Les actualités Malgaches du Vendredi 10 Mai 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara18 partages

Centre Vonjy à l’hôpital Befelatanana : 2695 enfants victimes de violences sexuelles pris en charge e...

Depuis 2015, année de sa mise en place, le centre « Vonjy », qui assure la prise en charge holistique des enfants victimes de violences sexuelles au Centre Hospitalier Universitaire de Gynécologie-Obstétrique de Befelatanana (CHUGOB), a pris en charge 2695 enfants, représentant 93% des 2899 cas de victimes de violences sexuelles prises en charge dans ce centre. Les enfants victimes, dont 98% sont des filles, bénéficient gratuitement des services médicaux, psycho-social et judiciaires. Le centre Vonjy, qui réunit au même endroit les médecins, assistants sociaux et police des mœurs et de protection des mineurs, facilite une prise en charge rapide et efficace des victimes de violences sexuelles. Une base de données concernant les enfants victimes a été mise en place pour faciliter le travail d’analyse et avoir le profil de chaque enfant, ainsi que celui des présumés auteurs.

Visite. Ce centre Vonjy, appuyé par le Système des Nations Unies, a reçu, hier, la visite de la directrice régionale de l’UNICEF, Leila Pakkala, présidente par intérim du groupe de développement des Nations Unies (UNDG), et de la directrice régionale de l’UNESCO, Ann Therese Ndong Jatta, point focal de l’UNDG pour Madagascar, actuellement de passage à Madagascar. Outre le centre Vonjy, les deux hôtes de marque, ont notamment visité les différents services du CHUGOB, et ont pu comprendre la situation de la santé maternelle, infantile et de la reproduction à Madagascar. Le Pr Hery Rakotovao Andrianampanalinarivo, directeur de l’établissement, a dirigé la visite des lieux et montré aux deux personnalités les capacités évidentes de ce centre hospitalier universitaire, dans le domaine d’offres de services néonatals et maternels, ainsi que dans la prise en charge des enfants victimes de violences sexuelles.

Kangourou. Confronté aux problèmes de mortalité et morbidité des nouveau-nés, liés à la prématurité et au faible poids à la naissance, le CHUGOB a mis en place le « service Kangourou » en 2002. L’an dernier, 30 nouveau-nés par mois ont été pris en charge dans l’unité d’hospitalisation mère-enfant kangourou, et 300 bébés ont été suivis jusqu’à l’âge de 12 mois. Le service, avec l’appui du Système des Nations Unies, est actuellement réhabilité et équipé pour devenir un centre de formation pilote en méthode mère kangourou.

Hanitra R.

 

Midi Madagasikara5 partages

Fisolokiana amin’ny « Facebook » : Lehilahy iray indray no voasambotry ny pôlisy

Olona  dimy no efa voany, izay samy nangalàny vola mitentina eo amin’ny enina hetsy ariary ka hatramin’ny iray tapitrisa ariary teo ho eo, rehefa nampanantenainy fa alefa hiasa any ivelany. Ny tambajotra sosialy « facebook » teto no nataon’ity mpisoloky ity tokontany filalaovana.

Ny voalohandohan’ny herinandro teo no voasambotry ny pôlisy avy ao amin’ny sampana « cybercriminalité » ity lehilahy iray, izay tompona « cyber » eto an-drenivohitra ity. Efa maro mantsy ny fitarainana azon’ny pôlisy mahakasika ny  fisolokiana nataony tao anatin’ny tambajotra sosialy. Antony nandrisika ireo mpitandro filaminana hanantanteraka ny fikarohana azy. Raha ny fampitam-baovao azo, dia « fampanantenana asa any ivelany, toy ny any Frantsa sy Maorisy no handrebirebeny sy hamitahan’ity mpisoloky ity ireo hazany ». Manao filazana etsy sy eroa amina « compte » sy « groupe » maromaro ranamana, entina hanjonoana ireo olona te handeha mafy ho any am-pita. Mody ampiresahany amina « compte »-na teratany vahiny mihitsy aza izy ireo, hanamafimafy kokoa ny fisolokiana ataony. « Rehefa roboka amin’ny fampanantenany ireo izay tratrany, dia ampamoronany antontan-taratasy maro izay lazainy fa ilaina anatin’ny fikarakarana ny asa.  Ka akany vola 600.000Ar hatramin’ny 1000.000Ar hoentiny mikarakara izany  dossier  rehetra izany raha ny filazany » hoy ny vaovao. Rehefa azony ilay vola, dia tsy mipoitra intsony ingahirainy na mody arirarirany ny resaka. Tamin’ny fanadihadiana azy no niaikeny fa tsy misy akory ity asa handrebirebeny ny saim-bahoaka ity, ary izy ihany koa no ambadik’ilay « compte »-na teratany vahiny. Omaly alakamisy no natolotra ny fampanoavana ity lehilahy ity ary nadoboka am-ponja, miandry ny fotoam-pitsarana azy.

m.L

Midi Madagasikara3 partages

Financement de campagne : 450 candidats députés hors la loi

La CENI ne cesse de rappeler à l’ordre, les candidats récalcitrants sur la nécessité de se conformer aux lois.

Des candidats aux Législatives qui enfreignent manifestement les lois électorales, poursuivent impunément leur campagne.

L’argent commence à faire parler de lui en cette période de campagne électorale. Les candidats députés financièrement puissants se démarquent petit à petit de leurs concurrents. Cette situation trouve son origine au manque de transparence dans le financement de campagne électorale. Jusqu’à hier, sur les 810 candidats en lice aux Législatives du 27 mai, seuls 360 ont désigné leurs trésoriers de campagne, une procédure permettant aux autorités compétentes de contrôler la traçabilité des fonds utilisés durant la propagande.  « La loi organique n° 2018-008 relative au régime général des élections et des référendums impose pourtant aux candidats cette obligation de désigner leurs trésoriers de campagne. », a rappelé le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Avant de déplorer : « Malheureusement, le cadre juridique régissant les élections à Madagascar reste muet quant aux sanctions qu’encourent les candidats qui ne se conforment pas à cette obligation de transparence dans la gestion des fonds de campagne. Nos lois électorales n’imposent aucun délai pour la désignation de ces trésoriers de campagne. Les candidats qui ignorent cette obligation n’encourent pas la disqualification. »

Pression et Corruption électorale. Par ailleurs, Thierry Rakotonarivo a confirmé que des responsables de la CENI au niveau de ses démembrements font également l’objet des pressions politiques exercées par des candidats qui occupent un statut particulier dans cette course à l’Assemblée nationale. « La CENI a pris des sanctions à l’encontre de ses agents fautifs. C’est l’exemple d’un président de la commission électorale de district qui est actuellement placé sous mandat de dépôt pour corruption électorale. Ce responsable de la CENI a introduit dans la liste électorale 2.000 électeurs fictifs. », a-t-il fait savoir. A noter que le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) a accompagné la CENI dans le cadre de la formation des candidats ou de leurs représentants qui a pris fin hier dans tout Madagascar. On a également appris hier que la commission électorale commençait à acheminer depuis mardi dernier, les matériels et les imprimés électoraux vers les districts. Après les districts, ces matériels qui restent toujours scellés seront acheminés au niveau des communes et puis des bureaux de vote. Les imprimés électoraux ne seront ouverts au niveau des bureaux de vote que le 27 mai (jour du scrutin) à 6h du matin pour éviter toute suspicion de fraudes.

Puissance de l’argent. La campagne électorale est à son quatrième jour aujourd’hui. Les candidats auront encore seize jours pour convaincre les électeurs à voter pour eux. Pendant les jours déjà écoulés, on constate que des candidats indépendants, financièrement puissants s’imposent dans certaines circonscriptions électorales face à ceux présentés par les grands partis politiques. Ces indépendants qui ont ainsi la forte chance d’accéder à Tsimbazaza. Si cette situation persiste, on s’achemine vers l’entrée à l’Assemblée nationale d’un grand nombre de députés « électrons libres », comme c’était le cas durant la précédente législature. A rappeler que le mandat de Hery Rajaonarimampianina a été compromis par l’absence d’une majorité stable à la Chambre Basse. A chaque fois que le Pouvoir HVM a voulu faire passer quelque chose à l’Assemblée nationale, il a été toujours obligé de négocier avec les indépendants qui ont toujours monnayé leur adhésion. La question qui se pose est donc de savoir si, avec la percée des indépendants sur le terrain de la campagne, le parti au pouvoir arrivera à avoir une majorité stable qui lui permettra de mettre en œuvre la Politique Générale de l’Etat et le Plan pour l’Emergence de Madagascar.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Réforme au niveau de la JIRAMA : Soutien de la Banque mondiale

Le secteur de l’énergie sera l’axe prioritaire de la coopération entre la Banque mondiale et le gouvernement malgache.

90 millions de dollars d’aides aux familles défavorisées ; 150 millions de dollars pour l’amélioration de l’accès à l’électricité ; 52 millions de dollars pour financer la sécurisation des titres fonciers et 100 millions de dollars en guise d’aide budgétaire. C’est la répartition des aides que la Banque mondiale va octroyer à Madagascar. Cette décision a été annoncée fin avril, à l’issue de la visite du président de la Banque mondiale David Malpass. Au total, la Grande île bénéficiera d’une aide budgétaire d’un montant de 392 millions de dollars. Le secteur de l’énergie sera l’axe prioritaire de la coopération entre la Banque mondiale et le gouvernement malgache. Dans un communiqué publié le 30 avril dernier, Washington a confirmé son soutien aux réformes que le régime Rajoelina entreprend pour l’amélioration de la viabilité des finances publiques et la gouvernance concernant le secteur électricité. Aussi, l’Institution financière mondiale a-t-elle approuvé le 30 avril dernier l’octroi d’un don de 100 millions de dollars de l’Association internationale de développement afin de soutenir les réformes entreprises pour améliorer la qualité et la transparence de la prise des décisions en matière budgétaire, ainsi que la gouvernance de secteur de l’électricité. Selon le communiqué, « Cette opération renforce l’appui aux réformes indispensables à la réalisation des priorités clés du gouvernement définies dans la Politique Générale de l’Etat ». Pour sa part, Coralie Gevers, Représentante résidante de la Banque mondiale a fait savoir que « Cette opération vise à soutenir le gouvernement dans ses efforts pour améliorer la gestion des investissements publics de manière financièrement viable, en mettant l’accent sur le secteur de l’énergie ». L’objectif étant d’encourager les investissements axés dans la promotion de l’énergie renouvelable.

En tout cas, la Banque mondiale confirme et réaffirme son soutien au Gouvernement malgache dans le cadre du processus de réforme de la JIRAMA. La question est de savoir si ce soutien concerne aussi le combat engagé contre les opérateurs pétroliers. Faut-il rappeler que lors de la célébration des 100 jours du régime qui s’est tenue au Palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, le président Andry Rajoelina a annoncé publiquement sa détermination à se lever pour mettre fin au monopole et aux superprofits des pétroliers. Il a d’ailleurs sollicité le soutien de la population. D’après les informations, les pourparlers entre l’Etat malgache et les opérateurs pétroliers se poursuivent jusqu’ici. Pour l’heure, aucun consensus n’a été trouvé. Le régime exige la révision de tous les contrats qui consistent à accentuer l’endettement de la JIRAMA. « Afin de promouvoir la viabilité des finances publiques, il faudra maintenir la dynamique des réformes en cours visant à améliorer la gouvernance de la société, à planifier les investissements à moindre coût et concurrentiels, à réduire les pertes commerciales et le vol d’électricité. La poursuite des efforts en faveur de l’amélioration de la gouvernance de la JIRAMA contribuera à réduire les subventions de l’État, et permettra ainsi de dégager un espace budgétaire supplémentaire pour le financement des dépenses et des investissements à caractère social », soutient la Banque mondiale dans son communiqué. Et d’ajouter qu’ « une gestion adéquate des investissements dans le secteur de l’électricité et l’amélioration de la performance financière et opérationnelle de la JIRAMA contribueront également à améliorer le climat des investissements et des affaires dans le pays ». En tout cas, l’initiative du régime Rajoelina de mettre fin à l’ingérence et au monopole des pétroliers a été accueillie d’une manière très positive au niveau de la population qui souffre du coût trop élevé de l’électricité à Madagascar.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Pollution plastique marine et continentale : Menace d’extinction sur les oiseaux marins et migrateurs

La pollution plastique menace également le « bird watching », duquel, Madagascar possède un potentiel considérable. (Photo d’archives)

« Au moins huit millions de tonnes de plastique s’écoulent chaque année dans les océans et les eaux continentales. Cela finit dans l’estomac des oiseaux, des poissons, des baleines et dans notre sol et notre eau. Le monde est en train de s’étouffer avec le plastique, de même que nos oiseaux, dont dépend tellement la vie sur terre. ». C’est en ces termes que Joyce Msuya, directrice exécutive par intérim d’ONU Environnement, interpelle, à l’aube de la Journée mondiale des Oiseaux migrateurs, qui sera célébrée demain dans une soixantaine de pays.

265 espèces menacées. La pollution plastique expose les oiseaux à plusieurs menaces dont l’enchevêtrement et la strangulation dans les déchets plastiques (notamment les engins de pêche) sont les plus visibles, suivis de l’étouffement et l’intoxication par absorption de plastique, etc. Pour aller plus loin, le scientifique Peter Ryan a utilisé Google Images et le net pour dresser un tableau complet et résolument sombre du nombre d’espèces d’oiseaux concernées et de la nature de la menace. Aussi, 265 espèces d’oiseaux ont été identifiées comme les plus menacées dont : « 147 espèces d’oiseaux de mer 36% de toutes les espèces d’oiseaux de mer), 69 espèces d’oiseaux d’eau douce (10%) et 49 espèces d’oiseaux terrestres (0,5%) ont été emmêlées dans des déchets plastiques », indique-t-il dans son rapport. Nous constatons ainsi qu’aussi bien les oiseaux de mer que d’eau douce, sont concernés par ce fléau d’origine humaine et industrielle. Plus effarant encore, 40% des oiseaux marins ingèrent du plastique.

Solution vs mort lente. « L’enchevêtrement dans des engins de pêche ou des déchets en plastique condamne les oiseaux à une mort lente et angoissante », enchaîne Peter Ryan, directeur du Fitzpatrick Institute of African Ornithology à l’Université de Cape Town (Afrique du Sud). Des efforts, bien qu’actuellement insuffisants, sont toutefois entrepris dans de nombreux pays pour venir à bout de la pollution plastique et neutraliser ses effets. Citons notamment la course aux recyclages et la création de plastique à usage multiple.  Jacques Trouvilliez, secrétaire exécutif de l’Accord sur les oiseaux d’eau d’Afrique et d’Eurasie reste toutefois sceptique : «Il n’y a pas de solution facile au problème du plastique. Les gouvernements, l’industrie, les municipalités, les fabricants et les consommateurs devront conjuguer leurs efforts pour s’attaquer au problème. Cependant, comme le souligne la Journée mondiale des oiseaux migrateurs de cette année, tous les habitants de cette planète peuvent faire partie de la solution et prendre des mesures pour réduire leur consommation de plastique à usage unique. S’attaquer à ce problème à l’échelle mondiale nous sera non seulement bénéfique, mais profitera également à la faune et la flore de notre planète, y compris à des millions d’oiseaux migrateurs ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Faux diplômes : Mise en place des dispositions de contrôles

Une politique d’assainissement est entamée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Son objectif est d’améliorer l’enseignement supérieur tout en facilitant l’accès des étudiants aux universités dans le but d’asseoir un développement durable dans le pays. Ainsi, ce département a mis en place des dispositions de contrôle des faux diplômes dans toutes les universités en commençant par celle de Mahajanga. En effet, des faux relevés des notes et diplômes du baccalauréat y ont été découverts récemment. Ces dispositions visent à installer une direction de l’Audit Interne et de la Gestion Informatisée (DAIGI) pour vérifier systématiquement les diplômes du Baccalauréat. Les contrôles s’effectuent sur plusieurs niveaux, soit lors de la demande de certification et durant la phase des préinscriptions. A l’issue de ces contrôles, 28 dossiers ont été falsifiés lors des deux dernières préinscriptions. Quatre étudiants sont passés en Conseil de discipline et le procès sur les quatre autres plaintes déposées, est en cours. « Cet assainissement vise à conscientiser les étudiants à faire des efforts nécessaires pour être au niveau dans les parcours universitaires. Ce qui leur permettra par la suite de réussir leurs carrières professionnelles plus tard. Le but est également d’améliorer leur niveau pour répondre aux attentes des entreprises », a souligné le ministre de tutelle, le Pr Rejo-Fienena Félicitée.

Navalona R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Dax pourrait re-jouer dans l'équipe nationale

Depuis son problème de transfert de Fosa Juniors vers le club sud-africain Kasier Chief, le 07 Septembre 2018, Andriamirado Arohasina Alias DAX avait annoncé qu'il ne jouera plus pour l'équipe nationale et regrette l'attitude de la Fédération de l'époque à son égard. Ainsi, la bande de Faneva Ima a dû se hisser dans la cours des grands sans Dax.
Mais contre toute attente, le 04 Mai dernier, c'est à dire, à mois et quelques jours de la Coupe d'Afrique des Nations, ce joueur devenu une star de Kasier Chief, a annoncé via son compte Facebook, qu'il est prêt à réintégrer l'équipe nationale et défendre les couleurs Malgaches. Lui de continuer qu'il s'excuse auprès des férus du Foot Malgache et enfin il a terminé que cette déclaration a été faite en accord avec le comité de normalisation. De son côté Fosa Juniors affirme ne pas avoir de problème à la sélection de Dax pour l'équipe nationale. Selon les informations qui circulent le comité de normalisation attendrait une lettre officielle de Dax pour confirmer cette décision.
Ino Vaovao0 partages

TONTOLON’NY RASTA : Hamitram-pihavanana amin’ny mpitandro filaminana sy ny mpitsara

Iantsoan’izy ireo ny mpandaraharaha ny fonja, ny mpitsara, ny polisim-pirenena, ny zandary ary ireo ankolafin-kery rehetra misy eto Mahajanga. Izao no atao, hoy i Serge Brown, masoivoho ny rastaman aty anivon’ny ranomasimbe indianina dia hialana amin’ny elanelana misy amin’ireo rasta mitondra volo lava ka atahoran’ny fiarahamonina. 

Misy koa ireo mpitandro filaminana sy ny mpitsara avy hatrany dia managadra ireo rasta voaendrikendrika any anivon’ ny fiarahamonina any. Ny rasta anefa, hoy i Serge Brwn, dia mandala ny foto-pisainana ny maha-olona, ka mitandro ny fandriampahalemana sy ny fahamarinana fa tsy voatery ho ratsy avokoa izy ireo. Saingy kosa toy ny olon-drehetra miaina any anivon’ny fiarahamonina rehetra any, dia tsy ferana ny saonjo iray lohasaha ka tsy ilaozan’izay hamarara.

Sambany izao araka ny fifanarahana iraisan’ireo nosy miisa enina aty amin’ny faridranomasin’ny oseana indiana no hanao ity fifamitranam-pihavanana amin’ireo mpitandro filaminana sy ny mpitsara ireto rasta ireto, hoy ity masoivohon’izy ireo ity.Ny sabotsy 11 mey ho avy izao no hanatanterahana io hetsika fifamitranam-pihavanana io, ao amin’ny resto- chez Cathy, eny Ambondrona, iarahana amin’ireo mpanakanto maro mivoy ny gadona "reggae". Ahitana an’i Herman rasta, Samy rasta fanahy, i Jasty sy ireo maro hafa ihany koa. Izay sady andro ahatsiarovana ny faha 38 taona nahafatesan’ilay mpanjakan’ny reggae, dia i Bob Marley izany hetsika atao izany.

Marcos.

Ino Vaovao0 partages

FOMBA SAKALAVA : Hita ao amin’ny « salon du livre et de la culture » ao amin’ny zaridaina Ra...

Misy fomba sakalava vitsivitsy asehon’izy ireo ao dia ny ranginala sy ny tromba. Amin’ny ankapobeny dia mifana ny vehivavy malagasy rehefa avy miteraka izany hoe mifono tanteraka mba tsy ho tratry ny hatsiaka ary tsy miala eo am-pandriana. Ny rangonala kosa dia mamonjy rano avy hatrany aorian’ny nahaterahana ary mijoboka anaty rano, ny reniny sy ny zaza ary miteny hoe  : ‘teraka soa aman-tsara ilay zaza’. Raha tsy misy ranobe kosa fa an-tanàn-dehibe dia topazana rano roa siny ny terabao ary miteny hatrany hoe  : ‘teraka soa aman-tsara ilay zaza’. 

Araka ny fanazavana azo dia sady fandraisana ny zaza ho olombelona sy fanadiovana io fomba io. Afaka herinandro dia ampijerena masoandro ny zaza no sady manao joro amin’ny razana. Tsy mety amin’ny vehivavy rangonala mihitsy ny mifana fa mitondra aretina ho azy.

Rehefa maty kosa ny dady na dadilahy izay zato taona mahery dia tsy itomaniana fa avela ho somoain-jafy. Izany hoe anaovana fety, ary mialoha ny handevenana azy dia batain’ireo zafikeliny entina manodidina ny tanàna no sady miantsa sy mihosiky ary  mandihy izy ireo. Tsy hoe faly amin’ny nahafatesany akory fa faly noho izy nahatratra taona maro ny nahita zafy maro nifandimby.

Mbola mampiavaka ny faritra sakalava koa ny tromba izay fomba tranainy efa nisy mialoha ny nahatongavan’ny maroseranana. Fanahin’olona efa maty miverina ka mipetraka amin’ny olona velona ny tromba. Ny feony no ahafantarana azy na lahy na vavy. Rehefa mitady hipetraka amin’ny olona iray izy ireo dia misy famantarana, na marary lava ilay olona, ohatra. Araka ny nambaran’ny tompon’andraikitra iray ao amin’ny mozea akiba dia mila mandeha amin’ny moasy io olona io ka ny moasy no mampahafantatra azy ny tokony hataony, ny tian’ilay tromba sy ny tsy tiany ary ny fady. Raha tsy tia ipetrahan’ny tromba kosa dia mila mivavaka ary manana finoana mafy fototra. Saha no iantsoana ireo olona ianjahan’ny tromba na fanahy efa lasan-ko razana, Zanahary kosa no iantsoana ireo fanahy miverina anatin’ny saha. 

Tsy zanahary mpamorona izy fa anarana omena azy mba tsy hanononana be loatra ny anarany io. Mihosotra tany malandy ny saha rehefa hihanjaka ny zanahary. Mbola maro eto Mahajanga ny olona misy tromba.  Amin’ny fotoan’ny fanompoabe dia tena maro izy ireo no mankeny amin’ny doany. Amin’ny andavanandro kosa dia misy ireo tromba mpitsabo hita eny amin’ny fiarahamonina. Misy dia misy ihany koa anefa ny mamorika.

Ino Vaovao0 partages

TALY NA RANDRANA : Famantarana ny fiaviana sy atao araka ny zava-mitranga

Fampirantiana ao amin’ny mozea akiba io entina ao amin’ny zaridaina Ralaimongo io. Samy manana ny taly na randrana mampiavaka azy ny foko, ary maro karazana izy ireo. Ny atao hoe taly na randrana moa dia fomba fibangoana volo fa aolankolana sy ampifandraisina ny volo, randranina na taliana ny filaza azy. Misy kosa anefa faritra manondro ny volo amin’ny teny hoe  : randrana.  

Ho an’ny malagasy dia maneho fifamatorana sy ny fitambarana, firahalahiana sy fihavanana ny randrana. Tsy nataotao foana izy ireo fa misy heviny. Amin’ny fiainana andavanandro dia ny kiteloanila, rongomandady ary difisesy no fitondra. Mandritry ny fety, ohatra, dia ny taly vodiketsa, kifitoanila, kisaronkisiny, vonkavia, kifapahonotsy, tanaivoho, somala, rongomitrantrana no fanao. Mandritry ny fampakaram-bady kosa dia ny tsangana fa handeha sy tombokatsena no atao. Rehefa misaona kosa dia ny kisotry sy ny kiambaramaina. Ny lehilahy indray dia manao ny rasaraka. Ankehitriny anefa dia mitombo ny karazana randrana. Ary tsy dia ampiharina amin’ny fotoana mifanaraka aminy fa samy manao izay tiany kosa.

Betsaka ihany koa ny finoana manodidina ny volo. Anisan’izany ny hoe tsy mitaly alina fa mahafaty mialohan’ ny fotoana. Tsy manapa-bolo amin’ny vaninandro fitsengerenan’ny daty nahaterahana fa mahafohy andro iainana. Tsy tapahana ihany koa ny volon’ny olona marary fa mahafaty azy haingana. tsy azo zaraina enina na valo ny volo randranina. Tsy isaorana ny olona mandrandrana fa mahasola loha. Mahasola toy izany koa ny fanisana ny randran’olona. Ary ny olona sola dia heverina fa nolelafin’angatra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA : Manaitra ny mpitondra fanjakana ireo mpanangom-bokatra drakaka

Ny fampiharana ny fifaninanana eo amin’ny vidin’ny entana anatiny ho an’ireo orinasa mpanangom-bokatra sy ireto mpisehatra amin’ity fihazana drakaka ity eto Mahajanga no takian’izy ireo, toy ny tamin’ny andron’ ny tetezamita. Mpanangom-bokatra maherin’ny arivo isa no lasibatr’ity fampitsaharana ny fanondranana ny drakaka any ivelany ity, izay mamelona fianakaviana aman’alina. Voatery niato araka izany ny fandraisan’ireo orinasa sinoa mpanondrana drakaka any ivelany, izay mpanjifan’ireto mpanangom-bokatra ireto.

Io indrindra no niantsoan’ Andriamatoa Moussa Ferdinand, filohan’ny fikambanana Acphm, mpitrandraka sy mpanangom-bokatra drakaka eto Mahajanga ny Filoham-pirenena sy ny minisitera mpiahy, mba hanokatra ny lalam-barotra hazoana manondrana indray ity vokatra ity any ivelany. Manaitra fanindroany ny fitondram-panjakana indray araka izany ireto mpandraharaha ireto, nandritra ny lanonana fifampiarabahana nahatrarana ny taona vaovao nataon’izy ireo ny faran’ny herinandro lasa teo. Izay tsy nahasakana ireto farany io olana nianjady tamin’izy ireo io, fa mbola naneho ny firaisankina izy nandritra ity lanonana natao teto ity.

Marcos.

Ino Vaovao0 partages

KATSEPY : Handray anjara amin’ny fampandrosoana ny fambolem-bary ataon’ny longed Agri

Tafiditra indrindra ao anatin’ny vinan’ny Filoham-pirenena amin’ny fahaleovantena ara-tsakafo izy io, ka velaran-tany 3000ha eo no kasaina hovolena vary. Tsy maka tanimbarin’olona ihany koa fa tany lava volo no folahina sy hajariana atao tanimbary. Miainga betsaka amin’ny famehezana ny rano sy fambolena hazo ny teknika vaovao ampiasaina ao. Tsy mampiasa zezika simika be ihany koa fa tain’omby sy zezika azo amin’ny zavamaniry lo no ampiasaina. Ahazoana vokatra hatramin’ny 5 taonina amin’ny hekitara io fomba vaovao io. 

Ny voka-bary miakatra ao dia amidy eto an-toerana avokoa, hamatsiana ny tsena ao an-toerana sy hitazomana ny vidin’ny vary tsy hiovaova loatra. Roa taona lasa izay dia tafakatra 1000 ariary ny kapoakan’ny vary tamin’ny faritra maro teto Madagasikara. Nikaikaika ny vahoaka ary betsaka ny tsy nihinana vary intsony na nihinana fa tapa-kibo.  Tsy adinoina anefa fa tsy mitsaha-mitombo isa ny Malagasy. Raha 4 na 5 tapitrisa teo isika tamin’ny nahazoana fahaleovantena ny taona 1960 dia efa 26 tapitrisa tamin’ny taona 2018. 

Ankehitriny anefa dia efa tsy ampy sahady ny voka-bary vokarina eto an-toerana ka mahatonga ny fanjakana tsy maintsy manafatra vary an’arivo taonina maro isan-taona. Ireo tanimbary sompitra eto amintsika (Alaotra sy Marovoay) dia efa betsaka ny tototry ny atsanga sy fasika noho ny fanimbana ny ala sy tontolo manodidina azy. Ilaina ny fanajariana tanimbary vaovao ka izay indrindra no kasain’ny orinasa Londge Agri atao. Maro ihany koa ireo sosialy ataon’izy ireo miaraka amin’ny tetikasa ka anatin’izany ny fanorenana sekoly sy toeram-pitsaboana ary fanomezana rano fisotro madio ho an’ny vahoaka ary fanomezana rano ny ombin’ny tantsaha mandavan-taona. 

Ao ihany koa ny fametrahana ivon-toerana fampianarana mamboly sy miompy ao amin’ny toeram-pambolena mba hahafahana mampianatra ny tantsaha ao an-toerana ny teknika fambolena vaovao ahafahana mampiakatra ny voka-bary. Fanaovana ihany koa kianja filalaovam-baolina ho an’ny tanora ao an-toerana. Ankoatra izay ny fiaraha-miasa amin’ireo tantsaha vonona ny hampihatra ny teknika vaovao.Ny alakamisy maraina teo no nidina ifotony teny Katsepy ireo tompon’andraikitra ao amin’ny orinasa Longde ity nampahafantatra ny structure locale de concertation an’ny kaominina ny momba io tetikasa io, hakana ny hevitr’izy ireo sy ijerena ny fomba fiaraha-miasa mahomby ipetrahan’ny fiarahamonina tsy misy lonilony sy raorao. 

Niaraka tamin’ny faritra notarihin’ny lehiben’ny faritra mpisolo toerana Bazezy Clavelah sy ny IEM Faritra Boeny notarihin’i Charles ary ireo rantsa-mangaikan’ny sampan-draharaham-panjakana misahana ny fambolena sy fiompiana ary fananan-tany izy ireo tamin’izany. Ny tanjona moa dia ny fiaraha-miasa amin’ireo vahoaka sy ny mpitondra fanjakana amin’ny dingana rehetra atao tsy hisian’ny olana, ka ahafahan’ny tetikasa manomboka sy mandroso. 

Manoloana ny hevi-diso izay voizin’ny sasany mikasika ny famarotana tany amin’ny vahiny dia manambara ny lehiben’ny Faritra mpisolo toerana fa tsy afaka mivarotra tany na manome tany ny Faritra. Mifanome tanana amin’ireo mpandraharaha manana vina sy tetikasa hampandroso ny Faritra no anjarany satria tafiditra amin’ny iraka ampanaovina azy izany. Jerena ihany koa  raha mifanaraka amin’ny schéma d’aménagement régionale du territoire na SRAT ny faritra sy ny schéma d’aménagement communale ny kaominina izay efa novolavolaina mialoha ireo tetikasa ireo. Miara-miasa amin’ireo rantsa-mangaikan’ny minisitera isan-karazany voakasik’izany eto an-toerana izy ireo ary manao tatitra amin’ireo antanatohatra ambonimbony kokoa avy eo. Ireo minisitera mpiahy kosa no tompon’ny teny farany, miaraka amin’ny Filoham-pirenena.

 Tafiditra amin’ny fampandrosoana ifotony ity tetikasa ity satria ankoatry ny vary izay foto-tsakafon’ny Malagasy hovokarina eto dia hampiditra tamberim-bidy amin’ireo vondrom-bahoakam-paritra ahafahan’izy ireo tsirairay manao asa fampandrosoana sy manorina fotodrafitrasa ho an’ny vahoaka.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

AMBILOBE : Hatomboka tsy ho ela ny fanamboarana ireo sekoly nampanantenain’ny Filoha

Efa tamin’ny alarobia 08 mey lasa teo ireto iraka manokana ireto no tonga tany an-toerana ary efa nisy ny fifampiresahana sy fifampidinihana nifanaovany tamin’ireo tompon’andraikitra any an-toerana toy ny ben’ny tanàna, talen’ny fari-piadidiam-pampianarana, talen-tsekoly sy mpampianatra ary ireo tompon’andraikitra isan’ambaratonga any amin’iny faritra iny, mahakasika ny fananganana ireo fotodrafitrasa nampanantenain’ny Filoha ireo.

Raha tsiahivina dia nampanantena ny filoha tamin’ny volana febroary lasa teo fa hanamboatra EPP manara-penitra ho an’ny mponina ao Betsiaka Ambilobe sy hanavao ny hopitaly any an-toerana. Ho an’ny hopitaly manokana dia an-dalam-panatanterahana izany ankehitriny satria taorian’ny fihaonan’ireo delegasiona nalefan’ny Filoha tany an-toerana dia fantatra fa efa voafaritra amin’izao ny toerana hanamboarana io Epp io ary hanomboka tsy ho ela ny asa fanamboarana. Sekoly mahazaka mpianatra manodidina ny 300 eo ho eo no kasaina haorina any an-toerana, ahitana efitrano fianarana miisa 12 izay manana velarana hatrany amin’ny 40 m2 sy toerana malalaka hanaovana fanatanjahan-tena hanabeazana ny mpianatra ho tia mitaiza vatana. 

Ho fitaratra any amin’iny faritra avaratry ny Nosy iny ity Epp vao hatsangana ity raha ny nambaran’ireto iraka manokana ireto satria ny kaominin’i Betsiaka dia isan’ireo kaominina manomboka mivelatra sy malaza eto Madagasikara na dia mbola kaominina Ambanivohitra aza. Mahakasika ny hopitaly kosa indray dia nanambara ireo delegasiona iraky ny Filoha fa tsy maintsy havaozina hanaraka ny fenitra ihany koa ny hopitaly ary hofefena ny manodidina azy.   

N.A

Ino Vaovao0 partages

FANDRAISAN’ANDRAIKITRY NY MPAMILY : Mpandeha roa lahy nitondra basy sy fanafody gasy saron’ny zandary

Efa tafahoatra an’i Maevatanàna moa ireo zandary  vao azo ny antso ka tany Berivotra 5/5 no natao ny fisakanana  mba hisavana ny ao anatin’ilay  entana.  Tra -tehaka tamin’izay fotoana  izay  tokoa fa  basimborona “calibre 12 marika  Robuste” sy basy vita gasy iray miaraka amin’ny bala “Cal 12”  ary  koa  moara, ody gasy marobe  no tratra. Rehefa natao ny fanadihadiana dia olona avy any Nanarena Betroka izy ireo ary milaza handeha hamonjy namana any amin’ny Kaominina  Andranofasika distrika Ambato-Boeny. 

Hita niaraka tamin’ireo ny laharan’ny findain’ilay olona nanafatra izay  toerana  ipetrahan’ireto  farany ao Andranofasika  tamin’io fotoana io.  Mbola eo am-panaovana fanadihadiana ny mpitandro filaminana avy amin’ny zandarimaria eo anivon’ny vondron-tobim-pileovana Betsiboka hatreto. Manoloana ny fisorohana tanteraka ny  fiparitahana  fitaovam-piadiana mahery vaika, izany anisan’ny  mampirongatra ny  lafin’ny  tsy  fandriampahalemana  hatramin’izay   dia manentana hatrany ny tsirairay  ny zandarimaria mba hanome vaovao  raha vao misy mampiahiahy hamongorana ny ratsy.  Teto  dia noderaina manokana ny fihetsik’ilay  mpamily  izay sahy nijoro sy nandray andraikitra avy  hatrany  nampandre ny  mpitandro filaminana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

EZAKA NATAON’NY POLISIM-PIRENENA : Entana hatrany amin’ny 195 510 000 ariary tafaverina

 Tamin’ny talata faha 07 mey 2019, tokony ho tamin’ny 3 ora hariva teo dia nahazo angom-baovao marim-pototra ny Polisy avy ao amin’ny CSP2 ary tsy niandry ela fa avy hatrany dia nidina  ifotony teny Antohomadinika ka nahatratra “moto-pompe” marobe marika Ingico tsy misy taratasy ary tsy fanta-pototra namidin’ny lehilahy iray tokony ho 41 taona eo ho eo. Rehefa nofotorana sy nohadihadiana ity farany dia niaiky  fa entana nangalarina teny Itaosy ireto entana ireto ary rehefa natao koa ny fisavana ny tranony teo Antohomadinika ihany dia mbola tratra tao ny  “moto-pompe” marika “Ingico” miisa 105, “Miota” ary “Number one”, “Tuyaux aspirateurs” 101 mitovy marika amin’ireo “moto-pompe” ary   “tuyaux de refoulement” miisa 104. 

Rehefa fantatra ny tompon’ireto entana ireto dia nanambara fa entana tafiditra ao anatin’ny tsenambarotra an’ny FAO saika halefa any Ambovombe sy Taolagnaro ary Amboasary no tsy tody tany amin’izany toerana izany ireto entana ireto. Efa voaverina tanteraka tamin’ny  tompony izany amin’izao fotoana izao saingy mbola tsy tratra hatreto ny tompon’antoka tamin’ity halatra ity, mitohy kosa ny famotorana ataon’ny polisy.

N.A

Ino Vaovao0 partages

TOAMASINA : Voakina fatratra ny talem-paritry ny polisy sy ny kaomisera Bazary Kely

Fanafihana izay nisy namoizana ain’olona. Iray amin’ireny ny tao amin’ny Cité Nouvelle Ville izay namoizana raim-pianakaviana iray, ny alin’ny alakamisy 18 avrily. Ny talata 30 avrily, tovovavy iray sahabo ho 25 taona no voendaka finday sady novonoina. Tranga niseho tao Andranomadio parisela 11/42 io. Tsy vitany mandroba fotsiny ireo olon-dratsy fa sady mamono mihitsy.

Ireo vakitrano efa tsy lazaina intsony. Tao amin’i Cité Canada mialohan’ny fetin’ny paka, telo andro nisesy ny vakitrano. Eo koa ny firongatry ny fanendahana. Toy ny teny  Ankirihiry, bazary Ambolomadinika...Ny antoandron’ny alarobia 8 mey, niaraha-naheno ilay fanafihana ny Accès Banque tao Bazary Kely. Tsy mifidy fotoana sy toerana intsony ireo jiolahy ary hita fa mampiseho tanjaka. Mihantsy ady amin’ny mpitandro filaminana. Manome karazana hafatra ho an’ny mpitandro filaminana ireo jiolahy ao Toamasina fa izy ireo indray no tompon’ny tanàna.

Ny alin’ny alarobia 8 mey io ihany dia olona roa no naratra tao amin’i Dépôt Analankininina. Tokantrano iray no norobain’ny jiolahy. Niezaka nanohitra ny tompon-trano. Nampiasa famaky ireo olon-dratsy ka nahatrarana olona roa.Manoloana ireo zava-misy rehetra ireo, olona maro ao Toamasina no maneho ny heviny. Voakina fatratra ny talem-paritry ny polisy Toamasina sy ny Kaomisera ao Bazary Kely.

Momba ilay fanafihana nahazo ny “Accès Banque”, dia samy tsy lavitra ny polisy boriborintany voalohany sy ny kaomisaria bazary kely no misy ilay banky. Manodidina ny 500 m eo ho eo anefa dia sahin’ireo jiolahy notafihina.Tsikaritry ny mponin’i Toamasina fa na ireo toerana nisy polisy manara-maso filaminana taloha, dia lasa tsy nisy ankehitriny. Iray amin’izany ny eo amin’ny Tranosoa Bazary Kely sy eny amin’ny Maison de retraite.  Mampitaraina ny olona mila vonjy ihany koa ny tsy fandraisan’ny kaomisera ao Bazary Kely antson’olona mila vonjy rehefa amin’ny alina.

Nanomboka ny alakamisy 9 mey taorian’ilay fanafihana nahazo ilay banky tao Bazary Kely vao nikoropaka ny talem-paritry ny polisy ao an-toerana nanome baiko ireo polisy rehetra mba hidina hanara-maso eny an-dalana sy any anaty lalam-pasika rehetra any.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FITANTANANA NY BIANCO : Miisa efatra hatreto ireo miady ny toeran’ny tale jeneraly

Araka izany efa mandeha ny antso ho an’ireo izay te hifaninana ny handimby toerana azy ka hisahana indray ny andraikitry ny tale jeneralin’ny bianco aorian’ny volana jona io. Ny kaomity miaro ny fahitsiana no mandray an-tanana ny antontan-taratasin’ireo mpifaninana handimby toerana ny tale jeneraly amperinasa, ny alatsinainy izao kosa no fara-fandraisana izany izay antontan-taratasy fifantenana izay. 

Araka ny nambaran’ny tompon’andraikitra eo anivon’ity kaomity ity dia efatra hatreto ireo namaly ny antso ka nanatitra ny antontan-taratasiny. Ny kaomity miaro ny fahitsiana no manao ny sivana ho an’izay kandidà heverin’izy ireo fa mahafeno ny fepetra takiana amin’io andraikitra io. Ireo anarana telo ireo no atolony amin’ny Filohan’ny Repoblika ka ity farany ihany no mamoaka ny didim-panjakana manendry izay ho tale jeneraly vaovaon’ny bianco. 

Dimy taona tsy azo avaozina ny faharetan’ny fe-potoam-piasan’ny tale jeneralin’ny Bianco voatendry.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA MANGARAHARA : Hifantoka hatrany amin’ny fanaraha-maso ny SAFIDY

 Samy ho voakasik’izany avokoa na ny fifidianana solombavambahoaka na ny  fifidianana ben’ny tanàna, mbola ho avy. Ny Safidy raha tsiahivina dia ivon-toerana ivondronan’ireo firaisamonim-pirenena ary tanjony ny fametrahana ny fifidianana eken’ny rehetra. Tsy mionona fotsiny amin’ny fanaraha-maso anefa izy ireo fa mirotsaka ifotony mihitsy ihany koa manome fiofanana ireo mpanara-maso mandritra ny androm-pifidianana.

Hanitatra ny toerana iasany...

Noho io andraikiny io dia nahazo fanampiana mitentina 520 000 Euros avy amin’ny IEDDH (Instrument européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme) ny fikambanana ary vonona hanitatra ny toerana iasany sy hiezaka handrakotra ny 50 isan-jaton’ny mpifidy manerana ny Nosy ka hiparitaka amin’ny distrika 41 eto Madagasikara sy amin’ny Faritra 14 dia ny faritr’Amoron’i Mania, Vatovavy Fitovinany, Matsiatra Ambony, Anosy, Androy, Atsimo Andrefana, Menabe, Boeny, Analamanga, Alaotra Mangoro, Diana, Sava, Analanjirofo ary Atsinanana. Isan’ny tanjona lehibe tratrarin’ny safidy amin’izao ihany koa ny fanamafisana ny fanoloran-tenan’ny firaisamonim-pirenena sy ny olom-pirenena indrindra ny tanora sy ny vehivavy amin’ny fanarahamaso ny fifidianana sy ny fanabeazana ny olom-pirenena hahay hiatrika fifidianana. 

Manana ny tanjany rahateo ny safidy raha ity fanaraha-maso ny fifidianana ity no asiana resaka satria izy ireo dia manana mpanaramaso miisa 5000 mieli-patrana manerana ny nosy sy ivon-toerana fandraisana antso sy fanoratana tatitra ary ivon-toerana iray hafa mpikirakira ny vaovao mialohan’ny  fandraisana fanapahan-kevitra amin’ny tsy fanarahan-dalàna mety hitranga. Arindran’ny firaisamonim-pirenena miisa 10 tahaka ny  MSIS Tatao, AIM, PFNOSCM, DRV, YMCA, FTMF, CEDII, ONG RAVINTSARA, ONG IVORARY, OPTA ny safidy saingy manana ny fomba fiasany manokana.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FIADIDIANA NY PRIMATIORA : Nanatanteraka fanambaràm-pananana ireo tompon’andraikitra ambony

Fehezin’ny lalàna fa ireo tompon’andraiki-panjakana ambony notendrena tamin’ny alalan’ny didim-panjakana dia tsy maintsy manao fanambaràm-pananana. Ho an’ny teo anivon’ny fiadidiana ny primatiora dia omaly maraina izy ireo no nahatanteraka izany teny amin’ny foiben-toeran’ny birao mahaleo tena misahana ny ady amin’ny kolikoly (Bianco) eny Ambohibao. Ho fanajana ny mangarahara eo amin’ny sehatry ny fitantanana no anisany tanjona hapetraka ao anatin’ny fanaovana fanambaràm-pananana. Mba hahamafy orina ihany koa ny fahatokisan’ny vahoaka ireo mpitondra isan’ambaratongany. Isaky ny roa taona no tokony hanao fanambaràm-pananana ny tompon’andraiki-panjakana iray raha toa ka mbola voatazona eo amin’ilay andraikitra sahaniny hatrany ny tenany. 

Tsy voatery hiandry izany anefa fa afaka manavao izay fanambaràm-pananana ataony izay ilay tompon’andraikitra raha toa ka mitombo avo roa heny noho ny teo aloha ny fananany. Ity farany dia soso-kevitra noentin’ny tale jeneralin’ny bianco, Andriamifidy Jean Louis. Nambarany fa tokony havoaka amin’izay ny didy fampiharana ny fanatsarana ny fanaraha-maso ireo fananan’ny tompon’andraikitra ambony. Misy ny rafitra ara-kajy mirindra ampiasaina eo anivon’ny Bianco hoentina hanaraha-maso ny fanambaràm-pananana nataona tompon’andraiki-panjakana iray. Efa hatramin’ny taona 2016 no nampiasana io fitaovana ara-informatika ity kanefa noho ny tsy fisian’ireo didy fampiharana io no anisany mampananosarotra ny fanaraha-maso. 

Takian’ny tale jeneralin’ny Bianco araka izany ny hamoahana izany. Hatramin’ny niandohan’ity taona ity dia efa betsaka ireo tompon’andraikitra ambony nahavita izay fanambaràm-pananana izay. Anisan’ny nanome maodely tamin’izany ireo mpikambana voatendry teo anivon’ny governemanta. Nanaraka azy ireo koa ireo nomena andraikitra ambony eny anivon’ireo sampan-draharaham-panjakana toy ireo sekretera jeneraly eny anivon’ny minisitera, ireo mitana andraikitra ambony eny anivon’ny minisitera, ireo lehiben’ny mpitandro filaminana. Tanjon’ny fitondram-panjakana izay tarihan’ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina ny hitantanana ny firenena ao anatin’ny fangaraharahana tanteraka.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

SOANIERANA IVONGO : Tonga any an-toerana ny vary mora 25 taonina avy amin’ny fitondram-panjakana

Ireto vary mora ireto moa dia entina hanamaivanana ny fahasahiranan’ny mponina any an-toerana. Tonga nitsena izany ny lehiben’ny distrika, Maharitra Dino Franck sy ireo tompon’andraiki-panjakana any an-toerana. Raha ny nambaran’ny lehiben’ny distrika any an-toerana dia 50 taonina no totalin’ny vary mora azon’ny Distrikan’i Soanierana Ivongo ka  ny ampahany voalohany amin’ny vary mora ihany aloha ireto 25 taonina tonga any an-toerana ireto fa ny 25 taonina fanampiny kosa dia mbola ho tonga any an-toerana amin’ity faran’ny herinandro ity. 

«  Ho hentitra ny fanaraha-maso ny fizarana ny vary mora ary tsy handeferana ny fanodinkodinana izany  », hoy ity lehibe’ny distrika ity teo am-pitsenana ny vary mora anjaran’i Soanierana Ivongo. Nambarany ihany koa fa ireo vahoaka tena sahirana  no hahazo ireto vary mora ireto ary anjaran’ny tompon’andraikitra isam-pokontany ny mandrindra ny fivarotana izany amin’ny vidiny arivo ariary ny iray kilao.

N.A

Ino Vaovao0 partages

BRAOKATERA TENY AMBODIVONA : Manodidina ny 2 miliara ireo entana kila forehitra

Nanomboka  tamin’ny 8 ora sy sasany ny firehetana. Fifampikasohana teo amin’ny herinaratra avy amin’ny mpivarotra enta-madinika iray no voalaza fa  niandohan’ny afo ka nahatonga ny loza. Araka izany, raha vao nahare ny antso ny mpamonjy voina dia tonga namono ny afo teny an- toerana mba tsy hitarany tamin’ny toerana hafa indrindra ny “Station Total “teo ampitany izay tena akaiky  ary natahorana mafy tamin’io fotoana io.  

Voamarika tamin’ny tatitra  voarainay hatrany  fa manodidina ny 2 miliara Ariary  eo ny entana simba sy may tamin’izany, araka ny nambaran’ny tompon’andraikitry ny tsenan’ Andravohangy. Tsy nisy ny aina nafoy na ny olona naratra.  Efa nisy ireo tompon’andraikitra sasan-tsasany nidina  teny  ifotony nizaha ny raharaha.  

Raha ny hetahetan’ireo traboina dia  mba hatao laharam-pahamehana ny famerenana amin’ny laoniny ny tsena may satria io no fitadiavan’ny vahoaka.  Efa nisy moa ireo nilaza  fa  ny fampivoriana  ireo  traboina  amin’ny fanaovana ny tsena biriky aloha no hatao voalohany. Nandritra  ny fizahana natao ihany  koa dia betsaka ireo mponina eto an-drenivohitra  no tsy  mankasitraka intsony ny fanamboara tsena hazo satria mora mitera-doza  hatrany izy ireny.

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

Komanda Herilalatiana Andrianarisaona“Tsy nandratra polisy izany ny zandary”

“Tsy nandratra polisy ny zandary, araka ny feo mandeha fa ilay polisy no nandratra tena sady nandaka ny zandary tamin’izy nitsipaka”, araka ny vaovaon’ny zandarimariam-pirenena nampian’ny Komanda Herilalatiana Andrianarisaona, raha nitafa tamin’ny mpanao gazetinay.

Niziriziry fotsiny ho “chef de poste” izy. Ity fiantso farany anefa tsy misy mahafantatra noho ny fandaminana anatiny ao an-toeram-piasan’izy ireo ihany. Nahare izany ilay zandary vavy nandalo andeha hody fa tsy miasa eny alasora dia nieritreritra fa mpisandoka ka niantso ireo zandary izay nanatanteraka fisafoana teny Ankadindratombo. Samy tsy nisy nahafantatra azy ho polisy izy ireo. Nakarina tao anaty fiara fa nandà ary voatsipaka tamin’izany ny zandary iray ary teo vao nilaza izy fa polisy nefa tsy nisy karatra. Marihina fa naharenesana fofon’alikaola izy, araka ny tafa manokana nifanaovana hatrany tamin’ny manamboninahitra ambonin’ny zandary. Izy aza no nandratra ny zandary ary noho izy tsy nanaiky nakarina dia voadona ka naratra. Nony tonga tao amin’ny zandary Alasora vao fantatry ny tao fa polisy io. Nantsoina ireo namany hampody azy tao amin’ny polisy. Nahare ny fanazavana ny mpiandraikitra tao amin’ny kaomisaria vao gaga satria ny filazan’io polisy io fotsiny no vaovao tonga tany amin’izy ireo.” Tetsy an-daniny, tonga nanadihady ny zava-nisy teny ifotony ny minisitra mpiahy ny polisy. “Nidina ifotony teny amin’ny Kaomisaria Alasora, ny minisitry ny filaminam-bahoaka, ny 8 mey lasa teo nijery ny toe-pahasalaman’ity polisy iray izay niharan’ny vono sy ratra niniana, tamin’ny alahady 5 mey lasa teo, tokony ho tamin’ny 10 ora alina tany ho any. Raha izy andeha hody hihazo ny trano fonenany no nisy namono ary nanao herisetra. Tonga nanadihady ifotony ny minisitra mpiahy mikasika ity toe-draharaha ity. Tonga ihany koa nanolotra solondranom-boankazo kely ho azy.  Efa misy ny dingana ara-panjakana mahakasika izao raharaha izao. Manantintrantitra ny minisitry ny filaminam-bahoaka fa tsy maintsy hisy ny fanaraha-maso akaiky hatao mahakasika io tranga io.”, araka ny fampitam-baovaon’ny Kaomisera Serge Randriamanalina, avy amin’ny polisim-pirenena.

 

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Haintrano teny AmbodivonaNisy mpivarotra very fananana ana miliara ariary

Ritra ny ranon’ny mpamono afo avy eny Anosivavaka, Andravoahangy ary Tsaralalana nefa mbola nahazo vahana nijoalajoala ny afo ka velon-tebiteby tanteraka ny mponina.

Sahirana ihany mantsy vao nahita ilay fakana ranon’ny mpamonjy voina tany Manjakaray, raha ny filazan’ireo niatrika ny fahamaizan’ireo trano hazo 20 mahery manamorona ny tobin-dasantsy Total Ambodivona afak’omaly alina. Raha sanatria io no may dia tanàna maro no ravarava.  “Mila atoro ny mponina ny fotodrafitrasam-panjakana. Tena nanezaka ny “pompier”. Rano koa izany natosany teto amin’ny manodidina ny tobin-tsolika mba tsy hitaran’ny afo”, hoy i Tiana Marcel Harijaona, tompon’andraikitry ny fokontany Manjakaray  II D, izay nisy ny loza. Nilaza i Njakatiana Noelisoa fa niainga tao amin’ny mpivarotra enta-madinika ny firehetana vokatry ny herinaratra. Niezaka namoha ilay trano ihany ireo mpiambina, tamin’ny 8ora alina saingy nihidy mafy io. Nahazo ny menaka sy ny entam-barotra mora mirehitra tao izany ka nipoaka faran’izay mafy ka nisintaka tanteraka ireo mpiambina. Korontam-by sy bilao sisa azo raisina fa hotohoto tanteraka ny entana izay nitentim-bidy miliara ariary an’i Njakatiana Noelisoa.  “Demareur sy alternateur” no amidiny. Vao tamin’ny talata teo no nampiditra entana iray kaontenera izy. Marihina fa 120.000 ariary no ivarotany ny iray amin’ireo entana ireo izay eran’ny tanan-kanila ny iray. Entina ilazana izany fa kely be vidy ireo kojakojan’ny fiara izay nameno kaontenera ireo. Mbola zara fa nahalafo tamin’izany anefa izy ireo fa vao roa andro nivarotana, nefa mbola nisy ambin’entana maro ihany koa tao.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitaovana nomen’ny FAOLasibatra ny trafika

Manodidina ny 195.510.000 ariary fitaovan’ny sampandraharahan’ny Firenena mikambana misahana ny fambolena sy ny sakafo na FAO saika hanomezana rano ny any amin’ny faritra atsimon’ny Nosy no tratra nisy nanao trafika.

 

 

 Môtera fitrohana rano 105, fantsona 205 no saika hamidin’ny raim-pianakaviana iray. Ny talata 7 mey teo  tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro, rehefa nahazo angom-baovao marim-pototra ny polisy dia nidina teny Antohomadinika ka nahatratra “moto-pompe” marobe marika « ingico » tsy misy taratasy ary tsy fanta-pototra namidina lehilahy iray, 41 taona. Araka ny vaovao ofisialin’ny polisim-pirenena, rehefa nofotorana ity farany dia nilaza fa entana nangalarina teny Itaosy ireo ary rehefa natao ny fisavana ny tranony teo Antohomadinika dia mbola tratra tao ny  môtera fitrohana rano “moto-pompe” 105 marika « ingico, miota ary number one », 101 ny isan’ny fantsona  fitrohana na « tuyaux aspirateur »mitovy marika amin’ireo moto-pompe koa, 104 kosa ny « tuyaux de refoulement » na fantsona famoahana.Rehefa fantatra ny tompon’ny entana dia nanambara fa entana tafiditra ao anatin’ny  tsena na « marché » an’ny FAO saika halefa any Ambovombe sy Taolagnaro ary Amboasary no tsy tody tany an-toerana ireo entana ireo. Mitentina 195.510.000 ariary ny vidiny ary efa voaverina tamin’ny tompony amin’izao fotoana. Tsy mbola tratra hatreto ny tompon’antoka tamin’ity  halatra ity fa mbola mitohy ny famotorana.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Karama farany ambany 200 000 ArMihatra amin’ny faran’ny volana mey ho an’ny orinasa maro

Samy manana ny fomba fiasany ny ankamaroan’ireo orinasa tsy miankina eto amintsika taorian’ilay fanapahan-kevitra noraisin’ny fitondram-panjakana sy ny sendikan’ny mpiasa ary ny vondron’orinasa

 

ny amin’ny fampiakarana ho 200.000 Ar ny karama farany ambany indrindra. Ho an’ireo orinasa tsy miankina maromaro nanaovana fanadihadiana dia saika amin’ity faran’ny volana mey ity avokoa ny ankamaroan’izy ireo vao hampihatra ny azy. Na izany aza anefa, hoy ny tale jeneralina orinasa iray dia mbola mafimafy ihany ny fanatanterahana izany izay mitaky asa mafy sy ezaka avy amin’ny mpiasa ihany koa fa tsy mandeha ho azy. Ho ana orinasa tsy miankina vahiny iray nanaovana fanadihadiana indray dia fantatra fa saika nanemotra ny fandraisana ireo mpiasa sasany nokasainy  hatao mpiasa raikitra izy ireo, raha ny fitarainana avy amin’ireo mpiasa. Nisy tamin’ireto farany mantsy rehefa  nahavita fianaran’asa telo volana no  mbola nampitomboiny ho enim-bolana indray noho ny tahotra ny handoa ilay karama farany ambany 200.000 Ar.  Tsy betsaka anefa io vola io raha atao ny kaonty. Tsy ampy hiainana olona telo mianaka iray volana raha mandany vary tapa-gony 35.000 Ar isam-bolana, saribao iray gony 20.000 Ar, hofan-trano 100.000 Ar amin’ilay tsizarizary, miampy jiro  20.000 Ar sy saram-pianaran’ny mpianatra. Efa tsy tadifitra intsony ny laoka hilaofana isan’andro sy ny saran-dalana.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Profesora Hery Ramiarison“Azo ahitsy sy ampidinina tsara ny vidin-tsolika”

Tsy maintsy midina ny vidin-tsolika, hoy ny nambaran’ny filoham-pirenena nandritra ny famehezana ny 100 andro nitondrany ny firenena.

Hatramin’izao anefa dia mikaikaika hatrany ny mpanjifa eto Madagasikara fa toa ela loatra. Sa tena efa nandamoka ny fifampiresahan’ny fanjakana amin’ireo kaompania mpaninjara solika maka tombony be ireo ? Tsiahivina fa ambany ny vidy hiaingana (prix de référence) satria raha ny lasantsy sy ny solitany fandrehitra ary ny gazoala dia manodidina ny 2000 Ariary eo daholo farafahabetsany ny litatra. Tsy tonga 1000 Ariary isaky ny litatra akory ny saran’ny fitaterana sy ny fitahirizana ary ny fitsinjarana. Ankoatra ny hetra sy ny haba alain’ny fanjakana dia mampiakatra ny saran’ny solika ny tombombarotra midangana be alain’ireo kaompania tsy misy fifaninanana ireo. Azo hahitsy ihany anefa izany ary tena tokony hidina aza, araka fanazavan’ny mpahay sady mpampianatra toekarena ny Profesora Hery Ramiarison ho fisinjovana ny tombontsoan’ny Malagasy. Tsy mitombina ny fanazavana ataon’ireo tompon’andraikitra milaza fa tsy mbola tokony ho izao ny saran’ny vidin-tsolika ary tena lavitry ny tena izy (verité de prix). Ampihimamba no ataon’ireo mpaninjara solika ireo, hoy izy ary tsy misy mihitsy ny fifaninanana satria mitovy daholo ny vidy amarotana. Nisy mihitsy ny fanadihadiana sy ny kajikajy nataon’ireo mpahay toekarena maromaro ka hita taratra tamin’izany ny tsy fahamarinan’ny resaka “verité de prix”. Zavatra roa ihany no mampiakatra ny vidin-tsolika dia ny fiovaovan’ny sandam-bola Ariary sy ny vidin’ny barila eo amin’ny tsena iraisam-pirenena. Sao misy endrika fifanarahana hafahafa atao amin’ny governemanta mampaela ny fampidinana ny vidin-tsolika ? Tokony hovakiana fotsiny ny ampihimamba ataon’ireo mpaninjara aloha ary tokony hipetraka tsara aorian’izay ny fifaninanana dia midina ny vidin-tsolika. Mila jerena akaiky ihany koa ny fanarahana maso atao amin’ny fanafarana, ny fanatobiana sy ny fitahirizana, eny hatramin’ny fitsinjarana aza. Ny zava-misy koa aloha dia tsy mihena mihitsy hatreto ny fanjifan’ny orinasa tsy miankina sy ny JIRAMA, izay tena mpanjifa goavana, ny solika araka ny fanambarana nataon’ny tompon’andraikitra iray teny amina tombin-dasantsy. Izany no mampirehareha ny OMH (Office Malgache des Hydrocarbures) izay milaza fa tsy hampihena ny fanjifana mihitsy ny fiakaran’ny vidin-tsolika. Izany rehetra izany no hiandrasana ny fahaiza-manaon’ny fitondram-panjakana .

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

SARAN’NY SARY AMIN’NY CAN 2019

1 tapitrisa euros na 4 miliara ariary ny vola tsy maintsy haloan’ireo firenena Afrikanina raha te hahazo ny sary rehetra momba ny fifaninanana CAN 2019 hotanterahana any Egypte ny 21 jona ka hatramin’ny 19 jolay ho avy izao.

Maro amin’ireo firenena Afrikanina no milaza sahady fa  lafo ilay sarany ary ho sarotsarotra ny hanefana azy, indrindra fa mbola misy ny vola tsy maintsy hatontona amin’ny fikarakarana ny ekipa sy ny delegasionina ho avy any an-toerana hiatrika ny fifaninanana.

RALLYE MOTUL

Ahitana dingana manokana miisa 12 ny Rallye Motul izay hotanterahana eto Antananarivo ny 17,18 ary ny 19 mey ho avy izao. 296,37 km no halaviran-dalana hifaninanana ao anatin’izany. Ity no dingana faharoa amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara eto amin’ny familiana fiarakodia amin’ity taona ity.

HAZO SAROBIDY 353 KAONTENERA NANJAVONA

Kaontenera miisa 353 feno hazo sarobidy antsoina hoe Kevazingo no nanjavona tsy hita popoka tao amin’ny seranan-tsambon’i Owendo any Gabon. Efa nogiazan’ny fanjakana ny volana martsa lasa teo ireto kaontenera ireto satria tsy ara-dalàna ireto hazo sarobidy izay efa mitady ho lany tamingana ireto. Nahagaga anefa fa dia nanjavona tampoka izy ireo.Mitovitovy amin’ny andrramena eto Madagasikara ny Kevazingo ary tena lafo vidy tokoa any Azia.

KOREA AVARATRA

Nanao andrana tifitra balafomanga miisa roa indray omaly i Korea Avaratra. Nitranga ora vitsy taorian’ny fahatongavan’Atoa Stephen Biegun, solontena manokan’i Etazonia ho an’i Korea Avaratra tany Seoul renivohitr’i Korea Atsimo izao tifitra izao. Balafomanga tsy mahataka-davitra ireto notifirina ireto raha araka ny fanamarihana nataon’ny tafika Koreanina Tatsimo. Miverina amin’ny andrana tifitra balafomanga indray izany i Korea Avaratra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana FIMIAMNomen’Ambatovy hazo efa niasa havadika ho fanaka

Nanao pao-droa Ambatovy tamin’ny nanomezany maimaimpoana ireohazo efa niasa (toy ny vata efa niasa, palettes…) avy ao amin’nyToeram-pitrandrahany ao Moramanga ho an’ny fivondronan’ny fikambanana

 

 

 

tantsaha FIMIAM, nanomboka ny taona 2017, satria sady manamafy ireo

tombontsoa entiny ho an’ny vondrom-piarahamonina eo an-toerana izy no

miantoka fitantanana mandray andraikitra ireo akora tsy ampiasainy intsony.

Manampy amin’ny fanatsarana ny faripiainan’ny mpikambana ao amin’ity

fikambanana ao Ampitambe Moramanga ity ireo hazo efa niasa ireo satria

ataon’izy ireo kitay ny hazo sasany ary manampy amin’ny fampiroboroboana ny

velontenan’izy ireo (hividianana masomboly, akora hafa…) ny vola azo amin’ny

famarotana ny ampahany hafa. Nanapa-kevitra ny FIMIAM ny hamadika ho

fanaka (seza bory, latabatra…) ny ampahany hafa amin’ireo hazo ireo, nanomboka tamin’ny volana marsa 2019, mba hanomezan-danja azy kokoa sady hampitomboana ny vola miditra amin’ny fikambanana. Niteraka famoronana asa ho an’ny tanora eny an-toerana ihany koa ity tetikasa ity ka mpandrafitra roa no miasa ho an’ny fikambanana ankehitriny. Mahabe fanantenana ny tetikasa hoy ny filohan’ny FIMIAM, Ratovonary Edmond, satria na tsy mbola nanomboka nivarotra azy ry zareo dia efa maro ireo mpanjifa namandrika entana.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i Madagasikara

Taorian’i Zotsara dia naratra indray koa ny avokavoky ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra, Ibrahim Amada.

Tratry ny fahavoazana ny lohaliny ary dia mety tsy afaka hiakatra kianja aloha izy ao anatin’ny herinandro eo farafahakeliny.

Literatiora

Hanomboka ny mey izao ny herinandron’ny literatiora. Ry zareo eo anivon’ny IFM Analakely no mikarakara ny hetsika ary ho avy hanokatra izany amin’io fotoana io ny masoivoho frantsay miasa eto amintsika.

BNGRC

Mbola sarotra ho an’ireo olom-pirenena hatramin’izao ny ho resy lahatra fa birao nasionaly misoroka ny loza sy tandindon-doza ny BNGRC. Anisan’ny mahatonga ireo ahiahy ireo fanapahan-kevitra mitarazoka matetika toy ny fanalana ireo vato hatahorana hikodia eto an-drenivohitra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Paty sy vovo-tsavony avy any ivelanyManomboka mihena ireo vokatra tonga eto Madagasikara

Taorian’ny fanapahan-kevitra noraisin’ny minisiteran’ny varotra sy ny ANMCC (Autorité Nationale Chargée des Mesures Corectives Commerciales) ny amin’ny fampiakarana ny hetra alaina amin’ireo entana avy any ivelany toy ny bodofotsy ho 41 %,

 

 

  ny paty ho 30 % ary vovo-tsavony ho 39 % avy izay tena mitobaka be tokoa eto amintsika dia fantatra izao fa efa manomboka misalasala ireo mpanafatra. Mihena vokatr’izany ireo entana avy any ivelany mitosaka  eny an-tsena ka manomboka mahazo vahana ny vokatra vita Malagasy, hoy Atoa Berthelemy, tale jeneralin’ny ANMCC. Efa saika vovo-tsavony sy paty avy eto an-toerana avokoa no hita eny an-tsena izay fantatra fa mbola hiampy ny vokatra avy amin’ireo orinasa roa vaovao indray hisahana ny famatsiana ny tsena anatiny. Raha tsiahivina, tamin’ny 11 aprily lasa teo no nampiharana voalohany ny didim-pitondrana laharana 7094  hoenti-mampiakatra ny hetra alaina avy amin’ireo entana avy any ivelany ireo. Mbola azo aato ihany anefa izany, hoy Atoa Berthelemy raha toa ka  misy olana ny famatsian’ireo orinasa Malagasy ny tsena anatiny saingy tsy mbola hita taratra aloha hatreto. Ho an’ireo entana avy any ivelany kosa dia fantatra fa karazana kojakoja miisa efatra ilaina amin’ny fiainana andavanandro  indray izao no mampitaraina ireo orinasa Malagasy ka anisan’ireny ny rononomandry mamy izay mitobaka be tokoa.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

NIBAHANA KORTEZIN’NY FILOHA

Nosamborina avy hatrany ary nentina teny amin’ny kaomisaria foibe ilay mpamily izay nibahana ny kortezin’ny filoham-pirenena.

Mpanatitra entana ao amin’ny toeram-pivarotana ambongadiny iray teo Analamahitsy izy io. Na efa nampandrenesina aza mbola notohizany ihany ny lalany ary nanao mafy loha. Tapaka ny lalana vokatr’izany ary niaritra teo koa ny filoha, tsy afa-nanoatra. Samy mba mizaka ny fikorontanan’ny fifamoivoizana eto Antananarivo daholo, hoy ny olona. 

TAXI BE

Be loatra ny taxi-be izay tsy manaja lalàna sy ny lalana. Isan’ny voaresaka matetika ary hametrahan’ny olona fitarainana ny zotra 183 izay mankany Ambatobe sy ny zotra izay mankany Fenoarivo. Miverina an-tenantenany izy ireo ary tsy haveriny akory ny volan’ny olona fa mbola ireo mpamily sy resevera indary no avo vava. Efa manomboka mivorivory ny olona noho ny hatezerana ary mamondrona ny herin’izy ireo. 

KANDIDA ANY IFANADIANA

Mbola mipetraka soa aman-tsara eny amin’ny toeram-panasiana afisin’ny propangady ao Ifanadiana ny sary sy ny anaran’i Haja Dinah. Io farany raha tsiahivina fohy dia nidoboka am-ponja noho ny raharaha fakàna an-keriny tany Toamasina. Vao nahazo fahafahana vonjimaika izy dia tsy hita intsony izay nanjavonany. Kanefan dia mbola afaka nirotsaka hofidiana soa aman-tsara. Fifidianana hafahafa ity indray mitoraka ity satria tsy izy irery no manana dosiem-pitsarana maloto. 

FISOLOKIANA AMIN’NY FACEBOOK

 Manana cybercafé izy ary manana kaonty facebook maromaro izay fampiasany amin’ny asa fisolokiana. Dia misy tokoa ny voajonony ka hahazoany vola 600.000 ariary ka hatramin’ny iray hetsy ariary. Milaza izy fa mahavita mandefa olona miasa any Lafrantsa na Maorisy ary manangona atotan-taratasy ho an’izay liana amin’izany. Betsaka ny roboka ary mandefa vola avy amin’ny finday. Tsy misy akory ny asa. Namelarana velam-pandrika ary voasambotry ny mpitandro ny filaminana ihany. 

RIRININA HATRAMIN’NY AOGOSITRA

Tafiditra anaty ririnina tanteraka isika ary manomboka izao ka hatramin’ny volana aogositra dia tsy hitsahatry ny hidina intsony ny mari-pana. Nilaza ny météo fa amin’ny volana septambra vao ho tonga ny lohataona ary efa tapitra kosa, raha araka ny vinavina, ny fahavaratra sy ny vanim-potoanan’ny andro ratsy. Any amin’ny moron-tsiraka sisa no somary mafana ankehitriny fa efa tsy ho ela koa dia hidina izany. 

GABORARAKA AMIN’NY FIFIDIANANA

Efa manomboka sahady ny gaboraraka amin’ny fifidianana. Sefo fokontany miisa 27 ao amin’ny boriborin-tany fahadimy no voatery natsahatra tamin’ny asany noho ny tsy fanajana ny tsy tokony ho fiandanian’ny fitantanan-draharaha. Mivandravandra be loatra ny fiandanian’izy ireo amin’ny kandidam-panjakana ary mba nahasahy nandray fanasaziana avy hatrany ny prefektioran’ny tanàna. Sambasamba mba nisy fahasahiana toa izany. 

PROPAGANDIN’I TIC TAC DOU

 Nanaitra ny maro ny nahita ny propangadin’i Tic Tac Dou na Kohen Rivolala teny Itaosy kanefa ny fari-piadidiana izay nilatsahany ho depiote dia any Antsirabe II. Asa raha mba hitan’ny mpanara-maso ny propagandy izany satria efa endrika tsy fanarahan-dalàna koa ny zava-nitranga. Amin’ny lafiny iray koa dia mampanontany tena hoe raisin’ny kandidà sasany ho sangisagy ve ity fifidiana ho depiote ity ?

JIRAMA TOAMASINA

Faritra maro ao Toamasina I no hahitana fahatapahana herinaratra anio zoma.Fanamboarana sy fikojakojana ny tambajotra mitondra ny herinaratra ataon’ny Jirama no anton’izany.

BOLIDA

Hitohy hatramin’ny taona 2021 ny fotoana hilalaovan’i Nomenjanahary Lalaina na bolida ao amin’ny klioban’ny Paris FC any Frantsa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsarafaritra TsimbazazaAdy gasy no hamakiana ilay vatobe

Tandindonin-doza ny mponina manodidina ireo vatobe ahiana hihotsaka eny Tsimbazaza, hoy ny sekretera mpanatanteraky ny biraom-pirenena misahana ny loza voajanahary eto amintsika na BNGRC,

 

 Elack Randrianjakarison, omaly, raha nanazava mikasika ny zava-misy momba ilay vatobe maherin’ny 500 taonina mitady hikodia indray eny an-toerana. Ny alarobia teo no nilaza ny tenany fa efa nidina ifotony sy nandresy lahatra ireo mponina mba handray fepetra mifanaraka amin’ny zava-misy. Rahampitso (TTF : anio), hoy izy, na farafahatarany amin’ny herinandro ambony no hanomboka ny famakiana io vatobe voalohany milanja 500 taonina io. Ady gasy no hamakiana ilay vato be ka 1 ka hatramin’ny 2 volana no haharetan’ny asa. Tsy maintsy afindra toerana ihany koa ireo olona tena manakaiky ny toerana misy ilay vato, raha ny filazan’ny sekretera mpanatanteraky ny BNGRC .Misy trano efa nambara fa tena tsy azo ipetrahana intsony eny an-toerana satria mety hampidi-doza.J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tantsaha sy mpanao asa tanana ao MoramangaHohamafisina ny fahaiza-mitantana

Nomen’Ambatovy hazo efa niasa, toy ny vata sy palety ao amin’ny toeram-pitrandrahany ao Moramanga, havadika ho fanaka ny FIMIAM na ny fivondronan’ny fikambanana tantsaha.

Efa ny taona 2017 moa, raha ny fanazavana, no niatombohan’izao fiaraha-miasa izao. Manampy amin’ny fanatsarana ny faripiainan’ireo tantsaha izany satria ireny akora ireny dia nahafahan’ireo mpikambana namokatra fihariana hafa toy ny fanaovana fanaka ilaina andavanandro. Misy amin’ireo mpikambana, hoy ny filohany, Edmond Ratovonary, no efa nahatafatsangana ny orinasany manokana mihitsy. Ho an’ny fikambanan’ireo vehivavy Mendrika dia notoloran’ity orinasa ity milina fanjairana izy ireo ny taona 2017 io ihany ary ankehitriny, hoy ny filohany ao Morarano, Haingo Vololona Raholiharimanana, dia efa afaka mampiroborobo samirery ny fihariany avy ireo mpikambana miisa 27. Ny iray amin’izy ireo aza efa nahavita nanokatra fivarotana ho azy ao Morarano Gara. Ny fanamafisana ny fahaiza-manaon’ireto vehivavy ireto mikasika izay fitantanana izay moa no kasaina ho vina manaraka, raha ny fanazavana hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa misehatra amin’ny asa vaventy sy fanorenanaMikaikaika amin’ny zana-bolan’ny banky

Lafo loatra ny zana-bola alain’ireo banky ka mahafaty antoka nefa tsy maintsy mindram-bola raha te hivelatra, hoy ireo orinasa vaventy, salantsalany ary ireo madinika misehatra amin’ny fanorenana sy ny asa vaventy.

 

 Mananosarotra ihany koa ny fahazoana findramam-bola, hoy ireo orinasa mivondrona anatin’ny sendika SEBTP. Manoloana izany indrindra dia nihaona niady hevitra omaly alakamisy 9 mey ireo banky sy ny SEBTP niara-nikaroka ny hametrahana rafitra hanamorana ny fiaraha-miasa teo ambany fanohanan’ny Vondrona Eoropeanina anatin’ny fandaharan’asa PROCOM. Tanjona ny hitady vahaolana hampandrosoana ireo orinasa misehatra amin’ny asa vaventy sy ny fanorenana miaraka amin’ireo banky mpamatsy vola ankehitriny. Tsy ny lalam-barotra mantsy no olana, hoy ireo orinasa ireo fa ny vola hoentina manantanteraka ireo asa ka ilana ny fampindramam-bola ataon’ny Banky. Amin’izao fotoana dia efa mahatratra hatrany amin’ny 20% mihitsy ny zanabola alain’ny Banky. Vitsy anefa ny orinasa mahavita tombombarotra mihoatra izany. Andrandraina tamin’izao fihaonana mbola hanamarihana ny andron’i Eoropa izao ny hahafahana mampihena ny zana-bola mba hitondra fampiroboroboana ireo orinasa ireo. Manoloana ny fisokafan’ny fiaraha-miasa amin’ny vondrona eoropeanina dia velom-bolo ireo mpisehatra amin’ny asa vaventy sy fanorenana ankehitriny ary manantena izy ireo fa hisy akony mivaingana amin’ireo seha-pihariana ataon’izy ireo izany.

 

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ambaratonga ambonyMila vola sy fitaovana ny fampiharana ny rafitra LMD

Raha ny ofisialy avy amin’ny minisiteran’ny fampianarana ambony sy ny fikarohana siantifika dia mitotaly 280 ireo oniversite ara-dalàna eto Madagasikara ary miisa 1065 ireo fampianarana azo atao eny amin’ny anjerimanontolo eny.

 Marihina moa fa ny 120 amin’ireo no tsy miankina amin’ny fanjakana. Raha ny zava-misy ankehitriny anefa dia saika mameno ny elakela-trano ireo oniversite tsy miankina ary efa nilaza moa ireo minisitra nifandimby fa izay tsy afa-manaraka ilay rafi-pampianarana LMD dia tsy hahazo alalana avy amin’ny minisitera ary mety hiafara amin’ny fanakatonana. Raha bangoina fohy ny maha samy hafa ity rafi-pampianarana vaovao niatomboka teny amin’ny oniversitem-panjakana nanomboka ny taona 2012 ity sy ny teo alohany na ilay antsoina hoe “Systeme classique” dia maro lavitra ireo karazana fampianarana na “module” ho an’ny rafitra LMD raha toa ka vitsy kosa ny tamin’ny teo aloha. Izany hoe raha miisa 10, ohatra, ny tamin’ny Systeme classique” dia eo amin’ny 30 isa eo ny an’ny vaovao. Voafakafaka lavitra kosa anefa (bien approfondi ) ireo taranja tamin’ny rafitra teo aloha raha toa ka torolalana no tena omena amin’ny vaovao ary anjaran’ireo mpianatra no mameno ny ankamaroan’ireo banga. Vidiana ny ora hianarana amin’ny rafitra vaovao. Io ilay antsoina hoe “crédit” ary ilana fampitaovana maro, indrindra, ara-teknolojika izany satria mitombo lavitra noho ny teo aloha ny fikarohana tsy maintsy atao. Hany tombony ho an’ny oniversitem-panjakana raha mitaha amin’ireo tsy miankina sisa dia ny fahazoan’izy ireo izay fampitaovana izay na dia mampitaraina ireo mpianatra ho tsy ampy betsaka aza sy ny fahazoan’izy ireo vatsim-pianarana ihany koa. Misy amin’ireo mpianatry ny anjerimanontolom-panjakana no voatery manofa trano satria mpila ravinahitra avy any amin’ny faritra ankoatr’ireo fandaniana hafa tsy maintsy atao amin’ny fianarany. Miha sarotra avahana, araka izany, ny oniversitem-panjakana sy ny tsy miankina ary mampametra-panontaniana hoe hanena ny isan’ny tsy miankina ve ny minisitera ary hamadika tsikelikely ireo oniversitem-panjakana ho lasa handoavam-bola ?

J. Mirija

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tena fanjakan’i Baroa…

“Ny ohatra dia miainga avy any ambony foana”, hoy ny fomba fitenintsika izay. Mila mipetraka ho filamatry ny rehetra ny mpitondra fanjakana raha te ho to teny sy hananan’ny vahoaka fitokisana.

Tsy izay kosa ny an’ny mpitondra sy ny kandidam-panjakana eto amintsika raha dinihina ny zava-misy amin’izao fifidianana izao. Miseholany ny fihoaram-pefy satria akaiky sy tohanan’ny filoha, hany ka ny kandidan’ny IRD no mitondra miaramila roapolo mahery mandrahona ny olona tany Ambatoboeny. Mivoaka hatramin’ny vava fa raha tsy lany dia hoesorin’izy mianakavy any ny miaramila ka aleo hoviravirain’ny jiolahy sy ny dahalo ny vahoaka, hoy ny fampitam-baovao. Any Andranomanelatra dia misy ny fanesorana sefom-pokontany noho ny tsy fanohanana ny kandidan’ny IRD. Ny eto Antananarivo, dia misy ny kandida tena mampiasa tsotr’izao ny sarin-dRajoelina, ka toa tonga amin’ilay fomba fiteny hoe: “ratsy tarehy mangata-bady, ka ny anaran-dray no enti-mangataka”. Ny any Toamasina dia misy kandidam-panjakana malaza ho nandroaka ny varin’ny Biraom-pirenena misahana ny loza voajanahary,… Ampahany ihany ireny fa maro ny toe-javatra mamohehatra. Tahaka izany ve no mendrika ho mpitondra sy hisolotena ny vahoaka ? Tena fitaratry ny rehetra sa mpampiana-dratsy sy toa efa manao fanjakan’i Baroa ? Hatramin’izao, tsy mbola nisy fanazavana mafonja ny momba ireo fitaovam-piadiana, toy ireo fiara sy basy naseho tetsy Mahamasina ny 19 janoary. Tsy efa tena fiainana “Mafia” sy jiolahy iraisam-pirenena ve ny fahafahan’ny sivily manafatra fitaovam-piadiana ? Ny tanana efa zatra mitsotra tokoa tsy azo havokona intsony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

SMATCH –IN XXL andiany fahavaloHotanterahina manomboka anio etsy Mahamasina

Hotontosaina manomboka anio etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina, haharitra valo andro ilay hetsika ara-panatanjahantena , “Smatch-In XXL”, andiany fahavalo, tohanan’ny orinasa Star, amin’ny alalan’ny zava-pisotro XXL.

 

 Lalao ara-panatanjahantena natao hanasongadinana ireo ankizy sy tanora mpitia basket baolina eny anivon’ny sekoly ambaratonga ambony izy ity, raha tsiahivina efa nanomboka tamin’ny taona 2012. Mahatratra 3.500 isa eo ho eo amin’ny ankapobeny ireo mpankafy mivondrona mijery sy manaraka izany. Tamin’ity andiany fahavalo ity dia niampy telo ireo sekoly ambony handray anjara amin’izany raha 40 isa tamin’ny taon-dasa. Ankoatra ity  fifaninanana lalao “basket-ball” io moa dia hisy ny fifaninanana “tir 3 point”, “dunk”, fifaninanana  hatsaran-tarehy sy hatsaram-bika smatch’in ary ny “Smatch-in Dance Contest”.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-ball ligin’AnalamangaMiditra amin’ny andro faha-4 amin’ity herinandro ity

Miditra amin’ny andro faha-4 amin’ity faran’ny herinandro ity ny fiadiana ny ho tompondakan’Analamanga 2019 eo amin’ny taranja volley-ball.

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety ampahefa-dalan’ny N1 B vehivavy sy U 20GHotontosaina anio zoma any Fenoarivo-Atsinanana

Hotontosaina anio zoma 10 mey 2019 ao amin’ny kianja Drjs Fenoarivo Atsinanana ireo lalao ampahefa-dalan’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara 2019 taranja basikety baolina sokajy N1B veihivavy sy U 20 zatovolahy :

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiraki-draharaha notapahan-tongotraNodimandry noho ny aretim-po

Nodimandry omaly maraina rehefa narary fo nanomboka tamin’ny taona 2016 tany ho any i Nadia Razanamparany, ilay mpiraki-draharaha teo aloha.

 

 Nihombo hatrany ny aretiny ka tamin’ny taona 2017 dia voatery notapahina ny tongony roa ka niteraka fery be,  antony nahatonga ireo malala-tanana maro samihafa tonga  nanohana azy tetsy amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha. Tsy nikoriana tsara  mantsy ny ra  tany  amin’ny tongony.  Nandao azy vokatr’izany ny vadiny, raha ny resaka nifanaovany tamin’ny mpanao gazety tamin’izany.  Voatery noraisin’ireo rafozany ihany koa ny fitaizana ireo zanany mianadahy kely izay tena  tian’i Nadia tokoa. Efa kamboty ihany koa mantsy i Nadia ka ireo  havany sy namany akaiky no mba tsy nanary azy.  Niezaka hatrany i Nadia Razanamparany. Taorian’ny fikombonan’ireo fery  tamin’ny feny dia nangataka solon-tongotra izy mba ho afaka mandeha sy miverina miasa indray saingy tsy nety taminy izany, hoy ireo mpitsabo. Voatery nampiasa ireny seza  fampiasan’ny olona manana fahasembanana ireny ity renim-pianakaviana ity. Tamin’ny taona 2018 lasa teo dia fantatra fa efa nihatsara tanteraka ny fahasalamany. Efa afaka nifanerasera tamin’ireo zanany ihany koa izy saingy indrisy fa nindaosin-drafahafatesana ihany. Taorian’ny nampidirana azy hopitaly nandritra ny andro maromaro mantsy dia tsy tana intsony ny ainy. Namela kamboty mianadahy kely Ratompokovavy.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Madagasikara sy ny Vondrona EoropeaninaMpiara-miombon’antoka ao anatin’ny fifanajana

60 taona izao ny fifandraisana teo amin’i Madagasikara sy ny Vondrona Eoropeanina, anisan’ny nanampy an’i Madagasikara tamin’ny fifidianana farany teo.

 

 Apetraka ny fifanajana sy ny fifampizarana tombontsoa eo amin’i Madagasikara sy ireo firenena miara-miasa aminy. Hampandraisina anjara amin’ny fanatanterahana ny vina IEM ireo mpiara-miombon’antoka amin’i Madagasikara na ny eto an-toerana na ny any ivelany, araka ny fanambaran’ny minisitry ny raharaham-bahiny Malagasy Naina Andriantsitohaina omaly teny Tsarasaotra Soavimasoandro nandritra ny fanamarihana ny andron’ny vondrona Eoropeanina. Miisa 28 ireo firenena mpikambana eo anivon’ny vondrona eoropeanina ary manodidina ny 512 tapitrisa ny mponina ao. Toekarena faharoa matanjaka indrindra maneran-tany aorian’i Etazonia ny vondrona Eoropeanina ankehitriny. Noho ny fifanarahana ara-toekarena moa dia nitombo avo roa heny ny fanondranan’entana nataon’i Madagasikara nankany eoropa tao anatin’ny 10 taona ary anisan’ny tena manampy sy manohana an’i Madagasikara eo amin’ny sehatry ny asa fampandrosoana ny eoropeanina. Fantatra fa hisy tetikasa goavana iarahan’ny roa tonta amin’ny taona 2020.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny Mpiasan’ny Fadin-tserananaTafaverina filoha i Andrianavalona Herizo

Navoaka tamin’ny fomba ofisialy omaly alakamisy 9 mey tetsy amin’ny Hotely Le Pave Antaninarenina ny vokatry ny fifidianana nokarakarain’ny Komity mikarakara izany eo anivon’ny fadin-tseranana (KOMIFIDOU) tamin’ny 26 aprily 2019 lasa teo.

 

 Lany ho filoha hitarika ny Birao maharitra indray ny filohan’ny SEndikan’ny MPIasan’ny Fadin-tseranana (SEMPIDOU) teo aloha Andrianavalona Ramanambola Herizo. Tamin’ireo mpifidy nisoratra anarana miisa 1225 dia 850 no nandatsa-bato tamin’ny Birao fandatsaham-bato miisa 20 manerana an’i Madagasikara ka ny 807 no nifidy azy izay manome taha 94, 94%. Ankoatr’izay dia saika tafaverina avokoa ny ankamaroan’ireo birao nitantana teo aloha. Nanambara ny filoha voafidy fa nangarahara sy eken’ny rehetra izao valiny izao ary matoa hoy izy tafaverina soamantsara dia mbola ao ny fahatokisana apetraky ny mpiasa rehetra. Noho izany dia tsy handraraka ilo mby an-doha ny andraikitra sahanina ny tenako mba ho tombontsoan’ny mpiasan’ny fadin-tseranana rehetra. Nanafatra sahady ny minisiteran’ny toekarena sy ny fitantanam-bola izy mba handray lesona ary tsy hamerina intsony ny fanaon’ny teo aloha izay nanakatom-baravarana ary tsy nety nifanakalo hevitra tamin’ny mpiasa ka niteraka ireny grevy lavareny ireny. Etsy an-daniny, nitaky sahady ny hijerena ireo mpiara-miasa tapaka tambin-karama tamin’ny volana aogositra sy septambra noho ny tolona natao ny filohan’ny SEMPIDOU.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ambohidahy sy NanisanaHihenjan-droa koa ny tady ?

Miteraka resabe ny raharaha OMACI. Nisy ny fitondrana mpitandro filaminana nandritra ny famindram-pahefana teo amin`ny tale jeneraly teo aloha sy ny minisiteran`ny serasera.

 

Ny lalàna lah. 2017-011 tamin`ny 26 jolay 2017 nivoaka teo anivon`ny Antenimieram-pirenena no anton`ny savorovoro. Tsara ny manamarika fa ny dingana nolalovan`ny lalàna iray dia miainga avy amin`ny mpamolavola, mandalo filankevitry ny minisitra, mivadika tolo-dalàna, alefa eny amin`ny Antenimiera. Rehefa lanin`ny parlemanta roa tonta dia alefa mankany amin`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Lany soa aman-tsara teo anivon`ity andrim-panjakana ity ny lalàna nananganana ny OMACI. Mbola namoaka didy hampanankery an`io lalàna io ny filoham-pirenena teo aloha Hery Rajaonarimampianina. Ny zava-misy tamin`ny tapaky ny volana aprily lasa teo, foana io lalàna tamin`ny alalan`ny didy hitsivolana ka tapaka fa alefa mankany amin`ny minisitera ny fitantanana, vola (zon`ny mpamorona)… Tsy mbola namoaka ny heviny ny HCC kanefa noterena ny famindram-pahefana. Ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ve no tsy nanao ny asany tamin`ny fandinihana io lalàna io ? Ny lalàna mantsy mialoha izy hanan-kery dia tsy maintsy mandalo amin`ity fitsarana ity. Ny minisiteran`ny serasera sy ny kolontsaina etsy Nanisana anefa mahay noho ny etsy Ambohidahy ka nilaza fa tsy ara-dalàna io lalàna io. Araka izany, ny minisitera indray ve no mampianatra lalàna an`ireo mpikamban’ny HCC ? Ny HCC milaza fa manaraka ny lalàmpanorenana io lalàna io. Ny etsy an-daniny milaza fa tsy manaraka fa toy io ny fandrafetana lalàna momba ny “entreprise à caractere commerciale” fa hafa. Laharampahaamehana ve ny fandravana ny OMACI ka namoahana ny didy hitsivolana ? Raha toy izao kosa aloha ny fomba fiasan`ny fitondram-panjakana dia ho maro ireo raharaha nahazoana valin-teny na vokatra. Ahoana ny tohin`ny raharaha“Villa Elisabeth” sy ARTEC ? Fa maninona no tsy mivoaka ? Raha ny lojika, efa nidoboka am-ponja i Hasimpirenena Rasolomampionona ka tokony hiverina amin`ny fanjaka ny « Villa Elizabeth”,… Ahoana ny tohin`ireo tany nolazaina fa namidy 300 ariary teny Ivato ? Toa nangiana tanteraka.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Toe-draharaha ao amin’ny CNaPSTaratry ny tsy fahamatoran’ny mpitondra

Tsy mbola nisy ny fanendrena Tale jeneralin’ny Tahirim-pirenena momba ny fiahiana ara-tsosialy (CNaPS) hatramin’izao, na dia efa tamin’ny 20 martsa 2019 aza no nandraisana fanapahan-kevitra tao amin’ny filankevitry ny minisitra fanesorana ny teo aloha Atoa Arizaka Rabekoto Raoul.

 

Izay ilay tsy fahamatorana. Esorina ny tompon’andraikitra amina toerana stratejika kanefa tsy misy solony ofisialy ara-dalàna fa olona vonjimaika no napetraka ao, ary izao vao toa mandeha ny antso tolotr’asa momba ny fikarohana olona hapetraka amin’ilay toerana. Volabe ana miliara maro dia maro no mihodina ao, ary efa notaterina teto ny ahiahy hoe: sao dia tetika hanaovana tantely afa-drakotra na hakana volabe ao no anton’izao ? Ny tena loza dia nandray fanapahan-kevitra goavana tao anaty filankevitry ny minisitra ny fanjakana ny 03 mey teo, fa tsy maintsy hampidirina CNaPS ny mpiasa rehetra ka nomena telo volana ity sampandraharaha ity hanao fanentanana sy hampihatra azy. Olona vonjimaika anefa no mitantana ka ahoana ny fametrahana ny paikady sy ny fiatrehana amin’izay sa tsotsorina sy hamaivanina fotsiny ao. Ny politikan’ilay Tale jeneraly teo aloha efa voavolavola ihany no hampiharina ao; ka inona moa izany no antony tena lehibe nanesorana azy ? Toa misy tsirambina sy fanapahan-kevitra amboletra sy petatoko tao, izay maneho hatrany fa tsy matotra sy manaotao foana hatrany ny fanjakana ankehitriny.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hikotrehana hala-bato ny lisi-pifidiananaNidoboka am-ponja ny lehiben’ny CED Ihosy

Nidoboka am-ponja vonjimaika ao amin’ny fonjaben’Ihosy nanomboka ny 7 mey 2019 teo ny filohan’ny CED (Commission Electorale de District) na ny Rantsa-mangaikan’ny CENI any Ihosy Rakotondrazandriny Louis Valdor.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovana politikaMbola ny omaly tsy niova …

Fanamboarana fotodrafitrasa, mamakivaky tanàna amin`ny fiara marobe arahin`ny fanentanana hifidy ny kandidà sady nampahafantatra ny laharany, fizarana ireo kojakoja (T-shirt…) samihafa hanentanana mpifidy… no fampielezan-kevitra eto amintsika.

 Ny omaly tsy miova ny fanaovana politika eto amintsika na dia olom-baovao ny ankamaroan`ireo mandrafitra ny lisitr`izay kandidà ho depiote. Miverina hatrany ny politikan`ny mpanam-bola. Tsiahivina fa ho an’ny filatsahana ho solombavambahoaka dia 5 tapitrisa ariary no sandan’ny fisoratana anarana. Mbola manginy fotsiny ny fikarakarana ny fampielezan-kevitra izay tsy maintsy andaniana volabe koa raha toa ka te ho lany. Hoy ny ny SeFaFi, karazana olona no hita ao anatin`ny lisitr`ireo mpifaninana ho solombavambahoaka toy ny ondrankondrafana, ny tampohin-karena, ny mpanararao-paty, misy mpamono olona voaaro ho tsimatimanota, mpandrahara mpanao kolikoly … Ka izany ve hitondra rivo-pivoarana eny amin`ny Antenimieram-pirenena tokoa ? Tsy maintsy manao izay hamerenany ny volany ireo olona ireo na tiana na tsy tiana. Mbola hanjaka ve ny herin’ny vola eo amin`ny Antenimieram-pirenena ? Mbola hanjaka hatrany ve ny malety sy ny fividianana olona ? Misy zavatra vaovao andrasan’ny vahoaka amin`ireo kandidà fa raha ny zava-misy, ny teo aloha ihany no havadibadika satria mila fanovana izy ireo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarHitory ireo mandika lalàna amin’izay

Tontosa omaly alakamisy 9 mey tetsy amin’ny Carlton Anosy ny atrikasa fampiofanana ho an’ireo solontenan’antoko sy kandida amin’ny fanaraha-maso ny fifidianana.

 

Ny vaomiera misahana ny fifidianana na CENI sy ny ivontoerana ambony misahana ny faharetan’ny demokrasia aty Afrika na EISA no nifarimbona tamin’ny fanatontosana azy ity. Nampahatsiahivin’ny filoha lefitry ny CENI, Thierry Rakotonarivo, izay nitarika ny fampiofanana ny mikasika ireo azo atao sy tsy azo atao mandritra izao fampielezan-kevitr’ireo kandida depiote izao sy ny aorian’izay rehetra. Tsy azo atao ny manao propagandy any amin’ireo orinasa na fanjakana io na tsy miankina, ny toeram-pivavahana, ny sekoly. Tsy azo atao koa ny manaratsy rafi-panjakana amina zavatra tsy mitombina ary azon’ny CENI natao tsara ny nitory ireo nanao izany tamin’ny fifidianana ho filoham-pirenena teo saingy tsy nataony. Amin’ity kosa na ny olonay aza efa misy voatana am-ponja vonjimaika noho ny tsy fanarahan-dalàna nataony mikasika ny fifidianana, hoy izy, ka toriana izay meloka. Naninona no tsy nisy sahy niteny ny HCC farany teo kanefa ilay voka-pifidianana nolazain’ny sasany fa nisy hosoka navoakanay iny ihany no navoakan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ? Ho hita eo tokoa raha tena ho sahy handray fepetra amin’ireo izay mandika sy efa nandika lalàna marina ity vaomiera lazaina fa mahaleotena ity na hamadi-dresaka sy hanodina saim-bahoaka amin’ny lisi-pifidianana biometrika indray.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraNotetezin-dRavalo Antsirabe, Miandrivazo,…

Ambatolampy, Antsirabe, Ankazomiriotra, Miandrivazo, Malaimbandy no nandehanan’i Marc Ravalomanana omaly alakamisy 9 mey 2019, ka nanaovany fampielezan-kevitra niaraka tamin’ireo kandidan’ny TIMK25.

 

Fidio ny kandida natolotry ny antoko Tiako i Madagasikara. Efa nahazo ny fampiofanana mifanandrify amin'ny hampivoarana ny fiainana iainanareo eto izy, ary vonona hatrany amin'ny fampandrosona, hoy izy nanolotra ny kandida tao Ambatolampy Jimmy Alison Gabriella, mitondra ny laharana faha-6. Nafana ny fandraisana tao Antsirabe tamin’ny alalan’ny fiara nitanjozotra. Laharana voalohany moa ny kandida TIM ao Antsirabe I, dia i Michel Ambalavato. Tao Ankazomiriotra, kosa dia tantsaha ny kandida natolotry ny antoko Tiako i Madagasika. Hainy tanteraka ny zavatra ilainareo hampiroborobo sy hampivoatra ny fiainanareo aty. Matokisa azy fa vitany io, hoy i Marc Ravalomanana. Mitondra ny laharana fahatelo ny kandidan’ny TIM Rakotorahalahy Modeste ao amin’ny distrikan’i Mandoto. Tao Miandrivazo kosa, dia fidio ny laharana fahefatra Rakotoniaina Lova, fa io no nahazo tsodrano ary atokisako hahavita sy hiasa ho anareo, hoy izy. Tanora dia tanora ny kandida antsika. Inoako fa tsy misy tsy hainy ny hetahetanareo eto, ka dia hiara hiasa aminy isika. Fidio ny laharana fahaefatra, hoy kosa i Marc Ravalomanana tao Malaimbandy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina sy ny IEMTsy niainga akory dia vaky ny sambo

Mbola tsy niainga akory ny IEM, dia vaky sahady ny sambon’ny mpitondra ankehitriny. Toa mifamingana sy samy maka ho azy, miaro ny sezany sy miezaka maka ny fon’ny filoha, tsy dia miray hina,…

Zavatra efa nampoizina ihany fa efa nanaiky ny Malagasy, ka tsy maintsy zakaina aloha. Ireny  niteraka adihevitra lehibe ireny ny fanambarana navoakan’i Mahery Lanto Manandafy izay isan’ny nanohana fatratra an-dRajoelina, fa mpisoloky Atoa Holijaona Rabaonarijaona nalaza tamin’ny raharaha Flamco nakana volam-panjakana amina miliara dolara tany amin’ny taona 1994. Izy no voatonona tao anatin’ilay ampamoaka fa nivarotra ny IEM tamin-dRajoelina, ary io tetikasa io aza toa vao mainka voahivahiva sy miteraka fahafaham-baraka goavana ho an-dRajoelina sy ny ekipany noho iny raharaha iny. Ny olona samy nanohana ny filoha no nifanebaka sy mifamoaka tsiambaratelo, izay sokajiana ho tsiambaratelom-panjakana mihitsy. Manaiky fa marina izany ny zava-boalaza matoa tsy niteny? Io ihany koa fa niala ny Filohan’ny arofenitra ny fiadidiana ny Repoblika noho ny antony ara-pahasalamana raha ny fanazavana. Na izany aza dia tsikaritra fa tena misy tsy milamina ao anaty fanjakana ao, fa ezahina hafenina saingy vaky am-batolampy ihany. Ny dosien’ny minisitra teo aloha, izay mbola mialokaloka ao anaty fanjakana ao noho ny fanodinkodinana fananam-panjakana dia fiara tsy mataho-dàlana 9 isa izao, dia mety ho vaky bantsilana alohan’ny fialan’ny tale jeneralin’ny Bianco ankehitriny, izay hanaratsy endrika hatrany ny fitondrana satria tena misy jiolahy mihaja tokoa any an-dapa any, raha ity no dinihina. Tsy tafapetraka ny fahefam-panjakana eto, raha oharina amin’ny tany aloha hany ka toa fanjakana malemy na ara-politika na ara-teknika na ara-stratejika no eto. Tsy toy ny tamin’ny andron’ny Amiraly Ratsiraka na i Marc Ravalomanana, afaka tena nandrindra sy nandamina ny firenena. Nanomboka ny taona 2009 no nivaona tanteraka ny fitondrana ny firenena, efa fantatra ihany hoe iza no nanongam-panjakana tamin’izany. Tonga indray ny IEM; tsara rafitra an-tsoratra saingy mbola baraingo goavambe ny fanatanterahana azy

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Rongony 18 kg saron’ny polisy

Fiara taxi-brousse  iray manao zotra Antananarivo-Toliary no nahatrarana rongony milanja 18 kg. Nokasaina haondrana ao Antananarivo ireo rongony ireo, izao sarona teto Antsirabe izao. Nandritra ny fisavana mahazatra fanao amin’ireo fiara mivezivezy amin’iny lalam-pirenena fahafito iny no nahatrarana ireo rongony 18 kg ireo. Nofonosina anaty harona plastika mainty ireo rongony ireo.  Raha ny fanazavana avy teo amin’ny polisy, dia entana nampitondraina ny mpamily ireo rongony ireo. Tsy afa-bela amin’ity raharaha ity noho izany ilay mpamily sy mpanampy mpamily iray raha ny fanazavana. Tsy nisy nilaza ho tompon’ny entana rahateo tamin’ireo mpandeha rehetra.  Fantatra fa hisy ny fanadihadiana hatao miaraka amin’ny polisy ao Toliary hitadiavana ilay olona nampitondra ireo rongony ireo sy ny olona hanondranana azy.  Mazàna tsy afa-bela eto Antsirabe ireo mpanao trafika mampiasa ny lalam-pirenena fahafito iny. Saika eto avokoa no sarona ireo mpanao afera, raha tsy saron’ny polisy dia saron’ny zandary avy amin’ny BPR.Andry N.  

Midi Madagasikara0 partages

Maevatana : Dahalo roalahy tratra tanaty taxi-brousse

Roalahy nitondra basim-borona « calibre 12 marque Robuste » sy basy vita gasy iray niaraka tamina bala maromaro no voasambotry ny zandary ao Maevatanàna nandritra ny sakana natao tao Berivotra 5/5, afak’omaly alina, tamin’ny 11 ora. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary tany an-toerana dia ny mpamilin’ilay taxi-brousse nandehanan’izy ireo no nampilaza haingana ireo zandary, ny amin’ny fisiana olona roa mampiahiahy ao anaty fiara. Ary tsy vitan’izay fa mbola nandray entana hafahafa ihany koa izy ireo teny an-dalana. Efa dify an’i Maevatanana vao azo ny antso ka tany amin’ny kaominina Berivotra 5X5 no napetraka ny sakana, hisavàna izany olona hafahafa izany. Sarona teo moa ireo basy sy bala niaraka tamin’ny ody gasy mahery maro. Nandritra ny fanadihadiana nataon’ny Zandary avy ao amin’ny Vondron-tobim-pileovan’i  Betsiboka, dia nilaza izy roa lahy ireto fa mpamboly avy any Nanarena Distrikan’i Betroka, ary handeha hamonjy naman’izy ireo any Andranofasika Distrikan’ Ambato-Boeny. Tao anatin’ny famotorana hatrany, dia hita tao anatin’ny findainy ny iray tamin’ireto dahalo voasambotra ny laharan’ny findain’ilay olona nanafatra sy hivantanan’izy ireo any Andranofasika. Aoarian’ny fanadihadiana ataon’ny mpitandro filaminana moa, dia hatolotra ny Fitsarana tsy hoela ireto roa lahy sarona nitondra basy tsy ara-dalàna. Manentana hatrany ny tsirairay hatrany moa ny eo anivon’ny zandary mba hanome vaovao tahaka izao raha vao misy mampiahiahy hamongorana ny ratsy.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Incendie à Ambodivona : Les dégâts évalués à plus d’un milliard d’ariary

80 stands de commerces, en majorité tenus par des brocanteurs, sont partis en fumée. Les préjudices sont évalués à 1,2 milliards d’ariary. Tel est le bilan de l’incendie survenu, mercredi 8 mai en début de la soirée à Ambodivona. Selon les informations, le feu a été provoqué par l’explosion d’un réfrigérateur dans une boutique de marchandises générales située en face de la station-service Total dans la localité. Ayant commencé vers 21 heures, le feu a été maîtrisé vers 22 heures grâce à la célérité de l’intervention des sapeurs-pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo qui ont mobilisé cinq camions-citernes. Heureusement qu’aucun blessé ni perte en vie humaine n’est à déclarer. Déplorant les préjudices engendrés par cette catastrophe, le président de l’association des commerçants des pièces d’occasions sur ce marché annonce qu’un projet de reconstruction est déjà prévu. Il estime que le temps est venu pour concrétiser ce projet.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Mananjary : Mpivady ikoizana amin’ny halatra lavanila, saika nodoran’olona velona

Rehefa nokarohana nandritra ny roa andro ny mpivady nangalatra lavanila maitso iray « sac à dos », tao amin’ny Fokontany Andranomavo II, Kaominina ambanivohitr’ Antsenavolo, Distrikan’i Mananjary, ny alatsinainy teo, dia tra-tehak’ireo vatan-dehilahy mpanara-dia  70 izay nirongo antsy sy lefona, ramatoa, afak’omaly, raha tafaporitsaka tao anaty fifanenjehana kosa rangahy vadiny, ka mbola karohina fatratra atao hazalambo amin’izao. Tamin’ny fotoana nahatrarana an’ity ramatoa ity, dia sarona hita teny aminy niaraka tamin’ny lavanila avy nangalarina ny saron-tavam-badiny, izay fitondran-drangahy manao ny asa ratsy.

Manjaka ny kolikoly. Noho ireto mpivady voalaza fa mpamerin-keloka sy ikoizana amin’ny halatra lavanila manta eny an-tsaha, saingy rehefa voasambotra izy ireo dia tafavoaka hatrany, hoy ny vaovao voaray, dia tezitra ny vahoaka ka saika hamono sy handoro an-dramatoa, nefa niditra an-tsehatra haingana nandamina ny toe-draharaha ireo olom-be an-tanàna to teny sy ny avy amin’ny Fiarahamonim-pirenena mpiaro ny zon’olombelona any an-toerana. Raha ny nambaran’ny solontenan’ireo mpamboly avy any Andranomavo II tamin’ny mpanao gazety, fa saika efa lasan’ny mpangalatra avokoa ny vokatra lavanila ao amin’ ity Fokontany ity, nefa votsotra foana ireo mpangalatra tratra noho ny kolikoly misy, ka voatery ny Fokonolona miroso amin’ny fitsaram-bahoaka.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Ligue des champions : Un duel serré CNaPS- Ajesaia à Vontovorona

Plus les matches se suivent, plus la tension monte au sein des équipes qualifiées par les phases finales de cette ligue des champions. C’est le cas notamment de cette quatrième journée marquée par ce somptueux duel entre la CNaPS Sport et l’Ajesaia, samedi à Vontovorona.

Ni la CNaPS Sport après sa défaite inattendue à Andaboly et encore moins l’Ajesaia n’ont plus droit à l’erreur pour espérer ravir le titre. C’est dire l’importance du match de ce samedi à Vontovorona où le mot d’ordre est tout simplement de gagner pour pouvoir talonner Fosa Juniors Elite qui reste invaincu et qui a encore l’avantage de recontrer, même à Ampasambazaha, le maillon faible du lot en l’occurrence le FC Ilakaka.

Football total. Pour revenir à Vontovorona, on aura droit à une franche explication entre deux équipes qui ont fortement rajeuni leurs formations. Enfin presque car on retiendra le fait ce retour au premier plan de Niasexe qui a assommé le CFFA Analamanga , dimanche dernier au Stade Alexandre Rabemananjara de Mahajanga.

Cette fois, Tipe Randriambololona doit savoir à quoi s’en tenir pour tenter de déstabiliser cette jeune équipe de l’Ajesaia dont le jeu est proche du football total de…l’Ajax.

Pour rester à Tana, plus précisément à Mahamasina, on verra le choc entre JET Mada et le 3FB. Un choc car les Tuléarois qui ont battu la CNaPS Sport même à Andaboly, est loin d’être négligeable.

JET en forme. L’état d’esprit sera toutefois le même car JET Mada aura aussi à cœur de se transcender pour montrer que la défaite en Coupe contre Fosa Juniors est tout juste une contre-performance et qu’il est grand temps de signer une toute première victoire après trois scores de parité.

En est-il capable ? C’est toute la question. On retiendra cependant la grande forme des frères Razafindrasata, Tsito et Tsiry, mais l’attaquant Feldman, Dôdy, Yves, Hery  et bien entendu le tour de la défense Tsalo sans oublier le gardien Joma.

L’autre affiche de cette quatrième journée aura lieu dimanche à Ampasambazaha et mettra aux prises, Zanakala à l’AS Adema. Un duel au couteau car dans son jardin, on voit mal Zanakala lâcher prise. Or et en face, l’Adema affiche une forme étincelante avec une très bonne défense autour de Datsiry, et un milieu de terrain animé par deux stratèges en l’occurrence le capitaine Jonah et Ravo.

En tout cas, l’issue du match est très indécise et qu’il va falloir attendre jusqu’au bout pour être fixé. Rendez-vous est alors pris pour Fianarantsoa.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Kmf/Cnoe sur les législatives : « L’argent et le niveau intellectuel ne doivent pas être des conditio...

Comment savoir qu’un tel a le « bon profil » pour se porter candidat aux législatives et digne de représenter véritablement la population ? La réponse sera complexe dans la mesure où le premier critère qui devrait venir à l’esprit, bien évidemment outre les critères légaux, c’est l’intégrité  de la personne. En effet, et c’est un secret de polichinelle, la dernière législature a été marquée – rappelons-le – par des attitudes ignobles de la part de certains des députés, ayant conduit à une sorte de rejet de la part des citoyens. Pour ne citer que les affaires de corruption, l’absentéisme, la transhumance, le comportement impudique, et la liste est loin d’être exhaustive. Quoiqu’il en soit, et pour ne plus refaire les mêmes erreurs en élisant les candidats indignes à l’Assemblée Nationale, l’heure est au changement.

Intérêt général. Pour les observateurs, il faut oublier les « petits dons » qui coûteront (très) cher ultérieurement. Il s’agit, bien évidemment, de ces t-shirts, goodies, accessoires utilisés quotidiennement, distribués lors de la campagne électorale voire précampagne, contre des voix qui ne seront plus considérées pendant cinq années. Effectivement, cette recommandation a été dite et redite maintes fois, mais apparemment, les dirigeants ne font pas réellement preuve d’écoute…Quoiqu’il en soit, le Kmf/Cnoe (Comité National d’Observation des Elections) estime, par exemple, qu’outre le fait que la personne qui aspire à être député soit inscrite dans la liste électorale, contribuable, et n’avoir jamais été condamnée, il faut que celle-ci soit appréciée par rapport à sa volonté et son engagement de rédiger des propositions de lois qui soient d’intérêt général, et voter les projets de loi qui vont dans cette même direction. « L’argent ne doit pas être une condition, ni la position sociale, ni le niveau intellectuel. Les électeurs attendent des futurs députés à ce qu’ils votent les projets et/ou propositions de lois qui considèrent et coïncident avec les desideratas des citoyens, et non ceux ou celles qui favorisent les intérêts d’une minorité », indique Andoniaina Andriamalazaray, le président du Kmf/Cnoe.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Changement climatique : Adaptation et résilience possible…si bonne volonté il y a

Des  initiatives d’adaptation et de résilience face aux effets du changement climatique n’attendent que d’être mises en œuvre.

Les projections climatiques présentées à Antaninarenina avant hier interpellent sur les éventuels risques encourus par les Malgaches dans les années à venir. Lesdites projections – se résumant à une hausse de la température et à une baisse des précipitations – conscientisent également que le secteur de l’agriculture, dont vivent la majorité des malgaches, serait fortement impacté. Face à cela, des efforts de recherche et d’innovation ont été menés par les techniciens d’organisme tel que la FOFIFA pour permettre une meilleure résilience des Malgaches. Des produits comme les semences à cycle court, l’agriculture smart n’en sont que quelques exemples. Interviewé sur la question, le secrétaire exécutif (SE) de la Cellule de Prévention des Urgences (CPGU), le général de Brigade aérienne Mamy Nirina Razakanaivo note qu’en « plus des produits de recherche et des recherches elles-mêmes, il serait temps que les Malgaches se tournent vers des mesures tendant à stocker les eaux de pluies. Des initiatives ont été prises dans ce sens. Il faut juste les renforcer« . Avant de citer l’exemple de « l’utilisation de barrage de rétention d’eau ou d’appluvium » qui devrait être appliquée dans toutes les régions du pays et non uniquement dans le Sud.

Smart. L’amélioration des réseaux d’infrastructures hydro- agricoles complète la liste des moyens efficaces pour faire face à la baisse des précipitations. Comme l’a noté le GBA Mamy Nirina Razakanaivo : « il est temps pour les agriculteurs malgaches de se défaire de cette dépendance aux eaux de pluie. Nous devrons plutôt nous tourner vers les ressources comme les rivières ou encore les fleuves« . Ericka Rakotondratsima, technicienne auprès de la même cellule quant à elle, préconise « l’importance de mettre en pratique les produits de recherches des techniciens de la FOFIFA ». « Ces techniciens ne devraient pas se limiter uniquement aux recherches, il est temps qu’on investisse dans la mise en application de ces produits », a-t-elle avancé. Avant de préciser :  » d’autres mesures comme l’agriculture smart ont été déjà mises en œuvre dans le Sud. La perspective consiste actuellement à combiner agriculture smart et climato-intelligente« . Outre les mesures sus-citées, d’autres projets sont actuellement en cours de mise en œuvre pour permettre aux communautés locales de mieux s’adapter au changement climatique. Il conviendrait de noter que Madagascar dispose déjà d’un programme pour la résilience stratégique. L’élaboration des six projets dudit programme attendrait toutefois les financements de la part des partenaires. Une attente que le pays ne peut vraiment pas s’accorder face à la vitesse à laquelle le climat change. Une chose est sûre par ailleurs, si le pouvoir actuel attribue les fruits de sa politique d’austérité à la cause environnementale, les changements seront positifs aussi bien pour l’environnement que pour les communautés locales.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

1 pour 16.000. Ce ratio montre à Madagascar le nombre de sages-femmes par rapport au nombre d’habitants. Il indique un sous-effectif flagrant des sages-femmes à Madagascar par rapport aux normes internationales qui préconisent une sage-femme pour 5000 habitants.  Le pays a ainsi besoin d’au moins trois fois plus de sages-femmes pour s’aligner au niveau de ces normes indiquées, et assurer ainsi les meilleurs soins aux patientes et leurs nouveau-nés. Le manque de sages-femmes compromet en effet, gravement la qualité des soins maternels et néonatals à Madagascar. En effet, avec des sages-femmes en nombre suffisant et bien formées, ainsi que des  moyens adéquats, le nombre de décès maternels pourrait être réduit de deux tiers. En ce début du 21è siècle, encore dix femmes par jour, dont trois âgées de seulement 15 à 19 ans, meurent à Madagascar suite à des complications liées à la grossesse et à l’accouchement.

826, le nombre de salles de classe anticycloniques construites dans le cadre du « Projet de construction d’écoles primaires publiques », financé par le gouvernement japonais à hauteur de 860 millions de Yens, soit 19 milliards d’ariary. Ce projet lancé en 1998 a permis de construire 92 salles de classe dans la quatrième phase, dont 35 comptant pour la deuxième vague, construites dans les districts de Toamasina I et II. Neuf EPP ont bénéficié de ces nouvelles salles de classe, ainsi que d’autres infrastructures, notamment des blocs sanitaires, des réservoirs d’eau de pluie, un bureau pour le directeur et un magasin de stockage, ainsi que des mobiliers scolaires. Ces infrastructures anticycloniques sont très résistantes aux aléas climatiques. Des comités de gestion des écoles ont été formés sur l’entretien et la maintenance, afin d’assurer la durabilité des infrastructures. La 5è phase du projet est en cours de formulation et, permettra de compléter les autres appuis du Japon déjà en cours.  

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

L’inégalité de moyens entre les candidats toujours flagrante

On est  maintenant entré de plain pied dans la campagne des législatives.  Et l’on constate qu’une fois de plus, l’argent reste le nerf de la guerre. Il y a une disproportion flagrante entre les moyens de certains « gros bonnets » et  ceux qu’on considère comme de petits candidats. On voit qu’il y a une véritable inégalité de chance dans cette course à la députation. Le rappel de certaines vérités par le KMF-CNOE arrive  à propos, mais  les pratiques qui ont cours depuis de nombreuses années seront encore cette fois-ci utilisées pour attirer les électeurs.

L’inégalité de moyens entre les candidats toujours flagrante

L’inégalité de chance entre les 800 candidats qui sont entrés en campagne est flagrante. Il ne suffit pas d’avoir des convictions et d’être prêt à défendre des idées pour arriver à convaincre les électeurs. Il est nécessaire d’avoir  des moyens financiers suffisants pour  aller à leur rencontre. Certains  les utilisent abondamment  pour séduire ces derniers. Les slogans creux  passent plus facilement  avec des gadgets qui  empêchent les futurs électeurs de réfléchir sur les véritables enjeux de cette élection. La distribution de vivres, la réparation inopinée d’une passerelle ou le curage d’un canal sont autant de trompe l’œil pour des citoyens  démunis. Celui qui tient un  discours de vérité et  comprend  parfaitement les problèmes de  la population à laquelle il s’adresse. Ce n’est  évidemment pas le cas  de la majorité de ceux qui se présentent à la course à la députation. Les hommes et les femmes qui sont  les plus en vue ont un plan de campagne  qui est bien établi et ils utilisent des  moyens de communication qui  leur permettent de distancer leurs adversaires.  Il n’est plus question de débats d’idées, mais d’évocation de questions plus terre à terre. On peut espérer cependant que  la plupart de ceux  qui seront élus  seront conscients de leur responsabilité vis-à-vis de leurs électeurs.

Patrice  RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ravinala Airports : Un nouvel aéroport utile pour le développement selon David Malpass

La délégation de la Banque Mondiale conduite par David Malpass, lors de la visite du nouveau terminal de l’aéroport international d’Ivato

« Ce projet est essentiel pour le développement de Madagascar ». C’est ce qu’a notamment déclaré David Malpass, le Président de la Banque Mondiale, lors de la visite qu’il a effectuée au nouveau terminal de l’aéroport international d’Ivato, le 30 avril dernier.  C’était lors de la première visite officielle effectuée par le nouveau Président de la Banque Mondiale et qu’il a commencé à Madagascar. Faut-il en effet rappeler que la Banque Mondiale figure parmi les bailleurs de fonds de ce nouvel aéroport, à travers la Société Financière Internationale. Selon David Malpass,  ce projet va contribuer au développement de Madagascar à travers la relance du secteur du tourisme, la création d’emploi et la promotion de l’image de Madagascar sur le plan international.

On rappelle que  la société Ravinala Airports  a signé en 2015, un contrat de concession de 28 ans pour les deux aéroports d’Antananarivo Ivato et de Nosy- Be Fascène.  Formé par le Groupe ADP (35 % de l’actionnariat via sa filiale ADP Management), le groupe Bouygues (20 %) –  aux travers de Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar, filiale de Colas, à parité, et Meridiam (45 %),  Ravinala  Airports – assure depuis  décembre 2016, l’exploitation des  deux aéroports  en question. Les travaux avancent à grand pas car le nouvel aéroport sera inauguré d’ici quelques mois. Un nouvel aéroport bâti sur une surface  totale de 17.500 m², et comprenant  deux halls sur deux étages mesurant chacun 170  mètres de long, entièrement climatisés, plusieurs comptoirs de check-in, un scanner 3D capable de traiter 1500 bagages à l’heure, trois autres scans à bagages pour différentes utilités,  des escalators, des ascenseurs, des espaces pour le commerce et la restauration… Autant d’infrastructures actuellement en cours d’installation, et qui feront du nouveau terminal de l’aéroport international d’Ivato, l’une des plus grandes infrastructures modernes que compte le pays, ces dernières années.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

SEMPIDOU : Poursuite de négociation avec le ministère de tutelle

L’an dernier, le syndicat des employés de la Douane (SEMPIDOU) a réclamé la régularisation des primes des 96 employés auprès du ministère de tutelle. En effet, on leur a amputé suite à un mouvement syndical. « Près de 80% de nos revendications ont été répondues. Il reste encore 36 employés qui n’ont pas reçu leurs indemnités. Nous comptons ainsi poursuivre la négociation avec les nouveaux dirigeants du ministère de l’Economie et des Finances », a soulevé Herizo Andrianavalona, qui a été élu pour le 2e mandat d’une durée de trois ans au titre du président du SEMPIDOU. Les nouveaux membres de bureau de ce syndicat ont été élus tout récemment. Le président reconduit a obtenu 807 voix sur un suffrage exprimé de 850 voix, soit  un taux de 94,94%, lors de la présentation du résultat hier au restaurant « Le Pavé » à Antaninarenina.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Hippisme : Les nouveaux étalons sont là

L’élevage des chevaux à Madagascar prendra une autre dimension avec l’arrivée de trois étalons anglais pour succéder aux trois autres sud-africains qui sont décédés. Notamment Oryx, West Best et Tabornock.

Les géniteurs utilisés sont issus des croisements avec des juments autochtones ou importés d’Afrique du Sud , mais comme c’est la troisième génération, le spectre de consanguinité plane faute d’apport de sang nouveau.

D’où l’importation de ces étalons dont Upper House, Don Tommassino et Ken Colour dans l’unique but d’améliorer l’élevage des chevaux à Madagascar.

Sur ce chapitre, la première réunion aura lieu ce dimanche à Mahazina. Un coup d’envoi avec déjà un air de défi avec six courses au programme.

On retiendra tout particulièrement la sixième course où la jeune garde avec Osarus, Pointe Flèche et Magique Etoile vont se mesurer aux expérimentés Kathy  Pleasure, l’Oiseau Bleu et Mascotte de Star.

Une belle journée en perspective en somme.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

Jah Roots à l’Is’art Galerie

Jah Roots navigue sur le reggae depuis plus d’une quinzaine d’années, il sera à l’Is’art Galerie Ampasanimalo ce soir à partir de 19 h. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Jah Roots Malagasy Vibration, son nom de scène complet, veut promouvoir le reggae avec ses valeurs et ses messages universels qui prônent la paix, les droits de l’homme, la justice dans le monde, et surtout l’amour. Avec des messages militants et engagés, l’artiste écrit surtout à base de faits, des choses qu’on voit au quotidien, dans la société, le mouvement et le bruit. Voilà ce qui est sur le papier on attend de voir sur la scène.

Un tiercé gagnant au Piment Café

Piment Café Behoririka propose les fondamentaux avec Mahery et Luk du groupe Johary qui sera accompagné par Nini, le guitariste chevronné. Ce sera ce soir à partir de 21 h. En ces temps de froid, se retrouver dans un endroit chaleureux avec des « covers » de luxe, personne ne demandera mieux. Spécialistes des ambiances cabarets de la capitale, Mahery et Luc maîtrisent le chant et les genres avec une dextérité reconnue. Tandis que Nini est un guitariste capable de transcender un titre. Ce trio suffira à avaler cette première semaine de basses températures de la saison hivernale. Avec quelques verres de nectar des dieux, ce sera encore mieux.

Iraimbilanja en selle

Le groupe Iraimbilanja sera au Karibotel Twenty Six 26 Analakely ce soir à partir de 21 h. Ces doyens du rock malgaches ont encore le « peps » nécessaire pour réjouir leurs inconditionnels. Les nostalgiques de l’époque « Mosoara », « Radio » et des meilleurs vont pouvoir se délecter. De plus, le lieu se trouve en plein centre-ville, avec du bon vieux rock, cela aidera à affronter les basses températures. La bande à Roger va aussi démontrer que le rock des années ’80 et ’90 possède encore des beaux jours devant lui. Il ne reste qu’à espérer qu’Iraimbilanja sera plus entreprenant dans les mois à venir au niveau des concerts et des cabarets.

Deux crooners à Tsiadana

Deux générations de chanteurs de charmes, Njakatiana et Arison Vonjy partageront l’affiche ce soir à l’Espace Dera Tsiadana à partir de 21 h. Cela faisait un long moment que Njakatiana n’a pas écumé les cabarets et les petites salles de la capitale. Ce sera le moment de le retrouver et d’entonner avec lui les « Antsika jiaby », « Hanaro aho » et ses meilleurs morceaux. Quant à Arison Vonjy, ce chanteur vient de sortir un nouvel album, jusqu’ici un peu discret, et compte à coup sûr en faire la promotion. Le public espère également des duos mémorables, par exemple, sur un « Aza complexé » ou « Mbola kely ». La nuit sera sûrement longue.

Du « Tsapiky » au le Glacier

Amateur de « mozika mafana » et  de soirées endiablées, unique adresse, Le Glacier Analakely. Ce soir, découvrons la musique  « tsapiky » sous l’égide de Ginot Fabrice. ll emmènera les habitués des lieux dans un voyage dans le Sud durant quelques heures. Musique typique de Madagascar, conjuguant danses et chants, égayera  la programmation.

Maminirina Rado/Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Football – Barea CAN : La balle est dans le camp de Dax

A quelques mois du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, un joueur pourrait revenir au sein de la sélection nationale.

Un nouveau rebondissement. Le jeudi 2 mai dernier, la présidente du Comité de Normalisation de la Fédération Malagasy de Football, Atallah Béatrice a reçu Arno Steenkist, président du Fosa Juniors FC. Plusieurs points ont été discutés dont l’affaire Dax. Suite à sa lettre en date du 09/05/2019, et malgré certaines réserves, le Président de Fosa Juniors FC a déclaré ne pas s’opposer à la convocation de Arohasina Andriamirado alias Dax, si tel est le souhait du Comité de Normalisation et du sélectionneur, et ce pour l’intérêt du football malgache.Dax a envoyé une lettre le 07 septembre 2018 destinée à la Fédération annonçant  officiellement son retrait de l’équipe nationale. Même s’il a posté sur facebook, une publication comme quoi il s’est excusé et affiche sa volonté de retourner au sein de l’équipe nationale, une lettre officielle de sa part est attendue pour confirmer cette décision. La balle est alors dans le camp de cet ancien joueur de Fosa Juniors qui évolue actuellement en Afrique du Sud

Basket fund CAN. Comme annoncé pour soutenir les Barea à la CAN, le comité de normalisation a mis en place « un basket fund » auprès de la Bank Of Africa Madagascar pour que les partenaires et les heureux donateurs puissent apporter leur part de contribution. Arno Steenkist, président de Fosa Juniors FC et en même temps, PDG de la société Accord Knits a affirmé sa volonté à participer au basket fund. Une initiative que la présidente du Comité de Normalisation n’a pas manqué de remercier. « Le budget de la CAN a été bouclé et on attend actuellement le rendez-vous avec le président Andry Rajoelina », a fait savoir Atallah Béatrice. Et elle de continuer « Nous sommes en train aussi de finaliser la tranche de versement des primes de qualification pour les joueurs des Barea ». Vu les évènements qui se sont produits lors de la rencontre opposant Madagascar au Sénégal au mois de septembre dernier au Stade de Mahamasina, la FIFA vient d’octroyer un financement au comité de normalisation pour les travaux d’embellissement et de sécurisation de ce principal stade. Un tunnel mobile permettant aux joueurs de rejoindre le vestiaire après match, des travaux de réhabilitation de l’escalier menant au gradin et d’un portail d’entrée au Stade de Mahamasina et la numérotation du gradin seront concernés par ce financement. « Nous attendons le feu vert de la Mairie après la lettre que nous avons envoyée », a expliqué Atallah Béatrice. Toujours dans ce cadre, la CAF vient de nommer Sarindra Randrianasaolo et Aurélien Andriamalazaony en tant qu’agents de sécurité nationale. Eux qui viennent de participer à une formation en Afrique du Sud.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Economie bleue : Participation de Madagascar attendue à l’ABEF

Seychelles, Gabon, Ghana, Maroc, Somaliland et Tunisie ont déjà confirmé la participation de leurs ministres, au Forum sur l’Economie Bleue en Afrique (ABEF) 2019, qui se tiendra à Tunis les 25 et 26 juin. Les organisateurs de cette manifestation appellent également le secteur privé à saisir les opportunités que présente l’économie bleue. « ABEF s’est fixé pour objectif de révéler pleinement les indéniables avantages économiques, sociaux et environnementaux que représente l’économie bleue pour le continent africain », ont-ils déclaré. D’après la communication, les entreprises opérant en Afrique sont appelées à prendre conscience du pouvoir économique, social et environnemental de l’économie bleue. En particulier, celles basées dans les îles et les pays côtiers africains, doivent reconnaître et saisir pleinement les avantages d’une économie bleue couvrant un large éventail de secteurs productifs essentiels au développement durable du continent, notamment la pêche, l’aquaculture, les transports, les énergies renouvelables, le commerce, le tourisme ou encore les industries extractives.

Importance. Selon les statistiques affichées par l’ABEF, 70% des états africains sont côtiers, 90% des importations et des exportations du continent sont réalisées par voie maritime. Avec cette dominance, l’industrie maritime africaine est estimée à 1 000 milliards USD par an. La valeur des actifs des écosystèmes de l’économie de la mer est évaluée à 24 milliards USD. La pollution plastique coûte 13 milliards USD par an en raison des dommages causés aux écosystèmes marins. Le forum va donc souligner l’importance d’une étroite collaboration entre les entreprises et les gouvernements, d’explorer les opportunités d’investissement dans l’économie bleue, et de révéler les bienfaits environnementaux et sociaux qu’elle génère. Les discussions porteront sur les opportunités et les innovations dans les secteurs émergents et frontaliers de l’économie bleue, et sur la manière dont elles peuvent contribuer à accélérer la transformation de l’Afrique, créer des emplois, assurer la sécurité alimentaire, et proposer des mesures efficaces contre le changement climatique à faible coût.

 Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Farafangana : Famonoana mpampianatra : efa-mianaka naiditra am-ponja

Noho ny fiaraha-miasa matotra nisy teo amin’ny Fokonolona sy ny mpitandro filaminana, dia voasambotry ny Zandary avy ao amin’ny Borigadin’i Farafangana, ny talata teo, ireo efa-mianaka namono nahafaty tamin’ny fomba feno habibiana tovovavy mpampianatra iray 30 taona ; izay miasa ao amin’ny EPP Mahazoarivo, any amin’ny ZAP Ivandrika, Cisco Farafangana, ny zoma 05 aprily lasa teo. Raha tsiahivina ny tranga, dia tamin’ny fotoana nodiany antoandro avy nampianatra no niharan’ny herisetra teny an-dàlana ity mpanabe ity. Araka ny tati-baovao voaray, dia naolan’ireo tsy mataho-tody ity mpampianatra ity vao notaperiny ny ainy. Rehefa avy natolotra ny Fampanoavana tao amin’ny Fitsarana ambaratonga voalohany Farafangana ireto dahalo, afak’omaly, dia naiditra am-ponja.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Fanafihana ny « Accès Banque », 10 tapitrisa ariary ny vola lasa

Nivoaka ihany ny farany ny sandan’ny vola lasan’ireo jiolahy nanafika ny “Accès Banque” Bazary kely teto Toamasina, ny alarobia antoandro teo. Mitentina 10 tapitrisa ariary teo izany raha ny fampitam-baovao azo, niampy ireo vola sy ny findain’ireo mpanjifa nandritra izany. Voamarina, fa tsy nisaron-tava ireto jiolahy ireto tamin’ny fanafihana nataony, dia ny vaovao ihany koa no nahalalana fa efatra ny tena jiolahy nandritra ny fanafihana ka ny roa no tao anatin’ny banky samy nitondra poleta iray avy, raha ny roa hafa niandry tety ivelany niaraka tamin’ny moto nentin’izy ireo, ireo olona roa hafa izany tsy misy idirany amin’ity fanafihana ny banky tao Bazary kely ity. Ireo vola rehetra tamin’ny “caisses” tao amin’ity “Accès Banque” ity no nalain’ireto jiolahy ka eran’ny kitapo iray nentin’ireo jiolahy feno ireo vola tao amin’ity banky ity, nandritra ny halatra. Mifamahofaho ny vaovao azo mikasika ity fanafihana ny “Accès Banque” tao bazary kely Toamasina ity, satria maro ireo milaza fa angaha tsy manana “cameras” mpanara-maso ny banky no sarotra ny fikarohana ireo jiolahy ; izay tsy nisaron-tava akory? Fa angaha tsy manana mpiambina sivily ny banky mba hamantarana ny tena zava-nisy nandritra ny halatra? Raha mitohy izao, dia miteraka tsy hafatokisan’ny mpanjifa izany, ka hanaisotra ny volany ao avokoa ireto mpanjifa izay saika mpivarotra sy mpamongady ary mpanangom-bokatra  ny mpanjifan’ity banky ity, raha ny fanampim-baovao azo hatrany. Ho hita eo ny ho tohin’ny raharaha, satria efa nametraka fitoriana eo anivon’ny polisim-pirenena ny “                Accès Banque” ankehitriny.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

SOS Hasina

Hasina Rakotomalala a besoin de notre aide.

«Atteint d’une insuffisance rénale aigüe, mon état de santé  nécessite une évacuation sanitaire à l’étranger (Inde). Je suis actuellement en traitement par dialyse à raison de deux fois par semaine, nécessitant parfois des transfusions sanguines. A bout de ressources financières, je lance un appel à toute personne de bonne volonté – associations, fondations, organisations non gouvernementales, entreprises et sociétés, ambassades… – pour m’assister dans cette dure épreuve». Tel est le cri de détresse de Hasina Rakotomalala, un étudiant de 26 ans et père d’un petit garçon de quatre mois. Son état de santé ne lui permet plus ni de poursuivre ses études ni de travailler. Selon les médecins, son évacuation  est approximativement estimée à 40.000 Euros. Une somme qui n’est malheureusement pas à la portée de la famille. Ses parents, Rakotomalala Célestin et Rahajarisoa Vololonirina, expriment déjà leur reconnaissance à tous ceux qui apporteront leur aide à Hasina en versant leurs contributions aux numéros suivants : Airtel Money 033 12 490 53, Mvola 034 04 094 87, Orange Money 032 28 103 57.     

H.R.

Midi Madagasikara0 partages

Escroquerie : Il se fait passer pour un importateur de voitures pour extorquer 26 100 euros

Poursuivis pour escroquerie dans un projet d’importation de voitures, deux individus dont une femme ont été déférés au Parquet du Tribunal Anosy, hier. L’affaire remonte au mois de décembre 2018 quand un homme qui vient de débarquer au pays,  a affirmé être en mesure d’importer de voitures de Belgique. Persuadés par sa déclaration, deux personnes intéressées par son offre lui ont versé une somme de 26 100 Euros, soit environ 104 millions Ariary pour cette opération. Il est alors convenu que les voitures devront être débarquées au mois de mars et d’avril 2019 parce qu’elles devront être acheminées par bateau depuis la Belgique. Ce ne serait qu’une mascarade car aucune voiture n’est arrivée à bon port selon les dates prévues. En effet, ces deux clients ont porté plainte auprès du commissariat du 1er Arrondissement de la Sécurité publique à Analakely (CSP1) après avoir réalisé qu’ils étaient trompés par cet individu. Ils affirment avoir tenté de le joindre au téléphone. Mais, le suspect avait toujours d’alibis pour les distraire. Leur soupçon s’est confirmé quand le suspect a annulé son numéro téléphonique. Saisie de l’affaire, la police a alors ouvert une enquête pour traquer cet homme. Ce qui a permis de repérer le fugitif à Antsohihy. Ainsi, la collaboration entre le CSP1 et le Commissariat central d’Antsohihy a débouché sur l’arrestation du suspect dans un hôtel de ce district. Il était surpris avec sa copine, qui est, selon toujours l’information, sa complice. Déférés au Parquet hier, ces deux individus devront encore y revenir ce jour car leur audition n’est pas encore terminée. Affaire à  suivre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Analamahitsy : Voabahan’ny kamiao ny kortezin’ny Filoha

Manodidina ny tamin’ny 11 ora antoandro, omaly. Sahirana ny kortezy izay nitondra ny Filoham-pirenena raha nandalo teo Analamahitsy. Tsy vitan’izany aza fa voatery nijanona mihitsy ary niandry ny hadalan’ny mpamily iray. Toy izao ny zava-niseho, nisy mpivarotra mpamongady teo amin’ilay toerana. Tonga nandalo teo ny mpanatitra entana amin’io toeram-pivarotana io. Nifanandrify tamin’izay koa ny fandalovan’ny Filoha teo Analamahitsy. Teo indrindra no nitranga ny olana. Na dia efa nampandre tamin’ny alalan’ny kiririoka aza ny moto mpisava lalana izay roa karazany, dia mbola notohizan’ilay mpamily ihany ny lalany. Ny tao an-tsainy dia ny hampiditra ilay fiara ao anatin’ny tokotanin’ilay trano fivarotana. Izany hoe tsy maintsy miampita ny arabe izany aloha ilay fiarany (kamiao) izay vao tafiditra ao. Teo indrindra no tsy miandry ny sitrapony izany ny rehetra, satria tapaka mihitsy ny lalana. Indrindra koa, voatery nahodinkodina indroa na intelo ny fiarany izay somary lehibe amin’ny maha-mpitatitra entana azy, izay vao tafiditra tsara tao amin’ilay tokotany. Nisy ampahany tamin’ny mpitandro ny filaminana miandraikitra ny fiambenana ny Filoha no avy hatrany dia nijanona teo an-toerana raha nanohy ny diany kosa ny ambiny. Nentina teny amin’ny kaomisaria foibe teny Tsaralalàna ilay mpamily nanao hadisoana ary nohenoina. Afaka namonjy ny fodiany ihany izy, satria raha ny tsilian-tsofina re dia tsy dia tian’ny Filoha loatra ny hampananosarotra ny raharaha fa fampitandremana azy kosa no natao. Na izany aza, endrika iray izay manaporofo ity nitranga omaly ity, fa tena mikorontana tanteraka ny fifamoivoizana eto An-drenivohitr’i Madagasikara. Misy ihany ny ezaka isan-karazany amin’ny fikaroham-bahaolana, saingy tsy mbola mahafa-po sy mbola lavitr’ezaka ny ho vokany. Betsaka ny miandrandra ankehitriny ny fanaovana fotodrafitrasa toa ny lalana ambonin’ny tany sy ny tetezana, indrindra ho an’ireo faritra tena mikatso toa ny fivoahana ny RN1 na koa Itaosy ; izay tena sempotra ary efa an-taonany maro. Ny tsapa kosa anefa, dia toa tsy mba mizotra mankany amin’ny fampiasana teknolojia mihitsy ny vahaolana ; izay saintsainina ankehitriny. Inona ny tokony ho sakana amin’ny fampiasana ny jiro maroloko izay maneran-tany dia manampy hatrany amin’ny fandrindrana ny fifamoivoizana ? Misy ny fepetra tsotsotra izay tokony horaisina avy hatrany…

D.R

Midi Madagasikara0 partages

EISA et législatives : Formation de 419 représentants de partis et de candidats indépendants

L’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA) organise une série d’ateliers de formation des formateurs des délégués des partis/candidats dans les bureaux de vote en vue des élections législatives du 27 mai 2019 à Madagascar, et ce, entrant dans le cadre du Projet Africa Democracy Strengthening (ADS IV), financé par l’Agence de Développement International de la Suède (SIDA) avec la collaboration avec la CENI. Ces ateliers se sont déroulés dans les six chefs-lieux de provinces et ont démarré respectivement les 2 et 3 mai pour les provinces de Toamasina, Toliara et Fianarantsoa, et les 6 et 7 mai pour Antsiranana. Les provinces de Mahajanga et Antananarivo clôtureront cette série les 9 et 10 mai. Ces sessions d’information, de partage d’expériences, et de renforcements de compétences en observation partisane des élections, ont permis de former un total de 419 représentants des entités politiques et candidats indépendants, issus des 119 districts de l’île.

Surveillance. L’objectif était de mettre à la disposition des partis politiques et des candidats un corps de formateurs qu’ils pourront mobiliser à l’occasion des élections législatives. De façon spécifique, l’atelier visait entre autres, à informer les partis/candidats du cadre légal régissant les élections législatives pour leur permettre d’identifier les droits et devoirs qui leur reviennent, y compris en matière de contentieux, leur proposer un ensemble d’outils et de stratégies en matière de surveillance partisane des élections. Ces ateliers auront bénéficié aux représentants des partis ayant présenté des candidats et des candidats indépendants qualifiés pour les élections législatives du 27 mai 2019. Tous les partis politiques ont bénéficié d’un représentant pour chaque province, tandis que les candidats indépendants ont été appelés à désigner un représentant au niveau du district pour lequel, ils ont déposé leurs candidatures.

Crédibilité du scrutin. Ce type d’initiative permet de mettre à contribution les principaux acteurs du processus électoral que sont les candidats en lice en les incitant à s’impliquer dans le suivi de celui-ci, en application des droits qui leur sont conférés par le cadre légal malgache.

L’observation du jour du scrutin par les candidats, à travers le déploiement de leurs délégués dans les bureaux de vote, relève également des bonnes pratiques pour la crédibilité du scrutin et une meilleure acceptation des résultats. Outre l’expertise apportée par EISA, les commissaires électoraux, les techniciens de la CENI, les représentants du BIANCO sont également intervenus au cours des différentes sessions de formation.

Recueillis par Dominique R.