Les actualités à Madagascar du Lundi 11 Novembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara207 partages

JIRAMA : Poursuite du délestage et distribution d’eau non potable

Les dirigeants de la JIRAMA ont adopté des mesures d’urgence face aux problèmes de délestage et de coupure d’eau dans la Capitale.

Des mesures d’urgence seront adoptées dès cette semaine en vue de satisfaire les besoins en électricité et en eau de la population surtout à Antananarivo, qui en a ras-le-bol. Le PCA de la JIRAMA Andriamanampisoa Solo, l’a annoncé lors d’une conférence de presse hier dans la fin de l’après-midi à son siège à Ambohijatovo Ambony.

Il a tout d’abord expliqué que les délestages fréquents survenus depuis vendredi dernier sont dus au problème rencontré au niveau de la centrale hydro-électrique de Mandraka qui assure la régulation du réseau de distribution de courant de Tana. En effet, « celle-ci ne produit plus que 2Mégawatts au lieu de 24 Mégawatts en raison du tarissement d’eau dans le barrage car on est en pleine période d’étiage. Et au niveau du réseau de distribution, c’est en saturation totale puisque la Jirama ne dispose que six sous-stations, installées il y a 30 ans, alors que la pression démographique a presque doublé durant cette période. Pis encore, près de 300km de câbles d’alimentation et des isolateurs sur les poteaux, ainsi que des transformateurs doivent être remplacés en raison de leur désuétude. Moindre mouvement du vent, des oiseaux et des cerf-volants, peuvent provoquer des court-circuits et des délestages techniques », d’après ses explications.

Programme de coupures d’électricité. Comme solution d’urgence, « nous allons accélérer le projet d’amélioration du réseau de distribution dès cette semaine en identifiant les points noirs. Environ 60km de câbles seront remplacés. Et nous allons également installer 20 à 30 nouveaux transformateurs par semaine. Il en est de même pour les isolateurs. L’Etat va allouer un budget spécial pour ce faire, sans attendre les procédures des bailleurs qui vont financer ce projet prévu bien avant. Des entreprises privées seront ainsi mobilisées pour réaliser les travaux. On n’est pas de ce fait, obligé de respecter les procédures de passation de marché étant donné qu’il s’agit de mesures d’urgence », a-t-il fait savoir. Durant ces travaux, les dirigeants de la JIRAMA ont tenu à préciser que les délestages se poursuivent notamment au niveau des quartiers concernés. « Nous allons d’ailleurs informer les usagers sur le programme de coupures d’électricité qui se fera à trois reprises », a expliqué Ravelojaona Albert, le directeur général p.i de la JIRAMA.

Gros déficit. Par ailleurs, le PCA de la JIRAMA a soulevé qu’un groupe de la JIRAMA réhabilité par Jovena, a été repris par la société nationale de production d’eau et d’électricité, il y a une semaine. « Malgré la résiliation du contrat d’achat d’énergie auprès de Jovena, la production électrique de la JIRAMA suffit pour satisfaire les besoins de la Capitale. Par contre, nous sommes obligés de faire fonctionner ce groupe réhabilité qui consomme plus de gas oil pour que les abonnés n’en souffrent pas, et ce, malgré le fait que cela nous engendre un gros déficit », a-t-il poursuivi. Ce sont toutes des mesures d’urgence car d’autres solutions à moyen terme et long terme seront adoptées dès l’an prochain.

Six forages. Quant au problème d’approvisionnement en eau, les dirigeants de la JIRAMA ont évoqué que la capacité de Mandroseza, installée depuis 1993, est limitée à environ 200 000m3 par jour. Cependant, les besoins de la capitale n’ont cessé d’augmenter en raison toujours de la forte pression démographique. Il y a ainsi un gap de production de l’ordre de 100 000m3 par jour. « Nous allons ainsi distribuer directement de l’eau dans les quartiers dépourvus d’eau par le biais des citernes qui seront remplies au niveau du lac de Mandroseza. En outre, six forages seront réalisés cette semaine dans les nappes phréatiques plus profondes des bas-quartiers comme 67ha et Itaosy. Des grandes cuves seront en même temps mises en place afin de distribuer gratuitement de l’eau à la population locale. Par contre, ce ne sera pas de l’eau potable faute de traitement. Ce sera utilisé uniquement pour le lavage des automobiles ou les lavages domestiques ou bien pour la cuisson », a précisé Ravelojaona Albert, le DG par intérim de la JIRAMA.

Pas sérieux. Par ailleurs, la station de traitement d’eau à Amoronakona sera opérationnelle ce jour. « C’est en phase d’essai. Toutefois, les tuyaux d’alimentation risquent de s’éclater à tout moment puisque les infrastructures mises en place ne sont pas bien consolidées. En effet, on a remplacé le prestataire des travaux à trois reprises. Ils n’étaient pas sérieux. Nous avons même mobilisé les agents de la JIRAMA pour l’aider à concrétiser ce projet. C’est prévu pour alimenter en eau la zone Est de la capitale », a conclu le PCA de la JIRAMA.

Navalona R.

Midi Madagasikara56 partages

Education à la citoyenneté mondiale : Un séminaire de formation pour les ambassadeurs de l’ECM

Les ambassadeurs de l’ECM avec leurs certificats.

Dans le cadre du projet de la Commission nationale malgache pour l’UNESCO (COMNAT/ UNESCO), intitulé « mise en place d’un réseau d’échanges malagasy sur l’ECM », un séminaire de formation sur l’éducation à la citoyenneté mondiale a été offert aux 22 ambassadeurs de l’ECM du 04 au 05 novembre à l’hôtel Le Hintsy Ambohimanambola.

Pendant ces deux jours de formation sur l’éducation à la citoyenneté mondiale organisée par l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), les ambassadeurs ont pu connaître les informations nécessaires relatives à l’éducation à la citoyenneté mondiale et ses thématiques composantes, ainsi que les techniques de montage et de gestion de projets afin de faciliter la création d’activités. Mais ce n’est pas tout, ils ont eu également l’occasion de méditer sur les problèmes locaux liés à l’ECM pour élaborer des solutions durables tout en partageant leurs expériences sur l’éducation à la citoyenneté mondiale. Et après les deux jours de formation, les 22 ambassadeurs qui y ont participé ont reçu des certificats de fin de formation, ainsi qu’une lettre attestant leur sélection en tant qu’ambassadeur de leur région.

Pour le lancement de ce séminaire, la secrétaire générale du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel, Aurélie Razafinjato ; le vice-président du Sénat, Roger Kolo ; et du secrétaire général de la COMNAT/UNESCO, Manda Herilaza Ravelojaona. Lors de son discours pendant cette cérémonie, le secrétaire général de la COMNAT/UNESCO, a mis le point sur la nécessité d’orienter les jeunes malgaches sur la voie de la citoyenneté et du civisme.

Enfin, il est à noter qu’une plateforme d’échanges numérique sur l’éducation à la citoyenneté mondiale est désormais disponible sur Facebook. Elle sera un outil de communication pour les ambassadeurs et leur permettra de partager leurs actions locales pour la promotion de l’ECM.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara32 partages

HVM : Hery Rajaonarimampianina mobilise ses partisans

Le HVM a tenu samedi dernier à son siège à Andraharo son congrès national. Un congrès qui n’a pas vu la présence de Hery Rajaonarimampianina, mais celui-ci a transmis à ses partisans une lettre où il fait part de sa volonté à poursuivre les efforts qu’il a déployés quand il était encore à la tête du pays. A travers cette lettre, l’ancien président qui se trouve actuellement à l’étranger voulait mobiliser le HVM à se préparer à la prochaine élection présidentielle. Son congrès national a permis à l’ancien parti majoritaire de mettre en place des nouveaux responsables à la tête de ses structures. C’est dans ce cadre que l’actuel président du Sénat Rivo Rakotovao a été désigné coordonnateur national. Rachidy Mohammed reste secrétaire général national du parti. Des coordonnateurs provinciaux ont été également désignés, comme Rina Andriamandavy VII pour Fianarantsoa et Fabergé pour Toliara. Ce dernier prend la place du Dr Kolo Roger.

Hémorragie. Visiblement, le HVM veut résister au choc de l’hémorragie dont il est victime depuis son échec cuisant au 1er tour de l’élection présidentielle de 2018. Lors de son congrès de samedi, 17 sénateurs sur les 34 élus sous ses couleurs, ont été présents à Andraharo. D’anciens barons du parti ont également brillé par leur absence, pour ne citer que Jaobarison Rakotoarivony, Herisoa Razafindrakoto, Henri Rabary-Njaka et Monique Rasoazananera. A l’issue de son congrès et contrairement à l’attente des observateurs, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » n’a pas tranché sa position par rapport au contexte politique actuel. Par contre, on a signalé lors de l’ouverture de son mini-congrès national, la présence des dirigeants du RMDM (Rodoben’ ny Mpanohitra ho an’ny Demôkrasia eto Madagasikara), dont la sénatrice Olga Ramalason, Ihanta Randriamandrato et le pasteur Edouard Tsarameha. « Nous dénonçons quand il y a des choses qui ne cadrent pas avec les intérêts de la population. », s’est contenté d’expliquer Rivo Rakotovao.

R. Eugène

Midi Madagasikara25 partages

Magistrature : Fanirisoa Ernalvo revoquée

Fanirisoa Ernaivo entend attaquer la décision du CSM devant les juridictions compétentes.

L’ancienne presidente du SMM vient d’etre revoquée du corps des magistrats par le Conseil superieur de la Magistrature.

Le verdict est tombe pour l’ancienne présidente du SMM (Syndicat des Magistrats de Madagascar) Fanirisoa Ernaivo. En effet, le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) qui vient de tenir sa session au Palais d’Etat d’Ambohitsirohitra l’a révoqué du corps des magistrats. Fanirisoa Ernaivo est accusée d’avoir insulté la police nationale lors d’un meeting tenu le 31 octobre 2018 devant le stade de Mahamasina. Suite a cette insulte, la ministre de la Justice de l’époque a inflige a cette magistrate qui a déjà présente une excuse publique a la police nationale une sanction la suspendant de ses fonctions. Ses rémunérations ont été également suspendues, a I’exception de ses avantages familiaux. Le verdict du Conseil Supérieur de la Magistrature dont la session a été présidée par le président de la République Andry Rajoelina a été prononcée alors que la candidate a la présidentielle de 2018 se trouve hors du territoire national. Jointe au téléphone,  Fanirisoa Ernaivo de réagir :« On m’a convoque a comparaître devant le conseil de discipline du CSM le 08 novembre. Brusquement, ce conseil de discipline a été avance au 07 novembre sans qu’on m’ait préalablement avise. Et encore, on ne m’a pas encore notifie le verdict alors qu’elle est déjà rapportée sur Facebook.», a-t-il affirme. Avant de rajouter : « D’abord, il y a non-respect des droits de la défense. Et ensuite, le secret des délibérations à été violé. »

« Décision politique ». D’après Fanirisoa Ernaivo, le traitement de son « dossier » au niveau du Conseil Supérieur de la Magistrature s’est accéléré suite a ses déclarations sur l’affaire Tana­ Masoandro. « Je n’ai fait aucune déclaration politique sur cette affaire. En tant que juriste,j’ai tout simplement essaye d’expliquer ce que dit la loi sur la procédure d’expropriation. »,a-t-il précisé.

Avant de reveler : « D’après les informations que j’ai eues, le CSM a statue sur mon cos a partir d’une pétition signée par des députes pro-régime. Pour moi, il y a une violation du principe de séparation des pouvoirs. Dans ce genre de situation, les députes ne peuvent que faire des doléances. Pour moi donc, ma révocation est une décision politique. Elle est irrégulière.» A rappeler que l’ancienne présidente du syndicat des magistrats de Madagascar a demande l’annulation et le sursis a exécution de la décision la suspendant a l’époque de ses fonctions de magistrat, mais sa requête a été rejetée. « Six mois après cette décision de suspension, j’ai pu reprendre mes fonctions en tant que magistrat car c’est ce que la loi prevoit. Actuellement, je suis a l’étranger pour une formation. », a explique Fanirisoa Ernaivo. A noter que le Conseil Supérieur de la Magistrature dont le président de la République est le président et le ministre de la Justice le vice-président est un organe chargée de la gestion des carrières des magistrats a Madagascar. Lors de sa dernière session, 8 magistrats ont été convoques devant son conseil de discipline pour corruption.

Recueillis par R. Eugene

Midi Madagasikara4 partages

Trop d’accidents sur la RN7 : Le « Quick Win » désormais en cours pour en réduire le taux

«Quick Win» vise à réduire au maximum les accidents routiers. C’est un programme mis en place par le président de la République et le groupement de la gendarmerie de Vakinankaratra. Les accidents de la route sur la RN7 ont fait une centaine de morts cette année. C’est la statistique la plus extrême de l’histoire. «Quick Win» est un programme fait pour réduire les accidents, voire l’*es abolir de nos routes. En effet, le programme ne reste pas sur la RN7 (Antananarivo-Ambositra), la RN34 (Antsirabe-Miandrivazo) et la RN43 (Sambaina-Faratsiho) sont ajoutées dans la liste. Pour ce faire, des éléments issus de la gendarmerie se sont rendus sur terrain pour appréhender les principales causes des accidents routiers. Comme ces gendarmes qui verbalisent les conducteurs qui roulent en excès de vitesse, contrôlent la validité des permis de conduire, des visites techniques et vérifient que les chauffeurs au volant ne sont pas en état d’ivresse. Ce programme s’avère fructueux. Trois jours après son lancement le jeudi dernier, la gendarmerie a enregistré 42 véhicules qui n’étaient pas en règles. Dans le même programme, des sensibilisations sur l’auto-défense villageoise et la liberté d’informer les forces de l’ordre par le numéro vert (119) sont envisagées.

Voarisoa Davidson

Midi Madagasikara1 partages

Chronique de Mickey : Le Renard et le Bouc

Le FES (Frideriech Ebert Siftung…) est à louer pour sa ferme intention de faire de la sensibilisation et de la formation politique au niveau des jeunes, une priorité. Seulement, entre ce qui doit être et la réalité ; entre les bonnes intentions et les pratiques, la fourberie est toujours présente dans l’arène politique. « Le Renard et le Bouc », cette fable de la Fontaine peut toujours servir d’illustration des attitudes du personnel politique souvent décriées créant le divorce entre lui et le peuple. Elle narre l’histoire de deux compères, le Renard et le Bouc. « La soif les obligea à descendre en un puits : /Là, chacun d’eux se désaltère », y-lit-on. Comme ils sont au fond du point d’eau et qu’il faudra remonter. Le Renard proposa : … Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi/Mets –les contre le mur : le long de ton échine/ Je grimperai premièrement/Puis sur tes cornes m’élevant, / A l’aide de cette machine/De ce lieu je sortirai, /Après quoi je t’en tirerai. Une fois, là haut, le Renard se moque de l’autre et lui dit : « Si le ciel t’eût, donné par excellence /Autant de jugement que de barbe au menton /…Or, adieu : j’en suis hors/Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts /Car pour moi j’ai certaine affaire/Qui ne me permets pas d’arrêter en chemin ».

En résumé, en langage moderne, pour servir ton ambition ou quand tu es dans l’embarras, pour te tirer d’affaire, sers toi de tes compagnons comme ascenseur et une fois arrivé à ton but, tu peux t’en débarrasser. Hélas, combien de fois n’a-t-on pas constaté de tels faits ! Combien d’amertume ont-ils semé derrière eux ces personnages passés maîtres en matière de tromperie ! En plus, ils se targuent d’être plus sensés que tout le monde. En ces heures de transbordements politiques, certains leaders politiques sortent allègrement de leurs rangs pour rejoindre ceux de l’autre bord avec des arguments qui font de la peine à ceux qui les ont suivis naguère , d’accord, mais en plus semblent vouloir les narguer. Mais qu’ils sachent que ; “On peut tromper une partie du peuple tout le temps, et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.”Abraham Lincoln – 1809-1865, ou bien on les avertit que « Chat échaudé craint l’eau froide » Un chat ne peut être dupé qu’une fois en sa vie ; il est armé de défiance, non seulement contre ce qui l’a trompé, mais même contre tout ce qui lui fait naître l’idée de la tromperie. L’eau chaude l’aura outragé ; c’en est assez, il craindra même la froide, et n’aura jamais que très peu de commerce avec elle.

M. Ranarivao

Midi Madagasikara1 partages

Café-histoire : Croyances ancestrales malgaches au centre de discussion

Un ody, présenté au Musée du Quai Branly pendant l’exposition “Madagascar” en 2018. (Photo de Loïc Hervouet)

Fidèle à sa mission d’éducation citoyenne à travers le partage de l’Histoire de Madagascar, le Musée convie son public au grand rendez-vous du Café-histoire le 12 novembre à 17 heures. Le thème des croyances ancestrales sera cette fois-ci au centre des discussions. Loïc Hervouet, journaliste dans un quotidien malgache dans les années 1960 et auteur du fameux livre Comprendre les Malgaches. Guide de voyage interculturel, sera l’intervenant de ce prochain Café-histoire.

Pour cet auteur, les Malgaches ont développé et entretenu depuis des siècles des croyances au moins aussi endémiques que la nature, flore et faune, de la Grande Île. Il explique que la religion ancestrale malgache a été et est combattue pour obscurantisme et paganisme, pourtant elle n’est sans doute comparable à aucune autre. Une religion sans fondateur, sans révélation, sans prophète. Pas de livre sacré, mais un ensemble de traditions et préceptes de proverbes et sagesse ancestrale qui forment les fomba malagasy et leur cortège de tabous ou prescriptions. Pour Loïc Hervouet, la religion ancestrale malgache est un déisme, intensément et profondément vécu.

Le Café-histoire du 12 novembre représente sa dix-septième édition. Il s’agira de l’avant-dernier Café-histoire de cette année 2019. L’habituelle séance de question et de partage, toujours un moment passionnant, clôturera l’intervention de Loïc Hervouet.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Usagers de la Jirama : encore de nombreux sacrifices à venir

C’est le langage de la vérité que les responsables de la Jirama ont tenu hier, lors de leur conférence de presse. Ils ont exposé clairement la situation qui prévaut actuellement. Après l’un des week-ends les plus exécrables vécus par les consommateurs, ils n’ont pas cherché de faux fuyants. Ils sont décidés à agir, mais il n’y aura pas de miracles pour le moment. Les délestages vont continuer et les forages qui vont être faits apporteront de l’eau non potable. On sait maintenant à quoi s’en tenir.

Usagers de la Jirama : encore de nombreux sacrifices à venir

Les usagers ont enduré le pire le week-end dernier et, à voir les commentaires sur les réseaux sociaux, certains étaient au bord de la révolte. La réaction des responsables de la Jirama a donc été normale. Ils ont compris qu’il fallait apporter des explications à ces derniers. Ils n’ont donc pas utilisé la langue de bois mais ont convenu que la situation ne s’améliorerait pas avant longtemps. Ils ont donné les raisons de ces incidents qui ont perturbé l’alimentation électrique de la Capitale (voir l’article en page 5). Ils ont parlé de la vétusté des matériels qu’il fallait remplacer. Ils ont dit qu’ils allaient le faire sans attendre en utilisant des fonds qui allaient être débloqués par l’Etat. lls ont détaillé le processus qui allait être suivi pour arriver à une situation normale. Mais avant cela, les usagers vont être obligés de subir des délestages. En ce qui concerne la pénurie d’eau, il y aura des mesures palliatives qui seront prises. Ce ne sera pas la panacée puisque les forages faits apporteront de l’eau non potable aux habitants des bas-quartiers. Les propos qui ont été tenus par les responsables de la Jirama ont le mérite d’être clairs. Ils ont décidé de ne pas travestir la vérité et ils pensent qu’ainsi, les usagers comprendront le sens des sacrifices à venir.

Patrice RABE.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Installation d’un nouveau centre énergétique à Morondava.

Lors de la visite à Morondava, le Président Andy Rajoelina a assisté à la pose des premières pierres du nouveau centre hybride solaire à Morondava. En effet, pour faire face aux délestages et pour réaliser les promesses présidentielles contenues dans le Velirano, un centre usant de l’énergie solaire et hydrothermique assurera l’approvisionnement en électricité dans toute la ville de Morondava.
Selon les informations obtenues, un budget s’élevant à 8 millions d’euro, parmi les fonds de 25 millions d’euro alloués à la résolution des problèmes en électricité, sera réservé à Morondava. Une entreprise étrangère se chargera de l’installation de ce centre. Il sera opérationnel à partir de Juillet 2020 et produira plus de 23 Mégawatt d’électricité.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : Initiative pour la promotion et développement de l’entrepreneuriat féminin.

Le 9 Novembre, l’organisme Entreprendre au Féminin de l’Océan Indien ou EFOI a présenté sa volonté d’aider les femmes ayant pour objectif de démarrer leurs projets entrepreneurials. Maintenant que le manque de formation et de fonds nécessaires pour pouvoir mettre en œuvre leurs projets, plusieurs femmes connaissent un blocage important pour ne pas commencer.
Pour cela, l’EFOI organisera une formation pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin dans trois localités dont Fianarantsoa, Ihosy et Toliary. En effet, dans chacune de ces villes, 10 femmes, soient 30 au total, bénéficieront d’un appui financier pour démarrer leurs activités. Ainsi, une collaboration entre l’organisme et les ministères en charge sera programmée par l’organisme.
Madagate0 partages

Dadah Rabel. Fisaorana sy ny vidéos tamin'ny 06 sy 07 Novambra 2019

Madagate0 partages

Me Soamiadana Rabetsaroana. Un retour à Madagascar sous les auspices de Saint Louis

« J’ai toujours envie de revenir pour participer au développement de mon pays. Je suis convaincue que mon pays a besoin de ses enfants, des compétences variées et complémentaires pour réussir son développement. Effacer un peu la fausse idée reçue, la perception souvent péjorative à l’égard de Madagascar, mais aussi à l’égard de la diaspora. Aujourd’hui le vent du changement souffle et un regain d’optimisme se fait sentir. Le climat social et politique actuel se révèle être favorable aux participations (…). Tout cela doit être encadré, accompagné, soutenu par des pratiques répondant aux normes techniques requises sur le plan international d’une part. Et d’autre part, j’entends apporter ma part de brique à l’édifice en accompagnant le gouvernement dans cette optique de faire avancer le pays. Avec mes associés, nous travaillons ensemble depuis longtemps. Ils ont voulu m’aider quand je leur ai dit que je voulais revenir ici et ont souhaité m’accompagner dans ce projet. C’est une continuité de ce qui existe en France ». Qui s'est exprimé ainsi face aux journalistes malagasy, l'autre jour (le 5 novembre 2019) et de qui et de quoi parle-t-on exactement?

Me Soamiadana Rabetsaroana et sa maman heureuses

On parle de Soamiadana Rabetsaroana qui, comme son nom l'indique, est Malagasy. Et, contrairement à bon nombre de compatriotes de la dénommée diaspora qui préfèrent rester dans le pays où ils ont obtenu un diplôme, elle a décidé de revenir au pays. Là où beaucoup de Malagasy de son âge souhaiteraient s'expatrier... Juriste de formation, Me Soamiadana Rabetsaroana, avocat au barreau de Paris (toque K0079). est titulaire du Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat (CAPA) délivrée par la Haute École des Avocats Conseils, d'un Master II en Contentieux des affaires suite à un double cursus de haut niveau acquise au sein de l'Ecole Préparatoire et de l'École Nationale de Commerce – ENC BESSIERE et de l'Université Paris X – Nanterre.

Ce n'est pas rien, vous en conviendrez avec moi. Depuis deux ans, Me Soamiadana Rabetsaroana est collaboratrice au sein du Cabinet Saint Louis Avocats. Un peu d'Histoire avant d'aller plus en avant. Ce Cabinet, créé en 1970, s’est installé en 1995 sur l’Ile Saint Louis, dans le 4è arrondissement de Paris. D'où son nom: Saint Louis. Mais qui est donc ce personnage? Sachez alors que c'est l'appellation donnée à Louis IX, dit «le Prudhomme». il s'agit d'un roi de France capétien né le 25 avril 1214 à Poissy, en région parisienne, et mort le 25 août 1270 à Carthage, en Tunisie. Il a été appelé Saint Louis car il respectait les règles demandées par l'Eglise (La prière, la compassion, l'aumône et la pénitence). Il a été canonisé 27 ans, après sa mort, par le Pape Boniface VIII.

Suivant certainement aussi les traces et les préceptes de Saint Louis -Respect des règles-, Me Soamiadana Rabetsaroana, avec d'autres avocats experts du même Cabinet de Paris, ont récemment fondé le Cabinet Saint Louis Juridique dont le siège social se trouve à la gare de Soarano, PK 0 Antananarivo. Selon Me Soamadiana Rabetsaroana : « Le Cabinet Saint Louis juridique interviendra à Madagascar dans plusieurs domaines. Nous voulons assurer un cadre juridique stable qui offre un équilibre, que ce soit pour Madagascar ou pour les investisseurs étrangers. L'idée est de mettre en place un standard juridique aux normes internationales dans le pays ».

Le vendredi 08 Novembre 2019 en début de soirée, a eu lieu la cérémonie d'ouverture officielle du Cabinet Saint Louis juridique, en présence de nombreuses personnalités dont Christine Razanamahasoa, Présidente de l'Assemblée nationale de Madagascar, qui a prononcé le discours suivant :

Distingué invités,

« Mesdames et Messieurs,

2019 est une année pour le changement à Madagascar. Le pays s'apprête à franchir une nouvelle phase dans la relance économique, à travers une politique ambitieuse fondée sur l'Emergence de Madagascar.

Le climat des affaires à Madagascar tend vers le positif. En effet, en 2019, Madagascar se positionne au 22è rang parmi les 47 pays en Afrique. Nous avons la certitude que le pays jouit d'une confiance accrue des investisseurs étrangers. Une situation qui est, d'autant plus, appuyée par les initiatives de Son Excellence Monsieur le Président de la République, à travers le Plan d'Emergence.

Pour atteindre cet objectif, le pays tient à s'engager davantage dans l'assainissement de l'environnement des affaires à Madagascar, notamment dans la sécurisation des investissements, l'intensification de la lutte contre la corruption et la mise en place d'un monde juridique stable. Le cadre législatif est très important pour tout investisseur. Madagascar possède un arsenal juridique complet et mis à jour. Citons, entre autres, la loi sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme; la loi sur la concurrence; la loi contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

Le droit des “investissements” implique un système juridique cohérent et accessible. Ce qui compte pour les investisseurs, ce sont les principes incarnés dans la notion d'Etat de droit: la bonne gouvernance, la prévision, la transparence, la crédibilité, la responsabilité et l'équité. Une action efficace menée dans ces principaux axes, encouragera les investissements. Une politique d'investissement efficace s'ancre dans des institutions solides et une gouvernance publique de qualité. Un environnement juridique fondé sur la confiance facilité cette politique d'investissement.

Ainsi, une confiance élevée peut faciliter le respect des lois et des règlements, rassurer les investisseurs et, enfin, réduire l'aversion au risque. Par ailleurs, l'arbitrage constitue une procédure spécifique aux droits des affaires à Madagascar, que les investisseurs privilégient de par son équité et sa rapidité face à la lenteur judiciaire.

Choisir un pays pour investir, c'est un choisir un partenaire avec lequel des relations de confiance vont pouvoir se nouer. Je tiens, ici, à remercier Me Soamiadana Rabetsaroana qui a décidé d'investir Madagascar à travers le Cabinet Saint Louis Juridique. Me Soamiadana Rabetsaroana reflète la vision d'une jeunesse audacieuse, engagée mais surtout patriote.

Je tiens à féliciter cette décision. Vous êtes ici pour apporter une nouvelle vision pour Madagascar, en termes d'échanges et de partages d'expertises et d'expériences dans le cadre juridique. Avec son équipe aux profils et aux expériences variés, le cabinet saura accompagner dans les démarches de réformes juridiques, toujours dans une perspective d'asseoir la transparence et l'engagement dans les investissements, et il saura également accompagner les acteurs du monde des affaires, dans les aléas des différends liés à l'exercice de leur contrat.

Un système politico-juridique, institutionnellement stable répondra au mieux aux attentes des entreprises.

L'implantation du Cabinet Saint Louis Juridique à Madagascar est un signal plus que positif pour le monde des affaires. Nous espérons que les échanges et les transferts de compétence seront nombreux, pour que les jeunes puissent s'inspirer de vos savoir-faire qui s'étendent dans de nombreux domaines.

Mesdames et Messieurs,

Les investissements sont la source durable du développement. Cependant, dans l'exercice de leur activité commerciale, les entreprises sont souvent confrontées à des situations difficiles. Le Cabinet Saint Louis Juridique sera une force de propositions et les rassurera. Nous lui souhaitons bon vent, plein succès et entière réussite.

Mesdames et Messieurs,

Avant de clore mon allocution, je voudrais quand même vous rassurer que l'Institution législative que j'ai l'honneur de présider, est ouverte à toutes les éventuelles réformes susceptibles d'améliorer l'environnement socio-juridique des affaires et, pourquoi pas, dès à présent, ne pas songer à concilier le temps qui court à la recherche et à la réflexion sur la codification des textes?

Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie de votre aimable attention ».

Christine Razanamahasoa,

Présidente de l'Assemblée nationale de Madagascar

Alea jacta est ! Félicitations à Me Soamiadana Rabetsaroana -et aussi à ses parents et à ses consœurs et confrères- pour ce retour au pays sous les auspices du bon roi Saint Louis et de ses préceptes. Surtout...

Dossier de Jeannot Ramambazafy

Tia Tanindranaza0 partages

PolitikaHijoro ho mpanohitra ny HVM

« Antoko velona, miaina ary vonona ny hisehatra amin’ny fiainam-pirenena ny antoko HVM ».

 Io no nivoitra nandritra ny fivoriambe izay nataon’ny antoko ny sabotsy lasa teo tetsy Andraharo. Nandritra izany fihaonana izany dia nisy ireo fehin-kevitra nivoaka izay hamaritra indray ny fiainan’ny antoko amin’ny ho avy. Manana soatoavina sy ny sata ny antoko Hery Vaovaon’i Madagasikara (HVM) ary tafiditra tanteraka amin’ny fanajàna ny demokrasia, hoy i Mohamed Rachid, sekretera jeneralin’ny antoko HVM. Ny fiainan’antoko iray, hoy izy, dia tsy voatery hofaritana ao amina fifidianana iray fotsiny fa tokony handray anjara amin’izay fifidianana manaraka. Resy ny HVM nandritra ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany. Tsy nanome toromarika kosa ho an’ny fihodinana faharoa fa nanome alalana ny mpikambana amin’izay hotohanany. Tsy nandray anjara koa tamin’ny fifidianana depiote farany teo. Ny fiainan’ny antoko mantsy dia mitaiza ny mpikambana ao aminy. Laharam-pahemahana ny hanarina sy hiantso ny fototra rehetra mba hifandinika amin’ny fanohizana ny fiainan’ny antoko, hoy hatrany izy. Tapaka ary fa handray anjara amin’ny fiainam-pirenena ny antoko HVM manomboka izao. Araka izany, nanambara i Rivo Rakotovao, mpikambana eo anivon’ity antoko ity fa misy ny soatoavina hijoroan’ny antoko ary efa hita fa miala amin’izany ny fomba fitantanana ankehitriny. Miala amin’izany ihany koa ny fiarovana ny tombontsoan’ny firenena ary lasa famakivakiana ny Malagasy. Noho izany, tsy maintsy mijoro manohatra ny HVM. Nilaza ihany koa  izy fa raha misy ny hivavahana amintsika fa miroso amin’ny fampandrosoana mba hahazoan’ny rehetra tombony. Raha voatohina izany dia izay no hijoroanay mpanohitra raha misy tsy mifanandrify an’ izany eritreretinay, hoy ihany izy. Nohamafisiny hatrany fa tsy mpanohitra bontolo fa hikatsaka ny tombontsoa ny rehetra ka izany no hijoroan’ny mpanohitra. Ny harivan’ny kongresy moa dia hita teny an-toerana ny solontenan’ny birao maharitry ny Rodoben’ny Mpanohitra (RMDM). Ny antoko HVM moa dia efa nahazo antso mba handray ny toeran’ny filoha lefitra faritanin’Antsiranana saingy namaly foana hoe « mbola miandry ny fotoana ny zava-drehetra ». Mazava ny amin’ny antoko fa navela niasa malalaka ny fanjakana ka tomponantoka irery amin’izay ataony ny mpitondra ka tsy afaka mifaninlika andraikitra.  

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faniry ErnaivoNoroahina tsy ho mpitsara intsony

Noroahin’ny filankevitra ambonin’ny mpitsara (CSM) tsy ho mpitsara intsony ny Filohan’ny Sendikan’ny mpitsara eto Madagasikara (SMM) teo aloha Fanirisoa Ernaivo ny 7 novambra teo.

Antony nanenjehana azy ny kabary nataony tetsy Mahamasina ny 30 oktobra 2018, fony izy kandida filoham-pirenena nitarika hetsika niarahana tamina kandida maromaro. Misy matetika ny sakana ataon’ny mpitandro filaminana rehefa ohatr’ireny, ka nahatonga azy nampiaka-peo toa nanome rariny ny raharaha fitsaram-bahoaka nahafaty polisy miisa 3 sy nanozona polisy. Anisan’ny nitory azy ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka. Naaton’ny minisiteran’ny fitsarana notarihin’ny minisitra Harimisa Noro Vololona tamin’ny asany mandritra ny enim-bolana izy fotoana fohy taorian’io, mandra-pisian’ny fanapahan-kevitra raikitra. Manoloana io, nambarany fa ny 8 novambra lasa teo no fotoana nampanantsoana azy, saingy naroso ny 7 novambra, izany hoe tsy teo ny tenany tamin’ny fiakarana filankevi-pifehezana (CODIS). Nisy ny fanitsakitsahana ny zon’ny fiarovana satria tsy navela niaro tena akory aho, hoy izy. Tsy voahaja ihany koa ny tsiambaratelon’ny fanapahan-kevitra satria tsy nahazo fampahafantarana (notification) akory hoe noroahina tsy ho mpitsara, fa « compte fake » tany amin’ny facebook no nanaparitaka izany, izay vao nanontany ny CSM. Nambarany fa tsy ara-dalàna io fanapahan-kevitra io ary misy ambadika politika, ary nisy nanome loharanom-baovao taminy ihany koa fa nomena baiko hanao fanangonan-tsonia (pétition) ny depiote IRD nangatahana ny fandroahana azy. Niaraka tamin’ny “intention” hanao “petition” hanalana ny PM Ntsay Christian io, hoy hatrany ny fanazavana. Misy fifanitsaham-pahefana izany ? Ny minisitry ny fitsarana no namoaka fanapahan-kevitra hampiato ahy amin’ny asako sy ny tombontsoako. Rehefa tsy niakatra CODIS aho anatin’ny enim-bolana nivoahan’io ny minisitra io, dia foana ilay ny fanapahan-kevitra. Miverina amin’ny asako aho, hoy i Fanirisoa Ernaivo. Milaza ny hanao fampiakarana (recours) ity mpitsara ity. Tsiahivina fa nanohana an’i Marc Ravalomanana izy tamin’ny fifidianana filoha fihodinana faharoa. Vao tsy ela ihany koa no nitondra kiana mivaivay amin’ny raharaha Ambohitrimanjaka sy ny fananganana Tanà-masoandro. Misy ifandraisany ve ireo ? Io izany ny fanapahan-kevitra mikasika an’i Fanirisoa Ernaivo fa mba aiza ny tohin’ny raharaha maro, toy ny famotsoran’ny mpitsara an’i Manantena Hajanirina nosamborina noho ny raharaha Kidnapping, izay olon’ny antoko MAPAR notazonina tany Toamasina saingy navotsotra ?

 

Hanao valandresaka eny amin’ny Fitsarana Tampony Anosy ny filohan’ny SMM Clément Jaona anio amin’ny 10ora maraina ka andrasana izay ambarany, ary heverina fa horesahany ny momba io raharaha Faniry Ernaivo io.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olona in-telo nisesy tao Antsohihy“Efa tao am-ponja vao navoakan’ny olona ilay jiolahy”

Diso ny filazana teo amin’ny tambajotran-tserasera fa teo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana noazon’ireo mpamaly faty ny lehilahy iray nandratra ka nahatafy ny naman’izy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Torapasika MahajangaTaovam-biby fa tsy an’olombelona ilay hita

“Voamarina fa taovam-biby fa tsy an’olombelona ilay hita tany amin’ny torapasik’i Mahajanga, hoy

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatry ny fitateranaManana anjara toerana goavana amin’ny fampandrosoana

Amin’ny 14 ka hatramin’ny 17 novambra ho avy izao no hanatanterahana ny fampirantiana voalohany mahakasika ny fitaterana sy ny manodidina izany hatao etsy amin’ny Zone Forello Tanjombato.

Hampiavaka ity andiany voalohany ity ny fiaraha-miasa avy hatrany amin’ny mpitandro ny filaminana izay hanao ny fitsirihana ireo tsy fanarahan-dalàna ataon’ny mpitatitra tahaka  ny fandehanana mafy loatra na ny tsy fahatomombanan’ny fiara. Ankoatr’izay dia hampahafantarina ao ihany koa ny  fametrahana GPS amin’ny fiara mpitatitra rehetra entina hanara-maso ny fanaovan’ireo mpitatitra sasany gaboraraka. Tahaka ny zotra D mampitohy an’Antananarivo sy Ivato izay natao filamatra, dia misy ny ezaka hanitarana sy hanohizana ny tetikasa mahakasika izany. Hampirisihina amin’ity hetsika ity ihany koa ireo mpisehatra amin’ny fitaterana mba hanaja ny rafitra tahaka ny fanarahana ny bokin’andrakitra. Tranoheva 500 eo no hanao fampirantiana ary efa maro ny mpiara-miombon’antoka avy any ivelany namaly ny antso, hoy hatrany ny tompon’andraikitra nampahafantatra izany tetsy amin’ny Hotely Le Louvre Antaninarenina. Marobe ny zavatra mila arenina eto amin’ny firenena amin’io sehatra io ary raha hay ny mifehy azy dia hisy akony mivaingana amin’ny toekarena mihitsy.

Tsirinasolo

 

 

 

Amin’ny 14 ka hatramin’ny 17 novambra ho avy izao no hanatanterahana ny fampirantiana voalohany mahakasika ny fitaterana sy ny manodidina izany hatao etsy amin’ny Zone Forello Tanjombato. Hampiavaka ity andiany voalohany ity ny fiaraha-miasa avy hatrany amin’ny mpitandro ny filaminana izay hanao ny fitsirihana ireo tsy fanarahan-dalàna ataon’ny mpitatitra tahaka  ny fandehanana mafy loatra na ny tsy fahatomombanan’ny fiara. Ankoatr’izay dia hampahafantarina ao ihany koa ny  fametrahana GPS amin’ny fiara mpitatitra rehetra entina hanara-maso ny fanaovan’ireo mpitatitra sasany gaboraraka. Tahaka ny zotra D mampitohy an’Antananarivo sy Ivato izay natao filamatra, dia misy ny ezaka hanitarana sy hanohizana ny tetikasa mahakasika izany. Hampirisihina amin’ity hetsika ity ihany koa ireo mpisehatra amin’ny fitaterana mba hanaja ny rafitra tahaka ny fanarahana ny bokin’andrakitra. Tranoheva 500 eo no hanao fampirantiana ary efa maro ny mpiara-miombon’antoka avy any ivelany namaly ny antso, hoy hatrany ny tompon’andraikitra nampahafantatra izany tetsy amin’ny Hotely Le Louvre Antaninarenina. Marobe ny zavatra mila arenina eto amin’ny firenena amin’io sehatra io ary raha hay ny mifehy azy dia hisy akony mivaingana amin’ny toekarena mihitsy.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

BAREA CAN 2021Tonga ihany i Romain Metanire

Efa saika tonga eto Antananarivo avokoa ny ankamaroan’ireo mpilalao mpila ravinahtra nantsoina hanatevina ny Barea CAN 2021 hifanandrina amin’ny ekipan’i Ethiopie amin’ny sabotsy 16 novambra izao etsy Mahamasina.

 

Efa notsenain’ny solontenan’ny FMF teny Ivato, ohatra, i Faneva Ima, Voavy Paulin, Thomas Fontaine, Lalaina Nomenjanahary (Bolida), Jerôme Mombris ary Dimitri Caloin. Amin'ny fomba ofisialy  ihany koa dia nambaran’ny FMF fa tonga ihany koa i Romain Metanire ary efa miaraka amin'ireo rahalahiny ao anatin'ny BAREA etsy amin'ny Le Louvre Hôtel Spa - Antananarivo ny tenany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vita ny lalana, mirimorimo ny fiaraMatahotra ny mponina eny Antanimenakely

Vita tanteraka ny lalana eny Antanimenakely, mihazo an’Itaosy amin’izao fotoana izao. Dibo-kafaliana ny mponina noho izany saingy sahirana ihany koa. T

 

 

oy ny nanome vahana ireo mpitondra fiarakodia handeha mafy indray mantsy izany ka ahiana handratra na hamono olona eny amin’iny faritra iny. Miantso ireo tompon’andraikitra mba hanala ireo mpivarotra amoron-dalana hita fa mibahana ny lalan’ny mpandeha an-tongotra ny mponina hisorohana ny loza mety hitranga. Ankoatra izay dia mangataka ny hanazavana ny jiro eny an-dalambe ihany koa izy ireo iadiana amin’ny tsy fandriampahalemana. Vao amin’ny 7 ora hariva mantsy dia voalaza fa efa misy mpanendaka eny Antanimenakely ka lasibatra avokoa ireo sendra tara fodiana toy ny mpianatra sy mpiasa. Tonga nihaino ny fitarainan’izy teny an-toerana ny sabotsy folakandro teo ny kandida Ben’ny tanàna Rado Ramparaoelina, laharana fahatelo. Nambarany fa maro ireo olona tsy maintsy hovahany raha vao lany eo ny tenany. Anisan’ny noresahiny manokana ny ady amin’ny fako miparitaka izay fantatra fa hampidirany traktera vaovao misy remorka miampy kibota. Hojerena ihany koa ny resaka jiro raha hangatahiny tolo-tanana avy amin’ny mponina ny tany ho an’izay manana hahafahana manorina EPP sy toeram-panasan-damba ary paompin-drano fisotro madio.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

RUGBY AFRICA Men’s Sevens 2019Tafita hiatrika ny Lalao Olimpika Tokyo 2020 ny Kenyana

Tafita hiatrika ny Lalao Olimpika Tokyo 2020 ny ekipa Kenyana amin’ny taranja rugby à 7 rehefa nandavo 29-0 ny ekipan’i Ouganda

 

tompondaka farany teo amin’ny famaranana ny fifaninanana “Rugby Africa Men’s Sevens 2019” natao tao amin’ny kianja Bosman Stadium any Johannesburg Afrika Atsimo ny sabotsy 09 novambra lasa teo. Nijanona faha-4 toy ny tamin’ny taon-dasa ihany ny Makis Sevens Malagasy tamin’ity fifaninanana ity rehefa lavon’i  Zimbabwe 24-7 teo amin’ny lalao fiadian-toerana faha-3.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetraketraka tany AndapaVehivavy 6 no maty tao anatin’ny tapa-bolana

Tsy milamina ny fandriampahalemana any amin’ny distrikan’Andapa, Faritra SAVA.

Hatramin’izao mantsy raha araka ny fanazavana azo avy any an-toerana dia tafakatra enina ireo namoy ny ainy vokatry ny hetraketrak’ireo tsy mataho-tody ka vehivavy avokoa ny dimy. Vao tamin’ny 07 novambra lasa teo, ohatra, dia tovolahy iray vao 21 taona mpitondra bajaja no maty novonoin’ny mpandeha teny an-dalana raha nianga avy any Ambodiangezoka hihazo ny tanànan’Andapa. 1 km monja tsy hahatongavany tao an-tanàna ity tovolahy ity no novonoin’ireo olona nentiny. Torana vokatr’izany izy ka nentina notsaboina tao amin’ny hopitaliben’Andapa. Tsy vitan’ireo mpitsabo tao anefa ny fitsaboana noho ny ratra nahazo azy ka voatery nentina niakatra teto an-drenivohitra indray izy saingy teny an-dalana no afaka ny ainy. Vokatry ny ra be loatra very noho ny kapoka tamin’ny lohany no voalaza fa nahafaty azy. Efa misy moa ny fepetra hentitra raisin’ireo tompon’andraiki-panjakana isan-tsokajiny any an-toerana amin’izao fotoana hotronin’ireo mpitandro ny filaminana hahafahana misambotra ireo olon-dratsy mpamono olona.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

PRO LEAGUE MALAGASY Andro faha-3Resy an-kianjany avokoa ny Zanakala Fc sy ny Elgeco Plus

Azo avokoa ny vokatra rehetra teo amin’ny fifaninanana Pro League Malagasy andro faha-3, tamin’ireo lalao natao tamin’ny sabotsy 9 sy omaly alahady 10 novambra 2019 ka nisongadinan’ny mbola

faharesen’ny Zanakala Fc fanintelony indray tao amin’ny kianja Ampasambazaha Fianarantsoa sy ny niondrehan’ny Elgeco Plus teo anatrehan’ny Cosfa tetsy amin’ny kianja By Pass : Cnaps Sport Itasy  3 – 0 Jet Mada Itasy  ;  Zanakala Fc M/ Ambony 1 – 2 As Adema A/manga ; Tia kitra Fc A/nanana 4 – 0 Club M A/njirofo ; Elgeco Plus A/manga 1 – 2 Cosfa A/manga ; Ajesaia Bongolava 5 – 0 Fc Ilakaka Ihorombe.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olana ny solika, antitra ny fitaovanaTsy misy vahaolana matotra ny delestazy

Tsy nisy izay tsy nitaraina tamin'ny fahatapahan-jiro matetika teto an-drenivohitra ny faran'ny herinandro teo ny isan-tokantrano, nanomboka ny zoma, sabotsy ary omaly alahady.

 

Nanimba fananana mihitsy izany ho an'ny sasany; antony nitondran'ireo tompon'andraikitra eo anivon'ny jirama fanazavana omaly teny Ambohijatovo. Nambaran-dRasamoelina Solotiana Andriamifidisoa filohan'ny filankevi-pitantanan'ny orinasa jirama tamin'izany fa olana ara-tsolika no nahatonga ny delestazy tamin'ny zoma teo. Vokatry ny fihenan'ny rano tao Mandraka kosa izay tena mamatsy an'Antananarivo no antony nahatonga izany tamin'ny sabotsy. Nidina ho 2 megawatt monja mantsy ny rano azo tao Mandraka raha 24 megawatt no filana mahazatra. Ankoatra ireo olana ireo anefa, hoy hatrany ny jirama dia efa tena antitra avokoa ny fitaovana, be loatra ny mpampiasa jiro nefa ny fotodrafitrasa misy efa tany amin'ny 30 lasa no tsy maintsy hampiasaina arahin'ny filalaovan'ny ankizy papango izay manimba ireo fitaovan'ny jirama. Hisy ny vahaolana vonjimaika horaisin’izy ireo manomboka amin’ity herinandro vaovao ity toy ny fanoloana ireo tariby mitondra herinaratra mirefy 300 km eto Antananarivo, ny fanamboarana sy fanoloana ireo tranformateur hita fa tena maika; ny fanoloana ny bakoly eny amin'ny andrin-jiro....Tsy midika izany, hoy ny jirama fa hitsahatra ny destazy saingy tsy maintsy mbola hotapahina ihany ny jiro rehefa manao ireo asa fanarenana ireo izy ireo. Mikasika ny fampitomboana ho 12 isa ireo tobim-pamokarana herinaratra na “sous station” miisa 6 eto an-drenivohitra moa dia fantatra fa mety hisy fahatapahan.jiro manomboka amin'ny 08 ora maraina ka hatramin'ny 05 ora hariva mihitsy mandritra izany izany hiverina in.telo amina toerana iray. Raha atao mihitsy sy mazava ny resaka dia tsy misy ny vahaolana matotra momba ny fahatapahan’ny herinaratra, izay mifandray ihany koa amin’ny fahatapahan’ny rano. Tsy afaka manome toky ny Jirama hoe hanao izatsy na izaroa noho ny olana maro lafy (vola, solika, fitaovana…). Tokony ho samy mailo sy efa miomana izany ny rehetra fa tsy hisy fahagagana eto, ny fahavaratra ity vao manomboka.

 

Saika nanerana an’Antananarivo ny fahatapahana omaly. Tapaka dia miverina ao anatin’ny, ary tao anatin’ny in’efatra na in-dimy teo no nahitana izany tamin’ny faritra maro. Avy eo tapaka tanteraka ary misy maharitra ora maro vao miverina. Ny serasera sy fanazavana toa miovaova hatrany: mbetika fanapahana hazo, mbetika olana ara-tsolika, mbetika fahanteran’ny fitaovana,… ary tsy misy ny tena vahaolana mafonja hatreto amin’izay holazaina aza no toa tena hifantohana. Manomboka tezitra ny olona !

Pati sy Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana mamorona RobotTsy lasa any Arménie ny solontenan’i Madagasikara

Tamin’ny faran’ny herinandro teo no tokony ho niainga nankany Arménie ny ekipa malagasy Girls Robotika Madagascar izay saika hiatrika ny fifaninanana iraisam-pirenena mamorona Robot ( Robotex Armenia 2019).

 

 

Tsy lasa anefa izy 5 vavy solontena Malagasy noho  ny tsy fahampian'ny enti-manana. Na dia efa naroso hanampiana ny vola voangona aza ny teto am-pelatanana rehetra dia mbola lavitra ny ezaka, hoy izy ireo. Na izany aza dia tsy hijanona eo ny tantaran'izy 5 vavy ary tsy ho very maina ny ezaka lehibe natao izay niaretan-tory sy ny fitotototoana hitady mpanohana nandritra ny 2 volana. Hataonay hoy izy ireo izay hahatafiditra anay amin'ny fifaninanana manaraka. Nisaotra eram-po an’izay nanohana rehetra ho fampahafantarana ny ezaka hanatsarana ny fampianarana siantifika eto Madagasikara izy ireo. Nankasitraka ireo nahafoy vola rehetra izy ireo ary nomarihany manokana ny fisaorana ny fiadidiana ny Repoblikan’i Madagasikara sy ny minisitry ny tanora sy ny fanatanjahantena ary ny minisitry ny paositra izay nihaino azy ireo sady nampanantena mihitsy kanefa indrisy.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiba 3 x 3 Africa Cup 2019Laharana faha-4 no azon’i Madagasikara

Resin’i Egypte 21 -11 ny ekipa lehilahy Malagasy teo amin’ny manasa-dalan’ny fifaninanana « Fiba 3 x 3 Africa Cup 2019 » omaly alahady 10 novambra 2019 tany kampala Ouganda ka nihamina

tamin’ny lalao fiadian-toerana faha-3 nifanandrinany tamin’i Mali izay lavon’i Rdc 16-11 teo amin’izay ankatoky ny famaranana izay. Laharana faha-4 no azon’ny ekipa Malagasy rehefa lavon’i Mali 19-17 izy ireo teo amin’io lalao fiadian-toerana faha-3 io. Marihana fa i Egypte no nibata ny amboaran’ny Fiba 3 x 3 Africa Cup 2019 sokajy lehilahy rehefa nandresy an’i Rdc 21-12 teo amin’ny lalao famaranana omaly.

 

Tia Tanindranaza0 partages

HALTEROPHILIE – Tompondakan’i Afrika faritra faha-3Medaly volamena 11 sy volafotsy 2 no norombahin’i ...

Medaly volamena niisa 11 sy volafotsy niisa 2 no azon’ireo alteta Malagasy lahy sy vavy tamin’ny fifaninanana fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika faritra faha-3 notontosaina tetsy amin’ny kianja

mitafon’Akorondrano Antananarivo Madagasikara nandritra ny 2 andro, ny zoma 8 sy sabotsy  9 novambra 2019 lasa teo  Tsy nampitsanga-menatra an’i Madagasikara ny nandraisana an’iny fifaninanana iny na dia teo aza ny fitarainan’ny ny solontenan'ny IWF(International Weightlifting Federation) nikasika ny fahatapahan’ny jiro natetitetika nandritra an’ity fifaninanana ity fa tena manimba an’ireo fitaovana lafovidy sady raitra nentin’izy ireo nanampiana ny Federasiona Malagasin’ny Fibatana Fonjamby tamin’izany. Soa ihany anefa fa efa nanomana Gropy ny Malagasy niatrehana an’izany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hovonoina daholo ?

Sarotra hadinoina, hono, ny lasa, indrindra, rehefa izy izay no nandratra hatramin’izao na tiana na tsy tiana.

Na hisy hanasoketa aza hoe tsy mahalala afa-tsy ny taona 2009 rehefa hanazava ny marina momba ny fahapotehan’ny firenena ankehitriny dia ialana hatrany ny tsiny fa izay aloha no voaporofo hatreto fa marina. Nohenjehina fatratra ny filoham-pirenena tamin’izany fotoana fa mpanao ampihimamba ary tsy mitsinjo ireo mpandraharaha madinika. Mety tsy fotoana handisoana na hanamarinana izay filazana izay intsony angamba izao fa andeha ary ny fomba fijerin’ireo milaza azy ho tsy ilaina indray ny mijery ny lasa no hitondrana ny resaka. Iarahan’ny rehetra mahita ary io ny zava-misy ankehitriny. Porofoy ary fa tsy manao ampihimamba ny fitondrana ankehitriny ? Hovonoina daholo ve ny Malagasy na ny eto an-drenivohitra io na ny any ambanivohitra ? Manomboka mitaraina ankehitriny ireo mpandraharaha madinika izay lazain’ny mpitondra fa tsinjoviny fa ho very fitadiavana amin’ity jiro tapaka lava ity satria mila herinaratra ireo asa miankina amin’ny teknolojia. An-drenivohitra izay fa ny any ambanivohitra dia efa mazava io ny fanotofana tanimbary an’arivony hektara sy fanalana mponina etsy sy eroa amin’ny fonenany. Ny olana ara-drano dia itambaran’ny rehetra io na ho an’ny eto na ho an’ny any ambany ravinkazo any. Hamita izay tsy vita tao anatin’ny 58 taona ao anatin’ny 5 taona no nifanarahana kanefa na ny 10 taona tokony ho vita anaty 10 volana aza ity tsy hita izay marina. Sa ve sanatrian’izany hamotika izay tsy rava tao anatin’ny 58 taona ilay nampanantenaina ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha AmbohitrimanjakaIray no namoy ny ainy

Nanatontosa fotoam-pivavahana teo amin’ny kianjan’Anelitsara Ambohitrimanjaka ny sabotsy teo ireo mponin’ny kaominin’Ambohitrimanjaka mba hangatahana ny tolo-kevitra avy amin’Andriamanitra hahafahan’izy ireo mijery ny tokony hanohizana ny tolona, raha ny fanazavan’ireo mpitari-tolona.

 Mikasika ny dingana ho amin’ny fifampidinihana, hoy ny mpitari-tolona, Njaka Andriantsoa, avy ao amin’ny fokontanin’Anosibe Zaivola, dia miandry ny fihaonana amin’ny filoham-pirenena sisa izy ireo. Tonga teny an-toerana ny fitondram-panjakana, raha ny nambarany hatrany, ary nilaza avy hatrany fa hanao ny fandinihana rehetra ilaina na “evaluation” amin’ny toerana sy hanala ireo mponina amin’ny toerana misy azy. Vokatr’izany, ny zoma teo, dia nisy raiamandreny iray ao amin’ity fokontany ity no nijanona tampoka ny fony ary namoy ny ainy, hoy hatrany ny voambara. Voizin’ny teknisianina fa tsy maintsy atao anatin’ireo tanimbary ny tetikasa. Matetika ireo heverina ho tompon’andraikitra mihitsy no manao voambolana mandrangitra. Tsy nisy resaka “guichet unique” izany tamin’ny fotoana nandalovan’ny fitondram-panjakana tety an-toerana, hoy kosa ny fanazavan’ny mpitari-tolona, Eric Randrianaivo. Ny vahoaka marobe tonga eto an-toerana amin’izao andro sabotsy izao dia porofo fa tsy nisy nahazo na naheno resaka momba izany fanonerana izany. sarin’olona nalaina avy ao an-damosina no nalaina, hoy hatrany izy, ary tsy mponin’Ambohitrimanjaka no nilaza ho manaiky ny tetikasa.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa Tanà-masoandroIreo sefo fokontany no ampiasaina handresy lahatra ny vahoaka ?

Araka ny taratasy lah. 453/MAHTP/SG/DGSF/DDPF/SRD/CIRDOMA avy amin'ny minisiteran'ny fanajariana ny tany sy ny toeram-ponenana ary ny asa vaventy, tamin'ny 05 novambra 2019 lasa teo,

 

 

 dia hidina eny ifotony eny amin'ireo toerana hanaovana ny tetikasa Tanà-masoandro ny "commission administrative d'étape", izay misahana ny birao manokana eny Village Voara Andohatapenaka, ny 13 novambra izao. Samy nahazo io taratasy io na ireo ben'ny tanàna voakasika amin'io tetikasa io ary ireo sefom-pokontany. Izany hoe na dia mbola ao anatin'ny fifampiresahana tanteraka  aza ny fitondram-panjakana sy ireo mponina tompon-tany hirosoana ihany amin'ny atao hoe" 1ère phase- 1ère étape". Midika izany fa tsy miasa saina ny fanoherana ataon'ny vahoaka eny an-toerana ny fanjakana fa mikaroka ny hevitra tsy maintsy hampiroso ny asa. Raha ny loharanom-baovao voaray dia ny sefom-pokontany indray no hanaovana tsindry amin'izao. Terena hiditra ao anatin' ilay vaomiera ka entina ampiasaina handresy lahatra ny vahoaka, hoy ny loharanom-baovao iray.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Rina RandriamasinoroAvy amin’ny vahoaka ary miasa ho an’ny vahoaka

Na tamin’ny adihevitra natao tetsy amin’ny lapan’ny tanàna na amin’ny fitsidihana maro be ataony dia nasehon’ny kandidan’ny TIM Rina Randriamasinoro, fa avy amin’ny vahoaka tokoa izy ary mikatsaka izay hahasoa ny vahoaka.

 

Fantany tsara ny zava-misy eto Antananarivo, fantany ny mponina eto sy ny fombany, fantany ny marary azy ireo sy ny hetaheta. Tsy vahiny aminy ny olana misy eo anivon’ny kaominina ary efa mivonona hitondra vahaolana amin’izany izy. Tsy misy ny tonga lafatra, nahavita izay vitany ireo ben’ny tanàna sy PDS teo aloha saingy maro no mbola asa mila sahanina. Tazana teny nanatrika fihaonana ara-panatanjahantena no sady nanampy ara-pitaovana ireo tanora teny Tsarahonenana ny faran’ny herinandro teo i Rina. Tsy nisalasala nisakafo nahandro gasy teny amin’izay faritra notsidihany, namely ny fanasan’ny Fiangonana ihany koa izy mivady ka nanatrika ny fanompoam-pivavahana natao teny amin’ny Fiangonana Jesosy Mamonjy Ankorondrano ary nahazo tso-drano amin’ny fiatrehany ny adidy lehibe miandry azy. Tazana niara-dia taminy teny ihany koa ny ben’ny tanàna am-perinasa Lalao Ravalomanana. Olon’ny finoana sady olon’ny asa sy ny fifampiresahana i Rina Randriamasinoro, tsy fampanofinofisana no ataoko fa toky amin’ny asa tsy maintsy ataontsika ary ilaina ny fifanomezan-tanana, hoy izy.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Jimmy ho ben’ny tanànan’AlasoraTsy handiso fanantenana ny vahoaka, hoy Ravalo

Hanohana amin’ny fampandrosoana an’Alasora miaraka amin’ny kandida Jimmy andriantsoa i Marc Ravalomanana. Tonga teny amin’ny Kaominina Alasora,

 

 nanolotra ny kandida ho ben’ny tanàna izay natolotry ny antoko tiako I Madagasikara ny filoha nasionalin’ny antoko TIM Atoa Ravalomanana Marc ny faran’ny herinandro teo. Niainga teo ankadindratombo ny filaharam-be izay nataon’ireo fiara An-jatony nitondra ireo mpanohana ny kandida laharana faha-7 Atoa Jimmy Andriantsoa izay nialohavan’ny fiara nitondra ny filoha teo aloha Ravalomanana sy ny kandida ben’ny tanàna ao Alasora ary ny lohalisitry ny mpanolotsaina izay mitondra ny laharana faha-5. Nilaza manoloana ny vahoakan’Alasora ny filoha Ravalomanana fa tsy manana kandida afa tsy izay natolotry ny TIM ny tenany dia i Jimmy sy ny lisitry ny mpanolotsaina izay tarihin’i Benja. Misy antony, hoy izy matoa i Jimmy no natolotry ny TIM. Voalohany amin’izany dia kandida tanora ny tenany. Azo antoka fa ho tanteraka avokoa ireo fandaharan’asa izay natolony ho an’ny vahoakan’Alasora. Ny kandidan’ny TIM, hoy izy tsy miteny zavatra tsy ho tanteraka. Nampanantena ihany koa izy fa hanampy an’i Jimmy sy ny ekipany amin’ny fitadiavana mpiara-miasa ahafahana mampandroso sy manao ireo fotodrafitrasa izay ilain’ny vahoaka ao Alasora. Nanamafy izany ihany koa ny kandida Jimmy Andriantsoa raha nandray fitenenana. Nambarany fa tsy ho diso fanantenana ny vahoakan’Alasora raha mifidy azy. Ireo lafiny tena maika ho an’ny vahoaka no atao vaindohan-draharaha, hoy izy. Taorian’Ambodivondava, dia nitety fokontany maromaro tao amin’ny kaominina Alasora ny kandida sy ny filoha nasionalin’ny Tiako I Madagasikara Marc Ravalomanana

 Solotiana R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery Rajaonarimampianina« Halaviro ny herisetra sy fampihorohoroana ary fifanenjehana »

Tsy tonga nanotrona ny zaikaben’ny antoko HVM, ny sabotsy lasa teo, ny filoham-boninahitra ity antoko ity dia ny filoha teo aloha, Hery Rajaonarimampianina, saingy nitondra hafatra manoloana ny fiainam-pirenena.

 Tao anatin’izany no nilazany fa antoko manaja ny lalàna ny HVM. Nisy ihany koa ny filazana zavatra maro izay vitany nandritra ny naha teo amin’ny fitondrana ny antoko.  Najoro ny fotokevitra mifototra amin’ny  fotodrafitrasa fototra hampandrosoana maharitra sy iarahana. Niakatra hatramin’ny 5,1% PIB tamin’ny taona 2018. Mety tsy hay, hoy izy, ny nampahafantatra an’izany tamin’ny vahoaka ka hifonana amin’ny Malagasy ireny. Nisy tokoa ny lesoka ka tsy nanatanterahana izay araka ny tokony ho izy ny zava-drehetra. Ny zava-misy kosa dia  nandova ireo zavatra natao sy efa natomboky ny HVM ny fitondrana ankehitriny. Betsaka ireo fotodrafitrasa napetraka amin’ny alalan’ireo asa efa natomboka sy nitondrana ny famatsiam-bola. Misy tsy voatokana ary tsy mbola vita kanefa tohizana hatramin’izao sady ao anatin’ny taona maromaro mihitsy. Ny ady amin’ny fahantrana no ady voalohany hanatsarana ny faripiainan’ny vahoaka ka mila paikady ara-tsosialy sy ara-toekarena matotra sy tsara fototra miaraka ny fotodrafitrasa sy enti-manana ara-bola entina hanatanterahana izany, hoy ny filoha Rajaonarimampianina. Nilaza kosa izy fa nandritra ny fitantanany dia tao ihany koa ireo mpanatsatso sy mpamotika ary sahy nandainga fa « tsy nisy nation-dRajao … » Ny marina tsy azo hafenina ary tsy azo totofana, hoy hatrany izy. Maro ny lainga nafafy nentina nandemena sy namolavolana ny toe-tsain’ny vahoaka. Nohamafisiny hatrany fa tsy misy fampandrosoana vanona raha tsy misy fitonianna eo amin’ny fiarahamonina, any amin’ny faritra rehetra, indrindra eo amin’ny fitoniana ara-politika. Koa aoka hohalavirana ny herisetra sy fampihorohoroana ary fifanenjehana amin’ny endriny samihafa, indrindra amin’ireo tsy mitovy hevitra sy foto-kevitra. Mila fisandratana ny toe-tsaina ho fanavotana an’i Madagasikara, hoy hatrany ny hafatra.

 

Marigny A.

 

Ino Vaovao0 partages

ISOTRY : Tovolahy iray nitondra vola handeha hody maty notifirin’ny andian-jiolahy

Vola mitentina iray  tapitrisa ariary kosa   no lasan’ireo mpanafika tamin’izany  ka ny Sampandraharahan’ny Polisy  misahana ny  heloka  Bevava  etsy  Anosy  no  manohy  ny  fikarohana.  Raha  tsiahivina dia   lehilahy  iray handeha hody , nitondra vola  vidina paty no   niharan’ny  fanafihan-jiolahy   teny  amin’ny  tetezan’i  Bekiraro  Isotry  ny  zoma  alina   lasa teo iny  ka  maty  tsy  tra-drano ity  farany.  Raha ny  angom-baovao  voaray  bebe kokoa mahakasika ny raharaha dia tovolahy  antsoina  hoe Naivo izay  mipetraka eny  Andranomanalina Isotry no narahina  jiolahy  mitam-basy  miisa efatra   tokony  ho  tamin’ny  fito ora  latsaka fahefany.  

Avy  hatrany  dia  nitifitra  azy ireo  jiolahy  ka voa teo  amin’ny  nanandrify  ny  fony  izy  raha toa ka  niaro ny  kitapony  izay  nisy  vola. Nidaraboka tamin’ny  tany izy  ary  koa   nivoaka tao an-damosiny ny bala izay nitifiran’ireo jiolahy azy, avy eo dia nanao tifi-danitra ireo jiolahy mba hiparitahin’ireo olona manodidina teo. Nidina ifotony  moa ireo   mpitandro  filaminana rehefa  naheno  ny  zava-nitranga  ary  nanao  ny  fizahana ka  hita   tamin’izany  ireo  bala izay  nitifirana azy.  Marihina  fa tafaporitsaka nitsoaka ireo   mpandroba taorian’izay.

Tonga  dia nanokatra ny  fanadihadiana ny  mpitandro  filaminana. Mangataka hatrany moa  ireo mponina eny amin’iny toerana iny mba hijerena hifotony ny resaka fandriam-pahalemana satria dia efa matetika  loatra ny  fanafihana mitam-piadiana miseho  eny an-toerana.

Ino Vaovao0 partages

AMBOHIBOLA RN-44 : Jiolahy manao fanamiana mpitandro filaminana nandroba mpandeha iray fiara

Raha ny  fitarainana voarain’ireo mpitandro  filaminana dia misy andian-jiolahy  manafika ireo  fiara mpitatitra.  Araka ny  zava-niseho  ny  faran’ny  herinandro  lasa teo iny izao  dia lasibatry ny mpanakan-dalana teo Ambohibola, tanàna anelanelan’i Morarano Gara sy Ambohimanarivo  Rn44 ny fiara mpitatitra olona iray, manao lava alina, niainga tao Amparafaravola ny zoma 8 novambra 2019 ka hihazo an’Antananarivo Renivohitra. 

Voafitaka ny  mpamily  tamin’ity  fotoana ity  satria  dia  nanao fanamiana toy ny an’ny mpitandro filaminana  irony mihitsy  ireo olon-dratsy, sady nirongo basy sy zava-maranitra , ny  andro  alina rahateo. Ny   nampiahiahy  azy  ireo fotsiny  dia  ny  nisian’ny vato sy hazo  izay nataon’izy ireo sakan-dalana. Vao  nanatona  teo anoloana ny  fiara  dia nanapoaka basy ireo  olon-dratsy , mba hampijanona  avy  hatrany izay fiara mandalo. 

Vokany,voaroba daholo ireo mpandeha tao anaty fiara. Tapitra  lasan’ireo jiolahy  avokoa ny  entana sarobidy, toy ny firavaka sy vola.  Nandritra izany rehetra izany moa  dia nampiasa hery  ireto  mpandroba  ary  nikasi-tanana ka nisy  sasantsasany  tamin’ireo  mpandeha no  naratra mafy.  Manaitra  ny  tompon’andraikitra sy  ny  mpitandro  filaminana  ankehitriny  ireo  mponina  any amin’iny  Faritra  iny  mba hitady  vahaolana  mahakasika ny  fanafihana-falana   mahazo vahana tato  ho  ato.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FISOROHANA NY LOZAM-PIARAKODIA MISESILANY : Natao fitsirihana ireo fiara mivezivezy amin’ny RN7

 Manohy ny   hetsika fidinana ifotony an-dalambe ihany  koa  ny ekipan’ny mpitsirika ireo fiara ka  tao Andohanilakaka, amin’ny lalam-pirenena faha-7 izy  ireo  ny faramparan’ny  herinandro . Fantatra  tamin’izay  fotoana izay   fa fiara niisa 52 no nanaovana fitsirihana ifotony teo anelanelan’ny tamin’ny 09 ora maraina hatramin’ny 05 ora sy sasany folakandro. 

Fiara 23 tamin’ireo  no tsinjo  fa  tsy ara-dalàna, ka 16 amin’ireo dia  efa simba, azo  lazaina ho mandratra olona  ny  fitaovana ao anatiny, 02 nampidirina ambalam-pamonjana noho ny fahalanian’ny paikandro fitsirihana ara-teknika. Hitohy  amin’ny  Faritra maromaro  moa ny  fitsirihana  ireo  fiara ampiasaina mba ho  fanatsarana hatrany  ny   fampiharana ny  lalànan’ny  fifamoivoizana eto  amintsika ary  koa ho fisorohana ny  lozam-pifamoivoizana izay nitranga matetika tato ho ato.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

LALAO SAVARANONANDO ETSY MAHAMASINA : Efa tonga an-tanindrazana ny Barean’i Madagasikara

Tsahivina fa hiatrika ny lalao savaranonando hatao etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina izy ireo amin’ny alahady 16 Novambra ho avy izao ary hifandona amin’ny ekipam-pirenena Etiopiana. Tonga nitsena ireto ekipam-pirenena ireto ny mpikambana anatin’ny Federasiona Malagasin’ ny baolina kitra (Fmf). Isan’ireo tazana teny an-toerana omaly ry Voavy Paulin, Thomas Fontaine, Lalaina Nomenjanahary, Jérôme Mombris ary Dimitri sy Dimitry Caloin ary Faneva Ima. Omaly maraina no tonga ny andiany voalohany tamin’izy ireo ary omaly folakandro kosa ny andiany faharoa.

Hilalao farany i Faneva Ima

Ho an’ny kapitenin’ny Barea teo aloha Faneva Ima, ity no lalao farany handraisany anjara ao amin’ny ekipam-pirenena. Tsy ho mpilalao intsony izy aorian’izay. Tsiahivina fa isan’ireo nitondra avo ny ekipam-pirenena Barean’i Madagasikara izy. Angady nananana sy vy nahitana ireny fahombiazana miezinezina azo tany Ejipta nandritra ireny fiatrehana ny Can 2019 ireny. Rakapy no anarana nampisaloran’ny mpilalao namany an’i Faneva Ima amin’ny maha kapitenin’ny ekipam-pirenena azy. Izy no lohalaharana afovoany, laharana faha-9 tao amin’ny Barea. Ankoatra ny maha mpikambana tao amin’ny ekipam-pirenena Malagasy azy, milalao sy mila ravinahitra any Arabia Saodita, ao amin’ny klioba FC Abha, diviziona voalohany,  koa Andriatsima Faneva Ima, ary laharana faha-9 hatrany no nentiny.

Amin’io alahady io, araka izany no hanaovany veloma farany ireo nitaiza sy nanabe azy teo amin’ny tontolon’ny baolina kitra, hanaovany veloma amin’ireo sy hisaorana ireo mpankafy. Nisy ny taratasy fampahafantarana izany navoakany tao amin’ny tambajotran-tsosialy fesiboky tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo nanazava ny andinindininy mahakasika izay.

N.A

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA IRAY IHANY ISIKA : Nomarihina Minisiteran’ ny serasera sy kolontsaina tao Toamasina

Ny voalohany, dia ny atrikasa momba ny hidirana ao anatin’ny TNT( Télevision Numérique Terrestre). Ho an’i Madagasikara, dia ny volana jona 2020 no tokony fe-potoana farany hirosoana ao anatin’ny TNT io. Izany indrindra no antony nanaovan’ny minisitera atrikasa ho an’ireo tompona haino aman-jery. Tao Toamasina no fanombohana. fotoana izay nanasana ireo tompona haino aman-jery avy amin’ny faritra telo : Alaotra-Mangoro, Atsinanana, Analanjirofo. Mbola hitety ireo renivohi-paritany rehetra ny ministera.

Izao no natao mba tsy ho tompon-trano mihono sady koa ho famolavolana sahady ireo lalàna hifehy ny TNT eto amintsika. Rehefa mihatra mantsy io, dia tsy hisy haino aman-jery hanana olana amin’ny fiparitahana manerana an’i Madagasikara intsony.Taorian’io atrikasa io, dia nisy ny fametrahana vatofehizoro an’ ilay Tranoben’ny serasera sy kolontsaina ao Toamasina. 

Tranobe izay natsangana ho fampiroboroboana ny lafiny serasera sy kolontsaina ary ho sehatra ho an’ireo mpanakanto. Ho an’ny toerana fanaovana fampisehoana dia hahitana seza 550. Hisy ihany koa ny efitra fanaovana fampiran-tiana sy efitra natokana ho an’ireo mpanao gazety.Tsara ny manamarika fa io no Tranoben’ny serasera sy kolontsaina faha-4 naorin’ny Ministeran’ny serasera sy kolontsaina eto Madagasikara.

Lanonana fahatelo notarihin-dRamatoa Minisitra Lalatiana Andriatongarivo ny fanamarihana ny fanombohan’ny asa fanavaozana “Maison Nathan”. Ity trano ity izay manan-tantara tokoa ao Toamasina. Trano niorina voalohany tao amin’ny fokontany Ampasimazava tamin’ny 1928 ary mifanila amin’ny Place Bien Aimé.Sambany izao asa fanamboarana izao. Hatao Mozea rehefa vita. Lanonana faha-4 natao tao Toamasina ny sabotsy 9 novambra ny hetsika « Iray Ihany Iska » ( 3I).Ity hetsika ity izay ny fandaharanasan’ny minisitera izay miompana amin’ny fitaizana sy fanentanana ny olom-pirenena rehetra hamerina kolontsaina vaovao lavitry ny fankahalana sy ny fivakivakisana na dia eo aza ny fahasamihafana, na ara-piaviana, ara-pirazanana, ara-pinoana, ara-tsaranga, ara-bolonkoditra, ara-batana, ara-bola sy harena, ara-pirehan-kevitra,…

Karnavaly lehibe no nanamarihana izany izay nandraisan’ny sokajin’olona maro anjara.

TH

Ino Vaovao0 partages

MPANJAKA TSIMIARO III : Tontosa ny zoma teo ny tsangan-tsaigny andiany fahafito

Isaky ny 5 taona no anaovan’ny ampanjaka Antakarana  azy ka ity ny Tsangatsaigny  faha 7 nataon’ny  mpanjaka Tsiamiaro faha III, raha ny  taona 1987 no nananganany saina voalohany. Tsiahivina  eto fa ny taona 1697 no nanatanterahana  ny tsangatsaigny voalohany tao Ankarabe, izay nataon’ny  ampanjaka Andriatsirotso, izay nitondra an’ Ankarabe ny taona 1692-1710. Raha natao ny kajy dia 322 taona izay no nisian’ny Tsangatsaigny.

Mpanjaka miisa 11 araka izany no efa nifandimby nitondra ny fanjakana Antakarana ity hatramin’ izao raha ampanjaka Kozobe no nitondra ny fanjakana Antakarana voalohany ny taona 1609-1639. Raha ny faritra fehezin’ny ampanjaka kosa dia i Babaomby any amin’ny tapany avaratra, Tetezambato any atsimo, Bemarivo ao amin’ny faritra Sava any atsinanana, ary Nosy Mitsiho any  andrefana. Ny fanazavana nentin’ny fahatelonn’ny mpanjaka Tsimiaro III, Solo Robert, no nahafantarana fa ny Tsangatsaigny  dia manambara ny fitondran’ny mpanjaka, entina hanambarana ihany koa fa mbola manjaka ny mpanjaka amperin’asa ary manana fahefana feno amin’ny vahoakany.Maro ireo dingana tsy maintsy arahina Maro ireo dingana sy ny fombafomba tsy maintsy arahina amin’ny fanatanterahana ity fombandrazana Tsangatsaigny ity. Manomboka «  Mijilo  » na mitady ilay hazo any anaty ala, io no atao hoe  : hazoambo. Rehefa tapaka ity farany  dia antsoina  hoe  hazo manjaka. Ao anatin’ny iray volana katroka no anaovana ity asa tsangatsaigny ity. 

Manomboka amin’ny «  Mijilo  » hazoambo hatramin’ny fananganana ny saina.  Raha miala any Antsahamahavelogno kaominina ambanivohitra Beramanja toerana nakana ilay hazo manjaka dia lalana 22 km no andehanana anaovana dia an-tongotra  amindrana ilay hazo manjaka any Ampasibe ao Ambilobe eny amin’ny sisin’ny reniranon’i Mahavavy. Rehefa tonga ao Ampasibe ny hazo manjaka dia misy ny fombafomba tsy maintsy atao amin’ilay toerana ary efa olona efa voafidy na ireo razan’olona voatendry no manao izay. Ohatra ny mpijoro toerana dia ireo razan’olona avy ao Sengaloko no manana andraikitra amin’izany , ka andro sabotsy no anaovana ny joro. Ao koa ny tompon’ny omby anaovana ny ventikabary dia ireo avy any  Matsaborikilandy sy ireo  razan’ olona mikoja saina ka  anisan’izany ireo mpandrafitra ilay  hazo manjaka izay mizara roa vavy sy lahy sy mampivady na manambatra ireto farany ho iray. Marihina fa atao mahitsy sy  malama tsara ilay hazo manjaka ary ao Ampasibe no hanaovana izany rehetra izany

Misy ny fady sy fomba izay tsy maintsy hajaina

Amin’ny fanatanterahana ity fomba fananganana saina  ity dia maro ny fady tsy maintsy arahin’ny tompon-drazana na koa ny vahiny izay hijery ny fanatanterahana azy. Anisan’izany ny tsy fanaovana kapa na kiraro manodidina ny faritra misy ny zomba, ny haramanja fa indrindra raha hikasika ny hazo manjaka. Ny vehivany dia tsy maintsy mitaly na mirandrana  ary mila mitafy na misikina kisaly. Tsy azon’ny vehivavy tonga fadimbolana atao ny miatrika ny tsangantsaigny. Ny lehilahy dia tsy mahazo manao satroka ary tsy maintsy manao kitamby na lambaoany. Azon’olona rehetra jerena ny tsangatsaigny, fa saingy izay tonga kosa dia tsy maintsy manaraka ny fomba ary tsy afaka mitsabatsabaka amin’ny fandaminana ataon’ny tompon’ny fomba . Raha tsy izay dia mihatra avy hatrany ny sazy avy amin’ny tompondrazana na ny antsoina hoe mosarafa . Raha «  mibozy  » ny hazo manjaka na hoe mibata na koa milanja hazo manjaka dia ny razan’olona anti-mahatera no milanja azy voalohany vao afaka mifandimby amin’izay ny vahoaka rehetra izay tia sy vonona hanaraka ny fombafomba rehetra.

Lalana naleha namindrana ny hazo manjaka

 Raha «  nirotsy  » na natory tao Antsaravibe ny hazo manjaka dia namindra niakatra ny tanànan’ Ampisikina  izay toerana eny amin’ny  tapany atsimo ny tanànan’Ambataoharagnana ihany. Eo no «  mirojo  » ny hazo manjaka ny alin’ny alakamisy. Nandro na «  nampisehagna  » tamin’io toerana  io  ny hazo manjaka alohan’ny hiakarany amin’ny doany  na ny toerana anaovana ny asa. Nanomboka ny marainan’ny zoma dia efa maresaka ny tanàna satria misy ny atao hoe Rebika na  dihy nentim-paharazana izay tsy maintsy atao amin’ny asan’ny ampanjaka. Ka efa misy olona ihany  koa no voatokana manao izay , ka ny hazolahy no ampiasaina  mibaiko ny fihetsiky ny mpirebika. Ny razana zafin’ny fotsy sy ny zafin’ny mena no manao izay ary fitafy mampiseho ireto razana ireto no atao.Tamin’ny 1 ora sy 17min no tafatsangana ny saina Rehefa tonga eo amin’ny doany ny hazo manjaka dia efa misy rafitra eo amin’ny foko Antakarana hikarakarana izany.  Ireo ragnitsy no voasafidy hanao izany. Ragnitsy no ilazana ireo mpanolotsain’ny mpanjaka ka ahitana fahatelo, rangahy, manantany. Refeha tafatsangana ny hazo manjaka dia misy ny razan’olona mianika ny hazo manjaka. Raha ny fanompohana natao ny zoma teo dia olona roa no niezaka nianika ity farany. 

Ny voalohany dia tsy nahatafita ny fampiakarana saina fa ny faharoa no nahavita izany. Tsy sambany nisy izany hoy ny mpahay fombandrazana Antakarana tamin’ny fanatanterahana ny Tsangantsaigny. Tokony tamin’ny 1ora sy 17minitra no «  tombo  » na tafatsangana tanteraka ny saina. Taorian’izay ho mariky ny fanjakany dia nentina, nolanjaina in-6 mihodidina ny saina ny mpanjaka Tsimiaro III. Io no fotoana hanolorana ny mpanjaka ny asa vita, ary eo koa izy mandray azy ampahibemaso. Olona avy amin’ny lafy valon’ny Nosy sy avy any ivelany  no hita niatrika ity Tsangantsainy ity.                                                        

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

VAKINANKARATRA : Ofanina ho tonga matihanina eo amin’ny sehatry ny asa ny tanora

Izay no isan’ny nambaran’ny Minisitry ny fanabeazam-pirenena sy fampianarana teknika, Volahaingo Marie Thérese tany Antsirabe renivohitr’i Vakinankaratra, tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo.

Natsangana ao Antsirabe ny ivon-toerana manofana ny ankizy ho tonga matihanina eo amin’ny sehatry ny fambolena sy fiompiana ary ny fanaovana asa tanana. Telo taona no faharetan’ny fampiofanana. Omena taratasy fanamarinana ho mariky ny fahavitan’ny fiofanana izy ireo aorian’izay. Azony ampiasaina amin’ny sehatra rehetra izay mety ilana izany io taratasy io, raha toa ka hiasa amin’ny orinasa izy ireo. 

“Ny tena zava-dehibe dia ny fanofanana azy ireo ho tonga matihanina eo amin’ny famoronana asa vaovao mihitsy miainga amin’ny fiofanana nomena azy avy, tsy ratsy ny miasa amin’ny orinasa fa mbola hafa koa ny manana orinasa ho an’ny tena manokana ka izany no nampiroboroboana ny sehetra tahaka izao”, hoy hatrany ny fanazavan’ny Minisitra. Nomarihiny koa fa fampandrosoana ho an’ny tena, ho an’ny fiarahamonina ary ho an’ny firenena no tokony himasoan’ny tanora.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FAMBOLENA SY FIOMPIANA : Tafapetraka ny fiaraha-miasa ny Farmashop sy Profis ao Sava

Araka ny voalaza dia laharam-pahamehan’ireo orinasa  voalaza eo ambony ny filan’ny mpanjifa.Nandritra izany  ihany koa no nanambarana fa tsy tokony hisy olana amin’ny famatsiana manomboka izao ny ao anivon’ny Faritra Sava. Manamafy izany ny efa nanomana magazay lehibe mahazaka 150 taonina ao anatin’ny fokontany Soavinandriana ao Sambava. 

Tombony ho an’ny Faritra Sava, araka izany, ny fisian’izany satria mampitombo sy manatsara ny asan’ny mpamboly sy mpiompy. Araka izany dia  ny Profis no hanaparitaka ny vokatry ny Farmshop rehetra ao anatin’ny Faritra Sava.Nandritra ny fanombohan’izao fiaraha-miasa izao ihany no nanolorana mari-pahaizana tamin’ireo  izay nagnaraka  fiofanana mahakasika ny  kisoa, ny omby vavy be ronono, ny trondro, ary ny akoho fakàna nofo sy akoho manatody lava izay notanterahina tao Sambava, andro vitsy lasa izay.

Anisany niatrika izao ihany koa ny governoran’ny Faritra Sava Tokely Justin. Tamin’izany no nanambarany fa mbola marobe ireo sehatra azo trandrahina ao anivon’ny Faritra Sava ary zava-dehibe ny famoronana zava-baovao sahala amin’ izao. Notsindriany koa fa vonona amin’ny fiaraha-miasa sy fampiroboroboana ny sehatra ara-toekarena ato anivon’ny faritra ny tenany amin’ny maha tompon’andraiki-panjakana azy ao Sava.

 Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

BAKALOREA TAO TOAMASINA : Nidina 17, 61% ny taham-pahafaham-panadinana

Fanadinana natao ny 23 ka hatramin’ny 26 oktobra lasa teo. Nitontona any amin’ny 17,61% ny taham-pahafahana. Araka ny angom-baovao, dia 9,75 amin’ny 20 no naoty nifanarahana tamin’ny “déliberation” izay natao ny zoma tolakandro. Ny angom-baovao hatrany no nahalalana fa 13,17% ny taham-pahafahana raha natao 10/20 no naoty farany ambany.

Na ireo mpitsara taratasim-panadinana dia samy niloa-bava fa nidina ny fari-pahaizan’ny mpianatra. Antony maro no nolazain’ireo fa mahatonga izany ka ilàna fandinihana lalina ho an’ireo rehetra voakasika.

TH

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA LALAINA VATOSOA : Vonona hitondra ainga vao ho an’ny kaominina Antehiroka

Tanora ny lehilahy ary manana vina sy mahay mitsinjo lavitra. Nitafa tamin’ny mponina teny an-toerana izy sy ireo mpanara-dia azy, tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo. Fokontany isan’ny noteteziny ny tao Antanenibe, Ambohibao, Antalamohitra ary Ambohijanahary sy ny manodidina. Nandritra ity fidinana ifotony natao ity, niditra an-tsehatra nanentana sy nandresy lahatra ny mponina ny kandida laharana fahatelo, Lalaina Vatosoa, nihaino ny hetaheten’Antehiroka sy izay manahirana azy ireo.Laharam-pahamehana…

Isan’ny laharam-pahamehana ho azy ny fanatsarana sy fiantohana ny fahasalamam-bahoaka. Nambarany fa miainga amin’io avokoa ny fampandrosoana rehetra. Tsy misy fampandrosoana vanona sy tanteraka raha tsy miadana sy tomady ny mponina, hoy ny fanazavany.  Hatreto, mbola miaina amin’ny fotodrafitrasa tsizarizary ny kaominina Antehiroka raha ny fotodrafitrasa mahakasika ny fahasalamana no asiana teny. Tsy afaka mandray mpiteraka ny CSB II eny an-toerana noho ny tsy fahalavorarian’ny fitaovana sy tsy fahampian’ny mpiasa. Vokany, tsy maintsy mandeha mankany Ivato na Ambohidroa ny vehivavy bevoka raha hiteraka. 

“Antehiroka efa tanàna lehibe, tokony hisy toeram-piterahana mitsangana na dia iray aza satria mijaly loatra ny vehivavy rehefa hiteraka”, hoy ny fanazavany. Manana vina hamahana io olana io ny kandida Lalaina Vatosoa. Nambarany fa hisy ny fananganana toeram-pitsaboana manara-penitra na clinique eny amin’iny faritra iny ary efa vita avokoa ny teti-bidin’izany. Nambarany koa fa tokony hisy toeram-pitsaboana isaky ny fokontany.

Kandida mpamaha olana…

Ankoatra ny fahasalamana, anatin’ny vinany koa ny fijerena ny sosialim-bahoaka, fampanjakana ny fandriam-pahelemana, famoronana asa, fanomezana sehatra ho an’ny tanora sy ireo maro hafa. Mpitia fanatanjahan-tena koa ny Kandida Lalaina Vatosoa ary manampy ireo tanora misehatra eo amin’izany. Izy no angady nananana sy vy nahitana nahafahan’ny Malagasy nanohy ny lalao tsipy kanetibe rehefa voasazy ny Federasiona. Namaha ny olana nisy teo amin’ity taranja ity izy ary tsy nitarain-tana-miepaka tamin’ izany. Nanolotra kianja hilalaovana “petanque” ho an’Antehiroka koa ary tamim-pitiavana tanteraka no nanolorany izany.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

CISCO AMPARAFARAVOLA : Mpampianatra miisa 173 noraisina ho mpiasam-panjakana

Natao ampahahibemaso, manaraka ny mangarahara araka ny toromarika nomen’ny Minisitry ny Fanabeazam-pirenena ny fifantenana azy ireo. Nanatrika izany ireo solon-tenam-panjakana tany an-toerana sy ny tompon’andraikitra isan’ambaratongany eo amin’ny sehatry ny fanabeazana ao Ampafararavola. Nisy ny mason-tsivana tsy maintsy narahana nahafahana nanatanteraka ny fandraisana ireto mpampianatra ireto. Tafiditra ao anatin’ny sivana ny faharetan’ny taom-piasan’izy ireo, ny faripahaizany ary ny salan-taonany.

Nambara nandritra izao fandraisana mpampianatra izao fa efa manao ezaka ny fitondram-panjakana amin’ny fijerena manokana ny mpampianatra sy ny mpianatra. Itarafana izany ny fizaràna fitaovam-pianarana ho an’ny mpianatra, fanomezana fiofanana ho an’ny mpampianatra ary famatsiana fitaovana ilain’ny sekoly hanodinana ny ambaindain’ny fampianarana. Nankasitraka ny fitondram-panjakana ireo mpampianatra vao noraisina ary nanambara fa tena mangarahara tokoa ny fanivanana azy ireo ka irariana ny hitohizan’izany.

N.A

La Vérité0 partages

Football – Coupe d’Afrique des Nations - Marco Ilamaharitra forfait contre l’Ethiopie

Les éliminatoires de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations se dérouleront durant la trêve internationale du 11 au 19 novembre 2019. Madagascar, qualifié à l’issue du tour préliminaire, entre en lice  dans le groupe K en compagnie de la Côte d’Ivoire, Niger et Ethiopie. Les Barea croiseront les crampons contre les Walya d’Ethiopie, au stade de Mahamasina, le samedi 16 novembre à 16h. Trois jours après, le 19 novembre à 17h, au Stade Général Seyni Kountche, ils vont rencontrer le Niger. Mais avant, les Mena auront à leur menu les Eléphants de la Côte d’Ivoire ce samedi 16 novembre. Nicolas Dupuis vient de recruter un titulaire indiscutable durant la double confrontation. Finalement, la nouvelle est tombée, hier, annonçant que l’international malagasy évoluant au Royal Charleroi Sporting Club, Marco Ilaimaharitra, ne sera pas disponible pour le match contre l’Ethiopie de samedi. Lors du match contre Malines, ce joueur malagasy a été victime de propos racistes, ce qui l’a blessé profondément. Un casse-tête pour le coach des Barea.En ce qui concerne l’infrastructure, le Stade de Mahamasina abritera pour la première fois un match international, après le drame, qui a fait au moins un mort lors de la 5ème journée contre le Sénégal en septembre 2018. Des émissaires de la CAF étaient de passage à Madagascar pour constater de visu l’état du stade et sur sa capacité d’abriter ce match d’envergure. Concernant les mesures de sécurité, apparemment, avant ce match contre l’Ethiopie, l’on n’a décelé aucun changement.

Quant à l’organisation, cela reste à savoir. En attendant, on attend le ‘‘verdict’’  émanant de la CAF en ce qui concerne sa visite. Quant à l’équipe nationale malagasy, les derniers membres de la délégation sont attendus ce mardi. En raison d’un dommage matériel survenu sur l’avion d’Air Mad, le vol ayant pris du retard a été repoussé à 8h 10, devant amener les derniers membres de la délégation (joueurs et staffs). Parmi cette délégation, l’arrivée d’Abel Anicet, Rayan Raveloson et de Njiva est attendue avec les autres membres du staff technique. Le milieu international du club qatarien Al-Khor SC, Ibrahim Amada est attendu dans l’après-midi. Adrien Melvin, Carolus et Dax sont déjà dans le pays après l’arrivée de Thomas, Bolida, Mombris, Paulin, Dimitri, Voavy Paulin. Ils ont déjà rejoint le premier rassemblement de l’équipe, hier matin, au stade de Mahamasina avant un petit décrassage au stade Elgeco Plus By Pass l’après-midi.  Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Communales à Tana - MMM et Hiaraka Isika affichent leur soutien à Naina Andriantsitohaina

Une semaine après le début de la campagne électorale, Naina Andriantsitohaina continue d’engranger les soutiens. Hier, le parti Malagasy miara-miainga et le Hiaraka Isika ont annoncé de manière officielle leur soutien à sa candidature à la course à la Mairie de la Capitale. Au cours d’une conférence de presse à Antanimena hier dans la matinée, le MMM par le biais de son secrétaire général, Fienena Richard  a annoncé son soutien au candidat numéro 4 sur le bulletin unique. Un soutien qu’il explique par la nécessité d’une reconstruction de la Capitale ainsi que la dégradation de la société et du niveau de vie ont dicté la décision du MMM. Le choix est une réponse à l’appel du candidat n°4, Naina Andriantsitohaina, pour la reconstruction de la Capitale et pour la réalisation du projet présidentiel. En outre, le MMM dit être convaincu par le programme du candidat mais aussi par sa gestion des affaires. Après plusieurs années de collaboration, ce soutien au candidat de l’Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina dans la Capitale est « logique et inconditionnel ». Le MMM appelle par ailleurs à voter afin d’éviter que le taux de participation très faible lors des dernières élections ne se reproduise.

Dans le milieu de l’après-midi, c’est au tour du parti Hiaraka Isika d’annoncer son soutien à Naina Andriantsitohaina. C’est le président national du parti Camille Vital qui en a fait l’annonce au restaurant Tsarasakafo Ambatobe. « C’est sans hésitations que nous appelons à voter pour le candidat numéro 4 Naina Andriantsitohaina, et les conseillers de la liste numéro 2 qui l’accompagnent à Antananarivo », indique-t-il. La formation de l’ancien Premier ministre avait soutenu le parti de l’actuel Président de la République lors de l’élection présidentielle et avait soutenu les candidats de la coalition présidentielle lors des élections législatives dans les circonscriptions où elle ne présentait pas de candidats. Un choix qu’elle réédite pour les élections communales et municipales du 27 novembre prochain. Notons que le parti AKFM d’Eric Rakotomanga, dans une déclaration publiée hier, a également annoncé son soutien à la candidature de Naina Andriantsitohaina. Hier, le candidat n°4 aux communales d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, accompagné des candidats conseillers municipaux conduits par Clémence Raharinirina, du député Jocelyn Andriamanalinarivo a fait campagne dans les quartiers d’Antohomadinika, Isotry Anatihazo et Andavamba Anatihazo. L’occasion pour lui de soutenir que ce n’est plus le moment de trouver des excuses.  La Rédaction

La Vérité0 partages

Usine de goudron à Alasora - Une dizaine de personnes victimes de pneumopathie

Se situer en plein milieu des habitations et des écoles, les habitants du Fokontany Ankazobe, Commune Alasora se plaignent de l'installation d'une fabrique de goudron. Ils s'opposent catégoriquement à l'implantation d'une centrale d'enrobage à chaud de bitume à cause de ses effets sur la santé et l’agriculture. Depuis son implantation dans ledit Fokontany, une dizaine  de personnes dont des enfants sont victimes de pneumopathie communautaireet ce, à cause de la fumée qui se dégage de cette usine. Une situation qui a poussé les habitants à observer une manifestation récemment. « Nous sollicitons la fermeture de cette usine, avant qu’un grand danger se produise comme le cas d’Ankadiaivo, à savoir le décès de deux personnes dû à la fumée toxique », avance un père de famille dont son enfant est victime.   Lors de la descente du représentant du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics sur les lieux, jeudi dernier, il a ordonné la suspension des travaux au sein de cette entreprise. Cependant, d’après les habitants, l’usine poursuit encore ses activités. Non seulement, cette usine de transformation cause des maladies, mais aussi elle pollue l'air, le sol et l'eau. « Nous avons peur que la rivière d’Ikopa, qui approvisionne en eau Antananarivo et ses environs soit empoisonnée durant la saison des pluies, puisque les métaux et les résidus chutent dans la rivière », avance Razafinjatovo Dieu Donné, représentant de la structure locale de concertation au sein du Fokontany d’Ankazobe.  Ainsi, d’après toujours les habitants, c’est la troisième fois qu’une usine de fabrique de goudron s’est implantée à Alasora. A cause de leur colère, les habitants ont pointé du doigt un micmac au sein des dirigeants de la Commune locale. « Même si cette usine présente un grave danger pour la population, ils n’ont pas bougé un seul doigt pour protéger la population », soutiennent les habitants. Actuellement, cette Commune est devenue des plus corrompues. Anatra R.

La Vérité0 partages

Echange de tirs en plein jour à Andoharanofotsy - Un assaillant éliminé

Des coups de feu ont déchiré la tranquillité de la localité d’Ampangabe, dans le quartier  d’Andoharanofotsy vers le milieu de la journée, hier. Après quelques moments d’échanges de tirs, une victime gisait finalement inerte au sol. Touché de plein fouet en plein crâne par les balles des Forces de l’ordre, la victime fut tuée sur le coup. L’arme à feu laquelle il s’était servi pour son forfait, a été aussitôt confisquée par les éléments des Forces de l’ordre. Il s’agit d’un jeune suspect qui a participé à une tentative d’attaque à main armée dans ladite localité de la banlieue sud de la Capitale. Cela rappelle exactement comme cela s’est produit à Talatamaty la veille du week-end dernier. Outre donc l’existence de cet échange de tirs fatals au concerné,  les véritables circonstances de la traque des membres de ce gang n’ont pas été encore officiellement révélées, les sources auprès des Forces de l’ordre arguant encore n’être pas en mesure de fournir un complément d’informations, les recherches n’étant qu’à leurs débuts.

Toutefois, des bribes d’information glanées auprès d’autres sources ont avancé que la victime qui vient d’être éliminée hier, aurait été recherchée depuis des lustres pour de multiples forfaits ayant trait au crime. A Ampangabe  mais aussi dans la Commune voisine d’ Andoharanofotsy, des riverains l’auraient reconnue après une vérification. Ils auraient déclaré que le concerné appartiendrait à un gang rendu tristement célèbre pour les attaques à main armée assorties de cambriolage, enfin de violences en tout genre sur les victimes. Vers le courant de l’après-midi, le cadavre du suspect avait été transporté à la morgue d’Ampefiloha à bord d’un véhicule de patrouille d’une unité des Forces de maintien de l’ordre. Une information reçue de dernière heure a parlé du soulagement des riverains de ces quartiers de la périphérie de la Capitale après l’exécution de ce bandit. Aucun de ses proches n’était pas encore venu à la morgue pour constater de visu. Franck R.

La Vérité0 partages

Le mariage des dupes !

Du leurre dans l’atmosphère. Le mariage d’Air Mad avec Air Austral tourne mal. La menace d’un divorce plane dans les airs. Le grand amour, prévu pour dix ans, n’aurait duré qu’un an et huit mois  et risque fort de voler en éclat. Air Mad, en pleine tourmente, fut à la recherche d’un partenaire stratégique. Les déboires des dirigeants successifs du temps de la Deuxième République jusqu’à  une époque récente, le régime HVM, ont porté des coups durs à la compagnie nationale Air Madagasikara. Au final, elle n’a pas survécu des erreurs de gestion à répétitions des tenants du pouvoir. L’Air Mad avec la JIRAMA tinrent, pour un certain temps, le rôle de « vache à lait » au profit de certains régimes aux abois. Elles servirent aussi à caser les proches. En 2014, à l’arrivée au pouvoir des hommes aux cravates bleues, le Chef de l’Etat Rajaonarimppianina Hery confia le succulent  poste de président du conseil d’administration (PCA) de l’Air Mad à un très proche ami de longue date, avocat de son état au barreau de Paris, Henry Rabary-Njaka. Poste occupé auparavant par le Grand argentier de la Transition, un certain Hery Rajaonarimampianina. Une nomination qui a, d’ailleurs, précipité la compagnie vers le ravin. En situation de cessation de paiement, la compagnie nationale Air Mad est clouée au tarmac ce qui déclencha la grève sans précédent du personnel, toutes tendances syndicales confondues. Soumis à une implacable pression de la part des grévistes, le PCA Rabary-Njaka fut contraint de déposer la démission. Ainsi, la machine de la compagnie ne pouvait plus « tourner ». Elle a du plomb sous les ailes.

Le nouveau PCA en la personne de Léon Rajaobelina se trouva obliger de chercher un partenaire stratégique de nature à pouvoir faire re-décoller l’Air Mad. Un appel à manifestation d’intérêt fut lancé. Des compagnies aériennes de transport régional se sont manifestées, entre autres, l’Ethiopian Air lines ou Turkish Air Line. Mais les décideurs au pouvoir hésitèrent à donner suite à leurs offres. Plutôt, ils ont prié l’Air Austral (La Réunion), une autre compagnie régionale, d’accepter le partenariat avec l’Air Mad. Une offre que la compagnie réunionnaise ne voulait pas rater. Ainsi donc, l’union pour la vie d’une durée de dix ans a été pactée.  La noce fut célébrée en grande pompe en février 2018 à Paris. L’Air Austral représenté par son PDG Marie Joseph Malé et l’Air Mad par son PDG Roland Besoa Razafimahaleo ont signé l’ « acte du mariage ». La feuille de route comportant la teneur du partenariat stipulait l’apurement par l’Etat malagasy du passif d’Air Mad pour un montant de 88 millions de dollars contre un apport de 40 millions de dollars pour Air Austral. Seulement, à partir du moment où Air Austral devient actionnaire à hauteur de 49%, il doit encore verser dans la caisse de la compagnie malagasy la somme de 35 millions de dollars. En réalité, elle n’a versé que 15 millions de dollars. D’où l’origine de la discorde. Les observateurs semblent flairer qu’il y a quelque part un parfum ou une odeur de leurre. L’Air Austral manquait à son engagement tout juste à un moment où le besoin se fait sentir urgemment chez Air Mad. Serait-elle victime d’un mariage de dupes ?

La Vérité0 partages

Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de J...

Trois nouveaux dossiers impliquant des ministres des précédents régimes seraient déjà sur la table de la Haute Cour de Justice (HCJ). Le premier dossier concerne un ministre chargé des Travaux publics dans le dernier Gouvernement de la Transition. Ce ministre, nommé sénateur dans l’actuelle Chambre haute, est happé dans une affaire de détournement de deniers publics dans le cadre d’une passation de marchés publics. L’affaire dont il s’agit concerne le versement suspect par cinq entreprises attributaires de marché de somme d’argent d’une valeur de plus de 700 millions d’ariary dans le compte de ce parlementaire. Débutées immédiatement, les investigations se sont poursuivies quelques années, pour être clôturées. Le deuxième dossier clôturé et transmis à la HCJ implique un ancien ministre des Postes et des Télécommunications du régime Rajaonarimampianina. Le journal que vous tenez en main avait rapporté l’affaire dont il s’agit dans ses colonnes il y a quelques mois. Le ministre en question est accusé d’être l’auteur d’un détournement « bevata » de plus de cinq milliards neuf cent millions d’ariary dans le cadre d’un marché fictif auprès de son département ministériel. Depuis l’éclatement de cette affaire, l’ancien ministre a disparu des écrans radars. Des bruits d’information annoncent que l’homme se serait envolé vers d’autres cieux pour s’installer hors des frontières malagasy. Forcé à l’exil pour des raisons politiques en 2002, l’ancien gouverneur lors du régime Ratsiraka serait cette fois-ci en exil volontaire pour des raisons criminelles.  Le troisième dossier sur la table de la HCJ concerne une ministre HVM.

Cette ancienne membre du Gouvernement est accusée d’implication dans une affaire de détournement d’une somme de plus d’un milliard d’ariary au titre de régie d’avance unique et exceptionnelle pour l’achat de différentes fournitures auprès du ministère de la Population en 2018. Dans cette affaire, tout laisse à penser qu’il s’agit d’un détournement puisque selon les informations obtenues, aucun marché public n’aurait été lancé, et aucune fourniture n’a été livrée. A l’époque, des rumeurs ont circulé selon lesquelles la somme d’argent aurait été acheminée dans des sacs depuis la Banque centrale vers le domicile de la ministre en question.  Les observateurs sont sceptiques sur la suite donnée à ces affaires. Jusqu’ici en effet, la Haute Cour de Justice n’a toujours pas travaillé. Pour beaucoup, elle ne mérite pas son appellation. En effet, en voyant la tournure des récentes affaires traitées en matière de corruption, nombreux sont ceux qui sont tentés de croire en l’existence d’une Haute Cour de l’injustice et de l’impunité des « gros poissons » de la République malgré les efforts menés par certaines entités pour essayer de mettre un coup d’arrêt à ces criminels en col blanc.Force est en effet de constater que jusqu’ici aucune affaire n’a eu de suite. Pour ne citer que le cas des subventions exceptionnelles accordées par l’ancien ministre de l’Intérieur, Olivier Mahafaly Solonandrasana, des cas pour lesquels la femme d’affaire Claudine Razaimamonjy croupit en prison.  Pareil pour le cas de la vente de la villa Elisabeth dans lequel le nom d’un ancien ministre avait été cité et pour lequel un ancien haut fonctionnaire devenu député est actuellement en prison. La complexité de la procédure est mise à l’index par bon nombre d’observateurs. Pour que des ministres ou des parlementaires soient traduits devant la HCJ, il faut que la requête soit déclarée recevable par le Procureur général de la Cour suprême, que cette requête soit ensuite transmise à l’Assemblée nationale, que la majorité des députés adoptent une résolution de mise en accusation avant qu’une chambre d’instruction créée auprès de la HCJ ne se mette en branle…  La Rédaction

La Vérité0 partages

Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration

Le Président de la République avait pointé du doigt, à juste titre, le placement en détention préventif abusif comme étant l’une des causes de la sévère surpopulation carcérale dont souffrent nos établissements pénitenciers. Il faut savoir cependant que certaines situations ne procèdent pas de la volonté des magistrats mais d’une politique pénale aberrante. Comme celle qui consiste à placer automatiquement sous mandat de dépôt ceux qui sont impliqués dans un accident mortel de la circulation.De source judiciaire, la politique pénale en question a été instaurée dans les années 2000, suite à une série noire d’accidents mortels dont la majorité serait due à l’imprudence des usagers de la route, plus précisément des conducteurs de véhicule. Depuis, ladite politique demeure en vigueur, faute d’instruction officielle contraire. Dans la pratique, sauf en de rares exceptions, le placement en détention préventive est appliqué par les magistrats dès lors qu’il s’agit d’un accident mortel de la circulation. Ce qui aboutit parfois à des situations iniques. Il y a en effet des circonstances où il apparaît clairement que le conducteur concerné est totalement hors de cause et que la faute incombe exclusivement à la victime. Quid par exemple de ces accidents causés par l’inconscience des fous au guidon qui en ont été eux-mêmes victimes ? Pour prendre un autre exemple à l’extrême, citons celui d’un candidat au suicide qui se jette sous les roues d’un véhicule et qui, pour ne pas rater son acte, agira de telle manière à ce que le conducteur ne puisse pas l’éviter. Il ne s’agit nullement d’une fiction car c’est ce qui a failli se passer il y a quelques semaines aux 67ha et plus récemment sur la route digue, où il était question de faux ivrognes en quête de « dédommagement » de la part des occupants des voitures-cibles.

Un principe aveugleDans tous ces cas de figure, est-il juste que le tiers qui a été impliqué bien malgré lui dans le drame soit puni par un séjour en prison, si bref soit-il ? Car il faut bien reconnaître que, quoi qu’on puisse dire, c’est bien de cela dont il s’agit concrètement. L’aberration est à son comble lorsque, plus tard, l’absence totale de faute de la part du prévenu est constatée par le juge de fond. Un constat qui aurait pu parfaitement être établi lors des enquêtes effectuées durant la garde à vue, ou au niveau du Parquet si celui-ci n’était pas tenu par la politique pénale du MD systématique pour les accidents mortels de la circulation. Les usagers de la route qui pourraient faire les frais de ce principe aveugle constituent, en somme, les œufs à casser en guise de dissuasion pour une meilleure sécurité routière. Cela a-t-il eu réellement pour effet d’assagir les chauffards et autres écraseurs en puissance qui pullulent sur nos routes ? On se permet d’en douter, au vu du nombre d’accidents qui alimentent la rubrique des faits divers ces derniers temps. Ce qui est sûr, c’est que cela aura pour conséquence d’augmenter inutilement, ne serait-ce qu’un tant soit peu, le nombre de prévenus innocents dans les geôles par ailleurs déjà surpeuplés. En attendant, tous conducteurs, si prudents soient-ils, doivent avoir en tête que, à partir du moment où ils se mettent au volant, ils sont de potentiels pensionnaires de prison, fautifs ou pas fautifs. Hery Mampionona

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – CAN : Les Makis au pied du podium

Les joueurs malgaches ont été malmenés par leurs adversaires.

Battus par Zimbabwe par 24 à 07 lors de la finale de bronze de la Coupe d’Afrique des Nations de rugby à VII, les Makis mettent une croix à leur participation aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.Champions d’Afrique en titre en 2018, les Zimbabwéens ont une fois de plus confirmé leur suprématie devant les Makis. Cette même équipe du Zimbabwe qui a éliminé les Makis en 2018 au stade des demi-finales. En terminant au pied du podium à Johannesburg, les protégés d’Alain Andriamihaja étaient totalement à côté de la plaque lors de la deuxième journée de la compétition en ne récoltant que défaite sur défaite. En demi-finale, ils ont perdu par 40 à 14 face aux Kenyans, futurs champions d’Afrique. Vainqueur de l’Ouganda par 29 à 0, le Kenya remporte le ticket pour les JO de Tokyo aux côtés de l’Afrique du Sud. « Après la première défaite lors du dernier tour contre le Zimbabwe, ils ont raté leur chance. Je ne sais pas pourquoi, ils ont joué à l’intérieur comme lors du jeu à XV. Est-ce une erreur de coaching ou un problème de compréhension des joueurs ? » a déclaré, Marcel Rakotomalala, président du Malagasy Rugby. Si les hommes n’auront plus de chances pour les qualifications aux JO de Tokyo, les dames médaillées de bronze en Tunisie peuvent encore se rattraper au tournoi de repêchage.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

« Village touristique » Mahajanga : Taova nampiahiahy, nampisahotaka ireo olona

Nampihoron-koditra. Tsy nisy nofo, tsy nisy hoditra intsony fa ireo taova rehetra ao anaty no hitan’ny olona teo amin’ny tora-pasiky ny « village touristique » tao an-drenivohitr’i Boina tao, ny sabotsy lasa teo. Taitra sy nisahotaka avokoa ny rehetra nahita ity tranga tsy dia fahita ity, indrindra fa maro ireo olona no nandehandeha teny an-toerana tamin’io fotoana io. Niely teo no ho eo avy hatrany mantsy ny feo fa hoe taovan’olona sendra nisy nanipy na nentin’ny ranomasina teo izy ireo. Teo anatrehan’izany, dia nidina teny an-toerana ireo tompon’andraikitry ny filaminana niaraka tamin’ireo mpitsabo avy ao amin’ny Sampan-draharaha monisipaly misahana ny fahadiovana tany an-toerana. Rehefa natao ny fitiliana, dia voamarina fa tsy taovan’olona velively izy io, na dia mitovy tsy misy valaka amin’ireo sarina taova ianarana any am-pianarana aza ny endriny. Araka ny fampitam-baovao nomen’ireo namana avy any an-toerana izay nanao fanadihadiana, dia voalazan’ireo mpitsabo, fa « tsy mitovy velively amin’io ny taovan’olona, indrindra moa ny tsinay kely. Ambonin’izay dia misy « poche » hafahafa eo aminy ; izay marihana fa tsy hita amin’ny taovan’olombelona ». Nandiso avy hatrany ny filazana sy ny tsaho naely araka izany ireo tompon’andraikitra fa tsy taovan’olona velively izy io fa mety ho hazandranomasina, izay mbola tsy fantatra hatreto. Ankoatr’izay, araka ny fanazavana azo tamin’ny namana tany an-toerana ihany koa dia tsy navela  teo amin’ny toram-pasika izy io, fa nentina mpanjono avy any anivon-dranomasina any. « Hitan’ity farany nitsingevana teny ambony rano izy io ary nentiny fotsiny mba hoe haseho ny olona ».

nangonin’i m.L

Midi Madagasikara0 partages

Afrobasket 3 x 3 : Madagascar termine à la 4e place

Pas de podium pour l’équipe nationale de basket-ball 3 x 3 à la Coupe d’Afrique des Nations de basket-ball, plus connu par Afrobasket 3 x 3. La bande à Elly Randriamampionona échoue au pied du podium après sa courte défaite par 19 à 17 face aux Maliens, hier, au match de la troisième place. Pour cette troisième participation, l’équipe nationale n’a pas pu rééditer la médaille de bronze au Togo il y a deux ans, mais, ils ont amélioré le classement par rapport à la dernière édition. En demi-finale, les Fabrice et consorts se sont inclinés par 21 à 11 face aux Egyptiens, revanchards, battus en finale par les Malgaches aux Jeux Africains de Rabat au mois d’août dernier. Pourtant, les poulains de Deda Randrianarivelo ont démarré en trombe cette journée de compétition en s’offrant des Botswanais par 13 à 10. Rideau alors cette année sur la compétition de basket-ball pour l’équipe nationale où la fédération devra revoir sa copie pour les prochaines échéances.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambongamarina Anjozorobe : Lehiben’ny dahalo lavon’ny zandary, basy Mas 36 azo

Saika hanafika tao Antanambao Amparihy, distrika Anjozorobe, ireo olon-dratsy no nifanehitra tamin’ireo zandary efa tsara omana tamin’ny fahatongavan’izy ireo. Raikitra ny fifandonana ka lavo tamin’izany ny lehiben’ireto dahalo nitarika ireo mpanafika.

Nahazo loharanom-baovao avy tamin’olona tsara sitrapo ireo zandary avy ao amin’ny tobim-paritra Anjozorobe, fa hisy andian-dahalo mitady hanafika tao amin’ny tananan’Antanambao Amparihy, kaominina Ambongamarina, ny faran’ny herinandro teo. Tokony ho tamin’ny dimy ora hariva teo no azo ny vaovao ary nidina avy hatrany tany an-toerana izy ireo, izay tanàna tokony ho 25 kilaometatra miala ny tampon-tanàna. Alakamisy io andro io. « Napetraka avokoa ny paikady rehetra hiandrasana ireo mpanafika, niaraka tamin’ireo zandary nanao hetsika fampandrian-tany sy ireo andrimasom-pokonolona » hoy ny filazan’ireo zandary. Tokony ho tamin’ny fito ora hariva tany ho any no tonga tokoa ireo andian-dahalo, notarihana dahalo rain-dahiny iray fantatra amin’ny anarana hoe Ramanasoa. Raha vao nahita ireo mpitandro filaminana vonon-kiandry azy ireo ireo dahalo, avy hatrany dia nanomboka nitifitra. Efa nivonon-kanafika mihitsy mantsy izy ireo, araka ny angom-baovao voaray tokoa, kanefa tsy nampoizin’izy ireo ny fisian’ireo mpitandro filaminana miaraka amin’ny andriamasom-pokonolona efa tsara omana, hanohitra hatramin’ny farany ilay fanafihana. Raikitra teo ny fifandonanana. « Lavo tamin’izany ny jiolahy mpitarika azy ireo voalaza anarana eo ambony io, ka vaky nandositra ireo mpanaraka azy » hoy hatrany ny fanazavana azo.  Azo teny am-pelan-tanan’ity olon-dratsy maty ity moa ny basy Mas 36, miaraka amin’ny bala  folo, fentin’ity olon-dratsy ity manafika sy ny kara-panondrony. Na teo aza moa ny fifampitifirana dia tsy nisy nahiana ny ain’ireo mpitandro filaminana sy ireo andrimasom-pokonolona, hoy hatrany ny vaovao. Mbola mitohy kosa tany an-toerana ny hazalambo sy ny fikarohana ireo olon-dratsy tafatsoaka tamin’io fotoana io.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football – CAN 2021 : Début des entraînements des Barea demain

L’arrivée de cinq joueurs à l’aéroport d’Ivato. (PHOTO MIKA SARRY)

A six jours de la première rencontre des Barea dans le cadre de la campagne des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 au Cameroun, les joueurs sont presque au grand complet.

C’est déjà l’effervescence du côté des supporteurs qui attendent la réédition de l’euphorie Barea à la CAN d’Egypte au mois de juin. Le match de samedi contre l’Ethiopie est la première rencontre officielle des Barea après l’aventure égyptienne où le coach, Nicolas Dupuis, a décidé de refaire confiance à la grande majorité de ses lieutenants. Pour les expatriés après Métanire qui est arrivé en premier vendredi, Lalaina Nomenjanahary alias Bolida, Voavy Paulin, Thomas Fontaine, Dimitry Caloin et Jérôme Mombris ont débarqué hier matin avec le vol de la compagnie aérienne nationale, Air Madagascar. Dans l’après-midi, c’était au tour de Faneva Ima Andriantsima, l’ex-capitaine des Barea de fouler le sol malgache. Faneva Ima qui fera ses adieux avec le public de Mahamasina et ses fans lors de ce match contre l’Ethiopie. Le joueur d’Abha Club d’Arabie Saoudite âgé de 35 ans jouera son dernier match avec l’équipe nationale ce samedi, c’est ce qu’il a publié sur son compte Facebook. Le gardien de l’équipe, Melvin Adrien qui a fait chavirer le cœur des supportrices, a débarqué hier soir au pays. « La grande partie des joueurs est déjà arrivée au pays. Nous attendons le dernier joueur ce mardi à 4 h du matin. Ils seront logés à l’hôtel du Louvres à Antaninarenina. Le lancement du rassemblement officiel sera ce mardi matin lors du petit- déjeuner », a souligné Nicolas Dupuis, coach des Barea. Les joueurs disputeront leur premier entraînement officiel ce mardi à 16 heures au Stade de Mahamasina. L’équipe des Barea très attendue par tout un peuple samedi, n’aura pas droit à l’erreur pour le public et de faire en sorte à pérenniser l’esprit de la gagne de la CAN.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Isotry : Vola iray tapitrisa no nitifirana olona ho faty

Nahoraka  eran’ny tambajotra sosialy ny fisian’ny fitifirana teo imasom-bahoaka ; izay nitranga tetsy Andranomanalina-Isotry, ny zoma lasa teo. Tsy alina akory ny andro, tokony ho tamin’ny fito ora hariva, ary mbola mifanaretsaka ny mpandeha an-tongotra no nisy tampoka ny tifi-basy sy olona nitsirara tamin’ny tany. Maty tsy tra-drano io. Araka ny fanamarinam-baovao dia tovolahy 18 taona izay miasa aman’olona eo Isotry izy io. Mpivarotra « sachet » plastika ny anton’asany ary manampy ny tompon-trano amin’izany izy. Fanao isan-kariva ny manatitra ilay ramatoa mpampiasa azy eny akaikin’ny toeram-ponenany. Somary lasa alohaloha itsy voalohany ary nanaraka azy avy tato aoriana ilay tovolahy. Nisy vola tany amin’io farany tamin’io fotoana io ary isan’ny asany koa raha araka ny fiheverana azy ny mitazona ny vola sasantsasany, izany hoe efa nomena fahatokisana tanteraka izy eo anivon’ny orinasa izay misy azy. Tamin’io harivan’io zoma io anefa, dia nisy telo na efa-dahy izay nifanelanelana ary nanakana tampoka ny làlany. Naka ny vola tamin’ny alàlan’ny endaka sy ny fampihorohoroana tamin’ny basy. Raha noheverina fa nijanona teo amin’ny fahazoana ny vola ny tanjon’ilay fanafihana, raha nihazakazaka hampandre ny mpampiasa azy koa ilay tovolahy ka nitantara ny nanjo azy dia teo amin’izay no nipoaka ny basy. Notifirin’ireo olon-dratsy avy hatrany teo amin’ny faritry ny kibony. Nivoaka hatrany amin’ny lamosiny ny bala. Manodidina ny iray tapitrisa teo ny vola azon’ireo mpanafika, raha araka ny vaovao nohamarinina. Isan’ny mahavarina amin’ity raharaha ity ny fomba namantaran’ireo olon-dratsy, fa misy vola tany amin’io tovolahy io kanefa mety mba hanalàna ny ahiahin’ny jiolahy no antony nametrahan’ny mpampiasa azy ny vola tany aminy. Midika izany, fa misy mpanara-maso tanteraka ny fivezivezen’ny vola ary matanjaka ny jiolahy amin’ny asa fitsikilovana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Open International : Irina et Feitt sacrés en simples

Rideau sur l’édition 2019 de l’Open international de tennis BMOI – MADAUTO. Chez les hommes au terme d’une finale 100% argentin, la victoire finale est revenue Feitt Franco sur Guido Justo, par deux sets à un, 7/3, 3/6 et 6/4. En simple dames, Irina Ramialisona de Madagascar a surclassé Chilpac Augustina de l’Argentine en deux sets, 6/1 et 6/2. Dans la catégorie double chez les hommes, Feitt Franco – Guido Justo gagnent contre Ando Rasolomalala-Miary Zo Rakotondramboa. Chez les dames, la paire formée par Chilpac (Argentine) et Cirrote (France) gagnent contre Irina et Sarika Radilofe.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Savorovoro ao amin’ny MAMA : Fanilihana ny faritra amin’ny fitantanana ny orinasa

Manoloana ny resabe mitsikera ny fomba fitantanana eo anivon’ny Trano fiantohana MAMA noho ny fandavan’ireo mpikambana sasany ny fomba ny nifidianana ireo mpitantana ankehitriny ao amin’io orinasa io ; izay natao tany Nosy be tamin’ny volana oktobra 2018. Mihevitra ireo mpitatitra avy any amin’ny faritra izay tonga nanatrika ny fivoriam-be nataon’izy ireo, ny alakamisy teo fa mifono fanilihana azy ireo izao fanenjehana izao. Ho fanamarinana izany, dia fanontaniana no napetrak’i Bebotsy Laurice, solontenan’ny mpitatitra avy any amin’ny Faritra Avaratra mahakasika ireo mpanohitra ireo. « Naninona izy ireo no tsy tonga namonjy ilay fivoriana tany Nosy be ? Taiza ireo olona ireo hatramin’izay no izao vao mitabataba? Satria ve lasan’ny avy any Avaratra ny filohan’ny Filankevi-pitantanana dia lazaina fa tsy mandeha ny orinasa? Amin’ity mpitatitra ity dia mihatsara ary mandroso tokoa ny MAMA ankehitriny. Tsy manana trosa intsony ary afa-po tanteraka ireo mpikambana any amin’ny faritra noho ny ezaka  efa nataon’ireo mpitantana hanakaiky ny any amin’ny faritra. Noho izany, nambarany, fa tsy maintsy hijoro izy ireo ary efa mivondrona avokoa ny mpitatitra rehetra any amin’ny faritany mba hanohana io Filankevi-pitantana ankehitriny io.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

SICAM-CFAO group : Inauguration d’un showroom de Yamaha

Lors de l’inauguration du showroom à Alarobia. (Photo : Yvon Ram)

Présent à Madagascar depuis 20 ans, Yamaha fait partie intégrante de SICAM-CFAO group. Ce dernier devient ainsi le représentant officiel de cette marque à Madagascar. Un nouveau showroom de Yamaha vient ainsi d’être inauguré à l’immeuble RIA Morarano, en face du centre de visite technique à Alarobia. On y retrouve une gamme complète de motos, de générateurs et de moteurs hors-bords de marque Yamaha. En outre, le groupe propose des offres alléchantes afin de donner satisfaction aux clients et aux motards passionnés, en lançant des promotions dans le cadre de l’ouverture de ce showroom jusqu’à la fin du mois. Le modèle Yamaha crux Rev y a été mis en avant. Par ailleurs, le DG de SICAM-CFAO group, Frédéric Hebert, a annoncé que, des pièces adaptables à toutes les marques de véhicules sont proposées au niveau de ce showroom. Il s’agit entre autres, des batteries, des bougies d’allumage et bien d’autres produits de nettoyage et d’entretien qui sont tous de grande marque internationale.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

RN44 : Un taxi-brousse attaqué par des hommes en treillis

Ce qui s’est passé la nuit du vendredi au samedi sur la RN44 fait penser que l’insécurité risque de prendre de l’ampleur sur les routes nationales. Ce fait survient en dépit des mesures déjà prises par les forces de l’ordre et les autorités impliquées directement dans le secteur de transport routier, pour mettre fin à ce fléau qui a déjà fait beaucoup de victimes. Mesures parmi lesquelles figure la recommandation à tous les chauffeurs des véhicules d’être solidaires et de constituer des caravanes durant les voyages de nuit afin de faciliter leur escorte par les forces de l’ordre. Ce ne serait pas le cas vendredi dernier pour ce taxi-brousse MB Sprinter qui partait d’Amparafaravola pour rejoindre Antananarivo. Il est tombé dans une embuscade montée par des individus en treillis, munis de fusils et d’armes blanches à Ambohibola, entre Morarano Gara et Ambohimanarivo. Pour sévir, ils ont coupé le passage par des blocs de pierre et des troncs d’arbres. Pris au piège, le Sprinter a dû s’arrêter. Les malfaiteurs ont fait descendre tous les passagers et les ont tous dépouillés. Et cela avec violence. Une importante somme d’argent et des objets de valeur, comme des bijoux ont été dérobés. Des passagers ont été blessés. Ce qui est étonnant dans ce cas, il s’est produit quelques jours après l’annonce de la décision de la gendarmerie de reprendre la police de la route sur les routes nationales. Heureusement, le taxi-brousse a pu reprendre la route après l’attaque.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Rotaract Club : Des kits scolaires pour les employés de l’Accord Knits

Des salariés reconnaissants envers les donateurs de ces kits scolaires. (crédit photo : Princy)

Le 9 novembre 2019, dans l’esprit de la rentrée scolaire, les salariés de l’Accord Knits ont pu profiter de l’initiative de leurs dirigeants qui ont procédé au partage de kits scolaires. Une action concrétisée avec la participation du Rotaract Club Ankoay. En effet, cette alliance a permis, samedi, de faire profiter aux enfants de l’entreprise, de plus de 2500 kits composés de cartables, de cahiers, de gommes et d’autres fournitures scolaires. Une aide qui aura pour effet d’alléger cette période souvent difficile pécuniairement pour les parents. Si la distribution physique d’aide est relativement nouvelle, l’apport financier n’est plus nouveau pour l’entreprise. Ainsi cette année, les employés de la société de confection ont bénéficié à la fois, de kits et d’un soutien financier.

Cette action sociale menée à bien, est évidemment du fait de la volonté de l’Accord Knits mais aussi du Rotaract Club Ankoay conduit par son président Robinson Thierry. D’ailleurs, ce dernier de dire que l’association ne se cantonnera pas à la distribution de kits scolaires, mais aussi au partage de savoir ; notamment à l’enseignement de l’anglais auprès des classes primaires dans les EPP pour les prochaines actions sociales du club.

Enfin, du côté des bénéficiaires, les salariés d’Accord Knits ont déclaré qu’ils sont particulièrement contents de recevoir ces kits. Malheureusement, les enfants n’ont pu être présents lors de cette cérémonie de remise qui s’est déroulée dans les locaux d’Accord Knits. Nous n’avons donc pas pu recueillir leurs impressions par rapport à cette aide.

Anja RANDRIAMAHEFA

 

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina à Morondava : Réouverture prochaine de l’usine SUCOMA

Le président de la République à Morondava durant le week-end.

Il a passé un week-end marathon. Samedi et dimanche, le Chef de l’Etat était en tournée dans la Région Menabe.

A Morondava où il a lancé la réalisation de plusieurs projets importants pour améliorer le social de la population locale. Le social comme point focal du développement. C’est le mot d’ordre du régime actuel. Une grande majorité de la population locale sont des employés de la Société SUCOMA. Ladite société ayant été fermée depuis 5 ans, les 2000 employés se retrouvent ainsi au chomage. Afin de mieux comprendre la situation et pour sortir ces gens de la situation de pauvreté, le président de la République a visité l’usine SUCOMA. Aussi, le numéro Un d’Iavoloha a-t-il annoncé sa réouverture prochaine. Avant la fin d’année, des experts seront dépêchés à Morondava pour élaborer une stratégie en vue de la reprise de la production sucrière à Analaiva. Andry Rajoelina envisage même d’instaurer une deuxième usine pour satisfaire les besoins locaux. Le Chef de l’Etat a aussi annoncé la construction du barrage de Dabaraha avant la fin d’année. Une infrastructure très importante pour l’approvisionnement en eaux et la promotion du secteur agricole dans le Menabe.

Université. L’éducation figurant parmi les priorités du régime, aussi, la Région sera-t-elle dotée d’une université aux normes. Cette infrastructure sera construite dans le quartier de Bekonazy. Désormais, les enfants des cinq districts, à savoir, Manja, Mahabo, Miandrivazo, Belo et Morondava n’auront plus à aller à Antananarivo pour poursuivre leurs études. Ce bâtiment sera équipé de bureaux et de plusieurs salles des cours, d’un centre médico-social, d’une bibliothèque, d’une laboratoire moderne, d’un restaurant, et d’une amphithéâtre pouvant contenir jusqu’à 400 étudiants. Par ailleurs, à partir de l’année prochaine, une cité universitaire sera construite sur le lieu, a annoncé le président de la République. Il s’est ensuite rendu à Tsimahavaokely pour la cérémonie de pose de premières pierres de la construction d’un « CEG manarapenitra ». Une infrastructure à étage incluant 24 salles de classe et pouvant accueillir jusqu’à 1200 élèves. Les enfants du Menabe ne seront pas non plus en reste par rapport à la distribution de kits scolaires. Andry Rajoelina a donné samedi le lancement dans la Région, de l’opération des tablettes numériques et la distribution de « Rakibolana », notamment aux élèves de l’EPP Centre Morondava et du CEG Centre Morondava. A l’occasion, il a donné son accord pour le recrutement en tant que fonctionnaires de 9 maîtres FRAM de l’EPP. Morondava aura aussi un meilleur accès à l’énergie. Andry Rajoelina à donné le coup d’envoi de l’installation d’une centrale hybride d’une capacité de 3MW dans le fokontany de Kimony. « Le défi est de doubler la capacité de production en électricité dans tout Madagascar à travers les sources d’énergies renouvelables », a-t-il déclaré. Il a également visité la centrale thermique de la Jirama à Avaradrova. Le social de la population comme priorité. Tel est le mot d’ordre du régime. Samedi, le président a effectué une descente à l’hôpital manarapenitra de Morondava. Cet établissement sera équipé d’une salle d’imagerie médicale, d’un scanner, d’une échographie, d’un service laboratoire et de 2 blocs opératoires. Les matériels sont déjà sur place, ou enfin presque. Le numéro Un d’Iavoloha a annoncé que l’hôpital s’ouvrira bientôt, probablement au mois de janvier prochain. Il a aussi annoncé à l’occasion la mise en place prochaine d’une caisse nationale de solidarité qui consistera à offrir des soins médicaux aux plus démunis.

Inauguration. A noter aussi que le stade manarapenitra de Morondava est actuellement en cours de travaux. Conçu pour accueillir des compétitions internationales, ce stade sera équipé d’une piste d’athlétisme. Le Chef de l’Etat a terminé la journée marathon de samedi par un meeting populaire qui s’est tenu au terrain beach soccer. A l’occasion, il a remis des véhicules à la préfecture et au district ainsi que des camions bennes pour l’assainissement de la ville. Hier, Andry Rajoelina a assisté à la messe d’inauguration de la cathédrale Maria Manjaka à Namahora. Une cérémonie religieuse qui a vu la présence du Cardinal Désiré Tsarahazana, du Nonce Apostolique et de tous les évêques de Madagascar. Parmi les 3000 fidèles ayant assisté à la messe, nombreux ont fait plusieurs kilomètres à pieds pour venir à Morondava. Le Chef de l’Etat a fait don d’une cloche.de 250kg, de matériels de sonorisation et d’instruments de musique pour la cathédrale Namahora. Il a aussi offert des « rakibolana » au collège Saint Bernard et au lycée Paul de Morondava.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Association des anciens du Maroc : Pour le retour des étudiants malgaches au pays

L’association des anciens du Maroc regroupe tous les étudiants malgaches qui suivent leurs études à l’étranger. (crédit photo : Princy)

Le vendredi 08 novembre, l’association des anciens du Maroc, une association composée par des étudiants malgaches ayant fait des études au Maroc, a convié les journalistes à une conférence de presse à Antsakaviro. Lors de cet événement, ils ont notamment parlé de leur envie d’inciter les malgaches à l’étranger de rentrer au pays après leurs études. « Nous sommes redevables envers la nation parce que c’est elle qui nous a permis de faire des études à l’étranger, surtout nous les boursiers du gouvernement malgache ! », a expliqué le vice-président de l’association José Katsiha.

Orienter les jeunes. Cette association plus ou moins récente, entend aussi orienter les jeunes qui souhaiteraient poursuivre des études au Maroc sur le choix des filières et des écoles. « Nous allons organiser très prochainement des forums sur les études à l’étranger afin de mieux orienter les nouveaux bacheliers désireux d’en suivre, que ce soit au Canada, en France ou au Maroc.  Mais mis à part l’orientation des jeunes, nous essayons aussi de mettre en place un vaste réseau d’experts issus des universités étrangers afin de montrer à ceux qui hésitent encore à rentrer qu’il est parfaitement possible de trouver une place au pays, d’y fonder une entreprise ou d’y trouver un travail décent ». nous ont-ils fait savoir lors de cette conférence de presse

120 étudiants sont rentrés. Si depuis 2004, ce sont près de 519 étudiants qui sont partis étudier au Maroc, actuellement, 120 sont rentrés au pays. Or, le pays a besoin de ces techniciens formés à l’étranger pour se développer. C’est d’ailleurs l’objectif de cette association, faire en sorte que ces jeunes prennent conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans le développement, selon les explications des membres de l’association que nous avons rencontrés vendredi dernier.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Bodybuilding – Mondial : Maurice Marinjara remporte le bronze

Une bonne nouvelle. Marinjara Maurice engagé aux Championnats du monde de bodybuilding à Jeju, Corée du Sud, vient de réaliser un très bel exploit. Il a remporté la médaille de bronze dans la catégorie Athletic Physics de plus de 1m75. Andriantsilavina Joseph finit sixième dans sa catégorie.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Roadshow en Inde : 373 Tours-opérateurs rencontrés

L’ONTM (Office National du Tourisme de Madagascar) et ses partenaires, à l’instar d’Air Madagascar, d’Air Austral, de TSARADIA et d’Air Mauritius, ont organisé dernièrement un roadshow en Inde intitulé « Madagascar Tourism Roadshow ». Quatre villes indiennes, à savoir, New Delhi, Mumbai,

Bangalore et Chennai, ont été visitées. L’objectif de la mission était de renseigner les agents de voyage et tour-operators indiens sur la destination Madagascar et ainsi en faire la promotion sur le marché indien. Le bilan de l’opération est très positif. Il s’agissait d’une première expérience en Inde qui a été concluante, selon les organisateurs. En effet, les participants ont rencontré 373 Tour-opérateurs et agences de voyages durant les quatre jours du roadshow.

Informations sur l’accueil. Parmi lesquels, 87 professionnels du tourisme ont été rencontrés à New Delhi, 85 autres à Mumbai, 96 autres à Bangalore et 105 autres à Chennai. Pour les professionnels indiens, ce fut l’occasion d’obtenir davantage d’informations sur l’accueil des touristes indiens à Madagascar, les infrastructures touristiques malgaches ou encore la connectivité aérienne entre les deux pays. En outre, des medias tels que le site et magazine dédiés au voyage et au tourisme Safari Plus, Eturbonews.com et Forimmediaterelease.net, ont relayé l’information sur la tenue du roadshow auprès des professionnels du voyage et des journalistes intéressés par l’actualité de l’industrie touristique indienne et internationale.

Eductours. La réussite de l’opération et l’enthousiasme des professionnels indiens rencontrés vis-à-vis de la destination Madagascar dans son ensemble, encourage fortement à poursuivre le travail engagé sur ce nouveau marché pour Madagascar. Aussi, ce roadshow sera suivi immédiatement d’une campagne de communication auprès du grand public dans les salles de cinéma, ainsi que d’un programme de certification en ligne qui permettra de renforcer la connaissance de la destination auprès de 70 agents. Parallèlement à cela, 20 bloggeurs ainsi qu’une quarantaine d’agents de voyage seront attendus pour expérimenter la destination dans le cadre d’éductours dans les quatre prochains mois.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Haltérophilie – Championnat d’Afrique zone 3 :  Madagascar caracole en tête avec 11 médailles d’or

Claudio a soulevé 160 kg à l’épaulé-jeté et remporte le titre continental.

Les haltérophiles malgaches ont terminé premiers du Championnat d’Afrique zone 3 qui ont pris fin samedi au Gymnase d’Ankorondrano.

Mission accomplie. Les leveurs de fonte malgaches ont tenu leur promesse de garder les titres à domicile. Au terme de deux jours de compétition au Gymnase d’Ankorondrano, Madagascar décroche onze titres au Championnat d’Afrique zone 3.

Avec sept médailles d’or lors de la première journée, le clan malgache vient de rajouter quatre nouvelles breloques en or samedi. Chez les dames en 54 kg, Elisa Vania Ravololoniaina a soulevé la barre à 82 kg en arraché et 100 kg en épaulé-jeté avec un total olympique de 182 kg. Dans la catégorie des 71kg, Volamena a réalisé une levée à 53 kg à l’arraché et 73 en épaulé-jeté pour un total olympique de 126 kg. Dans les hostilités masculines, Claudio Randrianavalona s’est offert le titre chez les 89 kg en soulevant la barre à 120 kg à l’arraché et 160 kg à l’épaulé-jeté avec un total olympique de 280 kg en total olympique. Sergio Wella chez les 96 kg a bouclé le festival de médaille d’or. Il arrive à soulever 115 kg à l’arraché et 150 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 265 kg.

Le ministre, Tinoka Roberto recevant la reconnaissance de la confédération africaine.

Deux records africains. Sur 14 haltérophiles engagés, 11 ont remporté des médailles d’or. Ils ont dominé de la tête et des épaules cette joute continentale qualificative pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Le Cameroun finit deuxième avec trois médailles d’or et une médaille d’argent, et Maurice avec une médaille d’or. Comme déjà annoncé précédemment, les Malgaches ont fait parler la poudre et ont pulvérisé les records continentaux. Deux nouveaux records ont été établis par Rosina Randafiarison de 70 à 71 kg à l’arraché chez les 45 kg dames et par Tojo Andriantsitohaina de 136 kg en arraché chez les 67 kg hommes. Rosina a amélioré son propre record si Tojo vient d’effacer l’ancien record de 134 kg signé par l’Egyptien Ahmed en avril. La satisfaction est de mise pour la fédération malgache d’haltérophilie de Harinelina Randriamanarivo. C’est sans doute la discipline qui a rapporté le plus de médailles d’or pour la Grande Ile cette année. « Aujourd’hui, plus que jamais, le sport reste fidèle à son rôle de rassembleur vecteur de socialisation, de paix, et catalyseur de fraternité, de convivialité par excellence. Depuis l’avènement de ce nouveau régime, dirigé par le président, Andry Rajoelina, Madagascar a fait du sport, le levier de la fierté nationale. Convaincus de ce plein engagement du chef d’Etat, les ministres des Sports et de la Jeunesse du continent, lors de la conférence internationale sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan, l’ont proclamé champion de l’Education Physique et du sport. Les dirigeants africains ont pris conscience de la valeur du sport en tant que levier du développement durable. Nous avons une certitude aujourd’hui, que nos athlètes retrouveront la place qui leur est due à l’échelle mondiale », a déclaré Tinoka Roberto, ministre de la Jeunesse et des Sports. La course aux points pour les Jeux Olympiques de Tokyo est loin d’être terminée pour les Malgaches. En décembre, ils devront attaquer l’International Cup au Qatar, en février 2020 en Ouzbékistan avec la Solidarité Arabe et deux mois après à Maurice aux Championnats d’Afrique.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Palais des Sports : Le 100% Poopy séduit toujours autant

Poopy émerveille toujours son public.

A quelques changements près, Poopy reste égale à elle-même. C’est dans un Palais des Sports plein à craquer que la diva a rencontré son public hier. De la belle musique, un hommage furtif et une ambiance au beau fixe.

Unique rendez-vous de cette année avec la diva, ce spectacle 100% Poopy a fait son effet. Dans un Palais des Sports bien rempli, la chanteuse a retrouvé ses inconditionnels le temps de ce grand spectacle. Pour ce faire, l’équipe au grand complet a concocté trente-six morceaux choisis dans son large répertoire pour satisfaire le grand public. Vers 15 heures et plusieurs minutes, les premières notes de « Fitiavana » résonnent. Les spectateurs en atome crochue avec la chanteuse ne se font pas prier pour chanter en chœur et à tue-tête. Pétillante comme jamais, elle se pare d’une robe blanche immaculée avec strass, qui, sous la lumière est plus attrayante. Des milliers de paires d’yeux fixés sur elle, Poopy reste égale à elle-même.

Bien que la chanteuse ait été plus avare de mots que d’habitude, son sourire éblouissant et sa voix de diva auront suffi à mettre son public à l’aise. Dans la première partie, les titres d’amour et d’espoir se sont enchaînés. « Fanantenana », « Izy roa ihany », « Porofom-pitiavana » n’ont pas échappé aux inconditionnels. De même que les titres d’antan que seules les premières générations connaissent.

Quand les musiciens ont commencé à jouer la prélude de « Raha Nofy », Poopy toujours au micro a enchanté les spectateurs, cependant, c’est l’apparition de Mahery qui a fait monter l’ambiance d’un cran. Le duo légendaire ressuscite pour le plus grand bonheur des fans. Méritant largement un bis qui a été exécuté à moitié par les artistes. Selon Mahery, « ce fut un réel plaisir d’avoir partagé la scène à nouveau avec Poopy. Cela remonte à bien des années que nous n’avions pas chanté ensemble et encore moins ce morceau. Certes, « Raha nofy » a connu un succès notoire à l’époque, mais j’ai constaté qu’aujourd’hui encore, le titre est resté sur toutes les lèvres et cela m’a fait chaud au cœur » avec une joie non feinte.

En guise de pause, Poopy a également rendu un bel hommage à Dadah et Fafah de Mahaleo en diffusant « Miara-mihira ». « Comme beaucoup, j’ai été bercée par les chansons de ces deux talents. Plus tard j’ai eu la chance d’avoir partagé avec eux ce titre qui me tient à cœur », relate-t-elle, les larmes aux yeux. S’ensuivent alors les « Gasy », « Soa nomena », « Fitia voarara »… Parmi les invités, se trouvent Inah, ancienne choriste de Poopy, cette dernière a appris de la meilleure. Avant de clôturer en beauté le show, Eric Tahina a rendu « Tena namana » plus vrai encore après tant d’années. Ce spectacle aura été un succès pour la chanteuse qui a déjà donné rendez-vous dans un an, au même endroit.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Réhabilitation de la maison Nathan d’Ampasimazava

La pose de la première pierre de la maison de la communication et de la culture à Toamasina.

La maison Nathan fait partie des premiers paysages du quartier d’Ampasimazava dans la ville du port. Le premier quartier de Toamasina établi en 1928. Ce qui fait de cette maison tombée en ruine, un patrimoine à restaurer absolument.

Toamasina, c’est en 1928 qu’Ampasimazava, l’un des premiers quartiers a été créé. Parmi les premières constructions, se trouve la « Maison Nathan ».L’importance de ce patrimoine étant sans équivoque, sa réhabilitation devient une priorité pour le ministère de la Communication et de la Culture. L’idée est de garder l’architecture initiale sans opération de grands changements, juste une restauration des lieux est prévue. D’après la ministre Lalatiana Andriantongarivo, les travaux seront assurés par un budget propre du ministère de la Communication et de la Culture. Par ailleurs, les travaux ont été entamés depuis samedi avec la pose des premiers carreaux.

Maison de la communication et de la culture. Dans le même emblée, la ministre a effectué officiellement la pose de la première pierre de la maison de la communication et de la culture pour la région Atsinanana. Les infrastructures en bonne et due forme, occuperont une surface de 1.000 m2. Dans le rez- de- chaussée se tiendra une grande salle de spectacle d’une capacité de 550 places assises, tandis que l’étage sera consacré au département communication et journalisme. Ces infrastructures consistent à aider les acteurs et les culturels, et ceux qui travaillent dans le monde de la communication. Dans son discours, elle a réitéré que les travaux sur l’infrastructure de base sont prévus se terminer au plus tard pendant le second semestre de l’année 2020. Quant à la finition, cela se fera au fur et à mesure. Le budget alloué à l’exécution de cette quatrième maison de la communication et de la culture régionale atteint les un milliard d’Ariary.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Réhabilitation de la maison Nathan d’Ampasimazava

La pose de la première pierre de la maison de la communication et de la culture à Toamasina.

La maison Nathan fait partie des premiers paysages du quartier d’Ampasimazava dans la ville du port. Le premier quartier de Toamasina établi en 1928. Ce qui fait de cette maison tombée en ruine, un patrimoine à restaurer absolument.

Toamasina, c’est en 1928 qu’Ampasimazava, l’un des premiers quartiers a été créé. Parmi les premières constructions, se trouve la « Maison Nathan ».L’importance de ce patrimoine étant sans équivoque, sa réhabilitation devient une priorité pour le ministère de la Communication et de la Culture. L’idée est de garder l’architecture initiale sans opération de grands changements, juste une restauration des lieux est prévue. D’après la ministre Lalatiana Andriantongarivo, les travaux seront assurés par un budget propre du ministère de la Communication et de la Culture. Par ailleurs, les travaux ont été entamés depuis samedi avec la pose des premiers carreaux.

Maison de la communication et de la culture. Dans le même emblée, la ministre a effectué officiellement la pose de la première pierre de la maison de la communication et de la culture pour la région Atsinanana. Les infrastructures en bonne et due forme, occuperont une surface de 1.000 m2. Dans le rez- de- chaussée se tiendra une grande salle de spectacle d’une capacité de 550 places assises, tandis que l’étage sera consacré au département communication et journalisme. Ces infrastructures consistent à aider les acteurs et les culturels, et ceux qui travaillent dans le monde de la communication. Dans son discours, elle a réitéré que les travaux sur l’infrastructure de base sont prévus se terminer au plus tard pendant le second semestre de l’année 2020. Quant à la finition, cela se fera au fur et à mesure. Le budget alloué à l’exécution de cette quatrième maison de la communication et de la culture régionale atteint les un milliard d’Ariary.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Energie : Une centrale solaire hybride lancée

Le président Andry Rajoelina a lancé le projet de construction d’une centrale solaire hybride à Morondava.

Le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures a lancé un défi de doubler la production en électricité dans tout Madagascar

La ville de Morondava a été victime de délestage depuis le début de l’année. Les besoins en énergie de la population locale s’élève à 2,3 Mégawatts. Pour remédier à cette situation, un projet de construction d’une centrale solaire hybride a été lancé par le Président Andry Rajoelina, lors de sa visite dans la région du Menabe ce week-end dernier. Il s’agit notamment de l’installation d’un nouveau groupe électrogène fournissant une puissance de 3 Mégawatts ainsi que des panneaux solaires pouvant produire jusqu’à 3,7 Mégawatts. Ce qui permettra de bien satisfaire les besoins en énergie de la ville de Morondava et de ses environs.

Contrat de fourniture d’énergie. Notons que ce nouveau groupe électrogène installé fonctionne avec le Fuel Lourd. « C’est déjà opérationnel. Et la ville ne se retrouve plus dans le noir », d’après les explications du directeur général de l’Energie, Andry Ramaroson. Quant à la centrale solaire, les travaux d’installation seront prévus achevés d’ici huit mois. « C’est l’entreprise GES qui va réaliser tous ces investissements. Elle a conclu un contrat de fourniture d’énergie à la JIRAMA. Le coût d’achat est prévu à moins de 20 cents par Kilowattheure si auparavant les autres fournisseurs proposaient un coût d’achat entre 30 à 40 cents par kilowattheure », a-t-il enchaîné.

Groupes remplacés. Il faut savoir que le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures a lancé un défi de doubler la production en électricité dans tout Madagascar. Pour ce faire, tous les groupes électrogènes installés au niveau des centrales thermiques de la JIRAMA dans les régions, seront ainsi remplacés. En effet, il a été soulevé que ces groupes électrogènes surconsomment du carburants faute d’entretien et de maintenance périodique.

Navalona R.