Les actualités Malgaches du Samedi 13 Juillet 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara17 partages

Retour des Barea : « Miara mirona » cet après-midi

« Alefa Barea » for ever

Faneva Ima et ses coéquipiers ainsi que le coach Nicolas Dupuis sont attendus cet après-midi au pays où ils vont être accueillis par tout un peuple après leur exploit à la CAN 2019 au cours de laquelle,  ils avaient porté haut les couleurs « fotsy,mena,maitso » de Madagascar. Le président Andry Rajoelina est rentré d’Egypte hier pour un accueil « miara mirona » à nos héros.

Le cortège partira de l’aéroport d’Ivato jusque devant le stade de Mahamasina en passant par  la nouvelle route de Tsarasaotra,Alarobia,Akorondrano,Analakely et Ambohidahy.Des feux d’artifice ou «afomanga» sont prévus le soir à Anosy.

Si la CAN 2019 était une élection, le taux de participation des Malgaches aurait été de 100%. Même les enfants ont donné de la voix durant leurs matchs. De quoi faire pâlir d’envie la classe politique qui est reléguée sur la touche, voire dans les vestiaires par les hommes de Nicolas Dupuis. Idem pour le CFM qui est mis hors jeu par Faneva Ima et ses coéquipiers dont l’exploit dépasse le domaine sportif, pour avoir réussi à rassembler tout un pays, tout un peuple.

Bel exemple de cohésion. Même les membres de la diaspora éparpillés aux quatre coins du monde et regroupés dans les fans zones, ont vibré à l’unisson avec tous les compatriotes restés au pays , et le plus d’un millier de supporters qui ont fait le déplacement à Alexandrie et au Caire. Les Barea font la fierté des Malgaches à qui ils ont montré « un bel exemple de cohésion et d’unité en dehors et sur le terrain », comme l’a salué à juste titre le président de la République qui s’est investi pour sa part, à fond et à fonds. L’ex-candidat numéro 13 a mouillé son maillot, c’est le cas de le dire, avec les joueurs de l’équipe nationale qui ont « ravivé l’espoir et la fierté des Malgaches ». Ils ont aussi réveillé l’attachement de ces derniers au drapeau et à l’hymne national. Le hasard du calendrier faisant que le coup d’envoi de la CAN 2019 a été donné peu-après la célébration de la fête nationale axée sur le même thème.

Ambassadeurs extraordinaires. Les Barea étaient aussi les ambassadeurs du pays en Egypte, en Afrique et même dans le monde. A travers la CAN 2019 qui a été suivie par des millions de spectateurs et téléspectateurs, ils ont représenté Madagascar d’une manière extraordinaire pour ne pas dire plénipotentiaire. Ils ont fait mieux que tous les tours opérateurs réunis pour faire connaître et reconnaître la Grande Ile qui a aussi beaucoup de richesses à découvrir et à exploiter dans le domaine du sport.  A propos de richesses, l’équipe nationale était une manne financière pour les sociétés et le secteur informel qui ont exploité, chacun à son niveau et selon ses moyens, l’image des Barea, grâce à des articles et autres produits à leur effigie. Entre autres et non des moindres, les maillots et T-shirts aux couleurs des Barea et floqués de leurs noms et/ou numéros.

Retombées commerciales. Le business engendré par le phénomène Barea ne s’est pas arrêté avec le coup de sifflet final de l’arbitre camerounais. Les retombées commerciales continuent même après les quarts de finale contre la Tunisie. Le seul match que les Barea ont perdu au cours de leur belle aventure en Egypte où ils ont accompli une « sacrée performance », pour reprendre les propos d’un commentateur du match qui les a opposés aux Aigles de Carthage. A l’instar des Pyramides d’Egypte, les Barea ont fait forte impression. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Alefa Barea car l’aventure continue pour l’équipe nationale qui vient d’écrire sur les rives du Nil, une grande page de l’histoire du football malgache, mais aussi celle de Madagascar.  Un autre commentateur de lancer : « Allez Barea, on revient dans deux ans ». 

R.O
Midi Madagasikara5 partages

Financements des projets d’infrastructures : Madagascar présent à l’assemblée annuelle d’Africa 50

Les projets énergétiques figurent parmi les bénéficiaires des financements d’Africa 50.

La visibilité de Madagascar au niveau de  la communauté des bailleurs de fonds internationaux se renforce.  La Grande Ile a participé  à la  4e assemblée générale annuelle des actionnaires de la plateforme panafricaine d’investissement Africa50, qui s’est déroulée à Kigali (Rwanda), du 9 au 10 juillet dernier.

La délégation malgache qui a participé à cette réunion a été conduite par le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato.

Plaidoyer

Une participation qui a son pesant d’or pour l’économie, quand on sait que cette AG de Kigali est une occasion pour les participants de lancer un plaidoyer pour combler le déficit d’infrastructures en Afrique, en vue d’accélérer le développement et la croissance du continent. Cette réunion a vu la participation des représentants des institutions et pays actionnaires du fonds panafricain. Le PDG d’Africa 50, Alain Ebobissé, a souligné lors de l’ouverture de la réunion que, la demande croissante en matière d’infrastructures modernes en Afrique, constitue l’un des atouts du continent. Il a cité notamment les perspectives de croissance économique à long terme qui se manifestent par une gouvernance qui s’améliore, et un potentiel considérable en termes de ressources naturelles et humaines. Egalement présent lors de cette rencontre, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi Adesina, a souligné que depuis l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca), la promotion des infrastructures est devenue une nécessité pour renforcer la connectivité entre les pays du continent. « Le développement des infrastructures en Afrique pourrait doubler le taux de croissance du continent », a expliqué le Président de la BAD qui est aussi le président du Conseil d’Administration d’Africa 50.

Projets d’infrastructures

En tout cas, cette participation malgache à l’Assemblée annuelle d’Africa 50  permet à Madagascar d’ouvrir d’autres voies vers des projets d’infrastructures, pour la réalisation du Plan Emergence. En effet, Africa 50 collabore avec divers partenaires, dont des gouvernements africains, des développeurs de projets et des institutions de financement pour mobiliser les investissements du secteur privé, au profit de projets bancables. C’est ainsi par exemple  qu’Africa 50 a participé au financement de centrales solaires, thermiques et hydroélectriques,  ainsi que des projets d’innovation en Afrique. La plateforme est disposée à accompagner  l’Afrique pour le développement de ses infrastructures, notamment celles liées aux secteurs des TIC, de l’innovation, du transport et de l’énergie.L’actionnariat d’Africa 50 compte 27 états africains, la BAD, la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ainsi que Banque Al-Maghrib. Le capital engagé par le fonds se chiffre à plus de 870 millions de dollars US. Africa 50 est une plateforme d’investissements, dont l’objectif est de contribuer à la croissance de l’Afrique.

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara3 partages

Fitsenana ny Barea : Ho feno polisy eny Ivato ka hatreny Anosy

Efa mifampitaona ny olona amin’ny fitsenana ny ekipam-pirenena Barea. Omaly dia efa samy nandamindamina ny fandaharam-potoanany ny maro. Mifanandrify amin’izany koa, ny eo anivon’ny fitandroana ny filaminana dia efa miomana amin’ny asany. Raha ny eo anivon’ny polisim-pirenena manokana dia fantatra fa hanisy ny olony izy ireo eny amin’ny làlana izay hizoran’ny Barea. Amin’ny 2 ora sy sasany tolakandro no higadona eny amin’ny seranam-piaramanidina ny mpilalao ary avy harany dia hitety tanàna maro izay sady làlana mizotra mankaty an-drenivohitra rahateo. Hatreto, raha tsy misy ny fanovàna farany avy amin’ny « comité de normalisation » izay tompon-teny amin’ny fikarakarana ny fitsenana, dia miala eny Ivato ary mandalo eny Talatamaty, Ambohibao, Digue Andohatapenaka, cité des 67 hectares, Andavamamba, Ampefiloha  ary Anosy ny ekipam-pirenena. Tsy ny polisim-pirenena irery no hisahana ny fiambenana, ny fifamoivoizana ary ny fandaminana amin’ny hetsika lehibe toy izao fa ny vondrona telo tonta izay ao anatin’ny Emmo-Sécurité. Iaraha-mahalala rahateo fa vao haingana isika, ary nandritra ny fetim-pirenena akory aza, no nanana olana tamin’ny fandaminana olona aman’arivony. Isan’ny mbola olan’ny mpitandro ny filaminana eto amintsika ny « gestion de foule » ary inoana fa efa mandray ny fepetra rehetra izy ireo anio mba tsy hiverenan’izay lesoka tany aloha. Nitarika fahafatesana hatrany mantsy izany ary efa tonga hatramin’ny fanasaziana ny firenena aza nisy fotoana. Mbola tadidin’ny maro ny lalao izay natao teo Mahamasina izay maro tonga ny olona ary tsy voafehy taty amin’ny vavahady ka nisy maty. Niteraka tsy fahazoana mampianatrano lalao iraisam-pirenena nandritra ny fotoana tsy voafetra izany. Raha misy ny ezaka tokony hatao, indrindra amin’ny fandefasana olona mba hanao fiofanana any ivelany dia tokony io fandaminana olona an’arivony sy an’aliny io no hiompanana tsara. Torak’izany koa ny anivon’ny sekolin’ny mpitandro ny filaminana tsirairay avy. Na izany na tsy izany, mitodika eny Ivato ny mason’ny mpanara-baovao anio ary hiaraka hifaly amin’ny fitsenana ny Barea…

D.R

Midi Madagasikara3 partages

Depiote Ramims : Vonona hiaraka hiasa amin’ny ara-drariny

Niseho vahoaka voalohany tao amin’ny distrika Ambatolampy izay nahalany azy  Rakotomalala Miarintsoa na fantatry ny maro hoe RaMims. Feno hipoka ny kianja monisipaly Ambatolampy toerana  nanaovana ny hetsika ny Alahady 7 Jolay lasa teo. Tonga nanotrona sy nanome voninahitra ny fotoana ireo minisitra zanak’Ambatolampy sy ireo tomponandraiki-panjakana terak’Ambatolampy, isan’izany ny Jeneraly Richard Ravalomanana. Ankoatra izay tonga nanonotra ny namany ihany koa ny solombavambahoakan’ny Madagasikara voafidy tao Ampanihy, Nosibean’ala, Farafangana ary i Tsiliva voafidy tao Morondava no sady nanafana ny fotoana ihany koa. Notsipihan’ny solombavambahoaka RaMims fa tombony lehibe ho azy ny fahatanorany satria misy hazakazaka mila enjehina  anaty fotoana fohy ny  fampandrosana ka ny tanora no manana hery sy tanjaka amin’izany, ohatra noraisiny ny filoham-pirenena.

Andry N.

Midi Madagasikara3 partages

Violations du « Toky Nomena » : 49% par l’IRD, 42% par les indépendants, 3% par l’ADN

Les statistiques ne changent pas. Jusqu’à la date d’hier, 95 sur les 151 députés fraîchement élus ont signé le « Toky Nomena », et 553 candidats sur les 810 reconnus par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) y ont adhéré. Par ailleurs, sur les 257 candidats aux législatives non signataires de la charte, 56 sont élus. C’est ce qu’a révélé le rapport du Comité paritaire pour la charte (CPC), hier, dans un communiqué dressant le bilan et la synthèse du suivi du respect du « Toky Nomena », par les candidats aux élections législatives 2019.

Violations. Depuis l’instauration de cette charte, laquelle est considérée comme une balise pour éviter les dérives, ce n’est pas son non-respect qui manque. Et une fois de plus, les statistiques le soulignent. 64% des violations du « Toky Nomena » ont trait aux périodes de précampagne et de campagne, en l’occurrence, à la transgression des textes législatifs et réglementaires y afférents. Le CPC avance même que, « les candidats ont profité du vide juridique régissant la campagne électorale ». Mais ce n’est pas tout. 30% de ces violations concernent les irrégularités et fraudes électorales lors du jour du scrutin, entre autres, « la modification des résultats par ratures et surcharges des procès verbaux ». Et 6% portent sur le postélectoral, c’est-à-dire sur le contentieux électoral. Le CPC souligne, également, « la quasi-inexistence de débats constructifs autour du rôle des députés. »

Entités. Par ailleurs, il est à noter que le CPC a bel et bien suivi de près les entités signataires (ou adhérentes)  de la charte qui ont violé le « Toky Nomena ». Une fois de plus, les statistiques le démontrent : 49% des candidats qui l’ont violée sont issus de la plateforme IRD (Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina) ; 42% sont des indépendants ; 3% sont du parti ADN (Antoka sy Dinan’ny Nosy) ; et 2% chacun des partis TIM (Tiako i Madagasikara), Dinike (Dina Iombonan-kevitra) et MTS (Malagasy Tonga Saina). Notons au passage que les principaux signataires de la charte émanent de l’IRD, du TIM, du MTS, du MDM, de Matita (Tia Tanindrazana), du GJMP (Groupe des jeunes Malgaches Patriotiques), et bien évidemment, les indépendants.

Recommandations. Pour que cette charte serve véritablement de balise, afin de redorer le blason de l’Assemblée nationale en général et des députés en particulier, le CPC a avancé deux recommandations directrices. Il s’agit d’une part, de faire adopter et d’appliquer, par la chambre basse, un code d’éthique régissant les députés et de renforcer ; d’autre part, la transparence ainsi que la redevabilité desdits députés élus. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Malnutrition dans le Sud : Risque de non prise en charge pour 100 000 enfants

La situation d’insécurité alimentaire dans le Sud de Madagascar ne date pas d’aujourd’hui.

La situation de la malnutrition dans le Sud de Madagascar pourrait connaitre une rechute, à partir du mois de septembre prochain.

« Un éventuel arrêt de la prise en charge risque de détériorer davantage leur état nutritionnel déjà inquiétant ». Propos de Moumini Ouedraogo, représentant du PAM à Madagascar, ou Programme Alimentaire Mondial, qu’on peut lire dans un communiqué de presse, publié hier. Propos qui interpellent sur la situation de la malnutrition dans le Sud de Madagascar. Le communiqué de presse émanant du PAM fait savoir que, la continuité du traitement de la malnutrition aigüe modérée dans cette partie de la Grande Île est menacée. La problématique est d’ordre financier car le Programme Alimentaire Mondial est actuellement « à la recherche de financement ». La situation serait toutefois préoccupante pour les régions Anosy, Atsimo-Andrefana et Androy. « Le taux de malnutrition atteint ou dépasse le seuil de 10% », peut-on également lire. Les dernières évaluations indiquent que la moitié des communes (47%) situées dans le Sud sont en situation d’urgence nutritionnelle ».  

Ampanihy souffrirait actuellement d’une situation d’insécurité alimentaire préoccupante. Classé en phase d’urgence nutritionnelle, depuis le deuxième trimestre 2019, « le district d’Ampanihy a actuellement un IPC phase 4 à cause de la non disponibilité alimentaire », d’après les explications du Docteur Thierra Befanambana, médecin inspecteur auprès dudit district. Notre interlocuteur également d’expliquer que « les rechutes sont fréquents, toujours à cause de la non disponibilité alimentaire ». « Les enfants atteints de malnutrition sortent guéris des hôpitaux. Ils rejoignent leurs familles, mais à cause de l’inexistence de nourriture, ils reviennent après quelques jours pour se faire soigner », déplore le médecin inspecteur. Si le PAM insiste sur la prise en charge continuelle des enfants malnutris à la distribution de produits nutritionnels spécifiques adaptés à leurs besoins, l’ONN ou Office National de la Nutrition, via le Docteur Lucie Solofonirina, sa Coordinatrice Nationale attire l’attention sur « le renforcement des solutions plus structurelles ». La situation d’insécurité alimentaire est encore une problématique majeure malgré les efforts menés par les acteurs. Etant donné la sècheresse chronique, l’arrivée de l’eau dans plusieurs communes pourrait-elle changer la donne ?

José Belalahy

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Un soutien financier par l’Etat pour l’équipe féminine de basketball.

Le 12 juillet 2019, des représentants de l’Etat ont remis un chèque de 10 millions d’Ariary à l’équipe nationale féminine de basketball. Ceci est dans le cadre de la préparation des jeux des îles de l’océan Indien du 19 au 28 Juillet, à l’île Maurice. En plus de cette somme, elles recevront également une indemnité de 100 000 Ariary par jour.
Selon la personne chargée de ces jeunes femmes, même si cette somme ne pourra pas subvenir à tous leurs besoins car elle correspond à une dépense largement inférieure à la normale, les joueuses de basketball promettent de faire de leur mieux pour remporter les médailles d’or.
Tia Tanindranaza0 partages

Fifandonana fiara mpitatitr’olona sy ombyOlona roa naratra mafy, maty ny mpamily…

Nitrangana lozam-pifamoivoizana nandratrana sy nahafatesana olona ny lalam-pirenena voalohany, teo Ambatomitsangana, tamin’ny PK 52 sy 800m, ao amin’ny fokontany Antanetikely, kaominina sy distrika Arivonimamo.

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra omby faritra avaratry ny renivohitraAnisan’ireo dahalo raindahiny koa ny tompon’omby

Ny mpamoaka any am-bala, ny mpiompy omby halatra izay notafihin’ireo namany ihany ary ny mpivarokena no miara-mitsikombakomba amin’ny fandrobana ny biby fiompin’Avarabohitra iray manontolo.

 

Ireo tambajotran’ny mpanodinkodina omby halatra ireo no saron'ny zandarimariam-pirenena Ambohimanga Rova. Halatra omby 3 nisesy tao amin'ny fokontany Ambohidahy, kaominina Ambohimanga Rova, Avaradrano ny alin'ny 10 hifoha 11 mey teo no niaingan’ny fanadihadiana. Andian-jiolahy tsy nitondra basy fa nampiasa torabato mba hampitahorana ny tompon'omby izay jiolahy ihany no nanao ny fanafihana tamin'ny 8 ora sy sasany alina. Adiny telo taorian'izay vao naheno ny mpitandro filaminana. Rehefa nantsoina ny tompon'omby nanara-dia dia tsy nandray telefaonina. Roa andro taorian'ny halatra dia tafaverina ny omby 2, izay marihina fa ny tompony ihany no naka azy tany amin'ny mpangalatra.

Taty aoriana,vokatry ny angom-baovao dia fantatra fa mpinamana ihany izy ireo. Vokatry ny valifaty noho ny tsy fahavitan'ny tompon'omby ny vola vidin'omby halatra teo aloha no nahatonga ny fanafihana. Tao anatin'ny fanadihadihana no nahitana fa omby tsy mazava avy amina faritra maro any avaratra ny renivohitra ireo omby namidin'ny mpanafika. Ity tompon'omby ihany kosa no mitady lalam-barotra hivarotana ny hena. Lafo ny hena vao aloa ny vola. Vokany, tambajotra izay misy ny mpandroaka ny omby halatra, ny mpividy ary ny mpivarokena no tratra, ka ny tompon'omby no ivo mampihodina io asa ratsy io. Miisa 5 ireo voasambotra ary mbola misy roa karohana. 

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanararaotana ny ampahefa-dalan’ny CANNisy mpitoraka fiara sy mpanao halabotry tra-tehaky ny polisy

Araka ny tatitry ny polisim-pirenena mikasika ny filaminana ny alakamisy 11 jolay teo, taorian’ny lalaon’ny Barea, tany amin’ny faritra Atsimondrano, olona efatra no voasambotra raha nikasa hitoraka fiara mandalo.

 

 

« Lozam-pifamoivoizana roa no nitranga ka roa no naratra. 2 ny hala-botry, telo nosamborina nentina hatao fanadihadiana. Mikasika ny teo Analakely sy ny manodidina, vehivavy iray voatoraky ny asidra, Lehilahy lehilahy iray hafa voatataky ny antsy ny tarehiny», araka ny vaovaon’ny polisy. Nanampy fanazavana moa ny mpitandro filaminana fa olona no nitatitra tany amin’ny polisy ireo tranga ireo raha ny vaovao omaly hariva.

Raha ny vaovao teo amin’ny HJRA, tsy nahitana narary na maty vokatry ny faharesen’ny Barea. « Avy nitety ny sampandraharaha rehetra tany aho, hatrany amin’ny fameloman’aina sy ny vonjiaina ary ny tranom-paty fa tsy nisy fiakarana tosidra mihitsy halina(ndlr alakamisy alina). Tsy nahitana toran’ny fibobohana zava-pisotro mahamamo ihany koa. Mahay resy ny Malagasy tamin’ity ampahefa-dalana tamin’ny CAN 2019 ity, nahay nampionona ny fo ihany koa ka tsy nisy vokadratsiny tamin’ny fahasalamana tahaka ny tebiteby teo aloha tamin’ny ampahavalon-dalana», hoy ny  Tompon’andraikitry ny serasera eo anivon’ny hopitaly HJRA Ampefiloha,  Alexandre Ratolojanaharimanana.

Haja Nirina

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafihana mitam-piadiana SoavinandrianaOmby 19 mitentina 20 tapitrisa ariary lasan’ny dahalo

Nahazo vahana indray ny halatra omby tato ho ato. Nitrangana fanafihan-dahalo mitam-piadiana ny alarobia hifoha alakamisy teo, sahabo ho tamin’ny 12 ora alina, tao Ambodimanga, kaominina Ankaranana, Distrikan’i Soavinandriana.

 

 Dahalo enin-dahy nirongo basy vita gasy no nandroba omby miiisa 19 mitentina 20 tapitrisa ariary mahery ana raim-pianakaviana sahabo 50 taona. Nanapoaka basy ireo malaso nampihorohoro ny mpiray tanàna, ka tsy nisy sahy nifanehitra tamin’ny dahalo noho ny hery tsy mitovy. Ny feom-basy sy ny dian’omby no nahalalana fa nianavaratra ny tanàna ireo jiolahy nandroaka ireo biby fiompy. Nidina teny an-toerana ny zandary avy ao Ankaranana nanatanteraka ny vonjy taitra sy ny faharahan-dia niaraka tamin’ireo fokonolona. Efa nampandrenesina ihany koa ireo tobin’ny zandary manodidina. Raha ny fampitam-baovao ofisialin’ny zandarimariam-pirenena, tsy mbola hita ireo omby. Tsy nisy ihany koa ny aina nafoy sy naratra.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hasarotam-piaroRamatoa namono tena nisotro “nuvan”

Hasarotam-piaro ! Olana teo amin’izy mivady no nahatonga an’ity renim-pianakaviana iray nisafidy ny hamono tena, tamin’ny fisotroana “nuvan”.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fahamarinan-toeran’ny volaMisakana ny fandraharahana

Anisan’ny tanjon’ny politika ara-bola ataon’ny governemanta amin’ny firenena rehetra ny fampiakarana ny harinkarena faobe.

 

 Eo ihany koa ny fahaiza-mifehy ny vola miditra ateraky ny fanondranana sy ny vola mivoaka atao amin’ny fanafarana mba hifanahantsahana hatrany. Izany no atao mba tsy hidirana amin’ny fitrosana be (surendettement) izay tsy ahafahana manao fifanakalozana iraisam-pirenena (cessation de paiement extérieur). Ny sehatra tsy miankina ihany anefa no tena hitarafana ny vola miditra raha ny eto Madagasikara kanefa tsy manao fandraharahana mihitsy izy ireo rehefa tsy marin-toerana ny Ariary. Rehefa misy io tsy fahamarinan-toerana io dia tsy mitondra tombony ny vola nampiasaina ary tonga amin’ny fisondrotam-bidim-piainana avy hatrany. Izany no antom-pisian’ny Banky Foibe izay miezaka manamarin-toerana ny vola ahafahana manao fandraharahana hanatsara ny toekarena. Rehefa izay dia voatazona amin’ny tokony ho izy ny tahan’ny sondro-bidim-piainana ary rehefa matanjaka ny Ariary dia midina ho azy ny mety ho tanjaky ny vola vahiny ka mety amin’ny toekarena. Ankoatra izay, ny tsena ihany no hamaritra saingy tsy maintsy imasoana io fahamarinan-toeran’ny vola io.

Tsirinasolo

   

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanampiana zaza mararyNanavao ny fiaraha-miasany ny Star sy ny Compassion Madagascar

Betsaka ireo olona tsy manana fahafahana hitsaboana tena intsony ankehitriny noho ny hasarotan’ny fiainana, voakasik’izany ny ankizy madinika.

 

Ny 70%-n’ireto farany miditra eny anivon’ny hopitalim-panjakana mantsy dia fantatra fa avy amina fianakaviana sahirana avokoa. Izany indrindra no antom-pijoroan’ny fikambanana Compassion Madagascar tarihin’ny dokotera Elodia Ranjanoro. Tamin’ny taona 2017 ny fikambanana no nanomboka nanampy ny ankizy ka ankizy miisa 25 isam-bolana ireo raisiny an-tanana mivantana izay nahatratra 293. Ny taona 2018 kosa izy no nanomboka niara-niasa tamin’ny orinasa Star, antony nahafahany nividy rononon-jaza, couche, fanafody ho an’ireo tena sahirana. Nahatratra 953 vokatr’izany ireo nokarakaraina sy notsaboina tamin’ny taona 2018 lasa iny. Nanavao ny fiaraha-miasany indray ny roa tonta omaly. Teny Andraharo no nanatanterahana ny lanonana mifandraika amin’izany. Tsiahivina moa fa  fanampiana y mitentina 5 tapitrisa ariary isam-bolana no hatolotry ny orinasa Star ny fikambanana Compassion Madagascar.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Firenena arabo sy SinaManana ambim-bava hatrany

Na manao fandraharahana be aza amin’izao fotoana izao ny firenena matanjaka sasany dia saika miditra amin’ny trosa avokoa.

 Matetika betsaka ary mitombo loatra ny fandaniana (consommation) ka tsy maharaka ny vola miditra ary mampitotongana hatrany ny toekarena. Tsy ampy mihitsy araka izany ny fidiram-bola ka tsy maintsy mitrosa ny ankamaroan’ny firenena. Na ireo lazaina matanjaka amin’izao fotoana izao aza dia miditra amin’ny fitrosana. Voakasik’izany ny amerikanina izay efa sady mitotongana ny toekarena noho ny politikan’i Donald Trump. Ao ihany koa ny olan’ny Anglisy ateraky ny brexit « BRITISH EXIT » izay fialan’ny Royaume Unie ao amin’ny vondrona Eoropeanina ary hita ho tsy nahomby hatrany ka mampihisatra ny toekareny. Amin’izao fotoana izao dia ireo firenena arabo mpanondrana solika mivondrona ao amin’ny OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) tahaka ny Arabia Saodita, Emirats Arabo no manam-bola ary miezaka ny tsy hitrosa mihitsy. Ankoatr’ireo dia hita ho manankarena be ihany koa i Sina ary izy mihitsy no mampirisika ireo firenena matanjaka hitrosa any aminy. Anisan’ny tafiditra ao anaty haraton’ny fitrosana i Madagasikara noho ny fidiram-bolam-panjakana ambany. Tsy maintsy mitrosa ho fanentsenana ny banga saingy hatreto dia mbola hita ho tsy tafavoaka mihitsy. Ireny trosa ireny anefa dia holovain’ny taranaka saingy azo foanana ihany ny ampahany sasany raha mahay mifampiraharaha tsara ny mpitondra.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

ALASORANahazo kaomisarian’ny polisy vaovao

Voavaha amin’ny ampahany ny tsy fandriampahalemana mampitaraina ireo mponina ao anatin’ny distrikan’Antananarivo Avaradrano .

 

Nahazo kaomisarian’ny polisy vaovao mantsy ny kaominina Alasora izay vao notokanana omaly raha ho avy tsy ho ela ihany koa ny an’ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny fokontany Miadana. Mitentina 120 tapitrisa Ar ny vola lany  izay nisy komity natsangana nanara-maso ny fandeham-bola ary eny By-pass no misy ny fotodrafitrasa. Ny minisitera no nanome ny drafitry ny trano ka natokana ao ambany rihina ny birao fiasana rehetra miampy ny “violon”. Any ambony rihina kosa ireo kaomisera rehetra no miasa, fotodrafitrasa izay hiasa tsy ho ela. Mandray ny olana rehetra mety mitranga eny anivon’ny fiarahamonina ity kaomisarian’ny polisy vaovao eny amin’ny By pass ity, raha araka ny fanazavan’ny Ben’ny tanànan’Alasora Atoa Marc Ramiaranjatovo omaly. Lohalaharana amin’izany ny lozam-pifamoivoizana noho ny fisian’ny loza mateti-pitranga eny amin’ny lalana  By-pass, ny vaky trano, ny vono olona….Nomarihin’ingahy Ben’ny tanàna fa vokatry ny ezaky ny tsirairay no nahafahana nanangana ny fotodrafitrasa, narahin’ny fanampian’ireo malala-tanana sy ny minisitry ny filaminam-bahoaka.

Pati sy Marigny

 

Tia Tanindranaza0 partages

ANOSIBEZazalahy kely niampita arabe maty voadonan’ny fiara 4x4

Zazalahy kely iray manodidina ny 12 taona no maty omaly atoandro tokony ho tamin’ny 1 ora teny Anosibe, Boriborintany fahefatra rehefa niampita arabe.

 

 Avy any an-kavia ity zaza ity no niampita niankavanana, an-kevitry ny handeha hividy zavatra raha ny tombana. Notsenan’ilay fiara 4x4  izy ka niankarapoka  raha araka fanazavan’ireo nanatri-maso.Tany amin’ny lohany no tena voa mafy.  Niboiboika nihazo ny lamosiny hatrany amin’ny tongony ny ra, antony tsy nahatazonana ny ainy intsony. Efa nisy ihany ny ezaka nataon’ireo nanatri-maso tamin’ny fitondrana azy teny amin’ny hopitaly saingy lavo ihany ilay tsy manan-tsiny. Raha araka ny loharanom-baovao azo dia tsy eto an-drenivohitra ny tompon’ilay fiara fa any amin’ny faritany. Notazonin’ny polisy ao Tsaralalana vonjimaika ilay mpamily ary efa mandeha ny fanadihadiana ny amin’ny hanolorana azy ny fitsarana. Tsiahivina fa mbola nahitana ireny sarina sainam-pirenena miloko fotsy,mena maitso ireny teo amin’ny tarehin’ity zazalahy kely namoy ny ainy ity.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarabe nivarina tanaty hantsanaOlona 4 namoy ny ainy

Nandriaka ny ra tany amin’ny lalam-pirenena faha-42 noho ny lozam-pifamoivoizana mahatsiravina.

Olona 4 mantsy no indray namoy ny ainy noho ny fivadihan’ny fiarabe iray tany amin’ny kaominina ambanivohitr’i Mangidy, ao amin’ny distrikan’i Ikalamavony omaly. Iray hafa naratra mafy, ary ny mpamily kosa nifampisokirana tao ambanin’ilay fiara. Raha ny fampitam-baovao vonjimaika, teratany Gineanina ny iray tamin’ireo namoy ny ainy. Niampita tetezan-kazo io fiarabe io izay feno vary niampy olona teo ambonin’ireo izany hoe navesatra. Mety somary nahazo sisiny, raha ny fahitana ny fampitana an-tsary avy any an-toerana, hany ka tapaka avokoa ireo hazo tamin’ny ilan’ny tetezana ka nampitongilana ilay fiara sy nampivadika azy tany anaty hantsana. Nivadika ambony ambany ny fiara, ka voatsindry no tena antony nahafaty ireo olona, ankoatra ny naratra. Efa somary drodroka sy nila fanamboarana ihany ilay tetezana, raha ny fampitam-baovao. Toa niafiana teo ihany anefa, ary izao nitera-doza izao. Ny fiara rahateo somary mavesatra ny entana, ary tsy voahaja ny lanja entiny, saingy ny toerana ambanivohitra dia ireny no mahatanty sy tody any ambany ravin-kazo. Omaly ihany dia nakarina tao amin’ny hopitaly Ikamalavony ireo maty.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mila madio fo amin’izay !

Hakotroka ny fitsenana ny Barean’i Madagasikara anio, ka haseho sy hamafisina ho hitan’izao tontolo izao fa tsy manam-paharoa sy mendrika ny mpilalaontsika sy ny firenentsika manontolo.

 Ny irariana fotsiny dia mba samy ho tonga saina ny rehetra, indrindra fa ny mpanao politika, ka hitsahatra sy tsy ho hita taratra intsony ny resaka fijapiana na mety ho fanaovana fitaovana politika ny fahombiazan’ny Barea. Izay mety endrik’izany tany aloha aleo ho hadinoina fa ny sisa no hotandremana. Ekena mantsy fa ao ny finiavana sy fitiavana ny Barea, saingy tsikaritra amin’ny fihetsika sy fomba fiteny ihany indraindray ny fitadiavana doka politika sy fom-bahoaka amin’ny alalan’ity ekipam-pirenena ity satria hoe tian’ny Malagasy tsy ankanavaka ireo mpilalao noho ny ezaka vitany. Raha ampitahaina, ny filoham-pirenena voalaza fa voafidim-bahoaka tamin’ny fifidianana, ohatra, dia zara raha misy 2,5 tapitrisa amin’ny olom-pirenena 10 tapitrisa mpifidy no nampandany azy na efa nipoapoaka aza ny propagandy. Ny Barea anefa ity tsy nila propagandy fa ny olona no resy lahatra sy nentanim-pitiavana. Lojika ihany raha misy ny halaim-panahy te hanao fitaovana politika ny ekipam-pirenena. Lokon’ny firenena anefa no entin’izy ireo, ary sambany tao anatin’ny 59 taona no nisy toe-javatra nampiray feo sy nampitovy fijery ny Malagasy tahaka izao. Tsara sy mila tohizana ny fanohanana, ary olom-pirenena ny mpanao politika, fa kosa ilay finiavana hanao fitaovana ny ekipam-pirenena ho amin’ny tombontsoa politika kosa tsy lasa e ! Fotoana izao hampandeferan’ny mpanao politika ny hambom-pony avy, ka hampitovy tadin-dokanga hiara-kientana hampandroso an’i Madagasikara, raha tena misy tokoa ny fitiavan-tanindrazana ao amin’izy ireny.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana mpitantana FMF5 ireo kandida ho filoha ary 37 ireo kandida ho Komity Mpitantana

Nifarana omaly zoma 12 jolay 2019 tamin’ny 5 ora hariva ny fandraisan’ny Comité de Normalisation “CN” teny Isoraka ny

Tia Tanindranaza0 partages

Atleta mipetraka etsy AmpefilohaMidongy tsy mety mandray ilay solon-tsakafo 2.500 Ar isan’andro

Mitaraina ho tsy ampy sakafo ireo atleta mipetraka etsy Ampefiloha, ampitan’ny sekoly ambony ENS handeha hiatrika ny lalaon’ny Nosy

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsenana ny BareaHandrindra ny fifamoivoizana ny polisim-pirenena

Handray anjara mavitrika amin’ny fandrindrana ny fifamoivoizana mandritra ny fitsenana ny ekipam-pirenena BAREA hotontosaina anio folakandro eny Ivato ny polisim-pirenena.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanorenana tsy ara-dalàna eny IvandryAhiana hivadika ho olana ara-diplaomatika

Misy trano iray aorina manakaiky ny tranon’ny masoivoho frantsay eny Ivandry, lasa mifampikasoka amin’ny faritra misy ny masoivoho ny rindrin’io trano io.

 

Efa nisy ny didy navoakan’ny kaominin’Antananarivo Renivohitra mba hampitsaharana ny asa sy handravana ilay rindrina satria tsy manara-dalàna. Nahazo taratasy fahazoan-dalana hanohy ny asa indray anefa ilay tompon’ny tany koa dia natsangana indray ny rindrina. Avy ao amin’ny prefektioran’Antananarivo Renivohitra no nivoahan’ity taratasy fahazoan-dalana faharoa ity. Ny prefektiora izay rafitra mpanara-maso ny maha ara-dalàna na tsia ny fanapahan-kevitra raisina eo anivon’ny kaominina saingy ny kaominina ihany no manome ny fahazoan-dalana hanorina (permis de construire). Ny 11 jolay teo no daty nivoahan’ity taratasy ity. Noho izany dia nanoratra taratasy avy hatrany mankany amin’ny minisitry ny raharaham-bahiny Malagasy ary misy dika mitovy ho an’ny minisitry ny fanajariana ny tany sy ny ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra ny Masoivoho Frantsay mangataka ny handravana indray io rindrina io satria tsy nisy, hoy izy ny fifampiresahana tamin’ny manodidina mialoha ny nananganana ilay fotodrafitrasa ary iny faritra iny rahateo dia miavaka satria “zone diplomatique residentielle”.Araha-maso akaiky ity raharaha ity satria olana teknika amin’ny fananganana rindrina no mety hivadika ho olana ara-diplaomatika raha tsy misy fanapahan-kevitra hentitra raisin’ny manampahefana.

 

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Famoahana zandary tany MoramangaNanao antso avo ho an’ny fahamarinana ny praiminisitra

Tontosa omaly maraina ny lanonana famoahana ofisialy ny andiany miisa telo avy ao amin’ny Sekoly ambonin’ny Zandarimariam-pirenena (ESGN) tany Moramanga, Faritra Alaotra Mangoro.

 Ny andiany faha-24 nanaraka ny « cours supérieurs de commandement », ny andiany faha-43 avy amin’ny « cours d’Application des Officiers » ary ny andiany faha-57 nanaraka ny « cours de Brevet professionnel de premier degré » ireo nivoaka ireo. Niofana nandritra ny volana vitsivitsy tao ao amin’ny ESGN izy ireo, izay mitotaly 154. 

 « Ny fahendrena, ny fahamendrehana sy ny fahamarinana no tokony ho fototra hiainan’ny mpitandro filaminana, indrindra amin’ny fanatanterahana ny asany », hoy ny praiministra lehiben’ny governemanta, Ntsay Christian tany an-toerana. Notolorany fisaorana manokana ny fianakaviamben’ny zandary satria manomboka miverina tsikelikely, hoy izy ny fifampitokisana eo amin’ny vahoaka Malagasy sy ny mpitandro filaminana, ka anisan’ny nitondra anjara biriky tamin’izany ny teo anivon’ny Zandarimaria. Navoitra fa maro moa ny fepetra efa noraisina teo anivon’ity vondron’ny mpitandro ny filaminana ity, toy ny famongorana ny kolikoly, ny fanaraha-maso akaiky ny fampiharana nandalovan’ny tsirairay mba tsy hisian’ny fahamoran’ny fisondrotanana mariboninahitra. Nanao antso avo ho an’ny foloalindahy sy ny polisim-pirenena, ny Lehiben’ny governemanta, ny hamerenana indray ny hasin’ny firenena mba ho tena firenena mandala ny fahamarinana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fahitalavitra AfricanewsNovidian’i Ylias Akbaraly 20 tapitrisa dolara

Novidian’ilay mpandraharaha karana mizaka zom-pirenena Malagasy Ylias Akbaraly tompon’ny vondron’orinasa matanjaka indrindra eto Madagasikara dia ny Sipromad ny orinasan-tseraresera dia ny Televevizonina panafrikanina Africanews, izay an’ny Euronews NBC.

 

Taorian’ny fifampiraharahana nandritra ny volana maromaro, dia lasany tamin’ny vidiny 20 tapitrisa dolara io, raha ny vaovao navoakan’ny Gazetiboky Jeune Afrique. Manana ny petra-bola 60% ao anatin’io Euronews NBC io ilay mpanefoefo Ejiptianina Naguib Sawiris), ary izao lasan’ny Sipromad izao ny Africanews anisan’ny tena matanjaka ao anatiny. Ny volana aogositra 2018 dia efa novidian’i Ylias Akbaraly ihany koa ny orinasa Thomson Broadcast misehatra amin’ny tontolon’ny fitaovana sy fampitaovana ary ny rindram-baiko amin’ny sehatry ny haino aman-jery. Arak’io loharanom-baovao io ihany dia mety hafindran’ny Sipromad any Abou Dhabi (Arabie Saoudite) ny foibe toeran’ity televiziona ity izay tany Pointe noire (Congo-Brazzaville) no nisy azy hatramin’izay. Fampahafantarana sy fanitarana bebe kokoa ny orinasany sy ny fandraharahana ataony hivelatra amin’ny sehatra iraisam-pirenena no anton’io fividianana ny Africanews io. Midika io fa mivelatra sy mitombo ny ambaindain’ny harena sy ny fandraharahana ataony.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote Andriambelosoa Heriniaina“Tsy ho mpanangan-tanana fotsiny aho…”

Dimy taona ihany no fe-potoana omen’Andriambelosoa Heriniaina, solombavambahoaka voafidy tao anatin’ny distrikan’Avaradrano ny rehetra dia ho afa-po amin’ny asa vitany ireo vahoaka nifidy azy.

 

Afa-po amin’ny tenako ihany koa aho, hoy izy satria efa fantatro sy haiko avokoa ireo maharary ny vahoaka. Efa Ben’ny tanàna tao amin’ny kaominina ambanivohitra Masindray mantsy ny tenany tamin’ny fotoan’andro no izao lany ho solombavambahoaka izao indray. Nomarihiny manokana fa tsy ho mpanangan-tanana fotsiny izy rehefa tonga eny Tsimbazaza na dia miara-dia amin’ny fitondram-panjakana aza. Tena hiasa ny tenako ary anisan’ireo tena hanara-maso ny asan’ny mpanatanteraka mihitsy mba ho tombontsoam-bahoaka. Tsiahivina fa miara-miasa akaiky ireo solombavambahoaka mirahalahy voafidy tao anatin’ny distrikan’Avaradrano hijery akaiky ny maharary an’ireo vahoaka nifidy azy. Hatreto moa dia ny tsy fananan’asa sy ny tsy fandriampahalemana no tena mampikaikaika ny rehetra.

Pati sy Marigny

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsinjaram-pahefana tena izyZava-dehibe ny fampitana fahaiza-manao

Ny vondrona itsinjaram-pahefana dia mbola ambetin-dresaka eo anivon’ ny mpanara-baovao.

 

Tsy mijanona eo amin’ ny fametrahana lalàna  araka ny tokony ho izy fa ny io fampitana fahaiza-manao (transfert de competences) sy fampitahana fahefana (transfert de pouvoir) no tena zava-dehibe. Ny zavatra voalazan’  ny lalàna dia tokony tanterahina. Hatramin’  izay, ny lalànantsika, nanomboka ny taona 1994-1995, dia efa tsara fa ny fanantanterahana azy no tsy nety. Ohatra, « subvention expectionnelle » sy « subvention spéciale » isaky ny kaominina. Maninona moa rahahampitoviana ny fampiharana azy fa ny Fanbjakana indray no mijery izay mety amin’ ny kaominina. Izy indray no misafidy fotodrafitrasa atao kanefa tokony atao mitovy tantanana. Tokony velarina kokoa io fampitahana fahaiza-manao sy fampitahana fahefana io ary toa izany ihany koa ny fampitahana ara-bola. Ireo voalaza ireo no mampandeha ny fitsinjaram-pahefana tena izy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny Antenimieram-pirenenaMila fahaiza-manao sy traikefa maro lafy

Misy anarana maromaro voatonona hiandraikitra ny toeran’ny filohan’ny Antenimieram-pirenena izay hivory ny talata ho avy izao hifidy indrindra io filoha io sy hametraka ny vaomieran’asa.

 Ny fitantanana ny Antenimieram-pirenena dia mila olona nanaraka fianarana avo lenta ho fitandroana toy ny anakandriamaso ny tombontsoan’ny mpifidy, ny an’ny mpandraharaha sy ny an’ny fanjakana, amin’ny alalan’ny fandinihana sy fandaniana ny lalàna. Ilain’ny ho filohan’ny Antenimieram-pirenena ihany koa ny traikefa matanjaka eo amin’ny sehatra tsy miankina. Mamorona harena sy asa ity sehatra ity ary fanoitra iadiana amin’ny fahantrana. Ka raha tsy mamaly ny filàny sy ny fampandrosoana azy ny lalàna, dia hijanona ho firenena mahantra hatrany i Madagasikara. Izay no ilana filohan’ny Antenimieram-pirenena mahalala tsara ny olana sy izay azo trandrahana eo amin’ny sehatra tsy miankina. Ary manoloana ny Vinan’ny fitondrana izay mifototra amin’ny IEM, anisan’ny laharam-pahamehana ny angovo azo havaozina. Tokony hanana fijery mifanaraka amin’izany ny filohan’ny Antenimieram-pirenena mba hanaovana lalàna mifanaraka amin’ny fampandrosoana io sehatra io (ao ny etona azo avy amin’ny fanodinana ny fary, ny angovo azo avy amin’ny masoandro…) Sehatra mandray anjara betsaka amin’ny fampandrosoana sehatra maro hafa ny angovo (indostria, harena ankibon’ny tany, fambolena sy fiompiana, varotra, fampianarana…) Ny politika vaovaon’ny angovo novolavolaina nanomboka tamin’ny 2014 ary ampiharina amin’izao fotoana izao no rafitra ipetrahan’ireo asa maro lafy efa eo am-panatanterahana azy. Raha tsorina, afaka ny hanatsara ny endriny sy handray anjara feno amin’ny fampandrosoana ny Antenimieram-pirenena, raha manana filoha maharaka tsara ny zava-misy ara-tsosialy sy ara-toekarena misy eto amin’ny firenena.          

 

Marigny A.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiki Herikaza« Mila fifohazan-tsaina faobe isika… »

Efa hiditra ao anatin’ny fahenim-bolana nitondrany ny Filoham-mirenena amin’izao fotoana izao.

 Manomboka tsapa ny finiavana hanova zavatra entina hiroso amin’ny fampandrosoana ho an’ny vahoaka ifotony, hoy Imbiki Herilaza, mpahay lalàna. Misy ny finiavana saingy na dia tsara aza ny finiavana, ny fomba fiasan’ny governemanta izay ambany fifehezan’Atoa Praiministra sy ireo mpiasam-panjakana ambony dia tsy maintsy miara-misalahy isika rehetra, hoy izy. Nohamafisiny fa ny mpiasam-panjakana, ny vahoaka malagasy rehetra dia tokony hiara-misalahy amin’ny hoe « andao hiaraka hanandratra an’i Madagasikara ». Tsy ho hitan’ny fanjakana ny  zava-misy eo anivon’ny fokontany sy ny tanàna ary ireo faritra maro isan-karazany fa ny vahoaka Malagasy no tokony hahatsapa fa misy anjara birikiny na dia kely tokony hatao ho an’ny firenena. Ohatra noraisiny  ny fanaovana fanatsarana anivon’ny fokontany… Azon’ny vahoaka madinika atao ny fanadiovana ny tanàna, lakan-drano na koa fijerena sy fisorohana halatra isan-karazany. Notsipihan’Imbiki Herikaza fa mila fifohazan-tsaina faobe na « éveil de la conscience collective » ny vahoaka. Ny mpitondra kosa dia tokony ho fitaratra na dia efa misy ny ezaka natao tokony hotohizana ao anatin’ny dimy taona, hoy hatrany ny fanazavana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanànaIreo toetra takiana aminy

Amin’ny volana oktobra ho avy izao dia hiroso amin’ny fifidianana ben’ny tanàna sy mpanolotsaina ny tanàna isika eto Madagasikara. Inona no tokoa marina no asan’izany mpitantana ny tanàna izany ?

 

 Ny ben’ny tanàna no mitarika ny asan’ny mpanatanteraka any amin’ny kaominina na any amin’ny tanàna. Tsy maintsy miaraka amin’ny filankevitry ny tanàna na ny atao hoe « organe délibérant ». Ny ben’ny tanàna eo no manatontosa ny asa  saingy  ny didy sy ny fanapahana horaisina dia, voalohany, tsy maintsy arahin’ny fanapahan’io filankevitry ny tanàna io. Faharoa, tsy maintsy arahin’ny solontenam-panjakana izay vao afaka mivoaka io no fampandrosoana ifotony entin’ny Ben’ny tanàna sady miankina ny vola miditra ihany koa. Araka izany, mila olona mahay mampidi-bola, mahay miresaka amin’ny olona isan-karazany ao anatin’ny fanajana ny lalàna. Mila mahay mifehy ny fomba fitantanam-bola sy ny fitantanana raharaham-panjakana. Tsy ampy ny fahafantarana io fitantanana asam-panjakana dia matetika miteraka olana. Ankoatr’izay mila mahay mifidy ny mpiara-miasa aminy ny ben’ny tanàna ahafahana manoro azy ny zavatra tokony ho hita ao amin’ny tanàna izay entiny. Ny vahoaka ihany koa dia tsy tokony hohadinoina. Raha maka ohatra any amin’ireo firenena mandroso dia ny vahoaka madinika mifidy dia mahazo miatrika ireny fivorian’ny filankevitry ny tanàna ireny. Amin’io fotoana io no afaka mangataka ny vahoaka izay filàny. Tsara raha ekena ny hisian’ny vahoaka amin’ireny fivoriana ireny, midika izany fa misokatra ho an’ny sefom-pokontany sy ny vahoaka ny ben’ny tanàna. Raha azon’ny mpanohana ny fitondrana ny toerana maha ben’ny tanàna ka mpanohitra ny filankevitry ny tanàna dia tsy tokony hifamingampingana fa tombontsoan’ny vahoaka no jerena.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina eto MadagasikaraHotantanana PDS avokoa ?

Hatramin’izao dia tsy nivoaka ny didim-panjakana hiantsoan`ny governemanta ireo mpifidy handatsa-bato, izay araka ny lalàna 90 andro mialoha ny andro fandatsaham-bato.

 

 Ny 22 septambra ho avy izao no fepotoana farany hiasan’ireo ben’ny tanàna. Tranga roa no mety hiseho raha tsy vita aorian`io ny fifidianana. Voalohany, voalazan`ny lalàna fa raha tsy tanteraka ny fifidianana eny anivon`ny vondrom-bahoakam-paritra itsinjaram-pahefana dia afaka manendry ny filohan’ny delegasionina manokana (PDS) ny fanjakana hanao ny asan`ny ben`ny tanàna. Tsy fe-potoana lava be no hametrahana azy. Marihana fa tsy afaka hifehy irery izany izy fa misy rafitra miara-miasa aminy ao. Voafetra ihany koa ny fahefany sy ny fe-potoam-piasany. Raha fehezina, ny antom-pisiany dia ny fampandehanan-draharaha. Faharoa, azo halavaina ny fe-potoana hiasan`izy ireo. Tsy ny lalàmpanorenana mantsy no mamaritra azy fa ny lalàna. Araka izany, azon`ny fitondram-panjakana atao ny manalava ny fe-potoam-piasan`ny ben`ny tanàna.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Maherifon’ny FirenenaMakotrokotroka ny fitsenana ny Barea anio

Higadona anio amin’ny 3ora tolakandro eny amin’ny seranam-piaramanidina Iraisam-pirenena Ivato ny Barean’i Madagasikara.

 

Hotsenaina amin’ny fomba makotrokotroka ireo maherifontsika izay nitondra rivo-baovao ho an’ny Malagasy manontolo satria tena niady ho an’i Madagasikara, ary nahavita nampiombona ny Malagasy iray manontolo. Ivato, handalo ny lalam-baovao, Tsarasaotra, Alarobia, Ankorondrano, Antanimena, Analakely, Ambohidahy ary Mahamasina. Hijanona roa andro eto Madagasikara, ka tafiditra ao anaty fandaharam-potoana ny fandraisan’ny filoha eny Ambohitsorohitra sy hiara-kisakafo aminy eny Iavoloha ary hotolorana mariboninahitra.  Na teo aza ny faharesentsika teo amin’ny dingana ampahefa-dalana sy ny mety ho fahakiviana na teo amin’ny mpilalao na teo amin’ny mpankafy, dia miray fo sy miray feo tanteraka. Mitodika any amin’izy ireo ny fo sy sain’ny Malagasy manontolo, ary tena manohana na tamin’ny fahombiazana na tamin’ny fahalavoana. Azo antoka fa hisinda tanteraka ny tandindon’ilay fiondrehana teo anatrehan’ny Tonizianina fa hery lehibe hahafahana miomana sy miroso amin’ny dingana manaraka ny fiombonam-po hatrany eo amin’ny mpilalao sy ny vahoaka Malagasy tsivakivolo. Nahafahantsika nanovo lesona maro be ihany koa ny fiatrehana ny « CAN 2019 » na ho an’ny mpitantana na ho an’ny mpilalao na ho an’ny mpankafy. Nipetraka ho modely ny Malagasy tamin’ny fiaraha-mientana teo amin’ny mpilalao sy ny mpanohana ary tsara laza manerana izao tontolo izao. Hitan’ny mpitondra sy ireo rehetra nakany Egypta ny fandrosoana sy ny zava-misy azo ampiharina aty Madagasikara toy ny resaka fotodrafitrasa mila hatsaraina, ka any taona mba i Madagasikara no hampiantrano ny CAN. Mendri-piderana ny fihetsika fanaon’ny mpijery nanadio rehefa tapitra ny lalao ny, ka inoana sy azo antoka fa hiseho izany etsy Mahamasina na amin’ireo kianja hafa rehefa misy lalao goavana fa tsy sanatria ho feno loto sy fako na tavoahangy feno maloto. Hiakatra ny fankafizan’ny Malagasy ny baolina ary tena ho mpanohana na amin’ny tsara na amin’ny ratsy, fa tsy hanao sakaizan’ny mpandresy fotsiny.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barea any EgypteMitantara ny zava-nisy natrehany ny mpanao gazety Malagasy

Maromaro ihany ny zava-nisy natrehan’ireo nanatri-maso ny fandraisan’anjara voalohany nataon’ny Barean’i Madagasikara amin’ny lalao CAN “Coupe d’Afrique des Nation” any Egypte

Tia Tanindranaza0 partages

Fiadiana ny tapakilan’ny “Mondial 2022”Miandry ny fifanintsanana isam-bondrona ny Barea…

Ny CAN no tapitra hatreo ho an’ny Barean’i Madagasikara sy ny Malagasy fa efa manangasanga sahady kosa ny ady manaraka hiadiana ny tapakila hiakarana amin’ny fiadiana izay ho tompondaka eran-tany na ny “Mondial 2022” hatao any Qatar (21 novambra - 18 desambra).

Misy ekipa 54 eto Afrika, ka mandray anjara amin’ny fifanintsanana hiakarana amin’izany avokoa. Hanana tombondahiny kosa ireo ekipa 26 voalohany eto Afrika araka ny fanakilasian’ny FIFA, ka anisany i Madagasikara raha tarafina amin’ny vokatra azo tamin’ny CAN izay hampiakatra ny filaharantsika ho ao anatin’ireo 26 voalohany. Ny ekipa 28 farany mantsy dia hifanintsana, ka ny 14 tafita amin’ireo dia hanampy ao anatin’ireo 26 voalohany aty Afrika, ka hozaraina vondrona miisa 10 misy firenena 4 avy. Ireo voalohany isaky ny vondrona no hifampikatroka indray hivoahan’ireo 5 hiatrika ny “mondial 2022”. Ny 27 jolay izao no hatao ny antsapaka amin’ny lalao savaranonando hiakarana amin’izay fiadiana izay ho tompondaka eran-tany izay.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Melvin AdrienMpiandry harato ankafizin’ny Malagasy

Mpiandry harato tompon-toerana tamin’ny fandraisana anjara voalohan’ny Barean’i Madagasikara tamin’ny fifaninanana CAN i Melvin Adrien izay tena nankafizin’ny Malagasy tokoa tamin’ny zava-bitany tany Egypte,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Anicet sy MetanireTsy afaka nihazo an’i Madagasikara

Amin’ny fo feno alahelo no ilazako anareo fa tsy afaka higadona an-tanindrazana rahampitso ny tenako.

Satry hahita anareo sy ny fianakavina hizara hafaliana. Nantsoina maika dia maika hody any Bulgarie aho hamonjy ny fanomanana ny lalao miverina amin’ny ''qualification Ligue des Champions" amin’ny alarobia ho avy izao, hoy i Abel Anicet Andrianantenaina mpilalaon’ny Barean’i Madagasikara. Mpilalaon’ny PFK Ludogorets Razgrad ny tenany, izay andrandrain’ny kliobany fa hitondra herijika sy fandresena ho azy ireo. Tongava maro mitsena ireo maherifontsika rahampitso eny Ivato. Inoako fa mbola hihaona tsy ho ela isika, hoy ity irakiraka afovoan’ny ekipam-pirenena Malagasy ity tao amin’ny tambajotra facebook. Ankoatra azy, dia tsy ho avy ihany koa i Romain Metanire noho ny fiantsoan’ny Kliobany, dia ny Minnesota United any Etazonia, ka nihazo hatrany any an-toerana. Izany anefa tsy atao mahakivy fa hifaly isika rehetra rahampitso, hoy i Lalaina Nomenjanahary na i Bolida.

Toky R

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Scolarisation dans le sud : Des enfants de 6 à 12 ans scolarisés grâce au TMDH

Le programme de transfert monétaire pour le développement humain (TMDH) du Ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme encourage la scolarisation des enfants dans les régions Anôsy et Androy. Selon Rakotojaona Irene, Directeur général du Ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme, « le programme Fiavota a été lancé pour aider la population du sud pendant la grande sécheresse qui a touché cette partie du pays en 2016, mais maintenant que la situation s’est un peu stabilisée, on a décidé de le remplacer par le TMDH, un programme similaire mais où l’aide financière est soumise à quelques conditions ; notamment la scolarisation des enfants, la propreté des enfants ou encore le suivi sanitaire de ces derniers ». Il s’agit donc d’une manière d’inciter les parents à envoyer leurs enfants à l’école tout en les aidant financièrement à faire face aux aléas de la vie.

Un pari gagnant. Le ministère a réussi son coup puisqu’effectivement, les habitants de ces communes reculées du sud envoient leurs enfants à l’école. En effet, si dans le cadre du Fiavota, chaque foyer recevait 30000 ariary par mois, il peut obtenir 10000 ariary supplémentaires pour chaque enfant  de 6 à 12 ans scolarisé avec le TMDH.

La sensibilisation continue. Toutefois, même si le TMDH est parvenu à obtenir des résultats positifs, les actions de sensibilisation continuent car une grande partie des parents interrogés ont déclaré avoir d’autres enfants qui ne sont pas encore scolarisés. Néanmoins, il faut applaudir l’effort du ministère et ses différents partenaires pour avoir trouvé l’idée qui a permis à ses enfants de fréquenter l’école. Un enfant sur cinq à l’école, c’est déjà un pas en avant quand on sait qu’auparavant, aucun d’eux ne fréquentait l’école.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Match des Barea : Sept arrestations et deux blessés graves à Tana

La nuit du 11 juillet était un moment d’exception  pour l’ensemble des 25 millions de Malgaches. Ces derniers ont vécu une véritable euphorie du début  jusqu’à la fin du match de football, opposant les Barea de Madagascar et l’équipe nationale tunisienne. Malheureusement, des incidents sont survenus. Selon les informations recueillies auprès de la police nationale, il y a eu deux accidents de circulation. Deux personnes ont été blessées.  Egalement, trois individus ont été arrêtés pour vol, et ont été mis  en garde à vue pour enquête. Ce n’est pas tout, car la police affirme avoir reçu deux appels dénonçant des actes de violence commis à Analakely vers 20 heures et 23 heures dans la nuit du 10 au 11 juillet. Le premier a annoncé qu’une femme a été arrosée d’acide par un individu. Quant au deuxième, il a informé qu’une personne a été blessée à coup de couteau. Tout cela s’était passé alors que la foule était en train de savourer la projection de ce fameux match à Analakely. Dans les périphéries, un incident a été également signalé. La police nationale a mentionné l’arrestation de quatre personnes qui ont tenté de lancer des pierres sur des voitures qui passaient dans la rue dans le district d’Antananarivo Atsimondrano. En revanche, le rapport émanant du commissariat de la sécurité publique d’Antananarivo Atsimondrano fait état d’un calme total. Compte tenu de ces résultats, on peut dire que les dispositifs pris par la police nationale, ainsi que les forces de l’ordre en général, ont apporté leur fruit, malgré ces incidents qu’on pourrait qualifier de mineurs. Mineurs car, d’après les informations recueillies toujours auprès du service de communication de la police nationale à Anosy, aucune plainte relative à des cas d’infractions et de dérives commises durant cet événement n’a été reçue par la police dans la capitale. Puisque personne n’est encore arrêtée pour les déclarées d’agressions commises à Analakely, l’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Le Premier Ministre à Tsaratanàna : Le PM aux forces de l’ordre « Intégrité, dignité et loyauté »

Le PM a assisté hier à une sortie de promotion à l’ESGN à Moramanga

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique générale de l’Etat, le Premier ministre Chrisitan Ntsay, à la tête d’une délégation, a visité avant-hier les villes de Tsaratanàna, Mandritsara, Andilamena, et de Besalampy. Les visites font suite à la mise en place de la sécurité pérenne, pour la restauration de la confiance entre gouvernants et gouvernés. Le Premier ministre a avancé que les descentes sur terrain permettront au gouvernement d’expérimenter pour la mise en place de dispositifs de lutte permanente contre l’insécurité, afin d’éviter le recours aux opérations de maintien de l’ordre pour chaque cas de banditisme surgissant.

A l’instar des efforts déployés par l’ensemble des forces de l’ordre, disait le Premier ministre, force est de reconnaître que le peuple malgache a enduré trop d’anxiété, de doute, d’injustice, de souffrances extrêmes s’ajoutant à la pauvreté, et vit actuellement une certaine instabilité. Surtout que contrairement à ce que l’on pourrait croire, la défaite de notre pays n’émane d’aucune influence étrangère mais de certains citoyens malgaches malintentionnés. « Ce phénomène traduit un manque de patriotisme », a-t-il ajouté.

Mots d’ordre. Par ailleurs, le Premier ministre a souligné que dorénavant, aucun comportement indigne de la part des responsables territoriaux et de ceux des services déconcentrés ne sera toléré, car c’est à travers ces responsables régionaux que le peuple apprécie le régime en place. Il a pris exemple du cas de certains fonctionnaires qui se sont permis de céder illicitement des terrains domaniaux appartenant à des districts. Même message à l’occasion de la sortie de promotion à l’Ecole Supérieure de Gendarmerie (ESGN) à Moramanga où le PM a lancé les mots d’ordre suivants : « Intégrité, dignité et loyauté dans l’accomplissement de leur mission pour les forces de l’ordre »

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : Madagascar vise une qualification à la Coupe du Monde

Le calendrier du deuxième semestre de la saison est chargé pour le Malagasy Rugby.Des compétitions internationales sont au menu, comme la qualification des Makis à la Coupe du Monde.

Le président du Malagasy Rugby, Marcel Rakotomalala, a présenté son calendrier du deuxième semestre de cette saison sportive, hier, à son siège, à Ankorondrano. Cette partie sera riche en compétitions internationales, selon ses explications. La plus proche serait les Jeux des Iles de l’Océan Indien, avec la participation des Makis à VII. Ils rencontreront les équipes de La Réunion, Maurice et Mayotte. De retour à l’île Maurice, l’équipe nationale passera, ensuite, aux Jeux Africains, au Maroc, le mois d’août. La qualification aux Jeux Olympiques est aussi dans leur agenda. Elle se jouera du 6 au 10 novembre à Johannesburg, avec la participation de 12 pays africains que sont le Zimbabwe, le Kenya, l’Uganda, Madagascar, la Zambie, la Tunisie, le Sénégal, le Maroc, la Namibie, le Ghana, le Botswana, l’Ile Maurice, la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Et pour la catégorie à XV, Madagascar disputera la première étape de la qualification de la Coupe du Monde 2023 face au Nigeria. Cette rencontre se déroulera dans la capitale, le 1er décembre.

Pour les Makis dames, elles participeront à la première édition de la Coupe d’Afrique de rugby à XV, du 7 au 18 août, en Afrique du Sud. L’équipe championne représentera le continent africain à la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande, en 2021, et la vice-championne passera au match de barrage avec les équipes des autres continents. « Nous avons toutes les chances de participer à cette Coupe du Monde. Le nombre d’équipes qui pourraient être qualifiées n’a pas encore été déterminé, mais on aura sûrement une bonne place parmi les trois pays de notre groupe, puisqu’il s’agit de l’Afrique du Sud, l’Ouganda et le Kenya », a précisé le président. Quant aux Makis à VII féminines, elles partiront en Tunisie pour la qualification aux J.O, du 10 au 14 août. A ce sujet, onze pays seront en lice pour disputer les deux tickets pour Tokyo.

Ainsi, le président du Malagasy Rugby a mis l’accent sur le tournoi Tana 7s international, qui commencera ce jour, au Stade Municipal de Mahamasina. Les Spitfires d’Angleterre sont nos grands invités. Les phases éliminatoires  nous donnent rendez-vous à partir de 12h. La journée de demain sera marquée par un match amical entre des Makis dames, suivi de la grande finale, l’après-midi.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Le sacre des héros, cet après-midi

Les joueurs malgaches et leur coach ont le triomphe modeste. Cependant, ils n’en savourent pas moins cet engouement qu’ils ont suscité chez les Malgaches, mais aussi certains étrangers, admiratifs de leur parcours durant cette CAN. Faneva Ima et ses camarades ont fait plus pour le pays que les politiciens qui se sont succédé depuis. Leur exploit est sportif, mais il est surtout moral. Ils ont réussi à fédérer des  hommes et des femmes qui, finalement, partagent les mêmes valeurs. Cet après-midi, ils vont être accueillis comme des héros. Les habitants de la capitale vont se presser sur le trajet qu’ils vont emprunter pour rejoindre le centre-ville. Ils vont connaître le même sacre que d’autres équipes championnes avant eux.

Le sacre des héros, cet après-midi

L‘amour du football, mais surtout des Barea, a réussi à rassembler tout le peuple malgache sous une même bannière. Il a accompli le miracle d’exalter le goût du vivre ensemble. On ne peut que se réjouir de voir des Malgaches, de toutes origines, vibrer aux exploits de leurs footballeurs. C’est remarquable de les voir crier ensemble ; « Alefa Barea ! ». Ils ont  applaudi, ils ont  éprouvé les mêmes émotions durant les matches, et au-delà. Les Barea ont tous reçu ces témoignages coup de cœur avec une immense satisfaction. La défaite d’avant-hier avait certes un petit goût amer, mais il n’y a eu aucune amertume car ils ont  pris la mesure de l’amour qui leur a été manifesté. Ce sont 25 millions de Malgaches qui ont vibré avec eux et qui leur adressent leurs remerciements. Cet après-midi, ils seront plusieurs dizaines de milliers à venir leur témoigner leur reconnaissance tout au long du parcours les menant en ville. La fête sera immense. On prévoit des embouteillages monstres durant ce déplacement. Mais peu  importe, c’est une gloire amplement méritée. Les Malgaches veulent célébrer des héros qui les ont rendu fiers et qui leur ont donné le goût du vivre ensemble.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

TIM : Vers la recomposition de son bureau politique

La reconduction de Marc Ravalomanana à la présidence du parti n’est pas à écarter, étant donné la dernière évolution de la situation politique à Madagascar.

Le congrès national du parti Tiako i Madagasikara (TIM) débutera ce jour à Tanjombato. La restructuration et la recomposition du bureau politique de cette formation politique de l’ancien président Marc Ravalomanana constituent le principal ordre du jour de ce congrès, qui va durer deux jours. En restructurant son bureau politique, le TIM voudrait répondre aux exigences du contexte politique actuel. La reconduction de Marc Ravalomanana à la présidence du parti ne sera plus une surprise car jusqu’ici, il dispose encore des atouts nécessaires aux fonctions qu’il occupe depuis son retour d’exil en 2014. En revanche, les autres membres du bureau politique seraient remplacés. Le statut du TIM fixe à 15 le nombre des membres de son bureau politique, dont un président, six vice-présidents à raison de un par province, six conseillers, un secrétaire général et un secrétaire général adjoint. Le vice-président pour la province de Majunga, Fernand Jeannot, a démissionné lorsqu’il s’est présenté aux dernières législatives dans le district d’Ambato Boeny sous l’étiquette de l’IRD. Le secrétaire général Donnat Andriamahefamparany a également quitté son poste. Actuellement, les fonctions du secrétaire général du TIM sont provisoirement exercées par Olga Ramalason, vice-présidente pour la province d’Antananarivo. Aujourd’hui, les participants au congrès du TIM vont élire le président et les vice-présidents, dont le nombre serait réduit à deux. Mais il appartient à ces derniers d’élire le secrétaire général. Les conseillers seront désignés par le président national.

En règle vis-à-vis de la loi. En tenant son congrès national à partir d’aujourd’hui à Tanjombato, le TIM voudrait se conformer aux dispositions de l’article 18 de la loi n°2011-012 relative aux partis politiques, selon lesquelles « tout parti politique doit tenir un congrès national tous les cinq ans au moins sous peine de radiation du registre national des partis politiques ». La question qui se pose est de savoir combien des 216 partis politiques officiellement enregistrés au ministère de l’Intérieur parviennent à respecter scrupuleusement les dispositions de cette loi. Combien de ces partis politiques ont effectué la procédure administrative exigée pour la légalisation de leurs sections locales ? La plupart de ces partis politiques n’existent, vis-à-vis de la loi, qu’au niveau central, alors que certains d’entre eux ont présenté des candidats aux dernières législatives, dont les circonscriptions électorales coïncident avec les districts.  En tout cas, le TIM veut démontrer qu’il reste un parti « sérieux » et le mieux structuré des partis politiques à Madagascar. Et en se déclarant officiellement d’opposition, la formation politique de Marc Ravalomanana voudrait s’engager dans la réforme du système politique dans le pays. Réforme où l’application d’une autre loi, celle portant statut de l’opposition et des partis d’opposition (NDLR : Loi n°2011-013), est également de mise. La balle se trouve dans le camp du pouvoir en place.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Archidiocèse d’Antananarivo : Le sacre de Mgr Jean Pascal Andriantsoavina, nouvel évêque auxiliaire, ...

Son parcours l’a mené vers diverses responsabilités après son passage, du petit séminaire d’Antananarivo au Grand séminaire interdiocésain d’Antananarivo, où il conclut des études théologiques, et est ordonné prêtre il y a 19 ans de cela, le 5 août 2000. « Il », c’est Mgr Jean Pascal Andriantsoavina, nouvel évêque auxiliaire de l’archidiocèse d’Antananarivo, récemment nommé par le pape François. Son sacre aura lieu le dimanche 11 août 2019 au stade de Mahamasina lors d’une grande cérémonie religieuse. Signalons au passage le sacre de prêtres et diacres, le 24 août à  Amboara Ambohidratrimo.

Pour en revenir au Mgr Andriantsoavina, différentes tâches lui ont été confiées au cours de ses années de sacerdoce : vicaire de la paroisse de la cathédrale d’Andohalo à Antananarivo pendant deux ans, l’an 2000 et l’année suivante, et aumônier du MEJ d’Antananarivo  pendant trois ans, de 2000 à 2003. Quatre années d’études à Rome lui ont permis de décrocher une Licence en Ecriture Sainte, avec la thèse « Le vigneron homicide » ou « La mission du Fils ». De retour à Madagascar, il devient préfet des études du Grand séminaire d’Antsirabe et professeur d’Ecriture Sainte et de langues anciennes dans le même établissement, ainsi qu’au Grand séminaire de Faliarivo Ambanidia et à l’Université Catholique jusqu’en 2011. Les sept années suivantes l’ont conduit au Grand séminaire interdiocésain de Philosophie d’Antsirabe, où il occupait le poste de recteur. Depuis 2018, il est le curé de la paroisse Notre Dame de l’Assomption à Imerinafovoany. Désormais, c’est à une nouvelle responsabilité qu’il se consacrera en étant le nouvel évêque auxiliaire de l’archidiocèse d’Antananarivo. Rappelons que le pape François a par ailleurs nommé le Mgr Rosario Saro Vella au poste d’évêque du diocèse de Moramanga, en le transférant d’Ambanja.

Recueillis par Hanitra R. 

Midi Madagasikara0 partages

Kardinaly SE Mgr Tsarahazana Désiré : Tena nampifankatia ny Malagasy ny Barea

kardinaly SE Mgr Tsarahazana Désiré

Isan’ireo Malagasy nanaraka ny lalao nataon’ny Barean’i Madagasikara tao anatin’ny lalaon’ny CAN 2019 tany Egipta iny ny kardinalin’i Madagasikara SE Mgr Tsarahazana Désiré. Nandritra ny tafa nataony tamin’ny mpanao gazety tao amin’ny birao fiasany eny Ampasimazava misy ny katedraly katolika no nilazany sy nanaovany teny fohy momba ny zava-misy eto amin’ny firenena.

Nahatsapa ny tenany, indrindra tamin’ireo toerana nalehany tao anatin’ny fitsidiham-paritra nataony teo anivon’ny arsidiosezin’i Toamasina, nataony tamin’ity volana jolay ity, fa nampiray fo sy nampifankatia ny Malagasy ny Barea tamin’ireo lalao nataony rehetra. Saika niray fo tamin’ny Barea avokoa ny Malagasy rehetra. Isan’izany ny tany Marolambo izay notsidihany ny faran’ny herinandro teo, hany ka hadino ny disadisa politika sy ny olana ara-piainana andavanandro ary ny resaka politika nampifanolanana. Tsara tohizana izany satria ny fiarahan’ny Malagasy rehetra mientana dia miteraka fahombiazana amin’ny firenena.

Ankilan’izany dia nomarihan’ny kardinalin’i Madagasikara SE Mgr Tsarahazana Désiré ihany koa fa hivory voalohany ny talata 16 jolay izao ny solombavambahoakan’i Madagasikara. Aoka ho tena mendrika ny ho solombavambahoaka marina ianareo, hoy ny kardinaly, ka tena hanompo vahoaka marina fa tsy hotompoina, tena ho mpiaro ny marina sy rariny ary hiady amin’ny fahalovana tanteraka fa tsy ho mpiray petsapetsa amin’ny ratsy izay tena nanimba ny firenena malagasy.

Ankoatra izay dia  nasian’ny kardinaly resaka ihany koa ny ho fahatongavan’ny papa François eto amintsika ny volana Septambra izao. Aza sakanana ny olona rehetra te-hanatrika izany fahatongavan’ny papa ray masina izany, hoy ny kardinaly, fa izay rehetra afaka mamonjy izany dia asaina avokoa ho avy, satria fotoana manan-tantara amin’ny fiainan’ny Malagasy ny fitsidihana hataon’ny papa François eto amintsika io.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Requins : Interdiction de pêche pour 37 espèces menacées

Les acteurs concernés par la mise en œuvre du plan national de conservation et de gestion durable des requins et des raies.

Madagascar regorge de 80 espèces de requins, dont 37 espèces figurent sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).

Il s’agit, entre autres, du requin marteau, du requin léopard et du requin à pointe blanche. « Il y a maintenant une interdiction de pêche pour ces 37 espèces de requins menacées à Madagascar. C’est pourquoi les ministères en charge de la Pêche et de l’Environnement, le secteur privé, les organisations de pêcheurs, les instituts de recherche, et les ONG œuvrant dans la conservation des ressources marines, ont élaboré ensemble un plan national pour la conservation et la gestion durable des requins et des raies. Et ce, avec l’appui de Wildlife Conservation Society (WCS). Ce plan a été validé en juin dernier », a expliqué le Dr Bemananjara Etienne, le directeur général de la Pêche et de l’Aquaculture, lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Le Grand Mellis à Analakely.

Dangereux mais en danger. L’objectif vise à améliorer les connaissances sur les espèces de requins et de raies, tout en développant la recherche sur l’évaluation des stocks exploités et exploitables. L’amélioration de l’état de conservation de ces ressources marines est également de mise. La sensibilisation du grand public, face aux menaces qui pèsent sur les requins et les raies, ainsi que sur leur habitat, s’avère en même temps primordiale. En effet, « les requins jouent un rôle important tant sur le plan écologique qu’économique et social. Ils assurent l’équilibre écologique à travers la chaîne alimentaire au niveau de l’écosystème marin. Certes, ils sont dangereux, mais ils sont maintenant en danger critique en raison d’une surpêche. D’où la nécessité de leur conservation d’une manière durable », a fait savoir Lovy Rasolofomanana, le directeur de WCS. Notons que la Journée de sensibilisation sur les requins sera célébrée le 14 juillet 2019.

Baisse des captures. Sur le plan économique, la pêche des requins constitue une principale source de revenus pour bon nombre de pêcheurs traditionnels, artisanaux et industriels. Notons que les ailerons de requins et leur viande, ainsi que l’huile de requins, sont principalement destinés à l’exportation. Près de 14 tonnes d’ailerons de requins ont été exportées en 2017. « Le kilo des ailerons se vend à 52 dollars. Un pêcheur artisanal peut gagner entre 200 000 ariary et 1 million d’ariary en deux mois de pêche. Cependant, une baisse considérable des captures est observée depuis 2013, en raison de la surexploitation de ces ressources marines. C’est également dû à la dégradation de leur habitat naturel, aux impacts du changement climatique, et au développement des zones côtières. Le volume de captures annuel n’atteint ainsi que 15 000 tonnes contre 30 000 tonnes auparavant », a exposé le directeur général du Développement Durable, Rabearivololona Ony.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Football – CAN 2019 : Barea et fiers de l’être !

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a pris fin pour les Barea, battus par la Tunisie sur le score incroyable de 3 à 0. Et au-delà de cette défaite toujours aussi amère, on retiendra le fait que Madagascar est qualifié par le petit monde du football comme étant la grande révélation de cette CAN 2019. Ce qui n’est pas rien.

Rideau sur cette Coupe d’Afrique des Nations qui a réellement réussi aux Barea, qui rentrent à la maison avec cette satisfaction du devoir accompli, et surtout l’intime conviction qu’ils seront désormais vus d’un autre œil par les grands d’Afrique.

Sur ce chapitre en effet, on ressortira le talent d’une autre génération forcément présente à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, et qui touche les moins de 30 ans du groupe.

La star Melvin. On citera la grande satisfaction dans le camp malgache qu’est le gardien Melvin Adrien, métamorphosé par l’enjeu, alors qu’on l’avait mis auparavant à la troisième place, derrière Leda et Dabo. Il a sauvé à plusieurs reprises les Barea grâce à ses arrêts tout aussi efficaces que spectaculaires. Seul amateur du groupe, on espère pour Melvin, qui n’a que 25 ans, qu’il trouve un grand club pour lui permettre de se maintenir au plus haut niveau.

L’autre révélation n’est autre que Marco Ilaimaharitra qui, à 23 ans, a énormément mûri. Plus posé, voire plus appliqué dans sa mission de boucher les couloirs, il s’est surtout fait connaître par son coup franc victorieux face au Nigéria.

A seulement 22 ans, Rayan Raveloson constitue certainement l’arme principale des Barea dans cette configuration atypique des Malgaches, avec 7 joueurs à vocation défensive.

Joueurs pros. On peut aussi y mettre Dax Arohasina Andriamirado, qui n’a pas sa place dans ce nouveau dispositif inventé par Nicolas Dupuis. Mais à 28 ans, il peut encore être utile au groupe si la formation passe du 4-3-3 à un 4-2-3-1.

« Debakely » peut aussi faire partie du groupe, car à 26 ans, il a encore toutes les chances de faire partie d’un grand club professionnel, tout comme Baggio qui n’a que 25 ans, mais qui a été laissé au banc, sans doute à cause de la valeur de la concurrence.

Il y a tout de même un fait. Une bonne équipe nationale est composée en majorité par des joueurs pros. A charge donc pour les Barea de trouver chaussure à leur pied.  C’est tout aussi simple que cela…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

« Alefa la mozika » au KUDéTA

A l’occasion de ses 10 ans de carrière, DJ ShinShan livrera un grand show au KUDéTA Anosy ce soir à 20 heures 12. « Alefa la mozika », tel est le thème  choisi par le disc jockey. Nate Tex, le Quatuor Squad, Do B, et les danseurs de la compagnie Na Dance, seront invités à la fête.  Ses compagnons de la RDJ’s Team seront également présents. Avec Coca Booster Mix, l’ambiance promet d’être chaude.

En 2007, Shinshan a participé au concours organisé par la RDJ. Il a remporté le premier prix. Deux ans plus tard, il est devenu un DJ professionnel. Le jeune homme a encore toute sa jeunesse devant lui pour cultiver son talent.

 

Peinture à la Raparivo fils à l’AFT

Les œuvres de Tiana Raparivo décoreront le hall de  l’Alliance Française Andavamamba pendant deux semaines. Une quarantaine de tableaux réalisés par le peintre paysagiste seront accrochés au mur de ce centre culturel. De la campagne à la ville, les scènes de vie et les paysages sont à l’honneur. Un avant-gout de la célébration de ses 40 ans de coup de pinceaux qu’il célébrera à la fin de l’année. L’exposition sera ouverte au grand public jusqu’au 27 juillet 2019.

Fj/midi/13.07/Raparivo

Praise and Worship au Tranopokonolona Analakely

Une grande messe pour les inconditionnels des chants évangéliques. Antsa Praise, Tantely Messengers, Faratiana Church, et Haja Agape animeront le Tranopokolona Analakely ce jour à 12 heures.  « Mino aho », « Hafa ihany » et « Antsoy izy », seront dans le répertoire de ces artistes.

 

« La rizière dans la ville » présentée au musée de la photographie

Narindra Ramboasalama présentera ce jour « La rizière  dans la ville, patrimoine et identité d’Antananarivo », à 10 heures. Le travail de cette diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Architecture de Versailles portera sur l’analyse urbaine. D’ailleurs, c’est à travers les rizières qu’elle a photographié la ville. La rizière est une richesse et un patrimoine de la capitale malgache. Une séance de partage et des questions clôtureront l’intervention de Narindra Ramboasalama.

 

Orgue et piano résonneront au FJKM Ivandry Firaisana

Une journée mélodique avec Sonn et Lanto. Ces deux musiciens offriront un concert classique au FJKM Ivandry Firaisana demain à 14 heures 30. Le show durera  deux heures. Les passionnés de piano se régaleront !

Z.T/M.R

Midi Madagasikara0 partages

RN42 : Kamiao latsaka tany ambany tetezana : olona efatra maty, Gineana iray ary Malagasy telo

Nandriaka indray  ny rà tamin’ny lalam-pirenena. Kamiao mpitati-bokatra nitondra olona valo sy vary an-taoniny maro, avy any amin’iny distrikan’Ikalamavony iny no niharan-doza. Vokany, olona efatra no maty tsy tra-drano, efatra hafa kosa naratra mafy ary nentina namonjy toeram-pitsaboana haingana.

Tamin’iny lalam-pirenena faha-42, mampitohy an’Ikamavony sy Fianarantsoa no nitranga ny loza, teo amin’ny PK75, miala an’i Fianarantsoa. Teo amin’ny tetezana iray eo Akidondava, kaominina Mangidy, distrikan’Ikalamavony. Avy naka vokatra tany an-toerana ity fiarabe ity. Vary amin’ny taonina maro, araka ny fampitam-baovao azo, ary handeha hitodi-doha any Fianarantsoa. « Efa mpivezivezy aty io fiarabe io ary efa mpandeha amin’ilay tetezana, izay marihana fa somary tery » hoy ny fanazavàna azo avy amin’ny zandary tany an-toerana. Tamin’io fotoana io anefa, mety ho azo heverina fa efa sendra ny loza ho avy ny mpamily sy ireo olona fito, tompon’entana tao anatin’ilay fiarabe. Diso fipetraka tamin’ilay tetezana mantsy ny kodiarana aoriana ka nahazo sisiny sy latsaka avy eo. Ary nitarika ny vataben’ilay kamiao, ho any ambany tetezana. Potika tanteraka ity fiara ity. Olona efatra kosa no namoy ny ainy avy hatrany, ka anisan’izany ny teratany afrikana iray, mizaka ny zom-pirenena Gineana. Ny mpamilin’ilay fiarabe ihany koa dia potsitra tao anaty korontam-by ary voatery nosokirin’ireo fokonolona mihitsy vao azo ny razana. Ireo ambiny kosa dia samy voa mafy avokoa ary nentina namonjy toeram-pitsaboana haingana tany an-toerana. Nisy mihitsy aza ireo tsy maintsy nampiakarina tany Fianarantsoa noho ny ratra mafy nahazo azy. Nifanampy tamin’ireo fokonolona tany an-toerana moa ny zandary misahana iny faritra iny, ary nanampy betsaka tamin’ny fitondràna ireo naratra namonjy hôpitaly. « Manokatra ny fanadihadiana izahay saingy mety ho sarotsarotra ihany, satria ny mpamily izay nahafantatra tsara ny zava-nisy dia isan’ireo namoy ny ainy », hoy ny tompon’andraikitry ny zandary avy ao amin’ny tobim-paritr’Ikalamavony, izay isan’ireo tonga teny an-toerana niaraka tamin’ireo miaramilany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

MIDIRAMA : Une magnifique aventure dont il faut tirer partie

Cette CAN 2019 a marqué l’embellie d’un footballl malgache se trouvant dans les tréfonds du classement africain. L’éveil a eu  lieu, il   y a deux ans, au début des matches de qualification pour cette grande compétition. Quelques personnes de bonne volonté, décidées à rehausser l’image de ce sport, se sont dévoué corps et âme pour que les Barea participent enfin à ce tournoi continental. Ils s’appellent Lova Rasamimanana, Nicolas Dupuis, et Faneva Ima. Ils ont réussi à convaincre les footballeurs expatriés à les rejoindre pour participer à ce projet. Avec l’appui des instances du football, ils l’ont mené à bien. Les Malgaches l’ont accompagné et se sont trouvés unis autour de cette équipe nationale qui, considérée comme un petit poucet, a fini par convaincre les plus sceptiques. Les habitants de la Grande Île ont retrouvé cette notion d’appartenance à une nation métissée. Elle a transcendé les clivages artificiels  qui existent. La formule « Alefa Barea » est maintenant entrée dans le langage courant. Du plus humble au plus nanti, il y a eu ce même élan envers   ces  merveilleux footballeurs. Ces derniers ont surpris le monde du ballon rond africain.  Les commentaires, d’abord caustiques, se sont faits respectueux. Les spécialistes ont salué leurs exploits. En se hissant en  quarts de finale lors de leur première participation à la CAN, ils sont  maintenant pris au sérieux. La Tunisie a bien compris le danger et elle a donc pris les dispositions en conséquence. Les Barea, diminués physiquement, ont été bousculés par une équipe conquérante. Nos joueurs  sont sortis la tête haute. L’ovation des supporteurs présents sur place, et la ferveur  des Malgaches à travers le monde, sont le témoignage de l’immense gratitude qu’ils éprouvent à leur égard. Ils vont encore les voir lors de leur arrivée au pays cet après-midi.

L’actualité internationale est moins souriante et se focalise sur la tension qui s’aggrave entre l’Iran et le camp occidental. Téhéran est poussé dans ses derniers retranchements par un Donald Trump accentuant ses sanctions contre les dirigeants iraniens. Ces derniers ont donc décidé de relever leur taux d’enrichissement d’uranium. Le président Macron  a envoyé son conseiller diplomatique sur place. Ce dernier va tenter une médiation qui semble contrariée par les tweets ravageurs du président américain. Cependant, le président français veut croire à la poursuite de la mission de son émissaire. Téhéran  a d’ailleurs accueilli favorablement cette médiation.

Aux Etats-Unis, le locataire de la Maison Blanche, qui voulait ajouter une question controversée sur la nationalité au questionnaire sur le recensement de 2020,  a été obligé de faire machine arrière. La demande avait été repoussée à deux reprises par la cour suprême. L’enjeu est de taille, car si cela avait été adopté, il aurait poussé 1,6 à 6,5 millions d’immigrés à ne pas  participer ou à mentir au questionnaire.

En Angleterre, la bataille pour la succession de Theresa May à la tête du parti conservateur fait rage. Boris Johnson et  Jeremy Hunt multiplient les débats télévisés, mais le premier reste favori des sondages.

En Afrique, l’Algérie connait sa 22e semaine de contestation.  L’opposition n’entend pas relâcher la pression sur le pouvoir, qui continue à parler d’une  élection présidentielle. Le Soudan connaît une période d’accalmie après l’accord conclu entre l’opposition et le conseil militaire. Mais le chef de ce conseil affirme que l’armée a déjoué une tentative de coup d’Etat.

Les Malgaches ont vécu une dizaine de jours de folie en suivant les exploits de leur équipe. Cela ne sera jamais oublié et c’est une chance pour le pays qui peut maintenant se consacrer aux défis du développement. Les Malgaches vont accueillir leurs héros cet après-midi. Et après, il sera temps de tirer parti de cette cohésion retrouvée.

Patrice RABE

Madagate0 partages

Barea Madagascar. Déjà en lice pour la CAN 2021 au Cameroun

ALEFA BAREA !

Pour une première participation à la CAN (Coupe d'Afrique des Nations) qui existe depuis 1957, les membres de l'équipe national malagasy de football, les Barea de Madagascar, se sont battus et bien battus pour atteindre les quarts de finale de cette CAN 2019 en Egypte et ils n'ont pas du tout démérité, loin de là. N'en déplaise aux cons et imbéciles de service qui ne sauront jamais quoi faire de leur vie mais qui trépasseront étouffés par leur turpitude (Caractère de bassesse, d'indignité). Passons. Comme je l'avais déjà écrit dans un précédent article, publié le mercredi 10 juillet dans ce journal que vous tenez entre les mains («Madagascar. Les Barea: phénomène sociolo-culturel bien au-delà de l'esprit sportif»): «Quoi qu'il arrive demain au Caire (Ndlr: le 11 juillet 2019 où la Tunisie a gagné), les Barea de Madagascar et le Président de la république, Andry Rajoelina, et sa famille, sont entrés dans la légende».

Bishop Ethelbert Talbot

Face au parcours de ces vaillants combattants qui ont bel et bien terrassé des équipes classées «top niveau», je me souviens d'une phrase de l’Évêque de Pennsylvanie (U.S.A.), Ethelbert Talbot (1848-1928), dans le cadre du mouvement olympique: «L'important dans la vie ce n'est point le triomphe, mais le combat, l'essentiel ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu». Parmi les divers commentaires, à propos de cette phrase, je suis tombé sur celle de H. Mejri, un... Tunisien: «Comme tout commencement, c'est bien de participer et ça serait encore mieux par la suite de se distinguer, de rayonner et de gagner». Et cette suite, justement, c'est la CAN 2021 au Cameroun. En effet, à la veille de la finale qui refermera le rideau sur cette compétition continentale qui aura duré près d'un mois, la CAF (Confédération africaine de football) procèdera au tirage au sort des éliminatoires de cette CAN 2021, c'est-à-dire dans deux ans.

Le Président de la CAF, Ahmad, annonçant la date du tirage au sort des éliminatoires pour la CAN 2021

Ainsi, le 18 juillet 2019, au Caire, voici comment va se présenter ou plus exactement seront regroupées toutes les équipes africaines qui participeront à ces éliminatoires, dont les noms seront tirés à partir de chapeaux, et qui formeront des groupes ensuite. Chapeau 1: Tunisie, Maroc, Sénégal, Nigeria, RD Congo, Ghana, Cameroun, Egypte, Burkina Faso, Mali, Côte d’Ivoire, Algérie.

Chapeau 2: Guinée, Afrique du Sud, Cap Vert, Ouganda, Zambie, Bénin, Gabon, Congo, Mauritanie, Niger, Kenya, Libye.

Chapeau 3: Madagascar, Zimbabwe, Afrique Centrale, Namibie, Sierra Leone, Mozambique, Guinée-Bissau, Angola, Malawi, Togo, Soudan, Tanzanie.

Chapeau 4: Burundi, Rwanda, Guinée Équatoriale, Eswatini, Lesotho, Botswana, Les Comores, Éthiopie.

Chapeau 5: (Après un mini tournoi, les quatre qualifiés rejoindront le quatrième chapeau) Liberia, Ile Maurice, Gambie, Soudan du Sud, Tchad, Sao Tome-et-Principe, Les Seychelles, Djibouti.

Ainsi donc, le formidable coach Nicolas Dupuis aura du pain sur la planche pour faire avancer encore plus loin, en 2021, cette équipe des Barea qui sont devenus les héros de tout un peuple, et couillons sont ceux qui prétendent le contraire. Car ils doivent savoir ainsi que vous tous lectrices et lecteurs que l'équipe nationale de Tunisie -dont l'actuel coach est Alain Giresse- a tout de même participer 18 fois à la CAN -dont elle remporte le trophée en 2004-, et 5 fois au premier tour de la Coupe du monde (1978, 1998, 2002, 2006, 2018). Ce fut donc un honneur d'avoir fait face à une équipe ayant un palmarès aussi éloquent et d'avoir réussi à lui tenir tête durant toute la première mi-temps. C'est là que se situe l'exploit de ce quart de finale des Barea, ce 11 juillet 2019 au Caire.

Mais en dehors de la compétition sportive, c'est la dimension socio-culturelle -dont j'ai longuement fait allusion dans l'article cité plus- qui a reçu des retombées exceptionnelles dans les domaines du comportement et de la notion de solidarité et de patriotisme. Tout le long du parcours des Barea, les Malagasy se sont soudés comme un seul homme derrière LEUR EQUIPE. Le sentiment d'appartenance commune a effacé toutes velléités de vouloir mettre en avant la politique politicienne et les inepties à caractère raciste, ethnique, religieux et régionaliste. Sur Facebook, les minoritaires connards se sont tapis dans un placard. Ils ressurgiront bien mais pour vite détaler face à la marée des patriotes des 22 régions de la Grande île de l'océan Indien. Au final, ils vivront comme des zombies jusqu'au moment de quitter cette Terre de passage aussi cons qu'ils l'ont été de leur vivant. Pas de panique: ils se reconnaîtront, vous les reconnaîtrez (ils sont très fanatiques) mais défense de les approcher sous peine de contagion.

Aujourd'hui samedi 13 juillet 2019, nos vaillants héros auront l'accueil que méritent tous les Héros du monde entier, dès leur arrivée à l'aéroport international d'Ivato. Cet élan national et patriotique, les Malagasy le doivent à un président de la république jeune et doté d'une incroyable faculté d'écoute et de prise de décision à la vitesse... Tgv. Madagascar est en train de pénétrer de plain-pied dans une nouvelle ère: celle du changement des mentalités et de l'amour de l'excellence, de la réussite. Certes, il y a encore des imperfections à améliorées mais les petits couacs à répétition -qui ne viennent pas directement de lui- non sanctionnés risquent de mettre à terre tous nos efforts communs. Bon, cela dit, faisons en sorte que les écrits restent, dans le cadre de notre credo «Alefa Barea». Tous les propos qui suivent ont été recueillis après le match Madagascar-Tunisie du 11 juillet 2019. Vous aimez cette île bénie de Dieu (et non des dieux)? Faites-vous traduire...

Le couple Mialy et Andry Rajoelina supporters inconditionnels en action

«Lavo isika fa tsy miondrika. Ary vao mainka hitraka hanandratra hatrany ny hambompom-pirenena. Misaotra anareo Barea, nitondra avo dia avo ny fanevantsika, nanoratra ny tantara ary nampiray fo ny Malagasy rehetra. Reharehan'ny firenena ianareo. Fandraisana anjara voalohany ho antsika tamin'ny CAN iny nefa nahavitantsika mihoatra lavitra noho ireo efa mpandray anjara hatrizay. Ho tohizantsika ny ezaka efa vita ary tsy maintsy hotohanana sy ho hatsaraintsika hatrany ny tontolon'ny fanatanjahan-tena. Tsy maintsy mitraka sy tafita i Madagasikara!». Andry Rajoelina

Santa Claus... Dupuis

«Il y a des choses qui vont bien au-delà du football, avoir une famille extraordinaire. Toujours présents dans les bons comme dans les mauvais moments, mais difficile de trouver les mots aujourd'hui... La déception est immense. Je voulais malgré tout vous remercier pour votre soutien et vos encouragements tout au long de la compétition, vous avez été incroyables, aimables. Cela restera gravé à vie.... Nous aurions aimé vous donner plus. Merci». Nicolas Dupuis.

Marc Ravalomanana a vu le match sur grand écran devant l'hôtel de ville

«Misaotra Barea niady ho an'ny voninahim-pirenena. Nentinareo avo tokoa ny faneva, tafiakatra Can, tody hatramin'ny ampahaefadalana. Zava-dehibe izany. Mpandresy ianareo aminay. Misaotra tamin'ny zavatra rehetra. Ary ombanay firariantsoa mandrakariva. Misaotra Barea». Marc Ravalomanana

En ce qui concerne celui-ci, il a tout intérêt à tempérer ces groupies qui ont tendance à le ridiculiser sur les réseaux sociaux, car lui faisant porter le chapeau de tous leurs conneries.

Mais ne dit-on pas que tout dirigeant est responsable de ses collaborateurs? Alors? Si l'avenir sourit aux audacieux, jeter des peaux de banane à longueur de journée par jalousie ou même sadisme n'est une audace. En aucun cas. Mais «Alefa ihany Barea! Fanilon'ny Firaisan-kina ianareo, hanazava ny Fampandrosoan'i Madagasikara ao anatin'ny Fahombiazana mati-paika sy voarindra».

Jeannot Ramambazafy - Article également publié dans "La Gazette de la Grande île" du samedi 13 juillet 2019