Les actualités Malgaches du Samedi 12 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara114 partages

FITEFA : Pour un Premier ministre originaire du Nord

Le président de la FITEFA Bekasy Jonhfrince expliquant les points de vue de l’association. (Photo Kelly)

A l’instar des autres ONG, l’association « Fikambanan’ny Teraky ny Faritanin’Antsirananana » (FI.TE.FA) a félicité le nouveau Président de la République, Andry Nirina Rajoelina.

Cette association des natifs de la province d’Antsiranana, par le biais de leur président Bekasy Jonhfrince, tient à souligner que ce Faritany  a voté  massivement pour le candidat n°13 en lui donnant un pourcentage très élevé, plus de 80%, lors du deuxième tour de l’élection présidentielle. FITEFA se dit notamment prête à collaborer avec le nouveau Président. Il n’a pas manqué aussi de souligner que des personnalités originaires de cette province ont apporté leur contribution pour résoudre les crises que le pays a traversées. Il a cité notamment Jean Omer Beriziky, du temps de la Transition et qui a pris part à la concrétisation de l’élection présidentielle de 2018. Même topo, pour le Premier ministre actuel Ntsay Christian qui s’est investi lors des élections présidentielles de 2018. L’association a émis ainsi son souhait que le Premier ministre du nouveau gouvernement d’ Andry Rajoelina soit originaire de la province d’Antsiranana. En faisant allusion au Premier ministre actuel.

Tendances politiques. Selon toujours le président de la FI.TE.FA, la province d’Antsiranana constitue un bloc, en se référant notamment à la présence de différentes tendances politiques, hier à l’hôtel Colbert. Il s’agit de Papa Soulé, Jocelyne Maxime Rahelihanta, Freddie Mahazoasy, Tongavelo Athanase, Ninie Donia et Jerry Marcos. Pour ne citer qu’eux. Cette rencontre fut également une occasion pour cette association de parler du développement de cette province. Le président de l’association a parlé ainsi de l’état des infrastructures régionales qui constitue un facteur de blocage du développement. C’est le cas de la route reliant Ambilobe à Vohémar qui est dans un très mauvais état pour ne pas dire impraticable ainsi que de la réhabilitation de la route reliant Ambanja et Antsiranana. Il en est aussi du grand projet « Andrakaka » portant sur la construction de nouvelle ville à Antsiranana. Un projet qui aura un impact positif sur les régions DIANA et SAVA.

Dominique R.  

Midi Madagasikara28 partages

Cérémonie d’investiture : « Pas de culte ni de bible », selon le président de la HCC

Le Président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean-Eric Rakotoarisoa, a souligné que l’investiture du Président de la République Andry Nirina Rajoelina aura lieu le 19 janvier prochain. Il a fait également savoir que la HCC fait partie des organisateurs de la cérémonie tout comme la Présidence et l’équipe du nouveau Président de la République. Selon toujours le président de la HCC, « il s’agit d’une cérémonie républicaine. Il n’y aura ni culte, ni usage de la bible, à l’occasion ». Une phrase qui en dit long.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara18 partages

Agent forestier enlevé à Betroka : Trois suspects arrêtés avec une partie de la rançon

Poursuivis pour le kidnapping d’un garde forestier retraité commis le 07 janvier 2019 vers minuit à Soanala, dans le district de Betroka, trois individus viennent d’être appréhendés par la gendarmerie, le 10 janvier. Leur arrestation fait suite à des enquêtes menées par les forces de l’ordre après la libération de l’otage contre le paiement d’une rançon. Selon les informations, le lendemain de la prise d’otage, les ravisseurs ont réclamé une rançon de 12 millions d’ariary à la famille de la victime. Cette dernière aurait alors, payé cette somme pour faire sortir le sien de la griffe des malfaiteurs sans faire du bruit. Puisqu’il s’agit d’un crime, les forces de l’ordre ont ouvert leurs enquêtes à partir des indices qu’ils ont disposés comme quoi, la victime a été enlevée chez lui par des individus non identifiés. Depuis, ils ont pu remonter jusqu’à ces trois suspects dont l’un habite dans le chef-lieu de la commune de Soanala, et les deux autres dans un fokontany périphérique, à Beakanga. Les fouilles effectuées dans les domiciles des suspects ont permis de saisir une somme de 2 100 000 d’ariary et divers objets neufs qui pourraient être considérés comme des preuves accablantes pour les épingler. Quoiqu’il en soit, l’enquête continue auprès de la Gendarmerie de Betroka.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Transformation d’une décharge en aire de jeux à « la Réunion Kely » Début des travaux de remblayage...

Une initiative éco-citoyenne de mobilisation collective qui mérité d’être suivie. Il s’agit du projet «  Green attack » de l’association Green’n Kool, qui consiste à transformer, grâce à la mobilisation collective, une décharge en aire de jeux et d’échanges communautaires. Le projet entre ce jour dans sa deuxième semaine et toutes celles et ceux qui veulent s’y joindre seront accueillis avec le sourire.

Rendez-vous est donné devant le Colas Anosy Be à 10h, pour se salir les mains ensemble pour construire un meilleur présent à notre prochain, tout en contribuant à l’assainissement de la ville, dans la bonne humeur en plus. Les participants sont ainsi invités à venir avec le matériel nécessaire, tel que la pelle, le râteau et des gants, ou des bottes de terrain (à défaut des bottes « adéquates », des bottes improvisées en sachet plastique et quelques tours de cordes feront très bien l’affaire et assureront une protection maximale). Cette journée va être consacrée au début des travaux de « remblayage et d’évacuation de l’eau des zones inondées », si samedi dernier correspondait à « l’enlèvement des déchets ». Notons que durant cette première journée, pas moins de six associations sont venues prêter mains fortes aux initiateurs du projet. Lequel est prévu se dérouler en cinq semaines. Les cinq semaines qui restent seront donc concernées successivement à : la mise en place d’un potager urbain, de graffiti végétal et d’une formation de compostage pour les riverains ; l’aménagement de l’aire de jeux et enfin au début des animations ». Ceux qui veulent prendre part à ce beau projet vert-, car citoyen, écologique et servant l’intérêt public- sont invités au point de rendez-vous tous les samedis à 10h devant  Colas Anosy Be. De plus amples informations sont disponibles sur les réseaux sociaux, notamment la page facebook de l’association : « Think Green- Green’n Kool ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Nouveauté de la semaine : Lyricall Jill n’a jamais tourné sa veste

« J’ai gardé mon rythme. Je suis resté le même. Je suis sur la bonne direction » dixit Lyricall Jill avec un visage plein de confiance. Finalisé le 28 décembre 2018, l’album de Jill est en vente depuis 7 janvier. Composé de 14 titres, Idéolojill volume 3 était « masterisé » par deux studios, cave studio de Kipikilahy Bandem à Toamasina, Das records à Antanimena. Les mélodies sont composées par Rays et Band Beats.Buddha El Taga, MBL, Tongue Nat, Roy Rakoto, Tsikn, KJ sont les invités dans l’album de Lyricall Jill. A part les thèmes habituels du rappeur comme Mila leader, au pays du mafy mafy, Beara fanabeazana, Jill dédie une chanson à sa fille.« Je me sens à l’aise en posant sur le ‘boom bap ’, c’est le genre de rap qui m’a bercé. Et Je n’ai pas changé de couleur », a-t-il rajouté.« Punchilineur »,jugé trop confiant, Jill est un rappeur qui ne mâche pas ses mots. Cependant, il est l’un des rappeurs le plus respecté.

Cyemci débute l’année avec « High Level »Ragga dancehall dans le répertoire. Le beatMaker et DJ Cyemci sort un morceau qui fait l’effet d’une bombe à Madagascar en général, et la capitale en particulier. La ravissante chanteuse Mélanie Walker a fait un duo avec le raggaman Basta Lion. Dès sa sortie, la chanson était appréciée par les jeunes malgaches. « Le morceau était au top. Je ne m’y attendais pas que Melanie Walker et Basta Lion feront un son puissant comme celui-ci », a dit un adolescent après avoir écouté le morceau. Cyemci a bien choisi les artistes, Melanie Walker, une chanteuse de Rnb a bien posé sur le ragga-dancehall. Le DJ compte terminer son EP cette année. Ce jeune homme talentueux n’arrête pas d’ impressionner ces followers.Dah Mama sort Mahazaka LapaAprès Tompon’ny la clé qui a fait le buzz et le tour de Madagascar, Dah Mama offre un cadeau de nouvel an à ses inconditionnels. Dah Mama fusionne l’antosy, une musique traditionnelle de la région Sofia avec l’afrobeat.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Fikambanana ZAFMIHASI : Aoka izay ny fanenjehana ny mpitondra voafidim-bahoaka

Manoloana ny zavatra niainan’ny Firenena nandritra izay fitondrana nifandimby tato anatin’ny folo na roapolo taona farany, ny fikambanana « ZAFMIHASI » (Zanaky ny Anarandrain’i Fandriana Mivondrona ho fampijoroana ny tena HASIn’ny firenena) izay eo ambany fitarihan’ny Filohamboninahitra Rasolomampionona Hasimpirenena dia miangavy ny vahoaka malagasy rehetra tsy an-kanavaka mba hankato sy hanaja izay mpitondra voafidim-bahoaka hitantana ny Firenena. Tsy hisy intsony ny mapnao politika sy izay tia miseho na miteny amin’ny haino aman-jery handrora mitsilany amin’ny fahazarana manompa na manozona ny mpitondra, izay tokony hampiana amin’ny fikatsahana izay hahasoa ny valalabemandry. Koa mba tsy hisian’izany dia irarian’ny fikambanana ny Filoha vao voafidy tamin’ny fifidianana farany teo mba ho fatra-panaja ny lalàna sy hahay mitsinjo ny vahoaka ary ho saropiaro amin’ny fiandrianan’ny Firenena sy ireo soatoavina malagasy. Nisongadina ireo hevi-baventy ireo nandritra ny tafa nataon’ny filohan’ity fikambanana ity, Ndrianirina Justin tamin’ny mpanao gazety omaly teny Manakambahiny. Nataony izao fanambarana izao, hoy izy, mba ho fankatoavana ny teny filamatry ny ZAFMIHASI hoe : « fa ny fihavanana no hasin’ny Firenena ».

T.M.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : l’investiture de Rajoelina aura lieu samedi 19 janvier sans messe ni bible

Premier test de popularité pour le président de Madagascar ; fraichement élu, à l’occasion de son investiture. Elle se tiendra à Mahamasina le Samedi 19 janvier prochain. La passation de pouvoir entre Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina se fera après à Iavoloha. Cinq chefs d’États africains seront présents lors de cette cérémonie et tous les anciens présidents de la République seront aussi invités.
Pour la cérémonie, la Haute Cour Constitutionnelle fait partie des organisateurs, ainsi son numéro un, Jean Eric Rakotoarisoa, a affirmé qu’il n’y aura ni messe ni usage de la bible à l’occasion. En effet, selon toujours le président de la HCC « il s’agit d’une cérémonie républicaine ». Cette décision a engendré beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux.
Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Olona Hasin’ny TanyNankasitraka ny fihetsik’ireo kandida roa

Nifampiarahaba noho ny fahatrarana ny taona vaovao teny amin’ny Le Pavé Antaninarenina ny Fikambanana Olona Hasin’ny Tany (OHT) omaly tolakandro.

 Naneho fiarahabana ny Malagasy tsivakivolo, ary nirary taona zina ho an’ny isam-batan’olona sy ny firenena. Manaraka akaiky sy mandray anjara amin’ny raharaham-pirenena ny OHT, ka nilazan’Atoa Emile Ratefinanahary fa tena samy nitebiteby ny rehetra na taloha na nandritra na taorian’ny fifidianana hoe: hilamina ve ity firenentsika ity ? Noho ny fametrahana ny tombontsoa ambonin’ny firenena, fitazonana ny soatoavina Malagasy, ny soatoavina Repoblikanina ary ny soatoavina Demokratika, dia lasa maodelin’ny firenentsika, hoy izy. Nankasitraka ny fihetsik’ireo kandida mianaka dia i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina ny OHT. Nirary soa ny Filoha nambaran’ny HCC fa lany dia Atoa Andry Rajoelina mba hahavita sy hahatanteraka ny vina nampanantenaina ny vahoaka Malagasy. Ny tombontsoam-pirenena no ambony indrindra ho anay, hoy ny OHT ka nilazan’izy ireo fa tsy vitan’olona irery na antoko tokana na vondrona fa ny olom-pirenena tsirairay avy dia mila mitondra ny anjara biriky ho amin’ny fampandrosoana, hoy i Emile Ratefinanahary. Nilaza ny OHT fa vonona ny hitondra ny anjara birikiny izay efa nataony foana ho fampandrosoana ny firenena. Mila fiaraha-misalahy ny fampandrosoana ny firenena. Miantso ny mpanao politika, ny firaisamonim-pirenena, ny vahoaka rehetra hampirina ny hambom-po sy hanetsika ny fitiavan-tanindrazana ny OHT ka tsy hijery afa tsy ny tombontsoam-pirenena.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ntsay ChristianMbola tsara toerana ho praiminisitra…

Afaka herinandro katroka anio, izany hoe ny sabotsy 19 janoary no hanatanterahana ny lanonam-pitsarana lehibe ho fianianan’ny filoha vaovao Andry Nirina Rajoelina, ary ny harivan’io no hotanterahina ny famindram-pahefana eo aminy sy ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina.

 

 Iray andro mialoha io, izany hoe ny zoma 18 janoary no fantatra fa hametra-pialana ny governemanta Ntsay Christian, izay zavatra efa fanao ihany moa amin’ny fahazoana filoha vaovao tahaka izao. Avy eo indray vao hanendry izay ho praiminisitra hiaraka hiasa aminy ilay filoha vaovao. Raha ny feo re dia mety ho ny alahady 20 janoary no hotendrena ny praiminisitra . Hatreto aloha na da maro aza ny tombantombana sy ny siosion-dresaka etsy sy eroa, dia Atoa Ntsay Christian no mbola ho tompon-toerana eny Mahazoarivo. Hanohy ny asa izy sy izay minisitra hiaraka aminy eo hatramin’ny fanatanterahana ny fifidianana solombavambahoaka, izay tsy mbola fantatra mazava ny daty hanaovana azy hatreto. Ny CENI dia efa nilaza fa tsy ho tratra ny amin’ny volana martsa 2019. Raha ny siosion-dresaka ihany koa dia governemantan’ny fisokafana no hijoro voalohany eo, izany hoe tsy ho 100% Mapar fa hisy olona avy amina antoko na vondrona politika hafa, eny fa na dia ireo izay mety tsy mitovy hevitra tamin’ny Mapar aza. Tsy hiandry ela, raha ny loharanom-baovao iray fa dia ny talata 22 janoary no hotendrena ireo mpikambana ao amin’ny governemanta ary hivory voalohany ny zoma 25 janoary. Ireo no tetiandro nivoaka tamin’ny fisokiram-baovao natao. Manana ny fomba fiasany anefa ny filoha vaovao sy ny ekipany ka tsy hay izay mety fiovana tampoka. Efa nanomboka ny alakamisy lasa teo ihany koa ny fihaonana, fifampiresahana, fifandresen-dahatra ny amin’ireo olona hiditra ao anatin’ny governemanta sy ireo izay hotendrena mpiasam-panjakana ambony indray atsy ho atsy. Miandry koa ny mpanara-baovao na hiditra ao anaty governemanta araka ny siosion-dresaka nandeha tato anatin’ny andro vitsy ny olona avy amin’ny ankolafy Ravalomanana na hisafidy ny ho mpitazana fotsiny aloha fa ny fifidianana solombavambahoaka manaraka no sehatra hiverenana eo amin’ny politika indray.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fananganana orinasa eto MadagasikaraHiroborobo amin’izay ?

Faha-167 amin’ny 188 ny laharan’i Madagasikara amin’ny lafiny fandraharahana. Rariny raha miaina tanteraka anaty fahantrana ara-toekarena ny firenena.

Tokony handroso be io laharana io na dia amin’ity taona vaovao ity ihany aza raha tanteraka an-tsakany sy an-davany ilay vinan’ny filoham-pirenena vaovao IEM.  183 ny orinasa nahazo fahazoan-dalana nitsangana tamin’iny taona 2018 iny teto Madagasikara saingy ireny call center manome asa ny tanora saingy tsy mitondra akony amin’ny fampandrosoana ara-toekarena ireny no maro an’isa.  85 sahady ireo orinasa “call center” nisokatra ary tato anatin’ny 3 taona farany no tena nisy nitsangana betsaka indrindra. Ny 90%-n’ireo orinasa mitsangana eto Madagasikara koa anefa dia madinika sy salantsalany avokoa, araka ny tatitry ny Management Ressources Humaines (MRH). Niadam-pandeha ny fiakaran’ny tahan’ny fandraharahana amin’ny orinasa tamin’iny taona 2018 lasa iny satria 6,7% monja raha 8,9% tamin’ny taona 2017, araka ny tatitry ny Banky Iraisam-pirenena. Eo amin’ny sehatra Indostria dia olana ihany koa ny famatsiam-bola satria ambany be ny tetibolam-panjakana atokana ho an’ny fampandrosoana ara-indostrialy. Farafahakeliny tokony hananika ny 25% izany araka ny vina napetraky ny mpahay toekarena mivondrona ao amin’ny CREM. Manome 15% monja amin’ny harinkarena faobe io sehatra  Indostria io ary efa tara be raha oharina amin’ireo firenena afrikanina. Inoana fa tsy hijery fotsiny ireo olana mampikaikaika ny mpandraharaha amin’ny fananganana orinasa na Indostria Malagasy ny filoha vaovao satria ao anatin’ny vina IEM avokoa ny fampandrosoana ireo sehatra ireo.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Harena azo amin’ny tsy ara-drarinyHisedra olana ireo banky Malagasy

Nanao fanambarana ny teo anivon’ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) fa tsy feno ny fepetra hanatanterahana fifidianana solombavambahoaka amin’ny 20 martsa izao.

Olana mikasika amin’ny lalàmpanorenana sy ny lalàna dia mipetraka ny fahabangana eo amin’ny Andrim-panjakana (vide institutionnel) satria tsy eo ny Antenimieram-pirenena, izay fahefana mpanao lalàna ary izy rahateo araka ny and. 54 ao anatin’ny lalàmpanorenana no tokony hanolotra ny anaran’ny praiminisitra izay avy amin’ny antoko maro an’isa. Tokony hisy ny fivoriana ara-potoana  voalohany amin’ity taona 2019 satria maro ny lalàna tokony hampadaniana an’ireo depiote na efa voapetraka ihany koa. Ohatra, voafaritra ao anatin’ny fifanarahana iraisam-pirenena GAFI fa tsy maintsy mialoha ny volana aprily ho avy izao no holanian’ny antenimiera roa tonta ny lalàna mahakasika ny fitakiana sy famerenana harena azo avy amin’ny tsy ara-drariny. Tsy tontosa izany tamin’ny fivoriana tsy ara-potoana farany teo kanefa raha tsy vita dia hisy fiantraikany any amin’ireo banky Malagasy. Antony, tsy afaka hifandraharaha amin’ny banky iraisam-pirenena ireo banky Malagasy. Na dia afaka hisolo toerana ny Antenimieram-pirenena aza ny Antenimierandoholona mahakasika ny fahefana mpanao lalàna dia hafa ihany ny olona voafidim-bahoaka no mandany ny lalàna fa tsy olona notendrena.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana RNDCMiandry ny fampiharana ny lalàna mikasika ny zon’ny mpanjifa

Miandry ny fampiharana ny lalàna mikasika ny zon’ny mpanjifa amin’ny filoham-pirenena vaovao izahay, hoy ny filohan’ny fikambanan’ny mpiaro ny zon’ny mpanjifa na RNDC, Lita Rabetsara na Ralita.

 Efa tontosan’ny filoham-pirenena teo aloha ny famoahana ny didy fa fampiharana no andrasana amin’ny filoha vaovao. Ankoatra izay, azonay hifanomezan-tanana koa ny fahadiovana na fitantanana fako. Efa nisy ny tetikasa nentinay hoe mila fako 1.000 taonina isan’andro ny eto Antananarivo saingy tsy ampy tamin’ny fotoan’androny fa hoe mbola mila teo amin’ny 800 taonina teo tadiavina. Tsy ilana fandaniam-bola be amin’ny fanjakana izany saingy tsy nohenoin’ny filoha teo aloha, hoy izy, ka andrasana indray raha handray izany ity manaraka ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Chenille légionnaire » sy ny valalaNiampy ny foto-drafitrasa hiadiana amin’izy ireo

50 000 hektara latsaka ny velaran-tany misy valala amin` izao fotoana izao eto Madagasikara. Hafahana miantoka tanteraka ny fifehezana an` izy ireo dia nahazo "Gîte d'étape" ho an'ny Ivontoerana Famongorana ny Valala eto Madagasikara (IFVM) sy ny fampitaovana ny trano vaovaon'ny laboratoaran'ny fitantanana ny fiarovana ny zava-maniry ny sampan`asa miaro ny voly eny Nanisana.

Tia Tanindranaza0 partages

ENMGHanatsara ny fampidirana ny mpiadina

Nisy ezaka teo anivon’ny Fitsarana nandritra ny enim-bolana faharoa tamin’ny taona 2018 nataon’ny minisitry ny fitsarana entina hamerenana ny hasin’ny fitsarana eto Madagasikara.

Teo ny fametrahana fotodrafitrasa, fanenjehana ny kolikoly… Anisan’ny zavatra nisongadina tamin’ny taon-dasa ny nanajanonana ny fikarakarana fampidirana ireo mpiadina teo amin’ny sekoly ambony mampiofana mpiraki-draharaha sy mpitsara (ENMG) noho ny tsy fisian’ny mangarahara. Azo lazaina fa fanapahan-kevitra goavana izany, hoy ny tompon’andraikitra ambony iray eo anivon’ity sekolim-panjakana ity. Hapetraka ho fanamby amin’ity taona ity ny fitohizana sy fanatsarana fampidirana ny mpiadina. Eo ihany koa ny fitantanana mangarahara ny tetibola eo anivon’ny ENMG mba hahafahana manome ny zavatra tena andrasan’ny fitsarana sady hanofanana ireo mpitsara sy mpiraki-draharaha takian’ny Fitsarana.  Tokony hitohy mandritra ny dimy taona ny fanandratana ny fitsarana ary ny fanakaikezana ny vahoaka Malagasy amin’ireo rafi-pitsarana rehetra satria ho an’ny vahoaka  ny hamoahana ny didim-pitsarana ary zana-bahoaka no tokony hiditra sy hofanina amin’ny mangarahara amin’itony sekolim-panjakana itony. Tontosa omaly ny fifampiarahabana nahatratra ny taona teo amin’Atoa Rakotoarisoa Indriamanga Miadantsanta tale jeneralin’ny ENMG sy ireo mpiara- miasa aminy.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

FAKANA AN-KERINY MPIASAM-PANJAKANA

Olona telo no voasambotry ny zandary tao Isoanala sy Beakanga, momba ny raharaha fakana an-keriny ny mpiasam-panjakana iray eo anivon’ny minisiteran’ny rano sy ala ao Betroka.

 

 

Vola mitentina 2,3 tapitrisa ariary no hita teny amin’ireo olon-dratsy ary fitaovam-piadiana sasantsasany koa. Raha tsiahivina dia nahazoan’ireo mpaka an-keriny vola mitentina 12 tapitrisa ariary ny fianakavian’ity mpiambina ala ity, talohan’ny namotsoran’ireo azy. ZANDARY MIADY AMIN’NY FAHAFATESANA

 

Zandary iray indray no miady amin’ny fahafatesana rehefa voatifitry ny dahalo. Ny fokonolona izay niaraka taminy dia nisy iray maty koa. Izany no nitranga tany Antsalova nandritry ny fanarahan-dia natao. Miisa roapolo mahery ireo dahalo tsy nisalasala nitifitra rehefa tafiditra tao anaty kizo. Mitohy hatrany ny herisetra ary isan-kerinandro, hatramin’ny telo volana tamin’ny taon-dasa, dia misy zandary latsak’aina hatrany. KARATRA MAHA MATIHANINA

 

Fa mieritreritra ny asa fanaovan-gazety ho toy ny kilalao sy hataony amin’izay tiany ve ny minisiteran’ny serasera ? Nilaza indray ireo omaly fa haverina hosokafana ny fandraisana ny karatra maha matihanina ny mpanao gazety manomboka amin'ny volana febroary izao. Fanaovana karatra izay efa mpanao gazety an-jatony maro no tsy nanaraka azy io satria tsy manara-dalàna. Izao indray dia mbola hotohizana ny fanaovana an’izany kanefa ny eo aza tsy eken’ny maro. Ny OJM amin’io mitazam-potsiny ary manaraka ny baikon’ny minisitera.

 

Tia Tanindranaza0 partages

SigaraNiaka-bidy nanomboka omaly

Niaka-bidy avokoa ny vidin’ny sigara eny an-tsena nanomboka omaly zoma 11 janoary. Lasa 4.500 Ar ny iray fonosana raha 4.000 Ar teo aloha ary niakatra ho 250 Ar ihany koa ny singany iray.

 

Raha ny fanazavan’ireo mpivarotra nanaovana ny fanadihadiana dia tsy fantatra mihitsy izay antony nahatonga ny fiakarana. Ny mahavariana anefa, hoy ny mpivarotra enta-madinika iray etsy Anosy dia vao mainka mitombo indray ireo mpividy, indrindra ireo ankizy sy tanora. Raha ny fanazavan’ny filohan’ny  Ong Sahy  Haja Ramamonjisoa anefa dia efa fandresena lehibe ho an’i Madagasikara amin’ny ady hatao amin’ny fifohana sigara sy ny fandrapahana paraky izao fiakaran’ny vidiny izao. Tamin’ny taona 2008, tarehimarika navoakan’ny Global Youth Tobacco Survey dia nohazavainy fa nahatratra 19,83  % ireo tanora Malagasy efa nifoka sigara sy nandrapaka paraky,  tarehimarika izay  inoana fa miabo hatrany raha  ny tranga hita eny anivon’ny fiarahamonina. Miantso ireo ray aman-dreny hanome ohatra  tsara hatrany ny zanany ity filohan’ny Ong Ny sahy ity, toy ny fisorohana ny fanirahana  azy ireo hampirehitra sigara izay tena fakam-panahy lehibe tokoa, ny fanirahana zaza tsy ampy taona mandeha mividy sigara izay tena mahavoasazy ankoatra ny fananarana azy ireo mba hahay hifantina izay tena namany. Tamin’ny taona 2005 no nanao ny sonia fifanarahana momba ny ady atao amin’ny fifohana sigara sy ny fihinanana paraky isika eto Madagasikara.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tarika SpesialistaHamoaka hira vaovao betsaka mihetsiketsika

Mitondra zava-baovao ny tarika Spesialista, tarihin-dRandrianasolo Hugues amin’izao fiandohan’ny taona vaovao 2019 izao.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan-tokantranoLehilahy 40 taona namono tena teny Tanjombato

Lehilahy iray indray no namono tena nitsoraka teny amin’ny tetezan’i Tanjombato omaly.

 

 Raha ny vinavinan’ireo nanatri-maso dia  manodidina ny 40 taona ity lehilahy ity ary mety nanana olana avy any an-tokantranony ka ny famonoan-tena no hitany fa vahaolana. Teo am-pitsorahana tao anaty rano mihitsy izy, raha araka ny vaovao azo no hitan’ny fokonolona ka niantso ny sampana mpamonjy voina avy hatrany ireto farany. Efa ny vatana mangatsiakany no nalain’ny sampana mpamonjy voina avy any anaty rano ka ny fitadiavana ireo fianakaviany sisa  no hany azo natao.  Ankoatra ireo maty an-drano dia maromaro ihany ireo olona namono tena teo amin’ity ranon’i Tanjombato ity tamin’iny taona 2018 efa nivalona iny, raha araka ny fanadihadiana natao. Vao miandoha indray anefa ity ny taona 2019 dia efa misy sahady, fihetsika izay tena  mampalahelo tokoa. Tsy vahaolana ny famonoan-tena na inona na inona zava-mitranga ary matoa misy ny olana dia misy hatrany ny vahaolana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo RenivohitraHampiharina ny lalàn’ny fifamoivoizana

Tsy maintsy hampiharina amin’izay ny lalàn’ny fifamoivoizana sy ny fiantsonana eto Antananarivo Renivohitra.

 Tafiditra ao anatin’izany ny fanajana azy, araka ny toromarika nomen’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana. Miainga amin’ny fampahafantarana ny lalàna sy ny fanentanana ny rehetra  izany, asa izay hiantsorohan’ny  eo anivon’ny sampandraharahan’ny Fitaterana sy ny fifamoivoizana na mobilité urbaine, ao anatin’ny  kaominina.  Nisy  ny naoty fampahafantarana navoakan’ity sampandraharaha iray ity,  araka ny fanazavana nomen’ny talen’ny fitaterana sy ny fifamoivoizana an-tanàn-dehibe ao amin’ny CUA, Andriamatoa Ravaloson Landy Harilala. Raha ny fantatra dia ny taona 2014 ary nohamafisina ny taona 2017 ity lalàna ity saingy mbola maro ireo tsy mahafantatra na minia mandika izany.  Ny sazy ho azo ho an’ireo mandika izay lalàn’ny fifamoivoizana izay dia miainga amin’ny fanidiana rojovy ireo fiara hataon’ny tompon’andraikitra, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Miandry fifidianana

Miandry ny fahavitan’ny fifidianana solombavambahoaka sy ben’ny tanàna izany vao mety hahazo praiminisitra vaovao isika,

raha ny fampitam-baovao voaray farany. Mbola i Ntsay Christian ihany aloha no praiminisitra hatreto.

Fifidianana manaraka

Efa misy solombavambahoaka sahy manambara fa mbola ho kandida ho amin’ny fifidianana manaraka sahady. Izao ilay tonga amin’ilay fitenenana hoe ny ao an-dovia tsy lany ny ao am-bilany takarina.

Tia Tanindranaza0 partages

Miandry fahagagana

fito andro katroka sisa dia handray ny fahefany amin’ny fomba manetriketrika ny filoham-pirenena vaovao.

 Ny antenaina sy hirariana dia enga anie izay fito andro izay mba ho fotoana tena handinihany lalina ny drafitra hahafahany manatanteraka tokoa ireo tetikasa nampanantenainy mba hitombo ho azy ireo vahoaka tena hankafy sy hankato, araka ny tarehimarika voalaza teo, ity fitondrany ity. Be dia be ireo « velirano » nataon’ity filoha ity, hoy ny solombavambahoaka avy amin’ny antokony izay. Na ireo efa niara-niasa akaiky taminy aza dia toy ny miaiky fa ho sarotra ny asa miandry azy. Miandry fahagagana ihany ny rehetra, raha ny tantara tany aloha no iverenana. Efa nilaza anefa izy fa efa niova ka dia ho hita eo ny fahamarinany. Mba ho farany tamin’ny endrika ratsy tomaratry ny mety ho fitondrany anie ny zava-nisy nandritry ny fifidianana natao teo ! Iza tokoa moa no nanampo fa ilay filoham-pirenena nalaza ho lany tamin’ny hosoka sy halabato tamin’ny taona 2013 iny no nahavita nampiseho fihetsika demokraty indrindra tamin’ireo rehetra nandalo teo alohany ? Azo lazaina ho fahagagana ireny na dia nisy aza ireo namendrofendro sy tsy mahay mijery afa-tsy ny lafy ratsin’ny zava-miseho. Ny hirariana amin’ity dia mba tsy ho ilay filohan’ny tetezamita tamin’ny taona 2009 izay nalaza ho mpamingavinga raiamandreny politika, raiamandreny miaramila, eny, raiamandrenim-piangonana mihitsy intsony no filohan’ny repoblika amin’izao taona 2019 izao fa tena ho mpitondra hita ho nisy fiovana “manara-penitra” tokoa. Hitombo fahamatorana ara-tsaina sy ara-panahy, indrindra indrindra. Hitombo amin’ny fahazakana demokrasia ary hahay hihaino ny hafa ihany koa sady hiaiky fa nanao lesoka tany aloha. Asa moa na hiverina hisokatra sy azo hanehoan-kevitra an-kalalahana amin’izay ilay atao hoe kianjan’ny demokrasia fa ny azo ambara dia miandry fahagagana.

J. Mirija   

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran’ny tanora sy fanatanjahantena MalagasyVita omaly teny Ivato ny fifampiarahabana nahatratra ny...

Tao anatin’ny lanonana fifampiarahabana nifanaovan’ny fianakaviamben’ny minisiteran'ny Tanora sy Fanatanjahantena Malagasy sy ny mpisehatra rehetra eo anivon’ny minisitera (ny mpiara-miasa, ny mpiara miombon'antoka, ny tanora, ny atleta, ny Federasiona, ny antanatohatra rehetra...) teny amin’ny A C Ivato,

omaly zoma 11 janoary,  no niarahaban’ny minisitra Tsihoara Faratiana ny vahoaka Malagasy nahatratra ny taona 2019 sy 

nahatontosa am-pahamendrehana ny fifidianana filoham-pirenena ary miarahabany manokana koa  ny filoha Andry Nirina Rajoelina izay Filoham-pirenena voafidin’ny maro an’isa Malagasy.  “Mirary soa sy fahombiazana ho azy eo am-panatanterahana izany adidy Masina izany”, hoy izy. “Fito volana katroka amin’ity andron’ny11 janoary 2019 ity no nitarihako an’ity minisitera ity , hoy izy, toa fohy kanefa lava izany raha ny andraikitra napetraka tamin’io governemanta misy ahy io nanatanterahana ny fifidianana”.  Nambarany koa fa namela zavatra vitsivitsy hovantanin’ny tompon’andraikitra ho avy handimby azy eo izy, indrindra ny fanomanana an’ireo fifaninanana iraisam-pirenena toy ny lalaon’ny nosy izay goavana indrindra amin’izany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra any V7VHanomboka anio ny tompondakan’ny seksiona Manakara

Araka ny vaovao nampitaina teo amin’ny Tia Tanindrazana dia hanomboka amin’ny zoma 15 febroary 2019 izao ka hifarana amin’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana FM2TRMino sy manantena fa hivoatra i Madagasikara sy ny Rugby

Tao anatin’ny fivoriana voalohany nataon’izy ireo tetsy Andrefanambohijanahary omaly zoma 11 janoary no nanambaran’ny fikambanana FM2TR “Fikambanan’ny Mpanabe sy ny Tena Tia Rugby”

Tia Tanindranaza0 partages

Delegasion’ny CNaPS sy ny Faritra BetsibokaNiarahaba manokana an’i Rivo Rakotovao

Nifanesy noraisin’ny Filoham-panjakana mpisolo toerana Rivo Rakotovao teny amin’ny Lapam-panjakana Ambohitsorohitra ny Delegasionina mafonja avy amin’ny Faritra Betsiboka sy ny avy amin’ny orinasam-panjakana CNaPS omaly zoma 11 janoary maraina.

Niarahaba ity filoham-panjakana ity noho ny taona vaovao no tena anton-dian’izy ireo tamin’izany. Nitarika ireo delegasionina avy amin’ny Faritra Betsiboka ny Lehiben’ny Faritra Atoa Herilala Razafipiera, ka nisy ny fanolorana takelaka lehibe manamarika sy mampahafantatra ny haren’ny faritra sy ny fihavanana. Ho an’ny delegasionina mafonja avy amin’ny CNaPS kosa, dia nitarika ny lanonana ny Tale Jeneraly Arizaka Rabekoto Raoul. Nivoitra tamin’ny lahateniny ny lanja sy ny maha zava-dehiba ny iraka ampanaovina ny CNaPS amin’ny fiahiana ara-tsosialy eto amintsika, izay tena ilain’ny Malagasy amin’izao vaninandro izao. Nankasitraka tanteraka an’ireo delegasionina roa tonta nifanesy nitsidika azy ireo amin’ny fifanomezan-tanana sy fiaraha-miasa ny filoham-panjakana mpisolo toerana Rivo Rakotovao. Tao anatin’izany ihany koa no nampahatsiahivany sy nanipihany ny tokony hanajana ny safidim-bahoaka mba hahafaha-miasa ho amin’ny tombontsoa iraisan’ny Malagasy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo Renivohitra49 miliara ariary ny tetibola 2019

Lany teo anivon’ny filankevitry ny Kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA), ny tetibola hampiasain’ny kaominina amin’ity taona 2019 ity.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsarana an-tamponyHo afa-bela ve i Andry Rajoelina ?

Betsaka ny fanontaniana mipetraka eo anivon’ny fiarahamonina mahakasika ny filoham-pirenena vaovao Andry Rajoelina, indrindra mahakasika ireo raharaha nahavoarohirohy azy izay mipetraka eo anivon’ny Fitsarana an-tampony (HCJ).

Raha tsy olo-panjakana mantsy ny tenany dia fitsarana tsotra no mitsara azy. Mahakasika ny fahabangan’ny komisiona parlemantera indray dia tsy mandringa ny HCJ. Marihana fa rafitra maro samihafa no mandrafitra azy ao ary ny mpitarika azy dia ny lehiben’ ny fitsarana fandravana, izany hoe raha tsy ao ny olana anankiray dia feno foana ny isa takian’ny lalàna hahafahany miasa ka tsy manova zavatra firy. Nandritra ireny fampielezan-kevitra ireny mantsy dia nilaza i Andry Rajoelina fa hanaja ny fahaleovantenan’ny Fitsarara ary tsy hitsabaka amin’ireo raharaha mandeha eo anivon’ny HCJ. Hanaja ny lalàmpanorenana ve ity filohan’ny tetezamita teo aloha ity ?

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitsara manilika andraikitra amin’ny vahoakaMahatonga fitsaram-bahoaka, hoy i Olala

Araka ny didy navoakan’ny HCC sy ny CENI dia nahazo filoham-pirenena vaovao isika, hoy ny mpahay lalàna Willy Razafinjatovo na Olala. Hita ho nisy fahamehana teo amin’ny CENI.

 

 Nisy fitarainana avy amin’ny kandida 2 tonta saingy nolavina. Tsy mahay na inona na inona daholo ve hatramin’ny mpahay lalàna iraisampirenena toa an-dry Arlette Ramaroson ? Toy izany koa ry Faniry Ernaivo sy Hanitra Razafimanantsoa ? Ny HCC irery ve no mahay lalàna ? Tokony hasiana fandinihana ihany, hoy ity mpahay lalàna ity. Midika ireny didy ireny fa mbola ny tsy nety teo ihany no tohizana. Tsy izahay no namoaka ny valim-pifidianana fa ny vahoaka Malagasy, hoy ny filohan’ny HCC. Ny fanilihan’ny fitsarana andraikitra amin’ny vahoaka toy izany no tsy mahagaga amin’ny fisian’ny fitsaram-bahoaka. Mirary ny filoha vaovao hahatanteraka ny fampanantenany aho ary mangataka manokana ireo solombavambahoaka mba tsy hiala bala foana amin’ny fandaniana ny lalàna mikasika ny harena azo tsy ara-dalàna izay efa narirarira herintaona. Io lalàna io dia tokony holaniana maika satria hany afaka manakana ny rehetra tsy an-kanavaka tsy hangalatra. Na ny mpitsara aza voakasik’io. Tombony ho an’ny firenena koa satria hiverina any anaty kitapom-bolam-panjakana ireny harena azo tsy ara-drariny ireny.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mifandrombaka sahady

Taitra be aho ry Jean nahita ilay filaharana kodiarana maromaro mitovy loha teo am-piasanao omaly iny an ! Tonga ny tramway, hoy aho.

 Hay tena tsy mataho-dalana efa ho 40 no nilahatra saika ho aminao. Dia gaga aho marina ! Diso fanantenana sahady aho ry Jean a ! Fanampin’izay dia mbola be palitao ihany koa no nivoaka tao. Ilay akamako iray avy any amin’ny tanàna moa mbola nanantena sy nino hoe tena ireto tokoa ilay zavatra saingy tsy nino kosa izy hoe hotolorana palitao vaovao daholo izay hitaingina izany fiara an-dalamby vao tonga izay e ! Rahoviana tokoa moa izy iny no ho tonga ry Jean ? Ohatra ny efa henoko tamin’ny 8 taona lasa mantsy izay kozy izay a ! Vazivazy daholo izany a ! Mirary foana hoy aho izahay hoe enga anie mba tsy hikitika ny fananan’ny madinika ary ho tanteraka tsy hisy tomika ireo tetikasa kasainao atao ! Fa dia asa aloha eee….

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Vina IEMFanatanterahana haingam-pandeha no tena ilaina

Mila miasa avy hatrany ary miasa haingana ny filoham-pirenena vaovao amin’ny fanatanterahana ireo velirano ao anatin’ny vina IEM, hoy ny dokotera Jean Louis Robinson.

 

 Maro be ny laharam-pahamehana ao anatin’ny vina ka mila jerena amin’ny antsipiriany ireny, hoy izy. Tokony hipetraka ary hisy hatrany ny fitsipika amin’ny fanatontosana ny vina mba hiteraka fampandrosoana ara-toekarena haingana ka hanangana ny vahoaka miaina anaty fahantrana lalina. Nitodika tamin’ireo mpanohana ny filoham-pirenena vaovao koa i Jean Louis Robinson mba tsy hijery ny tombontsoa manokana ka hanao amboletra ny amin’ny fitadiavana seza fa hampitoetra ny fitiavan-tanindrazana. Ny fitiavan-tena ihany mantsy, hoy izy no nanimba ny fitantanana rehetra nisy teto Madagasikara ka efa tokony hihoarana amin’izay, indrindra ny amin’izao nahazoana taona sy filoha vaovao izao. Ao anatin’ny 100 andro izao dia mila mahita fivoarana be ny amin’ny fanatanterahana ny vina IEM ny vahoaka Malagasy. Raha amin’ny antoko HAVANA manokana dia nanambara ny tenany fa tsy mitaky ary tsy mitady toerana velively fa raisina am-pahendrena avokoa izay mety ho fanapahan-kevitry ny filoham-pirenena vaovao. Ny vaindohan-draharaha tokony himatimatesana amin’izao dia tsy misy afa tsy ny asa fanatanterahana ny vina ka amin’izany dia izay olona hita fa mahavita azy no ilaina fa tsy sanatria ireo olona te hanankarena fotsiny, hoy hatrany ny Dokotera Jean Louis Robinson.

Tsirinasolo

Ny dokotera Jean Louis Robinson

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanemorana ny fifidianana depioteAhiana ho mifono politika maloto

Nambaran’i Andry Rajoelina tamin’izy nilaza tamin’ny fomba ofisialy amin’ny hilatsahan-kofidiana ho filoha ny 1 aogositra 2018 fa hofoanany ny antenimierandoholona.

Tsy azo atao anefa izany, raha tsy mandalo fitsapan-kevi-bahoaka. Taty aoriana dia toa nivadi-dela indray izy. Tsy afaka miasa ny loholona raha tsy misy ny antenimieram-pirenena fa ny solombavambahoaka kosa afaka miasa raha tsy misy ny antenimierandoholona. Manamora ny fampandaniana ny lalàna samihafa tiany hapetraka ny tsy fisian’io andrim-panjakana io, ka tonga dia afaka mandingana any amin’ny filoha izany ny fandinihana sy ny fampananan-kery ny lalàna (par voie d’ordonnance). Nilaza ny CENI fa tsy ho tratra amin’ny 20 martsa ny fifidianana solombavambahoaka. Ny 6 febroary izao anefa ny fahataperan’ny taom-piasana ary hiteraka fahabangana amin’ny andrim-panjakana. Ahiana ho misy ambadika sy kajikajy hafahafa ihany ny tsy firosoana amin’ny fifidianana depiote satria ny tamin’ny 2013 aza dia vita ny nampiaraka izany tamin’ny fihodinana faharoan’ny fifidianana filoham-pirenena ny 20 desambra 2013. Raha ny toe-draharaha amin’izao, dia sarotra ho an’ny MAPAR ny hahazo depiote maro  raha halefa ny fifidianana, ary miteraka hambom-po ho an’ny vahoaka, indrindra fa ireo nanohana ny sy ny niara-dia tamin’ny K25 na ireo tsy nifidy nandritra iny fifidianana niteraka adihevitra iny. Ny fahendrena sy ny fandeferan’ny kandida Marc Ravalomanana no  nampilamina ny tany sy ny firenena. Efa nalaza ireny ny resaka fitanilan’ny fitantanan-draharaham-panjakana, ka hiezaka hanamafy orina ny fanjakany ny MAPAR, hifehy ny rafitra rehetra izay vao hiroso amin’ny fifidianana, ka any amin’ny volana jona sy jolay any ho any ny fifidianana depiote, raha ny tombana. Ao anatin’ny fotoana fisokafan’ny lisi-pifidianana isika ankehitriny ka entanina ny tsirairay hanara-maso ny anarany sy hanoratra izany raha tsy mbola ao. Hatreto, ny CENI sy ny HCC hatrany no mbola mikarakara ny fifidianana kanefa maro amin’ny olom-pirenena no tsy mahatoky an’ireo intsony.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany faha-5Mpikamban’ny K25 kotrehina hogadraina

Olona miisa 7 no nosamborina teny amin’ny Boriboriborintany faha-5 omaly zoma 11 janoary vao maraina ary nalefa avy hatrany teny amin’ny fampanoavana.

 

 Re fa notoriana olom-boafidy iray izy ireo noho ny tsy fitovian-kevitra ara-politika satria avy amin’ny K25. Raha ny fanamarihan’ny olona dia tsy vao izao io olom-boafidy io no manao vava tsy ambina sy mihetraketraka. Ny takarivan’ny 19 desambra dia nisy ny fisamborana sy fandrahonana tamin’ny basy natao ny olon’ny K25 iray mpikamban’ny Birao fandatsaham-bato, raha ny horonantsary fijoroana vavolombelona niparitaka tamin’izany. Nambaran’io lasibatra io fa nambanana basy sy nosavaina izy, ary norahonana hoe: “tonga dia any Tsiafahy ialahy androany”. Izao indray dia raikitra ny fampisamborana olona sy fikasana hanagadra. Nalefan'ny fitsarana nody moa ireo K25 miisa 7 voasambotra omaly ary amin'ny alarobia 16 janoary miverina eny amin'ny fitsarana. Tantara mitohy…

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanan-draharaham-panjakanaAhiana hiverina ny gaboraraka

Tafiditra ao anatin’ny Repoblika fahefatra tapany faharoa isika amin‘izao fotoana. Raha ny tapany voalohany no hanaovana jery todika, vanim-potoana tena nanjakan’ny gaboraraka sy ny tsy fahaiza-mitantana nandritra ny dimy taona naharetan’ny tetezamita.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vinan’i Andry RajoelinaTokony hifanaraka amin’ny filan’ny vahoaka, hoy ny ABA

Mitohivakana ny fanehoan-kevitra mikasika ny fahazoan’ny malagasy filoham-pirenena vaovao, Andry Rajoelina. Naneho ny heviny manoloana izany ny filohan’ny Antokom-Bahoaka malagasy (ABA), Dany Rakotoson.

 

 Ny andrasana amin’ny filoha vaovao, hoy ny tenany, dia ny fitarihana ny vahoaka hanana fiainana tsara. Anisan’ny firenena farany mahantra isika ka tokony hifanaraka tsara amin’ny ilain’ny vahoaka ny zavatra hatsangana mba tsy ho fandanilaniam-poana. Tsara ny Coliseum, hoy ny tenany, saingy na ireo artista aza tsy afaka mampiasa azy araka ny tokony ho izy. Mila fiaraha-mientana amintsika vahoaka miisa 25 tapitrisa ihany koa anefa ny antoka ho amin’ny fampandrosoana fa tsy tokony hankinina amin’ny mpitondra fotsiny. Mora ny manao tranobe sy ny manao tramway saingy tena laharam-pahamehana amin’ny vahoaka ve izany ? Ny ABA dia tsy hijoro ho mpanohitra fa mpanitsy ny tsy mety kosa mba tsy ho sakana ho amin’ny fampandrosoana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fianianan-dRajoelinaTsy hisy fivavahana, tsy hisy baiboly

Amin'ny fomba repoblikanina no hanatontosana ny fianianana izay hatao ny 19 janoary ho avy izao. Tsy hisy baiboly na boky inona na boky inona fa dia hianiana eo fotsiny ny filoha vaovao, raha araka ny loharanom-baovao mivoaka.

 

Voalohany eto amin’ny tantaram-pirenena ny fianianana tsy mampiasa baiboly izany. Tsy maintsy hieritreritra ny olona ny amin’ny tsy mampihorina ara-pivavahana ity fitondrana vaovao ity. Hafa raha samy hafa ilay fianianana izay tsy fantatra mazava ny antony. Fivoizana ny fisarahan’ny finoana sy ny fitantanana ny raharaham-panjakana na ny laïcité de l'État » ve ? Sa mifono zavatra hafa. Maro no mametra-panontaniana amin’ny mety ho fisiana rafitra mametraka sakana amin’ny fampifandraisana ny lanonana sy ny fianianana ary ny fahefana azo sy ny fitantanana ny firenena tsy hisy fitakosonana na rohy amin’ny finoana kristianina. Raha handray ohatra amin’ny fombana firenen-dehibe roa isika, dia ny an’ny Frantsay aloha tsy miraharaha firy an’izany amin’ny fianianana tahaka izao. Ny Amerikanina kosa dia manao ho zava-dehibe ny fianianana amin’ny baiboly, ary manan-danja ho azy ireo sy hireharehany fatratra ny hoe: “« God Bless the United States of America » na mitahy an’i Etazonia Andriamanitra. Tsy teren’ny lalàmpanorenana isika hianiana amin’ny baiboly, saingy izay no natao teto hatrizay. Marihina sy tsiahivina fotsiny fa tamin’ny taona 2009 nakana fahefana amboletra, dia nisy ny fitondrana mpiandry niaraka tamin’ny baiboly teny amin’ny Lapan’Ambohitsorohitra. Tamin’ny fampielezan-kevitry ny kandida Rajoelina, izay efa nambaran’ny HCC fa lany, dia andian-tenin-tsoratra masina nalaina tao amin’ny baiboly kristianina no nampiasaina nambabona ny olona. Miteraka adihevitra lehibe kosa amin’izao ny fisafidianan’ny mpitondra vaovao hiala amin’izany resaka baiboly izany na dia malalaka tokoa aza izy amin’ny safidiny. Ho avy eny an-toerana ve ny avy amin’ny FFKM (Fiombonan’ny Fiangonana Kristianina eto Madagasikara) ? Miandry izay hiseho ny rehetra. Araka ny andininy faha-48 amin’ny Lalàmpanorenana dia hifanaovan’ny Filoha teo aloha sy ny vao voafidy ny famindram-pahefana  ofisialy, ary atrehin’ny Filoham-panjakana mpisolo toerana, raha ny didin’ny HCC.

 

 

 

Toky R

 

 

 

Midi Madagasikara0 partages

CUA : Le budget 2019 adopté hier

49.160.552.813. Ar. Tel est le volume du budget primitif pour 2019 de la Commune urbaine d’Antananarivo. Une très légère hausse par rapport à celui de 2018 qui était de 49.148.874.080 Ar. Ce budget a été voté hier par le Conseil municipal qui a le même jour clôturé sa première session ordinaire de cette année 2019. La session a duré 10 jours. « En votant ce budget primitif, le Conseil municipal a en même temps validé les projets prioritaires de l’Exécutif municipal dont entre autres et notamment l’amélioration de la rentrée fiscale à travers le renforcement de la bonne gouvernance financière dans la gestion des affaires de la commune.», a expliqué le président du Conseil municipal Faustin Andriambahoaka.

SAMVA. Le président du Conseil municipal a également fait savoir que la session a remis en question le rattachement de la SAMVA au ministère de l’Eau et de l’assainissement.  « Le SAMVA qui est chargé du ramassage d’ordures dans la Capitale a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. La session a débattu de l’éventualité de son rattachement à la CUA pour qu’il puisse accomplir sa mission comme il faut. D’ailleurs, sa compétence est limitée dans la commune urbaine d’Antananarivo. », a souligné le président du Conseil municipal. Par ailleurs, Faustin Andriambahoaka a déclaré que les compétences des six arrondissements en matière de développement seront renforcées. Le budget primitif de la CUA voté hier par le Conseil municipal sera immédiatement transmis à la Préfecture de police d’Antananarivo pour contrôle de légalité.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

MJS : Le budget des grands jeux déjà dans la loi de finances

Le ministre, Tsihoara Faratiana, satisfait de sa mission à la tête du MJS.

Les Jeux des Iles de l’Océan Indien à Maurice, les Jeux Africains au Maroc et la CAN en Egypte attendent le ministère pour cette année 2019.

La grande famille du ministère de la Jeunesse et des Sports s’est retrouvée, à l’Hôtel AC Ivato, hier. Une occasion pour le ministre, Tsihoara Faratiana de remercier tout le personnel et les collaborateurs lors des sept mois passés ensemble à la tête du département ministériel. « Tout d’abord, je tiens à féliciter le président de la République, Andry Rajoelina. Cela fait exactement sept mois que j’étais à la tête du MJS. La durée est courte, mais, on a réalisé pas mal de programmes et de projets. J’ai beaucoup appris. Nous avons apporté certains changements dans l’orthodoxie administrative et financière, ce qui nécessite un grand effort et l’implication de tout le monde. Dans le volet jeunesse, toutes les actions ont été surtout axées sur la politique nationale de la jeunesse, et son plan de mise en œuvre.  Nous avons construit, réhabilité, les centres de jeunes et les espaces jeunes. Ces structures qui ont été également dotées en matériels  sans oublier le renforcement de compétence et de capacité des jeunes. Côté sport, il y a la mise en œuvre du plan d’action de Kazan (PAK) sur l’éducation physique de qualité. On a mis en accent la préparation de la relève à travers les formations, le sport pour tous, le sport scolaire, l’ASIEF pour les fonctionnaires et les Universiades pour le sport universitaire » a expliqué le ministre. Comme cette année 2019 est charnière pour le sport malgache, le ministère a déjà prévu le budget pour les grands évènements sportifs dans la loi de finances. « Les Jeux des Iles de l’Océan Indien (JIOI), la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte, les Jeux Africains feront partie des grandes compétitions que le pays doit honorer cette année », a continué le ministre. « Je cède ma place et souhaite plein de succès à mon successeur » a conclut, Tsihoara Faratiana.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

VITM : Pour un développement effectif et équilibré

Le parti VITM ou Vonjy Iray Tsy Mivaky, par le biais de son président national Dr Razanabahiny Marojama Christian, tient à féliciter le nouveau président de la république de Madagascar Andry Nirina Rajoelina pour son élection à la tête du pays. « Maintenant, le peuple aspire à un développement effectif et équilibré de toutes les régions de l’île, raffermissant ainsi l’unité nationale, chère au parti Vonjy Iray tsy Mivaky. », souligne Razanabahiny Marojana Christian. Ce dernier a fait savoir que son parti participera à toutes les élections qui seront organisées dans les mois qui viennent.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Délestage : Moins fréquent à Tanà mais plus accentué en provinces

Même après la provocation des pluies artificielles, le niveau de l’eau dans les centrales hydroélectriques comme Andekaleka, est encore insuffisant. (Photo d’archives)

Trois opérations aériennes ont été lancées au début de cette année en vue de provoquer des pluies artificielles servant à alimenter en eau les centrales hydroélectriques de la JIRAMA.

En fait, en cette période d’étiage, les cours d’eau sont à leur plus bas niveau ne permettant plus de faire fonctionner à 100% les centrales hydroélectriques de cette société nationale de production d’eau et d’électricité. « La JIRAMA est ainsi obligé de recourrir aux centrales thermiques. La gestion de cette société est de plus en plus déficitaire depuis les trois derniers mois de l’année 2018. En effet, ses dépenses en consommation de carburants s’élèvent à 55 milliards Ar par mois alors que ses recettes mensuelles n’atteignent que 58 milliards Ar en raison d’une vente à perte. Pis encore, elle n’était pas en mesure de régler à temps des fournisseurs entraînant la suspension de l’approvisionnement en carburants utilisés pour faire fonctionner les centrales thermiques. Du coup, un programme de délestage économique est opéré. Ces coupures de courant sont moins fréquents à Tanà mais, c’est plus accentué en provinces », a expliqué le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, lors de sa rencontre avec la presse hier.

18 millions Ariary. A titre d’illustration, « la JIRAMA est obligé d’employer le gas oil à Antsiranana car les camions citernes transportant le fuel lourd ne peuvent pas y accéder en raison de la coupure de route. Il faut ainsi économiser des carburants en procédant au délestage », a-t-il rajouté. A Toliara, la population locale victime se plaint également car le délestage affecte de nombreuses activités comme la charcuterie et la restauration, la coiffure et la couture qui constituent pourtant une source de revenu principal.  Quant à Antananarivo, le ministre de tutelle a soulevé que le délestage est plus ou moins maîtrisé. Notons que les besoins de la population locale se chiffrent à 230 Mégawatts durant la période de pointe alors que les centrales hydroéelctriques ne fournissent que 120 Mégawatts. Le reste sera de ce fait comblé par les centrales thermiques. Comme une solution pérenne, il rappelle que l’opérationnalisation des nouvelles centrales hydroélectriques de Sahovika et de Volobe d’ici à 2022 et 2024, contribuera à l’amélioration de la production d’énergie à Madagascar. Et en revenant sur les opérations aériennes visant à épander du sel dans les nuages et au- dessus des cours d’eau, il faut savoir que le coût de chaque opération est de l’ordre de 18 millions d’Ariary. En dépit de tout cela, le ministre de l’Energie a encore réitéré que l’équilibre opérationnel de la JIRAMA est prévu en 2020. En attendant, les subventions allouées par l’Etat s’imposent.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Junior Reporters Club : Quand les enfants et les adolescents s’initient au journalisme radio

1. De gauche à droite, Christella, Sedera, Emilie et Toky ont été particulièrement motivés à relever le défi d’intégrer le plus longtemps possible le milieu du journalisme radio.

Plusieurs dizaines d’enfants et d’adolescents de la région Anosy, ont choisi le milieu des médias en général, et du journalisme en particulier, pour se mettre au service des jeunes de leur localité.

  Ils sont passionnés et très motivés pour apprendre le métier de journaliste radio. « Ils », ce sont les 85 enfants et adolescents, de 10 à 16 ans, issus de la région Anosy dans le sud de Madagascar, sélectionnés pour intégrer le « Junior Reporters Club » (JRC). Ils viennent de bénéficier de plusieurs jours de formation cette semaine à Tolagnaro. Pris sous les ailes de plusieurs formateurs, dont le directeur de la RNM (Radio Nasionaly Malagasy), ces jeunes ont appris le b-a-ba de la profession de journaliste radio et se sont initiés aux techniques de base de ce métier qui, visiblement, les passionne. En outre, ils ont surtout été informés et formés sur plusieurs thématiques concernant les jeunes, incluant les droits de l’enfant, les pratiques familiales essentielles, la lutte contre la violence faite aux enfants, et bien d’autres.

KOICA. Cette initiative JRC entre dans le cadre de l’amélioration de la vie et du  développement des jeunes de l’Anosy, ciblant en particulier les filles face à leur situation de vulnérabilité en matière d’accès à l’éducation, de violence et d’accès aux soins de santé. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un programme de coopération qui a bénéficié d’un important financement de KOICA (Korea International Cooperation Agency ou Agence de coopération internationale de la Corée). Ce programme est mis en œuvre par l’UNICEF en collaboration avec le gouvernement à travers plusieurs ministères.

Sitôt leur formation terminée, les JRC intégreront les cinq stations radio que compte la ville de Tolagnaro, où ils mettront aussitôt en pratique leurs nouveaux acquis en réalisant des émissions pour la jeunesse locale.

2. Les JRC de Tolagnaro, par le biais de leurs futures émissions, disent « être au service des intérêts des enfants et des jeunes de l’Anosy ».

Mieux s’armer. Ces jeunes de l’Anosy se sont révélés très sensibles aux recommandations et informations qui leur ont été partagées, et ont en retour, partagé leurs vécus dans leurs communautés respectives. Parmi les problèmes évoqués par ces adolescents, notamment les filles, figure la grossesse précoce, qui contraint les filles à abandonner l’école. Le programme financé par KOICA inclut justement un volet visant à soutenir les filles à faire face à de telles situations. Les formations dispensées aux membres du JRC permettront à leurs futurs jeunes auditeurs, par le biais de leurs émissions, de mieux s’armer face aux problèmes évoqués, et d’informer les enfants et adolescents sur ces problèmes qui compromettent leur avenir, leur santé et leur développement.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de l’environnement : Des réalisations encourageantes pour 2018

Les feux de brousses auraient régressé cette année.

Saisies de tortues endémiques du pays, arrestation d’équipages d’un navire exportateurs de bois de roses ou encore tendance à la baisse en matière de feu de brousse, les réalisations du ministère de l’Environnement durant l’année 2018 sont encourageantes.

Crédit. Une des avancées majeures de l’année 2018 concernant le secteur environnement est sans doute l’obtention du financement à hauteur 70 millions de dollars par le biais de la Banque Mondiale. Un financement obtenu par l’intermédiaire du système de crédit carbone qui devrait être attribué dans la préservation des ressources naturelles auprès des aires protégées de Madagascar, et qui vont cibler les acteurs œuvrant dans le domaine de la conservation. Des conditions et critères ont toutefois été mises en place afin de sécuriser l’utilisation des fonds. « Par expérience, les bailleurs de fond se sont rendus compte que les Malagasy savent comment s’octroyer des financements mais deviennent incompétents lorsqu’il s’agit de les utiliser à bon escient. Ce qui a amené les bailleurs à mettre en place des critères d’éligibilité assez exigeantes« , a fait savoir le ministre de l’Environnement Guillaume Venance Randriantefiarison lors d’une conférence de presse organisée dans son bureau à Antsahavola hier. Le fond ne peut toutefois pas encore être utilisé si l’on se réfère à ses dires. « Le fond est actuellement tiraillé entre le trésor public malgache et les bailleurs de fond« , a-t-il fait savoir. Avant de noter « le fait est que les bailleurs en questions ne veulent pas se risquer de verser le fond dans les caisses de l’Etat faute de leur sécurisation« .

Trafics. Le moment a été également l’occasion pour Guillaume Venance Randriantefiarison de noter quelques points. « Une des grandes avancées majeures observées auprès de mon département ministériel est le changement de mentalité en termes de prises de responsabilité et de respect des lois exigés par les responsables aussi bien au niveau central   que régionaux » a fièrement lancé notre interlocuteur. « On a sciemment véhiculé que des gros bonnets sont derrières les divers trafics des ressources naturels. Par gros bonnets, on entend des personnes intouchables. Le gouvernement dans lequel je suis membre a tout fait pour faire comprendre aux responsables des diverses directions qu’il ne faut pas se laisser faire, qu’il faut appliquer la loi et surtout que personne n’est au dessus de la loi » a expliqué Guillaume Venance Randriantefarison. Les divers saisis menés l’année 2018 seraient donc les fruits de cet effort du gouvernement à faire régner la loi. Le ministre n’a d’ailleurs pas manqué de soulever l’arrestation du navire Flying à Toamasina. Si les choses avancent, des efforts restent toutefois à mener. La sauvegarde de l’environnement souffre encore de mauvaises pratiques, de non respect des lois et règlements en vigueur, mais surtout du laisser-aller dans la prise de responsabilité auprès des départements ministériels.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Ankadindramamy : Six arrestations suite à une plainte déposée par un député MAPAR

Hier dans la matinée, des policiers du commissariat du 3earrondissement de la Sécurité publique à Antaninandro ont arrêté trois individus à Anakadindramamy, dans le 5e Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo. Ces arrestations ont fait suite à la plainte déposée par le député MAPAR Naivo Raholidina, élu dans cette circonscription auprès du parquet  du Tribunal de Première instance d’Antananarivo. La plainte porte sur le fait qui s’est produit chez ce député le jour du deuxième tour du scrutin présidentiel le 19 décembre 2018 durant lequel, un groupe de personnes a semé la pagaille devant le domicile de cet élu à Akadindramamy. Il était là pour dénoncer le député d’avoir séquestré une personne chez lui tout en lançant des pierres. Se sentant victime, le député a porté plainte pour diffamation et destruction de biens d’autrui auprès du Parquet qui a remis l’affaire auprès de la Police. Compte tenu de ces faits, la police estime que cette affaire n’a rien de relation avec la politique comme il est rapporté sur les réseaux sociaux disant que les suspects sont des membres du Candidat K25, le concurrent de celui qui était soutenu par le MAPAR durant cette élection. L’enquête est en cours car jusqu’ici, tout reste au stade de la suspicion.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ambato-Boeny : tafakatra enimpolo no matin’ny kitrotro

Miantso vonjy ny olona.

An’arivony, hatrany ambanivohitra, no miaina ao anatin’ny aretina sy miandry izay fitsaboana ho azy. Nanomboka tamin’ny volana novambra tamin’ny taon-dasa no efa nahitana tranga ny tany an-toerana. Ny tapaky ny volana desambra kosa no nambara fa nanomboka nisy maty. Vokatry ny tsy fahampian’ny fitsaboana dia niely sy niparitaka izany ka saika ny isan-tokantrano mihitsy no miaina io aretina io ankehitriny. Ny zaza amam-behivavy no voalaza fa lasibatra, fa indrindra ny reny mitondra vohaka. Marefo ny hery fiarovana amin’izy ireo, moa betsaka ireo ankizy no tsy mbola vita vakisiny fanefitra akory nanomboka tamin’ny fahasivy volany. Aretina sarotra sitranina raha toa ka tsy voatsabo haingana ny aretina kitrotro. Vitsy amin’ireo mponina any an-toerana anefa no mba manatona tobim-pahasalamana fa miaina amin’ny fitsaboana nentim-paharazana sy fisotroana tambavy. Manampy trotraka rahateo, hoy ireo mponina avy any, ny tsy fahampian’ny mpitsabo, fidangan’ny saran’ny fitsaboana sy fahalafosan’ny fanafody vidina ka mihemotra ny maro miandry izay higadonany. Moa mandeha amina kilometatra maro vao mahita toeram-pitsaboana. Mararin’ny aretina kitrotro avokoa amin’izao fotoana no mameno ireo toeram-pitsaboana rehetra misy ao Ambato Boeny, araka ny vaovao voaray. Na dia tsy ampy fahefana hitsabo azy aza izy ireo dia mihafy, na hatory eny an-tokotany aza. Vokatr’io tsy fananana io, misy amin’ireo marary no mamonjy fodiana tsy fidiny ka tsy vitsy amin’izy ireny no mamoy ainy, indrindra fa ny any ambanivolo, izay saika ahenoana olona iray maty isan’andro, araka ny tatitra hatrany.Miantso vonjy amin’ireo tompon’andraiki-pahefana isan’ambaratongany indrindra fa amin’ny ministeran’ny fahasalamam-bahoaka, araka izany, ny vahoaka ao amin’ny distrikan’Ambato Boeny. Miantso fandraisana an-tanana, indrindra fa amin’ny fitsaboana ireo marary ireo. Mihanaka izay tsy izy mantsy ny aretina ka ahiana ho ripak’io valan’aretina io avokoa ny fianakavina manontolo noho izy tsy voafehy intsony.Tantely Vandriam 

Midi Madagasikara0 partages

Andry Nirina Rajoelina : le passage du rêve à La réalité

La semaine s’est passée comme dans un rêve pour le président Andry Nirina Rajoelina. Sa victoire a été saluée tant sur le plan local qu’international. Les félicitations sont venues de tous les horizons et il s’attelle à la préparation de son intronisation qui devrait être grandiose . Mais cet état de grâce ne va durer longtemps car il sera très vite rattrapé par la réalité. La population attend un début de solution des problèmes qu’il rencontre dans sa vie quotidienne. Cette dernière ne croit plus  au messie, mais elle veut sentir un changement dans tous les secteurs.

Andry Nirina Rajoelina  : le passage du rêve à La réalité

Le nouveau président, quand il était candidat, a fait rêver les électeurs. Certains ont d’ailleurs commencé à rappeler les promesses qu’il a  faites de manière inconsidérée lors de sa campagne électorale. Il est maintenant confronté à la réalité et il doit y faire.  Son action devra être concrète et il va devoir commencer à adoucir les conditions de vie des Malgaches. Le délestage, le  chômage , l’amélioration du secteur de la santé et de  l’éducation  sont au centre des préoccupations de la population. Cette dernière n’attend  pas que, celui qui est à la tête du pays fasse des miracles, mais elle veut sentir des efforts palpables de sa part. Le président élu en est conscient et il  ne ménage pas sa peine pour constituer l’équipe la plus performante possible à ses côtés. Cependant, il  doit tenir compte de nombreux paramètres pour ce faire, celui de la politique n’étant pas le  moindre. Le  président Andry Nirina Rajoelina bénéficie pour le moment d’un capital de sympathie qui lui sera nécessaire pour imposer ses premières mesures. Il ne rencontrera pas de véritable opposition dans un premier temps  car les contestataires se sont tus. Ils ont décidé de jouer le jeu, mais cette période de calme et de  sérénité ne durera pas longtemps. Les couacs apparaîtront aux premières difficultés.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

MFB : 2018, Une année riche en grandes réalisations

La ministre Vonintsalama Andriambololona et son mari, ensemble pour la bonne cause

Cette année, le ministère des Finances et du Budget a opté pour une formule inédite, en joignant l’utile à l’agréable par le biais de la journée de reboisement qui a également  fait office de cérémonie de présentation de vœux du personnel à la ministre Andriambololona Vonintsalama.

Trois milles plants dont 1000 pieds d’eucalyptus grandis, 400 pieds d’eucalyptus robusta, 400 pieds d’olives et 1100 pieds de frênes. Le tout sur un terrain de 2 hectares sur les 35 hectares  dont dispose  le ministère des Finances et du Budget à Andranovelona.

Largement positif. Département clé de l’économie, le MFB a ainsi ouvert la campagne de reboisement 2019, hier. Tout en procédant à la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux qui cette fois-ci , ne s’est donc pas passée dans un espace de loisirs, mais sur une parcelle de reboisement. « C’est aussi une manière de prouver notre amour de la patrie car le reboisement est un acte citoyen » a expliqué, la ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona.  Un amour de la patrie qui s’est également traduit par les actions réalisées par le ministère ces dernières années. « Si on a un bilan largement positif, c’est grâce aux efforts que nous avons réalisés ensemble », a reconnu la ministre. Effectivement, 2018 aura été une des grandes réalisations pour le MFB. Notamment au niveau des relations avec les bailleurs de fonds qui ont été marquées par la Facilité Elargie de Crédit octroyée par le FMI et dont la troisième revue a été bouclée avec succès en 2018, pour le déblocage d’une aide de 44,5 millions de dollars. La Banque Mondiale a également fourni un don de 60 millions de dollars. Sans compter les dons de l’Union Européenne et des autres dont le gouvernement allemand avec 16,5 millions de dollars d’aide pour l’environnement.

Une partie des reboiseurs du MFB

« Zava-bita ». De nombreuses infrastructures ont également été réalisées aussi bien au niveau central que dans les régions. Pour ne citer entre autres  que les centres fiscaux de Mahajanga, Nosy-Be, Port-Bergé, Morondava, ou encore le bâtiment de la Direction Générale du Budget d’Antsiranana et le scanner de Nosy-Be. Pratiquement, toutes les directions générales du ministère ont eu leur « zava-bita ». Une année faste, en somme pour ce département qui gère l’argent public avec  « l’esprit finances ». « C’est un esprit qui cherche constamment l’excellence dans la gestion des finances de l’Etat »  selon toujours la ministre Vonintsalama Andriambololona.  Un esprit qui a notamment permis de boucler à temps la loi de finances rectificative 2018 et la loi de finances initiale de 2019. Sans compter le retour à la normale de l’élaboration de la loi de règlement.  Mission accomplie, en somme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

IKM : « Du Rêve à la Réalité » de Fifaliana Randriambololona

Capter les rêves, Fifaliana Randriambololona en a fait sa réalité

Fifaliana Randriambololona fait partie de la génération rêveuse, elle a réalisé une installation hier à l’Ikm Antsahavola intitulée « Du Rêve à la Réalité ».  Une interview à la volée. 

Rêveuse éveillée ou rêveuse bercée, parlez- nous de votre exposition ?

« Du Rêve à la Réalité», comme son nom l’indique, je pense que c’est la seule expression qui illustre bien mes démarches, mon parcours en tant qu’artiste. « Du Rêve » j’étais toujours une fille un peu rêveuse, qui a pleine d’imagination, ma mère m’a vraiment inspiré parce quand elle était encore là elle n’arrêtait pas de bricoler de customiser, de créer tous mes vêtements. Alors , c’est la raison pour laquelle je peux dire que j’ai hérité de son talent. Donc pour faire court, quand je vois des décorations, ou bien des petites bricoles mignonnes, j’imaginai dans ma tête et même je rêvai que je peux le reproduire en meilleur, avec ma touche personnelle, on peut dire d’originalité. En gros, je crée mes œuvres pour qu’elles  soient différentes des autres. Qui exprime ma personnalité : simple.

Vous confectionnez des objets traditionnels inspirés de la culture amérindienne, pourquoi chercher si loin ?

Pourquoi exposer des attrapes rêves ? La première fois que je me suis vraiment intéressée aux attrapes rêves, c’est parce que j’ai fait un exposé sur ce thème. J’ai découvert qu’il renferme une grande légende. En gros, il a vraiment une grande signification. Comme première signification, elle attire les bons rêves, les bonnes ondes, tout ce qui est positif. Et sur ce, c’est la première raison de mon exposition, je veux partager ces bonnes ondes aux public. En tant que médiatrice culturelle, je veux partager cette culture amérindienne, à ma façon et à ma version.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Tennis- Championnats d’Afrique australe : Trois médailles d’or dans l’escarcelle malgache !

Très belle moisson pour la délégation malgache en Namibie lors des championnats d’Afrique australe de tennis chez les moins de 14 et 16 ans.

Madagascar termine en effet à la première place devant respectivement le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. Avec la manière si on se réfère à cette finale malgacho-malgache des moins de 14 ans filles où Randy Rakotoarilala s’est imposée devant Miotisoa Rasendra en deux sets (6/4 ; 6/1).

Du coup, les deux filles se qualifient pour les championnats d’Afrique qui vont se tenir en Afrique du Sud au mois d’avril.

Un score d’anthologie. Les protégés du président Stéphane Rakotondrainibe ne sont pas arrêtés à cette belle démonstration des filles car Toky Ranaivo a aussi fait parler la poudre chez les garçons de moins de 16 ans. Il a véritablement fait sensation en venant à bout du numéro Un sud-africain Carl Roothman, et en prenant d’emblée le premier set sur un score d’anthologie de 6 à 1. Une gifle dont ne s’est jamais remis le Sud-Africain qui revenait certes par 6 à 2 au second set. Mais c’était du reculer pour mieux sauter pour Toky Ranaivo qui prenait le tie-break par 10 à 7.

En double, la paire malgache, Mialy et Narindra Ranaivo  ont également gagné la finale des moins de 16ans en battant la Zimbabwéenne Rufaro Magarina et la Sud-Africaine Kelly Arands en deux sets (7/5 ; 6/4).

Par contre le double malgache en U14 a été moins chanceux puisque Mahefa Rakotomalala et Finoana Rakotomalala se sont inclinés en finale devant Leo Matthyser de l’Afrique du Sud et Benedict Badza du Zimbabwe.

Avec trois médailles d’or et une d’argent, la délégation malgache conduite par le DTN Dina Razafimahatratra rentre au pays avec la satisfaction du devoir accompli. Reste à attendre que le nouveau ministre des Sports fera tout pour aider le tennis malgache après cette belle démonstration. Croisons les doitgs !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ikopa : Nisy lehilahy nitsoraka, maty tsy tsa-drano

Ny mpamonjy voina no naka azy tao. (Sary nindramina)

Maro no nahita satria amin’ny fotoana maha-betsaka mpandalo teo an-toerana izany. Teo ambany tetezan’i Tanjombato no niseho ilay famonoan-tena. Manodidina ny tamin’ny iraika ambiny folo ora maraina no nisaoty tao ilay lehillahy sahabo ho telopolo taona. Raha ny filazan’izay nahita ny zava-nisy dia niresaka tamin’ny olona tamin’ny findainy aloha izy ary tampoka teo dia nanapa-kevitry ny nisaoty tao Ikopa. Teo ihany koa dia efa tsy hita intsony izay nisy azy, ny rano rahateo niakatra noho ny orana nifanesy tato ho ato. Raha noeritreretina ho natsingevan’ny rano dia tsy izany velively no niseho fa nilentika tany ambany tany aza ilay lehilahy. Tsy nisy sahy nanavotra ny olona satria efa fantatra ihany laza ratsin’Ikopa. Efa be loatra izay namoy ny ainy tao izay. Niandry ny mpamonjy voina niditra an-tsehatra. Feno olona tanteraka ny tetezan’i Tanjombato satria liana izay nahalala ny zava-nitranga ary liana koa raha ho avotra na tsia ilay lehilahy. Natao ny fikarohana rehetra ary tsy dia naharitra ela dia hitan’ny mpamonjy voina avy amin’ny fitsofohana lalina tao anatin’ilay rano ilay lehilhahy, saingy efa vatana mangatsiaka sisa no tafavoaka tao. Hatreto dia heverina fa olana ara-pitiavana no anton’ity famonoan-tena izay tsy voalohany teo amin’io toerana io ity. Sady nalahelo ny olona raha nahita ilay razana no tonga saina tamin’ny fahasahian’ilay olona izay vao fotoana fohy talohan’io no hitan’izy ireo velona aina ary nandeha teo amin’ny tetezana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Fraude douanière : Concurrence déloyale dénoncée par les opérateurs

Les fausses déclarations à la Douane se poursuivent, selon les importateurs victimes.

Malgré le progrès technique au niveau des contrôles douaniers, les mauvaises pratiques se poursuivent encore. Les trafics illicites interceptés par la Douane l’indiquent d’ailleurs. Cependant, certains usagers restent insatisfaits de la situation actuelle. Hier, des opérateurs économiques, qui se sentent lésés, nous ont confié l’existence de fausse déclaration à la douane faite régulièrement par une société d’importation, que nous ne citerons pas. « Une lettre de doléance a déjà été envoyée au Service de la lutte contre la fraude douanière, le 11 décembre 2018. D’après notre source d’information sûre, cette société importatrice a déclaré au Service des Douanes, avoir importé des produits AGARBATTI, alors qu’en réalité, ces produits sont des huiles alimentaires de Palm. Nous sommes étonnés, car cela fait un mois que la Douane a été mise au courant de cette histoire, alors que la société concernée réussi toujours à émettre de fausses déclarations sans être sanctionnée. Nous faisons appel aux autorités compétentes à voir de près cette situation », ont noté les opérateurs économiques. D’après eux, cette situation porte atteinte à leurs intérêts en termes d’importation et ruine incontestablement le monde du commerce.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

La réussite du processus électoral malgache

L’issue était attendue et elle a été accueillie avec sérénité par la population malgache.  L’annonce de l’élection d’Andry Rajoelina par le président de la HCC est l’aboutissement d’un processus qui a été respecté à la lettre par les parties prenantes à  ce scrutin. Les juges constitutionnels ont été les garants de la légalité et leur verdict a été accepté par  tous.  Le vainqueur et le vaincu se sont serr la main à l’issue de la cérémonie de proclamation des résultats, faisant preuve d’un bel esprit républicain. Marc Ravalomanana a reconnu sa défaite et a félicité son adversaire. Dans un message à la nation, il a appelé à l’apaisement et a formulé des vœux de réussite au  nouveau président. Le calendrier de ce dernier va  s’accélérer. Son intronisation va avoir lieu à Mahamasina le 19 janvier et sera suivie  par une passation de pouvoir symbolique avec son prédécesseur. Le nom du Premier ministre serra annoncé peu après. On connaîtra certainement  dans la foulée la composition du nouveau gouvernement.  Le  pouvoir ne devrait pas faire preuve d’attentisme car son action sera examinée à la loupe. La réalité va s’imposer tout de suite et  il va devoir s’attaquer aux problèmes de  la vie quotidienne des  Malgaches. L’emploi du temps du président Andry Nirina Rajoelina est très chargé et il a fort à faire depuis l’annonce de son accession à la magistrature suprême pour former l’équipe qui sera à ses côtés. On s’est bousculé au portillon pour en faire  partie.  Les messages de félicitation de la communauté internationale affluent et montrent l’estime  de cette dernière pour le président élu. Elle ne cache pas sa satisfaction devant la réussite du processus électoral malgache.

Aux Etats -Unis, on est encore loin d’un épilogue dans l’affaire du « shutdown ». Le bras de fer entre Donald  Trump et les Démocrates n’est pas près de se terminer. Le président continue de réclamer les milliards de crédit nécessaires à  la construction  du mur à la frontière  mexicaine. Le refus de la majorité démocrate du Sénat entraîne ce blocage du  fonctionnement d’une partie de l’administration américaine. Le locataire de la Maison Blanche est en train de chercher des solutions pour contourner ce refus des membres de la chambre des représentants. Il a notamment  l’intention de réallouer les fonds prévus pour  la réparation des sinistres votés l’an dernier à la construction du mur.

Le continent africain a connu plusieurs élections en  2018 et  en ce début de 2019, le processus continue. Le scrutin présidentiel malgache s’est très bien passé et la  Grande île peut être citée en exemple. En RDC, cela ne se passe pas aussi bien et la crainte d’une crise postélectorale est réelle. L’annonce de la victoire de Felix Tsisekedi  par la  CENI a suscité de   nombreuses controverses. Le résultat a été fortement contesté par l’église congolaise et par les observateurs internationaux. Le candidat soutenu par le pouvoir parle d’un « hold up électoral ». La communauté internationale ne cache pas son scepticisme.

En France, les gilets jaunes s’apprêtent à reprendre leur manifestation. L’acte  VIII va avoir lieu aujourd’hui. Les plus obstinés se retrouveront à Paris ou dans  les grandes villes de province. Le dispositif policier sera toujours aussi impressionnant pour contenir les casseurs. La contestation continue pendant que se prépare le grand débat organisé par le gouvernement.

Madagascar est maintenant citée en exemple sur le plan international à cause de la réussite de son processus électoral.  Elle ne l’est plus pour son insécurité rampante ou sur  sa pauvreté        .Elle est félicitée pour  l’esprit de tolérance et de  fair play qui a régné. Ce qui lui vaut d’être cité comme modèle pour les pays qui vont bientôt entamer leur cycle électoral.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Miaramila nisoloky teny amin’ny kioska

Efa fomba fanaon’ireo mpisoloky tato ho ato ny misoloky ireny kioska mpikirakira vola ireny, maro no efa lasibatra, saingy hatreto dia olona roa no mbola nametraka fitarainana raha ny nambaran’ny polisy. Volana maro lasa no efa nalaza ity fisolokiana  vola eny amin’ny kioska amin’ny alalan’ny fandefasana na fakana vola amin’ny finday ity. Misy ireo mampiasa vola sandoka, fa misy kosa ireo fetsifetsy mitady hevitra hafa hentina hisolokiana. Toy ity tranga iray niseho teny Vafotsy ity, ny Alarobia maraina teo. Miaramila iray no voasambotra fa nisoloky tamin’ireny kioska ireny. Toy ireny mpanjifa rehetra ireny ihany ity ranamana ity, tonga teo amin’ny kioska izy ary nilaza fa hisintona vola, fa misy fianakaviany tsy salama ka hilana vola maika. Nilaza ho tsy manana kaonty anefa izy ka nindrana ny findain’ilay tompona kioska. Toy izany no fanaon’ireo mpisoloky, ampidirany ny laharan’ny findainy  io finday fampiasan’ny kioska io,  ka M’Vola no ataony anarany. Andefasany soratra maro sosona (sms) haingana ilay finday  avy eo milaza fa naharay vola ny tompon’ny kioska, hafatra maro sosona mitovy amin’ireny tena izy ireny milaza fa nisy vola voaray. Efa mailo anefa ireny mpiasa amin’ny kioska ireny ka raha vao nanao izay ity miaramila ity, dia nandefa hafatra miafina tamin’ireo namany izy. Ireto farany no nitondra mpitandro filaminana teo amin’io toerana io ka rehefa nohamarinina, dia nanao izay fomba izay tokoa ity miaramila ity. Nilaza ho maika mantsy izy ary nasainy nandoa  vola haingana ilay tompona kioska. Ny mpitandro filaminana anefa no tonga mialoha ka noraisim-potsiny ranamana. Ny zandary no nandray an-tànana ny mahakasika ity raharaha nahavoampanga miaramila ity ka andrasana ny  ho vokatry ny fanadihadiana.

Andry N. 

Midi Madagasikara0 partages

Nouveau Gouvernement : Vers un équilibre régional

Est-ce déjà la dernière ligne droite pour les candidats aux postes de ministre ? Ces derniers viennent en abondance, bien avant l’investiture du nouveau président de la République, Andry Rajoelina. Des techniciens, des politiciens, des opérateurs économiques, des personnalités connues, et aussi des inconnus … se ruent vers le quartier général de l’IEM à Ivandry, pour faire le guet en convoitant les places de membres du nouveau Gouvernement constitué d’ici quelques semaines. Dans les coulisses, des noms de pressentis à tel ou tel poste de ministre, circulent déjà depuis plusieurs jours. Des noms qui figurent dans une liste, qui risquent encore de changer plusieurs fois, avant les nominations officielles des membres du nouveau Gouvernement.

Répartition. D’après ses proches, le président Andry Rajoelina est déjà à la recherche d’oiseaux rares issus des différentes régions, pour occuper les postes clés dans la réalisation de ses fameux « Velirano ». De grosses pointures issues de diverses régions sont déjà en tête de course, selon les informations. Si l’équilibre régional est respecté, comme à l’accoutumée, le grand sud ne sera pas en reste. D’ailleurs, en se référant aux résultats du second tour de la présidentielle, les régions sud de Madagascar peuvent être considérées comme de bons électeurs du président élu, avec plus de deux tiers de voix obtenus dans les régions Ihorombe, Anosy, Atsimo-Atsinanana, Atsimo-Andrefana et Androy. Plusieurs candidats issus de ces régions devraient certainement réussir à se positionner sur la première ligne. Quoi qu’il en soit, l’élu a déjà affirmé qu’il sera le « Président de tous les Malgaches ». Chaque région dispose de personnes douées et la nouvelle formation de Gouvernement le confirmera.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Nomination du nouveau PM : Imbroglio politico-constitutionnel

Le nouveau Président de la République doit tenir compte du poids des votes dans le choix du PM

Le Premier ministre Ntsay Christian remettra la démission de son gouvernement au Président Andry Rajoelina le jour même de l’investiture de ce dernier, le 19 janvier 2018. Soit 7 mois après la constitution de l’équipe gouvernementale le 11 juin 2018.

Nommé le 4 juin 2018, l’actuel locataire de Mahazoarivo va rendre son tablier dans une semaine exactement. Il y a deux cas de figure possibles et imaginables : Primo, le nouveau Président de la République accepte la démission du gouvernement et le charge de l’expédition des affaires courantes jusqu’à la nomination de son successeur pour le PM et la formation du premier gouvernement du second quinquennat de la IVème République pour les ministres démissionnaires. Secundo, l’actuel locataire de Mahazoarivo est reconduit dans ses fonctions par le Président de la République qui nommera par la suite les membres du gouvernement, sur proposition du Premier ministre. Dilemme cornélien pour le nouveau maître d’Iavoloha.

Avis de la HCC. Dans l’un comme dans l’autre cas de figure, se pose la problématique de l’article 54 de la Constitution qui dispose que « le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». Ce qui suppose la convocation de la Chambre basse en session extraordinaire. Or, l’Avis de la HCC en date du 16 février 2018 stipule en son article 2 que « les pouvoirs de l’Assemblée nationale et le mandat des députés qui la composent, issus des élections du 29 décembre 2013, arrivent à échéance le 5 février 2019 à minuit ». Un nouvel Avis de la HCC s’avère nécessaire quoique  le juge constitutionnel ait déjà signifié le 16 février dernier que « pendant la période entre la fin du mandat des députés et la tenue de la session spéciale de l’Assemblée nationale (…), la gestion des services administratifs est, à titre exceptionnel, confiée au Secrétaire général de l’Assemblée nationale, dans le respect des règles et des principes constitutionnels et des attributions réglementaires qui lui sont conférées ». 

Equilibre des pouvoirs. En somme, le Président de la République aura 18 jours, à compter du 19 janvier 2019 pour nommer le nouveau Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale dont la légitimité politique et la représentation nationale pourraient prêter à discussion à quelques jours du terme de son mandat. Des députés issus de la législature sortante ont-ils encore le pouvoir de présenter un PM au Président de la République entrant ? Face à cet imbroglio politico-constitutionnel, la solution la plus simple pour le nouveau Président de la République serait de reconduire le PM démissionnaire jusqu’aux prochaines législatives qui devraient se tenir dans les meilleurs délais. Et ce, afin de garantir « la séparation et l’équilibre des pouvoirs exercés à travers des procédés démocratiques », consacrés par le Préambule de la Constitution.

Règle non écrite. Même en cas de non reconduction de Ntsay Christian, le Premier ministre devrait être en principe, un Côtier, pour deux raisons : Premièrement, le nouveau Président de la République doit essentiellement son élection aux voix des provinces côtières qui ont fait peser le poids des votes en faveur du candidat numéro 13. Deuxièmement, il y a une règle non écrite qui veut que lorsque le Président de la République est un Merina, le PM est logiquement un Côtier. La réciproque étant tout aussi vraie : Quand le Président est originaire des provinces côtières, le PM est issu des Hauts Plateaux ou du pays Betsileo. D’ailleurs, les Présidents de la République qui n’ont pas tenu compte de ce souci d’équilibre national et non pas tribal, au niveau du pouvoir exécutif, sont …tombés en cours de mandat. En ce qui le concerne, Andry Rajoelina, du temps où il était à la tête de la Transition, avait respecté cette coutume qui est devenue source de droit.

R. O