Les actualités Malgaches du Mardi 10 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara217 partages

Antalaha : Raim-pianakaviana 50 taona voarohirohy nanao firaisana intelo tamin’ny omby

Taorian’ny famotorana sy fitazonan’ny mpitandro filaminana vonjimaika an’ilay rangahy iray 50 taona voarohirohy ho nanambady omby, dia natolotra ny fitsarana ambaratonga voalohany tao Antalaha omaly ity raim-pianakaviana manambady aman-janaka nisy nitory ity. Araka ny tati-baovao voaray, dia voalaza fa isaky ny mamo ity lehilahy lehibe efa manan-jafy ity, dia manao firaisana ara-nofo amin’ny omby foana, ary efa tra-tehaka intelo. Leom-boanana sy tofoka amin’ny fomba ratsy mamohetra ataon’Ingahibe ny olona teo an-tanàna, ka nitory azy. Ny anton’ny fitoriana dia hoe : « acte impudique ou contre nature ». Rehefa nohenoina moa ilay voatory (misôma ratsy amin’ny omby midekadeka ), dia nitsipaka ny fiampangana azy. Na ny Polisy nandray an-tanana ny raharaha aza sandaikatra « tafitokiky », satria mahalana/vitsy ny trangam-pitoriana tahaka izao, hoy ny loharanom-baovao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara123 partages

Carburant : De nouveau la hausse, l’essence à 4000 ariary

La hausse, encore la hausse.

Après les fêtes, les mauvaises surprises. Les nouveaux prix, revus à la hausse des carburants sont en vigueur depuis hier.

Trois modifications en une semaine. Le régime actuel détient probablement le record en matière de valse-hésitation. En début du mois, le gouvernement a décidé d’augmenter les prix à la pompe. Une décision qui n’a pas fait long feu puisque dès le lendemain, les compteurs des stations services ont été remis aux anciens prix du mois de mars. A savoir 3.930 ariary pour le super carburant, 3280 ariary pour le gas-oil et 2.400 ariary pour le pétrole lampant. Une décision qui s’expliquait apparemment par le fait que les autorités politiques ne voulaient pas se donner une mauvaise image en appliquant une hausse des prix du carburant en pleine période de fête.

Nouvelle négociation

Hier, en tout cas, c’était de nouveau la mauvaise surprise pour les usagers qui ont constaté des nouveaux prix à la pompe révisés à la hausse. A savoir, 4.000 ariary le litre pour le super carburant, 3.350 ariary pour le gas-oil et enfin 2.430 ariary le litre pour le pétrole lampant. Cette fois-ci, la hausse est donc de 70 ariary par litre pour le super carburant et le gas-oil et de 30 ariary par litre pour le pétrole lampant. En appliquant une petite hausse de 30 ariary par litre pour le pétrole lampant, le gouvernement veut visiblement préserver les foyers qui utilisent ce genre de produit pour leur éclairage. Le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison a expliqué hier, lors d’une conférence de presse que cette nouvelle hausse a été décidée après une nouvelle négociation entre l’Etat et les distributeurs pétroliers. Une hausse devenue inévitable, dans la mesure où en janvier et février, les autorités ont bloqué les prix, malgré la hausse des prix du brut et la dépréciation de l’ariary. De leur côté, les opérateurs pétroliers ont fait des efforts en acceptant de réduire leur marge de 140 ariary. Sur ce point, d’ailleurs, les deux parties vont continuer de plancher sur les études d’une nouvelle structure des prix.

Mesures d’accompagnement

En attendant, les consommateurs ne sont pas à l’abri d’une nouvelle hausse, le mois prochain. Sauf évidemment si on assiste à une chute des cours du brut sur le marché international et à une forte appréciation de l’ariary par rapport au dollar. Ce qui est peu probable vu la conjoncture actuelle. Par ailleurs, on imagine mal le gouvernement, décider de subventionner les prix à la pompe. Le ministre Rasoloelison Lantoniaina a d’ailleurs rappelé hier qu’entre 2011 et 2015, la subvention des carburants a coûté à l’Etat environ 744 milliards ariary. Par contre des mesures d’accompagnement ont été prises pour éviter les tarifs des transports publics. Les transporteurs vont en effet bénéficier d’une compensation sur les prix au litre de leurs carburants. Les transporteurs urbains d’Antananarivo, de Mahajanga et d’Antsirabe seront les premiers concernés par cette mesure.

R.Edmond.              

Midi Madagasikara98 partages

Ambodivona : Mpiasan’ny Viva voatsatoka antsy teo amin’ny tenda

Vao maraina tokony ho tamin’ny dimy ora mahery, raha handeha hamonjy ny asa  andavan’androny ny tompon’andraikitry ny fandaharana Animajay no nisy nanatsatoka antsy. Teo anoloan’ny vavahadin’ny Tana Water Front, toerana izay misy ny fahitalavitra sy ny onjam-peon’ny Viva no nitranga ilay asaratsy. Karazany roa ny vaovao azo momba ity tranga ity. Ny voalohany dia ny hoe tsy naka na inona na inona ireo olona fa avy hatrany dia ny tendany no notsatohana antsy. Ny faharoa indray dia nisy kitapo nosintomina teny aminy. Rehefa izany dia nampiasa herisetra ireo olon-dratsy tamin’ny fangalàna azy ary nanatsatoka antsy ny tendany. Izy efa nianjera tamin’ny tany ary nisy rà no hitan’ny olona. Nampilazàna ny mpiambina teo amin’ny vavahady izay namoha izany avy hatrany. Teo no nanao izay fomba rehetra nitaterana azy teo amin’ny toeram-pitsaboana faran’izay akaiky haingana. Tao amin’ny « espace médical » no navotàna ny ainy. Raha ny vaovao azo, omaly hariva, dia avotra soa aman-tsara ny ainy ary efa afaka namonjy ny toeram-podiany. Niteraka resaka tamin’ny tambajotran-tserasera ny zava-nisy, indrindra fa miasa eo anivon’ny orinasa Viva no voakasika. Vao tsy ela koa mantsy no nisy mpanolotra vaovao izay nametraka fitoriana teny anivon’ny polisy noho ny pitika grenady nahazo azy sy ny fiara izay nitondra azy. Teo dia fifofoana ny ainy no anton’ny fitoriana. Izao koa, raha mitombina ny hoe tsy nisy na inona na inona nalain’ireo olon-dratsy akory, dia mbola azo heverina izany fa fifofoana aina no nokasain’ireo nanatsatoka antsy. Ny faritra nokendrena rahateo, eo amin’ny tenda raha ny fanamarihana azo, dia tsy mba entina handratràna fotsiny fa fikasàna hamono tanteraka. Sanatria ve izany, raha hampifandraisana ireo tranga roa ireo, misy fikasàna higafy ny mpiasan’ny Viva ? Sa kosa asan-jiolahy toa ny fanendahana izay mitranga saingy kosa nisy fampiasàna zava-maranitra ? Hisokatra indray ny fanadihadiana ary antenaina fa mba hisy vokany izany satria ain’olona no saika lasa tao anatin’ny fotoana fohy.

D.R

Midi Madagasikara45 partages

Huile essentielle de géranium : Entre 110 et 160 Euros le prix du kilo à l’export

Alessandro Berti, le directeur général de Tozzigreen Madagascar. (Photo : Nary Ravonjy)

La France, les Etats-Unis et le Japon constituent les principales destinations de ce produit.

Madagascar va redevenir un des grands exportateurs d’huile essentielle de géranium à travers la société Tozzigreen Madagascar qui se spécialise dans l’agrobusiness en effectuant une exploitation à grande échelle sur le plateau d’Ihorombe. « Nous intervenons notamment dans la commune rurale de Satrokala en cultivant du géranium sur une superficie de 60 ha. Une distillerie fonctionnant à 100% via une énergie renouvelable y a été installée. Lors de la première campagne de 2013-2014, nous avons réalisé zéro vente, car la régularité de l’approvisionnement en huile essentielle de géranium n’est pas encore connue sur le plan international. Mais maintenant, nous avons pu recréer un nouveau brand « Bourbon de Madagascar ». Nous exportons en ce moment entre 2 et 3 tonnes d’huiles essentielles de géranium », a expliqué Alessandro Berti, le directeur général de Tozzigreen Madagascar.

Ristournes. La France, les Etats-Unis et le Japon constituent les principales destinations de ce produit. « Le prix du kilo de l’huile essentielle de géranium est très fluctuant, voire « volatile », car il varie mensuellement, soit entre 110 Euros et 160 Euros. C’est utilisé notamment pour la fabrication des parfums », a-t-il soulevé. Tozzigreen Madagascar contribue entre temps au développement socio-économique de ses sites d’intervention, particulièrement les communes de Satrokala et d’Andiolava ainsi que la région d’Ihorombe. A titre d’illustration, « nous payons des ristournes sur les ventes de notre production aussi bien sur le marché local qu’international. Parlant de la production de maïs estimée à 20.000 tonnes pour cette année, une ristourne d’une valeur de 8 Ariary/kilo, soit à peu près 160 millions Ar sera ainsi prélevée par les collectivités décentralisée. Quant à l’exportation de l’huile essentielle de géranium, ces dernières prélèvent 2% de notre chiffre d’affaires », a enchaîné le directeur général de Tozzigreen.

200 emplois permanents. Par ailleurs, de nombreuses actions sociales sont réalisées par cette société italienne dans le cadre de la mise en œuvre de ses actions de RSE (Responsabilité sociétale d’Entreprise). Celle-ci contribue entre autres à l’électrification rurales de ces deux communes concernées via l’exploitation des énergies renouvelables. L’entreprise a pu créer 200 emplois permanents à Ihorombe et venant des autres régions dans le cadre de son projet de mécanisation agricole. Une académie de formation des jeunes sur la mécanisation agricole est également en vue.

Navalona R.

Midi Madagasikara35 partages

Lutte contre l’insécurité : Les responsables hauts gradés convoqués à Iavoloha

Le PM se concerte avec les responsables chargés du maintien de l’ordre et de la sécurité publique.

Le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier prône la tolérance zéro contre les responsables qui échouent dans leur mission.

« Le Premier mnistre, Chef du Gouvernement, (…) assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense (…). » C’est en vertu de ces dispositions de l’article 65 de la Constitution que le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a réuni hier au Palais de Mahazoarivo cinq membres du gouvernement dont le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation (lui-même), le ministre de la Défense nationale, le ministre de la Justice, le ministre de la Sécurité Publique, le ministre de l’Economie et du Plan et le secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie nationale. Cette réunion de travail qui durera deux jours a pour but de coordonner les actions à mener par ces départements ministériels dans le cadre de la lutte contre l’insécurité et les manœuvres de déstabilisation. Dans l’après-midi d’hier, les hauts gradés qui se sont réunis à Mahazoarivo ont été convoqués à Iavoloha par le président de la République qui a agi en tant que chef suprême des Forces armées.

Au niveau territorial. D’après le Chef du Gouvernement, les stratégies sur le maintien de l’ordre et de la sécurité publique qui vont être élaborées aujourd’hui à Mahazoarivo seront mises en œuvre notamment au niveau territorial. Des structures d’exécution seront mises en place au niveau des communes, des districts et des préfectures. « Il est temps de redresser les dysfonctionnements qui ont handicapé nos actions. Les actions menées par les ministères concernés par le maintien de l’ordre et de la sécurité publique seront dorénavant coordonnées de façon à ce que nous puissions restaurer l’autorité de l’Etat et asseoir la stabilité en cette période pré-électorale. », a déclaré hier le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. Avant de rajouter : « Il ne peut y avoir de développement sans sécurité et stabilité politique. Nous allons donc intensifier nos luttes contre l’insécurité urbaine et rurale et les actes de déstabilisation. Ces luttes vont s’inscrire dans le cadre de la mise en œuvre de la Vision Emergence 2030 du président de la République. Il est temps de rassurer la population qu’il y a un Etat qui la protège. »

OMC national. Visiblement, le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier veut prendre le taureau par les cornes. La concertation qui se déroule depuis hier à Mahazoarivo entre dans le cadre d’un OMC national (Organisme Mixte de Conception créé par le Décret n°84-056) dont il est le président en tant que Chef de l’Administration. Au niveau des districts, cet Organisme Mixte de Conception est composé du chef de district (président), des commandants des Unités de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale ainsi que du Procureur de la République (représentant du ministre de la Justice). La même structure existe au niveau des préfectures. A entendre donc le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier, le fonctionnement de l’OMC au niveau des districts, des préfectures et au niveau national sera amélioré. « On ne peut plus tolérer les échecs, car l’année 2018 est une année particulière étant donné que nous allons organiser cette année l’élection présidentielle. Les responsables défaillants seront sanctionnés et remplacés. », a-t-il averti. En tout cas, on attend aujourd’hui la résolution de cette concertation sur l’élaboration des stratégies destinées au maintien de l’ordre et de la sécurité publique.

R .Eugène
Midi Madagasikara32 partages

Expulsion de Christine Razanamahasoa : Le Leader Fanilo condamne

Le Leader-Fanilo réagit face à l’expulsion de Razanamahasoa Christine de sa résidence. Selon le communiqué émanant de ce parti, « en politique ce sont les idées qui s’affrontent… S’il est vrai que cela fait des années que les pratiques politiques dans le pays sont tombées à un niveau déplorable, le traitement auquel eut droit Christine Razanamahasoa vendredi dernier toutefois est encore plus condamnable. Il est difficile de dissocier le geste à son égard de représailles contre ses croisades de la veille à propos de suspicion de corruption au sein de l’Assemblée nationale ».

Prétexte. D’après toujours le communiqué, « le Leader Fanilo ne croit pas aux explications selon lesquelles elle s’est fait éjecter manu militari du domicile qu’elle a occupé parce que ses droits d’y résider sont caducs. Des logements administratifs sont un peu partout sur le territoire de la République malgache habités par des agents de l’Etat ayant achevé leurs années de service, sans que cela ne constitue forcément un prétexte pour les mettre à la porte. Lorsqu’on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage. Par de-là toutes ces considérations, ce sont les manières qui ont choqué, une armée entière de force de l’ordre appuyée par des gros bras, aux petites heures, débarque avec un huissier et procède illico presto à une mise à la rue. »

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara24 partages

Mamy Rakotondraibe : L’ancien DG de DHL, promu président de l’Institut national de Leadership

Le nouveau DG de DHL Madagascar, Yves Andrianaharison à gauche, avec Mamy Rakotondraibe, actuel président de l’Institut National de Leadership.

Yves Andrianaharison est nommé nouveau DG de DHL International Madagascar. Il succède ainsi à Mamy Rakotondraibe, le DG sortant qui devient président de l’Institut national de Leadership.

A partir du 01er juin 2018, Mamy Rakotondraibe dirigera un institut de recherches et de formation, qui se focalisera sur le problème de l’insertion de la culture de leadership dans les compétences professionnelles à Madagascar. L’Agence assurera la Promotion du Leadership et de l’Ethique. Son domaine d’activités couvrira toutes les forces économiques et administratives de la Nation, tous secteurs confondus. « Il s’agit d’un sujet qui m’a toujours particulièrement tenu à cœur, compte tenu du retard important qu’accuse notre pays en matière d’Education nationale, de formation professionnelle et surtout de culture de leadership. Je suis convaincu que l’éducation et le sens du leadership constituent les vrais gardiens des valeurs et principes, le moteur du partage, la source des inspirations et l’accélérateur des innovations », a affirmé Mamy Rakotondraibe. Celui-ci, de poursuivre que l’économie du pays reste profondément une économie de maintenance, ce qui impacte négativement sur son développement et devient source de tensions. Plus alarmant encore, cela s’est enraciné au fil des générations.

Changements. En partenariat avec DHL et grâce aux donateurs nationaux et internationaux et avec le partenariat des programmes de l’Etat, l’Institut national de Leadership aura pour mission de créer, par la formation, un mouvement collectif de promotion des valeurs, de l’éthique et de l’excellence. La vision à moyen terme est de débloquer le vrai potentiel économique de Madagascar par un changement d’état d’esprit. Notons que Mamy Rakotondraibe est aujourd’hui le président de l’association HEC Paris Exécutive et a initié le Trophée HEC Paris – Bernard Ramanantsoa. Il est le président de l’association ADDEV (Agir pour le développement durable et l’économie verte). Formateur en leadership des dirigeants de DHL Afrique, il est également le fondateur du Programme Go-Teach de DHL International et SOS Village présent dans 30 pays. Outre sa nouvelle fonction de Président de l’Institut, il restera senior Advisor du Directeur Regional Est et sud Sub-Saharienne et Ambassadeur du Programme GoTeach-DHL. De son côté, le nouveau DG de DHL International Madagascar, Yves Andrianaharison, est loin d’être un nouveau venu au sein du groupe puisqu’il y a déjà occupé successivement et avec succès, depuis plus de 12 ans, les fonctions de Directeur de la Division Aérienne et Maritime, puis Directeur Commercial de la Division Express. Il perpétuera le développement de DHL International Madagascar qui continuera à fournir une excellente qualité de services à ses clients.

Antsa R.

Midi Madagasikara23 partages

Energy Expo : Des solutions alternatives au délestage

Madagascar a de l’énergie solaire à revendre !

Le délestage connaît actuellement une recrudescence fort incommodante pour la population. Comme rapporté un peu partout, la JIRAMA traverse des moments difficiles. Quoi qu’il en soit, en finir avec le délestage ou carrément trouver une solution alternative, tout le monde y aspire ! C’est ce que propose au grand public, l’agence Publicix en organisant du 26 au 29 avril, « l’Energy Expo » au parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely. Il s’agit selon les organisateurs « du premier évènement officiel » dédié uniquement à l’Energie à Madagascar. En visitant ce salon, ils espèrent, pour reprendre leurs propres termes, que l’assistance puisse dire « veloma (adieu) au délestage, veloma à la facture salée et aux attentes longues relatives à l’introduction de l’électricité chez soi ». Ne serait-ce que pour vérifier ou infirmer cela, un petit tour s’impose ! Le salon mettra l’emphase sur les énergies renouvelables et la « transition énergétique » avec tous les produits y afférents : panneaux solaires, éoliennes, frigos solaires, chauffe-eau solaire, autres accessoires. Toutefois, il y aura également une partie plus académique, avec les conférences dédiées à l’énergie verte et à la transition énergétique à Madagascar.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara22 partages

Rossy an-XXX : Le concert au Coliseum, annulé !

Le concert de Rossy au Coliseum le 1er mai est annulé !

« Nous n’avons aucun autre choix que de nous soumettre à ce qui a été décidé. On n’est pas content, on est même très furieux d’avoir été ainsi pris au dépourvu et par la manière dont les choses se passent alors que cet évènement, nous l’avons préparé depuis des mois et le public l’attendait avec la plus grande impatience. Le plus enrageant, c’est le fait qu’on ne peut même pas reporter notre concert à une autre date étant donné que pour les réservations du Coliseum, il faut une année à l’avance ». Des propos du responsable de Mi-ritsoka production et de Rossy qui reflètent leur détresse et leur frustration. Le 1er mai, le Coliseum devrait effectivement accueillir le grand spectacle de célébration des 30 ans de scène de Rossy et les 10 ans de Mi-ritsoka. Aujourd’hui, on leur annonce la tenue d’un grand concert gratuit organisé par les autorités au Coliseum le 28 avril. Autrement dit, le concert de Rossy est automatiquement annulé et ils doivent se plier à ce qui a été décidé. Révoltant !Mahetsaka

Midi Madagasikara18 partages

Halatra sy fivadiham-pitokisana : Karohina fatratra i Soaly, nitsoaka niaraka tamin’ny vola 70 tapitrisa ...

Ny taratasy fampikarohana an’i Soaly navoakan’ny pôlisy.

Lehilahy iray antsoina Victorien Joseph Esoael, antsoina hoe Soaly no karohin’ny pôlisy fatratra amin’izao fotoana izao, noho ny resaka fivadiham-pitokisana. Araka ny fanazavàna azo avy amin’ny polisy sy ny fianakaviana dia nitsoaka niaraka tamin’ny vola mitentina eo amin’ny 70 tapitrisa ariary latsaka teo ho eo ity farany. Vola izay an’ny fianakaviana iray nipetrahany sy nandray azy tao Analamahitsy, ary nokasaina halefa any ivelany, hitsaboana olona marary. Ny 27 martsa lasa teo no nitranga ity fangalarana ity araka ny fantatra hatrany, ary nanomboka teo no tsy hita tany nanjavonana intsony ity lehilahy ity. « Fanaonay silamo ny miantra olona ao anatin’ny sarotra ary efa noraisinay ho isan’ny fianakaviana mihitsy i Soaly. Tena natokisana tokoa nandritra izay telo taona nandrasainay azy izay. Nifampizara ny fiainany rehetra tao an-trano ary mahafantatra ny resa-bola rehetra tao an-trano ». Araka izany, fantany tsara ny fisian’io volabe io tao an-trano tamin’izay fotoana izay. « Nandrasany ho tsy nisy olona tao aminay no nanararaotra naka ilay vola izy ary nitsoaka nony avy eo ». Satria betsaka ilay ravim-bola dia tsy nahatondra afa-tsy izay ity lehilahy tamin’io fotoana io. Mbola tavela tao an-trano avokoa araka izany ny entany rehetra, izay « rehefa nosavaina dia nahitàna rongony sy fanafody gasy » hoy hatrany ny solon-tenan’ireto fianakaviana ireto. Ny ampitson’io no nampandre ny pôlisy sy nametraka fitoriana. Nandray an-tanana ny raharaha avy hatrany ny pôlisin’ny boriborintany fahavalo etsy Analamahitsy ary namoaka taratasy fampikarohana amin’ny anaran’ity lehilahy ity, ny herinandro teo. Voarakitr’ity fampikarohana ity fa 22 taona ny lehilahy, tsy fantatry ny rainy saingy izany Rasoarivelo Théonie Shela izany no reniny, ary tao amin’ny lot IPA 271 bis Anosimasina no toerana nipetrahany farany fantatra. Araka izany, iangaviana izay olona mety mahita azy mba hampilaza avy hatrany ny pôlisin’ny boriborintany fahavalo na hiantso ny laharana 0340599841/0340599842. Efa naparitaka maneran’ireo biraon’ny mpitandro filaminana manerana ny nosy moa ity taratasy fampikarohana ity. Nanamarika ihany koa tetsy andanin’izay moa ny fianakaviana fa « omen’izy ireo valisoa izay mahita azy ».

m.L

Midi Madagasikara17 partages

Forum économique régional : Fianarantsoa prêt à relever le défi du développement régional

Plus de 600 participants ont été enregistrés au Forum Economique Régional à Fianarantsoa.

Le décollage économique national ne pourra être effectif en dehors du décollage économique des Régions, selon le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar).

Le premier Forum économique régional organisé par le CREM s’est tenu le 7 avril dernier, dans la capitale du Betsileo. Axé sur le développement de la Province de Fianarantsoa, il s’agit d’une initiative qui s’inscrit dans la continuité du premier colloque national, organisé les 26 et 27 mars 2018, au Carlton Anosy, pour débattre sur les conditions de décollage économique de la Grande Ile.

Nécessité. Au collège Fo Masin’i Jesoa, à Talatamaty Fianarantsoa, qui avait eu le privilège d’héberger le forum régional le temps d’une journée, les participants ont pu discuter et échanger autour de différents thèmes, intitulés « Les freins conjoncturels et les obstacles structurels au développement de la province » et « les rôles attribués à l’élite locale dans le processus de développement ». Au fil des débats, les discussions ont également porté sur une analyse sans complaisance du monde rural, ainsi que sur la mise en exergue des facteurs négatifs annihilant toute velléité d’émergence de ce secteur qui, pourtant, contribue significativement à la dynamique de l’économie de la province. La flamme perceptible dans les propos des intervenants et l’ardeur dans les débats ont été assez explicites, pour démontrer la volonté des uns et des autres, de sortir coûte que coûte leur province de cette pauvreté chronique ayant toujours marqué le quotidien de la population du « Faritany » de Fianarantsoa. Une province classée, depuis toujours, bon dernier au niveau national en matière de performance économique. Le décollage économique est devenu une impérieuse nécessité après des décennies de débâcle économique portées par des projets sans réels effets sur le développement local.

Forts potentiels. Pourtant, à croire les différentes affirmations recueillies lors de ce colloque régional de Fianarantsoa, cette province dispose de tous les atouts susceptibles de soutenir un vrai décollage économique et d’accompagner son développement. Des ressources humaines disponibles en quantité, d’abondantes ressources minières, un climat favorable à la production agricole, etc. autant de facteurs, auxquels pourraient s’ajouter d’autres, qui, exploités à bon escient, pourraient servir de socle à la mise en œuvre d’une véritable politique économique tournée vers l’amélioration des conditions de vie de la population locale et le développement de la nation toute entière.

Mémorandum. Ce forum régional pour la province de Fianarantsoa aura en tout cas permis aux organisateurs de recueillir différentes propositions concrètes, quant à la voie à prendre pour le rebond économique de la province. Des propositions qui, après analyse de pertinence, seront regroupées dans un mémorandum et éditées sous forme de « documents cadres » à mettre à la disposition des politiciens et des futures décideurs pour la formulation de leurs projets de société et pour la définition des stratégies à mettre en place dans l’optique du redressement économique de la Région. Du moins c’est ce qu’a confirmé Zavamanitra Andriamiharivolamena, le coordinateur régional du CREM/Fianarantsoa, qui, d’ailleurs, s’est déclaré satisfait de la forte participation des forces vives locales dans cette assise régionale. Y ont en effet répondu présents autant les Ong, les élus, locaux, les partis politiques, les membres de la société civile, les universitaires, que les représentants des organisations confessionnelles, ou encore les entrepreneurs. Après Fianarantsoa, le CREM, qui regroupe notamment des enseignants chercheurs des universités malgaches, envisage de poursuivre son initiative dans les autres chefs-lieux de province toujours dans l’optique de contribuer au développement des régions et partant à l’émergence de l’économie nationale.

Antsa R.

Midi Madagasikara16 partages

Sambava : Fiara nidona tamin’ny andrin-jiro, tovovavy mpianatra iray maty tsy tra-drano

Nitrangana lozam-pifamoivoizana nahatsiravina indray tao Sambava tampon-tanàna renivohitry ny Faritra Sava, afak’omaly alina tokony tamin’ny folo ora tao Antaimby. Fiara “camionnette marque Hyundai” miloko fotsy nandeha mafy no nifatratra tamin’ny andrin-jiro vato, ka tovovavy mpianatra iray 20 taona avy any Maromby, izay nipetraka tamin’ny sisiny havanan’ny fiara tra-doza no maty tsy tra-drano, raha maratra mafy nihosin-drà tapa-tongotra sy vaky loha kosa ny olona roa tamin’ny “devant”. Ireto farany moa hatramin’izao, raha ny tati-baovao voaray farany, dia mbola tsy mahatsiaro tena miady amin’ny fahafatesana,  tsaboina ao amin’ny hopitaliben’i Sambava. Tanora telo mianadahy avy namonjy lanonana efa samy mamo hamonjy fodiana no tao anatin’ity fiara tra-doza ity, izay nahitana karazan-toaka tsy lany, raha ny fanazavana azo hatrany. Niakatra ny herin’ny toaka, ka nirimorimo be tamin’ny fiara nentiny ny tovolahy 21 taona. Tsy voatazony intsony ny familiana ny fiara, ka nifatratra tany amin’ny andrin-jiro teo amin’ny sisin-dalana, ary potika tanteraka sady nipoaka ny motera.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara15 partages

Une hausse qui ne s’arrêtera pas de sitôt

Le sort en est jeté. La hausse des prix du carburant est bel et bien effective et comme nous le disions mardi dernier, les spécialistes affirment que c’est inévitable. Néanmoins, il n’était pas nécessaire de donner de faux espoirs aux consommateurs et faire tomber le couperet durant la nuit de samedi à dimanche.

Une hausse qui ne s’arrêtera pas de sitôt

Pour les propriétaires de véhicules utilitaires, la hausse est tolérable pour le moment car ils ont les moyens de le supporter, mais ce sont les transporteurs, taxis, taxis-be et taxis brousses qui vont le ressentir dans leurs dépenses. Le ministre de l’Energie lors de sa conférence de presse, hier, a affirmé que des subventions seraient accordées à ces derniers pour compenser l’augmentation de leurs charges. Il s’agit de mesures qui doivent calmer les esprits, cependant, on voudrait bien voir quelle sera leur effectivité. On sait que cette escalade ne s’arrêtera pas, car les négociations entre gouvernement et pétroliers ont abouti à une hausse progressive. Sa répercussion se fera dans tous les secteurs entrainant une inflation difficilement supportable. La population doit donc se préparer à vivre de plus en plus difficilement. Dans le climat politique actuel, cela devrait avoir des répercussions sur le moral des Malgaches. La frustration et la colère peuvent être mauvaises conseillères et il suffit d’une étincelle pour provoquer une explosion. Le pouvoir, en ce moment, marche sur des œufs et doit combiner conciliation et fermeté. Les explications qu’il avancent sont logiques, mais même si les Malgaches sont durs à la douleur et arrivent à supporter l’insupportable, il y aura un moment où ils rueront dans les brancards. Les voix des opposants se font entendre de plus en plus forts. Les remarques du Premier ministre lors de la réunion sur la sécurité à Mahazoarivo sont significatives à plus d’u n titre. Il a dit que la sécurité devait être renforcée, car on rentrait dans une période électorale. Le pouvoir a l’intention de ne pas laisser s’installer des troubles.

Patrice RABE

Midi Madagasikara15 partages

Jirama : Des fournisseurs non payés

Alors qu’on est encore loin de la période d’étiage, le délestage est déjà là. Aussi bien en province que dans la Capitale, des foyers et des entreprises se plaignent des coupures qui commencent à être fréquentes. La situation actuelle prouve en tout cas que malgré les efforts entrepris, la Jirama qui continue d’endurer des problèmes de trésorerie, n’arrive toujours pas à résoudre cet épineux problème du délestage. D’après nos informations, ce retour du délestage s’explique en grande partie par le fait que les fournisseurs de la Jirama ne sont pas payés convenablement. Du coup, ces derniers n’arrivent pas à effectuer normalement l’entretien de leurs matériels. Dans tous les cas, les impacts négatifs du délestage provoquent énormément de problèmes aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Un fléau qui ternit davantage l’image du régime actuel.

R.Edmond.

Midi Madagasikara14 partages

Kung-fu Wisa : Contre toute tentative de troubles

Après Tsiroanomandidy, les pratiquants du Kung-fu Wisa se sont donné rendez-vous à Antsirabe samedi dernier pour célébrer le 38è anniversaire de l’implantation de cette discipline à Madagascar par Grand-maître Pierre-Be.

Dirigés par Maître Avoko Rakotoarijaona, plus de 5.000 pratiquants venant de tous les quartiers d’Antsirabe ont participé au « Rodobe » qui a traversé la Ville d’Eau. Le témoignage des Kung-fu de la première heure qui ont été emprisonnés après avoir subi l’attaque meurtrière de l’Armée en 1985, a marqué cette descente à Antsirabe. D’après les explications de Maître Avoko Rakotoarijaona, on compte actuellement plus de 500.000 pratiquants du Kung-fu Wisa dans tout Madagascar, dont 60.000 à Antsirabe. A noter que cet évènement a été organisé sous le haut patronage du président Hery Rajaonarimampianina, en collaboration avec le ministre de la Jeunesse et Sports Andriamosarisoa Jean Anicet, du Chef de Région Vakinankaratra, ainsi que du Maire d’Antsirabe. Après ceux de Tsiroanomandidy, ce fut au tour des pratiquants du Kung-fu au niveau de la Région Vakinakaratra de réclamer la candidature du président Hery Rajaonarimampianina à l’élection présidentielle prévue se tenir cette année. « Le Kung-fu contribuera activement à la réélection du candidat du Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », a déclaré Maître Avoko Rakotoarijaona. Et de marteler que le Kung-fu est contre toute tentative visant à provoquer de nouveaux troubles dans le pays. « Nous sommes prêts à faire face aux fauteurs de troubles », a-t-Il averti, tout en lançant un appel à l’apaisement et à la solidarité à l’endroit du peuple malgache. La célébration du 38e anniversaire du Kung-fu Wisa se poursuivra à Antananarivo le dimanche 15 avril prochain.

D.R.

Midi Madagasikara11 partages

Anosibe : Un bandit récidiviste arrêté après 3 mois de recherche

Recherché depuis le mois de janvier 2018 pour vol à la tire, un jeune appelé Maki a été interpellé dans le quartier d’Anosibe-tsena, hier. Des policiers du commissariat du Vème arrondissement de la Sécurité publique à Mahamasina l’ont arrêté suite à la plainte déposée par une de ses victimes il y a trois mois. Cette dernière qui est une mère de famille avait saisi ce commissariat après avoir été agressée par un groupe des deux voleurs à la tire au marché d’Anosibe quand elle y était venue pour acheter des marchandises. En effet, elle a perdu tout son argent et son téléphone portable. Ainsi, la police a lancé la recherche qui a permis de savoir que l’un des malfaiteurs habite à Anosibe-Angarangarana. Ayant ce renseignement, des policiers sont descendus sur place, mais en vain, car Maki avait déjà pris la fuite. Hier vers 10 heures du matin, il est tombé dans les filets de la police quand il rodait dans les environs de ce marché. Les enquêteurs de Mahamasina l’ont facilement identifié, car son visagene ne leur est plus étranger. Il est déjà passé à plusieurs reprises par ce commissariat. Il s’agit d’un récidiviste. Ayant été incarcéré pour le même forfait, ce bandit de 18 ans vient de sortir de la prison d’Antanimora en décembre 2017. Durant son interrogatoire il a reconnu sa culpabilité. Il sera livré au Parquet du tribunal de Première instance à Anosy, ce jour. Quant à son comparse, la recherche continue.

T.M.

Midi Madagasikara10 partages

Université du Notariat africain : Madagascar accueille la 13e édition

Lors de l’ouverture officielle de la 13e Université du Notariat Africain au Carlton. (Photo : Yvon Ram)

Cet événement a pour but de travailler sur des thèmes précis qui visent à améliorer le droit de chaque pays participant tout en ayant une vision élargie de la profession notariale.

Après le Sénégal, la Commission des Affaires africaines (CAAF) de l’Union internationale du Notariat (UINL) a choisi Madagascar pour accueillir la 13e Université du Notariat africain cette année. De nombreuses délégations de notaires issus d’une vingtaine de pays ainsi que des professionnels de droit comptant à peu près 130 personnes ont participé activement à cet événement organisé par la Chambre nationale des Notaires de Madagascar (CNNM) en partenariat avec la CAAF et l’UINL. Ces notaires représentent notamment des pays africains, des pays de l’Océan Indien et la Hongrie. Et le thème est axé sur « le droit, le notariat et la mondialisation : quelles perspectives ? ».

Mondialisation. En fait, « l’Afrique devient maintenant une destination ouverte qui intéresse le reste du monde. Ce continent fait face au quotidien à la mondialisation que ce soit du point de vue économique, politique, ou social entraînant ainsi une très grande mobilité internationale qui transforme énormément les principes juridiques nationaux de droit international privé », a expliqué Rija Razanadrakoto, le président de la CNNM lors de l’ouverture officielle de cette 13e Université du Notariat africain hier à l’hôtel Carlton. En outre, la mondialisation favorise la mobilité des familles. Les incidences personnelles et matrimoniales de ces déplacements au sein de chaque Etat africain deviennent ainsi multiples. Existe-t-il de ce fait un statut particulier lié à la mobilité ? Ou bien dans quelle mesure le notaire est-il amené à appliquer des législations étrangères ? Ce seront entre autres, les axes développés dans le cadre d’un colloque qui durera trois jours au Café de la Gare après l’ouverture officielle de cet événement.

Sécurité juridique. Notons que l’Université du Notariat africain a pour but de travailler sur des thèmes précis qui vise à améliorer le droit de chaque pays participant tout en ayant une vision élargie de la profession notariale. Cette fois-ci, les notaires africains doivent avoir une réflexion pour faire face aux défis économiques de la mondialisation. Toutes les parties prenantes reconnaissent que la sécurité juridique s’impose afin d’assurer un développement durable dans un monde en paix. L’organisation de cette 13e Université du Notariat africain permettra ainsi de partager des expériences entre les notaires africains afin de contribuer à cette sécurité juridique. Par ailleurs, des protocoles d’accord ont été signés entre le conseil Supérieur de Notariat de France et la Chambre nationale des Notaires de Madagascar et l’Association des Notaires de l’île Maurice, en marge de cette cérémonie. « Et la 14e Université du Notariat Africain se déroulera l’an prochain en Algérie », a conclu Achite-Henni Abdelhamid, le président de la CAAF.

Navalona R.

Midi Madagasikara8 partages

Couverture en protection sociale : 6% pour l’Afrique subsaharienne, 10% pour Madagascar

Les agriculteurs n’ont pas encore accès à la protection sociale à Madagascar.

En Afrique sub-saharienne, le taux de couverture en matière n’est que de 6%. Ce qui représente le quart du taux mondial : 25%. A Madagascar, ce taux fait état d’un « léger mieux », il est de 10%.

De gros efforts restent donc à faire, en matière de démocratisation de cette protection sociale. Ce qui n’est pas nouveau en soi, mais vient d’être étayé par une recherche récente de Dr. Félix Atchadé relatée par la Banque mondiale. Selon l’état des lieux qu’Atchadé a dressé de la protection sociale en Afrique sub-saharienne (dont Madagascar fait partie), les systèmes de protection sociale sont caractérisés par trois problématiques. D’abord, la faible proportion des bénéficiaires, ensuite l’insuffisance des prestations sociales auxquelles cette proportion déjà restreinte a accès et enfin la qualité de ces prestations qui laisse à désirer, notamment financièrement parlant. Juste un chiffre pour donner une idée de la situation, à Madagascar, comme dans d’autres pays d’Afrique subsaharienne, seuls 20% des personnes âgées jouissent d’une pension de retraite.

Les ruraux à la traine. Autre problème s’ajoutant à cette faiblesse du taux de couverture, la protection sociale des agriculteurs qui demeure bancale, voire inexistante. Alors que 85% de la population du sous-continent est rurale. Cependant à Madagascar, l’espoir est permis pour la protection sociale des agriculteurs. En effet celle-ci en est à ses balbutiements. L’année dernière la Caisse nationale de Prévoyance sociale a initié des démarches visant à instituer progressivement une protection sociale pour les agriculteurs et actuellement, d’après notre source auprès de cette institution : « les démarches se concrétisent ».

Sensibilisation. Face à ce tableau peu flatteur, la Caisse nationale de Prévoyance sociale ne s’endort pas sur ses lauriers. Elle passe à la vitesse supérieure durant ce mois d’avril en ce qui concerne la sensibilisation à l’affiliation à la protection sociale dans toutes les régions de l’île. En effet, si auparavant, l’information primait sur la sensibilisation, la CNaPS change désormais de stratégie en priorisant la sensibilisation, voire le plaidoyer. C’est ce qu’elle a fait le week-end dernier à Ambatondrazaka auprès de la population et de nombreuses entités : comme les scouts, les collectivités territoriales décentralisées et l’Eglise luthérienne malgache (FLM). Et c’est ce qu’elle est en train de faire cette semaine dans l’Atsimo Atsinanana à Farafangana.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara8 partages

Sécurisation des dernières volontés : Le « fichier des testaments » en bonne voie

Des notaires d’Afrique, de Madagascar et d’Europe sont actuellement dans nos murs pour la 13e université du Notariat Africain.

Le système juridique actuel fait que les citoyens malgaches craignent que leur dernière volonté ne soit pas respectée.

La mise en place du « fichier des testaments » connaît actuellement des avancées palpables « La conjoncture actuelle a contraint le ministère de la justice à opérer des actions de modernisation des méthodes de travail ». La centralisation des données relatives aux testaments des citoyens malgaches fait donc partie de ces modernisations initiées par le ministère de tutelle. L’initiative consiste à faire en sorte que chaque citoyen malgache résidant dans la Grande-Île puisse être rassuré que ces derniers vœux soient respectés. Pour ce faire, le fichier des dernières volontés « centralisera – à la chambre nationale des notaires de Madagascar – les informations relatives à l’existence des testaments reçus par les notaires ». Il convient, en effet, de noter que beaucoup de Malgaches craignent que leurs dispositions testamentaires soient bafouées. Une situation qui tire en partie sa cause du système juridique actuel. Ce dernier a besoin de réforme profonde, ce qui ne constitue pas, aussi bien pour les acteurs du domaine que pour les observateurs de la vie publique, des nouveautés. Le directeur de cabinet auprès du ministère de la Justice de confirmer la situation actuelle en affirmant qu’il est « nécessaire de revoir le système juridique afin de répondre au contexte actuel. Où, la libre circulation des biens et des personnes constituent une réelle problématique».

Inconnu. Profitant de l’évènement, le directeur de cabinet auprès du ministère de la Justice de faire savoir que les charges notariales ne sont pas représentatives. «  Le travail d’un notaire est une fonction spécifique dont une grande frange de la population ignore les principales missions» note avec regret le directeur de cabinet du ministère de la Justice. Comptant actuellement entre 72 et 75 individus, les notaires peinent à assumer leurs missions face aux presque 25 millions de Malgaches. Les charges notariales n’ont pas pu couvrir l’ensemble du territoire en raison de l’insuffisance des notaires en exercice. Rares sont alors les personnes qui bénéficient des services des notaires soient en raison de l’ignorance, soient en raison de l’insuffisance de ces derniers.

José Belalahy

Midi Madagasikara8 partages

Titres fonciers : Une opération de distribution à grande échelle

Des milliers de personnes dans la Grande Ile bénéficient actuellement de titres fonciers de la part des services fonciers.

La direction générale des domaines des services fonciers procède actuellement à une opération de distribution de titres fonciers dans quelques régions de la Grande Ile. Comme c’est le cas dans le district de Fort-Dauphin où environ 500 titres et cartes topographiques ont été distribués à 210 personnes. Propos recueillis auprès de Hasimpirenena Rasolomampionona, directeur général des services fonciers au Carlton Anosy hier. Celui-ci de noter que les terrains objets des titres et cartes topographiques distribués à Fort-Dauphin étaient situés dans le domaine d’exploitation de nickel de la société QMM. Le Dg des services fonciers de spécifier toutefois qu’une entente a été effectuée entre l’État et ladite société sur les questions de droit et d’indemnisations des personnes. Un projet d’extension de l’opération dans d’autres régions de l’île serait actuellement en cours. Entre autres, à Mahajanga où 6.000 titres vont être distribués sachant que 500 autres titres l’ont été avant la fin de l’année 2017. Le côté Nord de l’île sera également touché par ladite opération. Le DG des services fonciers d’annoncer que 4.000 titres sur un terrain qui appartenait autrefois à la société Star vont être distribués à la population locale.

José Belalahy

Midi Madagasikara8 partages

Gaz domestique : Les prix affichent une stabilité

Les prix des produits de première nécessité tels que le riz, le charbon, et peut être bientôt les frais des transports continuent de flamber… Les hausses de prix reflètent l’inflation, évaluée pour Madagascar à 8,3% en 2017 et estimée à 7,7% en 2018, selon les données de l’INSTAT (Institut National des Statistiques). Le prix du sac de charbon, par exemple, atteint actuellement des sommets à 20.000 Ariary, voire 25.000 Ariary dans la Capitale.

L’un des rares produits qui ne suit pas ce train de la hausse est probablement le gaz domestique dont les prix n’ont pas changé depuis plusieurs mois. Et ce, malgré une fluctuation des cours de change. « Ce maintien des prix traduit notre volonté de proposer un produit accessible aux consommateurs, non seulement en termes de disponibilité, mais aussi en termes de qualité et de prix » explique un responsable de Vitogaz, le leader de la distribution de gaz domestique à Madagascar. Mieux, depuis deux ans, le prix du gaz a ainsi connu une baisse cumulée à hauteur de -16%. Par ailleurs, une étude de marché menée en 2017 a démontré que, pour un foyer de 5 à 6 personnes, les dépenses sont les mêmes si la famille utilise du gaz ou du charbon. Mais avec cet avantage pour le gaz qui est une énergie propre aussi bien pour le foyer que pour l’environnement. Faut-il en effet rappeler que le gaz ne pollue pas.

Ce constat a, en tout cas renforcé la volonté de Vitogaz de toucher le maximum de consommateurs, pour qu’ils puissent bénéficier du gaz, de son confort d’utilisation et aussi de tous les avantages qui vont avec et qu’on ne trouve pas avec le charbon : la préservation de l’environnement, la santé, la sécurité. C’est pourquoi VITOGAZ a signé un partenariat avec la banque SIPEM, spécialisée en microcrédit, permettant d’ouvrir le marché du gaz à davantage de Malgaches. Forte de cette conviction, l’entreprise a concocté pour le public toute une série d’actions en 2018 pour mieux faire connaître le gaz et attirer les consommateurs : campagne de sensibilisations et de promotions, des animations, développement de nouveaux partenariats pour la distribution. « Lemaitso », a encore de beaux jours devant lui, et est plus que jamais décidé à se mettre au service des foyers malgaches.

R.Edmond.

News Mada7 partages

Réunion sur l’insécurité : l’Exécutif à court de stratégie

A la veille de la fin du mandat présidentiel, le gouvernement tente de se rattraper en réunissant les responsables touchés par le fléau de l’insécurité.

Une initiative tardive. Comme toujours, les responsables étatiques essayent de faire bonne figure auprès de l’opinion pour évoquer des sujets sensibles, dont l’insécurité, hier. Au final, soit rien de concret ne sortira de cette rencontre, soit les décisions seront remises au placard et les responsables étatiques attendent qu’un évènement survienne pour les évoquer.

Contrairement à ce que le gouvernement tente de communiquer, en effet, il n’a pas daigné prendre en considération les multiples appels lancés par la société civile, les politiciens et les citoyens sur le problème d’insécurité. Depuis hier, les décideurs nationaux, en l’occurrence le Premier ministre et non moins ministre de l’Intérieur, le ministre de  la Justice, le ministre de la Sécurité publique, le ministre de la Défense nationale, le Secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie et les staffs dirigeants de ces ministères se sont réunis à Mahazoarivo pour un atelier de deux jours en vue de cerner les réels problèmes touchant l’insécurité.

Fausses nouvelles

A priori, la réunion ressemble plutôt à  une mesure de façade. Et pour cause, le Premier ministre n’a fait que réitérer ce que tout le monde sait déjà, notamment les causes de ce phénomène. «L’une  des causes de l’augmentation de ce fléau est le manque de coordination entre les responsables au niveau des ministères respectifs. C’est le moment de rattraper ces erreurs», a déclaré Olivier Mahafaly Solonandrasana, hier. Ce qui n’est pas a priori une révélation car cela été déjà abordé à plusieurs reprises. Plus encore, selon lui, l’insécurité se présente sous plusieurs formes, notamment la propagation de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux, cela rend difficile d’instaurer l’apaisement au pays. Sauf que la propagation de fausses nouvelles en question, c’est aussi l’apanage des proches du régime.

Ce n’est en tout cas pas la première fois que des réunions sur l’insécurité se tiennent  à Mahazoarivo. Plusieurs communications sorties des réunions hebdomadaires du gouvernement évoquent d’ailleurs le sujet, notamment lorsque des situations difficiles surviennent tels que les cas de kidnapping ou encore l’attaque des «dahalo». Sauf que les stratégiques pour contrer ces fléaux se font toujours attendre. Quoi qu’il en soit, à la veille des élections, la tenue de cette réunion n’est sûrement pas le fruit du hasard car elle pourrait servir de rampe de lancement à d’éventuelles interdictions.

Rakoto

 

Midi Madagasikara7 partages

Football- Coupe de la CAF : C’est plus compliqué pour Fosa Juniors !

Se faire massacrer par 6 buts à 1. C’est le résultat de Fosa Juniors qui disputait dimanche au Ghana son troisième tour de la Coupe de la Confédérations appelé encore 16èmes de finale bis pour dire qu’il s’ agit du dernier écueil avant les matches de groupe et ce que cela suppose de primes alléchantes à la clé.

C’est maintenant plus compliqué pour Fosa Juniors, car pour se qualifier, il va lui falloir marquer cinq buts sans en encaisser un seul. Or l’histoire du club et ses palmarès montre qu’il est bien capable de garder ses buts inviolés, il lui sera par contre difficile de marquer les cinq buts nécessaires avec le potentiel qu’il a.

Trois penaltys. Certes et à l’heure du bilan, les Majungais vont tout mettre sur le compte de l’arbitre gambien qui a accordé trois penaltys, mais cela n’explique pas tout et n’oublions pas que Bakary Papa Gassama est l’un des meilleurs sifflets africains pour avoir été arbitre de la CAF en 2014 et en 2015 sans oublier le fait qu’il a dirigé la finale de la CHAN tout dernièrement à Casablanca.

D’ailleurs la disposition tactique de Bob Kootwiij si elle a marché auparavant, présente des failles au fur et à mesure qu’on monte dans la hiérarchie. Car à ce niveau de la compétition, on n’improvise pas comme c’est le cas en choisissant d’aligner Marobe Jean Claude dans la charnière centrale alors qu’il est à l’aise au poste de sentinelle comme il l’a été à l’AS Adema.

Erreur. Et d’une erreur à une autre, il a aussi mis Dax, l’un des rares n°10 du lot, au poste de demi défensif alors qu’il est au mieux en évoluant juste derrière l’attaquant de pointe. C’est d’ailleurs le joueur capable d’alimenter en bonne balle l’attaquant Besona bien trop seul pour retrouver l’efficacité qu’il avait à Amparafa où tout le monde joue pour lui.

Et même si le staff technique décide de remettre dans le lot des hommes capables de faire la différence comme Santatra ou Elefoni, la mission ne serait pas facile puisque l’Aduana Stars viendrait, le 18 avril à Mahajanga, dans l’unique but de limiter la casse.

Et une fois de plus, le football malgache échoue si près du but comme s’il est maudit. Après la défaite contre l’Angola qui a empêché les Barea de se qualifier aux phases finales de la CHAN 2017, voilà que Fosa Juniors se trouve devant une situation guère favorable. Mais c’est peut-être la faute de cette crise qui mine la Fédération malgache de Football et qui fait qu’il manquait cette cohésion utile en pareil cas. Il y a matière à faire réflexion…

Clément RABARY

Midi Madagasikara7 partages

Pétanque – Open de Dakar : Madagascar parmi les invités !

Juan Eric Rakotondralambo est passé maître dans l’organisation des événements de pétanque.

Après le tournoi de la Côte d’Ivoire, les boulistes malgaches vont pouvoir enchaîner avec les qualifications pour l’Open international de Dakar du 11, 12 et 13 mai 2018. Une très belle opportunité que nous offre Eric Rakotondralambo, le grand artisan du dernier show du nom du Mini Masters Bemiray qui a remporté un probant succès.

C’est dire que les qualifications à l’Open de Dakar qui se tiennent ce week-end au clos du CBT sont en de bonnes mains, puisqu’Eric Rakotondralambo a l’habitude de gérer les grands événements. Car il s’agit bien sûr d’un événement que de pouvoir partir au Sénégal et défendre les couleurs malgaches car bien évidemment, ces qualifs sont placés sous le patronage de la Fédération malgache de Pétanque.

Haut niveau. Un tournoi de très haut niveau, car la fédération sénégalaise a déjà annoncé la couleur en dévoilant la composition de la triplette française composée par des grands champions du monde dont Philippe Suchaud et Sarrio auxquels on ajoute Marais.

Aussi et pour faire bonne figure, Eric Rakotondralambo a choisi la bonne formule en choisissant d’organiser les qualifications par le biais d’un tournoi en doublette avec l’association d’un Boss et d’un joueur de l’élite pour ensuite laisser le libre choix au patron de désigner le troisième joueur qui fera le déplacement au Dakar.

Les invitations sont à retirer auprès d’Eric Rakotondralambo moyennant le paiement du droit d’inscription de 450.000 ariary. Une somme modique en comparaison des prix puisque les vainqueurs recevront non pas deux billets Tana-Dakar-Tana, mais bien trois en sus des coupes.

Les finalistes, autant le dire pas si malheureux que ça, recevront 1 500 000 ariary contre 500 000 ariary de chaque pour les troisièmes et les quatrièmes.

Rendez-vous donc le 14 et 15 avril au boulodrome de Mahamasina.

Clément RABARY

Midi Madagasikara7 partages

Omnisport CJSOI – Stage Chine : Un argent de poche de 90 millions d’Ariary pour la délégation

Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina avec les jeunes sportifs.

Une forte délégation conduite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Dr Jean Anicet Andriamosarisoa. A quelques jours du départ de la délégation malgache pour les Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien (CJSOI) à Djibouti et du stage pour les athlètes et entraineurs en Chine, ils ont été reçus par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, hier, au Palais d’Iavoloha. Une occasion pour l’homme fort du pays de donner le « Tso-drano » (bénédiction) du Ray aman-dreny.

98 athlètes et entraineurs. Une grande première. Les athlètes et les entraineurs malgaches participeront à un stage de perfectionnement dans un centre sportif en Chine pendant 120 jours. Ils sont 98 athlètes, issus de cinq disciplines sportives, à savoir l’athlétisme, le badminton, l’haltérophilie, le tennis de table et la natation. Comme annoncé précédemment, ce projet entre dans la concrétisation de la coopération entre Chine et Madagascar dans le domaine sportif. Un argent de poche de 40 millions d’Ariary a été offert par le chef d’Etat à cette délégation. « Vous jouez un rôle important dans le processus du développement du pays. Depuis le voyage d’Etat effectué en Chine en 2017, le dialogue de coopération s’est poursuivi avec notre homologue le Chef d’Etat chinois, Xi Jinping. Vous êtes l’espoir de notre pays, c’est vous l’avenir » a fait savoir le président. Et lui de continuer « Votre voyage en Chine témoigne de l’engagement et de l’importance accordé par l’Etat à la jeunesse malgache ».

Suprématie régionale. Comme ce fut une double cérémonie à Iavoloha. Les sportifs et les jeunes participants aux 11es de la CJSOI prévu du 20 au 28 avril à Djibouti ont été également à l’honneur. Ces derniers qui seront en action face aux Comoriens, Mahorais, Mauriciens, Réunionnais, Seychellois et Djiboutiens. Outre le « Tso-drano », une enveloppe financière de 20 millions Ariary et un chèque de 30 millions Ariary ont été offerts aux athlètes et aux dirigeants. « Tous les Malgache seront derrière vous. Nos sportifs ont toujours marqué leur suprématie dans la région Océan  Indien. Votre victoire sera la victoire de Madagascar », lance le locataire d’Iavoloha. La Grande Ile sera représentée dans les cinq disciplines de compétition. Il s’agit de l’athlétisme, du football, du handball, du tennis de table et de la pétanque. Pour le volet jeunesse, le théâtre, les danses traditionnelles et l’assemblée des jeunes seront au programme. La délégation en partance pour la Chine quittera le pays à partir du 19 avril et pour le 17 avril pour les Jeux de la CJSOI.

T.H

Midi Madagasikara6 partages

Airtel Madagascar : Sponsor officiel du Judo malgache

Airtel Madagascar est toujours aux côtés des gagnants.

Partenaire des gagnants, Airtel Madagascar multiplie les accords avec différentes entités. Ainsi, à travers la convention de partenariat signée avec la Fédération malgache de Judo pour l’année 2018, Airtel Madagascar devient le sponsor numéro un du judo à Madagascar.

En effet, pour toute la saison, le troisième opérateur mobile mondial s’est engagé à prendre en charge la Communication de la fédération, à doter toutes les compétitions de judo, d’une connexion internet pour diffuser les résultats des championnats de manière instantanée ; et enfin à offrir des lots aux judokas qui auront obtenu les meilleures performances dans leur catégorie. En somme, la Fédération bénéficie du support d’Airtel pour le championnat de Madagascar en Mars 2018 au Gymnase Ankorondrano, le Tournoi du Capricorne en Septembre à Tuléar, la Coupe de Madagascar en décembre à Tamatave. En soutenant cette discipline, Airtel Madagascar tient à mettre en exergue des valeurs qui lui sont chères et proche du code moral du judo : le respect, la solidarité, le dynamisme, l’entraide, l’amitié, le contrôle de soi. « Chez Airtel Madagascar, nous encourageons l’excellence. C’est un plaisir de pouvoir soutenir ces jeunes et de les accompagner au dépassement de soi» a déclaré Julie Raharilalao, Directeur Marketing d’Airtel, lors d’une cérémonie de remise des coupes au championnat de Madagascar.

R.Edmond.             

Midi Madagasikara6 partages

Andriba : Tokantrano notafihan’ny jiolahy, vehivavy iray maty voatoraka « bois rond»

Novakian’ireo jiolahy hatrany  ny varavaran’ity tokantrano iray notafihany tany amin’ny fokontany Antanandava, kaominina Andriba, disitrikan’i Maevatanàna, ny talata 03 aprily lasa teo, tokony ho tamin’ny misasakalina. Rehefa tafiditra tao an-trano izy ireo, tonga dia namantana tany amin’ny efitra nisy ny tompon-trano, ary norahonany tamin’ny basy avokoa ireo. Torankovitra ny iray trano raha nahita ireto malaso nirongo basy, ka tsy nisy sahy nikofoka. Noteren’ireo jiolahy hamoaka vola ny tompon-trano, ka lelavola mitentina efatra hetsy ariary no lasan’izy ireo tamin’izany. Ankoatra ny vola dia renim-pianakaviana iray handeha hitsoaka nisaoty varavarakely no maty voatoraka Bois rond teo amin’ny hatony. Tsy naharitra ela ireo dahalo fa tao anatin’ny fotoana fohy monja no nanatanterahany izany rehefa vitany ny nataony, dia nitsoaka nandositra haingana izy ireo. Ny tompon-trano sy ny teo an-tanàna kosa niezaka nampandre ny mpitandro ny filaminana avy hatrany raha vao lasa ireo mpanafika. Tsy nisy tratra intsony anefa ireto farany tamin’ny fotoana nahatongavan’ny Zandary tany an-toerana, fa efa tafatsoaka lavitra avokoa ireo jiolahy. Mitohy ny fikarohana ataon’ny mpitandro ny filaminana ireo dahalo ireo amin’izao.

Ratantely

Midi Madagasikara6 partages

Antanimbary Maevatanàna : Taolam-paty iray gony sy vatam-pe iray no hita tao ambadiky ny trano.

Taolam-paty iray gony sy vatam-pe iray no hitan’ny lehilahy iray nandeha nivoaka, tao amin’ny fokontany sy kaominina Antanimbary, disitrikan’i Maevatanàna, ny alarobia lasa teo, tokony ho tamin’ny 11 ora maraina. Araka ny fanazavana azo avy any an-toerana, dia  tao ambadiky ny trano iray no nanafenana izany. Nisaina teo imason’ny ben’ny tanàna sy ny sefom-pokontany ary teo anatrehan’ny fokonolona, ny mpitandro ny filaminana, ny manampahefana tany an-toerana ireo taolana ireo, niaraka tamin’ilay vatam-pe mbola misy hoditra. Hita tamin’izany ny taolan-dava maromaro miampy tamin’ny taolana madinidinika maromaro. Araka ny fampitam-baovao hatrany, dia razana manodidina ny folo eo no nakana ireo taolana ireo. Ny teny amin’ny manodidina anefa dia tsy naharesana vaky fasana hatreto. Heverina , araka izany, fa tany an-toerana-kafa no nakana ireo ary mety nitadiavana mpividy dia izao hitan’ny fokonolona izao. Nalevina ireo taolana sy ilay vatam-pe taorian’ny fanadihadiana. Manoloana izany dia mihorohoro tanteraka ny mponina satria efa eo an-tampon-tanàna mihitsy no misy toe-javatra tahaka izao.

Ratantely

Midi Madagasikara5 partages

Forces de défense et de sécurité : Les mécanismes de contrôle

Omer Kalameu en train d’expliquer les mécanismes de contrôle des FDS.

Le but du contrôle démocratique des Forces de Défense et de Sécurité est d’assurer une meilleure gouvernance du secteur de la sécurité.

Un atelier sur les techniques d’interpellation et le contrôle démocratique des Forces de Défense et de sécurité (FDS) a eu lieu la semaine dernière au DLC, à Anosy. Il a été animé par Omer Kalameu, Conseiller aux Droits de l’Homme du Bureau de la Coordination résidente du Système des Nations unies à Madagascar. Parmi les thèmes abordés, lors de cet atelier, figurent notamment les rôles des médias dans le contrôle démocratique des FDS. Les médias auront ainsi comme rôle d’être les garants du respect des normes démocratiques ainsi qu’en qu’acteurs de contrôle de la gouvernance et du processus de RSS.

Enquêtes. Les mécanismes de contrôle des FDS s’effectuent ainsi avec la supervision par l’Exécutif notamment par la formulation et mise en œuvre des politiques sécuritaires, gestion de la planification des FDS. Il y a, en outre, divers contrôles à savoir, le contrôle parlementaire portant sur l’adoption des lois relatives à la défense et à la sécurité ainsi que le contrôle du budget et de l’action des FDS. Le contrôle judiciaire, il s’agit des enquêtes et résolutions des plaintes déposées par les citoyens, le contrôle par la société civile et les médias et ceci dans le dessein de mettre en exergue la transparence, la responsabilité, l’enseignement et le renforcement des capacités. Le contrôle interne exercé par la hiérarchie des FDS, à travers les différentes inspections.

Evaluations. Les conditions nécessaires quant aux rôles des médias dans le contrôle démocratique des FDS sont la liberté de presse, l’accès à l’information, l’indépendance et la sécurité des journalistes. Qu’en est-il exactement de leurs rôles ? Il s’agit de participer à la communication entre le Parlement et la population, promouvoir la transparence et la redevabilité au niveau des prestations des FDS, appuyer les évaluations des politiques, sur les services rendus par les FDS et œuvrer pour asseoir une coexistence pacifique entre journalistes et FDS. Des éléments à considérer consistent à s’imprégner de la Réforme du Secteur de la Sécurité RSS, ainsi que du rôle des missions des FDS, respecter l’éthique et la déontologie au niveau de la collecte, le traitement et la publication des informations, considérer le caractère confidentiel de certaines informations au niveau des FDS (exemple, conduite des opérations militaires).

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara5 partages

Conjoncture politique : L’UNRRM va briser le silence !

Rajerison Nicole Véronique présidente nationale de l’Union Nationale pour la Refondation et la Reconstruction de Madagascar (UNRRM). (Photo d’archives)

L’Union nationale pour la Refondation et la Reconstruction de Madagascar (UNRRM), fondée par Rajerison Nicole Véronique, membre du conseil municipal de la Commune urbaine d’Antananarivo, fera une apparition médiatique dans les jours qui viennent. De source sûre, cette ancienne candidate à la Mairie de Tana va aborder les points focaux de l’actualité, entre autres, les élections, les lois électorales et la situation politique en général. Du côté du parti, on argue que des efforts ont été entrepris par l’UNRRM en politique. Il s’agit, en l’occurrence, de propositions d’améliorations du cadre légal des élections en collaboration avec la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et le PNUD (Programme des Nations unies pour le Développement) l’année dernière. Mais ce n’est pas tout. Des formations ont été dispensées aux membres du parti dans chaque arrondissement de la Capitale. Par ailleurs, l’UNRRM a également participé avec le Cram (Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar) à l’éducation des citoyens axée sur la refondation et la reconstruction du pays. Notons que l’UNRRM est un parti légalement constitué par l’arrêté ministériel n°32 529/2014 du 29 octobre 2014 et est enregistré sur le Registre national des Partis Politiques n°175/2014 du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Aina Bovel

Midi Madagasikara4 partages

«Entrepreneurship Camp» : La deuxième édition à Mahambo

Des participants lors de la première édition à Antsirabe.

Dédié au développement personnel et à l’entrepreneuriat, l’Entrepreneurship camp s’adresse au développement personnel et à l’entrepreneuriat. Un concept qui a connu de fort succès et qui a fait parler de l’organisme initiateur au nom de Le Centre ou Le Centre d’Excellence en Entrepreneuriat. Prévue pour les 9,10, 11 et 12 mai prochains, la deuxième édition va correspondre à des séances de formations et d’activités permettant aux participants de développer au mieux leur sens de l’entrepreneuriat. Menée dans un environnement propice au renforcement du développement personnel des participants, l’édition de cette année s’annonce constructive et vivifiante à l’instar de la première. Comme le souligne Riveltd Rakotomanana, directeur exécutif de Le CEENTRE: « pour la prochaine expérience à Mahambo, plage, colline, tentes, flore côtière, climat tropical, couverts à base de feuilles de ravinala, plats typiques de l’Est feront la joie et aideront les vingt campeurs partis pour l’aventure ». « Un dépaysement tout à fait idéal pour les réflexions individuelles », surtout pour ceux qui se projettent d’apporter le changement dans leur vie d’après toujours le numéro Un du Le CEENTRE. Il convient de noter que la prochaine édition va durer quatre jours durant lesquels confiance en soi, objectifs de vie vont être mis en avant.

José Belalahy

News Mada3 partages

Beraketa : mirongatra ny asan-dahalo, mitsoa-ponenana ny mponina

 Nirefodrefotra ny poa-basin’ny dahalo tao Beraketa ny herinandro lasa teo tao Beraketa. Notafihin’ny andian-dahalo mirongo basy ny tanàna. Mitsoaka ny tanàna ny ankamaroan’ny mponina…

 Tsy misy intsony ny omby fa lasan’ny dahalo avokoa ao amin’ny kaominina Beraketa faritra Androy. Tao amin’ny fokontany Farahantsa, 4 km miala ny tanàna, tokantrano maromaro indray notahifin’ny dahalo, ny herinandro teo. Omby anjatony indray lasan’ny dahalo. Mitaintaina sady mandry andriran’antsy ny mponina manoloana izany. Tsy misy intsony ny omby ao an-tanàna, ireo lasan’ny dahalo koa tsy misy tafaverina intsony na eo aza ny fanarahan-dia ataon’ny mponina miaraka tamin’ny mpitandro filaminana mampandry tany. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, mikasa hitsoaka ny tanàna ny mponina noho ny tsy filaminan’ny tanàna amin’ity resaka asan-dahalo ity. Misy ihany ireo miaramila mampandry tany, saingy tsy mahasakana ireo dahalo hanao ny asa ratsiny ny fisian’izy ireo.

Manao antso avo amin’ny tompon’andraiki-panjakana ireo mponina ao Beraketa mba hijery akaiky ity asan-dahalo mirongatra isan’andro amin’iny faritra iny. Nilaza ny solontenam-panjakana avy any an-toerana fa tsy misy afa-tsy ny fampiasana helikoptera ao Ihosy ihany ny vahaolana haingana ahafahana manara-dia ireo dahalo indrindra ny kizo fieren’ireo dahalo.

Na eo aza anefa izany, manao izay ho afany hatrany ny mpitandro filaminana amin’ny fanenjehana ireo dahalo. Efa misy ny paikady manokana napetraka amin’ny ahafahana manao ny fanarahan-dia sy ny fisamborana ireo dahalo. Efa maro rahateo koa ireo zandary lavo am-perinasa amin’ny afitsoky ny asan-dahalo.

Randria

News Mada3 partages

Prix du carburant : un éprouvant yo-yo pour les consommateurs

Les prix affichés à la pompe font du yo-yo. Après l’ augmentation appliquée le 1er avril, puis le retour des prix à ceux du mois de mars, 24 heures après, la nouvelle hausse des prix à la pompe depuis hier matin a été une surprise pour les consommateurs.

Les prix du litre du gazole et du super carburant ont augmenté de 70 ariary. Le prix du gazole est à 3350 ariary au lieu de 3200 ariary, depuis hier. Celui du super carburant est passé de 3930 à 4000 ariary. Quant au prix du litre du pétrole lampant, celui-ci a augmenté de 30 ariary, allant de  2430 ariary à 2460 ariary.

En effet, après la révision des prix à la pompe, convenue avec les compagnies pétrolières début mars, une nouvelle rencontre a eu lieu entre le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandransana et les opérateurs pétroliers, jeudi dernier, nous a affirmé  un directeur général d’une compagnie pétrolière hier. «Il est évident que l’application de la vérité des prix connaisse un retard. Nous avons pu voir dans le rapport du Fonds monétaire international (FMI), lors de sa dernière mission à Madagascar, qu’il est nécessaire  de rattraper les prix réels à la pompe pour éviter de donner une subvention aux compagnies pétrolières. Voilà pourquoi nous avons tenu cette nouvelle rencontre avec le Premier ministre», a-t-il expliqué. Lanto Rasoloelison, ministre de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures a évoqué le sujet lors d’une conférence donnée à la presse, hier, à Ambohijatovo. «Les subventions attribuées à l’Etat face au gel des prix à la pompe ont atteint les 744 milliards d’ariary  entre 2011 et 2015. L’application d’une subvention directe sur les prix à la pompe n’est plus possible», a-t-il avancé.

La durée du lissage décalée

L’application du système de lissage dans le cadre de la nouvelle structure des prix à la pompe fait partie de l’accord conclu entre l’Etat et les pétroliers au mois de mars dernier. «Ce système de lissage est prévu être appliqué jusqu’en juin, mais  il a été décalé jusqu’en septembre après cette rencontre avec le chef du gouvernement», a précisé notre interlocuteur. Avant d’ajouter qu’ «un écart de 700 ariary entre les prix affichés et les prix réels à la pompe a été annoncé en début mars, alors que l’Etat et les pétroliers ont conclu un accord sur la nouvelle structure des prix.  Cet écart est à 350 ariary actuellement, vu l’évolution du prix du baril et la valeur de l’ariary face au dollar», a avancé notre interlocuteur.

Riana R.

 

News Mada2 partages

Crem : «sakana amin’ny fampandrosoana ny toekarena ny kolikoly”

 Nontanterahina tao amin’ny kolejy Fo Masin’i Jesoa ao Fianarantsoa, ny asabotsy 7 avrily lasa teo ny fikaonandoha momba ny toekarena ho an’iny faritany iny. Nahaliana ny maro izany satria  ho amin’ny fampandrosoana iny faritra iny.

Lohahevitra tamin’izany : “Ny fepetra arahina amin’ny fiaingana ho an’ny toekarena “. Nisongadina  tamin’izany ireo teboka dimy iankinan’ny fampandrosoana ny toekarena ary niadiana  hevitra. Eo  ny fitantanana mahomby, ny kolikoly sakana ho an’ny fampandrosoana, ny tontolom-pamokarana ary ny lanjam-bola eto amintsika. Nahaliana ireo mpandray anjara maherin’ny 1  000,  izany. nahitana solontena maro  avy amin’ny sehatra rehetra rahateo ny adihevitra. Anisan’izany ny mpianatra, ny mpampianatra, ny antoko politika rehetra any an-toerana, ny mpahay toekarena, ny raiamandreny sy ireo tanora  na koa manana ny toerana maha izy azy ao anatin’ny faritra.

 Fototra  iaingan’ny paikady  rehetra

 Manampy  ireo ny ONG, ny fiarahamonim-pirenena ary ny solontena avy amin’ny mpitondra fanjakana. Tanjon’ny adihevitra ny ahafahana mamakafaka ny tena olana misy marina eny ifotony,  araka  ny nambaran’ny mpandrindra ny Crem Fianarantsoa, Zavamanitra.  “Ahazoana mamoaka antontan-taratasy lasitra ny fihaonana ary fototra iaingana amin’ny fanatanterahana ny paikady rehetra ho fampandrosoana ny faritany  izao. Hivoitra ny fikarohana sy vokatra siantifika satria mpampianatra sy mpahay toekarena ary mpikambana ao anatin’ny Crem ny ankamaroan’ ireo nanao famelabelaran-kevitra tao anatin’ny fikaonandoha”, hoy izy.

Niara-niasa tamin’ny fanatanterahana  izany ny oniversite avy eto Antananarivo sy  i Fianarantsoa. Niahy izany kosa ny FFKM Fianarantsoa, ny CFM Fianarantsoa ary ny raiamandreny any an-toerana.

Tsiahivina  fa tohin’ny fikaonandoha efa natao taty Antananarivo izao  natao tany Matsiatra Ambony izao.

Synèse R.

Midi Madagasikara2 partages

CYCLISME / COURSE EN LIGNE : Chrono serré entre les 3 premiers

La course de cyclisme en ligne de la ligue de ce dimanche a été serrée au 100km, mais Randriamifidy Jean de Dieu du club FCA Avaradrano s’est illustré devant tous en 02h27’20 ». Au VTT sur la distance de 80km le titre sera pour Tolojanahary Fanomezantsoa du CCPAM Anosibe qui l’a couru en 02h 20’04 ». Les cadets ont eu une plus petite distance et Andrianarivelo Benjamina de l’UCJT Nanisana l’a gagnée (la course) en 1h 30’10 ». La prochaine course aura lieu le 22 avril prochain sur la RN7.

Les résultats

Piste 100km :

1er Randriamifidy Jean de Dieu club FCA Avaradrano 02h27’20 »2e Randrianaivomanana club CCPAM Anosibe 02h 31’10 »

3e Randriamananjarasoa Radoson FCA Avaradrano 02h 33’25 »

VTT 80km

1er Tolojanahary Fanomezantsoa CCPAM Anosibe 02h 20’04 »

2e Rakotonandrasana Hondraniaina Hervé CCPAM Anosibe 02h 22’00 »

3e Razafindrakoto Hasinavalona INDÉPENDANT 02h 27’05 »

CADET 50km

1er Andrianarivelo Benjamina UCJT Nanisana 1h 30’10 »

2e Andrianaivo Sitrakiniaina Thierry UCJT Nanisana 1h 33’00 »

3e Rakotoniriana Herman FCA Avaradrano 1h 33’20 »Anny Andrianaivonirina

News Mada1 partages

Rakotomanga Eric : « manaiky ny vahiny isika »

« Ny tena mahagaga: ny mpanao politika malagasy mihevitra ny tenany fa mbola ampianaran’ny vahiny amin’ny fanaovana politika eto an-tanindrazany », hoy ny filoha nasionalin’ny AKFM, Rakotomanga Eric, momba ny fanofanan’ny vahiny ny mpanao politika malagasy amin’ny fanaovana politika hatramin’izay.

Efa mahazatra ny Pnud sy ny FES, ohatra, ny fampianarana politika ny mpanao politika malagasy. « Tsy tokony hohadinointsika fa ry zareo FES no nanangana sekoly fampianarana politika voalohany teny Maibahoaka Ivato, izay nampianarana ny PSD », hoy izy. Heverin-dry zareo izany fa tokony hotohizana izany hatramin’izao.

Foto-kevitry ny sosialy demokrasia no ampianarina ao anatin’izany. Mazava fa ny mampiely izany ideolojia izany no tena andraikiny. Ny mahagaga, tsy mitsaha-mitsabaka amin’izay fampianarana ny mpanao politika malagasy izay ry zareo. Hatramin’ny Repoblika I izany ka hatramin’izao.

Tsy ny momba ny politika ihany no tsabahin-dry zareo

 Tsy ny momba ny politika ihany no tsabahin-dry zareo fa anatin’izany ny asan’ny sendikà sy ny firaisamonina sivily, ny fanaovan-gazety… Tsy vitan’ny hoe mampianatra ry zareo amin’izany, fa maneho hevitra ny fomba fahitany azy.

Ahoana no ieritreretana hoe mety amin’ny sosialy demokrasia malagasy ny sosialy demokrasia any Alemaina? Tena mandala ny sosialy demokrasia avokoa ve ireo mianatra ireo? « Ny fahafantaranay azy, betsaka ireo antoko amin’ny ankavanana. Marina fa misy koa izay lazaina hoe antoko ankavia », hoy izy.

Ny AKFM manokana, nanoratra taratasy ofisialy tany amin’ny Pnud, tamin’ny taona 2016, raha nanomboka io fampianarana hoe araka ambaratonga io ry zareo. « Tsy mifanaraka velively amin’ny foto-pisainana malagasy ny ataony, ka laviny ny fandraisana anjara amin’ny fampianarana toy izany », hoy ihany izy.

R. Nd.

 

News Mada1 partages

Fiofanana sy lalaon’ny CJSOI : nahazo tohana 90 tapitrisa Ar ireo atleta

 Nanolotra vola mitentina 90 tapitrisa Ar ho an’ireo atleta 200 latsaka, hiatrika fiofanana sy fifaninanana any ivelany  ny  filoha Rajaonarimampianina, teny Iavoloha, omaly. Ho any Sinai reo hiofana ary hanainga ny alahady izao. Tsiahivina, atleta miisa 88 no hiatrika fiofanana any Sina, mandritra ny efa-bolana ary hanainga amin’ny alahady izao izy ireo. Nambaran’ny minisitry ny Tanora sy fanatanjahantena, Andriamosa Jean Anicet, fa anisan’ny nahazoana izao ny fampanantenana sy fangatahana nataon’ny filoha, nandritra ny fitsidihany tany Sina tamin’ny taon-dasa ary nitondrany fisaorana. Notolorana lelavola 20 tapitrisa Ar. miampy taratasim-bola 20 tapitrisa Ar  ho vatsin-dalana izy ireo. Nahazo  ny anjarany koa ireo atleta anjatony hiatrika ny fifaninanana CJSOI, tanterahana atsy Djibouti ny 20 hatramin’ny 28 aprily izao. Mbola nanolotra vatsin-dalana mitentina 50 tapitrisa Ar (20 tapitrisa Ar lelavola miampy 30 tapitrisa Ar taratasim-bola) ny delegasiona. Hanainga ny 18 avrily ho  avy izao  kosa izy ireo.

Nanafatrafatra ny filoha

Nanafatrafatra azy  ireo ny filoham-pirenena ny amin’ny tokony hahaizan’ireto atleta ireto manararaotra izany.  “Betsaka ny zavatra tsara alainareo tahaka sy handraisana lesona  rehefa any, hahafahanareo mampihatra sy mandresy rehefa tong ny fotoana hampiharana azy”, hoy  izy. Tahaka izany  koa ny hafany ho an’ireo  hiatrika  fifaninanana  ka  nilazany  fa matoky azy ireo sahady ny firenena. “Efa nandresy ary nisongadina hatrany ny atleta Malagasy tamin’ny taon-dasa sy ny teo aloha. Antenaiko fa mbola hampiseho sy hiaro ny voninahi-pirenena ihany koa ianareo amin’ity”, hoy izy. Nanamafy  ny solontenan’ny delegasiona fa isan’ny tosika tena ilain’izy ireo ny fijeren’ny mpitondra azy ireo akaiky tahaka  izao ary tena famporisihana  ho azy ireo izany.

Synèse R.

 

News Mada1 partages

Le ticket de taxi-be a 700 ariary : les transporteurs s’apprêtent à réviser le tarif

La hausse des frais de transport en commun est imminente. Les transporteurs comptent appliquer la vérité des prix à leur niveau suite à la révision à la hausse des prix du litre du carburant, en vigueur depuis hier.

Le montant du ticket de bus risque de doubler. Une telle éventualité n’est pas à écarter à en juger la réaction des  opérateurs de transport en commun dans la capitale et ses périphéries, face à l’augmentation des prix à la pompe. Les transporteurs ont déjà manifesté leur intention de réviser leurs tarifs suite à la fluctuation des prix du carburant ces derniers temps, mais le retour du prix à la normale une journée plus tard a semblé tempérer leur réaction. Une situation qui n’a pas duré puisque les transporteurs ne s’apprêtent pas à reculer face à une révision des frais de bus  en ce moment où on  assiste à une nouvelle révision des tarifs du carburant.

Le président de l’Union des coopératives de transporteurs urbains (UCTU), Lova Randrianantoandro, l’a confirmé hier lors d’une conversation  téléphonique. «Nous allons appliquer un nouveau tarif en révisant le prix d’un trajet en bus à 700 ariary pour ne pas continuer à fonctionner à perte. Un tarif qui pourrait gonfler en fonction de la décision des présidents de coopératives au sein de l’UCTU et ceux de l’Union des coopératives de transporteurs suburbains (UCTS) qui aura lieu ce jour», a-t-il fait savoir.

Quid de la subvention

La déclaration du ministère de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures (MEEH), relative  au retour des compensations aux transporteurs en vue d’éviter justement l’augmentation des frais de transport ne semble pas tempérer  la détermination des transporteurs à aller dans ce sens. Ces deniers disent «en avoir marre des promesses non tenues par l’Etat».  Pour eux, avant de promettre une subvention, l’Etat doit d’abord honorer les 8 mois d’arriérés de compensation impayés pour le compte de 2016.

En outre, les transporteurs exigent le paiement à temps des subventions annoncé par l’Etat. Une condition qui risque de relever du domaine de l’impossible vu que le budget y afférent ne figure même  pas dans la Loi de Finances initiale (LFI). D’ailleurs, le montant  de cette soi-disant subvention reste également à savoir dans la mesure où le MEEH n’a pour le moment annoncé aucun chiffre.  Avant, ceci équivaut à l’écart de l’ancien prix à la pompe de 2.860 ariary et la hausse de prix appliqué à cette époque qui se situait à 3.350 ariary, à raison de 30 litres de carburant par jour par véhicule. En tout cas, les usagers n’ont pas d’autre choix que de se plier à la nouvelle hausse des frais le cas échéant.

Fahranarison

Ino Vaovao1 partages

OTIV ACOA- TOAMASINA : « Mahavidy depiote ny fitondrana fa tsy mahavaha ny olam-bahoaka »

Ny antoandron’ny alatsinainy 9 avrily teo, nisy ny fihaonan’izy ireo tamin’ny mpanao gazety. Valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety natao tao amin’ny biraon’ny Otiv Acoa Robista Valpinson.  Tafa tamin’ny mpanao gazety notarihin’ny sekretera mpanatanteraka tambajotra Otiv Acoa Vahira Augustin, ny solontenan’ny mpikambana Sambany Simon ary ny mpitantana ny Otiv Robista Dosy Charly Christian. Tambajotra Otiv Acoa izay misy ny Otiv Modely, Otiv Famonjena, Otiv Sept ary Otiv Robista.

Nandritra io valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety io no nanehoan’izy ireo ny alahelo ny amin’ny fisiana fanomezana volabe ho an’ireo solombavambahoaka nifidy ilay lalàm-pifidianana. Lalàm-pifidianana izay ambaran’izy ireo fa tsy hitondra fitoniana eto amin’ny firenena akory. Manam-bola hanaovana kolikoly hividianana depiote izao fitondrana izao nefa tsy manam-bola hanonerana ny volan’ny mpikambana Acoa miisa 50 000 nisy nanodinkodina ny taona 2010. 

Aleon’izao fitondrana izao nampiasaina nanaovana kolikoly io volabe io toy izay namahana ireo olam-bahoaka, ao anatin’izany ny olan’ny mpikambana Otiv Acoa. Nampahatsiahy ireto mpitantana ny Otiv Acoa ireto fa tsy afa-miala tamin’ny fanjavonan’io vola io ny filoham-pirenena ankehitriny. Ny taona 2009, fony izy mbola minisitry vola mantsy, dia izy no nitaky tamin’ny Otiv Acoa ho eo ambany fitantanan’ny «  administrateur délégué  ». 

Ny orinasan’ny filoham-pirenena ankehitriny io tamin’izany fotoana izany no napetrany hisahana ny andraikitra «  administrateur délégué  » io. Ny taona 2010, nanjavona ny volan’ny mpikambana. Vola manodidina ny 4 miliara ariary. Nanomboka teo, nisedra olana ny Otiv Acoa. Natao ny fitadiavam-bahaolana rehetra. Nandritra ny fampielazan-kevitra tamin’ny fifidianana filoham-pirenena 2013, dia nampanantena ny kandidà Hery Rajaonarimampianina tamin’ny fandalovany teto Toamasina fa hovahany io olan’ny Otiv Acoa io rehefa tonga eo amin’ny fitondrana ny tenany. 

Nifidy azy tokoa ireo mpikambana. Fampanantenana poakaty anefa no nisy. Tsy nitazona ny teny nomeny ny filoham-pirenena hatramin’izao. Nandritra ny fandraisam-pitenenana nataony, dia nahitsy i Sambany Simon nilaza fa fitondrana tsy mahavaha olana no misy eto Madagasikara ankehitriny. Na olan’ny  fianakaviana miisa 50 000 aza tsy voavahan’izao fitondrana izao mainka fa ny olan’ny malagasy 22 tapitrisa mahery.

Mbola namerina ny antso amin’ny fanjakana ireto mpitantana ny Otiv Acoa ireto ny amin’ny tokony hanonerana ny volan’ny mpikambana Otiv nanjavona tamin’ny taona 2010. Etsy ankilany, niantso an’ireo rehetra tsara sitrapo vonona hamaha ny olan’ny Otiv Acoa ihany koa izy ireo mba hifampidinika. Nomarihin’izy ireo fa misokatra amin’ny fifampiresahana ny Otiv Acoa.

Nangonin’i Kamy

News Mada1 partages

Maurena : « chacun est libre de penser ce qu’il veut »

Passion quand tu nous tiens ! Jonglant entre sa carrière de chanteuse et d’actrice de cinéma, Maurena Henosa explique son choix d’emprunter cette route à deux voies.

Les téléspectateurs l’ont applaudie en tant que lauréate de l’émission de télé-crochet «Pazzapa NG» en 2015. Depuis l’année dernière, cette jeune artiste originaire d’Antsiranana a incarné le rôle principal du film à succès «Mamasôsy», qui a connu deux volets. Contre toute attente, le long-métrage a fait parler de lui tout autant que l’actrice. «Effectivement, ce film a soulevé plus de questions qu’il n’a apporté de réponse. Il faut savoir que dans un film, le rôle d’un acteur est de donner vie à un personnage fictif. C’est exactement ce que je fais. Chacun est libre de penser ce qu’il veut», argumente-t-elle tout en rompant l’a priori et les préjugés.

 Pour elle, la musique et le cinéma sont deux disciplines à la fois différentes et complémentaires. «Je n’ai jamais mis de côté la musique, même si je me suis lancée dans le cinéma. Ce sont deux métiers auxquels je voue un attachement particulier. C’est mon rêve de petite fille qui s’est rehaussé grâce à la collaboration d’une maison de production locale. Moi et Lanja sommes de bons amis, c’est lui qui m’a justement proposé de renforcer une équipe dans un projet en cours», a-t-elle dit. Et pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître.

Après un bon bout de temps de silence radio, l’artiste décide d’entrer en studio. Entre tournée et composition, la chanteuse de «Ampy sira» travaille en parallèle sur  plusieurs titres en chantier qui seront dévoilés sous peu au grand bonheur de ses inconditionnels.

Joachin Michaël

News Mada1 partages

Lutte contre la sous-nutrition : une exposition photo

Pour poursuivre les efforts déjà entrepris et afin de faire un suivi des engagements pris en matière de santé dans le but d’améliorer la prévention et la prise en charge de la malnutrition, Action contre la faim (ACF) et ses partenaires Asos et Comaress ont organisé une exposition photographique.

Intitulée  «Resaka ambany kily», l’exposition a présenté 15 portraits de femmes et d’hommes engagés en faveur de la santé et de la nutrition. Les défis dans le Sud en matière de santé, nutrition, accès à l’hygiène, et l’engagement des acteurs de la santé et de la communauté pour y faire face ont été mis en exergue. «L’objectif est de trouver une forme innovante qui interpelle et permette de susciter un engagement fort des décideurs politiques et des bailleurs de fonds pour améliorer la prévention et la prise en charge de la malnutrition via le renforcement du système de santé, notamment en ressources humaines», a expliqué le coordonateur technique du programme Nutris Farafafi, le docteur Ivan Gabhy Karim.

Cet événement entre dans le cadre de la célébration nationale de la Journée mondiale de la santé (JMS) à Fianarantsoa samedi dernier.

Sera R.

News Mada1 partages

Renforcement du système de santé : 500 médecins généralistes recrutés

Dans le cadre du Renforcement du système de santé (RSS), 500 médecins généralistes ont été recrutés, a déclaré le ministre de la Santé, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo.

A cet effectif s’ajoute également le recensement de 200 médecins spécialistes, ce qui ramène actuellement à 3 000 l’effectif des agents de santé recrutés ces dernières années. «Le premier du genre dans l’histoire de la santé à Madagascar», a affirmé le ministre, en marge de la célébration de la Journée mondiale de la santé (JMS), samedi dernier à Fianarantsoa. Toutefois, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo a reconnu que, «Malgré tous ces efforts déployés, il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine». 

Concernant la répartition du personnel, le ministre a indiqué que le redéploiement est actuellement effectif. «A preuve, actuellement, au moins un professeur est affecté dans chaque province, des médecins spécialistes dans chaque région et même au niveau des districts», a-t-il fait savoir.

Couverture santé

La population reste toujours confrontée à des problèmes d’accès aux services de santé. De source auprès du ministère de la Santé publique, toujours en marge de la célébration de la JMS, 10% seulement des Malgaches en bénéficient. De ce fait, les dépenses supportées par les ménages en matière de santé représentent 41% de leurs charges. A cause de ce contexte, la Couverture santé universelle (CSU) a été particulièrement soulignée lors de la JMS. «Actuellement, la mise en place de la Caisse nationale de solidarité santé (CNSS) est en bonne marche au niveau des districts», a indiqué le ministre. La cotisation est fixée entre 4 000 et 10 000 ariary pour un particulier. Grâce à sa cotisation annuelle, le bénéficiaire pourrait jouir d’une intervention chirurgicale gratuite, ou du moins, sa charge de participation est largement réduite, selon le coût de l’intervention.

Il convient de noter que le secteur privé et des ONG, aussi bien internationales que nationales, apportent leur contribution à la CNSS.

Sera R

Midi Madagasikara1 partages

Exposition : « Moziak’amia’kolo » ou le voyage musical en peinture

L’accordéoniste Régis Gizavo peint par Nonoh Ramaro.

Oui, la musique se joue et la musique se peint! En tout cas, Nonoh Ramaro a donné des visages à la musique qui l’inspire. 15 tableaux, trônant à l’Alliance française de Tananarive depuis hier, dévoilent des chanteurs, des figures entrainant dans un voyage à travers la peinture. Le tout se traduit par des couleurs vives et chaudes qui nous rappelle incontestablement l’énergie de la musique de ces grandes stars comme Régis Gizavo, Samoela, ou encore Dama Mahaleo et Lala Njava.

Pour Nonoh Ramaro, « cette exposition est tout simplement un défi. Un cri du peintre pourrait-on dire car à Madagascar, la musique attire tellement que certaines disciplines artistiques se retrouvent éclipsées. Depuis un bon bout de temps, j’ai décidé de me pencher alors sur la musique, histoire de mettre des couleurs sur les notes. Certes tout cela est relatif, néanmoins, ces tableaux relatent mon regard sur la chose » relate-t-il.

De ce fait, Nonoh Ramaro, fait alors chanter ses toiles à sa manière et offre la musique au monde selon son « feeling ». Tantôt en mettant en avant une multitude de notes comme bon lui semble, tantôt mélangeant une multitude de techniques, qu’un seul mot ne suffirait pas à définir exactement son style. Mais justement, ceci fait la particularité de l’artiste. Il a alors intitulé ses œuvres en reprenant des morceaux choisis tels que « Izay hombanao dia hombako » de Régis et Landy. Le portrait de Samoela quant à lui, porte le nom de « Radio carte », rappelant quelques peu une once de nostalgie. Jusqu’au 28 avril, Nonoh Ramaro invite le public à découvrir des toiles aux diverses sonorités.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara1 partages

« Gafunk » et « Zaoto groove » : Un cocktail explosif !

Nully Ratomosoa et Jimmy Be Zaoto se retrouveront ce vendredi 13 à l’e-media pour un concert exclusif.

Deux styles musicaux parfois très ressemblants et certaines fois, très différents l’un de l’autre. Deux musiciens à la forte personnalité, partagés entre la tradition et la modernité. Deux jeunes gens portés par la même ambition, celle de porter haut le flambeau malgache (et ils y parviendront certainement). Deux jeunes artistes qui ont l’avenir devant eux et qui méritent amplement d’être appréciés et d’être mis en avant… Nully Ratomosoa et Jimmy Be Zaoto, car c’est d’eux dont il s’agit, le vendredi 13, vont se retrouver sur la même scène pour dévoiler aux mélomanes leur musique. Celle qui ne passe pas une dizaine de fois à la radio et sur le petit écran. Celle qu’on prend le temps de savourer autour d’un bon verre de whisky ou d’une bonne bière. Car le « gafunk » et le « zaoto groove », styles propres aux deux musiciens, on les découvre uniquement sur scène comme ce sera le cas ce vendredi 13 avril dans la grande salle de l’e-media Tsiadana. Pour ceux qui n’ont encore jamais essayé l’expérience « gafunk » et goûté au « zaoto groove », c’est donc l’occasion ou jamais.Mahetsaka

Madaplus.info0 partages

Attaque à l’arme blanche d’un présentateur d’émission de Viva

Les informations récoltées à cette attaque restent floues. Mais il s’agit d’Animajay Aina qui anime une émission au sein de la station audio-visuelle Viva.
Les faits se sont déroulés vers cinq heures du matin, quand celui-ci était devant le portail de Tana water Front, lieu où se trouve la station Viva. Certains disent que les malfaiteurs n’ont rien pris, mais l’un d’eux a tout de suite poignardé Aina sur son cou, d’autres affirment que ses agresseurs lui ont piqué son sac avant de prendre la poudre d’escampette. Sur les réseaux sociaux, ce fait a fait couler beaucoup de méga-octets avec plusieurs connotations politiques.
Il est quand même nécessaire de rappeler que le quartier Ambodivona est assez chaud en matière d’insécurité, et il ne sera malheureusement pas le dernier. Mais s’il s’avère qu’aucun de ces effets n’a été pris par ses assaillants, cela signifierait-il autre chose?
Madaplus.info0 partages

Hausse des frais de transport pour bientôt ?

Les prix à la pompe, et les prix de plusieurs produits de première nécessité ont connu une hausse. On pourrait déjà anticiper que les frais de transport surtout urbain vont aussi rejoindre cette hausse.
En effet, après été augmentés le jour de pâque, le 02 avril dernier les prix à la pompe, étaient revenus à ceux du mois de mars. Mais depuis hier, les prix de carburant ont encore connu une hausse. Avec cette hausse incessante, surement, les frais de transport connaîtront bientôt une hausse aussi. L’ 'Union des Coopératives de Transport suburbain (UCTU) avait déjà annoncé la semaine dernière qu’une hausse serait bientôt applicable sur le transport urbain étant donné que la subvention donnée par l’Etat n’est plus suffisante. La population devrait déjà se préparer à cette éventuelle hausse.
News Mada0 partages

FAPBM – taona 2017 : 72 tapitrisa dolara ny fiarovana ny fari-dranomasina

Tsy afa-misaraka amin’ny ranomasina ny tantaran’i Madagasikara. “Ny ranomasina no valam-parihiko”, hoy Andrianampoinimerina, tany amin’ny taonjato faha-18. Harena lehibe ny maha Nosy ny tanindrazantsika, ary Nosy lehibe fahatelo maneran-tany. Koa misy tetikasa manokana iarahana amin’ireo vahiny mpamatsy vola ho fiarovana izany harem-pirenena izany.

Fantatra maneran-tany ny fananan’i Madagasikara karazana voajanahary any anaty ranomasina. Nomena anarana “Zombandriake”, ara-bakiteny hoe harena anaty ranomasina manodidina an’i Madagasikara, iarahana amin’ny CFEP (1), WSC (2), WWF(3) , niainga avy amin’ny fehinkevitra tapaka tany Sydney, ny taona 2014. Tapaka tamin’izany ny hampitomboana avo telo heny ny fari-dranomasina arovana eto amin’ny Nosy mialoha ny taona 2024.

Mila famatsiam-bola goavana sy maharitra ny tetikasa. Anisan’ny goavana amin’ny mpamatsy vola eto an-toerana ny FAPBM (Fondation pour les aires protégées et la biodiversité de Madagascar). 72 tapitrisa dolara ny fanomezana, ny taona 2017 ; 2,4 tapitrisa dolara ny famatsiana azo, ny taona 2017 ; miampy karazana tahiry maro, 200.000 na 250.000 dolara isan-taona. Fari-dranomasina voaaro iray, hahitana tombony eo amin’ny toekarena sy sosialy.

Ranomasina mira fidiram-bola

Antenaina amin’izany koa ny vola miditra amin’ny mponina any am-potony amin’ny endriny samihafa : fizahantany, fikarohana, famokarana angovo azo havaozina, sns. Karazany telo ny azo ampiharina amin’izay fidiram-bola izay : voalohany, vidim-pidirana ny fitsidihana ireo faritra ireo, zo aloa ho an’ny fikarohana ; faharoa, tambiny aloan’ireo indostria noho ny loto mivarina any amin’ireny faritra ireny, ka ny vola azo avy amin’izany hoentina hanadiovana ny fiantraikan’ny loto ; fahatelo, famatsiam-bola mahaleotena sy maharitra.

Misy lalàna mandrafitra ny asa rehetra atao amin’izany, na ny Code des aires protégées (Coap), nolanina ny 26 febroary 2015. Ny atao amin’izany, ohatra, ny fanaraha-maso ny fari-dranomasina, ny tahiry ao aminy ho fanomezan-danja ireo harena ireo. Vondrona na fikambanana maro mitantana izany amin’ny alalan’ny tambajotra Mihari : fametrahana dina, famaritana faritra vaovao, ary fitantanan’ireo vondron’olona ifotony ny faritra.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Depiote Randriamandimbisoa Felix : « tsy demokratika ny nandaniana ny lalàm-pifidianana »

« Tsy demokratika ny fandaniana iny lalàna fehizoro iny. Satria vao nanomboka: nisy ny tsy fanarahan-dalàna, nisy ny toetra ratsy. Mba hahazoana tsy miroso tanteraka amin’ny ara-dalàna ny fandaniana izany lalàna fehizoro izany. »

Izay ny fanehoan-kevitry ny filohan’ny vondrona parlemantera Tim, Randriamandimbisoa Felix, mamaly ny fanambaran’ny filohan’ny Repoblika fa tamin’ny fomba demokratika no nandaniana ny volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana teny anivon’ny Antenimierampirenena, ny 3 avrily lasa teo. 

Mahagaga ny voalazan’ny filoham-pirenena hoe nandresy ny demokrasia. Nefa raha vao nampidirina tao amin’ny Antenimierampirenena ireo lalàna ireo, hita fa nisy toetra ratsy avy any amin’ny governemanta. Naninona no tsy nalefa tamin’ny fivoriana ara-potoana ny fandaniana ny lalàna fa aty amin’ny fivoriana tsy ara-potoana?

Mba tena hanao ny asany ny Bianco

 Efa tonga tao amin’ny fivoriana ara-potoana izany, mila 15 andro ny fandinihana izany lalàna fehizoro izany mialoha ny hametrahana azy eo anivon’ny Antenimierampirenena. Nony tonga anefa ny volavolan-dalàna, tsy ampy izay 15 andro izay ka voatery naverina ary nihemotra indray…

Mila milaminana sy fotoana malalaka ny fandinihana sy fandaniana ny lalàna fehizoro izay lalàna lehibe, araka ny fanazavany. Niaraha-nahita fa tsy nandeha araka ny tokony ho izy ny fandaniana azy, fa nisy ny fanomezana kolikoly. Inoany fa hanao ny asany araka ny tokony ho izy ny tale jeneralin’ny Bianco, fa tsy ho voan’ny tsindritsindry na ny mena miraviravy.

R. Nd.

News Mada0 partages

Lalàm-pifidianana : miantso ny HCC handray andraikitra Ravalomanana

Nanao antso avo manoloana  ny nandanian’ny parlemanta ny lalàm-pifidianana ny filoha  teo aloha, Ravalomanana. Nitodika manokana amin’ny HCC ny tenany, manoloana ny mety ho  fanapahan-kevitra  horaisin’izy  ireo.

 « Miandraikitra ny fanajana sy fampiharana ny lalàmpanorenana hampitsahatra ny  fandikan-dalàna eo anivon’ny andrimpanjakana mpanao lalàna ianareo , ka aoka handray ny andraikitra sy araka ny feon’ny fieritreretany, ho modely hanampy ity firenena efa reraky ny fisedrana mafy ity hizotra amin’ny lalan’ny fahendrena, fahamendrehana ary fahamarinana », hoy  izy.

Niantso ny filoham-pirenena   miandraikitra ny fiarovana ny lalàmpanorenana sy miantoka sy fampandehanana tsara ny andrim-panjakana koa  ny  tenany, mba tsy sanatria ho tonga amin’ny filazana fa namadika ny lalàmpanorenana.

Tokony  handinika lalina

 Nohitsiny fa anjaran’ny tsirairay ny mandinika lalina ny voka-dratsin’ireny zava-nitranga ireny,  tamin’ny nandaniana ny lalàm-pifidianana. « Miantso ny fahatongavan-tsaina amin’ny maha olom-pirenena matotra, ary ny fitiavan-tanindrazan’ny tsirairay sy ny rehetra aho »,  hoy izy.Nanteriny fa tsy manana ny haja sy hasina tokony homena azy amin’ny maha lalàna azy ireo volavolan-dalàna, voalaza fa nolanina tao amin’ny Antenimierampirenena. « Tsy ara-dalàna raha tsy voahaja ny fepetra takina amin’ny fanaovana ny latsa-bato nandaniana ireo lalàna momba ny fifidianana. Tsy voahaja koa ny hasina, ny filaminana ary ny soatoavin’ny Antenimierampirenena amin’ny maha Andrimpanjakana ambony azy. « Miara-mahita ary afaka milaza isika fa very hasina ny Antenimierampirenena, andrim-panjakana andrandraina fa hitondra sy hiaro ny feon’ny vahoaka », hoy  ihany  izy.  Notsiahiviny fa manatanteraka ny asany ao anatin’ny fanajana ny fitsipika fototra ny depiote, araka ny voalazan’ny  lalàna.

Tsy manaraka ny fitsipika eny amin’ny Antenimiera

Mandrara ny fanarahana baiko amin’ny fanantanterahana ny latsa-bato na baiko mivantana, na ankolaka, na amin’ny alalan’ny fanerena, na amin’ny fomba hafa  izany andininy voalazan’ny lalàmpanorenana izany,  araka ny nambarany ihany. Nohizingizininy fa tsy nanaraka ny fitsipika sy ny fomba fanaovan-draharaha mahazatra araka ny maha andrimpanjakana azy ny fepetra nanatanterahana ny latsa-bato tao amin’ny Antenimierampirenena.  « Nisy miaramila manao fanamiana tao anatin’ny efitrano fivoriana.  Nolavina ny fanisana mialoha ny nanaovana ny latsa-bato ireo solombavambahoaka tonga nivory tao.  Nolavina koa ny fandinihana sy fifanakalozan-kevitra momba ny votoatin’ireo lalàna. Mifanohitra amin’ny fitsipika mifehy ny Antenimierampirenena  izany  rehetra  izany”, hoy  ihany ny  fanambaran’ny filoha  teo  aloha, Ravalomanana.

Synèse R.

News Mada0 partages

Ramaroson Arlette : « mila fanamboarana ny Bianco »

Tena rafitra manokana no ilaina hanoloana ny Birao mahaleo tena iadiana amin’ny kolikoly (Bianco), raha ny fanazavan’ny mpitsara iraisam-pirenena teo aloha sady ny filohan’ny Association Nosy Malagasy (ANM), Ramaroson Arlette, manoloana ny resabe momba ny fisian’ny raharaha kolikoly teny anivon’ny Antenimierampirenena tamin ’ny fandaniana ny lalàna mifehy fifidianana.

Mila fanamboarana ny Bianco, satria sakanana tsy hanao ny famotorana izy. « Raha ny marina, be dia be ny raharaha momba ny kolikoly tokony ho notsaraina. Ahoana izy no sakanana tsy hanao an’izany? », hoy izy. Any Rwanda, ohatra, nisy minisitra nigadra noho ny raharaha kolikoly.

Tsy maintsy tsaraina izay manao kolikoly na manao ratsy. Tsy tsabahin’ny fanjakana ny zava-drehetra, ary misy ny tsikombakomba satria hoe namana. Tsy tokony hisy izany. Tsaraina izay manao kolikoly, ary omena fahaleovantena hanao ny asany ny mpitsara.

Takina ny fahombiazan’ny Bianco

Amin’izao raharaha kolikoly maharikoriko eny anivon’ny Antenimierampirenena izao tokoa, takina ny fahombiazan’ny Bianco, indrindra ny fitsarana misahana ny raharaha kolikoly. Anisan’ny miantoka ny ho filaminana na ny ho fikorontanan’ny firenena iray manontolo ny lalàna mifehy ny fifidianana hoe nolanina amboletra tamin’ny alalan’ny kolikoly. Tena nisy tokoa ve izany sa tsia? Mila fanadihadiana lalina sy matotra.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Minisitry ny Tanora : “ara-dalàna ny Asief”

 Nanokatra tamin’ny fomba ofisialy ny  taom-pilalaovana ho an’ny eo anivon’ny Fikambanan’ny mpiasam-panjakana mpanao fanatanjahantena (Asief) ny minisitry ny Tanora sy ny  Fanatanjahantena, Andriamosarisoa Jean Anicet ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny HJRA Ampefiloha.  “Ara-dalàna tanteraka ity ekipa tarihin’ny filohany, Botosera Jean Aimé  fantatra amin’ny hoe Jhone Love, ity. Manantena ny tenako  fa hahavita ny andraikitra sahaniny ny lehilahy. Tanora manana vina tsara  rahateo  izy”, hoy izy tamin’ny  lahateniny. Ankoatra  izany, hotanterahina any Toamasina ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara amin’ity taona 2018 ity, ho an-dry zareo eo anivon’ny Asief, araka ny nambaran’ny minisitra ihany. Hampiantrano ny andiany 2019  kosa ny any Antsiranana ary efa mampiomana sahady ny rehetra hiatrika izany. Tsiahivina fa efa nanomboka ny fifaninanana eto Analamanga  ary haharitra telo volana izany. Mazava ny  nambaran’ny filohan’ny Asief. “Tsy misy toerana ho an’ireo mpikarama anady ny fifaninanana karakarain’ny Asief fa natao ho an’ireo mpiasam-panjakana irery ihany”, hoy  izy.

Synèse R.  

News Mada0 partages

Kitra any Eoropa – «Ligue des champions» : hiezaka hanao “remontada” ny AS Roma

 Ho fantatra anio talata, ireo ekipa roa tafita hiatrika ny lalao manasa-dalana hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Hiezaka hanao “remontada” manoloana ny Barcelone ny AS Roma.

 Hotanterahina, anio, ireo lalao ampahefa-dalana miverina anankiroa, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Anisan’izany ny fihaonana eo amin’ny FC Barcelone sy ny AS Roma. Handray an-dry Messi ao amin’ny kianja filalaovany, ao Olimpico, ny Romanina.

Raha tsiahivina, efa resin’ny Barcelone, tamin’ny isa mazava 4 no ho 1, ny AS Roma, teo amin’ny lalao mandroso, herinandro lasa izay. Mihevitra ny hamadika ny tantara ka hanao “remontada”, manoloana ny Barça, ry zareo Romanina, amin’ity. Vonona amin’izany ireo mpilalao ary tapa-kevitra ny handrodana ny nofinofin’ny Espaniola. Nambaran’ny mpanazatra an-dry zareo Romanina fa tombony ho azy ireo ny baolina tokana tafiditra tany Camp Nou.

Nohamafisiny fa betsaka ireo baolina tokony ho faty nandritra iny lalao mandroso iny saingy tsy tao amin’izy ireo ny vintana. Mbola be fanantenana izy ireo ny handresy ary hanohy ny lalana, eo amin’ity fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa, ity.

Ho an’i Gérard Piqué, mpilalaon’ny Barcelone indray, efa any amin’ny manasa-dalana ny tongotry ny Barcelone. Na izany aza, nanambara ny tenany fa mila mailo satria ekipa mahay sy teknisianina ny Romanina.

Lalaon’ny  samy Anglisy

Ho an’ny lalao faharoa indray, adin’ny samy Anglisy. Hampiantrano ny Liverpool, ao amin’ny kianja Etihad Stadium, amin’ity anio ity, ny ekipan’ny Manchester City. Hanala vela, amin’ity ny Citizen, izay efa resin’ny Liverpool, tamin’ny isa mazava 3 no ho 0 nandritra ny lalao mandroso.

Mihevitra ny mpanara-baovao fa mety tsy hahasakana ny lalan’ny Liverpool amin’ity ny Manchester City, na hilalao ao amin’ny kianja mahazatra azy aza. Ho an’ny Liverpool, mbola vonona ny hanamafy ny fandresena efa azony ry zareo amin’ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Coliseum : hajanona ilay seho goavana tokony hataon’i Rossy

Efa nomanina ela, kanefa voatery foanana. Tsy raikitra indray ilay sehon’i Rossy ao amin’ny Coliseum. Noho ny fisian’ny fety iray maimaimpoana eo anoloan’ny daty voatondro ny antony.

Tsy faly kanefa nandefitra i Rossy… Araka ny fanambarana nataony omaly, voatery foanana ilay fampisehoana tokony hotontosainy ny 1 mey izao, etsy amin’ny Coliseum Antsonjombe. Daty efa azo nialoha, ary efa nambarany tamin’ny vao nanomboka ny fankalazana ny faha-10 taon’ny miRitsoka Production sy ny faha-30 taon’ny Pro Rossy io.« Misy fety maimaimpoana eo anoloan’ilay daty, ankoatra ny fampisehoana iray. Misy fara faharatsiny roa andro anefa mametraka ireo fitaovana fotsiny ary tsy ao anatin’izany ny fanandramana ny feo, ny jiro ary ny afomanga”, hoy ny nambaran’i Rossy.Nanamafy izany ny mi’Ritsoka Production, izay tokony hisahana ny lafiny teknika sy ny fikarakarana. “Efa nifanaraka izahay sy ny mpikarakara ilay seho hataon’i Dadi Love ny 29 avrily. Tsy nisy olana mihitsy satria ny fanamafisam-peonay ihany no hampiasain’izy ireo. Tampoka teo anefa, misy an’io fety hafa io eo aloha, izay tsy izahay no miandraikitra azy. Tsy misy azo hatao afa-tsy ny mandefitra sy manafoana ny anay…”, hoy ny nambaran’ny tompon’andraikitra.Tsiahivina fa tsy maintsy vitaina mialoha ny famandrihana ny Coliseum, ho an’ireo mpikarakara mihevitra ny hampiasa ny toerana. Tsy vitan’izay fa misy ny antsapaka hatao, amin’ireo maromaro mitady ny daty tsara. Any amin’ny fiadidiana ny Repoblika no hatao ny fangatahana ary io sampan-draharaha io no mijery ny fetezany na tsia. Araka izany, tsy tokony hisy ny daty mifanakaiky, raha tsy misy fifanarahana eo amin’izay nahazo daty voalohany, satria mila farafaharatsiny 3 andro ny fametrahana ny fitaovana ilaina.Mipetraka hatrany ny ahiahin’ny rehetra, na tsy nanambara izany mivantana aza ny mpanakanto sy ny mpikarakara: sao misy ambadika politika indray?

Zo ny Aina

News Mada0 partages

IFM – Madagascar Mozarteum : handray andrarezina ny kaonseritra klasika

 Azo lazaina fa hiavaka ary tsy fahita firy ny kaonseritra klasika, fanao isaky ny mitataovovonana, amin’ny alarobia faharoa amin’ny volana, ao amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) etsy Analakely, rahampitso. Matihanina, manampahaizana ary anisan’ireo reharehan’i Madagasikara eo amin’ny tontolon’ny mozika klasika no haneho ny talentany amin’ny fitendrena piano sy hizara ny fitiavany mozika, mandritra ny ora iray.

Tsy iza moa izany fa Andrianaivoravelona Mahery, anarana mety tsy faheno matetika teto amintsika kanefa manana ny maha izy azy. Mpampianatra ny amin’ny Conservatoire de Paris izy sady mpitendry fanta-daza eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena.

Hitety fotoana maromaro ny mozika hoentin’Andrianaivoravelona Mahery, amin’io kaonseritra miavaka io. Anisan’izany ny sanganasan-dry Fauré, Claude Debussy, Ravel, Rachmaninov ary Kapustin.

Tsiahivina fa mikarakara ny hetsika  « Kaonseritra klasika amin’ny mitataovovonana », ao amin’ny IFM, ny fikambanana Madagascar Mozarteum. Maimaimpoana hatrany ny fampisehoana ho fampahafantarana sy fampiroboroboana ny fankafizana mozika klasika. Efa andiany faha-89 ity hotanterahina rahampitso antoandro ity.

Landy R.

News Mada0 partages

Anosibe : saron’ny polisy i Maki

 Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny boriborintany fahadimy eny Mahamasina, omaly maraina teny Anosibe, ny jiolahy iray fantatra amin’ny anarana hoe Maki, 18 taona. Araka ny fanazavan’ny polisy, telo volana no nikarohana ity jiolahy raindahiny ity kanjo tratra ihany izy. Ny 19 janoary 2018 tamin’ny 3 ora maraina, nendahina jiolahy teo amin’ny tsenan’Anosibe ny renim-pianakaviana iray haka entana vao maraina. Lasan’ireo jiolahy tamin’izany ny vola rehetra saika hakana entana tamin’io fotoana io niaraka tamin’ny finday. Nametraka fitoriana teny amin’ny biraon’ny polisy eny Mahamasina ilay renim-pianakaviana voaendaka. Nandeha avy hatrany ny fikarohana nataon’ny polisy ka fantatra fa eny Anosibe Angarangarana ny iray amin’ireo jiolahy ireo no mipetraka.  Rehefa nijery azy teny anefa ny polisy, tsy tratra tao mihitsy izy fa lasa nitsoaka. Tsikaritry ny polisy nivezivezy teny Anosibe anefa i Maki omaly ka noraisim-potsiny. Nohamafisin’ny polisy fa ao anatin’ireo lisitry ny jiolahy karohina hatry ny ela ity jiolahy ity. Niaiky  ny heloka vitany izy  nandritra ny famotorana nataon’ny polisy. Ny volana desambra 2017 izy no nivoaka ny fonja noho ny resaka fanaovana sinto-mahery sy fanendahana, kanjo nanohy ny asa ratsiny indray.

J.C

News Mada0 partages

Tsy fandriampahalemana : niaiky ny olana ny fitondrana

 “Olana teo amin’ny tsy  fandriampahalemana ny  tsy firindran’izany teo amin’ireo tompon’andraikitra. Harindra  ny fomba fiasa miainga eny ifotony manomboka izao  ary antenaina hitera-bokatsoa”,  hoy ny Praiminisitra Mahafaly  Solonandrasana, omaly teny Mahazoarivo.   Nanokatra amin’ny fomba ofisialy ny ity atrikasa hijerena paikady mahomby sy maharitra momba ny tsy fandriampahalemana manerana ny Nosy ity ny tenany. Nohitsiny fa tsy resabe  intsony izao  atao  izao. Hitadiavana  paikady hatrany ifotony, manomboka eny anivon’ny kaominina hatra ny amin’ny distrika, araka  ny  nambarany. Notsiahiviny fa samy ahitana tsy fandriampahalemana na an-tanan-dehibe na ambanivohitra. Fa  eo koa anefa ny tsy fandriampahalemana  amin’izao hirosoana amin’ny  fifidianan  izao. “Hodinihina amin’izao atrisaka izao  avokoa ny hifehezana izany  rehetra izany ary tokony ahitana  paikady maharitra sy mahomby”,  hoy ihany izy.

Nanteriny  fa tsy kabary tsara lahatra intsony ny tian’ny vahoaka ho hita.

Synèse R.

News Mada0 partages

Fiarakodia nitrongy andrin-jiro… : tovovavy iray namoy ny ainy, roa hafa naratra

Nitrangana lozam-piarakodia namoizana ain’olona tao Antaimby Sambava, afakomaly alina. Fiarakodia iray no nifatratra tamin’ny andrin-jiron’ny Jirama. Tovovavy iray maty tsy tra-drano…

 Tapaka mihitsy ilay andrin-jiro ka nianjera teo ambonin’ilay fiara nandehan’ireo niharam-boina. Vokany, tovovavy iray, 20 taona namoy ny ainy raha roa hafa kosa naratra mafy. Potipotika tsy nisy noraisina intsony ilay fiara nandehanan’izy telo vavy. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, vokatry ny fandehanana mafy teo amin’ilay fiara no nahatonga ny loza satria mbola nijanona teo amin’ny 100 km/h ny fanjaitra manondro ny hafainganam-pandehan’ilay fiara. Tamin’ny fanadihadiana nataon’ny polisy no nahafantarana fa nahenoana fofon-toaka ny mpamilin’ilay fiara. Telo vavy no tao anaty fiara niaraka tamin’ny mpamily. Ny fiara efa nidona mafy teo amin’ilay andrin-jiro no nahataitra ireo mponina tao Antaimby. Folaka noho ny dona nataon’ilay fiara ilay andrin-jiro “beton”-n’ny Jirama. Maty tsy tra-drano teo no ho eo ny tovovavy iray. Tapaka kosa ny tongotr’izy roa vavy namany. Naratra mafy koa  ny mpamily satria nifanandrify tao amin’ny faritra misy ny mpamily ilay andrin-jiro nianjera. Niteraka fahasahiranana teo amin’ireo mponina teo amin’ny manodidina ny famoahana ny razana noho ny havesatr’ilay andrin-jiro nianjera teo ambony fiara. Tery tao anaty korontambin’ny fiara koa ireo niharam-boina ka isan’ny nampanano sarotra ny famonjena izany. Naharitra ora maromaro ny fisokirana ny fatin’ilay tovovavy sy ireo naratra. Voatery nopotehina tsikelikely ireo korontambin’ny fiara tamin’ny fisokirana azy ireo.

Atahorana ny ain’ireo naratra…

Niteraka fahasahiranana ho an’ireo mpampiasa lalana tao an-tampon-tanànan’i Sambava ity lozam-piarakodia ity satria nitsivalana teo amin’ny arabe ilay andrin-jiro tapaka. Nentina haingana namonjy hopitaly ireo naratra, saingy atahorana ny ain’izy ireo noho ny fahaverezan-dra be loatra. Voalazan’ireo mponina ao Sambava fa matetika itrangana lozam-piarakodia hatrany eo an-tampon-tanànan’i Sambava. Olana ho an’ny ao Sambava rahateo koa, gaboraraka tanteraka ny fifamoivoizana. Samy manao izay tiany hatao ny mpamily ary tsy manaja intsony lalàna mifehy ny fifamoivoizana.

Fa olona iray koa namoy ny ainy vokatry ny fivadibadihan’ny taksiborosy iray tapaka frein tao Manjakavarandrano, RN 4, afakomaly tolakandro tao Manjakavarandrano eo anelanelan’i Mahatsinjo sy Andriba. Taksiborosy iray avy aty an-drenivohitra hihazo an’i Mahajanga ity niharan-doza ity. Mpandeha maromaro indray naratra mafy taorian’ny fivadihan’ny fiara. Nentina haingana ao amin’ny CSB II Andriba ireo naratra. Namoy ny ainy raha vantany vao tonga teny amin’ny hopitaly kosa ny mpandeha iray.

Tsy misy afa-tsy ny fitandremana ihany satria tampoka ny fiavian’ny loza. Tonga hojeren’ny mpamily tsara ihany koa mialoha ny hiaingana ireny fiara taksiborosy ireny mba hialana amin’ny loza tampoka toy izao.

J.C

News Mada0 partages

Moramanga : nahazo Webschool ny ESPA

 Tafapetraka, ny faran’ny herinandro, ny Webschool ao amin’ny sekoly ambony manofana ho « paramédicaux » ao Alaotra Mangro (ESPA), ao Ambarilava Moramanga. Fitaovam-pianarana mampiasa ordinatera misy « internet » ny Webschool ary manampy ny mpianatra amin’ny fikarohana, fanomanana ny fanohanan-kevitra aorian’ny fianarana ary indrindra, hanatsara ny kalitaon’ny fampianarana atolotry ny mpampianatra ao amin’ny sekoly. Ankoatra ireo, afaka hifandray mivantana amin’ny sekoly manofana « paramédicaux » any Lille ny sekoly ao Moramanga. Hanohana eo amin’ny fampianarana sy fizarana ireo boky azo jerena amin’ny alalan’ny « internet » ny fiaraha-miasa eo amin’ny sekoly roa. Tetikasan’ny fikambanana Solidarité Madagascar-Rhône Alpes Auvergne avy amin’ny Groupama  Fédération (matihanina amin’ny fiantohana) ny fametrahana ity Webschool ity. Mpiara-miasa akaiky ny Orange Madagascar. Nanome fitaovana maromaro rahateo izy ireo toy ny « serveur central », ordinatera sy kojakoja samihafa ahafahana mifampiresaka na miofana amin’ny alalan’ny « vidéo conférence ». Nanolotra « conexion » isam-bolana ho an’ny Webschool ny Orange.

Vonjy

News Mada0 partages

Niakatra indray … : 4.000 Ar ny lasantsy, 3.350 Ar ny gazoala

Rehefa nahitana sondro-bidy 80 Ar ny 1 avrily teo ny solika, ny ampitson’iny ihany, naverina indray amin’ny vidiny farany, izany hoe, ny vidiny tamin’ny volana marsa 2018. Ny gazoala, be mpampiasa indrindra, naverina ho 3.280 Ar, rehefa nampiakarina 3.370 Ar ; lasantsy, naverina ho 3.930 Ar, raha natao ho 4.010 Ar ; ny solika fandrehitra, naverina ho 2.400 Ar, raha natao ho 2.440 Ar.

Omaly 9 avrily ihany anefa, nahitana sondro-bidy vaovao indray ny solika, nampiakarina 70 fa tsy natao 80 Ar intsony. Vidiny vaovao : 3.350 Ar ny gazoala, 4.000 Ar ny lasantsy, ary niakatra 30 Ar ny solika fandrehitra ka lasa 2.430 Ar. Betsaka ny singa entina hikajiana izany, anisan’izany ny sandam-bola ariary manoloana ny dolara. Manodidina ny 3.200 Ar izao ny dolara iray, ary ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena, eo amin’ny 70 dolara ny “baril”. Inona ary ny antony namerenana ny vidiny ary andro vitsy monja aty aoriana indray, nampiakarina izany ?

Nitondra fanazavana momba izany ny minisitry ny Angovo, ny rano sy ny solika, Rasoloelison Lantoniaina, nilazany fa misy fifanarahana vaovao eo amin’ny governemanta sy ireo kaompania mpaninjara solika ireo. “Raha amin’io 70 dolara ny “baril” io, tsy tokony ho latsaky ny 4.000 Ar ny gazoala ary 4.650 Ar ny lasantsy. Saingy tsy maintsy jerena ny fomba fanalefahana izany ary alefa tsikelikely”,  hoy ny minisitra.  Noho io vidin-tsolika io ihany, nampitombona ny fanampiana nomena ny Jirama, 300 miliara Ar, raha 200 miliara Ar izany teo aloha.

Takin’ny mpamatsy vola ny fampiharana ny tena vidiny any amin’ny mpanjifa, mampihena miandalana ny famenoana avy amin’ny fanjakana, mampihena ny vola mivoaka avy amin’ny fanjakana. Nisy, araka izany, ny marimaritra iraisana eo amin’ny fanjakana sy ireo mpaninjara solika nahatonga izao vidiny vaovao izao. Mizaka ny fiantraik’izany ny mpitatitra sy ny mpandeha, miantefa amin’ny vidim-piainana andavanandro.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fianarantsoa : hakatona ny mpivarotra sakafo tsy madio

Antony mitarika amin’ny tsy fanjarian-tsakafo ny tsy fitandroana ny fahadiovana rehefa mikarakara sakafo amin’ny akora sy fitaovana ampiasaina, matetika. Ho fanentanana ny toeram-pisakafoana sy mpivarotra sakafo masaka samihafa amin’ny fanajana ny fahadiovana, nisy fifampizarana momba izany teny amin’ny birao fiasan’ny faritra Matsiatra Ambony, ao Fianarantsoa ny herinandro lasa teo. Nikarakara ny fanentanana ny ivontoerana misahana ny fanaraha-maso ny kalitaon’ny sakafo (ACSQDA) ao amin’ny minisiteran’ny Fahasalamana. Nomarihina fa zava-dehibe ny fahadiovan’ny akora sy ny olona mikarakara ny sakafo, eo koa ny toerana sy ny fitaovana kirakiraina ary ny fomba hanamboarana ny sakafo. « Tsy maintsy voahaja avokoa ireo fepetra dimy ireo vao azo antoka fa tsy hiteraka fanapoizinana ho an’ny mpihinana », hoy ny talen’ny ivontoerana, Rakotovao Ravahatra Joelinirina.

Taorian’ny fanentanana, hidina hijery ny fampiharana ny fiofanana ny tomponandraikitra ao amin’ny sampandraharaham-parity ny fahasalamana ao Matsiatra Ambony sy ny fiadidiana ny kaominina ambonivohitra Fianarantsoa. Raha voatily fa tsy manaja ny fenitry ny fahasalamana ny toeram-pivarotana, mety hitarika amin’ny fanakatonana tanteraka. Manana taha ambony 62,5% amin’ny tsy fanjarian-tsakafo mahazo ny zaza latsaky ny 5 taona sy ny reny mitondra vohoka na mampinono ny faritra nefa faritra mamokatra tokoa. Tsy hain’ny mponina ny mitrandraka sy manovaova ny fikarakarana ny vokatry ny fambolena sy ny fiompiana hitondra otrikaina. Hetsika nokarakaraina tao anatin’ny Andro maneran-tany ho an’ny fahasalamana ny fanentanana tany an-toerana momba ny fahadiovan’ny sakafo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fihaonambe faha-13 ataon’ireo vadintany : ifanakalozan-kevitra ho fiarovana ny fananan-tany

Eto Antananarivo, nanomboka omaly hatramin’ny 12 avrily izao, ny fihaonambe faha-13 ataon’ireo vadintany aty Afrika. 120 ny mandray anjara avy amin’ny firenena 20 mampiasa teny frantsay, mifanaraka amin’ny CSNF(1) any Frantsa, ireo fikambanan’ny vadintany aty amin’ny Nosy manodidina sy eto  Madagasikara.

 Mifantoka amin’ny fanatontoloana ny adihevitra amin’ity taona ity : ny lalàna sy ny fanatontoloana, inona ny aterak’izay ? Ifanakalozan-kevitra ho fiarovana ny tombontsoan’ny fianakaviana amin’izao vanim-potoan’ny fanatontoloana izao ny fihaonambe toy izao. Ahoana ny fifandraisan’ny zon’ireo olona ireo sy ny fananany na ny lovany ? Inona ny lalàna ampiharina amin’izany iombonan’ireo vadintany ireo ? Niadin-kevitra ireo, notarihin’ny filohan’ny CNNM (2) eto Madagasikara, Razanadrakoto Rija, ny UIN (3) na ny fikambanana iraisam-pirenena misy ny vadintany, tarihin’ny filoha lefitra, Mohamed Tchassona Traore, sy ny CAAF(4), ahitana ny filohany, Achite Henni Abdelhamad.

Napetraka ny Bif any ambanivohitra

Raha eto Madagasikara, olana iray lehibe sedrain’ny maro ny fandovana tany na trano, matetika isehoan’ny fanararaotan’ny sasany, mahazo rariny any amin’ny fitsarana. Very zo, noho izany, ny fianakaviana mpandova, indrindra fa ny any ambanivohitra. Nandraisan’ny minisiteran’ny Fanajariana ny tany fepetra hamahana ireny olana ireny, araka ny lalàna nofaritana ny taona 2015, ny nananganana birao momba ny fananan-tany (Bif) any amin’ireo kaominina ambanivohitra. Amin’izao fihaonambe faha-13 izao, hotsidihin’ireo mpandray anjara ny Bif ao Behenjy, hizahana ny taratasy fanamarinana momba ny fananan-tany.

Samy maneho ny heviny daholo ireo mpahay lalàna, vadintany, mpampianatra any amin’ny Oniversite, avy amin’ny firenena maro aty Afrika sy eto Madagasikara mandritra ny atrikasa amin’izao fotoam-pivoriana izao. Mihatsara hatrany ny zava-bitan’ireo vadintany hatramin’ny nisian’ny fihaonambe toy izao, mitombo ny isan’izy ireo ary tsara fiarovana ny fananana. Nanamarika izany ny minisiteran’ny Fitsarana eto Madagasikara, amin’ny fanavaozana ny lalàna. Notsiahivin’ny minisiteran’ny Fitsarana fa mikirakira ny lafiny lalàna any akaikin’ny vahoaka ny vadintany.

Vadintany eto Madagasikara ( encadré)

 

Mbola azo lazaina tanora ny vadintany malagasy, 72 ry zareo izao, 12 monja tamin’ny 1999. Mbola tsy ampy ny vadintany eto Madagasikara.Tetikasa roa amin’izao fotoana izao : fanamboarana fichier central sy tolo-dalàna.Miezaka mampiroborobo ny asan’izy ireo ny minisiteran’ny Fitsarana.Asa mifandraika amin’ny kolontsaina malagasy : misoroka ny fifanolanana eo amin’ny ady tany, na ny lova hafa, mikatsaka ny fampihavanana.

 

CSNF(1) : Conseil supérieur de notariat de France.

CNNM (2) : Chambre nationale des notaires de Madagascar.

UIN (3) : Union internationale des notaires.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Institut national de leadership : voatendry ho filoha Rakotondraibe Mamy

 Voatendry ho tale jeneraly vaovao ao amin’ny DHL International Madagascar Andrianaharison Yves, manomboka izao volana avrily izao. Izy no mandimby an’i Rakotondraibe Mamy, nomena andraikitra hafa, rehefa niasa mafy nampihatra ny fahaizany tamin’ny maha tale jeneraly azy nitondra ny DHL. Koa hanomboka ny 1 jona ho avy izao, hitantana ny Ivontoerana momba ny fikarohana sy ny fanofanana  Rakotondraibe Mamy, mifantoka indrindra ho amin’ny fahaiza-mitantana. Mahasahana ny herin’ny toekarena rehetra izany amina sehatra rehetra.

Hifantohan-dRakotondrabe Mamy io fahaiza-mitantana io, mahita ny fahatarana eto amin’ny firenena eo amin’ny fanabeazam-pirenena, fanofanana arak’asa, indrindra ny tsy fahampian’ny kolontsaina fahaiza-mitarika, izay mbola hita amin’ny taranaka ankehitriny. Ireo anefa no tena miantoka ny fampandrosoana, fototra ho an’ny fanavaozana. Samy miara-mahita isika, ankehitriny, fa tsy nihetsika, noho izany ny toekarena.

Miara-miombon’antoka amin’ny DHL sy ireo mpanohana eto an-toerana sy avy any ivelany izany Ivontoerana ho amin’ny fanatanterahana ny fandaharanasa sy manome lanja izany. Zahana izay fomba tokony hamahana ny olana eto Madagasikara, hampandehanana ny toekarena eto an-toerana, amin’ny fanovana toe-tsaina.

Ankehitriny, filohan’ny fikambanana ao amin’ny HEC (Hautes études commerciales) Paris sy filohan’ny Addev (Agir pour le développement durable et l’économie vert) ihany koa izy ; mpanofana izay ho mpitantana ny DHL aty Afrika, ary izy koa ny namorona ny fandaharanasa Programme Go-Teach an’ny DHL sy SOS Village hita amin’ny firenena 30.

R.Mathieu

Ino Vaovao0 partages

BAZARY TRANON-JIRO ANKIRIHIRY : Mpangarom-paosy roalahy saron’ny mpiambina tsena

Tsy diso anjara tamin’izany ny ao Bazary tranon-jiro Ankirihiry. Nahatsapa mantsy ireo mpivarotra fa anisany sakana tsy mamparisika an’ireo mpanjifa hitsofoka any anaty Bazary Tranon-jiro ny fiainan’ny mpangarom-paosy ka ilaina ny fisian’ny mpiambina. 

Ny antoandron’ny zoma 6 avrily lasa teo, dia mpangarom-paosy roalahy no voasambotry ny mpiambina ny tsena teo am-panaovana asa ratsy. Niaiky ny heloka vitany izy roalahy ary nilaza fa efa ela no naha mpangarom-paosy azy ireo. 

Misy kosa ny fiaraha-miasa eo amin’ny polisy sy ny mpiambina ny tsena mba tsy hisian’ny fitsaram-bahoaka. Vokany, na dia nisy aza ny fikasan’andian’olona hanao fitsaram-bahoaka, dia voasakan’ny mpivarotra sy mpiambina ny tsena izany. Nentina avy hatrany teny amin’ny biraon’ny polisy izy roalahy.

Momba izay fandraisana andraikitra manoloana ireo mpanao ratsy ireo izay hatrany, dia tovolahy kalaza amin’ny halatra moto no nifa nenjehan’ny polisy sy fokonolona ny sabotsy lasa teo. Sarona tao Tsarakofafa ilay tovolahy niaraka tamin’ilay moto nangalariny avy tao Ankirihiry.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

LOZAM-PIFAMOIVOZANA TAO SAMBAVA : Tovovavy mpianatra iray maty, roa hafa naratra mafy

Afak’omaly alina tokony ho tamin’ny 10 ora dia fiara iray no nifatratra tamin’ny andrin-jiron’ny orinasa Jirama tao Antaimby ka vehivavy iray mbola mpianatra, vao 20 taona no maty tsy tra-drano, olona roa hafa kosa naratra mafy. Hatreto aloha tsy fantatra ny nahatonga ilay fiara nifatratra tamin’ilay andrin-jiro fa niongotra mihitsy ity fitaovan’ny Jirama ity ary potika tsy nisy azo noraisina ny lohan’ilay fiara nitondra azy telo ireo. Voalaza fa telo izy ireo tao anaty fiara fa samy tovovavy vao 20 taona ny roa fa lehilahy kosa ny mpamily.

Nianjera tamin’ny fiara ny andrin-jiro ary dia tovovavy iray koa no maty raha toa ka tapaka kosa ny tongotr’ilay namany ary naratra mafy ny mpamily. Raha ny vaovao azo dia nanahirana ny mponina tany an-toerana ny namoaka ny razana sy ireo naratra avy tao anaty fiara noho ny fahapotehan’ny lohan’ilay fiara sy ny vato be nanery azy telo tao anatiny. Voalaza fa naharitra ora maro mihitsy vao tafavoakan’ny fokonolona ny razana sy ireo naratra. 

Hatramin’ny ora nanoratanay dia tsy azo aleha ny toerana nitrangan’ny loza satria nibahan-dalana ilay andrin-jiro tapaka. Noentin’ny fokonolona namonjy toeram-pitsaboana avy hatrany ireo roa naratra mafy ary marisarisa ny fahasalaman’izy ireo ankehitriny. Ny herinandro lasa teo dia natetika nisehoana lozam-pifamoivozana tao amin’ny distri kan’i Sambava fa indrindra tao an-tampon-tanàna.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

SCOOTER SY TAXI-BE NIFANDONA TEO ANDRAHARO : Nandriaka ny rà, vehivavy iray tsy nahatsiaro tena

Vokany, tsy nahatsiaro tena ilay vehivavy iray noentina tamin’ny “scooter” noho ny ratra be nahazo azy. Ankoatra izay dia naratra mafy ihany koa ilay lehilahy nitondra azy tamin’io fotoana io ka noentina tany amin’ny Hjra ireto farany mba hovonjena haingana. Ny tao anatin’ny  fiara taxi-be mpitatitra kosa raha ny tatitra voaray dia tsy nisy nanahy avokoa fa ny fiara no nisy fahasimbana.

Marihana mantsy  fa  nifanena izy roa tonta ireo ka izay no nahatonga ny loza ary voalaza fa somary nandeha mafy ilay moto, hoy hatrany ireo nahita maso. Eo am-pitsaboana tena ireto naratra amin’izao fotoana izao ary efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny famotorana ny raharaha. Efa mihabetsaka tokoa ankehitriny ireo olona no mampiasa irony “moto” irony eto an-drenivohitra, eny fa na dia any amin’ny Faritra aza ka mila mitandrina mba hisorohana ny lozam-pifamoivoizana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

RAVALOMANANA MARC : “Voahosihosy tanteraka ny hasin’ ny antenimieram-pirenena”

Lany tsy nasiam-panitsiana ilay volavolan-dalàm-pifidianana. Maro no nahatsiaro tohina vokatr’izany, tao ireo nahatsiaro ho sasa-miandry fotsiny nandritra ny asam-baomiera sy ny fakan-kevitra isan-tsokajiny kanefa tsy noraisina akory ny fanitsiana sy ny tolo-kevitra noentin’izy ireo. Tao ihany koa ireo nahatsiaro tohina noho ny fisiana kolikoly izay voalaza fa nividianana ireo solombavambahoaka sasany. Ireo trangan-javatra rehetra ireo dia manaporofo ny tsy fananan’ireo depiote ny fahaleovantenany intsony fa miandry ny baiko sy ny vola midina avy any ambony.

Hentitra ny filoham-pirenena teo aloha, Ravalomanana Marc raha nilaza fa “voahosihosy tanteraka ny antenimieram-pirenena”. Nanao fanambaràna manoloana ny fomba noentina nandaniana an’iny volavolam-pifidianana iny ny tenany. Nisongadina tao anatin’izany ny filazàny fa anisan’ireo andrim-panjakana nandrandraina hitondra fiovana eto amin’ny firenena ny antenimieram-pirenena ary nandrandraina hitondra ny feon’ny vahoaka ihany koa kanefa dia ireny ny zava-niseho. “….

Tsy voahaja ihany koa ny hasina, ny filaminana ary ny soatoavin’ny antenimieram-pirenena amin’ny maha andrim-panjakana ambony azy. Miara-mahita ary afaka milaza isika rehetra fa very hasina ny antenimieram-pirenena, andrim-panjakana izay andrandraina fa hitondra sy hiaro ny feon’ny vahoaka”, hoy ny voarakitra tao anatin’ilay fanambaràna nataon’ny filoha teo aloha. 

Nanamarika ihany koa ny tenany amin’ny maha olom-pirenena mpanara-maso akaiky ny fiainam-pirenena azy fa tsy azo ekena velively iny volavolam-pifidianana iny satria sady tsy manaraka izay voalazan’ny lalàm-panorenana no tsy ara-dalàna ny fomba noentina nandaniana azy teny Tsimbazaza. “Noho ireo zava-nitranga tsy azo lavina hitam-poko, hitam-pirenena dia tsy manana ny haja sy hasiny tokony homena azy amin’ny maha lalàna azy ireo volavolan-dalàna izay voalaza fa nolaniana tao amin’ny antenimieram-pirenena. 

Ny latsa-bato nandaniana ireo lalàna mikasika ny fifidianana dia tsy ara-dalàna raha tsy voahaja ny fepetra takiana amin’ny  fanaovana izany”, hoy hatrany ilay fanambaràna. Natsikafon’ity filoha teo aloha ity ireo endrika tsy fanarahan-dalàna rehetra nandritra ny fandaniana an’io lalàna io teny anivon’ny antenimieram-pirenena. Anisany, ohatra, ny fisiana mpitandro filaminana nirongo basy tao anatin’ny lapa fivoriana, teo ihany koa ny fomba noentina nanao ny fanisana ireo solombavambahoaka. 

Eo anatrehan’ireo rehetra ireo dia manao antso avo amin’ny filohan’ny repoblika ankehitriny i Ravalomanana Marc, ary manao antso avo ihany koa ho an’ireo mpahay lalàna mandrafitra ny fitsarana avo momban’ny lalàm-panorenena satria izy ireo no miandraikitra ny fampiharana sy ny fanajana ny lalàm-panorenena.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIANAKAVIANA BEZARIKO : Nizara kojakojam- pianarana ho an’ ny mpianatra 1 600

Nisy ny fampanantenana natao tamin’izany fa hiantohan’ny fianakaviana Bezariko ny asa fanarenana ireo efitrano sekoly simban’ny rivodoza.

Vita soa aman-tsara ny asa

Ny alakamisy 5 avrily lasa teo no natolotra tamin’ny fomba ofisialy ny fahavitan’ny asa. Tsy nandeha tanam-polo ihany koa anefa ny fianakaviana Bezariko fa nitondra fanampiana ho an’ireo ankizy mpianatra miisa 1 600 izay nahitana kahie sy kojakojam-pianarana. Niatrika izao fanolorana ny asa vita sy fizarana kojakojam-pianarana izao ny lehiben’ny Cisco Toamasina I, Marolahy Joseph.  

Zaza maro tao anatin’ny fianakaviana Bezariko no nandranto fianarana tao aminn’ireo Epp roa ireo ka izany no anisany antony iray lehibe nahatonga ny safidy. Anisany nandranto fianarana tao ny minisitra teo aloha, Narson Rafidimanana zanaka lahin’i Bezariko.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

MPIASAN’NY SIRAMA BRICKAVILLE : 18 volana tsy nandray karama, mandrahona ny hitokona

Manoloana izany indrindra, dia nivoaka tao anatin’ny fahanginana izy ireo. Fantatra ankehitriny fa 18 volana tsy nandraisan-karama ireo mpiasa. Fampanantenana poakaty no nataon’ny minisitry ny indostria nifandimby momban’ ny ho fandoavana ny karaman’izy ireo. Ny fitondrana Hvm izay nihirahira hatrany fa tsy maintsy ho voaloa ireo vary mangatsiaka rehetra. Manampy trotraka ny fahorian’ireo mpiasa ny ataon’ny mpitantana ny orinasa Sirama ao Brickaville.

Nolazain’izy ireo mantsy fa ny fanetsiketsehana ny Hvm no mahamay ny mpitantana fa tsy mba misy fijerena ny fahasahiranan’ny mpiasa akory.  «  Misy ny vola vidin’ny vary miditra amin’ny Sirama fa tsy miraharaha ny fandoavam-bolanay mihitsy ny mpitantana  », hoy hatrany ny fitarainan’ireo mpiasa. Ilay mpitantana ny orinasa Sirama izay tsy mijanona firy ao Brickaville fa saika any Antananarivo hatrany. 

Mahagaga, hoy hatrany izy ireo fa mahita vola anofana fiara maro sy vola 10 000 Ar omena an’ireo olona entina hitsena ny fahatongavan’ny filoham-pirenena Rajaonarimampianina ny mpitantana ny Sirama Brickaville rehefa tonga ao Toamasina ny filoha saingy milaza ho tsy manam-bola kosa rehefa ny kamaran’ny mpiasa no resahina.

Manoloana io tsy mbola fandraisana karama 18 volana io, dia nilaza hiroso amin’ny fitokonana ireo mpiasan’ny Sirama. Fantatra ireo rehetra ireo nandritra ny fihaonan’ny solontenan’ny mpiasa tamin’ny mpanao gazety ny faran’ny herinandro lasa teo.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FIOVAN’NY TOETRANDRO FARITRA BOENY : Nisy ny hetsika fampahafantarana sy fanentanana

Ritra ny loharano, tafahoatra ny hafanana, misy ny haintany, tondraka ny rano, mikorontana ny rotsak’orana. Misy fiantraikany ratsy amin’ny fampandrosoana ara-tsosialy sy ekonomikan’i Madagasikara izany, ka mahatonga ny fanjakana hanao laharam-pahamehana ny ady amin’ny fiovan’ny toetrandro. 

Maro ny asa tanterahina ho amin’izany ka anisan’izany ny ‘fampifanarahana ny fiainan’ny mponina any amin’ny faritra morontsiraka manoloana ny fiovan’ny toetrandro’. Tanjona iombonan’ireo tetikasa ny fampahafantarana sy fanentanana ny mpitondra sy ny mponina. Tao amin’ny lapan’ny fanatanjahan-tena no natao io fampahafantarana io teto Mahajanga. 

Nandritra io hetsika io dia nisy ny fampirantiana nataon’ireo mpisehatra, ny loabary andasy izay nandraisan’ny birao nasionaly mpandrindra ny ady amin’ny fiovan’ny toetrandro anjara, ny fifaninanana samihafa mikasika ny fiovan’ny toetrandro sy fiarovana ny tontolo iainana nataon’ireo mpianatra. Nandritra io hetsika io ihany koa dia nisy ny fizarana fitaovana sy masomboly mahazaka ny fiovan’ny toetrandro ho an’ireo mpahazo tombotsoa anatin’ny tetikasa  ; izay mikendry ny hampihena ny faharefoan’ny mponina sy hanamafy ny fahafahan’izy ireo miatrika ny ady amin’ny fiovan’ny toetrandro.

Vanessa

News Mada0 partages

Ambatovy : partenariat avec la Gendarmerie

Contribuer à la mise en œuvre des principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’Homme, c’est dans ce cadre que la compagnie minière Ambatovy a signé une convention de partenariat opérationnel avec la Gendarmerie nationale.

L’objectif de ladite convention, entrant dans le cadre du partenariat public-privé, est de mieux appréhender les racines profondes des problèmes en matière de sécurité et de droits de l’Homme et de répondre en temps opportun et de manière coordonnée aux défis spécifiques qui surgissent.

Dans la quête de l’excellence pour être le meilleur exploitant de nickel latéritique au monde, Ambatovy a beaucoup de défis à relever, entre autres, les problèmes de sécurité qu’elle a rencontrés ces derniers temps à la mine de Moramanga.

R.R.

News Mada0 partages

Championnat du monde de taekwondo : début des choses sérieuses pour Sahondra

Présente au Championnat du monde des jeunes en Tunisie, la jeune taekwondoiste malgache Sahondra Rakotoanosy entrera en scène, ce jour, chez les -49 kg. Une grande première pour Madagascar.

Le plus dur reste à faire ! La première étape de son parcours vers le Championnat du monde est réalisée, celle de pouvoir faire le voyage. Sa quête financière a porté ses fruits. Place maintenant à la compétition proprement dite.

Grâce à ses performances en terre française, la jeune Malgache se classe au 17e rang mondial. Une position qui lui a permis d’éviter une confrontation directe avec les combattantes en haut du classement comme elle.

En effet, pour son combat inaugural, Sahondra Rakotoanosy héritera de la Hongroise, Laura Kopcsik, classée au 48e rang mondial. Un tirage favorable à la Malgache qui aura la lourde tâche de se mesurer au 16e rang mondial si la logique est respectée.

Celle qui sortira vainqueur de ce duel du deuxième tour affrontera l’Iranienne Ghazal Soltani, leader du classement mondial, si cette dernière arrive à défendre son statut lors de ses deux premiers combats.

Trois combats victorieux sont ainsi nécessaires à la représentante malgache pour accéder aux quarts de finale. Heureusement pour la Grande île, elle est habituée à ce genre de match marathon dans les compétitions auxquelles elle a participé dans l’Hexagone.

Par ailleurs, le défilé des participants lors de la cérémonie d’ouverture a vu l’absence de plusieurs pays dont Madagascar. En cause, le drapeau malgache en possession de la délégation ne respectait pas les normes.

Naisa

 

News Mada0 partages

Handball-CJSOI : la liste des sélectionnées connue

Dernière ligne droite pour l’équipe nationale malgache pour se préparer en vue des Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports, à Djibouti, du 20 au 28 avril. Désormais, elles ne sont plus que 15 joueuses à suivre les entrainements quotidiens au gymnase couvert d’Ankorondrano et au complexe sportif de Vontovorona.

Durant ces derniers jours en terre malgache, la sélection nationale peaufine les stratégies adéquates face à nos adversaires, en l’occurrence Seychelles et Mayotte, sous les yeux avisés des deux entraineurs Namasy et Patrick.

Etant un ancien international malgache et entraineur, le président de la Fédération malgache de handball (FMHB), Fidèle Razafintsalama, donne également un coup de pouce de temps en temps en matière technique et tactique, mis à part son apport dans d’autres secteurs de la préparation.

Pour son entrée en la matière dans la poule B, la sélection nationale malgache défiera celle de Mayotte le 21 avril avant de se mesurer aux Seychelloises.

Il lui suffira de terminer parmi les deux premières pour obtenir une place dans le dernier carré.

Naisa

Liste des sélectionnées :

Chaina Rahantavao (Boeny), Lucie Ramarosandratana (Ihorombe), Vanessa Fenoniaina (Atsimo Atsinanana), Felantsoa Tolojanahary (Analamanga), Martinah Anastasia (Boeny), Gorgia Haingotiana (Bongolava), Dayanah Rasoanirina (Atsinanana), Tiary Razaiarisoarimihanta (Alaotra Mangoro), Delicia Raherinomenjanahary (Ihorombe), Myrah Andriamiharinosy (Analamanga), Sidonie Andriamihantason (Alaotra Mangoro), Elysa Nambininanahary (Ihorombe), Larissa Rasoanantenaina (Alaotra Mangoro), Leslie Aimée Andonirina (Ihorombe), Hélène Tsiory Rasoavelo (Ihorombe).

News Mada0 partages

Jeux de la cjsoi et stage en chine : les sélectionnés dans de bonnes dispositions

Rien n’a été laissé au hasard ! En vue des Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien à Djibouti et du stage en Chine des jeunes athlètes malgaches, le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) a donné les moyens nécessaires pour parfaire la préparation.

A quelques jours de leur départ, les deux délégations se sont vu remettre des «Tsodrano» de la part du chef de l’Etat à Iavoloha, hier. Au total, la délégation pour les Jeux de la CJSOI a obtenu 50 millions d’ariary tandis que la sélection pour la Chine a perçu 40 millions d’ariary.

L’occasion pour le camp malgache de remercier la Chine pour son appui concret du sport malgache, notamment les athlètes en devenir. En effet, c’est la première fois dans les annales du sport malgache que des athlètes effectuent un stage à l’étranger un an avant les Jeux des îles de l’océan Indien. Cinq disciplines sont concernées par ce séjour de quatre mois dans l’Empire du milieu, à savoir la natation, l’haltérophilie, l’athlétisme, le badminton et le tennis de table, pour un nombre record de 88 athlètes sélectionnés.

Du côté des Jeux de la CJSOI, cinq disciplines sont également dans la course, tels le handball, le football, la pétanque, le tennis de table chez les cadets et cadettes.

Naisa

REMERCIEMENT

La Fédération Malagasy de Handball (FMHB) présente ses vifs remerciements à l’endroit du Directeur Général de la CNaPS, Raoul Arizaka Rabekoto d’avoir donné l’opportunité aux équipes nationales de s’entrainer aux installations sportives de Vontovorona en vue de la CJSOI et de l’IHF Trophy.

La FMHB

News Mada0 partages

Exposition : la musique vue par le peintre Nonoh Ramaro

« Offrir la musique au monde », c’est ainsi que le peintre Nonoh Ramaro présente son exposition qui se déroule à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT), du 9 au 28 avril. A travers une quinzaine de toiles, il rallie  la musique et la peinture.

«Cette exposition est un spectacle de peinture», a précisé Nonoh Ramaro lors du vernissage, hier, à l’AFT. En trois mois de préparation, il a pu peaufiner 15 tableaux réalisés à la peinture à l’huile. En jonglant les deux genres, figuratif et impressionnisme, il arrive donc à passer une sorte de mélodie silencieuse et imaginaire. «Et les couleurs deviennent des mélodies», a-t-il affirmé.

Un lien étroit entre la musique et la peinture

Au fait, il a commencé à peindre les quinze toiles à la fois et il effectue des retouches au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’il soit satisfait. «Il faut faire attention car peindre avec des mauvaises couleurs équivaut à chanter faux», a-t-il exprimé.

A travers cette exposition, le peintre aimerait démontrer au grand public qu’être un artiste ne signifie pas toujours être un chanteur. Il existe effectivement plusieurs sortes d’arts qui sont pratiqués au pays  mais qui sont  malheureusement mal connus ou mal exploités. «De ce fait, la musique reste le seul secteur rentable dans ce domaine», a annoncé l’artiste.

Des portraits d’artistes pour innover

Si Nonoh Ramaro dessine régulièrement des portraits de femmes ou d’enfants, cette fois-ci, il a choisi d’effectuer des portraits de grands artistes, entre autres Régis Gizavo, Dama, Samoela, Lala du groupe Njava, Jaojoby… A ce propos, il s’est inspiré de la musique qu’il écoute depuis son enfance. «Le morceau de Régis Gizavo «Ze hombanao hombaiko» a bercé ma vie depuis. Sur ce, ce titre est important pour moi, peindre dessus était un privilège», a-t-il ajouté.

Nonoh Ramaro, de son vrai nom Landry Richard Ramaroniaina, a toujours été passionné de musique. Il s’est ainsi penché vers la percussion. «J’ai peint ces trois saxophones parce que j’aimerai accompagner cet instrument de vent qui me séduit fortement», a-t-il conclu.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Classique de midi : Mahery Andrianaivoravelona fait son récital

Le 89e concert classique de midi laissera la part belle à la virtuosité de Mahery Andrianaivoravelona, le temps d’un récital de piano, ce mercredi, à l’IFM Analakely.

Après avoir prêté une oreille bienveillante aux concurrents de la biennale de piano, organisée par Madagascar Mozarteum, en tant que membre du jury, le pianiste fera profiter son art et sa passion aux mélomanes d’Antananarivo à travers des grandes compositions d’époque variées comme celles de Fauré, Debussy, Ravel, Rachmaninov et Kapustin.

Sortant du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Mahery Andrianaivoravelona est à la fois pianiste et concertiste classique. Il a déjà à son actif une collection de trophées récoltés lors des compétitions d’envergure internationale. Ayant élu domicile en  Europe, il y travaille en tant que formateur et donne des concerts presque partout dans le monde.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Institut national de leadership : Mamy Rakotondraibe promu directeur

Mamy Rakotondraibe cède son poste à Yves Andrianaharison, qui occupe depuis ce mois d’avril le poste de Directeur général part intérim de DHL international Madagascar. Après avoir apporté  le meilleur de lui-même pour promouvoir le développement des compétences et de la culture de l’excellence au sein de cette entreprise citoyenne et mondiale depuis des années, le DG sortant va voler vers de nouveaux horizons qui lui permettra de mettre ses expériences au service du développement du pays.

En fait, il va  diriger dès le début du mois de juin un Institut de Recherches et de formation qui se focalisera sur le problème de l’insertion de la culture de leadership dans les compétences professionnelles à Madagascar. «Une entité qui, selon les informations, se chargera d’assurer la promotion du leadership et de l’éthique dans des domaines d’activité et tous secteurs confondus qui couvrira toutes les forces économiques et administratives du pays». 

Promotion de l’excellence…

Cet Institut aura pour mission de créer, via la formation, un mouvement collectif de promotion des valeurs, de l’éthique et de l’excellence avec le concours de DHL, des donateurs nationaux et internationaux et le partenariat des programmes de l’Etat. Comme vision à moyen terme, l’institut compte faire ressortir le vrai potentiel économique de la Grande île, qui devrait commencer par un changement d’état d’esprit. Des visions qui tiennent particulièrement à cœur Mamy Rakotondraibe  pour que l’éducation, conjuguée avec un sens de leadership, pourrait changer la donne.

Notons au passage que, mis à par cette nouvelle responsabilité, ce dernier assure la présidence de l’association HEC Paris Exécutive et a initié le Trophée HEC Paris – Bernard Ramanantsoa. Il est également le Président de l’association «Agir pour le développement durable et l’économie vert» (ADDEV). Formateur en leadership des dirigeants de DHL Afrique, il est aussi le fondateur du Programme Go-Teach de DHL International et SOS Village présent dans 30 pays, et reste  senior Advisor du Directeur régional Est et sud Sub-Saharienne et Ambassadeur du Programme GoTeach-DHL.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Notariat : un «fichier testament» en gestation

Les notaires malgaches, réunis au sein de la Chambre nationale des notaires de Madagascar (CNNM), innovent. Dans le dessein d’améliorer la qualité de leur service, ils s’apprêtent à numériser les testaments confiés à eux, via une base de données unique centralisée au CNNM pour créer le «fichier central des dernières dépositions», appelé aussi «fichier testament».  «Le décret d’application pour la réalisation de cette initiative est déjà en vigueur. Il ne reste plus que la finalisation de quelques détails techniques avant que le système soit opérationnel», a informé le président du CNNM, Me Rija Razanadrakoto, hier en marge de la cérémonie d’ouverture de la 13e université du Notariat Africain qui se tiendra cette semaine à l’hôtel Carlton à Anosy.

Parmi les grands projets de la CNNM figure également la proposition de loi pour la mise en marge de certaines mentions capitales pour la sécurité juridique telles que la mention dans l’acte de décès de l’acte de notoriété et du nom de l’officier public qui l’a reçu ainsi que la mention dans l’acte de mariage de tout éventuel changement de régime matrimonial. Les notaires sollicitent l’appui des parlementaires pour les aider à accélérer l’adoption des lois relatives à ces projets qu’ils jugent capitaux dans l’édification d’une réelle sécurité juridique.

Constituant l’une des plus grandes rencontres internationales de notaires organisée à Madagascar, cet événement a vu la participation de plus de 120 représentants venant de toute l’Afrique, des autres îles de l’océan Indien et de la France.

Fahranarison

News Mada0 partages

Rencontre emploi et handicap : succès de la deuxième édition

Suite au succès du salon du rencontre emploi et handicap, le mois de novembre dernier, le projet «Rohy» a organisé, samedi, la deuxième édition au Parvis de l’hôtel de Ville Analakely. «Sur les 28 stands d’exposition, le succès a été total si on ne parle que du nombre des visiteurs qui ont triplé par rapport à la première édition», selon le responsable de communication de l’ONG C for C, Mampionona Ramamonjisoa, l’organisation initiatrice du projet. «La particularité de cette nouvelle édition a été qu’en sus des entreprises, des établissements de formation professionnelles ont également participé» a-t-il précisé.

Diverses animations ont aussi accompagné le salon, entre autres, la «Motivation talk», une activité de sensibilisation auprès des personnes en situation d’handicap, placée sous le thème «L’handicap n’est pas une contrainte pour l’accès à l’emploi». Des conférences débats autour de l’accès des handicapés dans le monde du travail ont été également menées entre des chefs d’entreprise et les concernés, sans oublier la réception des CV pour ceux qui désirent travailler à leur propre compte.

A noter qu’après une formation professionnelle d’une trentaine de personnes handicapées, menée par C for C en 2016, toujours dans le cadre du projet «Rohy», 30% d’entre elles seulement ont réussi à trouver de l’emploi au sein des entreprises durant cette année.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Arnaque et escroquerie : un faux guérisseur arrêté

Les gendarmes ont arrêté hier un individu à Vontovorona. Celui-ci, se disant médecin traditionnel, se faisait de l’argent sur le dos des personnes crédules en les escroquant.

Il prétendait être un guérisseur. Cet homme âgé de 41 ans a été capturé par les éléments de la gendarmerie hier à Vontovorona. Il a été recherché pour des actes d’escroquerie et d’arnaque. Tous les moyens nécessaires ont été mis en place pour le piéger car, selon les explications,  les victimes de cet individu malhonnête ne sont pas seulement qu’à Vontovorona.  En effet, il aurait déjà fait parler de lui  à Talata Volonondry et bien encore d’autres localités. Plusieurs de ses victimes avaient porté plainte contre lui. C’est à l’issue d’une plainte déposée par l’une d’elles que les enquêtes des gendarmes ont abouti à l’arrestation de l’escroc.

Du shampooing comme huile de massage

Connu dans la localité pour un guérisseur, le quadragénaire a été contacté par une famille pour soigner leur malade, un garçon blessé au genou lors d’un match de football. Pourtant, depuis le mercredi de Pâques, jour où il a été pris en main par le pseudo-guérisseur,  il n’y avait  aucune amélioration palpable alors que la famille a déjà payé une somme d’environ deux millions d’ariary pour des séances de massage. D’ailleurs, selon les explications, l’huile utilisée par l’escroc a éveillé les soupçons de la famille. Du coup cette dernière a alerté les gendarmes.

Lors de son interrogatoire au poste de la gendarmerie de Vontovorona, l’individu à avoué son forfait. Le comble de l’histoire, c’est que l’huile de massage qu’il utilisait pour soigner ses malades était du shampooing. L’on sait également que l’accusé prétend pouvoir faire tomber enceinte une femme ménopausée et qu’il pouvait favoriser l’acquisition de passeport, de visa et de certificat de nationalité.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Route nationale 4 : un accident de la route fait un mort et 16 blessés

Une nouvelle fois, les RN4 a été le théâtre d’un accident spectaculaire. Comptant se rendre à Mahajanga, un taxi-brousse régional a quitté Antananarivo dans la matinée d’avant-hier. Mais sur la route à hauteur du village de Manjakavaradrano, entre Mahatsinjo et Andriba, le malheur a frappé le taxi-brousse dans l’après-midi. Il a fini sa course dans un ravin après avoir fait un tonneau. Selon les informations obtenues, la rupture des freins serait à l’origine de l’accident. Une des victimes est décédée lors de son évacuation à l’hôpital. 16 autres passagers s’en sont sortis avec des blessures plus ou moins importants.

Les bagages placés sur le toit, ainsi que les débris de tôle et de vitre éparpillés sur la chaussée et les dégâts retrouvés sur le véhicule témoignent de la violence du choc. Avant l’arrivée des gendarmes, les riverains et automobilistes qui passaient sur les lieux de l’accident ont secouru les victimes pour les extirper de la carcasse. Les blessés ont été conduits au CSB II d’Andriba.

Un mort à Sambava

Dans la même journée, un autre accident mortel s’est produit à Sambava. Une voiture transportant trois jeunes filles en plus du  chauffeur a percuté un poteau de la Jirama dans le village d’Antaimby vers 1 heure. Selon les explications, l’aiguille du compteur de vitesse indiquait 100 km à l’heure après l’impact. Les policiers qui sont venus  secourir les victimes de l’accident ont senti une forte odeur d’alcool dans la voiture. Une des filles, âgée de 20 ans est morte sur le coup tandis que les deux autres ont eu la jambe cassée. Le chauffeur quant à lui a été extirpé difficilement de son siège. Les blessés ont été conduits  à l’hôpital pour les soins d’urgence.

ATs.

 

 

 

 

News Mada0 partages

Chronique : conjugaison de désespérance

. A toi Balita, le passé ?

. Décomposé Ramosé

. Le présent, Ketaka ?

. Dans l’insécurité

. Mieux que tout ça Naivo, le futur ?

. Peur de demain.

. Qu’avez-vous tous ce matin ?

. Comme tous les jours, Monsieur, nous avons faim !

. Bon, allez prendre l’air 10 minutes

. Mais on ne sait pas manger l’air, Monsieur !

Scène prise sur le vif dans une classe d’école primaire publique en brousse. Tout le monde a compris que les réponses des élèves ne contiennent aucune pointe d’insolence, même si l’excès de réalisme peut donner à ces réponses par des vérités crues une teinte de provocation. La réalité est en elle-même suffisamment scandaleuse que la dire avec simplicité arrive à heurter l’oreille. On ne peut quand-même pas leur tenir rigueur de ne pas faire grand cas de la sensibilité d’autrui alors que déjà ils ont à supporter le mauvais sort sanspar de continuelles jérémiades casser les oreilles des gouvernants. Mille excuses pour l’oubli ! Dans ce pays, si la liberté est la règle, le silence est de règle : toute manifestation dans la rue ou sur la place publique est interdite et malheur à ceux qui enfreignent cette interdiction, les répressions sont musclées.

. A toi Koto, les forces de l’ordre ?

. Je ne suis pas fou je me tais pour le présent, pour le futur j’espère qu’elles arriveront à contenir les actions des malfaiteurs, que l’on dit bien armés, mais de loin moins que les forces de l’ordre.

. Pourquoi les malfaiteurs arrivent alors à résister ?

. On dit qu’ils ont faim, mais je pense que c’est surtout parce qu’ils aiment leur métier, qu’ils y croient, et puis parce qu’on ne peut pas les acheter.

. Ils ne devraient plus avoir faim donc, ils seraient même riches !

. Non Monsieur, comme vous ils ont des patrons. Et il parait que ces patrons sont encore plus forts que les vrais patrons. Ils commandent et confisquent les bénéfices, même si personne ne les voit, comme Dieu ils voient et savent tout, incognitos ils s’appellent.

. Erreur, mon petit. Ils sont connus mais intouchables.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo Resaky ny mpitsimpona akotry : adin-jiolahim-boto

Lazaina fa ny toetry ny mponina no mila fanarenana. Aiza moa no hampiety izany raha ny lehibe hitarafan’ny madinika ny fitondran-tena indray no manondrana? Dia diso ary tsy mendrika ny fomba nanalana an-dramatoa Christine Razanamahasoa avy ao amin’ny tranom-panjakana fonenany tamin’ ny naha minisitra ny tenany. Sanatria, araky ny fomba fiteny, dia toy ny raoka alika no nihatra taminy. Mety nahafa-baraka azy izany fa afa-baraka manoatra izany ireo naniraka sy nanatanteraka ny fampiharana an’io fandroahana  amin’ny fomban-jiolahim-boto toy ireny. Fifampitondran-dry zareo manamboninahitra eto amin’ny tany sy fanjakana ka tsy afa-maina amin’izany ny tany sy fanjakana fa samy maimbo sy afa-baraka avokoa.

Tsy sahin’ny vahoaka angamba ny fitsarana ny adin’ny vaventy, fa samy tompon-tany eto ka zon’ny tena no maneho fahatezerana noho ny toetra tsy mendrika asehon’ny fitondrana izay mahatonga ny firenena ho voahoso-potaka. Tsy hitsara ny mikasika ny anton’io fandroahana an’i Christine Razanamahasoa io akory, iza intsony amin’ny olon-tsotra moa no tena mahafantatra ny fitsipika mifehy ny zo ananan’ ny manam-pahefana hitoetra amin’ireny fonenana ireny? Voalaza fa telo volana taorian’ny fitsaharana tamin’ny adidy nosahaniny dia tapitra ny zo amin’ireny trano ireny. Firifiry moa anefa no mandingana an’izay fe-potoana izay? Samy mibodo fotsiny am-pitoerana. Asa ny momba ny trano fonenan’ny Praiminisitra, fa misy amin’izy ireo no mandigana taona maromaro ary araky resaka mandeha aza dia misy hono iray amin’izy ireo nampiseho fahaizana manokana toy ny fanaovana mazia ka nivadika ho fananany manokana ilay tanana nivalamparany tamin’izy Praiminisitra.

Tsaho angamba izany, nefa moa amin’izao toetr’andro izay ahafahan’ny matanjaka mandidy sy manapaka arak’izay tiany izao dia tsy mahagaga raha olona tokony hanome tahaka eo amin’ny fanajan-tena sy fanajana ny fananan’ny hafa sy ny fananam-panjakana no iny indray izy fa mamalan-kira.

Amin’izao fitrangan’ny ady saritaka toy izao no andrasana hijoro ireo tompon’andraikitra momba ny fampihavanana, tsy amin’ny fitorian-teny miangavy fifandeferana fotsiny, fa amin’ny filazana fehin-kevitra entitra manameloka an’ireo jiolahy mampiseho toetram-boto, sy amin’ny fametrahana hafatra amin’ny fampitsaharana ny fitsinkombakobana mikasika ny fanaovana izay danin’ny kibo eo amin’ny fitantanana ny raharaham-pirenena. Mahagaga tokoa moa fa eo amin’ izay filibalibana izay indray no mifankahazo ny saka sy ny kary.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Mgr Cazet

Nous avons eu le regret d’annoncer la mort de Mgr Jean-Baptiste Cazet, de la Compagnie de Jésus, vicaire apostolique de Madagascar central. À 91 ans sonnés, ce vieil évêque avait bien gagné sa part de paradis.

Arrivé à Tananarive en 1864, il vit les pénibles débuts de la mission ; il la laisse, partagée entre quatre vicariats, et comptant, pour l’Imerina seulement, 275 000 chrétiens. Les semailles ont été fécondes. Mais quels travaux et quelles sueurs, quelles angoisses et quels orages connut l’infatigable semeur ! Pendant plus de cinquante ans, et jusqu’à sa dernière heure, il a provoqué, par l’exemple, l’ardeur de la troupe qui partageait ses labeurs. Peu d’ouvriers apostoliques ont eu une carrière aussi active et aussi longue. Fidèle à la prière, énergique dans l’effort, résolu dans les affaires, confiant en Dieu plus qu’on ne saurait le dire, Mgr Cazet fut un missionnaire admirable. Et nul, à Madagascar, ne servit la France comme lui.

Lorsqu’il devint évêque en 1885, il prit pour devise ces mots d’Isaïe : Audite insulæ. Sa voix, qui semble s’éteindre dans la mort, prendra, du haut des cieux, plus de portée et de force, pour ébranler vers l’Évangile cette île de Madagascar qu’il a tant aimée.

La Croix

À la manière d’Andrianampoinimerina !

Le gouvernement se décide à poursuivre les spéculateurs, un peu tard dirons-nous, car le prix des denrées atteint des prix scandaleux.

Andrianampoinimerina, le fondateur et le législateur de la nation hova, celui qui la délivra du joug des Sakalaves, avait une façon plus expéditive d’enrayer la spéculation, façon plus efficace aussi, mais qu’on n’osera peut-être pas employer en France.

Les ukases du grand roi malgache visaient aussi bien les spéculateurs que les paresseux. L’histoire nous a conservé le texte d’une proclamation qu’il adressa à des fokonolona dont il n’était pas satisfait : « Les prix augmentent scandaleusement dans votre faritany ; vous ne travaillez pas assez ; si les prix ne baissent pas immédiatement, je vous fais piller par mes soldats. »

Ce langage énergique produisait son effet immédiatement. Ceux qui cachaient leurs marchandises les apportèrent sur le zoma et ceux qui avaient haussé leurs prix les baissèrent aussitôt.

Si on essayait tout de même d’appliquer aux Halles la méthode d’Andrianampoinimerina !…

Le Courrier colonial  

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Alaotra : remise en question de l’éducation

Les autorités de l’Alaotra-Mangoro craignent les retombées négatives de l’annonce des réaménagements au sein de l’éducation dans la région et réclament d’éventuelles mesures d’accompagnement.

La réduction dans le recrutement des enseignants non fonctionnaires à la prochaine édition influera certainement sur le cours de l’éducation dans la région Alaotra-Mangoro, a révélé le député Josoa Marohajaniaina. Cette initiative décroissante démotivera les enseignants Fram constituant la majorité du personnel des établissements scolaires publics de la région, à son avis, et pourra dégrader la qualité de l’éducation de masse. Le député élu du district d’Ambatondrazaka a aussi évoqué son manque de conviction dans l’amélioration devant être apportée par l’application irréversible du Plan sectoriel de l’éducation (PSE) à Madagascar.

Il a ainsi souhaité des mesures d’accompagnement pour garantir le succès de ces innovations, particulièrement dans la région Alaotra-Mangoro.

Manou/Solo

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : vagabondages de milliards d’ariary

On imagine mal résidence mieux sécurisée que celle du Premier ministre. 60 milliards fmg même en grosses coupures ça en fait des valises de billets, magique que la disparition d’une telle somme et que les divers préposés à la sécurité n’aient vu que du feu. Pff et pas de trace ! Mystérieuse encore davantage que la nécessité de disposer d’autant de liquidités au domicile du Chef de Gouvernement. A entendre une telle somme en goguette on imagine d’énormes quantités de fric en ballade dans la société hors des circuits normaux. Seuls les initiés croisent le chemin de cet argent vagabond.

News Mada0 partages

Vohemar : 1200 paysans formés sur la fiscalité

«Le taux de pression fiscale à Madagascar, moins de 12%, est l’un des plus faibles en Afrique australe où le taux moyen est de 15%», a indiqué en fin de semaine, à Anosy, un représentant de la Direction générale des Impôts lors de la commémoration du 5e anniversaire du cabinet de consultance fiscale NRConsult Fiscmada.

Afin d’améliorer cette situation, ce cabinet a apporté sa contribution en offrant son aide aux entreprises et aux particuliers. Dans cette optique, 1200 paysans de Vohémar ont été encadrés sur le thème de la fiscalité avec l‘ONG Sahanala. Un projet qui va s’étendre dans d’autres régions pour une durée de cinq ans.

«Les contribuables sont souvent fort dépourvus, à la fois émotionnellement et techniquement, face à la complexité du droit fiscal. Payer les impôts, c’est bien mais les payer en bénéficiant des avantages que peuvent procurer les textes existants est encore mieux», a conclu le général manager du cabinet, Nampoina Rakotozanany.

Nadia

 

News Mada0 partages

Androy : le développement par la sécurisation

La région Androy met en place une politique de restauration de la sécurité dans sa circonscription. Les autorités locales s’attellent actuellement à l’implantation des forces de l’ordre dans plusieurs communes après le «titike faobe» ou serment collectif de Beraketa.

Le fokontany d’Ampandrandava, dans la commune urbaine de Beraketa,  aura son détachement autonome des forces de l’ordre ce jour, selon les déclarations du chef de région, Michaël Randrianirina, lors de la cérémonie d’installation du précédent détachement à Manombo, la semaine dernière. Ces détachements ont pour mission d’appuyer les éléments de la gendarmerie présents sur place dans les opérations de sécurisation, notamment en matière de lutte contre les vols de bœufs, c’est-à-dire, dans des opérations de neutralisations des dahalo écumant dans la circonscription, d’après ses explications.

Priorisant la restauration de la sécurité dans la politique de développement de cette circonscription située dans une des zones à risques de la partie sud de Madagascar, le chef de région a cautionné le «titike faobe», une cérémonie de serment collectif organisée à Beraketa, dans le district de Bekily, par lequel les habitants ont juré de s’abstenir de commettre des infractions à impacts directs sur le social et l’économie de la région, telles que les vols de bovidés et les crimes de sang. Pour marquer son adhésion à l’initiative, le chef de région Androy a pris en charge la restauration des participants en offrant des zébus en «nofonkena mitam-pihavanana». Il a aussi remis une certaine quantité de riz aux gendarmes chargés de la sécurisation de la commune, en plus des téléphones respectifs pour les présidents des commissions de sécurité désignés à collaborer avec les autorités en la matière.

Aux dernières nouvelles, une vaste opération de ratissage de la gendarmerie, prévue pour une vingtaine de jours avec l’appui d’un hélicoptère, a  été menée à partir du poste de commandement de Beraketa pour traverser les hauteurs de l’Andriry jusqu’à Ambinda Mahery et Berotsy depuis la semaine dernière.

Manou

Ino Vaovao0 partages

FILOHA LEFITRY NY ANTENIMIERAM-PIRENENA : Feno sora-baventy tsy mankasitraka azy ny arabe

Izy izay solombavambahoaka voafidy taty an-toerana. Tsiahivina fa nibahana tao an-tsain’ny mpanara-baovao ny fandaniana ny volavolan-dalàna mahakasika ny fifidianana farany teo. Mpamadika, mpanao kolikoly, tsy ilaina sy ny maro hafa no voasoratra nibaribary tamin’ireo sora-baventy teny amin’ny arabe maromaro taty Antsiranana. Voasoratra mazava be teo ihany koa ny anaran’ity mpitondra fanjakana voafidy avy aty an-toerana ity.

Raha vao nahita izany ny mpitandro filaminana avy amin’ny zandary avy hatrany dia nampita izany tamin’ny prefet an’Antsiranana, izay fantatra fa nanohy ny diany ho any an-drenivohitra tamin’io fotoana io. Satria mifanandrify tamin’ny lalana ivezivezen’ity manamboninahitry ny zandary ity no nahitana ireo sora-baventy manakaiky ny Sicam. Nahitana izany ihany koa teny amin’ny lalana manakaiky ny madauto, tropicale, bazary la Scama, Morafeno sy ny maro hafa. 

Tsy nahafaly ireo mpomba an’ity filoha lefitry ny antenimieram-pirenena ny zava-nisy ka nihazakazaka avy hatrany izy ireo nanosotra loko teo ambon’ireo sora-baventy rehetra. Tazana tamin’izany ireo namana aman-tsakaizany, indrindra ireo mpanolotsainy ary ny parlemantera mpanampy azy.

Ankoatra izany dia azo ambara fa nifoha tamin’ny torimasony sady naneho fanombohana amin’ny fanoherana ny didy jadona ataon’ireo mpitondra fanjakana ny aty amin’ny tapany avaratry ny Nosy raha nangina hatramin’izay. Azo ambara fa tsy mankasitraka ny zava-misy ny voalazan’ireo soratra ireo ny mponina. Araka ny fantatra dia nahazo baiko ny hanao fisafoana amin’ny alina ny mpitandro filaminana  aty Antsiranana, nanomboka ny alin’io sabotsy io. Mibaribary araka izany fa leo, empaka jadona, fanaparam-pahefana amin’ny endriny maro samihafa, kajo kolikoly ny vahoakan’Antsiranana.

Tsy takona afenina tamin’ny maro ny fahafantarana fa mifono kolikoly avo lenta ny fandaniana iny volavolan-dalàna mahakasika ny fifidianana farany teo iny. Ny fitiavan- tenan’ny mpitondra ankehitriny, mbola te hifikitra amin’ny toerana no andraisan’ny mpanara-baovao ny fandaniana iny volavolan-dalàna iny.

INV.

Tia Tanindranaza0 partages

Manankarena sy mahantraBe loatra ny elanelana eto Madagasikara

Ukraine no firenena manana elanelana ambany indrindra ny amin’ny mahantra sy ny manankarena eto ambonin’ny tany. Tarafina amin’ny vola miditra amin’ny tsirairay izany izay hita ho mitovitovy daholo.

 

 Raha mijery manokana an’i Madagasikara dia hita taratra be ny elanelana misy amin’ny mahantra sy ny manankarena. Matetika aloha dia ireo mpanao politika mijanona eo amin’ny fitondrana no tena mpanefoefo eto. Misy aza moa fantatra mazava fa tsy manana zavatra firy mialoha ny fitantanana kanefa afaka enim-bolana na herintaona dia efa manontany ny ory sahady. Malaina izy ireo hanao fanambaram-pananana satria mitombo vetivety ny eo an-tanana ka sao hanahirana. Etsy an-daniny, ny mahantra izay maro an’isa eto amin’ny firenena dia ireo ilay miaina amin’ny latsaky ny 6000 Ar isan’andro. Ireo ilay mitrongy vao homana ary miaina anaty fahantrana mangitsokitsoka. Tsizarizary ny sakafo, ny fianarana ary ny fahasalamana. Misy ihany ny eo antenantenany saingy voasarika nilatsaka ambany noho ny fisondrotry ny vidim-piainana sy ny fahefa-mividy milatsaka hatrany. Tevana be ny manelanelana ny mahantra sy ny manana eto noho ny fitiavan-tena mihoapampana. Ireo mahantra maro an’isa koa moa mangina tsy mitroatra, hany ka manao ny ataony hatrany ireo mpangoron-karena.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sosialim-bahoakaTsy laharam-pahamehana ho an`ny fanjakana

Mbola sahy minia manakipy maso ve ny fitondrana ankehitriny amin`izao toe-draharaham-pirenena amin`izao ? Tafalatsaka ao anaty fahantrana ny Malagasy ankehitriny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kolontsaina

Ny 29 aprily izao no fotoana miaraka amin-dry zalahy ao amin’ny tarika Mahaleo sy ireo andriambavilanitry ny feo manga malagasy hivetso ny hiran’ireto zokibe ireto.

 Nanie, Inah, Elsie ary Bodo no hifarimbona amin’izy ireo hampanakoako indray ny « Hanaraka anao » sy ry « Hay hay hay » etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy fanatanjahantena Mahamasina amin’io fotoana io.

Mialoha izay anefa aloha dia ry Ken sy ny tariny, izany hoe ny tarika Mage 4 ee, no sambany hiakatra ny lapan’ny kolontsaina sy fanatanjahantena Mahamasina izay ny 22 aprily izao. Io moa, raha ny fanazavan’ny avy eo anivon’ny Ivenco, izay mpikarakara ny hetsika no hamaranana amin’ny fomba manetriketrika ny faha 25 taonan’ny tarika.

Rehefa rava tamin’ny 18 taona lasa ilay tarika frantsay Poetic lover dia niverina namelona ny kanton’izy ireo indray kosa nanomboka ny volana janoary teo. Hisy moa, raha ny vaovao miely any anaty tambajotra sosialy maro samihafa any ny fampisehoana goavana hotanterahin’izy ireo etsy Mahamasina hatrany ny 18 aprily izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety

Nosokafan’ny minisitra Andriamosarisoa Jean Anicet ofisialy tamin’ny alahady 8 aprily teo tetsy amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina ny Top 8 lahy sy vavy amin’ny basket fiadiana ny Amboaran’ny Filoha 2018.

 

Baolina Kitra

Tontosa ny sabotsy 7 aprily teo ny andro faha-10 amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga sokajy Ligue 1 eo amin’ny baolina kitra : Tanà Formation 1  - 2  Fosa Juniors Tanà ; Elgeco  Plus  2  -  0  Cospn ;  Mama Fc  1 – 0  Uscafoot ;  Cnaps Sport Tanà   1  -  1 As Adema ;  Mi 20 Fc 1 -  4 Cosfa.

 

 

Nahazoam-bokatra ny andro faha-2 amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’i Matsiatra Ambony eo amin’ny baolina kitra na ny Champion’s League : Fc Lam 1 – 0 Akon’Ambatomena ;  Zanakala Fc 6 – 0 As Jirama ; Vas-Y Boaikely 3 – 2 Le Relais ;  Maria Manjaka Fc 2 – 3 Fomela Club ;  Fcb 1 – 0 Suca Foot.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VAHILAVA SOAVINA

Fianakaviana 88 isa ao amin’ny Fokontany Vahilava, ao anatin’ny Kaominina Soavina Atsimondrano no mitaraina amin’izao fotoana izao, fa nanomboka tamin’ny 28 martsa dia nesorina an-tery tamin’ny toerana nonenany na efa 30 ka hatramin’ny 50 taona aza no nipetrahana teo.

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Fiara sprinter iray an'ny Koperativa Kofmad mampitohy an'Antananarivo sy Mahajanga (RN4) no tra-doza tany Manjakavaradrano afak’omaly, ka olona 1 maty ary 16 naratra. Potika tanteraka ilay fiara. Nentina tao amin’ny CsbII Andriba ireo naratra, izay efa samy nahazo ny fitsaboana sahaza azy avy. (sary: Accident RN4)

VOLA SANDOKA

Vola sandoka 10 000 ariary amin’ilay endriny vaovao miisa 818 no tra-tehaky ny zandary tao Andaingo ny alakamisy 5 aprily teo. Lehilahy iray 54 taona saika handray fiara ho any Moramanga no nitondra ireto vola sandoka ireto. Vao nahita ny zandary nandalo io lehilahy io dia mahimahina avy hatrany, ka rehefa nosavaina ny kitapo nentiny dia hita tao ireo vola sandoka ireo. Efa natao famotorana any amin’ny zandary izy hatry ny omaly, mialoha ny hanolorana azy ao amin’ny fampanoavana any Moramanga.

POLITIKA

Milaza ho misy mandrahona ho faty, ka nametraka fitoriana eny amin'ny zandary ny depioten'i Manakara Abel Razafimahatratra. Isan’ny nampandany ny lalàna mifehy ny fididianana izy io, ary fatra-panohana sy mpandoka ny fitondrana HVM. Politika no lalaovina, ka tsy hay intsony izay marina sy diso ao anatin’ny raharaha!

LALAON’NY CJSOI

Nitsodrano ireo atleta Malagasy handeha hiatrika ny lalaon'ny CJSOI any Djibouti ny Filoham-pirenena Malagasy. Nampahery azy ireo ihany koa izay andeha hanaraka fiofanana any Chine Fiofanana izay haharitra 4 volana. Vokatry ny fifanarahana nataon ‘ny Filoha sinoa sy Filoha Malagasy

Tia Tanindranaza0 partages

MINISITRY NY ANGOVO

Fanazavana faran’izay tsy misy dikany no nentin’ny minisitry ny angovo omaly mahakasika ny fiakaran’solika ho fitopolo ariary, izany hoe 4000 Ariary ny lasantsy ary 3.350 ariary gazoala.

 Nolazainy fa tsy maintsy nirosoana izany noho ny fifanarahana nataon’ny fanjakana sy ireo mpanjinjara solika eto amintsika. Mbola nampiany indray fa tsy natao avy hatrany ny fampiakarana mba ho fitsinjovana ny mpanjifa. Ilay antony handrasana izany dia tsy mba misy antony ara-teknika mihitsy hatreto. Tsiahivina fa niaka-nidina ny vidin’ny solika tao anatin’ny roa herinandro izay. Fanjakana kitoatoa tanteraka...

VONDRON’OLON-TSOTRAManentana ny depiote ny vondron’olon-tsotra (VOT) mba hidina eny amin’ny toerana nahalany azy ireo ka hanentana sy hampahafantatra ny lalàna vaovao amin’ny olom-pirenena. Notakian’izy ireo koa ny hamerenana ny fandrafetana ny lalàm-pifidianana miainga any amin’ny fakan-kevitra izay mihaino ny firaisamonim-pirenena. Mitombo hatrany izany ny fikambanana izay mivoaka amin’ny fahanginana ary manohitra ity lalam-pifidianana vao lany teny amin’ny Antenimieram-pirenena ity.

SAMVA

Mbola mitaraina hatrany ny mpiasan’ny Samva noho ny filazan’izy ireo fa tsy mbola milamina velively ny olana iza sedrain’izy ireo. Izany dia mahakasika ny tsy fisian’ny fiahiana ara-tsosialy toy ny fampidirana azy ireo ho mpikamban’ny Cnaps. Raha ny fanazavan’ireo mpiasan’ny Samva hatrany dia noroahina avokoa ireo izay nitabataba sy nitarika hetsika ary ny sasany indray dia niharan’ny tsy rariny, toa ny fampidinana kilasy. Isan’ny takian’izy ireo koa ny famerenana ireo mpiasa noroahina.

LISEA ARIVONIMAMO Nametraka fitoriana teo anvion’ny kaomisarian’Arivonimamo ny tompon’andraikitra voalohan’ny Lisea ao an-toerana. Izany dia tohin’ilay fandrarahana vovoka fotsy izay naha-torana ireo ankizy miisa 24 tao an-dakilasy ny zoma lasa teo. Tsy mbola fantatra hatreto ny anton’izany fanakorontanana izany ary mbola tsy fantatra koa ny momba ilay vovoka fotsy. Raha tsiahivina dia torana tsy nahatsiaro tena ary mbola tsaboina ao amin’ny hopitaly aza ny ankamaroan’ireo mpianatra ao amin’ny kilasy famaranana.

ARFA HOUCINE

Mitombo iray indray ny « vidéo » izay mahakasika an’i Arfa Houcine tao amin’ny fonjan’ny Tsiafahy. Nanonona anarana maromaro izy tamin’izany ary tsy iza fa ireo mpanolon-tsain’ny filoha avokoa no notononiny. Izy ireo dia nolazainy fa ao anaty fikambanan-jiolahy. Mitombo ihany izany ny porofo mivaingana momba ity raharaha ity ary voamarina koa fa tafiditry ny fitaovana fangalàna feo sy vidéo ao am-ponja, arak’izay naparitak’ingahy Patrick Raharimanana ka nahatonga ny talen’ny fonjan’ny Tsiafahy nitory azy. Mipoitra tsikelikely ny marina ankehitriny.

NANJAVONA NY VOLA BE

Ny olona atokisana tao an-trano ihany no naka ny volabe nafenina tao. Tetsy amin’ny manodidina an’Ambohimanarina no nitrangan’izany ka vola mitentina 70 tapitrisa ariary no lasa. Namoahana didy fampisamborana sy fikarohana ankehitriny ilay tovolahy izay sady ranjanana no bokona. Mandeha ny fikarohana azy manerana ny nosy.

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny tsy fandriampahalemanaHo hita eo indray ary

Nosokafan’ny praiminisitra Mahafaly Olivier tamin’ny fomba ofisialy omaly teny Mahazoarivo ny Atrikasa hijerena paikady mahomby sy maharitra mahakasika ny tsy fandriampahalemana manerana ny Nosy.

  Fivoriana izay ahitana ny fandraisan’anjaran’ny minisitera mpiahy mivantana ny fandriampahalemana, dia ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena, ny minisiteran’ny fitsarana, ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka, ny minisiteran’ny atitany sy fitsinjaram-pahefana, ny sekreteram-panjakana miadidy ny zandariamariam-pirenena ary ireo tompon’andraikitra ambony ao anatin’ireo minisitera ireo. Maharitra roa andro ity fivoriana ao amin’ny « villa basse » Mahazoarivo ity, izany hoe hifarana anio.  Tohin’ny fampanantenan’ny praiminisitra, tamin’ny « team building » tany Mantasoa ny 14-15 febroary amin’ny hampivoriany ireo tompon’andraikitra misahana ny tsy fandriampahalemana manerana an’i Madagasikara izy io.  Tanjona ny fijerena paikady isaky ny distrika sy kaominina amin’ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana. Nivoitra fa olana amin’ny resaka tsy fandriampahalemana ny tsy fisian’ny fifandrindrana eo amin’ny tompon’andraikitra isaky ny minisitera amin’ny fomba fiasa. Araka izany, fotoana entina hanarenana ny tsy mety amin’izao fotoana izao. Miseho amin’ny endrika maro ny tsy fandriampahalemana na an-tanàn-dehibe na ny any ambanivohitra, ny fanakorontanana, ny fampielezana vaovao tsy marina amin’ny tambajotra serasera. «Tsy nikely soroka amin’ny fametrahana ny fanamby amin’ny tsy fandriampahalemana ny fitondram-panjakana, saingy mbola misy ny indro kely satria taona tokony hametrahana ny fitoniana izao. Tsy maintsy nanao izao hetsika izao ny fitondrana mba hisian’ny fitoniana sy fandrosoana », hoy ny nambaran’ny praiminisitra. Nohamafisiny fa mila finiavana sy fandraisana andraikitra ny ady atao amin’ny tsy fandriampahalemana”.  Tsy kabary tsara lahatra intsony no tian’ny vahoaka … Mino aho fa aorian’ny 2 andro dia hisy vokany any amin’ny vahoaka izao fivoriana izao , hoy ny praiminisitra. Tsikaritra ho efa tena mahomby tokoa ny fanetsehana ny mpitandro ny filaminana raha hamotehana ny mpifanandrina politika amin’ny fitondrana, izay hirariana ny hiitaran’izany amin’ny fametrahana ny tena fandriampahalemana eto amin’ny tany sy ny fanjakana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Telo volana fahateloVita amin’ny volana jona ny fandaharam-pianarana rehetra

Miomana fatratra amin’ny fiatrehana ny telo volana fahatelo ny sekoly rehetra manerana ny Nosy ankehitriny.

Efa saika tapitra niditra nianatra omaly avokoa mantsy ny rehetra taorian’ny fialantsasatry ny Paska lasa teo ka ho an’ireo sekoly tsy miankina sasany nanaovanay fanadihadiana dia ireo ankizy hiatrika ny fanadinam-panjakana no tena tohanany mafy. Ho an’ny sekoly La Prime etsy Anosibe ohatra raha araka ny  fanazavan’ny talen-tsekoly Solonandriana Lanto dia nampidirina tamin’ny 6 ora maraina ireo mpianatra ao amin’ny taona fahasivy sy faha-12 nanomboka omaly.  Ora iray ihany izy ireo no miala sasatra kely raha amin’ny 5 ora hariva vao mirava isan’andro. Miatrika sy mamolaka sahady ireo karazana laza adina an’ny sekoly mety hitranga any amin’ny fanadinam-panjakana izy ireo amin’izany. Arahina fanitsiana avy hatrany ny asa natao aorian’izany raha mbola hampanarahina devoara any an-trano ihany koa ny mpianatra isanisany. Nomarihin’ity talen-tsekoly iray ity moa ho an’ireo kilasy rehetra ao amin’ny sekoly La Prime fa tsy maintsy vita amin’ny volana jona avokoa ny fandaharam-pianarana rehetra. Avy hatrany dia miroso amin’ny famerenana izy ireo manomboka ny volana jolay ka tsy hifarana izany raha tsy ny andron’ny zoma mialoha ny fanadinam-panjakana BEPC sy Bakalôrea mihitsy ho an’ireo mpianatra hiatrika ny fanadinam-panjakana.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Entana vita MalagasyTokony homena vahana hatrany

Vitsy dia vitsy ny Malagasy mampiasa ny vokatra vita eto Madagasikara mihoatra noho ireo hafarana avy any ivelany. Antony iray tsy hivelaran’ny orinasa Malagasy io.

 

Ireo vokatra hafarana ireo mantsy ilay lazaina fa tsara kalitao ary manome sary ratsy hatrany ny Vita Malagasy. Lafo vidy anefa ireny vokatra ireny satria mbola mandalo fadin-tseranana ary misy ny haba aloa. Mampiahiahy ny fiaviany sady mety hiteraka olana ara-pahasalamana raha sanatria mbola mora vidy noho ny vita Malagasy ireny vokatra hafarana ireny, hoy ny tompon’ny orinasa manao vokatra tena 100% Malagasy iray. Ankoatra izay dia olana iray lehibe izay tokony hodinganina amin’izay ilay fiheverana fa ratsy foana ny vita Malagasy. Maro tokoa mantsy ny Malagasy manana sary miiba hatrany ny amin’ny vokatra vita eto Madagasikara. Io ilay hoe valalan’alika ka na ny tompony aza tsy tia. Ahoana no hanjifan’ny hafa ny vokatra vita Malagasy raha isika aza tsy manome lanja azy ? Sakana ihany koa aloha ny tsy fananana olona (capital humain) izay harena fototra mampandroso haingana ny toekarena. 30% ihany no mianatra eto Madagasikara araka ny tatitry ny UNICEF. Betsaka ireo tsy mahay mamaky teny sy manoratra akory. Maro anefa ny vokatra ara-boajanahary izay tsy misy any amin’ny firenena hafa tokony hotrandrahan’ny Malagasy ary hampandroso haingana ny tsena anatiny. Fa ny lehibe indrindra dia ny tokony hanomezana tombony hatrany ny vokatra vita Malagasy mba hahafahany mifaninana tsara. Tokony hahena, ohatra, ny hetra alaina amin’ny vokatra vita eto. Eo amin’ny lafiny fanondranana indray dia mila jerena ny fanamorana eny amin’ny fadin-tseranana mahakasika ny entana Vita Malagasy. Ilana fandraisan’andraikitry ny fanjakana izay manentsin-tadiny sy variana amin’ny fitadiavan-tseza fotsiny izany.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny gripa sy ny kohokaTokony ho tratry ny rivotra sy ny masoandro ny trano hipetrahana

Ao amin’ny trano hipetrahana, indrindra fa ny efitrano fatoriana no tena fototry ny fahasalaman’ny olona, hoy ny dokotera Fidy Bariniaina. Mihamahazo vahana ny gripa sy ny kohoka ankehitriny ka tokony hitandrina ny rehetra.

 Tokony ho azon’ny masoandro sy ny rivotra hatrany efitrano fatoriana raha araka ny fanazavany. Tokony tsy ho be fanaka ihany koa, toerana fieren’ny vovoka no sady tsy tokony ho mandomando. Rehefa ireo fepetra ireo no voahaja hoy hatrany dokotera Fidy dia tsy tokony hatahorana loatra ny gripa sy ny kohoka, indrindra fa ho an’ny ankizy madinika  na dia ho avy tsy ho ela aza ny vanim-potoanan’ny ririnina. Ankoatra izay, hoy hatrany dokotera Fidy, dia tokony  hanao fitafiana mifanaraka amin’ny vanim-potoana misy ny tsirairay. Tokony hihinana voankazo sy legioma matetika ihany koa raha tsy latsa-danja amin’izany ny fisotroana  rano.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahaizana azo eny amin’ny anjerimanontoloTsy nihena fa nivelatra, hoy ny Soluma

Manoloana ny fahasahiranan’ireo tanora afaka bakalorea rehefa hitady izay hanohizany ny fianarany no anton’ny hetsika ataon’ny firaisankinan’ireo taizan’anjerimanontolo eto Madagasikara na ny Soluma,

 hoy ny filoham-boninahitr’ity fikambanana ity, Berija Ravelomanantsoa, raha nanatsidika ny hetsika hataon’izy ireo any Antsiranana omaly. Hisy ireo mpianatra miisa 152 izay tena hita fa sahirana no hampisitrahana ny fanampianay any an-toerana ny 21 aprily izao, hoy izy. Tsy nihena ny fahaizan’ireo mpianatra mandranto fianarana eny amin’ny anjerimanontolo (Niveau) fa nivelatra kosa noho ny fivoaran’ny tekinolojia, hoy hatrany ity filoha ity. Mila ampiana amin’ny fizarana mampiasa aterineto sy ireny hairaha ireny, araka izany, ireo mpianatra ary anton’ny fanampiana tahaka itony. Efa LMD izao no rafitra misy ka tokony hivonona amin’izay izany ny sainy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fampianarana ampitain-davitra-CNTEMADMiezaka manampy ireo ankizy vao afa-panadinana bakalôrea

Sekoly ambony iray miezaka ny manampy sy manohana ireo tanora maniry ny hanovo fahalalana eny amin’ny anjerimanontolo ny CNTEMAD.

 

Oniversitem-panjakana izy io raha fehezina, afaka manome tanana ireo olona efa am-perinasa ihany koa nefa mbola tena handalim-pahaizana misimisy kokoa.  Ankoatra ny eto an-drenivohitra dia hiantefan’izany fanampiana izany ihany koa ireo tanora mpianatra any amin’ny faritra izay marihina fa betsaka ireo tsy manana fahafahana ny hianatra eny anivon’ireo  sekoly ambony tsy miankina hany ka zary mandao ny varavaran-tsekoly tsy fidiny na manao asa tsy mifanaraka amin’ny fari-pahaizany. Mba ho fanampiana ireny tanora ireny indrindra ary dia fantatra fa hanokatra ny tendrony any Manakara indray ity sekoly ambony iray ity. Tanjona amin’izany ny hampihenana ny tahan’ireo tanora mirenireny fotsiny na koa tokony hiasa nefa tsy manana diplaoma. Tsiahivina moa fa faritra maro no efa nametrahan’ny CNTEMAD ny tendrony manerana ny Nosy mba ho fanampiana ny tanora Malagasy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dia asa fotsiny re e…

Ambohimahadizina, io no tananan’ny revy rehetra hoy ilay manakanto iray izay.Mby miverina ao an-tsaina izany rehefa mandinika ny zava-misy eto Madagasikara amin’izao fotoana.

Fanina tanteraka ny valala be mandry, tsy manam-potoana handinihana lalina izany politika avo lenta izany, ny fikarohana izay harapaka anio no tena maha maika aloha.Raha mba manam-potoana kely dia mamaky lohatenin-gazety eny amoron-dalana; mihaino ny fammakafakana amin’iroe onjam-peo maro samihafa ihany koa.Saingy rehefa hariva dia valaky ny fiainana ihany ary tsy manana fanantenana ho amina ho avy tsara rahampitso.Izany ny fiainan’ny Malagasy, tsy hita izay ho sarangotina.Rehefa mba mifampitantara fiainana, olana ny antsasa-manila, adihevitra tsy mety vita ny fikaroham-bahaolana.Ka ireo manampahefana mpanao lalàna tokoa aza moa manondrana, ka aiza no handeha amin’izay laoniny ny fiainana eto.Goragora isan-tsehatra, adalana isam-pokontany, kolikoly efa fanampin-tsakafo isan’andro..ny adala indray no heverina fa tompon’ny fahendrena ary izay miezaka manitsy ny diso no toraham-bato.Mitaraina ny tany, mimenomenona ny olona fa..manohy ny asa manavanana azy hatrany amin’ny fieboeboana manara-penitra ireo manampahefana.Dia asa fotsiny aloha izay hiseho eto amin’ny propagandy sy ny fifidianana e, tsy sanatria maniry ratsy ho an’ny firenena saingy efa mazava ny lalan-kizorana amin’izao endri-pitantanana manondratsondrana izao .

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Top 6 de l’Océan Indien 2018Lavon’ny Ftm Manjakaray ny Curpipe Maurice

Taorian’ny ady sahala 20-20 nifanaovany tamin’ny Etang Salé Rugby Club avy atsy La Réunion tamin’ny andro faha-3 notontosaina ny 01 aprily teo tetsy Mahamasina dia nitohy indray ny fahombiazan’ny ekipa Malagasy, ny Ftm Manjakaray eo amin’ny fifaninanana lalao rugby Top 6 de l’Océan Indien ka ny alahady teo tetsy Mahamasina ihany dia lavony tamin’ny 56-16 ny Highlan Blues Curpipe Starlight avy atsy Maurice.

 

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Mafibe No Drug – Ong Ny SahyNy Rca Ambatobe no nandroaka ny omby

Ny ekipan’ny Rca avy eny Ambatobe tamin’ireo ekipa 8 nandray anjara (Ajs Tsarahonenana, As B52 Ankadindramamy, As Jayah Ambanivato, Ass Soamanandrariny, Cousin Sports Ambohimahitsy,

Tia Tanindranaza0 partages

ASIEFNosokafana ofisialy ny taom-pilalaovana 2018

Na dia efa nanomboka 2 volana teo ho eo aza ny fifaninanana ASIEF (Association Sportive Interministérielle pour l'Entretien des Fonctionnaires) solon’ny ASOIMI teo aloha, dia ny sabotsy 7 aprily teo, teto Analamanga teny amin’ny kianja HJRA Ampefiloha, no nanokafana manetriketrika tamin’ny fomba ofisialy ny taom-pilalaovana 2018 ho azy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Ranon’IkopaFatina tovovavy hita nifatotra

Tovovavy iray no hita faty teny amin'ny ranon'Ikopa omaly. Tsy fantatra ny momba azy fa raha ny fitafiany tamin’ny alalan’ny aron’akanjo nanaovany, dia mety ho mpianatry ny lisea ny tenany.

Tamin'ny nahitana ny razana dia maratra mivoaka ra ny vavany ary mifatotra ny tanany.  Tombanana avy hatrany ho nisy namono izy, avy eo nariana teny an-toerana ny fatiny. Efa nalain’ny tompon’andraikitra ny razana ary naterina avy hatrany teny amin’ny tranompatin’ny hopitaly. Hatramin’ny omaly, dia tsy fantatra mazava izay fianakaviany, ka izay mahatsapa very havana dia afaka mandalo eny amin'ny tranompatin’ny HJRA hanamarina ny razana. Tsy milamina ny tany ary mirongatra hatrany ny tsy fandriampahalemana, ka toa sesilany ny fahitana faty miampatrampatra etsy sy eroa eto amintsika. Ilaina ny mailo sy mitandrina hatrany satria efa karazan’ny samy miaro ny rambony tsy ho tapaka sisa.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny onjam-peo VIVAVoantsindron’antsy vao maraina

Naratra mafy vokatry ny herisetra nataona olon-dratsy maromaro azy i Aina na Animajay, teknisianina sady mpanentana fandaharan’ny onjam-peo Viva omaly vao maraina.

 Manodidina ny tamin’ny 6 ora maraina andeha hamonjy asa miditra amin’ny 7 ora no nisy lehilahy maromaro nanakana azy teo am-bavahady ivelan’ny Tana Water Front eny Ambodivona. Nitaky ilay kitapo teny aminy sady nanambana antsy azy ireto farany. Tsy nanda izy fa tonga dia nanome ilay kitapo, saingy mbola norasain’ireo olon-dratsy. Ny tratrany sy ny lohany no tena voa. Nijininika ny ra, ka rehefa nahita ireo olon-dratsy fa voa mafy izy, dia lasa nandositra. Ny olona teny amin’ny manodidina no nitondra azy teny amin’ny Espace Medical Ambodivona, ary ireto farany ihany no nandefa azy teny amin’ny Hopitaly HJRA teny Ampefiloha. Efa tsy misy atahorana intsony ny ainy amin’izao fotoana. Mampametra-panontaniana  ny zava-niseho hoe asan-jiolahy tsotra sa mety misy hifandraisany amin’ny tontolon’ny haino aman-jery sy ny asa fanaovan-gazety ? Somary nangotrangotraka rahateo ny raharaha eo amin’ny sehatry ny asa fanaovan-gazety, izay mifamatotra hatrany amin’ny raharaha politika tato ho ato. Ny fanadihadiana sy ny fikarohan’ny manampahefana no hamoaka ny tena marina ao ambadiky ny raharaha tahaka izao, raha ho hita.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toerana fiandrasana taksibe Lasa fialokalofan’ny tsy manan-kialofana sy ny adala

Zary lasa fandrianan’ireo tsy manan-kialofana eto an-drenivohitra sy fipetrapetrahan’ny adala avokoa ny ankamaroan’ireo toerana fiandrasana taksibe eto an-drenivohitra tato ho ato na ny “abribus”.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Niaro tena mafy ny Praiminisitra“Tsy very vola 12 miliara izany aho”

Nanda ankitsirano ny vaovao navoakan’ny haino aman-jery samihafa momba ny fahaverezana volabe 12 miliara ariary tao an-tranony ny Praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier omaly. Raha ny vaovao niely moa dia hoe notehirizina tao an-tokantrano izy io no nangalarin’ny mpanampy, ary efa hatry ny faran’ny herinandro teo no nivoahan’io resaka io.

 

Nosokajiany ho ao anatin’ny heloka momba ny fikirakirana ny aterineto sy ny tambajotram-pifandraiasana na “cybercriminalité”. Mahita ianareo ny fanelezana vaovao tsy marina, ary izao moa hitanareo iny lasibatra iny, hoy izy. Misy ny miteny hoe manana 12 miliara ariary aho dia hoe voaroba tao an-tranoko. Tsy maninona, fa afaka mandainga fa aza adino, hoy izy, fa ny lainga atao dia toy ny salaka, ka mamatotra ny tompony ihany. Somary nivazivazy ity praiminisitra ity nilaza, fa raha izy no manana izany tsy nanao praiminisitra fotsiny. Hafatra nataony ny hoe: aoka izay ny fanosoram-potaka ny fitondram-panjakana. Tsy mety intsony ilay izy.  Ary izaho miteny foana hoe tsy hitondra voka-tsoa ho antsika izany. Mety faly izany ny olona nanao azy, mety misy antony ao ambadiky ny olona manao azy, ary fantatra ny manao ireny, fa ny mahagaga dia ireo neverina ho namana aza no manoratra ireny. Mankao amiko izy rehefa misy zavatra mahaliana azy, kanefa avy eo dia manoratra ireny, hoy hatrany  izy. Tsy mampaninona izany, fa izaho mahatanty fa ny tiako tenenina hoe aza korontanina ny saim-bahoaka, hoy ity tompon’andraikitra ambony ity. Raha ny filazan’ny praiminisitra izany, dia fandikan-dalàna sy fanosoram-potaka azy io natao io. Ho avy amin’ny angady sy ny harona ary ve izany izy amin’ny fanenjehana satria azy ny fahefana  ? Fomban’ny mpitondra rahateo no manangam-bovona, ary hikoha-maina aza hataony mainka fa misy ny toe-javatra tahaka izao. Tsy hiandany na amin’iza na amin’iza fa matoa ihany koa ny mpanao gazety sahy namoaka iny resaka iny, dia manana ny loharanom-baovaony, ka mifamahofahofaho tanteraka ity resaka ity. Tsy fantatra intsony ihany koa izay zavatra marina sy diso amin’ny zavatra aloaky ny vavan’ny mpitondra, raha tsy hilaza afatsy ilay horonantsarin’ny depiote mombana fizarana vola tany anaty “chambre”. Samy hafa ny ambaran’ny samy depiote tafiditra ao anatiny, ka tao ny nilaza fa horonantsary efa tamin’ny taona 2016. Tao ny niteny fa vola ataon’ny depiote solika. Tsy fantatra intsony izay marina sy diso aloaky ny vavan’ny mpitondra !

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikotrehana korontanaTsy azo ekena, hoy ny Kung fu

Nohamafisin’ny mpanao kung fu tarihan’ny Grand Maitre Avoko nandritra ny fihaonambe fankalazana ny faha-38 taonan’ny kung fu wisa tany Antsirabe farany teo fa tsy azo ekena ny fikononkononana korontana eto Madagasikara, indrindra fa ny ao Antsirabe ary dia hanambatra ny heriny izy ireo hanoherana izany raha sanatria ka misy alaim-panahy hamboly korontana.

 

 Miantso hatrany fitoniana sy firaisankina ho an’ny vahoaka Malagasy ny mpikatroka kung fu mba hahafahan’ny fiarahamonina miaina sy miasa tsara. 5000 mahery ireo mpikatroka kung fu Vakinankaratra nanao hazakazaka rodobe tany Antsirabe ny sabotsy teo. Nampiavaka ny hetsika ny fijoroana vavolombelon’ny tantara nataon’ireo mpanao kung fu nogadraina sy niaritra ny tifitra basy sy ny famonoana nataon’ny tafika tamin’ny 1985. Nanambara ny Grand maitre Avoko fa ireo zokibe nijoro vavolombelona ireo no zezika mampiroborobo ny kung fu ankehitriny, ary ny faritra Vakinankaratra dia efa manana mpikambana manodidina ny 60 000 raha toa ka mahatratra 500 000 ny mpikambana manerana ny nosy. Anisan’ny mangataka ny hirotsahan’ny filoham-pirenena am-perinasa Hery Rajaonarimampianina ho kandida amin’ny fifidianana filoha ho avy eo ny mpikatroka Kung Fu ao Vakinankaratra raha araka ny kabary nifandimby tany an-toerana ny faran’ny herinandro teo. Eto Antananarivo indray moa no hanohizana ny hetsika lehibe fanamarihana ny faha-38 taonan’ity haiady nentin’ny Grand maitre Pierre Be ity ny 15 aprily ho avy izao.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàna mifehy ny fifidiananaHolaniana anio etsy amin`ny Antenimierandoholona

Rehefa avy nandalo sy nasiam-panitsiana tamin’ny asam-baomiera ireo volavolan-dalàna mikasika ny rafitra sy fepetra mifehy ny fifidianana nanomboka ny sabotsy lasa teo dia hodinihina sy holaniana eo anivon`ny mpikambana ao amin’ny Antenimierandoholona anio talata 10 aprily 2018.

 

 Raha hanaovana jery todika ny firafitry ny Antenimierandoholona dia ny senatera HVM no maro an`isa. Miisa 63 izy ireo ka ny 34 dia senatera HVM miampy ireo 17 voatendry. Ny 12 ambiny kosa dia avy amin`ireo antoko mpanohitra sy antoko tsy miankina. Ireo antoko mpanohitra moa dia manana solontena 5 monja. Ny tena marina 4 satria ny loholona Lylison de Rolland dia tsy mbola eto an-toerana.  Efa hita taratra hatrizay fa nitady ny paikady rehetra hahazoana toerana betsaka izay ho mpifidy vaventy amin'ny fifidianana ny senatera ny antoko akaiky ny fitondrana, ny Hery Vaovao ho an'i Madagasikara ka tonga amin`ny tanjona niriany izy ireo. Atoa Rivo Rakotovao raha nandray ny toerana maha filohan`ny Antenimierandoholona azy dia nilaza fa hamerina ny hasin`ity andrim-panjakana mpanao lalàna ity. Handinika tsara ireo volavolan-dalàna ireo ve ny senatera ? Handroso fanitsiana ve sa tonga dia hanarak’efa an’ireo depiote HVM ? Ahiana hankany amin`ny ratsy hatrany ny toe-draharaha. Ny solombavambahoaka moa nitaky ny anjarany tamin`ny fandaniana ny lalàna mifehy ny fifidianana ka mety hizotra amin`izay koa ve ny senatera ? Marihana fa ny loholona anefa dia mitana toerana ngeza be eo amin`ny firenena. Tsy misy tompon`ny ampitso saingy tsy mahagaga raha lany ireo volavolan-dalàna ireo satria ity fitondrana ity no tena tompon`ny tetika politika maloto sy  « politika avo lenta ». Raha tany amin’ny firenen-kafa no nisy tranga toy izao dia tsy vita mora. Efa iaraha-mahalala tokoa ny tsy fitiavan’ny Malagasy, mba tsy ilazana ny fankahalan’ny maro ny mpitondra ary toa potehina ankitsirano ny Malagasy ankehitriny ary ny fitondrana HVM no manatanteraka izany. Miankina betsaka amin’ireon mpahay lalàna sy ny HCC ny ho avin’i Madagasikara, ny fanomanana ny isan’andron’ny maro an’isa mitrongy vao homana noho ny fahantrana lalim-paka mianjady amin’ny isam-baravarana.

Marigny A

Tia Tanindranaza0 partages

Fivorian’ny depioteMitohy hatrany ny fandaniam-bola

Nanomboka tamin’ny zoma indray ny fivoriana tsy ara-potoana fahefatra eny amin’ny antenimieram-pirenena.

 

 Ny fandinihana ireo volavolan-dalàna fehizoro hafa tsy momba ny fifidianana intsony moa no antony. Araka izany dia hitombo indray ny andro hivoriana tsy ara-potoana ary mazava ho azy hitombo hatrany ny fandaniam-bola noho ny tsy famatorana. Iniana tarazohana mihitsy angamba ity fivoriana ity ilatsahan’ny vola ho azon’ireo solombavam-bahoaka ireo. 192 000 Ar ny an’ny filohan’ny Antenimiera, 150 000Ar ny an’ny birao maharitra ary 124 000 Ar ny an’ny solombavambahoaka araka ny didim-pitondrana laharana 2014-259 izay mametra ny vola tambin-karama omena azy ireo amin’ny fivoriana tahaka itony. Ankoatra izay, 3 500 000 Ar ny karaman’ny depiote amin’ny fivorian’ny parlemanta. Mety hiakatra hatrany amin’ny 5 294 000 Ar miaraka amin’ny tambin-karama ny vola azon’ny depiote rehefa sendra fivoriana  tsy ara-potoana tahaka itony; 151 no anisan’ny depiote eto Madagasikara, izany hoe efa manafosafo ny 800 tapitrisa ariary ny vola omena azy ireo. Izany no vola mivoaka kanefa dia iniana hitarina indray ity fivoriana ity. Manginy fotsiny ny tolotra tamin’ny malety izay tsy nitsaha-nidangana tamin’ireny fandaniana ny lalam-pifidianana ireny. Misy aza moa sasatry ny mametra-bola eny amin’ny banky nandritra iny fivoriana iny. Mampanontany tena mihitsy hoe raha mba ireny vola be nozarazaraina ireny re no nanaovana lalana ohatra mba mety efa nahavitana kilometatra maro ihany. Raha mba nanaovana asa soa fotsiny koa ary izany tahaka ny hoe  fizarana vary sy laoka na fanafody maimaim-poana dia efa mba nanome teboka miabon’ny fanjakana. Fitadiavan-tseza sy fiarovana tombontsoa manokana ihany anefa no mibahan-toerana hany ka adino tanteraka ny  fahantran’ny Malagasy izay efa zara raha mahita harapaka.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Mafana ny raharaham-pirenenaMisitri-belona ny vovonana politika

Aiza daholo ry Rodoben’ny Malagasy tia tanindrazana ho amin’ny fanorenana ifotony (RMTF), ny tolona fanorenana ifotony (TFI) sy ireo mpanao politika nitabataba rehetra nitaky ny fametraham-pialan’ny mpitondra tamin’ny fotoan’androny ?

  Hatramin-dry Tolojanahary Maharavo sy ny DFP notarihiny aza ity nisitri-belona kanefa dia nahavita nilaza tao amin’ny Panorama mihitsy tamin’ny jona 2016 fa “hanongam-panjakana” raha tsy mbola tena nafana be toy izao akory ny toe-draharaham-pirenena. Ankehitriny, miharihary ny kolikoly sy ny tsy fampandehanana amin’izay laoniny ny raharaham-pirenena kanefa vao mainka tsy hita izy ireo. Etsy an-kilany anefa dia mahagaga fa masiaka fiteny ireo mpitarika antoko politika. Nilaza ny filohan’ny PNJ Mazava,  Silvain Rabetsaroana fa raha toy izao no niafaran’ny tamin’ny taona 2013 ka mbola tohizana amboletra ihany dia asa izay hiafarantsika. Tokony hahazo hirotsaka daholo, hoy izy, fa 25 tapitrisa ariary ve no hanaovana takalon’aina ny vahoaka 25 tapitrisa. Tetsy an-kilany, ny sekretera jeneralin’ny antoko Vahoaka miray (VAMI), Gaby Vakiniadiana, dia nanambara fa mila mieritreritra ny vahoaka Malagasy. Izaho tsy hiteny hoe lozan’izay firenena entin’adala na be makorelina, hoy hatrany izy, fa kosa hoe fandalovana ny tany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Voninahitsy Jean EugèneNiverina nitaingina soavaly be tongotra…

Miverina amin’ny naloany ! Izay no hanasokajian’ny maro ny fihetsiky ny mpanao politika Voninahitsy Jean Eugène ankehitriny. Niverina tanteraka ao am-balan’ny fitondrana mantsy ny tenany, izay hita tetsy amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina nandritra ny hetsika “Rodoben’ny fisandratana” nataon’ny HVM tamin’ny sabotsy teo.

 Hita ao anatin’ny horonantsary midokadoka ny filoha sy mankasitraka fatratra fa tsy arakaraka ny vava be nataony tany am-boalohany. Raha hiverenana ny tantara, anisan’ireo nirotsaka hofidiana filoha tamin’ny taona 2013 ny tenany, ary nanohana an-dRajaonarimampianina tamin’ny fihodinana faharoa. Fatra-piaro ny fanjakana HVM, saingy nivadika rehefa nafana ny raharaha sy ny hetsi-panoherana saika nampikoa ny filoha. Anisan’ireny ny nandanian’ny solombavambahoaka miisa 121 tamin’ny 152 ny fitsipaham-pitokisana azy na ny “motion de déchéance” ny 26 mey 2015 noho ny tsy fanajana lalàmpanorenana ny 26 mey 2015.  Ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC sisa nanavotra azy tamin’izay. Fotoana vitsy taorian’io, ny 29 mey 2015 ny fanambarana nataony fa nametra-pialana tsy ho mpanolotsaina an’i Hery Rajaonarimampianina intsony  izy, ary nilaza fa manohana ny fanonganan’ny Antenimiera ny filoha. Am-bava no nanendrena ahy, dia am-bava ny fametraham-pialako, hoy izy teny amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina. “Sarotra atoro i Hery Rajaonarimampianina ary efa hirodana io fanjakana io”, hoy ny tenany toa nanambany ny filoha ankehitriny. Tsy vitan’izay fa mbola nisy ny fanivahivana tamin’ny filazana fa tsy mety aminy ny miaraka amin’ny « soavaly be tongotra ». Miverina mitaingana soavaly be tongotra indray izany ny tenany ka zary adino toy ny ririnin-dasa tsy tsaroana ny vava be vahiny ? Politika tokoa angamba io ka malalaka amin’izay rehetra foto-kevitra ijoroany ny rehetra. Ny tantara anefa tsy fanadino e !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin-tsolika niakatraHamono vahoaka ny fitondrana..

Nisondrotra indray ny vidin-tsolika, ka 70 Ar isaky ny litatra izany ho an’ny lasantsy sy ny gazoala ary 30Ar kosa ho an’ny solika fandrehitra.

 Toky R

Ino Vaovao0 partages

KITRA AFRIKANINA : Herijika kely no hahatafiakatra ny Fosa junior amin’ny dingana manaraka

Silaka angofo no hany sisa nandrangotan’i Dax, kapitenin’ ny Fosa ny baolina tokana azontsika nandritra io lalao marikivy be io. Satria dia tataka be 6 no ho 1 no nandavoan’ny ekipa Ghana an’i Fosa, raha nitarika isa iray vao telo minitra nanombohan’ ny lalao isika malagasy. 

Kanefa dia nivadika ho nofy ratsy izany nandritry ny sivifolo minitra nifanjevoana teny ambony kianja, ka nahalavo antsika tamin’io isa  mavesatra 6 no ho 1 io. Tamin’ny telo ora, ora tany an-toerana raha tamin’ny enina ora taty Madagasikara no nanaovana io lalao mandroso io ny folakandron’ ny alahady 08 avrily teo tao Acra, renivohitr’i Ghana.

Vesatra ho an’i Fosa ireny ary kely ny herijika entiny manohitra io vokatra io, na dia aty an-jaridainantsika aza no hanaovana ny lalao miverina. Ary isa 5 no 0 no tsy maintsy andresentsika azy ireo raha te hiakatra eo amin’ny dingana manaraka. Miantso ny vahoaka eto Mahajanga, eny manerana an’i Madagasikara mihitsy i Bob, mpanazatra ny Fosa ho tonga maro hanohana ity ekipa miaro ny voninahi-pirenena ity ao amin’ny kianjan’i Rabemananjara ao. 

Koa etoana dia mirary soa ho an’i Fosa hatrany izahay ekipa eto amin’ny fanoratana Ino vaovao faritra Mahajanga ho amin’izay isa 5 no 0 tsy maintsy hotratrarina izany mba ho tafiakatra eo amin’ny dingana manaraka.

INVMGA.    

La Vérité0 partages

« Taxi-be » - Les frais de transport à 700 ariary !

Les consommateurs demeurent les martyrs. Hausse de prix du riz, des factures de la Jirama, des PPN, et bientôt celle des frais de transport. Hier, les transporteurs réunis dans l’Union des coopératives de transport urbain (UCTU), l’Union des coopératives de transport suburbain (UCTS), la FMA et l’UCTSFA ont annoncé la hausse de leur tarif à 700 ariary, d’ici quinze jours, suite à leur assemblée générale.

En fin de compte, ce sont seulement les consommateurs qui sont les principales victimes de cette discorde entre les entrepreneurs et l’Etat. Chacun d’entre eux peut faire ce que bon lui semble, contrairement à la population qui ne fait que se plaindre auprès du Réseau national pour la défense des consommateurs (RNDC). L’année dernière, notamment durant la période où le prix du riz a augmenté dans le pays, le RNDC était toujours là pour soutenir les clients. Il s’est battu bec et ongles pour trouver une solution à cette hausse de prix. Et depuis, cette organisation s’est murée dans son silence. Sa dernière apparition sur scène fut à Mahajanga, durant la célébration de la journée mondiale des droits des consommateurs. Jusqu’à maintenant, il n’a pas donné signe de vie. Le RNDC n’a pas encore mâché un mot ni sur la hausse de prix de l’électricité, ni sur celle des frais de transport. « A l’heure où la population a le plus besoin de son aide, il n’est pas là », avance Raharisoa, une mère de famille. Or, les défenseurs des droits des consommateurs sont du même avis que les transporteurs concernant cette hausse des tarifs. Une situation qui témoigne l’incompétence du RNDC.Des farces !Pertes, vérité des prix, subventions insuffisantes… La hausse des frais de transport date depuis belle lurette. A chaque fois qu’une telle situation se présente dans le pays, les transporteurs, notamment les « patrons » en profitent pour lancer leur menace. Face à cette situation,  le ministère des Transports a décidé de continuer la distribution des compensations pour les transporteurs desservant les zones régionales et nationales. Des subventions qui ne sont pas arrivées à destination. Ce sont les propriétaires de véhicules qui encaissent cette somme. Ces derniers, dans la plupart des cas, ne tolèrent pas les versements incomplets. Comme les consommateurs, les chauffeurs et receveurs ne sont également que des victimes. Ils n’ont pas d’autre choix que d’accepter la décision de leurs maîtres. Même si cette compensation serait doublée ou triplée, elle n’aura aucun impact sur eux. La perte sera toujours là. D’après un chauffeur de« taxi-be », lui et ses collègues n’ont jamais reçu cette subvention alors que les charges quotidiennes, entre autres le carburant, leur incombent entièrement.Recueillis par Anatra R.

La Vérité0 partages

Concert - Poetic Lover fait son grand retour et donnera un concert à Madagascar

Une formation toujours aussi appréciée même par la nouvelle génération de mélomane, Poetic Lover venant de signer son grand retour donnera un grand concert à Madagascar. L'annonce a été effectuée sur les réseaux sociaux, notamment sur la page officielle de Kanto Kintana Madagascar, organisateur de l'événement montrant une magnifique affiche avec une belle photo des membres ainsi que le lieu et la date du concert.

Le rendez-vous est alors fixé au 18 mai prochain au Palais des sports et de la culture Mahamasina. Le groupe toujours composé de Carry Kani, Jay Kani, Dré et Little T fera le plaisir de faire revivre aux Malagasy ses plus grands tubes comme " Qu'il en soit ainsi ", " Darling faisons l'amour ce soir ", " Fier d'avoir ton love " et bien sur l'incontournable " Cette femme ". Un débutEn 1997, alors que les groupes Alliage, 2Be3 et G-Squad étaient à l'apogée de leur succès, un nouveau boys band faisait son apparition sur la scène française. Révélés dans Graine de stars, émission dont ils étaient à l'époque sortis vainqueurs, les Poetic Lover s'étaient dévoilés avec leur tube « Prenons notre temps ». S'en sont suivis plusieurs autres titres tels que « Qu'il en soit ainsi », « Fier d'avoir ton love », tous extraits de l'album « Amants poétiques », certifié disque de platine. Ensuite, ils ont sorti en 2000 un second album, « Conquête », qui n'avait malheureusement pas rencontré le succès escompté. Influencés par la soul et le Rn'B, les Poetic Lover ont hissé de 1997 à 2000 six singles. Plus de deux décennies après ses débuts, la formation a toutefois créé la surprise en révélant qu'elle se reformait après avoir tenté sa chance en solo. " Ça y'est c'est officiel... Après une très sérieuse discussion autour d'un super repas japonais, la décision a été prise. Les 4 fantastiques que sont Rud, Jay, Dre Rod vous annonceront bientôt dans un direct live le retour officiel des Poetic Lover ".DestinationLes Malagasy sont-ils donc chanceux? La question se pose tout de même puisqu'après un grand come back de ce groupe qui est sans doute une grosse pointure de l'industrie musicale française, il choisit la Grande île comme cible d'un grand événement. Après l'annonce de son retour en janvier, Poetic Lover n'a pas encore donné un concert, en tout cas, aucune publication ni affiche n'a été faite ni dans son site ni sur sa page facebook. Il y a donc une forte chance que ce spectacle à Madagascar est le premier que la formation effectuera après leur grand retour. Un immense honneur pour le pays qui accueille sur sa scène un groupe de renom qui a déjà vendu à plus de 300.000 exemplaires ses deux albums. Quoi qu'il en soit, le public malagasy est enthousiaste à voir pour la première fois la face de ses idoles. Et malgré que certains jeunes ne connaissent pas le groupe, beaucoup seront au rendez-vous et découvriront le talent des 4 fantastiques. Une prestation s'annonçant grandiose à ne pas louper.Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Toliara II - Une importante planque de tortues découverte

Le réseau de trafic de tortues basé dans le Sud serait-il en passe d’être démasqué ? Pas plus tard qu’hier, l’une des plus importantes planques supposées de ces petits sauriens probablement destinés à l’exportation clandestine, a été découverte dans le quartier d’Antoby Betela, Commune rurale de Betsinjake, District de Toliara II.  Un renseignement fourni par des indicateurs bénévoles serait derrière cette  importante piste. 

Des témoins parlent  d’une grande et incroyable concentration animalière jamais observée en un endroit. En fait,  des milliers de tortues ont été trouvés dans deux maisons  différentes de ce quartier.L’une des maisons qui comporte un étage,  a été littéralement envahie par toute une population. Un témoin sur place rapporte que  les tortues ont peuplé la cuisine et même  jusque dans les toilettes. Les enquêteurs ont donc du pain sur la planche pour recenser cette population saurienne occupant au total 22 pièces de ces bâtiments.  Pour l’heure, l’enquête  n’est encore qu’à ses débuts. Néanmoins, un jeune dont la tâche  a été de nourrir ces animaux endémiques, un gardien et le propriétaire des maisons, sont soumis à une enquête. Puisque l’évènement a dépassé l’entendement à cause de la quantité de la “marchandise”, une forte délégation composée de membres de l’autorité  locale  dont ceux de la Justice malagasy, du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco), de la Police et de la Gendarmerie nationale, s’était dépêchée sur les lieux. Une source d’information de la région explique que le décompte des tortues, en majorité composées de bébés-tortues, était encore loin d’être terminé, du moins jusque vers le début de la soirée hier, preuve que les petites faunes endémiques sont tellement nombreuses.  C’est seulement après les comptages que le transfert de ces tortues dans la réserve naturelle de Mangily est envisagé. De plus en plus confirméeA la lumière de cette situation, il est de plus en plus indéniable qu’on a affaire à un vaste réseau  du trafic et implanté à Toliara. Il possède des ramifications dans tout le pays et des personnalités originaires du Sud figurent parmi ses activistes. Souvent, elles jouent la carte de l’impunité dans l’espoir d’échapper au contrôle au moment de l’acheminement de la “cargaison” vers la Capitale et surtout lorsqu’un voyage en avion en vue de l’évasion à l’extérieur s’impose. C’était justement le cas en janvier dernier lorsqu’un assistant parlementaire issu de Toliara avait été arrêté par la Police de l’air et des frontières (Paf) avec 126 tortues à l’aéroport d’Ivato. Le concerné allait prendre un vol de Kenya Airways avec le Vietnam comme destination. Il s’est servi d’un passeport de service ainsi que d’un faux ordre de mission signé par le président de l’Assemblée nationale.  Les agents de la Paf ont saisi  le colis suspect  que l’assistant parlementaire a dissimulé dans des couches  installées à l’intérieur de deux grandes valises. Il n’aurait pas été pris  s’il n’a pas été trahi  par son angoisse. A part le cas de cet assistant parlementaire, gageons que les trafiquants multiplient leurs stratégies pour acheminer les tortues depuis le Sud vers la Capitale. Un mois après les frasques de l’assistant parlementaire, un conducteur de taxi-brousse a été interpellé à Alakamisy-Ambohimaha. Le cercueil que son véhicule  a transporté renfermait des tortues et du chanvre  indien et non la dépouille mortelle d’un disparu. Là aussi, les tortues et la drogue étaient prévues être acheminées dans la Capitale. Franck Roland

La Vérité0 partages

Adoption des lois électorales - Un autre lieu de « gavage » de députés à Ivato

L’hôtel Paon d’or ne serait pas le seul endroit où certains députés ont été confinés juste avant l’adoption, la semaine dernière, des lois électorales controversées. Selon des indiscrétions, un autre établissement plus discret aurait servi de « parc fermé » pour d’autres parlementaires, lesquels ont été pratiquement « gavés », au propre comme au figuré, afin de les mettre « en condition ».

Le chef d’orchestre de cette opération de lobbying d’un genre particulier serait lui-même un élu et non moins opérateur économique de renommée dans son domaine d’activité.L’argument de persuasion aurait été le même que celui utilisé au Paon d’or, à savoir la promesse d’espèces sonnantes et trébuchantes dont on ignore cependant le montant exact. Il va de soi cependant que ce deuxième groupe de députés a sûrement eu vent de l’offre avancée au Paon d’or et qu’il a dû marchander âprement pour en avoir autant, sinon plus. Mais ce qui est également certain, c’est que l’instigateur a perçu beaucoup plus  -  et de loin  -  que son équipe. Car selon notre source, l’opérateur aurait été dans une situation financière délicate, pour ne pas dire catastrophique, peu avant la récente série de sessions extraordinaires de l’Assemblée nationale, à un tel point que ses biens étaient menacés de saisie. Le passage des lois électorales à Tsimbazaza lui aurait été des plus salutaires puisque, après l’adoption desdits textes par la Chambre basse, l’homme a subitement et miraculeusement recouvré une santé financière de fer, en ayant pu non seulement sauver son établissement de la saisie, mais aussi acquérir un couteux véhicule 4x4, encore immatriculé auprès du concessionnaire. Toujours d’après notre source, rien que ces deux dépenses dépasseraient largement les 50 millions d’ariary.Ce qui laisse penser que ce parlementaire vénal a roulé ceux qui avaient… roulé avec lui en accaparant la plus grosse partie de la cagnotte à partager.  La Rédaction

La Vérité0 partages

Air Madagascar - Réduction des vols en retard

Le redressement d'Air Madagascar est en marche. La compagnie aérienne nationale projette d'apporter un grand changement au niveau de son service. Pour les mois à venir, trois grandes lignes sont à améliorer. L'une d'entre elles se porte sur le retard et le report des vols. En effet, ce dysfonctionnement est devenu monnaie courante pour les passagers d'Air Madagascar ces derniers temps.

Dans le cadre du programme de redressement de cette compagnie aérienne, le taux d'ajournement de 77 % enregistré au cours du premier trimestre est à réduire dans les 50 % jusqu' à la fin de l'année 2018.  Selon Rolland Besoa Razafimaharo, directeur général d'Air Mad, les pannes techniques demeurent la seule cause des retards.  Le nombre d'appareils à disposition et fonctionnels reste insuffisant. « 5 sur les 10  avions appartenant à Air Madagascar assurent les vols internationaux et domestiques », poursuit-il. D'ici le mois de juin, après une révision générale en Allemagne, seul un appareil ne survolera pas en raison d'un défaut technique.  Le programme d'exploitation des vols internes et internationaux va être renforcé. Air Madagascar va assurer, hebdomadairement, 5 vols vers la France notamment en direction de Paris et Marseille. Quant aux deux destinations, La Réunion et Ganzhou, le nombre de vols est maintenu à deux fois par semaine. Particulièrement pour les vols domestiques, le nombre de passagers à transporter va être augmenté pour les destinations phares avec une hausse estimée à 83 %. Les opérations avec les vols vers Antsiranana, Nosy-Be, Toliara, Fort-Dauphin, Tamatave s'effectueront deux fois en une semaine. Outre ces dispositions, la qualité de service offert par cette compagnie aérienne va passer à l'étape supérieure. Il s'agit notamment  d'une amélioration des services se rapportant aux repas et boissons servis à bord d'un avion. A cela s'ajoute la formation des employés. Un message indiquant les indemnisations sera également envoyé, en temps réel, aux passagers en cas de report et d'annulation des vols. La mise en application de cette réforme débutera dès la haute saison. En tant que partenaire stratégique, Air Austral va supporter les dépenses afférentes à ce programme de redressement d'Air Madagascar. KR.

La Vérité0 partages

A l’approche des élections - Vers une vague d’arrestation d’opposants

Eliminer les potentiels concurrents. Tel serait le nouveau credo en vogue. Des informations, qui circulent actuellement dans le microcosme politique malagasy, indiquent en effet qu’une vague d’arrestation d’hommes politiques et de leurs partisans se préparerait quelque part en haut lieu. Des dossiers seraient montés de toutes pièces pour parvenir à ce funeste objectif, d’après les bruits entendus dans certains salons huppés de la Capitale. 

Particulièrement, les proches de l’ancien président de la Transition Andry Nirina Rajoelina, seraient les principales cibles de ce plan machiavélique. Le cas de Marc Ravalomanana est déjà scellé par le vote des lois électorales décriées par les députés TIM et MAPAR.De telles arrestations, si elles devaient avoir effectivement lieu, seraient inacceptables. Cela serait un véritable affront fait à la démocratie et à l’état de droit que prône le régime Rajaonarimampianina. Ces actes d’intimidation et de répression montreraient l’autoritarisme croissant des tenants du pouvoir, déjà visible lors du déplacement d’Andry Rajoelina à Mahajanga, contrecarré au dernier moment. En outre, cela dénoterait d’un aveu de faiblesse de la part des dirigeants qui tentent déjà d’éliminer sur papier certains des adversaires de l’actuel Chef de l’Etat à la course à Iavoloha.En tout cas, toujours d’après les informations en nos possessions, les personnes potentiellement concernées par la vague d’arrestation en gestation, ont déjà informé la Communauté internationale. Cette dernière risquerait de mal voir ces arrestations étant entendu qu’elle n’a cessé de réclamer que les élections doivent être transparentes, ouvertes à tous et se tenir dans une totale atmosphère d’apaisement.  Notons que la Communauté internationale ainsi que partenaires et bailleurs se déclarent très inquiets de ce contexte préélectoral plus que tendu dans le pays.ExclusionOutre ces éventuelles poursuites judiciaires, sans fondement, contre des opposants potentiels, le contexte préélectoral  a été marqué ces dernières semaines par la bataille acharnée entre l’Exécutif et l’opposition autour des projets de loi devant régir les élections. La loi organique, portant régime général des élections et des référendums, qui est adoptée par les députés, dispose dans un de ses articles que chaque dossier de candidature devrait comprendre un extrait de casier judiciaire bulletin n° 2 délivré par le Parquet compétent. Délivré par les autorités judiciaires, ce document détaille toutes « les condamnations contradictoires, les condamnations par défaut non frappées d’opposition prononcées pour crimes ou délits par toute juridiction régressive, y compris les condamnations avec sursis ».Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité dans le procès de la tuerie du 7 février 2009, Marc Ravalomanana risque de voir son dossier être rejeté par la Haute Cour constitutionnelle qui vérifie le respect des conditions de recevabilité des candidatures et des conditions d’éligibilité des candidats. Ce sont les juges d’Ambohidahy qui arrêtent la liste définitive des candidats, comme prévu dans le projet de loi organique.Ils pourraient ainsi déclarer irrecevable la candidature de Marc Ravalomanana au vu du casier chargé de celui-ci. L.R.

La Vérité0 partages

A plate couture

La sécurité, du moins la maitrise du domaine sécuritaire, constitue la clé de voûte de toutes les stratégies devant aboutir au développement d’un pays, à l’épanouissement de tout son peuple. Sans un minimum de sureté, on ne pourrait point envisager mettre en route tout programme d’amélioration des conditions d’existence de la population.

Madagascar, un pays toujours à la recherche des issues pour se défaire du cercle vicieux de la pauvreté, éprouve toutes les difficultés du monde à endiguer l’insécurité sur tout le territoire national. Le Président Rajaonarimampianina et son Gouvernement HVM, en quatre ans et demi de règne, ne parviennent pas encore et toujours à juguler la question sécuritaire. Ils n’ont pas pu trouver les voies et les moyens à assurer un minimum de sérénité à l’endroit des concitoyens. Une défaillance et incompétence qui commencent à coûter cher à tout un chacun. Toutes les catégories sociales sont atrocement touchées par les barbaries des malfrats.Réunis en états généraux à Iavoloha, l’énième conclave, tous les hauts responsables concernés de près ou de loin par cette redoutable pandémie, l’insécurité, cogitent. Seulement, on a l’impression du déjà vu. Le Premier ministre (PM), le premier responsable de l’administration, de la défense et de la sécurité du pays, n’est même pas capable de présenter quelque chose de nature à rassurer les contribuables sinon d’emprunter le sentier battu : l’éternel « manque de moyens » ! Mais à tous les régimes qui s’étaient succédé, les moyens manquaient toujours ! Même les pays, censés avoir à leur disposition une large possibilité de se faire acquérir des outils nécessaires pour combattre les méfaits de l’insécurité, ne pourront pas dire en avoir les moyens suffisants. Il y a toujours quelque part, une faille. La France ou l’Allemagne et même les Etats-Unis sont toujours soumis à des insuffisances quoique relatives de leurs moyens.Pour ainsi dire que le manque chronique de moyens n’est pas la seule explication valable à l’échec, à plate couture, du régime en matière de sécurité du pays. Certes, il s’agit d’un aspect non négligeable et incontournable, mais se cantonner à l’insuffisance matérielle relève d’une pure malhonnêteté intellectuelle. Il leur manque plutôt de la détermination et de la volonté politique ! En outre, l’opinion n’accorde plus de crédit à des grands mots fût-ce très sévères. Les termes comme « tolérance zéro » ne suffisent plus à calmer les esprits. Aucun des responsables défaillants n’a jamais été puni. Le PM et ses « coéquipiers » doivent rendre compte, sans détour, devant les contribuables, les vrais patrons, l’état de leurs actes et avouer, avec humilité, leur échec. Le drame insécuritaire que le pays endure, en ces temps-ci, dépasse largement l’entendement. Les dahalo ne font plus la différence entre éléments des Forces de l’ordre et simples citoyens. Dotés d’armes sophistiquées, ils attaquent tous sans distinction. Dans cette terrible bataille, ce régime peut se targuer d’obtenir le record en effectif de victimes dans les rangs des gendarmes ou militaires. Des veuves et des orphelins sont en nombre sans cesse croissant. Et Dieu seul le sait jusqu’à quand la triste saga devrait-elle clore le rideau !Encroûtés dans la déliquescence et la déconfiture totale et stigmatisant, les tenants du régime « bégayent » dans un langage indescriptible ou confondu et s’encrassent dans la déroute, à plate couture.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Riposte du Hvm - Le maire de Mahajanga menacé de destitution

Le maire de la Commune urbaine de Mahajanga Mokhtar Andriantomanga pourrait perdre son fauteuil de premier magistrat dans les semaines voire les jours à venir. C'est du moins ce qui se dessine eu égard à la situation délétère qui prévaut actuellement au sein de l'Hôtel de ville de Mahajanga.  En effet, la machine de la répression est actuellement en marche.  N'ayant que très peu goûté à la manifestation qu'avait prévu de tenir le maire de la Capitale de Mahajanga Mokhtar Andriantomanga le 30 mars dernier, les tenants du pouvoir actuels entendent faire vengeance.

Pour rappel ,dans le cadre de l'inauguration d'infrastructures routières et sportives, le maire de Mahajanga avait organisé une grande manifestation dans sa ville. Une manifestation à laquelle devait participer l'ancien président de la Transition Andry Nirina Rajoelina en tant que leader du parti Miaraka amin'ny Prezida Andry Rajoelina, qui est la formation politique dont est issu le maire de la cité des fleurs Mokhtar Andriantomanga. En tout cas, finalement, la descente de l'ex- homme fort du pays avait été tuée dans l'œuf par le régime Hvm. En effet, les avions devant emmener Andry Rajoelina à Mahajanga n'auront jamais pu décoller du tarmac de l'aéroport d'Ivato. Et ce, suite à des ordres venant d'en haut lieu. En tout cas, malgré que la descente d'Andry Rajoelina à Mahajanga ait été avortée par le pouvoir, une marée Orange a déferlé dans la ville. Un exploit que ne supporte visiblement pas le Hvm. En effet, cinq jours après cette descente tuée dans l'œuf de l'ex- président de la Transition, le pouvoir actuel a riposté. Selon les informations recueillies, le 5 avril dernier, la Commune urbaine de Mahajanga a reçu la visite de l'inspection d'Etat. En outre, certains conseillers municipaux ont été montés contre le maire Mokhtar Andriantomanga. Des membres du Conseil municipal ont ainsi envoyé à leur maire une lettre portant demande d'explication le 5 avril dernier. Les conseillers dissidents reprochent au maire certains points et certains dysfonctionnements qui entachent sa gestion de la Commune. Une pression qui s'abat sur le maire comme une épée de Damoclès et qui pourrait le projeter de son fauteuil. C'est par le biais du Conseil municipal que d'autres maires à travers le pays ont été éjectés de leur poste par le pouvoir Rajaonarimampianina. En tout cas, certaines informations qui circulent dans les chaumières laissent entendre que l'ordre serait d'éjecter le maire de Mahajanga avant la fin de ce mois d'avril.Recueillis par Lalaina A.