Les actualités à Madagascar du Mardi 10 Septembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara33 partages

Ivato et Antananarivo : Les deux maires exclus de l’accueil du Pape

La remise de la clé de la ville d’Antananarivo au Pape François s’est déroulée dans un cadre inapproprié.

L’accueil d’un Chef d’Etat qui effectue une visite officielle dans un pays autre que le sien doit obéir aux normes protocolaires universellement reconnues. Ce qui n’a pas été le cas durant la visite du Pape François à Madagascar, alors que celui-ci a prêché le « Fihavanana » et l’union pendant son séjour. En effet, le maire de la Commune d’Ivato Penjy Randrianarisoa a brillé par son absence au cours des cérémonies organisées à l’aéroport lors de l’arrivée du Souverain Pontife. Le premier magistrat de la ville où l’aéroport international d’Ivato se trouve n’a pas été parmi les officiels qui ont accueilli le Chef d’Etat du Vatican au tarmac de l’aéroport et dans le salon d’honneur de la BANI. D’après ses collaborateurs, le maire de la commune d’Ivato n’a pas été invité. « Or, sous le mandat du président de la République Hery Rajaonarimampianina, il a été toujours invité à l’aéroport à chaque cérémonie officielle d’accueil des hautes personnalités étrangères. Et même pour les cérémonies officielles réservées au départ et au retour de l’extérieur de notre président de la République, le maire était toujours invité.», ont-ils fait remarquer. La présence du maire Penjy Randrianarisoa a été par contre signalée lors d’un podium organisé par la mairie d’Ivato en dehors de l’aéroport pour l’accueil du Pape.

Clé de la ville. L’autre grande absence qui ne s’est pas passée inaperçue par les observateurs avertis était celle de la maire d’Antananarivo-Renivohitra Lalao Ravalomanana. Alors qu’après l’aéroport, le séjour du Souverain Pontife s’est déroulé dans les limites de la circonscription de la Commune Urbaine d’Antananarivo. De l’aéroport à Ivandry (Nonciature apostolique) en passant par Soamandrakizay, la première magistrate de la ville d’Antananarivo n’a pas été parmi les autorités qui ont accueilli le Pape François. La maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo n’a trouvé l’occasion pour remettre au visiteur la clé de la ville qu’elle dirige que 24 heures après l’arrivée de celui-ci. Et pire, la remise de cette clé a pu se faire au moment et à un endroit inappropriés. En effet, il fallait pour Lalao Ravalomanana attendre 45 minutes en dehors de la Cathédrale d’Andohalo pour qu’elle puisse rencontrer en passant le Pape François. Visiblement, ce dernier a exprimé sa reconnaissance en recevant la clé de la ville d’Antananarivo. Il a ainsi offert une sorte de médaille à Lalao Ravalomanana dont la présence et celle de son conseiller spécial Marc Ravalomanana ont été remarquées et remarquables à Soamandrakizay lors de la grande messe de dimanche.

R. Eugène

Midi Madagasikara10 partages

Pape François : Fin de son périple dans l’Océan Indien

Hier, le Saint-Père a célébré une messe à l’esplanade du Monument de Marie-Reine de la Paix à l’Île Maurice, en présence d’environ 100 000 fidèles.

Mémorable. La visite de quatre jours du Pape François était tout simplement magique. Cette visite restera certainement gravée dans la mémoire des Malgaches, particulièrement des fidèles de l’Eglise Catholique Romaine. Après le succès total obtenu lors de la grande messe à Soamandrakizay où environ un million de fidèles venant des quatre coins de l’île était présent, et l’évènement émouvant chez le Père Pedro Opeka au centre Akamasoa, la Grande île faisait la Une des médias du monde entier. Certains observateurs classent même l’évènement malgache dans le classement des records des visites déjà effectuées par le Pape François en termes d’organisation et d’affluence humaine. Mis à part le vent et la poussière qui étaient les invités surprises ayant joué la trouble-fête à  Soamandrakizay, tout était impeccable, notamment en ce qui concerne les domaines du maintien de l’ordre et de la sécurité et la logistique. Joie, émotion, ferveur et effervescence humaine. Tous les éléments que l’on prend en compte pour qualifier le succès d’un évènement étaient au rendez-vous. Il convient d’expliquer cependant que cette visite du pape était le fruit d’une collaboration très positive entre l’Etat malgache, le Vatican et l’EKAR. Si l’Etat a pris en charge l’organisation en général concernant entre autres, l’accueil, la sécurité, l’édition, la communication et la construction du site de Soamandrakizay, l’Eglise Catholique pour sa part s’est occupée du reste. Pour ce qui est de la restauration qui fait l’objet d’une grogne chez les restaurateurs et les gargotiers, elle a été confiée à un prestataire.

Journée marathon à Maurice. En tout cas, le périple du Pape François dans la région Océan Indien se termine ce jour. Le Souverain Pontife va quitter l’aéroport international d’Ivato ce matin à 9h30 pour rentrer à Rome après 6 jours de déplacement à Mozambique, Madagascar et Maurice. Après son départ, le Cardinal Désiré Tsarahazana donnera un point de presse pour présenter le bilan de cette visite. Hier, le Saint-Père a passé une journée à l’île Maurice où 100.000 fidèles de l’Eglise Catholique ont assisté à une messe qui s’est tenue à l’esplanade du Monument de Marie-Reine de la Paix. Dans son homélie, le Pape a insisté sur l’importance de la place des jeunes au niveau de la Société mauricienne. Il a ensuite effectué une visite au sanctuaire du Père Jacques-Désiré Laval, un missionnaire français ayant évangélisé l’île Maurice au XIXè siècle et considéré comme une figure centrale de la foi des catholiques de l’île sœur. Le Saint-Père a aussi rencontré le président mauricien Varlen Vyapoory, le Premier ministre, la Société civile et les membres du Corps diplomatique résidant à Maurice. Après avoir passé une journée marathon à l’île Maurice, le Pape François était de retour à l’aéroport international d’Ivato hier soir à 20h.

Davis R

Midi Madagasikara3 partages

China Railway 18Th Bureau Group. Co Ltd : Le géant chinois du bâtiment et des Travaux publics prêt à mu...

« China Railway 18Th Bureau Group. Co Ltd » est devenue le « bras économique » de la coopération chinoise en Afrique

Elle est l’une des plus grandes entreprises mondiales du bâtiment et des travaux publics. La « China Railway 18Th Bureau Group., Ltd » (CRCC)  affiche un chiffre d’affaires annuel qui dépasse les 54 milliards de dollars a même été classée première mondiale par la revue américaine « Engineering News Records ».

Performance

Un véritable mastodonte aux multiples activités exercées aussi bien en Chine que dans le reste du monde. La CRCC est connue aussi bien par ses ventes de trains en Chine, en Egypte, au Canada, au Mexique que par les constructions de lignes de chemins de fer aux quatre coins de l’Asie et de l’Afrique ou encore les immenses chantiers en Arabie Saoudite ou dans les Emirats Arabes Unis. L’acronyme cache l’une des plus importantes entreprises chinoises et le numéro un mondial du secteur ferroviaire. Lors de la visite que nous avons pu effectuer courant mois d’août au siège de « China Railway 18e Bureau » à Tianjin son vice-président, Xue Dewen ne cache pas sa fierté quant à la performance de « China Railway 18Th Bureau Group., Ltd » qui compte actuellement plus de 260.000 employés. « On est l’entreprise la plus qualifiée en Chine » déclare Xue Dewen. Les nombreux trophées exposés dans la grande salle d’exposition du siège de CRCC démontrent d’ailleurs ce succès historique de CRCC que les autorités chinoises se sont succédé n’ont jamais cessé de louer. Depuis Zhou Enlai jusqu’à Xi Jinping CRCC a toujours été et continue d’être le symbole de la réussite économique chinoise.

Puissance planétaire

Fondée en 1948, CRCC a connu une ascension fulgurante en Chine et partout dans le monde. En 2003, sa fusion avec un autre géant des TP, la China Civil Engineering Construction augmente davantage sa puissance planétaire concoctée depuis la maison mère qui se trouve à Shanghai et Hong Kong. Une puissance qu’elle tire notamment de sa participation dans la construction du réseau ferroviaire de l’Empire du milieu qui compte des dizaines de milliers de kilomètres. Et si la Chine est devenue l’un des plus grands contributeurs du développement de l’Afrique, grâce au concept Chine-Afrique, Mais CRCC profite aussi des succès de la Chine-Afrique, c’est que CRCC y a grandement participe. C’est en effet l’entreprise chinoise qui remporte le plus de contrats sur le continent africain dont la Chine est depuis 2009 le premier partenaire commercial. Avec les contrats qui se chiffrent en milliards de dollars conclus avec de nombreux pays africains la CRCC est devenue une sorte de « bras économique » de la coopération chinoise en Afrique. De gros marchés internationaux décrochés par CRCC se trouvent d’ailleurs en Algérie, au Nigeria, en Libye, en Angola et en Arabie Saoudite. Et à Madagascar bien évidemment. Dans ces pays « China Railway Construction Corporation » déploie avec ses techniciens une technologie très développée et utilise des matériaux de grande qualité. Tout en respectant les normes réglementaires et environnementales en vigueur dans ces pays. « Nous avons créé une méthodologie très moderne dans le domaine des grands travaux publics et grâce à notre certification environnementale nous réalisons les travaux en tout respect de l’environnement » selon toujours Xue Dewen devenu aussi un amoureux de Madagascar.

Chantiers

En mission à plusieurs reprises à Madagascar, Xue Dewen n’est pas resté insensible à la beauté et au potentiel de développement de la Grande Ile. « La CRCC est disposée à apporter ses compétences pour contribuer au développement des infrastructures à Madagascar » souligne-t-il. Une détermination à œuvrer pour la relance économique de Madagascar que CRCC démontre déjà dans les chantiers qu’elle réalise actuellement avec succès. On peut citer, entre autres les 15 projets routiers sur la RN1 (Maintirano-Morafenobe), la RN8 (Maintirano-Antsalova), la RN34 (Miandrivazo-Malaimbandy), la RN9 (Toliara-Analamisampy)et le pont de Befandriana. Dans la capitale CRCC intervient actuellement dans la réhabilitation de la RN1 depuis Anosy jusqu’à Ampitatafika, et une autre portion allant d’Ampasika jusqu’à Itaosy, Cité des Assureurs. Dans les sites d’intervention CRCC pratique sa responsabilité sociétale d’entreprise à travers des actions sociales comme la construction d’écoles et autres infrastructures sociales dont des marchés communaux. Mais China Railway n’entend pas arrêter en si bon chemin à Madagascar. « Nous sommes prêts à multiplier nos chantiers à Madagascar, surtout en chemin où les autorités malgaches affichent leur volonté de construire le maximum d’infrastructures pour le développement » conclut Xue Dewen.

Edmond.
Midi Madagasikara2 partages

Départ du Pape François : Dernière occasion pour un dernier échange

Le périple du Pape François à Madagascar prend fin aujourd’hui. Après s’être rendu à l’île Maurice, le souverain Pontife sera de passage une dernière fois à Antananarivo avant de s’envoler vers Rome. Pour ceux qui veulent lui souhaiter un bon voyage ou qui désirent le voir une dernière fois, il suivra l’itinéraire suivant aujourd’hui : départ à Ivandry à 07h30, Alarobia, Tsarasaotra pour prendre son avion à l’aéroport d’Ivato.

Les catholiques ainsi que tous les Malgaches peuvent l’attendre sur ces routes pour dire au revoir une dernière fois au Pape, avec un petit geste de la main. Et pour ceux qui comptent s’y rendre en voiture, ils sont priés de bien se garer en dehors de la route pour ne pas gêner le passage du cortège. Le voyage du Pape dans l’Océan Indien se terminera donc à Antananarivo, une rencontre magique qui restera à tout jamais gravée dans la mémoire et le cœur de nombreuses personnes.

Anja RANDRIAMAHEFA 

Midi Madagasikara2 partages

Création d’une Fondation : Andry Rajoelina demande l’avis de la HCC

Le locataire d’Iavoloha attend le feu vert d’Ambohidahy.

Le président de la République a saisi la HCC qui pourrait se prononcer aujourd’hui même.

« La HCC peut être consultée par tout chef d’Institution et tout organe des Collectivités Territoriales Décentralisées, pour donner son avis sur la constitutionnalité de tout projet d’acte ou sur l’interprétation d’une disposition de la présente Constitution ». Conformément à ces dispositions de l’article 119 de la loi fondamentale, le locataire d’Iavoloha a saisi la HCC aux fins de demander l’avis de la haute juridiction sur la conformité de la création d’une Fondation par le président de la République avec l’article 49 de la Constitution. D’après les dispositions dudit article, « les fonctions du Président de la République sont incompatibles avec toute fonction publique élective, toute autre activité professionnelle, toute activité au sein d’un parti politique et de l’exercice de responsabilité au sein d’une institution religieuse ».

Intérêt général. Il est fort probable que le juge constitutionnel donne son feu vert au président de la République pour créer ladite Fondation qui est par définition, une personne morale à but non lucratif visant à accomplir une œuvre d’intérêt général. En effet, la Fondation dont il s’agit, est sans doute en rapport avec l’IEM qui n’est ni un parti politique ni une institution religieuse. Encore moins une activité professionnelle. Une fondation est aussi différente d’une association.

Engagement personnel. La Fondation n’est pas non plus une fonction publique élective dans la mesure où c’est une personne morale de droit privé. La Fondation du président Andry Rajoelina ne fonctionnera d’ailleurs pas avec des deniers publics mais grâce à l’engagement financier et personnel de son créateur dans un objectif d’utilité publique qui s’inscrit sans doute dans l’esprit de ses « velirano ». La HCC ne tardera pas à émettre, peut-être au cours de son audience privée de ce jour, son avis sur la demande du président de la République qui est arrivée le vendredi 06 septembre 2019 à Ambohidahy. C’est du reste l’unique dossier en instance au greffe de la HCC.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

Havila School – BHMS Suisse : Coopération pour un partenariat académique

La signature de coopération a été effectuée au Pietra Hôtel Analakely hier.

Ouverture. C’est ce qui résume le mieux la signature du mémorandum de coopération entre Havila School (un institut de formation supérieur et professionnel) et le Business and Hôtel Management School (BHMS) Suisse à Analakely hier. Un moment à marquer d’une pierre blanche pour les deux parties dont l’objectif principal consiste à permettre des échanges de savoir-faire et d’expériences. Ainsi, le partenariat concerne cinq volets de formation, à savoir : l’art culinaire, l’art de la table et du service, l’évènementiel, le Tourisme et l’Hôtellerie. Pour ce faire, des étudiants d’Havila School auront la possibilité de continuer leurs études à Lucerne (Suisse) à partir de la troisième année de leurs formations. Un alignement des programmes de formation de l’institut malgache de façon à correspondre à ceux de la Suisse sera effectué  afin d’harmoniser et de faciliter les échanges. Une façon également pour les deux parties de renforcer les capacités des étudiants malgaches en matière de nouvelles technologies liées aux domaines du tourisme et  de l’hôtellerie. Il conviendrait également de noter que le partenariat consiste également à des formations en alternance. Ce qui devrait permettre aux étudiants d’être opérationnels une fois leur cursus académique terminé. Mais surtout pour permettre une adéquation formation-emploi. Cette dernière étant encore une problématique dans le domaine de la formation à Madagascar.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Natation – Championnats d’Afrique Juniors : Tendry et Arotiana au rendez-vous !

La préparation de la relève fait partie des objectifs de la Fédération Malgache de Natation présidée par le Général Gabriel Ramanantsoa. Lentement mais sûrement, la FMN met sur orbite ses meilleurs espoirs dans l’unique but à des lendemains qui chantent.

C’est parti pour un nouveau challenge pour la Fédération Malgache de Natation qui va envoyer à ses propres frais aux championnats d’Afrique des moins de 16 ans, à Tunis, deux de ses meilleurs espoirs.

Riverside. Il s’agit de la Majungaise Arotiana Rakotobe qui a affolé les chronos dès ses débuts et qui est tout aussi à l’aise en brasse qu’en nage libre et même au papillon. Elle va d’ailleurs s’aligner aux 50 et 100m brasse ainsi qu’aux 50 et 100m nage libre tout comme au 50m papillon.

L’autre représentante n’est autre que Tendrinavalona Idealy qui est tout simplement l’actuel numéro 1 malgache. C’est dire le palier franchi par celle qui a participé à l’inauguration de la piscine Riverside à Betafo alors qu’elle ne faisait que débuter et suivre les traces de sa grande sœur.

Et si la piscine n’existe plus, étant détruite par le cyclone Ava, Tendry ne s’est pas arrêtée là en poursuivant sa carrière avec les moyens du bord, c’est-à-dire en cassant la tirelire pour être à Tana sauf pendant l’hiver ou en allant à Toamasina et Mahajanga.

Equipements modernes. Si cela ne dépendait que d’elle, elle aurait voulu rester à Betafo où la piscine alimentée par les eaux thermales est utilisable à longueur d’année mais cela dépend de l’implication du ministère de la Jeunesse et des Sports pour un partenariat win-win car ce bassin de 25m idéalement bien placé pourrait servir les intérêts de la natation et des nageurs du Vakinankaratra dans son ensemble.

En attendant, la fédération multiplie les actions pour développer davantage cette discipline. Aux dernières nouvelles en effet, elle venait de recevoir des équipements modernes dont un tableau électronique et des ordinateurs pourvus de logiciel pour l’organisation des compétitions.

Un plus qui vient à point nommé pour conforter davantage le Général Gabriel Ramanantsoa dans son poste. Candidat à sa propre succession, il  fait figure de favori logique lors de l’assemblée générale élective du 5 octobre à Tana.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

67Ha : Mpanendaka anaty taxibe voasambotra

Lehilahy iray voasambotry ny pôlisy avy etsy amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahafito ity tetsy amin’ny toby fiantsonana akaikinina fivarotana solika iray etsy 67ha, ny faran’ny herinandro teo. Raha ny fanazavàna azo dia avy nangaraom-paosin’olona tao anatina taxibe mampitohy an’i 67ha sy Ivato ranamana no nisy nahatsikaritra ka nifanenjehan’ny olona sy ny pôlisy niasa teo amin’ny manodidina. « Rehefa natao ny fanadihadiana dia vola 20.000 ariary no hita tao am-paosiny izay vao azony tamin’ny harom-paosy nataony tao anaty taxi-be ». Fantatra moa fa efa  gadra lava ity tontakely ity ary efa intelo nigadra noho izay asa ratsy izay kanefa dia mbola tsy fay ihany.

Tsy vitsy tokoa ny mitaraina amin’ny afitsok’ireo mpanendaka anaty taxibe. Matetika izy

ireny dia tsy fantatr’endrika ety ivelany. Toy ireny mpandeha rehetra ireny mantsy ireo, miara-miandry taxibe, miara-misisika ary ny sasany ary tena manao akanjo mihaja mihitsy. Rehefa ao anaty fiara anefa izay vao manao ny ataony. Mazàna dia saika efa fantampatatr’ireo resevera sy mpamily ireny olon-dratsy ireny saingy tsy sahy miteny sy milaza amin’ireo mpandeha izy ireo raha tsy mahavita ny asa ratsiny ireo mpanendaka. Ny antony : na izy ireo matahotra fatratra satria  tsy menatry ny manindrona antsy sy mamono ireo olon-dratsy na tsotra ihany, isan’ny namany sy mpiray tendro amin’ireo tontakely ihany koa izy ireo.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Travailleurs migrants : “L’Etat peine à protéger leur droit” selon José Randrianasolo

Des travailleuses malgaches rapatriées de Koweït.

Les discussions et négociations autour de la migration du travail seraient actuellement en cours entre le gouvernement malgache et les pays destinataires des travailleurs malgaches. L’attente se fait longue compte tenu de la portée de la thématique et du contexte international qui prévaut actuellement.

“La bonne gouvernance des migrations de main d’œuvre constitue un outil important pour tirer profit des avantages des migrations de main d’œuvre aussi bien pour le pays d’origine que pour les pays de destination”. Propos avancés hier lors de l’ouverture de l’atelier de formation sur la protection des droits des travailleurs migrants dans les îles de l’Océan Indien à Antaninarenina hier. Propos qui suggèrent le côté positif de la migration du travail contrairement à ce qui existe actuellement dans le monde, plus particulièrement pour les travailleurs migrants de Madagascar. Non respect des droits, abus, exploitation et vulnérabilité ou encore maltraitance voire le décès résument les réalités des travailleurs migrants malgaches dans les pays étrangers. Ce que confirme José Randrianasolo, Coordonateur de la Commission Syndicale des travailleurs de l’Océan Indien “beaucoup de travailleurs migrants malgaches ne jouissent pas de leurs droits. Il y a une différence de traitement entre les travailleurs dans la majeure partie des cas et les Malgaches sont souvent lésés par rapport aux autres”. José Randrianasolo toutefois de noter “les travailleurs malgaches manquent souvent de savoir-faire c’est pourquoi ils sont sous -estimés et ne peuvent pas jouir de leur plein droit”. Notre interlocuteur de soulever également que “compte tenu des situations qui prévalent actuellement, la protection des droits des travailleurs migrants malgaches devraient être la priorité de l’Etat malgache”.

Partages. L’atelier de quatre jours co-organisé par l’organisation internationale du travail (OIT) et la Commission Syndicale des Travailleurs de l’Océan Indien (CSTOI) sur la protection des droits des travailleurs migrants dans les îles de l’Océan Indien consiste en des séances de partages d’informations sur les réalités des travailleurs migrants dans l’Océan Indien. Un évènement qui “entend mettre en place un plan d’action concret sur comment améliorer les conditions des travailleurs migrants”. Mais également qui ambitionne “de développer la fraternité syndicale dans les îles en question”. Un évènement qui sera également l’opportunité pour les participants de “réfléchir sur les limites du modèle de syndicalisme traditionnel des services syndicaux et de penser aux nouveaux défis par un monde en évolution et en transformation”. En dehors des réalités actuelles, il conviendrait de noter que les travailleurs migrants participent au développement des économies aussi bien des pays d’accueil que celles des pays d’origine. La thématique de la migration du travail, surtout des droits des travailleurs migrants sont aujourd’hui un sujet d’actualité mondiale. Apporter une attention particulière sur les thématiques serait une étape importante permettant d’éviter les vagues de violences envers les travailleurs migrants qui secouent actuellement le monde.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Soamandrakizay : Hanao fitoriana faobe ny mpivarotra sakafo

Anio izy ireo olona an-jatony no hitantara amin’ny mpanao gazety momba ny fatiantoka rano iray izay nianjady tamin’izy ireo. Ny tsy fahamatoran’ny mpikarakara, ny mpampanofa ny toerana izay nanasiana ny fivarotan-tsakafo no hotorian’ireo olona marobe, maherin’ny roanjato raha ny tombatombana. Manodidina ny dimy hetsy sy iray tapitrisa olona ny nanomanan’ireo mpivarotra sakafo. Tsy vitan’izany aza fa mihinana in-telo isan’andro ireo ary ampitomboina enina (roa andro) izany io isa io, raha kely indrindra, raha araka ny tomban’ny mpanao sakafo sy ny nampanantenain’ny mpampanofa toerana azy ireo. Tao anatin’ny fifanarahana, raha araka ny filazan’ny olona izay hitory, dia napetraka tsara fa tsy afaka ny mivezivezy mivoaka ny toerana intsony raha vao tafiditra ao ny mpivarotra sakafo. Dikan’izay, entina avokoa ny akora rehetra (sakafo) sy ny fitaovana entina hikarakarana an’izany. Vita soa aman-tsara ny fipetrahana teny Soamandrakizay ny alin’ny zoma. Ny asabotsy maraina dia efa nanomboka ny olana rehefa tsy nisy herinaratra teny an-toerana. « Tamin’ny misasakalina vao tonga ny herinaratra ary raha mandeha 15 minitra dia maty indray mandritry ny 20 minitra manaraka » raha ny fitarainan’ireo mpivarotra sakafo ihany. Vokatr’izay dia simba ny ampahany betsaka amin’ny entana hamidy. Ny hena nasiso ary ny gilasy sy ny esquimau dia nitsonika tanteraka. Tsy vitan’izay fa izay sakafo kely mba vita dia mbola tototry ny vovoka indray. Nitorajofo tokoa mantsy izany tamin’ny faritra sasany teo an-toerana. Ny teny akaikin’ny toerana nisy ny sorona masina ihany no tsy nisy vovoka be satria nanaparitahana akora mifehy izany. Ny teny amin’ny faritra sasany kosa zara raha nisy kamiao « citerne » kely roa mba nanaparitaka rano, kanefa ny toerana midadasika be amin’ny hekitara maro, hoy hatrany ny fitarainana. Rehefa nanontaniana nanomboka teo ny mpampanofa ny toerana dia nanomboka maty ny laharana findainy ary tsy hita mihitsy izay nalehany, hoy ireo olona. Toeram-pivarotana miisa 273 no niandraikitra ny sakafo teny Soamandrakizay ary 600.000 ariary ka hatramin’ny 700.000 ariary ny hofany. Misy ny very vola hatrany amin’ny 20 tapitrisa ariary mahery tamin’ity raharaha ity. « Vata fampangatsiahana tsy latsaky ny dimy no nampiasaina ary omby telo no novonoina. Simba ny fitaovana noho ny herinaratra tsy tomombana ary potika ny sakafo sy ny akora rehetra » raha ny fanazavan’ny iray amin’ireo mpitory indray, maneho ny alahelony. Hifampitaona ireo olona anio ary hitory ny mpampanofa ny toerana izy ireo.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Bilan de la Visite du Pape : Un mort et seize hospitalisations selon l’EMMO-Nat

Hier, les hauts responsables des Forces de l’ordre regroupés au sein de l’Etat-Major-Mixte Opérationnel au niveau National (EMMO-Nat) ont dressé le bilan provisoire du passage du Pape François à Antananarivo. Provisoire car cette évaluation couvre les trois premiers jours du séjour du souverain pontife, soit depuis le vendredi 06 septembre jour de son arrivée à Ivato jusqu’au dimanche 08 septembre. Dirigés par le Commandant de la Gendarmerie nationale (COMGN), le général de Division Njatoarison Andrianjanaka, ils ont manifesté hier leur autosatisfaction sur la réussite des interventions des forces de l’ordre durant cette période. Ayant pris la parole en premier lieu, le COMGN a indiqué qu’en matière de sécurité, tout s’est déroulé comme il était prévu durant les deux premiers jours. D’après lui, aucun incident majeur ne s’est produit ni sur tous les itinéraires parcourus par le Pape ni pendant toutes les rencontres auxquelles ce dernier a assisté. La forte affluence de la foule venue accueillir ce Chef de l’Eglise catholique romaine à la sortie de l’Aéroport d’Ivato et à la Nonciature à Ivandry, le vendredi 06 septembre, n’a pas posé de problème parce que tout le monde a bien suivi les dispositifs mises en place. La veillée de prière dédiée à la jeunesse tenue la nuit du samedi ainsi que la grande messe qui a été dirigée par le Pape le dimanche à Soamandrakizay se sont déroulées à merveille. Durant ces événements, il affirme que les Forces de l’ordre n’ont pas ménagé leurs efforts pour sécuriser les pèlerins présents sur les lieux ainsi que leurs biens. A la fin de la messe, les forces de l’ordre ont minutieusement encadré l’évacuation de ce site qui a duré jusqu’à 16 heures 30. Des éléments sont encore restés sur place durant la nuit pour assister les personnes qui se sont chargées de l’enlèvement des matériels utilisés pour cette grande cérémonie. En effet, les hauts responsables de l’EMMO-Nat ont tenu à remercier les pèlerins, les habitants d’Antananarivo, ainsi que tous ceux qui ont contribué de près et de loin à l’organisation et à la réussite de cet événement qualifié d’unique et exceptionnel dans l’histoire du pays.

Un mort et 16 hospitalisations. Si tel est le bilan sur la sécurité, le Général Njatoarison Andrianjanaka a reconnu l’existence de quelques problèmes rencontrés par les organisateurs à Soamandrakizay. D’après lui, une soixantaine de personnes ont eu de problème de santé (problème respiratoire, fièvre, rhume, etc. ) la nuit du samedi et durant la messe du dimanche. Ces malaises s’expliqueraient par le froid glacial et les poussières qui ont pris de l’ampleur sur le site. Pris en charge par la Croix-Rouge malgache, 16 d’entre elles ont dû être envoyées à l’hôpital. Une femme d’environ 60 ans a succombé après avoir fait une crise de respiration. La victime aurait déjà souffert d’une grave maladie respiratoire chronique, explique le COMGEN. Parlant toujours des incidents mais cela lors du déplacement des pèlerins pour rejoindre la capitale, le Général a mentionné l’existence des cinq blessés dans un accident d’un véhicule transportant la délégation du diocèse d’Antsiranana à Ambanja.

T.M.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : affaiblissement des vents d’alizé pour quelques jours.

Selon les informations recueillies auprès de la Direction Générale de la Météorologie, l’intensification des vents de l’Est ont induit au mauvais temps dernièrement. Lors de la messe de Dimanche dernier, à Soamandrakizay, les pèlerins ont été témoins des tempêtes de poussières provoquant de la maladie pour certains. Pour les trois jours suivants, le soleil sera au rendez-vous dans la région Analamanga.
La température maximale avoisinera les 23°C. Pendant ce temps, les vents d’Est se retireront vers les régions sud-est de Madagascar, y générant ainsi des averses nuageuses. Toutefois, en ce mois d’intersaison, le froid et la chaleur se succèderont. Selon l’ingénieur chargé de la prévision du temps, l’été prendra place environ en mois d’Octobre.
Madagate0 partages

Madagascar, le combat contre la lèpre sur KTOTV

Alors que le Congrès international contre la lèpre se tient actuellement à Manille, KTO vous propose un focus sur un centre qui accueille quotidiennement des malades. La rédaction a choisi de partir à Madagascar, un des 5 pays au monde les plus touchés par cette maladie pour vous faire rencontrer ceux qui accompagnent, au jour le jour, les malades de la lèpre.

À Fianarantsoa, le centre Marana accueille chaque jour des personnes malades de la lèpre. Une maladie qui isole car les malades sont rejetés par leurs familles et leurs villages, et vivent souvent reclus. Aussi, des centres comme celui de Marana deviennent pour eux des refuges. Sœur Sabine y vit au quotidien avec les patients, elle leur apporte les soins nécessaires et les accompagne pour les aider dans leur retour à la vie sociale.

Un reportage en partenariat avec la Fondation Raoul Follereau.

Rediffusions: vendredi 13/09 à 9h25, samedi 14/09 à 16h55, dimanche 15/09 à 17h55, lundi 16/09 à 10h15, lundi 16/09 à 23h30, mardi 17/09 à 14h50, mercredi 18/09 à 17h25.

KTO est la chaîne catholique francophone, elle offre des éclairages sur des sujets de réflexion ou de débats et accompagne la vie de prière des téléspectateurs. KTO propose plus de 250 heures de documentaires religieux et plus de 900 heures de direct, notamment lors d’événements exceptionnels comme les voyages du pape. Près de 25.000 vidéos sont en accès gratuit sur le site KTOTV.com. Elle est disponible gratuitement via les réseaux câbles/ADSL, sur le satellite et sur KTOTV.com

KTOTV Service communication

Morgane-Hélène Le Goff

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Madagate0 partages

MADAGASIKARA. FIVONDRONAMBEN'NY EVEKA: TARATASY FISAORANA

Ity taratasy manaraka ity dia novakian'i Monsenera Kardinaly Tsarahazana Désiré tao Ivato, teo anatrehan'ny Papa François sy ny Filoham-pirenena mivady ary ny mpikambana ao amin'ny Fiombonamben'ny Eveka eto Madagasikara.

Madagate0 partages

Pape François-UNICEF Madagascar. Un Guide de plaidoyer pour les jeunes

Plus de 100.000 jeunes de tout Madagascar se sont rassemblés le samedi 07 Septembre 2019 après-midi à Soamandrakizay, dans la ville d'Antananarivo, la Capitale, où le pape François a transmis un message spécialement destiné aux jeunes.

L'UNICEF Madagascar a bénéficié d'une intervention pour parler du guide de sensibilisation des jeunes. Il s'agit d'un guide produit par des jeunes Africains de l'UNICEF ESARO (East and Southern Africa Regional Office), afin de renforcer leurs capacités. Ce Guide vise à doter les jeunes des compétences nécessaires pour apporter des changements positifs dans leur vie et celle de leur communauté. Il a été créé à travers les ateliers tenus avec les jeunes du Kenya, de l’Ouganda, du Mozambique et de la Côte d'Ivoire, ainsi qu'avec la contribution, via Internet, de centaines d'autres, issus de dizaines de pays d'Afrique subsaharienne. Le Guide de plaidoyer pour la jeunesse cherche à soutenir les efforts effectués, en vue de résoudre des problèmes allant du chômage à la sécurité des enfants, en passant par la qualité de l'éducation et les questions d’urgences climatiques.

Mirado, à droite sur la photo prise à Soamandrakizay

Pour pouvoir cibler davantage de jeunes, l'UNICEF Madagascar a collaboré avec Mirado Ravohitrarivo, un chanteur auteur-compositeur local. Il s'agissait de discuter des problèmes auxquels les jeunes Malagasy sont confrontés et chercher la manière dont le guide de plaidoyer pourrait les aider à les surmonter et à les résoudre. Notons que Mirado est un artiste connu et apprécié par les jeunes.

Le guide aidera également les jeunes qui se lancent dans des missions d’enquête, à mieux comprendre leurs problèmes, à élaborer un plan de plaidoyer, puis à s’engager de manière significative dans la politique. Il comprend également des sections sur l’importance de la mise en réseau avec des personnes partageant les mêmes idées et sur le meilleur moyen de rechercher des sujets d’intérêt.

Selon Mirado Ravohitrarivo,  « la voix de la jeunesse doit être entendue. Nous sommes la grande richesse du pays! L'investissement le plus sûr de la Nation! L'UNICEF a créé "Le Guide pour le plaidoyer des jeunes" pour nous inspirer. Je suis honoré qu'on m'ait donné la parole lors de l'événement pour accueillir le Pape à Soamandrakizay ».

Recueillis par Andry Rakotonirainy

CLIQUEZ ICI POUR LE GUIDE DE 60 PAGES AU FORMAT PDF

Points forts du Guide pour le plaidoyer des jeunes (Youth Advocacy Guide)

Le but du Guide pour le plaidoyer des jeunes est d’aider les jeunes à résoudre les problèmes qu’ils rencontrent dans leurs communautés. Il a été co-créé avec de jeunes citoyens africains dans le but de renforcer leurs compétences afin qu’ils puissent apporter des changements positifs dans leur vie et leurs communautés. Ce guide représente les opinions personnelles des auteurs et non pas nécessairement la position du Fonds des Nations Unies pour l’enfance.

Voici quelques vérités que vous savez déjà : notre continent, tout comme le monde entier, fait face à de grands défis. Bien que nous ne soyons pas responsables de ces problèmes, il nous revient de les résoudre. Beaucoup d’entre nous expérimentent ces défis au quotidien. La pauvreté n’est pas juste quelque chose que nous lisons, l’éducation n’est pas garantie, et le changement climatique est une réalité qui assèche déjà nos robinets.

Voici peut-être quelque chose que vous ne savez pas : le nombre de jeunes est en pleine croissance en Afrique. Avec une population estimée à 580 millions d’individus, les jeunes représentent 47% de la population totale du continent, soit quatre fois plus qu’en Europe. D’ici 2055, le nombre des jeunes en Afrique devrait atteindre un milliard d’individus.

Ces énormes permutations au niveau de la population africaine offrent à la fois de grandes opportunités et des défis. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a une urgence en termes d’investissement pour la jeunesse. Si des politiques axées sur les enfants et les jeunes sont mises en place aujourd’hui, il y aura une réduction de la pauvreté et des inégalités, tout comme la possibilité d’une croissance économique durable. Dans le cas contraire, le chômage va empirer, les ressources seront encore plus rares, et l’instabilité pourrait devenir la norme.

Cependant, le scénario d’un avenir meilleur est possible avec votre assistance. Ce Guide pour le plaidoyer des jeunes nous aide à explorer les différents processus d’un plaidoyer pour le changement. Considérez ce guide comme un allié qui nous aidera à laisser notre marque dans le monde. Ce guide souhaite vous conduire au travers du processus de plaidoyer, combinant des méthodes claires aux anecdotes stimulantes des autres jeunes qui luttent pour apporter des changements dans leurs communautés. Lorsque nous lisons ces anecdotes de difficultés et de succès, allant de la prévention du mariage des enfants à l’inspiration d’un activisme environnemental, nous nous rappelons que nous ne sommes pas seuls. Bien au contraire, nous faisons partie d’une communauté grandissante de jeunes qui changent le monde graduellement et systématiquement.

L’organisation partenaire de l’UNICEF pour ce projet est l’Institut Sud-Africain des Affaires Internationales, programmes jeunes (Youth@SAIIA).

Ino Vaovao0 partages

FISAMBORANA MPANENDAKA ETO AN-DRENIVOHITRA : Lehilahy efa intelo nigadra sarona teny 67ha

Ireo  toerana mafana toy ny  eny  67ha, Andavamamba, Andravoahangy, Ambodin’Isotry  ireo  no tena  matetika ahatrarana izany raha ny tatitra voaray  matetika  eo  anivon’ny  Polisim-pirenena. Ankoatra izay ireo trangana harom-paosy sy  sinto-mahery  any anaty fiara sy  eny  amin’ny  tobim-piantsonan’ny  taksibe. 

Araka ny  loharanom-baovao voaray  omaly  dia lehilahy  iray  manodidina ny  35 taona, efa nifonja intelo no voasambotry ny Polisim-pirenena avy ao amin’ny CSP7, teny amin’ny fiantsonana Jovena 67ha, ny zoma 06 septambra 2019 rehefa avy nanendaka tao anaty taksibe Ivato. Tamin’ny 08 ora maraina no niditra tamin’ilay taksibe teo 67ha avaratra ity lehilahy ity. Nony tonga teo amin’ny fiantsonana Jovena 67ha anefa dia nidina ny fiara izy. 

Olona niray taksibe aminy ihany anefa no nahita ny harom-paosy nataony tao anaty fiara, ka niara-nidina taminy no sady niantso polisy niasa teo amin’ny manodidina ka avy hatrany dia nanakana ilay tovolahy ary nitondra azy tany amin’ny paositry ny Polisy mba  hatao famotorana. Rehefa natao ny fanadihadiana dia vola 20.000 Ariary no hita tao am-paosiny izay vao azony tamin’ny harom-paosy nataony tao anaty taksibe.

Tamin’ny fanadihadiana dia fantatra fa efa intelo nigadra noho ny fanendahana miharo herisetra ity lehilahy ity talohan’izao nahatrarana azy izao indray.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

SSM : “Tokony hampifanarahana ny karaman’ny tsy miankina sy ny an’ny fanjakana”

Ny sehatra tsy miankina ihany anefa no tena voakasik’io. Manoloana izany dia nilaza ny firaisan-kinan’ny sendika eto Madagasikara (SSM) fa raha toa ka nampiakarina ny an’ny tsy miankina dia tokony hojerena manokana ihany koa ny an’ny mpiasam-panjakana mikarama ambany dia ambany. 

Voakasik’io, hoy izy ireo, ny an’ny mpampianatra sy ny an’ireo mpiasam-panjakana hafa. Nanazava ny sekretera jeneralin’ny SSM fa raha nampiakarina ny karaman’ny tany amin’ny sehatra tsy miankina dia tokony hampitoviana an’izay ihany koa ny eo anivon’ny asam-panjakana. Mitovy ihany ny filan’ny mpiasam-panjakana sy ny filan’ny mpiasa tsy miankina, hoy izy, ka tokony hampifandanjana sy ampitovitoviana ny karama. Raha miakatra ny tsy miankina dia tokony hanaraka izay ihany koa ny an’ny fanjakana.

“Efa iaraha-mahalala ny fahasarotan’ny fiainana amin’izao fotoana izao. Ireo mpiasa mikarama ambany dia ambany dia mahatsapa fa na ny saran-dalana ivezivezena aza tsy ampy akory raha iny 200 000 ariary iny no raisina isam-bolana amin’izao vaninandro izao”, hoy koa ny fanazavany. Eo amin’izay sehatry ny asam-panjakana izay hatrany dia nambarany ihany koa fa tara ny fikarakarana ny antontan-taratasy sasany satria maro be ireo mpiasam-panjakana mitana andraikitra ambony no tsy mahafehy akory ny asa ampiandraiketina azy ireny. 

Nasiany teny ihany koa ny mahakasika ny fisotroandrononon’ny mpiasam-panjakana. Misy tsy mifanaraka amin’ny didy aman-dalàna misy, hoy izy, ny sasany amin’ny fitantanana ny fisotroandrononon’ny mpiasam-panjakana ka tokony hojerena akaiky.

N.A

Ino Vaovao0 partages

BEKOBAY MAHAJANGA : Mbola karohina ilay lehilahy noahiahiana ho namono ny vadiny

Ny solonifiny sy ny lambany efa rovidrovitra, ny kapany sy ny harona fivarotany felika sisa nahafantarana fa izy ilay poti-taolana sisa nisy nahita. Taolan-tratra kely sy valanorano ambany misy ny solonify sisa hitan’ny fokonolona miaraka amin’ny sandriny. Ny lohany sy ny taolana hafa kosa dia tsy nisy hita intsony.  Mpivarotra felika mipetraka ao amin’ny fokontany Matsiadava kaominina Bekobay i Kidany, ka namonjy tsena alakamisy tao Bekobay. 

Efa nisy ny tsy fifanarahana teo amin’izy mivady io andro io. Ny zoma dia mbola nandeha nandriorio ny felika sisa tsy lafony izy ary handeha ho any Tsilakanina. Iny no nahitana azy farany. Ny vadiny kosa dia nitondra ny iray tamin’ireo zanany namonjy ny ray aman-drenin’ilay vehivavy, nilaza izy fa hangataka tsodrano satria niady izy mivady ka hoentiny ny zanany. Nanambara kosa ny ray aman-drenin’i Kidany fa tsy afaka hanome tsodrano raha tsy eo ny zanany.

Rehefa nahare izany ilay lehilahy dia nilaza fa handeha ho any amin’ny ray aman-dreniny any Befanjava kaominina Ambalabe. Niandry ny zanany hody ny ray aman-drenin’i Kidany ny harivan’iny saingy tsy nody ny zanany, ka niainga ho any Befanjava hanontany ilay vadiny. Nony tonga tany anefa dia tsy hita tao intsony ilay lehilahy fa ny zandriny sy ny ray aman-dreniny izay efa antitra no tao niaraka tamin’ilay zanany. Namory fokonolona ny fianakaviana nanery ilay zandriny hanoro ny toerana misy ny zokiny hanontaniana ny misy an’i Kidany.

Tsy niraharaha moa ilay zokiny fa namaly hoe “zakao ao ary mahavità ianareo”. Rehefa nanontaniana ny misy azy izy dia mbetika  nanambara fa ao Ankaraobato, mbetika ao Bakobay saingy lainga hatrany izany satria rehefa tonga any ny fokonolona hijery azy tsy milaza ny tsy nahita azy ny olona tao. Na izany aza dia niantoka ny fokonolona izay nitady an’i Kidany ny ray aman-drenin’ilay lehilahy. Taty aoriana dia nisy olona nilaza fa nahita fatim-behivavy akaikin’ny tetezana tsy lavitra an’i Tsilakanina ka lasa tany ny fokonolona nijery. Voamarina fa ilay vehivavy notadiavina io efa potipotika sisa io. Nentin’ny fianakaviana anaty harona hanaovana fombafomba sy halevina ilay ampahan-taolana. 

Tezitra mafy ny fokonolona ka saika ilay zandrin’ilay lehilahy no nanaovan’izy ireo fitsaram-bahoaka, saingy nisy kosa ny nanome saina azy ireo fa tsy helony izany fa an’ny zokiny. Ity lehilahy ity avy hatrany mantsy no ahiahian’ny fokonolona ho nahavita izao vonoan’olona mahatsiravina izao, nefa dia niteraka telo izy ireo. Nalain’ny ray aman-drenin’ilay vehivavy ireo zaza telo saingy mbola karohina kosa ilay nahavanon-doza.

Vanessa  

Ino Vaovao0 partages

FAHAVOAZANA NOHO NY KRIZY POLITIKA : Mbola tsy misy ny vola hanaovana fanonerana

Miditra amin’ny herinandro faharoa amin’ny fivoriam-be fanao isam-bolana ny eo anivon’ny Filan-kevitry ny Fampihavanana Malagasy (Ffm). Maro ireo teboka ho dinihin’ireo mpikambana amin’ity volana septambra ity. Tafiditra ao anatin’ izany ny fandinihana ny raharaham-pirenena amin’ny ankapobeny, izay mifandraika amin’ny fiatrehana ny fifidianana ary eo ihany koa ny fandraisana fanapahan-kevitra mahakasika ireo  antontan-taratasy voarain’ny FFM izay efa misy hatrany amin’ny 1 300 isa. Araka ny fanazavana nomen’ny filohan’ny FFM dia misy amin’ireo no mangataka famotsoran-keloka, ao ihany koa ireo mangataka fanalana sakana mba hahafahana misondrotra grady.  

Ankoatra ireo dia maro an’isa indrindra tamin’ireo dosie voarain’ny FFM ny fangatahan’ireo lasibatry ny krizy politika teo anelanelan’ny taona 2002 ka hatramin’ny taona 2018 ho fanonerana tamin’ireo fananany rava sy potika vokatr’izay krizy izay. Mahakasika ity farany manokana dia nilaza ny filohan’ny Filan-kevitry ny Fampihavanana Malagasy, Maka Alphonse fa tsy mbola misy ny tetibola hanatanterahana izany. Mbola tsy nanome antom-bola natokana ho amin’izany ny fitondram-panjakana ary mbola tsy nisy nanome ihany koa ireo mpiara-miombon’antoka. “Mbola tsy misy ny vola natokan’ny fanjakana hanaovana izay fanonerana izay, ary tsy mbola misy ihany koa ao amin’ny Tarihirim-bolam-panjakana ho an’ny fampihavanana. Ireo mpiara-miombon’antoka amintsika ihany koa dia nilokaloka izy tamin’ireny tondro zotra ireny fa hametraka vola ka hatramin’izao tsy misy na ny Ariary aza. 

Ny dikan’izay dia tsy afaka mijery ireo antontan-taratasy mangataka izany izahay satria tsy maintsy voafaritra sy hita ny petra-bola ao anatin’io tahirim-bola io satria arakarak’io, araka ny voalazan’ny lalàna no ahafahana manonitra ireo olona niharam-boina”, hoy ny fanazavan’ny filohan’ny FFM. Araka izany dia miato aloha hatreto ny fandinihana ny tranga nahazo ireo mpanao politika lasibatry ny krizy izay mangataka fanonerana. Ho an’ireo dosie hafa kosa indray dia nanome toky ny filohan’ny FFM fa hojeren’izy ireo amin’ny antsipiriany izany. “Ireo olona kosa izay tratran’ ny antsojay, noho ny raharaha politika na io mpiasam-panjakana sivily na miaramila tsy nisondrotra grady noho ny resaka politika dia hodinihinay ny momba azy ireo rehefa nanaovana fanadihadiana lalina. Anisany handraisanay fanapahan-kevitra ny momba azy ireo mandritra izao fivoriana izao”, hoy hatrany ny fanazavana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA BEN’NY TANANA : Andriantomanga Mokhtar kandidan’ny IRD ao Mahajanga

Mbola nilatsaka hofidiana ho ben’ny tanàna  Andriantomanga Mokhtar. Nisaotra ny Filoha Andry Rajoelina sy ny sekretera nasionaly ny antoko TGV izy satria tahaka ny olona nahazo diplaoma izy, hoy izy, satria nanamafy ny fahatokisana napetrany aminy ny Filoham-pirenena sy ny sekretera nasionalin’ny TGV. Nankatoavin’ny Filoha ny asa vitany sy ny ekipany, hoy izy. 

Averina amin’ny vahoaka ny fahefana amin’izao fotoana izao, ary efa mahatoky azy ny Filoha, ka mbola manantena ny fahatokisan’ny vahoakan’i Mahajanga azy izy. Manome toky ny vahoakan’i Mahajanga izy hanohy ny fanatsarana ny tanàna izay efa natombony hatrizay.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA BEN’NY TANANA : Efa vonona tanteraka ny IRD ao Moramanga

Efa manana tetika matipaika enti-miatrika izany avokoa na ny kandidan’ny IRD na ny eo amin’ny kaominina an-drenivohitr’i Moramanga na ireo kandidà any amin’ny  kaominina Ambanivohitra hafa ao anatin’ity Distrika ity. Mitsinjara ho 23 kaominina ny Distrikan’i Moramanga ary samy misy kandidan’ny IRD avokoa izy 23 ireo.

Manohana ireto kandidan’ny IRD ireto ny Depioten’i Moramanga, Rajaobelina Lova Herizo na i Dokotera Lova. Ity farany moa no solombavambahoakan’i Moramanga voafidy tamin’ny anaran’ity vovonana ity tany an-toerana. Efa voafaritra ao anatin’ny Politika ankapoben’ny fanjakana fa i Moramanga dia isan’ireo toerana stratejika amin’ny fananganana orinasa lehibe, hoy dokotera Lova ary nambarany koa fa betsaka ny fandaharan’asa efa nambaran’ny Filoham-pirenena fa hapetraka ao amin’io Distrika io. 

«  Ireo tetikasa nampanantenain’ny Filoha ireo dia sady mamorona asa ho an’ny tanora no mana -tsara ny toekaren’i Moramanga. Raha amiko manokana, manana tombony betsaka ireo kandidan’ny IRD rehetra ato amin’ny Distrika 23 mandrafitra an’i Moramanga satria hafa ihany izany miara-miasa amin’ny fitondrana sy ny maro an’isa izany  », hoy ity Depioten’i Moramanga ity.  Ho an’ireo Kandidan’ny IRD miisa 23 ao amin’ny Distrikan’i Moramanga, ho laharam-pahamehana ny fananganana tsena vaovao isaky ny Kaominina sy ny fanamboarana ireo lalana mampifandray ny samy Kaominina rehetra ary ny fampidirana jiro sy rano fisotro madio. Ain-dehiben’ny toekaren’i Moramanga ny fanamboaran-dalana satria tafiditra ao anatin’ ireo Distrika mamokatra indrindra eto Madagasikara i Moramanga, hita any an-toerana avokoa ny karazana voly fihinana sy ny voly fanodina isan-karazany.

Moramanga  no ivon’ny tolom-panafahana 1947

Toerana iray tsy afa-misaraka amin’ny tantaram-pirenena koa ny Distrikan’i Moramanga. Ity Distrika ity no ivon’ny tolom-panafahana 1947. Betsaka ny fampandrosoana andrasan’ny mponina amin’ny fitondram-panjakana ankehitriny satria efa tafiditra tao anatin’ireo velirano nampanantenain’ny Filohan’ny Repoblika Andry Rajoelina ho azy ireo izany. «  Moramanga no ivon’ny tolom-panafahana 1947, tsy ataon’ny fitondram-panjakana ambanin-javatra io toerana io, araka izany, satria efa betsaka ny tetikasa nambaran’ny Filoha fa hatsangana eto  », hoy koa ny dokotera  Lova, nanazava. Tsiahivina fa isan’ny tetikasa nambaran’ny Filoha, Andry Rajoelina nandritra ny fandalovany tao Moramanga tamin’ny 26 Jona lasa teo  ny  fananganana trano ho an’ireo beantitra sy ny fanomezana fitsaboana maimaimpoana ho azy ireo. Efa misitraka io fitsaboana io avokoa ireo zokiolona any an-toerana amin’izao fotoana, araka ny fanazavana.

Orinasa lehibe hatsangan’ny fitondram-panjakana ao MoramangaAnkoatra ireo rehetra ireo, misy tetikasa lehibe novinavinain’ny fitondram-panjakana ihany koa hatsangana ao Moramanga. Ny Fanjakana Malagasy sy ny mpiara-miombon’antoka vahiny no namolavolana azy ity. Efa hita ny toerana hametrahana io orinasa lehibe io amin’izao fotoana ary efa an-dalam-pametrahana izany ihany koa ny fanjakana foibe satria izany dia efa tafiditra ao anatin’ny politika ankapoben’ny fanjakana na ny PGE. 

Efa miandrandra fatratra ny fanatanterahana azy io rahateo ny vahoakan’i Moramanga. Vinavinaina hampiasa olona hatrany amin’ny 5 alina any ho any mantsy ity orinasa lehibe vao hatsangana ity ary antenaina fa hitondra vokany mivantana eo amin’ny toekaren’i Moramanga. Ny fanampiana ny fitondram-panjakana amin’ny fanatanterahana ireo rehetra ireo no fanambin’ny kandidan’ny Ird ao amin’ny Distrikan’i Moramanga.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BEPC : Miisa 274 ireo mpiadina tsy tonga tao amin’ny foibem-panadinana LMA

Raha ny  loharanom-baovao  voaray ho an’ ny  teto an-drenivohitra dia   nisongadina ny  fahamaroan’ ireo  mpiadina tsy tonga niatrika ny fanadinana.  Araka ny tatitra voaray  teny amin’ny  foibem-panadinana  LMA dia  mpiadina miisa 274 tamin’ireo  1450 no tsy tonga. Ho an’ireo  mpiadina nanadino  ny  taratasy  fiantsoana indray  dia  efa nisy  vahaolana natao azy ireo  izay  nahafahany  nanatontosa ny fanadinany.  

Nilamina amin’ny  ankapobeny  ny fandrindrana rehetra tamin’ny  foibem-panadinana teto  an-drenivohitra io omaly  io. Saika tonga avokoa ireo  mpiambina.

Nahitana olana ny tao Morondava  : Ho an’ny  tao Morondava indray  raha ny angom-baovao  voaray  dia  nahitana olana ny  teo amin’ny  laza adina  taranja malagasy.  Voalaza fa  tsy mazava ny lahatsoratra, tsy voatsipika ny teny tadiavina mitovy hevitra sy teny rasaina. Ireo ny olana tsikaritra tamin’ ny laza adina malagasy  tao amin’ny  Lisea  Pole Morondava Centre,  tao an-drenivohitry ny Faritra Menabe,  omaly  maraina. 

Avy hatrany  dia niantsoa  ny  tompon’andraikitra avy ao amin’ny  Minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena ny tompon’andraikitra, nitady vahaolana ka nadika teny amin’ny solaitrabe ny lahatsoratra. Vokatr’izay  dia nisy  ny  fahataran’ny fanombohan’ny fanadinana malagasy tao amin’ity foibem-panadinana ity  ho an’ny  omaly.     

Ny  alakamisy  12 septambra 2019 ho  avy izao  moa  vao hifarana izany.  

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

HAVILA SCHOOL MAMORY IVATO : Nanokatra fiaraha-miasa amin’ny BHMS Soisy

Tany am-boalohany dia ireo no tena nifantohan’ny fampiofanana nomen’ny sekoly ary niitatra nankany amin’ny fampianarana an’ireo mpianatra hahay hametraka ny rindran-damina eo ambony latabatra na ilay antsoina hoe “arts de la table”, ny tontolon’ny trano fisakafoanana na ny “hôtellerie” sy ny fizahan-tany ny fiofanana nomen’ny Havila School taty aoriana. Miroso amin’izay fiitarana izay ihany dia fantatra ankehitriny fa misokatra ny fiaraha-miasa eo amin’ny Havila School sy ny Business and Hotel Management School  any Soisy (BHMS Suisse).

Vita omaly tetsy amin’ny Hotel Pietra Analakely ny fifanaovan-tsoniam-piaraha-miasa teo amin’ny tompon’andraikitry ny Havila School, chef Toky Ramà izay sady filoha mpanorina ny sekoly ary ny tale misahana ny fandaharan’asam-pampandrosoana sy ny fitantanana eo anivon’ny Bhms, Hains Charles. Fiaraha-miasa mifantoka amin’ny fandefasana an’ireo mpianatra nahavita fiofanana tao amin’ny Havila School hanohy ny fiofanany any amin’ny Bhms Soisy. Nambaran’ny  Chef Toky Ramà fa tena zava-dehibe ny fisian’ny fiaraha-miasa tahaka izao ho fampivelarana ny traikefa efa azo tao anatin’ny fampiofanana. 

“Ny tombony voalohany dia resaka kalitao sy ny fahaiza-manao. Na mahay aza isika Malagasy dia eo amin’ny fandraharahana sy ny fitantanana isika tsy maintsy mila traikefa avy any ivelany. Faharoa ilaina amin’ny fivelarana amin’ny sehatra mankany ivelany izay Malagasy be dia be no manontany hoe ny diplaoma omenareo ve ekena na fantatra raha mankany ivelany. Izay no anisany namahanay an’ilay olana hoe, mila misokatra isika ary mila velarina ny fomba fijery mba hisokatra amin’ny sehatra iraisam-pirenena”, hoy ny fanazavana nomen’ny Chef Toky Ramà. Manana safidy eo amin’ny fotoana hanarahany ny fiofanana ireo mpianatra, misy ny mianatra ao anatin’ny enim-bolana ho an’ny fiofanana fohy ary misy kosa ireo mianatra mandritra ny telo taona ho an’ny fampiofanana lava. Taorian’ity fifanaraham-piaraha-miasa ity dia azon’ireo mpianatra izay nahavita fiofanana tao amin’ny Havila School ny manohy izay fiofanana izay any amin’ny Bhms Soisy. Marihana fa ny fandaharam-pianarana rehetra ao amin’ny Havila School dia hampifandraisina amin’ny fandaharam-pianarana Bhms mba tsy hanahirana ireo ankizy mpianatra.

Ny Havila School dia miara-miasa akaiky amin’ny Hotel Pietra. Ity farany no manome fianarana asa ho an’ireo ankizy nahavita fiofanana izay nambaran’ny tompon’andraikitry ny hotely fa tena manampy azy ireo tokoa. Manomboka any amin’ny fandraisan’olona, ny fikarakarana sakafo, ny fanamboarana ny latabatra handraisana ireo mpanjifa ary ny fikarakarana ny trano fandraisam-bahiny no iantsorohan’izy ireo mandritra ny fianaran’asa ataony.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BEPC : Mahatratra 23 024 ny isan’ireo mpiadina ao Analanjirofo

Miisa 23 024 ireo mpiadina. Ho an’ny Fari-piadidiam-pampianarana na Cisco Fenoarivo-Atsinanana 7 215, Cisco Mananara-Avaratra 4 204, Cisco Maroantsetra 4 589, Soanierana-Ivongo 2 174, Cisco Vavatenina 5 252, Cisco Sainte-Marie 590.  Mahakasika ny taonan’ny mpiadina kosa, dia 10 taona ny mpiadina zandriny indrindra, Raveloson Niaina Algena mpianatry ny sekoly Manasoa ao Maroantsetra. Ramatoa iray 54 taona kosa no kandida zokiny indrindra. Ity farany izay kandida tsy miankina ao Mananara-Avaratra. 

Efa vonona ihany koa ireo mpampianatra hitsara ny valim-panadinana sy ireo toerana hanaovana fampidirana naoty anaty solosaina. Tao amin’ny CEG Sahavola Fenoarivo-Atsinanana no nanaovana ny fanokafana ofisialy ny fanadinam-panjakana BEPC ho an’ny Faritra Analanjirofo. Nitarika izany ny talem-paritry ny fanabeazam-pirenena sy fampianarana arak’asa, Pilaka Theogène.

Nizotra am-pilaminana ny fanombohan’ny fanadinana. Ny Talem-paritry ny fanabeazam-pirenena ao an-toerana izay nanamafy, fa manao ho zava-dehibe ny fampianarana ny fitondram-panjakana ankehitriny. Fanadinam-panjakana lavitry ny hosoka no fanamby, hoy hatrany ny nambarany.

Ho an’ny fanadinam-panjakana Cepe farany teo, dia tsy nisy tomika ny fikarakarana ho an’ny fari-piadidiam-pampianarana Analanjirofo. Nizotra sy nilamina araka ny tokony ho izy. Notohizana amin’izao fikarakarana ny fanadinam-panjakana BEPC izao ireo paikady nampahomby tamin’ny fanatanterahana ny fanadinana Cepe farany teo.

TH

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan-jiolahyNadoboka am-ponja ilay mpangalatra sy ny mpanao varo-maizina

Any am-ponja no miandry ny fitsarana azy ireo tambajotran-jiolahy tra-tehaka. Lehilahy roa no voasambotry ny Polisy miasa ao amin’ny kaomisaria CSP6 Ambohimanarina ny 5 sy 6 septambra lasa teo teny Andraharo sy 67ha noho ny halatra miharo vaky trano.

 

 Ny faran’ny herinandro dia nisehoana vaky trano teny amin’ny faritra Andraharo. Rehefa natao ny fanadihadiana, lehilahy iray no nahiahiana ho nahavita an’izany ka nosamborina avy hatrany. Taorian’ny nahazoana ity tovolahy iray ity no nahatrarana ny namany iray hafa izay mpandray sy mpivarotra ny entana halatra tetsy 67ha ny 6 septambra 2019 maraina. Mbola hita teny aminy ireo entana halatra nangalariny. Samy niaiky ny heloka vitany izy ireo ary nanamafy fa mpiray tendro amin’ny asa ratsy toy izao. Araka ny fampitam-baovao voaray, any am-ponjan’Antanimora izy roalahy no miandry ny fitsarana azy.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra omby aman’ondry an-jatony tany atsimoMandeha ny fanadihadian’ny Zandary

Natolotry ny miaramilan’ny Tafika Malagasy ny zandary mpanao fanadihadiana amin’ny famotsiana sy halatra omby ary ny kolikoly ny raharaha mahakasika lehilahy iray mety ho tompon’ny atidoha amin’ny halatra omby avy amin’ny faritra telo.

 

 Araka ny fampitam-baovaon’ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena, mitohy hatrany ny ezaka ataon'ireo miaramila mpampandry tany amin'ny faritra ZRPS Alpha, Atsimo Andrefana sy ny  ZRPS Bravo  any Miandrivazo, Morondava, Matsiatra ambony.  Omby 151, ondry 160 ary osy 105 no sarona ny 5 septambra tamina raim-pianakaviana tompon'omby efa fanta-daza fa mpanodinkodina omby halatra ao Antanimieva. Nentina avy hatrany nihazo ny toby miaramila any an-toerana moa ireo omby ireo ka atambatra amin'ireo namany efa navory ao. Ny 4 septambra kosa tao amin'ny fokontany Andolobe, tafaverina amin'ny tompony avokoa ny omby 34 nalain'ny dahalo. Izany dia noho ny fanarahan-dia nataon'ireo miaramila any an-toerana sy ny fokonolona. Mitohy hatrany  ny fiaraha-miasa amin'ny zandary hanao ny fanadihadiana.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vovoka sy hatsiaka teny Soamandrakizay1 namoy ny ainy, 15 naiditra hopitaly

Renim-pianakaviana mpizaika iray 60 taona no namoy ny ainy tampoka ny alin’ny sabotsy 7 septambra lasa teo teny Soamandrakizay nandritra ny lamesa goavana niarahan’ireo mpino marobe tamin’i Papa Fransoa teny an-toerana.

 

Pati sy Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Varotra «Couche culotte» lany datyNidoboka am-ponja ilay Sinoa tetsy Behoririka

Any am-ponja no miandry ny fitsarana azy ny lehilahy teratany Sinoa iray voasambotry ny sampandraharahan’ny polisy miady amin’ny kolikoly (SCLCC), ny alakamisy 5 septambra teo, noho ny fivarotana entana efa lany daty.

 

Loharanom-baovao avy amina tsara sitrapo no nahafantarana fa misy «couche culotte» efa lany daty amidy amin’ny vidiny mora eny Ambodin’Isotry. Nanao fanadihadiana avy hatrany ny teo anivon’ny polisy ekonomika Anosy ka nogiazana  ireo entana ireo. Nandritra ny famotorana ireo tompon’entana no nahafantarana fa eny Behoririka no fakany ireo entana ka 8.000 ariary hatramin’ny 10.000 ariary no vidin’ny 1 fonosana lehibe. Ny alakamisy 5 septambra dia nidina teny amin’ilay tranombarotra teny Behoririka ny polisy ka nandritra ny fisavana dia « couche culotte » lany daty miisa 230 fonosana lehibe no tra-tehaka. Nosamborina avy hatrany ny teratany sinoa. Taorian’ny fandalovany teo anivon’ny fampanoavana dia naiditra am-ponja vonjimaika izy.

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Mitohy ihany ny asan-dahaloOmby 60 indray no very tany Maintirano

Omby miisa 60 no indray very tao amin’ny kaominina Andranovao, distrikan’i Maintirano, faritra Melaky.

Raha ny fantatra, dia tokony ho tamin’ny folo ora alina no nitrangan’ny halatra. Nampandre ny zandary tao Tambohorano ny ben’ny tanàna Andranovao. Vokatr’izay, dia omby miisa 60 no indray lasan’ireo andian-dahalo manodidina ny folo nitondra basim-borona. Nanara-dia avy hatrany ny mpitandro ny filaminana sy ny fokonolona ary namonjy ny kizo tao Marovava niandry ireo malaso, ireo mpanara-dia. Fotoana fohy taorian’izay, dia tonga ireo  dahalo niaraka tamin’ny omby halatra.  Nisy ny fifandonana teo amin’ny roa tonta, ka rifatra nandositra ireo malaso, rehefa tsy naharesy tosika ny zandary sy ny fokonolona nanara-dia. Navelany teo ny omby halatra ary efa tafaverina tamin’ny tompony ireo biby ireo, araka ny vaovao azo farany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Havila School sy BHMS SoisaHisy fampiofanana any ivelany sy antoka arak’asa

Hisy ny fiaraha-miasa lehibe eo amin’ny Havila School etsy Mamory Ivato sy ny Business Hotel Management School na BHMS avy any Soisa, araka ny fampahafantarana omaly tetsy amin’ny Hôtel Pietra Analakely.

 Ny taona 2015 no nisokafan’ny Havila School izay naorin’ny chef Toky Andriantsitohaimanantena na Chef Toky Ramà. Niantomboka tamin’ny fampiofanana momba ny lakozia sy ny mofomamy ary niitatra tamin’ny Art culinaire, Art de la table, “hôtellerie” sy fizahantany ary “evenementiel” taty aoriana.  Toeram-piofanana ao anatin’ny vondrom-pampianarana Benedict anisan’ny lehibe indrindra any Eoropa niorina ny 1928 raha ny 1998 kosa ny BHMS, manana foibem-pampianarana miisa 5, misy mpianatra avy amina firenena 90. Noho izao fiaraha-miasa izao, dia afaka ny hiofana any amin’ny BHMS any Soisa ireo mpianatra nahavita taom-pianarana roa taona ao amin’ny Havila School izay mahafeno ny fepetra. Hiitatra amin’ny sehatra iraisam-pirenena ny fampiofanana ireo mpianatra ao amin’ny Havila School. Hanomboka amin’ny volana novambra dia efa hisy  mpianatra hanohy fianarana any Soisa ka diplaoma iraisam-pirenena no ho azony rehefa vita ny fiofanana. Manome toky rahateo ity sekoly ambony any an-toerana ity fa hanome asa ireo mpianatra rehetra nahavita fiofanana. Ankoatra izay, tao anatin’ny volana maromaro ny fiaraha-miasan’ny Hôtel Pietra sy ny Havila School, hoy Atoa Landry Rakotondrainibe, talen’ny Vondrona IGP izay misy ny Hôtel Pietra. Mandefa mpianatra manao fiofanana arak’asa na “stage” momba ny hotélerie, fahaizana mandray vahiny,... Mifameno ny an-daniny sy ny an-kilany. Herintaona sy tapany izay ny  Hôtel Pietra etsy Analakely fa tsy ho ela ihany koa dia hisokatra ny  Hotel Pietra ao Fianarantsoa. Tanjona ny hisian’ny Hotel Pietra 7 na 8 eto Madagasikara ao anatin’ny 5 taona, ary maniry ny hanitatra hatrany ampitan-dranomasina izy ireo, raha ny fanazavana.

Toky R

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Harinkarena eny ifotonyTena ilàna fampiofanana

Atrikasa fanofanana ho an’ireo mpanofana no nokarakarain’ny sampandraharahan’ny firenena mikambana momba ny sakafo sy ny fambolena( FAO) tetsy amin’ny Hotely Colbert Anataninarenina omaly.

 

Anisan’ny nahazo tombony tamin’izany ireo fikambanan’ny vehivavy any ambanivohitra misehatra momba ny fambolena sy ny fiadiana amin’ny fiovaovan’ny toetr’andro. Tanjona amin’izao fampiofanana izao mantsy ny hampiroboroboana ny fahaiza-manaon’ny vehivavy any amin’ny tontolo ambanivohitra. Tena ilaina ny fiofanana ary mangetaheta izany na ireo mpisehatra maro voakasika momba ny ala sy ny tontolo iainana avy any ivelany sy ny eto an-toerana na ireo orinasa madinika sy salantsalany manao fandraharahana amin’ny fambolena.  Ny hahatonga ny vehivavy sy ny tantsaha any ambanivohitra hahaleotena ary afaka hanana traikefa amin’ny fandraharahana mba hampitombo ny faripiainana sy ny  harinkarena eny ifotony no tanjon’ity atrikasa sahanin’ny FAO ity. Nivoitra  ihany koa fa tsy ireo mpanangom-bokatra foana no tokony hanana ny tombony any ambanivohitra fa ireo tantsaha miasa sy mihosona amin’ny famokarana ataony no tena tokony hanankarena. Voaresaka tao ihany koa ny mahakasika ny ady tsy maintsy atao amin’ny  fiovaovan’ny toetr’andro noho ny famotehana ny tontolo iainana tahaka ny doro tanety mbola misy eto Madagasikara. Efa miantraika amin’ny fiainana andavanandro sy ny  sakafo hohanina ary ny fahasalamana sy ny asam-pambolena mihitsy izany ka mila asiana ny fampiofanana matetika sahala amin’itony, hoy ny teo anivon’ny FAO.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nikela eto MadagasikaraNihem-bidy nefa nampidi-bola

Nahitana fitomboany 24,2 tapitrisa dolara ny vola nampidirin’ny fanondranana Nikela tao amin’ny kitapombolam-panjakana nandritra ny 3 volana voalohan’ity taona 2019 ity raha ny tatitra navoakan’ny banky foiben’i Madagasikara (BFM).

 Noho ny fitombon’ny tahan’ny fanondranana  no antony nampiakatra ny vola niditra. Nahitana fihenany anefa ny vidin’ny Nikela teo amin’ny sehatra iraisam-pirenena tamin’ity taona 2019 raha ampitahaina ny tamin’ny taona 2018. Nihena 11 373 dolara ny taona 2019 raha nahatratra hatramin’ny 13 347 tamin’ny 2018. Tsiahivina fa ny Nikela dia hampiasaina amin’ny fanamboarana fitaovam-pitaterana sy fitaovana amin’ny Inox. Ity farany no miantoka ny fanafarana ny roa ampahatelon’ny fanafarana Nikela maneran-tany. Nahatratra 68,3 tapitrisa dolara ny vola miditra tamin’ny fanondranana ho an’i Madagasikara tao anatin’ny 3 volana voalohan’ity taona 2019 ity, araka ny tatitra navoakan’ny BFM. 44,1 tapitrisa dolara monja ny telovolana voalohan’ny taona 2018. Nahitana fihenany 1,6 tapitrisa dolara indray ny vidin’ny kobalt eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Nahatratra 24,6 tapitrisa dolara mantsy ny nampidiriny teo amin’ny kitapom-bolam-panjakana ny telo volana voalohan’ny taona 2018 dia tsy nisy afa tsy 22,6 tapitrisa dolara nandritra ny 3 volana voalohan’ny taona 2019.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

CEG ANTANIMBARINANDRIANANahatratra 20 ireo mpiadina BEPC tsy tonga

Miisa 20 ireo mpiadina tokony hiatrika ny fanadinam-panjakana BEPC no tsy tonga namonjy izany omaly, andro voalohany tetsy amin’ny CEG Antanimbarinandriana.

  Telo kosa no nanadino ny taratasy fiantsoana ary ny iray very. Ho an’ity farany dia efa nisy ny fepetra noraisin’ny sekoly niaviany izay nanao taratasy ho azy manokana raha ny fantatra. Ho an’ireo nanadino dia nasaina naterin’ny ray aman-dreniny omaly folakandro. Nanomboka ara-potoana ny fanadinana ho an’ity foibem-panadinana iray ity raha araka ny fanazavan-dRtoa Ravololomanana Lanto. Tamin’ny 07 ora sy sasany maraina tsy diso no nanomboka ny fiantsoana anarana ary nanomboka tamin’ny 8 ora ny fizarana ny laza adina. Ho an'ny tetsy amin'ny lycée Jules ferry Faravohitra manokana dia ankizy miisa 807 no fantatra fa tokony hiatrika izany raha toa ka miisa 20 kosa ireo tsy tonga niatrika fanadinana noho ny antony maro samy hafa. Mikasika ireo tsy tonga omaly moa dia fantatra fa tsy afaka manohy intsony izy ireo noho ny naotiny amin’ireo taranja roa tokony ho natrehiny efa 0 avy. Omaly ihany moa dia efa naterina eny amin’ny foibe hanaovana ny fitsarana ny fanadinana eny amin’ny Lisea Rabearivelo ireo taratasim-panadinana nisy ny taranja Malagasy sy ny SVT vita omaly. Tsy mbola fantatra kosa izay fotoana hanombohan’ny fitsarana. Ny taranja matematika sy frantsay indray no hatrehin’ireo mpiadina anio talata.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gare Makis AndohatapenakaHandray fiara miisa 196 avy eny Ambodivona

Manodidina ny 196 eo ny isan’ireo fiara hifindra eny amin’ny tobim-piantsonana Gare Makis Andohatapenaka raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitra avy amin’ny kaoperativa mampitohy ny lalam-pirenena faharoa (Tana-Toamasina) sy lalam-pirenena fahadimy (Tana-Fenerive Est) manomboka ny 20 septambra ho avy izao.

Tato anatin’ny 15 taona mantsy dia tsy nisy mihitsy ny fanamboarana ny tobim-piantsonana teny Ambodivona, hoy izy ireo ary tafiditra ao anatin’ny fanatsarana ny kalitaon’ny fifamoivoizana eto Madagasikara  izao fifindrana mankeny amin’ny Gare Makis izao. Efa manana fotodrafitrasa mifandraika amin’ny fandraisana ireo fiara ireo ny eny Andohatapenaka, hoy hatrany izy ireo. Na dia misy amin’ireo mpandeha amin’ny lalam-pirenena faharoa sy fahadimy iny aza no manahy amin’ny mety ho fahasahiranana aterak’izay fifindrana izay dia maro ny tombontsoa. Tobim-piantsonana anjakan’ny tsy fandriampahalemana ny eny Ambodivona nandritra ny taona maro. Malaza amin’ny fisian’ny mpanao sinto-mahery sy ny tsy fanajana ireo mpanjifany ihany koa ankoatra ny tsy fahamarinam-potoanan’ireo mpitatitra. Azo antoka fa raha hafindra eny amin’ny Gare Makis Andohatapenaka ireo fiara ireo eto dia hisy amin’izay ny fanarahan-dalàna, hoy izy ireo.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoHo hita eo tokoa !

Tonga ity ny fotoana hiverenan’ny filoham-panjakana vatikanina any amin’ny firenena nampandraketana azy ary hialany ihany koa eto Madagasikara taorian’izay fotoana vitsy nafonja niezahany namafy fiadanana sy fanantenana teto izay.

 

 Ho hita eo na tena hisy izany hitoetra maharitra amin’izay eto amin’ity firenena ity na fihatsarambelatsihy tamin’iny vahiny ara-panahy iny ihany no mody namafana ny tokotany. Maro ny hafatra ary efa saika vitan’ireo mpisehatra politika heverina ho goavana avokoa ny namintina azy. Tsy moramora anefa izany hoe tena hiady amin’ny kolikoly na koa tena hiaro ny tontolo iainana sy zo maha olona, indrindra, hamerina amin’ny laoniny ny soatoavina maha izy antsika. Efa naman’ny niteny an-kolaka mihitsy aza ny Papa hoe tsy hisy fampandrosoana ho vanona eto raha tsy tomombana ireo rehetra ireo. Heverina fa voalohany niantefan’ny hafatra rehetra ny filoham-pirenena izay, raha sanatria, mbola diso famindra eo tokoa dia naman’ny namato-tena tamin’ny fianianana naveriny indray nanoloana ity Raiamandrenibe ara-panahy ity. Ho sahin’ny filoham-pirenena ve ny hampiaina seho ivelany fotsiny ny Papa sa tena heveriny ho zava-dehibe iny famerenana velirano imason’olon-dehibe iny ? Ho hita eo tokoa izany tena hoe fitsinjovana ny vahoaka Malagasy sy fanavotana ny firenena hitohy izany. Sa moa vao hiainga mihitsy ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Cosafa Women U 17 – Maurice 2019Ao amin’ny vondrona B no misy ny vehivavy Malagasy

Hotanterahina atsy amin’ny nosy Maorisy manomboka amin’ny 20 ka hatramin’ny 29 septambra izao ny fifaninanana baolina kitram-behivavy, ny Cosfa U 17.

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Tompondaka N1 A dingana faha-2Nihoitra teo amin’ny andro faha-3 ny Ascut Atsinanana

Aty amin’ny andro faha-3 amin’ny fifaninanana basikety fiadiana ny ho tompondaka nasionaly 2019 sokajy N1 A lahy sy vavy vao nifoha tamin’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Fivondronan’ny mpino SilamoMiandrandra firaisankina sy fampihavanana amin’ny Kristianina

Nampiray ny fikambanana maro samy hafa, ny antoko politika samy hafa firehana ny fahatongavan’ny Papa Fransoa, nandritra ny fivahinianany apostolika nataony teto amintsika.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-miasan’ny CUA sy Easy ParkTsy misy idiran’ny resaka fifidianana

Efa voasonia tamin’ny taona 2015 ny fifanarahan’ny CUA sy Easy Park ary maharitra 15 taona, hoy i Tiana Rasamimanana, tompon’andraikitry ny serasera ao amin’ity orinasa tsy miankina misahana ny fiantsonan’ny fiarakodia eto Antananarivo ity.

 

 Tsy misy olana fa apetrakay foana fa anaty fifanarahana sy lalàna no iasan’ny Easy park. Tsy misy idiranay ny resaka fifidianana satria ny CUA no nanaovanay fiaraha-miasa, hoy izy raha nanontaniana amin’ny mety ho tohin’ny fiaraha-miasa amin’izay ben’ny tanàna vaovao eo. Mikasika ny resaka fanapahan-kevitry ny kaominina ankehitriny momba ity orinasa ity kosa dia nilaza ny tenany fa tsy olana mihitsy ny fisian’ny fandaminana raha toa ka hanatsarana ny asa. Averina indray fa ny didim-pitondrana laharana 048 no milaza mazava io resaka fitantanana ny fiantsonana eto Antananarivo io.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko FTPFM“Tsy tokony hatao fitaovana politika ny tanora”

Tsy tokony hatao fitaovana politika intsony ny tanora, indrindra fa ny mpianatra eny amin’ny anjerimanontolo, hoy ny filohan’ny antoko FTPFM avy any Fianarantsoa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsi-panoherana ny hosoka ara-pifidianana“Tsy misy mpitondra nangala-bato haharitra eo”

Mbola mitaky hatrany ny hitondran’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenena fanazavana sy porofo ny maha tsy mitombina ny fitoriana miisa 684 nandritra ny fifidianana solombavambahoaka farany teo ny Hetsiky ny Olom-Pirenena Miady amin’ny Hosoka sy Hala-bato amin’ny Fifidianana na ny HOM2HF tarihin-dry Rakotomalala Henri.

 

 

 Mitohy ny tolona  satria maro ny tsy fanjariana na tamin’ny fifidianana filoha na tamin’ny fifidianana depiote, ary ny fitantanana ny firenena, hoy izy ireo omaly. Ankehitriny dia hiroso amin’ny fifidianana ben’ny tanàna indray, izay zara raha misy kandida 32 monja hatramin’ny omaly, kanefa fotoana vitsy tsy hahataperan’ny fe-potoana satria tsy mahatoky ny fahadiovan’ny fifidianana  ny olona, matahotra hala-bato, hovaina ny safidim-bahoaka,… hoy izy ireo. Mitaky hatrany ny fanadiovana ny lisi-pifidianana, fanovana ny mpikamban’ny HCC, tsy fitanilan’ny HCC,... aloha izy ireo. Nomarihin’ny HOM2HF fa toa samy hafa ny baiko amin’io resaka lisi-pifidianana io satria ny teto Antananarivo nisy ny fikitihana madinidinika, raha toa ka tsy nisy an’izany tany amin’ny faritra. Roa amin’ireo faritany 6 sisa tsy notetezin’izy ireo nananganonana ny porofo tamin’ny hosoka sy zavatra tsy rariny. Milaza ny handray fepetra hentitra izy ireo, raha minia be marenina ny mpitondra, izay ambarany fa mirehareha ho manana ny maro an’isa tamin’ny alalan’ny hosoka. Maro ny fitondrana nifandimby teto fa tsy mbola nisy fitondrana lany tamin’ny hala-bato naharitra teo izany, hoy ny HOM2F.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera RandriamanantsoaNanakiana mafy ny filoha Rajoelina

Nanao fianianana teny Iavoloha ary nanoloana ny Papa Fransoa ny filoham-pirenena Malagasy, Andry Rajoelina, hoy ny filohan’ny CRN na komitin’ny fampihavanam-pirenena, Tabera Randriamanantsoa,

 raha naneho ny heviny mikasika ny fahitany ny famerenan’ny filoha Malagasy ny veliranony indray ny faran’ny herinandro teo. Tsy zazakely akory ny Papa, hoy izy. Ren’izao tontolo izao ary raikitra anaty tahirin-kevitry ny Papa ireny zava-boalaza ireny ary hanara-maso izany ny sehatra iraisam-pirenena. Mety efa tsy azoazon’ny Katolika rahateo ilay fianianana tsy nisy baiboly ary ny hafatry ny Papa dia hita ho nisy kaody na “message codé”. Na ireny fitenenany Italianina fa tsy frantsay ireny aza, hoy izy, misy dikany ary saika nanafatra foana ny Papa tamin’ireo toerana notsidihany teto hoe hajao ny teninareo. Ny filoham-pirenentsika anefa niteny frantsay namaly azy fa tsy niteny Malagasy. Misy fihetsika sy fiteny mila tandremana be dia be eo amin’ny lafiny diplaomasia amin’ny fotoana toy ireny. In-telo nanototra ilay Baobab novolen’izy mianaka teny Iavoloha, izay midika ho Trinite, ny Papa kanefa ny filohantsika in-droa fotsiny, hoy hatrany izy ka mila maka lesona ny rehetra. Ho hita eo moa raha tena hanatanteraka ny teniny ny filoha fa ny zavatra iray hita koa, hoy ity filohan’ny CRN, ity dia mila mihavana amin’i Zanahary mihitsy ny Malagasy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiki Herilaza« Fametrahana ny demokrasia no zava-dehibe »

« Maro ireo lesona azo raisina nandritra ny kabarin`ny Papa Fransoa ary tokony horaisina na ny fitondram-panjakana na ny vahoaka Malagasy », hoy Imbiki Herilaza, mpahay lalàna.

Nazava ny kabarin ny Papa Ray Masina fa niompana amin ny fitsinjovana ny mahaolombelona, ny tontolo ara-boajanahary ny maha Malagasy. Mino koa izy fa hisy vokatra amin’izao fandalovan ny papa izao indrindra eo amin`ny tontolo politika. Mafampana mantsy ny tontolo politika tato ho ato. Nambarany fa ilay fifanajana sy fifampihainoana ary ny fametrahana ny demokrasia no tena zava-dehibe azo raisina voalohany amin`izao. Tokony hifampihaino ny mpitondra sy ny mpanohitra satria firenena hikambanana izy ity  ary ny Papa Ray Masina aza dia efa nahatsapa sy nitondra izay hafatra izay.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMF Cnoe“Mila fahamatorana ireo mpanao politika”

Miisa 32 ireo kandidà amin` ireo kaominina 1 695 eto Madagasikara nanatitra antontan-taratasy filatsahan-kofidiana teny amin` ny OVEC amin` izao herinandro farany fanaterana raha ny tatitra voaray.

 

Saika ireo kandidà tsy miankina avokoa ireo ankamaroany. Samy manana paikady apetrany avokoa ireo antoko politika lehibe izay fantatra fa manana kandidà amin` io fifidianana io. Anisan` ny andrasan` ny besinimaro ireo kandidà hifampitsapa eto Antananarivo Renivohitra. Tokony samy hanaraka fe-potoana voafaritra ireo izay mieritreritra ho kandidà ka handray anjara ao anaty fifidianana, hoy ny filoha lefitry ny KMF-Cnoe, Aimée Ratsimbazafy. Tsara mampatsiahy fa ny 12 septambra izao no hikatona izay fandraisana antontan-taratasy firotsahan-kofidiana izay kanefa tsy mahataitra loatra izany, hoy izy. Nohitsiny fa tsy mbola afaka an-tsaintsika Malagasy no miandry ora farany ka eo vao mikoropaka ary rehefa avy eo, manome tsiny ny mpikarakara. Toe-tsaina tokony hamboarina, hoy ihany izy. Mila mandray anjara amin` izany fifidianana izany, ny fandraisana ny fahefana, fandraisana anjara amin` ny fiainam-pirenena. Ny antoko politika anefa no tokony manao izany. Firy sy firy ny antoko politika eto amintsika? Firy no tena mandray anjara amin` ny fifidianana? Inona no maha antko politika sasany? Io no efa nambaran`  ny KMF-Cnoe tamin` ny volana aogositra teo ka tokony handraisan` ny fanjakana fepetra ireo antoko politika. Ilaina fiomanana ny firotsahana fa tsy eo am-potomoto vao inona avy ireo taratasy ilaina. Hamafisana etoana fa ianareo mpanao politika sy antoko politika dia mila famatorana mba tsy hisian` ny olana amin` ny fiomanana sy fandraisana anjara amin` ny fifidianana satria anjaran` ny mpanao politika no miomana amin` ny fandraisana ny fahefana amin` ny alalan` ny fifidianana satria tany demokratika Madagasikara, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fizotran`ny fifidiananaMilamina amin`ny ankapobeny

Nitarika fivoriana niarahan’ny governemanta sy ny CENI ny praiminisitra Ntsay Christian, omaly, ho fijerena akaiky ny fizotry ny fanomanana ny fifidianana Ben’ny tanàna sy mpanolotsain’ny tanàna.

Natao mba hahafahana mahafantatra izay olana madinidinika mety hiteraka tsy fahatomombanana, ary mitondra vahaolana mifandraika amin’izany. Nanambara ny praiminisitra fa hifarana ao anatin’ny telo andro (ttf: omaly) ny fotoam-pametrahana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana ary mizotra ara-dalàna ny fikarakarana rehetra. Milamina, hoy izy, amin’ny ankapobeny na eo amin’ny lafiny fikirakirana ny fitaovana na eo amin’ny tetibola. Nojerena ihany koa ny andraikitry ny tetikasa “SACEM” izay nanohana tamin’ny fifidianana hatramin’izay. Nilaza koa ny teo anivon’ny CENI fa mizotra araka ny tetiandro napetraka ny fanomanana. Mbola mihisatra amin`izao herinandro farany fanaterana antontan-taratasy filatsahan-kofidiana ireo kandidà manatitra izay eny amin`ny OVEC ka manentana an`ireo antoko politika sy vondron’olona tsy miankina izay maniry hirotsaka eo amin’ny andraikitra maha Ben’ny tanàna na mpanolotsain’ny tanàna mba tsy hiandry ny fotoana farany amin’ny fanaterana izany.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo renivohitraHo fantatra anio ny kandidan’ny mpanohitra

Anio no atolotry ny Rodoben’ny mpanohitra ho an’ny demokrasia eto Madagasikara amin’ny fomba ofisialy ny kandida ho tohanan’izy ireo mandritry ny fifidianana ho ben’ny tanàna eto

 

Antananarivo renivohitra raha ny fampitam-baovao voaray tetsy amin’ny foiben’ny RMDM etsy Soarano omaly. Ho fantatra miandalana kosa aorian’izay ireo any amin’ny faritra fa raha ny fanazavana dia apetraka ho zava-dehibe aloha ny fampahafantarana ny eto amin’ny renivohitry ny nosy satria ivon’ny politika rehetra. Raha tsy miova amin’ny ora farany ny fanapahan-kevitra dia heverina fa tsy hisy hanaitra loatra intsony izay mety ho kandida ho tohanan’ity vovonana politika ity izay. Ny filohany, Marc Ravalomanana, teo efa nanambara fa ho isan’ireo kandida eto Antananarivo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toamasina RenivohitraHiady an-trano ny fianavakiana Ratsiraka ?

Manomboka miverina miakatra ny maripana eo amin`ny tontolo politika, indrindra amin`izao fotoam-pifidianana ben`ny tanàna izao. Tsy eto an-drenivohitra ihany fa manerana an`i Madagasikara.

 Hanao fanambarana goavana i Roland Ratsiraka anio ka asa raha ho kandidà ao Toamasina I. Marihana fa nisedra fifidianana solombavambahoaka izy teo, amin`ny anaran`ny MTS (Malagasy Tonga Saina), antoko tarihiny ary lany. Efa ben`ny tanànan`i Toamasina. Efa in-telo nirotsaka hofidiana filoham-pirenena fa tsy lany. Ny zava-misy anefa dia misy milaza koa fa mety harotsaky ny vondrona IRD (Isika Rehetra miaraka amin`i Andry Rajoelina) i Sophie Ratsiraka, izay zanaka vaviaivon`ny filoham-pirenena teo aloha Didier Ratsiraka. Raha misy tokoa izay dia hisara-bazana ve ny fianakaviana Ratsiraka ? Ny fifidianana monisipaly ao Toamasina I ihany koa dia hanan-danja noho izy renivohitra ara-toekaren’i Madagasikara amin’ny alalan’ny fisian’ny seranan-tsambo lehibe ao aminy. Tafiditra ao anatin’izany ihany koa ny fitaterana, ny mombamomba ny fiara, ny fiantohana ary ireo mpandraharaha lavanila sy jirofo, miampy ny fikambanan’ireo tantsaha mpamboly ao anatin’ny Faritra. 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana eto IarivoHifampitady indray Ravalomanana sy Rajoelina

Anisan’ny andrasan’ny maro ny fifidianana ben’ny tanàna eto Antananarivo Renivohitra, indrindra fa ho an’ireo antoko lehibe dia ny kandidam-panjakana amin’ny alalan’ny IRD sy ny sokajiana ho mpanohitra dia ny TIM. Re fa hisy ny fanambarana hataon’i Marc Ravalomanana anio maraina. Asa na hisy fifandraisany amin’io na zavatra hafa mihitsy no hambarany.

 

 

 Ny azo antoka dia tsy maintsy hanana kandida ny TIM na ho izy mivantana na olon-kafa. Tsy mbola fantatra ihany koa izay ho kandidan’ny IRD na efa tamin’ny faran’ny herinandro lasa aza no nilazana fa hivoahany. Tsy maintsy hiasa ny anaran’i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina. Ireo no heverina fa tena hifampitady eto. Hatreto, zara raha misy kandida 32 nanatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany ho ben’ny tanàna amin’ireo kaominina miisa 1695 manerana an’i Madagasikara, izany hoe zara raha misy 1,88% hatreto. 2 andro anefa sisa tsy hahataperan’ny fe-potoana satria ny alakamisy 12 septambra amin’ny 5ora hariva ny farafandraisana ny antontan-taratasin’ireo kandida. Efa fombantsika Malagasy ilay miandry farany kanefa mampanahy ny fahavitsiana loatra. Andrasana ny mety ho fihazakazahan’ireo kandida hanatitra ny dosieny ato anatin’ny 2 andro farany any amin’ireo OVEC miisa 114. Maro ny antony mety mahatonga izao. 3 hetsy hatramin’ny 5 tapitrisa ariary araka ny sokajin’ny kaominina ny tolo-kevitra momba ny anto-bola nataon’ny CENI ny volana jona, kanefa novaina ho 6 hetsy hatramin’ny 10 tapitrisa taty amin’ny volana aogositra. Efa nisy anefa ny 21 miliara ariary avy amin’ny kitapombolam-panjakana hanatontosana ny fifidianana, araka ny fifanaovan-tsonia teo amin’ny CENI sy ny minisiteran’ny vola ny 29 aogositra lasa teo. Amin’ny lafiny miabo, mety hitsapana ny fahavononan’ny kandida sy ny tsy fanaovana andrankandrana io satria raha kely ny vola aloa dia maro no hirohotra sao mba lany. Amin’ny lafiny miiba, maro no milaza fa fanilihana tsotr’izao ireo kandida tsy manam-bola be izany, ary mifanohitra amin’ny demokrasia sy ny fifidianana malalaka handraisan’ny rehetra anjara. Ny fifidianana filoha sy ny solombavambahoaka, dia nisy ny kandida nahatsapa fa lasibatry ny hosoka sy hala-bato saingy tsy afa-nanoatra satria didy tsy azo hivalozana ny an’ny HCC. Marihina kosa fa ny Fitsarana misahana ny ady hifanaovan’ny fanjakana no mandray an-tanana ny fifanolanana ara-pifidianana amin’ity. Efa tongotra mby an-dakana anefa ilay amin’ny 27 novambra izao. Mety hahamora ny fampandresena ny kandidam-panjakana sokajiana ho tena mampiasa volabe ny fahakivian’ny mpifaninana ka tombanana hisy kaominina tsy hisy kandida afa tsy tokana.

Toky R

La Vérité0 partages

Visite apostolique à Madagascar - Place maintenant aux actions !

Le Pape François a définitivement quitté le pays, hier, vers 09h30 du matin à bord d’un avion de la compagnie aérienne nationale, Air Madagascar. En partant, il a laissé une lourde tâche à l’église catholique de Madagascar, à l’Etat malagasy mais surtout aux jeunes chrétiens. Entre protection de l’environnement et lutte contre la corruption, sans oublier l’usage des technologies à bon escient, il y a de quoi faire !  Dossier réalisé par Rova RandriaAu lendemain du départ du Saint-Père, l’enthousiasme et la ferveur des chrétiens se ressentent encore, dans les médias mais aussi dans les réseaux sociaux. Les messages forts de la visite papale résonnent dans l’esprit et dans la bouche de tous. Après l’assimilation de tous ces messages, il est maintenant l’heure d’agir pour que la venue du Pape François à Madagascar ne soit pas une simple visite, mais plutôt un nouveau départ pour le pays accompagné de changements radicaux, et ce, à tous les niveaux pour le développement de la nation. « Nous ferons en sorte de nous rapprocher encore un peu plus des croyants pour qu’il y ait des changements à tous les niveaux. Instaurer le développement du pays à travers l’éducation, les actions sociales  mais aussi dans l’appui des plus démunis. Pour cela, nous allons donc renforcer nos actions comme l’a demandé le Pape » notifie le père Germain, vice-coordonnateur de la visite du Pape à Madagascar, hier, lors de la cérémonie de congé du chef suprême de l’église catholique romaine, à l’aéroport international d’Ivato.  En tout cas, l’église catholique à Madagascar encourage tout le monde à agir et à s’engager afin de rendre effectif tous les souhaits de sa Sainteté pour la Grande île. « La protection de l’environnement figure parmi les priorités pour le Pape François.

Pour lui, la préservation de notre « maison mère » est plus que primordiale surtout en cette période où tout notre environnement est menacé, y compris les forêts de Madagascar. Il ne faut pas non plus oublier la lutte active contre la corruption parce qu’aucun développement n’est possible tant qu’elle sera encore prédominante dans le pays », ajoute le prêtre. Effectivement, pour qu’il y ait du changement il faut que tout le monde y mette du sien, de l’administration publique au secteur privé, mais surtout au niveau de chaque citoyen malagasy. Encourager les jeunesLes jeunes chrétiens tiennent une place particulière dans le cœur du Saint-Père, c’est pourquoi il a tenu à les rencontrer personnellement durant la veillée de samedi dernier. Effectivement, les jeunes malagasy sont aujourd’hui soumis à de nombreuses pressions, entre la famille, les amis mais surtout la mondialisation des nouvelles technologies. Face à tous ces défis, le Pape a tenu à leur apporter ses encouragements. « C’est inspirant et gratifiant de voir des jeunes aussi actifs dans leur foi. Et vous devez continuer dans cette lignée comme les apôtres de Jésus qui ne se sont jamais reposés ou encore plaints tout au long de leur périple. Votre entourage vous influencera et cherchera à vous changer. Vous devrez  lutter contre les stéréotypes, en apprenant à voir au-delà des apparences et mieux considérer l’autre, parce que Dieu nous a envoyé sur terre pour agir en sa faveur », soutient-il dans son message adressé aux jeunes. RemerciementsAprès la cérémonie de congé du Souverain Pontife, la conférence épiscopale de Madagascar a tenu à remercier toutes les entités de tous les niveaux, ayant participé de près ou de loin à la visite apostolique du Pape à Madagascar, allant du Président de la République au peuple malagasy, mais aussi à tous les fidèles catholiques ou non et les opérateurs économiques. « Aujourd’hui, nous sommes tous heureux d’avoir reçu la bénédiction du Saint-Père. C’est grâce à la contribution et la volonté de tous que cette visite exceptionnelle pour notre pays a pu se faire sans le moindre souci. De ce fait, nous tenons à vous remercier tous autant que vous êtes pour ce que vous avez fait. Notre pays a été à la hauteur. Et le Saint-Père a tenu à exprimer sa joie et sa gratitude envers tout Madagascar, même s’il n’a passé qu’un court moment avec nous. Que la paix soit avec vous  »,  a exprimé le Cardinal Monseigneur Désiré Tsarahazana, durant son discours de remerciement. 200 millions d’ariary de collecteDans le cadre de la préparation de la visite du Pape, une opération de collecte de dons à travers Orange Money à destination de tous a été organisée par le comité préparatoire avec l'aval de la conférence épiscopale.  Des transactions ont été faites  à Madagascar, mais aussi depuis l’étranger.   A ce jour, le dispositif de collecte des dons via Orange Money a permis de récolter 200 millions d’ariary  en à peine 3 semaines auprès de près de 11.000 donateurs. Le directeur général d’Orange Madagascar, Michel Degland, a effectué hier une remise symbolique d’un chèque de 200.000.000 ariary, au comité d'organisation de la visite du Pape. La remise est symbolique, car les sommes collectées par Orange Money ont quotidiennement et automatiquement été transférées auprès du compte bancaire de la conférence épiscopale.

La Vérité0 partages

Au lendemain de la visite papale - Les embouteillages reviennent en force

Retour  à la normale. Les usagers de la route, à commencer par les automobilistes en passant par les piétons, ont repris leurs habitudes.  Comme à l’accoutumée, les embouteillages se sont installés  au niveau des quartiers chauds de la Capitale. Dans la partie d’Ambanidia, Andrefan’ Ambohijanahary, Anosy, Tanjombato, les abonnés des  transports en commun ont souffert le martyr pour  arriver à destination. « Pour ne pas arriver en retard au boulot, j’ai emprunté le trajet  Mahamasina pour rejoindre Manakambahiny . Malheureusement, j’ai été quand même coincée dans un  embouteillage monstre», avoue une passagère.  Pour un autre usager, il a dépensé au moins trois heures pour parcourir Tsimbazaza, Mahamasina, Andrefan’ Ambohijanahary. Dans d’autres localités, l’attente a  été aussi plus longue.  « Je suis arrivée à Anosizato  vers 11 heures et avec les bouchons, il m’a fallu deux heures pour rejoindre  Ankadimbahoaka. Actuellement, il est 14 heures  et je  me situe toujours à Ambanidia », déclare  un  habitant  d’Ambatoroka.  Et ces derniers jours, notamment avant l’arrivée  du Pape et  juste après son départ, l’axe Anosy- Tanjombato a  été inaccessible. Hier vers 16 heures, aucune voiture  n’a pu avancer  d’un mètre en l’espace d’une  heure. Les conducteurs   ont dû  couper le moteur  et rallumer la radio pour passer le temps. 

Ailleurs, la circulation demeure la même à savoir aux alentours d’Ampasampito. « Imaginez- vous que je suis arrivée à Avaradoha vers 19 heures moins quart et que je  ne suis arrivée  chez moi que vers  20 heures », témoigne une mère de famille habitant à Nanisana.  Par ailleurs, les marchands de rue ont également repris leurs activités quotidiennes. Du côté de Behoririka, leurs marchandises ont envahi  une grande partie de la route principale.  K.R.

La Vérité0 partages

Message perçant et percutant

Le voyage d’Etat et pastoral du Pape François en terre malagasy, en particulier, et dans l’océan Indien en général, tire à sa fin. Comme partout ailleurs, le Pape débarque avec une double casquette, à la fois Chef d’Etat et pasteur. Le Saint-Siège est une institution étatique reconnue en tant que telle par les Nations Unies depuis 1964. Son représentant officiel auprès de l’ONU porte le titre d’observateur permanent ou Nonce apostolique. Il ne participe pas au vote de l’AG/ONU. Toutefois, le Pape étant le maitre des céans à la cité du Vatican assume et porte le titre de Chef d’Etat. Le Vatican a des représentations diplomatiques, les nonciatures, à travers les Etats membres des Nations Unies.  L’établissement de la relation diplomatique entre Madagascar et le Saint-Siège remontait au 19 décembre 1966. De ses 53 ans de relation d’Etat à Etat avec la cité du Vatican, la Grande Ile fait partie des premiers pays en Afrique ayant eu des relations diplomatiques avec le Saint-Siège. La cité du Vatican est le siège mondial de l’église catholique et apostolique romaine (ECAR). Le Pape ayant élu domicile au Vatican en est chef spirituel. A la tête des fidèles estimés à un milliard trois cent mille répartis à travers le monde, il est le pasteur de l’ECAR. A Madagascar, en dépit de la percée des « fiangonana zandriny » l’église catholique conserve encore et toujours son influence.

Et la visite d’un Pape de ce genre revêt, à chaque fois, un caractère symbolique fort. Ainsi, le Pape François qui a foulé le sol malagasy porte en même temps l’étoffe de pasteur et de Chef d’Etat. Raison pour laquelle l’Etat malagasy s’impliquait matériellement dans l’organisation y comprise la sécurité et la prise en charge des préparatifs pour accueillir le Chef de l’Etat du Saint-Siège. Comme il fallait s’y attendre, le 266e Pape en tant que messager de la parole de Dieu est porteur de message partout où il passe. A son habitude et dont il en a le secret, il « sème » un message perçant et percutant. Tel un sabre à double tranchants, la « parole » qu’il évangélise perce et brise à même le roc de l’indifférence. Quatre thèmes-clés ont été développés par l’évêque de Rome à Madagasikara : la paix civile, l’unité dans la diversité, l’éradication de la corruption et la sauvegarde de l’environnement. La paix et l’unité sont des thèmes chers et de prédilection du Souverain pontife. Ils tranchent au cœur du processus de règlements de conflits du Vatican. Des conflits qui sévissent le monde notamment les pays en souffrance économiquement s’entend. Sans la paix et la concordance nationale et internationale, il est pratiquement impossible d’espérer à toute évolution vers le bien-être de chacun dans ce bas-monde. La lutte contre la corruption est le cheval de bataille du Pape. Là, il crève l’abcès. La corruption détruit à la base les chances de réussite du pays. Madagasikara, un pays pauvre, encaisse les vicissitudes de la corruption. Le Pape enfonce son doigt sur la plaie et appuie fortement sur la sonnette d’alarme. La protection de l’environnement va de pair avec la lutte contre la corruption. Madagasikara, un pays riche en écosystème, un vivier des espèces endémiques  florales et fauniques doit s’engager fortement à  sauvegarder l’environnement.

La Vérité0 partages

Mairie d’Antananarivo - La ridicule reconquête de Marc Ravalomanana

C’est officiel ! Marc Ravalomanana brigue bel et bien le poste de maire d’Antananarivo pour les prochaines élections municipales et communales en novembre prochain. Le « Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara » (RMDM) a annoncé sa candidature lors d’une conférence de presse dans la matinée d’hier. Notons que le concerné ne s’est jusqu’ici pas prononcé sur cette candidature. La confirmation ou non de cette candidature interviendra demain, jour de clôture du dépôt des candidatures auprès des Organes de vérification et d’enregistrement des candidatures pour les communales. Une candidature qui serait à la fois téméraire et ridicule dans la mesure où il souhaite succéder à sa propre épouse dont le bilan est plus que négatif. Faut – il encore rappeler la décadence de la ville des mille depuis l’arrivée de l’ancienne première Dame à l’Hôtel de ville. Amoncellement d’ordures, gabegie dans la circulation et dans la gestion des marchands ambulants, magouilles en tout genre et vente illicite des patrimoines de la ville, aménagement catastrophique de tous les marchés transformés en box commerciaux à chaque recoin, etc. Le passage de la famille Ravalomanana a fait beaucoup de bruit mais dans le mauvais sens du terme.A se demander si la Capitale malagasy est vraiment  condamnée à subir les manœuvres sournoises  des Ravalomanana et  consorts. Quoi qu’on dise, l’échec de Lalao Ravalomanana est aussi l’échec de Marc Ravalomanana puisque ce fut l’ancien président même qui a fait la propagande de sa femme. Une propagande qui s’est avérée mensongère puisque la promesse en vue de l’aide des bailleurs de fonds n’aura été qu’une illusion. D’après les explications des membres du RMDM, le statut de Marc Ravalomanana en tant que leader de l’opposition lui confère le statut de candidat légitime pour briguer de poste de maire d’Antananarivo. Un calcul politique déplorable qui fait abstraction de toute perspective de développement de la Capitale.

 Nouveau piège ? 20 après son élection en tant que premier magistrat de la ville d’Antananarivo en 1999, le fondateur du parti « Tiako i Madagasikara » ne renonce pas au pouvoir. Cette fois – ci, il semble vouloir se défaire de son image de leader déchu du TIM pour se faire entendre en tant que chef de file de l’opposition. Loin des moments de gloire de son parti, il risque gros en s’aventurant dans cette nouvelle expérience.  D’ailleurs, il devra trouver des arguments autres que ses prétendus relations avec les bailleurs de fonds internationaux pour pouvoir à nouveau mettre les électeurs tananariviens dans ses filets. Sa fameuse « sioka tokana » pour appeler les partenaires financiers n’a pas eu l’effet escompté et a même conduit à la perte de tous ceux qui ont « voté » pour lui à travers son épouse.  Malgré tout, l’ancien exilé d’Afrique du Sud souhaite à tout prix rester sous les feux des projecteurs quitte à basculer de nouveau vers le statut de maire d’Antananarivo. Face à ce nouveau… piège, il reste à savoir si les électeurs tananariviens joueront encore le jeu ou au contraire feront preuve de grande lucidité car il est clair que la solution pour Antananarivo n’est  nullement entre les mains des  Ravalomanana ! La Rédaction

La Vérité0 partages

Visite du Pape François - Le Président Rajoelina remercie le peuple malagasy

Le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, a remercié son peuple pour l’accueil réservé au Pape François. Dans une vidéo diffusée hier dans la soirée, le Chef de l’Etat malagasy a adressé un message à la population malagasy. Un enregistrement de moins de trois minutes en langue malagasy dans lequel le locataire d’Iavoloha salue l’accueil du Souverain pontife « dans la sagesse, dans l’amour et dans la paix ». Il a soutenu que la visite du Pape François aura apporté « une ferveur spirituelle et l’espoir pour l’avenir et surtout pour les objectifs que nous nous sommes fixés ensemble, à savoir la victoire contre la pauvreté et la corruption dans le pays ».  Le Chef de l’Etat estime que les Malagasy ont, durant la visite du Pape François, montré leur solidarité, leur unité et leur sagesse, des comportements que le numéro Un de l’Etat espère être utilisés pour le redressement du pays.  Dans son allocution, le Président Andry Rajoelina n’a également pas manqué d’exprimer sa reconnaissance vis-à-vis de l’église catholique, notamment le Cardinal et les évêques, de saluer la sagesse et la compétence des Forces de l’ordre,  de remercier l’apport et l’aide des différents collaborateurs et notamment des entreprises qui ont permis « cet accueil grandiose ». En dernier lieu et non des moindres, le Président a remercié la population malagasy pour les prières récitées pour cette visite du Pape et pour l’avenir du pays.

« L’accueil réservé par les Malagasy a été digne de notre hôte, un Ray aman-dreny spirituel, et a honoré notre pays », a conclu le Président de la République de Madagascar dans son adresse à la Nation. Le Saint-Père a quitté la Grande-île hier dans la matinée à la suite d’une visite débutée vendredi dernier et dont l’apogée aura été cette grand- messe au Soamandrakizay dimanche dans la matinée.La rédaction

La Vérité0 partages

Agressions de piétons à Itaosy - Un suspect recherché par la Justice tombe dans les filets de la Police

Lundi dernier, un jeune suspect de 20 ans fut arrêté par les limiers du commissariat d’Itaosy. En réalité, le concerné a été recherché depuis longtemps par la Justice, qui l’a frappé d’un mandat d’arrêt. Vers le milieu de la matinée ce lundi- là, une femme, la même qu’il a déjà agressée il y a quelques mois de cela, retombait dans le piège du bandit à Amboatavo Itaosy. Mais la victime a rapidement appelé la Police. Dès que le suspect a vu les Forces de l’ordre venir vers lui, l’agresseur a voulu prendre la fuite. Mais il n’a pas pu aller plus loin car les limiers l’ont attrapé quelques mètres à peine plus loin. Durant son audition, il a reconnu que ça fait des années qu’il pratique le banditisme et prend des piétons pour cible. Et qu’il subtilise systématiquement des téléphones et des sommes d’argent. Les riverains peuvent donc pousser un ouf de soulagement après l’interpellation de ce dangereux bandit, qui a eu déjà maille à partir avec les Forces de l’ordre, la Justice notamment.F.R.

Midi Madagasikara0 partages

Une visite papale qui devrait impulser : un véritable élan

Le pape François quitte ce jour la Grande Ile après avoir effectué son périple dans la zone Océan Indien. Les messages qu’il a délivrés dans chaque pays sont d’une grande force et devraient inspirer les décideurs, mais aussi les peuples. Les Malgaches ont accueilli avec ferveur ce souverain pontife dont les recommandations devraient guider leur avenir. On peut maintenant se demander si l’élan impulsé par cette visite sera capitalisé.  .

Une visite papale qui devrait impulser : un véritable élan

Trente ans après la visite du Pape Jean- Paul II, celle d’un de ses successeurs, François est porteuse d’un grand espoir. Le séjour du souverain pontife s’est déroulé parfaitement et aucun incident grave n’est venu l’émailler. On peut simplement noter que l’organisation très rigoureuse a freiné la spontanéité de la population. On ne reviendra pas sur les petits couacs qui ont émaillé le placement des fidèles lors de la messe de Soamandrakizay, mais les centaines de milliers de personnes présentes ont communié avec le Saint Père. Les bienfaits de cette visite papale vont bien au-delà de cette allégresse qui a été ressentie. Le pape a, dans son homélie et dans ses discours, placé l’homme et son environnement au centre de tous les progrès à venir pour la Grande  Ile. Il s’est adressé à tous les Malgaches en général et à leurs dirigeants en particulier. Le leitmotiv de ses déclarations est l’ouverture aux autres et non le repli sur soi. La lutte contre la corruption et la dénonciation de cette déforestation, a-t-il répété sont les plaies de la Grande Ile. Les plus hauts dignitaires de l’Etat, le président de la  République en premier ont écouté avec attention ces messages qui doivent guider leurs actions. Ces trois jours de visite du pape François devraient marquer à jamais la vie de la nation. Ce dernier va laisser un pays qui est à la croisée des chemins. L’élan spirituel qu’il a impulsé ne sera pas, espérons-le,,sans lendemain.

Patrice RABE;

Midi Madagasikara0 partages

BAD : Présentation d’un rapport sur l’emploi décent

La Banque africaine de développement présentera son dernier rapport «Création d’emplois décents : stratégies, politiques et instruments» le jeudi 12 septembre 2019. En fait, l’Afrique deviendra le continent le plus jeune et le plus peuplé au cours des prochaines décennies. Sa force de travail passera à près de 2 milliards de personnes en 2063, alors qu’elle s’élevait à 620 millions en 2013. Pour faire face à son taux élevé de croissance de la population, elle devra générer chaque année entre 12 et 15 millions d’emplois. Cela signifie que 1,7 million de nouveaux emplois devront être créés chaque mois à travers le continent. L’Afrique est encore très loin de ce nombre.Bénéfices économiques. Ce rapport bénéficie de la contribution de quelques-uns des principaux économistes spécialisés dans le domaine du travail et du développement au niveau mondial, chargés de formuler des recommandations spécifiques en faveur de la création d’emplois décents. Le rapport souligne que les activités manufacturières offrent davantage de bénéfices économiques dans le long terme que d’autres activités. Elles génèrent des économies d’échelle, elles encouragent la modernisation industrielle et technologique, elles favorisent l’innovation et leurs effets multiplicateurs sont importants. Le rapport apporte également des éclaircissements sur le rôle que jouent les politiques macroéconomiques prudentes et montre comment utiliser le mieux possible les zones économiques spéciales, les parcs industriels, les zones agro-industrielles, les complexes de renforcement des compétences, ainsi que les programmes d’apprentissage et d’incubation.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

3ème édition du « Asa Tagnamaro » : Grand ménage au bureau de la CNaPs Ampefiloha

Comme à chaque mois, l’équipe de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPs) a procédé au grand nettoyage de ses locaux à Ampefiloha durant l’après-midi du dimanche. Il s’agit d’un programme qui entre dans le cadre du « Asa Tagnamaro ». Une initiative lancée par la caisse il y a quatre mois maintenant ; afin d’être en adéquation avec la politique de l’Etat mais aussi pour réaffirmer la solidarité de tous les caissiers et personnels exerçant au sein des bureaux de la CNaPs, de Talatamaty à Tanjombato en passant par Anosizato, Sabotsy Namehana et bien sûr le bureau central d’Ampefiloha.

Ainsi, pour cette troisième édition, les personnels de tous les services et l’équipe de la direction se sont donné la main pour rafraîchir leur lieu de travail. Brosses, chiffons, balais, seaux et tous les accessoires qui permettent de se débarrasser de la poussière étaient vus dans les mains des employés de la CNaPs durant tout l’après-midi. Un travail effectué dans le sourire et dans la bonne ambiance entre collègues ; « ceci est un geste de citoyenneté » ont-ils dit. Et effectivement, la philosophie « Asa Tagnamaro » est l’implication volontaire des citoyens à améliorer la vie de la nation. Depuis un certain temps, de nombreuses entités dans le pays suivent ce mouvement jugé par beaucoup nécessaire à la fois pour éduquer les citoyens mais aussi afin de faire de notre pays un endroit calme et resplendissant.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Messages du Pape François : « Il faut les transformer en actions concrètes via l’engagement des Chrét...

Le coordonnateur national du HFKF, Tiana Randrianasoloarimina, soutient la mobilisation de tous les Chrétiens sans exception à contribuer au développement socio-économique de Madagascar.

réclame Tiana Randrianasoloarimina, le coordonateur national de HFKF

Les messages du Pape François lors de sa visite à Madagascar étaient très forts. Il demande entre autres, de favoriser le développement humain intégré afin que personne ne soit exclu, et ce, dans le respect du « Fihavanana ».

Il a exhorté ensuite la population et les autorités malgaches à lutter avec force et détermination contre la corruption et la spéculation qui augmentent la disparité sociale. Plus connu comme étant le Pontife des « pauvres », il lance également un appel à affronter les situations de grande précarité et d’exclusion qui produisent toujours des conditions de pauvreté inhumaine. En fait, « la pauvreté n’est pas dans le plan de Dieu », s’exprime-t-il.

Richesse menacée. Mais ce n’est pas tout ! Le Pape François a manifesté son inquiétude face à la dégradation de la biodiversité de Madagascar. « Une richesse particulièrement menacée par la déforestation excessive au profit de quelques-uns. Et sa dégradation compromet l’avenir du pays et de notre Maison commune », a-t-il soulevé. Il faut ainsi mettre un terme aux feux de brousse, au braconnage des espèces endémiques, à la coupe effrénée de bois précieux, à la contrebande et aux exportations illégales de ces richesses naturelles. « Il est également important de créer des emplois et des activités génératrices de revenus qui respectent l’environnement tout en aidant les personnes à sortir de la pauvreté », tient à préciser le Pape François en plaidant pour l’intégration d’une justice sociale qui accorde le droit à la destination commune des biens de la terre au profit de toutes les générations.

Programme bien structuré. « Ce n’est pas un pur hasard que Madagascar a reçu cette année la 2e visite apostolique après 30 ans passés. Il faut ainsi transformer ces messages forts du Souverain Pontife en actions concrètes via l’engagement de tous les Chrétiens », réclame Tiana Randrianasoloarimina, le coordonateur national du HFKF (Hetsika Fampiraisana ny Kristiana ho an’ny Firenena) ou Mouvement pour le rassemblement des Chrétiens en faveur de la nation. « Un programme bien structuré doit être mis en œuvre suivant un calendrier à définir entre toutes les parties prenantes pour relever tous ces défis. L’engagement doit commencer au niveau de chaque individu, des Chrétiens, des institutions religieuses et des dirigeants. Mais avant tout ! Il n’y aura jamais de développement sans la réconciliation avec Dieu. Il faut prôner le développement holistique qui met en symbiose le développement spirituel avec le développement économique, le développement institutionnel et le développement social ainsi que la préservation de l’environnement », a-t-il évoqué.

Réveil national. Dans la foulée, le coordonnateur national du HFKF a exprimé sa tristesse lors de la première visite apostolique, il y a 30 ans dans le pays. « Le Souverain Pontife a également transmis des messages forts à cette époque mais après son départ, on n’a observé que l’inertie de tous entraînant la dégradation du pays sur tous les plans. Et nous en sommes t tous responsables, y compris les Chrétiens, les acteurs économiques, les institutions religieuses et les dirigeants. Il faut que la population malgache tire ainsi des leçons de son histoire en ayant plus d’humilité comme l’a demandé le Pape François. Un réveil national s’impose avec une prise de conscience de tout un chacun en commençant par les Chrétiens si l’on veut vraiment asseoir un développement humain intégré à Madagascar. Et si aucune décision n’est prise dès maintenant, on va assister à la destruction totale de la nation », a-t-il interpellé. Rappelons que le Souverain Pontife a également lancé un appel aux jeunes pour être les disciples-missionnaires de Jésus Christ. « Ceux-ci ne doivent pas rester immobiles, se plaindre ni se regarder eux-mêmes. Ils doivent agir et s’engager », a-t-il exhorté. Mais pour Tiana Randrianasoloarimina, ce message doit s’adresser à tous les Chrétiens.

Complémentaires. Par ailleurs, « tous les acteurs concernés doivent s’entraider afin de relever tous les défis évoqués par le Pape François et d’assurer le développement humain intégré. En fait, Madagascar est une terre bénie de Dieu car il regorge un sanctuaire de  biodiversité endémique ainsi que de nombreuses richesses naturelles. Il est anormal que le pays soit le plus pauvre du monde. Entre temps, l’Etat et les institutions religieuses sont complémentaires. Il ne faut pas laisser de côté le développement spirituel pour atteindre l’objectif fixé par l’Etat qu’est l’Emergence de Madagascar. Sans la révolution spirituelle et la prise de conscience de tous, on va rester dans l’inertie et le Pape va prêcher dans le désert », a soulevé le coordonnateur national du HFKF en citant le verset biblique 2 Chroniques 7:14 : « Si mon peuple, appelé par mon nom, s’humilie, prie, cherche ma face et se détourne de ses voies méchantes, j’entendrai des cieux, je pardonnerai leur péché et guérirai leur pays ».

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Mirongatra ny halatra môtô

Raha nilamindamina ny resaka asan-dahalo tany amin’iny distrikan’Anjozorobe iny, dia miaina anaty tebiteby hafa indray ireo mponina, indrindra fa ireo ao an-tampon-tanana, noho ny resaka tsy fandriam-pahalemana hatrany. Tato ho ato izay mantsy dia hita fa niha-nahazo vahana indray ny halatra môtô tao amin’ny kaominina ambonivohitra Anjozorobe. Tato anatin’ny andro vitsy dia efa tokantrano misimisy ihany no lasibatra vokatr’izay. Raha ny fanazavàna azo teo anivon’ny tobim-paritry ny zandary any an-toerana dia miisa roa izy ireo aloha hatreto no tonga nanao fitarainana tany, tao anatin’ny herinandro. Ny iray môtô « cross » nipetraka tao an-trano kanefa dia tafavoakan’ireo olon-dratsy soa aman-tsara. Ary ny iray, ny faran’ny herinandro teo, dia  môtô rehefa nipetraka teo an-tokotany misy fefy mihidy.

« Efa eo am-panokafana ny fanadihadiana mahakasika izay tranga izay izahay », hoy ny tompon’andraikitry ny zandary any an-toerana. « Tamin’ilay tranga voalohany no efa nisy voasambotra ary natolotra ny Fampanoavana omaly » hoy ny fanazavàna. Olona telo ireto nosamborin’ny zandary ireto izay mpiambina tao amin’ilay trano nitoeran’ilay kodiaran-droa. Fantatra fa nadoboka am-ponja vonjimaika avokoa moa izy telo ireto. Mbola eo am-pikarohana izay mety ho namany hafa kosa ireo zandary. Tsiahivina fa efa toe-javatra efa nitranga teo aloha teo ity firongatry ny halatra môtô tao an-toerana ity, ary vitan’ireo olon-dratsy mihitsy aza tamin’izany naka kodiaran-droa an’ny tompon’andraiki-panjakana iray tao an-toerana. Saingy niatoato izy io ary dia izao miha-miverina izao indray. Marihana fa isan’ny fitaovam-pitaterana tena miasa any amin’iny distrika iny ny kodiaran-droa noho ny lalan-dratsy tsy ahafahan’ny fiara mihitsy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Sommets N1A : GNBC et ASCB assurent

Les journées se suivent et se ressemblent pour l’équipe de la Gendarmerie Nationale Basket-ball Club (GNBC), à la deuxième phase des Championnats de Madagascar N1A. Fabrice et consorts ont survolé les basketteurs de l’AS Fanalamanga sur le score de 103 à 62. Les gendarmes évoluent d’un cran au-dessus par rapport à leurs adversaires. Cette victoire conforte la première place pour la GNBC et signe un parcours sans faute lors des deux phases. Le duel annoncé entre l’Association Sportive et Culturelle de Boeny (ASCB) et COSFA a vu la victoire des Majungais par 83 à 66. La bande à Bila a vite pris les commandes de la rencontre alors que Jerry et ses copains n’arrivent plus à rattraper l’écart. MB2ALL et ASCUT ont également remporté la victoire hier.

 T.H

Calendrier

Petit Palais

10 h 00 : (H) ECBBA Analamanga contre ASCB Boeny.

11 h 45 : (H) (H) SEBAM Boeny contre 2BC Analanjirofo. MB2All Analamanga.

Palais des Sports

9 h 00 : (D) JEA Vakinankaratra contre ASA Analamanga

10h45 : (H) CNaPS Itasy contre COSPN Analamanga contre Ankaratra Vakinankaratra.

12 h 30 : (D) ASCUT Atsinanana contre BC EST Atsimo-Andrefana.

14 h 15 : (H) MB2ALL Analamanga contre ASCUT Atsinanana.

16h 00 : (H) AS Fanalamanga Alaotra-Mangoro contre COSFA Analamanga.

17 h 00 : (H) COSMOS Diana contre GNBC Vakinankaratra.

Midi Madagasikara0 partages

Nosy-Be Symphonies : La sixième édition clôturée en beauté

 

Une ambiance de fusion à l’Hôtel Mont Passot.

Après une tournée dans les hôtels somptueux de Nosy-Be comme Vanila Hôtel Spa, Nosy Be Hôtel et Home The Residence Madagascar, le voyage musical de Nosy-Be  Symphonies  s’est achevé sur l’hymne du festival au Mont Passot, le week-end dernier.

La marraine du festival, Elzbieta Dedek, a ouvert la soirée avec une reprise de Chopin « Fantaisie Valse en si mineur ». L’allure est vive et les nombreuses fusions de cette clôture magnifient la vue sur l’infini. Ensuite, les guitares de Guy Lukowski et de Maître Harry, l’accordéon de Karol Sosinski, les violons des cordistes de Madagascar, et les saxophones de la famille Ramaroson (LMM Quartet) ainsi que les voix mélodieuses de Cantiamo ont fait chavirer les invités.

Un pari gagné. Selon Andrianina Randriamifidimanana, responsable de communication et coorganisatrice de l’évènement, « La réussite du festival tient dans son ADN année après année : une affiche de qualité et des lieux magiques. Les membres du COAC, avec une ferveur intérieure, ont toujours voulu offrir le meilleur, dès le début ». en effet, le festival ambitionne, non seulement de donner leur chance à de jeunes talents prometteurs, mais d’inviter également des musiciens professionnels. « Nosy-Be Symphonies » s’impose comme étant le rendez-vous des amoureux de musique classique.

En outre, l’objectif pour la prochaine édition sera d’élargir l’audience de « Nosy-Be Symphonies » en faisant connaître la manifestation dans l’ensemble de l’Océan Indien. Le festival a toujours voulu prendre de l’envergure et progresser, sans brûler les étapes. Selon les organisateurs, « pour l’an prochain, de belles perspectives s’annoncent et nous ne serons pas surpris de voir se concrétiser une tournée régionale ».

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Football – Ligue des champions de la CAF : Dernière et sérieuse préparation pour Fosa Juniors FC

Fosa Juniors espère vaincre les Congolais.

L’équipe championne de Madagascar est actuellement dans la dernière ligne droite de la préparation pour le second tour préliminaire de la ligue des Champions de la Confédération africaine de football (CAF). Fosa Juniors accueillera le TP Mazambe de la RDC dans son jardin à Mahajanga, ce dimanche, pour le match retour. Dans le cadre de cette rencontre, les protégés de Titi Rasoanaivo ont entamé un match amical avec l’As Jet Mada, dimanche dernier. Les joueurs ont fait preuve de leur volonté à affronter ce grand club congolais en s’imposant devant l’équipe d’Itasy sur le score de 3 à 1. Ils auraient pu marquer plus de trois buts, mais la bande à Baggio n’arrivait pas à corriger le manque d’efficacité dans la finition, même problème lors de leur match du premier tour face aux Pamplemousses SC de l’île Maurice.« Nous avons déployé tous nos efforts pour la bonne préparation de ce match avec une des grandes équipes africaines. Nous avons essayé de travailler sur les points faibles observés pendant le premier tour », a affirmé le coach Tity Rasoanaivo.

Concernant les joueurs qui étaient blessés, seul Elefonie qui ne pourrait pas jouer qu’après quelques semaines suite à une blessure à la jambe. TP Mazembe est un géant de l’Afrique, « mais c’est une opportunité pour nous de montrer de quoi Fosa Juniors est capable. Nous suivrons de près ses entraînements. En plus, on a la chance d’avoir un nouveau président à la tête de la Fmf. Ce dernier devrait arranger le calendrier des championnats nationaux pour que cela soit en parallèle avec le calendrier de la CAF. La sensation à la vraie compétition met la différence, tandis que les matches amicaux ne sont pas suffisants pour les équipes qui vont participer à la compétition africaine » a-t-il ajouté.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Musique populaire : Mijah dans l’antre de la « mozika mafana »

P

Mijah retrouvera les noctambules.

rofil bas ? Non, Mijah a juste pris de l’élan. Il y a trois mois, il a fait le buzz avec « Hay ve »! Cette suite logique du « Lasan’ny vazaha » est une reprise subtile du « Hay ve tralala » du groupe Tsilavina en refrain, Mijah fait un clin d’œil à de nombreux chanteurs comme ces grosses pointures de la « mozika mafana » et de la danse urbaine. Le morceau ? Il est constitué d’une bonne vingtaine de morceaux choisis et des tubes de ces cinq dernières années. Comme dans le style « Zah’ juste zah’ » de Lousf’ah, mais plus proche du « Stop » de kankanjila au niveau des paroles toutefois, la mélodie reste fidèle à l’image de Mijah. Les effets audio et les « autotune » sont toujours de mise. Pourtant son plus grand tube du moment reste « Lasan’ny vazaha», ce fameux duo avec Elidiot. Que l’on aime ou non, le titre a connu une grande audience et a fait incontestablement le buzz depuis sa sortie, il y a cinq mois. Tout le monde y va de son commentaire sans laisser personne indifférente. C’est toute cette mélodie et l’ambiance des quartiers populaires qui règneront au Glacier Analakely en fin de semaine. Une bonne dizaine de ces morceaux phares feront le bonheur des noctambules avides de rythmes. Rendez-vous donc à Analakely vendredi avec Mijah !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

FIA : Une grande mobilisation des industriels

La 3e édition de la FIA sera une plateforme de rencontre entre tous les acteurs du monde rural. (Photo d’archives)

L’agribusiness et l’agroalimentaire seront à l’honneur dans le cadre de la « Foire Internationale de l’Agriculture » qui aura lieu du 12 au 15 septembre 2019 au parc des Expos à Tanjombato.

Selon les organisateurs, il y aura une grande mobilisation des industriels tout en mettant en avant la complémentarité entre les organisations paysannes et les industries de transformation dans le développement des chaînes de valeur. De nombreuses innovations contribuant à l’amélioration de la production agricole, y seront exposées, entre autres. Cela touche notamment les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Débouchés. De leur côté, des groupements de paysans venant de toutes les régions de l’île y participeront activement afin de s’intégrer à cette plateforme économique FIA. Ils auront entre temps l’opportunité de mettre en valeur leurs spécificités régionales tout en cherchant des débouchés à leurs produits. « Emergence d’un secteur agricole moderne et professionnel ». Tel est d’ailleurs le thème retenu pour la FIA 2019 par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

« Madagascar île verte ». Cet engouement pour faire écho à la trilogie « Emergence, Urgence, Efficience » suscite aujourd’hui un élan où chacun va vouloir faire preuve d’excellence tout en préservant l’environnement afin de promouvoir le « Madagascar île verte ». La troisième édition de la FIA peut d’ores et déjà être considérée comme un succès annoncé, selon les organisateurs et ce sera le reflet de tous les enjeux agricoles qui peuvent contribuer à une nouvelle prospérité en faveur du monde rural.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : Plus de 1.200 absents à Tana ville

L’épreuve de Malagasy plutôt « abordable »

Les plus de 328.000 candidats au BEPC (Brevet d’études du premier cycle), dont 27.541 dans la CISCO (circonscription scolaire) d’Antananarivo Renivohitra, ont planché sur deux principales épreuves lors du premier jour de la session 2019.

Ouverture des hostilités à 8h avec l’épreuve de Malagasy. Les candidats ont eu à s’exprimer par écrit, entre autres, sur le travail et le développement, ainsi que sur la coutume malgache « Mivoaka itany » dans la partie « Riba ». Nombre de candidats ont été quelque peu surpris par la question, affirmant n’avoir jamais abordé dans leurs cours en classe ce chapitre du « Mivoaka itany » qui fait référence à la pratique malgache sur la toute première sortie du nouveau-né hors de la maison familiale où il est né (et aussi la première sortie de la mère après l’accouchement), avec les petits rituels qui l’entourent, en faisant ainsi entrer le bébé en contact pour la première fois avec son environnement. Pour d’autres candidats, point de surprise ! L’épreuve de Malagasy était au contraire, plutôt « abordable » et achevée dans les temps en dépit de l’erreur survenue dans la partie « étude de texte » du sujet de Malagasy, lequel comportait une omission sur les mots auxquels il fallait trouver des synonymes, mais qui n’ont pas été précisés par le soulignement habituel. Il a ainsi fallu préciser aux candidats la version corrigée de cette partie du sujet de Malagasy.

L’après-midi, l’épreuve de SVT (Science de la Vie et de la Terre) divisait également les candidats, avec toutefois une majorité d’optimistes parmi les jeunes croisés à la sortie des centres d’examen. Ce jour, place aux Mathématiques et à l’épreuve de Français, tandis que demain, les candidats affronteront les épreuves de Géographie le matin, et de Physique-chimie l’après-midi. Les épreuves d’Anglais, d’Allemand ou d’Espagnol selon les options choisies par les candidats, fermeront la marche, jeudi matin.

 Pas d’incidents majeurs. Ce premier jour du BEPC a été marqué par un nombre assez appréciable d’absents : 1.218 pour la seule CISCO d’Antananarivo Renivohitra. Les petits incidents tels les légers retards de moins de 15 minutes, et les oublis des convocations et des cartes d’identité, ont également été observés, mais rapidement résolus par les responsables des centres d’examen.

La session 2019 du BEPC s’achèvera ce jeudi 12 septembre. Pour la CISCO d’Antananarivo Renivohitra, les travaux de correction débuteront, sitôt les dernières épreuves terminées. La transcription des notes est prévue de débuter lundi prochain et durera probablement toute la semaine, le nombre de candidats dans cette circonscription étant le plus élevé sur l’ensemble du territoire. Pour l’instant, l’heure est encore aux épreuves qui s’enchaîneront encore sur trois jours. Une fois les épreuves achevées, les équipes en charge des travaux post-session seront à pied d’œuvre. Les candidats comme les parents attendront d’elles une célérité dans le travail, tout en veillant à publier des résultats sans erreur.

Hanitra R.