Les actualités Malgaches du Samedi 11 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara663 partages

Paul Rabary : Le candidat pour l’unité du pays

Paul Rabary a déposé hier sa candidature à la prochaine présidentielle.

Après avoir parcouru toute la Grande-île en moto, l’ex-ministre de l’Education Nationale a annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles, et a déposé officiellement son dossier auprès de la HCC.

Paul Rabary s’est enfin résolu à annoncer sa candidature à la magistrature suprême. C’est depuis le village de Vavony, du côté d’Ambila-Lemaintso, qu’il a fait sa déclaration. « Autrefois, Ambila était un lieu de vacances très agréable, mais aujourd’hui, la localité est laissée presque à l’abandon faute d’entretien, et les potentialités sont mal exploitées. C’est un peu à l’image de notre pays aujourd’hui » a-t-il expliqué. Le jeune politicien base ses engagements sur les trois piliers d’un véritable développement humain pour tous les segments de la population : l’éducation, la santé et les revenus décents. Sociologue de formation, Paul Rabary s’est également engagé à « construire une “Société du Fihavanana” fondée sur l’inclusion, la méritocratie et l’innovation », et a affirmé sa détermination à être candidat « pour garantir l’unité et le rayonnement de notre pays ». Présenté par le parti politique « Miasa ho an’i Madagasikara », Paul Rabary est un candidat qui affiche une préoccupation pour les intérêts de la population rurale, qu’il connait bien après avoir sillonné le pays à moto, mais aussi pour la population urbaine dont il connait les problématiques. Sa campagne aux couleurs vert pomme veut redonner espoir aux Malgaches, et leur démontrer qu’il est possible de faire de la politique autrement, et atteindre un objectif qui lui tient à cœur : la prospérité partagée. Il s’est entouré d’une équipe de jeunes experts qui ont fait leurs preuves dans différents secteurs pour l’aider à développer sa vision.

Jeune prodige. Le candidat, hors des partis politiques traditionnels, a fait ses preuves en dirigeant le ministère de l’Education Nationale pendant quatre ans. Les réformes et les nouvelles structures qu’il a mises en place ont permis de mettre en place le Plan Sectoriel de l’Education qui opèrera une grande transformation du système éducatif malagasy, ainsi que le COOCM (Cadre d’Orientation et d’Organisation du Curriculum Malagasy). Sa stratégie d’ouverture lui a permis de gagner la confiance des partenaires de l’éducation, tels que les bailleurs, les entreprises, la société civile, la diaspora et même des touristes. Durant son mandat de ministre, ces partenariats ont permis de construire plus de 3000 salles de classes à Madagascar. « C’est beaucoup, mais il reste encore tellement à faire. C’est cette expérience du travail efficace, motivé et performant que je veux mettre à la disposition de ma patrie » souligne celui qui s’est fait connaitre comme analyste politique de qualité.

Antsa R.

Midi Madagasikara306 partages

Football : Les Barea nouveaux sont là !

Nicolas Dupuis a sorti la liste des Barea qui vont se préparer pour le match du 9 septembre contre les Lions du Sénégal d’un certain Sadio Mané.

Une nouvelle liste qui met en avant les hommes forts de la dernière Cosafa Cup avec les joueurs de JET Mada en moins qui paient ainsi au prix fort, leur prestation en demi-teinte tant en coupe qu’en championnat de Madagascar. Ni Tsito, ni Carlos et encore moins le gardien Joma ne font plus partie de cette liste qui comprend pourtant Carolus Andriamahitsinoro qui n’a pas plus de club ou encore Bapasy Razanantenaina rentré à la Réunion au sein de la Saint-Pierroise.

Expérience. C’est clair que Nicolas Dupuis s’est appuyé sur l’expérience pour expliquer la présence de Faneva Ima Andriatsima, qui n’a plus de temps de jeu depuis son arrivée au Havre AC.

La nouvelle touche qui fait évidemment plaisir, c’est de voir deux joueurs de la Ligue 1 au sein de l’effectif en l’occurrence, les Rémois Thomas Fontaine et Romain Métanire. Si le premier évolue dans la charnière centrale, le second est sur le flanc droit de la défense, donc en concurrence directe avec Toby de la CNaPS qui ne sera cette fois seul , puisqu’il est accompagné de trois de ses coéquipiers notamment Bourahim, Ando et le gardien Leda, auxquels on ajoute les trois joueurs de Fosa Juniors avec Baggio, Mario et…Dax.

Un gros problème en vue en fait car Dax qui s’entraîne déjà avec le Kaiser Chiefs n’est pas prêt de rentrer pour ce match contre le Sénégal pour la simple et bonne raison que, Fosa Juniors lui a infligé une interdiction de sortie du territoire (IST). En clair, si Dax décide de rentrer car Nicolas Dupuis lui a fait comprendre qu’il a besoin de lui au poste de numéro 10, il ne pourra plus sortir même si on peut se demander sur la légalité de cette action du Fosa Juniors envers un de ses joueurs qui confirme auprès de la presse sud-africaine que, l’entraîneur l’a sorti du camp de base du club et qu’il n’a pas encore signé un contrat pour la saison 2018.

Une première de Gros. L’autre choix qui se pose à Nicolas Dupuis reste le gardien car avec la forme qu’affiche Leda aujourd’hui, il restera le préféré du public de Mahamasina et non Dabo Ibrahim qui évolue dans un club de National 3 du nom de FC Gobelins.

On notera aussi la première du Réunionnais Gros William de l’AS Vitre. L’ancien havrais évolue en attaque avec  la  physique de l’emploi car il mesure 1m80 sous la toise.

Pour le reste, Nicolas Dupuis a fait appel à la cavalerie dont Jerôme Mombris (GF Grenoble) sur le flanc gauche de la défense, Deba Kely Rambeloson (FC Arras) dans la charnière centrale, ainsi que les hommes du milieu conduits par Bolida Nomenjanahary (Paris FC), Dimitry Caloin (Les Herbiers), Amada Ibrahim (Mouloudia d’Alger), Zotsara Randriambololona (Royal Antwerp), Ilaimaharitra Marco (Royal Charleroi), Njiva Rakotomalala (Sukhataï FC) et Voavy Paulin (Misr El Maqasa).

Clément RABARY

News Mada291 partages

Kandidà Rabary Paul: “Omena vahana ny tanora, ny fitsitsiana,…”

 

 Hirotsan-kofidiana ho filoham-pirenena koa i Paul Rabary, taorian’ny nanambarany fa tsy mpikambana HVM intsony. Aminy, mila mitsitsy ny fanjakana ary averina ny fifampitokisana amin’ny vahoaka.

“Tsy hiamboho adidy aho”. Io ny anisan’ny teny voalohany nataon’ny minisitra teo aloha, Rabary Paul, taorian’ny tsodrano azony tany Vavony, Ambila Lemaitso, distrikan’i Brickaville, omaly. Napetrany, omaly ihany koa etsy amin’ny lapan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, ny antontan-taratasy firotsaha-kofidina ho filoham-pirenena, natolotry ny antoko “Miasa ho an’i Madagasikara”.

Vinan-dRabary Paul ny “Madagasikara mahomby, ahafahan’ny Malagasy mivoatra amin’ny fiainana ary maha te honina”.

Isan’ny tanjona apetrany hampandrosoana ny firenena ny fanomezana sehatra ny tanora, ny fanomezan-danja ny vehivavy amin’ny fiainam-pirenena. Aminy, “mila mitsitsy ny fanjakana ary mitsinjo ny vahoaka fa tsy tokony handany vola fotsiny.

Mampieboebo ny sasany

Ao anatin’izany ny hivarotana ireo fiaram-panjakana raitra, mandany solika, sady mampieboebo ny sasany toy ny hita ankehitriny. Hofoanana ny Antenimierandoholona sy ny primatiora”.

Haverina ny fifampitokisan’ny vahoaka sy ny mpitondra ka hohelohina mandra-pahafaty ny tompon’andraiki-panjakana tratra manao kolikoly. Hataony laharam-pahamehana ny faritra mizaka tena. Amin’ny maha minisitra teo aloha ny Fanabezam-pirenena azy, nambarany fa hafainganina ny fanorenana sekoly sy ny fampitaovana manara-penitra.

Njaka A.

Midi Madagasikara7 partages

TOLIARA : Les journalistes se préparent pour les élections

Les bénéficiaires de la formation.

Le renforcement des capacités des 35 journalistes des régions d’Anôsy, Androy et Sud-Ouest s’est déroulé du 2 au 4 août à l’Hôtel Victory. Le système des Nations unies avec l’appui technique de l’Unesco, du Centre d’Information des Nations unies (CINU), du Soutien au cycle électoral (Sacem) et de l’Ordre des Journalistes (OJM) se sont relayés pour parfaire la formation. Cette solide équipe a imposé un rythme soutenu, ainsi ces professionnels des médias n’ont pas eu le temps de s’ennuyer ou de paresser durant les trois jours. Le but est de pouvoir préparer des élections apaisées et sereines pour attirer le maximum d’électeurs. La moindre fausse note pourrait désaccorder l’orchestration et entraîner des conflits. C’est ce que le processus préparant les élections voudrait prévenir en organisant ces formations qui vont se poursuivre jusqu’au 7 septembre en parcourant les villes de Fianarantsoa, d’Antsirabe, de Toamasina, de Mahajanga, d’Antsiranana et enfin Antananarivo.

Charles RAZA, correspondant à Toliara

News Mada1 partages

CENI-OIF: audit du fichier électroral

Plusieurs points au niveau des préparatifs techniques des élections font encore l’objet d’inquiétudes. C’est le cas de la liste électorale qui constitue en quelque sorte la clé de voute du processus. Dans cette optique, la Ceni a fait appel à des experts lors de la présentation du chronogramme de la présidentielle, hier à Nanisana.

Une opération visant à rassurer la tenue d’élections apaisées. Sous cet angle, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a sollicité un audit de la liste électorale par des experts internationaux, au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

A entendre les responsables au niveau de la Ceni,  «Ces experts, issus de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) seront dans nos murs le 20 août prochain». Ils pourront ainsi accompagner la Ceni dans l’amélioration de la liste électorale.  Les experts travailleront en tout cas en collaboration avec des représentants des partis politiques, de l’opposition ou encore de la société civile. Ils seront  présents pour une durée de dix jours.

A ce sujet, à l’issue d’un vote, Yolande Razanakoto (E-Miahy) et Fabien Privat Miadana (ONG Tolotsoa) sont élus représentants de la société civile  au sein du comité d’observation des opérations.

L’une des préoccupations des citoyens et des acteurs politiques au niveau de la liste électorale concerne les doublons (4 000), mais aussi l’existence des personnes en âge de voter non inscrites, après l’arrêtage de la liste électorale.

Les responsables au niveau de la Ceni, joint au téléphone hier, a toutefois indiqué qu’à moins d’une ordonnance,  il n’est plus possible de rouvrir la liste électorale. De plus, alors que le dépôt des candidatures à la magistrature suprême est déjà ouvert. Il est ainsi peu probable qu’une telle initiative soit prise.

Liste électorale fiable

Pour rappel, le dernier nombre sorti par la Ceni après l’arrêtage officiel de la liste électorale est de 9.903.913 électeurs. Ceux qui n’y sont pas inscrits devront attendre car l’article 33 de la loi organique relative au régime général des élections et au referendum  stipule effet que la révision annuelle de la liste électorale intervient du 1er décembre au 15 mai de chaque année.

Tout comme l’organe en charge des élections, le Premier ministre Christian Ntsay se mobilise aussi. Comme c’était le cas lors de son déplacement à Toamasina, en juillet dernier, où il a pu visiter le bureau régional de la Ceni pour constater  l’avancement des travaux de préparation des élections. Le Premier ministre s’est dit alors conscient des inquiétudes émanant de certains partis politiques et une partie de la société civile concernant la fiabilité de la liste électorale. Il avait mis en garde contre toute éventualité de manœuvres frauduleuses ou des problèmes d’organisation lors de la distribution des nouvelles cartes électorales.

Rakoto

News Mada1 partages

Toamasina : des poseurs d’affiches arrêtés

Parallèlement aux faits constatés dans certains points de la capitale, des manœuvres destinées à perturber le déroulement de l’élection présidentielle à venir ont également été orchestrées à Toamasina. La police locale est sur les traces des commanditaires actuellement toutefois.

Deux poseurs d’affiches ont été arrêtés par  la police de Toamasina dans la nuit de jeudi. Accusés d’avoir placardé illégalement des affiches  ayant trait à une campagne électorale du candidat Andry Rajoelina, les deux malfaiteurs ont été pris en flagrant délit dans le fokontany d’Anjoma. Un plan établi sur leur itinéraire ainsi que le nombre d’affiches à poser a été saisi sur eux au moment de l’arrestation, selon la police locale qui les a présentés au parquet hier. Ils ont avoué avoir été payés à 30.000 ariary par nuit pour cette besogne.

Les partisans du candidat concerné se sont plaints de ces actes destinés à favoriser la disqualification de leur leader aux présidentielles à l’apparition des affiches illégales depuis la nuit de mercredi dernier dans plusieurs secteurs de la ville de Toamasina. Son parti souhaite des enquêtes plus approfondies pour confondre les commanditaires de ces actions pouvant provoquer des troubles en cette période pré-électorale.

Manou

Midi Madagasikara1 partages

La course à l’élection présidentielle est lancée

Le paysage de l’élection présidentielle commence à s’éclaircir avec les dépôts de candidature de cette semaine. Après Andry Rajoelina et Jean Ravelonarivo, c’est au tour de Fanirisoa Ernaivo et du pasteur Mailhol de venir au siège de la HCC. Sarah Georget va le faire la semaine prochaine. Roland Ratsiraka, quant à lui, a reçu le soutien de 400 maires et devrait dans les jours prochains, se rendre lui aussi à Ambohidahy. Pour Marc Ravalomanana, il n’y a pas de véritable suspense. Son entourage affirme que son dossier est bouclé et n’attend plus que son dépôt. Hery Rajaonarimampianina recevra l’onction de son parti HVM lors du congrès qui se tient ce week-end, à Antsiranana. Les candidats déclarés sont donc en ordre de marche et préparent activement leur campagne électorale. Le chef de l’Etat qui multiplie  les inaugurations et qui s’est approprié plusieurs fois la paternité de nombreux projets financés par les bailleurs de fonds, s’est discrètement fait rappeler à l’ordre par certains d’entre eux. Il va devoir changer de discours lors du lancement officiel de sa campagne électorale. Andry Rajoelina, qui a pris de l’avance, va devoir maintenant entrer dans le détail de son IEM. Il lui faut aussi répondre aux critiques de ses adversaires sur le bilan des cinq années de la Transition. On est donc maintenant entré dans une nouvelle période. Elle est propice aux faux-fuyants et à la langue de bois et les citoyens sont maintenant avertis de la propension des prétendants à la magistrature suprême à faire de belles promesses. La vie continue cependant de se dérouler avec ses difficultés quotidiennes. Il y a notamment les soucis engendrés par le conflit entre les enseignants et le ministère de l’Education. L’examen du CEPE aura bel et bien lieu, malgré l’hostilité affichée des  premiers.

Sur le plan international, c’est le nouveau bras de fer entre les USA et l’Iran qui focalise l’attention des médias. Le président Donald Trump a signé lundi dernier un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions à l’encontre de la république islamique pour, dit-il, « lui imposer une pression économique maximale ». Ces sanctions, cependant, pénalisent les partenaires européens des Etats-Unis en les poussant à renoncer à une coopération avantageuse avec l’Iran. De nombreuses sociétés occidentales ont préféré renoncer au marché juteux sur place.

En Afrique, les élections présidentielles se suivent, mais ne se ressemblent pas. Au Zimbabwe, la victoire de celui qui a remplacé Robert Mugabe a été officiellement annoncée, mais elle est fortement contestée par l’opposition devant la justice. Au Mali, le deuxième tour opposera IBK, le président sortant à son challenger Soumaïla Cissé. Certains observateurs affirment qu’il peut y avoir une surprise le 29 juillet prochain.

Le changement climatique est une réalité qu’on ne peut plus occulter. Les températures caniculaires qui règnent en ce moment en Europe en coulent. Les gigantesques incendies de forêt au Portugal en sont la conséquence. Il en est de même aux Etats-Unis où Des centaines de milliers d’hectares ont été la proie des flammes.

Les protagonistes de l’élection présidentielle entrent petit à petit dans l’arène électorale. Ils n’ont pas encore dévoilé entièrement leurs atouts, mais ils affichent leur ambition pour le développement du pays. La course à l’élection présidentielle est bel et bien lancée.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Docteur Jules Etienne et Dama à Ambohidahy hier

La candidature du Dr Jules Etienne est devenue effective depuis hier.

Sept candidats ont jusqu’ici déposé ou fait déposer (c’est selon) leurs dossiers de candidature auprès de la Haute Cour Constitutionnelle. Hier, c’était au tour du Dr Jules Etienne Rolland, de Razafindraosolo Zafimahaleo (Dama) et de Paul Rabary (voir article par ailleurs). Le Dr Jules Etienne Rolland a déjà officialisé sa candidature à la prochaine élection présidentielle le 05 avril 2018, à l’hôtel Panorama à Andrainarivo. Il est présenté par le parti MAFI (Madagasikara Fivoarana). « En tant que médecin, j’ai déjà effectué le diagnostic de notre pays. Je connais déjà les maladies qui gangrènent Madagascar. Maintenant, je demande votre soutien. J’ai préparé ma candidature depuis dix ans. Nous allons guérir ensemble ces maladies. », a expliqué hier le Dr Jules Etienne Rolland à Ambohidahy. D’après le candidat du MAFI, la lutte contre l’insécurité et la cherté du prix de l’énergie font partie de ses priorités.

Fokonolona. Pour sa part, c’est Dama en personne qui a fait le déplacement à la HCC à Ambohidahy pour déposer son dossier de candidature. Le leader du Groupe Mahaleo se présente sous les bannières du « Fiaraha-mientan’ny Valimbabena ho an’i Madagasikara ». Après avoir déposé son dossier de candidature, Dama a rappelé que son programme de société est basé sur la participation effective du « Fokonolona » au développement du pays. Le candidat n’a pas caché sa détermination à « rompre avec le système d’appauvrissement qui a miné Madagascar depuis des décennies avec notamment, des pratiques politiques exécrables et une concentration des pouvoirs au sommet de l’Etat ». A rappeler que les autres candidats ont encore jusqu’au 21 août pour s’inscrire auprès du juge constitutionnel.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

« Voromahery » : Plateforme de soutien à Rajaonarimampianina

Les dirigeants de la plateforme « Voromahery » hier au Carlton Anosy.

Des partisans du président de la République se regroupent au sein d’une plateforme pour soutenir la candidature de ce dernier à la prochaine élection présidentielle.

Une nouvelle plateforme politique vient de voir le jour dans le cadre de l’élection présidentielle du 07 novembre. Il s’agit de « Voromahery » ou Vondrona Miaro sy Manohana an’i Hery Rajaonarimampianina. Comme son nom l’indique, cette nouvelle plateforme fera gagner l’actuel président de la République, qui pourtant, n’a pas encore officialisé sa candidature à la course à la magistrature suprême du pays. « Consciente de la nécessité de continuer les efforts pour le développement et de l’émergence de Madagascar, la plateforme Voromahery se veut d’être un groupement réunissant toutes les entités adhérant à la cause du président de la République. », ont expliqué hier les Virapin Ramamonjisoa, Andry Raobelina, Ntsoa Randriamifidimanana, Avoko Rakotoarijaona (Maître Avoko) et Lanto Rakotomavo. D’après ces derniers, la nouvelle plateforme n’est pas une structure de partis politiques, mais une structure regroupant toutes les personnes engagées, leaders de partis, opérateurs économiques, étudiants ainsi que les citoyens de bonne volonté se ralliant au même objectif de développer le pays par la vision « Fisandratana 2030 ».

Heure de vérité. La plateforme « Voromahery » a été officiellement présentée hier à l’Hôtel Carlton à Anosy. Les intervenants ont notamment uni leur voix en lançant un appel à l’endroit du président de la République Hery Rajaonarimampianina, de se présenter à l’élection présidentielle du 07 novembre 2018. A bien suivre les discours prononcés hier au Carlton, Virapin Ramamonjisoa et consorts poussent l’actuel locataire d’Iavoloha à être candidat. Ces derniers temps, des bruits circulent sur l’existence d’un Plan B dans le camp des partisans de Hery Rajaonarimampianina. Ce Plan B proposerait la candidature d’une autre personnalité pro-régime à la place du candidat naturel du HVM. En tout cas, la vérité serait connue ce jour à Antsiranana où le parti au pouvoir organise depuis hier son congrès régional. Le président Hery Rajaonarimampianina se trouve depuis quelques jours dans cette partie nord de l’île.

R. Eugène

Madaplus.info0 partages

Échecs : Alicia Randrianarimanana remporte le sacre européen des moins de 14 ans

« Bravo à Alicia Randrianarimanana qui décroche le titre de championne d'échecs de l'Union européenne U14 » c’est ce que l’on a pu lire sur la page officielle de la Fédération française des Échecs.
« Malgré un début de tournoi difficile, avec une défaite d'entrée, Alicia a fait preuve de beaucoup de détermination, enchaînant les bonnes performances face à des adversaires mieux classés » a affirmé la Fédération française des Échecs. Alicia Randrianarimanana, membre du club Noisiel-Échecs décroche deux médailles avec un titre. Âgée de 14 ans, elle a remporté le titre chez les féminines de son âge et s’est classée à la troisième place du classement mixte, dans la même catégorie des moins de 14 ans.
Madaplus.info0 partages

Jeux d'Echecs : Alicia Randrianarimanana remporte le sacre européen des moins de 14 ans

« Bravo à Alicia Randrianarimanana qui décroche le titre de championne d'échecs de l'Union européenne U14 » c’est ce que l’on a pu lire sur la page officielle de la Fédération française des Échecs.
« Malgré un début de tournoi difficile, avec une défaite d'entrée, Alicia a fait preuve de beaucoup de détermination, enchaînant les bonnes performances face à des adversaires mieux classés » a affirmé la Fédération française des Échecs. Alicia Randrianarimanana, membre du club Noisiel-Échecs décroche deux médailles avec un titre. Âgée de 14 ans, elle a remporté le titre chez les féminines de son âge et s’est classée à la troisième place du classement mixte, dans la même catégorie des moins de 14 ans.
News Mada0 partages

Tournee : Andry Rajoelina attendu avec espoir à Antsirabe

L’homme fort de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) rencontrera la population d’Antsirabe ce jour. Une première depuis son retour au pays.

L’ancien président de la Transition Andry Rajoelina sera reçu en grande pompe ce jour dans la Ville d’Eaux. Une ville réputée, à tort ou à raison, comme le principal fief de l’ancien président de la République, Marc Ravalomanana. Et pour cause, le siège de ses entreprises y est installé. Et, lors de ses échanges avec la population locale, le fondateur de l’IEM entend ratisser large.

La ville d’Antsirabe, à l’instar de la majorité des grandes villes, fait aussi face à des problèmes tels que l’insécurité, le chômage pour les jeunes, ou le problème de l’énergie.

Comme il l’a toujours souligné, l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina se veut être porteur d’espoir. En attendant le début officiel de la campagne électorale, il sera en tout cas à l’écoute de la population locale pour connaître leurs appréhensions et leurs besoins.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Faty roa hita teny Tanjombato: mpamily taxi ahina ho tompon’antoka

 

Mandeha ny famotorana ataon’ny polisy momba ilay vonoan’olona nahatsiravina nahafaty ireo olona roa lahy sy vavy, hita teny Tanjombato, herinandro lasa izay. Iantefan’ny ahiahin’ny fianakaviana sy ny polisy ho tompon’antoka tamin’izany ny mpamily taxi iray.

Voalevina, ny alakamisy teo any Morondava, i Tsitohaina Harindrainy Roberto, 23 taona, ilay zanaka kolonely, nisy namono niaraka tamin’ny tovovavy sakaizany, hita faty teny Tanjombato, ny zoma 3 aogositra teo. Tsy mbola misy mangirana ny fanadihadiana eny anivon’ny polisy misahana ny ady heloka bevava. Araka ny voalazan’ny fianakaviana, nandeha taxi izy roa ireo talohan’ny nahafatesany. Mandeha ny ahiahy fa misy idirany tamin’ny famonoana momba io taxi nandehanan’izy ireo io. « Resaka mandeha io ahiahiahy io fa tsy mbola voaporofo aloha, hatreto. Hanao fanadihadiana ihany koa izahay manomboka amin’ny herinandro rehefa tonga any an-drenivohitra. Tsy avelanay ho vitavita amin’izao ity raharaha ity. Mafy aminay fianakaviana», hoy i Tsitohaina Edinard Antonick, zokin’ilay namoy ny ainy, raha nanontanian’ny mpanao gazety.

Nilaza ny eo anivon’ny polisy fa mbola anatin’ny fanadihadiana tanteraka. Milaza izy ireo fa betsaka ny resaka tonga eny amin’izy ireo, saingy mbola anatin’ny fanamarinana izany ry zareo.

Mpianatra avy any Fianarantsoa

Araka ny fanazavan’ny fianakavian’ny maty ihany, mpianatra any Fianarantsoa ka nandalo teto an-dRenivohitra ny olon-tian’i Roberto. Ny alakamisy 2 aogositra izy io no tonga teto. “Nilaza tamin’ny tao an-trano i Roberto fa tsy hody izy tamin’io alakamisy io fa hiaraka amin’ny namany. Efa ela tsy nifakahita izy roa ka tsy nanakana ny fianakaviana. Efa fantatra rahateo ny momba io olon-tiany io”, hoy ny zokin’i Roberto. Tsy nody i Roberto, ny zoma 3 aogositra, ka nanomboka nitaintaina ireo havany. “Nahita ny sary tamin’ny facebook izahay, saingy tsy fantatra ny endrik’ireo olona. Nanadihady ny polisy teny Tanjombato sy ireo misahana ny heloka bevava taorian’izay fa tsy nahitana taratra fa ny zandrinay ilay hita faty, raha ny fitanana an-tsoratra teny amin’izy ireo. Teny amin’ny tranompatin’ny HJRA vao resy lahatra ny fianakaviana fa i Roberto sy ilay sakaizany tokoa ilay nisy namono teny Tanjombato”, hoy hatrany ny zokin’ity nisy namono. Voalaza fa mpirahalahy amin’ireo zanaka kolonely iray, andiany faha-13 nivoaka tany amin’ny Akademia miaramila Antsirabe, i Roberto. Hanao ny fanadihadiana koa ny fianakaviany.

Randria

 

News Mada0 partages

50e anniversaire de la FJKM : 5000 fidèles attendus à Toamasina

Toamasina abritera du 12 au 19 août prochain le summum des festivités du jubilé du 50e anniversaire de l’Eglise réformée protestante à Madagascar (FJKM) et de la commémoration du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires de London Missionary Society (LMS) à Madagascar. Les membres du comité ont présenté le programme des huit jours de cet événement hier, au siège de la FJKM à Analakely.

5000 chrétiens sont ainsi attendus dans        la capitale de la région Atsinanana, qui sera en communion avec les chrétiens de la FJKM grâce aux différentes activités programmées pour l’occasion.

Outre les cultes religieux, les conférences sur l’histoire de la FJKM et de la LMS, des activités culturelle (concerts et théâtres) et sportive, notamment une rencontre footballistique entre pasteurs et pères des églises catholiques, marqueront la commémoration.

«Tout est fin prêt. On n’attend plus que les chrétiens. Toutes les infrastructures sont parées pour recevoir les missionnaires», a déclaré le pasteur Roger Randriamisata. Une visite à Antetezampasika, lieu où se sont établis les missionnaires, sera au programme, tout comme la «beach mission».

Durant ces deux jubilés, un campus universitaire composé de dix salles sera érigé à Toamasina, ainsi qu’un autre comportant trois étages avec une salle des professeurs et une grande salle pouvant accueillir 200 étudiants en théologie à Antananarivo.

Le message fort de cette célébration est tiré de l’épitre de Paul à Timothée, II Timothée 1 : 8 «N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur».

Nadia

 

News Mada0 partages

Examens du CEPE : dotations aux candidats d’Ambohitrimanjaka

Les autorités ont campé sur leur position en maintenant les dates des examens officiels établies malgré les périodes de suspension d’activités décidées par les enseignants, particulièrement dans les établissements publics.  «La commune rurale d’Ambohitrimanjaka a adapté ses dispositifs à la situation», a annoncé son maire, Mino Mbolatiana Rabemihoatra.

Quelque 670 élèves, candidats aux examens officiels du CEPE, se sont vus obtenir des fournitures et accessoires nécessaires aux épreuves, hier, des mains du maire de la commune rurale d’Ambohitrimanjaka. Il a expliqué que cette initiative  est destinée à stimuler les jeunes candidats dans leurs efforts pour acquérir le premier diplôme de leur vie.

Le maire d’Ambohitrimanjaka a profité de cette occasion pour rappeler que sa commune a toujours priorisé les actions sociales à impact direct sur la population, composée majoritairement d’agriculteurs opérant à  proximité de la capitale, aggravant de ce fait leur différence de classes sociales.

 «Le maire Mino Mbolatiana Rabemihoatra n’a de cesse de d’entreprendre cette activité depuis son élection à la tête de cette commune», ont révélé des parents d’élèves présents à la cérémonie de remise de kits scolaires, hier.

Manou

News Mada0 partages

Etat civil : vers la mise en place de l’identifiant unique

Une identité unique attribuée et propre à chaque individu, du nouveau-né à l’adulte pour plus de traçabilité et d’éviter l’usurpation d’identité. Pour dire que les bases de données des naissances, décès, mariages et de divorces seront numérisées selon leur classification spécifique.

Ce sont les objectifs du plan stratégique d’amélioration des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’établissement des statistiques de l’état civil, définis pour dix ans à Madagascar. Et, ce plan a été validé au niveau du conseil des ministres et son application attend l’adoption de la loi qui est déjà passée en première lecture au niveau des parlements. A noter dans ce sens que la journée africaine en la matière est célébrée hier.

Budget insuffisant, l’éloignement des bureaux des communes ou le délabrement des infrastructures routières rendant difficile l’accès aux régions enclavées…entraînent des dysfonctionnements de procédures d’enregistrement. La campagne «ezaka kopia» (Eka) n’a malheureusement pas apporté les effets escomptés, selon les explications du secrétaire permanent du comité national de coordination, Haingotiana Rasitefanoelina.

C’est pourquoi, même si la mise en œuvre de ce projet est sous la houlette d’un comité national de suivi, composé de plusieurs ministères (Santé, Justice, Population, Economie, Communication et Education), Madagascar s’est rallié aux pays membres du Programme africain afin d’accélérer les reformes du système d’enregistrement, initiées depuis 2015.

Nadia

 

News Mada0 partages

La police face au defi de l’insecurite : «La mort de notre collègue ne nous fera pas reculer»

La police se trouve actuellement confrontée à plusieurs défis. Citant entre autres les attaques à main armée, les kidnappings et la corruption, le ministre de la Sécurité publique, le directeur général de la police nationale et la grande famille de la police entendent relever ces défis.

«Pas plus tard qu’avant-hier (ndlr : mercredi) à Ankadindramamy, nous avons perdu un collègue. Il a froidement été abattu par des bandits. Mais cela ne fera pas reculer la police dans les efforts pour la mise en place d’une sécurité viable. C’est un défi», a déclaré, hier, le directeur général de la police, le contrôleur général de police Roger Rafanomezantsoa, au cours d’une série de cérémonies de prise et de passation de commandement qui s’est déroulée à l’Ecole nationale supérieure de la police (ENSP) à Ivato.

Pour ce qui est du cas de cet agent de police tué en service commandé, le directeur général de la police a fait savoir que ses assassins ne resteront pas impunis. «Des recherches sont en cours en vue de retrouver ces bandits. Il faut qu’ils répondent de leurs actes», a-t-il ajouté.

Pour en revenir à la cérémonie d’hier, le contrôleur général de police Erick Michel Wouli Soumah Idrissa, ministre de la Sécurité publique, a indiqué au cours de son allocution que «Dans le contexte actuel, marqué par une série d’actes de violence, la police doit faire montre de responsabilité et de professionnalisme pour être efficace. Par tous les moyens, nous devons éradiquer ces fléaux qui minent la société», a-t-il martelé. Il a également indiqué que la police joue un rôle très important dans la sécurisation du processus électoral.

Il a aussi expliqué que la mission de la police est à la fois périlleuse et énorme. «Nous devons nous donner la main. Soyons dignes, intègres et professionnels», s’est-il exprimé.

Mparany

Trois cérémonies au programme

Trois cérémonies officielles de passation et de prise de commandement ont réuni la grande famille de la police nationale, hier, à l’Ecole nationale supérieure de la police (ENSP) d’Ivato.

La première cérémonie consiste à la prise de commandement du nouveau directeur général de la police nationale (DGPN). Nommé ministre de la Sécurité publique, le contrôleur général de police Erick Michel, ancien directeur général de la police nationale, a passé le commandement au contrôleur général de police Roger Rafanomezantsoa, ancien directeur provincial de la police de Toliara.

Le contrôleur général de police Guy Tran a lui aussi passé la direction et le commandement de l’ENSP au commissaire divisionnaire de police Mandimbin’ny Aina Mbolanoro Randriambelo, la première femme à avoir occupé ce poste à responsabilité.

Après la passation officielle de commandement d’hier avec le commissaire divisionnaire de police Georges Joël Randrianjoanimanana, le commissaire divisionnaire de police Dany Marius Rakotozanany dirigera désormais la Direction provinciale de la sécurité publique d’Antananarivo.

 

News Mada0 partages

Ecologie : le MEEF mène une grande offensive dans le Sud

Sous la houlette de Guillaume Venance Randriatefiarison, le ministère de l’Environnement, de l’écologie et de forêts (MEEF) mène actuellement une grande opération de sensibilisation sur l’écologie dans l’Anosy et Androy.

Dans la commune urbaine de Taolagnaro, de la région Anosy, des journées informatives sur les actions de lutte contre les changements climatiques ont lieu hier et ce jour, en collaboration avec des partenaires locales, à l’instar de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung Madagascar.

C’est également une occasion pour le Bureau national de coordination des changements climatiques (BNCCC) de sensibiliser la population sur le Plan national d’adaptation au changement climatique de Madagascar (PNA). Et, lors des conférences-débats portant sur différents thèmes, tous les acteurs ont été consultés par rapport à son élaboration.

En parallèle à cet événement, une dizaine de stands ont exposé les différentes activités menées dans le cadre de cette lutte. Des radios crochets sur l’environnement, l’écologie et la préservation des forêts sont également organisés, à l’intention des jeunes.

Haro sur le trafic de tortues

Sur un autre plan, à partir de ce jour à Ambovombe, tous les acteurs engagés dans l’éradication des trafics de tortues sont en concertation. Les solutions appropriées, le renforcement de la gestion de proximité ainsi que le rôle et la responsabilité de tous les acteurs comme les forces de l’ordre, le tribunal, les services déconcentrés et les autorités locales, sont à débattre.

Cette rencontre vise également à identifier les retombées socio-économiques en valorisant les potentialités dont disposent les forêts épineuses qui singularisent cette région. Le but étant de motiver la communauté locale à préserver ces forêts et de

trouver des solutions pour améliorer leurs moyens de subsistance.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Nosy Be : vivre pour le tourisme

La commune urbaine de Nosy Be de la région Sava opte pour le développement réel de sa circonscription en marge des étiquettes politiques des dirigeants. Les impacts des réalisations de l’équipe du maire Aly Aboudou se repércutent sur le quotidien de l’île actuellement, selon la population locale.

L’amélioration du réseau routier de l’Ile aux Parfums occupe toujours la priorité des projets de la commune urbaine de Nosy Be. Impraticable depuis plus de quatre décennies, faute d’entretiens, l’axe desservant le fokontany d’Antafiambitry, arrondissement de Bemanondrobe, vient d’être fonctionnel depuis la semaine dernière, au grand bonheur des habitants de la localité.

«Le désenclavement de cette zone d’approvisionnement en produits halieutiques de l’île revêt d’une importance économique particulière pour la redynamisation du développement de Nosy Be», dixit le maire Aly Aboudou. Ce dernier mise en effet sur l’amélioration des conditions de vie de la population pour atteindre ce but. Les autiorités communales ont poursuivi, dans la même foulée, leurs actions en décidant la réouverture de la route reliant Sary Masigny à Ambodivoanio, laissée à l’abandon depuis des années.

Le tourisme en pôle position

Une vaste opération a par ailleurs été décidée conjointement par le maire de Nosy Be et le Préfet de police locale, Horace Patrice, pour attirer davantage de touristes nationaux et internationaux vers cette île durant ce mois marquant le début des périodes de vacances.

Les chefs de fokontany ont d’ailleurs reçu diverses instructions pour le maintien de la proprété dans leur secteur respectif. Ainsi, outre  l’amélioration de l’éclairage public destiné à prévenir l’insécurité, des dispositions particulières ont été prises pour faire face à l’éparpillement des ordures résultant de la fréquence actuelle des festivités.

Manou

News Mada0 partages

Exportations concentrees :  source de vulnérabilité pour la Grande île

Dans ses perspectives économiques pour Madagascar, publiées le 31 juillet dernier, la Banque mondiale note une concentration croissante des exportations malgaches, l’année dernière. Toutefois, ces exportations concernent trois produits (Vanille, nickel et textile). Une circonstance pouvant être source de vulnérabilité pour la Grande île, selon cette institution.

Les exportations ont connu une hausse de 5 points entre 2013 et 2017, a démontré la Banque mondiale. Elles atteignent même 58 % pour l’ensemble de ces trois produits – la vanille, le nickel (notamment produit dans le méga-complexe d’Ambatovy, exploité par le Canadien Sherritt) et le textile.

«Le développement des exportations de services, observé récemment, est encourageant, y compris dans l’externalisation des processus d’entreprise, par exemple, à travers les centres d’appels et les activités de télécommunications», ajoute le rapport.

L’institution met toutefois le pays en garde contre la concentration croissante de ses exportations. Cette circonstance, bien que bénéfique pour la balance commerciale de la Grande île, «peut être source de vulnérabilité», prévient la Banque mondiale, qui recommande de diversifier ces exportations.

 «Une baisse inattendue de la demande ou une forte variation des prix pourraient avoir un impact significatif sur les recettes d’exportations», note-t-elle dans son rapport.

Par ailleurs, les auteurs du rapport mettent l’accent sur le fait que, si la vanille, principale culture de rente de Madagascar, a généré des revenus importants, la production de riz – qui constitue la base de la majorité des repas – a diminué de 20 %, suite à une grave sécheresse en 2017, suivie des cyclones Ava et Eliakim au début de l’année. En conséquence, le secteur agricole s’est contracté d’environ 6,6 % en 2017.

Le secteur agricole peine à se développer

L’on sait que près de 80 % de la population exerce des activités agricoles. Or, entre 2014 et 2017, ce secteur s’est contracté en moyenne de 0,8 % par an, ce qui indique que la croissance économique de ces dernières années n’a pas eu de répercussions positives sur les conditions de vie de la population rurale.

Bénédiction et malédiction

Selon les auteurs du rapport, les conditions climatiques de Madagascar sont à la fois une bénédiction et une malédiction pour la performance du secteur agricole. D’un côté, le climat unique du pays a favorisé le développement de certaines cultures de rente, comme la vanille, le girofle et d’autres épices. L’importante augmentation des prix de la vanille a stimulé les recettes d’exportation en 2017, ce qui a permis à la Banque centrale d’accumuler plus de réserves de change que prévu.

Cependant, une inflation importante de l’ordre de 9 %, a pesé sur le pouvoir d’achat de nombreux ménages, indique la Banque mondiale, qui pointe du doigt les hausses des prix du riz, du gaz ou encore du carburant.

Arh.

 

News Mada0 partages

Madagascar-Coree du sud : un forum économique et culturel en septembre

Les relations diplomatiques et commerciales entre Madagascar et la Corée du Sud prennent de l’ampleur, depuis l’ouverture de l’ambassade de la Corée du Sud dans la Grande île en 2016. Cette coopération est sur la bonne voie actuellement et raison pour laquelle le gouvernement coréen organisera un forum à Madagascar du 2 au 5 septembre prochain.

C’est ce qui est sorti d’une visite de courtoisie effectuée par l’ambassadeur sud-coréen, Lim Sang-Woo, au ministre du Commerce et de la consommation, Yvette Sylla hier, à Ambohidahy.

Plusieurs activités économiques et culturelles feront partie du programme durant les quatre jours de manifestation. Les rencontres B to B entre opérateurs sud-coréens et malgaches auront lieu le 4 septembre, dont le principal objectif est de faire connaître les potentiels commerciaux à exploiter entre les deux pays. En outre, quatre films sud-coréens seront également projetés dans la capitale.

Par ailleurs, d’importants investissements d’entreprises sud-coréennes, dans des projets miniers malgaches d’envergure, vont contribuer à l’accroissement de l’économie de la Grande île.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Concessionnaire : Materauto primé par Ford

*En juin dernier, le président de la marque Ford pour l’Europe, Moyen Orient et l’Afrique, Steven Armstrong a remis à Materauto la récompense du «Meilleur distributeur Ford d’Afrique 2017-2018». Et hier, à l’occasion d’une cérémonie très conviviale, au siège du concessionnaire à Ankorondrano, le trophée a été présenté à l’ensemble du personnel de Materauto.

«Cette récompense est le résultat de la compétence des ressources humaines de l’entreprise et le processus mis en place par Materauto, dans le traitement avec efficacité des produits et services proposés par Ford», a fait savoir le directeur général du concessionnaire,  Alexandre Dupré. Avant de poursuivre que «ce processus s’appuie par une méthode d’auto contrôle et l’application suivi et action».

Par ailleurs, le personnel de Materauto a également pu suivre une formation en ligne gratuite, disposée par Ford, pour améliorer la qualité et service client.

R.R.

News Mada0 partages

Fanadihadiana: tena ratsy toerana ny indostria malagasy

 

Navoaka, omaly, ny vokatry ny fandrefesana ny toeran’ny indostria eto Madagasikara nataon’ny firaisan’ny indostria (Alliance pour l’industrialisation). Hita ao anatin’izany firasan-dia izany ny Sim, ny Fivmpama, ny Fivondronan’ny mpiasa (CTM), ny Fiombonan’ny sendika (SSM), ary ny Vondron’ireo mpahay toekarena  (Crem).  

Najoro, ny volana desambra 2017, io « Alliance » io, nandrefy ny  indostria amin’ny lafiny ankapobeny, ny sosialy, ary ny hoavy. Tena ratsy toerana, izay ny azo ilazana ny  tontolon’ny indostria. Raha alahatra ny manahirana azy ireo : tsy fandriampahalemana, tsy fahampian’ny angovo, saran’ny fitaterana, fifaninanana tsy ara-dalàna, fotodrafitrasa ratsy, fahefa-mividy ambany loatra, masonkarena lafo. Samy mahita ireo olana rehetra ireo ny mpampiasa sy ny mpiasa. Henjana indrindra ny tsy fandriampahalemana, 78 %, ary 68,75 % amin’ireo tompon’ny orinasa ny mahita fa sakana goavana ny tsy fisian’ny fotodrafitrasa.

Taona maro izay, tsy hita ny fandraisana anjaran’ny fanjakana. “Misy fotsiny izany minisiteran’ny Indostria izany fa zara raha manana tetibola”, hoy Rakotondrasanjy Rivo, avy ao amin’ny Fivmpama sady filoha lefitry ny “Alliance”. Andraikitry ny fanjakana, ohatra, ny miady tsy hisian’ny fifaninanana tsy ara-dalàna, ny manampy amin’ny famokarana herinaratra.

Na amin’ny lafiny ankapobeny na amin’ny lafiny sosialy, tena ratsy toerana ny indostria malagasy. Tsy misy fiovana firy ny isan’ny mpiasa, mbola ratsy karama koa ny mpiasa. Koa raha tombanana ny politikan’ny fanjakana momba ny indostria, ho an’ny enim-bolana ho avy, 42, 5% tsy misy fiantraikany ; 17,5% mahita ny hoavy tsara. Matoky ny hoavy amin’ny ankapobeny kosa ny “Alliance”,  nanome isa 48 amina 100, raha samy mandray andraikitra tandrify azy ny rehetra.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Hand-IHF Trophy :  les demi-finales sans Madagascar

L’espoir d’une campagne africaine fructueuse tombe à l’eau pour l’équipe nationale U20 garçons en terre rwandaise. Après les deux défaites essuyées lors de la phase de poules de l’IHF Trophy continental, les Malgaches plient bagage.

Une fois encore, l’aventure des handballeurs juniors malgaches à l’IHF Trophy Afrique n’a pas fait long feu, dans la capitale rwandaise! Qualifiés pour le compte de la Zone 6, ils n’ont pas passé le cap de la phase de poules. Leurs deux rencontres du groupe A se sont soldées par des défaites face respectivement au Sénégal et au Rwanda.

Ces deux revers s’expliquent par une défense passoire de l’équipe nationale. En effet, que ce soit face aux Sénégalais ou aux Rwandais, les Malgaches ont encaissé plus de 40 buts. Alors qu’en même temps, offensivement, ils ont montré une certaine limite.

Pourtant, lors de la première rencontre contre le Sénégal, les juniors malgaches ont joué à jeu égal avec leurs vis-à-vis durant la première période, où ils n’ont été menés que de deux points, 12-14, avant de sombrer au retour des vestiaires. Dans le match décisif face aux Rwandais, le score final a démontré l’équipe malgache a joué son va-tout. Mais, force est de constater que cela s’est avéré insuffisant pour colmater les lacunes défensives.

Rebelote

Comme lors des deux dernières éditions de l’IHF Trophy continental, les U20 garçons malgaches se contenteront de disputer  les 5e et 6e positions contre les autres pays mal- classés. Il s’agit de Cameroun, le dernier du groupe B.

Malgré une bonne préparation, l’équipe nationale malgache a raté une nouvelle occasion de figurer dans le dernier carré de la compétition. Il est temps pour le staff technique de revoir ses copies. D’autant que, dès la saison prochaine, les filles prendront le relais des garçons.

Naisa

Résultats des Malgaches :

Sénégal-Madagascar : 41-20

Rwanda-Madagascar : 42-31

 

News Mada0 partages

Judo : Fetra Ratsimiziva annonce son retour en mars 2019

Il faudra attendre l’année prochaine pour revoir Fetra Ratsimiziva sur la scène internationale ! Après sa grave blessure survenue au début de l’année, le champion malgache dans la catégorie -81 kg a dû passer au bistouri.

Une opération qui nécessite une longue période de rééducation, amenant l’intéressé à faire une croix sur les compétitions en cours et à fixer pour la saison prochaine son retour dans l’élite. «On continue la rééducation tout en progressant. Mon retour se fera en mars 2019 au Grand Slam de Düsseldorf», a-t-il annoncé sur sa page facebook.

Une course contre la montre attend l’olympien malgache dans sa quête d’une nouvelle qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Pour cause, il est en retard par rapport aux autres prétendants. Ainsi, il va devoir écumer les compétitions reconnues à un rythme soutenu.

Naisa

News Mada0 partages

Tennis-Open BMOI-Air France : Ando et Zarah sur les courts

Le Country Club est prêt à recevoir la phase qualificative dans le cadre du tournoi de l’Open International de BMOI et Air France, au mois d’octobre. L’annonce a déjà été faite récemment. Et, jusqu’à la clôture de l’inscription ce dimanche, 16 joueurs ont manifesté leur engagement et passeront directement en finale à Ilafy, du 13 août au 16 septembre.

Et tous les grands noms de la discipline seront de la partie, à l’instar de Ando Rasolomanana, Andritoavina Ratsimandresy… chez les hommes et Zarah Razafimahatratra, Sariaka Radilofe…chez les dames. Notons que les meilleures raquettes durant ces matchs de qualification auront l’opportunité de disputer l’Open International du 9 au 14 octobre prochain.

Miarintsoa R.

Liste des joueurs qui passeront directement en finale

Simples hommes : – Ando Rasololomalala, Andritoavina Ratsimandresy, Rado Rajaonarison, Patrick Rakotozafinirina.

Simples dames : Zarah Razafimahatratra, Sariaka Radilofe, Iariniaina Tsantaniony, Finaritra Andriamadison – Faratiana Rasoarilalao

Doubles hommes : Andritoavina et Andritokiana Ratsimandresy, Ando Rasolomalala et Miarizo Rakotondramboa

Doubles dames : Sariaka Radilofe et Fitia Ravoniandro, Iariniaina Tsantaniony et Finaritra Andriamadison, Steffy Razafimahatratra et Ylona Andrianajaharivelo, Miantsa Rakotonirina et Elsie Rakotohasy, Safidisoa Nomenjanahary et Maholy Razakaniaina, Randy Rakotoarilala et Fitia Rakotondramboa

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As»: hanala vela eo amin’ny kianjan’ny Fosa ny Cnaps Sport

 

 Hiditra amin’ny andro faharoa ny «Poule des As», fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Hanafika ny Fosa Jr any Mahajanga ny Cnaps Sport Itasy.

Hotanterahina, rahampitso alahady, ny andro faharoa amin’ny “Poule des As”, taranja baolina kitra. Hampiantrano izany ny kianja Vélodrome Antsirabe sy ny ao Rabemananjara, Boeny. Anisan’ny fihaonana andrasan’ny rehetra ny any Mahajanga, hikatrohan’ny Fosa Jr sy ny Cnaps Sport. Lalao hiendrika famaranana kely ny an’ny roa tonta. Hanala vela, amin’ity, ny ekipan’Itasy. Ekipa efa diso mifankahalala tsara ny andaniny sy ny ankilany satria efa nifandona teo amin’ny dingana voalohany, tamin’ny fifanintsanana isam-bondrona. Resin’ny Fosa Jr, tamin’izay, ny Cnaps Sport.

Mety hanana tombony ny Fosa Jr, hilalao eo amin’ny kianjany ary manoloana ny mpijery azy ireo, saingy ekipa tsy vaovao amin’i Mahajanga ihany koa ny Cnaps Sport. Efa zatra tsara iny faritra andrefan’i Madagasikara iny izy ireo, na toe-tany na kianja, ka afaka hanohitra ny Fosa Jr, amin’ity.

Tsiahivina fa hiady ny lohany aloha, hatreto, ny ekipa roa tonta satria samy manana isa 3 rehefa samy avy nandresy teo amin’ny andro voalohany, herinandro lasa izay. Marihina fa tsy hisy an’i Dax intsony hilalao ao amin’ny Fosa Jr, amin’ity.

Any Antsirabe kosa no hifandona ireo klioba samy resy: ny FC Vakinankaratra sy ny Elgeco Plus Analamanga. Hampiantrano ny Elgeco Plus, amin’ity, ny FC Vakinankaratra. Raha ara-taratasy aloha, heverin’ny rehetra fa manantombo ny Elgeco Plus, saingy ny filalaovan’ny FC Vakinankaratra, ao amin’ny kianjany, no mety hahazoan’izy ireo vahana. Hiady ny fihaonana satria tsy maintsy hitady fandresena avokoa izy ireo mba tsy hahataraiky azy ireo. Ho tompondakan’i Madagasikara mantsy izay ekipa be isa indrindra aorian’ny fifanintsanana, amin’ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Volley-ball Analamanga: hiditra amin’ny manasa-dalana ny fihaonana

 

Hotanterahina, anio asabotsy ary hitohy rahampitso alahady etsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina, ireo lalao manasa-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga, taranja volley-ball. Hiady lohany, amin’ity, ny sokajy “benjamin” lahy sy vavy, ny “minime” vehivavy, ny “cadet, cadette”, ny “junior” lahy sy vavy, ny “senior” vehivavy ary ny “D2” sy ny “D1” lehilahy  .

Anisan’ny fihaonana eo amin’ny “senior” vehivavy ny fifanandrinan’ny ASI Itaosy sy ny VBCD. Nifanahantsahana ny fandresena raha teo amin’ny fihaonan’ny roa tonta ka tsontsori-mamba hisarahana ity. Samy manana ireo mpilalao kalaza ihany koa ny andaniny sy ny ankilany.

Raha tsiahivina, laharana faharoa ny VBCD izay tompon’ny anaram-boninahitra farany, nandritra ny fifanintsanana, raha fahenina kosa ny ASI. Etsy ankilany, hifanazava ny Bi’As sy ny AMVB. Fifandonan’ny ekipa voalohany, ny Bi’As, sy ny AMVB (B), fahadimy.

Eo amin’ny D1 lehilahy indray, adin’ny samy tafika ny fifandonan’ny Cosfa sy ny JSA (B) na ny zandary Vakinankaratra ary ny GNVB, tompondakan’Analamanga farany, sy ny JSA (A).

Eo amin’ny sokajy D2 lehilahy ihany, hifampitana ny SDV sy ny AVB ary ny VBC Jak kosa, hikatroka amin’ny Pole A.

Torcelin

News Mada0 partages

Alefa Barea: hivarotra fanamiana ho an’ny mpanohana

 

Mitady hevitra hatrany ny fikambanana Alefa Barea, tarihin-dRamasimanana Lova, eo amin’ny fanohanana ny ekipam-pirenena malagasy, hiatrehana ireo lalao fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2019). Akaiky indrindra amin’izany ny fihaonana amin’i Sénégal, hatao etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny alahady 9 septambra ho avy izao. Mialoha io fotoana io, nanapa-kevitra ny fikambanana, hivarotra fanamiana ho an’ireo mpanohana. Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy, tetsy amin’ny Kudeta Anosy, izany ny alin’ny alakamisy lasa teo. Nambaran-dRaharison Ranja, tomponandraikitry ny serasera, fa fanombohana ihany ny fanamiana fa hitohy amin’ny kasikety sy fonontenda ary zavatra maro hafa izany, izay mbola hiantsoana ireo malala-tanana. Nisy ny filatroana nataon’ireo mpikambana, naneho ireo fanamiana, nahitana zazakely, tovovavy sy tovolahy.

Natolotra tamin’io fotoana io ihany koa ny hira fanevan’ny Alefa Barea sy ny hiaka hatao, hanohanana ny Barea de Madagascar, amin’ireo lalao rehetra hatrehiny. Marihina fa efa nitsangana ny “club des supporters”-n’ny Barea izay efa misy mpikambana 400 mianadahy mianaka. Tsiahivina fa anisan’ny fikambanana nitady sy nikarakara ireo lalao firahalahiana, nataon’ny Barea tany ivelany, ny Alefa Barea. Teo koa ny Barea M’zara sy ny Barea M’foot, hetsika nanomezana fiofanana ho an’ireo ankizy, tezaina amin’ireny sekolin’ny baolina kitra ireny.

Manentana ireo te hiditra ho mpikambana ao amin’ny Alefa Barea ny tomponandraikitra fa mbola misokatra ny fandraisana ireo liana.

Torcelin

News Mada0 partages

Pérégrination hebdomadaire : au delà des apparences

L’ouverture de la période de dépôts de candidature, même encore d’un chiffre réduit en rapport à ce que l’on annonce ça et là, le fait qu’un nombre de candidats ont effectué cette formalité, constituent des signes patents pour convaincre que sauf accident grave rien n’empêchera plus la tenue de l’élection présidentielle aux dates indiquées. Pourtant malgré ces apparences, dans l’ombre en coulisses, les forces opposées au calendrier adopté ne baissent pas les bras, si elles ne s’aventurent pas à contester publiquement les dates, elles ne s’économisent pas à mener des intrigues ni à entreprendre des initiatives avec l’unique objectif de piéger l’organisation. Cette ambiance délétère gangrène jusqu’au sommet du pouvoir : les tensions dans les relations entre les deux têtes de l’exécutif ne se cachent plus, si bien que les craintes du public se justifient, alors se pose à bon escient la question : le train des élections a pris un départ sans incident, en sera-t-il de même jusqu’à l’arrivée ?

Entre ombre et lumière

Le consensus ayant permis de procéder à la constitution de ce gouvernement repose sur des non-dits, plutôt qu’à chercher une solution pour résoudre les sujets qui fâchent on a établi le pacte après s’être entendu tacitement à les enterrer. Plus qu’un consensus, les forces politiques impliquées dans ce processus se sont amusées à convenir d’un jeu de vilains, qui se résume en un pari : à qui tromperait mieux l’autre. Au moment des négociations de l’accord, le camp présidentiel se trouvait en position de faiblesse, le président a cédé n’ayant d’autre chance de sauver son poste qu’à accepter sans marchander les conditions du contrat, dont il récuse actuellement certains termes. Afin de tenter de reprendre la main il entre en conflit avec l’autre tête de ce régime bicéphale, régime qui ne dit pas son nom pour le simple fait que la constitution ne porte aucune mention légalisant la formule actuelle. Il faut reconnaitre en effet que l’état fonctionne sous un régime consensuel davantage que constitutionnel, revenir en arrière avant d’atteindre l’objectif qu’est la tenue de l’élection présidentiel, présente sans doute plus de risque que de poursuivre jusqu’au bout de cette logique. C’est pourtant sur ce point que combattent les partisans favorables à un recul de la date des élections. Ceux-ci ont beau jeu à mener ce combat, une partie de la société civile et religieuse sans entreprendre une campagne de contestation penche cette faveur,  si elle reste plutôt silencieuse c’est sûrement parce qu’elle a évalué les dangers d’un tel revirement de la situation. D’après certains observateurs Hery Rajaonarimampianina retarde au plus le dépôt de sa candidature en caressant jusqu’au bout l’espoir de parvenir à surseoir à l’organisation du premier tour de la présidentielle le 7 Novembre. On peut pourtant penser qu’il s’agit là d’un mauvais calcul, plus le temps passe avec l’hémorragie dont souffre actuellement le HVM plus les rangs de ceux qui le soutiennent risquent d’être clairsemés. Peut-être qu’après tout, il n’entretient plus d’illusion quant à ses chances de parvenir à succéder à lui-même et qu’en désespoir de cause il ne cultive d’ambition qu’à prolonger un tant soit peu la durée de son mandat. A l’inverse son alter ego, ou mieux le vrai patron en tant que véritable détenteur du pouvoir en ce qui concerne les élections, le premier ministre entend mener à bien la mission qui lui a été confiée, organiser les meilleures conditions pour que se déroule l’élection présidentielle. Hors la hiérarchie protocolaire il se trouve que le président de la République ne dispose dans la réalité d’aucune autorité sur le premier ministre, une fois nommé plus personne ne peut démettre celui-ci de ses fonctions, ainsi en disposent les conventions consécutives au consensus. Aussi il garde les meilleures chances sinon de remporter l’épreuve de bras de fer actuel au moins d’en sortir indemne. L’ambiance demeure tendue, toutefois l’affrontement s’arrête à des escarmouches, uniquement favorables à révéler souvent faiblesses et maladresses.

Persistance des risques d’incidents à faire l’événement

Hors les passe-d’armes avec le président, le premier ministre a à faire face à des situations autrement plus importantes à la fois que moins faciles à solutionner. Le climat social entretient des foyers de conflit, mouvements sociaux, s’y traitent des sujets causes de turbulence. Des mouvements et manifestations qui se soulèvent cachent souvent des grèves qui s’achèvent. A croire que toutes les corporations qui le peuvent tentent de mettre à profit cette période critique pour arracher des réponses favorables à leurs revendications qui sont le plus souvent légitimes hormis la considération des difficultés dans lesquelles plonge le pays. Apparaissent en effet les augmentations des prix de carburant qu’exploitent les organisations des transporteurs pour justifier la hausse des tarifs. Le gouvernement exprime une grande fermeté pour déclarer qu’il ne céderait pas à la pression populaire, alors qu’un glissement de l’opinion a poussé les usagers à faire cause commune avec les transporteurs et à constituer ainsi un front uni pour donner de la voix à l’exigence d’une baisse des prix des carburants. A priori la préoccupation pour trouver des solutions aux conflits sociaux ne fait pas partie explicite des obligations contractuelles de ce gouvernement, mais vu qu’il a en charge d’entretenir un climat favorable à un bon déroulement des élections, il ne peut faire l’impasse et laisser des braises ardentes s’embraser et allumer le feu d’une crise sociale.

Léo Raz

News Mada0 partages

POV by SOHERINA : Le label présenté au grand public

Actuellement de passage au pays, le caricaturiste Pov profite de son séjour pour présenter le label «Pov by Soherina» le 14 août, à l’espace Tsiky Antaninarenina. Après cette soirée, l’artiste organise aussi une exposition qui se déroulera du 15 au 24 août, au Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (Craam), sis à Ankatso.

Le label «Pov by Soherina» présente la collection de T-shirts, signée par le designer Kokoly avec  les dessins de Pov, et Rivo Rakotondrasanjy. A vrai dire, les deux partenaires ont eu l’idée de convaincre l’artiste sur ce projet et  leur collaboration est née  sur Facebook.. «Par ailleurs, j’ai toujours voulu créer une marque de T-shirt», a ajouté Pov.

Du stylisme et du sarcasme à l’honneur

L’objectif de «Pov by Soherina» est de rallier à la fois le stylisme et le sarcasme politique et économique qui se trame au pays. «Dans chaque dessin, nous véhiculons un message de patriotisme. Nous voudrions donc sensibiliser le public à aimer notre pays, avec un brin d’humour. C’est ce qui nous différencie des autres marques de T-shirt qui présentent souvent des textes ou des dessins divertissants», a annoncé le caricaturiste.

Ainsi, une collection sera présentée, le 14 août, à l’espace Tsiky Antaninarenina. «Il y aura une séance de dédicaces sur les T-shirts», a-t-il annoncé.

L’ExpoVision

Par ailleurs, du 15 au 24 août, il effectuera une exposition baptisée «ExpoVision» au Craam. «Durant cet évènement, ma carrière, allant des dessins de presse aux bandes dessinées, en passant par Pov By Soherina, sera sous les feux de la rampe», a-t-il expliqué. Une vision qui sera illustré à travers une centaine d’œuvres exposées.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Au Tribunal

Il y a quelques mois, un vol de 50 lingots d’étain d’une valeur de 16 000 francs fut commis au préjudice de la société La Rochefortaise. L’inspecteur de police M. Anziani, chargé de découvrir les auteurs du vol, rencontra un jour un nommé G. qui lui dit : « Vous cherchez l’étain volé à La Rochefortaise ? mais si vous me faites avoir un emploi au frigorifique, je vous ferai connaître les voleurs et l’endroit où se trouve l’étain. »

L’inspecteur de police alla trouver les directeurs du frigorifique et obtint d’eux l’emploi demandé par G. Ce dernier dit alors devant ces messieurs que les voleurs étaient les deux gardiens de nuit Ilahygo et Botomaresaka qui portaient par fractions l’étain volé chez une dame D.

Les deux gardiens furent arrêtés et déclarèrent à l’instruction que la dame D. leur avait dit de voler de l’étain dans un endroit désigné par elle (car elle connaissait la maison, ayant travaillé là pendant près d’un an), de lui porter tous les soirs par fractions. C’est ce qu’ils firent pendant un certain temps. Elle leur avait promis, disaient-ils, pour prix de leur larcin 500 francs, mais ne leur donna que 20 francs à l’un et 10 francs à l’autre.

La dame D., interrogée par le Juge d’instruction, dit n’avoir pris aucune part à ce vol, et qu’elle ignore absolument tout de cette affaire.

Quelques jours plus tard, le nommé G., qui avait dénoncé les voleurs et la receleuse, alla trouver de nouveau l’inspecteur de police en lui disant qu’il n’acceptait pas l’emploi du frigorifique, que ce qu’il avait raconté n’était pas vrai, que c’était seulement pour se procurer du travail qu’il avait parlé ainsi, et qu’il se repentait d’avoir accusé une innocente.

La dame D., malgré les charges accablantes qui pesaient sur elle, déclara hier à l’audience, comme à l’instruction, qu’elle était complètement étrangère dans cette affaire, qu’elle était innocente. Et que c’était sans doute par vengeance qu’on l’accusait. Elle fut confrontée avec les deux gardiens qui firent les mêmes aveux à l’audience qu’à l’instruction.

Le tribunal condamna Ilahygo à 3 ans de prison, Botomaresaka à 18 mois et la dame D. à 1 an de prison avec sursis et aux frais.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Litterature : Tsifoina signe son nouveau recueil

Jeune plume en quête de lecteurs, Tsifoina sortira son premier recueil de poèmes fraîchement intitulé « Laika » ce 29 août, au Cemdlac Analakely.

«De manière plus précise, laika signifie profiter, au bon sens du terme. Ce mot fait également référence à l’adjectif laïc, à celui qui est indépendant de toute confession. Le livre parle d’amour dans sa diversité, de la patrie, de la famille et de l’amitié. Il y a également du cantique».

Riche de ses 100 pages, Laika est un recueil de toute une vie que l’auteure a méticuleusement écrit au gré de son inspiration. Après avoir trempé sa plume dans des livres collectifs, elle présente son premier bébé.

Née un 16 juillet, Tsifoina, de son vrai nom, Jeanne Laricia Rakotoarisoa est une poétesse qui n’a pas la langue dans sa poche, ni la plume dans sa trousse. Ecrivain de passion et sage-femme de formation, elle s’est lancée depuis son jeune âge dans l’aventure du scoutisme. Ce qui a d’ailleurs forgé sa conviction de l’amour et du respect de la nature.

Avec ses pairs, Tsifoina fera profiter de son art et sa passion aux amoureux de la littérature, le temps d’un récital de poèmes sur les planches du Cemdlac.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Concert : Bradih à l’affiche au Pradon

Bradih signe son retour sous les feux de la rampe à l’occasion d’une prestation musicale live ce soir, au complexe de la Villa Pradon Antanimena.

Bradih est un ancien guitariste et chanteur de jazz. Il a élu domicile en Norvège, à l’orée de 2006, et décidé de changer de style musical. Vouant une passion grandissante pour le rythme électronique, il a commencé à mixer dans des soirées privées depuis 2007, afin de perfectionner ses techniques de deejaying et de production, ainsi que des connaissances en matière de réglages de son.

Trois ans plus tard, l’artiste a décroché son diplôme chez AKKS Oslo pour devenir DJ professionnel, à l’échelle internationale. Depuis, il invente ses propres mix et samples et travaille en parallèle avec des artistes locaux pour créer des singles.

Bradih est doté d’une très grande culture musicale, notamment dans le registre jazz et musique électronique.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

STAR Tour Mahajanga : trois jours de défoulement en famille

Après le succès obtenu par le Star Tour Toamasina, les organisateurs concoctent déjà le prochain événement, celui du Star Tour Mahajanga, du 24 au 26 août prochain. Le déroulement de la festivité a été présenté jeudi dernier, à Andraharo.

Ainsi, de grosses pointures seront parmi les invités, entre autres, Jazz MMC, Stéphanie, Elidiot, Basta Lion et Tence Mena. Et comme à l’accoutumée, Honorat du groupe Fou Hehy et Barhone assureront le côté humouritique sur scène. Les organisateurs proposeront aussi un grand carnaval, diverses animations, des jeux, un zumba géant, un concours de beauté Miss et Mister et de karaoké… Bref, l’objectif est de proposer une activité adéquate à chaque membre de famille. «Par ailleurs, la fête se terminera par des feux d’artifice qui se dérouleront au Bord», a annoncé un des responsables de l’évènement.

«A l’instar des précédents Star Tour, nous priorisons la sécurité et la propreté», a souligné Setra Ramanankoraisina de la Star. Il a ensuite précisé que plus de 200 personnes seront mobilisées pour assurer le bon déroulement de l’événement, «Lundi, après la fête, un grand ménage sera entrepris», a-t-il conclu.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Hira ara-pilazantsara: hamoaka ny DVD voalohany ny Mia Praise

 

Hotontosaina, rahampitso tolakandro eny amin’ny fiangonana Jesosy Mamonjy eny Ankadindratombo, ilay antsan-kira fiderana an’Andriamanitra, iarahana amin’ny tarika Mia Praise. Andro lehibe ho azy ireo io, satria fotoana hampahafantarana amim-pomba ofisialy ny fivoahan’ny vokatra voalohany (DVD), mitondra ny lohateny hoe “Hanakaiky Anao”. Io teny io koa no lohahevitra entin’ny fampisehoana.

Araka ny nambaran-dRatobihasina Lovaniaina Miarintsoa, anisan’ny mpikambana ao amin’ny Mia Praise, ahitana hira enina ity rakitsary santatra ity. Volana vitsivitsy izay ny nijoroan’ny tarika ary ity koa ny seho lehibe voalohany hotanterahin’izy ireo. Tsy handeha irery akory ny Mia Praise, amin’io tolakandrom-piderana io, fa hotronin’ny mpanakanto ara-pilazantsara maro. Anisan’ny ho avy ao, ohatra, i Elysa Grp, ny Soul Feo, ny Ambassador of Christ, ry Stephan Group, ny Si-C Group, ny AMPIJM sy ny maro hafa.

Tanjon’ny Mia Praise ny hanaparitaka ny Filazantsara, amin’ny alalan’ny hira, ho an’ny sokajin’olona rehetra. Ratobihasina Haja no mamorona ny ankamaroan’ny hiran’ny tarika, izay miavaka amin’ny gadona “funk”. Marihina fa maimaimpoana io hetsika rahampitso tolakandro, eny Ankadindratombo, io.

Landy R.

News Mada0 partages

Nametraka ny filatsahan-kofidiny: nanamafy ny fahavononany amin’ny valim-babena i Dama

Tsy hihemotra. Efa naneho ny fahavononany ary nanamafy izany tamin’ny fanaterana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidina i Dama Mahaleo.“Nahoana kay ny olona ety, no noana fahavaratra?”. Fanontaniana efa napetrak’i Dama, ampolo taona maro, nialoha izao io, tanatin’ny hirany. Hitondra ny vahaolana, hanentana ny mpiara-belona hifantoka amin’izay amin’ny “valim-babena ho an’i Madagasikara” ity mpanakanto ity.Fantatra mantsy fa nametraka ny taratasy filatsahan-kofidina ho filoham-pirenena, tetsy amin’ny lapan’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana etsy Ambohidahy, i Dama sy ny mpanara-dia azy, omaly. Fanehoana ny fahavononana hiroso lalina aminy raharaham-pirenena, araka ny efa natsidiny ela io.Vinan’asa mafonja, mifototra amin’ny valim-babena ho an’ny tany, ny fampivoarana ny olombelona izay mivelona aminy, no ezahin’i Dama voizina amin’izao dingana lehibe nirosoany izao. “Fotoan-dehibe ahafahan’ny tsirairay mandray anjara amin’ny valim-babena hanorenana an’i Madagasikara io fifidianana io. Miankina amin’izay ny hoe firenena vanona rahampitso”, hoy ny nambaran’ity kandidà ity.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Atrikasa « Antahkarana »: hatsaraina kokoa ny vokatra

 

Hotanterahina ny 3 hatramin’ny 8 septambra izao, eny Ambanidia, ny atrikasa « Antahkarana », irahana amin’i Volahasiniaina Linda, tovovavy mpitendry zavamaneno samihafa, efa tsy zovina amin’ny maro intsony. Andiany fahavalo ity hotanterahina, afaka iray volana ity.

Raha tsiahivina, miompana tanteraka amin’ny resaka gadona na « rythme » ny fianarana homena ireo rehetra liana amin’izany. Maimaimpoana io. Ireo rehetra ireo, rahateo no mampiavaka ity atrikasa noforonin’i Volahasiniaina Linda, ity.

Hatramin’izay, noraisiny avokoa ireo rehetra maniry ny hampitombo ny fahalalany mikasika ny gadona. Nanomboka tamin’ny taon-dasa, noferana ho 20 ihany izany. Amin’ity taona ity aza, ho 15 ihany ny isan’ny handray anjara, araka ny nambaran’ny mpikarakara.Ny antony, « noezahina ho tsara kokoa noho ny teo aloha ny vokatra, izany hoe, ny fahaizana azon’ny mpandray anjara tsirairay, ao anatin’ny atrikasa », hoy i Volahasiniaina Linda.

Toy ny tamin’ny taon-dasa, harahi-maso ny fivoaran’ny mpiofana. Haharitra herinandro ny fiofanana ka toy ny mahazatra, haneho ny vokatry ny fahalalana azony ny tsirairay, aorian’izany. Tanjon’ny fiofanana ny ahafahan’ny ankizy sy ny tanora mampivelatra ny talentany sy mitrandraka gadona samihafa, saingy tsy miala amin’ny fototra : ny maha Malagasy.

Landy R.

News Mada0 partages

Adihevitra niarahana amin’ny KMF/Cnoe: ”Tokony hilamina tsy hisy hetraketraka ny fifidianana”

 

 « Zotram-pifidianana mirindra sy milamina: Inona ny andraikitrao? » Izay ny lohahevitra nifantohan’ny adihevitra nokarakarain’ny KMF/Cnoe, Antananarivo, teny Faravohitra, omaly, ao anatin’ny fanatanterahana ny tetikasa Rindra hisian’ny fifidianana lavitry ny hetraketraka (Pev) vatsin’ny Vondrona eropeanina vola. Nandray anjara tamin’izany ny avy amin’ny rantsa-mangaikan’ny Ceni, ny fanjakana nahitana ny lehiben’ny distrika Antananarivo II, ny firaisamonina sivily, ary ny mpampahalala vaovao.

Tanjona amin’ny fifanakalozan-kevitra, izay atao isaky ny renivohi-paritany, ny fiaraha-mientan’ny rehetra ho amin’ny fifidianana lavitry ny hetraketraka. Andrasana amin’izany ny haha tomponandraikitra ny mpisehatra amin’ny fifidianana, mahafantatra ny anjara asany hisian’ny fifidianana lavitry ny hetraketraka. Eo koa ny hifandrindran’ny mpisehatra araka izay andraikitra tandrify azy avy hametrahana sy hanamafisana orina ny filaminana mandritra ny zotram-pifidianana.

Ilaina ny fanarahan-dalàna

Nambaran’ny avy amin’ny rantsa-mangaikan’ny Ceni, Antananarivo, Rasolondraibeny Alain, àry fa latsa-bato tsy misy teritery ny hoe fifidianana milamina sy mirindra. Manana andraikitra amin’izany ny mpifidy, ny solontenam-panjakana, ny mpitandro filaminana… Milamina sy mirindra izany rehefa hajaina lalàna sy ny safidin’ny vahoaka, raha ny fijerin’ny lehiben’ny distrika Antananarivo II, Raharimanganindriana Verohanitra.

« Mitondra ho amin’ny fitohizam-pitantanana ny fanjakana ho amin’ny  fampandrosoana ny filaminana sy ny firindrann’ny fifidianana », hoy ny avy amin’ny firaisamonina sivily, i Miadana Fabien. « Ny fiaraha-miasan’ny rehetra no hampilamina ny fifidianana », hoy ny mpanao gazety Ramamonjisoa Rivo Alain.

Zava-dehibe ny firindrana sy ny filaminan’ny fifidianana, saingy matoa atao ny fifanakalozan-kevitra amin’ny alalan’ny atrikasa: tsy ilaozan’ny ahiahy na tsy fifampitokisana eo amin’ny samy mpisehatra? Ho hita eo, fa ny rehetra sy ny tsirairay no antony…

R.Nd.

News Mada0 partages

Firotsahan-kofidina: nilaza ny hijery ny sosialy ny kandidà Jules Etienne

 

Anisan’ny nametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiny etsy amin’ny HCC Ambohidahy, omaly. “Miavaka aho satria dokotera. Mitsabo fa tsy mamono. Anisan’ny laharam-pahamehana ny fijerena ny sosialim-bahoaka”, hoy ity kandidàn’ny Madagasikara fivoarana ity. Notanisainy amin’izany ny olan’ny fanabeazana, ny karama, ny sakafo, ny jiro sy ny rano, ny fihanaky ny kolikoly, ny tsy fandriampahalemana… “Efa manana ekipa vonona isika hiara-kiasa hamaha izany olana izany. 10 taona ny niomananay miaraka amin’ny vina sy fandaharanasa mifanaraka amin’izany”, hoy ihany ity minisitra teo aloha ny Indostria ity.  Nohitsiny fa mety samy manana izany vina izany avokoa ireo kandidà rehetra ireo, saingy mampametra-panoniana azy izany. “Iza no tena hahavaha ny olana ? Hoentinay amin’ny fampielezan-kevitra ny andinindininy rehetra”, hoy ny kandidà Jules Etienne.

Synèse R.

News Mada0 partages

Fifidianana: mijoro ny Voromahery

 

Miseho masoandro. “Vovonana iray ivondronan’ireo antoko sy sokajin’olona samihafa ny vondrona Voromahery. Resy lahatra izahay ny tokony hanohizana izao fitondrana izao, miaraka amin’ny filoham-pirenena…  Tsy mitovy hevitra na firehana amin’ny HVM izahay fa manohana kosa ny haha kandidà an-dRajaonarimampianina”, hoy izy ireo tetsy Anosy,  omaly. Anisan’ny mandrafitra izany fiarahana izany ny Me Avoko mitarika ny Maf sy ny kung fu. Eo koa ny fikambanana Momva, tarihin-dRakotomavo Lanto, sy ny mpandraharaha vitsivitsy ary ny mpanao politika toa an-dRamamonjisoa Virapin…  Nambaran’izy ireo fa manokatra varavarana ho an’ireo te hiara-kiasa aminy ny Voromahery amin’ny fandraisana anjara ho fampandrosoana ny firenena.

Synèse R.

News Mada0 partages

Tale jeneralin’ny polisim-pirenena: tsy maintsy karohina ireo jiolahy namono nahafaty polisy

 

 “Manoloana ireny zava-nitranga teny Ankadindramamy niafara tamin’ny famoizana aina polisy ireny, mankahery hatrany ny fianakavian’ilay polisy namoy ny ainy ny fianakaviamben’ny polisim-pirenena. Tsy maintsy karohina ary hitady ireo jiolahy nanao iny zava-dratsy iny ny polisim-pirenena”, hoy ny tale jeneralin’ny polisim-pirenena, ny contrôleur général de police, Rafanomezantsoa Roger, omaly teny amin’ny sekoly ambony ny polisim-pirenena (ENSP) Ivato, nandritra ny famindram-pahefana teo amin’ireo lehibe isan-tsokajiny eo anivon’ny polisim-pirenena. Fifamindram-pahefana telo sosona no natao teny amin’ny ENSP Ivato ka nanomboka izany ny minisitry ny Filaminam-bahoaka, ny contrôleur général de police, i Eric Michel Idrissa, izay tale jeneraly teo aloha ny polisy, nanome ny fibaikoana ho an’ny tale jeneraly vaovao ny polisy, ny contrôleur général de police, Rafanomezantsoa Roger. Ny faharoa kosa, ny fifamindram-pahefana teo amin’ny sekoly ambony ny polisim-pirenena izay nanendrena ny commissaire divisionnaire de police, Randriambelo Ny Aina. Namarana izany ny famindram-pahefana ny talem-paritany teo aloha ny filaminam-bahoaka ho an’ny faritanin’Antananarivo sy ny tale vaovao, ny commissaire divisionnaire de police, Rakotozanany Danny Marius. Mitohy hatrany, araka izany, ny asa eo anivon’ny polisim-pirenena.

J.C

News Mada0 partages

Sambava: hita faty ilay dahalo nangalatra volam-piangonana

 

Hita faty, omaly, ilay dahalo raindahiny votsotra teo am-pelatanan’ny zandary tao Sambava, ny alahady maraina lasa teo…

Raha ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, ankizikely roa lahy nandeha nihaza vorona no nahita ny fatin’ilay dahalo tao anaty lobolobo somary honahona. Lasa nody haingana nampandre ny ray aman-dreniny ireto ankizikely ireto. Nampandre ny zandary kosa ny ray aman-drenin’ireo ankizikely. Tonga haingana teny amin’ny toerana nahitana ny razana ny zandary niaraka tamin’ny dokotera nanao fitsirihana ny razana. Nandritra ny fitsirihana nataon’ny zandary sy ny dokotera, fantatra fa ilay dahalo nanafika tao amin’ny fokontany Soavinandriana Sambava tokoa ity hita faty ity, saingy tsy fantatra mazava aloha, hatreto, ny antony nahafaty azy fa azo antoka aloha kosa, namoy ny ainy ilay dahalo. Tratra nangalatra lavanila milanja 25 kg, volam-piangonana mitentina 2 tapitrisa Ar ary akoho amam-borona, ny zoma 3 aogositra 2018, ity dahalo ity. Nosamborin’ny zandary izy tamin’io fotoana io, saingy votsotra teo am-pelatanan’ny zandary ny alahady lasa teo. Niteraka hatezerana teo amin’ny mponina ao Sambava izany ka nahatonga ireo andian’olona marobe nilanja sorabaventy manoloana ny biraon’ny zandary any an-toerana. Niezaka nandamina ireto andian’olona nentin-katezerana ireto ny zandary tamin’io fotoana io ka nilamina ihany ity raharaha ity. Hita faty nihohoka tao anaty rano ity dahalo ity. Hatreto aloha, tsy fantatra mazava izay antony nahafaty azy. Mitohy ny fanadihadiana momba ity fahafatesana dahalo ity.

Randria

News Mada0 partages

Fiainam-piangonana: hanetriketrika ny jobily faha-50 taon’ny FJKM

 

Ho ivon’ny fankalazana ny faha-200 taona nidiran’ny misionera (LMS) sy ny faha-50  taon’ny FJKM ny amin’izao herinandro izao. Hotanterahina any Toamasina, hanomboka ny  12 ka hatramin’ny 19 aogositra, izany.

Anisan’ny fandaharam-potoana nambaran’ireo tompon’andraikitra mpikarakara ny lafiny fivavahana, ny kolontsaina, ny fanangonam-bola amin’ny tsangambaton’izany jobily roa sosona izany. Hisy ny fotoam-bavaka isa-maraina arahina asa sy fampaherezana. Mitohy amin’ny vela-kevitra momba ny fijoroana  vavolombelona tanterahin’ny fiangonana eo amin’ny fiarahamonina izany, ny hariva. Manampy ireo ny fitokanana ny tsangambato, ny fampirantiana sary sy soratra ny tantaran’ny LMS sy ny FJKM.

Tsangambaton’ny jobily…

Ny fitsidihana ireo toerana manan-tantara any Antetezampasika , “Beach mission”. Antsan-kira sy teatra momba ny tantaran’ny LMS.  Ny kolontsaina maneho ny kolontsain’iny faritra iny.

Tsiahivina fa anisan’ny tsangambaton’izao jobily izao ny trano sekoly iray lehibe misy rihana iray, ahitana efitrano 10, any Toamasina.  Ho an’ny eto Antananarivo kosa, tranobe misy rihana telo, misy efitrano fianarana sy efitra ho an’ny mpampianatra ary efitrano iray hafa, malalaka.  “Mahazaka mpianatra hatrany amin’ny 200 izany ahafahan’ny FJKM manatratra ny vina hamoaka mpitandrina  miisa 100 isan-taona”, hoy ihany ireo tompon’andraikitra mpikarakara izao jobily izao. Notsiahivin’izy ireo fa efa an-dalam-pahavitana izany tsangambato izany.

Synèse R.

News Mada0 partages

Raikitra ny CEPE: 31 389 ny mpiadina eto Antananarivo Renivohitra

 

 Hiatrika fanadinana CEPE, ny talata ho avy izao, ny mpiadina 31 389 ato anatin’ny Cisco Antananarivo Renivohitra. Hiparitaka amin’ny foibem-panadinana 712 izy ireo. Fito taona ny zandriny indrindra raha 39 taona kosa ny zokiny indrindra amin’ny mpiadina eto Antananarivo. Hanomboka amin’ny 7 ora sy sasany ny fiantsoana ny anaran’ny mpiadina ka tokony ho tonga 15 minitra mialoha izany izy ireo, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitra. Tokony tsy hohadinoina koa ny taratasy fiantsoana sy ny karatra maha mpianatra satria takina eo am-pidirana ny efitrano fanadinana. Ilaina ny mijery mialoha ny efitrano misy ny anaran’ny mpiadina tsirairay hisorohana ny fisavoritahana mialoha ny fiatrehana ny fanadinana. Raha ny tokony ho izy, azo jerena isaky ny foibem-panadinana ny lisitry ny mpiadina sy ny laharan’ny efitra, anio maraina.

52,41% ny taham-pahafahana CEPE andrana

Ho an’ny fanadinana CEPE andrana nataon’ny sekoly rehetra ao anatin’ny Cisco Avaradrano, nahatratra 52,41% ny taham-pahafahana, araka ny fanambaran’ny lehiben’ny Cisco, Rakotomalala Dera, omaly. Ny taranja kajy sy ny français no mbola nametraka olana amin’ny mpianatra, araka ny vokatra hita tamin’ny kopian’ny mpiadina rehetra. Manantena ny lehiben’ny Cisco fa tsy hanana olana amin’ny fiatrehana fanadinana ny mpianatra 7ème satria nahavita ara-potoana ny fandaharam-pianarana sy ny famerenana samihafa.

 Vonjy A.

Fandaharam-potoana

Manomboka ny taranja hatrehin’ny mpiadina ny tapany maraina ny opération sy problèmes. Manaraka avy eo ny connaissances usuelles, misy fakan-drivotra kely aorian’izay. Mamarana ny tantara sy fahaiza-miaina. Ho an’ny tapany hariva, misantatra azy ny taranja malagasy, mitohy amin’ny français. Aorian’ny fakan-drivotra indray ny taranja jeografia mamarana tanteraka ny fanadinana CEPE.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny IndostriaTena mbola mila ezaka be i Madagasikara

Napetraka omaly zoma 10 aogositra tetsy amin’ny hotely Colbert Antaninarenina ilay “baromètre de l’industrialisation de Madagascar” nokarakarain’ny “Alliance pour l’Industrialisation” hikambanan’ny FIVPAMA,

 

 SIM ary ny mpikaroka amin’ny lafiny ara-toekarena CREM. Tamin’izany no namoahan’ny mpahay toekarena eo anivon’ny CREM tondro 3 ka ny voalohany dia miresaka ny ankapoben-javatra (indice global) tahaka ny tontolo ara-toekarena sy ny fandraharahana izay nahazoan’i Madagasikara naoty 26/100. Raha io tarehimarika io dia mila ezaka be ny firenena Malagasy anatin’ny telo sy enim-bolana ho avy ny amin’ny sehatry ny fampiroboroboana ny  Indostria. Fa misy ihany koa ny tondro momba ny hoavin’ny indostria Malagasy (Indice de la conjoncture future) izay nahazoan’i Madagasikara naoty 48/100. Izany hoe mbola misy ny fanantenana amin’ny fampiroboroboana ny Indostria Malagasy raha mijery ny tarehimarika. Noresahina tao fa ny angovo sy ny tsy fandriampahalemana no tena sakana amin’ny fananganana sy fampandrosoana ny Indostria Malagasy ka mahatonga io tondro io ho ambany hatrany. Ankoatr’izay dia ny kalitaon’ny tolotra sy ny tsy fahafahana misehatra amin’ny banky no anisan’ny sakana tsy ahafahana mifaninana mihitsy amin’ny Indostria any ivelany. Raha ny momba ny tondro ara-tsosialy (Indice social) indray dia 39/100 no azon’ny firenena Malagasy. Io indray dia miresaka momba ny fahafaham-pon’ny mpiasa  amin’ny asa ataony sy ny mpampiasa mifehy azy. Eo ihany koa ny resaka fanajana ny karama sy ny fiahiana ara-tsosialy izay mbola anararaotan’ny mpampiasa hatrany ireo mpiasa madinika. Ireo tondro telo ireo no fitaovana ho enti-manitsy ny politika hampandrosoana haingana ny Indostria eto Madagasikara.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahasalaman’ny zazaNidina ny tahan’ny fampinonoan-dreny

Tsy mitsaha-mihena ny tahan’ireo renim-pianakaviana malagasy mampinono ny menaky ny ainy.

 Nidina ho 41,9 % mantsy izany, araka ny tatitra azo avy eo anivon’ny sampana misahana ny fanjarian-tsakafo eo anivon’ny Ministeran’ny Fahasalamam-bahoaka, raha ny hampiakatra izany hatrany amin’ny 65 % no tanjona napetraka, hatramin’ny taona 2021, ho antsika eto Madagasikara. Antony maro no mahatonga izany, araka ny fanazavanan’ny  Dokotera Marie Georgette. Voalohany ny fankatoavana diso tafahoatra ny fomba amam-panao. Eo ihany koa ny fitandroana diso tafahoatra ny bika sy ny endriky ny vatana, ho an’ireo vehivavy sasany, ary ny tsy fahalalana sy ny rotoroto iainan’ny vehivavy isan’andro, indrindra fa ho an’ireo miasa ivelan’ny tokantrano. Olana goavana ihany koa ny fisian’ireo karazan-tsakafo miparitaka eny an-tsena, izay voalaza fa mahasolo tsara ny nonon-dreny no sady afaka mamelona ny zaza. Raha ny tena marina anefa, hoy hatrany ireo tompon’andraikitry ny sampandraharaha momba ny fanjarian-tsakafo eo anivon’ny ministeran’ny Fahasalamam-bahoaka dia tsy misy mahasolo velively ny nonon-dreny ary tokony ho nonon-dReny tsy misy fangaroany ihany no omena ny zaza vao teraka ka hatramin’ny faha-enim-bolany. Ny nono mantsy, hoy izy, dia sakafo feno ho an’ny zaza, miaro azy amin’ireo karazan’aretina maro samihafa, satria ahitana an’ireo singa mahavelona no sady vaksiny ihany koa, indrindra fa ilay ranom-batsiny voalohany iny. Nisy ny fakan-kevitra notanterahin’ity sampandraharaha iray ity, tetsy amin’ny hôtely Grand Mellis Analakely, omaly, mba hampitomboana ny tahan’ny fampinonoan-dreny eto amintsika. Tafiditra indrindra ao anatin’ny fankalazana ny herinandrom-pirenena ho an’ny fampinonoan-dreny izany izay hankalazaina ny 13 ka hatramin’ny 18 aogositra ho avy izao any Ambositra moa ny hetsika.

 

Pati/ Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany faha-6Hitondra am-bavaka ireo mpanala fanadinana rahampitso

Araka ny vinan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Lalao Ravalomanana amin’ny fijerena manokana ireo renim-pianakaviana sy ny ankizy,

 

 izay  ny lehibe indrindra ny fijerena ny aim-panahin’izy ireo  dia   hanao vavaka fangataham-pitahiana  ho an’ireo mpanala fanadinana  ny  boriborintany  faha- 6  kaominina   Antananarivo renivohitra (CUA)  ny alahady ho avy izao manomboka amin’ny 2 ora sasany  ao  amin’ny  FJKM  Antanety  Fitahiana Ambohimanarina   SPAA10. Koa antsoina ireo ray aman-drenin’ny mpianatra sy ny ankizy  hanala fanadinana  CEPE , BEPC ary BACC ao hanatrika io fotoam-pivavahana  io araka ny nambaran’ny delegeny Fehizoro Andriamananjezika.  Ny hitondra ny hafatr’Andriamanitra dia ny  tonian’ny dorkasy foibe FJKM  ny  mpitandrina  Dynah  Trimozafy.  Nanamarika i Fehizoro  Andriamananjezika  fa  izao no tanteraka  dia  noho   ny fiaraha-miasa   tamin’ny antoko Tiako i Madagasikara (TIM)  ao  amin’ny boriborintany. Aorian’ny  fotoam-bavaka  dia hisy  ny fanomezana  marika kely fahatsiarovana   hatolotra ireo ankizy mpanala fanadinana  avy amin’ny ben’ny tanànan’Antananarivo Lalao Ravalomanana.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly tsy miankinaMaro ireo nitondra am-bavaka ny mpanala fanadinana

Mino sy manantena ny ankamaroan’ireo sekoly tsy miankina eto amintsika fa hizotra amim-pilaminana ny fanadinana CEPE hotontosaina manerana ny Nosy, ny talata 14 aogositra ho avy izao.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanabeazana eto MadagasikaraTena tandindomin-doza

Nihaona omaly zoma 10 aogositra tetsy amin’ny biraon’ny CONAMEPT (Coalition Nationale Malagasy pour l’Education Pour Tous) Ankorahotra ny fiarahamonim-pirenena sy ny avy ao amin’ny sehatry ny fanabeazana ao amin’ny minisitera niady hevitra momba ny drafi-panarenana ny fampianarana (PSE).

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Valalan’amboa

Asa na fifanandrifian-javatra fa dia nitsangana ny vovonana mitondra ny anarana hoe Voromahery, hanohana ny floham-pirenena ankehitriny amin’ny fifidianana hono e !

Dia iza re no hofahon’ity voromahery ity voalohany e ? Toa manaporofo ny ady an-tranon’izy mianakavy sahady, ka asa lahy na ireo namana ambara fa nampidi-kizo ilay filoha no hahazo ny anjarany voalohany sy ho voatsipaka am-bavafo ny anarany amin’ny fifidianana. Ho hita eo raha mba hahita mangirana atsy ho atsy na hilentika tanteraka, fa raha halalinina aloha dia toa valalan’amboa iny anarana, izay efa zary miiba, ka ilay tompony aza toa tsy tia hisalotra sy hibaby ny anaran’iny antoko iny intsony. Sarotra ihany koa anefa ny hanary ilay ambara fa akoho mavon-drazana ka ho hita eo amin’ny herinandro ambony raha mbola sahy hisalotra ny anaran’ny Kravaty manga na mba hitondra anarana vaovao e ! Mbola sahy miedinedina ihany ry Rabekoretaka fa diso lalana ireo namana niala tao anaty sambo. Efa maro anefa no nikopak’elatra ary ny ao anatiny toa mbola mifandefona ivoho indray, ka samy maka ho azy. Mihazakazaka kosa ny mpifanandrina maro amin’ny fifidianana mampiseho fa vonona sy sahy, na dia mbola 7 aza ireo kandida hatreto. Matoa manao sahy sy vonona ary manantena. Ao ireo tena tsy mikoso-maso satria samy nosoran-dreniny menaka, hoy ny fitenenana. Raha ny resa-bola rahateo, tao efa samy manana, fa ny isany angamba no tsy mitovy. Na izany na tsy izany, dia ny mahery tsy maody tsy ela velona, ka mametraka ny paikadiny aloha ny sasany e ! Ao ny tena vonona saingy misaina tsara aloha, fa ao ihany koa anefa no nanao tsobodranon-dRamiangaly, ka raha marivo dia hidirana, fa raha lalina dia aleo mihemotra. Amin’io herinandro io mifankahita indray izay sahy sy vonona, ary tena hiavaka io satria ho hita eo amin’izay ireo sokajiana ho goavana sy nandrasan’ny maro izay ho fihetsiny !

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faha 50 taonan’ny FJKMSekoly lehibe roa no ho tsangambato

Ny 17 ka hatramin’ny 19 aogositra izao no hankalazaina any Toamasina ny jobily faha-50 taonan’ny fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara na ny FJKM sy ny faha-200 taonan’ny Fidiran’ireo misionera avy amin’ny LMS teto amintsika.

 

 Araka ny fanazavana tetsy amin’ny foiben’ny FJKM tetsy Analakely omaly dia maro ireo hetsika hotontosaina any an-toerana mandritra ireo 3 andro ireo. Hibahan-toerana ny fivavahana fa hisy ihany koa anefa ireo hetsika ara-kolontsaina, ny fitsidihana ireo toera-manan-tantara nanamarika izay fahatongavan’ny misionera izay sy ny maro hafa. Tsangambato hanamarika ny fankalazana kosa ny fanorenana sekoly be misy rihana iray sy efitra 10 ao Toamasina. Ankoatra io dia haorina eto Antananarivo ny efitrano hanampy ny toeram-pampiofanana ho mpitandrina eny Ivato misy rihana telo izay natao hahazaka mpianatra miisa 200 sy mamoaka mpitandrina miisa 100 isan-taona.Tanjona lehiben’ny FJKM ny hoe mbola firenena Kristiana i Madagasikara afaka 100 taona ka asa lehibe imasoan’ny Fiangonana ho fanatanterahana izany ny fitoriana sy fizarana ny tenin’Andriamanitra amin’ny alalan’ilay tetikasa goavana “Vontosy filazan-tsara ny nosy Maddagasikara” miampy fananganana Fiangonana, indrindra fa amin’ireo toerana tsy mbola misy izany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Mba mailomailo e..

Samy mihazakaza mirohotra, manatitra taratasyFilatsahana ho fidiana izay ho filohan'ny Malagasy.Tsy lahy , tsy vavy, tsy antitra tsy tanora.Mba samy manam-paniriana ny ho lany moramora.

 

Miteraka resabe,  etsy sy eroa.

Hoe iza ilay favori, rangahy sa ramatoa?

Hitombo isa ny fitsidiham-paritra sy ny vola hozaraina.

Ireo faritra rehetra mety tsy hisy hiala maina.

 

Fa inona marina, no manosika ireto mpifaninana?

Fitiavan-tseza fotsiny ve sa mba fitiavan-tanindrazana?

Sao kosa ka hampizarazara ny safidy sy ny vato

Ka hanome vahana ireo mikasa hangala-bato?

 

Mailo enao manomboka eto raMalagasy havako.

Tsinjovy hatrany ny hoavy ary koa ireo taranaka

Ny safidinao anio no ho sakafon'ny ampitso

Alaivo ambony alaivo ambany mba tsy ahadiso.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lisi-pifidiananaManeho ny ahiahiny ny CRAM

Mipetraka eo an-tsoroky ny talen’ny sampana ara-informatika (DSI) eo anivon’ny CENI ny hoavin’ny firenena mandritra ny fifidianana amin’ny 07 novambra 2018.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dr Jules Etienne« Tena mila vonjy ny fampianarana »

Nahavita ampahany amin’ny dingana voalohany amin`ny fifidianana ho filoham-pirenena i Dr Jules Etienne.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Saraha RabeharisoaMila manova rafitra ny eto Madagasikara

Vonona hatrany amin`ny fiatrehana ny fifidianana ny antoko Paika sy Lamina ho an`ny Daholobe (PLD) tarihan`i Saraha Rabeharisoa.

 

Natsidiny sahady koa fa anisan`ny fandaharanasany ny hanaovana teny ierana amin`ny vahoaka Malagasy ny hanitsiana ny lalàmpanorenana saingy toheriny hatrany fa tsy fotoana hikitikitihana izany amin`izao. Manana fahavonona ity filoha nasionalin`ny antoko PLD ity ary manana paikady hitondrana ny dimy taona manaraka amin`ny fomba mazava. Ny fahefana dia miainga avy amin`ny vahoaka, hoy izy  misy fetrany ary misy fanavaozana tokony hatao. Ny repoblika parlemantera no tena mahomby eto amintsika. Tsy fidiana mivantana intsony ny filoham-pirenena fa fidian`ny solombavambahoaka. Ny Malagasy dia toa tsy voataiza handatsa-bato sy hifidy amin`ny foto-kevitra, hoy izy.  Misy ny fanabeazana saingy tsy vitan`ny iray na roa na folo taona fa tena asa maharitra. Mila apetraka koa ny fanovana mba hahafahan`ilay vahoaka na ny firenena mivelatra. Manoloana ny tsy fahombiazan`ny mpitondra indray, ho an`ny repoblika parlemantera manokana, na tsy mahomby aza ny filoha ao anatin’ny herintaona dia azon`ilay parlemanta esorina izy fa amin`ny fomba ara-dalàna. Tsy mila midina an-dalambe intsony satria izany no mampidina toekarena, mampitsoaka mpizahatany, mahatonga ny tsy fananan’asa, ny mpamatsy vola tsy mametraka asa eto amintsika, mahatonga fampikatsoana ara-diplomatika na ara-toekarena…  ary ny praiminisitra ihany koa dia atolotry ny “coalition des partis” na fivondronana antoko politika maro. Isaky ny fokontany ihany koa dia  tokony hisy fifidianana olona miisa telo. Fantatra amin`izay ihany koa  ny olona tsy an`asa ahafahana mametraka “politique d`information” sady ialana ny kitranoantrano sy ny kolikoly. Izany hoe mametraka ny rafitra tokony havoaka amin’ny fokontany tsy miandry lava fa tonga dia miasa. Izany indrindra no fotokevitry ny “Liberal Democrate”, izany hoe ny fotoana sy ny zavatra rehetra miseho dia tokony horaisina ho tombony hanatsarana izay tokony hatsaraina.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mamofompofona korontana ny MalagasyHihazakazaka hitrandraka harena ny vazaha

Mila mitandrina ny Malagasy amin’ny propagandy sy ny fiatrehana ny fifidianana fa raha vao mikorontana eo, dia ho faly ny vazaha dia hihazakazaka hitrandraka ny harena eto,

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fanorenana ifotonyIhomehezana anio fa vahaolana rahampitso, hoy ny HFI

Hatramin’izao dia mbola azo isaina ireo mpanaraka mivantana etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey ilay “Hetsi-bahoaka ho an’ny tena fanovana sy ny fanorenana ifotony”.

 Manoloana ny zava-misy dia  ventin-kevitra navoitran-dry zareo omaly fa hihomehezana anio ity resaka fanorenana ifotony ity fa vahaolana rahampitso kosa. Raisinay adidy hatrany ny maneho hevitra fa ny fanorenana ifotony no miantoka ny fampandrosoana, hoy izy ireo. Manoloana ny lahatsoratra iray an-gazety milaza fa nanodinkodina 13 tapitrisa ariary tao amin’ny kaominin’i Fianarantsoa izay niadidiany ny mpikambana iray ao na i Pety Rakotoniaina dia nanambara ny tenany fa izay manana porofo mikasika izany dia ento eo aminy. Tsy hihemotra izahay fa hiroso ary amin’ny herinandro ny diabe ho any amin’ny tany Kanana, hoy hatrany ireo mpikambana ao amin’ny HFI sy ny tariny ireto.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanohana an-dRajaonarimampianinaTsy mifanara-tsaina sahady

Nitsangana sy nampahafantarina omaly 10 aogositra teny amin’ny Hotely Carlton Anosy ny vovonana politika antsoina hoe “Voromahery”

 

 Vovonana miaro sy manohana an’i Hery Rajaonarimampianina, tarihin-dry Virapin Ramamonjisoa, Avoko Rakotoarijaona, Ntsoa Andriamifidimanana, Andry Raobelina, Lanto Rakotomavo,… Milaza sy manamafy fa nahavita zavatra toy ny fotodrafitrasa samihafa i Hery Rajaonarimampianina, ka mendrika hanohy ny ambara fa fampandrosoana nataony, ary mangataka ny filantsahan-kofidiany. Hotanisaina ireo ambara fa zava-nita amin’ny propagandy. Raha nanontaniana mikasika ny hoe noho ny HVM ratsy laza sy tsy azo hianteherana hahalany an-dRajaonarimampianina i Virapin Ramamonjisoa, dia nilaza fa misy foana ny komity mpanohana satria ny foto-kevitra mety tsy mitovy fa ny olona tohanana mety mitovy, ka amin’ity indray mitoraka ity, dia olona no hofidiana. Tsy hoe tsy mahatoky ny antoko misy azy, fa mety misy miteny hoe tsia raha ny antokony fa eny amin’ny filoha Hery Rajaonarimampianina, hoy i Virapin Ramamonjisoa. Tsy tongatonga ho azy ny fisian’ity vovonana ity izay heverina ho endrika isehoan’ny disadisan’ny olona samy akaiky an-dRajaonarimampianina, ary karazan’ny mifanindry satria tao anatin’ny fotoana nanombohan’ny Kongresin’ny HVM omaly tany Antsiranana, izay mitohy anio no nisian’ity fanambaran’ny Voromahery ity. Resaka mandeha moa ny hoe tsy te hitondra ny lokon’ny HVM ny filoha ankehitriny. Eo anatrehan’ny resaka fifanenjehana mahazo an-dRajaonarimampianina, dia toa nahataitra ihany ny filazan’i Virapin Ramamonjisoa fa azo atao no manapoaka “casserole” fa miandry fotoana. Maro ny dosie maloto fa raha ny tena izy tokony nivoaka, ary ny ambaratongam-pahefana no tokony hanenjika an’ireny fa hatramin’izao tsy hataony, fa amin’ny propagandy kosa dia havoaka miaraka amin’ny porofo hoe ireto ny zavatra misy, hoy ity minisitra teo aloha ity. Tsara ny manamarika fa minisitra tamin’ny tetezamita izy ary nalefa Solontena maharitra tatsy amin’ny Nosy La Réunion. Afera maloton-dRajoelina sy ny tetezamita ve izany ireo hovakiana sa ny an’ireo akama ao amin’ny HVM na ireo efa niala tsy dia mitovy hevitra amin’izy ireo?

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana FilohaHanolotra kandida ny AREMA…

Fifidianana FilohaHanolotra kandida ny AREMA…

Tia Tanindranaza0 partages

Anjanakilahy anosizato atsinanana INy anadahiny ihany no namporisika ny fanolanana ny anabaviny

Nitrangana toe-javatra mampalahelo tao amin’ny Fokontanin’Anjanakilahy Anosizato Atsinanana I, tamin’ny fiandohan’ny herinandro teo.

 

 

Zazavavy kely iray vao 15 taona monja  mantsy no voaolana, ka ny anadahiny iray efa 24 taona ihany no namporisika an’ireo namany hanao izany. Naolan’ireo naman’ity anadahiny ity io zazavavy kely io no sady mbola nosolain’izy ireo  ihany koa ny volony iray manontolo. Mipetra-drery mantsy izy mianadahy ireto fa tsy miara-monina amin-dray aman-dreniny. Tamin’ny fiandohan’ny herinandro teo dia nankalaza ny tsingerin-taona nahaterahany ilay tovolahy, ka nanasa an’ireo namany. Niitatra tany amin’ny fanolanana izany, ka andro vitsivitsy taty aoriana vao tonga nanatona ny fikambanana HAFARI Malagasy etsy Anosizato ilay zazavavy voaolana, nitantara ny zavatra niainany. Efa eo am-pelatanan’ny pôlisy misahana ny zaza tsy ampy taona moa ny raharaha, ka nalefa noraisin’ny Centre Vonjy etsy Befelatanana ilay zazavavy. Olana hafa anefa ny tsy fisian’ny mpiantoka an’io zazavavy kely io, ireo ray aman-dreniny rahateo tsy misy mivaky loha, araka ny fantatra, ka omaly zoma vao naverina nojerena indray ny raharaha. Mila malina tsara isika Ray aman-dReny miteraka vavy noho izany satria na ny anadahin’izy ireny aza dia efa tsy hatokisana intsony koa raha ity tranga ity no jerena.

Patty

 

Tia Tanindranaza0 partages

LALAO ASIEF

Tontosa omaly zoma 10 aogositra 2018 tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina ireo lalao famaranan’ny taranja volley ball sy basket ball Analamanga.

 

SESAM

Mbola misy 2 andro, anio sabotsy 11 sy rahampitso alahady 12 aogositra, no hahazoana mitsidika an’ilay hetsika karakarain’ny SEHO, ny SESAM « Sports Extrêmes et Salon des Arts Martiaux » andiany voalohany etsy amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano. Na dia somary nangatsiatsiaka ihany aza ny andro dia efa nahatratra nanodidina ny 300 tany ho any no tonga nitsidika ity hetsika ity ary tena liana tamin’ireo zava-naseho teny an-toerana avokoa.

 

ATLETISMA

Voahosotra ho tompondakan’i Europe amin’ny hazakazaka 400m misy fefy, omaly zoma 10 aogositra, ilay teratany Suisse, Léa Sprunger. Vitany tamion’ny fe-potoana  54''33 io halaviran-dalana io ka resiny tamin’izany ilay Ukrainiana Anna Ryzhykova (54''51) sy ilay Britanika Meghan Beesley (55''31).

Tia Tanindranaza0 partages

« Coupe du Maire » Antananarivo Renivohitra Hampiasa ny “Arbitrage Video”

Raikitra fa hotontosaina arak’ireo daty sy fandaharana efa novolavolaina tany am-boalohany ny fanatanterahana ny fiadiana ny Amboaran’ny Ben’ny tanànan’Iarivo 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanao rugby tanora teny AndohatapenakaNiova ho filaharana fanairana ilay Diabe

Noho ny faneken’ny ministeran’ny tanora tamin’ny ora farany hiresaka amin’ny FTMRAT “Fikambanan’ny Tanora Mpanao Rugby eny Ambany Tanàna” amin’io herinandro hitsidika io, hoy i Naina Be « Rakotondrafara Jean Heriniaina »

Tia Tanindranaza0 partages

Fiofanana Taekwondo WtfMpikatroka 101 notolorana sertifika

Nifarana omaly tetsy amin’ny “petit palais” tetsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina ny fiofanana Taekwondo Wtf niaraka

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny sendika sy ny mpiasam-panjakana MalagasyFitsapan-kevi-bahoaka aloha no tokony hatao

Tandindomin’doza ny firenena araka ny nambaran’ny fikambanan’ny sendika sy ny mpiasam-panjakana Malagasy (CSAEM) omaly tetsy amin’ny Trano Gasy Andrefan’Ambohijanahary.

 

 Mahatsapa izy ireo fa tena ilaina ny fanaovana ny fifidianana ho fametrahana ny demokrasia saingy mialoha izany dia tokony hanao fitsapan-kevi-bahoaka ho amin’ny lalam-panorenana vaovao aloha ( rererendum constitutionnel).fanararaotam-pahefana sy halatra no nataon’ireo mpitondra sy mpanao politika taorian’ny fifidianana tamin’ny taona 2013 hoy izy ireo. Vokany tsy voafehy ny fandriam-pahalemana, tsy misakafo sy tsy voatsabo intsony ny vahoaka, tsy voaaro ny tanindrazana ary miaina anaty fahantrana lalina ny vahoaka. Etsy andaniny dia misy ny fifanoherana amin’ny lalam-panorenana sy ny lalam-pifidianana izay tsy mangarahara.mampametram-panontaniana hoy ihany izy ireo hoe avy aiza ny biraom-pifidianana vaova miisa 5000 ireo. Ankoatr’izay mampiahiahy ny ho fitsaran’ny HCC. Izany rehetra izany no liana ny famolavolana sy fametrahana lalàna fototra hoy izy ireo ka tokony hivondrona sy hifanolo-tanana  hanao ny fitsapan-kevi-bahoaka.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana tao Zimbabwe sy MaliAzon’ny Malagasy akana lesona mialoha

Lany tamin’ny fomba ofisialy tamin’ny salan’isa 50% mahery kely tamin’ny fihodinana voalohany ny tanan-kavanan’ny filoham-pirenena teo aloha, Robert Mugabe,

 

 Emerson Mnangagwa tany Zimbabwe. Manohitra ny vokatra ireo mpanohitra any an-toerana ary am-polony maro amin’izy ireo no nosamborina. Any Mali, dia nilaza ny kandida mpanohitra fa hala-bato no nahazoan’ingahy Ibrahim Boubakar Keita ilay 41% mahery. Nanaiky hifanandrina aminy fanindroany ihany i Soumaila Cisse, izay manohitra ity voka-pifidianana. Azon’ny Malagasy akana lesona mialoha sahady ireo tranga ireo raha tena tsy tia korontana intsony araka ny ventesin’izy ireo isan’andro ireo mpanao politika sy mpitondra antsika. Ny zava-misy anefa ankehitriny, ahiana ho vao mainka aza hisambadidaka noho ireo zava-misy 2 karazana any afrika ireo no hisy eto raha tsy mitandrina. Misy mivoy amin’izao fotoana izao fa olon’ny kandida “favori” iray ny eo anivon’ny CENI. Olon’ny HVM kosa no ao amin’ny HCC. Efa nisy nilaza ihany koa fa ny fampahafantarana lalàmpanorenana vaovao mety ho an’ny Malagasy ny azy ireo no hataony amin’ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra raha toa ka hampiely hevitra ireo kandida. Eo anelanelan’ny tontolo politika miha mantsina anefa dia manampy trotraka ihany koa ny vidin-tsolika miha midangana izay manomboka mampiakatra vidim-piainana ihany koa. Na ny fanononana tarehimarika koa aza nirosoan’ny endrika fanakorontanana maro.Ny herisetra sy vono olona moa dia tahaka ny efa fanampin-tsakafo isan’andro amina faritra maro eto amin’ny nosy. Tsy efa fanakorontanana ny Malagasy sahady ve ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Kongresin’ny HVM any AntsirananaHazava anio ireo toe-javatra manjavozavo…

Nosokafana omaly ary mitohy anio any Antsiranana ny Kongresin’ny Antoko HVM, ka nosantarina tamin’ny asam-baomiera.

 

 Anio no voalaza fa fotoan-dehibe izay heverina fa hiresahana ny momba ny fifidianana filoha. Ho kandidan’ny HVM ve i Hery Rajaonarimampianina sa ho kandidan’ny vovonana hafa ? Toa manaitra mantsy ny mahita ireo mpanefoefo sasany akaiky ny filoha nanangana ilay vovona Voromahery, izany nambara omaly ny fisiany. Mbola nitondra ny fanentanana sy ny toromarika i Rivo Rakotovao na dia efa niala tsy ho filoha nasionalin’ny HVM aza ny 27 jolay lasa teo. Efa herinandro nialoha no nivory miaraka, saika isan’andro ireo solontenam-panjakana isan'ambaratongany tao Antsiranana, toy ny Lehiben’ny Faritra, Prefe, sefo fokontany, ary ireo lohandoham-pisorona HVM, raha ny fampitam-baovao. Toy ny mahazatra sy efa fanaon’ny HVM, dia azo heverina fa miraradraraka indray ny vola, izay mpizaika avy amin’ny lafivalon’ny Nosy rahateo no taomina ankoatra ny ao an-toerana. Tsy mazava ny loharanom-bola. Sa io ve ilay ekolazy nambaran’i Paul Rabary tamin’ny ampamoaka nataony ? Mazava ho azy satria ny fiainana aterinkalao, hoy ny minisitra iray izay efa nanontaniana momba io resaka io.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Diaspora Kristianina MalagasyDiovy ny fikarakarana fifidianana, omeo zo hifidy izahay

Araka ny efa voalaza matetika an-gazety, ny DKM na ny Diaspora Kristianina Malagasy, tarihin’ny Pastera Dr Raliterason Ravanona, dia mitaky sy mijoro amin’ny fahamarinana sy ny fahatahorana an’Andriamanitra ary miezaka ny hisian’ny “Emergence Chrétienne”

 na Fisandratana ara-kristianina eto Madagasikara, ka manao fanambarana sy mametra-panontaniana hoe: tena tany tan-dalàna ve I Madagasikara? Tena mijoro amin’ny marina ve ny HCC? Tena sahy mijoro ve ny Bianco ka ohatra iray amin’izany ny tohin’ny raharaha Claudine Razaimamonjy? Tena azo itokisana ve ny vaomiera misahana ny fifidianana na ny CENI? Dia ahoana ireo tohin’ny fitakiam-bahoaka nandritra ny roa volana teny amin’ny kianjan’ny 13 mey? Entina hialokalofana ve ny didy tsy azo hivalozana izay didin’olombelona, hoy ny DKM.  Azo atao ve raha tsy mifanaraka amin’ny fitakiam-bahoaka ilay hoe “désobéissance civile” na tsy fankatoavana tsotr’izao avy amin’ny vahoaka? Tsiahivina fa hatrany fa ny vahoaka no tompom-pahefana, hoy ny DKM ka manoloana ny raharaham-pirenena, dia tsy manohitra ny fifidianana izy ireo, fa mitaky ny fanadiovana aloha satria ny teo ihany no teo. Tsapanay fa tsy nisy fiovana ary tsy misy misy valiny mahafa-po ho an’ny vahoaka, hoy hatrany ny DKM. Tena takian’izay ireo mafy ny hoe ahoana ny momba azy ireo izay mila ravinahitra any ivelany? Very zo ve? Takianay ny hilazana mazava ny hahafahany mifidy na tsia saingy milaza izy ireo, fa tsy mbola nisy hoe diaspora no tsy afaka hifidy izay ho filoham-pireneny izany, hoy ny DKM. Mila fanazavana izy ireo satria raha ny ao Frantsa fotsiny dia efa mahatratra 200 000. Mino izahay, fa mba hahazo valiny mahafa-po sy fanazavana haingana dia haingana, hoy ny DKM.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fanentanana amin’ny fifidiananaRaikitra ny fitetezam-paritra

“Zotram-pifidianana mirindra sy milamina: inona no andraikitra?” izay no fanontaniana sady ventin-kevitra nitondrana ny fampihaonana ireo solontenan’ny mpiantsehatra amin’ny fifidianana eto amin’ny firenena izay hanomboka ny 7 novambra natao tetsy amin’ny Arrupe Faravohitra omaly.

J. Mirija

Midi Madagasikara0 partages

Jubilé 50e anniversaire FJKM et 200e anniversaire MLS : Le summum de la célébration du 12 au 19 août 20...

La capitale Betsimisaraka sera le théâtre d’un évènement doublement historique pour l’histoire de la FJKM.

Double célébration pour l’église réformée de Madagascar du 12 au 19 août prochain. Celle de la célébration des 50es anniversaires d’existence de la FJKM et des 200es anniversaires de l’arrivée de la London Missionnary Society (LMS) à Madagascar. Le choix de Tamatave n’en est pas dans ce cas, un pur hasard étant donné que c’est dans cette ville du pays qu’a été déclarée la naissance de la FJKM d’un côté, mais aussi et surtout, parce que c’est dans cette ville que les premiers missionnaires londoniens ont débarqué. Différentes activités sont dans ce cas au programme pour marquer cette deuxième phase des jubilés. Entre autres, des messes et des conférences thématiques, des activités culturelles et sportives : match amical de football, où pasteurs et prêtres vont s’affronter dans la fraternité. D’autres activités seront également au programme. Comme la visite dite “fitetezam-pasika” qui consistera à aller sur les lieux du débarquement des premiers missionnaires londoniens de la Londonian Mission Society. Une façon pour les responsables de l’église, de réveiller la foi des fidèles en leur faisant connaître l’endroit où tout a commencé.

Tsangambato. La seconde phase de la célébration du jubilé sera également le moment idéal pour inaugurer la stèle commémorative : un bâtiment à étage composé de dix salles de classes à Toamasina. Par ailleurs, un autre immeuble sera également inauguré, mais lors de la clôture officielle du Jubilé à Antananarivo : un bâtiment de trois étages comportant des salles de classes, une grande salle de conférence pouvant accueillir 300 personnes. Il convient de noter que la construction de cet immeuble, en plus de servir de «tsangambato fahatsiarovana”, devra également permettre d’atteindre un des objectifs de la FJKM. Celui de sortir cent « mpitandrina » (bergers) par an.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Coopération japonaise : Deux inaugurations cette semaine à Antsiranana

Nouvelles infrastructures financées par le Japon, inaugurées cette semaine à Antsiranana.

Les nouvelles infrastructures et nouveaux matériels de l’EPP Betahitra, et le Centre Hospitalier Universitaire de la Place Kabary, dans la région d’Antsiranana, ont été inaugurés le 9 août dernier par les représentants du Gouvernement, en présence de l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara. Ces deux projets entrent dans le cadre du programme de coopération financière avec le Japon, intitulé « Aide sous forme de dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine ». Celui du centre hospitalier universitaire concerne l’installation de nouveau pavillon, financé par le Japon à hauteur de 71.752 Euros, soit l’équivalent de 228 millions d’Ariary. Quant au projet d’Extension de l’EPP de Betahitra dans la CISCO Diego II, le financement du Japon s’élève à 53.405Euros, soit l’équivalent de 194 millions d’Ariary. Pour le Japon, la santé et l’éducation sont considérées comme piliers prioritaires de sa coopération avec Madagascar, selon l’ambassadeur Ichiro Ogasawara. Il a d’ailleurs martelé la volonté du Japon à accompagner les efforts pour améliorer le niveau de vie des populations défavorisées à Madagascar.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Pasteur Mailhol Grand rassemblement ce jour au Coliseum

Le directeur de campagne du pasteur Mailhol, Paolo Emilio Raholinarivo (au centre sur la photo) pense à la réussite du candidat du GFFM. (Photo Kelly)

A l’approche de l’élection présidentielle, plus précisément le 7 novembre prochain, les candidats se bousculent pour faire valoir leur projet de société ou du moins ce qu’ils en pensent pour ne pas verser dans ce qu’on qualifie de précampagne. D’ailleurs, les textes ne sont pas précis sur ce point. Pour le directeur de campagne du Pasteur Mailhol, Paolo Emilio Raholinarivo figure notamment la lutte contre la pauvreté. Le parti GFFM s’est d’ailleurs entretenu avec des représentants du corps enseignant, hier, au siège de ce parti au By Pass. Il pense ainsi que la situation des enseignants devrait s’améliorer. Les retraites devraient également être améliorés. Il a lancé, en outre, des piques à l’endroit de ceux qui pensent que le fondateur de l’Apokalipsy est un faux prophète. C’est ce qu’il a démenti formellement, étant donné, a-t-il dit que, Pasteur Mailhol n’a pas été impliqué sur les malversations ou les trafics qui se sont passés dans le pays. A cet effet, il lance un appel à tout un chacun pour prêter main forte au GFFM pour lutter contre ces fléaux.

Robe pastorale. D’ailleurs, Pasteur Mailhol va tenir un grand rassemblement ce jour au Coliseum à Antsonjombe. Ce sera pour lui une occasion d’exposer son point de vue sur les actualités nationales, et pourquoi pas certaines grandes lignes de son projet de société. Dans tous les cas, Pasteur Mailhol ne manquera certainement pas de parler sur ce qui ne marche pas dans le pays. Toujours est-il qu’il a dit que « J’ai revêtu ma robe pastorale exprès afin de montrer à tout un chacun que le candidat que je suis est un Pasteur et non pas un homme politique. D’autre part, il n’est inscrit nulle part dans nos lois qu’un chef religieux ne doit pas se porter candidat aux élections ».

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Circulation : Des routes barrées, sources d’embouteillages

« Route barrée » à Antsakaviro Ampahibe

La lenteur de la réfection des routes et de travaux routiers dans certains quartiers d’Antananarivo ville amplifient l’intensité des embouteillages dans les quartiers et arrondissements concernés.

Citons par exemple le cas du quartier d’Ampasika aux 67ha où une portion de la route jouxtant le Boulevard de l’Europe est en réfection depuis plus de deux mois (pour ne pas dire 3) pour cause de réparation et d’assainissement de pompes d’eau. Certes, les travaux sont nécessaires pour atténuer ou éliminer les odeurs nauséabondes et insupportables causées par les pompes endommagées ; toutefois, ils handicapent le quotidien des usagers de cette route. Ils sont en effet obligés de faire des détours, d’où les embouteillages monstres. Un ingénieur en travaux publics et génie civil affirme : « En améliorant les moyens logistiques, techniques et financiers, la réfection des routes prendrait un mois tout au plus. Pour éviter les embouteillages monstres durant l’heure de pointe, les travaux peuvent par exemple être effectués la nuit. Seulement, il faut revoir à la hausse la qualité des moyens techniques nécessaires (lumière, etc.) mis en œuvre. »

Aspect humain et urbain. N’oublions pas non plus l’aspect humain de la chose, le « travail de nuit » de ces braves ouvriers doit être majoré, si ce n’est déjà le cas. Deux autres cas sont à signaler. Celui d’Antsakaviro et Ampahibe sur la route circulaire, un axe dont les embouteillages constituent le lot quotidien des usagers. Et l’autre au niveau d’Andranomena (arrêt 194) menant vers Ambatolampy qui contraint les taxis-be censés emprunter cette route à faire des détours, au détriment des usagers et de la fluidité de la circulation. Notons par ailleurs que pour une meilleure organisation urbaine, la coordination doit être améliorée, ceci pour éviter l’intensification simultanée des embouteillages monstres aux quatre coins de la ville.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

On est aux préliminaires de la course à la présidentielle

La machine électorale ne s’est pas encore emballée, mais on sent que les prétendants à la magistrature suprême sont tout à fait prêts. Chacun affine sa stratégie et a un plan de campagne bien élaboré. On connaît l’IEM d’Andry Rqjoelina et le « Fisandratana 2030 » d’Hery Rajaonarimampianina, mais on est curieux de connaître les propositions des autres candidats. Les électeurs attendent l’émergence d’autres visions du développement de Madagascar.

On est aux préliminaires de la course à la présidentielle

Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina se sont lancés bien avant tout le monde dans la présentation de leur projet. Ils ont tous les deux fait miroiter un avenir radieux à la population. Mais la campagne électorale devrait r être beaucoup plus intéressante avec les idées développées par les autres candidats. Les électeurs sont maintenant plus ouverts à une vision moins classique des affaires nationales. Les Malgaches sont plus sensibles à la mise en valeur des valeurs culturelles de leur société. Certains prétendants à la magistrature suprême développent des arguments qui touchent la sensibilité des électeurs. Ils font appel à leur raison et à leur bon sens. Dans cette course à l’élection présidentielle, l’écologie tiendra une grande importance. Les problèmes liés au changement climatique seront certainement au centre des débats. La lutte contre la corruption et la bonne gouvernance vont figurer en bonne place et on parlera aussi de tous les dysfonctionnements de l’Administration. Les questions sociales seront également mises en avant. L’exploitation des gigantesques ressources minières du pays va occuper une place importante dans cette campagne électorale. Certaines personnalités ne cachent pas leur volonté de contester les pratiques ayant eu cours jusqu’à présent et ne permettant pas aux nationaux d’en tirer avantage. Pour le moment, on n’est qu’aux préliminaires de la course à la présidentielle. Les choses sérieuses commenceront au mois de septembre.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Dahalo avy nangalatra lavanila hita faty tany anaty honahona

Lehilahy iray voatondro fa dahalo tra-tehakin’ny Fokonolona nangalatra lavanila 25kg sy volam-piangonana roa tapitrisa Ariary ary akoho amam-borona maromaro, tao Fokontany Soavinandriana any amin’ny Distrikan’i Sambava, ny alin’ny zoma 3 aogositra lasa teo, no hita faty tao anaty honahonana ala honko, afak’omaly naraina. Araka ny tati-baovao voaray, dia ankizy roa sahabo 13 taona eo avy, izay nandeha nihaza voronkely amoron-drano vao maraina no taitra raha nahita ny razana. Nihazakazaka nody haingana nampandre ny Ray aman-dreny sy nitantara ny zava-misy hitan’ny masony ireto zaza. Taorian’izay, dia nanaitra ny mpitandro filaminana ny ray aman-drenin’ireo zaza.

Votsotra teo ampelatanan’ny mpitandro filaminana. Tokony tamin’ny sivy ora maraina, ny alakamisy io, dia nidina teny ifotony nijery ny tranga ny Zandary niaraka tamin’ny dokotera nitsirika ny razana, ka voaporofo tamin’izany fa tena ilay dahalo avy tao amin’ny Fokontany Soavinandriana ity hita faty nihohoka ity, izay tsy nahitana « menottes » ny tanany. Hatreto, raha ny fanazavan’ny dokotera nanao fizahana ny razana, dia mbola nijanona ho tsiambaratelo amin’ny mpitsabo ny antony nahafaty an’ity jiolahy ity, ka miteraka resabe ao an-drenivohitry ny Faritra Sava ankehitriny. Raha ny fantatra, dia voalaza fa votsotra teo ampelatanan’ny mpitandro filaminana ity jiolahy ity, ny narain’ny alahady teo, tokony tamin’ny fito ora, ka saika niteraka savorovoro tao an-tampon-tanànan’i Sambava, izay nilanjan’olona sora-baventy mihitsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Mpifankatia hita faty : Mizotra any amin’ny taxi ny ahiahy

Mbola miteraka resa-be hatrany satria nahatohina ny fiaraha-monina teto an-drenivohitra ilay heloka bevava izay mahakasika ny famonoana mpifankatia tetsy Tanjombato ny 3 aogositra lasa teo. Hatreto dia tsy mbola fantatra mazava izay tompon’antoka tamin’ny vonoan’olona. Na izany aza anefa dia misy ny fampitandremana izay novoizina tamin’ny tambajotra sosialy ny amin’ny tsy tokony handehanana amin’ny alina, indrindra fa taxi misy olona roa ao anatiny, izany hoe ny mpamily sy olona iray izay manampy azy. Ny teo anivon’ny sampana misahana ny heloka bevava dia nilaza fa ao anatin’ny fanadihadiana tanteraka ankehitriny ary tsy misy ambaniana izay resaka rehetra mandeha momba ity raharaha ity, isan’izany ity momba ny fiarakaretsaka ity. Izy roa kely dia heverina ho niaraka ny alin’ny alakamisy ary io niara-novonoina io dia natsipy tetsy Tanjombato ny vatana mangasiakany. Ilay tovolahy dia efa niera tamin’ny tao an-tranony fa tsy hody satria hiaraka amin’ny olon-tiany. Ny ampitso, rehefa nandeha tamin’ny tambajotra sosialy ny vaovao, no nanomboka taitra ny tao an-trano. Koa satria nanjavozavo ny sary hita tamin’ny aterineto dia nanapa-kevitra avy hatrany ny fianakaviany ny nanatona ny polisy misahana ny heloka bevava sy ny polisy mifehy ny boriborintany misy an’i Tanjombato. Teo dia mbola tsy fantara mihitsy hoe ireo mpifankatia no nisy namono satria nanano sarotra ny famaritana ny olona sy ny fanazavana teo amin’ny roa tonta. Rehefa nandeha teny amin’ny tranom-paty nanamarina vao tena nitombina tokoa ny ahiany. Ary dia izany no niainan’ny fianakavian’ny maty tamin’iny andro iny. Naterina tany amin’ny fasan-drazany any Morondava ny nofo mangatsiakan’ilay tovolahy ary nilaza ny fianakaviany fa hiditra hanara-maso ny fanadihadiana amin’izay, satria mafy loatra tamin’izy ireo ny zava-nitranga. Zanaky ny kolonely iray ilay tovolahy raha araka ny fanamarihana azo. Nampihorohoro loatra ny maro ity raharaha ity ary heverina fa mba hisy vokany ny fanadihadiana mandeha, satria mety hihatra amin’ny tsirairay ny heloka bevava toy izao raha tsy voafehy haingana ny tompon’antoka.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Tabera Randriamanantsoa : Pour un dialogue avant le 21 août

Tabera Randriamanantsoa

Les candidats commencent à se bousculer aux portillons de la HCC pour déposer leurs dossiers de candidature. « Rien n’assure que ces élections vont se dérouler sans sérieux risques de crise postélectorale. », affirme pourtant Tabera Randriamanantsoa, président national du parti « Kintana ». Face à ces risques, ce membre du CRN (Comité pour la Réconciliation Nationale) appelle le président de la République et les dirigeants religieux du FFKM à prendre leurs responsabilités en organisant un dialogue politique avant le 21 août, date limite du dépôt de candidature.

Participation. « Ce n’est pas parce que nous avons peur d’affronter les élections, mais c’est pour l’intérêt supérieur de la Nation. Notre pays ne peut plus supporter une nouvelle crise politique. », précise Tabera Randriamanantsoa. Ce dernier interpelle également la communauté internationale sur l’évolution de la situation politique à Madagascar. « La communauté internationale ne doit pas ne se soucier que de ses intérêts. Elle doit aussi penser à ceux des 25 millions de Malgaches qui ont droit à une stabilité politique dans leur pays. », indique l’ancien ministre de la Fonction Publique qui n’exclut pas sa candidature le moment opportun.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Peinture : Sarhà invite à un « Voyage infini »

Sarhà posant devant ses œuvres, lors du vernissage de « Voyage infini » au Tamboho hotel

Sarhà continue de faire parler d’elle. Jusqu’au 22 septembre, ses œuvres orneront les murs du Tamboho hôtel.

Et de deux pour Sarhà ! Déterminée mais surtout passionnée, la consultante en marketing va toujours jusqu’au bout de ses projets. Depuis qu’elle s’est lancée dans la peinture, la jeune femme n’avait effectivement qu’une idée en tête : sortir des sentiers battus et faire connaître son style. Pas de portrait typique de Malgaches, de rizières et encore moins de zébus, mais des paysages qui nous font rêver et nous font voyager dans un monde parfois imaginaire, où la pollution n’existe pas et où tout respire le calme et la paix. Le vert prend effectivement beaucoup de place dans les œuvres de Sarhà. A travers ses tableaux, la peintre veut conscientiser les gens à la lutte contre la déforestation et la destruction de l’environnement par l’homme, mais également, faire voyager ses visiteurs dans sa bulle, son monde imaginaire. Sarhà de nous expliquer : « A défaut de voyager comme je le souhaiterais, j’ai décidé de peindre de beaux paysages de lieux diversifiés dans le monde (y compris Madagascar). C’est ce désir de voyages qui est un des éléments m’ayant poussée à devenir peintre. A travers cette exposition que j’ai intitulée ‘Voyage infini’, je partage avec le public ma passion pour les voyages, et leur dévoile d’un côté les paysages qui m’ont marqué ». Se mariant parfaitement au cadre du Tamboho Hôtel, « Voyage infini » sera exposé au Tamboho Hôtel jusqu’au 22 Septembre.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Fanaparitahana sarina kandida : Olona roa voasambotry ny polisy teto Toamasina

Nanomboka ny talata teo dia saika nahitana ireo sariben’Ingahy Rajoelina ny rindrina teto Toamasina, tahaka ireny efa manao fampielezan-kevitra ireny, satria ilay sary be nandritra ny fanambarany ny firotsahany tao amin’ny “palais de sport” Mahamasina misy ilay sary na bileta ny Mapar iny ireto sary miparitaka sy misy mametraka isaky ny rindrina eto Toamasina ireto. Misy ny fanasoketa antoko politika ataon’ny Mapar amin’izao tranga izao, nefa hatreto dia tsy mbola fantatra mihitsy ireo olona manarama ireo olona mametraka azy. Nisy ny “operation” nataon’ny ekipan’ny Mapar Toamasina sy ny mpitandro ny filaminana, ka ny alakamisy alina tao Anjoma dia nisy olona roa tratran’izy ireo teo am-pametahana mihitsy ireto sariben’i Andry Rajoelina ireto. Raha nisy anefa ny fanadihadiana nataon’ny polisy taminy araka ny baiko nidina avy eny anivon’ny tonia mpampanoa lalana, dia olona nokaramaina fotsiny izy roa lahy tratra ireto, na ireo olona naniraka azy ireo aza tsy hainy akory fa andian’olona mitaingina fiara mizara vola dia roboka izy roa lahy. Ho an’ireo mpahay lalana dia tsy heloka ny fametrahana afisy toy izao, saingy ny zava-misy eto dia resaka kandida no resahina ka ny fanakorontanam-bahoaka sy ny fanakorontanana fanomanana fifidianana no azo anenjehana azy roa tratra nametraka sariben’i Andry Rajoelina ireto, satria mbola tsy fampielezan-kevitra isika izao; nefa na izany hoy ireto mpahay lalana dia olona nokaramaina ireto roa lahy tratra ireto. Izay no nahatonga ny fampanoavana nanemotra ny fandinihana ny antontan-taratasy fanadihadiana azy roa lahy anio indray raha efa omaly no niakatra teny amin’ny fampanoavana ny raharaha. Koa ho hita eo indray ny tohin’ny raharaha anio sabotsy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Talatamaty : Un chauffeur de camion arrêté en possession des munitions d’armes de guerre

Arrêté mercredi 9 août vers 15 heures 30 pour détention de munitions d’armes de guerre, un chauffeur de camion a été placé en garde à vue à la brigade de la gendarmerie de Talatamaty pour enquête. Les gendarmes sont parvenus à réaliser ce résultat grâce à la collaboration avec le « fokonolona ». Ce mercredi-là, des individus sont venus à la brigade pour signaler l’existence de quelque chose de suspect dans un camion Mercedes stationné dans le quartier d’Amboropotsy-Talatamaty, dans le district d’Ambohidratrimo. N’ayant pas minimisé le renseignement, des gendarmes se sont vite précipités sur les lieux pour procéder au contrôle du véhicule. Ainsi, une balle de 7,5 mm et six balles de 9 mm (lot SFI77), toutes des munitions d’armes de guerre, ont été découvertes dans la cabine du camion. Elles étaient dissimulées sous la chaise du chauffeur. Puisque celui-ci n’a pas pu expliquer la raison de la présence de ces munitions chez lui, les hommes de loi ont alors décidé de l’arrêter et de saisir les objets suspects avec le camion.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Travail social : Une filière intéressante pour la population d’Antsirabe

C’est la première promotion de l’ES-DES à Antsirabe.

Les étudiants peuvent trouver facilement un débouché en choisissant la filière Travail social, qui peut être encore considérée comme une nouveauté à Madagascar.

Raison pour laquelle, l’Ecole Supérieure de Développement Economique et Social (ES-DES) propose quatre filières dont le Travail Social, qui sont toutes susceptibles d’offrir un débouché. Parlant spécifiquement de ce Travail Social, « c’est une filière intéressante pour la population d’Antsirabe. Nous y avons déjà lancé une formation en éducateur spécialisé depuis avril. Un engouement de la demande a été enregistré. C’est pourquoi, nous organisons une 2e vague de formation qui débutera en septembre 2018. Et une hausse de plus de 50% du nombre d’étudiants désirant suivre cette formation est observée », a déclaré Hanitriniaina Eléa Chilo, la directrice de l’ES-DES lors de sa rencontre avec la presse hier à son siège à Behoririka.

Reclassement. Elle préside entre-temps l’ONG ACDM (Actions Concrètes pour le Développement de Madagascar) qui appuie cette université privée, y compris la facilitation de la recherche de stages pour les étudiants. « La première promotion comprenant plus de 80 étudiants effectue une formation pendant dix mois. Les sortants seront ensuite sanctionnés d’un diplôme de licence professionnelle. Bon nombre d’entre eux sont déjà en activité. Certains opèrent dans l’administration publique. Une telle formation leur permettra ainsi d’avoir un renforcement de capacité tout en obtenant un reclassement dans le cadre de leur travail », a-t-elle souligné. Rappelons que l’ES-DES  se démarque des autres universités et instituts privés grâce aux formations spécifiques prodiguées aux étudiants. Ceux-ci deviennent directement opérationnels, étant donné qu’ils bénéficient de stages pratiques tout au long de leurs parcours. En outre, l’objectif de cette école supérieure de développement est d’orienter les jeunes à monter leurs propres projets de développement.

Leaders. En revenant sur la filière Travail social, les étudiants peuvent choisir d’être éducateurs spécialisés, ou animateurs de développement social ou assistants sociaux. « Nous les formons notamment pour être professionnels, spécialistes en la matière et polyvalents tout en ayant une propre initiative. Ce sont des leaders ou managers de groupes pratiquant des activités sociales ou économiques. Ils peuvent ainsi contribuer au développement social et au développement sociétal », a fait savoir Mamenosoa Michel, Responsable pédagogique de l’ES-DES.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

# Tovo J’hay au Kudéta. Le chanteur de charme retrouve ce soir ses inconditionnels pour des retrouvailles qui s’annoncent très intimistes. L’interprète de « Te mba ho… » prépare le grand jeu et prévoit de faire voyager ses fans dans le temps. « Tamberina » est effectivement une occasion pour le chanteur et ses fans de se souvenir du bon vieux temps et de passer un bon moment ensemble.# Olo Blaky au No comment bar. Mélomane et artiste très éclectique, Naty Kaly, figure charismatique et surtout lead vocal du groupe, a mélangé tous les genres musicaux qui l’ont influencé. En prêtant bien oreille à ses titres hors du commun, on distingue parfois du jazz, de la musique traditionnelle… auxquels se marient à la perfection le roots. Autour du jeune homme, on retrouve également une équipe de musiciens très performants qui donne une dimension particulière à la prestation du groupe. Olo Blaky en concert, c’est beaucoup d’émotion, de la folie, de la bonne musique… et c’est à ne rater sous aucun prétexte, ce soir au No comment bar !Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Varika : Mpividy omby maty novonoina mpanera, lasa ny vola

Ny tapaky ny volana jolay lasa teo no nanomboka tsy hita ny vehivavy iray, tokony ho 25 taona, raha saika handeha hividy omby. Omaly izy no hita saingy efa ny vatana mangatsiaka sisa no hitan’ireo havany, nilevina tanaty fasika.

Tany amin’izany toerana antsoina hoe Tanambao, ao amin’ny kaominina Ambodiriana, ao amin’ny distrika Nosy Varika no nitrangan’ity vono olona feno habibiana ity. Raha ny zava-nisy tokoa mantsy nisy olona tonga nilaza tao amin’ity vehivavy ity fa misy omby azo mora any. 1.400.000 ary ny vidin’izy roa. Koa satria sady mpiompy no mpividy omby izy dia mahafantatra tsara tena azo hidirana izany ka nanaiky nanaraka an’ilay olona nilaza azy. Nanomboka teo anefa no tsy hita faty tsy hita velona intsony ity vehivavy ity. Nandray fepetra avy hatrany ireo fianakaviana ny handeha hampandre ny zandary tany an-toerana, ary nametraka ny ahiahy rehetra tamin’ilay olona nanera sy nitondra azy tany.

Efa niparitaka teo an-tanana tamin’io fotoana io ny resaka mahakasika ity mpanera ity ka efa nivonona ny hisambotra azy ny fokonolona, ny alarobia teo. Nilaza tamin’ireo fokonolona ity voasambotra fa hoe niaraka taminy fotsiny teny an-tsasa-dalana izy raha ho any Anosindrazana, toerana izay voalazany fa misy ilay omby. Mbola tsy niala tamin’ity farany na dia izany aza anefa ny ahiahian’ireo fokonolona ka nasaina nanoro izany toerana izany ny tenany. Teny an-dalana anefa no nanita-kevitra nitsoaka ranamana, saingy tsy lasa lavitra dia voasambotra indray. Teo no niditra an-tsehatra ireo mpitandro filaminana, nitondra azy haingana niala teo amin’io toerana io, ary nentina notazomina tany Mananjary.

Ny fanadihadiana nataon’ireo zandary, andro vitsivitsy taty aoriana no nahafantarana ny toerana nandevenan’ilay nahavanon-doza ny vatana mangatsiakan’ilay vehivavy. Araka ny tatitra tokoa dia tena novonoin’ity mpanera ity teny an-dalana ilay vehivavy. Nalainy ny vola ary nasitriny tanaty fasika ny razana. Ny tongotr’ity farany izay tsy voatotra sisa no namantarana ny toerana nisy azy, niaraka tamin’ireo fitaovana vitsivitsy azy, toy ny kiraro sy pôketra izay hita tsy lavitra io faritra nisy ny razana io.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Miaramila matin’ny dahalo : Nomena gradina « sergent » i Kapôraly Fredo

Araka ny baiko ara-taratasy laharana 024/1RM3 ny 19 jona lasa teo noho ilay baiko ny etamazaoro ny tafika ny 18 jona 2018, dia namita hiraka momba ny fametrahana filaminam-bahoaka noho ny asa ratsin’ireo andian-dahalo tany Alaotra-Mangoro ny kaporaly Dopy Fredo. Ny talata 07 aogositra teo anefa dia nisy asan-dahalo tao amin’ny kaominina Ambakireny ao amin’ny Distrikan’i Tsaratanàna, ka lasa tamin’izany ny omby manodidina ny 186 isa tao Ambakireny.

Noho ny andro alina anefa dia ny alarobia 08 aogositra vao nanao fanarahan-dia ny fokonolona sy ny miaramila, nandritra izay anefa dia efa tafiditra tao Bemololo Tanàna mampisaraka ny faritra alaotra-mangoro sy ny faritra betsiboka ireto andian-dahalo miisa 35 lahy sy ireo omby avy nangalarin’izy ireo. Tao anefa dia nifanena tamin’ireo mpiandry omby teny an-tsaha koa ireto dahalo ka nanapoaka basy nikasa hangalatra ny ombin’ireton tantsaha ireto; teo anefa no nifanehitra tamin’ireto fokonolona nanara-dia azy ireto dahalo ka raikitra ny fifampitifirana izay nahalavo dahalo 05 ary niteraka ny fitsoahan’izy ireo, tavela tamin’izany ireo omby avy nangalarin’izy ireo. Tanàna isan’ny mafana amin’ny asan-dahalo anefa i Bemololo, ka raha somary variana ireto andiana fokonolona sy ireto miaramila mifanampy amin’izy ireo, dia nisy andiana dahalo hafa kosa nipoitra nitifitra azy ireo teo no nahafaty an’ny kaporaly Dopy Fredo 35 taona teo amin’ny lohany, sy nandratra miaramila roa izay mitsabo tena eo anivon’ny hopitalin’Ambatondrazaka.

Na mafy aza ny fifampitifirana teo amin’izy ireo faharoa izao dia mbola tavela sy tafaverina ihany ny omby 164 tamin’ireo nangalarin’ny dahalo ireo. “Tsy misy sisin-tany ny fametrahana filaminam-bahoaka, fa raha milatsaka ny baiko dia tsy maintsy manompo ny vahoaka sy ny tanindrazana ny miaramila”, araka ny nambaran’ny jeneraly Raveloson Romel komandin’ny rezimanta faritany miaramila fahatelo eto Toamasina. Mpiasa teo anivon’ity rezimanta ity mantsy ny kaporaly Dopy Fredo izao voatery niasa tany Tsaratanàna izao na faritra alaotra-mangoro aza ny hiraka azony noho ireo fokontany sy ny kaominina misy ireo asan-dahalo mifanila ary lavitra ihany koa ny avy any Mahajanga raha hiazo an’i Tsaratanàna noho avy aty amin’ny faritra Alaotra-Mangoro.

Ankoatra izay dia 12 taona sy 07 andro no naha-miaramila an’ny kaporaly Dopy Fredo izao maty am-perinasa izao; ka izay no antony nanondrotana azy ho grady serza sy nahazoany mari-boninahim-pirenena “chevalier de l’ordre nationale”. Namela mananontena sy zaza iray ity miaramila ity izay nentina niazo ny tanindrazany any Vangaindrano ny zoma maraina teo taorian’ny lanonana ara-miaramila na tao Antanambao Manampotsy aza ny kaominina nahaterahany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Passations de commandement : Priorité à la lutte contre le kidnapping et la corruption pour la Police nat...

La date d’hier, le 10 août 2018 est à marquer de pierre blanche dans l’histoire de la Police nationale malgache. Hier, la Place d’armes de l’Ecole nationale supérieur de la Police nationale (ENSPN) a accueilli trois événements majeurs qui devraient apporter des innovations dans la vie de cette institution.

Le premier événement est la prise de commandement du nouveau Directeur général de la Police nationale (DGPN), le Contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa. Prise de commandement parce qu’il succède au Contrôleur Général de police Eric Michel Idrissa qui est devenu ministre de la Sécurité publique du gouvernement de consensus du Premier ministre Christian Ntsay. Le nouveau nommé a alors reçu le fanion de la Police nationale des mains de son supérieur hiérarchique. Ce dernier qui lui a confié dans son discours, la mise en oeuvre des trois axes prioritaires du programme général de son département ministériel. Tels que : la mise en place d’une police de proximité à travers le recouvrement au maximum de toutes les circonscriptions où la Police nationale doit intervenir ; la lutte contre les actes de kidnapping et la corruption, deux fléaux qui noircissent l’image de la Nation malgache ces derniers temps ; et l’instauration de l’apaisement afin d’assurer la sécurité avant, pendant, et après l’élection présidentielle à venir. L’objectif de ces directives consiste, selon lui, à retablir la confiance de la population à la Police nationale et surtout envers l’Etat.

Le deuxième événement est la passation de commandement entre le nouveau Directeur provincial de la Police nationale à Antananarivo, le Commissaire Divisionnaire de Police Dany Marius Rakotozanany et son prédécesseur, le Commissaire Divisionnaire Georges Joël Randriananjomanana. Et le troisième est la passation de commandement entre la nouvelle Directrice générale de l’ENSPN, la Commissaire Divisionnaire Nandimbin’Aina Mbolanoro Randriambelo et le Directeur général sortant, le Commissaire Divisionnaire Guy Trans.

Placée sous le haut patronage du Président de la République Hery Rajaonarimampianina et le Premier ministre, chef de gouvernement Christian Ntsay, la cérémonie d’hier a vu l’assistance de quelques membres du gouvernement dont le ministre du Tourisme Jean Brunelle Razafintsiandraofa, lui même est issu de la Police nationale.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Projet de réduction inclusive des risques et catastrophes : 412 000 bénéficiaires à Mahajanga

Atelier de concertation des acteurs du projet RRC

A compter d’hier, 412 000 Majungais vont bénéficier directement d’un nouveau projet intitulé « Réduction de Risques de Catastrophes Inclusive pour le renforcement de capacité des populations vulnérables de la côte Ouest de Madagascar » (RRC).

Le projet est financé par la Commission européenne (Département Aide Humanitaire et Protection Civile (ECHO) et mis en œuvre par CARE International Madagascar, Humanité et Inclusion et SAF/FJKM pour une durée de 24 mois à partir du 1 juillet 2018. Une initiative qui puise également son intérêt dans le fait que la côte occidentale de Madagascar est souvent perçue comme non exposée aux cyclones. En raison de cette représentation collective, la préparation et la prévention aux cyclones ne constituent pas une priorité dans la planification urbaine de la région. Les conséquences désastreuses du passage de Gafilo en 2004 en témoignent. De plus, il suffit de se promener dans les quartiers de Tsaramandroso ou Tsararano pour constater que Mahajanga se retrouve toujours inondée (avec ce que cela implique d’insalubrité, de dommages matériels et risques sanitaires) après des précipitations abondantes. Le Bureau national de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) a d’ailleurs relevé des facteurs d’ordres structurel, socio-environnemental, économique et organisationnel décuplant la vulnérabilité de la région du Boeny aux cyclones et aux inondations. M.Haritiana Randrianarisoa, Spécialiste en Résilience Humanitaire de CARE International à Madagascar, souligne la dimension inclusive du projet : « Le projet privilégiera la collaboration de toutes les parties prenantes dans la Région Boeny en partant des familles, de la communauté locale jusqu’au niveau de l’Administration en passant par les différentes collectivités décentralisées, les services déconcentrés et le secteur privé”.

L.R

Midi Madagasikara0 partages

Analakely : Marc Ravalomanana pour le « Fihavanana malagasy »

Le couple Ravalomanana fasciné par un show culturel hier à Analakely

Un show culturel hautement symbolique se déroule depuis jeudi dernier à l’Hôtel de ville d’Analakely. Un show organisé conjointement par l’Ecole Normale Supérieure d’Antananarivo (ENS) et la CUA. Une occasion également pour Dr Raharimanga Fidèle de présenter son ouvrage intitulé « Ny maha-malagasy ary ny fihoaran’ny fandresena noho ny fahadalana ». La journée d’hier a été marquée par la présence de l’ancien président Marc Ravalomanana, qui a mis l’accent à l’occasion sur l’importance du « Fihavanana malagasy ».

MBS TV. La langue malgache et ses richesses ont été à l’honneur durant la journée d’hier. Marc Ravalomanana a été impressionné par la rhétorique d’un jeune étudiant qu’il va recruter pour être un présentateur de programme à la Télévision MBS qui est en phase d’essai technique actuellement. Le show d’hier a également vu la présence du maire Lalao Ravalomanana.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme- Ultra Tour des Quatre Massifs : Deux Malgaches dans la course !

Deux athlètes malgaches vont pouvoir participer à l’Ultra Tour des Quatre Massifs dans le sud de la France du 22 au 26 août.

Il s’agit de Jean Nelson Rakotozafy qui va s’aligner sur les 169,5 km, et de Mahariniavo Rajoelison qui pour sa part, sera au départ des 100 km.

Les deux athlètes ont bénéficié du soutien d’Air France qui leur a remis les billets, hier, au siège de cette compagnie, des mains du Chef d’agence, et en présence du président de Utop Trail, Harimisa Razafinavalona.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

« Eleventh » : Hard rock et heavy metal au menu

Djanatt sera parmi les groupes à l’affiche de « Eleventh » au Filli’in Antsakaviro ce jour

Du lourd, rien que du lourd ! « Eleventh », un évènement organisé par Buskers blogzine va mettre en scène trois artistes réputés, mais pas trop connus dans le milieu rock. No joke, Limitless et Djanatt, ce jour, se relaieront ainsi sur la scène du Fill’in Antsakaviro dans le cadre de la tournée de concert « Indie Mada ». No Joke avec  son raw power émanant de leur prestation, fera certainement des heureux. L’organisateur d’indiquer : « Je dirais que le groupe s’inscrit petit à petit dans le courant du Hard-Rock, non seulement à cause des spécificités techniques, mais également en considérant le côté engagé de leur musique et de leur attitude scénique ». Limitless qui pourrait bien être la révélation de la scène Indie cette année sera aussi du rendez-vous. « C’est un groupe de Hard-Rock également qui profite pleinement du talent de son guitariste Jaykee, finaliste du concours Guitare Île Talents 2017 ». Djanatt, bien connu dans le monde du Metal Alternatif à Tana ne sera pas en reste. Cette formation mixte apportera la touche « gros son » pour cet évènement. Du rock à réveiller le diable lui-même, comme les aiment les puristes… c’est ce jour au Fill’in Antsakaviro.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Développement personnel et entrepreneuriat : SEEDS lance la « Chasse aux défis Tanà 2018 »

Cette entreprise spécialisée dans le coaching en développement personnel  a décidé de lancer l’évènement qui a commencé du 1er août jusqu’au 1er septembre 2018, pour créer des activités ludiques et enrichissantes, afin de divertir la population tananarivienne durant les vacances.

Durant les vacances, beaucoup se plaignent en effet en raison de l’ennui, ou bien encore parce que les loisirs proposés sont monotones. SEEDS  a ainsi lancé cet événement pour répondre à ce besoin. Par ailleurs, au niveau socio-professionnel, le développement personnel connait un essor conséquent ces derniers temps. En revanche, Angelin Rafidisaonina, fondateur de Seeds constate une « confusion » : « Le développement personnel reste un peu trop associé à la formation, le fait d’être dans une salle et d’apprendre comment se développer ou à des événements ponctuels tels que les  team building. Pour SEEDS LearnShare et son programme de développement personnel : Arrêtez de devenir… « SOYEZ »!!! La partie apprentissage théorique ne suffit pas, il faut en plus de la pratique sur le long terme. Nous voulons créer des environnements, à travers nos événements, qui vont permettre à une large cible de pouvoir réaliser des activités leur permettant de se développer personnellement. Nous voulons faire comprendre aux gens que, se développer personnellement passe surtout et d’abord, par l’acquisition d’expériences multiples et variées ». Développer l’estime de soi et l’épanouissement personnel par les jeux, les événements, les loisirs et les divertissements, mais aussi les voyages, SEEDS LearnShare veut apporter tout cela à la population malgache. Angelin Rafidisaonina de rajouter : « Nous commençons, cette année avec la Chasse aux Défis Tana 2018 dont le modèle sera repris avec d’autres thèmes tout au long de l’année. Ce n’est que le début car d’autres événements sont déjà en cours d’organisation. C’est notre manière de faire raisonner notre nouveau slogan : Le développement personnel, aux milles facettes. »

L.R

Midi Madagasikara0 partages

Ambovombe : Formation des jeunes sur l’entreprenariat et l’éducation financière

La célébration à Madagascar de la Journée internationale de la jeunesse a été lancée lundi dernier, avec la formation de cinq jours en entrepreneuriat, en entrepreneuriat social et en éducation financière, pour les jeunes d’Ambovombe. 65 bénéficiaires de 18 à 35 ans dont 32 jeunes filles et 33 jeunes garçons ont été sélectionnés pour participer aux sessions de renforcement de capacités, tenues à la Chambre de Commerce et d’Industrie et à la Maison des jeunes d’Ambovombe. A l’initiative du ministère de la Jeunesse et du Sport, cette formation a été préparée et organisée avec l’appui du PNUD à travers son projet mené avec le ministère de l’Economie et du Plan, du ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Androy, l’UNCDF et l’OIT. Cette formation vise à promouvoir l’intégration des jeunes dans les efforts de dynamisation du tissu économique de l’Androy. Pour le PNUD, en particulier, cet appui contribue à renforcer la capacité de la Chambre de Commerce et d’Industrie à fournir des services répondant aux besoins des opérateurs économiques potentiels de la région dont les jeunes.

Partages. Durant cette formation, les 65 jeunes avec les techniciens formateurs des institutions partenaires, ont traité les bases de l’entrepreneuriat, le sens du Leadership pour l’entrepreneuriat des jeunes, les démarches à suivre pour trouver une idée de projet après avoir décidé de se lancer en affaires, les contributions possibles des jeunes à l’atteinte des objectifs de développement durable. L’éducation financière a permis de partager des conseils pour manier avec précaution et utiliser sagement son argent, reconnaitre et gérer les pressions financières ainsi que des astuces pour savoir comment élaborer un budget. Les informations sur l’accès aux financements disponibles dans l’Androy ont été également partagées aux jeunes. La formation ne s’est terminée qu’hier. D’autres événements d’animation sont également au programme de la célébration, en mettant à l’honneur le potentiel de la jeunesse de l’Androy. Des rencontres sportives sont au rendez-vous. Un atelier de concertation entre les représentants des jeunes de l’Androy en vue de l’élaboration d’un plan d’action pour la consolidation de la paix, et le développement durable se déroulera notamment ce samedi 11 Août sous la direction du ministère de la Jeunesse et des Sports avec l’appui de ses partenaires. La Journée internationale de la Jeunesse (JIJ) est marquée chaque 12 août.

 Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

CUA- Rugby : Ouverture du tournoi de la Coupe du maire demain

Les Trophées de la Coupe du maire présentés hier à Analakely.

C’est confirmé. Le tournoi de rugby qui s’inscrit dans le cadre de la Coupe du maire Lalao Ravalomanana débutera demain au stade municipal de Mahamasina. Ce tournoi va durer trois jours : le 12, le 19 et le 26 août. « La commune urbaine d’Antananarivo a actuellement entre ses mains toutes les autorisations nécessaires à l’organisation de ces rencontres sportives. », a expliqué hier le 1er adjoint au maire Emilien Ramboasalama. Par ailleurs, le président du Conseil Municipal Faustin Andriambahoaka de préciser : « La commune développe plusieurs disciplines sportives en faveur des jeunes de la Capitale. Mais, cette fois-ci, on a décidé d’organiser un tournoi de rugby. »

Sans exclusion. Selon le président du Conseil municipal, la politique n’aura pas sa place dans le tournoi qui va débuter demain. « Toutes les équipes remplissant les critères de jeu peuvent participer. Il n’y aura pas d’exclusion. », a-t-il rassuré. Sur le plan technique, on a appris hier que la CUA va utiliser huit  caméras de surveillance (VAR) pour assurer un arbitrage impartial. Les Trophées qui vont être attribués à l’issue du tournoi ont été présentés devant la presse hier à Analakely.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

HCC : Dépôt de candidature pour trois autres candidats hier

Y aura-t-il élection le 07 novembre 2018 à Madagascar? La question divise l’opinion. Il y a ceux qui croient en la date adoptée par le gouvernement. Mais, il y a aussi ceux qui n’y croient pas, vu l’atmosphère politique qui précède cette consultation populaire. Des politiciens ne cachent même pas leurs inquiétudes devant les risques qu’encourt la tenue du scrutin en question. Quoi qu’il en soit, des candidats se rendent à Ambohidahy pour déposer leurs dossiers de candidature. Jules Etienne Rolland, Razafindraosolo Zafimahaleo dit Dama et Paul Rabary s’y sont inscrits hier.

Midi Madagasikara0 partages

Baromètre de l’industrialisation : Une situation de base alarmante présentée hier

L’état zéro du Baromètre de l’industrialisation a été présenté hier par l’Alliance pour l’industrialisation durable de Madagascar.

Les problèmes liés à l’insécurité, l’énergie, la fiscalité et les infrastructures forment les principaux obstacles au développement industriel, qui est encore au stade « médiocre », selon l’Alliance pour l’Industrialisation Durable de Madagascar (AIDM).

Des indicateurs économiques inquiétants, qui reflètent pourtant la réalité, ont été publiés hier. Les membres de l’AIDM ont présenté la situation de base ou état zéro du Baromètre de l’industrialisation, lors d’une conférence publique organisée au Colbert Antaninarenina. Un piètre indice global de 26 sur 100, qui place le climat global du secteur industriel au niveau médiocre ; un indice social de 38 sur 100, indiquant que les travailleurs ne sont pas du tout satisfaits de la situation actuelle du secteur de l’industrie ; et un indice de la conjoncture future de 48 sur 100, qui illustre une évolution positive attendue par les différents acteurs, pour les six prochains mois. C’est le résumé chiffré de cet état de base, présenté par l’Alliance.

Suivi. « Cette situation de départ permettra de mesurer l’évolution de l’industrialisation. Les indicateurs sont alarmants, mais nous espérons des changements dans le futur. Des recommandations seront bientôt présentées pour améliorer cette situation. Nous prévoyons de publier un rapport, tous les trois mois, pour suivre l’évolution de l’industrialisation et également le respect de l’application et les impacts de la loi pour le développement industriel », a affirmé Rivo Rakotondrasanjy, représentant du FIVMPAMA, qui assure actuellement la vice-présidence de l’AIDM. A noter que cette alliance regroupe également le SIM (Syndicat des industries de Madagascar), le SSM (Solidarité Syndicale de Madagascar) le CTM (Congrès des Travailleurs de Madagascar) et le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar), qui assure les aspects techniques.

Freins. Selon les enquêtes menées par le CREM auprès des différents acteurs de l’Industrie malagasy, la faiblesse du pouvoir d’achat domestique, la mauvaise qualité des infrastructures, l’insécurité, les difficultés d’accès à l’énergie, les coûts de transport, la concurrence déloyale et l’instabilité du taux de change, constituent un frein au développement de l’industrie. Les résultats d’enquêtes ont également cité la nuisance des mesures fiscales et douanières, évoquées par 85,37% des industriels ; ainsi que les offres bancaires jugées non incitatives à 87%, selon les avis des chefs d’entreprises. D’après les acteurs du secteur de l’industriel, seulement 17,5% des actions politiques de l’Etat sont correctes, pour favoriser réellement le développement industriel. Nous en reparlerons.

Antsa R.