Les actualités Malgaches du Vendredi 13 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara83 partages

Tsaralalàna : Nikorontana ny iray taxi-be, tratram-badiny nampirafy ny mpamily

Nitangorona ny olona nijery ny zava-nisy (sary nindramina)

Vaky hatramin’ny fitaratr’ilay fiara fitaterana. Izany no vokatry ny fahatezeran’ny ramatoa iray izay tompom-bady. Ny vadiny kosa indray dia ny mpamily ilay taxi-be ary tratrany tanteraka niaraka tamin’ny rafivaviny ; izay tsy taiza fa tao anatin’ilay fiara ihany. Nosakan-dramatoa avy hatrany ilay taxi-be. Tsy afa-niala rahateo satria tao anatin’ny fitohanan’ny fifamoivoizana tamin’io fotoana io. Daroka avy hatrany no nahazo ilay raim-pianakaviana ary izany rehetra izany, dia teo imason’ny mpandeha rehetran’ilay fiara fitaterana. Ilay vehivavy iray kosa, izany hoe ilay rafivavy, niala tsimoramora tao anaty fiara ary rifatra nitsoaka namonjy ny ainy nony avy teo. Tokony ho tamin’ny folo ora maraina no nitranga izany, omaly, tetsy Tsaralalàna ary tao anatin’ny fotoana naha-betsaka ny mpampiasa làlana sy ny olona mivezivezy teo an-toerana mihitsy. Tsy vitan’ny fikasihan-tànana no nanjo ilay mpamily, mbola nopotehin-dramatoa koa ny fiara. Ny fitaratra avy aoriana no vaky vokatr’izany. Tsy nisy na inona na inona azon’ny mpandeha natao, satria adin’ny mpivady no nitranga. Talanjona rahateo ireo, satria tranga izay mbola tsy nisy no hitan’izy ireo mivantana, toy ireny amin’ ny sarimihetsika ireny. Tsy ny mpandeha irery ihany no variana fa ny olona izay nivezivezy teo amin’ny arabe, dia nitangorona koa ary nijery ny zava-nisy. Tapaka hatramin’ny làlana ary ny mpanjifa tao amin’ny taxi-be dia nanaja tena niala tsimoramora teo an-toerana, satria fantatra fa mbola hifandrohirohy izy mivady ary mbola ho lava ny tantara. Tsy mitsahatry ny misy trangam-piarahamonina hafahafa eto Andrenivohitra isan’andro ary mampanontany tena hoe : « ny fahantrana ve no mampirodana tsikelikely ny olona any anaty firodanana ara-toe-tsaina sy fitiavana korontana ? »

D.R

Midi Madagasikara77 partages

Ambilobe, Mahajanga, Vohipeno : Rajaonarimampianina suit à la trace Andry Rajoelina

Demain, le président de la République sera à Mahajanga où il est attendu de pied ferme par la population locale.

En précampagne. Le président Hery Rajaonarimampianina est le seul candidat à la course à la Magistrature suprême qui peut tenir un meeting politique. Sous prétexte d’inaugurer des « zava-bita », le porte-fanion du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » multiplie les descentes sur le terrain. Dernièrement, il a rencontré la population d’Andiolava pour un projet d’électrification rurale, et celle de Sakaraha pour inaugurer un bloc opératoire. Quoiqu’il en soit, l’on pourrait estimer que le Chef de l’Etat suit à la trace l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina. Un autre candidat potentiel à l’élection présidentielle prévue se tenir au mois de novembre. D’ailleurs, le régime a tout fait et est en train de tout préparer pour empêcher tous les déplacements de ce dernier. Après la rentrée politique du leader de la Révolution orange à Ambilobe, qui s’est apparentée à une véritable démonstration de force le 8 mars dernier, Hery Rajaonarimampianina a aussi tenté le coup en se rendant dans le même district le 19 mars, soit une dizaine de jours seulement plus tard pour offrir des dons à la population victime du passage du cyclone Eliakim. Sauf que l’objectif n’était pas atteint lors de cette descente puisque l’effervescence populaire n’y était pas au rendez-vous.

PDS. Demain, le Chef de l’Etat se rendra à Mahajanga où il est attendu de pied ferme par la population locale. Depuis le meeting raté d’Andry Rajoelina dans la Cité des fleurs, des rumeurs sur un éventuel projet de remplacement du Maire de la Commune Urbaine de Mahajanga, Andriantomanga Mokhtar Salim par un Président de Délégation Spéciale (PDS) circulent. Un projet contesté par les majungais qui envisagent de défendre par tous les moyens leur Maire élu sous les couleurs du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina ». Faut-il rappeler que le Premier Magistrat de la Ville de Mahajanga a été élu avec 8 791 voix lors des communales de 2015. Officiellement, Hery Rajaonarimampianina sera à Mahajanga demain pour une série d’inaugurations. Les partisans locaux du MAPAR craignent toutefois un règlement de compte politique en vue de destituer le Maire. Nul n’ignore pourtant que de pareille initiative n’apportera pas l’apaisement politique au pays.

Mesure drastique. Ce week-end, Hery Rajaonarimampianina, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana vont certainement se croiser à Vohipeno pour la cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa qui aura lieu à l’EKAR Vatomasina. L’Eglise Catholique Romaine a invité de nombreuses personnalités politiques dans le cadre de cet évènement. De ce fait, le régime, par le biais de la Préfecture de Police, a pris toute une mesure drastique pour interdire toute manifestation publique. Reste à savoir si l’actuel président de la République et ses prédécesseurs respecteront l’esprit de la réconciliation et du « Fihavanana malagasy » durant cette cérémonie religieuse à Vohipeno. Ce jour, Hery Rajaonarimampianina assistera à l’ouverture officielle du Salon des mines, des pétroles et de l’équipement qui aura lieu au MBC Mamory Ivato.

Davis R

Midi Madagasikara44 partages

Portrait : Manou, une « petite jazz woman» avec une si « grande basse »

Manou, avec le Full Vao Band lors du Nosy-Be Jazz festival.

Une fille jouer à la basse dans le milieu du jazz malgache, ce n’est pas commun. C’est même très rare. C’est pourtant le cas de Manou Radonason, cette jeune femme à peine sortie de l’adolescence qui fait désormais partie de la famille musicale du Full Vao Band. Une artiste qui ira certainement loin.

Le jazz ? Elle est tombée dedans étant petite. « J’ai de grands-parents mélomanes, une maman chef de chœur, un papa guitariste, un frère qui joue à un instrument de musique. Et plus important encore, tous les membres de ma famille écoutent du jazz. Je ne pouvais donc qu’aimer ce genre musical », raconte Manou Radonason. A 5 ans, elle veut ressembler à son papa et s’essaie à la guitare. Quelques années plus tard, elle entre dans une école de musique, celle de Rajaofetra à Ampandrana. « Je m’initie au piano, au classique ». Elle jouait, sans grande conviction. Plus tard, elle se met à la guitare. Entre temps, elle joue à la basse. Elle eut un déclic et décide de faire de la basse son instrument de prédilection.

Manou, jouant de son instrument de prédilection.

Parcours. Nous sommes en 2016. Manou a alors 16 ans. Passionnée de jazz, elle n’ambitionne pourtant pas de faire carrière dans le milieu musical, en tout cas, pas à cette époque. Un après-midi, alors qu’elle avait du temps libre, la jeune femme s’aventure au CGM et découvre le jazz club du CGM. « J’assiste à une de leur réunion de partage et de répétition ». Pepe (saxophoniste) remarque cette jeune inconnue au milieu de ses musiciens et l’aborde. Elle finit par s’inscrire et devient membre du jazz club CGM. Elle participe aux concerts du club, le premier le 18 novembre 2016, et à d’autres grands évènements comme le Madajazzcar ou le Jazz@totohabato. Se démarquant par sa prestation, la jeune femme est cette fois-ci, sollicitée pour faire partie du groupe Full Vao Band. Elle en devient la chanteuse et plus tard, la guitariste. « J’ai intégré la bande à Dr Henri en tant que chanteuse mais quand les membres découvrent que je joue à la guitare, j’en suis également devenue la guitariste ». Elle travaille d’arrache-pied et le 18 novembre 2017, un an exactement après son premier grand concert au CGM, elle est de nouveau sur scène, cette fois avec Full Vao Band. Dernièrement, elle a accompagné le groupe au Nosy Be Jazz festival. Pour l’instant, Manou Radonason n’a pas encore de projet musical personnel mais une chose reste sûre, elle ira certainement loin, très loin. Un autre grand projet peut-être pour le 18 novembre 2018 ?Mahetsaka

Midi Madagasikara43 partages

Diplomatie : Danil Ismaël Consul Honoraire de Slovaquie à Madagascar

L’Ambassadrice slovaque Monica Tomasovicova, remettant à Danil Ismaël la lettre de sa nomination en tant que Consul Honoraire de Slovaquie à Madagascar.

Les relations entre Madagascar et la Slovaquie se présentent actuellement sous de meilleures perspectives et seront marquées prochainement par une visite officielle du ministre slovaque des Affaires Etrangères, à Madagascar.

Au mois de février dernier, on avait fêté les 22 années de relations diplomatiques de la Slovaquie et Madagascar. Et pourtant, à part des boursiers malgaches dans l’ex-Tchécoslovaquie, les échanges sont pratiquement inexistants.

Semi-officielle. Dorénavant, les choses vont changer puisque le gouvernement slovaque a décidé d’installer un Consulat honoraire en République de Madagascar. Une initiative qui a abouti à la nomination, par le gouvernement slovaque, de Danil Ismaël  au poste de Consul Honoraire de la République de Slovaquie à Madagascar. Son installation a eu lieu, hier à sa résidence à Ivandry. Une installation semi-officielle, en présence de l’Ambassadrice slovaque Monica Tomasovicova, installée en Afrique du Sud et qui a juridiction sur Madagascar. Il s’agit d’une installation semi-officielle puisque la cérémonie officielle aura lieu prochainement au cours de la visite officielle que le ministre slovaque des Affaires Etrangères effectuera à Madagascar.

Benyovsky. « Les relations entre Madagascar sont riches en histoire » a rappelé l’Ambassadrice Monica  Tomasovicova, dans le discours qu’elle a prononcé.  Une occasion de rappeler l’histoire de Maurice Benyovsky, l’explorateur et aventurier né à Vrbové (aujourd’hui Slovaquie) le 20 septembre 1746 et mort le 23 mai 1786 à Madagascar. Ayant réalisé des actions sociales, Benyovsky a même été proclamé Roi d’Antalaha. Malheureusement, on ne connaît pas les circonstances exactes de sa mort ni même l’endroit où il a été enterré. Dans tous les cas, le nom de Benyovsky que porte d’ailleurs une rue dans le quartier d’Isotry, est un point commun idéal pour un futur meilleur dans ce nouvel élan des relations entre Madagascar et la Slovaquie. « Le dossier Benyovsky fait partie des priorités du Consulat » a déclaré Danil Ismaël. En effet, le sujet  peut constituer un élément important dans la promotion de la destination Madagascar. Ce d’autant plus que Benyovsky est devenu un personnage culte en Slovaquie, et ses aventures ont fait l’objet d’une série télévisée. « Grâce à ce film, Madagascar est devenu proche des Slovaques » a précisé l’Ambassadrice Moniva Tomasovicova.

Opportunités d’affaires. Bien évidemment, le Consulat planchera sur les opportunités d’affaires entre Madagascar et la Slovaquie. « Nous envisageons la visite d’une délégation d’hommes d’affaires slovaques à Madagascar », affirme Danil Ismaël en ajoutant que  des opérateurs économiques malgaches pourraient également se rendre en Slovaquie. Bref, on s’attend à une coopération mutuellement avantageuse entre Madagascar et la Slovaquie. Sur ce point d’ailleurs, un projet de mise en place de la Chambre de Commerce Madagascar – Slovaquie est en cours. Selon le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Randriarimanana Harison Edmond qui a représenté le MAE malgache, lors de cette cérémonie, « l’installation du Consulat Honoraire de Slovaquie à Madagascar est une étape prometteuse car dorénavant, on va explorer toutes les opportunités pour développer les relations économiques ». Et dans l’immédiat, on envisage une remise à jour de l’accord commercial entre Madagascar et la Tchécoslovaquie dans les années 80. Un accord devenu caduque après la disparition de la Tchécoslovaquie dont une partie est devenue la Slovaquie, un pays membre de l’Union Européenne et faisant partie de l’espace Schengen en 2004.   Bref, les relations entre Madagascar et la Slovaquie se présentent sous de meilleures perspectives. En attendant, l’équipe de Danil Ismaël au  Consulat Honoraire de Slovaquie  se prépare pour la visite officielle du MAE slovaque à Madagascar. Une visite qui sera en tout cas, une étape importante pour le renforcement des relations entre les deux pays.

A noter que le Consulat honoraire de Slovaquie est basé à La City Ivandry.

R.Edmond.

Midi Madagasikara32 partages

Vol des 70 millions ariary : L’individu « wanted » menace sa victime

Sa photo est affichée sur tous les postes de police. (Photo fournie)

Recherché par la police pour vol et abus de confiance depuis la semaine dernière, Victorien Joseph Esoael, alias Soaly devient une menace pour la famille victime de son acte.  Cette dernière affirme avoir reçu des appels de la part du fugitif dès le lendemain de son forfait pour leur  interdire d’alerter   la police.  Dans le cas contraire,  elle devrait s’attendre aux  pires extrémités. Pour rappel, Soaly est poursuivi pour avoir abusé de la confiance de la personne qui l’a hébergé pendant trois ans pour lui subtiliser une somme de 70 millions d’ariary. Selon les explications émanant de la plaignante  et confirmées par  la police chargée de l’enquête, le suspect a profité du moment où il était seul dans la maison de sa famille d’accueil à Analamahitsy pour commettre ce vol, le 27 mars 2018. «Considéré comme un proche, il connaissait  l’existence de cet argent qui aurait dû être envoyé à l’étranger pour les frais d ‘hospitalisation  d’un malade », déplore la femme du propriétaire de la somme. Elle n’a pas dissimulé sa déception d’avoir été trahi par cet homme que sa famille, de confession musulmane,  a  accueilli à bras ouverts. Elle ajoute que lorsque Soaly s’est enfui avec cette somme, une quantité de cannabis et des « ody gasy » ont été découverts dans les affaires qu’il a laissées dans la maison. Un fait que la famille estime comme étant une profanation  de leur  croyance musulmane.  Mercredi 11 avril dans la soirée, cette femme affirme avoir encore reçu un appel de la part du fugitif. Ce dernier s’est  manifesté  juste le lendemain de la publication dans les médias de l’avis de recherche lancé à son endroit.  La femme n’a pas décroché, se doutant  qu’il s’agissait d’une nouvelle menace. Ainsi, La famille a tout de suite informé la police car ce numéro de téléphone pourrait constituer un indice pour capturer le suspect. Quoi qu’il en soit, la police souhaite toujours la collaboration de tout le  monde dans cette affaire. Ainsi, l’avis de recherche émise à l’encontre du fugitif reste valable et tout  renseignement sur cet  homme doit être communiqué aux numéros  suivants : 0340599841/0340599842.

T.M.

Midi Madagasikara30 partages

Betsinjake – Toliara : 10 196 tortues Radiata saisies

Les tortues endémiques malgaches sont victimes de trafique en tout genre.

Bonne pioche pour les acteurs de lutte contre les trafics des espèces rares de la Grande Ile. En effet, 10 196 tortues radiata ont été saisies par le réseau de lutte pour la sauvegarde des espèces menacées de la région Atsimo-Andrefana. Ledit réseau est composé par le ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des forêts, le tribunal, la gendarmerie nationale, le Bianco, le ministère de l’Énergie et le ministère de la Communication. «Une saisie effectuée grâce à des informations obtenues par ledit réseau» dit-on. Les tortues en question ont été éparpillées et saisies dans une maison située à Betsinjake selon toujours un communiqué émanant du ministère de l’Environnement dans la soirée d’hier. Trois personnes ont été arrêtées suite à la perquisition de la maison en question. Elles sont actuellement objets d’enquêtes pour connaître des éventuels complices.

Menacées. Véritable star des animaux endémiques de la Grande Ile, la tortue Radiata est inscrite dans l’annexe I de la convention de Washington sur la protection des espèces. Une inscription qui signifie que, l’animal figure parmi les espèces rares et menacées. Une situation qui devrait être alertée tous les acteurs entrants dans la lutte pour la préservation de la biodiversité malgache. Pour l’heure, il n’est pas encore possible d’avoir une statistique relatant le stock de tortues radiata dans la Grande Ile. «Je ne suis pas au courant de la tenue d’inventaire des sokake. On n’a pas encore effectué d’inventaire des stocks de Sokake jusqu’à aujourd’hui», note un responsable auprès du ministère de l’Environnement joint au téléphone.

José Belalahy

Midi Madagasikara24 partages

Toliara : Zazavavy 14 taona afa-jaza teny an-dàlana

Tovovavikely iray sahabo 14 taona eo, voalaza fa mpianatry ny CEG no afa-jaza tampoka teny an-dàlana, afak’omaly, tao amin’ny Fokontany Besasavy, amin’ny lalana mihazo ny oniversiten’i Maninday iny. Nanao dia maika fa natahotra ny ho tara fidirana vao maraina ity “ajampela” handeha hianatra ity.  Nitaraina narary an-doha sy fanina izy ka nijanona tampoka teny an-tsisin-dalana. Raha vao tafapetraka kely ity ankizivavy ity, dia nisy tsiranoka nibosesika nivoaka tamin’ny fivaviany.Akory ny hatairan’ ireo nanatri-maso, fa rehefa nojerena akaiky izany dia zaza tokony mbola hipetraka ao an-kibo no nivoaka. Rehefa nofotorin’ny ray aman-dreniny sy ny mpitsabo ity zazavavy tsy ampy taona bevohoka efa-bolana eo ity, dia tsy nety nilaza ny marina mihitsy : nananala zaza izy noho ny fihinanana fanafody na tambavy ravin-kazo, ary tsy nety nanondro ihany koa ny lehilahy nahabevohoka azy, raha ny fanazavana azo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara21 partages

Bealalana : Lavanila 15 taonina isan-taona no misy mangalatra

Mitaraina ireo tantsaha mpamokatra lavanila ao amin’ny distrikan’i Bealalana, fa mirongatra tato ho ato, ny halatra lavanila manta. Fantatra ihany koa, araka ny vaovao voaray avy any an-toerana, fa samihafa ny fotoana fanokafana ny fivarotana ny lavanila any amin’ireo kaominin’i Bealalana, noho ny maha samihafana ny  toetry ny andro sy ny toe-tany misy any. Ny akaiky indrindra, dia amin’ny faran’ny volana mey izao. Araka ny voalazan’ny filohan’ny “plate-forme vanille” any Bealalana, dia mahatratra eo amin’ny 40 taonina isan-taona ny vokatry ny lavanila any an-toerana. Ary mahatratra eo amin’ny 15 taona isan-taona ny lavanila manta sy simba vokatry ny hasomparana ataon’ireo mpangalatra ireo. Efa nahitana vokatra ny fiaraha-miasa eo amin’ny “platefore lavanila”-n’ny tantsaha mpamokatra sy ny mpitandro ny filamina, amin’ny ady atao momba ny halatra  lavanila manta.

Anastase

Midi Madagasikara21 partages

Jean Razafindravonona : Les deux requêtes de ses avocats déclarées irrecevables par la HCC

Jean Razafindravonona était à la tête du MFB au moment des faits à lui reprochés

La HCC s’est prononcée avant-hier sur les deux requêtes déposées par les deux avocats de l’ancien ministre des Finances et du Budget.

« Les présidents des Assemblées parlementaires, le Premier ministre, les autres membres du gouvernement et le président de la Haute Cour Constitutionnelle sont pénalement responsables devant la Haute Cour de Justice, des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis ».

Dans sa requête en date du 28 mars 2018, le premier avocat, Me Christian F. Raoelina s’est basé sur ces dispositions de l’article 133 alinéa 1er de la Constitution pour demander à la HCC de constater l’anti-constitutionnalité des actes pris par le Procureur de la République et le Juge d’Instruction de la Chaîne Pénale Anti-Corruption, à l’encontre de Jean Razafindravonona, poursuivi pour divers détournements de deniers publics, complicité de faux et usage de faux et abus de fonction, aux motifs qu’au moment des faits à lui reprochés, l’intéressé était membre du Gouvernement donc « pénalement responsable devant la Haute Cour de Justice ». Laquelle n’est pas toujours mise en place alors que la HCJ aurait dû être installée « dans un délai de 12 mois à compter de l’investiture du président de la République ». Soit le 25 janvier 2015 au plus tard.

Lien de connexité. Dans sa requête introduite le 30 mars, le deuxième avocat, Me Ferdinand Ranary Rakotoarisoa a repris les mêmes motifs pour soulever une exception d’inconstitutionnalité par rapport à la procédure et aux actes pris par le juge d’instruction près de la Chaîne Pénale Anti-Corruption. Considérant que les deux dossiers présentent un lien de connexité, la HCC de les joindre pour être statués par une seule et même décision à travers laquelle, elle a déclaré « lesdites requêtes irrecevables en la forme ».

Exception d’inconstitutionnalité. Concernant la première requête, la HCC de considérer que « selon la Constitution, le juge constitutionnel ne peut être saisi directement par voie d’action individuelle ». Quant à la deuxième requête, Ambohidahy de souligner que « l’exception d’inconstitutionnalité doit être soulevée devant la juridiction saisie de la procédure mise en cause ; que cette juridiction, après avoir rendu une décision de sursis à statuer, doit saisir elle-même la Haute Cour Constitutionnelle ». Les deux avocats de l’ancien Grand Argentier devront donc revoir leur copie afin que la Chaîne Pénale Anti-Corruption sursoie à statuer, et saisisse la HCC qui devra alors se prononcer sur le fond(s) dans un délai de 1 mois. Une affaire – au propre comme au figuré – qui sera un test de crédibilité pour Jean-Eric Rakotoarisoa et son équipe avant de rendre sa décision sur les trois lois électorales qui seront soumises à son contrôle. Il y va du bon déroulement du processus électoral, avant, pendant et après la présidentielle de 2018.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara20 partages

Intérieur et Décentralisation : Une femme parmi les pressentis ministres

Le prochain locataire de l’Immeuble Patte d’Eléphant à Anosy serait encore un AC.

Les Administrateurs Civils (AC) menaceraient de faire la grève au cas où les rumeurs de nomination de Mamy Ratovomalala à la tête du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation venaient à se confirmer. « Le ministre de la Défense nationale est un général  de corps d’Armée;  le SEG est un général de Gendarmerie ; le ministre de la Sécurité Intérieure est un contrôleur général de Police ; la ministre de la Justice est un magistrat… », font-ils remarquer. Pour demander dans la foulée « pourquoi le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation ne serait-t-il pas un AC ?»

Corps des AC. Le PM Mahafaly Olivier pourrait effectivement être remplacé au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. A l’instar des rumeurs sur Mamy Ratovo que certains observateurs verraient plutôt rempiler au ministère des Mines, des bruits font également état de la possible nomination d’une femme à Anosy. Parmi les noms qui circulent sous le manteau, figure celui de Tidahy Chantal qui est une proche collaboratrice de longue date de Hery Rajaonarimampianina. En plus d’être issue d’une famille de grands commis de l’Etat et de faire partie du Centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar (CAMM),  elle appartiendrait croit-on savoir, au corps des Administrateurs Civils. Ce qui satisferait les revendications corporatistes des AC à moins de faire preuve de misogynie ou de sexisme, voire de vouloir à tout prix le maintien de l’actuel locataire de l’Immeuble Patte d’Eléphant.

R. O

Midi Madagasikara19 partages

Recherche, innovation et emploi : Une plateforme nationale en vue

Signature de la convention-cadre de la plateforme nationale de la recherche, l’innovation et l’emploi à l’Hôtel Colbert Antaninarenina hier.

La recherche et l’innovation constituent des facteurs importants du développement de beaucoup de pays dans le monde. Une démarche que Madagascar entend emprunter en lançant une plateforme nationale dédiée à cet effet.

62 % des jeunes malgaches sont chômeurs. La cause se réfère soit à l’insuffisance des offres d’emploi, soit à l’inadéquation de la formation-emploi. Ce sont là les propos du coordonnateur national de la Conférence des Travailleurs pour faire état de la situation de l’emploi des jeunes malgaches actuellement. Propos sortis lors de la cérémonie officielle de signature de la convention-cadre de la plateforme nationale de la recherche, l’innovation et l’emploi à l’Hôtel Colbert Antaninarenina hier. Question emploi, la situation des jeunes malgaches est, en effet, préoccupante et nécessite des actions concrètes des acteurs. La plateforme nationale de la recherche, de l’innovation et de l’emploi entend résoudre les problèmes grâce à des actions combinées de différents acteurs tels que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, le ministère de l’Économie et du Plan, le FIVMPAMA et le GEM ou Groupement des Entreprises de Madagascar. Actions visant à résoudre le problème de l’inadéquation emploi-travail. Une des premières causes du fort taux de chômage dans La Grange Ile.

Source. L’idée de la mise en place de la plateforme consiste à résoudre le problème d’inadéquation emploi-formation en impliquant le MESUPRES, le secteur privé et le représentant des travailleurs dans une démarche combinée. Comme l’a expliqué le général Herilanto Raveloharison «il s’agit de mettre en place un cercle vertueux. L’idée consiste à ce que le secteur privée donne ses attentes quant aux profils des jeunes diplômés malgaches. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique quant à lui devrait faire en sorte de développer des jeunes pouvant répondre auxdits besoins et attentes des entreprises». Une façon pour les acteurs de faire participer tous les acteurs (gouvernement, secteur privé et travailleur) dans le processus de mise en œuvre du travail décent. La recherche et l’innovation sont deux pièces maîtresses du développement d’un pays. Et les gouvernements des pays en questions attribuent un budget faramineux dans le développement du secteur de la recherche et de l’innovation. Qu’en est-il de la Grande Ile qui veut se lancer dans ce chemin? Pour l’heure, les résultats des recherches initiés par les chercheurs malgaches ne sont toutefois pas connus du grand public.

José Belalahy

Midi Madagasikara17 partages

Le régime décidé de coller à son rival sur le terrain

Le régime  est maintenant bien décidé à ne pas lâcher celui qu’il considère comme l’un de ses rivals les plus dangereux. L’actuel chef de l’Etat, bien qu’il n’ait pas annoncé officiellement sa  candidature, n’entend pas se laisser distancer par Andry Rajoelina dans sa précampagne. Il veut essayer d’effacer la forte  impression laissée par ce dernier lors de ses déplacements en province. Le pari est risqué, mais il entend déployer tous les moyens pour le faire.

Le régime décidé de coller à son rival sur le terrain

Ambilobe fut la première étape de l’ancien président de la transition dans cette précampagne qu’il a entamée. L’immense foule qui l’a accueillie  a montré qu’il serait l’  un des favoris de l’élection présidentielle. Le régime ne voulant pas être en reste, a donc décidé d’organiser le même déplacement pour Hery Rajaonarimampianina. On connait la déconvenue du chef de l’Etat qui s’est même fait siffler par le public. L’équipe de ce dernier  a bien  mesuré le danger représenté par cet adversaire. Pour ne pas le laisser triompher, décision fut prise de l’empêcher d’assister au rassemblement organisé par ses partisans à Mahajanga. Pour la première fois, un notam a été émis pour immobiliser un appareil  sur le territoire national. Cette mesure prise par les autorités a amplifié les échos de la mobilisation des partisans du MAPAR sur place. Pour ne pas se laisser déborder, les stratèges du président actuel ont décidé qu’il fallait occuper le terrain. Des déplacements soigneusement choisis ont été préparés. Des inaugurations ont  eu lieu. Mais maintenant, il est question de  ne pas se laisser voler la vedette par l’ancien président  de la transition. Demain, donc,, il sera à Mahajanga et essaiera d’effacer l’impression désastreuse laissée par les mesures d’interdiction de la manifestation des partisans d’Andry Rajoelina.  Le jour d’après, il se rendra à Vohipeno pour  ne pas laisser le champ libre à son adversaire.  Dorénavant, le chef de l’Etat a décidé de le défier sur son propre terrain. Y arrivera-t-il ? Il s’en est donné les moyens, mais ce sont les Malgaches qui décideront de la suite à y donner.

Patrice RABE

Midi Madagasikara15 partages

Groupe JCR – CYROI : Un partenariat pour une recherche scientifique de très haut niveau

De G. à Dr.), Christian Meriau, directeur de CYROI, Maya Cesari, directeur scientifique et Jean Claude Ratsimivony, président du groupe JCR.

Le groupe JCR dirigé par son président directeur général, le Dr Jean Claude Ratsimivony, qui plus est , l’ancien président fondateur des laboratoires Homeopharma, vient de signer une convention de partenariat avec le CYROI (Cyclotron Réunion Océan Indien) à La Réunion. Celui-ci constitue une plateforme scientifique en Afrique et au niveau de l’Océan Indien dans le domaine de la bio-science. Et le groupe JCR a été représenté par son filiale le CRAMANT (Centre de Recherche Appliquée en Médecine Alternative Naturelle et Traditionnelle), lors de la signature de cette convention de partenariat. Il s’agit notamment d’un partenariat pour une recherche scientifique de très haut niveau.

Renforcer le savoir-faire. En effet, le CYROI de la Réunion dispose des moyens et des équipements de pointe comme la RMN 600mHZ ou l’équivalent d’un IRM ou scanner, permettant de détecter les substances actives dans les plantes médicinales et aromatiques. Il est également doté d’une spectrométrie de masse LCMSMS et d’un plateau d’éco-extraction par ultra-sons. Les deux parties se sont ainsi engagées à promouvoir des études scientifiques sur des extraits ou des plantes médicinales et aromatiques, qui seront susceptibles d’être utilisées dans le CRAMANT ou dans le projet futur d’une clinique de Médecine Alternative (Welnesshospital), a-t-on évoqué. En outre, ces études scientifiques devront permettre de rechercher ou de valider des propriétés anti-tumorales ou anti-cancer, des propriétés immuno-activatrices ou des modulateurs du système immunitaire ainsi que des propriétés anti-diabétiques et anti-hypertensives. L’objectif de cette convention de partenariat vise de ce fait à renforcer le savoir-faire du groupe JCR dans le cadre de la promotion de la Médecine Alternative et Traditionnelle. Par ailleurs, le Centre s’engage dans une démarche préventive pour le maintien de la santé et du bien-être, dans un accompagnement numérique de mode de vie des patients, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara14 partages

Leader Fanilo : Erick Rabeharisoa met les points sur les « i »

Erick Rabeharisoa est pour la pluralité des débats

Le Leader Fanilo, présidé par Jean Max Rakotomamonjy, a effectué une rencontre avec quelques membres de la presse mercredi dernier, au siège du parti à Soanierana. Une occasion pour Erick Rabeharisoa, le secrétaire général national (SGN), de mettre quelques points sur quelques « i ». Et pour commencer, il écarte Rabesa Zafera Antoine de la « famille Leader Fanilo ». En effet, nous ne sommes pas sans savoir que l’aile Rabesa Zafera a condamné, au nom du parti, l’expulsion de la députée Christine Razanamahasoa de sa demeure à Amparibe, la semaine dernière. Pour Erick Rabeharisoa, il s’agit purement et simplement d’une « usurpation de titre » dans la mesure où « non seulement il ne fait plus partie du Leader mais aussi et surtout, il n’a pas du tout la qualité de président, donc, il n’a aucun droit d’utiliser le logo du parti », a-t-il souligné. De surcroît, selon toujours les explications du SGN, « Rabesa Zafera Antoine n’a pas demandé l’autorisation du bureau national de coordination pour agir au nom du Leader Fanilo ». Notons que cette affaire se trouve au niveau de la Justice. Si le camp d’Erick Rabeharisoa a interjeté appel par rapport au jugement du tribunal de Première instance, celui de Rabesa Zafera Antoine a formulé une opposition. Une affaire à suivre mais pour Erick Rabeharisoa, « il n’y a aucun débat, c’est nous qui sommes légitimes ».

Ethique. Par ailleurs, le SGN a abordé les autres questions d’actualités, en l’occurrence, le vote tout récemment des lois électorales par le Parlement. « Nous ne pouvons pas arguer qu’il n’y a eu aucun débat. Certains avancent que la corruption a pris le dessus mais prouvez-le », a-t-il précisé avant de poursuivre que « nous devons savoir ce que nous voulons. Soit nous jouons le jeu démocratique, acceptons de perdre si on n’est pas majoritaires ; soit nous abandonnons la démocratie et optons pour la dictature ». Pour ce qui est de cette affaire, les enquêtes sont en cours. Interrogé, par conséquent sur la position actuelle du Leader Fanilo, Erick Rabeharisoa a été plus ou moins clair dans ses explications. « Il est vrai que Herizo Razafimahaleo, le fondateur, a été à cheval sur l’éthique et, quand une pratique va à l’encontre de ses principes, il n’hésitait  pas à quitter les débats. Mais au sein du parti, nous avons décidé de prôner la pluralité des débats, de l’enrichir. Ce qui fait qu’il y a des conceptions que l’on soutient, et celles qu’on dénonce », a-t-il répondu. Pourquoi ? « Nous n’avons pas assez de pouvoir pour appliquer ce que nous avons toujours défendu », estime-t-il.

Aina Bovel

Midi Madagasikara14 partages

CSP : Saisie de matériels de pêche prohibés

Ce sont les matériels de pêche saisis par le CSP.

Le contrevenant est ainsi puni d’une amende de transaction allant de 100 000 à 300 000 USD fixée par la réglementation en vigueur 

Suite à une collaboration avec une ONG, le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, par le biais du Centre de Surveillance de Pêche (CSP), a saisi dernièrement des matériels de pêche prohibés par la loi à proximité d’un lieu de pêche, plus précisément dans le village de Mariambe au Nosy Mitsio à Antsiranana. Il s’agit notamment de dix-sept bouteilles de plongées avec deux compresseurs, huit détendeurs et dix jackets. « Mais avant la saisine de la Justice sur cette affaire, la loi portant sur l’accord de pêche et de l’aquaculture offre encore la possibilité de déclencher la procédure de transaction. Le contrevenant est ainsi puni d’une amende de transaction allant de 100 000 à 300 000 USD fixée par la réglementation en vigueur. L’affaire sera portée en justice s’il refuse de payer cette amende. Deux dossiers similaires sont déjà transférés au tribunal  », a expliqué Harimandimby Rasolonjatovo, le directeur exécutif du CSP lors d’une conférence de presse hier.

Très prisé sur le marché asiatique. Notons que ces matériels de pêche prohibés sont utilisés pour la capture de concombre de mer, un produit halieutique très prisé surtout sur le marché asiatique. « La pêche de ces holothuries n’est pas interdite malgré le fait que c’est une espèce menacée en raison de l’augmentation des efforts de pêche. On ne doit tout simplement les capturer qu’à l’apnée. Dans les années 90, les femmes des pêcheurs les collectaient au bord de la mer. Maintenant, les pêcheurs se déplacent même vers les îles Eparses pour pouvoir en capturer », a-t-il fait savoir. Mais face à cette situation, le ministère de tutelle a déjà promu l’élevage de trépang au CDA à Mahajanga. Un autre site d’élevage de concombre de mer est également lancé à Toliara.

Surveillance communautaire. Par ailleurs, ce département ministériel prévoit la mise en place d’un système de surveillance communautaire de proximité, afin de lutter contre l’exploitation illicite des ressources halieutiques. « Ce système vise à responsabiliser les associations de pêcheurs dans la gestion de ces ressources marines. Cela va s’étendre dans les zones d’eau douce », a précisé le directeur exécutif du Centre de Surveillance de Pêche. Des surveillances communautaires seront prochainement instaurées dans les régions de Melaky, de DIANA, d’Analanjirofo et d’Atsimo Andrefana.

Navalona R.

Midi Madagasikara12 partages

Vendredi Joli

Is’Art Galerie Ampasanimalo

La musique de l’Androy avec Tsimihole

Si on le connait en tant qu’initiateur du festival Rebeke, C’est sous sa casquette de chanteur que Tsimihole investira l’Is’art galerie ce soir. Place donc à la musique de l’Androy du côté d’Ampasanimalo. Fidèle à son image, le chanteur se livrera à un voyage  en musique qui nous ramènera dans des rythmes traditionnels  tout en touchant des sujets sensibles et percutant comme la déperdition culturelle,  l’inégalité, les mariages arrangés ou encore la pauvreté. Une évasion à saisir le temps d’une soirée.

An-trano Lodge Nanisana

Sandrine Rajaofetra Quartet en selle

Valeur sure du jazz malgache, Sandrine Rajaofetra continue son chemin dans cet emblée. Ce soir encore, la chanteuse  bercera les habitués d’An-trano Lodge Nanisana. En formation quartet, elle sera accompagnée par Benkheli, Matthieu Rajaofetra et Rado Manantsoa. Un beau petit monde qui fera le bonheur des mélomanes. Avec des  parents mélomanes et musiciens qui écoutaient, jouaient et chantaient du Jazz à la maison, pratiquement tout le week-end, cela ne peut que marquer. Ses goûts musicaux se sont développés et se sont forgés dans cette atmosphère. Une bonne ambiance et stylée s’annonce à l’horizon.

Piment café Behoririka

Silo reprend son  « Vendredi 13 »

Pour les superstitieux, le vendredi 13 peut être funeste, mais pour Silo et ses inconditionnels, c’est le temps de la musique. En ce mois d’Avril, l’interprète de Silography revient au Piment Café Behoririka. Partage, ambiance, musique et bonne humeur feront le cocktail parfait pour la meilleure des soirées. Une autre occasion à ne pas rater si l’on est noctambule et amateur de musique intelligente.

Jao’s Pub Ambohipo

Ambiance  “Rotsaka” avec Din

Il y a vingt ans, Din Rotsaka faisait partie de ces grosses pointures qui chauffaient les soirées endiablées.  Aujourd’hui encore, le crooner n’a changé d’un poil  et continue à mettre de l’ambiance. Place donc à l’ambiance « Rotsaka » au Jao’s Pub Ampbohipo. Les habitués de la tanière du roi du salegy  vibreront avec l’artiste sur les airs de « Dady Rotsaka », « Maman’i Dolores » et « Môtro » ou encore « Safia », bref une multitude de « mozika mafana » comme on les aime !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara12 partages

Antalaha : MD ilay mpampianatra nanapoizina

Niakatra Fitsarana ambaratonga voalohany tao Antalaha afak’omaly, ilay raharaha fanapoizinana tamin’ny sakafo : izay nitranga tany amin’ny ZAP Farahalana, ny 8 Martsa lasa teo. Ny 6 aprily teo no nosamborin’ny Zandary avy ao amin’ny “Poste Avancé” Farahalana ny lehilahy iray mpampianatry ny EPP Antanandronono, izay voarohirohy ho nandatsaka asidra tao anaty zava-pisotro nosotroin’ny mpampianatra namany niara-nisotro taminy nandritra ny fanasana nataon’ireo Fikambanam-behivavy tany an-toerana an’ ireto mpampianatra. Ny ampitson’io (9 martsa) tamin’ny 11ora antoandro, dia nitaraina ho narary ary nandoa sy nivalana sady safotra tsy nahatsiaro tena in-telo ilay mpampianatra voapoizina, izay mitazona kilasy T3, ary niditra hopitaly nandritra ny tapa-bolana.

Fialonana. Rehefa nivoaka ny hopitaly ilay mpampianatra voapoizina, dia nametraka fitoriana tany amin’ny mpitandro filaminana, ary ity mpampianatra ENF mpiara-miasa aminy ity ihany no notazoniny ho nahavanon-doza nanapoizina azy noho ny fialonana. Vokatr’ity raharaha ity, dia mitaraina mafy sady misedra olana lehibe amin’izao nyTalen’ ity sekolim-panjakana ity, satria tsy misy  afa-tsy izy irery sisa no mitazona ny kilasy T1 ka hatramin’ny T5, izay misy mpianatra 116. « Tsy mbola afaka miasa ilay mpampianatra voapoizina. Ny vadiny izay mpampianatra ihany koa tsy afaka miasa, fa mikarakara an-dramose tsy salama » ,hoy  ity mpanabe ity nampita ny vaovao taminay.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara10 partages

Sakaraha : Maty nofirain-drangahy ny vadiny noho ny vola

Nitrangana vono olona  indray tany Sakaraha, afak’omaly alina. Raha ny fantatra, dia disadisa ara-bola teo amin’ny mpivady efa mpiady  lava no niafara tamin’ny vono olona. Tsy nijanona tamin’ny fifamaliana am-bava ny kotaba sy adin’ireto mpivady, fa nofirafirain-drangahy nentin-katezerana tamin’ny antsy lava teo amin’ny tendany sy ny sandriny havanana ary  nanandrify ny lamosiny ramatoa, ka nihijitra eran’ny trano ny rà. Nikiakiaka mafy niantso vonjy ity  renim-pianakaviana niharan’ny vono ity, ka io no nanaitra ny mpiara-monina. Noho ny tahotra ny hatezeram-bahoaka dia vaky nandositra kosa ilay lehilahy nahavanon-doza, ka mbola karohina fatratra amin’izao. Nifamonjena haingana namonjy hopitaly kosa ity vehivavy niharam-boina, kanefa  teny an-dalana dia tapitra ny ainy noho ny fahavezeran-drà be loatra,  hoy ny vaovao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara9 partages

Antsalova : Mangataka toby miaramila

Miaina ao anatin’ny tebiteby lalandava  ny mponina ao amin’ny distrikan’ Antsalova, raha tsy hilaza fotsiny,  fa tamin’ny volana aprily ity dia nahitana halatr’omby in-droa  nisesy tany an-toerana, sy  fanafihana taxi-brousse. Soa ihany fa tsy nisy ny aina nafoy tamin’ity fanafihana fiara ity. Mifanohitra amin’izany ilay halatr’omby miisa 25, ka mpanara- dia iray sy dahalo iray no naratra ary tafaverina tamin’ny tompony ny omby 25 vokatry ny fiaraha-mientan’ny fokonolona sy ny mpitandro filaminana.

Eo anatrehan’izao tsy fandriampahalemanaizao, dia mangataka tobim-miaramila ny mponina any an-toerana ho fanatevenana ny polisy sy ny zandary efa any an-toerana.Fantratra ihanykoa, fa vokatr’io tsy fandriampahalemanaio, dia efa tsy vitsy ireo fandaharan’asa sy tetikasa misy any an-toerana no efa nitsoaka an-daharana ka mihantona ny asa, manampy trotraka  izany ny faharatsiana ny lalana izay mampidangana ny entana ilain’ny  mponina an-davanandro, sy ny famatsiana isan-karazany, ka anisan’izany ny fanafody.

Anastase

Midi Madagasikara8 partages

Partenariat : Airtel soutient Tatatata Production

Airtel Madagascar et Tatatata Production, ensemble pour la promotion du film malgache.

Airtel Madagascar a officialisé sa collaboration avec Tatatata Production dans le cadre de la production et de la réalisation du film « Melok’Ialahy ». L’opérateur soutient la maison de production pour la promotion de ce nouvel opus de Tsarafara Rakotoson alias Rajao, dans tout Madagascar. Lors de la conférence de presse de lancement, les partenaires ont présenté le calendrier des projections dont la première diffusion aura lieu le 1er mai à la Maison de la Culture de Majunga. L’implication d’Airtel Madagascar dans la sphère culturelle à Madagascar est devenue une tradition. « A travers notre engagement dans la promotion de la culture, Airtel Madagascar tient aussi à encourager et aider les producteurs et les jeunes talents à développer leur plein potentiel. » a déclaré Julie Raharilalao, directeur Marketing d’Airtel Madagascar. Ce partenariat de soutien au cinéma malgache concrétise en tout cas, la politique de proximité adoptée par Airtel Madagascar. Un engagement dans l’industrie cinématographique qui lui confère  le statut de partenaire de choix dans la promotion culturelle. Le dynamisme, le respect, la solidarité sont en effet, des valeurs qui animent l’opérateur dans toutes ses initiatives en faveur du développement. Rappelons que la collaboration entre Airtel et Tatatata Production remonte à 2017.

R.Edmond.

Midi Madagasikara8 partages

CUA : Haro sur les faux agents !

La CUA informe également que ceux et celles qui ont des doléances et/ou réclamations particulières sur le sujet sont priés de s’adresser à la porte 36 de l’Hôtel de Ville Analakely. (Photo : Yvon Ram)

Avec les différents problèmes qui submergent la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), quelques personnes malintentionnées trouvent le temps d’en tirer profit. Cela se traduit par des usurpations ou agissements dolosifs, de leur part, dans le but de duper ceux et celles qui doivent s’acquitter des taxes auprès de la CUA. Un point de presse y afférent a été tenu par le secrétaire général, Heriniaina Razafimahefa, hier à l’Hôtel de Ville Analakely. « Ces gens se manifestent souvent les jeudis où ils occupent Mahamasina et Anosy, et les vendredis où ils se trouvent à Analakely et à Ambohijatovo. Ils prétendent être des agents de la commune, puis extorquent de l’argent aux marchands », a informé le secrétaire général. C’est donc un fait qui est en train de se pérenniser. Actuellement, la CUA concocte les mesures drastiques visant à atténuer, à  moyen terme, et à éradiquer, à long terme, ce phénomène qui ne profite ni aux marchands ni à la CUA elle-même. Par conséquent, il est porté à la connaissance du public que, « la CUA ne recommande que les taxes habituelles et les véritables agents se munissent toujours de leur badge et d’un ordre de mission dans la réalisation de leur travail », indique le secrétaire général. Il est donc tout à fait normal que le citoyen à qui ils s’adressent, réclament ces pièces. Mais ce n’est pas tout. « L’acquittement des dites taxes s’effectuent uniquement auprès du guichet unique de la CUA », précise bien Heriniaina Razafimahefa.  Ce n’est pas dans la rue, ni ailleurs.

Aina Bovel

Midi Madagasikara7 partages

PETANQUE : La section de Tana en lice ce week-end

Rendez-vous est pris ce week-end au paddock de Mahamasina pour les championnats 2018  de la section Tana. En formule doublette, la section attend les catégories jeunes, dames et seniors. Les inscriptions se feront sur place ce samedi à 08h et le lancement de bouchon est prévu à 09H. Pour les dames, ce sera à 12h30 et les seniors à 14h.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara7 partages

Vaiavy Chila : Au grand complet au Glacier !

Le retour de la reine du « kaoitry » au Glacier.

Reine un jour, reine toujours ! Ici ou ailleurs, pour Vaiavy Chila, tous les concerts se préparent avec le même sérieux et la même rigueur. Un spectacle avec le groupe Chila a toujours été synonyme d’ambiance, et ce sera encore certainement le cas. Ce soir, il va donc y avoir du spectacle ! Chorégraphie, tenues, prestation et présence scéniques… Chila réserve de grandes surprises à tous ceux qui viendront la voir au Glacier Analakely. Le répertoire va également être composé de tous ces tubes et titres qui ont fait la renommée de la reine du « kaoitry » qui s’apprête à faire danser les noctambules jusqu’au bout de la nuit ! Une occasion à ne rater sous aucun prétexte car après le Glacier, la reine du « kaoitry » va mettre le cap à La Réunion. Elle reviendra ensuite au pays et retrouvera ses inconditionnels dans les quatre coins de l’île. Outre les quelques nouvelles compositions, Vaiavy Chila prévoit également de sortir un album pour cette année. Un vendredi joli avec une « ambiance tsy misy malomalo », c’est ce soir au Glacier, à partir de 21 heures.Mahetsaka

Midi Madagasikara7 partages

Polio myélite : 53 districts à haut risque

La 13e campagne FAV polio entend augmenter le taux de couverture national.

La 13e campagne FAV polio constitue la dernière étape avant la certification de l’éradication de la maladie par les experts de l’OMS.

Madagascar est actuellement arrivé à la 13e campagne FAV polio. Des chemins ont été parcourus par la Grande-Île pour éradiquer cette maladie qui ne constitue plus une menace pour de nombreux pays dans le monde. Des avancées palpables ont été menées lors des 12 précédentes, comme l’augmentation petit à petit du taux de couverture de la campagne et des soins inhérents à la maladie en question. Il convient de noter que l’objectif des parties prenantes consiste à atteindre un taux de couverture national de 90% à la fin des campagnes, et un taux de couverture de 80% au niveau des districts. Des bémols continuent toutefois à entacher lesdites avancées. 53 districts présentent de hauts risques de résurgence de la maladie. Lesdits districts présentent des caractéristiques communes, entre autres, l’enclavement, un niveau élevé d’insécurité ou encore un taux de couverture vaccinal de moins de 80%.

Mesures. Le risque n’est pas à prendre à la légère, car l’objet de la 13e campagne FAV polio correspond à intensifier les actions au niveau des districts en question. Ce qui devrait se faire par des actions de renforcement des actions visant à permettre l’accessibilité des zones enclavées. Pour les zones présentant un niveau élevé d’insécurité, une collaboration entre les agents de santé composés de vaccinateurs, de mobilisateurs, d’enregistreurs et les agents communautaires dans les districts concernés est prévue. «Le déploiement de militaires pourrait envenimer les choses. La population locale pourrait voir de mauvais œil le fait que les éléments des forces de l’ordre participent à la campagne». La lutte pour l’éradication de la polio continue malgré les obstacles rencontrés comme le refus des populations cibles (comme c’était le cas dans 11 régions durant la 12e édition). Par ailleurs, une visite inopinée d’experts de l’OMS serait prévue dans le courant du mois de mai 2018 prochain. Une mission qui devrait évaluer le système de renforcement de vaccination dans la Grande-Île. Une mission qui pourrait également entrer dans le cadre de la certification ou non du Pays. Affaire à suivre.

 Les 53 districts à hauts risques

 30 districts présentant un niveau d’insécurité élevé avec une population de 5 648 694:

 Andilamena, Ambatofinandrahana, Manandriana, Ankazobe, Soanierana-Ivongo, Vavatenina, Bekily, Beloha, Tsihombe, Amboasary-Atsimo, Betroka, Taolagnaro, Fenoarivo-Afovoany, Tsiroanomandidy, Ambalavao, Ambohimahasoa, Ikalamavony, Isandra, Vohipeno, Ihosy, Soavinandriana, Morafenobe, Miandrivazo, Belanana, Ampanihy, Ankazoabo-Atsimo, Beroroha, Betioky-Atsimo, Sakaraha et Mandoto.

 23 districts Enclavés  présentant 3 120 245 de population:

Anosibe An’Ala, Mananara-Avaratra, Maroantsetra, Ambovonmbe-Androy, Antanambao-Manampotsy, Marolambo, Kandreho, Tsaratanana, Soalala, Iakora, Ivohibe, Ambatomainty, Antsalova, Besalampy, Maintirano, Befotaka, Midongy-Atsimo, Vondrozo, Benenitra, Ikongo et Nosy-Varika.

José Belalahy

Midi Madagasikara5 partages

Stage en Chine, 98 sportifs et entraîneurs sur le départ

La première vague de la délégation malgache pour le stage de quatre mois en Chine, quittera le pays ce week-end. Ils seront 98 au total dont 88 sportifs et 10 entraîneurs dans les cinq disciplines à savoir l’athlétisme, le badminton, la natation, l’haltérophilie et le tennis de table.

 Tout est bien qui finit bien. Le séjour des experts chinois touche à sa fin après un mois de programme très chargé. Plus de cent sportifs dans les cinq disciplines ont suivi un entraînement intensif avant la publication de la liste des 88 athlètes qui feront le voyage. Côté encadrement, 30 entraîneurs ont bénéficié de l’expertise de ces techniciens chinois. 10 d’entre eux feront partie  de la délégation pour le stage en Chine.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports procédant à la décoration des experts chinois.

Les experts chinois décorés de l’ordre du mérite sportif

En guise de reconnaissance de leur service rendue au sport malgache et conformément à l’arrêté 8461/2018/11 avril 2018, l’Etat malgache à travers le ministre de la Jeunesse et des Sports a décoré les techniciens et experts chinois au mérite sportif. Ainsi, Jiang Lin, le chef de la délégation a été élevé au grade de commandeur de l’ordre du mérite sportif de Madagascar. Les entraîneurs des cinq disciplines ont été élevés au grade d’officier de l’ordre de mérite sportif. Il s’agit de Zhao  Zirui, Zhang Ke, Zhou Cibao, Xiao Xiangyang, Li Renguo  et Xia Weifeng. Cette reconnaissance visuelle à titre de décoration d’ordre de mérite sportif va marquer votre action pour le sport malgache en général et qui seront ancrés dans notre mémoire.

Le président de la République avec les athlètes.

40 millions d’Ariary d’argent de poche 

Cette semaine, les 98 bénéficiaires du stage en Chine ont été présentés officiellement. Ils ont été reçus par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha.  Un argent de poche de 40 millions d’Ariary a été offert par le chef d’Etat à cette délégation en partance pour Chine. « Vous jouez un rôle important dans le processus de développement du pays.  Depuis le voyage d’Etat effectué en Chine en 2017, le dialogue de coopération s’est poursuivi avec notre homologue le Chef d’Etat chinois, Xi Jinping. Vous êtes l’espoir de notre pays, c’est vous l’avenir. » a fait savoir le président.

ILS ONT DIT

Dr Jean Anicet Andriamosarisoa, ministre de la Jeunesse et des Sports : « Ce n’est que la  première phase de la mise en œuvre de la coopération sportive entre la République Populaire de Chine et la République de Madagascar qui a été accomplie. Nous avons pu voir de visu l’évolution  de nos jeunes athlètes en matière de performance et l’amélioration du savoir-faire de nos entraîneurs en matière d’encadrement technique. Tout  cela exprime le sérieux entre les deux parties, et pas plus tard qu’avant-hier, toute la délégation sportive confondue que ce soit pour la participation à la 11e édition des Jeux de la CJSOI à Djibouti, ou que ce soit  pour le stage en Chine, a été honorée  au Palais d’Etat d’Iavoloha par la bénédiction offerte par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Ceci témoigne aussi l’engagement  de l’Etat malgache pour la promotion et le soutien indéfectible du sport malagasy.  Reconnaissant  ces biens pour le sport malgache, que je venais d’annoncer ci-dessus, il nous revient ce jour, du côté malgache, de se lever pour remercier le Gouvernement chinois  d’avoir conclu avec nous cette coopération sportive. Les sportifs malgaches sont reconnaissants des experts chinois, qui venaient de loin pour partager leurs expériences et d’apporter leur savoir-faire auprès de nos entraîneurs et sportifs malgaches ».

Jiang Lin, le chef de la délégation chinoise : « Nous avons passé un séjour agréable à Madagascar. Les 30 jours où nous étions à Madagascar étaient intenses. Tous les stagiaires étaient actifs et motivés. A notre arrivée, nous nous attendions par ce niveau, les sportifs malgaches ont du potentiel. Nous espérons qu’en Chine, ils vont améliorer leur performance et des Malgaches puissent figurer sur le podium des grandes compétitions mondiales. Comme ce n’est que le début, nous espérons que ce stage s’ouvrira dans d’autres disciplines ».

Mand’Andrianantoanina, nageur en partance pour Chine : « En tant qu’athlète sélectionné pour le voyage en Chine, je remercie l’Etat malgache et le gouvernement chinois de nous avoir donné l’opportunité de suivre ce stage de haut niveau de quatre mois. Nous allons profiter au maximum de ce séjour en Chine pour améliorer nos performances et que ces efforts ne seront pas vains ».

Norolalao Andriamahazo, présidente de la Fédération malgache d’athlétisme (FMA) : « Cette coopération est très positive, nos entraîneurs ont reçu une formation de stage intensif pour les athlètes. Ce regroupement à Madagascar puis en Chine a stimulé les athlètes et cela se ressent déjà au niveau de leurs performances lors des tests. Les bénéfices de ce stage devraient perdurer jusqu’aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à Maurice en 2019. Les athlètes devraient être en regroupement dès le début de la saison prochaine c’est-à-dire, dès septembre ou octobre, mais cela dépendra du MJS. Nous remercions le gouvernement chinois et le gouvernement malagasy d’avoir pu réaliser cette belle coopération sportive ».

Les athlètes, les entraîneurs et les techniciens chinois étaient tous contents.

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA

Midi Madagasikara5 partages

Ouvrage : Von signe « La mémoire d’un jeune gay dérangé »

Von signe « La mémoire d’un jeune gay dérangé », son premier ouvrage chez « no comment ».

Von vient de signer son premier livre. L’ouvrage de 82 pages, sorti aux éditions no comment, a été dévoilé au grand public hier.

Un artiste qui a plus d’une corde à son arc ! La plupart le connaissait en tant que styliste. Aujourd’hui, il se dévoile au grand public sous sa casquette d’auteur. Raleva dans le stylisme, Von en tant qu’écrivain, a sorti son premier ouvrage intitulé « La mémoire d’un jeune gay ». Un livre de 82 pages qui raconte parfois, au fil des lignes, son propre vécu et sa propre histoire, mêlés à de la fiction. Car oui, Von est lui-même « gay » et ne s’en cache pas. Avec son livre, il s’inscrit dans cette tradition littéraire d’émancipation et de révolte. « Avec force, fougue et un brin d’insolence, il affiche ses préférences et se rebelle implicitement contre une société conservatrice qui apparait, sous sa plume, et parfois étriquée et souvent rétrograde ». Dans des textes acides mêlant l’autobiographie et la fiction, il met donc en avant, avec une acceptation de soi qui force le respect, ce que la majorité ne veut pas voir : une vraie vie homosexuelle, avec ses peines et ses joies, ses codes et ses actes, ses jours et ses nuits. Une vie qui existe belle et bien à Madagascar.Connu dans le milieu artistique en tant que styliste, Von est également journaliste culturel. Les abonnés du magazine « no comment » reconnaîtront sa chronique dans lequel il décrivait, au vitriol, les tribulations d’un jeune malgache homosexuel dans une société ayant encore bien du mal à le tolérer. Aujourd’hui, c’est sa propre histoire, son monde qu’il nous dévoile dans « La mémoire d’un jeune gay dérangé », cet ouvrage de 82 pages, sorti aux éditions No comment.Mahetsaka

Midi Madagasikara5 partages

FMF – Elections : La FIFA pour une élection totalement démocratique et indépendante

La SG de la FIFA, Samoura connait bien Madagascar et croit au football malgache.

Une nouvelle commission électorale devrait être mise en place pour organiser les élections au sein des ligues de V7V, Haute-Matsiatra et Bongolava et du comité exécutif de la FMF avant le 3 juin 2018.

Le verdict est tombé. Suite à la mission de vérification effectuée par la FIFA et de la CAF du 13 au 16 mars dernier à Antananarivo, par rapport au processus électoral au sein de la fédération malgache de football (FMF), l’instance dirigeante du football mondial a émis ses recommandations.

Ainsi, après délibérations, la FIFA prend note de l’existence d’un « guide électoral, en parallèle aux statuts de la FMF et du code électoral de la FMF qui semble avoir créé une situation incertaine pour certaines parties prenantes. Certaines décisions de la commission électorale sont basées sur ce « guide électoral » qui ne semble ni être un texte légal adopté par l’assemblée générale, ni être un texte émanant de la compétence du comite exécutif. La légitimité de la commission électorale et de la commission de recours pour les élections semble

être contestée : le président de la commission électorale et les membres restants n’ont pas été apparemment validés par l’assemblée générale. Le président de la commission électorale agit en parallèle en tant qu’avocat de la FMF depuis

2004, ce qui suscite des questions par rapport à l’indépendance de la commission électorale ».

Avant 3 juin. Dans sa lettre envoyée à la FMF, la FIFA estime que « la situation actuelle de la FMF n’est pas entièrement favorable à la tenue d’une élection du nouveau comité exécutif de la FMF totalement indépendante et démocratique, et ainsi conforme aux exigences de la FIFA ». Pour éviter le problème et surtout les éliminations des candidats, la FIFA a livré des recommandations qui devront être mises en œuvre au plus tard le 3 juin 2018 en étroite collaboration avec la FIFA. Ainsi, la FMF devra « convoquer une assemblée générale extraordinaire pour procéder à une nouvelle validation des membres de la commission électorale et de la commission de recours pour les élections. Ces membres devraient remplir les critères d’éligibilité, charger la nouvelle commission électorale, d’organiser et superviser les élections dans les ligues de Vatovavy Fitovinany, de Haute-Matsiatra et de Bongolova, et de convoquer les élections du comité exécutif de la FMF sous l’organisation et la supervision de la nouvelle commission électorale, en conformité totale avec les Statuts de la FMF et du code électoral de la FMF ». Avec ces recommandations de la FIFA, les candidats éliminés pourront revenir dans la course, pour ne citer que Maman’i Gan à Haute-Matsiatra, Giscard Andriano  à V7V et bien d’autres personnes. Le président des associations des ligues, Jacques Ramaroson remercie  Fatma Samoura, SG de la FIFA et Ahmad, président de la CAF d’avoir écouté les doléances. « Cette nouvelle feuille de route de la FIFA a sauvé le football malgache » a-t-il conclu. L’association des sections de football et férus du ballon rond de Bongolava, Haute-Matsiatra et V7V témoignent de leur reconnaissance de cette décision de la FIFA pour éviter une crise dans leurs régions.

T.H

Midi Madagasikara5 partages

Football Analamanga : Statu quo en tête !

Le duel tant attendu entre Elgeco Plus et AS Adema a accouché d’une souris puisque les deux clubs se sont séparés sur un score parité de 2 à 2, qui leur permet de rester en tête du championnat.

L’AS Adema reste donc leader de cette Ligue 1 d’Analamanga, mais la menace venant de l’USCAFOOT est réelle après la nouvelle victoire des gars de la CUA de 2 buts à 1 face au Fosa Juniors.

Les nouveaux promus ont d’ailleurs connu une 11e journée difficile car de son côté, la CNaPS Sport s’est incliné devant le COSFA par 1 à 0.

L’exploit du jour est à mettre à l’actif de Mama qui s’est imposé devant les policiers du COSPN par 2 à 1.

Un réveil cache un autre, ce fut au tour de Tana Formation de refaire parler de lui en allant battre avec la manière le Mi20 sur le score de 3 à 0.

Les mêmes acteurs vont se retrouver ce samedi à Carion et à Mahamasina dans le cadre de la 12ème journée.

Clément RABARY

Midi Madagasikara3 partages

Rugby – Analamanga : Deux belles finales à Mahamasina

Le rugby va pouvoir retrouver des couleurs et un stade de Mahamasina des grands jours lors de deux finales de la Coupe d’Analamanga de ce dimanche.

La finale chez les hommes promet d’être chaude avec ce face-à-face entre deux clubs qui ne s’y attendaient pas du tout. Qui aura pu parier que le TF Anatihazo battrait Iarivo RC. Mais les hommes de Didi l’ont fait encore faut-il le dire à la surprise générale.

Et si aujourd’hui Anatihazo se retrouve en finale de cette Coupe d’Analamanga contre une autre surprise qu’est le XV Family, cela ferait forcément plaisir aux amateurs de sensations fortes. Et du beau rugby à la clé.

Chez les dames, la finale entre le 3FB et l’Union Amicale et Sportive des Cheminots ne manque pas elle aussi de piquant. Plus par nécessité que par tradition, le 3FB se doit de sauver sa saison en tenant de ramener la coupe à Ampefiloha mais autant le dire que ce ne sera pas donné dans la mesure où les protégées de Deka, l’emblématique capitaine des Besetroko, n’entendent pas céder du terrain.

Mais les férus de rugby n’auront pas le temps de s’ennuyer car dès 10h, ils auront droit à une sacrée entrée en matière avec ce défi lancé par Matadorea au Tanoran’Anosibe Milalao.

C’est dire que l’enjeu vaut bien le déplacement avec cette certitude de remplir mieux le stade que lors des matches internationaux au sein du Top 6, qui ne sont qu’un leurre dans la mesure où les représentants malgaches ne sont que des équipes de seconde zone confrontées à une faible opposition car ni les Mauriciens et encore moins les Mauriciens ne font pas le poids.

Clément RABARY

News Mada2 partages

Rajoelina-Ravalomanana-Rajaonarimampianina : possibles retrouvailles à Vohipeno

La ville de Vohipeno pourrait être une occasion de retrouvailles entre acteurs politiques ce week-end. Le martyr, Lucien Botovasoa y sera béatifié ce dimanche.

Lors d’un message adressé aux fidèles le 15 novembre dernier, les évêques de l’église catholique ont annoncé la béatification du martyr Lucien Botovasoa. L’évènement aura lieu ce dimanche à Vohipeno, dans la localité d’origine de cette

personnalité. Il s’agit donc d’un évènement important pour l’église catholique mais aussi pour le pays. Des personnalités issues de divers horizons seront présentes sur les lieux lors de ce rendez-vous.

A ce titre, les ténors politiques du pays ne manqueront sûrement pas d’honorer de leur présence cette cérémonie. De sources sûres, l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina sera présent sur place. Il en est de même de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana. L’incertitude concerne l’actuel chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina dont la présence n’a pas encore été confirmée. En tout cas, selon notre source, le président de la Transition dispose d’une popularité intacte dans cette partie de l’île et il aura un traitement particulier de la part de la population locale.

Légitimité

Par ailleurs, l’ancien homme fort de la Transition et les catholiques ont été toujours en bonne entente. Récemment encore, avec son épouse, il a assisté à l’ouverture de la célébration du 115e anniversaire de l’Ekar Notre-Dame de Lourdes de Soavinandriana Itasy lors de laquelle il a assisté aussi à la cérémonie de pose de première pierre pour la stèle commémorative. A noter que le couple Rajoelina a contribué au financement de la réalisation de plusieurs projets initiés à cette occasion. Il est donc légitime qu’il sera présent à cette cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa à Vohipeno.

Quant à l’actuel Chef de l’Etat, il pourrait en effet manquer volontairement le rendez-vous pour éviter de rencontrer ses deux prédécesseurs. S’il se présente à Vohipeno ce dimanche, ce serait, du reste, une rencontre inédite car la dernière fois que les anciens présidents se sont

rencontrés, c’était lors d’une rencontre initiée par les chefs d’église au sein du FFKM à Ivato en 2015. Une rencontre qui n’a pas réussi à réconcilier ni les acteurs politiques, ni les Malgaches.

A Vohipeno, en tout cas, d’après toujours notre source, les élus proches du régime dans la partie Sud Est de l’île entendraient tirer profit politiquement de cette cérémonie religieuse et ce, en faisant des pieds et des mains pour que l’actuel Chef de l’Etat, s’il effectue le déplacement, joue un rôle particulier ce dimanche.

Rakoto

 

News Mada2 partages

Behoririka : naato ny asa, hamboarina ny tohatra

Nihotsaka ny tohatohabato mampitohy ny fokontany Tsiazotafo amin’i Behoririka (secteur II) ny alin’ny alarobia teo. Vokatry ny asa fandavahana tany manana halalina 3 metatra no nitarika ny fihotsahan’ny tohatra. “Nahazo fahazoan-dalana handrava trano ny olona nividy ny tany fa tsy tokony handavaka kosa”, hoy ny mpiasan’ny inspection de voirie, omaly. Tsy maintsy manajanona ny asa rehetra atao ao amin’io toerana io ny mpiasa ary mamerina  ny fotodrafitrasa nosimbainy. Mahazo sazy hafa koa izy noho ny tsy fanarahana ny zavatra voasoratra ao amin’ny fahazoan-dalana.

Vokatry ny fihotsahan’ny tohatra, sahirana ny mponina amin’ny fivezivezena ary simba ihany koa ny lakandrano mitondra ny rano maloto avy amin’ny tokantrano rehetra eo.

 

Midi Madagasikara2 partages

Tai Chi Chuan : Me Hugues devient disciple de Me Yang Jun

On le connaît dans le monde des arts martiaux depuis plusieurs années. Me Hugues Raharimanantsoa est un fervent karatéka qui a rejoint le club AMI de Me Hiroo Mochizuki à Paris. Si en 1970, il est sacré major de la ligue île de France pour le passage de grade en ceinture noire 1e dan, il s’est tourné plus tard vers l’arbitrage et le professorat. Secrétaire générale puis directeur technique national de la Fédération malagasy de karaté, Me Hugue est titulaire du 6è dan en karaté. Puis il ira dans le Yoseikan budo. Il pratiquera aussi le Jikiden Eishin Ryu en Iai Do avec Me Atsuya Suzuki. Ses débuts en tai chi eut lieu en 2003. En 2004, il rencontre le grand maître Yang Jun. Actuellement, le voici depuis mars 2018 devenu le premier Malgache disciple d’un grand maître dans le Tai Chi chuan. En mars 2017 il a été convoqué pour officier en tant que membre du jury international de passage de grade Tai Chi Chuan à Kunming en Chine. Et en mars 2018, lors d’une cérémonie officielle à Datong dans le Shanxi, le grand Maître Yang Jun l’accepte comme disciple en lui donnant le nom de Yang Yachang.  Les disciples ainsi que les invités à la cérémonie Bai She ont été étonnés de savoir que le Tai Chi Chuan Yang family est implanté à Madagascar. Il l’est avec 3 clubs à Tana et 1 club à Toamasina. Nos félicitations.

Anny Andrianaivonirina

News Mada1 partages

Parc Masoala : plus de 3.000 visiteurs en 2017

Localisé dans le nord-est de Madagascar près de Maroantsetra, le parc national Masoala a accueilli près de 3 600 visiteurs en 2017, comme l’a rapporté sur son site web l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM). Il se trouve sur une presqu’île limitée à l’est par l’océan Indien et à l’ouest par la baie d’Antongil.

Importante zone de biodiversité terrestre et marine de la Grande île, ce site est inscrit au patrimoine mondial dont la gestion est confié à Madagascar national parks (MNP). Regroupant sept parcs dont quatre terrestres et trois marines sur plus de 230.000 ha, Masoala est le plus grand en termes de superficie à Madagascar.

Dans son patrimoine naturel, Masoala abrite des  îlots de forêts ou de rochers, des récifs coralliens, des zones d’herbiers et des forêts de mangroves. On y récence plus de 600 espèces végétales dont sept espèces de mangroves, 99 espèces d’algues marines, une cinquantaine d’espèces de palmiers. C’est aussi le refuge naturel de l’aigle serpentaire ou Eutriorchis astur, endémique de la forêt de l’est malgache.

Le parc dispose d’une dizaine de circuits touristiques, allant des circuits dédiés aux chercheurs, cinéastes ou croisiéristes, aux circuits spécialisés dans le trekking, snorkelling et le birdwatching. Des circuits incluant un pique-nique sur la côte ouest de Masoala ou sur Nosy Mangabe, sont également proposés. Masoala est accessible par voie routière, aérienne ou par bateau au départ de Toamasina ou de Foulpointe.

Arh.    

Madaplus.info0 partages

La liste électorale est de retour auprès de chaque Fokontany

Depuis quelques jours jusqu’au 15 avril, la liste électorale a été renvoyée auprès de Chaque Fokontany. Ainsi, chaque Malgache en âge de voter peut vérifier sa présence sur cette liste.
Mais cette fois, la population ne peut que vérifier sa présence et de voir si le nom est exact sur la liste. Mais on ne peut plus, y ajouter de nouveaux électeurs selon les consignes données aux responsables des Fokontany. De ce fait, ceux qui ne figurent pas sur cette liste n’auront pas le droit de voter aux prochaines élections. Mais s’il y a un changement apporté avec le nouveau code électoral, ceux qui ont été oubliés pourraient être rajoutés.
Ino Vaovao0 partages

LOZA MAHATSIRAVINA TAO MAHANORO : Nipoaka ny kodiarana, lehilahy 1maty, 1 hafa naratra mafy

Tovolahy vao 18 taona monja no namoy ny ainy tampoka noho ny fipoahana kodiarana namboarina.

Lehilahy iray hafa kosa naratra mafy  saingy mba avotra soa aman-tsara ihany ny ainy rehefa nifamonjena haingana. Araka ny loharanom-baovao voaray  dia teo amin’ny toerana fanamboarana kodiarana  no niseho ny loza ka izy roa lahy ireo no niara-nisalahy nanamboatra izany. 

Fotoana fohy teo anefa dia nipoaka  ilay kodiarana  izay tsy fantara mazava ny tena anton’ny fipoahana. Voa mafy izy ireo  tamin’izany ary niafara tamin’izay fahafatesana izay ny iray. 

Noezahina nentina tamin’ny tobim-pahasalamana ihany  itsy  farany saingy tsy nety intsony. Vao tsy ela akory no efa nisy tranga tahaka izany teto an-drenivohitra ka mba mila mailo hatrany isika mpikirakira ireny fitaovana ireny satria ny loza tsy mampilaza rehefa ho avy.

Tatianà R.   

Ino Vaovao0 partages

AMBANJA : Ravan’ny zandarimariam-pirenena ao Sambirano ireo jiolahy nampihorohoro ny mponina

Telo lahy izy ireo no sarona fa mbola mitohy hatrany ny fikarohana ny sasany. Raha ny fampitam-baovao voaray dia nanafika teratany Sinoa mpikirakira drakaka iray ao an-toerana ireto dahalo tra-tehaky ny mpitandro filaminana ireto.

Voalaza fa antoandro be nanahary no nanatanterahan’ireo olon-dratsy ny fanafihana ilay Sinoa ka vola mitentina 16 tapitrisa ariary no voaroba tamin’izany. Taorian’izany dia nametraka fitoriana ilay niharan-doza satria tsy nisaron-tava ireo nahavanon-doza nandritry ny fanafihana ka niroso tamin’ny fikarohana azy ireo avy hatrany ny mpitandro filaminana tao an-tanàna. 

Tsy  ela akory dia tratra tao anatin’ny fanafihana ny telo lahy izay niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana. Tsara ny manamarika fa tambajotran-jiolahy tena mampitaraina ny mponina ao Ambanja no ravan’ny zandary tao an-toerana ireto. Tsy mijanona hatreo anefa ny ezaky ny mpitandro filaminana ao Sambirano amin’ny famongorana ireo olon-dratsy mpanafika any an-toerana fa mitohy hatrany mba hampirindra ny filaminam-bahoaka.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

BESALAMPY : Voaroba ny Hopitaly, lasan’ny jiolahy ny lelavola mitentina 9 hetsy ariary

Fantatra àry fa tafakatra efa an-tapitrisany maro ny lelavola very eo anivon’ny hopitaly amin’izao fotoana izao, izay tena mampitolagaga ny maro. Ny tranga farany niseho izao dia ny talata 10 avrily lasa teo, nahavakisana  ny efitrano fitoeram-bola ka tapitra lasa tao avokoa ireo tahiry nipetraka mitentina sivy hetsy ariary.

Manoloana ny fisesisesin’izay famakiana hopitaly izay dia efa misy ihany ny olona noahiahian’ny mponina ary efa nosamborina izany mba hatao fanadihadiana. Miteraka resabe teo amin’ny mpiara-monina loatra  ity fahaverezam-bola lava ity ka voatery tsy maintsy nisambotra ireo olona voarohirohy ny fokonolona. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana aloha ankehitriny  ny fandraisana an-tanàna ny famotorana rehetra. 

Etsy andanin’izay  dia  nametraka vela-pandrika ihany koa ny zandary satria mirongatra isak’alina ny fanaovan’ireo jiolahy  ny halabotry sy ny vaky trano ao an-toerana. Mbola tsy misy ireo jiolahy  sarona momba izay raha ny tatitra hatrany ka andrasana ny tohin’ny raharaha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MPONINA ENY AMIN’NY TRANO MORA : Tofoka amin’ny fahasimban-dalana, nandray andraikitra

Miampy trotraka ny fisian’ny orinasa indo-pakistaney iray izay manana toby fitehirizina ‘chrome’ tsy lavitra ny Trano Mora izay mampiasa fiarabe mitatitra io akora io ka tsy maintsy mandalo eo amin’ny lalana Trano Mora. 

Vokany, potika ny lalana. Sahirana ireo vahoaka. Misedra olana na ny mpandeha fiara na ny mpandeha kodiaran-droa na ny mpandeha an-tongotra indrindra fa ireo ankizy mpianatra.

Ny antoandron’ny alakamisy teo, dia nifampitaona tao amin’ny toerana misy ilay orinasa mpanimba lalana ireo vahoaka monina eny amin’ny Trano Mora. Nisy ny fihaonana tamin’ny tompon’andraikitr’ilay orinasa Al-Bass. Nampanantena ireto farany fa hanamboatra ny simba. Telo andro ny fe-potoana nomen’izy ireo hanaovana ny asa fanamboarana. 

Hetsika am-pilaminana no natao. Nilaza hitohy ny hetsika raha tsy mitazona ny teny nomeny ilay orinasa.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ADY AMIN’NY HERISETRA SY FANOLANANA : Tontosa tao Andramasina ny hetsika fiarovana ny zon’ny ankizy

 Hita nibaribary tamin’ny hetsika nataon’ny mponina, notarihan’ny Lehiben’ny    Distrika, Radaniela Andriamihaja  Jaona   izany  ary nosokafana afak’omaly tontolo ny dinidinika sy fankalazana. Fivorian-dehibe no natao tamin’izany ka ny “Rafitra najoro hanatsarana ny zon’ny ankizy no tena anisany tompon’andraikitra tamin’ny fanatontosana izany, izay natrehan’ny besinimaro toy ny solon-tenam-piangonana, mpanabe, olom-pirenena tsotra ary ny teo anivon’ny fokontany.

Zava-dehibe maro no voadinika tamin’io fotoana  io ka ny fiadiana ny zon’ny ankizy no tena nomasahina. Hita tamin’ny lohahevitra  hoe “Isika rehetra miara-mientana miaro ny zon’ny ankizy”.  Nomarihan’izy ireo tamin’io fotoana io hatrany  fa  nijoro ara-dalàna tamin’ny faha 20 septambra 2016  ny fisian’ity rafitra miaro ny zon’ny ankizy ity tao amin’ny Distrika ary manana tanjona goavana hampivoarana ny tanora sy ankizy ao amin’ny Faritra ireto farany. 

Ankoatra izay dia tompon’andraikitra  ny olona rehetra  manoloana ny fomba fiainana ankehitriny  satria maro loatra ny zava-misy iainan’ireo zaza madinika  tsy ampy taona. Ohatra amin’izany ny tranga  fanolanana etsy sy eroa eny anivon’ny fiarahamonina, ny fampiasana ankizy tsy ampy taona, ny famonoana ankizy amin’ny tsy ara-drariny ary ny maro  hafa izay hita tokoa fa manome fangirifiriana ireo ankizy. Natao tao an-toerana moa ity hetsika sy fivoriam-be ity mba hanairana ny rehetra sy ho fanamafisana orina ny tetikasa sy ny rafitra napetraka efa novolavolaina hatramin’ny nijoroany tao an-toerana.  

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIRAISANKINAN’NY SENDIKAN’NY MPIASA : « Aza atao fitaovana hanaovana praopangady ny mpiasam-panjakana...

Manaporofo izany ny fanerena azy ireo tsy maintsy hanatrika ireo karazan-danonana ataon’ny mpitondra mba hanamaro isa ireo mpanotrona.Manoloana izany dia nisy ny fanambaràna nataon’ny firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasa na Ssm. Mahatsiaro tanteraka izy ireo fa lasa fitaovana politika ny mpiasam-panjakana. Fantatra fa asain’ny mpitondra hiakatra eto Antananarivo avokoa amin’izao ireo lehiben’ny Csb sy ny lehiben’ny Zap manerana ny nosy.

Tsy fantatra mazava izay anton’ny fiantsoana fa ny hany tokana azo antoka dia ny fikasan’ny fitondram-panjakana hanipy teny miendrika fampielezan-kevitra ho azy ireo sahady. Toherin’ny firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasa izay mety ho endrika mety ho fanaovana sorona ny mpiasam-panjakana ao anatin’ny fampielezan-kevitra izay. Ankoatr’izay, nisy teboka maromaro ihany koa nivoitra nandritra ity fanambaràna nataon’ny Ssm ity. Anisany nitondran’izy ireo fanehoan-kevitra ihany koa ny mahakasika ilay lalàm-pifidianana. 

Miandrandra ireo mpikambana ary miantso ny fandraisan’andraikitr’ireo mpahay lalàna mandrafitra ny fitsarana avo momban’ny lalàm-panorenena mba hijery ny tombotsoa ambonin’ny firenena amin’ny fandaniana an’io lalàm-pifidianana io. Miantso ireo mpitandro filaminana ihany koa ny Ssm amin’ny hanaovan’izy ireo ny asany araka ny tokony ho izy, dia ny hiaro ny vahoaka sy ny fananany fa tsy ho lasa hery famoretana hampihorohoro vahoaka.  

Mamofompofona krizy ny firenena, na ara-politika io na ara-tsosialy. Hafatra natsipin’ireo mpitarika eo anivon’ny firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasa ho mpiasa malagasy ny mba  hanarahan’izy ireo akaiky ny toe-draharaha misy eto amin’ny firenena sy ny mba handraisan’ny tsirairay ny andraikiny mifanandrify amin’izany. Iaraha-mahita fa ny mpiasa na miankina na tsy miankina amin’ny fanjakana no anisany mibaby ny voka-dratsin’ny korontana sy savorovoro misy eto amin’ny firenena.

Avotra Isaorana

News Mada0 partages

Stannie Rameliarison : une jeune entrepreneure au parkour atypique

Le parkour est un sport et non moins une passion auquel Stannie Avotriniaina Rameliarison s’adonne depuis un bon bout de temps. Un art de déplacement qui lui a également permis d’aller vers d’autres horizons, comme le cinéma et l’entrepreneuriat. La vingtaine tout juste consommée, elle incarne la success-story au féminin. Interview

*Les Nouvelles : Vous avez eu une première expérience réussie dans le monde du 7e art.

– Stannie : «Miala sakana» a été un des 6 projets en chantier retenu à l’occasion de la précédente édition du Mois du documentaire. C’est le fruit de l’atelier Kino Doc organisé par l’Association Asa Sary en octobre 2017. Il raconte l’histoire d’un adolescent malgache, Toavn, qui recherche son identité à travers le Parkour, et qui a dû franchir non seulement des obstacles physiques, mais aussi psychologiques pour ce faire. Ce film s’attèle à montrer qu’il ne s’agit pas seulement d’un sport, c’est une façon de penser, un art d’être et de vivre qui pousse ses pratiquants à vouloir franchir tous les obstacles de la vie.

* Quelle est justement votre vision du Parkour ?

– Une fois mon diplôme de baccalauréat en poche en 2011, j’ai suivi une formation en Agronomie. J’ai commencé le Parkour presque au même moment. Cette discipline renvoie souvent à un stéréotype de genre, comme quoi elle est exclusivement réservée pour la gent masculine. C’est pour rectifier cette idée toute faite que je me suis adonnée à cette passion. En plus d’être une discipline sportive en soi, le parkour nous aide également à découvrir nos limites tout comme notre endurance et notre ténacité à vouloir essayer de surmonter les obstacles dans la vie de tous les jours.

* Parlons entrepreneuriat.

– Je travaille actuellement sur une startup qui produit des fruits séchés. Le fait est que, trouver un emploi qui nous convient n’est pas une sinécure de nos jours et encore moins entreprendre. Mais ce fut pour moi un choix personnel. La volonté d’être autonome dans le domaine du travail et financier a créé le déclic. C’est surtout l’envie d’apporter un changement positif dans ma communauté, de donner un emploi aux jeunes Malgaches qui m’ont poussée à l’action.

Propos recueillis par Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Guide du week end

 Fandrama au Taxi Be Antanimena

 

 «Salegy awoe». C’est vers cette nouvelle tendance que les férus de la musique tropicale se ruent actuellement. Dans ce contexte, Fandrama pose ses valises au Taxi Be Antanimena le temps d’une soirée pour faire montre de son savoir-faire sur scène. De «Dahira mafana» en passant par «Tsy lavitry ao raha io», «Denise», l’artiste revisitera ses plus grands succès.

Black Panther au Cinepax Ambodivona

Pour les amateurs du 7e art, Cinepax Madagascar propose au cinéphile les meilleurs blockbusters du moment. Ce vendredi, Black Panther, Pacific Rim, Tomb Rider, Ready Player One et Sherlock Gnomes seront en projection. Du fantastique au science fiction  en passant par l’animation, chacun y trouvera son compte chez cette nouvelle salle de cinéma qui ouvre ses portes dans l’enceinte du Tana Water Front à Ambodivona.

Silo au Café Behoririka

Pour le premier «Vendredi 13» de l’année, Silo donnera son traditionnel concert au Piment Café Behoririka pour le grand bonheur des noctambules. Le chiffre 13 est au centre de nombreuses superstitions surtout quand il est associé à un vendredi. Ne reculant devant aucun tabou, Silo ne semble pas de cet avis. Dans ce contexte, «Vendredi 13» est justement parmi les multiples projets que le chanteur de «Rimorimo» développe depuis quelques années déjà. C’est un rendez-vous périodique de Silo avec lui-même, et qui lui permet de développer l’étendue de sa musique.

Moajia et Fishy au Hennessy Café Ivandry

Deux groupes de folk-rock qui resplendissent de jeunesse et de créativité, Moajia et Fishy signent leur retour sur scène ce samedi au Hennessy Café Ivandry après un long moment de silence dans le monde de la musique malgache. Fidele à son registre «Free roots», la bande à Jiary et Njaka va présenter son premier opus intitulé  premier album «Aody e!». Fishy, quant à lui apportera son lot d’éclectisme à spectacle.

News Mada0 partages

Malagasy gospel : six concerts à La Réunion

Après 2 semaines d’échange sous le signe de la solidarité et de la sensibilisation aux droits des enfants sur différentes scènes réunionnaises, les 15 choristes de Malagasy Gospel ont foulé le sol malgache avant-hier.

«Effectivement, Malagasy Gospel a réalisé six concerts. Les jeunes choristes ont conquis le cœur des spectateurs et ont marqué leur mémoire avec des chants en espagnol, en malgache et  en français. A noter également que l’artiste Séga’El leur a fait l’honneur d’être leur marraine. Les derniers concerts de Malagasy Gospel se sont déroulés à l’Église de la Saline-les-Bains, ensuite à la Possession et à l’Eglise de Champ Borne», rapporte un communiqué.

Au terme d’une série de partages et d’échanges culturels dans des écoles et associations réunionnaises, les jeunes de Malagasy Gospel ont profité pleinement de leur séjour en visitant des lieux historiques comme le musée instruments traditionnels Hell Bourg, la rivière des Roches ou encore le Dos d’âne avec une vue sur Mafate.

Joac hin Michaël

 

News Mada0 partages

«Human CFP» Ambalakilonga : le premier centre de formation de moniteur-éducateur opérationnel

Les réformes véhiculées par la Politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (Pnefp) commencent à être appliquées dans le monde de la formation professionnelle. L’Human centre de formation professionnel (Human CFP), implanté à Ambalakilonga, dans le district de Matsiatra Ambony, pratique déjà la méthodologie Approche par les compétences (APC) dans la formation des jeunes moniteurs-éducateurs qui y seront encadrés.

Cette structure qui vient d’être inaugurée la semaine dernière est le premier centre de formation professionnelle à Madagascar pour la formation de moniteurs-éducateurs. Créé cette année dans le Centre Ecar Ambalakilonga par l’association italienne «Educatori senza frontiere onlus», ou «éducation sans frontière», avec l’appui

du ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (MEETFP), le centre prépare les jeunes à devenir un travailleur social pouvant mener des activités auprès des gens les plus vulnérables. Le moniteur-éducateur travaille en équipe pluri-professionnelle en lien avec les autres professionnels de l’éducation spécialisée tels que les éducateurs spécialisés, les assistants sociaux, les psychologues…

Diplôme d’Etat

L’intégration au sein de l’Human CFP est réservée aux jeunes à partir de 17 ans, ayant au moins un niveau de classe terminale. L’admission en formation conduisant au diplôme d’Etat de moniteur – éducateur est subordonnée à la réussite des épreuves de sélection, écrite et orale, d’après les responsables. «Le programme de formation est défini par compétences, formulé par objectifs et structuré en modules selon la pédagogie de l’alternance. L’ensemble de la formation comprend 1.940 heures réparties en 860 heures d’enseignement théorique au CFP et 1.080 heures de stage dans des sites qualifiants», a-t-on souligné.

Les responsables d’ajouter que, «La formation est organisée en 20 modules qui ont pour objectif de permettre aux élèves d’acquérir les compétences nécessaires pour l’obtention du diplôme de moniteur-éducateur. Quant aux stages, ils sont réalisés dans des structures sociales, telles que des centres d’accueil, maisons d’enfants, foyers, organismes d’accueil spécialisés (handicap moteur, sensoriel, mental), ONG, centres sociaux, maisons de retraite, institutions éducatives…».

Fahranarison

 

News Mada0 partages

115e anniversaire du chu Fenoarivo : un bloc opératoire avant la fin de l’année

L’ouverture officielle de la célébration des 115 ans d’existence du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fenoarivo, district d’Atsimondrano, créé en 1903, a eu lieu hier.

 «La tuberculose, l’insuffisance cardiaque et la pathologie broncho-pulmonaire sont les trois premières morbidités hospitalières de la CHU Fenoarivo», a indiqué le directeur de l’établissement, le Dr Herinirina Pauline Marie Laurencia Rabarijaona, les trois maladies dont le traitement a fait la renommée du CHU.

L’inauguration du service Accueil triage aux urgences (Atur) par le ministre de la Santé publique, le Pr. Mamy Lalatiana Andriamanarivo, a particulièrement marqué la cérémonie d’hier. Ce dernier de promettre que le CHU sera doté d’un bloc opératoire avant la fin de cette année.

«Une infrastructure qui arrive à point nommé», selon le directeur de l’établissement. En effet, étant sur la RN1, où parfois de nombreux accidents surviennent, l’hôpital est souvent obligé d’envoyer ses patient vers l’HJRA, à défaut justement de bloc opératoire.

Le nombre des patients en hausse

De simple sanatorium dans les années 50, ce centre est devenu CHU en 2015. Il compte actuellement 15 services. Entre autres, la médecine générale, la cardiologie, l’EFR-Fibroscopie bronchique, le Pneumo-phtisiologie CRPC, et les services externes comme la dentisterie, l’ophtalmologie ORL ainsi que l’acupuncture.

Cet établissement hospitalier compte actuellement une centaine de membres du personnel dont un professeur, quatre médecins spécialistes, 13 médecins généralistes et 17 paramédicaux. Le nombre de ses patients n’a pas cessé d’augmenter ces dernières années. A titre d’exemple, de 7 536 en 2014, 13 000 en 2016, 15 936 patients ont été enregistrés en 2017.

Diverses activités sont prévues pour marquer ce 115e anniversaire qui sera clôturé le mois d’octobre prochain : séances de dépistage d’hypertension artérielle, diabète, protéinurie, asthme et broncho-pneumopathie.

Sera R.

News Mada0 partages

Chronique : pronostics insignifiants

A entendre certains observateurs de la vie publique les jeux sont à l’avance fermés à propos de la présidentielle. De leur point de vue, seuls trois candidats ont chacun une chance de se qualifier pour le duel du second tour. On pourrait n’accorder d’importance à ces propos qu’à celles réservées à de simples billevesées. Certes  Ravalomanana, Rajoelina, Rajaonarimampianina, (ordre chronologique) possèdent des partisans du fait de s’être succédé au pouvoir, une majorité des leurs soutiens respectifs étant composée de membres des cliques ayant bénéficié de profits particuliers grâce à leur système de gouvernance. A l’inverse chacun des trois a provoqué déception au sein de la population qui attendait chaque fois un air frais de changement : immense houle d’insatisfaction. Quand les gens reprochent au dernier en date son immobilisme et de ne créer que du virtuel, ils ne peuvent même pas s’accrocher aux prédécesseurs qui n’ont pas été des enfants de chœur et au compte desquels l’opinion retient l’impulsion d’une grande vitesse à la décadence de la mentalité et à l’évaporation des richesses naturelles, richesses qui avant l’avènement de cette succession des trois compères-adversaires n’avaient de valeur qu’à n’être que des potentialités. Pourtant parallèlement au temps de passage entre l’état de potentialité des richesses et au début de volatilisation des réserves, ne correspond aucun enrichissement de la population, au contraire les difficultés se sont aggravées et multipliées.

En matière de communication il existe toutefois la théorie qui privilégie le bavardage au silence : « l’essentiel étant d’occuper l’espace, quitte à ce que l’on en dise du mal, plutôt que rester dans l’anonymat ou dans l’oubli par silence ». Dans cette optique, les trois portent chacun le pompon, à chacun sa réputation. Seulement une majorité de la population ressent d’autant plus les misères de la pauvreté que  dirigeants et  privilégiés paradent d’aisance et de luxe sans vergogne avec cynisme.

 Seule l’autocritique suivie de repentance avec la promesse de se gendarmer à changer, aurait des chances de sauver les trois soldats. L’ego surdimensionné risque pourtant de gêner à entreprendre pareille démarche.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Joyeusetés coloniales (2)

(Suite et fin.)

— Comment, dit-il au planteur, pouvez-vous arriver à vendre tant de noix ? Il n’est pas possible qu’il y ait assez d’amateurs pour les consommer toutes. J’ai bien vu dans Paris beaucoup de charrettes à bras en transporter des milliers, mais le reste ?

Le respect hiérarchique ne fut pas assez puissant pour empêcher les physionomies administratives de l’entourage de se contracter, afin de réprimer la puissante envie de rire à laquelle chacun se trouva en proie devant cette délicieuse énormité.

Seul, notre colon ne broncha pas ; avec toutes les précautions oratoires nécessaires, il réussit à expliquer au chef de la colonie, sans le vexer, qu’il existait, de par le monde, certain produit dénommé coprah, notamment utilisé pour la fabrication du savon et absorbant un peu plus de noix de coco que la clientèle des fameuses petites charrettes parisiennes.

Le haut fonctionnaire en question n’était pas M. Augagneur !

Chanteclair.

Existe-t-il une crise des transports à Madagascar ?

Existe-t-il une crise des transports à Madagascar ?

On aurait le droit d’en douter après la lecture du fait suivant.

L’administration de la Grande Île a réquisitionné le riz, comme nous l’avons dit, pour éviter le retour de la famine qui a régné l’automne dernier dans certaines régions de la colonie.

Sur le lot affecté à Tamatave, on en a distrait 100 tonnes pour Moramanga qui en manquait. C’est parfait, c’est bien, c’est même très bien. Mais attendez.

On a repris 15 tonnes à Moramanga pour les expédier à un commerçant de… Tamatave.

Que dites-vous de ce trait, amis lecteurs ?

Le péril est sur mer

De la Tribune de Madagascar :

Il ne s’agit pas du sous-marinage ; on y a riposté. Il s’agit de la terrible concurrence où se sont lancées toutes les nations pour les transports maritimes. Tous, en France, donnent d’ensemble pour conjurer le péril.

Il est pénible de constater qu’à Madagascar la question, au lieu d’avancer, s’enlise de jour en jour. De quoi donc notre demain sera-t-il fait si nous en restons là ?

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ;Resaky ny mpitsimpona akotry : hazakazaka lavitr’ezaka

Maro ny mpanakiana ny Filoham-pirenena izay ampangainy ho manomboka mialoha ny fotoana ny fampielezan-kevitra momba ny fifaninanana ny fifidianana an’izay ho Filohan’ny Repoblika izay hatao alohan’ny faran’ity taona 2018  ity araky ny lalàna velona. Tsy misy misalasala intsony moa raha mikasika ny filatsahan’Andriamatoa Rajaonarimampianina eo amin’ny fifidianana an’izay handimby azy. Tsy eken’ny lalàna sy ny rariny na ny fangalana tombon-dàlana amin’ny fanaovana fampielezan-kevitra lasa aloha na ny fampiasana fitaovam-panjakana amin’ny fanatanterahana izany. Raha jery fohy dia mivandravandra ny fandinganan’ny Filoha ankehitriny izany didy izany, nefa eo andaniny dia amin’ny maha Filoha azy dia zony ny manao fitsidiham-paritany ary ny fampiasany ny fitaovana amin’ny maha filoha ny tenany.

Eo anefa dia raha mifandipatra toy izany ny fepetra mipetraka dia ny fahadiovan-tsaina no manjaka. Fahadiovan’izay mampiasa an’izay voalazan’ny lalàna, fahadiovan-tsaina sy fahalalahan’ny mpitazana koa eo amin’ny fitsarany an’izany any an-tsainy.

Ny fiaingana diso aloha raha azo lazaina hoe sitrany ahay aza ho tombon-dàlana, dia noho ny maha lavitr’ezaka azy dia arak’izay ny fitombon’ny sampona mety hitranga. Mila fitsofan-drano mba ho tody lavitra. Tsy avy any amin’ny mpifaninana kosa no afaka iandrasana tso-drano, na tsy velom-pialonana aza izy ireo dia tsy azo kianina raha milaza izany ho tsy rariny. Tsy miainga dia tsy mitovy ny fahafahana, noho izany dia afaka lazaina fa misy fiangarana an-kolaka ao amin’ny lalàna. Nisy teo aloha teo fikasana anao fanitsiana ny lalàna, nefa tao anatin’ilay fikasana tsy nisy resaka mikasika an’ity fomba fiangarana ity. Ny mifanipaka amin’izany aza no saika hatranga. Adidy ho an’ny Filoha raha toa manam-pikasana hilatsaka amin’ny fifaninanana fandimbiasana ny toerana ny tenany, izay fepetra mitondra fanarenana mba hitoviana sata eo amin’ny fiadian-toerana, no saika foanana. Izany hoe ny fikasana dia ny fanesorana ny fepetra izay manalefaka ny tsy fitoviam-bitana. Izao tsy nirosoana amin’izany aza dia efa manorisory ny fiangaran’ny lalàna. Na izany na tsia mbola malalaka ny sehatra ahafahan’ny tsy ampoizina hitranga.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : culpabilité de considérer infraction le culte de l’animisme

La laïcité assure la liberté de foi et de la pratique du culte. Et pourtant les agents qui procèdent à une arrestation citent parfois dans la liste des preuves accusatrices qu’ils ont saisies, gris-gris, amulettes et autres colifichets. Et les médias suivent et l’opinion avec. Comme si une bible ou un chapelet saisis dans le sac d’un suspect pouvaient être retenus comme preuves renforçant une suspicion, voire preuves de culpabilité ! Il ne manquerait plus qu’à apprendre aux élèves : nos ancêtres étaient des fétichistes, et leurs fétiches ne servaient qu’à les protéger pour commettre des crimes.

News Mada0 partages

Collecte de concombres de mer : saisie de matériels de pêche prohibés à Nosy Mitsio

Le Centre de surveillance des pêches (CSP) d’Antsiranana a procédé à la saisie de 17 bouteilles de plongée avec des engins accessoires (2 compresseurs) et autres matériels (8 détenteurs, 10 jackets), le 8 mars dernier à Mariambe – Nosy Mitsio, dans le nord-ouest de l’île. Ces engins ont été utilisés pour la collecte d’holothuries ou concombres de mer.

Si les pêcheurs ont pu prendre la fuite, le propriétaire de ces matériels, originaire d’Ambanja, a été interpellé. Les engins ont été confisqués et sont actuellement stockés dans le magasin du CSP d’Antananarivo.

La pêche n’est pas interdite mais, selon  les dispositions de l’article 17 du Code de la Pêche et de l’Aquaculture, «le simple fait de détenir un engin de pêche prohibé, en l’occurrence des bouteilles de plongée, à proximité d’un lieu de pêche constitue une infraction», a expliqué Harimandimby Rasolonjatovo, directeur exécutif du CSP Antananarivo.

Ce responsable a en outre précisé que comme l’infraction relative à cette pêche présente une infraction perpétrée au détriment des ressources naturelles, la loi offre la possibilité de déclencher la procédure de transaction avant la saisine de la justice. Durant cette période, le contrevenant est convoqué auprès des autorités ayant le pouvoir de transiger. Le montant de l’amende de transaction est fixé par le ministère en charge de la Pêche.

La sanction applicable à cette affaire serait une amende allant de 100.000 à 300.000 dollars et/ou d’une peine d’emprisonnement de un à trois mois puisqu’on présume qu’il s’agit d’une pêche artisanale.

Des pêches illégales

Ce n’est pas la première fois que de telles infractions sont constatées. Deux saisies du même genre ont été faites vers la fin de l’année dernière. Aussi, cela fait plus de trois ans que les autorités signalent des trafics d’holothuries presque dans toutes les zones côtières de Madagascar. Le marché asiatique demeure jusque-là la principale destination de ce produit.

Pour endiguer le trafic et la pêche illégale, le ministère en charge de la Pêche, via le CSP, s’attèle à mettre en œuvre un programme de surveillance de proximité avec les communautés de base, ce qui a permis ce coup de filet. La mise en pratique de ces surveillances concerne actuellement les régions Melaky, Diana, Analanjirofo et Atsimo Andrefana.

La pêche illégale d’holothuries se pratique dans plusieurs sites sur les côtes de Madagascar. En effet, il s’agit d’un business qui rapporte gros. Il faut croire que les exportateurs et les autorités impliqués gagnent beaucoup plus, comme l’ensemble du marché est estimé jusqu’ici à des dizaines de milliards d’ariary.

Arh.

News Mada0 partages

MDB : fampiroboroboana ny seha-pihariana ronono

Mikarakara hetsika manokana hanomezan-danja ny sehatry ny ronono ny fandaharanasa Malagasy dairy board (MDB). Hatao ny 1, 2 ary ny 3 jona ho avy izao eny amin’ny foibe By –Pass Alasora (CBA), antsoina hoe “ Andron’ny ronono”. Nambaran’ny filohan’ny filan-kevi-pitantanan’ny MDB, Razafindraibe Haingotiana, fa natao hahalalan’ny rehetra ny tontolon’ny seha-pihariana ronono io fotoana io.

Nambarany koa fa tanjona ny hanjifan’ny Malagasy bebe kokoa ny ronono, ny hamokaran’ny tantsaha miompy misimisy kokoa ny ronono sy ny vokatra azo avy aminy. Hosarihina mandritra ireo fotoana ireo koa ny mpandraharaha sy ny vahiny handraharaha amin’ity seha-pihariana ity satria mbola tena malalaka.

Ahitana ny vokatra rehetra

Miendrika foara ity hetsika Andron’ny ronono hatao eny amin’ny By-pass Alasora ity. Ahitana varotra fampirantiana, handraisan’ny tantsaha anjara, ny vokatra avy amin’ny ronono samihafa (dibera, fromazy, yaourt, …). Eo koa ny fitaovana samihafa amin’ny fiompiana ombivavy be ronono, ny ilaina amin’ny famokarana vokatra avy amin’ny ronono, ny taon-draharaha mifandraika amin’ity sehatra ity, sns.

Hihaona mivantana (B to B) koa ny mpamatsy akora sy ny mpandray, ny mpamatsy vola sy ny mpandraharaha na ny mpiompy.

Hisy koa fifaninanana ho an’izay ombivavy beronono mamokatra ronono be indrindra. Eo koa ny tombola, ny karazan-tsakafo sy nahandro avy amin’ny ronono, ny alim-pandihizana, ny fanolorana fankasitrahana ho an’ny mpiasan’ny MDB mendrika.

Zara raha mihinana 5l/t/olona ny malagasy

Eo koa ny loabary an-dasy arahina adihevitra, hifantoka amin’ny lafiny fenitra sy ny kalitao.

Notsorin’ny tale mpanatanteraka ao amin’ny MDB, Rtoa Rakotondrandria Mirana fa maro ny ezaka mila hatao amin’ny seha-pihariana ronono eto Madagasikara. Ilaina fantarina ny fiavian’ny ronono sy ny kalitaony, koa tokony ho sarotiny ny mpanjifa. Tsy tratra izany raha tsy ampy ny fitaovana ampiasain’ny mpiompy, toy ny fiterena ronono, ohatra. Mila ampirisihina ny Malagasy hanjifa ronono sy ny vokatra avy aminy, satria zara raha mihinana 5l isan-taona isan’olona. Atsy Kenya anefa, mihinana 120 l/t/olona raha 250 l/t/olona ny any Frantsa.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Fanandratana olontsambatra : hampihaonin’ny Ekar ao Vohipeno ny mpanao politika

 Fanararaotra  ny fotoam-pivavahana mahavory kristianina marobe. Samy hanatrika ny fanandratana ho olontsambatra an-dramose Botovasoa Lucien  any Vohipeno avokoa, raha tsy misy  ny fiovana ireo mpitondra sy mpanao politika. Anisan’izany ny filoha  Rajaonarimampianina  sy ny filoha  teo aloha isany,  Ravalomanana sy  Rajoelina. Fotoana rahateo io isehoana  amin’ireo kristianina manerana ny Nosy  sy ny vahoaka indray any amin’iny faritra Vatovavy Fitovinany sy Atsimo Atsinanana  iny. Hotanterahina any an-toerana ny alahady izao ny  Sorona masina hitondrana am-bavaka  izany  fanandratana ho olontsambatra an-dramose Botovasoa Lucien izany.

Fakana  bahana amin’ny fifidianana avokoa… 

 Tafiditra amin’ny fanomanana ny fifidianana  sy ny paikady hiatrehana izany avokoa izao fihetsiketsehana izao. Ny fitondrana manokana  aza, efa  nisehoseho  nitondra izao  fanampiana sy fanohanana  rehetra izao, amin’ny  handraisana izany fotoana lehibe eo amin’ny tantaran’ny fiangonana katolika izany. Na  izany aza anefa,  tsy tokony homen’ny fiangonana  sehatra eny ambony « otely » ny filoha am-perinasa hikabariany na handraisany fitenenana mba tena  ho  fanajana  ny maha laika ny firenentsika. Hafa indray  raha any  ivelan’izao fotoana izao.

Randria

 

News Mada0 partages

Antenimierandoholona : manahy fisiana kolikoly ny Tim

 Tsy eny amin’ny lapan’ny Tsimbazaza  ihany. Nitondra ny  heviny manoloana ireny  resabe momba ny fiahiahiana kolikoly,  nandaniana ny lalàm-pifidianana  ireny  koa ny teny anivon’ny Antenimierandoholona.

  « Nisy malety nandalo koa ve tao amin’ny Antemierandoholona? Anjaran-dry zareo ny mamaly an’izay, angamba. » Izay ny fanehoan-kevitry ny filohan’ny vondrona parlemantera Tim, Randriamandimbisoa Felix, manoloana ny fandanian’ny Antenimierandoholona ambongadina tsy nasiam-panitsiana ireo volavolan-dalàna telo, ny 10 avrily lasa teo. Eo ny momba ny fifidianana ankapobeny sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, ny fifidianana filohan’ny Repoblika, ary ny fifidianana depiote.

Lany tsy nisy fanitsiana na fanovana ireo volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana ireo, nandalo teo anivon’ny Antemierandoholona. Nefa lehibe ny lalàna fehizoro mifehy ny fifidianana, iankinan’ny fiainam-pirenena. « Olon-kendry izany loholona izany aminay. Tsy manan-kolazaina ve izy? Tsy hisy fanakianana mba tokony ho nataon-dry zareo amin’izany volavolan-dalàna izany, na andininy iray aza », hoy izy.

Tsy mba mijery ny tombontsoam-bahoaka izany… Malahelo izy amin’izao toe-javatra izao, ary manao antso avo amin’ireo eo anivon’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Any sisa ny tokin’aina amin’izao, fa tsy misy intsony aroriaka farany.

 Efa nifanarahana, angamba, ny raharaha

 Raha tsiahivina, efa nilaza rahateo ny loholona Tim, Ramalason Olga, hany nitsipaka ny fandaniana bontolo ireo lalàna telo ireo: mety nifanaraka, angamba, ry zareo loholona sy depiote mpomba ny fitondrana ny amin’izay fandaniana avy hatrany ny volavolan-dalàna nasian’ny Antenimierampirenena fanovana. Amin’izay, tsy haverina hodinihin’ireo depiote intsony izany, raha mbola asiam-panitsiana indray.

Inona loatra no tena mahatonga izany? Tsy izay hahatsara ny lalàna hampisy fitoniana eo anivon’ny fiainam-pirenena sy ny vahoaka tsinona no zava-dehibe sy mahamaika, fa izay mahafa-po sy mamalifaly ny fitondrana? Eo koa ny fahateren’ny fotoana, anisan’ny paipaika sy kajikajy politika?

R. Nd.

News Mada0 partages

Bodybuilding : le sommet national à Mahajanga

Une fois de plus, le championnat de Madagascar de bodybuilding où Big Mada se tiendra hors de la capitale. D’après les informations émanant de la commission malgache de bodybuilding, cette année, la joute nationale aura lieu les 28 et 29 avril à Mahajanga. La ville des Fleurs succèdera au Cité du Soleil, ville hôte de l’édition 2017.

Les meilleurs bodybuilders  des ligues régionales d’Itasy, de Boeny, de Vakinankaratra et d’Analamanga disputeront ce sommet national. Toutefois, la commission malgache de bodybuilding a changé les conditions de qualification pour Analamanga par rapport aux autres ligues. Dorénavant, les deux premiers au classement par catégorie obtiennent leur ticket pour Mahajanga tandis que pour Itasy et les autres ligues, seuls les numéros un mettront le cap à l’Ouest.

Mis à part le bodybuilding proprement dit, la Miss Bikini et le Men’s Physic seront également de la partie.

Naisa

Liste des participants :

Men’s physique :

Nasandratra Andriamahazolaka (Analamanga)

Fetra Randrianarinsandy (Analamanga)

Fitia (Itasy)

Timin (Itasy)

Bodybuilding :

-70kg : Rehozoe (Analamanga)

Rajonambinina (Analamanga)

Sera Tolojanahary (Vakinankaratra)

Zo (Itasy)

70-80kg :Andry (Analamanga)

Bigman (Analamanga)

Faly (Itasy)

+80kg :Maurice (Analamanga)

Tsila (Analamanga)

Rolland Rakotondramasy (Vakinankaratra)

Mamajah (Itasy)

 

News Mada0 partages

Coopération sportive : les experts chinois rentrent avec les honneurs

La première étape de la prise en main des athlètes malgaches par les experts chinois touche à sa fin. La seconde phase se déroulera en Chine durant quatre mois. Toutefois, avant le départ de la délégation, le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) a gratifié les 8 experts chinois de la médaille d’honneur.

La cérémonie d’hier s’est déroulée au palais des Sports de Mahamasina, symbole de la fraternité fructueuse entre les deux pays. Sous les yeux ravis des représentants diplomatiques chinois à Madagascar, le ministre de la Jeunesse et des sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, a remis à chacun d’eux la médaille de mérite sportif. Une grande première dans les annales du sport malgache.

«…Il nous revient ce jour, du côté malgache, de se lever pour remercier le gouvernement chinois  d’avoir conclu avec nous cette coopération sportive. Nous n’oublions pas également d’adresser nos vifs remerciements à l’endroit de ces experts chinois qui venaient de loin et ont sacrifié leur vie familiale  pour partager leurs expériences et d’apporter leur savoir-faire auprès de nos entraîneurs et sportifs malgaches. La reconnaissance visuelle à titre de décoration d’ordre de mérite sportif que nous vous avons attribuée reste une marque symbolique, mais soyez rassurés messieurs les experts que les bienfaits que vous avez apportés pour nos entraîneurs, pour nos jeunes athlètes et pour le sport malgache en général, sont bien ancrés dans notre mémoire et au fond de notre cœur», a déclaré le ministre.

Naisa

Les récipiendaires :

– Commandeur de l’ordre du mérite sportif : Jiang Lin (Leader)

– Officier de l’ordre du mérite sportif : Zhao Zirui (Haltérophilie), Zhang Ke (Athlétisme), Zhou Cibao (Athlétisme), Xiao Xiangyang (Tennis de table), Li Renguo (Natation), Xia Weifeng (Badminton)

Chevalier de l’ordre du mérite sportif : Wu Tianshan (Assistant)
News Mada0 partages

Foot – élections : la FMF met les points sur les i

La Fédération malgache de football (FMF) est sortie de son silence hier au sujet des élections et la récente mission des émissaires de la Fifa et de la Caf. La plus haute instance du football a émis son point de vue et a émis des recommandations au sujet des élections effectuées et ceux qui ont été avortées.

Pour la petite histoire, des experts de la Fifa et de la Caf ont effectué une visite administrative, en mars dernier, pour constater de visu le processus électoral qui a fait polémique au pays. Le président du comité exécutif de la FMF, Doda Andriamiasasoa, a tenu à mettre les points sur les i, hier à Isoraka.

«Les instances internationales ont été claires sur le sujet. Les résultats des élections effectuées sont validés et la Fifa accompagnera le processus électoral des scrutins qui ne sont pas encore organisés tout en procédant à la résolution du litige concernant la commission électorale. La fédération a pris en considération les recommandations de ces experts et a du pain sur la planche tant sur le plan administratif que technique vu les différentes compétitions nationales et internationales», a-t-il indiqué. La FMF enverra d’ici peu une réponse à la lettre de recommandation de la Fifa pour soumettre ses propositions.

En attendant, l’agenda est chargé aussi bien au bercail qu’à l’étranger. Il y a tout d’abord la rencontre amicale de Cnaps Sport face à un club de D4 espagnol, EA Ramassa, le 22 avril au complexe de la Cnaps à Vontovorona. On notera également la participation des Barea locaux du coach Franklin Randriamanarivo, au Cosafa Cup du 29 mai au 9 juin en Afrique du Sud. Par ailleurs, le calendrier de la Telma Coupe de Madagascar a déjà été publié et la THB Ligue des champions de Madagascar débutera le 15 juin. Le rendez-vous le plus proche étant le match retour opposant les Fosa Juniors à l’Aduana Stars de Ghana, ce mercredi au stade Rabemananjara, Mahajanga.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Kitra – Lalao fihantsiana : hidona amin’ny EA Ramassa Espaina ny Cnaps Sport

 Ho avy eto Madagasikara, hifampitana amin’ny Cnaps Sport, ny ekipan’ny EA Ramassa, avy any Espaina, eo amin’ny taranja baolina kitra. Fihaonana  hotanterahina eny amin’ny Centre complexe sportif-n’ny Cnaps Vontovorona, ny alahady 22 aprily, ho avy izao. Ny ONG Yamuna, mitaiza ireo zaza sy vehivavy sahirana, no mikarakara ity lalao ity. Izany indrindra ny antony nisafidianana  ny Cnaps Sport, tompondakan’i Madagasikara izay efa nitondra ihany koa ny lazan’i Madagasiakara, tany ivelany, araka ny nambaran-dRtoa, Natalia Parra, tomponandraikitry ny fikambanana eto Madagasikara. Raha tsiahivina, ekipa any amin’ny D-4, ity ekipan’ny EA Ramassa  ity. Klioba efa nandranto lalao maro taty Afrika, toy ny efa nataony tany Kenya sy Kameronina sy ny hafa. Marihina fa tafiditra amin’ny hetsika ho fitsinjovana manokana ireo ankizy sy vehivavy miaina anatin’ny fahantrana, ny tanjon’ny fikambanana Yamuna.

Homena fitaovana fanatanjahantena…

 Manohana, ity lalao ara-pirahalahiana ity, ny masoivohon’i Espana sy ny minisiteran’ny Tanora sy ny fanatanjahantena ary ny Federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF). Ankoatra ny lalao hikatrohan’ny EA Ramassa sy ny Cnaps Sport, hisy fanomezana fitaovana fanatanjahantena, mitentina 300 kg ho an’ity ekipan’ny trano fiahiana ara-tsosialy ity sy ho an’ireo ankizy ao amin’ny fikambanana Yamuna. Fanampiana avy amin’ny Espaniola Barcelone Football Club, mpanohana ny Yamuna. Noferana ho 1.000 Ar ny vidim-pidirana, izay hiantsoan’izy ireo ny rehetra, ho tonga hijery satria hanampiana ireo ankizy tezaina ao amin’ny fikambanana, ny vola azo amin’izany.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Kitra – «Ligue des champions d’Europe» : hotanterahina, anio, ny antsapaky ny manasa-dalana

Efa fantatra avokoa ireo ekipa efatra, hiatrika ny manasa-dalana amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “ligue des champions”, taranja baolina kitra. Hotanterahina anio, ny antsapaka, eo amin’izany dingana izany.

 Real de Madrid Espaina, Liverpool anglisy, Bayern de Munich Alemaina ary ny AS Roma Italia. Ireo no ekipa efatra hiatrika ny manasa-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions 2018”, taranja baolina kitra. Ho fantatra, anio, izay hifandona eo amin’izany dingana izany.

Hotanterahina amin’ity zoma ity, any Nyon, Soisa foibe misy ny firaisamben’ny baolina kitra Eoropeanina (UEFA) ny antsapaka ho an’ireo ekipa efatra, mbola manohy ny lalana. Tsiahivina fa hotontosaina ny 24 sy ny 25 avrily ho avy izao, ny lalao mandroso eo amin’ity ankatoky ny famaranana, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa ity ary ny 1 sy ny 2 mey, ho avy izao kosa ny fihaonana miverina. Hatao ny asabotsy 26 may ho avy izao kosa any amin’ny kianja Kiev, Ukraine, ny famaranana.

Mandra-piandry izany, tsiahivina fa ekipa roa tafavoaka farany teo amin’ny lalao ampahefa-dalana, miverina ny Bayern de Munich sy ny Real de Madrid. Nisaraka ady sahala samy tsy nisy nitoko tamin’ny FC Séville ny Bayern. Efa nanantombo, tamin’ny fandresena 2 no ho 1, teo amin’ny lalao mandroso anefa ny Alemà, ka izay no nahatafita azy ireo.

Nivoaka sempotra kosa ny Real vao nahazo ny tapakilany. Tafita ihany ry CR7 na resy 3 no ho 1 aza, teo amin’ity lalao miverina ity. Efa tany amin’ny fanampim-potoana (90 mn + 3) vao afaka izy ireo, rehefa nahazo “pénalty”, ka tafiditr’i Ronaldo.

“pénalty”, nahatezitra izao tontolo izao, satria noheverina fa nanampy ny Real de Madrid, izany. Noho ny tsy hafaliana, nahavita niteny ratsy ilay mpitsara i Buffon, mpiandry tsatoby italianina, ka nahazo karatra mena.

Tafita ny Real de Madrid, satria efa nandresy 3 no ho 0, teo amin’ny lalao mandroso, natao tany Turin, herinandro lasa izay.

Andrasana izany, izay ho valin’ny antsapaka, amin’ity anio ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Toromariky ny Fifa : hotohizana ny fifidianana

 Anisan’ny nivoitra  tamin’ny fanambaran’ny Fifa sy ny Caf  ny  hanohizana ny fifidianana tsy mbola  vita  eny anivon’ny ligim-paritra. Na izany  aza, nankatoavin’izy ireo ny fifidianana  efa  vita,  araka  ny tatitry ny filohan’y federasiona, Andriamosasoa Doda, omaly, tetsy Isoraka. Voarain’ny FMF ny alarobia 11 avrily teo ny taratasy mirakitra izany  ary nosoniavin’ny sekretera jeneraly, Fatima Samoura. Voalaza ao koa ny fanomezana torolalana ny amin’ny tokony hijerena na hanamboarana ilay komity mikarakara ny fifidianana. Hiara-kiasa amin’izy ireo amin’ny fanatanterahana ny fifidianana ambiny kosa  ny Fifa. Andrasan’ity rafitra ambony misahana ny baolina kitra ity  ny valin’ireo torolalana nalefany taty amin’ny FMF.  Midika  izany fa hikarakara fivoriambe indroa miantoana, iarahany amin’ireo ligim-paritra efa tafapetraka amin’ny toerany, hanamafisany ny mety ho fanohizan’ireo mpikambana eo anivon’ny CEN ny asany ny federasiona. Manana ny teny farany  amin’ny fanekena na tsia izany anefa  ireo  ligim-paritra.Hitohy amin’ny fanatanterahana ny fifidianana ho an’ireo ligy tsy vita  izany avy eo ary  hamarana izany kosa ny  fifidianana  eo anivon’ny federasiona.

Araka  izany, hanana filoha vaovao ny  baolina  kitra mialoha ny faran’ny taona  raha tsy misy ny olana sy ny fiovana.

Etsy andaniny, mitohy ny asa eo anivon’ny  FMF. “Anisan’ny miandry anay ireo ny lalao iraisam-pirenena andraisan’ny klioba  sy ny ekipam-pirenena anjara. Mizotra tsara ihany koa ireo karazana fanofanana samihafa ho an’ireo teknisiana”, hoy ny filohan’ny FMF.

Synèse R. 

News Mada0 partages

«Sekoly Telma» : appui aux écoles d’Antanifotsy

La Fondation Telma et l’association «Se Tendre la Main» viennent de renouveler leur partenariat. C’est ainsi que douze nouvelles salles de classe dans le district d’Antanifotsy, région Vakinankaratra, ont été construites. Les Ecoles primaires publiques (EPP) d’Ihazolavakely, d’Antsampandrano et d’Antsahamaina, ainsi que l’Ecole luthérienne d’Andohaomby sont les bénéficiaires de ces nouvelles infrastructures. Chacune d’elles a été ainsi dotée de trois nouvelles salles, en sus d’un bloc sanitaire. Par la même occasion, trois de ces établissements scolaires ont également accès à l’eau potable, grâce à des forages réalisés par l’entreprise «Bushproof».

D’après la Fondation, par le biais d’un communiqué, 762 élèves sont les bénéficiaires directs de ces nouvelles réalisations. 462 pour les EPP, et 300 pour l’école luthérienne. Les inaugurations se sont déroulées hier en présence des autorités locales, entre autres, le Dren du Vakinankaratra et le Chef Cisco d’Antanifotsy.

L’objectif du projet «Sekoly Telma», depuis sa création en 2015, est de miser sur l’éducation des enfants malgaches, notamment dans leur réinsertion scolaire. Il travaille ainsi de pair avec toutes les associations et ONG partenaires qui œuvrent pour le développement à long terme dans l’éducation. Jusqu’ ici, plus de 9 830 élèves qui sont répartis dans 18 régions de Madagascar sont les bénéficiaires du projet, sa devise étant, «Ensemble pour construire l’avenir».

Sera R.   

 

News Mada0 partages

Manarintsoa Isotry : deux bandes de cambrioleurs démantelées

Six individus présumés auteurs de plusieurs cambriolages dans le quartier populaire d’Isotry et ses environs ont été pris dans les mailles du filet de la police du 4e arrondissement.

Ils ont été jetés derrière les barreaux de la maison centrale d’Antanimora à la suite de leur défèrement d’hier.

Mais revenons au fait.  Les trois membres de la première bande ont été capturés par les policiers à Manarintsoa le 8 et 10 avril dernier. Ils étaient recherchés après une plainte déposée à la police par un résident, signalant que sa maison a été cambriolée durant la nuit. Selon les explications, des postes de soudure et une motopompe thermique ont été volées.

Trois autres individus ont quant à eux sont tombés nez à nez avec les habitants du quartier, alors qu’ils ont tenté de cambrioler une maison dans la nuit de mardi.

En voulant prendre la fuite, l’un d’entre eux a été rattrapé par le fokonolona.

Vindicte populaire évitée

La police a été alertée de la situation. Ils se sont dépêchés sur les lieux car la situation commençait à s’envenimer dans les rues d’Isotry. Selon les informations obtenues, le voleur était passé à tabac par une partie de l’assistance. Bien que les uns sont intervenus pour éviter une justice populaire, cela n’a pas empêché les autres de le punir en versant de l’acide sur sa tête. Heureusement que les policiers étaient arrivés à temps sinon la situation aurait dégénéré.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Boeny : des investissements koweïtiens en vue

La région Boeny s’ouvre au Koweït. Des projets de développement de la région ont été envisagés avec le concours du député koweïtien, le Cheick Soaleh Achour, lors de son passage à Mahajanga.

Madagascar intéresse les opérateurs  économiques koweïtiens, mais l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays et le manque d’informations sur le code des investissements au pays freinent leurs ardeurs, a avoué le Cheick Soaleh Achour, membre du parlement koweïtien, lors d’une rencontre avec le chef de la  région Boeny, à Mahajanga récemment. La délégation conduite par ce parlementaire entrevoit des projets d’installation d’hôtel  de luxe flottant dans la baie de Mahajanga en plus de la construction d’unités industrielles dans l’agroalimentaire dans ladite région.

Le chef de région Saïd Ahamad Jaffar a révélé à l’issue de la rencontre que les négociations sur un éventuel partenariat avec ce pays du Golfe Persique se poursuivront après les élections.

Manou

 

News Mada0 partages

Sava : renforcement de la sécurisation de la vanille

Les opérateurs vanilliers de la région Sava ont décidé de descendre dans l’arène pour protéger la filière. Des dispositions particulières ont été annoncées pour améliorer la qualité du produit en incitant parallèlement les planteurs par des mesures de sécurisation de leur environnement.

Le Groupement des préparateurs-acheteurs de vanille de la Sava (GPAS) promet désormais une prime de 1 million d’ariary à quiconque capturant des voleurs de vanille ou fournissant des renseignements permettant l’interpellation des trafiquants de produit immature ou tout autre fraude portant préjudice à la filière. Le GPAS a aussi informé  le public des décisions de ses membres qui se sont déclarés prêts à tout mettre en œuvre pour s’assurer de la détention effective des voleurs de vanille ayant commis des violences au cours de leurs forfaits à la Maison de force de Tsiafahy pour  les éloigner des zones de production en renforcement des mesures de sécurisation de ce produit-phare de la région Sava. L’avertissement vaut aussi pour les éventuels complices de ces malfaiteurs, de quelque façon que ce soit, ont lancé en début de semaine les membres du bureau du Groupement des préparateurs-acheteurs de vanille de la Sava (GPAS) au cours d’une rencontre avec l’association des commissionnaires

de vanille de Sava (Ascova) à Antanifotsy, commune urbaine de Sambava. Cette prise de décision draconienne a été dictée par la revalorisation de la chaîne de production de vanille dès sa plantation jusqu’à l’exportation, d’après les explications du GPAS.

Le Groupement des préparateurs-acheteurs de vanille de la Sava (GPAS) collabore étroitement avec les forces de l’ordre actuellement dans le cadre de la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie dans la région Sava. Des tournées de sensibilisation organisées conjointement avec la gendarmerie ont donc été menées dans les fokontany d’Ambohitrankongona-Ambariomiambana et Soavinandriana récemment. Le chef d’escadron Maguy Raharimandina a appelé ainsi la population à respecter la procédure judiciaire en ne s’adonnant plus à la vindicte populaire pour éviter d’éventuelles poursuites pour crime.

Manou

News Mada0 partages

Andapa : telo lahy tratra nangalatra lavanila

Saron’ny zandary avy ao amin’ny poste avancé Ambodiangezoka fokontany Ambodisatrana, kaominina ambanivohitr’Ambodidivaina, distrikan’Andapa, afakomaly ireo jiolahy mpangalatra lavanila manta sady tsy mbola matoy. Nandritra ny fanangonam-baovao nataon’ny zandary no nahafahana nisambotra ireto jiolahy mpangalatra lavanila ireto. Mbola tratra tany amin’izy ireo ny lavanila manta vao avy nangalarina. Nosamborina avy hatrany ry zalahy ary niaiky ny heloka vitany nandritra ny fanadihadiana nataon’ny zandary. Taorian’ny fanadihadiana, niroso tamin’ny fanapotehana sy fandorana teo anatrehan’ny tompon’andraiki-panjakana any an-toerana, ny zandary. Nankasitraka ny fiaraha-miasa tamin’ireo mponina ao an-toerana ny zandary ary manentana ny hitohizan’izany hatrany mba hamangorana ireny mpanao ratsy mampitondra faisana ny toekarem-pirenena ireny.

Efa maro ireo mpangalatra lavanila matin’ny fitsaram-bahoaka vokatry ny hatezeran’ny olona indrindra tany amin’iny faritra Analanjirofo iny. Any an-tsaha no matory olona miandry ireo mpangalatra. Mitondra faisana kosa anefa izay tratra.

J.C

News Mada0 partages

Mahanoro : tovolahy iray maty nipoahan’ny kodiarana, iray naratra mafy

 Maty tsy tra-drano ilay tovolahy iray nipoahan’ny kodiarana tao Mahanoro. Teo am-panamboarana kodiarana izy sy ilay namany no nitranga tampoka ny loza…

 Naratra mafy ny naman’ity lehilahy namoy ny ainy nipoahan’ny kodiarana tao Mahanoro ity. Voalazan’ny fampitam-baovao avy any an-toerana fa, niaraka nanamboatra kodiarana toy ny fanaon’izy ireo andavanandro izy roa lahy tamin’io fotoana io. Tsy fantatra mazava anefa izay zava-nitranga fa nipoaka tampoka ilay kodiarana namboarina ka niantefa avy hatrany teny amin’izy roa lahy ny vokatry ny fipoahana. Vokany, maty tsy tra-drano ilay iray raha naratra mafy kosa ilay mpiara-miasa aminy. Hatairana ny an’ireo olona teo amin’ny manodidina raha nandre ny fipoahana mafy dia mafy. Niezaka namonjy azy roa lahy avy hatrany ny teo amin’ny manodidina. Nentina haingana namonjy hopitaly ilay naratra mafy ka avotra soa aman-tsara ihany.

Tsiahivina fa efa nisy tranga toy ity koa teny Imerintsiatosika, ny volana marsa lasa teo. Lehilahy telo koa namoy ny ainy teo am-panamboarana kodiarana teny Imerintsiatosika raha naratra mafy ireo namany. Fipoahan’ny kodiarana ihany koa ny nitarika ny fahafatesana sy faharatran’ireo niharam-boina. Tokony hitandrina amin’ny fanamboarana ireny kodiarana ireny satria tandrevaka kely fotsiny dia mety hahatonga ny loza, koa aoka ho mailo hatrany. Zava-doza rahateo no mitranga rehefa mipoaka ireny kodiarana ireny.

J.C

News Mada0 partages

Any an-toerana ny inspekteram-panjakana… : hesorina tsy ho ela ny ben’ny tanànan’i Mahajanga?

 « Ny mahavariana amin’izao fotoana izao, marina fa misy toe-javatra roa ilazako hoe mety hisy tokoa izay fanalana ny ben’ny Tanàna amin’ny toerany izay« , hoy ny ben’ny Tanànan’i Mahajanga, Andriantomanga Mokhtar Salim, tany Mahajanga, afakomaly, momba ny resabe  amin’ny fanoloana azy ho filohana delegasiona manokana (PDS).

Voalohany amin’izany, ny nahazoany taratasy milaza ny fiavian’ny inspekteram-panjakana hanao fitsirahana ny fitantanana, tamin’ny faran’ny herinandro teo. Noraisiny ny inspekteram-panjakana, ny 10 avrily, ary efa nilaza ny amin’ny bokin’andraikitra sy antontan-taratasy ilainy mba hahazoany manefa ny iraka nampanaovin’ny fanjakana azy.

 Misy kaominina hafa tokony hanaovana fitsirihana

 Ny mahavariana: nahoana no amin’izao, taorian’ireny toe-javatra saika nahatongavan’ny filohan’ny Tetezamita teo aloha, Rajoelina Andry, tany Mahajanga hitokana zava-bita, no tonga tampoka izay fitsirihana na fanaraha-maso ny fitantanana izay?

Tsy azo afenina eto Madagasikara na any ivelany ny maha maodely ny fitantanana ny tanànan’i Mahajanga, izay nahazoany loka. « Koa raha misy ve ny fitsirihan’ny fanjakana ny fitantanana, sao tokony ho any amin’ireo tanàna izay tsy mahavita ny fandoavan-karaman’ny mpiasa na sahirana amin’ny fanadiovan-tanàna? », hoy izy.

 Atao fitaovana ny mpanolotsaina kaominaly

 Toe-javatra faharoa ny fangataham-panazavana ataon’ny mpanolotsaina kaominaly. Tsy sambany izao fa efa fanindroany. Teo ny tamin’ny 2017, nikononkonona ny fanalana ny ben’ny Tanàna telo: Antsiranana, Toamasina, Mahajanga. Ny mpanolotsaina kaominaly no nampiasaina hanao fangataham-panazavana ny fomba fiasa sy fitantanana. Na mety izany na tsia, latsa-bato ny fanapahan-kevitr’izy ireo; avy eo, hangatahin-dry zareo amin’ny fanjakana ny fanalana ny ben’ny Tanàna, araka ny fanazavany.

Omaly hariva ny fe-potoana farany hamaliany ireo fanontanian’ireo mpanolotsaina kaominaly, ary anio ny fivoriana tsy ara-potoan’ny filankevitry ny Tanàna hitsara izany. Amin’izay no hanapahan’izy hevitra, na afa-po na tsia.19 ireo mpanolotsaina kaominaly, ka ny 11 no miketrika izao raharaha. Tsy mahalala ny valo, fa nahazo fanasana hanatrika ny fivoriana tsy ara-potoana anio.

Tena antony fitantanana ve izao raharaha izao sa ambadika politika… mahazatra ny mpitondra?

R. Nd.

News Mada0 partages

Soanierana Ivongo : mirongatra ny halatra moto

Variana amin’ny adilahy politika ny olom-boafidy sy voatendry ao amin’ny distrikan’i Soanierana Ivongo, faritra Analanjirofo, hany ka lasa mahazo vahana ny asan-jiolahy amin’ny endriny maro samihafa. Toyny halatra lavanila maitso eny am-potony, ny fitsaram-bahoaka, ny fanafihana mitam-piadiana, izao indray mahazo vahana koa ny halatra moto. Manao izay ho afany hatrany anefa ny mpitandro filaminana amin’ny famongorana ny asan-jiolahy amin’iny faritra iny. Vokany, jiolahy iray voasambotry ny polisy tao Soanierana Ivongo, ny faran’ny herinandro teo. Araka ny fanazavan’ny “officier de police”, Tsima Angelot, moto avy nangalarina tany Fenoarivo Atsinanana ary nokasaina hamidy 300 000 Ar tao Soanierana Ivongo ity moto halatra ity, kanjo noraisim-potsiny ilay jiolahy. Niaiky ny heloka vitany ity jiolahy ity nandritra ny famotorana nataon’ny polisy. “Jiolahy mpamerin-keloka ity voasambotray ity ary vao nivoaka ny fonja mihitsy izy ity kanjo izao nanohy ny asa ratsiny izao indray”, hoy hatrany ny “officier de police”, Tsima Angélot.

Sajo

News Mada0 partages

Tratran’ny fitsaram-bahoaka… : notondrahan’ny olona asidra ny tarehin’ilay mpamaky trano

Saika matin’ny fitsaram-bahoaka ireo jiolahy nifanenjehan’ny fokonolona teny Manarintsoa Isotry, ny talata hariva teo. Notondrahan’ny olona asidra ny lohany sy ny tarehin’ilay jiolahy…

 Nidoboka am-ponja omaly eny amin’ny fonjan’Antanimora rehefa avy natolotra ny fampanoavana ireo andian-jiolahy miisa enina tompon’antoka tamin’ny fanafihana miharo vaky trano eny amin’ny faritra Manarintsoa Isotry sy Andranomanalina iny. Araka ny fanazavan’ny polisy, ireo telo lahy voalohany, tompon’antoka tamin’ny vaky trano teny Manarintsoa afovoany ka nahaverezana moto pompe miisa roa sy poste soudure iray, ny alahady vao maraimbe teo. Tsy tao an-trano ny tompon-trano tamin’io fotoana io ka maraina vao nahatsikaritra fa vaky ny tranony. Nametraka fitoriana avy hatrany teny amin’ny polisy ilay tompon-trano taorian’izay. Tratra niaraka tamin’izy ireo koa ny jiolahy mpandray ireo entana halatra. I Bolo sy i Beda no tompon’antoka tamin’io vaky trano io, raha ny fanazavana voaray hatrany. Nanao fikarohana avy hatrany ny polisy ka voasambotra ny talata teo teny Manarintsoa i Beda ary izy indray no nanoro ireo namany mpiara-manao asa ratsy aminy dia i Bolo.

Ny telo lahy faharoa kosa tratra ny asabotsy hifoha alahady teo teny Manarintsoa ihany noho ny fiaraha-miasa teo amin’ny fokonolona. Nifanenjehan’ny fokonolona mihitsy ireto jiolahy ireto tamin’io fotoana io, raha ny fanazavana voaray hatrany. Nentin-katezerana ny olona ka samy nitsaingoka nidaroka ireto jiolahy tratra ireto. Nisy kosa nanondraka asidra ny lohany ka may ny tarehin’ny iray tamin’ireo olon-dratsy. Tonga ara-potoana ihany ny polisy fa saika matin’ny fitsaram-bahoaka ireto jiolahy ireto.

 Maro ireo nitondra faisana tamin’izy ireo…

Mitohy hatrany ny fampandriana fahalemana ny faritra iva indrindra eny amin’ny faritra Isotry, Andranomanalina ary Manarintsoa. Maro ireo olona nitondra faisana tamin’ireto andian-jiolahy ireto, raha ny fijoroana vavolombelona nataon’ny olona mipetraka eny Isotry sy ny manodidina. Manao andiany izy ireo rehefa manao ny asa ratsiny. Jiolahy efa mpamerin-keloka ny sasany amin’izy ireo satria miverina manohy ny asa ratsiny indray aorian’ny fivoahana ny fonja.

Nanamafy  hatrany ny lehiben’ny kaomisarian’Isotry fa fanamby efa napetraky ny polisim-pirenena hatrany ny hampandry fahalemana iny faritra iny. Teo aloha isan’ny faritra mena amin’ny asan-jiolahy rahateo iny faritra iny. Fantatra fa mbola misy naman’ireto jiolahy ireto karohin’ny polisy.

Jean Claude

News Mada0 partages

Fiarovana amin’ny polio : hamafisina ny fanaovam-baksiny amin’ny distrika 53

Hiditra amin’ny fanaovam-baksiny faobe iadiana amin’ny aretina lefakozatra ny minisiteran’ny Fahasalamana sy ny mpiray ombon’antoka maro.

 Hanomboka ny 23 avrily ka haharitra hefarana ny hetsika andiany faha-13 mialoha ny fahazoana ny taratasy fanamarinana avy any amin’ny vaomiera iraisam-pirenena fa foana tanteraka ny aretina lefakozatra eto amintsika. Hanaovana ezaka manokana amin’ity andiany ity ny fanamafisana ny hetsika ho an’ny distrika 53 izay mbola ambany ny tahan’ny fanaovam-baksiny ( latsaky ny 80%). Betsaka ny asa atao, fitaterana ny vaksiny any amin’ny toerana saro-dalana, miara-miasa ny mpiasan’ny fahasalamana sy ny mpanentana eny ifotony mitety ny tanàna.

Mbola hitohy amin’ny volana oktobra ihany ny fanaovana vaksiny hiarovana hatrany ny zaza malagasy. Ho avy eto amintsika amin’ny volana mey ny manampahaizana avy amin’ny Sampandraharahan’ny firenena mikambana misahana ny fahasalamana hanara-maso ny asa fanaovam-baksiny samihafa. Hijery ny trangana fahalemena tampoka (PFA) koa izy ireo, tamin’ny taon-dasa, olona fito no nisehoan’izay ka iray amin’ireo voatily fa tena voan’ny aretina lefakozatra tokoa, araka ny fanamarihana azo.

Toy ny efa mahazatra isan’andiany, 4 tapitrisa sy sasany ny isan’ny zaza vao teraka ka hatramin’ny 59 volana hatao vaksiny. Tanjona ny hampiakatra ny tahan’ny fanavaom-baksiny nasionaly ho 90% raha 80% eny amin’ny distrika.

Nandritra ny hetsika  andiany faha-12, betsaka ny sekoly tsy nanaiky ny handray mpanao vaksiny intsony ka mbola hisy ny dinika miaraka amin’ny mpiandraikitra ny fanabeazana isaky ny distrika momba izay manokana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Sekoly Telma : nahazo EPP efatra Antanifotsy

Nahazo EPP telo ny distrikan’Antanifotsy ao anatin’ny tetikasa Sekoly Telma miaraka amin’ny fikambanana   Se tendre la main sy ny Fondation Telma. Afaka manohy fianarana ny ankizy 462 avy amin’ny fianakaviana sahirana noho ny fotodrafitrasa vaovao. Ahitana efitrano fianarana telo, fotodrafitrasa fidiovana misy rano madio vokatry ny asa fitrandrahana rano any ambanin’ny tany niarahana amin’ny Bushproof.

Hitombo ny isan’ny mpianatra azo raisina hianatra amin’ny efitrano vaovao manaraka ny fenitra napetraky ny minisiteran’ny Fanabeazana. Mbola hisy EPP iray fahefatra haorina ao Andohaomby mahazaka mpianatra 300 hafa koa. 762 ireo mpianatra hahazo tombontsoa mivantana amin’ny EPP efatra. Mitondra ny anjara birikiny amin’ny akora ampiasaina, fanomezan-tanana amin’ny asa fanorenana ny ray aman-dreny sy ny vahoaka ao amin’ny tanàna.

Nosantarina ny taona 2015 ny tetikasa Sekoly Telma hampandrosoana ny fanabeazana eto amintsika miaraka ami’ny ONG sy fikambanana misehatra amin’ny fanabeazana. Misitraka ny fotodrafitrasa nohavaozina na natsangana ny mpianatra 9 830 amin’ny faritra 18.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Nosy Mitsio Antsiranana : tratra ny fitaovam-panjonoana tsy ara-dalàna maro

Nahatratra fitaovam-panjonoana tsy ara-dalàna maromaro ny Foibe mpanara-maso ny jono (CSP) any Antsiranana, ny 8 marsa farany teo tany Mariambe, Nosy Mitsio, avaratra andrefan’Antsiranana. Nahitana tavoahangy fitondra amin’ny fidinana any anaty ranomasina miisa 17, “compresseurs” roa, “détendeurs” valo ary “jackets” 10. Nentina nanjonoana janga (concombre de mer) ireo fitaovana ireo, izay voarara ny fampiasana azy.

Tafatsoaka ireo mpanjono nampiasa ireo fitaovana ireo fa voasambotra kosa ny tompony, mipetraka any Ambanja. Nampiakarina aty Antananarivo ireo fitaovana tratra. Nambaran’ny tale mpanatanteraka ny CSP Antananarivo fa fandikan-dalàna ny fampiasana karazana fitaovana toy ireo tratra ireo amin’ny fanjonoana janga. Araka ny fenitra iraisam-pirenena, voasazy handoa lamandy 100.000 dolara hatramin’ny 300.000 dolara, miampy na/sy fampidirana am-ponja iray hatramin’ny telo volana, ho an’ny fanjonoana nentin-drazana, ary mihoatra an’izany raha fanjonoana indostrialy na vaventy.

Efa nisy tranga roa hafa tratra

Tsy voalohany ny nahatraran’ny CSP fampiasana fitaovana tsy ara-dalàna toy izao teto Madagasikara. Efa nisy tranga roa tratra ny faran’ny taona 2017 teo. Saika haondrana any Azia ny ankamaroan’ny janga jonoin’ireo mpanjono. Saika tena ahitana ny jono janga ny any amin’ny faritra Melaky, Diana, Analanjirofo ary Atsimo Andrefana. Tsy mikely soroka ny CSP manamafy ny fanaraha-maso ireo mpanjono, ary hampiharina avy hatrany ny lalàna manan-kery.

Njaka A.

News Mada0 partages

Na tsy ho 700 Ar aza : mety hisondrotra foana ny saran-dalana

Mitaintaina hatrany ny mpandeha amin’ny saran-dalan’ny taxi-be eto an-dRenivohitra. Niara-nilaza ny vondron’ny kaoperativa UCTU sy ny Antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety (ATT), fa “mihantona aloha ny fampiakarana ny saran-dalana ho 700 Ar”. Midika izany fa tsy naato, fa tsy maintsy hiova hisondrotra io saran-dalana 400 Ar io. Azo heverina koa fa tsy ho latsaky ny 500 Ar, satria efa ela no nandrangaranga an’io sarany io ny UCTU ary nolazainy fa hatramin’ny 700 Ar mihitsy aza raha vao mihoatra ny 3.000 Ar ny litatry ny gazoala.

Etsy ankilany, milaza ny fitondrana fa manampy vola ny mpitatitra, hanentsenana ny banga amin’ny elanelan’ny vidin’ny gazoala mihatra eo amin’ny tsena sy ny 3.000 Ar. Nanamarika anefa ny tale jeneralin’ny ATT, ny Kolonely Rakotondrazaka Andry, fa maro, manodidina ny 600 ny antontan-taratasin’ny mpitatitra tsy mazava. Ao ny kara-panonondron’ny tompon’ny fiara tsy mifanaraka amin’ny voasoratra any anatin’ny antontam-baovao any amin’ny ATT, tsy mifanaraka ny anarana na ny laharan’ny kara-panondro amin’ny voasoratra any anaty fahazoan-dalana (licence), sns.

Njaka A.

News Mada0 partages

Zara sehatra sy bagasy : fihaonana sy seho ho an’ny Fangia Kalo Gasy

Eo anivon’ny sehatra bagasy, fandaharam-potoana roa lehibe no hatrehin’ny tarika Fangia Kalo Gasy amin’ity volana avrily ity. Ny asabotsy 14 avrily izao ao amin’ny Aro Antsahavola, « Zara sehatra », fotoana hifanakalozan’ny rehetra hifampitana traikefa eo amin’ny tontolon’ny fihirana sy fitendrena ny bagasy. Ny 29 avrily, ao amin’ny IKM Antsahavola, « Bagasy an-tsehatra », fampisehoana ahitana ny tarika Fangia Kalo Gasy sy ny  Tambatra Ba Gasy. Fampisehoana hanehoan’ireto tarika roa ireto ny fahaiza-manaony eo amin’ny tontolon’ny bagasy.

Raha tsiahivina, anisan’ny manao ho zava-dehibe ny fampahafantarana sy ny fampivelarana ny bagasy, tsy eto an-toerana ihany fa hatrany ivelany ihany koa, ny « Sehatra Ba Gasy ». Misy tsy tapaka hatrany ny « Zara sehatra » sy ny « Bagasy an-tsehatra » karakarain’izy ireo. Mpanakanto sy tarika maro no efa nandalo tao anatin’izany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Fampianarana sy asa soratra : nodimandry i Toazara Cyprienne

Toazara Cyprienne, angamba vaovao amin’ny maro ihany izany anarana izany kanefa nahavita be eo amin’ny tontolon’ny fampianarana sy ny asa soratra. Nodimandry ity mpanoratra, poeta ary mpampianatra, ity, araka ny nohamafisin’ny trano fanontana iray, izay niara-niasa taminy.

« Soza le pêcheur », « Antalaha, le 26 juin 1967 ». Ireo ny anisan’ny boky nosoratan’i Toazara Cyprienne, mampianatra teny frantsay. Ankoatra ireo, fantatra tamin’ny fanangonana sy fanoratana angano ihany koa izy. Anisan’izany ny hoe « Au fil de la sente », natontan’ny L’Harmattan. Boky mirakitra angano na lovantsofina avy any amin’iny faritra avaratry ny Nosy iny izy ity.

Niasa mafy ho fampiroboroboana ny vaky boky ity mpanabe ity. Nisy ny fandaharana tamin’ny onjampeo, nanentanany indrindra mikasika izany. Teo koa ny fitetezana sekoly, nihaonana mivantana tamin’ny ankizy, nampirisihina hamaky boky. Ankoatra ny fampianarana sy ny fanoratana, mpanofana ireo mpitantana trano famakiam-boky.

Landy R.

News Mada0 partages

Ampifitia – 15 taona : tsangambato ny trano fiangonana eny Antohibe

Iray amin’ireo antoko mpihira manana ny maha izy azy ny Ampifitia. Fampiaraham-peo, fandrindrana, sns, samy mitondra aim-panahy vaovao hatrany. Mandia vanim-potoana lehibe izy ireo ankehitriny…

Feno 15 taona katroka, amin’ity taona ity, ny niorenan’ny antoko mpihira fifohazana Isotry Fitiavana na Ampifitia. Marobe ireo hetsika enti-manamarika izany, mandritra ity taona 2018 ity. Anisan’ny goavana indrindra amin’izany ny fananganana ny tsangambaton’ny fankalazana, ny trano fiangonana vaovao eny Antohibe Ambohidratrimo.

Maherin’ny 300 ny isan’ny mpino FJKM ao amin’ity toerana ity ary hetahetan’izy ireo ny hanangana trano fiangonana. Vonona hanao izay vitany ireo mpino. Tetsy ankilany, nisafidy ny hanampy amin’ny fanorenana izany ny Ampifitia, noho ny tenin’i Jesosy Kristy manao hoe “Mandehana ianareo ka ataovy mpianatra ny firenena rehetra”, sy ny hoe “Mandehana ianareo ka mitoria ny Filazantsara amin’ny olona rehetra”. Eo koa ny vinan’ny FJKM manao hoe “Vontosy filazantsara ny Nosy Madagasikara”.

Tombanana hahatratra 150 tapitrisa Ariary ny vola ho lany amin’ny fanamboarana ity trano fiangonana ao Antohibe ity. Tsy ao anatin’izany ny tilikambo. Maromaro ireo loharanom-bola efa hitan’ny Ampifitia hanatanterahana ny asa, toy ny vola azo amin’ny hetsika rehetra hatao mandritra ny taom-pankalazana, ny rakitra fanaon’ny mpikambana mandavantaona. Eo koa ny fanomezana avy amin’ny mpankafy ny antoko mpihira, ny avy amin’ny ray aman-drenin’ny mpikambana, sns.

Teny fanevan’ny Ampifitia amin’izao tsingerintaona goavana izao ny hoe “Koa aza menatra ny ho vavolombelon’ny Tompontsika” (II Timoty 1: 8a). Io koa ny lohatenin’ny hira faneva, gadona klasika, noforonin-dRakotonirina Jean de Dieu, filoha sy mpamoron-kiran’ny Ampifitia.

Landy R.

News Mada0 partages

Sarimihetsika – RFC : hisy « Zébu d’or » ho an’ny vokatra malagasy

Misokatra bebe kokoa amin’ny kaontinanta afrikanina iray manontolo ny « Festival Rencontres du film court » (RFC) andiany faha-13. Izay rahateo no nahatonga ny lohahevitra hoe « L’Afrique e(s)t le monde ». Manaporofo izany  ny fandraisana anjaran’ny mpanatontosa sarimihetsika avy amin’ny firenena afrikanina maro, amin’ny fifaninanana. Eo koa ny fahatongavan’ny matihanina, miasa eo amin’ny tontolon’ny « cinéma », hizara ny traikefany, mandritra ity hetsika ity.

Na izany aza, homen-danja manokana ny vokatra malagasy, ny horonantsary fohy. Ankoatra ny « Zébu d’or » ho an’ny sokajy « animation », « fiction » ary fanadihadiana, hisy koa ny « Zébu d’or » ho an’ny horonantsary fohy malagasy. Tsy navahina araka ny karazany (« animation », « fiction », fanadihadiana) ireo horonantsary fa samy azo isafidianana avokoa.

Miisa fito izy ireo : ny « Mankafy hira » notontosain-dRaheriarivony Sitraka, ny « Utopia » an-dRakotoarisoa Voaara Mahefa, ny « Déambulation » notontosain-dRasoanaivo Tovoniaina, ny « Tantara » an’Andrianambonisoa Yannick, ny « Zandrikely » an-dRasolofoson Tahiry David, ny « Monsieur Jean » notontosain-dRajaoarison Oswald, ary ny « Razana » an-dRatovoarivony Haminiaina.

Misy amin’ireo mpanatontosa no tsy vahiny intsony amin’ny maro, toa an-dRatovoarivony Haminiaina, ary ao koa ireo sambany vao handray anjara amin’ny fifaninanana toy itony. Marihina fa ny talata tolakandro izao no halefa, etsy amin’ny Plaza Ampefiloha, ireto horonantsary ireo. Ny 19 avrily kosa, etsy amin’ny IFM.

Ankoatra ireo, halefa amin’ny fahitalavitra nasionaly sy any amin’ny Alliances françaises manerana ny Nosy koa izy ireo. Azon’ny olon-drehetra atao ny mifidy ny « film » tiany indrindra amin’ireo. Tsiahivina fa loka avy amin’ny mpijery na « prix du public » ny « Zébu d’or » homena ny mpandresy amin’ity sokajy ity.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Fitiavana, tanindrazana… : maneho lohahevitra maro ny hiran’i Babilas

Efa tia hira sy mozika tany amin’ny taom-pahazazany i Babilas. Raha ny fanazavany, ilay andrarezin’ny kanto an-kira malagasy, Jean Freddy, no nampianatra azy ny gitara sy ny fomba fihirana, fony izy nianatra tany amin’ny Lycée Fenerive Est. Ankoatra ny fivetsoana ny fitiavana anaty tononkira, tsy sasatra manentana ny Malagasy handala ny fihavanana sy firaisankina ary fifanampiana i Babilas. Tsy hadinony hatrany koa ny mampita amin’ny besinimaro fa ilaina ny fitiavan-tanindrazana ahafahana mampandroso an’i Madagasikara. Vinanasan’i Babilas, hanomboka  amin’ity volana avrily ity ny fiketrehana kapila mangirana laharana faharoa.

Manandratra ny mozika malagasy toto-tanana toy ny basesa i Babilas. Tsy mijanona hatreo anefa fa havanana amin’ny filalaovana gadona hafa ihany koa izy. Ampahany amin’ireo sanganasa ahafantarana an’i Babilas ny “Toamasina”, “Mandalova” ary ny “Vadiko tiako”. Anisan’ny zava-dehibe aminy ny fanandratana ny soatoavina sy ny mozika malagasy.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

Tia Tanindranaza0 partages

Karazan-dokaMiha mahazo vahana indray

Mitombo isa hatrany ny Malagasy tia miloka amin’izao. Tsy mifidy saranga na taona intsony fa hatramin’ny ankizy mpianatra aza tafarotsaka koa.

Tsy ireo trano filokana vaventy no hasian-teny fa ireo karazan-doka maro samihafa eny amin’ny sisintsisiny etsy sy eroa. N’aiza n’aiza aleha dia ahitana azy io avokoa toy ny hazakaza-tsoavaly sy alika, ny “loto”, ny “keno”,  ny “baby-foot”, ny “billard”… Ny daomy sy ny rami moa dia efa hita isaky ny elakela-trano eto an-drenivohitra. Tsy latsa-danja koa ny fampiadiana akoholahy. Maro no mieritreritra fa mahafinaritra ny miloka ary tsy misy maharatsy azy rehefa tsy voararan’ny lalàna. Misy mihevitra fa fialamboly fotsiny ny miloka kanefa misy ireo milaza hoe fahazaran-dratsy manandevo izy io. Amin’ny ankapoben’ny olona miloka dia mitetika ny hahazo vola sy harena faran’izay haingana. Manao dokambarotra ireo toeram-pilokana hoe hahazo vola be izay milalao ao amin’izy ireo satria ny filokana dia mampirisika ny olona tsy te hisahirana fa hahazo vola amin’izao fotsiny. Antony mahatonga ny filokana miroborobo dia ny tsy fisian’ny asa ary mariky ny fahantrana izany. Misy ireo mpilalao nijabaka dia tena mandany vola aman-karena sy fotoana satria dia tsy raisin’izy ireo toy ny fialamboly intsony fa lasa antom-pivelomana mihitsy. Matetika ny mpiloka no tsy mety afa-po. Noho izany, Mampirisika ny olona hitsiriritra ny miloka sady mahatonga azy tsy ho vonona hiasa fa hanao ariary zato am-pandriana fotsiny. Mila mianatra miaina ao anty lamina sy rafitra ny Malagasy mba ahafahana miroso sy miara-mientana amin`ny fampandrosoana. Raha toa ka mifanohitra amin`izany dia miteraka fanapotehana ary ny tsy fanajana rafitra indrindra no manafaingana ny kolikoly eto amintsika. Tokony hasiana fijerena akaiky ny mahakasika izany toe-draharaha izany satria raha tsy voafehy dia handrisika ny olona tsy hisasatra intsony.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin’entana eny amin’ny mpamongadyTsy nisy fiakarana aloha hatreto

Taorian’ny fiakaran’ny solika sy ny fanambaran’ny fikambanan’ny mpitatitra ny amin’ny fisondrotan’ny saran-dalana ho 700Ar amin’ny 25 aprily ho avy izao dia tsy mbola nisy fiovana aloha ny vidin’entana eny amin’ny mpamongady.

 Hatreto aloha tsy niakatra ny vidin’entana amin’ny ankapobeny araky ny resaka nifanaovana tamin’Andriamatoa Norbert, mpamongady iray. Nanambara kosa anefa izy fa rehefa miakatra ohatran’io ny vidin-tsolika dia matetika miakatra hatrany ny vidin’entana. Ahiana ny fisondrotana atsy ho atsy. Tsy fanararaotana fa aterin’ny fiara ny ankamaroan’ny entana amidy ka tsy maintsy hikajy ny solika laniny ireo mpanatitra entana (livraison) ireo araka ny nambarany. In-2 isaky ny herinandro no manao komandy amin’izao fotoana izao raha in-4 tamin’ny taona 2014. Arak’izany dia mihena ihany koa ny vola lafo isan’andro. 2 tapitrisa ariary hatramin’ny 5 tapitrisa ariary no vola maty isan’andro ankehitriny. Io 5 tapitrisa io anefa ny vola azo rehefa tsy mandeha ny tsena 10 taona lasa izay, hoy i Mr Norbert. Tombony hatrany aloha ny fananana mpanjifa raikitra hatramin’izay 30 taona nivarotany izay. Na dia maro aza ny mpifaninana dia nezahana notazomina hatrany ny mpanjifa mividy entana. Tokony hojeren’ny fanjakana haingana ny vahaolana amin’io vidin-tsolika sy saran-dalana io mba hitazonana hatrany ny vidin-javatra amin’izao izay efa mampikaikaika ny maro aza, hoy ity mpambongady namarana ny teniny.

Tsiry

  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Pretra « Pédophile » any ChiliNiala tsiny ny Papa François

Niala tsiny ny Papa Ray Masina François noho ny fahafaham-baraka mahazo ny Eglizy any Chili avy amin’ilay raharaha maloto mahakasika Pretra nanao fihetsika mamoafady tamina ankizy.

 Maro ireo niharan’izany raharahana « Pédophilie » izany no nijoro vavolombelona ka nitantara ny nanjo azy ireo. Miala tsiny sady menatra aho, hoy ny Papa François satria tsy ampy ny vaovao teo am-pelatanana ka diso ny fanapahan-kevitra noraisina. Voaporofo izao fa niezaka nanafina ny fanararaotana ara-nofo tamina ankizy maromaro nataona pretra iray ny Mgr Juan Barros. Mbola hisy ny fihaonan’ny Papa Ray Masina ao Vatican amin’ireo Eveka avy any Chili, mba handinihana ny fepetra fanampiny horaisina satria tena goavana ny fahafaham-baraka naterak’izao zava-nitranga tany Chili izao.

Mampitandrina ireo firenena tandrefana ny filoha Syriana Bachar al Assad fa vao miha hanakorontana an’i Syria sy ny faritra manodidina azy ny fampiasan-kery mety hatao na daroka baomba io na fandefasana miaramila araka ny don-tandroka efa nataon’ny filoha Amerikana donald Trump, taorian’ilay ambara fa fampiasana fitaovam-piadiana simika nahafaty sivily tany Douma. Nihaona tamin’ny iraka manokan’ny Ray am-panahin’i Iran omaly ny filoha Syriana ary nilaza ihany koa fa mbola hiresaka an-telefaonina amin’ny filoha Rosiana Vladimir Poutine izay manohana azy hatrany hatramin’izay ary tsy misalasala mampiasa ny zo tsy azo ivalozana eo anivon’ny fivorian’ny filankevi-pilaminan’ny firenena mikambana vantany vao misy fehin-kevitra mikendry hanasazy an’i Syria. 

Anio zoma no andrasana ny fivoahan’ny didim-pitsarana momba ny fifanolanana eo amin’ireo zanak’i Johnny Halliday mianadahy (Davida sy Laura) sy ny vadiny Laeticia Halliday. Totoafo ny fanakianana mahazo ity farany, ary maro ny olona manomboka velon’ahiahy, indrindra fa ny any Frantsa hoe nahoana tokoa moa no i Laeticia Halliday irery no voasoratra fa mandova ny fananan’i Johnny rehetra ? Henjankenjana ny fanakianan’ny mpanao gazety frantsay sasany tahaka ny tao amin’ny BFM TV an’ity andriambavilanitra ity, nivoaka mihitsy aza ny teny hoe tsy te hahita an’i Laeticia ho tonga any Frantsa ny Frantsay noho izy mipetraka ho olana nanaratsy endrika ny 60 taona nifampizaran’ny Frantsay tamin’i Johnny Halliday.Tamin’ny taona 2014, izany hoe 4 taona latsaka kely mialoha ny nahafatesany no voasoratra ny taratasy fizaran-dova navelan’i Johnny ary araka ny lalàna any Californie – Etazonia izay toeram-ponenany tamin’izany fotoana no nanaovana izany. Misy fahasamihafana be amin’ny lalan’ny fandovana any Frantsa izy io. Tsy ho vita mora ny raharaha satria efa nilaza fa hiady hatramin’ny farany i David Halliday sy Laura Smet.

Tia Tanindranaza0 partages

Zandarimaria Malagasy-FrantsayMihamafy hatrany ny fiaraha-miasa

Nanao fitsidihana ny foibem-pibaikoana ny zandarimariam-pirenena tao amin’ny Toby Ratsimandrava omaly 12 aprily maraina ny Général de Brigade Xavier Ducept, Komandin’ny zandarimaria ao amin’ny Nosy La Réunion.

Nandray azy tamin’izany ny jeneraly lefitra voalohan’ny Komandin’ny Zandarimaria, izay nisolotena ny komandy ambonin’ny zandarimaria, izay mbola namita iraka. Nifototra betsaka tamin’ny fanamafisana ny fiaraha-miasa efa misy ny votoatin-dresaka. Nisy ny fanolorana tamin’ny fomba ofisialy ireo fitaovana ara-teknika ilaina amin’ny fikarohana ny asa fandikan-dalàna, ary koa kojakoja maro ilaina amin’ny fiarakodia. Nisy ihany koa ny fifanolorana mari-pahatsiarovana. Nanohy ny fitsidihana nataony teto teny amin’ny tobim-pibaikoana ireo Vondrona manokana eny Ivato io manamboninahitra Frantsay io ny tolakandro, nialoha ny niondranany nitodi-doha any La Réunion. Mitombo ary mihatsara hatrany ny fifandraisana arak’asa eo amin’ny zandarimaria Frantsay sy Malagasy. Tanjona hapetraka ho an’ny zandarimariam-pirenena eto Madagasikara ny hipakan’ny vokatry ny asa aterak’izany amin’ny vahoaka mba hahatanterahan’ilay hoe “Tanindrazana sy lalàna”.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fananganana tranom-pamokaranaTena mila vola be

Miroborobo hatrany ny fananganana tranom-pamokarana eto amintsika. Misy hatrany ireo vaovao vao natsangana hampahafantarina ny sarababem-bahoaka.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaonty M-KAJYHanampy ny olona amin’ny fahafahana mihindram-bola

Betsaka ireo olona manana tetikasa hahafahana mivelona sy manatsara fiainana amin’izao saingy ny lela-vola ho enti-manatontosa izany mihitsy no tsy misy.

 Na dia misy aza ireo karazana ivon-toerana hahafahana mihindram-bola dia mbola mila antoka sy taratasy maro isan-karazany izany. Anisan’ny antom-pisian’ny kaonty M-Kajy ny hamaha izany olana rehetra izany. Ireo mpanjifa mampiasa ny orange money no voakasik’izany manokana izay  afaka manokatra kaonty maimaim-poana tsy ilana fivezivezena. Afaka mihindram-bola avy hatrany araka izany izay olona manana io kaonty io manomboka amin’ny 5.000 Ar ka hatramin’ny 300.000 Ar. Ao anatin’ny 30 andro no handoavana ny lela-vola nindramina raha  tsy mihoatra ny 7 %-ny tahan’ny zana-bola alaina. Vokatry ny fiaraha-miasan’ny Premiere Agence de Microfinance (PAMF) sy ny orinasam-pifandraisana Orange moa no hahafahana manatanteraka izany rehetra izany, fiaraha-miasa vao nosantarina afaka omaly alarobia 11 Aprily teny amin’ny foiben’ny Orange eny Ankorondrano.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaingan’ny toekarena MalagasyIlaina ny fampandrosoana ny faritra

Ankoatra ny fitoniana ara-politika dradradradraina mandrakariva dia antoky ny fiaingan’ny toekarena ny fampandrosoana ny faritra.

 Tsy mandeha ny toekaren’ i Madagasikara raha tsy mandroso ny faritra tsirairay misy ao aminy. Iaraha-mahalala fa mitodika betsaka any amin’ny fambolena ny Malagasy ka tokony jerena akaiky ny faritra rehetra izay saika misy hatrany io sehatra io eto. Io ilay lazaina hoe fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra. Ankoatr’izay dia ampandrosona ny faritra amin’ny alalan’ny fitrandrahana ny zavatra ananany tombony sy betsaka ao aminy. Raha faritra manana lavanila na misy harena an-kibon’ny tany ohatra dia miainga amin’izany ny fampandrosoana atao.  Hitondra fanatsarana ny fari-piainan’ny isam-batan’olona izany rehetra izany. Fa  ilaina ihany koa  ny fanabeazana izay tena latsaka ambany eto amintsika. Tokony hisy politikam-pampianarana maty paika miainga eny amin’ny faritra rehetra indrindra ny eny ambanivohitra izay kitoatoa tanteraka ny fampianarana. Hampiakatra ny fananana olona afaka manao zavatra tsara sy  tsy mora ambakaina izany. Rehefa izay dia handroso ny faritra tsirairay ary hiainga amin’izay ny toekarenan’i Madagasikara.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandraharahana MalagasyMitohy hatrany ny fanapotehana

Mitaraina hatrany ny mpandraharaha Malagasy ny amin’ny famonoana azy ireo.

 

 Taorian’ny fahataran’ny entana tokony ho namidy tamin’ny Paska teo dia miakatra indray ny vola amoahana izany eny amin’ny fadin-tseranana. Nisy mantsy ny lalàna vaovao izay mihatra manomboka ity volana aprily ity eny amin’ny fadin-tseranana ny amin’ny tokony hisian’ny biraony eny amin’ny toby fanafarana entana (cargo). 300 dolara na 969 000 Ariary eo ho eo no aloa amin’ny m3 (mètre cube) taloha. Aloa amin’ireo orinasa mpandefa entana izany ary ireo orinasa ireo ihany no mandoa ny fadin-tseranana. Mody nahena eo amin’ny 240 dolara na 775 200 ariary saingy nampiakarina ny vola aloa enyamin’ny fadin-tseranana. Mahatratra 40%-n’ny faktiora izany, araka ny tatitra nataon’ireo mpanafatra entana. Ankoatra ny vola aloa amin’ny cargo dia mbola misy indray izanyvolabe aloa amin’ny fadin-tseranana izany. Kivy tanteraka ireo mpandraharaha mpanafatra entana ny amin’ny vola be mivoaka aminy. Eo ihany koa anefa ny vola aloa amin’ny karatra NIF sy Stat amin’ny maha matihanina sy maha ara-dalàna azy ireo. Ireo no avokavoka mampiaina ny toekarena Malagasy nefa dia potehana hatrany ary tahaka ny mahazatra moa dia tsy misy ny fandraisan’andraikitra matotra.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aok’izay fa mankaleo

Samy milaza azy ho tia tanindrazana, samy mandresy lahatra ny vahoaka fa nanasoa sy manasoa ary mbola hanasoa an’i Madagasikara,…

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra - FMFMitaky fifidianana tena demokratika ny FIFA

Nilatsaka ny fanapahan-kevitry ny FIFA izay miantso ny federasion’ny baolina kitra Malagasy (FMF) hiantso fivoriambe tsy ara-potoana mba hanamafisana indray mandeha indray ireo mpikambana eo anivon’ny vaomieran’ny fifidianana (commission electorale) sy ny vaomieran’ny fitarainana sy fitoriana momba ny voka-pifidianana (commission de recours pour les éléctions).

 

Tsy mbola feno ny fepetra hanatanterahana ny fifidianana ireo komity mpanatanteraka eo anivon’ny FMF, hoy ny FIFA fa mila alamina sy vitaina hatramin’ny farany aloha ireo fifidianana any amin’ny ligin’i Vatovavy Fitovinany, Matsiatra ambony ary Bongolava. Nokianin’ny FIFA ny filohan’ny vaomieran’ny fifidianana izay sady mitantana ny fifidianana, hoy ny fanambarana no manao mpisolovava ny FMF ihany koa. Mbola ao anatin’ny fanamarihana amin’ity fanambarana ofisialin’ny FIFA ity ihany koa ny hoe tsy voarakitra mazava ao anatin’ny fitanana an-tsoratry ny fivoriambe ny 17 oktobra 2017 ireo mpikambana mandrafitra ny vaomieran’ny fifidianana sy ny fankatoavana azy ireo. Vita ireo fanitsiana sy fandaminana rehetra ireo vao azo tanterahana amin’izay ny fifidianana ny filohan’ny federasion’ny baolina kitra sy ireo mpikambana hafa mandrafitra ny komity mpanatanteraka ka ny vaomieran’ny fifidianana vaovao ary tsy maha be resaka sy ahiahy no hanatanteraka sy hanara-maso izany. Mazava ho azy fa tsy maintsy manaraka ny sata sy ny lalàm-pifidianan’ny FMF izany rehetra izany; ary mahazo milatsaka hofidiana avokoa izay kandida mahafeno ny fepetra. Manome fe-potoana hatramin’ny 3 jona ny FMF hanaovana ireo asa rehetra ireo ny FIFA. Ny 13 ka hatramin’ny 16 martsa lasa teo moa no tonga teto Madagasikara nanao fanadihadiana ny iraky ny CAF sy ny FIFA ary niresaka tamin’ireo ankolafy rehetra teo anivon’ny tontolon’ny baolina kitra Malagasy. Anisan’ireo nisaotra ny fihetsiky ny CAF sy ny FIFA tamin’ny fihainoana ny fitarainana maro samihafa moa Atoa Jacques Ramaroson, filohan’ny fikambanan’ireo ligy ho an’ny faritra Analanjirofo satria tena fanavotana ny baolina kitra Malagasy izao famoahana tondrozotra hiatrehana fifidianana lavitry ny afera manjavozavo izao, hoy izy.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fosa Juniors BoenyVonona ny handavo ny Aduana Stars Ghana any Mahajanga

Ny alarobia 11 aprily 2018 teo no tafaverina any Mahajanga ny ekipan’ny Fosa Juniors Boeny avy niatrika ny lalao mandroson’ny 1/16-ndalana Bis tamin’ny ekipan’ny Aduana Sports tany Ghana tamin’ny alahady 8 aprily lasa teo ka nigoka fandresena 6-1 be izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Vono sy ratra iniana hataoMety mampigadra ka ilana fitandremana

Betsaka ireo tranga eny anivon’ny fiarahamonina andrenesana vono sy fandratrana olona amin’izao.

 Ankoatra ny fifamaliana miafara amin’ny fanenjanan-tsandry hifanaovan’ireo olon-droa tafaraka amina toerana iray nefa tsy mifankalala akory dia misy ihany koa ireo mpinamana, mpiray tanana, mpirafilahy ary mpirafivavy mifamono. Ho an’ny fokontany Andraisoro manokana, raha araka ny fanazavan’ny lehiben’ny voamieran’ny fandriampahalemana ao an-toerana  dia isaky ny faran’ny herinandro no tena ahitana azy toy ny zoma hariva hanaovana ny zoma mahafinaritra sy ny faran’ny herinandro. Ireo olona misotro toaka na mandray zava-mahadomelina no tena manao izany, antony mampiakatra ny fitarainana voarainay hatrany amin’ny alatsinainy sy talata. Nomarihiny fa mety mampigadra ny fanaovana ireny vono sy ratra iniana hatao ireny raha mahazo répos medical mihoatra ny dimy andro ilay olona lasibatra. Raha vantany vao tonga mitaraina ao amin’ny Fokontany  mantsy ny olona noratraina iray, raha araka ny fanazavan’ity lehiben’ny voamieran’ny fandriampahalemana ao Andraisoro ity hatrany dia alefan’izy ireo manatona dokotera ary maka cértificat médical. Alefa any amin’ny mpitandro ny filaminana avy hatrany ny raharaha rehefa tena tsy voavahan’ny fokontany intsony ka ho azy ireo manokana dia efa nisy mihitsy ireo nigadra vokatr’izay vono sy ratra iniana natao izay.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo RenivohitraIharan’ny fandotoana avo lenta

Misy andian’olona mitonona ho mpiasan’ny Kaominina an-dRenivohitr’Antananarivo mandrahona sy mampitahotra ireo mpivarotra ary maka vola amin’izy ireo ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanambaran’ny jeneraly misotro rononoNamaly bontana ny minisitry ny fiarovana

Namaly bontana ny fanambarana nataon'ireo miaramila manamboninahitra misotro ronono tetsy amin'ny Hotely La Rotonde Besarety ny alarobia teo ny minisitry ny fiarovam-pirenena ny Jeneraly Béni Xavier Rasolofonirina omaly.

  Nampametra-panontaniana, hoy izy, ireto manamboninahitra milaza ho zoky mpananatra ireo zandry kanefa nisy tamin'izy ireo no tompon'antoka tamin'ny fanapotehana sy fambolena krizy ny firenena raha tsy hiresaka afa tsy ny raharaha 2002, izay nahasaringotra ny jeneraly iray efa misotro ronono tamin’ny famonoana ireo mpianatra ho manamboninahitra tao amin'ny sekoly ambony ao Ampopoka Fianarantsoa. Hita taratra  fa tetika hampisaraham-bazana ny foloalindahy no tian'izy ireo hahatongavana, raha ny fanehoan-keviny, hoy izy. Fampiasana ireo foloalindahy hatrany mantsy no nahazoana fahefana teto ka izay no tanjon'izy ireo, ka izay no haverin’ny minisitry ny fiarovana fa ao ambadika. Tsara ny mampahatsiahy, fa nialoha izao zava-drehetra izao, dia efa nisy ny fanambarana politika nataon’ny minisitry ny fiarovana momba ny tsy tokony hitsabatsabahan’ny vahiny amin’ny resaka fifidianana, indrindra ny resaka fahafahana na tsy fahafaha-mirotsaky ny kandida. Inona no tena tanjona ny amin’izany ? Hiaro ny fanjakana HVM hatramin’ny farany amin’ny amboletra hisakana kandida atahorana ve ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitandro ny filaminana sy mpanao gazetyHandrafitra fifanarahana arak`asa

Niditra tamin`ny fihaonana fahatelo ny mpanao gazety sy ny mpitandro ny filaminana mahakasika ny fandrafetana ilay fifanarahana arak`asa (protocole d`accord) eo amin`ny roa tonta.

 

 Rafitra iray entina hiarovana ny asa fanaovan-gazety amin`ny fanatanterahana ny asa no tanjona. Tsy arovana be fahatany kosa ny mpanao gazety, hoy ny solontenan`ny OJM fa misy fifanajana ao anatin`izay asa izay. Ny lalàna mipetraka no mampafantatra ny tokony hatao na ny mpanao gazety na ireo mpitandro ny filaminana mba tsy hiterahan`ny korontana rehefa samy eo amin`ny fanatanterahana ny asany. Nampiavaka an`ity andiany ity ny fisian`ny mpiantsehara vaovao. Nasaina manokana ny minisiteran`ny fitsarana satria misy anjara asany amin`io fandrafetana fifanarahana arak`asa io. Nandritra an`ilay atrikasa dia samy naneho ny heviny mahakasika izay marimaritra iraisana ka anisan`ny mpandray anjara ireo solontenan`ireo fianakaviamben`ny mpitandro ny filaminana. Aorian’ity fihaonana ity, handray izay hevitra hafonja na koa fanamarihana ireo mpikarakara ka miasa indray ny komity handrafitra azy io ary hiditra amin`ny andiany fahefatra izay hanamarihana ireo soso-kevitra rehetra alohan`ny fanaovan-tsonia ny fifanarahana.

Fikatsahana ny fahefana fahefatra

Amin`ny asa fanaovan-gazety dia lalan-tsaina telo no tsy maintsy hizorana amin`ny fanehoana ny tranga misy eo anivon`ny fiarahamonina sy ny firenena amin`ny sehatra rehetra dia ny fampitam-baovao sy fanabeazana ary serasera. Katsahina ao an-tsaina mandrakariva ihany koa ny siansa momba ny fitsipi-pitondrantena (éthique) ary ny fitsipika sy andraikitra mifehy ny asa (déontologie). Mila mahay manavaka ny lafiny tsara sy ny ratsy, tsy mitanila ary tsy mifangaro fihetseham-po rehefa manao fanadihadiana na koa fanehoan-kevitra satria amin`izao fotoana dia tombantombana sy ny fitsarana ivelany no misy izay hiteraka zava-doza.  Matetika koa misy ireo manao fandikana vilana.  Ka raha tiana hisitraka ny fahefana fahefatra ny mpanao gazety dia mila manome zava-marina tsy mitanila ary mijoro amin’ny fahamarinana tsy misy fitongilanana. Saropady tokoa ny serasera ary ny lasa tsy fanadino satria izany serasera izany no fositra voalohany niaingan`ny fanapotehana rehetra teto amin`ny firenena.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Namandri-tena ny mpitondraMirongatra ny fitakiana samihafa

Miverimberina ny fitakiana isan-karazany eto amin’ny firenena noho ny tsy fisian’ny tena vahaolana maharitra, fa ny fampandriana adrisa no betsaka, hany ka miotrika eny foana ny fitakiana.

 Toa mifoha ho azy eny foana, raha tsy hilaza afatsy ny an’ny Sendikan’ny mpampianatra mpikaroka na ny SECES, izay vao tsy ela akory izay no nanambana tsy hiditra amin’ny taom-pianarana 2018, raha tsy mivaly ny fitakiana efa hatry ny ela. Torak’izany ny an’ny mpandraharaha ny fonja izay niafara tamin’ny tsy fandraisana gadra na fitondrana azy ireny teny amin’ny fitsarana, herinandro vitsy lasa izay. Ny an’ny mpitatitra io mbola mananontanona io, ary efa mandeha ny vono afon’ny fanjakana eo anatrehan’ny zava-misy. Mitatao eo an-damosin’ny fitondrana hatrany ny famahana ireny hetsi-pitakiana isan-karazany ireny. Raha vao mivaha ny an’ny an-kilany, toy io an’ny mpitatitra izay heverina fa hizotra amin’ny fanentsenana ara-bola ny elanelam-bidy na “compensation” sy “subvention”, dia mipoitra ny an’ny an-daniny, hany ka tototry ny hetsi-pitakiana ny mpitondra fanjakana. Karazan’ny midi-kizo sy mamandri-tena ny mpitondra. Vao mainka mampihetsika ny hambom-pon’ny sendika na ny mpanao fitakiana isan-karazany rahateo ny fisian’ny resaka kolikoly sy volabe mihodina eto amin’ny firenena, raha tsy hilaza afa tsy ny eny Tsimbazaza, toy ny fandaniana ny lalàm-pifidianana nampalaza ny kolikoly avo lenta. Midika izany fa manam-bola ny fanjakana, saingy hoenti-miaro seza amin’ny politika, hany ka mitombo ny fahatezerana sy ny herim-pitakiana. Nalaza iny ny resaka momba ny 50 tapitrisa na 60 tapitrisa avy ho an’ny depiote nanambazana azy ireo, ka efa mananika ny 5 miliara ariary no lany, raha tena nisy tokoa. Olom-bitsy no misitraka ny vola sy harena ary toa lanilany foana amin’ny tsy misy dikany kanefa ny mpiasam-panjaka, ohatra, tsy nisy ny fampiakarana karama. Ny vidin-jiro midangana, ny vidin-tsolika miakatra, ny vidim-piainana mampikolay kanefa ny mpitondra toa manam-bola mety hahavaha amin’ny ampahany na manontolo ny olana, saingy manompa vahoaka amin’ny zavatra tsy misy dikany sy ny kolikoly. Raha ny volabe nanambazana ny depiote na ny nireven’ny HVM tamin’ireny filankevitry ny minisitra mitety faritra ireny fotsiny aza angamba efa nahavita toby famatsiana herinaratra goavambe, ohatra, saingy ny finiavana sy ny fahatongavan-tsaina no tsy misy. Atao mahagaga ve raha mirongatra ny fitakiana isan-karazany ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitondra malagasyLavitry ny fenitra

Nalaza tamin’ny tetezamita nanomboka ny taona 2009 izay anisan’ny loharano nipoiran’izao fitondrana HVM izao ny teny hoe manara-penitra.

 Resaka fotodrafitrasa isan-karazany tamin’izany fotoana no tena nimasoana izay hampanara-penitra azy. Mbola mipetraka kosa anefa ny fanontaniana hoe manaraka ny fenitra mendrika ny iantsoana azy hoe mpitondra ve ny mpitondrantsika ankehitriny sa tsia ? Voavaly avy hatrany angamba io fanontaniana io raha vao mitsiahy fotsiny ny tenin’ny filoha ankehitriny fony izy mbola vao hambara kandida hoe “ tsy niomana ny hitondra.” Nahamenatra teo imason’izao tontolo izao mihitsy ilay vao mainka porofo nomeny namaky ny kabary dika mitovy tamin’ny an’ny filoha frantsay teo aloha, Nicolas Sarkozy, ny 25 janoary 2014. Toa toy ny nilaza avy hatrany sahady fa hampiesona hatramin’ny farany ny vahoaka malagasy. Heverina ho fitsipika volamena amin’ny fitondrana ny hoe « Ny mitondra dia mitsinjo ny ao aoriana » na ilay hoe « Gouverner c’est prévoir ! » kanefa dia tsy mba nety taratra tato anaty fitondrana HVM mihitsy ny fampiharana azy nandritra ny 4 taona mahery. Mbola miakatra foana ny rano ary marobe hatrany ny traboina isaky ny misy rivodoza. Ny fahavoazana teo aloha tsy tafarina, ny vaovao mandimby. Efa tamin’ny faran’ny taona no nolazaina fa mety hiakatra ny vidin-tsolika ary tsy maintsy hiantraika amin’ny vidim-piainana izany na ho ela na ho haingana kanefa dia tsy hita izay hetsika mivaingana nisorohana azy. Raha tsy hitanisa afa-tsy ireo, aiza ny fahaizana mitarika (leadership), ny serasera mahomby sy mitondra ho any amin’ny soa iombonana, ny fankatoavan’ny fiarahamonina sy ny fahaizana mifanaraka amin’ny fianakaviambe iraisampirenena ? Tsy maintsy mila izany miampy ny foloalindahy hatreto ny fitondrana, raha ny fenitra nekentsika nanoloana izao tontolo izao amin’ny maha tany demokratika. Ny tsikaritra anefa dia mbola lavitry ny fenitra ireo mpitondrantsika ankehitriny, ary tena manosika ny olona hankahala ny loko manga.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanTsy vita intsony izany !

Dia ahoana rangahy ity ? Inona indray ity vaovao aelinao ity le ! Koa raha izany voalazanao izany anie izany no fehezina dia midika hoe tsy vita intsony izany ny fampandrosoana ry Jean ee ! Ka efa tsy ho vita 1 andro sy ao anatin’ny fotoana fohy dia rahoviana ary ?

 Asa aloha izay sary ao an-dohanao rehefa miresaka  fampandrosoana sy fandrosoana. Tsy miteraka fampandrosoana angaha moa, ohatra, ny fitadiavana vahaolana tsy hiakaran’ny vidin-tsolika sy ny saran-dalana ? Sa ilay fampihemorana ihany no vitanareo vetivety ? Inona izany ry Jean no ilingilinginareo eo amin’io toerana io rehefa tsy hampandroso a a ? Ny fampandrosoana anie asa mitohy ee ! Vita ny eo dia miditra indray ny manaraka fa tsy izany araka ny hieritreretanao azy izany. Ianao ity mantsy izany ry Jean dia tsy mahay afa-tsy ny manilika hadisoana amin’ny hafa sy miala bala foana aa ! Dia tokony ho gaga ve ianareo rehefa avy eo raha tsy averinay eo amin’io toerana io intsony ?

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fitakiana sy fanehoan-kevitraDiabe ny eto Iarivo amin’ny 8 mey

Nanambara ny hiroso amin’ny diabe eto Antananarivo, izay misalotra ny anarana hoe “Diaben’ny Fampihavanana sy ny fanavotam-pirenena” ny Federasionin’ny gadra politika na ny FEDEP sy herivelona maro eto amin’ny firenena ny 8 mey ho avy izao.

 Aoka hazava fa tsy diabe natao hanonganam-panjakana izy io, fa ny fanjakana aza efa ho tapitra fe-potoam-piasany. Raha hanongana dia efa elabe tany aloha isika no nanao izany, saingy tsy nanao izany izahay, hoy izy. Natao hanehoan’ny vahoaka sy hitakiana io fa ilaina ny fanatanterahana ny fampihavanam-pirenena, raha ny fanazavany. Ny mahamaika izao, dia ny fampihavanana politika. Tsy sarotra ny hanatanteraka izany, raha toa ka samy manetry tena ary samy vonona hiaika heloka sy hifamela heloka ny mpanao politika eto amin’ny firenena. Voalohany tokony hanao izany ny CFM, ary azony atao ny miantso faran’izay haingana ny mpanao politika rehetra manomboka any amin’ny mpitondra, mpanohitra, firaisamonim-pirenena, FFKM misy ireo ray aman-dreny am-panahy, fiangonana zandriny,… amina toerana iray. Hidiana ao anaty trano iray ny rehetra, handinika sy hamolavola ny fifanarahana mazava hiaraha-manatanteraka. Izany no hoenti-miatrika ny fifidianana. Miantso ny Malagasy ho sahy haneho hevitra izy ireo, ary tsy misy fahotana amin’ny fitakiana ny hisian’ny fampihavanana, hoy hatrany i Riribe. Manentana ny Malagasy rehetra na HVM na TIM na MAPAR, mba hiara-kanatanteraka io diabe am-pilaminana io, hoy ny fanentanana nataony. Tsy hihemotra ny hetsika, ary efa misy ny alalana avy amin’ny Kaominina. Misakana ny fampihavanana ny mpitondra, raha toa ny olona handeha haneho hevitra ny hisian’izany no hosakanana, hoy i Riribe.

Voabaiko ny CFM, antsoina ho tonga saina ny miaramila

Milaza ny Filohan’ny CFM Maka Alphonse, fa tsy voabaiko, kanefa diso izany, hoy i Riribe. Mandray baiko ianareo, ary tsy baiko hahatsara zavatra, fa baiko politika hanakanana olona tsy hilatsaka, hoy hatrany izy. Na ny mpikamban’ny CFM aza dia misy milaza fa tsy azo atao ny manome famelan-keloka na “amnistie” an’i Marc Ravalomanana tsy hahafahany mirotsaka, raha ny nambaran-dRiribe. Miantso ny rahalahy miaramila hoe aoka tsy ho arofanina farany intsony, fa efa hita izao sahotakotakotaka izao, ary tsy misy zavatra mety intsony.  Miantso ny miaramila izay miaraka amin’ny fitondrana mba handray andraikitra. Ny fomba fanao tsy mendrika nananantsika hatramin’izay mba halevina im-pito mandifotr’olona ny fiarovana fitondrana an-jambany sy atao herim-pamoretana. Aoka izay fa mandraisa andraikitra, fa rehefa tsy mandray ianareo dia ny vahoaka no handray andraikitra, hoy kosa ny kolonely Behavana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

GAAMMMiantso ny mpanao politika mba hahay hifandamina

Nivoaka tamin’ny fahanginana omaly ireo tanora mivondrona ao amin’ny « Génération en Action pour l’Avenir meilleur de Madagascar » na ny GAMM tarihin’ny filoha nasionaliny Jean Jusmin Ravalimbavaka.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaTsy te hitazona ny anarana MAPAR ?

Tsikaritra tsy te hitazona an’io anarana MAPAR io intsony i Andry Rajoelina, fa toa nivadika tanteraka any amin’ny fampalazana ilay hoe IEM (Initiative pour l’Emergence de Madagascar).

 Vakivaky ny antoko, ary eny amin’ny antenimieram-pirenena izao, dia misy ny vondrona parlemantera MAPAR1, MAPAR 2, MAPAR 3, izay ny iray ihany no manohana an’i Andry Rajoelina fa ny roa ambiny efa namadika sy niara-dia amin’ny HVM. Na izany na tsy izany anefa, dia mbola io anarana io no entin’ireo depiote tena mpanohana an-dRajoelina. Ankoatra ny fisaraham-bazana nanomboka ny taona 2014, dia nihen-danja ny tanjaka ara-politikan’ny MAPAR sy ny TGV, ary nandeha ny antsojay isan-karazany nahazo azy ireo. Tsy hita mandrak’androany ny loholona Lylison, saingy ny mahagaga dia tsy rototra firy i Andry Rajoelina. Noroahina tamin’ny trano nitoerany ny depiote Christine Razanamahasoa. Malaza fa hongotana amin’ny toerany ny ben’ny tanànan’i Mahajanga Mokthar Salim Andriantomanga. Tsy nisy aloha hatramin’izao ny tena fanambarana ofisialy nataon’ny antoko TGV sy ny vondrona MAPAR manameloka ireny. Manana ny paikadiny manokana ve izy ireo, ka minia mangina ? Sa kosa manaiky fa sarotra aloha hatreto ny hanangam-bovona amin’ny HVM ka aleo mitandrina ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asam-panjakanaLasibatry ny politika maloto

Isaky ny filankevitry ny minisitra no matetika hisian’ny fanesorana tompon’andraikitra ambony isan-karazany amina minisitera na sampandraharaham-panjakana lehibe eto amintsika.

Tena nanjaka io indrindra amin’izao fotoana akaiky fifidianana izao. Ekena ny fifandimbiasan-toerana saingy voahaja ve ny mason-tsivana tokony harahina amin’ireny ? Hatramin’ny teknisianina manokana mahafehy ny asa aza mantsy indraindray esorina sy soloina mba hampidirana mpanao politika. Anisan’ny fifanolanana niseho ny an’ny minisitry ny asam-panjakana sy ny lalàna sosialy sy ny mpiasam-panjakana ambony fa olona tsy mahafehy ny asa no hapetraka amina toerana tokony hiandraketan’ny teknisianina nahavita fianarana teny amin’ny sekoly ambony fiofanana ho mpiasam-panjakana.  Ampahan-javatra ihany ireny fa ny tena tanjona dia ny hampiasa ny fahefam-panjakana amina sehatra politika. Fahita sy fandre matetika ny hoe tsy maintsy manatrika ny famoriam-bahoaka ataon’ny HVM ny mpiasam-panjakana isan-tsokajiny. Sarotra ny hibaiko sy hifehy ary hanao fitaovana politika ireo tena teknisianina, ka toa mirona any amin’ny fametrahana ny olona heveriny fa azo atao izany ny mpitondra. Efa nanaovana fanadihadiana teto fa mihorohoro ny tompon’andraikitra ambony tsy HVM amin’izao fotoana ary efa mizotra mankany amin’izany ny fitondrana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanairana ny fanjakana be mareninaHidina an-dalambe ny sendikan’ny mpiasa

Omaly no nanao fanambarana tetsy amin’ny hotely Grand Mellis Analakely ny Sendikalin’ny Mpiasa mivondrona ao amin’ny Fiaraha-midinika ny Mpiasa Malagasy (CTM) sy ny SSM (Solidarité Syndicale de Madagascar).

Tsiry

 

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHA DOANIN’I MAHAJANGA : Tsy manaiky hanaovana ny Fanompoambe ny taranaky ny Ampanjaka

Anisany antony  tsy anekena intsony an’i Hasindrazana Edouard dia «  noho izy nampiady ny Zanaka Ampanjaka hisara-bazana, teo ihany koa ny fanimbazimbana ny fomban-drazana ary ny fananganana Ampanjaka antsokosoko tsy ara-pomban-drazana nanomoka ny taona 2008  », hoy ireo Ampanjaka avy ao Betsioka. Izany hoe miisa efatra hatramin’izay nitondrany ny Mpanjaka izay nitondra sy nifandimby teo. Araka ny fomban-drazana anefa dia tsy tokony hisolo ny Ampanjaka fa tokony ho folaka vao hisy solony. 

Tamin’ny taona 2008 dia efa nisy ny didy navoakan’ny fitondrana tao Mahajanga mikasika ity raharaha ity ny hanajanonana an’i Hasindrazana Edouard tsy ho fahatelo intsony. Ny 2006 nisy ny taratasy nataon’ny Ampanjaka Amina, Mpanjakan’ i Marambitsy ny amin’ny fanalana azy amin’ny toerany io raha ny voalazan’ izy ireo hatrany.  Amin’ity taona 2018 dia nitsangana ny Mpanjaka Betsioka, ny Razan’olo ary ny Saha Mpanompo amin’ny fanesorana ny fahatelo eo amin’ny toerany. 

Ny 23 avrily ho avy izao dia hanomboka ny Mikipa izany hoe «   fanadiovana ny manodidina ny Doany  » mialohan’ny fanompoa. Ny daty faha 30 avrily ny fanompoan-pandrama na ny “toa mainty” izany hoe fanadiovana ny fandrama ka misy fomba atao mialohan’ny hirosoana amin’ny fanompoambe. Nanamafy araka izany ireo izay tsy mankasitraka ny fisian’i Hasindrazana Edouard fahatelo fa raha mbola eo ity farany raha ny voalaza dia “tsy hisy fomba ho vita na ho tanteraka eo.” Olana mateti-piseho ny tranga mampifanolana eo amin’ireo samy mpanompo rehefa fotoana alohan’ny fanompoambe ao Mahajanga ka mampisavorovoro ho an’ireo vahoaka tonga mangata-pitahiana ao izany.

Tolin  

La Vérité0 partages

Basket-ball - Top8 Coupe du Président - Des demi-finales alléchantes

Le carré final du Top8 Coupe du Président, édition 2018, sponsorisé par Telma Madagascar, est connu. La première affiche opposera  la Gendarmerie Nationale Basket ball (GNBC) au Club Omnisport des Forces Armées (Cosfa). Un choc qui promet sûrement. Deux équipes habituées de la compétition n’ont laissé aucune chance aux nouveaux venus de la N1A à savoir, la Sôma Beach Basket ball (SBBC) Boeny et le Cosmos Diana. Ces derniers viennent de décrocher leur montée en N1A à l’issue des Play-offs tenus à Toliara cette année.   Les bérets noirs se sont qualifiés en demi-finale face à SBBC avec l’art et la manière. Cette formation du Vakinankaratra était en mode rouleau compresseur et obtient son sésame en humiliant son adversaire (79-49), au score final. 

 

Pour le deuxième match des quarts de finale, le Cosfa n’a pas souffert devant le Club Omnisport de la Police Nationale (CosPN). Ce dernier s’est incliné devant les militaires (73-65). 

Ascb a eu chaud devant le Cosmos

 Le Cosmos Diana vient d’être promu N1A en réussissant à émerger du lot lors des Play-offs. Mais l’équipe a su donner du fil à retordre à l’Association Sportive et Culturelle de Boeny (Ascb) hier, lors des quarts de finale.  Mais les pertes de balles ont permis à Bila, Livio et consorts de prendre le dessus. Le Cosmos a déjà mené 40-44 à la pause jusqu’aux six dernières minutes de jeu. Et ils ont su garder l’avantage jusqu’à  3 minutes de la fin (77-80). Mais l’Ascb, vainqueur de la dernière édition, a joué sur son expérience durant ces trois minutes restantes et remporte le match sur le fil 96-91. A trois minutes de la fin, la formation de Diana, composée en majorité des anciens joueurs de l’ASCB, a encore mené jusqu’à ce que les Majungais aient pris légèrement le dessus 81-80.

Dans le dernier match, l’Ascut remporte haut la main le match face au Mb2All (89-67). Ce jour, l’Ascut affrontera l’ASCB, dans une finale avant l’heure, pour un match de revanche.

Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

L’éternel otage

 A la fin des années 70, le peuple américain, à l’époque du président Jimmy Carter,  vivait l’un des pires moments de son existence. En effet, le 4 novembre 1979, 400 étudiants prirent d’assaut l’ambassade américaine à Téhéran et réussirent à prendre en otage les 52 membres du personnel auxquels s’ajoutèrent trois autres pris dans les locaux du ministère des Affaires étrangères. Ils ne seront libérés que le 20 janvier 1981 soit 444 jours de captivité. Pour rappel, l’élément déclencheur de cette grave crise fut l’hospitalisation du Shah d’Iran Mohammad Reza Palhavi, réfugié au Mexique, à New-York le 22 octobre 1979.

 

Depuis la chute de la première République, en mai 1972, le peuple malagasy demeure l’otage des crises politiques cycliques. La Nation toute entière, secouée par les troubles répétitifs, peine à se relever, et cela, jusqu’à ce jour. Drame sur drame, dirigeants au pouvoir et hommes politiques de tout bord, ne parviennent pas à se débarrasser de la malédiction sinon du cercle vicieux de la crise …sans fin. Ainsi, telle une bête en captivité, le peuple malagasy, confiné en tenailles entre, d’une part, les vicissitudes des sempiternelles crises et les dures conditions d’existence dominées par la misère extrême, de l’autre, le peuple perd les pédales.  Depuis  1972, les malagasy végètent dans une mare de pauvreté sans pouvoir se redresser, vu la complexité des situations. Les tenants du régime, visiblement inaptes à relever le défi, plongent le pays dans l’abîme de la déliquescence à tel point qu’on perde tout espoir de redressement. Totalement impuissant, voire, réduit en simple spectateur devant la ruine de son peuple, le citoyen lambda s’égare et erre en direction de nulle part. Les jeunes, dans ce mis-mac insaisissable et en prise à une profonde angoisse, s’interroge sur son avenir. 

Otage vivant de cette conjoncture troublante et perdue dans les dédales de la confusion politique, la population se désole qu’aucune voie digne de confiance ne lui soit soumise pour le faire sortir de l’imbroglio. Elle subit des pires formes  d’abus allant des abus de pouvoir aux abus de confiance en passant par les abus d’ordre physique dont les jeunes filles mineures et les femmes, épouses surtout, en sont les premières victimes. Pour atterrir, enfin, aux abus de la puissance publique, notamment, en cette veille des élections.  En somme, le peuple n’a aucune autre issue que de se contenter de vivre, à sa manière, son …mal-être. Aucune chance ni possibilité, pour elle, que de se soumettre. Seulement, toute chose a sa fin. Il ne faut pas que les tenants du pouvoir et les véreux hommes et femmes politiques s’amusent à croire que le peuple accepterait, sans limite, leurs âneries. Il faut toujours se méfier de l’eau qui « dort ». Une explosion sociale prend, souvent, au dépourvu !  C’est pour cette raison que différentes voix se lèvent pour mettre en garde tous les acteurs politiques, dirigeants et le microcosme social-politique confondus, du pays. La Société civile monte infatigablement, au créneau. La solidarité syndicale met en garde. Et même les Officiers supérieurs et généraux retraités, normalement soumis à l’obligation de réserve, ne peuvent plus se taire. Il y a péril en la demeure ! Car prendre en éternel otage son peuple conduirait, irrémédiablement, le pays vers un chaos sans précédent !

 Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Destitution manquée du maire de Mahajanga - Enième camouflet pour le régime Rajaonarimampianina

Le maire de la Commune urbaine de Mahajanga a déjoué les pronostics. Il ne cèdera pas son fauteuil. Enfin, pas de sitôt. Mokhtar Andriantomanga reste le Maire de sa ville. 

Mokhtar Andriantomanga, maire de la Commune urbaine de Mahajanga peut conserver son fauteuil. Il vient d’échapper à l’épée de Damoclès que le régime Hvm faisait planer sur sa tête. En effet, suite à un vote de destitution effectué hier, le maire a échappé au sort qui lui était réservé par certains conseillers communaux frondeurs.  A l’issue du vote, les résultats confortaient plutôt le maire dans son fauteuil. 10 conseillers sur les 19 que compte le conseil municipal ont opté pour son maintien au cours d’une séance extraordinaire tenue dans la matinée d’hier au siège de la municipalité. 09 conseillers municipaux ont voté pour cette destitution. La majorité requise pour entamer la procédure de suspension n’étant pas acquise, Mokhtar Andriantomanga reste donc le maire de la commune urbaine de Mahajanga.

  Ceci, à la joie des militants et sympathisants de l’édile élu sous les couleurs du Mapar, venus nombreux hier au siège de la municipalité. Les débats ont été houleux hier à la mairie de Mahajanga, obligeant le Président du Conseil à requérir aux forces de l’ordre pour faire sortir la population venue en masse pour assister aux débats. Pourtant, au début de la fronde, ils étaient 11 conseillers communaux à juger hasardeux la gestion du Maire.  Ces derniers avaient adressé une lettre de demande d’explication au maire. Une accusation rejetée dans le temps par le Maire et bon nombre d’observateurs qui estimaient que cette procédure de destitution relevait purement d’une politique politicienne. Mokhtar Andriantomanga a toujours milité pour le développement de Mahajanga qu’il a géré avec rigueur pendant plus de trois ans.  Pour la majorité des conseillers, en tout cas, les raisons invoquées ne suffisent pas à démontrer l’incapacité du maire à tenir le fauteuil de premier magistrat de la Capitale du Boeny. Accusé notamment par certains de ses détracteurs d’avoir détourné à son nom personnel un véhicule offert par l’ambassade de Turquie, le maire a prouvé que le véhicule était immatriculé au nom de la Commune urbaine de Mahajanga.  Rappelons que les rumeurs de l’intention de destitution du maire de cette ville de la côte nord-ouest de Madagascar ont commencé à circuler quelques jours seulement après la descente avortée d’Andry Rajoelina dans cette ville à la fin du mois de mars dernier dans le cadre de l’inauguration d’infrastructures routières et sportives. Une descente de l’inspection d’Etat suivie d’une demande d’explication adressée au maire par 11 conseillers, lui demandant des explications et de convoquer une rencontre pour l’explication, confirmera ces rumeurs cette semaine. Ces conseillers dissidents n’ont pas réussi à atteindre leur but.  Même si la descente d'Andry Rajoelina à Mahajanga a été avortée par le pouvoir, une marée Orange avait, notons-le, déferlé dans la ville. Un exploit que n’a pas digéré le régime Rajaonarimampianina, lequel a décidé de se venger en tentant d’imposer la destitution du maire par le biais de certains conseillers. En tout cas, si le maire de Mahajanga sort revigoré par ce duel, les tenants du pouvoir actuels viennent d’enregistrer un énième camouflet, après notamment les fiascos lors des manifestations organisées par le parti présidentiel dans cette partie de l’île et la décision du Tribunal de suspendre une décision du Préfet de Police local interdisant la manifestation du maire le 30 mars dernier.  Notons que, sauf changement, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina est prévu se rendre dans la cité des Fleurs ce jour…

Recueillis par L.A.

La Vérité0 partages

Dans une nouvelle vidéo - Message d’Houcine A. pour Rajaonarimampianina

Dans une nouvelle vidéo qui nous est parvenue, Houcine Arfa s’adresse directement à Hery Rajaonarimampianina. La séquence, d’une durée de 5 minutes 26 secondes, a été tournée visiblement au parloir d’une prison. On y voit l’ancien conseiller en sécurité du Président malgache en pull gris (cf. photo), alors que dans la première vidéo diffusée la semaine dernière par certaines stations de télévision locales, il est en jaune. Nous publions ci-après une transcription fidèle des propos tenus  à cette occasion par le  célèbre évadé des geôles de la maison de force de Tsiafahy.  « Bonjour Monsieur le Président Rajaonarimampianina. Vous me reconnaissez je suis votre conseiller à votre propre sécurité, à la formation de votre garde présidentielle Je suis en prison depuis 6 mois dont plus de 5 mois passés à Tsiafahy et un mois à Antanimora Tsiafahy où j'ai pu comprendre que j'étais un meurtrier, que j'étais un assassin émanant du palais de tous les services qui vous entourent tous les conseillers qui vous ont raconté une histoire qui n'existe pas, je pensais que vous me connaissiez un petit peu mieux parce que moi je vous connais Monsieur le Président, et je sais que vous êtes un homme qui ne fait pas de mal, sauf qu'aujourd'hui vous l'avez fait. Vous avez écouté, Hervé, Nicole, Mbola. Vous avez écouté certains généraux qui sont de très mauvais conseillers.

Hervé c'est quelqu'un qui va être recherché par la justice française. Monsieur le Président, qu'est ce que je vous ai fait pour finir en prison. Ca fait six mois que je ne parle pas, que je ne dis rien, je suis fidèle à votre conviction et à votre action. Vous m'avez trahi. Vous m'avez dit de faire le bon choix, rappelez vous dans votre bureau. J'ai fait le bon choix, en vous aidant, en ne parlant pas. Le choix que vous avez fait vous est un choix dangereux et médiocre. Car vous m'avez envoyé en prison pour me faire taire. Sachez qu'aujourd'hui, la Communauté internationale va se lever d'autant plus que  la France, même si elle met du temps, elle se lève aujourd'hui. Qu'est-ce que vous allez gagner monsieur le Président. Vous êtes en pleine période d'élection. Vous pensez que vos conseillers sont de fins stratèges? Vous m'avez enfermé et aujourd'hui on essaie de me tuer. Alors, est-ce que la solution émane de vous? Ou encore de vos conseillers, dont la plupart voie être aujourd'hui poursuivi par la justice malagasy et la justice internationale.  Monsieur le président je vous suis toujours fidèle, mais l'incarcération, la maltraitance, et la voix sur le chemin de la mort, je ne peux plus l'accepter.  Ce message n'est pas un message post mortem. C'est un message d'un vivant qui vous dit faites vite, faites vites monsieur, vous êtes en élection. (…) La BC qui a volé mon argent, que je n'ai pas volé monsieur le Président, c'est le  seul argent que vous m'avez donné et que j'ai gardé. J'ai payé l'infirmerie, j'ai payé les soldats, j'ai fait plein de choses pour eux. Vous pensez que je suis un meurtrier ou un voleur. Regardez autour de vous, les meurtriers et les voleurs sont autour de vous. Moi je suis enfermé, on m'a écarté de vous.

Aujourd'hui la seule voix que vous écoutez, c'est la voix de la destruction. (...) Votre femme est dans tous les noms des gens qui m'approchent et qui sont contre vous. Moi je ne crois rien, tant que je ne vous ai pas parlé tant que je ne vous aurai pas vu. Le jour quand on parlera Monsieur le Président, j'espère rapidement, je ferai comme vous l'avez dit, je ferai le bon choix ce jour là. Aujourd’hui vous avez fait le mauvais choix en me laissant ici. Il y a plusieurs conseillers qui sont de Iavoloha et d'Ambohitsorohitra qui sont en prison.  Eux ils sont tous à Maputu. Moi je suis en infirmerie  par terre, avec une maladie. Vous êtes un humain. Vous avez des enfants.  Vous m'avez dit de former les femmes, la garde pour protéger votre petit bout de chou. Qui protège ma famille monsieur?  Vous avez fait la rentrée des classes de votre enfant, moi je n'ai pas fait la mienne. Moi la seule rentrée que j'ai faite, c'est le mittard, le parloir et les coups qu'on m'a donné. Voilà je n'ai jamais rien dit,  Aujourd'hui je vais parler, j'attends de vous voir monsieur le Président.  Essayez d'être un être humain, comme la personne que j'ai rencontrée au mois d'août à Nosy Be. Vous avez du sens, vous avez du coeur. (...)  Vous êtes perdu, car les gens autour de vous vous font faire des choses. Vous êtes fragile, Et vous êtes fragilisé car ils m'ont écarté. Je ne dis pas que je suis le meilleur.  Je dis simplement que je suis le meilleur à vous protéger. Si vous entendez cette vidéo Monsieur le Président, sachez que je n'ai rien contre vous. Mais je veux combattre le système qui m'a emmené ici. Tous ces voleurs qui ont volé le pays qui l'ont détruit et aujourd'hui ils essaient de détruire un vazaha. Qu'a-t-il fait le vazaha aujourd'hui? 

On a la même histoire, le Maroc, l'Algérie et Madagascar. Sauf que cette histoire, je ne veux pas l'écrire. Je vous ai donné comme nom de code Madiba et vous l'avez sali en m'envoyant en prison. Est-ce que le fait d'aller en prison aujourd'hui va me donner une destinée pour Madagascar à celle de Madiba en Afrique du Sud, je ne sais pas. Mais en tout cas, je suis et je resterai fidèle à mes convictions. Faites  en autant Monsieur le  Président. Je vous salue Monsieur ».

 La Rédaction

La Vérité0 partages

Présidentielle - Le profil d’un « Président idéal » selon Hugues Rajaonson

A l’approche de l’échéance électorale prévue notamment pour la présidentielle cette année 2018, les candidats officiels et non officiels commencent à se dévoiler. A ce sujet, Hugues Rajaonson, en sa qualité d’observateur de la vie économique et politique du pays, a accepté de nous donner son opinion sur le profil idéal du futur président malgache. Interview !

La Vérité : Selon vous, quelles seraient les qualités d’un Président de la République idéal ?

Hugues R : A mon avis, la personne qui mérite d’être le Président de la République de Madagascar doit être un vrai malgache. Ce n’est pas question de couleur de peau. Qu’il soit Karàna, Chinois ou Vazaha. Il (ou elle) doit avoir la nationalité malagasy et vivre comme un vrai malagasy. C'est-à-dire connaître les Malagasy sur tous les plans. Connaître tous les recoins de la Grande île, pas seulement Antananarivo ou Toamasina, mais les zones reculées comme à Kandreho, Nosy Varika, Manja etc. La personne doit aussi savoir anticiper la réaction d’un Bara ou d’un Tanala à un moment donné, leur façon de pensée de manière à être capable de connaître ce qui est bien ou pas pour une communauté du sud ou du Nord. La personne doit également avoir pu visiter toutes les parties de la Grande île

 L.V : Un peu comme le défunt Professeur Albert Zafy alors ?

H.R : Le Professeur Zafy a, certes, fait un Mada Raid mais je pense plutôt à Ratsimandrava Richard comme un bel exemple. Il a déjà pu voir les moindres recoins du pays mais les lieux les plus inimaginables. Il est aussi doté d’une grande humilité à l’image d’un vrai malgache, c’est-à-dire est à l’écoute, reconnait ses erreurs, accepte les critiques et accepte de recevoir des ordres.

 L.V : Des ordres de qui ?

H.R : Des ordres du peuple, bien sûr ! Quand le peuple dit que le riz est trop cher et qu’il a besoin de riz, par exemple, le Président doit se débrouiller pour lui fournir du riz. Il ne faut pas oublier qu’un Président s’est vu remettre le pouvoir par le peuple donc il n’est pas en possession du pouvoir mais est un simple exécutant. Cela est valable pour les autres postes comme les Ministres. Par définition, un Ministre est un serviteur et non quelqu’un qui se vante et klaxonne partout où il va pour forcer les gens à lui laisser le chemin.

Il faudrait également changer totalement les lois et le système judiciaire à Madagascar. Il en est de même pour le recrutement des militaires. Il faudrait, par exemple, déterminer les critères à exiger pour un militaire. Cela exige une mentalité particulière pour chaque métier. Certes, personne n’est parfait. La personne doit également s’entourer des bonnes personnes et non de n’importe qui !

 L.V : Cela veut dire qu’il ou elle doit s’entourer de techniciens ?

H.R : Pas uniquement de techniciens mais des anthropologues, par exemple, et d’autres personnes spécialistes dans toutes les dimensions. 

Le Président doit aussi avoir un projet bien élaboré et devrait nommer un Premier Ministre qui n’est pas issu du même parti politique que lui. Ce dernier devrait donc exécuter la politique déjà prédéfini par le Président. Nous n’avons pas non plus besoin de députés ni de sénateurs. Chaque région doit tout simplement nommer des  « Olobe » qui n’ont pas encore eu affaire à la politique. Une personne qui est capable de réaliser toutes ces propositions est pour moi le Président idéal mais un individu qui se dit chrétien ou qui a des diplômes ! 

 L.V : Pourquoi dites – vous qu’on n’a pas besoin de députés ni des sénateurs ?

H.R : C’est surtout par rapport à l’entourage du ou des candidats. Car se sont forcément les gens de son entourage qui vont devenir députés ou sénateurs. Des gens qui n’attendent qu’à avoir des postes. Pourtant, les gens n’ont pas besoin d’eux.

On doit également se tenir à l’écart de la communauté internationale comme les Nations Unies, la Banque Mondiale ou encore le Fonds Monétaire International. On doit se concentrer sur le développement du pays d’abord avant de se tourner vers les étrangers. (A suivre).

Propos recueillis par  Sandra Rabearisoa

La Vérité0 partages

Série de braquages dans la Capitale - Trois fois impliqué, un suspect potentiel dans les filets de la Police

Pendant un certain temps, la Capitale a vécu au rythme des braquages spectaculaires. Mais la Police n’a pas chômé pour rechercher leurs auteurs. C’était dans pareilles circonstances que des éléments de l’Unité d’intervention rapide (UIR) de Tsaralalàna ont pu mettre la main sur le surnommé « Ra-Co » chez lui à Volosarika Ambanidia, tôt le matin du 12 avril.  Selon une information policière, cet homme a participé dans de nombreux braquages, à savoir celui qui s’est produit le matin du 21 mars. A cette date, un agent de recouvrement fut la cible et fut dépossédé de la somme de 30 millions d’ariary, prévue être versée à la banque. Ra-Co aurait également été impliqué dans un vol de 384g d’or à Avaratr’Ankatso, le matin du 31 mars dernier. Il faut préciser que la victime de ces forfaits est la même personne.

Des témoins ont rapporté que Ra-Co était toujours armé lorsqu’il passe en action. Le même témoignage ajoute que Ra-co et compagnie circulent en scooter Bws pour commettre leurs sales coups. Ces derniers temps, il a repeint le sien en rouge alors que la couleur initiale était le noir. La peinture fraiche n’a pas échappé à la Police. Une autre source d’information renchérit s’être souvenu que le concerné portait aussi un survêtement gris. Son épouse a été obligée de faire une sorte d’inventaire du contenu de la garde-robe de Ra-Co. Il s’avère que celui-ci possède tout un assortiment de ce type de vêtement. Effectivement, il en existe de couleur grise, notamment le pantalon que la victime a affirmé immédiatement reconnaître sur Ra-Co. Après cette série de vérifications et de perquisitions, il était embarqué dans les locaux de la Brigade criminelle où il aura à répondre de ses actes. 

Le fait que les bandits de la trempe de Ra-co soient motorisés explique leur rapidité pour fuir après leur forfait. Les auteurs de braquages n’ont de rivaux que leurs homologues ravisseurs sur ce point. La vulgarisation sinon la banalisation de ce type de locomotion dans le pays, a énormément aidé les malfaiteurs. A un certain moment, la Police a songé prendre une mesure draconienne telle que l’imposition de numéro d’immatriculation ou surtout du permis de conduire à tous les utilisateurs de la moto, notamment le scooter. Mais comme le régime en place est plutôt connu pour son manque de poigne, ses errances et ses indécisions, cela porte toujours de lourds préjudices à la sécurité de la population. 

F. Roland