Les actualités Malgaches du Samedi 10 Août 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara25 partages

Pétanque : Les précisions du président de la Fédération internationale.

Répondant au communiqué du ministère de la Jeunesse et des Sports, le président de la Fédération Internationale de Pétanque, Claude Azema, a d’abord tenu à rappeler les décisions du conseil de discipline à Almeria envers le président Béryl Razafindrainiony et la Fédération Malgache de pétanque, notamment l’interdiction à vie d’exercer quelques activités que ce soit dans le domaine de la Pétanque pour l’ancien président, ainsi que le retrait de la délégation de la FIPJP à la FMP, en attendant que soit constituée dans le pays une organisation répondant aux normes d’éthique et de respect demandées lui permettant de recevoir la délégation de la FIPJP.

Il a ensuite disséqué presque point par point la teneur de ce communiqué  dans un large extrait :

« Il faudra donc m’expliquer où et quand l’ex FMP a conservé son « certificat de conformité en bonne et due forme » d’autant que cette procédure et cette appellation n’ont jamais existé au sein de la FIPJP. Si elle peut rester une association malgache reconnue par son Gouvernement, elle est désormais pour nous, une organisation inexistante au niveau international ,et il est hors de question de la voir revenir par la porte ou par la fenêtre, masquée ou déguisée.

La représentation de la FIPJP dans votre pays est désormais attribuée à la Fédération Sport Boules Malagasy qui, entre autres, est la seule habilitée à envoyer des équipes aussi bien aux Championnats du Monde – cette année, les championnats du Monde des jeunes et des Féminines au Cambodge, l’année prochaine les Championnats du Monde des Messieurs à Lausanne – et aux Championnats d’Afrique qualificatifs, que dans les multiples manifestations multisports où la Pétanque est présente.

Ce qui signifie pour nous que, les personnes reconnues par la FIPJP auront la mission de préparer les élections des démembrements du monde de la pétanque à Madagascar, ainsi que celle de la fédération tout en s’occupant des affaires courantes, notamment la préparation de l’équipe nationale et la participation aux rendez-vous internationaux »

Merci pour eux mais pour la FIPJP leur rôle va bien au-delà : ils représentent désormais votre pays dans toutes les instances internationales – Championnats du monde ou continentaux, congrès et réunions internationales, représentations régionales et locales de la FIPJP, missions spécifiques… Ils sont la FIPJP pour Madagascar.

La FSBM n’est pas un comité de gestion provisoire; elle est la FIPJP à Madagascar et c’est à elle de s’organiser en toute indépendance. Elle peut compter sur l’appui total de la Fédération Internationale dans ce combat dur, et apparemment inégal pour se faire entendre et défendre notre sport dans le respect des valeurs d’éthique et d’honnêteté sans lesquelles, rien de solide ne se construit. »

Sans commentaires…

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara9 partages

Le danger d’une démographie galopante

Le chiffre de 25,4 millions d’habitants dans la  grande île, annoncé il y a quelques jours, a de quoi donner le tournis. Et on annonce qu’il doublera certainement dans les 30 années à venir si l’on n’organise pas une régulation de naissances. Le problème ne serait pas si grave si le pays connaissait un développement économique harmonieux, mais dans les circonstances actuelles, il est encore difficile de penser sortir très vite de cette pauvreté qui nous empêche de rejoindre le peloton des nations émergentes

Le danger d’une démographie galopante

L’élément humain est une richesse que  l’on ne peut pas nier, mais il peut devenir aussi un handicap si l’‘environnement dans lequel il évolue est vicié. Le pays a d’énormes potentialités, mais elles ne sont pas exploitées comme il le faut et  la population ne jouit pas de conditions économiques favorables pour pouvoir vivre décemment. La grande majorité des 25,4 millions de Malgaches vit  sous le seuil de la pauvreté. Et la situation peut devenir encore plus dramatique si le taux de croissance démographique reste le même. La solution préconisée par le ministre des finances lors de la présentation des chiffres du dernier recensement, est la limitation de naissances. Cette préconisation qui a été faite, va dans le bon  sens, mais il est nécessaire de mobiliser d’énormes moyens pour convaincre une population encore peu favorable à la limitation de naissances dans sa grande majorité.  Le rapport qui a été  fait en début de semaine n’a pas provoqué de véritable remous dans l’opinion publique, et pourtant il est alarmant. L’état doit être en première ligne pour mener une véritable bataille contre une démographie galopante . Une campagne de planning familial va bientôt être lancée, mais   le doute s’est déjà  insinué dans l’esprit  des  acteurs sur le terrain.  La prise de conscience d’une véritable épée de Damoclès par tous les Malgaches  doit être effective.

Patrice RABE

Midi Madagasikara4 partages

Manifestation à Antsahameva : Des citernes d’eau de la Jirama, comme solution d’urgence

La Jirama mobilise des citernes pour approvisionner en eau, les zones victimes de coupure.

Beaucoup reste à faire pour améliorer les services d’approvisionnement en eau et électricité. Hier, les habitants du quartier d’Antsahameva ont manifesté pour exprimer leurs mécontentements, suite aux problèmes d’approvisionnement en eau par la JIRAMA. Quelques temps après le début de cette manifestation, des représentants de la Direction générale de la JIRAMA et ceux issus du ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH), ont fait une descente sur le lieu. « Nous avons pris une solution provisoire pour résoudre ce problème d’accès à l’eau. Il s’agit de l’approvisionnement en eau par camion-citerne. Il faut noter que ce quartier figure parmi les cinq zones à Antananarivo, qui sont en difficulté́ d’approvisionnement en eau potable. La situation s’empire de jour en jour du fait de l’approche de la période d’étiage. Mais la Jirama est en train d’apporter des solutions pérennes. Une alternative est en cours de mise en œuvre afin d’alléger ce problème, grâce à la construction d’une nouvelle station de pompage à Amoronankona qui pourrait produire 100m3 d’eau par heure. Les travaux seront achevés d’ici quelques mois », a indiqué les responsables auprès de la Jirama. Pour le long terme, cette société projette entre autres, d’améliorer les réseaux de distribution d’eau à Antananarivo, et de multiplier les stations de pompage. Selon les informations, la concrétisation de ces projets est déjà prévue en début 2020, en partenariat avec la BEI (Banque Européenne d’Investissement).

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Îles Eparses : La commission mixte opérationnelle bientôt

« Pour le moment, aucune date n’a été fixée pour la réunion de la commission mixte en charge des Îles Eparses ». C’est ce qu’a laissé entendre hier le nouvel Ambassadeur de France, Christophe Bouchard. En effet, la partie française n’a pas encore donné suite à la demande officielle que le ministre des Affaires Etrangères, Naina Andriantsitohaina a formulé le 14 juillet dernier. Le Diplomate français a toutefois confirmé le contact déjà existant entre la France et Madagascar pour régler cette affaire, et trouver un terrain d’entente, conformément à ce qui a été évoqué au mois de mai dernier, lors de la visite officielle à l’Elysée, du président Andry Rajoelina. Pour l’heure, la commission mixte n’est pas encore fonctionnelle. Christophe Bouchard a cependant annoncé que des discussions sont actuellement en cours en vue d’organiser dans les plus brefs délais, une réunion des membres de ladite commission. Côté malgache, l’on met tout en œuvre pour résoudre la situation des Îles Eparses. Pas plus tard que cette semaine, l’affaire a été évoquée en Conseil des ministres. Pour sa part, le président Andry Rajoelina s’est fixé l’objectif de trouver une solution commune sur les Îles Eparses d’ici le 26 juin 2020. C’est ce qui aurait été convenu durant sa rencontre avec le président Emmanuel Macron au mois de mai dernier.

Lettres de créance. Hier, le nouvel Ambassadeur de France a fait le déplacement à Iavoloha pour présenter ses lettres de créance auprès du président Andry Rajoelina. La santé, l’éducation, l’énergie et la promotion des échanges commerciaux. Ce sont entre autres, les axes prioritaires de la coopération entre Madagascar et la France. Outre l’Ambassadeur de France, l’Ambassadeur du Pakistan et celui de l’Allemagne ont également présenté leurs lettres de créance au numéro Un d’Iavoloha hier. Tous ces pays ont exprimé leur volonté d’appuyer la Grande île dans la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.

Davis R

Midi Madagasikara2 partages

Police Nationale : Les grands responsables « consignés » 2 jours

Le MSP entend mettre en place une Police « aux normes »

Les hauts responsables des bérets gris seront « consignés » pendant deux jours au Centre de Conférence International (CCI) à Ivato pour des « Journées de concertation ».

Après la réunion de travail avec tous les responsables des Commissariats de Sécurité Publique et des postes de Police de la capitale qui s’est tenue mardi dernier au Commissariat Central à Tsaralalàna, le Ministre de la Sécurité Publique (MSP), le Contrôleur général de Police Roger Rafanomezantsoa organise des « Journées de concertation  des grands responsables de la Police Nationale ».

Mission. S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du contrat de performance, ces « Journées de concertation » se tiendront les 16 et 17 août prochains au CCI Ivato. Et ce, sous le haut parrainage du Premier ministre Ntsay Christian qui, selon l’article 65-8 de la Constitution, « assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». En tant que membre à part entière – et non entièrement à part – de l’Etat-Major Mixte Opérationnel (EMMO) et comme son nom l’indique, la Police nationale appartient aux forces dont la mission est d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité.

Normes. Le rétablissement de la sécurité et le maintien de la paix font partie des 13 « Velirano » du président de la République qui entend donner les moyens de leur mission aux forces de l’ordre. La Police nationale figure notamment parmi les bénéficiaires des véhicules 4 x 4 équipés entre autres, de grille anti-émeute, étrennés durant le défilé du 26 juin. 1025 policiers ont été d’ailleurs mobilisés à l’occasion de la fête nationale. Pour la visite du Pape François, l’effectif sera doublé avec la mobilisation de plus de 2500 policiers. Composés pour moitié par les récents sortants de « la XXVe » à l’ENIAP à Antsirabe. En l’occurrence, les 1102 Inspecteurs et Agents de Police de la promotion « Fenitra ». Une dénomination qui n’a pas été choisie au hasard car elle signifie « norme ». A la mesure même du contrat programme du MSP qui compte mettre en place sur une Police aux normes en termes d’effectif, de moyens, de proximité, d’efficacité, de réactivité, d’intégrité…  C’est la raison d’être de ces « Journées de concertation des grands responsables » qui devraient accoucher de grandes résolutions et solutions.

R.O

Midi Madagasikara1 partages

Fanafihana mitam-piadiana eto Toamasina : Kaporaly miaramila am-perinasa tratra ambodiomby

Ny alarobia 07 aogositra teo tokony tamin’ny 06 ora sy sasany hariva dia ramatoa iray avy nivarotra nitondra ny vola matiny amin’ny varotra ataony namonjy fodiana, no notafihan’ireto andian-jiolahy roa nanao taingin-droa tamina moto nitondra basy PA. Teo am-pisaritahana ilay ramatoa mpivarotra izy ireo no tsikaritry ny olona manodidina, ka raikitra avy hatrany ny fitsaram-bahoaka raha iny nikasa hitifitra tsy naha-poaka basy iny ireto andian-jiolahy.

Ny iray no avy hatrany dia niharan’ny fitsaram-bahoaka, ny namany kosa afa-nandositra raha vao nitranga ny sakoroka. Tsy lasa kosa ny volan’ilay ramatoa mpivarotra. Vao naharay antso amin’ny fisian’ity fikasana hanao fanafihana mitam-basy ny polisy dia tonga avy hatrany, ka mbola tao anatin’ny fitsaram-bahoaka mihitsy ireo fokonolona no tonga ny polisim-pirenena. Tratra tamin’ilay jiolahy ny basy PA sy ny bala “22 long Rifles” miisa 08. Raha natao ny fanadihadiana dia teo no nivoaka fa miaramila am-perinasa ao amin’ny 1/RM3 eto Toamasina ity tratra ambodiomby nanafika sy nitondra basy ity, izay antsoina hoe Florent, ary nolazainy fa Jean Claude ny anarany tamin’ny fahatrarana azy. Raha natao ny fisavana ny tranony izay eo anivon’ny toby 1/RM3 Analakininina Hopitaly be, dia nahitana “badge” an’ny polisy iray, sy moto an’ilay polisy ihany koa, izay notafihan’izy ireo iray volana lasa izany raha namonjy fodiana tamin’izay. Raha ny fanazavana azo ihany koa dia nandainga tamin’ny lehibeny ity kaporaly miaramila ity ny alarobia hariva nanaovany fanafihana, izay fotoana niasany tao amin’ny 1/RM3 nanao fiandrasan-draharaha fa hoe marary ny zanany. Ny tsy fahatongavany niatrika ny famondronana isa-maraina ny tafika no nahagaga ny lehibeny, ka izao izy nampangain’ny heloka vitany izao.

Mazava izao, hoy ny polisy, fa ny fanafihana nampiasa basy sy bala na “22 L.R” teto Toamasina dia izy ireo avokoa no nanao azy, ka isan’izany ireo nitranga tao Anjoma tamin’ny fanafihana ny volan’ny tobin-tsolika Jovenna, sy ilay niseho tao amin’ny tranon’ny Me Tody Arnaud, ary ny tao amin’ny Dr Ndahimananjara Johanita farany teo ireny. Miatrika ny fakana am-bavany azy ity kaporaly miaramila mpanao fanafihana mitam-piadiana ity amin’izao, ka hiakatra fitsarana ny herinandro ho avy io.

Malala Didier

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Plusieurs quartiers de la capitale privés d’eau

Après la coupure d’eau dans les quartiers des 67Ha qui a pénalisé la population pendant des jours, d’autres quartiers subissent actuellement le même sort. Une manifestation a même eu lieu hier, 09 Août 2019, à Ankatso suite à la pénurie d’eau dans les quartiers d’Antsahameva, Andraisoro et aux alentours d’Ankatso.
Les habitants de ces quartiers, avec leurs bidons jaunes, sont montés à l’arrêt du 119 pour bruler des pneus en brandissant des pancartes demandant aux responsables de faire revenir l’eau. L’après-midi, Etant donné que les robinets sont tous à sec, un camion de la JIRAMA distribué de l’eau pour les habitants aux alentours d’Antsahameva.
Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran’ny fahasalamanaMiantso ny olona tsy hanjifa fanafody eny anelakela-trano intsony

Anisan’ny toerana malaza fividianana fanafody tsy ara-dalàna ny eny Ambohipo. Betsaka ireo efa voafitaka tamin’izany raha araka ny fanadihadiana natao satria tratry ny fanafody efa lany daty nefa mbola tsy mety fay fa mbola mividy eny an-toerana ihany.

Mora mantsy ny fanafody eny an-toerana amin’ny ankapobeny no sady ahitana karazany maro. Nanomboka nanentana ny olona tsy hividy fanafody eny an-toerana intsony ny minisitry ny tontolo iainana Georget Alexandre omaly fanentanana iarahany amin’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka. Nambarany fa misy amin’ireny karazam-panafody hamidy eny anelakela-trano ireny no tsy tena izy intsony ka ilana fitandremana tsara. Inoana fa hisy ny fepetra hentitra horaisin’ireto minisitera roa ireto manomboka izao hanafoanana ireny varotra fanafody tsy ara-dalàna eto amintsika ireny.

Pati

 

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Nisy naka an-keriny ny tompon’ny tranombarotra “Fibasom”

Tokony ho tamin’ny 08 ora sy sasany alina, ny alakamisy 08 aogositra, dia niverina nitranga teto Toamasina indray ny fakana an-keriny teratany karana. Raha hamonjy fodiana ity teratany karana iray tompon’ny tranombarotra “Fibasom” Bazary be izay eo amin’ny 60 taona eo, no avy hatrany nosakanan’ny andian-jiolahy efatra nitondra fiara teo akaikin’ny trano fandraisam-bahiny “le generation” amin’ny Bd Joffre.

Ny fiara tsy mataho-dalana nentin’ilay karana ihany no nitondran’ireo andian-jiolahy nirongo basy azy nandositra. Raha vao naheno ny fisehoan-javatra ny mpitandro ny filaminana, satria tena haingana ny fampitam-baovao nataon’ny fianakaviany sy ny manodidina, dia nanao ny fanarahan-dia sy nanao sakan-dalana samy hafa avy hatrany tamin’ireo lalana mivoakatra sy miditra an’i Toamasina, sy mandalo amin’ireo lalana fandosiran’ireo andian-jiolahy mpanao fakana an-keriny hatramin’izay. Tapi-dalan-kaleha ireto andian-jiolahy, noho izany, dia navotsotr’izy ireo teny an-dalana miazo ny lalam-pirenena faha-02-Bis ilay teratany karana sy ny fiara nentiny tokony ho tamin’ny 10 ora alina tany ho any, ka lasa nitsoaka amin’ny fiara izay nentiny ireto andian-jiolahy ireto. Efa tafaverina amin’ny fianakaviany ilay teratany karana manodidina ny 60 taona amin’izao, ary efa manao ny asa aman-draharahany ara-barotra koa nanomboka omaly zoma.

Hatreto aloha dia mbola tsy nisy tratra ireo voalaza fa andian-jiolahy nikasa hanao fakana an-keriny karana teto Toamasina ireto, saingy eo am-pikarohana azy ny mpitandro ny filaminana amin’izao arakaraka ny angom-baovao azon’izy ireo. miverina mailo ka manangana ny andrimasom-pokonolony ihany koa izao ireo teratany karana eto Toamasina, ho fiaraha-miasa amin’ny mpitandro ny filaminana raha miverina indray ny fakana an-keriny, amin’ny fampitana ny vaovao farany izay haingana.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Rugby –Championnat d’Afrique : Les Makis s’inclinent devant les Kenyanes

Entrée ratée des Makis dames au Championnat d’Afrique de rugby qualificatif pour la Coupe du monde. Hier, les protégées de  Lanto Nirina Ravoavahy ont perdu face aux Kenyanes par 35 à 5 lors du premier match, à Johannesburg, en Afrique du Sud.  Classée 28e mondiale, la sélection kenyane a fait respecter la hiérarchie et compromet la chance malgache pour la suite de l’aventure pour la qualification à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Déjà à la pause, le score est de 5 à 22 où les Tantely et compagnies ont eu du mal à contrer les offensives adversaires qui usent de leur physique et de leur technique.  La seconde période n’était plus qu’une simple formalité pour les Kenyanes qui imposaient leur jeu et leur rythme au grand désarroi des Malgaches. Demain, les Makis affronteront les Sud-Africaines, vainqueurs de l’Ouganda par 89 à 5. Sur le papier, les Springboks de l’Afrique du Sud sont hyper-favorites et feront le tout pour arracher le ticket continental dans leur jardin.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Général Rabeony : L’ancien président du CMD s’est éteint

Le général Rabeony Edouard est décédé le 8 août dernier. Un décès survenu à l’âge de 93 ans. Il a été l’ancien président du Comité Militaire pour le Développement (CMD). Il a été également le doyen des généraux et des militaires. L’office religieux se déroulera demain à la FJKM Ambohijanahary Fahazavana et l’inhumation aura lieu le même jour à Ambohidahy Ambohimanga. Midi-Madagasikara présente ses condoléances à la famille du défunt.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

CAF – Ligue des champions : Fosa Juniors FC prêt à en découdre

Fosa Juniors a le moral au beau fixe.

Fosa Juniors FC contre Pamplemousse SC cet après-midi  pour leur match aller des tours préliminaires de la ligue des champions de la CAF. Les techniciens de l’équipe malgache pronostiquent sur une victoire de deux buts à zéro.

Le coup d’envoi sera ce jour à 14h30 au stade Rabemananjara, Mahajanga. Le Fosa Juniors est fin prêt à accueillir son adversaire, le champion de Maurice, dans son jardin à l’occasion de sa première participation en tour préliminaire de la ligue des champions d’Afrique.

Depuis cette semaine, les protégés de Titi Rasoanaivo, le nouveau coach de l’équipe de Boeny, s’entraînaient pour mieux attaquer la compétition, d’une importance capitale pour le club.  Pour lui, la victoire est indiscutable et il faut éviter de ne pas encaisser du but par l’adversaire. C’est la raison pour laquelle il a fait appel à quatre joueurs pour renforcer son équipe. Il s’agit d’Eliot du FC Zanakala de Haute-Matsiatra et Nina de l’As Adema Analamanga. Le coach a annoncé encore une fois l’arrivée de deux joueurs de FC Ilakaka, notamment Orlando et Ludovic. Bila d’Elgeco Plus, aurait pu faire partie de l’equipe, mais il a subi une blessure et ne pouvait pas donner son coup de pouce. « Je connais très bien cette équipe mauricienne, puisque on a joué ensemble à l’époque. On en veut cette victoire après la défaite des Barea sur le territoire mauricien lors des JIOI. On a bien choisi les joueurs pour accomplir ce défi »,a-t-il annoncé hier, lors la conférence de presse d’avant match. Rappelons que l’équipe championne de Madagascar s’est imposée face à la CNaPS Sports par 2 buts à 1, en match de préparation. La bande à Baggio habituée à arracher la victoire sur leur fief à Mahajanga part favorite.

Trois Malgaches. Quant au Pamplemousses SC de Maurice, la délégation a débarqué ce jeudi à Mahajanga. L’équipe a entamé son premier entraînement hier ,sur la pelouse du Stade Rabemananjara. Trois Malgaches font partie  de l’équipe à savoir Hollas Ramanantsoany, Boanahery Sahindou et Jean Fabrini Razah. Il y en a un quatrième joueur mais ce dernier n’a pas eu son visa. En plus, il y a un joueur nigérien en la personne de Sunday Gabriel au sein de l’équipe championne de Maurice. La star mauricienne Jean Louis Kevin qui a fait la fierté de son pays lors des Jeux des Iles de l’Océan Indien sera présent. Pour l’entraîneur Francois Tony, il a précisé que Fosa Juniors est une bonne équipe tant technique que tactique. En revanche, ils sont là, non pas pour faire des vacances mais chercher des buts. « Le terrain et la forte chaleur nous conviennent, car nos joueurs sont encore jeunes et pourraient s’adapter facilement » a-t-il ajouté. Entre autres, quatre arbitres angolais ont été désignés par la Confédération africaine de football (CAF), pour officier ce match.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Météo du week end : Des températures de 4 à 34°C

Le froid sera présent dans les hautes terres centrales.

Les prévisions météorologiques de cette fin de semaine confirment la saison hivernale que le pays vit actuellement. En effet, la température minimale serait de 4°C et localisée dans la région  de Vakinakaratra. La température la plus élevée quand à elle sera localisée à Maevatanana. Pour ce qu’il en est du temps prévu, des pluies seront observées à Antalaha, Maroantsetra, Vatovavy Fitovinany et Atsimo Andrefana. Le soleil brillera par contre pour les autres régions du pays. Par ailleurs, un temps gris sera également observé dans les régions : Analamanga, Itasy, Vakinakaratra, Amoron’i Mania et Haute Matsiatra. De même que pour les régions Ihorombe et une partie continentale de Menabe, Atsimo Andrefana, Androy et Anosy. Le service de la météorologie invite également les usagers maritimes de Toalagnaro à Morombe, à être vigilants. La raison en serait un temps défini par l’alizé faible et un vent qui soufflera fort sur la partie nord du pays.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Bonne gouvernance : Séance de travail entre le P.M et le MEF

Les efforts pour la bonne gouvernance se poursuivent.  Le Premier ministre Christian Ntsay a présidé avant-hier, une séance de travail au ministère de l’Economie et des Finances. Une réunion au cours de laquelle il a été surtout question de la nouvelle vision sur trois domaines de gestion : administration publique, finances publiques et économique.  Zéro tolérance face à la corruption, réformes dans les finances publiques, accélération des procédures administratives, telles ont été les grandes lignes de la nouvelle méthodologie de travail partagée par le  Chef du gouvernement , lors de cette réunion qui a vu la présence du ministre Richard Randriamandrato et son staff. Des directives que le département de l’Economie et des Finances entend mettre en pratique.  D’ailleurs, les réformes au niveau des procédures des marchés publics ont été déjà entamées, et un guichet unique a été mis en place à Antsahavola, afin d’accélérer les procédures de passation de marchés. Des efforts ont été également effectués en terme d’élargissement de l’assiette fiscale actuellement, grâce aux réformes initiées au niveau de la Direction Générale des Douanes et des Impôts. Une optimisation du processus de contrôle dans la chaîne des dépenses publiques est également en cours au niveau du Ministère de l’Economie et des Finances, et ce en vue de réduire la lourdeur des procédures administratives

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Paositra Malagasy : Un timbre à l’effigie du Pape François mis en vente dès lundi

Un million d’exemplaires de nouveaux timbres à l’effigie du Pape François. C’est le nouveau produit lancé par la Paositra Malagasy pour marquer la visite de ce Souverain Pontife à Madagascar prévue du 04 au 10 septembre 2019. « Ce sera mis en vente dès lundi dans tous les bureaux postaux éparpillés dans toute l’île. La valeur faciale de ce timbre est de 1 000 ariary », a déclaré Richard Ranarison, le directeur général de la Paositra Malagasy, lors de la cérémonie de l’émission 1er jour du timbre à l’effigie du Pape François avant-hier soir à l’hôtel Ibis à Ankorondrano.

Faits marquants. Et lui de rajouter que dans les systèmes postaux, les timbres sont utilisés pour affranchir les courriers. Ce qui leur permet de s’acquitter de la taxe que coûte leur expédition vers les pays de destination. Entre temps, « c’est un vecteur de l’histoire de Madagascar à travers ses paysages et ses faits marquants à l’instar de cette visite papale, qui aura lieu 30 ans après le passage du Pape Jean Paul II en 1989.  Ce timbre constitue ainsi une grande initiative pour l’humanité et pour le pays car il fera connaître Madagascar à travers le monde », a déclaré le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Christian Ramarolahy.

Honneur. Notons que le Cardinal Désiré Tsarahazana, le Nonce Apostolique représentant l’autorité religieuse de l’Eglise catholique et des évêques de la conférence épiscopale de Madagascar, ont assisté à cette cérémonie de l’émission 1er jour de ce nouveau timbre à l’effigie du Pape François, conçu par la Paositra Malagasy. Le directeur général de cette entreprise, Richard Ranarison a également souligné que, ce produit philatélique fait honneur à l’église catholique.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Guide du weekend

Suite 101 se réserve Big Mj

Big Mj sera sur scène du Suite 101 à Antaninarenina ce soir à partir de 21 h. Installé depuis quelques années dans le très réservé cercle des meilleurs chanteurs de Madagascar, le chanteur va donc s’attaquer à un terrain conquis. De plus, ce lieu est particulièrement festif car étant une boîte de nuit avant d’être un cabaret. Ce sera donc danse, musique et ambiance de fou durant toute la soirée. Big Mj, c’est monsieur tube avec des titres comme « Aminaofotyniagny », « Na linguiyo » et tant d’autres encore. Il est quasi sûr que la soirée va durer jusqu’à l’aube, Big Mj est également un ambianceur hors pair.

 

Erick Manana et sa clique au Cc Esca

Erick Manana, Dama et Feo Gasy, ce sera l’affiche durant deux jours au Cc Esca Antanimena à partir d’aujourd’hui à 15 h et demain à la même heure. Un rendez-vous attendu par les inconditionnels de ce genre musical mêlant rythme d’antan et variété acoustique aboutissant à des titres comme « Ilay tany niaviko », « Don-davitra »… Depuis plusieurs années, les inconditionnels du groupe Feo gasy se sont demandés si un jour, ils retrouveront ce groupe sur scène. Avec quelques absents, comme la mythique Rakoto Frah, décédé en 2001, et Fafah du groupe Mahaleo qui suit actuellement des soins. Cependant, Erick Manana chantera des titres de son cru pour faire plaisir à tout un chacun.

 

Le Petit Fenoarivo gâte les jeunes

Le Petit Fenoarivo commence à se faire une petite place dans le paysage festif des nuits tananariviennes, ce lieu accueille deux figures de la musique urbaine à partir de 15 h ce jour. Il s’agit de Rootsikalo, spécialiste du roots, reggae, et Kimjah, celui qui affole les minettes et les ados. Vu ce plateau, ce concert s’adresse plutôt aux jeunes. Au menu, ces derniers se trémousseront sur les « Ataovy mamay », « Tsio-drivotra », « Antsa ho anao », « Nomeko » et d’autres meilleurs. Pour l’instant, ces deux chanteurs sont les plus sollicités par les amateurs du genre. On sent également un Rootsikalo qui monte en puissance ces derniers temps.

 

Meizah se célèbre au Glacier

Meizah va se produire sur la scène du Glacier Analakely ce soir à partir de 21 h. Ce concert entre dans le cadre de la célébration de ses cinq années de scène. En termes de carrière, il s’agit encore d’un parcours de petit poucet. Cependant, la chanteuse a déjà conquis des centaines de fans dans tout Madagascar. Spécialisée en musique urbaine à ses débuts, Meizah s’est petit à petit orientée vers des genres plus variés. Par ailleurs, il faut dire qu’elle a fait d’ énormes efforts au niveau de la maîtrise vocale, un de ses défauts à ses débuts. Ses succès les plus remarquables sont « Ampoka fitia », « Faniriako hatrizay », etc…

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Coupure d’eau hier à Antsahameva Ankatso Révolte des habitants

Les habitants d’Antsahameva font la queue devant les citernes d’eau de la Jirama, une ambiance tendue et des lèvres sèches. (crédit photo : Anja)

C’est à une population en rogne que nous nous sommes adressé hier matin dans le Fokontany d’Antsahameva à Ankatso. Mécontents, les habitants se sont regroupés dans la rue avec des pancartes mentionnant leur demande « le retour de l’eau le plus tôt possible pour le Fokontany».

Hier très tôt dans la matinée, les habitants du Fokontany Antsahameva se sont donnés rendez-vous dans la rue avec des barrages faits de bidons jaunes. « Depuis dimanche, notre fokontany n’a pas eu accès à l’eau de la Jirama » a déclamé monsieur Rivo dès le début de notre entretien hier à Antsahameva. Cet habitant consterné par la situation a également déclaré qu’il est déjà allé voir les responsables au niveau de la Jirama (Jiro sy Rano Malagasy) à Mandroseza afin d’éclaircir cette situation et que les responsables lui ont répondu que cette coupure est due à une fuite du réseau de distribution dans cette zone, combinée à un problème  de pompage de l’eau. « Pourquoi est-ce que ce genre de problème n’est pas encore résolu jusqu’à maintenant ? » a-t-il demandé en ajoutant que « cela fait quand même des années, plus précisément cinq ans , que la population d’Ankatso et des communes environnantes souffrent d’une distribution défaillante de l’eau ! ». De son côté, une jeune fille, bidon en main, d’un air plus calme, dit avoir tenu bon pendant ces cinq jours en s’approvisionnant en eau dans les puits « mais même les puits n’ont plus assez d’eau » a-t-elle dit. Toutefois, si elle a rejoint le rang de ceux qui ont décidé de faire la grève ; elle estime qu’ « on ne peut pas continuer à vivre éternellement de cette manière ! ».

Deux citernes remplies d’eau. Dès que la grève des habitants d’Antsahameva a commencé à faire la une des réseaux sociaux, la Jirama s’est empressée de venir sur place avec deux camions transportant deux citernes remplies d’eau. Bien sûr, il ne s’agit que d’une solution temporaire pour approvisionner la population en eau, a expliqué le directeur de la communication et des relations publiques de la Jirama, Tsitohery Francesca Andriamampionona, croisé sur place. « Il convient de noter que, ce fokontany figure parmi les zones de la capitale où l’approvisionnement en eau présente des complications depuis des années » a-t-elle confié. « Dès que nous avons entendu les nouvelles concernant la coupure de eau à Antsahameva, nous sommes immédiatement venus rencontrer  le responsable du fokontany et le responsable des bornes fontaines pour en connaître les détails. C’est ce qui nous a permis d’être ici aujourd’hui avec des solutions ; le premier est la distribution d’eau via les camions transportant des citernes, et le second est l’enquête menée par nos techniciens sur une éventuelle fuite dans le réseau de distribution » a-t-elle continué .

Solution à long terme. La zone Est, qui compte plusieurs fokontany pour ne citer qu’Ambohimirary, Ambatomaro ou Ambohimangakely, rencontre depuis des années un problème d’accès à l’eau de la Jirama d’après madame Tsitohery Francesca Andriamampionona. La Jirama serait en ce moment en train de construire une nouvelle station de production d’eau pour cette zone. « Cette nouvelle station sera opérationnelle dans quelques mois » toujours d’après les dires du directeur de la communication de la Jirama. Quant aux citernes qui approvisionnent la population depuis hier, ce système se poursuivra jusqu’à ce qu’une autre solution sera trouvée ; « Pour ce jour, l’objectif de la Jirama est la remise à la normale de l’approvisionnement en eau à l’aide des citernes ; toutefois un accès de 24 heures sur 24 n’est pas encore possible pour l’instant ! » nous a expliqué cette responsable au niveau de la Jiro sy Rano .

Une brève grève. Pour les habitants d’Antsahameva, aucune autre grève n’est prévue pour le moment, l’heure est encore au remplissage des bidons d’eau. Toutefois, une partie estime que ces grosses citernes ne sont pas une solution ; monsieur Rivo a même dit que la venue de ces camions peut entraîner des bousculades et des disputes entre les habitants. Mais quoi qu’il en soit, fort heureusement, cette petite grève du vendredi ne s’est pas aggravée, notamment grâce à l’intervention rapide des forces de l’ordre et aussi à l’arrivée des citernes d’eau de la Jirama qui ont allégé, un peu les angoisses de la foule. La demande est simple pour les personnes interrogées sur place ; que les responsables et le gouvernement regardent de plus près ces incessantes coupures d’eau et d’électricité à Antananarivo.

Anja RANDRIAMAHEFA 

Midi Madagasikara0 partages

Hippisme : Triplé de Patrick Rakotoarivelo

La présentation des chevaux de la 1ère catégorie

La journée de dimanche dédiée à la mémoire des anciens jockeys qui ont façonné les  courses de chevaux à Madagascar, a remporté un très vif succès à Mahazina.

A tout seigneur tout honneur le Prix Randrianjafy, un véritable icône pour les jockeys, a été remporté haut la main par L’Oiseau Bleu monté par Nomenjanahary Falinirina.

N’empêche le héros du jour est Patrick Rakotoarivelo, auteur d’un triplé dont le plus impressionnant fut celui des poulains de deux ans et demi où sur la selle de Secret Star, il a damné le pion à tout le monde. Une troisième course marquée par la blessure de Sambondanitra.

Patrick Rakotoarivelo gagna aussi les deux courses suivantes avec Navigateur et Silhouette de Boreli respectivement dans la 4e et la 5e course.

Lutteur d’Or avec l’aide de Nicot Ramiliarimanga s’offrait la première course, tandis que Sedera Ranaivoarisoa enlevait la 2e course devant un public ravi du spectacle.

Un spectacle qui prendra fin dans deux semaines à l’occasion de la journée de clôture du moins pour les courses à Ambatolampy. Cette journée verra aussi une démonstration de sauts d’obstacles sur un air de fête.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

MIAF 2019 : La culture comme moteur de croissance économique

Ramy Rentia devant son oeuvre, posant avec Manal Ataya, Directrice Général du Sharjah Museums Authority des Emirats Arabes Unies.

Le Mauritius International Art Fair, organisé par ZeeArts, ambitionne de devenir un des plus grands rendez-vous de l’art contemporain international. Le vernissage a été honoré par les autorités locales jeudi soir, au Caudan Art Center, Port-Louis, Maurice.

Coup d’envoi pour la première édition du Mauritius International Art Fair jeudi soir dans le très chic Caudan Art Center, à Port-Louis Maurice. C’est dans une salle de théâtre remplie d’artistes, de journalistes, mais aussi de personnalités politiques du pays que le vernissage a eu lieu, à travers la série de discours et le Ceremony Award qui a récompensé les meilleurs artistes. L’artiste régional revient ainsi aux Seychelles, le trophée de l’artiste international à la Slovénie. Mais ce sont tous les artistes qui se sont sentis honorés, et qui ont été félicités pour leur sélection et leur participation à cette rencontre internationale. « L’art et la culture contribuent pour 3,5% du PIB national » affirme-t-on du côté de l’Economic Development Board de Maurice. Un chiffre qui a amené le pays à faire de l’art et de la culture un moteur de croissance pour le développement économique. « La plage, le soleil et la mer sont paradisiaques à l’île Maurice. Mais c’est la mosaïque de culture et cette richesse qu’offre la diversité culturelle qui m’a le plus frappée. Un pays ne peut rayonner dans le monde qu’à travers sa culture, c’est la porte qui s’ouvre vers les touristes » affirme Manal Ataya, Directrice Général du Sharjah Museums Authority des Emirats Arabes Unies.

Quarante pays

Le vernissage a été une occasion pour les officiels et tous les invités de rencontrer les artistes. Au total, ce sont près de 150 oeuvres venues de 40 pays qui y sont exposées durant ces quatre jours. « Certains ont fait des voyages de 32 heures pour rejoindre l’île Maurice » lancent les organisateurs. Et l’aventure en vaut la peine. Ce haut-lieu de rencontres et de partage d’expériences est une occasion unique pour chaque artiste participant de magnifier son art. Ramy Rentia est la benjamine des participants. Elle est à peine âgée de 15 ans et son oeuvre « J’explose » a fait mouche. « Parmi toutes les oeuvres exposées, il y a six tableaux qui m’ont marquée. » J’explose » de Ramy Rentia est l’un d’entre eux » lâche ainsi Manal Ataya, Directrice Général du Sharjah Museums Authority, qui gère par ailleurs 16 musées sous son aile à travers les Emirats Arabes Unies. De quoi motiver la jeune artiste, qui a pu participer à ce grand événement grâce au soutien du Fond de Dotation HY.  « Son œuvre est très matûre » lance Gilbert Ahnee, un des visiteurs. D’autres artistes malgaches y exposent également leurs tableaux au Pavillon Madagascar: Clipse Teean, Safa’A et Amir J. Leurs œuvres, toutes aussi diversifiées et magnifiques, reflètent la richesse culturelle de la Grande Île.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Recensement de la population : Les malgaches inégalement répartis

La population malgache est généralement rurale d’après les résultats provisoires du RGPH3.

Madagascar dispose enfin de chiffres pouvant l’aider à planifier, et à réorienter son processus de développement. Un outil d’aide à la décision qui pourrait grandement aider si efficacement exploité.

Disparate. Serait la répartition spatiale des  25 680 342 de personnes que compte la population malgache. Les résultats provisoires du troisième recensement général de la population et de l’habitation démontrent que certaines régions sont fortement peuplées par rapport à d’autres. “Les régions fortement peuplées se trouvent dans le centre et dans le Sud Ouest de Madagascar” lit-on dans le document. Les régions de l’Ouest et du Sud seraient par contre les moins peuplées d’après toujours les résultats en question. La région Melaky par exemple, située sur le flanc Ouest du pays, aurait une densité de 7,6 habitants/km2. Ce qui est bien loin derrière la région Analamanga qui compte 210,3 habitants/km2. Ladite région détenant le record en matière de densité de la population par comparaison aux autres régions du pays. Par ailleurs, les résultats provisoires du troisième recensement général de la population et de l’habitation font savoir que, plus de la moitié (52%) de la population malgache résident dans les régions Analamanaga (14,1%), Vakinakaratra (8,1%), Atsimo Andrefana (7,0%), Atsinanana (5,8%), Sofia (5,8%, Haute Matsiatra (5,6%) et Vatovavy Fitovinany (5,6%).

Urbains. La lecture des résultats préliminaires du RGPH3 interpelle également sur la concentration des malgaches dans les zones urbaines. Certes, les 80,50% de la population, soient 20 676 428 personnes vivent en milieu rural, mais le fait est que les zones urbains attirent beaucoup de monde.  Les villes, grandes ou petites fascinent les Malgaches. Le style de vie qui s’y développe, les diverses opportunités ou encore l’espoir d’une vie meilleure sont des raisons avancées pour justifier la situation. Cette dernière étant confirmée par les résultats provisoires du troisième recensement général de la population. “5 003 914 malgaches vivent en milieu urbain tandis que 2 421 303 résident dans les centres urbains secondaires”. Avec une superficie de 547 041 Km2 de superficie et 25 millions d’habitants, la Grande Île est loin d’être surpeuplée.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Afrique du Sud : Soutien à la démocratie malgache

Marc Ravalomanana au « Women’s Day » hier au Carlton

L’ancien président Marc Ravalomanana a répondu hier présent à l’invitation de l’ambassade sud-africaine dans le cadre de la célébration du « Women’s Day ».

Le « Women’s Day » a été célébré hier au Carlton à Anosy. L’ambassadeur de l’Afrique du Sud à Madagascar  Maud Vuyelwa Dlomo a invité pour cette célébration diverses personnalités politiques et du monde économique dont l’ancien président Marc Ravalomanana. Celui-ci a d’ailleurs tissé des relations privilégiées avec le pays de Nelson Mandela durant ses mandats à la tête du pays. La femme militante malgache Gisèle Rabesahala a été à l’honneur au cours de l’évènement d’hier. Cette femme politicienne malgache avait participé à l’époque à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Dans son discours, l’ambassadeur de l’Afrique du Sud Maud Vuyelwa Dlomo a déclaré que son pays est toujours prêt à soutenir les femmes malgaches, à apporter sa contribution pour le renforcement de la démocratie, et à appuyer la lutte pour la protection des droits de l’Homme à Madagascar. Elle a également souligné que, l’Afrique du Sud pays de la liberté, reste déterminée aider la Grande île dans le processus de la réconciliation nationale. A rappeler que les relations économiques et commerciales entre Madagascar et le pays de Nelson Mandela ont connu un essor particulier entre 2003 et 2008.

Exil. En ce qui concerne Marc Ravalomanana, c’est en Afrique du Sud qu’il était parti en exil en 2009. Chassé du pouvoir d’une manière anticonstitutionnelle, le président national du TIM y a trouvé un accueil respectant les droits de l’Homme. Le président sud-africain de l’époque Jacob Zuma a participé à la résolution de la crise malgache. Malgré ses efforts, Marc Ravalomanana a été toujours empêché de retourner au pays durant la période de la transition. Son retour au pays n’était devenu une réalité qu’après l’élection du président Hery Rajaonarimampianina en 2014. Durant les mandats de Marc Ravalomanana, Madagascar a entretenu des relations politiques, diplomatiques, économiques et commerciales privilégiées avec l’Afrique du Sud. A noter que l’Afrique du Sud fait partie des grandes puissances économiques en Afrique, voire dans le monde.  Ce pays a toujours accompagné Madagascar dans la résolution de ses crises politiques. Il a également apporté sa contribution financière, matérielle et technique à l’organisation des élections à Madagascar dans le cadre du SACEM.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

TerraBio : Un nouveau mode de consommation

Les fruits et légumes « Terrabio » attirent de nombreux visiteurs de la FIERMADA. (Photo : Yvon Ram)

La société Guanomad se lance dans le système d’intégration verticale. Ainsi, dans le cadre de la 21e édition de la Foire Internationale de l’Economie Rurale de Madagascar (FIERMADA), elle promeut une nouvelle marque de produits agricoles biologiques dénommée Terrabio.

« Nous l’avons créé suite à une demande incessante de la population de ce genre de produits tout en développant des chaînes de valeur », a expliqué Erick Rajaonary, le PDG de Guanomad lors d’une conférence de presse sur le lancement officiel de cette marque « Terrabio » hier à son stand à la FIERMADA. Ainsi, « nous allons mettre en place un système d’agriculture contractuelle avec les groupements de paysans désirant se lancer dans l’agriculture biologique. Ils utilisent déjà les engrais biologiques produits par Guanomad. Nous leur fournirons tous les intrants nécessaires en leur prodiguant une formation sur les techniques de production plus performantes. Ensuite, un cahier de charges sera mis à leur disposition afin d’assurer le contrôle et le suivi en matière de respect des normes bio », a-t-il poursuivi.

Abordables. Et ce n’est pas tout ! « Guanomad assurera le débouché des produits agricoles, notamment les fruits et légumes de ces paysans au moment de la récolte. En effet, nous allons les acheter en vue d’approvisionner entre autres, les grandes surfaces ou les hôteliers et les restaurateurs, voire les particuliers », d’après toujours ses explications. Notons que de nombreux paysans utilisent les engrais biologiques de Guanomad dans tout Madagascar à travers ses agences et ses plus de 200 distributeurs. « Notre objectif est de sensibiliser la population à adopter un nouveau mode de consommation à travers cette marque TerraBio. En fait, les Malgaches devront maintenant consommer des produits bio pour leur bien-être. Et les fruits et légumes portant l’enseigne Terrabio, sont abordables à toutes les bourses », a fait savoir Domoina Rajaonary, Administrateur de TerraBio. Une séance de dégustation de jus de fruits bio, s’est tenue dans le cadre de cet événement.

Certification Ecocert. Et à part les paysans qui vont mettre en pratique l’agriculture contractuelle avec Guanomad, le PDG de cette entreprise a également annoncé qu’il va soutenir les jeunes qui veulent se lancer dans des projets d’agri-business ,visant à fournir des fruits et légumes bio. « Nous nous chargerons de financer l’acquisition de la certification Ecocert étant donné que ce n’est pas à la portée des paysans et des jeunes startuppers. En fait, notre leitmotiv est de contribuer au développement économique de Madagascar, en boostant le développement rural », a conclu Erick Rajaonary.

Navalona R. 

Midi Madagasikara0 partages

Entana lany daty : « Eny Isotry no fakàna azy amin’ny vidiny mora »

Lehilahy iray no voasambotry ny pôlisy ao amin’ny kaomisarian’Arivonimamo noho ny resaka fivarotana entana lany daty. Mpivarotra « biscuits » sy « chocolat » lany daty eny amoron-dalana ity lehilahy ity. Tamin’ny fanadihadiana natao azy, araka ny fampitam-baovao avy amin’ny pôlisim-pirenena, no nahafantarana fa eny amin’iny faritra Isotry iny izy no maka entana ary kosehiny amin’ny « dissolvant » ny soratra misy ny daty ahafahana mihinana ilay vokatra farany.

Miverina mitobaka indray amin’izao fotoana izao ireo entana lany daty amidy eny an-tsena. Ny tena loza dia mazàna mitondra aretina ho an’ny mpanjifa izany, indrindra fa ho an’ireo ankizy izay marefo ara-pahasalamana. Tany amin’iny faritra Arivonimamo iny mantsy, hoy hatrany ny loharanom-baovao dia maro ireo ankizy no tratran’ny fanapoizinana ara-tsakafo vokatry ny fihinanana ireny tsakitsaky lany daty ireny. Nisy araka izany ny fanadihadiana manokana nataon’ny pôlisy mahakasika ity tranga ity. Tamin’izany no nahafantarana fa saika avy amin’ny lehilahy iray, 27 taona, mpivarotra entana mandehandeha any an-toerana no nividianan’ireo ankizy izany tsakitsaky izany. Nokarohina ity farany ka tra-tehaka ihany nony farany. « Rehefa nosavaina ireo entana namidiny dia tsy nahitana « date de péremption » intsony. Izany dia mba hahamora kokoa ny famarotany azy », hoy hatrany ny fanazavana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Recrudescence d’accidents à Tanà : Le chauffeur du Pick Up à Ankazomanga placé sous MD

Le bilan dressé par la police nationale le jour du mercredi 07 Août 2019 a fait état de quatre accidents mortels durant la journée du 7 Août 2019. Un chiffre qui s’avère un peu inquiétant dans la mesure où ces accidents ont tous provoqué des morts d’hommes. Le problème est d’entendre que des accidents auraient  été provoqués soit  par l’imprudence des conducteurs soit de simples négligences des usagers de la route. Tel est le cas de celui qui est survenu à Ankazomanga le 07 juillet vers 7 heures 30. Une voiture 4×4 pick up a fauché à mort un jeune homme  alors que celui-ci était en route pour rejoindre son lieu de travail. Selon les informations, ce pick-up a déjà percuté quatre autres personnes à Antanimena avant cet accident. Ayant commis un délit de fuite, le chauffard a été appréhendé le lendemain même de son forfait. Déféré au parquet hier, il est placé sous mandat de dépôt à Antanimora. Il est à rappeler que ce 7 août, trois autres accidents ont été tous mortels et ont été signalés dans la capitale. Survenu à Ampasika vers 7 heures 55’, un cycliste a perdu la vie suite une collision avec une voiture. Fauché par une voiture, un piéton a été également tué sur le coup à Ankadimbahoaka ce 7 août cvers 14 heures 10 minutes. Toujours  le même jour, une charrette est entrée en collision avec une voiture, Une personne  a été tuée.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Douanes : 30 nouveaux inspecteurs opérationnels

Sortie de la promotion Faneva, regroupant 30 inspecteurs de Douanes.

Les services des Douanes ont encore beaucoup d’efforts à faire, en matière de recouvrement des recettes. Bien que les réalisations de recettes douanières soient appréciées et satisfaisantes par rapport aux prévisions, l’Etat enregistre encore des manques à gagner de 600 milliards Ariary durant les trois dernières années, selon le premier-ministre Ntsay Christian, qui a parrainé la promotion Faneva, regroupant 30 inspecteurs de douanes. Pour la Direction Générale des Douanes (DGD), les ressources humaines figurent parmi les facteurs du succès. « Tout changement, toute réforme, toute avancée ne peuvent se concrétiser que s’il y a les ressources humaines nécessaires pour le faire. La transition numérique avec la modernisation et la dématérialisation de la Douane malgache ne signifie aucunement déshumanisation », a-t-elle souligné. A noter que les 15 femmes et 15 hommes constituant la promotion Faneva ,sont les candidats retenus parmi les 1947 inscrits aux concours direct et professionnel. Ils ont suivi 18 mois de formation, avant cette sortie de promotion qui s’est tenue hier au CCI Ivato.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Alana Cutland : Pas de projet d’incinération, la dépouille sera rapatriée en l’état

A onze heures jeudi dernier, la surprise fut de taille pour les usagers de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Les gens ne savaient pas qu’il y a une piste d’atterrissage compatible pour un hélicoptère. On s’est bousculé pour voir de visu de quelle personnalité est venue visiter l’endroit. Et c’était finalement en voyant un cercueil porté par des hommes en treillis qu’on commençait à comprendre qu’il s’agit d’un corps sans vie plutôt que d’un homme célèbre. Aussitôt acheminé illico presto vers la morgue dudit hôpital, le médecin légiste n’a pas tardé pour commencer son travail. On a appris que l’autopsie de la personne concernée, la jeune Britannique du nom de Cutland Alana Molly a été faite le jour même. Secret médical étant, rien n’a filtré de l’opération. Pour le cas du genre, le rapport du légiste est adressé directement au chef de la police judiciaire et essentiellement au procureur de la République.

Déception amoureuse ? Certaines indiscrétions d’indiquer qu’il ne restait plus grande chose de la dépouille mortelle, suite à une chute libre de 1500 mètres et déchiquetée par la suite par les mammifères carnivores de la région, les redoutables « fosa ». On parle d’une boîte crânienne, de la partie dorsale et l’une de ses jambes qui ont pu être récupérées de son corps. Hier, le cadavre était encore retenu à la morgue de l’HJRA en attendant son rapatriement vers son pays natal, la Grande-Bretagne. Il n’y a aucun projet d’incinération, a-t-on appris de sources concordantes. De son côté, la gendarmerie continue de creuser en sourdine sur les éventualités qui ont poussé l’étudiante de Cambridge à la mort. En deuxième année dans la filière biodiversité, elle devait passer un stage de deux mois à l’île d’Anjanjavy pour ses recherches scientifiques. En moins de dix jours, ses parents qui entraient fréquemment en contact avec elle, ont détecté un comportement déceptif. Ils ont décidé de faire revenir sa fille avec l’aide d’une dame britannique, elle aussi, en villégiature à Anjanjavy. Et c’était sur le chemin du retour qu’Alana Cutland a sauté de l’aéronef de type Cessna. Il a fallu dix jours pour retrouver son corps. Déception amoureuse, disent les uns. En tout cas, l’investigation est sur le point d’être clôturée, a-t-on appris de la gendarmerie.

D.R