Les actualités Malgaches du Lundi 11 Mars 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara26 partages

Faravohitra : Mpanolana mpanao « shooting », tsy namelan’ny olona

Nataon’ny olona nahita faisana… (sary nindramina)

Tezitra ny olona. Misesy loatra ny sinto-mahery ary tsy vitan’izany fa nisy heloka bevava roa nisesy teo an-toerana, izany hoe Mangarivotra-Faravohitra tao anatin’ny herinandro. Ny iray dia tovovavy izay nofitahina tamin’ny facebook ary naolana teo amin’ny manodidina teo.  Ny faharoa indray dia tovolahy izay nisy nanala ny maha-lehilahy azy no sady nomena poizim-boalavo. Io farany dia maty tany amin’ny hopitaly, vao tsy ela akory izay. Mbola tsy voafafan’ny mponina eny an-toerana izany asa ratsy izany no nisy sioka tokana nandeha momba ny fisian’ny mpanendaka teo amin’ny elanelan-trano. Poa toa izay dia vory ny vahoaka. Tapi-dalan-kaleha ilay mpanendaka na saika mbola hanavotr’aina aza. Toy izao ny zava-nisy : manodidina ny tamin’ny sivy ora sy sasany maraina, nisy tovovavy izay tsy nahalala ny lazan’i Faravohitra angamba ka saika hanao « shooting » teo amin’ny manodidina. Ny fakan-tsary aloha no nalain’ilay olon-dratsy voalohany. Nambanany tamin’ny sabatra ary notereny hanaraka azy tao amin’ny lobolobo kely teo amin’ny manodidina. Ny herisetra teo dia efa nandeha. Nisy naratra, vokatr’izany, teo amin’ny tenda sy ny tanan’ilay vehivavy. Noterena indray io farany ny hanala ny akanjony. Teo no nahavita niantso vonjy izy ary tena henon’ny manodidina izay toa efa manao andrimaso na antoandro na alina, izany antso izany. Poa toy izay dia voahodidina olona ny tanàna. Raikitra teo ny fanenjehana ilay olon-dratsy izay nanao izay ho afany hialàna teo an-toerana. Tsy afa-nanohitra firy mantsy satria feno ny vatan-dehilahy ary voafehy ny tanàna. Nandeha ny daroka isan-karazany ary notarihin’ny olona, izay efa romotra tanteraka tamin’ny nataony,  tamin’ny tady izy. Samy nanala ny fony teo avokoa izay nahita, hatramin’ny vehivavy aza. Raha nisy kely foana dia saika tonga tany amin’ny famonoana ho faty azy, saingy mbola hendry ny olona. Nantsoina ny polisy izay naka azy teo ary nitondra azy, izay mbola nifatopatotra ny tenany, teny amin’ny komisarian’ny boriborintany fahatelo. Nandeha ny feo teo an-toerana, fa io lehilahy io koa ilay nisandoka ho mpanao « shooting » izay nanolana tovovavy iray nony avy eo, tsy taiza izany fa mbola teo Faravohitra hatrany. Anjaran’ny polisy no manamarina an’izany. Mangataka ny olona ny mba hanamafisana ny fisafoana eny an-toerana, satria andro maraina dia efa miseho ny heloka bevava, toy  ity nitranga omaly ity : amin’ny sivy ora dia  efa misy maka tovovavy an-keriny mba haolana…

 D.R

Midi Madagasikara3 partages

Semi-marathon – Championnats nationaux : Mampitraotse et Seheno Raharinirina sacrés

Le podium féminin avec la présidente de la FMA, Norolalao Andriamahazo.

Les championnats de Madagascar de semi-marathon 2018 se sont déroulés à Antsirabe, sur un parcours très propice aux performances. L’athlète du Cospn, Mampitraotse  s’est imposé chez les hommes. Seheno Raharinirina a devancé ses rivales en s’offrant son premier  titre national.  

C’est allé vite, très vite pour Mampitraotse. En menant la course en tête, cet athlète du Cospn Boeny a remporté facilement la victoire en signant un chrono de 1h 07 mn 17 sec. Juste après 5 km après le coup d’envoi de la course, il s’est détaché du peloton et arrive à garder cette distance jusqu’à la fin. « J’ai entamé une préparation continue et cela a payé. C’est ma troisième victoire de la saison après celle du 3000 m sur piste le 2 février et le cross-country le 16 février à Fianarantsoa. Je peux dire que j’ai bien commencé la préparation des Jeux des Iles à l’Ile Maurice » a déclaré le champion de Madagascar. A Maurice, il défendra son titre aux 10000 m et sera également engagé au semi-marathon et au 5000 m.  Le public d’Antsirabe s’attendait beaucoup du duel entre Mampitraotse et Hajanirina. Mais, le militaire du Cosfa a dû se contenter de la 2e place avec un temps de 1 h 09mn 18sec. Son coéquipier Hervé Patrick complète le podium avec 10 secondes de retard, 1 h 09 mn 28 sec. Fulgence Rakotondrasoa échoue au podium.

Nary et Fred, les deux photojournalistes inconditionnels de la course de fond.

Premier sacre. Chez les dames, Seheno Raharinirina du 3FANS a créé la surprise en surclassant les favorites de l’épreuve. Elle a attendu le 10e kilomètre   pour placer une accélération infernale. Elle était en tête et se détache de ses adversaires. Seheno est créditée d’un chrono de 1 h 29 mn 29 sec. « C’est mon premier sacre national après la 3e place remportée en mois d’octobre au semi-marathon organisée par la fédération en remplacement  d’un marathon. Pour l’heure, j’ai les yeux rivés sur les Jeux des Iles » a expliqué, la nouvelle reine du semi-marathon. La seconde place est revenue  à Olivia Rabemihoatra de la CNaPS avec un chrono de 1 h 31mn 13 sec devant Fenosoa Razanajanahary de l’AS PTT avec 1 h 32 mn 55 sec. Comme annoncé, ces joutes nationales ont servi aux techniciens au sein de la FMA de confirmer les places des athlètes pour les courses à longue distance. Du côté des juniors, Tanteraka Diariniaina du 3FANS (1h 38 mn 11 sec) et Michael Tojoniaina de l’ASPTT (1h23 mn 30 sec) ont été sacrés respectivement chez les filles et les garçons.

Regroupement. Pour l’heure, la FMA attend le coup d’envoi officiel du regroupement initié par l’Etat à quatre mois des jeux. Comme en sport, il n’y aura pas de miracle, le clan malgache va récolter les résultats dignes de la préparation. « Pour le regroupement des présélectionnés, l’Etat a limité la liste à 40 ce qui est insuffisant, nous demandons une liste de 52 athlètes » a insisté, Tsiry Manantena Rakotomalala, directeur technique national. A Antsirabe, les athlètes ont donné le meilleur d’eux-mêmes vu que l’enjeu était de taille. 105 athlètes licenciés et non licenciés ont participé à la course issus de 6 ligues régionales à savoir Analamanga, Itasy, Atsimo-Andrefana, Boeny, Diana et Vakinankaratra, hôte. Des courses de relais inter-établissements réservées aux minimes et interclubs pour les cadets ont été organisées. « Nous remercions nos partenaires à savoir Star à travers Eau-Vive, Telma, Socolait de nous avoir soutenu durant ces sommets nationaux et pour ceux à venir » a conclu, Norolalao Andriamahazo, présidente de la fédération malgache d’athlétisme.

T.H

Midi Madagasikara3 partages

Epargne et prêt numérique : Grand succès de m-kajy sur le marché financier

Remise du lot de 2 millions d’Ariary à la gagnante de la tombola TaonaVaovao m-kajy.

Le nouveau service m-kajy lancé en avril 2018 par PAMF (Première agence de microfinance) en partenariat avec Orange Madagascar gagne de plus en plus de terrain. S’opérant via Orange Money, le service couvre déjà, presque tout le pays.

m-kajy a récompensé les bonnes habitudes d’épargne et d’emprunt de ses clients. Suite à la tombola « TaonaVaovao m-kajy », organisée par PAMF et Orange Money du 15 janvier au 13 février 2019, le gros lot de 2 millions d’Ariary a été attribué à Ramanampisoa, une des premières utilisatrices du service m-kajy et utilise ce service régulièrement depuis mai 2018.

« J’ai été très surprise, a-t-elle affirmée, lorsqu’on m’a annoncé que j’étais l’heureuse gagnante de la tombola TaonaVaovao m-kajy. J’utilise principalement le service m-kajy pour épargner, ce qui me permet de sécuriser mon argent et gagner des intérêts. Le service est très simple, fiable et facile à utiliser via mon compte Orange Money sur mon téléphone. J’en suis entièrement satisfaite et je recommande m-kajy à tous les clients Orange Money », a témoigné l’heureuse gagnante.

Succès. Selon les responsables d’Orange Money, des milliers de clients des quatre coins de la Grande-île ont déjà épargné et contracté un prêt m-jaky, pour répondre à leurs besoins, tant en matière de consommation, d’affaires, d’éducation, de santé, d’urgence ou d’autres. « m-kajy a été lancé le 11 avril 2018. Facilement accessible, simple d’utilisation, sans restriction géographique, ni dossier papier requis, le service s’est rapidement imposé dans les habitudes de la population Malgache », ont affirmé les promoteurs du service. Davlatyor Jumakhonov, DG de la PAMF d’ indiquer  que l’un des objectifs majeurs de la PAMF est de satisfaire les besoins de la population Malgache par la fourniture de produits d’épargne et de prêt adaptés à leur besoin, à moindre coûts et facilement accessibles via des canaux digitaux sur toute l’île. « Grâce à m-kajy, PAMF et Orange Money participent activement à l’inclusion financière à Madagascar en permettant  à chaque malgache d’épargner pour l’avenir et d’emprunter pour investir via son compte Orange Money », a-t-il soutenu lors de la cérémonie de remise de prix au siège de la PAMF à Antsahavola. Bref, ce service financier numérique s’étend très vite sur tout le territoire malgache ; et affiche un grand potentiel de développement.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Football- Ligue des champions : La CNaPS Sport en démonstration !

La première journée de la Ligue des champions de football a donné lieu, vendredi, à des résultats logiques avec la confirmation des ténors à l’exception peut-être de JET Mada tenu en échec par le Voromahery Ambatondrazaka.

C’est parti pour la ligue des champions de football qui regroupe 23 équipes issues des ligues régionales et les deux finalistes du championnat d’Analamanga et d’Itasy.

Une première journée conforme à la logique où dans un stade d’Ampasambazaha noir de monde, la CNaPS Sport et ses jeunes recrues ont réalisé le match parfait.

Camouflet. Le contraire aurait étonné car le FC Grand Sud ne faisait pas, au propre comme au figuré, le poids devant une belle machine à gagner de la CNaPS..

Quand Degera ouvrit le score dès la 5ème mn, on sentait déjà que cette CNaPS là allait infliger un camouflet à son adversaire du jour.

Le même Degera corsa l’addition à la 44è mn avant que Toby ne marqua presque coup sur coup (49è et 53è).

La démonstration ne s’arrêta pas là, le temps pour Tipe d’apporter du sang neuf avec la rentrée de Tolotra à la place de Tafita puis de Tendry par Paul Kely.

Ce dernier ne tarda pas à faire parler de lui en inscrivant le 5ème but à la 64è mn.

Et alors qu’on croyait que le score allait rester là, Lalaina et son déboulé à l’aile conclut sa course sur un splendide but.

Maintirano absent. A 6 à 0, le tout Ampasambazaha se dit que cette année encore, la CNaPS Sport fait partie des prétendants sérieux pour le titre.

Dans les autres matches qui se sont tenus à Ampasambazaha, Zanakala massivement soutenu par le public, s’offrait la peau de l’AS FITAFA par 4 buts à 1 tandis que le FC Vakinankaratra s’imposait par 5 à 1 devant le JOFAMA d’Ambositra.

Dans les autres sites notamment à Toamasina, la plus belle opération était l’œuvre de l’AS Adema qui a pris une sérieuse option en battant le champion local, Tia Kitra, même par la plus petite des marges, 1 à 0.

La surprise du jour venait du Voromahery Ambatondrazaka qui tenait en échec le JET Mada sur un score nul et vierge.

Quant au troisième match, il n’a pas pu se tenir car l’AJSM Melaky n’était pas arrivée. Une habitude pour le champion de cette ligue bien trop enclavée pour espérer honorer les compétitions nationales. Et de deux choses l’une, soit l’équipe locale déclare forfait , soit  dans le cas inverse c’est l’équipe adverse qui ne peut pas rallier Maintirano à l’autre bout du monde.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

L’Algérie à un tournant de son histoire

Entre l’Algérie et  Madagascar, les liens se sont tissés et raffermis durant la deuxième république, entretenus par l’amitié révolutionnaire nouée entre les présidents Ratsiraka et Boumédienne. Puis  ils  se sont distendus et sont devenus protocolaires. Mais les Malgaches suivent toujours l’évolution de ce pays frère  et l’actualité récente ne les laisse pas indifférents. Les Algériens veulent tourner  une page de leur histoire, en  refusant de voir Bouteflika briguer un cinquième mandat.

L’Algérie à un tournant de son histoire

Ce n’est pas une insurrection, mais un mouvement populaire spontané. Les Algériens ne veulent plus d’un système qui les étouffe et qui les empêche de vivre une vraie démocratie. Le dépôt de candidature du vieux président, loin de  calmer la contestation, n’a fait que l’attiser. La grève  générale qui a été lancée hier et qui a été très suivie montre que le clan au pouvoir ne pourra pas calmer le mouvement. Pour  calmer le jeu, ce dernier a décidé d’avancer les vacances des étudiants et même  de les prolonger. En fait, ce sont les jeunes qui rejettent avec force le mode de gouvernement du clan au pouvoir. Abdelaziz Bouteflika est  une  véritable icône de la révolution algérienne. Mais, c’est aujourd’hui un patriarche affaibli par la maladie. Il  n’est plus que  l’ombre du grand dirigeant d’antan. Ses  deux frères sont les véritables patrons du système mis en place.  Actuellement,  le vent du changement est en train de souffler. On est au XXIème siècle et il n’est plus possible d’imposer un pouvoir hermétique. On ne peut plus réprimer les mouvements populaires. La tentation de la répression  pourra gagner le pouvoir, mais le résultat serait pire que la solution trouvée. Ce dernier   essaie donc de manœuvrer, mais  la soif de démocratie est trop forte pour être étouffée. L’Algérie est à un tournant de son histoire et elle ne doit pas marcher en  reculant , mais aller de l’avant.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Iajaky-Ambositra : Firotsahana ny tamboho, zazalahy iray no maty

Vokatry ny fahavaratra sy ny andro ratsy, dia tsy nisahatra nilatsaka ny orana teto Ambositra, miha malemy ny tany ary  tsy vitsy ireo tamboho mianjera. Vokatry ny fahavaratra sy ny andro ratsy, dia tsy nisahatra nilatsaka ny orana teto Ambositra, miha malemy ny tany ary  tsy vitsy ireo tamboho mianjera, toy ny zava-nisy  ny zoma 8 martsa lasa teo, tokony ho tamin’ny 5 ora hariva. Nianjera ny tamboho lehibe iray vita rarivato, ka nahafaty zazalahy iray 10 taona izay nilalao  teo ambaniny, toy ny nahazatra azy.Na dia niezaka  aza ny olona namonjy ilay zaza, dia tsy tana intsony ny aina, vokatry ny firotsahan’ ny tany nifangaro tamin’ny vato “moellon” marobe. Marihina, fa io zazalahy io dia mpianatra ao amin’ny EPP Ramonja-Ambositra. Ilaina ny fandraisana andraikitry ny  tsirairay amin’ny fisorohana ny loza, fa indrindra amin’izao fotoam-pahavartra izao, koa samia mitandrina.

Anastase

Midi Madagasikara1 partages

Vintage,vintage

L’on dira ce que l’on voudra mais le fait de  réduire  à 0%  les droits et taxes d’importation  des  friperies  à Madagascar  n’est pas opportun. Les fripes ont  tué  une filière : celle du textile  du pays. Des emplois ont été détruits et des activités disparues. Que sont devenus les champs de coton où les paysans du Sud-ouest et de l’Ouest  pouvaient tirer des revenus complémentaires à côté  de ceux  de  leurs activités agricoles? Que sont devenues les unités textiles  et leurs milliers d’ouvriers ? Qui  approvisionnent les  zones franches d’usines de confection ? Où sont passées les couturières et leur savoir-faire  des marchés qui  cousaient une chemise, une robe  en quelques minutes ? Et même la culture passe à la trappe, par exemple,  dans le Sud-est, il est de coutume d’étrenner  obligatoirement lors des fêtes ou  des cérémonies traditionnelles  des habits neufs, surtout à la campagne. Des défilés de paysannes en Gucci, Celio etc. dansant le batrelaka deviennent  maintenant  le clou des fêtes.    Pourquoi ?  Parce que les  fripes sont bon marché,  plus solides et parce qu’elles sont plus chic et suivent donc  la mode, celle  de la mondialisation, celle du vintage

En 2016, l’Accord de Partenariat Economique intérimaire (APEi) avec l’Union Européenne  dont  Madagascar  est signataire marque un tournant. Désormais, la collecte et la gestion des vêtements de « deuxième main » sont devenues des activités pourvoyeuses d’emplois et  de ressources dans les pays développés. La nouvelle directive : «  Rien ne se jette, tout se conserve » est de rigueur. Et c’est payant, dans ces pays européens  où de plus en plus de personnes exclues du monde du travail sont  réinsérées  dans les centres de tri, de réparation, de recyclage  et enfin d’expédition des vêtements non récupérables et non recyclables.  Le chômage se trouve ainsi en partie résorbée. En plus, les associations caritatives récupèrent avec  les fruits de la revente  de quoi financer et les projets de développement dans les poches de pauvreté dans le Nord et  dans les océans  de misère du  Sud. Enfin, cette décision voulue par l’Europe  nous laisse des images  assez loquaces d’une part, cette image d’une classe moyenne devenue  décomplexée  de porter des fripes ou « freedom » pour dire autrement et d’autre part  l’aller et retour de ces biens primaires partant de nos zones « affranchies »  d’impôts et taxes pour nous revenir, après usage , « blanchies » d’obstacles  tarifaires et creusant encore le manque à gagner de l’Etat. Tout se conserve : pauvreté comme richesse.

M.R

Madagate0 partages

Mialy et Andry Rajoelina. Arrivée à Maurice, le 10.03.2019

Madagate0 partages

Maurice. Discours intégraux du PM Pravind Jugnauth et du Président Andry Rajoelina

Le Président de Madagascar, Andry Rajoelina, et le Premier ministre de la République de Maurice; Pravind Jugnauth

Port-Louis, Bureau du Premier ministre Pravind Jugnauth (« Prime Minister’s Office Republic of Mauritius »).

La délégation de Madagascar face à celle de l'île Maurice

A l’issue d’une rencontre bilatérale entre la délégation de Madagascar et celle menée par le Premier ministre de la République de Maurice, je vous ai transcrit les deux discours prononcés en français par ces deux personnalités.

Transcription au prononcé : Jeannot Ramambazafy

Envoyé spécial à l’île Maurice

****************

« Excellence, Monsieur Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar,

Chers amis de la Presse,

C’est un plaisir et un honneur pour moi et pour le peuple de la République de Maurice d’accueillir son Excellence, Monsieur Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar, en tant qu’invité d’honneur à l’occasion des célébrations du 51è anniversaire de l’Indépendance de la République de Maurice et le 27è anniversaire de son accession au statut de la République.

Son Excellence, Monsieur Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar, est accompagné de la Première Dame, Madame Mialy Rajoelina, de sa délégation officielle ainsi que les hommes d’affaires Malagasy.

Vous n’êtes pas sans savoir que Madagascar vient de passer par des élections générales et nous ne pouvons qu’être heureux que ce processus conduisant à une passation de pouvoir démocratique se soit déroulé dans un climat serein, transparent et pacifique, et en accord avec les principes de la démocratie. Nous sommes heureux de constater que cette alternance démocratique a été acclamée par la communauté internationale.

Récemment, avec les présidentielles de Madagascar, nous sommes heureux que les peuples de cette sous-région remettent de l‘importance à une classe de jeunes leaders. Maurice est disposé à accompagner le programme de développement exprimé dans la vision d’une initiative pour l’émergence de Madagascar. Nous vous félicitons, Monsieur le Président, pour cette initiative.

Monsieur le Président,

Votre déplacement à Maurice est symbolique. Nous voyons en Madagascar, non seulement un pays de peuplement mais aussi un partenaire incontournable pour le progrès dans cette région indocéanique.

Monsieur le Président,

J’ai eu l’occasion, ce matin, de vous exprimer toute mon appréciation devant le soutien brave et indéfectible de Madagascar, dans le combat pour le retour de l’archipel des Chagos. Nos discussions nous ont permis d’approfondir cette coopération dans les domaines politique, économique et culturel. Permettez-moi, Monsieur le Président, de partager les retombées majeures de nos échanges en tête-à-tête suivis d’une session de travail entre nos deux délégations.

J’ai été fortement impressionné, ce matin, de la volonté très marquée du Président de Madagascar pour construire un partenariat fort, entre Maurice et Madagascar, sur la base de projets concrets. J’aimerai commencer par l’objectif auquel nous tenons tous : que Madagascar soit le grenier de l’océan Indien. La Commission de l’océan Indien finance, en ce sens, des études de faisabilité en vue de dégager un modèle de développement pour la filière maïs et soja, en partenariat avec le secteur privé mauricien. Suite à la conclusion de cette phase d’études, les deux Etats s’engagent à fournir tout le soutien nécessaire au secteur privé des deux îles pour la mise en œuvre de ce projet d’envergure, dans le cadre du programme présent de la COI pour sécurité alimentaire de la région.

La pêche est un composant majeur de cette notion de sécurité alimentaire pour les deux îles. Madagascar et Maurice détiennent à eux-seuls suffisamment de territoire maritime pour faire de la pêche une industrie-phare. La commission mixte Maurice/Madagascar est ainsi appelée à concrétiser un accord-cadre sur la pêche. Nos discussions se sont également portées sur la question de la connectivité aérienne. Je suis heureux d’annoncer que nous sommes arrivés à un accord pour un vol hebdomadaire additionnel d’Air Mauritius sur Antananarivo, qui sont actuellement au nombre de six.

Nous souhaitons également faire avancer le projet de cabotage dans la région de l’océan Indien, à travers une coopération entre les îles. Nous sommes d’avis que ce projet capitalpour cette région indocéanique nécessitera la participation des différents blocs régionaux, des États membres et d’autres partenaires internationaux. Qui dit connectivité dit aussi la mobilité de nos peuples entre les deux îles. Nous nous engageons, avant la tenue de la prochaine commission mixte, à trouver un accord favorable pour nos deux pays pour l’obtention d’un visa et d’un accord bilatéral sur le travail.

Il existe un commerce dynamique entre nos deux pays. Toujours est-il que la lourdeur bureaucratique est une entrave à l’essor de nos échanges commerciaux. Nous prenons l’engagement à faciliter le commerce entre nos deux pays. La République de Maurice se tient, ainsi, à la disposition du gouvernement malagasy dans sa mise en place des procédures administratives visant à améliorer le climat des affaires et, en particulier, les services de douanes modernes et efficaces, selon les recommandations de la Banque mondiale dans son rapport « Doing business ».

Aujourd’hui, trois autres accords se sont ajoutés à la diversité de notre engagement, notamment dans l’Enseignement supérieur, des Normes, et de l’Entraide judiciaire. Celui-ci nous permettra de renforcer la coopération dans la lutte contre les activités et les trafics illicites incluant le trafic de la drogue, des ressources naturelles, les crimes organisés et les crimes transfrontaliers. Maurice et Madagascar sont favorables à la tenue d’une session extraordinaire de la commission mixte bilatérale, dans un proche avenir, afin de faire avancer le projet discuté aujourd’hui.

Enfin, Maurice ne peut demeurer insensible face à la situation prévalent à Madagascar concernant la santé publique et, en particulier, la rougeole. Et en guise de solidarité, nous faisons un don de 100.000 dollars américains à la République de Madagascar.

Pour conclure, l’un des moments-phares de cette année 2019, est bien cette grande messe sportive qui est les Jeux des îles de l’océan Indien. Nous attendons à accueillir les différentes délégations des îles voisines dont celle de Madagascar, pour des moments de compétition dans un esprit de fair-play et de camaraderie.

Monsieur le Président,

Le renforcement des relations entre Maurice et Madagascar est des plus opportuns. Je suis si tenté d’employer un langage local qui nous a réussi depuis notre Indépendance : ansamb nou avancé la main dans la main. Et maintenant, je dirai : ensemble, Maurice et Madagascar avançons main dans la main vers un avenir meilleur et prospère.

Maintenant, j’ai le plaisir de vous remettre symboliquement le chèque.

Merci pour votre attention et j’ai le plaisir de demander au Président de nous adresser quelques mots. ».

Pravind Jugnauth, Premier ministre de la République de Maurice

Palais du Premier ministre de la République de Maurice

Port-Louis, le 11 mars 2019

****************

« Monsieur le Premier ministre, je vous remercie pour ce résumé complet de nos travaux. A l’image de notre amitié, et nos échanges furent riches, variés et caractérisés par la volonté d’approfondir la coopération entre nos deux pays. Je suis venu accompagné de mon équipe, de mon épouse et des membresdu gouvernement. Dans chacun des secteurs représentés par mes ministres, nous avons avancé et trouvé conjointement des solutions bénéfiques pour nos deux économies.

Nous allons accélérer l’essor touristique malagasy, grâce à l’ouverture de notre ciel, qui permettra aux compagnies aériennes mauriciennes et internationales de desservir notre destination, et aux touristes du monde entier de découvrir les richesses de notre belle île. Nous avons décidé d’augmenter nos fréquences de vols. Donc, Air Mauritius pourra désormais aller sur le sol malagasy, Sept jours sur sept. En cinq ans, nous avons comme objectif de doubler le nombre de touristes et d’atteindre les 800.000 visiteurs car, actuellement, Madagascar compte seulement 300.000 touristes chaque année, contre 1.500.000 touristes à l’île Maurice. Pour ce faire, nos équipes devront travailler conjointement pour établir le partenariat pour l’augmentation des vols servant l’île Maurice et Madagascar.

Nous nous sommes également entendus sur l’harmonisation de nos normes scientifiques et techniques. Ainsi nos deux pays vont reconnaître mutuellement la conformité des biens exportés, afin de fluidifier nos échanges commerciaux. Dans le secteur agro-alimentaire, Madagascar ambitionne de redevenir le grenier de l’océan Indien. Dans cette perspective, les produits agricoles malagasy pourront être exportés afin d’approvisionner l’île Maurice et les Mauriciens. Nous allons capitaliser sur notre proximité géographique. Ainsi, Madagascar pourrait fournir les 50.000 tonnes de maïs que l’île Maurice importe chaque année.

Je disais, tout à l’heure, Monsieur le Premier ministre : pourquoi aller chercher très loin de qu’on peut trouver juste à côté. De même, pour l’exportation d’oignons, de riz, de pommes de terre et de crustacés, qui permettront d’accroître nos relations commerciales. Un accord sur l’entr’aide judiciaire en matière pénale a également été signé une démarche d’échanges d’informations, dans le cadre des enquêtes.

Les étudiants Malagasy et Mauriciens bénéficieront de l’augmentation de bourses d’études et de stages. Nous favoriserons les échanges universitaires entre nos deux pays. Nous allons soutenir l’innovation en matière de coopération scientifique, pour l’intensification des programmes d’échanges d’enseignants-chercheurs.

Nos secteurs privés seront plus forts. La venue en nombre des entreprises malagasy pour participer au Forum des Affaires, demain (Ndrl : 12 mars 2019), témoigne leur intérêt d’entreprendre et d’investir à l’île Maurice, et l’île Maurice d’investir à Madagascar. Par ailleurs, nous avons initié un dialogue relatif à l’harmonisation et la réciprocité du droit de séjour pour signer un accord bilatéral de travail, lors de la prochaine commission mixte. Nous continuerons à travailler sur ces sujets.

Je tiens, Monsieur le Premier ministre, à vous remercier pour votre générosité, pour le don que vous avez octroyé pour les enfants malagasy, pour la lutte contre la rougeole, à travers votre chèque que vous avez octroyé tout à l’heure. Il y a également le projet pour le parc industriel, pour l’industrialisation de Madagascar, qui se situera à Moramanga, que l’île Maurice et les entrepreneurs ont déjà signifié leur intérêt. Les industriels mauriciens sont les bienvenus à Madagascar. Ceci s’établira sur 600 hectares et Maurice aura sa part de 80 hectares pour l’industrie textile à Madagascar.

Grâce à ces accords, la coopération entre Maurice et Madagascar s’approfondit et prend un nouveau tournant au bénéfice de nos deux pays. Je suis confiant, quant à la concrétisation de ces initiatives à court et à moyen terme.

Longue vie à la coopération entre Madagascar et l’île Maurice.

Je vous remercie de votre attention ».

Andry Rajoelina

Président de la République de Madagascar

Palais du Premier ministre de la République de Maurice

Port-Louis, le 11 mars 2019

Tia Tanindranaza0 partages

Famokarana siramamy ao BrickavilleNampanantena ny hamaha ny olana i Mamitiana Razafinantoanina

Mampitaraina ny mponina ny fahatarana ara-pandrosoana mianjady amin’ny distrikan’i Brickaville ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena maneran-tanyMiadam-pamindra tanteraka

Nanamarika tanteraka ny fihaonambe ara-toekarena faha-49 natao tany Davos Soisa ny jery todika nataon’ny filohan’ny Tahirim-bola Iraisam-pirenena FMI,

 

 Christine Lagarde nanao ny famelabelarana nilaza fa nisy ny fihemorana ara-toekarena maneran-tany tamin’iny taona 2018 iny. Na ireo mpandray anjara fitenenana rehetra aza moa dia saika kely finoana avokoa ary manahy ny amin’ny mety hitohizan’ny famindra miadana ara-toekarena raha mijery ny tranga misy marina maneran-tany amin’izao fotoana. Tsiahivina fa amin’itony fihaonambe ara-toekarena itony dia mandray anjara ireo mpanambola sy mpanapa-kevitra ara-politika ary ny solontenan’ireo firenena miezaka mandresy lahatra  ny mpampiasa vola ho any aminy. Anisan’ny mahatonga ny maro ho manana fijery miiba amin’ny fampandrosoana ara-toekarena ankehitriny ny disadisa ara- geopolitika tahaka ny ady ara-barotra misy amin’i Amerika sy Sina. Tahaka izany ihany koa ny mbola fanjavozavon’ny fifanarahana Brexit izay mety hampitotongana ny fitomboana ara-toekarenan’ny anglisy 5 hatramin’ny 8% raha tsy misy hatrany ny vahaolana. Raha amin’ity volana martsa 2019 tokoa mantsy ny daty voatondro hialan’ny Anglisy amin’ny faritra Euro, hatramin’izao tsy nahita marimaritra iraisana foana ny amin’ny fifanarahana maro satria samy miziriziry ny amin’ireo tombontsoa tadiavina. Manao ny ataony ihany koa ny firenena sasany mpikambana ao amin’ny faritra Euro tahaka an’i Italia sy Hongria izay tena mafy loha ary tsy manaiky sady tsy manaraka mihitsy ny fandaminana sy ny fanapahan-kevitry ny Vondrona Eoropeanina. Manampy trotraka ny fiovan’ny modely ara-toekarena maneran-tany izay lasa manindraindra ny tsena anatiny aloha (commerce domestique), vao mihevitra ny tsena iraisam-pirenena izay politika nentin’i Donald Trump. Manimba ny marimaritra iraisana izany satria lasa mivoy be ny politika mikatona loatra (protectionnisme) izay lasa fanaon’ny firenena maro mihitsy ankehitriny ary tena mampihemotra tanteraka ny fanatontoloana. Manginy fotsiny ny tsy fahamarinan-toeran’ny rafitra ara-bola sy ny tsy maintsy ampitomboina hatrany ny vola laniana amin’ny sehatra teknojia mba ahafahana mifaninana amin’ny firenena hafa ka mainka mamparisarisa an’ireo firenena an-dalam-pandrosoana. Ankoatra izay, nidina 3% ihany koa ny fandraharahana IDE (Investissement Direct Etranger) aty Afrika noho ny olan’ny akoranafo sy ny akora fototra izay lasa tena mampalaina ny mpampisa vola. Izany rehetra izany no mitambesatra ary mahasanganehana ireo mpahay toekarena maneran-tany. Ahiana hatrany ny akon’ireny olana goavana ireny aty Madagasikara satria  firenena mbola miankin-doha tanteraka amin’ny famatsiam-bola any ivelany isika.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loton’ AntananarivoIlàna vahaolana maharitra sy mahomby

Iaraha-mahita ny fahamaroan’ny fako sy ny loto eto Antananarivo renivohitra ary tena tokony hijerena vahaolana mihitsy ny amin’izany mba ho tombony.

 Betsaka mantsy ny Malagasy miakatra aty an-drenivohitra noho ny fitadiavana ka mandoto sy mahabe ny fako eran’ny tanàna ary tsy mahagaga raha tanàna fahatelo maloto indrindra Antananarivo renivohitra. Tsy lazaina intsony koa ny fahazaran-dratsy manipy fako etsy sy eroa ary zary tsy mahataitra intsony ny mahita olona manao sy manary ny lotony eny amin’ny toerana tsy tokony hanaovana izany. Tsy miara-dalana ihany koa ny fanjakana foibe sy ny tanànan’Antananarivo izay antony mampikatso an’Antananarivo satria tsy misy ny fiaraha-miasa matotra ny amin’ny fitondrana foibe sy ny ben’ny tanàna noho ny olana ara-politika; tsy vao izao io fa efa am-polo taonany. Tsy vitan’ny hoe lany vola fotsiny amin’ny fanadiovana ny tompon’andraikitra fa mihemotra tanteraka ireo mpandraharaha sy  mpampiasa vola noho ny ny zava-misy. Manaratsy endrika ary manome sary ratsy ho an’ny firenena ity rano be amin’ny lalana sy ny fitohanan’ny fiarakodia lavareny ity. Manoloana ny fitobahan’ny loto dia tokony hisy ivon-toerana fanavahana (centre de tri) fako eto Antananarivo. Ao amin’izany no atokana ny fakon’ny sakafo (déchets alimentaires), ny tavoahangy plastika sy taratasy ka ahodina indray hanamboarana angovo tahaka ny biogaz ohatra. Rehefa izay dia entanina ny olona ary hampandraisina anjara mavitrika ka homena ny angovo mifanentana amin’ny lanjam-pako afaka ahodina hentiny. Amin”izany mantsy dia mahazo tombony daholo na ny mponina na ny kaominina satria tsy vitan’ny hoe madio ny tanàna fa tsy hiparitaka ihany koa ny valan’aretina ary afaka hanaovana tetikasa hafa toa ny hopitaly na sekoly ny tetibola fanalana fako. Mihena ihany koa araka izany ny fandaniana ataon’ny tokantrano ary voaaro ny tontolo iainana satria tsy mividy kitay sy arina intsony rehefa mahandro sakafo noho ilay biogaz. Na eo aza izany rehetra izany dia ilaina mihitsy ny fahatongavan-tsainan’ny Malagasy mba hanaja ny fahadiovana satria raha tsy mandoto fotsiny dia efa naman’ny manadio sahady.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

SoaranoMaimbo tsy azo hampiasaina ny ranon’ny JIRAMA

Maimbo tsy azo hampiasaina ny rano vatsian’ny JIRAMA eny Soarano (Antananarivo I) amin’izao fotoana izao.

 

Raha araka ny fitarainan’ireo mponina dia efa ho iray volana izao no niainana izany hany ka betsaka ireo voatery nampiato ny asa fivelomany. Anisan’ireny ny mpanao volo izay tsy maintsy mampiasa rano mba hanasana ny lohan’ireo mpanjifa. Tsy nionona fotsiny tamin’izao ny mponina araka izany fa nampiantso ireo tompon’andraikitra teo anivon’ny JIRAMA. Nitondra santionany tamin’ny tavoahangy tamin’izany ireto farany raha ny vaovao farany mba hanaovany fitsirihana saingy tsy nisy valiny hatramin’izao. Miantso ny fandraisana andraikitra haingana hataon’ny JIRAMA araka izany ireo mponina eny Soarano. Efa namaly ny mahakasika ity rano maimbo eny Soarano ity ihany moa ny JIRAMA izay fantatra mitovy tranga amin’ilay rano maloto mandeha eny amin’ny paompy ihany koa. Saika vokatr’ireo fantsona efa antitra sy mihakely avokoa no antony mahatonga izany, fitaovana efa tsy nisolo am-polo taonany maro. Tsiahivina moa ho an’ireo mponina eny Soarano fa voatery mamorom-bola hividianana rano efa voavoatra amin’ny tavoahangy manokana izy ireo mba handrahoana sakafo; izany hoe mietombo ny fandaniam-bola isan’andro.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

MPANENDAKA TENY FARAVOHITRA

Nofatoran’ny olona ary notaritaritina tamin’ny tany eraky ny tanàna ilay jiolahy izay voasambotry ny olona tetsy Faravohitra.

 

 Nanendaka fakan-tsary izy io ary rehefa azony izany dia nentiny tao anelakelan-trano ilay vehivavy ary saika naolany. Nahavita niantso vonjy anefa ary poa toa izay dia vory ny olona nisambotra. Samy nidaroka teo avokoa. Voalaza fa io ihany koa ilay mpamandrika vehivavy amin’ny facebook, hoe mpanao shooting, dia haolany avy eo. 

HIVADIKA AMIN”NY FILOHA

Na tiana na tsy tian’ny filoha amperin’asa dia tsy maintsy hivadika aminy amin’izay ireo mpanohana azy. Indrindra ireo izay nampanantenaina fa hatao kandidà TGV kanefa notsipahina tamin’ny ora farany ary nosoloina artista na olon-kafa izay tsy nampoizina. Tezitra ny olona ary nilatsakaka ho kandidà tsy miankina ary nampanantena fa hiditra anaty mpanohitra. 

JIRAMA

Tsy ho tonga amin'ny fampihaonana azy ireo sy ny tale jeneralin'ny jirama anio hariva ireo sendika mitokona hoy izy ireo. Rehefa tena hanao fanovana ny fitondrana ,mila ovaina avokoa ireo olona izay heverina fa tsy mahomby isan'izany ny tale jeneralin'ny jirama. Tsy hanaiky hatramin'ny farany ny hanomezana ny orinasa ho an'ny tsy miankina koa ny Jirama. 

ZAZA 6 TAONA NALAINA AN-KERINY

Zazavavikely iray vao enin-taona monja no nisy naka an-keriny tany Maevantanana tamin’ny sabotsy teo. Sivy lahy mitam-basy sy fitaovam-piadiana hafa no nanatontosa ny asaratsy. Zaza telo samihafa ary zanak’olona samihafa no nalain’ireo jiolahy izay nitaky 50 tapitrisa ariary ireo. Nisy tamin’ny zaza no novonoin’ireo. Feno zandary ao an-toerana manoloana ny zava-mitranga. 

MIAKATRA NY FEO AO AMIN’NY TVM

 Manomboka miakatra ny feo  eo anivon’ny televizionina Malagasy (TVM). Ny antony dia satria tena gejain’ny minisiteran’ny serasera tanteraka ny asa rehetra izay tanterahina ao, hoy ireo mpiasa sahy miteny. Hatramin’ny fifidianana ny olona hanolotra vaovao aza dia ny mpiasam-panjakana ambony eo anivon’ny minisitera no mifidy azy. 

 

 

FISAMBORANA DEPIOTE

Marobe  ato ho ato ny fisamborana izay mbola hampanaovin’ny tribonaly manokana misahana ny ady amin’ny fanondranana an-tsokosoko ny hazo sarobidy. Hararaotin’io rafitra io ny fahataperan’ny “mandat” an’ny depiote mba hialàn’ny tsy fahafahana misambotra azy ireo, raha araka ny heno. Betsaka tokoa mantsy ny voarohirohy amin’ny resaka hazo sarobidy nefa niafina tamin’ny maha-olom-boafidy azy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asan-jiolahy, trafika tao anatin’ny iray volanaFitaovam-piadiana an-jatony, rongony 1000 kg no tratra

Nampiseho ny hangingany ireo mpitandro filaminana amin’ny fahatratrarana manara-penitra nyrongony, sokatra ary fitaovam-piadiana mahery vaika. Rongony amin-taonina no tratran’ny

Tia Tanindranaza0 partages

As Andry BongolavaHampiakatra ny fitoriany any amin’ny FIFA

Nitovy tsy nisy valaka tamin’izay navalin’ny “Commission de discipline” ao amin’ny Federasionina Malagasin’ny baolina kitra (FMF) ihany, hoy ny filohan’ny klioban’ny As Andry Bongolava,

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy Kanetibe « Doublette Mixte »Tompondakan’i Madagasikara i Tsiory sy Balloteli

Nifarana tetsy amin’ny Boulodrôme CBT Mahamasina omaly alahady 10 martsa 2019 ny “Grande finale” teo amin’ny Tsipy Kanetibe sokajy “Doublette Mixte”.

Tia Tanindranaza0 partages

Mifandrombaka…

Ora sisa isaina dia ho tapitra ny fe-potoana hahafaha-mandrotsaka ny antontan-taratasin’ireo kandida ho depiote.

 Manomboka hita taratra ny sasany, fa na izany aza toa mbola vitsivitsy ihany. Inoana anefa fa betsaka no hihazakazaka hanatitra ny antontan-taratasiny ato anatin’ny fotoana fohy satria hatreto aloha, dia tsy mbola misy ny didim-panjakana milaza fa hahemotra herinandro izy io, na izany aza no resaka mandeha. Tena hiadiana mafy ny hahazo ny seza etsy Tsimbazaza, ka tsy hanao ambanin-javatra izany ny rehetra. Samy manana ny kajiny ny antoko politika ankoatra ireo milatsaka amin’ny anaran’ny tenany manokana. Izay fomba handresena dia toa mety avokoa na olona tahaka ny ahoana na ahoana harotsaka eo. Rehefa mety ho malaza na inona na inona fari-pahalalany sy fahaizany. Asa na mba misy fanadihadiana ara-moraly sy ara-pahalalana ihany, fa toa mitady ho lasa vaky balina, araka ny fomba fiteny izy ity. Zon’ny olom-pirenena tsirairay mahafeno fepetra no mirotsaka, ka dia izay no arahina sy ekena e! Na izany na tsy izany sao dia efa mba famotehana an-kolaka ny firenena ihany no ambadik’izao ka sanatria izao bodo sy adala rehetra manana 5 tapitrisa ariary izao dia holazaina fa afaka hitondra ny tenin’ny vahoaka. Ny olom-pirenena tsirairay no mila mandinika sy mijery tsara izay afaka tena hiady ho azy. Tena hifandrombahana tanteraka mantsy izy io, ka ny efa teo toa mbola tamana sy te hifikitra mafy. Ny mbola tsy eo dia hanao izay fomba rehetra hahafahana mahazo io fahefana io. Ny irariana dia mba tena ho olona afaka ny hitondra ny tenin’ny vahoaka, hiady ho an’ny fampandrosoana, hametraka lalàna tena mahasoa ny firenena,… no ho tonga eo, fa tsy olona mpanara-davahana sy miandry tambiny malety amin’ny alalan’ny fananganan-tànana sy mpidoka governemanta, efa hita izao fa tsy misy hafitsoka! Mba ho solombavambahoaka hiady ho an’ny isam-batan’olona tokoa anie fa tsy ho solombavambahoaka hisolotena ny rehetra amin’ny fanangonan-karena tokony hositrahan’ny besinimaro. Etsy andaniny, dia misy ny volabe mety natao ho arofanina sy fanivanana kanefa betsaka ihany no manana, indrindra fa ny mahitahita sy ny mpanao afera. Sao ho lasa antenimieran-jiolahy ihany koa sanatria ka ho lasa lapan’ny bizina sy ho fialokalofan’ny tsimatimanota?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-pifamoivoizana RN7Vehivavy bevohoka sy lehilahy iray maty tsy tra-drano

Fito no naratra mafy, lehilahy iray sy renim-pianakaviana bevohoka miaraka amin’ny zanany tao an-kibony no maty tsy tra-drano vokatry ny lozam-piarakodia 3 km tsy hiditra an’ny “Camp Robin” amin’ny lalana ihazo an’ny Fianarantsoa.

Tia Tanindranaza0 partages

Faha 15 taonan’ny CEDSFiarovana ny tontolo iainana no Tsangambato

Ho tsangambato fanamarihana ny faha 15 taona nisian’ny ivon-toerana ambony mampiofana momba ny diplomasia na ny CEDS (Centre d’Etudes diplomatiques et Strategiques) dia misy ny tetikasa fiarovana ny tontolo iainana sy fanatsarana ny fandriampahalemana eny amin’ny ala ho tarihin’ny komity mpikarakara izay fankalazana izay.

 

 Raha ny fampitam-baovao dia iny lalam-pirenena faha 4 iny izay mampitohy an’Antananarivo sy Mahajanga no hatao ho filamatra amin’ity tetikasa iray ity. Hisy moa ny fiaraha-miasa amina koperativam-pitaterana iray hahafahana manatontosa izany. Isan’ny tanjona kosa ny hanabe ireo mpampiasa lalana sy ny olompirenena mihitsy hanaja ny fananam-bahoaka sy ny foto-drafitrasa misy, raha ny fanazavana hatrany.

 

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tanà Shooters BasketBallNahatontosa fambolen-kazo andiany faha-3

Ankizy mpianatra basikety avy ao amin’ny Tanà Shooters BasketBall niaraka tamin’ireo “Coach” ao aminy sy ray aman-dreny vitsivitsy no nanatanteraka ny fambolen-kazo 2019 teny Mahajija ambanin’Anosivola eny Mahitsy tamin’ny sabotsy 09 martsa 2019 teo.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanorenana ifotony ny lalànaAntony hilatsahana depiote, hoy ny FMDD

Tsy maintsy mirona any amin’ny resaka solombavambahoaka amin’izao fotoana izao, hoy ny avy eo anivon’ny antoko politika Faneva de Madagascar pour le Developement et la Démocratie (FMDD) tarihin’ny filohany, Rochel Rafanomezantsoa.

 

 Natao hanao lalàna ny solombavambahoaka fa tsy natao hampanantena zavatra hafa na hanao fotodrafitrasa, hoy ny tenany. Miisa 6 eo ny kandida harotsakay ary tsy maintsy mandray anjara izahay satria ilaina ny fanorenana ifotony ny lalàna. Antony hilatsahana depiote io. Mino izahay fa ny vahoaka no hifidy ka miantso ny vahoaka mba hijery ny anarany anaty lisitra sy hanitsy ny tsy mety. Mihisatra ny fanendrena governora ka mino izahay fa hofidiana hatramin’ny filoham-pokontany. Hifanenjika eto foana ve moa, hoy ny tenany, fa efa hita mba miezaka ny CENI sy ny HCC ka ho hita eo ny tohiny.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TIM Boriborintany faha-6Miomana fatratra amin’ny fifidianana

Lanonam-be ny teny Espace Sansas Ambodihady Ambohimanarina, nisian’ny fifampiarahabana teo amin'ny TIM Boriborintany faha-6 sy ny vahoaka ho firaisankinan’Ambohimanarina sy Antehiroka "Enin-dray, enin-dreny" ary fisaorana azy ireo noho ny ezaka vita sy ho fiomanana amin'ny dingana manaraka.

 

 Manodidina ny 2100 ireo vahoaka tonga notronin’ireo Raimandreny lehibe nahitana ny Depiote teo aloha Marie Horace Rasoanoromalala, ny Talen'ny Fampielezan-nasionalin’ny K25 Atoa Rabenja Tsehenoarisoa nisolotenana an’i Marc Ravalomananana ka nampitondra ny hafatra, ary nisy rahateo ny fidirana mivantana nataon’ny Filoha Marc Ravalomanana, ny solontena nalefan’ny Ben'ny Tanana Antananarivo Renivohitra Rtoa Lalao Ravalomanana,…  Naneho ny fahavononany amin’ny ady rehetra mbola hatrehina ny rehetra, toy ny fifidianana solombavambahoaka efa tena akaiky. Nisy ny firarian-tsoa tamin’ny antso nataon’ny Filoha nasionalin’ny TIM, dia i Marc Ravalomanana izay nirary hatrany ny fiaraha-mientana sy ny firaisan-kiana ho an’ny rehetra. Fanambintsika ny hanao poa-droa eto Ambohimanarina amin’io fifidianana solombavambahoaka io, ary tsy depiote roa ihany no tanjona fa ny hahazo ny maro an’isa eny amin’ny antenimieram-pirenena, hoy kosa ny Talen’ny fampielezan-kevitra nasionaly Atoa Rabenja Tsehenoarisoa.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Solombavambahoakan’i Tana VHanao poa-droa no fanambin’ny TIM

Tafapetraka soa aman-tsara ny sabotsy teo ny antontan-taratasy. Dingana voalohany no vita fa mbola hisy ny fivoriana isan’ambaratongany hoenti-manomana ny hoavy ary mbola ao anatin’ny tsiambaratelon’ny antoko aloha hatreto,

 hoy ny kandida Ralambozafimbololona Fetra, izay lohalisitra hofidiana depiote avy amin’ny Antoko Tiako i Madagasikara (TIM) eny amin’ny boriborintany faha-5 eto Antananarivo. Efa ela isika no vonona, ary ary efa niomana fatratra ny ao anatin’ny boriborintany faha-5 amin’ny fifidianana mifandimby, izay iraisan’ny TIM rehetra io, hoy izy. Porofo mitohaka amin’ny tenda amin’ny fahamatorana ara-politikan’ny antoko TIM ny fahatafapetrahana ny taratasy filantsahan-kofidiana ary vonona ny vahoaka sy ny kandida ary ny ekipa rehetra hiatrika ny fifidianana solombavambahoaka, hoy kosa Ramboavelo Andrianantenaina Jocelyn Willy na « Chief Naina » no hahafantaran’ny mpikatroka TIM azy, izay lisitra faharoa.  Mino izahay, hoy izy, fa hizotra an-tsakany sy an-davany ny raharaham-pifidianana ary manao antso avo amin’ny fanjakana mahefa mba tena hadio mangaraharaha ny fandrindrana fifidianana. Tsapa tokoa ny fiaraha-mientan’ny TIM ao anatin’ny boriborintany faha-5, ary tsy miasa irery izahay fa miera-nisalahy ny rehetra teo amin’ny fikarakarana ny antontan-taratasy, ary efa miomana amin’ny dingana manaraka, hoy kosa Rambeloarisoa Réné Solonirina, mpisolotena na « mandataire »-n’ny kandida. Hanao poa-droa no fanambin’ny TIM ao anatin’ny boriborintany faha-5 amin’izao fifidianana izao, ka miomana fatratra izy ireo.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry Rajoelina any MaorisyMitalaho famatsiam-bola ho an’ny IEM

Nigadona tany Maorisy omaly alahady i Andry Rajoelina mivady sy ny delegasionina tarihiny, ka ny Praiminisitra Maorisianina Pravind Jugnauth mivady no nitarika ny delegasionina nitsena azy ireo teo am-pahatongavana tao amin’ny seranam-piaramanidina Sir Seewoosagur Ramgoolam.

 

 Fitsidiana ara-panjakana sy fanatrehana ny faha-51 taona nahazoan’ny Maorisianina fahaleovantena homarihina rahampitso 12 martsa no anton-diany.  Raha ny fifandraisana amin’ny manam-pahefana Maorisianina aloha, dia inoana fa manga ny lanitra.Nanambara ny Maorisianina fa mahaliana ny “Initiative emergence Madagascar” na IEM ary nanamafy ny filoha Maorisianina vonjimaika Atoa Paramasivum Pillay Vyapoory fa vonona ny ho mpiara-miobon’antoka sy ho mpiara-miasa amin’i Madagasikara amin’io izy ireo.Ho resahana amin’ny andinindininy miaraka amin’ny Praiminisitra, minisitry ny atitany , minisitry ny fifandraisana amin’ny any ivelany, ary ny minisitry ny vola sy ny fampandrosoana ara-toekarena Maorisianina ny momba izay ho endrim-piaraha-miasa.Hisy rahateo ny fanasoniavana fifanaraham-piaraha-miasa eo amin’ny firenena roa tonta mandritra izao dian’ny filoha Malagasy any an-toerana izao, manara-dia azy any moa ny minisitry ny raharaham-bahiny, ny minisitry ny fiarovam-pirenena, ny minisitry ny fampianarana ambaratonga ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa, ny minisitry ny fitaterana ny famantarana ny toetry ny andro ary nyfizahantany , ny minisitry ny serasera sy ny kolontsanina, ny minisitry ny indostria sy ny asa tanana; any an-toerana ihany koa ny minisitry ny fiarovam-pirenena.Efa andro be izao no any Maorisy ny mpitondra fanjakana Malagasy, mafonja ny delegasionina, mazava ny resaka mikaroka fiaraha-miasa sy famatsiam-bola hanatanterahana ny IEM i Andry Rajoelina ary anisan’ny hanohana azy amin’izany raha izao fahitana azy izao ry zareo Maorisianina, izay efa maika sy dodona ihany koa amin’ny resaka faritra ara-toekarena manokana (ZES) eto Madagasikara.Ny alakamisy 14 martsa izao indray dia hihazo an’i Nairobi-Kenya indray i Andry Rajoelina hiatrika ny fihaonana iraisam-pirenena “One planet summit” karakarain’ny Frantsay sy ny Firenena Mikambana, ary ny Banky iraisam-pirenena. Hiresahana ny fiovaovan’ny toetr’andro izy io, ka ny marainan’io 14 martsa io no mety hisian’ny fandraisam-pitenenan’i Andry Rajoelina raha tsy misy ny fiovana. Re fa hihaona amin’ny Filoham-pirenena Frantsay Emmanuel Macron ihany koa i Andry Rajoelina mandritra io fotoana io. Tsy fantatra hoe rahoviana no mody. Na zoma na sabotsy raha ny lojika, raha tsy hoe mitohy manao faran’ny herinandro any Frantsa. Herinandro eo izany ny filoha tsy eto an-tanindrazana, izay mifanojo amin’ny fifaranan'ny fanaterana dosien’ireo depiote.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

MpandraharahaMaro no te ho depiote

Iray andro sisa dia hikatona ny fe-potoana ahafahana manatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana amin`ny fifidianana solombavambahoaka manerana an`I Madagasikara.

 

 Tsy nihazakazahana toy ny tamin`ny fifidianana solombavambahoaka farany teo ny fisoratana anarana tamin` ity taona ity. Raha ny tatitra farany dia 71 no voasoratra anarana ho kandidà depiote manerana ny nosy: miisa 51 avy amin`ny sehatra tsy miankina na mpandraharaha raha toa ka 20 avy amin` ny antoko. Raha ny hevitr` ireo mpanara-baovao dia mety noho ilay fiakaran` ny antom-bola ho an`ny fifidianana hatrehina amin`ny 27 mey ho 5 tapitrisa ariary raha toa ka 4 hetsy izany tamin` ny taona 2013.   Andrasan` ny maro kosa ny lisitra ofisialy avy amin`ireo antoko sokajiana fa lehibe toa ny Mapar sy ny TIM. Re fa henjakenjana ny adihevitra tamin’ny fisafidianana izay ho kandida, ary misy amin’ireo efa depiote teo aloha tsy vaohosotra ho kandidan’ny antokony no nanapa-kevitra fa hirotsaka amin’ny anaran’ny tenany manokana. Tsara no mampatsiahy fa ankoatra ny fandaniana volavolan-dalàna sy fanaovana tolo-dalàna dia anjara asan` ny solombavambahoaka eto Madagasikara no manara-maso ny asan` ny mpanatanteraka. Tsy manamboatra lalana na tsena na sekoly ny depiote fa mitondra ny feon` ny vahoaka sy ny hetahetany eo anivon’ny fahefana mpanatanteraka dia ny governemanta izany. 151 eny amin`ny Antenimieram-pirenena, anio sy rahampitso no hahafahana manatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana farany, koa azo antoka fa hibosesika izany eny amin’ny OVEC isaky ny distrika ato anatin’ny roa andro.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Alain Ratsimbazafy“Hatsaraintsika ny fifandraisan’ireo olom-boafidy”

Vonona hanefa ny adidy nankinin’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana aminy Atoa Alain Ratsimbazafy, kandida voafidin’ny antoko Tiako I Madagasikara hifaninana amin’ny fifidianana solombavambahoaka ao anatin’ny distrikan’ Atsimondrano.

 

 

Nisaotra ny filoha mpanorina ny antoko mihitsy izy ary nanantitrantitra fa tsy handraraka ilo mby an-doha ny fahatokisana napetraka taminy. Anisan’ny mampiavaka ity kandida solombavambahoakan’ny antoko TIM eny Atsimondrano raha tsiahivina ny fananany traikefa manokana. Efa 12 taona mantsy no nahaben’ny tanànan’Ambohijanaka Atsimondrano azy. Ankoatra izay dia tsy mbola nivadika tamin’ny antoko TIM mihitsy ny tenany fa nijanona ho mpikambana foana. Anisan’ny asa goavana hotontosainy araka izany raha vantany vao lany soa aman-tsara ny tenany ny fanatsarana ny fifandraisana eo amin’ireo olom-boafidy toy ny Ben’ny tanàna sy ny solombavambahoaka. Izany no hitako lesoka hoy izy hatramin’izay satria tokony hifanohana hatrany ny Ben’ny tanàna sy ny solombavambahoaka, indrindra amin’ny fitadiavana mpiara-miombon’antoka. Nomarihiny moa fa fotoana fandraisana andraikitra eto amin’ny firenena izaho noho izany tsy hiamboho adidy ny tenany. Ny Sabotsy lasa teo no notsofin-drano teny Antanimenakely Ampitatafika Atoa Alain Ratsimbazafy ka fotoam-pivavahana lehibe nentina nisaorana sy nanomezam-boninahitra an’Andriamanitra no nisantarana izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidan’ny TIM.K25 Boriboritany faha-4Vonona hihaino ny mponina sy hamaha ny olany

Tafapetraka ny faran’ny herinandro teo ny antontan-taratasy firotsahan-kofidian’ny kandida depiote avy amin’ny vondrona TIM.K25 ao amin’ny Boriboritany faha-4, Kaominina Antananarivo Renivohitra.

 

 Mitarika izany lisitra izany kolonely Emilien Ramboasalama, faha-2 ao amin’ny lisitra Andriamatoa Landry, izay lehiben’ny tsena ao Anosibe, miaraka amin’ny mpisolo toerana 2 izany lisitra izany. Lisitra avy amin’ny vondrona TIM.K25, izay efa nahazo tsodrano avy amin’ny filoha nasionalin’ny antoko Tiako i Madagasikara (TIM), Marc Ravalomanana. Ny sabotsy teo no nampahantarina ireo mpikatroka avy amin’ny vondrona TIM.K25 ao amin’ny Boriboritany faha-4, teny Namontana, ireto kandidà depiote ireto. Nohamafisin’ny kandidà loha-lisitra, kolonely Emilien Ramboasalama tamin’izany, fa ny lisitra izay tarihany no hany avy amin’ny vondrona TIM.K25 ao amin’ny Boriboritany faha-4, nahazo ny tso-dranon’ny mpitarika nasionalin’ity vondrona antoko ity, Marc Ravalomanana. Na izany aza hoy izy, ho kandidà solombavambahoaka vonona hihaino, hampiray, hamaha ny olan’ny mponina ary tsy manavakavaka izy ireo. Ka miantso hatrany ny rehetra hanatevina azy satria solombavambahoaka roa no tanjona ho azon’ny TIM.K25 ao amin’ny Boriboritany faha-4. Ankoatra izany, vonona izy ireo hanatratra ny tanjona maha- mpitondra tenin’ny vahoaka ao amin’ny Antenimierampirenena, ka hidina ifotony hamaha sy hanamaivana ny olam-piainana andavanandron’ny mponina rehetra ao amin’ny Boriboritany faha-4.

 

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Antenimieram-pirenena TsimbazazaMitady ho lasa « Antenimihira »

Ekena tokoa fa efa saika nahitana artista daholo ny antenimieram-pirenena nandalovan’ireo repoblika nisy teto amin’ny firenena.

Nalaza ny fandresen’ny kandidan’ny Maha olona, Zafimahaleo Rasolofondraosolo na Dama, ny kandidan’ny Manda tehezana teto Antananarivo ny taona 1992 sy ny mbola nandreseny koa tany Ambatofinandrahana ny taona 1996. Efa nandalo tao koa ny Tompokolahy Guillaume Rabesaiky na Om-guy izay nisolo vava ny Vahoakan’Ambohimahasoa tamin’ny fotoan’androny. Ny depiote Fandrama tao anatin’ny repoblika fahatelo. Toy izany koa ny depiote Rossy na Paulbert Ramasimanana sy Aina Rafeno, fantatry ny rehetra amin’ny hoe Anyah. Ireto roa farany moa isan’ny nalaza tao anatin’ny fiandohan’ny repoblika fahaefatra ary mpiaradia amin’ny fitondrana ankehitriny hatrany no hahafantarana azy hatreto. Asa hoe iza amin’izy mianadahy no mbola ho kandidam-panjakana raha mbola hirotsaka fa raha izay aloha izany no mitranga dia mety ho hafa noho izay rehetra nandalo ny antenimieram-pirenena malagasy amin’ity indray mitoraka ity manoloana ireo mpanakanto marobe noho ny efa nisy nanambara ny firotsahany ho depiote sy ireo efa nametraka dosie. Heno izany aloha hatreto, ohatra, fa i Dadi Love mety hilatsaka ao Antsohihy. Jerry Marcos ao Antalaha. Smaven ao Sambava. Tsiliva ao Morondava. Jean Aime ao Marovoay. Floginot Bezara ao Marovoay. Ny kandida Justin Vali moa vao nametraka ny antontan-taratasy firotsahan-kofidiany tetsy Andramasina ny sabotsy teo. Mitady ho lasa « antenimihira » izany, hoy ny vazivazin’ireo mpanara-baovao ny eny amin’ny antenimieram-pirenena eny Tsimbazaza eny, ary ho rakotr’Artista atsy ho atsy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHo avy masiaka amin’izay

Nanomboka hita sy niseho vahoaka indray i Marc Ravalomanana ny 8 martsa lasa teo, rehefa tsy dia tazana firy taorian’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa.

 

 

 Efa fidirana amin’ny tena fikatrohana ara-politika na « rentrée politique » no andraisan’ny maro an’iny. Mafana rahateo ny fiomanana amin’ny fifidianana solombavambahoaka sy ny tohiny no azo handikana izany. Vao nanomboka ny resaka fifidianana depiote, dia nisy ny fihaonana samihafa nataony tamin’ny tanora, mpikatroka anatin’ny TIM,… nifanakalozan-kevitra sy nifanomezana toromarika amin’ny dingana manaraka hatrehina. Ny resaka antontan-taratasin’ireo kandida dia saika mila ny sonian’i Marc Ravalomanana avokoa, izay midika fa tena ao anatin’ny fikatrohana tanteraka izy amin’izao fotoana izao. Tsy kandida fahatany ny kandidan’ny TIM, fa misy ny fanofanana samihafa, indrindra fa ny resaka lalàna raha ny nambaran’ny Talen’ny fampielezan-kevitra nasionaly Rabenja Tsehenoarisoa. Ny 25 janoary nandritra ny fifampiarahabana noho ny taona vaovao teny Tanjombato raha tsiahivina, dia efa nilaza izy fa betsaka ny zavatra miandry toy ny fanomanana ny fifidianana izay ho avy: solombavambahoaka, ben’ny tanàna,… Miasa miaraka amin’ireo tapaka sy namana nanatevin-daharana ny K25, izay nisaorany manokana.  Hamafisina ny fiarahana, ka ny zavatra takiana dia mba handeha araka ny tokony ho izy ao anatin’ny mangaraharaha ny fifidianana solombavambahoaka ka ny tena safidim-bahoaka no hivoaka eo, hoy izy tamin’izay fotoana izay. Hitsinjo ny vahoaka Malgasy amin’ny lafiny rehetra no tarigetra, ka raisina an-tanan-droa ireo vovonana, hery politika, olon-tsotra,… te hanamafy orina ny TIM.K25 satria misokatra amin’ny rehetra io, hoy ny antso avo efa nataony. Mazava fa hiverina an-kianja tanteraka izy, indrindra fa amin’ny fampielezan-kevitra, ka ho avy masiaka araka ny fitenin’ny tanora.

 

Toky R

 

La Vérité0 partages

Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar

Dimanche dans la matinée, un Boeing 737 Max 8 de la Compagnie Ethiopian Airlines s’écrase à Addis-Abeba, à peine 6 minutes après avoir décollé, tuant ses 157 occupants. Quelques heures plus tard, l’après-midi du même jour, un appareil de la même marque, du même type et appartenant à la même Compagnie aérienne a encore décollé de l’aéroport international d’Ivato à destination d’Addis-Abeba, visiblement sans que les passagers aient eu le temps d’apprendre le drame qui s’est joué quelques heures plus tôt.

Il faut savoir que Ethiopian Airlines possède 6 Boeing 737 Max 8 dans sa flotte et, selon certaines informations, quatre de ces appareils avaient desservi la Grande île régulièrement, dont celui qui s’est écrasé dimanche dernier peu après son décollage de l’aéroport d’Addis-Abeba.  On imagine aisément la psychose qui se serait emparée des passagers de l’appareil de la Compagnie éthiopienne qui a décollé d’Ivato dimanche dernier, s’ils étaient au courant qu’ils allaient embarquer et effectuer cinq heures de vol dans exactement le même type d’avion que celui qui vient juste de faire un crash à quelques milliers de kilomètres de là.    

Pour information, c’est hier lundi que, à l’instar de la Royal Air Maroc ainsi que les compagnies chinoises et indonésiennes, Ethiopian Airlines a pris la décision d’immobiliser ses 5 Boeings 737 Max 8 restants et ce, « jusqu’à nouvel ordre ». Cette précaution va-t-elle rassurer un tant soit peu les clients à Madagascar de la Compagnie éthiopienne ?

La Rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Visite d’Etat au pas de course à Maurice

Le président Andry Rajoelina plantant un arbre dans la cour des grands.

Le président de la République applique la politique de la géographie en choisissant l’île Maurice pour sa première visite d’Etat à l’extérieur, en compagnie de la Première Dame, très élégante dans sa robe rose et escarpins rouges.

« La République de Maurice souhaite la bienvenue à S.E.M. Andry Nirina Rajoelina, Président de la République de Madagascar et son épouse Mme Mialy Rajoelina ». Cette phrase inscrite sur un grand panneau à l’Aéroport International SSR de Plaisance est révélateur de l’accueil réservé au couple présidentiel malgache par les autorités mauriciennes conduites par le Premier ministre Jugnauth accompagné par  son épouse ; le PM adjoint et non moins ministre de l’Energie et des Services publics ; le Chef Juge et Mme Matadeen ; la Présidente de l’Assemblée nationale et M. Hanomanjee ; le ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégrité régionale et du Commerce international et Mme Lutchmeenaraido ; le Leader de l’Opposition et Mme Duval.

Forte délégation. De son côté, le président malgache était également accompagné d’une forte délégation composée des ministres Naina Andriantsitohaina (Affaires Etrangères) ; Richard Rakotonirina (Défense nationale) ; Lantosoa Rakotomalala (Commerce, industrie et Artisanat) ; Joël Randriamandranto (Transports, Tourisme et Météo) ; Lalatiana Rakotondrazafy (Communication et Culture) ; et Rejo Félicité Fienena (Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique). Sans oublier le Secrétaire général de la Présidence, Valery Ramonjavelo ; le Directeur de Cabinet Stéphanie Delmotte ; et le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Madagascar à Maurice, Rasamizafy. TGV. Attendu à 15h 45 (heure locale), le jet du président Andry Rajoelina s’est immobilisé sur le tarmac de l’Aéroport SSR, trois quarts d’heure à l’avance. Démentant ainsi le « moramora » malagasy qui est incompatible avec le TGV ou Travaux à Grande Vitesse dont l’objectif annoncé est justement de rattraper le retard de développement de Madagascar. Et ce, à travers l’IEM qui sera certainement expliqué à ses interlocuteurs mauriciens par son président initiateur. Il s’agit évidemment du chef de l’Etat malagasy qui a été accueilli hier par la garde d’honneur – baïonnette au clair – qu’il a passée en revue. Sans oublier la salve de 21 coups de canon au moment où il avait foulé le sol mauricien où sa visite d’Etat se fait au pas de course. A la mesure même du cortège qui est parti de l’Aéroport SSR jusqu’au « State House » où il rendu une visite de courtoisie au président de la République par intérim Paramasivum Pillay Vyapoory.

Jardin des grands. Contrairement à son nom, le « State House » sis à Le Réduit est un vaste domaine boisé avec une végétation luxuriante. L’occasion pour le président Andry Rajoelina de jouer dans la cour ou plutôt le jardin des grands où il avait planté un arbre appelé « Bois Dentelle », à quelques mètres de l’endroit où la Reine Elizabeth avait mis en terre un plant de « Bois de Fer » le 24 mars 1972. A l’époque où n’était pas encore né Andry Rajoelina qui est non seulement le plus jeune président en Afrique mais sans doute aussi parmi les pays membres de la Commission de l’Océan Indien où il entend réussir l’intégration régionale de Madagascar. Sa visite d’Etat à Maurice est un premier pas vers cet objectif tout en renforçant la coopération bilatérale avec Port-Louis. « A mesure que ça grandit, notre amitié grandira », a déclaré le président de la République par intérim mauricien, après avoir planté à son tour hier, dans le jardin de Le Réduit, un baobab ramené de la Grande Ile par le président Andry Rajoelina qui profité du cadre verdoyant pour réitérer le programme de reboisement national de « 40.000 arbres par an ».

R. O (Maurice)

Midi Madagasikara0 partages

ONG Bel Avenir : Miser sur l’éducation pour promouvoir le développement

Une bonne éducation est favorable au développement du pays, selon l’ONG Bel Avenir.

« L’éducation comme moteur de développement ». Tel est le slogan adopté par l’ONG Bel Avenir et qu’elle applique dans tous ses programmes, menés principalement à Toliara. Le mois dernier cette organisation a choisi de dédier l’Alahady Music Festival au thème de « L’art au service de l’éducation ». Selon les responsables, il s’agit d’un moyen de remercier tous les partenaires et collaborateurs du centre pour leur précieux appui. « Une mention spéciale est ici faite au Fonds Commun Multi Bailleurs et Gouvernement Princier de Monaco, principaux partenaires du festival, qui s’impliquent dans le développent de la société civile de la région Atsimo Andrefana en appuyant des projets multisectoriels comme celui de l’éducation et de la culture », ont-ils indiqué. En effet, le festival s’est tenu  le  22 au 24 février dernier, durant lesquels les habitants de Toliara se sont donnés rendez-vous devant le Cinéma Tropic  avec des invités de marque comme le représentant de la Direction Régionale de la Culture, la représentante de l’UNFPA et bien d’autres collaborateurs et partenaires. A noter que le projet «  L’art au service de l’éducation » touche à son terme. Des jeunes garçons et filles  ont pu bénéficier de ce projet appuyé par les partenaires et bailleurs à travers le centre pour le soutien et l’appui qu’ils ont accordés. Pour l’ONG Bel Avenir, il s’agit d’une première collaboration qui précède les nombreuses autres à venir.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

« Samy Malagasy Mifanome Tanana » : « L’État doit redéfinir les priorités »

La plateforme « Samy Malagasy Mifanome Tanana » exhorte les citoyens à voter et à voter à bon escient pour les prochaines élections.

En un mois et demi, est-ce que nous sommes à même de juger si le gouvernement actuel est efficace ? Selon la plateforme “Samy Malagasy Mifanome Tanana”, la réponse est négative dans la mesure où cette « brève » période ne permet pas du tout d’évaluer l’efficacité et le succès dudit gouvernement. Et ce ne sont pas les raisons qui font défaut, entre autres, la nomination latente des gouverneurs des régions, la mise en place tardive des organigrammes de et dans la plupart des ministères, ou encore les législatives qui ne se tiennent que le 27  mai prochain. Et justement, les interventions de Pascal Rasaony – le président de cette plateforme et de ses pairs – trouvent toute leur opportunité dans le contexte qui prévaut actuellement dans le pays, en l’occurrence, la naissance des divers foyers de tension au sein des universités publiques, de la Jirama et de la Police nationale. En somme, l’heure n’est pas encore aux « condamnations ».

Redevabilité. Dans cette optique, la plateforme “Samy Malagasy Mifanome Tanana” estime, dans un communiqué en date du 8  mars dernier, que « le fait de critiquer sans avancer des solutions est un énorme  problème typique chez les Malgaches ». Pour ne pas « ressembler » aux éternels insatisfaits, la plateforme avance des solutions aux autorités. Il s’agit, au préalable, de redéfinir les priorités dans chaque secteur : l’adduction d’eau potable pour que le cas des « bidons jaunes » ne se reproduise plus, la mise en place d’un système adéquat pour prévenir les différentes épidémies telles que la rougeole. Ce n’est pas tout. L’instauration d’un climat d’apaisement entre les étudiants et les enseignants dans les universités est également une priorité au niveau de l’enseignement supérieur. Par ailleurs, et selon toujours la plateforme “Samy Malagasy Mifanome Tanana”, les autorités doivent toujours faire preuve de respect des lois et règlements en vigueur, mettre en avant la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, prouver la redevabilité et être déterminées restaurer l’État de droit.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Deuxième victoire pour l’AS Adema

L’AS Adema affiche une belle santé pour cette saison 2019

La deuxième journée de la ligue des champions disputée hier, à Toamasina, a permis à l’AS Adema de confirmer tous les biens qu’on pensait de l’équipe.

Après sa victoire du premier jour contre « Tia Kitra », Jonah et ses camarades ont pris une sérieuse option en battant l’autre prétendant à la qualification en l’occurrence le « Voromaherin’Ambatondrazaka » sur le score de 2 buts 1. Une très belle option pour l’AS Adema qui n’a plus qu’à gérer les deux derniers jours où seul le JET Mada pourrait lui tenir tête car le Club M Analanjirofo, battu hier par « Tia Kitra » par 1 à 0, ne peut espérer battre les gars d’Ivato.

La seconde place qualificative se joue désormais entre le JET Mada, « Tia Kitra » et Voromahery.

A Toliara, le COSFA est train de connaître une entame très compliquée car après avoir été battu par le FC Ilakaka par 1 à 0, au cours du premier jour, il a été tenu en échec par le 3FB sur un score nul et vierge.

Le 3FB déjà vainqueur du DCF sur le score de 4 buts à 1 reste en tête du groupe tuléarois devant le FC Ilakaka qui a gâché ses chances en étant tenu en échec par VFM (0 à 0).

Le DCF a réalisé la bonne opération d’hier en venant à bout de l’AS Rohondroho par  1 à 0. Du coup, l’équipe championne d’Anosy termine à la dernière place de ce groupe de Toliara.

A Fianarantsoa, la CNaPS Sport reste en tête après sa nouvelle victoire de 5 buts à 1 face à l’AS FITAFA. Elle n’est pas pour autant sortie d’affaire car ses plus sérieux rivaux ont tous gagné. D’abord Zanakala qui s’est imposé avec de la marge, 8 à 0, devant JOFAMA. Ensuite le FC Vakinankaratra qui reste en course avec une seconde victoire de 2 buts à 1 face au FC Grand Sud.

Maintenant que le trio de tête a fait le tour, les prochaines journées à Fianarantsoa s’annoncent somptueuses car les trois équipes vont devoir se battre.  Et c’est tant mieux pour le spectacle même devant le public d’Ampasambazaha un tantinet chauvin. Mais à la guerre comme à la guerre, le camp de la CNaPS a décidé de venir massivement pour contrer les fougueux spectateurs fianarois. Logique car il y a la qualification au bout.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : Mankajakaray s’incline devant la CNaPS

A star was born ! C’est par ces quelques mots  en anglais que le public de Mahamasina a accueilli hier la nouvelle victoire des rugbymen de la CNaPS face au champion en titre en l’occurrence le FT Manjakaray qui a enfin pu trouver à qui parler.

Jusqu’où va s’arrêter cette équipe de la CNaPS qui a réussi le pari de rassembler les joueurs des quartiers, assez souvent chauds comme Ankasina et Andavamamba, pour en faire une très bonne équipe au point de battre le champion FTM.

Il n’y avait pratiquement pas de match entre les deux équipes et devant un public assez fourni car la CNaPS entamait la rencontre comme une mort de faim. Du coup, la pression qu’elle exerçait sur Dakar finit par payer car Jacques trouva la faille pour marquer un premier essai déterminant pour la suite.

A  aucun moment, le FTM n’a réussi à développer son jeu car la CNaPS remarquable par sa grande mobilité, se ruait sur chaque porteur du ballon.

Et ce qui devait arriver arrive avec ce second essai marqué par Rahery qui confirme la grande forme de cette équipe de la CNaPS bien décidée à mettre tout le monde d’accord.

Mais pour l’instant, elle doit faire preuve de patience car elle a tout juste réussi à faire son entrée au sein de l’élite. Cette année en effet, l’honneur de représenter Madagascar à la Coupe des clubs champions de l’Océan Indien revient au FT Manjakaray.

Ce qui n’empêche pas la Direction Technique Nationale de faire savoir que huit de ces joueurs de la CNaPS vont être retenus dans les rangs des Makis.

Une bonne chose qui va motiver les caissiers à redoubler d’ardeur d’autant plus que la CNaPS restera fidèle à sa réputation en prenant soin socialement ses joueurs.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Cinépax- célébration du 8 mars : Soirée « girl power night », honneur aux femmes

La soirée « girl power night » s’est tenue sur la terrasse de Cinépax Madagascar à Ambodivona  le vendredi  8 mars dernier. Plus de 150 personnes sont venues pour assister à cette cérémonie dont  70 % du public étaient des femmes. Animée par le styliste Raman, la soirée était composée  de chorégraphie assurée par le groupe TDH2, des défilés effectués par six ravissantes jeunes femmes. Ensuite, des prises de paroles des femmes actives et combattives comme Jessica Rakotoarisoa, une jeune entrepreneure et globe-trotteuse engagée dans la promotion de la participation des femmes et des jeunes  dans  la lutte contre le changement climatique en Afrique subsaharienne. Jay Ralitera, membre de  « Think Talk climates », et travaille comme chargée de projet Environnement et Développement Durable à la « Fondation Telma ». Marion Razanamparany, stratégique digitale et « chief coffee officer » chez « Zebu street ». Tania Ratsirahonana, une jeune femme de 25 ans, consultante juridique, entrepreneure dans le domaine de l’import et de l’agroalimentaire. Cynthia Samueline, une informaticienne très douée. Enfin, la slameuse Na Hassi, passionnée de littérature qui   est devenue poétesse depuis 2008. En écoutant les paroles convaincantes de ces jeunes femmes, le public a hoché la tête. « Il faut être forte » a affirmé Cynthia Samueline lors de son intervention. À son tour, Jay Ralitera a rajouté : « Nous sommes tous des super femmes ». Elles ont passé le même message :être courageuse.

La célébration de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes a été marquée en faveur de l’association C for C, une association qui œuvre dans la protection et le renforcement de capacités des femmes victimes de violence. La levée de fonds a  débuté vendredi dernier  et ne se terminera qu’au 31 mars. Les fonds récoltés pendant l’évènement ont été versés à l’association afin que les membres puissent réaliser leurs projets. Cinépax a pris également part à la levée de fonds en réservant une partie du prix d’entrée de la soirée « girl power night ».

Après la « boustifaille » à la terrasse, place au cinéma ! la sortie aux Etats-Unis le 8 mars, Capitain Marvel a coïncidé avec la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Ainsi, Cinépax Madagascar a décidé de diffuser le film après la cérémonie sur la terrasse.

Recueilli par Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Salon de l’Automobile de Genève : Les voitures électriques et les grands écrans au rendez-vous

Les constructeurs automobiles font la course au plus grand écran pour séduire les clients.

Comme les visiteurs s’y attendaient, le 89e Salon de l’Automobile de Genève a exposé plusieurs nouveautés, innovations et nouvelles tendances. Les médias internationaux parlent d’avalanche de voitures électrifiées (électriques et hybrides). Parmi les plus remarquables figurent la Peugeot e-208, une citadine version 100% électrique avec des détails stylistiques à l’extérieur, des jantes alliage 17 pouces diamantées, un moteur de 136ch alimenté par une batterie d’une capacité de 340km… le tout commercialisé autour  de 30.000 euros. Parmi les stars de l’événement figurent également « Polestar 2 », une berline électrique « made inSuède », avec un style Volvo, avec 408ch sous le capot, alimenté par une batterie d’une autonomie de 500km. Celle-ci est par contre commercialisée à plus de 40.000 euros. Des prototypes électriques étaient également au salon. Outre les véhicules électrifiés, les constructeurs misent également sur les grands écrans à l’intérieur, pour séduire les clients. Avec cette course au plus grand écran, certains ont fini par exagérer, si l’on ne cite que le cas de Kia qui a équipé un de ses modèles de 21 écrans, incluant le tableau de bord.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque- Double mixte : Tsiory et Baloteli à Almeria

Le championnat de Madagascar de pétanque en doublette mixte a donné lieu, hier, à un verdict inattendu avec la victoire de Tsiory et l’Antsirabéen Baloteli.

Les deux boulistes vont défendre les couleurs malgaches au championnat du monde qui aura lieu début mai à Almeria, en Espagne.

Tsiory et Baloteli ont battu, hier au clos du CBT, Ando et Radoko Heritiana sur le score de 13 à 11 au cours d’une finale pleine de suspense.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Musique : Teddy Prézeau entre dans la cour des grands

Teddy Prézeau et ses complices de scène en totale symbiose

Chanter chez eux est une affaire de famille, et Teddy Prézeau a hérité du bon gène de ses proches parents. Une fois de plus il l’a montré son talent de man-show au Barlfy Ampandrana  samedi. Il y a deux ans, il a sorti son « tenim-pitia » avec succès. Aujourd’hui encore, aussi jeune soit-il, Teddy Prézeau continue de faire chavirer l’émotion des mélomanes amateurs de Rnb.

Fidèle à sa passion, le jeune homme se pare de son Rnb qui le démarque de ses oncles et cousins qui versent plutôt dans la musique plus colorée aux sonorités malgaches, cependant,  il réussit plutôt bien à se frayer un chemin dans le microcosme de la musique.  Ses titres accrocheurs réveillent toujours autant d’émotion à travers toute une flopée de paroles d’amour. Un beau bouquet qui ne laisse indifférents même les cœurs les plus durs. Avec ce look à l’américaine, les dreadlocks pendants, les lunettes de soleil vissées sur le nez, il entame ses titres comme « Zanahary », « Avelao, «  Omen-dalana », « Atmosphera » emmenant son public dans son monde qui lui est propre.   Bref, une petite escapade musicale est plus agréable. Gagnant en maturité, il entre incontestablement dans la cour des grands.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

IVe Arrondissement : La liste TIM-K 25 présidé par Ramboasalama Emilien

Ramboasalama Emilien.

C’est officiel. La liste des candidats députés du TIM-K 25 dans le IVe  Arrondissement de la Capitale est présidée par Ramboasalama Emilien. Ancien 1er adjoint au maire de la Commune urbaine d’Antananarivo,  Ramboasalama Emilien a gagné les primaires organisés au sein du TIM. La liste présidée par Ramboasalama Emilien a déposé samedi dernier son dossier de candidature auprès de l’OVEC du IVe  Arrondissement.

Une seule liste. Ramboasalama Emilien et ses co-listiers ont été officiellement présentés le même jour à Namontana aux militants du TIM du IVe  Arrondissement. Une occasion pour le candidat de préciser qu’il n’y a qu’une seule liste TIM-K 25 dans le IVe  Arrondissement. « C’est celle que je préside. », a-t-il réitéré. Avant de rajouter : « Quoi qu’il en soit, je suis prêt à écouter et à dialoguer ». A noter que les candidats du TIM-K 25 dans les six arrondissements de la Capitale sont déjà connus. Me Hanitra Razafimanantsoa préside la liste dans le 1er arrondissement, tandis que le TIM-K 25 aligne Todisoa Andriamampandry.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Taxi-brousse nivadika, olona roa namoy ny ainy

Aina roa indray no nafoy tamin’iny lalam-pirenena fahafito iny, ny sabotsy maraina lasa teo, vokatry   ny fivadihana taxi-brousse iray. Ankoatr’ireo olona roa maty ireo dia fantatra fa nisy olona fito no naratra mafy. Ny telo amin’izy no mbola tsy nahatsiaro tena tamin’ny fotoana nisehoan’ny loza.

Tokony ho tamin’ny enina maraina  teo no nitrangan’ity lozam-pifamoivoizana mahatsiravina ity, teo amin’ny PK 315+50, toerana antsoina hoe Ampamarinana, fokontany Ambohipihaonantsoa (Camp Robin). Taxi-brousse « sprinter », ao amin’ny kaoperativa « Trans Tsy Tara » ary mampitohy ny distrikan’Ihosy amin’ny renivohitra. Avy aty Andrenivohitra ity fiara fitateram-bahoaka ary handeha hianatsimo. Raha niala kelin’ilay tanànan’i Camp Robin ilay fiara no nanomboka ny olana. Tsy voatan’ny mpamily intsony ny familiana raha tao anaty fiolahana izy ireo. Mazava ho azy fa somary nandeha mafy ilay fiara tamin’izay. Vokany, rehefa avy nikivilavila ilay fiara dia nidona mafy tamina andrin-tany teo amin’ny sisin-dalana. Taorian’io no nivadika sy nandry tamin’ny sisiny. Vehivavy iray 66 taona sy lehilahy 42 taona, isan’ireo mpandeha tao anatin’ity fiara zotra nasionaly ity no namoy ny ainy avy hatrany. Isan’ireo naratra mafy tsy nahatsiaro tena kosa ny mpamily, niaraka tamin’ireo olona roa hafa. Ireto farany moa dia samy nezahana haingana nalefa tany amin’ny hôpitalibe tao Fianarantsoa. Ireo naratra hafa kosa, dia nisy nampakarina taty An-drenivohitra ary nisy ireo najanona notsaboina tao amin’ny CSB II tao Camp Robin ihany. Efa tonga teny an-toerana nanatanteraka  ny fanadihadiana ifotony moa ireo zandary any an-toerana, ary namerina tamin’ny laoniny ny fifamoivoizana, izay nitohana tanteraka tamin’iny lalam-pirenena iny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Le tennis de table en deuil : Koots n’est plus !

Coup de tonnerre dans le petit monde du tennis de table en apprenant l’accident de la route de vendredi vers 19h dernier qui a tué Koots de son vrai nom Rabe Andriantsiresena Solo. Il est sorti de sa voiture pour voir pourquoi il y avait un embouteillage quand un camion l’a fauché.

Cet icône du tennis de table a déjà terminé en 1998 à la quatrième place africaine lors des championnats à Maurice quand il faisait équipe avec Harivony et Harifidy.

Plusieurs fois champion de Madagascar, Koots partageait ses connaissances aux jeunes pongistes du COSFA dont il assurait l’encadrement.

Sportif accompli, il était aussi footballeur durant cette jeunesse qu’il a passée à Andohalo et ses environs.

A sa femme, sa fille et sa famille, la section Sports de Midi Madagasikara adresse ses sincères condoléances.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Politique : « Come back » de l’UNDD et des pro-Zafy

Après un long mutisme, l’UNDD et les pro-Zafy refont surface.

Le parti UNDD va tenir prochainement un conseil national à Antananarivo auquel les militants du parti et les partisans du feu Professeur Albert Zafy dans la Capitale sont vivement appelés. Selon le président national du parti, Emmanuel Rakotovahiny, la date de ce grand rassemblement va être fixée incessamment après la réunion du staff du parti. Seront au menu lors de ce conseil national la position du parti face aux prochaines échéances électorales ainsi que sa réorganisation. En tout cas, le parti UNDD présentera ou soutiendra des candidats aux prochaines législatives et communales d’après le chef du parti. Jaomalaza Richard Zafy alias Titus, le fils cadet du Professeur Albert Zafy, est parmi les candidats aux législatives soutenu par le parti. Il est candidat dans le fief natal de son père, à Ambilobe. Par ailleurs, d’autres militants membres du parti UNDD se présenteront également et  d’après nos sources, ils sont en train de finaliser leurs dossiers de candidature. « Il est temps de rassembler les partisans du feu Professeur Zafy, qu’ils soient membres de l’UNDD ou non autour d’une plateforme », estime le leader du parti fondé par l’ancien Président.

Fin de l’impunité. Comment Emmanuel Rakotovahiny voit la situation du pays actuellement après l’élection du Président Andry Rajoelina ?  « Je constate surtout que la lutte contre la corruption menée à pas de charge ces derniers temps est perçue positivement par la grande majorité », affirme-t-il, en poursuivant « Nous soutenons toute action de ce genre. Un  bon programme ou projet de société sans l’adhésion de la population ne donnera rien. Or, tant que l’impunité et l’injustice engendrées par la corruption à toutes les échelles de la vie nationale règnent, vous n’aurez jamais l’adhésion de la population. Les actions du gouvernement Ntsay Christian pour mettre fin à l’impunité donnent de l’espoir à la population et aux investisseurs nationaux comme étrangers.  La célérité de prise de décision du Premier ministre dans des cas d’abus d’agents de l’Administration, entre autres, a surpris beaucoup de monde ayant la mauvaise habitude du laxisme des autorités.  Il est temps de se mettre au travail et beaucoup restent à faire dans de nombreux domaines ».

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Ventes des terrains de la CUA : Dix personnes convoquées au Parquet ce jour

Les initiateurs des travaux à Antaninarenina poursuivent leur forcing.

L’Etat reste ferme, quant à son opposition contre les ventes irrégulières de terrains de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA). De leur côté , les personnes impliquées dans cette affaire persistent dans leur voie, en faisant fi de la loi en vigueur.

 Sont-ils au-dessus de la loi ? C’est la question posée par l’opinion, en voyant les travaux se poursuivre, malgré les interdictions de l’Etat. Le lundi 4 mars dernier, les responsables auprès du Ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP) sont venus avec un huissier, pour ordonner la suspension des travaux sur le chantier en face de l’hôtel Le Pavé Antaninarenina. Il s’agit d’une interdiction décidée, suite aux manifestations des citoyens, ainsi que l’intervention des responsables étatiques, face à la vente illégale de ce terrain. « Le Jardin d’Antaninarenina fait partie du domaine public. Il s’agit d’un patrimoine national », ont martelé les citoyens qui ont manifesté sur les lieux. Malgré cet ordre de suspension, les travaux se sont encore poursuivis le 7 mars dernier, selon le constat fait par les responsables du ministère, qui ont fait une visite inopinée sur les lieux. Ces responsables ont immédiatement fait appel à la Police de l’Aménagement du Territoire ainsi qu’à un huissier de justice. D’après le MAHTP, une plainte sera déposée face à cette situation, pour que le site soit scellé et pour que les travaux soient bel et bien suspendus. Une enquête sera également menée pour découvrir qui est derrière ces travaux qui se poursuivent, malgré l’interdiction.

Démolition. Selon le MAHTP, le patrimoine du peuple doit revenir au peuple. Ainsi, tous les terrains vendus illégalement à des privés devront être annulés. Mais ce n’est pas tout. Selon les informations, les signataires de ces contrats de ventes illicites sont poursuivis en justice. Dix personnes ont déjà été convoquées au parquet, la semaine dernière, mais certains d’entre eux, y compris l’ancien président du Conseil municipal, n’ont pas répondu  à l’appel. Ce jour, ces dix personnes sont encore attendues à Anosy, suite à une autre convocation émise par le Parquet. Selon nos sources, cette affaire concerne la vente illicite du Jardin d’Antaninarenina et celle du terrain de l’EPP Analamahitsy. Par ailleurs, le terrain en face de l’EPP Behoririka, qui a déjà suscité une manifestation de citoyens, fait également l’objet d’enquête. Tout comme à Antaninarenina, les travaux de construction se poursuivent sur ce site, malgré la suspension ordonnée par les responsables étatiques. Selon les informations que nous avons recueillies, la démolition du nouveau bâtiment sur le terrain en question devrait se faire cette semaine. Une initiative de l’Etat, qui enchantera certainement le public. Affaire à suivre…

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Idai : Bifurcation vers l’Ouest-Sud-Ouest ce soir et retour progressif vers les terres mozambicaines

Selon les prévisions météorologiques, la tempête tropicale modérée Idai est prévue se déplacer vers l’Ouest-Sud-Ouest ce soir et reviendrait probablement vers les terres du Mozambique. Comme à l’accoutumée, faute de systèmes d’évacuations de qualité et en raison d’effets accrus du changement climatique, des inondations sont évidemment à craindre.

Par ailleurs, l’alerte jaune est prescrite pour Besalampy, Maintirano et Antsalova. Aussi la sortie en mer entre Mahajanga et Morondava est interdite, pour cause de « conditions météorologiques dangereuses ». Le bulletin météorologique d’hier indiquait qu’à 16h, la tempête tropicale modérée Idai se situait à 150 km au Nord Ouest de la ville de Maintirano. Avec elle, Idai emportait des rafales de vent allant jusqu’à 115 km/h et des vents moyens de 85km/h. Il convient aussi de noter que les districts de Belo sur Tsiribihina et de Morondava, sont sous alerte verte.

Alerte jaune. Que faire concrètement sous prescription d’alerte jaune ? Il faut préparer des provisions alimentaires, notamment de produits de première nécessité, mais aussi des  bougies. Il faut débarquer les pirogues et autres embarcations, pour ceux qui vivent de la pêche et  d’ activités nautiques et vivent sur les littoraux. Mettre dans un endroit sûr les animaux domestiques ou d’élevage. Quitter impérativement les lieux d’habitation, si les infrastructures sont vétustes et peu sécurisées, ni sécuritaires, par rapport aux aléas climatiques. Rester en contact avec les connaissances, au moins pour les détails logistiques en cas d’urgence. Enfin et non des moindres, se tenir toujours au jus des actualités météorologiques, via la presse audio-visuelle, écrite, ou encore les réseaux sociaux. Rappelons que l’alerte jaune concerne actuellement Besalampy, Maintirano et Antsalova.

Quid de l’alerte verte ? Celle-ci est prescrite durant les 2 à 5 jours avant l’arrivée du cyclone. Ainsi, il faut éviter les sorties en mer pour les littoraux et renforcer les habitations (notamment les ouvertures, les toitures, etc.). Conserver dans un endroit  sûr les objets et documents de valeur, ainsi que les essentiels de  premiers  secours . Il ne faut pas non plus oublier de signaler aux autorités ou entités responsables, les cas à risque tels que l’écroulement de rochers, d’arbres, etc. Et enfin, comme durant toute période cyclonique, suivre les actualités météorologiques est non seulement une nécessité, mais une responsabilité, pour se préparer efficacement en conséquence.

Luz Razafimbelo