Les actualités Malgaches du Vendredi 12 Octobre 2018

Modifier la date
News Mada36 partages

Campagne électorale: Rajaonarimampianina en train de perdre ses alliés

Alors que la campagne électorale ne fait que commencer, le clan Rajaonarimampianina semble déjà en perte de vitesse. Des alliés quittent le navire.

C’est mal parti. Des partisans de l’ancien parti présidentiel, le HVM, sont en train de tourner le dos à cette formation politique. Depuis quelque temps, en effet, alors que la campagne électorale n’est qu’à son quatrième jour, des élus et des acteurs politiques, autrefois dans le giron du HVM, annoncent leur soutien à d’autres candidats.

 C’est le cas, à titre d’illustration, du député de Toliary, Siteny Randrianasoloniaiko et du député d’Atsimondrano, Harijaona Randriarimalala qui ont décidé de soutenir Andry Rajoelina. Selon des sources concordantes, un autre élu fera aussi une déclaration dans ce sens, ce jour, à son restaurant à Athana Maibahoaka. A cela s’ajoutent les cas des conseillers. Certains sont empêtrés dans des affaires louches tandis que d’autres sont désormais mal vus auprès des proches de l’ancien président.

En effet, ces derniers jours, des quotidiens appartenant à un ancien proche conseiller,  numéro un du HVM dans le temps et par-dessus tout, un opérateur économique bien connu,  se sont illustrés en se désolidarisant du pouvoir. Sans oublier que le candidat Rajaonarimamapianina a plutôt rencontré un accueil glacial lors de ses meetings de campagne. A Mandoto, récemment, lors de son discours, Hery R a même été hué par la population. Un jeu politique légitime dans une démocratie, notamment durant la campagne électorale.

Handicap

Outre ses déficits en matière de popularité, depuis l’ouverture de la campagne électorale, l’absence de ses principaux soutiens handicape aussi sa campagne électorale. En effet, les seules personnalités sur lesquelles il peut compter, même sans réel poids sur le plan régional, se trouvent au sein du Gouvernement. A l’instar du ministre des Travaux publics et des infrastructures, du ministre des Mines et du pétrole ou du ministre des Transports et de la météorologie. Sauf que ces ministres ne peuvent pas faire campagne.

C’est vraisemblablement pour y remédier que les proches de l’ancien parti présidentiel utilisent les organismes rattachés à leurs ministères pour saper le processus électoral ou encore mettre du plomb dans l’aile des autres candidats. Le dernier remous provoqué par les décisions de l’Aviation civile de Madagascar (ACM) en est un exemple flagrant.

En effet, sans l’intervention du chef de Gouvernement, les hélicoptères des candidats seraient encore cloués au sol.  Et, ces derniers jours, les agissements des groupuscules d’acteurs politiques, demandant la restructuration des institutions de la République, vont également dans ce sens.

En mal de popularité et sur la corde raide, les proches du HVM misent ainsi sur l’annulation pure et simple du processus électoral au profit d’une nouvelle Transition. Ce qui implique un retour en arrière non tolérable  de la démocratie.

Rakoto

 

News Mada28 partages

Tsy mety fay: nolavin’ny Cites hatrany ny fikasan’ny fanjakana hivarotra andramena

Hivarotra halatra? Nandroso drafitrasa lazaina fa vahaolana ho an’ny andramena ny fitondrana Malagasy, tany Sochi Rosia ny 1-5 oktobra teo. Na manana ny fomba filazany aza ny fanjakana, mazava ny valin-tenin’ny Sampandraharaha iraisam-pirenena misahana ny varotra biby sy zavamaniry ahina ho lany tamingana (Cites). Nomen’ny Cites “toromarika” (fampiasa amin’ny teny diplaomatika) ny fanjakana malagasy miaraka amin’ireo mpisehatra samihafa voakasika, “hikaroka vahaolana hafa” amin’ny fikasan’ny fanjakana hivarotra ny tahiry andramena nogiazany sy hanonitra vola ireo mpandraharaha nahatrarana andramena. Naroson’ny Cites ny hananganan’ny fanjakana tahirimbola manokana ho an’ny andramena, araka izany.

Tsy misy voasazy na iray aza

Nankatoavin’ny Cites kosa ny drafitra dingana I sy II, novolavolaina mikasika ny hanohizana ny fanaraha-maso ny tahiry andramena. Maro anefa ny ezaka mila hatao. Araka ny fantatra, vao ny 1/6 monja ny tahiry andramena, bolabola miisa 28 000, no voamarin’ny fanjakana. Azo adika fa mahamaika ny fitondrana ny hivarotra ny andramena nogiazany fa tsy hiaro ny fanapotehana ny harena voajanahary sy ny tontolo iainana eto Madagasikara. Tsy vao izao izany fikasan’ny fanjakana nifandimby izany fa efa hatramin’ny taona 2012, saika hamoahana didim-panjakana. Nolavin’ny Cites koa ny drafitra naroson’ny mpitondra, ankehitriny, ny taona 2017. Hatreto, tsy misy voasazy ireo mpanao trafika, na efa nitsangana aza ny fitsarana manokana andramena sy ny mpitsara ao anatiny. Dikany, tsy misy ny vokatra azo tsapain-tanana ary na ny voarohirohy aza, efa navotsotra malalaka. Fepetra anisan’ny napetraky ny Cites anefa ny fanasaziana ireo mpanao trafika.

Randria

News Mada17 partages

Fokontany telo nodoran’ny dahalo: may ny lisi-pifidianana sy vata fandatsaham-bato

Nandritra ny fanafihan-dahalo ny fokontany telo, ao anatin’ny kaominina Soaloka, distrikan’i Miandrivazo, may ny lisi-pifidianana sy ny vata fandatsaham-bato, araka ny tatitra nataon’ny filoha lefitry ny Ceni, omaly. Milaza ho tsy mahafantatra ny fisian’izany tranga izany kosa anefa ny zandary.

Somary mifamahofaho ny zava-nitranga tany Miandrivazo ny 9 oktobra lasa teo. Araka ny tatitra nataon’ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, omaly, nisy tokoa ny fanafihan-dahalo tany amin’ny distrika Miandrivazo, tao amin’ny kaominina Soaloka. “Nisy fokontany telo voatafika tamin’izany, ary nisy ny fandoran’ny dahalo tanàna. Maromaro ny may ka tafiditra tamin’izany ny biraom-pifidianana ary nisy fitaovana may vitsivitsy toy ny lisi-pifidianana sy vata fandatsaham-bato”, hoy ny fanazavany.

Nilaza ny Ceni fa efa miomana amin’ny fanoloana ireo fitaovana ireo. “Tsy misy ny atahorana momba ireo fitaovana ireo”, hoy fanamafisana. Amin’ny herinandro ambony io ihany, araka ny voalazany, handray andraikitra amin’ny fanoloana ireo fitaovana ireo ny Ceni.

Tetsy andaniny, nilaza ny avy amin’ny zandarimaria fa trano roa tafo an’olon-tsotra no may tany Soaloka, ny 9 oktobra io, noho ny fiitaran’ny afo avy amin’ny doro tanety. “Tsy may, noho izany, na ny biraom-pokontany na ny efitra heverina hanaovana biraom-pifidianana araka ny resaka miely. Tsy misy ihany koa ny lisi-pifidianana may”, hoy ny zandary.

Endrika fanakorontanana

Mifanohitra, araka izany, ny voalazan’ny avy amin’ny Ceni sy ny zandary. Na izany na tsy izany, endrika fanakorontanana ihany itony trangan-javatra itony. Na tsy nisy aza ny fandoroana, ny resaka aely mety hanakorontana ny saim-bahoaka. Raha tena nisy kosa, loza mitatao ho an’ny fifidianana ho avy eo izany. Aiza ho aiza ny fiarovana any amin’ireo faritra mena be dahalo? Efa nisy ihany ny filazana fa mandray fepetra ny zandary amin’ireo faritra ambanivohitra, saingy raha misy tokoa ny tahaka ity tany Miandrivazo ity, mety hampihena ny mpifidy izany. Manary zo ireo olona tokony hifidy. Andrasana izay fepetra raisina ao anatin’izao fampielezan-kevitra sy amin’ny fotoam-pifidianana, indrindra amin’ny voka-pifidianana.

Randria

Midi Madagasikara14 partages

Biennale de Venise 2019 : Joël Andrinomearisoa représente Madagascar

La signature de l’« hospitality agreement » au Grand Hotel Urban Ambatonakanga.

Hier était un jour historique pour Madagascar. Représenté par un artiste multidisciplinaire, la Grande Ile aura un pavillon à la 58e édition de la Biennale de Venise.

«C’est une île qui va se déplacer sur une autre île», dixit Joël Andrianomearisoa lors de la signature de l’« hospitality agreement » entre madame la ministre de la Culture Eléonore Johasy et l’association Kantoko représenté par Rina Ralay Ranaivo hier au Grand Hôtel Urban Ambatonakanga.

En mars, l’association «Kantoko» a approché le ministère de la Culture, pour présenter le projet de candidature de Madagascar à la biennale de Venise avec Joël Andrianomearisoa. Ils rencontrent le ministre de la Culture de l’époque Jean Jacques Rabenirina. Ce dernier était très sensible au projet qu’il a signé le document nécessaire. Entre mars- juin, ils ont monté le projet et rassemblé toutes les pièces nécessaires que la biennale souhaite pour officialiser la candidature de Madagascar.  En juin, ils ont envoyé les dossiers à la biennale de Venise. Après un an d’attente, les organisateurs de la biennale ont souhaité rencontrer les porteurs du projet et l’artiste. Ils ont fait le déplacement jusqu’à  Venise pour les rencontrer pour valider la candidature. Commissionné par le ministère de la Culture, le projet est chargé de mise en œuvre par deux associations qui sont Kantoko Madagascar et « Revue noire » à Paris. Ils sont également missionnés pour rassembler les dossiers. A présent, l’association «Kantoko» est en train de rechercher le fond pour financer le projet. Août 2018, ils ont reçu la lettre officielle. Le mois de septembre, ils ont envoyé le document «hospitality agreement» qui est signé hier.

Artiste pluri disciplinaire, Joël Andrianomearisoa a un atout pour convaincre les organisateurs de la Biennale de Venise. « C’est un moment très important pour moi. D’abord parce que c’est une histoire de cœur que j’ai avec mon pays. C’est la chose la plus importante de ma vie, c’est une petite part de nationalisme. Pour moi c’est un engagement », exprime l’artiste avec un sourire aux lèvres. A son tour, madame le Ministre Eléonore Johasy affirme que l’association a joué un rôle de catalyseur dans ce projet. Elle en rajoute que le ministère est déterminé à apporter son soutien aux artistes talentueux.

Avant de présenter ses œuvres à Venise, Joël Andrianomearisoa fera une avant-première qui se tiendra à Antananarivo le mois de février 2019 sous forme d’images. A 41 ans, Joel Andrianomearisoa portera le flambeau de Madagascar. Artiste reconnu sur la scène de l’art contemporain il a exposé au Centre Pompidou à Paris, Bahnof Museum à Berlin, et dans plusieurs centres d’art. Architecte de formation, il a consacré sa vie dans le domaine d’art plastique.

Après l’invitation d’honneur au Salon International de l’artisanat d’Ouagadougou, en voilà une autre opportunité pour Madagascar.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara11 partages

Pour une campagne électorale responsable

La monotonie semble s’être installée dans cette campagne électorale. Et avec elle, a commencé la lassitude des électeurs. Les qualificatifs utilisés n’éblouissent que les inconditionnels et laissent de marbre  ceux qui veulent juger sur pièce. En fait, les candidats qui ont démarré leur campagne sur les chapeaux de roue, n’ont  pas trouvé la bonne méthode pour intéresser ceux qu’ils veulent séduire et ils obtiendront à la longue tout le contraire de l’effet escompté.

Pour une campagne électorale responsable

C’est pour l’instant une campagne un peu  en trompe  l’œil auquel on assiste en ce moment. Les  mouvements de foule montrés dans les reportages ne suffisent plus pour emporter l’adhésion de tous les citoyens. Ils n’éblouissent plus que les partisans du candidat concerné. Pour convaincre, il faut  des arguments solides et non des formules à l’emporte pièce. Pour l’instant, tous utilisent-les mêmes artifices. Les qualificatifs utilisés pour les mettre en valeur sont dithyrambiques, mais on ne retient que les superlatifs trompeurs. Une campagne électorale s’apparente à une course de fond. Elle a démarré sur les chapeaux de roue pour certains, mais  elle risque de la voir s’essouffler si  les thèmes développés n’accrochent pas. Autant le dire, il n’y a pas de véritables idées porteuses qui se dégagent. On n’est qu’au début d’un long marathon, mais s’il n’y pas de véritable originalité, alors les électeurs vont très vite se détourner de ces hommes et femmes qui briguent leur suffrage. On a l’impression qu’ils donnent  raison aux déçus de la politique. Sur les réseaux sociaux, on voit de nombreux internautes qui font part de leur déception et qui disent vouloir grossir le rang des abstentionnistes. Il est temps pour les candidats de se ressaisir et de ne pas infantiliser les électeurs.

Patrice RABE

Midi Madagasikara8 partages

Collectif des 22 candidats : La recomposition de la HCC et de la CENI réclamée

Des candidats accentuent la presse en demandant actuellement la recomposition de la HCC, de la CENI et du gouvernement.

La situation devient de plus en plus compliquée et tendue à l’approche de la date du 7 novembre. Hier, des candidats se sont réunis au domicile de l’Amiral Didier Ratsiraka à Mangarivotra Faravohitra. La rencontre s’inscrivait dans le cadre de la poursuite du mouvement de contestation des 22 candidats qui découvrent des preuves d’anomalie dans le processus électoral en général et dans la liste électorale en particulier. Des résolutions ont été prises à l’issue de cette réunion. En effet, faute d’avoir été entendu par les instances auxquelles il s’est adressé, le Collectif des 22 candidats ont décidé de passer à une autre étape de son mouvement de contestation. Il demande depuis hier la recomposition de la HCC (Haute Cour Constitutionnelle) et de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante). Pour faire entendre leur voix, les membres du Collectif envisagent d’organiser un meeting ce jour au jardin d’Ambohijatovo. Une descente dans la rue ne serait pas à exclure dans les prochains jours.

Neutralité du gouvernement.  A entendre la candidate Fanirisoa Ernaivo, la HCC et la CENI ne sont pas les seuls dont la neutralité inquiète les concurrents dans la course à la magistrature suprême du pays. Elle pointe également du doigt l’actuel gouvernement dont elle demande aussi la recomposition. « Le Premier Ministre dont on connaît l’entité politique et la personnalité politique qui l’ont proposé n’a plus caché ces derniers jours son camp politique, lorsqu’il s’est permis de requérir le directeur général de l’ACM pour délivrer les autorisations d’exploitation des hélicoptères en faveur des candidats à la présidentielle. », dénonce-t-elle. En tout cas, force est de constater que, la situation commence à dégénérer sur le terrain de la campagne électorale. Dans la Capitale, à voir les scènes de provocation opposant des partisans de certains candidats, on peut conclure que les risques d’affrontement sont réels à l’approche de la date du 07 novembre. Un candidat a été même victime d’acte de violence lors de son meeting en province.

R.Eugène

News Mada7 partages

La biennale de Venise: Madagascar sera de la partie

Grâce aux efforts conjoints des deux associations, à savoir Kantoko sis à Madagascar et Revue Noire en Europe qui ont signé un accord de partenariat hier, au Grand Urban Hôtel et ce, en collaboration avec le ministère de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Madagascar vient de confirmer sa participation à la 58e édition de l’exposition internationale d’art de la Biennale d’Art de Venise du 11 mai au 24 novembre 2019. L’artiste plasticien Joël Andrianomearisoa est choisi pour représenter notre pays.

«Nous avons mis sept mois environ pour préparer cette exposition internationale de la Biennale Arte à Venise, qui est l’une des plus anciennes et importantes manifestations artistiques dans le monde», a annoncé Rina Ralay Ranaivo de l’association Kantoko hier, au Grand Urban Hôtel Ambatonakanga. «Notre participation à cet événement sera un grand pas vers la reconnaissance des œuvres des artistes malgaches à l’international», a-t-il expliqué.

Soutien de l’Etat

 Au mois de mars dernier, les deux associations susmentionnées ont demandé l’appui du ministère de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine. Puis, en  juin, elles ont envoyé leur candidature. Un mois après, les organisateurs étrangers ont demandé d’entretenir avec l’artiste participant, en la personne de Joël Andrianomearisoa avant de valider la candidature de Madagascar au mois d’août.

Hier, Eléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, a signé un accord de partenariat avec les deux associations. «Sur ce, nous annonçons officiellement notre participation. Un pavillon Madagascar se tiendra durant cette exposition», dixit Rina Ralay Ranaivo.

Joël Andrianomearisoa, artiste reconnu à l’internationale

Les deux associations ont décidé de soutenir Joël Andrianomearisoa. «Il est l’un des artistes plasticiens malgaches reconnus à l’international dans le monde de l’art contemporain et a un parcours artistique assez important», a expliqué notre interlocuteur.

Effectivement, Joël Andrianomearisoa a reçu en 2016 le prix Arco Madrid Audemars Piguet. Depuis l’an 2000, il effectue des expositions dans des musées d’arts des quatre coins du monde. Certaines de ses œuvres sont exposées dans des galeries à Madrid, Milan et Paris. Actuellement, il est à l’affiche du Centre Arte Alcobendas à Madrid.

«A partir de ce jour, il se focalisera sur ce qu’il va présenter durant cet événement», a conclu Rina Ralay Ranaivo.

 

Holy Danielle

 

News Mada4 partages

Faritra 22: 10 isan’andro ireo voatily ho mitondra ny VIH/Sida

1% ny tahan’ny olona mitondra ny tsimokareina VIH/Sida amin’izao fotoana izao, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitry ny fikambanana Association serasera Fanantenana, omaly teny Alarobia.

Ahitana ny tsimokaretina avokoa ny faritra 22 ary tsy manavaka fa voafaoka ao daholo ny lahy sy ny vavy amin’ny salan-taona rehetra. Misongadina kokoa fa ny vehivavy no maro anisa voatily ho mitondra ny tsimokaretina raha mitaha amin’ny lehilahy satria mazoto manao fitiliana ny toe-pahasalamany izy ireo.

Efa miseho miandalana ny olona mitondra ny tsimokaretina, manaraka fitsaboana ny ankamaroan’ny olona mitondra ny tsimokaretina. Vokany, efa mihena ny isan’ny marary noho ny fitondrana ny tsimokaretina satria maimaimpoana ny fahazoana fanafody.

Avy amin’ny filiana natao, nanomboka ny volana janoary lasa teo, olona 10  isan’andro no voatily fa mitondra ny tsimokaretina VIH/Sida.

Tsy ampy fanentanana

Raha miohatra ny tamin’ny taon-dasa, mihamitombo ny olona mitondra ny tsimokaretina eto Madagasikara. Antony matetika voalaza ny fanaovana firaisana ara-nofo tsy voaaro, ny fampiasana fitaovana tsy voadio, ohatra, rehefa mandeha any amin’ny mpitsabo nify na koa rehefa hiteraka ho an’ny vehivavy. « Mila hamafisina koa ny fanentanana sy ny fanabeazana ny ray aman-dreny sy ny zanaka », hoy ny tomponandraikitra ao amin’ny association, Rakotonirina Emmanuel na i Solo.

Mila fifampiresahana ny ray aman-dreny sy ny zanaka amin’izao firoboroboan’ny teknolojia izao, tsy ho roboka amin’ny firaisana ara-nofo aloha loatra ny tanora. Tokony handray andraikitra koa momba ny ady amin’ny tsimokaretina VIH/Sida ny mpitondra firenena raha tiana hahomby ny asa rehetra. Efa lasa mivaha ny fanentanana momba ny tsara ho fantatra amin’ny fiarovantena sy ny fomba fifindran’ny tsimokaretina.

Vonjy A.

News Mada3 partages

Praiminisitra momba ny fampielezan-kevitra: « Mila porofo ny fisian’ny fampiasana fitaovam-panjakana »

Mandeha ny fampielezan-kevitra, mandeha koa ny resaka ny amin’ny fisian’ny fampiasana fitaovam-panjakana amin’izany… « Mila porofo », hoy ny Praiminisitra Ntsay Christian.

« Momba ny fampiasana fitaovam-panjakana amin’ny fampielezan-kevitra, raha misy: efa misy lalàna ny amin’izany. Tokony hampiseho porofo ny olona mahatsikaritra izany. Tokony hialantsika ny honohono. » Izay ny nambaran’ny Praiminisitra Ntsay Christian teny Mahazoarivo, afakomaly, momba ny hoe fisian’ny fampiasana fitaovam-panjakana amin’ny fampielezan-kevitra.

Mazava ny fandraisan’ny governemanta ny andraikiny. Mino sy manantena izy fa tsy hisy minisitra tsy hanaraka antsakany sy andavany ny toromarika efa napetraky ny governemanta ny amin’izany. Ny zava-dehibe amin’izao fotoana izao, mizotra araka ny fanirian’ny besinimaro ny fampielezan-kevitra. Tsy eto Antananarivo fotsiny izany fa manerana an’i Madagasikara.

Tsy tokony hitanila ny fitondram-panjakana

« Tsotra ny zava-dehibe tokony hapetraka: mila mijoro amin’ny tsy fitanilana ny fitondram-panjakana. Tsy tokony hisy fitanilana amin’ny fampiasana fahefam-panjakana. Tokony hotarafina amin’izany toe-tsaina sy foto-pisainana izany ny fanapahan-kevitra rehetra », hoy kosa izy momba ireo angidimby valo tsy mbola nomen’ny Aviation civile de Madagascar (ACM) hisidina.

Misy ny kandidà nametraka fitoriana any amin’ny fiadidiana ny Primatiora ny amin’izany. Tsy iray fa maro izy ireo, izay milaza fa voatsindry ary mahatsapa fa misy ny fitanilana. Anjaran’ny praiminisitra izany fa misy fanjakana eto Madagasikara. Mba tena ao anatin’ny tsy fitanilana ny zavatra atao rehetra, na kandidà iza na iza.

Raha mahatsapa àry ny praiminisitra fa tsy mizotra araka izay fetra eritreretin’ny rehetra izay tsy fitanilan’ny mpitondra izay amin’ny isan-tsokajiny sy ny ambaratonga rehetra: tsy maintsy mandray andraikitra izy, raha mahita fa misy ny fitanilana. « Zava-dehibe ny fahalalahana sy fanajana ny zon’ireo kandidà », hoy izy.

R. Nd.

News Mada3 partages

Judo-jo de la jeunesse: Mireille Andriamifehy s’empare de la médaille d’argent

Madagascar a frappé hier un grand coup aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de Buenos Aires en Argentine. La judokate Mireille Andriamifehy (-52 kg fille) a réussi l’exploit de se hisser sur la deuxième marche du podium dans la compétition par équipe mixte.

Journée historique pour le judo malgache en particulier et le sport olympique malgache en général ! Pour sa dernière sortie sur le tatami olympique, Mireille Andriamifehy a écrit une nouvelle page de sa jeune carrière en remportant la médaille d’argent dans la joute par équipe mixte.

Les équipes engagées ont porté les noms des villes qui ont déjà abrité les Jeux olympiques. Membre de l’équipe d’Athènes, en compagnie de sept autres judokas venus de sept pays différents, la judokate malgache a apporté ses pierres à l’édifice, notamment lors de la demi-finale. En effet, elle faisait partie des artisans du succès de son équipe face à celle de Rio de Janeiro, en battant par ippon la Turkmène Milana Charygulyyeva.

Renverser la vapeur

Pourtant, elle a fait un entame difficile en s’inclinant face à sa bête noire, la Cubaine Batte Nahomis Acosta, qui l’a déjà privée du podium en individuel. Heureusement, ce revers n’a pas eu d’impact sur le résultat de son équipe qui a gagné 5 victoires contre 3 pour la formation de Los Angeles.

En finale, face à la redoutable équipe de Beijing, la bande à Mireille Andriamifehy a tant bien que mal joué sa chance. Elle a cédé par le plus petit écart à l’issue de sept combats par 3 victoires à 4 où la future médaillée olympique malgache a de nouveau flanché. Cette fois-ci, elle a été battue par l’Italienne Veronica Toniolo par ippon.

«Je ne peux pas dire que je suis déçue car j’ai donné les meilleurs de moi-même, c’est une belle expérience et un grand honneur d’avoir représenté Madagascar à ces Jeux olympiques de la jeunesse. Je dois encore travailler dur pour la suite, je sais ce qui m’attend si je vise le plus haut niveau», s’est-elle exprimée à l’issue de son premier podium olympique.

Naisa

Résultats de l’équipe mixte d’Athènes :

Quart : Athènes-Los Angeles (5-3)

Demi : Athènes-Rio de Janeiro (5-3)

Finale : Beijing-Athènes (4-3)

 

News Mada3 partages

Météo: crachins et pluies au rendez-vous

Les conditions météorologiques actuelles persisteront d’au moins jusqu’à ce week-end, d’après les prévisions. «Dans ce sens, les tananariviens devront encore s’attendre à un temps froid et venteux, accompagné de crachins au cours de la journée de demain (ndlr. ce jour), notamment durant la matinée. Les pluies fines s’atténueront dès l’après-midi, mais le temps sera nuageux jusqu’à la soirée», a indiqué Roger Randriamanantena, prévisionniste au sein de la Direction générale de la météorologie, joint hier au téléphone.

La situation ne  s’améliorera pas durant le week-end. «Des averses orageuses vont s’abattre sur la capitale et ses environs dans la nuit de samedi, une journée où le ciel sera couvert de nuage jusqu’au soir. Même condition pour dimanche, avec des crachins durant la matinée», a ajouté notre source. Ce, avant de conclure que «tout ceci résulte de l’action de l’Alizé, qui influence le temps dans les parties centrale et  orientale des Hautes terres».

Fahranarison

 

 

News Mada3 partages

Miandrivazo – liste électorale incendiée: la gendarmerie dément l’information

« La liste électorale et les urnes ont été réduites en cendres au cours d’une attaque de dahalo à Soaloka, Miandrivazo, mardi dernier », a rapporté la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), hier. La gendarmerie a pour sa part indiqué qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle.

Un raid de dahalo est survenu dans la commune de Soaloka, d’après le directeur adjoint de la Ceni, Thierry Rakotonarivo. Les bandits ont, selon ses explications, ont mis à sac trois fokontany. Durant l’attaque, des maisons ont été ravagées par les flammes, dont une qui va servir de bureau de vote durant la prochaine élection présidentielle. Et le comble est que la liste électorale et les urnes y sont déjà entreposées.

Par rapport à cette situation, la Ceni a indiqué qu’elle s’est déjà préparée en toutes circonstances. «Le nouveau matériel va être acheminé vers Soaloka la semaine prochaine et le déroulement de l’élection dans la localité n’est pas à craindre», a t-il conclu.

Fausse information

Toutefois, la gendarmerie a précisé qu’«il s’agit d’une fausse nouvelle». Un incendie dû à un feu de brousse, s’est bel et bien déclaré dans la commune de Soaloka mais dans un village uniquement, soit à Morafeno. Cela a entraîné la destruction de deux maisons appartenant aux villageois.

Contrairement au rapport de la Ceni, ni le bureau du fokontany, ni le bureau de vote, ni moins les listes électorales et les urnes n’ont pas été touchés par l’incendie, a appuyé la gendarmerie.

Ando Tsiresy

 

News Mada3 partages

Sava: les droits des enfants discutés

Les enfants de la région Sava ont besoin de plus de protection. Appel a été lancé dans cette optique aux responsables de l’Unicef au passage d’une délégation à Sambava.

Les enfants de la région de Sava sont en situation de danger, déplorent les autorités locales, lors d’une rencontre avec la délégation de l’Unicef, conduite par le chef de section Protection de l’enfant, Nicolette Moodie, la semaine dernière. Les acteurs présents ont souhaité à l’occasion des dispositifs plus conséquents pour une meilleure application des droits des enfants dans la circonscription.

La mise en place d’un quartier spécial aux 180 mineurs détenus à la Maison centrale d’Antalaha a été ainsi proposée par les responsables de la sécurité, qui ont expliqué que leur promiscuité avec les criminels les transforme en grands bandits après leur mise en liberté, au lieu de faciliter leur réinsertion sociale, faute d’éducation appropriée. Le directeur régional de la population, le Dr Paul Edhino Marinjara, a alors suggéré le déclenchement d’un projet de protection de l’enfance aux participants.

 

Manou

 

News Mada2 partages

Frankofonia faha-XVII: be ny zava-bita  2016

« Isika no filohan’ny Frankofonia tamin’ny fitondran’i Madagasikara izany nandritra ny roa taona ka nanao ny tatitra momba ny fanambaran’Antananarivo, tamin’ny fihaonana an-tampon’ny faha-XVI, novambra 2016: maherin’ny 80% ny vita tamin’izany. Nisongadina manokana i Madagasikara tamin’ny nanao an’io. »

Io ny nambaran’ny minisitry ny Raharaham-bahiny malagasy, i Dovo Eloi Maxime, taorian’ny fivorian’ny minisitra nanomana ny fihaonana an-tampon’ny Frankofonia faha-XVII, atao any Erevan, Arménie, nanomboka omaly. Nambarany fa tamin’ny nandraisan’i Madagasikara ny fihaonana faha-XVI, nandeha ny resaka hoe: ho vita sa tsia? Tamin’ireny koa no niverenan’i Madagasikara tamin’ny lamina sy fitondrana araka ny lalàmpanorenana eo anivon’ny fiombonambe iraisam-pirenena.

Raha jerena ny Frankofonia tao anatin’ny fanambaran’Antananarivo, indrindra amin’ny lafiny fandriampahalemana, ohatra: be dia be ny zava-bita, araka ny nambarany. Teo ny fikarakarana ny amin’i Bourondi, i RDC, i Centre Afrique, i Madagasikara… Eo koa ny momba ny vehivavy sy ny ankizy, ny tontolo iainana…

Anisan’ny anjara birik’i Madagasikara amin’izao fihaonana faha-XVII izao ny fankaherezana ireo firenena hanafoana ny fanamelohana ho faty fa mbola be ny firenena mitana izany. Hisy ny fanambaran’i Erevan amin’izao fihaonambe an-tampony izao. Eo koa ny famindram-pahefana eo amin’i Madagasikara sy i Arménie, ary ny fifidianana izay ho sekretera jeneralin’ny Frankofonia.

R. Nd.

News Mada2 partages

« Biennale de Venise »: hisolo tena antsika i Joël Andrianomearisoa

Nampahafantarina, omaly tetsy Ambatonakanga, ny fankatoavana amim-pomba ofisialy ny fandraisana anjaran’i Madagasikara any amin’ny “Biennale de Venise”. Hisolo tena antsika any i Joël Andrianomearisoa, mpiangaly ny kanto ankehitriny.

Sambany hanana tranoheva any amin’ny “Biennale de Venise”, antsoina koa hoe “Exposition internationale d’art contemporain”, i Madagasikara. Hotanterahina ny 11 mey hatramin’ny 24 novambra 2019 izany. Voninahitra lehibe ho an’ny firenena ary tombony goavana ho an’ny mpanakanto hisolo tena antsika any, i Joël Andrianomearisoa, izany.

Anisan’ireo hetsika zavakanto manana ny maha izy azy izy ity, anisan’ireo fampirantiana tranainy indrindra, nijoro voalohany tamin’ny taona 1895. Araka ny anarany, miompana tanteraka amin’ny fampahafantarana sy fanomezan-danja ny kanto ankehitriny ny “Biennale de Venise”, tanterahina isaky ny roa taona.

Ambohimpihaonan’ny mpanakanto mpamorona fanta-daza, manerana izao tontolo izao, ity hetsika ity. Araka izany, hita ao ireo zavakanto maro tsy fahita andavanandro. Samy manana tranoheva hampirantiany ny firenena tsirairay voaasa handray anjara amin’izany. Dingana manan-danja entina mampahafantatra ny firenena malagasy, ny kolontsainy sy ny kantony ny fandraisany anjara voalohany amin’ity “biennale” ity.

Teraka tamin’ny taona 1977 i Joël Andrianomearisoa, izay mivezivezy eto Antananarivo sy any Paris amin’ny asa maha mpanakanto azy. Ny taratasy, ny lamba, ny hazo, ny sary… Santionany amin’ny akora lalaoviny ireo. Marobe ny fampirantiana notanterahiny tany amin’ireo toerana lehibe mikasika ny zavakanto, any ivelany any sy tamina hetsika samihafa, toy ny “festivals”, nifaneraserany tamin’ireo heverina ho ngeza eo amin’ny tontolon’ny kanto ankehitriny.

Azo singanina amin’ireny, ohatra, ny tao amin’ny Maxxi ao Rome, ny tao Hamburger Bahnof ao Berlin, ny tao Smithsonian ao Washington ary ny tao Centre Pompidou ao Paris. Amin’izao fototana izao, manatanteraka fampirantiana mitokana, ao amin’ny Centro de Arte Alcobendas any Madrid, izy.

Efa nahazo ny loka “Arco Madrid Audemars Piguet 2016” i Joël Andrianomearisoa. Ankoatra izany rehetra izany, misy ny toeram-pampirantiana na “galerie” miara-miasa aminy, toy ny Sabrina Amrani any Madrid sy ny Primo Marella any Milan ary ny RX any Paris.

Landy R.

 

Midi Madagasikara2 partages

Nosy Be, Antsohihy : Marc Ravalomanana en terrain conquis

La population de Bealanana convaincue par le MAP2 du candidat n°25.

La force tranquille devient un guerrier déterminé à aller jusqu’au bout de son combat. En effet, le candidat n°25 enclenche la vitesse supérieure depuis l’ouverture de la campagne électorale. En effet, après le coup d’envoi qui a été officiellement lancé pour ses partisans au QG du KMMR au Bel’Air, Marc Ravalomanana a immédiatement rejoint Mahajanga où il a rencontré les jeunes de l’église catholique dans le cadre des JMJ (Journées Mondiales pour la Jeunesse). Après Mahajanga, le candidat n°25 a sillonné plusieurs districts de la partie Nord Ouest de Madagascar dont Port Bergé, Ambanja, Nosy Be, Antsohihy, Analalava, Mandritsara, Mangairano et Bealanana. Là où il est passé, les populations se plaignent de la recrudescence de l’insécurité, la cherté des soins dans les établissements hospitaliers publics et l’accaparement de terres par des étrangers. « Les solutions à tous ces problèmes sont déjà prévues dans mon Manifesto et dans le MAP2. », a déclaré le candidat du peuple.

Documents de référence. Marc Ravalomanana de proposer: « Il faudra bien équiper nos éléments des forces de l’ordre pour qu’ils puissent défendre le peuple et ses biens ainsi que notre territoire. Quant aux coûts de soin qui ne sont pas à la portée de la majorité des Malgaches, l’Etat fera tout pour que les soins dans les hôpitaux publics soient gratuits, mais utilisant de nouvelles technologies. . Visiblement, les populations des districts que le candidat n°25 visitées jusqu’ici sont convaincues par la pertinence des dix engagements de son Manifesto et des objectifs fixés dans le MAP2. Chose curieuse, certains candidats s’inspirent actuellement de ces deux documents stratégiques pour essayer de convaincre les électeurs à voter pour eux. Marc Ravalomanana poursuit ce jour son périple électoral dans d’autres districts du pays. Là où il passe, il se met toujours à l’écoute de la population qui l’attendait depuis 2009. « Après le coup d’Etat de 2009, il est temps pour nous de reprendre le pouvoir par la voie des urnes. », ne cesse de marteler le candidat n°25.

R.Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Journée internationale de la fille : Traiter les discriminations sexistes et promouvoir l’éducation

(Photo Kelly) « Nous croyons au pouvoir des filles de changer ce monde pour le mieux. Laissons-leur la chance. » Natalia Kanem (Directeur exécutif de l’UNFPA).

Le 11 octobre de chaque année, Journée internationale de la fille, représente une occasion de réfléchir à la situation encore précaire de milliards de filles dans le monde, et d’agir pour leur donner un meilleur accès à l’éducation et aux soins de santé de qualité, conditions sine qua none de leur épanouissement et de leur productivité future.

La Grande Ile, par l’entremise de l’UNICEF Madagascar (Fonds des Nations unies pour l’enfance) et de la Fédération Malgache de Football (FMF), a célébré cette journée spéciale à sa manière hier au Stade d’Alarobia. Une occasion pour 300 jeunes filles issues des quatre coins de l’île de célébrer cette journée qui leur est dédiée et de contribuer à leur échelle, à la cause que le 11 octobre défend : l’empowerment des filles qui seront les femmes actives, les mères et les forces motrices de demain. Selon un communiqué conjoint de l’équipe organisatrice (UNICEF, FMF, groupe Basan), le football a été choisi en raison de sa dimension fédératrice : « le football, sport rassembleur, peut par exemple aider à améliorer le statut des jeunes filles et des femmes dans la société, et traiter des problèmes fondamentaux que sont les préjugés et la discrimination fondée sur le sexe ». Toujours sur cette lancée optimiste, « en cette Journée internationale de la fille, engageons-nous de nouveau à aider chaque fille à développer ses compétences, à entrer dans le monde du travail sur un pied d’égalité et à exploiter tout son potentiel », s’est exprimé António Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies.

Préjugés et discrimination. Venir à bout des préjugés par la communication et l’éducation des filles est en effet nécessaire, car ces préjugés sont tellement inscrits dans la représentation collective (« vehivavy fanaka malemy » : littéralement, « les filles et les femmes sont des meubles fragiles ») et le plus souvent inculqués dans l’enfance, si bien que les filles les ont intériorisés. Ce qui à terme risque de les freiner dans la réalisation de leur plein potentiel, et la recherche de leur épanouissement personnel, qui leur permettront de devenir un membre à part entière de leur communauté. Et non uniquement au niveau organisationnel, mais aussi et surtout au niveau décisionnel. Une des raisons pour lesquelles le thème de la Journée internationale de la fille est : « Avec elle, encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles ». Un enjeu qui fait particulièrement du sens en Afrique (dont Madagascar), car neuf pays sur les dix (le Soudan du Sud, la République centrafricaine, le Niger, le Tchad, le Mali, la Guinée, le Burkina Faso, le Libéria et l’Éthiopie) où l’accès à l’éducation pour les filles est le plus réduit, sont tous africains, à l’exception de l’Afghanistan. Madagascar affiche un léger mieux avec un taux de 70% d’achèvement du cycle primaire pour les filles. Toutefois, cela ne fait pas le poids comparé aux trois adolescentes qui meurent chaque jour des suites d’un accouchement ou d’une grossesse compliqué(e), le mariage précoce encore prégnant (42,3%) dans certaines cultures avec l’exploitation sexuelle et autres violences psychosociologiques.

Luz Razafimbelo

News Mada1 partages

Nitodika amin’ny kandidà ho filoha: tokony hisy politika hampivoarana ny ankizivavy

« Tokony hanana politika manokana ho an’ny fampivoarana ny ankizivavy malagasy ny filoha ho lany eo aorian’ny fifidianana », hoy ny solontenan’ny Unicef miasa eto amintsika, i Michel Saint-Lot, omaly teny amin’ny kianjan’Alarobia, nandritra ny fankalazana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny ankizivavy. Mbola ratsy ny tondro momba ny fanabeazana sy ny fahasalamana fananahan’ny zatovovavy eto amintsika, araka ny fanadihadiana farany. 39%-n’ny ankizivavy miditra an-tsekoly eny amin’ny ambaratonga voalohany ihany no mahavita ny kilasy hatramin’ny taona fahadimy. Miteraka mialoha ny faha-19 taony ny tovovavy iray amin’ny telo ary anisan’ny taha ambony maneran-tany ny tovovavy manambady aloha loatra eto Madagasikara. Ho an’ny fahasalamana, ao anatin’ny vehivavy 10 maty isan’andro, zatovovavy latsaky ny 18 taona avokoa ny telo amin’ireo. Matetika, noho ny fitondrana vohoka aloha loatra na fitrangana fahasarotana eo am-piterahana no mitarika ny fahafatesan’izy ireo.

Ankalazaina isan-taona ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny ankizivavy hanaovana tombana ny ezaka vita ho fampivoarana ny zavatra iainany amin’ny lafiny rehetra. Nanamafy izany i Irintsoa, solontenan’ny Live your goals, fa fampirisihina ny zatovovavy hahaleo tena ny fandraisana anjara amin’ny fifanintsanana amin’ny lalao baolina kitra tahaka izao. Mametraka fanamby ny zatovovavy fa afaka mahita ny vahaolana amin’ny zava-mitranga ao anatin’ny fiainana andavanandro. Andiany faharoa ny fikarakarana fifanintsanana lalao baolina kitra miaraka amin’ny Unicef sy ny federasiona malagasy ny kitra izay manana vaomiera misahana ny kitra ho an’ny vehivavy manokana.

Vonjy A.

Midi Madagasikara1 partages

Propagande : Rappel à l’ordre par la CENI et le PM

La TVM et la RNM auraient fait l’objet de pression.

Quatre jours à peine après le coup d’envoi officiel de la campagne, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et le chef du gouvernement lancent tour à tour un rappel à l’ordre.

On peut dire que c’est une sorte d’injonction de la part de la CENI à l’endroit des candidats et de leurs propagandistes respectifs, ainsi qu’aux médias tant publics que privés. Et ce, afin de se conformer aux dispositions de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums qui prévoit en son article 57, les principes fondamentaux régissant la campagne électorale. Entre autres et non des moindres, « l’impartialité du service public de la communication audiovisuelle assurée par les services de radiodiffusion et de télévision publics ».

Cellule de veille. La CENI supplée effectivement au vide provoqué par l’absence de l’Autorité Nationale de Régulation de la Communication Médiatisée (ANRCM)  dans la supervision des émissions entrant dans le cadre de la propagande sur la TVM et la RNM. Pour ne parler que des deux tranches d’émission diffusées le matin et en milieu de journée sur les deux chaînes publiques. A raison de trois minutes par candidat sur la TVM et 30 secondes de plus sur la RNM. Il y a une cellule de veille composée de représentants de la CENI, de la TVM et la RNM, et du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions.

Vérification. Les CD et autres supports sont visionnés 48 heures avant leur diffusion aux fins de vérification aussi bien technique que par rapport au contenu. Il s’agit dans ce dernier cas de vérifier leur conformité aux principes fondamentaux en question dont « le respect de l’unité nationale et de l’esprit du Fihavanana malagasy ; l’équité et l’égalité des chances entre tous les candidats ; le respect de l’intégrité physique, de l’honneur de la dignité des candidats et des électeurs ; le respect de l’intégrité de la vie privée et des données personnelles des candidats ; la non-incitation à la haine et à la discrimination ; la préservation de l’ordre public ».

Liberté d’expression. Le Premier ministre a aussi tenu à rappeler hier la nécessité de respecter impérativement les dispositions de l’article 57 du code électoral. « Tous les candidats doivent éviter toute forme de provocation et d’incitation à la haine afin de préserver l’ordre public », a-t-il ordonné. Et d’enjoindre dans la foulée les représentants de l’Etat, dépositaires de l’autorité publique dans leurs ressorts respectifs, à faire preuve de neutralité et d’impartialité, et à garantir la liberté d’expression de tous les candidats sans distinction, afin de prévenir d’éventuels « korontana ».

Pression. Pour en revenir à la TVM et la RNM, les débats prévus les samedis et dimanches commenceront le 14 octobre. De 17h à 19 h. Chaque débat mettra face-à-face 6 candidats tirés au sort.  En somme, il y aura 6 débats qui seront diffusés simultanément sur les deux chaînes nationales. Lesquelles auraient fait récemment l’objet de pression de la part d’un haut cadre du ministère de tutelle dans le but de favoriser un candidat. Une démarche contraire à l’impartialité qui se serait heurtée à la réticence, voire à une fin de non-recevoir de la part de bon nombre de responsables et journalistes de la TVM et la RNM qui ne sont pas tous des… bleus dans le métier.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

Football – CAN 2019 : Les Barea débarquent à Malabo

Les Barea s’entrainent intensivement à Malabo avant le match de demain.

La seule chose à faire est juste de se concentrer au maximum sur ce match de samedi, au lieu de créer des polémiques stériles sur les réseaux sociaux.

En forme ! Les Barea le sont à leur arrivée en Guinée Equatoriale, où ils disputeront le match de leur vie dans le cadre de la qualification à la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Une victoire à Malabo signifierait théoriquement une qualification, car on ne pense pas que devant son public, l’équipe malgache perdra au retour à Vontovorona.

Et si Nicolas Dupuis reste très discret sur son onze de départ, car il a le choix sur un effectif quasi-pléthorique, on sait que Toby va pouvoir reprendre sa place sur le flanc droit de la défense puisque Romain Métanire ne sera disponible qu’au match retour. Le milieu de terrain est très fourni avec  l’arrivée de Rayan Raveloson dans un rôle plus défensif.

La seule chose à faire est juste de se concentrer au maximum sur ce match de samedi, au lieu de créer des polémiques stériles sur les réseaux sociaux.

Il faut avoir en tête la possibilité d’une qualification à la première Coupe d’Afrique des Nations pour Madagascar et le reste, pour parodier Karim Benzema quand il répondait à Le Graet, n’est que futilité. Et cela est le plus important aux yeux de tous.

A noter que les Barea rentreront avec le même avion que les Guinéens et rejoindront directement le complexe de Vontovorona, en attendant le match de mardi.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Salon International de l’Habitat : 2 000 exposants en 20 ans de succès ininterrompus

Le Salon international de l’habitat 2018 a commencé hier.

Ouverture sans discours officiel de représentant étatique, hier pour le Salon International de l’Habitat (SIH 2018), qui célèbre par la même occasion ses 20 ans. Pour cette fois, les organisateurs ont limité le programme d’ouverture à un cocktail inaugural. Un choix qui est certainement lié aux incertitudes de l’élection présidentielle. Néanmoins, les acteurs du secteur de l’habitat sont au rendez-vous. Comme toujours, les innovations sont mises en avant au Parc des expositions Forello Tanjombato, du 11 au 14 octobre. D’ailleurs, une solution économique pour les futurs logements a été énoncée à plusieurs reprises, dans les communications sur l’événement. Par ailleurs, les organisateurs du SIH 2018 ont également évoqué une distorsion mal contrôlée par les dirigeants, dans le secteur de l’habitat. « Les services de l’Etat estiment à ce jour les besoins en logements sociaux près de 700 000 unités. Probablement attirée par d’autres préoccupations, cette dernière mandature aura été aux abonnés absents d’une véritable action en faveur des logements sociaux, pourtant l’Etat malagasy devrait s’assigner, en la matière, à de véritables engagements, lesquels nettoyés des oripeaux d’un environnement corrompu, pourrait redonner du courage aux meilleures volontés », ont-ils affirmé. Bref,  les échanges et les rencontres durant le SIH pourrait alimenter les débats sur la résolution de ce gap en logements dans la Grande-île.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Fianarantsoa : Hasarotam-piaro sy olana ara-bola, novonoin-drangahy ny vadiny

Renim-pianakaviana tanora iray  manodidina ny 30 taona eo no miady mafy amin’ny fahafatesana hatramin’izao ; izay novonoim-badiny omaly nisandratr’andro tao Ampopoka Fianarantsoa. Araka ny tati-baovao voaray, dia hasarotam-piaro (ampangain-drangahy ho mampirafy azy amin’ny mpamily mpanampina fiara fitateram-bahoaka) sy nifangaro olana ara-bola no fototry ny ady teo amin’ireto mpivady mpivarotra saribao nanomboka ny harivan’ny alarobia teo. Nony naraina ny andro, dia mbola nitohy ny ady teo amin’ireto mpivady manan-janaka telo mianadahy ireto, rehefa notenenin-dramatoa tamin’ny fandaniam-bola amin’ny galeoka rangahy vadiny, izay niboboka toaka vao maraina. Tezitra mafy ity raim-pianakaviana ity raha naheno ny latsam-badiny, ka naka famaky namonoany am-badiny. Na niezaka niaro tena sy niantso vonjy ramatoa, dia naratra mafy. Noho ny tahotry ny fitsaram-bahoaka dia nitsoaka ny nahavanon-doza, ka mbola nokarohina fatratra hatramin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra, raha ny akom-baovao azo hatrany.

Eric Manitrisa

Madaplus.info0 partages

Elections à Madagascar: des candidats investissent une somme faramineuse

La différence entre les moyens utilisés par les candidats dans cette campagne électorale 2018 est tellement visible. Certains candidats utilisent des jets privés, plusieurs hélicoptères, tandis que d’autres n’ont même pas une page Facebook pour les faire connaitre sur la toile.
Rappelons qu’en 2013, le camp Rajaonarimampianina a déboursé 43 millions de dollars pour sa campagne. Le cout de campagne le plus élevé au monde selon la Friedrich Ebert stiftung qui a publié le résultat d’une étude en octobre 2018. Selon toujours cette étude, la FES de dire que « que le candidat victorieux en 2013, à Madagascar, a dépensé plus d’argent par électeur que les grands candidats en France, en Allemagne ou aux États-Unis. Le grand problème de ce chiffre, c’est qu’il n’y a aucune transparence là-dessus. On ne sait pas d’où vient cet argent. En politique, c’est toujours la grande question, car celui qui paie, c’est aussi celui qui commande ».
Pour cette élection présidentielle 2018, des candidats investissent une somme énorme pour leur campagne. Les questions qui se posent encore, d’où vient l’argent? Avec la misère de la majorité de la population, n’aurait pas t-il été judicieux d’investir la somme qui sera dépensée pour trouver une solution aux problèmes des Malgaches ? Dernière question et qui n’est pas la moindre, ceux qui ont dépensé des milliards dans l’espoir d’être élus, accepteront-ils la voix des urnes ? Trop de question qui reste, pour le moment, sans réponse.
Madaplus.info0 partages

Elections à Madagascar: des candidats investissent des sommes faramineuses

La différence entre les moyens utilisés par les candidats dans cette campagne électorale 2018 est tellement visible. Certains candidats utilisent des jets privés, plusieurs hélicoptères, tandis que d’autres n’ont même pas une page Facebook pour les faire connaitre sur la toile.
Rappelons qu’en 2013, le camp Rajaonarimampianina a déboursé 43 millions de dollars pour sa campagne. Le cout de campagne le plus élevé au monde selon la Friedrich Ebert stiftung qui a publié le résultat d’une étude en octobre 2018. Selon toujours cette étude, la FES de dire que « que le candidat victorieux en 2013, à Madagascar, a dépensé plus d’argent par électeur que les grands candidats en France, en Allemagne ou aux États-Unis. Le grand problème de ce chiffre, c’est qu’il n’y a aucune transparence là-dessus. On ne sait pas d’où vient cet argent. En politique, c’est toujours la grande question, car celui qui paie, c’est aussi celui qui commande ».
Pour cette élection présidentielle 2018, des candidats investissent une somme énorme pour leur campagne. Les questions qui se posent encore, d’où vient l’argent? Avec la misère de la majorité de la population, n’aurait pas t-il été judicieux d’investir la somme qui sera dépensée pour trouver une solution aux problèmes des Malgaches ? Dernière question et qui n’est pas la moindre, ceux qui ont dépensé des milliards dans l’espoir d’être élus, accepteront-ils la voix des urnes ? Trop de question qui reste, pour le moment, sans réponse.
News Mada0 partages

Inclusion financière: les particuliers et les PME ciblés

Avec l’appui de la Banque mondiale, le Gouvernement vient de lancer le Projet d’inclusion financière de Madagascar (PIFM) pour renforcer l’accès aux services financiers de la population et des Micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans le pays.

Ce projet entre dans le cadre de la Stratégie nationale de l’inclusion financière de Madagascar (SNIM) qui se décline en 3 axes, notamment l’éducation financière, l’accès aux services financiers ainsi que le renforcement des politiques et du cadre légal pour l’inclusion financière à Madagascar.

A travers ce nouveau projet, l’Etat compte mettre à la disposition des MPME et des particuliers des services financiers diversifiés et adaptés.

Une Unité d’exécution gérera ce projet dont la mise en œuvre des activités y afférentes, se fera par le biais d’un financement accordé par la Banque mondiale, à hauteur de 45 millions de dollars américains.

Pour l’heure, l’accès au service financier à Madagascar reste bien inférieur à la moyenne qu’en Afrique subsaharienne qui est de 43%. Les zones rurales et enclavées sont les plus marginalisées.  C’est pourquoi l’Etat a mis en place la nouvelle stratégie nationale pour l’inclusion financière (2018-2020).

Riana R.

 

News Mada0 partages

Chambre de l’agriculture: les nouveaux membres du bureau élus

Les membres du Conseil d’Administration de la Chambre de l’agriculture ont procédé à l’élection de leur bureau et

de leur président au niveau national, la semaine dernière. 13 représentants régionaux ont participé à cette élection.

A l’issue des votes, Lydia Rakotovao Razafimbololona a été élue présidente nationale et Andriamampiandra Rakotovao, vice-président. Par ailleurs, un trésorier et 17 nouveaux conseillers font désormais partie du bureau de la Chambre de l’agriculture.

Une fois après la session, les dirigeants de la Chambre de l’agriculture ont discuté des orientations, de la mission et des perspectives de cette institution. Il a alors été indiqué que le développement rural passera inéluctablement par l’extension des marchés. A cet effet, la Chambre de l’agriculture assurera les fonctions de «Conseiller technique et économique sur la protection des produits locaux et les contrats de marché sur les exportations».

En outre, l’entité se chargera également de partager des données sur la production agricole au niveau des régions.

R.R.

 

 

 

News Mada0 partages

PME Agricoles: 25% disposent d’un certificat international

La certification est souvent une condition préalable à l’entrée sur les marchés internationaux. Mais plus une entreprise est petite, moins elle a de la chance d’en disposer un reconnu au niveau international.

«Promouvoir la compétitivité des PME en Afrique francophone : les normes ouvrent la voie au commerce». C’est l’intitulé de l’étude réalisée auprès de plus de 9.000 PME, dans 16 pays d’Afrique francophone (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Mauritanie, Maroc, Niger, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Sénégal, Togo et Tunisie) et publiée, ce mois-ci, par le Centre du commerce international (ITC) et les Chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF)

Cette étude montre que 25% des entreprises interrogées disposent d’un certificat reconnu internationalement, dont un tiers d’un certificat de qualité et un autre tiers de sûreté. Quant au certificat de durabilité, ce sont généralement les plus grosses entreprises qui en disposent à hauteur de 60%, selon l’enquête, contre 51% pour les moyennes entreprises, 37% pour les petites et 21% pour les micro-entreprises.

Pour les entreprises de petite taille, le coût de la certification est un frein en plus de la longueur du processus, notamment au niveau administratif. Il faut ajouter que très fréquemment, elles ne disposent d’aucune information sur les normes et les processus à suivre.

L’étude note également que les entreprises agricoles ont plus de chances d’exporter lorsqu’elles se conforment aux normes internationales. «Plus l’entreprise est grande et industrielle, plus elle a des chances d’exporter : seules 9 % des micro-entreprises vendent leurs produits/services à l’étranger, contre 25 % pour les petites entreprises, 35 % pour celles de taille moyenne, et 47 % pour les grandes sociétés», peut-on lire dans ce rapport.

Conformité

Même à défaut de statistiques exactes pour Madagascar, les entrepreneurs malgaches interrogés sur ce sujet confirment ce fait. Les membres du Club entrepreneurs étudiants du rendez-vous des entrepreneurs (CEERE)  ont indiqué, pas plus tard qu’hier, que la formalisation des entreprises demeure un challenge pour les PME, en particulier pour Madagascar. Par ailleurs, l’intégration de grands marchés internationaux nécessite le plus souvent des fonds assez conséquents en matière d’investissements.

«La conformité aux normes sanitaires est souvent obligatoire pour exporter des marchandises agricoles. Vu la contrainte considérable que la certification représente pour les sociétés de ce secteur, celles qui se lancent dans un tel processus semblent cibler plutôt l’exportation que le certificat lui-même», observe l’ITC.

Arh.

News Mada0 partages

Ambanja: tafapetraka ny fitiliana ny vokatra kakao

Tafapetraka ao Ambanja izao ny laboratoara fitiliana ny vokatra kakao mialoha ny hanondranana azy any ivelany, hanaraka ny fepetra apetraky ny tsena iraisam-pirenena. Tanteraka izany vokatry ny fiaraha-miasa eo amin’ny fanjakana malagasy sy ny Banky iraisam-pirenena. Ho fiarovana ny kalitao sy ny vidin’ny kakao avy eto amintsika ny nananganana izao toeram-pitiliana izao.

Antoky ny fiainan’ny maro ao Ambanja sy ny manodidina, ny any Diana sy ny firenena manontolo ny lalam-pihariana kakao. Koa hanampy betsaka ny mpamboly azy any an-toerana izany, sy hitazonana ny lazan’io vokatra io avy aty amintsika. Vonona ny tantsaha hanaraka ny toromarika rehetra, hanao ezaka hanatsara sy hampitombo ny vokatra, ary ny miandraikitra ny laboratoara hanohy ny fanaraha-maso ny vokatra. Nilaza ireo tantsaha fa voavaly ny hetahetan’izy ireo, manome toky ny hampiasa io toerana io. Tsy maintsy mandalo fitiliana izay aondrana rehetra.

45 ny firenena mpamokatra maneran-tany, saingy ny valo amin’ireo monja ny mamatsy ny 80 % ny tsena iraisam-pirenena. Raha ny antontanisa farany (2017), maivana ny vokatra eto an-toerana, 6 000 t isaky ny taom-pamokarana, nefa efa mahatratra 4 tapitrisa t izao ny vokatra maneran-tany. Koa ezahina havaozina ny fototra kakao any Ambanja, efa maherin’ny 50 taona ny ankamaroany.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fampielezan-kevitra: resy lahatra amin-dRajoelina ny any Andapa sy Ambanja…

Resy lahatra tanteraka amin’ny kandidà laharana faha-13 avokoa ireo faritra nolalovany. Anisan’ny naneho izany ny vahoakan’Andapa sy ny any Befandriana Avaratra ary Ambanja, omaly.   “Hifanao velirano aminareo vahoaka izahay. Henoko ireo olana mianjady aminareo eto an-toerana ka matokia fa vonona aho ny hanampy anareo hatramin’ny farany”, hoy izy. Namaly izany ireo vahoaka marobe tamin’ny alalan’ny hiaka fa “1er tour dia vita”.

Efa nihetsika koa ireo mpanohana ny kandidà Rajoelina amin’ny faritra hafa. Anisan’izany ny etsy amin’ny boriborintany fahefatra. Nanatanteraka hetsika tetsy Ampefiloha Ambodirano izy ireo, omaly. Nanentana ny vahoaka hanohana sy hiara-dalana amin’ny mpanorina ny IEM. “Vonona handatsa-bato ho an’ny laharana faha-13 izahay”, hoy izy ireo. Samy hanao tahaka izany avokoa ireo boriborintany enina amin’izao faran’ny herinandro  izao.

Randria

 

News Mada0 partages

Athlétisme: le marathon de Tanà annulé

Coup de théâtre ! Partie pour être l’événement sportif phare de ce mois d’octobre, l’édition 2018 du marathon international de Tanà est annulée à deux semaines du calendrier établi.

Dans un communiqué publié hier, World Trade Center Tanà (WTC) a évoqué les deux principales raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision, à savoir le scrutin présidentiel et le manque d’engouement des coureurs.

«…En raison du contexte des élections présidentielles et du peu de retour reçu sur les inscriptions, nous sommes au regret de vous annoncer que l’événement qui devrait avoir lieu les 20 et 21 octobre est annulé», a annoncé l’organisateur.

Désormais, il faudra attendre l’année prochaine avant de renouer à cette course mythique, d’autant que WTC «se prépare déjà pour la prochaine édition». En tout cas, une course alternative sera organisée par la Fédération malgache d’athlétisme (FMA).

Naisa

 

News Mada0 partages

Volley-National Des Jeunes: A l’heure de la récolte

Le championnat national des jeunes accouchera de son premier champion de Madagascar ce jour à Toliara ! La première finale de la compétition verra la confrontation de la GNVB (Analamanga) et l’EVBI (Ihorombe) chez les U20 fille.

Ce sera l’occasion pour les volleyeuses de la gendarmerie de prendre leur revanche et d’ouvrir par la même occasion le compteur du club dans cette campagne nationale. En effet, lors de leur première confrontation, l’EVBI a pris le dessus sur la GNVB. Mais l’enjeu est ici de taille et n’a rien à voir avec leur premier mano à mano.

Dans les catégories restantes, place aux demi-finales où une fois de plus, la GNVB marque sa présence sauf chez les U20 garçon. Dans ce cas, le club dirigé par le colonel Heriniaina Rakotomalala est bien parti pour une razzia.

Naisa

Programme des demi-finales :

U16 Fille :

GNVB-Carpi

Bi’As-EVBI

 

U18 Fille :

GNVB-CVBF

CCVB-EVBFI

U20 Garçon :

Evra-Paon

CVBF-AVBC

 

Programme de la finale :

U20 Fille :

GNVB-EVBI

 

News Mada0 partages

Basikety – “Mada U18”: hiditra amin’ny lalao ampahefa-dalana

Ekipa kalaza avokoa ny tafakatra hiatrika ny dingana ampahefa-dalana, anio, eo amin’ny fifaninanam-pirenena, taranja basikety U18 tontosaina any Tsiroanomandidy. Ady mafy no natrehin’ny ekipa tsirairay vao tonga tamin’izao dingana izao.

Voarafitra ireo ekipa 16 lahy sy vavy hiatrika ny dingana ampahefa-dalana, rehefa avy niady teo amin’ny lalao ampahavalon-dalana, omaly. Misongadina ny ekipan’ny CosPN 2, ny Serasera, ny Fandrasa, ny Ascut ary ny MB2All izay samy manana solontena avokoa na ny sokajy lahy na ny avy. Ho an’ny sokajy lehilahy, nafana ny ady omaly teo amin’ny CosPN2 Analamanga sy ny BCF Vatovavy Fitovinany, nisaraka tamin’ny isa 75 noho 70. Toy izany ny lalao nifanandrinan’ny ASM Bongolava sy ny SGCI BC Sava. Lavon’ity farany tamin’ny isa 79 noho 73 ny ekipan’ny Bongolava. Nivoaka sempotra nanoloana ny CBam Analamanga kosa ny MB2All tamin’ny isa 58 noho 52 ary nahazo ny tapakila hiatrika ny ampahefa-dalana ihany koa. Ho an’ny ekipan’ny DTSC Analamanga, ny Serasera Vakinankaratra, ny Ascut Atsinanana, ny Fandrasa Haute Matsiatra ary ny Asa Analamanga, nisy ny elanelana teo amin’ny isa nanoloana ireo mpifanandrina taminy tsirairay.

Ho an’ny sokajy vehivavy indray, nahazo ny fahazoan-dalana hiatrika ny dingana manaraka ho amin’ny anio ny ekipa miisa valo nahazo ny isa ambony indrindra nandritra ny lalao fifanintsanana. Marihina fa tsy nisy ny lalao ampahavalon-dalana ho an’ny vehivavy no nahafahana namaritra izay tafakatra ka tafiditra tamin’izany ny CosPN2, ny Tamifa, ny Lucadro, ny AS Emma, ny Serasera, ny Fandrasa, MB2All ary ny Ascut.

Hanomboka amin’ny 8 ora maraina ny lalao ho amin’ny anio ao amin’ny kianja Bika Tsiroanomandidy. Hotanterahina ny asabotsy ny lalao manasa-dalana ary ny alahady izao kosa ny lalao famaranana hifanandrinan’izay ekipa mendrika nandritra ity fifaninanam-pirenena, taranja basikety U18 ity.

 

Mi.Raz

 

Valin’ny lalao ampahavalon-dalana, lehilahy

DTSC Analamanga 74 – 40 ATS Amoron’i Mania

ASM Bongolava 73 – 79 SGPI-BC Sava

Serasera Vakinankaratra 91 – 67 ESPA Matsiatra Ambony

Ascut Atsinanana 66 – 29 ABBF Matsiatra Ambony

CosPN2 Antsiranana 75 – 70 BCF Vatovavy Fitovinany

MB2All Analamanga 58 – 52 CBam Analamanga

Fandrasa Matsiatra Ambony 80 – 63 FFPRO-BCTM

Asa Analamanga 61 – 51 TMM Vatovavy Fitovinany

 

Ny fandaharan-dalao anio alakamisy 12 oktobra, kianja Bika

Lehilahy:

DTSC Analamanga vs SGPI – BC Sava

Serasera Vakinankaratra vs Asa Analamanga

Ascut Atsinanana vs MB2All Analamanga

Fandrasa Matsiatra Ambony vs CosPN2 Antsiranana

Vehivavy :

CosPN2 Antsiranana vs Tamifa Amoron’i Mania

Lucadro Analamanga vs AS Emma Matsiatra Ambony

Serasera Vakinankaratra vs Fandrasa Matsiatra Ambony

MB2All Analamanga vs Ascut Atsinanana

 

 

News Mada0 partages

Karate – Wado Ryu: hizara fiofanana ny sensei Allain

Ho fampitomboana ny teknika ananan’ny karateka malagasy,  hizara traikefa ho an’ireo mpikatroka «wado Ryu» ny sensei Rajaonarison Allain, mpampiofana manana fahaiza-manao sy grady ambony. Hotanterahina, ny 16 ka hatramin’ny faha 28 oktobra ho avy izao ao  amin’ny Akany Ambohimarina, izany. Fiofananana mitondra ny anarana hoe « Gasshuku », eo ambany fiahian’ny Madagasikara Wado Ryu Karaté-Do (Mawado) sy ny federasiona frantsay, taranja karate.

Azo lazaina ho manana ny maha izy azy tokoa ny sensei Rajaonarison Allain, ho avy hizara  ny fahaizany amin’io fotoana io satria efa nandray anjara tamin’ny fifaninanana iraisam-pirenena maro, toy ny fiadiana ny ho tompondakan’i Japana, izy. Karazana teknika  maro ny hoentiny hifampizarany mandritra ny hateloana, toy ny «tai sabaki», ny «renzoku waza», ny «goshini ho», ny «kata superieur» ary ny «kaisetsu». Ankoatra izay, ho tazana ao anatin’ny fandaharam-potoana ihany koa ny fampiakarana tepana, ho an’ireo mpikatroka tonga hanatrika ny fiofanana.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Chronique: silence honteux de la communauté internationale

Contrairement à leur souci de soigner l’image de paraitre sourcilleux contre tout manquement au respect des droits humains nombreux états ferment les yeux sur les pratiques condamnables de certains pays avec lesquels ils trouvent intérêt à traiter de bonnes affaires. Cette affirmation n’est pas gratuite, quelle puissance «civilisée» ne déroule pas le tapis rouge pour accueillir un émir du Golf en visite chez elle ? Aucune des grandes puissances ne s’autoriserait à se mettre à dos la République Arabe Unie rien que par le fait de signifier publiquement une réprobation concernant le traitement indigne réservé au personnel domestique d’origine étrangère qui y travaille. Difficile de dire que les employeurs ont tous les droits sur ce petit personnel, mais ça revient pratiquement au même que d’affirmer que ces petites gens ne trouvent droit à porter plainte contre les maltraitances dont elles sont victimes : recevoir des coups, subir des viols, des violences extrêmes jusqu’à entraîner la mort. Les pays de nababs restent fréquentables, encore plus pour des petits pays, Madagascar ne fait pas exception et entertient de bonnes relations diplomatiques avec des Etats où contradictoirement il est fait défense d’y aller pour des catégories de citoyens, au risque pour le pays d’être mis au ban de la communauté internationale  au motif de favoriser la traite d’esclaves pieusement qualifiée traite humaine. Et pourtant le trafic persiste, des volontaires se trouvent toujours à vouloir tenter le pari à hauts risques d’une mésaventure et courir l’aventure d’une dernière chance. A quel niveau d’enfer ces «damnés de la pauvreté» sont-ils parvenus à considérer leur vie à Madagascar pour oser troquer cette situation contre la promesse d’un éden qu’à l’avance ils savent aussi d’enfer.

Ces bonnes gens, femmes et hommes, candidats à la présidentielle, trouveraient dans ce phénomène les signes d’une désespérance qui envahit la population. L’exode devient un fantasme pour pouvoir espérer un salut. Seule une victoire sur la pauvreté trouverait chance à sortir la population de cet état pathologique, pathologie lorsque plus qu’à chercher des remèdes sur place l’esprit et les efforts sont tournés à rêver d’une fuite. Pour l’instant on se satisfait de considérer ceux qui tentent une fuite, à la manière de certains pays en Europe traitent les islamistes qui tentent ou reviennent d’une aventure en Syrie.

 

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni à Tamatave (1)

L’inauguration du monument élevé, à Tamatave, à la mémoire du Général Galliéni a eu lieu, le vendredi 4 octobre, à 16 heures, dans le square situé près du boulevard Gallieni et en présence d’une foule considérable d’Européens et d’indigènes.

Ce monument, œuvre du sculpteur Auguste Maillard, porte cette inscription :

AU GÉNÉRAL GALLIENI LES HABITANTS DE LA VILLE ET DE LA PROVINCE DE TAMATAVE

Il a été élevé à l’aide des souscriptions de la population de Tamatave représentée par un Comité dont M. Caucé était le président.

La cérémonie d’inauguration était présidée par M. le Gouverneur Général Schrameck qu’accompagnaient M. le Général Nicole, commandant supérieur des troupes, M. Caucé, président du comité, l’administrateur-maire de Tamatave, la commission municipale, les autorités civiles et militaires.

Les discours suivants furent prononcés :

Discours de M. Caucé, Président du Comité

Monsieur le Gouverneur Général,

Monsieur l’Administrateur-Maire,

Mesdames, Messieurs,

Lorsque, dans les premiers jours de juin 1916, la nouvelle du décès du Général Gallieni parvint à Madagascar, ce fut dans toute la Colonie une véritable consternation bientôt suivie de l’explosion d’unanimes regrets.

Ce fut une consternation, parce que nous savions que la France, en un moment si critique de son histoire, perdait un de ses plus illustres généraux, un des plus actifs ouvriers de la grande victoire de la Marne qui venait de sauver notre pays, et avec lui la liberté du monde ; un de ces héros immortels dont le nom signifie : Gloire pour le passé et espérance pour l’avenir !

Quel est celui d’entre nous qui, en ce moment-là, ne se répéta la si simple et si fière proclamation du Gouverneur de Paris : « J’ai reçu le mandat de défendre Paris contre l’envahisseur ; ce mandat, je le remplirai jusqu’au bout ! »

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: orana mampisara-taona

Nirotsaka ny orana. Nirefotra ny kotroka na tsy mbola nilatsaka aza ny tena oram-baratra. Mety hitohy andro vitsivitsy izany, nefa ahiana ny fandimbin’ny fotoana main-tany azy. Ny orana latsaka moa dia voalaza fa hahamaitso ny ahitra, kanefa fomba fiteny fotsiny izany. Iny hamandoana iny dia fitaka fotsiny, mahatonga ny zava-maitso hitsimoka ary hitolefika haingana noho ny famainan’ny tany sy ny danik’andro. Hafakely anefa tamin’ity taona ity ny fotoan’ny hatsiaka. Tsy tafakatra firy ny maripana, izany angamba no fisehon’ny fiovan’ny toetr’andro, izay ampiomanana ny rehetra.

Ny tsy misy fiovana dia ny fidangan’ny vidim-piainana, mifanandrify amin’ny fotoan’ny maitso ahitra. Eo moa ny fiantraikan’ny onjan’ny tsena any ivelany izay tsy hain’ny mpitondra ny miaro ny mponina amin’ny herisetran’izany. Anton’izany angamba ny tsy fahampian’ny ezaka ahafahana hahaleo tena noho ny fahampian’ny vokatra eto an-toerana. Na ny vary foto-tsakafo aza dia mbola misy afarana any ivelany ahafahana miatrika ny filàn’ny mponina. Ny hena moa dia fantatra fa noho ny fihenana an-toeran’ny isan’ny omby dia midangana ny vidiny ho an’ny mpanjifa, ary etsy andaniny dia tsy maharaka ny filàna koa ny fiompiana kisoa.

Amin’ny fotoan-tsarotra dinganina isan-taona toy izao dia mivangongo ny vokatra mikasika ny tsy fahombiazan’ny pôlitika fitantanana ny sehatra isan-karazany, na fambolena, na fiompiana, na fitsinjovana ny mponina, na fanjariana ny varotra… Fotoana firesahana pôlitika tsy misy toy izao ao anatin’ny fampielezan-kevitra mialoha ny fifidianana izao. Tsy atao ankamantatra fotsiny anefa izany fampielezan-kevitra izany fa lasa fanaovan’ireo mpifaninana tolotra tsy mifanentana amin’ny mahamaika ny mponina raha toa tsy mihaino ny hetahetan’ny vahoaka ireo manolotra vahaolana.

Maro ny tetika aroson’ireo mpilatsaka ho fidiana. Misy maha-te hidera mihitsy ny fahatsaràn’ny fandrafetana azy. Mampanontany tena ihany anefa hoe hamirapiratra toy ny fonosany ve ny ao anatiny rahefa tena hampiharina ? Matetika hatramin’izay dia tsara ny tetika fa eo amin’ny fanatanterahana vao mandamoka! Tsy ny olona no tsy ampy. Tsy ny manapahaizana no tsy misy. Noho izany, na ny fitaovana no tsizarizary, na ny toe-tsaina no tsy mifanentana amin’ny andraikitra. Anisan’ny fahendrena sy fahaizana irin’ny maro mba hananan’ny Filoha ny fahaizany mifantina ny olona izay atokisany ary fantany fa sady manam-panahy no manam-pahaizana.

Léo Raz

 

 

News Mada0 partages

Us et coutumes

Une campagne sans enthousiasme

Alors que plus que jamais l’argent coule à flots autour des écuries qui prennent part à cette course, du moins à ce qui se raconte, la fièvre ne dépasse pas les cent mètres à la ronde des quartiers généraux respectifs. Les bénéficiaires eux-mêmes anticipent déjà sur la fin de cette manne qu’ils savent ne pas être éternelle. De l’argent il y en a sûrement, mais la concurrence est rude. Signe des temps, jamais non plus il n’y a eu autant d’aventuriers qui se sont préparés à paraitre professionnels et de mercenaires à se travestir en militants. Leurs dispositions à arnaquer des candidats sont peut-être des signes d’une aptitude à la fonction, agent électoral bon à endormir les électeurs.

 

News Mada0 partages

Déforestation: 3.8% de la couverture forestière détruite en une année

La déforestation se poursuit à un rythme alarmant. Face à l’urgence de la situation, l’Alliance Voahary Gasy (AVG) a interpellé les responsables compétents, tout en remettant en question l’effectivité des lois en vigueur sur la préservation du patrimoine forestier.

La perte des surfaces forestières atteint un niveau record. Près de 510.000 ha ont été détruits l’an dernier, d’après les résultats d’une étude menée par Glocal forest watch. «Ceci représente 3.8 % de la couverture forestière nationale», a indiqué le président national de l’AVG, Ndranto Razakamanarina, lors de la cérémonie de célébration de la Diplomatie climatique, initiée par l’Union Européenne, sur le parvis de l’hôtel de Ville à Analakely, hier.

«Eu égard à cette statistique, la Grande île devance largement  le Brésil et la RDC Congo en termes de destruction de forêt», s’est regrettée notre source.

De vastes zones continuent d’être défrichées à cause des cultures sur brûlis dans la partie Est du pays. Le directeur général de l’Ecologie au sein du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF), Paul olivier Ralison a reconnu ce phénomène, en soulignant que «des interpellations à tous les niveaux sont effectuées incessamment, mais en vain».

A cela s’ajoutent les feux de brousse et les feux de forêt, qui ne cessent de prendre de l’ampleur, même dans les zones conservées. Récemment, 150 ha de forêts du Parc de Kirindy ont été réduits en cendres.

«Pour y remédier, des  équipes de contrôles se sont dépêchés dans les 22 régions jusque dans les districts, communes et fokontany pour essayer de maîtriser la situation. La collaboration de la population est toujours précieuse dans ce genre de lutte», a souligné le DG de l’Ecologie.

L’Etat de droit loin d’être respecté

«Différentes sont les causes de la destruction de la couverture forestière», dixit Paul olivier Ralison. Le président national de l’AVG a pour sa part dénoncé l’irrespect de l’Etat de droit, qui se manifeste par un flagrant irrespect des lois en vigueur. Du coup, ce responsable a remis en cause l’effectivité des actions entreprises en vue d’atténuer les impacts du changement climatique, désormais un fait réel dans le pays.

Quoi qu’il en soit, l’Union Européenne (UE), via son Ambassadeur Giovanni Di Girolamo, a réitéré son engagement à soutenir les actions pour lutter contre le changement climatique dans le pays, en restant optimiste  quant à la possibilité de sauver la richesse environnementale de la Grande île, qui est un patrimoine de l’humanité. Il a toutefois souligné qu’il reste encore beaucoup à faire.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Situation des filles: des indicateurs alarmants

En ne citant que quelques indicateurs, les faits et chiffres sur les droits des filles, qui représentent 62% de la jeunesse malgache, restent alarmants.  D’après les dernières statistiques, trois des dix femmes qui meurent par jour, suite à des causes liées à l’accouchement dans le pays, sont des adolescentes de moins de 19 ans.

De plus, les filles demeurent les principales victimes du mariage précoce, sachant qu’une fille sur deux est mariée ou en union avant 18 ans. En outre, leur taux de rétention scolaire demeure très bas, étant donné que 39% d’entre elles qui entrent en première année du primaire arrivent à la cinquième année. Et seules 49% de celles qui terminent le cycle primaire, continuent leurs études au collège.

Ces tristes réalités ont été rappelées lors de la Journée internationale de la fille (Jif), célébrée officiellement hier, au stade Alarobia. Sur ce, près de 300 filles de 5 à 25 ans ont uni leurs voix pour lancer un appel aux dirigeants et responsables à tous les niveaux afin que ces derniers redoublent d’efforts pour inverser cette tendance.  Car, au-delà de la Journée de célébration traduite par un tournoi de football réservé aux U16 filles, l’objectif fut de faire en sorte que le pays accorde la «priorité absolue aux jeunes filles».

Dans ce sens, le représentant de l’Unicef à Madagascar, Michel Saint-Lot, s’est  adressé au futur président de la République,  élu après l’élection présidentiel du 7 novembre, lui recommandant l’adoption d’une politique à part entière pour promouvoir le développement et faire respecter les droits de filles dans le pays.

Cette année, l’accent a été mis sur la nécessité d’élargir les opportunités d’apprentissage disponibles aux filles, conformément au thème de la célébration internationale: «Avec elles, encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles».

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Mahajanga: démolition d’une construction près de la Croix Rouge

Les responsables communaux de Mahajanga assoient leur autorité en toute circonstance, particulièrement dans l’application des règlementations en vigueur. Une construction illicite a ainsi dû être démolie sur ordre de la mairie, après constatation de l’infraction.

Le maire Salim Mokhtar Andriantomanga a immédiatement ordonné la suspension des travaux et la démolition de la construction en cours, à l’issue d’une descente sur les lieux pour constatation, en début de semaine. «Des infractions multiples, dont l’absence d’une autorisation préalable des services compétentes, en plus de la constatation d’irrégularités déclarée par la Jirama dénonçant illégale la présence de câbles électriques destinés au réseau de distribution de courant de haute tension traversant la construction, ont dicté cette décision», a-t-il annoncé.

Sensibilisation

Le maire de Mahajanga a donc lancé un appel à la population pour la sensibiliser sur la procédure légale en matière de construction, de modification ou d’extension de bâtiments, pour éviter d’éventuels problèmes face aux cas de construction sans autorisation, devenus répétitifs dans sa ville. Il a par ailleurs précisé qu’un dépôt de demande n’a aucune valeur d’autorisation permettant de débuter le chantier.

Se référant au cas présent, le maire Salim Mokhtar Andriantomanga a rappelé que le concerné a déjà été notifié de l’illégalité de son initiative, pour le contraindre à la régularisation de son projet dès le début des travaux, mais n’a pas considéré l’arrêté communal qui lui a été adressé.

La Commune urbaine de Mahajanga informe le public que la démolition des constructions illicites n’est assujettie à aucun dédommagement aux risques et périls de leurs auteurs.

Manou

News Mada0 partages

Ankadifotsy: jiolahy iray tratra niditra an-tsokosoko tao an-tranon’olona

Noraisim-potsiny ilay jiolahy nikasa hangalatra ka niditra an-tsokosoko tao an-tranon’olona iray eny Ankadifotsy, afakomaly…

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Antaninandro teny Ankadifotsy raha niditra an-tsokosoko tao an-tranon’olona ity jiolahy iray ity. Nihevitra izy fa tsy nisy olona tao an-trano ka nanararaotra saika hangalatra . Nijerijery ny manodidina ity jiolahy ity ka rehefa nahita fa tsy misy olona ny manodidina dia niditra tao amin’ilay trano izy. Ilay tompon-trano anefa tao amin’ny efitra iray hafa ka nifankahita tampoka tamin’ity  jiolahy. Tsy nahetsika ilay olon-dratsy ary niantso polisy avy hatrany  ny tompon-trano ka noraisim-potsiny izy.

Jiolahy iray hafa kosa tratra teny Andravoahangy tamin’io fotoana io. Araka ny fanazavan’ny polisy, efa raindahiny amin’ny fanendahana sy harom-paosy ity saron’ny polisy ity. Tratra teo am-panaovana ny asa ratsiny izy. Polisy nanao fisafoana teny amin’ny Rotsirotsy Andravoahangy no nahita ity jiolahy ity nanendaka ka nifanenjehana avy  hatrany. Faritra isan’ny malaza ratsy aary mampitahotra ny olona, indrindra ireo tratra hariva ny eny amin’ny manodidina ny Rotsirotsy Andravoahangy ity. Misy hatrany ny fisafoana matetika ataon’ny polisy eny amin’iny faritra iny ka izao nahitam-bokany izao. Voalaza fa hatramin’ny vehivavy aza, manendaka rehefa alinalina iny ary mitondra faisana izay tratran’izy ireo. Efa natolotra ny fampanoavana ireto jiolahy ireto.

J.C

News Mada0 partages

Filaminam-bahoaka: nahazo kaomisarian’ny polisy ny ao Antsiranana

Notanterahina, ny asabotsy 6 oktobra 2018 lasa teo, ny fitokanana ny kaomisaria vaovao ny polisim-pirenena ao amin’ny boriborintany faharoa ao Manongalazo Antsiranana. Tonga nitarika ny fitokanana ny minisitry ny Filaminam-bahoaka, ny inspecteur général de police, i Eric Michel Wouli Soumah Idrissa, sy ireo mpiara-miasa aminy. Tafiditra ao anatin’ny fanatanterahana ny vinan’ny minisitera amin’ny fanakaikezana hatrany ny vahoaka izao fananganana kaomisaria vaovao izao. Manaraka ny fenitry ny kaomisaria rehetra manerana an’i Madagasikara ity vao notokanana any Antsiranana ity. Mitentina 180 tapitrisa Ar ny tombam-bidin’ny fanamboarana ny trano. Nambaran’ny minisitry ny Filaminam-bahoaka nandritra ny lahateniny fa natao hitandroana sy hitsinjovana hatrany ny filaminam-bahoaka ao amin’ny faritra izay misy azy ny fanamboarana kaomisaria vaovao tahaka izao. Nankasitraka tanteraka ny ezaka manoloana izao zava-bitan’ny polisim-pirenena izao kosa ny mponina ao Antsiranana sy ireo tompon’andraiki-panjakana ao an-toerana. Efa miasa avy hatrany ity kaomisarian’ny polisy ao Manongalazo ity. Mitohy hatrany kosa ny asa ho an’ny minisiteran’ny Filaminam-bahoaka amin’ny fanakaikezana ny vahoaka toy izao.

Jean Claude

News Mada0 partages

Guide du week-end

Ce soir

Tirike au Glacier Analakely 

Effectuant un court séjour au pays, Tirike dévoilera son nouvel album audio fraîchement intitulé «Filongoa», le temps d’un concert promotionnel, ce soir au Glacier Analakely. Un répertoire riche et fort de plusieurs dizaines de chansons sera aligné lors de cette soirée, à l’image de «Misengesenge», «Zaho mandigne», «Anao zay» et bien d’autres encore. Notons que Tirike Augustin élit domicile dans l’Hexagone depuis un bon bout de temps mais, «Madagascar est encore dans mes veines», a-t-il déclaré.

Faniry Quartet à l’Alliance française d’Antsirabe

L’Alliance française d’Antsirabe accueillera Faniry Quartet ce jour dans le cadre de la 29e édition du festival Madajazzcar. Une jeune formation originaire de la Ville d’Eaux,  Faniry Quartet a une vision ouverte sur le monde et partage de bonnes vibrations autour des genres aussi variés que la soul, le funk, la world music et bien d’autres. Sur scène, le quartet sera composé de Faniry Ramampy au micro, Njiva Rasamoelson à la guitare, Mickael Rajaonarivelo à la basse, Mamy Rajaonarivelo à la batterie et à la rythmique.

Tsik’n’Rap au Fili’In Antsakaviro

Tsik’n’Rap rempile pour sa 2e édition ce soir dans l’antre de Fili’in Antsakaviro. Farah Femcee et Tax Bouta seront à l’affiche. S’affirmant comme la relève de la scène humoristique locale, Finengo Mahasaky et l’équipe de Mad Comedy Club feront étalage de leur prestation, mêlant sketch et chant.  Dj Jaden Nellyh sera aux platines pour changer le décor et créer une ambiance festive.

Olombelo ricky au Fatapera Antaninarenina et au Jao’s Pub le lendemain 

Après avoir fait vibrer La Cabane Andavamamba  aux rythmes de ses percussions, Olombelo Ricky enchaîne les dates. Ce soir vers 20h30, il sera au Fatapera Antaninarenina. Pas de grand concert au menu mais un rendez-vous convivial durant lequel il sera plus proche de ses fans. Celui qui s’affirme comme le précurseur de la musique percussive va revisiter ses plus grands succès à l’instar de «Tsy mety milaza», «Taratra hazavana», «Hozaraiko», «Napetrany», «Loharano» et bien d’autres.

Tovo j’hay au Karibotel Twenty Six Analakely

Un crooner invétéré, un artiste de charme, un professionnel aguerri du Rnb soul, autant de qualifications pour décrire cet artiste qui chante l’amour sous toute ses coutures. Tovo j’hay, puisque c’est lui dont il est question, s’en donnera à cœur joie de pimenter la soirée à la saveur de sa musique au Karibotel Twenty Six. Les premières notes de «Tampoka avy teo» et «Tsy niriany» résonneront ce soir vers 21 heures.

Iraimbilanja au Piment Café

Une fois de plus, Iraimbilanja, ce groupe des vieux loups du rock malgaches sera sur le devant de la scène, ce soir au Piment Café, après avoir sillonné divers espaces tels que Trass Tsiadana, Kianjan’ny Kanto. Et comme à l’accoutumée, le groupe sera au grand complet et interprétera ses compositions qui ont marqué ses 35 années de carrière, telles que «Ikotofesty sy Imahaka» ou encore «Tao an-tsekoly». Le cabaret débutera à 21 heures.

Demain

Basy Gasy au No Comment Bar Isoraka à partir de 19 heures

Après le succès de son concert au Kudeta Urban Club Anosy à l’occasion de la rentrée scolaire, le collectif Basy Gasy sera de nouveau à l’affiche au No comment Bar Isoraka, demain à partir de 19 heures.  Il promet de multiplier ses shows à partir de cette année, non seulement pour renouer avec ses fans, mais également pour attirer de nouveaux spectateurs. Composé de plusieurs artistes issus de différentes disciplines, Basy Gasy a pour objectif de rallier les divers arts sur la même scène, entre autres le rap, la photographie, le slam et le roots. Ainsi, à part ses habituelles compositions, de nouvelles créations seront dévoilées durant cette soirée.

Dimanche

Iniah et Allkiniah au Dôme RTA Ankorondrano

Après Mage 4, d’autres groupes de rocks sont promus par Ivenco. Cette fois-ci, il a choisi deux jeunes groupes, à savoir Iniah et Allkiniah qui vont effectuer un concert, ce dimanche à partir de 15 heures, au Dôme RTA Ankorondrano. Selon les artistes, le spectacle durera environ trois heures. Les deux groupes programmeront une trentaine de chansons.

News Mada0 partages

Festival d’Art Urbain: pour l’embellissement de la ville

La 5e édition du festival d’art urbain se déroulera du 19 octobre au 3 novembre dans la capitale. Selon l’association La Teinturerie, organisatrice de l’événement, cinq artistes étrangers et une vingtaine d’artistes locaux y participeront. Par ailleurs, la phase préliminaire du festival se déroulera le 18 octobre à Fiat Galleria Behoririka.

«L’objectif du est d’abord d’offrir une opportunité aux artistes de s’exprimer, s’épanouir, partager et échanger les expériences», a annoncé Tahina Rakotoarivony de l’association La Teinturerie. En effet, le festival est la seule occasion pour les artistes, tels que les graffitistes de s’exprimer à travers leurs arts.

«Nous allons utiliser leurs œuvres pour embellir la ville», a-t-il ajouté. Ainsi, quatre endroits seront touchés par le projet, à savoir l’escalier d’Antaninarenina, le jardin de Mahamasina, l’école publique d’Ankadivato et l’escalier d’Ambanidia qui mène à Andohalo.

Chaque activité se tiendra durant deux jours. Lors de la première journée, les artistes peintres se concentreront sur leurs œuvres et lors de la deuxième, ils vont améliorer leur performance. «Il y aura diverses animations et des spectacles de vakodrazana, de danse, de slam ou encore de poésie», a-t-il poursuivi.

Entre-temps, une exposition, des rencontres et des  ateliers se dérouleront à l’Is’art galerie Ampasanimalo. «Nous favorisons les échanges et les partages d’expériences durant ce festival», a conclu notre interlocuteur.

Holy Danielle

Les artistes internationaux invités : – Dane Dodds (vidéaste-Afrique du Sud)- Julia Taonga Kaseka (performeuse-Zambie)- Gary Ferrier (peintre-Afrique du Sud)- Kadiatou Diallou (vidéaste -Afrique du Sud)-Martial Pa’Nucci (rappeur activiste-Burkina Faso)

Les artistes locaux : – Taka (Peintre, Graffiti-artiste)- Loris Béhanzin (Plasticien)- Maherisoa (Graffiti-artiste)- Clipse Teean (Graffiti-artiste)-Naty Kaly (Peintre)- Tahina (Peintre)-RinaArt (Peinre)-Rafalia (Photographe)- Naly (Peintre)-Val (Sculpteur)- Mat Li (Photographe)- Vanii Suki (Peintre)-Claire RakotoB (Antropologue)-Do B (Beatbox)-Judith Olivia (Danse Contemporaine)- Brouk Zia (Slam)- Harivola (Danse Contemporaine)- Parkour Mada (Parkour)- Team Turntablism Tanà (Deejaying)

News Mada0 partages

Cinéma Espagnol: six films au programme

La 3e édition du festival de cinéma espagnol a commencé mercredi dernier. Cette année, le consulat honoraire d’Espagne, soutenu par son ambassade à Pretoria, propose six films les plus appréciés dans le monde cinématographique espagnol.

L’objectif est effectivement de promouvoir cet art au pays et ainsi, de vulgariser les produits réalisés par des Espagnols. Pour viser davantage de cibles, les organisateurs ont décidé de faire des projections dans divers sites de la capitale, entre autres l’Institut français de Madagascar (IFM), l’Alliance française d’Antananarivo (AFT), le Cercle germano-malagasy / Goethe Zentrum, le lycée français d’Antananarivo et l’école Peter Pan.

Le film «Objectif la lune» a ouvert le festival à l’AFT, puis «Pain noir» à l’IFM suivi d’un atelier de bande dessinée animé par l’association Antsary.  Hier, le film «Obaba» a été projeté au CGM / Goethe Zentrum. Et ce jour, «Liste d’attente» sera diffusé à l’école Peter Pan et «La méthode» à l’IFM. Demain, «Même la pluie» sera à l’IFM.

 

Holy Danielle

 

 

News Mada0 partages

No Mady: une tournée marathon à l’Hexagone

Depuis le début de ce mois, le groupe de rock No Mady met le cap sur la France, pour une tournée composée de huit concerts dans diverses villes françaises.

La tournée internationale de No Mady a débuté mercredi à Nantes. Hier, le trio, composé de Stéphanie Razakaratimo, Vaniala Andrianasy et Miora Rabarisoa, a chauffé la salle de l’Ubu à Rennes. Ce soir, il sera de nouveau sur scène à Saint Lo, avant un autre concert demain à Rouen.

La semaine prochaine, No Mady sera à Paris chez Rock in love dans le cadre du Mama festival. Ensuite, le lendemain, il sera à Narbonne. Puis le 21 octobre, la ville de Belvezet l’accueillera. Et la tournée se terminera à Paris où le groupe The Dizzy Brains assurera la première partie du spectacle.

Notons qu’au début de cette tournée, le groupe a dévoilé un nouveau single intitulé «Kenona» qui est en featuring avec Luise Roam. «Il est inspiré de la vie quotidienne des femmes qui essaient de survivre au jour le jour», a expliqué le groupe sur sa page officielle.

 

Holy Danielle

News Mada0 partages

Groupe Mi-Antsa: hivoaka ny « Tsara tena tsara »

Tontosa soa amantsara ny rakitsary voalohany ho an’ny groupe Mi-Antsa. Rindrantsary 12 no voarakitra ao anatiny. Raha ny vina sy ny fandaharam-potoana efa nomanin’ity tarika miangaly ny hira evanjelika ity, hivoaka sy hiparitaka manerana ny Nosy ny DVD « Tsara tena tsara » any ho any amin’ny faran’ny volana novambra izao. Isan-karazany ny gadona heno ao anatin’ny rakitsary. Azo andihizana tsara amin’ny fiderana izy ireo, raha ny fanazavan’ny mpikambana ao amin’ny groupe Mi-Antsa. Anisan’izany ny gasigasy, ny afindrafindrao somary nohavaozina, ny horija betsileo, ny rock country, ny sega, sns. Amin’ny ankapobeny, misarika izay maheno ny hira hamaky ny Baiboly kosa ny tononkira. « Midera an’Andriamanitra tsara » ny hevitry ny Mi-Antsa, raha ny fanazavana nomena hatrany.

Ireo hira ao anatin’ny rakitsary « Tsara tena tsara »

Eny ekeko – Miomana – Miantso anao – Torohevitra – Fi fa fi (Finoana, fanantenana, fitiavana) – Tsara tena tsara – Leha agnao – Fanekena vaovao – Miorena tsara – Hono ho’aho – Arovy tsara ary Raha resy lahatra.

Nanangona : HaRy Razafindrakoto

 

Tia Tanindranaza0 partages

Satroboninahitry ny mpanjaka veryTsy mbola misy mangirana ny fikarohana

Herinandro maro izay no lasa, nilazan’ny minisitry ny kolontsaina, Johasy Eleonore,

fa hanokatra fanadihadiana mikasika ny fahaverezan’ny satroboninahitry ny mpanjaka Ranavalona ny minisitera. Nohamafisiny omaly nandritry ny fanotronana fifanaovan-tsonia iray tetsy Ambatonakanga ary fa efa mandeha amin’izao fotoana izao ny fanadihadiana. Tsy mbola misy vokany kosa anefa izany hatreto, hoy izy. Maha sarotra ny raharaha ilay izy any ivelany. Raha tsiahivina, vaovao iray niely tamin’ny tambajotran-tserasera izay nilaza fa hatao lavanty ao Parisy ity satroboninahitra ity no antony nahatonga ny fanambaran’ny minisitra ny amin’ny hanaovana izay fanadihadiana izay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifandraisan’i Madagasikara sy JaponHampiroborobo hatrany ny fampiasam-bola sy ny fandraharahana

Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy tamin’ny alarobia 10 oktobra farany teo tetsy amin’ny masoivohon’i Japon eto Madagasikara teny Ivandry ny fametrahana ny rantsan’ny orinasa japoney Tokyo Sangyo any Toamasina.

 

 Orinasa goavana misehatra amin’ny foto-drafitrasa, ny fambolena ,ny jono ary ny angovo ary mariky ny fanamafisana ny fifandraisana ara-toekarena sy ara-barotra amin’ny fanjakana Malagasy sy ny japoney izany. Vokatry ny fiaraha-miasa aman-taonany teo amin’ny filan-kevitry ny fampandrosoana ara-toekarena (EDBM) sy ny masoivohon’ny Japana dia mihamafy hatrany ny fifanarahana ara-barotry ny firenena roa tonta. Mpiara-miombon’antoka lehibe amin’i Madagasikara i Japon amin’ny lafiny ara-toekarena sy ara-barotra satria izy no fahatelo amin’ny fampiasam-bola vahiny (stock IDE) ary izy ihany koa no tsena faha-5 amin’ny vokatra fanondrana Malagasy. Hihamatotra ny fampiroboroboana ny fampiasam-bola sy ny fanatsarana ny tontolon’ny fandraharahana izay tsy maintsy atao ho laharam-pahamehana eto amin’ny firenena. Io tontolon’ny fandraharahana io dia vatsian’ny masoivoho japoney vola tao anatin’ny telo taona ary efa  mihoatra ny 20 ny fanavaozana vita araka ny tatitry ny EDBM. Nisy ny delegasiona mafonja avy any Japana tonga teto tamin’ny volana jona 2018 ka orinasa vaventy 12 Japana no naneho ny faharisiany hampiasa vola eto Madagasikara ary vonona hiara-kiasa amin’ny mpandraharaha eto an-toerana amin’ny sehatry ny asa vaventy, ny fambolena ary ny fanodinana lamba.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

SESAME Ambatoroka Mpiasa 50 mahery nofanin’ny CNaPS

Nahazo fiofanana avy amin’ny CNaPS ireo mpiasa ao amin’ny « association SESAME » etsy amin’ny Campus UCM Ambatoroka. 50 mahery ireo mpiasa ao no nangataka te hahalala antsipirihany mikasika ny zon’izy ireo.

 

 

 Ka dia nidina ifotony teny an-toerana ny CNaPS foibe. Fandaharan’asa iray manampy ara-pianarana ireo tanora amin’ny anjerimanontolo ny fikambanana SESAME eny Ambatoroka. Manodidina ny 50 ny mpiasa ao aminy izay naniry te-hahafantatra bebe kokoa momba ny zon’izy ireo. Namaly ny hetahetan’izy ireo ny CNaPS foibe notarihin’ny tale teknika Rakotoary Nathy ka nanome fiofanana momba ny zo tokony ho azony sy ny adidin’ny mpampiasa tokony hefaina.Anisan’ireo mpampiofana andriamatoa Randriamanantena Miaramanana, lefitry ny lehiben’ny sampana fisotroan-dronono eo anivon’ny CNaPS foibe izay nilaza fa : “mbola latsaky ny 7% hatreto ireo mpiasa manana ny atao hoe fiahiana ara-tsosialy. Koa tsy mikely soroka ny CNaPS midina ifotony araka ny fangatahana ataon’ny orinasa, na ny mpiasa toy ny tety Ambatoroka”.Ny fanampiana rehetra eo anivon’ny CNaPS dia mila anaovana fangatahana avokoa, ary efa misy taratasy alaina maimaimpoana eny anivon’ny biraon’ny CNaPS manerana ny Nosy izay fenoin’ny mpandray zo fotsiny sisa. Ankoatra ny famenoana ny antontan-taratasy dia tsy maintsy manefa latsakemboka ny mpiasa sy ny mpampiasa satria iny no mivadika fanampiana ara-bola ho an’ny mpiasa sy ny vady aman-janany.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra ivelan’ny tanàn-dehibeHampilalaovin’ny Métatron production sarimihetsika

Raikitra nanomboka ny faran’ny herinandro teo ny tetikasa famokarana raki-tsary sy raki-peo amin’ny toerana mivoaka ny tanàn-dehibe napetraky ny Métatron Production ao Mahitsy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany fahateloHahazo fotodrafitrasa miavaka izay tanàna tena madio

Raikitra ny fifaninanana tanàna madio, eo anivon’ny Boriborintany fahatelo. Mialoha ny hanatanterahana ilay tetikasa fanamboarana fotodrafitrasa entina hanatsarana ny tanànan’Antananarivo no hanatontosa izany, mba hampisy lanja ny fotodrafitrasa mitsangana.

 

Hovatsian’ny mpiara-miombon’antoka vola mantsy ny kaominina Antananarivo Renivohitra, entina hanatanterahana izany. Fanamboarana  sekoly ambaratonga fototra, sekoly ambaratonga faharoa ary lisea no hatao, miampy toeram-panasan-damba izay mbola mamelona fianakaviana maro eto amintsika. Nisy ny  fivoriana notarihin’ny delegen’ny Boriborintany fahatelo, niaraka tamin’ireo tompon’andraikitra eo anivon’ny Fokontany miisa 36  ao an-toerana, omaly. Ny 15 oktobra ho avy izao moa ary haharitra efa-bolana, no hanatanterahana an’ity tetikasa fifaninanana tanàna madio ity, ho azy ireo. Izay  Fokontany voalohany hibata ny amboara amin’izany no hahazo ny fotodrafitrasa voalohany sady hahazo tombony bebe kokoa amin’ny rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Association des libraires de MadagascarMiezaka manome lanja hatrany ny vaky boky

Miezaka manome lanja hatrany ny vaky boky ny “Association des librairies de Madagascar”.

 

 Manatanteraka varotra fampirantiana etsy amin’ny tranombokim-pirenena Anosy izy ireo nanomboka omaly alakamisy, haharitra hateloana.  Ankoatra  ireo karazam-boky maro isan-tsokajiny  anefa  dia hita eny an-toerana ihany koa ireo fitaovam-pianarana maro samihafa, amin’ny vidiny mirary. Nambaran’ireo mpikarakara fa ny hamerenana indray ao am-pon’ny olona ny fitiavana boky no tena tanjon’izy ireo, manoloana ny firoborobon’ny teknolojia misy ankehitriny arahin’ny fanampiana ny ray aman-dreny amin’ny fividianana fitaovam-pianarana ihany koa. Anisan’ny mandray anjara amin’ity hetsika ity moa ny Institut Français de Madagascar, izay manana tranoheva ao an-toerana mandray ireo olona  tia mamaky boky rehetra, miaraka amin’ny toerana mifandraika amin’izany. Lohahevitra nampitondraina ny hetsika ny hoe : fihaonambe momba ny soratra, ao anatin’ny fidiran’ny mpianatra. Nanokatra ny hetsika ny talen’ny kabinetran’ny minisiteran’ny kolontsaina sy ny vakoka.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ora fanariana fako eto an-drenivohitraManomboka amin’ny 5 ora hariva ka hatramin’ny 8 ora alina

Betsaka ireo olona tsy mahafantatra ny ora fanariana fako eto an-drenivohitra, hany ka manatanteraka izany amin’ny fotoana tsy tokony hanaovana azy.

 

Nanamafy omaly ny lefitra voalohan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra ny kolonely Ramboasalama Emilien fa isan-kariva manomboka amin’ny 5 ora ka hatramin’ny 8 ora alina ny ora fanariana fako eto an-drenivohitra,  araka ny didim-pitondrana avy amin’ny kaominina laharana faha-826  tamin’ny taona 2013. Aorian’ireo ora telo ireo dia efa miasa indray ireo fiarabe hofain’ny SAMVA mitaona ny fako mihazo an’Andralanitra hisorohana ny valan’aretina tsy hiparitaka, indrindra amin’izao fotoana filatsahan’ny ranon’orana ireo. Nomarihin’ity  lefitra voalohan’ny Ben’ny tanàna ity moa fa efa tena manao ezaka amin’ny asa fanadiovana an’Antananarivo ny SAMVA sy ny kaominina ankehitriny na dia tsy tena andraikitr’izy ireo intsony aza izany. Ho an’ny SAMVA manokana  dia fantatra fa hividy fiarabe vaovao izy ireo hanampiana ireo efa misy eo am-pelatanana hanomezana fahafaham-po ny mpanjifa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny FrankofoniaHo fantatra anio ny sekretera jeneraly vaovao

Nosokafana tamin`ny fomba ofisialy omaly, any Erevan, renivohitry ny Repoblikan’i Armenia ny fihaonan’ireo Filoham-pirenena na filoham-panjankana mikambana ao amin’ny Vondrona iraisam-pirenena ny Frankofonia (OIF).

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy sahy sy matahotra ve e ?

Miroso hatrany ny fanaovana propagandy sy ny propavandy. Misoko mangina ihany koa ireo kandida tsy mankasitraka fifidianana noho ny fomba nikarakarana azy,

 izay ambaran’izy ireo fa misy tetika maloto sy tsy mangarahara. Mety misy ny tsy fahatomombanana ao, saingy tsy hisy ho afa-po 100% kosa amin’ny toe-javatra tahaka izao. Mifamahofaho ny resaka sao filam-baniny sy filam-boatsiary ihany izao, ka dia mitambatra ny kandida mitovitovy lenta. Misy ny zavatra tsy milamina loatra ao anatin’ny fikarakarana ny fifidianana, saingy misy ihany koa ny resaka fa tsy nahazo vola tany amin’ny nampanantena azy ny sasany. Fahita sy fandre rahateo ny hoe : kandida izatsy na izaroa, dia mpanam-bola avy amin’ny firenena atsy na avy aroa no manohana azy. Sao kosa lahy ka hitan’ny mpamatsy vola izay nampanantena fa soavaly be tongotra, araka ny fitenin’ny tanora, ka dia mba manao sinema sy mivoaka miditra toy ny lelon-jaza sisa azo atao rehefa diso fanantenana ? Efa misy rahateo no re fa lany vola sahady satria nirobaroba nialoha. Sao kosa lahy mba mitady fikafika hahazoana seza mora foana amin’izato tetika ho fiaraha-mitantana katsahina satria raha any anaty latsa-bato, dia hibata 0,022% araka ilay vazivazin’ny mpanao gazety iray ? Tsy azo boriboriana amin’izay fotsiny anefa izy ity satria ny hevitra tera-bary, ary manan-jo sy afaka mampibaribary ny heviny sy ny fahitany ny raharaham-pirenena sy ny zavatra hita fa tsy mety ireo kandida ireo, ary manana ny tanjony matoa namondron-kery. Andron’ny demokrasia tokoa angamba izao, ary tsy misy azo tapenam-bava toy ny tongobolo, saingy anjaran’ny vahoaka no mitsara ny mpanao politika amin’ny heviny sy izay ambarany e ! Ny irariana dia mba hilamina ny tany fa tsy ho lasa sorona lava noho ny politika eto ny valalabemandry mitrongy vao homana !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kolontsaina

Etsy amin’ny Fatapera Antaninarenina no fotoana miaraka amin’i Olombelo Ricky ao anatin’ilay fampisehoana takariva nampitondrainy ny lohateny hoe « Eo amorom-parihy ! » anio alina.

 

 Tsy marina ny filazana fa etsy amin’ny Piment café Antanimena akory no hanaovana azy ity, raha ny fampitam-baovao.

Ny 18 Oktobra izao no hanomboka ilay hetsika mitondra ny lohateny hoe « Festival d’art urbain 2018 » izay hotontosaina eto Antananarivo. Toerana maro toa an’Andohalo, Behoririka ary Ampasanimalo moa no handray ireo hetsika ary ry zalahy mpanao haisoratra an-drindrina irony kosa no hampiseho ny fahaizany.

Politika

Nangina tampoka teo ny hetsik’ireo kandida miisa 22 izay mitaky ny hihemoran’ny fifidianana ho filoham-pirenena. Izy ireto moa izay marihina fa sady manatontosa ny fampihelezankeviny araka ny fahafahany avy ihany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipan’ny SCB RugbyNotoloran’ny Za ‘Gasy godasy sy television maromaro

Tao anatin’ny lanonana tsotra dia tsotra notontosaina teny amin’ny kianjan’i Betongolo ny alarobia 10 oktobra teo no nanoloran’ny fikambanana Za’Gasy Godasy sy televiziona ecran plat maromaro ho an'ny kliobana rugby SCB “Sporting Club de Besarety”.

 Fiaraha-miasa efa nisy an-taonany maro teo amin’ny roa tonta ary nahitan'ity ekipa ity fahombiazana ity notohizana ity satria nampiaka-danja ny vokatra azony ka nahazoan'ny SCB vehivavy tompondakan’i Madagasikara in-3 ary nisalorany ny  maha tompondaka lefitra azy tamin’ity taom-pilalaovana 2018 ity. Ny SCB  lehilahy koa dia efa tompondakan’i Madagasikara vokatry ny fanampiana azo ary vao voahosotra ho tompondaka lefitr’i Madagasikara tamin’ny Top 14 farany teo.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Alley Hoop 15 taonan’ny RDJ 96.6 fmNatolotry ny tale jeneraly ny lokan’ireo nandresy

Natolotry ny tale jeneralin’ny radio RDJ fm 96.6, Tahiana Rasolojaona « Jaytax »,

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

NAMPANGAINA HO JIOLAHY

Mbola nangalana vola mitentina 600.000 ariary ihany ny havan’ny maty tao Toamasina. Io lehilahy izay notifirina io dia nolazaina fa jiolahy.

 

 

Tsy nanaiky izany ny havany ka hitory. Teo am-pangalana ny razana indray, tao amin’ny tranom-paty dia tsy nomena mihitsy ny vatana mangatsiaka raha tsy nandoavana ny vola izay voalaza etsy ambony. Izany dia vidin’ny bala nitifirina azy, raha araka ny filazan’ny  fianakaviana izay tezitra mafy amin’izao fotoana. Hitory izy ireo raha vao vita ny fandevenana. 

VAKY TANTERAKA NY HVM

Vaky tanteraka ny sambon’ny HVM ary ahiana mafy ho izy mivady izay lohany sisa no ho taraiky ao. Manao tohivakana ny fialan’ireo mpitsetsitra ara-politika ity antoko ity. Ry Neypatraiky, Siteny, Jaona Elita dia efa nikisaka tsimoramora raha vao nahita ny fanombohan’ny fahalemen’ny antoko. Re koa fa i Mbola Rajaonah dia efa nisafidy kandidà hafa mba hotohanana ara-bola sy ara-materialy. Kely dia kely arak’izany ny herijika ho an-dRajao ankehitriny. Nokakerin’ny amboa kely tiany izy mivady. 

VOKA-PIFIDIANANA

Raha ny fanazavan’ny CENI dia 13 andro aorian’ny fifidianana no hivoaka ny valiny voalohany. Vinavinaina ho ny 29 novambra kosa no hivoaka ny vokatra ofisialy. Nolazain’io kaomisiona tsy miankina io fa efa vonona avokoa ny fitaovana rehetra izay hampiasaina amin’ny fangalana ny voka-pifidianana sy ny fanangonana izany isaky ny fokontany. Na izany aza, mbola betsaka ny manahy ny amin’ny mety hisian’ny hala-bato avy amin’ny lisi-pifidianana izay efa misy ankehitriny. Betsaka mantsy ny olona tsy tafiditra ao ary manahy mafy sao nosoloina anarana hafa. 

FAMPINDRAMAM-BOLA

Eto amintsika ihany ny banky sy ny fampindramam-bola madinika no tsy mba manome vola hindramina momba ny fanamboarana trano. Raha ny fanazavana dia kely dia kely ny isan’ny olona izay mety mahafeno ny fepetra amin’izany ary tsy misy hamerenana ny vola no betsaka. Midika izany fa ny fandehanana eny amin’ny banky dia raharahan’ny mpanankarena ihany. Anisan’ny miteraka fahantrana koa izany satria ny banky, raha ny zava-misy maneran-tany, dia tokony ho an’ny daholobe. 

 

 

 

FITSARANA LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

 Efa-taona sy telo volana aty aoriana vao mandeha ny fitsarana ilay raharaha lozam-pifamoivoizana nahafatesana olona valo sy nandratrana maherin’ny telopolo teny amin’ny RN6. Nisy zaza tamin’ireo maty ary fianakaviana maromaro no indray nisaona vokatry ny hetraketraky ny mpamily izay nisongona kamiao tao anaty tetezana ary niafara tany an-kady mirefy 15 metatra. Nanome toky ny praiminisitra tamin’izany fotoana ny tsy maintsy hanenjehana ny tompon’antoka, saingy efa-taona aty aoriana dia tsy hita izany. Ny koperativa sy ny tompon’ny fiara no hizaka ny mafy ao Anosy ao amin’ny efitrano fahadimy anio. 

FIFANINANANA HIDIRANA POLISY

 Manomboka mipoitra tsikelikely ny fahasorenana avy amin’ireo olona izay tsy afaka tamin’ny fifaninanana ho polisy. Nipoitra ny dosie ary niparitaka tamin’ny tambajotra sosialy ary hita fa sady nisy hosoka no tsy nanaraka ny fenitra ny famoahana ny valim-panadinana. Maro ireo efa nametraka fitoriana eny anivon’ny Bianco momba ity raharaha ity. Raha ny re dia volabe no mizara amin’ny minisitera roa tonta dia ny polisy sy ny asa izany, isaky ny misy ny fifaninanana. Mendrika arahin’ny Bianco maso akaiky. 

RIVO RAKOTOVAO

Any amin’ny hetsika iraisam-pirenena sisa ny filoha vonjimaikan’ny nosy, Rivo Rakotovao, izay vao mba hita kely. Any izy no misehoseho sy milaza fa mandeha tsara daholo ny eto Madagasikara. Anisan’ny nandray anjara fitenenana izy tao amin’ny fihaonam-ben’ny tany miteny frantsay (OIF) ary nilaza fa mbola vonona hatrany i Madagasikara ny hanohy sy hanaja ny fifanarahana eo amin’ny firenena mikambana eo anivon’ny OIF. Tsy nandrenesam-peo mihitsy kosa ny lehilahy momba ny fikarakarana ny fifidianana izay andraikitra voalohany tokony hosahaniny.

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina vehivavy sokajy U 16Ny Asot Analamanga no tafavoaka ho mpandresy voalohany

Nosokafana ofisialy tetsy amin’ny kianjan’Alarobia omaly alakamisy 11 oktobra ny fifaninanana baolina kitra vehivavy “Tournoi National U 16” karakarain’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonan’i Jesoa Kristy eto MadagasikaraHikarakara hetsika hihaonan’ny fiarahamonina

Etsy amin’ny tanàna Voahary Andohatapenaka ny 1 ka hatramin’ny 3 novambra izao no hikarakaran-dry zareo avy eo anivon’ny Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara ny andiany voalohany amin’ny hetsika antsoina hoe « Haona fi ».

 

Araka ny fanazavan’ny mpikarakara ny hetsika dia fotoana iray natao hampihaonana ny fiarahamonina izy io, indrindra, ireo mpianakavin’ny finoana FJKM. Ny teny hoe « Haona » no miantso izay fihaonana izay ny teny hoe « Fi » kosa dia mira kanto sy tsara kanefa koa midika fitoriana ny filazantsara, fitiliana ireo aretina toy ny diabeta sy tosidra izay arahana toromarik’ireo mpitsabo. Fotoana fijoroana vavolombelona koa anefa io, hoy izy ireo, araka ilay teny filamatra hoe « Vontosy filazantsara ny nosy Madagasikara ! ». Maro ireo kojakojan-dakozia sy sakafo ho hita eny an-toerana. Hisy vokatry ny tany hafa koa anefa. Eo koa ireo mifanaraka amin’ny teknolojia, toy ny informatika sy hafa marobe. Tranoheva miisa 200 no antenaina handray anjara ary mpitsidika manodidina ny 10.000 no andrasana, hoy hatrany ny mpikarakara.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika Biennale de VeniseSambany hanana solontena i Madagasikara

Ny mpanakanto Joel Andrianomeharisoa no sambany hisolotena an’i Madagasikara mandritra ilay hetsika « Biennale d’Art contemporain de Venise » hotontosaina mandritry ny volana novambra izao.

 Nampahafantarina omaly tetsy amin’ny Urban Hotel tetsy Ambatonakanga moa ny andinindininy mikasika ny hetsika sy ireo mpanakanto handray anjara. Ho an’i Madagasikara manokana dia havanana amina zavakanto maro toy ny hosodoko, ny sary, ny hairafitrano ary ny fandrindran-tsary ny solontenantsika, raha ny fanazavana. Ny taona 1985 no efa nisian’ny hetsika saingy izao isika vao afaka mandefa solontena any an-toerana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiovaovan’ny toetr’androMamotika ny sehatra fambolena

Tahaka ny mahazatra dia ankalazaina isan-taona ny herinandro mahakasika ny fiovaovan’ny toetr’andro. Anisan’ny nanamarika izany i Madagasikara omaly alakamisy 11 oktobra tetsy amin’ny lapan’ny tanàna Analakely niaraka tamin’ny Vondrona Eoropeanina.

 

Nisy ny fanampiana nentin’izy ireo ahafahan’ny firenena miatrika izany. Tsy anganongano intsony fa efa tena iainana eto Madagasikara mantsy  ity fiovaovan’ny toetr’andro ity. Marik’izany rehefa avy ny orana dia mitondra tondra-drano ary rehefa tsy misy izany dia miteraka hain-tany mihitsy. Mikorontana hatramin’ny famokaran’ny tantsaha ny amin’ny fanarahana ny fotoana mety  hambolena ary misy akony ratsy mihitsy izany. Voasokajy ao anatin’ny firenena marefo anefa i Madagasikara ny amin’ny fahafahana miatrika ny fiovaovan’ny toetr’andro. Misy ny paikadim-pirenena izay entina mampiakatra  ny fahafahana misedra ny fiovaovan’ny toetr’andro. Misy ny tetikasa mahasahana faritra 5 any amorotsiraka ahafahana manamboatra toha-drano mba ahatonga ny rano ho ampy tsara amin’ny fambolena izay atao. Ao  ihany koa ny fotodrafitrasa hiarovana ny riaka satria efa mihena hatrany ny tany izay azon’ny olombelona ampiasaina.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olom-panjakana manao propagandyMampitandrina ny Praiminisitra

Namoaka fanambarana sy fampahatsiahivana ny Praiminisitra omaly 11 oktobra ny amin’ny tokony hanajana ireo voalazan’ny andininy faha-57 ny lalàna fehizoro 2018-008 mifehy ny ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka,

 indrindra ny maha zava-dehibe ny fanajana ny soatoavina Malagasy dia ny Firaisam-pirenena sy ny Fihavanana. Tsy tokony hisy ny fifampihantsiana sy fifandrangitana eo amin’ireo samy kandidà sy ny mpomba azy, ary tokony hotandrovana mandrakariva ny filaminam-bahoaka, hoy izy. Manome toromarika ireo solontenam-panjakana isan-tsokajiny koa ny praiminisitra ny amin’ny handraisana andraikitra feno ao anatin’ny tsy fitanilana, ka hitandrovana ny zon’ny kandidà rehetra tsy ankanavaka ho afaka haneho hevitra an-kalalahana ary tsy voatohintohina mba hisorohana ny mety hisian’ny korontana any amin’ny faritra iadidian’izy ireo tsirairay avy. Voararan’ny lalàna moa ny fanaovana fampielezan-kevitra ho an’ireo tompon’andraikitra ambony, voatendry tamin’ny alalan’ny didim-pitondrana sy ny didim-panjakana, saingy  mahagaga sy mampametra-panontaniana ihany hoe : fampielezan-kevitra ary azo atao sa tsia no ataon’ny vehivavy iray mpanolotsaina ny Praiminisitra miteny sy manenjika kandida amina haino aman-jery ? Voafehiny ve ny mpikamban’ny governemanta sa samy manao izay hampandany ny kandidany ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanMihetsiketsika ny anona ee !

Sur mihitsy Jean amin’ilay asiana mihazakazaka kely dia atao mamirapiratra be ny kianja ilalaovana aa ! Mankasitraka koa amin’ilay afomanga fa tena misy fiantrakany any anaty vilaninay soamantsara ee ! Oadray !

 

Miarahaba anao aloha. Saika adino fa faly loatra ny fo.  Izaho ity mantsy ry Jean, tena aleo tsoriko aminao fa tena mora revo be amin’ireny fanova-maso be ireny mihitsy taloha ee ! Tonga dia hoy aho tamin’izany hoe mahavita azy ity razoky ity hoy aho! Saingy tsy amin’izao intsony kosa anefa aloha fa miala tsiny ee ! Nahafaly ahy ny fihetsiketsehana sy ny zavatra marobe narentirentinao saingy tsy amin’izao intsony kosa aho rangahy no mbola ampy hampatorianao amin’izany foana aa ! Tena leo fihemorana aho. Leo ny zava-misy tamin’ireny fotoana ireny. Aleoko amin’izay hoy aho hajanona fa mihetsiketsika ny anona. Hihihi.. !! Aleoko aloha hatreo ry Jean aa ! Amin’ny manaraka indray ee !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

KMMR , KMD ary TIM Taolagnaro Vonona hampandany an'i Dada

Efa manana ny paikady matotra hampandaniana an'i Dada Ravalomanana ireo toko telo mahamasa-nahandro ao Tolagnaro dia ny TIM, ny KMMR ary ny KMD (kominina manohana an'i Dada).

 

Ezaky ny mpikambana samirery no hanaovana  ny fampielezan-kevitra.Tsy misy kiandriandry fa mitety ireo fokontany 12 ao an-tampotananan’i Taolagnaro izy ireo . Misy ny mpikambana efa hatramin’ny taona 2001 , fa eo ihany koa ireo mpikambana vaovao resy lahatra fa i Marc Ravalomanana ihany no afaka hampandroso ity Madagasikara ity. Tsy navelan'ireto mpanohana handalo fotsiny ny herinandro voalohany ny fampielezan-kevitra fa miezaka mandresy lahatra ny mpiara-monina izy ireo. Manentana eny amin'ny fokontany araka izay tratra sy zakan'ny eo am-pelantanana.Maro amin'ireo mpanohana Kandida hafa no nitodi-doha niverin-dalana nanaraka ireto mpanohana an'i Dada ireto, Tsy tambazana vola na harena fa asesiky ny fitiavana.Be fanantenana ireto mpanohana an'i Dada ireto fa indray mihodina ihany dia vita ny fifidianana.

Onesime Michel

Tia Tanindranaza0 partages

Gédéon Rajaonson“Mpitondra hanompo ny vahoaka no ilaina”

Fadiranovana ny vahoaka ary efa tena latsaka ambany dia ambany ny faripiainany.

 Manoloana izany dia nanambara ny mpahay sady mpampianatra toekarena, Gédéon Rajaonson fa amin’izao fifidianana ho avy izao no fotoana hanavotana an’i Madagasikara, ka izay ho lany amin’ireo olomangan’ny firenena nilatsaka ireo no tokony  hanompo sy hiasa ho an’ny vahoaka. Tokony ho laharam-pahamehana aloha ny fandresena lahatra amin’ny vahoaka ny maha zava-dehibe ny fifidianana ahafahany maneho ny safidiny. Rehefa izay dia olona mahazaka vahoaka no ho lany eo ary hitaiza azy ka tsy hieritreritra afa tsy ny fampandrosoana. Manoloana ny fisian’ny tsy fitovian-kevitra amin’izao fotoana dia nilaza Andriamatoa Gédéon Rajaonson fa hendry ny Malagasy ary ny hisavorovoroan-kilantoana ka tsy maintsy hilamina izany. Ankoatra izay, nanizingizina  hatrany ity mpahay toekarena ity fa lehibe ny sehatra fanabeazana eto amin’ny firenena ka tena tokony himasoan’izay olomanga ho lany eo. Tsy azo atao ambanin-javatra ihany koa anefa ny sehatra fambolena satria tena mbola betsaka ny vokatra azo hampiroboroboana eto Madagasikara. Tsy azo ihodivirana ihany koa ny fanamboarana sy ny fananganana fotodrafitrasa izay efa tsizarizary eto amin’ny firenena. Ireny no hitarafana ny fandrosoana ary miainga amin’ny fanamboarana sy ny fanaovana ny lalana no ahafahan’ny tantsaha mamoaka ny vokatra. Nilaza ihany koa ity mpampianatra toekarena ity fa tena tokony hatao tsara ny fitantanana ny lafiny ara-toekarena ary aleo ny mahay sy havanana amin’izay no hitondra ny traikefany. Mila olona mahay sy mahavita azy ny vahoaka ary hivoaka amin’ireo olomanga ireo izany. Mpanao politika tena hanao sy hitondra fampandrosoana no ilaina ary ity fifidianana ity no tokony fiaingana vaovao ho an’i Madagasikara.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenenaZo sy adidy no mifidy

Amin`izao ankatoky ny fifidianana izao, tsara no manamarika fa zo sy adidy no mifidy. Amin`ny maha zo azy, ny olona voasazy ihany no tsy mahazo mifidy na olona izay heverina fa tsy manana fahefana ara-tsaina hanao an`izay.

 

 Amin`ny maha olo-pirenena feno no hanomezana izay zo izay ka afaka mifidy malalaka tsara ny olona. Adidy ihany koa satria ny fifidianana filoham-pirenena no anisan`ny fifidianana goavana indrindra ao anatin`ny rafitra demokratika. Antony: ao anatin`ny dimy taona ny filoham-pirenena no hitantana ny firenena. Ao anatin`ny dimy taona ihany koa no tokony hanatanteraka ny programan`asany izay tena antony hifidianana azy. Marihana fa teo amin’ny 32,14% ny tarehimarika tsy fandehanan’ny olom-pirenena manefa adidy fanehoan-kevitra io ny taona 2001. Niakatra ho 38,07% indray izany salanisa tsy fandraisana anjaran’ny mpifidy Malagasy ity ny taona 2006. Nandritra ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany tamin’ny 25 oktobra 2013 lasa teo dia mbola io 38,14% io ihany no isan’ireo olom-pirenena tsy tonga nandrotsa-bato nisafidy izay olona tiany hitondra ny firenena malagasy. Tamin’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa farany teo dia tena efa manakaiky ny antsasa-manilan’ny mpifidy voasoratra anarana tao amin’ny lisi-pifidianana no tsy tonga nifidy satria hatramin’izao dia vinavinaina ho 49% mahery ny taha tsy fandraisana anjaran’izy ireo. Kandidà 36 no hirotsaka amin`ity fifidianana ity noho izany maro ny safidy. Mety hiteraka fahavoazana goavana ihany kosa ho an`izay olona tsy hifidy sy tsy hanatanteraka ilay adidy satria ao anatin`ny dimy taona isika no hihaina ilay vinan`ilay olona nofidian`ny hafa satria ianao tsy nifidy. Tokony atao izay safidy izay ary tokony atao ny fanatanterahina izay adidy izay nomen`ny lalàmpanorenena izay. Ny CENI rahateo dia miezaka hatrany hanentana ny rehetra mba hanatrarana ny tahan`ny mpifidy ho 70% amin`ity fifidianana 2018 ity.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

GovernemantaMikorontana tanteraka

Araka ny loharanom-baovao voaray iray dia re fa hoe mikorontana tanteraka ny governemanta tarihan`ny praiministra Ntsay Christian amin’izao fotoana.

 

Miady an-trano tena ary sakay sy maso tanteraka ireo mpikambana ao. Samy miaro ny azy avokoa ny rehetra ary tsy misy intsony ny firaisankina, hany ka mifanipaka an-karona tanteraka. Raha ny fantatra dia ny praiminisitra Ntsay no fototry ny olana satria maro ireo fahadisoana ataony toy ny fidinany an-tsehatra tamin`ny resaka angidim-by tamin`ny Aviation Civile de Madagascar (ACM) ny herinandro lasa teo. Na dia miezaka mitazona ny tsy tokony hisian`ny fiandaniana politika eo anivon`ny asam-panjakana dia tsikaritra hatrany fa manao hadisoana foana ny tenany. Tsy fantatra raha misy ny tsindry manery azy hanao ireny fahadisoana ireny fa ny fantatra dia mikorontana ambony ambany ny governemanta Ntsay Christian. Tsy tokony hisy fanavakavahana na tsindry politika sy hevitra amin`ny fanatanterahana ny satam-panjakana ho fitsinjovana ny fitoniana mandritra ny fotoam-pifidianana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanokafana ny lisi-pifidiananaHo voatsipaka ambavafo ireo kandida 22

Rehefa nisokatra ny fampielezan-kevitra tamin’ny alatsinainy 8 oktobra teo, dia niaraha-nahita ny famondronan-kerin’ny kandida misia 22 tsy mankasitraka ny fomba fikarakarana ny fifidianana, ary anisan’ny takian’izy ireo ny fanokafana indray ny lisi-pifidianana.

 

 

Iaraha-mahafantatra fa efa tapitra tamin’ny 15 mey ny fanokafana ny lalàm-pifidianana ary ny lalàna dia tsy mamaritra hoe : misy fanokafana sy fanavaozana azo atao eo anelanelany, hoy ny mpahay lalàna Imbiky Herilaza raha nanontaniana ny heviny.  Efa latsaky ny iray volana dia hiditra amin’ny latsa-bato, ka raha hatao ny fanokafana eo anelanelany dia tsy ho tratra, raha ny fahitany azy. Amina renivohi-paritany na tanàna lehibe ihany no hahafahana manao izany. Mety hitarika fanemorana fifidianana io raha atao, ary izay ihany koa mety tsy hisakana ny faharatsian’ny lisi-pifidianana satria mety hisy fanatovonana na fanampiana anarana tsy araka ny tokony ho izy satria mety hisy fanararaotana eny anelanelany eny. Ny lazaina foana ombieny ombieny, dia ny mpanao politika, ny rafitra samihafa voakasika, ny firaisamonim-pirenena … dia tsy tokony ho amin’ny androm-pifidianana ihany no mandray andraikitra fa amin’ny fotoana rehetra no manabe ny vahoaka, hoy izy. Fahadisoana goavana ihany izao zava-misy izao, ary mety hitarika korontana ny fanemorana ny fifidianana. Raha ny fahitako azy, dia hiroso ihany ny fifidianana fa tsy misy hevitra intsony io. Ny mpanara-maso, toy ny OIF rahateo tamin’ny fitiliana nataony, dia nilaza fa nisy ihany ny tsy ara-dalàna, fa azo tontosaina ny fifidianana amin’izao.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filoham-pirenena vaovaoMafy ny ady miandry azy

Ny 25 janoary 2019 no tetiandro voafaritra ao anatin`ny lalàmpanorenana andraisan`ny filohan`ny Repoblika vaovao ny fitantanana ny firenena.

 Maro ny asa hiandry azy rehefa tonga eo amin`ny fitondrana. Marihana fa nisy ny fangatahana fanovana ifotony ny lalàmpanorenana tamin`ity taon-dasa ity saingy tsy nisy izany ka nihazakazaka niroso tamin`ny fifidianana filoham-pirenena. Marihana hatrany fa « regime parlementaire » no misy eto Madagasikara ka na lany aza ny filoham-pirenena, tsy izy no mametraka praiminisitra fa araka ny and. 54 amin`ny lalàmpanorenana, izay hiverenana tamin`ny didy navoaka tamin`ny jona 2018 teo, nazava fa tsy maintsy ny antoko politika na fikambanana politika manana isa maro indrindra no afaka manolotra ny anaran`ny praiministra ka avy eo tendren`ny filoham-pirenena izay ho lany eo. Midika izany fa izay olona lany ho filoham-pirenena dia tsy maintsy miomana sahady amin`ny fifidianana solombavambahoaka mba hahazoana izay maro. Ny zava-misy mantsy, maro ireo kandidà mantajaka satria misy filohana andrimpanjakana amin`izao sy teo aloha maromaro. Tsiahivina fa ny fifidianana solombavambahoaka dia mahenika ny faritany rehetra. Atahorana harefo ihany ny filoham-pirenena  izay hitondra eo amin`ny dimy taona manaraka noho ny tsy maintsy fampiharana ny and 54 ary noho ny fisian`ny kandidà mantajaka mifaninana amin`izao fifidinana izao. Ireo kandidà ireo mantsy dia mety efa manomana fifidianana solombavambahoaka. Mety ahitana soritra hoe harefo ihany izay ho filoham-pirenena ho lany eo raha tsy miezaka manana ny isan-jaton`ny maro an`isa ao anatin`ny antenimieram-pirenena.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dany Rakotoson“Soa ho antsika izao mitranga izao !”

Tonga ankehitriny ny fotoana ahafahana miteny, hoy ny filohan’ny antoko Aba, Dany Rakotoson. Rehefa tsy misy ny herisetra dia mety izay.

Ao anaty demokrasia marina isika izao. Kandida 36 ireo ary efa hihena 14 raha hanolotra kandida tokana ireo 20 mahery. Efa ela no niantsoanay ireo mitaky fanorenana ifotony hoe mitambara ianareo dia tanteraka izy io. Faly izahay, hoy hatrany izy. Mahaiza mifidy ry vahoaka satria fotoana hanehoana fahendrena izao. Ny olona hofidiantsika ao anatin’ny 5 taona dia hamaritra ny hoavintsika ao anatin’ny 20 taona. Zavatra tsara no misy amin’izao satria manomboka tsy matoritory intsony ny gasy. Ny mpitondra sy ny mpanao politika no mifanambaka sy mifanalika ary mifangalatra fa isika efa manomboka mahatsiaro tena ho tomponandraikitra. Mety misy amin’ireo kandida ireo no tia tanindrazana tokoa ary misy tsy manao afa-tsy ny mitetika hangalatra. Soa ho antsika izao mitranga izao, hoy izy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasam-panjakana manao propagandyTsy voafehin`ny praiminisitra intsony ny olony

Efa tsy misy intsony ny fanjakana tan-dalàna fa manitsakitsaka ny lalàna velona misy eto amintsika ireo olona ambony eto amin`ny firenena.

Mbola misy olom-panjakana ambony, tsy voatery ho mpiasam-panjakana fa miasa ary voatendry hanao ny asan`ny olom-panjakana ambony manao fiandaniana politika amin`ny haino aman-jery amin`izao fotoanan`ny fampielezan-kevitra izao. Efa fomba fanaon`ny mpanolotsaina manokan’ny praiminisitra Ntsay io miandany loko politika io kanefa voararan’ny lalàna. Raha mbola mitohy izao ataony izao dia  mampihintsana an-daharana kandidà na miteraka fialany avy hatrany. Tsy voafaritra mazava tsara ny sazy ny amin`ny mpiasam-panjakana manao fampielezan-kevitra kanefa manazava ny ao anatin`ny lalàmpanorenana, indrindra ao anatin`ny lalàm-pifidianana fa mitarika ny fanalana andaharana ny kandidà na fanafoanana ny ampaham-bato azony tamin`ny alalan’ny fampielezan-kevitra nataon`ny mpitondra fanjakana ambony. Tsy mahazo mandray anjara amin`ny fampielezan-kevitra amin`ny fifidianana manomboka any amin`ny mpikamban`ny governemanta hatrany amin`ny mpiasam-panjakana faran`izay tsotra izay tratra. Ankoatra izay, tsy azo atao na ny fijoroan-dry zareo amina famoriam-bahoaka politika aza ary tsy tokony handray anjara amin`ny fampielezan-kevitra ireo mpikambana mpanatanteraka eo anivon`ny vondrombahoakam-paritra itsinjaram-pahefana. Ny lalàna dia natao ho an`ny rehetra ary hampiharina avy hatrany raha misy tsy mety. Ny praiminisitra rahateo dia efa nanambara fa ho hentitra amin`ny ho fampiharana ny didy aman-dalàna manankery ka tokony hatao vaindohan-draharaha ny fanajana ny tsy fitongilan`ireo mpiasam-panjakana any amin`ny sehatra rehetra.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana tsy manao politikaNitory ny filohan`ny HCC

Tapitra ny 12 ora omaly nomen`ireo fikambanana tsy manao politika samihafa mitaky ny fialan`ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa,

 sy ireo tompon’andraikitra ambony eto amin’ny firenena. Tsy nisy ny famaliana ny fanairana hoy i Eric Christian Rambeloson, mpandrindra ireo fikambanana samihafa. Araka izany, dia efa tafapetraka eny anivon’ny fitsarana an-tampony ny fitoriana ny filohan’ny HCC.   Nohamafisin’izy ireo mantsy fa ny HCC no fototry ny olana misy eto amin’ny firenena amin’izao sady mitanila eo amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra. Mitaky ihany koa izy ireo ny handraisan’ny filoham-panjakana mpisolo toerana Rivo Rakotovao ny andraikitra hentitra ka handravany ny governemanta misy ankehitriny, satria nambarany fa angady tsy mahatapak’ahitra, ary tsy mahavita ny andraikitra nampiandraiketana azy ny governemanta, indrindra amin`ny fikarakarana fifidianana madio sy mangarahara ao anatin’ny fitoniana. Nohamafisin’izy ireo fa tsy fanakorontanana akory izao hatao izao fa fanakanana ny zava-doza mety hateraky ny fiziriziriana amin’ny fanaovana tery vaimanta ny fifidianana, ao anatina fifanjevoan-kevitra. Marihana fa ny alarobia lasa teo ireo fikambanana samihafa ireo no nitaky ny fandraisan`andraikitra raisin`ny Fitondram-panjakana manoloana ny olana sedrain`ny vahoaka Malagasy.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron’ireo kandida 22Hitarika vahoaka hidina an-dalambe anio…

Nivory teny amin’ny trano fonenan’ny Amiraly Didier Ratsiraka ireo kandida manakiana ny fikarakarana ny fifidianana omaly. Nivoitra tao ny fitakiana ny fanamboarana ny firafitry ny mpikamban’ny HCC, ny CENI ary ny governemanta.

 

 Miantso ny mpanohana azy ho avy eny amin’ny Kianjan’Ambohijatovo ary manomana fidinana an-dalambe izy ireo, raha ny vaovao azo. Re ihany koa fa hisy ny diabe miainga eny Andoharanofotsy hihazo ny Lapan’ny HCC etsy Ambohidahy. Nanao fanambarana mitaky ny fialan’ny filohan’ny HCC Atoa Jean Eric Rakotoarisoa sy ireo kandidà maro miara-dia aminy satria tsy mamaly ny fitarainana nataon’ny kandida maromaro, kanefa ity rafi-pitsarana ity ihany no fitsarana mahefa afaka hitsara izany, hoy ireo kandida tarihin-dry Fanirisoa Ernaivo. Misy ihany koa ny fitakiana fiaraha-mametra-pialana ho an’ireo minisitra HVM. Mikasika ny lisi-pifidianana, manamafy izy ireo fa feno hosoka io lisitra io, be ny anarana tsy fantatra natsofotsofoka fotsiny fa tsy misy akory, nampitomboina ny isa ao anaty rindram-baiko na « logiciel » ampiasain’ny CENI, ka mila diovina. Hosoka izay natao hanomezana vahana ny kandidà manana minisitra ao anaty governemanta, hoy hatrany izy ireo. Tokony hatao madio ny fifidianana fa tsy izay ifanarahan'ireo efa nitondra teo aloha no hatao eto amin'ny firenena, hoy hatrany ireo. Manoloana ny kiana samihafa ataon’ireto kandida ireto kosa, dia nilaza ny filoha lefitry ny CENI Thierry Rakotonarivo fa hisy ny fihaonana eo amin’ny CENI sy ireto kandida ny takarivan’ny rahampitso sabotsy 13 oktobra na amin’ny herinandro raha toa tsy tratra, izay hitondrana fanazavana eo anatrehan’ny fanakianana samihafa.  Tombanana ho tsy misy hevitra intsony anefa ny fangatahan’ireo kandida ireo eo anatrehan’ny fangatahana fanokafana lisi-pifidianana satria tsy misy lalàna mamaritra fa azo sokafana antenantenany izy io, fa 5 volana isan-taona ihany. Mety hiteraka fihemoran’ny fifidianana ny fidirana amin’izany. Etsy an-daniny anefa dia mbola mampiaka-peo ireo kandida fa tsy neken’ny fahitalavitra TVM sy RNM ny fandraisam-pitenenany 3 mn maimaimpoana izay ampaham-potoana anjarany, raha ny filazan’ireto kandida ireto. Manavakavaka ny TVM sy RNM, hoy izy ary matahotra ny hahafantaran'ny vahoaka manerana ny nosy ny tena marina ny fanjakana. Ny zavatra ambara no mety tsy ifanarahana satria fampahafantarana ny kandida no nifampiresahana.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Manome toky i Dada“Atao mahamay izay mikasikasika ny Malagasy”

Ny faritra avaratra andrefan’ny nosy dia tany Antsohihy, Bealalana, Befandriana Avaratra, Analalava no nanohizan’ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana

fampielezan-kevitra nandritra ny andro faha-4 omaly. Tena ara-bakiteny ny hoe: mampiely ny hevitra sy ny paikady hoenti-mitondra sy manarina ny firenena fa tsy tonga hanao sehoseho ivelany sy hampandihidihy olona amin’ny alalan’ny artista na afomanga na koa hizara vola hividy safidim-bahoaka.

Omena fitaovana ny Foloalindahy

Niresaka momba ny tsy fandriampahalemana, arovana ny olona sy ny fananany, izay mikasikasika ny Malagasy dia ataon’i Dada mahamay satria hiaro ny Malagasy i Dada, raha misy mikasikasika ny tanin’ny Malagasy ka tsy mazava dia mahita a ! Mody dorany ny tranon’olona dia alainy ny tany avy eo, hoy izy, nanao fanoharana amin’ny zava-misy aty an-drenivohitra. Tezitra ary tsy mazoto miasa ny mpitandro ny filaminana satria misy jiolahy voasambotra, avy eo anefa avotsotry ny fitsarana. Fitsarana hitsara araka ny marina, ny lalàna sy ny rariny no tanjona, ka tsy maintsy hamafisina ny ady amin’ny kolikoly.« Tsy maintsy homena fitaovana ny foloalindahy ka hiaro ny vahoaka sy ny fananany sy hiaro ihany koa ny fiandrianam-pirenena », hoy ny kandidà laharana 25. Noresahiny ary nanome toky ny zokiolona fa hotsinjovina manokana, ny tanora sy ny ankizy mianatra dia hahazo fandraisana an-tanana manokana, cantine scolaire, hampanaovina fanatanjahantena… Rehefa tonga eo i Dada, izay fifanarahana tsy ara-dalàna tsy mijanona eto Madagasikara izany fa mody any aminy. Ny vahoaka Malagasy no miara-misalahy mampandany an’i Marc Ravalomanana. Ohatry ny ady ny fifidianana ary tsy maintsy manana kapiteny mpitarik’ady, kinga sy sahy ary mahalala ny zavatra ataony, manana ekipa izy miara-miasa aminy, manana paikady (Manifesto MAP 2).

Ampiakarina ny sandam-bola

Vola baoritra ny ariary, latsaka ambany ny fahefa-mividy..tsy misy lanjany intsony ny vola. Hitantsika ny hevitra hampiakarana io sandan’ny vola Malagasy io. Dada teo amin’ny fitondrana 1 dolara mira 2000 ariary amin’izao fotoana efa manakaiky ny 4000 ariary. Tsy adinoina ny fanamboarana ny lalana, tohizana io tetikasa goavana io, ankehitriny mantsy dia potika tanteraka ny lalana. Voaporofo izao fa azo hohanina ny lalana, mampifandray, hahafahana mamoaka ny vokatra, miasa, hoy izy. Tsara ny manamarika fa vavolombelona sy ohatra velona tamin’ilay hoe: “Amboarina ny lalana eto Madagasikara” ireo faritra nolalovan’i Marc Ravalomanana omaly ireo satria tamin’ny androny no nanamboarana ny lalam-pirenena faha-6, izay fotaka nandrevo nampijaly fahiny, ka tsy hanadinoan’ny vahoaka any an-toerana azy mandrak’androany.

Toky R

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

# Olombelo Ricky au Fatapera Antaninarenina

Les années ne l’ont pas épargné mais sa musique est toujours aussi exquise qu’à ses débuts. Contrairement à celle des jeunes d’aujourd’hui, la sienne n’est pas éphémère, mais faite pour durer. Elle est de celles qui traversent les années. Olombelo Ricky, ce soir, prouvera une fois de plus que même une trentaine d’années plus tard, sa place est toujours sur scène et qu’il n’a rien à envier à la génération actuelle. Le chanteur redonnera donc une seconde jeunesse à ses plus vieux tubes et retrouvera le public autour d’un verre et d’un bon plat tout en partageant sa joie d’être sur scène.

 # Tovo J’hay au Twenty-Six Analakely

Le chanteur de charme continue son retour. Armé de sa guitare, Tovo J’hay chantera ses tubes sans oublier les demandes du public. Très adroit avec les chansons d’amour, une ambiance à l’eau de rose ne sera pas à exclure. Sachant garder son statut de chanteur de charme, il privilégie les rencontres dans des endroits restreints pour renouer avec les noctambules. Si la capitale s’intéresse grandement aux étoiles montantes, Tovo J’hay ne cesse de rencontrer ses inconditionnels.

 

 

# Iraimbilanja au Piment Café Behoririka

Du rock old school pour tout le monde. Iraimbilanja revient à partir de 21 h au Piment Café Behoririka. Les inconditionnels auront l’occasion de partager une soirée nostalgique des années 80. Au programme, les tubes et les incontournables, sans oublier les bis. Chacun de leur passage n’a été que succès et ambiance. Ce soir, ce sera encore probablement le cas. Au menu, du bon vieux rock, comme vous l’aimez !

# Anderson Jaojoby au Jao’s Pub Ambohipo

Digne fils de son père, c’est au tour d’Anderson Jaojoby d’animer la tanière du roi du « salegy ». Le rythme de prédilection de la famille Eusèbe se mélange donc avec le rock, se mêle au jazz, au soul ou encore au funk. L’un de leurs objectifs étant de mettre également en avant la richesse culturelle de la Grande Île, le « watsa » ou encore le « sigaoma » ne sont pas en reste.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Namakia : Lehilahy namono ny vadiny, niharan’ny fitsaram-bahoaka

Lehilahy iray namono tamin’ny fomba feno habibiana ny vadiny 22 taona, ny 3 oktobra teo, tao Namakia, ary naleviny tanaty lava-jezika tsy lavitra ny toerana namonoana azy ny razana avy teo, no niharan’ny fitsaram-bahoaka, omaly. Teo am-pisamborana azy sy ny namany roa lahy niray tsikombakomba taminy no nitsoaka ity mpamono vady ka tratran’ny hatezeram-bahoaka. Araka ny tati-baovao voaray, rehefa maty razazavavy dia nantsoin’ity lehilahy vadiny tamin’ny findain’ny namany niray tsikombakomba taminy ny fianakavian’ ilay tovovavy namoy ny ainy, sady norahonany hovonoiny koa raha tsy manome vola iray tapitrisa Ariary azy. Tsy afa-po nahazo ny vola iray tapitrisa izy fa mbola nitaky enina tapitrisa Ariary. Nanomboka teo no narahi-maso ny antso nataony sy ny toerana nisy azy, ka nahafahana nisambotra azy raha iny haka ny vola tany Mitsinjo, fa tsy nisy Kioska azo nakana ny lelavola tao Namakia. Rehefa voasambotra ity lehilahy namono ny vadiny ity, dia nanondro ny namany izy sady nanoro ny toerana nandevenan’izy ireo ilay tovovavy ; izay efa nohazan’ny alika. Aorian’ny fanadihadiana lalina ataon’ny mpitandro filaminana moa dia hatolotra ny Fampanoavana izy telo lahy ireto.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Antso Rajaonarison sur les traces de sa mère

Antso Rajaonarison a le physique de l’emploi.

Bon sang ne saurait mentir ! C’est le cas de Antso Zarasoa Rajaonarison, ce jeune nageur d’à peine 18 ans, mais qui est en train d’affoler les chronos sur les courtes distances. Mais autant dire qu’il a de qui tenir car c’est le fils de la grande championne de tous les temps, Bako Ratsifandrihamanana. Quand on connait la rigueur de son père, l’ancien DTN de la pétanque Jocelin Rajaonarison, on ne s’étonne pas de le voir progresser au fil des ans.

Une étoile est née. Elle a pour nom Antso Zarasoa Rajaonarison. Un jeune garçon truffé de talent qui est en train de récolter le produit de ses dures années de labeur ;  puisqu’il a commencé à l’âge de 10 ans, – comme sa mère et sa tante Vola, également une grande championne – avec ce dénominateur commun sur les courses de vitesse.

Enormes moyens. Antso Rajaonarison s’illustre en effet sur ces courtes distances avec ce titre  de vice-champion de Madagascar du 100 m dos. La même spécialité qui a valu à sa mère l’or lors des Jeux africains à Nairobi. La classe. La grande classe. A 18 ans qui plus est-il les fêtera le samedi 26 octobre prochain. Et dans une discipline où la marge de progression reste infinitésimale, car on jongle les secondes sur plusieurs années contrairement à l’athlétisme, il lui faut un mental mais également d’énormes moyens, bien plus que ceux que lui offre aujourd’hui le COSFA, son club de toujours.

Une chose est certaine, ce Antso-là va faire parler de lui dans les années à venir. Mais à y regarder de plus près, c’est presque inné pour cette famille vraiment pas comme les autres. C’est une certitude qu’il bénéficie de l’aide de son oncle Solofo Ratsifandrihamanana qui, à force d’un régime presque militaire dans un style matin midi soir, a su donner la force nécessaire à Bako et Vola pour les hisser au plus haut niveau. Et si cela a réussi aux deux sœurs, il n’y a pas de raison à ce que Antso n’arrive pas à suivre.

De Betafo. Voire mieux car ce dernier vient de bénéficier d’un stage de haut niveau. C’est ce qui a d’ailleurs manqué à sa mère pour lui permettre d’embrasser une brillante carrière internationale. Et après ces 120 jours passés en Chine, avec ce que cela suppose de méthode chinoise, Antsa Rajaonarison va très certainement franchir un nouveau palier.

Il excelle aujourd’hui sur les distances classiques, et plus spécialement sur les 200 m quatre nages. Mais cela ne l’empêche pas de percer dans d’autres styles, dont au dos mais aussi aux 50 m et 100 m nage libre. Avec la même fougue et à l’aide d’une musculation digne des grands nageurs, il a vraiment tout pour réussir. Ses origines -il est de Betafo- restent évidemment un plus car il fait partie de la race des battants.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Dadafara – candidat n°20 : Honnête, franc et compétent

Dès qu’on parle de réalisations et de projets, Randriamampionona Joseph Martin dit « Dadafara », candidat n°20, fait partie de ceux qui ont leur mot à dire.

A son actif, on peut citer ses réalisations à la tête du ministère de l’Elevage et de la protection animalière en seulement neuf mois. Il avait encore plein de projets à réaliser dans tout Madagascar pour les années à venir mais, malheureusement, son élan fut stoppé net par un remaniement. « Dadafara », candidat n°20, concrétisera ses projets qu’il mijote depuis des années, lorsqu’il arrivera au pouvoir à l’issue de l’élection présidentiel.

Randriamampionona Joseph Martin dit « Dadafara », candidat n°20, est un candidat honnête, franc et compètent dans la conduite des affaires de l’Etat. De plus, il a déjà une stratégie de développement bien définie pour son mandat présidentiel. C’est à l’image de ce qu’il a fait lorsqu’il était ministre de l’Elevage et de la protection animalière, où il a pu réaliser de nombreux projets alors que le ministère manquait de fonds.

C’est en octobre 2014 que Randriamampionona Joseph Martin dit « Dadafara », candidat n°20, devient ministre de l’Elevage et de la protection animalière. Il le restera pendant neuf mois. Parmi ses réalisations, on peut citer les avancées dans différents secteurs de l’élevage, notamment l’élevage de zébus et l’apiculture.

« Le développement passe par la professionnalisation du paysannat et la promotion des jeunes en milieu rural », déclare-t-il. Voilà pourquoi il a ouvert différents centres de formation à travers Madagascar.

Il en a ouvert un à Fianarantsoa, composé de huit bâtiments avec des salles  de 50m2 chacune. A Majunga, il a mis en place une ferme d’Etat, un marché et un abattoir moderne. Il projetait alors de mettre en place une ferme d’Etat dans chacune des 22 régions. Ce que son successeur n’a pu faire.

En fait, ce ne sont que des exemples en matière de bonne gouvernance et Randriamampionona Joseph Martin dit « Dadafara », candidat n°20, annonce qu’il fera de son mieux pour le développement inclusif de Madagascar.

Fy

Midi Madagasikara0 partages

Fjkm Rangaina Fihobiana : Hanatanteraka ny fetin’ny taranaka

Toy ny fanaon’izy ireo isan-taona, isaky ny alahady faharoa amin’ny volana oktobra, dia hanatanteraka ny fetin’ny taranaka ny avy eo amin’ny Fjkm Rangaina Fihobiana, ny alahady 14 oktobra ho avy izao eny an-toerana. Araka ny fanazavana azo, dia hisy ny fotoam-pivavahana lehibe izay hotanterahina eny an-toerana amin’io fotoana io ; izay hiditra amin’ny sivy ora sy sasany maraina. Ary harahina fandraisana ny Fanasan’ny Tompo. Aorian’izay fotoam-pivavahana izay kosa dia fantatra fa hisy ny fiaraha-misakafo izay karakarain’ireo tompon’andraikitra amin’ireo mpianakavin’ny finoana ; izay atao eny an-toerana hatrany. Ny sakafo no hiraisana, hoy ny fanazavana azo, fa ny fitaovam-pihinanana kosa dia samy hitondra ny azy amin’io fotoana io. Miantso ny taranaka rehetra araka izany mba ho avy eny an-toerana hifanotrona amin’io fotoan-dehibe io. Asaina ihany koa ireo rehetra izay nahazo fahasoavana tao amin’ity fiangonana mba ho avy eny an-toerana. Marihana, hoy ny tompon’andraikitra hatrany, fa ny vola voangona rehetra amin’io fotoana io dia entina hanamboarana fotodrafitrasa lehibe eny an-toerana hatrany. Manantena ny fahatongavan’ny rehetra.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Nanafika indray ny dahalo

Tanana kely iray ao amin’ny kaominina Ambatomanoina, distrikan’ Anjozorobe indray no notafihan’ny andian-dahalo mirongo fitaovam-piadiana, ny alin’ny alarobia lasa teo. Mazava ho azy, fa tsy nisy sahy nivoaka ireo mponina, noho ny tahotra an’ireo tsy valahara ireto. Ireto farany rahateo, tsy vitan’ny mitabataba mampitahotra fa, mbola mitora-bato ny varavarana sy ny varavaran-kelin’ireo trano tao amin’ity tanànan’Anosikely ity. Nanjakazaka araka izany izy ireo nandroaka ireo omby rehetra azo nalaina tao amin’ilay tanàna. Omby am-polony latsaka teo ho eo no fantatra fa lasan’izy ireo tamin’izany. Taorian’ny fanafihana moa vao afaka nampilaza ny zandary tany an-toerana ireo voatafika. Nandeha avy hatrany teo ny fanarahan-dia sy ny fikarohana ireto malaso ireto.

Miaina tanteraka anaty tebiteby ny mponina any amin’iny distrikan’ Anjozorobe, efa volana maromaro lasa izay. Saika isan’andro mantsy dia hahenoana fanafihan-dahalo amin’ireo toerana somary ambanivohitra. Eny fa amin’ireo tanana manamorona ny lalam-pirenena fahatelo iny aza dia saika mivorivory sy manao andrimasom-pokonolona ireo vatan-dehilahy. Fa ankoatry ny asan-dahalo dia nahazo vahana ihany koa tato ho ato izay ny doro tanety any amin’iny faritra iny. Misy ifandraisany ve ? Tsy mbola fantatra ny amin’izay aloha. Raha ny toy ny fanaon’ireo dahalo any amin’iny tapany atsimon’ny Nosy iny, dia ny doro tanety  no marika ahafantarana fa misy dahalo manodidina. Araka ny voalaza mantsy dia fomba iray entin’izy ireo hamafana ny dian’omby ny doro tanety, hahavery tanteraka ireo mpanara-dia. Asa aloha …

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Salon de la rentrée

Un « Salon de la rentrée littéraire et scolaire » se tient depuis hier à la Bibliothèque nationale à Anosy. Organisé par l’association des libraires de Madagascar, ce salon qui durera jusqu’à demain 13 octobre, propose des ventes de manuels, livres et fournitures scolaires, en marge desquelles des échanges entre les professionnels et acteurs du livre auront également lieu.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Appui scolaire des universités- CNaPS : Formation de 50 agents en protection sociale

Participation active lors de la formation au Sesame Ambatoroka.

Le personnel de l’« association SESAME » (un programme qui vise à apporter un appui scolaire aux universitaires de toutes les régions de Madagascar sis au Campus de l’Université catholique de Madagascar (UCM) à Ambatoroka, vient de bénéficier (hier) d’une formation par la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS).

La formation a été assurée par le directeur technique Nathy Rakotoary et Miaramanana Randriamanantena, adjoint du chef de service pension au sein de la CNaPS. Selon ce dernier, il faut fournir des efforts notoires pour améliorer le taux de couverture en protection sociale dans la Grande île: « Le taux d’affiliation en sécurité sociale est encore en dessous de 7%. C’est la raison pour laquelle la CNaPS sensibilise les entreprises à travers des formations et forment les travailleurs sur leurs droits. Plusieurs prestations sont offertes aux membres de la CNaPS, seulement peu de gens en font la demande si on ne cite que la demande en allocation familiale ». Toutes les prestations sociales à la CNaPS doivent faire l’objet de demandes écrites, des imprimés sont disponibles gratuitement à cet effet pour tous auprès des bureaux de la caisse dans tout Madagascar. Outre la demande, le versement des cotisations conditionne également l’octroi des prestations. C’est la raison pour laquelle, les travailleurs et les employeurs doivent cotiser afin que les salariés puissent bénéficier de leurs droits, à savoir : les prestations familiales, les rentes en cas d’accidents de travail ou maladies professionnelles et la pension de retraite.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Basy voakitika tsy nahy nipoaka, zaza roa voatifitra miady amin’ny fahafatesana

Tranga nahavalalanina ny maro no niseho omaly naraina  tokony ho tamin’ny enina ora, tany Andrembona Distrikan’i Sambava. Basy mifahana misy bala sendra napetraky rangahy tompony tao an-tranony no nolalaovin-jaza, ka voakitik’ ireto tsy manan-tsiny tsy nahy no nipoaka nirefotra mafy. Vokany zaza roa tao an-trano no voatifitra ka naratra mafy nihosin-drà ; izay 5 taona ny iray voatifitra teo amin’ny kibony, raha 10 taona kosa ny zaza faharoa niantefan’ny bala teo amin’ny hatony. Manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaliben’i Sambava  ireo niharan-boina, izay mbola miady mafy amin’ny fahafatesana hatramin’izao. Vokatry ny tsy fitandreman’ny ray aman-dreny, dia ny zaza tsy manan-tsiny tsy mahalala na inona na inona no am-bavahaonan’ny fahafatesana ankehitriny, hoy ity olom-boafidy iray nampita ny vaovao tamin’ny mpanao gazety.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Union européenne : Une centaine d’observateurs le jour du scrutin

Des représentants de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne a procédé à des échanges d’informations, hier à la tour Orange Ankorondrano. Une rencontre qui rentre dans le cadre du processus électoral. Selon ces observateurs internationaux, il y aurait des recommandations et que la mission d’observation va présenter également un rapport final. Et qu’il y aurait une centaine d’observateurs internationaux le jour du scrutin.  Notons qu’un premier groupe de 40 observateurs européens de longue durée a été déployé depuis le 6 octobre dernier  dans l’ensemble du pays, afin d’observer le processus électoral en vue de l’élection présidentielle du 7 novembre prochain.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Semaine de l’histoire : Coup d’essaie, coup de maître

Un étudiant qui a visité l’exposition de la semaine d’histoire.

C’est reparti ! La semaine de l’histoire a débuté depuis deux jours. Les jeunes sont venus nombreux à assister le rendez-vous. Les étudiants ont défilé toute la journée au  couloir de la Faculté des lettres et sciences Humaines pour ne pas rater l’évènement. La première édition semble être réussie.

L’histoire est la science des dates. La semaine de l’histoire  est lancée ! Entamé par  une  conférence assurée par les professeurs de la mention d’Histoire, qui intéressait bon nombre d’étudiants d’Ambohitsaina, laquelle s’est tenue à l’amphi 24 qui était noir de monde mercredi dernier, elle réunit tous les adeptes et passionnés de l’étude du passé. Une exposition s’est tenue hier à la Bibliothèque d’Histoire. Des clichés de la première République y sont présentés. Un véritable voyage dans le temps ! C’est une manière de se rappeler aux évènements de l’époque tel que le congrès d’Andohalo, un moment important mais souvent oublié, alors que c’était une période cruciale pour Madagascar avant d’accéder à l’indépendance.

Les hommes  ne font que succéder mais l’histoire reste éternelle. Des personnages connus comme Philibert Tsiranana le père de l’indépendance, Justin Bezara et autres sont affichés au mur de la Bibliothèque. « Avant,  je ne connaissais que Philibert Tsiranana. Désormais, je connais la plupart des acteurs de la première République » révèle une jeune étudiante d’Etude Francophone en sortant de la Bibliothèque. Bien que la semaine de l’histoire ait commencé il y a deux jours, les étudiants se sentaient imprégnés de la connaissance du passé.

Cette première édition continuera jusqu’au 16 octobre prochain. En outre, une conférence-débat et des activités culturelles clôtureront cette première édition. Les organisateurs ont l’ambition de projeter des «talk show» sur internet, afin que tous les Malgaches des quatre coins de l’île comprennent leur histoire. Jusqu’ici, l’association s’auto-finance, mais les membres et les étudiants ne baissent pas les bras, au contraire corps et âme, ils font tous les moyens pour faire rehausser l’histoire en général et la culture malgache en particulier.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ambalamanasy : Jiolahy maty voatifitra, nandoavana 600 000 ariary ny bala tavela tao aminy

Taorian’ny nahalalan’ny fianakaviana ilay maty voatifitry ny zandary tao Ambalamanasy, raha voalaza fa tratran’ny fokonolona am-bodiomby namaky trano, sy voalazan’ny vahoaka ao Ambalamanasy, fa isan’ireo “bande des onze”, dia nalain’ny havany tao amin’ny tranom-patin’ny hôpitaly be ny razana; izay mbola nandoavana vola 600 000 ariary vidin’ny bala tavela amin’ny vatan’ity maty vao azo nalaina ny razana. Nandritra izany no nilazan’ny zokiny, teo imason’ny mpanao gazety sy ireo olona nitangorona nijery azy ireo namoaka ilay faty, fa “tsy jiolahy izany ny zandriko, ka tsy maintsy hitory izay nahavita namono azy izao izahay fianakaviana, fa aleo aloha karakaraina ny fandevenana azy, aoriana izay ho hita eo ny tohiny”, hoy ingahy. Raha ny fanazavana nomen’ity zokin’ny maty ity dia ity rangahy misandoka ho sefo fokontany ao Ambalamanasy ity no tena fosotra amin’izao naha-voatifitra azy, ny alahady teo tamin’ny alalan’ny balan’ny zandary. Voalaza, fa io olona misandoka ho sefo fokontany io no nitondra zandary tao an-tranony  ka nisambotra azy ary nofatorana rojo vy ny mpitandro ny filaminana izy tamin’izay, tsy namaly ireo zandary nisambotra azy koa ingahy tamin’izay hoy ity zokiny ity fa nanaraka izay natao azy fotsiny.

Talohan’izao raharaha izao anefa namonjy alim-pandihizana tao amin’ny tokantrano iray ity maty voatifitra ity, tamin’izay dia nisy ady tao amin’ilay alim-pandihizana hay mpitandro filaminana efa mamo no niady taminy tamin’izay fotoana izay. Raha nahalala izany izy, dia nifona sy nandoa vola 40 000 ariary ho vidin’ny fifonana nataony taminy izy. Raha izao zava-misy izao izany, dia samy manana ny fahitany ny raharaha ny rehetra, koa ho hita eo ny tohin’ny raharaha…

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Mandoto : Leo fanafihana ny fokonolona, mahazo laka ny fitsaram-bahoaka

Nitrangana fanafihan-dahalo tao amin’ny tanana antsoina hoe Ambatofisainana kaominina Fidirana distrikan’i Mandoto. Ity kaominina ity izay isan’ny tena anjakan’ny asan-dahalo ao Mandoto ary mazàna no manao habibiana ireo dahalo, fa tsy vitan’ny mangalatr’omby fotsiny ihany. Mipaka amin’ny kaominina mifanila aminy ny asa ratsin’ireo dahalo ao Miandrarivo izany, ity farany izay vao tsy ela akory  no voatafika  ary nahafatesana olona roa, ka ny iray notetitetehan’ireo dahalo araky ny angom-baovao voaray. Tezitra mafy noho io zava-nitranga io ny fokonolona avy ao Miandrarivo ka raha nifanena tamin’ireo fokonolona avy ao Fidirana nitondra ireo dahalo babo ankitelo izy ireo, dia tsy nanaiky fa avy hatrany dia ny fitsaram-bahoaka no niseho. Maro rahateo ireo fokonolona ireo ka notazanim-potsiny na dia teo aza ny mpitandro filaminana. Voalaza fa, ny roa tamin’ireo dahalo azo sambo-belona ireo no matin’ny fitsaram-bahoaka tamin’ny fiandohan’ity heriandro ity. Fantatra, fa iray hafa ihany koa no maty nandritra ilay fanafihana voalaza etsy am-piandohana, maty nandritra ny fifandonana tamin’ny fokonolona niandry tanàna.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Diplomatie climatique : L’Union européenne renforce sa coopération internationale sur le changement cl...

Des jeux ont été proposés aux enfants et les gagnants ont eu droit à des cadeaux symboliques.

Dans le cadre de la diplomatie climatique de l’Union européenne, différents acteurs travaillent ensemble et incitent à une participation à l’action collective en vue d’atteindre les objectifs de Paris.

Recyclage du plastique et d’autres déchets, réduction du gaspillage alimentaire, démonstrations sur le renforcement de l’éducation environnementale en matière de changement climatique, etc. C’est à travers ces activités que le public a été interpellé et sensibilisé sur la lutte contre le changement climatique, le tout à travers une exposition et des séances d’animation. C’était hier sur le Parvis de l’Hôtel de ville à Analakely, dans le cadre de la célébration de la diplomatie climatique, une initiative de l’Union européenne entrant dans le cadre de la semaine de la diplomatie climatique à travers laquelle, elle renforce sa coopération internationale sur le changement climatique.

Prise de responsabilités. A Madagascar, l’initiative trouve écho auprès des autorités gouvernementales, notamment concernant la sensibilisation sur la nécessité absolue de lutter efficacement sur le changement climatique. « Cette initiative de l’Union européenne répond à l’appel du gouvernement malgache à travers ces activités de sensibilisation du public et des gouvernants, parce que les impacts du changement climatique sont déjà vécus au quotidien à Madagascar : la baisse de la pluviométrie, les longs épisodes de sécheresse, la perturbation du calendrier cultural en font partie. Le comportement de chacun influe sur le climat, pour ne citer que les feux de brousses et les incendies de forêts. Tout cela nécessite une prise de responsabilités », explique Ralison Paul Olivier, directeur général de l’écologie au sein du ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.

De plein fouet. En effet, les impacts du changement climatique frappent déjà de plein fouet les populations dans diverses régions de Madagascar. Outre la sécheresse, ou au contraire les inondations, d’autres conséquences du changement climatique se manifestent à travers le tarissement des sources, l’ensablement des terres cultivables suite à l’érosion du sol, la perturbation du calendrier cultural affectant les productions agricoles, le blanchissement des coraux amenant à la perte des poissons associés aux récifs et au tarissement des produits de la pêche et par conséquent, une perte de revenus pour les pêcheurs, etc. Autant d’impacts du changement climatique et de la dégradation de l’environnement qui affectent directement la vie des populations à Madagascar.

A travers la diplomatie climatique, l’Union européenne veut renforcer son leadership dans la lutte contre le changement climatique. « La diplomatie climatique de l’Union européenne est un véritable exemple de diplomatie multi-niveaux, les différents acteurs travaillant ensemble pour atteindre un objectif commun afin de montrer leur leadership dans la lutte contre le changement climatique », a-t-il été expliqué. L’Union européenne a déjà à son actif de nombreuses réalisations et actions concrètes en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans ses Etats membres. L’Union soutient par ailleurs, d’autres pays dans leurs actions de lutte contre le changement climatique.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

BFV-SG au SIH : Appui aux projets immobiliers

La BFV Société Générale, sponsor du Salon International de l’Habitat.

Le secteur immobilier est en vedette depuis hier au parc Forello Expo, où se tient la 20e édition du Salon International de l’Habitat (SIH).

Double célébration  au parc Forello Expo Tanjombato. Le Salon International de l’Habitat qui s’y tient depuis hier, fête en effet ses vingt années d’existence à Madagascar. Un anniversaire qui coïncide avec celui de la BFV Société Générale, qui célèbre également cette année sa 20e année de présence sur le paysage bancaire malgache.

Partenariats. Sponsor officiel de l’événement, la BFV-SG propose aux visiteurs une gamme complète d’offres adaptées au secteur immobilier. « Le marché de l’immobilier à Madagascar connaît une importante expansion de la demande, aussi il est important que les offres évoluent et s’adaptent au nouveau mode du travail des professionnels  et aux besoins des particuliers », explique un responsable de la communication de la BFV Société Générale. Laquelle, à travers sa présence  au Salon International de l’Habitat, « souhaite apporter une facilité d’accès pour les prêts d’équipements professionnels et l’accès à la propriété, tant pour les particuliers que pour les entreprises ». C’est dans cet objectif d’ailleurs qu’elle a noué plusieurs partenariats avec les professionnels de l’immobilier. Seimad, Master Immo, Inecco et Ivana, qui sont tous des grands noms de l’immobilier, et s’associent actuellement  avec la BFV Société Générale pour optimiser et faciliter les démarches d’accès à la propriété. Ces partenaires co-animeront également des conférences avec la BFV sur le thème des offres de prêts immobiliers.

Crédits immobiliers. Parmi les offres proposées aux professionnels figure, entre autres, le prêt moyen terme « Immo » pour les aménagements et les constructions. Les particuliers ont droit à la gamme de crédits immobiliers Soahonenana. « Tany » pour l’acquisition de terrains, « Trano » pour la construction ou l’achat d’une maison et « Travaux » pour les rénovations, extensions et réparations de maisons. Par ailleurs, le Pack Ebène Or est assorti de trois mois de gratuité pour toute nouvelle souscription au Salon. A noter qu’une conférence sur le thème « Les prêts immobiliers BFV SG » se tient aujourd’hui à 16 heures à la mezzanine du Salon.  Ouverte au grand public, cette conférence sera une occasion de se familiariser avec les prêts immobiliers destinés à la concrétisation des projets.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Varika : Ankizivavy 12 taona, naolan’ny roa lahy mpiandry omby

Nahazo laka tato ho ato ny herisetra ara-nofo mianjady amin’ny adolantsento. Ankizivavy iray sahabo ho 12 taona eo no simba tanteraka naolana roa lahy voalaza fa mpiandry omby, ny talata teo, tany Nosy-varika. Araka ny tati-baovao voaray, dia teo am-pantsakana rano teny an-drenirano ity zaza tsy ampy taona ity no nobedain’ireto mpiarak’andro, ary nentin’ ireo tsy mataho-tody tany anaty kirihitr’ala. Rehefa safotra tsy nahatsiaro tena noho ny daroka sy vono nihatra taminy ity tovovavy kely niezaka nanohitra, dia nanamparan’ireo tsy mataho-tody ny filan-dratsy tamin’ny firaisana ara-nofo tambabe mamohehitra. Hatramin’izao, raha ny akom-baovao azo hatrany, dia mbola tsy hita ary tsy fantatra ny toerana misy azy roa lahy, voalaza fa mpanolana nitsoaka, na dia nokarohina fatratra aza.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Mampikony : Vitrine des « zava-bita » de Hery Rajaonarimampianina

Le couple Hery et Voahangy Rajaonarimampianina reçoit la bénédiction d’un notable.

Pour sa quatrième journée de campagne électorale, Hery Rajaonarimampianina a mis le cap sur Mampikony pour rallier par la suite Ambato-Boeny. Les populations locales sont reconnaissantes pour les diverses réalisations que l’ancien Président a accomplies dans ces districts.

Décidément, le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina continue de faire salle comble dans chacune des localités qu’il visite tout au long de sa campagne électorale. Ils étaient des milliers de personnes, dont des élus et des notables, à l’accueillir et à l’attendre au stade de Mampikony, région SOFIA, pour sa quatrième journée de campagne. Ce n’était pas seulement des villageois du district de Mampikony. Les gens affluaient de toutes parts et de toutes les communes rurales du district pour rencontrer le seul Chef d’Etat qui a su répondre à leurs attentes, durant son régime. Toujours est-il que ce district constitue une vitrine des « zava-bita » de Hery Rajaonarimampianina. Tous sont convaincus de la nécessité de préserver ces acquis et de perpétuer ces réalisations de l’ancien président Hery Rajaonarimampianina. Et pour ce faire, ils sont entièrement persuadés que voter pour le candidat n°12 est l’unique voie de s’assurer du développement du pays. Comme le développement ne se fait pas en un seul jour, les populations de Mampikony tiennent alors à reconduire le candidat n°12 afin de s’assurer de la continuité de ses réalisations.

Programme de société. Pour sa part, le candidat Hery Rajaonarimampianina a de nouveau abordé son programme de société, compilé dans sa vision Fisandratana, et dont le seul objectif est l’essor socio-économique de tout le peuple malgache. Il a rappelé que ledit district est l’un des premiers producteurs d’oignons, entre autres, et a promis aux paysans de faire en sorte de faciliter l’écoulement de ces produits. « Le peuple est aujourd’hui le seul détenteur de la clé du développement du pays », a-t-il laissé entendre à Mampikony, sous un tonnerre d’applaudissements de la foule enthousiaste.

Une foule immense a accueilli le candidat n°12 à Mampikony.

Ambato-Boeny. Confiance mutuelle et symbiose totale entre le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina et la population du district d’Ambato-Boeny. Cela a été démontré hier par l’accueil très chaleureux et triomphal que les quelque 32 000 habitants du district et de ses 11 communes rurales ont réservé au candidat Hery Rajaonarimampianina au stade d’Ambato-Boeny, où il a tenu à rencontrer la population de ce district pour sa 4e journée de campagne. En effet, ces milliers de gens ont affirmé que les promesses de Hery Rajaonarimampianina, alors qu’il était au pouvoir, n’étaient jamais vaines et qu’il les a toujours tenues. Ils ont cité, à titre d’exemple, l’amélioration de la santé publique par la mise en place d’infrastructures sanitaires. Le 17 mai 2018, entre autres, est une date historique pour Ambato-Boeny. Fidèle à sa promesse, ce fut à cette date que le président Hery Rajaonarimampianina a remis le bloc opératoire flambant neuf avec tous les équipements et accessoires au CHRD II du district. Une action qui traduit, d’après la population, la grande sagesse du président Hery Rajaonarimampianina qui, contrairement à ses prédécesseurs, a toujours privilégié le développement humain des populations des zones rurales et enclavées. Depuis toujours et jusqu’à présent, ces gens reconnaissent l’humilité et la modestie chez le candidat n°12, lesquelles l’ont amené à taire ses propres ambitions au bénéfice du bien-être des villageois et des populations.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Elevage des petits ruminants : Mise en place d’un centre multiplicateur de géniteurs

La demande des produits d’élevage de petits ruminants s’acroît sur le marché local, régional et international.

Une production annuelle d’un million d’ovins et de caprins est prévue dans le cadre de l’atteinte des objectifs inscrits dans la vision 2030.  

 L’élevage de petits ruminants constitue une des activités principales de la population dans la région de Betsiboka.  Sur le plan socio-économique, cette activité constitue à la fois un capital et une épargne pour les ménages. C’est également une source de revenu leur permettant de couvrir leurs besoins quotidiens. En outre, la viande des petits ruminants est très prisée sur le marché régional. Raison pour laquelle, le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a mis en place un centre multiplicateur de géniteurs d’ovins et de caprins dans cette région à forte potentialité en élevage de ces bétails.

Un million de petits ruminants. Ce centre peut recevoir 80 bétails en tout au bénéfice de quatre groupements d’éleveurs locaux. A part les bureaux construits, cette infrastructure comporte un local d’élevage avec un couloir de service, huit boxes dont un box destiné à  la nurserie des ovins, un box à celle des caprins, un autre box dédié à l’élevage post sevrage des jeunes ovins et un box à  l’élevage post sevrage des jeunes caprins. Il y a également un box servant à  l’élevage des chèvres, un box à l’élevage des brebis, un autre box utilisé pour l’élevage des chèvres gestantes et un box aux brebis gestantes. Notons que le bâtiment est  équipé d’une infirmerie et d’un local de stockage des nourritures ainsi que d’un local de stockage des matériels  permettant de bien suivre l’état sanitaire de ces petits ruminants. Ce centre multiplicateur de géniteurs a été mis en place dans l’objectif de satisfaire les besoins du marché local, régional et international selon la vision : « Madagascar grenier alimentaire de l’Océan Indien et de l’afrique Australe en 2030 ». Une production annuelle d’un million de petits ruminants est ainsi prévue, dans ce cadre.

Ressources propres internes. Il faut savoir que la région Betsiboka approvisionne en ovins et caprins les autres régions riveraines comme Boeny. Par ailleurs, une autre infrastructure d’abattage a été inaugurée au sein de la commune rurale d’Ambatofotsy, dans le district de Maevatanana. Cette tuerie est équipée d’un puit muni de buses à l’intérieur et de fournitures de levage. Ce qui permettra de garantir l’amélioration de  la qualité des produits d’élevage tout en assurant la sécurité sanitaire des consommateurs. La construction de toutes ces infrastructures a été financée sur les ressources propres internes de l’Etat, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Sommets nationaux U18 : Double confrontation MB2All – ASCUT

Les championnats de Madagascar de basket-ball U18 filles et garçons aborderont le stade des quarts de finale ce jour. Les grandes équipes ont toutes validé leur ticket. Que ce soit chez les filles ou chez les garçons, la formation de l’Association Sportive de la Commune Urbaine de Toamasina (ASCUT) affrontera MB2All d’Analamanga. Depuis quelques années, le championnat U18 filles est devenu l’affaire de MB2All, où la compétition n’est qu’une simple formalité pour les protégées de Ndranto Rakotonanahary. Ces deux équipes peuvent réaliser un doublé tout comme les équipes de Cospn 2 Atsinanana, Fandrasa Haute-Matsiatra et Serasera Vakinankaratra. Les affrontements s’annoncent intenses et très ouverts à Tsiroanomandidy.

T.H

U18G

DTSC Analamanga contre SGPI-BC Sava.

FANDRASA Haute-Matsiatra contre COSPN2 Atsinanana.

SERASERA Vakinankaratra contre ASA Analamanga.

ASCUT Atsinanana contre MB2ALL Analamanga.

U18F

COSPN2 Atsinanana contre TAMIFA Amoron’i Mania.

Lucadro Analamanga contre AS Emma Haute-Matsiatra.

SERASERA Vakinankaratra contre Fandrasa Haute-Matsiatra.

MB2All Analamanga contre ASCUT Atsinanana.

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Open international BMOI – Air France : Une finale franco-malgache en double dames ce jour

Les cadors sont exactes au rendez-vous à l’Open International BMOI – Air France, disputé actuellement sur les courts du country club à Ilafy. A l’issue des demi-finales du tournoi du double dames et hommes, les quatre équipes finalistes sont connues. Chez les dames, les Françaises Rachel Girard-Elodie Busson affronteront Nantenaina Ramalalaharivololona-Zarah Razafimahatratra. Une finale qui promet entre ces joueuses de renom international. Du côté des hommes, la finale 100% malgache est prévue pour demain. Jacob Rasolondrazana-Antso Rakotondramanga défiera le duo Ando Rasolomalala- Miarizo Rakotondramboa. Hier, Jacob-Ando a battu les frères Ratsimandresy par deux sets à zéro, 7-6 et 7-5 tandis que Ando-Miarizo a éliminé les Français en deux sets à zéro, 7-6 et 6-3. Le tableau du simple hommes et dames abordera la phase des quarts de finale. L’affiche la plus attendue est la confrontation entre Jacob Rasolondrazana et l’Argentin Franco Matthias chez les garçons et Zarah Razafimahatratra à Sariaka Radilofe du côté des dames.

T.H

Programme

Central

Quart de finale

Dames – 8 h 00 : Elodie Busson (France) contre Safidisoa Nomenjanahary.

Dames – Nantenaina Ramalalaharivololona contre Iariniaina Tsantaniony.

Hommes – Jacob Rasolondrazana contre Franco Matthias (Argentine).

Finale doubles dames

Rachel Girard-Elodie Busson (France) contre Nantenaina Ramalalaharivololona-Zarah Razafimahatratra.

Hommes : Florian Reynet contre Ando Rasolomalala.

Hommes : Louis Quennessen (France) contre Rado Rajaonarison.

Central Bis

8 h 00 : Dames Zarah Razafimahatratra contre Sariaka Radilofe.

Hommes : Antso Rakotondramanga contre Andritoavina Ratsimandresy.

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Mise en garde contre le détournement des votes

Andry et Mialy Rajoelina ont galvanisé la foule.

Succès monstre à Andapa, Befandriana Nord, Ambanja et Ambilobe. Partout où il est passé, le TGV a entraîné dans son sillage, une véritable marée humaine qui était enthousiaste à l’idée de rencontrer le jeune pionnier de l’IEM.

« Iny Eny Marina », se sont exclamés bon nombre d’entre eux en voyant arriver Andry Rajoelina qui leur rend bien le « Fitiavana » manifesté à son endroit. Un « Fitiavana » scellé par un « velirano » avec le peuple devant lequel il a fait savoir que ce n’est ni par soif du pouvoir ni pour l’honneur, encore moins pour ses intérêts personnels, qu’il est candidat à l’élection présidentielle. « C’est pour sauver le pays », a-t-il réitéré. « Sous peine de manquement par rapport à l’histoire ». Celle de Madagascar que le candidat n°13 entend changer grâce à l’IEM.

Le fondateur de l’IEM accueilli par une foule immense.

Manœuvres frauduleuses. Un pays composé à majorité de jeunes à qui appartient l’avenir.  A l’image de « Zandrikely » qui veut apporter un futur meilleur en mettant notamment en chantier des Travaux à Grande Vitesse dans toutes les régions pour rattraper le retard de développement de Madagascar. « Je me suis éclipsé pendant quelques années de la scène politique pour mieux me préparer », a-t-il fait savoir. Aujourd’hui, il se dit « totalement prêt ». A l’image du peuple  venu l’écouter qui est également « paré » pour « voter à 100% en faveur d’Andry Rajoelina » qui a expliqué comment cocher la case correspondante au candidat n°13 sur le bulletin unique. « Défendez bien votre choix face à certaines manœuvres frauduleuses visant à détourner vos votes », a-t-il lancé. Une mise en garde à l’adresse des nombreux électeurs présents, à chaque étape de sa campagne électorale. Pour l’auteur du livre « Par Amour de la Patrie », « il y va du développement de notre Tanindrazana ».

Le « 13 » fait le bonheur de la population.

« Manara-penitra ». Sans attendre son élection à la magistrature suprême, le candidat n°13 va déjà faire le bonheur de la population dans les localités visitées hier, en s’engageant entre autres, à ouvrir un « Tsena mora » à Befandriana Nord , où le « kapoaka » de riz se vend actuellement à 700 ariary. En somme, c’est le cas de le dire, 2450 ariary le kilo. Un hôpital « manara-penitra » également pour le fief électoral du sénateur Lylison et de sa sœur, la députée Lyliette.  Ambilobe ne sera pas en reste avec un terrain et une EPP non moins « manara-penitra ». C’est à la mesure même de la propagande du candidat n°13 qui est vraiment aux normes. Surtout par rapport aux principes fondamentaux régissant la campagne électorale qui sont respectés à la lettre et dans leur esprit. Malgré la foule immense qui vient à chaque fois à sa rencontre, le TGV a réussi à éviter les dérapages.

R.O

Midi Madagasikara0 partages

Trafics de stupéfiants : Renforcement de la lutte au niveau de la Douane Malagasy

Le problème se généralise. Environ 16 millions de consommateurs d’héroïne et d’opium sont recensés dans le monde. Les statistiques indiquent également une production de cocaïne estimée à 1410 tonnes en 2016. Des chiffres inquiétants qui poussent l’Administration douanière à renforcer la lutte contre les trafics de stupéfiants. Dans ce cadre, la Douane Malagasy mise beaucoup sur la modernisation et le renforcement de capacités, en organisant des échanges fréquents avec les spécialistes des autres pays. Du 3 au 5 octobre dernier, une délégation de la Douane réunionnaise, composée de spécialistes en la matière, est venue dans la Grande-île, pour dispenser une séance de formation aux douaniers malgaches, sur la lutte contre les stupéfiants en zone aéroportuaire. Organisé à l’Ecole nationale supérieure de la Douane à Tsaralalàna, cette formation était assisté par 25 agents, inspecteurs, contrôleurs, agents d’encadrement, agents de constatation, préposés des douanes du Service de la Surveillance et de la Lutte contre la Contrebande (SSLC), du bureau Ivato aéroport 12IV, du bureau Mamory Ivato14MA, du bureau Toamasina port 21TO, du bureau Nosy-Be 35NB et du bureau Majunga 42MG.

Projets. Les objectifs de la formation concernent le renforcement de capacité des agents de contrôle et de surveillance en matière de stupéfiants et l’amélioration de l’efficacité de ces agents ainsi que le partage d’expériences entre les deux administrations douanières. En effet, plusieurs sujets ont été abordés durant la session, notamment la classification des stupéfiants, les dispositifs internationaux, les instruments juridiques internationaux, la lutte contre le trafic illicite, le code de santé publique, les étapes de transformation, la classification des précurseurs, la description des produits stupéfiants, le mode de consommation, les effets des stupéfiants, la méthode d’acheminement, le conditionnement possible, la dissimulation et le prix. Par ailleurs, la collaboration entre les deux administrations douanières, Malagasy et Réunionnaise, se poursuit. La Douane a déjà annoncé l’organisation prochaine d’une formation sur les renseignements et moniteur de sécurité pour les mêmes agents. A cela s’ajoutera l’assistance et la formation en vue, pour le projet de mise en place d’une brigade cynophile.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

JOJ – Judo : Mireille Andriamifehy remporte une médaille d’argent symbolique

Mireille Andriamifehy avec sa médaille.

Pour la participation. La judokate malgache, Mireille Andriamifehy, participante aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos-Aires, rentre au pays avec beaucoup de satisfaction. Après sa 7e place chez les moins de 52 kg, Mireille a été qualifiée dans le tournoi par équipe au sein de l’équipe mixte nommée Athènes. Avec son équipe, elle a remporté la médaille d’argent. Une médaille symbolique qui ne compte pas dans le classement officiel juste pour la participation. Mireille Andriamifehy ne cesse de grimper dans le classement mondial. Autant dire qu’elle est une relève par excellence du judo malgache.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Peinture : Le maître du réalisme R.R Raparivo dans une santé inquiétante

R.R Raparivo, le grand maître du réalisme malgache.

Selon les membres de sa famille, R.R Raparivo se trouve actuellement dans un état de santé inquiétant. Le maître du réalisme malgache est aujourd’hui âgé de 84 ans. Cela pourrait entre autres, expliquer cette forme déclinante actuelle. Depuis plusieurs mois, l’artiste ne peut plus bouger de son lit suite à une chute dont il a été victime pendant la période des fêtes de Pentecôte. Selon toujours sa famille, sa santé s’est ensuite dégradée jusqu’à devenir plus qu’inquiétant. Toutefois, tout le monde espère que le maître puisse encore rester parmi ses proches, le plus longtemps possible. Sa famille fait ainsi appel au soutien de toutes les personnes de bonne volonté, que ce soit financière, mais surtout morale.

R.R Raparivo, c’est l’un des plus grands peintres malgaches de l’ère « moderne ». Il a aussi été un témoin privilégié de l’histoire coloniale du pays. Où il avait fui dans les forêts avec sa famille, où la famine était leur lot quotidien durant les répressions. Avant tout, c’est son style qui embrasse la nature, les faits du quotidien qui ont marqué ses chefs d’œuvres. Transformé un petit village de campagne en un petit havre de paix, son style éloigne du contemplatif béat. Ses tableaux transportent et transcendent l’imagination. L’essence du regard malgache colle tout de suite à la rétine avec ce style aux variances chromatiques subtiles dont la maîtrise fait sa signature.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Glacier Analakely : Tirike en maître des lieux

Une soirée foudroyante durant un passage éclair.

Sa dernière apparition remonte en janvier, mais le chanteur reste une grande figure du tsapiky malgache. Lui, C’est Tirike remet le couvercle avec son dernier album « Filongoa ». Si ce dernier était sorti en début d’année, le chanteur renouvelle le concert de promotion ce soir au Glacier Analakely, le temps de ce passage éclaire la Grande île. Il transportera le public dans l’univers magique des chansons des tropiques, et les noctambules pourront surement compter sur les rythmes effrénés de ses tubes.

“Misy raha hitako oh ! fa tsy ambarako oh !” Ces derniers temps, ce passage de la chanson de Tirike est sur toutes les lèvres. Dans Filongoa, l’artiste prône la solidarité qui fait toujours la valeur identitaire de Madagascar. Fort d’une bonne dizaine de titres, les chansons figurant sur  l’opus feront l’objet du répertoire de la soirée à l’instar de « Zaho Mandigne » et « Misengesenge », tout en comptant également  sur les « Vinanto », « Miisa vola » ou encore « Molia Malaky ».

Précédé d’une notoriété de fer il y a presque vingt ans de cela, Tirike est surtout connu pour ses grosses soirées endiablées et celle-ci ne dérogera certainement pas à la règle. Effectivement, ce sera un évènement exceptionnel.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Rock : Sharks, étendard du thrash metal, entre parenthèses

Sharks dans ses œuvres.

Sharks, l’un des ténors du thrash metal malgache, va se retirer de la scène après son ultime concert du 2 décembre. Un moment choisi pour revenir sur le parcours du véhicule supersonique de ce groupe contestataire jusqu’à la moelle.

Deux albums et une longue absence, voilà ce qui risque de résumer la carrière du groupe de thrash metal malgache, Sharks, héritier des Kazar et autres Cherokees. Grande fût la surprise pour les grands amateurs de ce rock band quand ce dernier a annoncé que son dernier concert sera le 2 décembre. Ce sera chez Maxime aux 67 ha, le quartier qui a vu grandir Sharks depuis la moitié des années 2000. « Nous sommes forcés par nos parcours personnels de mettre un arrêt à notre groupe. Sans doute pour quatre ans si nos projets respectifs se concrétisent », soutient Eddy Rossi.

Le moment est venu de parler de ces douze années de carrière, faites de circonvolutions et de mutations d’un milieu rock en quête de nouveaux souffles. Et surtout, dominé par les groupes frappés par le rock/variété à tendance commerciale. Sharks ne s’est jamais serré dans les rangs. « Le trash est une musique contestataire, cela se joue dans les textes surtout », confirme Eddy Rossi. Ce qui leur a permis de tirer à boulet rouge avec leur premier opus sorti en 2012 « Mahery fo ». Le disque comportait « Hatezeram-bahoaka », « Kolikoly », « Ady seza »… Dans l’ensemble, le disque rapporte sans concession l’ambiance des combats de rue. Ça se fracasse, ça se démène, c’est sanguinolent…  un coup de boule féroce contre le système.

Adoubé. Eddy et sa bande sont nés dans le sud-est de Madagascar. Une région maritime ancrée dans la luxuriance de la végétation, mais aussi aguerrie aux affres des cyclones. Sharks, rien que le groupe, est déjà une machine anti-cliché. Si pour les beaux penseurs le métal devait être réservé à une population « typiquement » et exclusivement tananarivienne, le Sharks est là pour remettre ces penseurs à leur place. Et de la plus belle des manières. Le band est aujourd’hui une référence à Antananarivo et ailleurs. Respecté tel un aîné par la génération montante, il a également reçu la considération des pionniers de ce genre musical.

« Pour ce concert, ce sera l’intégral des deux albums », souligne Eddy Rossi. Le second album « Dahalo ambony latabatra » a pourtant reçu la faveur des critiques, surtout les puristes. Sharks s’est essayé à la fusion. Avec « Trotraky », une des chansons de cet opus, « nous avons intégré des sonorités traditionnelles, du roots », fait savoir le leader vocal et guitariste. Sans oublier quelques petits tours dans le hardcore : « On s’est adapté à notre époque », conclut Eddy Rossi. Dans les textes, l’esprit thrash metal est resté intact. Rien que le titre de cet album est déjà assez évocateur. « Dahalo ambony latabatra » signifie « bandits en col blanc ».

Maminirina Rado  

Midi Madagasikara0 partages

Hotsaraina anio : Lozam-pifamoivoizana nahafaty olona valo teny amin’ny RN6

Maherin’ny telopolo ny naratra mafy ary valo no namoy ny ainy

Anio ao amin’ny efitra faha-dimy etsy lapam-pitsaràna Anosy no hotsaraina ny raharaha izay nahafaty olona valo. Izany dia mahakasika ny lozam-pifamoivoizana izay nitranga teny amin’ny tetezan’i Tanambao Manamboro, eny amin’ny lalam-pirenena faha-enina. Ny 30 jolay 2014, raha nisongona ny kamiao iray ny fiara fitaterana izay nitondra olona 55 tao anatiny, an’ny koperativa Soavadia, no nitranga ny loza. Nidona tamin’ny rindrina mampisaraka làlana ny kodiarana aloha an’ilay fiara fitateram-bahoaka. Vokatr’izany dia nivarina tany anaty hatsana ny fiara. Olona valo no namoy ny ainy ary maherin’ny telopolo ny naratra mafy ka voatery nampiakarina taty Antananarivo, tao amin’ny hopitaly Hjra rehefa vita ny fitsaboana fameloman’aina tao amin’ny hopitalin’Antsohihy. Mampitohy an’andrenivohitra an’Antalaha io fiara lehibe io ary saika hihazo ny faritra avaratra izy no io niharan’ny lozam-pifamoivoizana io. Hatreto dia tsy mbola hita izay nanjavonan’ny mpamily izay mazava hoazy fa isan’ny notorian’ny fianakavian’ny maty, ankoatry ny koperativa. Efa ela ny mpitory no mba naniry ny hanaovana haingana ny fitsaràna saingy tsy tontosa izany satria tsy nety hita ny tena tompon’andraiktira voalohany dia ny mpamily sy ny mpanampy azy izany. Nahoana no efa-taona aty aoriana izay vao mandeha ny fitsaràna ? Raha ny fanazavan’ny fianakavian’ny maty dia nanjavona tao amin’ny fitsaràna ny dosie ary manahy mafy izy ireo ny nisian’ny mpiraki-draharaha iray izay nanao kolikoly ka nahatonga izany. « Raha tsy nandondona mafy izahay sy nanara-maso akaiky nandritr’izay efa-taona izay dia tsy nandeha mihitsy io fitsaràna io. Tsipihinay koa fa tsy mba nisy didy fampisamborana ny mpamily hatramin’izao ary tsy nisy sary na ny kely aza nivoaka » hoy hatrany ny fianakaviany izay maniry mafy ny mba handraisan’ny fitsaràna fepetra hentitra momba ity raharaha ity satria ain’olona maro no maty ary maro koa ny nitondra takaitra. Momba ny trano mpiantoka indray dia naverimberina teny hatrany ny olona kanefa tsy nisy tohiny akory ary very tao amin’ny fitsaràna koa aza ny dosie momba izany, raha araka ny loharanom-baovao mitovy hatrany. Raha tsiahivina dia nampanantena ny fitondràm-panjakana avy amin’ny praiminisitra tamin’izany fotaoana, ny hanara-maso akaiky ny raharaha ka hanasazy ny tompon’andraikitra no koa handray an-tànana ny fitsaboana rehetra. Nijanona teo amin’ny fanomezana valopy kely anefa izany ary samy nizaka ny fahavoazana ny rehetra izay voakasik’ilay lozam-pifamoivoizana. Raha ny tanjona izany dia saika natao izay tsy hisian’ny tohiny tamin’ity raharaha ity ary dia samy niala maina fotsiny izay niharam-boina sy ny fianakaviany noho ny herin’ny kolikoly. Mitodika eny Anosy ny mason’ny olona anio. Be loatra koa izay lozam-pifamoivoizana tsy nisy tohiny izay ary dia ity raharaha ity no azo hatao fitaratra ny amin’izay mety ho fiafaran’ny raharaha toa ireny.

D.R