Les actualités Malgaches du Mercredi 10 Octobre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara204 partages

FMF – Election : Lova Ramisamanana vise la Coupe du monde 2026

Lova Ramisamanana présentant son programme, hier, à Ankadifotsy.

La création de centres de formation, dans le cadre du partenariat « ligue / clubs pro » au sein des 22 régions, figure parmi les priorités où chaque jeune retenu suivra une scolarité et percevra une bourse, afin de leur permettre de continuer de jouer au football.

C’est le 22 août dernier qu’il a annoncé sa candidature à la présidence de la Fédération Malgache de Football (FMF). Lova Ramisamanana, président de l’association Alefa Barea, a décidé de se porter candidat, après mûre réflexion. « En six mois, j’ai pu organiser quatre matches amicaux », a-t-il fait savoir.

Mondial 2026. Pour cette candidature à la présidence de la FMF, son projet phare est « Madagascar à la conquête des Amériques, Coupe du monde 2026 ». « Je suis sûr que la qualification à la CAN 2019 est déjà acquise, il est temps de viser le mondial de 2026 », a-t-il précisé. Lova Ramisamanana a rencontré la presse, à Ankadifotsy, pour présenter son programme et sa vision. Son programme sera axé principalement sur la refondation du championnat de première division, qui passera en semi-professionnel, afin d’avoir un meilleur niveau, une plus grande attractivité, donc une meilleure visibilité ; ce qui attirera le public et inexorablement les médias, les annonceurs et les sponsors.

Décentralisation. Deuxièmement, le programme comprend la décentralisation à travers la répartition des pouvoirs entre la fédération et les ligues. La FMF accordera plus de budget et d’autonomie aux ligues avec la mise en place de partenariats gagnant/gagnant entre les 22 ligues et les 22 clubs professionnels d’Europe, d’Amérique latine ou d’Asie. « Nous trouverons aussi des entreprises partenaires pour chaque ligue pour obtenir un budget optimum, afin que les présidents de chaque ligue et section puissent accomplir leurs missions en toute sérénité ». Troisièmement et non des moindres, le programme prévoit également la création de centres de formation dans le cadre du partenariat « ligue / clubs pro », au sein des 22 régions, où chaque jeune retenu suivra une scolarité et percevra une bourse afin de leur permettre de continuer le football et éventuellement soulager les parents. « J’appelle tous les amoureux du football à me soutenir et à partager leurs idées pour qu’ensemble, nous réalisions notre rêve : emmener notre équipe nationale à une Coupe du monde » a conclu Lova Ramisamanana. En décembre 2018, dans le cadre de la promotion et du développement du football malgache, Lova Ramisamanana organise l’évènement « Madagascar, terre de football ». Une rencontre entre les acteurs du football malgache et le monde du football professionnel européen.

T.H

Midi Madagasikara88 partages

Campagne électorale : Plus de 15 milliards d’ariary pour les 11 hélicoptères prévus

Faire voler un hélicoptère n’est pas à la portée de n’importe qui.

Les quelques candidats nantis et considérés comme des « favoris » ne lésinent pas sur les moyens pour  devenir Président de la République.

Alors que  la grande majorité des électeurs  vivent encore dans l’extrême pauvreté, certains candidats aux élections présidentielles sont riches. Très riches à tel point qu’ils peuvent s’offrir le luxe de louer temporairement des hélicoptères, le temps d’une campagne qui dure un mois.

Favoris. D’où viennent les fonds de campagne des candidats ? Faute d’une législation précise en  la matière, le citoyen lambda ne saura jamais qui finance chacun des candidats et quelles sont les contreparties  de l’argent que ces  « bailleurs » locaux ou étrangers versent  pour permettre à leur poulain de devenir Président de la République de Madagascar. Ce que l’on sait en tout cas c’est que les candidats, du moins ceux qui sont considérés comme des favoris sont extrêmement nantis. La preuve, d’après nos informations ils sont trois ou quatre candidats à faire recours à des hélicoptères pour leur déplacement de campagne. En tout, il y aura probablement 11 hélicoptères à survoler  différentes régions du pays durant cette propagande présidentielle. Outre les huit hélicoptères actuellement en cours d’importation et qui doivent encore  attendre leur autorisation d’exploitation, il y a déjà au moins trois hélicoptères utilisés par quelques candidats considérés comme des favoris.

Une fortune. Favoris et riches puisque, utiliser un hélicoptère n’est pas donné pour tout le monde. En effet, selon les informations glanées auprès des professionnels de l’industrie aérienne,  l’heure de vol pour un hélicoptère tourne autour des 2 000 euros.   En plus de ce coût de location, d’autres frais doivent être payés. On peut citer, entre autres, l’assurance, l’hébergement de l’équipage qui doit compter au minimum trois personnes, dont des pilotes professionnels, le carburant, les charges et autres redevances de vol, les coûts d’entretien…  « Une heure de vol peut facilement se chiffrer à 3 000 euros »,  précise un transporteur aérien privé. A supposer que chaque candidat  effectue un minimum de quatre heures  de vols par jour, cela fait déjà quotidiennement 12 000 euros par hélicoptère, ce qui fait en un mois 12 000 euros multipliés par 30, soit, 360 000 euros, l’équivalent de 1 440 000 000 d’ariary par hélicoptère. En tout, les 11 hélicoptères prévus coûteront donc environ 15 844 000 000 d’ariary. Une fortune en ce moment où le pays  continue de traverser des difficultés économiques.

Vols commerciaux. Et si les hélicoptères coûtent chers, leur exploitation s’avère également difficile. Raison pour laquelle d’ailleurs, aucun candidat n’a le droit d’importer un hélicoptère directement. Il doit passer par une société de transport aérien habilitée. Il s’agit, en l’occurrence de Sky Service. Les huit importations en cours sont opérées par Sky Service qui est l’interlocuteur direct de l’Aviation Civile de Madagascar. Comme on le sait, les   hélicoptères loués par une entreprise sud-africaine NAC Hélicoptères sont destinés à des  vols commerciaux publics, les conditions d’exploitation sont très rigoureuses et obéissent à des réglementations précises. On  sait en tout cas que pour le moment, l’ACM qui  ne jure que sur le respect des procédures et la sécurité des vols,  attend que Sky Service fournisse les documents exigés avant de délivrer les autorisations de vols. Une position que certains  partisans des candidats n’apprécient visiblement pas. La question qui se pose est de savoir si dès la propagande, des  candidats font déjà fi des réglementations en vigueur, comment feront-ils, s’ils sont élus, pour faire appliquer l’Etat de droit.

R.Edmond.

News Mada28 partages

Nifanenjehana hatrany ambony tafon-trano: tratra ireo mpivady namaky Fiangonana

Hafa kely indray! Nifanenjehana hatrany ambony tafon-trano ireo mpivady tratra nangalatra tao FJKM Ambalavao Isotry, ny alahady teo. Mody nivavaka tao amin’ity fiangonana ity izy mivady hay nangalatra tao am-piangonana nony alina ny andro…

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny PPA Ampefiloha eny Isotry, tamin’io alahady io tao am-piangonana, ireo mpivady tompon’antoka tamin’ny halatra fanamafisam-peo tao anaty fiangonana. Araka ny fanazavan’ny polisy, mody nandeha nivavaka tao amin’ny fiangonana FJKM eny Ambalavao Isotry ireto mpivady ireto, saingy nivadika halatra izany taorian’izay. Nony nirava anefa ny fotoam-pivavahana, tsy nivoaka fa nijanona tao am-piangonana izy mivady ary niafina tao ambony rihan’ilay fiangonana. Rehefa tonga ny tamin’ny 8 ora alina, nanomboka namoaka tsikelikely ny “baffle” lehibe tao am-piangonana izy ireo. Tsikaritry ny mpiambina ny fiangonana anefa izy mivady namoaka ireo fitaovam-piangonana ka niantso polisy avy hatrany izy. Tonga haingana ny polisy ka raikitra ny fifanenjehana hatrany ambony tafon-tranon’ny fiangonana. Vokany, noraisim-potsiny ireto mpivady nidiran’ny devoly ka nangalatra tao am-piangonana ireto. Niaiky ny heloka vitany izy ireo nandritra ny famotorana nataon’ny polisy. Fantatra ihany koa fa “clavier” iray, “ampli” iray ary “baffle ampli” no nokasain’izy mivady ireto hangalarina tamin’io alina io.

Tafiditra any am-piangonana ny jiolahy…

Ankoatra ny halatra sy fanendahana mahazatra ety ivelany, tafiditra hatrany am-piangonana koa ny jiolahy amin’izao fotoana izao. Ireo vehivavy mitondra poketra matetika no tena lasibatra rehefa fotoana fanaovana ny rakitra. Lasa manao rakitra, nony miverina, tsy hita eo amin’ny seza intsony ny poketra. Tsy misy iainana intsony mihitsy, eny an-dalana sy any an-trano, mitaintaina amin’ny mpanafika hatrany ary am-piangonana aza, tafiditry ny mpanao ratsy koa. Manginy fotsiny ny fihetsika mamohehitra ataon’ireo mpanompon’Andriamanitra sasany.

Jean Claude

News Mada15 partages

Liste électorale: la ceni éclaire la lanterne des candidats

La Ceni s’exprime face aux diverses revendications de certains candidats à la présidentielle, notamment sur l’ouverture de la liste électorale. Une réunion des 36 candidats est prévue cette semaine en vue d’éclaircir certains points.

Cela fait une semaine jour pour jour que le collectif des candidats a demandé l’ouverture de la liste électorale pour que les électeurs non inscrits puissent être intégrés. Le collectif y a par la suite ajouté d’autres doléances adressées non seulement à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), mais également au gouvernement, ainsi qu’à la Haute cour constitutionnelle (HCC).

Devant cette situation d’incompréhension, la Ceni prévoit de rencontrer cette semaine les 36 candidats afin de mettre les choses au clair.

«Nous avons pris cette décision afin d’éclaircir certains points», a indiqué le vice-président de la Ceni, Thierry Rakotonarivo, hier, lors de son intervention au cours d’une émission auprès d’une station privée de la capitale. Le vice-président s’interroge cependant sur certains points.

«On ne sait pas si la communication entre les candidats et leurs représentants auprès de la Ceni est au beau fixe, étant donné que toutes les informations ont déjà été relayées», a-t-il fait savoir. En effet, la Ceni a fait appel aux représentants de tous les candidats en son siège afin de garantir la transparence de tous les préparatifs électoraux. Mais force est de constater que lesdits candidats contestataires ne s’expriment qu’à la veille des élections, alors que la révision de la liste électorale ne date pas d’hier.

Actions tardives

A noter que les candidats en question se sont regroupés autour d’un collectif qui s’est manifesté lors de l’ouverture de la campagne électorale. Ce collectif exige non seulement la réouverture de la liste électorale, mais également des mesures face aux «irrégularités» constatées et commises par certains candidats durant la période de précampagne.

Cette rencontre avec les candidats reste ainsi décisive pour la suite du processus. Pour rappel, le collectif a donné 24 h à la Ceni pour modifier la liste électorale. Un délai qui a expiré voilà quelques jours déjà. On pourrait ainsi s’interroger sur la prochaine étape du collectif bien que son action soit un peu tardive.

En effet, la liste électorale pour la présidentielle a déjà été arrêtée le 15 mai dernier. Et, la Ceni a déjà indiqué qu’il lui est impossible de la retoucher avant le début du mois de décembre.

Tahina Navalona

 

News Mada13 partages

Atsinanana: promotion du curcuma à Brickaville

Des localités du district de Brickaville misent sur la production de curcuma pour leur développement dans les années à venir.

«Des projets sont en cours  actuellement pour la promotion de la filière curcuma, le produit-phare des Communes rurales de Razanaka, Anivorano-Est, Fetraomby et de la Commune urbaine de Brickaville», a révélé le maire d’Anivorano-est, Mamitiana Razafinantoanina, lors d’une interview téléphonique, hier.

La place prépondérante occupée par ce produit, dans l’économie de ses zones de culture, a obligé les autorités locales à soutenir les acteurs de la filière pour la validation d’un label bio, l’augmentation de la production, en plus de la restructuration des coopératives agricoles et de l’établissement de données statistiques fiables. «Avec un meilleur encadrement technique tendant vers l’agrobusiness, le curcuma pourra constituer un atout essentiel pour l’amélioration de l’économie rurale dans notre district», d’après l’analyse de ce jeune maire d’Anivorano-Est.

La situation actuelle démotive toutefois les ruraux, selon le maire  Mamitiana Razafinantoanina, qui a déploré que de 7000 ariary en 2017, le kilogramme de ce produit spécifique du district de Brickaville a chuté à 2.500 ariary cette année. Il a été révélé en outre que les 550 tonnes de productions annoncées officiellement dépassent largement les réalités, minimisant ainsi l’importance de la filière dans l’économie de la circonscription.

 

Manou

News Mada11 partages

Chef Johary: le chocolat dans tous ses états

A l’occasion de la Journée mondiale du cacao et du chocolat, célébrée le 1er octobre chaque année, Chef Johary au  «Café du Musée »,  organise plusieurs ateliers pour mettre à l’honneur ce produit de luxe.

«Désormais, le mois d’octobre sera consacré au chocolat», a annoncé Chef Johary. En effet depuis six ans, il propose toujours des événements spéciaux pour mettre en avant cet ingrédient. L’année dernière, il a proposé un menu tout chocolat. Et il y a deux ans de cela durant un défilé de mode avec le styliste Baravavy, il avait confectionné des accessoires de mode, réalisés uniquement avec du chocolat.

Et cette année, son objectif est de partager aux passionnés de ce produit diverses recettes originales. «L’atelier, qui se déroule chaque samedi à Anjohy, est ouvert aux amateurs de cuisine, ou même aux professionnels qui désirent partager et échanger leur expérience sur le chocolat», a-t-il ajouté.

Des découvertes gustatives

L’atelier propose plusieurs rubriques. «Je voudrais commencer par une petite historique, depuis la culture des grains jusqu’à la mise en vente. Ensuite, nous allons exposer les diverses recettes. Au fait, j’aimerai profondément emmener les participants à découvrir d’autres saveurs. On a l’habitude de manger du chocolat sucré or, nous allons proposer des plats salés au chocolat», a ajouté le chef.

Il proposera à cet effet des entrées, des plats de résistance et des desserts. A la fin de chaque atelier, les participants appliqueront leurs acquis chez eux.

Des échanges avec Patrick Roger

Depuis sa rencontre avec Patrick Roger, meilleur ouvrier de France qui vient souvent à Madagascar, Chef Johary a éprouvé une passion sans limite du chocolat. Il n’a cessé de fondre cet ingrédient à d’autres menus pour avoir des nouvelles sensations gustatives.

«Avec Patrick Roger, nous avons vécu des expériences inouïes avec de la brède mafana, connu sous le nom d’Anamalaho, et le résultat est toujours surprenant. Actuellement, il présente cette fusion exotique dans ses nombreuses boutiques éparpillées dans toute l’Europe», a-t-il conclu.

Holy Danielle

 

News Mada9 partages

Toamasina: tafiditra ao anatin’ny herinandro ny jiro

Mahazo ny anjarany ny mpanjifa, herinandro aorian’ny fandoavana ny saran’ny vinavina. Entanina kosa ny rehetra hanara-maso manoloana ny halatra tariby mitondra herinaratra.

Tonga teto Toamasina ny tale jeneraly lefitry (DGA) ny Jirama, Randriamanana Henri, notronin’ny talem-paritra, i Toto Jean Claude, ny alahady 7 oktobra teo. Nojerena ifotony ny fampidirana herinaratra ao amin’ny tanàna vaovao naorina, ao Vohitsara. Nisy avy eo ny dinika niarahana tamin’ny fokonolona hanaraha-maso ny asan-jiolahy amin’ny halatra tariby mitondra herinaratra. Nambaran’ny DGA-n’ny Jirama fa ilaina ny fifampidinihana toy izao satria volam-panjakana ny nampiasana ny fametrahana fotodrafitrasa toy izao ka tsy maintsy arovana.

Etsy ankilany, tsy ho sarotra intsony ny fampidiran-jiro eto Toamasina. Nampirisihiny ny rehetra hampiditra herinaratra isan-tokantrano satria ho vita avy hatrany izany herinandro aorian’ny fandoavana ny saran’ny vinavina ny mpangataka. Efa tonga ny kaontera miisa 30 000 ary hiampy 125 000 indray amin’ny volana avrily 2019, miampy andrinjiro vita amin’ny simenitra (béton), miisa 5 600.

Manampy ireo, eo koa ny famokarana herinaratra avy amin’ny herin’ny masoandro, ary hiakatra ho 180 MW ny tanjaky ny toby any Ivolobe, Toamasina II. Nambarany koa fa mora ny vidin’ny rano avy amin’ny Jirama satria 0,4 Ar ny litatra raha 10 Ar hatramin’ny 100 Ar ny eny amin’ny paompin-drano isaky ny fokontany, vidian’ny Malagasy maro anisa.

Sajo sy Njaka A.

News Mada8 partages

Tolotra tsenam-panjakana: betsaka ny kolikoly, tsy ampy ny fanaraha-maso

Miara-mivory any Antsirabe ireo tompon’andraikitra mpandrindra ny tsenam-panjakana  (ARMP)* miaraka amin’ireo mpandraharaha maro. Tsenam-panjakana avy amin’ny fitondrana foibe, na faritra, na kaominina. Fototry ny atrikasa ny fihainoana ny feon’ireo mpandraharaha, tsy vitsy ny velon-taraina noho ny kolikoly momba izany tsenam-panjakana izany, na ampahafantarina amin’ny fampitam-baovao ny tolotra. Misy aza ny tsena tsy hanaovana tolotra mihitsy fa ifanarahana fotsiny amin’izao.

Nanambara ny avy ao amin’ny ARMP ny zo sy andraikitr’ireo mpandraharaha sy ny fepetra takina amin’izy ireo. Fantatra, ohatra, ny tsy fahafenoan’ireo sasany nahazo tsena ny bokin’andraikitra. Etsy andaniny koa, mahita ny mpandraharaha maro fa tsy mangarahara ny tolotra sasany momba ny tsenam-panjakana, na tsy ampy fanaraha-maso.

Miray feo ny andaniny sy ny ankilany fa misy ny kolikoly eo amin’ny tsenam-panjakana ka hatao izay hisorohana izany. Tsy vitsy amin’ireo mpandraharaha ny milaza fa misedra olana matetika izy ireo, tsy mahita vahaolana momba izany. Koa natoro azy ireo ny lalana tokony aleha sy ny tsy maintsy fananana rehetra ny famaliana ny fanatanterahana ireny tsenam-panjakana ireny.

Manentana ireo mpandraharaha rehetra ny ARMP handray anjara fa betsaka karazana ny tsenam-panjakana. Anisan’izany, ohatra, ny fanamboaran-dalana, ny fanaovana fotodrafitrasa isan-karazany, toy ny tohodrano, ny tranom-panjakana, ny famatsiana entana fampiasa any amin’ny biraom-panjakana, sns.

 

R.Mathieu

News Mada8 partages

Prévention contre la peste: la Chine fait don d’équipements de nettoyage

Le gouvernement chinois ne manque pas d’apporter son appui pour prévenir et lutter contre l’épidémie de peste dans le pays, en cette saison de prolifération de la maladie. Dans ce cadre, l’Ambassadeur de la Chine à Madagascar, Xiaorong Yang a remis à la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et aux six arrondissements des équipements et matériel de nettoyage hier, à Nanisana. D’une valeur de 25 millions ariary, ces dons sont composés entre autres de brouettes métalliques, pelles, pulvérisateurs, râteaux, gilets et gants.

Ce geste illustre davantage l’engagement de la Chine à soutenir le pays comme l’a indiqué Xiaorong Yang dans son discours. «Dans les meilleurs et pires moments, la Chine reste toujours présente pour épauler ses amis et frères malgaches», a-t-elle souligné. Elle a réaffirmé, à cette occasion, la solidarité du peuple chinois avec le peuple malgache ainsi que la volonté de travailler ensemble dans la lutte contre la peste. A rappeler que l’année dernière, le gouvernement chinois a déjà octroyé des matériels médical et de nettoyage, toujours dans le cadre de la lutte contre la peste.

«Ces équipements seront utilisés à bon escient», a pour sa part indiqué le 1er Adjoint au Maire de la CUA, qui s’est engagé à affecter ce matériel le plus vite possible à l’assainissement de la ville et à la lutte contre la peste.

 

Fahranarison

Midi Madagasikara7 partages

Hery Rajaonarimampianina : Pour la continuité de l’amélioration des conditions de vie des villageois

Hery Rajaonarimampianina a promis la continuité des travaux de développement, toujours dans le cadre de sa vision Fisandratana.

Une course marathon pour le candidat n°12, hier. Un périple qui l’a emmené tour à tour à Analavory, Brickaville et Amparafaravola. Pour cette deuxième journée, Hery Rajaonarimampianina s’est entretenu avec les populations locales, notamment les villageois. Ce fut également une occasion pour lui d’expliquer sa vision Fisandratana.

A Analavory, le candidat n°12 a mis en relief, devant la population de cette vaste commune rurale, les enjeux des travaux et réalisations. Selon ses propos, la force d’une autorité se mesure à partir de ses réalisations et seules ces réalisations peuvent amener à la victoire. Durant son allocution, il a promis à la population d’Analavory la continuité des travaux de développement, toujours dans le cadre de sa vision Fisandratana. La population, pour sa part, n’est pas demeurée insensible, non seulement à cette visite que lui rend le candidat Hery Rajaonarimampianina, mais également et surtout à ses réalisations depuis le dernier quinquennat. A cet effet, elle a affirmé accueillir de plein gré et avec grande enthousiasme le candidat n°12 à ce meeting.

Efforts concrets. En s’adressant à la foule, le candidat Hery Rajaonarimampianina a tracé une brève rétrospective de ses réalisations, notamment dans la région Itasy. Il en est ainsi, entre autres, de la réhabilitation, depuis 2016, de sept barrages, dont celui d’Ifanja, localisé à quelque 22 km d’Analavory et permettant dorénavant d’irriguer plus de 2050 hectares de rizières. Quoi qu’il en soit, contrairement aux préjugés, et sans jamais s’engager dans de fausses promesses, il a démontré à maintes reprises, tout au long de son dernier quinquennat, qu’il tient toujours parole. Combien de fois, en effet, les populations avaient-elles eu l’occasion de l’admettre, au vu de ces milliers d’infrastructures publiques et de réalisations de Hery Rajaonarimampianina pour répondre aux besoins des populations. Pour tous ces efforts concrets et constatés, tous les villageois d’Analavory ont été unanimes à admettre que, seul le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina a été, est et sera à même d’améliorer leur vie quotidienne et leurs activités de ressources dans leur propre région. En un mot, le candidat n°12 est pour la continuité de l’amélioration des conditions de vie des villageois.

Infrastructures publiques. Dans la région Atsinanana, plus précisément à Brickaville, une foule de villageois a réservé un accueil des plus chaleureux au candidat n°12, accompagné de son épouse. D’entrée de jeu, les réalisations du régime de Hery Rajaonarimampianina ont été rappelées. Il en est ainsi de la construction de multiples infrastructures publiques, dont six Centres de Santé et 39 édifices scolaires, entre autres. La population de Brickaville n’a pas omis de rappeler l’enrôlement de ses 448 enseignants FRAM dans les rangs des fonctionnaires de l’Etat. Pour tous ces privilèges, les habitants de Brickaville souhaitent exprimer leur gratitude en promettant de voter pour le candidat n°12 afin de s’assurer de la continuité de toutes ces actions de développement de leur district. Par la même occasion, la récente restauration de l’usine SIRAMA, ainsi que l’indemnisation des employés déflatés lors de la cessation des activités de cette entreprise, et faisant partie des réalisations de Hery Rajaonarimampianina, restent gravées dans la mémoire des villageois reconnaissants. Ces réalisations ont été relatées par le député élu du district de Brickaville Vaonalaroy.

Vitrine économique. Pour sa part, le candidat n°12, durant son intervention, a rappelé sa détermination à faire de Brickaville une vitrine économique s’il est reconduit à la tête du pays. De même, il a d’ores et déjà annoncé l’ouverture et la facilitation de la circulation fluviale sur le canal des Pangalanes, de manière à faire de cet estuaire un portail ouvert sur toutes les autres localités desservies par ce fameux canal en matière d’échanges commerciaux et de négoces. Notons que le candidat n°12 a terminé son périple, hier, à Amparafaravola. Nous en reparlerons.

Recueillis par Dominique R.

News Mada6 partages

Ady amin’ny pesta: nanomen’ny Sinoa fitaovana ny CUA

25 tapitrisa Ar ny tentimbidin’ny fanomezana natolotry ny masoivohon’i Sina eto Madagasikara, ho an’ny kaominina Antananarivo Renivohitra, omaly teny Nanisana. Entina hisorohana sy hanohizana ny ady amin’ny valanaretina pesta, toy ny borety, lapelina, « rateaux », fitaovana famendrahana fanafody, « gilets » sy « gants »… Samy hahazo ireo fitaovana ireo ny boriborintany enina eto amin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra.  Tsy vao sambany, araka ny fanamarihana nataon’ny masoivohon’i Sina eto Madagasikara, Rtoa Yang Xiaorong, ny nanolotra fanomezana sy fanampiana tahaka izao ny governemanta sinoa. Efa nisy izany tamin’ny herintaona, tamin’ny alalan’ny fanomezana fanafody sy fitaovana fanadiovana isan-karazany. Notsiahiviny koa ny fahavononan’ny vahoaka sinoa amin’ny fanamafisana ny firahalahiana matotra amin’ny vahoaka malagasy.  Ny governemanta sinoa izay anisan’ny mpiara-miombon’antoka lehibe amin’ireo karazan’asa fampandrosoana eto amin’ny firenentsika.

M.R.

News Mada4 partages

Financement extérieur: la SFI augmente ses investissements en Afrique

La Société financière internationale (SFI) renforce sa présence dans la région Afrique subsaharienne. Cette filiale de la Banque mondiale intervient déjà dans plusieurs secteurs à Madagascar.

Le 8 octobre dernier, à Nairobi (Kenya), la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale, a annoncé sa volonté de renforcer sa présence en Afrique subsaharienne, à travers un investissement record de 6,2 milliards de dollars, au titre de l’exercice fiscal 2018.

Les investissements et mobilisations de la SFI en Afrique subsaharienne représentent désormais un quart du montant global de ses nouveaux financements à long terme.

Intervention dans plusieurs secteurs

A Madagascar, la SFI a déjà annoncé plus d’engagement et de mobilisation pour «aider les investisseurs privés à jouer un rôle déterminant dans le programme de développement». Cette annonce a été faite lors de l’approbation du nouveau cadre de partenariat entre la Banque mondiale et Madagascar, par le Conseil d’administration  de BrettonWoods, le 27 juin 2017.

La SFI intervient déjà dans plusieurs secteurs à Madagascar pour étendre son investissement et son assistance technique. Elle a investi 43 millions de dollars et mobilisé 109 millions de dollars dans le projet de réhabilitation et d’extension des aéroports internationaux d’Ivato (Antananarivo) et de Fascène (Nosy Be).

La SFI a également soutenu d’autres secteurs critiques dans la Grande île, entre autres, l’énergie et l’agroalimentaire. A ce sujet, le projet Scaling Solar développe une centrale solaire d’une capacité de 25 mégawatts qui approvisionnera des milliers d’entreprises, commerces et familles dans le pays.

Par ailleurs, la SFI a aussi injecté 3 millions de dollars pour redresser la filière bovine dans le pays, cela à travers l’appui technique et financier du projet  Bovima de la société SMTP  dans le sud Madagascar. La société entend construire une unité de production de viande de bœuf qui pourra accueillir 10.000 bêtes et créer un marché d’approvisionnement pour des milliers d’agriculteurs locaux. Soutenue par les services conseils d’IFC, SMTP saisit cette opportunité pour exporter ses produits vers les Emirats.

 

Riana R.

News Mada4 partages

Riz: la production demeure insuffisante

Madagascar continue d’importer des centaines de milliers de tonnes de riz par an. Avec une consommation annuelle de 200 kilos par personne, la production nationale ne suffit pas à couvrir les besoins de la population. Sur les cinq dernières années, les importations étaient entre 230.000 et 420.000 tonnes. Et pourtant, le secteur du riz  et le domaine de l’agriculture ont toujours bénéficié de financements des bailleurs.

A l’exemple des périmètres du Bas Mangoky, de Manombo Ranozaza et de Taheza, au nord de la ville de Toliara, la Banque africaine de développement (Bad) a alloué un budget assez conséquent pour accompagner la remise à niveau des rizières irriguées qui ont souffert du manque d’entretien des canaux, entraînant des rendements trop faibles. Comme à Bezaha, moins de 20% des surfaces bénéficiaient d’une bonne irrigation. Pire, un quart des rizières a dû être abandonné par manque d’eau.

50.000 tonnes sur deux récoltes

En 20 ans, la banque a investi près de 150 millions de dollars dans le secteur. Pour la saison rizicole 2010, cette zone productrice du sud-ouest, s’étendant sur plus de 12.000 hectares, ne pouvait produire pas plus de 2,5 tonnes à l’hectare. Avec l’application du plan de remise à niveau, le rendement atteignait 10 tonnes, pour une production totale de 50.000 tonnes sur deux récoltes annuelles.

Le programme a assuré la remise en état des canaux d’irrigation qui étaient en grande partie ensablés. Le nettoyage a permis de porter la zone irriguée de 1.200 à 5.000 hectares. Le rendement moyen a ainsi atteint 6 tonnes par hectare. Par ailleurs, 6.500 riziculteurs se sont organisés en 22 associations d’usagers de l’eau. 245 d’entre eux sont devenus de petits entrepreneurs, spécialisés en riziculture.

Arh.

 

News Mada4 partages

“Miss Madagascar”: hotanterahina amin’ny desambra ny famaranana

Iza no hibata ilay loka goavana amin’ny hatsaran-tarehy amam-bika? Ho fantatra afaka volana vitsivitsy ny valin’io fanontaniana io, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitry ny fifaninanana “Miss Madagascar”.

Fantatra fa hatao ny voalohan’ny volana desambra izao, eny amin’ny CCI Ivato, ny dingan’ny famaranana amin’ilay fifaninanana hatsaran-tarehy amam-bika, na “Miss”, ho an’ny tovovavy. Hetsika karakarain’ny Miss Madagascar. Nitety faritra maro, manerana ny Nosy, mihitsy ireo mpikarakara tamin’ny fifanentanana izay ho tovovavy mendrika hisolo tena ny faritra tsirairay.

Anisan’ny handray anjara hifaninana amin’izany, ohatra, ireo nivoaka mpandresy tamin’ny “Miss Menabe” sy ny “Miss Analamanga”, nokarakarain’ny RML Event. Ankoatra izay, efa manana solontena ny ankamaroan’ny faritra, raha toa ka amin’ny volana novambra izao no haka sy hijery izay ho solontenan’Antsirabe ary hamarana azy kosa ny any Vatovavy Fitovinany.

Nambaran’Andriamihaja Romule, tompon’andraikitry ny RML Event, sady mifanampy amin’ny mpikarakara amin’ny fanatontosana io hetsika io, fa maro ny lafin-javatra notsaraina tamin’ireo mpifaninana, vao tonga eo amin’ny dingana famaranana. Tsy ny hatsaran-tarehy ihany mantsy ny zava-dehibe fa eo koa ny fahaizan’ny mpifaninana maneho ny mampiavaka ny faritra niaviany. Anisan’ny loka goavana hatolotra ny mpandresy amin’ny “Miss Madagascar” ny fandehanany any ivelany, hisolo tena an’i Madagasikara amin’ny fifaninanana hatsaran-tarehy, toy itony. Hisy koa ny fanomezana tsy ampoizina. Marihina fa miankina amin’ny fanjakana io fifaninanana io, saingy tsy misy ambadika politika, araka ny nambaran’ny mpikarakara.

Landy R.

 

News Mada4 partages

“JMJ Mada 9”: nanetriketrika ny lamesa fanokafana tao Mahajanga

Nisokatra tamin’ny fomba ofisialy, omaly hariva tamin’ny alalan’ny lamesa lehibe teny amin’ny Village touristique, ny fihaonamben’ny tanora katolika (JMJ) andiany fahasivy, tanterahina any Mahajanga. Lohahevitra voizina ny hoe : « Aza matahotra ry Maria fa  sitrak’Andriamanitra ianao ». Efa tonga ireo mpizaika avy amin’ny diosezy 21 manerana ny Nosy.

Tsara fiomanana ny diosezy Mahajanga nandray ireo mpivahiny any an-toerana. Midadasika ny toerana ary miavaka ny fotodrafitrasa hiarovana ny fahadiovana sy ny tontolo iainana. Mitokana ihany koa ny rano madio fisotro sy ny rano fidiovana. Ankoatra izany, mitokana ny toeram-pivoahana natao ho ampy ho an’ireo olona mivahiny any an-toerana.

Nitohy hatry ny omaly ny fizarana ny “badge” hamantarana ireo mpizaika rehetra. Tanjon’ny fihaonana ny handalim-pinoana sy hifantoka amin’ny tenin’Andriamanitra.

Ho an’ny fandaharam-potoana, hisy ny katesizy isaky toby arahina lamesa isa-maraina. Anio hariva, hanao fampirantiana ireo fikambanan’ny relijiozy eo amin’ny Village touristique hatrany.

Efa mandray ny hafatrafatra avy amin’ny mpitarika azy izay ampitain’ny komity mpikarakara ireo tanora rehetra ny amin’ny fitandremana tokony hatao, indrindra ny toerana mampidi-doza tsy tokony handehanana, ny rano…

Ho an’ny roa andro voalohany, nilamina tamin’ny ankapobeny ny “JMJ Mada 9” tanterahina any Mahajanga.

Tatiana A

Midi Madagasikara4 partages

Charte de bonne conduite des candidats : Boycottée par Ravalomanana et Rajoelina

Un comité sera en charge du suivi de la mise en œuvre de la Charte de bonne conduite des candidats.

Si Hery Rajaonarimampianina l’a signée, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina l’ont boycottée.

La signature de la fameuse Charte de bonne conduite des candidats à l’élection présidentielle du 07 novembre a été clôturée hier. Le comité paritaire a arrêté à 13 la liste des signataires de ladite Charte. Parmi ces 13 signataires figure le candidat Hery Rajaonarimampianina. Jean Max Rakotomamonjy, Paul Rabary, Radavidson Andriamparany, Mahafaly Solonandrasana Olivier et Saraha Rabeharisoa en font également partie. « Le délai imparti à la signature de la Charte de bonne conduite a expiré. Désormais, ce qui nous préoccupe, c’est le suivi de la mise en œuvre de ce qui a  été convenu et signé.»,  a expliqué le président du CFM (Conseil du Fampihavanana malagasy) Maka Alphonse. Avant de poursuivre : « Ce suivi ne sera pas uniquement effectué auprès des candidats qui ont signé la Charte. Nous allons également surveiller le comportement et les actes de ceux qui n’ont pas signé. » En tout cas, si des candidats n’ont pas accepté d’apposer leur signature sur cette Charte de bonne conduite, c’est parce que leurs adversaires continuent d’enfreindre les lois électorales sans être inquiétés par les organes en charge de l’organisation des élections dont la CENI. D’autres déplorent l’absence de la force contraignante du document. Pour eux donc, signer ou ne pas signer la charte, c’est la même chose.

Point 21. Les candidats Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina ne font pas partie des 13 signataires de la charte, alors que le représentant de ce dernier a promis de la signer le premier jour du délai imparti à la signature.  On a appris hier auprès du CFM que le Point 21 du document divise les candidats. Ce Point 21 prévoit que la publication et la proclamation des résultats issus de sources non officielles sont interdites afin de préserver un climat d’apaisement. « Ce point 21 de la Charte aurait été mal formulé. Mais pour nous, l’essentiel, c’est de préserver le climat d’apaisement avant, pendant et après les scrutins. », précise le président du CFM Maka Alphonse. A rappeler que nombreux sont les candidats qui continuent de dénoncer des anomalies dans la liste électorale. Des anomalies qui semblent être jusqu’ici cautionnées par la communauté internationale dont certaines entités ont déjà envoyé leurs observateurs électoraux à Antananarivo. Du côté de la CENI, on reste également impuissant devant ces anomalies. On n’y peut que constater les faits car selon le vice-président Thierry Rakotonarivo, la réouverture de la liste électorale en vue de son éventuelle retouche s’avère légalement, techniquement et financièrement impossible. En tout cas, force est d’anticiper que, des candidats qui n’adhérent pas au Point 21 de la Charte de bonne conduite ne vont pas reconnaître facilement les résultats des prochaines élections. Ce qui confirme les risques d’une grave crise postélectorale à Madagascar.

R. Eugène

Midi Madagasikara4 partages

Ankandindramamy : Tsy nahazo vola ny mpanao propagandy, raikitra ny sakoroka

Savorovoro no nitranga teny Ambohidahy-Ankadindramamy, omaly. Olona ampolony maro no nivory sy nihorakoraka teo anoloan’ny tranon’ny Solombavambahoaka iray monina eny an-toerana. Ity farany izay fantatra, fa mpitarika ny komity mpanohana kandida iray amin’ity fifaninana ho filoham-pirenena ; izay hatao amin’ny 7 novambra izao. Ity farany izay fantantra fa isan’ireo kandida goavana ary isan’ny tsara toerana sy be mpanaraka noho izy matanjaka ara-pitaovana sy ara-bola raha jerena amin’ny zava-misy hatreto. Io lafiny io indrindra angamba no nahatonga ilay sakoroka niseho teny Ankadindramamy, omaly tolakandro.

Vory teo anoloan’ny tranon’ny solombavambahoaka iray teny, tao amin’ny tanan’Ambohidahy-Ankadindramamy ny andian’olona maromaro mba hitaky ny vola nampanantenaina azy ireo hanatrika ny hetsika ho fanohanana ny kandida iray, raha araka ny  tabataba heno teny an-toerana. Nitaraina ireto olona ireto fa tsy notanterahin’ity farany izany. Nampanatenaina hizarana  5 000 ariary isan’olona hono izy ireo nefa dia nalefa nody maina fotsiny. Tsy nanaiky izany ireto andian’olona ireto ka dia nirohotra teny an-tranon’ity depiote ity hitaky ny anjarany ary saika rombo tokoa no niseho, satria efa niakatrakatra ihany ny feo. Soa fa tonga ara-potoana ireo mpitandro ny filaminana niezaka nifehy ny toe-draharaha. Ireto farany izay nanao izay nisian’ny fifampiresahana teo amin’ireo mpikomy sy ny solontenan‘ity solombavambahoaka ity ka nampiravona ny olana , araka ny fanazavana azo avy eo anivon’ny lehiben’ny kaomisarian’ny Filaminam-bahoaka  miandraikitra iny faritra iny. Ity farany izay nanamarika, fa nanaiky hiala ireo olona nivory teo ireo rahefa nandre fa tsaho izany hoe vola hozaraina izany. Fanambarana ; izay nohamafisin’ilay  solombavambahoaka voalaza tetsy aloha, raha nanazava ny tena antony nahatonga ity savorovoro ity ny tenany. Niaiky izy, fa nisy tokoa ny olona izay mpanara-dia azy nandritra ny fitsidihana nanaovana propagandy tao amin’ireo fokontany maromaro ao amin’ny faritra iadidiany ary nisy tokoa ny fanomezana solon-tsakafo ho an’ireo olona ireo. Saingy ireto andian’ olona izay tonga nanao fitakiana teny an-tranony ireto, dia tsy fantany akory ary tsy nifampiraharaha tamin’ireo mihitsy izy. Tsaho angamba no niely ka nahatonga izao sakoroka izao, hoy izy. Nilaza izy, fa efa tamin’ny 12 ora antoandro tokoa no nisy andian’olona nivorivory teo amin’ny manodidina ny tanànany. Tamin’io fotoana io anefa, izy sy ireo mpiara-dia aminy, dia mbola tao anatin’ny hetsika fampielezan-kevitra tanteraka ary tsy nisaraka raha tsy teo amin’ny 3 ora teo ho eo.

T.M.

Midi Madagasikara3 partages

Ambalavao Isotry : Mpivady tratra nangalatra tao am-piangonany

Angamba tsy naharitra intsony ireo zava-tsarobidy tao amin’ny trano fivavahany ireto mpivady, tetsy Ambalavao Isotry ireto ka nandika tanteraka ny Didy fahafolo. Tsy vitan’izany fa mbola niroso tanteraka nandika tsotr’izao ny Didy fahavalo. Ny alahady lasa teo tokoa dia tra-tehaka teo am-pibatana ny fanamafisam-peo tao am-piangonana izy ireo, tokony ho tamin’ny valo ora alina. Mpivavaka tao amin’ity fiangonana ity ihany izy mivady ireto, raha ny loharanom-baovao avy tamin’ny pôlisim-pirenena. Tamin’io fotoana io anefa, raha nisy fotoam-pivavahana tao amin’io toerana io ny hariva, dia tsy nivoaka nanaraka ireo mpiangona izy roa, nony vita ilay fotoana fa ninia nijanona ary niafina tao ambony rihana. Tsy ny fitiavana ilay fotoam-bavaka anefa ka hoe mbola te hanampy aim-panahy, fa hevi-dratsy efa maty paika, hanatanterahana ilay voararan’ny Didy fahavalo. Rehefa tsy nisy olona intsony tao am-piangonana, dia navoakan’izy ireo mangingina ny « baffle » iray lehibe tao amin’ity fiangonana ity. Tsikaritry ny mpiambina avy hatrany anefa izany fihetsika izany ary noraisim-potsiny teo ireto mpivady miray loha amin’ny ratsy ireto. Niantso pôlisy avy hatrany ilay mpiambina, ary tonga haingana teny an-toerana ireto farany. Raha vao nahatazana ireo mpitandro filaminana kosa iretsy mpangalatra, avy hatrany dia nitsoaka ary nenjehina hatrany ambony tafo trano rehetra tany. Tsy lasa lavitra anefa dia voasambotra ary nentina nofotorana tany amin’ny birao. Tamin’izany no nahafantarana, fa tsy io « baffle » io ihany no nokaisan’izy ireo hangalarina tamin’io fotoana io. Mbola tao anatin’ny paik’adin’izy ireo ny haka ny « clavier » sy ny « ampli » tao am-piangonana.

m.L

News Mada1 partages

Andro iraisam-pirenena ho an’ny ankizivavy: ekipa valo hifanintsana amin’ny baolina kitra

Hanomboka, rahampitso eny amin’ny kianjan’Alarobia, ny fifanintsanana lalao baolina kitra U16 karakarain’ny Unicef sy ny federasiona malagasin’ny kitra ao anatin’ny fankalazana ny  Andro iraisam-pirenena ho an’ny ankizivavy. Nanatona ny federasiona ny Unicef ka tapaka fa hotanterahina amin’io ny fankalazana ny hetsika sy ho fampisehoana fa afaka milalao baolina kitra eny ambony kianja koa ny ankizivavy. Manohana ny fanomanana koa ny groupe Basan sy ny orinasa Star. Valo ny ekipa avy eto Analamanga sy avy any amin’ny faritra handray anjara amin’ny lalao fifanintsanana. Efa vita omaly ny antsapaka momba ny fisafidianana ny ekipa hifanandrina ka hanokatra ny lalao ny fihaonan’ny ekipa Prescoi Antsirabe sy ny ekipan’ny Asot Tanà. Klioba vehivavy ahitana mpilalao latsaky ny 16 taona avokoa ireo.

Ao anatin’ny hetsika, hisy filaharana hataon’ny ekipa rehetra mpandray anjara. Manampy izany ny fampisehoan’ny ataon’ny ankizy, misy ankizivavy hianatra hilalao baolina kitra koa. Mandritra ny fifanitsanana sy ny lalao, hanentana momba ny fananahana fahasalamana sy ny fahadiovana, ny fahaiza-mitarika ny tomponandraikitra. Natokana ho an’ny ankizy sy izay rehetra mpanatrika izany. 300 ny ankizivavy avy eto Antananarivo sy any amin’ny faritra handray anjara amin’ny hetsika samihafa.

Mila matoky tena

Mila ampirisihina hatrany ny vehivavy fa matetika, matahotra hanao zavatra. Hafatra tiany hipaka any amin’ny ankizivavy rehetra ny hoe miankina amin’ny tenany ny zavatra rehetra fa tsy  voatery miandry olon-kafa izy. Tsapa fa tsy mahasahy mandray fanapahan-kevitra momba ny zavatra tiany hatao ny ankizivavy noho ny fepetra apetraky ny fiarahamonina. Maro koa ny mieritreritra fa misy ny zavatra natokana ho an’ny ankizilahy fotsiny toy ny filalaovana baolina kitra. Afaka milalao io taranja io koa ny ankizivavy fa mila tosika fotsiny hampatoky tena azy, araka ny fanazavan’ny filohan’ny vaomiera misahana ny lalao baolina kitra ho an’ny vehivavy ao amin’ny federasiona, Rajeriarison Patricia.

Vonjy A.

Midi Madagasikara1 partages

Journée internationale de la fille : Halte aux discriminations et préjugés

Le sport a été choisi pour marquer la Journée internationale de la fille.

Les filles et femmes malgaches ont encore du mal à s’épanouir. De nombreux obstacles demandent à être franchis pour un changement de la situation.

 Enormes. Les défis quant à l’amélioration du statut des jeunes filles et des femmes dans la société sont nombreux. Défis qui se heurtent à différents niveaux d’obstacles allant du poids de la culture, notamment le droit coutumier, à la considération des femmes et des filles, en passant par la faiblesse de ces dernières par rapport aux préjugés et discriminations par le sexe. La Journée internationale de la fille célébrée hier consistait justement à attirer l’attention de tous sur la nécessité de regarder de plus près les droits des filles et femmes malgaches. Des droits bafoués qui empêchent leur épanouissement, et par ricochet, le développement du pays, étant donné que les filles et les femmes seraient supérieures en nombre par rapport aux hommes. Comme l’a fait connaitre Kidja Francine, directeur auprès du ministère de la Population, lors de la Journée internationale de la femme africaine à Yandi By Pass : « Les femmes représentent plus de 50% des Malgaches, et ce taux a sa place dans le développement du pays. Un développement qui devrait inclure les femmes et les hommes. Et étant donné que les femmes représentent plus de la moitié de la population, le développement est tributaire de leur participation ».

Ensemble. Le football a été choisi cette année pour marquer la célébration de la Journée internationale de la fille. En effet, un tournoi de football féminin U16 a été organisé de concert par l’Unicef et la Fédération Malgache de Football (FMF) pour l’occasion. S’effectuant à Carion, l’évènement est un moyen pour les deux parties « d’offrir aux jeunes filles, joueuses ou non, la possibilité de se retrouver ensemble dans l’esprit sportif ». Pour l’Unicef en particulier, l’objectif de l’organisation du tournoi est « d’améliorer le statut des jeunes filles et des femmes dans la société, et de traiter des problèmes fondamentaux qui sont les préjugés et la discrimination fondés sur le sexe ».

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Football – CAN 2019 : Cap sur Malabo pour les Barea !

Les Barea de Madagascar sont partis hier pour la Guinée Equatoriale, pour le match aller des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.

Une partie des joueurs ont quitté Paris hier, tandis que le reste, notamment Bapasy, Toby, Leda et Mario, ont pris l’avion à Tana.

La délégation malgache conduite par le vice-président Théo Rakotoarimino, comprend également l’entraîneur adjoint Franklin Andramanarivo, ainsi que les deux présidents des ligues d’Atsimo- Andrefana et d’Atsimo-Atsinanana.

Les yeux de la tête. L’entraîneur des gardiens, Popaul Razafindralambo, est aussi du voyage.

La délégation est partie sur une bonne nouvelle, car la FMF a pu conclure un accord avec la fédération guinéenne comme quoi les deux équipes rentreront dimanche, à Tana, avec le même avion.

Un grand point de gagné en fait, même s’il a coûté les yeux de la tête à la fédération, qui a perdu beaucoup d’argent dans la mesure où elle avait déjà réservé des billets sur un vol commercial.

« Mais dans l’intérêt du football, on est obligé de faire des sacrifices pour donner la même chance à nos joueurs », explique le président Doda Andriamiasasoa, qui ne cache pas que la caisse est vide, et qui fait appel aux gens de bonne volonté pour venir en aide aux Barea.

Méforme de Ima. Pour ce match à Malabo, la seule zone d’ombre concerne la forme de Faneva Ima Andriatsima, qui n’a pas marqué le moindre but au cours de ses quatre derniers matches, alors que Gros William fait le bonheur de son club, l’AS Vitré. Logique car il a marqué trois buts en autant de matches, dont le dernier face à la réserve du PSG qui évolue en National 2. C’est dire qu’il est en forme et que cela va obliger l’entraîneur à faire un examen de conscience, et à ne penser qu’à l’intérêt du collectif.

L’issue du match dépend donc du choix de Nicolas Dupuis qui a appelé en renfort le jeune Rayan Raveloson au poste de demi défensif. Comme Ibrahim Amada est intouchable malgré ce carton rouge lors de la dernière rencontre du Mouloudia d’Alger, on a peur que Marco Ilaimaharitra, pourtant étincelant face aux Sénégalais de Sadio Mané, n’en fasse les frais.

Clément RABARY

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Un faible effectif pour la signature de la charte de bonne conduite.

Seulement 12 sur les 36 candidats ont signé la charte de bonne conduite. Hier, le CFM ou Comité pour le « Fampihavanana Malagasy » a tenu une conférence de presse afin de publier la liste finale des candidats ayant signé la charte.
La signature de cette charte de bonne conduite est une preuve écrite de la bonne volonté de chaque candidat pour le bon déroulement des élections, que ce soit avant, pendant ou après le scrutin. Le comité est toujours à la recherche de solutions pour faire face à cette faible participation. On se questionne alors sur le bon déroulement des élections.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: un ultimatum de 12 heures lancé à l’endroit du président de la HCC Une...

Une association regroupant des entités politiques donne 12 heures au président de la HCC de démissionner de son poste. Selon ce groupement, il a failli à sa mission pour la préparation des élections.
Selon leur dire, toutes les conditions sont réunies pour arrêter les élections présidentielles pour prévenir les troubles postélectoraux. La Haute Cour Constitutionnelle et la Commission Electorale Nationale Indépendante n’ont pas mené à bien leur mission pour les préparatifs de ces élections. Pety Rakotoniaina affirme que 40 % des jeunes en âge de vote ne sont pas dans la liste électorale. En outre, sur les 9 903 913 électeurs recensés, il pourrait y avoir des électeurs fictifs. Jean Nirina Rafanomezantsoa de dire qu’ils n’ont pas peur des élections, mais c’est pour éviter le trouble qu’ils demandent l’annulation des élections présidentielles.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : Joss Stone va faire un concert le 25 octobre au Kudeta

Les fans sont enthousiasmés de pouvoir assister à un concert de Joss Stone à Antananarivo le 25 octobre prochain.
Ceci entre dans le cadre de sa tournée mondiale. Elle a décidé d’offrir un concert unique au Kudeta Anosy pour ses fans malgaches. Pour ceux qui ne la connaissent pas, un petit tour sur Wikipedia vous révélera que Joss Stone est une chanteuse de musique soul et actrice anglaise. Elle a la particularité d'apparaître le plus souvent pieds nus lors de ses prestations publiques, et notamment ses concerts, ce qui permet aux spectateurs de voir ses tatouages sur les pieds.
News Mada0 partages

Elevaga: une nouvelle tuerie à Itasy

Dans la région Itasy, la mise en place d’une tuerie permettra d’améliorer la filière bovine et porcine, principale source de revenus pour les habitants de cette partie de l’île.

Inaugurée le 5 octobre dernier, le nouvel abattoir d’Itasy est équipé d’un parc d’attente de 300 m2 qui peut accueillir 30 bêtes, d’un château d’eau de 1000 litres qui assure une autonomie de 24 h en eau, puis de plusieurs locaux sanitaires, techniques et administratifs. Cette nouvelle infrastructure a une capacité de 1 à 8 zébus et 8 à 20 porcs par jour, d’après les détails apportés par les techniciens du ministère de l’Agriculture et de l’élevage.

En effet, la nouvelle tuerie d’Itasy a été mise en place pour  redresser  le secteur  de l’élevage, mais également pour mettre fin au vol de bovidés. «Dorénavant, tous les animaux abattus qui seront destinés à la vente, devront passer par cette tuerie», a fait savoir un responsable au niveau du ministère de tutelle.

 R.R.

 

News Mada0 partages

Star sy Telma: fifaninanana hanjifa zava-pisotro Fresh

Miara-miombon’antoka ny orinasa Star sy ny Telma mikarakara fifaninanana amin’ny fanjifana zava-pisotro Fresh. Nomena anarana hoe “Kapsilinakà” ity fifaninanana ity, amin’ny alalan’ny fijerena ny toromarika sy ny loka ao anatin’ny kapsily miloko mavo saron’ny tavoahangy Fresh. Nanomboka ny 1 oktobra teo ary hifarana amin’ny 1 desambra 2018 izany.

Nambaran-dRtoa Randriambolamanana Seheno, tompon’andraikitry ny vokatra ao amin’ny Star, fa tsotra ny fandraisana anjara ary hahazo loka avokoa ny mpandray anjara rehetra manana laharana Telma. Hatao ny laharana #481#, miampy ny tarehimarika miafina (code) miisa valo ary mahazo hafatra SMS avy milaza ny loka azo.

Tsy tambo isaina ny loka azo, mitotaly hatrany amin’ny 800 tapitrisa Ar, sarihina isaky ny 15 andro, ka hanomboka amin’ny talata 16 oktobra ho avy izao ny voalohany. Fiara Renault miisa roa ny loka, moto scooter telo, televiziona écrans plats 10, ordinatera enti-tanana telo, smartphones Telma dimy, clé Telma 4G, sns. Eo koa ny fahana fiantsoana sy fahafahana manao “internet” sy ny hafa. Anisan’ny hosarihina amin’io 16 oktobra io ny fiara iray ary amin’ny 4 desambra ny faharoa.

Tsiahivina fa zava-pisotro novokarin’ny Star, nanomboka ny taona 1990, ny Fresh azon’ny rehetra sotroina.

Njaka A.

News Mada0 partages

Journée internationale de la fille: le ballon rond sur le devant de la scène

La Journée internationale de la Fille (Jif), célébrée dans le monde le 11 octobre, sera marquée cette année par  le tournoi national U16 de football féminin, qui se déroulera du 12 au 20 octobre  à Carion.

Organisé conjointement par l’Unicef, la Fédération malgache de football (FMF), en partenariat avec le Groupe Basan et la Star, cet événement permet, entre autres, d’atteindre le but ultime de cette célébration, qui consiste à promouvoir l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux.

«C’est d’ailleurs le message qu’on veut véhiculer lors de cet événement. Toujours est-il qu’à cause des censures faites par la société et les entourages ou même suite aux autocensures, la pratique du football est considérée, durant des années, comme un sport qui n’est pas à la portée de la gent féminine», a fait remarquer la présidente de la Commission du football féminin au sein de la FMF, Patricia Rajeriarison hier, au Motel Anosy.

Confiance en soi

Pourtant, «ces censures engendrent un manque de confiance en soi chez les filles. Ce comportement est fortement visible une fois qu’elles sont sur terrain. C’est là qu’on les corrige, les entraîne à prendre des responsabilités. Ces attitudes, elles peuvent les développer  dans la vie et la société», ajoute notre source.

En choisissant de prendre part à cet événement, l’Unicef est convaincu que «le football, sport rassembleur, peut aider à améliorer le statut des jeunes filles et des femmes dans la société et traiter les problèmes fondamentaux que sont les préjugés et la discrimination fondés sur le genre. Mais il va de soi que la Journée des jeunes filles réclame l’attention de tous, au-delà du football».

Pour revenir sur ce tournoi, le lancement  officiel sera donné demain au stade d’Alarobia. L’événement sera  couronné par le festival «Live Your Goals» ou «Vivez vos objectifs», avec divers ateliers football. Près de 300 jeunes filles issues de différentes régions seront mobilisées.

Fahranarison

News Mada0 partages

Volley-Jeunes: la GNVB sur tous les fronts

Le Championnat national des jeunes débute sur les chapeaux de roues pour le club de la gendarmerie national (GNVB) à Toliara. Présent dans cinq catégories sur les six en lice, à l’exception des U16 garçons, le club dirigé par le colonel Heriniaina Rakotomalala est bien parti pour rafler le maximum de trophées en jeu.

A l’image des U20 garçons du club qui après deux journées de compétition caracole en tête du classement du groupe, à la suite de ses succès contre Carpi (Atsimo Andrefana), puis au détriment de Pyguargue (Atsinanana). De même chez les U16 filles où les gendarmettes ont réalisé l’exploit de surclasser Bi’As qui n’est autre que la championne d’Analamanga en titre.

La phase finale de cette joute nationale des jeunes débutera demain avec les demi-finales chez les U16 garçons et filles, U18 garçons et filles ainsi que les U20 garçons. Ces matchs seront ponctués par la première finale de la compétition chez les U20 filles. La GNVB (Analamanga) en découdra avec EVBI (Ihorombe).

Naisa

 

Quelques résultats des deux premières journées :

U 20 garçons :

GNVB (Analamanga)-Carpi (Atsimo Andrefana) : 3-0

Mami (Atsinanana)-EVBI (Ihorombe) : 3-0

U 16  filles:

GNVB (Analamanga)-BI’As (Analamanga) : 2-0

U 20 garcons:

GNVB (Analamanga)- Pyguargue (Atsinanana) : 3-0

Programme du jour :

U16 Fille

Carpi-GNVB

Bi’As-EVBI

U16 Garçon

EVBI-Carpi

U18 Fille

EVBFI-GNVB

CVBF-CCVB

U18 Garçon

CVBF-GNVB

Mami-Carpi

U20 Garçon

GNVB-CVBF

PAON-Pyguargue

News Mada0 partages

Karate – Tompondakan’Analamanga: hiady izay ho lohany ny seksiona fito

Hotanterahina, ny alahady ho avy izao eny amin’ny kianja mitafo Mahamasina, ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga, taranja karate, hahafahana mamoaka ny ho solontenany amin’ny fifaninanam-pirenena. Ho raikitra ihany izany ny fifaninanana, rehefa nihemotra matetika. Fihemorana vokatry ny tsy fahazoana ny kianja mitafo. Efa eo an-dalam-pamitana ny fandaminana farany amin’izao fotoana izao ny mpikarakara ary hatao ny alakamisy ho avy izao, eny amin’ny Dojo Aska 67 ha, ny antsapaka. Toy ny mahazatra, hifanandrinana ny sokajy “cadet, ny “junior”, ny “senior”, lahy sy vavy amin’ny “kumite open” sy “kata individuel”.

Handray anjara amin’ity fifaninana ity ireo seksiona miisa fito: Antananarivo Renivohitra, Atsimondrano, Avaradrano, Ankazobe, Anjozorobe, i Marovatana ary i Manjakandriana. Ho hentitra ny eo amin’ny lafiny fitsarana sy ny fanomezana toromarika ny mpifaninana satria mpitsara sy mpanazatra nahazo fiofanana sy manana ny fahazoan-dalana avy amin’ny federasiona ny nofidin’ny eo anivon’ny ligy hanatanteraka izany. Tanjon’ny ligin’Analamanga rahateo ny hamerina indray ny fitiavan’ny Malagasy ny taranja karate. Ho an’ny mpikatroka manokana, tsy maintsy manana pasipaoro sy fahazoan-dalana vao afaka mandray anjara.

« Hifarana amin’io fiadiana ny ho tompondakan’Analamanga io ny taom-pilalaovana ho an’ny ligy », hoy ny filohany, Razakarison Johny Orlando. Hotontosaina any Toamasina kosa ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara, araka ny tapaka nandritra ny fihaonambe natao tany Antsirabe, saingy tsy mbola voafaritra ny daty hanaovana izany.

 

Mi.Raz

 

News Mada0 partages

Kapisilinaka: plus de 800 millions d’ariary de lots à distribuer

Telma Madagascar et Fresh s’associent pour organiser le jeu dénommé «Kapisilinakà». Le concept est simple. Après avoir acheté les boissons Fresh, les consommateurs découvrent  des codes inscrits sur les capsules. Et, pour connaitre leur lot, les participants doivent composer le #481# suivi du code, à partir de leur numéro mobile Telma. Un message s’affichera par la suite pour présenter les lots gagnés.

«Seules les bouteilles de Fresh en capsule jaune disposent des codes», a annoncé Seheno Randriambolamanana, chef de produits de la Star, lors de la conférence de presse d’hier au siège de la Star à Andraharo.

Le jeu a commencé le 1er octobre. Et le 16 octobre, les organisateurs effectueront un tirage au sort, avec comme gros lot une voiture. «Tous les 15 jours, nous allons procéder à des tirages au sort, jusqu’au 4 décembre. Une deuxième voiture  fera partie des lots lors du dernier tirage au sort», a expliqué Rova Ranaivoson de Telma. Au total, plus 800 millions d’ariary de lots seront distribués.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Festival Milatsika: la scène malgache représentée

Le festival Milatsika rempile pour sa 12e édition du 10 au 13 octobre à Mayotte, à l’occasion de laquelle Angie Ambavilanitra portera l’étendard de la Grande île.

Avec ses musiciens complices, Angie sera sur le plateau polyvalent de Chiconi ce vendredi pour présenter son nouvel opus fraîchement intitulé «Maso adala». «C’est notre baptême de scène au festival Milatsika. Par ailleurs, ce sera l’occasion de faire de plus amples connaissances avec le public mahorais lors d’une autre soirée au programme», a fait savoir la chanteuse de «Zanaky ny alina».

Le trio Djirani sera aussi de la partie. En fait, Mikidache de Mayotte, Mikéa de Madagascar et Davy Sicard de La Réunion partagent depuis quelques années déjà cette même passion pour la musique en vue d’une création commune. A l’issue d’une résidence de deux semaines, ces trois artistes emblématiques de l’océan Indien ont été présentés au mois de mars dernier lors d’un concert dans la capitale.

«Milatsika est un mot valise signifiant  besoin de nous  ou encore notre culture  en mahoro-malgache. Ce festival  symbolise bien la particularité de Mayotte, une île à la fois cosmopolite et très généreuse», rapporte un communiqué, avant d’enchaîner qu’«il est généralement convenu d’opposer tradition et modernité. L’objectif de ce festival et de la démarche qui le sous-tend est justement de dépasser cette fausse opposition entre tradition et modernité, en démontrant qu’une identité doit puiser à ses racines pour se construire dans la sphère contemporaine, à la façon d’un arbre qui croît et se ramifie».

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

« Madajazzcar 2018 »: nahavariana ny “Apéro jazz” tetsy amin’ny AFT

Ilay fotoana mialoha ny sakafo antoandro iny ka ihinanana sakafo somary maivana kokoa no antsoina hoe « Apéro ». Izany hoe, karazana andran-tsira ihany. Ho an’ireo nanatrika ny fampisehoana tetsy amin’ny Alliance française Antananarivo, omaly, anefa, nahita avokoa fa tena andrarezin’ny jazz tokoa ny nanatanteraka ny fitendrena sy ny fihirana. Tsy nisy ny andranandrana fa nisongadina avy hatrany ilay traikefa matanjaka eo amin’ny Elie Ramasindraibe Band nahitana an’i Elie Ramasindraibe (saxophone ténor), i Rado Andriamanantena (vatamaroafitsoka), i Aro Randriambololona (gitara beso), i Antsaly Andriamasimanana (ampongamaroanaka), i Dan Meliarison (hira), i Tina Ramandimbiarison (saxophone ténor), i Hilarry Harris Andriamamitiana (saxophone alto).

Valandresaka miompana amin’ny indostrian’ny mozika sy ny kolontsain kosa no anisan’ny fandaharam-potoana anio maraina, eny amin’ny oniversiten’Antananarivo eny Ankatso. Hisy ihany koa ny “Apéro jazz” ao amin’ny AFT Andavamamba amin’ny 12 ora antoandro.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Chronique: Émulation entre le sérieux et la grosse rigolade

Naturel que chaque candidat soigne son image, aucun n’entend faire de la figuration, dès fois même que la rumeur n’affabule pas et que parmi les 36 plus d’un ne se soient présentés que dans le but d’éparpiller les suffrages, leur obligation consiste à coup sûr à détourner de l’électorat de l’adversaire de leur partenaire un maximum de voix. Les spécialistes rivalisent d’idées par affiches, tracts, et autres types de supports de communication et par la voie de tous types de médias, de donner le meilleur profil de leur champion respectif et de présenter sous leurs meilleurs jours les projets programmes que le candidat propose. Face au luxe de détails et à côté de l’insistance pour souligner le soin à la préparation des propositions et la qualité de la réflexion qui a permis d’aboutir à des projets si bien façonnés, l’omission de vanter les résultats bienfaits attendus des opérations encore fictives soulève des interrogations pire injecte le poison-doute : la vitrine est belle, dès fois le magasin serait-il vide ? Aurait-on sous-estimer par hasard la nécessité d’évaluer les résultats que produiraient ces constructions pour s’attacher et s’arrêter à leur donner une belle façade ? Le plus souvent même il est des projets qui se satisfont de badigeonner des vieilles recettes, ce qui ne suffit plus à donner un air de fraîcheur tant la superposition de couches recouvre les idées d’une plaque en sorte d’écaille.

Le spectacle se corse lorsque le candidat en personne est mis au pied du mur dans une position où il se trouve lui-même à faire l’article pour vanter sa propre personne afin de justifier sa candidature. Une radio de diffusion internationale raffole du genre d’initiative à mettre ainsi à nu des personnages. D’anciens chefs de l’État aujourd’hui candidats ont été parmi les premiers à inaugurer cette formule d’un passage à la moulinette. Il fallait s’attendre à ce que chacun présente son retour aux affaires comme une nécessité en référence au progrès que le pays a enregistré du temps où lui tenait la barre. Malgré quelques couacs, des moments de ridicule par l’évocation de faits et résultats dont les rappels flatteurs ne résistent pas au rejet que cultive la mémoire dans

l’opinion, cependant pour avoir personnalisé leur intervention sur le ton naturel par lequel le public identifie chacun d’eux, on doit reconnaitre qu’ils s’en sont tous bien sortis. Quelques anciens premiers ministres ont ensuite succédé pour subir l’épreuve. Parmi eux quelques rigolos qui ne sont plus parvenus à faire rire les auditeurs à l’écoute chez eux, tant les énormités qu’ils débitaient prêtaient davantage qu’à la pitié autant à la fureur qu’à la tristesse. A tomber par terre le culot dont a fait montre l’un d’eux, lorsqu’il ânonne à son compte la citation usée « être l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». Cette chute avec laquelle il pensait sans doute avoir exécuté une digne sortie bluffante, fait suite à une succession de saillies aussi stupéfiantes les unes que les autres tant l’opinion prête plus foi aux rumeurs qui véhiculent le contraire. Parmi ces contre-vérités, la livraison d’une confidence pleine d’innocence révélant une des raisons majeures qui ont dicté sa détermination à se porter candidat : alors qu’il bénéficie d’une réputation d’être un « excellent affairiste, brillant combinard », ne voila-t-il pas notre homme sur le ton d’un personnage de théâtre dramatique déclamer combien il s’offusque jusqu’à se sentir offensé par le niveau plus qu’alarmant de la pratique de la corruption.

Le spectacle a commencé, les états-majors des différents candidats semblent privilégier la production de bruits : dans la capitale un tapage à ne plus s’entendre. Les plus optimistes dans la population pensent que cette dépense d’énergie s’explique du fait que tous tentent ainsi de marquer leur présence, et que chacun cherche à marquer son terrain, pour conclure que très vite ça ira en decrescendo. La majorité des gens se demandent toutefois quelle efficacité peut-on attendre de cette cacophonie, rares sont les personnes qui prêtent attention aux messages que diffusent les cortèges et si ils essayent d’identifier ces fauteurs de nuisance sonore c’est pour marmonner les mauvais points qu’ils leur adressent.

Quelques stratèges malins ont opté de différer le moment d’organiser le tour des quartiers avec leur caravane autant histoire de ménager les dépenses que pour éviter d’être catalogués faiseurs de cacophonie. Les responsables de campagne sont partagés entre l’obligation de marquer la présence en faisant du bruit que peu écoutent, en placardant des affiches que peu lisent, en distribuant des goodies que nombreux apprécient sans se soucier d’une reconnaissance en retour. Des statistiques révèlent pourtant que faire du porte-à-porte est encore une des meilleures formules pour obtenir des résultats. Les statistiques toutefois ne précisent pas qu’un grand changement au sein de la société s’est opéré, rendant le porte-à-porte moins fiable à porter les vrais messages, les militants bénévoles se font rares, à l’intérieur des militants battent des cœurs de mercenaires, les temps sont durs. Chaque chose a son prix, tout se paie, surtout le volontariat.

 

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y  a 100 ans: circulaire au sujet du reboisement

Tananarive,

le 16 septembre 1918.

Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances, chevalier de la Légion d’honneur, à Messieurs les chefs de province et de district autonome.

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la nécessité de procéder rapidement dans votre circonscription aux reboisements d’intérêt public dont l’utilité aura été plus particulièrement démontrée au cours des années précédentes.

Ces reboisements peuvent avoir en premier lieu pour but, soit de régulariser le régime des pluies dans les régions dénudées, soit de régulariser le régime des eaux en protégeant les sources de l’ardeur du soleil et en retenant sur les pentes les eaux de pluie, soit encore de prévenir les érosions sur les bords des cours d’eau.

D’autre part, cette mesure peut encore être indispensable, dans certaines régions, aux besoins des services publics en bois de chauffage (chemins de fer) et même aux besoins immédiats des habitants.

Le long des routes enfin, les plantations d’arbres ont pour but de maintenir les terres et d’entretenir une certaine humidité, favorable à la cohésion des plateformes.

L’urgence de ces divers travaux pourra varier suivant les diverses régions de la Colonie, il arrivera même que, dans certaines circonscriptions, plusieurs d’entre eux ne soient point à envisager.

Aussi vous laisserai-je le soin de tracer vous-même, suivant les circonstances locales, le programme des reboisements à appliquer et de déterminer les divers degrés d’urgence qu’ils présentent.

Je vous demanderai toutefois de vous communiquer vos projets dans le plus bref délai possible et en tout cas assez à temps pour que leur exécution puisse être commencée dès la prochaine saison favorable. Dans ces projets, que vous établirez d’accord avec les représentants du service de colonisation, s’il en existe dans votre circonscription, vous pourrez prévoir l’utilisation de la main-d’œuvre prestataire, en indiquant dans quelle proportion vous comptez utiliser cette main-d’œuvre et quel est le rendement que vous en attendez.

Je vous prie de m’accuser réception des présentes instructions.

A. Schrameck.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Tsiroanomandidy: trois dahalo abattus dans un accrochage

Les éléments de la gendarmerie de Tsiroanomandidy ont mis fin au parcours de trois dangereux dahalo qui ont longtemps implanté la terreur dans la commune de Beambiaty, hier.

La chasse aux bandits de grand chemin se poursuit dans le district de Tsiroanomandidy. Hier, trois dahalo viennent de tomber sous les balles des éléments de la brigade de gendarmerie locale. D’après la gendarmerie, elle a dû utiliser ses armes du fait que les trois individus étaient particulièrement dangereux. En effet, Theo, Besa et Faniry, ne sont pas des têtes inconnues des villageois de Tsiroanomandidy. Ils sont toujours présents au cours des razzias de dahalo dans la localité. Et maintenant, la population peut sans nul doute pousser un ouf de soulagement.

Tués au cours d’une tentative de fuite

Les trois individus et leurs complices ont fait l’objet d’une traque intense à la suite d’un vol de cinq zébus commis dans le village d’Anivorano, commune de Beambiaty, en fin septembre. Les recherches ont porté leurs fruits hier matin car Theo, Besa et Faniry, ont été interpellés ensemble à Belobaka. Ils détenaient encore trois des zébus qu’ils ont volés. Les deux autres zébus ont été, selon eux, placés dans les bois du village d’Ampararano, gardés par leurs compères. Les trois suspects ont accepté de conduire les gendarmes à Ampararano en vue de récupérer le reste des zébus. Pourtant,  en cours route, les trois dahalo ont tenté de fausser compagnie aux gendarmes en s’enfuyant à travers les bois. Malgré les tirs de sommation des gendarmes, ils ont continué leur chemin. N’ayant pas d’autre choix, les gendarmes ont ouvert le feu. Les trois fugitifs sont morts sur le coup. Quant aux zébus, ils ont été récupérés en totalité et remis à leurs propriétaires.

 

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Cambriolage d’une église: un couple pris la main dans le sac

Alors qu’il tentait de prendre la fuite sur le toit de l’église dans l’espérance d’y trouver un moyen de s’échapper, un couple d’une vingtaine d’années a finalement été arrêté par les éléments du poste de police d’Ampefiloha après une course poursuite sur le toit de l’église, dimanche dernier. Encerclé par des policiers, il ne savait plus où aller.

Le couple a assisté à la messe de l’après-midi au sein de l’église FJKM d’Ambalavao Isotry. Son objectif n’était pourtant pas le même que celui des chrétiens. En réalité, il a jeté son dévolu sur la sonorisation de l’église. Selon les explications de la police, le jeune homme et sa compagne sont restés à l’intérieur une fois la messe terminée. Ils ont trouvé une cachette dans un coin de l’église. Vers 20 heures, ils ont décidé de passer à l’action en constatant qu’ils pouvaient agir  tranquillement. Ils ont déplacé un baffle et ont déjà réussi à le faire sortir à l’extérieur. Mais rien n’a échappé au gardien des lieux. Discrètement, ce dernier a alerté la police. A l’arrivée des forces de l’ordre, le couple a encore voulu s’emparer d’un synthétiseur. C’est à cet instant que la course poursuite sur le toit a eu lieu.

 

ATs.

 

 

News Mada0 partages

Transport en commun: la gabegie s’accentue

Force est de constater que pour diverses raisons, le nombre des taxis-be en activité est actuellement en baisse dans la capitale. Dans certains axes, les usagers parlent d’une pénurie de taxis-be, surtout durant les heures de pointe, notamment en rentrant le soir.

La JMJ à Mahajanga, la campagne électorale et la dernière ligne droite de l’exhumation sont, entre autres, citées comme causes de cette situation. Mais là n’est pas la question car ces derniers temps également, la gabegie est de retour, notamment au niveau de certaines lignes aussi bien urbaines que suburbaines.

La qualité de service laisse toujours à désirer, malgré la hausse du transport à 500 ariary pour certaines coopératives. Le manque de civisme des receveurs n’est plus à dire. «Les clients sont rois» ne fait pas partie de leurs éthiques. Au contraire, beaucoup d’entre eux ne dédaignent pas à refuser de rendre la monnaie aux passagers.

La moitié du trajet

Des cas concrets illustrent ces manquement et gabegies des taxis-be. Normalement et c’est inscrit noir sur blanc dans les cahiers des charges, la ligne 172 relie Andoharanofotsy aux 67 Ha et vis-versa. Mais d’habitude, surtout vers la fin de l’après-midi, y compris le week-end, ce n’est pas vraiment le cas. En partant d’Andoharanofotsy, la majorité des taxis-be 172 ne roulent pas jusqu’au terminus (67 Ha) et imposent aux passagers de descendre tous à Andavamamba. Même en annonçant dès le départ leur intention de ne faire que la moitié du trajet, ils enfreignent incontestablement les règles.

Un autre cas est que certaines voitures de la ligne G, desservant l’axe Tana-Imerintsiatosika, fixent le tarif de 1.500 ariary au lieu de 1.000 ariary. Et c’est à prendre ou à laisser. Pas plus tard qu’avant-hier, lorsque les usagers ont fait front commun pour ne payer que 1.000 ariary, le chauffeur d’un taxi-be de cette ligne n’a pas hésité à rebrousser chemin dans le dessein de ramener les passagers  au terminus d’Anosy.

«Les transporteurs urbains ont bien augmenté leurs frais et pourquoi pas nous ?», argumente le conducteur.

D’après un usager de cet axe, «cette situation a déjà duré deux semaines et aucune réaction ni de la part des responsables des coopératives, ni de celle de l’ATT qui circule pourtant en moto le long de l’axe Anosy-Anosizato, n’a été observée, sans parler des agents de la police communale et des PR au rond point d’Anosizato».

Sera R.

 

News Mada0 partages

Tuberculose: 4 CHD dotés de GeneXpert

Dans le cadre de la lutte contre la tuberculose, notamment en termes d’amélioration du dépistage et de prise en charge des patients, les Centres hospitaliers de district (CHD) d’Ambatondrazaka, Taolagnaro, Sambava et Morondava vont bénéficier chacun d’un GeneXpert muni d’accessoires. La remise a été effectuée hier, au ministère de la Santé publique Ambohidahy.

Recommandé par l’OMS, cet outil de diagnostic rapide de la «microbactériumtuberculosis» permet de voir la sensibilité de ces microbes en Rifampicine et d’améliorer la prise en charge des malades de la Tuberculose multi-résistante (TBMR). Par rapport à la microscopie qui offre une faible sensibilité, le GeneXpert est la meilleure alternative.

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi que le Nouveau modèle de financement 2 ont financé l’achat de ces quatre appareils, d’une valeur de 141.300 dollars, soit environ 493 millions d’ariary. Depuis 2010, plusieurs centres hospitaliers de la Grande île sont dotés de 14 appareils GeneXpert.

Sera R.

 

 

News Mada0 partages

Ambanja: rénovation à la Maison centrale

La Maison centrale d’Ambanja fait peau neuve grâce aux efforts conjoints de ses administrateurs, des partenaires privés et des pensionnaires des lieux.

Le chef d’établissement pénitentiaire d’Ambanja, Moandjee Tahindraza, a pu effectuer des travaux de rénovation et d’extension des infrastructures existantes, après 8 mois de services à ce poste. Le bureau de l’administration est doté actuellement de 4 nouvelles salles.

Les postes de garde du «quartier femmes», de la brigade d’interventions et du poste central ont aussi été réhabilités, en plus du mirador et des dispositifs de sécurité des murailles. L’application du système de partenariat public-privé dans sa gestion a permis le financement des travaux réalisés par les détenus, selon le CE, Moandjee Tahindraza.

L’initiative entre dans le cadre de l’amélioration des conditions carcérales des détenus, conformément aux énoncés des droits de l’Homme et de leur réinsertion sociale, selon les responsables.

Manou

News Mada0 partages

Kaominina ambanivohitr’i Toamasina: mirongatra ny asan-jiolahy, enina naratra mafy, iray maty

Nahatratra enina ireo naratra, maty ny iray vokatry ny fanafihan-jiolahy tany Anjamany Toamasina II. « Tsy voatohitra intsony ka aleonay mandositra mipetraka any Toamasina fa efa tsy azo iainana aty aminay. Hatramin’ny 26 septambra no ho nakaty, efa nahatratra hatramin’ny 10 ny fanafihana mitam-piadiana nataona andian-jiolahy mirongo basy sy antsy teto amin’ny fokontany Sahavakana, kaominina ambanivohitra Anjahamany », hoy ny solontenam-pokonolona, efa eo am-pangoronana entana fa handositra hiala ny tanànany. Naratra mafy voaroba ny olona roa mpivarotra ary maty ny tao Sahavakana. « Fanafihan-jiolahy amin’ny antoandrobenanahary ny mahazo anay tantsaha ao amin’ny fokontany

Andapafito, kaominina ambanivohitra Anjamany. Tokantranona mpivarotra miisa efatra no voatafika ary telo ny olona naratra mafy tamin’izany ny 5 oktobra lasa teo, ary mbola tsaboina ao amin’ny Hopitalibe Toamasina izy telo ireo.

Raha ny loharanom-baovao hatrany, manao fitafiana mpitandro filaminana ireo jiolahy mirongo fiadiana ireo. Mpitandro filamianana iray niresahana kosa ny nanambara fa mahatsiaro ho resy tosika ireo jiolahy eto ambonivohir’ i Toamasina ka lasa mandositra any amin’ny kaominina ambanivohitra saro-dalana hanano sarotra ny fanenjehana azy.

Sajo sy Yves S.

 

News Mada0 partages

Taranja Traceur: fanatanjahantena mahasarika ny tanora

Nampiseho ny fahaiza-manaon’izy ireo tamin’ny alalan’ny fampisehoana teo amin’ny zaridaina Ambohijatovo ireo tanora mpiangaly ny taranja “sport extreme”, nahitana  ny “Traceur Gasy” sy ny “Parkour Mada”. “Fanatanjahantena efa nisy hatramin’izay fa vitsy mpahafantatra ity taranja iray ataonay ity. Efa malaza eran-tany ary tanjona apetrakay ny handefa ankizy handray anjara amin’ny fifaninanana iraisam-pirenena ao anatin’ny parkour”, hoy ny filohan’ny Parkour Mada, Razafimanantsoa Tojo Andrianina. Fanatanjahantena somary maherihery setra ary mitaky fahasahiana izy ity, saingy misy kosa ny antoka eo amin’ireo tanora mpiangaly izany. “Raha ho an’ny Traceur Gasy manokana, misy lalàna fototra mifehy toy ny fanatanjahantena rehetra ihany satria fihetsika iray hafa mankany amin’ny fihetsika iray no atao mandritra izany”, hoy kosa ny fanazavan’ny filohan’ny Traceur Gasy, i Faliniaina Anthonio. Tanjona apetrak’ireo mpitarika ity fanatanjahantena iray ity ny fitaizana ny tanora sy fifampizarana traikefa. Mieritreritra ny hanangana federasiona manokana izy ireo fa miankina amin’ny fanjakana sy ny fotodrafitrasa izany. Misandrahaka manerana ny Nosy ity fanatanjahantena ity ary efa misy any Fianarantsoa, any Antsirabe, ary any Mahajanga. Isaky ny asabotsy ny fanazarantenan’ny Traceur Gasy eny amin’ny zaridaina eny Andohalo raha eo amin’ny zaridaina Ambohijatovo isaky ny asabotsy kosa ny Parkour Mada. Nampanantena izy ireo fa hanao hetsika goavana ny faran’ity taona 2018 ity.

J.C

News Mada0 partages

Nanomboka ny volana janoary: 25 ny zaza noraisina ao amin’ny Creni – Hopitalin’i Tsihombe

Nanomboka ny fiandohan’ny taona ka hatramin’ny volana septanbra lasa teo, 25 ny isan’ny zaza tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika miaraka amin’ny aretina hafa noraisina an-tanana tao amin’ny foiben’ny Centre de récupération Creni ao anatin’ny hopitalin’i Tsihombe, faritra Androy. Iray tamin’ireo ny namoy ny ainy noho aretim-pivalanana nahazo ilay zaza sady tara ny fahatongavana teo anivon’ny hopitaly, araka ny fanazavan’ny mpampivelona sy tomponandraikitra ao amin’ny hopitaly, Rasoanomenjanahary Harilalao. Amin’izao fotoana izao, tokana ny zaza manaraka fitsaboana ao amin’ny Creni vokatry ny aretina pnemonia sy ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika mahazo azy. Herinandro izy ireo no tonga ao, avy any amin’ny kaominina Ihodo (30 km) miala avy eo Tsihombe. Dimy volana izy ary milanja 4 kg 500. Sempotra be izy rehefa nanatona teny amin’ny Creni ary efa nihatsara rehefa nanaraka ny fitsaboana roa sosona tao amin’ny hopitaly. Omena ronono sady sakafo sy fanafody i Andras isaky ny adiny telo.

Raisina an-tanana ao amin’ny toby PNNC Seecaline Tsihombe I ny zaza tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika antonony miaraka amin’ny ONG Satraha. 55 ny isan’ny zaza karakaraina amin’ny 528 manatona ny toby. “Tena sahirana ny ray aman-dreny amin’izao fotoana izao satria tsy misy mihitsy ny vola an-tanana hividianana sakafo ka raketa mena no atao sakafo”, hoy ny ACN Rasoanirina Tsara Zaza. 376 ny fianakaviana mahazo ny tohana avy amin’ny tetikasa Fiavota. 10 000 Ar ny katsaka 10 kapoaka ka tsy mahavita volana ny tohana 30 000 Ar omena isaky ny roa volana. Samy reraka avokoa ny reny sy ny zaza. Ho fanampiana ny vondron’olona marefo, nanolotra vary 25 t sy voamaina 5 t ny fanjakana hozaraina ao amin’ny distrikan’i Tsihombe ny herinandro lasa teo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Antsiranana Ii, Bealanana, Anivorano: Andry Rajoelina : «Je sais ce que vous attendez de moi»

Après la capitale de la Diana, c’est dans les districts d’Antsiranana II, d’Ambatoria (Bealanana) et d’Anivorano que le candidat n°13  poursuit sa campagne électorale hier.

«Je sais ce que vous attendez de moi (…). Je ne vais pas vous décevoir, pas comme ceux qui l’ont fait auparavant». Ce sont les mots du candidat Andry Rajoelina hier, lors de sa rencontre avec la population d’Antsiranana II.

Tout comme la localité d’Ambatoriha, le secteur agricole est aussi au centre de l’économie locale à Anivorano. Et dans cette optique, Andry Rajoelina entend mettre fin aux difficultés traversées par les agriculteurs. En effet, la population d’Anivorano étant composée essentiellement de  cultivateurs du riz «Madame Rose», connu et reconnu mondialement pour sa qualité. Pourtant, cette commune fait face à un problème d’irrigation.

Dans le même registre, l’ancien président de la Transition veut également y installer, dans un court laps de temps, une centrale solaire. Il s’agit d’une solution pour réduire le coût de l’électricité, dont la flambée continue d’handicaper le développement de chaque localité.  Le candidat Andry Rajoelina a déclaré qu’Anivorano figurera parmi les communes pilotes dans la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM).

Par ailleurs, les lieux visités par le candidat n°13 sont classés parmi les zones enclavées de la province d’Antsiranana. En effet, la difficulté d’ accès est un problème majeur pour les populations locales. Comme réponse, dans son discours, à Ambatoria, Andry Rajoelina a annoncé  la construction de routes à l’intérieur de la ville. Il envisage aussi d’installer une centrale solaire à Bealanana une fois élu à la tête du pays.

Clin d’œil à la jeunesse

En tout cas, en tant que fervent chrétien, le candidat «numéro 13» a clôturé sa deuxième journée de campagne électorale hier dans la capitalede  Boeny. Accompagné de son épouse, Mialy Rajoelina, il a assisté à la messe d’ouverture de la 9e édition de la JMJ Mada qui se déroule jusqu’au 14 octobre  dans la capitale de la Région Boeny. Fidèle de l’ Eglise catholique romaine, il ne voulait pas manquer cet évènement des jeunes catholiques.

Recueillis par Rakoto

News Mada0 partages

Ankoatra ny tany Anivorano sy Bealanana: nanotrona ny JMJ Mahajanga ny kandidà Rajoelina

Miditra amin’ny andro faharoa. Niloko volomboasary tanteraka ny tao Anivorano Avaratra ao   Antsiranana II sy ny tany Bealanana, faritra Sofia, tamin’ny fampielezan-kevitry ny kandidà  Rajoelina tamin’ireo toerana ireo, omaly.

Vory lanona tanteraka ny vahoaka nihaino ny lahatenin’ny mpanorina ny IEM tamin’izany ka nampanantenainy ny fiovana. Nambarany tamin’izany koa ny fandaharanasa araka ny vina entiny ka hampandrosoana ao anatin’ny fotoana fohy. Tafiditra ao anatin’izany ny fijerena ny tanora, ny tantsaha, ny fanorenana fotodrafitrasa ary ny namerimberenany ny teny faneva : “Ny fitiavana no lehibe  indrindra…”.  Nihazo ny tany Mahajanga ny tenany avy eo nanotrona ny fanokafana ny JMJ eo anivon’ny tanora katolika.

Nialoha izany, noraisin’ny vahoakan’Antsiranana ny kandidà laharana faha-13. Notsenain’ny vahoaka marobe nanomboka teny amin’ny seranam-piaramanidina ka hatreny amin’ny “Cine-Ritz” nanaovana ny lahateny Rajoelina mivady. Nalai-nisaraka ny rehetra satria efa  tamin’ny 10 ora alina vao nifarana  izany

Randria

 

Ino Vaovao0 partages

ANTSIRANANA II : « Ho lasa tanàna fitaratra Anivorano Avaratra sy ny manodidina »

Tao amin’ny «  Stade Mena  » no nihaonan’ny kandida Andry Rajoelina mivantana amin’ny vahoakan’Anivorano Avaratra sy ny manodidina izay tonga marobe. Koa satria fantatr’ireto farany fa tsy kabary fa asa avy hatrany no ataon’ny filoha mpanorina ny «  IEM  » Andry Rajoelina, dia nilaza ny olana mianjady amin’izy ireo ny solontenan’ny mponina. Naneho fahavononana hanavotra ny firenena sy ny vahoaka malagasy ny kandida Andry Rajoelina ary nambarany mazava tsara fa tsy kisendrasendra no nanokafany ny fampielezan-kevitra tany amin’ny tendron’i Madagasikara.

Tafiditra ao anatin’ny fandaharanasany, hoy ny kandida laharana faha-13 Andry Rajoelina ny fanamboarana toho-drano  eo amin’ny renirano Irodo mba hahafahana hanondraka lemaka mirefy 3 600 ha ao amin’ny faritra atsinanan’Anivorano Avaratra, Mangaoko hatrany Ambolobozobe sy ny fanamboarana trano mora ao an-toerana ary ny famatsiana herinaratra amin’ny alalan’ny angovo azo havaozina. Nangataka ny hanamboarana tetezana eo amin’ny renirano Irodo ny vahoakan’Anivorano Avaratra satria maro ireo olona maty lanin’ny voay, hoy ny fitarainan’ny mponina. Ireo tanora kosa dia nangataka ny hanamboarana kianja hilalaovina baolina, ka hoy ny kandida laharana faha-13 Andry Rajoelina «  hataontsika tsy ho ela izany  ».

Tsy vitan’izany, nilaza ny kandida Andry Rajoelina fa azo atao tsara ny manamboatra ny lalana ao amin’ny kaominina ambanivohitra Anivorano Avaratra sy ny manodidina satria ahitana vato maro ao an-toerana. «  Hataontsika lalana «  pavé  » eto Anivorano. Azo atao tsara izany ary hametrahantsika kariera eny an-toerana izay hiteraka asa ho an’ny tanora ihany koa  », hoy izy. Resy lahatra tanteraka amin’ny kandida laharana faha-13 ny vahoakan’Antsiranana II  ary nanome toky fa handatsa-bato ho azy amin’ny 7 novambra ho avy izao.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

FANOHANANA NY KANDIDA RAJOELINA LAHARANA FAHA-13 : Ireo hevitry ny olon-tsotra ao Toamasina

Indriamboavy Marcellin  :  «  Nanomboka ny taona 2009 dia efa resy lahatra amin’ny vinam-pampandrosoana entin’ny Filoha Rajoelina ny tenako. Ny fomba fisainany mihitsy no maharesy lahatra ahy. Fomba fisainana tsara alain-tahaka. Misokatra amin’ny Malagasy mpiray tanindrazana aminy ny Filoha Rajoelina. Manome lanja ny Malagasy. Izy no namerina tamin’ny Malagasy ireo tany lasan’ny vahiny. Matoky aho fa vantany vao voafidy ho Filoham-pirenena ny tenany, dia hijery akaiky ireo fifanarahana tamin’ ny vahiny nataon’ny mpitondra nifandimby. Fifanarahana natao tamin’ireo mpamatsy vola sy mpandraharaha vahiny. 

Manantena ny Filoha Rajoelina aho fa hojereny akaiky ny momba an’io mba tena hahazoan’ny Malagasy tombony. Miantso antsika rehetra mpanohana azy mba hiasa mafy ho fampandaniana azy. Mila arahin’asa ilay «  Fitiavana no lehibe indrindra  ». Ny ahy izao, dia ny moto no nomeko hampiasaina maimaim-poana mandritry ny fampielezan-kevitra. Izany hoe izay mpanao fampielezan-kevitry ny Filoha Rajoelina eto Toamasina tsy manana moto hiasana, dia afaka manatona ahy fa ampindramiko mba hiasany hanaovana fampielezan-kevitra. Matoky aho fa ho azontsika ny fandresena  ». Rajoelina sy ny IEM no vahaolana ho an’i Madagasikara. ‘  

Tsirimanana Olivia  :  

«  Ny fitiavany anay tanora no tena maharesy lahatra ahy amin’ny prezida Rajoelina. Resy lahatra aho fa izy irery ihany no kandida afaka mampandroso marina an’i Madagasikara. Efa natombony tamin’ny taona 2009 izany asa fampandrosoana izany ka mila tohizana. Tonga ny fotoana hamerenantsika azy eo amin’ ny fitondrana. Fidio ny laharana faha-13 ao anatin’ny bileta tokana, Andry Nirina Rajoelina  »

Lalaina zanadrano  :  

«  Tanora mijery anay madinika ny Filoha Rajoelina. Rariny raha omeko azy ny vatoko amin’ny 7 novambra. Miantso ny Malagasy rehetra tahaka ahy mba hifidy azy. Rajoelina no vahaolana  ».

Nangonin’i Kamy

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA LAHARANA FAHA-13 : Hitafa amin’ny vahoakan’ i Mahajanga amin’ ny sabotsy 13 Oktobra

Tahaka ny mahazatra dia vahoaka an’aliny hatrany no mandray azy ary miloko volomboasary hatrany izay toerana andalovany. Efa vonona tanteraka ireo mpomba azy eto Mahajanga. Miisa roa ny ‘Quartier général’ eto Mahajanga dia eny amin’ny tranon’ny depiote Nina sy eny amin’ny Sodiat. Ny ben’ny tanàna Andriantomanga Mokhtar, izay voafidy tamin’ny lokon’ny TIM rahateo, tsy mitsahatra manentana. Betsaka toy izany koa ireo tanora misafidy ny hanohana an’i Andry Rajoelina. 

Efa tonga eto Mahajanga ihany koa ilay fiarabe misy ‘écran géant’. Maro ireo mpandray anjara amin’ny fampielezan-kevitra ka mitsidika ireo kaominina manodidina an’i Mahajanga. Efa manomboka mametraka ireo afisy misy ny sarin’ny kandida laharana faha-13 amin’ireo toerana natao ho an’ izany ihany koa ireo mpomba azy. Na izany aza dia miandry fatratra io sabotsy io ny ankamaroan’ny olona, sabotsy izay fotoana ahitana indray an’i Andry Rajoelina fa izay mahavangivangy, hono, tian-kavana.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA - FIAROVANA NY ZON’OLOMBELONA : Notanterahina tao Toamasina ny atrikasa

Atrikasa andraisan’ ireo fiarahamonim-pirenena anjara. Eo koa ny mpanao gazety avy amin’ny faritra telo (Analanjirofo, Atsinanana, Alaotra Mangoro). Ary ny avy ao amin’ny Liberty 32, tetikasa PEV Madagascar ary ny solontenan’ireo mpisolovava, … no nanatanteraka izao atrikasa izao.

Zava-dehibe amin’ny tontolon’ny asa atrehan’izy ireo mandritra ny fifidianana izao natao izao. Ny andro voalohany no nanolorana ireo toromarika rehetra ho an’ny mpisehatra. Maro ireo endrika isehoan’ny tsy fanajana ny zon’ olombelona mandritra ny fotoam-pifidianana eto Madagasikara. Tafiditra ao anatin’ izany ny fanerena safidy. Nijerena aro-faninana ireo tsy fanajana zon’olombelona ireo mba hoenti-misoroka sahady. Marihina fa tantsoroka avy amin’ny Pnud no nahafahana nanatanteraka izao atrik’asa tao Toamasina izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA TAO BEMANONGA : Mpanara-dia 1 maty, 5 hafa naratra mafy, lasa ny omby 35 isa

Ankoatra izay  fifandonana izay dia  voangona tamin’ny tatitra voarainay omaly fa  omby miisa 35   lasan’ireo malaso no mbola tsy nisy tafaverina. Mbola mitohy araka izany ny fanarahan-dia sy fiambenana ny kizo rehetra ao an-toerana.  Dahalo mitam-basy miisa fito no tonga  nanao ny fandravana  ny fananan’ireo mponina tao an-toerana ka noho ny tsy fitovian-kery dia nahazo vahana izy ireo namoaka ny omby tao am-bala. Nohamarinin’ny fokonolona fa basy vita gasy miisa dimy no  fitaovana nentin’ireo olon-dratsy niarovan-tena. 

Tamin’ny fotoana  nanatanterahana ny fanarahan-dia no raikitra ny fifampitifirana. Teo no nahavoa ireo olona naratra mafy sy nindaosin’ny fahafatesana. Soa ihany fa mba nalaky tonga ny mpitandro filaminana nana-mpy azy ireo tamin’ny  fikarohana ny olon-dratsy hatramin’ny omaly.  Avy hatrany dia noentina tao amin’ny Hopitalibe Namahora  Morondava moa ireo naratra mafy ireo.

Efa manomboka fantatra ireo nandroba, mitohy ny  fikarohana

 Leo tanteraka ny   fampihorohoroana  ataon’ireo malaso  ao anatin’ny Faritra Menabe ny mponina, eo anatrehan’izany indrindra dia niara-nisalahy ireto farany  ny amin’ny fikarohana azy  fito lahy ka tsy hanaiky mora ny zava-misy.  Raha ny voalazan’i Maharo Jean, Filohan’ny Dinabe ao an-toerana  dia efa mihafantatra tsikelikely ny toerana fieren’ireo dahalo nitondra ny omby nangalariny saingy mbola mametraka vela-pandrika mba hahamora foana ny fifanenjehana. Efa nisy nahatazana rahateo koa fa nandalo tao amin’ny tanànan’i Manambaliha ireo olon-dratsy. 

Nifampizara avy hatrany noho izany ny vatan-dehilahy ka ao ny miambina ny lalana mihazo an’i Bevoay, ao  ireo miambina ny lalana mihazo an’i Betsiriry mba hanatratrarana haingana ny dian’ireto mpandrava. Manao antso avo hatrany ny mpitandro filaminana ny amin’ny fifampizaràna  vaovao marim-pototra, amin’izay vetivety foana dia voasambotra ireo mpanapotika ny fananan’olona. Marihina fa i Menabe  dia isany faritra masiaka amin’ny tsy fandriampahalemana indrindra eto Madagasikara.

Tatianà R.   

Ino Vaovao0 partages

PAOSITRA MALAGASY : Mahajanga no nandray ny fankalazana ny andro maneran-tany

I Mahajanga no nampiantrano ireo fianakaviamben’ny paositra manerana ny lafivalon’ny Nosy izay tonga nanotrona io fotoam-pankalazana ofisialy ho antsika teto Madagasikara tamin’ ity taona 2018 ity. Roa andro no naharetan’io fankalazana io, izay efa nosantarina tamin’ny tam-tam mitety tanàna ho fampahafantarana ireo karazana tolotra maro samihafa azon’ ireo rehetra jifaina ao amin’ny paositra malagasy. 

Nisy  ny kabary nifandimbiasan’ireo tompon’ andraiki-panjakana teto an-toerana sy ny tale misahana ny fandrindrana ara-tsosialy avy ao amin’ny minisitera izay nitarika ny lanonana rehetra,  sady nisolo tena ny minisitry ny paositra sy ny fifandraisan- davitra ary fampivoa- rana ny haitao ara-kajy mirindra.

Betsaka ireo ezaka fanatonana ny vahoaka efa vitan’ny paositra saingy tsy vitsy ihany koa no mbola miandry, hoy ny tatitra nataon’io tompon’andrikitra nisolo tena ny minisitra mpiahy io. Miandry ny tolo-tanana avy amin’ny minisiteran’ny paositra, ity orinasam-panjakana iray ity amin’ny fanatrarana ny politika anatiny ho an’ny paositra malagasy eo amin’ny fampandrosoana ny fifandraisana sy serasera. 

Voatana ny fanamby

Anisany fitaovana iray mampiray amin’izao tontolo izao ny paositra, hoy hatrany ny tompon’ andraikitra ka izany no nahatafiditra ny paositra malagasy ho anisany mpikambana ao amin’ny rafitra faratampony amin’ireo firenena 192 mpikambana ao aminy U.P.U na ny Union postale universelle.

Ny paositra malagasy ihany koa no manana biraom-panjakana laharana faharoa betsaka indrindra hita eto Madagasikara, eny hatrany amin’ireo faritra saro-dalana indrindra aza, aorian’ ny biraon’ny zandarimiariam-pirenena. Manaporofo izany, hoy ny tompon’ andraikitra fa voatana ny fanambin’izy ireo dia ny hoe  : "tsy misy mahasolo ny paositra, miasa ho anao, velona sy miaina ary mivoatra ho anao ny paositra malagasy", amin’ireo tolotra maro samihafa azon’ ireo mpanjifa jifaina ao aminy. Misokatra amin’ireo mpandraharaha mpanafatra entana avy any ivelany ihany koa ny paositra aminy fanapariahana izany any amin’ireo faritra rehetra eto Madaga-sikara, hatrany amin’ ireo tany heverina fa lavitra andriana indrindra aza.

Eo koa ny fivarotana ny hajia izay misy ny sary mampiavaka ny firenena iray dia mbola ny paositra malagasy irery ihany no miantsoroka izany, ankoatra ireo tolotra eo amin’ny fandefasam-bola sy ny kirakira mahakasika ny fandraharahana ny vola ho an’ireo mpisitraka izany. Misy koa ny tolotra fandefasana entana sy ny tolotra vaovao farany teo, dia ny E-mandat, fandefasam-bola haingana ary azo antoka izay isitrihan’ ny mpanjifany. 

Ankoatra izay ny tolotra iarahany miasa amin’ireo tambajotran-tserasera amin’ny alalan’ny aterineto na ny internet ary ny fitehirizam-bola tsinjo lavitra, fa indrindra ny fanaterana taratasy izay mbola misy hatramin’izao ka mampiavaka azy dia azo jifaina ao aminy paositra malagasy, sampana Mahajanga avokoa. Santionany ireo rehetra ireo, hoy ny tompon’andraikitra, fa mbola betsaka ireo ezaka fanatsarana ny kalitao ny asa omen’ny paositra malagasy, araka ny politika nifanarahany amin’ny minisitera tompon’andraikitra.

INVMGA.

News Mada0 partages

Kitra: «Niala vola am-paosy aho, nanampiana ny Barea», hoy i Lova

Nambaran-dRamisamanana Lova, filoha mpitantana ny fikambanana Alefa Barea, fa anisan’ireo nanampy betsaka ny Barea de Madagascar ny tenany teo amin’ny fanomanana ho amin’ity fifanintsanana ho an’ny “Can 2019” ity.

Anisan’ny olona nahitana ireo lalao firahalahiana efatra, nikatrohan’ny Barea tamin’i Ogandà, i Kaomoro, i Togo ary i Kosovo Ramisamanana Lova, filohan’ny fikambanana Alefa Barea. Fihaonana, hanomanana ny “Can 2019”. “Mitentina 50 000 dolara ny lalao iray ka noraisin’ny federasiona ny 10 000 dolara ary ny 40 000 dolara, saika avy aty am-paosiko avokoa miampy ireo avy amin’ny mpiara-miombon’antoka namana”, hoy izy. Na izany aza, nisaorany manokana ny federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF), nanome alalana azy, hitady vahaolana amin’ny fanampiana ny Barean’i Madagascar.

Ankoatra izay, nampahafantatra ireo fandaharanasany amin’ny filatsahany ho kandidà ho filohan’ny (FMF) ho an’ny taom-piasana manaraka, koa i Lova.

Nifantoka tamin’ny fampiroboroboana ifotony, miainga any amin’ny fametrahana ivontoeram-piofanana, hamolavola mpilalao tsara fototra, izany.

Ovaina ny fifaninanam-pirenena

Ankoatra izay, raha toa ka izy ny ho lany, hisy fanovana ny fifaninanana eto Madagasikara ka havahina tsara ny an’ireo tanora sy ny an’ny D2 ary ny vehivavy, raha mitaha amin’ny D1. Hisy koa fanamboarana ny rafitra hitantana ny baolina kitra ka hiova ho “Ligue de football malagasy” ny “Ligue regionale”. Hitombo ny isan’ny fifaninanana ka tsy hisy intsony ny ekipa lehibe sy madinika fa hitovy ny lentan’ny mpifaninana. Tsy ho hita intsony, araka izany, ny isa 10 no ho 1 na 7 na 12 no ho 0, toy izay hita amin’izao fotoana izao. Hahazo famatsiam-bola 30 tapitrisa Ar avy ireo ligy hanatontosany ireo asany.

Hampitomboina fa tsy hijanona ho telo toy ny ankehitriny ireo mpanohana ny federasiona. “Efa betsaka ireo vonona ho amin’izany fa miandry ny fahalanianay fotsiny sisa”, hoy i Lova.

Eo koa ny paikady hanamboarana fotodrafitrasa, efa misy tetibola hanatsarana izany. Ny fampiofanana isan-tsokajiny, miainga any amin’ireo mpilalao sy ny mpanazatra ary ny mpitantana klioba sy ireo mpitsara.“Efa resy lahatra amin’ireo fandaharanasanay ireo ligim-paritra rehetra”, hoy  Ramisamanana Lova.

 

Tompondaka

Tia Tanindranaza0 partages

Fiara tsara sy matanjakaTsy zakan’ny Malagasy intsony ny fanafarana

Nampahafantarina tetsy amin’ny Hotely Telozoro Andrefan’Ambohijanahary omaly talata 09 oktobra ny hetsika meeting VW Mada Andiany faha-5 izay hatao ny sabotsy 13 oktobra ho avy izao manomboka amin’ny 08 ora sy sasany maraina etsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina.

 Tanjona ny hampihaonana sy ny fanamafisana orina ny fifandraisana amin’ny olona tia sy miondana ny fiara  Vw, Audi, Porsche sy ireo marika mitovitovy amin’izany. Hisyaraka izany ny fifanakalozana traikefa na amin’ny resaka fikojakojana, na ny fitaovana miasa ary indrindra mety ho tonga amin’ny fifamarotana  mihitsy aza izany. Nanamarika ireo mpikarakara fa tena mbola be mpitia ireo marika ireo amin’izao fotoana ary mbola ahitana pièce tsara eto Madagasikara. Na dia izany aza anefa dia tsy zakan’ny Malagasy intsony izany manafatra fiara izany satria tena mihalafo isan’andro ny vidiny  ka aleo ny eo an-tanana no atsaraina. Tsiahivina fa sady faha -10 taonan’ny klioba Magolf io ary hisy ny fifaninanana hanomezan-doka ho an’ireo manana fiara mendrika

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Herisetra ara-nofoAdolantsento 1 amin’ny 6 no hiharany eto amintsika

Tsy resahana ny herisetra ara-nofo mpahazo ny zaza sy ny ankizy fa raha ny mpahazo ireo adolantsento kosa, izany hoe manomboka eo amin’ny 13 ka hatramin’ny 19 taona dia raha misy 6 isa amin’izy ireo no miara-mivory dia matetika

iharan’izay herisetra ara-nofo na ara-batana izay ny 1, hoy ny tatitry ny fikambanana iray misahana izany eto Madagasikara. Ny 90%-n’ny zaza sy ankizy eto amintsika kosa dia saika misedra sazy miantraika mivantana amin’ny vatany na sazy araham-pikasihan-tanana. Tsy aiza no iharan’izany izy ireo, raha ny fanazavana fa ao an-tokantranon’ny ray aman-drenin’izy ireo ihany. Mbola sarotra ny mamaha izay olana izay hatreto, indrindra, ho an’ny tany an-dalam-pandrosoana, hoy ny mpandinika iray. Ny fanamafisana ny ady amin’ny fahantrana no vahaolana fototra. Ny fahantrana no fototry ny rarin-tsaina ka mahatonga ny herisetra hanjaka, hoy hatrany ity mpandinika ity.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra vehivavy sokajy U 16Vita omaly tetsy Anosibe ny antsapaka

Vita omaly tetsy amin’ny Motel Anosibe ny antsapaka amin’ny Tournoi baolina kitra vehivavy sokajy U 16 hiarahan’ny FMF sy ny Unicef manantontosa eny amin’ny kianjan’i Carion ny 12-20 oktobra 2018 eny Carion hoenti-manamarika ny andro iraisam-pirenena hoan’ny ankizy vavy izay hankalazaina ny 8 oktobra isan-taona.

Tia Tanindranaza0 partages

Kolontsaina

Etsy amin’ny Fatapera Antaninarenina indray no hihaonan’i Olombelo Ricky amin’ireo mpankafy azy ny zoma izao. Nampitondrainy ny lohanteny hoe « Amorom-paria » moa ity seho takariva ity.

 

 

 

Politika

Anio kosa, ary haharitra 3 andro etsy amin’ny fakiolte DEGS Ankatso ny dinika momba ny politika sy demokrasia eto Madagasikara karakarain’ny rafitra alemanina, Friedrich Ebert. Efa fanaon’ity rafitra ity hatrany moa ny mikarakara lahadinika politika isan-karazany saingy mbola hatrasana hatramin’izao ny vokantsoan’izy ireny.

13 monja tamin’ireo kandida 36 isa no nanao sonia ilay sata hifampifehezan’ny kandida raha ny fampahafantarana omaly. Antony tsy nanasoniavan’ny ankamaroan’ireo kandida azy ity moa ny fandripandrika isan-karazany toy ny tsy fanekena ny fidinana an-dalàmbe raha sanatria mampiahiahy ny vokatra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Alley Hoop 15 taonan’ny RDJ 96.6 fmNatolotry ny Tale Jeneraly omaly ny lokan’ireo nandresy

Natolotry ny Tale Jeneralin’ny radio RDJ fm 96.6, Tahiana Rasolojaona « Jaytax »,

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TEZITRA FA TSY NAHAZO VOLA

Nikorontana ny olona omaly tetsy Ankadindramamy rehefa tsy nahazo ny vola nampanantenain’ny kandidà iray.

 

 An-jatony izy ireo no tonga teny anoloan’ny tranon’ny manampahefana iray izay solombavambahoaka Mapar dia Atoa Naivo Raholdina ary nitabataba sy saika higafy. Ny antony dia satria tezitra mafy noho ny tsy nahazoana ny vola dimy arivo ariary nampanantenaina, ho an’izay manaraka ny kandidà teny an-toerana mba hanabe isa ny olona ary hanatsara ny sarin’ny kandidà. Niantsoana mpitandro ny filaminana tetsy Ankadindramamy izay vao niala tsikelikely ny olona. 

KOLIKOLY TENY IVATO

Nangina tanteraka ny raharaha momba ilay fanaovana kolikoly izay nataon’ny polisy tetsy amin’ny seranam-piaramanidin’Ivato. Raha ny fantatra dia misy tale iray eo anivon’io vondrona io miaro ilay mpitandro ny filaminana. Tsiahivina fa ny olona indray no nokianin’ny tale jeneralin’ny polisy fa tsy mety ny fanaparitahana ny sarin’ilay nanao kolikoly tamin’ny tambajotra sosialy, ary tsy vahaolana rahateo. Nanome endrika ratsy avy hatrany ny firenena iny tranga iny satria niely eran-tany ny sarin’ilay polisy nanotra vazaha. Tsy vitan’izay fa tsy mba nisy fanenjehana akory taorian’izay. 

MITSOAKA NY TANANA NY MPONINA

 

Mitsoaka ny tanàna ny olona ao Toamasina faharoa, ao amin’ny fokontany Ambalarondra noho ny fisian’ny asan-jiolahy izay misesisesy sy mahafaty olona. Olona enina no miady aman’aina ankehitriny ary efa nisy iray maty koa. Tsy nijanona mihitsy ny fanafihana hatramin’ny faran’ny septambra ary ireo mpivarotra sy ny tokantrano tsotra no lasibatra. Manao fanamiana mpitandro ny filaminana ireo jiolahy, raha ny fanamarihan’ny mponina izay nitsoaka tao an-toerana. 

 

NANGALATRA TAO AM-PIANGONANA

Niangona tao amin’ny fiangonana FJKM Ambalavao-Isotry ireo mpivady mpangalatra. Tsy nivoaka fa niafina tao izy ireo rehefa vita ny fotoam-pivavahana ny alahady teo. Efa alina mihitsy ny andro vao nivoaka tao amin’ny fiafenana ary efa nanomboka nibata ny fitaovana fanamafisam-peo sy ny zava-maneno tao izy mivady. Soa fa tsikaritry ny mpiambina izany ary niantso polisy avy hatrany ireo ka noraisim-potsiny teo ireo olona. Mbola nitsoaka ihany ary tonga hatrany any amin’ny tafon-tranon’ny fiangonana ny fifanenjehana izay niafara tamin’ny fisamborana. 

KANDIDA ORLANDO ROBIMANANA 

 

Tao anatin’ny delestazy no nitsaboana ny kandidà Orlando Robimanana. Manarak’izay, tsy misy ny fitaovana faran’izay kely raha hamonjy aina ny hopitalin’i Sambava izay feno ny tena mpanankarena eto Madagasikara avy amin’ny vokatra lavanila sy fanondranana hazo sarobidy. Voatery nentina niakatra aty an-drenivohitra avy hatrany ny tenany mba hahazo ny fitsaboana sahaza taorian’ny lozam-pifamoivoizana izay nihatra taminy ny sabotsy lasa teo tany Sambava. 

FIARA NIVADIKA TENY AMIN’NY RN7

 

Feno fiara nivadika tamin’ny lalam-pirenena fahafito vokatr’ilay rotsak’orana tampoka ny alin’ny alatsinainy teo. Ireo fiara mpitatitra sy tsy mataho-dalana no tsikaritra fa nivoaka ny lalana. Nilaza ny mpamily sasany fa sady malama no feno lavaka ny lalam-pirenena izay na hizoran’izy ireo isan’andro aza dia mbola mitera-doza hatrany. Maro ny fiara notaritina niakatra aty an-drenivohitra omaly ary saika simba be avokoa. Na izany aza mba tsy nisy niteraka fahafatesana ho an’ny mpandeha ny loza izay nitranga. 

VOLA AMPIASAIN’NY KANDIDA

Mety hitarika hatramin’ny fanesorana an-daharana ny tsy fanarahana ny didy aman-dalàna voarakitra ao anatin’ny lalàna 2018-008, hoy ny filohan’ny CCFPV izay komisona manokana manara-maso ny vola ampiasain'ny kandidà. Efa nandefasan’ny kaomisaona taratasy fampatsiahivina ny kandidà sasany sy ireo mpitam-bola tsy mbola nanamafy ny andraikiny. Mbola miteraka tsy fitoviankevitra eo amin’ny kaomisaona sy ireo kandida kosa ny fametrahana kaonty tokana.

 

KMMR sy TIM 

Nandray andraikitra nanala fako teny amin’ny Boriborintany faha-6 ireo “tanora Tiako i Madagasikara” sy KMMR avy any amin’io faritra io. Noho ny fahatsapany fa manana adidy amin’ny fanadiovana ny tanàna izy ireo. Toerana maro toy ny teny Antanety Avaratra, Antsararay, Ambohimanandray ary Ambatolampy. Nitarika izao hetsika ny filoha lefitry ny tanora TIM Analamanga Rabezanahary Lalaina sy Raharison Jocelyn Abel mpandrindra ny KMMR eny amin’ny Boriborintany faha-6

 

Tia Tanindranaza0 partages

KapsilinakaKilalao mety hahazoana loka isan’andro

Kely sisa dia hikatona indray ny fotoam-pialantsasatra lehibe. Mba hahafahana mamalifaly ny isam-pianakaviana, indrindra fa ny ankizy tia misotro zava-pistro Fresh dia natomboka ny fiandohan’ny volana oktobra teo ilay lalao Kapsilinakà,

Tia Tanindranaza0 partages

Makotroka any MahajangaRaikitra ny JMJ Mada 2018

Nosantarina tamin’ny lamesa lehibe tao amin’ny Village Touristique ao Mahajanga ny fanokafana tamin'ny fomba ofisialy ny Fihaonamben’ny tanora andiany faha-9 na ny JMJ MADA 9 any amin’ny tanànan’ny Voninkazo.

Mpizaika maro be avy amin'ny lafivalon'ny Nosy no manatrika izany any an-toerana amin’izao fotoana ary misy aza mbola eny an-dalana satria hatramin’ny 14 oktobra ny fihaonambe. Nisy ny olana kely teo anivon'ny fikarakarana satria tsy ny mpizaika rehetra no mbola nahazo ny "badge" ahafahana miatrika ity fankalazana ity. Azo lazaina fa nilamina amin'ny ankapobeny ity fanokafana ny JMJ faha-9 ity. Tanora avy amin’ny fiangonana katolika manodidina ny 100 000 no mandray anjara amin’ity fihaonambe fanaon’ny tanora katolika ity, izay eo ambany fiahian’ny Monsenera Désiré Tsarahazana, ary mazava ho azy fa hisy ihany koa ny iraka avy any Vatican hanome voninahitra izany. Misy tamin’ireo kandida filoham-pirenena moa no nanatrika sy nanome voninahitra ny fanokafana omaly, ka isan’izany i Marc Ravalomanana, izay efa hatry ny tamin’ny alatsinainy teo no nihazo an’i Mahajanga. Nifanakaiky toerana izy sy ny kandida Eliana Bezaza sy Mahafaly Solonandrasana Olivier. Sarahan’ny politika sy ny fifidianana izany ireo kandida fa akamban’ny fivavahana sy ny finoana. Makotroka tanteraka any Mahajanga amin’izao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antsika ny safidy e !

Mihazakazaka amin’ny fanaovana propagandy ny kandida vitsivitsy, ary manao izay faraheriny mihitsy, raha toa ka mbola mangingina ny sasany, ary iaraha-mahita ny mbola fisian’ireo miady varotra noho ny fahitany zavatra tsy milamina sy tsy mangarahara.

Mizara roa na telo eo ny fihetsika satria misy ireo tena tsy hita na miasa mangina any ambadika angamba any, fa ireo sokajiana ho kandida vaventy, toa ireo filoha efa nitondra aloha, dia mikofokofoka mafy. Tsy mitandro vola aman-karena, fa dia tena mampiseho fa mahavita azy ! Ny mampiavaka an’ireo fotsiny dia ny hoe misy ny manana ny azy azo tamin’ny mangarahara sy ny herim-po, ary ao ihany koa no efa nivarotra mialoha sy nahazo vodiondrim-barotra tamin’ny famarotana tanindrazana angamba, ka manao izay faraheriny mihitsy. Manomboka tazana sy tsikaritra mantsy ny resaka fizaram-bola, toy ny fanaon’iny kandida iray mbola tanora dia efa fanta-daza maneran-tany tamin’ny laza ratsiny iny. Mampihatra hatrany ny hoe donina tapany Ramalagasy handoa erany, ary tsaroana ny zava-nisy tany amin’ny 9 taona lasa tamin’ny resaka menaka mora, vary mora e ! kinanjo inona no teo fa ny an’ny Malagasy mpiray tanindrazana no nopotehina norobaina dia namidy mora tamin’ny Malagasy ihany, ka moa tsy toy izany no fomba fiady amin’izao ? Moa va tsy ny harem-pirenena nangonina tao anatin’ny 5 taona sy ampahany amin’ny vodiondrim-barotry ny famarotana tanindrazana no hanomezana kely hakana ny fom-bahoaka efa dotom-pahantrana ? Rehefa misy anefa ny mpamotika, dia mba misy ihany koa ny manana ny fanomezam-pahasoavana hanarina sy hanangana indray, araka ilay teny fanevan’ny kandida laharana faha-25 hoe : “mpanangana isika fa tsy mpandrava”.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

MahajangaFatina tovovavy iray natsingevan’ny rano

Tovovavy iray tokony ho 20 ka hatramin'ny 23 taona no maty an-dranomasina hita teo amin'ny moron-dranomasina mifanandrify amin'ny ENEM omaly tokony ho tamin’ny 4 ora hariva.

Miakatra be ny ranomasina ka tsy fantatra marina izay fiavin'ny razana tamin’ny fotoana nahitana azy, fa izy natopatopan'ny onja no hita. Naterina avy hatrany tao amin’ny Tranompaty ao Androva ny razana, izay notombanana ho tamin’ny 10ora ka hatramin’ny 11ora antoandro no nahafatesany. Ambohipihaonan’ny tanora miatrika ny JMJ Mada 2018 amin’izao ary maro no mety liana sy manararaotra milalao na milomano amin’ny ranomasina, saingy ilaina ny mailo hatrany. Misy rahateo ireo toerana tsy dia ahitana karazana fady, ka zava-dehibe ny fanajana azy. Vao ny faran’ny herinandro teo rahateo no nisy semban-drahona noho ny fahafatesan’ilay tovovavy vao 22 voafaokan’ny fiara sprinter teny Ankazobe. Ny hirariana dia ho lasan’izay rehetra izay ny ratsy rehetra.

Nangonin’i Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rotsak’orana vao manombokaBetsaka sahady ireo sahirana

Betsaka sahady ireo olona sahirana eto an-drenivohitra taorian’ny nilatsahan’ny orana ny alatsinainy teo.

 

 

 

 

 Lohalaharana ireo  faritra iva. Efa manomboka mivoaka sy miparitaka eny ivelany mantsy  ny rano maloto vokatry ny fahatsentsenan’ny lakandrano. Raha araka  ny fanazavan’Atoa Andriamanohisoa Gérard, tale jeneraly eo anivon’ny minisiteran’ny fanajariana ny tany  anefa dia vola mitentina 25 tapitrisa Euros no efa nomen’ny Afd antsika hikarakarana ireny fotodrafitrasa ireny. Ho an’ny lakandranon’Andriantany dia fotaka 60.000 m3 no efa nalana tao raha 80.000 m3 no totalin’izy rehetra. Efa  niroso tamin’ny fikarakarana ireo lakandrano ao Ampefiloha ihany koa  izy ireo  ankoatra ny fanamboarana ireo station de pompage izay misintona ny rano maloto avy amin’ireo faritra iva… Ho an’ny etsy Analakely indray dia ilaina ny fanalana ireo mpivarotra sasany  amin’ny toerany hahafahana manadio ireo lakandrano mitondra ny rano maloto. Toerana telo no tena maika toy ny etsy amin’ny pavillon, eo amin’ny vavahadin’ny  lapan’ny tanàna ary ny eo amin’ny Itokiana. Telo herinandro no hanaovana ny asa koa hiantsoana ny kaominina hiarovana ny mponina amin’ny tondra-drano.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo renivohitraNahazo fitaovam-panadiovana avy amin’ny firenena sinoa

Matotra ny fiaraha-miasa eo amin’ny masoivohon’ny firenea sinoa eto Madagasikara sy ny kaominina Antananarivo Renivohitra. Tonga nanolotra kojakoja fanadiovana ny tanàna mitentina 25 tapitrisa Ar ho

 

an’ny tanànan’Antananarivo teny  Nanisana omaly mantsy ny masoivohon’ny firenena sinoa rtoa Yang Xiaorong . Fitaovana  toy ny borety miisa 100,  ratô miisa 120 sy lapelina maro ary fanamiana ho an’ireo mpanadio tanàna no nomeny. Natao izao  hahafahan’ny kaominina Antananarivo Renivohitra  manatanteraka ny asa fanadiovana mialoha ny fotoam-pahavaratra,  hisorohana ny mety ho fiparitahan’ny pesta. Nandray ireo fitaovana ireo teny amin’ny masoivohon’ny firenena Sinoa  ny lefitra voalohan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo  renivohitra ny kolonely Emilien Ramboasalama, izay nisolotena ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana.  Nanotrona ny fotoana koa ireo delege avy amin’ireo boriborintany  enina misy eto Antananarivo Renivohitra.

 

 

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zava-doza mifono misiteryNoloarana ny voamason’ilay ramatoa

Misy mpagalatra voamaso any amin’ny faritra Atsimon’ny Nosy amin’izao raha ny vaovao mandeha. Vehivavy lehibe iray 60 taona no tsy nisy voamaso roa intsony rehefa avy naka kitay tany amin’ny fokontanin’Antseva, Toliara ny faran’ny herinandro teo.

 

  Raha ny fitantaran’ity vehivavy lehibe ity dia nahita tovolahy iray sendra nandalo izy ka nantsoiny hanampy azy hibata ilay kitay. Rehefa nanatona azy anefa ilay tovolahy dia namoaka famaky ka namely azy  tao amin’ny hatony. Taorian’izay dia nisy naman’ity tovolahy ity hafa tonga  nanampy ka nandratra  ny masony tamin’ilay famaky ihany koa mba hanesorana ny voamasony roa. Nilaza ho niantso vonjy mafy ity vehivavy lehibe ity saingy efa tafaporitsaka izy roalahy tsy mataho-tody  ireto  vao tonga ny fokonolona.  Efa afaka ihany koa ilay maso roa  teny aminy ka tsy nisy na inona na inona azo natao intsony. Niezaka  ny  nikaroka ny dian-tongotr’ireto olon-dratsy ihany koa anefa ny fokonolona saingy nihodinkondina tao an-tanana fotsiny ihany dia nijanona. Notsaboina teny amin’ny hopitaly be Toliara kosa ilay vehivavy lehibe. Raha ny fantatra dia  noratrain’ireo mpangalatra voamaso ihany koa ny tendan’ity ramatoa lehibe ity. Tsy vao izao fa efa tranga fanintelony ity resaka halatra maso ity raha kely indrindra satria ny 25 janoary, dia tovolahy kely vao 14 taona, monina ao amin’ny tananan’i Belavenoky, kaomina Milenaky no hita teo an-tanimboly iray, ary efa nihosin-drà sy tsy nisy voamaso intsony. Ny faramparan’ny febroary ihany koa dia tovovavy 15 taona tratran’izany, ary io miverina io indray ankehitriny. Tsy fantatra mazava hatreto ny antony na resaka halatra taova hampiasaina amina olon-kafa mila izany na resaka fanamboarana ody gasy satria isan’ny toerana be dahalo any Atsimo, izay matetika izy ireny no mampiasa ody hiarovan-tena.Sa ve tena fanakorontanana saim-bahoaka no tanjona. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro ny filaminana ny raharaha.

Nangonin’i Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lova Ramisamanana ho filohan’ny FMFBarea hiatrika ny Mondial 2026 any Amerika no tanjona

Na dia tsy fantatra aza ny daty hanaovana ny fifidianana filohan’ny FMF “Federason’ny Baolina Kitra Malagasy”

 tokony hatao amin'ny 27 oktobra fa mbola  nahemotra amin’ny fotoana manaraka indray dia efa niroso tamin’ny famelabelarana ny  fandaharan’asany tamin’ny mpanao gazety nantsoiny  nitafatafa taminy tetsy amin’ny Skate Parc Antanimena, omaly talata 9 oktobra, ny voatonona fa ho kandida iray amin’ireo 9 efa nanatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana teny amin’ny FMF Isoraka dia Atoa Ramisamanana Lova. Nambarany tamin’izany fa ny Barean’i Madagasikara handray anjara amin’ny Mondial “fiadiana ny tompondaka eran-tany amin’ny baolina kitra” taona 2026 any Amerika no fanamby apetrany ho an’ny baolina kitra malagasy. Ny fiakaran’i Madagasikara amin’ny CAN 2019 no lalana hisantarana an’izany, hoy izy, ary efa nandray anjara mavitrika tamin’ny fanomanana izany ny tenany. Eo koa ireo fanomanana sy fanarenana ifotony ny baolina kitra Malagasy izay efa ao anatin’ny fandaharan’asany amin’ny  filatsahan-kofidiana ho filohan’ny FMF. Efa miresaka amin’ireo klioba matanjaka any Eraopa any tenako amin’izao fotoana, hoy izy, mba hiaraka hiasa amin’ny fanatsarana ny baolina kitra Malagasy sy ny fanosehana ireo tanora manan-talenta eto.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faribolan’ny mpandalina ny haryVonona hiara-kiasa amin’ireo kandida 36

Nampahafantarina ny alatsinainy 8 oktobra tetsy amin’ny Bistrot Antsahavola ny boky mirakitra ireo fehin-kevitra tapaka tao anatin’ilay loabary an-dasy nijeren-dry

J. Mirija/ Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora eto MadagasikaraMarefo amin’ny sehatra ara-toekarena

Omaly talata 9 oktobra no nampahafantarina tetsy amin’ny foibeny Nanisana ny mombamomba ny fikambanana Youg Men’s Christian Association (YMCA). 5000 ny mpikambana ao, 119 ny firenena manerana an’izao tontolo izao no misy azy ary 24 ny firenena afrikanina ahitana azy.

Tany Genève no niaingan’ny fikambanana ary Anglisy no namorona azy ka hiasa sy hanana vina maro ho an’ny tanora no antom-pisiany. Manana lalan-tsaina anankiroa izy ireo hanatanterahana izany dia ny hananana tanora hatanjaka ara-toekarena (empowerment economique) satria tena marefo loatra ny tanora amin’io sehatra io. Manaraka izany dia tanjona ihany koa  ny fahatomombanan’ny tanora ho vanona (empowerment civic). Ho fanatanterahana azy dia misy ny fandaharan’asa maro tahaka ny sehatra dihy, kolontsaina, fanatanjahantena, ny fitazomana ny maha-kristianina ary ny tanjona hahatonga ny tanora ho tompon’andraikitra sy hivoatra ara-tsaina amin’ny lafiny maro. Ankoatr’ireo dia ny ezakahataon’ny fikambanana ny hanampiana ny tanora hanana fahaleovantena ara-toekarena sy ho tonga olom-banona amin’ny alalan’ny fanamorana ny fitadiavan’asan’izy ireo noho ny fanofanana homena sy ny teknika hahazoana famatsiam-bola hatoro ny mpiofana. Ny amin’ny sehatra fandraharahana indray dia hisy ny fanampiana amin’ny fahaiza-mitantana, ny fahatokisan-tena, ny fananganana tetikasa sy drafitrasam-pihariana (business plan) ary ny famoronana orinasa mihitsy. Hisy ny mpampiofana matihanina amin’izany izay tanora mpandraharaha avy any ivelany hitondra ny traikefany hoenti-manarina ny firenena Malagasy, indrindra ny ara-toekarena.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Misaotra namana aa !

Manao ahoana Jean aa ! Faly be aho rangahy androany fa naheno hoe manana etika, hono, ianao le ! Tiako mihitsy izany nanaovanao ny boaikely tato an-tanàna izany.

 

 

Tsy hametraka na inona na inona ato hoe ianao ? Misaotra namana aa ! Hitako hoe tena efa niha matotra marina ianao. Fa ilay izy kosa aloha sao dia mba kakay hafa mihitsy na tsy fahatatesana demokrasia ? Ianao mantsy hoatry ny efa manana teny nomanina tsara lahatra izay foana mazàna fa nony raikitra koa ny fanontaniana tsy ampoizina dia hitako very foana izany ny namako an ! Maninona tokoa moa ry Jean raha mba tsy ilay olona hanomanana fanontaniana ireny intsony no asaina mametraka fanontaniana ho anao fa mba olona samihafa firehana amin’izay aa? Ho hita eo izay tena fahaizanao.

Marco                                                                                                                                                              

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenenaMamofompofona korontana

Tsy azo lavina fa be loatra ny isan’ireo kandida ho filoham-pirenena tamin’ity indray mitoraka ity. Nanomboka tany amin’ny taona 1982 ka hatramin’ny 2007 dia nanodidina ny dimy aman’enina teo hatrany ireo kandida.

 

 Dingan-dava be avy eo satria avy hatrany dia niakatra ho 33 isa be izao ny taona 2013 ary izao lasa 36 izao nony tonga ny taona 2018. Marina fa efa lasa tokana ny bileta ka tsy samy miantoka ny azy toy ny taloha intsony saingy nihamafy ny fanontanian’ireo mpanara-baovao nony tonga ankehitriny ny fampielezankevitra hoe avy aiza daholo ny loharanom-bolan’ireto ? Tena resy lahatra fa mety ho lany sy afaka hampandroso firenena ve sa misy iraka manokana hampanaovina rafitra lehibe azy ?  Hiditra amin’ny andro fahatelo ankehitriny ny fampielezankevitra ary anisan’ny akon’izany hatreto ny hoe maro sahady ireo toerana nahitana fifandonana teo amin’ireo mpombana kandida sasantsasany. Saika ny mpomba ireo malaza ho favori aloha hatreto no heno nanao izany. Tao anatin’ny 60 taona nisian’ny repoblika teto Madagasikara dia tsy diso ny fahitana fa olon’ny fo ny Malagasy. Mora tohina sy mora faly nefa mety matahotra sy mora misolelaka koa noho ny fahantrana mianjady aminy. Noho izay toetrany efa raiki-tampisaka izay dia manararaotra mamendrofendro azy hahazoana ny fony ireo kandida sy mpanao politika mpomba azy.  Raikitra ankehitriny ny fivoizana hevitra mifanohitra isan-karazany. Ny sasany hanangana fanjakana manokana eto, hono na ilay hoe “Fanjakana gasy”, ary hankalazaina ny 14 oktobra izao, izay fetin’ny repoblika voalohany io. Kandida 21 isa amin’ireo 36 no mitaky ny hanemorana ny fifidianana. Kandida 13 amin’izy monja ihany koa no hany mba nanaiky ny hanasonia ilay hoe satan’ny fifampitondrantena hatreto. Mampiahiahy ny maro avokoa na ny CENI na ny CFM na ny HCC na ny praiminisitra. Raha fintinina dia anivona tontolo tsy tony hatreto raha ny fampielezankevitra fotsiny ary hita ho efa mamofompofona korontana sahady koa ny aloha sy aorian’izay fifidianana izay raha tsy mitandrina.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Paul Pody“Zava-doza no ao anaty IEM !”

Nijoro vavolombelona mikasika ny zava-natrehiny fony izy tao anaty vondrona Mapar ny mpahay lalàna sady filohan’ny antoko RDR, Paul Pody, ny sabotsy teo, tetsy amin’ny biraon’ny hetsi-bahoaka ho an’ny fanovana sy fanorenana ifotony etsy Antaninandro.

Manompo foto-kevitra izahay fa tsy olona, hoy izy. Taona 2013 aho no niditra mpikambana Mapar rehefa resy lahatra tamin’ny foto-kevitra novoizina tao. Tsara sy mamirapiratra ilay vina IEM saingy rehefa dinihina dia zava-doza ho an’i Madagasikara no ao anatiny, indrindra ho an’ireo faritra 5 ankoatra an’Antananarivo. Fivarotana tanindrazana, hoy izy, io. Fifanarahana amin’ireo vahiny mpiara-miombon’antoka amin’i Andry Rajoelina. Fitrandrahana ny haren’i Madagasikara. Rajoelina no hitombo harena fa ny Malagasy hiha hahantra. Hahatongavany amin’izany dia mikasa hanova lalàmpanorenana ity filohan’ny tetezamita teo aloha ity hahafahany hitondra an’i Madagasikara mandra-pahafatiny ary handimbiasan’ny taranany ny fahefany, hoy hatrany ity mpahay lalàna iray ity. Hametraka lalàna faran’izay jadona izy ary ny latsa-batontsika vahoaka Malagasy, hoy ny mpanao politika Paul Pody no afaka hisoroka izany. Raiso ny volany fa aza amidy ny safidy. Ny any amin’ireo faritra 5 no tena itodihako manokana. Isika ireo mantsy dia nolazain-dRajoelina fa gidro satria azo fitahana amin’ny vola kely. Ny gidro rehefa tambazan’olombelona akondro dia midina na dia hamono azy aza iny olona iny. Any amintsika no tena feno ireo harem-pirenena. Hararaotin’ny olona fitahana isika satria tsy mahara-baovao firy. Rajoelina tsy hahazo vato eto Antananarivo loatra satria mahara-baovao ny eto, hoy izy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraAhiana hiakatra hatrany ny maripana politika

Miditra amin’ ny andro fahatelo ny fampielezan-kevitra ho an’ny fifidianana filoham-pirenena hatao ny 7 novambra ho avy izao. Hatreto, ireo kandidà vaventy ihany no nisongadina. Hita taratra izany tamin’ny famoriam-bahoaka, filaharambe…

 teto an-drenivohitra sy tany amin’ny faritra.  Mbola ao anatin’ny fiomanana ny fifidianana mihitsy amin’izao fotoana izao. Ireo kandidà sasany, izay voasokajy madinika dia mbola miziriziry amin’ny famoahana ny lisi-pifidianana hatrany kanefa ny lalàna no mametra izany. Tsy fantatra na paikady hafa entina hanababoana ny fon’ny mpifidy izany na mikononkonona hanakorontana fifidianana. Sarotra dia sarotra ho an’izay filoham-pirenena izay ho avy eo hahavita tanteraka ny fe-potoam-piasàny satria vao miainga ny fifidianana dia efa tahaka izao ny zava-misy. Mila miarina i Madagasikara izao ka izany indrindra no mahatonga an’ilay hoe olona efa niomana sy manana traikefa amin’ny fitantanana firenena no ilain’ny Malagasy fa tsy olona taitaitra fotsiny milaza fa manana vina mafilotra fotsiny. Tafiditra tanteraka amin’ny fampielezan-kevitra amin’izao fotoana izao ary ahiana hiakatra hatrany ny maripana politika eto amintsika ato ho ato.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza“Mikorontana ny fizotran`ny fifidianana”

Raha fifidianana milamina sy manaraka ny fenitra demokratika rehetra, tsy feno ny fepetra.

Mikorontana daholo ny tsy fifehezana ny fifandraisana sy fifanajana amin`ny samy fifidianana. Na ny firotsahan’ireo kandidà 22 mangataka famerenana fanokafana lisi-pifidianana no ahitana fa tsy manaraka ny fenitra ny fifidianana filoham-pirenena. Tsy toy ny taloha ny fisehoan`ny fanokafana ny propagandy, hoy ny  mpitsara Imbiky Herilaza,  satria efa hita tamin`ny volana maro no nisy nihazakazaka efa nanao. Nohamafisin`ity mpahay lalàna ity, maro ireo efa nanao “tam-tam be” sy nanokana ny foibeny… Toa tsy amin`ny maha andro voalohany mihitsy ity fampielezan-kevitra ity fa toa ny andro voalohany ofisialy fotsiny. Ny rehetra rehefa nanao fampielezan-kevitra mialoha hany ka  tsy voafehin’ny fanjakana ny fiainam-pirenena. Nomarihany fa somary tara raha haka fepetra, indrindra mahakasika ny fitakian`ireo kandidà `ny famoahana lisi-pifidianana araka ny lalàna tsy azo atao intsony. Nilaza ihany koa ity mpitsara ity fa mitongilana ny resaka famatsiam-bolan`ny kandidà satria tsy araka intsony ny fidiram-bola amin`ny fampielezan-kevitra ka miavaka hatrany ny kandidà matanjaka be sy ny kandidà malemy. Tsikaritra, hoy Imbiky Herilaza fa misy antokon`olona avy any ivelany manome vola any amin`ilay kandidà nefa iaraha-mahafantatra fa ny famatsiam-bola avy any ivelany tsy azo atao. Maro ny lafiny tsy voafehy tamin`ity fifidianana ity. Ohatra, ny lalàna mahakasika ny fififdianana milaza fa ny “support publicitaire” dia tsy azo hanaovana fampilezan-kevitra nefa ataon`ireo kandidà ka tsy misy lalam-pifidianana  voahaja amin`nyzavatra hita, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana milaminaTompon’andraikitra ihany koa ny olom-pirenena

Amin’izao vaninandron’ny fifidianana, indrindra fampielezan-kevitra mamaivay izao, entanina ny mpiara-belona rehetra hifanaja.

Entanina ny olom-pirenena hiala amin’ny fiantsiana sy ny mety haterak’izay satria mety hiteraka korontana sy fifandonana goavana. Izao no fotoana ahafahana maneho hevitra sy miampita ny tena demokrasia tokoa. Fotoana fizarana fanomezana ihany koa, indrindra fanambazana ara-bola. Entanina hatrany ny rehetra tsy ho anisan’ny voavidim-bola ny hevitry ny tsirairay na ny latsa-bato izay ataontsika amin’ny 7 novambra ho avy izao. Rehefa tonga ny fifidianana dia manentana ny rehetra ho tonga mavitrika mba ahafahantsika maneho hevitra amin’ny latsa-bato satria miankina amin’io ny fiainan’ny Malagasy ao anatin’ny dimy taona ho avy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Dinam-pitondrantenan’ireo kandidaHisy tatitra atao isan-kerinandro

Tafakatra 12 ny isan’ireo kandidà nanaiky hanasonia ilay dinam-pitondrantena eo amin’ny samy kandidà mandritra ny fampielezan-kevitra nisy kandida iray tonga nanasonia saingy efa tara ny fe-potoana napetraka.

Hametraka fomba fanaraha-maso an’ireo kandidà nanao sonia na tsia ny komity misahana ny Dina mamaritra ireo fomba mendrika sy mahitsy ifampifehezan`ireo kandidà ary efa misy fomba hanaovana izany, hoy ny fanazavana teo anivon’ny komitin’ny fampihavanam-pirenena (CFM).  Hisy fanambarana isaky ny herinandro, hataon’ny komity. Hisy solontenan’ireo sehatra 12 any amin’ny faritra hanaraha-maso ka miankina amin’ireo teboka voalaza ao anatin’ilay dinam-pitondrantena no hanatsarana an’ireo kandidà ireo. Nanamafy ny teo anivon’ny CFM fa na dia eo aza ny komity iombonana hanaraha-maso an’ireo kandidà, ny vahoaka rehetra kosa no entanina, hiaingana hanao ny fanaraha-maso dia ny mpanaratsy olona, mpanompa olona. Mialoha izay, tokony ho fantatry ny vahoaka ny teboka ao anatin’ilay dina. Hiroso amin’ny fanaparihana ny dina ny komity mba ho fantatry ny olona ny zavatra tokony harahi-maso eo amin’ilay kandidà. Hampahafantarina amin’ny vahoaka ny tena votoatin’ilay dinam-pifanarahana, ankoatra ilay fifehezantenan’ilay kandidà, ho fanazavana ny sain’ny mpifidy mba ahafahan’izy ireo manao safidy tsara sy matotra kokoa, hoy hatrany ny fanazavana.

Ireto avy ireo kandidà  nanasonia ny dinam-pitondran-tena mandritra ny fampielezan-kevitra :

Rasolofonjoa Haingo Andriakajamalala, Rakotofiringa Richard Razafy, Rabary Andrianiaina Paul, Rabeharisoa Saraha, Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial, Mahafaly Solonandrasana Olivier Jocelyn, Radilofe Mamy Richard, Ravelonarivo Jean, Randriamorasata Solo Norbert, Rasolonjatovo Falimampionona, Rakotomamonjy Jean Max ary Rasolovoahangy Roseline Emma.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida 22 mamondron-keryHanohana kandida tokana ?

Mitohy ny famondronan-kerin’ireo kandida tsy mankasitraka ny fikarakarana ny fifidianana. Milaza ho mahita lesoka hatrany mantsy izy ireo, toy ny resaka lisi-pifidianana izay efa nanomezany 24 ora ny CENI ny hanokafana azy.

 Raha nanontaniana kosa ny teo anivon’ny CENI tamin’ny alalan’ny filoha lefitra Thierry Rakotonarivo mikasika ny lisi-pifidianana dia nisy fotoana 5 volana isan-taona nahafahana nanao ny fanamarinan’anarana tao anaty lisitra, ka 15 volana saingy tsy azo terena amin’ny basy ny vahoaka nanamarina. Mikasika ny fiovaovan’ny lisitra indray dia nisy ny fanadiovana taorian’ny fanaraha-maso sy fitsirihana nataon’ny OIF na ny Rafitra Iraisam-pirenena ho an’ny Frankofonia, izay nahita ireo anarana niverin-droa miisa 12.000 sy ireo tsy ampy taona 36 … Mampanantena fifidianana mangarahara ny CENI, saingy manana ny ahiahiany hatrany kosa ireo kandida sasany fa tsy mahatoky izany. Efa nilaza ampahibemaso, ohatra, ny kandida Fanirisoa Ernaivo ny 4 oktobra teo fa hitsangana hanohitra ny voka-pifidianana eo. Karazan’ny mihenjan-droa ny tady, saingy re amin’izao fa hampiantso ireo kandida mitsikera ny lisi-pifidianana ny CENI. Inona no hafitsok’ireto kandida ireto raha mbola tsy ho afa-po, ary mamondron-kery amin’izao andron’ny propagandy izao ? Hitarika vahoaka hidina an-dalambe ve atsy ho atsy ? Sa kosa hamondron-kery ka hanome toromarika ny mpanohana azy tsirairay hifidy kandida iray ? Tsy afaka ny hiala tsy ho kandida intsony rahateo izy ireo. Andrasana izay tena paikadin’ireto kandida ireto sy izay hafitsony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana« Tsy maintsy avotako ny fireneko »

Olon’ny Finoana i Marc Ravalomanana, ary efa namerimberina fa ankininy amin’Andriamanitra ny zava-drehetra ; anisan’ireo kandida miatrika ny JMJ an’ny tanora Katolika any Mahajanga ny tenany nanomboka omaly.

 

Izy izay manome anjara toerana lehibe ny fampianarana sy ny fanampiana ny tanora ao anatin’ny fandaharanasany rahatrizay izy no voafidim-bahoaka hitantana ny firenena. Efa nampanantena tamin’ny Malagasy aho fa indray andro dia mbola hiverina eo hanarina ny nopotehina, hoy i Marc Ravalomanana, kandida laharana faha-25. Tonga mba hanampy ny vahoaka Malagasy satria tena nijaly sy niha nahantra fadiranovana tao anatin’ny 9 taona. Tsy hohadinoin’ny vahoakan’Antananarivo sy ny Malagasy rehetra ny famotehana firenena tamin’ny 2009. Talohan’izay, tsy mba nisy ny fakana an-keriny na kidnapping, ary nilamina kokoa ny tany ama-monina, hoy izy tamina haino aman-jery iraisam-pirenena iray. Lainga ny filazana fa nanafangaro ny fitantanana ny firenena sy ny orinasako aho. Niasa tamin’ny fampandrosoana ny firenena ary ny nataoko dia ny nampiasa mpanolotsaina niara-niasa tamina manampahaizana samihafa, toy ny Frantsay, Alema, Amerikanina, Norvezianina,… Anisan’ny zava-dehibe tamin’izany fotoana ny fiarovana ny tontolo iainana, saingy tamin’ny tetezamita dia raikitra ny fanondranana boaderozy nandritra ny 5 taona, ary nanangom-bola be tao. Lainga ihany koa ny filazana fa tamin’ny fotoana nitondrako no nanomboka nahazo vahana ny fanondranana boaderozy. Ny tenako aza no nanao fanamby tany amin’ny Fihaonambe iraisam-pirenena tany Durban fa hampitombo avo telo heny ny faritra arovana. Nofaranana ny fanondranana omby, naverina tamin’ny laoniny ny fanjakana tan-dalàna,… Mino sy mahatoky aho fa ho lany indray ary ho fihodinana voalohany, hoy izy. Samy niomana sy vonona ireo kandida 35 ireo, ary mitovy avokoa ireo aminy. Tsy olana amiko ny fifanandrinana amin’i Andry Rajoelina na ny Pasitera Mailhol na Dama na ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina, raha hisy ny fihodinonana faharoa, fa izaho aloha tsy mino, hoy izy. Manana herijika betsaka indrindra ho filoham-pirenena ny kandida Marc Ravalomanana. Manome vahana azy ny tantara tsy voafatotry ny tantara maloto teto amin’ny firenena satria tao anatin’ny famirapiratana sy ny fiakaran-danjan’ny firenena sy ny fari-piainan’ny Malagasy mihitsy no naongana teo amin’ny toerany. Tsy voagejan’ny afera maloto, toy ny fanondranana harem-pirenena, ary tsy namadika an’i Madagasikara tamin’ny alalan’ny fandrokidrokiana nataona firenen-dehibe, toy ny nataon’ny sasany. Sarotiny amin’ny fiarovana ny fiandrianana sy ny harem-pirenena, ary amin’izao fotoana izao dia tsy voagejan’ny fifanarahana maloto, toy ny fakana vodiondrim-barotra nahazoana vola hanaovana propagandy sandaina famarotana tanindrazana. Afaka miara-miasa amin’ny fomba madio sy mahitsy kosa amin’ny sehatra iraisam-pirenena, rehefa tonga filoha satria efa mipetrapetraka ny MAP 2 hanarenana ny firenena.Tohizana lalantsika ary tsy maintsy avotana ny firenena, hoy ny kandida laharana faha 25 Marc  Ravalomanana.

 

Toky R

 

 

 

Ino Vaovao0 partages

RAZANA NATOPAN’NY RANOMASINA : Hamangy havana no nialan’ilay tovovavy teny Belobaka dia izy hita faty izao

Mitafy tee-shirt mena ambony ary zipo jeans ambany. Izany hoe tsy olona vonona hilalao ranomasina araka ny nambaran’ny dokotera René avy ao amin’ny BMH.  Tsy nahitana faritra voadona na naratra kosa ny vatany. Ny talata tolakandro no nisy nahita natopatopan’ny ranomasina, teny amin’ny cap ouest,  manakaiky ny ENEM ny vatana mangatsiakan’ity tovovavy iray ity. 

Nampilaza avy hatrany ny tompon’andraikitra izay nahita ka nidina ifotony ny BMH sy ny mpitandro filaminana. Araka ny fizahan’ny dokotera dia tamin’ny 10 ora na tamin’ny 11 ora maraina tany no maty izy io. Tsy fantatra moa hoe avy aiza izy io ka nanao fampahafantarana sy antso ho an’izay mahafantatra azy ny ao amin’ny kaominina. Naterin’ireo mpiasan’ny kaominina teny amin’ny tranom-paty eny amin’ny hopitaly Androva kosa ny razana avy eo. 

Efa tonga teny ny havany naka ny razana ka teo no nahafantarana fa monina eny Belobaka ity tovovavy ity. Handeha hamangy ny nenitoany eny Ambohimandamina no nialany tao an-trano ary dia tsy fantatra ny nahatonga azy any anaty ranomasina. Ny vatana mangatsiakany sisa nalain’ny havany. Na tsy voasokajy ao anatin’ny fahafatesana mampiahiahy aza ny an’ ity tovovavy ity dia mampa- metra-panontaniana ny maro ny antony nahatonga azy anaty rano sy nahitana azy teny amin’ny cap ouest.

Vanessa

Midi Madagasikara0 partages

RIR : Boom économique pour Madagascar

Le candidat n°33 mise sur le « Résultat et Impact Rapide pour Madagascar » (RIR) pour sortir le pays de sa pauvreté.

Résultat et Impact Rapide pour Madagascar (RIR) est un programme ambitieux basé sur des actions directes et profondes pour un boom économique historique rapide et durable. La restauration des valeurs républicaines, morales et ancestrales ainsi que le développement de l’agriculture et du tourisme durable seront les piliers de ce programme. Madagascar a besoin d’un président ayant une mentalité et des valeurs qui priorisent la population et la Nation, et non l’enrichissement personnel et de ses proches.

Ministère du riz. La restauration de l’Etat de droit s’impose mais ne sera effectif que par une rupture de la culture de l’impunité, surtout au plus haut de l’échelle de gouvernance. Pour le candidat n°33, les dirigeants doivent avoir l’amour pour base, le bon sens pour principe et le progrès comme but. Cela signifie que le programme RIR préconise qu’on aime la population et la Nation, et que le milieu rural, où réside 80% des malgaches, soit soutenu car il est la base d’une vraie croissance. Le RIR prévoit un ministère du Riz, pour s’assurer des actions précises et efficaces sur la denrée alimentaire la plus importante des Malgaches. L’augmentation du prix du riz engendre une crise au niveau de chaque foyer car cela réduit l’accès à l’éducation et à la santé.

Changement de mentalité. Roland Ratsiraka est allé rencontrer les producteurs, chacun avec ses difficultés : enclavement des zones rizicoles, barrages, baisse des périmètres irrigués, impossibilité de travailler et défrichage par manque de trésorerie, sans parler des intempéries. De ce fait, ils n’ont plus les moyens de recourir aux crédits, qui s’avèrent trop coûteux. RIR prévoit que ce ministère du Riz ne programme pas la même méthode partout, car nos régions sont différentes tant sur le plan des infrastructures que sur le plan des mentalités. Par exemple, il existe des régions où le paysan ne travaille jamais la terre les mardis et jeudis. Un travail de fond sur le changement de mentalité est à mettre en œuvre au cas par cas, mais surtout sur les aides cibles concernant les semences engrais et autres matériels et intrants afin de les encourager à produire.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andriba Maevatanàna : Mbola tsy votsotra hatreto ilay mpandraharaha

Mbola mitohy hatrany ny fikarohana ataon’ireo tompon’andraikitry ny filaminana ilay mpandraharaha nisy naka an-keriny, ny alin’ny alahady teo. Hatreto dia mbola tsy votsotra izy, hoy ny fampitam-baovao any an-toerana. Tsiahivina, fa mitaky vola 800 tapitrisa ariary ireo andian’olon-dratsy naka takalonaina azy, ho solon’ny famotsorana azy. Hatreto anefa dia mbola tsy voaangon’ireo fianakaviana io volabe io. Etsy andanin’izay anefa, fantatra fa tafaresaka minitra vitsy monja tamin’ireo fianakaviany ity mpandraharaha tany amin’ny toerana nitazon’ireo olon-dratsy azy tany. Toa hoe nasain’ireo olon-dratsy niantso ny fianakaviany mantsy izy, hanery ireo farany hanangona haingana ilay vola.

m.L / Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Journée mondiale de la poste : Grandes manifestations hier à Mahajanga

Une exposition philatélique se tient dans le cadre de la Journée mondiale de la poste, célébrée à Mahajanga.

Les 600 000 bureaux de poste à travers le monde contribuent davantage à l’amélioration du quotidien de toutes les couches de la population mondiale, selon le message véhiculé durant la célébration de la Journée mondiale de la poste.

 192 pays dans le monde célèbrent la Journée mondiale de la poste, tous les 9 octobre. Pour Madagascar, les grands événements dans le cadre de cette célébration se tiennent pour cette année à Mahajanga. « La Poste : livrer du bien au monde entier », tel est le thème de la Journée mondiale 2018, choisi par l’Union Postale Universelle (UPU) pour cette année. Selon le DG de la Paositra Malagasy, Augustin Rakotomalala, les besoins de services express pour les biens tangibles demeurent toujours, malgré le développement numérique et les solutions apportées par Internet. « Même l’administration publique, les banques, les entreprises, etc., utilisent beaucoup le courrier électronique pour communiquer. Mais comme la loi l’exige, il y a des documents qui ne sont valides qu’en version physique. En bref, les TIC facilitent beaucoup la communication, mais la finalité se tourne toujours vers les biens tangibles. Cela peut également se voir dans le commerce électronique, par exemple. Pour la Paositra Malagasy, le développement numérique permet d’améliorer considérablement ses offres, mais l’établissement compte toujours rester leader sur le marché et devenir une référence », a-t-il soutenu. De son côté, le DG Adjoint de la Paositra Malagasy, Ami Rakotoarivelo, a souligné que la poste a le devoir de favoriser l’inclusion sociale en proposant des offres de services qui conviennent à tous.

Développement. « Suivant le message diffusé par l’UPU pour la Journée mondiale 2018, la poste doit favoriser l’inclusion financière des personnes exclues par les banques commerciales », a évoqué le DG Adjoint de la Paositra Malagasy. De son côté le maire de la Commune Urbaine de Mahajanga, également présent à la cérémonie, a évoqué l’importance du rôle que joue la poste dans le développement de l’éducation, de la santé, de la sécurité publique, etc. « Le transfert d’argent EMV a été lancé la première fois à Mahajanga. Ce service est très utilisé dans cette ville, tout comme les autres offres de la Paositra Malagasy d’ailleurs, si je ne cite que le service courrier, les services financiers, les services express, etc. », a-t-il noté. Par ailleurs, le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Maharante Jean de Dieu, s’est également exprimé sur le sujet. « La Paositra Malagasy joue un rôle majeur dans le développement socio-économique. Outre les services postaux habituels, cet établissement constitue un acteur incontournable en matière d’épargne et de transfert d’argent, surtout dans les endroits reculés. Les activités de la Paositra Malagasy entraînent des retombées très significatives dans le quotidien de la population. De par ces activités, elle promeut non seulement l’inclusion sociale, en s’efforçant de garantir à tous les citoyens un accès à ses services, mais elle encourage également l’inclusion financière, en fournissant des services financiers abordables et sûrs à des milliers de personnes non bancarisées », a déclaré le ministre. Bref, les services postaux tiennent encore une place prépondérante dans la vie des Malgaches, surtout dans les régions.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Fara West : « En attendant le Jacaranda » avec Edgard Ravahatra

Edgard Ravahatra et Kool Raoelison pendant leur show à l’Is’art Galerie.

Ces derniers temps, on le trouve un peu partout sur la scène malgache. Et maintenant encore, il est plus présent que jamais. Il, c’est Edgard Ravahatra, le bluesman à la voix de velours. Artiste à multiples talents, Edgard Ravahatra n’est plus à présenter. Légende vivante du blues, il est une inspiration pour bon nombre de jeunes musiciens du moment. Samedi, les mélomanes retrouveront avec bonheur Edgard Ravahatra dans une nouvelle pérégrination avec de jeunes musiciens de Madagascar, dans son spectacle « En attendant le jacaranda ». Kool Raoelison à la basse et au chœur, Fanilo Poppin’s à la batterie, Anjara Rakotozafiarison à la guitare… La joyeuse troupe animera la soirée le temps d’un showcase au Fara West Faravohitra.

Musicien de renommée  internationale, Edgard Ravahatra revient à la source. Il navigue entre folk et jazz sans oublier son port d’attache, Madagascar, et reprenant tout son répertoire. Ses chansons à textes sur voix de velours, surfant sur des rythmes métissés, nous entraînent toujours à l’affut de mixage de mondes différents avec une curiosité sans cesse renouvelée.  Ses rencontres avec les plus grands comme Nina Simone, Henri Guédon, les Salif Keita et autres Omara  Portuendo l’ont conforté dans ses recherches d’ouverture.

A rappeler que Anjara Rakotozafiarison, le jeune guitariste qui l’accompagne, est le grand gagnant du concours « La Grand Ile Guitares Talents » qui s’est tenu au mois de mars dernier. Mis à part la guitare Fender Stratocaster signée Jimi Hendrix, ce concert entre également dans le cadre du lot de récompenses de la compétition. Edgard Ravahatra étant le mentor de ce concours organisé dans le but de promouvoir la musique et la culture rock à Madagascar.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mahafaly Solonandrasana : Mahajanga conquis par le candidat n°22

Succès populaire à Mahajanga pour le candidat n°22.

Le candidat n°22 Mahafaly Solonandrasana a ouvert avec succès sa campagne électorale dans la ville de Mahajanga. Devant une foule immense, plus que jamais déterminée à voter pour lui le 7 novembre prochain, le poulain de « Orimbaton’i Madagasikara » a réitéré qu’il veut écrire un nouveau livre pour Madagascar. « Tourner la page ne suffit plus. J’ai besoin de votre adhésion et de votre soutien pour cet énorme défi. Nous allons écrire ensemble ce nouveau livre », a déclaré le candidat n°22. Mahafaly Solonandrasana Olivier a assuré à la population de Mahajanga que le développement du pays ne relèverait plus de l’utopie s’il serait élu à la présidence de la République. « Nous avons un projet de société réaliste et réalisable dans un délai raisonnable. Nous ne serons plus obligés d’attendre la fin d’un mandat pour pouvoir jouir des impacts de la mise en œuvre de ce projet de société. Les actions pour de nouvelles infrastructures, l’éducation, la santé et le social sont à mener dès le début de mon mandat », a-t-il affirmé. Avant de poursuivre : « Les salaires des agents de l’Etat et des employés du secteur privé seront à reconsidérer pour qu’ils puissent accéder à de meilleures conditions de vie ».

Décentralisation et déconcentration. Le candidat n°22 est très expérimenté en matière de décentralisation et de déconcentration. Il est même le seul à disposer de cet atout majeur parmi les 36 candidats dans la course. Mahafaly Solonandrasana Olivier a acquis ces expériences au cours de sa riche carrière professionnelle et politique. Sortant de l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) en tant qu’administrateur civil, le candidat n°22 a été déjà sous-préfet, chef de district, préfet, commissaire général, directeur de l’Administration du Territoire et ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation. Et tout dernièrement, il a occupé les fonctions de Premier Ministre, Chef du gouvernement. Mais avec cette fonction, il n’a été qu’un simple exécutant du programme du président de la République.  Cette fois-ci, Mahafaly Solonandrasana Olivier veut être ce président de la République qui propose aux Malgaches son projet de société.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

ATT : Un nouveau bureau à Andohatapenaka

Se rapprocher des usagers de la gare routière Maki. Tel est l’objectif premier de la mise en place d’un nouveau bureau de l’Agence des Transports Terrestres auprès de la gare routière Maki d’Andohatapenaka. Un bureau qui va surtout servir « à prendre en charge les doléances des usagers de ladite gare routière ». Mais surtout de permettre de « faciliter l’octroi des autorisations exceptionnelles durant la période des vacances » selon les explications données lors d’une conférence de presse organisée hier au Stade Maki. Le bureau servira également à tout un chacun de « faire en sorte de donner son avis sur les améliorations pouvant être apportées au transport terrestre, notamment sur les axes nord et ouest ». Par ailleurs, la conférence de presse a également permis de savoir que des dispositions seront mises en place afin de limiter autant que possible les accidents sur la route nationale 4 (RN4). Ce, afin de protéger la vie des pèlerins des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) lors de leur retour.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Météo du 8 au 21 octobre 2018 : La pluie sera au rendez-vous

La direction générale de la météo a publié hier un bulletin annonçant la prévision des précipitations des deux prochaines semaines. « Les précipitations seront normales », c’est ce qu’on pourrait résumer du bulletin en question. Car, en effet, pour la semaine du 8 au 14 octobre, « les précipitations pourraient être comprises entre 100 et 200 mm pour les districts de Farafangana, Vangaindrano et Vohipeno ;  et entre 50 et 100 mm pour les districts de Vatomandry, Antanambao Manampotsy, Mahanoro, Nosy Varika, Mananjary, Manakara, Ifanadiana, Ikongo, Vondrozo, Midongy Atsimo, Befotaka, Sakaraha,Betioky Atsimo, Benenitra, Toliara II, Antsirabe I et II, Faratsiho et Betafo ». Le bulletin en date du 8 octobre de noter que « les précipitations seront normales ou un peu plus supérieures à la normale » pour ladite semaine. Pour ce qui est de la seconde semaine, Météo Madagascar avance des précipitations normales (comprises entre 25 et 50 mm) dans les districts de Nosy-Be, Ambanja, Bealanana, Mandritsara, Andilamena, Andramasina, Ambatolampy, Anosibe Anala, Marolambo, Ifanadiana, Ikongo, Ivohibe, Midongy Atsimo, Vangaindrano et Befotaka. Par ailleurs, même si des perturbations sont observées dans l’Océan Indien, les prévisions de Météo Madagascar avancent un à trois cyclones pour la saison cyclonique de 2018-2019.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Polisy naomono tena : Nalefa any Antsohihy ny razana, mitohy ny fanadihadiana

Omaly no niainga teto Antananarivo mba hiazo an’Antsohihy, tany niaviany, ny vatana mangatsiakan’ilay Polisy maty heverina hatreto fa namono tena tao an-tranony teny Tsarahonenana ny Alahady lasa teo. Araka ny fantatra tokoa, raha ny zava-miisy manodidina ity fahafatesana tampoka ity, dia milaza ny eo anivon’ny Polisim-pirenena fa mitohy hatrany ny fanadihandiana na dia fantatra aza fa ny basin-dRatompokolahy ihany no nahafaty azy. Tifitra teo amin’ny faritry ny lohany no nanavoa azy ary ny fanambarana rehetra manodidina izany dia toa milaza fa namono tena ity Polisy ity. Saingy hatreto, raha araka ny vaovao farany, dia mbola mitohy ny fanadiahadiana ny amin’ny mety ho nahatonga izay famonona-tena izay raha izany tokoa no marina. Olona tsy nanana olana teo amin’ny toeram-piasany tokoa Ratompokolahy raha araka ny fanambarana nataon’ny lehibeny.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Dessin : L’IKM décoré par « la beauté de la nature »

L’amour est le moteur de toute chose.

« Pour moi, la nature a une voix », affirme le jeune dessinateur Mamy Heriniaina Andrianantoanina, alias  Thamus Omni Mamy. Du 5 au 30 octobre, presque un mois de vente-exposition ! Une occasion pour les adeptes de dessin. La figure nocturne gagne du terrain dans cette exposition. Plus d’une quinzaine de tableaux sont  étalés.

Comme tous les artistes, les tableaux de ce jeune homme illustrent sa personnalité. « L’amour est le moteur de toute chose », exprime l’artiste de 18 ans. « A jamais », « Union », « Le trésor au bout de l’arc-en-ciel » sont les titres des tableaux les plus impressionnants. Selon l’artiste, le premier tableau illustre l’amour ; le deuxième illustre l’environnement ; quant au troisième, il est inspiré par un conte qu’il a lu il y a trois ans passés. Non seulement la nuit porte conseil, mais elle est également une  source d’inspiration pour Thamus Omni Mamy.

Membre de l’association portraitiste Varatava, Thamus et ses amis ont déjà exposé leurs œuvres le mois d’août dernier. Il n’est pas portraitiste par hasard, le talent vient de son grand-père Gilbert Randriamahaleo qui était peintre.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Réchauffement climatique : Le seuil de 2°C insuffisant, l’Afrique en danger

La sécheresse, frappant particulièrement l’Afrique, est l’un des impacts du changement climatique.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié, en début de semaine, un rapport détaillant les progrès et voies possibles pour limiter le réchauffement global à 1,5°C, et appelle à des changements radicaux.

 Le réchauffement climatique fera basculer des millions de personnes en Afrique dans la pauvreté et la faim. Tels sont en effet les conséquences pour l’Afrique d’une hausse de la température. Avec seulement 1,1 °C de réchauffement au niveau global, les récoltes et le bétail à travers l’Afrique sont touchés, et la faim progresse. Les paysans pauvres avec des petites surfaces dans les zones rurales font partie des populations les plus touchées.

Au niveau mondial, le GIEC tire la sonnette d’alarme, les engagements des États pour limiter cette hausse étant nettement en dessous du niveau nécessaire. Dans son dernier rapport publié le 8 octobre 2018 à Séoul en Corée du Sud, ce groupe d’experts partage ses conclusions sur l’impact d’un réchauffement de 1,5°C de la température de la planète par rapport aux niveaux préindustriels : le seuil de 2°C en dessous duquel le réchauffement devra rester, selon les engagements pris lors de l’Accord de Paris en 2015, est insuffisant.

Se contenter des engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris condamne le monde à un réchauffement de 3°C. Et pourtant, au rythme actuel des émissions de gaz à effet de serre, le réchauffement climatique pourrait atteindre 1,5°C dès 2030. Pour l’Afrique, fixer la limite du réchauffement à 2°C conduirait des populations entières à leur perte. La mise en œuvre dans les plus brefs délais de la révolution des énergies renouvelables représente le salut.

 Espoir. Les experts du GIEC avancent que, pour maintenir le réchauffement à 1,5°C, les émissions de CO2 devront chuter de 45% d’ici à 2030, et d’ici à 2050, la planète ne devra plus répandre dans l’atmosphère plus de CO2 qu’elle ne peut en absorber.

Pour l’heure, il reste un espoir de rester sous ce seuil. Ce sera cependant au prix de changements urgents d’une ampleur que le GIEC qualifie de « sans précédent ». Cela inclut la nécessité absolue pour l’industrie et tous les secteurs partout dans le monde de réduire les émissions de carbone. Autrement, la planète s’achemine vers une catastrophe climatique certaine. D’après les auteurs du rapport,  cela demandera l’utilisation de nombreuses technologies pour stocker le CO2 ;  des changements de comportement afin de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre ; et des investissements beaucoup plus importants. Ainsi, pour limiter la hausse des températures à 1,5°C, il faudra rapidement procéder à la suppression du CO2 de l’atmosphère à travers les activités de reboisement, le développement des bioénergies associées aux techniques de capture et de stockage de carbone, la gestion des sols, etc.

Pauvreté et faim. La vie de millions d’individus sur le continent africain est en jeu. Ces dernières décennies, les sécheresses et les inondations ont entravé le développement du continent africain qui, pourtant, pollue le moins. A cause des variations climatiques et des systèmes agricoles inefficaces, la production agricole souffre. Une situation à l’origine de l’insécurité alimentaire. Pour Apollos Nwafor, directeur panafricain au sein de la confédération internationale Oxfam luttant contre l’injustice de la pauvreté, « le phénomène El Niño de 2016, qui a été renforcé par les effets du changement climatique, a mis à mal la production agricole pluviale et mis plus de 40 millions d’africains en situation d’insécurité alimentaire. En l’absence d’action urgente pour réduire les émissions mondiales, la fréquence des chocs et stress climatiques en Afrique devrait augmenter fortement ».

En effet, avec un réchauffement inférieur à 2°C d’ici les années 2050, la production agricole totale en Afrique pourrait être réduite de 10%. A 2°C de réchauffement, des chaleurs extrêmes jamais connues auparavant pourraient affecter 15% de la superficie territoriale de l’Afrique sub-saharienne à la saison chaude, provoquant des décès et compromettant la capacité des agriculteurs à produire des cultures.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Rock : Apost se remet en selle

Le groupe Apost a su asseoir sa notoriété.

Cela faisait un moment que le groupe de métal Apost n’avait pas aligné les concerts dans la capitale. Ce sera chose faite le 11 octobre au no comment Bar à Isoraka, à partir de 20 h. D’autant que le concert se tiendra au sous-sol, comme pour rappeler l’ambiance rock des années folles. Ce sera un des plus fervents défenseurs du métal malgache qui investira la scène. Son leader, Abasse, a déjà travaillé avec des pointures et reste une référence musicale auprès de la nouvelle génération. Le lead vocal de ce rock band a déjà travaillé avec Ambondrona, pour ne citer qu’eux.

Sa reprise de l’hymne des rockeux « Apokalipsy » l’a fait entrer pour toujours dans la légende du rock malgache. Apost a tout simplement rendu un titre culte, repris par les simples mélomanes lors des soirées à la guitare entre amis. Ayant débuté durant la même période que des groupes comme Kiaka ou Green, Apost a tout de suite préféré se distinguer avec des registres moins conventionnels. Mêlant ainsi dans leurs textes l’amour, le religieux et toutes ces émotions qui s’ancrent dans la personnalité humaine. Question musicalité, Apost a toujours aligné les riffs dominants, et a sorti quelques tubes qui ont dominé la scène rock.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Conférences : Les métiers du spectacle discutés au Craam

La danse contemporaine a été un temps très actif dans le paysage culturel malgache.

Le Craam à l’université d’Antananarivo propose à partir de ce jour un évènement intitulé « Focus sur les métiers de l’industrie culturelle et du spectacle vivant ». Un survol du paysage artistique à Madagascar.

Trois jours à scruter à la loupe les métiers de l’industrie culturelle et du spectacle vivant dans les locaux du Craam à l’université d’Antananarivo à partir de ce jour. Conférences et concerts seront au menu de ces rendez-vous des acteurs culturels malgaches. Cette première journée sera lancée à 10 h par une conférence inaugurale de Désiré Razafindrazaka, président du comité d’organisation du festival international Madajazzcar. Ces trois jours seront imprégnés d’art de l’introspection, des perspectives et des actions à mener pour améliorer le paysage artistique malgache dans son ensemble.

Entre temps, l’exposition sur les « métiers et le success story des professionnels de l’industrie musicale et du spectacle vivant » animera les cimaises du Craam. L’après- midi sera réservé au premier concert intitulé « Jazz à l‘U » du programme. Le jazz sera au premier plan, mais les chanteurs qui vont monter sur scène seront assez particuliers. Puisque Doubl’enn, le rappeur, et Mh’iray pratiquant la fusion, seront derrière le micro. Ce sera donc un spectacle entre la découverte et la performance. Le troisième artiste à l’affiche sera Mahefa Andrianirina.

Art et neurones. La deuxième journée sera très intellectuelle, il n’y aura pas de concerts mais surtout quatre conférences sur l’insdustrie malgache. Un intervenant du Libertalia Music Records évoquera le « développement de la carrière d’artiste à l’international » dès 9 h. Il est vrai que cette entité a réussi à imposer des artistes malgaches dans le circuit international. Pour ne parler que de The Dizzy Brains ou de Kristel. Le Djing sera également à l’honneur avec Cyemci et Scotty Raz, des rois du platine et grands animateurs des évènements festifs à travers le pays.

Toujours dans une approche plus contemporaine, cette série de conférence sera clôturée par Don Smokillah, rappeur et producteur à succès. Il évoquera le « marché de la musique urbaine à Madagascar ». La dernière journée sera consacrée à une table ronde avec les organisateurs des festivals les plus réputés du pays comme Madajazzcar, Elakelatrano, Mois de la photo… Il ne reste plus qu’à espérer que, toutes les disciplines seront représentées. Un reportage et un quizz se tiendront dans l’après- midi du 12 octobre pour clôturer ces trois jours.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Andry et Mialy Rajoelina à la JMJ 2018 : A la rencontre des jeunes partageant la même foi

Le jeune couple Rajoelina a assisté à la messe d’ouverture de la JMJ.

Le candidat numéro 13 poursuit sa campagne dans la partie septentrionale de la Grande île. La Commune rurale d’Anivorano, dans le District d’Antsiranana II, Ambatoriha, dans le District de Bealanana, ainsi que la Commune urbaine de Bealanana ont reçu le président fondateur de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) hier. Des communes enclavées dans la Province d’Antsiranana où les voies d’accès constituent un véritable écueil pour les populations locales. Le « Tanora malaGasy Vonona » l’a constaté de visu dans ces localités où le TGV a drainé une foule nombreuse à chaque étape de son périple.

Raz-de-marée Orange. Après avoir fait le plein à Antsiranana la veille, son passage a de nouveau entraîné un raz-de-marée Orange hier. La population d’Anivorano est composée en majorité de riziculteurs, notamment des cultivateurs du riz « Madame Rose ». Une variété connue et reconnue mondialement en termes de qualité, pourtant, cette commune fait face à un problème d’irrigation. Outre les routes en piteux état, la population souffre aussi du manque voire de l’inexistence d’infrastructures de base telles que les écoles et les hôpitaux. Sans oublier les difficultés d’accès à l’eau potable et à l’électricité, ainsi que les problèmes de chômage.

Barrage. Avant même la saison des pluies, la route reliant sept communes du circuit vers la montagne d’Ambre est devenue impraticable. Les paysans sont obligés de faire un détour par Ambilobe pour acheminer leurs récoltes. Les tracteurs et les charrettes sont les seuls moyens de locomotion. Dans son discours, Andry Rajoelina a déclaré qu’Anivorano figurera parmi les communes pilotes pour la mise en œuvre de l’IEM. La construction du barrage d’Anivorano débutera incessamment afin de permettre l’irrigation des 36 000 ha de rizières sises dans la commune. « L’objectif sera de faire en sorte que le riz Madame Rose puisse être exporté », a assuré le candidat numéro 13 qui s’est engagé à fournir des charrues aux agriculteurs locaux.

Jeunes. Dans la Commune rurale d’Ambatoria, District de Bealanana, Andry Rajoelina a annoncé la construction d’un barrage et la réhabilitation de la route de 32 km reliant Ambatoria – Bealanana, quasiment impraticable. Comme à Anivorano, pas d’eau potable ni d’électricité à Ambatoria. Pire, il n’existe aucun marché communal. 12 des 20 communes sises dans cette localité sont connues pour la culture de la vanille. Aussi, les habitants d’Ambatoria sollicitent-ils l’adéquation de la période de campagne avec les réalités. Le candidat numéro 13 a offert 20 sacs de ciment pour la réhabilitation du barrage de Mahevarano, ainsi que des matériels sportifs pour les jeunes.

Routes. Le TGV a aussi fait cap sur Bealanana où la députée, Volahaingo Marie Thérèse a fait savoir que ce district a toujours été délaissé par les régimes successifs. L’eau potable n’existe pas au niveau de ce district. Même topo en ce qui concerne les infrastructures de base. Dans son discours, Andry Rajoelina a annoncé la construction des routes situées à l’intérieur de la ville. Il envisage aussi d’installer une centrale solaire à Bealanana dès son élection à la tête du pays.

Le choix est fait en faveur du candidat n°13.

Approche. Le TGV a terminé sa deuxième journée de campagne à Mahajanga. Accompagné de son épouse, Mialy, il a assisté à la messe d’ouverture de la 9è Journée Mondiale de la Jeunesse (JMJ Mada 2018) qui se déroule jusqu’au 14 octobre prochain dans la cité des fleurs. Le candidat numéro 13 a saisi cet évènement pour aller à la rencontre des milliers de jeunes venus de tous les diocèses. La présence du jeune fondateur de l’IEM à la JMJ était une approche générationnelle et très catholique, c’est-à-dire entre jeunes partageant la même foi en Dieu mais aussi en l’avenir de Madagascar.

Davis R.

Midi Madagasikara0 partages

Démonstration de force des « favoris »

Il est peut être trop tôt pour essayer de deviner vers qui vont pencher les électeurs. La campagne électorale dure un mois, mais on voit comment  ceux qui sont étiquetés « favoris » marquent leur présence sur le terrain. C’est en stratèges que les membres de leur équipe ont établi les déplacements de leur candidat. Tout est fait pour montrer l’importance de l’affluence à chaque endroit. Ensuite, tout n’est plus qu’une question de savoir-faire en matière de communication.

Démonstration de force des « favoris »

Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina se sont préparés depuis longtemps à cette campagne électorale, et ils ont utilisé de gros moyens pour séduire les électeurs. Ils ont réservé de nombreux placards publicitaires dans les médias, ne laissant que la portion congrue aux autres. Tous les jours, les quotidiens rendent compte de leurs déplacements et les formules les plus élogieuses sont utilisées pour les mettre en valeur. On constate que certains de leurs concurrents ne veulent pas se laisser distancer et utilisent dans une moindre mesure les mêmes procédés. Pour le moment, les citoyens sont au stade de la découverte et ils regardent cela avec une certaine curiosité. Les titres ronflants vont paraître tous les jours. Les mots « succès populaire », « foule conquise » et « affluence exceptionnelle » seront toujours utilisés. Mais tous ces qualificatifs risquent de diluer les véritables messages des candidats. Ce sont des citoyens avertis auxquels ils s’adressent, et ces derniers risquent de se lasser de ce côté superficiel. On sait que ceux qui participent à l’élection présidentielle ne veulent plus utiliser les méthodes du passé. Ils veulent bannir les distributions de nourriture, de sommes d’argent et de tee-shirts. Pour le moment, aucune de ces mauvaises pratiques n’a été constatée, mais on ne peut jurer de rien. L’opinion, cependant, reste vigilante et c’est sur le fond et non sur la forme qu’elle fondera son jugement.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Toliara II : Anti-bavy mpivaro-kitay, noloaran’ny roa lahy tamin’ny zava-maranitra ny voamasony roa

Vavy antitra iray sahabo  ho 60 taona eo, mpivarotra kitay no noloarana roa lahy tamin’ny zava-maranitra ny voamasony roa, ny alahady teo, tany amin’ny tanàna kely antsoina hoe : Antseva Distrikan’i Toliara II. Noho ny ratra mafy nihatra tamin’ity anti-bavy manan-jafy ity, dia mbola manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaliben’i Toliara ny tenany hatramin’izao ; izay tsy misy voamaso roa intsony. Araka ny filazan’ny niharam-boina, nitantara ny zava-nihatra taminy omaly i Fatema. Avy naka kitay tany an’ala izy no nahita tovolahy iray ka nantsoiny mba hanampy azy hibata entana. Nanatona ilay nantsoina, saingy namoaka famaky ka namely an-dramatoabe  tao amin’ny hatony. Nony lavo nianjera tamin’ny tany nihosin-drà ity renim-pianakaviana ity, dia nipoitra koa ny naman’ilay mpanao ratsy faharoa, ka nisokitra tamin’ny zava-maranitra avy hatrany ny voamason’i Fatema roa, ary mbola nandidy ny tendany ihany koa. Niezaka niantso vonjy ny niharan-doza ka nitsoaka ireo olon-dratsy, ary mbola karohina fatratra atao hazalambo hatramin’izao. Manoloana ny tranga fakana maso niseho sy nahazo laka tato ho ato any amin’ny Faritra Atsimo Andrefana, dia mametra-panontaniana ny maro : « halatra taova ve sa habibiana tsotr’izao ? » ny tranga misy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Hetsika « Mandio » : « Kalach » roa indray saron’ny zandary

Tsy mijanona fotsiny amin’ny fanenjehana ireo olon-dratsy, na ilay tena manao na ilay mpibaiko eny ambony latabatra fotsiny no antom-pisian’ilay hetsika manokana ataon’ny zandary amin’izao, fa natao hiady mihitsy amin’ny tsy fandriampahalemana na amin’ny endriny inona na amin’ny endriny inona. Ao anatin’izay ohatra ny mahakasika ny fiparitahan’ny fitaovam-piadiana. Tamin’iny faran’ny herinandro iny ary dia fantatra, araka ny fampitam-baovao azo avy tamin’izy ireo, fa basy mahery vaika « kalach » roa no saron’izy ireo tany Amoron’i Mania sy tany amin’iny faritra Vakinankaratra iny.

Ny alatsinainy teo dia nahazo vaovao ireo zandary, fa misy olona mitazona basy mahery vaika ao Ambatomitsangana, ao amin’ny fokontany Manavotra, kaominina Amborompotsy. Nidina avy hatrany teny an-toerana ireo mpanao fisafoana ka efa tsy tratra intsony tao an-tranony ilay olona voatondro. Nisy avy hatrany kosa ny fisavana ny tranony, natao teo imason’ireo tompon’andraiki-panjakana teny an-toerana, ny solontenan’ny fokonolona ka niafara tamin’ny tamin’ny fahatrarana ity basy « kalach » ity tao ambanina gonim-bary maromaro. Mitohy moa araka izany ny fikarohana ity olon-dratsy ity.

Fa tany Betafo ihany koa, tao amin’ny fokontany Laondana, ao amin’ny kaomina Manapa, dia basy « kalach » iray no hita tao amina tranon’olona iray. Ny tompon-trano dia fantatra fa karohina fatratra amin’izao, noho ny firaisana tsikombakomba amin’ny jiolahy, efa ho roa volana lasa izao, tao Ambano. Efa tsy nisy olona nipetraka intsony moa tao amin’ity trano ity, raha ny vaovao voaray, saingy mbola io nahitana basy io ihany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Ambassade de Chine : Don de matériels pour la prévention et la lutte contre l’épidémie de peste

SEMme Yang Xiaorong a remis hier à l’Ambassade de Chine des matériels de nettoyage pour la CUA.

SEMme Yang Xiaorong a remis dans la matinée d’hier un don de matériels de nettoyage à la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), qui a été apprécié à sa juste valeur par le 1er adjoint au maire de la Capitale.

25 millions d’ariary. C’est la valeur du don de matériels de nettoyage remis hier à Nanisana par l’Ambassade de Chine à la CUA. Il s’agit de brouettes métalliques, de pelles, de pulvérisateurs, de râteaux, de gilets et de gants qui serviront aux actions de prévention et de lutte contre l’épidémie de peste, à travers des travaux d’assainissement dans les six arrondissements de la capitale.

Solidarité. « Dans les pires comme dans les meilleurs moments, la Chine reste toujours présente pour épauler ses amis et frères malagasy », a déclaré l’Ambassadeur SEMme Yang Xiaorong, réaffirmant ainsi la solidarité du peuple chinois à l’endroit du peuple malgache. Et de rappeler les dons effectués en 2017 par la Chine dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de peste qui avait sévi dans le pays. Presque à la même période de l’année, le Ve arrondissement, dans le ressort duquel se trouve d’ailleurs l’Ambassade de Chine, avait effectivement bénéficié d’un don d’une valeur de 10 millions d’ariary en pulvérisateurs, bottes, gants, brouettes, escabeaux, pelles, faucilles, hachettes… Don estimé à 23 millions d’ariary également pour les Ve et IIIe arrondissements sous forme de motopompes, pulvérisateurs, lunettes de protection, pelles, brouettes…

Continuité. A la même époque, la Chine avait aussi fait don de médicaments et matériels médicaux estimés à 210 000 USD. Sans oublier l’aide médicale d’urgence composée de tenues de protection pour le personnel soignant, de masques et de lits d’hôpitaux. En somme, c’est le cas de le dire, l’aide de la Chine à la prévention et à la lutte contre la peste à Madagascar en général, et à Tana en particulier, est placée sous le signe de la continuité. « La Chine attache beaucoup d’importance aux relations amicales avec Madagascar. En tant que partenaire de coopération globale de Madagascar, la Chine continuera d’accompagner et de soutenir le développement de Madagascar, et renforcera la coopération mutuellement bénéfique avec Madagascar », a souligné SEMme Yang Xiaorong. Un soutien continu pour que les dons effectués auparavant ne tombent pas à l’eau à l’approche de la saison des pluies.

R. O