Les actualités Malgaches du Vendredi 13 Juillet 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara40 partages

Anosy : Installation de la Cour spécial Bois de rose ce jour

Selon une circulaire signée conjointement par le Procureur Général près la Cour Suprême (PGCS) et le Commissaire Général de la Loi (CGL) auprès du Conseil d’Etat, la salle d’audience de la Cour Suprême va abriter ce matin l’installation des 10 membres de la Cour Spécial Bois de rose conduits par la présidente Rakotomanga Rosiane et le chef du Parquet, Mahonjo.

Conférence. Une audience solennelle se tiendra également le 20 juillet prochain pour les prestations de serment du PGCS, Andriatinarivelo René José ; du président du Conseil d’Etat, Ratovonelimalala Denis ; du CGL Benjamin Alexis Rakotomandimby reconduit à son poste ; de la présidente de la Cour de Cassation Rabetokotany Marcelline ; du président et du Commissaire général près la Cour des Comptes. Un autre événement est prévu le lundi 16 juillet 2018 dans le monde judiciaire avec la Conférence des Chefs de Cour et de Juridictions qui aura lieu à l’Espace ERIMA à Ambohimanambola.

R. O

News Mada29 partages

HFI: Omer Beriziky évincé de la plateforme

A peine un mois après sa naissance, le Hetsika ho fanorenena ifotony (HFI) connaît déjà les aléas de la divergence. L’annonce officielle de la candidature de l’ancien Premier ministre Jean Omer Beriziky, samedi dernier, à Ivandry, n’a vraisemblablement pas ravi les membres du HFI.

Selon les informations reçues, les leaders de cette plateforme viennent de tenir une réunion d’urgence, à l’issue de laquelle ils ont décidé  de rayer de la liste des membres le nom d’Omer Beriziky. Et pour cause, la raison d’être de cette plateforme est d’empêcher la tenue des scrutins avant que la refondation ne soit instaurée en bonne et due forme au pays. Le HFI prévoit également d’organiser un grand rassemblement d’ici peu.

La décision de Jean Omer Beriziky d’aller au-delà de la convention, signée le 29 juin dernier, aurait été considérée pour les autres membres comme un signe de trahison.

«Avec cette annonce, il a lui-même officialisé son départ au sein du HFI. Et la convention s’applique à tous les membres signataires», a scandé le porte- parole Pety Rakotoniaina.

Il faut rappeler que l’ancien Premier ministre est soutenu dans sa démarche par de nombreux politiciens et notamment par le parti Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) de l’ancien président de la République, Albert Zafy.

Rakoto

Midi Madagasikara17 partages

Grève des syndicats : D’anciens ministres manœuvrent en coulisses

Les syndicalistes persistent et signent en réclamant le limogeage de Vonintsalama Andriambololona, Riana Andriamandavy VII, Horace Gatien et Maharante Jean de Dieu.

Les remaniements gouvernementaux font toujours des heureux et des mécontents. Le dernier changement de l’équipe gouvernementale n’a pas fait exception. Des ministres mauvais perdants sont recensés. Le dernier remaniement a même provoqué la scission au sein du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM). C’est la raison pour laquelle, plusieurs personnalités pro-régime et/ou ex-proches collaborateurs de Hery Rajaonarimampianina, envisagent de briguer la Magistrature suprême. C’est le cas d’anciens membres du gouvernement potentiellement candidats à la prochaine élection présidentielle, entre autres, les Olivier Mahafaly Solonandrasana, Paul Rabary et Orlando Robimanana.  On sait actuellement que des ex-ministres HVM œuvrent et manœuvrent en coulisses pour soutenir les différentes grèves syndicales, notamment les manifestations des enseignants au Ministère de l’Education nationale, la manif des employés des douanes et des impôts au Ministère des Finances et du Budget, ainsi que la grève des syndicalistes au Ministère des Postes et des Télécommunications. Certains leaders syndicaux ont été aperçus en pleine réunion avec d’anciens ministres. Et ce, à maintes reprises. Pour ne citer que ce qui s’est passé dernièrement du côté du Motel d’Anosy. Pour l’heure, l’on ignore la motivation de ces anciens responsables ministériels qui n’hésitent pas à apporter des soutiens financiers  aux employés grévistes. Leur objectif relève-t-il de la politique ou c’est juste de la tristesse alimentaire ? C’est la question que se posent les observateurs.

Revendication politique. Quoi qu’il en soit, l’on constate que des syndicalistes se fontmanipuler . Mercredi dernier, le ministre de l’Education nationale est monté au créneau face à la grève des enseignants et du personnel du MEN. Horace Gatien a dénoncé « une revendication politique qui prend en otage les enfants Malgaches ». Actuellement, l’idée d’une éventuelle année blanche et l’annulation possible des examens officiels sont véhiculés. Les enseignants refusent de reprendre leur travail. Pourtant, le Premier ministre Ntsay Christian a déjà fait savoir que la majorité de leurs revendications a déjà été satisfaite. Hier, les syndicalistes regroupés au sein de la Solidarité Syndicale de Madagascar (SSM) ont poursuivi leur mouvement. Un « diabe » a été organisé depuis Ambohijatovo jusqu’à Anosy, en passant par Antaninarenina. En effet, les syndicalistes persistent et signent en réclamant le limogeage des ministres HVM en l’occurrence Vonintsalama Andriambololona, Maharante Jean de Dieu, Riana Andriamandavy VII et Horace Gatien. « La ministre des Finances et du Budget et le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions font encore l’objet d’une requête auprès du Conseil d’Etat et au niveau du Bureau Indépendant Anti-Corruption », a rappelé Fanirisoa Ernaivo, présidente nationale du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) et non moins leader de la Solidarité Syndicale de Madagascar (SSM). Et de soutenir que « selon la loi, une personne faisant l’objet d’une poursuite judiciaire ne peut pas être nommée à un poste ministériel ». Les grévistes continuent également de dénoncer le népotisme et le favoritisme au niveau des Ministères, ainsi que la corruption lors des recrutements et dans l’attribution des marchés publics.

Davis R

Midi Madagasikara16 partages

Cardinal Désiré Tsarahazana : Accueilli dans la ferveur à Toamasina

Les Betsimisaraka ont accueilli le Cardinal Désiré Tsarahazana dans la ferveur populaire.

La capitale du Betsimisaraka a réservé un accueil triomphal à Son Eminence le Cardinal Désiré Tsarahazana. Des milliers de personnes (presqu’une dizaine) ont tenu à l’accueillir. Une ferveur qui s’explique notamment par le fait que le Cardinal Désiré Tsarahazana soit  l’archevêque de l’Archidiocèse de Toamasina et président de la Conférence Episcopale de Madagascar. Le Cardinal Désiré Tsarahazana était visiblement ému d’être de retour dans son « fief », une émotion qui était palpable, malgré sa discrétion et son humilité qui n’ont d’égale que sa notoriété et l’autorité dont il est désormais investi. Il a soutenu le message qu’il n’a eu de cesse de transmettre depuis son retour au pays : un appel à l’apaisement, à la lucidité et à l’altruisme.

L.R

News Mada7 partages

Coopération: Sanchez-Benedito sur le départ

Au terme de son mandat, après quatre ans de service à Madagascar, le représentant résident de l’Union européenne à Madagascar, Antonio Sanchez-Benedito, va bientôt quitter le pays.

Arrivé à Madagascar en 2014, ce représentant des «vingt-sept» a été aux premières loges lors du retour de Madagascar à l’ordre constitutionnel et de la relance du dialogue politique entre le pays et l’UE. Son passage à Madagascar a également été singularisé par la présentation du nouvel instrument du Plan d’investissement extérieur, un outil de coopération en matière de développement.

A l’issue d’une rencontre avec le chef de l’Etat, hier à Iavoloha, il a en tout cas dressé un bilan positif de la coopération entre l’Union européenne et la Grande île, marquée ces dernières années, selon lui, par «la volonté commune d’avancer», en citant, entre autres, la mise en œuvre du plan indicatif national relatif au 11e Fed.

Plusieurs programmes sont encore en cours avec l’Union européenne, à l’instar du volet infrastructures, de l’appui aux institutions et aux services sociaux de base, du développement rural ou encore des nouvelles initiatives en matière d’aide économique.

J.P

News Mada4 partages

Manifestation de la SSM: vers une révolution syndicale

Les membres de la plateforme syndicale (SSM) ont tenu leurs promesses. Hier à Ambohijatovo, ils se sont donné rendez-vous pour manifester contre les injustices subies par les fonctionnaires. Une grande marche partant d’Ambohijatovo à Anosy, en passant par Antaninarenina a été ensuite entreprise.

«C’est plus qu’un mouvement, c’est une grande révolution syndicale. Nous revendiquons l’égalité de traitement de tous les fonctionnaires. Des départements touchent une prime tous les trois mois, alors que d’autres non. Nous exigeons le paiement des avantages comme les frais de déplacement lors d’une affectation. Et , ce ne sont que des exemples. Nous allons entreprendre une descente une fois par semaine et poursuivre notre grève jusqu’à ce que nous  obtenions satisfaction», a fait savoir le porte-parole de la SSM, Clément Jaona.

Par ailleurs, les manifestants n’ont cessé de réclamer la démission des ministres qui ont des affaires au niveau de la Justice et du Bureau indépendant anti-corruption, à l’instar du ministre de la Communication et celui des Postes et des télécommunications.

Tous les départements ministériels sont concernés par cette grève qui est en train de s’étendre sur tout le territoire national.

Nadia

News Mada2 partages

Star tour Toamasina: de retour après cinq ans d’absence

La star a donné une conférence de presse, hier, en son siège à Andranomahery, pour annoncer officiellement le programme de l’évènement Star Tour Toamasina, qui se déroulera les 28 et 29 juillet. Au fait, la ville a accueilli ce genre d’évènement, il y a de cela cinq ans et se prépare actuellement à le réitérer afin de divertir les habitants et aussi les vacanciers.

«Nous avons décidé d’effectuer un stand-by à cause de la situation d’insécurité qui a régné à Toamasina. De plus, notre souhait est de décentraliser l’évènement en l’organisant, entre autres, à Mahajanga ou Antsirabe», a expliqué l’un des responsables de l’évènement.

«Avant de ficeler le programme, nous avons effectué quelques sondages auprès des habitants pour savoir quels artistes ils aimeraient voir sur scène», a annoncé Seheno Randriambololomanana de la Star. Ainsi, durant les deux jours, ils ont fait appel à de grosses pointures, tels BIg MJ, Shyn, Joudas, Welvi Waves…

La fête débutera le 27 juillet dans la soirée. Par ailleurs, les diverses animations se dérouleront à partir du 28 juillet, avec un grand carnaval. «Nous allons diversifier les activités pour que toutes les générations y trouvent leur compte», a-t-elle ajouté. Ainsi, au programme, il y aura le concours de Miss et Mister Queens, des séances de Zumba, des spectacles, des séances de karaoké… et surtout, des animations assurées par des humoristes professionnels, à savoir Fou Hehy et Barhone.

Holy Danielle

News Mada2 partages

Boeny: la foire de Boeny en vitesse de croisière

La région Boeny prépare la tenue de la 5e édition de la foire régionale « Boeny Mionjo », prévue devant la  Chambre de commerce et d’industrie de Mahajanga, du 11 au 14 octobre. Cette année, le thème de la manifestation, « Agriculteurs et opérateurs, ensemble pour le développement », se focalisera sur le partenariat entre opérateurs et producteurs.

L’organisation du concours sur la transformation des produits agricoles par les participants sera le clou de cette 5è édition de la foire régionale « Boeny Mionjo », selon les organisateurs. Il a été rappelé, au cours de la conférence de présentation de la  foire, que les différentes innovations introduites dans cette manifestation économique lui ont valu sa crédibilité, illustrée par la participation des opérateurs des îles sœurs, mais aussi par la visite d’une délégation du Comesa et de l’ambassade indienne lors de l’édition précédente.

Les deux centaines de participants prévus représenteront tous les secteurs d’activités, d’après les explications du chef de région, Saïd Ahamad Jaffar,  qui a annoncé à l’occasion que chaque édition de cette foire a toujours eu la capacité de réunir les opérateurs économiques et les investisseurs, en provenance de différentes régions de Madagascar, pour devenir une véritable plateforme économico-commerciale depuis sa création en 2014.

L’objectif étant de favoriser les échanges techniques et commerciaux et renforcer la visibilité de produits entre les entités et pays participants, l’organisation de « Boeny Mionjo » sera assurée par un comité piloté par la région Boeny et la Chambre de commerce et d’industrie de Mahajanga, avec la collaboration de la Chambre de commerce et d’industrie de Mayotte.

Manou

Midi Madagasikara2 partages

Le kidnapping, un fléau à éradiquer à tout prix

On n’aurait jamais cru que Madagascar deviendrait un jour un pays gangréné par ce fléau des nations mafieuses, appelé kidnapping. Aujourd’hui, les malfaiteurs agissent sans discernement et  et n’ont aucune préférence particulière dans le choix de leurs victimes. Les enlèvements de ressortissants « karana » ont défrayé plusieurs fois la chronique, mais on ne parle pratiquement pas des nombreux rapts qui ont lieu un peu partout.  Aujourd’hui, il y a péril en la demeure et  les autorités doivent  déclarer une véritable guerre contre tous ces brigands pouvant agir impunément.

Le kidnapping, un fléau à éradiquer à tout prix

 Malaimbandy a le triste privilège d’être aujourd’hui appelée la ville des  kidnappings. Dans cette localité, il ne se passe pas un jour sans qu’on ne  parle d’enlèvements d’homme et de femmes. Les malfaiteurs agissent impunément et n’ont aucune préférence dans le choix de leurs victimes. Ils ne  libèrent leurs victimes qu’après remise de rançons. Les habitants de la localité vivent dans la terreur et multiplient les appels à l’aide aux autorités. La succession de rapts  amène les médias à en parler. On n’est  pas encore arrivé à la  situation des pays maffieux d’Amérique du Sud, mais Madagascar qui a une culture du « fihavanana » et du savoir-vivre ne peut pas tolérer de telles pratiques. La capitale n’est pas épargnée par le phénomène, puisque les kidnappings se sont multipliés ces derniers temps. Les personnes enlevées ont été vite libérées. Bien que l’entourage des  victimes reste  très  discret sur les conditions de leur libération, on affirme que cela s’est produit après paiement de rançon. Jusqu’à présent, les autorités n’ont pas réussi à endiguer le fléau du kidnapping et on s’interroge sur cette impuissance. Plusieurs plans ont été établis pour en venir à bout. Mais ce manque de résultats amène les citoyens à s’interroger sur  la volonté de l’Etat à résoudre ce problème.

Patrice RABE

Midi Madagasikara2 partages

Pré-campagne : Ravalo soigne son image auprès des églises

Poignée de main chaleureuse entre Marc Ravalomanana et le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana mardi dernier à Ivandry.

Le candidat du TIM se contente pour le moment de renforcer ses contacts avec les gens de l’église.

Ni déclaration politique, ni sortie médiatique. L’ancien président Marc Ravalomanana se fait discret ces derniers temps. Par contre, en tant qu’homme de foi, il continue de renforcer ses contacts avec les églises. Dimanche dernier, Marc Ravalomanana s’est rendu dans le district d’Ambositra où ce président du comité de célébration du 50e anniversaire de la FJKM a rencontré les croyants de l’église réformée dans le synode régional d’Amoron’’i Mania. Marc Ravalomanana a déclaré que des projets sont à réaliser à Ambositra dans le cadre de ce jubilé. Il a profité de sa visite dans ce district de la province de Fianarantsoa pour donner des consignes aux militants locaux du TIM en vue des prochaines élections présidentielles.

D’Ivandry à Imerinkasinina. Mardi dernier, le président national du TIM était présent à la Nonciature à Ivandry où le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana a été accueilli dès sa descente d’avion à Ivato. Avant-hier à l’Ecar Antanimena, Marc Ravalomanana a assisté à une messe organisée en l’honneur du nouveau représentant du Pape à Madagascar. Hier, le président du comité de célébration du 50e anniversaire de la FJKM a fait le déplacement à Imerinkasinina où il s’est réuni avec les dorcas de l’église réformée au niveau de la région Analamanga. Bref, puisque l’heure n’est pas encore à la campagne électorale, le candidat du TIM aux prochaines présidentielles adopte une approche qui lui permet de ne pas être accusé de mener une campagne avant la lettre.

8 octobre. D’après le décret n°2018-644 fixant les modalités d’organisation de l’élection présidentielle anticipée, la campagne électorale pour le 1er tour de la présidentielle du 7 novembre 2018 ne commencera que le lundi 8 octobre à 6 h et prend fin le mardi 6 novembre à zéro heure. Les dossiers de candidature doivent être déposés à la HCC entre le mercredi 1er août à partir de 9 h et le mardi 21 août. Et la Haute Cour Constitutionnelle publiera la liste définitive des candidats au plus tard le 26 août. En attendant, certains candidats se lancent déjà dans la pré-campagne.

R.Eugène

Midi Madagasikara2 partages

FEC : 44 millions USD à décaisser

Le MFB et la Banque Centrale ont réalisé des efforts pour parvenir à ce bon résultat.

Les efforts menés par Madagascar  dans la mise en œuvre des réformes appuyées par le programme de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI viennent d’être sanctionnés par un décaissement immédiat de 44 millions USD à verser dans les caisses de la Banque Centrale.

Satisfecit du Fonds Monétaire International pour les réformes réalisées par le gouvernement malgache. En effet, le Conseil d’administration du Fonds a approuvé, avant-hier la 3e revue du programme appuyé par la FEC en faveur de Madagascar.

Décaissement immédiat. Un achèvement qui  se manifeste par le décaissement immédiat de 31,43 millions de DTS, soit 44,25 millions USD. Ces financements qui seront versés dans les caisses de la Banque Centrale de Madagascar serviront d’aide à la balance des paiements. Une bouffée d’oxygène, en somme pour l’économie malgache qui poursuit une  croissance entamée depuis l’année dernière. « En 2017, la croissance économique est demeurée solide, en dépit de la sécheresse, du cyclone et de l’épidémie de peste que le pays a subi » indique un communiqué conjoint du ministère des Finances et du Budget et la Banque Centrale de Madagascar. Une performance confirmée, hier lors d’une conférence de presse, par la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona et le Gouverneur de la Banque Centrale Alain Rasolofondraibe. « Le FMI a apprécié les efforts menés dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et les actions menées pour la bonne  gouvernance » a notamment indiqué la ministre des Finances et du Budget.

Bonnes performances. Une manière de dire que le gouvernement a réellement mis en œuvre un mécanisme qui constitue l’un des défis majeurs à relever au cours de cette année 2018. Elle a cité, entre autres, la maîtrise de l’inflation, l’amélioration des performances de la Jirama et la bonne gestion des prix pétroliers. Sur ces derniers points, la ministre a expliqué que la subvention se poursuit encore pour la Jirama qui est pour le moment obligée de vendre l’électricité à un coût inférieur à son prix de revient. En ce qui concerne  les prix pétroliers, le gouvernement  n’accorde plus de subvention aux distributeurs pétroliers, mais a mis en place de concert avec les opérateurs, un système d’augmentation progressive des prix à la pompe. Dans le domaine des recettes fiscales et douanières, et malgré la grève de la minorité syndicale, les  performances sont également bonnes. Au niveau des douanes par exemple, on a dépassé de 80 milliards ariary les prévisions de recettes. Pour les impôts seuls quelques bureaux ont fermé notamment à Toamasina, Antsirabe et Sambava.  Une grève qui n’a pas beaucoup d’impacts sur les recettes fiscales qui a connu un surplus de 57 milliards ariary au mois de juin.

Appuis financiers. Une belle performance économique en somme. Et qui va encore se renforcer grâce aux appuis  financiers des  bailleurs de fonds. En effet, outre l’aide à la balance de paiement de 44 millions USD du FMI, d’autres bailleurs vont également apporter des aides budgétaires. Ainsi, la Banque mondiale apportera 100 millions USD, l’Union européenne mettra sur la table 15 millions d’euros et enfin la Banque africaine de Développement débloquera 10 millions de DTS à verser dans les caisses de l’Etat pour renforcer le budget 2018. « Le déblocage de ces fonds interviendra dans les trois mois qui viennent » a précisé Vonintsalama Andriambololona, une ministre plus que jamais engagée pour un budget efficient, transparent et répondant aux principes de la redevabilité.

R.Edmond.

News Mada1 partages

Précampagne: la HCC n’a aucune objection

La Haute cour constitutionnelle (HCC) a mis les points sur les i. Non seulement la précampagne n’est pas interdite par la loi, mais elle semble également être un passage obligé pour tout parti politique.

Des critiques se sont fait entendre ces derniers temps concernant la période de précampagne. Des politiques sont même pointés du doigt, sauf qu’au final, à entendre la déclaration du président de la HCC, Jean-Eric Rakotoarisoa, hier à Anosy en marge de l’ « Atelier d’appropriation du nouvel encadrement juridique du processus électoral », cette pratique est courante dans des pays régis par un processus électoral démocratique et ne doit pas faire l’objet d’aucune poursuite.

« La précampagne débute même une fois les élections terminées et tout parti politique digne de ce nom devrait déjà s’y prépare », a clarifié Jean-Eric Rakotoarisoa.

Une précision qui devrait clore tout débat autour de la précampagne. « Tout parti politique se doit de labourer le terrain comme on dit », a souligné le numéro un de la HCC. Pour lui, il n’est pas logique qu’un parti ne puisse pas faire connaitre son projet à la population.

Jean-Eric Rakotoarisoa précise qu’il est alors difficile de limiter la période de précampagne contrairement à la campagne électorale qui pourrait réellement faire l’objet

de dispositions particulières.

« La période de campagne électorale pourra être prolongée à six mois si cela est nécessaire », a-t-il fait savoir.

Disqualification

Pour la HCC, le plus important reste la tenue d’élections transparentes non seulement en vue de la présidentielle mais également de toutes les élections à venir. Il appelle ainsi tous les candidats à se tenir prêts, sur tous les plans, afin d’éviter toute disqualification.

« Veillez à ce que tous les dossiers soient complets pour éviter les mauvaises surprises », a lancé le patron de la HCC, en soulignant que les dossiers devraient être déposés bien avant le délai imparti, afin de mieux les rectifier si besoin.

A noter que le dépôt des dossiers de candidature débutera le 1e août et sera clôturé le 21 août. La publication officielle de la liste des candidats se tiendra le 26 août.

Conditions

Cependant, quelques conditions seront à respecter pour être éligible. Hormis les dispositions générales, comme la présentation du bulletin n°3 pour s’assurer que les candidats n’ont aucun antécédent judiciaire, la HCC requiert également la démission du candidat, si celui-ci occupe de hautes fonctions ou encore une autorisation de ne pas travailler dans le cas où celui-ci travaillerait au sein des collectivités.

Toutefois, la HCC tient à préciser que tout candidat qui fait des déclarations publiques susceptibles de jeter le discrédit sur l’Administration électorale ou les institutions judiciaires ou d’exercer une pression sur elles, sera également disqualifié.

Tahina Navalona

 

News Mada1 partages

Masters de pétanque: pas de bol pour l’équipe malgache

L’équipe de Madagascar est bien partie pour décrocher une des quatre places du Final four du Masters de pétanque. Cela, malgré une deuxième défaite en finale, lors de la troisième étape jouée, hier, à Romans-Sur-Isère en France.

La triplette malgache a frôlé l’exploit, une fois de plus ! Le désastre de l’étape inaugurale semble bien oublié une fois que les boulistes nationaux ont entamé la deuxième étape, pour la reconquête de la gloire. Et force est de constater que la campagne menée par Allain Samson Mandimby, Lahatra Randriamanantany et Tiana Laurens Razanadrakoto porte ses fruits. La preuve, ils ont disputé deux finales successives sur trois manches déjà bouclées.

Hier, dans une finale largement à sa portée, la triplette malgache a de nouveau flanché au moment de conclure. Elle s’est inclinée sur la marque de 11-13, en faveur de l’équipe Robineau, après le premier revers de la finale de l’étape 2 par 12-13.

Mal engagé dans la partie en étant mené 0-4, Madagascar a commencé à sortir la

tête de l’eau. Après plusieurs mènes gagnantes, les boulistes malgaches ont pris les devants sur le score de 7-4, puis 10-4. Mais, Robineau et sa bande ont résisté tant bien que mal en glanant un point par ci et deux par là.

La rencontre a pris une autre tournure quand le trio Robineau est arrivé à 8 points contre 11 pour la triplette malgache. Comme par magie, cette dernière a été incapable de marquer le moindre point à deux unités du sacre, contrairement à la formation Robineau. En effet, elle a profité

de la maladresse des Malgaches pour s’emparer, contre toute attente, de la victoire.

Les boulistes de la Grande île doivent faire mieux pour s’assurer une place dans le big four. Avec deux défaites successives en finale, ils pointent au 4e rang du classement général, dominés par  l’équipe Sarrio de Christian Andriantseheno et ses 22 points.

Naisa

Midi Madagasikara1 partages

IFT : Sortie de promotion de 351 étudiants

Valisaona Andriambolanirina, PDG de l’IFT.

L’Institut de Formation technique (IFT) célébrera cette année son 15e anniversaire. Diverses manifestations ont été organisées, dans ce cadre. Parmi lesquelles, une sortie de promotion de 351 étudiants issus des secteurs BTP, communication, journalisme, ingénierie et environnement, droit, informatique et gestion management. Ils ont obtenu les diplômes de DTS, Licence et Master I. En outre, « des infrastructures de l’IFT ont été rénovées pour ne citer que le bâtiment à Ambondrona comportant une salle de conférence, une bibliothèque, un labo informatique et multiservices. Bientôt, une cantine et un espace dédié à l’apprentissage du « Kabary » seront créés. Et tout cela, en vue d’améliorer l’avenir des étudiants », a évoqué Valisaona Andriambolanirina, le PDG de l’IFT lors de cette sortie de promotion baptisée « Mijoro ».

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Fianarantsoa : Tovovavy namono tena, nitsoraka tao anaty lavapiringa lalim-be

Trangam-piarahamonina tsy dia fahita na fandre firy izay nahavalalanina ny maro no niseho tao Fianarantsoa tampon-tanàna, afak’omaly. Tovovavy iray sahabo 30 taona eo no namono tena, ka nitsoraka tao anaty lavapiringa lalina be, tao amin’ny Fokontany Ivory Avaratra. Raha vao nahita ny zava-nisy ny fianakaviany, dia niantso haingana ny mpamonjy voina. Fotoana vitsy taorian’izay dia tonga ny « pompiers » namonjy an’ity tovovavy voalaza fa nikasa ny hanapitra ny ainy noho ny tsy nahazakany ny olana nianjady taminy. Araka ny tati-baovao voaray, dia gaga tamin’ny fahasahian’ity tovovavy tsy be teny firy ity ny havany sy ireo olona nanatri-maso mahafantatra azy. Ary nakarina tamin’ny tohatra lavabe sy nosintonina tamin’ny tady ity tovovavy nihosina maloto tanteraka hatrany an-tampon-doha ka hatreny am-paladia ity ; izay efa nalemilemy tanteraka, ary zara raha nahazaka tena intsony vao afaka tao an-davapiringa.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Union Panafricaine des Postes : Madagascar accueillera les assises internationales

Des partenariats multilatéraux dans les secteurs des postes, de la télécommunication et du numérique pourront être développés dans le cadre de cet événement.

Une grande première à Madagascar. La Grande  Ile accueillera la 5e Session Extraordinaire de la Conférence des Plénipotentiaires de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP) qui aura lieu du 26 et 27 juillet 2018 au CCI Ivato. Le conseil d’administration de cette UPAP a sélectionné la « Paositra Malagasy » pour organiser ces assises internationales. « Plusieurs ministres en charge du secteur postal, issus des 43 pays membres de cette organisation, accompagnés de leurs délégations respectives y assisteront », a déclaré le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Maharante Jean De Dieu lors d’une conférence de presse hier, à l’hôtel Colbert. A peu près 200 délégués sont attendus à ces assises internationales.

Opportunité. « L’objectif consiste à discuter les questions liées aux stratégies postales africaines notamment l’amendement des actes de l’UPAP, réglementant le secteur postal et l’harmonisation des positions africaines, et ce, en vue de la préparation du Congrès extraordinaire de l’Union Postale Universelle prévu en septembre prochain à Addis-Abeba », a expliqué Nirina Augustin Rakotomalala, le directeur général de « Paositra Malagasy ». Et il a rajouté que ce sera une grande opportunité pour Madagascar étant donné qu’en marge des réunions des ministres et de leurs délégations respectives, des partenariats multilatéraux dans les secteurs des postes, de la télécommunication et du numérique pourront être développés dans le cadre de cette 5e session extraordinaire de la Conférence des plénipotentiaires de l’UPAP. « La tenue de ces assises renforcera la confiance à la ‘Paositra Malagasy’ et améliorera l’image de Madagascar en général au niveau international », a-t-il enchaîné.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Ambilobe et Ambanja : Du biogaz pour sauver les forêts… et les portefeuilles

Construction d’un biodigesteur à dôme flottant. Photo COI-Energies.

Afin de réduire la dépendance vis-à-vis du bois énergie, un projet proposant une alternative consistant à fabriquer du biogaz à partir de la bouse de zébu vient d’être lancé à Ambilobe le mois dernier.

Le biogaz en remplacement du bois ou du charbon de bois, et réduire ainsi la déforestation en diminuant les pressions qui pèsent sur les ressources en bois. L’initiative promet une réduction conséquente de l’usage de bois et de charbon de bois, à l’origine de la déforestation, notamment dans la partie Nord de Madagascar. Un projet de production de biogaz destiné aux ménages ruraux et périurbains, vient d’être lancé à Ambilobe le 19 juin 2018. Le projet, dénommé « projet Biogaz DIANA », consiste à fabriquer du biogaz à partir de bouse de zébu et prévoit de doter 120 familles de biodigesteurs et au moins 500 ménages de foyers améliorés d’ici juin 2019. Il est co-financé à hauteur de 250 000 euros par le programme ENERGIES de la COI et par la fondation Aga Khan à hauteur de 350 000 euros.

Déforestation et risques sanitaires. Dans la région DIANA, 90% de la consommation énergétique proviennent du bois. Une  dépendance au bois énergie qui n’est pas sans conséquences sur la santé et l’environnement. En effet, les fumées dégagées par les foyers utilisés pour la cuisson des repas à l’intérieur des habitations, affectent la santé des familles. Faut-il rappeler que 12.000 décès par an sont attribués à la pollution de l’air intérieur à Madagascar. Quant à l’usage du bois et de ses dérivés, notamment le bois de chauffe et le charbon de bois, cette pratique est à l’origine de la déforestation dans cette partie de la Grande île, dans la mesure où la région DIANA, affichant une demande de 730.000 tonnes de bois énergie par an, n’en dispose que 188.000 tonnes par an. Une situation expliquant sans doute le taux déforestation parmi les plus élevés du pays dans la région DIANA. La mise en œuvre de ce projet de fabrication de biogaz est une solution alternative permettant de redresser la barre.

Economiser. Deux types de biodigesteurs (à dôme flottant et à dôme fixe) sont proposés aux familles identifiées au préalable. Les biodigesteurs sont livrés avec un rice cooker, un double bruleur et une lampe fonctionnant au biogaz. En contrepartie, les bénéficiaires doivent fournir des apports en nature (matériaux de construction, main d’œuvre, etc.) et financiers. Ils doivent également posséder au moins 6 zébus pour alimenter les biodigesteurs et des champs agricoles pour l’épandage du digestat. Afin d’aider les bénéficiaires à assurer leur apport financier pour l’installation du biodigersteur, des groupes d’épargne communautaires ont été mis en place afin d’aider les bénéficiaires à économiser. En effet, même si les installations et équipements sont subventionnés à hauteur de 70 %, les investissements requis restent conséquents pour les bénéficiaires.

Efforts rentabilisés. Une fois le biodigesteur installé, il faut le remplir jusqu’à 7000 litres d’eau et 2500 litres de bouses de zébu, une tâche compliquée par le fait qu’elles ne doivent pas être trop sèches et donc être collectées au bon moment. Une tâche assez ardue qui est, cependant, vite rentabilisé en termes de gain de temps et d’argent car selon les études réalisées, les réductions du temps de collecte de bois et de dépenses en charbon s’élèvent respectivement à 14 jours et jusqu’à 180.000 ariary par an. Une fois opérationnelle, l’installation est alimentée par un ou deux seaux de bouses chaque jour. En retour elle génère suffisamment d’énergie pour faire fonctionner le rice cooker, le double bruleur et la lampe à biogaz. Le digestat peut être utilisé pour fertiliser les cultures.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

MEH-GIZ : Une convention de partenariat

Près de 70M de ménages auront accès à l’électricité d’ici à 2030. Pour ce faire, les barrières dans les domaines politique, juridique, financier et informatif doivent être éliminées. D’où, la convention de partenariat qui a été signée hier, entre le ministre chargé de l’Energie, Lanto Rasoloelison et Martin Hofmann, Chargé de programme GIZ Energie. L’objectif consiste à mettre en place un système d’informations du secteur énergétique. Cet outil permettra d’avoir des données plus fiables et harmonisés sur ce secteur. Ce qui facilitera la prise de décision tant pour l’Etat que pour les investisseurs. « Actuellement, les informations sur le secteur sont disparates. Le MEH, l’INSTAT et les autres organismes rattachés disposent à leurs niveaux de différentes sources et traitements d’informations. Cela peut même être contradictoire. La mise en place de ce système d’informations permettra ainsi de dégager une vision étendue et détaillée du secteur, partagée par le secteur public et le secteur privé » explique le ministre de tutelle. Cette démarche traduit la volonté de son département de renforcer la volonté de bonne gouvernance et de transparence.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Projet TATOM : Le Schéma Directeur en avril 2019

Une réunion du Comité national de Pilotage du projet TATOM a été organisée par le ministère Chargé de l’Aménagement du Territoire avec la JICA hier, à l’hôtel Ibis Ankorondrano. L’objectif est de présenter le rapport intérimaire de ce projet tout en proposant des  projets prioritaires pour chaque zone d’étude, à savoir l’agglomération d’Antananarivo, l’agglomération de Toamasina et l’axe économique. Le ministre de tutelle, Christine Razanamahasoa a évoqué que cela permet d’élaborer le Schéma Directeur pour le développement  de trois régions (Analamanga, Atsinanana, et Alaotra Mangoro), tout en apportant un changement et un développement à court et à long terme pour la ville de Tamatave et d’Antananarivo. « La remise du rapport final du Schéma Directeur TATOM est prévue en avril 2019 », a-t-elle rappelé. Notons que ce Schéma  Directeur TATOM servira d’outil de grande importance pour la promotion concrète du développement  dans  ces  deux  Agglomérations  et l’Axe économique.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Nouveau terminal d’Ivato : 40% des travaux achevés

L’ouverture officielle du nouveau terminal international d’Ivato aura probablement lieu au premier semestre 2020. « Ravinala Airports » l’a annoncé hier, lors de la visite de chantier effectuée par le Président Hery Rajaonarimampianina. En somme le consortium Colas Madagascar Bouygues Bâtiment International à qui « Ravinala Airports » a confié les travaux sera en avance sur le calendrier qui prévenait initialement une inauguration officielle en juin 2020.

13 mois après le début du chantier, 40% des travaux de construction du bâtiment du nouveau terminal international d’Ivato sont achevés. Mais dans sa globalité, l’ensemble du chantier Ivato qui comprend l’extension de la piste, le nouveau bâtiment et la station d’épuration, l’avancement des travaux est de 60%.  Pour parvenir à un tel résultat, « Ravinala Airports » a mis en œuvre les grands moyens. 8  000 m3 de béton, 100 000 t d’enrobés, 600 t d’aciers, 8 000 m2 de carrelage, trois ascenseurs, trois passerelles,  trois escalateurs pour des travaux qui mobilisent, directement, ou indirectement un millier de personnes et un investissement de 96 millions d’euros. En tout, CMBI a effectué jusqu’à présent 1 million d’heures de travail sans accident, avec arrêt. Pour les travaux extérieurs comme ceux de la piste, l’équipe a travaillé de nuit. Les périodes de pluie n’ont pas été un frein pour la poursuite des travaux… Le nouveau terminal international aura une superficie de 17  500 m² et est conçu pour être en phase avec les standards internationaux et les normes de l’Association du Transport Aérien International (IATA). L’infrastructure aura une capacité d’accueil annuelle de plus de 1,5 million de passagers. Elle sera équipée de trois passerelles permettant aux passagers d’embarquer directement à bord de leurs avions et pourra accueillir un A380. En ce qui concerne l’aéroport international de Nosy-Be, l’avancement des travaux est actuellement à 50%. La piste a déjà été réceptionnée en 2017 et « Ravinala Airports » travaille sur la rénovation du bâtiment. L’inauguration de Nosy-Be dont les travaux coûtent 15 millions d’euros  est prévue vers la fin de cette année 2018.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Briand Andrianirina : Nouveau SG du MPTDN

Une suite logique de sa carrière pour l’ancien DG de l’ANRE.

Parmi les nominations aux hauts emplois de l’Etat prises hier en conseil des ministres, figure celle de Briand Andrianirina qui devient le nouveau secrétaire général du Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN). Une nomination somme toute logique pour l’ancien directeur général de l’Agence Nationale de Réalisation de l’E-gouvernance (ANRE). Un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) qui est chargé de la mise en réseau et de la gestion des connexions interministérielles (intranet et internet de l’Etat) au niveau central et dans les Régions. L’ANRE s’occupe aussi de la gestion du domaine gov.mg des 50 sites web de l’Etat et de sa messagerie ; de la formation des agents de l’Etat sur l’E-gouvernance ; de l’appui au développement des projets E-gouvernance.

« Bien connecté ». Tout ceci pour dire que le nouveau SG du MPTDN a une grande expérience des nouvelles technologies. Un collaborateur « bien connecté » pour le ministre Maharante Jean de Dieu qui vient tout …droit du corps de la magistrature. En tout cas, le nouveau SG est un homme qui a une mentalité de battant et qui aime relever les défis tel qu’il l’a montré du temps au cours de ses deux mandats à la présidence de la Fédération de Kick-boxing qui avait ravi plusieurs titres mondiaux et africains. Briand Andrianirina est encore et aussi vice-président de la Fédération Malgache de Judo. Un art martial venu du Japon qui n’en est pas moins le berceau des NTIC.

R. O

Madaplus.info0 partages

Sylver Cup 2018 : une belle entame pour les Makis de Madagascar

Une victoire écrasante : ces trois mots résument le match du XV Makis de Madagascar face à la sélection botswanaise, avec le score de 62 à 18. Le match a eu lieu au stade de Leopard's cage à Mufulira en Zambie Mercredi dernier. Il entre dans le cadre de la deuxième journée du Sylver Cup.

Ino Vaovao0 partages

CASH-POINT IRAY TENY 67HA : Efatra hetsy sy iray tapitrisa ariary mahery norobain’ny jiolahy miisa telo

Araka ny angom-baovao voaray dia   mpandroba mitam-piadiana miisa telo no tonga nanafika ilay tovolahy nitazona ity tsena ity. Vokatry ny hery tsy mitovy sy nitondran’ireto jiolahy zava-maranitra  miampy basy dia tsy afa-nanohitra ity farany. Manoloana izay dia lasan’ireo tsy mataho-tody ny vola mitentina efatra hetsy sy iray tapitrisa ariary. Vantany vao vita ny nataon’ireto mpanafika ireto dia lasa nirohotra nitsoaka avy hatrany izy ireo.

Ny nahagaga ny sain’ny maro dia toa tsy nampoizina ny zava-niseho satria  andro vao antoandro sy mbola mazava be dia efa  sahy manao ny ataony izy ireo. Ankoatra izay ny fisian’ny  mpitandro filaminana eo amin’ny boriborintany fahafito, tsy alavitr’ ity tsena voaroba  ity nefa dia ninian’ireo mpangalatra tsy noraharahaina. Taorian’izay tranga izay dia mbola manahy mafy ny tompon’ny tsena sao mbola hiverenany indray. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana moa ny fanadihadiana ny raharaha ankehitriny. 

Efa misokatra ihany koa ankehitriny ny fikarohana ireo tambajotra mpanafika itony “cash point” itony satria mihazakazaka loatra ny tranga niseho momba azy ireo tato ho ato. Vao tsy ela akory izao no nahafatesana lehilahy iray, voatifitra teny Andohatapenaka, izay fantatra fa vola amina tapitrisany no lasan’ireo jiolahy. Arahina akaiky ny fahazoam-baovao avy amin’ireo mpitandro filaminana mahakasika ny raharaha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAMPIATOANA IREO « DINABE » AO SAKARAHA : Mitombo isa ireo namoy ny ainy, manjaka ny halatr’omby

Ny antony dia noho ny fampiantoana ilay dinam-pokonolona  atao hoe “ Dinabe”, izay mpiandraikitra sy mpiambina ny tanàna miaro amin’ny asan-dahalo. Efa ho iray volana mahery izao no voalaza fa tafakatra 12 mahery ny isan’ireo trano voatafika sy halatr’omby  nisesisesy tao amin’ny Kaominina Mahaboboka.

An-jatony ireo omby very, etsy andanin’izay ny famonoana olona amin’ny fomba feno habibiana ataon’ireo olon-dratsy. Vokany, milavo lefona tanteraka ireo mponina ary miangavy an-tanan-droa mba hamerenana ireo dinabe ireo hitandro ny filaminana sy hiaro ny vahoaka. Raha ny loharanom-baovao mantsy dia tsy mbola fantatra mazava ny tena antony tsy nanekena azy ireo hiambina ny tanàna intsony. 

Manainga ny fanjakana ihany koa izy ireo mba  handefa ireo andiana mpitandro filaminana, miampy ireo helikoptera avy ao Ihosy (Bataillon Interarmes de l’Armée) hampandry tany aloha. Marihina mantsy fa saika ho isak’alina mihitsy ireo mpandroba no tonga mampihorohoro ireo vahoaka. Hany ka ahiana hiafara amin’ny fitsoaham-ponenan’ny fokonolona  izao raha mitohy. Efa diso mihatra aman’aina loatra ny manjo azy ireo noho ny fahalanian’ny omby tsikelikely any an-toerana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

OLAN’NY OTIV BOENY : Hidina an-dalambe amin’ny 27 jolay ireo mpikambana

Nosafidiana moa io daty io satria mila fanomanana ny hetsika ahafahan’ ireo mpikambana rehetra any amin’ny tanàna sy distrika ho avy. Tsy eto Mahajanga an-tampon-tanàna ihany mantsy no misy ireo mpikambana ao amin’ny OTIV Boeny fa misy ny any Ambato Boeny, Mitsinjo, Andranofasika, Mahajanga faharoa…. Efa nisy ny fanatonana tompon’andraikitra nataon’izy ireo ka efa nihaona tamin’ ny solombavambahoaka, ben’ny tanàna, préfet, ny minisitry ny tetibola sy ny vola, ny governoran’ny banky foibe hatramin’ny Filoham-pirenena izy ireo fa tsy nahitam-bahaolana matotra hatreto. Orinasa telo ankehitriny no vonona handray an-tanana ny fatiantoka sy fanarenana ity orinasa ity. Fatiantoka izay mahatratra an’arivony tapitrisa ariary maromaro.

Tsiahivina moa fa efa taona maro no nitarazoka ity raharaha ity. Tamin’ny taona 2016 iny dia nasiana fitantanana vonjimaika ny orinasa rehefa nanambara ny mpitantana teo aloha fa tsy misy vola hamerenana ny volan’ ny mpametra-bola intsony ny orinasa. Tsy nanan-kambara ihany koa ireo mpitantana vonjimaika na nisy aza ny fitiliana sy fanamarinana ny kaonty tao amin’ ity orinasa ity. 

Hatreto izany dia tsy fantatra ny tena tompon’andraikitra amin’ny fanjavonan’ ireo volan’ny mpametra-bola. Misy rahateo moa ireo mpindram-bola no nanararaotra ny toe-draharaha ka tsy namerina ny vola nindraminy. Ho hita eo raha hihetsika mialoha na aorian’ny hetsika ireo tompon’andraikitra isan-tokony. Ny fantatra aloha dia ho avy miaraka amin’ny sarom-bilany sy sotro ary kapila izy ireo.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TSY MISY FANAZAVANA : Miverina ny fahatapahan-drano eto Antananarivo

Efa ho roa volana mahery izao no nitrangan’izany teto Antananarivo. Isan’ny iharan’izany ny eny Itaosy, Ambohimangakely, Avaradoha. Omaly aza dia ny tontolo andro mihitsy ary maharitra ora maro,  araka ny loharanom-baovao voaray teny amin’ny faritra Ambohimangakely sy ny manodidina izay nisehoan’izany. 

Amin’ny alina vao afaka manararaotra mameno ny sinibe fitoeran-drano ireo isan-tokantrano satria ny alina vao tena miverina amin’ny laoniny ny fandehanan’ny rano ary tapaka indray manomboka amin’ny roa ora maraina eo. Misy ireo mpanjifa no efa miantso ny eny anivon’ny Jirama saingy tsy nanome fanazavana izy ireo mahakasika izany. 

Hatramin’izao dia mbola tsy misy vahaolana ny amin’ny famahana izany na efa fantatr’izy ireo aza. Hatreto anefa tsy misy fiovany ny sarany izay aloan’ireo mpanjifa isam-bolana na dia eo aza izany fahatapahan-drano izany.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

FAMATSIANA HERINARATRA : Miaina anaty haizina tanteraka ny ao Ambanja

Ny antony araka ny loharanom-baovao dia simba ireo milina miisa telo izay mamatsy herinaratra ny tanànan’Ambanja. Araka ny fantatra dia simba ny «  turbo  »-n’iray amin’ireo milina izay manome hery manome hery 700 kw. Ny faharoa kosa izay manome hery 550 kw dia tsy afaka mihodina. Ary ny fahatelo farany izay manome hery 530 kw dia may tanteraka ny «  alternateur  ».

Ao anatin’ny haizina tanteraka araka izany ny tanànan’Ambanja. Izay olona na orinasa manana milina na «  groupe électrogène  » irery no mahazo herinaratra any an-toerana. Miezaka mitady vahaolana ny tompon’andraikitra ao amin’ny Jirama sy ny mpitondra fanjakana fa hatramin’ny omaly dia mbola miaina ao anatin’ny haizina ny tanànan’Ambanja.

Tsy azo eritreretina ny voka-dratsy aterak’izay toe-javatra izay eo amin’ny lafiny sosialy, ekonomika fa indrindra eo amin’ny lafiny fandriampahalemana ka tokony hovahana haingana ity olana herinaratra mianjady amin’ny vahoakan’i Sambirano ity.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

MAGHAJANGA - SAMPANDRAHARAHAN’NY HETRA : Mitokona ny mpiasa fa misy mpiandry raharaha

Manaporofo izany ny nahitana ireo sampandraharaha sasany tsy mandray olona mihitsy eny amin’ny bloc administratif fa dia mitokona. Nanambara kosa anefa ny mpitarika sendikaly eto Mahajanga fa misy hatrany ny asa fiandry. 

Natao izany, hoy hatrany ny fanazavana azo avy aminy mba hahafahan’ireo olona mpandoa hetra mahavita ny adidiny. Hatreto aloha tsy mbola niresaka ny amin’ny fotoana mety hifaranany ny fitokonana fa dia miandry izay baiko avy amin’ny sendikaly foibe izy ireo. 

Marihina hatrany fa mbola isan’ireo tsy miasa ihany koa raha ny mpampianatra eto Mahajanga sy ny mpiasa eo anivon’ny sampandraharaham-paritry ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandrasan-davitra ary ny fampiroboroboana ara-kajy mirindra eto amintsika.

Papin   

Ino Vaovao0 partages

FITAMPOHA 2018 : Hisokatra amin’ny alatsinainy izao ny varavaran’ny Doany Miarinarivo

Fomba izy io ka ny zoma izao no hanomboka ny lanonana ara-kolotsaina Sakalava hidirana amin’izany. Mazava ho azy fa eny amin’ny saha Ndrasigninto Abattoir no hanaovana ny fanombohana. I Ndrasignito mantsy no tompon’ny varavarana. Misy araka izany ny tsy mandrimandry izay atao eny amin’ny sahany mandritra ny alin’ny zoma. Ny marain’ny sabotsy ny sesy omby izay mbola izy ihany no mitarika ny lanonana miakatra eny amin’ny Doany amin’io fotoana io sy ireo saha mihanjaka tromba izay miaradia aminy. 

Avy eo ny alahady alina tsy mandrimandry izay efa atao eny amin’ny Doany ihany mandra-paharain’ny andro. Alatsinainy miakatra andro ny hanaovana ny fanokafana ny varavaran’ny Doany ka tsy mikatona intsony manomboka eo raha tsy vita ny rebika. Izany hoe izy efa-dahy manankasina indray ny sabotsy aorian’ny fitampoha. Mazava izany izao fa na misy aza ny disadisa amin’ireo mpitantana ny Doany eto Boeny dia tsy mahasakana ny fizotry ny fanomanana Fitampoha amin’ity taona ity.

Papin  

Ino Vaovao0 partages

AMPANEFENA- VOHEMAR : Manao fanamparam-pahefana ny kaomandin’ ny borigadin’ny zandarimaria

Nilaza ny mpandraharaha maro eo amin’ ny sehatra lavanila any Vohemar fa ity farany dia mihevitra ny tenany ho ambonin’ny lalàna angamba ka mahatonga azy tsy miraharaha ny atao hoe «  comité de destruction  » na komity misahana ny fanapotehana ny lavanila tsy matoy  rehefa misy ny fahatratrarana ireo mpangalatra lavanila maitso. «  Matetika dia mampiasa olona tsy ao anatin’izany komity izany ity lehiben’ny zandary ity mba hahafahany maka ireny lavanila tratra ireny  », hoy ireo mpandraharaha tafaresaka taminay. 

«  Tsy vitan’izany fa isaky ny mahatratra ireny mpanao asa ratsy mpangalatra lavanila maitso tsy matoy  ireny ny zandary dia ity kaomandin’ny borigady ity no mitady fomba hiarovana ireo mpividy vokatra halatra. Ireo olona voasambotra miaraka amin’ny lavanila maitso fotsiny no aiditra am-ponja fa tsy ireo mpividy entana halatra. Mifampiraharaha miaraka amin’ireto farany izy », hoy hatrany ireto mpandraharaha ireto.  «  Alainy ho azy ireny lavanila tratra ireny. Avy tratran’ny andrimasom-pokonolona teo amin’ny «  barrière  » anelanelan’ny faritra Antohomaro sy Antsarabaria  miaraka amin’ny lavanila ity kaomandin’ny borigadin’ny zandarimaria ity,  tamin’ny taon-dasa iny ka voatery namoaka vola mitentina 3 600 000 ariary ny tenany mba tsy handefasana ny raharaha any amin’ ny fitsarana. 

Nandritra ny fotoam-piotazana lavanila 2017 dia noteren’ity tompon’ andraikitra ity hatsofoka miaraka amin’ny vokatry ny orinasa anankiray antsoina hoe «  Groupement des planteurs de vanille de la société Floribis  » ny lavanila milanja 400 kilao teny aminy. Ohatra anankiray hafa  : tratra ambodiomby ny mpangalatra lavanila tsy matoy iray antsoina hoe Severin tany Antsirabe Avaratra. Votsotra tsy natolotra ny Fampanoavana tany Antalaha ilay ranamana rehefa nanome vola 4 tapitrisa ariary an’ity lehiben’ny zandary ao Ampanefena ity.

Maro tsy azo tanisaina ny asa ratsy ataon’ity farany  ; araka ny nambaran’ ireto mpandraharaha ireto. Ny mahagaga ny maro dia nafindra toerana avy hatrany ilay kaompanian’ny zandarimaria ao Vohemar fa ilay nahavita heloka govana kosa mbola mijanona ao amin’ny toerany ihany. Ity kaomandin’ny borigadin’ny zandarimaria ao Ampanefena anefa na eo aza ny fitarainan’ny vahoaka amin’ny fomba fiasany dia tsy misy sahy manala azy. Iza marina no miaro azy  ? Sa mandoa «  ekolazy  » any ho any  ity tomponandraikitra ka afaka manao izay danin’ny kibony any Ampanefena  ?  » Asa aloha…. Fa na izany na tsy dia izay ny zava-misy, araka ny loharanom-baovao avy amin’ireo tompon’andraikitra avy eny anivon’ny «  SEG  » mahafantatra izao toe-javatra izao. Andrasana ny mety ho tohin’izao raharaha mamofompofona resaka kolikoly avo lenta izao.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIKATSOAN’NY FANABEAZANA : Milaza ny handray andraikitra ny minisitra Horace Gatien

Efa ho roa volana sy tapany mahery izay no tsy nianatra ireo ankizy manerana ny Nosy, noho ny fitokonan’ireo mpampianatra izay tsy mitsahatra hatramin’izao. Ankehitriny anefa dia nilaza ny minisitry ny fanabeazana  Horace Gatien fa sarotra ifampiraharahana ireo mpanabe. 

Efa nisy ny vahaolana nomena azy ireo amin’ny fanomezana ny ampahany amin’ny karama izay notakian’ireto farany saingy mbola tsy mahafapo azy ireo hatrany izany. Etsy andaniny anefa dia nilaza ireo solontenan’ny mpampinatra fa mbola tsy azo heverina ho valiny mahafapo  ny vahaolana natolotry ny minisitera satria dia hita fa manao tsinontsinona azy ireo ny fanomezana ny ampaham-bola izay hamenoana ny karaman’izy ireo. 

Manoloana izany rehetra izany kanefa dia nilaza ihany ny minisitra fa ahiana ho misy ambadika politika izao fitokonana izao satria dia hita eny amin’ny tokotanin’ny minisitera fa tsy misy mpampianatra intsony ireo manao fitokonana fa efa endrika olona hafa mihitsy. Isan’izany koa ireo fitaovana fanamafisam-peo sy ny fiara izay ampiasain’ireo sendika entina hanaovana tatitra eny an-toerana.

Ahiana ho misy ifandraisany amin’ny hetsik’ireo mpitolona sisa tavela eny amin’ny 13 mey izao fitakian’ny sendikan’ity mpampianatra ity satria tsy fantatra na fifanandrifian- javatra ihany raha nilaza ny depiote Hanitra Razafimanantsoa avy ao amin’ny antoko Tim tamin’ny valandresaka nataony tamin’ireo mpomba azy fa “efa manomboka mihavitsy isika ka tsy tsara raha mandeha irery ka andeha hanampy ireo fitakiana izay ataon’ireo sendika amin’izao”.

Hanomboka handray ny andraikiny araka izany  ny minisitry ny fanabeazana satria dia nambarany hatrany fa efa mihoatra lavitra ny hetsik’ireo mpanabe ary handray ny fepetra manandrify izany ny minisitera raha nilaza ihany koa fa efa nahazo baiko tamin’ny lehibeny hanao izany. Hatreto dia mbola mitohy ny hetsika ataon’ireo mpanabe ary mety tsy hijanona izany raha tsy mahazo valin-teny matotra sy mahafapo amin’ny minisiteran’ny fanabeazana.

Dinafitia

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine par Tina et Mamiherison

L’accueil chaleureux du cardinal Désiré Tsarahazana, lors d’une réception en son honneur à l’initiative du Nonce apostolique …

La réhabilitation de l’aéroport avance à grand pas.

Présentation de l’association Fanovana, durant la signature de convention entre l’Addev et l’ONG KooL.

Lalatiana fin prête pour le grand spectacle au palais des Sports.

Atelier d’appropriation du nouvel encadrement juridique du processus électoral.

Décoration du représentant du FMI .

Le cardinal célébrant une grand-messe à l’Ekar Antanimena.

News Mada0 partages

Présidentielle: la stratégie du silence

A moins de trois semaines du dépôt des dossiers de candidature à la présidentielle, les prétendants non-officiels ont choisi de prendre du recul. Mis à part le chef de l’Etat, qui visite des chantiers en cours de construction pour se mettre davantage sur le devant de la scène publique, les autres éventuels candidats ont choisi de peaufiner leur stratégie en silence. C’est le cas, par exemple, de l’ancien président Marc Ravalomanana qui a suspendu les descentes dans les régions, entreprises depuis son retour au pays.

Pareil pour le numéro un de l’IEM, Andry Rajoelina, qui après une tournée régionale à succès attend maintenant que les choses sérieuses commencent. En tout cas, ces personnalités n’ont pas encore exprimé  officiellement leur candidature. Quant à l’actuel président de la République, Hery Rajaonarimampianina, il ne dispose plus que de peu de temps pour décider de se lancer dans la course ou non.

Il faudra ainsi attendre la date du dépôt des dossiers qui interviendra entre le 1er et le 21 août pour connaitre leurs intentions. Quant à la campagne électorale, elle aura lieu du 8 octobre au 6 novembre pour le premier tour.

Par ailleurs, jusqu’ici, plusieurs personnalités se sont prononcées à la course à la magistrature suprême, dont deux anciens Premiers ministres, en l’occurrence, Jean-Omer Berziky et Jean Ravelonarivo, ainsi que d’autres personnalités comme le pasteur André Christian Dieu Donné alias Mailhol, Eliana Bezaza ou encore Patrick Raharimanana.

Rakoto

News Mada0 partages

VLM 67HA: un concert à guichets fermés au Plaza

La chorale VLM 67Ha compte bien marquer ses 15 ans d’existence, cette année, sur le devant de la scène. Dans ce dessein, un concert fraîchement intitulé « Natsanganao » se tiendra ce dimanche au Plaza Ampefiloha.

C’est une tradition bien établie au sein de l’association Vokovokomanga loterana malagasy (VLM). Chaque année, les membres de la chorale se regroupent pour donner un spectacle dynamique, haut en couleurs et surtout, rafraîchissant. Et 2018 ne déroge pas à la règle avec en prime une célébration particulière.

Avec plus de 80 membres à son actif, la chorale VLM 67Ha se distingue aussi par son engagement, celui de venir en aide aux personnes dépendant de l’alcool et de la drogue. A quelques jours du show, les membres de la chorale ne cessent de peaufiner leurs potentiels artistiques et s’apprêtent à les mettre à profit sur scène.

« Les tickets d’entrée sont épuisés. Le concert se jouera à guichets fermés durant cet après-midi dominical », a fait savoir la Croix-Bleue de la FLM, « Vokovokomanga loterana malagasy » dans sa page facebook.  Bodo, la diva de la musique malgache, sera aussi de la partie pour souffler les 15 bougies de la chorale et par dessus tout, chanter l’Eternel.

Les organisateurs de cet événement  incontournable ont d’ailleurs promis un show exceptionnel et enrichi. « Le fonds récolté durant ce concert-live servira donc à soutenir les actions sociales de l’association Croix-Bleue de la FLM 67Ha », a-t-on appris.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Guide du week-end

Teddy Prezeau au Terrace

Ce soir, Teddy Prezeau, le jeune promoteur du «RNB hafa kely», se produira au Terrace, sis à la Villa Pradon Antanimena. Selon l’artiste, il interprétera toutes ses compositions et ajoutera aussi quelques reprises des morceaux qui l’ont bercé son enfance, c’est-à-dire, quelques titres du groupe Black Street, Eric Clapton ou Alicia Keys…

«Au fait, j’étais toujours attiré par le soul et le RNB et lorsque j’ai commencé à chanter mes propres chansons, j’ai décidé d’y intégrer une touche personnelle, inspirée de rythmes malgaches. Et c’est ainsi qu’est né ce  RNB Hafa kely», a expliqué l’artiste. Teddy Prezeau a joué de la percussion à ses débuts. Ensuite, petit à petit, il a décidé de faire carrière en choisissant de chanter uniquement. «Le fait de chanter me procure beaucoup de bien», a-t-il conclu.

Le Jazz Club du CGM au Tamboho Ambodivona

La soirée mélomane de la semaine se déroulera, ce soir, au restaurant Tamboho Ambodivona. Les membres du Jazz Club de CGM chaufferont la scène. Andry Mika au saxophone, Njaka Rakotonirainy au clavier et la jeune femme bassiste Manou… Si la plupart de ces artistes ont déjà leurs propres compositions, ce soir, ils joueront ensemble en interprétant des jazz standard et en démontrant une fois de plus la solidarité entre les membres du club depuis plusieurs années.

Le vendredi 13 de Silo

C’est une tradition pour le génie de la musique. Chaque vendredi 13, Silo donne un concert. C’est une sorte de signature qu’il a instaurée depuis plusieurs années. Ainsi, ce soir, il sera sous le feu des projecteurs de Piment Café, à partir de 21 heures. Au programme, l’artiste à multiples facettes dévoilera ses nouvelles créations, revisitera quelques titres et surtout, renforcera de nouveau ses liens avec ses fans. Il en profitera pour célébrer les 17 ans de l’album Rimorimo. Et d’après Silo, des cadeaux surprise attendront le public.

Shyn au Jao’s Pub

Shyn donne rarement des concerts dans la capitale. Par contre, lorsqu’il s’y produit, il assure l’ambiance en ajoutant quelques animations de danses et des chorégraphies. Ce soir, il sera derrière le micro du Jao’s Pub, sis à Ambohipo, à partir de 21 heures. Depuis ces dernières années, le chanteur est devenu une icône incontournable de la musique malgache, surtout auprès des jeunes. Après «Resim-pitia» et «Overdose», le chanteur ne passe pas inaperçu, même en Afrique.

35 ans du groupe Iraimbilanja au Dôme RTA

A l’occasion de la célébration de ses 35 ans de scène, le groupe Iraimbilanja donnera un grand cabaret, ce soir, au Dôme RTA Ankorondrano. Par rapport à ses habituels cabarets, le groupe sera au grand complet et proposera un répertoire plus vaste, en choisissant d’interpréter tous ses titres phares depuis sa création comme «Ilay mosoara», «Tao an-tsekoly», «Tsindrimandry», «Lazao», «Zavavy», «Tambavy». Des artistes surprise seront aussi invités durant la soirée.

Naday, Angaroa et Sasamaso au Kudeta Urban Club

Trois groupes de rock de différents styles ont décidé de se produire ensemble au Kudeta Urban Club, sis à Anosy, demain. Il s’agit de Naday, Angaroa et Sasamaso. Au fait, selon les passionnés du genre, ce sont des grands groupes qui ont marqué le monde du rock malgache. Avec les riffs et les headbangings…, l’ambiance sera lourdement chauffée.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Fifandonana nahery vaika tao Ambatofinandrahana: nirongo Kalach sy Mass 36 ireo dahalo 30 lahy nanafika

Dahalo telolahy no lavo nandritra ny fifandonana tamin’ny zandary sy fokonolona nanao fanarahan-dia noho ny halatra omby, tao Itremo, distrikan’Ambatofinandrahana, ny fiandohan’ny herinandro teo. Basina mpitandro filaminana, Kalachnikov sy Mass 36 no nampiasain’ ireo dahalo efa ho 30 lahy. Mahavariana mihitsy !!!

Nitrangana fanafihan-dahalo indray tany amin’ny kaominina Itremo, distrika Ambatofinandrahana , ny fiandohan’ny herinandro teo. Voalazan’ny zandary fa nanafika tany amin’io tanàna io ny dahalo efa 30 mahery nirongo Kalachnikov sy Mas 36, niampy zava-maranitra. Niditra tao an-tanàna ireo dahalo ary nanapoaka basy, tokony ho tamin’ny 3 ora sy sasany tolakandro. Norobain’ireo jiolahy tamin’izany ny omby miisa 11. Nitsoaka avy hatrany ireo dahalo niaraka tamin’ny omby sady nampihorohoro taorian’izay.

Nanao ny fanarahan-dia kosa ny zandary avy any Itremo nampian’ny fokonolona. Nisy ny fifandonana vokatr’izany ka nahafatesana dahalo telo. Nisy omby iray ihany koa maty tamin’ity fifandonana ity. Sivy ny omby tafaverina amin’ny tompony.

Ny distrikan’Ambatofinandrahana izay faritra mena amin’ny asan-dahalo ary tena anjakan’ny fanafihana. Vao tsy ela izay ny nisiana fanafihan-dahalo ka nandoran’ny dahalo tanàna. Nahafatesana olona mihitsy tamin’izany noho ny fahamaizana. Sady voaroba ny fananana, may ny trano, maty ny olona tamin’izany.

Asan-dahalo isan’andro

Efa ho isan’andro ny asan-dahalo any amin’ny faritra, izay iverimberenan’ny fanafihana hatrany. Tany Besakaviro, distrikan’i Maevatanàna, nanafika koa ny dahalo nitondra basim-borona. Nisy ny fifandonana teo amin’ny fokonolona sy ireo olon-dratsy ka nahafatesana dahalo iray. Iray hafa naratra vokatry ny tifitra nahazo azy.

Santionany ihany ireo fa hatrany Morafenobe, Tsiroanoamandidy, nisehoana asan-dahalo hatrany, izay voalazan’ny zandary fa mirongo basy isaky ny manafika izy ireo. Vao mainka mampirongatra azy ny toe-draharaha politika eto amintsika. Nilaza fa hanao laharam-pahamehana amin’ny ady amin’ny dahalo ny praiminisitra vao nandray ny toerany fa tsy hita taratra izany aloha, hatreto. Mandry tsy lavo loha ny mponina na an-tanàn-dehibe na ambanivohitra.

Yves S.

News Mada0 partages

Accès universel à l’eau et assainissement: les objectifs ne seront atteints qu’en 2069 et 2281

Madagascar risque de louper encore une fois les objectifs de développement durable (ODD), notamment ceux relatifs à l’accès universel à l’eau et l’assainissement  d’ici 2030. Avec la cadence actuelle, ces objectifs ne seront pas atteints avant, respectivement, 2069 et 2281.

A la traîne. La Grande île a encore du long chemin à faire pour pouvoir relever le défi de l’objectif n°6 de l’ODD, qui consiste à « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau » jusqu’en 2030, soit d’ici 12 ans.

En constatant les statistiques actuelles,  Madagascar doit encore déployer plus d’efforts pour honorer cet engagement. Plus de 49% de personnes sont privées d’un accès élémentaire à l’eau, et 90%, de toilettes décentes. Cette défaillance risque de porter atteinte aux autres volets de l’ODD dans la mesure où, « le non accès à l’eau, à un assainissement décent et à une bonne hygiène n’est pas assuré, ceux relatifs à l’égalité des sexes, l’éducation, la santé, la réduction des inégalités et la nutrition, ne pourront être atteints », a averti Wateraid Madagascar, dans un communiqué.

Cette organisation internationale œuvrant dans le domaine l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH) dans 43 pays, dont Madagascar, tire la sonnette d’alarme, en exhortant le Gouvernement à faire de l’accès à de l’eau salubre à un assainissement décent et à une bonne hygiène à travers tout le pays une priorité.

Sur cette même lancée, WaterAid Madagascar appelle à financer de toute urgence les projets en matière d’eau et assainissement et à les intégrer aux efforts de développement, notamment ceux relatifs à la santé et à la nutrition.

51 et 263 ans plus tard

L’objectif n°6 de l’ODD est réexaminé, à l’occasion du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, qui se déroule actuellement et ce jusqu’au 18 juillet, à New York. Le rapport à mi-parcours de l’ONU est alarmant.

Si les tendances actuelles se poursuivent, il faudra attendre 2045 avant que tout le monde ait accès à l’eau et 2066 avant que le monde bénéficie d’un assainissement de base. Pour Madagascar, les objectifs sur l’accès universel à l’eau et à l’assainissement ne seront pas atteints avant, respectivement, 2069 et 2281, soit d’ici 51 et 263 ans.

Pendant ce forum politique, Wateraid Madagascar, qui y est représenté,  va profiter de l’opportunité pour rappeler aux gouvernements redevables leurs promesses en matière de développement durable. Il apportera également sa contribution visant  notamment à sensibiliser toutes les parties prenantes face à la crise mondiale de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (EAH) qui coûte des millions de vies par an.

Fahranarison

News Mada0 partages

Transition énergétique: extension des barrages pour plus de puissance

La transition énergétique est en marche dans le village d’Anjoma Fanamiana, de la commune d’Antanetikely. Après l’extension de la petite centrale hydro-électrique d’une puissance de 12,5 kW actuellement pour atteindre 100 KW, 15 fokontany seront électrifiés. Le coût des travaux s’élève à  656.000 euros.

« L’idée est d’installer un deuxième barrage dans la rivière d’Andromba, en faveur de 900 ménages contre 87 à l’heure actuelle», prévoit Malalatiana Andriamanana, de l’association des ingénieurs pour le développement des énergies renouvelables.

Pour l’heure, « Nous sommes en train d’évaluer les besoins de la population. Nous proposerons un mécanisme de paiement selon ses possibilités », développe le stagiaire au sein de l’ONG Travaux publics sans frontière (TPSF), Clémence Lugagne.

Grâce au coût abordable de l’électrification, Raymond Rakotoarimanana, habitant à Ampany, un village voisin, qui vit de sa décortiquerie fonctionnant au gas-oil, est tenté par le projet. Ce père de famille débourse 100.000 ariary par mois en gas-oil. Il réalise un bénéfice mensuel de 200.000 ariary. Et, la future centrale lui permettra d’économiser un tiers de ses dépenses actuelles, soit l’équivalent de 34.000 ariary.

 «La redevance mensuelle dépend de la puissance utilisée et du nombre d’appareils. Mais en moyenne, le tarif se situe entre 5000 à 9000 ariary», déclare le membre du comité local, Raymond Randrianasolo. Les villageois contribueront au budget de fonctionnement du comité local ainsi qu’à la maintenance des machines.

Nadia Raonimanalina

News Mada0 partages

Namehana: la langue de Molière à l’honneur

La Commune rurale de Sabotsy Namehana, du district d’Avaradrano, a été dotée d’une annexe de l’Alliance française (AF), dans les locaux du centre de l’association « Les Enfants de l’ovale » d’Ambohinaorina, le troisième du genre dans la région Analamanga. Il s’agit du fruit d’une collaboration entre la commune, l’association et l’AF.

« La création de cette annexe vient à point nommé pour la commune, notamment pour renforcer l’éducation de nos enfants pour faire face à la mondialisation et l’évolution des Tics. Cependant, cela ne sera efficace sans la maîtrise d’une langue étrangère comme le français », a indiqué le maire de Sabotsy Namehana, Avotraina Andriamosa, hier lors de l’inauguration.

Ouverte du lundi au samedi, l’annexe propose à ses débuts des cours de français, et à terme une bibliothèque. Organiser des manifestations culturelles pour la promotion des cultures malgache et francophone n’est pas en reste. « Les frais de scolarité seront révisés à la baisse suivant la possibilité des parents, sans toutefois négliger la qualité de l’enseignement », a mentionné le PCA de l’AF d’Antananarivo, Henri Razafitsalama.

Pour l’association « Les Enfants de l’ovale », son apport sera subsidiaire «en transmettant les valeurs du rugby à des jeunes en manque de confiance et de repères pour s’intégrer dans leur environnement », selon sa présidente, Linah Randriamifidimanana. Cela se traduit par le respect des règles, de soi et des autres, le dépassement, la solidarité et l’engagement personnel.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Insécurité: boutiques de cash point, nouvelles cibles des bandits

Une boutique de cash point, sise aux 67ha, a été la cible des bandits en début de semaine. Ces derniers se sont enfuis à bord de leur moto après leur acte.

Apparemment, les boutiques de cash point sont devenues, ces derniers temps, les proies préférées des braqueurs. Le dernier cas, le quatrième de l’année, remonte à lundi dernier.

Des individus munis d’armes de poing ont fait irruption dans une boutique de cash point, située aux 67 ha nord, alors qu’il faisait encore jour et que les rues étaient pleines de monde. Ils ont attendu que le caissier soit seul pour s’introduire dans l’établissement.

«Le caissier a cru que les bandits étaient des gens venus déposer de l’argent. Et c’est le contraire qui s’est produit, sous la menace d’un pistolet, le propriétaire de la boutique a dû soumettre l’argent de la caisse aux bandits, une somme qui dépasserait les 800 mille ariary», selon les explications.

Pendant ce temps, un des bandits était resté dehors pour assurer la garde pendant que ses acolytes réalisaient leur méfait. Après qu’ils ont obtenu le butin, ils ont déserté les lieux en prenant la fuite à bord de leur moto, garée un peu plus loin de la boutique, sans être poursuivis.

Enquête ouverte

D’après les riverains, ils n’ont rien entendu aussi bien au moment de l’attaque qu’après la fuite des voleurs. Ces dernier ont agi de la façon la plus discrète possible, ne laissant aucun indice aux enquêteurs. Néanmoins, l’enquête prend son cours sur cette affaire.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Chronique: des sacrifiés, doublement victimes du climat d’insécurité

La voix du peuple, celle qui sort des urnes, ne sera pas une voix reflétant une entière intégrité, une partie de la population étant condamnée au silence. Personne n’ignore l’existence de plusieurs centaines de milliers d’individus, voire des millions, dont la nation dénie l’existence faute de leur part de posséder un état-civil, par nature ils sont privés des droits de citoyens et en l’occurrence du droit de vote. Les choses étant ainsi, de ces compatriotes que l’on considère «fantômes» on ne parle pas, on fait avec, pire on fait sans eux. Évidemment qu’en réparation de cette injustice, on a entrepris des campagnes et adopté des dispositions afin de faciliter la procédure d’acquisition d’un acte ouvrant au droit de citoyen. Malheureusement ces facilitations  plus qu’à rendre leur dignité aux populations qui en sont privées, ont surtout servi de formule à des fins électorales dans le dessein de faciliter le bourrage des urnes. Peut-être que d’une telle coupable perspective l’objectif vaniteux  d’atteindre les 10 millions d’électeurs lors de l’établissement de la liste électorale n’est pas totalement indemne.

A ce paysage de dévastation, vient se superposer le phénomène des « naufragés » de l’insécurité. Les opérations violentes que mènent les dahalo s’étendent dans nombreuses régions, terrorisent les populations qui, sans défense, sont conduites à déserter entièrement leurs villages et hameaux. Dans le pays il n’existe évidemment pas de « camps de réfugiés », mais des sinistrés du climat d’insécurité se comptent par milliers qui cherchent refuge dans les forêts et savanes d’épineux. Ce genre de phénomène a alerté l’opinion à ses débuts quand la violence des dahalo a pris des dimensions de barbarie, et ce n’est parce que l’opinion semble être anesthésiée par sevrage d’information que l’on peut conclure sur une cessation de cette dérive. Pas plus tard que cette semaine, les pouvoirs publics déploient des manœuvres militaires pour rassurer des populations dans le Menabe du côté de Manja : des villages fantômes totalement désertés par leurs habitants. Constat sinon aussi inquiétant du moins en nombre de victimes plus important que le problème que posent les kidnappings à répétition, en tous cas même combat.

Pour le moment on ignore quand on parviendra à juguler le barbare phénomène dahalo, par contre on sait que les populations victimes de cette ambiance de terreur seront privées ou se priveront d’exercer leur droit de vote. La voix du peuple se privera de leurs voix, c’est un autre prix à payer pour que se tiennent les élections, indispensables ne serait-ce que pour le salut d’un simple espoir de renouveau.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Une déception

Des commerçants de la place, croyant que le Bankoku-Maru serait à Tamatave dans les premiers jours de juillet et connaissant l’important tonnage de ce vapeur, avaient préparé à l’avance, pour exporter à la Réunion, du maïs, légumes secs, arachides, conserves et saindoux.

Ce bateau est non seulement immobilisé à Zanzibar, mais on ne sait pas au juste quand il atteindra Tamatave.

Ce retard cause un énorme préjudice au commerce local. En effet, ne recevant presque plus de marchandises de France, les commerçants perdent la vente et par conséquent les bénéfices. D’un autre côté, le commerce du riz, qui en temps ordinaire leur laissait quelque bénéfice, est entre les mains de l’Administration, et il ne leur reste plus que l’exportation permise à la Réunion et Maurice. Si une grande place ne leur était pas réservée sur le premier courrier allant à la Réunion et Maurice, le petit commerce s’exposerait à des pertes sèches du fait de certaines céréales, emmagasinées déjà depuis près de deux mois, et qui sont périssables. Aussi espèrent-ils que Monsieur le Gouverneur Général, qui exprima dernièrement ses regrets pour n’avoir pu réserver au commerce local une plus grande place sur le Djemnah, fera le nécessaire pour qu’ils puissent charger sur le plus prochain paquebot les marchandises qu’ils comptent expédier à la Réunion et à Maurice. Et ce sera justice.

Un commerçant.

Avis concernant l’importation du graphite aux États-Unis

Un précédent avis faisait connaître que l’entrée de certains produits aux États-Unis, parmi lesquels se trouvait le graphite, avait été prohibée, sauf sous certaines réserves.

À cet effet, il avait été prévu que 5 000 tonnes de

ce minerai pourraient être importées après le 1er juillet 1918.

Il résulte d’instructions télégraphiques que vient de recevoir le Consul américain que cette disposition a été modifiée, en sorte qu’aucune licence généralement quelconque ne sera plus délivrée, à partir du 1er juillet courant, pour l’entrée du graphite aux États-Unis durant le reste

de l’année 1918, même lorsque les chargements proviendraient de ports européens offrant le plus de facilités pour les expéditions.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: fahanginana hany sisa fahendrena

Aza mahavoa ny goavy manta, sao mitohana tsy fidiny. Mafy anie izany tsy afaka miteny izany nefa ny tena eo amin’ ny toeran’ny raiamandreny. Izany fahasarotana izany no manjo an’Andriamatoa Rajaonarimampianina ankehitriny. Asa na noho ny hadisoan’ny tetika na noho ny fakampanahin’ ny hajejoana, fa toy ny manome basy itifirana ny tenany ny fanohizana an’ilay fanaovana Fotaom-bita amin’ny Filoha. Mafimafy ny onjan’ny fitakian’ny sokajy sasantsasany amin’ ny mpiasam-panjakana, indrindra moa fa ny avy amin’ireo ao anatin’ny sehatry ny fampianarana. Izay tsy natao hatramin’izay efa-taona mahery izay ve no anomezan-toky fa ho tanterahina ao aoriana? Izany anefa ny vontoatin’ny fandaharan’ingahy Hery Rajaonarimampianina. Tsy manao be marenina akory ny fitondrana fa ny fanjakana no tsy ampy vola entina hanomezana fahafam-po mikasika ny hetaheta voambara ao anatin’ny fitakian’ny mpiasa. Misy hono ny tetika voalamina ho an’ny fanatanterahana izany tsikelikely mandritra ny taona ao aoriana. Nisy an’izany ka tsy navoaka hatramin’izay. Efa may volon-tratra ve vao hampiresaka ! Iza moa no milaza fa na amin’iny taona ho avy iny aza dia mbola ho izy ihany no ho eo amin’ny toerana? Fahasahiana lehibe izany fisehoana ho be famaritra tahaka ny rambon’osy izany. Na koa efa naman’ny fanaovana fandresen-dahatra mialoha ny fotoana fampielezan-kevitra. Efa filazana ny hatao rahampitso izany. Hany fitaka kely dia ny tsy fitenenana mivantana hoe ny tena no hanatanteraka izany, ka ny fanjakana no omena ny andraikitra hiantsoroka ny fanaovam-panantenana sy ny fanatanterahana azy. Vitsy angamba ny olona mety ho voafitak’izany fikan’ariary roa izany. Nandaitra angamba izany tany aloha tany, fa ny fiheverana ny mponina izay efa leom-boan’anana ka tsy te hierika zava-boribory intsony dia karazana famitahan-tena ihany. Aiza kosa raha tsy efa faran’ izay bado kosa dia mbola hino ihany ny fahombiazan’ny tetika efa naroso nefa tsy namokatra. Misy moa ohabolana any ivelany mampitandrina amin’ny filana fanodikodinana ny lela impito misesy mialoha ny fandraisana fitenenana. Ravaka ho an’ny fomba firesahana izany ka tsy hita ho raisina ara-bakiteny. Ny marina fonosin’izany dia ny filana ny fitsakotsakoana hevitra ao an-tsaina mialoha ny fipetsopentsonana. Noho izany dia mipetraka ny fanontaniana, efa lany ve ny fanetren-tena ka mihevitra ny tena ho tsy mila an’izany fandinihana lalina ao an-tsaina izany intsony. Indraindray mety ahatonga ho donto ny diso fiheverana ny tena ho maranitra.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: post-mondiale

L’actualité politique semble enregistrer un calme, dans le public au sein de la population à l’intérieur des «cercles»  les plus bavards à commenter les événements, on ne parle que de coupe du monde comme si rien d’autre n’existait de plus important, et c’est peut-être tant mieux. Un temps de répit sur le terrain des polémiques. Il ne manque pourtant pas d’influence politique entre choix du cœur et choix objectif pour l’option d’un favori. Le résultat de la finale pourrait à la limite permettre une exploitation opportune à qui sait s’y prendre : quelques sympathies de plus à engranger mais pas de quoi bouleverser le sens des élections dans un pays où la participation à une phase finale du Mondial se conjugue en rêve plus qu’à une déclinaison en projet.

News Mada0 partages

EPS – BAC: un garçon succombe en pleine épreuve à Antsohy

Les accidents de la route, les accidents de travail, le pays en a connu ces derniers temps. Mais l’incident dont ce garçon de 19 ans environ a été victime, est un des rares malheureux cas qu’on a entendus ces cinq dernières années.

Le garçon était un candidat au prochain examen de baccalauréat de cette année. Vendredi dernier et au moment où il a disputé le 1.000 m, il s’est écroulé juste à l’approche de la ligne d’arrivée. Les témoins du drame n’en revenaient pas. Ils ont accouru auprès du garçon et l’ont évacué d’urgence à l’hôpital. Mais, les médecins n’ont pas réussi à lui sauver la vie.

D’après les explications, il avait déjà eu des troubles de santé avant les épreuves, mais malgré tout, il comptait poursuivre jusqu’au bout.

ATs.

News Mada0 partages

Manakara: dotation matérielle au KTLM

La dotation en matériels roulants des différentes sections au sein de l’Eglise luthérienne malgache (FLM) se poursuit. Une moto a été remise à cet effet au KTLM du synode régional de Manakara.

Le premier responsable du comité des jeunes luthériens de Madagascar (KTLM) du synode régional de Manakara a reçu une moto pour les déplacements nécessités par ses fonctions, mercredi dernier. Ayant remis le matériel au nom du donateur, le président national du KTLM, Hary Andrianarivo, Ny Aina Dina Rakotomalala a expliqué à l’assistance le projet d’amélioration des prestations du comité par la dotation de matériels adéquats. La moitié de la vingtaine de motos annoncées par le président national dans ce cadre, a été distribuée, pour souligner

la volonté de développement initiée par le mécène, selon ses précisions.

Le bureau régional du comité des jeunes luthériens de Madagascar (KTLM) et la chorale de  la FLM Andranofasika-Manakara ont assisté à la cérémonie sous la conduite du président synodal, mercredi.

Manou

 

News Mada0 partages

FMI: 44,25 millions USD décaissés au titre de la FEC

Le FMI a approuvé, mercredi dernier, un décaissement de 44,25 millions USD au titre du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (Fec).

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, mercredi dernier, le décaissement de 44,25 millions USD, dans le cadre de la 3e revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) en faveur de Madagascar.  Depuis 2016, le total du fonds décaissé s’élève à 220,02 millions d’USD sur les 304, 7 millions annoncés.

Les engagements de Madagascar ont été respectés,

d’après le FMI. Cependant, l’institution de Bretton Woods est revenue encore une fois sur la qualité des dépenses et les réformes qui devraient être entamées en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.

En effet, les réformes fiscales et douanières connaissent un résultat positif. Le FMI préconise toutefois plus d’efforts pour promouvoir l’efficience budgétaire car, jusque-là, les besoins de transferts de la Jirama et les arriérés envers les opérateurs pétroliers accaparent toujours une grande partie des dépenses de l’Etat.

La qualité des dépenses à améliorer

«Des mesures supplémentaires seront nécessaires pour améliorer la qualité des dépenses, y compris une capacité d’investissement accrue, des ajustements automatiques du prix du carburant et des réformes soutenues de la Jirama pour réduire ses besoins de transferts», indique-t-on dans le communiqué du Conseil d’administration du FMI.

Et de poursuivre que «de nouvelles incitations fiscales à l’investissement devront être soigneusement gérées afin de préserver la mobilisation des recettes. Ces efforts créeront un espace budgétaire pour l’investissement hautement prioritaire et les dépenses sociales».

Par ailleurs, l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre la corruption restent au cœur du programme économique du pays. A ce sujet, le FMI a réitéré la nécessité d’accélérer la modernisation du cadre juridique, à travers la promulgation des projets de loi sur le recouvrement des avoirs illicites et le projet de loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

 Mais force est de constater que l’adoption de ces textes au niveau de l’Assemblée nationale est à la traîne. Vonintsalama Andriambololona, ministre des Finances et du budget a réaffirmé que ces textes devront être adoptés lors de la session parlementaire du mois d’octobre.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Subvention: 17 milliards d’ariary en appui au secteur privé

Les dépenses liées aux transferts et subventions, annoncées dans la Loi de finances rectificative (LFR), s’élèvent à 150 milliards d’ariary cette année. Sur ce montant, 100 milliards d’ariary seront affectés à la société Jirama et 33 milliards d’ariary appuieront les dépenses liées au personnel de l’Etat.

Quant aux 17 milliards d’ariary restants, ils serviront à soutenir les opérateurs privés qui ont du mal à maintenir le cap face à la perte de la valeur de l’ariary et la hausse des coûts, selon les explications apportées par le gouverneur de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM), Alain Rasolofondraibe, hier.

«On a pu constater une perte de compétitivité des opérateurs malgaches au niveau international, à cause du contexte qui prévaut dans le pays durant près d’un an. Le ministère de l’Economie a alors pris l’initiative d’accompagner des exportateurs malgaches pour faire face à cette situation difficile», a  fait savoir le premier responsable au niveau de la BFM.

Bien évidemment, les opérateurs, qui bénéficieront  de cet accompagnement, seront d’abord sélectionnés, sous la férule des ministères de l’Economie et de l’Industrie et du développement en partenariat avec le secteur privé.

R.R.

News Mada0 partages

POSTES AFRICAINES Rendez-vous à Madagascar

Madagascar accueillera la cinquième session extraordinaire de la conférence des plénipotentiaires de l’Union panafricaine des postes (Upap), les 26 et 27 juillet au CCI Ivato. La Paositra Malagasy (Paoma) a été sélectionnée, lors de la 36e réunion du Conseil d’administration de l’Upap, en mai 2017, à Nairobi.

Cette rencontre réunira les ministres en charge du secteur des postes dans 43 pays membres de l’Upap, accompagnés de leurs délégations respectives. 200 délégués sont attendus à ces assises internationales.

La session abordera essentiellement les questions liées aux stratégies postales africaines, notamment l’amendement des actes de l’Upap et l’harmonisation des positions africaines. L’organisation du congrès extraordinaire de l’Union postale universelle (UPU), en septembre prochain à Addis-Abeba sera aussi à l’ordre du jour.

«L’organisation de cette rencontre d’envergure internationale à Madagascar est sans doute une opportunité pour le  pays, si on ne cite que les partenariats à nouer avec les pays africains, voisins de la Grand île», a fait savoir le directeur général de la Paoma, Augustin Nirina Rakotomalala, lors d’une conférence donnée à la presse, hier, à Antaninarenina. Celui-ci a pris comme exemple le projet «Post Transfert», fruit d’une collaboration avec un pays partenaire de Madagascar, qui sera bientôt lancé au pays.

Riana R.

News Mada0 partages

Projet TATOM: un schéma directeur prévu en avril 2019

Lancé en janvier 2017, le projet d’élaboration du schéma directeur pour le développement de l’axe économique Antananarivo-Toamasina (Tatom) prend forme. Hier s’est tenue, à l’hôtel Ibis Ankorondrano, la troisième réunion du Comité national de pilotage du projet en vue de présenter le rapport intérimaire y afférent.

C’est à cette occasion que Christine Razanamahasoa, ministre de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF), a annoncé l’établissement d’un rapport final du schéma directeur pour avril 2019, composé des deux plans d’urbanisme pour Antananarivo et Toamasina ainsi que du plan de développement des transports et d’aménagement de l’axe Antananarivo-Toamasina.

Ce projet d’un montant prévisionnel de 3,5 millions de dollars est financé par le gouvernement japonais dans le cadre de son Aide publique au développement (APD). Tatom touche trois régions, à savoir Analamanga, Atsinanana et Alaotra Mangoro, soit 37 communes de la capitale et 4 de la ville portuaire sans oublier les communes de la RN 2.

Du côté économique, Tatom est lié au projet d’extension du port de Toamasina dont la pose de la première pierre a eu lieu en avril dernier, a rappelé Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar. « Comme plus de 80% des marchandises débarquées au port de Toamasina sont acheminées vers la capitale, il est impératif d’augmenter la capacité du transport entre ces deux villes d’une manière proportionnée », a-t-il souligné.

Ce qu’a confirmé effectivement Gérard Andriamanohisoa, directeur général de l’Aménagement du territoire: « L’extension de port de Toamasina vise à tripler sa capacité de traitement d’ici 2024. Il faudrait également augmenter la capacité de transport des marchandises entre les deux agglomérations », a-t-il expliqué.

Propositions de projets prioritaires

La réunion d’hier marque une étape dans le processus de finalisation de plans d’urbanisme directeurs pour Antananarivo et Toamasina. Elle a associé tous les membres du Comité de pilotage issus du secteur public et privé, les acteurs de développement concernés, les représentants de différents départements ministériels ainsi que les responsables des collectivités territoriales concernées.

Cette réunion permet également à l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) de clarifier sa vision et ses stratégies de développement. Cette dernière saisira de ce fait cette opportunité pour proposer des projets prioritaires pour chaque zone d’études, à savoir les agglomérations d’Antananarivo et de Toamasina ainsi que l’axe économique.

Par ailleurs, à la suite des recommandations initiales relatives au projet, une autre mission de la Jica a été conduite, la semaine dernière, pour lancer une étude préliminaire à la réhabilitation de deux ponts sur la RN2 au niveau de Moramanga, a fait savoir Yohei Funakoshi, de la Jica Madagascar.

Arh.

News Mada0 partages

Secteur énergie: amélioration de l’accès aux informations

Pour consolider les acquis et améliorer davantage l’environnement du secteur énergétique, le ministère de l’Energie et des hydrocarbures et l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ) ont signé, hier, à Ampandrianomby, une convention de partenariat portant sur la mise en place du système d’information du secteur énergétique. Une cérémonie tenue en présence du ministre Lantoniaina Rasoloelison et de Martin Hofmann, chargé de programme Energie de la GIZ.

La mise en place de ce système d’informations permettra de dégager une vision étendue et détaillée du secteur, partagée par le secteur public et le secteur privé. Ceci grâce à l’obtention de données plus fiables et harmonisées, étant donné que le ministère, l’Instat et les autres organismes rattachés disposent à leurs niveaux de différentes sources d’information, mais aussi de différentes manières de traitement, comme l’a évoqué le ministre.

Le montage de ce système d’information permet également de véhiculer une véritable culture de suivi-évaluation et de renforcer le rôle central du ministère dans la coordination du secteur.

D’après la GIZ, le système sera opérationnel à compter du mois d’avril 2019.  Les informations pourront être accessibles sur Internet via des ordinateurs ou des téléphones portables. Les sites de production, le montant des investissements à réaliser, les endroits prioritaires pour le lancement des projets seront, entre autres, les données qui y seront disponibles.

Arh.

 

News Mada0 partages

FEC: nampindram-bola 44,25 tapitrisa dolara ny FMI

Hahamarin-toerana ny toekarena ankapobeny, tantanin’ny fanjakana ny famatsiam-bola avy amin’ny Tahirimbola iraisam-pirenena (FMI). Misy ny ezaka fa mila hamafisina koa ny ady amin’ny kolikoly.

Nankatoavin’ny Tahirimbola iraisam-pirenena (FMI) ny fampindramam-bola an’i Madagasikara mitentina 44,25 tapitrisa. Tafiditra ao anatin’ny Fampindramam-bola malalaka nohamoraina (Fec) ity famatsiam-bola ity, miompana amin’ny lafin-javatra telo. Hanamafisana ny fahamarinan-toeran’ny toekarena ankapobeny mba hitondra fampandrosoana maharitra sy azo tsapain–tanana. Hanamafisana ny ady amin’ny kolikoly ary hanatsarana ny lafiny vola hanamafisana ny fitomboan’ny toekarena.

Ampaham-bola fahatelo ao anatin’ny Fec ity nampindramin’ny FMI ity ka tafakatra 220,02 tapitrisa dolara ny fitambaran’ny efa azon’i Madagasikara, nanomboka ny taona 2016. Nahazo fampindramam-bola fanampiny i Madagasikara, ny jona 2017, ka tafakatra 250,55 tapitrisa dolara ny vola ao anatin’ny fifanarahana Fec.

Misy ny ezaka na eo aza ny olana

Nandritra ny fivorian’ny filankevi-pitantanan’ny FMI, nilaza i Mitsuhiro Furusawa, tale jeneraly lefitra sady filoha vonjimaika, fa « tsara sy mafonja ny vokatra vitan’i Madagasikara amin’ny fandaharanasany amin’ny toekarena. Maharesy lahatra koa ny vinavina ho avy na eo aza ny ahiahy amin’ny fisondrotan’ny vidin-tsolika, ny olana amin’ny fifanakalozam-bola ary ny loza voajanahary ».

Nankasitrahan’ny FMI ny fitantanana ny fidiram-bolam-panjakana sy ny famoaham-bola. Teo koa ny fifehezana ny fisondrotry ny vidin-tsolika, ny fanampiana vola ny Jirama, ny fampirisihana ny mpampiasa vola amin’ny fanamorana ny hetra, sns.

Mampirisika ny fanjakana koa ny FMI hanamafy bebe kokoa ny ezaka hiadiana amin’ny kolikoly. Ao anatin’izany koa ny fanatsarana ny rafi-panjakana sy ny fitantanan-draharaham-panjakana sy ny toekarena.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Upap-Afrika: fivoriambe hanatsarana ny paositra

Hatao eto Madagasikara, ny 26-27 jolay ho avy izao, ny fivoriambe iraisam-pirenena tsy ara-potoana, andiany fahadimy, mikasika ny Fiombonamben’ny paositra aty Afrika (Upap). Miisa 45 ny firenena aty Afrika mpikambana ka anisany i Madagasikara. Fivoriana fanomanana ny atrikasa lehibe hatao any Addis Abeba, Etiopia, ity hatao eto amintsika ity, handinihana ny hamoahana ny fehezan-dalàna vaovao hanatsarana ny lafiny paositra aty Afrika. Ao anatin’izany ny hampitoviana ny fomba fiasa hifanaraka amin’ny toetrandro, indrindra ny Teknolojian’ny informatika. Voakasik’izany ny fitsipika anatiny ifampifehezan’ny mpikambana, ny mikasika ny vola, ny mpiasa, sns.

Mikarakara ity hetsika ity ny Paositra malagasy eo ambany fiahian’ny minisiteran’ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampiroboroboana ny niomerika (MPTDN). Nambaran’ny tale jeneralin’ny Paositra malagasy, Rakotomalala Nirina Augustin, fa taratry ny lanjan’ny Paositra malagasy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ny fikarakarana azy. Anisan’izany, ohatra, ny fifanakalozam-bola iraisam-pirenena raha efa miroborobo koa ny eto an-toerana amin’ny alalan’ny IMV (I Mandat Vaovao).

Njaka A.

News Mada0 partages

Fitsenana tao Toamasina: mitaky fiovam-penitra sy fahamarinana ny kardinaly Tsarahazana

Mazava ny hafatra ho an’ny kristianina sy ny vahoaka malagasy. “ Isaorantsika ny papa ray masina, nanendry ahy ho kardinaly ho an’ny firenentsika.  Midika izany fa mitodika  aty amintsika ny mason’ izao totolo izao, indrindra  ny ao Vatikana. Tiany handroso isika sy ny firenentsika. Miainga avy amintsika tsirairay izany ary mitaky fiovam-penitra mahery vaika hialana amin’ny fomba ratsy mahazatra ka hanao asa amin’ny

fahamarinana”, hoy ny lahateny voalohany nataon’ny kardinaly  Tsarahazana Desiré teo am-pahatongavana tao Toamasina, omaly. Marobe ireo  nitsena azy, nanomboka  teny amin’ny

seranam-piaramanidina Ambalamanasy sy ireo lalana rehetra nolalovany. Nihofahofa teny rehetra  teny ny sainan’ny Vatikana sy ny saim-pirenentsika. Nitohana nandritra ny ora maromaro ny fifamoivoizana ary nahatratra 7 km mahery ny halavan’ny fiara mitandahatra sy  ny mpandeha an-tongotra. Narahina hira sy dihy izany  rehetra izany. Nanotrona izany  koa ny avy amin’ny finoana hafa.

Ireo filoha teo aloha, Ravalomanana sy Rajoelina…

Nampihetsi-po ny  rehetra  ny  fandraisana  ny Mgr Tsarahazana  Desiré.

Nifarana tetsy amin’ny katedraly St Joseph Ampasimazava ny fitsenana ary nisy  ny hafatra nampitainy ho an’ny kristianina  sy ny  vahoaka malagasy. “Tohina tanteraka ny fo mahita ny hamaroan’ny olona tonga nitsena ahy. Tsy nitandro hasasarana na  lavitra aza ny lalana nandehanana an-tongotra sy ny hazakazaka madinika.  Midika izany fa faly

isika ary faly ihany koa aho.  Isaroana ianareo  » hoy izy. Hitohy amin’ny alahady  ho avy izao ny fandraisana ny kardinaly Tsarahazana Désiré, amin’ny alalan’ny lamesa voalohany hataony eo  amin’ny kianja malalaky ny lycée Stela Maris Androranga.  Anisan’ny  voasa sy  ho avy any an-toerana  hanatrika  izany ny filoha Rajaonarimampianina  sy ny filoha teo aloha, Ravalomanana  ary ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina.

Sajo sy Synèse R.

News Mada0 partages

Foot-Elite féminine: Sabnam se reprend

L’équipe championne de Madagascar en titre, Sabnam (Analamanga), n’a pas perdu le Nord lors de la deuxième journée du championnat national de la division élite féminine. Elle a été au-dessus du lot face à Ascuf (Haute Matsiatra) sur le score de 5-1, hier sur le terrain de Carion.  Une victoire qui lui permet de se coller au peloton de tête du classement général après sa sortie ratée lors de la journée inaugurale.

Les autres favoris de la compétition ont également réussi leur match, à l’instar d’Askam (Itasy) qui a enregistré son deuxième succès d’affilée face à Som (Boeny) par 4-0. Du coup, elle s’installe provisoirement en tête du classement au même titre que l’Asot (Analamanga). Cette dernière a également réalisé deux journées exemplaires ponctuées par deux résultats positifs avec un score serré de  3-2 aux dépens de Prescoi (Vakinankaratra). La rencontre entre les deux leaders sera la tête d’affiche lors de la troisième journée du championnat, ce samedi.

Naisa

Résultats de la 2e journée :

Sabnam (Analamanga)-Ascuf (Haute Matsiatra) : 5-1

Asot (Analamanga)-Prescoi (Vakinankaratra) : 3-2

Askam (Itasy)-Som (Boeny): 4-0

Mifa (Analamanga)-Comato (Atsimo Andrefana): 0-0

News Mada0 partages

Volley-Afrique: les clubs à l’affiche de la Coupe du président

Les clubs champions plébiscités ! Rien n’est plus comme avant sur la scène africaine, notamment pour les équipes qualifiées au championnat des clubs masculin et féminin. La Confédération africaine de volley-ball vient d’offrir une suite à cette compétition continentale.

Désormais, les huit meilleures équipes de la joute africaine des clubs hommes et dames participeront à la nouvelle compétition, dénommée Coupe du président, en compagnie de deux autres formations bénéficiant d’un wild card. Les deux finalistes de cette coupe ainsi que les deux meilleures formations du championnat d’Afrique des clubs hommes et dames disputeront le rendez-vous ultime : la Super coupe.

De quoi motiver les équipes malgaches, telles que la GNVB, qui ont la capacité de figurer dans le Top 8 africain et de goûter à la nouvelle Coupe du président.

Naisa

News Mada0 partages

Kitra – «Mondial 2018»: Senegaley no hitsara ny lalaon’i Frantsa sy i Kroasia

Famaranana tsy mbola nisy, saingy ekipa efa mifankahafantatra ny hanakatona ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”, taranja baolina kitra. Hiady izany ny Kroaty sy ny Frantsay, ny alahady ho avy izao.

Ho fantatra amin’ny alahady ho avy izao izay ekipa handrombaka ny amboara volamena, amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”, taranja baolina kitra. Hiady izany ireo ekipa eoropeanina roa avy any avaratra: i Frantsa, sy i Kroasia, avy any atsinanana.

Hiavaka tsy toy ny mahazatra ity famaranana ity satria teratany afrikanina, amin’ny alalan’ilay Senegaley, i Malang Diedhiou, no hitsara ny lalaon’ny roa tonta. Hotsarain’ny zanataniny izany eto ny Renimalala.

Ekipa diso mifankahalala tsara, saingy efa tany amin’ny 20 taona lasa no nifanehatra farany, raha teo amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany. Hanala vela amin’ny Frantsay amin’ity ry zareo Kroaty, izay lavon’ny Les Bleus, teo amin’ny manasa-dalana, nandritra ny “Mondial 1998”, notontosaina tany Frantsa. Niondrika tamin’ny isa, 2 no ho 1, i Kroasia, tamin’io. Baolina roa nampidirin’i Thuram avokoa.

Sambany ary voalohany eo amin’ny tantarany ny hiatrehan’i Kroasia ny famaranana amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany. Mihevitra ny hamadika ny pejy izy ireo, amin’ity, ary hanoratra ny anarany ao anatin’ny “Guiness du football”.

Toy izany koa ny Frantsay, mitetika ny haka ny anaram-boninahitra fanindroany ary hametraka ny kintana faharoa eo an-tratrany.

Raha hiverenana kosa ny vokatra teo amin’ny lalao manasa-dalana, nikatrohan’i Kroasia sy i Angletera, efa tany amin’ny fanalavam-potoana vao tafavoaka ho mpandresy, tamin’ny isa 2 no ho 1, ny Kroaty.

Hiady ny medaly alimo, ny asabotsy ho avy izao, i Belzika sy i Angletera. Ekipa niray vondrona tany amin’ny fifanintsanana. Resin’i Belzika, tamin’ny isa 1 no ho 0, ny Anglisy, tamin’izay, ka amin’ity ny famerenana eo amin’izy ireo.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Kitra vehivavy: misongadina ny Askam Itasy

 Nitohy, omaly teny amin’ny kianja Carion Manjakandriana, ny andro faharoa amin’ny fifanintsanana, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, baolina kitra vehivavy «division elite». Hatreto, mbola misongadina ny Askam Itasy, naka ny fandresena fanindroany ho azy indray, nanoloana ny Som Boeny. Resin’izy ireo, tamin’ny isa mazava 4 no ho 0, ny Som Boeny. Mifanalavitra ny fahaizana eo amin’ny mpilalao roa tonta. Manana teknika sy taktika ambony ny tovovavin’Itasy manoloana ny Boeny. Tsy niady mihitsy ny fihaonana satria nanantombo teo amin’ny tanjaka sy ny traikefa ry Christinah sy ry Sarah.

Niondrika teo anatrehan’ny AS Comato Atsimo Andrefana, tamin’ny alalan’ny fandakana ny “tirs au but”, 3 no ho 2, kosa ny Mifa Analamanga. Nisaraka ady sahala, samy tsy nisy nitoko ny roa tonta, tao anatin’ny fe-potoana ara-dalàna. Niondrika teo anatrehan’ny Asot, tamin’ny isa tery, 3 no ho 2, ihany koa ny Prescoi Vakinankaratra. Nomontsanin’ny AC Sab-Nam, tamin’ny isa mavesatra, 5 no ho 1, ny Ascuf.

Hitohy, rahampitso asabotsy 14 jolay, ny andro fahatelo ka ny Askam, hifampitana amin’ny Prescoi ary hifampitady amin’ny AC Sab-Nam kosa ny Som Boeny. Hifandona indray ny Ascuf Matsiatra Ambony sy ny AS Comato ary adin’ny samy Analamanga ny lalao farany, hifanandrinan’ny Mifa sy ny Asot.

Torcelin

News Mada0 partages

Handray voalohany ny “Star Tour” i Toamasina

Efa tamin’ny 5 taona lasa no nisy “THB Tour” farany tany Toamasina. Fantatra kosa izao fa sambany handray ny “Star Tour” ny any an-toerana, araka ny fampahafantarana nataon’ny tompon’andraikitra, omaly, tetsy amin’ny foiben’ny orinasa Star etsy Andraharo.“Efa ela tokoa no tsy nisy ny hetsika noho ny antony samihafa. Efa feno izao ny fepetra hahafahana manao fety anatin’ny filaminana tanteraka”, hoy ny nambaran-dRaharimanjato John, tompon’andraikitry ny fikarakarana.Araka izany, hotontosaina, ny zoma 27 jolay hatramin’ny alahady 29 jolay, ny “Star Tour”, eny amin’ny torapasika manoloana ny Auximad. Ho hita eny an-toerana avokoa ny rehetra ahafantarana ny “Star Tour”: fifaninanaa “karaoke” sy “cove”r, “miss” sy “mister”, “zumba”, ny fanentanana sy lalao hataon’i Barhone sy i Honorat fa indrindra ny fampisehoana goavana.Fantatra fa hifandimby an-tsehatra, ny asabotsy hariva, ry Welvi Wawes sy ry Shyn. Handimby azy ireo, ny alahady, kosa i Big MJ sy i Joudas. “Efa nisy ny fakan-kevitra natao mialoha tany an-toerana ka anisan’ny mpanakanto andrasan’ny mpankafy ireo”, hoy ny fanazavana nomen-dRandriambolamanana Seheno. Mazava ho azy fa maimaimpoana avokoa ny seho kanefa ho voaaro tanteraka ny toerana ho fitandroana ny filaminana.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Vakodrazana: tafajoro ny vovonana

Nampahafantarina tamim-pomba ofisialy, omaly teny Ambatoroka, ny fijoroan’ny Vovonan’ny mpanao vakodrazana malagasy, tarihin’ny filohany, Rakotoarison Joseph, filohan’ny tarika Akon’ny diary.

Natao ankilabao, hatramin’izay, ny vakodrazana malagasy. Noho izany, anisan’ny tanjona voalohan’ny fikambanana ny hamelo-maso indray sy hanaparitaka ity kanto maha Malagasy ny Malagasy ity”, hoy Rakotoarison Joseph. Ankoatra izany, nametraka vina goavana ny mpanao vakodrazana, ny hananganana trano koltoraly, hivoy manontolo ny vakodrazana malagasy. Manoloana ireo asa lehibe miandry azy ireo, ho vaindohan-draharaha ny hitady mpiara-miasa ho fampiroboroboana ity zavakanto ity.

Tarika miisa 15, samy mpanao vakodrazana, no mpikambana ao amin’ny vovonana, hatreto. Avy eto Analamanga sy avy any Itasy izy ireo. “Vao fisantarana ireo fa hitrandraka hatrany ifotony mihitsy izahay ary hiitatra hatrany amin’ny faritra rehetra ny vovonana”, hoy hatrany ny filohany.

Asa avy hatrany ny an’ireo mpanao vakodrazana… Eo am-panomanana fampisehoana goavana, iarahan’ireo mpikambana rehetra, ny vovonana, amin’izao fotoana izao, ary tsy ho ela io, araka ny nampanantenain-dRakotoarison Joseph hatrany. Marihina fa filoha lefitry ny fikambanana ny Dr Razafindramora Célestine, efa mpisehatra eo amin’ny tontolon’ny vakodrazana sy ny teatra.

Landy R.

News Mada0 partages

Ragasy Band: hihira ny amponga…

… Hanaraka izany amin’ny feony ihany koa i Faratiana ! Somary niova endrika kely ny tarika Ragasy izay nanjary Ragasy Band. Raha ny amponga mihira no nahalalana an-dry zareo ireto hatramin’izay, anio alina kosa, eny amin’ny Is’Art Galerie Ampasanimalo, hampiasa gitara beso ry Ragasy Band. Ambonin’izay, tsy ny amponga irery intsony no hihira fa i Faratiana ihany koa. Ho hita eny an-toerana ihany koa ireo karazana amponga mampalaza an-dRagasy, toy ny amponga vy manao ny « mélodie », ny B52 itambarana amponga maromaro, ny amponga mazavaloha, ny marovakana korintsana, ny amponga kambana, sns. Ny « fusion » manasongadina ny vakodrazana kosa no hisongadina amin’ny hira atolotry ny tarika anio.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

67 ha: “Cash point” norobain’ny jioalahy, lasa ny vola an’hetsiny

Jiolahy miisa telo nirongo fitaovam-piadiana no tompon’antoka tamin’ny fanafihana ny “cash-point”, toerana fandefasana vola amin’ny alalan’ny finday, eny 67 ha avaratra atsinanana, ny alatsinainy teo. Lasan’ireo jiolahy ny vola anetsiny…

Tampoka ity fanafihan-jiolahy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika tao amin’ny cash point iray eny 67  ha Avaratra Atsinanana ity. Araka ny fanazavana voaray momba ity fanafihan-jiolahy ity, mbola antoandro ny andro, saingy tsy nisalasala ireo olon-dratsy fa niditra an-keriny toy ireny olona handrotsa-bola ireny ry zalahy niditra tao amin’ilay cash point. Nandeha moto ireo olon-dratsy tamin’io fotoana io ka najanon’izy ireo tsy lavitra ity cash point voatafika ity ilay moto. Nandrahona ireo mpiasa tao amin’ilay cash point avy hatrany ry zalahy sady nanery azy ireo hanome ny vola rehetra. Hatairana ny an’ireo mpiasa ka nanome avy hatrany ny vola tao amin’ny fitoeram-bola. Tsy fantatra mazava ny totalim-bola tao amin’ny fitoeram-bola fa mitentina anetsiny izany, araka ny fanazavana voaray hatrany. Nivoaka moramora ry zalahy ka lasa nirifatra tamin’ny moto. Tsy sahy nanaraka ireo olon-dratsy rahateo ireo niharan’ny fanafihana satria noho ny tahotra ny fitaovam-piadiana teny am-pelatanan’izy ireo. Voalaza fa nisy olona nahatsikaritra ihany ny fihetsik’ireto jiolahy ireto, izay somary nihaodihaody teny amin’ny manodidina mialoha ny nidirana tao amin’ilay cash point.

Samy tsy nisy nahafantatra ny olona…

Tao anatin’ny minitra fohy ny nitrangan’ny fanafihana teny an-toerana. Betsaka anefa ireo olona nifamezivezy teny amin’ny manodidina ilay cash point tamin’io fotoana io, saingy tsy nisy nanampo na inona na inona. Taorian’ny fanafihan’ireo jiolahy vao nisy nahatsikaritra fa nisy nanafika tamin’ilay cash point. Voalaza anefa fa tsy lavitra mpitandro filaminana teo akaikin’ilay trano voatafika, saingy tsy nisy nahafantatra. Teo koa ny fahasahian’ireo olon-dratsy niditra an-keriny tao an-trano. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana, araka izany, ity raharaha ity ka efa mandeha ny fikarohana amin’izay mety ho tompon’antoka tamin’izany.

J.C

News Mada0 partages

Resaka hala-jaza: Saika notafihin’ny olona indray ny tao Antsahondra

Saika mbola niverina nanafika ny tany Antsahondra Betafo ny olona tany an-toerana, omaly, siangy nidina tany an-toerana haingana ny “préfet” niaraka tamin’ny mpitandro filaminana, ka nilamina ihany ny raharaha. Efa nisy ny feo nandeha, afakomaly fa hiverina hanafika ireo zazamainty. Tsy tanteraka anefa izany fa tonga nandamina ny manampahefana.

Mitaky ny hanalana ireo fikambanana mpivavaka ireo any Antsahondra ny mponina any an-toerana. Tsy maharesy lahatra azy ireo mantsy ny fanazavana fa tsy misy zaza very na resaka hala-jaza ao an-toerana. “Tanàna honenana mpifindra monina ny any ary misy trano fivavahana lehibe”, hoy ny fanazavana.

Fijoroana vavolombelona tovolahy tsy hita andro maromaro ka nilaza fa tafatsoaka avy ao an-toerana, nahatonga ny olana rehetra. Voalaza fa fiara 4×4 fitaomana entana hanamborana trano sy entina miantsena ireo nodoran’ny olona. Miaramilan’ny Das (Détachement Autonome de Sécurité) ireo nitifitra ary nitifi-danitra mba hampihemotra ireo nikasa hanafika. Voalaza fa nokaramaina hiambina tanàna ireo miaramila ireo noho ny faritra be dahalo. Milamidamin-dratsy ny raharaha, satria miitatra amin’ny fitakiana ny hialan’ireo olona ireo any an-toerana indray izao.

Yves S.

News Mada0 partages

Toamasina: jiolahy tratra teo am-piandrasam-paty

Noraisim-potsiny tao amin’ny fiandrasam-paty  tao amin’ny  Dépôt Toamasina, ny herinandro teo ireo jiolahy telo nokarohin’ny polisy. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny polisy, niandry ny fatin’ny jiolahy iray lavo nandritra ny hetsika manokana nataon’ny polisin’ny Fip ry zalahy, tamin’io fotoana io. Nahazo antso tamin’olona voaendaka teo anoloan’ny tetezana mitsingevana ao Anjoma ny polisin’ny UIR ka tonga haingana teny an-toerana. Nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy no nahafantarana ny lalana nandosiran’ireo jiolahy nihazo tany amin’ny fiandrasam-paty. Niaraka tamin’ny polisy nankany amin’ilay fiandrasam-paty ilay raim-pianakaviana niharan’ny fanendahana ka io fa hita tao tokoa ry zalahy izay tsy nanampo na inona na inona fa toy ireny olona miara-kory amin’ny mana-manjo ireny. Nosamborina avy hatrany ry zalahy. Hita tany amin’izy ireo nandritra ny fisavan’ny polisy ny antsy lavalela iray sy ny finday ary ny poketra. Efa voazaran’izy telo lahy avokoa ny vola niaraka tamin’ireo zavatra avy nendahin’izy ireo.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

USAID: hatsaraina ny fitantanam-bola eto Madagasikara

Efa hatramin’ny fiandohan’ny taona 2016, manampy  ny ministeran’ny Vola sy ny tetibola ny biraon’ ny fanampiana teknika (OTA) ao amin’ny sampandraharaha amerikanina mikirakira ny tetibolam-panjakana, hanatsarana ny lamina momba ny vola sy ny tetibolam-panjakana eto amin’ny firenena sy hananganana kaonty manokana sy tokana ho an’ny fikirakirana vola eto Madagasikara.

Ao anatin’izany fiaraha-miasa izany, nanolotra solosaina 45 sy fitaovana 25 mandeha amin’ny herin’ny masoandro  ny USAID, hamatsy herinaratra ny biraom-paritra sy hanamafy orina ny fitantanam-bola amin’ny alalan’ny fanatsarana ny fivezivezen’ny vaovao eo amin’izy ireo sy ny minisitera eto Antananarivo.

Misy biraom-paritry ny MFB any amin’ny distrika 113 eto Madagasikara, saingy araka ny fanadihadiana natao, tsy tomombana ny fahazoana herinaratra any amin’ireny toerana ireny. Toy izany koa ny fifandraisana amin’ny “internet” sy ny fahanterana na ny tsy fisian’ny fitaovana, izay mametra ny fahafaha-manaon’ireo birao any ivelan’Antananarivo ireo. Misy fiantraikany eo amin’ny fanatontosana ny raharaha ara-bola sy mampiadana ny fahavitan’ny asa izany.

« Mahomby ny fikirakirana ny tetibolam-panjakana sy ny fanatanterahana ny tetibola rehefa azo antoka ny tambajotram-pifandraisana, » hoy Atoa Chris Milligan, tale jeneraly mpisolo toeran’ny USAID Madagasikara.

Ireo takelaka mandray angovo avy amin’ny masoandro no hamatsy herinaratra fanampiny ho an’ny biraom-paritry ny MFB ary ny solosaina kosa, hanampy amin’ny fizaram-baovao sy fandefasana tatitra ara-potoana.

 » Hihatsara ny fivezivezen’ny vaovao mankany sy avy amin’ny foibem-paritry ny MFB sy ny fitantanana raha vao tafapetraka ny fitaovana », hoy ny minisitry ny Vola sy ny tetibola, Rtoa Andriambololona Vonintsalama.

Tatiana A

News Mada0 partages

Fitokonana ao Antsirabe: nanampy ny mpampianatra ny ray aman-dreny

Tsy mandeha irery fa nohamafisin’ny ray aman-drenin’ny mpianatra ny tolona ataon’ny mpampianatra ao amin’ny lisea teknika ao Antsirabe, omaly. Nisy ny fihaonan’ny ray aman-drenin’ny mpianatra sy ny mpampianatra nialoha izao ka nohazavain’ny mpampianatra ny anton’ny tolona hataony sy ny tsy hampianarany ny zana-bahoaka.

Resy lahatra, araka izany, ireo ray aman-dreny ka izao nanampy tosika ny fitakian’ny mpampianatra izao.

Nilaza ny tsy fahafaham-pony amin’ny valin’ny fitakiana ireto mpampianatra ao Antsirabe ireto ka hanohy hatrany ny tolona ary hampikatso ny fampianarana mandra-pivalin’ny fitakiana manontolo.

Omaly, tonga tany Antsirabe ny minisitry ny Fampianarana teknika ary nitsoaka ny mpampianatra izay efa niandry azy fatratra fa tsy sahy nifanatri-tava amin’izy ireo. Diso fanantenana tanteraka amin’ity fanjakana tsy mahavaha olana ity, araka izany, ireo mpampianatra ary mitsoaka andraikitra ny minisitra fa tsy mahasahy miatrika ady.

Etsy andaniny, misy ireo mpampianatra mamono afo ao Antsirabe ihany ka nilaza ny hiverina hampianatra. Voalazan’ny namany anefa fa mpamadika tolona izy ireo ary misy mpikarama an’ady.

Tatiana A

News Mada0 partages

Antsirabe: faha-20 taon’ny BFV-SG

Anisan’ny nankalazana ny faha-20 taon’ny banky BFV-SG koa ny any Antsirabe. Nisy ny fihaonana manokana amin’ireo mpanjifa mahafatra-po sy ny orinasa maherin’ny 250, ny 1 jolay teo. Nahafahana ihany koa nanamafy ny fifandraisana amin’ny manjifa sy ny endriky ny fanakaikezana azy ireo bebe kokoa.

Tanjon’ity banky ity ny fanomezana tolotra misy kalitao ny mpanjifa. Omen-danja ny mangarahara, ny fanatonana akaiky ny mpanjifa sy ny fihainoana azy, ny fifandraisana maharitra ary ny fanaraham-penitra. Vinan’ny BFV-SG ny miara-mandroso ary omen-danja ny mpanjifa.

Nambaran’ny filoha tale jeneraly, i Bruno Massez, nandritra ity fotoana tany Antsirabe ity, fa “ho eo akaikinareo mpanjifa hatrany izahay mandritra ny taona manaraka. Ezahina hatrany ny fanitarana ny masoivoho manerana ny faritra maro eto amin’ny Nosy, hamaliana ny filàn’ny mpanjifa. Manome toky anareo izahay ho an’ny 20 taona manaraka indray, vonona hikarakara ny mpanjifa ireo mpiara-miasa amiko rehetra.

Njaka A.

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe – «Masters 2018»: niatrika famaranana ny Malagasy

Notanterahina, omaly tao Romance-sur-Isère, ny dingana fahatelo amin’ny fiadiana ny «Masters», taranja tsipy kanetibe. Nisongadina ny vokatra vitan’ny ekipa malagasy, nahitana an’i Lahatra sy i Coquelet ary i Tiana (Tonnerre). Niatrika ny lalao famaranana mantsy izy telo mirahalahy, tamin’izany dingana izany.

Raha tsiahivina ny vokatra, teo amin’ny lalao ampahefa-dalana, nandresy ny ekipan’i Montoro, tamin’ny isa mazava, 13 no ho 0, ny Malagasy. Tsy niady mihitsy ny fihaonana satria toy ny nanaovan’izy telo mirahalahy fanazarantena fotsiny ireto mpifanandrina taminy ireto.

Teo amin’ny manasa-dalana indray, niady sy nampitsanga-mitoetra ny mpijery ny fihaonana teo amin’i Madagasikara sy ny ekipan’i Sarrio, nisy ilay Malagasy, Andriantseheno Christian, (Ra-Chris). Tamin’ny isa tery, 13 no ho 11, ny isa nandavoan-dry Coquelet ireo ekipa andrarezina ao Frantsa ireo.

Hatramin’ny fotoana nanoratanay, tsy mbola voaray ny vokatra teo amin’ny lalao famaranana, tamin’ity dingana fahatelo ity. Marihina fa ity ekipan’i Sarrio ity no mitarika vonjimaika eo amin’ny filaharana, amin’izao fotoana izao. Nihintsana teo amin’ny ampahefa-dalana kosa ny ekipa frantsay, misy ilay kalazalahy, i Dylan Rocher sy i Philippe Quintais.

Tompondaka

News Mada0 partages

Firotsahan-kofidina: tsy handray izay antontan-taratasy tsy ampy ny HCC

Miroso ny fanomanana sy fanatanterahana ny fifidianana. Milaza ny eo anivon’ny HCC fa tsy horaisiny ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina, raha misy tsy ampy na iray aza. 

« Misy folo mahery ireo taratasy ilaina, araka ny voalazan’ny lalàna vaovao mifehy ny fifidianana. Rehefa tena tonga ny fifidianana, raha sanatria tsy ampy iray fotsiny izay: tsy azo raisina ny firotsahan-kofidina. »

Io ny fanazavan’ny filoha Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), Rakotoarisoa Jean-Eric, teny Anosy, omaly, momba ny fametrahana ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina ho filohan’ny Repoblika.

Izay no ezahina dieny mialoha mba ho fantatry ny rehetra izany, hatao vonona sy manaraka tsara amin’izay takin’ny lalàna ny antontan-taratasy hapetraka eny amin’ny HCC. Amin’izay,  tsy hifanomezan-tsiny raha misy tsy tafiditra ho anisan’ny kandidà.

« Na izany aza, ny ankamaroan’ny taratasy takina amin’ny kandidà: mitovy amin’ny teo aloha ihany », hoy izy.Maro ireo taratasy takina, ary efa fantatra ny fanombohana ny fametrahana izany. Dieny izao, efa tokony hanomboka hanangona izany ireo te ho kandidà.

Mba tsy atao ny « ady gasy »

« Aza atao ny « ady gasy » amin’ny andro na ora farany ny fametrahana ny antontan-taratasy, sao sanatria misy olana ny taratasy », hoy ihany ny fanazavany. Raha misy olana izany, mbola azo amboarina raha alohan’ny fotoana: afa-miteny ny HCC ny amin’izany. Rehefa tonga kosa ny fikatonan’ny  fandraisan’ny HCC ny antontan-taratasy, tsy afa-manova na inona na inona intsony izy amin’izany.

Nisy ny fivoriana atrikasa niarahan’ny Sampandraharahan’ny Firenena mikambana momba ny fampandrosoana (Pnud) sy ny HCC ary ny Vaomiera mahaleo tena misahana ny fifidianana (Ceni) ny amin’izay famoriana sy fametrahana ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina ho filohan’ny Repoblika izay.

Hanomboka amin’ny 1 aogositra ho avy izao izay fametrahana ny antontan-taratasy izay, ary hifarana ny 21 aogositra.

R.Nd

Tia Tanindranaza0 partages

Fakon’ny orinasa eto AntananarivoAzo hahodina sady miteraka asa

Nanatanteraka fivoriambe tetsy amin’ny hotely Ibis Ankorondrano ny fikambanana miasa ho amin’ny fampandrosoana lovain-jafy sy ny toekarena maintso (ADDEV Madagascar).

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Fanitsiana ara-toekarena sy ara-bolaNomen’ny FMI 44,52 tapitrisa dolara i Madagasikara

Tamin’ny alarobia farany teo no nandalo tao amin’ny filankevi-pitantanan’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena (FMI) ny tomban’ezaka andiany fahatelo nataon’i Madagasikara amin’ny fandaharan’asa Facilité Elargie de Crédit (FEC).

 

 Araka ny mahazatra, sady nankatoavina sy nekena ny vokatra azo ny amin’ny fiharian-karena faobe. Anisan’izany ny harinkarena faobe, ny fifehezana ny tahan’ny vidim-piainana sy ny fandaniam-bolam-panjakana, ny fitantanam-bolam-panjakana, ny fampidiram-bolam-panjakana tamin’ny alalan’ny fampidiran-ketra ary ny fandraharahana ara-bolan’ny banky foibe. Fanamby lehibe tokony hatrehina kosa ny famaritana ny fikajiana ny vidin-tsolika sy ny fanatsarana ny taham-bokatry ny orinasa JIRAMA. Ankoatra izay, mila ezaka ny ady amin’ny kolikoly sy ny fitondrana tsara tantana. Nivoaka ny famatsiam-bola amin’ny fandaharan’asa maharitra telo taona izay nankatoavina tamin’ny 27 jolay 2016. Vola mitentina 44,25 tapitrisa dolara amerikanina no hivoaka avy hatrany ary harotsaka ao amin’ny banky foibe ho fanitsiana ara-toekarena sy ara-bola an’i Madagasikara. Rehefa mijery sy mandinika ny firenena manoloana izao famoahana ny FEC izao dia ohatra  ny milamina tsara tsy misy olana i Madagasikara ary afaka miroso mankany amin’ny fifidianana. Mazava ho azy fa olona tsara resaka amin’ny mpamatsy vola mahazatra no ho lany eo ary hanaiky hatrany ny paikady fanitsiana ataony. Rehefa izay dia tsy afa-manoatra hatrany ny Malagasy manoloana ny politikan’ny fitantanana, hany ka taraiky hatrany amin’ny fampandrosoana ara-toekarena.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa TATOMHampiroborobo ny famokarana sy ny varotra

Omaly no nanatanteraka fivoriana fahatelo tetsy amin’ny hotely Ibis Ankorondrano ny komity nasionaly manaramaso ny tetikasa TATOM (AnTAnanarivo-TOamasina-Madagasikara).

Tsiahivina fa ny fivoriana voalohany dia ny fanokafana tamin’ny fomba ofisialy ny tetikasa, ny faharoa kosa no nanehoana ny valin’ny fanadihadiana misy tamin’ireo faritra izay hanatanterahana ny tetikasa dia ny faritra Analamanga, Alaotra Mangoro ary Toamasina. Ity fivoriana fahatelo ity kosa no fankatoavana ireo vina ho fanajariana mikasika ny tanànan’Antananarivo anatin’ny 20 taona. Mifamatotra amin’izany ny fijerena ny ho fitomboan’ny mponina, ny fandaminana ny fiharian-karena, ny fampiroboroboana ny  faritra indostrialy, ny fifandraisana noho ny fanatsarana sy ny fanamboaran-dalana, ary ny filan’ny mponina amin’ny lafiny rehetra amin’ny fampandrosoana. Ny vina mikasika an’izany rehetra izany no atolotra amin’ireo mpiara-miombon’antoka sy ny mpamatsy vola rehefa ankatoavin’ny komity. Tahaka izay ihany koa misy ny vina mahakasika an’i Toamasina anatin’ny 20 taona. Mazava ho azy fa mifototra amin’ny fametrahana ny seranan-tsambo izay ahafahana mikirakira ny varotra sy fanondranana entana.  Noho izany ihany koa no hananganana faritra indostrialy vaovao maro any amin’iny faritra iny. Tsy azo atao ambanin-javatra ny lalana mampitohy amin’iny lalam-pirenena faharoa iny noho ny sehatra famokarana sy ny fizahantany. Izay indrindra no nanaovana ny vina fahatelo ilay fampitohizana malalaka amin’ny alalan’ny lalambe migodana an’Antananarivo  sy Toamasina. Izany no atao mba hanatsara ny fampiakarana ny vokatra sy ny fifanakalozana ara-barotra izay hanatsara hatrany ny toekarena. Hiainga amin’ny tetikasa laharam-pahamehana moa ny fanatanterahana ny vina ary amin’ny aprily 2019 no hosoratana sy horaketina boky izany rehetra izany. Fantatra fa 3.5 tapitrisa dolara na 11 760 000 000 Ariary (1dolara=3360Ar) no efa nomen’ny Japoney ho fanatanterahana ny asa.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

“Lasa ny mamba, hisosoka ny voay !”

“Lasa ny mamba dia misosoka ny voay” ! Izay no azo hamaritana ny zava-misy amin’izao satria niala ny tolona politika, izay tsy mbola maty fa mbola misy vain’afo miotrika, dia io iaraha-mahita io ny tolona sendikaly.

 Na misy ambadika politika araka ny ambaran’ny mpitondra sasany io na tolona madio, dia tsy mahavaha olana ny fanjakana no azo hamehezana azy. Miziriziry amin’ny heviny sy mbola toa milaza tena ho mafy, ka dia manao didoha sy amboletra hanao fifidianana ihany no mahamaika. Maro ireo zavatra mila alamina sy arindra eto amin’ny firenena mialohan’ny hidirana amin’izany, saingy mety efa mandrimandry tokoa angamba ny tetika maloto ara-pifidianana any ho any, ka mila hafainganina sao hitsefotra eo. Mihevitra ve ny fitondrana fa tena hahomby araka ny hiheverany azy ny fifidianana ka hanaiky lembenana ny hafa ? Ady fiady io na ho an’ireo matanjaka mihevitra fa hahazo ny amboara na ho an’ireo kely hery mba te hitifitra lavitra hahavoazana tendrombohitra rahefa tsy misy ny fitsipika mazava hifanekena sy hifampitondrana. Tsikaritra ho mihetsiketsika fatratra ihany koa moa ireto eo amin’ny seza amin’izao, ka milaza azy ho miasa sy manao zavatra. Mipi-kelika indray fa nahazo vola indray mitete avy any amin’ny mpampanjana-bola, ka dia hoe miasa sy atokisana, ary dia hilaza fa tena mbola mamim-bahoaka atsy ho atsy. Eo vao ho tena gidraka raha mitady ho fetsy, ka raha lasa ny mamba dia handrapaka amin’izay vahoaka leo politika maloto.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Briand AndrianirinaSekretera jeneraly vaovaon’ny MPTDN

 

Voatendry ho sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampivoarana ny haitao ara-kajy mirindra (MPTDN) nandritra ny filankevitry ny minisitra omaly Atoa Briand Andrianirina. Ny tontolon’ny fanatanjahantena no tena nahafantaran’ny maro azy teo aloha satria efa nitantana ny federasiona Malagasy ho an’ny taranja Kick Boxing izy, ary sokajian’ny mpankafy sy mpiangaly io taranja io fa nahavita azy sy nahatafavoaka Malagasy tompondaka eran-tany. Tsy dia hita firy teo amin’ireo resaka politika etsy sy eroa i Briand Andrianirina na dia fantatry ny rehetra tsara aza fa vadin’ny minisitry ny mponina teo aloha Onitiana Realy. Tsikaritra tato anatin’ny herintaona mahery kely izay fa nihetsiketsika teo amin’ny fanohanana ny taranja baolina kitra izy saingy ankehitriny moa dia izao izy voatendry ho sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra izay tantanan’i Maharante Jean de Dieu izao. Anisan’ireo minisitera ahitana olana noho ny fitokonan’ny sendikan’ny mpiasa izy ity. Andrasan’ny maro izay ho paikadin’ny mpitantana vaovao satria anisan’ny saropady sy manana ny maha izy azy amin’ny fiainam-pirenena ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampivoarana ny haitao ara-kajy mirindra.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-miasaHanohy ny fanampiany ny Amerikanina

Tonga nitsidika tamin’ny fomba fifanajana an’ny praiminisitra, Ntsay Christian, ny tale jeneraly misolo toerana eo anivon’ny USAID, Chris Milligan, niaraka tamin’ny Mpiandraiki-draharahan’ny Masoivoho Amerikanina, miasa sy monina eto Madagasikara, Stuart Wilson omaly.

   Nambarany fa nanararaotra ny fotoana omaly ny tenany hiresahana ny fanatsarana ny fiaraha-miasa efa nisy hatrizay, sy nijery ihany koa ny hanitarana izany amin’ny sehatra hafa ary nampahafantarana ireo zava-bitan’ny governemanta amerikanina, nentiny nanasoavana ny vahoaka Malagasy tamin’ny alalan’ny USAID. Nanambara i Suart Wilson fa manomana lamin’asa hanampiana ny firenena Malagasy ny Amerikanina amin’izao fotoana izao. Marihina fa tetikasa fampandrosoana miisa fito eny anivon’ireo ministera no vatsian’ny USAID, momba ny fahasalamana, ny fambolena sy ny fanjariantsakafo, ny tontolo iainana, ny fiatrehana ireo loza voajanahary, ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra tsy miankina, ny fanohanana amin’ny resaka fifidianana ary ny fampianarana. Fotoana ihany koa niarahabany ny praiminisitra noho ny nanendrena azy hitantana ny governemanta Malagasy, omaly.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mihamafy ny tolona sendikalyMikatso ny firenena, sahirana ny mpitondra

Raikitra indray ny diabe niala teny Ambohijatovo nihazo an’Antaninarenina sy Anosy niarahan’ny Faribon-tsendikaly na ny SSM omaly.

 Na dia efa napetraka any amin’ny praiminisitra aza ny sori-dalana na ny TDR (Terme de reference) mikasika ny teboka lehibe hifantohan’ny tolona sendikaly, ka hisian'ny fifampiresahana hamahana ireo fitakiana samihafa, dia tsy mbola misy vahaolana tanteraka, hoy ireo mpitarika. Tsy voavaly na tsy mahafa-po azy ireo mandrak’androany ny fitakiana, toy ny an’ny mpampianatra mpanabe, ny fitakian'ny mpitatitra … Tsy voafaritra any anatin’ny lalàna mifehy ny tetibolam-panjakana ny famahana ny fitakiana misy resa-bola, ary ho an’ny mpampianatra manokana, dia zary efa diso fantatry ny mpampianatra ny tenin’ny praiminisitra Ntsay Christian sy ny minisitry ny fanabeazana Horace Gatien, fa mba efa 155 miliara ariary no natokana hamahana ny olan’ny mpampianatra, saingy io mihamafy io nuy tolona na misy aza ny karazana vono afo. Efa nandeha ihany koa anefa ny tenin’ny minisitra, fa tolona tsy madio sy misy ambadika politika io. Efa somary adinodino ny tolona politika, ary manomboka manozongozona fitondrana indray ny tolona sendikaly satria zavatra maro no mikatso. Ny zavatra takiana hafa, dia ny famerenana ireo mpiasa voaroaka tsy ara-dalàna toy ny tao amin’ny Air Madagascar, Jirama, SMMC Toamasina sy ny maro hafa, izay fanatanterahana didim-pitsarana, saingy iniana tsy raharahiana. Aiza ilay hoe tany tan-dalàna ? Sa resaka ambony latabatra fotsiny ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitondra be afera sy kolikolyMirehareha amin’ny tsy misy dikany…

Mivaona tanteraka ny zava-misy eto satria ny olona efa neken’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) fa nanitsakitsaka lalàmpanorenana no mbola avela mitantana firenena.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lasa aiza ?

Jean aa ! Jean oo ! Lasa aiza ianao ee ? Izay dia antsoina tsy mamaly.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida ho filohaInona avy ary ireo antontan-taratasy tsy maintsy omanina ?

Tahaka izao manaraka izao ireo antontan-taratasy tsy maintsy omanin’izay kandida ho filoha :

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenenaMihintsana izay kandida manao tsindry bokotra

Mizotra mankany amin`ny fifidianana hatrany ny governemanta Ntsay. Nambaran`ny Filohan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, Jean Eric Rakotoarisoa fa lavina tsy ho kandidà ho filoham-pirenena amin`ny fifidianana 2018 raha tsy mahafeno ny antontan-taratasy ilaina na iray aza.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaMatahotra mafy amin’ny hihemoran’ny fifidianana…

Mitohy ny fampivondronan-kery mitaky fanorenana ifotony sy fampihavanam-pirenena. Tonga hatramin’ny hoe fidinanana an-dalambe aza.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondram-panjakanaMamaky ady amin’ny mpampianatra sy ny sendika

Nanome baiko hentitra ny amin’ny hampitsaharana ireo fitakiana sy tolona sendikaly nandritra ny filan-kevitry ny minisitra natao teny Iavoloha omaly ny filoham-pirenena.

RTT

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FOTO-DRAFITRASA

Nijery ifotony ny asa teny amin`ny seranam-piaramanidina Ivato ny filoham-pirenena omaly.

 

FANAFIHANA TENY ANKAZOMANGA

 

Amin’ny andro atoandrobe nanahary no nanafika ny jiolahy tetsy Ankazomanga ary tsy vitan’izany fa teo imason’olona. Mpandrindra cashpoint iray no notafihan’ny telo lahy tsy miafina tarehy ary mitondra basy, tokony ho tamin’ny telo ora tolakandro. Nanao taingin-telo izy ireo ary nandrahona avy hatrany ny olona sy ilay taxi-phone. Lasa ny vola mitentina roa tapitrisa ariary izay mba azon’ilay mpandrindra cashpoint hatramin’ny marain’andro. Misesy arak’izany ny fanafihana ireny toerana ireny. 

OLONA NOSAMBORINA TANY BETAFO

 

Nafindra any Ankazomiriotra ireo olona izay nosamborina tao Antsahondra noho ny raharaha fitazomana an-keriny zandary sy fanimbàna fananan’olona tao Betafo. Hatreto dia ny hoe tsaho sy lainga no nitarika iny korontana iny. Ny manam-pahefana rehetra izay nanontaniana dia mitovy hatrany ny valin-teniny. Dia adala ve izany ny olona ho tezitezi-poana, indrindra fa ny olona any amin’iny faritr’i Vakinankaratra iny dia malaza ho tia filaminana. Sao kosa dia mba aorian’ny fanadihadiana lalina izay vao tokony hambara ny vokatra na tsaho na tsia ? Lasa fanambaniana ny vahoaka hatrany mantsy ny famerenana any amin’izy ireo ny tsiny isak’izay mandeha.

FANAFIHAN-JIOLAHY TENY AMBOHITRIMANJAKA

 

Notafihan’ny enin-dahy mitam-basy ny tokantrano iray teny Ambohitrimanjaka. Nifampitifitra ny tompon-trano sy ny mpanafika satria samy nanana basy. Nanao tari-dositra ireo jiolahy rehefa hitan’izy ireo fa tena sahy ben y olona tao an-trano izay nanao tifitra variraraka. Ny tranga toa izao no manintona ny saina hoe sao mba tokony halalahana ihany ny fitazomana basy ho an’ny sivily. Efa tsy vitan’ny mpitandro ny filaminana intsony mantsy ny hanara-maso ny kartie tsirairay amin’ny fampandriana ny fahalemana.

 

TSY VOAFEHY INTSONY NY ASAN-DAHALO

 Tena tsy voafehy intsony ny asan-dahalo any ambanivolo ary lasa ny samy sivily no mifampitifitra vokatr’izany. Toa izay nitranga tao Morafenobe, nalain’ny dahalo an-keriny ny tompon’omby ary noteren’ireo hitondra azy eny amin’ny valabe izay feno biby fiompy. Nisy nampandre anefa ny andrimasom-pokonolona ary dia nanao ny fanarahan-dia avy hatrany. Vao nifanena dia raikitra ny fifampitifirana, moa va tsy toa ireny any amin’ny horonan-tsary western ireny ny iainana any amin’ny faritra lavitra an’Antananarivo ankehitriny ? KAROHANA FATRATRA I STEEVE

 

Mandeha tanteraka ny fikarohana an'i Steeve, ilay tovolahy nanao fifaninanana Pazzapa farany teo ary nangalatra vola mitentina 4000 euros an'ny zokiny. Efa mipetaka eny amin'ny biraon'ny polisy rehetra eny ny sariny sy ny taratasy fikarohana azy manerana an'ny nosy.

 

HIPOK’OLONA NY LALANA TAO TOAMASINA

 

Feno hipoka olona i Toamasina omaly tamin’izay làlana nandehanan’ny Kardinaly vaovao Tsarahazana Désiré. Niainga teny amin’ny seranam-piaramanidina izany ka hatreny amin’ny katedraly katolika Ampasimazava. Zava-dehibe ho an’ny mpino katolika ny nahazoana kardinaly, indrindra koa tsy nanana an’izany i Madagasikara tao anatin’ny taona maromaro rehefa namoy ny ainy ny kardinaly telo aloha. Nandeha fiaramanidina manokana ny kardinaly Tsarahazana Désiré omaly tamin’ny fandehanany tao Toamasina raha avy aty an-drenivohitra.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy MalagasyMaro ireo voatery mitondra ny zanany miasa

60.000 Ar isam-bolana amin’izao raha kely ny mametraka zaza eny amin’ny akany na ny “ crèche”.

 Ankoatra io dia mbola hiantohana ihany koa ny couche sy ny rononon’ilay zaza. Tafakatra 100.000 Ar ho an’ireo ray aman-dreny tsy te-hiala vola am-paosy intsony. Betsaka anefa ireo tsy manana fahafahana ho amin’izany. Noho ny fisondrotry ny vidim-piainana andro aman’alina mantsy dia tafidi-trosa aza ny ankamaroan’ny tokantrano Malagasy ka aleon’ny ankamaroan’ny reny mitondra ny zanany miasa. Ho ana renim-pianakaviana iray sendra anay dia amin’ny 5 ora sy sasany maraina izy mianaka dia  efa tsy maintsy miala ao an-tokantrano isan’andro manenjika amin’ny 8 ora any amin’ny orinasa hiasany. Mitazona botika no andraikiny ka sady manara-maso ilay  zanany kely vao dimy volana izy izay hampatoriana anaty berceau kely  no mandray ireo mpividy. Mahatsiaro reraka izy mianaka saingy tsy maintsy atrehina. Tsy afaka mamokatra tsara anefa ny vehivavy tahaka izany amin’ny ankapobeny, hany ka reraka ihany koa ny orinasa. Mahatsiaro reraka ihany koa ilay zaza entina isan’andro izay marihina fa lasa matoritory ny sainy rehefa any aoriana any. Maika ny fananganana akaninjaza eto amintsika toy ny tamin’ny andron’ny filoha teo aloha Atoa Didier Ratsiraka.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mihorohoro tanteraka ny any ambanivoloMangalatra, mamono ary maka an-keriny ny dahalo

Mihorohoro tanteraka ny mponina amina faritra maro eto amin’ny nosy amin’izao fotoana indrindra fa ny any ambanivohitra noho ny asa ratsin’ny dahalo izay efa tsy mionona intsony amin’ny halatr’omby ankehitriny fa efa lasa mpaka an-keriny indray .

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fizivana eo amin’ny Betsileo sy AntesakaRaikitra ny lanonambe ao Vangaindrano

Nisokatra nanomboka omaly ny lanonana tanterahina ao Vangaindrano hanamafisana ny fizivana na ny fihavanana eo amin’ny Foko Betsileo sy Antesaka, ary tsy hifarana raha tsy ny 15 jolay ho avy izao.

 Hisy tsangambato hajoro ho marik’izay fanamafisam-pihavanana na fizivana eo amin’ireo foko roa ireo. Nalaina avy any Fianarantsoa ny vato, ary efa tonga tao Tsiately sy manoloana ny Tranompokonolona ny 6 jolay. Anio 13 jolay andro voalohany amin'io fanamafisam-pizivana io, ka efa tonga ny ankamaroan’ireo vahiny avy amin’ny lafivalon'ny Nosy, ary omby hatrany amin’ny 20 any no hovonoina. Raha ny fanazavana tsotsotra dia, "Parenté à plaisanterie" na "raillerie éthnique" no azo handikana ny hevitry ny hoe fizivana amin'ny teny Frantsay. Tsy mitovy ny “fizivàna” sy ny “fatidra” satria fandrarana ny mpiziva tsy hiady na dia mifanasa vangy aza ny “fizivana”, ary ny mpiziva dia tsy voatery hifanampy sy hifamonjy akory raha sendra ny sarotra, ary indrindra rehefa tafahaona dia manao vazivazy mahery miampy teny mahery nefa tsy mahazo miady raha mifanao izany. Nataon'ny foko 2 fahizay mba tsy hifanafika sy tsy hiady. Ny "fatidra" kosa dia manery ireo mpifatidra hiray hevitra, hifampiditra an-trano, hifandefitra, hifanampy amin'ny mora sy ny sarotra, eny hifanakalo vady mihitsy aza indraindray,...

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lisea teknika AntsirabeMangotraka ny grevy

Nidina an-dalambe indray ny mpampianatra sy ny ray aman-drenin’ny mpianatra avy tamin’ny Lisea Teknika sy ireo ivon-toeram-panofanana ao Vakinankaratra ny marainan’ny alakamisy 12 Jolay 2018 lasa teo.

 Nialoha io dia nisy ny fivoriambe niarahan’ireo mpampianatra sy ny mpanabe ary ireo ray aman-dreny nanatontosa ny tolakandron’ny talata lasa teo, mba hijerena miaraka ny tombontsoan’ny mpampianatra ireo. Tamin’izay no nanapahana fa hanohana ny hetsiky ny mpampianatra ireo ray aman-dreny. Nifanindry indrindra tamin’ny fandalovan’ny minisitry ny fampianarana teknika sy ny fanofanana arak’asa tao Antsirabe ny hetsika ka re fa saika hihaona tamin’ireo talen’ny sakoly teknika manerana an’i Vakinankaratra ramatoa minisitra saingy tsy tontosa tamin’ny ora farany satria efa niandry azy teo amin’ny biraom-paritry ny fampianarana teknika ihany koa ireo ray aman-dreny sy mpampianatra tamin’ny alalan’ny sorabaventy. Azon’ireo mpampianatra antoka fa ny talem-paritry ny fampianarana ao Vakinankaratra no namily lalana ny minisitra tsy hitsidika ny biraom-paritra, izay efa niandrasan’ireo tale azy.

Caius R

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra vehivavy andro faha-2Mbola nandresy indray ny Asot Analamanga

Rehefa nitarika an’isa vonjimaika teo amin’ny andro voalohany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara eo amin’ny baolina kitra vehivavy dingana faha-2 ny ekipan’ny Asot avy eto Analamanga dia mbola nandresy fanindroany indray ry zareo omaly alakamisy 12 jolay andro faha-2 teny Carion.

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial Russie 2018Tsy azo haseho an-tsary intsony ny vehivavy Sexy

Tsy mankasitraka intsony ny hampisehoana an-tsary (Gros Plan) amin’ny televiziona an’ireo vehivavy Sexy na andriambavilanitra maneho fitafy sahisahy mampihanjaka ny tenany eny am-pijerem-baolina manomboka izao ny FIFA.

 

Tia Tanindranaza0 partages

France # CroatieLasa resaka politika

Mifantoka tanteraka amin’ny lalao famaranana ny mondial 2018 ho tanterahana ny alahady 15 jolay ho avy izao ny ankamaroan’ny sain’ny Malagasy .Misy ny manana fomba fijery amin’ny lafiny fanatanjahantena fa misy ihany koa no manana fomba fijery politika.

Amin’ny toe-draharaha politika nifandimby teto amintsika mantsy dia maro ny Malagasy no tsy dia mankasitraka ny Frantsay izay azo lazaina fa miditra tanteraka amin’ny politika Malagasy sy ny afrikanina amin’ny ankapobeny. Raha tsy hilaza afa-tsy ny fampiantranoana an’i  Andry Rajoelina tamin’ireny krizy 2009 ireny fotsiny aza. Izany no mahatonga ny Malagasy sasantsasany tsy maka ny ekipa frantsay tsotra  izao. Na iza na iza ekipa mifanandrina aminy dia aleon’ny Malagasy sasany maka ny ekipa hafa. Maro koa no manome tsiny fa ny 90%-n’ny mpilalao Frantsay dia kintana mamiratra avy aty amin'ireo firenena Afrikana nozanahany avokoa. Midika ve izany fa ireo mpilalao baolina kitra avy amin’ny zanatany fahiny dia trandrahan’ny reny Malala arak’izay azony atao ihany koa ? Nahoana tokoa moa no izy irery no firenena manerantany ka ny antsasa-manila mahery amin’ ireo mpilalao amin’ny ekipam-pirennena dia tsy tena avy ao aminy ? Tsy sanatria manakiana na manaratsy fa fandinihina fotsiny ihany. Etsy an-daniny kosa anefa  dia mahafaly fa azo lazaina fa ny ekipam-pirenena Frantsay no ekipa afrikana tafita ary mety hibata ny amboara eran-tany amin’ity 2018 ity.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kardinaly nisafidy an’i ToamasinaMihataka lavitra ny mpanao politika

Omaly alakamisy tamin’ny 10 ora maraina no nigadona tao amin’ny seranam-piaramanidina Ambalamasa Toamasina ny Kardinaly vaovao Désiré Tsarahazana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Paositra MalagasyHiroso amin’ny fandefasana vola mankany ivelany

Tsy lany lamaody akory ny paositra Malagasy fa azo hampiarahana tsara amin’ny teknolojia misy ankehitriny, hoy Rakotomalala Nirina Augustin, tale jeneraliny omaly.

 

 Maro ireo fivoarana ho hitan’ny mpanjifa ato ho ato toy ny fahafahan’ireo mpanjifa eto an-toerana mandefa vola any ivelany. Hiampy maromaro ihany koa ny birao fiasan’izy ireo ka anisan’izany ny eto Antananarivo renivohitra raha efa mahatratra 250 ireo ivon-toerana misy azy manerana ny Nosy. Aorian’ny fanatanterahana ilay fihaonambe andiany fahadimy tsy ara-potoana  momba ny “Conference des plénipotentiaires de l’Union Panafricaine des postes” hotanterahina eto amintsika ny 26 sy ny 27 Jolay ho avy izao no hisian’ireo vokatra vaovao rehetra ireo. Toraka izany koa ny fahazoantsika Malagasy mpiara-miombon’antoka maro ao anatin’ireo firenena maneran-tany miisa 45 mpikambana ao amin’ny UPAP…. ka ny 15 isa amin’izy ireo hatreto no fantatra fa efa namaly ny antso. Nanamafy moa ny minisitra Maharante Jean de Dieu omaly fa noho ny fahatokisan’ny sehatra iraisam-pirenena antsika Malagasy no anisan’ny nisafidianany antsika handray io fihaonambe momba ny paositra sy ny fifandraisan-davitra aty Afrika io. Mikasika ny fitokonana eo anivon’ny minisitera manokana dia tsara ny mampahatsiahy fa mitohy hatrany hatramin’ny omaly. Miandry ny fanatonan’izy ireo azy ny minisitra Maharante Jean de Dieu eo an-daniny. Momba ny fangatahan’ny sendika ny amin’ny tokony hametrahan’ity minisitra ity fialana dia nambarany fa tany tan-dalàna i Madagasikara.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana FAM sy ny antoko GFFMManao pi-maso amin’ny Ekar sy ny Kardinaly vaovao

Miezaka hanome lanja ny firaisankinan’ny kristianina ny FAM na ny Fiangonana Apokalypsy maneran-tany sy ny antoko GFFM miara-dia aminy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

FETIM-PIRENENA FRANTSAY

Mpitandro ny filaminana manodidina ny 12 000 no hahetsika any Paris sy ny manodidina mandritra ny fetim-pirenena Frantsay ny 14 jolay izao sy mandritra ny lalao famaranana « mondial 2018 » amin’ny alahady,

SEKOLY AMBONY ENMG

 Nivoaka omaly 12 aprily ny valim-panadinana ho an'ny sivana voalohany ka miisa 29 ireo mpiadina afaka ho an'ny rantsana "Filière administrative".

MARC RAVALOMANANA

 Tonga nanotrona ny lasin-tselatra fahatelon'ny sampana dorkasy Antananarivo Renivohitra tany amin'ny FJKM Imerinkasinina Fanasina Sinaodam-paritany Antananarivo Atsinanana izy omaly 12 jolay 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko Malagasy sahy sy vononaNy fifidianana ihany no vahaolana

Ny firosoana amin’ny fifidianana ihany, hoy Rafanomezantsoa Jean Nirina, filohan’ny antoko Malagasy Sahy sy Vonona no hany vahaolana eto amin’ny firenena.

 

 Tonga naka ny bulletin laharana fahatelo teny amin’ny tribonaly ity filohan’ny antoko  MSV ity ny alarobia teo amin’ny maha kandida filoham-pirenena azy ka nambarany fa olom-pirenena afaka mandray andraikitra tsara ny tenany sady manara-dalàna. Mbola naveriny ihany ary fa ny rafitra fokonolona no tsara hapetraka eto amintsika mba hahafahana mamaha ireo karazan’olana maro samihafa. Anisany ny ady tany….Tsy izahay irery no manana io fomba fijery io fa betsaka ireo efa niresaka izany hatramin’ny 21 Aprily no ho mankaty. Kandida miisa 13 hatreto no efa nifanatona tamin-dRafanomezantsoa Jean Nirina saingy nambarany fa raha toa ka hisy ny marimaritra iraisana dia tsy maintsy hatao an-tsoratra mba tsy hamitahana vahoaka intsony. Raha toa kosa ka tsy maintsy ny tenany no hilatsaka satria tsy hisy hahafehy ny dina sosialin’izy ireo dia efa vonona tanteraka ny izy ary tsy manana olana amin’ilay 50 tapitrisa Ar fandraisana anjara satria manana mpanohana betsaka. Nambarany fa ny foto-kevitra ny azy no hampiadiany fa tsy hividy olona amin’ny fizarana tee-shirt na kaskety izy ireo.

Pati

 

Madagate0 partages

Air Madagascar. La ridicule « perplexité » de la Banque mondiale

Décidément, il doit être écrit quelque part que les institutions de Bretton Woods n’appelleront jamais un chat un chat. Et c’est justement cette mollesse volontaire de leur part qui permet aux dirigeants malgaches indélicats (pour les autres pays je ne sais pas) de n’en faire qu’à leur guise, sachant que les sanctions ne seront pas conséquentes sur eux… Et ce sont ces dirigeants qui, à l’heure actuelle et dans ce gouvernement de consensus, ont été retenus par un président de la république plus que complice : en fait, il est le grand ordonnateur du désordre socio-politique qui lui profite indubitablement, grâce à des pots-de-vin et autres pourcentages financiers en devises étrangères bien à l’abri quelque part. Ce n’est pas un scoop... Et vous vous demandez toujours pourquoi, de 2017 à 2018, Madagascar est passé de la 5è à la 4è place des pays les plus pauvres du monde ?

A titre purement informatif, ci-après les 10 pays les plus démunis de la planète Terre. Remarque notable : ils sont tous situés sur le continent africain et la plupart sont en proie -ou l’ont été- à une guerre civile chez eux.

Pour ne revenir au cas Air Madagascar en titre, mes recherches sont partis d’un article rédigé par mon confrère Salomon Ravelontsalama (Sa) de la « Gazette de la Grande île » (journal dans lequel j’écris aussi tous les mercredis et les samedis) :

PLUS GRAND FORMAT ICI

A présent, voyons une preuve écrite de la mollesse complice de la Banque mondiale face à une paupérisation institutionnalisée par le régime Rajaonarimampianina/Hvm. Une chose jaillit alors de ce genre de littérature : aussi mondiale qu’elle puisse l’être, la banque mondiale reste une banque, c’est-à-dire une institution financière internationale qui fonctionne grâce à l’argent des pays qui en sont membres et qui sont déjà endettés sur plusieurs générations. Pourtant, aucun n’est obligé d’y avoir recours et beaucoup de pays non membres sont développés depuis belle lurette.

Eh bien, on attend la suite, n’est-ce pas ? Afin que ce slogan ci-après ne soit pas vain. En passant, Coralie Gevers est à Madagascar pratiquement depuis que le candidat n°3 est devenu un président de la république violeur de constitution, en commençant par le non respect de l'article 54 (remis au goût du jour, pour la nomination du Premier ministre Ntsay Christian, par l'autre Charlot du parti Hvm: Jean Eric Rakotoarisoa, président de la HCC). Personnellement, j'attends ses "mémoires" relatant son passage sur la Grande île, lorsqu'elle ne sera plus à la Banque mondiale. Ben quoi, il est permis de rêver, non?

Jeannot Ramambazafy – 13 juillet 2018

Madagate0 partages

Air Madagascar. La ridicule «perplexité» de la Banque mondiale

Décidément, il doit être écrit quelque part que les institutions de Bretton Woods n’appelleront jamais un chat un chat. Et c’est justement cette mollesse volontaire de leur part qui permet aux dirigeants malgaches indélicats (pour les autres pays je ne sais pas) de n’en faire qu’à leur guise, sachant que les sanctions ne seront pas conséquentes sur eux… Et ce sont ces dirigeants qui, à l’heure actuelle et dans ce gouvernement de consensus, ont été retenus par un président de la république plus que complice : en fait, il est le grand ordonnateur du désordre socio-politique qui lui profite indubitablement, grâce à des pots-de-vin et autres pourcentages financiers en devises étrangères bien à l’abri quelque part. Ce n’est pas un scoop... Et vous vous demandez toujours pourquoi, de 2017 à 2018, Madagascar est passé de la 5è à la 4è place des pays les plus pauvres du monde ?

A titre purement informatif, ci-après les 10 pays les plus démunis de la planète Terre. Remarque notable : ils sont tous situés sur le continent africain et la plupart sont en proie -ou l’ont été- à une guerre civile chez eux.

Pour ne revenir au cas Air Madagascar en titre, mes recherches sont partis d’un article rédigé par mon confrère Salomon Ravelontsalama (Sa) de la « Gazette de la Grande île » (journal dans lequel j’écris aussi tous les mercredis et les samedis) :

PLUS GRAND FORMAT ICI

A présent, voyons une preuve écrite de la mollesse complice de la Banque mondiale face à une paupérisation institutionnalisée par le régime Rajaonarimampianina/Hvm. Une chose jaillit alors de ce genre de littérature : aussi mondiale qu’elle puisse l’être, la banque mondiale reste une banque, c’est-à-dire une institution financière internationale qui fonctionne grâce à l’argent des pays qui en sont membres et qui sont déjà endettés sur plusieurs générations. Pourtant, aucun n’est obligé d’y avoir recours et beaucoup de pays non membres sont développés depuis belle lurette.

Eh bien, on attend la suite, n’est-ce pas ? Afin que ce slogan ci-après ne soit pas vain. En passant, Coralie Gevers est à Madagascar pratiquement depuis que le candidat n°3 est devenu un président de la république violeur de constitution, en commençant par le non respect de l'article 54 (remis au goût du jour, pour la nomination du Premier ministre Ntsay Christian, par l'autre Charlot du parti Hvm: Jean Eric Rakotoarisoa, président de la HCC). Personnellement, j'attends ses "mémoires" relatant son passage sur la Grande île, lorsqu'elle ne sera plus à la Banque mondiale. Ben quoi, il est permis de rêver, non?

Jeannot Ramambazafy – 13 juillet 2018

Midi Madagasikara0 partages

Betioky Atsimo : Nokapainy famaky avy eo notsatohany lefona ny vadiny

Tamin’ny fomba mahatsiravina tokoa no namonoan’ity lehilahy iray ny vadiny, tao amin’ny kaominina Andranomangatsiaka, any amin’iny distrika Betioky Atsimo iny, ny voalohandohan’ny herinandro teo. Rehefa avy nokapainy  famaky mantsy ny hatony, dia notsatotsatohany ny lefony ny tratrany. Namoy ny ainy teo no ho  eo araka izany ilay ramatoa. Fantatry ny mpiray tanàna tanteraka moa ny toerana izay mety ho nalehan’ity lehilahy namono vady ity, taorian’ny asa ratsiny ka nalehan’izy ireo teny. Voasambotry ny fokonolona teny ralehilahy ary tsy namelan’ireto farany ihany koa raha tsy namoy ny ainy nanaraka ny vadiny. Hatreto, dia mbola tsy fantatra mazava ny antony nahatonga ity lehilahy ho nahavita izao habibiana goavana izao tamin’ity vehivavy ity. Ny nahagaga ny maro ihany koa tamin’ny nahitana ny vatana mangatsiakan-dramatoa nihosin-drà tanteraka tao an-trano, dia ity farany efa somary niboridana. Vinavinaina ho tratran’ity vadiny niaraka tamin’ olon-kafa ve ilay ramatoa sa hoe fitia te hamono ny an-drangahy ka rehefa avy nampiharany herisetra ara-nofo dia novonoiny avy teo ? Tsy misy afaka ny hamaly izany intsony moa, ilay namono rahateo efa maty novonoin’ny fokonolona, na izany na tsy izany aza anefa dia tonga tany ireo tomponandraikitry ny filaminana ary nanokatra ny fanadihadiana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football – Groupe Filatex : Des équipements sportifs pour 26 clubs

La remise des équipements, hier, à Talatamaty.

« Le groupe Filatex reconnaît que les jeunes seront l’avenir du pays. Conscient de l’importance et du pouvoir du sport dans l’éducation, le groupe poursuit ses actions dans le monde du sport et ce dans plusieurs disciplines » a précisé Tanteraka Rakotoarisoa, représentante du Groupe Filatex. Après le rugby, c’est au tour du football d’être gâté par la société. Hier, au terrain synthétique à Ambohinambo, Talatamaty, des matériels de sports neufs composés de 66 jeux de maillot complet, 66 paires de faux-bas et 66 ballons ont été remis aux 26 clubs de deuxième division des sections Atsimondrano et Ambohidratrimo. « Cette action du groupe Filatex contribue au développement du sport malgache et du football en particulier. Le ministère de la Jeunesse et des Sports vous remercie de cet engagement » a indiqué, Anselme Rabibisoa, directeur général des Sports. Dans sa prise de parole, le président de la ligue d’Analamanga a fait un plaidoyer. « Un des problèmes du sport malgache est le manque d’infrastructures. Pour le football et surtout la ligue Analamanga, ce qui nous pose souvent un problème est le terrain de compétition » a déclaré Tôta  Rakotoarimanana.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

« Vazo & mozika » : Lôla & Njakatiana se retrouvent à Antsahamanitra

Njakatiana et Lôla promettent un grand spectacle à leurs inconditionnels à Antsahamanitra le 22 juillet prochain.

Deux artistes, deux groupes de musiciens et un spectacle deux en un ! C’est ce que concoctent Lôla et Njakatiana pour leurs inconditionnels. Le 22 juillet, les deux artistes vont se retrouver à Antsahamanitra pour un show qu’ils annoncent exceptionnel.

Ils ont pris goût à se produire ensemble. En 2015, Njakatiana et Lôla ont déjà partagé la même scène. En 2016, ils renouvellent l’expérience au Coliseum. Cette année, ils décident de reprendre le concept et donneront rendez-vous à leurs inconditionnels à Antsahamanitra le 22 juillet à 15 heures 15. Les deux têtes d’affiche vont se relayer sur scène pour un « battle musical inédit ». Selon les explications de Lôla, l’un montera sur scène après l’autre pour chauffer le public en un versus musical. « Quand l’un aura fini de chanter, l’autre reprendra de suite le relais. Mes musiciens, tout comme ceux de Njakatiana se tiennent prêts pour éviter les longues attentes et casser l’ambiance. S’il va y avoir des duos ? Oui. C’est d’ailleurs le but de la rencontre ».

Retrouvailles de stars. Enchaînant les tubes depuis qu’il a commencé sa carrière en solo en 2002, Lôla n’est plus à présenter dans le milieu musical. Bien qu’il se soit fait discret ces dernières années, le chanteur n’a encore rien perdu de son talent. Pour ce concert à Antsahamanitra, il nous surprendra encore certainement. Figure nationale de la musique malgache, Njakatiana a toujours aimé faire les choses en grand. Entrée en hélicoptère, clip avec des centaines de figurants, tenues de Radama… il ne manquait jamais d’idée pour faire frémir ses inconditionnels, de plaisir. Ces dernières années, le chanteur s’est cependant « assagi » ou c’est plutôt l’âge. Njakatiana a toutefois toujours été à la hauteur des attentes et se surpasse toujours à travers ses interprétations, mais cette fois-ci, il pourrait nous en mettre plein la vue.

Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Portrait

« Coco masombika », une styliste qui ambitionne de faire connaître la mode « made in Madagascar » le plus loin possible !

La vie, dit-on, commence à 30 ans. Pour elle, elle a débuté à 40. En tout cas, sa vie de styliste. A 40 ans, Rafidison Michèle s’est lancée dans le stylisme. Et elle a raison de poursuivre ses rêves. Aujourd’hui, elle se prépare à éblouir les mordus de mode de Milan et de Paris.

Présenter ses créations au « Fashion week » de Paris ou de Milan, un privilège auquel très peu de stylistes malgaches (pour ne citer aucun) n’a, jusqu’à présent, eu droit. C’est pourtant le cas de « Coco masombika » qui va dévoiler ses dernières œuvres « Extra terriens » au Milan « Fashion Week » le 24 septembre et à Paris le 1er octobre. Il y a 15 ans, elle ne s’imaginait pourtant pas fouler un jour les marches de ce prestigieux évènement. Son aventure dans le stylisme ne débute effectivement qu’il y a douze ans. Il s’agit de prime abord d’un détail de peu d’importance, mais à l’époque, elle n’avait pas froid aux yeux. Entre le stylisme et la peinture, il n’y a qu’un pas, se disait-elle.Avant d’intégrer le milieu de la mode, « Coco masombika », Rafidison Michèle de son vrai nom, nageait déjà dans le milieu artistique. Elle créait des articles de décoration comme des produits en terre cuite ou des abat-jour, toujours avec cette petite touche qui la singularise. Soucieuse du travail bien fait et original, elle expérimente, accumule, compose et mélange pour faire ressortir des œuvres reflétant sa passion, sa sensibilité et son désir de partager du bonheur : une tendance mode, « Made in Madagascar » mixant savoir-faire traditionnel et innovation technique.

International. En 2009, son travail est récompensé. Cette année-là, « Tendances show » lui attribue le trophée du meilleur styliste. Passionnée et ambitionnant d’aller toujours plus loin, elle participe, avec 14 autres stylistes : 12 de Madagascar et deux de La Réunion, à une formation de design par le biais du projet ART MADA 2. L’année suivante, elle fait mouche et est sélectionnée pour l’« Ethical fashion show » à Paris, au Carrousel du Louvre. Le coup d’une carrière à l’international ! Les relations se sont tissées. En 2016, la revoilà donc au cœur de la France. Elle figure effectivement parmi les participants à l’exposition « Patrimoine mode éthique ». Séduit par son travail, le styliste camerounais Anggy Haif, lauréat de la 7e édition du Trophée des Créateurs de Mode, vivant à Paris la prend sous son aile et lui propose de l’accompagner en tant qu’agent de développement de sa marque sur Paris et à l’international. Tous deux signent un contrat d’accompagnement et de promotion pour deux ans. Une collaboration fructueuse, puisque, depuis, « Coco Masombika » a été plus présente aux évènements et rendez-vous des modes internationaux, comme les « fashion week » de Milan et Paris en 2017.

Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Exposition : Le paysage et le nu en « tableaux d’intérieur »

Une partie des « Tableaux d’intérieur » de Léopold Rabus.

Peinture simpliste certes, mais qui percute par cette allure candide. Une façon pour Léopold Rabus de casser l’art de la peinture à travers son exposition de « tableaux d’intérieur ».

 Depuis hier, 26 toiles de Léopold Rabus trônent à l’Is’art galerie Ampasanimalo. Des petits « Tableaux d’intérieur » bien charmants vaquant entre le paysage et le nu comme thème par excellence.  Pour l’artiste, le choix s’est porté sur deux thèmes extrêmement rebattus dans l’histoire de la peinture, « ce qui lui permet d’être neutre, dans un style le plus académique possible, voire pompier, en peignant des paysages de ma région » relate-t-il.

Jouant toujours la carte de l’humour le peintre n’hésite pas à exposer le corps humain de façon burlesque, posé sur des paysages plutôt typiques tel que l’arc-en-ciel, la mer, ou encore une multitude de  panoramas. Selon le peintre : « J’ai essayé de pousser ce sujet dans une direction vaguement érotique, en espérant que tout finit  par se confondre et qu’il n’y a justement plus qu’une sensation d’absurde. Que toutes ces petites peintures perdent leur sujet principal, pour ne donner, je l’espère, plus qu’une sensation picturale teintée d’humour et de légèreté » continue-t-il. Tout en enchaînant : «En ce qui concerne  le concept, pour ma part, je pense que la peinture n’en a pas vraiment besoin. Mais je peux vous donner quelques pistes au sujet de la série que je vais vous amener » ponctue-t-il.

Etant donné que cela a été dit déjà par un grand nombre de peintres que pour finir, le véritable sujet de la peinture est la peinture elle-même. Mais il y a des choses peintes qui inspirent à plus de contemplation que d’autres… Pour le découvrir rendez-vous à l’Is’Art Galerie jusqu’au 2 août.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

67ha : « Cash point » nisy nanafika, lasa ny vola an-tapitrisany

Mpivarotra, mpanakalo vola amin’ny finday, na irony fantatra amin’ny anarana mahazatra irony hoe « cash point » iray indray no lasibatry ny fanafihan-jiolahy, ny voalohandohan’ny herinandro teo, teny amin’iny faritra 67ha iny. Tsy nisy naratra na ny namoy ny ainy, saingy vola an-tapitrisany kosa no lasa tamin’io fotoana io. Telo lahy mirongo basy ireo mpanafika, raha ny fanazavana azo ary avy hatrany dia niditra tao amin’ilay fivarotana. Amin’ny toe-javatra tahak’itony sy toy ny fanaon’ireo olon-dratsy, dia toy ireny mpanjifa haka vola na hametraka vola ireny ry zalahy ireto. Ny sasany aza dia manontany mihitsy aloha hoe, « misy vola ve ao fa haka bebe izahay »  ka raha amin’iny no manaiky ilay mpivarotra, avy ry zalahy amin’ny basy sy ny benitra. Heverina fa toy izay mihitsy no nahazo ity « cash point » ity. Raha ny tati-baovao azo mantsy, dia tamin’ny ora mbola nisokafany tsara no tonga ry zalahy ireto, tokony ho tamin’ny telo ora tolakandro tany ho any. Nandeha môtô izy ireo, ary nijanona soa aman-tsara teo anoloan’ilay mpivarotra toy ireny mpanjifa ireny. Nony tafiditra dia navoakan’izy ireo avy hatrany basy sy ny zava-maranitra teny an-tànany, nentiny nandrahonana ilay mpivarotra hamoaka ny vola rehetra tao. Nentin’ny tahotra ity farany, dia nanaiky izay rehetra nolazain’ireto olon-dratsy. Rehefa azon’izy ireo ny vola an-tapitrisany teo ho eo sy ny findain’ity toerana fanakalozana vola ity, dia nivoaka toy ireny tsy nanao n’inona n’inona izy ireo, nandray ny môtôny ary lasa. Taorian’io vao afaka niantso vonjy ity voatafika.  Tonga teny an-toerana moa ny mpitandro filaminana ary nandray an-tànana avy hatrany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Mondial 2018 : La France peut-être…

Tous les feux semblent tourner au vert pour l’équipe de France qui affronte ce dimanche à 18 h la Croatie au cours d’un match qui s‘annonce pourtant très indécis et que les 24 h de repos supplémentaires des Bleus risquent de se fondre comme une neige au soleil tant la capacité de récupération de Modric et ses camarades est énorme.

Certes, la Croatie venait de disputer trois matches avec des prolongations mais sur le terrain, on a vu comment elle a réussi à remonter les deux buts japonais avant de marquer dans les dernières minutes.

Le schéma s’est quelque peu répété face aux Anglais qui marquaient très tôt (4e) mais qui étaient incapables de repousser les assauts des Croates qui recollent au score par le biais de Yvan « Le Terrible » Perisic, le milieu offensif de l’Inter.

Mario Mandzukic venait ensuite parachever l’œuvre en marquant vers la fin des prolongations sans doute pour montrer cette nouvelle marque de fabrique des Croates qui parviennent à trouver le chemin des filets quand on s’y attendait le moins. D’ailleurs et de l’avis des techniciens …malgaches, il n’y a pas photo entre l’attaquant de la Juventus et le Français Olivier Giroud qui est juste utilisé comme joker au Chelsea FC. Avec Lovren, le défenseur de Liverpool, comme un véritable tour de la défense et le gardien monégasque Danijel Subasic en état de grâce, la Croatie a des armes pour faire échec à la batterie offensive française même si elle a pour nom Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

La question est de savoir si la défense française est capable de maîtriser la belle mécanique croate car tout va se jouer sur cela avec les bonnes balles de Luka Modric du Real Madrid et d’Ivan Rakitic du Barça pour les deux attaquants Mandzukic et Perisic.

Et c’est là qu’on prédit une courte victoire française car si le Madrilène Raphaël Varane est égal à lui-même, Samuel Umtiti et le gardien Hugo Lloris qui ont connu une entame du mondial assez difficile, ont retrouvé toute la plénitude de leurs moyens.

Si on ajoute l’arme principale des Français, même si on a tendance à l’oublier, c’est le travail de sape de N’Golo Kanté dans son rôle de sentinelle. Et quelle sentinelle !

Comme les jeunes latéraux Benjamin Pavard et Lucas Hernandez font le job, ce serait logique de voir les Bleus remporter cette finale, 20 ans après son sacre à Paris. Enfin peut-être. Allez les Bleus !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Sakaraha : Omby 350 norobain’ny dahalo, mpanara-dia 5 maty voatifitra

Tato anatin’ny iray volana teo, taorian’ny nampiatoana ny Dinabe, izay dinam-pokonolona iadiana amin’ny asan-dahalo, dia mirongatra izaitsizy ny halatr’omby any amin’ny Distrikan’i Sakaraha, Faritra Atsimo Andrefana, ka mitaintaina andro aman’alina sy miraviravy tànana, noho ny tsy fandriampahalemana misy ny mponina, ;izay tantsaha mpiompy ny ankamaroan’izy ireo. Afak’omaly hariva tokony ho tamin’ny enina ora, omby  350 tamina valabe roa no norobain’ny dahalo voalaza fa fito lahy nitondra basy mahery vaika, tao Andasy. Nentin’ireo malaso nihazo ny làlana mankany amin’ny Distrikan’ Ankazoabo Atsimo iny ireo omby halatra. Tao anaty fanarahan-dia, olona  dimy no maty voatifitra nandritra ny fifandonana. Noho ny firongatry ny halatra omby mahazo laka amin’izao, dia mangataka amin’ny fitondram-panjakana mba hamerenana hanan-kery tsy misy hatak’andro indray ny « Dinabe » sy mba handefasana  andiana mpitandro filaminana hampandry tany ary hanetsehana ny helikopteran’ny BIA (Bataillon Interarmes de l’Armée) ao Ihosy, hanampy ireo miaramila an-tanety hanenjehana ireo dahalo mpangalatra omby, ny mponina any amin’ny Distrikan’i Sakaraha, satria raha ny tati-baovao marim-pototra voaray, dia efa 12 izao ny trangana halatr’omby fotsiny ohatra, tao amin’ny Kaominina Mahaboboka, ka omby aman-jatony no very, izay namoizana aina sy nandratrana olona tsy manan-tsiny maro hatrany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

THB Ligue des Champions : Un sulfureux Elgeco-JET Mada d’entrée !

La phase 2 de la THB Ligue des Champions démarre ce vendredi sur les chapeaux de roue avec déjà un match très décisif opposant Elgeco Plus à JET Mada. Deux clubs qui vont devoir se battre pour espérer ravir les deux places qualificatives avec la présence de Fosa Juniors même si la prestation de ce dernier en coupe contre une modeste formation de Tana Formation laisse planer le doute quant à la capacité de ce groupe dirigé par celui qui trouve que le « Kaiser Chiefs » est une équipe de rien du tout.

On saura donc durant cette seconde phase sur la capacité réelle de ce Fosa Juniors à briguer un titre national et ce ménage à trois sur le terrain de Vontovorona est une véritable indication sur les forces en présence.

JET au grand complet. Pour l’instant, on aura droit à une franche explication entre Elgeco Plus et JET Mada qui débute à 11 h. La dernière confrontation entre ces deux clubs s’est soldée sur un 0 à 0 malgré tout très frustrant au stade Vélodrome d’Antsirabe. Mais c’était avec un JET Mada handicapé par ses deux Barea en l’occurrence Tsito et l’attaquant Carlos.

Est-ce à dire qu’avec une équipe au grand complet, les choses vont tourner à l’avantage de JET Mada ? Rien n’est moins sûr d’autant plus qu’Elgeco a aussi des arguments à faire valoir avec des hommes d’expérience comme Bela, Dino et Johnny, les trois hommes formant la colonne vertébrale de l’équipe.

C’est presque une certitude que la bataille va faire rage. Une raison suffisante pour aller à Vontovorona ce matin.

En attendant voici le calendrier de cette première journée.

Vontovorona

11 h : JET Mada contre Elgeco Plus

13 h : TAM Port Bergé contre MTM Maintirano

15 h : FCA contre Fosa Juniors

Ampasambazaha

11 h : Akon’Ambatomena contre Fils d’Eléphant

13 h : CNaPS contre FC Vakinankaratra

15 h : 3FB Toliara contre Ajesaia

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Antsohihy : Mpiadina bakalôrea ara-panatanjahantena, nindaosin’ny fahafatesana tampoka

Na dia eo aza ny fitokonana ataon’ireo mpanabe mpiasam-panjanaka amina fari-piadidiam-pampianarana maro eto amintsika, dia niroso hatrany ny adina ara-panatanjahantena, tany amin’ny Cisco-n’ Antsohihy, renivohitry ny Faritra Sofia. Araka ny tati-baovao voaray, dia tovolahy iray kilasy famaranana, izay avy any amin’ny Kaominina Ampandriakilandy, no nindaosin’ny fahafatesana taorian’ny niatrehany adina ara-panatanjahantena bakalorea. Taorian’ny hazakazaka natrehiny ny zoma teo, dia torana tsy nahatsiaro tena niakarapoka teo ambony kianja ity tovolahy ity, ka nentina haingana teny amin’ny hopitaly. Na dia nanao ny farafahaizany sy niala nenina mafy tamin’ny fitsaboana azy ny dokotera, dia tsy tana ny ain’ity tovolahy mpianatra. Ary voalaza fa ny tsy fahampiana fanazarantena no ahiana ho antony nitarika ny fahafatesany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

SEM Kardinaly Tsarahazana Desire : Niavaka ny nandraisan’ny vahoaka sy ny kristiana azy teto Toamasina

Omaly alakamisy 12 jolay tamin’ny 10ora latsaka 10min , tamin’ny alàlan’ny fiaramanidina manokan’ny orinasa MTA no nigadona teto Toamasina ny SEM kardinaly Tsarahazana Désiré. Niaraka tonga taminy koa ny vikera jeneralin’ny arsidiosezin’i Toamasina ; izay efa mpiara-miasa taminy tamin’ny naha-arsevekan’i Toamasina azy. Nanomboka tamin’ny 7ora maraina anefa dia efa feno vahoaka sy kristiana ny tokotany ben’ny seranampiaramanidina Ambalamanasy sy ny lalana rehetra efa voafaritra mialoha fa handalovany rehetra, dia : Antseranampasika – Salazamay – Ambohijafy – Valpinson – Ankirihiry – Tanambao V – Bd Augagneur – Araben’ny fahaleovantena – Bd Ratsimilaho – ary nipaka teo amin’ny katedraly katolika Ampasimazava ; izay toerana ipetrahany sy misy ny birao amin’ny maha-kardinaly azy. Taorian’ny lahateny fohy nataony ho an’ny vahoaka sy ny kristiana teny Ambalamanasy, dia niainga avy hatrany ny diabe niarahany tamin’ireo vahoaka sy ny kristiana izay naharitra adiny roa sy sasany nitety ireo làlana efa voasoritra handalovan’ny kardinaly SEM Tsarahazana Désiré izao. Nandritra ny teny fohy nataony no nilazany, fa tao anatin’ny fanamasinana ireo tanora nandray ny sakrametan’ny fanomezan-toky (confirmation) teo anivon’ny fiangonana Notre Dame de Lourdes ny tenany no namoaka ny lisitr’ ireo kardinaly notendren’ ny papa ray masina ; nambarany fa sady taitra izy no tsy nanam-po ihany koa, saingy nanamarina izany ireo eveka namany sy ireo mpiara-miasa aminy taorian’izay. Nomarihan’ny kardinaly SEM Tsarahazana Désiré anefa, fa soa lehibe ho an’i Madagasikara ny fahazoana kardinaly izao, satria efa taona maro no tsy nanana izany intsony i Madagasikara taorian’ny nahafaty ny kardinaly teo aloha ; ary matoa tontosa izany dia ny valim-bavaka nataon’ny mpino sy ny kristiana maro ihany koa ka vonona amin’ny asa masina nampiandraiketina azy izy, ao anatin’ilay tanjona efa nosoritany hatramin’izay dia ny hoe « aza manaiky ho resin’ny ratsy, reseo amin’ny soa ny ratsy ». Hisy ny fandraisana am-pomba ofisialy hataon’ireo tompon’andraiki-panjakana azy anio .Ny alahady 15 jolay izao kosa dia hisy ny lamesa lehibe ao amin’ny kianjan’ny Stella Maris, hotarihan’ny kardinaly, izay hatrehan’ireo kristiana maro eran’i Madagasikara.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

#Kiaka au « SK melody »

Kiaka, le groupe de rock revient au « SK Melody » Mandriambero. Les inconditionnels auront l’occasion de partager une soirée nostalgique des années 80 et 90. Au programme, les tubes et les incontournables, sans oublier les bis et l’ambiance bon enfant.

# Anay au « Trass Tsiadana »

Anay et son pop rock donnent rendez-vous aux inconditionnels au « Trass Tsiadana ». Depuis presque quelques années, le groupe se fait  une place dans le monde du rock et le paysage artistique malgache. Ils sont cinq, ils sont jeunes et encore dans la fleur de l’âge. Anay, le second groupe « Revolution » est né suite à une fusion entre le groupe « Groum’S » et Anthony de Pazzapa.  Un autre moment à ne  pas rater pour les mélomanes amateurs de pop rock.

# Shyn au « Jao’s Pub » Ambohipo

Face à son succès notoire, l’agenda de Shyn semble bien chargé. Et ce soir encore, c’est  au « Jao’s Pub » Ambohipo que le petit prince du Rnb rencontrera ses fans. Un peu de cette chaleur tamatavienne dans la tanière du roi du « salegy » et les noctambules auront l’occasion de bouger sur les « overdose » et les « Resim-pitia » tant apprécié du public.

# Joudas au « Bonara Be »

Vraie petite star de la musique à Toamasina, Joudas prend son élan en toute sûreté dans la capitale. Aujourd’hui le jeune homme sera au « Bonara Be » 67 ha. Versant plutôt dans le genre urbain, le chanteur excelle surtout dans les prouesses vocales. Jouant de sa voix, le crooner fait partie des chanteurs à succès de la région Atsinanana à découvrir. C’est à partir de 21 h.

# Ragasy  à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo

On le connaît comme étant un luthier hors pair, mais cette fois, c’est sa casquette de musicien que Ragasy portera à l’Is’art Galerie Ampasanimalo. Entouré de ses complices de scène, dont sa fille Mila Faratiana, il fera tanguer les habitués des lieux jusque tard le soir.

# Silo au « Piment Café » Behoririka

Vendredi 13 est devenu un rendez-vous traditionnel  entre Silo et  ses inconditionnels. Ce soir, le crooner  retrouvera ses inconditionnels au « Piment Café » Behoririka.   Des retrouvailles en toute intimité avec ses fans qu’il espère se dérouler comme il le prévoit, dans la bonne humeur. Silo a encore beaucoup de choses à raconter… en musique. Une fois de plus, il nous partagera donc ses petites histoires, le fruit de ses voyages, ses tristesses, ou encore ses coups de cœur… le tout conjugué bien sûr avec cette « folie » musicale dont lui seul détient le secret.

# Iraimbilanja au Dôme Ankorondrano

Allons souffler les 35 bougies d’Iraimbilanja! C’est au Dôme Ankorondrano que Batata et sa troupe  fêteront en grande pompe cet anniversaire à marquer d’une pierre blanche. Le grand rendez-vous des amateurs de rock, protecteurs de l’environnement.

Midi Madagasikara0 partages

Fonds malgache de formation professionnelle : 1% de la masse salariale brute à prélever

Le patronat malgache, l’Etat et la Fédération des Travailleurs malgaches sont enfin tombés d’accord sur le financement du Fonds malgache de formation professionnelle (FMFP) créé suivant la loi 2017-025. Ce fonds privé sera financé à partir des cotisations des entreprises à hauteur de 1% de la masse salariale brute.

Une conférence a été organisée hier à l’Institut français de Madagascar pour débattre de ce fonds de financement et d’en connaître davantage les modalités. Après les présentations respectives de Mireille Razafindrakoto, Economiste, Rohen d’Angleterre, chargé du Développement humain de l’AFD et Tiaray Andriamanana, Syndicaliste et Vice-président du Conseil d’Administration du FMFP, d’autres experts panélistes issu du ministère du tutelle, comme du patronat, ainsi que du Bureau international du Travail ont échangé avec le public, venu nombreux. Le marché du travail (à l’échelle mondiale comme à Madagascar) est aujourd’hui caractérisé par l’inadéquation de l’offre à la demande et d’une crise de l’apprentissage (des curriculum trop « quantitatifs » qui au final ne favorisent pas vraiment le développement des compétences de l’individu et encore moins son développement personnel). Partis de ce constat, la Fédération des Travailleurs malgaches de l’Etat (le ministère de tutelle) et des partenaires techniques et financiers tels que l’Agence française de Développement (AFD) ont décidé de créer il y a trois ans le Fonds malgache de formation professionnelle.

Concurrence et Formation. Après deux essais ratés de mise en œuvre, celui-ci sera enfin opérationnel le mois d’août prochain. Il servira à rétablir une meilleure connexion ou un dialogue social entre les employeurs (avec leurs attentes), les travailleurs (avec leur background) et l’Etat (avec sa réglementation et sa facilitation). En effet, selon Rohen D’Angleterre, Chargé du Développement humain à l’AFD, il y a effectivement « beaucoup de chômeurs à Madagascar contre beaucoup d’emplois qui restent vacants faute de candidature qualifiée. Le renforcement de capacités du personnel (au niveau interne) et le financement de la formation professionnelle dans le secteur privé sont devenus une tendance mondiale face aux mutations du marché du travail. Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les entreprises ont intérêt à former leur personnel pour avoir des ressources humaines plus qualifiées, plus productives et plus épanouies professionnellement. Seulement, la majorité des entreprises ne peut pas y mettre le coût ou craint de ne pas avoir un retour sur investissement.

30 000 travailleurs, 7 secteurs. Selon le Vice-président de son Conseil d’Administration, Tiaray Andriamanana, ce FMFP envisage de former 30 000 travailleurs- dans le formel pour le moment- par an et ambitionne de revoir à la hausse le nombre de salariés malgaches touchant le SME (168 026 Ariary). Notons par ailleurs que la collecte des cotisations des entreprises sera assurée par la Caisse nationale de Prévoyance sociale. Tiaray Andriamanana a reconnu que même si 93% des sources de revenus des ménages malgaches sont assurés par des métiers du secteur informel, le FMFP ne peut, pour l’instant que s’occuper du secteur formel. Toutefois, compte tenu du contexte malgache, la formalisation du secteur informel s’impose, donc cela fera partie à long terme des (potentiels) projets du FMFP. Sept secteurs ont été identifiés pour axer les formations, à savoir : le bâtiment, le développement rural, les nouvelles technologies, le textile et l’habillement, le tourisme et l’hôtellerie et l’équité. Pour finir son intervention, Tiaray Andriamanana a rappelé : « Le droit à la formation professionnelle est un droit de chaque travailleur, quel que soit son poste ; et c’est écrit noir sur blanc dans le Code du Travail. Nous, les travailleurs, devons être vigilants à l’application de ce droit ». De son côté, l’Etat « soupçonné» de se désintéresser de ce FMFP s’est voulu rassurant de par un responsable auprès du Ministère du Travail, Laza Eric R. : « Non l’Etat ne se désintéresse pas de ce fonds, nous nous y impliquons en jouant le rôle de facilitateur et de régulateur, notamment par la réglementation. » Le patronat quant à lui, à travers le représentant du GEM a reconnu que ce 1% de cotisation représente déjà un « énorme » effort de leur part : « Nous avons accepté, car nous voulions faire évoluer le marché du travail à Madagascar, toutefois nous devons être vigilants, car nous craignons – et c’est normal – qu’il n’y ait pas de retour sur investissement d’une part ; alors que les dispositifs de formation interne ont un coût onéreux d’autre part. »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Malaimbandy : Lasa tanànan’ny kidnapping

Misesy ary mampihorohoro ny olona ny fisian’ny fakàna an-keriny ao Malaimbandy ankehitriny. Tsy zava-baovao loatra izany satria lasa fanaon’ireo dahalo ny maka takalon’aina isaky ny manatontosa ny fanafihany izy ireo. Vao maraina, ny alarobia teo no nisy olona enina nalain’ireo olon-dratsy tao amin’ny kaominina roa samihafa dia Ampanitoka sy Mandrarano, raha araka ny vaovao azo tamin’ny mpitandro ny filaminana. Vao tamin’ny herinandro lasa teo koa anefa no nisesy ny fakàna an-keriny ary lasa fanao izay hahazoan’ireo dahalo vola vetivety izany. Mandry andriran’antsy ankehitriny ny mponina ao an-toerana satria tsy voatery ireo mpanam-bola ihany no hangalan’ny jiolahy vola avy amin’ny alàlan’ny kidnapping fa na olon-tsotra manana omby aza dia hiharan’izany koa. Ary tsy ao Malaimbandy ihany no lasa mahazo vahana ity karazana heloka bevava ity. Tany Morafenobe dia nifampitifitra ny dahalo izay naka an-keriny raim-pianakaviana iray sy ny andrimasom-pokonolona. Tamin’ity tranga ity dia nentina niala ny tranony ary noterena hanondro an’ireo jiolahy ny misy ny valabe feno omby ilay rangahy. Mba nisy olona nahavita nampandre ny andrimasom-pokonolona anefa ary ireo no nanao ny fanarahan-dia izay misy ireo olon-dratsy.  Rehefa nifanehatra ireo dia nifampitifitra avy hatrany. Nisy iray tamin’ny dahalo no lavo ary nisy naratra koa tamin’ireo fokonolona nanara-dia. Raha ny vaovao azo dia mbola tsy votsotra ilay rangahy na dia teo aza ny ezaka rehetra nataon’ny olona. Mitohy ihany ny fanarahan-dia ary efa misy mpitandro ny filaminana izay manampy ny olona amin’izany. Dia toa izany isan’andro sy isan’alina no iainan’ny olona any amin’ny faritra misy omby.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

CECN : Restitutions des résultats

L’atelier de restitution des résultats de la mise en œuvre de l’outil de comptabilisation écosystémique du capital naturel (CECN) se tiendra ce jour à l’hôtel Panorama. Ce, suite à la mise en œuvre de la feuille de route élaborée en 2015 dans le cadre du Programme Biodiversité de la COI. Cette feuille de route prévoit d’amener vers l’intégration de la valeur de la biodiversité au niveau du système comptable national vers l’horizon 2020. Plusieurs étapes ont déjà été franchies, dont la mise en pratique de la CECN, méthodologie conçue dans le cadre de la Convention sur la Diversité Biologique pour l’étude de cas de Nosy-Be. Cette méthode adopte l’approche éco systémique, définie par la Convention comme étant une « stratégie de gestion intégrée des terres, des eaux et des ressources vivantes qui favorise la conservation et l’utilisation durable d’une manière équitable, reconnaissant que les êtres humains, avec leur diversité culturelle, font partie intégrante des écosystèmes ». Pour rappel, Madagascar, faisant partie des pays signataires de la Convention sur la Diversité Biologique, s’est engagé à ce que « d’ici à 2020, les valeurs de la diversité biologique seront intégrées dans les stratégies et processus de planification de développement et de réduction de la pauvreté, et incorporés dans les comptes nationaux et dans les systèmes de notification ».

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Tamatave : « Star tour » s’invite dans la ville du Grand Port !

L’équipe de la Star, avec le responsable de PSI Madagascar, partenaire de « Star tour Tamatave » ; lors de la présentation de l’évènement.photo : Nary Ravonjy

Un retour en force! Après cinq ans d’absence dans la ville de Tamatave, la Star reprend les choses là où elle les a laissées. Les 28 et 29 juillet, Tamatave accueillera son premier « Star tour ». « Nous avons été trop longtemps absents. Il est plus que temps de revenir ! Il y a quelques années, la situation ne permettait pas de tenir de grands évènements dans cette ville. Nous avons attendu que les choses se calment pour revenir et sommes entre temps partis à la conquête d’autres grandes villes. Aujourd’hui, la situation est plus stable et toutes les conditions sont réunies pour enfin pouvoir organiser une manifestation d’envergure dans une bonne ambiance et en toute sécurité. Nous revoilà donc de retour à Tamatave avec ‘Star tour’ et on espère que ce sera pour de bon », précise John Herimalala Raharimanjato. Pour cette grande première dans la ville du Grand Port, la Star concocte un programme des plus alléchants. « Animations, concours Miss Mister et karaoké, zumba et concerts seront au programme pour ces deux jours de fête. Toutes les marques seront d’ailleurs présentes pour donner satisfaction à tous », explique Seheno Randriambolamanana, chef produit.

En douceur. Pour cette grande première, l’équipe de Star a misé sur la qualité. Quatre artistes seront à l’affiche. Deux grandes stars de la musique actuelle et deux groupes en vogue. « Le samedi 28 juillet, tous ceux qui seront au rendez-vous pourront découvrir et apprécier « Welvi Waves » et Shyn, ’l’artiste masculin de l’année’ de la rdj. Big MJ et Joudas se succèderont sur scène le lendemain. Après chaque concert, des animations DJ seront au menu pour faire danser les gens jusqu’au bout de la nuit. Dans la journée, Andry Barhone et Honorat assureront les animations. « Ceux qui prévoient de se joindre à nous n’auront rien à craindre, car nous avons mis en place un dispositif de sécurité spécial. Et puis, la ‘Croix rouge malagasy’ sera également sur les lieux en cas de besoin », concluent les responsables.

Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Candidature à la Présidentielle : Les différentes règles et le contentieux électoral

Le président de la CENI, Hery Rakotomanana, le président de la HCC, Jean-Eric Rakotoarisoa et la représentante résidente du PNUD Violette Kakyomya ont présidé la cérémonie d’hier.

Le démarrage d’une série d’ateliers visant l’appropriation du nouveau cadre légal du processus électoral, l’harmonisation de sa compréhension en général et des différentes règles relatives à la candidature aux présidentielles et au contentieux électoral s’est tenu, hier, à l’hôtel Carlton. Le thème a particulièrement visé l’appropriation des conditions de candidature aux présidentielles 2018 par les partis politiques, leur permettant ainsi de faire valoir leurs droits et réclamations. Les partis politiques auront ainsi l’opportunité de mieux comprendre le champ d’action et les procédures d’application des nouvelles lois, mais aussi de mieux comprendre leurs rôles et apprécier leurs contributions au processus, afin de parvenir à l’organisation d’élections crédibles, inclusives et apaisées dans le pays.

Autorité. Notons que le candidat à l’élection présidentielle devrait fournir 15 pièces. Citons, entre autres, la déclaration de candidature revêtue de la signature du candidat légalisée par une autorité administrative compétente, une copie intégrale d’acte de naissance ou d’une copie légalisée de la CIN, un certificat de nationalité malgache daté de moins de six mois, un extrait de casier judiciaire bulletin n°3 et un certificat délivré par l’administration fiscale attestant que l’intéressé a rempli ses obligations fiscales et s’est acquitté de tous les impôts et taxes exigibles de toute nature. Ce qui est un peu trop, vu la lenteur administrative. Or, les dossiers incomplets entraînent un rejet de candidature.

Lecture harmonisée. Ces différents ateliers font suite aux réunions préparatoires qui ont impliqué toutes les parties prenantes (partis politiques, professionnels des médias, Organisations de la Société civile (OSC) et institutions publiques concernées) afin d’aboutir à une lecture harmonisée du cadre légal de la candidature. Notons que Jean-Eric Rakotoarisoa, président de la HCC, Hery Rakotomanana, président de la CENI et Violette Kakyomya, représentante résidente du PNUD ont présidé la cérémonie  marquant  ainsi le lancement de six ateliers qui seront prochainement accueillis par les chefs-lieux de provinces du pays. Celui d’Antananarivo a débuté hier. Pour les autres villes, ce serait comme suit, Toamasina du 31 juillet au 2 août, Fianarantsoa du 7 août au 9 août, Toliara du 13 août au 15 août 2018,  Mahajanga du 20 août au 22 août 2018 et Antsiranana du 27 août au 29 août 2018.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Poursuivi pour vol de 4 000 euros : Steeve Pazzapa activement recherché par la Police

Faisant l’objet d’un avis de recherche émis depuis le 4 juillet 2018 par le Commissariat  du IIIe Arrondissement de la Sécurité publique à Antaninandro pour une enquête judiciaire, Steeve Pazzapa reste jusqu’ici introuvable. Selon les informations émanant de la Police, ce  candidat du concours artistique Pazzapa organisé par une chaîne privée de  la capitale est poursuivi pour vol  d’argent d’un montant de près de 4 000 euros. Acte qu’il a commis chez ses proches parents. Se portant partie civile, le frère du suspect affirme avoir été obligé, du fait que le suspect a déjà commis le même forfait à plusieurs reprises. Un cas qui a surpris désagréablement les sympathisants et ceux qui ont fréquenté cette jeune pousse de la musique malgache. Ces derniers qui estimaient que Steeve a évolué dans une famille correcte. Il était bien élevé et n’aurait jamais eu de mauvaises fréquentations. Actuellement, il est devenu un fugitif, car après ce vol, il s’est enfui de la maison de ses parents.

Ainsi, la police sollicite la collaboration de tout un chacun dans cette recherche. Le cas échéant, les numéros 034 05 998 32 et 034 05 517 29 sont ouverts pour contacter le commissariat chargé de l’affaire.

T.M.

Madagate0 partages

Antananarivo. Bilan du Ramadan 2018 par le Secours Islamique de France

COMMUNIQUE DE PRESSE

Antananarivo, le 21 juin 2018

Le Secours Islamique France (SIF) et ses partenaires opérationnels font le bilan de leur collaboration pendant le mois du Ramadan.

Cette année, pour la4ème édition consécutive, le SIF a renforcé ses actions de lutte contre l’insécurité alimentaire dans les bas quartiers de la capitale grâce au coup de pouce des dons récoltés auprès des musulmans de France pendant la période du ramadan.

Le SIF a œuvré d’arrache-pied ces 2 derniers mois avec le concours de 3 ONG locales (AIC, HARDI et MANDA) et 1 ONG internationale (GRANDIR DIGNEMENT) pour arriver à toucher un maximum de bénéficiaires (que le SIF appelle « porteurs d’enjeux ») en un minimum de temps.

C’est 245 millions d’ariary qui ont ainsi pu être transformés en achats alimentaires. 1000 familles vulnérables représentant 5008 personnes issues de 3 quartiers de la ville des milleont reçu chacune 36 bons d’achat de 5000 ariary chacun (préconisation de la politique nationale de protection sociale dans le cadre de l’harmonisation des interventions des acteurs sociaux).Les familles ciblées sont issues du projet MILOFO mis en œuvre par le SIF en partenariat avec le MEN depuis 2016, dans le cadre de la poursuite du 4ème objectif de développement durable des Nations Unies (Accès à une éducation de qualité pour tous).

Au-delà des objectifs directs touchant les bénéficiaires (réduction de l’insécurité alimentaire, amélioration de la fréquentation scolaire etc.), le SIF a privilégié dans la mise en place de son système d’achat un réseau de 11 petits commerçants de quartier. C’est ainsi à travers eux que 180 millions d’ariary ont pu être injectés dans l’économie locale sur la seule période du mois de ramadan.

En complément de l’appui aux familles, 6 cantines d’EPP ont également pu être approvisionnées en denrées alimentaires (Ankeniheny, Anosisoa, Ambodihady, Anosivavaka, Antetezanafovoany, Andranomena).

Les 4 partenaires du SIF (AIC, GRANDIR DIGNEMENT, HARDI et MANDA) ont quant à eux permis de toucher des enfants.

C’est environ 230 mineurs incarcérés dans les établissements pénitentiaires de la capitale (Maison centrale d’Antanimora et centre de rééducation de Mandrosoa) qui ont pû voir leur ration alimentaire assurée pendant le mois de ramadan.

C’est également 37.373 repas qui auront pu être servi aux 467 enfants accueillis dans 3 centres sociaux de la capitale.

Contact :

Mme Lalaina ANDRIAMANIRIMANASOA

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

*********************