Les actualités Malgaches du Jeudi 12 Septembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara35 partages

Enseignement supérieur et recherche : L’employabilité des jeunes à travers l’expérience réussie ...

Le bâtiment principal de l’EMIT, au campus d’Andrainjato.Dès la deuxième année de formation, les étudiants sont en mesure de créer, seuls ou à plusieurs, leur entreprise. En master, certains d’entre eux vivent déjà de leurs projets devenus des startups. Cette expérience est vécue à l’Ecole de Management et d’Innovation Technologique (EMIT), une des Grandes écoles au sein de l’Université de Fianarantsoa qui forme en matière de sciences des technologies et des sciences de la société en niveaux Licence et Master, à travers plusieurs parcours. Ici, l’employabilité des jeunes diplômés n’est pas un vain mot car le chômage n’est pas une option.

Plusieurs étudiants ou groupes d’étudiants ont pu mettre sur pied des projets de startups et les concrétiser. C’est le cas pour des startups baptisés M’RAY, ITDC, Maro Loko, Fihary’Soft, Be-miray, All Step ou encore Memories. Certains de leurs créateurs commencent à en vivre.

En réalité, le secret réside dans la structure et la qualité de la formation qui dynamisent la recherche scientifique. En mettant en place une unité d’incubation entrepreneuriale, l’école donne la possibilité aux étudiants d’accélérer leurs projets en les accompagnant dans la réalisation de leurs rêves auxquels ils ont donné forme à travers les projets en question. Dans leur concrétisation, les étudiants sont aidés dans la mise en place de leur startup, partant du MVP (Minimum-viable-product) et du business plan jusqu’à la formalisation de l’entreprise. Les 11 enseignants-chercheurs permanents de l’école, dont quatre professeurs HDR (titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches) et sept docteurs, constituent ainsi des équipes de recherche multidisciplinaires en informatique, en communication et en management, expliquant cette pluralité qui s’avère bénéfique pour les étudiants.

La chorale EMIFI a convaincu l’assistance lors de la cérémonie de célébration du 20e anniversaire de l’établissement, le mois dernier.L’IGMA au cœur de la recherche

Une proportion non négligeable des étudiants de cet établissement ont choisi la voie de l’informatique pour se faire une place. L’existence de l’unité de recherche pour la mention informatique et mathématiques appliquées au sein de l’Université de Fianarantsoa, dénommée IGMA (Informatique – Géomatique – Mathématiques et Applications), leur procure la possibilité de développer des recherches fondamentales et appliquées dans plusieurs domaines.

Le multimédia, comme des « pro »

Au sein de l’EMIT, d’autres étudiants, en revanche se penchent davantage sur le multimédia et les relations publiques. Un champ relevant de la communication, en somme, qui oriente les étudiants vers des métiers qui les passionnent dans ce domaine. Le studio de production pour la mention Relations publiques et multimédia leur permet d’effectuer des travaux pratiques en matière de vidéo, de son, de montage, ou encore de modélisation en disposant d’équipements professionnels, incluant les drones.

Une équipe d’étudiants créateurs d’une startup, fière de la présenter à la presse.Le spirituel aussi…

Mention spéciale pour la chorale de l’EMIT qui donne une place au spirituel. Ainsi, la chorale « EMIFI ou EMIT Mikalo Fiderana » qui regroupe des jeunes étudiants chrétiens laïcs, excellent dans le chant de louanges. Un premier album intitulé « Tsara Loatra » est plutôt apprécié de ses auditeurs. Et pour valoriser les acquis des étudiants de l’établissement, la réalisation du clip de la chorale EMIFI a été effectuée par les étudiants eux-mêmes, en mettant à profit les équipements du Studio de production de l’école, nouvellement mis en place.

Des Prix gagnés par les étudiants et leur école

Plusieurs Prix sont inscrits au palmarès de cette école.

Juin 2019, 2e place lors du Web Cup, concours national organisé par Webcup MadagascarMars 2019, l’équipe de l’EMIT arrive à la première place lors du Hackathon national interuniversitaire organisé par Orange Madagascar, avec le projet « Hi-Tady ».Décembre 2018, première place lors du Global Startup Weekend AI Antananarivo 2018 organisé par TechStar Madagascar.Juillet 2018 : premier Prix dans la catégorie « Expert » et 2e prix dans la catégorie « étudiant » pendant le hacathon web réalisé par Orange et ISOC Madagascar.

 

 

L’EMIT en quelques chiffres20 années d’existence300 étudiants sortants en Master depuis 2013Plus de 500 étudiants diplômés en Licence depuis 201311 enseignants-chercheurs permanents4 professeurs HDR7 Docteurs11 doctorantsDossier réalisé par Hanitra R.
Midi Madagasikara33 partages

Filière Gaz : La société Vitogaz engagée dans la protection de l’environnement

L’un des événements qui auront marqué le mois d’août dernier a été sans conteste l’incendie de la forêt d’Amazonie, considérée comme le poumon de la planète Terre.

A Madagascar, les incendies sont monnaie courante aussi bien en ville que dans les campagnes avec les fréquents feux de brousse. Les images publiées par la NASA sont éloquentes quant à l’ampleur de ces incendies, laissant imaginer des dégâts sur l’environnement et les ressources abritées par la forêt. Le mois d’août a aussi vu le prix du charbon flamber, avec de multiples hausses du prix du sac.

Importance

C’est d’ailleurs en conscience de l’importance de l’environnement pour Madagascar que les autorités de tous les niveaux sont en train de mettre en place des dispositifs pour la préservation de la forêt. On peut citer, entre autres, la régulation des autorisations d’exploitations forestières, la promotion des actions en faveur de l’environnement telles que le reboisement. La société Vitogaz rejoint cette initiative en proposant le gaz comme énergie alternative pour les foyers. « Depuis le mois de juillet, la société a organisé des animations dans différentes villes du pays, et offre une réduction sur le kit fatapera. De Tuléar à Foulpointe, Morondava, Mahajanga, Antsirabe, et Antananarivo, des milliers de clients ont bénéficié de ces promotions. La participation à des foires régionales telles que FIER MADA ou la Foire du Boeny sont aussi dans le calendrier pour cette campagne » indique, un responsable de Vitogaz.

Avantages

En plus de la vente promotionnelle, ces animations sont aussi l’occasion pour la société d’éduquer et de sensibiliser la population sur les avantages du gaz, en tant qu’énergie domestique. Le gaz joue, en effet un rôle primordial dans la préservation de l’environnement en limitant la coupe d’arbres et réduisant ainsi la déforestation, et aussi la préservation de la santé car étant une énergie propre, le gaz ne dégage pas de fumées toxiques néfastes pour la santé. Ces animations ont aussi permis de répondre aux questions des consommateurs. La sécurité étant une des questions récurrentes posées par les clients, lors des animations, des démonstrations sur l’utilisation des accessoires. La sécurité commence par le fait de savoir bien utiliser, bien brancher et bien démonter par la suite les accessoires et appareils utilisés ; l’information sur le gaz concerne notamment les bouteilles répondant aux normes internationales, la présence de manchons de sécurité garant du fait que le gaz sort des centres agréés, et la présence de soupape de sécurité sur la bouteille.

Etudes comparatives

Pour aller plus loin, la société Vitogaz a réalisé des études comparatives entre le charbon et le gaz. « Avec les hausses incessantes du charbon, et le prix quasi stable du gaz ces dernières années, le gaz se présente comme l’énergie qui présente beaucoup plus d’avantages pour les consommateurs, avec notamment son prix compétitif, et son confort à l’utilisation ». Le témoignage des consommateurs, à l’exemple de cette mère de famille de Foulpointe, renforce cet objectif de chercher à faciliter la vie des foyers malgaches, de faire en sorte que ces derniers tirent bénéfice de l’utilisation du gaz. Les promotions vont encore continuer pour ce mois de septembre, avec des animations dans plusieurs villes. Pour en revenir à l’engagement des autorités, Vitogaz compte aller plus loin en travaillant de concert avec les autorités pour la préservation de l’environnement, comme c’est le cas avec la Région Boeny, et la proposition de ventes de gaz au détail comme c’est déjà le cas à Mahajanga.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara28 partages

PRM, PM, ministres et parlementaires : Passeports diplomatiques pour les conjoints et les enfants mineurs

Les députés, leurs conjoints et leurs enfants mineurs non mariés de moins de 21 ans peuvent bénéficier du passeport diplomatique.

Le ministère des Affaires étrangères a rappelé le texte règlementaire énumérant les bénéficiaires du passeport diplomatique.

Saisie pour le contrôle de constitutionnalité de la Résolution n°01-2019/R relative au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la HCC a renvoyé la balle à l’Exécutif quant aux dispositions de ladite Résolution sur la délivrance du passeport diplomatique aux députés. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas tardé de réagir en rappelant dans son communiqué que l’usage d’un passeport diplomatique est régi par le décret n° 2019-078 du 07 février 2019. L’article 2 de ce décret dispose que « le passeport diplomatique est destiné aux personnes exerçant les hauts emplois de l’Etat de la République de Madagascar, expressément énumérées par le présent décret, et aux fonctionnaires de carrière diplomatique et consulaire de la République de Madagascar, lorsqu’ils sont en activité de service ou lorsqu’ils voyagent à l’étranger pour le compte du Gouvernement malgache ».

Moins de 21 ans. Dans son communiqué, le ministère des Affaires étrangères souligne que sont bénéficiaires du passeport diplomatique durant l’exercice de leur fonction le président de la République , le Premier ministre et les membres du gouvernement,  les présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale et de la Haute Cour Constitutionnelle, les députés, les sénateurs et les juges constitutionnels, les ambassadeurs, chargés d’Affaires et les Consuls Généraux, les Consuls Honoraires ; et les fonctionnaires civils ou militaires, les contractuels de catégorie A5 en service au département central du ministère des Affaires étrangères, occupant cumulativement les postes de Chefs de division ou supérieurs, ou occupant des emplois correspondant dans les représentations extérieures de Madagascar. Le ministère des Affaires étrangères précise que les conjoints ou les conjointes et les enfants mineurs non mariés de moins de 21 ans de ces responsables peuvent également bénéficier du passeport diplomatique permanent ou temporaire.

Utilisations abusives. Dans sa décision n° 16-HCC/D3 du 05 septembre 2019 sur la constitutionnalité de la Résolution n°01-2019/R relative au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la HCC a émis une réserve quant à d’éventuelles utilisations abusives du passeport diplomatique par les bénéficiaires. Malgré cette réserve, le décret n° 2019-078 du 07 février 2019 accorde aux députés le droit d’utiliser ces documents de voyage. Le ministère des Affaires étrangères indique dans son communiqué que les anciens présidents de la République, les anciens Premiers ministres, les anciens présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale et de la Haute Cour Constitutionnelle, les anciens ministres des Affaires étrangères ainsi que les membres du Corps des Agents diplomatiques et consulaires et ceux des attachés aux Affaires étrangères en activité dans un service public national ou international peuvent également disposer du passeport diplomatique.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara11 partages

Violences basées sur le genre : Mialy Rajoelina propose l’école obligatoire jusqu’à 18 ans

Au mois d’avril dernier, Mialy Rajoelina a été désignée Ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) pour la lutte contre la violence basée sur le genre et contre le mariage forcé précoce des enfants. Un statut que la Première Dame assume pleinement. D’ailleurs, le combat contre ces fléaux figure parmi les priorités de l’association FITIA dont elle préside. Depuis le mois de janvier, Mialy Rajoelina multiplie les démarches tant au niveau national qu’international pour lutter contre ces phénomènes et défendre les droits de la femme. D’où la création, début juillet, de deux Brigades féminines de proximité à Antananarivo et à Toliara, en collaboration avec le FNUAP, ainsi que la mise en place de structures d’accueil et d’écoute pour les victimes. En tant qu’Ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour la Population, la Première Dame est devenue leader en Afrique de la lutte contre les violences basées sur le genre. D’après les études, 35% des femmes subissent à un moment de leur vie des violences physiques ou sexuelles. Mais il faut reconnaître aussi qu’outre les violences, le mariage précoce constitue aussi un problème à l’émancipation de la femme. En Afrique de l’Ouest et du Centre, plus de 4 jeunes femmes sur 10 se marient et/ou sont mariées avant 18 ans, abrogeant ainsi leur scolarité et limitant la possibilité d’exercer un métier.

Conventions. Pour lutter efficacement contre les violences basées sur le genre et contre les mariages précoces des jeunes filles, Mialy Rajoelina estime qu’il faut soigner le mal par sa racine, notamment par le biais de l’éducation. Pour y parvenir, la Première Dame propose l’école obligatoire jusqu’à 18 ans pour les jeunes filles. Dans une interview accordée à nos confrères de Jeune Afrique, elle a annoncé qu’une loi y afférente va être proposée au Parlement incessamment pour adoption. « Des lois spécifiques doivent être votées pour lutter contre les violences », estime-t-elle. Et d’ajouter qu’ « à Madagascar, nous avons initié des conventions avec les ministères compétents et les partenaires ». Il serait aussi question d’encourager les entreprises à recruter des femmes via des mesures incitatives.

Davis R

Midi Madagasikara9 partages

Madagascar – Indonésie : construction de voie ferrée entre Brieville et Morarano

Après quarante-quatre ans de relations diplomatiques, un énorme projet est en train de se concrétiser entre les deux pays ! Il s’agit de transport par voie ferrée du chrome d’Andriamena ( Brieville) vers Morarano chrome, d’une longueur de 220 km selon un relevé topographique aérien.

Enfin le domaine de coopération entre notre pays et l’Indonésie a pris un nouvel élan ! En effet, la ministre des Entreprises publiques indonésiennes Mme Rini Soemarno va effectuer une visite de travail chez nous du 14 au 16 septembre avec une lourde délégation composée de hauts responsables du secteur public de ce pays. Elle va proposer aussi un certain nombre de programmes d’assistance et de coopération disponibles de suite avec les partenaires malgaches. Afin de préparer cette visite, des représentants des sociétés publiques PT INKA et PT TIMAH sont dans nos murs. La première société attend la signature du protocole d’accord avec la société KRAOMA avant de procéder à l’étude de faisabilité, de technique de ce projet.  Elle a déjà coopéré avec plusieurs pays dont le Bengladesh, la Malaisie, l’Australie… en fournissant des wagons,  des locomotives diesels ou électriques, en y construisant des chemins de fer. La société PT TIMAH qui se spécialise dans l’exploitation minière de tout genre cherche des partenaires malgaches afin de réaliser des projets rentables dans les plus brefs délais.  Elle promet déjà de respecter les conditions humaines et environnementales. La réunion d’hier avec les techniciens malgaches et indonésiens à Wisma indonesia a permis d’entrevoir un nouveau souffle dans les relations entre  ces deux pays en voie de développement qui sont prêts à collaborer d’une manière avantageuse pour les deux parties.

NARY RAVONJY

Midi Madagasikara4 partages

Résidence de fonction : Le général Jean Ravelonarivo riposte

« J’y suis, j’y reste », martèle l’ancien PM.

Suite à l’article paru dans notre édition d’hier sous le titre « Résidence de fonction : Les anciens Premiers ministres invités à remettre les clés », l’un de ces derniers tient à apporter un droit de réponse.

Le général Jean Ravelonarivo car il est question de lui, riposte d’ailleurs par la voie du droit. En exhibant notamment un Avis du Conseil d’Etat en date du 19 février 2016 concernant le sens, la portée et la limite du décret n°2016 075 du 03 février 2016 déterminant les droits et avantages attribués aux anciens Chefs d’Institution. De l’Avis du Conseil d’Etat cosigné par le Président et le Commissaire général de la Loi, « aucune mention d’exclusion n’a été inscrite dans ce règlement concernant les droits et avantages des anciens Chefs d’Institution pour la période au-delà des six (06) mois après cessation de fonction de ces derniers. Il en résulte que le décret ne régit que cette période. Les textes antérieurs demeurent alors en vigueur pour les situations postérieures notamment les articles 4, 5, 6, 7 et 8 du décret n°2009-132 du 21 janvier 2009. Concrètement, le décret n°2016-075 du 03 février 2016 ne régit que les situations des anciens Chefs d’Institution pour les six (06) mois après la cessation de leur fonction. En ce sens, ils bénéficient des indemnités liées à leurs fonctions ; d’une (01) résidence décente ; de la prise en charge de leurs dépenses en eau, électricité et téléphone dont 01 numéro fixe et 01 numéro mobile ; de deux (02) véhicules de représentation avec deux (02) chauffeurs, trois (03) gens de maison et deux (02) gardes du corps issus des forces de l’ordre ; du droit au passeport diplomatique conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur ».

Lettre. L’ancien PM Jean Ravelonarivo d’attirer tout particulièrement l’attention sur le passage de l’Avis du Conseil d’Etat selon lequel « les droits et avantages prévus par le décret n°2009-132 du 21 janvier 2009, demeurent applicables à partir de son article 4 pour les situations au-delà de la période de 06 mois citée supra, à savoir : maintien de quatre (04) gardes du corps qui sont des éléments des forces de l’ordre ; maintien de la propriété décente ; maintien de deux (02) véhicules de représentation (avec deux chauffeurs) ; et maintien de la jouissance du passeport diplomatique ». Fort de cet Avis du Conseil d’Etat qu’il a joint à sa réponse, le général Jean Ravelonarivo de signifier qu’il ne peut donner suite à la lettre en date du 15 mai 2019 du ministre de l’Economie et des Finances l’invitant à libérer la « Villa Bord de l’Eau » à Ambohibao. « En ma qualité d’ancien Chef d’Institution et en application des articles 4 et suivants du décret n°2009-132 du 21 janvier 2009 qui régissent les situations au-delà de la période de six (06) mois après la cessation de fonction, j’ai droit au maintien », a-t-il fait savoir dans sa lettre en date du 04 juin 2019. Affaire à suivre.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara1 partages

Sambava : Mivezivezy eny amin’ny lalam-pirenena ny basy

Basy vita gasy avokoa izy ireo. Miisa telo no sarona nandritry ny fisavàna tampoka nataon’ny pôlisy izay miasa ao an-toerana. « Revolver » ny roa ary basim-borona ny iray. Fiara izay mivoaka sy miditra no nosavaina tampoka avy amin’ny fametrahana barazy teo amin’ny tanàna antsoina hoe Ambarimihambana. Teo no nahatratrarana ny basy roa izay niaraka tamin’ny bala maromaro. Tsy fantatra ho basy ireo satria efa noravaravaina ny piesiny. Izany dia mba entina hanamorana ny fitaterana azy satria mora fantatra ny basy lava raha izy tenany iny no atao anaty entana iray. Saika hamidy tao Sambava no tanjon’ny olona nitondra azy, raha araka ny fanazavan’ny polisy. Ny tranga faharoa indray izay nahitàna ny basy fahatelo dia mahakasika olona izay nandrahona olon-kafa tamin’ny basy. Nisy nampandre ny mpitandro ny filaminana teo ary tonga teny an-toerana nijery ny zava-nitanga. Rehefa izany dia nilaza ilay mpandrahona fa polisy ny tenany. Tsy nampihemotra ny mitandro ny filaminana ny tsy nisambotra azy izany. Rehefa nisokatra ny fanadihadiana izay nanomboka tamin’ny fanamarinana ny momba azy dia efa hita sahady fa tsy polisy velively izy fa nisandoka andraikitra. Vao mainka aza

Efa natolotra ny fampanoavana ary efa voatazona am-ponja vonjimaika avokoa ireo olona 03 voasambotra ireo.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Littérature : « Sakamalaho sy havozo »… d’amour et de regrets

Les planches du Cemdlac ont été illuminées par Zara Ainga et Tsy Avahana Rahely.

Les poèmes de Zara Ainga et TsyAvahana Rahely veulent sortir des sentiers battus. Au-delà des poètes, ces deux acolytes annoncent les prémices d’une génération de poètes romantiques.

Les deux poètes se lancent en indépendants, Zara Ainga et TsyAvahana Rahely, ont proposé un après-midi assez sage hier au Cemdlac Analakely. Deux jeunes qui ont plongé dans l’autoproduction sans sortir la litanie défaitiste de la difficulté de sortir un livre « Sakamalao sy havozo ». « En fait, c’était pas trop difficile. Bien que nous ayons suivi des démarches normales. C’est faisable », avance Zara Ainga. Au-delà de leur qualité littéraire, c’est surtout l’initiative de défier toutes les difficultés qui se ressent chez ces manieurs de rimes.

«Pour le prix, il se situe dans une fourchette comprise entre  4.000 et  5.000 ariary l’unité. Pour l’instant, nous espérons vendre toute la production. Ensuite, nous imprimerons selon la demande », ajoute Zara Ainga. Dès lors, les deux acolytes n’ont pour l’instant produit que 50 recueils. Au Cemdlac, le public a répondu présent. D’autant qu’une initiative en « solo », sans la couverture des associations de poètes, est assez délicate à négocier. Mais Zara Ainga et TsyAvahana Rahely veulent tenter leur chance.

Investir et rimer. Durant leur représentation, un travail en duo, les deux poètes ont parlé d’amour et de regrets. « Il y a l’amour, mais également, les mots non maîtrisés durant les périodes difficiles », met en avant Zara Ainga, avec un ton quelque peu amusé. « Parler du beau sentiment, c’était mon choix. Ce n’est pas pathétique ni dépassé d’être blessé en amour. Quelque soit la période, cela arrive tout le temps. Moi personnellement j’ai été déçu en amour. L’amour est intemporel », soutient Tsy Avahana Rahely. Dans « Vitako ny zanako », s’aimer peut aussi dans le cas échéant signifier se séparer. Dans une écriture déchirante, la déclamation des deux poètes fait vibrer toute la salle. Tandis qu’avec « Malalanao manoratra », l’affection jouissive est l’essence de la séduction. Sans verser dans le pathétique, mais quelque peu répétitif dans le cheminement sentimental, Zara Ainga et Tsy Avahana Rahely ont prouvé que le romantisme n’est pas encore mort. Comme invités, les deux poètes ont reçu Nina, Schimina et Nianjara Masoandro.

Maminirina Rado

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA MITAM-PIADIANA AO NOSY BE HELL VILLE : Jiolahy miisa 06 naiditra am-ponja vonjy maika

 Misy  andian-jiolahy   mpanao  fanafihana mitam-piadiana  sy  mampihorohoro  ny  fokonolona  mihaodihaody ao, izay anaovan’izy  ireo  antso  avo  amin’ny  tompon’andraikitra mahefa mba hiaro  azy  ireo. Manoloana izany indrindra dia hentitra ny fisafoana tanterahin’ny  eo  anivon’ny  Polisim-pirenena   mba hiarovana ny  vahoaka  sy  ny fananany. Fantatra  àry  fa tokantrano iray tao Marodoka (Nosy-Be) no saika hisy hanafika ny alin’ny 07 Septambra 2019 lasa teo.  

Avy hatrany  dia nidina  ifotony  ireo  Polisy  raha vao nandre ny vaovao ka  tonga ara-potoana saingy  vaky rifatra ireo jiolahy raha  saika hanatanteraka ny asa ratsiny.  Taorian’izay  dia nitohy ny fanadihadiana nataon’ny Polisy avy ao Nosy-be  ka  fantatra avokoa ireo olona saika hanao izany fanafihana izany. Ny alatsinainy 09 Septambra àry dia olona miisa 6 no nosamborin’ny mpitandro filaminana ka ny 03 tamin’izy ireo  no  tena nandray anjara mivantana tamin’ilay fanafihana saika natao, ny 03 ambiny kosa dia niray tsikombakomba sy nampiantrano ireto jiolahy ireto.  Ankoatra  izay  dia mbola misy ihany koa ny olona 02 izay mbola  karohina hatreto.  Tsy  niandry  ela  fa tonga dia nampiakarina  fampanoavana ireo olona 6 ireo ary notazomina am-ponja vonjy maika ankehitriny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANDRAVOAHANGY - MPANENDAKA TRATRA : Nahitana ody gasy tany anaty akanjony

Raha  ny  loharanom-baovao voaray  bebe kokoa mahakasika ny  zava-niseho dia  tovolahy  iray  no voasambotry ny Polisy mpanao fisafoana avy ao amin’ny CSP8 Analamahitsy ny alatsinainy 09 septambra 2019 lasa teo, teny Andravoahangy, raha vao avy nangarom-paosy tokony ho tamin’ny 1 ora maraina. Polisy nanao fisafoana no nanatonan’ilay vehivavy ka nitantarany izay nanjo azy. 

Nambarany fa nisy tovolahy maromaro nangarona ny paosiny ka lasan’izy ireo tamin’izany ny findainy ary mbola hitany ao Andravoahangy ireo mpangarom-paosy ireo. Nandray andraikitra avy hatrany ny polisy hitady ireo olon-dratsy. Vao nahita ny polisy nanatona azy anefa ireo olon-dratsy niisa  efatra  dia vaky nandositra avy hatrany. Raikitra ny fifanenjehana ka voasambotra ny  iray  tamin’izy ireo. Nandritra ny fanadihadiana ity voasambotra ity  no  nahitana  ilay ody gasy mipaingotra tao anaty akanjony entiny hanaovana fandraikiraikena amin’ireo olona haroniny paosy. Fantatra ihany koa fa efa nifonja noho ny resaka halatra izy ny taona 2018. Ireo namany izay tafatsoaka niaraka tamin’ilay finday halatra kosa dia mbola karohina fatratra  amin’izao  fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

LALAM-PIRENENA FAHAFITO : Taksiborosy iray nahitana rongony milanja 5kg

Matetika iny lalam-pirenena fahafito iny  no tena  ahitana azy  hatramin’izao.  Misy ireo  olona mpivarotra, mpandray  ny entana eto  Antananarivo  izay  vidiana sy  jifaina tokoa raha ny  tatitra voaray matetika momba izany.  Efa nisy  ireo olona nosamborina    voasaringotra amin’ny raharaha saingy ny mahagaga anefa dia toa tsy mbola mazava  tsara   hatramin’izao   ny tena tompon’andraikitra sy  ambadika  amin’ny  fanaparitahana zava-mahadomelina eto amintsika.

Lasibatra ny  tanora  vao erotrerony

Ho an’ny  eto  an-drenivohitra manokana  izao  raha ny  angom-baovao voaray   nisesisesy  dia     zatovolahy  manodidina ny  15 ka hatramin’ny  25 taona eo  no   sarona  amin’ny   fifohana rongony.  Saika ny ankizy  tsy  manan-katao lasa  mpanendaka  sy  mpanao  halabotry sy   ireo  toerana eny  amin’ny  faritra iva toy  ny eny  Ambodin’Isotry, Andavamamba, Ampefiloha, no nahitana tranga betsaka.  Etsy andanin’izay  ireo  olon-dratsy   mpandroba. Eo anatrehan’ireo  seho indrindra no  atahorana amin’ny  taranaka  fara mandimby  izay  tokony handraisan’ny  fitondram-panjakana fepetra hentitra. 

Raha tsy hilaza afa-tsy ireo  voly  rongony  amina hektara maro fotsiny. Nisy  ihany ireo  efa nogiazana tany  amin’ny  Faritra atsimo  saingy mbola manjavozavo  amin’ny  rehetra toa tsy misy tohiny intsony ny raharaha ankehitriny.  Ny ankabeazan’ireo  mpanara-baovao no miandry   sy  liana  hamantatra izay ambadik’ity rahararaha ity, ankoatra ny  vahaolana famongorana izany. Raha  ny tatitra voaray  avy  amin’ny  Polisim-pirenena  voaray   omaly, ny 07septambra 2019 lasa teo tokony ho tamin’ny 09 ora alina dia nisy taksiborosy mampitohy an’ Ambalavao sy Fianarantsoa no nahatrarana kitapo iray feno rongony milanja 5kg. 

Sakan-dalana nataon’ny Polisy teny amin’ny lalam-pirenena fahafito teny Ankidaona no nahatratrarana ity rongony ity rehefa nisy ny fisavana ny entana noentin’ilay fiara. Noentina avy hatrany tany amin’ny paositry ny Polisy nanaovana fanadihadiana moa ilay lehilahy 22 taona tompon’ilay entana ka rehefa natolotra ny Fitsarana dia nidoboka am-ponja vonjy maika ny 09 septambra lasa teo.   Tsikaritra hatrany  fa ataon’ny  mpitandro filaminana sava hao  mihitsy lalam-pirenena fahafito  manoloana ireo  gaboraraka   be dia be, eny  fa na dia mbola misy ihany aza  ny indro kely.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

HIFARANA ANIO NY FANATERANA DOSIE : Hisy fifidianana manokana ireo Kaominina tsy misy kandida

Manodidina ny tapa-bolana ny fe-potoana nananan’ireo rehetra maniry hitantana ny Kaominina sy ireo te ho lasa mpanolo-tsain’ny Kaominina hikarakara ny dosieny.  Narisarisa tanteraka anefa ireo kandida tamin’izay fanaterana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany izay teny anivon’ny Ovec. Tamin’ny herinandro voalohany dia azo isaina amin’ny ratsan-tanana ireo tonga nanatitra ny dosieny ary saika mbola manontany amin’ny antsipiran’ny taratasy ilaina ny ankamaroan’izy ireo. 

Tamin’ireo fifidianana roa nifandimby teo aloha dia fanaon’ireo kandida hatrany ny miandriandry aty aoriana vao manatitra izay antontan-taratasy filatsahan-kofidiany izay fa tamin’ity fifidianana ben’ny tanàna ity no tena nanaitra ny fahalainan’ireo maniry hilatsa-kofidiana. Roa andro mialohan’ny hikatonan’ny fandraisana ny dosien’izy ireo dia mbola tsy nisy afa-tsy 47 monja ireo kandida tonga nanatona ny Ovec raha ho an’ny tato anatin’ny Faritra Analamanga manokana. Mahatratra an-jatony anefa ireo Kaominina mandrafitra ity Faritra ity ary misy aza ireo tsy mbola misy mpilatsa-kofidiana mihitsy na iray aza tamin’ny fotoana farany nahazoana vaovao teo anivon’ny Céni.  

Hisy fifidianana manokana  

Na izany aza anefa dia mbola tsy nisy ny fanapahan-kevitra hatreto ny amin’ny hanemorana na tsia an’io daty efa voatondro io. Raha ny fepetra noraisin’ny Céni dia fantatra fa hanaovana fifidianana manokana na “élection partielle” ireo Kaominina tsy manana kandida ben’ny tanàna mandra pahatongan’ny andro anio. Marihana fa efa nisy ny fanapahan-kevitra noraisana mba hanampiana an’ireo kandida amin’izay fikarakarana dosie izay. Nihevitra ny teo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana fa anisany antony mampitarozaka ny fanateran’izy ireo ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana ny fahasarotana eo amin’ny fikarakarana ny taratasy sasany. 

Manoloana izany dia efa nanome baiko ireo sampan-draharaham-panjakana rehetra mifandraika amin’ny fikarakarana dosie ny Céni mba hisokatra mandrakariva. Nandray fepetra ihany koa ny Céni fa azo  atao eo anivon’ny Kaominina ihany ny fanamarinan-tsonian’ireo dosie raha toa ka tsy maintsy ilaina ny lehiben’ny Distrika izany teo aloha. Ankoatr’ireo dia nomena alalana ireo kandida hanatitra ny dosieny na mbola tsy feno aza saingy kosa misy ny fe-potoana telo andro tsy maintsy hamenoana izany. Ireo no fepetra noraisana mba hanampiana ireo olom-pirenena maniry hilatsaka ben’ny tanàna sy mpanolo-tsaina. Nanao antso avo hatrany ireo tompon’andraikitry ny Ovec mba tsy hiandry ora farany ny kandida saingy heverina fa amin’ity anio ity vao hanao totoafo ny fahatongavan’ireo kandida manatitra izay antotan-taratasy filatsahan-kofidiany izay eny anivon’ny Ovec. 

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITATERAM-BAHOAKA AO AMIN’NY DISTRIKA MITSINJO : Misy fepetra horaisina koa amin’ny baka

Hisy zandary hiahy manokana sy handamina amin’ny fiakarana sy fidirana amin’ny baka araka ny tapaka nandritry ny fivorian’ny OMC. Ankoatra ireo fepetra izay efa notaterina teto amin’ny pejin’ny Ino Vaovao Faritra. Izany dia hisorohana ny loza tsy hitranga. Tsiahivina moa fa ny distrikan’i Mitsinjo dia manomboka amin’ny tanànan’i Katsepy izany hoe miampita amin’ny baka dia tonga. Tsy lavitra an’i Mahajanga akory izy io, nefa dia zavatra hafa tanteraka no iainana any. 

Lalan-tany no mampitohy ireo distrika roa ireo hatrany Maintirano. Fiara tsy mataho-dalana namboarina manokana sy nampiakarina no manao ny asa fitateram-bahoaka any. Mandritra ny maintany ihany izy ireo no afaka miasa fa rehefa asara dia trakitera sy unimog ary 6x6 no sisa afaka mandeha.  Isan-taona dia tsy maintsy amboarina tanteraka ireo fiara ireo ka miala daholo ny vatany, averina amboarina ny jiro sy ny kojakoja rehetra. Raha mandalo fitsirihana teknika dia inoana fa vitsy amin’ireo fiara mpitatitra any no ho afaka. Tsy manaraka ny fepetra misy amin’ny fitaterana amin’ny tany sy ny fanjakana araka izany ireo fiara miasa any, tahaka ireo fiarabe navadika ho mpitatitra olona any amin’iny Faritra atsimo iny ihany. Raha 5 ka hatramin’ny 9 ny olona tokony hoentin’ny fiara tsy mataho-dalana amin’ny lalam-pirenena hafa dia tafakatra 16 no entin’ireo mpitatitra amin’iny lalana iny. Any ambony fitoeran’entana ny mpanampy ny mpamily ary misy roa ka hatramin’ny efatra izy ireo. Amin’ny maintany anefa rehefa voakiky ny lalana ka mahitsy dia tafakatra hatramin’ny 80km isan’ora ny hafainganam-pandehan’ireo fiara mpitatitra nefa ireo mpanampy ny mpamily ao ambony ao ihany. 

Amin’ny asa ihany koa dia midoladola izay tsy izy ny fiara raha miditra anaty lavaka ary mirirana mihitsy nefa dia mbola ao ambony ao ihany ireo mpanampy mpamily. Hatreto anefa dia mbola vitsy dia vitsy ny loza miseho na dia mampatahotra ny tsy zatra tokoa aza ny mijery azy ireo. manomboka izao dia tsy azo atao intsony ny mipetraka any ambony fitoeran’entana sy ny ‘capot’ ary mikirazorazo amin’ny sisin’ny fiara. Izay tratra dia ampidirina ‘fourrière’ araka ny fanapahan-kevitry ny tompon’andraikitra.

Hofanina amin’ny fandriampahalemana

Hisy ny fanomezana fanofanana ho an’ny kartie mobila ho an’ireo fokontany rehetra ao Mitsinjo ka zandary tarihin’ny officier coordonateur de la gendarmerie amin’ny distrika Mitsinjo sy Soalala no hitarika. Hisy ihany koa fanofanana ny mpiray dina sy fandrindrana ny asan’izy ireo hifandray tanteraka amin’ny asan’ny mpitandro filaminana. Misarika ny ain’ny mpitatitra hanaraka ny lamina apetraka ny sefo ditrika satria ain’olona no tandremana, hoy hatrany izy. Manainga ireo kartie mobila rehetra ho avy hanaraka ny fanofanana ihany koa izy hanavahana ny vary sy tsiparifary ary hisy fizarana badge amin’ny kartie mobila rehetra aorian’ny fanofanana.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

HOTOLORANA LOHA-MASININA VAOVAO NY FCE : Efa tonga any Espagne ireo teknisiana iraka manokana

Araka ny tatitra nambaran’ny tompon’andraikitra eo anivon’ny minisiteran’ny fitaterana sy ny fizahan-tany ary ny famantarana ny toetr’andro dia efa tonga any Balmaseda, Bilbao, Espagne ireo teknisiana iraky ny minisitera hijery ireo loha-masinina vaovao ho an’ny FCE. Fantatra fa ho tonga ao Fianarantsoa alohan’ny faran’ity taona 2019 ity ireo loha-masinina vaovao ireo. Nisedra olana matetika ny fifamoivoizana an-dalam-by FCE noho ny loha-masinina efa antitra dia antitra nampiasainy. 

Noho izany indrindra no nandefasana ireto teknisiana manokana ireto. Araka ny fanazavana, nananosarotra ny fitadiavana loha-masinina ho an’ny FCE teo aloha satria ny loha-masinina eran-tany vokarina amin’izao vanim-potoana izao dia efa saika ireo loha-masinina be velarana avokoa. Io antony io rahateo no tsy nety nahavoavaha ity olana ity. Ny an’ireo firenen-dehibe matanjaka, mpamokatra loha-masinina tahaka an’i Espagne mantsy dia saika efa nohalehibeazina avokoa ny lalam-by. Ny eto amintsika nefa tsy mbola nasiam-panamboarana fa ireo nolovaina tamin’ny mpanjanaka ihany no mbola iasana hatramin’izao. Ireto teknisiana nalefa ireto araka izany dia hijery manokana ireo loha-masinina azo ampifanarahana amin’ny lalam-by misy eto Madagasikara ary hampanamboatra vaovao mifanaraka amin’ny refin’ny lalam-by eto an-toerana raha toa ka tsy misy io maridrefy takiana io.  

Ain-dehiben’ny Faritra Vatovavy Fitovinany

Tsara ny manamarika fa ain-dehiben’ny Faritra Vatovavy Fitovinany ny fisian’ny zotra an-dalam-by FCE. Ankoatra ny fitaterana ny mponina dia izy io  koa no miantoka ny famoahana ireo  vokatra any an-toerana. Manana anjara toerana lehibe eo amin’ny sehatry ny fizahan-tany  ny FCE satria ny fisian’io lamasinina io no isan’ny  antony iray mampiroborobo ny fizahan-tany any amin’iny Faritra iny. Liana amin’ny tantarany, ny hatsaran’ireo toerana kanto sy voajanahary lalovany ireo mpizaha tany ary amin’ny alalan’ireny koa matetika no hamantaran’izy ireo ny tantaran’ny fanjanahan-tany. Mirefy 170 km ny Fce ary  mampitohy an’i Manakara sy Fianarantsoa. Teo aloha dia inefatra isan-kerinandro no fotoam-piasany saingy nihena izany tato aoriana noho ny olana ara-teknika mateti-pitranga.

N.A

Ino Vaovao0 partages

BEPC-CISCO ANALAMANGA : Hanomboka anio ny Fitsarana ny taratasim-panadinana

Ireo izay nisafidy ny sokajy A kosa dia mbola hiatrika ny taranja anglisy izy ireo ho an’ny anio maraina ary aorian’izay no hifarana tanteraka amin’ny fomba ofisialy ny fanadinana. Miisa 38 ireo ivon-toerana fitsarana fanadinana ho an’ny Cisco Analamanga. Amin’ny ankapobeny dia saika any amin’ireo sekoly lehibe avokoa no hanatanterahana ny fitsarana ny taratasim-panadinana. Ny an’Antananarivo renivohitra, ohatra, dia ao amin’ireo lisea lehibe miisa fito toa ny lisea JJ Rabearivelo, Jules Ferry, LMA sy ireo maro hafa no hanatontosana izany.

Tahaka ny mahazatra hatramin’izay dia herinandro eo ho eo no fotoam-pitsarana ireo taratasim-panadinana.

Isan’ny mampitaraina ireo mpampianatra mpitsara ny taratasim-panadinana hatramin’izay ny fahataran’ny tambin-karama omena azy ireo rehefa fotoana tahaka izao. Matetika roa na telo taona aty aorian’ny hahavitan’ny asa foana vao mivoaka io tambin-karaman’ny mpampianatra io ka mampitaraina azy ireo fatratra. Tamin’ny taon-dasa, ohatra, raha tsy nanambana nanao fitokonana mihitsy ny sendikan’ny mpanabe eto Madagasikara tsy namoaka izany ny mpitondra. 

Raha nanontaniana mahakasika io tambin-karama io ny tompon’andraikitra eo anivon’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena dia nilaza fa efa vonona ny mahakasika izany ary aorian’ny fahavitan’ny asa dia hivoaka avy hatrany izany. Tsiahivina hatrany fa mbola voasokajy ao anatin’ireo kely karama indrindra eto Madagasikara ny mpampianatra ka tsy tokony hatao ambanin-javatra ny fijerena ny tombontsoany rehefa fotoana tahaka izao.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FIATREHANA NY FIFIDIANANA : Hifampizara traikefa ireo ankolafin-kery telo

Ankoatra ireo pitsopitsony rehetra mifandraika amin’izany dia tsy maintsy apetraka ihany koa ny rindran-damina eo amin’ny fametrahana ny filaminana mialoha, mandritra ary aorian’ny fifidianana. Manoloana izany indrindra dia hisy ny atrikasa karakarain’ny ivon-toerana Eoropeanina miantoka ny fifidianana (Eces). Atrikasa hampivondronana ireo an-kolafin-kery miisa telo izay tafiditra ao anatin’ny raharaham-pifidianana. Anisan’izany ny mpikambana eo anivon’ny Céni, ny fiarahamonim-pirenena sy ny mpanao gazety ary ny mpitandro filaminana. 

Ho an’ity farany manokana dia hisy ny solon-tena avy amin’ny zandarimariam-pirenena sy ny polisim-pirenena hifampizaran’izy ireo traikefa ho an’ny fitandroana ny filaminana. Tanjona ao anatin’ity atrikasa ity ny hanamafisana ny fifampitokisana eo amin’ireo samy tompon’andraikitry ny fitandroana ny filaminana sy ireo rehetra misehatra eo amin’ny fikarakarana ny fifidianana mba hisian’ny fitoniana sy filaminana mandritra ny andro hanatanterahana ny latsa-bato. Mpizaika manodidina ny 45 isa no fantatra fa handray anjara amin’io atrikasa karakarain’ny Eces io. Ireo lafin-kery miisa telo no handray anjara amin’izany dia ireo mpitandro filaminana, ny Céni, ny fiarahamonim-pirenena sy ireo mpampahalala vaovao. 

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA BEN’NY TANANA : Véronique Zava no kandidan’IRD ao Fenoarivo-Atsinanana

Ny tolakandron’ny alarobia 11 septambra lasa teo no nametraka antontan-taratasim-pilatsahan-kofidiana ireo kandida ben’ny tanàna avy amin’ny IRD ao anatin’ny distrikan’i Fenoarivo-Atsinanana. Ho an’ny Kaominina Fenoarivo-Atsinanana tampon-tanàna, dia i Véronique Zava no kandida. Ity farany izay efa kandida solombavambahoaka farany teo tamin’ny lisitra tsy miankina. Porofo izao fa manao politikan’ny fisokafana ny IRD. Kandida mpifanandrina taminy tamin’ny fifidianana solombavambahoaka lasa kandida amin’ny fifidianana izay ho ben’ny tanàna amin’izao fotoana izao.

Taoriany fametrahana dosie teny anivon’ny Ovec, nisy ny tafa fohy nataon-dramatoa Véronique Zava tamin’ny mpanao gazety. Nandritra izany no nilazany fa miainga avy amin’ny Kaominina ny asa fampandrosoana ny firenena ka izany no nahatonga azy nanolo-tena nirotsa-kofidiana. Izy rahateo izay mahafantatra tsara an’i Fenoarivo-Atsinanana. Nisaotra ny birao politikan’ny IRD ihany koa ny tenany tamin’ny fametrahana fitokisana taminy.

Hatramin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra (alarobia hariva), dia izy no kandida faharoa efa nametraka dosie teny anivon’ny Ovec ary izy ihany koa no vavy tokana. Efa nametraka ny azy i Moustapha avy amin’ny tsy miankina.

TH

Tia Tanindranaza0 partages

Famotsiana omby halatra 271Olom-boafidy iray tra-tehaka

Nandritry ny fisafoana nataon'ny ampahany amin'ireo miaramila tarihin'ny Jeneraly William Michel Andriamasimanana lehiben'ny ZRPS Alpha tao amin'ny kaominina Befandriana Atsimo dia hita fa misy asa famotsiana omby halatra amin'ny alalan'ny fanamboarana bokin'omby sandoka izay nataon'olom-boafidy ao an-toerana,

 

 amin'izao fotoana hanoratana ny vaovao izao dia hita ireo omby miisa 271 ao amin'ny fokontany Ambovolaly ary tazomina mandra-pahatongan'ireo tompon'andraikitry ny Dinabe mba hanara-maso ny fahamarinan'ny omby efa manana boky mazava tsara. Ankoatra ireo olom-boafidy, mampikolay ny mponina ihany koa ireo olom-boatendry.

Tsy vao izao akory no nahitana ity famotsiana omby ity raha ny filazan’ireo mponina matetika, vokatry ny fanadihadiana lalina niarahana tamin’ny UNESCO sy ireo efa tratra hatrizay ny manampahefana tahaka ny delegem-panjakana, ny veterinera sy ny manampahefana hatrany amin’ny fokontany, kaominina, distrika, faritra sasany eto Madagasiakara. Rehefa misava ireo mpitandro filaminana dia taratasin’omby halatra efa voadio no savaina. Ireto farany anefa no mamoy ny ainy mifanehitra amin’ireo dahalo. Ireo omby tafiditra foriera koa matetika lafo ny hofan’ny fanagiazana ary mananosarotra ny zotram-pitsarana ka mampirongatra ny kolikoly.

Haja Nirina.

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fanjarian-tsakafoMahatratra 49 % ireo ankizy lasibatra eto an-drenivohitra

Mahatratra 49 % ireo ankizy latsaky ny 5 taona eto Antananarivo Renivohitra no lasibatry ny tsy fanjarian-tsakafo. Miezaka mitady vahaolana mifandraika amin’izany ny kaominina sy ny Ong ACF na “Action Contre la Faim” izay nikaon-doha tetsy amin’ny lapan’ny tanànan’Analakely, omaly.

 

Araka ny fanadihadiana nataon’ny Ong « Action Contre la Faim (ACF) », teto an-drenivohitra tokoa mantsy tamin’ny volana mey sy jona lasa teo dia 49,3% amin’ireo  zaza latsaky ny dimy taona no tratry ny tsy fanjarian-tsakafo mitarazoka, raha 48% manerana ny faritra Analamanga (MICS2018) ary ny  4,5% amin’ireo zaza ireo dia tratry ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika. Anisan’ny tetikasa ara-tsosialin’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana ny ady amin’ny tsy fanjariantsakafo, tamin’ny alalan’ny fanaovan-tsonia ilay fifanarahana antsoina hoe  :« Pacte de Milan » tamin’ny taona 2017. Tanàn-dehibe 199 maneran-tany no mitovy fomba fijery  nanao sonia ny fifanarahana, izay maneho fahavononana ara-politika amin’ny fananganana rafitra fiahiana ara-tsakafo maharitra ho an’ny tanàn-dehibe. Singa enina no heverina hapetraka mba handrosoana vahaolana azo tsapain-tanana amin’izany toy ny  fitantanana ara-tsakafo, ny fanjarian-tsakafo maharitra, ny famokarana sakafo, ny famatsiana ny fitsinjarana, ny fampitoviana lenta ara-tsosialy sy ara-toekarena ary fampihenana ny fako azo avy amin’ny sakafo. Marihina fa anisan’ny tanàn-dehibe 03 maneran-tany mitarika ny fanatanterahana ny paikady  famongorana ny tsy fanjarian-tsakafo voafaritra. Efa  manana toeram-pambolena ao Antanimena isika, araka izany. Tafakatra 106 ny mpamboly any an-tokantrano, 11 ny tetikasa fiaraha-miasa niarahana tamin’ireo Ong sy fikambanana raha mahatratra 30 isa kosa ny Epp efa manana toeram-pambolena hanomezana tohana ny ankizy.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fahafehezana ny teknika fitehirizam-bokatraVary 400.000 taonina isan-taona no very eto amintsika

Tena zava-dehibe ny fahaizan’ireo tantsaha mpamokatra mifehy ny teknika fitehirizam-bokatra mba tsy hahaverivery fahatany izany. Araka ny fanazavana azo omaly tetsy Ampefiloha, nandritra ilay atrikasa nokarakarain’ny “Forum Conseiller Agricole” na FCA izay natsangan’ny AFAAS eto Madagasikara dia mahatratra 400.000 taonina isan-taona

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora sy ny fandraharahanaTena ilaina ny fisian’ny Banky

Miainga amin’ny tanora ny fampandrosoana ny firenena ary maro amin’izy ireny no manana tetikasa saingy olana hatrany ny fahazoana famatsiam-bola.

 

Hatreto, tsy misy ny Banky eto amin’ny distrikan’Ambohidratrimo hoy Randriamahandry Henintsoa Nirina, kandida tanora tsy miankina nametraka ny dosieny hilatsahan-kofidiana tetsy amin’ny OVEC Ambohidratrimo. Maro manampahaizana  eny  ary tsy vitsy ny  liam-pivoarana saingy tsy afa-manoatra noho ny tsy fisian’ny asa. Betsaka mihitsy ireo tanora nahavita  fianarana sy manana tetikasa maro saingy olana ny famatsiam-bola ary na ny Banky aza tsy misy. Ankoatr’izay koa anefa dia mila vola ireo tantsaha maro an’isa amin’iny distrikan’Ambohidratrimo iny  amin’ny lafiny ara-pitaovana sy ny famoaham-bokatra ka tsy mila jerena manokana, hoy hatrany izy. Hampiroboroboana ny fampananana asa sy ny fandraisana andraikitra ataon’ny tanora sy ny tantsaha ny fisian’ny Banky ary  ilaina sy ny manamora ny fotodrafitrasa tokony hatao any. Ireo tanora manampahaizana mandray andraikitra sy mpamboly matihanina izay maro an’isa ao Ambohidratrimo no tena ilaina atosika hoy hatrany ity kandida tsy miankina ity

Tsirinasolo

Kandida ben’ny tanàna tsy miankina eny Ambohidratrimo Randriamahandry Henintsoa Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaoperativa mihazo ny faritra AtsinananaMangataka ny hametrahana azy ireo eny Ampasampito farafaharatsiny

Tsy mankasitraka ny hamindrana azy ireo etsy amin’ny toby fiantsonana etsy Andohatapenaka ireo kaoperativa mihazo ny faritra Atsinanana.

 

 Misy amin’izy ireo mantsy no hajanona eny Ambodivona ihany noho ny fananany fotodrafitrasa matanjaka. Nisy ny soso-kevitra natolotr’ireo koperativa tsy maintsy hafindra toerana ny amin’ny hamerenana azy ireo ao ambadiky ny tobim-pivarotan-tsolika total eny Ambodivoina ihany, toerana efa nisy azy ireo taloha. Raha sanatria tsy mety, hoy ny tompon’andraikitra dia tokony hafindra eny Ampasampito izahay, toerana izay tsy hamono antoka ny mpandeha satria tsy dia lavitra loatra. Manantena ny hanampian’ny minisiteran’ny fitaterana azy ireo koperativam-pitaterana mihazo ny faritra Atsinanana ireto. Kasaina hotanterahina tsy ho ela ny famindran-toerana azy ireo.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

EditoBokotra diso fanidy

Tafiditra ao anatina teny fampanantenana nataona filoham-pirenena anisan’ny niezinezina indrindra teto ambonin’ny tany ny veliranon’ny filoham-pirenena malagasy ankehitriny hoe « Ny asa tsy vita tao anatin’ny 58 taona dia hovitaintsika ao anatin’ny 5 taona. ».

 Teny faran’izay manan-danja iny ary tsy ho afa-bela fa ho adinin’ny tantara amin’iny fanambarany iny ny filoham-pirenena raha sanatria mitsefotra tsy araka izay fampanantenana mipoapoaka nataony no tombana ho azo afaka 4 taona sy 3 volana. Nokianina fatratra teo aloha teo ny hoe anjaran’ny tanora izao fa efa tsy namokatra ny dinozaoro politika. Iaraha-mahita anefa ankehitriny ny vokatra nentin’ny 9 volan’ny tanora. Tsy inona akory izany fa tetikasa tsy mety tafainga. Efa noresahana teo ihany moa ny resaka 58 taona ary tsaroana etoana ny fanazavan’ny filoham-pirenena voalohany teto amin’ny firenena tamin’ny 58 taona lasa. Toy ny fanidiana bokotra lobaka, hoy izy izay, ny mitondra firenena ka rehefa diso ny eny an-tampony dia diso hatramin’ny farany io. Hita ho mihatra amin’ny fitondrana ankehitriny izany resaka bokotra diso fanidy izany ary tsy mahagaga raha tsy mety tafavoaka amin’ny fahasahiranana isika vahoaka. Sarotra tokoa ve ny nanazava dieny tany am-boalohany tamin’ny vahoaka ny tena zava-misy marina sy ny fahafahan’izao fitondrana izao eo am-pelatanany ? Marina fa fahendrena malagasy ny hoe manao tifi-danitra mba hahavoa tendrombohitra saingy mila tsaroana kosa anefa fa tsy afaky ny ho avotry ny mazia mazia na oviana ny firenena izay misy fahataram-pandrosoana 58 taona, araka ny voalaza.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby TsinjakabeHotontosaina amin’ny 15 septambra izao ny andiany faha-III

Raikitra fa hotanterahina eny amin’ny kianjan’i Mahamasina, amin’ny alahady 15 septambra 2019 izao,

  ny andiany faha-III amin’ny hetsika Rugby Tsinjakabe karakarain’ny orinasana haino aman-jery sy fikarakarana lanonana ara-panatanjahantena sy ara-kolontsaina ny  SPC  “Sports et Cultures” tarihan-dRakotomanalina (Vévé)   izay tsy zoviana intsony eo amin’ny tontolon’ny rugby. Ahitana lalao rugby goavana 3 miantoana  be izao hanolorana valopy ho an’ireo mpandray anjara ny tapany  maraina :  9:00-Scb Besarety # 3Fai Ambalavao Isotry, 11:00-Ftm Manjakaray # Tfma Ankasina ary 13:00-Cnaps Rugby # Tam Anosibe. Ny tolakandro manomboka amin’ny 3ora kosa dia rindran-kira hiarahana amin’ny tarika Tsota, Leon Hill, Bolo Pixx,  MIJAH, Wada sy Uyoongs. Nomarihan’ny mpikarakara fa tsy ho latsa-danja noho ireo andiany 2 voalohany ity hetsika ity ary nokendrena hanomezana fahafaham-po an’ireo tanora vao avy nanala BEPC. Mbola nomarihany ihany koa fa hivoha manomboka amin’ny 7 ora maraina ny vavahady ao Mahamasina amin’io andro io.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rakotomanalina (Vévé), tomponandraikitry ny orinasa Soees

Tia Tanindranaza0 partages

Amboatavo ItaosySaron’ny polisy ilay mpanendaka aman-taonany maro

Teo Amboatavo Itaosy no tra-tehaky ny polisy ny jiolahy iray voky traikefa aman-taonany maro amin’ny fanendahana zava-tsarobidy. Araka ny fampitam-baovao ofisialin’ny polisim-pirenena, lehilahy iray, 20 taona no voasambotry ny polisim-pirenena avy ao amin’ny CSP Itaosy ny alatsinainy faha 9 septambra 2019

 

 rehefa avy nokarohina nandritra ny fotoana maharitra noho ny antony fanendahana. Matetika  misy olona  voaendakaeny amin’ny faritra manodidina ny Amboatavo Itaosy eny. Anisan’ireo efa nandefasan’ny Tribonaly didy fampisamborana ity tovolahy voasambotra ity. Vehivavy iray izay efa nendahiny volana vitsy ihany no nifanena taminy teo Amboatavo Itaosy ny alatsinainy io tokony ho tamin’ny 10 ora maraina ka niantso polisy avy hatrany. Vao nahita ny polisy nanatona azy ity tovolahy ity dia nandositra, raikitra ny fifanenjehana ka voasambotra tsy lavitra teo izy. Nandritra ny fanadihadiana azy dia niaiky izy fa efa an-taonany maro izy no nanendaka teny amin’ny faritra Itaosy ary efa any am-ponja ny namany sasany. Voalazany fa finday sy vola no tena alainy rehefa manendaka izy.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye Tour de Tanà andiany faha-19Mahatratra 30 ireo ekipazy handray anjara

Mahatratra 30 ireo ekipazy handray anjara amin’ny fifaninanana rallye « Tour de Tanà » karakarain’ny klioba Asa Tanà hotontosaina eto

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra teny SoamandrakizayHanadihady ny fiadidian’ny Repoblika

Taorian’ny fitarainana nataon’ireo mpivarotra hani-masaka teny Soamandrakizay ny faran’ny herinandro teo noho ny fatiantoka nahazo azy ireo dia namaly avy hatrany ny teo anivon’ny fiadidian’ny Repoblika omaly.

 

Fantatra fa handray an-tanana ny raharaha ireto farany  ka anisan’ireny ny mahakasika ilay orinasa AB Event mpikarakara. Nomarihin’ny tompon’andraikitra fa rehefa manao varotra tahaka ireny dia mety misy zavatra tsy ampoizina foana. Ho an’ny teny Soamandrakizay dia ny rivotra sy ny vovoka no tena nanimba ny sakafo izay nomarihin’ity tompon’andraikitra ity hatrany fa loza voajanahary tsy azo nosakanana izay tsy teto an-drenivohitra irery no niaina azy fa saika tamin’ny faritra maro mihitsy. Hiroso amin’ny fanadihadiana izy ireo hahafahana mitady ny vahaolana mifandraika amin’izay.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsaboana fanarenana ara-batanaVitsy ireo mpisehatra

Toy ny fanaony isan-taona dia nanatanteraka ny kaongresy faha-11 tetsy amin’ny St Michel Amparibe tao anatin’ny 11 taona nisiany ny fikambanan’ireo mpiantsehatra eo amin’ny fitsaboana amin’ny alalan’ny fanarenana ara-batana na Akima.

Tsapa ho lesoka, hoy ny filohan’ny fikambanana, Harisoa Faralanto, ny tsy fahampian’ireo mpiantsehatra. Maro anefa ireo olona raisina ary maha tsy tomombana ny lafiny serasera izany, na eo amin’ny samy mpiantsehatra aza. Samy nianatra teny anivon’ny anjerimanontolo ny “Kinésithérapeute” ary misehatra eo amin’ny tontolon’ny fahasalamana. Miisa 300 eo monja hatreto ireo nivoaka tamin’ny toeram-pampianarana ary ny 100 eo ihany no mpikamban’ny Akima, raha ny fanazavana. Ity fikambanana ity anefa, raha ny fanamarihana, no hany solontenan’i Madagasikara maneran-tany. Mikasika ireo mpisandoka moa dia nilaza ny filoha fa efa nangataka ny hametrahana lalàna mifehy ity resaka fanarenana ara-batana ity izy ireo satria ny mpisandoka tsy mahafehy izany. Anisan’ny tombony amin’ity fomba fitsaboana ity moa raha ny fanazavana ny fisorohana ny aretina sy fahasembanana. Amin’ny alalan’ny hetsika sy otra kosa no hanaovana azy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitandroana ny filaminana tamin’ny Papa nandaloNahomby, hoy ny tafika

Nanao tomban’ezaka nandritry ny fitandroana ny filaminana tamin’ny fandalovan’ny Papa Fransoa teto Madagasikara tetsy amin’ny Toby Ratsimandrava omaly ny avy eo anivon’ny tafika Malagasy tamin’ny alalan’ny Emmonat ary notronin’ny avy eo

 

anivon’ny fandrindrana izany dia masina eo anivon’ny fiadidiana ny repoblika. Nahomby ! Izay no teny nafonja nentin’izy ireo namaritra ny lafiny fandriampahalemana. Nilamina ny fahatongavan’ireo mpizaika isaky ny Diosezy na nisy aza ny indro kely toy ny lozam-pifamoivoizana naharatrana olona 3 tao Ambanja. Afaka namonjy ny fotoan-dehibe teto Antananarivo ihany moa ireo olona ireo. Mikasika ny resaka fitoriana momba ireo varotra sakafo teny an-toerana moa dia nilaza ny avy eo anivon’ny fandrindrana eo anivon’ny repoblika fa ny mpitory mihitsy no efa nilaza fa tsy misy idiran’ny fiadidiana ny repoblika ny zava-nitranga kanefa na izany aza dia hisy ihany ny fanadihadiana hotanterahan’izy ireo hamantarana ny tena zava-nisy marina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Pasipaoro diplaomatikaNatokana ho an'ireo olom-panjakana ambony ihany

Araka ny fanapahan-kevitra navoakan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) lah° 16-HCC / D3, tamin'ny 05 septambra 2019, mametra ny fitsipika anatiny ifampifehezan’ny Antenimieram-pirenena, voatsiahy ao amin’ny fanapahan-kevitra navoakan’izy ireo lah° 07-HCC / D3, tamin'ny

 

 2 mey 2014 mikasika ny didim-pitondrana mametra izany fitsipika anatiny izany, izay nanamarihan’ny Fitsarana Avo momba ny lalàmpanorenana fa : "Ny fahazoana mampiasa ny pasipaoro diplaomatika sy ny pasipaoro hanaovana serivisy, dia voafehin’ny lalàna apetraky ny rafitra mpanatanteraka". Ao amin’ny and. faha-2 amin’ity didim-panjakana ity ihany, dia voalaza fa "ny pasipaoro diplaomatika dia natokana ho an'ireo olom-panjakana ambony eto amin’ny Repoblikan'i Madagasikara, izay voatanisa mazava ao anatin’ity didim-panjakana manan-kery ity, sy ireo tompon'andraikitra amin'ny asa ara-diplaomatika sy ao amin'ny kaonsily eto amin'ny Repoblikan'i Madagasikara, mandritra ny asa ataon’izy ireo any ivelany hisoloany tena ny Governemanta malagasy". Afaka mampiasa ny pasipaoro diplaomatika mandritra ny fotoana maharitra na voafetra ihany koa, ny vadin'ireo tompon’andraikitra ambony sy ny zanany  tsy mbola ampy taona na latsaky ny 21 taona tsy mbola manambady. ankoatr`ireo depiote sy loholona… Tsiahivina fa ny fampiasana ny pasipaoro diplaomatika dia fehezin’ny lalànan’ny fifandraisana iraisam-pirenena sy ny fenitra diplaomatika azo ampiharina amin'ny Fanjakana rehetra, anisan'izany ny Fifanarahana natao tany Vienne momba ny fifandraisana ara-diplaomatika tamin’ny 1961.

Araka ny fepetra voalazan'ny andininy faha-4 ao amin' ity didim-panjakana ity ihany, ny Filohan'ny Repoblikan’i Madagasikara; Ny Praiminisitra sy ireo Mpikambana ao amin'ny Governemanta;  Ny Filohan’ny Antenimieran-doholona, ny Filohan’ny Antenimieram-pirenena ary ny Filohan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana; Ireo Solombavambahoaka, ireo Loholona, ary ireo Mpitsara momba ny lalàmpanorenana; Ireo Masoivoho, ireo mpiandraiki-draharaha ary ireo Kaonsily jeneraly; Ireo Kaonsily « Honoraires »; Ireo Manam-pahefana sivily na miaramila, ireo mpiasa manana ny sokajy A5 ao amin'ny departemanta foiben’ny minisiteran'ny raharaham-bahiny, ireo olona mitàna ny laharan'ny lehiben'ny fizaran’ny sampandraharaha no miakatra, na koa ireo tompon’andraikitra mifandray amin’ireo solontena ivelan’i Madagasikara.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Distrikan`AvaradranoHahazo lapan’ny fitsarana eny Ambohitrabiby

Tontosa ny 10 septambra lasa teo, ny fametrahana ny vato fototry ny Lapan’ny Fitsarana Ambaratonga Voalohany ao amin’ny Distrikan’Avaradrano,

 

izay hapetraka eny amin’ny Kaominina Ambanivohitra Ambohidrabiby. Nitarika ny fotoana tamin’izany Atoa Randrianasolo Jacques, Mpitahiry ny Fitombokasem-Panjakana, niaraka tamin’ireo mpiara-miasa aminy, anivon’ny fianakaviamben’ny Fitsarana. Nandritra ny lahateniny dia notsindrian`ny minisiteran`ny Fitsarana fa politikam-panjakana ny fanakaikezana hatrany ny vahoaka ; Hampihenana ny fisavovonan’ny raharaha tsaraina ao Anosy. Nitodika manokana amin’ny fianakaviamben’ny Fitsarana ny minisitra mba hanentana azy ireo hiova famindra, hamerenana indray ny hasin’ny Fitsarana izay voahoso-potaka mazàna ka zary tsy atokisan’ny vahoaka. Tsy ny ho fijoalajoalan’ny trano na ny famirapiratany rehefa vita no entin’ny vahoaka mitsara antsika. Ny fomba fiasa no singa voalohany entin’izy ireny mandrefy ny raharaham-panjakana, satria vao io no ahitany tsikera dia ny fanjakana iray manontolo no voasoketa, ny fitsarana amin’ny ankapobeny no heveriny tsy ho azo itokisana. Mitaky fandavan-tena hiova, fahasahiana hijoro, ary fahavononana hiady. Hiova famindra, hijoro amin’ny marina ary hiady amin’ny kolikoly sy ny tsy rariny amin’ny endriny rehetra izay mety isehoany, hoy hatrany ny fanazavana nataon`ny minisitry ny fitsarana. Haharitra roapolo (20) volana ny fanorenana ity fotodrafitrasa ity, izay hahitana : efitra ametrahana ny tahirin’antontan-taratasy, birao hiasan’ireo mpitsara sy mpiraki-draharaha, ankoatra ireo efitrano lehibe hanaovana ny fitsarana. Nanome toromarika mazava ho an’ny orinasa hanatanteraka ny asa ihany koa ny minisitra : « Volam-bahoaka no entina hamatsiana manontolo izao fanamboarana izao, ka tandrovy toy ny anaka andria-maso ny asanareo. Antenaiko tsy hisy tomika fa hanaraka an-tsakany sy an-davany izay nifanarahana ny vokatra hatolotrareo, rehefa tonga izany fotoana izany », hoy ihany izy.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Guy Maxime RalaisehenoVonona hitondra avo ny tanànan’Ankaraobato

Vonona hirotsaka hofidiana ho Ben’ny tanànan’Ankaraobao indray Atoa Guy Maxime Ralaiseheno amin’ny 27 novambra ho avy izao,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dosie filatsahan-kofidiana ben’ny tanànaHasarotina mba ho tombon’ny kandidam-panjakana

Mampikaikaika ireo kandida maro ny fikarakarana ny antontan-taratasy firotsahana ben’ny tanàna amin’izao.

 Velon-taraina ireo kandida tsy miankina sy mpanohitra ny fanjakana. Nandritra ny fanaterana ny dosien’ny kandida ho ben’ny tanànan’ny TIM Soavina Atsimondrano, Maurice Rakotomandimby   tetsy amin’ny OVEC 67 ha dia nanambara ny tenany fa tena sarotra ny fanomanana ireo antontan-taratasy, toy ny fakana ny bileta laharana fahatelo (casier judiciaire). Fomba fiadin’ny fanjakana io satria maro be ny kandida eny anivon’ireny kaominina ireny no savolaina mihitsy manomana ny dosie. Tsy vitsy aza moa amin’ireo kandida tsy miankina no niverin-dalana tanteraka noho ny fahasarotan’ny fombafomba apetraka. Amin’izay dia ho moramora amin’ny kandidam-panjakana no hitsofoka ary maniry mihitsy izy ireo ny tsy hisian’ny mpifaninana ka ho lany mazava. Ho an’ny Kandida TIM Soavina manokana dia tsy hihemotra izy ary efa manana ny vinany amin’ny fampandrosoana ny kaominina, toy ny ezaka amin’ny fampidirana rano fisotro madio, ny fampananana asa ny tanora.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana ben’ny tanànaTsy rototra ny olona fa efa leon’ny hosoka

Ho tapitra anio ny fe-potoana handraisana ny antontan-taratasin’ireo kandida ben’ny tanàna sy mpanolotsaina kaominaly. 3 andro ny fotoana ananan’ny OVEC hanamarinana ny antontan-taratasy, ka ny 17 septambra ny CENI no hamoaka ny lisitr’ireo kandida.

Ireo toerana mety tsy hisy kandida mihitsy, dia hanaovana fifidianana manokana, izany hoe hihemotra, raha ny nambaran’ny filoha lefitry ny CENI Atoa Philbert Hervé Randriamanantsoa. Nitombo ny fahalainan’ny olom-pirenena amin’ny fanaterana antontan-taratasy filatsahan-kofidiana. Ireo mpifidy koa tsy rototra intsony amin’ny fanaraha-maso ny anarany anaty lisi-pifidianana ary tsy taitra amin’ny vaovao manodidina ny fifidianana ben’ny tanàna, na amin’ireo tanan-dehibe aza. Inona no mety ho antony ? Malaza ratsy ny fifidianana eto Madagasikara noho ny herin’ny vola sy ny fanararaotam-pahefana amin’ny endriny rehetra. Fividianana no misy fa tsy fifidianana. Malaina ireo kandida mianto-tena na avy amin’ny antoko satria efa mihevitra fa ny kandidam-panjakana no handrombaka ny fandresena. Tsy mahazo manolotra kandida ihany koa moa ny fikambanana fa tsy maintsy amin’ny anarana antoko na vovonana misoratra ara-dalàna eny amin’ny minisiteran’ny atitany. Raha hahemotra ny fandraisana dosie, dia ho hetihety be ny fotoana satria misy ireo efa nanatitra dosie mety efa hanao “pré-campagne” hifangaro voraka ao ny zava-drehetra ary mety hitarika savorovoro any anaty fiarahamonina io. Toa manaporofo izao fa tsy nilamina tokoa ny fifidianana filoham-pirenena sy depiote farany teo. Hihena ny tahan’ny  fandraisan’anjaran’ireo mpifidy, izany hoe ho lany amina isam-bato maivana ny ben’ny tanàna manaraka eo, ka mety tsy hanana erijika hampandrosoana ny kaominina tantanany satria tsy mavitrika ny olona handray anjara amin’izay zavatra atao. Hampalemy ny fahefam-panjakana izany ary hampikatso ny fanatanterahana ilay vina sy fandaharanasan’ny filoham-pirenena. Ny ben’ny tanàna mantsy no fototra mitantana sy mampandeha ny asa fampandrosoana. Ho mora ho an’ny mpanohitra ny hanakiana ny fitondrana noho io asa mihisatra io, ny vahoaka rahateo tsy hahatsapa fiovana eo amin’ny fiainana andavanandrony ka mety haneho ny fahasosorany amin’ny endriny isan-karazany tahaka ny fitokonana, fidinana an-dalambe,… izay efa hita tamin’ny olan’ny famatsiana rano sy ny delestazy ary ny tsy filaminana mahatonga fitsaram-bahoaka manerana ny nosy. Raha tsy misy ny fitoniana dia tsy hisy mpamatsy vola sy mpiara-miombon’antoka ho avy eto izany, ka ho veloma ny “autoroute” sy ny “building”, trano 50 000 isa e….

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Parlemantera TIM“Mila an-dRavalomanana Antananarivo”

Mila olona efa voasedra Antananarivo, mila raiamandreny Antananarivo, mila olona sahy, manana traikefa, mila olona manaporofo fa nahavita, mahavita ary mbola hahavita Antananarivo, hoy ny fanambaran’ireo parlemantera lany tamin’ny anaran’ny Antoko TIM omaly.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana an’i MadagasikaraMila vehivavy sahy mijoro

Zava-dehibe loatra ny anjara birikin’ny vehivavy sy ny renim-pianakaviana amin’ny fanasoavana faritra na ny kaominina hatramin’ny firenena misy aza, hoy ny mpandraharaha sady filohan’ny fikambanana mpanao asa soa FFAM (Force Féminine d’Aide Mutuelle),

 Ramatoa Rasolofonoroniaina Julia Mickaëlle na i Mishah. Antony nahatonga azy tapa-kevitra ny hilatsaka ben’ny tanàna tsy miankina eny Anosizato Andrefana omaly.  Anosizato vaovao sy mamiratra ary vahoaka salama no teny filamatra nentiny.  Nanambara i Mishah nandritra ny fametrahana ny antontan-taratasiny teny amin’ny OVEC 67ha omaly fa tena ilaina ny herintsaina amin’ny finiavana hampandroso ny sosialy sy ny toekarena eo amin’ny kaominina Anosizato. Tsy maintsy sahy sy mijoro aloha, hoy izy ary miainga amin’ny fampananana asan’ny tanora ny fampandrosoana. Mahantra loatra ny firenena satria maro ny tanora tsy an’asa ary hita taratra izany eny amin’ny kaominina Anosizato Andrefana iny. Izany ihany koa no antony nananganana ny fikambanana FFAM izay tena mitakosona tanteraka amin’ny tanora sy ny vehivavy.  Fikambanana izay manampy ny tanora sahirana hianatra sy manome fampiofanana maimaimpoana ireo vehivavy marefo ara-pivelomana. Saika mirona amin’ny zava-mahadomelina avokoa ny tanora rehefa tsy an’asa ka antony nananganana io fikambanana tarihin’i Mishah io.  Misy ireo karazana fikambanana ara-panatanjahantena hitaizana azy ireo. Hatreto, efa miisa 400 ny mpikambana ary ny hetahetan’ireo tanora sy vehivavy tao mihitsy no nanosika an’i Mishah hirotsaka hofidiana ho ben’ny tanàna.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rado RamparaoelinaHanatsara ny sehatry ny fanabeazana eny Ampitatafika

Tonga nanatitra ny taratasy filatsahan-kofidiany ho Ben’ny tanàna teny amin’ny OVEC 67 ha omaly Rado Ramparaoelina, kandida Ben’ny tanànan’Ampitatafika.

 

 Fanovana goavana no entiny amin’izao firotsahany indray izao raha ny resaka nifanaovany tamin’ny mpanao gazety, omaly. Anisan’ireny ny fametrahana ny Ben’ny tanàna sy ny lefiny ho mpanatanteraka satria ny lefitra matetika dia mijanona eo amin’ny fampanandehanan-draharaha  ihany. Hanatsara ny fifandraisana amin’ireo fokontany 13 isa mandrafitra ity kaominina iray ity. Fivoriana iray  isam-bolana tamin’ny fe-potoam-piasana taona 2008 saingy naato ny taona 2015. Averina izany satria manatsara ny tanàna ny fanakalozana vaovao miaraka amin’ny sampandraharaha misahana ny vondrom-bahoakam-paritra itsinjaram-pahefana.  Ankoatra izay dia manana asa telo lehibe laharam-pahamehana ihany koa ny tenany. Lohalaharana amin’ireny ny fanatsarana ny lafiny fampianarana. Raha nitodika tany amin’ny lisea ny tenany tamin’ny taona 2015 nahalany azy voalohany tao Ampitatafika dia nitodika tamin’ny EPP indray tamin’ny taona 2018 nahalany azy fanindroany. Hanome sehatra bebe kokoa ny CEG indray ny tenany raha mbola lany soa aman-tsara amin’ny fifidianana ho avy eo arahin’ny fananganana hanjary ho vaovao iray manontolo ny EPP ao Ambohibary izay horavana tanteraka mihitsy.  Hiroso amin’ny vinam-piarahamonina atao entina handresena lahatra ny mpifidy i Rado Ramparaoelina, izay natolotry ny antoko TIM. Hampisongadina ny antoko izy ary hiezaka hametraka hatrany ny “leadership”, izay tena mampisongadina ny antoko. Tsy atao ho sakana kosa anefa ny lokon’ny antoko satria rehefa lany ho ben’ny tanàna izy dia ho an’ny rehetra. Ny faniriana dia tsy ny loko politika no hampisaraka ny Malagasy.

Pati sy Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

AndraharoTra-tehaka ilay jiolahy mpamaky loha

Iray tamin’ireo telo namaky loha sy oron’ny lehilahy zokiolona no tra-tehaky ny polisy, taorian’ny fifanenjehana. Fikasana hanendaka ny takarivan’ny voalohan’ny herinandro teo ka namaly ilay rangahy be no fototry ny fandratrana.

 

Araka ny vaovao ofisialin’ny polisim-pirenena,  io alatsinainy 9 septambra io, vao  tamin’ny 7 ora hariva tetsy Andraharo, lehilahy miisa 3 no hitan’ny polisy manao fisafoana nidaroka rangahy lehibe iray. Nihazakazaka namonjy avy hatrany izy ireo izay avy ao amin’ny boriborintany fahenina. Lasa nitsoaka ireo mpanendaka. Nohenjehina ka voasambotra ny iray. Vokatry ny daroka nahazo  Ilay rangahy dia vaky ny lohany sy ny orony   Nentina avy hatrany natao fanadihadiana izy. Mampikolay ireo mponina amin’iny faritra Andraharo iny, indrindra ireo mpiasan’ny orinasa tsy miankina ny fanendahana takariva sy vao mangiran-dratsy eny an-toerana. Miandrandra hatrany ny fisafoana matetiky ny mpitandro filaminana ireo eny amin’ny manodidina. Ny zokiolona sy ny vehivavy no mazàna lasibatra.

Haja Nirina

Ireo efa nahazo taona sy ny vehivavy no hazain’ireo mpanendaka tahaka izao eny Andraharo

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana an’AmbohimanambolaVonona ny kandida Nantenaina atolotry ny TIM

Ramatoa Nantenaina Rahagarison dia ben’ny tanàna lefitra teo anivon’ny kaominina Ambohimanambola. Maro ireo asa fampandrosoana vitany ka nangataka ny hirotsahany ho ben’ny tanana ny vahoaka.

 

Nitsinjo hatrany ny mponina izy ary teo anivon-dry zareo hatrany na tamin’ny fanatanterahana ny asa na tamin’ny famahana ny olana.  Nametraka ny fitokisana taminy koa ny antoko Tiako I Madagasikara (TIM) koa dia nanendry azy tsy am-pisalasalana ho kandidan’ny antoko eny Ambohimanambola. Manana fomba fiasa maty paika izy ary hentitra amin’ny fomba fitantanana. Ny fomba fiasany mangarahara koa no nahatokisan’ireo mpamatsy vola sy orinasa eo an-toerana azy. Hita taratra izany amin’ny firoboroboan’ny fiaraha-miasa eo anivon’ny kaominina. Nanambara izy fa vonona tanteraka amin’ny fandraisana andraikitra. Ankoatra ny fianarana momba ny fitantanana norantoviny teny amin’ny sekoly ambony dia nilaza izy fa ampy ho azy ny traikefa sy ny fiofanana maro efa nataony mba hitantanany ny kaominina. Fampandrosoana ifotony miantraika amin’ny fiainan’ny isan-tokantrano no tanjony. Izany hoy izy dia tratrarina amin’ny alalan’ireo drafitrasa omban-paikady  izay efa hananana. Notsongaina manokana ireo ho mpanolotsaina mba tena olona avy amin’ny vahoaka ary mahalala ny filan’ny vahoaka. Miantso ireo mitovy hevitra aminy sy maniry ny hampandroso izy hiara-miasa aminy. Tsy ho vitany samirery anefa izany fa ilana ny fiaraha-mientan’ny tsirairay satria ny miasa miaraka no fahombiazana, hoy Rtoa Nantenaina Rahagarison.

Toky R 

 

La Vérité0 partages

Foire internationale de l’Agriculture-Agrobisiness-Agroalimentaire - Favoriser la mécanisation du systè...

La troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture-Agribusiness-Agroalimentaire (FIA) a ouvert ses portes hier, à la Zone Forello Expo Tanjombato. Durant ces quatre prochains jours, la filière sera donc au centre des discussions. Effectivement, avec près de 80% de la population active travaillant dans la filière agricole, il est important de trouver des solutions pérennes pour favoriser son développement.Une agriculture plus moderne. Pour atteindre les objectifs que Madagascar s’est fixé, des changements radicaux s’imposent dans le système de production. « Pour ce faire, la normalisation de toute la filière agricole est indispensable notamment  pour la sécurité alimentaire au niveau du marché intérieur mais aussi pour se mettre en situation d’exportation et pouvoir ainsi aborder les marchés internationaux. La mécanisation de la production doit impérativement figurer dans ce processus de normalisation, surtout que nous souhaitons accroître au fur et à mesure nos exploitations agricoles. Pour un terrain inférieur à un hectare, l’absence de matériels mécaniques peut être encore supportable, mais au-delà, cela n’est plus possible »  a soutenu Lucien Ranarivelo, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), hier, durant la cérémonie d’ouverture de la FIA à Tanjombato.  Ainsi, les appareils mécaniques pour le secteur agricole figurent parmi les points focus de cette troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture.

FinancementsCette modernisation du système de production s’accompagne indéniablement des moyens de financements. « Les matériels pour la mécanisation de l’agriculture sont payés chers, plus particulièrement pour les paysans. Toutefois, les solutions de financements existent bel et bien. Mais tout comme l’administration  se place au rang de  facilitateur, nous demandons également aux institutions financières de se mettre au même rang pour appuyer financièrement le développement effectif du secteur agricole, surtout en milieu rural » défend Michel D. Ramiaramanana, président du comité d’organisation de l’événement. Avec de meilleurs matériels en effet, les producteurs pourront maintenir et même rehausser la qualité ainsi que la quantité de la production. En effet, ces derniers temps, certaines filières ont tendance à perdre de la vitesse. Toutefois, à travers la FIA, tous les acteurs se doivent de trouver les solutions adaptées à leur situation.  Rova Randria

La Vérité0 partages

Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !

Après plusieurs jours de suspense, le candidat de la plate – forme IRD à la mairie d’Antananarivo est enfin connu. Une personnalité qui a défait tous les pronostics faits jusqu’ici. Il s’agit de Naina Andriantsitohaina, l’actuel ministre des Affaires étrangères qui est également connu comme étant parmi les opérateurs économiques les plus influents dans le pays. « Le moment est venu de rendre à la ville d’Antananarivo ce qu’elle m’a donné depuis » a annoncé d’emblée Naina Andriantsitohaina hier à l’annonce de sa candidature lors d’une cérémonie officielle tenue au PK Zéro à Antanimena. C’est  en tant qu’homme d’affaires que Naina Andriantsitohaina a le plus marqué les esprits des Malagasy. Il sera le principal adversaire du candidat du « Tiako i Madagasikara ». Il sera donc le nouveau visage qui fera aussi office de nouvel espoir pour Antananarivo. La Ville des mille déjà meurtrie par ces cinq années d’échec de Lalao Ravalomanana.

Une tâche difficile mais pas impossible Naina Andriantsitohaina a annoncé sa mission en tant que futur maire d’Antananarivo lors de sa prise de parole. Une mission qui se résume en deux mots : sauver Antananarivo. Une tâche difficile qu’il devra s’acquitter avec l’appui des Tananariviens. « Ensemble, nous allons sauver Antananarivo », a déclaré ce prétendant au poste de premier magistrat de la ville. Il promet de prendre soin de la Capitale, comme ses enfants, mais également de ses habitants. Il aura également la charge de ramasser tous les pots cassés des Ravalomanana notamment dans la gestion des ordures, la remise en ordre des marchés, l’insécurité et de redorer l’image même de la Capitale malagasy. Une tâche difficile mais pas impossible pour cet opérateur économique qui a déjà fait ses preuves en tant que leader dans l’entrepreneuriat et ancien président du groupement des entreprises de Madagascar (GEM). De ce parcours du fils du défunt Charles Andriantsitohaina, un grand industriel de la Grande île, et de Ginette Rabesahala, fondatrice de l’orphelinat FAZAKO, il n’est pas étonnant que des chefs d’entreprise et des opérateurs économiques  sont venus massivement assister à la présentation officielle du candidat de l’IRD qui est ainsi un des leurs. A l’endroit de ses amis et partenaires dans le secteur, il leur a demandé de lui prêter main forte pour la réalisation de sa noble  mission.  Les grandes lignes du programme de ce grand favori à la mairie d’Antananarivo dévoilées  au cours de la cérémonie d’hier sont prometteuses pour la Ville des mille. Un programme qui sera largement détaillé durant la campagne électorale qui débutera très bientôt !  Ainsi, le TIM et le MAPAR, les deux principaux partis politiques  en compétition en ce moment, ont choisi le dernier jour de l’échéance destiné au dépôt de candidature pour présenter leur candidat respectif. La Rédaction

La Vérité0 partages

Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans

Favori de ses partisans pour succéder à son épouse, Lalao Ravalomanana, l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana ne sera finalement pas candidat à la mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo, lors des élections communales du 27 novembre prochain. De nombreux partisans du Tiako i Madagasikara le vivent comme une trahison. Jusque dans la matinée d’hier, le nom de  l’ancien Président de la République était en effet pressenti pour être le porte étendard du TIM pour la course à la magistrature de la Ville des mille. Beaucoup se sont ainsi étonnés de voir que son parti a proposé un autre nom pour affronter le candidat du pouvoir. Randriamasinoro Tahiry Ny Rina, ancien secrétaire général de la Commune urbaine d’Antananarivo, un inconnu des partisans de Marc Ravalomanana, sera en effet le candidat du TIM dans la Capitale. Celui-ci, accompagné de la secrétaire générale du parti, est venu déposer son dossier de candidature à l’Organe de vérification et d’enregistrement des candidatures à Nanisana hier.  Simple changement de stratégie ou lassitude d'être dans la confrontation ? Ce qui est sûr, c'est que la décision de Marc Ravalomanana ne semble pas faire l'unanimité dans les rangs de l’opposition. Pour beaucoup de ses partisans, l’ex-locataire d’Iavoloha a décidé de  ne pas les écouter.

Tout portait en effet à croire que l’ex-Chef d’Etat serait le porte-fanion de l’opposition dans la course à l’Hôtel de ville. Même s’il ne l’a jamais indiqué de manière explicite, l’on prêtait à Marc Ravalomanana des ambitions de briguer de nouveau la mairie de la CUA. Nombreux parmi ces partisans espéraient ainsi voir le patron du TIM déposer sa candidature. Un espoir que le principal concerné, en n’y mettant pas un terme en faisant un démenti formel, a laissé croître dans les esprits de ses partisans. En début de semaine, le Rodoben’ny mpanohitra ho an’ny demokrasia eto Madagascar dont il est le chef de file avait par exemple sollicité, ou plutôt annoncé, la candidature de l’ancien édile de la Capitale. Les parlementaires du Tiako i Madagasikara avaient également lancé un appel pour la candidature de leur grand patron qu’ils affirmaient être la personnalité à même de gérer une grande ville. Pour beaucoup en tout cas, Marc Ravalomanana joue un jeu dangereux. Le risque serait en effet de voir une abstention massive de ses partisans lors des élections communales et municipales.  La rédaction

La Vérité0 partages

Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato

Quatre prises en quatre jours. Du 08 au 11 septembre dernier, la Douane malagasy a enchaîné la saisie de transporteurs illégaux de ressources minières, à l’aéroport international d’Ivato. Selon les informations fournies par l’administration douanière, « les cinq personnes, toutes de nationalité indienne, ont tenté d’exporter des marchandises prohibées, et ce, sans déclaration. Ils n’ont également pas respecté les formalités relatives au rapatriement de devises ». Sur les quatre saisies, les autorités ont donc intercepté 1, 245 kg  d’or et 255 g de saphir. Dans les détails, la première saisie s’est faite le 08 septembre. Après une fouille corporelle, nos agents ont découvert sur une dame du vol de la compagnie Air Mauritius, 305 g d’or sommairement travaillés et non poinçonnés destinés à la vente à Maurice. Pour les dissimuler, elle les portait notamment sous forme de bracelets. Le même mode opératoire a été utilisé par deux autres dames voyageant à destination de Mumbai avec 475 g d’or sommairement travaillés, interceptées le 10 septembre dernier.  Le dernier trafiquant  était un homme, voyageant avec la compagnie aérienne, Air Seychelles, mercredi dernier, toujours à destination de Mumbai.

« Avec un mode opératoire de plus en plus insolite pour cacher de l’or. Ce dernier a en effet caché  465g d’or dans des boites de conserve  en forme de lamelles et de bâtonnets. Les boites étaient emmenées  dans une valise de bagage à main. Nos agents ont notamment constaté la présence  suspecte d’or détectée au scanner. Un présence prouvée après fouille physique du bagage », détaille une source au niveau de la direction générale des douanes. A noter que les voyageurs ne peuvent transporter que des bijoux poinçonnés de 250g pour les résidents et d’un kilo pour les touristes, au-delà de cette quantité, les voyageurs devront fournir des pièces justificatives.  Et quant au saphir, les 255 g ont été soigneusement enveloppés dans des pâtes à modeler puis, dissimulés dans les supports des roulettes des bagages à main. A noter que cette saisie est la toute première pour cette année. En tout cas, ces saisies faites, les individus ont notamment opté pour la voie transactionnelle. Rova Randria

Midi Madagasikara0 partages

Beraketa Bekily : Lehilahy mpiompy iray voatafika sy lasa takalon’aina

Omby 15 niaraka tamin’ny ondry enina no nalain’ny andian-dahalo nirongo basy sy zava-maranitra tao amin’ny tanana iray antsoina Ifarantsa, kaominina Beraketa, ny faran’ny herinandro teo. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary dia ny harivan’ny alahady teo, tokony ho tamin’ny dimy ora sy sasany hariva tany no tonga tao amin’ity tokantrano iray ity ireo dahalo, izay nahatratra hatrany amin’ny valolahy tany ho any. Tsy vitan’ireo biby fiompy ihany no nalain’ireo andian’olon-dratsy tamin’ny fanafihana nataony fa nentiny nanaraka azy ireo ihany koa ilay rangahy tompon-trano. Rehefa nahare ny vaovao ireo zandary tany an-toerana dia nanara-dia avy hatrany nampian’ireo mpitandro filaminana avy amin’ny Usad (vondron-kery miady amin’ny asan-dahalo). Tao amin’ny tanana iray antsoina hoe Analalava, Sambalahy, ilay miakatra mihazo an’Andriry iny no nifakantratra ireo mpanenjika sy ireo nohenjehina. Raikitra avy hatrany ny fifandonana, saingy tsy nahaleo tosika ireto mpitandro filaminana tsara ofana ireo andian-dahalo. Hany herin’ireto farany dia nanampatra ny hatezerany tany amin’ilay takalon’aina, izay noratrainy sy novelesiny tamin’ny famaky ary navelan’izy ireo teo, niaraka tamin’ireo biby fiompy nangalarina. Nentina novonjena haingana tany amin’ny toeram-pitsaboana moa ity farany ary nahazo fitsaboana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

« Ndao hihazakazaka gôna 2019 » : Un grand succès pour la DRJS Alaotra Mangoro

Après la première édition du « Rodorodon’Alaotra » en juillet, la direction régionale de la  Jeunesse et des Sports, avec la ligue Alaotra Mangoro d’athlétisme ont organisé par la suite l’événement « Ndao hihazakazaka gôna 2019 ». Cela s’est déroulé le week-end dernier. Il s’agit d’une course de fond de 5 km autour de la ville pour tout le monde et surtout pour les fonctionnaires et les associations des jeunes du district. « La première édition a été un grand succès car une centaine de coureurs avaient répondu à notre invitation. L’objectif est de sensibiliser les individus à pratiquer du sport pour être en bonne santé. C’est la raison pour laquelle on a choisi le thème : Sport pour tous et sport pour la santé. Nous allons faire de cet événement une tradition dans tous les districts », a fait savoir le DRJS, Arnaud Andrianiaina. La fin de la journée a été marquée par un zumba au stade Rasolonjatovo.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Tsarahasina-Ambohimangakely : Un bloc rocheux de 2000 tonnes à décaper

Quinze foyers sont directement menacés par un éventuel éboulement.

Le Bureau national des risques et catastrophes se lance actuellement dans la phase de prévention des risques et catastrophes.

Bombe à retardement. C’est ce qui pourrait définir l’existence d’un énorme bloc rocheux dans le fokontany de Tsarahasina, Ambohimangakely. Situé en hauteur, le bloc rocheux en question est “une menace pour environ quinze foyers composés approximativement de soixante quinze personnes” d’après les explications du Dr Andriamirado, chef de service veille et catastrophe auprès du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes ou BNGRC. Les risques seraient énormes si l’on s’en tenait toujours aux dires du responsable. “Le rocher peut s’écrouler à tout moment. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons pris la décision de procéder à son décapage progressif” a avancé le Dr Andriamirado. Avant de préciser que le bloc rocheux se situe dans “une zone à activités sismiques”. Des facteurs, additionnés aux effets de l’érosion et des activités humaines font que le temps serait compter pour un éboulement. Dix hommes seront donc chargés de faire disparaître l’énorme rocher si les travaux durent quant à eux environ quatre mois. Une façon pour le BNGRC de mieux se préparer pour faire face à l’arrivée de la saison des pluies d’après toujours les explications du Dr Andriamirado.

Constructions. Hier, la descente à Tsarahasina, Ambohimangakely, était également l’occasion d’observer la prolifération des constructions illicites. Un phénomène qui gagnerait du terrain si l’on s’en tient aux explications de Fidèle Rakotoarijaona, président du fokontany Tsarahasina. “Beaucoup de gens font des constructions illicites sur des terrains domaniaux. Ils n’ont pas le courage de se présenter au fokontany, encore moins auprès de la commune mais sont présents lorsque les catastrophes surviennent”. Le président du fokontany Tsarahasina de continuer : “ Le fokontany est actuellement en plein expansion. Des gens viennent s’implanter ici en plus des 3.600 personnes qui forment la population locale”. Une situation difficilement gérable d’après toujours les dires de Fidèle Rakotoarijaona avec le flux de migrants. Pour en revenir au bloc rocher, les travaux de décapage ont commencé hier et  sont coordonnés par le BNGRC, le district d’Avaradrano et le fokontany de Tsarahasina. Si les éboulements meurtriers d’Ampamarinana sont encore présents dans les subconscients des Tananariviens, le risque serait évité pour le fokontany de Tsarahasina.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Dépôt de dossier : le suspense jusqu’au bout

Le suspense va durer jusqu’au bout. On saura donc ce soir les noms des candidats aux communales. Mais on se rend bien compte que ces élections ne passionnent pas véritablement le monde politique. Il ne reste plus que quelques heures pour un dépôt de dossier. Si les habitudes n’ont pas changé, on devrait assister à une véritable cohue dans les OVEC. Mais à voir le peu d’enthousiasme manifesté ces derniers jours, on peut se mettre à douter du sérieux de ces communjales, mais attendons jusqu’à 17h pour émettre un véritable jugement.

 Dépôt de dossier : le suspense jusqu’au bout

Jusqu’à présent très peu de dossiers de candidatures ont été déposés dans les OVEC. Les déclarations d’intention ont été nombreuses, mais très peu de candidats déclarés ont sauté le pas. Le cas le plus emblématique est celui de la ville d’Antananarivo où seul Alban Rakotoarisoa, plus connu sous le nom de Gangstabab, n’a pas tergiversé. Il s’est préparé depuis longtemps à ces élections communales et il se dit déterminé à apporter le changement. Mais la Capitale semble être l’enjeu d’une rivalité entre le TIM et l’IRD. Marc Ravalomanana a été officiellement investi par l’opposition qui en a fait son champion. Il déposera son dossier ce matin. Dans le camp d’en face, aucune nouvelle n’a filtré. Beaucoup de noms ont été cités, mais aucune déclaration officielle n’a corroboré toutes ces suppositions. Il faudra donc attendre ce jour pour être fixé. Dans la ville de Toamasina, Roland Ratsiraka compte bien conquérir cette mairie qu’il a occupée dans le temps. A Mahajanga, Moktar Salim Andriatomanga, investi par l’IRD, ne semble pas avoir de rivaux sérieux. Dans les autres grandes villes, on ne perçoit pas de véritable intérêt pour cette élection qui est pourtant très importante. On saura ce soir quels seront les duels les plus intéressants à suivre lors de ces communales.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ivandry : Mpitondra môtô maty nianjera

Lozam-pifamoivoizana mahatsiravina indray no nitranga tetsy Ivandry, miala kely ny Ivontoeram-pampianarana momba ny tetipivoarana, mizotra mankany Analamahitsy iny. Tovolahy iray, 21 taona, no naratra mafy  rehefa nianjera tamin’ny môtô teny an-toerana. Nentina namonjy toeram-pitsaboana moa izy saingy tsy avotra intsony ny ainy, na dia teo aza ny ala nenina nataon’ireo mpitsabo. Tokony ho tamin’ny 11 ora antoandro tany ho any no nisehoan’ny loza, araka ny fitantaran’ireo nanatri-maso. Avy aty Ivandry, hizotra ho an’Analamahitsy ny tovolahy tamin’io fotoana io ary nitondra môtô « cross » marika Senko. Raha ny angom-baovao azo dia somary nandeha mafy ihany ny lehilahy. Mamitaka  anefa io lalana io fa sady fidinana kely no misy fiolanana izany ary tena mampidi-doza aok’izany satria misy fiara mifanena ihany koa, izay  samy mandeha mafy avokoa rehefa tsy misy fitohanana. Manginy fotsiny moa ny fisian’ireo mpandeha an-tongotra izay tsy misalasala miditra anaty arabe mihitsy indraindray, noho ny fisian’ireo tsato-bin’ny dokambarotra mibahana ny lalana. Tamin’ny fotoana nitrangan’ny loza dia voalaza fa nisy olona teo alohany ary niezaka niala izany izy. Saingy noho ny fandehanany mafy dia sarotra ny namerina tamin’ny laoniny ny familiana. Vokany, rehefa avy nikivilavila ilay kodiaran-droa dia nianjera sy nipitika, nanakarapoka ny mpitondra azy tamin’ny sisin’ny arabe. Voadona mafy teo amin’ny lohany ilay tovolahy ka na dia teo aza ny aroloha nanaovany dia tsy nisy dikany velively. Nandriaka ny rà. Ireo sendra nahita ny loza teny an-toerana moa no nitondra ilay naratra haingana tany amin’ny toeram-pitsaboana izay efa tsy nahatsiaro tena intsony. Saingy indrisy moa fa tsy tana intsony ny ainy. Tonga teny an-toerana ireo mpitandro filaminana ary nanatanteraka ny fanadihadiana mahazatra azy ireo.

nangonin’i m.L

Midi Madagasikara0 partages

« IF Aime… » : Honneur au roots/reggae de Mafonjah 

Dans ses textes, Mafonjah véhicule des messages positifs.

Mafonjah passe à la vitesse supérieure ! Pour partager son art, le chanteur se retrouvera bientôt à l’Institut français Analakely.

Pour Mafonjah, les rencontres avec les fans ne sont que bonheur et bonne humeur. Le 20 septembre, le chanteur sera l’artiste de  «l’IF aime…». Son travail évolue au fil des ans mais chaque nouvelle œuvre est empreinte d’une démarche unique, fidèle à une tradition impressionniste. « Gasikara », « Angivy » et « Ame peace fanah » sont parmi ses morceaux les plus connus. A ce jour, plus de 60 chansons composent son répertoire qui lui vaut une vraie renommée à Madagascar et à l’étranger. Ces titres phares feront incontestablement partie de son playlist.

Révélé durant son adolescence par le succès du groupe Unik, Andriamiarana Onja, dit Mafonjah, est devenu par la suite auteur compositeur, interprète, jouant de la guitare et de la valiha.Sa passion pour la musique, ses expériences en studio et auprès d’autres compositeurs comme Silo lui ont permis de trouver sa voie musicale à tendance traditionnelle et fusion. En 2005, il collabore d’ailleurs avec Silo sur un projet de duo « Piano / voix » qui les emmène en tournée en France et à La Réunion. On pourrait définir sa musique comme une fusion de roots, rap et de reggae, véhiculant des messages positifs sur la paix, l’amour, la nature, … Il travaille actuellement sur un projet d’album Urban roots reggae en duo avec Toky Ar, son arrangeur qui l’accompagne sur scène.

A savoir que «l’IF aime… » est un cycle de programmation grâce auquel l’Institut français de Madagascar entend mettre à l’honneur le plus singulier et le plus innovant de la scène contemporaine malgache. Coups de cœur, découvertes, surprises, étonnements, avec « IF  aime… »,c’est un véritable label symbolique qui apparaît dans le paysage culturel malgache…

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

« Alley Hoop 2019 » : Les grosses pointures au rendez-vous

Elly Andriamampionona, la star du basket-ball malgache sera de la partie.

Les quatre joueurs médaillés d’or des Jeux de Rabat seront tous de la partie à savoir Livio Ratianarivo, Elly Andriamampionona, Arnold Solondrainy et Fiary Rakotonirina.

Pour donner plus de chances aux retardataires, la RDJ, organisatrice du tournoi de  basket-ball « Alley Hoop » 3 x 3 2019, a décidé de prolonger les inscriptions jusqu’au lundi 16 septembre à 17 heures. « Dans le cadre de la politique de proximité de la RDJ de rapprocher les jeunes et de les gâter, nous avons pris la décision d’ajourner la fin des inscriptions. Si l’année dernière, l’Alley Hoop était sous la formule 5 x 5, on a suivi la tendance du basket 3 x 3 et surtout suite à l’exploit de nos joueurs aux Jeux Africains de Rabat. On a du potentiel sur le basket-ball 3 x 3 et nos joueurs ont du niveau à revendre pourquoi pas de se qualifier pour les Jeux Olympiques » a fait savoir, Jaytaxx Rasolojaona, président directeur de la RDJ. Comme déjà annoncé, des primes de 1.400.000 ariary dont 1.000.000 ariary pour les hommes et 400 000 ariary pour les dames seront en jeu pour « Alley Hoop » des U23 et deux tickets pour le Botswana seront pour les Challenge National U18 H et D. Ce tournoi est organisé en collaboration avec la Fédération malgache de basket-ball (FMBB) et l’International basket Fondation (IBF) et soutenu par Orange Madagascar. Les quatre joueurs médaillés d’or des Jeux de Rabat seront tous de la partie à savoir Livio Ratianarivo, Elly Andriamampionona, Arnold Solondrainy et Fiary Rakotonirina. Leur présence va  sans doute relever le niveau de la compétition, sans oublier les autres grosses pointures de la N1A. Les phases éliminatoires se disputeront du 20 au 22 septembre et la phase finale prévue pour le 06 octobre au Palais des Sports de Mahamasina. Cinq terrains seront utilisés à cette occasion, vu le nombre d’équipes attendues. Plusieurs animations et festivités seront au programme durant ces quatre journées de compétitions. Les inscriptions se feront au siège de la RDJ avec la somme modique de 10.000 ariary pour les U23.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

FIVMPAMA-INSCAE : Accompagnement gratuit des jeunes entrepreneurs

Toutes ces parties prenantes s’engagent à soutenir les étudiants de l’INSCAE porteurs de projets.

Les étudiants de l’INSCAE (Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprises), pourront présenter leurs projets et bénéficier du financement du programme Fihariana et du programme PEJAA via la BNI Madagascar.

« Il n’y aura pas de développement économique sans le développement de l’entrepreneuriat. C’est pourquoi, nous avons mis en place deux commissions spéciales, à savoir, la commission jeunes et entrepreneuriat et la commission en charge de la relation avec les établissements d’enseignement et de formation au sein du FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy). Notre objectif est d’accompagner les jeunes à devenir des entrepreneurs, dès l’élaboration de leurs projets jusqu’à la pérennisation de leurs activités ». Le Président de ce groupement du patronat malgache, Razafiarison Andrianavalomanana, l’a évoqué lors d’une conférence-débat organisée hier à l’amphithéâtre de l’INSCAE.

Pont de liaison. « Nous n’apportons pas de financement mais d’un accompagnement gratuit en tant que membres du FIVMPAMA, en leur fournissant des conseils fiscaux et juridiques jusqu’à une caution morale auprès des institutions financières. Leur mise en réseau avec tous les membres du groupement aussi bien à Madagascar qu’à l’étranger, n’est pas en reste afin de faciliter la recherche de débouchés pour leurs produits ou de partenaires pour développer leurs entreprises », a-t-il poursuivi. Le FIVMPAMA veut ainsi instaurer un pont de liaison pérenne entre le monde économique et le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche. Quant aux questions de financement, le programme « Fihariana » qui est un programme national de l’Etat sur l’entrepreneuriat et le PEJAA (Programme d’Entrepreneuriat des Jeunes dans l’Agriculture et l’agro-industrie) financé par la Banque Africaine de Développement, peuvent financer les projets de création d’entreprises des jeunes. « Il s’agit d’une grande opportunité à saisir. On n’attend que votre grande volonté à répondre à l’appel à manifestation d’intérêt afin de bénéficier de ce crédit remboursable via la BNI. Une formation au niveau du centre d’incubation est en même temps prodiguée aux porteurs de projets si nécessaire », a déclaré Hanta Rakotovao, Responsable Plateforme PME au niveau de la BNI Madagascar, en sollicitant les étudiants de l’INSCAE à déposer leur candidature.

Matière obligatoire. De son côté, le directeur général de l’INSCAE, Rakoto Harimino, a soulevé que l’ambition de l’institut est d’encourager ses étudiants à créer leurs propres entreprises et non pas à devenir des salariés. « La matière comportement organisationnel est d’ailleurs obligatoire à partir de la 2e année, en complément des formations en management d’entreprise, entre autres. Chaque étudiant ou groupe d’étudiants doivent ainsi présenter un projet social et un projet lucratif. Bon nombre d’entre eux s’accrochent à leurs projets jusqu’à la fin pour que ceux-ci soient rentables. Dans la foulée, l’intervention du FIVMPAMA lors de cette conférence leur a permis de s’imprégner de la culture entrepreneuriale et de mieux connaître tous les rouages dans le monde des affaires. La BNI leur a également appris l’éducation financière en leur proposant une offre pack étudiants », a-t-elle conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : La CONFEJES et l’Afrique du Sud à Ambohijatovo 

Un petit souvenir pour marquer la bonne relation entre Madagascar et l’Afrique du Sud.

Le bal des invités se poursuit à la Place Goulette dans le cadre de la tenue de la conférence régionale des ministres sur la mise en œuvre du Plan d’action de Kazan (PAK) en Afrique.

Double visite hier à Ambohijatovo. La Vice-ministre des Sports de l’Afrique du Sud, Nocawe Mafu était accompagnée de l’ambassadeur, Maud Vuyelwa Dlomo pour parler de la collaboration entre Madagascar et la nation arc-en-ciel. Ils ont évoqué aussi la violence xénophobe en Afrique du Sud qui a empêché les Barea de faire le déplacement pour un match amical contre les Bafana Bafana. « L’Ambassadeur a appris cette nouvelle avec tristesse, même si elle avait encouragé l’équipe jusqu’à Ivato ce jour-là. En revanche, elle a promis que la délégation malgache serait en sécurité pour le prochain départ », a fait savoir le numéro un du sport malgache. La CNaPS Sport quittera le pays ce jour pour l’Afrique du Sud dans le cadre du premier tour de la Coupe de la Confédération. Les deux parties ont parlé du programme de l’ambassade avec le ministère, comme la conférence des jeunes qui se déroulera à la fin d’octobre. De nombreux jeunes Sud-Africains vont venir à Madagascar pour rencontrer les jeunes Malgaches, une rencontre dont le thème sera axé sur la responsabilité des jeunes dans le développement.

PAK. Avec la tenue de la conférence que la Grande Ile accueille, le Secrétaire Général de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), Ali Harouna a rencontré le ministre malgache. Plusieurs points ont été discutés, et surtout à propos de la conférence sur le PAK, pour que cette réunion soit une réussite. Il est venu aussi pour offrir une subvention, notamment une bourse pour les athlètes, dans le cadre du programme afin d’encourager les sportifs à finir leurs études. C’était aussi le moment pour le SG de la CONFEJES d’annoncer l’existence d’une prime pour les lauréats et médaillés aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan en 2017. « Il faut que les sportifs africains soient soutenus et encouragés. Après les Jeux Africains de Rabat, nous avons encore les Jeux de la francophonie en 2021 en République Démocratique du Congo, les Jeux Olympiques de la Jeunesse au Sénégal en 2022 et les Jeux Olympiques de Paris en 2024 », a conclu Ali Harouna.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Municipales à Tana : Les députés TIM sollicitent la candidature de Marc Ravalomanana

Les députés TIM devant la presse hier à Bel’Air.

Après la plateforme de l’opposition RMDM (Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia  eto Madagasikara), c’était au tour des députés TIM élus dans la Capitale de solliciter publiquement la candidature de Marc Ravalomanana aux Municipales d’Antananarivo. C’était hier, à Bel’Air, lors d’un point de presse. « Antananarivo a besoin d’une personnalité qui a déjà fait ses preuves dans la gestion d’une grande ville. Pour nous, c’est Marc Ravalomanana. Il a de l’audace et de l’expérience. Il a déjà prouvé son efficacité quand il était maire d’Antananarivo en 2000. »,ont déclaré les députés TIM d’Antananarivo-Renivohitra.

Jour-J. Le suspense sera levé aujourd’hui. Le délai imparti au dépôt des dossiers de candidature aux Communales et Municipales du 27 novembre expire ce jour à 17h. A l’allure où vont les choses, la queue serait au rendez-vous devant les bureaux des OVEC (Organe de Vérification et d’Enregistrement de Candidature) de Madagascar. Après l’expiration du délai légal, les candidats maires et conseillers auront 48 heures pour compléter les dossiers manquants. A noter que jusqu’à hier, nombreuses sont les communes où aucun dossier de candidature n’a été enregistré. Les montants élevés des cautions constituent un obstacle majeur pour les candidats.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : Dernière épreuve, ce matin

Les candidats peuvent maintenant goûter aux joies des vacances !

L’épreuve d’histoire-géo et d’éducation civique, hier matin, au BEPC a quelque peu pris au dépourvu les candidats les moins prévoyants avec des questions sur les élections dans le sujet d’examen. Si la question sur les caractéristiques d’une élection démocratique n’a pas tellement fait vaciller la majorité des candidats, celle sur les élections communales, bien que d’actualité, a laissé quelques-uns perplexes. Ce jour, les candidats qui en ont choisi l’option, affronteront la dernière épreuve : l’anglais. Au terme de cette épreuve, le rideau peut tomber sur la session 2019 du BEPC, en ce qui concerne les candidats. Les correcteurs prennent le relais dès ce jour, ainsi que les équipes en charge des traitements des données qui seront à pied d’œuvre à partir de lundi prochain.

Cette session du deuxième examen officiel de l’année scolaire 2018-2019, s’est déroulée sans incidents majeurs, dans les circonscriptions scolaires (CISCO) de la capitale et des alentours. On notera, toutefois, des cas de candidats qui « décrochent » en cours de session. Il est peu probable qu’ils puissent se retrouver admis. Les autres, bel et bien présents jusqu’à la dernière épreuve, devront patienter quelque  temps avant d’être fixés sur leur sort.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Conseil des ministres : Mireille Rakotomalala remerciée

Mireille Rakotomalala a été remerciée durant le Conseil des ministres d’hier.

Le limogeage de l’Ambassadrice de Madagascar au Japon figure parmi les décisions prises hier lors du Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha. Nommée Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de Madagascar auprès de ce pays le 28 décembre 2017, du temps du régime Rajaonarimampianina, Mireille Rakotomalala est donc restée un peu moins de deux ans à ce poste. La question est de savoir si l’abrogation du décret de nomination de Mireille Rakotomalala n’est pas liée au récent déplacement du président Andry Rajoelina au Japon lors de la 7è édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7). Par ailleurs, plusieurs directeurs au niveau du Ministère des Affaires Etrangères ont également été remerciés durant le Conseil des ministres d’hier. Ancienne ministre de la Communication et de la Culture, Mireille Rakotomalala a également été Professeur à l’Institut de civilisation à l’Université d’Antananarivo, membre titulaire à l’Académie nationale des Arts, des lettres et des sciences et ancienne Représentante de Madagascar auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Chant évangélique : Une fête d’anniversaire prolongée pour Feo Miantso

En 2018, la chorale Feo Miantso a soufflé ses 20 bougies. Tout le monde se souvenait de ce concert dont elle a partagé la scène avec les KTKT et Kerobima. La célébration continue cette année. Feo Miantso Tsarahonenana livrera un grand concert au CCESCA Antanimena, ce 05 octobre à partir de 15 heures. Pendant trois heures de live, Gaston Velondraza et ses compères interprèteront plus de 20 chansons, extraites des trois albums sortis en 2010, 2013, et 2018. Le show sera riche en couleur. Chants, musique, et danse animeront la salle. En outre, Mialy Rakotomamonjy et AMAF FJKM Andravoahangy seront les invités de marque de cet évènement.

Rappelons que la chorale  Feo Miantso a été créée, en 1998. Après avoir traversé les époques, elle entre dans le top 10 des meilleurs groupes évangéliques de la Grande Ile. Composée d’une vingtaine de membres au début, Feo Miantso de FLM Tsarahonenana regroupe à présent une cinquantaine de membres. La particularité du groupe est de fusionner la musique traditionnelle et le gospel américain.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Communales et municipales : Des candidats maires dans 295 communes sur 1695 communes jusqu’à hier

L’enjeu est de taille pour la conquête de la CUA pour les municipales à Tana.

La clôture du dépôt de candidature est pour ce jour. Selon un responsable de la CENI, il y avait eu des candidats maires dans 295 communes et 358 ont déposé leurs dossiers de candidature. Quant aux conseillers, on a enregistré des candidatures dans 107 communes pour 122 qui sont en lice. Ces chiffres nous ont été communiqués, dans la soirée d’hier. Pourtant, le pays compte 1695 communes. On est vraiment loin du compte. Or, pour ceux qui se sont prononcés, il pourrait y en voir ceux qui sont dans la même commune. On va ainsi assister à un raz-de marée pour le dépôt de candidatures. Pour ceux dont les dossiers sont incomplets, ils auront 48h pour les compléter. Quoi qu’il en soit, les responsables au niveau des OVEC (Organe de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures).

Candidature. Ceux qui prétendent d’occuper le poste de maire doivent ainsi décider s’ils seront dans la course ou non. Pour le cas d’Antananarivo l’enjeu est de taille. La plateforme de l’opposition dénommée RMDM « Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara » a annoncé la couleur avant-hier, elle soutiendra Marc Ravalomanana. Même si ce dernier ne s’est pas encore prononcé, il déposera probablement ce jour auprès de l’OVEC de Nanisana son dossier de candidature. Les noms des conseillers seront également connus. Mais que représentent ces groupuscules qui sont en train de soutenir Marc Ravalomanana. Plus de grosse pointure parmi ses alliés. Qu’espèrent-ils pour avoir apporter leur soutien au fondateur de l’empire Tiko ? Dans le camp du clan Ravalomanana, les députés Tim n’ont fait leur déclaration qu’hier, quant à leur soutien au conseiller spécial de la CUA. Une déclaration qui intervient 24h après le RDM.

Garder secret. Mais qu’en est-il du candidat de l’IRD dans la Ville des Mille ? Pour le moment, c’est encore garder secret. Malgré tout, la plateforme IRD (Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina) est obligée d’abattre ses cartes, ce jour. Force est cependant de constater que jusqu’à hier, il n’y avait eu qu’un seul candidat pour la Capitale en la personne de Rakotoarisoa Alban plus connu sous le nom de Gangstabab. Outre, ce dernier Clémence Raharinirina a également annoncé qu’elle sera aussi dans la course pour la conquête de la CUA. Dans tous les cas, on sera fixé ce jour sur le nombre exact des candidats à la Commune Urbaine d’Antananarivo.

Dominique R. 

Midi Madagasikara0 partages

Visite du Pape : Bilan positif

La visite apostolique du Pape François à Madagascar s’est déroulée sans incidents majeurs. Un point de presse a été organisé hier par l’Etat-major Mixte Opérationnel National (Emmo-nat) et la Présidence de la République pour faire le bilan du passage du souverain pontife. Tous les pèlerins sont rentrés sans encombre chez eux. Aucune perte en vie humaine ni blessé grave dans les deux accidents enregistrés respectivement à l’aller et au retour. La personne qui a trouvé la mort et les 16 autres qui ont été hospitalisées, l’ont été pour des raisons personnelles. Malgré quelques problèmes à la sortie du site à la fin de la grande messe, la situation a été maîtrisée grâce au dispositif mis en place par les forces de l’ordre et respecté par le public.

Responsabilité. L’Emmo-nat et la Présidence remercient tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de la visite papale. En premier lieu, les forces de l’ordre et les sapeurs-pompiers pour leur professionnalisme, l’Eglise Catholique Romaine et les 10.000 jeunes scouts. Sans oublier le peuple malgache qui était en communion avec le Saint-Père. Durant cette conférence de presse, Yvette Sylla a dégagé la responsabilité de la Présidence par rapport aux problèmes liés à la restauration, non sans ajouter que lumière sera faite sur la question.

Voarisoa Davidson

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Un homme arrêté pour possession de 5 kg de cannabis

Un homme de 22 ans a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Ankazondrano à Fianarantsoa après avoir été déféré au tribunal. Il est poursuivi pour trafic de cannabis. Son arrestation remonte au 07 septembre 2019 vers 21 heures. Cette nuit-là, en provenance d’Ambalavao en direction de Fianarantsoa soit sur la RN7, le taxi-brousse transportant cet individu a été stoppé par des policiers au barrage de contrôle à Ankidona. Les hommes en treillis ont repéré un sac suspect quand ils procédaient au contrôle des bagages des voyageurs. Ainsi, ils ont fouillé le contenu. Ayant constaté qu’il s’agit d’une cargaison de cannabis d’un poids total de 5 kg, les policiers ont interpelé le propriétaire qui n’a pas résisté. Ils l’ont arrêté et l’ont emmené au commissariat pour enquête. Ce n’est pas la première fois que des trafiquants de ce genre de stupéfiant ont été appréhendés à cet endroit. En provenance du Sud de Madagascar, ce cannabis est le plus souvent destiné à être écoulé dans la capitale. Il est sidérant d’entendre que les malfrats ont eu l’audace de prendre le transport commun.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Académie militaire Antsirabe : Zéro corruption pour la 43ème Promotion

Faire régner la transparence. Eviter la corruption. Tel est l’objectif du ministère de la Défense nationale dans l’organisation du concours d’entrée à l’Académie militaire (Acmil) pour le recrutement des 72 élèves officiers qui devront composer la 43ème promotion de cette prestigieuse école de l’Armée malgache qui aura lieu du 23 au 27 septembre 2019. Ainsi, une convention de partenariat a été signée entre le ministère de la Défense nationale, le ministère chargé de la Fonction publique et le Bureau indépendant anti-corruption. Cette convention mentionne alors les rôles et responsabilités de chaque entité signataire pour avoir un concours crédible où tous les candidats auront la même chance. Le Bianco apporte entre autres son appui technique et son expertise dans le processus d’organisation du concours dès la phase préparatoire jusqu’à la publication des résultats. Cette fois-ci, le Bianco va nommer un Magistrat de référent et un officier de police judiciaire pour verbaliser en cas de besoin. Le MinFop contrôle et supervise toutes les activités afférentes à l’organisation du concours. Le MinDef à travers son Service de Formation et des stages (SFS) et l’Acmil veillent à ce que tous les intervenants soient assignés à leurs rôles respectifs dans la réalisation du concours d’une part et au respect des normes de procédures établies d’autre part, et en cas de besoin, mettre des dispositifs de redressement décidés d’un commun accord avec les parties prenantes visant à la sécurisation du concours. Pour ces derniers, l’utilisation de camera de surveillance dans les salles d’examen, de correction et sur les terrains de sports pour l’examen d’éducation physique est au programme. Il est à noter que les épreuves d’admissibilité se dérouleront du 21 au 23 septembre prochain.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Gaby Rabesahala : Emouvantes obsèques hier

Dernier « veloma » hier à un monument de la presse malgache.

Depuis la levée du corps en son domicile à Andafiavaratra – Ambohitrarahaba jusqu’à l’inhumation au caveau familial à Ambohimanga, en passant par l’office religieux à la chapelle Bourbon à Analamahitsy, les obsèques de Gaby Rabesahala se sont déroulées hier sous le signe de la simplicité. A l’image du défunt de son vivant. « Il était simple et humble », a retracé le Révérend Père Hyacinthe Rakotoarivony qui le connaissait bien. « C’était un grand professionnel et un homme de dialogue », devait ajouter pour sa part son ancien collègue Jean Louis Rafidy. En rappelant au passage que « Gaby fut le premier à présenter le journal télévisé sur RTM ». Il était le pionnier pour la chaîne nationale. « Mes amies le considéraient à l’époque comme le PPDA malgache », a rapporté sa fille aînée hier, la voix brisée par l’émotion, dans un témoignage sur son père. « Il était cultivé, espiègle, gentil… », a-t-elle notamment confié devant les membres de la famille, les amis et connaissances de celui qui fut un monument de la presse malgache.

Référence. Gabriel Claude Pascal Rabesahala (pour l’état-civil) avait occupé, entre autres fonctions, le poste de directeur de la RTM. Il était même à certaine époque le Secrétaire général du ministère de la Communication. Côté familial, il était le cousin germain d’une autre grande figure de la presse malgache, en l’occurrence, Gisèle Rabesahala qui fut l’une des fondatrices du quotidien « Imongo Vaovao ». Des journalistes doyens comme Rabefananina, Jean-Aimé Rambeloson et autres, ont d’ailleurs tenu à adresser un dernier « veloma » à Gaby Rabesahala. Au même titre que l’ancienne ministre Vonintsalama Andriambololona ; le professeur Raymond Ranjeva ; l’ancien journaliste et ex-CSR, Solo Norbert Andriamorasata ; les patrons de presse Freddy Andriambelo (MATV) ; Jérémy Rabesahala (Midi Madagasikara)… Sans oublier d’anciens collaborateurs et disciples de Gaby Rabesahala qui restera un modèle et une référence dans le monde des médias à Madagascar.

R. O