa teo,  mpangalatra vatoaratra ana fiara eny amin’ny faritra Anosibe sy Andavamba  no hitan’ny tompona fiara nanala ny bateriany. Nifanenjehan’ny olona teny amin’ny manodidina ka tra-tehaka teny Andavamamba. Naterin’ny olona teny amin’ny paositry ny polisy Ilanivato moa ity lehilahy ity nanaovana fanadihadiana . Niaiky ny heloka nataony izy ary tsy vao izao no nangalatra  fa efa mpanao izany ka eny amin’ny faritra Andavamba sy Anosibe no toerana hanaovany ny asa ratsiny. Natolotra ny fitsarana moa ilay lehilahy ary efa nidoboka am-ponja vonjimaika.

Maro amin’ireo mpitondra fiara no tsy mahita ny vatoaratra intsony rehefa hanainga. Tsy ireo fiara miantsona tontolo andro sy alina ihany fa na ireo miserana aza, indrindra ireo lasa mividy entana any an-tsenan’Anosibe. Kinga ireo faingan-tanana sady efa manana fanalahidy sy fitaovana famahana saron-dohana fiara sy bateria.  Mbola jokoin’ny polisy ireo mpiray tsikombakomba amin’ity tratra ambodiomby mpangalatra kojakojana fiara ity.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

TSARATANANA SY ANJOZOROBEMiverina amin-kery ny asan-dahalo

Mikolay tanteraka ny mponina amin’ny faritra anelanelan’i Tsaratanana sy Anjozorobe. Nanamparan’ny dahalo ny heriny tanteraka Ambakireny,

 

 kaominina farany atsinanana amin’ny distrikan’i Tsaratanana manamorona an’Anjozorobe, faritanin’Antananarivo sy Amparatanjona kaominina avaratra andrefan’ny distrikan’Anjozorobe. Nahitana fanafihan-jiolahy tao Morafeno, Amparatanjona ny talata teo, sahabo tamin’ny 6 ora hariva. Ny zandary avy ao Betatao no nidina tany an-toerana ka nanampy ireo fokonolona nanara-dia. Omby enina no avotra tamin’ireo  34 very. 

Tafaverina tamin'ny tompony ihany koa ny omby 23 taorian'ny fanarahan-dia nataon'ny miaramila ao amin'ny holafy 322/2 RM3 Ambakireny. Vantany vao naheno ny fanafihan-dahalo tao amin'ny fokontany Marovitsika distrikan'i Tsaratanàna ny miaramila notarihin'ny kapiteny Randriambelomana ny voalohan’ny herinandro teo, dia nanao ny asany avy hatrany ka izao nahitana vokatra tsara izao. Miandrandra vahaolana azo tsapain-tanana, tahaka ny “opération” ireo mponina izay mandry tsy lavo loha any an-toerana.

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Zava-mahadomelinaRongony 42 kitapo no tratra nandritra ny fitsidihan’ny Papa

Nohararaotin’ireo jiolahy mpanao trafikana zava-mahadomelina tany amin’ny faritra atsimo sy avaratry ny Nosy ny fifantohan’ny mpanara-baovao nandritra ny fitsidihan’ny Papa Fransoa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Association DAHOLONampianatra ny ankizy momba ny fahadiovana teny 67 ha

Nanentana ny ankizy dimy ka hatramin’ny 10 taona momba ny fahadiovana sy fidiovana teny Antsalovana 67 ha omaly ny fikambanana Daholo, tarihin-dRtoa Mihanta Ramanantsoa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seraben’ny asaHotanterahina any Toamasina ny andiany faharoa

Mahatratra 4 tapitrisa ireo olona tsy an’asa eto amintsika. Ny 70 %-n’ireo dia tanora avokoa,

 raha araka ny fanazavana azo omaly ka tafiditra ao ireo nahavita fianarana nefa tsy mahita asa ankoatra ireo mirona anatin’ny asa fivelomana tsy ara-dalàna. Mba ho fanampiana azy ireny dia hotanterahina any Toamasina indray ny andiany faharoa amin’ilay seraben’ny asa. Ny 25 sy ny 26 oktobra ho avy izao no hanatontosana ny hetsika manoloana ny esplanade eo amin’ny hotel de ville. Mahatratra 150 ireo mpandray anjara  hitondra ny fahaiza-manaony sy ny traikefany amin’ireo tanora any an-toerana ka anisany ireo hampianatra fotsiny momba ny fandrafetana CV. Manodidina ny 30.000 isa kosa ireo olona andrasana ho avy hitsidika ity hetsika ity. Ny minisiteran’ny asa, ny fampananan'asa; ny asam-panjakana ary nylalàna sosialy moa no hikarakara ny hetsika izay manana tanjona hameno ny banga amin’ny filàn’ireo tanora momba ny asa eto amintsika.

 

Pati

 

Legende : Nandritra ny fanokafana ny seraben’ny asa andiany voalohany teto Antananarivo !( Sary  mpikarakara ny seraben’ny asa)

Tia Tanindranaza0 partages

AntalahaTrano 430 may hotohoton’ny afo

Nitrangana hain-trano tao amin’ny distrikan’Antalaha. Trano manodidina ny 430 tafo no indray kila sy hotohoton’ny afo. Tao amin’ny fokontany Antanandavabe, kaominina Ambalabe, distrikan’Antalaha, faritra SAVA, no nirangan’ny loza.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra eny Besarety“Tsy mbola nahazo alalana hivarotra”, hoy ny sefo fokontany

Tsy nisy filazana tamin’ireo mpivarotra fa afaka mivarotra eo amin’ny lalana Besarety izy ireo.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famokarana zava-pisotroMiara-miasa akaiky amin’ny tantsaha ny Star

Miara-miasa akaiky amin’ireo tantsaha eto amintsika ny orinasa Star amin’ny famokarana ireo akora ilaina amin’ny fanodinana zava-pisotro.

 

 

Nahatratra 1.976 ireo nahazo tombontsoa tamin’izany  nanomboka tamin’ny taona 1976 raha miisa 12.000 kosa ireo tantsaha avy amin’ny faritra dimy no miara-miasa amin’ny Malto. Orga 6.000 taonina no vokatr’izy ireo izay nahazoany famatsiam-bola. Hampahafantarina eny amin’ny Forello expo Tanjombato nanomboka omaly ireo karazana akora hampiasain’ny orinasa Star sy ireo zava-pisotro vokariny. Tafiditra ao anatin’izany ny fiaraha-miasa amin’ireo tantsaha, hetsika haharitra efatra andro. Tsiahivina moa fa nosokafana omaly teny Tanjombato ilay hetsika Foara iraisam-pirenena momba ny fambolena andiany fahatelo. Tanjon’ny mpikarakara ny hahafahana manampy sy manohana ireo tantsaha mpamokatra ka anisan’ireny ny fitadiavana lalam-barotra ho azy ireo.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraTanora 4 tapitrisa no tsy an’asa

Miisa 500 ireo tanora nahazo asa teo no ho eo nandritra ny andiany voalohany tamin'ny hetsika seraben'ny asa natao teto Antananarivo tamin'ny volana jona teo.

 Tsy mijanona eo amin'ny resaka tolotr'asa fotsiny fa misy ny fampiofanana an'ireo tanora amin'ny famoronana tetikasa miaraka amin'ny rantsan'ny firenena mikambana momba ny asa na ny OIT, ny minisiteran'ny asa sy ny fampananana asa, ny asam-panjakana ary ny lalàna sosialy ny hetsika manaraka hatao any Toamasina ny 25 sy 26 oktobra ho avy izao. Miisa 4 tapitrisa ny tanora malagasy tsy an'asa, ka tanora latsaky ny 25 taona avokoa ny 70% amin'izany raha ny antontan'isa nomen'ny minisiteran'ny asa. Ny 70%-n'ny tanora kosa dia miasa eo amin'ny sehatra tsy manara-penitra avokoa eto Madagasikara ary miasa tsizarizary raha ny antontanisa nomena hatrany. Araka izany dia olana voalohany mianjady amin'ny tanora malagasy ny tsy fisian'asa. Isan'ireo paikady hamahàna ny olan'ny tsy fananana asa ny fampihaonana ny mpisehatra rehetra eo amin'ny tontolon'ny asa tahaka ny mpampiasa, ireo tambajotra mpanome tolotra asa, indrindra ireo mpitady asa. Izany no antony hanohizana ny hetsika seraben’ny asa ka hatao any Toamasina indray ary ny andiany faharoa.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taom-bavao iraisan’ny Malagasy 2019Efa nalefa any Toamasina ny tsangambaton’ny firaisam-pirenena

Notontosaina tamn’ny alarobia 11 septambra lasa teo tao anatin'ny miaka-bolana ny fangatahan-tsodrano sy fanasinana ny vato fehizoro hatsangana ao amin'ny renivohitr'i Toamasina izay handray ny

 

fankalazana ny Taom-baovao iraisan’ny Malagasy amin'ity taona ity. Niarahan'ireo solontenam-poko mandrafitra ny KMTM « Komity Mpanomana ny Taom-baovao iraisan'ny Malagasy » sy ny Malagasy Mampiray Firenena izany ary nitondran'ny solontenan'ny foko Betsimisaraka, ny Printsy Andriandrainarivo Josephin, ny vavaka sy ny tso-drano. Voahaja, araka izany, ny fomba malagasy dia ny fanombohan-draharaha amin'ny miaka-bolana. Niainga teny Ambohimalaza nakana azy, hihazo an'i Toamasina  ny Tsangambaton'ny firaisam-pirenena ary ny 19 septambra kosa no hanomboka ny fankalazana ny Taom-baovao iraisana sy ny vovonamben'ny Raiamandieny ara-drazana ao amin'ny renivohitr’i Toamasina ary ny talata 22 septambra  no ivon’ny fankalazana.

Manoloana ireo fanaratsiana eny amin’ny tambajotran-tserasera samihafa kosa, nanome fanazavana ny KMTM fa tsy vao izao akory no nandinihana ny fikarakarana, indrindra ny fotoana hanatanterahana ny fomba rehetra hanajana ny maha Gasy fa efa nilofosan’ny komity sy ny vovonamben’ny Raiamandreny ara-drazana ny hahatanteraka izany an-tsakany sy an-davany.

Tia Tanindranaza0 partages

Teatra AmbatovinakyFeno 120 taona amin'ity taona 2019 ity Teatra AmbatovinakyFeno 120 taona amin'ity taona ...

Ny 14 septambra 1899 no notokanana ny “Théâtre Municipal de Tananarive” izay fantatra tamin'ny hoe : Teatra Ambatovinaky. Ny “Opérette LA MASCOTTE” noforonin'i Edmond Audran tany amin'ny taona 1880 no nanokafana azy ka ny Tropy DURU ET CHIVOT no nisehatra ny tantara.

 

 Ny 22 septambra 1899 kosa no nolalaovina tao  ny teatra malagasy voalohany dia ny ZEFINE SY ARMAND nosoratan-dRajaonah Tselatra ary ny Tropy  “TANANARIVE THEATRE” no nilalao azy. Opérette koa izy io, izany hoe  tantara ravahana hira. Dia noraisinay FMTM “Fikambanan’ny Mpanao Teatra Malagasy”  ho fiatombohan'ny  Teatra teto Madagasikara io daty io, hoy i Mbato Ravaloson filohany, na dia efa nisy karazana teatra Malagasy ihany aza talohan’izany  Tao amin’ny Teatra Ambatovinaky no nanandratana ny Teatra Kilasika Malagasy izay tantara ravahana hira teatraly ka ny nalaza indrindra tamin'ireo mpamoron-kira dia i Justin Rajoro, Naka Rabemanantsoa, Andrianary Ratianarivo. Nakaton'ny fanjakana frantsay tamin’ny taona 1950 vokatry ny raharahan'ny 1947 ary narodana ny taona 1953 ny Teatra Ambatovinaky. Amin'izao dia trano fidiovana (WC) no hita ao ary efa mandeha moa ny feo fa ho lasa “parking” ny hotely ampitan'io toerana io izy. Efa tamin'ny fankalazana ny faha-100 taonan'Ambatovinaky ( 1999) no nangatahana ny mba hamerenana ny Teatra Ambatovinaky amin'ny endrika ivelany  fa atao Mozea d'Art izy  hisarihana ny Malagasy hahafantatra bebe kokoa ny kolontsainy sy ny zavakantony, indrindra ireo mpizahatany ihany koa. Ny tantara “Kapoaka sa Vahoaka” nosoratan'i Victor Solo (1978) ary holalaovin’ity Tropy ity hialohavan’ny  fampirantiana fintina hatao ao amin'ny Alliance Française Andavamamba ny zoma 20 ka hatramin'ny alahady 22 septambra toerana hilalaovana ny teatra no hanamarihana ny 22 septambra 2019.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Teknolojia avo lentaMbola vitsy ny orinasa sahy miroso

Tanteraka omaly tetsy amin’ny La Vallée Ampahibe ny fifanaraham-piaraha-miasa tamin’ny orinasa mpamatsy vola Miarakap sy ny Hairun Technology.

 

Tanjona amin’izao fifanarahana izao ny hampiroboroboana ny sehatra ny teknolojia eto Madagasikara ary hahazo 1 miliara Ariary avy amin’ny Miarakap ny orinasa Hairun izay misehatra amin’ny nomerika. Mamorona rindraim-baiko izay saika ampiasaina any ivelany ity orinasa nahazo famatsiam-bola ity ary ny 95%-n’ny mpanjifany dia any amin’ny firenena hafa. Nanambara ny filoha mpanorina ny orinasa Hairun, Ranto Andriambololona fa hampidirana mpiasa vaovao maro io vola io mba hahazo ireo tsena lehibe mifanaraka amin’izany. Olana mateti-pitranga eto Madagasikara ny fandehanan’ireo manampahaizana mifindra toerana mikarama ambony kokoa any andafy (fuite de cerveau) saingy efa malina tamin’izany ity orinasa ity ary tena miezaka mampiofana ireo tanora vao erotrerony ary mijery tsara ny lafiny karama sy mahaolona. Taorian’ny orinasa Chicky, APEM-PAIQ, ny Vatel dia hisitraka ity famatsiam-bola ity ny orinasa Hairun. Tsiahivina fa manohana ireo orinasa madinika sy salantsalany (PME) ny Miarakap mba hitombo ny vola miditra ary hiroborobo ny asa atao. Vitsy ny orinasa Malagasy tsy mahafoy ny famoaham-bola amin’ny fikirakirana ny rindram-baiko sy ny teknolojia avo lenta ka hanao izay ho afany ny orinasa Hairun mba ho fitaratra.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika FIA andiany fahateloSahirana amin’ny lalam-barotra ny orinasa Malagasy

Nisokatra omaly tetsy amin’ny Zone forello Tanjombato ary haharitra efatra andro ny Foara iraisam-pirenen’ny fambolena sy fiompiana ary ny jono FIA andiany fahatelo.

Tombony ho an’ny tantsaha sy ny mpandraharaha malagasy ny hetsika raha hahitana lalam-barotra ivelany sy anatiny. Nomena toerana manokana mantsy ny fampiroboroboana ny fandraharahana ara-pamokarana amin’ity andiany fahatelo ity. Tontolom-pamokarana moderna ary ny sehatra fambolena, sy fiompiana ary jono dia ezahana ho lasa seha-pihariana ahafahana mametraka ny famokarana ho tombony amin’ny fampandrosoana ny toekarena. Anisan’ny orinasa Malagasy vao haingana ny Rambalah izay niorina tamin’ny taona 2018 ary mampiranty ny vokatra vita malagasy.  Ny antony nandraisana anjara tamin’ity FIA ity dia ny hampahafantarana ny olona mpitsidika ny vokatra Rambalah izay miainga amin’ny socola sy coco. 14% ny tahan’ny alikaola ao anatiny ary misy karazany 2 ny tsiro dia ny socola sy kafe sy ny socola fotsiny. Hatreto ny lalam-barotra dia mbola amin’ny alalan’ny tambajotran-tserasera (vente en ligne) kanefa tena efa afaka milahatra amin’ny zava-pisotro zava-pisotro vita avy any ivelany ary natao ho zakan'ny Malagasy sy sarany. Nanambara ny mpitantana ny orinasa fa olana ny fampitaovana satria na ny tavoahangy ampiasaina aza mbola afarana any ivelany. Tanjona araka izany ny hitady fiaraha-miasa ahafahan'ny orinasa Rambalah mivarotra eny amin’ireny tranombarotra lehibe ireny ary fanamby ny ahafahana hanondrana ny vokatra.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Avo lenta

Maro no gaga, teo ny sanganehana, nisy no nalahelo, sosotra sy diso fanantenana omaly raha nahafantatra ny kandida natolotry ny antoko politika 2 sokajiana fa matanjaka indrindra eto Madagasikara amin’izao fotoana.

 

 Olona tsy dia hita sy fandre firy eo amin’ny tontolo politika ary tsy anisan’ireo mafana fo na koa ambara fa mpitolona any amin’ny antokony na ny kandidan’ny TIM na ny an’ny IRD. Misy antony mazava tsara anefa matoa izy ireo no natolotra. Tsy an-tery fa tena tao anatin’ny fifampiresahana sy fandinihana lalina no nanapahan-kevitra raha ny vaovao re omaly. Efa tafapetraka ny antontan-taratasy, dia efa izay izany tsy misy adihevitra be intsony fa ny fiatrehana ny propagandy izao no tokony hifantohan’ny saina indray. Efa hatrany amin’ny taona 2007  no mpifanandrina politika ny antokon’i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina, fifidianana ben’ny tanàna no nitranga tamin’izany. Efa nifanandrina in-droa miantoana tamina fifidianana filoham-pirenena  ary 12 taona aty aoriana dia mbola ireo. Misy no miteny f’angaha tsy misy olona hafa sy antoko hafa mihitsy no dia ireo foana e ? Tsy misy aloha matoa ireo mbola eo… ry zareo ihany koa no efa manana rafitr’antoko mahasahana ny firenena iray manontolo. Maro no mbola manantena fa ho vita ny hampandroso ny tanàna ka tena hiasa tokoa ireo teknisianina fa tsy ho lasa mpanao politika avo lenta. Tsy maintsy misy foana anefa ny politika avo lenta sy ny vina lavitra satria izay no maha politika ny politika ary tanjon’ny antoko politika ny ho tonga eo amin’ny fitantanana ny fireneny mba hanatanterahany ny fandaharanasa heveriny fa hampandroso ny firenena. Tsy voatery ho fantatry ny olom-pirenena ny antony ary na fantany aza mety tsy ho takatry ny sainy. Andrasana kosa anefa ny fandaminana ny tanàna, ny fanatsarana ny fiainan’ny mponina ao aminy, ny fisongadinan’ny asa mivaingana fa tsy hifanilika andraikitra lava. Tsy maninona raha mandeha ny politika avo lenta fa mba asio fampandrosoana avo lenta ihany koa e !

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety Tompondaka eran-tany sy N1 A MalagasySamy hiatrika dingana goavana avokoa anio zoma 13 septambra

Hiatrika ny dingan’ny 1/4-dalana ny fiadiana ny ho tompodakan’i Madagasikara 2019 taranja basikety N1 A lahy sy vavy anio zoma 13 septambra 2019,

 

araka ny fandaharan-dalao hotontosaina ao amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina : Vehivavy : 09:00-Ankaratra # ASA ; 10:00-Mb2All # Bc Est ; 10:45-Tamifa # Jea : 11:45-Sbbc # Ascut.

Lehilahy : 12:30-Cospn Mb2all ; 14:15-Gnbc # Cosfa ; 16:00-Cosmos # Sebam ; 17:45-Ascb # Ascut. Hiditra amin’ny lalao 1/2-dalana kosa ny andiany faha-18 amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany eo amin’ny taranja basikety sokajy lehilahy anio zoma 13 septambra ihany hotontosaina any Chine : 10:00 (Chine)- Espagne # Australie ; 14:00-Argentine # France.

 

Ntsoavina Evaris

te

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hafatr’i PapaMiandry ny akony amin’ny mpitondra ny WWF

Tokony hisy akony eo anivon’ny fitondram-panjakana, hoy ny avy eo anivon’ny WWF Madagascar,

 

ireny hafatry ny Papa Fransoa nandritry ny fandalovany teto Madagasikara ny 6 ka hatramin’ny 10 septambra ireny. Amin’ny maha rafitra iraisam-pirenena misahana ny tontolo iainana azy moa dia notsindrian’ity rantsan’ny firenena mikambana ity manokana ny resaka fanajana ny tontolo iainana sy ireo voary ao aminy. Mazava, hoy ity rafitra ity, ny filazan’ny Papa mikasika ny mahamaika ny famoronana asa mikajy ny tontolo iainana sy fahasamihafana ary ny fifandraisan’ny olombelona malagasy amin’ny zavaboary manodidina azy hivoahany amin’ny fahantrana. Rehefa alalinina, hoy hatrany ny WWF, ny tian’ny Papa ambara amin’ireo loza mitatao amin’ny tontolo iainana malagasy dia mifandraika indrindra amin’ny resaka voka-dratsin’ny doro tanety ary fanapahana sy fanondranana hazo sarobidy sy zava-manan’aina sarobidy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpino teny SoamandrakizayMaro ireo niakatra tosidra tampoka

Nahatratra 1.653 ireo olona narary teny Soamandrakizay vokatry ny vovoka sy ny hatsiaka raha araka ny tatitra ofisialy nataon’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka omaly.

 

 

Maro tamin’izy ireo no tratry ny aretim-pivalanana, nisy ihany koa ireo niakatra tosidrà be tampoka noho ny antony tsy fantatra ankoatra ireo efa nanana aretina mitaiza ka nihetsika tampoka noho ny havizanana. Ny 15 tamin’ireo no naiditra hopitaly ka nisy ireo nalefa tao amin’ny hopitaly HJRA raha nisy ihany koa ireo nalefa teny Befelatanana. Mpilatsaka an-tsitrapo  miisa 500 niampy mpitsabo 200 no indray nifanome tanana sy niara-nisalahy tamin’ny fikarakarana azy ireo izay notoloran’ny profesora Julio Rakotonirina, minisitry ny fahasalamam-bahoaka fisaorana mitafotafo sy mari-pankasitrahana. Nomarihin’ity farany fa misy hatrany ny anatra azo tsoahina rehefa misy tranga tahaka ireny toy ny fahafahan’ny tsirairay manontany mialoha ny sampana mpamantatra ny toetr’andro hahafahana mandray fepetra momba ny fitaovana hampiasaina manoloana ny tranga tahaka ireny.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Komitin’ny fampihavanam-pirenenaManiry ben’ny tanàna tena Malagasy

Anisan’ny zava-dehibe eto amin’ny firenena ny fanatanterahana ny fifidianana ben’ny tanàna sy mpanolotsain’ny tanàna ny 27 novambra izao, hoy ny avy eo anivon’ny CFM na komitin’ny fampihavanana Malagasy.

Ho tompon’andraikitra akaiky vahoaka indrindra ireo, hoy ny filoha lefitra, Gerard Ramamimampionona. Anjaranay ny mametraka fitoniana ary antony hivorianay amin’io herinandro io ny hijerena izany mialoha, mandritra ary aorian’ny fifidianana. Ny marimarina kokoa dia tanjona ny hametrahana ben’ny tanàna tena Malagasy, izany hoe, manaja ny soatoavina Malagasy. Mahalala tsara ny andraikitra sy adidiny hohajaina toy ny raiamandreny satria tena mandray anjara amin’ny fampandrosoana ny sosialim-bahoaka sy eny ifotony. Toetra mijoro ho raiamandreny manaja ny soatoavina no tena tadiavina, hoy izy, mba tsy ho lasa tany lavitra andriana, indrindra, ireo any ambanivohitra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olana ara-taratasyAhiana hifandramatra ny samy mpino Silamo

Ahiana hivadika zavatra hafa ny olana misy eo amin’ny samy mpino Silamo.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Talen`ny Tranompirintim-pirenenaNesorina fa sahy niteny ny marina ?

Nivoaka nandritry ny filankevitry ny minisitra ny 11 septambra lasa teo fa voatendry ho Talen’ny Tranompiritim-pirenena Rajaofetra Andry Nirina araka ny tolo-kevitry ny minisitry ny toekarena sy ny fitantanam-bola.

 

Nesorina tamin`ny toerany kosa i Jean Angelson Randriamboavonjy.Ao anatin`ny fanomanana sy fiatrehana ny fifidianana ben`ny tanàna tanteraka isika eto Madagasikara. Manana anjara lehibe amin`izany ny tranomprintim-pirenena, indrindra amin`ny fanotana ireo biletà tokana. Ny minisitry ny toekarena sy ny fitantanam-bola, Richard Randriamandranto, nandritra ny fifanaovan-tsonia tamin`ny CENI ny volana aogositra lasa teo dia nanambara fa “tsara ho fantatry ny rehetra fa horaisin’ny fanjakana sy ny Tranompiritim-pirenena an-tanana ny fanontana ireo biletà tokana rehetra hampiasaina amin’ny fifidianana”. Mipetraka ihany ny ahiahy. Fa inona no tena olana ? Fa maninona no ao anaty fanomanana fifidianana no nesorina I Jean Angelson Randriamboavonjy ? Raha tsiahivina, ity tale teo aloha ity no sahy nanambara ny toe-javatra misy eo amin`ireo kara-panondrom-pirenena sy kara-pifidianana hosoka izay niparitaka manerana an`i Madagasikara nandritra ny fifidianana  filoham-pirenena. Raha nitafa tamin`ny mpanao gazety izy ny 16 desambra 2018 dia nilaza izy fa “gaga ny teo anivon`ny “Imprimerie nationale” fa vao vita ny fihodinana voalohany nahita ireo CIN hosoka izay tsy nivoaka avy aty amin`ny orinasa ka nametraka mazava tsara fa ny hosoka mandeha any dia tsy avy aty amin`ny imprimerie ka aoka mba samy ho mailo ny tsirairay”. Nametra-panotaniana ihany koa hoy izy amin`ireo mpifidy tsy nahazo kara-pifidianana satria 12 tapitrisa no natontan`ity orinasam-panjakana ity kanefa 10 tapitrisa latsaka no nifidy tamin`izany. Mety matahotra ampamoaka ve ny Fitondrana ? Amin`ny alahady izao moa no fisarihana ireo nomeraon`ireo kandidà ben`ny tanàna amin`ny biletà tokana saingy velona ny ahiahy amin`ny hisian`ny hosoka indray. Tsy ahiana ve ny momba ny fikarakarana ny fifidianana kaominaly sy monisipaly hotanterahina ny 27 novambra ho avy izao ?

 

Marigny A. sy Pati

Tia Tanindranaza0 partages

FifidiananaKaominina 560 tsy misy kandida ben’ny tanàna

Kaominina 560 amin’ny 1695 manerana an’i Madagasikara no tsy misy kandida, kaominina 1369 nahitana lisitra kandida mpanolotsaina fotsiny; ny any ambanivohitra no tena tsy narisika ireo kandida.

15 andro izany hoe ny 29 aogositra ka hatramin’ny omaly 12 septambra 2019 no fe-potoana nofaritan’ny lalàna hahafahan’ireo kandida manatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana saingy izao misy kaominina tsy mbola nahitana kandida ben’ny tanàna izao. Nandefa taratasy any amin’ny governemanta ho fangatahana ny fanitarana ny fe-potoana hahafahana manatitra antontan-taratasy ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidiana koa dia andrasana ny heviny. Ho an’ireo renivohi-paritany 6 kosa dia tahaka izao manaraka izao ny zava-misy: Antananarivo Renivohitra ahitana kandida 6, Toamasina misy kandida 5, Antsiranana kandida 4, Toliara kandida 7, Fianarantsoa  kandida 4 ary Mahajanga  kandida 4. Ny antoko IRD sy TIM no manana kandida maro indrindra avy eo ny tsy miankina.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

“Haja boum” Vonona hampandroso an’Ambohimangakely

Nitohy tamin’ny alalan’ny fanaovana didimpoitra maimaimpoana, ny fanaovana asa sosialy efa fanaon’ny antoko Tiako I Madagasikara, eny Ambohimangakely hatramin’izay.

Nanamarika rahateo Razanakoto Hajasoa Pascal na “Haja boum”, ity farany izay kandidà ho ben’ny tanàna eny Ambohimangakely fa tsy hijanona hatreo akory ny asa fanasoavana sy fanampiana ny mponina eny an-toerana fa hitohy hatrany ho fanamaivanana ny fahantrana sy ny fahasahiranana baben’ny vahoaka Malagasy ankehitriny. Ampahany amin’ny fanohizana ny asa ny fanorenana sy fanavaozana lava-drano ary ny fampidirana herinaratra eny ambanivohitra amin’ny alalan’ny fampiasana ny herin’ny masoandro. Efa matipaika rahateo ny drafitrasam-pampandrosoana ho an’ny kaominina Ambohimangakely rehefa mby eo amin’ny toeran’ny Ben’ny tanàna ny tenany. Efa vonona tanteraka ho amin’ny fiatrehana ny fifidianana ho ben’ny tanàna sy mpanolotsaina hotanterahana ny alarobia 27 novambra ho avy izao, araka izany, ny antoko Tim eny Ambohimangakely.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tiako I MadagasikaraMandeha ny fanilo miampita

Maro no tsy nanam-po omaly, fa Randriamasinoro Tahiry Ny Riana no kandida natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara ho kandida ben’ny tanàna eto Antananarivo,

 fa tsy ny filoha nasionalin’ny antoko sady filoham-pirenena teo aloha dia Atoa Marc Ravalomanana. Karazana kihon-dàlana lehibe iray ho ara-politika io ho an’i Marc Ravalomanana satria taratry ny fampitana fanilo eo amin’ny fanaovana politika. Goavana izany fifidianana ben’ny tanàna eto amin’ny renivohitr’i Madagasikara izany, kanefa nanome fitokisana sy nampita fanilo amin’ny tanora heveriny fa afaka ny hitondra rivo-baovao sy hanohy ny ezaka vita i Marc Ravalomanana fa tsy naneho fitiavan-tena. Heverina fa tsy fanapahan-kevitra kisendrasendra io, fa tena maty paika hoenti-mitondra rivo-baovao. Raha ny mombamomba ny kandidan’ny TIM Randriamasinoro Tahiry Ny Riana fohifohy, dia tanora 36 taona izy, manambady  manan-janaka miisa roa. Manam-pahaizana manokana momba ny fikirakirana ara-bola, ka Tale ara-bola teo anivon’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra izy nialohan’ny nanendrena azy ho Sekretera Jeneralin’ny CUA vao roa volana teo ho eo izay, taorian’ny fialan’Atoa Guy Rivo Randrianarisoa.Mpianatra nivoaka teny amin’ny ENAM ihany koa izy.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidan’ny TIM eny AntehirokaVonon-kandresy Rajaonera Samy sy ny ekipany

Kandida ben’ny tanàna eny amin’ny kaominina Antehiroka amin’ny anaran’ny antoko TIM Atoa Rajaonera Samy Andrianavalomalala. Tafapetraka teny amin'ny OVEC ny alarobia 11 septambra teo ny taratasy filatsahan-kofidiana miaraka amin’ireo lisitry ny mpanolotsaina TIM miara-dia aminy.

 

 

 Naneho izy sy ny ekipany fa vonona tanteraka amin’ity fifaninanana masina ity, ary tsy hitsapatsapa fa hanao izay faraheriny amin’ny fampandrosoana an’Antehiroka. Efa niomana sy vonon-kandresy fa tsy hanao kitsapatsapa ary mahalala tsara ny filan’ny vahoakan’Antehiroka mba tsy ho mena-mitaha amin’ny hafa ity kaominina ity. Amin’ny anaran’ny TIM ny firotsahana fa tsimialonjafy amin’ny fiaraha-miasa sy ny fifanohanana izy ireo satria ny fampandrosoana no laharam-pahamehana, ka dia misokatra amin’ny rehetra vonona hifanome tànana amin’izany ny kandida Rajaonera Samy sy ny ekipany. Maro rahateo ny fikambanana sy ny olom-pirenena voalaza fa efa naneho fahavononana hiara-kikatsaka ny soa ho an’Antehiroka miaraka amin’izy ireo satria ny miasa miaraka no fahombiazana, araka ny toromarika famerimberin’i Marc Ravalomanana matetika.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana an’i Tanjombato“Rallye vaovao ataoko io”, hoy i Tovonen

Tontosa omaly tetsy amin’ny OVEC 67Ha ny fanaterana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana ho ben’ny tanànan’i Tovo Rakotojohary, fantatry ny rehetra eo amin’ny tontolon’ny hazakaza-piarakodia na Rallye amin’ny fiantsoana hoe Tovonen.

 

 Isaorana an’Andriamanitra, hoy izy, fa tontosa iny ary ny fiatrehana ny fiomanana amin’ny fampielezankevitra amin’ny 2 novambra indray no dingana manaraka. Na izany aza dia nampatsiahy ny tenany fa ho vain-dohan-draharahany hatrany hatramin’izay na tsy eo amin’ny fitondrana aza ny fitondrana anjara biriky fampandrosoana ny kaominin’i Tanjombato. Rallye vaovao ataoko io, hoy izy. Zanak’i Tanjombato aho ary mahita fa manana tombony be ahafahana mampandroso azy I Tanjombato noho ny fikambanany mivantana amin’ny kaominin’Antananarivo Renivohitra ao anatin’ny firaisana fahefatra. Azo atao maodely amin’ny kaominina ambanivohitra rehetra amin’ny fampiarahana ireo fotodrafitrasa misy ao aminy amin’ny an-tanàn-dehibe. Ny sehatry ny fandriampahalemana, fampianarana, fahasalamana, indrindra ny sosialim-bahoaka koa, tena hitako ho laharam-pahamehana. Efa in-4 tompondakan’i Madagasikara amin’ny Rallye aho ary hiezaka koa mba ho voalohany I Tanjombato, hoy hatrany i Tovonen.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Guy Rivo RandrianarisoaEfa vonona ny fanarenana an’Antsirabe

Tafapetraka teo anivon’ny OVEC Antsirabe voalohany ny antontan-taratasy maha kandidan’ny antoko Tiako i Madagasikara an’Atoa Guy Rivo Randrianarisoa.

 Izy no kandida faha-3 nahatafapetraka ny antontan-taratasiny omaly tolakandro tao Antsirabe. Nambarany fa efa vonona amin’ny fanarenana ny tanànan’Antsirabe izy sy ireo akipa miaraka aminy. Nambarany fa mila olona mijoro sy mitana ny teny nataony ary vonona hiasa ho an’ny vahoaka no ilain’Antsirabe. Afaka mamaly izany ny antoko Tiako i Madagasikara ary antony nilatsahany. Vonona izy ireo hametraka tanàna milamina, ary hanangana sy hampandroso miaraka amin’ny Antoko Tiako i Madagasikara. Nambarany fa nanahirana azy ireo ny fiovan’ny fitakian’ny tany amin’ny tahirim-bolam-panjakana taratasy hafa rehefa tonga tany izy ireo ka nahatara ny fametrahana ny antontan-taratasy. Mikasika ny fahapotehan’ny tanàna dia nambarany fa zavatra efatra no ilain’ny vahoaka dia ny tanàna madio, milamina, manana ny maha izy azy dia ny rano sy ny fahafahana mivezivezy ara-dalàna amin’ny lalana. Nambarany nivantana aza fa fitaovana ilaina maika ny fitaovana famonjena voina. Mikasika ny karaman’ny mpiasa tsy voaloa moa dia nambarany fa tsy hampanantena ny handoavana izany avy hatrany ny tenany saingy tsy ho tapaka kosa ny karaman’ny mpiasa ka ao anatin’ny 6 volana dia haloa ireo trosa ireo amin’ny alalan’ny fitantanana madio sy mangarahara izay hapetrany. Marihina fa hatramin’ny ora nandalovana tany amin’ny OVEC dia vao kandida 3 no fantatra dia ny natolotry ny AMI, ny Hasin’Antsirabe ary ny TIM. Taorian’izay vao tonga ny IRD sy ny lehiben’ny faritra teo aloha, Atoa Mandrindra Andrianjanaka ary Atoa Ralison Andriamandranto. Misy amin’ireo kandida no tsy nanolotra lisitra mpanolotsaina ihany koa.

Caius R

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo RenivohitraKandida tsy nampoizina ny an’ny TIM sy IRD

Niova endrika tanteraka ny tontolo politika ho amin’ny fitantanana an’Antananarivo Renivohitra. Olona tsy mbola re firy tamin’ny politika no natolotry ny antoko 2 sokajiana ho goavana ho kandida ben’ny tanàna dia i Tahiry Ny Rina Randriamasinoro

 izay sekretera jeneralin’ny kaominina natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara ary i Naina Andriantsitohaina mpandraharaha anisan’ny mpanefoefo indrindra eto Madagasikara, minisitry ny raharaham-bahiny no natolotry ny IRD, antokon’ny fitondrana izay mbola ankamantatra ny antony nisafidianana azy na ho an’ireo IRD mafana fo azaIzy  dia nanao velirano fa hanavotra an’Antananarivo, nitsotra ihany koa izy fa tena mbola vaovao amin’ny tontolon’ny politika. Tsy nitombina avokoa ny tombantombana rehetra. Tsy nilatsaka i Marc Ravalomanana na dia efa maro aza ireo nangataka azy mba ho kandida. Tsy nisy hita tabilao ihany koa ireo mpanao politika mahazatra manodidina an’i Andry Rajoelina toa an-dry Augustin Andriamananoro, Lalatiana Rakotondrazafy fa hafa mihitsy no natolony. Tsy sanatria manamaivana ireo kandida hafa fa efa manomboka mazava ihany ny sary fa dia ho fifandonan’ny TIM sy ny IRD no hitranga eto, izany hoe Tahiry sy Naina. Tsy nampoizina na “Surprise” ho an’ny rehetra iny fa ny teo anivon’ny TIM, dia nisy fandinihana lalina nahatongavana tamin’izao fanapahan-kevitra izao, hoy ny Sekretera Jeneralin’ny TIM Rtoa Olga Ramalason. Ny filoha Marc Ravalomanana dia mijery lavitra amin’ny ho avin’ny firenena sy ny tanànan’Antananarivo, ka noho ny fahitany an’izany no nandraisany fanapahan-kevitra tsy hanao indray na dia nisy aza ny fangatahana nataon’ny Rodoben’ny mpanohitra na ny RMDM sy ny antoko TIM na koa ny fikambanana samihafa sy ny olom-pirenena. Mba hahasoa ny firenena sy ny tanànan’Antananarivo, dia nanolotra olona hafa i Marc Ravalomanana na efa nodinihina aza teo anivon’ny antoko ary tsy nieritreritra ny TIM fa tsy hilatsaka izy. Efa nomanina ihany koa anefa ny kandida vitsivitsy, ka iny ny stratejia heverin’ny TIM fa mety indrindra hiatrehana ny fifidianana eto Iarivo. Tao anatin’ny fahamatorana ny fanapahan-kevitra, hoy hatrany Rtoa Ramalason Olga.

“VONONA SY SAHY AHO”

Io azo atao daholo ny zavatra rehetra eto, ary teknika no hamahantsika anio, ka izany no antony nifidianan’ny filoha Marc Ravalomanana ahy amin’ny maha teknisianina, hoy ny kandida Randriamasinoro Tahiry Ny Rina. Tsy hijanona ho teknisianina fotsiny fa nanapa-kevitra hoe aleo miroso lalindalina. Tsy fanapahan-kevitra kisendrasendra fa zavatra efa nodinihina lalina. Manome toky aho, fa io vitantsika io, ary tsy hitako ny sakana raha amiko manokana sy ny fiarahana amin’ny filoha Ravalomanana entina manatanteraka izany. Efa vonona ny amin’izany ny tenako, hoy ny kandida Randriamasinoro Tahiry Ny Rina.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Randrianasolo Jean Nicolas« Hanana kandida manokana ny GJMP »

Antoko manana solombavambahoaka voafidy eny amin’ny Antenimieram-pirenena ankehitriny ny GJMP « Groupement des jeunes Malgaches Patriotiques” tarihako, hoy ny depiote Randrianasolo Jean Nicolas.

La Vérité0 partages

Assassinat d’une octogénaire à Ambodiafontsy - Le domestique comme principal suspect

Mercredi soir, une mère de famille de 80 ans fut assassinée chez elle à Ambodiafontsy, dans la Commune d’Ampitatafika. Elle avait été étranglée avec son propre foulard. Actuellement, le soupçon pèse sur le jeune domestique de 20 ans. Sa fuite nourrit cette suspicion sur sa personne, selon un membre de la famille de la victime. D’autant plus que la clé de la porte d’entrée principale de la maison, a disparu en même temps que lui. La trop grande brièveté de la période où il a travaillé chez ses employeurs, alimente également leur méfiance. En effet, il a à peine travaillé quinze jours chez cette famille, et voilà qu’il a pris la fuite après le constat de décès de cette dame. « Tous les gestes et comportements du jeune homme l’ont trahis. En présence du couple, il feint toujours de se montrer docile et très travailleur. Mais lorsqu’il est seul avec la dame âgée, il s’était souvent montré insolent voire menaçant. Parfois, il s’est disputé avec la victime », explique notre interlocuteur. Il n’existe aucune pièce d’identité susceptible de le retrouver. Il fut embauché par l’entremise d’un « mpanera » à Antsirabe où la victime habitait de temps en temps. Seul le numéro de téléphone de cet intermédiaire, est l’élément permettant de remonter la piste du fugitif. L’appartement qui est situé à l’étage où loge l’octogénaire, avait été mis sens dessus-dessous. On dirait comme on l’avait fouillé fébrilement dans l’objectif de trouver un quelconque objet de convoitise. La disparition d’une somme de 100 000 ariary, d’un poste radio ainsi que d’autres objets, avait été signalée.

Pour le moment, nul n’est en mesure de connaître le scénario exact du crime. Le seul renseignement qui a filtré de cette affaire, c’est l’étonnement des enfants de la victime de ne pas la voir se manifester comme à ses habitudes à leur retour du travail, vers 19h. « Généralement, c’est le domestique qui accourait ouvrir le portail quand la voiture des époux pointe devant la propriété. Ce mercredi soir-là, personne de l’intérieur n’est venu leur ouvrir ce portail après le klaxon », commente notre source. Il a alors fallu utiliser une échelle pour se frayer un passage à travers une fenêtre de l’appartement de la victime. Et à l’intérieur, ses enfants l’ont trouvée gisant inerte sur le parquet. A en voir de plus près, elle a été étranglée. Sa langue était sortie et son foulard est encore fixé solidement sur le cou. Bien qu’il existe cette zone d’ombre, notre interlocuteur ne cache pas non plus que ce triste évènement avait un lien avec l’ancien domestique, un homme de 22 ans. « Ce dernier avait aussi l’habitude de se disputer avec la victime. Un jour, il avait même menacé de la tuer », déclare-t-il. On ne sait donc si les deux employés seraient de connivence ou non. Seuls les enquêteurs pourront confirmer le fondement de l’hypothèse. F. Roland

La Vérité0 partages

Fibre optique - La libéralisation concrète du marché attendue par les opérateurs

Toujours en attente. Le 17 mai dernier, le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, Christian Ramarolahy, a annoncé l’ouverture du marché de la fibre optique dans le pays. L’idée étant de mettre  en place une concurrence juste et saine afin de réduire considérablement le coût d’accès à une connexion Internet de qualité dans le pays. Un mois après, cette déclaration s’est notamment concrétisée par l’adoption du texte réglementaire lors d’un Conseil du Gouvernement. Maintenant, les opérateurs attendent la concrétisation de cette mesure, comme le témoigne Michel Degland, directeur général d’Orange Madagascar : « Depuis cette déclaration, nous sommes très optimistes. En effet, il est clair qu’en tant qu’opérateur habitué à la compétition, notre entreprise est sensible à l’ouverture d’un monopole. Pour nous, c’est une bonne nouvelle. Maintenant, nous attendons donc l’exécution de ce qui a été annoncé par le ministère ».

Il ne faut pas oublier qu’Orange Madagascar figure parmi les premiers opérateurs à investir dans la fibre optique avec le câble Lion, en 2009. L’ouverture du marché de la fibre optique va alors lui permettre d’améliorer ses infrastructures. « Si à l’avenir, la libéralisation du secteur  est effective, Orange jouera  pleinement son rôle. Aujourd’hui, on investit déjà dans le réseau et les infrastructures », soutient le DG d’Orange Madagascar. Selon les explications fournies par le ministère, des études sont encore en cours dans le cadre de l’élaboration du texte réglementaire, d’où le retard de la concrétisation de l’annonce.  Le sujet concernant les taxes assujetties aux produits des télécommunications a également été abordé par l’opérateur. Mais c’est encore un autre sujet.  Rova Randria

La Vérité0 partages

Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords

Un bon feedback. La coalition présidentielle  « Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina »  d’Antananarivo a reçu un écho favorable auprès d’une frange non négligeable de la population. De tous bords, on salue la nomination d’une personnalité comme l’actuel ministre des Affaires étrangères comme porte étendard de la plateforme présidentielle. Les premiers à saluer la candidature de Naina Andriantsitohaina sont issus du milieu économique. Faut-il, en effet, rappeler que Naina Andriantsitohaina est avant tout un leader d’entreprise respecté et respectable, sa nomination est saluée par le milieu économique. Il est à la tête d’un conglomérat opérant dans diverses activités allant de l’imprimerie aux médias en passant par la banque et les produits chimiques. Il fut également président du Syndicat des industries de Madagascar et du Groupement des entreprises de Madagascar. La présence massive des opérateurs économiques au Pk0 d’Antanimena lors de l’annonce de sa candidature n’est pas anodine. S’il gère la CUA comme il a su gérer ses entreprises, il ne devrait pas y avoir de souci, a notamment soutenu un analyste économique. La nomination d’un homme relativement nouveau dans la politique, pour porter la couleur Orange dans la course à la magistrature de la Capitale, est également accueillie favorablement par de nombreux politologues, analystes et observateurs politiques.

Avant sa nomination en tant que chef de la diplomatie de Madagascar, l’homme avait en effet été plutôt discret sur le plan politique. Dans une déclaration publiée hier, le parti Freedom de l’actuelle ministre de la Culture et de la Communication,  Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, a annoncé son soutien à la candidature de Naina Andriantsitohaina à l’élection municipale à Antananarivo, affirmant apprécier « grandement l’abnégation et le courage du candidat à faire face aux maux après quatre années de gestion catastrophique par l’équipe actuelle à la tête de la Mairie d’Antananarivo ». Outre les membres de sa famille politique, des personnalités comme Narson Rafidimanana ont applaudi la candidature du patron de presse. L’actuel député élu à Antanifotsy et ancien ministre a notamment affirmé faire campagne pour le candidat de l’IRD même s’il n’était pas électeur à Antananarivo. Dans une publication sur les réseaux sociaux, Paul Rabary, ex-ministre également, y est aussi allé de son commentaire favorable. Pour beaucoup de  personnalités politiques, Naina Andriantsitohaina est le candidat idéal dans  le contexte actuel pour  diriger la Capitale, après quatre ans de gestion catastrophique par les Ravalomanana. Antananarivo a besoin qu’on y apporte un nouveau souffle, et le fils du défunt Charles Andriantsitohaina et de Ginette Rabesahala a la capacité d’apporter ce nouveau souffle, opine un observateur.La Rédaction

La Vérité0 partages

Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina

Le Président Andry Rajoelina a été nommé par 37 pays africains, champion de la mise en œuvre de l’éducation physique de qualité et de la mise en œuvre en Afrique du Plan d’action de Kazan, confirmant ainsi la confiance de la communauté internationale au leadership malagasy. Ce titre lui a été décerné à l’issue de la première Conférence régionale des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan, ce 13 septembre au CCI Ivato. Le Plan d’action de Kazan (PAK) est une initiative de l’UNESCO pour faire de l’éducation physique et sportive un vecteur de la consolidation de la paix et du développement durable. Cette initiative rejoint les efforts des Etats membres de l’Union africaine dans le but de promouvoir et de développer le sport sur le continent. En effet, l’Union africaine, dont Madagascar est un membre actif, prône la promotion du sport en tant que droit humain fondamental, la défense du développement du sport, la promotion du financement pour le développement du sport et la garantie de l’élaboration par les pays de politiques, programmes, systèmes et structures dans le domaine du sport.

En ce sens, Madagascar a été l’hôte de la conférence régionale des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’action de Kazan, lors de laquelle, une centaine d’experts et ministres en charge du sport et de l’éducation physique ont participé.  La mise en œuvre du PAK à Madagascar participera non seulement à la concrétisation du « velirano » du Président Andry Rajoelina, celui de faire du sport le porte-flambeau de la fierté nationale ; mais participera également à faire de Madagascar la vitrine de l’Océan Indien en matière de réveil de conscience, d’unité des peuples et de développement. Le Président de la République a réitéré le soutien actif de l’Etat à la promotion et la professionnalisation du sport Malagasy. Ceci, à travers la construction de gymnase et aires de sports aux normes internationales à travers tout Madagascar, la réhabilitation et l’extension du stade Mahamasina qui débutera cette année mais encore la mise en place de l’Académie nationale de sport de haut niveau qui contribuera à la professionnalisation de la filière sport-étude à Madagascar. « Nous allons faire de l’Afrique le champion de l’émergence africaine et de l’émergence sportive.  Transformons notre essai  et marquons l’histoire de l’Afrique », a conclu le Président de la République.Recueillis par la Rédaction

La Vérité0 partages

Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

Une grande première pour les gouverneurs des banques centrales des pays membres de la SADC. Banky Foiben’i Madagasikara a hébergé du 11 au 13 septembre la 49ème réunion du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales (Committee of Central Bank Governors, CCBG) de la SADC. 75 délégués représentant 15 Banques Centrales des pays membres de la Communauté, se sont réunis au Carlton Anosy.  L’objet de ces réunions porte sur le suivi des projets inscrits dans le processus d’intégration monétaire et financière des Etats de la SADC. Les rencontres aboutissent sur des délibérations des Gouverneurs autour des sujets se rapportant à plusieurs domaines de la coopération. Il s’agit notamment du contrôle de change, du système de paiement, des politiques de réglementation et de surveillance du système bancaire ainsi que des technologies de l’information et de la communication supportant les fonctions des Banques Centrales. A titre d’information, le CCBG a été institué au sein de la SADC depuis 1995 comme organe spécialisé ayant pour mission de faciliter la coopération étroite entre les Banques Centrales des Etats membres.

Composé des gouverneurs des banques centrales de ces Etats, le comité est chargé de promouvoir le développement des institutions et des marchés financiers par la mise en œuvre en commun de politiques en matière de finances, d’investissement et de change. Le CCBG se réunit officiellement deux fois par an et est précédé lors de chaque session de la réunion du Comité des techniciens des Banques Centrales (Committee of Central Bank Officials, ou CCBO).Solange Heriniaina

La Vérité0 partages

Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale

Sous le signe de la continuité. Le nouveau directeur général du Bureau indépendant anti – corruption, Laza Eric Donat Andrianirina, est à pied d’œuvre dans le combat pour l’éradication du fléau de la corruption. Dans cette optique, le numéro un de l’équipe d’Ambohibao était à la tête d’une délégation pour représenter Madagascar à la 1ère reprise de la 10ème Session du Groupe d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) et à la 10ème Session du Groupe de travail à composition non limitée sur la prévention de la corruption. Ces deux sessions ont eu lieu à Vienne en Autriche, du 02 au 04  septembre pour la 1ère session et du 04 au 06 septembre 2019 pour la 2nde.Ce fut l’occasion pour le DG du BIANCO d’effectuer un rapport de progrès en matière de mise en œuvre de la convention onusienne, notamment sur les volets relatifs à l’application de la loi, la prévention de la corruption et la coopération internationale. Durant son intervention, il a fait part de la disponibilité des experts gouvernementaux malagasy à s’acquitter, de concert avec ceux du Sud Soudan, de ses obligations dans le cadre du 2nd cycle d’examen et d’évaluation du respect des dispositions du chapitre II (prévention de la corruption) et du chapitre V (recouvrement des avoirs) de la convention par le Ghana.

Partage d’expériencesLa 2ème réunion portait sur les échanges de bonnes pratiques pour ce qui est de prévention de la corruption entre tous les représentants des Pays membres de la CNUCC. Sur ce point, Madagascar a partagé, à titre d’exemple, ses expériences relatives à la mise en place des dispositifs de prévention de la corruption dans les secteurs public et privé. Concrètement, l’expérience malgache se traduit par la dématérialisation progressive de la procédure administrative. Sur ce point, la Grande île a fait figure de modèle à suivre pour les autres pays.Par ailleurs, compte tenu de la nomination du directeur général du BIANCO en tant qu’expert Gouvernemental en matière de lutte contre la corruption, il a participé au cycle de formation de haut niveau organisé à cet effet par le secrétariat de l’UNODC. Au cours des différents échanges auxquels il a participé en marge de ces différentes sessions, le chef de la délégation malagasy a réitéré, à tous les représentants des pays partenaires, l’importance de la coopération policière et judiciaire internationale pour parvenir à des résultats substantiels dans le cadre de la lutte contre l’impunité et le recouvrement des avoirs d’origine criminelle.La Rédaction

La Vérité0 partages

Un challenger favori

Maintenant c’est connu. L’IRD a choisi de placer en orbite un brillant opérateur économique de la place, Naina Andriantsitohaina, pour l’élection communale du 27 novembre à Antananarivo. En poste au ministère des Affaires étrangères en tant que ministre du Gouvernement Ntsay Christian II et III, Naina, pour les intimes, fait partie de la race des « entrepreneurs modernes » qui tentent de conjuguer la politique avec l’économie mais attention avec prudence. C’est un homme nouveau du microcosme politique local que la plateforme présidentielle mise pour rafler la cagnotte. Capitaine d’industrie, à la tête du Groupe Andriantsitohaina qu’il a hérité de son  grand-père, le patriarche Josoa Andriantsitohaina, et de son illustre père Jean-Charles Andraintsitohaina, Naina a pris la suite de l’empire en 2009 du vivant de son père. L’opérateur Naina Andriantsitohaina gère, à la fois quatre unités industrielles : l’imprimerie NIAG, l’usine de produits chimiques Prochimad, l’organe de presse Ultima-Média et la Banque BMOI (en tant que PCA). La famille Andriantsitohaina incarne la haute bourgeoisie merina, et cela, depuis la royauté. L’Histoire retient d’un certain Andriantsitohaina XI Honneurs qui fut choisi par Ranavalona 1ère pour faire partie de la délégation d’ambassade pour l’Angleterre en 1837.

Une mission apparemment délicate, vu la tournure qu’avait prise la relation entre Londres et Antananarivo suite au revirement brutal de la Reine-Mère à l’encontre des Missionnaires de la London Missionary Society (LMS) établis à Madagasikara. En somme, issu d’une famille de grands commis et d’acteurs économiques de premier plan, Naina Andriantsitohaina ne peut être que le candidat le mieux placé pour relever le défi de la Cité rebelle, la Ville des Mille. Comme nous l’avions prédit l’autre fois dans l’une de nos éditions, l’IRD joue la carte de « dernière heure » pour abattre sur table son joker qui, certainement, va secouer  sinon perturber certaine stratégie. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! » (Fable de Lafontaine). L’effet de surprise est une attaque qui porte toujours ses fruits. Une tactique électorale qui n’a jamais déçu. Le camp d’en face semble emprunter aussi la même voie mais le verdict des urnes tranchera. Profil gagnant.  L’IRD sous le regard bienveillant de son Chef, Rajoelina Andry Nirina, tapa sur le max en optant sur une personnalité qui a toutes les chances de remporter le bouquet final. A 56 ans, Naina Andriantsitohaina est en pleine possession de ses capacités intellectuelles et physique. Un jeune mature, riche en expériences de direction des affaires même les plus complexes, le candidat de l’IRD affrontera aisément les défis à surmonter. En fait, aguerri des conditions difficiles ! En effet, l’auteur de la « Lettre ouverte à ceux qui peinent à nous gouverner, mais qui excellent à nous harceler », en date du 4 mai 2018, connait bien le souffre-douleur de son métier surtout quand est sous la coupe d’un régime aux abois. La gestion de la Commune urbaine d’Antananarivo n’est pas l’affaire ni d’un vieux usé ni d’un jeune en manque de maturité. Elle exige, à juste titre, l’expertise d’un jeune « vieux loup de mer ». L’opinion tananarivienne s’exulte déjà à l’idée de respirer l’air nouveau apporté par un vent nouveau. Le challenger favori Naina Andriantsitohain mettra les bouchées double à ce scrutin du 27 novembre 2019.

Midi Madagasikara0 partages

Naina Andriatsitohaina : Candidat de l’IRD à la conquête de la capitale

Naina Andriatsitohaina porte-fanion de l’IRD dans la capitale. (Photo Yvon RAM)

De nombreux patrons de presse sont venus assister à la déclaration de candidature de Naina Andriatsitohaina. Les députés MAPAR étaient également présents pour soutenir ce candidat pro-régime.

Le candidat de l’IRD (Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Rajoelina) dans la capitale est enfin connu. Plus de suspens. Il s’agit de Naina Andriatsitohaina. Cette plateforme présidentielle a ainsi choisi ce capitaine d’industrie comme son porte-fanion dans la ville des Mille. Il a ainsi fait une déclaration dans ce sens, hier après-midi, au PK0 au cercle Mess des cheminots à Antanimena. Lors de son intervention, le candidat de l‘IRD a notamment déclaré qu’« on a besoin d’un homme intègre et audacieux». Et d’enchaîner que « je suis prêt aujourd’hui à briguer le poste de maire d’Antananarivo. En réfléchissant bien, je suis convaincu que je devrais assumer ma responsabilité. Il faut sauver Antananarivo ». En un mot, il part à la conquête de la capitale.

Halte à la corruption. Devant l’assistance, il a parlé de son « velirano ». « Halte à la corruption, à la vente des terrains appartenant à la commune. Il n’a pas manqué également de toucher mot à l’éducation et à la santé. A propos de ce volet social, de nouvelles infrastructures seront notamment instaurées, a-t-il soutenu. Il a aussi l’intention de créer de nouveaux marchés. Sans oublier pour autant de faire d’Antananarivo une ville verte. Tout en soulignant au passage une bonne gestion des ordures. L’insécurité n’est pas aussi en reste, ce  qui fait que les gens sont stressés lorsqu’ils vont sortir de chez eux. A propos de la police communale, « leur situation sera examinée », a-t-il indiqué.

Notons que la grande salle du cercle des cheminots s’est avérée exigüe pour contenir  toute une foule de partisans et de sympathisants de l’IRD.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Population : Le dividende démographique pour un surplus de croissance économique

Le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato a lancé la Feuille de Route sur le Dividende Démographique avec les représentants des PTF

Département clé du développement économique, le ministère de  l’Economie et des Finances multiplie  les initiatives pour  la relance économique, en partenariat avec  les partenaires techniques et financiers.

C’est  le cas, notamment avec le lancement officiel de la feuille de route du dividende démographique de Madagascar.  L’objectif étant d’officialiser ce document qui aidera les autorités à mieux planifier les activités pour le développement

Multisectorialité

Le dividende démographique se définit  en effet comme étant le surplus de croissance économique tiré d’une proportion relativement importante de personnes en âge de travailler ; phénomène provenant du changement de structure de la population. Dans sa feuille de route relative au dividende démographique, l’Union Africaine a identifié quatre principaux piliers qui sont l’emploi, l’éducation et le développement des compétences, la santé et le bien-être, les droits et la gouvernance des jeunes. La capture du Dividende Démographique est conditionnée par des investissements dans ces secteurs. Etant donné la multisectorialité de ce concept mais aussi en tant qu’activité de planification, il incombe au ministère de l’Economie et des Finances, d’adopter une approche visant à coordonner les programmes sectoriels s’y rapportant. L’objectif de cet atelier réalisé avec la collaboration du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP)  était d’officialiser ce document, à rallier toutes les parties concernées vers une coordination des activités en rapport avec le Dividende Démographique et à partager les activités immédiates après cette cérémonie de lancement.

Chose positive

Il s’agit de la finalisation du plan de suivi qui devrait être annexé à la présente feuille de route, la budgétisation des actions clés et la mobilisation des ressources nécessaires tout au long du processus. «Le dividende démographique doit être perçu comme quelque chose de positif et non négatif, et c’est important d’en parler, car lorsqu’on parle de Dividende Démographique, nous devons avoir en tête l’importance de la politique de la planification familiale. »  a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato. Le Représentant de la FNUAP  à Madagascar a pour sa part souligné les effets bénéfiques de la Planification Familiale dans différents domaines comme l’éducation, l’environnement et la structure de la population. Il a réitéré que l’Emergence du pays ne pourra être réalisée sans investir pour tirer profit du dividende démographique en accordant en premier lieu une importance majeure à la Planification Familiale. La FNUAP continuera à appuyer la mise en œuvre de cette feuille de route.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Football féminin – COSAFA U17 : Quatorze joueuses exclues du regroupement

La première descente de Sandrine Michela Andriatsimialona, en tant que présidente de la commission « Football féminin », à Carion.

La Commission «Football féminin » se prépare pour la Cosafa U17, qui se tiendra à Maurice du 20 au 29 septembre prochain. La direction technique de la Fédération Malgache de Football a organisé un test pour la présélection cette semaine à Carion. Trente-cinq joueuses ont été retenues à suivre le regroupement, mais après la descente sur terrain de la présidente Sandrine Michela Andriatsimialona mercredi dernier, quatorze joueuses parmi ces présélectionnées étaient exclues. Selon les règlements, la compétition est réservée pour les moins de 17 ans. Par contre, ces joueuses ont dépassé cette limite d’âge. La liste définitive sera publiée quelques jours avant le départ pour avoir les meilleurs éléments possibles qui pourront représenter Madagascar à ce sommet, selon ses explications. Huit pays participeront à cette joute continentale, à savoir l’Afrique du Sud, le Botswana, les Comores, Madagascar, l’île Maurice, l’Ouganda, les Seychelles et la Zambie. Madagascar évolue dans la même poule B que Botswana, Seychelles et Afrique du Sud. L’équipe malgache affrontera en premier l’équipe de Botswana le 21 septembre 2019, ensuite celle de Seychelles le 23 septembre et enfin, l’équipe de l’Afrique du Sud le 25 septembre pour les matches éliminatoires.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Antananarivo : une rude bataille en perspective

Le suspense a duré jusqu’au bout. Marc R avalomanana a laissé planer le doute jusqu’à 16 heures et  c’est donc un des jeunes loups de la commune d’Antananarivo qui est monté au créneau. Du côté de l’IRD, la surprise fut totale malgré les sous-entendus persistants de ces dernières semaines,  Naina Andriantsitohaina a donc  relevé le défi qui est à sa mesure. Pour la plateforme présidentielle, il s’agit du candidat capable de séduire l’électorat de la capitale.

Antananarivo : une rude bataille en perspective

Le désistement de Marc Ravalomanana n’est pas  anodin. Le geste est hautement politique. Il  a  hésité jusqu’au dernier moment, semble-t-il, il a attendu de connaître le nom du candidat de l’IRD.  C’est un jeune cadre du TIM qui a  été  choisi pour  briguer le poste de maire de la capitale. Il aura en face de lui un capitaine d’industrie et gestionnaire compétent, peu marqué politiquement . En coulisse, sa candidature était déjà, chuchotée car il avait le profil  de ce candidat idéal esquissé par le pouvoir . Il  a affiché son ambition de redresser l’image de la capitale, en  s’attelant à sa réhabilitation. C’est un discours plein d’espoir qu’il  a prononcé, hier après-midi  devant l’assemblée réunie au PK0. On avait compris qu’il  pourrait bénéficier de l’aide de l’Etat pour réaliser tous ses projets . Le préjugé de l’opinion peut être favorable car Naina Andriantsitohaina, malgré sa proximité avec  le chef de l’Etat, n’est pas estampillé TGV. Il est considéré comme un modéré et est jugé compétent. Cependant, la bataille électorale sera rude car il va falloir convaincre les Tananariviens. Il aura en face de lui un  jeune dynamique qui bénéficiera du soutien de Marc Ravalomanana dont l’ombre va planer sur cette élection. Néanmoins, on peut supposer que ce sera un affrontement loyal et que l’on jugera sur la qualité des projets présentés. Il reste deux mois et demi pour  arriver au terme de cette campagne qui sera très intéressante à suivre.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ankadrindramamy : Mpamaky trano tratra am-bodiomby

Teo am-pisokirana ny varavaran’ilay tsena mihitsy ireto olon-dratsy no henon’ny tompon-trano. Niantso pôlisy avy hatrany ity farany. Vokany, iray tamin’ireo mpamaky trano no voasambotra. Ny alarobia alina teo no nitrangan’izany tetsy Ankadindramamy araka ny fampitam-baovao avy amin’ny pôlisim-pirenena. Mahazo vahana tokoa amin’izao ny hala-botry sy vaky trano amina faritra maromaro eto amintsika, anisan’izany ity faritra Ankadindramamy, Ambatomaro sy ny manodidina iny. Tamin’ity indray mitoraka ity, dia fivarotana no nezahan’ireo mpanao ratsy novakiana, tokony ho tamin’ny valo ora alina teo. Mbola tsy natory anefa ny tompon-trano tamin’izany ary naheno tsara ireo mpangalatra. Tsy sahy nivoaka anefa izy ireo noho ny tahotra ka niantso pôlisy. Mbola teo am-pikononkononana ny hibatana entana ireo olon-dratsy no tonga ireo mpitandro filaminana. « Vao nahita ireo Polisy ireto jiolahy, dia nirifatra nandositra ka ny iray tamin’izy ireo no tra-tehaka rehefa nifanenjehana » hoy ny fampitam-baovao. Tamin’ny fanadihadiana ity farany no nahafantarana, fa nisy vola manodidina ny dimy alina ariary teo ho eo no very tao an-tsena ary tratra tany amin’ity olona voasambotra ity. Mbola eo am-pikarohana ireo namany hafa moa ny pôlisy ankehitriny, araka ny vaovao azo hatrany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

3e édition de la FIA : L’agri-business et l’agroalimentaire à l’honneur !

Les officiels ont visité des stands lors de l’ouverture de la 3e édition de la FIA. (Photo : Nary Ravonjy)

Les produits bruts et transformés des trois secteurs, à savoir l’agriculture, l’élevage et la pêche, sont exposés dans le cadre de la Foire Internationale de l’Agriculture, dans sa 3e édition, qui a débuté hier au parc des Expos à la zone  Forello Tanjombato.

Près de 600 stands y sont érigés. Des groupements de producteurs et d’éleveurs venant de toutes les régions de l’île, des industries de transformation et agroalimentaires, des sociétés de pêche, des fournisseurs d’intrants agricoles, des sociétés spécialisées dans l’exploitation agricole à grande échelle, le domaine de l’élevage et d’équipements agricoles ainsi que des PME œuvrant dans le domaine des cosmétiques et du bien-être, y ont participé. Les sociétés de provenderie, les institutions financières et bien d’autres entreprises ont apporté des innovations dans le cadre de cet événement. En tout, l’agri-business et l’agroalimentaire y sont à l’honneur ! Lors de l’ouverture de cette 3e édition de la FIA, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Lucien Ranarivelo, a soulevé que l’Etat va soutenir les exploitations agricoles familiales qui assurent la sécurité alimentaire des 25 millions d’habitants à Madagascar. Pour ce faire, « une loi sur l’agriculture contractuelle ainsi qu’un texte réglementaire régissant les Zones d’Investissements Agricoles qui seront mises en place dans toutes les régions, seront promulgués », a-t-il annoncé.

Innovations. En outre, le ministre de tutelle a évoqué que la participation des exploitants agricoles à une telle manifestation économique leur permettra de trouver un débouché à leurs produits. L’implication du secteur privé n’est pas en reste. L’objectif consiste à valoriser le potentiel agricole et l’exportation des produits labélisés et transformés, via la mise en réseau de tous les acteurs dans les chaînes de valeurs. Dans le cadre de cette foire qui durera encore trois jours, de nombreux produits innovants y ont été exposés. On peut citer entre autres, les fruits ,les légumes et épices bio, l’huile de beauté et soins naturels, la vannerie et la broderie avec des modèles innovants, des provendes fabriqués avec des matières premières 100% locales par Feed Mill. Une coopérative à Boeny, a exposé des produits de pêche faisant la particularité de cette région, suivi de dégustation de salade de thon fumé. Une société malagasy dite « Manao », a également présenté ses propres logiciels servant à accompagner les entrepreneurs ruraux dans le contrôle de leurs entreprises. Elle facilite la gestion de la comptabilité, de la facturation, de la relation clients jusqu’à la paie des employés, même si ces entrepreneurs ruraux ne sont pas connaisseurs. Vohitra Environnement, quant à lui, se veut être un partenaire contribuant à l’atténuation du changement climatique par le traitement des déchets industriels. Tozzi Green, une société italienne, qui œuvre dans l’exploitation agricole à grande échelle, vient de lancer son livre vert pour les enfants, montrant ses activités tenant compte du respect des sols et de l’environnement. Ce sont des innovations qui vont contribuer au développement rural.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Construction de bâtiments résistants aux aléas naturels à Madagascar : Atelier de validation de la nouv...

Les principaux intervenants lors de l’atelier de présentation de la Norme nationale de construction de bâtiments résistants aux aléas naturels à Madagascar.

Un atelier de validation de la Norme nationale de construction de bâtiments résistants aux aléas naturels à Madagascar a eu lieu, hier matin, à l’hôtel Colbert Antaninarenina en présence des responsables de la CPGU (Cellule de prévention et gestion des urgences) et le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics, Herivelona Hajo Andrianainarivelo.

Madagascar est un pays fortement exposé aux cyclones tropicaux du fait de sa position géographique.  Selon ce qui a été dit lors de cet atelier qui s’est tenu à l’hôtel Colbert, la Grande Île figurerait parmi les trois premiers pays les plus exposés aux cyclones tropicaux dans le monde, numéro un même sur le continent africain. Et quand le pays est frappé par ces catastrophes naturelles, les pertes dans le secteur de l’infrastructure sont toujours colossales et, représentent environ 75% des pertes combinées. C’est donc pour remédier à cela que la CPGU, appuyé par la Banque Mondiale, a lancé le projet TRACK II, un projet qui se concentre essentiellement sur les secteurs bâtiment, habitat et aménagement du territoire. D’où l’apparition de l’idée d’élaborer et de vulgariser le document de référence « Règles et fascicules pour la construction des bâtiments paracycloniques » suivant le décret n°2010-243 du 21 Avril 2010.

Après cinq ans de période d’essai et d’application des règles et fascicules évoqués précédemment, le gouvernement Malagasy, sous l’égide du   ministère en charge de l’Aménagement du Territoire et de l’Habitat, à travers la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences (CPGU) et avec l’appui du cabinet GERCO, a procédé à l’élaboration de la « Norme nationale de construction de bâtiments résistants aux aléas naturels à Madagascar ». Il s’agit d’une activité qui s’inscrit dans le cadre des activités d’assistance technique de la phase 1 du programme pilote pour la Résilience Climatique (PPCR) financé par les Fonds d’Investissement Climatique (CIF ou Climate Investment Funds) et mis en œuvre par la CPGU avec le soutien de la Banque Mondiale (Accord de don TF0A5362). Certains points ont été ajoutés à cette nouvelle norme pour la distinguer des règles et des fascicules de 2010. Ainsi, les principales innovations qu’on peut y trouver concernent la considération des aléas naturels tels le vent, la pluie et l’inondation, le mouvement de terrain et le séisme, l’embrun marin ainsi que la base de dimensionnement du vent et du séisme.  Cette norme a été présentée et validée officiellement, hier 12 septembre, à l’hôtel Colbert Antaninarenina.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : Début de l’attente pour les candidats

Fin des épreuves pour les candidats au BEPC. Dès aujourd’hui, les correcteurs entreront en scène. Pour la circonscription scolaire (CISCO) de Tana ville, ils seront répartis dans sept centres de correction. Cette phase durera quelques jours, avant d’entamer les travaux de transcription des notes, probablement dès lundi prochain. Rappelons que plus de 328 600 candidats ont été inscrits au BEPC cette année. Une petite partie d’entre eux n’ont pas répondu présents dès le premier jour : plus de 1000 lundi dernier dans la CISCO de Tana ville. Pour tous les candidats, l’attente sera jusqu’à la publication des résultats, qu’ils espèrent, connus avant la fin du mois.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Fanakatonana trano fandihizana teto Toamasina : Misy olona maromaro miditra ho mpanelanelana amin’ny hano...

“Akatony io raha tena mafy be ianao”, izay no tenin’ity teratany frantsay tompon’ny trano fandihizana “Paradise” tamin’ny fotona nandraisan’ny prefet fepetra nanakatona ireo trano fandihizana telo teto Toamasina, ny herinandro nivalona iny. Mihevitra azy  ho manana mpiaro matanjaka angamba ity teratany frantsay ity na ny solontenam-panjakana midina ifotony manao ny asany avy rahonana. Raha ny zava-misy aloha, dia tsy misy sahy manokatra ireo trano fandihizana tsy nanara-dalana ireo ny solontenam-panjakana hafa hatreto fa nanaja ny fanapahana noraisin’ny prefektiora avokoa. Maresaka be ihany koa ny vaovao mikasika ity raharaha ity amin’izao, ka betsaka ireo mpanera mpibizina manao mpanelanelana amin’ity raharaha ity, nefa tsy manaiky hatao sorona ny prefektiora ary mitsinjo ny ho avin’ ny zazavavy sy zazalahy malagasy eto Toamasina tsy ho potiky ny toaka sy zava-mahadomelina ary fivarotan-tena ho an’ny zazavavy na lasa mpanendaka ho an’ny zazalahy. Mila manaja lalàna isika izao, hoy ny prefen’i Toamasina Benandrasana Cyrile, fa tsy entina hanindrina solontenam-panjakana ara-dalana ny maha-olom-pantatry zatsy na zaroa ka manao fampitandremana isan’andro momba io raharaha trano fandihizana nakaton’ny prefektiora io.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Football – Coupe de la Confédération : La CNaPS Sport déterminée !

: Départ de la délégation malgache à Ivato d’hier.

La CNaPS a terminé son entraînement par un match amical contre les Barea locaux au stade Mahamasina. Avec le score de deux buts partout, les Caissiers sont fin prêts et s’envolent pour l’Afrique du Sud.

La CNaPS a quitté la Grande Ile hier après-midi pour rejoindre l’Afrique du Sud. Les Caissiers rencontreront le TS Galaxy ce dimanche à 15h au Mbombela Stadium à Nelspruit qui se situe à 330 km de Johannesburg, dans le cadre du match aller de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF). Le coach Tipeh a engagé dix-huit joueurs pour ce match dont deux attaquants étaient de nouveaux recrus, en l’occurrence avec Lovanirina Randriamiharisoa de la ligue Amoron’i Mania et Anicet Razafindraibe celui d’Ihorombe. Les grands joueurs de la CNaPS sont tous présents, comme le célèbre gardien de but Randrianasolo Jean de Dieu, alias « Leda », Andoniaina Andrianavalona Rakotondrazaka, le capitaine des Barea locaux, ainsi que Arnaud Randrianantenaina, qui avait marqué le but pour Madagascar lors de la rencontre avec le Mozambique du deuxième tour des éliminatoires du CHAN à Mahamasina, en juillet dernier. En effet, la Fédération Sud-Africaine de Football réitère son engagement pour la sécurité des joueurs de la CNaPS Sport, face aux violences des xénophobes qui ont fait des dizaines de morts ces derniers temps à Johannesburg. Après une préparation intense, les protégés de Tipeh sont prêts à chercher des buts à l’extérieur.

Les joueurs sont : Jean de Dieu Randrianasolo, Andoaniaina Fanomezantsoa Andriamalala, Tobisoa Sandratriniaina, Arnaud Randrianantenaina, Olivier Tojosoa Andrianirina, Mirija Fortunat Rasoanaivoarison, Andoniana Rakotondrazaka, Tantely Antoine Randrianiaina, Odon Rucky Ramiandrison, Anicet Razafindraibe, Niasexe Milison, Jean Eric Andriamangason, Emilien Safidinomenjanahary, Remi Randriamiharisoa, Tendry Manovo Randrianarijaona, Jacquot Manampisoa, Ronald Rajaonarivelo, Tojo Nantenaina Ramanitrandrasanamiandrisoa.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Feno 30 taona ny FIFATA

Nanamarika ny  faha 30 taona  nisiany ny Fifata na Fikambanana Fampivoarana ny Tantsaha. Ny 29 Septambra 1989 no daty  niorenan’ny Fikambanana voalohany ka  teto Vakinankatra sy ny faritra Amoron’Imania no niantombohany izay nahitana mpikambana 400 tamin’izany. Ankehitriny, efa mananika ny 3 hetsy ny mpikambana ao anatin’ny tokatrano tantanam-pianakaviana miasa amina faritra 11, ary ahitana fikambanana 6000 sy vondrom-pikambanana rezionaly 11. Tsy nitsaha nitombo ny mpikambana ka  taty aorina dia nisy ny zotram-pihariana izay miisa 22. Mazava fa ny fampiroboroboana  ny seha-pamokarana eny amin’ny tontolo ambanivohitra no anto-pisian’ny Fifata. Noho izany indrindra no nisian’ny atrikasa maro mahakasika ny seha-pamokarana tantanam-piankaviana  nentina nanamarika izao faha 30 taona nisian’ny Fifata izao. Heferana no faharetan’ny fanamarihana izay nantomboka ny Alatsinainy 9 Septambra  teo ka ny Alorbia no ivon’ny fankalazana izay nametrahana ny tsangam-bato. Vinan’ny Fifata ny hampitombo ny vola miditra ho an’ny tantsaha sy ho matianina eo amin’ny famokara-tantanam-pianakaviana maro ireo tantsaha no  efa matianina ary mahaleo tena ara-tsakafo, manana ny amby ampy sy mampiasa fitaovana vaventy ho enti-mamokatra. Isan’ny tolo-draharaha voalohany  napetraky ny Fifata ny Cecam, ankoatra izay raha ho an’ny eto amin’Antsirabe  manokana dia misy ny Ceffel, famokarana hazo fihinam-boa eny Andranobe. Isan’ny paikady ho enti-mahatratra ny vina ny fanofanana mpitarika eny ambanivohitra antsoina hoe Formation Leader Paysan na FLP sy ny Cap Malagasy teknisiana mpanolo tsaina ireo tantsaha. Ny  eo amin’ny resaka fananan-tany dia ny SIF. Ny FERT, fikambanana ao Frantsa no mpiara miombon’antoka sy manohana ny Fifata hatramin’izay 30 taona nisiany izay.Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Réhabilitation de la “Route des Hydrocarbures” : 10 milliards Ar offerts par l’association des rive...

L’association ARRHP travaille en collaboration avec le ministère de tutelle. (Photo : Kelly R.)

La réhabilitation des routes dans la Capitale reprend maintenant si c’était suspendu durant la visite du Pape François en terre malgache. Notons que le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics, met en œuvre le projet « Rues de Tanà », avec ses propres ressources. Le secteur privé a également apporté sa contribution. La preuve, l’association des riverains de la Route des Hydrocarbures et ses Prolongements dite ARRHP, vient d’allouer une somme de 10 milliards Ar, pour assurer la réfection de cette route des Hydrocarbures, à Ankorondrano, au départ du rond-point à Antanimena jusqu’à Tsarasaotra. L’objectif de cette association est non seulement de réhabiliter ce tronçon de route, mais aussi de construire des trottoirs pour les piétons, des canaux d’évacuation d’eaux usées dans le but d’assurer l’embellissement de la ville. Les travaux seront prévus achevés d’ici la fin de l’année 2019. L’ARRHP travaille également an partenariat avec le ministère de tutelle pour la réhabilitation de la Route du Pape.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Tennis-Coupe Davis Groupe III : La première victoire de l’équipe malgache

Encore un grand espoir pour l’équipe malgache en Coupe Davis Groupe 3.

Après une entrée difficile, l’équipe malgache composée de quatre joueurs expatriés a pu faire  un exploit hier, lors de la deuxième journée de la Coupe Davis Groupe III,  zone Afrique, qui se déroule actuellement à Nairobi. Ils ont remporté deux victoires (2-1) dans la poule B contre l’équipe de Benin. Lucas Andriamasilalao a ouvert le score en  gagnant le premier simple face à Sylvestre Monnou sur le score de 2 sets (6/3 6/3) en une heure et huit minutes. En deuxième simple, Klegou Alexis, classé 928 ATP 600 ITF a égalisé le jeu en s’imposant face à Jean Jacques Rakotohasy, classé 1609 ATP 1855 ITF sur le score de deux sets à zéro (6/1 6/4). Par le biais de Antso Rakotomanga et Toky Ranaivo, l’équipe s’est sortie en trois sets à zéro (6/3 3/6 7/6) dans le match de double face aux Béninois Arnaud Sewanou et Alexis Klegou. Le match de ce jour sera un duel décisif. La sélection malgache affrontera l’Algérie et tentera une qualification pour la demi-finale. A noter que les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la demi-finale, alors que les deux équipes finalistes de la compétition accéderont au groupe 2, de la zone Europe et Afrique en 2020.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Un homme arrêté en possession de 5 kg de cannabis

Un homme de 22 ans a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Ankazondrano à Fianarantsoa après avoir été déféré au tribunal. Il est poursuivi pour trafic de cannabis. Son arrestation remonte au 7 septembre 2019 vers 21 heures. Cette nuit-là, en provenance d’Ambalavao en direction de Fianarantsoa, soit sur la RN7, le taxi-brousse transportant cet individu a été stoppé par des policiers au barrage de contrôle à Ankidona. Les hommes en treillis ont repéré un sac suspect quand ils procédaient au contrôle  des bagages des voyageurs. Ainsi, ils ont fouillé le contenu. Ayant constaté qu’il s’agit d’une cargaison de cannabis d’un poids total de 5 kg, les policiers ont interpelé le propriétaire qui n’a pas résisté. Ils l’ont arrêté et l’ont emmené au commissariat pour enquête. Ce n’est pas la première fois  que des trafiquants de  ce genre de stupéfiant ont été appréhendés à cet endroit. En provenance du Sud de Madagascar, ce cannabis est le plus souvent destiné à être écoulé dans la capitale. Le pire est d’entendre que les malfrats ont eu l’audace de prendre  le  transport  en commun .

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Personnes en situation de handicap : L’accessibilité et l’inclusion des infrastructures EAH interpellée

WaterAid intensifie l’accompagnement qu’elle assure auprès des autorités locales et les communautés aux côtés des membres de la Société civile pour l’accès Universel à l’EAH d’ici 2030.

Réhabilité, le bloc sanitaire du marché communal de la commune urbaine de Manjakandriana est opérationnel à la grande satisfaction des marchands et citoyens locaux. La réception technique de l’infrastructure a été effectuée hier.

Avancée. Ce qu’on pourrait qualifier la situation du secteur eaux, assainissement et hygiène dans la commune urbaine de Manjakandriana. Une avancée qui se manifeste par la réhabilitation et l’opérationnalisation du bloc sanitaire du marché communal. Laissé dans un état de délabrement avancé durant des années, l’infrastructure de base peut actuellement accueillir des milliers de personnes : marchands et citoyens. L’accès aux infrastructures d’eau, assainissement et hygiène étant encore problématique pour de nombreuses communes du pays, Manjakandriana peut être fière de sa situation. Composée de sept compartiments, des urinoirs, d’une douche et financée par l’Union européenne, l’infrastructure a été réhabilitée dans le cadre du projet Fandio Rano. Il conviendrait de noter que des actions de plaidoyer ont également été menées par les organisations de la société civile à l’instar de la Plateforme des Fédérations des Personnes Handicapées de Madagascar (PFPHM). “En partenariat avec Water’Aid Madagascar, la PFPHM a joué un rôle d’intermédiaire entre la population locale et la commune urbaine de Manjakandriana. Les deux parties ont eu assez de temps pour rendre le projet viable et réalisable”, note Hery Clément Rambeloson, membre du comité directeur de la PFPHM. Interrogée sur la gestion de l’infrastructure, Eva Ravaloriaka, maire de la commune urbaine de Manjakandriana fait savoir “l’entretien sera effectuée par la commune tandis que la gestion sera attribuée à des particuliers”.

Inclusive. La descente à Manjakandriana a également été l’occasion de savoir la réalité des personnes en situation de handicap au niveau local. “C’est triste mais la commune compte beaucoup de personnes handicapées. Je voudrai toutefois noter que malgré la situation, lesdites personnes ne sont pas rejetées par la communauté, la commune”, a lancé Hery Clément Rambeloson de la Plateforme de la Fédération des Personnes Handicapées. Malgré l’inexistence de discrimination, les infrastructures ne prennent pas encore compte le caractère inclusif. Ce à quoi Hery Clément Rambeloson préconise la mise en place d’une “charte de la ville à l’instar de celle observée dans les villes comme Tamatave”. Avant de noter “certaines villes comme Diégo Suarez ou encore Tamatave sont en avance en matière d’accessibilité des infrastructures pour les personnes en situation de handicap”. Pour ce qu’il en est du bloc sanitaire, un projet de mise en conformité serait prévu. “Nous allons faciliter l’accès des personnes en situation de handicap. Des mesures d’aménagement du bloc sanitaire réhabilité seront prises afin que celui-ci soit adapté aux besoins des personnes en situation de handicap”, a fait savoir Jacob Ramifehiarivo, chef de projet auprès de Water Aid Madagascar. En attendant, l’accessibilité des infrastructures reste encore une lutte pour les personnes en situation de handicap. Non parce qu’on a pitié pour elles mais parce qu’elles le méritent.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Economie rurale: La BOA Madagascar confirme son soutien au projet Fihariana

L’économie rurale est à l’honneur à la Foire Internationale de l’Agriculture qui se tient depuis hier  au parc d’exposition Forello Tanjombato.  Partenaire officielle de la manifestation, la BOA Madagascar se montre très active non seulement avec les différentes offres qu’elle y propose, mais également avec les actions qu’elle mène en faveur de l’économie rurale.  C’est pour cette raison d’ailleurs que, la BOA a profité de l’ouverture de la FIA 2019 pour confirmer son soutien au projet Fihariana initié par le Président de la République Andry Rajoelina.  La BOA interviendra plus particulièrement dans le financement des projets agricoles. « On ne peut pas admettre que le manque de financement devienne un frein au développement de l’agriculture et de  l’élevage »    a déclaré, Alphonse Ralison, Président du Conseil d’Administration de la BOA Madagascar.  Pour financer le projet Fihariana, la BOA dispose d’une panoplie de produits et services destinés à l’économie rurale qui demeure encore et toujours la principale clé  de la relance économique.

Des offres qui sont évidemment proposées durant la Foire Internationale de l’Agriculture où BOA Madagascar présente également d’autres produits destinés à la rentrée scolaire, aux  fonctionnaires ou aux prêts à l’étranger.  Un certain nombre d’avantages sont offerts par la BOA durant la FIA.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Danse : Vivi Piperi dans une danse de l’altérité

Vivi Piperi avec la prestance de la passionnée

Le tango argentin, plus qu’une danse. Plutôt une affirmation de soi à travers l’altérité, ce style de danse en prospection à Madagascar est fortement représenté par des passionné(e)s.

En première ligne, on retrouve Vivi Piperi. Une dame diplômée et membre de la prestigieuse association internationale des professeurs de danse. Une grecque qui s’est appropriée l’Argentine et qui a choisi Madagascar comme terre d’avenir. Quand un instant, entre sa passion, motrice de toute une carrière, et les propos d’une technicienne aguerrie, elle répond ici au jeu des questions réponses.

Vous êtes une ambassadrice reconnue dans le monde entier du tango argentin, qu’est-ce que vous allez offrir aux amateurs de la capitale ?

Je vais enseigner dans une école de danse, les 1001 étoiles à partir du 14 septembre à Tsimbazaza. Mais avant, nous avons créé une association Tangera. Nous promouvons au-delà de la danse, la danse classique, le tango argentin… Bref la culture en générale.

Est-ce que le tango argentin s’est tout de suite imposé à vous ?

Au fait je suis grecque, parce que le tango argentin est une danse internationale avec ses origines argentines, elle est appréciée à travers le monde. Cependant, elle a été créée par les émigrants en Argentine. Donc, c’est une pratique retrouvée sur tous les continents avec une influence de différentes cultures. Et à Madagascar, il y en a des pratiquants. Alors, les meilleurs dans cette danse ne viennent pas forcément d’Argentine. Lors des derniers championnats du monde, un couple venu de la Grèce a été parmi les cinq premiers.

A Madagascar, la communauté du tango argentin en est où actuellement ?

Ici, il y a les danses qui dominent. Par contre, la communauté qui pratique cette danse ancienne dans la Grande Île est formée de passionné(e)s. Elle est encore assez petite. Mais nous sommes de vrais passionnés de cette danse. Vous savez, dès que vous touchez au tango argentin, vous devenez passionné. C’est une danse sociale. Le fait est qu’il vous suffit de connaitre les pas de bases. Alors, c’est à vous de vous renforcer après.

Les mouvements du tango argentin nécessitent souplesse et élégance

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce style ?

Cette danse est une forme de dialogue. Dans les autres danses, vous pouvez vous affirmer vous-même. Avec le tango, la danse est libre. La dame doit suivre les mouvements, alors les danseurs doivent être connectés l’une à l’autre. Ensuite, il y a une expression qui dit que, si vous n’êtes pas connectés, vous ne vous retrouverez jamais. Alors, si les autres danses sont une affirmation de soi avec son corps, le tango est une affirmation envers l’autre, une affirmation d’ensemble. Cette communication peut être un manque. Par exemple, pour trois minutes de mouvement, vous pouvez vous exprimer. Et il y a de tout, la mélancolie, la passion… Par ailleurs, l’objectif est de pouvoir s’exprimer soi- même.

Une liberté qui risque d’être enfermée dans la technique, pourquoi enseigner cette danse ?  

C’est là le défi de l’enseignement. L’objectif du professeur est de transmettre la passion et l’amour pour la danse. Puisque nous avons la même passion, il ne doit pas favoriser la concurrence mais la communication. Le tango argentin doit connaitre très bien la technique qui vous aidera à vous exprimer de meilleure manière.

Recueillis par Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Analamahitsy : MD iray volana ilay mpanendaka dia niasa indray

Basy kilalao no fampiasany amin’ny asaratsiny¸

Notsipihan’ny polisy ihany ny fahasahiranan’izy ireo, manoloana ny fisian’ny mpanendaka izay voasambotra kanefa dia miverina miriaria indray fotoana fohy aorian’izany. Ity iray tetsy Analamahitsy no tena tranga manamarina an’izany. Iray volana monja tany am-ponja, izany hoe naiditra am-ponja vonjimaika, satria tsy mitombina mihitsy izany hoe sazy an-tranomaizina iray volana izany raha amin’ny resaka sinto-mahery ; izay tsaraina eo anivon’ny fitsarana ady heloka tsotra. Taiza indray ny lesoka momba ity raharaha ity ? Ahoana no nampiriaria sahady ity mpanendaka ity, io farany izay niverina avy hatrany nanao ny asaratsiny. Momba izay indrindra, nampiasa ny basy kilalaony izy ary nandrahona avy amin’ny alalan’izany ny olona izay nataony lasibatra. Tao anatin’ny haizina dia sarotra ny hamantatra ny basy kilalao sy ny tena izy, tsy ny olon-drehetra rahateo no mahavita izany. Vokany, dia tsotra ho an’ilay olon-dratsy ny manatontosa ny asany. Tsy vitan’izany aza fa mbola darohany koa ny olona rehefa azony izay nilainy. Lehilahy iray izay hamonjy fodiana any Ambatomainty ka nandalo teo Analamahitsy no nataony lasibatra tamin’ity indray mitoraka ity. Lasa ny vola mitentina iray tapitrisa ariary sy ny finday. Soa fa mbola nanana finday faharoa ilay lehilahy ary io no nahafahany niantso ny polisy izay mba tao anatin’ny lisitry ny larahana tao aminy ny nomeraon’ny mpitandro ny filaminana izay voalaza. Noho izany hafainganana rehetra izany, dia tonga ara-potoana teo ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria. Narahina ny mety ho lalan’ilay mpanendaka ary dia tena tratra tokoa, tsy lasa lavitra teo. Natao ny fisamborana ary rehefa nojerena ny tarehiny, dia tsy zoviana amin’ny polisy akory. Vao iray volana mantsy no naterina teny Antanimora io farany rehefa voasambotra sy natolotra ny fampanoavana. Mbola tratra teny aminy ny basy izay fampiasany, basy kilalao. Torak’izany koa ireo entana sy vola izay vao avy nendahana. Tsy afaka nandà ny heloka izay nataony arak’izany ilay olon-dratsy. Asa, hijanona firy volana any am-ponja indray izy amin’ity indray mitoraka ity. Rariny loatra raha tsy taitra amin’izany famonjana izany intsony ny mpanendaka raha toy izao. Raisin’izy ireo ho toy ny fialan-tsasatra…

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Airtel Madagascar : Offres diversifiées à la FIA

Airtel Madagascar figure parmi  les exposants les plus remarquables de la Foire Internationale de l’Agriculture. Le troisième opérateur mobile mondial s’y distingue à travers quatre stands riches en contenu, où la diversité de ses offres satisfera. Des offres qui contribueront à développer les activités et à favoriser les communications dans le secteur agricole et rural.

Notamment, son coin « Airtel Money » où tout ce qui concerne le « mobile banking », le « bulk » à savoir le paiement groupé, ainsi que ses services dédiés aux entreprises s’exposent. Un espace leur est d’ailleurs exclusivement consacré,entre autres pour tout ce qui concerne le réseau hertzien en abonnement, et la découverte des modems ou routeur mobile 4G / 4G+ Wifi (MiFi) d’Airtel Madagascar.  La FIA est aussi l’occasion pour Airtel d’offrir le  fameux « ser@varoboba » des dernières gammes de téléphones que proposent le Réseau des smartphones, ainsi que l’incontournable « Promo Mlay ». Fort de sa politique de proximité avec ses abonnés, Airtel Madagascar reste continuellement à l’écoute de sa clientèle tout au long de la FIA grâce à son coin service client.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Trois Comoriens demandeurs d’asile à Madagascar : Le Dircab du ministère de l’Intérieur des Comores ...

: Le Directeur de cabinet du ministère de l’Intérieur des Comores, Habdallah Ali Mohamed.

De passage à Antananarivo, Habdallah Ali Mohamed, directeur du cabinet (Dircab) du ministre de l’Intérieur des Iles Comores a rencontré la presse hier pour apporter des explications sur l’existence de migrations suspectes entre Madagascar et son pays. Pour entamer son  allocution, il estime que ce phénomène ne devrait pas avoir lieu dans la mesure où les deux pays amis de longue, date et cela remonte depuis  la nuit des temps. C’est pourquoi, il craint que ce genre de chose n’aille pas porter atteinte aux relations entre  les deux pays. Il a alors parlé du cas de trois ressortissants comoriens en train de réclamer un asile politique rapporté par un quotidien d’information de la capitale, hier. Pour ce faire, ces personnes se prétendent être des hommes politiques. Ils auraient déjà saisi les Nations Unies ainsi que la Commission indépendante nationale des droits de l’homme à Madagascar. D’après lui, l’un de ces individus est un ancien préfet, c’est-à-dire, un représentant de l’Etat dans sa région administrative durant la Transition. Le second est un ancien député, un représentant  de la  population  d’une circonscription. Le troisième se dit être un militant de l’opposition du régime en place aux Comores. Pour être clair, le Dircab affirme qu’il n’y a aucun parti ayant déclaré de l’opposition aux Comores. La preuve est selon lui, tout le monde a participé aux assises nationales organisées en vue de résoudre les problèmes de ce pays, la dernière fois. Pendant l’élection présidentielle comorienne, tout le monde y était candidat, ajoute-t-il. Il l’a énoncé pour signifier qu’il n’y a pas de motif qu’un Comorien s’enfuie de son pays. « Le Président Azaly est un homme de la loi, il respecte les Droits de l’homme », a-t-il dit.

Mandat d’arrêt. Habdallah Ali Mohamed conclut alors que ces trois individus ont quitté leur pays de leur bon gré et de leur initiative personnelle. Mais ce qui l’inquiète beaucoup dans  le cas de ces trois individus est d’entendre que ces derniers fomenteraient  quelque chose de louche pour secouer le Président de la République de Comores Azaly. Pour ce faire, ils voudraient se servir des étudiants comoriens à Madagascar en les manipulant pour se soulever contre ce Président. « Cela s’est passé à Mahajanga en juillet »,  dénonce-t-il. « Moi, en tant que directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et chargé de la protection de notre gouvernement, j’exige le retour immédiat de ces trois personnes dans  leur pays d’origine », lance-t-il. Il affirme alors aller demander auprès des autorités Malgaches l’émission d’un mandat d’arrêt contre ces

«  imposteurs ». Il estime que cela pourrait se faire facilement grâce à la coopération judiciaire déjà existante entre la Justice comorienne et la Justice malgache. Sur ce dernier, il n’a pas omis d’apporter de précisions sur le cas des Malgaches refoulés par le gouvernement comorien qui a créé de polémiques aussi bien dans la presse que sur les réseaux sociaux depuis la fin du mois passé. « Nous avons pris cette décision et cela en accord avec le Consulat de Madagascar aux Comores parce que ces gens n’ont pas rempli les conditions requises pour venir aux Comores. Mis à part la possession d’un visa, la détention d’un billet aller-retour et l’existence d’hébergement  sont  exigés par le pays d’accueil. Ils n’en ont pas eu. Nous avons agi ainsi en connaissant que des femmes et de filles malgaches transitent aux Comores pour aller travailler en Arabie Saoudite ou d’autres pays arabes où le respect des Droits de l’homme est incertain. La loi malgache interdit ce genre d’émigration. Nous espérons que ce problème devra faire l’objet d’une rencontre avec les autorités malgaches et celles des Comores d’ici peu ».

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Basketball- Coupe du Monde : Les États-Unis encore battus, face à la Serbie

La descente aux enfers du Team USA se poursuit à la Coupe du monde. Jeudi à Dongguan, au lendemain de leur élimination en quarts de finale contre l’équipe de France (79-89), les États-Unis se sont à nouveau inclinés lors de leur match de classement contre la Serbie (89-94).

Deux défaites de rang dans une phase finale, ce n’était arrivé qu’une seule fois pour une équipe américaine composée de joueurs NBA, et cela nous ramène loin dans les archives : c’était les 4 et 5 septembre 2002 lors d’un Mondial à domicile de sinistre mémoire à Indianapolis, contre l’Argentine de Manu Ginobili et Luis Scola en phase de groupes (80-87) puis en quarts de finale face à la Yougoslavie de Vlade Divac et Dejan Bodiroga, future championne du monde (78-81).

Ils finiront 7e ou 8e, le pire classement de leur histoire

Les États-Unis avaient alors terminé à une piteuse sixième place, le plus mauvais classement de leur histoire dans la compétition. Le millésime 2019 est désormais assuré de battre ce triste record. L’équipe de Gregg Popovich, qui doit se demander ce qu’il est venu faire dans cette galère, finira septième ou huitième après l’ultime étape de son chemin de croix, samedi à Pékin contre la Pologne. Cette perspective n’avait pas l’air de beaucoup préoccuper les intéressés jeudi, au vu de leur affligeant premier quart-temps : 32-7 pour les Serbes, autres grands déçus des quarts de finale. Des totaux offensifs et défensifs invraisemblables pour ces joueurs de forts calibres, bien que méconnus du grand public. Les Américains ont fait preuve d’une réaction d’orgueil dans le deuxième quart sous l’impulsion de Kemba Walker (18 pts) et Harrison Barnes (22 pts), recollant à 44-40 à la pause. Mais, même s’ils se sont rapprochés à trois longueurs (71-68) au terme du troisième quart, ils ne sont jamais repassés devant les Serbes, emmenés par l’efficacité de Bogdan Bogdanovic (28 pts, 6 p.d.). Ce nouveau revers ne va pas aider à redorer l’image de la NBA, déjà sérieusement écornée par les forfaits en cascade de ses stars en amont de la compétition.

Pour les demi-finales ce jour :

– Espagne VS Australie

– France VS Argentine.

Midi Madagasikara0 partages

Jubilé : Le Théâtre classique malgache fête ses 120 ans

Le « théâtre Ambatovinaky », le berceau du théâtre classique malgache.

Tout le monde le sait, le théâtre est l’art de la représentation d’un drame ou d’une comédie, un genre littéraire particulier. Est également appelé théâtre, l’édifice dans lequel se déroulent les spectacles de théâtre. Pour Madagascar, c’est le 14 septembre que le théâtre Municipal de Tananarive, communément appelé « Théâtre Ambatovinaky », a ouvert ses portes pour la toute première fois. 

 Au temps de la belle époque, le théâtre Ambatovinaky a connu l’âge d’or du théâtre classique malgache. Gravé dans les annales, il a été le berceau du sixième art dans la Grande île. Un patrimoine qui n’a pas pu résister malheureusement au temps en dépit de son importance. Effectivement, à cause de l’affaire 1947, le théâtre Ambatovinaky a connu des représailles, et a  été fermé par l’Etat français  trois ans plus tard, avant d’être démoli en 1953. D’après Mbato Ravaloson, président de  l’Association des Artistes du Théâtre Malagasy, «   actuellement, le terrain sur lequel était érigé le théâtre est un lieu délabré et insalubre qui sera transformé prochainement en parking  selon les bruits de couloir. » Toujours Mbato Ravaloson de relater qu’« En 1999, lors des 100 ans du théâtre Ambatovinaky, nous avions sollicité sa reconstruction pour en faire un musée d’art ; mais apparemment,  nous avions prêché dans le désert », souligne-t-il. Avant d’enchaîner qu’ « étant la première scène de théâtre de la Grande île, l’idée est de faire redécouvrir la culture ainsi que l’art littéraire et oratoire aux malgaches, et ainsi d’attirer par la même occasion les touristes. »

Lieu de rencontre. Inauguré le 14 septembre 1899, il se trouvait alors juste tout près de la Fiangonana Loterana Malagasy.  Dans le temps, la troupe Duru et Chivot ont fait une représentation de La mascotte. Cette opérette d’Edmond Audran a été la toute première pièce à fouler le théâtre.  Le 22 septembre 1899, le public tananarivien découvre alors pour la première fois, l’œuvre de Rajaonah Tselatra intitulé « Zéfine sy Armand ». Avec la troupe Tananarive théâtre sur les planches, les spectateurs ont alors pu apprécier le théâtre dans la langue de Rabearivelo. Pièce en cinq actes, « Zéfine sy Armand » est une opérette. La pièce relate l’histoire de la rencontre fortuite entre un jeune homme et une jeune fille. Il lui offre en cachette un bouquet de fleur. La jeune fille cherche à connaître cet homme. Ils se sont rencontrés, lui c’est Armand, et elle Zéfine, diminutif de Joséphine. Leur amour est réciproque et ils décident de se marier, mais la mère de Zéfine s’y oppose. Elle a déjà choisi comme gendre un vieux richissime qui est aussi amoureux de Zéfine. Deux problèmes s’affrontent, d’un côté, l’amour fou, et de l’autre, le confort et la sécurité financière engendré par  l’union de Zéfine avec Richard. Une aubaine qui a fait fureur un peu plus tard, même si le « riba malagasy » a déjà connu une forme de théâtre bien avant l’introduction de la culture occidentale à Madagascar. Vite devenu le lieu de prédilection des amateurs d’arts mais aussi du public à l’affût de mondanité, le théâtre Ambatovinaky a été le lieu de rencontre de  la haute société tananarivienne pour se divertir.

Représentation. C’est dans les murs du théâtre Ambatovinaky que le théâtre classique malgache a vu les premières lumières. Grâce à des compositeurs de la trempe de Justin Rajoro, Naka Rabemanantsoa, et Andrianary Ratianarivo, le sixième art a connu un franc succès. A l’époque, les histoires d’amour tragique-comiques ont fait bien des heureux, et emmènent les gens dans ce monde quelquefois  shakespearien. Des œuvres qui sont entrées dans la littérature malgache. Pour faciliter le comptage, l’Association des Artistes du Théâtre Malagasy a choisi la date du 22 septembre 1899 comme la genèse du théâtre classique malgache. Et cette année, à la même date , c’est au tour de la troupe Victor Solo de monter sur les planches de l’Aft Andavamamba.  Une seconde vie pour “Kapoaka sa vahoaka”, une pièce écrite par Victor Solo en 1978. Par la même occasion, une exposition résumera cet âge d’or du théâtre malgache à l’Alliance française de Tananarive.

A rappeler qu’actuellement, le théâtre souffre toujours  à cause du manque de lieux de représentations. A l’instar du théâtre Ambatovinaky, dont les dernières briques ont disparu depuis des décennies, celui d’Isotry a connu d’autres desseins. Dorénavant utilisé par d’autres entités, les troupes ne peuvent plus y jouer. Seules les planches de l’Aft Andavamamba accueillent les troupes en fonction de leur programmation déjà très chargée.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Santé sexuelle : 94.106.894 ariary du groupe Filatex à l’UNFPA

Les parties prenantes engagées dans l’éducation transversale sur la sexualité.

Les jeunes constituent les deux-tiers de la population malgache et leur situation en matière de sexualité est toujours alarmante au pays. Et c’est dans cette optique que le groupe Filatex a tendu la main aux Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). La signature de convention entre les deux parties s’est déroulée hier au restaurant Grand Orient à Ankadimbahoaka entre l’Administrateur du groupe Filatex, Hasnaine Yavarhoussen et Constant-Serge Bounda, représentant résident de l’UNFPA à Madagascar. Un partenariat qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’UNFPA pour assurer le droit et le choix pour tous et conformément aux engagements de la responsabilité sociétale du groupe Filatex.  Ce partenariat durera une année et est à hauteur de 94.106.894 millions ariary ou 26286 USD qui se chargera de la prise en charge de 174 femmes repérées de la fistule obstétricale  ,ainsi que la prise en charge des formations des éducateurs au sein de quatre CEG et quatre Lycées à Talatamaty, Ambatolampy Tsimahafotsy, Ampefiloha et Ivandry. Le groupe est conscient que le développement économique durable du pays passe avant tout par un accès à une santé des femmes notamment et aux infrastructures adéquates. C’est pourquoi le groupe Filatex s’engage au service du développement des populations.  « Le groupe Filatex se réjouit aujourd’hui de contribuer à cette cause juste et sérieuse qui mérite d’être soutenue

 aussi bien moralement que financièrement.  Certes beaucoup reste à faire mais notre engagement aux côtés de l’Unpfa est total et sans ambigüité »,  a souligné Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE du Groupe Filatex.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli : Bonara-be sera un fief du slow music

Ce n’est pas parce qu’on ne l’entend plus, qu’il n’est plus à la mode !  Il était toujours là. Il a toujours bercé ses inconditionnels.  Pour confirmer sa présence,  Jean Rigo  offrira un concert au Bonara-Be ce jour à partir de 20 heures. Hormis ses morceaux sortis dans les  années 2000, le chanteur fera revivre les années 1980 et 1990 à travers ses chansons comme Ambilà zaho, Namana. Bref, la nostalgie se fera sentir à la cambuse de Sayah.  Plus de 30 ans de carrière, ce rossignol de la région  Sofia a traversé  les époques. Et il ne compte pas jeter l’éponge. Et sûrement il continuera de chavirer ses fans avec sa voix agréable.

fj/midi/13.09/ jean rigo

Les paroles engagées s’invitent à l’Is’art galerie

 Tilahy offira du reggae roots, du ragga à l’ancienne comme on les aime à l’Is’art Galerie Ampasanimalo à partir de 19 heures.  Une occasion pour l’artiste de présenter son nouvel album.  Maboto Tilahy a été membre  du groupe Shao Boana dans les années 90. Après plusieurs années, il décide de voler de ses propres ailes. Connu par ses textes poignants et engagés, Tilahy est qualifié comme un « zoky be » ou un grand pour la nouvelle génération. Il possède  une notoriété incontestable à titre individuel.  Comme pour ses complices  de scène, Shao Boana et Mashmanjaka, pour Maboto Tilahy, la musique est une mission mais pas une compétition.

Vendredi 13, une formule qui gagne

Comme tous les vendredis qui tombent le treizième jour du mois, silo offrira un show au Piment Café ce soir à partir de 21 heures.  Si certains  considèrent  ce jour comme un «jour de malheur»,  le chanteur dément cette idée, car depuis plusieurs années, ses concerts étaient toujours  couronnés de succès.

Mijah dans la cour des grands.

Mijah io negga !  Après lasan’ny vazaha, il a sorti son nouveau morceau « Hay ve » inspiré par la chanson du  groupe Tsilavina. L’auteur de kotoza tsy masaka investira le Glacier ce soir à partir de 20 heures.  Teinté d’humour, les morceaux de Mijah sont entre le vazo miteny et le rap. Effectivement, la fameuse danse de dihin’ny Mijah sera pratiquée ce jour.  Le chanteur a promis que les inconditionnels seront satisfaits.

 

iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Livio Ratianarivo, le capitaine artisan de l’exploit du basket malgache

Livio deuxième à gauche de la photo.

Livio ! On a commencé à entendre ce prénom dans le paysage du basket-ball malgache depuis l’Afrobasket U18 en 2014. Et depuis, que de chemins parcourus et il reste toujours au sommet. L’ailier de la sélection malgache U18 de 2014, médaillé d’or des Jeux des Iles à Maurice et des Jeux Africains à Rabat, est  le chouchou du public malgache  grâce à son talent.

Le basket-ball malgache ne peut être que fier d’avoir un joueur comme lui. Il, c’est  Livio Rocheto Ratianarivo, joueur de basket-ball talentueux qui est né le 24 avril 1996 à Sambava. Du haut de ses 186cm pour 76 kg, il a été le chef d’orchestre et capitaine d’une équipe truffée de talent qui s’est imposée sur la scène continentale aux Jeux Africains de Rabat, Maroc au basket-ball 3 x 3. Les résultats de Livio, Arnold, Fiary et Elly étaient sans doute le meilleur résultat de l’histoire du basket-ball masculin. Ils ont écrit l’histoire et restent à jamais dans les annales du ballon orange malgache qu’africain.

Mais tout avait débuté pour lui à 12 ans. Et d’une simple envie de jouer avec ses camarades, il est tout de suite passé dans les rangs des accrocs. Dès lors, il ne s’en est plus jamais détaché bien que poursuivant parallèlement ses études. En 2011, il a intégré le club de Société Générale de Port d’Iharana de Vohémar (SGPI). Un an seulement après son entrée au sein de ce club, son talent a été très vite récompensé en étant appelé au sein de l’équipe nationale U17 pendant les Jeux de la CJSOI aux Comores. « Le basket-ball, c’est un sport que j’ai adopté très vite. C’est mon grand frère qui m’a incité à jouer lorsqu’il m’a vu jouer. Un choix que je n’ai pas regretté », a-t-il expliqué. Et la belle aventure a commencé pour lui après ces jeux de la CJSOI des Comores et il ne compte pas s’arrêter là.

Sélections. A 23 ans, il compte déjà plusieurs sélections au sein de l’équipe nationale, aux Jeux de la CJSOI aux Comores en 2012, l’Afrobasket U18 en 2014, à l’Afrobasket 3 x 3 à Lomé en 2018, les Jeux des Iles en 2019 à l’Ile Maurice et les Jeux Africains à Rabat, Maroc. Il a renforcé également l’ossature du Cospn lors de la Coupe des Clubs Champions de l’Océan Indien aux Seychelles en 2018, et à l’Afroleague en début d’année. Et suite à sa prestation où il a été retenu par l’équipe de la police nationale dans laquelle il évolue actuellement. Mais Livio a d’autres cordes à son arc, notamment celle qui fait de lui un joueur complet. Les grands joueurs africains ne lui font pas peur sur terrain, il a cette hargne de vaincre. Il est à la lutte tant dans les rebonds défensifs qu’offensifs. Avec une mobilité extraordinaire que lui confère sa capacité à évoluer à tous les postes. D’ailier au pivot et parfois même meneur, il est la touche à tout du groupe. A Rabat, il a été le capitaine de l’équipe nationale où il a su mener son équipe jusqu’au sacre continental. Le public du parking du Sofitel de Rabat s’en souviendra des deux points qu’il a marqués contre l’Egypte en finale ayant offert la victoire à son équipe.

Livio est un joueur talentueux.

Lebron James. Livio, comme tout basketteur, a un idole.  « Le basket c’est ma passion. Comme tout joueur, le but c’est de devenir professionnel en Europe, mais mon rêve le plus fou c’est de jouer à la NBA avec l’équipe de San Antonio Spurs », a-t-il expliqué. Il a d’ailleurs comme idole le joueur américain Lebron James alias The King qui joue aux Lakers de Los Angeles. Au début de sa carrière, il aimerait devenir le roi du basket malgache et actuellement il n’est pas loin d’atteindre cet objectif au vu de son talent et de ses exploits. Il est à signaler qu’il fait partie de la première génération qui a bénéficié du programme sport- études du ministère de la Jeunesse et des Sports. Livio c’est surtout un sportif au grand cœur qui aime aider les autres.

T.H