Les actualités Malgaches du Mardi 11 Juin 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara107 partages

Petanque : L’équipe malgache à Lomé

Les quatre boulistes sur une plage de Lomé avec Dolys Randriamarohaja

Les boulistes malgaches sont arrivés dimanche à Lomé, pour participer à la 7e édition du championnat d’ Afrique de triplette masculine.

Aly, Mamy, Tafita et Bond se sont entraînés hier matin, histoire d’évacuer la fatigue du voyage et les trois heures de décalage qui séparent le Togo de Madagascar.

Le président de la Fédération des Sports Boules Malagasy et néanmoins coach de l’ équipe, Dolys Randriamarohaja, ne peut pas prononcer pour l’ instant sur les trois joueurs qui vont être alignés en premier , et celui qui défendra nos couleurs au concours de tirs de précision. Le choix dépend de leur forme, commente-t-il.

Clément RABARY 

Midi Madagasikara48 partages

Mpifankatia miafina niharan-doza : Tratra ny nafenina teny amin’ny hôpitaly

Raikitra ny sakoroka omaly tamin’ireto fianakaviana roa tonta, teny amin’ity toeram-pitsaboana iray teto an-drenivohitra. Nipoitra ho azy teo mantsy ny nafenina rehefa fantatra fa mifankatia miafina ireto olon-droa tratry ny lozam-pifamoivoizana ary samy tonga teny amin’ny hôpitaly ihany koa ny tompom-bady sy ny fianakaviana.

Hiaraha-mahalala fa maro ireo olona nivoaka kely ny renivohitra omaly, niala voly kely nitsangatsangana. Anisan’izany ireo olona telo ireto, vehivavy iray niaraka tamin’ny namany. Tsy lasa lavitra anefa izy ireo dia nitranga ny loza. Araka ny angom-baovao azo dia niharan-doza ny fiara nitondra azy ireo raha nikasa ny hihazo lalana hivoaka kely ny renivohitra. Tsy fantatra izay zava-nitranga hoy ny vaovao fa nivoaka ny lalana ny fiara nitondra azy ireo ary nivadika tany an-tanimbary, tokony ho tamin’ny folo ora maraina tany ho any. Tsy nisy aina nafoy anefa tamin’izany saingy samy naratra mafy kosa izy ireo, indrindra fa ilay vehivavy sy lehilahy iray. Samy nentina nihazo hôpitaly iray teto an-drenivohitra moa izy ireo na dia izany aza.

Mazava ho azy, fomba fanao any amin’ireo toeram-pitsaboana rehefa misy loza tampoka toa izao ny manadihadihady sy miantso ny fianakaviana akaikin’ilay marary. Voalaza tamin’izany fa mpisakaiza ireo naratra mafy ireo. Samy nantsoina araka izany ny fianakaviany tsirairay. Zavatra hafa anefa no nitranga   fa rangahy iray milaza ho vadin’ilay vehivavy no tonga. Nisy nilaza ihany koa fa toa hoe manambady ity lehilahy saingy tsy azo antso moa ity farany. Teo vao samy nifampanotany ny rehetra ary niafara tamin’ny fifamaliana sy sakoroka mihitsy izany. Raha ny vaovao farany azonay dia hoe nentin’ny havany nivoaka ny hôpitaly ilay rangahy naratra nisakaiza tamina vadin’olona ary nentina nihazo toeram-pitsaboana hafa.

Nangonin’i m.L

Midi Madagasikara27 partages

Présidence de l’Assemblée nationale : Vers un duel entre deux femmes de l’IRD

L’élection du futur président de la Chambre Basse serait cette fois-ci une affaire de femmes.

Après la proclamation par la Haute Cour Constitutionnelle des résultats définitifs des Législatives du 27 mai dernier, les 151 nouveaux députés se réuniront en session spéciale pour élire les membres du bureau permanent de l’Assemblée nationale. Sauf modification du règlement intérieur,  ce bureau permanent sera composé de douze membres dont un président, six vice-présidents à raison de un par province, de trois Questeurs, de un Rapporteur Général et de un Rapporteur général adjoint. Après la mise en place du bureau permanent,  les nouveaux députés procéderont à l’élection des présidents des commissions dont le nombre devrait correspondre à celui des ministères de l’actuel gouvernement. Ce nombre passerait donc de 33 (NDLR : pour la précédente législature) à 20. Cette fois-ci, la présidence de l’Assemblée nationale serait disputée entre deux femmes issues bien sûr de la plateforme présidentielle IRD. Il s’agit de Christine Razanamahasoa qui mène largement dans le district d’Ambatofinandrahana selon les tendances publiées par la CENI, et de Irmah Naharimamy Lucien qui devance avec seulement 218 voix d’écart le candidat du MTS Roland Ratsiraka à Toamasina I.

Revanche. Ce serait pour Christine Razanamahasoa une revanche après un coup fourré qui lui a été infligé en 2014. Le 28 février 2014, les députés du Mapar ont fait bloc pour faire élire leur coordonnatrice générale à la présidence de la Chambre Basse. Christine Razanamahasoa a gagné l’élection avec 77 voix contre 69 pour Jean Max Rakotomamonjy, député élu dans le district d’Andapa sous les couleurs du Leader Fanilo. Trois mois après, une nouvelle donne politique s’est installée dans le pays. Christine Razanamahasoa a été destituée du perchoir. Jean Max Rakotomamonjy a pu assouvir sa revanche grâce au soutien d’une nouvelle plateforme de la majorité présidentielle. Candidat unique à l’élection du président de l’Assemblée nationale le 5 mai 2014, le député d’Andapa a été élu avec 111 voix. Il faut cependant signaler si Christine Razanamahasoa a été pressentie au début du mandat d’Andry Rajoelina pour reprendre le perchoir, une autre femme devenue une figure incontournable de la plateforme présidentielle semble être en bonne position pour briguer la présidence de la Chambre basse. Durant la campagne des récentes Législatives,  le régime en général et le président de la République en particulier, ont tout fait pour convaincre la population du Grand Port à voter pour Irmah Naharimamy Lucien, celle qui a démissionné de son poste de ministre pour se porter candidat à une élection de député.

Eventualités. Malgré les gros moyens psychologiques, matériels et financiers consacrés par l’Exécutif en faveur de la candidate de l’IRD dans le district de Toamasina I, celle-ci n’a pas pu écraser ses adversaires. L’écart des voix qui la sépare du poulain du MTS est minime. En tout cas, rien n’est encore prédéterminé.  Si l’une de Christine Razanamahasoa et de Irmah Naharimany Lucien sera élue au perchoir à Tsimbazaza, l’Assemblée nationale sera donc dirigée par une femme. D’autres éventualités ne sont pas à écarter. Car parmi les candidats de l’IRD qui sont en passe de siéger à l’Assemblée nationale, il y a ceux ou celles qui se sont investis psychologiquement, physiquement et financièrement pour l’élection d’Andry Rajoelina à la présidence de la République. C’est le cas de Siteny Randrianasoloniaiko dont le soutien à ce dernier a été déterminant pour l’issue du second tour des présidentielles de 2018. C’est également le cas du député Jocelyne Maxime qui a réalisé un exploit lors des récentes Législatives dans le district d’Antsiranana I. Une chose est cependant sûre : le futur président de l’Assemblée nationale sera une femme ou un homme de confiance d’Andry Rajoelina.

R. Eugène

Midi Madagasikara25 partages

Transport Première classe : Reprise de la ligne vers Morondava et Ankify

Le transport de première classe se démarque par la qualité de ses services.

Malagasycar est l’une des premières coopératives de transport en commun de première classe ayant fourni un service de haut standing à Madagascar.

Elle effectue notamment une location de véhicules de luxe sans oublier le transfert des passagers dans toute l’île, et ce, avec plus de 15 ans d’expériences. Plus de 70% de sa clientèle constituent des touristes, tandis que le reste est composé des nationaux ou bien des hautes personnalités qui font des voyages d’affaires. A l’approche de la saison touristique,  Malagasycar a repris la ligne Tanà-Morondava-Tanà et Tanà-Ankify-Tanà, et ce, à raison de deux fois par semaine.

Nombreuses réservations. Cette société de transport première classe, assure également la liaison entre Antananarivo et la ville des Fleurs, tous les jours. Elle organise entre temps des circuits touristiques visant à promouvoir ces destinations desservies, par le biais de son partenariat avec le Tour opérateur Lemuria Tours. A titre d’illustration, les touristes choisissant la destination Morondava, peuvent entre autres, visiter le parc de Kirindy et l’allée des baobabs tout en effectuant une descente sur Tsiribihina.  La demande commence à monter en flèche en ce début de saison, selon les responsables de Malagasycar. Ils ont affirmé que de nombreuses réservations sont en ce moment enregistrées de la part de ses clients aussi bien nationaux qu’étrangers.

« Transport super classe ». Notons que les touristes de nationalité française figurent toujours en tête de peloton. Viennent ensuite ceux d’origine américaine. Il y a également des touristes chinois ou japonais ou d’autres nationalités qui s’intéressent à prendre le service de transport première classe. Il faut savoir que Malagasycar a également lancé cette année un nouveau produit intitulé « transport super classe ». Il s’agit d’une mise à disposition d’une voiture berline de luxe pour deux à trois personnes à sa clientèle. C’est déjà très prisé par les couples effectuant le tourisme ou bien des hommes d’affaires, a-t-on conclu.

 Navalona R.

Midi Madagasikara24 partages

16e Global Day Of Prayer : Bilan Positif, environ 15 000 chrétiens ont répondu à l’appel

La foi et la joie étaient au rendez-vous samedi dernier.

Une raz-de-marré humaine et chrétienne s’est convergée samedi dernier vers le stade municipal Mahamasina dans le cadre de la Global Day of Prayer samedi dernier.

Antananarivo. Chants, danses et prières ont animé la journée du samedi dernier dans la capitale malgache et dans certaines régions du pays. Un événement que les Malgaches ont vécu simultanément avec les chrétiens du monde. Un moment durant lequel, la solidarité chrétienne amplifiée par le « fihavanana » malgache a éliminé toutes les barrières liées à l’origine des églises ou encore à leur dénomination. Un moment de partage et de prière durant lequel seul comptait la « foi au Christ ». Mais également une opportunité pour les chrétiens du pays de porter en prière le pays. Divers messages clés ont été transmis aux milliers de chrétiens venus sur le stade municipal de Mahamasina. Entre autres, la foi en Dieu, au fait qu’Il nous écoute, de l’importance que l’on écoute le Seigneur en Jésus Christ. La prise de responsabilité de tous les chrétiens au niveau de leurs secteurs respectifs, ainsi que la lutte contre les faits de corruption qui gangrènent la vie en général à Madagascar, ont été également avancées samedi dernier.

Preuves. Organisée par le Fikambanan’ny Mpampiely Baiboly Malagasy (FMBM) en collaboration avec le Fikambanan’ny Mpiara Mamaky ny Baiboly (FMMB), l’édition de samedi dernier était la première à avoir été célébrée dans le stade de Mahamasina. Un bilan positif selon les organisateurs qui font savoir que « le GDOP de cette année a pu réunir quatre fois plus de personnes que celle de l’année précédente ». Outre cela, « le nombre d’églises ayant participé a également connu une hausse ». « Rien que pour l’organisation de la grande messe, il y a eu à peu près 25 églises qui se sont données la main » note Elsa Rason, responsable de la communication auprès de la FMBM et leader de la communication de la GDOP 16. Fort de ce succès, les organisateurs entendent inviter le plus d’églises chrétiennes possible lors de la prochaine édition. Une façon pour eux de toucher plus de chrétiens et de transmettre le message de solidarité dans la foi.

José Belalahy

Midi Madagasikara9 partages

Exécution sommaire à Ampitatafika : 27 militaires dont un officier écroués à Tsiafahy

L’enquête sur l’affaire portant sur les trois cadavres repêchés dans le fleuve Onive dans la commune d’Ampitatafika dans le district d’Antanifotsy, région Vakinankaratra a pris fin au niveau de la gendarmerie. Les suspects qui sont tous des militaires ont été déférés au Parquet du Tribunal de Première instance d’Antananarivo à Anosy, samedi dernier. Ils étaient 27 qui ont été entendus par les juges. 26 d’entre eux sont des éléments du RFI à Ivato. L’un qui est le chauffeur du camion ayant transporté les victimes relève du CAPSAT à Fiadanana. En réalité, ils étaient, selon les informations émanant de la gendarmerie, 28 militaires impliqués dans cette affaire. Mais, l’un d’entre eux est encore en mission à Tsiroanomandidy. Après une audition qui a duré plusieurs heures, les 27 militaires dont un officier ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison de Force de Tsiafahy. Le Parquet a pris cette décision vues les charges pesant sur les présumés. Enlèvement, séquestration, et assassinat, sont les chefs d’inculpations retenus contre eux. En effet, l’arrestation ainsi que l’incarcération de ces militaires ont prouvé la détermination du Ministre de la Défense nationale, Général  Richard Rakotonirina à appliquer la discipline ainsi que l’Etat de droit au sein de nos Forces de l’ordre. L’enquête au fond sur cette affaire est prévue au 02 juillet 2019 prochain.

Des victimes innocentes ? Cette question se pose si l’on se réfère aux témoignages des proches des victimes sur cette affaire. Des éléments des forces de l’ordre ont arrêté ces trois individus le 20 mai 2019 dans le district d’Ambohimahasoa, dans la région Haute Matsiatra car ils étaient soupçonnés de détention d’armes illégalement. Une accusation que ses proches nient la véracité. Ils auraient été quatre qui ont été arrêtés ce jour-là. Depuis, ils étaient gardés à vue dans la localité jusqu’au jeudi 30 mai 2019, le jour où leurs familles affirment les avoir vus pour la dernière fois. Ce jeudi-là, ces individus auraient été embarqués dans un camion, selon toujours les témoignages. Leurs proches ont tenu à souligner que les forces de l’ordre qui se chargeaient de l’enquête des suspects, les ont priés de ne plus apporter de nourritures à ces derniers car leur enquête a déjà pris fin. En effet, les familles s’interrogent sur la découverte de leurs corps  à Ampitatafika-Antanifotsy, le matin du vendredi 31 mai 2019.

T.M.

Midi Madagasikara5 partages

Plan émergence : Vers une industrialisation à grande échelle et le développement touristique

L’industrie textile fait partie des secteurs-clé du développement de Madagascar

Comme nous l’avons déjà annoncé, le Plan Emergence pour Madagascar sortira vers la fin de ce mois de juin. Probablement après les fêtes de l’indépendance.

Ce sera en tout cas une nouvelle ère pour l’économie malgache qui misera également sur une industrialisation à grande échelle, tel qu’il est prévu dans la loi de finances rectificative pour 2019.

Incontournable. « L’industrialisation est une phase incontournable pour l’émergence du pays. Elle en constitue même un des piliers. Pour Madagasikara, cette ambition va de pair avec l’amélioration du climat des affaires, notamment, à travers la création des conditions propices pour attirer les investisseurs et les partenaires. La promotion du label « Vita malagasy » est cruciale. Il s’agit de faire connaitre la marque de fabrique de Madagasikara, afin d’établir l’identité industrielle à l’international. Dans ce contexte, la participation des industries malagasy à des foires internationales sera fortement encouragée ». En outre, un plan d’industrialisation sera mis en œuvre afin de s’affranchir de la dépendance nationale vis-à-vis des produits d’importation. Les actions à entreprendre se focaliseront sur les besoins imminents et réalisables dans le court terme, en l’occurrence les branches de l’énergie renouvelable et les industries de cimenterie. Par ailleurs, pour renforcer la résilience aux différents risques, des mesures d’accompagnement sont envisagées. Il s’agit du recadrage du cadre règlementaire régissant le secteur industriel et des lois sur les Investissements Directs Etrangers. Il en est de même pour l’élaboration d’un code des investissements bénéfique pour tous les acteurs concernés, ainsi que pour la mise en place d’un fonds de garantie aux bénéfices des start-up.

500.000 touristes par an. Un autre secteur non moins important de l’économie nationale sera aussi le centre de concentration des efforts pour la relance économique du pays. Il s’agit de l’industrie touristique où Madagascar est  mondialement connu pour ses énormes richesses.  « Madagascar a été toujours reconnu pour son fort potentiel touristique. Les sites et les fabuleux paysages de l’Ile méritent d’être mis à profit pour améliorer la condition de vie de sa population. Le défi pour l’industrie touristique est d’atteindre à partir de l’année 2019 l’objectif ambitieux de 500. 000 touristes par an. Pour ce faire, les offres touristiques seront diversifiées et la promotion de l’écotourisme sera l’une des priorités. Ce secteur ne pourrait cependant, se développer que si toutes les conditions requises soient remplies. Une synergie réelle entre toutes les parties prenantes (textes règlementaires adoptées au niveau étatique, industrie hôtelière, guide touristique, CTD, les auxiliaires de transport, etc.) est de ce fait indispensable. L’année 2019 verra ainsi les actions pour  l’assainissement des secteurs du transport aérien et du tourisme par la prise en main et la résolution du problème de partenariat Air Madagascar/Air Austral ;  la gestion rationnelle des fréquences octroyées aux autres compagnies aériennes ;  le renforcement de la promotion de la destination Madagascar ;  la lutte contre les activités informelles ; la diversification des offres touristiques. La condition de sécurisation reste centrale et demeure un sujet d’enjeu majeur car en dépendent l’arrivée et l’attrait des touristes à destination Madagascar. Il s’agit de renforcer la sécurité intérieure et d’intensifier la lutte contre les maladies transmissibles récurrentes dans les zones touristiques. Il convient de signaler que, la réussite de ces stratégies repose sur chaque acteur, allant des autorités concernées, aux simples artisans en passant par les opérateurs œuvrant dans ce domaine. C’est pourquoi, la professionnalisation de ces acteurs sera privilégiée. Il en va de même pour la mise en place d’observatoires touristiques. Une stratégie de développement du tourisme est ainsi à élaborer ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara3 partages

Ils ont fait le buzz… Les bars enfin reconnus à leur juste valeur

Pour ne pas déplacer l’université d’Antananarivo, il faut espérer qu’il n’y ait pas de bars à cinquante mètres de ses enceintes.

Décidément, l’exercice du pouvoir est toujours une partie d’équilibriste. La preuve a été donnée par le dernier communiqué du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique concernant le voisinage entre « écoles supérieures » et «  lieu de beuverie et des « bonnes mœurs ». Les deux sont des bannières sociales, en bonne place sur le podium des valeurs malgaches. Mais voilà que l’institution gouvernementale émet qu’elle « rappelle à toutes les institutions d’Enseignement Supérieur qu’elles ne doivent pas s’implanter à une distance inférieure à une cinquantaine de mètres aux environs immédiats d’un marchand de boissons alcoolisées ».

A ce moment, ce n’était pas encore assez connu pour faire un buzz. Par ailleurs, il suffirait donc à un « institut supérieur lambda » de se placer à 65 mètres et tout le monde sera heureuxSûrement, les étudiants et étudiantes, au sortir de leur salle de cours. En quête d’une bonne rasade de nectar des dieux, ils seront épuisés de faire quinze mètres de plus. D’autant qu’ils et elles savent qu’au-delà de 50 mètres, ils seront anéantis par la soif avant d’atteindre les portes du bar. Vraisemblablement suite à une longue série d’analyses profondes en laboratoire, une marche d’une cinquantaine de mètres suffit amplement à éteindre toute envie alcoolique. La suite du communiqué éclaire encore plus sur l’esprit de la décision. « Ainsi, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique invite toutes les Institutions en infraction par rapport à cet arrêté de déménager. Un délai de six (06) mois leur est accordé pour trouver un lieu conforme ».

Cette dernière missive a eu un succès inattendu sur la planète facebook malgache. Certains jugeaient les mesures complètement « à côté de la plaque ». D’autres y voyaient la pointe de l’iceberg du système actuel, spécialiste « des décisions loufoques ou une vision qui dépasse de dix ans son temps ». Les plus reconnaissants n’hésitaient pas à louer le Gouvernement d’avoir enfin reconnu la supériorité socio culturelle, et quelque part économique, des bars. Bien avant celle des établissements d’enseignement, et quelque part d’éducation. Rien de mieux pour faire un buzz, dans un pays classé humblement dans le top 10 des plus grands buveurs du monde. Le chantier sera immense si des actions de contrôle seront mises en marche.

Rien qu’à Antananarivo, il existe plus de 100 établissements, privés et publics. Donc, dans tout pays, les responsables devraient avoir les reins solides et les yeux aveugles à toute forme de corruption pour faire respecter ce communiqué ministériel.

MaminirinaRado

Midi Madagasikara2 partages

KRAOMA : Les salaires des employés payés via Paositra Money

Lors de la signature de convention de partenariat entre Paositra Malagasy et KRAOMA, en présence du PCA, Elire Rabemananjara.

Dans le cadre de sa révolution, la société Paositra Malagasy peut effectuer désormais un système de paiement de masse par le biais de son nouveau produit « Paositra Money ».

« Nous avons lancé ce nouveau modèle afin d’améliorer et de faciliter le paiement électronique à Madagascar. L’objectif est de réduire toute manipulation de monnaie fiduciaire en remplacement de monnaie électronique. Ce qui permettra en même temps de développer l’e-commerce car, on peut effectuer des paiements en ligne à travers le « Paositra Money ». Et ce n’est pas tout, nous venons de lancer le système de paiement de masse en signant une convention de partenariat avec la société d’Etat KRAOMA », a expliqué Ranarison Richard, le directeur général de la Paositra Malagasy. Ainsi, les salaires d’à peu près 600 employés de cette société nationale d’exploitation de chrome, seront désormais payables via « Paositra Money » à compter de ce mois de juin.

Réduire l’insécurité. « Nos collaborateurs opérant à Betsiaka, à Beanana et à Brieville, ont une grande difficulté de toucher leurs salaires étant donné l’éloignement de leur site de travail. Ils ont dû se déplacer à Ambatondrazaka, pour le faire. Et grâce à « Paositra Money », ils percevront leurs rémunérations au niveau des bureaux postaux locaux. Ce qui permettra de réduire l’insécurité car auparavant, nous devions transporter les salaires de ces 600 employés au départ d’Ambatondrazaka jusqu’à Brieville. Acutellement, tous les arriérés de salaires de nos collaborateurs sont régularisés et la société commence à se redresser », a évoqué Nirina Rakotomanantsoa, le directeur général de KRAOMA, lors de la signature de cette convention de partenariat. Il suggère également que, tous les paiements de biens et services de l’entreprise comme l’achat de 13 000 litres de carburants pour son usine, se feront via « Paositra Money ».

Couverture nationale. Rappelons que chaque employé de KRAOMA dispose d’un compte « Paositra Money » via leur téléphone portable. « Il a le choix de retirer en totalité ou en une partie son salaire tout en effectuant d’autres paiements auprès des autres entités comme les épiceries , les gargotes ou les boutiques utilisant ce type de produit de Paositra Malagasy. En plus, il n’a y aucun frais à payer pour tout type de transaction via son mobile banking, et ce, quelque soit le type d’opérateur en téléphonie. Ce « Paositra Money » est valable dans tous les 110 bureaux postaux à Madagascar. Et nous aurons une couverture nationale voire dans le monde à compter de juillet prochain », a soulevé le directeur général de Paositra Malagasy. Et lui de rajouter qu’on peut également payer les salaires des fonctionnaires opérant dans des zones reculées via « Paositra Money » ou bien ceux des autres entreprises, et ce, en temps réel. Par ailleurs, la carte visa e-poketra sera lancée dans deux mois.

 Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

JUDO – TIVA : Domination des Malgaches

Les judokas malgaches ont remporté cinq médailles d’or, trois pour La Réunion et deux pour Mayotte dans les combats réunissant les troisîles au tournoi international de la Ville d’Antananarivo dimanche au Gymnase d’Ankorondrano. Les judokates malgaches ont frappé fort dimanche en remportant trois médailles d’or contre deux pour les hommes. Dans la catégorie des moins de 63 kg dames, Laura Rasoanaivo du Judo Club Saint-Michel  s’est imposée en finale face à la Réunionnaise Hoareau Terry. En moins de 70 kg,  Aurélie Rajaonarison a eu le dessus sur Morel Anne Laure de la Réunion , si Natacha Razafindrakoto  a battu Pauline Pause de la Réunion en finale chez les moins de 48 kg. Chez les hommes, les deux médailles d’or ont été remportées par le judoka d’Esca Ismael Rakotonirina en moins de 60 kg après avoir remporté la finale face à Samuel Latchoumane de la Réunion , et Kevin Andriamanoelina a battu Emilson Ralevazaha chez les moins de 66 kg.  Les victoires des Réunionnais sont les oeuvres de Théo Pitaval en moins de 7 3 kg hommes, de Clément Grimaud en moins de 81 kg et Dafreville Mathieu en moins de 100 kg. Les Mahorais qui étaient avec trois combattants rentrent avec deux médailles d’or à savoir Mechin Rudolph chez les plus de 100 kg et de Thierry Grimaud en moins de 90 kg. « La présence de Mathieu Dafreville et de Thierry Grimaud ont rehaussé le niveau de la compétition.Ce n’est que la première édition et le tournoi va s’ouvrir à d’autres clubs métropolitains en 2020 » a fait savoir, Vola Raoelison, présidente de la ligue Analamanga de judo.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Prix à la pompe de carburant : Un Arrêté ministériel attendu cette semaine

La Mission du FMI (Fonds Monétaire International) à Madagascar se termine ce jour. Conduite par Charalambos G. Tsangarides, cette équipe technique de l’institution de Bretton Woods vient d’évaluer la performance de Madagascar dans l’exécution de son Programme Economique, appuyé par la FEC (Facilité Elargie de Crédit), au cours du second semestre 2018. Parmi les grandes lignes de la présentation faite aux médias, lors d’une conférence organisée dans les locaux de la BFM (Banque Centrale de Madagascar), l’équipe du FMI a évoqué une forte contribution des investissements et de la production agricole dans l’amélioration du taux de croissance qui a atteint 5,2% en 2018. L’équipe a également noté que l’exportation de vanille et celle des produits miniers ont permis de stabiliser la balance courante. En bref, l’équipe du FMI a affirmé que la mise en œuvre du programme FEC est satisfaisante, si l’on se réfère aux résultats des évaluations périodiques. « Les conditions économiques se sont améliorées jusqu’en fin 2018, et nous estimons que cela va encore s’améliorer. Les perspectives macroéconomiques sont bonnes », a noté le chef de Mission, Charalambos Tsangarides.

Niveau de vie. Selon toujours les techniciens du FMI, l’Etat Malagasy doit poursuivre les discussions avec les pétroliers, et mettre en place une nouvelle structure des prix, avant de régler les arriérés de paiement. Le mécanisme de tarification des produits pétroliers doit également permettre d’aligner les prix à la pompe avec l’évolution des prix à l’international, selon la Mission. Sur ce volet, le ministre en charge des Finances Publiques, Richard Randriamandranto a indiqué qu’un Arrêté ministériel sortira dans quelques jours, sur le prix à la pompe de carburant. Sur le taux de croissance, il a affirmé que Madagascar est actuellement dans une croissance de rattrapage, et pourra bénéficier d’une croissance inclusive, à partir de 2020. Cette inclusion induit une redistribution des revenus pour réduire les inégalités, d’après les explications. En effet, la Mission du FMI a critiqué la faible performance dans l’exécution budgétaire. D’après les techniciens, l’affectation des ressources dans les secteurs sociaux et dans les infrastructures reste toujours insuffisante. Par ailleurs, du côté du secteur monétaire, Madagascar a un niveau record de réserves en devise, équivalent à 4,3 mois d’importation. Le gouverneur de la BFM, Alain Rasolofondraibe a souligné que l’objectif est de porter cet indicateur à six mois.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Football – CAN 2019 : Les Barea en communion avec les supporteurs

Le président Andry Rajoelina avec les joueurs des Barea et le chèque de 700.000.000 Ariary.

Le séjour des Barea de Madagascar au pays à la veille de la CAN a ravivé l’espoir des Malgaches non seulement les footeux, mais tout un peuple . Dans dix jours, la bande à Faneva Ima a un rendez-vous avec l’histoire à Alexandrie, Egypte.

Ils ont reçu tous les honneurs. Héro national, les Barea de Madagascar étaient à la rencontre du public samedi sur le terrain d’Akamasoa à Andralanitra et au Stade de Mahamasina, hier.

Marathon. C’est ce qu’on peut résumer du séjour éclair des Barea au pays avant leur départ cet après-midi pour le Maroc. Là-bas, ils vont entamer la dernière ligne droite de leur préparation avant de rallier la ville d’Alexandrie, Egypte. Les sociétaires de l’équipe nationale après les deux matchs de préparation contre Luxembourg et Kenya ont débarqué dimanche matin au pays. Ils ont été accueuillis par les membres au sein du comité de normalisation et le club de partenaires dirigés par Telma à l’aéroport international. Ils ont reçu tous les honneurs avec les selfies interminables en terre conquise.

Le drapeau national qui floterra en Egypte du 21 juin au 19 juillet.

700.000.000 Ar.  Comme la CAN est une affaire d’Etat, l’équipe nationale a reçu une contribution financière de 700.000.000 ariary des mains du président, Andry Rajoelina au cours d’une cérémonie du tradionnel Tso-drano sur le terrain d’Akamasoa à Andralanitra.  « Je ne suis pas seul derrière vous mais c’est tout un peuple qui vous soutient. J’ai reçu votre lettre pour la demande de 160.000 euros pour une meilleure participation. Je vous offre 700.000.000 ariary au nom du peuple malgache » a fait savoir le président. A cette occasion, le chef de l’Etat a eu droit à trois maillots officiels portant le numéro 13 offert par le capitaine de la sélection nationale, Faneva Ima Andriantsima. Il y a sept mois lors de la préparation de la rencontre contre Soudan, les joueurs des Barea étaient déjà venus rencontrer les jeunes d’Akamasoa, dimanche, ils ont reçu le Tso-drano du Père Pedro. Tout Akamasoa était en liesse avec les cris interminables des enfants « Alefa Barea, Mandresy Barea ». Durant cette cérémonie, les clubs des partenaires étaient de la partie, ne citer que Telma, Jovena, BNI, Canal Plus, Holcim, Star et Leader Price.

Ferveur populaire. C’est dans un Stade Mahamasina plein que, les Barea ont reçu le soutien et le Tso-drano des férus du ballon rond. C’est dans ce stade mythique pour le football malgache que les joueurs ont annoncé leur volonté de défendre les couleurs du pays. « Je remercie les joueurs et le staff technique qui ont offert cette qualification historique. La fédération s’est attelée lors de la préparation en France, au pays, au Maroc  et en Egypte. Nous remercions le président de la République, le président de la CAF, les ministères de la Jeunesse et des Sports et celui de la Communication et de la Culture, les clubs de partenaires et les ligues. Le comité de normalisation a fait le nécessaire pour que le public malgache puisse voir et vivre le rêve avec les Barea avant le coup d’envoi de cette plus prestigieuse compétition en Afrique » a souligné, Atallah Béatrice, présidente du comité de normalisation de la fédération malgache de football. C’est le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto qui a remis le drapeau tricolore au capitaine de l’équipe Faneva Ima. Le coach Nicolas Dupuis dévoilera ce jour la liste officielle des 23 joueurs, mais des bruits ont circulé hier quant à l’entrée probable de Baggio Rakotoharisoa, capitaine du Fosa Juniors au sein de la sélection.

Les supporteurs ont répondu présents à l’appel des Barea.

52 matchs sur TVM.  Rares sont les footeux malgaches qui peuvent assister aux rencontres des Barea à Alexandrie, et devront se contenter de regarder à la télévision. Le ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy  a annoncé au cours d’une émission spéciale que, la chaîne nationale, TVM diffusera tous les 52 matchs de la CAN 2019. Les supporteurs peuvent ainsi soutenir les Barea qui sont à leur première participation à la phase finale d’une CAN.

 T.H

Midi Madagasikara1 partages

FFKM : La misère des Malgaches pointée du doigt

Le traditionnel message de pentecôte du FFKM (Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes de Madagascar)  a été délivré vendredi dernier.  Dans ce message, les quatre chefs d’église dénoncent  que le pays est frappé de tous les maux qui plongent son peuple dans la misère durant les 60 ans d’indépendance. Selon le FFKM, la plupart des Malgaches vivent encore dans cette misère. « Les Malgaches sont désemparés face aux différents problèmes, auxquels ils sont quotidiennement confrontés. La situation ne cesse d’empirer.», déplorent les quatre chefs d’église.

Corruption. Le Conseil tire également la sonnette d’alarme sur la recrudescence de l’insécurité et les cas de corruption qui continuent de sévir dans le pays. « Madagascar vient d’avoir des nouveaux dirigeants, certes, mais, cela n’impacte pas encore positivement sur la vie de la majorité des Malgaches. », fustige le FFKM. Dans leur message de pentecôte, les quatre chefs religieux lancent un appel aux fidèles des églises à savoir reconnaître leurs péchés et se réconcilier avec le Créateur. Ils leur demandent notamment de recevoir le Saint Esprit, le seul qui peut les guider vers le chemin de la paix et de la liberté.

Recueillis par R. Eugène

Madaplus.info0 partages

Madagascar. Une nouvelle plateforme de doléances lancée par le BIANCO.

Le Bureau indépendant anti-corruption, en collaboration avec la GIZ Coopération allemande, a lancé une nouvelle plateforme dénommée i-toroka. Celle-ci a pour objet de recevoir les plaintes et doléances dénonçant les cas de corruption.
Avec le logiciel qui ne permet pas d’identifier l’envoyeur sur le site, le BIANCO garantie l’anonymat de tout ce qui désire y envoyer une requête. Depuis le mois de Mars dernier, 20 cas sur 53 se sont avérés bien fondés et font l’objet d’enquêtes au niveau de la justice. Selon les informations, les secteurs couvrant l'administration foncière, l’enseignement, la justice ainsi que les agents de police et gendarmerie présentent le plus de cas de corruption.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: des nouvelles mesures de sécurité adoptées par la Police nationale pour les fêtes national...

Le Ministère de la sécurité nationale et la Police nationale ont ouvert de manière officielle la célébration de la fête nationale avec de nouvelles mesures de sécurité. Pendant un mois, à compter de du 06 Juin 2019, environ 9 000 agents de la police prendront en charge la sécurité dans toute la ville d’Antananarivo.
Parmi ces agents, 500 seront en tenu civil pour faire la ronde et 1 000 seront chargés de régler la circulation afin d’alléger au maximum les embouteillages. D’après le responsable au niveau de la Police nationale, cette institution est prête à participer au bon déroulement de la célébration de la fête nationale.
Ino Vaovao0 partages

POLITIKA - VOKA-PIFIDIANANA OFISIALY : Mandà ny endrika tsindry rehetra atao aminy ny Hcc

Mialohan’io daty io, ireo endrika tsindry rehetra na mivantana na ankolaka atao amin’ireo mpikamban’ny Hcc dia voararan’ny lalàna fa tsy azo atao.Mizotra amin’ny antsakany sy andavany ny fikirakirana ny voka-pifidianana solombavambahoaka. 

Ny herinandro lasa teo iny no tonga teny amin’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana ireo fitanana an-tsoratra tena izy avy eo anivon’ireo birao fandatsaham-bato. Hatramin’ny omaly dia voka-pifidianana amina Distrika miisa 108 manerana ny nosy no efa vita kirakira tanteraka. Amin’ny sabotsy ho avy izao, araka ny tetiandro voafaritra no tokony hamoahan’ny Céni ny vokatra vonjimaika  feno niainga avy tamin’ireo fitanana an-tsoratra orizinaly ireo. 

Ao aorian’izay dia alefa eny anivon’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana io vokatra vonjimaika io. Ity farany no nomen’ny lalàna fahefana hamoaka ny vokatra tena ofisialy sy handamina ireo disadisa rehetra misy mahakasika ny fifidianana. Manoloana izany dia voararan’ny lalàna ny fifampikasohana mivantana amin’ny Filohan’ny Hcc sy amin’ireo mpikambana rehetra eo anivon’ity andrim-panjakana ity. Izany dia hisorohana ny mety hisian’ny tsindry na amin’ny endriny mivantana izany na ankolaka mandritra ny fotoana hikirakiran’izy ireo ny voka-pifidianana tena ofisialy.

Mialohan’ny daty voatondro fa hamoahan’ny Hcc ny voka-pifidianana ofisialy dia mikatona tanteraka ho an’ireo kandidà sy ny solonteny na ihany koa ireo mpanohana kandidà ny varavaran’ny Hcc. Tsy afaka mandray na manao fihaonana amin’ireto farany  ireo mpikambana mandrafitra ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana. Izany dia voafaritra mazava ao anatin’ny lalàna velona hialana amin’ny mety hisian’ny tsindry sy faneriterena ankolaka amin’ny famoahana ny voka-pifidianana ofisialy. Manana fe-potoana kosa ireo kandidà sy ny olom-pirenena tsy ankanavaka hametrahana fitoriana eny amin’ny Hcc aorian’ny hamoahan’ny Céni ny vokatra vonjimaika feno. 

Misy ny sori-dalana arahina amin’ny fomba fitoriana, tafiditra ao anatin’izany ny tsy maintsy hisian’ny porofo mazava ampiarahina amin’ilay fitoriana. Mialohan’ny hamoahana ny vokatra ofisialy no handinihan’ireo mpikamban’ny Hcc izany ary amin’ny fotoana hamoahana ny valim-pifidianana raikitra ihany koa no hanambaran’izy ireo ny fanapahan-kevitra rehetra mahakasika ireo fitoriana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

EKIPAM-PIRENENA “BAREA” : Nahazo tsodrano sy notolorana fanampiana 700 000 000 Ariary

Tonga nanome tsodrano ny ekipan’ny Barean’i Madagasikara teny amin’ny akany Akamasoa, Andralanitra ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina sy ny Minisitry ny fanatanjahan-tena Tinoka Roberto, tamin’ny alahady 09 jona lasa teo. Nankahery manokana ireto ekipam-pirenena malagasy ireto mba hitondra avo ny hambopom-pirenena sy ny lokon’i Madagasikara ny Filoha Andry Rajoelina. 

Nankasitrahan’ny Filoham-pirenena ihany koa ny ezaka efa vitan’ireto ekipam-pirenena ireto ary nambarany fa  : “zava-dehibe loatra ny fanohanana ny ekipam-pirenena satria sambany nandritra izay niverenan’ny fahaleovantena izay no handray anjara amin’ny Can i Madagasikara.” “Betsaka isika no efa kivy, tsy nanantena intsony ary nilaza fa izany baolina kitra izany dia gisitra foana ny Malagasy… fa ankehitriny dia pejy vaovao no misokatra ho an’ny vahoaka Malagasy ka eto aho dia mitsodrano anareo barea hahaleo hahalasa, hibata ny fandresena satria efa mandresy ny Malagasy ka tsy maintsy mandresy ny ekipam-pirenena Barea.” “Misaotra anareo indrindra indrindra nitondra avo ny hambopom-pirenena sy ny fitiavan-tanindrazana”, hoy hatrany ny Filoham-pirenena.

Nanolotra 700 000 000 Ariary

Ankoatra izay, tsy nitazam-potsiny na niraviravy tanana ny Filoham-pirenena fa tena noporofoiny tokoa ny finiavany hanohana ny mpitia fanatanjahan-tena. Nanolotra fanampiana 700 000 000 Ariary ihany koa ny tenany entin’ny ekipan’ny Barean’i Madagasikara hiatrika ny fifaninanana izay hatao any Ejipta ny 21 jona hatramin’ny 19 jolay ho avy izao. 

“Manana Raiamandreny ianareo hitsinjo anareo, hanome tanana anareo ary indrindra hanampy anareo koa dia atolotro amin’ny anaran’ny vahoaka Malagasy sy ny fitondram-panjakana ny vola”, hoy ny Filoha nanamafy ny finiavany hanohana hatrany ireto ekipam-pirenena ireto. Tonga nanohana ny ekipam-pirenena malagasy niaraka tamin’ny Filoham-pirenena ihany koa ny masoivohon’ny Korea Atsimo ary nanolotra baolina hampiasain’ny Barea amin’ny fanazaran-tena. Ankoatra ireo dia nanambara ihany koa ny Filoha Andry Rajoelina fa hisy «  écrans géants  » hapetraka amin’ny distrika manerana ny nosy mba hahafahan’ny Malagasy rehetra manaraka ny fizotran’ny lalaon’ny CAN 2019.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

CAN 2019 : Hivantana ao amin’ny TVM sy RNM avokoa ny lalao rehetra miisa 52

Ho an’i Madagasikara manokana, ho mariky ny fiaraha-mientana amin’ny fanohanana ny ekipam-pirenena Malagasy Can 2019 dia nanambara ny minisitry ny serasera sy ny kolontsaina, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo fa halefa mivantana ao amin’ny haino aman-jerim-panjakana Tvm sy Rnm avokoa ny lalao rehetra miisa 52 mandritra ny fiadiana ny tompondakan’i Afrika na ny Can. Ezaka goavana io vitan’ny minisiteran’ny seraseara sy ny kolontsaina io raha ny nambaran-dRamatoa Minisitra satria dia tetibolan’ity minisitera ity madiodio avokoa no nandoavana ny 500 000 Euros saran’ny fandefasana. 

Nandritra ny volana maromaro mihitsy no efa niadian-kevitra ity fampiainana mivantana ny Can ity raha ny fanazavana ary tapaka fa halefa avokoa ny lalao rehetra manomboka amin’ny 21 jona ka hatramin’ny lalao famaranana.Raha ny fanazavan-dRamatoa minisitra hatrany dia 1 tapitrisa Euro no nofaritan’ny Kaofederasiona Afrikanin’ny Baolina kitra na ny Caf ho sandam-pandefasana ny lalao rehetra tany am-piandohana saingy amin’ny maha mpikambana an’i Madagasikara ao anatin’ny vondrona Afrikana dia nisy ny fifampiresahana ka izany indrindra no nahatonga io sandam-pandefasana io ka tafidina hatrany amin’ny 500 000 Euros.

“Fantatra ny fitiavantsika Malagasy ny baolina kitra, marobe mihitsy no nangataka io fampitana mivantana io.” “Nisy fotoana isika tsy afaka nandefa lalao tokana tao anaty fifanintsanana ary tamin’izay dia mafy dia mafy ny feo avy any amin’ny olom-pirenena. Nanaovanay ezaka manokana ny mahakasika izany ary tsy maintsy niroso tamin’ny fifampiresahana ny minisitera satria raha 1 tapitrisa Euro izany tsy zakan’ny tetibolan’ny Minisitera”, hoy hatrany ny minisitry ny serasera sy ny kolontsaina nanazava ny ezaka goavana nataony.

Efa vonona ny any Ejipta

Raha iverenana ny tantara dia tamin’ny volana janoary lasa teo no voatendry fa ry zareo Ejipsiana no handray ny Can 2019 satria tsy vonona no sady tsy nahafeno fepetra ny Cameroun. Manana kianja maro handraisana ny Can ny Ejipsiana ary tanàn-dehibe miisa efatra no fantatra fa handray ny lalao ka isan’izany i Le Caire, Alexandrie, Suez ary Ismaelia. Ny 03 amin’ireo kianja 06 hanatanterahana ny lalao dia ao Le Caire avokoa ary efa saika vonona sy tomombana avokoa ny fotodrafitrasa rehetra amin’izao herinandro vitsy tsy hanombohan’ny lalao izao.

N.A

Ino Vaovao0 partages

ARANTA MAHAJANGA : Vehivavy iray eo amin’ny 30 taona eo maty nisy namono tao an-tranony

Nisy ratra teo amin’ny lohany izay hita ho nokapohina tamin’ny fitaovana maranitra. Ny vadiny ihany no ahiahiana ho nahavanon-doza. Araka ny fitantaran’ny mpiara-monina amin’izy ireo dia mbola samy teo izy ireo ny alarobia alina. Mbola nifankahita, samy nanao ny asa fanaony andavanandro. Tao an-tranony ny vadin’ity ramatoa ity izay marihina moa fa nisy fotoana efa nisaraka taminy, nefa nifamerina indray taty aoriana. Manan-janaka 13 taona izy ireo. 

Somary nisotro divay moa ity mpiray vodirindrina ity ka tsy nisy zavatra henony mihitsy tamin’iny alina iny, araka ny fitantarany hatrany. Rehefa nifoha maraina izy dia trano mihidy avy any ivelany no hitany ka noheveriny fa efa lasa niasa izy mivady. Ilay ramatoa nilaza rahateo fa misy dia halehany any Ambatolampy. Tsy nisy taitra ny mpiray vodirindrina fa ny zanak’ilay ramatoa no tonga tao haka zavatra. Hatramin’ny antoandro izy niandry teo fa tsy nisy olona tonga ka dia novakiana ny trano. 

Akory ny hagagana nahita ilay ramatoa efa nitsitra teo ambony fandriana. Nampandre ny fokontany avy hatrany ireo mpiara-monina ka ny fokontany kosa no niantso ny Bmh sy ny mpitandro filaminana izay samy nanamarina fa novonoina ity ramatoa ity. Rehefa vita ny an’ny mpitandro filaminana dia nandray andraikitra amin’ny fikarakarana ny razana ny fokonolona. Tadiavina kosa ilay rangahy vadiny izay iantefan’ny ahiahy voalohany.

Vanessa   

Ino Vaovao0 partages

JIOLAHY RAINDAHINY TRATRA TENY ITAOSY : Saron’ny zandary tao an-tranony ireo poketran’olona voaendaka

Manoloana ny angom-baovao voaray   dia ny 9 jona tokony ho  tamin’ny 12 alina no nifanehatra tamin’ny  zandary mpanao fisafoana teny Antanetibe Ambohidrapeto io  jiolahy io  ka nandositra avy hatrany. Raikitra ny fanenjehana  ka tratra ihany ity farany  nony avy eo.  Rehefa natao ny fisavana  dia  tra-tehaka tao amin’ny trano fonenany  ireo  poketra marobe avy nendahina.

Nahitana karapanondron’olona isan-karazany, “cachet”, fanalahidy ary  koa ireo entana halatra madinidinika. Mbola nahitàna fonosana rongony sy fanafody gasy marobe ihany koa aza tao raha ny tatitra  voaray hatrany. Niaiky  hy heloka  vitany tokoa ity farany  fa  mpamaky trano sy mpanendaka ary eny Ambohidrapeto, Ampasika, 67h no   toerana anaovany ireo asa ratsiny.  Andalam-pikarohana  ireo  olon-dratsy namany hafa moa ny zandary ankehitriny. 

Nahavelom-bolo ny mponina eny amin’ny manodidina  ny fahatratrarana  olon-dratsy tahaka izao, etsy andanin’izay ny  fisiana Borigady vaovao natao hiaro ny  vahoaka eny an-toerana. Tsara mantsy  ny manamarika fa isany mamaivay  amin’ny lafin’ny tsy  fandriam-pahalemana   eny  Itaosy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

RAZANA TELO HITA TAO ANTANIFOTSY : 27 niakatra Fitsarana, 10 nidoboka eny Tsiafahy

Ny  zoma  faran’ny herinandro lasa teo no niakatra fampanoavana teny amin’ny Fitsarana Anosy izy 27 mirahalahy voarohirohy. Raha tsiahivina ny  tranga niseho  dia  faty miisa telo no hita tao amin’ny reniranon’i Onive, ao Ampitatafika, Distrika Antanifotsy, Faritra Vakinankaratra, ny marainan’ny zoma 31 mey 2019. 

Araka ny angom-baovao voaray dia misy koa ny filazana  fa   misy  ofisie sy olona ambony ao ambadik’ity raharaha ity saingy mbola tsy voafaritra sy voaporofo mazava ary  mitohy ny  famotorana lalina.  Tamin’ny fanadihadiana no nahafantarana fa  olona nosamborina tao  Ambohimahasoa ireto olona  telo namoy ny ainy  ireto  raha toa ka nanana olana mombana ady tany.  Noampangain’ireo mpifanandrina  taminy fa nihazona basy tsy ara-dalàna izy ireo ary izany  indrindra ny anton’ny  fisamborana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

VOLA 114 MILIARA ARIARY AVY AMIN’NY BAD : Nankatoavin’ny Hcc ny hanajariana ny tandavanala sy ny varotra

Tetikasa goavana izay  iarahan’ny firenena Malagasy sy ny banky Afrikanina momba ny fampandrosoana na ny Bad. Ny datin’ny 17 desambra 2018 no vita sonia ity fifanaraham-piaraha-miasa eo amin’ny roa tonta ity ary izao nahazo fankatoavana tamin’ny fahefana mahefa izao. Lelavola mitentina 114 miliara Ariary avy amin’ny banky Afrikanina momba ny fampandrosoana no ampiasaina amin’ny fanajariana ireo tandavanala miazo ny Faritra Atsimo Andrefan’ny nosy iny.  

Miainga ao Vangaindrano izany ka hatrany Faradofay ary Toliara mipaka any amin’ny Distrikan’i Manja. Araka izany, tsy ho ela dia hanomboka ny tetikasam-panajariana tafiditra indrindra ao anatin’ny fiarovana ny tontolo iainana sy ny fanatsarana ny tontolon’ny varotra. Tetikasa izay mifandraika amin’ilay tetikasan’ny Filoham-pirenena hamerenana an’i Madagasikara ho nosy maitso. Hita taratra ihany koa fa mafy orina tanteraka ny fiaraha-miasa eo amin’i Madagasikara sy ny Banky Afrikanina ho an’ny fampandrosoana. Ity farany izay vonona ny hanampy an’i Madagasikara, tetikasam-pampandrosoana maro no hifanohanan’ny roa tonta.

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

Firosoana amin’ny fampihavanana tena izyTsy mbola voalamin’ny CFM…

Mipetraka amin’ny maha raiamandreny ny CFM, hoy ny filohany Maka Alphonse, raha nanontaniana mikasika ny fanantenana ny amin’ny ahatongavan’ny fampihavanana tena izy manoloana ny raharaham-pirenena ankehitriny.

 Tanjona ny tsy hiverenan’ny krizy. Tsy vahaolana ny fidinana an-dalambe. Manao antso avo ny kandida depiote aho, hoy izy. Vorio ny porofo dia ento amin’ireo ambaratongam-pitsarana sahaza azy. Miantso ny mpitsara ihany koa mba hitsara araka ny tokony ho izy ireo fitarainana tena izy. Nanomboka ny 3 jona teo ary hifarana ny 3 jolay ny fivoriambenay (A.G) nandinihana zavatra maro satria nandritry ny 2 volana ny mpikambana no nitety ny faritra niaviany avy. Eo ny tatitra mikasika ny fifidianana fa eo koa ny asan’ny CFM andavanandro. Hodinihana koa raha tonga  ireo taratasy fangatahana famotsoran-keloka. Ny resaka fanorenana (indemnisation et réparation) ho an’ireo sivily sy miaramila niharan’ny antsojay politika ny taona 2002 sy 2009. Anisan’ny anapahana hevitra daholo izany rehefa voadinik’ireo vaomiera tandrify azy avy, hoy hatrany ny tenany. Tsy mbola voavalin’ity komitin’ny fampihavanana ity, araka izany, hatreto izay fanontaniana izay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-mitantana ny Nosy EparsaFa inona marina moa ilay fifanarahana ?

Araka ny fanambaran’ny firenena mikambana tamin’ny taona 1979, hoy ny mpahay lalàna iraisam-pirenena, Arlette Ramaroson, sady mpitarika ny fikambanana nosy Malagasy dia hoe an’ny Malagasy ireo nosy manodidina antsika na ireo nosy eparsa ireo ary izy ireo no efa niteny

 

hoe raiso ny taninareo. Tsy anjarantsika no mitonantonana any Frantsa hangataka fiaraha-mitantana fa havendranana izany, hoy hatrany izy. Ho an’ny sekretera jeneralin’ny antoko vahoaka Miray na VAMI, Gaby Vakiniadiana, kosa dia tsy nisy nataon’ny filoham-pirenena, Andry Rajoelina, tany Frantsa farany teo ankoatry ny nanao tatitra na “rapport” tamin’ny frantsay reny malala. Satria vita ny fifidianana dia mila taterina any hoe nahazo toerana miisa 80 izahay, hoy izy, na dia tsy mbola namoaka izany aza ny HCC sy CENI. Izany resaka nosy eparsa iaraha-mitantana izany kosa dia tsy misy maha samy hafa azy amin’ny efa nisy teo aloha satria tsy fantatra akory ny anjarantsika ao anatiny. Antsika koa ny tany no nambaran’ny firenena mikambana, hoy hatrany izy, fa tsy hitambarana. Famadihan-tanindrazana moa no andraisanay antoko Teza iny fifanarahan’ny filoham-pirenena tamin’ny frantsay iny, hoy ny filohany, Jean Louis Rakotoamboa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Telolahy hita faty tao AmpitatafikaMiaramila 27 nadoboka eny Tsiafahy

Naiditra am-ponja avokoa ireo miaramila 27 fa tsy araka ny feo nandeha raha ny fanamafisana avy amin’ny mpitandro filaminana. “27 fa tsy folo izany no naiditra eny Tsiafahy.

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-pifamoivoizana By-PassMbola karohina ilay mpamily taksibe nahafaty olona 3

Raha ny fampitam-baovao azo avy amin’ny mpitandro filaminana izay nanatanteraka ny fijerena ifotony ny lozam-piarakodia ny faran’ny herinandro teo, tsy mbola hita izay nanjavonan’ilay mpitondra fiara fitanterana hatramin’izao.

 

Tsahivina fa noho ny fandehanana mafy nataon’ny fiara mpitatitra eo amin’ny kaoperativa koloina, nitrangana lozam-pifamoivoizana nahatsiravina tamin’ny lalana By-pass izay mampitohy an’ny Fasika Ankadimbahoaka mihazo an’Ambohimangakely, ny zoma hariva teo. Olona 3 no maty ary 19 no naratra mafy. Nofaohan’ilay fiara mpitatitra amin’ny zotra E ny mpanamory môtô iray. Avy eo fiara madinika nijanona tamin’ny sisin-dalana indray ka nahavoadona mafy ny renim-pianakaviana sy ny zanany 10 taona latsaka. Samy tsy nisy avotra ny ain’ireo telo ireo. Nivarina tany an-kady no niafaran’ilay fiara mpitatitra marika «Sprinter» avy eo ka nandratra ny ankamaroan’ireo mpandeha. Nentina teo amin’ny vonjy aina teo amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha avy hatrany ireo naratra ireo. Araka nyfampitam-baovao azo hatrany, nitsoaka ilay mpamily nahavanon-doza ary mbola karohina.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsaradia - Air MadagascarNiverin-dalana ny sidina hihazo an’i Toliara

Nanana olana ara-teknika ny zotram-piaramanidin’ny Air Madagascar avy eo Ivato hihazo an’i Toliara, ny faran’ny herinandro teo.

Tia Tanindranaza0 partages

“Rocade” Marais Masay-By PassMatahotra hiala maina ireo ho rava trano

Fianakaviana marobe no tsy maintsy miala amin’ny toeram-ponenany noho ny fanatanterahana ilay lala-manitsy na ny “Nouvelle Rocade” miainga eny amin’ny Marais Masay mipaka any amin’ny By Pass.

 

 Ny tombontsoa iraisana no laharam-pahamehana, hoy ny eo anivon’ny minisiteran’ny fanajariana ny tany sy ny asa vaventy tamin’ny alalan’ny Tale jeneralin’ny fanajariana ny tany. Honeran’ny fanjakana ny fanesorana ireo fianakaviana voakasika ary hamoraina ny fialan’izy ireo amin’ny toerana. Miantso ireo voakasika rehetra ireo mba hanaiky ny fiaraha-miasa hanafainganana ny dingana mba hahafaha-manatontosa haingana ilay tetikasam-pampandrosoana ny fanjakana. Miankina amin’ny tombam-bidin’ny fananana ho rava ny fanonerana, ary ambara fa ny 20% amin’ny dingana araka ny lalàna hahafaha-manala ireo olona no efa vita amin’izao fotoana. Miahiahy fatratra amin’io resaka fanonerana io anefa ny ankamaroan’ireo tsy maintsy horavana ny tranony. Ankoatra ny fahabetsahan’ny dosie, tena sarotra ihany koa ny famoronana sy fanamboarana azy ireny. Manahy ny tsy hahazoana na fitarazohan’ny fanonerana ara-bola azy ireo ny ankamaroan’ireo voakasika.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volan`ny mpanjifa OTIV BoenyAndrasana hivoaka amin`ity herinandro ity

Tokony hivoaka amin`ity herinandro ity farafahatarany ny tetiandro fandoavam-bolan`ny mpanjifa OTIV raha toa ka ny zoma lasa teo no fe-potoana handrafetana izany.

Volan`ireo mpanjifa, izay efa telo taona lasa, tsy voaloa ho an`ny OTIV Boeny manokana. Tsy tokony hisy intsony ny fampiandrasana lava ny mpanjifa amin`ny fandoavana ny vola tahiriny izay napetraka tao amin`ny OTIV. Raha tsiahivina, efa nisy foana ny antso avo amin`ny tompon`andraikitra mba hanara-maso akaiky ny OTIV isaky ny distrika mikasika ny fitantanam-bola ataony amin`ireny toerana ireny satria maro ny fimenomenonana heno momba izany avy amin`ny mpametraka na mpindram-bola ao aminy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

SoudanTsy milamina intsony

Niatrika fivoriana vonjimaika ny filankevitry ny Vondrona Afrikanina teo anivon`ny fandriampahalemana taorian`ny fifandonana nahafatesana olona maro tao Khartoum ny zoma lasa teo.

 

Mitsahatra amin`ny maha mpikambana azy eo anivon`ity Vondrona Afrikanina ity i Soudan mandra-pahitan`izy ireo vahaolana hipetrahan`ny fanjakana tantanana sivily amin`ny alalan`ny tetezamita. Nanao fanambarana ampahibemaso mahakasika izay ny filankevitry ny Vondrona afrikanina teo anivon`ny fandriampahalemana. Ny fametrahana tetezamita tantanana sivily ihany no no ahafahan`i Soudan mivoaka an`izany krizy izany. Ny tafika any an-toerana izay mandrara ny fidinana an-dalambe manohitra ny nahalany an`i Omer El Bechir teo amin`ny fitondrany ny 11 aprily lasa teo. Etsy an-kilany, ny alahady lasa teo, miantso ireo hery famoretana rehetra ny Vondrona SPA (Association des professionels soudanais) ho fanoherana ireo herisetra ataon`ny miarammila any Soudan ka hanao ny hetsika “desobeissance civile” hatramin`ny hahazoana ny fitondrana. Hetsika sivily afaka mandrobaka fahefana na aiza na aiza eto an-tany raha ny fanazavana. Tsy mbola naseho ampahibemaso io hetsika io. Raha ny zava-misy, mbola mikatona avokoa ireo toeram-pivarotana ao Soudan ary mbola ahitana barazy maro ataon`ireo sivily. Amin`ny faritra sasany kosa, ireo miaramila no manala ireo barazy ireo. Araka izany, mbola mihenjan-droa ny tady ao Soudan na dia efa nandalo tany an-toerana aza ny praiminisitra etiopianina nanao fanelanelanana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

BAR tsy nanara-dalànaOlona 22 no nosamborina teny 67Ha

 

 Mbola betsaka amin’ireo toeram-pivarotana toaka eto amintsika na BAR no tsy manara-dalàna. Hatreto mantsy, indrindra tao alohan’iny fetin’ny Pentekosta iny dia mbola misy hatrany ireo mivoha mihoatra ny amin’ny 9 ora alina. Nidina ifotony nanao fisafoana nanara-maso azy ireo ny polisy avy eo amin’ny Boriborintany fahafito eny 67 ha ny faran’ny herinandro teo. Nisy tamin’ireo tsy nanara-dalàna no tratra ka olona 22 no fantatra fa notazonina. Nisy tamin’ireto farany no tsy nitondra kara-panondro akory, antontan-taratasy izay tsy tokony hiala any amin’ny olona iray, indrindra raha alina ny andro. Taorian’ity fitiliana ity dia nisy teny amin’ny Rocade eny amin’ny lalam-baovao 67 ha ihany koa ireo mpitandro ny filaminana nanara-maso ireo fiara mifanenjika amin’ny alina sy minia mandeha mafy ka ahiana handratra na hamono olona. Mbola hitohy hatrany ny hetsika, raha ny fantatra.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

HALA-JAZA ENY AMBOHIBAO SY TALATAMATY

Mikorotan-tsaina tanteraka ny ray aman-dreny monina eny amin’ny manodidina an’Ambohibao sy Talatamaty ankehitriny.

Izany dia  noho ny nisian’ny hala-jaza tamin’ny talata lasa teo ary nahitana ilay zaza izay efa maty an-drano omaly. Tonga hatramin’ny fisavan’ny zandary ny tranon’ny olom-boafidy iray teny an-toerana rehefa voatondro molotra. Saika nodoran’ny olona hatramin’ny tranony noho ny honohono. Miandry ny fisamborana izay nahavanon-doza ny olona  ankehitriny.

 FITAKIANA HAMERENANA NY FIFIDIANANA

Mbola misy mitsangana mitaky ny hamerenana ny fifidianana  farany teo ihany ireo fikambanana sy mpanao politika. Ao anatin’izany ny fikambanana  nanohana ny IRD izay resy tany Betroka. Voalazan’izy ireo fa nangala-bato ilay kandida nandresy ka tsy eken’izy ireo. Nahagaga ny maro tokoa ny hoe  vovonana  mpanohana ny fitondrana indray no mitaky ny  hamerenana ny fifidianana tahaka izao.

HO ANY IVELANY INDRAY RAJOELINA

Handeha ho any ivelany indray ny filohan’ny Repoblika amin’ity herinandro ity. Nahazo fanasana hanatrika ny fihaonana momba ny asa avy amin’ny OIT ny filoha sy ny delegasionina izay hiaraka aminy. Hita tokoa fa dia tsy mitsitsy mihitsy ny mpitondra fa dia mandeha any ivelany foana rehefa misy ny fanasana hatao amin’ny fitondrana. Filoha tia misehoseho ary hatreto dia mifanohitra tanteraka ny hoe politikam-pitsitsiana sy ny zava-misy hataony, raha oharina amin’ny fivoahana isaky ny mandeha miaraka amin’ny delegasiona marobe. 

TVM

Tsy misy afa-tsy ny televiziona nasionaly ihany no afaka ny mandefa ny lalaon’ny CAN izay hataon’ny Barea. Ho voasazy arak’izany ny haino aman-jery tsy miankina raha toa ka maka ny sarin’ny olona dia  alefa amin’ny fahitalavitrany mandritry ny lalao izay hataon’ny malagasy. Isan’izany koa ireo orinasa mpampanofa fahitalavitra azo amin’ny satelita (Canalsat, Parabole, Startimes) izay tsy eken’ny fanjakana ny handefasan’ireo ny lalaon’ny Barea izany. 

FILAHARAM-BE ENY AMBOHIDAHY

Miverina indray ny filaharam-be etsy amin’ny sampana  mpanome laharan’ny fiarakodia sy moto etsy Ambohidahy. Vao maraina dia efa tonga maro ny olona ny hanolo ny taratasy fahazoana mamily fiarakodia na koa ny karatra volon-davenona.. Voafetra eo amin’ny efapolo ihany anefa no raisina ary hasaina miverina fotsiny izay aorian’izay kanefa amin’ny dimy maraina dia efa misy ny olona  tonga milahatra. Mila fandaminana indray mba tsy hisian’ny olana toa ny tany aloha. 

FENO BAR ANTANANARIVO

Feno « bar » ny renivohitra. Asa izay loatra ny mpanome alàlana hahafahana mivaro-toaka eto amintsika fa ny tsikaritra dia isaky ny kihon-dàlana dia efa misy bar izay. Indrindra koa any amin’ireo ambany tanàna izay be olona sy tery ny làlana kanefa dia  feno olona mamo mifamezivezy eny amin’ny arabe. Hatreto dia toa mahazo mora foana ny « licence » momba izany izay mikasa ny hanokatra toeram-pivarotana toaka. Ny oniversite indray aza no hasaina mikisaka fa tsy ny bar no akatona, raha jerena amin’ny lalàna vaovao izay navoakan’ny minisitera mpiahy ny fampianarana ambony. Hafakely.

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiasana angovo azo havaozina“Tokony hifanatona amin’ny manampahaizana ny mpitondra.”

Ampirisihana eto amin’ny firenena ankehitriny ny fampiasana angovo azo havaozina mba tsy hijaliana amin’ny resaka herinaratra intsony, indrindra, manoloana ny olana misy eo amin’ny orinasa Jirama.

 Araka ny nambaran’ny Mpahay angovo (énergiticien), Stellah Hery, dia anisan’ny fototra iray ahitana taratra ny fandrosoan’ny firenena iray io resaka angovo io. Raha vao tsy ampy io dia misy olana toy ny eto amintsika ny firenena iray. Ny angovo azo havaozina dia azo trandrahana tsara satria manankarena ny tanintsika raha io resaka io. Eo ny masoandro, ny rivotra, ny rano. Ny angovo azo avy amin’ny rano izao no mora trandrahana sy mora vidy kokoa, hoy ny tenany. Ny angovo azo avy amin’ny rivotra tsinona mety hisy fiantraikany amin’ny zava-manan’aina sy ny tontolo iainana raha tsy tandremana. Eo amin’ny resaka fiaraha-miasa anefa no tena hitako ho olana kanefa be dia be ny tekinisianina manampahaizana Malagasy. Tokony hifanatona amin’izy ireny ny mpitondra, hoy hatrany ity manampahaizana ity, satria tsy tokony hisy zavatra very eto na fako aza fa azo avadika ho angovo daholo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsenan’ny sainam-pirenenaZara raha mahalafo ireo mpivarotra

Miasa maina avokoa hatreto ireo mpivarotra sainam-pirenena mandehandeha.

 

 Raha araka ny fanazavan-dRatelimanantsoa, anisan’ireo mpivarotra sainam-pirenena eny Anosy sy ny manodidina dia zara raha mahalafo izy ireo hatreto, tranga efa niainany tao anatin’ny roa taona nisesy izay. Teo alohan’izay anefa tamin’ny taona 2017 dia mahalafo sainam-pirenena 30 isan’andro izy ireo raha kely, rehefa ankatoky ny fetim-pirenena 26 jona tahaka izao. Ankehitriny, iray na roa sisa no lafo isan’andro sady mbola amin’ilay faran’izay mora ihany koa na ilay kely indrindra amin’ny vidiny 2.500 Ar no vidian’ny olona. Mahatratra hatrany amin’ny 15.000 Ar no vidin’ny sainam-pirenena iray lehibe amin’izao raha 10.000 Ar kosa ireo karazany antonony.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fara GloomNamoaka ny rakikira « Gasikara »

Misy kalo, Aiza izy izay, …anisan’ny hira nahafantarana an’i Fara Gloom. Nampahafantariny tetsy amin’ny Hotely Telozoro Andrefan’Ambohijanahary ny fivoahan’ny rakikira “Gasikara”.

 

 Mazava ho azy fa mibahan-toerana hatrany ny gitara ary anisan’ny manaingo ny vazo ao mihitsy i Johhny Basy sy Mbola Talenta izay efa matihanina daholo. Misy hiran’Ingahibe Tselonina 3 amin’ireo hira 8 masaka ireo, hoy i Fara ary tsy mahagaga izany satria efa mpiara-miasa hatramizay izy ireo. Amin’ny 28 jona no hampahafantarina ary holalaovina eo anatrehan’ny mpankafy ao amin’ny Telozoro ihany ity vokatra vaovao be ity ary aorian’izay dia hivazo ireo hira hafa nahafantarana azy i Fara Gloom.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivoaran’ny teknolojia eto MadagasikaraMila jeren’ny fitondrana akaiky, hoy ny manampahaizana

Efa tsy afaka mandeha irery intsony izao ny tontolon’ny informatika fa tsy maintsy miaraka amin’ny elektronika, io ilay antsoina hoe “informatique embarqué”, hoy ny manampahaizana momba izany, Solo Rakotondrianja.

 

 Any amin’ny tany mandroso dia misy fitaovana be dia be ianarana momba izany. Izany hoe mizotra any amin’ny tontolon’ny fampiasana “robot” na “robotique” tsikelikely izao tontolo izao, araka ny fanazavany. Tokony hampianarina izany koa ny eto satria tsy azo hihodivirana io, hoy izy. Mbola any amin’ny ambaratonga ambany dia efa zarina mamorona praograma kely, araka izay tiany ireo kilonga. Lalana mitondra fahalalana ho an’olona tsirairay ny informatika rehefa hay ny mampiasa azy ary rehefa manam-pahalalana ny olona iray dia afaka mampitombo ny sanda ao amin’ny fireneny na ilay antsoina hoe “valeur ajouté”, raha eo amin’ny lafiny toekarena, ary afaka mamadika izay fahaizany izay ho vola mivantana ho an’ny fireneny. Eto amintsika dia mitombo ny mpampiasa informatika saingy maro ireo mandika lalàna noho ny fitomboany ara-pitaovana fotsiny fa tsy ara-pivelarana. Hany ka voasarika amin’ny fanaovana piraty ireo mahay mikitika masinina. Tokony hojeren’ny fitondrana manokana io fivoaran’ny teknolojia io, hoy izy. Tontosa ny sabotsy teo teny Ambohipanja, Ankadikely moa, ny fampirantiana nataon’ireo mpianatry ny lisea eny an-toerana momba izay sehatra izay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaharan’asa FEC faha-5Nankatoavin’ny FMI

Nanomboka tamin’ny 28 mey lasa teo ny fijerena ny tomban’ezaka andiany fahadimy nataon’i Madagasikara amin’ny fandaharan’asa Facilité Elargie de Crédit (FEC).

 Lavorary ary nizotra tamim-pilaminana izany, araka ny tatitry ny minisitry ny toekarena sy ny fitantanam-bola, Richard Randriamandranto tetsy amin’ny Banky Foiben’i Madagasikara omaly.  Mbola hisy mihitsy aza atsy ho atsy ny FEC faha-6 noho ny fahatokisan’ny Tahirim-bola Iraisam-pirenena an’i Madagasikara, hoy izy.  Nanambara ny teo anivon’ny FMI fa mihatsara ny toekarena Malagasy nanomboka tamin’ny fahazoana ny tahan’ny fitomboana ara-toekarena ho 5,2% noho ny ezaka natao tamin’ny fambolena sy ny fandraharahana. Ankoatra izay, nanainga ny toekarena ihany koa ny fanondranana lavanila sy ireo vokatry ny harena ankibon’ny tany, hoy izy ireo. Voalanjalanja ny tahan’ny sondro-bidim-piainana satria voatazona ho 6,1% tamin’ny faran’ny taona 2018. Nambaran’izy ireo fa ilaina ny ezaka amin’ny fampidiram-bolan’ny fanjakana  sy ny mahakasika ny fanjakana tsara tantana, indrindra ny olana mahakasika ny vidin-tsolika. Tokony harahina an-tsakany sy an-davany ny fitsitsiana natao ao amin’ny lalàn’ny tetibolam-panjakana nasiam-panitsiana ary ankasitrahana ny ezaka hatao amin’ny sehatra fanabeazana, fahasalamana ary fotodrafitrasa.

 

 Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mikorontana ny ao HaitiOlona roa no namoy ny ainy

An`arivony ny mponina tao Port-au-Prince Haiti no nidina an-dalambe ny alahady lasa teo nitaky ny fanesorana ny filohan`ny Repoblika, Jovenel Moise.

 

Raikitra ny fifandonana teo amin`ireo mpanao fihetsiketsehana sy ny mpitandro filaminana. Vokany,  olona roa no namoy ny ainy, dimy no naratra mafy, fahamaizana trano lehibe roa… Raha tsiahivina, voarohirohy amin`ny resaka kolikoly i Jovenel Moise ary tafiditra tamin`ny raharaha “scandale Tetrocaribe” tetikasa ho amin`ny fampandrosoana vatsian`i Venezoela vola.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Làlana simba Ambatondrazaka-Didy50 km atao anatin’ny tapa-bolana

Ankoatra ny harena an-kibon’ny tany, toy ny volamena sy safira azy dia isan’ny tena mamokatra ny kaominin’i Didy izay 50km latsaka kely miala an’Ambatondrazaka raha mianatsimo-atsinanana.

 

Tena mahantra anaty harena anefa noho ny làlana. Tsy tafavoaka ny vokatra ka amidy mora ny vary. Ny vokatra mora simba toy ny akondro moa dia zara raha misy mividy. Potika tanteraka ny làlana, ka herinandro hatramin’ny tapa-bolana vao tonga any an-toerana ny “tracteurs” na kamio 6x6 mitondra entana. Mahatratra 25 000 Arn hatramin’ny 45 000Ar ny sandan’ny “taxi-moto”, izay hany tena fitaterana olona. Manahirana ny famatsiana ireo entana ilaina amin’ny andavanandro satria tato anatin’ny andro maromaro, dia nanomboka nifampitadiavana ohatra ny solika ka mahatratra 5000 Ar ny litatry ny gazoala, ary hatrany amin’ny 7000Ar ny lasantsy. Miantso vonjy amin’ny fanjakana ny olona mba tena hijery sy hitondra vahaolana satria tena mijaly. Misy hazo avy amin’ny fitrandrahana ny ala voajanahary mivoaka tsy tapaka, misy volamena,… kanefa tsy arakaraka ny harena mivoaka ny tamberim-bidy ho an’ny tanàna, raha dinihina amin’ny haratsian’ny làlana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taksibe tsy manara-dalànaNiraradraraka ny sazy ho an’ny Zotra D Ivato

Tamin'ny zoma 07 jona 2019 dia notanterahina tao amin’ny minisiteran’ny fitaterana Anosy ny fanasaziana (CODIS) ireo fiara amin’ny zotra D (Antananarivo-Ivato) miisa 70 tratra nandika lalàna tato anatin'ny telo herinandro farany.

 

Voasazy avokoa na ny mpamily na ny tompon'ny fiara, hatramin'ny koperativa. Fampiatoana tsy miasa 3 hatramin'ny 10 andro no nampiharina tamin’ny mpamily sy tompona fiara 33, ary mihantona tsy mahazo mikarakara na manavao taratasy ara-panjakana (licences, autorisation spéciale) mandritra ny 10 andro ny Koperativa voakasik'izany. Fampiatoana tsy miasa mandritra 30 andro no sazin'ny tompona fiara iray ka vokatr'io dia mihantona mandritra ny 30 andro koa ny fikarakarana sy fanavaozana taratasy ara-panjakana ho an'ny koperativa voakasika. Fandrarana tsy mahazo mitondra fiara fitaterana intsony kosa no sazin'ilay mpamily iray nitondra io fiara io.Mahatratra 20 no tsy tonga nefa nantsoina ka dia henjehina izy ireny ary homena ny sazy henjana noho ny tsy firaharahiana ny rafi-pandaminana ezahana apetraka ho fanatsarana. Efa tafatsangana moa ny komisiona ifarimbonan'ny minisiteran'ny fitaterana, ny ATT, ireo kaominina, ny zandary sy polisy, ireo koperativa ary ny solontenan'ny mpanjifa, ka tato anatin'ny roa volana izao, dia maro ireo dingana narahana sy lamina tsy maintsy napetraka mba hahazoana vokatra tsara sy maharitra. Manamafy ny avy ao amin’ny kaominin’Ivato fa tsy maintsy mitohy ny ezaka mba hametrahana ny zotra D ho fitaratra amin’ny fanajana ny lalàna.

Nangonin’i RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mila manova tanteraka

Fitenina Malagasy maro matetika moa ny hoe mila manova toe-tsaina isika.

 

Torohevitra izay sarotra tanterahana indrindra eto ambonin’ny tany io ary matetika aza dia ireo olona tena mpanome ny torohevitra no voalohany amin’ireo tsy mahatsapa tena fa tokony hiova ihany koa. Tsy ny lafiny politika ihany no ahitana an’io fa ny lafiny rehetra mihitsy. Iny izao resy ny ekipam-pirenen’ny baolina kitra dia voambolana ny hoe tsy mahay na hoe tokony ho ranona no nampanaovina. Rehefa mahomby indray dia  hoe vintana. Tsy afaka ny hanao jery miabo mihitsy ve ? Eo amin’ny lafiny politika moa dia rehefa tsy mahay ny mpitondra ho an’ireo izay tsy nifidy azy fa ho an’ireo izay nifidy kosa dia mety foana ny ataon’io fitondrana io na dia efa tazana izao fa mitantana ho any an-kady. Efa mba nametra-panontaniana ve isika olompirenena hoe inona no nataoko ho an’ity fireneko ity, toy ilay fehezantenina filoham-pirenena amerikanina iray izay ? Fa maninona moa isika no tsy an-dalam-pandrosoana intsony fa an-dalam-pihemorana lava ? Mahay mifamelona ve isika sa miha mifanohitra amin’izay ? Mila manova tanteraka amin’ny lafiny rehetra kosa angamba fa tsy toe-tsaina ihany.

Tia Tanindranaza0 partages

Tenisy - Rafael NadalIn-12 nandrombaka ny amboara tao Roland Garros

Fanindroambiafolony izao no nandrombahan’ilay mpilalao tenisy Espaniola Rafael Nadal ny fifaninanana Roland Garros ao Paris.Tena mafy i Rafa, izay no ambentin-tenin’ny rehetra nanaraka ny lalao ny alahady lasa teo.

 

Tsy nahatohitra azy ilay Aotrisianina Dominic Thiem na dia efa niezaka mafy aza. Mazava ny tarehimarika ( 6-3, 7-5, 6-1,6-1). 33 taona i Rafael Nadal amin’izao fotoana ary ilay Soisa anisan’ny sangany amin’ny tenisy eto ambonin’ny tany Roger Federer no resiny tany amin’ny manasa-dalana. Nampiseho ny heriny sy ny fahaizany i Rafa ka izao nandrombaka fandresena miezinezina izao sy nametraka ny anarany amin’ny tantaran’ny tenisy na dia sarotra ihany aza ny nanombohany ity taom-pilalaovana ity satria naratra tao amin’ny lohalika izy tamin’ny volana martsa.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Atletisma Tompondakan’i Madagasikara sokajy tanoraNahery ny ekipan’ny GST sy ny ligin’Atsimo Andrefana

Ny ekipan’ny Gst “Groupe Siteny Toliara” sy ny ligin’Atsimo Andrefana no nisongadina teo amin’ny fahazoana medaly betsaka

indrindra tamin’ny fifaninanam-pirenena fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara 2019 taranja atletisma sokajy tanora izay notontosaina teto Antanananarivo ny 05-09 jona 2019 lasa teo.   

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby MijoroA 2019Feno hipoka i Mahamasina

Fahombiazana tanteraka no azo ilazana ny hetsika lalao rugby nokarakarain’ny Association MijoroA tamin’ny alahady 09 jona 2019 lasa teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i MadagasikaraNahazo 700 tapitrisa ariary

Feno dia feno ny fandaharam-potoanan’ny Barean’i Madagasikara mandalo eto Madagasikara ankehitriny.

 

Tamin’ny alahady vao mangiran-dratsy (3 ora maraina) no nigadona teto an-tanindrazana izy ireo mialoha ny handehanany hiofana faramparany any Maroc ary ho any Egypte avy eo. Tetsy amin'ny kianjan'ny Akamasoa Foot-Ball Club no toerana natokan'ny filoham-pirenena, Andry Nirina Rajoelina, nandraisana sy nanomezana tso-drano ny Barea tamin’ny tolakandron’io andro alahady io. Novalian'ny filoha ny hetahetan'ny Barea nampitainy tamin’ny minisitry ny tanora sy fanatanjahantena, Tinoka Roberto, ka nanolorany taratasim-bola mitentina 700.000.000 ariary azy ireo. Nilaza ny kapiteny Faneva Ima fa : «Hitondra avo ny voninahi-pirenena ary hanao ny ainay tsy hoy zavatra izahay». Nanome fanampiana ny Barea ihany koa ny masoivohon'i Korea Atsimo eto amintsika, SEM LIM Sang Woo tamin’io ary mbola nanolotra baolina ho an’ny Barea koa tetsy Mahamasina omaly alatsinainy 10 jona 2019. Notoloran’ny minisitry ny tanora sy fanatanjahantena  Malagasy ny sainam-pirenena hoentin-dry zareo any Egypta araka ny tolo-kevitry ny filoham-pirenena koa ny Barea omaly.  Vahiny manokan’ny TVM izy ireo ny alin’ny alahady 09  jona. Omaly alatsinainy 10 aogositra maraina kosa teny amin’ny  Leader Price Tanjombato sy tetsy Mahamasina ny tolakandro dia nisy ny fanaovan’ireo mpilalaon’ny Barea sonia ny « maillot » novidian’ny olona sy ny sary fahatsiarovana azy ireo « dédicace ».  Ny fanaovana fanazarantena teny amin’ny kianjan’ny Elgeco Plus tetsy Dorodosy/Ambohijanaka no namaranan’izy ireo ny tapakandro maraina omaly ary ny fitsidihana an’ireo ankizy hiharan’ny herisetra tetsy amin’ny Bmh Isotry kosa no nanombohany ny fiandohan’ny tolakandro. Ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety sy fiarahana maka sary amin’ny Club de Partenaires no hamarana ny dian’izy ireo anio talata 11 jona.  

 

Tsara ho fantatra fa handeha mivantana amin’ny TVM ny lalao miisa 52 mandritra ny CAN 2019 satria efa naloan’ny fanjakana tamin’ny alalan’ny minisiteran’ny Kolontsaina sy ny Serasera ny saram-pampitana mitentina 500 000 euros taorian’ny adivarotra natao nandritra ny iray volana sy tapany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanatanjahantena BEPC Nanomboka ny sabotsy ny fanadinana

Nanomboka ny sabotsy teo ny adina ara-panatanjahantena ho an’ny fanadinam-panjakana BEPC manerana ireo fari-piadidiam-pampianarana miisa telo dia Antananarivo Renivohitra, Atsimondrano ary Avaradrano.

Tetsy amin’ny ANS Ampefiloha no nanatanterahana izany ka ny taranja lomano no nisantarana azy. Mpiadina miisa 299 no tonga nandray anjara. Nambaran’ireo tompon’andraikitra fa maro tamin’ireo mpiadina no diso safidy. Nisy tamin’izy ireo mantsy no tsy nahafehy akory ity taranja ara-panatanjahantena iray ity niampy ny andro mangatsiaka, hany ka tena sahirana vao nahavita. Ora sy minitra anefa no nenjehina. Hanomboka ny 29 jolay hatramin’ny 09 aogositra ho avy izao ny taranja ara-panatanjahantena rehetra amin’ny ankabopeny ho an’ireo mpiadina BEPC manerana ny Nosy mialoha ny hanatanterahana ny adina an-tsoratra.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Tsara tohana ny BareaMiandrandra vokatra tsara ny Malagasy

Tsy mbola nisy ekipam-pirenena teto Madagasikara na ny Club M na ny Scorpions nahazo fanampiana sy fanohanana ary serasera efa tena iraisam-pirenena tahaka ny Barea amin’izao fotoana.

 

 Any amin’ireo mpilalao sy ny mpanazatra ary ny mpitantana sisa ny tohiny fa raha ny fanohanana na ara-bola na ara-moraly dia tena feno tanteraka. Hatrizay hoe tsy ampy ny saran-dalana, tsy nahazo visa, ratsy ny hotely nipetrahana, misy fanavakavahana,...fa izao ny vola misy fa ny handaniana azy no manahirana. Iny niaraha-naheno iny ny fanoloran’ny fanjakana tamin’ny alalan’ny filoham-pirenena volabe 700 000 000Ar hanohanana ny Barea. Tsy mena-mitaha amin’ny ekipam-pirenena Afrikanina maro isika satria misy an’ireo orinasa anisan’ny matanjaka indrindra eto no manohana ny Barea, tahaka ny zava-misy any Eoropa. Miandrandra fahombiazana ho an’ny ekipam-pirenena ny Malagasy tsy ankanavaka, izay efa ofisialy ihany koa ny vaovao fa afaka ny hisitraka ny lalao rehetra 52 amin’ny alalan’ny Televizionina Malagasy na ny TVM ny rehetra. Any Ejipta ny mason’ny rehetra amin’izao dingana famaranan’ny CAN 2019 hatao ny 21 jona-19 jolay izao. Hanainga anio ho any Maraoka hanao ny fanomanana farany ny Barea mialoha ny tena hihazoany an’i Ejipta.

 

 

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FJKM Tangaina FanantenanaNanatanteraka “Garden party” ho an`ny fanitarana

Nikarakara hetsika “garden party” omaly alatsinain’ny pentekosta, tontolo andro tetsy amin’ny Kianjan`ny masera Fenoarivo ny FJKM Tangaina Fanantenana Ampitatafika.

 

 Hetsika tafiditra amin’ny ezaka fanitarana ny fiangonana nanasana ny rehetra. Nisaotra an`ireo izay nanatrika ilay « garden party » ny mpitandrina Radimbialison Johary Fanomezantsoa sy ny komity mpikarakara tamin'ny fanamarihana maro samihafa mba ahafahan'ny fiangonana mivoatra. Nisy ny tranoheva nahitana ireo kojakoja sy kilalao maro samihafa. Ankoatra izay, nisy lalao maro samihafa toy ny Zumba, ny karaoke, ny kilalao ho an`ny ankizy…Nanafana ny hetsika ireo antoko ao amin`ny FJKM Tangaina Fanantenana sy ny tarika Antson`ny fiderana, izay fanta-daza amin`ny fivoizana ny hira gasy evanjelika. Tsy ny taranaka Tangaina Ampitatafika irery ihany fa ny kristianina rehetra avy eto Antananarivo sy ny manodidina no nasaina ho tonga teny an-toerana satria goavana ny asa fanitarana hataon’ny fiangonana. “Meteza hofenoina ny Fanahy Masina”.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fetin’ny pentekostaNy akoho efa maty no be mpividy, tsy nisy mpanontany ny vorona

Nangina ny fetin’ny Pentekosta izay nankalazaina ny alahady lasa teo raha oharina tamin’ny fetin’ny paska. Raha araka ny fanazavan’ireo mpivarotra mantsy dia tena maina ny tsena, indrindra fa ho an’ireo mpivarotra akoho amam-borona velona.

 

Zara raha nisy nividy izany tamin’ny ankapobeny. Tany amin’ireo akoho fakana nofony efa maty sy ny hena no nifatratra ny rehetra. Mbola nijanona ho 12.000 Ar avokoa mants ny kilao tamin’ireto farany raha efa nisy nahatratra 140.000 Ar ny vorontsiloza lahy iray lehibe. 50.000 Ar kosa ny vorontsiloza vavy kelikely sy ny gisa raha 20.000 Ar mahery ny ganagana. 20.000 Ar latsaka kosa ny akoho, antony nanosika ny mpividy tsy handany volabe loatra. Maromaro rahateo ireo fety tsy maintsy hatrehina amin’ity volana jona ity. Zara raha nikarama vokatr’izany ireo mpamoly akoho sy vorona. 500 Ar mantsy no hamolosan’izy ireo ny akoho eny an-tsena, 1.000 Ar ny gana raha 2.000 Ar ny gisa sy ny vorontsiloza.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMF-CnoeIlaina ny fanamafisana ny fitandroana ny filaminana

Taorian`ny fandoroana fokontany iray manontolo tany Ambohimiera sy Ifanadiana, ny asan-dahalo izay namoizana ain`olona tany Ambohimahasoa Isandra, tapa-bolana lasa izay, dia namoaka fanambarana ny fiarahamonim-pirenena KMF-CNOE

 fa voalaza ao anatin`ny lalàmpanorenana andininy faha-8 andalana voalohany sy faharoa ny fananan`ny olona rehetra ny zo hiaina, tsy azo ampahoriana, saziana na ampijaliana amin`ny fomba tafahoatra sy tsy mendritra manetry ny maha olombelona. Tsiahivin`izy ireo ao anatin`ny fanambarana fa zava-dehibe ny fanajana ny zon`olombelona izay miantoka ny fitandroana ny fiarovana ny ain`olona, araka ny voalazan`ny savaranonandon`ny lalàmpanorenana. Mila averina kosa eto Madagasikara ny fanajana ny zon`olombelona izay saika notsinontsinoavina. Nohamafisiny fa hita sy tsapa ny fandraisana andraikitra ataon`ny tompon`andraikitry ny fiarovam-pirenena saingy tsy tokony ho izy ireo irery ihany no hifototra amin`ny tsy fandriampahalemana. Mila mandray andraikitra ny rehetra fa tsy hiandry fotsiny ihany ny fitondram-panjakana. Mitaky izy ireo amin`ny fampandraisana andraikitra isaky ny ambaratonga mba hitandroana ny filaminana izay antoky ny fampandrosoana. Manao antso avo amin`ny vahoaka Malagasy mba tsy hatao fitaovana fanakorontanana, indrindra amin`ny fiandrasana ny vokatra fifidianana solombavambahoaka.

Marigny A.   

Tia Tanindranaza0 partages

HCC AmbohidahyTsy manaiky tsindry avy any ivelany

Hatramin`ny fanambarana ny vokatra ofisialy ny fifidianana solombavambahoaka, nanamafy ny filohan' ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa fa tsy mandray kandidà, na solontenan`ireo mpilatsaka hofidiana.

 

 Ho an'ny fifanolanana rehetra, hasaina ireto farany hanaraka ny fizotran'ny fifandirana ara-pifidianana, izay miresaka momba ny fanentanana sy ny famoahana malalaka ny vokatra mialoha ny fotoana. Ny fifandraisana mialoha amin'ny mpikambana sy ireo mpiasa ao amin'ny HCC dia voarara satria miendrika tsindry ny fiantraikany.Heverina fa olon-kendry ny ao amin’ny HCC ary misy antony lehibe matoa nanao fanambarana tahaka izao; na izany aza anefa mitoetra foana ny ahiahy ary tsy afaka an-tsain’ny olom-pirenena marobe ny zavatra hafahafa momba ny voka-pifidianana filoham-pirenena farany teo; efa lasa fomba firesaka any anaty fiarahamonina ankehitriny ny : “Azo raisina fa tsy mitombina…” izay fehezanteny nivoaka tao amin’ny HCC.Maro ireo nahatsiaro fa voazimbazimba ny safidiny; ka ho hita eo indray izay ho fanapahan-kevitry ny eny Ambohidahy momba ny fifidianana solombavambahoaka.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hala-bato tany BetrokaTsy hanaiky ireo komity mpanohana ny kandida IRD

Hitory eny anivon`ny Fitsarana momba ny lalàmpanorenana momba ny hala-bato nitranga tany amin’ny distrikan`i Betroka ny komity mpanohana ny kandidà IRD any an-toerana.

 Maro ny tsy fanarahan-dalàna nitranga any an-toerana, fividianana safidin’olona araka ny fanazavana. Misy ihany koa ireo mpiasan`ny CENI nandray anjara tamin`izay hala-bato izay hatrany araka ny fanazavan`i Paolo Raholinarivo, filohan`ity komity ity. Mangataka ny fampiharana ny lalàna velona, ny lalàm-pifidianana, ireo lalàna rehetra izay manana sazy amin`ny ady heloka izy ireo. Mampigadra sy mahavoasazy ny manodinkodim-bato sy mividy olona, hoy ihany izy. Miantso ny fanjakana ambony ny tenany. Tsy hiroso amin`ny fampitahana ny fitananan an-tsoratra eny amin`ny CENI intsony izy ireo fa avy hatrany hitory eny amin` ny HCC. Efa eo am-pelatanana avokoa ny porofo sy hala-bato amin` ny distrika Betroka tamin` ny fifidianana.

Marigny A sy Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gérard Noel Ramamimampionona“Tanjona ny hisian’ny firindrana eo amin’ny fahefana”

“Tokony ho fantratry ny Malagasy fa rehefa fifidianana dia fananganana zavatra. Ny vahoaka no manome sy mampindrana ampaham-pahefana aman’olona”, hoy i Gérard Noel Ramamimampionona, filoha lefitry ny Komitin’ny Fampihavanana Malagasy (CFM).

 

Izany indrindra no tsy maintsy hanaovana fifidianana anaty filaminana satria izany no fihavanana. Maro tokoa ny fitarainana etsy sy eroa manodidina ny fifidianana solombavambahoaka saingy misy lalàna mametra sy mametraka ny CFM. Tsy resaka lalàna no entiny fa fametrahana fitoniana sy filaminana, indrindra ny soatoavina. Mbola mipetraka hatrany ny fiamboniana ara-tsaina ao amin’ireo mpanao politika kanefa izany no manaratsy endriky ny Antenimieram-pirenena: depiote miandry malety, mivadika loko politika… Ho fanesorana izany, hoy ihany izy, dia ny Toky Nomena no natao indrindra hanaraha-maso azy ireo. Tsy maintsy manao tatitra ny depiote iray ho fampiakarana ny hasina sy lanjan’ ny Antenimieram-pirenena. Mila mipetraka ho mpanaraha-mason’ny fahefana mpanatanteraka. Raha ireo no manao tatitra sy ny asany tsara dia miaraka tsara amin’ny vahoaka. Misy mantsy no mitady hisisika any amin’ny fahefana mpanatanteraka fotsiny saingy izany no tsy mampandeha amin’ny firenena. Tanjona no hisian’ny firindrana eo amin’ny fahefana eto amintsika mba hahafahana miasa amin’ny fampandrosoana, hoy hatrany ny fanazavana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Voahangy RajaonarimampianinaTsy sahin’ny fanjakana henjehina

Maro ireo olon’ny HVM nambara fa nanao afera maloto sy kolikoly. Ao ny nogadraina fa misy ireo milamina sy afa-bela.

 

 Anisan’ireny ny vadin’ny filoham-pirenena teo aloha Rtoa Voahangy Rajaonarimampianina, izay tena maty henjika sy maty resaka mihitsy fony teo amin’ny fitondrana ny vadiny. Nalaza ho tena nijabaka tamin’ny fitantanana ny raharaham-panjakana sy nampiteny ny anarany, toy ny amin’ny resaka fanendrena olona ambony, ny amin’ny fanadinana fandraisana mpiasam-panjakana isan-karazany sy ny zavatra maro hafa. Ny filoha teo aloha no voasokajy ho ny Fitsarana ambony na ny HCJ ihany no afaka manenjika amin’ny raharaha mahasaringotra azy fa ny vadiny dia azo henjehina tsara amin’ny fitsarana ady heloka madio na ady heloka bevava. Tsy fantatra mazava na eto Madagasikara na any ampita ity Ramatoa ity. Raha ny sary niparitaka efa volana vitsivitsy izay, dia toa nisy fotoana izy no tany Etazonia. Toa tsy re feo intsony ihany koa ny mahakasika ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier, izay namoahan’ny fanjakana didy tsy fahafahana mivoaka an’i Madagasikara ny herinandro teo. Toa tsy eto intsony raha ny fanadihadiana natao. Tsy afa-manoatra sy tsy misy afitsoka hatrany ny fanjakana rehefa misy mpanao politika heverina fa tompon’ny afera tafatsoaka any ivelany, ankoatra ireo mbola afaka mialokaloka ao ambany elatry ny HCJ. Fomba efa fanao teto hatramin’izay io, ka raha tsy miala amin’ny fitondrana ireo mpanao politika ananana olana tsy miverina eto Madagasikara sao migadra eo. Afa-maina amin’ny ankapobeny, vao tafaporitsaka eto.

Toky  R

 

Ino Vaovao0 partages

TOETRANDRO : Mandray anjara amin’ny fampihenana azy ny fikajiana ny tontolo iainana

Mitombo ny rotsak’orana any amin’ny faritra avaratry ny nosy. Mihamatetika ary manimba kokoa ny tondra-drano sy ny rivodoza… Anisan’ny ahafahana mampihena izany ny fiarovana ny tontolo iainana, ary koa ny fitantanana mahomby ireo valan-javaboary sy faritra arovana. Sady mampihena ny voka-dratsin’ny loza voajanahary no mandray anjara amin’ny fampandrosoana izany. Misy ny tetikasa Résilience Climatique par la Préservation de la Biodiversité izay vatsian’ny BAD na ny banque africaine de développement vola  ; ka ny UICN na Union internationale pour la conservation de la nature no mampihatra azy miaraka amin’i Madagascar National Parks. 

Izany moa dia heverina fa hiarovana maharitra ny valan-javaboary miisa 14 eto Madagasikara  sy hisandana azy. Ny olana anefa dia maro ny minia manapotika ireny valan-javaboary ireny eto Madagasikara na olon-tsotra na tetikasa na orinasa. Raha tsy hilaza afa-tsy ny alan’i Vohibola, ny ben’ny tanàna sy olona ambony no miray tsikombakomba amin’ny famotehana. Ny alan’Ankarafantsika izay potehin’ny Malagasy mpifindra monina. Ny alan’ny mikea tandindomin-doza noho ny fitrandrahana fasimainty ataon’ny sinoa, ny alan-javaboary ao Ranomafana potiky ny fitrandrahana vato sy volamena. Ny mahagaga matetika dia mifanindry amin’ny harena ankibon’ny tany ireny valan-javaboary ireny, ka tsy misalasala ireo mpitady vola miditra amin’izy ireny manao ny fitrandrahana. 

Tao Ilakaka moa dia misy firaisana tsikombakomba amin’ny mpitandro filaminana. Noho izany dia mila tonga saina ny vahoaka iray manontolo ka handray anjara amin’ny fiarovana ny tontolo iainana. Hatreto mantsy dia navelan’izy ireo ho an’ireo tetikasan’ ny mpitondra fanjakana izay mahazo tombony mivantana amin’ny famatsiam-bola izany fiarovana  izany. Vola amina an-jatony tapitrisa dolara no lany amin’ireo fandaharan’asa iarovana ny tontolo iainana maro nifandimby saingy tsy nisy nipaka any amin’ny Vahoaka ifotony izy ireo fa lany amin’ny fividianana fitaovana sy kivorivory ary fitsangatsanganana sy fanakaramana teknisianina vahiny. Tsy mahagaga raha tsy misy vokany mihitsy ary fanoherana aza matetika no misy satria manakana ny mba efa fiharian’ny mponina hatrizay. Efa miova ny fomba fitondrana ankapobeny  izao, irariana hiova toy izany koa ny fitantanana ireo famatsiam-bola isan-karazany ireo ka mba hisy akony tokoa ary hampiova zavatra fa tsy hampanan-karena olom-bitsy fotsiny.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TAHIRIM-BOLA IRAISAM-PIRENENA : “Hita taratra ny ezaky ny mpitondra hanatsara ny toekaren’ny Malagasy”

Nivoitra tamin’izany fa tsy mitsahatra mihatsara ny toekarena eto Madagasikara ary tena hita mivaingana, hoy ireo iraka avy amin’ny FMI, ny finiavana sy ny ezaka ataon’ny mpitondra ankehitriny hampiakarana ny harin-karena eto Madagasikara sy ny vahoaka ao aminy.

Tamin’ny taona 2018 dia teo amin’ny 5, 2% ny harin-karena faoben’i Madagasikara izay efa azo lazaina ho mamaly ny filàn’ny mpamokatra sy ny mpampiasa vola eto amintsika. Ho an’ity taona 2019 ity dia azo antokoa tsara ny fiakaran’io harin-karena faobe io. Mifamatotra amin’izany ny fiakarana eo amin’ny fanondranana ny vokatra lavanila sy ny harena an-kibon’ny tany eto Madagasikara. Ho an’ny tetikasa Fec kosa indray dia nanambara ny iraka manokana fa tena nahafa-po izany ho an’ny taona 2016 ary mbola hihatsara izany ho amin’ity taona ity. 

Nambaran’izy ireo ho anton’izany ny fanajan’ny mpitondra an’ireo fepetra napetraka hatramin’ny taona 2018. Nanamafy ny minisitry ny vola sy ny toekarena, Richard Randriamandrato fa efa azo tsapain-tanana ny fihatsaran’ny harin-karena faobe amin’izao fotoana izao. “Azo lazaina fa na dia eo aza ilay vanim-potoana mbola nanomanana ilay lalàna mifehy ny tetibolam-panjakana nasiam-panintsiana iny dia azo lazaina fa tsara dia tsara ny toekarentsika amin’izao fotoana izao.

Eo anetrahan’ireo mpamatsy vola samihafa  dia mino sy matoky ny governemanta fa hitombo araka ny tokony ho izy ny harin-karena amin’ny ankapobeny. Salama tsara ny toekarentsika ary afaka matoky fa tsy misy ahiana”, hoy ny fanazavana noentin’ny minisitra. Ankoatra izay dia nitondrany fanazavana ihany koa ny mahakasika ny vidin’ny solika. Nambarany fa tsy maintsy ahitana fidinany izany ary ny fitondram-panjakana izay tarihan’ny Filoha Andry Rajoelina dia manao ny ezaka rehetra hahatanteraka izany.

“Ny Filohan’ny Repoblika efa niteny, tsy maintsy atao izay hampidinana ny vidin’ny solika noho izany dia tsy maintsy mitohy hatrany hatrany ny fifampiraharahana amin’ireo mpamatsy solika. Efa manaiky daholo ny mpamatsy solika fa tena azo atao tsara izay zavatra izay fa any amin’ilay vesatra no mila jerena hoe ahoana ny fomba hampidinana azy. Ho an’ny vahoaka Malagasy iray manontolo no iadivan’ny Filohan’ny Repoblika amin’ny fampidinana ny vidin’ny solika”, hoy hatrany ny minisitry ny vola sy ny toekarena, Randriamandrato Richard. Ireo iraka manokana avy amin’ny tarihim-bola iraisam-pirenena dia midera manokana ny ezaky ny fitondram-panjakana ankehitriny ao anatin’ilay politika ankapoben’ny fanjakana mba ho fanatsarana manokana ny sosialim-bahoaka.

Avotra Isaorana

La Vérité0 partages

Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza

D’après les tendances des résultats publiées par la Commission électorale nationale indépendante, l’Assemblée nationale va connaître un profond renouvellement politique. Un bouleversement dû en particulier à la très probable arrivée en masse de nouveaux venus ou des « olom-baovao » Il y a ceux n’ayant jamais exercé de mandat politique. L’exemple le plus parlant serait celui de Fetra Rakotondrasoa, journaliste et chroniqueur politique au sein de la station de radio privée Free Fm. Présenté par l’Isika rehetra miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina, dans le District de Miarinarivo, dans la Région Itasy, il devrait, sauf revirement douteux, intégrer la Chambre basse pour la première fois.  Il y a aussi les novices, tant à Tsimbazaza que sur la scène politique. Tsiliva Diddiot Christophe, chanteur à succès, est un exemple. Nouveau venu en politique, le porte étendard des Orange brigue également un premier mandat, lui dans le District de Morondava dans la Région Menabe où il est  largement en tête dans les suffrages exprimés, et ce malgré les moqueries des détracteurs. L’on peut  également citer deux  personnalités du football malagasy, en l’occurrence Randriamanampisoa Alfred, président du club de football Elgeco Plus et Andriamiasasoa Doda Nirimboavonjy, l’ancien président par intérim de la Fédération malagasy de football. Candidats respectivement à Antsirabe II et Manjakandriana, les deux hommes sont également bien partis pour un siège de député .

Sur un plan plus large, la plupart des députés présentés par l’IRD rentrent dans cette catégorie de novices à Tsimbazaza et sur la scène politique. Beaucoup sont inconnus du grand public mais portés par la vague Orange notamment, ils figurent actuellement en bonne place pour accéder à l’Assemblée nationale. Nombre d’entre les cinquante candidats arborant la bannière indépendant bien placés pour intégrer la prochaine législature sont également de nouveaux visages dans le microcosme politique malagasy. Ces « novices » vont cohabiter avec une poignée de politiques beaucoup plus classiques, mais considérés comme nouveaux venus au niveau de l’Assemblée nationale. A l’exemple de Narson Rafidimanana, ancien ministre de l’Aménagement du territoire, ayant soutenu l’actuel Chef de l’Etat lors de l’élection présidentielle. Se présentant en tant qu’indépendant, il brigue un  mandat électif pour la première fois à Antanifotsy dans la Région Vakinankaratra où il caracole en tête selon les tendances. Rakotomamonjy Neypatraiky, ancien ministre des Postes actuellement candidat dans le District Ihosy, Région Ihorombe, pourrait également rentrer dans cette case.  A côté de ces nouveaux venus, figurent des députés qui briguent pour la plupart un second mandat. Et surtout des dinosaures de la politique, qui sont candidats pour un énième mandat, à l’instar des Jao Jean à Antsohihy ou encore Voninahitsy Jean Eugène, en pôle dans leurs circonscriptions électorales. En tout cas, avec l’arrivée probable de ces nombreux venus, l’opinion s’attend logiquement à un changement drastique dans la façon de travailler des députés de Tsimbazaza dont l’image a été fortement écornée durant la dernière législature. La rédaction

La Vérité0 partages

Bars aux alentours des universités privées - Une question d’ancienneté s’impose

Le premier arrivé est le premier servi. D’après l’Arrêté n° 167/2004, article 3 en date du 5 janvier 2004 fixant les conditions d’ouverture des établissements d’enseignement supérieur privé, tous les Instituts d’enseignement supérieur privé, entre autres, ne doivent pas s’implanter à une distance inférieure à une cinquantaine de mètres d’un marchand de boissons alcoolisées. Or, la Direction de l’Enseignement supérieur et de la Recherche  scientifique a remarqué ces derniers temps qu’ils sont actuellement nombreux à ne plus respecter les règles. En tenant  compte de cette la loi en vigueur, c’est la question d’ancienneté qui s’impose. « Nous ne sommes pas concernés pour le moment par cet Arrêté et nous espèrerons que notre situation demeurera ainsi. L’ESTIIM respecte les normes et textes réglementaires régissant les universités. L’université s’est implantée aux 67ha sud, rue Agosthino, il y a une quinzaine d’années. Et s’il y a eu et /ou aura une ouverture d’un bar ou d’un local pour vente de boissons alcoolisées aux alentours de notre établissement, c’est ultérieur à notre installation. D’ailleurs, une étude in situ est toujours réalisée par les ministères de tutelle avant l’octroi de toute autorisation d’ouverture. Et si une fermeture s’impose, c’est aux bars et marchands de boissons alcoolisées de s’exécuter », avance Miandrasoa Tsimanirihasina Andrianadison, directeur général de l’« Engineering School of Tourism, Informatic, Interpretership and Management » (ESTIIM).  « Le ministère profite de cette annonce pour rappeler aux Instituts supérieurs privés de renouveler leurs offres de formation », indique la Professeure Raharimalala Laurence, directeur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche  scientifique. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique (Mesupres)  invite ainsi toutes les institutions en infraction par rapport à cet arrêté à déménager. Un délai de 6 mois leur est accordé pour trouver un lieu conforme au bien des étudiants qui sont l’avenir du pays. D’après toujours ses dires, ce ne sont pas les établissements supérieurs publics qui vont enfreindre les règles. Particulièrement, en ce qui concerne l’université d’Antananarivo, la franchise universitaire y est toujours respectée. Les nouvelles écoles qui viennent d’ouvrir leurs portes en sont visées.

Les universités privées aux aboisToutefois, les établissements supérieurs concernés affirment que leur demande d’accréditation et de labellisation des institutions et des offres de formation de l’enseignement supérieur a été approuvée par les ministères de tutelle, tout en sachant que des bars se sont implantés aux alentours. « Le bâtiment qui nous héberge actuellement répond aux normes en matière d’infrastructure, ce qui nous a amené à négocier et à payer auprès des ministères en 2012 pour avoir l’autorisation d’enseigner », raconte un directeur d’établissement concerné par cette note ministérielle. « La question se pose alors si ce sont les bars ou les universités qui doivent être privilégiés. A Antananarivo, il est difficile d’identifier un endroit éloigné des bars. Le mieux serait d’interdire la vente d’alcool aux élèves voire aux étudiants portant des uniformes », suggère-t-il.   Il est à noter que l’abus d’alcool est un problème qui concerne la plupart des collégiens et des universitaires. Les sorties des étudiants s’accompagnent inévitablement de beuverie dans les bars, parallèlement à leurs différentes activités. « Toute incitation à la délinquance est contraire à l’éthique, à la déontologie de l’éducation et de l’enseignement supérieur », poursuit Miandrasoa Tsimanirihasina Andrianadison. Rappelons également que les bars ne sont pas autorisés à opérer aux alentours des églises. Aussi, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, la Préfecture de police d’Antananarivo-ville a récemment prévenu les salles de karaoké ou les bars et épi-bars de la Capitale de retirer la licence à ceux qui ouvrent au-delà de 21 heures. Les lieux de divertissement qui ne disposent pas de licence et d’autorisation d’ouverture en sont également concernés. Outre les tapages nocturnes et les saletés nuisant à l’environnement, ils dégagent des odeurs nauséabondes. Les épidémies de toute sorte prennent ainsi de l’ampleur avec les déchets éparpillés sur tous les trottoirs, laissés par les clients de ces bars.  Recueillis par  K.R.

La Vérité0 partages

Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) doit prendre des mesures concernant le transport des produits forestiers sur la RN44 Sud entre Vohidiala et  Moramanga. Des camions chargés de grumes, de bois carrés, de sacs de charbon… continuent de circuler librement sur cet axe routier la nuit contrairement aux  dispositions de la loi en vigueur. D’autres catégories de bois aussi voyagent certainement. La loi interdit formellement tout déplacement des produits sur l’étendue du territoire de 18 heures du soir à 6 heures du matin. La loi le stipulant n’est pas encore modifiée ou déclarée caduque. Pour le cas considéré, le trafic est particulièrement intense aux alentours de 21 et de 22 heures sur la portion Morarano Gare (MLA)-Moramanga. Curieusement, des gendarmes assurent le contrôle routier à cette heure-ci au niveau du lieudit Antanambao Ampitambe s’ils y sont absents le jour. Les véhicules transportant des produits de pin de la société d’Etat Fanalamanga sont facilement identifiables de par la nature des marchandises à bord. Ces types de produits aussi sont frappés par la même interdiction. Selon des ouï-dire entendus sur le terrain, les camions en infraction appartiennent aux riches forestiers basés dans la capitale du Mangoro. Ceux-ci ont l’habitude de braver la loi en vigueur.

ExceptionDes mois auparavant, les transporteurs en provenance du secteur nord en particulier s’obligeaient à se parquer dans les villages les plus proches dès la tombée de la nuit. En effet, de longues files se sont formées jusqu’au petit matin aux villages d’Amboasary Gara (MLA), de Morarano Gara (MLA) et d’Ambohimanarivo nonobstant le droit des riverains de la route qui endurent des tapages nocturnes à longueur d’années. Mais le paysage routier change à présent. Ces temps-ci, peu de camionneurs passent la nuit aux endroits habituels. Selon un haut responsable régional, les propriétaires des camions se plaignaient de la rigueur de la loi. Ils demandaient alors une autorisation de transport nocturne. Puisqu’il s’agit d’une loi, toute décision s’y rapportant relève de l’administration centrale. Un ancien haut responsable ministériel aurait ainsi accédé à la requête des transporteurs. Mais l’exception accordée aurait concerné uniquement les bois  semi-travaillés comme les planches et les palettes de bois destinées à l’exportation via le port de  Toamasina après avoir emprunté la RN2. Les malhonnêtes en auraient alors profité pour faire passer leurs marchandises en toute quiétude. La direction régionale de l’Environnement et du Développement durable d’Alaotra-Mangoro est tenue de renforcer le contrôle et la surveillance pour mettre fin à la gabegie qui va à l’encontre des valeurs et idéaux prônés par le régime en place.La rédaction 

La Vérité0 partages

Kidnapping - Les ravisseurs se sont enfuis avec un gosse hors de la ville

Un petit garçon de 3 ans fut enlevé le 24 mai dernier à Soavinandriana-Itasy. Le lendemain, ses ravisseurs ont exigé une rançon de 10 millions d’ariary aux parents de l’enfant pour le prix de sa liberté. Vendredi dernier, ces derniers ont envoyé la somme de 1 million d’ariary aux bandits histoire aussi pour les parents du gosse de connaître au moins l’identité de l’inconnu lequel est le propriétaire du numéro de téléphone avec lequel il s’est servi pour réceptionner l’argent. Ce fut chose faite. Entre-temps, l’affaire a favorisé une meilleure collaboration avec la Brigade criminelle et les sociétés d’appels téléphoniques mobiles. L’objectif était simple : avoir la traçabilité des ravisseurs. C’était dans ces circonstances que la Police les a localisés dans la Capitale, précisément à Ivandry. Mais cela n’a pas abrogé pour autant l’enquête. Le 3 juin dernier, les bandits ont de nouveau contacté les parents du petit otage mais cette fois-ci avec un autre numéro de téléphone. En procédant toujours comme la fois précédente, la Police a repéré d’où venait l’appel. Cette fois, il provient d’Andilamena et cela a facilité la tâche des limiers de la BC afin de savoir que le petit otage s’y trouvait avec les kidnappeurs. Du coup, les éléments de la BC s’étaient donc dépêchés dans cette localité du Nord-Est sise aux confins des Régions du Betsiboka et de l’Alaotra-Mangoro. Ils ont bénéficié de l’appui de leurs collègues basés localement. 

Ils y ont interpellés deux ravisseurs présumés dont l’un est une femme mais également le petit garçon. Tous sont embarqués dans la Capitale en vue d’une enquête.  L’enquête qui s’en était suivie a révélé que c’est un enfant né d’une liaison extra-conjugale du père du petit lequel  serait l’auteur du forfait du moins selon la Police. Or,  ce suspect avait longtemps vécu sous le même toit que les parents de ce gosse.   Avec ses complices, le jeune homme en cause a reconnu vouloir enlever son petit  demi-frère  et sa petite demi-sœur. Puisque celle-ci a pleuré beaucoup, les ravisseurs ont dû  l’abandonner dans son foyer et se contenter finalement du petit garçon. Ce dernier fut enlevé alors qu’il a joué et que ses ravisseurs étaient en train de commercer. Ils lui ont proposé de faire une petite promenade pour ne pas éveiller le soupçon du gosse. Franck Roland

La Vérité0 partages

Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel

Une série d’entretiens est au programme du Président de la République malagasy, à Genève, en marge de la 108e Conférence internationale du travail qui coïncide pour rappel avec le centenaire de l’Organisation internationale du travail (OIT). Hier, le Président Andry Rajoelina, a ainsi rencontré notamment le directeur général de l’Organisation internationale du travail. Il s’est également entretenu avec la chancelière allemande Angela Merkel. Lors de cet entretien, l’accent a été mis sur des domaines tels que l’énergie, l’environnement ou l’éducation. Convaincue notamment par les efforts déployés par Madagascar dans le domaine environnemental, la chancelière allemande a émis sa volonté d’appuyer la Grande-île via l’Union européenne. Une délégation ministérielle malagasy se rendra prochainement en Allemagne suite à l’invitation du numéro Un allemand. « Ensemble nous allons travailler avec l'Allemagne avec une approche pragmatique entre nos deux pays autour de projets concrets », a ainsi indiqué le Chef de l’Etat malagasy à l’issue de cet entretien. C’est le deuxième grand dirigeant européen rencontré par le Chef de l’Etat malagasy. A la fin du mois de mai dernier, le Président Andry Rajoelina avait rencontré officiellement son homologue français Emmanuel Macron. Et ce, trois mois après la première rencontre entre les deux hommes en marge du « One Planet Summit » à Nairobi.

La Vérité0 partages

La hiérarchie respectée !

 Le pays s’achemine vers une nouvelle configuration politique au sein de l’Assemblée nationale. Une majorité stable se profile à l’horizon. La Grande Ile se débarrassera pour de bon du démon de la majorité pirouette, versatile et instable. Les deux responsables des élections à Madagasikara, la CENI et la HCC, s’apprêtent chacune à leur niveau à publier les résultats officiels provisoires, pour la première, et les résultats officiels définitifs pour la seconde.Mais, les tendances affichées sur le tableau de la CENI à Alarobia montreraient déjà les allures de la nouvelle configuration de la future Chambre basse. Incontestablement, la plate-forme politique présidentielle, l’IRD, mène la danse. On est dans la logique de la victoire de l’IEM. Le peuple maintient la ligne directrice du programme soumise par Rajoelina Andry lors des campagnes électorales.Le récent scrutin des législatives met en évidence une hiérarchie au sein du microcosme politique local. La hiérarchie des nombres. Le parti du jeune timonier, Rajoelina Andry, domine l’échiquier national en termes de scores obtenus à travers les grands rendez-vous électoraux, référendum y compris, des dix dernières années.Dès 2007, le TGV écrasait le TIM, lors des municipales, à Antananarivo-ville. Une défaite que Ravalo, en pleine puissance de son pouvoir d’Etat, ne digérait point.

Depuis, le TIM est en perte de vitesse. A l’exception de quelques poches de résistance dans la Capitale et environs où s’agrippent des éléments irréductibles radicalisés autour de l’ancien président, le parti est en pleine décadence. Le référendum pour une nouvelle Constitution soumise par le régime de la Transition à dominance TGV recevait le plébiscite. En 2013, lors des présidentielles couplées avec les législatives au second tour, le candidat soutenu par le Mapar/TGV remportait la victoire tandis que le Mapar se taillait la part du lion à Tsimbazaza. En dépit des tentatives répétées de Rajao de saper à la base, le Mapar résiste à telle enseigne que lors des présidentielles de 2018/19, il gagnait haut la main le scrutin. Une victoire confirmée par les dernières législatives que la tendance générale l’attestait: 84 sièges pour l’IRD et 16 pour le TIM qui serait largement distancé par les « indépendants », 50 sièges. Certes, il s’agit pour le moment des résultats officieux mais on ose croire que les chiffres officiels ne le démentiront pas. Ainsi donc, une certaine hiérarchie des nombres au profit de la plate-forme des partis gravitant autour du Mapar/TGV règne sans partage dans le paysage politique malagasy. Hiérarchie des idées. Le programme structurant et cohérent de Rajoelina exposé à travers l’IEM pèse plus lourd par rapport au slogan creux et vide de sens de Ravalomanana Marc. Les idées rénovatrices soutenues par Rajoelina inscrites dans son projet de société et confortées par les Velirano importent mieux aux yeux de la population que des discours monosyllabiques tels les « vitako io », « haiko io » ou « misioka tokana aho dia tonga ny vola », etc.  Hiérarchie en termes de crédit ou confiance populaire. Le peuple accorde beaucoup plus de crédit aux   de Rajoelina qu’à celles de Ravalo encore moins à celles de Rajao. En effet, le jeune président bénéficie d’un capital de confiance gardé toujours intact auprès des concitoyens. Qu’on le veille ou non, le scrutin des législatives confirme la hiérarchie respectée. Ndrianaivo

Midi Madagasikara0 partages

Antsahamanitra : « Rock pentecôte » assure l’essentiel

La scène d’Antsahamanitra annonce les couleurs pour cet hiver grâce à « Pentecôte rock »Photo : Nary Ravonjy

Trois figures marquantes du rock malgache, Iraimbilanja, Tselatra et Green ont chauffé Antsahamanitra hier. Un pont entre les âges et surtout des coupures électriques à profusion.

Parfaite maitrise de la scène, accent musical constant… le tout voilé d’une nostalgie du rock standard correct, des années ’80 et ’90. Le concert « Pentecôte rock » d’hier, rassemblant les ténors, Iraimbilanja, Tselatra et Green ont été à la hauteur des espérances. Le tout rock d’Antananarivo, celui retrouvé sillonnant les représentations underground et aussi le public des scènes conventionnelles, s’est donné rendez-vous à Antsahamanitra pour un moment presque familial. Tenter l’aventure de rassembler du monde au centre-ville un jour de lundi de Pentecôte a été quelque peu un pari.

En première partie, le public a eu l’occasion de retrouver les groupes montants du métal tananarivien. A savoir, Nisea, apparemment emporté par l’ampleur de l’affiche et Spirity, des habitués des rassemblements rock de la capitale. Chauffé, le public qui s’attendait à trois groupes de légendes n’a pas été une mince affaire. Grâce à quelques riffs bien construits sur « Mana », pour Nisea et l’éternelle énergie partagée par Spirity sur scène, l’assistance a acquiescé leur représentation respective.

Papys féroces. Plus d’un quart d’heure après l’ouverture des hostilités, il fallait maintenant faire monter les têtes d’affiche. Du côté du public, tous les âges étaient représentés. Il faut dire qu’Iraimbilanja, c’est déjà plus de trente ans de scène. Green et Tselatra totalise plus d’un demi-siècle. Il n’était pas étonnant de voir dans le public des papys tous contents de jouir du spectacle avec ses descendants tous aussi métalleux. « Qui ne se souvient pas des ‘arendrina’ d’antan avec Iraimbilanja, des moments inoubliables », rappellent Fidy Manantsoa, la cinquantaine révolue.

Les trois formations se sont donc partagées la scène en plus de deux heures de scène. Allant des « Mosoara », « Ilay tsy miova », « Tovolahy »… la hiérarchie a été respectée. Devant la scène, les plus jeunes s’agglutinaient dans la fosse pour marquer l’habituel scénario des concerts de rock malgache. Ambiance bon enfant, « Pentecôte rock » est à réitérer et à élargir même. Ajouter d’autres anciennes gloires de ce genre musical pourrait remplir Antsahamanitra comme un œuf.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Changement climatique : Une réunion sur l’accès direct au financement à Durban

La Banque africaine de développement (BAD), le Fonds pour l’adaptation (AF) et le Fonds vert pour le climat (GCF) convoquent la première réunion sur l’accès direct au financement pour le climat. Plus de 30 entités d’exécution sont réunies à Durban pour élaborer une stratégie et un plan d’action. Pour accélérer et améliorer l’accès direct au financement climatique pour les pays en développement vulnérables au changement climatique, l’AF, le GCF, la BAD et l’Institut national sud-africain de la biodiversité (SANBI) unissent leurs efforts pour faciliter la réunion de plus de 30 entités de mise en œuvre accréditées à Durban, en Afrique du Sud. La réunion, qui s’est tenu du 5 au 7 juin, visait à promouvoir une communauté de pratiques communes pour les entités à accès direct (CPDAE) en adoptant un cadre de gouvernance, et en élaborant une feuille de route des activités visant à renforcer la capacité des membres de la communauté à : accéder efficacement, recevoir et utiliser le financement de projet d’accès direct de AF et de GCF.

Opportunités. « Cette initiative promet de donner aux entités un accès direct, des possibilités de travailler en étroite collaboration et d’établir des mécanismes robustes pour partager les enseignements tirés de la conception et de la mise en œuvre des projets», a déclaré Dr Mandy Barnett, directeur de SANBI. En effet, l’accès direct aux financements permet aux pays en développement – outre l’accès aux financements du climat – d’identifier et de mettre en œuvre des projets sur mesure, directement par l’intermédiaire d’institutions nationales accréditées basées dans les pays eux-mêmes plutôt qu’en dehors des organisations multilatérales. AF a été le premier à utiliser l’accès direct dans la pratique et a jusqu’à présent accrédité 29 entités nationales chargées de la mise en œuvre (NIE), tandis que GCF a accrédité 48 entités à accès direct (35 nationales et 13 régionales). Le Fonds pour l’adaptation compte 14 NEI qui sont également accrédités auprès du FCV et ses six entités de mise en œuvre régionales (EIR) sont également agréées.

 Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Fiarabe nitrongy « taxi Bajaj », tovolahy iray 18 taona maty tsy tra-drano

Nitrangana lozam-pifamoivoizana namoizana ain’olona indray tany Sambava, ny alahadin’ny Pentekosta, tokony ho tamin’ny sivy ora maraina, teo amin’ny toerana antsoina hoe : « Belle Souvenir ». Fiarabe iray no nitrongy « taxi Bajaj » avy ao aoriana, ka tovolahy iray 18 taona izay monina ao amin’ny Fokontany Soavinandriana, no maty tsy tra-drano. Olona roa hafa kosa naratra mafy, ka isan’izany ny mpamilin’ilay « bajaj ». Taorian’ny loza moa, raha ny vaovao voaray, dia nangataka raharaham-pihavanana ny fianakavian’ilay mpitondra kamiao nahafaty olona, ary nanaiky izy ireo ny handoha 16 tapitrisa ariary. Mba ho entina hikarakarana ny razana, dia natolotra afak’omaly ny lelavola 5 tapitrisa Ar, raha amin’ny volana septambra kosa ny ambiny. Tamin’ny fotoana nanoratana ny lahatsoratra, dia mbola tazomina vonjy maika atao famotorana ao amin’ny biraon’ny Polisy ilay mpamily nahavanon-doza.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Barea : une ferveur qui commence à se manifester

Ce n’est pas qu’un frémissement. Il s’agit d’un début de ferveur populaire. Les Bareas ont pu constater hier à Mahamasina que, les supporters malgaches sont derrière eux. Le stade municipal copieusement garni leur a fait une véritable ovation. La belle aventure qui a commencé, il y a  un an de cela, des lots de la victoire de l’équipe en terre soudanaise.  Ce qui s’apparentait à un exploit s’est confirmé par la suite, et aujourd’hui, ils sont prêts à  s’affirmer parmi les grandes nations du continent.

Barea : une ferveur qui commence à se manifester

Les amateurs de football malgaches sont des passionnés du ballon rond  et ils ne demandent qu’à s’enflammer et à soutenir leur équipe. Mais ils ont  toujours été déçus par la manière dont cette dernière a été coachée. Depuis la fin des années 70, le football malgache a opéré une  lente descente aux enfers. Par la  suite, ll y a eu quelques espoirs  qui ont été vite déçus. Les éliminations lors des compétitions africaines se sont succédé, entraînant le sarcasme des spécialistes étrangers. Aujourd’hui, il y a cette participation à la CAN 2019, montrant que le football malgache a des joueurs de qualité. Leur talent est reconnu à l’extérieur comme le témoignent ceux qui jouent dans les clubs  de l’hexagone ou d’ailleurs. C’est l’adoption d’un nouvel état d’esprit qui a enclenché la remontée du football malgache. L’arrivée de l’entraineur Nicolas Dupuis a été fondamentale. L’appel aux expatriés et l’amalgame des locaux et ces derniers a vite pris. La manière de gérer l’équipe a été exemplaire. Les succès se sont enchaînés et les passionnés du ballon rond  ont commencé à croire au renouveau. La qualification était là, mais ce n’était qu’un pas franchi. Maintenant, les Malgaches   ne doivent aller en Egypte pour faire de la figuration. La montée en puissance a commencé assez vite. L’équipe a bénéficié d’une bonne préparation, et a disputé des matches amicaux à l’extérieur. Les moyens financiers sont suffisants. L’engouement commence à monter.  La mobilisation des supporters est en train de se faire. Le «tso-drano » de tous les Malgaches les accompagne  dans cette compétition. Alefa Barea !

Patrice  RABE

Midi Madagasikara0 partages

Développement rural : Plus d’un milliard de dollars investis par les bailleurs de fonds

Le développement rural nécessite encore beaucoup de financements.

Une plateforme de coordination stratégique a été mise en place en remplacement du groupe des bailleurs de fonds qui financent le secteur du développement rural à Madagascar. Si auparavant, la présidence de ce groupement a été confiée à un bailleur membre, il a été voté à l’unanimité par tous les membres que cette plateforme sera désormais co-présidée avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Celui-ci est représenté par la Cellule de coordination et d’appui aux Projets et Organismes Rattachés (CPOR), dont le Coordonnateur est Raharinomena Fanja.

Modèle. Il s’agit d’une grande première dans l’historique de la collaboration entre ce département ministériel et ses partenaires techniques et financiers. Cette présidence de la plateforme constitue un modèle à dupliquer pour les autres ministères et les autres bailleurs œuvrant dans d’autres secteurs. L’initiative est née de la confiance mutuelle entre le MAEP et les bailleurs de fonds. En effet, ces derniers ont investi jusqu’ici plus d’un milliard de dollars dans le secteur du développement rural.  Une rencontre périodique entre les deux parties s’avère nécessaire afin de mieux structurer les interventions, et d’avoir un dialogue stratégique sur leur alignement et leur cadrage par rapport à la Politique Générale de l’Etat (PGE). La vision du ministère de tutelle se traduit d’ailleurs par le slogan : « vers l’autosuffisance alimentaire et le secteur Agricole moderne ».

Coordination. Notons que, les bailleurs membres de la plateforme sont : la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement  (BAD), l’Agence Française de Développement (AFD), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), la Coopération Technique Allemande (GIZ), le Département du Développement et de la Coopération Suisse (DDC), l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCDF), l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID).  Une coordination de leurs interventions en faveur du Développement Rural est ainsi de mise pour s’assurer de leur alignement aux orientations stratégiques du secteur.

 Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Foire « Fanoitra » : Un soutien aux micro-entrepreneurs ruraux

Les produits du terroir ont été exposés durant la 7e édition de la foire « Fanoitra ».

La 7e édition de la foire « Fanoitra » organisée par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche via le programme PROSPERER dans les régions Itasy et Bongolava et la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Itasy, s’est tenue la semaine dernière à Arivonimamo. Cette manifestation économique constitue une grande opportunité pour soutenir les micro-entrepreneurs ruraux opérant dans ces zones d’intervention du programme. En effet, ceux-ci ont pu exposer leurs produits qui ont été valorisés en vue de la recherche de débouché. « C’est également une occasion de développer les partenariats entre les exploitants agricoles familiaux et les opérateurs du marché », a soulevé Lanto Ramaroson, le directeur de Cabinet du ministère de tutelle lors de l’ouverture officielle de la foire « Fanoitra ».  Dans le cadre de cette foire « Fanoitra », de nombreux événements ont été organisés à part les ventes expositions des produits du terroir. On peut citer entre autres, la tenue des conférences thématiques contribuant au développement rural et de l’agro-business, le défilé de mode de vêtements confectionnés à base de tissus en soie et le concours d’art culinaire, plus précisément, la préparation du « bononoka ».  Les danses et chansons folkloriques ont entre temps animé la foire.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Antalaha : Raim-pianakaviana iray maty tampoka irery teny an-tanimbary

Nitrangana loza tsy nampoizina tao Ambatomitraka, Distrikan’ Antalaha, ny alakamisy teo, tokony ho tamin’ny 8 ora sy 12 minitra, ka raim-pianakaviana iray 35 taona, fantatry ny maro amin’ny hoe : Iaban’ny Pongany no maty tampoka teny an-tanimbary niasany. Tamin’ny enina ora naraina no niala tao an-tranony tao Andripitra, Fokontany Tanambaonampano ity lehilahy namoy ny ainy. Ary tamin’ny fito ora izy no nanomboka niasa teny an-tanimbary, ary taorian’izany dia nitolefika irery tsy tafatsangana intsony.

Raha ny vaovao voaray, dia mpanao trano (maçon) no tena anton’asan’ity raim-pianakaviana manambady aman-janaka avy any amin’ny Fokontany Antsahono, Kaominina ambanivohitra Ambodimanga, any amin’ny Distrikan’ Andapa ity, izay mila ravinahitra ao Antalaha. Nefa noho ny tsy fisian’asa dia voatery niasa teny an-tanimbary izy tamin’io andro io, ka izao nindaosin’ny fahafatesana tampoka izao. Raha ny voalazan’ny  vady navelan’ny maty, izay mpivarotra anana, dia taizan’ny aretim-bavony rangahy vadiny ary manao « crise » matetika, nefa noho ny tsy fisiam-bola dia tsy afaka mitsabo tena izy ireo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Championnat N1B : ASB sacré, USF et TMBB promus

Les basketteurs de l’ASB évoluent d’un cran au dessus.

L’équipe de l’ASB Itasy soulève son premier trophée au Championnat national. Benoit et ses amis accéderont en N1A en 2020.

Le championnat de Madagascar de basketball N1B hommes a rendu son denouement, ce week-end à Tsiaronomandidy après une semaine de compétition acharnée. Longtemps dominé par les clubs d’Analamanga, ce sommet national a vu l’émergence des équipes d’Itasy et de la Haute-Matsiatra. Quand l’équipe possède dans ses rangs le meilleur joueur championnat  en la personne de Fandrama Benoit Narcisse, l’équipe de l’USF Haute-Matsitra s’est contentée de la seconde place.  ASb Itasy a infligé une lourde défaite de 72 à 59 lors d’une finale où les gars d’Itasy ont brillé par leur talent et leur collectif bien rodé. Dès le premier quart-temps, les joueurs d’Itasy ont pris le jeu à leur compte. Le tableau affichait un score de 39 à 25 à la pause, et les deux autres quarts-temps n’étaient plus qu’une simple formalité. Déjà en demi-finale, les basketteurs de l’ASB Itasy se sont permis de luxe d’éliminer TMBB d’Analamanga sur le score de 76 à 56. Une équipe d’Analamanga qui vient d’être reléguée en N1B cette année.  Heureusement que les gars d’Analamanga se sont rattrapés dans le match de la troisième place de la dernière chance. La bande à Jernil Claude Tsilefitra, élu meilleur marqueur de la compétition, a battu MBC Atsinanana par 66 à 54  et a remporté le dernier ticket pour la N1A en 2020. Gérard de l’ USF de Haute-Matsiatra a été élu meilleur coach de la compétition. Ils auront ainsi l’occasion de rejoindre le gotha du basket-ball malgache. Outre la Coupe, l’équipe championne remporte des téléphones, goodies et des Tee-shirts offerts par Telma, partenaire de la Fédération malgache de basketball (FMBB). Actuellement, les yeux des férus du ballon orange attendent la reprise du regroupement en vue des Jeux des Iles de l’Océan Indien à l’Ile Maurice au mois de juillet.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimanarina : Fatin-jazaranosahabo 7 volana, nisynanarytaoanatytata-drano

Tranganahavalalaninasynahonenanaizaynahalatsa-dranomasonymaronahita no niseho, tetsyamin’nyFokontanyAmbohimitsinjo, BoriborintanyAmbohimanarina, afak’omalynaraina (alahadin’ny Pentekoty), tokony ho tamin’nyeninaorasysasany. Fatin-jazaranosahabofitovolanaeoizaymbolaniarakatamin’nytadim-poitrany no nisynanary tao anaty tata-dranotsylavitratoeram-panariam-pakoirayteny an-toerana. Rahanyfanazavanaazo, dianofonosinataminalambam-behivavynihoson-drànyrazana, arynataotaoanaty « sachet » maintyavyeo. Raha  nyfantatra, dia tovolahykelyirayizayhandehahanaryfakovaomaraina no nahitaan’ityzazakelyvaoterakaefamatynorakofanazava-maitsotaoanaty « dalle » ity. Tamin’nyalalan’nyfahitanaioakanjom-behivavyambonynihosin-dràio, diamisokatranyfanadihadianaataon’nytompon’andraikitraamin’nyfikarohanany/ireonahavanon-dozatamin’nyfamonoanazazatsymanan-tsinyizao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Rap : L’album « GPG2 » de Guizmo se révèle

Guizmo, le rappeur aux origines malgaches le plus « rock » de la scène française

Guizmo, un des rappeurs qui créent plus le buzz en France, vient de sortir un nouvel album intitulé « GPG2 ». Plus exactement le 9 juin, un produit attendu par la génération ’90 du rap, autant sur le sol français qu’à Madagascar. Si son nom sonne africain, Lamine Diakaté est particulièrement fier quand il évoque ses origines malgaches. En effet, sa mère est une malgache, de père et de mère, qui a trouvé l’amour auprès d’un originaire du grand continent voisin. Cependant, il a passé toute son enfance en France. Véritable phénomène du rap local, il est aussi connu pour ses frasques et ses excès. Cependant, le talent a toujours pris le dessus. En 2016, son  titre « Attendez-moi » fini single d’or.

Pour ce qui est de « GPG2 », la critique est déjà bouillonnante. Face à cette brique de béton composé de trente titres sur lesquels l’artiste s’engage en solo sans aucun featuring. L’auditeur pourra y trouver des titres comme « Dans l’espace », « Fou d’ivresse, ivre de folie », « Rédemption »… On y retrouvera toujours la qualité du verbe et beaucoup de références artistiques.Il faut tout de même souligner que Guizmo, c’est plus de 230 millions de vues sur Youtube. Il fait mieux que des rappeurs comme IAM ou NTM. Mais loin d’être une idole du numérique est son objectif.

Pour lui, le rap est une musique qui vit. En lui, en premier lieu, et qui lui sert à raconter sa vie. Que ce soit le côté obscur que le côté champs et prairies ensoleillés. Il traite les sujets qui fâchent, une rage silencieuse relâchée dans « Le bruit et l’odeur ». Ou encore les valeurs familiales sur « Ton pied, mon pied ». Sa maturité, Guizmo est aujourd’hui âgé de 28 ans, lui a apporté la confiance d’autres noms du rap français comme BigFlo, Sidiki Diabaté, Seth Gueko… « GPG2 » bousculera sûrement de nouvelles portes.

MaminirinaRado

Midi Madagasikara0 partages

Ambassadeur russe Stanislav Akhmedov : « Pas de conflits majeurs dans le transfert de pouvoir »

L’ambassadeur russe Stanislav Akhmedov a parlé des dernières élections présidentielles qui se sont passées sans incident majeur. (Photo Yvon RAM)

Une nouvelle composition de l’Assemblée nationale correspondra pleinement au niveau des objectifs fixés.

La célébration de la journée de la Russie s’est tenue le 7 juin dernier à l’ambassade dudit pays à Ivandry. Lors de son allocution, l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Stanislav Akhmedov a touché mot du dernier scrutin. « Nous regardons le futur de la République avec optimisme à cette nouvelle étape de son histoire, qui a été marquée par les élections présidentielles. L’organisation du scrutin a été hautement estimée par des observateurs locaux et internationaux. Probablement, c’était la première fois dans l’histoire moderne de Madagascar, où le transfert de pouvoir sans avoir procédé à des conflits majeurs et dans les cadres légaux et démocratiques ». Et d’ajouter qu’« on espère qu’une nouvelle composition de l’Assemblée nationale correspondra pleinement au niveau des objectifs fixés ».

Attention particulière. L’ambassadeur a également fait savoir que « nous saluons et soutenons les efforts du Président de la République dans le cadre de la mise en œuvre de son Initiative Emergence Madagascar qui devient une réponse effective aux attentes de la population. De notre part, on essaie de faire notre mieux pour aider Madagascar dans cette entreprise, tout en accordant une attention particulière aux domaines prioritaires. Dans ce contexte, on se félicite de l’intensification de la coopération  en matière de sécurité, de formation de cadres, de transport et de santé ».

Coopération. Notons que cette cérémonie a vu la présence du président du Sénat, Rivo Rakotovao , et du ministre de la Défense Nationale le Général de Division Léon Jean Richard Rakotonirina, ce dernier ayant représenté le ministre des Affaires Etrangères. Lors de son intervention, le ministre de la Défense Nationale n’a pas manqué de parler de la coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de la santé, de l’enseignement supérieur et scientifique, du tourisme et du commerce.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Bande dessinée : Le festival « Gasy Bulles » centré à l’Aft

Le talent des jeunes bédéistes malgaches n’est plus à prouver

Le festival « Gasy Bulles » démarrera le 14 juin jusqu’au 22 juin à l’Alliance française d’Andavamamba. Pour cette édition, le septième national art semble vouloir renouer un contact plus direct avec le public. Puisqu’au programme, on retrouvera une séance de rencontre entre bédéistes et public le premier jour à partir de 14 h. Avant cela en guise d’ouverture, le vernissage de l’exposition intitulée « Zazadala » se fera à 11 h. Le lendemain, la programmation propose  des séances de face painting, cosplay, caricature… Ce seront les plus jeunes qui auront l’occasion de se lâcher. Le festival en est cette année à sa 15e édition.

Le 15 mai toujours, ce sera un moment inédit avec le concert de Zazadala avec une animation « Duel royal ». Tout un concept. Ce beau programme cadrant dans le défoulement graphique débutera à 16 h 30. Le 19 juin, il y aura une séance de projection sur les héros de la bande dessinée sur le parvis à partir de 18 h. A première vue, ce festival « Gasy Bulles » se joue quelque peu dans le minimalisme. Il n’a pas investi plusieurs lieux comme ce qui se faisait auparavant. Par contre, avec la montée en puissance de la nouvelle génération de bédéistes, on s’attend à avoir quelques surprises.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Andro eran-tany ho an’ny tontolo iainana : Adino tanteraka ny fisiany teto Toamasina omaly

Tsy voahaja noho ny tsy fahalalan’ny maro sy ny tsy fisian’ny fampahafantarana, ilay fepetra noraisin’ny fanjakana ny hampitsaharana ireo fiara rehetra tao anatin’ny adin’ny iray, tamin’ny 09ora hatramin’ny 10ora, ho fanajana ny tontolo iainana noho ny setroka avoakan’izy ireo. Takon’ny disadisa noho ilay tsy niasana omaly nataon’ny fanjakana izany, ka saika nirona tany amin’io resaka fetin’ny silamo namarana ny Ramadan io avokoa ny sain’ny rehetra. Izy ireo koa tsy nanaja ity fepetra noraisin’ny fanjakana ity omaly tamin’ny fanaovana hetsika nitety Tanana niaraka tamin’ny fiara sy moto maro be noho izany fetin’ny “Aid El Fitr” izany, izay tao anatin’ny ora sy ny fotoana voatondron’ny fanjakana mihintsy no nanaovana izany omaly teto Toamasina. Ireo fikambanana manao hetsika momba ny fampandraisana anjara ny tanora momba ny tontolo iainana no tompon’andraikitra mandritra ny 10 andro eto Toamasina, eny amin’ny toerana manana “Viavitiana” na “Place Bien-Aimé”, izay karakarain’ny “Mirage Creative Event” miaraka amin’ny orinasa “pousse-pousse” ary ny talem-paritry ny serasera sy ny kolontsaina, no nanao hetsika io omaly io. Niompana tamin’izay lohahevitry ny hetsika no nataon’izy ireo ka ny fanadiovana ny moron-dranomasina amin’ireo fako plastika no natao nandritra io andron’ny omaly io ho azy ireo. Ankoatra izany na andro tsy fiasana nefa nandraisana karama aza ny omaly dia nanohy ny fianarany hatrany ireo sekoly tsy miankina sasany sy ireo sekolim-pinoana teto Toamasina. Ho azy ireo dia efa voafaritra mialoha avokoa ny fandaharam-pianaran’izy ireo ka sarotra ny manova azy eny an-dalana noho ny fanadinana sy ny fandaharam-pianarana tsy maintsy henjehina ny fahavitany ara-potoana. Ho an’ireo sekoly tsy miankina sasany sy ireo sekolim-pinoana nianatra omaly dia noho izy ireo ao anatin’ny fanadinana avokoa ny antony raha ny fanazavana azo.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Partenariat Madagascar-Australie : L’humain au centre des préoccupations

Jenny Dee, l’Ambassadrice d’Australie lors de l’inauguration de l’aile Orthopédique et traumatologie du Centre Hospitalier de Soavinandriana ou CENHOSOA vendredi 7 juin dernier.

L’Australie entend approfondir ses partenariats avec Madagascar. Ce sont là les propos avancés lors de l’inauguration de l’aile Orthopédique et traumatologie du Centre Hospitalier de Soavinandriana ou CENHOSOA vendredi 7 juin dernier. Une rénovation financée par le programme d’aide directe (DAP) de l’Ambassade d’Australie et soutenue par l’ONG australienne Australian Doctores for Africa (ADFA). L’événement était l’opportunité pour son Jenny Dee, Ambassadrice de l’Australie, de faire savoir que « l’Australie soutiendra six nouveaux projets en 2019 ». Entre autres, des projets liés à la protection des victimes de la traite humaine, l’augmentation des revenus des tisserandes traditionnelles, la prévention de la violence sexuelle, l’amélioration de l’accès aux produits menstruels, ainsi que l’éducation en matière d’hygiène pour les jeunes filles des régions rurales. Toujours dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays, l’Australie a fait don de 3,6 millions de dollars australiens qui ont été alloués par le gouvernement Australien au Programme Alimentaire Mondial (2018-2019). Une initiative qui entre dans le cadre d’aide humanitaire d’urgence pour les régions vulnérables du sud de Madagascar.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Zandary roa naiditra am-ponja vonjy maika noho ny kolikoly

Taorian’ny fandalovan’ny Jeneraly Kaomandin’ny Zandarimaria tany amin’ny Distrikan’i Sambava, izay nitokana biraon’ny Zandary manara-penitra «Poste avancé » tao Farahalana, ny 6 jona teo, dia Zandary roa miasa ao amin’ny Borigadin’ Amboangibe, izay voarohirohy ho niray tendro tamin’ny mpangalatra lavanila no natolotra ny Fitsarana tao Antalaha, ary taorian’izay dia nabodoka am-ponja vonjy maika miandry ny fotoam-pitsarana azy ireto Zandary roa, izay lefitry ny Kaomandin’ny Borigady ny iray, raha G1C (tsipika telo) kosa ny Zandary faharoa.

Raha ny vaovao voaray, rehefa nandray lelavola 3 tapitrisa ariary ireto Zandary voarohirohy ireto, dia nanome fahafahana an’ilay mpangalatra lavanila tra-tehaka. Tsy nanaiky ny famotsorana an’ity mpangalatra ity anefa ny tompon’ny lavanila very, ka nametraka fitoriana tany amin’ny Fitsarana. Fantatra ihany koa, araka ny tati-baovao voaray hatrany, fa dia Zandary miisa efatra izay nampanaovina iraka anaty « opération » fandriampahalemana momba ny lavanila no nandraisan’ny Ben’ny tanàna any an-toerana fitarainana momba ny fakana vola tsy ara-drariny amin’ ireo tantsaha voalaza fa nioty lavanila nialohan’ny fotoam-pisokafan’ny tsena.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

MPTDN : Ramboasalama Fabien, nouveau « Dir Com »

Le nouveau « Dir Com » du MPTDN

Le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique Christian Ramarolahy, étoffe petit à petit son staff technique. Lors du dernier Conseil des Ministres,  le nouveau directeur de la Communication de ce département ministériel a été nommé. Il s’agit de Ramboasalama Fabien Ranaivoson. Ayant travaillé dans le secteur privé, le nouveau « Dir Com » du ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique aura du pain sur la planche, notamment sur la gestion des communications relatives aux différentes réformes annoncées par le ministre , dont l’ouverture de l’utilisation de la fibre optique aux autres opérateurs et la mise en place de « Poste Money ».

Apple à candidatures. Le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique a lancé un appel à candidatures pour le recrutement à ses différents postes de responsabilité. Ceci pour répondre aux exigences de la transparence et de la compétence d’une part, et pour mettre fin au clientélisme et au favoritisme d’autre part. Ce procédé de sélection n’est malheureusement pas appliqué dans d’autres ministères. Or, force est de reconnaître que, le capital humain joue un rôle majeur pour la réussite d’une organisation.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Institut Malagasy du Leadership : Sortie de la première promotion baptisée ALPHA

L’IML a attribué son Executive Certificate à 19 sortants, lors d’une cérémonie organisée, vendredi dernier au Carlton Anosy.

Ce sont 19 auditeurs de cinq nationalités différentes, qui ont reçu l’Executive Certificate de l’IML (Institut Malagasy du Leadership). Une cérémonie dédiée à cette toute première promotion baptisée ALPHA s’est tenue le 7 Juin dernier à l’Hôtel Carlton Anosy. « Ils seront les pionniers de la nouvelle génération d’acteurs de développement qui ont recherché à mieux se préparer pour diriger les secteurs économiques et administratifs du pays, mais aussi à l’international. En effet le programme proposé a déjà fait ses preuves au niveau de la compagnie globale partenaire de l’IML. Il n’est point nécessaire de voyager à l’étranger pour en bénéficier », a indiqué Mamy Rakotondraibe, président de l’IML. D’après ses promoteurs, cet institut initialement lancé en janvier 2019, est né d’une initiative entre CEDS, IEP et dirigeants d’un groupe international présent à Madagascar. D’après les explications, l’Institut a été créé pour que nos dirigeants puissent mener sans faillir, avec courage, humilité, détermination, et susciter l’envie de réussir ensemble servant le bien commun. Ainsi naîtra une société fière et reconnaissante par la grandeur de leurs actes.

Potentiel. Selon l’optique de l’IML, dans chaque grand professionnel est enraciné un excellent leader. « Nous sommes persuadés, qu’une fois éveillé, cet excellent leader peut mener le changement avec assurance et détermination que le monde et les communautés d’aujourd’hui inspirent à avoir. C’est ainsi que l’IML s’engage à dispenser des expériences participatives à fort impact, basées sur des échanges à caractère unique et dans des conditions exceptionnelles pour éveiller ce leadership en chacun des grands professionnels avides de réussite. L’institut offre également des formations de haut niveau en leadership sur trois mois avec un présentiel de 12 jours, et sanctionnée par un Executive Certificate Trium IML-CEDS-IEP Leadership à l’international. Le cursus se dispense en trois niveaux successifs où le leader est amené à débloquer son potentiel. Le second niveau le prépare à réussir dans son environnement professionnel et social. Le dernier niveau se focalise à débloquer le potentiel de ses collaborateurs. Aux formations théoriques s’ajoutent les applications sur terrain pour favoriser les échanges,  les ‘feedbacks’ et ‘debriefs’ », ont expliqué les fondateurs de l’institut. D’après leurs propos, l’IML s’adresse à des hauts cadres privés ou publics avec une expérience de management confirmé. Maîtrisant les techniques de leur métier, sanctionnées par des diplômes d’études supérieures, ils souhaitent acquérir une véritable émancipation en Leadership en suivant un processus permettant de forger leur attitude, forger leur état d’esprit et donner un sens à leurs actions.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohibao : Mpianatra hita faty tao anaty rano

Tsy misy izay tsy miresaka ity tranga ity ny mponin’Ambohibao sy ny manodidina azy, tsy milamin-tsaina koa ireo ray aman-dreny. Mahakasika ny tsy fahitàna ny zazalahy iray izay mipetraka eny an-toerana ary mianatra eny amin’ny manodidina ihany ity raharaha ity. Ny talata teo, tsy nody ilay zaza raha tokony misakafo any an-tranony isan’atoandro alohan’ny hiverenany mianatra ny tolakandro. Nanomboka teo no nikoropaka ny reniny izay nanao antso tamin’ny man odidina, ny mpiara-monina ary ny tambajotra sosialy noho ny fahaverezan’ny zanany. Tao anatin’izay dia niely faran’izay haingana ny feo ary nandeha koa ny honohono isan-karazany satria vetivety dia samy nahalala ny fisian’ny fahaverezan’ilay zaza ny rehetra avy amin’ny alàlan’ny aterineto, indrindra indrindra. Tonga hatramin’ny fisavàna ny tranon’olona iray izay monina teny an-toerana rehefa nisy ny tondro molotra sy tsaho tsaho nandeha. Ary dia tena niely faran’izay haingana tokoa ny manodidina ny zava-nitranga satria vao nisy ny famoahana sary izay tsy voatery mifandraika akory tamin’ny zava-nisy dia efa tonga ny olona ny hijery izany. Niara-tonga tamin’ny zandary izay sady nahazo alàlana avy amin’ny fampanoavana ny hisava ny trano ny olona marobe. Tao anatin ‘izay anefa dia voatery ny nandefa etona mandatsa-dranomaso satria niakatra ny feo ny amin’ny hanaovana fitsaram-bahoaka sy ny mpanakorontana izay nikasa ny handoro ny trano. Tontosa ihany ny fisavàna izay sady tsy nahitàna ilay zaza voakasika. Mbola nitohy ihany ny fanadihadiana sy ny fikarohana hatreo ary tao anaty tambajotra sosialy dia efa nihazakazaka ny toe-draharaha izay efa tonga tamin’ny savorovoro. Omaly kosa, tetsy Andranovory dia nisy nampandre ny manam-pahefana momba ny fisian’ny fatiolona iray tao anaty rano. Rehefa nohamarinin’ny mpitandro ny filaminana sy ny tompon’andraiktira dia ilay zaza izay very sy nokarohina ilay izy. Tombanan’ny manam-pahaizana amin’ny fijirihina razana ho efa efatra andro teo no nahafatasan’ilay zaza izay hita tao anaty rano. Novonoina ve ? Handrasana ny fivoaran’ny fanadihadiana..

D.R