Les actualités Malgaches du Mercredi 12 Juin 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara13 partages

Mariage précoce des garçons : Madagascar au 3e rang mondial

(Photo fournie) : 765 millions d’enfants sont mariés dans le monde et Madagascar est le 3e pays aux taux de prévalence le plus élevé des mariages des garçons ( 13%).

Selon la première analyse approfondie du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance ( UNICEF) sur les garçons mariés, Madagascar se trouve au 3e rang mondial des pays présentant le taux plus élevé du mariage précoce des garçons. Avec un taux de prévalence de 13%, la grande île arrive juste après la République centrafricaine (28 %), et le Nicaragua (19 %).

Nous en parlons peu effectivement, mais le mariage précoce concerne également les enfants et tout comme pour les filles, cette pratique socioculturelle aux soubassements économiques sape leur enfance et leur épanouissement. Sans oublier que le mariage précoce bafoue leurs droits fondamentaux et compromet la réalisation de leur plein potentiel à l’âge adulte. « Le mariage tue l’enfance », soutient Henrietta Fore, Directrice générale de l’UNICEF. Avant de rajouter : « Les garçons mariés sont forcés d’endosser des responsabilités d’adultes qu’ils ne sont pas toujours prêts à assumer. Les mariages précoces entraînent des paternités précoces qui soumettent les jeunes pères à la pression de subvenir aux besoins de leur famille, les contraignant à abandonner leurs études et les privant d’occasions professionnelles. » Réalisée sur une étendue de 82 pays, l’étude a également révélé que le taux de prévalence des mariages précoces des enfants (filles et garçons confondus) allait crescendo en fonction du manque d’instruction, de la pauvreté et de la ruralité. Les zones les plus concernées étant l’Afrique subsaharienne, l’Amérique latine et aux Caraïbes, l’Asie de l’Est et le Pacifique.

Données chiffrées. L’UNICEF rapporte que 115 millions de garçons et d’hommes à travers le monde ont été mariés avant leur majorité, dont 1 garçon sur 5 avant l’âge de 15 ans. , indique l’UNICEF aujourd’hui dans sa toute première analyse approfondie sur les garçons mariés. Parmi eux, un garçon sur cinq aurait été marié avant ses 15 ans, ce qui représente 23 millions de garçons. Tous genres confondus, le nombre d’enfants mariés dans le monde est estimé à 765 millions ! Un fait cependant pourrait expliquer l’emphase mise sur le mariage précoce des filles : les statistiques montrent qu’elles restent les plus touchées par le mariage précoce des enfants en fait une sur cinq d’entre elles est mariée avant d’atteindre l’âge adulte (18 ans), si ce taux est de 1 sur 30 chez leurs homologues masculins.

Témoignages de garçons malgaches. Dans les lignes qui vont suivre, nous pourrons voir comment ce mariage précoce des garçons est-il vécu dans la vraie vie, par les premiers concernés, chez nous à Madagascar. Ils ont accepté de partager leurs histoires aux agents de l’UNICEF partis les rencontrer dans leurs milieux de vie. Un nom d’emprunt leur a été assigné pour la préservation de leur droit. Nous pouvons parfois constater que le poids des parents est énorme dans la décision des mariages précoces, toutefois, le souhait peut également être celui des concernés eux-mêmes. Le « jugement » (au sens moral et non juridique)- s’il doit avoir lieu- est donc à nuancer, sans pour autant freiner l’action et la lutte. « Nos parents nous encouragent à nous marier pour éviter que nous ne devenions des bandits. Etre chef de famille est une responsabilité qui nous apprend à faire plus attention à ce que nous faisons, on n’a pas le temps d’errer ni de suivre les mauvais exemples des non mariés qui sont devenus des « dahalo ». Quand on est époux et père, on se soucie de notre famille et on s’efforce d’exercer un travail décent qui rendrait notre famille fière  de nous” raconte Safidy, vivant à Tsaraitso, Betroka et âgé de 15 ans. Il a épousé Lena, 13 ans, en 2016, lorsque celle-ci n’avait que 10 ans. Safidy n’était alors âgé que de 12 ans. Ce couple de cousins éloignés, semblant plus amoureux que jamais, a actuellement une petite fille de 1 an. Leurs parents respectifs ont d’ailleurs songé à leur mariage depuis leur toute petite enfance. Safidy affirme pourtant avoir choisi Lena de son plein gré, par amour et « depuis longtemps ». « Lena est celle que j’aime et celle avec laquelle j’ai pris la décision de faire ma vie. Flirter avec des filles coûte de l’argent et ne mène à rien. » soutient ce fier père de famille avec ferveur. Avant de continuer, en parlant de la position de ses parents et comment il perçoit leur éducation : « Nos parents nous ont toujours donné le meilleur d’eux-mêmes, ils nous ont fournis tout ceux dont on a eu besoin, de la nourriture, des vêtements,…Il y a une grande différence entre nos vies chez nos parents et celle que nous menons actuellement, avec Lena nous sommes obligés de subvenir à nos propres besoins, plus question d’aller demander des choses à nos parents. Si on veut s’acheter des vêtements, c’est nous même qui devons mettre de l’argent de côté pour en avoir. Notre vie de parents nous demande beaucoup d’efforts par rapport à quand nous étions encore chez nos parents”.

30 ans de la CDE. A l’aube de la Célébration de la Journée mondiale de l’Enfant africain et surtout dans le cadre de la célébration du trentenaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’Enfant- qui soulignons-le au passage est la plus ratifiée au monde- l’UNICEF alerte cependant sur le mariage précoce des enfants. « Alors que nous célébrons le 30e anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant, il est impératif de rappeler que le fait de marier des garçons et des filles alors que ce sont encore des enfants va à l’encontre des droits consacrés dans la convention », indique Henrietta Fore. Elle décrit brièvement ici, comment lutter contre cette pratique et ses effets pervers : « Nous pouvons mettre un terme à cette atteinte à leurs droits en continuant nos recherches, en augmentant nos investissements et en poursuivant nos efforts en faveur de leur autonomisation. ».

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara4 partages

Genève : Face-à-face Rajoelina – Merkel

Plusieurs domaines de la coopération ont été évoqués durant la rencontre.

Le président Andry Rajoelina poursuit son offensive diplomatique. Hier, en marge du Segment de Haut niveau de la 108e Session de la Conférence internationale du Travail et de la Session du centenaire de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le Chef de l’Etat a eu un entretien très enrichissant avec la Chancelière allemande Angela Merkel. Le face-à-face a été axé sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. « Ensemble, nous allons travailler avec l’Allemagne avec une approche pragmatique entre nos deux pays autour de projets concrets ». C’est ce qu’a déclaré le numéro Un d’Iavoloha après la rencontre. Une rencontre au cours de laquelle plusieurs domaines de la coopération ont été évoqués, entre autres, l’Energie, l’Education et l’Environnement. Conformément à ce qui a été convenu durant l’entrevue, le président Andry Rajoelina enverra en Allemagne une délégation représentant plusieurs ministères incessamment. Et ce, dans l’objectif d’étudier la mise en œuvre de plusieurs projets. Outre la Chancelière allemande Angela Merkel, le président Andry Rajoelina a aussi rencontré plusieurs personnalités et hauts responsables venant du monde entier durant son séjour à Genève.

Davis R

Midi Madagasikara3 partages

Richard Ramanambitana : « IFI se prépare pour les communales »

Le Président national de « IFI » a annoncé que cette plateforme se prépare pour les communales.

Les membres et les partisans de « Isika Fikambanana miara-dia amin’ny Filoha Andry Rajoelina » (IFI) se sont réunis, hier, à l’Arena à Ivandry. Ce fut une occasion pour le président national de cette plateforme, Richard Ramanambitana, de toucher mot des dernières législatives. Il a tenu à remercier en premier lieu le Président Andry Rajoelina ainsi que le Secrétaire national du TGV d’avoir accepté de collaborer avec « IFI », lors du dernier scrutin. Sans oublier pour autant ceux qui ont partagé les points de vue de cette plateforme. Selon son président national, « IFI » compte dans ses rangs plus de 200 associations avec notamment 600.000 membres. Il a également annoncé que cette plateforme se prépare pour les élections communales. Pour cet éducateur et non moins opérateur économique, ces différentes associations regroupées au sein de « l’IFI » se disent prêtes à apporter leur concours pour la concrétisation de l’IEM, et ce, pour le bien du pays.

Dominique R.

Midi Madagasikara3 partages

Women In Business : Grand rendez-vous des femmes entrepreneurs au Carlton

Ouverture hier au Carlton de la deuxième édition du WIB.

« Get inspired ». C’est le thème de la deuxième édition du « Women In Business » (WIB) organisée depuis hier jusqu’à ce jour, au Carlton Anosy par le Groupement des Femmes Entrepreneurs de Madagascar (GFEM) présidée par Fanja Razakaboana, à travers l’association des Femmes Entrepreneurs d’Antananarivo (FEA).

« Leadership féminin : comment libérer le potentiel des femmes entrepreneurs ? ». C’était la thématique de la première journée d’hier qui a vu l’intervention dans la matinée de la ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala qui parraine ce rendez-vous annuel des femmes entrepreneurs ; de Coralie Gevers de la Banque Mondiale ; Nadia Mensah Acogny de Londres ; Elia Ravelomanantsoa de Synergy Group ; et Rivo Rakotondrasanjy.

Intervenant(e)s. Après le business lunch, se trouvait au menu l’ « Innovation, Commerce et Digital : quelles opportunités pour les femmes ? ». Avec pour intervenant(e)s, Wendy Paratian ; Baovola Rajaonarison ; Karen Andriamamonjy ; Charlotte Libog ; et Gil Razafintsalama. Une soirée de gala a clôturé la première journée de ce forum d’affaires national d’envergure internationale, qui réunit autour de différentes thématiques des femmes entrepreneurs issus de divers horizons, des chefs d’entreprise, des associations, membres du gouvernement, partenaires techniques et financiers, universitaires. 13 panélistes d’ici et d’ailleurs participent à ce forum axé sur le leadership féminin dans le monde des affaires, le commerce, la digitalisation et le développement personnel. Les thématiques de ce jour sont « Confiance en soi : Une des clés de la réussite » ; « L’habit peut faire le moine : Savoir-être et agir dignement » ; « Le personal branding ».

150 participants. Membre de l’association des Femmes Chefs d’Entreprises Mondiale (FCEM), le GFEM est connu pour son engagement dans la promotion de l’entrepreneuriat féminin, un vecteur important de croissance économique pour le pays. Le groupement travaille de concert avec plusieurs institutions internationales pour promouvoir le savoir-faire et l’expérience de ses membres. L’édition 2019 de « Women in Business » accueille près de 150 participants dont des membres du GFEM issus des régions et des femmes entrepreneurs locales. L’occasion de se former, de découvrir, d’apprendre et de partager des valeurs communes. Par rapport à l’édition précédente, il y a cette année des nouveautés comme les forums d’échange, de séances de formation/coaching, des rencontres BtoB et des visites d’entreprise et d’usine.

WIB Award 2020. La présidente du GFEM d’expliquer que « le WIB 2019 n’est pas une simple rencontre, c’est avant tout une culture, un esprit, une vision qui se traduisent par une recherche permanente de l’excellence, un engagement constant de qualité pour s’inspirer, s’informer et s’améliorer dans ses activités, faire partie de ce rendez-vous permettra d’échanger et de partager ses savoirs et son succès avec d’autres femmes ». Le forum est une opportunité pour porter haut le flambeau de le l’entrepreneuriat féminin. Le GFEM a annoncé le lancement du WIB Award 2020.

R. O

Midi Madagasikara2 partages

Salon ITM 2019 : L’écotourisme mis en avant par MNP

MNP mise sur la nature, pour attirer les visiteurs de l’ITM.

Les installations ont commencé depuis la fin de semaine, bien que ce fût une période de fête. Pour cette 8e édition de « l’International Tourism Fair Madagascar » (ITM 2019), qui marque également le 15e anniversaire de l’Office national du Tourisme de Madagascar (ONTM), les organisateurs ont concocté un événement de plus grande envergure. L’événement se tiendra pour quatre jours à partir de demain au CCI Ivato. L’espace d’exposition atteint une surface de 30.000m2, contre 15.000m2 pour la dernière édition. Parmi les exposants les plus ambitieux figure « Madagascar National Parks » (MNP). « Nous sommes partenaire de cette manifestation économique depuis le début. Mais cette fois, nous allons occuper une large surface pour mettre en avant les sites éco-touristiques de Madagascar. MNP veut faire connaître ces sites à l’international, mais également aux nationaux. 90% des touristes accueillis à Madagascar, visitent les parcs nationaux, qui constituent donc le produit phare du tourisme dans ce pays. Les richesses et la beauté de ces parcs seront présentés en miniature dans notre espace d’exposition », a affirmé Andry Fandresena Trinh Van Moï, responsable marketing auprès de MNP. A noter que cette organisme gère 43 aires protégées terrestres et marines, dont 18 sont des sites accessibles par les touristes.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Football – CAN 2019 : La liste des 24 «Barea» dévoilée

24 heures après le dead-line de l’envoi de la liste à la Confédération Africaine de Football (CAF), le sélectionneur national, Nicolas Dupuis a dévoilé une liste de 24 joueurs.

Pas de surprise. La liste publiée par le coach des «Barea» pour la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte ne comporte que deux joueurs locaux. Il s’agit du capitaine de Fosa Juniors FC, Romario Rakotoarisoa et du gardien de la CnaPS Sports, Jean de Dieu Randrianasolo. Ces joueurs feront le voyage au Maroc pour le dernier stage dans le cadre de la préparation. Sur place, les joueurs disputeront leur dernier match de préparation contre la Mauritanie le 15 juin. Cette sélection mauritanienne qui a remporté la meilleure équipe masculine de l’année 2018 par la CAF et participe pour la première fois à une phase finale de la CAN comme Madagascar. Un duel de petit poucet avant le début des hostilités. « La mission ne sera pas facile en Egypte. Je crois en la capacité des joueurs et nous avons de carte à jouer pour se qualifier pour les huitièmes de finale » a déclaré le coach, Nicolas Dupuis, lors d’une conférence de presse organisée, hier, à Andraharo. Les maillots des «Barea» sont en vente au Leader Price qui est membre du club des partenaires avec Telma, Canal Plus, Star, Holcim, BNI et aussi à la fédération malgache de football à Isoraka.

T.H

Liste des joueurs

Ibrahima Dabo (Saint-Pierroise)2. Carolus Andriamahitsinoro (Al Adalh)3. Romario Rakotoarisoa (Fosa Juniors FC )4. Mamy Gervais Randrianarisoa (Saint-Pierroise)5. Razakanantenaina Pascal (Saint-Pierroise)6. Marco Ilaimaharitra (RC Charleroi)7. Caloin Dimitry (Les Herbiers)8. Aro Hasina Andrianarimanana (Kaizer Chiefs)9. Faneva Andriatsima (Clermont Foot)10. Njiva Rakotoarimalala (Samut Sakon)11. Paulin Voavy (Mish El Makassa)12. Lalaina Nomenjanahary (Paris FC)13. Anicet Andrianantenaina (Ludogorets)14. Jeremy Morel (Olympique Lyonnais)15. Ibrahim Amada (Mouloudia Club d’Alger)16. Jean Dieu Donné Randrianasolo (Cnaps Sport)17. Toavina Rambeloson (Arras)18. Rayan Raveloson (FC Troyes)19. William Gros (Vitre)20. Romain Métanire (Minnesota United FC)21. Thomas Fontaine (Stade de Reims)22. Jérome Mombris (Grenoble Foot 38)23. Melvin Adrien (Martigues FC)24. Fabien Boyer (Grenoble Foot 38)
Midi Madagasikara1 partages

Conférence Internationale du Travail : Andry Rajoelina interpelle sur l’esclavagisme moderne

: Le Président Andry Rajoelina prononçant son discours lors de la Conférence Internationale du Travail à Genève hier.

Six instruments de ratification des conventions et protocole de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ont été remis par le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina au Directeur Général de l’OIT lors de la Conférence Internationale du Travail, session centenaire à Genève

« L’esclavagisme moderne fait rage et est irréversible. Je lance donc un appel  à vous tous présents ici dans cette assemblée et à vous tous qui entendez ce message. Prenons nos responsabilités. Agissons ensemble pour mettre un terme à l’esclavagisme moderne et aux trafics d’êtres humains. Mettons un terme au silence et à l’indifférence qui permettent à ce mal de perdurer ». Ce sont là les propos du Président Andry Rajoelina lors de la Conférence Internationale du Travail, session centenaire à Genève hier. Des faits qui touchent actuellement plus de « quatre milles femmes séquestrées et détenues contre leur volonté au Moyen -Orient dans des conditions inhumaines » d’après les dires du PRM. Des « faits inadmissibles et inconcevables » qui « doivent cesser » selon toujours les propos de Andry Rajoelina. La conférence Internationale du Travail a donc été l’opportunité pour le président malgache de faire savoir au monde l’engagement de Madagascar dans la lutte contre le fléau. Un engagement qui s’est manifesté par le rapatriement de nombreuses travailleuses domestiques de Koweït au mois de mai dernier. « Une responsabilité que Madagascar a déjà pris et que le pays continuera à faire » note Andry Rajoelina.

La remise des six instruments de ratification des conventions et protocole de l’Organisation Internationale du Travail.

Décent. L’occasion de la Conférence Internationale du Travail, session centenaire a également été l’opportunité pour Andry Rajoelina de faire état des avancées en matière d’instauration du travail décent à Madagascar. Entre autres, le programme Fiharina ou encore la hausse du salaire minimal. Il conviendrait de noter que les six instruments de conventions correspondent à la Convention No. 151 sur les relations de travail dans la fonction publique de 1978, la Convention No. 154 sur la négociation collective de 1981, la Convention No. 143 sur les travailleurs migrants de 1975, la Convention No. 181 sur les agences privées d’emploi de 1997, la Convention No. 189 sur les travailleuses et travailleurs domestiques 2011 et enfin le Protocole de 2014 relatif à la Convention No. 29 sur le travail forcé de 1930. Une ratification qui signifierait pour Madagascar « la concrétisation de l’instauration d’une paix durable ». En ce sens que la première par exemple, « promeut donc l’objectif de sécurité et de stabilité au sein de la fonction publique de par les conditions de travail décentes en son sein qui seront négociées ». Par ailleurs, les trois Conventions de l’OIT Nos. 143, 181 et 189 et le Protocole à la Convention No. 29, constituent un ensemble normatif cohérent destiné « à protéger les conditions de travail et de vie des travailleurs migrants, ceux-ci étant particulièrement vulnérables et sujets à exploitation ». Ce qui rejoint l’interpellation du Président Malgache sur l’importance d’attribuer une attention particulière à la lutte contre toutes les formes d’exploitation des hommes.

Centenaire. Il conviendrait de noter que la Conférence Internationale du Travail qui s’est déroulée hier entre dans le cadre de la célébration des cent ans d’existence de l’OIT. Une célébration qui a vu la participation de Madagascar. Notamment, durant le « Tour du monde de l’OIT en 24h ». Une retransmission mondiale en direct des évènements de célébration du 11 avril 2019 et dont celle de Madagascar était calée de 11h à 12h le même jour. Des activités culturelles avec des artistes nationaux ont été au rendez-vous pour faire passer les messages de sensibilisation dans une ambiance de célébration. Environ 2000 personnes ont été présentes dont Le Premier Ministre, les chefs d’institutions, les Organisations des Travailleurs et des Employeurs, le Système des Nations Unies à Madagascar, les Partenaires Techniques et Financiers, l’Université d’Antananarivo, la Société civile et les ONG, tous les partenaires de l’OIT à Madagascar. Pour en revenir à l’esclavage moderne, la lutte est encore rude pour Madagascar étant donné le contexte socio -économique du pays. Le fait pour le Président de la République d’interpeler le monde sur l’esclavage moderne serait-il la prémisse d’autres initiatives de rapatriement de travailleurs malgaches dans le pays sachant que bon nombre d’entre eux vivent dans des conditions inhumaines là où ils sont ?

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Administration fiscale : « Non aux interventions illégales », préconise le SG du MEF

Romaric Ramakararo

Sur proposition du ministre de l’Economie et des Finances (MEF), trois directeurs centraux au sein de la Direction Générale des Impôts (DGI) ont été nommés lors du dernier conseil des ministres. Les passations avec leurs prédécesseurs se sont déroulées respectivement vendredi et hier.

Le Secrétaire général du Ministère de l’Economie et des Finances, Bien Aimé Raoelijaona a saisi l’occasion pour recommander voire ordonner aux nouveaux promus de dire « non aux interventions illégales ». Une déclaration qui doit être prise dans les deux sens. Primo, il vise les interventions non conformes au code général des impôts effectuées par les agents du fisc contre les contribuables. Et secundo, il veut peut-être aussi parler des interventions venues d’en haut-lieu en faveur d’autres contribuables, au mépris de la justice fiscale. En effet, dans l’un comme l’autre cas, il s’agit de corruption contre laquelle le régime en place prône la « tolérance zéro ».

Romaric Ramakararo. C’est le nouveau Directeur de la Formation Professionnelle (DFP) au

sein de l’administration fiscale. Diplômé en sciences économiques de l’Université d’Antananarivo et sortant de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar (ENAM), section Inspecteur des Impôts , il a une riche carrière au sein de la DGI pour avoir été tour à tour, chef de centre fiscal à Farafangana puis Avaradrano ; chef de Service Régional des Entreprises (SRE) au niveau d’Analamanga ; directeur technique ; et inspecteur formateur à la DFP jusqu’à sa récente nomination. Il a également fréquenté le Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) en 2011; l’Ecole Nationale d’Administration Publique (ENAP) Québec en 2015 ; l’ENA Paris en 2017. And last but not least, il est le Correspondant Pays de l’ « African Tax Administration Forum » (ATAF). Au lendemain même de sa nomination, il s’est rendu à Nairobi sur invitation du Département des Affaires Economiques et Sociales des Nations Unies, pour participer au séminaire organisé par l’organisme onusien sur la protection de la base d’imposition et les mesures fiscales appuyant les Objectifs du Développement Durable (ODDs) qui se tient depuis le 10 juin jusqu’à demain dans la capitale kenyane.

Randrianarivelo Tojo

Randrianarivelo Mamy Tojo Haritsimba. Nouvellement nommé au poste de Directeur de la Recherche et du Contrôle Fiscal (DRCF), c’est également un inspecteur des impôts sortant de l’ENAM où le thème de son mémoire portait sur l’ « Etude comparative de la fiscalité malagasy et de la fiscalité française en matière de l’impôt sur les revenus ». Il avait aussi pour sujet de mémoire l’ « Evaluation du système de contrôle interne au sein de l’administration fiscale malgache » pour le « Master of Business Administration » à l’INSCAE où il était major de promotion. Le nouveau DRCF n’est pas non plus un nouveau venu au sein du fisc pour avoir travaillé au service provincial des Grandes Entreprises à Fianarantsoa puis à Amparibe ; chef du centre fiscal de Tsiroanomandidy ; chef de division contrôle du SRE Analamanga. Il était au service du contentieux et des poursuites de la DGI puis chef du centre fiscal du IIIe arrondissement de Tana avant sa présente promotion.

Andrianirina Serge William

Andrianirina Serge William. C’est le nouveau Directeur de la Programmation des Ressources (DPR). Titulaire d’une maîtrise en Gestion – option Finances et Comptabilité – de l’Université de Toamasina, il est aussi un Inspecteur des Impôts sortant de l’ENAM où le thème de son mémoire portait sur les « Incidences de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) en matière de Taxation sur les Chiffres d’Affaires (TCA) à Madagascar. Il était chargé de suivi et évaluation auprès de la Direction Régionale des Impôts (DRI) dans le Vakinankaratra avant sa nomination au poste de DPR. Et ce, après avoir été successivement chef SRE Vakinankaratra ; chef du centre fiscal B Antsirabe ; SRE Analamanga ; gestionnaire des dossiers ; chef de division Contrôle et Vérification ; chef de service Portefeuille auprès du Ministère du Développement du Secteur Privé et de la Privatisation ; consultant formateur dans un cabinet d’études. Le nouveau DPR avait évidemment participé à différents stages, séminaires et formations à Madagascar et à l’étranger. Entre autres, sur « Le Civisme fiscal » à Kinshasa ; « Approche stratégique et promotions viables » à Washington DC ; Leadership à Antsirabe ; Plan comptable à l’INSCAE.

Recueillis par R. O

Madaplus.info0 partages

Madagascar: les Bareas de Madagascar prêts pour la CAN.

Les protégés de Nicolas Dupuis sont dans les préparatifs pour la coupe d’Afrique des Nations de football qui se tiendra d’ici une dizaine de jours en Egypte. C’est une grande première pour les Malgaches. le Président Andry Rajoelina, avec le Ministère du Sport, ont donné leur bénédiction à l’équipe malagasy Barea et a fait un don d’une somme importante, 700 Millions d’Ariary, dimanche dernier.
Cet événement a eu lieu au stade de la fondation Akamasoa du Père Pedro. En plus du don de la Présidence, l’ambassade sud-coréenne a également offert des matériels sportifs à toute l’équipe. A travers son discours de remerciement, le capitaine des Barean Faneva Ima compte bien mener l’équipe à la victoire.
Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’IAKORA : Rongony 28 gony, basy miisa roa tra-tehaky ny zandary

Mitohy ny fahazoana vokatra tsara ary azo lazaina fa lefy  ny asan-jiolahy mahery vaika nisesilany tao an-toerana. Rongony nahatratra 28 gony niampy basim-borona tsy ara-dalàna miisa roa no  saron’ny zandary tany an-toerana, omaly izay avy nalaina tany amin’ny Fokontanin’i Mahatsinjo Kaominina Mahabo  Distrikan’i Betroka. 

Raha ny fanampim-panazavana voaray avy amin’ny lehiben’ny vondron-tobim-paritra Lietnà Tody Fenohary Alain dia saika haparitaka any amin’ny Kaominina Ankaramena ireo zava-mahadomelina  ireo  no tra-tehaka tampoka.  Fanamby apetraky ny  mpitandro filaminana any amin’iny Faritra iny  moa ny  hampiverina amin’ny  laoniny hatrany  ny  filaminam-bahoaka. Koa manao  antso avo  amin’ny  fokonolona izy ireo  mba hiara-hientana sy  hanome loharanom-baovao marim-pototra hatrany  ho  fanamoràna ny  fisamborana ireo jiolahy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA FAMPANDRIANA FAHALEMANA : Miaramila miisa 34 naiditra am-ponja vonjimaika

Misongadina tokoa tato ho ato ny ady amin’ny kiantranoantrano, izay fomba ratsy nentina nanaronana ny hadisoan’ny hafa mandika ny lalàna mifehy. Manamarika izany ny fanadiovana eo anivon’ny mpitandro filaminana mandritra ny fanatanterahana ny hetsika  fampandriana fahalemana manerana ny Nosy. Mahazo ny sazy tandrify azy avokoa ireo  izay tratra manao ny tsy mety.  

Miaramila miisa 34 amin’izao  fotoana izao no tafiditra am-ponja vonjimaika raha toa ka voalaza fa tsy nanaja ny fepetra napetraky ny Etamazaoro Jeneralin’ny Tafika Malagasy. Henjana  ny fanaraha-maso akaiky eo anivon’ny minisiteran’ny Fiarovam-pirenena amin’ireo miaramila ao anatin’ ny Tafika Malagasy satria natao ho modely sy hitondra filaminana no antom-pisian’izy ireo  raha ny fanazavana voaray hatrany. 

Araka ny fanampim-panazavana voaray mahakasika ireo tafiditra am-ponja ireo dia  miaramila miisa telo avy  any amin’ny Distrikan’Isandra no sarona vokatry ny fanolanan-jaza, telo hafa tao Beravina Maintirano izay voarohirohy tamin’ny  fandrahonana sivily sy  fanapoahana basy tsy  nahazoana alalana no sady  mamo toaka, iray hafa tany Morondava ary koa  miaramila miisa 27 voarohirohy tamin’ny resaka vono olona telo lahy tao Ampitatafika Antanifotsy. 

Ireo ambiny kosa dia miaramila avy amin’ny Rfi eny Ivato avokoa, izay nahitana manam-boninahitra nanatanteraka fampandrian-tany tao Ambohimahasoa ary koa tompon’antoka tamin’ny fisamborana ireo olona telo hita faty tao anaty rano nolazaina fa dahalo. Nandritra ny fitohizan’ny famotorana momba ny raharaha no nahafantarana fa misy tamin’ireo miaramila no nandray anjara mivantana tamin’ny famonoana ireo telo lahy, nisy kosa ireo mpiray tsikombakomba. Manamafy hatrany ny  eo anivon’ny Minisiteran’ny fiarovam-pirenena fa tsy  hitsitsitsitsy  intsony  amin’ireo izay minia  mandika lalàna. Natao  hiaro  ny vahoaka sy ny  fananany ny mpitandro filaminana fa tsy   mpamboly korontana  velively akory.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIATREHANA CAN 2019 : Hiatrika fanomanan-tena farany any Maroc ny Barea

Fehin-kevitra maromaro no niarahan’ny roa tonta nanapaka tamin’izany ka isan’ireo nisongadina ny fanarahana mivantana ny lalao fiadiana ny tompondakan’i Afrika na ny Can sy ny fanamoràna ny fanampiana izay tokony ho azon’ny ekipam-pirenena Barea. Ny tolakandro taorian’io moa dia niaraka nifanatri-tava tamin’ ireo mpitia baolina kitra tetsy amin’ny Kianjaben’i Mahamasina ny Barea sy ny Minisitra.

Nitohy tetsy amin’ny hotely Carlton Anosy ny lahadinika taorian’io ary isan’ny tazana tamin’izany hatrany ny filohan’ny Caf, ny filohan’ny Kaomitin’ny fampanaraham-penitra mitantana vonjimaika ny Federasiona Malagasin’ny Baolina kitra (FMF), ny avy amin’ny Minisiteran’ny tanora sy ny fanatanjahantena ary ireo mpanohana ny Barea. Amin’ny ankapobeny dia efa saika tomombana avokoa ny pitsopitsony rehetra hiatrehana ny Can any Ejipta raha ny tapaka nandritra ireo lahadinika nifanesy ireo.Efa nivoaka ny lisitra...

Rehefa avy nahazo tsodrano tamin’ny vahoaka malagasy teto an-tanindrazana kosa ny ekipam-pirenena Barea dia nanainga omaly hariva nihazo an’i Maroc indray hanao ny fanomanan-tena farany mialoha ny tena hiatrehana ny fiadiana ny tompondakan’i Afrika atao atsy Ejipta. Efa feno tanteraka ny mpilalao ary vonona amin’ny fanomanana rehetra ny ekipa na ny ara-tsaina izany na ny ara-batana. 

Efa navoakan’ny mpanazatra Nicolas Dupuis  ny lisitr’ireo hiatrika ity fanomanan-tena ity. Tsy mbola fantatra mazava kosa hatreto na ireto lisitra hiatrika ny fanazaran-tena any Maroc ireto no hiatrika ny Can na mbola hisy lisitra fanampiny. Miisa 24 izy ireo ary ireto avy izany  :

1. Ibrahima Dabo (Saint-Pierroise)2. Carolus Andriamahitsinoro (Al Adalh)3. Romario Rakotoarisoa (Fosa Juniors FC)4. Mamy Gervais Randrianarisoa (Saint-Pierroise)5. Razakanantenaina Pascal (Saint-Pierroise)6. Marco Ilaimaharitra (RC Charleroi)7. Caloin Dimitry (Les Herbiers)8. Aro Hasina Andrianarimanana (Kaizer Chiefs)9. Faneva Andriatsima Ima (Clermont Foot)10. Njiva Rakotoarimalala (Samut Sakon)11. Paulin Voavy (Mish El Makassa)12. Lalaina Nomenjanahary (Paris FC)13. Anicet Andrianantenaina (Ludogorets)14. Jeremy Morel (Olympique Lyonnais)15. Ibrahim Amada (Mouloudia Club d’Alger)16. Jean Dieu Donné Randrianasolo (Cnaps Sport)17. Toavina Rambeloson (Arras)18. Rayan Raveloson (FC Troyes)19. William Gros (Vitre)20. Romain Métanire (Minnesota United FC)21. Thomas Fontaine (Stade de Reims)22. Jérome Mombris (Grenoble Foot 38)23. Melvin Adrien (Martigues FC)24. Fabien Boyer (Grenoble Foot 38)

Ino Vaovao0 partages

HALATRA LAVANILA TAO FARAFANGANA : Miisa 4 ireo nidoboka am-ponja, mpitandro filaminana ny iray

Tratra tao anatin’izany ireo tompon’entana, ireo  mpividy ary koa ilay mpitandro filaminana niray tsikombakomba tamin’izy ireo. Raha ny  fanampim-panazavana voaray  avy amin’ny Lehiben’ny Kaomisaria Jean Rainizanadahy tao an-toerana dia manamafy  ny fiambenana ireo vokatra lavanila izy ireo ankehitriny satria tsara marihana fa ny 22 jona ho avy izao no hisokatra  amin’ny fomba ofisialy ny taom-piotazana lavanila ao amin’ny Faritra Atsimo Atsinanana. 

Raha tsiahivina ny tamin’ny taon-dasa dia efa betsaka ireo olona  voasambotra sy naiditra am-ponja noho ny halatra sy tsy  fanarahan-dalàna mifehy ny famoaham-bokatra. Raha ny tatitra voaray hatrany  dia  efa nodorana ampahibemaso  ireo  lavanila manta sarona, milanja  400 kg izay saika haondrana ireo. Efa vonona  hanamafy ny fitandroana filaminana avokoa  ny zandary ao an-toerana  mandritra  ny fiomanana amin’ny fisokafana amin’ny fomba ofisialy ny  taom-piotazana lavanila.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ISIKA FIKAMBANANA MIARAKA AMIN’I ANDRY RAJOELINA : Vonona hanohana ireo kandida Ben’ny tanàna ny IFI

Isan’ny fikambanana tsy niala, nanohana hatrany ary mbola nanamafy ny fijoroany hanolo-tanana ny Filoham-pirenena ny IFi na isika Fikambanana miaraka amin’i Andry Rajoelina. I Richard Ramanambintana no filoha nasionalin’ity fikambanana ity ary isan’ny tanjona iray ijoroan’ny fikambanana ny fanomezan-tanana ny Filoha amin’ny fanatanterahana ny vina Iem sy amin’ny asa fampandrosoana efa nikelezany aina. Niforona talohakelin’ny fifidianana Filoham-pirenena ny IFi, tany am-piandohana dia tsy nisy afa-tsy fikambanana 14 no nandrafitra azy fa ankehitriny kosa dia efa tafakatra 200 mahery izany ary efa mielim-patrana sy manana rantsana manerana an’i Madagasikara.

Hanohana ireo kandidà Ben’ny tanàna

“Nody ventiny ny rano nantsakaina” raha ny nambaran’ny filoha nasionalin’ny IFi, Richard Ramanambintana sy ireo birao mandrafitra azy tetsy amin’ny Arena Ivandry, omaly, satria na mbola vokatra vonjimaika fotsiny aza no navoakan’ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifadianana (Ceni) dia hita fa nandresy avokoa ireo kandidàn’ny Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina notohanan’ity fikambanana ity. Noho io fandresana miezinezina azon’ny IFi io dia mbola nanamafy izy ireo omaly fa handray anjara mavitrika hampandany ny kandida ho Ben’ny tanàna idray ny IFi.

“Betsaka ireo kandidà tato anatin’ny vovonana IFi no nilatsaka ary betsaka ny kandida nanaiky tsy hifaninana amin’ny IRD, ny zavatra efa napetrakay hatramin’ny voalohany dia ny hoe na iza na iza na atokon’iza, na tsangan’olona iza, ka mandeha amin’ny herin’ny tenany manokana dia tsy mahazo mitondra ny anaran’ny IFi satria ny IFi dia tsy nanohana afa-tsy izay kandidà nahazo tso-drano avy amin’ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina irery ihany”, hoy hatrany ny filoha nasionalin’ny fikambanana nanazava.

 Hankalaza ny taona nijoroany

Amin’izao fotoana izao dia efa mamomankomana ny fankalazana ny taona iray nijoroany sahady ny IFi. Raha ny fanazavan’ny filoha nasionaly hatrany dia hatomboka amin’ny 22 jona ho avy izao ny fankalazana, ka eny Vontovoroana Atsimondrano no hanangonana ny mpikambana IFi rehetra manerana an’i Madagasikara. Hifanotrona mandritra io andro io avokoa ny mpikambana IFi rehetra ary hifampirary soa noho ny fiaraha-mientana sy ny fiaraha-miasa ary ny fifampitokisan’ny samy mpikambana hatramin’izay ka nahazoan’izy ireo ny fandresena.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FIVORIAMBE MOMBA NY ASA ANY GENEVE : Hampiakatra ny fananan’ny Malagasy asa mendrika

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy afak’ omaly maraina any Genève ny fivoriambe hoentina hanamarihana ny faha-100 taonan’ny sampan-draharaha iraisam-pirenena misahana ny asa na ny OIT. 

Mifanindra an-dalana amin’ny fivoriana momba ny asa fanao isan-taona izay haharitra 12 andro. Firenena miisa 187 maneran-tany no mpikambana eo anivon’ity sampan-draharaha ity ary anisan’izany i Madagasikara. Eto amintsika izay anisany ahitana ny birao fiasan’ny OIT. Ity farany ihany koa dia manohana sy manome tosika hatrany an’i Madagasikara eo amin’ireo sehatr’asa maro. Filoham-panjakana am-polony maro avy amin’ireo firenena mpikambana no mandray anjara amin’ity fivoriambe ity ka isan’izany ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina. 

Manatrika izany ihany koa ireo mpampiasa sy ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny eny anivon’ny orinasa. Dinihina manokana amin’izao fihaonana lehibe izao ny paikady iraisana hiadiana amin’ny herisetra. Hisy ny famoahana fanambaràna iraisana eo amin’ny tontolon’ny asa manoloana ny fivoaran’ny teknolojia sy ny fiovaovan’ny toetr’andro. Tanjona apetraky ny OIT mandritra ny fikaonan-doha eo amin’ireo Filoham-panjakana maro sy tompon’ andraikitry ny orinasa ny handrafitra fenitra iraisam-pirenena sy hamolavola politika ary hanangana fandaharan’asa mikendry ny fampivoarana ny asa mendrika ho an’ny rehetra. 

Fanamby lehibe apetraky ny sampan-draharaha iraisam-pirenena misahana ny asa ny hampiroboroboana ny asa mendrika ho an’ny tanora ary ny ady atao amin’ny fampiasana ankizy tsy ampy taona. Samy hanana anjara fitenenana mandritra ity fivoriambe an-tampony atao any Genève ity avokoa ireo Filoham-panjakana manatrika izany. Araka ny fantatra dia anisany handray fitenenana amin’izany ny Filoha Andry Rajoelina. I Madagasikara amin’ny alalan’ny mpitondra ankehitriny dia efa nametraka tanjona lehibe eo amin’ny fanatsarana ny tontolon’ny asa. Maro ireo ezaka sy dingana efa vita, toy ny fampiakarana ny karama farany ambany ho roa hetsy Ariary. Heverina fa hisy akony goavana eo amin’ny tontolon’ny asa malagasy ary vao mainka hampiakatra ny tahan’ny fananana asa tsara eto Madagasikara ny fandraisana anjaran’ny Filoha mandritra ity fivoriambe any Genève ity.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA DEPIOTE IHOSY : Tratran’ny mpifaninana taminy nangala-bato i Nepatraiky Rakotomamonjy

Raha ny fanazavana, fantatra fa nampiasa fitaovam-panjakana sy nampiasa olom-panjakana tao amin’ny distrika Ihosy nandritry ny fampielezan-kevitra ary nandritry ny fifidianana io kandida io. Ankoatr’izay, nanao hosoka tamin’ny fifidianana io kandida depioté laharana fahafito ao Ihosy io. Azon’ireo kandida mpifaninana taminy sary ny fanovam-bato nataony. Tratra teo am-panovana ny “process verbal” io kandida io sy ny ekipany. 

Tao anaty kaominina miisa telo tao amin’ny distrika Ihosy, nahazo salan’isa hatrany amin’ny 97 isan-jato vokatry ny hosoka nataony ny kandida Nepatraiky Rakotomamonjy. Marihina anefa fa tao amin’ny ankamarohan’ny birao fandatsaham-bato izay vita fanaraha-maso tsara, tany amin’ny laharana fahenina mba tsy hitenenana hoe gisitra no nisy ny kandida laharana fahafito, Nepatraiky Rakotomamonjy. Ny tena tsy leon’ny vavonin’ireo mpifaninana amin’ity kandida ity dia ny fampiasan’izy ireo ny fahefam-panjakana. 

Tapitra nozarain’ity kandida ity vola avokoa mantsy ny sefom-pokontany, ny lefitry ny ben’ny tanana, ny olon’ny Ceni sasantsasany tany an-toerana. Manginy fotsiny etsy andaniny ny fampiasana ny moto sy fiaram-panjakana nandritry ny fotoan’ny fampielezan-kevitra sy ny fotoam-pifidianana. Nisy mihitsy koa aza ny fanilihina an’ireo delegé mpanara-mason’ny fifidianana avy amin’ireo kandida hafa tao amin’ny birao fandatsaham-bato tao amin’ny kaominina Mahasoa, Menamatiloto. Nahiliky ny ekipan’I Nepatraiky Rakotomamonjy tao amin’ny efitrano fandatsaham-bato ireo delegé mpanara-maso ireo, ka izy sy ireo ekipany no nanao izay danin’ny kibony. 

Manoloana izao tranga izao, nitondra fitarainana teny anivon’ny Ceni sy nitory teny anivon’ny Hcc ny kandida mpifaninana amin’I Nepatraiky Rakotomamonjy. Mangataka ny mba hamafana ny anaran’ireo kandida nanao hosoka sy ny mba handraisan’ny Hcc ny andraikiny ireto olona nahatratra mpangala-bato ireto. Matoky tanteraka ny fahendren’ny eo anivon’ny Ceni fa indrindra ny Hcc ireo lasibatry ny hala-bato. Marihina mantsy fa mitarika eo amin’ny laharana voalohany vokatry ny halatra bevava nataony I Nepatraiky Rakotomamonjy tamin’ity fifidianana depioté ity. Tsy ho afa-maina anefa ny mpangalatra ary ny voka-pifidianana ofisialy tsy mbola nivoaka rahateo.

ilo Tsivery

Ino Vaovao0 partages

FIANGONANA ADVANTISTA : Natao ny alahady teo ny fandevenana ny pastera Herinirina Jasmin

Avy eo dia nitanjozotra namonjy ny ‘Complexe sportif’ Ampisikina izay nanaovana ny fotoam-pivavahana sy nandraisana ny famangiana. Ny tolakandron’iny ihany dia napetraka eny amin’ny fasam-bahiny ao La corniche ny vatana mangatsiakan’ny pastera Herinirina Jasmine. Maro dia maro ireo tonga nanotrona ny fianakaviana sy nanao veloma farany azy ary nanatitra azy any amin’ny toerana iandrasany ny fitsanganan’ny tena amin’ny maty. Ny  3 jona teo no nindaosin’ny fahafatesana ny pastera Herinirina Jasmin. Namela mananotena sy kamboty mianadahy izy. 

Nianatra tao amin’ny kolejy advantista Soamanandrariny izy sy ny rahalahiny roa, dia Lyla Herimanitra sy Jania Herimamy. Ny rahalahiny farany moa dia tsy zoviana eto Mahajanga fa i Daddy na Heriniaina Tia izay tale jeneralin’ny fahitalavitra rahavavy RTN no sady efa PDSn’i Mahajanga ihany koa. Nanohy fianarana tany amin’ny seminera advantista Phoenix tao amin’ny nosy Maorisy izy ary nanambady an’i  Margery, izay vehivavy teratany maorisianina. Tany Andapa sy Antalaha izy no niandraikitra ny fiangonana  mialoha ny namaliany ny antson’ny « federation de Maurice ». Nifindra monina tany Grande Bretagne izy ireo nanohy ny fianarany. Voatendry ho filohan’ny misiona advantista tany Antsiranana indray izy ny taona 2005, ary niverina nipetraka sy nanohy ny asan’Andriamanitra teto Madagasikara.  

Ny taona 2010 dia nofidian’ny SID na « Division de l’Afrique Australe et de l’ocean Indien » ho sekretera jeneralin’ ny « Union de l’ocean Indien » izy. Ny taona 2014 dia lasa « Union de fédération » ny « Union de l’Océan indien », na fiombonamben’ny  fiangonana advantsita aty amin’ny Oseana indiana ka nofidiana ho filoha voalohan’ity rafitra ity izy. Na dia nanana olana ara-pahasalamana aza izy dia nanompo an’Andriamanitra sy ny fiangonany tamim-panetren-tena hatrany notohanan’ny andefimandriny.  

Nanome voninahitra azy ireo mpiara-miasa aminy ao amin’io federasiona io, any Maurice sy Antananarivo, Mahajanga ary manerana an’i Madagasikara. Nanatrika izay koa ireo olom-panjakana miaramila sy sivily eto Mahajanga notarihin’ny sefo distrikan’i Mahajanga faharoa izay nitarika ny lanonana nanomezana ny nodimandry ny laharam-boninahitra ‘chevalier de l’ordre national’ narahin’ny mozika notsofin’ny miaramila. Tazana teny ihany koa ny ben’ny tanànan’i Mahajanga Andriantomanga Mokhtar izay nitondra delegasiona matanjaka avy amin’ny kaomina.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

VERY OLOMANGA NY FARITANIN’ANTSIRANANA : Nodimandry teo amin’ny faha-63 taonany i Jean Robert

Nodimandry, omaly maraina teo amin’ny faha-63 taonany i Gara Laurence Jean Robert izay Governoran’ny faritany mizaka tenan’Antsiranana tamin’ny taona 2000 tao anatin’ ny fitondran’ny Filoha teo aloha Didier Ratsiraka. Maro ireo fampandrosoana noentiny tao

Ino Vaovao0 partages

FAMPIDINANA NY VIDIN-TSOLIKA : Hifampidinika amin’ireo mpandraharaha ny Filoha

Araka ny loharanom-baovao voaray dia hihaona mivantana amin’ireo mpandraharaha eo amin’ny sehatry ny solika ny Filoha Andry Rajoelina aorian’ny fahatongavany avy any Genève miatrika ilay fivoriambe iraisam-pirenena momba ny asa. 

Mandritra io fihaonana io no hanohizana ny fifampiresahana eo amin’ireo mpandraharaha sy ny fanjakana mahakasika ny fampidinana ny vidin-tsolika eto Madagasikara. Mandraka androany aloha dia mbola tsy misy ny tapaka teo amin’ny roa tonta, na izany aza anefa dia fanamby goavana apetraky ny Filoha Andry Rajoelina ho an’ny vahoaka Malagasy ny tsy maintsy hampidinana ny vidin-tsolika eto Madagasikara.

Tato anatin’ny roa taona nifanesy izay dia tsy mitsaha-miakatra ny vidin’ny solika. Nitarika hatrany amin’ny fampiakaran’ireo mpitatitra ny saran-dalana izany kanefa tsy nisy mazava ny fandraisan’andraikitry ny mpitondra teo aloha. Ankehitriny mametraka ny fitondram-panjakana tarihan’ny Filoha Andry Rajoelina fa laharam-pahamehana ho azy ny hamaha ny fahasahiranan’ny vahoaka Malagasy iray manontolo. 

Nampanantena izy fa tsy maintsy midina ny vidin’ny solika ary azo atao tsara ny manatanteraka izany. Mandritra io fihaonana io araka izany no hiandrasana ny fanapahan-kevitra amin’ny fampidinana ny vidin-tsolika.

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

ToamasinaTra-tehaka ireo jiolahy mpandroba tranombarotra

Ny harivan’ny alarobia 5 jona teo, voasambotra ny olona dimy lahy anisan’ny mpanao asa ratsy.

 

 

 Tamin’ny fikambanan-jiolahy mpanatanteraka fanafihana tranombarotra sy famakiana trano any Toamasina izy ireo. Tsahivina fa nisy nanafika ny tranombarotra mpamongady zava-pisotro iray tao Tanambao V, tamin’ny fiandohan’ny volana mey teo, vola mitentina eo amin’ny 10 tapitrisa ariary no lasa. Araka ny vaovao ofisialin’ny polisim-pirenena, nisy tamin’ireo jiolahy nanao ny fanafihana no efa voasambotra fa nisy kosa ny tafatsoaka ary nokarohina. Andro vitsivitsy taorian’izay, ny alin’ny alatsinainy 6 hifoha talata 7 mey 2019 tokony ho tamin’ny 1 ora maraina, dia lasibatry ny andian-jiolahy ihany koa ny tokantranon’ny vehivavy iray monina ao Salazamay. Nisy tamin’ireo jiolahy nanao ny fanafihana anefa no tadidin’ilay vehivavy ny  endriny. Rehefa natao ny fikarohana ary nanampy  ny fanomezam-baovao ireo olona tsara sitrapo, dia voasambotra ireo olona dimy lahy anisan’ny voarohirohy tamin’ny fanafihana. Misy amin’izy ireo no nanao mpitsikilo nandritra ny fanafihana ary nisy ny nanao fanafihana mivantana.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tatitry ny loza pentekostaOlona 3 maty, 2 zazarano ary 205 nandalo vonjy aina

Telo no maty nandritra ny fetin’ny pentekosta raha ny tatitry ny talen’ny kabinetran’ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka, ny CPP Albert Estel Ainanirina, omaly antoandro.

 

 

 Ny roa vokatry ny lozam-pifamoivoizana nodomina fiara roa samihafa izay nitsoaka avokoa. Ny fanintelony  kosa dia vehivavy iray 49 taona, teny Besarety izay hita faty ny faran’ny herinandro teo. Zazarano roa koa no hita izay vokatry ny fanalan-jaza. Araka ny fampitam-baovao teo anivon’ny HJRA Ampefiloha, omaly antoandro ihany, nihena ny isan’ny maty sy naratra ary ny naiditra hopitaly raha mitaha tamin’ny taon-dasa. Nahatratra 27 ireo nanao fizaham-pahasalamana. Ny nandalo tao amin’ny vonjy aina kosa nisy 205 ka ny 36 tamin’ireo voatery notazomina ary nisy ny nandalo fandidiana. Roa no maty. 67 loza vokatry ny disadisa teo anivon’ny fiarahamonina. 43 voadonan’ny lozam-pifamoivoizana. Ny trangana loza tany an-tokantrano kosa nananika ny 31 ary 4 ny loza noho ny asa. Nahitana trangana loza 17 teny an-dalambe. Efatra no voapoizina noho ny fibobohana zava-pisotro mahamamo. Nahitana karazana halatra ihany koa nandritra ny fety, araka ny vaovao ofisialin’ny polisy, tahaka ny vaky trano 1, sinto mahery 8, halatra môtô 2.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zaza very hita fatyNy fanaovana “Autopsie” no hanampy amin’ny fanadihadiana

Ny alatsinainy maraina sahabo tamin’ny 9 ora no hita faty ilay zaza very tamin’ny talata heriny.

 

 Tao amin’ny reniranon’Andriantany, Ankadivory Talatamaty no nahitana ny vatana mangatsiakan’i Avo, araka ny fampitam-baovaon’ny zandarimariam-pirenena eny an-toerana. Ny taratasin’ny dokotera avy ao amin’ny tobim-pitsaboana CSB II Talatamaty izay nanatanteraka ny fizahana, indrindra ny fandidiana faty na “Autopsie” ao amin’ny  HJRA tanterahina amin’izao hanoratana ny vaovao izao no hanampy ny famotorana sy ny fanadihadiana lalina hotanterahin’ny mpitandro filaminana. Tsahivina hatrany, araka ny fampitam-baovaon’ny zandary fa ny talata heriny 4 jona sahabo tamin’ny 10 ora atoandro mahery no nanomboka tsy hita ilay zaza izay nonina teo Morondava Ambohibao, kaominina Antehiroka. Efa nisy vaovao diso nandeha teo amin’ny tambajotran-tserasera fa nisy fianakaviana nanafina ilay zaza. Nanatanteraka ny fisavana noho io ny mpitandro filaminana ka tsy nahita na inona na inona. Ho fanajana ny razana mbola eo ambohitra dia miandry izy ireo vao hametraka fitoriana noho ny fanalam-baraka azy ireo.

Haja Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS – FJKMNitohy tany Mevatànana ny fiaraha-miasa

Tanjona iraisan’ny CNaPS sy ny FJKM ny hanomezana fiahiana ara-tsosialy ireo mpiasam-piangonana ao anatin’ny synodam-paritany Maevatànana :

 Mpitandrina, Katekista, Delege ary ny biraon’ny fiangonana, izay nampiofanina roa andro. Nisy ny fifanaovan-tsonia fiaraha-miasan’ny roa tonta. Niisa 120 ireo mpizaika avy amin’ny Disitrika 3 dia i Tsaratanana, Kandreho ary Maevatanana. Nivoitra tao anatin’ny fiofanana ny tsy maintsy hanoratana amin’ny CNaPS ny mpiasam-piangonana, tsy maintsy efaina ny latsakemboka mba hahazoan’ny mpiasam-piangonana ny tombontsoany manomboka any am-bohoka, mandritra ny andro iasana, ary mandrak’antitra. « Tsy very na lanilany foana ny vola arotsaka any amin’ny CNaPS fa misy lalàna ny fampiasana azy. Ny latsakemboka aloha no mivadika fanampiana. Efa nohavaozina hanaraka ny toetrandro ireo fanampiana omena ny fianakaviana. Noho izany zo sy adidy ny miditra CNaPS», hoy Rtoa Lantonirina Razafindramanitra avy amin’ny CNaPS Foibe . Anisan’ny nangatahan’ireo mpizaika ny mba hampidirana ny aretina tosidra ao antin’ny lisitr’ireo aretina 48 iandraiketan’ny CNaPS satria io no aretina mpahazo ny mpitandrina sy ny katekista.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana ben’ny tanàna

Vinavinaina ho amin’ny volana oktobra ho avy izao ny fifidianana ben’ny tanàna eto Madagasikara.

 Mandeha ny feo amin’izao fotoana fa mahatratra 3 tapitrisa ariary amin’ity indray mitoraka ity ny saram-pandraisan’anjaran’ireo izay te hirotsaka amin’izany.

Fifidianana depiote

Mitohy hatrany ny fitarainana momba ny resaka hoso-pifidianana sy hala-bato mikasika ny fifidianana depiote farany teo. Isan’ny nahenoana feo indray ny tao Toamasina. Ny fampitam-baovao farany dia tsy hanaiky hatramin’ny farany ny hosoka ireo tsy kandidam-panjakana.

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena IndianinaLasa lavitra na dia maro aza ny sehatra tsy ara-dalàna

Lany ho praiminisitr’i India indray i Narendra Modi taorian’ny fifidianana ho solombavambahoaka natao tany an-toerana ny volana mey lasa teo tamin’ny alalan’ny antokony izay nahazo toerana betsaka indrindra tao amin’ny kongresy.

 

Efa nampoizina ihany ity vokatra ity araka ny voalazan’ny mpandinika satria nanova zavatra betsaka teo amin’ny toekarena indianina i Modi ary maniry ny hitohizan’izany ireo mpanara-dia azy. Tamin’ny taona 2014  tamin’ny nandraisany ny fitondrana dia nampiharina tany India ny « digitalisation » mba hanamorana ny fikarakarana taratasy (processus administratif) izay tena mandany fotoana an’ireo mpandraharaha. Tsy izay ihany fa tamin’ny taona 2016 ihany koa dia napetraka ny « démonétisation »  na ny tsy fampiasana vola ho ady amin’ny kolikoly. Anisan’ny  fanovana lehibe indrindra nentin’i Narendra ny namoronana ny GST izay  nampitombo be ny vola niditra tamin’ny kitapom-bolam-panjakana satria ao daholo no atao ny fandoavana hetra rehetra ary tsy misy afaka manova na manena mihitsy ny sandan-ketra  tokony haloa eo anivon’ny orinasa. Na eo ary izany ezaka rehetra izany dia mbola manjaka any India ny sehatra tsy ara-dalàna. Ny 99%-n’ny orinasa any an-toerana dia voasokajy ho madinika avokoa. Tsy mamokatra firy izy ireo ary tsy afaka manome karama araka ny tokony ho izy ho an’ireo mpiasa. Mampandringa ny toekarena izany ary ilaina ezaka amin’ny fitondrana vaovao any. Efa firenena afaka anefa i India amin’ny lafiny toekarena ary tena lasa lavitra be mihoatra amin’i Madagasikara. Mifaninana mihitsy amin’ny mpandraharaha sinoa izy ireo eto amin’ny firenena ary miezaka mametraka ny fahaiza-manaony

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volobe ToamasinaHamokatra herinaratra 120 MW ny CGVH-Jovena

Nosoniavina ny 28 mey lasa teo tany Paris ny fifanarahana lasitra momba ny tetikasa famokarana herinaratra amin'ny alalan'ny tohadrano ao Sahofika.

 

 Hamatsy ny tambajotra mampitohy an'Antananarivo, Toamasina, Antsirabe ary Fianarantsoa ny 200 MW hovokarina. Amin'ny volana aogositra ho avy izao no hosoniavina ny fifanekena momba ny fividianana herinaratra. Hametraka tetikasa iray ho famokarana herinaratra hatramin`ny 120 MW any Volobe Toamasina ihany koa ny fifanarahana teo amin`ny CGVH sy ny vondrona Axian. Ny fifanarahana eo amin`ny orinasa CGHV (Compagnie generale d`hydroelectricité de Volobe), sampana orinasa Jovena ao anatin`ny vondrona Axian, an-daniny sy ny Africa 50, vovonana amin`ny fampiasam-bola ho an`ny fotodrafitrasa tohanan`ny banky afrikanina ho an`ny fampandrosoana an-kilany. Tetikasa goavana ity CGHV ity mikasika ny hamokarana “herinaratra maitso” avy amin`ny tohadrano any Volobe Toamasina. Hanana tanjaka 120 MW, ka hanomboka ny taona 2020 ny asa ary ho vita ny taona 2023. Hampihena ny fampiasana gazoala na menaka mavesatra amin`ny famokarana herinaratra ny fisian`io toby any Volobe io, hampihena ny saram-pamokaran`ny Jirama sady hampakatra ny tanjaky ny herinaratra any Toamasina.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

MIARAMILA NIDOBOKA AM-PONJA

Tafiakatra 34 ny miaramila nidoboka am-ponja noho ny fanaovana heloka bevava nandritry ny hetsika fampandrian-tany nanerana ny nosy.

 Miezaka manadio tena hatrany ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena. Tsy efa endrika manambara fa tsy voafehy ny miaramila ve izao ? Raha any amin’ny tany mandroso dia efa tokony hametra-pialàna ny lehiben’izy ireo satria efa tsy henoin’ny olona baikoiny intsony. 

FAMPIASANA ZAZA TSY AMPY TAONA

Misesy ny fitoriana olona mpampiasa an-trano zaza tsy ampy taona. Anisan’ny fitsarana izay nitranga tao Antsirabe omaly ny fisian’ny zaza izay nidoboka am-ponja rehefa nendrikendrehan’ny mpampiasa azy ho nangalatra. Niditra an-tsehatra anefa ny fikambanana iraisam-pirenena maro ary lasa nivadika any amin’ilay mpampiasa ny rihitra. Olana tamin’ity tranga ity ny tsy fahafantaran’ny ray aman-drenin’ilay ankizy akory fa MD ny zanany izay nalefa niasa. 

VONO OLONA

Tsy nanaiky ny mpitarika fiangonana iray avy any Andranovory raha tsy niakatra teto an-drenivohitra ary nampahalala ny lehiben’ny zandary mahakasika ny tranga vono olona iray. Izany dia noho ny fahitana zazavavy 12 taona maty tao anaty saha ary feno ratra ny vatany ary goaka ny fivaviany, toy ny taova nesorina. Mpiasa an-trano izy io ary vitavita mora fotsiny ny raharaha rehefa nanome vola ny mpampiasa taorian’ny fahafatesan’ilay zaza. 

FANASAZIANA SARETY

Efa  herinandro izay dia tsikaritra fa tena mihatra ny fanasaziana ireo sarety tsy manara-dalàna eto an-drenivohitra. Am-polony ireo sarety notazonin'ny polisy etsy Anosy amin'ny andro atoandro noho ny tsy fanajana ora. Mbola hihamafy hatrany io sazy io ho an'ireo sarety izay minia tsy manaraka ny fandaminana raha ny fanazavan’ny CUA. 

 

SAZY FANAIRANA IREO TAKSIBE

Tsy afaka miasa mandritry ny telo andro. Izay aloha ny sazy fanairana natao tamin’ny taksibe am-polony tsy nanara-dalàna. Zotra D 17 izy ireo ary tsy afaka miasa miaraka amin’ny fiara ny mpamiliny sy ny mpanampy. Nisy koa ireo izay miisa 32 nosintomina ny « licence » ary tsy afa-mihetsika mandritry ny 10 andro. Ao anatin’ity hetsika ity ihany dia nisy fiara fitaterana efatra izay tsy navela hiasa intsony ary nosintonina hatramin’ny « permis » an’ny mpamiliny. Arahi-maso tanteraka ny zotra D ankehitriny. 

FITSINDRONANA HEROINE

Mivaona tanteraka ny ankamaroan’ny tanora ao Toamasina noho ny fitsindronana « héroïne ». Soa fa mba sarona ny mpanaparitaka an’izany ao an-toerana ary nidoboka am-ponja. Nino ny anarany ary ato ho ato ny fitsarana azy raha araka ny vaovao avy any an-toerana. Lasa jiolahy ireo zatovo noho ny tsy fananana vola kanefa mila mitsindrona isan’andro. Mitohy hatrany ny fikarohana izay mety ho naman’i Nino. 

TSY MBOLA HITA POPOKA ILAY MPAMILY

Hatramin’izao dia tsy hita izay nanjavonan’ilay taksibe nahafaty olona maromaro tetsy amin’ny Bypass. Tsy misy koa ny fitoriana izay mipetraka satria mbola samy repotra ao anatin’ny fikarakarana ny fandevenana ny havan’ny maty. Mora loatra ho an’ny mpamily mamo sy mahafaty olona ny mitsoaka amin’ny alina ary tsy hahitana taratra akory izay momba azy ireo. Mila hamafisina ny fanaraha-maso ny fiara mivezivezy eto amintsika.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny mpikabary malagasyMbola hanandratra ny kolontsaina Malagasy

Hamarana ny faha-55 taonany ny 28 jona izao ny fikambanan’ny mpikabary Malagasy na FIMPIMA.

Nampatsiahivina fohy tetsy amin’ny foibeny eto Antananarivo etsy Antsahavola omaly ny lalana nodiavin’ity fikambanana ity tao anatin’izay taona maro izay. 14 mirahalahy, hoy ny filohan’ny Fimpima maneran-tany, Hanitra Andriamboavonjy, no nanorina ny fikambanana fa ankehitriny kosa dia efa an’arivony ireo mpikambana. Nampivoatra sy nampiaina, nanandratra ary mbola hanandratra ny kolontsaina Malagasy amin’ny alalan’ny Kabary no tanjona fototra. Efa niova in-3 koa ny anarana dia ny hoe firaisan’ny mpikabary eto Madagasikara. Avy eo fikambanan’ny mpikabary eto Madagasikara saingy nony hita fa saika maneran-tany mihitsy no liana amin’ny kolontsaintsika dia lasa fikambanan’ny mpikabary Malagasy ny Fimpima, hoy ny fanazavana. Etsy amin’ny Akademia Malagasy etsy Tsimbazaza moa no hanombohana ny fankalazana io famaranana io ary hofaranana amin’ny alin’ny kabary Malagasy etsy amin’ny Carlton Anosy izany ny alina.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Coach Barea Nicolas DupuisNamoaka ny lisitr’ireo hanao stage any Maroc

Teny amin’ny Futsal Andraharo, omaly talata 11 jona 2019 nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety nataon’ny Barea sy Canal +, no namoahan’ny mpanazatra Nicolas Dupuis ny lisitry ny mpilalaon’ny Barea hanohy ny fanomanantena any Maroc.

 

  Aorian'io no hanapahany ny lisitr’ireo mpilalao Malagasy 23 farany handrafitra ny Barea hiatrika ny CAN  2019 any Egypte. Marihina fa ny fotoana niarahana naka sary tamin’ireo mpikambana ao amin’ny “Club de Partenaires, teny Andraharo omaly  maraina, no namaranan’ny Barea ny fandalovany fotoana fohy teto Madagasikara  ary omaly tamin’ny fiandohan’ny tolakandro kosa no nanainga nihazo an’i Maroc izy ireo.1. Ibrahima Dabo (Saint-Pierroise La Réunion)2. Carolus Andriamahitsinoro (Al Adalh Arabie Saoudite)3. Romario Rakotoarisoa (Fosa Juniors FC Madagascar)4. Mamy Gervais Randrianarisoa (Saint-Pierroise La Réunion)5. Razakanantenaina Pascal (Saint-Pierroise La Réunion)6. Marco Ilaimaharitra ( RC Charleroi Belgique)7. Caloin Dimitry (Les Herbiers France)8. Aro Hasina Andrianarimanana (Kaizer Chiefs Afrique du Sud)9. Faneva Andriatsima (Clermont Foot France)10. Njiva Rakotoarimalala (FC Fleury 91 France)11. Paulin Voavy (Mish El Makassa Egypte)12. Lalaina Nomenjanahary (Paris FC France)13. Anicet Andrianantenaina (Ludogorets Bulgarie)14. Jeremy Morel (Olympique Lyonnais France)15. Ibrahim Amada (Mouloudia Club d'Alger Algerie)16. Jean Dieu Donné Randrianasolo (Cnaps Sport Madagascar )17. Toavina Rambeloson (Arras France)18. Rayan Raveloson (FC Troyes France)19. William Gros (Vitre France)20. Romain Métanire (Minnesota United FC Etats Unis)21. Thomas Fontaine (Stade de Reims France)22. Jérome Mombris (Grenoble Foot 38 France)23. Melvin Adrien (Martigues FC France)24. Fabien Boyer (Grenoble Foot 38 France)

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tontolon’ny zavakantoNindaosin’ny fahafatesana i Donat Rasamimanana

Banga iray indray ireo mpanakanto eto amintsika. Nodimandry omaly maraina mantsy i Donat Rasamimanana,

 ilay mpamokatra sy mpamoron-kira ary mpitendry mpiara-miasa akaiky amin’ireo  mpanakanto maro be eto amintsika. Anisan’ireny i Melky, i Mirado,   i Natiora Tahio Arenatsiafoy izay namoronany hira manokana mihitsy mitondra ny lohateny hoe : tantano aho,  ary tena akaiky azy….Fahafatesana tampoka moa izao nahazo an’Itompokolahy Donat izao raha ny fantatra, antony nanohina mafy ny fon’ny mpanakanto rehetra namany sy ny manodidina. Izahay eto amin’ny gazety Tia Tanindrazana dia mirary fiononana feno ho an’ny fianakaviany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakana an-keriny zaza tany an-tsekolyNidoboka am-ponja ilay vehivavy

Nalefa eny Antanimora vonjimaika ny sabotsy teo rehefa avy niakatra fampanoavana ilay Ramatoa tratra niditra tao amina sekoly iray teny Ambohinambo Talatamaty ny zoma teo ka nanery ankizy mpianatra iray mba hanaraka azy.

 

 Nisy nahita tampoka anefa izy ka avotra soa aman-tsara ihany  ilay zaza, raha ny vaovao niparitaka tao anaty tambajotran-tserasera. Nentin’ny olona tao amin’ny borigadin’ny zandarimariam-pirenena ao Talatamaty kosa ilay Ramatoa nanaovana fanadihadiana. Tsy nanaiky rahateo ny ray aman-drenin’ilay zaza. Raha araka ny fampitam-baovaon’ny kaomandan’ny borigady ao an-toerana na ny CB taminay omaly moa dia niaiky ny fidirany tao amin’io sekoly iray io ity vehivavy ity. Efa nisy ny andraikitra noraisin’izy ireo sy ny sekoly ary ny ray aman-drenin’ny mpianatra hisorohana ny tranga tahaka izao. Hisy ihany koa ny fanadihadiana lalina hataon’ny mpitandro ny filaminana mikasika ity resaka zaza tsy hita eto amintsika ity .

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tahirim-bola Iraisam-pirenenaMitaky ezaka maro amin’i Madagasikara

Nanambara ny teo anivon’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena (FMI) fa mandeha amin’ny tokony ho izy ny toekarena Malagasy.

 

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tontolon’ny fandraharahanaManomboka mahazo laka ny vehivavy

Mba ahafahana mametraka ny anjara toeran’ny fandraharahan’ny vehivavy eto Madagasikara dia roa andro no hanatanterahana ny Fikaonandoha mahakasika ny fandraharahan’ny vehivavy matihanina na ny “Women in business”

 izay tanterahina etsy Anosy omaly sy anio. Tanjona, raha ny fanazavana, ny fahafahana mametraka ny anjara toeran’ny vehivavy eo amin’ity sehatra ity izay hita ho manomboka mivelatra ankehitriny. Olana hatreto ny tsy fahampian’ny vola eo am-pelatanana ahafahana miantsehatra amin’ity tontolo ity, hoy ny filohan’ny fivondronan’ireo vehivavy mpandraharaha eto Madagasikara na GFEM, Fanja Razakaboana. Ny minisitry ny varotra sy ny indostria ary ny asa tanana, Lanto Rakotomalala, kosa tetsy an-kilany dia nilaza fa ilaina ny fanohanana ny vehivavy tahaka izao satria ny vehivavy dia anisan’ny mitondra anjara biriky lehibe ho an’ny firenena Malagasy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly HJRA AmpefilohaSimba ny fitaovana fitarafana, voatery mivoaka any ivelany ny marary

Andro maromaro izao no efa simba ary tsy azo hampiasaina intsony ny fitaovana fanaovana fitarafana eo anivon’ny hopitaly HJRA Ampefiloha toy ny scanner izay any amin’ny fototra mihitsy no misy olana sy ny ampahany amin’ny fanaovana radio.

 Voatery mivoaka any ivelany ireo marary tsy maintsy mila izany ka ny hopitaly no miantoka ny fitondrana ilay marary amin’ny alalan’ny ambulance, izay nomarihin’ny profesora  Rakotoalison Oliva fa tsy handoavam-bola. Noho ny asa mafy efa nataon’ity fitaovana iray ity tamin’ireo olona nitsabo tena tao no anisan’ny niteraka ny fahasimbany ka misy ireo “piece” tsy maintsy mbola hafarana avy any ivelany vao hiverina amin’ny laoniny indray. Tsy voafaritra ny fotoana hahatongavany hatreto. Notsiahivin’ny profesora ho an’ireo olona  tonga mitsabo tena ao amin’ny HJRA fa iray ihany  ny olona miandry ny marary iray  raha mandeha tsiroadroa kosa ireo mpamangy hisorohana ny mety ho fiparitahan’ny aretina hafa hamely ireo  marary mila fitsaboana indray.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarana lietna nandona taksibe 194Ilay mpamily indray no nidoboka am-ponja

Tsy namelan’ilay lietnà mpandraharaha ny fonja izay voalaza fa mamo teo am-pamiliana ary nandona ilay taksibe laharana 194 raha tsy nidoboka teny am-ponja nandritra ny folo andro ny mpamily.

 Ny 28 martsa lasa teo no nitranga ny tantara  teny Ampasampito, ilay miakatra avy any Nanisana iny. Roa volana taty aoriana ilay lietnà vao nitory. Soa ihany anefa fa nisy mpanao gazety tao anatin’ilay fiara fitaterana nandrakitra tamin’ny alalan’ny feo ny zava-nitranga rehetra ka izay no nentina nanaovana porofo teny anivon’ny fitsarana nahafahana nanafaka madiodio ilay mpamily. Tafiditra tao ny fitenin’ilay lietnà izay niraikitra nandritra ny resaka nataony.  Ankehitriny, misy mbola mikasa hanenjika indray ity mpamily ity. Mihaodihaody eny amin’ny toby fiantsonan’ny 194 mantsy ireo vavolombelona mpandainga nalain’ilay lietnà tamin’ny fotoana nitrangan’ny raharaha. Tsy miala amin’io  manamboninahitra io izy ireo raha misy mahazo ny havany sy ilay fiara entiny.  Nolazain’ilay lietnà fa nanompa reny sy anabavy azy ary nandrahona hanimba ny fiarany sy nitarika olona hanao herisetra moa no nahafahany nampiditra am-ponja ilay mpamily teny am-piandohana.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mandaitra ve ny fanabadoana ?

Dimy volana nitondrana ny firenena Atoa Andry Rajoelina. Ao ny mety ho tsara fa ao ihany koa ny zavatra mamohehitra afitsoky ny fanjakana.

 

Ny tsy azo lavina aloha dia tena tompony fa tsy mpindrana ilay filoha amin’ny resaka fampisehoana sy serasera, ary mety ahavoazany ireo filoha hafa nodimbiasany iny. Toa hainy sy vitany ny manatsimbadika ny sain’ny olona hino sy hanaiky fa izy no tompon’ny ketrika amin’ny asa efa iaraha-mahita izao fa ny hafa no tena nifofotra sy nively vy. Ampiresahany ny vahoaka fa ao anatin’ny politikan’ny fitsitsiana ny firenena, dia toa mino. Izy ireo anefa mandeha mandany volabe nisidina tany Maorisy, Kenya, Sénégal, Frantsa, Genève,… ary misy herinandro maninjitra ny delegasionina maro tany ihany. Nambaran’ny minisitra iray aza moa rehefa voakiana fa ny mpampiantrano no miantoka ny fivahinianana. Mody voiziny kely amin’ny hoe: tsy hasiana fisakafoanam-be eny Iavoloha amin’ny 26 jona, dia adinodino ireny. Aleo handeha hojerena ary ny fihetsiky ny filoha Rwandais Paul Kagame hireharehana fa ho avy eto amin’ny fetim-pirenena e ! Ho hita eo io filohana firenena isan’ny mandroso indrindra aty Afrika io na haharitra herinandro toy ny an’ny filoha Malagasy na ho roa andro raha be indrindra. Asa lahy na isika mihitsy no andairan’ny fanabadoana amin’ity fihetsiky ny mpitari-bato vilam-bava ka hafa ny tondroin’ny vavany ary hafa no ataon’ny vavany ity na ahoana ? Rehefa feno anefa ny kapoaka mitobaka ihany e !

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety sokajy N1 A 2019Tompondakan’i Madagasikara ny ASB Itasy

Ny ekipan’ny ASB Itasy no voahosotra ho tompondakan’i Madagasikara 2019 teo amin’ny taranja basikety lalaovin’olona 5 notontosaina tany Tsiroanomandidy.

 

 Resin’izy ireo tamin’ny 72-59 ny ekipan’ny  USF avy any Matsiatra Ambony teo amin’ny lalao famaranana notontosaina ny alahady 09 jona 2019 teo.  Ny ekipan’ny  TMBB Analamanga nandresy ny Mbc Atsinanana teo amin’ny lalao fiadian-toerana kosa no nitana ny laharana faha-3. Izy 3 voalohany ireo izany no miakatra ao amin’ny sokajy N1 A amin’ny taom-pilalaovana 2019/2020. Ireo mpilalao nisongadina tamin’ny fifaninanana :- Mpanazatra mendrika indrindra i Me Gerard (USF Matsiatra Ambony).- Mpilalao mendrika indrindra i Fandrama Benoit Narcisse N°15 ASB Itasy- Mpampidi-baolina mendriky ny dingana famaranana :  TSILEFITRA Jernil Claude N°9 MBC Atsinanana (65 Points).

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i MadagasikaraMila mandresy an’i Maoritania

10 andro katroka sisa dia hiatrika ny lalaony voalohany ao anatin’ny dingan’ny famaranan’ny tompondakan’I Afrika eo amin’ny taranja baolina kitra ny ekipam-pirenena Malagasy.

Mialoha izay, tsy azo tsinontsiniavina ihany koa ny lalao fitsapana farany hifanandrinan’ny Barean’i Madagasikara amin’i Maoritania hatao atsy Maraoka afaka 2 andro. Anio no nanomboka ny famondronana faharoa sady farany azy 24 mirahalahy hoentina atsy Egypta ny 20 jona izao. Raha tiana ny hahatoky tena kokoa dia mila mandresy ity ekipam-pirenen’i Maoritania ity isika ny 14 jona izao. Mikaonty amin’ny filaharan’ny FIFA rahateo ny lalao ka mila arenina ireo faharesena 3 taorian’ny nahatafakatra antsika. Ry zareo Maoritanianina moa dia anisan’ny mpandray anjara amin’ity CAN 2019 atsy Egipta manomboka ny 21 jona izao ity.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Association des jeunes journalistes de MadagascarHanofana ireo mpanao gazety amina sehatra maro

Hanofana ireo mpanao gazety Malagasy eo amin’ny sehatry ny lalana, ny fanaovana fanatanjahantena ary ny ady amin’ny kolikoly iarahana amin’ny Bianco ny “Association des jeunes journalistes de Madagascar” na ny AJJM,

 

tarihin’ny filohany Randrianasolo Théodore  Ernest. Fantatra izany omaly nandritra ny fampahafantaran’izy ireo ilay hetsika hotanterahiny manomboka ny 14 jona ho avy izao, etsy amin’ny parvis hotel Analakely. Hikarakara tsenaben’ny fetin’ny ray miavaka mantsy izy ireo, haharitra telo andro. Ankoatra ny fitadiavam-bola hataon’ny fikambanana entina hanatsarana ny  tontolon’ny asa fanaovan-gazety eto amintsika dia anisan’ny tanjony ny hanome fahafaham-po ny isan-tokantrano amin’ny fitadiavana ireo fanomezana azo hatolotra an’i Dada amin’ny alahady 16 jona ho avy izao. Miisa 200 moa raha tsiahivina ny tranoheva handray anjara amin’izany, ahitana kiraro, tennis, famantaranandro, akanjo mafana…

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Canal + MadagascarHandefa mivantana ny lalao rehetra mandritra ny CAN

Ho maimaimpoana ny “décodeur” ao amin’ny Canal + hatramin’ny 30 jona ho an’ireo mpanjifa mampiditra ny tolotra Evasion plus.

Nampahafantarina izany omaly niaraka amin’ireo “chaines” vaovao nampidirina ao anatin’ny tolotra omeny tahaka ny E, ny 6TER, ny Canal + Action, ny Gulli ary ny France Info. Ankoatra izay, halefan’ny Canal + Madagascar mivantana ao amin’ny chaine Canal + Sport 1 sy ny Canal + Sport 2 daholo ireo lalao baolina kitra miisa 52 izay hatao ao anatin’ny andiany faha 32 amin’ny lalao Coupe d’Afrique des Nations (CAN) izay hatao any Ejipta. Handeha mivantana ihany koa ny lanonam-panokafana hatao amin’ny 21 jona sy ny lanonam-pamaranana ny 19 jolay. Tombony ihany koa ny hisian’ny famakafakana hataon’ireo matihanina amin’ny baolina kitra. Tsiahivina fa ny lalao voalohany hataon’i Barea Madagasikara, izay anaty vondrona B, dia hifandonany amin’ny Ginea  amin’ny 22 jona ao amin’ny kianja Alexandria. Nanatrika ity fampahafantarana ofisialy mahakasika ny fampiainana mivantana ny lalao CAN ity ny mpanazatra ny Barea, Nicolas Dupuis sy ireo mpilalao telo solontenan’ny ekipa nahitana an’i Jeremy Morel sy Melvin Adrien ary i Jerome Mombris.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Haino aman-jeryHakatona izay tsy manara-dalàna

Nilatsaka ny fampitam-baovaon’ny minisiteran’ny serasera sy ny kolontsaina fa anisan’ny asa lehibe iantsorohan’izy ireo ny fanadiovana ny tontolon’ny haino aman-jery.

 

 Nanao antso avo amin’ireo tompona haino aman-jery toy ny radio sy fahitalavitra manerana ny Nosy ny fanjakana mba hanao ny fanambarana ny porofo maha ara-dalàna sy ny fahafenoan’ny lasitra araka ny lalàna sy ny fenitra mifandraika amin’ny fananganana sy fahafaha-mampihodina radio sy fahitalavitra mialoha ny 10 jolay 2019 amin’ny 4 ora tolakandro eny amin’ny foiben’ny minisitera eny Nanisana. Mahakasika indrindra ny fananana ny “licences d’éxploitation” sy ny fahazoan-dalana hanitatra na ny “autorisation d’extension” tokony ho eny am-pelatanan’ny tompon’andraikitr’ilay orinasan-tserasera io. Ny tsy fanatanterahana ireo dingana takiana sy ny tsy fahatomombanana ara-panjakana hita aorian’ny fe-potoana nomena tsy misy fanambarana dia mitarika amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra mifandraika amin’izany amin’ny alalan’ny fampiharana ny lalàna manan-kery mba hitsaharan’ny tsy fanarahan-dalàna. Ny orinasan-tserasera sokajiana ho mpanohitra no ahiana hotsongolohana amin’io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanEfa hoe fanohanana !!

O ry Jean a ! Ianareo ve tena minia tsy mahazo an’ilay fanentanana sa efa mahafaly anareo mihitsy ilay manakiana lava e ? Ilay izy efa hoe fanohanana no atao fa tsy misy idiran’ny resaka manana sy tsy manana.

Mba manaraha ihany ianareo vaovao e ! Fa manao ahoana mihitsy ianao io izao e ? Rehefa tsy afaka mividy an’ilay mbala anie isika dia afaka manome zavatra hafa na manohana amin’ny fomba hafa e ! Tsy izahay indray no hamoronana resaka mandany jiro eo dia hampikorontana ny fifantohan’izay efa tokony hifantoka. Dia tsy haiko indray izao ry Jean izay hotsikeranareo manaraka fa mba mahaiza mankasitraka na dia indraindray ihany aza !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fandrarana ny tsipoapoakaNanao fahadisoana indray ny mpitondra…

Manamarika ny fetim-pirenena ny tsipoapoaka saingy manamafy ny tompon’andraikitra ara-panjakana samihafa fa voarara ny fivarotana sy fanapoahana azy amin’izao fotoana.

 Mba ho fitandroana ny filaminana eny anivon’ny fiarahamonina no anton’io, ary mety miteraka fahasorenana ho an’ny rehetra rahateo, ankoatra ny mety ho fifangaroany amin’ny feom-basin’ny jiolahy manafika, ohatra. Saika ny ankamaroan’ny olona no mankasitraka ny fandrarana. Na izany aza, dia misy tsy fahamatoran’ny fanjakana. Mampidi-bola ao anatin’ny kitapombolam-panjakana amin’ny alalan’ny ladoany ny fampidirana azy ireny eto. Azo natao ny namoaka didim-panjakana nialoha nandrara ny fanafarana azy, izay ny sinoa no tena maro manao azy. Azo nogiazana dieny mbola teny amin’ny ladoany, mba hahafaha-mifehy azy kokoa. Tsy niraika tamin’izany ny mpitondra, fa toa manao dokotera aorian’ny fahafatesana. Fatiantoka ho an’ny mpanafatra sy ny mpaninjara mba saika haka tombony efa nanitsoka ny volany izany. Porofon’ny tsy fahaiza-mitantana sy petatoko hatrany io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Nicolas RandrianasoloTsy mpangala-bato fa tian’ny olona, hoy ny terak’i Betroka

Manoloana ny fanaratsiana nataon’Atoa Paolo Raholinarivo mpanohana ny kandida ho solombavambahoaka IRD any Betroka, Raobelitsirofo Vojanahary, tao amin’ny haino aman-jery samihafa teto

 

Antananarivo ny kandida ho solombavambahoaka Randrianasolo Jean Nicolas tohanan’izy ireo dia nanao fanambarana teny amin’ny Colbert Antaninarenina omaly talata 11 jona 2019 ny mpomba an’ity kandida farany ity 6 mirahalahy  (Pst Michel,  Alexandre, Hilarion, Mamy Benoît, Alain sy iray hafa) izay nirahan’ny vahoakan’i Betroka hitondra fanazavana amin’ny fanaratsiana tafahoatra tsy ho feon-dakolosy tokana no ho re manerana an’i Madagasikara amin’ity raharaha ity.  Nambaran’izy ireo fa tsy misy mitombina na iray aza ny fanaratsiana natao  tamin’Atoa Randrianasolo Jean Nicolas fa  ny fahalalany ny maharary ny mponina any Betroka ka nanampiany azy tamin’ny lafiny rehetra nandritra ny 5 taona naha depiote azy no mbola nifidianan’ny vahoaka azy indray ary nahazoany elanelam-bato  3702, nanome 38,45% manoloana ny mpifanandrina IRD nanaraka  azy  tsy nahazo afa-tsy 26,40%. Ny zavatra nataon’ny kandida Voaja teo amin’ny fitantanana ny kaominina any Betroka nandritra izay 4  taona lasa izay sy ny fanohanan’i Paolo lehiben’ny distrika teo aloha izay olona mahay fa tsy manam-pahendrena no tsy nampazoto ny vahoaka nifidy azy fa tsy sanatria hoe tsy fitiavana ny filoham-pirenena ankehitriny. Tsy olona manam-pahefana  ny kandida Randrianasolo Jean Nicolas ka hahavita ny hangala-bato izany, hoy ireto olona avy any Betroka ireto.  Nanao sonia an’ireo PV  tao amin’ny birao fandatsaham-bato miisa 248 any Betroka avokoa ny delegen’ireo kandida rehetra nifaninana any. Vonona ny hanohy ny asa hiarahana amin’ny fanjakana hampandrosoana an’i Betroka izahay sy ny kandida tohananay, hoy hatrany ireto olona avy any Betroka ireto.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko NatioraMiantso ny CENI sy HCC hametra-pialana

Mila avaozina ny tontolo politika eto mba ho an’ny mpanao politika, hoy ny filohan’ny antoko politika Natiora, Mihari-Ni-Rencho, raha nanontaniana ny fahitany ny toe-draharaham-pirenena.

 

Tsy manana etika ny ankamaroan’ireo kandida depiote tsy miankina ireo. Misy amin’ireo no efa miteny sahady fa aleo miaraka amin’ny kandidam-panjakana raha te ho lasa. Tsy misy fitsinjovana firenena izany fa ny tenany ihany. Tokony ho foanana, hoy izy, ny famelana ny tsy miankina hirotsaka amin’ny fifidianana rehetra manaraka eo. Tsy sahy miteny ny tsy mety ataony ny CENI ary aty afrika ihany no misy an’io rafitra io kanefa tsy milamina daholo izay firenena misy azy. Miha potika ny firenena sy ny tontolo politika noho ny tsy fahasahian’izy ireo sy ny HCC miteny. Leo ny vahoaka ary antony mahatonga ny tahan’ny mpifidy ho ambany izany. Tokony hisy koa ny lalàna hoe rehefa tsy mahatratra 50% ny taham-pahavitrihana dia foana ny fifidianana. Mipetraka amin’ny toerana izay tiany ny peta-drindrin’ny propagandy, ny lisi-pifidianana tsy tomombana. Omena vola sy fitaovana anefa ny CENI. Mitodika any amin’ny CENI sy HCC aho, hoy hatrany izy, mba ho tombontsoan’ny firenena dia tsy maha menatra ny mametra-pialana fa soa fianatra ho an’ny hafa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Amboletra ara-pifidiananaHitohy amin’ny fifidianana ben’ny tanàna…

Tahaka ny tamin’ny fifidianana filoha sy ny fifidianana depiote, , dia azo antoka fa hanao izay ho afany hatrany ny mpitondra sy ny kandidam-panjakana amin’io.

 

 Ny depiote efa maro an’isa, ary tsy maintsy hanao izay hampidirana ben’ny tanàna maro be. Mbola azo antoka ve ny CENI ? Ny governoram-paritra tsy maintsy ho ny namany no ataony eo. Ny Antenimierandoholona izay HVM ny 95% dia efa namoahan’ny Filoha didy hitsivolana ary neken’ny HCC fa azo atao ny manena azy ho 18 raha 63 amin’izao. Efa nisy mpahay lalàna ao anatin’ny fanjakana Rajoelina niteny, fa azo atao avy hatrany ny fifidianana satria tsy misy lalàna mandrara izany. Nodisoan’ny loholona Rakotovazaha Olivier io satria ka didy hitsivolana ny an’ny filoha kanefa tsy mahasakana ny antenimiera hanao tolo-dalàna momba izany koa, hoy izy. Efa tapitra ny 27 mey ihany koa ny fahefan’ny filoha momba ny zo hanao lalàna sy afaka mampanan-kery izany amin’ny alalan’ny didy hitsivolana, raha ny hevitr’ity loholona ity. Tian’ny fanjakana foibe hofehezina tanteraka ny fitsinjaram-pahefana, fa resaka fotsiny ny hoe omena fahefana bebe kokoa ny faritra, fa tena “verrouillage centralisé” na fanagejana tanteraka miainga avy any ambony no misy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

OIT-100 taonaNihaona tamin’i Angela Merkel i Andry Rajoelina

Filoham-pirenena maherin`ny 40 no mikaon-doha mandritra ny fanamarihana ny faha zato taona nirenan`ny OIT (Organisation International du Travail) atao any Genève - Suisse ka mandray anjara amin`izany i Madagasikara amin’ny alalan’ny filoha Andry Rajoelina.

 

Nihaona tamin’ny Chancelière Alema Rtoa Angela Merkel izy omaly. Sehatr'asa toy ny angovo, ny tontolo iainana ary ny fampianarana no niarahan'ny roa tonta nidinika. Noho ny fanasan-dRtoa Merkel dia handefa delegasionina avy amina minisitera maro ho any Alemana tsy ho ela ny filoham-pirenena. Ny OIT dia fikambanana iraisam-pirenena teraka tamin`ny taona 1919 tao anatin`ny « traité de Versailles » ary hany sisa mijoro amin`ireo fikambanana napetraka nandaminana ny tany tamin`izany. Hanatrika ny fihaonambe ireo fikambanana tsy miankina samihafa, sendikà isan-tsokajiny amin`ireo firenena 178 mpikambanana ao anatin`ny OIT. Tanjona amin`izao fampihaonana tompon’andraiki-panjakana sy mpampiasa izao ny handrafitra ny fenitra iraisam-pirenena sy hamolavola politika ary hanangana fandaharan`asa mikendry ny fampivoarana ny asa mendrika ho an`ny rehetra. Hatramin`izao, fampiroboroboana ny asa mendrika ho an`ny tanora sy ny ady amin`ny fampiasana ny ankizy no ifotoran`ny fanamby napetraky ny OIT iarahana miasa amin`i Madagasikara.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hala-bato tany IhosyVoatonontonona i Neypatraiky…

Nisy hosoka goavana ny fifidianana depiote tao amin’ny distrikan’Ihosy faritra Ihorombe. Efa nandray andraikitra ny CENI foibe ka naiditra am-ponja ny lehiben’ny CED na ny Filohan’ny Rantsa-mangaikan’ny CENI.

 

 

 Nabontsina ny lisi-pifidianana tany ambanivohitra ary tsy voadio, nampiasaina ny fahefam-panjakana,… Ny vy tsy mikitrana irery, ka tsy tokony io lehiben’ny CED io ihany no migadra fa ilay kandida niray tsikombakomba nampanao izany, hoy ny fanambarana niraisan’ny kandida Rakotoarimavo Louis Joseph laharana faharoa vonjimaika sy ireo mpiara-dia aminy omaly. Novantanin’izy ireo fa Atoa Rakotomamonjy Neypatraiky minisitra HVM teo aloha, kandida N°7 ambara fa mitarika, dia resy lavitra satria misy kandida telo na efatra tokony ho eo alohany, raha tena nadio ny fifidianana. Ny ankamaroan’ny olom-panjakana dia olona napetraka tamin’ny fotoan’andron’ny HVM, ary izy dia coach HVM rahateo. Ben’ny tanàna 20 nanohana azy satria nizarany vola sy “moto”, raha ny fanazavan’ny depioten’Ihosy teo aloha Ratsimbazafiarison Clément George. Nizarana bisikileta ny sefom-pokontany, mba hanome tombony azy kanefa voararan’ny lalàna. Nisy fiaram-panjakana nanao propagandy. Teo ihany koa ny fanovana ny fitanana an-tsoratra, nentina tany an-tranon’olona ka ahitana taham-pandraisana anjara manodidina ny 100% tamina kaominina ambanivohitra satria novaina, toy ny hoe 38 ny olona nifidy saingy navadika ho 300,… Mankasitraka ny fandraisan’andraikitry ny CENI izy ireo, saingy miantso sy mampirisika mba hiditra amin’ny lalindalina kokoa ahitan’izy ireo ny tena marina. Ny 7 sy 8 jona teo no nametraka fitoriana teny amin’ny HCC sy ny CENI izy ireo. Miantso ny fanintsanana na “disqualification” ho an’Atoa Rakotomamonjy Neypatraiky izy ireo noho ny hosoka izay nohitrikitrihany fa hananany porofo tsy azo lavina, ka tsy hisy hanaiky lembenana eo. Andrasana ny tohiny.

 

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny firenenaTahaka ny mbola propagandy

Tena mafy i Andry Rajoelina amin’ny serasera sy ny famalifaliana vahoaka hanakonana ny tena olana misy sy ireo zavatra manaratsy endrika ny fitondrana.

 

Nandeha ny vary mora, izay toa tsy tena nisy fiantraikany tamin’ny rehetra fa nampiasaina kokoa tamin’ny lafiny politika, toy ny tany Amboasary Atsimo fa izay tsy mifidy ny kandidan’ny IRD tsy mahazo. Nipoapoaka kosa ny serasera tamin’izany. Teo ny fitaovana ho an’ny foloalindahy, fiara misitrika any anaty rano, ny tanamasoandro, tetikasa fihariana ho an’ny tanora, mpila ravinahitra any ampita mahazo mifidy, saritany mikasika ny harena ankibon’ny tany azo tamin’ny Frantsay fa hoe mpitondra atokisana, firesahana momba ny « Iles Eparses », fahatongavan’i  Paul Kagame, fanohanana ny Barea, fahazoana ny lalao 52 amin’ny CAN 2019. Tsy dia tena zava-baovao sy tena mipaka amin’ny fiainan’ny Malagasy ireny amin’ny ankapobeny, fa toa efa nisy ihany tany aloha, fa ny fahaizana miserasera no tena zava-dehibe.

 

Adino ny tena olana

 

Adino teo ilay hoe solika tsy maintsy midina, izay mbola adihevitra mandeha, adino tanteraka ny hala-bato tamin’ny fifidianana depiote, ny asan-jiolahy mbola mandeha ihany na hetsehina aza ny vata-miaramila sy ny fitaovana. 27 nidoboka eny Tsiafahy fa namono olona, voatsoka ny mpiasa tsy raikitra (ECD) tsy misy mpiaro, tsy misy mpanontany, hanafatra solika tsy misy antso tolo-barotra ara-panjakana ny orinasa an’ny olona akaiky ny filoha tsy misy taitra, resahina ny politikan’ny fitsitsiana saingy mandany vola any andafy ny filoha sy ny delegasionina tarihiny fa toa adino sy tsy resahina, misoko mangina ny tetika hitrandrahana ny harembe ankibon’ny tany fa tsy araky ny maro.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

IranToeram-pisakafoanana 547 no nakatona

Toeran-mpisakafoanana, fandraisana olona ambony miisa 547 no voatery nakaton`ny polisy Iranianina tao Teheran noho ny resaka tsy fanarahan-dalàna mifehy ny fisakafoanana.

 

 

Eo ihany koa ny tsy fanajana ny fepetra momba ny “morale islamique”, ny mozika ary ny tranonkala tokony hampiasain`ny mpanjifa rehefa miditra ao amin`ireny toerana fisakafoanana ireny. Mitohy ny fanakatonana ankehitriny.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

GrèceMpifindra monina 6 no maty an-dranomasina

Mpifindra monina enina no maty nalentiky ny ranomasina ary olona 57 no avotra ny ainy omaly maraina, tany Lesbos Grèce.

 Mpitsoa-ponenana syrianina izy ireo ary anisan`ireo niaina tamin’ireo trano kely 70.000 tafo izay noteren’ny fanjakana Gresy noravana tamin’ny herinandro lasa teo. Fantatra kosa fa sambo mpiaro avy amin’ny Vondrona Eoropeanina no nandray an-tanana ny famonjena azy ireo. Araka ny tatitry ny minisiteran’ny mponina grika kosa dia nilaza fa maro be ireo mpifindra monina tamin’ity taona ity no maty natelin’ny ranomasina mediteraneanina. Hatreto, tsy fantatra ny fototry ny loza hatreto,saingy efa misokatra ny fanadihadiana.

Marigny A.

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

BotsawanaHeloka bevava ny “homosexualité’’

Nanapa-kevitra ny Fitsarana Avo ao Botswana mba hametrahana lalàna ho toy ny mpanao heloka bevava ny fiarahan’ny olon-droa mitovy fananahana na ‘’homosexualité’’.

 

Araka ny fehezan-dalàna voarakitra tamin' ny taona 1965, voarara tanteraka izany kanefa hita taratra fa mihamitombo isa hatrany izy ireo any an-toerana. Nandray fepetra hentitra ny Fitsarana avo hoentina hanafoanana azy io. Omaly no tafapetraka ny lalàna mandrara ny fiarahan’ny lahy samy lahy na ny vavy samy vavy.

Tia Tanindranaza0 partages

FrantsaMitokona ny mpiasan`ny fahasalamana

Niparitaka manerana an`i Frantsa ny fitokonana nataon`ny mpiasan`ny fahasalamana.

 

 Niara-nihetsika avokoa ireo mpiasa ao amin`ny hopitaly be. Am-polony ny sampandraharaha mpanao vonjy aina manao ny fitokonana. Fampitomboana ny fitaovana enti-miasa, ara-bola ary ny fijerena ny maha olona ny anton`ny fitokonana mba hahafahan`izy ireo mamita ny asany. Marihina fa tao amin`ny hopitaly Saint-Antoine tao Parisy no nanomboka ny fihetsiketsehana tamin`ny volana martsa lasa teo.

Marigny A.

 

La Vérité0 partages

Viols incestueux - Des auteurs protégés par leurs familles

Des travaux forcés avec un emprisonnement ferme à partir de 5 ans. Telles sont les sanctions attribuées aux auteurs de viols, selon les cas. Ces peines s’aggravent si les abus sexuels sont perpétrés par une personne ayant un lien de parenté avec la victime. Pères biologiques ou beaux-pères, grands- pères, oncles, cousins, frères font partie des auteurs de violences et d’abus sexuels, notamment envers les mineurs. Un cas sur trois traités au Centre Vonjy, dans l’enceinte de la Maternité de Befelatanana, concerne les viols incestueux.

Un phénomène en recrudescence faute d’éducation et de surveillance, outre l’accès élevé aux sites pornographiques et la propagation des drogues. Certains auteurs restent toutefois impunis ou protégés par leurs familles, ce qui complique les poursuites. Pour sa part, une psychologue détaille les signes, les changements de comportements brusques ou encore la prise en charge des victimes de viols incestueux. Elle livre également des conseils à l’endroit des mineurs et de la communauté pour prévenir les viols et les incestes.

Une fille âgée de 5 ans violée par son grand frère de 21 ans. C’est le dernier cas traité auprès du Centre Vonjy Befelatanana, au mois de mai. « L’appareil génital de la victime ainsi que son intestin ont été totalement perforés suite à cet acte immonde. Il a fallu 6 semaines d’hospitalisation et 3 interventions chirurgicales pour la réparer, bien que son état stagne », rapporte Telina Rakotonarivo, assistante sociale auprès dudit établissement, offrant une prise en charge intégrée aux victimes de violences sexuelles. Pour ce cas, c’est la mère de la victime qui a porté plainte contre son fils, lequel a été placé d’urgence à la maison de force de Tsiafahy. Ce n’est pourtant pas évident dans certains cas puisque les auteurs de viols incestueux sont protégés par leurs familles. « A la fin 2018, une adolescente de 12 ans a été violée par son père biologique à plusieurs reprises, au point d’en tomber enceinte. En étant au courant de la situation, la mère de la victime a pris parti pour son mari. Ensemble, ils ont torturé, séquestré et menacé la victime de l’éventrer si elle ose en parler. Il a fallu le signalement du voisinage pour dénoncer ce cas. Finalement, la fille a pu accoucher par césarienne tandis que son père a été placé à Tsiafahy. Quant à sa mère, elle a reconnu ses torts, quoi que la garde de sa fille lui ait été enlevée », raconte l’assistante sociale.`

L’impunité persiste

Lova R. (nom d’emprunt) est victime d’abus sexuel perpétré par son oncle. Celui-ci demeure toutefois en liberté, malgré les plaintes et les enquêtes auprès des Forces de l’ordre à son encontre depuis le mois d’avril dernier. « Il connait des personnes d’en haut lieu qui le défendent et le protègent des poursuites judiciaires. D’ailleurs, il s’en vante partout », se désole la plaignante, qui n’est autre que la tante de la victime. Pour sa part, la jeune fille de 13 ans tente de poursuivre sa vie malgré le traumatisme. « Puisque ma mère habite à la campagne à Fianarantsoa, mes frères et moi avions été envoyés chez notre grand- mère à Antananarivo pour avoir une meilleure éducation. Mais à sa mort en 2016, nous avons été accueillis par notre tante et son mari. Tout s’est bien passé jusqu’en août 2018, quand je préparais le CEPE. J’étais sur le point d’aller en classe quand mon oncle m’a bousculé dans son lit. Après les attouchements, il m’a exigé de garder le silence contre des menaces », nous confie cette jeune fille de 13 ans.

« Il a refait le coup en janvier 2019, mais avec des pénétrations, pendant que sa femme a été hospitalisée à cause d’une fausse couche. Une semaine après, ma sœur a effectivement perdu le bébé. Personne n’était au courant de cette histoire de viol jusqu’à ce que je constate des changements physiques de ma nièce. De plus, elle reste dans son coin et se mure souvent dans le silence, avec un air de crainte persistante. Je lui ai ainsi demandé ce qui se passe, en lui promettant de la protéger. C’est à cet instant qu’elle m’a tout avoué, un grand choc pour moi », ajoute la tante de Lova, encore anéantie par le viol de sa nièce commis par son beau- frère. Après son arrestation, toute la famille de l’auteur intervient et fait des pressions auprès de la plaignante afin qu’elle retire la plainte. A cela s’ajoutent les menaces et intimidations de toutes parts, mais la tante refuse de céder. « Retirer une plainte de viol reste impossible. Aucun système d’arrangement n’est toléré », souligne un Officier de police judiciaire, voulant garder son anonymat.

Dossier Réalisé par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Réhabilitation de route à Antanimena - Une grande partie de la Capitale paralysée

La déviation de routes suite aux travaux de réhabilitation des chaussées paralyse actuellement la circulation dans la ville d’Antananarivo. Depuis mardi dernier, la voie située entre les ronds-points d’Ankazomanga et Antanimena est fermée à toute circulation pour cause de travaux. Les usagers qui empruntent ces axes ont rencontré de grandes difficultés à se déplacer. Et depuis hier, c’est toute la population tananarivienne qui en paie le prix fort.

 

Tous les automobilistes partant d’Andraharo en direction d’Analakely empruntent le même trajet menant à Ankorondrano. Or, depuis l’ouverture de l’autoroute Tsarasaotra - Ivato, cet axe est déjà envahi par les véhicules, ce qui aggrave la situation. Quant aux « taxi-be » qui viennent de 67 Ha, ils prennent par contre le parcours passant par le terminus des lignes D desservant Ivato et Ambohidratrimo à Vasakosy avant d’atteindre leurs destinations respectives. L’embouteillage monstre s’est ainsi généralisé et touche plusieurs quartiers.  L’on peut citer l’axe Alarobia vers Antanimena, la route de Marais Masay vers Ankorondrano et ses alentours. « Cela fait 40 minutes que je suis coincé ici à Pullman  Alarobia.  Je n’ai pas bougé d’un seul mètre, et je ne sais pas combien de temps cela va durer. De toute façon, je  peux rien faire à part écouter de la musique et de penser comment je vais rattraper ce retard considérable », affirme un automobiliste.

 « J’ai parcouru à pied le trajet Ankerana - Andranobevava pour échapper au bouchon à Analamahitsy. Une fois arrivée à Andranobevava, j’ai décidé de prendre le bus menant à Ankorondrano en pensant que la circulation sur l’axe Marais Masay serait fluide. A mon plus grand  étonnement, la voiture n’a même pas avancé  de 30 mètres avant que les conducteurs n’éteignent le moteur. En tout, seuls 100 mètres de mon parcours habituel n’ont pas été effectués à pied pour aujourd’hui (ndlr : hier) », raconte Oliva Hanitriniala Andriamanamahefa,  résidant à Ankerana et travaillant à Alarobia. D’après les témoignages d’autres usagers de la route, cette immobilisation des voitures sur l’axe Marais Masay se répercute jusqu’à Sabotsy-Namehana.

Outre cette réhabilitation, l’état de délabrement de route à Alarobia, du côté du centre de visite technique, empire la situation. Devant ce problème de trafic, les usagers se demandent sur la responsabilité des agents de la circulation. Le dispositif de jalonnement est appliqué. Les policiers de la circulation qui sont déjà en collaboration avec ceux des Arrondissements sont actuellement distancés de 50 à 100 mètres pour la sécurisation et la fluidité du trafic. Ailleurs, la situation est pareille, entre autres à Anosy, Anosizato, Ambanidia, Ankadimbahoaka,...

K.R.

 

La Vérité0 partages

Charretiers hors-la-loi - Grogne des usagers de la route

La règlementation de la circulation des charrettes et pousse-pousse dans la ville d’Antananarivo est opérationnelle depuis le début de ce mois. Après la publication de cette note de service et afin de sensibiliser les conducteurs de ces moyens de transport, les policiers municipaux et communaux ont organisé une rencontre avec les propriétaires de ces moyens de transport, la semaine dernière. D’ailleurs, le manque de communication et de sensibilisation entre les parties concernées reste une grande lacune dans l’application de la loi dans la Capitale.

 

Face à cette situation, les conducteurs des charrettes et pousse-pousse ont manifesté leur colère et ont observé une grève, hier, aux 67 ha. A priori, ils refusent l’application de cette nouvelle mesure qui ne leur convient pas. « Nous ne pouvons pas faire une destination de plusieurs kilomètres en quelques heures seulement. Ce nouveau règlement ne nous permet pas d’exercer en toute tranquillité », avance Manga, parmi les grévistes.

De leur côté, les autres usagers de la route, notamment les automobilistes sont les principales victimes du non-respect du Code de la route perpétré par ces derniers. Avec les objets encombrants qu’ils transportent, à savoir des barils et éponges, des tonnes de PPN, les automobilistes manquent de visibilité et sont obligés de rouler très lentement, gênant ainsi la circulation. « Nous ne pouvons rien faire sauf attendre que la voie soit libre puisqu’ils ne veulent pas céder le passage. En plus, la route est vraiment étroite qu’on ne peut pas doubler la ligne ou dépasser les charrettes. Cela peut causer des accidents », se plaint Randrianarisoa Eugène, conducteur de taxi-be reliant Ankazomanga et Anosibe.

Auparavant, les charrettes et pousse-pousse ne pouvaient pas circuler dans la Capitale à partir de 6h du matin jusqu’à 6h du soir. Afin que l’opérationnalisation de cette loi soit effective, une mesure stricte et ferme s’impose comme la confiscation des marchandises qu’ils transportent.

Anatra R.

La Vérité0 partages

Groupe FILATEX - En avant pour la priorisation de la lecture

Les actions sociales effectuées par le Groupe FILATEX se suivent mais ne se ressemblent pas. Tous les domaines sont concernés et parmi ses priorités figure l’éducation. Effectivement, l’apprentissage des jeunes dépend toujours de la lecture. Ainsi, la promotion de cette discipline auprès des élèves dans les écoles primaires est maintenant priorisée par cette entreprise citoyenne. Selon une responsable au sein du Groupe FILATEX, la lecture doit être primordiale au niveau de ces écoles. Cependant, l’un des problèmes bloquant l’atteinte de cet objectif est le manque de livres, notamment dans les bibliothèques des écoles publiques. « Nous tenons vraiment à ce que les élèves ne manquent de rien à l’école, surtout en matière d’apprentissage.

Nous faisons toujours des dons mais cette fois-ci, nous offrons des livres pour les élèves mais également pour les professeurs, c’est-à-dire des livres pédagogiques. Avec ces derniers, nous avons discuté des problèmes rencontrés dans les établissements primaires et le manque de livres en fait partie. Par ailleurs, nous savons très bien qu’un enfant éduqué et qui lit beaucoup devient un bon citoyen, et c’est en quelque sorte notre objectif. Nous voulons qu’un élève ayant appris à aimer lire à l’école, n’arrête plus la lecture tout au long de sa vie. C’est à travers les diverses connaissances puisées dans la lecture qu’il deviendra un citoyen modèle », explique Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE du Groupe durant la cérémonie de remise de don de livres, effectuée hier à l’école primaire publique d’Andrefan’Ambohijanahary.

 Diverses actions

En effet, 245 livres ont été octroyés pour cette école dont des livres pédagogiques, des manuels pour toutes les matières et destinés à toutes les classes, mais également des livres ludiques pour attirer les élèves de chaque classe à aimer et à s’intéresser à la lecture, notamment des livres de contes, des bandes dessinées, des livres d’histoires bibliques, d’éducation civique et bien d’autres. Il faut dire que le Groupe FILATEX ne fait pas les choses à moitié. Après avoir rénové l’établissement, notamment le jardin, la clôture et le portail, sans parler des diverses donations comme des livres de calcul et de français pour la classe de 7ème, des tables bancs et des kits scolaires, le voilà de retour à l’EPP Andrefan’Ambohijanahary pour faire un don de livres. « Les efforts ont payé puisque les résultats scolaires ont été satisfaisants voire excellents l’année dernière. Le CEPE était à 100 % tandis que le taux de réussite pour les examens d’entrée en 6ème était de 56 %. On espère que le niveau des élèves augmentera et que les résultats seront encore meilleurs cette année », conclut-elle. A noter que 740 élèves jouiront de ces livres.

Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Cartographie - Disponible en GPS à la fin de cette année

Modernisation. La cartographie mue avec l’arrivée de la nouvelle technologie.  Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la topographie, l’Autorité nationale en matière de cartographie et d’informations géographiques a fait savoir, hier, les touches d’innovation apportées dans la mise à jour des cartes de Madagascar. En effet, la topographie actuelle requiert la précision  qui entre dans le cadre de l’amélioration des infrastructures. A noter que la localisation part d’un point pour maintenir les mêmes coordonnées afin d’éviter les erreurs dans la mise en place d’une infrastructure. Dorénavant, cette institution utilise des appareils sophistiqués. Les informations seront facilement consultables grâce à un GPS différentiel.

« Nous utilisons un GPS bifréquence afin de maintenir les coordonnées et la précison de 7 cm. Cela évite ainsi l’empiètement des plans. Nous avons aussi mis en place un réseau radiogésique. Ce système gardera la même échelle sur tous les points » décrit Rahajanirina Michelle, chef de service au sein de l’Autorité.

Ce changement apporte une amélioration dans le domaine de l’économie notamment le tourisme. « Nous allons recueillir toutes les données issues du ministère du Tourisme. Nous allons ensuite insérer toutes les informations concernant le secteur dans une base de données. Grâce au GPS, les touristes trouveront facilement les sites tout en sachant les routes qui y mènent. Les touristes n’auront plus à amener un grand papier partout où ils vont comme auparavant, il suffit seulement qu’ils regardent sur leur téléphone. Etant donné que la nouvelle plateforme est bien précise, les usagers ne risquent plus de faire des erreurs. Ils arriveront facilement à leur destination »,  continue-t-elle.

A titre d’information, le réseau radiogésique comporte vingt-trois points. Il ne reste plus que deux points à mettre en place dans la région du Sud. D’ailleurs, l’Autorité nationale en matière de cartographie et d’informations géographiques termineront bientôt leurs programmes puisque toutes les cartes seront mises à jour cette année.

Solange Heriniaina

La Vérité0 partages

Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens

Officieusement élus, ils croupissent pourtant en prison. Ce fait inédit à Madagascar et rarissime dans le monde entier soulève tant de questionnements et de discussions sur les réseaux sociaux. Ce cas concerne quatre candidats à l'élection législative  qui en se référant aux résultats officieux publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sont en bonne position pour ravir la place ou l'une des places en jeu dans leur District respectif. Bien qu'ils soient réduits au silence durant la campagne électorale, leurs colistiers et leurs équipes ont fait le boulot avec les résultats qu'on connait.

Le débat est ouvert entre les observateurs concernant de fait inédit. Il faut tout de même marteler que primo, leur incarcération en prison s'est effectuée après le dépôt de leur candidature aux élections. Secundo, jusqu'à preuve du contraire et tant qu'ils ne sont pas condamnés par la Justice, leurs droits civiques sont intacts. Sauf qu'au jour des élections, le 27 mai dernier, à l'instar de tous les prévenus, ils n'ont pas obtenu l'autorisation de sortir de la prison pour jouir  leur droit de vote. Et tertio, le plus important, ces candidats bénéficient toujours de la présomption d'innocence.

Cependant, le règlement de leurs sorts doit être traité au plus vite. Interrogée, une personnalité connaissant la règle au sein de l'Assemblée nationale avance que les députés de la prochaine législature ou le futur bureau permanent pourraient saisir la Haute Cour constitutionnelle (HCC) sur leurs cas une fois la session entamée. C'est à Ambohidahy ensuite de trancher soit à leur éventuel remplacement par le second de la liste ou leur maintien au poste de députés en attendant la décision de la Justice, infirmant ou confirmant les chefs d'inculpation qui leur pèsent sur la tête.

« Avec le corporatisme légendaire des députés, je les vois mal tenter quel que soit pour évincer de leur fauteuil leurs collègues », avance avec hésitation un citoyen avant de continuer « qu'à moins que les futurs députés désirent changer vraiment l'image de la Chambre basse laissée par leurs prédécesseurs et mettent de côté leur égoïsme ». Un avis contré par un autre qui estime de sa part que s'ils sont parvenus à se faire élire, cela veut dire que la majorité des électeurs dans leur circonscription leur font confiance. « Les éjecter  de leur place où les électeurs veulent qu'ils soient me semble un peu hâtif. C'est vrai qu'en décidant de les mettre sous mandat dépôt, la Justice a sûrement un brin de soupçons contre eux. Néanmoins, cela reste un soupçon comme tant d'autres que seul un procès est en mesure de confirmer ou  non » plaide -t-il.

Ces deux avis se convergent ainsi sur un même point, que la Justice prenne ses responsabilité et plus vite sera le mieux. « C'est l'unique voie pour démêler du vrai et du faux dans cette histoire des députés officieux en tôle », reconnaissent ces personnes de différents avis…

Du côté de la Justice, on joue tout de même la carte de la prudence. C'est certain que la situation est inédite mais elle est également délicate. En plus, la complexité des dossiers interdise toutes précipitations qui risquent fort de fausser le procès et le jugement…

La rédaction

La Vérité0 partages

Judo- TIVA 1ere édition - Une belle performance pour les judokas de Saint-Michel

La réussite a été au rendez-vous ce weekend de Pentecôte au gymnase Ankorondrano durant la première édition du Tournoi international de la ville d’Antananarivo (TIVA), 1ere édition. Les judokas malagasy ont remporté cinq médailles d’or, trois pour La Réunion et deux pour Mayotte dans les combats réunissant les trois îles Vanille. Une bonne journée de compétition pour le JCSM (Judo Club Saint-Michel), Amparibe.

Laura Rasoanaivo du JCSM  s’est imposée en finale face à la Réunionnaise Hoareau Terry chez les  moins de 63 kg dames. Rakotovelo en -73kg et Candice Andriamaharo-52kg, Narindra Rakotovao - 57 kg pour leurs 2è places, Tatiana Andrianaivoravelona, Rotsy Ranaivo, Miora Rasoanaivo sont montées sur le podium avec une 3ème place. « Tous nos athlètes sans exception ont fait de très beaux combats lors de cette rencontre. Merci à toute l'équipe ainsi qu’aux parents qui ont crié haut et fort le nom de Saint Michel », jubile un dirigeant du club.

Pour les autres médailles malagasy, Natacha Razafindrakoto  a battu Pauline Pause de la Réunion en finale chez les moins de 48 kg. Quant à Aurélie Rajaonarison, elle a pris  le dessus sur Morel Anne Laure de la Réunion chez les moins de 70 kg.  Chez les hommes, les deux médailles d’or ont été remportées par le judoka d’Esca Ismael Rakotonirina en moins de 60 kg après avoir remporté la finale face à Samuel Latchoumane de la Réunion et Kevin Andriamanoelina a battu Emilson Ralevazaha chez les moins de 66 kg.

E.F.

La Vérité0 partages

Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !

Des victimes innocentes. Après les membres du réseau OTIV-Boeny, voilà que ceux d'une mutuelle de santé des employés des entreprises sont eux aussi victimes des responsables indélicats dans leur organisme. Il s'agit des membres de l'Organisation médicale inter-entreprises de Toliara (OMIT).

 

Une partie des cotisations effectuées par les employeurs et employés des sociétés basées à Toliara et ses environs a été détournée. D'après une source, une somme de plus d'un milliard d'ariary a disparu de la caisse de l'OMIT. On ne sait pas par quelle magie, le trésorier général du conseil de gestion de ladite organisation et ses complices ont pu soustraire une telle somme de la caisse de l'OMIT vers 2016. Les enquêtes perpétrées par la branche territoriale du BIANCO à Toliara suite à des doléances déposées vers le début de l'année 2017 ont identifié les présumés auteurs. La semaine dernière, tous les responsables de la gestion et des finances de l'OMIT, soit une dizaine de personnes, ont été déférés devant le Parquet de la ville de Toliara. Ils sont accusés de détournement de biens publics, d'abus de fonction, escroquerie et faux.

A l'issue de l'enquête sommaire du juge d'instruction, quatre des personnes présentées devant lui ont été placées de suite sous mandat de dépôt. Les cotisants de l'OMIT, employeurs et employés, suivent de très près cette affaire et espèrent à un éclaircissement rapide du dossier. Ce détournement d'un milliard d'ariary aura tôt ou tard un impact sur la…santé financière de l'OMIT. Mais gageons qu'elle n'affectera pas la qualité des services prodigués par les membres du personnel de la santé de l'organisation qui comme les cotisants sont eux aussi les victimes innocentes de cette indélicatesse de certains responsables.

A noter que l'OMIT est ce que l'OSTIE l'est pour les entreprises d'Antananarivo. Chaque province ou grandes villes possède en effet son organisation médicale inter-entreprises avec une gestion autonome.

La rédaction

La Vérité0 partages

Dérive policière

Attention, un grave danger guette le régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. En fait, la dérive policière plane et risque d'assombrir la prestation courageuse bien appréciée jusque-là. La gâchette facile constatée ces derniers temps témoigne de la dangerosité de la situation. Les exactions abusives commises par certains éléments des Forces de la défense et de la sécurité  (FDS) coûtant la vie aux concitoyens ont tendance à se multiplier et s'érigent même en mode opératoire …systématique.

 

A Ampitatafika Ambatofotsy, des officiers et militaires abattirent sauvagement, sans autre forme de procès, trois individus pour les balancer après à la rivière, les mains et pieds ligotés. Un crime odieux, sans nom, indigne de la grandeur de l'Armée. Evidemment, les auteurs de tels actes barbares méritent les sanctions les plus sévères. Ironie du sort, ces militaires incriminés firent partie d'un commando spécial dépêché dans le Sud dont la mission précise consiste à « pacifier » la région. Dommage, pacification ne rime pas avec « abattage » systématique !  

A Ampitatafika Atsimondrano, des suites d'une banale altercation, un Commissaire de Police et son fils tabassèrent grièvement et gratuitement un citoyen. Malheureusement, les tristes exemples de ce genre se reproduisent un peu partout à travers le pays.

A ce rythme, le pays court tout droit vers la dérive policière digne des Nazis de l'époque hitlérienne ou des féroces policiers blancs du régime apartheid de l'Afrique du Sud. D'après les dernières informations, il parait que ce ne sera demain la veille de la fin de telles pratiques barbares.

L'amélioration des conditions de travail des Forces Armées (Armée, Gendarmerie et Police) figure parmi les priorités du nouveau président. En cent jours et quelque seulement de son arrivée au pouvoir, le numéro un de l'Etat « bosse » beaucoup pour tout remettre en ordre. Des mesures phares ont été prises afin que les FDS puissent travailler sous les meilleurs auspices. Des matériels et engins de guerre sophistiqués tels les hélicos, drones, véhicules tout-terrain, tous équipés des gadgets de dernier cri,  GPS ou autres. Rajoelina Andry Nirina place en premier plan la lutte contre l'insécurité en milieu rural et dans les centres urbains. C'est une priorité absolue, non négociable,  pour lui et son  régime. Le peuple a tant souffert des méfaits désastreux et nuisibles des dahalo et des bandits de grand chemin. Il est grand temps que tout s'arrête. Les inepties de l'ancien régime ont trop duré.

Seulement voilà, nos braves soldats, pas tous d'ailleurs heureusement, s'amusent à commettre des bourdes et d'énormités. Incontestablement, on ne peut pas ou ne doit pas salir tous les Corps de l'Armée, de la Gendarmerie et  de la Police par les conduites éhontées de certains éléments mais il y a quand même lieu de s'inquiéter du fait que l'ampleur des dégâts atteint et dépasse les proportions tolérées.  

Le ministre de la Défense, le Général de Division Léon Jean Richard Rakotonirina, se voulait être ferme et catégorique quand il a condamné les actes irréfléchis et barbares de ces éléments qui avaient perpétré les crimes ignobles à Ampitatafika. Les commandements à tous les niveaux de la FDS se doivent de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que le pays ne glisse pas vers le chaos où la dérive policière plombe sur la tête comme l'épée de Damoclès.

Ndrianaivo

Midi Madagasikara0 partages

Analavory : Zaza mpiasa an-trano, hita faty tao an-taninkatsaka

Feno mangana ny vatany ary nisy ratra maro koa. Raha ny fijery ny sary misy ilay razana aza tamin’ny nahitan’olona azy, dia nisy goaka lehibe tany amin’ny maha-vehivavy azy, toy ireny nisy taolana nesorina ireny. Izany habibiana tsy roa aman-tany izany no niseho tany Analavory, tao amin’ny -tanin-katsaka iray ao an-toerana. Zazavavy 12 taona izy io ary miasa an-trano tao amin’ny mpitandro ny filaminana iray; izay efa misotro ronono. Nisaraka ny ray aman-dreniny ary ny reniny no nitazona ny zaza izay nalefany niasa an-trano izany. Raha araka ny hita tao anatin’ny taratasy fitoriana napetraky ny rain-jaza, dia efa ho roa taona latsaka io zaza io no niasa an-trano tao Andranovory. Izany hoe vao folo taona izany, dia efa niasa taman’olona. Any dia efa misy ny tsy fanarahan-dalàna voalohany izay mahakasika ny fampiasana zaza tsy ampy taona. Na ny mpampiasa na ny mpiahy ny zaza, dia efa azo arahina amin’ny lalàna avokoa hatreto. Amin’ity tranga ity anefa, dia mbola ahiana mafy koa ny nisian’ny vono olona. Tamin’ny volana mey teo no hita faty ilay zaza ary izao vao tena mandeha ny fanenjehana ara-pitsarana rehefa nitsangana ny mpiray mponina sasany ka nitondra ny raharaha aty an-dRenivohitra, satria mitady ho vitavita hoazy fotsiny. Isan’ny natonin’izy ireo ny lehiben’ny zandary omaly ary nisy ny fametrahana ny fitoriana teo anivon’ny “bureau des doléances”.  Raha araka ny fitantaran’ny olona izay nanampy ny rain-jaza amin’ny fitoriana, dia nisy ny vola izay nomen’ilay mpampiasa ny zaza mba hampanginana ny mana-manjo. Mitentina roa tapitrisa ariary izany ary dia tena nanapa-kevitra tokoa ny renin-jaza ny nisintona ny tsy nandeha lavitra tamin’ny raharaha. Ny fahafantaran’ny olona an’izany no nandrisika azy ireo ny nanatona ny fikambanana ny mpiaro ny zon’olombelona ary koa ny haino aman-jery, satria amin’izy ireo dia tsy rariny loatra ny zava-nitranga. Marobe arak’izany no indray lasa manara-maso ny fivoaran-javatra.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Kidnapping à Itasy : Un enfant de trois ans retrouvé à Andilamena

Désormais l’acte de kidnapping est bel et bien un phénomène national à Madagascar. C’était vraiment surprenant quand la brigade des affaires criminelles de la Police nationale Anosy (BC) a convoqué la presse hier pour exposer le cas d’un enlèvement d’enfant dont l’objectif consiste vraiment à un véritable acte de kidnapping. Cette fois-ci il ne s’agit pas d’un « Karàna » comme d’habitude mais l’affaire concerne desMalgaches. Trois individus, un homme et deux femmes poursuivis d’avoir enlevé un enfant de trois ans ont été déféré au Tribunal de Première Instance d’Antananarivo Anosy hier. L’affaire remonte au 24 mai quand les parents de l’enfant en question ont signalé la disparition de leur fils à Soavinandriana – Itasy. Le 25 mai, les parents de l’enfant ont reçu un appel téléphonique leur réclamer une somme de 10 Millions Ariary en échange de la libération de leur progéniture. C’était en ce moment que les parents se sont rendu compte que leur fils est pris en otage. Ayant confiance aux forces de l’ordre qui étaient déjà mises au courant de cette affaire, les proches de l’otage ont versé 1 Million Ariary au numéro utilisé par les ravisseurs. En fait et selon la police qui se chargeait de l’affaire, cette concession de la part des parents n’était qu’un moyen pour identifier le propriétaire du téléphone utilisé par les malfaiteurs. A partir de cela, la Brigade Criminelle s’est rendue compte que les ravisseurs se trouvaient à Ivandry suite à la collaboration avec l’opérateur téléphonique à qui relève le numéro utilisé. Le 03 juin, les parents de la victime ont encore reçu un appel réclamant de l’argent. Informé de la nouvelle donne, la BC a détecté l’origine de l’appel toujours en collaboration avec les opérateurs téléphoniques, a réussi à localiser les malfaiteurs qui se trouvaient à Andilamena. Ainsi, des éléments de la BC appuyés par des policiers du commissariat d’Andilamena se sont rendus sur place. Une descente qui a débouché à l’arrestation des trois individus sus mentionnés avec l’enfant enlevé. L’enquête a révélé que deux des trois suspects étaint des amants. L’amant serait un fils illégitime du père de l’enfant enlevé. Ayant réussi à s’intégrer dans la famille, il a eu la confiance de son père qui est un opérateur économique bien connu dans le secteur du transport à Itasy. Depuis, il aurait été considéré comme un membre de la famille. La preuve l’opérateur lui a confié des affaires importantes comme la collecte de produits locaux d’une valeur d’environ 3 Millions Ariary à chaque opération. Ce qui est étonnant est de savoir pourquoi il s’est mis dans cette tromperie. Etant donné que la troisième personne qui était arrêtée avec lui est sa copine à Andilamena n’est autre que la sœur de sa maîtresse.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de la Communication : Assainissement du monde de l’audiovisuel

L ministère de la Communication et de la Culture procède actuellement à l’assainissement du monde l’audiovisuel. Pour ce faire, il invite tous les propriétaires, toutes les sociétés audiovisuelles et toutes les stations de radios et télévisions se trouvant sur le territoire de la République de Madagascar à procéder à une déclaration de toutes les preuves de l’accomplissement des formalités légales et réglementaires relatives à la création et à l’exploitation de ces stations-radios et télévisions avant le 10 juillet 2019 à 16h au siège dudit ministère, bureau de la direction de la régulation des médias. Ces formalités concernent essentiellement l’attribution de licences d’exploitation et l’autorisation d’extension entre les mains des responsables de ces stations. Le non-accomplissement de cette démarche déclarative et volontaire ainsi que les irrégularités administratives éventuelles constatées après cette date mais qui n’auront pas fait l’objet de déclaration, contraindront le ministère à prendre des mesures conformément à la législation en vigueur pour faire cesser ces irrégularités.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

« Southern Africa Startup Awards » : Participation de Madagascar à l’édition 2019

Madagascar a de fortes chances de remporter des trophées au « Southern Africa Startup Awards ».

Le plus grand concours indépendant de startups et d’écosystème lancé en 2012 couvre aujourd’hui plus de 60 pays dans sept régions d’Europe, d’Asie et d’Afrique. Pour cette année, Madagascar figure parmi les 15 pays de la SADC, inviter à concourir.

 Un réseau mondial des acteurs clés. C’est ainsi que les organisateurs de « Southern Africa Startup Awards » (SASA) présentent leur événement qui a enregistré de grands succès depuis 2012. « Notre mission est de trouver, connecter, soutenir et célébrer ces acteurs clés dans les écosystèmes nationaux et régionaux des startups du monde entier et de les fusionner au sein d’un réseau entrepreneurial mondial, créant ainsi une matrice d’opportunités pour les partenariats internationaux, les opportunités d’investissement et les échanges commerciaux.

Nous invitons les 15 pays participants de la SADC à soumettre des candidatures : Afrique du Sud, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Swaziland, Zambie, Namibie, Tanzanie, Angola, Malawi, Maurice, Madagascar, République démocratique du Congo, Seychelles et Lesotho », ont-ils indiqué. D’après les explications, n’importe qui, venant de n’importe où dans le monde peut proposer la candidature de ses super-héros Startup de n’importe lequel des pays participants. Pour l’édition 2019, le concours se divise en 19 catégories.

Fortes chances. Les organisateurs ont cité : la Startup de l’année, le Meilleur nouvel arrivant, le Meilleur impact social Startup, la Meilleure startup Fintech, la Meilleure solution de gestion de crise de l’eau, la Meilleure startup FoodTech/ AgriTech, la Meilleure startup étudiante, la Meilleure startup Health Tech, la Meilleure startup AgriTech, la Meilleure start-up EduTech, la Meilleure start-up Fashion Tech, le Meilleur partenaire média, la Fondatrice de l’année, le Modèle féminin de l’année, la Courageuse de l’année, les Meilleurs débuts de fondateur, l’Investrice de l’année, le Meilleur espace pour « coworking », le Meilleur programme accélérateur ou incubateur, et enfin le Meilleur projet d’écosystème des startups. Bref, ce sont des catégories auxquelles les startups de Madagascar ont des points forts et affichent de fortes chances de gagner. Ce jour sera lancé l’ouverture officielle des mises en candidature.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

«Poégraphie» : Lancement d’un projet inédit

pour Yanne Lomelle la poésie et la photographie font bon ménage.

La jongleuse de mots Yanne Lomelle et son ami photographe Tangalamamy travailleront ensemble pour réaliser un nouveau projet: «la poégraphie».

D’après la poétesse, « la poégraphie est l’association de deux mots : poésie et photographie. Le concept est simple, c’est de faire une performance de poésies à travers des photographies». Ces deux artistes sortiront deux livres. Le premier sera un livre de photographie et les légendes seront les poèmes de Lomelle. Ensuite, le deuxième est un ouvrage dans lequel Tagalamamy illustrera ses photos. L’idée est venue lorsque Tangalamamy a envoyé des clichés à Yanne. Cette dernière s’est inspirée des images.

Une poétesse anticonformiste. Depuis son enfance, alors que ses copines de classe brossaient encore les cheveux de leurs poupées, la petite Yanne Lomelle griffonne des feuilles. Lors de son adolescence, elle lisait beaucoup les œuvres de Voltaire et de Victor  Hugo. Curieuse, dotée d’un sens de l’humour et d’une énergie, elle s’est facilement affirmée. Contrairement aux adeptes de la poésie classique, la jeune femme a une manière d’exprimer ses sentiments. «Je me suis énormément cherché en matière de poésie jusqu’au jour où j’ai écris un poème de ce genre juste pour tester. Et j’ai aimé depuis je m’en tiens à cela. La poésie est une manière d’expression» a-t-elle expliqué.

Les lecteurs voient de temps en temps dans ses œuvres des métaphores sexuelles. «C’est pour cela que j’ai choisi cette voix. C’est pour mettre fin à cette hypocrisie qui affirme que Madagascar est une société pudique. Et c’est quelque chose que j’assume. Je ne parle pas du sexe en tant qu’acte. D’ailleurs je ne sais pas en faire de la poésie. J’en parle comme métaphore et surtout comme un fait de société …Je trouve qu’il y a de la puissance dans l’acte sexuel en lui-même . Et il faut le dire c’est la source de toute vie » a-t-elle ajouté.

La nature comme source d’inspiration. Lors de son retour d’Antsiranana, en regardant le paysage à travers l’hublot, Lomelle a taillé son crayon et écrit un poème intitulé au raz de ciel. En fait, l’auteure parle de Madagascar et la suprématie des dirigeants. Pour choquer et appuyer le point sensible, elle dit tout haut ce que le monde pense tout bas. « Ils nous dépouillent de nos richesses naturelles sans vergogne sans rien donner à la population. Ceux qui profitent de la richesse naturelle dont on parle sans arrêt » a-t-elle confirmé.

« Perché au ras de ton ciel Lèvres pendus, j’ai caressé Ton soleil Levant, Embrassé Ta voute céleste. Du haut de tes reins. J’ai effectué un rodéo équestre. De mes fils magiques j’ai effiloché Ton destin funeste. Je suis le père qui t’a violé. Et qui t’a fait un enfant Géniteur et procréeur Protecteur et violeur. Retrouve-moi au ras de ton ciel Entre nuage et pluie. Dans ta barrique de miel Que j’ai bu».

Yanne Lomelle a toute la jeunesse devant elle pour cultiver son talent.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Sarona ny rongony milanja 55kg, tratra i Nino mpibizina “heroine”

Vokatry ny vaovao azon’ny polisy, dia sarona tao anaty Tuc-Tuc teo Ankirihiry ny rongony  milanja 55kg natao tsara fatratra tao anatina valizy maromaro, ny 06 jona tokony tamin’ny 10ora alina, raha avy nalaina tamina taksibrosy tao amin’ny fiantsonan’ny fiara Tanambao V, ary saika haterina amina mpamongady izany ao Andranomadio.

Isan’ny olana iray mampirongatra ny tsy filaminam-bahoaka eto Toamasina amin’ny fanendahana sy ny vaky trano ary ny fanafihana tranombarotra mantsy ity rongony fohana ity. Ireo mpanao heloka rehetra izay tratran’ny mpitandro ny filaminana eto Toamasina dia isany ahitana izany hatrany any am-paosin’izy ireo. Noho izany, isany anaovan’ny polisim-pirenena ezaka manokana ny fikarohana ny mikasika ity rongony fifohana ity, mba hisian’ny fandriampahalemana eo anivon’ny fiarahamonina. Ilay mpitondra Tuc-Tuc nitondra azy ireo sy ilay iraky ny mpamongady izany rongony izany izay tovolahy mbola tsy ampy taona, 19 taona, no tratra tamin’izao raharaha izao. Ilay mpamongady kosa mbola karohina, satria nitsoaka izy vao fantany fa sarona ny bizina rongony fanaony. Anio no hiakatra fitsarana aloha ireo roa lahy tratra tamin’izao raharaha izao, ary hodorana tsy ho ela eo imason’ny fitsarana ihany koa ireto rongony maro be milanja 55kg tratra ireto.

Ela niriariavana sy nitoratorahana ihany koa ingahy Nino ka tratran’ny polisin’ny FIP Toamasina sy ireo ekipa avy any Antananarivo manampy azy ireo amin’izao fety izao. Heloka maromaro no manenjika ity tovolahy efa im-betsaka nosamborin’ny polisy, saingy afaka hatrany ity. Eo ny fanenjehana azy ho mpanao bizina rongony mahery vaika avy any ivelany eto Toamasina fitsindronan’ireo tovolahy amin’izao fotoana izao. Saika ny anaran’ity Nino ity avokoa mantsy no voatonontonona ho mpamatsy izany ho azy ireo araka ny angom-baovao natao. Heloka isany anenjehana an’ingahy Nino ihany koa ny vono olona maromaro nataony, teo ohatra ilay nitranga tamina mpivady teratany frantsay tao Sainte-Marie nampisy resa-be teto amintsika, teo ihany koa ilay tranga tao Tanambao V sy tao Ankirihiry ; izay nahavery moto sy nahaverezam-bola tamina mpitam-bola na tranombarotra.

Efa miandry ny fitsarana azy ao Ambalatavoahangy ingahy Nino amin’izao fotoana izao, taorian’ny fiakarany fampanoavana sy mpitsara mpanao famotorana omaly maraina. Raha ny angom-baovao ihany koa anefa, dia mbola misy namany karohana koa niaraka taminy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Disparition : Donat Rasamimanana rejoint le firmament

Donat Rasamimanana, un illustre compositeur.

Compositeur de renom, faiseur de tube, Donat Rasamimanana a rendu l’âme hier matin. Une grosse perte pour le microcosme de la musique variété encore sous le choc

Donat Rasamimanana, un nom bien connu dans le milieu du show-business, le pionnier de la variété malgache sinon une véritable machine à tube. Musicien, compositeur, arrangeur, Donat Rasamimanana a été le faiseur de musique sur qui reposaient beaucoup d’artistes. Avec environ 35 ans d’activité dans le monde de la variété malgache, il rend son tablier. Sur les réseaux sociaux, les hommages fusent de partout de la part des artistes mais aussi des jeunes talents qui travaillent sur des projets avec le compositeur.

Musicien hors-pair, la plupart des chanteurs qui ont travaillé avec Donat Rasamimanana ont trouvé le chemin du succès grâce à ses compositions. Vrai artiste musical, il a toujours su coller la personnalité de ses interprètes avec la chanson parfaite. Loin des morceaux feux d’artifices qui disparaissent avec un coup de vent, son travail résiste au temps.

Faiseur de tube. L’on se souvient du « Fitia voarara » de Poopy à ses débuts. Dans la version originale, Donat Rasamimanana y a apposé sa voix en duo. Entre autres, le premier album d’Aina Cook porte exclusivement la signature de Donat Rasamimanana. La plupart de ses compositions caracolent dans les charts et les classements à l’instar de « Izy nisaona ». Si en 2008, les paroles de cette chanson ont fait l’effet d’une bombe, aujourd’hui, elles sont chantées pour son auteur. Beaucoup lui doivent le succès. La plupart ont démarré leur carrière avec les morceaux écrits par Donat Rasamimanana. Dans certains cas, il a également collaboré avec son frère Daddy Rasamimanana. Laissant une veuve et deux enfants, il rejoint le firmament tel une étoile qui brille dans le ciel.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Bonara Be : Mario en maître au « Bonara Be »

L’ambiance « folaka la clé » se profile à l’horizon.

Atteignant le statut de star de la musique tropicale, Mario continue son chemin dans les cabarets, Vendredi, l’interprète de « Folaka la clé » foulera la piste du « Bonara Be » 67 Ha le temps d’une soirée. Si dans son répertoire, le jeune homme a plus d’une bonne dizaine de morceaux, pour le grand public c’est le tube cité ci-dessus qui fait danser tout le monde partout. Il y a cinq ans, il balançait déjà quelques uns de ses titres sur le net, mais c’est seulement en fin d’année 2017 que Mario a réussi à se mettre sur le devant de la scène grâce à ce single vite devenu un tube, à ne pas confondre avec « la clé folaka » du Grand maître Tianjama.

Il faut quand même savoir que ses premiers pas dans la musique, il les a faits avec des chansons comme «Anao safira ». A l’époque, le jeune homme s’inspirait de zouk love pour parfaire ses sentiments dans « Hamola-po », plus tard encore, Mario garde le même rythme pour « Nampirafy ». Comme tout jeune de son âge, il fait de l’amour le thème principal de plusieurs de ses morceaux à l’instar d’ « Anjaram-pitiavako ». Toutefois, le chanteur véhicule également la positive attitude que l’on entrevoit dans « Valeur anao zay ».

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Danse et Slam : L’histoire en chorégraphie

Cette année, l’almanach de la compagnie « Zoara » est chargé.

Une affiche très intéressante ! Chorégraphes et slameurs  feront revivre l’histoire de Madagascar de la période de Rangita et Rafohy à l’époque de Philibert Tsiranana.

A l’occasion de la Fête de l’Indépendance, l’association Jeune en mission organise un évènement original : «Danse et Slam». La compagnie Dihy Zoara effectuera un spectacle le 23 juin au grand amphi DEGS de l’Université d’Ambohitsaina à 15 heures.

L’histoire de Madagascar depuis l’époque des « Vazimba » jusqu’à la proclamation de l’indépendance sera illustrée à travers la danse. Selon l’organisateur, Tojo Rakotoarimanana, « l’objectif est de faire connaitre l’histoire de la grande île d’une manière artistique ». La compagnie « Dihy Zoara » sera invitée à animer l’estrade de l’amphi DEGS. « Tahiry Beat Box » accompagnera les soixante danseurs.

« Dihy Zoara », entre danse et évangélisation. La compagnie  regroupe 60 membres dont trente pour la tranche d’âge de 3 à 12 ans et le reste également pour la catégorie jeune plus de 12 ans. Les membres pratiquent les danses malgache et  africaine contemporaines, danse classique, Hip-hop. « Dihy zoara » s’est formé en 2004 à l’Eglise FJKM « Zoara Fanantenana Ambohipo ». Au début, la compagnie n’avait que quatre membres. Au fur et à mesure, » Dihy Zoara » se voit accueillir  plus d’ine cinquantaine de membres. Après avoir effectué des animations, la compagnie a pris de la hauteur. Si en 2004, « Dihy Zoara » ne faisait que des petites animations, en 2013 Felana Raliterason et ses amis ont livré un grand spectacle au Palais des Sports et de la Culture Mahamasina. « Développer le talent de chacun pour contribuer à l’évangélisation » est la maxime choisie par Koloina Andriamanantena et ses compagnons. Et en tant que compagnie de danse chrétienne, la devise du groupe est «Foie-Art-Amour». Après quelques années, la compagnie « Dihy Zoar »a s’est faite repérer par des organisateurs événementiels. En 2017, l’agenda des danseurs est chargé. « Dihy Zoara » enchaîne des spectacles dans des festivités comme « Youth Love Festival », « la folie » qui s’est déroulé à l’IFM. L’année suivante, Aimée Saholiniaina Rakotozandriny et son équipe sont invités à animer la scène des groupes de gospel comme « Singers of Jesus » et « Voice of God ». Avec Rinala Iharisoa Rajaonarivelo comme chorégraphe, la compagnie ne cesse d’impressionner son public. La multidisciplinarité est un atout pour cette compagnie de danse. Cette année, « Dihy Zoara » a bon nombre de projets à réaliser.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Fetin’ny Pankekôty teto an-dRenivohitra : 13 ireo lozam-pifamoivoizana nitranga, 3 maty, 19 naratra

Pôlisy an’arivony mahery tany ho any no nahetsika tamin’izao  fety izao, hitandro ny filaminana sy ny fandaminana ny fifamoivoizana. Nandritra iny roa andro fetin’ny Pantekoty iny ary, araka ny fampitam-baovao avy tamin’ny pôlisim-pirenena dia azo lazaina fa « nihena ireo loza nitranga rehefa fety tahak’izao. Tena vitsy ihany koa ireo naratra sy ny maty nandritra izany fety izany, raha nampitahaina tamin’ny taon-dasa »

Na izany aza anefa, araka ny antontan’isa eo am-pelan-tanan’ny pôlisim-pirenena tonga taty aminay dia voalaza fa lozam-pifamoivoizana  13 no nitranga teo an-dRenivohitra, izay saika loza tsotra avokoa raha ny vaovao. Tao anatin’izany « loza tsotra »  araka ny filazan’izy ireo izay, dia nisy olona 19 no naratra vokatr’izay, izay samy nentina nihazo toeram-pitsaboana avokoa . Nanampy isa ireo loza tsotra ireo dia fantatra fa nisy lozam-pifamoivoizana nahafatesana olona ary nitsoahan’ny mpamily nahavanon-doza  roa karazana teo an-dRenivohitra. Olona roa no voalaza teto, araka ny tati-baovao hatrany fa namoy ny ainy. Ity farany moa raha tsy tsiahivina kely, dia ilay nitranga tetsy By pass, ka namoizana renim-pianakaviana iray sy ny zanany vavy vao sivy taona monja. Nitsoaka ny mpamilin’ilay fiara, izay voalaza fa taxibe « sprinter » ary tsy mbola tsy hita hatramin’izao. Nambaran’ny loharanom-baovao hatrany, fa « tao anatin’ireo loza nitranga ireo dia tsara ny manamarika fa tsy nisy ny loza nitranga vokatry ny fahamamoan’ny mpitondra fiarakodia sy ny mpampiasa lalana tamin’ity taona ity ». Fa ambonin’ireo lozam-pifamoivoizana marobe ireo dia fantatra ihany koa fa nitrangana halatra tsotra  roa tamin’iny fety lasa iny. Môtô roa ihany koa no very, ary trangana sinto-mahery  valo. Dimy no voamariky ny avy ao amin’ny pôlisim-pirenena fa namoy ny ainy ka ny telo tamin’ireo no olona vory saina ary ny roa tamin’izany kosa dia zaza rano nisy nanary. Manentana hatrany ny eo anivon’ny pôlisim-pirenena , indrindra fa amin’izao an-katoky ny Asaramanitra izao ny mba hisian’ny fiaraha-miasa eo amin’ny fokonolona sy ny mpitandro filaminana. Ny fampilazàna azy ireo avy hatrany raha toa ka misy olona na tranga mampiahiahy eny anivon’ny fiarahamonina eny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

A quinze jours du 26 juin, :  pas d’atmosphère de fête

A un peu moins de quinze jours de la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance, les Malgaches sont dans l’expectative. Ils ne savent pas encore quelles festivités sont prévues durant les jours précédant le 26 juin. Le régime a laissé entendre que cette fête de l’ Indépendance aura un éclat particulier et qu’il y aurait des invités prestigieux. En attendant, la population se débrouille comme elle peut et continue sa lutte pour la survie.

A quinze jours du 26 juin, :  pas d’atmosphère de fête

L’annonce de la suppression du banquet d’Iavoloha et du déroulement de la grande parade militaire l’après-midi a donné le ton de la manière dont seront organisées les festivités du 26 juin. Le ministère de la Culture qui est chargé d’organiser le programme n’a pas voulu en dire plus. On a su par la suite que des concerts auraient lieu comme chaque année avec une pléiade d’artistes. Il y aurait des feux d’artifice dans chaque district. Des hôtes de marque seront présents. Le président  rwandais Paul Kagame en fera partie. La vie cependant continue et le quotidien de la population est toujours fait de haut et de bas. Il est rythmé par la recherche de moyens de subsistance. Il y a toujours les embouteillages monstres, mais une organisation plus rigoureuse de la circulation faite par des agents placés à tous les carrefours. L’insécurité a diminué grâce aux rondes des forces de l’ordre. Néanmoins, les citoyens ne sont pas à l’abri de détrousseurs qui s’organisent et qui font preuve d’habileté. La marche en avant de l’ Etat continue. Les réformes sont mises en chantier. Les projets continuent d’être annoncés, mais ils ne peuvent pas freiner l’impatience d’une population à qui on a beaucoup promis. Le déficit d’explication est patent. La communication qui est pourtant le point fort de ce régime montre parfois des lacunes. A quinze jours de la célébration de la fête de l’ Indépendance, les Malgaches ne se sentent pas encore tout à fait concernés par les préparatifs de ce  grand événement.

Patrice RABE,

Midi Madagasikara0 partages

Législatives à Betroka : Réplique de Nicolas Randrianasolo à Paolo Raholinarivo

L’ancien député Nicolas Randrianasolo a donné sa réplique aux propos tenus par Paolo Raholinarivo, lors d’une conférence de presse. Ce dernier ayant soutenu le candidat de l’IRD dans le district de Betroka. L’ancien député a tenu ainsi à souligner que les accusations portées à son encontre ne sont pas fondées tout en faisant la remarque qu’il est difficile pour un candidat qui n’est pas proche du pouvoir de procéder à des fraudes électorales. Nicolas Randrianasolo n’a pas non plus manqué de mentionner que ce n’est pas pour rien que les électeurs du district de Betroka lui ont encore accordé leur confiance.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Canal + : L’intégralité de la CAN 2019 en direct et en qualité HD

« Canal + » permettra à la population de suivre en direct tous les matchs de « Barea » de Madagasikara.

La meilleure de la CAN 2019, ce sera à coup sûr sur Canal + qui offre l’intégralité de l’événement sportif continental en qualité HD.

Le samedi 22 juin à 23 heures, les « Barea » de Madagascar affronteront la Guinée. Ce sera une journée historique pour le football malgache qui participe pour la première fois à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

Diffuseur officiel

Et surtout un moment de liesse pour les téléspectateurs malgaches qui vivront en direct sur Canal + cette soirée de première confrontation des « Barea » face à l’équipe nationale guinéenne qui figure parmi les grosses pointures de cette CAN 2019, en n’ayant jamais été vaincu durant les éliminatoires. Et ce ne sera évidemment pas le seul match à voir, puisque Canal + qui est le diffuseur officiel de la Coupe d’Afrique des Nations Total Egypte 2019 diffusera les 52 matchs en direct et en qualité HD. « Canal + Madagascar » a présenté, hier au cours d’une conférence de presse tenue au « Futsall » Andraharo le programme très alléchant de ces directs. Et ce, en présence du coach Nicholas Dupuis et de trois joueurs des « Barea ». Les matchs seront diffusés sur « Canal + Sport 1 » et « Canal + Sport 2 ». En commençant bien évidemment par la cérémonie d’ouverture du 21 juin sur « Canal + Sport ». Puis tous les matchs des phases de groupe du 21 juin au 2 juillet où les abonnés de « Canal + » peuvent faire le choix entre les matchs qu’ils préfèrent sur « Canal + Sport 1 » ou « Canal + Sport 2 ». Même possibilité de choix à partir des 8es de finale jusqu’à la finale. Enfin la cérémonie de clôture et la remise du trophée seront sur « Canal + Sport 1 », le 19 juillet.

100% dédiée

Il n’y aura bien évidemment pas que les matchs, puisque la chaîne « Canal + Sport 1 » sera à 100% dédiée à l’événement. Outre les commentaires des matchs, les meilleurs de « Canal + » diffuseront les analyses et les décryptages avec une continuité d’antenne et d’émissions spéciales quotidiennes 100% news tout au long de la compétition. « Nous promettons à nos abonnés une couverture totale au plus près des joueurs, des entraîneurs et tous les acteurs que ce soit sur le terrain ou en coulisses sur l’ensemble de nos plateformes à l’antenne et sur les réseaux sociaux » ont annoncé les responsables de « Canal + » qui va par ailleurs faciliter les accès à ses services afin de permettre au plus grand nombre de profiter de cet événement exceptionnel. Ainsi, pour les potentiels nouveaux abonnés, le décodeur sera à 0 ariary du 1er au 30 juin. Par ailleurs, du 15 au 30 juin, tous les abonnés « Canal+ Madagascar » pourront accéder aux chaînes griffées « Canal + » en se réabonnant tout simplement. Selon leurs formules d’abonnement, ils peuvent bénéficier des chaînes de la formule « Evasion + » ou même de « Tout Canal + ». De nouvelles chaînes sont par ailleurs disponibles parmi les bouquets « Canal+ ». Pour ne citer entre autres que « 6ter », « Canal + Action », « Guilli », « France Info ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Dopage : 41 techniciens et coaches formés

Ils sont des entraineurs, des responsables au sein des fédérations sportives à suivre la formation sur la protection des athlètes intègres organisée par la commission médicale au sein du Comité Olympique Malgache (COM) à la villa Zafisambo à Ivandry. Ce séminaire de deux jours les 7 et 8 juin a été animé par les Radonirina Rakotomanga, Patrick Ranjohanison, Bira Aimé Raherison et Bianca Robert. Cette formation arrive à point nommé surtout à la veille des échéances internationales que Madagascar vont honorer à savoir les Jeux des Iles de l’Océan Indien, les Jeux Africains et les Jeux Olympiques. « On a parlé des différents sujets notamment sur les produits dopants » a souligné, Dadou Rakotomanga, directeur du cours. Bon nombre de médicaments sont consommés quotidiennement par des athlètes alors que c’est contrôlé positif par le test anti-dopage, si on ne cite que le vantoline pour les asthmatique et le bétablocan. « Le fléau du dopage ne touche pas encore nos athlètes mais pour éviter les mauvaises surprises, vaut mieux prévenir que guérir. Je félicite la commission médicale qui est très active au sein du COM », a déclaré, Alex Harinelina Randriamanarivo, Secrétaire Général du COM, lors de la cérémonie de clôture de ce séminaire.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ampasampito : Raha tsy nalaina miafina ny feo dia nigadra

Niainga tamin’ny fifandoman’ny fiara noho ny fahamamoan’ny mpamily iray ny raharaha. Teo dia nisy ny fanindriana avy hatrany fa I ranona dia mahafantatra an’I ranona. Niakatra fitsaràna mihitsy ny raharaha rehefa nitory ny iray noho ny fanompàna sy famporisihana ny olona hanao fitsaram-bahoaka. Izy mamo izany no niantso polisy. Saingy nidoboka am-ponja tokoa ilay olona izay niharan’ny fitoriana. Ny tsy fantatry ny mpitory anefa dia ny fisian’ny feo izay nalain’ny olona iray tao anatin’ny fiara nandritry ny fifamaliana. Tsy iza fa ny vadin’ilay mpamily ihany no nanao izany. Iny horonam-peo iny no nentina niady tamin’ny fiarovan-tena teny amin’ny fitsaràna ary dia afaka madiodio ilay olona. Ankehitriny indray anefa dia milaza io farany fa misy olona izay manara-maso matetika ny fivezivezeny ary dia tena voamariny tokoa izany. Heveriny ho valifaty no anton’izany ary efa nisy ny fepetra noraisiny mahakasika izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

« Société Générale Madagasikara » : Aide aux enfants du Centre Betania

« Société Générale Madagasikara » réaffirme son implication et son engagement envers l’éducation chaque année et multiplie ces actions concrètes afin que l’enfance soit un moment de liberté, de rêves, de découverte, de vie et d’apprentissage pour chaque enfant. C’est dans cette perspective que la banque à travers ses collaborateurs ainsi que les membres du Comité d’Entreprise a procédé le vendredi 31 mai dernier aux traditionnelles opérations brioches organisées, en partenariat avec l’association « Les Orchidées Blanches ». Des brioches ont été ainsi distribuées au profit des enfants scolarisés du Centre Betania Ankasina. Cette action sociale est en tout cas devenue une tradition pour « Société Générale Madagasikara » qui, depuis 2010 s’engage davantage, via plusieurs initiatives aux côté de l’association « Les Orchidées Blanches » dans une optique sociale d’égalité des chances. D’ailleurs, cette association est née de l’initiative de quelques parents, éducateurs, professionnels, afin de faire face aux nombreux problèmes posés par l’existence du handicap mental. Pour la banque, accompagner ces personnes en situation de handicap constitue un point très important : c’est une façon de donner à ces enfants toutes leurs chances de réussir leurs études et encourager par la suite leur insertion professionnelle.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Toliara : Tapaka matetika tsy misy fampandrenesana ny herinaratra

Manoloana ny fahatapatapahana lava ny herinaratra ny Jirama, izay tsy misy fampandrenesana mialoha ny mpanjifa, dia mampiaka-peo ny mponina sy ireo mpitia baolina kitra, ary manahy mafy ireto farany, fa mety tsy hahita « CAN » izy ireo. Vokatr’izao fahatapahan-jiro matetika toa tsy misy fanafana izao, dia ahiana ihany koa, raha ny fanazavana azo hatrany, ny hahasimban’ny « émetteur TV » sy « radio »-n’ny haino aman-jerim-panjakana Soatalily ao an-drenivohitry ny Faritra Atsimo Andrefana. Nefa raha sanatria ka io fitaovana (final émetteur) io no simba, dia any Italia no hafarana. Noho ny fiakarana sy fidinan’ny tanjaka ny herinaratra tampoka izay hatrany isaky ny mandeha ny jiro, dia fitaovana sarobidy maro no voalaza fa simba, nefa ny eo anivon’ny Jirama tsy manonitra akory ny fahasimbana, ka mpanjifa maro no velon-taraina vokatr’izany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

« Autocollant de presse » : Alefa amin’ny mailaka ny fangatahana

Efa manomboka ny fanontana ny kisary famantarana manokana izay hapetaka amin’ny fiara na moto ampiasain’ny mpanao gazety, amin’ny fanatontosana ny asany. Avy amin’ny alàlan’ny fandefasana mailaka amin’ny adiresy sticker.ojm@gmail.com no hanatontosana an’izany. Alefa amin’io izany ny fangatahana, dia misy valiny izay fenoina avy eo ary dia manomboka eo amin’izay ny toromarika rehetra hahazoana ny « autocollant de presse ». Afaka manao fangatahana izay alefa amin’io adiresy io ny orinasan-gazety sy ny mpanao gazety. Tsiahivina, fa mba hiadiana amin’ny tsy fandriampahalemana no antony nanaovan’ny OJM ity kisary famantarana ity, ary efa nisy ny fifanaraham-piaraha-miasa natao tamin’ny mpitandro ny filaminana momba izany

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Mananara Avaratra : Fanararaotam-pahefana ataon’ny Ben’ny Tanàna, nitokona tao amin’ny Bazary Ladoan...

Noho ny fanararaotam-pahefana voalaza fa ataon’ny Ben’ny Tanàna ao amin’ny Kaominina ambonivohitra Mananara Avaratra, dia nitroatra ny vahoaka any an-toerana, ka nanao hetsika tao amin’ny Bazary Ladoany. Novakian’ireo mpitokona bantsilana ny fitantanana mitanila ataon’ny Ben’ny tanàna momba an’ ity tsena lehibe ity ; izay anjakan’ olom-bitsy sy ireo manan-katao. Raha ny vaovao voaray, dia misy olona iray mitana « stand »  enina, izay aloa vola roa hetsy ka hatramin’ny 5 tapitrisa Ar, ka io no nampitroatra ny olona io. « Ny fizarana tsy mitanila no takian’ny vahoaka eto mba tsy hiitaran’ny hatezerana », hoy ny mpitarika ny fitokonana raha nandray fitenenana. Toherin’ny mponina any an-toerana ihany koa ny fanorenan’ny Ben’ny tanàna trano manoloana ny tsena. « Takian’ny vahoaka ny hanesorana ireo trano, satria tsy natokana ho azy manokana ny bazary fa ho an’ny vahoaka rehetra. » Manao antso avo amin’ny fitondram-panjakana ireto mpitokona, izay ivondronan’ ireo mpivarotra sy mpanjifa, mba hitsinjovana ny vahoaka madinika.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo : La liste s’allonge

La 30e édition des Jeux Corporatifs d’Antananarivo s’achemine lentement mais sûrement vers un nouveau record de participation sans doute parce que l’implication du ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, a joué un rôle déterminant pour faire venir du monde.

Non seulement les Jeux Corporatifs d’Antananarivo vont réunir les fidèles de cet événement mais ils verront cette année la participation des équipes des provinces conférant ainsi un cachet national à ce rendez-vous annuel de « Clément Rabary Organisation ».

Les inscriptions peuvent se faire au téléphone 033 09 601 54 ou au Stade Mahamasina à partir du 22 juin.

En attendant, on citera volontiers ceux qui sont déjà inscrits et ceux qui ont annoncé leur participation dont le MJS, Tafita, la CUA, la Police Municipale, les Pompiers, Midi, Ambatovy dont le personnel de Moramanga, CNaPS, Trésor, Cimelta, Auximad, Sara et Cie, la FMBB, Socolait Antsirabe, SMMC Toamasina, SEPM, Aquamad, Ordre des Avocats, « Vidy Varotra », Air Madagascar mais également « North and South Connexion » ainsi que la BOA.

Clément RABARY 

Midi Madagasikara0 partages

Terrain synthétique Itaosy : Opérationnel d’ici à trois mois

La visite du terrain, hier, à Itaosy par les promoteurs du projet.

Acteur majeur dans la promotion et le développement du football malgache, Hery Rasoamaromaka a réitéré, hier, qu’il serait candidat à l’élection du président de la fédération malgache de football.

 Les travaux avancent. Le nouveau terrain synthétique à Itaosy sera ouvert d’ici à trois mois au plus tard. Hery Rasoamaromaka, le promoteur de ce nouveau terrain s’est rendu sur place, pour voir et constater l’avancée des travaux. « Il reste encore des travaux à réaliser comme le gradin respectant les normes et la clôture du terrain. Ces travaux   achevés, surtout la clôture, la pelouse synthétique sera opérationnelle et pourra  être utilisée » a déclaré Hery Rasoamaromaka. Et lui de continuer : « Depuis l’existence de ces terrains synthétiques, le niveau du ballon rond malgache s’est amélioré. L’Etat va encore construire plusieurs terrains de ce genre surtout au niveau des régions, ce qui serait sans doute bénéfique pour le développement du football ». Acteur majeur dans la promotion et le développement du football malgache, Hery Rasoamaromaka a réitéré, hier, qu’il serait candidat à l’élection du président de la fédération malgache de football. L’issue de l’assemblée générale des ligues de ce jour déterminera le calendrier des élections au sein de la FMF. Andry Ratsivahiny a déclaré que la promesse de la construction d’un terrain synthétique pour Atsimondrano est devenue une réalité. Deux autres pourront être construits à Anosimasina et à Tanjombato. Il est à signaler que les travaux ont débuté, il y a deux mois de cela et le gazon synthétique a été déjà posé par l’entreprise « RMH ».

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimahasoa : Nanafika tao Ambohipeno ny « Boko Haram »

Nitrangana fanafihan-dahalo nitam-piadiana indray tany amin’ny Distrikan’ Ambohimahasoa, Faritra Matsiatra Ambony, ka omby dimy no lasan’ny dahalo mitam-basy antsoina hoe : « Boko Haram », tao an-tanànan’  Apoapoaka, Fokontany Ambohipeno Vohitromby, any amin’ny Kaominina ambanivohitra Vohiposa. Taorian’ny fanafihana, dia nihazo an’ Ambalakindresy ireo dahalo, ary niafara tao Sahanimaintso ny dian’omby hitan’ireo mpanara-dia. Raha ny loharanom-baovao voaray, tanàna telo ao amin’ny Fokontany Sahanimaintso, dia ny ao : Ambatolahivondraka, Anosy, Tambohobe Atsimo no voalaza fa fonenan’ny dahalo, ary kolontsaina efa hatry ny ela ifampitaizan’ny lehilahy amin’ireo tanàna ireo ny fanaovana dahalo, ka raha vao 14 taona monja ny zatovo ao, efa mangalatra omby.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Haltérophilie : La fédération reconnaissant envers l’Etat

Le second semestre de l’année sera très chargé pour la fédération malgache d’haltérophilie, de musculation et de culturisme. « Nous remercions  l’Etat qui s’est engagé à soutenir toutes les activités de la fédération jusqu’à la fin de l’année. Ce soutien est le fruit de bons résultats réalisés par nos sportifs lors des échéances internationales » a expliqué, Harinelina Randriamanarivo, hier, à Ivandry. 8 compétitions majeures seront honorées par la Grande Ile en ce second semestre à savoir « zone two senior Menwomen africa olympic » à Nairobi Kenya (6-12 juillet), l’African youth and juniors championships, Gold », à Kampala(5-13 septembre), Championnats du monde à Pattaya (18 au 27 septembre), 6 th ISSF à Tunis (8 au 14 décembre), Championnat d’Afrique zone sud à domicile (5-11 novembre), « 11th world Body Building physique sports, à Uijeongbu, Corée », (5-11 novembre) et le « tournoi des Titans » à La Réunion, du 8 au 10 novembre et sans oublier les Jeux des Iles à l’Ile Maurice du 19 au 28 juillet. 14 haltérophiles sont partis pour la Chine dont 7 chez les hommes et 7 chez les dames. Ils poursuivront un stage en Chine dans le cadre de la préparation des Jeux des Iles et ne seront de retour que le 5 juillet.

T.H