Les actualités Malgaches du Jeudi 10 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara8 partages

Atteinte à la sûreté de l’Etat : Mbola Rajaonah, Rolly Mercia et Fidèle auditionnés au Toby Ratsiman...

Trois autres leaders du « K25 » ont choisi d’ignorer la convocation des enquêteurs.

Mbola Rajaonah, PDG du Groupe RLM Communication, Harry Laurent Rahajason, Coordonnateur général dudit Groupe et Fidèle Razara Pierre, Premier responsable de l’AZ Radio et Télévision ont répondu à la convocation des enquêteurs du Service des Affaires criminelles et spéciales au Toby Ratsimandrava hier. Une convocation faisant suite à une plainte pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, incitation à la haine et à la révolte, et participation à une manifestation non autorisée, déposée en début d’année par la Direction de la Législation et des Contentieux (DLC) au niveau de la Primature. Leur audition a duré plusieurs heures. Malgré les faits qui leur sont reprochés, les trois individus ont pu quitter librement le bureau de la Gendarmerie à Andrefan’Ambohijanahary. Selon une publication qu’il a postée sur son compte « facebook » tout de suite après son audition, Rolly Mercia a déclaré que: « l’enquête au niveau de la Gendarmerie est terminée, c’est désormais au tour de la Justice de faire son travail ». Il n’a également pas manqué de féliciter le président de la République nouvellement élu Andry Rajoelina. Même élément de langage pour le « Boss », Mbola Rajaonah qui n’a pas manqué de demander la clémence du nouveau locataire d’Iavoloha.

Un an ferme. Faut-il rappeler que ces individus sont soupçonnés de financement d’actes de troubles à l’ordre public et recrutement de gros bras. Ils sont également poursuivis pour avoir lancé un appel à l’endroit des partisans du candidat Marc Ravalomanana à ériger des barrages au niveau de chaque quartier et à mettre en place des « Andrimasom-pokonolona ». Faut-il rappeler qu’au mois de mai 2016, le Sénateur Lylison René de Roland a écopé d’une peine d’un an d’emprisonnement ferme pour avoir lancé un appel à la ville morte à l’endroit de la population tananarivienne. Une condamnation qui lui a valu deux années de cavale jusqu’au jour où le tribunal correctionnel d’Antananarivo a annulé sa condamnation lors d’un procès.

Pour leur part, trois autres leaders du « K25 » ont choisi d’ignorer la convocation des enquêteurs.

Mandat d’amener. Il s’agit de la candidate Fanirisoa Ernaivo, Fernand Cello et Ninie Donia. De sources proches du Servie des Affaires criminelles et spéciales, ces individus feront l‘objet d’un mandat d’amener s’ils continuent d‘agir ainsi. D’après les informations, des éléments des Forces de l’ordre auraient effectué une descente au siège de la Radio et Télévision AZ à Antanimena hier, probablement pour vérifier si le journaliste Fernand Cello a été présent sur le lieu. Quant à la Magistrate Fanirisoa Ernaivo, une source bien informée a affirmé qu’elle a déjà pris le large. La candidate malheureuse du premier tour qui a lancé des propos très virulents à l’encontre du Premier ministre Ntsay Christian et a proféré des menaces à peine voilée contre la Commission Electorale Nationale Indépendante et contre la Haute Cour Constitutionnelle serait déjà partie à l’étranger.

IST. Elle a certainement pu quitter la Grande île avant d’être frappée d’une Interdiction de Sortie du Territoire. Il convient de noter en effet que le 8 janvier dernier, le Ministère de l’Intérieur a sorti une Interdiction de Sortie du Territoire contre quatre leaders du mouvement du « K25 », à savoir, Mbola Rajaonah, Harry Laurent Rahajason, Fidèle Razara Pierre et Fanirisoa Ernaivo. « Une initiative prise suite à une décision de Justice », selon les explications du ministre de l’Intérieur, Razafimahefa Tianarivelo. En tout cas, cette affaire est encore loin de son dénouement. De sources proches du Service des Affaires criminelles et Spéciales au Toby Ratsimandrava, le dossier sera déféré au parquet après l’audition incessamment. Il convient également de rappeler que Mbola Rajaonah a encore plusieurs dossiers en instance au niveau du Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) et au niveau du Pôle Anti-Corruption. Histoire à suivre.

Davis R

Midi Madagasikara7 partages

Andry Rajoelina – Hery Rajaonarimampianina : Passation symbolique de pouvoir dans une dizaine de jours

Hery Rajaonarimampianina rendra la clé du pouvoir à Andry Rajoelina qui le lui avait remise le 24 janvier 2014.

La remise de la clé d’Iavoloha sera un cas inédit sur le plan constitutionnel puisque la HCC elle-même semble se contredire entre son Avis du 7 septembre 2018 et son Arrêt du 8 janvier 2019.

 « La passation officielle de pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu ». La HCC s’est basée sur ces dispositions de l’article 48 alinéa 1er de la Constitution dans son Arrêt portant proclamation des résultats officiels du second tour pour signifier que la passation se fera entre Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina en présence du Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao. Une passation prévue vers la fin de la troisième semaine de ce mois, c’est-à-dire d’ici une dizaine de jours. Sans doute la veille de la cérémonie d’investiture comme c’était le cas en 2014.

Invités d’honneur. On croit savoir que la prestation de serment du nouveau Président élu,  Andry Rajoelina sera organisée avant le 25 janvier 2019. C’est juste une « date référence », aux yeux de la HCC qui tiendra pour l’occasion une audience solennelle.  Avec tout le cérémonial et en présence d’invités d’honneur, probablement des chefs d’Etat et/ou de gouvernement étrangers.  Recevront aussi des cartons d’invitation, les anciens Présidents, entre autres, Marc Ravalomanana qui a félicité hier Andry Rajoelina, dans la pure tradition démocratique et du respect des valeurs républicaines ainsi que dans l’esprit du  « Fihavanana et Fampihavanana malagasy ».

Théorie du mandat. Dans son Avis du 07 septembre 2018 relatif aux attributions courantes du Président de la République exercées par le Président du Sénat, la HCC avait invoqué la théorie du mandat pour considérer que « tout mandat électif quelle que soit sa nature, est délimitée dans le temps ». Concernant le mandat présidentiel, il est de 5 ans. Le juge constitutionnel de rappeler que « cette durée du mandat électif est régie, dans son existence, par le principe de l’intangibilité, et dans sa durée, par le principe de l’immutabilité ». Qu’en application de ces deux principes, la durée conférée au mandat du Président de la République doit être de 5 années effectives. Or, le Président Hery Rajaonarimampianina avait démissionné de son poste 60 jours avant le scrutin du 7 novembre 2018 pour cause de candidature.  La HCC reconnaît que pareille obligation de démission « contrarie la stabilité de l’institution présidentielle qui, dans l’esprit de la Constitution de la IVème République, représente la clé de voûte des institutions de l’Etat, et fragilise le principe même de la continuité de l’Etat, garant de la pérennité des institutions de la République ».

« Tompon’ny la clé ». Selon l’Avis de la HCC, « sur le plan strict du droit, l’acte de démission (…) signifie un acte par lequel une personne renonce, spontanément ou sous l’effet d’une contrainte légale, à l’exercice de ses fonctions ; que les effets de la démission sont irrévocables ». Après son élimination au premier tour, le Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina ne pouvait pas réintégrer ses fonctions jusqu’à l’investiture du nouveau Président élu Andry Rajoelina. On est alors en droit – sur le plan constitutionnel – de se poser des questionnements par rapport à la prochaine passation entre les deux hommes. Le premier qui est dépouillé de toute attribution après sa démission, peut-il remettre les pleins pouvoirs au second ? Même topo pour le Président de la République par intérim qui ne peut pas transmettre des pouvoirs à moitié plein ou à moitié vide (c’est selon) au Président de la République nouvellement élu qui est de plein exercice. En tout cas, Andry Rajoelina sera de nouveau le « Tompon’ny la clé », pour reprendre le tube de Dah’Mama qui faisait du reste partie du groupe d’artistes qui l’a accompagné tout au long de la campagne électorale.

Situation inédite. Tel que l’a fait remarquer le juge constitutionnel, c’est une situation propre au droit constitutionnel malgache et inédite dans le droit comparé. Ce qui l’a amené à considérer dans son Avis en date du 7 septembre 2018 qu’« il conviendrait dans cette situation de préserver les principes fondamentaux du droit et l’esprit du texte de la Constitution ; qu’ainsi, l’acte de démission effectué par le Président de la République 60 jours avant la date du scrutin produit des effets irréversibles ; et que sa présence lors de la passation des pouvoirs n’aurait qu’un caractère symbolique dans le cadre d’un esprit républicain ».  Quatre mois après, la HCC d’ordonner dans son Arrêt du 8 janvier 2019 que « la passation officielle du pouvoir se fera entre le Président sortant et le Président nouvellement élu, en présence du Chef de l’Etat par intérim ». Même si c’est l’Arrêt qui prime, la HCC a plus ou moins changé d’avis.

R. O

Midi Madagasikara3 partages

Campagne électorale : Le rapport de la commission de contrôle de financement attendu de pied ferme !

L’origine (suspicieuse) des fonds utilisés par les candidats reste un mystère ! (Photo d’archives)

La messe est dite ! Madagascar a un nouveau président de la République. Il s’agit de l’ex-candidat n°13, Andry Nirina Rajoelina qui attendra son investiture pour prendre officiellement ses fonctions. Justement, avant d’être à la tête du pays, il était candidat, tout comme son principal rival, l’ex-candidat n°25, Marc Ravalomanana, ainsi que les 34 autres candidats qui ont concouru avec eux, lors du premier tour.

Après la proclamation des résultats officiels mardi dernier par la Haute Cour Constitutionnelle (Hcc), les yeux sont maintenant rivés sur la commission de contrôle de financement de la vie politique laquelle, selon les dispositions de l’article 87 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, va, d’une part, « s’assurer de l’accomplissement par le trésorier de compte de campagne de sa mission, du respect de la condition du compte unique » et « contrôler la légalité des recettes perçues, et du caractère électoral des dépenses effectuées », d’autre part. En effet, à partir de la proclamation officielle des résultats par la Hcc, le 8 janvier dernier, et pendant trois mois, cette commission recevra des candidats la déclaration des recettes perçues et des dépenses engagées, constituant, ainsi, leur compte de campagne. (Article 83 de la même loi).

Plafonnement des fonds. Nous ne sommes pas sans savoir que le plafonnement des fonds de campagne qui a toujours été revendiqué par les organisations de la société civile et les observateurs nationaux reste un leurre et à défaut, a occasionné une énorme inégalité entre les candidats : les uns ont pu se payer des hélicoptères pour se déplacer d’un district à un autre, contracter avec des artistes pour animer les meetings, fabriquer des t-shirts et divers goodies à leurs effigies, monopoliser la visibilité dans les médias, (la liste est loin d’être exhaustive) ; d’autres ont pu marquer leur existence à travers les flyers publicitaires et des caravanes mais très rarement, et certains des « petits candidats » n’ont tenu aucun meeting, n’ont conjugué aucun effort mais ont attendu les débats télévisés organisés par la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante) sur les médias publics pour s’exprimer.

Blanchiment de capitaux. Rappelons que peu de temps avant le début de la campagne électorale du premier tour, Transparency International Initiative Madagascar a établi une fiche qui relate les fonds utilisés par les candidats qu’ils devaient remplir, mais l’initiative a été boudée par la plupart. Les organisations de la société civile ont, notamment, affiché leur crainte par rapport aux contreparties de ces financements (opaques) et les conséquences susceptibles d’altérer la souveraineté nationale. Bref, nous attendons de pied ferme le rapport de cette commission de contrôle de financement de la vie politique qui, dans l’exercice de ses missions, saisit les juridictions compétentes conformément à la législation à cet effet, si elle constate des éléments constitutifs de blanchiment de capitaux ou de toute autre infraction à caractère financier commis aux fins de financement d’une campagne électorale. (Article 88). A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara2 partages

Rougeole : Le district de Tolagnaro, zone épidémique comptant 14 cas

Après la confirmation de ses trois premiers cas de rougeole, le district de Tolagnaro a été déclaré zone épidémique de rougeole le 19 décembre 2018. Depuis, le district compte quatorze cas, essentiellement des enfants. « Fort heureusement, il n’y a pas encore eu de cas de forte complication, ni de décès  jusqu’ici dans le district », explique le médecin inspecteur, Dr Griffine Razafindramarakoma. Les malades sont pris en charge normalement dans les formations sanitaires et semblent évoluer vers la guérison. Les  soignants profitent de la présence de parents d’enfants en bas âge dans les structures sanitaires pour transmettre à la population les messages utiles sur l’importance de la vaccination contre la rougeole, et contre diverses autres maladies évitables par la vaccination.

Retard de la prise en charge. La rougeole, maladie virale extrêmement contagieuse, se développe généralement chez les sujets non immunisés, car non vaccinés.Les complications peuvent survenir chez un malade dont les défenses immunitaires sont faibles, rendant l’organisme beaucoup plus vulnérable. Les décès enregistrés dans diverses régions, sont principalement dus au retard de la prise en charge. Il arrive en effet que, les malades sont traités par divers autres moyens avant d’être confiés aux soignants dans les formations sanitaires, rendant plus difficile la prise en charge et la récupération physique du malade, notamment lorsqu’il s’agit d’enfant fragile, ou souffrant de malnutrition. Les sujets déjà atteints de rougeole et qui en guérissent, sont généralement, immunisés par la suite.

Hanitra R.

Madagate2 partages

Andry Rajoelina félicité par Antonio Guterres, Sg de l'ONU

Midi Madagasikara1 partages

MyCapricorne : Un programme de fidélité commun pour Air Madagascar et Air Austral.

Air Madagascar et Air Austral sont en marche vers le succès du partenariat stratégique

Air Madagascar poursuit, avec son partenaire stratégique Air Austral, les actions de redressement de la compagnie.

Les deux compagnies partenaires ont franchi hier, une nouvelle étape de leur partenariat stratégique en procédant au rapprochement de leurs programmes de fidélité. Dorénavant, les programmes de fidélité « Namanko » d’Air Madagascar et « Capricorne »  d’Air Austral ne font plus qu’un et deviennent  « MyCapricorne ». Un rapprochement qui témoigne de la volonté des deux parties d’ancrer le partenariat dans la durée et dans le respect de la stratégie gagnant-gagnant des deux compagnies. Grace à ce rapprochement, les deux compagnies offrent aux passagers un réseau de destinations élargi, un barème de points plus avantageux. Par ailleurs, la gestion et la consultation du solde des points en ligne composent désormais le panel des nouveaux avantages du programme de fidélité, MyCapricorne, commun aux deux compagnies partenaires, Air Madagascar et Air Austral mais aussi de leurs filiales Tsaradia et Ewa Air.

Nouvelle étape. « Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape fondamentale du partenariat qui lie Air Austral à Air Madagascar depuis plus d’un an maintenant.. Elle donne tout son sens à la philosophie du partenariat stratégique établi entre nos deux compagnies. Un partenariat gagnant-gagnant, fondé sur des principes d’équilibre et de réciprocité au bénéfice de nos clients », a déclaré Marie Joseph Malé, PDG d’Air Austral. Pour sa part Roland Besoa Razafimaharo, DG d’Air Madagascar a indiqué que  « le lancement de MyCapricorne signe la première grande réalisation des compagnies partenaires pour cette année 2019. Ce nouveau programme de fidélisation s’inscrit dans la stratégie  d’Air Madagascar et d’Air Austral, construite autour d’une vision commune au service de nos clients. Nous sommes heureux de pouvoir proposer, à compter d’aujourd’hui, plus de destinations, plus d’avantages et de flexibilité à nos passagers. Nous sommes persuadés que la concrétisation du projet MyCapricorne augure le succès d’autres projets actuellement en cours de gestation ».

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Ministère de la FOP : Des primes pour 500 fonctionnaires méritants

28 milliards Ar. Tel est le budget alloué au ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales pour cette année 2019. « C’est en hausse par rapport à l’an dernier car notre budget n’a atteint que 12 milliards Ar contre 19 milliards Ar en 2016 », a évoqué le ministre de tutelle, Holder Ramaholimasy, lors de la présentation des vœux de son département hier aux 67ha. Il a dressé un bilan positif de son ministère à cette occasion. En effet, « en l’espace de six mois, on a pu ratifier la loi régissant les travailleurs malagasy si l’on a attendu cette décision depuis dix ans. Un conseil national du travail est en même temps mis en place.

Nouvelle Gestion Publique. Et concernant le recrutement des agents de l’administration, nous ne ménageons pas nos efforts pour assurer le contrôle et la transparence de tous les concours  y afférents », a-t-il enchaîné. Par ailleurs, le ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales, a déclaré que des primes ont été allouées aux 500 fonctionnaires méritants dans son département. « Ceux qui vont bientôt partir à la retraite ont eu beaucoup plus de bonification », a-t-il exprimé. Par ailleurs, la Nouvelle Gestion Publique dans la pratique administrative a été déjà adoptée. « Ce qui doit insuffler au changement de comportement des acteurs de l’Administration sans exception. Et la lenteur administrative, une des mauvaises habitudes héritées de l’Administration routinière d’antan et générées par notre mentalité du « moramora », doit être dorénavant à bannir et écarter du système actuel », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Fanafihana mitam-piadiana teto Toamasina : Tratra ireo telo lahy nanafika ilay tranombarotra mpamongady tao...

Ny 31 desambra ny taona nivalona iny dia nisy nanafika ity tranombarotra mpamongady zava-pisotro iray tao Anjoma ity. Tokony ho tamin’ny 02 ora tolakandro, io alatsinainy 31 desambra 2018 io, no tonga ireto telo lahy nitondra moto; ka ny iray niambina tety ivelany ny roa lahy kosa niditra tao anatiny. Ny iray nihazona basy teo am-baravarana niambina izay mivoaka, ny faharoa kosa naka ny vola tamin’ilay tompon’ny tranombarotra. Lasa tamin’izany ny vola 06 tapitrisa ariary, ary vao nahazo izany izy ireo dia nitsoaka, nefa tsy arak’izy ireo fa tratran’ny fakan-tsary niafina teo ivelan’ilay tranombarotra izy ireo, ka nanamora ny fikarohana azy ireo izany. Tratran’ny polisy avy ao amin’ny boriborintany voalohany Tanambao II izy telo lahy ireto izao, nahitana an’Ingahy isany Max Marcellin 35 taona mpitondra posy, ilay niambina tety ivelany, Nomenjanahary Désiré 29 taona mpiambina tsy miankina (sécurité) ilay nitazona ny basy PA vita gasy, ary Ndriana Jean Michel 24 taona tsy an’asa ilay naka ny vola. Nambaran’ny kaomisera Rakotovao Jean Christian misahana ny kaomisarian’i Toamasina II fa mitohy ny fikarohana ny raharaha, satria mbola tsy hita ilay basy PA vita gasy fampiasan’ireto andian-jiolahy. Ilay voalaza fa nanofana izany koa mbola tafatsoaka ka eo am-pikarohana azy ny polisim-pirenena amin’izao fotoana izao. Na izany aza miandry fitsarana azy ireo am-ponja izy telo lahy mpanao fanafihana mitam-piadiana ireto taorian’ny fiakaran’izy ireo fampanovana sy mpitsara mpanao famotorana. Ankoatra izay dia nanome toky ireo kaomisera misahana ny kaomisaria telo sy vondrona polisy misahana hery vonjy taitran’ny polisy miisa roa eto Toamasina ary ireo sampan-draharahan’ny polisy samihafa misy eto Toamasina, fa tsy ataon’izy ireo ho latsaka an-tany fotsiny ny ràn’ny naman’izy ireo novonoin’ny andian-jiolahy raha namonjy fodiana. Efa mandeha ny fanadihadiana ary efa kely sisa dia hody ventiny ny rano nantsakaina mikasika izany, hoy hatrany ireto polisy ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Musique : Un futur duo Big Mj et Blacko

Big Mj (à gauche) et Blacko, une collaboration des plus attendues

Le duo Big Mj et Blacko est en train de se concrétiser actuellement, les deux artistes se trouvent actuellement en studio pour concocter un morceau, mais les fans espèrent plus. Si Big Mj est une star à ne plus présenter. Blacko se présente comme une référence du rap français. Il fait partie du groupe Sniper. Une formation qu’il préfère laisser de côté en 2008. L’année dernière, Sniper se reforme et sort un nouvel opus intitulé « Personnalités suspectes ». Quoi qu’il en soit, Blacko est maintenant considéré comme celui qui a laissé ses marques dans le hip hop français. Ce duo avec Big Mj est la surprise de l’année pour les deux artistes.

Pour le moment, le duo préfère faire une surprise à leurs fans. Big Mj qui vient de fêter ses 10 années de carrière, ouvrira sûrement une grande carrière internationale après ce duo. Apparemment, de plus en plus d’artistes malgaches se retrouvent avec des chanteurs ou chanteuses étrangers ces dernières années. Depuis l’annonce de ce duo, les fans du pays espèrent retrouver Big Mj et Blacko sur une scène de la capitale. Chanteur souvent catégorisé dans le grand panier parfois réducteur, appelé musique tropicale, Big Mj prouve qu’il est surtout un artiste.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Bilan 2018 : 24 gendarmes et militaires décédés dans des accrochages avec des dahalo

2018 était une année très difficile pour la Gendarmerie et l’Armée Malagasy dans l’accomplissement de leur mission qui consiste à défendre la personne et ses biens. Malgré tout, le bilan dressé par le Ministère de la Défense nationale (MDN) et présenté par son secrétaire général lors de la cérémonie des vœux du Nouvel An de ce département tenue au CEMEs Soanierana hier, a révélé que pendant l’année 2018, 18 gendarmes et 6 militaires ont perdu la vie dans des accrochages avec des malfaiteurs. La plupart des victimes ont été tuées dans la lutte contre les vols de bovidés. Quoiqu’il en soit, des  résultats satisfaisants ont été réalisés par ce département malgré le peu de moyens qu’il dispose, a indiqué le Patron de ce ministère, le général de corps d’Armée Béni Xavier Rasolofonirina lors de sa prise de parole à cette occasion. Rappelant les réalisations de ce Ministère au niveau de la gendarmerie et de l’Armée Malagasy, cet officier général a tenu à souligner que les Forces de l’ordre pourront faire plus quand elles bénéficieront un budget conséquent et cela sera utilisé selon les besoins réels du pays, aussi bien en matière d’infrastructures que matériels.

Des résultats immédiats. Enumérant les efforts déployés par le département en matière d’infrastructures, le secrétaire général du MDN, a parlé du bataillon inter-arme (BIA) nouvellement implanté dans la région de Bongolava, soit dans la commune rurale de Fihaonana. Opérationnel depuis quatre mois, cette unité  a permis d’intervenir dans 29 cas d’alertes sur les 38 lancées dans la région et ses environs, soit dans 26 communes rurales. Pendant cette période, sept opérations anti-dahalo ont été menées par ce bataillon pendant lesquelles, 229 bovidés ont été récupérés et deux fusils de fabrication locale munis des cinq balles ont été saisis. Trois dahalo ont été mis hors d’état de nuire. Actuellement, il n’y a que deux vols de bœufs par semaine dans la localité contre deux par jour auparavant. Toujours en matière de redéploiement des infrastructures, le bilan du MDN a énoncé l’implantation de la 2e Région militaire n°3 (2RM3) à Andilamena. Il s’agit du démembrement de la RM3 de Toamasina. La mise en place de cette infrastructure a permis de réaliser des opérations depuis Andilamena jusqu’à Mandritsara durant lesquelles, 716 bovidés sur les 821 volés ont été récupérés. 23 dahalo ont été tués, deux arrêtés, et quatre blessés. Un fusil de guerre MAS 36 et  un fusil de chasse ont été saisis. En ce qui concerne la gendarmerie, nous en parlerons dans la prochaine édition de notre journal.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Un état de grâce pour le nouveau président

Deux jours après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, le calme et la sérénité règnent dans le pays. Les Malgaches ont parfaitement intégré la notion de démocratie. Le verdict des urnes est clair et il faut l’accepter. La passion qui a régné durant ces derniers mois est retombée et il est temps de se tourner vers l’avenir.  C’est l’affaire de tous.

Un état de grâce pour le nouveau président

Marc Ravalomanana a adressé un message sur son compte facebook. L’ancien candidat a adopté un ton très conciliateur et a appelé à l’union pour le redressement du pays. C’est dans ce sens que doivent tous les efforts  car Madagascar a besoin d’unité pour faire décoller une économie  très fragile. En tout cas, les contestataires se sont tus et  ont accepté le verdict de  la  HCC. Les Malgaches dans leur ensemble ont tourné la page de cette élection  pour passer  aux problèmes qu’ils vont devoir affronter dans leur vie quotidienne. Ils ont parfaitement intégré qu’Andry Rajoelina est à la tête du pays et  que c’est à lui d’agir maintenant. Tout le monde  attend de le voir à l’œuvre. Il va .bénéficier dans les premiers temps d’un véritable  état  de grâce.  Dans les jours à venir, il y aura  la cérémonie de passation entre l’ancien et le nouveau président. Puis ce  sera l’intronisation. C’est après que les choses sérieuses vont commencer. La formation du premier gouvernement permettra de connaître la tendance de nouveau régime. Viendront ensuite les premières décisions. Avec elles,  viendront les félicitations ou  les critiques de la population. Le pouvoir va devoir s’imposer très vite car  beaucoup de promesses ont été faites et  la désillusion peut  vite survenir si  les conditions de vie ne s’améliorent pas. Une opposition va vite se former  et l’on espère qu’elle sera un véritable  aiguillon  pour le nouveau président.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Marc Ravalomanana : Appel à l’arrêt des poursuites

Marc Ravalomanana a présidé hier à Bel’Air une réunion des dirigeants du K25.

La démocratie malgache va certainement inspirer les pays africains après le fair-play dont le candidat n°25 a fait preuve à la tombée du verdict de la HCC.

Le candidat n°25 sort de son mutisme 24 heures après la proclamation officielle des résultats définitifs du scrutin du 19 décembre par la HCC. Hier, Marc Ravalomanana a livré un message de paix et d’apaisement où il a renouvelé sa félicitation à l’endroit du nouveau président de la République Andry Rajoelina : « Je lui souhaite plein succès dans l’accomplissement de la mission qui l’attend. ». Dans son message, Marc Ravalomanana n’a pas oublié de remercier tout le peuple malgache, notamment ceux qui ont voté pour lui : « je vous remercie d’avoir renouvelé votre confiance en moi. Nous devons nous relever.  Nous avons besoin de nous réconforter. » Le point saillant de son message a été axé sur un appel à l’apaisement. « Arrêtons les poursuites, les dénigrements et les arrestations. Libérons les personnes innocentes qui ont été jetées en prison. », a-t-il lancé en faisant allusion aux sept individus qui ont été arrêtés sur la Place du 13 Mai samedi dernier et qui sont actuellement placés sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora.

« Fihavanana ». Par ailleurs, Marc Ravalomanana a lancé un appel au « Fihavanana » et à la solidarité des Malgaches. « Il est temps de concrétiser la réconciliation et de consolider la solidarité entre les Malgaches afin de pouvoir faire face au redressement du pays. », a-t-il affirmé. Avant de conclure : « Ce n’est pas la fin du monde. Il y a toujours de l’espoir. » (Traduction libre : Raha mbola misy ny farany, tsy ho foana ny fanantenana). Le message du candidat n°25 était très attendu par bon nombre d’observateurs. Marc Ravalomanana et son épouse ont déjà félicité à Ambohidahy le couple Rajoelina immédiatement après la proclamation du verdict de la HCC. Ce fair-play du candidat n°25 a été particulièrement félicité par le nouveau président de la République au début de son premier discours à la Nation qu’il a prononcé avant-hier au QG du Mapar à Ivandry.

Chef de l’opposition naturel. Désormais, Marc Ravalomanana est considéré comme le chef de l’opposition naturel au régime d’Andry Rajoelina. Ce statut serait confirmé après les prochaines Législatives dont le calendrier reste jusqu’ici dans l’incertitude. Au niveau de l’Assemblée nationale, et selon l’article 78 alinéa 2 de la Constitution de la quatrième République, l’opposition a droit à un poste de vice-président et préside au moins l’une des commissions. En tout cas, d’après les résultats définitifs du scrutin du 19 décembre proclamés avant-hier par la Haute Cour Constitutionnelle, le TIM de Marc Ravalomanana qui dispose d’une base solide à tous les niveaux est le deuxième grand parti politique à Madagascar après le parti au pouvoir.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Mahitsy : Notifirina ny tompon-trano

Voatifitra teo amin’ny tratrany sy ny sofiny havia ilay raim-pianakaviana. Izany no nitranga tany amin’ny fokontany Antongombato, ao amin’ny distrika Mahitsy. Tsy latsaky ny telo ny mpanafika ary avy any ambany rihana no niditra izy ireo. Tany ambony ny olona rehetra tamin’io fotoana io ary henon’izy ireo ny niavian’ireo mpangalatra. Teo dia efa nanomboka nampandre ny zandary ilay fianakaviana ary koa nitsoaka nivoaka ny trano. Rehefa hitan’ny jiolahy indray izany dia nanapoaka basy avy hatrany ireo. Teo no nahavoa ilay raim-pianakaviana. Ny zanany kosa dia nanohy nanavotra aina. Ireo no nifanena tamin’ny zandary izay mba tonga ara-potoana ka niditra an-tsehatra avy hatrany. Raikitra ny fifampitifirana tao amin’ilay trano. Resy tosika anefa ireo olon-dratsy ka rifatra nitsoaka tao anatin’ny haizina. Nizotra tany amin’ny tanàna antsoina hoe Mahajia ny lalan’ireo mpandroba ireo. Mba tsy nisy na inona na inona azon’izy ireo tamin’ity fanafihana ity noho hafainganan’ny mpitandro ny filaminana. Nentina haingana teny amin’ny hopitaly ao Bejofo ilay rangahy naratra ary mbola arahi-maso akaiky ny fivoaran’ny fahasalamany. Sahirana hatrany ny olona amin’ny fiarovana ny ainy sy ny fananany raha vao mitondra basy ny mpanafika. Na an-drenivohitra izany na any ambanivohitra dia tsy misy na inona na inona azon’ny olona atao raha vao misy fitaovam-piadiana ny mpandroba. Tamin’ity aza dia efa mba niezaka nanavotra ny ainy ilay fianakaviana tamin’ny fitsoahana, kanefa mbola voatifitra ihany.

D.R

Madagate0 partages

Andry Rajoelina. Photoreportage avant le verdict de la HCC

Photos: Jeannot RAMAMBAZAFY - Harilala RANDRIANARISON

VIDÉO EN CLIQUANT ICI

4

Photos: Jeannot RAMAMBAZAFY - Harilala RANDRIANARISON

Tia Tanindranaza0 partages

Firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasaMitohy ny tolona

Mbola betsaka ireo vary mangatsiaka navelan’ny fitondrana teo aloha tsy novaliany mikasika ny fanajana sy ny fiarovana ny zon’ny mpiasa eto amintsika, hoy ny firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasa eto Madagasikara na ny SSM.

 Mitohy ny tolona, hoy i Narison Rakotomanga, sekretera jeneralin’ny SSM  izay tsy tokony hijanona fotsiny amin’ny fanomezana asa ireo tsy an’asa  fa hiitatra mankany amin’ny fanatsarana ny fiainan’ny mpiasa amin’ny ankapobeny mihitsy. Nomarihiny manokana fa tsy tokony hisy mpiasa hikarama latsaky ny 2 hetsy Ar intsony, tsy hanavahana na iza na iza…. Raha araka ny fantatra moa dia hitondra ireo vinany eo anatrehan’ny mpitondra vaovao ny SSM ato ho ato fa tsy handeha amin’ny fitakiana be toy ny teo aloha intsony.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasaMitohy ny tolona

Mbola betsaka ireo vary mangatsiaka navelan’ny fitondrana teo aloha tsy novaliany mikasika ny fanajana sy ny fiarovana ny zon’ny mpiasa eto amintsika, hoy ny firaisankinan’ny sendikan’ny mpiasa eto Madagasikara na ny SSM.

 Mitohy ny tolona, hoy i Narison Rakotomanga, sekretera jeneralin’ny SSM  izay tsy tokony hijanona fotsiny amin’ny fanomezana asa ireo tsy an’asa  fa hiitatra mankany amin’ny fanatsarana ny fiainan’ny mpiasa amin’ny ankapobeny mihitsy. Nomarihiny manokana fa tsy tokony hisy mpiasa hikarama latsaky ny 2 hetsy Ar intsony, tsy hanavahana na iza na iza…. Raha araka ny fantatra moa dia hitondra ireo vinany eo anatrehan’ny mpitondra vaovao ny SSM ato ho ato fa tsy handeha amin’ny fitakiana be toy ny teo aloha intsony.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitrotro miparitaka any amin’ny faritra Zaza am-bolana tsy vita vaksiny no tena lasibatra

Nitondra fanazavana mikasika ireo ankizy marobe lasibatry ny kitrotro any amin’ny faritra ny minisiteran’ny Fahasalam-bahoaka omaly. Anisan’izany ny any Ambatoboeny, Toamasina, Mahajanga ary ny etsy amin’ny distrikan’Ambohidratrimo Faritra Analamanga.

 

 Nambaran-dRatsimbarison Arsene, sekretera jeneraly eo anivon’ny  minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka  fa  zaza 9 ka hatramin’ny 11 volana ny ankamaroan’ireo lasibatry ny kitrotro sady tsy vita vaksiny avokoa ny ankabeazany.  Eo an-danin’izay dia efa voa mafy ireo ankizy vao entin’ireo ray aman-dreniny manatona tobim-pitsaboana ka manano sarotra ny fandraisana an-tanana azy. Mba tsy hitaran’ny aretina ary  dia  tsy maintsy hanatanteraka ilay hetsika fanaovam-baksiny faobe iadiana amin’ny kitrotro   ho an’ireo ankizy 9 volana ka hatramin’ny sivy taona ity minisitera iray ity manomboka ny 14 janoary ho avy izao. Haharitra 6 andro izany ka ny 95 %-n’ireo  zaza manerana ireo distrika 25 hita fa faritra mena  manerana ny Nosy no ezahina hovitaina. Ankoatra ny tobim-pahasalamana moa dia fantatra fa  ahitana ivontoerana fanaovam-baksiny iadiana amin’ny kitrotro ihany koa ny eny anivon’ny fokontany hanalana fahasahiranana ny besinimaro. Ho an’ireo efa vita vaksiny dia nomarihin’ity tompon’andraikitra ity fa tsy misy ny olana na averina indray aza hahafahana mampitombo ny hery fiarovana ao anatin’ny vatana. Mikasika ny fikisahan’ny aretina any amin’ireo faritra misy ranomasina kosa dia fantatra fa efa manao fanadihadiana miaraka amin’ny sampana mpamantatra ny toetr’andro sy ny  institut pasteur ary ny oniversiten’i Oxford ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka amin’izao ahitana ny tena marina.Tsara ho marihana fa miisa 19 863 ankehitriny no voan’ny aretina kitrotro manerana an’i Madagasikara

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manomboka ny antsojay

Manomboka sahady ny antsojay amin’ireo mpanao gazety tsy mitovy hevitra amin’ny filoham-pirenena vaovao sy ireo mpiaradia aminy. Io sotasota amin’ny mpanao gazety io no efa nampikolay tamin’ny tetezamita farany teo anefa.

 

 

 

Nahagaga

Nahagaga fa raha ny 8 janoary 2019 teo no nambara tamin’ny fomba ofisialy fa lany ho filoham-pirenena i Andry Rajoelina dia ny 7 janoary kosa no daty voasoratra tao amin’ny taratasy fiarahaban’ny filoham-pirenena kameroney. Tsy hitombina anefa hoe hisy elanelany 24 ora be izao ny ora any sy ny eto an-toerana.

Miandry

Miandry ny fanatanterahana ny fampanantenana nataon’ny filoham-pirenena vaovao izany ankehitriny ny rehetra. Ho hita eo mialoha ny fankalazana ny 26 jona raha hisy fototra tranobe ho tafatsangana tokoa kanefa tsy handrodanana tranon’olon-tsotra.

Tia Tanindranaza0 partages

POLISY MENDRIKA

Sambany mba nanao fihetsika mendri-piderana ireo polisy. Nahavariana ireo mponina teo Anosy ny nahita polisy efatra mirahalahy nanamboatra ny lalana goaka manoloana ny boriborintany. Asa raha baiko na fandavantena fa izy ireo mihitsy no nandray borety sy nanampina ny lavaka

 

 

 

 

TIFITIFITRA TANY MAHITSY

 

Raikitra ny tifitifitra ao amin’ny fokontanin’Antongombato, ao Mahitsy. Notafihan’ny jiolahy miisa dimy izay mitam-basy ny tokantrano iray ary tsy nisalasala ireo nitifitra ny raim-pianakaviana izay voa teo amin’ny tratrany sy ny sofiny. Miady amin’ny fahafatesana io ankehitriny ao amin’ny hopitaly Bejofo. Tonga ara-potoana ny zandary ary dia mbola nifampitifitra tamin’ireo jiolahy. Tafaporitsaka tao anatin’ny haizina anefa izy ireo. Tsy nahazo na inona na inona ireo olon-dratsy. 

MPITANDRO NY FILAMINANA MATY

 

Mpitandro ny filaminana miisa 24 no maty tamin’ny taona 2018. Niady tamin’ny dahalo avokoa no nahafaty an’ireo ka ny zandary no tena betsaka namoy aina. Niisa 18 izy ireo raha enina kosa ny miaramila. Ny telo volana faran’ny taona no tena nifanesy ny fahafatesan’ny zandary am-perinasa ka tany amin’ny faritra Atsimo sy Menabe no tena nisy fifanandrinana betsaka tamin’ny dahalo izay nitarika ny fahafatesan’izy ireo. 

VAZAHA MPISOLOKY

 

Voasambotra ilay vazaha mampiasa ny anaran’ny mpanjifa ny banky BMOI. Angalariny ny kaontin’ny mpanjifa sasany dia ampiasainy ny karatry ny banky. Avy amin’ireny GAB ireny no hangalany ny vola. Nisy maromaro efa nahazoany izany ny kaontiny saingy efa naverin’ny banky ny volan’ireo izay lasibatra. Efa mandeha ny fanadihadiana ity teratany vahiny ity ankehitriny. Mpanjifa maromaro no efa lasibany tamin’ny asa ratsiny. 

FIANIANAN-DRAJOELINA

 

Hotontosaina ny 19 janoary ny lanonana fianianana hataon’ny filoha vaovao Andry Rajoelina. Tsy hiandry ela fa vao vita izany dia hanendry avy hatrany ny praiminisitra ho an’ny governemanta vaovao i Andry Rajoelina. Efa mandeha ny fifampiresahana eny amin'ny antenimiera momba ny fanendrena praiministra. Eo dia efa hananosarotra satria hatreto dia mbola ireo depiote izay ao anatin’ny vondron’ny prezida teo aloha no maro an’isa ao Tsimbazaza. 

ASAN-DAHALO TANY MALAIMBANDY

 

Olona efatra indray no matin’ny dahalo tany Malaimbandy. Miisa 50 ireo olon-dratsy no nanafika tao amin’ny kaominina Androtsy ary sady nitifitra no nikapa tamin’ny famaky ireo olona tao an-tanàna. Miisa 16 ny basim-borona izay nampiasain’ireo ary mbola niampy sabatra sy lefona. Tezitra sady mihorohoro ny olona any an-toerana ankehitriny satria mihoatra ny loha loatra ny ataon’ireto olon-dratsy izay samy mpiray tanindrazana ihany. 

ASAN-DAHALO TAO MAEVATANANA

 

Ny olona indray no nisambotra no nanao fanadihadiana tao Maevatanàna. Izany dia nandritry ny asan-dahalo izay nitranga tao amin’ny fokontany Marokoro. Dahalo am-polony maro no nanafika saingy efa nivonona ny fokonolona ary nihemotra ihany ireo rehefa nandeha ny fifampitifirana. Nisy iray izay azo sambo-belona ka io no nanaovan’ny olona fanadihadiana ary nanoro ny namany roa. Naterina teny amin’ny zandary ireo dahalo telo lahy fa mba tsy novonoina.

TAKSIBROSY NIVADIKA

 

 Tokony ho tamin’ny telo ora maraina omaly no nivarina tany anaty hantsana ny fiara taksibrosy iray avy aty an-drenivohitra hihazo an’i Mahajanga, izany hoe teny amin’ny lalam-pirenena fahefatra. Zandary iray no namoy ny ainy ary mpandeha 13 naratra mafy tao anatin’ilay lozam-pifamoivoizana izay nitranga teo amin’ny fokontany Besiramamy. Zandary izay mpanaraka mba hiadiana amin’ny mpanakan-dalana ilay namoy ny ainy.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovana hosodokoTsy ampy ny sehatra ivelarana eto Madagasikara

Velon-taraina ireo mpanao hosodoko eto Madagasikara noho ny tsy fahampian’ny fitaovana. Olana be ihany koa, hoy izy ireo ny tsy fisian’ny sehatra mba ahafahana mivelatra.

 

Efa betsaka ny fangatahana nataon’izy ireo maneho ny asa tanany amin’ireny fampirantiana maro samihafa ireny saingy ambony loatra ny vola takiana ka tsy takatra, hoy izy ireo. Manampy trotraka ihany koa ny tsy fisian’ny tena fiarovana feno ao amin’ny OMDA kanefa ny latsakemboka arotsaka ihany. Tokony hahavelona ny asa fanaovana hosodoko raha misy ny sehatra ahafaha-mivelatra, hoy izy ireo. Mila tezaina ho tia ny kolontsaina Malagasy ihany koa ny vahoaka ary miainga any amin’ny mpitantana firenena mihitsy ny manentana ny amin’izany.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola mitoetra ny ahiahy

Mandritry ny herinandro raha kely indrindra, dia ny mikasika ny filoham-pirenena vaovao foana no resaka eny amin’ny fiarahamonina sy tambajotran-tserasera eny, raha politika no resahana.

Ny mpankasitraka hilaza fa nahazo filoham-pirenena vaovao lanim-bahoaka na lanin’ny maro an’isa isika. Ireo tsy mankasitraka dia ao ny hilaza fa didy tsy azo hivalozana iny ka ekena na dia tsy fidiny aza. Tsy folaka fa milefitra, hoy ny mpamakafaka sasany, ilay kandida nanaiky ho resy. Efa hatramin’ny fiandohan’ny fikarakarana ny voka-pifidianana ka hatramin’izao kosa anefa dia voambolana roa nalaza sy inoana fa tsy ho afaka an-dohan’ireo nanaraka ny raharaham-pirenena ny teny hoe « hosoka » sy « fahamarinana ». Tsy afaka ny hijery azy toy ny filoham-pirenena aho, hoy ny mpanao politika iray, satria hosoka no nahalany azy. Lany ho filoham-pirenena tokoa ve sa nolaniana ? Ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana no efa niteny fa tsy nisy azo noraisina ireo fitarainana sy fitoriana ary hatramina lalàna avy any ampita izay tsy antsika aza nampiasaina nentina nanamarinana izany. Na dia niharihary aza fa tsy nifandanja ny herijika nentina nanatontosa fampielezan-kevitra tany am-piandohana ary tsy voara-maso ny fandanian’ilay kandida iray dia nolazaina fa tsy naninona ihany. Azo raisina fa tsy mitombina moa no voambolana nalaza tamin’ireny. Nolavina mihitsy kosa ny tamin’ilay farany teo na dia efa nampivarahontsana aza ny nahita ireo halatra marobe nirentirenty tamin’ny tambajotran-tserasera sy efa naseho ampahibemaso tamin’ny fahitalavitra lehibe teny. Saingy sahy nilaza ireo rafitra napetraka hikarakara ny fifidianana fa nangarahara indrindra tamin’izay nandalo rehetra izy iny ka dia izay izany. Lanim-bahoaka, hono, ny filoha vaovao. Antsasa-manilan’ireo 48% tonga nifidy no azy ary mbola misy ny ahiahy tsy misinda. Lany sa nolaniana ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra Analamanga Ligue 1Miditra an-tsehatra amin’izay ny Elgeco Plus

Hanatontosa an’ireo lalao tsy vita tamin’ny andro voalohany sy faharoan’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny Ligue 1 ao aminy anio alakamisy 10 janoary sy amin’ny alahady 13 janoary 2019 ny ligin’ny baolina kitra eto Analamanga.

Tia Tanindranaza0 partages

INSTATHangataka ny lalàna mifehy ny statistika

Mba hahafahana mandrindra ny sehatra rehetra ary mamoaka antontanisa manaraka ny fenitra iraisam-pirenena dia tsara ny mampihatra ny lalàna momba ny statistika.

 

 Didy fampiharana telo (3) no hangatahin`ny   ny Ivontoerana nasionaly misahana ny antontan'isa (INSTAT) amin`ny fitondram-panjakana amin`ity taona 2019 ity, hoy ny tale jeneraly lefitry ny INSTAT, Ndremitsara Tarzan. Ny didy voalohany dia miompana amin`ny lalàna mifehy ny statistika. Mila mangataka “visa statistique ” ny amin`ny fomba fiasa ampiasiana mba hahafahana mamaritra izany sy mamoaka vokatra tena izy.  Ny didy fampiharana faharoa angatahina ihany koa ny fananganana ny  “Conseil national de la statistique » izay manana andraikitra lehibe ato amin`ny  INSTAT sy ireo mpampiasa antontan`isa rehetra.  Raha misy mamoaka statistika diso dia mety hahavoasazy izay mitentina 100 000 Ariary hatramin`ny 800 000 Ariary. Ny didy fahatelo dia mba hahafahana manao ireo asa ankalalahana. Nomarihan’ity tale lefitra ity fa raha matanjaka ny firenena iray dia matanjaka ny statistika ary miara-mivoatra aminy ihany koa ny INSTAT. Ankoatra izay, azo lazaina fa fahombiazana ny taona 2018 na dia nikorontana aza ny tany sy ny firenena, hoy i Ndremitsara Tarzan, satria vita ny fanisana ny mponina RGPH3 eo amin`ny lafiny ara-teknika. Tapitra ihany koa ny fanadihadiana EPC, izay fandrefesana ny kalitaon`ny fanisana ny mponina. Ny taona 2018 ihany koa no nanaovana ny fanadihadiana eo amin`ny resaka fahasalaman’ny reny sy ny zaza. Ny tatitra amin`ny ampahany no azo atao saingy tsy isa no angatahina amin`io satria maro ireo sehatra toy ny fahantrana, fahasalamana…. Miandry ny fanapahan-kevitry ny governemanta ny famoahana ny tatitra ofisialy mahakasika ireo fanadihadiana hafa fa hotombanana amin`ny faran`ny taona izany, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

EPP Ampefiloha AmbodiranoTena nahomby ny tetikasa fambolena an-drenivohitra

Azo tsapain-tanana ny fahombiazana ka vokatra tsara avokoa no azo tamin’ny fambolena tamin'ny tetikasa " fambolena an-drenivohitra", na “agriculture urbaine”, izay nokarakarain'ny Kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA),

 

 

 isaky ny EPP manerana an' Antananarivo Renivohitra. Hita nisongadina tao anatin'izany ny EPP Ampefiloha Ambodirano boriborintany faha-4. Raha tsiahivina, iray volana lasa izay no nanomboka namboly ny ekipa avy tao amin'io  EPP io ka tonga amin'ny fotoam-piotazana ny vokatra izy ireo ankehitriny. Anisan’ny tena vokatra be ny anana. Hisitraka ny vokatra avokoa ireo ankizy mpianatra eny amin'io Epp io manomboka amin'ny fidirana amin'ny herinandro. Hahazo tohana ara-tsakafo izy ireo ho entina hamakivaky indray ny taom-pianarana. Tanjona tamin’ny tetikasa ny hanampiana ara-tsakafo ireo ankizy mpianatra eny amin'ny EPP, ary hampandraisana anjara ihany koa azy ireo amin'ny fitiavana fambolena sy ho fiarovana ny tontolo iainàna.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahazoana filoham-pirenena vaovaoTsy nampiraika firy ny olona tamin’ny ankapobeny

Na dia nisy ihany aza ireo nifetifety kely teny an-jorony dia tsy nanaitra ny olom-pirenena firy tamin’ny ankapobeny ny fahazoana filoham-pirenena vaovao, hitantana mandritra ny dimy taona indray. Toa fahanginana no re teny rehetra teny.

 

 Raha araka ny fanadihadiana natao tamina sokajin’olona maro dia betsaka ireo antony nahatonga izany.  Tao ireo tsy afa-po tamin’ny voka-pifidianana ka nalahelo ary nangina tanteraka. Misy indray ireo nilaza fa tsy filoham-pirenena vaovao  io voafidy io fa efa teo ihany no niala ary efa hita ny asany. Ho an’ny sasany indray dia ilay fiainana amin’ny andavanandro mihitsy no tena manery. Raha vao manary fotoana kely dia efa tsy feno ny vola entina mody hividianana sakafo ny ampitso ka aleo mitady ihany  na inona na inona mitranga. Miandry ny fampanantenana nataon’ny filoham-pirenena vaovao ny rehetra. Ho an’ireo tsy an’asa dia manantena ny hahita asa izy ireo. Manantena ny hahazo karama ambonimbony kokoa kosa ireo efa manana anton’asa. Tsiahivina fa lehilahy iray 41 taona, no tratry ny AVC tampoka tany Toamasina vokatry ny hafaliany tamin’ny fahalanian’ity filoha vaovao ity satria hahazo asa tsaratsara kokoa, hono, izy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ASIEF 2019Hatomboka mialoha ny fifaninanana eto Analamanga

Azo ambara fa fahombiazana tanteraka ny fifaninanana Asief 2018. Hiezaka amin’ny tsaratsara kokoa hatrany izahay amin’ity taona 2019 ity, hoy ny filohany Jhon Love “Andrianarison Jean Aimé Botosera”

Tia Tanindranaza0 partages

Fiainam-pirenenaMisy lesona azo raisina …

Betsaka ny zavatra voalaza fa tokony hotontosaina tao anatin`ireny fampielezan-kevitra ireny ary navadika ho programan`asa ka hirariana sy takiana mba tsy ho kobaka am-bava intsony satria tsy mendrika izany intsony ny Malagasy.

 

 

Mba hotanterahina tokoa amin`ny famoahana ny vahoaka Malagasy anatin`ny fahantrana. Mila jerena akaiky ny resaka sakafo, zavatra ampiasaina amin`ny andavanandron`ny vahoaka, indrindra ny kolikoly ary fametrahana filaminana eto amin`ny firenena. Ny famerenana an-tsakany sy an-davany ny filaminam-bahoaka, indrindra ny fampitoviana ny fampizarana ny harem-pirenena mba hampitovy tantana ny olona rehetra no tokony himasoana satria be loatra ny elanelan`ny manankarena vitsy sy ny mahantra maro an`isa. Faharoa, tokony hisokatra amin`ny fananganana ny ekipa vaovao hitondra ny tany sy firenena na ny governemanta na amin`ny sehatra maro samihafa. Hisokatra amin`ny ankolafin-kery hafa ve ny Filoha vaovao mba ahafahana mihaino ny hafa izay manan-jo hohenoina sy hitantana ny ampahan`ny firenena ? Tokony hahay hisafidy tsara izay olona vonona hiara-kiasa aminy akaiky izy satria amin`ny maha filoha azy dia izy no mitantana fa ny mpiara-miasa sady ahitan`ny vahoaka ny sary amin`ny fitondrana ary ireo no tena hanantanteraka ny baiko sy ny vina izay napetraky ny Filoha vaovao. Amin`ny lafiny politika, mazava ny apetraky ny lalàmpanorenana fa misy ny mpitarika ho mpanohitra (statut de l`opposition). Manan-jo hivondrona izy io ary hajain`ny lalàmpanorenana. Tsy tokony hosakanana ihany koa ny fahefana mitsikera, fahefana maneho hevitra sy ny fahefana mitondra ny anjara birikiny amin`ny fitantanam-pirenena satria izay no ahafahana manitsy izay tsy nety teo aloha. Andrasana fatratra ny fanombohan`ny “100 andro amin`ny fitantanana” (100 jours de grace) izay fetrandro ahafahan`ny filoha vaovao hanombohana ny asa. Tsy manan-jo hanao fahadisoana izy satria tsy maintsy hihazakazaka hitondra fanovana mandona ao anatin`ny fotoana fohy, indrindra eo anivon`ny sosialim-bahoaka (action coup de poing).

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Paolo Emilio Raholinarivo « Tsy vitan’ny MAPAR sy ny TGV irery ny hitondra an’i Madagasikara »

Maro be ny manampahaizana sy ny be traikefa, indrindra ny teknisianina any anatin’ireny antoko politika tsy mitovy firehan-kevitra ireny, hoy i Paolo Emilio Raholinarivo.

 

 Tsy azo tsinontsinoavina ny antoko lehibe tahaka ny TIM sy ny  HVM, hoy izy. Tena tsy maintsy tanterahina ilay tenin’ny filoham-pirenena vaovao nilaza hoe “hiasa am-pahamarinana ho an’ny vahoaka Malagasy rehetra” ka ilana tana-maro. Tsy anavahana ny fampandrosoana ara-toekarena ka tokony haka ireo mahay sy mahavita azy, indrindra ireo olo-marina voasivana ny filoham-pirenena vaovao. Tsy fotoanan’ny ady sy ny fifankahalana intsony izao fa samy mandray ny tandrify azy ny rehetra ary  tsy tokony hisy mihitsy  ny fanilihana fa fifanomezan-tanana  no tsy maintsy atao mba ho tonga eny am-baravaran’ny tsirairay ny fampandrosoana. Nanamafy ihany koa ity Administratera sivily ity fa tokony hisy ny fiambenana ny mpiasam-panjakana any amin’ny distrika lavitra rehetra any amin’izao fiovan’ny fitondrana izao. Tsy hahatafita an’i Madagasikara mihitsy ny kolikoly misy eny anivon’ny fitsarana, ny mpitandro ny filaminana ary ny solontenam-panjakana tahaka ny lehiben’ny distrika sy ny delege any. Maro, hoy izy ireo mpanao hosoka ka miteraka tsy filaminana sy tsy fahombiazana ary tena mampiroborobo ny asan-dahalo. Ireo  mpiasam-panjakana izay manao dahalo ambony latabatra ireo dia ilàna andraisana andraikitra haingana. Raha any amin’ny faritra niaviany manokana any Betroka dia nilaza izy fa tokony hohamafisina ny firaisankinan’ny ray aman-dreny sy ny mpitandro ny filaminana ary ny fokonolona. Ilaina ny fanafoanana ny kolikoly ao amin’ny fitsarana ao satria izany ihany no anton’ny fangalaran’omby izay miteraka ny tsy fandriampahalemana. Tsy mampaninona, hoy izy ny fampitomboana ny karaman’ny mpitsara sy ny mpitandro ny filaminana ary ny fanomezana azy ireo  fitaovana manara-penitra fa izay tratra manao kolikoly amin’ireo kosa dia tokony hanefa sy handray ny sazy sahaza azy.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanjakana foibe sy ny tanànan’AntananarivoTokony hiara-dalana,hoy ny filohan’ny faritra Analamanga

Antoky ny fiaingan’ny toekaren’i Madagasikara ny fampandrosoana ny faritra tsirairay misy ao aminy.

 

Nanambara ny filohan’ny Faritra Analamanga, Rakotonanahary Ndrantonomena fa antony mampikatso an’Antananarivo ny tsy fisian’ny fiaraha-miasa matotra amin’ny fitondrana foibe sy ny ben’ny tanàna. Amin’izao fananana filoham-pirenena vaovao izao dia mila mandray lesona ny rehetra satria tena ilaina ny fifanomezan-tanan’ny fitondram-panjakana foibe sy ny ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra, hoy izy. Tokony hitady vahaolana miaraka mantsy ny roa tonta hoentina hampandroso ny tanànan’Antananarivo. Ho an’ny faritra Analamanga manokana, ary na ny faritra rehetra mihitsy aza, dia tokony hipetraka tsara amin’izay ny fitsinjaram-pahefana, hoy hatrany ity filohan’ny faritra Analamanga ity. Tokony hivoatra be izany ny vondrom-bahoaka isam-paritra itsinjaram-pahefana. Hitondra fanatsarana ny fari-piainan’ny isam-batan’olona izany rehetra izany ary hiteraka fampandrosoana ara-toekarena haingam-pandeha.

Tsirinasolo

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola Rajaonah ,Rolly Mercia,Fernand CelloEfa nohadihadian’ny zandary

Namoahan’ny minisitry ny atitany Razafimahefa Tianarivelo avy amin’ny MAPAR didy tsy fahafahana mivoaka ivelan’i Madagasikara na IST i Mbola Rajaonah,

 Harry Laurent Rahajason, Fidèle Razarapiera ary Faniry Ernaivo ny talata 8 janoary fotoana namoahana ny valim-pifidianana ofisialy. Tsara ny manamarika fa efa notorian’ny Primatiora koa ry Hanitra Razafimanantsoa, James Ratsima, Fernand Cello ary Ninie Donia. Ny resaka fitakiana ny fahamarinana teny amin’ny 13 mey, izay nilazana azy ireo ho manohintohina ny filaminana sy ny fiandrianan’ny firenena no anton’ny fanenjehana. Matoa ny olona hamoahana ireny dia atahorana hitsoaka any ivelany noho ny raharaha hanenjehana azy. Omaly dia nivoaka ny resaka fa nampanantsoina nanaovana fanadihadiana teny amin’ny Toby Ratsimandrava Atoa Mbola Rajaonah sy Rolly Mercia ; ary efa natao fanadihadiana ihany koa ny mpanao gazety Fernand Cello. Hohenjehina sy hopotehin’ny fanjakana Rajoelina hatramin’ny farany ve izany izy ireo noho safidy politikany ? Tsara ny mampahatsiahy fa tsy vao izao ny fifanolanana teo amin-dry Rolly Mercia sy Fidèle Razarapiera an-daniny ary Rajoelina sy ny ekipany an-kilany, fa nanomboka tamin’ny fisarahana ka nisafidianan’ireto farany niara-dia tamin’ny fanjakana Rajaonarimampianina. Nitohy tamin’ny fifanomezan-tanana tamin’i Marc Ravalomanana taty aoriana. Tetsy an-kilany dia nalefa vonjimaika eny am-ponja ireo olona 7 voasambotra noho ny hetsika teny amin’ny 13 mey ny sabotsy 5 janoary. Hizotra mankany amin’ny fanenjehana ireo tsy mitovy hevitra dieny ety am-piandohana izany Rajoelina mba ho fampitahorana ny hafa ? Ilain’ny fanjakana ny fisian’ny mpanohitra sy ny tsy mitovy hevitra mba ho arofanina ary hisian’ny fifandanjan-kery eto amin’ny firenena amin’ny maha tany Repoblikanina, ary hanaratsy endrika sy hampihozongozona ny fitondrana ny fananganam-pahavalo be fahatany.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Marcel Ravohitra« Tsy ho marin-toerana ny fitondrana vaovao. »

Ny 48%-n’ny malagasy ihany, hoy ny mpanao politika, Marcel Ravohitra no nifidy. Ny atsasa-manilan’izay no nandany ny filoham-pirenena vaovao.

 Maro an’isa no tsy Mankato io fitondrana mijoro io, hoy ny tenany. Hihatakataka sy hanilika andraikitra, araka izany, ny ankamaroan’ny olom-pirenena. Tsy ho marin-toerana ny fitondrana hijoro, hoy ity mpanao politika mpikamban’ny hetsika fanorenana ifotony ity. Ahiana tsy haharitra ela aza. Efa porofo maro mariky ny tsy filaminana ireny hotakotaka nitranga teny amin’ny 13 mey ireny. Manerana an’i Madagasikara saika nahitana hetsika avokoa. Mety hahita zavatra hafa isika ato ho ato, hoy ny tenany, ka ho vahaolana dia ilaina ny fanorenam-pirenena.  Izany hoe hatramin’ny lalàna fototra sy ny lalàm-piarahamonina no mila fitaizana mba hifandrindra amin’ny tena toe-tsaina Malagasy izay miha very na tafiditry ny fanatontoloana. Fantatra anefa fa tsy hiroso amin’izay io fitondrana io ary efa nitsivalana tamin’izany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filoham-pirenena vaovaoIreo dingana hotanterahina vao afaka miasa

Nitondra fanazavana mahakasika ny dingana tokony harahin’ny filoham-pirenena vaovao ny mpahay lalàna, Imbiky Herilaza. Voalohany, tsy maintsy hirosoana ny fianianana ampahibemaso amin’ny fomba manetriketrika.

Mandritra io fotoana io no hametrahana ny samboady amin’ny maha filoham-pirenena azy izay ary hanaovany fianianana ampahibemaso izay hotarihan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana. Manomboka eo vao afaka miasa ary mihatra ny hoe “chef supreme des forces armées”. Nilaza ity mpahay lalàna ity fa ny lalàmpanorenana dia mamaritra fa ny filoham-pirenena teo aloha izay nametra-pialana no manao fifamindram-pahefana amin’ny filoha vaovao miditra fa tsy miaraka ny filoham-panjakana izay filoham-pirenena mpisolo toerana. Voalaza ao amin’ny and 54 ao anatin’ny lalàmpanorenana fa tsy maintsy manolotra ny anaran’izay olona hotendrena ho lehiben’ny governemanta izay avy amin’ny antoko na fikambanana antoko  manana solombavambahoaka maro an’isa ny eo anivon’ny Antenimieram-pirenena. Nomarihin’i Imbiky Herilaza kosa fa tsy maintsy atao mialoha ny 06 febroary 2019 izay fe-potoana fahataperan’ny fotoam-piasan’ireo depiote ireo. Rehefa vita sy voatendry ny lehiben’ny governemanta dia ity farany no manolotra izay mpikambana handrafitra izany. Rehefa vita ireo pitsopitsony ireo dia afaka manomboka ny asany ny filoham-pirenena vaovao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTsy maintsy mitraka isika

Niseho voalohany tamin’ny mpiara-dia sy nampivory ireo lohandohan’ny mpisorona tetsy amin’ny foiben-toeran’ny K25 Bel’Air i Marc Ravalomanana omaly alarobia, taorian’ny didin’ny HCC.

 

Tsy tokony ho kivy fa misy fotoana ny zava-drehetra, mila vonona foana isika hitady ny fahamarinana, hoy ny filoha Ravalomanana. Nitohy tamin’ny fanambarana ho an’ny vahoaka Malagasy rehetra, indrindra fa ireo izay nifidy azy sy nametraka fitokisana taminy tamin’ny alalan’ny onjam-peo sy fahitalavitra izy. Misaotra indrindra, misaotra betsaka, hoy izy. Misaotra an’Andriamanitra fa dia nitantana sy nivimbina antsika izy, ka nahatanterahantsika sy nahavitantsika soa aman-tsara iny fifidianana iny.  Nivoaka ny didy navoakan’ny HCC, izay nanambara fa Atoa Andry Rajoelina no lany ho filohan’ny Repoblikan’i Madagasikara, ka miarahaba azy ny tenako ary mirary soa sy fahombiazana mandrakariva amin’ny adidy sy andraikitra izay iandraiketany. Nitety faritra maro izy ary nahita ireo zavatra manjo sy mihatra amin’ny vahoaka Malagasy 92% tena sahirana izy ireo, tena mila fanampiana izy ireo, ary mila fijerena manokana, ka hoy aho aminareo hoe : tsy maintsy mitraka isika, tsy maintsy mifampahery isika, ka misaotra betsaka tamin’ny fampaherezana izay nataonareo fa voaraiko avokoa izy ireny ary izaho ihany koa mampahery anareo, hoy ny hafatra miantefa amin’ny vahoaka tsy an-kanavaka. Homba antsika mandrakariva Andriamanitra, hoy izy, ary napetratsika aminy ny hoavin’ny firenentsika, ka dia mahatoky sy mino aho fa tsy hahasaraka antsika izy. Te hiteny aho, te hilaza aho hoe: atsahatra amin’izay ireo fanenjehana sy fanaratsiana ary ny fisamborana, ilaina ny famoahana ireo olona tsy manan-tsiny any am-ponja, hoy ny hafatra nataony ho an’ny mpitondra fanjakana. Fotoana tokony hirosoantsika amin’ny fampihavanana, fifankatiavana, firaisankina izao mba hahafahantsika miatrika ny fampandrosoana ara-toekarena an’ity firenena malalantsika ity. Manantena aho ary mino fa raha mbola misy foana ny farany tsy ho foana akory ny fanantenana. Teo am-pamaranana dia mbola namerina ny fiarahabana ny vahoaka Malagasy noho ny taona vaovao 2019 izy. Ho taona hahafantsika hahita ny rariny anie ity taona ity ary hahatsapantsika fa tsy maintsy hiroso mandrakariva amin’ny fiainana sahaza azy ny Malagasy tsirairay avy ary tsy hotakonan’ny hafa ny anjara masoandron’ny tsirairay. Mino sy manantena aho ary mahatoky fa homba antsika mandrakariva Andriamanitra. Mametraka ny firariantsoa ho antsika Malagasy ny tenako, hoy izy. Maro no tsy nahatana ny fihetseham-pony tamin’ny teny feno fahendrena nataon’i Dada, izay mampitamberina ny ezaka sy ny fanantenana niboiboika. Na izao aza ny zava-misy dia nampahery ny rehetra izy tsy ho kivy ary nirary fihatsaram-piainana ho an’ny isam-batan’olona.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ny Rado Rafalimanana« Aoka isika hanaja hatrany ny fihavanana »

Anisan’ireo nirary soa ny Filoham-pirenena vaovao ny kandidà Ny Rado Rafalimanana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanao politika sakaizan’ny mpandresyHisolelaka sy hitady seza indray

Maro no manao kajina seza taorian’ny fivoahan’ny valim-pifidianana ofisialy, ka nilazan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana fa i Andry Rajoelina no voafidy ho filoha.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Jacques Ratsietison« Tokony handray andraikitra i Rivo Rakotovao »

Tontosa ratsy ny famoahana tamin’ny fomba ofisialy ny voka-pifidianana ho filoham-pirenena, hoy ny kandida Jean Jacques Ratsietison.

 

 Nisy « délits de justices » be na fandikan-dalàna iny fifidianana fihodinana voalohany sy faharoa iny satria dia fitoriana an-jatony maro nolavina daholo. Rehefa tsy hita intsony izay holazaina dia hatramin’ny « jurisprudence » any Frantsa no alain-tahaka atao eto Madagasikara. Tena mampihomehy, hoy ny tenany. Ny tena loza dia ny resaka bileta tsy misy laharana na “numero de série” dia lazaina fa tamin’ny taona 2015 tamin’ny nanao kaominaly. Dia naninona tamin’ny taona 2018 no nasiana lalàna milaza fa tokony hisy laharana ireo biletà mba hampanankery azy ? Tamin’ny fihodinana voalohany aza niteny ny filohan’ny HCC hoe tsy hisy ny hosoka amin’ity satria misy laharana ireo bileta. Midika izany fa zava-dehibe ny fisian’iny. Io resaka io fotsiny dia efa antony tokony hanafoanana ny fifidianana. Tsy manaiky ny valim-pifidianana aho ary tsy mijery an’i Andry ho toy ny filoham-pirenena satria lany tamin’ny hosoka. Mila mandray andraikitra i Rivo Rakotovao satria “jurisprudence” tsy eto no noraisina. Diso ny filazan’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, Jean Eric Rakotoarisoa fa tsy manana fahefana amin’ny maha filoham-pirenena azy i Rivo Rakotovao. Ny lalàmpanorenana no manome fahefana azy rehefa misy ny “carence de pouvoir”. Dikan’izany dia izy no filoha faratampon’ny foloalindahy. Manam-pahefana hiteny ny HCC izy hoe tsy nanara-dalàna iny. Rehefa nisy ny fandikana ny andininy faha-120 ao amin’ny lalàna fehizoro 2018 – 008 hoe tsy nisy laharana ireo bileta tokana dia tokony hiteny izy hoe hampiharo ny lalàna. Na ny HCC aza tokony hiala amin’ny toerany. Ny praiminisitra indray ve izany izao no filoha faratampon’ny foloalindahy ? Tsy mitombina ny teny hoe “tsy azo ivalozana” rehefa mitranga ny tsy ara-dalàna.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiandraketana ny fifidianana ho avyMbola azo antoka ve ny CENI sy ny HCC ?

Nanamora ny hosoka tamin’ny fifidianana ny Vaomieram-pirenena mikarakara ny fifidianana (CENI), ary nanadio izany no azo handikana ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), raha dinihina tamin’ny valim-pifidianana farany teo.

 

 Ny fahendren’ny kandida Marc Ravalomanana nanaiky nilefitra nanana ny rariny no nampilamina ny firenena, fa raha ny fahatsapan’ny olom-pirenena sy ny fahitany ny hosoka mety efa nikorontana i Madagasikara amin’izao fotoana izao. Nolavina ankitsirano ireo fitoriana rehetra na efa hita nibaribary aza ny karazan-javatra feno hosoka sy fanovana ny safidim-bahoaka. Tsy nivaona tamin’ny vokatra navoakan’ny CENI ny an’ny HCC tamin’ny fifidianana filoha. Ny lesona azo tsoahina dia toa hadalana ny an’izay kandida tsy nangalatra sy nanao hosoka fa na inona na inona fitoriana eo dia toa efa mazava ny ho valiny. Efa hita izao ve fa nihoatra ny 100% ny taham-pandraisana, mihoatra ny isan’ny mpifidy voasoratra anarana ny isan’ny vato, izany hoe: nisy vato marobe nasisika tao anaty birao fandatsaham-bato dia mbola madio ihany ary tsy mitombina ny fitoriana ? Mbola mendrika homena fitokisana hisahana ny fifidianana ho avy ve ny CENI sy ny HCC ankehitriny ?   Tsy efa midika ve izao fa hadalan’izay tsy te hanao hosoka sy hangala-bato amin’ny fifidianana fa malalaka ny fomba rehetra hahafaha-mibata fandresena ? Fampianaran-dratsy ireny ka tsy atao mahagaga raha samy hanao izay saim-pantany ny mpanao hosoka satria ho zary fiarovan-tena ny fampahatsiahivana ny zava-niseho tamin’ny fifidianana teo. Maro amin’ny olom-pirenena no kivy amin’izao ary efa misy ny mandrovitra kara-pifidianana satria tsy ilaina, hoy izy ireo ny fifidianana raha ho tahaka izao foana. Tsy manana fitokisana ny hisian’ny fifidianana madio intsony ka asa amin’ny fomba ahoana no hanarenana izany?

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hasarotam-piaroNodoran’ny vadiny tamin’ny lasantsy ilay vehivavy

Nisehoana trangan-javatra mampalahelo tany amin’ny kaominina Tsaratanana, distrikan’i Faratsiho ny talata alina lasa teo.

 

 Renim-pianakaviana iray manodidina ny 41 taona  no norarahan’ny vadiny tamin’ny lasantsy ary nodorany avy eo  rehefa nihanafana ny  fifamaliana teo amin’ny roa tonta. Raha araka ny vaovao voaray dia resaka hasarotam-piaro no niteraka ny ady  ka ilay ramatoa efa nihiaka namaivain’ny firehetana no novonjen’ny fokonolona. May  avokoa ny tapany ambony amin’ny vatany. Nanomboka teo amin’ny foitrany ka hatrany amin’ny tavany, antony tsy ahitana tsara ny endriny intsony. Efa manaraka fitsaboana any amin’ny hopitaly moa ity  renim-pianakaviana iray ity. Efa notazonin’ny mpitandro ny filaminana kosa ilay rangahy. Fantatra fa tsy misy ahiana ny ainy.  Manan-janaka efatra mianadahy izy mivady ireto.

Pati

 

Ino Vaovao0 partages

LISEA AO ANTSOHIHY : Tsy ampy efitrano fianarana ka misedra olana goavana ireo mpianatra afaka ...

Araka ny vaovao avy any an-toerana dia noho ny tsy fahampian’ny efitrano fianarana eo anivon’ity sekoly ity dia voatery ferana ny isan’ireo mpianatra raisina hanohy fianarana ao. Ny fanazavan’ny tompon’ andraikitra voalohany ao amin’ny lisea Antsohihy, Ramatoa Tsiadivana Honorine no nahalalana fa manana fahazotoana ireo mpianatra ao amin’ity sekoly ity. 

Manao izay vitany amin’ny fampitana fahalalana ihany koa ny mpampianatra, fa olana lehibe sedrain’izy ireo ny  tsy fahampian’ny efitrano fianarana. Tsy vitsy araka izany ireo tanora voatery mijanona tampoka amin’ny fianarana, satria tsy voaray ao amin’ny liseam-panjakana noho ny tsy fahampian’ny hoenti-manana hanohizana ny fianarana any amin’ny sekoly tsy miankina.

Manao antso avo amin’ny fitondram-panjakana araka izany ny tompon’andraikitra mba hijery akaiky ny olana misy ao amin’ity Lisea Antsohihy ity, fa betsaka ireo mpianatra maniry ny hianatra, kanefa voafetra ny isan’ireo mpianatra raisina ao noho ny tsy fahampian’ny efitrano fianarana.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

MARIVORAHONA AMBILOBE : Mampiakatra ny vidin-javatra ireo mpivarotra sasany

Raha avy aty Antsiranana dia eo amin’ny 13km tsy hidirana ao Ambilobe no misy lalana tapaka noho ny fisian’ny ranobe. Niakatra araka izany ny saran-dalana aloan’ireo mpandeha, raha ho any Ambanja sy Ambilobe. Betsaka ihany koa ny karazan-tsakafo niaka-bidy aty Antsiranana. Toy ny ovy sy voatabia ,  ohatra, raha 2000Ariary ny kilao teo aloha teo dia niakatra ho 3000Ariary izany amin’izao fotoana. Araka ny nambaran’ilay mpivarotra sendra tafaresaka taminay dia 20 000Ariary ny mampiampita gony iray avy eo Marivorahona, ankoatra izay efa naloa tamin’ny toerana nanafarana izany, ka voatery mampiaka-bidy izy mba tsy hisian’ny fatiantoka.

Saika nahitana fiakarany avokoa ireo entana hafarana izay miampita eo Marivorahona. Na ireo tahiry talohan’izao fahatapahana izao dia efa niakatra koa.

Tsy azo atao ny mampitsaka olona amin’ny hariva

Amin’ny fisian’izao fahatapahan-dalana ao Marivorahona Ambilobe izao dia namoaka fanambaràna ny ben’ny tanàna ao Marivorahona. Ho fitandroana ny tsy hitrangan’ny loza mety eo amin’ny lalana tapaka izay efa nasiana fanamboarana ao an-toerana ity, dia tsy azo atao ny mampitsaka na mampiampita olona na ny fanaovana  “transbordement” manomboka amin’ny  6 ora hariva ka hatramin’ny 5 ora maraina. Tsara marihina fa tsy nitazam-potsiny ireo tompin’andraikitra manoloana ny olana misy fa efa mitady vahaolana manoloana izany.

Efa mitohy koa ny asa fanamboarana vonjimaika mba hialana amin’ny fahasarotan’ny fifamoivoizana. Sady efa fampanantenana napetraky ny Praiminisitra ny mba tsy hisian’ny fahatapahan-dalana mandritra ny fotoam-pahavaratra ity ao Marivorahona. Andrasana ny fahavitan’ny asa fanamboarana mba tsy hanahirana ireo mpampiasana ny lalana.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

LALANA EO ANJOMA : Miteraka fofona maimbo tsy zakan’ny mponina ny rano miangona lava

Tsentsina ny tatatra vokatry ny fanorenana tsy ara-dalàna. Vokany, mitohana ny rano. Na andro maina na avy orana, dia tsy misy fiovana. Efa mivadika ny lokon’ny rano. Mivadika maitso mamoaka fofona maimbo. Raha ny fitantaran’ny mponina eny an-toerana, dia mpandraharaha mpanao fitaterana amin’ny fiarabe no tompon’ilay fanorenana tsy ara-dalàna eo ambony tatatra tokony handehanan’ny rano. Nanomboka ny taona 2007 ka hatramin’izao 2019 dia tsy mbola nialana rano mihitsy raha io lalana ao Anjoma io.

Ny mahagaga dia mitazam-potsiny ny avy eo anivon’ny Kaominina Toamasina ambonivohitra, hoy hatrany ny fanazavana. Manomboka mampiaka-peo ny vahoaka. Miantso ny kaominina izy ireo mba handray andraikitra. Tombontsoan’olon-tokana manelingelina ny fiainam-bahoaka iray manontolo. Raha ny fanazavan’ny solontenan’ny mponina ao Anjoma izay nihaona tamin’ny mpanao gazety, dia tsy misy posy sy tuc-tuc avy handalo amin’ilay lalana intsony vokatr’izao zava-misy izao.Mandrangaranga ny mponina fa raha tsy misy fandraisan’andraikitry ny Kaominina ao anatin’ny fotoana fohy, dia manambana hidina an-dalambe izy ireo.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ASAN-JIOLAHY TAO AMBANJA : Raim-pianakaviana iray maty voatifitra, lasa ny vola rehetra

Araka ny loharanom-baovao voaray  avy any amin’ny Fokontanin’ Ankazotelo Kaominina Ankatafa dia jiolahy miisa efatra nitondra basy maherivaika  no tonga  nanafika tokan-trano iray ny talata alina lasa teo. Olona miisa telo tao amin’ny fianakaviana ihany no tao an-trano ka ny raim-pianakaviana no maty voatifitra teo amin’ny fony tamin’io fotoana io. Lasan’ny jiolahy ihany koa ny vola rehetra tao anaty vata , izay  tsy  mbola voafaritra ny fitambarany. 

Tafatsoaka ny vadin’ny maty izay niezaka nanavotra ny ainy ary rehefa vita koa ny asa ratsin’ireto mpandroba  dia nirifatra tsy hita popoka izy ireo hatramin’izao. Raha ny  fitantaran’ny fianakaviana niharan-doza dia  mpitam-bolana fikambanana antsoina hoe “Miray hina” ity rangahy namoy ny ainy. Miisa telopolo ny mpikambana ao anatiny izay tantanany ka mandoa vola  40.000 Ariary isam-bolana ny mpikambana. Rehefa tapitra ny taona dia zarain’ny mpikambana ny vola saingy indrisy izao voatafika izao ary namoy ny ainy mihitsy. 

Mampiahiahy   hatreto ny olona nahavanon-doza ary mbola tsy fantatra mazava  ny antony. Andrasana ny famotorana ilay vadiny raha toa ka mahatadidy ny endrik’ireo olon-dratsy. Eo am-panaovana ny famotorana lalina ny zava-nisy,ny eo anivon’ny zandary ao an-toerana amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TAORIAN’NY VOKA-PIFIDIANANA : « Milamina ny tanàna, tony ny raharaham-pirenena »

Nanaiky ary samy niondrika teo anatrehan’ny didy tsy azo ivalozana navoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny rehetra. Iny voka-pifidianana ofisialy iny no nandrasana dia azo lazaina ho nilamina tanteraka ny firenena. Nangina avokoa ireo fihantsiana maro samihafa re mialoha ny andron’ny 8 janoary, daty nanambaràna tamin’ny  fomba ofisialy ny fandresen’ny Filoha Andry Rajoelina. 

Herinandro iray monja talohan’io no nirefotra isan’andro ny baomba mandatsa-dranomaso tetsy Analakely nanoloana ny hetsika nataon’ireo mpomba ny Kandidà Ravalomanana Marc. Tao anatin’ny fitaintainan-dava no niainan’ireo mponina manodidina an’Analakely indrindra fa ireo mpivarotra teny an-toerana noho ny fifandonana nisesy teo amin’ireo mpitandro filaminana nanatanteraka baiko sy ireo mpanao fihetsiketsehana. 

Ankilany, nahazo toerana ny fihantsiana sy fandranitana teo anivon’ny haino aman-jery nanohana an’iny hetsika iny izay anisany niteraka fanakorontanana saim-bahoaka ihany koa noho ireo vaovao tsy marina marobe naely tetsy sy teroa. Soa ihany fa hentitra tamin’ny fandraisana andraikitra ny teo anivon’ny governemanta. Nandritra ny lanonam-pitsarana nanambarana tamin’ny fomba ofisialy iny voka-pifidianana iny izay nisian’ny fifandraisan-tanana teo amin’ireo Kandidà roa mpifanandrina no niantombohan’ny fitoniana voalohany indrindra. Taorian’izay nanao fanambaràna manokana mihitsy ny filoha teo aloha, Ravalomanana Marc izay nanaiky ny fahareseny ary nitondra ny teny fiarahabana sy firariantsoa ho an’ny Filoham-pirenena vaovao. 

Hatramin’ireo olona nanara-dia azy sy niezaka nanaratsy hatramin’ny farany ny Filoha Andry Rajoelina toa an-dry Rolly Mercia, Mbola Rajaonah aza dia nandefa izay teny fiarahabana izay avokoa tamin’ny alalan’ny tambajotran-tserasera “facebook”. Milamina tanteraka ny tanàna ankehitriny, azo lazaina ho tony ny raharaham-pirenena satria tsy nisy intsony ny korontana fa samy nanaiky ny didy navoakan’ny HCC ny rehetra. Hatramin’ny vondrona iraisam-pirenena dia efa nanaiky ny maha Filoham-pirenena voafidim-bahoaka an’i  Andry Rajoelina, ary niaiky fa nizotra tamim-pilaminana tanteraka iny fifidianana iny. 

Amin’ izao fotoana izao, ao anatin’ny fitoniana tanteraka no iandrasan’ny vahoaka malagasy ny fianianana hataon’ny Filoham-pirenena vaovao sy ny fifamindram-pahefana eo aminy sy ny Filoha teo.

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FANARAHAN-DIA TANY AMORON’I MANIA : Dahalo miisa 4 lavon’ny balan’ny zandary, basy miisa 6 sarona

Basy mahery vaika iray marika Mas 36 sy basy vita tanana miisa dimy no saron’ny zandary avy ao Amoron’i Mania rehefa nifandona tamin’ ny dahalo mpangalatr’omby ny 10 janoary 2019 tao amin’ny fokontany Namirana Kaominina  Talata Vohimena disitrikan’i Manandriana. Misy ny hetsika fampandriantany na amin’ izao fotoana izao ataon’ny mpitandro filaminana any an-toerana, Tao anatin’ izany indrindra no naharay antso vonjy ireo zandary amin’ny fisiana dahalo maromaro nangalatra omby miisa 650 tao an-toerana.

Tsy niandry ela fa niatrika avy ny fanarahan-dia ireo omby ve ry ireo mpitandro filaminana miaraka amin’ny fokonolona. Vao nifankahatratra ny andaniny sy ankilany dia nisy ny fifampitifirana ka nampisy izao tranga fahatesana olona izao izao. Na izany aza anefa dia mbola tafatsoaka  ireo andian-dahalo hafa nitondra ny omby. Mbola mitohy araka izany ny fanenjehana eo amin’ireo mpanara-dia ahitana mpitandro filaminana sy ny solontenam-pokonolona. Arahina akaiky ny tohin’ny toe-draharaha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

« CERCLE DE REFLEXION MUSULMANE » : Hanome tanana ny Filoha Andry Rajoelina hamahana ny olan’ ny solika

Tsy nanana vahaolana mahomby nentina nifehezana ny vidin-tsolika anefa ireo mpitondra Fanjakana nifandimby. Niafina tao ambadiky ny  filazana momba ny “ fahamarinam-bidy ” fotsiny izy ireo. Nivoaka tamin’ ny fahanginany ny Sekretera jeneralin’ ny “ cercle de réflexion musulmane  », Soalihy Moussa, ka nitondra fomba fijery mihataka amin’ ireo mpamatsy solika mahazatra an’ i Madagasikara. Vahaolana, hoy izy, ny fitodihantsika amin’ ireo Firenena Arabo. 

Araka ny fanazavany hatrany fa “  iarahantsika mahalala fa tompon’ ny angovo ny firenena Arabo. Izahay amin’ ny  maha Cercle  de réflexion musulmane,  dia manana tombony kokoa hifampiraharaha amin’ ireo Firenena Arabo mba hampidina ny vidin’ ny solika aty Madagasikara ”. Ao anatin’ ny Firenena Arabo rahateo dia misy lisitra ho an’ ireo Firenena mahantra ka ireo Firenena ao anaty lisitra dia omen’ izy ireo  vidina solika mora lavitra noho ny vidina barila eo amin’ ny sehatra iraisam-pirenena. Tafiditra ao anatin’ ny fototra ihorenan’ ny mozilimana mihitsy izany araka ny fanazavany ao anatin’ ny “ zaka ”. 

Nitodika tamin’ ny Filohampirenena Andry Rajoelina izy raha nilaza fa “ ny angatahanay amin’ ny Filoha vaovao, dia hoe  :  izahay afaka mifanaraka amin’ ireo Firenena Arabo ireo, mba hampandrosoana ny Firenena. Hitantsika fa raha  vao miakatra 100 Ariary fotsiny ny vidin-tsolika dia henjana ny fiantraikany amin’ ny vidim-piainana. Raha tafapetraka anefa ny fiaraha-miasa amin’ ireo Firenena Arabo dia hidina hatrany amin’ ny antsany ny vidin-tsolika eto amintsika ”. Nitondra teny fiarahabana sy firariantsoa ny Filoham pirenena vaovao koa ny Sg ny Cercle de réflexion musulmane.

H. R.

Ino Vaovao0 partages

TAONA 2019 : Hohamafisina hatrany ny fanadiovana eo anivon’ny Zandarimariam-pirenena

Nisy ny fandraisam-pitenenana nanokafana ny lanonana izay notarihan’ny Jeneraly Randriamanarina Jean Christophe. Nivoitra tamin’ny lahateny nifandimbiasana ny “ fitandroana hatrany  ny ady  amin’ny kolikoly  eo anivon’ny zandary  ary tsy mitsahatra ny miady amin’io tranga iray io ny ambaratonga rehetra ao”. Ezahina hatsaraina isan-taona ny fomba fiasa ary tsy maintsy atao laharam-pahamehana ny fanoherana  ny fampanjakana ny kolikoly amin’ity taona vaovao  vao manomboka ity.  

Mba ho taom-pahombiazana no tanjona ary ahazoana vokatra tsara hatrany. Raha ny tatitra voaray mahakasika ny  fitondran-tenan’ny zandarimaria sasantsasany nandika lalàna tamin’ iny taon-dasa iny dia  nisy ny fitarainana azo ka miisa 46 izany ary ny 30 amin’ireo  dia efa vita fitanana an-tsoratra avokoa. Ho hentitra sy hamafisina mandrakariva ny fanadiovana ny ao anatiny mba hatao fitaratra sy modely manoloana ny  vahoaka malagasy iray tanindrazana. 

Tokony tsy hadinoina fa noho ny firongatry ny fampanjakana ny kolikoly teto amintsika no fositra tsy mampandroso ny Firenena. Mila miray hina araka izany ny tsirairay mba hanamorana ny fanafoanana ity  tranga iray ity.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MINISITERAN’NY PAOSITRA SY NY FIFANDRAISAN-DAVITRA : Niarahaba ny Filoham-pirenena vaovao

Ny tena mahafaly dia ny fanantenana hoentin’ny fahalanian’ny ny Filoha Andry Nirina Rajoelina satria mitondra fanantenana lehibe amin’ny fampandrosoana  an’i Madagasikara. Eo ny maha tanora azy sy ny traikefa efa azony teo amin’ny fitondrana ny firenena, izay hahafahany manitsy ny fomba fitondrana nentin’ireo mpitondra teo aloha. Mirary soa ny vahoaka malagasy, indrindra ny filoha mba hahatontosa ny vina izay napetrany nandritra ny fifidianana, ary vina mahavelom-panantenana eo amin’ny ny teknolojia vaovao satria anisan’ny vina ara-piarahamonina napetraky ny filoha Rajoelina.

Mazava tsara ny resaka fomba fitantanana ara-teknolojia na ny (e-gouveranance) izay ahitana ny fahavononana ara- politika izay entin’ny fitondrana izay hitsangana eo, nanomboka 2006 no niresaka io fomba fitantanana ara-teknolojia io, ary tsy dia hita soritra mazava raha tsy efa aty amin’ny taona 2019 ny toerany eo amin’ny fiarahamonina. Amin’izao fijoroan’ny fitondrana vaovao izao dia antenaina ary azo atao tokoa ny resaka fitantanana ara-teknolojia izay efa mandeha amin’ny Firenena matanjaka maro, ka mba afaka hisitraka izay ihany koa isika Malagasy. Efa hita sy azo tanterahina sady mahavelombolo amin’izao fitondrana vaovao izao ny tanjona  goavana hatao.

Vonona tanteraka hifanolo tanana amin’ny fitondram-panjakana vaovao izay ho avy eo izahay mpisehatra eo amin’ny tontolon’ny teknolojia vaovao, ary hanolo-tanana ny filoham-pirenena vaovao mba hanatontosana ireo vina mahavelombolo antenaina ankehitriny .

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

Bande dessinée : Les cimaises de l’Ifm sous les « Empreintes » de Dwa

Dwa, de son vrai nom Eric Andriantsialonina va exposer ses œuvres à l’Ifm Analakely à partir du 15 janvier jusqu’au 9 février pour une exposition qui s’intitule « Empreintes ». Selon les organisateurs de cet évènement, cette installation qui inaugure l’année 2019 sera « le résultat de sa récente résidence de trois mois à la Cité internationale des arts de Paris. A travers la multitude de dessins, de la scène de vie au portrait, l’artiste relate ses voyages et ses rencontres ». Bref, un genre de bilan d’une carrière assez fournie mais aussi, l’occasion de retrouver un dessinateur pétri de méticulosité et de technique. Plusieurs activités sont organisées autour de cette exposition « Empreintes ». Hier, à 16 h, les locaux de l’Ifm ont accueilli une rencontre et dédicace avec Dwa consacrée à son album « Back to Alback ». Dans cette œuvre, il y raconte et dessine le périple d’un retour aux sources. Le 14 janvier à 18 h, ce sera le vernissage de l’exposition à partir de 18 h. Pour le 19 janvier, à 10 h, l’Ifm invite l’artiste pour une séance intitulée « Sur le vif ! ». « Dwa se livrera à une séance de sketching – dessin sur le vif, l’occasion pour le public de se faire dessiner le portrait ».

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Football- Analamanga : Le championnat reprend ce jeudi !

La Ligue 1 revient à Analamanga avec les matches en retard de la 1ère et de la 2e journée. C’est ainsi qu’Elgeco Plus entrera en scène dès jeudi mais au centre technique de Carion face au Five FC.

Un retour qui va permettre de savoir le potentiel des protégés de Bob qui reviennent d’une compétition africaine où ils ont reçu une énorme gifle de 3 à 0 et à deux reprises contre les Sud-Africains du Kaiser Chiefs. Une prestation qui devait obliger Elgeco Plus à renforcer ses lignes surtout s’il ambitionne encore de vivre une aventure africaine.

Elgeco Plus revient dès dimanche mais à Mahamasina, à 14h, où il affrontera l’USCAFoot dans son jardin.

Mais avant ce rendez-vous de Mahamasina, le public verra encore la confrontation entre d’une part le COSFA qui affrontera vers 10h le CF TFC tandis que l’autre centre de formation, le CFFA qui a fait une fusion avec Tana Formation, sera opposé au COSPN à 12h.

C.R.

Midi Madagasikara0 partages

Epidémie de Rougeole : 63 districts touchés, 19283 cas dont 67 décès

Tous les districts de la Grande Île vont bénéficier de la campagne de vaccination contre la rougeole.

Une campagne de vaccination est prévue par le ministère de la Santé publique pour faire face à l’épidémie de rougeole qui sévit dans le pays actuellement.

« La majorité des cas observés n’ont pas été vaccinés contre la rougeole  » selon le secrétaire général du ministère de la Santé publique lors d’une conférence de presse organisée auprès ledit ministère hier. Une opportunité pour le Sg du département ministériel de faire le point sur la situation de l’épidémie de rougeole à Madagascar. Ainsi, l’épidémie serait observée dans 63 districts du pays. Pour y faire face, le ministère de tutelle va lancer une campagne de vaccination contre la rougeole dans 25 districts répartis sur 13 régions du pays. Prévue se dérouler du 14 au 18 de ce mois, la campagne de vaccination cible 2 020 905 enfants de 9 mois à 9 ans. Le secrétaire général auprès du ministère de la Santé publique de noter « que d’après les organisations internes auprès du ministère de tutelle, 25 districts seront ciblés le mois de janvier. La campagne touchera 41 autres districts le mois de février prochain. Tandis que les 48 autres districts restants seront traités le mois d’Avril 2019« .

Difficulté. La résurgence des maladies tropicales et endémiques de la Grande Île a surtout été causée par la réticence et la non adhésion de la population aux nombreuses campagnes de vaccination organisées par le ministère de la Santé publique. Du moins, c’est ce que les responsables auprès du ministère de tutelle relancent à chaque fois qu’ils ont l’occasion de médiatiser sur la question de l’épidémie. Interrogée sur le taux de couverture vaccinal actuel du pays, Dr Bodo Christiane Ramamonjisoa, directeur du programme élargi de Vaccination auprès du ministère de la Santé publique de noter « pour avoir le taux, il faut prendre en compte trois types de données: celles émanant des centres de santé, celles issues de l’enquête menée par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’enquête vaccinal« . Dr Bodo Christiane Ramamonjisoa toutefois d’expliquer que « toutes les données auprès du ministère vont sûrement être faussées étant donné que le pays va procéder à des campagnes de vaccination« . Quoi qu’il en soit, le taux de couverture vaccinal concernant la rougeole serait faible à cause de cette réticence, d’où la situation épidémiologique actuelle. Pour expliquer la situation, beaucoup d’observateurs évoquent « le manque cruel de communication autour des campagnes de vaccination, surtout de leur importance sur la santé individuelle et la santé publique ». D’autres avancent également « le faible accès à l’information des Malagasy« . Si bien que ces derniers absorbent facilement les rumeurs véhiculées à peu près sur tous les sujets de leur vie quotidienne. La campagne prévue par le ministère de la Santé publique ambitionne « d’atteindre au moins 95% des enfants de 9 mois à 9 ans« . Un objectif noble dont l’atteinte requiert la prise de responsabilité de tout un chacun.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Football- CAF Awards : Double déception pour Madagascar !

Coup dur pour Madagascar qui a tout perdu lors de la cérémonie de remise de prix aux meilleurs du football africain, mardi au Caire.

Après avoir été écartés de la première liste, l’entraîneur Nicolas Dupuis et le capitaine Faneva Ima Andriatsima se sont vite faits une raison. On ne peut d’ailleurs pas comparer l’incomparable quand on sait que le meilleur joueur élu fut l’Egyptien Mohamed Salah.

Défaite à Vontovorona. On avait pensé que le sort allait être autrement pour les Barea qui avaient pour adversaires la Mauritanie et l’Ouganda. Mais le choix s’est porté sur la Mauritanie, déclenchant ainsi la colère des supporters des Barea qui mettaient en avant le fait que Madagascar avait contraint au nul le Sénégal, et que cela suffisait à faire de lui la révélation de la saison 2018 sans oublier le fait que les hommes de Nicolas Dupuis ont été les premiers à se qualifier avec le Sénégal.

Partant on ne devait pas compter cette défaite de 1 but à 3, concédée à domicile face aux Soudanais car elle survenait après la suspension de la Fédération Malgache de Football, et que la gestion était pratiquement laissée à l’abandon avec cette scission en deux camps car les expatriés se trouvaient dans un hôtel à Mahazo et les locaux étaient à Vontovorona. Du jamais vu !

Destination moins chère. Et si le choix de la Mauritanie était explicable par cette défaite des Barea lors de leur dernier match, alors les Barea et le Comité de Normalisation qui ont pris le relais ne devaient s’en prendre qu’à eux-mêmes.

L’autre déception a trait au choix de l’Egypte pour abriter la CAN 2019. Une autre gifle pour le camp malgache qui nourrissait le fol espoir de voir l’Afrique du Sud abriter cette prestigieuse compétition. On avait pensé bêtement que la SAFA allait remporter la bataille mais la CAF dont le siège se trouve en Egypte, a logiquement pris fait et cause pour les Egyptiens où on ne peut nier l’existence des poches rebelles et ce que cela suppose d’insécurité.

Ce que l’Afrique du Sud n’en a pas. Mieux encore, la destination Afrique du Sud est la moins chère et permettrait aux supporters malgaches de soutenir massivement les Barea.  Et c’est bien dommage car on peut s’estimer heureux si les Malgaches, capables d’aller en Egypte dépassent la vingtaine. Donc largement insuffisant pour espérer agir en faveur des Barea qui ont plus que besoin d’un réel soutien face à l’élite africaine.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ministre Dovo Maxime : Félicitation s au nouveau président de la République

Le ministre Dovo Eloi Maxime.

Les messages de félicitations  se poursuivent après l’élection d’Andry Rajoelina à la tête de l’Etat. Hier, le ministre des Affaires Etrangères Dovo Eloi Maxime et toute l’équipe de son ministère ont félicité le nouveau président de la République de Madagascar et ont exprimé « leur volonté de travailler avec le nouveau président afin de poursuivre les efforts de développement ». A noter que la grande famille du ministère des Affaires Etrangères se donnera rendez-vous demain à l’hôtel « Le Paon d’Or » à Ivato pour sa présentation de vœux du nouvel an.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Renforcement des activités et des acquis pour 2019 : Programme d’intégration de l’agriculture dans le...

Le programme d’intégration de l’agriculture dans les plans nationaux d’adaptation (NAP-Ag), soutenu financièrement par le ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et de la Sécurité nucléaire, et mis en œuvre communément par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Programme des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).  Pour cette année, il se focalise sur le renforcement des acquis, au niveau national comme global.

Contexte. A titre informatif, le programme NAP-Ag, a commencé en 2015 , suite à l’initiative commune de l’International Climate Initiative (IKI) du ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et de la Sécurité nucléaire- soutien financier- ; du PNUD et de la FAO (pour la mise en œuvre commune). Il est prévu durer plusieurs années et ainsi sa clôture n’est pas encore déterminée. Le NAP-Ag est pour l’instant mis en œuvre dans 11 pays à travers le monde, répartis entre l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine. Ces 11 pays sont : le Guatemala, la Colombie, la Gambie, l’Uruguay, la Zambie, l’Ouganda, le Kenya, le Népal, la Thaïlande, le Viêt-Nam et les Philippines. Comme nous pouvons le constater, Madagascar n’en fait pas encore partie, mais ce sera sûrement chose faite d’ici la clôture indéfinie du programme. A la base, le but du NAP- Ag- focalisé sur le secteur agricole- est d’intégrer et d’identifier les mesures d’adaptation aux changements climatiques qui seraient intéressantes par rapport aux contextes nationaux. Budgétisation, institutionnalisation, ainsi que le management opérationnel  des mesures de réponse aux changements climatiques, etc. les capacités des institutions et des parties prenantes dans les 11 pays bénéficiaires seront renforcées dans ses domaines. A la clé, des partenariats innovants et fructueux entre les ministères de l’Agriculture, de l’Environnement et des Finances et de la Planification économique.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Festival de danse « Ambony ambany Battle for peace», une sixième édition bien préparée

Les organisateurs du festival Ambony ambany Battle for peace

« L’édition de 2019, sera un résumé des cinq précédentes et un premier pas pour cinq prochaines », a affirmé Ferdinand Andrianandrianina avec un visage confiant. Des danseurs français et malgaches partageront la scène à cette sixième édition le 22 au 27 février à l’IFM Analakely.Des chorégraphes de toutes les  régions de Madagascar et ceux  des îles voisines comme la Réunion, Maurice, Mayotte démontreront leurs talents. Il y aura également un concours de chorégraphie professionnelle ou inter-école de danse. Chaque Crew présentera un show chorégraphique de 2 minutes 30. Ensuite, Un mini-documentaire sera projeté. Les organisateurs diffuseront les actualités sur le monde de la danse ainsi que  les portraits des danseurs Malgaches et étrangers.Les invités de marque. Battle for Peace a pris de l’envergure depuis sa troisième édition. La sixième édition sera encore plus intéressante. « Des invités donneront des ‘master class’ et des ateliers de danse seront  ouverts au  public afin d’actualiser et rehausser le niveau technique des danseurs malgaches. Deux danseurs français feront des démonstrations le mardi 26 février » a confirmé Ferdinand Andrianandrianina.  L’un des invités est Mickael Lamarre allias Niako. Il  s’est intéressé à la danse depuis son plus jeune âge. Il a suivi une formation artistique alors qu’il n’avait que 10 ans. En 2008, il gagne le concours international de danse. En 2016, il a rencontré les organisateurs d’ « Ambony Ambany Battle for the peace » à Norvège. « Niako était ravi qu’on  lui a proposé de venir à Madagascar pour honorer ce festival », a dit Ferdinand. Quant à Aurélien Collewet allias Biscuit, le deuxième B.boy invité à ce festival, il est un danseur Français qui a remporté plusieurs trophées en France. Biscuit a accepté de partager son savoir-faire aux danseurs Malgaches.2018 était une année de réussite  pour les danseurs de Hip Hop. La ville d’Antananarivo était une grande piste de danse. Des festivités se sont enchaînées   l’année dernière. En novembre 2018, Madagascar a participé pour la première fois au  concours de danse qui s’est déroulé à Montpelier. La Grande île était représentée par Moustik crew. Implantés dans la capitale depuis 2006, les membres sont de différentes origines : Farafangana, Mahajanga, Fianarantsoa, Ambositra. Le séjour à Montpelier a été marqué par des échanges avec des danseurs venant d’autres pays. « Une nouvelle chorégraphie nouvelle technique de création chorégraphique a été abordée durant les deux jours de formation », dixit  Ferdinand Andrianandrianina l’encadreur des danseurs.Les jeunes Malgaches s’intéressent à la danse. D’ailleurs, ils ont le rythme dans le sang. Les adeptes de cette discipline envisagent que 2019 sera l’année du déhanchement.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

RN4 : Taxi-brousse nivadika, zandary « escorte » iray namoy ny ainy

Zandary iray indray no lavo teo am-pamitàna ny asany tamin’iny lalam-pirenena fahefatra iny, vokatry ny lozam-pifamoivoizana nahazo ny fiara narahany sy nambenany omaly vao maraim-be. Teo amin’ny PK276+500, teo amin’ny toerana antsoina hoe Antanimbary, distrikan’i Maevatanana no nitranga ny loza. Taxi-brousse mampitohy an’Antananarivo sy ny renivohitr’i Boina  no nivadibadika ambony ambany, raha an-dalana hitodi-doha aty an-drenivohitra.  Vokany, potika tanteraka tsy nisy noraisina ilay fiara mpitatitra. Nahatratra 13 kosa ireo mpandeha naratra mafy tamin’ity fahavoazana ity, ary olona iray namoy ny. Araka ny fampitam-baovao azo avy amin’ny zandary dia vokatry ny fandehanana mafy loatra no nahatonga ny loza. Satria raha teo am-pisedrana fiolanana ity fiara avy ao amin’ny kaoperativa Komafivo ity, no very tampoka ny familiana. Tsy voatana intsony araka izany ny fiara, nivoaka ny lalana ary niafara tamin’io fivadibadihana nahafatesana olona io. Rehefa nisy nampandre mahakasika ny fisian’ny loza moa ireo zandary avy ao amin’ny toby ao Antanimbary dia nandeha malaky teny an-toerana. Nijery ifotony ny zava-nisy, nanantanteraka fanadihadiana ary niroso tamin’ny famonjena ireo niharam-boina rehetra tao anaty fiara. Ilay naman’izy ireo moa no indrisy fa tsy nisy azo natao intsony ny aminy. Ireo naratra kosa dia efa nentina notsaboina haingana tao amin’ny hôpitaly ao Maevatanana. Marihana fa miasa eny amin’ny tobin’ny zandary EB2 eny Arivonimamo ity mpitandro filaminana namoy ny ainy ity, mitondra ny galonana zandary kilasy faharoa ary nirahina hanao « escorte » ireo fiara taxi-brousse mihazo iny lalam-pirenena fahefatra iny, izay malaza amin’ny resaka fanakanan-dalana ataon’ireo olon-dratsy, kanjo dia izao tra-doza  izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Paositra Malagasy : Nouveau staff aux commandes, avis très partagés chez le personnel

Nouveau Staff dirigeant de la Paositra Malagasy.

Alors que la requête pour annulation de la nomination du Directeur Général de la Paositra Malagasy, Richard Ranarison, est en cours de traitement au niveau du Conseil d’Etat, ce nouveau DG a dévoilé, vendredi dernier, la liste de ses proches collaborateurs.

 La guerre froide se poursuit au sein de la Paositra Malagasy. Si les employés mécontents se sont calmés pendant plusieurs semaines, ils sont de nouveau sortis de leur silence, suite aux nominations des nouveaux directeurs et hauts commis de l’établissement. « Malgré les intimidations diverses, nous avons déjà exprimé notre désaccord, quant à la nomination du nouveau Directeur Général, par le ministre Maharante Jean de Dieu. Les employés de la Paositra Malagasy ont toujours respecté la décision des dirigeants, mais si cette fois-ci, nous nous sommes manifestés, c’est qu’il y a des raisons importantes, que nous avons d’ailleurs évoqué à plusieurs reprises. Aujourd’hui, le nouveau DG a proclamé la liste des membres de son staff. Vu cette liste, il est difficile de croire qu’il n’y a pas de népotisme dans la constitution de l’équipe. Une dame qui vient d’être à la retraite est nommée à un poste de directeur, alors que d’autres ayant de bonnes notes de performance ont été rejetés. De plus, lors de la passation forcée, le ministre a affirmé qu’il y a urgence, car l’établissement doit boucler son budget pour 2019, alors que cela n’a été chose faite que la semaine dernière. Bref, nos craintes se confirment de jour en jour », nous ont confié les représentants des employés, qui ont tenu à garder l’anonymat.

Confiance. Du côté du nouveau DG, les services doivent se poursuivre pour le redressement de la Paositra Malagasy. A noter que celui-ci dispose de la confiance absolue du Conseil d’Administration dirigé par son président Elire Rabemananjara, ainsi que du ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Maharante Jean de Dieu. Selon les indiscrétions, cette histoire de confiance constitue d’ailleurs, le vrai motif de remplacement de DG, au niveau de la Paositra Malagasy. « L’ancien DG étant nommé par l’ancien ministre Neypatraiky Rakotomamonjy, le ministre Maharante a estimé – à tort ou à raison – qu’un lien d’amitié pourrait exister entre les deux personnes. De ce fait, il a nommé, à son tour, une personne qui lui serait fidèle et en qui, il peut avoir entièrement confiance… », a indiqué notre source. Dans tous les cas, bien que le nouveau DG soit fortement sollicité par le ministre de tutelle et par le Conseil d’Administration, l’obtention de l’approbation de l’ensemble du personnel – qui n’est peut-être pas indispensable – reste encore un vrai casse-tête.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Festival Angaredona : La 15e édition en gestation

ANGAREDONA, festival haut en couleurs

Voilà quinze ans que le Festival Angaredona existe. Quinze ans d’existence, marqués par des échanges, des expériences, des rencontres et des moments inoubliables. Si l’année 2018, le festival Angaredona a été en suspense, Rajery et consorts reprennent le chemin de l’unique festival de musique vivante de la Grande île. Cette édition du festival Angaredona sera mise en place par une nouvelle équipe  de Takalo Tsar, qui exécutera à bon escient les différentes tâches durant l’événement.

Fidèle à la philosophie du festival, l’idée est de promouvoir la diversité et les échanges culturels en proposant une programmation riche et diversifiée. Avec Rajery définitivement convaincu que la culture est une force et non pas un « simple facteur »de développement, le festival Angaredona ne change pas de fusil d’épaule.

Un univers de musique issu de diverses régions de Madagascar enflammera les scènes à coup de vent. Rythmé par la diversité de styles musicaux tels que le bà gasy, folk malagasy, salegy, mangaliba, maloya, tandonaka….  Actuellement, les artistes participants travaillent sur l’hymne du festival. L’on peut déjà citer Matsubara, Jimmy B Zaoto, Nantenaina, Levelo, Madafeo, Bagzana ,Dahlia Saramba, Akalo…

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : Le monde sportif prêt à travailler avec le nouveau président

Les leaders sportifs présents à Ankorondrano, hier.

Les félicitations et les reconnaissances fusent de toutes parts. Le monde sportif n’était pas en reste. Quelques leaders sportifs se sont réunis hier, à Ankorondrano pour adresser leurs félicitations au nouveau président élu, Andry Rajoelina. « Nous sommes prêts à travailler avec le président » a déclaré, Harinelina Randriamanarivo, porte parole des acteurs du monde sportif.  Et de continuer « On ne force pas le président dans le choix du futur ministre de la Jeunesse et des Sports. Il est jeune et il connait la bonne personne pour diriger ce département ministériel. Nous espérions que le nouvel homme fort de la Place Goulette va porter le sport malgache dans le haut niveau ». Les personnes présentes lors de la rencontre avec la presse sont principalement des présidents de fédérations, mais, ils étaient là en leur nom personnel. Il est à signaler qu’ils ont déjà annoncé ouvertement leur soutien à Andry Rajoelina auparavant. Plusieurs dossiers attendent le nouveau ministre notamment les grands jeux internationaux, ne citer que les Jeux des Iles de l’Océan Indien au mois de juillet à l’Ile Maurice et les Jeux Africains de la Jeunesse au Maroc en août.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Communauté internationale : Des messages de félicitations à Andry Rajoelina

Des messages de félicitations pour le nouveau Président Andry Rajoelina.

Suite à la publication des résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle par la HCC, avec Andry Rajoelina comme nouveau Président de la République, l’on a assisté à une vague de félicitations de la part de la communauté internationale. Il s’agit notamment des Nations-Unies, des Etats-Unis, de la Chine  et du Japon.

Nations-Unies. Le Secrétaire général des Nations-Unies prend note de l’annonce des résultats finaux des élections présidentielles par la Haute Cour Constitutionnelle de Madagascar, et félicite le Président élu Andry Rajoelina. Il félicite également toutes les parties prenantes pour l’achèvement pacifique et en bon ordre des élections présidentielles. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), la société civile et les leaders religieux, ainsi que le leadership du Gouvernement, doivent être  aussi félicités pour le rôle qu’ils ont joué dans cet évènement historique. Le Secrétaire général continuera à suivre les développements dans le pays aux travers de son Conseiller spécial, M. Abdoulaye Bathily, avec le soutien de l’équipe de pays des Nations Unies sur le terrain, et en étroite collaboration avec l’Union africaine, la Communauté de Développement d’Afrique Australe et les autres partenaires internationaux. Les Nations unies demeurent pleinement déterminées à appuyer le Gouvernement et le peuple de Madagascar dans la consolidation de la démocratie, des droits de l’homme et du développement durable.

Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général.

Etats-Unis. La déclaration du Chargé d’Affaires américain Stuart Wilson à Madagascar sur le résultat officiel de l’élection présidentielle Malagasy.

« Les États-Unis soutiennent entièrement la HCC et son rôle constitutionnel quand elle a rendu public en ce jour important , les résultats officiels de l’élection présidentiel Malagasy. Nous félicitons l‎e Président élu Andry Rajoelina et le peuple Malagasy pour avoir accompli cette élection démocratique. Nous invitons chacun à respecter la paix et à éviter la violence,  à respecter la constitution, la décision de la HCC et le choix de la majorité. Nous, les États-Unis, nous réitérons notre soutien pour la démocratie à Madagascar et nous continuons à nous tenir aux côtés du peuple Malagasy ».

Chine. Le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine : « nous tenons à adresser nos félicitations à S.E. Monsieur Andry Nirina Rajoelina pour son élection à la Magistrature suprême de Madagascar. En tant que pays ami de Madagascar, la Chine accorde toujours une grande importance au développement des relations sino-malagasy, et souhaite œuvrer de concert avec Madagascar pour renforcer la coopération de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », et mettre en œuvre les acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), dans l’optique de porter sans cesse à un nouveau palier le Partenariat de Coopération globale sino-malagasy ».

Japon. « Le Gouvernement du Japon se réjouit de l’élection présidentielle de la République de Madagascar qui s’est déroulée pacifiquement le 19 décembre dernier et félicite chaleureusement SEM. Andry Nirina Rajoelina pour son élection en tant que nouveau Président qui a été annoncée par la HCC le 8 janvier. Le Gouvernement du Japon souhaite que la République de Madagascar fasse avancer davantage la stabilité politique et le développement socio-économique sous la direction du nouveau Président. Le Japon continuera d’appuyer les efforts du Gouvernement malgache pour atteindre ces objectifs et s’emploiera à renforcer davantage les relations amicales et coopératives entre nos deux pays ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Prévention du mariage précoce : La clé par le dialogue communautaire

Florentine Volaterana s’assure dorénavant que les filles de son village ne se marient plus trop tôt.

Plus de six jeunes filles sur dix (64,4%) dans la région Anosy, dans le Sud de Madagascar, sont mariées avant l’âge de 18 ans, et près de trois sur dix (27%) le sont avant l’âge de 15 ans.

Voir une adolescente de 13 ans, mariée à un homme adulte, et tomber enceinte très rapidement, n’est pas une exception dans l’Anosy. Le mariage précoce est un phénomène social fortement répandu dans cette région de la Grande île depuis toujours. Il n’est pas rare de voir dans cette partie Sud de Madagascar, des filles à peine sorties de l’enfance, entrer dans une vie d’adultes en se retrouvant mariées, souvent malgré elles, suite à la pression des parents. Situation admise par la communauté, le mariage précoce est un moyen pour les parents des jeunes adolescentes, de sortir de la misère en recevant une dote. Malheureusement, celle-ci se résume à quelques zébus, voire un seul. Le présent offert à la famille de la jeune fille ne lui permet pas de sortir de la pauvreté. Florentine Volaterana en sait quelque chose. Cette mère de huit enfants a donné deux de ses filles à marier alors qu’elles n’étaient que des adolescentes de 13 ans. « Je voulais voir ma vie s’améliorer financièrement en acceptant de marier ma première fille, même si elle était encore très jeune, car j’allais recevoir quelque chose en échange. Je l’ai aussi fait avec mon autre fille. Je n’avais pas du tout conscience que je faisais une erreur », regrette-t-elle. Avant d’ajouter que l’unique zébu en échange de chacune de ses filles n’a pas du tout sorti la famille de la misère. « Maintenant, avec ces échanges qu’on a avec les animateurs, je prends conscience de la gravité de mes agissements. Les filles tombent enceintes trop tôt, ce qui nuit gravement à leur santé et à leur avenir car elles sont obligées d’abandonner l’école. A l’âge de 30 ans, les filles mariées à l’adolescence peuvent avoir jusqu’à dix enfants, ou plus. Ce n’est pas bien. Cela les appauvrit », affirme toujours Florentine.

Animateurs. La communauté à laquelle appartient cette mère de famille d’Ankirihirike, dans le district d’AmboasaryAtsimo, bénéficie depuis peu d’un programme financé par KOICA (Korea International Cooperation Agency), le Fonds de développement coréen, dans le cadre de l’amélioration de la vie et du développement des jeunes, notamment des filles grâce à des services d’éducation, de santé et de protection de qualité à Madagascar. C’est ainsi que le village où habite Florentine tient chaque semaine une séance de dialogue communautaire. Sur la place du village, les membres de la communauté se réunissent tous les vendredis après-midi pour échanger avec des animateurs. Mara Fulgence Roussel en fait partie. « On aborde avec les villageois des thèmes relevant des droits de l’enfant mais aussi de sujets qui les concernent directement. Le mariage précoce est ici un sujet pris très au sérieux et on l’aborde souvent. Mais on parle également d’éducation, d’hygiène et de propreté, etc… »,explique-t-il. Les animateurs ont été préalablement formés dans le cadre du programme, leur permettant d’identifier la meilleure approche pour faciliter les échanges lors des séances de dialogue communautaire. Le changement observé chez Florentine et plusieurs autres villageois sur la question du mariage précoce, est alors considéré comme une belle réussite.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

CFM : Apaisement et réconciliation, gages du développement

Le président du CFM Maka Alphonse.

Le Conseil du Fampihavanana Malagasy ou CFM félicite le peuple malagasy « qui a su exprimer son choix lors de l’élection présidentielle du 19 décembre 2018, et ce, d’une manière apaisée, démocratique et digne ». « Nous remercions toutes les parties prenantes qui ont contribué à la réalisation de ce processus électoral. », souligne un communiqué du CFM. Le Conseil du Fampihavanana Malagasy félicite également le nouveau président élu Andry Rajoelina, « « Raiamandreny » de tous les Malagasy, garant de l’unité nationale ». « Nous lui souhaitons plein succès pour la réalisation de son programme. », indique le communiqué.

Acquis démocratiques. Par ailleurs, le Conseil du Fampihavanana Malagasy rappelle que « l’apaisement et la réconciliation sont les gages du développement de la Nation ». « Tel que prévu dans la Constitution, le Conseil du Fampihavanana Malagasy est l’organe chargé de la conduite de ce processus. », précise son président Maka Alphonse. Avant de mettre les points sur les « i » : « La consolidation des acquis démocratiques et la préservation de l’Unité nationale doivent constituer les impératifs des prochaines échéances électorales. Le Conseil du Fampihavanana Malagasy reste déterminé à assumer pleinement sa mission. »

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Valan’aretina kitrotro eto Toamasina : 25 hatramin’ny 30 isan’andro ireo zaza miditra hopitalin-jaza

Nanao atrikasa niresahana momba ity valan’aretina kitrotro mahazo vahana eto Toamasina hatramin’ny volana novambra ny taona lasa ity ireo tompon’andraikitra samihafa, na ara-pahasalamana, na ara-pitantanan-draharaham-panjakana, na ireo orinasa samihafa, na ireo mpisehatra amin’ny fanabeazana ihany, ny talata teo. Nandritra izany no nilazan’ny mpitsabo misahana ny fitsaboana zaza eo anivon’ny hopitaliben’i Toamasina, Dr Hery, fa manodidina ny 25 hatramin’ny 30 isan’andro ny zaza miditra hopitaly noho ity valan’aretina kitrotro ity. Mazana efa tena misy fahasarotana sy efa tena malemy ny zaza vao tonga eny amin’ny hopitaly ny ray aman-dreniny noho ny resaka ara-bola amin’ny fitsaboana, sy ny resa-be mandeha momba ny tsy azo atao ho an’ny zaza voan’ny kitrotro. Isan’ireny ny hoe tsy azo omena rano mangatsiaka sy tsy azo omena menaka ary tsy maintsy atao mafana be ny zaza voan’ny kitrotro. Ao anatin’izay ihany koa dia miisa 1.037 ireo zaza voaisa voan’ny kitrotro voarain’ny tompon’andraikitry ny fahasalamana Toamasina I nanomboka ny 05 novambra ny taona lasa, raha ny fanazavana azo, ka fokontany Mangarano, Morarano, Ambalakisoa, Depot Analakininina, Ambalabe, ireo fokontany tena maro nahitana zaza voan’ny kitrotro raha ny fanazavana azo. Raha ho an’i Toamasina II kosa dia kaominina 08 amin’ny 18 izao no ahitana ity valan’aretina ity, ka miisa 119 ireo fantatra fa efa mararin’ny kitrotro any an-toerana amin’izao. Noho izao zava-mitranga izao, izay fepetra niraisin’ny tompon’andraikitra rehetra teto Toamasina ny talata teo, dia misy ny fanaovam-bakisiny ny 14 hatramin’ny 18 janoary ho avy izao momba ny fiarovana ny zaza amin’ny Kitrotro. Hafa kely ity fanaovam-bakisiny ity satria tsy ireo mpanentana ara-pahasalamana miisa 128 eo anivon’ny distrikan’ny fahasalamana Toamasina I sy Toamasina II intsony no mitety tokantrano fa ny fianakaviana tsirairay indray no manatona ireo CSB sy ireo biraom-pokontany ary ireo sekoly manao izany vakisiny izany, ka ireo zaza mbola tsy voan’ny kitrotro, sy ireo zaza efa sitrana voan’ny kitrotro ihany no azo atao. Ireo mbola marary kosa dia miandry ny fahasitranany vao azo atao. Mikendry hahatratra zaza miisa 80.000 ho vita vakisiny ny tompon’andraikitry ny fahasalamana amin’izao hetsika izao, satria izay ihany koa no miteraka fiarovana mafy ho an’ny zaza momba ity valan’aretina kitrotro ity eto amintsika.

Malala Didier