Les actualités Malgaches du Vendredi 09 Novembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara98 partages

Hery Rajaonarimampianina : Appel à la vigilance sur les résultats provisoires

Dans un communiqué remis à la presse, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina lance un appel à la population malgache. « Au terme du premier tour de l’élection présidentielle qui s’est déroulé le 07 Novembre, nous appelons la population malagasy à une extrême vigilance quant à la publication et l’interprétation des résultats provisoires.Hier (ndlr : lire avant-hier), de nombreuses irrégularités de vote et anomalies techniques ont été détectées — entre autres, le fichier électoral non valide, des retards dans la mise en place des équipements et des installations de vote, des intimidations, la présence de bulletins pré-cochés,du matériel non conforme. Tout porte à croire que le vote de la population malagasy a été victime de ces détournements. Cette élection a comporté un nombre important de manœuvres et de comportements frauduleux, qui sont actuellement recensés et que nous transmettrons à la CENI. Dans l’attente des résultats définitifs, nous continuerons de veiller sur la suite du processus électoral, et nous comptons sur les institutions compétentes pour ne laisser passer aucune tentative de manipulation. Nous ne laisserons pas la population se voir dérober son vote ».

Recueillis par Dominique R.

News Mada46 partages

Tsarasaotra-Ivato: lalana lafo indrindra eto Madagasikara

Vola nindramina tamin’ny banky sinoa, ary haverin’ny taranaka malagasy tsirairay ny nanaovana ny lalana vaovao Tsarasaotra-Ivato. Midangana tokoa ny vidiny satria mitentina 16 miliara Ar ny iray kilometatra, tsy fahita mihitsy teto Madagasikara.

Efa notaterina teto fa nisokatra, nanomboka ny 1 novambra teo, ny lalam-baovao Tsarasaotra – Ivato. Mitentina maherin’ny 184 miliara Ar ity lalana natao godirao ity, mirefy 10,93 km, nindramina tamin’ny banky sinoa, Banque Import-export de Chine. Rehefa atao ny kajy, mitentina 16,72 miliara Ar ny lalana iray kilometatra. Azo adika fa lalana lafo indrindra eto Madagasikara ity lalana ity, satria raha tombanana manodidina ny 5 miliara Ar ny salambidin’ny tetimbidin’ny lalana vita godirao iray kilometatra eto amintsika, mahatratra 16,72 miliara/Km ity lalam-baovao ity.

Ho an’ny lalam-pirenena fahenina (RN 6), natao ny taona 2006-2008, nitentina 80 tapitrisa euros ny ampahan-dalana mirefy 309 km (1 euro= 2.500 Ar ny taona 2006), manome manodidina ny 200 miliara Ar. Izany hoe, mitentina 667 tapitrisa Ar ny lalana iray kilometatra.

Asa tsy vita tamin’ny Frankofonia

Azo raisina fa fandaniam-bola mihoampampana ity fanamboaran-dalana Tsarasaotra –Ivato ity. Tsy misy fanazavana antsipiriany sy mangarahara nomen’ny fanjakana ankoatra io famatsiam-bola 184 miliara Ar io. Tsy adinon’ny rehetra anefa, fa niato antenantenany ity fanamboaran-dalana ity, satria tsy vita hatramin’ny farany ny taona 2016, nisian’ny fivoriambe Frankofonia. Nisy vola tsy voaloa ve na famatsiam-bola nanjavona, ka nonerana tamin’ity 184 miliara Ar ity?

Tsiahivina fa tsy vita hatramin’ny farany koa ny tranoben’ny Frankofonia etsy Andohatapenaka, ary hitan’ny rehetra ao ny rindrina sisa mijoro, fa nihantona antenantenany ny asa. Tsy misy mangarahara koa mikasika azy io, fandaniam-bolan’ny fitondran-dRajaonarimampianina.

Randria

News Mada31 partages

Mpandresin’ny Paritana: haneho vokatra vaovao i Dwa

“Empreintes” na marika. Io ny lohahevitry ny fampirantiana ny sanganasan’ilay mpanao tantara an-tsary, “Bande dessinée”, i Dwa, hotanterahina any amin’ny Cité international des arts, any Paris, ny 21 hatramin’ny 29 novambra izao. Hahaliana ny hetsika, manamarika fotoan-dehibe ho an’ity mpanakanto malagasy ity.

Hanehoan’i Dwa ny zava-bitany tao anatin’ny “Résidence de création” na ny fivahiniana narahina famokarana, nataony tany Paris, nandritra ny roa volana, ity fampirantiana ity. Raha tsiahivina, norombahin’ity mpanakanto ity ny loka Paritana andiany faharoa, natao tamin’iny volana febroary teo iny. Anisan’ny fankasitrahana azy izao fampirantiana nialohavana “résidence” izao.

Mampiavaka ny sanganasan’i Dwa ny fanaovana sary amina lasitra lehibe. Heverina fa mbola ho hita taratra izany, saingy hitondra zava-baovao izy amin’ny fomba fanaovana sary. Eo koa ny hafatra fonosin’ny tantara an-tsary, izay, matetika, tsy misaraka amin’ny zava-misy eny an-dalambe eny, ny tranga any ambanivohitra any ary koa ny hitany nandritra ny fivahiniany any Paris.

Rehefa vita ny any ivelany, antenaina ny hitondrana izao vokatra vaovao izao aty an-tanindrazana, hahitan’ny Malagasy, indrindra ireo tanora maro milomano ao anatin’ny tontolon’ny sary, ny zava-bitan’i Dwa.

Landy R.

 

Midi Madagasikara28 partages

Publication des résultats : Ferme mise en garde de la CENI

Le président de la CENI Hery Rakotomanana n’exclut pas des mesures sévères contre les récalcitrants.

Les résultats partiels publiés hier à 17h30 par la CENI donnent 44,35% pour Andry Rajoelina contre 41,07% pour Marc Ravalomanana.

Les résultats provisoires du 1er tour de l’élection présidentielle devront être publiés par la CENI avant le 20 novembre. Mais à l’allure où la commission électorale traite actuellement les résultats partiels du scrutin du 07 novembre, on a dû mal à croire que cette échéance sera respectée. En tout cas, les résultats atterrissent au compte-gouttes au QG de la CENI à Alarobia. Parallèlement à la publication des résultats partiels par la Commission Electorale Nationale Indépendante, des QG de candidats continuent de publier des résultats non officiels collectés par leur état-major politique. Hier, le président de la CENI Hery Rakotomanana a lancé une ferme mise en garde à l’endroit de ceux qui persisteraient encore à verser dans la manipulation de l’opinion publique par la publication de résultats non validés à Alarobia. « Les candidats peuvent collecter des résultats auprès de leurs délégués de vote, mais ils ne sont pas autorisés à les publier. Seule la CENI peut sortir les résultats provisoires de l’élection du 07 novembre », a précisé hier le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo.

Stratégies. En attendant la publication par la CENI de ces résultats provisoires, les trois candidats considérés comme favoris au début du processus électoral adoptent chacun leur stratégie. Le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina aurait quitté (le conditionnel est de rigueur) hier le pays. Mais, avant son départ, il a sorti un communiqué dans lequel il appelle le peuple malagasy « à une extrême vigilance quant à la publication et à l’interprétation des résultats provisoires ». « Hier, de nombreuses irrégularités de vote et anomalies techniques ont été détectées – entre autres le  fichier électoral non valide, des retards dans la mise en place des équipements et des installations de vote, des intimidations, la présence des bulletins pré-cochés et du matériel non conforme. Tout porte à croire que le vote de la population malgache a été victime de ces détournements  », dénonce-t-il. Quant au candidat Marc Ravalomanana, il envisagerait de retrouver ses partisans à Ambohijatovo. Le candidat n°25 entend remercier ses électeurs pour le devoir de citoyen qu’ils ont effectué avant-hier envers leur patrie. En ce qui concerne le candidat Andry Rajoelina, il ne cesse de se concerter avec ses collaborateurs à Ambodivona. Bref, force est de constater que la situation évolue vite malgré l’allure à laquelle la CENI publie les résultats partiels de l’élection du 07 novembre à Alarobia.

R. Eugène

 

Midi Madagasikara25 partages

Mobilisation du TIM à Ambohijatovo : « Manifestation non autorisée », selon la Préfecture

Apparemment, le candidat « numéro 25 », Marc Ravalomanana souhaite conjuguer le présent avec le « passé décomposé ».

Marc Ravalomanana n’a pas changé. En effet, le candidat du « Tiako i Madagasikara » prévoit de faire un « remake » de 2002. A 69 ans, le numéro Un de l’Empire Tiko prévoit encore de provoquer une situation de troubles postélectorales. Depuis la nuit du 7 novembre, ses partisans ne cessent de publier via les réseaux sociaux que leur candidat est élu au premier tour en obtenant 54% des voix. Demain, « Dada » convoque ses partisans pour une manifestation publique à Ambohijatovo. Officiellement, ce sera une occasion pour lui de remercier ses partisans de lui avoir fait confiance. La question est donc de savoir pourquoi Marc Ravalomanana prépare une manifestation de rue alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est encore en pleine phase de la récolte des résultats ? En effet, le clan Ravalo n’envisage pas d’attendre la proclamation officielle des résultats par la CENI et la Haute Cour Constitutionnelle. Il souhaite effectuer un forcing. Une auto-proclamation, comme ce fut déjà le cas en 2002 n’est pas à exclure.

Contestation postélectorale. La manifestation prévue se tenir demain à Ambohijatovo constitue une manière pour lui de préparer ses partisans à un éventuel « sakoroka ». Son équipe se prépare déjà à un mouvement de contestations postélectorales alors que les résultats publiés jusqu’ici par la CENI ne représentent même pas le quart des bureaux de vote existant dans tout Madagascar. Marc Ravalomanana n’est peut-être pas conscient qu’à 69 ans, il ne dispose plus ni de la force, ni de la légitimité populaire qu’il possédait en 2002. Si l’on se réfère aux résultats provisoires de la Présidentielle, l’on peut constater de visu que le « Tiako i Madagasikara » n’a plus la mainmise sur Antananarivo. Les résultats publiés par la CENI prouvent qu’à Tana, qui a toujours été considéré comme son fief, il se trouve au coude-à-coude avec le candidat du « Tanora malaGasy Vonona », Andry Rajoelina. Tandis qu’au niveau des cinq autres provinces, il est battu à plate couture par ce dernier. Si en 2002 Marc Ravalomanana était qualifié de « Sady bôgôsy no mpanana », désormais, son visage s’est métamorphosé et il semble marqué physiquement et financièrement par les presque 10 années de traversée du désert. Actuellement, l’ancien exilé d’Afrique du Sud souhaite conjuguer le présent avec le passé décomposé.

« Acte prémédité ». En tout cas, le risque d’affrontement n’est pas à écarter demain. Joint au téléphone hier, le Préfet de Police d’Antananarivo a fait savoir que le clan Ravalomanana n’a déposé aucune demande d’autorisation auprès de la Préfecture de Police pour cette mobilisation. Faut-il rappeler que le délai légal pour une demande d’autorisation est de 48 heures. C’est pourquoi le Général Ravelonarivo Angelo a annoncé qu’il réquisitionnera les Forces de l’ordre pour cette occasion. D’autant plus que nous ne sommes plus dans la période de campagne électorale. Pour entretenir un climat d’apaisement durant la période postélectorale, toute manifestation non autorisée va être dispersée à coup de gaz lacrymogènes. Des arrestations ne sont également pas à écarter. Aux yeux des observateurs, en cherchant à provoquer une situation de troubles, Marc Ravalomanana se trompe de stratégie. D’autant plus que si l’on se réfère aux résultats provisoires, il fait partie des deux premiers de la Présidentielle. Il serait mieux d’attendre la publication des résultats à moins que sa démarche actuelle ne constitue point un « acte prémédité ».

KMSB. Hier soir, il a prévu de publier les résultats recueillis par son équipe de soutien, le « Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana » (KMMR). Des résultats confirmant son élection dès le premier tour.  Suite à cette démarche, la Haute Cour Constitutionnelle a rappelé que « la publication et la proclamation des résultats de l’élection présidentielle sont régies par la Loi organique N°2018-009 relative à l’élection du Président de la République. L’article 60 de ladite Loi organique dispose : La Commission Électorale Nationale Indépendante arrête et publie les résultats provisoires dans un délai de sept (7) jours après l’envoi du dernier pli fermé par les Sections chargées du recensement matériel des votes ou l’établissement du procès-verbal de carence. L’article 61 ajoute : La Haute Cour Constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de la publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante. Cela signifie que seules ces deux entités sont habilitées à publier et à proclamer les résultats de l’élection présidentielle, dont celui du premier tour. En conséquence, les candidats, les partisans des candidats ainsi que les médias sont invités à faire preuve de prudence et de retenue, et à éviter de procéder à des manipulations en vue d’induire en erreur l’opinion publique ». L’on s’attend désormais à ce que Marc Ravalomanana remette en place le « Komity Miaro ny Safidim-Bahoaka » (KMSB) de 2002. Face au risque de troubles et pour éviter les affrontements entre Malgaches, le candidat « numéro 13 », Andry Rajoelina a lancé un appel au calme et au respect du « Fihavanana » à l’endroit de tout le peuple malgache.

Davis R

News Mada24 partages

Chine: un grand marché touristique pour Madagascar

Les touristes chinois sont les mieux préparés quand il s’agit de se rendre à l’étranger. Les Chinois voyagent de plus en plus. En 2017, ils étaient 598 millions à voyager à travers le monde.

Et force est de constater que le nombre des touristes chinois visitant Madagascar a également augmenté. En 2017, 3.083 chinois ont été enregistrés à Madagascar, selon les statistiques du ministère du Tourisme. Ceux-ci devancent les touristes sud-africains (2576) et allemands (2570).

Représenté par le ministre du Tourisme lors de  la première édition de l’exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE), à Shanghai du 5 au 10 novembre, Madagascar fait valoir son potentiel en la matière.

« Le marché chinois offre une opportunité à saisir pour la Grande île, précisément en matière de tourisme », a lancé à cette occasion le chef de la délégation malgache. Les arguments de vente de la destination Madagascar résident effectivement dans le développement du « tourisme durable », en insistant sur la conservation de ses richesses faunistique et floristique.

Présentant quatre stands à cette exposition internationale, Madagascar vante également ses produits d’exportation phares tels que la vanille, le cacao, le café ou encore le clou de girofle, sans oublier les produits du sous-sol malgache.

 

Arh.

News Mada19 partages

Clan Ravalomanana: manifestation non autorisée à Ambohijatovo

Alors que les résultats du premier tour de la présidentielle ne sont pas encore officialisés et que la tendance obtenue par son candidat reste aléatoire, le parti Tim prévoit déjà une descente à Ambohijatovo.

L’ancien chef de l’Etat Marc Ravalomanana prévoit-il déjà de refaire le coup de 2002 ? S’il est difficile de répondre à cette question dans l’immédiat, cela en a l’air. En effet, le candidat à la présidentielle entend organiser une rassemblement ce samedi, à Ambohijatovo pour officiellement remercier ses électeurs. Au lendemain du jour du vote, l’initiative n’est en tout cas pas fortuite.

Cependant, selon une source auprès de la Préfecture à ce propos, la demande de la tenue de cette manifestation n’est pas passée par les autorités compétentes. « Le parti Tim n’a pas encore demandé l’aval de la Préfecture, donc, ce sera une manifestation non autorisée ».

Et d’ajouter, « Il est fort possible que les forces de l’ordre soient mobilisées pour contenir cette manifestation car selon la procédure régulière, une demande d’autorisation devrait être remise  48h à l’avance à la Préfecture ». Ce qui n’est apparemment pas encore le cas jusqu’ici.

Les partisans de l’ancien président sont en effet des habitués de coup de force comme c’était déjà le cas en 2002. D’ailleurs, alors que la Haute cour constitutionnelle (HCC) vient de rappeler qu’il lui incombe, avec la Ceni, de statuer sur les résultats des élections, le quartier général du candidat Ravalomanana continue d’inonder la toile sur des chiffres donnant son candidat vainqueur au premier tour.

La Communauté internationale suit de près

En tout cas, la communauté internationale, dont les observateurs se prononceront ce jour à propos de l’élection, ne reconnaîtrait cette tentative de pression du clan Ravalomanana. En marge d’une rencontre avec le ministère des Affaires étrangères, le chef des observateurs de l’Union européenne, Critian Preda, a déjà lancé un appel à l’endroit des acteurs politiques.

« Nous espérons donc que, au-delà de l’atmosphère bonne et amicale, les candidats prendront leur responsabilité. Et prendre les responsabilités, c’est bien sûr reconnaître l’autorité des institutions du pays, les institutions qui doivent gérer le processus électoral proprement dit, durant le jour du vote et la gestion des résultats ».

Le numéro 1 des observateurs de l’Union européenne a aussi rappelé que la communauté internationale reconnaîtra le candidat déclaré vainqueur par les institutions.

« Nous espérons d’ailleurs qu’après le jour du vote, il n’y aura pas de mobilisation de rue qui conduira à un dérapage, ce sera dommage », a-t-il ajouté, en notant que dans une démocratie, il ne faut pas simplement séduire pour gagner des voix, mais vraiment comprendre les attentes des électeurs.

 

 Rakoto

News Mada18 partages

“Can 2019” – Barea: ireo mpilalao 22 narafitr’i Nicolas Dupuis

Raikitra izany ny lalao miverina eo amin’ny Barea an’i Madagasikra sy ny ekipan’ny Soudan, ny 18 novambra izao. Efa nisy ny lisitr’ireo mpilalao navoakan’ny eo anivon’ny FMF, omaly. Eny amin’ny kianjan’ny Cnaps Vontovorona ny hanatanterahana izany.

Vitsy ny mpila ravinahitra handrafitra ny ekipam-pirenena malagasy amin’ity lalao hifandonana amin’ny Soudan ity. Araka ny safidy nataon’ny mpanazatra Nicolas Dupuis mantsy, 11 ihany ireo mpilalao mpila ravinahitra voaantso hiatrika ny lalao, ny herinandro ho avy izao. 11 kosa ny mpilalao avy eto an-toerana.

Mi.Raz

Lisitry ny mpilalao mandrafitra ny Barea

Razakanantenaina Pascal, i Amada Ibrahim Samuel, Ilaimaharitra Marco, Randriambololona Zotsara, i Nomenjanahary Lalaina, Andriatsima Faneva Ima, Andriamahitsinoro Charles Carolus, Rakotoharimalala Njiva, i Voavy Paulin, i Fontaine Thomas, Randrianasolo Jean Dieu Donné, i Njakanirina Sandratriniaina Tobisoa, i Metanire Romain, i Morel Jeremy Michel, Rakotondrazaka Andrianavalona, Rabeson Fetraniaina, Razafindrasata Tsito, Rakotoarisoa Baggio, i Bekary Mario, Ramanjary Roger Theodin, Ravelomanantsoa Mario Carlos, Rajomazandry Andrianirina.

Midi Madagasikara16 partages

Une mise en garde de la CENI qui est la bienvenue  

Ce 07 novembre 2018 devrait faire date dans la longue histoire des élections qui  se sont déroulées à Madagascar. Le scrutin s’est déroulé sans incident majeur malgré les nombreuses imperfections de la liste électorale. Mais maintenant, il ne faut pas  que des résultats non officiels viennent entretenir une atmosphère déjà électrique. Il était indispensable de  mettre le holà à de possibles dérives. La CENI l’a fait.

Une mise en garde de la CENI qui est la bienvenue  

Le soir de ce premier tour, l’euphorie qui a gagné certains états-majors de candidats a semblé excessive. Les observateurs ont été surpris de la manière dont les résultats ont été annoncés. Le « premier tour dia  vita » a été clamé plusieurs fois, créant un certain malaise. Cette insistance a éveillé la suspicion de nombreux citoyens qui ont pensé à une mise en condition. Un rappel à l’ordre était nécessaire et il a été fait. On a tôt fait de dire que seuls  les résultats officieux de la CENI étaient valables et qu’il n’était pas question de tenir compte de ceux annoncés ici et là. Le président de cet organisme l’a d’ailleurs rappelé lors d’une conférence de presse. Et sa  mise en garde a été très ferme. Hier, la tonalité des commentaires sur certains plateaux de télévision avait changé. Les chiffres avancés ont été ceux de la CENI et malgré la lenteur du décompte de cet organisme, les commentateurs ont été  mesurés dans leurs propos. Ils s’en sont tenus aux faits. On verra petit à petit comment les scores de chaque candidat vont évoluer.  L’opinion va voir la  progression  des favoris. Elle est prête à accepter le verdict des urnes pour peu qu’elle n’ait pas l’impression d’être manipulée. Pour le moment, les deux candidats en tête sont au coude-à-coude. Chaque camp  affirme que son poulain est en mesure de gagner. On le saura assez vite car la date fixée par la  CENI pour l’annonce complète des résultats officieux est le 20 novembre.

Patrice RABE

News Mada7 partages

Fametrahana fitoniana hialana amin’ny savorovoro: mitaky ny tsy hamoahan’ireo kandidà voka-pifidianana...

Nampahatsiahy indray. Tsy eken’ny eo anivon’ny Ceni ny famoahan’ny kandidà sasany ny voka-pifidianana. Voararan’ny lalàna izany sady ametrahan’izy ireo ahiahy.

« Mitaky amin’ireo kandidà izahay tsy hamoaka voka-pifidianana any aminy. Ekena fa zony izany, saingy tokony hampiasainy amin’ny fampihatana ny voka-pifidianana izany fa tsy havoaka tahaka izao… Miteraka savorovoro amin’ny sain’ny vahoaka izany”, hoy ny filoha lefitry yn Ceni, Rakotonarivo Thierry, omaly. Nohitsiny fa antso avo izany nefa koa efa voalazan’ny lalàna ka itakian’izy ireo amin’ny kandidà sy ireo mpanohana hampitsahatra ny famoahana voka-pifidianana. “Aoka ho tony ianareo ary hiandry ny voka-pifidianana vonjimaika havoakanay eto anivon’ny Ceni”, hoy ihany izy.

Hivoaka ny 20 novambra ny voka-pifidianana vonjimaika…

Natsidiny sahady fa tokony hivoaka any amin’ny 20 novambra, farafahatarany, ny voka-pifidianana vonjimaika avy eo anivon’ny Ceni. Ho hita eo ny tena fironan’ny vokatra amin’izany fotoana izany. Tombanana fa mialoha ny faran’ny volana, mety ho ny 29 novambra, kosa ny voka-pifidianana ofisialy eny anivon’ny HCC.

Ankoatra izany, nomena toromarika avokoa ireo tompon’andraikitra eny ifotony ny amin’ny tsy maintsy hametahana petadrindrina maneho ny voka-pifidianana amin’ny alalan’ny tatitra an-tsoratra (PV) ny eny anivon’ny birao fandatsaham-bato (BV) sy ny eny anivon’ny kaominina.

Synèse R.

 

Manana fito andro aorian’ny 20 novambra ny HCC handinihana sy hamoahana ny voka-pifidianana ofisialy. Etsy andaniny, mbola manana dimy andro koa ireo kandidà hametrahana fitoriana sy fitarainana raha tsy manaiky izany voka-pifidianana ofisialy izany. Tokony hanomboka ny 4 desambra ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana filoham-pirenena. Hotanterahina ny 19 desambra kosa ny latsa-bato amin’izany.

News Mada4 partages

Rougeole: des suspicions de décès notifiées dans la capitale

L’épidémie de rougeole continue de faire des ravages dans la capitale et ses périphéries. Le nombre de cas ne cesse de s’amplifier. Des décès suspects surviennent dans quelques quartiers de la capitale, d’après des sources communautaires. Des informations contredites par le ministère de la Santé.

Des enfants auraient-ils succombé à la rougeole ? Des suspicions sont notifiées récemment dans quelques quartiers de la capitale, comme c’est notamment le cas à Morarano-Soavimasoandro, Ankorondrano ou encore à Antohomadinika III G Hangar…

De sources auprès des proches ou familles des victimes, on a appris qu’au moins trois enfants sont décédés des suites de cette maladie, qui ne cesse de se proliférer aussi bien en centre ville que dans les périphéries.

Dans ces trois quartiers, trois enfants âgés respectivement de 2, 4 et 5, ans ont perdu la vie au courant de la semaine dernière et cette semaine. Concernant le second cas de décès samedi, à Ankorondrano, le corps a été enterré lundi. La dernière dépouille a été inhumée dans son caveau familial avant-hier, d’après les précisions de nos sources.

Le ministère dément

L’existence de ces décès suspects est contredite par le ministère de la Santé.

« Aucun cas suspect ni confirmé de mortalité liée à l’épidémie de rougeole n’est enregistré jusqu’à maintenant (ndlr, hier) », a noté le directeur du Programme élargi de vaccination (Depev), le Dr. Bodo Ramamonjisoa.

« Ni les hôpitaux ni le Bureau municipal d’hygiène n’ont rapporté des cas de décès y afférents », a-t-elle ajouté.  Quoi qu’il en soit, le niveau d’alerte s’aggrave, étant donné que les statistiques sur cette épidémie évoluent à un rythme alarmant

Le nombre de cas doublé en deux semaines

En l’espace de deux semaines, le nombre de cas de rougeole enregistré dans la capitale et ses environs, plus précisément à Avaradrano, Atsimondrano et Ambohidratrimo, a doublé.  Si 800 cas ont été notifiés entre le mois de septembre, jusqu’au 26 octobre, l’effectif des victimes se chiffre maintenant à 1.700, dont près de 25 en cours de traitement, d’après les informations reçues, auprès de la Direction du programme élargi de vaccination (Depev) du ministère de la Santé.

Le ministère reste confiant de pouvoir maîtriser cette maladie, car elle se soigne facilement d’après les responsables. « Il suffit juste de consulter le médecin à temps. En cas de besoin, les patients sont incités à rejoindre les Centres de santé de base (CSB) les plus proches. Car, ce sont seulement les cas graves qui doivent être  référés », a souligné le numéro un de la Depev.

 Ce dernier ne manque pas de sensibiliser les parents à faire vacciner leurs enfants en vue de renforcer leur immunité. Sachant que la campagne de vaccination contre la rougeole se poursuit jusqu’à ce jour d’après cette source.

Fahranarison

News Mada4 partages

10 taona ny minisiteran’ny Rano: nizarana fitaovam-pianarana ny zanaky ny mpiasa

Manamarika ny 10 taona niorenany ny minisiteran’ny Rano, ny fanadiovana ary fidiovana, amin’ity taona ity. Fizarana fitaovam-pianarana ho an’ny zanaky ny mpiasa ny nanamarihana izany ho fanamaivanana ny vesatry ny vola mivoaka amin’ny isan-tokantrano. Manome lanja betsaka ny maha olona sy ny lafiny sosialy ny mpitantana rehetra ao amin’ny minisitera, araka ny fanazavan’ny minisitra Ravatomanga Roland, tamin’ity herinandro ity, teny Ambohijatovo Ambony. Tsapany tamin’ny zavatra niainany fa rehefa ankaherezina ny mpiasa ary omena vahana ny fifampitsinjovana, tsara hatrany ny vokatra azo amin’ny asa. Nambarany fa misy fahatarana amin’ny fanonerana ny saram-pitsaboan’ny mpiasa fa noho ny ezaka, efa voakarakara hatramin’ny 90% izany ankehitriny.

Tao anatin’ny lahateniny, nizara ny politikan’ny minisitera tantanany ny tenany. Napetraka ho laharam-pahamehana ny fahazoan’ny mponina rano any amin’ny faritra Androy. Hovitaina mialoha ny faran’ny taona ny tetikasa lehibe famatsian-drano izany. Ao anatin’ny fitadiavana ny famatsim-bola hamatsiana ny tetikasa ny tomponandraikitra, araka ny vaovao nampitaina.

Ho an’ny faritra hafa, ny fanadiovana no himasoana amin’ny faritra valo ka tafiditra ao ny Renivohitra, Antsirabe, i Taolagnaro ary i Nosy Be… Ho an’ity tetikasa ity, efa vonona ny vola ary hirosoana tsy ho ela ny fanatanterahana.

Vonjy A.

Midi Madagasikara4 partages

Analakely : Ouverture en fanfare de l’Urbania Galerie

La coupure du ruban lors de la soirée d’inauguration de l’Urbania Galerie.

Urbania  Galerie a relevé le défi de devenir un des lieux les plus représentatifs de la culture urbaine à Antananarivo. Entre galerie commerciale et lieu de vie, ce site représente la capitale cosmopolite.

Nouveau temple de l’art de vivre, situé en plein centre de la capitale, l’Urbania Galerie a ouvert ses portes le 26 octobre. Hasnen Jesmsh, porte-parole des propriétaires des lieux, évoque ainsi un site qui a pour « objectif de permettre l’épanouissement et le développement de la population urbaine en le permettant de venir dans un endroit serein et sécurisé ». En effet, cette nouvelle plateforme commercial se veut être un centre névralgique à Analakely et ses environs, voire au-delà. « Nous espérons la collaboration de tout le public ainsi que les talentueux ici présents tels que les artistes, les promoteurs d’idées et de concepts, des influenceurs pour accroître les diverses animations », a ajouté Hasnen Jesmsh. En somme, un lieu ouvert à tous les horizons.

L’Urbania Galerie a repris les anciens bureaux de la société Sicam à Analakely. Dès lors, son emplacement est très stratégique que ce soit pour les amateurs et amatrices de shopping. Ou encore, pour les gens qui veulent trouver un lieu où se prélasser le temps d’un verre ou d’une petite casse- croute. Il est sans doute envisageable que des soirées festives y soient également organisées. La capacité d’accueil de l’Urbania Galerie le permet largement.

Clientèle particulière. Etonnement, les propriétaires des lieux ont aussi voulu cibler une catégorie de population que personne n’a jamais prise en compte pour ce type de lieu. « Nous voulons proposer à la population rurale un endroit chaleureux, sécurisé, accessible, propre, calme, serein et hygiénique ». Pour mieux affirmer que la galerie sera un endroit qui reflète le cosmopolitisme tananarivien. Inutile de souligner que les habitants des périphéries accourent dans la capitale en période de fête comme Noël.

Avec Urbania Galerie, le centre-ville de la capitale, notamment Analakely s’embellit en infrastructure de loisir et de commerce. D’ailleurs lors de l’inauguration, un spectacle de haute facture mêlant danse et musique, a ébahi l’assistance. Comme pour affirmer que ce lieu sera aussi une plateforme de rencontres et d’échanges entre la population tananarivienne. L’Urbania Galerie, avec ses 22 shops et aussi un endroit pour les jeunes qui veulent profiter de plusieurs fast food. Un endroit typiquement urbain où les ados et les jeunettes peuvent rivaliser en selfies pour immortaliser leur passage sur les lieux.

Maminirina Rado

News Mada3 partages

Jirama: une subvention de 255 milliards d’ariary en 2019

La subvention allouée à la Jirama accapare encore une grande partie du budget de l’Etat. Elle sera de 255 milliards d’ariary l’année prochaine, d’après le projet de Loi de finances initiale 2019.

La gestion de la trésorerie de la Jirama reste un réel casse-tête, tant pour l’Etat que pour la compagnie d’eau et d’électricité. Pour l’année 2019, la subvention de la Jirama s’élèvera à 255 milliards d’ariary, telle inscrite dans le projet de la LFI 2019. Par ailleurs, le budget alloué aux transferts et subventions augmentera de 6,5% l’an prochain, soit une variation de 70 milliards d’ariary. Le montant du budget prévu à cet effet sera alors d’un montant de

1.141 milliards d’ariary.

Difficultés financières

Cette société d’Etat continue à faire face à des difficultés dans la gestion de sa trésorerie, en dépit des efforts fournis afin de redresser la compagnie. L’envolée du prix du pétrole, au niveau international, a également aggravé la situation de l’établissement  public, l’an dernier.

Avec une subvention prévue initialement à 209 milliards dans la LFI 2018, ce montant a été revu à la hausse dans la LFR 2018 pour atteindre les 309 milliards d’ariary.

Alors que la subvention destinée à la Jirama sert essentiellement à éponger ses passifs, auprès de ses fournisseurs, une source avérée, auprès de cette société, a avancé que les 309 milliards d’ariary de subvention en 2018 avaient d’abord servi à régler les arriérés de la société qui s’étaient accumulés durant les années précédentes.

Et d’ajouter que sur ces 309 milliards d’ariary, 106 milliards d’ariary ont été réalisés jusqu’à présent. Ce qui a, entre autres, entraîné le retour du délestage dans la capitale il y a quelques semaines.

Dans tous les cas, la réduction du budget alloué aux transferts et aux subventions est fortement préconisée par les Partenaires techniques et Financiers (PTF) pour permettre à l’Etat d’augmenter les dépenses dans les secteurs prioritaires, tels que l’éducation, la santé, les infrastructures.

Riana R.

News Mada3 partages

Voka-pifidianana vonjimaika: mitarika 44% Rajoelina raha 41% Ravalomanana

Mbola mitarika hatrany ny kandidà Rajoelina amin’ny voka-pifidianana vonjimaika, voaray, omaly tamin’ny 7 ora teny anivon’ny Ceni. Nahazo 44,21% ny mpanorina ny IEM raha 41,28% kosa ny vato azon’ny kandidà Ravalomanana.  Birao fandatsaham-bato (BV) miisa 673 amin’ny 24 852 ny nahazoana ireo vokatra ireo. Izany hoe, mbola 1,51% amin’ny BV izany ireo.

Any amin’ny laharana fahatelo ny kandidà Rajaonarimampianina. Nahazo vato 2 892, izany hoe, 3,36% ny tenany. Tafiditra laharana fahefatra ny kandidà, ny pasitera Mailhol. 1 513 ny vato azony. Manodidina ny 1,5% izany. Hatreto aloha, raha miainga amin’ireo voka-pifidianana ireo, 49% ny taham-pahavitrihan’ny mpifidy.

Miakatra tsikelikely i Dama sy Rabary Paul

Samy nahazo 0, % avokoa ny maro amin’ireo kandidà nitsipaka sy tsy nankasitraka izao fifidianana izao. Tafiditra ao anatin’izany ireo vondron’ny kandidà 25. Anisan’izany i Tabera Randriamanantsoa, i Bezaza Eliana, i Imbeh Serge, i Ernaivo Fanirisoa, Ramaroson Arlette… Nilatsaka be koa ny vato azon’ny kandidà Ratsiraka Roland raha mitaha ny tamin’ny taona 2013. Zara fa nahazo 439, izany hoe, 0,51% izy tamin’ity. Ny kandidà, ny amiraly Ratsiraka koa, nahazo vato 389. Ireo Praiminisitra telo nifanesy, i Beriziky, Ravelonarivo ary i Mahafaly Solonandrasana, samy nahazo 0,% avokoa.

Nisongadina na ambany aza ny vato azon’ny kandidà Rabary Paul, 918, sy i Dama, nahazo 369 raha mitaha amin’ireo mpanao politika sasany ireo.

Nampitandrina ny HCC

Ankoatra izany, mbola nohamafisin’ny HCC ary nampitandremany, araka ny fanambarana nivoaka, omaly, ny amin’ny tsy fahazoan’ny kandidà na ny mpomba azy mamoaka ny voka-pifidianana, ankoatra ny rafitra mpikarakara izany, toy ny Ceni sy ny HCC ihany.

Randria

 

Kandidà Rajoelina                38 013              44, 21%Kandidà Ravalomanana                35 498              41, 28%Kandidà Rajaonarimampianina                  2 892                 3, 36%Kandidà pasitera Mailhol                  1 513                 1,76%
News Mada3 partages

Diana: réhabilitations d’infrastructures à Nosy Be

Les différents modes de partenariat réussissent bien à la Commune urbaine de Nosy Be. Cette stratégie, conçue par le maire et son équipe, facilite la réalisation du programme de développement de la circonscription, au bénéfice des contribuables.

Tirant leçon des graves inondations de la saison passée, la Commune urbaine de Nosy Be se prépare en vue de la période de pluies depuis quelques semaines. Des équipes de la voirie sont affectées, en permanence, sur des chantiers destinés aux élargissements et aux curages des canaux d’évacuation dans les différents quartiers, avec une attention particulière pour les réseaux de canaux desservant les zones basses. « L’efficacité du système de partenariat public-privé engagé par la mairie est prouvée dans ce projet d’envergure », a annoncé le maire Aly Aboudou au cours d’une visite de chantier. « Des opérateurs économiques de la place mettent des engins à la disposition de la commune pour ces travaux », a-t-il révélé, en précisant par contre que les carburants sont à la charge de ses services. Le maire appelle à la collaboration de la population dans le cadre de ce partenariat avec le privé pour préserver les acquis. Des sensibilisations sont menées actuellement pour maintenir en état les infrastructures ciblées. Il est ainsi conseillé d’évacuer les eaux usées vers les canaux et de ne pas y jeter des ordures.

La réouverture de plusieurs axes routiers est aussi prévue à Nosy Be pour désengorger la circulation dans les agglomérations. La réhabilitation du tronçon Andrianankonko-Maromaniry  a déjà été effectuée pour se poursuivre vers Andilamavo Andrefa, en plus de la Route du jardin et les autres périphériques de Hell-Ville.

Les efforts de la commune dans le développement de Nosy Be se sont répercutés positivement sur la promotion du tourisme sur l’île, d’après les opérateurs locaux.

Manou

 

 

News Mada3 partages

« Madagascar, arts de la Grande Ile »: mitohy ny fitsidihana amin’ny fampitana mivantana

Efa ho roa volana izay ny nanombohan’ny “Madagascar, arts de la Grande Ile », fampirantiana ny tantaran’ny zavakanto malagasy sy ireo karazan-javakanto mampiavaka an’i Madagasikara. Hetsika tanterahina any amin’ny mozean’ny Quai Branly Jacques Chirac any Paris.

Mahaliana ny fampirantiana, saingy tsy vitsy ny tsy afaka mijery sy manovo fahalalana any. Ho fanomezana fahafaham-po azy ireo, hisy ny fitsidihana amin’ny alalan’ny fampitana an-tsary mivantana na “visite virtuelle”, tanterahina etsy amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) etsy Analakely, ny 19 novambra sy ny 17 desambra izao.

Azo lazaina ho toy ny any an-toerana mihitsy rehefa manatrika izany, satria hisy mpanao famelabelaran-kevitra, ao amin’ny mozea, hanazava sy hampahafantatra ireo karazan-javatra jerena. Marihina fa mahita ny any anelanelan’ireo tabilao, ny sokitra, ny sary, ny hosodoko, sns, rehefa manaraka ity « visite virtuelle » ity.

Tsy mbola nisy hatramin’izay ny fampirantiana mikasika ny zavakanto malagasy sy ny tantarany, toy ity. Notsongaina manokana ireo zavakanto samihafa miisa 350 aranty ao noho izy ireo manan-tantara, manana endrika miavaka ary ahitana taratra ny fivoarana teo amin’ny vondrom-piarahamonina niaviany.

Raha fintinina, ampahafantarina ny mpitsidika, avy amin’ny firenen-tsamihafa, ny zavakanto sy ny tantara ary ny kolontsaina malagasy. Ankoatra ireo sanganasana mpanakanto samihafa, misy ny antontan-kevitra taloha sy ankehitriny azo jerena mandritra ny fampirantiana.

Landy R.

News Mada2 partages

Guide du week-end

Ce soir

Mamy Ralaivita à l’Is’art galerie

Après plusieurs années de silence, le chanteur Mamy Ralaivita est prêt à être de nouveau derrière un micro, accompagné de sa guitare. Sur ce, il donne rendez-vous à ses anciens fans et surtout, à la nouvelle génération qui ne le connait pas encore ce soir, à l’Is’art galerie, à partir de 19h30. Mamy Ralaivita a débuté sa carrière dans les années 80. Il a remporté le concours Prix Découverte RFI en 1983, grâce au morceau «Tanalahy». Actuellement, le chanteur souhaite se produire de nouveau pour présenter non seulement ses anciennes chansons, mais surtout ses nouvelles compositions.

Groupe Tandem au Piment Café

Composé de Naina, Nini Rabaroel, La Manitra, Eric Rakotoary, Tity Razakamiadana et Samy Andriamanoro, le groupe Tandem animera la scène du Piment Café, sis à Behoririka, ce soir à partir de 21 heures. Au programme, il proposera surtout d’interpréter, genre style cover, les grandes compositions qui ont marqué  le monde de la musique internationale depuis les années 70 jusqu’à nos jours.

Jior Shy au Jao’s Pub Ambohipo

Dernièrement, le chanteur tropical Jior Shy a sorti un nouveau single intitulé «Zay tia mahandry». En pleine préparation de son prochain album, le chanteur se produira ce soir, au Jao’s Pub Ambohipo pour donner un aperçu de cette nouveauté. A cette occasion, il a invité la chanteuse Elydiat sur scène. Des possibilités de duo figurent ainsi au programme.

Une soirée rap gasy au Fatapera

Ce soir, Fatapera, sis à Antaninarenina, propose une soirée rap gasy, à partir de 20h30. Trois jeunes rappeurs qui commencent actuellement à s’imposer dans cet univers, seront à l’affiche. Il s’agit d’Epistolier, de  Ramjasy et Eklyps qui partageront pour la première fois la même scène. Ayant chacun leur propre style, ils sont inspirés par la vie quotidienne des Malgaches, et surtout, par les dernières actualités qui se trament au pays.

Samedi

Du slam-poésie au CGM/GZ

A chaque deuxième samedi du mois, le Cercle germano-malgache / Goethe Zentrum (CGM/GZ) donne la scène aux amateurs de l’art oratoire, à travers l’évènement baptisé «Slam-poésie». Le spectacle qui débutera demain, à partir de 14h30, sera ouvert au grand public.

4’men show au Fatapera

Quatre jeunes humoristes ont décidé de se regrouper pour donner un show demain, à partir de 14 heures, au Fatarapera Antaninarenina. Il s’agit de Godar, Sombiniaina, César Legrand et Za’rery. Au fait, ils se sont rencontrés durant l’évènement Sokaf’Hehy organisé par CGM/GZ. Godar se spécialise dans les chansons parodies. Sombiniaina, originaire de Morondava, raconte ses aventures à son arrivée de Tana, César Legrand reste à l’époque de sa vie estudiantine en dévoilant les bêtises effectuées sur les bancs des écoles.  Et enfin, Za’rery se focalise surtout sur les galères rencontrées dans les taxis- brousse.

2e édition de Mila Midera au CCEsca

En 2016, le groupe évangélique AJC a organisé la première édition de l’évènement «Mila Midera», à l’occasion de la célébration de ses 5 ans d’existence. Cette année, le groupe a décidé de réaliser la deuxième édition au CCEsca Antanimena, dimanche prochain, à partir de 15 heures.  Au programme, le groupe mettra surtout en avant ses propres compositions et projette même de dévoiler quelques nouveautés qui seront dans son prochain album.

News Mada2 partages

Haintrano teny Anosibe: olona efatra indray maty kilan’ny afo

Olona efatra, hoy ny loharanom-baovao voaangona teny an-toerana. Ny polisy kosa nilaza fa olona dimy no maty, kilan’ny afo, vokatr’ilay haitrano nitranga tetsy Anosibe ny alin’ny alarobia teo.

May kilan’ny afo ny mpianaka sy ny lehilahy roa teny Anosibe, ny alin’ny alarobia teo tokony ho tamin’ny 11 ora.  Vehivavy iray sy ny zanany niaraka tamin’ny lehilahy roa ireo namoy ny ainy ireo, nandritra ny haintrano. Nilaza ny polisy fa olona dimy ny maty, izay tsy fantatra ny mombamomba azy ireo.

Fantatra fa telo ny olona naratra tamin’ity loza ity. Voalaza fa nisy tamin’ireo ny tapa-tongotra noho ny fitsambikinana avy eny ambony varavarankely. Ny sasany, main’ny afo ihany koa.  Manodidina ny 119 ny trano hazo may, niampy trano biriky enina. Fivarotana enta-madinika, fivarotana saribao sy hazo ny sasany amin’ireo trano may.

Mbola tao anatin’ny fihainoana ny tatitra ny voka-pifidianana tamin’ny fahitalavitra ny ankamaroan’ny olona tamin’io fotoana io. Na izany aza, tao anatin’ny fotoana fohy ny niitaran’ny afo ka nampiredareda ireo trano marobe ireo. Raikitra ny antso vonjy ka izao niafara tamin’ny fahafatesan’olona izao. Efa tamin’ny 4 ora maraina vao maty tanteraka ny afo.

Araka ny voalazan’ny polisy sy ny mpamonjy voina, tsy mbola fantatra mazava ny anton’ny firehetana. Anatin’nyfanadihadiana tanteraka izy ireo. Nanazava ny mpamonjy voina fa efa 30 minitra taty aorian’ny firehetana izy ireo vao nahazo antso. Efa nisy olona may tao anatin’ny trano hazo. “Kila mihitsy, ary ny olona teny an-toerana no namantatra azy ireo. Nalefa eny amin’ny HJRA ny razana rehetra. Tonga teny Anosibe, omaly maraina, ny tompon’andraiki-panjakana nizaha ny zava-misy.

Loza tsy nahy…

Misy mihevitra fa niniana natao ity firehetana teny Anosibe ity. Mifanandrify amin’ny toe-draharaha eto amin’ny firenena rahateo amin’ny fifandroritana amin’ny voka-pifidianana. Matetika, miseho rahateo ny haintrano amin’ireny faritra iva ireny rehefa miakatra ny hafanana amin’ny resaka politika. Rehefa tsy eny Anosibe, eny Ampasika sy Antohomadinika eny.

Mazàna, ataon’ny sasany fitaovana politika ny toe-javatra tahaka izao. Ny fanadihadiana ataon’ny mpitandro filaminana no ahafantarana ny tena marina manodidina ity firehetana ity. Ny mampalahelo, nisy ny aina nafoy sy fahasimban-javatra betsaka.

Yves S.

Midi Madagasikara2 partages

HCC : Contre la manipulation de l’opinion publique

« La Commission Electorale Nationale Indépendante arrête et publie les résultats provisoires dans un délai de sept (7) jours après l’envoi du dernier pli fermé par les Sections chargées du recensement matériel des votes ou l’établissement du procès-verbal de carence ». La HCC a rappelé hier ces dispositions de l’article 60 de la loi organique n°2018-009 relative à l’élection du Président de la République. Et de citer également l’article 61 qui ajoute que « La Haute Cour Constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de la publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante ».

Retenue. Si le juge constitutionnel a invoqué ces deux articles, c’est pour signifier que « seules ces deux entités sont habilitées à publier et à proclamer les résultats de l’élection présidentielle, dont celui du premier tour ». Et d’inviter alors « les candidats, les partisans des candidats ainsi que les médias à faire preuve de prudence et de retenue, et à éviter de procéder à des manipulations en vue d’induire en erreur l’opinion publique ».

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara1 partages

Les chiffres de la semaine

38. Tel est le nombre total des cas confirmés de peste depuis le 1er août 2018. Parmi ces cas, 32 sont des cas de peste bubonique. On déplore par ailleurs quatre décès par la peste bubonique et six de la peste pulmonaire. Douze districts sont concernés par la peste, à ce jour.

40. C’est actuellement le nombre de camions dont dispose le Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo (SAMVA) pour l’enlèvement des ordures dans la capitale. Après plusieurs mois de difficultés pour vider les bennes à ordures dans les quartiers, le SAMVA affirme pouvoir redresser la barre avec l’arrivée de 16 nouveaux camions pour renforcer les 24 véhicules loués par le Service afin d’assurer le travail d’enlèvement d’ordures à Antananarivo.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Toamasina : Voatifitra ny roa tamin’ireo jiolahy mpandeha scooter

Ny 5 novambra teo, mpivady hody antoandro tokony ho tamin’ny 11ora sy sasany teo avy nivarotra ka nitondra ny vola maty ny maraina mitentina 6 tapitrisa ariary, no notafihan’ny jiolahy efatra nanao taingin-droa tamina moto roa samy hafa. Ny iray raha vao nahatazana azy mivady dia nitarika teo aloha toy ireny mpandeha rehetra ireny, ny ekipa faharoa kosa nanaraka avy tao aoriana. Vao tonga teo amin’ilay lalana antsoina hoe “be menaka” amin’ilay lalam-baovao ao Andranomadio anefa, dia nosakanan’ilay teo aloha izy mivady ary nambanany basy avy hatrany hamoaka ny vola, ireo ekipa roa tao aoriana kosa miambina ireo izay mety halaim-panahy hanampy ireto mivady ireto. Lasan’ireto  jiolahy ny vola 6 tapitrisa ariary sy ny moto nentin’izy mivady nandritra izany. Hita tao Mangarano II ny iray tamin’ireo jiolahy rehefa nandeha ny fanaraha-maso. Tratra tao ny basy PA iray. Ny alin’ny 6 novambra no raikitra ny fifanjevoana teo amin’ny mpitandro ny filaminana sy ireto andian-jiolahy ireto ka nahafaty ny roa. Tratra ny PA faharoa sy bala telo 7,65mm tao anatiny. Raha nosavaina ny tranon’izy ireo tao Tanambao Verrerie  dia nahitana fanamiana miaramila tena izy sy bala hafa. Omaly no niakatra fitsarana ireto olona voasambotra telo sisa velona ary nidoboka am-ponja.

Malala Didier

Madaplus.info0 partages

Madagascar: La CENI est très lente dans le processus de promulgation des résultats provisoires.

Au lendemain des élections, place aux promulgations des résultats provisoires pour voir connaitre la tendance. Mais la lenteur de la Commission Electorale Indépendante dans ce processus fait monter les grognes d’une frange de la population. En effet, avec les informations qui circulent sur internet, selon lesquelles, des personnalités très haut placées auraient reçu des milliards. On ignore les véracités de ces informations.
Hery Rakotomanana, président de la CEN a affirmé, que la tendance sera connue dans les 48 heures. Ainsi, on saura qui est le gagnant ou qui seront ceux qui vont passer le deuxième tour des élections. De leur côté, les QG de Ravalomanana et de Rajoelina donnent les résultats à leurs avantages.
Ino Vaovao0 partages

FILOHAN’NY CENI : “Mety hivoaka amin’ny herinandro ny vokatra ofisialy vonjimaika”

Mizotra miandalana ny fivoaran’ny voka-pifidianana. Efa manomboka tonga tsikelikely eo anivon’ny sampan-draharaha misahana ny fanisam-bato na  SRMV ihany koa ireo tatitra sy ny vokatra avy amin’ireo birao fandatsaham-bato na dia voalaza aza fa somary mitarazoka ihany ny fahatongavany. Tonga nitsidika sy nijery akaiky ny fizotry ny asa teo anivon’ny SRMV tetsy Mahamasina ny filohan’ny Céni, Hery Rakotomanana, omaly maraina. Hatreto aloha dia saika ireo voaangona teny anivon’ireo birao fandatsaham-bato no avoakan’izy ireo. Nambarany fa mety anio na rahampitso maraina farafahatarany no fantampantatra izay kandidà hiatrika ny fihodinana faharoa, ho fantatra ihany koa na hisy na tsia izany fihodinana faharoa. 

 Ny herinandro ho avy izao kosa no hamoaka ny vokatra ofisialy vonjimaika ny eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana raha toa ka any amin’ny faramparan’ny volana novambra any no hamoaka ny vokatra tena ofisialy tamin’ity fihodinana voalohany ity ny Fitsarana avo mombany Lalàmpanorenana. “Androany na rahampitso maraina no ho fantatsika mazavazava ireo hanao ny fihodinana faharoa na ihany koa fihodinana voalohany ihany dia vita. Ny tena hamoahan’ny Céni an’ilay vokatra tena ofisialy dia mety amin’ny herinandro angamba”, hoy ny fanampim-panazavana avy amin’ny filohan’ny Céni, Hery Rakotomanana. Araka ny voalazany hatrany dia manahy amin’ny mety hisian’ny fanemorana ny famoahana ny vokatra tena ofisialy ny tenany noho ny fitarazohan’ny fahatongavan’ny vokatra avy amin’ireo toerana lavitra sy mideza. Na eo anivon’ny Céni na eny amin’ny Fitsarana avo momba ny Lalàm-panorenana dia mety ho voakasik’izay fihemorana izay avokoa, raha ny nambarany. 

“Amin’ny 29 novambra no hamoahan’ny HCC ny vokatra ofisialy. Manahy ihany aho satria amin’io daty io no hamoaka ny vokatra ny Hcc kanefa 19 desambra no hatao ilay fifidianana fihodinana faharoa, izany hoe 29 novambra vao fantatra hoe iza avy ireo kandidà hanao ny fihodinana faharoa ka amin’izay vao handrafitra ny bilèta tokana sy hanatitra izany amin’ireo Fokontany rehetra manerana an’i Madagasikara”, hoy hatrany ny fanazavany. Ilaina araka izany ny fitoniana eo am-piandrasana ny fivoahan’ny vokatra tena ofisialy. Hatreto raha hita tamin’ireo vokatra rehetra efa nivoaka dia mitarika hatrany ny Kandidà n°13, Andry Rajoelina ary manaraka azy ny Kandidà Ravalomanana Marc n°25.

Avotra Isaorana

News Mada0 partages

Photographie: « Regards croisés » livre sa sélection

Créer des liens entre les différentes îles de l’océan Indien à l’aide d’une exposition itinérante, c’est l’idée fondatrice de « Regards croisés ».  Cette 3e édition a sélectionné des artistes malgaches qui ont voulu partager leur vision de la photographie.

«Regards croisés » est le fruit d’un concours s’adressant aux photographes amateurs et professionnels de Madagascar, de Maurice, des Comores, de Mayotte et de La Réunion, autour de trois thématiques annuelles.

Cette année, la catégorie « métiers manuels » a révélé trois talentueux photographes sur le territoire national, à savoir Dikhana Rakoto d’Antananarivo, Tsiky Sikonina de Toamasina, et Mathieu Mercier d’Antsiranana. Ce dernier signe un poignant photoreportage sur les traqueurs de pierres précieuses au village d’Ambondromifehy.

« Comme pour l’or, la filière saphir, bien que largement informelle, est très organisée. De petits collecteurs avancent le matériel et la nourriture puis revendent les gemmes à de gros collecteurs étrangers, essentiellement chinois, thaïlandais et sri-lankais. Sur cette terre attaquée à la barre à mine, retournée, détroussée, ne subsistent pas une herbe, ni un arbre. Face à l’épuisement des gisements, les mineurs ne cessent de s’enfoncer plus en avant dans la Réserve spéciale de l’Ankarana, à l’ouest du village, avec les conséquences environnementales que l’on sait », alarme le photographe.

Exposition itinérante

Les œuvres primées feront l’objet d’une mise en page spécifique, à l’occasion d’une exposition itinérante cette année et l’année prochaine aux quatre coins de l’océan Indien. Ce projet a pour ambition de créer une identité artistique et culturelle au sein de la région, en favorisant les échanges et la circulation des œuvres artistiques entre les différents territoires.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Musique: la guitare fait son atelier

Sanda Ranaivosoa s’en donnera à coeur joie pour partager son savoir, à l’occasion d’un atelier de guitare qui se déroulera à Tsiadana, du 13 au 23 novembre

Guitariste aux doigts de fée, Sanda Ranaivosoa a appris son instrument de prédilection en autodidacte. En ce moment, il se démarque au sein du Tana gospel choir (TGC). Sanda appose également son nom aux côtés des jazzmen invétérés de la Grande île lors des précédentes éditions du festival international Madajazzcar.

« Cet atelier est destiné aux guitaristes qui souhaitent développer leur jeu. Une transmission passionnée et passionnante à travers laquelle on vous offrira les techniques et des conseils avisés. Je recommande également cet atelier à tous les musiciens, quels que soient leur instrument, leur style et leur niveau. Car, l’approche du rythme, du son, de la mélodie et de l’harmonie leur concerne tous», avance l’artiste.

Au terme de dix jours de travail, d’échange et de partage, cet atelier se terminera par un concert de restitution.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

Madagascar, Arts de la Grande Ile: des web-visites guidées à l’IFM

A l’Institut français de Madagascar, novembre rime avec numérique. Dans ce contexte, une visite virtuelle de l’exposition « Madagascar, Arts de la Grande île », depuis le musée du quai Branly – Jacques-Chirac de Paris, sera organisée ce lundi.

« Le dispositif offre aux participants d’échanger en direct, de chaque côté de l’écran, et permet une déambulation interactive à travers des photographies, peintures, dessins, sculptures et documents multimédias… Parmi les œuvres présentées figurent les artistes malgaches Madame Zo, Pierrot Men,Temandrota et Efiaimbelo », apprend-on.

Plus de 350 pièces sélectionnées sont exposées en raison de leur fort intérêt historique, esthétique et ethnologique. Elles couvrent les époques anciennes jusqu’à la période contemporaine. A travers des chefs d’œuvre,  des pièces emblématiques et des documents rares, les visiteurs peuvent explorer les différentes facettes d’un art, d’une histoire et d’une culture qui demeurent encore très largement méconnues.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Hippisme-Bevalala: Patrick Rakotoarivelo renoue avec le sacre

Malmené durant les dernières réunions à l’hippodrome de Bevalala, Patrick Rakotoarivelo a repris du poil de la bête, dimanche dernier, lors des Journées des propriétaires. La cravache d’or malgache n’a pas fait de détails avec 3 courses gagnées haut la main et dotées d’une tirelire conséquente sur les 6 au programme.

En selle sur Pharys lors du prix Rafetison, support du quarté, Patrick Rakotoarivelo a livré une farouche bataille contre Jean Charles  Randriafaralahy

aux commandes d’Osmi. Au mieux de sa forme à l’heure actuelle, ce dernier a manifesté son intention de franchir en premier la ligne d’arrivée. Mais, difficile de battre un champion car dans la dernière ligne droite, Patrick R. et Pharys ont réalisé une course spectaculaire, en la gagnant au finish. Jean Baptiste Rakotohanja sur Nuage de Fanorona est classé 3e devant Fenohasina Ralaiarijaona au galop avec Ihajavola.

Les meilleurs poulains et pouliches de 2 ans ont été sur la ligne de départ lors du prix Rabenja d’une distance 1500 m. Sans conteste, Rolex Magic, monté par Patrick Rakotoarivelo, s’est singularisé. A la deuxième place, mais loin derrière se trouve Ringo d’Or de Gil Chézard Ralaivonitsara. Rosalinda piloté par Rabeariavelo a constitué le tiercé gagnant.

Et jamais deux sans trois. Patrick R. a signé son troisième sacre de la journée lors du prix Rakondratafika (2.200 m). En piste avec Mascotte de Star, le jockey le plus titré au niveau national a juste rempli les formalités devant Nelly Fly de Jean Baptiste Rakotohanja qui n’a pas fait le poids. L’Oiseau Bleu de Nicot Ramiliarimanga a occupé la 3e place.

Nomenjanahary Falinirina s’est également démarquée en raflant le prix Rakotonibe sur Litissia et celui de Rakotomalala avec Rolling Fly.

RA

Prix : Vincent Rakotondrasoa : 1-Perle de Carmen (Jean Baptite Rakotohanja, 2- Klara del Luna (Denis Rakotoarivony), 3- Negus (Patrick Rakotoarivelo), 4-Oscar (Roméo Radotiana), 5- Noris Faniry (Michel Randriamanantena)

News Mada0 partages

Rallye virtuel: être champion dans 3 ans, le défi de Jason Randriamampianina

Jeune ambitieux de 16 ans, Lova Jason Randriamampianina relève le défi qu’il sera sacré champion de Madagascar en 2021. Cette année, il a disputé pour la première fois son sommet national et autant dire que ses premiers résultats sont prometteurs. Du coup, Jason est déterminé à atteindre son objectif

Passionné de rallye virtuel, depuis son enfance, Jason a enfin eu la possibilité d’être sur le devant de la scène  tout au long du Championnat national. «Disputer des tournois a toujours été un de mes rêves. Finalement, l’occasion s’est produite cette année. Ainsi, j’ai pu évaluer mes performances» a expliqué Jason.

«Mes résultats sont logiques. A vrai dire, je suis en train de faire mes premiers pas dans le monde du rallye virtuel. Et puis, étant amateur et avec beaucoup d’appréhension au début, occuper la 14e place ne m’a pas étonné. Après tout, c’est l’enjeu de la passion» a-t-il précisé.

Mais déjà, Jason vise loin, au-delà du virtuel, celui d’être aux commandes d’une voiture de rallye, d’ici quelques années. «Comme mon oncle et mon grand père, devenir un vrai pilote fait partie des mes objectifs. Ce qui est sûr, ce ne sera pas d’ici peu vu que je n’ai pas encore obtenu mon permis» a-t-il partagé.

Dès l’âge de 10 ans

Dès que Jason s’est familiarisé avec le rallye virtuel, il y a 6 ans passés, il ne peut plus s’en passer. En fait,  le vrai rallye coule dans les veines de sa famille. «Mon oncle  Fabrice, alias Bib’s, a été un pilote d’un golf type 1. Et d’ailleurs, son copilote a été mon grand-père. Alors, quand j’étais enfant, j’ai toujours rêvé de jouer à des jeux de rallye. Ainsi, mon oncle m’a fait cadeau d’un jeu vidéo, un rallye virtuel. Et depuis, c’est ma passion mais je n’ai pas oublié le vrai rallye» a-t-il raconté.

Etant encore un lycéen en classe terminale, Jason doit jongler entre sa passion et ses études.  «Actuellement, je suis en classe d’examen, malgré mes motivations, mes études passent avant tout. Si le championnat tombe un samedi, j’y participerai sans doute à condition que je n’ai pas cours» a-t-il souligné.

Pour dire qu’en vue de la saison 2019,  Jason compte rectifier ses tirs tout en s’entraînant à fond. «Même si je vais passer mon baccalauréat cette année, je participera à la prochaine saison. Etre classé parmi les 5 premiers, ce sera déjà mieux pour moi» a-t-il conclu.

 

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Barea – Can 2019: un groupe remanié face au Soudan

Madagascar a obtenu sa qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations depuis le 16 octobre. Désormais, le sélectionneur national Nicolas Dupuis peut entamer sa revue d’effectif, à partir du 18 novembre, lors de l’avant-dernière journée des éliminatoires, face au Soudan.

La décision de Nicolas Dupuis de remanier son effectif en vue de la rencontre face au Soudan n’a rien d’étonnant dans la mesure où les Barea sont hors de danger ! De ce fait, il s’est permis de se passer de quelques éléments clés de la sélection, pour mettre à l’essai des joueurs potentiellement sélectionnables  pour la Can.

Annoncé comme futur Barea depuis quelque temps, le Lyonnais Jérémy Morel sera la principale attraction de la rencontre de ce dimanche au complexe sportif de Vontovorona. Le latéral gauche de l’Olympique lyonnais fêtera plus tôt que prévu sa première sélection après que Nicolas Dupuis a décidé de faire appel à lui en lieu et place de Jérôme Mombris. Ce dernier étant considéré comme l’un des meilleurs éléments, sera le grand absent parmi les titulaires de la sélection nationale.

Pour autant, les autres tauliers du groupe seront de la partie, à l’instar du capitaine Faneva Ima Andriatsima ou encore Lalaina Nomenjanahary sans oublier Thomas Fontaine, Voavy Paulin, Carolus et Njiva Martin.

C’est le moment ou jamais

La logique veut que, mis à part Jérémy Morel, Nicolas Dupuis s’appuiera sur ses héros ce dimanche. D’ailleurs, il est inconcevable de voir les expatriés faire le déplacement pour cirer le banc. Les joueurs locaux appelés n’auront donc qu’une infime chance de fouler le terrain. Mais les quelques minutes que le coach leur accordera valent leur pesant d’or dans l’optique d’une participation à la joute africaine, à côté des meilleurs.

Naisa

Liste des 22 Barea :

Pascal Razakanantenaina, Ibrahim Samuel Amada, Marco Ilaimaharitra, Zotsara Randriambololona, Lalaina Henintsoa Nomenjanahary, Faneva Ima Andriatsima, Charles Carolus Andriamahatsinoro, Njiva Tsilavina Rakotoharimalala, Voavy Paulin, Thomas Fontaine, Jean Dieu-Donné Randrianasolo, Sandratriniaina Tobisoa Njakanirina, Romain Métanire, Jérémy Michel Morel, Andrianavalona Andoniaina Rakotondrazaka, Fetraniaina Michael Rabeson, Tsito Miravo Nasandratra Razafindrasata, Jean Romario Baggio Rakotoarisoa, Mario Bakary, Roger Theodin Ramanjary, Mario Carlos Ravelomanantsoa, Andrianirina Rajomazandry.

News Mada0 partages

3X3 Afrique: la balle dans le camp malgache

Sous la houlette de Rina Randrianarisoa, l’équipe nationale malgache du 3×3 abordera la Coupe d’Afrique des Nations avec précaution ce jour. En effet, lors des deux rencontres de la phase de groupe face respectivement au Burkina-Faso puis au Togo, aucune formule fixe ne sera adoptée.

«Bien que je conduise la délégation et que Fabrice soit le capitaine, seuls les quatre joueurs définiront le trio titulaire à chaque rencontre», a précisé Rina Randrianarisoa.

Prenable sur le papier, cette rencontre inaugurale face au Burkina-Faso sera l’occasion de voir à l’œuvre, pour la première fois, cette sélection nouvelle version. Une victoire d’entrée permettra aux Malgaches d’entrevoir les quarts de finale.

En effet, dans une poule à trois équipes, les deux premières disputeront les quarts. «Certes, une victoire est suffisante pour nous qualifier, mais nous espérons réaliser un sans faute lors de la phase de poule», a-t-il poursuivi.

Pour se faire, l’équipe nationale a rectifié les imperfections constatées lors du tournoi qualificatif qui s’est tenu à Madagascar. «Nous avons mis l’accent sur la défense, l’adresse au tir et au jeu collectif durant la préparation», selon encore Rina Randrianarisoa.

 

Naisa

News Mada0 partages

“Slalom”: mitarika amin’ny filaharana ankapobeny i Tsiory

Manana isa ambony i Tsiory, hatreto, rehefa natao ny tambatr’isa tamin’ireo dingana dimy efa vita amin’ny fiadiana ny tompondaka nasionaly 2018 amin’ny “Slalom”. Nivoaka, omaly, ny filaharana ankapobeny ary hita soritra sahady ireo kalaza amin’izao andro iray mialoha ny dingana fahenina izao.

Nisongadina hatrany i Tsiory ary saika azony avokoa ny amboara nandritra ny dingana rehetra nifanesy. Anisan’ny nahazoany izay vokatra tsara izay ka nibatany ny fandresena ny fifaninanana nokarakarain’ny TMF, ambaratonga voalohany, tamin’ny fifaninanam-pirenena “Slalom”. Isa 25 no teo am-pelatanany tamin’izany. Teo ihany koa ny “Slalom” nokarakarain’ny MSA sy FMMSAM, samy nanamarihany isa 25 avy ihany koa. Nilatsaka kely kosa ny laharany tamin’ny dingana faharoa sy fahatelo rehefa niady ny lohany tamin’i Hugo izy, nandritra izany. Isa 111, hatreto, ny azon’i Tsiory ary manana fanantenana ny handrombaka ny anaram-boninahitra mihitsy izy amin’ity taona ity.

Misimisy ihany ny elanelana eo amin’ity mpanamory kalaza ity raha oharina amin’ny laharana faharoa, i Faniry. Ity farany izay manana isa 59 raha toa ka 58 kosa ny an’i Mika rahalahiny.

Na eo aza ny fanananan’ireo mpanamory telo voalohany tombony amin’ny isa, maneho  fahavononana avokoa ireo mpifaninana hafa rehetra hiatrika ny dingana faha-6 amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara, “Slalom”, hotanterahina rahampitso asabotsy 10 novambra eny Ivato. Fifaninanana karakarain’ny Tac’s (Tamatave auto club sport) sy eo ambany fiahian’ny FSam (Fédération du sport automobile de Madagascar).

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Basikety – “Africa 3×3”: hifanandrina voalohany amin’i Madagasikara i Burkina Faso

Hanomboka anio ny fifaninanana Africa 3X3, tontosaina any Lomé, Togo. Ekipa miisa 12: i Côte d’Ivoire, i Congo, i Madagasikara, i Burkina Faso, i Mauritanie, i Togo, i Ouganda, i Cap Vert, i Egypte, i Bénin, i Mali ary i Nigéria. Ireo ny handray anjara amin’nity fifaninanana taranja basikety ity. Ekipa efa samy manana ny traikefany avokoa ireo. Raha ho an’i Madagasikara manokana nefa, tsy hanano sarotra ny hifanandrina amin’ireo miray mivondrona aminy noho izy ireo mitovitovy haavo teknika amin’ny ekipa malagasy. Na izany aza, ady mafy ny hiandry ny Malagasy, anio any Togo. Lalao roa avy hatrany mantsy no hiakaran’i Madagasikara kianja anio. Voalohany ny lalao manoloana an’i Burkina Faso, hotontosaina amin’ny 4 ora sy 20 minitra. Faharoa kosa ny hatao amin’ny 8 ora latsaka fahefany alina, hihaonana amin’i Togo.

Raha tsahivina, teo amin’ny laharana fahatelo no nisy ny ekipa malagasy, sokajy lehilahy, tamin’ny andiany voalohany ny “Fiadiana ny amboaran’ny firenena afrikanina”, taranja basikety. Lalao natao tany Togo ihany. Tsara ihany koa ny manamarika fa efa noresen’i Madagasikara tamin’ny isa 21 no ho 17 ny Togo, nandritra ny lalao ampahefa-dalana, tamin’ny taon-dasa. Izany no ilazana fa mety ho mora ho an’ny Malagasy ny handresy ireo ekipa roa miray mivondrona aminy ireo. Manantena ny hahita vokatra tsaratsara kokoa mihoatra ny tamin’ny 2017 rahateo ny ekipa malagasy, raha ny fanomezan-toky nataon’izy ireo talohan’ny nandehanana any Togo, hiatrika ity lalao ity.

Teo amin’ny laharana faharoa ny ekipan’ny Côte d’Ivoire raha toa ka lasan-dry zareo Nizerianina ny amboara 2017, teo amin’ity sokajy lehilahy ity.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Météo: alcide s’affaiblit

Le système s’est rétrogradé au stade de cyclone tropical hier, suite à un contact avec des conditions non favorables à son développement. Quoi qu’il en soit, Alcide continue son trajet en s’éloignant de nos côtes. Hier, à 15 heures locales son centre se situait à 430 km au nord-est de Vohémar, avec des vents moyens de 150 km/h et des rafales plafonnant à 210 km/h. Il maintient un cap ouest-sud-ouest à un rythme de 13 km/h.

Selon les prévisions, sa trajectoire restera inchangée, ce qui mettra Madagascar à l’abri des dangers potentiels. « A cet effet, la partie nord du pays, notamment les régions Sava et Diana, enregistrera un temps sec jusqu’à demain. C’est à partir du week-end que des précipitations y sont attendues, mais pas à cause de ce cyclone », ont fait valoir les techniciens de météorologie.

Face à cette situation plutôt encourageante, aucune alerte cyclonique n’est déclenchée dans le pays. Les marins et les pêcheurs sont toutefois priés de rester prudents étant donné que des houles cycloniques, qui risquent d’excéder les 2.5 mètres, peuvent survenir dans les prochaines 48 heures (ndlr, depuis hier à 15 heures locales).

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Incendie à Anosibe: le dernier bilan fait état de 4 morts

L’incendie qui s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi à Anosibe est lourd de conséquences. Outre les biens réduits en cendres, quatre personnes y ont perdu leur vie.

Quatre personnes dont une femme et sa fille ont péri dans l’incendie survenu dans la nuit de mercredi à Anosibe. Par contre, une source sécuritaire a fait état de cinq morts. L’on sait par ailleurs que trois autres personnes ont été blessées dans ce drame. Leur pronostic vital n’est pas engagé, selon des sources convergentes. Côté matériel, on a appris qu’une centaine de constructions en bois et au moins six maisons en dur ont été ravagées par les flammes.

Une bougie mal éteinte serait à l’origine de ce sinistre qui a fait plus de 300 sans-abri. Par contre, certaines victimes soupçonnent un incendie volontaire.

Encore en état de choc, le père de famille qui a perdu sa femme et sa fille dans l’incendie a indiqué que la violence des flammes l’a empêché de sauver ces dernières. «Je dormais à poings fermés. Elles ont appelé à l’aide. Je me suis réveillé et j’ai vu l’énorme brasier qui consumait l’escalier menant à l’étage où elles se trouvaient. Je n’ai pu rien faire pour les sauver. Asphyxié par la fumée qui a envahi la maison, je suis tombé en me levant», a-t-il expliqué.

Sitôt alertés, les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux peu de temps après le début de l’incendie, qui n’a été totalement maîtrisé qu’après quatre heures de lutte acharnée.

Mparany

 

 

News Mada0 partages

Le Gouvernement et le BNGRC au chevet des sinistrés

Le bilan de l’incendie, qui s’est produit dans la nuit d’avant-hier, à Anosibe ouest I, est assez lourd, aussi bien sur le plan matériel qu’au niveau humain. Quatre personnes ont perdu la vie dans cette catastrophe.

D’après les données fournies par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), «les feux ont consumé une centaine de cages d’habitation en bois et une dizaine de maisons en dur».

Les responsables du BNGRC et du ministère de la Population et celui de l’Intérieur et de la décentralisation (Mid), dirigée par Tianarivelo Razafimahefa, se sont déplacés sur les lieux, hier, afin de témoigner leur soutien aux sinistrés et remettre des dons en nature, en attendant la reconstruction de leurs demeures.

Il s’agit notamment de 5 tonnes de riz, 100 couvertures, 100 seaux, 100 gobelets, 100 marmites, 500 cuillères, 500 assiettes et 20 cartons de savons… Cette délégation a également remis aux familles des défunts une enveloppe d’un million d’ariary. A cette occasion, le numéro un du Mid n’a pas manqué de faire appel  à la population, en faisant preuve de vigilance sur l’usage de feu à l’intérieur des habitations.

La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a aussi apporté son soutien aux victimes. Un comité chargé de distribuer les dons aux sinistrés, a été mis en place hier. Pour le moment, ces derniers sont hébergés dans deux tentes qui viennent d’être acheminées sur place par le BNGRC.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Chronique: rien qu’une larme

Que ce fut la minorité râleuse qui ne s’est pas économisée pour faire entendre les critiques acerbes fustigeant les dysfonctionnements résultant de la piètre organisation de cette élection, que ce fut la majorité silencieuse des chanceux électeurs inscrits sur la liste, l’unanimité s’est retrouvée pour exprimer la raison qui a poussé chacun à effectuer le choix d’aller voter, un désir de changement. Malgré les illusions  qu’il entretenait de figurer dans le peloton des favoris, cette situation ne plaidait pas en faveur du sortant. Dans la soirée lors du dépouillement, les chiffres clouaient son sort, de rares soupirs ont manifesté pitié pour celui qui croyait être (comme certains de ses concurrents) mais les plus apitoyés n’ont eu à écraser qu’une seule petite larme de convenance, geste auquel n’ont pas eu droit nombre des 36 parmi lesquels quelques-uns semblent pourtant promis à une médiocre performance déterminée par un pourcentage de zéro virgule des suffrages. Réveil difficile dans les états-majors de ceux qui n’ont pas vu venir cette déroute ( ils sont plus d’un ). Dans nombre de Q.G. ne règne pas davantage une ambiance de fête, les premiers résultats obligent à réaliser les erreurs pour excès d’optimisme et à baisser pavillon, encore que jamais défaits certains se projettent déjà dans des petits calculs espérant sauver leurs mises et pouvoir monnayer leurs résultats comme s’ils étaient propriétaires des suffrages qu’ils ont obtenus au premier tour. Et s’il n’y avait pas de second tour ? Malgré les souhaits émis par la Haute Cour Constitutionnelle pour que tous observent la réserve de n’évoquer aucune hypothèse, dans les camps des candidats les mieux flattés par les premiers résultats qui circulent, on ne se prive pas de clamer la conviction de l’emporter dès le premier tour. De bonne guerre que l’intox ! Certes ça ne changera plus rien aux résultats, mais la bataille de communications fait partie du jeu. Toutefois on ne s’amuse pas toujours impunément avec le feu, en 2002 on a fait l’expérience d’une vile manipulation de l’opinion : le lavage de cerveaux qui a réussi à faire d’une vision d’un «premier tour dia vita» une obsession des partisans. Le schéma d’une récidive diffère cette fois-ci, dans deux camps opposés on cultive une même foi mais en des champions différents, alors qu’il ne saurait y avoir coexistence, un fauteuil à une place. Plus dure risque d’être la déception du recalé, et s’il devait se tenir un second tour la concurrence promet quelques risques de violence.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale et Commission Consultative de Tamatave (6)

(Suite.)

V. Prolongement du canal du Nord jusqu’à Tamatave

Les travaux du percement du canal du Nord se poursuivent vers le Nord, dans la région de Vohidrotra et ce canal s’arrête, pour le moment, à quelque distance du pont de Salazamay, près de la route de l’Ivoloina. Il ne sert donc pour ainsi dire actuellement à rien en raison de l’obligation de transborder les charges et de les acheminer ensuite sur Tamatave, ce qui rend les transports difficiles et forts onéreux.

L’Administrateur-Maire répond que si le tronçon Salazamay-Tamatave n’a pas déjà été achevé, c’est que la drague dont on dispose est inutilisable dans cette partie du trajet à moins de travaux de déblaiement préliminaires longs et onéreux.

L’Assemblée décide néanmoins de demander à M. le Gouverneur Général l’achèvement immédiat du canal jusqu’à Tamatave (Tanambao). Quelles que soient les dépenses à effectuer pour permettre l’utilisation de cette voie, actuellement sans intérêt, au fur et à mesure de son percement.

M. le Gouverneur Général reconnait l’intérêt du vœu émis. Il dit que, s’il s’agit seulement d’un parcours de trois kilomètres environ, il ne lui paraît pas impossible de faire exécuter les travaux demandés, à moins d’obstacles trop difficiles à surmonter. Il consultera à ce sujet le Service des Travaux Publics.

VI. Redressement du quai de la Douane et construction d’un hangar

Le quai de la Douane forme, à l’endroit où s’effectuent le chargement et le déchargement des chalands, un angle aigu.

Les bateaux ne peuvent ainsi opérer que d’un côté de l’angle, sur un espace très restreint et sont constamment projetés contre le mur du quai par le remous qui se forme à cet endroit. Il est hors de doute que la suppression de l’angle existant augmenterait la surface utilisable et faciliterait en outre considérablement le transbordement des marchandises. Il est de l’intérêt du commerce local que cet angle soit supprimé et le quai redressé – ce qui ne nécessiterait d’ailleurs qu’une faible dépense.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: faharetana ho feno ny fahendrena

Na inona na inona ny filazana ny tsy fahombiazan’ny fanomanana an’iny fifidianana iny, nampiseho fahendrena ny vahoaka. Arak’izany, tsy nisy korontana nitranga. Azo heverina fa raha tsy misy ny mpitarika fanakorontanana dia hitohy am-pahatoniana ny filaminana eto amin’ny fiarahamonina eo am-piandrasana ny valiny. Angamba efa misy mahita taratra ny mety ho vokatry ny fifidianana na ireo maneho ny finoany handresy na ireo efa ritra fanantenana ka velona ahiahy mikasika ny tarehimarika mitory ny tsy fahombiazany. Manara-maso hatrany ny mponina. Ny ankamaron’ny olona tsy mientanentana firy iaraha-mahafantatra fa mbola maro ny ambaratonga diavin’ny vokatra mialoha ny fanambarana azy ho vokatra manan-kery. Na izany aza, efa voasoratra any ny safidim-bahoaka, tsy misy mahafantatra ny tena vokatra an-kapobeny aza ka mbola azo heverina ny fisehon’ny vokatra tsy nampoizina, tsy manana anjara intsony ny fanantenana amin’ny fitrangana  fahagagana. Tsy maintsy mandeha hatrany moa ny siosion-dresaka fampielezana ny fomba fanodikodinana ny vokatra. Mipetraka arak’izay anefa ny fanontaniana : raha fantatra ny fisian’izany fomba ratsy izany, ahoana no tsy napetraka hatramin’izay ny fepetra hanakanana ny fanaovana an’izany ? Hery samy hafa anefa no nifandimby teo amin’ny fitondrana. Nifandimby koa ve amin’ny fiarovana an’ireo faharatsiana ireo ahafahana mampiasa azy ho an’ny tombotsoa manokan’ny tena?

Menatra ihany raha mihaino ny filazam-baovao avy any ivelany na mamaky ny gazety any. Rehefa miresaka ny fifidianana eto Madagasikara izy ireny dia manitatra any amin’izay tsy izy. Toy ny hoe anisan’ny voalohany eran-tany ny vahoaka malagasy amin’ny tsy fahazakana ny safidin’ny maro an’isa voalazan’ny vokatra nangonina tao anatin’ny vatam-pifidianana manerana ny Nosy.

Ny fomba fametrahana ny fanontaniana no mety avy hatrany dia mampivilana ny valiny ka ny vahoaka indray no omena tsiny. Ahoana moa ny vahoaka no voasarika hihevitra isak’izay mandeha fa voafitaka ny safidiny ? Ireo mpanara-maso avy any ivelany dia tsy afaka manadihady ohatra momba ny fisian’ny fahadisoana ao anatin’ny lisim-pifidianana na tsia. Lasa mitsabaka ao anatin’ny vilanim-pirenena izy. Matetika aza efa manirikiry ny fisehoany ho lava-maso tafahoatra. Ny tontolon’ny fifidianana dia manomboka any amin’ny fanapahan-kevitra, mandalo amin’ny fiomanana sy fanomanana, mandritra ny andro fandatsaham-bato, mandram-pahatonga any amin’ny fanambarana ny vokatra sy ny ampitson’io fanambarana io. Raha izany no dinihina, tsy mbola tafita amin’izao fotoana izao, fa mila faharetana am-pilaminana.

Léo Raz

 

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: sans fanfare mais sans trouble

Quels que soient les dysfonctionnements relevés par ci par là, on ne peut conclure que sur un constat de réussite de ce premier tour. On ne sait du reste si de ce seul tour se suffira la présidentielle, mieux vaut toutefois patienter une semaine le temps pour la CENI de publier les résultats provisoires. S’il ne faut pas anticiper à l’égal il n’est plus temps de revenir sur ce qui a été et de remettre en question les conditions qui ont entouré la tenue de cette consultation populaire. Les urnes vont donner leur verdict ; le président qui sortira des boîtes à malices sera le président de tous jusqu’en 2023.

News Mada0 partages

Imerikanjaka: aides de l’ONG Les Lémuriens

Le conseil départemental de la Loire-Atlantique vole à la rescousse de la Commune rurale d’Antanetibe-Mahazaza. Des projets de développement ont ainsi été menés à Imerikanjaka.

La population du village d’Imerikanjaka bénéficiera bientôt d’un réseau d’adduction d’eau potable dans la Commune rurale d’Antanetibe-Mahazaza, district d’Ambohidratrimo. Les travaux de réhabilitations, financés par le conseil départemental de la Loire-Atlantique, ont commencé en début de semaine, d’après les explications du président de l’ONG Les lémuriens, Henri Andrianarison, initiateur du projet. L’installation de 7 bornes-fontaines publiques pour les quelque 800 habitants du village est prévue dans le programme d’actions de cette ONG basée à Nantes pour améliorer les conditions d’hygiène de la population.

Le président Henri Andrianarison a rappelé que l’ONG Les lémuriens a déjà procédé à la remise en état d’une école primaire dans la localité avant ce nouveau projet.

Manou

 

News Mada0 partages

Ambodivona: mirongatra ny fanendahana anaty fiara  

 

Mampitaraina ny maro, indrindra ireo mpandeha fiara, ny fisiana tontakely manao andiany manendaka anaty fiara eny Ambodivona amin’ny lalana mivoaka eny Ankorondrano sy miakatra eny Manjakaray…

Rehefa fitohanan’ny fifamoivoizana no tena anaovan’ireto tontakely ireto ny asa ratsiny. Araka ny fijoroana vavolombelona nataon’ireo olona lasibatr’ireto jiolahy ireto, mody mandehaleha amin’ny sisin’ny fiara izy ireo sady mijery ny entan’ireo olona ao anatiny. Raha sendra hitan’izy ireo fa tsy mihidy ny fiara, sokafan-dry zalahy mihitsy ka alain’izy ireo avy hatrany ny poketra sy ny telefaonina finday eny am-pelatanan’ireo olona ao anaty fiara. Lasa mitsoaka avy hatrany izy ireo rehefa avy manendaka ka mizarazara ny lalan’izy ireo aorian’izay. Eo Ambodivona amin’iny lalana mihazo an’Ankorondrano iny no tena anaovan’izy ireo ny asa ratsiny. Eo amin’ny fiantsonan’ny taksiborosy hatreny Manjakaray koa ny tena ahitana azy ireo. Ankoatra izany, lasibatr’izy ireo ireo fiara mijanona amoron-dalana. Sokafan’izy ireo an-keriny mihitsy ny varavarana rehefa hitan’izy ireo fa misy zavatra lafo vidy ao anaty fiara. Marobe ireo olona mahafantatra ireto jiolahy ireo, saingy tsy afa-manoatra noho ny tahotra ka mijery fotsiny ny zavatra ataon’izy ireo. Manaitra ny tompon’andraikitra, araka izany, mba hijery akaiky ity resaka tsy fandriampahalemana eny amin’iny faritra Ambodivona iny. Manginy fotsiny ireo mody hariva mandeha amin’iny lalana iny.

J.C

News Mada0 partages

Haintrano teny Anosibe: nanome fanampiana ny BNGRC

Betsaka ny fianakaviana tsy nahavimbina na inona na inona tao anatin’ny haintrano nitranga ny alarobia alina tokony ho tamin’ny 11 ora teo amin’ny fokontanin’Anosibe. Taorian’ny fanadihadiana, efatra ny maty ary telo ny naratra, nalefan’ny BNGRC avy hatrany teny amin’ny hopitaly. 190 ny tranohazo may ary 10 ny trano vita amin’ny biriky. “Afon-dabozia tsy voavono no niparitaka tamin’ny fanaka tao an-trano ka nitarika ny afo niainga avy amin’ny tokantrano iray”, hoy ny fanazavana azo. Mpivarotra ny ankamaroan’ny traboina eny an-toerana ary namoy ny fihariana rehetra fa navotana haingana ny aina. Nanolotra fanampiana ho an’ny vahoaka niharan’ny fahavoazana ny minisiteran’ny Atitany sy ny BNGRC, omaly. Nisy komity efa nantsangana hizara ny fitaovana rehetra azo. Vary 5 t, lamba firakotra 100, kojakojan-dakozia 500, savony 20 baoritra, siny 100, vilany 100 ny nozaraina ho azy ireo. Nisy lelavola 1 tapitrisa Ar koa nomena ireo namoy havana tao anatin’ny haintrano.

Nanamarika ny tomponandraikitra fa tokony hitandrina amin’ny fampiasana labozia satria izay no nitarika ny afo namoizana aina sy fananana. Nanome trano lay roa vonjimaika ny BNGRC hitobian’ny traboina amin’izao fotoana izao.

Vonjy A.

Ino Vaovao0 partages

AMPANDRANA ANDREFANA : Tovolahy tratra nangalatra finday, saika matin’ny fitsaram-bahoaka

Ireo olona tratra hariva matetika no tena jonoin’izy ireo saingy raha ny tranga hita tato ho ato  dia tsy mifidy fotoana  hanatanterahana izany intsony ireto olon-dratsy. Ankoatra ny mampalaza ratsy ny faritra manodidina an’Ambodin’Isotry, 67 ha ary ny eny amin’ny tetezan’Ampasika iny dia  mahoraka amin’ny fanendahana sy vaky trano ihany koa ny eny Bel’air sy ny manodidina an’ Ampandrana. Toy ny tranga nisy omaly tolakandro izao dia tovolahy iray manodidina ny 20 taona teo no saron’ny fokonolona nanendaka lehilahy iray  nandeha an-tongotra. 

Finday no nokasainy  hangalarina saingy tratra ny tsy nampoiziny ity farany. Avy hatrany dia tezitra ireo andiana lehilahy, miampy ireo mponina nahita maso ny zava-niseho ary nidaroka sy  namono azy. Nitangorona ny olona ary niteraka fitohanan’ny fiara minitra maro izany. Feno ratra ny vatan’ilay tovolahy ary saika tsy namelan’ireo mponina raha tsy alatsaka ny ainy. Niezaka nitsoaka  anefa torana teo Bel’air itsy farany. Soa ihany fa tonga haingana ny polisy fa raha tsy izany dia saika nahalatsaka aina indray ny fokonolona. 

Raha ny filazan’ny mponina eny amin’ny manodidina dia efa leo ny halabotry ataon’ ny olon-dratsy izy ireo ka raha vao mahita tranga tahaka izao dia tsy miandry mpitandro filaminana intsony fa tonga dia mamono izay mpanao ratsy tratra. Efa tonga eny anivon’ny mpitandro filaminana ny famotorana ity tranga ity ankehitriny. Eo anatrehan’ny tsy fandriampahalemana mirongatra ity hatrany anefa dia miezaka ireo tompon’ andraikitra eo anivon’ny mpitandro filaminana mikaroka ireo olon-dratsy. Manantena fiaraha-miasa akaiky amin’ny vahoaka anefa izy ireo raha ny loharanom-baovao voaray matetika. Marihina mantsy  fa ny tsy fisian’ny fifampitokisana hatrany no mampirongatra ny fitsaram-bahoaka, nisesisesy hatramin’izay.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANKOREFO MAHAJANGA : Dahalo enina nanafika, iray no maty ny alin’ny alatsinainy teo

Tafaporitsaka ilay ramatoa tompon-trano fa ny mpiambina no azon’ izy ireo tao. Noteren’ izy ireo hanambara ny toerana misy ny vola ilay mpiambina. Niezaka namonjy aina ihany anefa ity farany 

Ino Vaovao0 partages

ANDREFAN’NY TSENAN’ ANOSIBE : Olona miisa 4 levon’ny afo, aminan- tapitrisany ny fahapotehana

Trano manodidina andrefan’ny Tsenan’Anosibe no may kila forehitra ny 7 novambra lasa teo, tokony ho tamin’ ny folo ora alina tany ho any. Nahazo hery ny afo ary niitatra tamin’ ireo tsena sasantsasany izany, raha ny loharanom-baovao vorainay teny an-toerana omaly. Vokany, olona miisa efatra be izao no fantatra  tamin’ny ora nanoratanay fa namoy ny ainy, levon’ny afo nandritra ny fahamaizana. 

Trano manodidina ny 300 tafo any ho any koa no kila forehitra, ka entana marobe tombanana an-tapitrisany no levona sy nanjavona tao anatin’ny fotoana fohy. Anisany tena nampirongatra ny firehetana ireo trano hazo teo amin’ny manodidina ka misy tamin’ireo mponina no nilaza fa vokatry ny fampiasana labozia no  nahatonga ny voina. Hatramin’ny omaly nanoratanay hatrany  anefa dia mbola tsy voafaritra mazava ny zava-nisy. 

Tsikaritra tamin’ny zavatra hita ifotony àry fa mbola  mikaroka izay sisa tavela tao anaty lavenona ireo  fokonolona. Niezaka nifarimbona ny teo amin’ny manodidina tamin’ny famonoana ny afo saingy tsy nahitam-bokany intsony. Nampimeno-menona ny mponina ny  fiandrasana ela ireo mpamonjy voina. Miantsoroka ny famotorana ity tranga ity moa ny eo anivon’ny mpitandro filaminana eny an-toerana ankehitriny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TAO AORIAN’NY FIFIDIANANA : Niarahaba ny vahoaka Malagasy ny mpiraki-draharaha Amerikanina

Tamin’ny anaran’ny vahoaka Amerikanina iray manontolo no nitondrany ny teny niarahabana ny vahoaka Malagasy noho ny fahatontosan’ny fifidianana tao anatin’ny filaminana sy ny fitoniana tanteraka. “Amin’ny anaran’ny vahoaka Amerikanina no iarahabako ny vahoaka Malagasy noho ny fanatanterahan’ireo olom-pirenena ny fifidianana izay ho filoham-pirenena”, hoy izy. Nambarany fa tontosa lavitry ny korontana ny fifidianana teto Madagasikara izay notanterahina ny alarobia lasa teo iny ka isany tena nahavelom-bolo azy ireo izany.

Izay kandidà ho tonga eo amin’ny toeran’ny filoham-pirenena, hoy hatrany izy, dia tokony hampanjaka mandrakariva  ny fahaiza-mitantanana sy ny tany tan-dalàna ary manana anjara andraikitra goavana amin’ny fampahatsiahivana azy izany ihany koa ny olom-pirenena sy ny vahoaka Malagasy. Nampahatsiahiviny fa tao anatin’ny 150 taona dia nifanome tanàna tamin’i Madagasikara hatrany i Etazonia indrindra eo amin’ny fampanjakana ny demokrasia ary ao anatin’ny 150 taona manaraka dia mbola vonona mandrakariva izy ireo hiaraha-hiasa akaiky amin’ny firenena Malagasy.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FILOHAN’NY CENI : “Mety hivoaka amin’ny herinandro ny vokatra ofisialy vonjimaika”

Mizotra miandalana ny fivoaran’ny voka-pifidianana. Efa manomboka tonga tsikelikely eo anivon’ny sampan-draharaha misahana ny fanisam-bato na  SRMV ihany koa ireo tatitra sy ny vokatra avy amin’ireo birao fandatsaham-bato na dia voalaza aza fa somary mitarazoka ihany ny fahatongavany. Tonga nitsidika sy nijery akaiky ny fizotry ny asa teo anivon’ny SRMV tetsy Mahamasina ny filohan’ny Céni, Hery Rakotomanana, omaly maraina. Hatreto aloha dia saika ireo voaangona teny anivon’ireo birao fandatsaham-bato no avoakan’izy ireo. Nambarany fa mety anio na rahampitso maraina farafahatarany no fantampantatra izay kandidà hiatrika ny fihodinana faharoa, ho fantatra ihany koa na hisy na tsia izany fihodinana faharoa. 

 Ny herinandro ho avy izao kosa no hamoaka ny vokatra ofisialy vonjimaika ny eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana raha toa ka any amin’ny faramparan’ny volana novambra any no hamoaka ny vokatra tena ofisialy tamin’ity fihodinana voalohany ity ny Fitsarana avo mombany Lalàmpanorenana. “Androany na rahampitso maraina no ho fantatsika mazavazava ireo hanao ny fihodinana faharoa na ihany koa fihodinana voalohany ihany dia vita. Ny tena hamoahan’ny Céni an’ilay vokatra tena ofisialy dia mety amin’ny herinandro angamba”, hoy ny fanampim-panazavana avy amin’ny filohan’ny Céni, Hery Rakotomanana. Araka ny voalazany hatrany dia manahy amin’ny mety hisian’ny fanemorana ny famoahana ny vokatra tena ofisialy ny tenany noho ny fitarazohan’ny fahatongavan’ny vokatra avy amin’ireo toerana lavitra sy mideza. Na eo anivon’ny Céni na eny amin’ny Fitsarana avo momba ny Lalàm-panorenana dia mety ho voakasik’izay fihemorana izay avokoa, raha ny nambarany. 

“Amin’ny 29 novambra no hamoahan’ny HCC ny vokatra ofisialy. Manahy ihany aho satria amin’io daty io no hamoaka ny vokatra ny Hcc kanefa 19 desambra no hatao ilay fifidianana fihodinana faharoa, izany hoe 29 novambra vao fantatra hoe iza avy ireo kandidà hanao ny fihodinana faharoa ka amin’izay vao handrafitra ny bilèta tokana sy hanatitra izany amin’ireo Fokontany rehetra manerana an’i Madagasikara”, hoy hatrany ny fanazavany. Ilaina araka izany ny fitoniana eo am-piandrasana ny fivoahan’ny vokatra tena ofisialy. Hatreto raha hita tamin’ireo vokatra rehetra efa nivoaka dia mitarika hatrany ny Kandidà n°13, Andry Rajoelina ary manaraka azy ny Kandidà Ravalomanana Marc n°25.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

PRAIMINISITRA CHRISTIAN NTSAY : Miezaka manatanteraka ny andraikitra nankinina taminy

Nitodika tamin’ny Malagasy rehetra izy naneho fisaorana tamin’ny anaran’ny Governemanta manontolo, manoloana ny fandraisana andraikitra tamim-pahendrena nahitana taratra ny soatoavina maha-malagasy, ka nahatanterahan’ny fifidianana tao anaty fitoniana sy filaminana  : «  Zavatra iray no hany iriko, dia ny mba hahafahan’ny vahoaka mampiasa ny fahefana sy ny zony amin’ny alalan’ny fifidianana izay ho filohan’ny Repoblika hitantana ny Firenana mandritra ny dimy taona manaraka. 

Zavatra iainantsika ankehitriny izany ary mahafaly ahy tokoa ny miara-mahita amin’ny Malagasy  ny firosoan’ny Firenena mankany amin’ny fanajàna ny demokrasia sy ny fahaiza-mitantana ary ny tany tan-dalàna, izay hitondra rivo-baovao hanatrarana ny fandrosoana  » , hoy izy. 

Nampahatsiahiviny ihany koa fa mikasika ny tohin’ny fifidianana dia mbola vonona hatrany ny Governemanta hitondra ny anjara birikiny amin’ny fandraisana andraikitra sy fanohanana ny CENI. Ity farany moa, izay nanankinana manontolo ny hetsika rehetra momba ny fifidianana, dia marihina fa efa nandray fepetra manokana hialàna amin’ny fikorontanana samihafa mety hateraky ny hetsika miseho aorinan’ny fifidianana, toy ny fakàna ny hevitry ny olona amin’izay mety ho lany ho filohan’ny Repoblika.

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

Toran-kovitra sy mandrovi-tsihy

Miandry am-pitoniana izay ho voka-pifidianana ny rehetra ankehitriny. Miandry na eo aza ireo mafana fo mampiaka-peo eo anatrehan’ny zavatra hitany fa tsy nety sy tsy rariny.

 Toa mba mahay mipetraka sy milamina tsara ihany ny rehetra amin’ny ankapobeny fa ireo heverina ho fitaratra indray ity no toa manangan-tsampona. Tsy andron’ny fampielezan-kevitra intsony izao, saingy mandeha hatrany ny karazana fandranitana ataon’ny efa zatra mpihantsy ady. Lalaovina any anaty serasera sy haino aman-jery ny voka-pifidianana amina biraom-pifidianana vitsivitsy hoentina hanaratsiana kandida, toy ny hoe: resy i Marc Ravalomanana teny ambany tanàna ary naloam-bahoaka e ! Sarotra sy mahamenatra ny hamerina ireo voambolana toa ambany fisainana sy fanavakavaham-bolon-koditra hoentina manasoketa an’i Marc Ravalomanana ho manavakavaka ny olona eto afovoan-tany sy any amin’ny sisiny e ! Iza no kandida akaiky indrindra ny vahoaka sy nifanerasera indrindra tamin’ny Malagasy nanerana ny Nosy tao anatin’ny 4 taona ? Iza no nandeha nigalabona nihinana ny harena nangalarina teto avy eo tonga nanambitamby ny Malagasy indray ? Voizina hatramin’ny adim-poko amin’izao hoentina mandoto sy manaratsy azy. Matahotra mafy iny olona iny ho lasa filoham-pirenena tsy ho ela taorian’ny namotehana sy nanenjehana azy ho naloam-bahoaka tamin’ny 2009 ve ka manao adim-borontsiloza sy tsy mifidy vava havoaka ? Efa tena lany henatra ! Io porofoin’ny Malagasy io fa lainga sy fanosoram-potaka ny natao 9 taona lasa izay, ka toran-kovitra sy mihorohoro hatrany ny sasany, izay toa efa manao tsipaky ny miala aina sy mandrovi-tsihy e !

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ireny olona ireny !

Miarahaba anao aho ry Jean ! Tanana zatra mitsotra tokoa angaha ka sarotra avokona e !

Tena mbola mahatsiaro aho e ! Tadidiko ireny olona ireny. Ireny ihany anie ilay nampandany an’ity dinam-piarahamonintsika ity tamin’ny alalan’ny karatra vinany ee ! Ireny olona ireny ihany koa ilay nampanantena lamasinina haingam-pandeha tsy azo hatramin’izao tany aloha tany. Tsy hataoko lava ny resako fa aleo koa aloha tsy mbola mamoha fotamandry. Ny tiako ambara aminao fotsiny dia mbola hitako mitombina hatramin’izao ilay hoe sarotra ny miala amin’ny mahazatra. Dia eto foana izany isika koa ! Atao ahoana moa ? Dia hifampitsetsetra eto indray izany ee ! Hifampifendrofendro eto fa samy nanaiky ho lembenana. Izay aloha fa rahampitso indray raha mbola hanankina ny hoavinao amin’ireny olona ireny ianao ee !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Akon’ny fifidianana filoham-pirenenaNisy ny tsy fahatomombanana

Vita ihany ny fifidianana fihodinana voalohany teto Madagasikara izay nandrasan’ny Malagasy.

 

Nanaiky fa nisy ny lesoka tamin’ny resadresaka nifanaovan’ny Gazety Tia Tanindrazana tamin’ireo olom-pirenena samihafa saingy niara-nilaza ihany koa anefa fa tena zava-dehibe ny fahatanterahan’iny fifidianana notanterahina teo iny. 

Pasitera Irako Andriamahazosoa

“Amin’ny maha filohan’ny Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara ny tenako dia manentana ny kristianina sy ny vahoaka Malagasy aho ho tena feno vavaka, indrindra amin’ny fiandrasana ny voka-pifidianana. Ekeko fa betsaka ny tsy tomombana satria na ny tao an-tokantranoko aza dia nisy ny tsy tafiditra anaty lisi-pifidianana. Amin’izao fotoana izao no tena mila hijoroana ary tsy tokony hitsahatra amin’ny fiainam-bavaka mba hanehoan’Andriamanitra ny voninahiny ity firenentsika ity. Tian’Andriamanitra loatra i Madagasikara”. 

Arlette Ramaroson

“Tsy mbola nahita fifidianana tahaka ity ny tenako satria tena betsaka loatra ny olona tsy voasoratra anaty lisi-pifidianana ary maro ny tsy afaka nifidy. 39 monja no voalaza ho nifidy ahy manerana an’I Madagasikara kanefa ny fianakaviako izay mpanohana ahy fotsiny aza no efa misy aman-jatony. Tahaka izany koa ireo namana mivondrona ao anatin’ny firaisan-kinan’ny kandida tahaka an-dry Fanirisoa Ernaivo, Dadafara ary I Pastora Mailhol izay tena fantatra sady tian’ny olona any amin’ny toerana nihaviany sy ny fiangonana entiny kanefa dia hita ho niniana nalatsaka be ny vato azon’izy ireo. Hita maso be loatra ny tsy fahatomombanan’ity fifidianana ity ary tena mandeha amin’ny tsy tokony ho izy kanefa dia lazain’ny vondrona iraisam-pirenena ho tena milamina. Samy manana ny vokatra eo an-tanany ireo kandida 2 mitarika ary tena samihafa ny vokatra ka ahiana hatrany ny korontana. Mbola hivory izahay firaisankinan’ny kandida ary handray fanapahan-kevitra manoloana izao fifidianana kitoatoa nataon’ny CENI izao.”

Sefora Grace Mikala

“Avy any Gabon ny tenako ary amin’ny maha mpanara-maso avy amin’ny vondrona iraisam-pirenena ahy dia hitako nilamina ihany tamin’ny ankapobeny iny fifidianana natao omaly iny. Birao fandatsaham-bato miisa 2 no narahako maso akaiky: ny iray teny 67ha Andrefana nanomboka tamin’ny 5 maraina ka hatramin’ny 12 ora antoandro. Ny zavatra tsikaritra dia nisy ny fitavozavozana kely satria ny olona efa nilahatra be hifidy kanefa tamin’ny 7 ora latsaka vao nisokatra ny birao. Amin’ny 6 maraina anefa no fotoana nomena ny olom-pirenena. Hita teny ihany koa ny fidiran’ny olona vitsivitsy tsy mitondra “badge” nefa dia mivezivezy ao anatin’ny birao. Ny tapany hariva indray dia nijery ny teny Antanimena II EPP Ankazomanga aho. Nilamina sy nizotra am-pilaminana kosa ny teny ary nahafinaritra ny fandraisan’andraikitry ny mpikambana tompon’andraikitra tao amin’ny birao fandatsaham-bato”.

 

Haingo Rasolofonjoa kandida laharana 1

“Enga anie tsy hisy fotsiny ny korontana fa betsaka loatra ny tsy fahalavorariana teo amin’ny fikarakarana ny fifidianana. Irina ny fitoniana eto Madagasikara ary tena ilaina ny fanavaozana ny fototra sy fomba fisainan’ny tsirairay. Tokony hanatanteraka ny fampanantenana nataony ny kandida izay ho tafita eo fa efa tena mahantra ny vahoaka Malagasy. Raha izaho manokana dia manaiky izay voka-pifidianana hiseho eo fa na izany aza dia hanara-maso akaiky ihaany ary miray feo amin’ny firaisankinan”ny kandida”.

Ramamonjisoa Rindra

“Amin’ny maha mpandraharaha sy mpahay toekarena ny tenako dia ilaina hatrany ny fitoniana mba hampandroso haingana ny toekarena. Na dia nisy aza ny famingampinganana natao tamin’ny kandida laharana faha-25 tamin’ireny fanelezana trakta teny an’arabe manentana ny olona tsy hifidy ireny dia mazava hatrany ny fitiavan’ny olona azy. Amin’izao fotoana izao no tena ilaina ny fandraisan’andraikitry ny CENI ary aoka mba hiasa amin’ny fahamarinana amin’ny fanangonana ny vokatra rehetra. Efa ela niaretana loatra ny vahoaka fa aleo mba hisandratra haingana amin’ny fanatanterahana ny MANIFESTO”.

 

Nangonin’i Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mampitandrina ny KMMRMisy fetrany ny fandeferana

Nanao fanambarana ny teo anivon’ny KMMR na ny Komity Mpanohana an’i Marc Ravalomanana, tamin’ny alalan’ny Talen’ny Fampielezan-kevitra Tsehenoarisoa Rabenja omaly noho ny fanambarana hafahafa ataon’ny kandida milaza tena sy mitonon-tena ho mpandresy.

 

 Zavatra telo lehibe no nambarany, dia ny raharaham-pifidianana filoha, ka nilazany fa tsy raharahana jiolahim-boto ny raharaham-pifidianana filoha. Izahay nandritra iny tontolo andro iny dia niatrika fomba hafahafa, fomba fiasa sy fomba fandresen-dahatra olona hafahafa, hoy izy. Vata fandatsaham-bato feno tany Marovoay, vata angalarina olona manao fanamiana miaramila kanefa tsy miaramila tao Sabotsy Namehana. Misy andiana tompon’andraikitra miaraka amin’ny “badge” an’ny CENI miaraka amin’ny tompon’andraikitra ara-panjakana mihaodihaody eran’ny tanàna mandresy lahatra ny olona hoe aza mandeha mifidy. Tena tsy maotina ny fomba ohatr’izany, hoy ny Filohan’ny KMMR, ary dia teneninay fa manakaiky ny toetran’ny olona tsy mendrika ny hitantana fanjakana. Ny fahatelo, dia ny KMMR izay manohana ny kandida Marc Ravalomanana dia manana ny fomba maoderina rehetra hahafahana milaza ny voka-pifidianana amin’ny fotoana ilana azy. Ankehitriny izahay dia milaza fa manana ny 70%-n’ny voka-pifidianana efa eto aminay ary manana angidim-by izahay hanangonana ny fitanana an-tsoratra, ka ny foibe dia manana ny fitaovana rehetra ara-elektronika mba hahafahana manao ny voka-pifidianana, kanefa dia hajainay ny lalàna ary milaza izahay fa ny CENI no  napetraky ny lalàna hamoaka ny voka-pifidianana, dia antintranterinay fa ny governemanta sy ny CENI, dia tokony haka fepetra faran’izay henjana amin’ny fanasaziana  ny kandida izay mandika lalàna toy io satria efa betsaka loatra izay fandeferana nataon’ny kandida Marc Ravalomanana izay. Lisitra tsy manjary, ny anaran’ny mpitolona tao aminay nesorina tao anaty lisitra, araka ny baiko izay nomena tany amin’ny ambaratongam-pahefana rehetra tany. Ny tanora 18 taona izay noraisina ho toy ny andian-jiolahy ka tsy mahazo mifidy satria ny CENI sy ny governemanta tsy nametraka ny fotoana hifidianana ny filoham-pirenena satria tsy tafiditra tao anaty fanavaozana ny lisi-pifidianana. Aoka isika mba hahatsiaro fa io fandeferana io misy fetrany ihany ny fahazoana manery ny olona hanao izany, ka ankehitriny izahay dia miteny hentitra amintsika rehetra fa ny vahoaka Malagasy dia tsy manaiky intsony ny tsy mety sy tsy mendrika toy izao atao eo anatrehan’ny fanatanterahana fifidianana izao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera Randriamanantsoa« Misy haino aman-jery manasa atidoha fotsiny ! »

Niteraka resabe ny voka-pifidianana ho filoham-pirenena nanomboka nivoaka tamin’ireo haino aman-jery isan-karazany nanomboka ny alarobia alina taorian’ny fandatsaham-bato. Samy nanana ny tarehimarika navoakany izy ireny.

Nanoloana izany dia naneho ny heviny ny kandida Tabera Randriamanantsoa ary nilaza fa tsy mety ireny ary misy haino aman-jery manasa atidoha fotsiny. Tokony hosaziana ny haino aman-jery manao toy ireny. Nilaza ny fahitany ny zotram-pifidianana ihany koa moa ity filohan’ny antoko politika Kintana ity ary nanambara izao daholo vao miaiky ireo kandida tsy niara-dia taminay 25 mianadahy fa nety ny nataonay raha niantso fanokafana indray ny lisi-pifidianana aloha vao niroso. Niharihary izao fa misy kandida milaza ho favori iray tena nanao hosoka bevata. Miisa 2 tapitrisa ny verin-droa na « doublon ». Fitiavanao ho eny Iavoloha ve no hanaovanao sorona ny firenena ? Manome tsiny ireo avara-pianarana aho, hoy izy, satria nangina ka namela ny vazaha hamiravira an’i Madagasikara. Averina indray fa ny SADC sy ny vondrona eoropeanina sy ny tariny no nanao iny fifidianana iny. Nampahafantatra ihany koa moa ity mpanao politika ity fa nitory ny CENI ireo firaisankinan’ireo kandida miisa 25 tamin’ny 5 novambra teo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanangonana voka-pifidiananaEfa lasa lavitra ny any amin’ny “QG”-n’ny kandida

Mampitaintaina ny mpanara-dia ny kandida tsirairay, indrindra ireo kandida mitarika ao anatin’ny vokatra vonjimaika ny mety ho voka-pifidianana hiseho eo.

 Hatreto, tsy mbola hahafahana mamantatra ny fironana ankapobeny mety hanakaiky ny tena marina ny ampaham-bokatry ny CENI amin’izao, izay birao fandatsaham-bato 500 eo amin’ny 24.852 no namoahany vokatra hatry ny omaly. Miasa sy mikirakira antontan’isa ihany koa anefa ny any amin’ny Foiben-toeran’ny kandida na ny QG, izay efa misy no manana vokatra vonjimaika, tsy ofisialy. Efa manodidina ny 12.000 amin’ny 24.852 ny an’ny kandida Marc Ravalomanana ao anatin’ity fifidianana ity. Ny kandida tsirairay dia mailo tanteraka ary samy manangona ny vokatra sy manana ny antontan'isa eo am-pelatanany. Mety samy manana ny vokatra ary mety samy mitarika amin’ny isam-bato ny an-daniny sy ny an-kilany sokajiana ho be vato indrindra. Lojika satria mety hoe tany amin'ny toerana tena nananan'ny kandida solontena sy efa azony antoka fa handresena no nangoniny mialoha ny vokatra sy ny fitanana an-tsoratra mifandraika amin’izany, ary manaraka eo ny sisa avy eo. Mifamono ireo rehefa samy nahangona avokoa, ary tokony hitovy, raha tena tsy misy ny fampitomboana isa na fanenana arakaraka izay mahamety ny kandida.  Afaka mampitaha ny vokatra sy ny fitananana an-tsoratra na ny PV amin’ny vokatra farany avy amin’ny CENI izay hany tokana ofisialy sy tena manan-kery avy eo ny kandida amin’ny vokatra feno eny am-pelatanany, ary afaka manao fampitahana na “confrontation” amin’ny zavatra mampiahiahy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaTsy hanaiky hala-bato

Nanao fanambarana omaly ny filoham-pirenena teo aloha sady kandida, Hery Rajaonarimampianina.

Nambarany fa be ireo tsy fetezan-javatra nitranga nandritra iny fifidianana iny ary maro ihany koa ireo tranga teknika hafahafa tsikaritra. Ohatra amin’izany ny fahitana taratasim-pifidianana tsy ara-dalàna, ny fahataran’ny fametrahana ireo fitaovana ilaina amin’ny fampandehanana ny fifidianana, ny fifampihantsiana sy ny fisiana bileta voamarika mialoha ary fitaovana tsy tokony hampiasaina mandritry ny fotoana fandatsaham-bato. Manoloana izany dia nanao antso avo amin’ny Malagasy rehetra ny filoha teo aloha mba ho mailo mandritry ny fotoam-pamoahana ireo vokatra tsy ofisialy. Ny zava-miseho rehetra, hoy izy, dia mahatonga ahiahy ny amin’ny fisiana familiviliana safidim-bahoaka. Farany moa dia nanao antso avo an’ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana na CENI ny tenany handray ny andraikiny. Tsy ekena ny fangalarana ny safidim-bahoaka ka dia matoky ireo manampahefana fa handray ny andraikiny, hoy izy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Resa-bola be hanakorontanana fifidiananaFanosoram-potaka tanteraka, hoy i Guy Laurent Ramanankamonjy

Niniana naparitaka tao amin’ny tambajotra fesiboky ny resaka milaza fa nandray vola tany amin'ny kandida iray hanova ny voka-pifidianana mandeha amin'ny TVM sy ny RNM ny olom-panjakana ambony maromaro.

 

 

Nolazaina fa nahazo vola mitentina 1750 miliara Fmg ny minisitry ny serasera Riana Andriamandavy, ny sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Guy Laurent Ramanankamonjy, ny tale jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Donna Razafindrazaka, ny talen'ny kabinetran'ny primatiora Dina Andriamaholy ihany koa dia nolazaina fa nahazo 4 miliara Fmg. Ny Filohan’ny CENI Hery Rakotomanana dia nolazaina fa nahazo vola 9 miliara Fmg ka nandray ny tenany sy olona telo mpikambana ao amin'ny CENI, ary nandà tsy nandray izany Atoa Thierry Rakotonarivo, hoy io vaovao tsy marim-pototra io. Ny maraina dia mbola nisy vola mitentina 22 miliara FMG tonga tao amin'ny CENI Alarobia, hoy hatrany io resaka naparitaka io. Fanosoram-potaka ! Diso tanteraka ary melohiko io tsaho izay ahely hanakorontanana ny saim-bahoaka io, hoy ny sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Atoa Guy Laurent Ramanankamonjy. Ny TVM sy ny RNM dia mahaleotena tanteraka amin'ny fanomezana ny voka-pifidianana. Ny fanelezana tsaho tahaka izao dia fandikan-dalàna tanteraka. Anjaran'ny CENI sy HCC no mamoaka ny vokatra vonjimaika sy ofisialy ka manentana ny rehetra hiandry izany am-pahatoniana, hoy izy, izay nandiso tanteraka io toe-javatra sokajiany ho fanosoram-potaka io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Resa-bola be hanakorontanana fifidiananaFanosoram-potaka tanteraka, hoy i Guy Laurent Ramanankamonjy

Niniana naparitaka tao amin’ny tambajotra fesiboky ny resaka milaza fa nandray vola tany amin'ny kandida iray hanova ny voka-pifidianana mandeha amin'ny TVM sy ny RNM ny olom-panjakana ambony maromaro.

 

 

Nolazaina fa nahazo vola mitentina 1750 miliara Fmg ny minisitry ny serasera Riana Andriamandavy, ny sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Guy Laurent Ramanankamonjy, ny tale jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Donna Razafindrazaka, ny talen'ny kabinetran'ny primatiora Dina Andriamaholy ihany koa dia nolazaina fa nahazo 4 miliara Fmg. Ny Filohan’ny CENI Hery Rakotomanana dia nolazaina fa nahazo vola 9 miliara Fmg ka nandray ny tenany sy olona telo mpikambana ao amin'ny CENI, ary nandà tsy nandray izany Atoa Thierry Rakotonarivo, hoy io vaovao tsy marim-pototra io. Ny maraina dia mbola nisy vola mitentina 22 miliara FMG tonga tao amin'ny CENI Alarobia, hoy hatrany io resaka naparitaka io. Fanosoram-potaka ! Diso tanteraka ary melohiko io tsaho izay ahely hanakorontanana ny saim-bahoaka io, hoy ny sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny serasera Atoa Guy Laurent Ramanankamonjy. Ny TVM sy ny RNM dia mahaleotena tanteraka amin'ny fanomezana ny voka-pifidianana. Ny fanelezana tsaho tahaka izao dia fandikan-dalàna tanteraka. Anjaran'ny CENI sy HCC no mamoaka ny vokatra vonjimaika sy ofisialy ka manentana ny rehetra hiandry izany am-pahatoniana, hoy izy, izay nandiso tanteraka io toe-javatra sokajiany ho fanosoram-potaka io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pifidianana avoakan’ny CENIMandalo fanaraha-maso hentitra

Amin`ny ankapobeny, mbola vokatra vomjimaika izay azo teo anivon`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) ka ampaham-bokatra raha ny biraom-pandatsaham-bato no hasian-teny.

 

Tsikaritra fa tara ny famoanana voka-pifidianana, indrindra eto Antananarivo ka nitondra fanazavana momba ny fizotry ny fandraisana ireo voka-pifidianana avy any amin'ny birao fandatsaham-bato mandra-pahatonga ny famoahana ireo ampaham-bokatra ho hitan'ny daholobe ny filoha lefitry ny CENI, Rakotonarivo Thierry. Rehefa tonga ny vokatra eny anivon`ny SRMV (section de recensement de materiel de vote)  avy amin`ny biraom-pifidianana dia halain`ny eo anivon`ny CENI sary ireo fitanana an-tsoratra (P.V) ka  avy eo hadika ao anatin`ny solosaina (saisie) ny asan`ny SRMV. Ireo zavatra roa ireo  no ahafahan`ny CENI manao ny asa fampitahana sy fanamarihana ka mahatara ny fanangonana vokatra mba ahafahana manana vokatra azo antoka, hoy hatrany izy. Nohamafisiny fa tsy maintsy atao izay fomba fiasa izay mba tsy hiteraka korontana.  Notsipihany kosa fa milamina ny fomba fiasa ary efa eo am-pamaranana amin`ny fanaovana “saisie” ny eo anivon`ity rafi-panjakana ity ka ho betsaka ny voka-fidianana hiakatra. Fa raha hamoaka voka-pifidianana vonjimaika dia manao fanamarihana fanindroany izy ireo ka izay sary sy “saisie” nanaovana fanamarinana teo am-boalohany. Rehefa tonga indray ilay “PV physique” na ilay tena taratasy dia mbola hamarinana fanintelony. Rehefa mitovy ireo zavatra telo ireo dia izay vao tena afaka milaza ny vokatra vonjimaika. Manainga an`ny mpifidy indrindra ireo kandidà i Thierry Rakotonarivo mba hanana faharetana sy mba hanana ny soa ary manome toky ny CENI fa tsy misy mihitsy ny hevitra hafa na fikirakirana mety hitarika fitanilana manondidina an`izao famoanana voka-pifidianana izao fa tena lafiny teknika ahafahana hahazo tsara voka-pifidianana azo antoka ka mangarahara ny eto fa izay voka-pifidianana, hoy hatrany fanazavana. Manamafy ny filoha lefitra fa tsy misy mihisty fametrahana hanana tombon-dahiny kandidà iray amin`ny famoanana voka-pifidianana eto amin`ny CENI.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarMiantso ireo ka ndidà tsy hamoaka voka-pifidianana

Manoloana ny famoahana vokatra miainga avy amin`ny foiben`ireo kandidà izay tena miteraka resabe dia nanao antso avo ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana.

 

 

Araka ny lalàna, ity vaomieram-pirenena ity ihany no mahazo mamoaka voka-pifidianana vonjimaika.  Mailo hatrany ny CENI Madagascar satria raha manao ny azony atao ireo QG isanisany dia ahiana hiteraka savorovoro amin`ny saim-bahoaka. Maka fotoana amin`ny fahafahana manamarina in-droa hamarinana amin`ny alalan’ireo antontan-taratasy telo samihafa vao mamoaka voka-pifidianana. Miangavy an`ireo kandidà sy ireo mpomba azy mba ho tony, hiandry ny valim-pifidianana havoakan`ity rafi-panjakana misahana ny fifidianana ity amin`ny 20 novambra ho avy izao na mialoha izay, havoakan`ny “tendance” araka izay azo atao. Manantena ny CENI Madagascar fa tia filaminana ny rehetra ary mety hafanam-po ny tamin`ny androm-pififidianana fa mba samy ho tony hiandry izay vokatra eo.

 

 

 

Marigny A.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarMiantso ireo ka ndidà tsy hamoaka voka-pifidianana

Manoloana ny famoahana vokatra miainga avy amin`ny foiben`ireo kandidà izay tena miteraka resabe dia nanao antso avo ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana.

 

 

Araka ny lalàna, ity vaomieram-pirenena ity ihany no mahazo mamoaka voka-pifidianana vonjimaika.  Mailo hatrany ny CENI Madagascar satria raha manao ny azony atao ireo QG isanisany dia ahiana hiteraka savorovoro amin`ny saim-bahoaka. Maka fotoana amin`ny fahafahana manamarina in-droa hamarinana amin`ny alalan’ireo antontan-taratasy telo samihafa vao mamoaka voka-pifidianana. Miangavy an`ireo kandidà sy ireo mpomba azy mba ho tony, hiandry ny valim-pifidianana havoakan`ity rafi-panjakana misahana ny fifidianana ity amin`ny 20 novambra ho avy izao na mialoha izay, havoakan`ny “tendance” araka izay azo atao. Manantena ny CENI Madagascar fa tia filaminana ny rehetra ary mety hafanam-po ny tamin`ny androm-pififidianana fa mba samy ho tony hiandry izay vokatra eo.

 

 

 

Marigny A.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaMiantso ny vahoaka ho eny Ambohijatovo

Miantso sy manentana ny vahoaka Malagasy ho avy etsy amin’ny Kianjan’Ambohijatovo ny kandida Marc Ravalomanana rahampitso sabotsy 10 novambra manomboka amin’ny 2 ora tolakandro.

 Fotoan-dehibe hisaorany ny vahoaka tamin’ny fanatanterahana ny fanamby dia ny fifidianana tamin’ny 7 novambra teo io. Fanamafisana ihany koa fa vary sy rano i Marc Ravalomanana sy ny Malagasy, izay miara-miandry ny valim-pifidianana ka an-tsaha tsy mifanary, an-tanàna tsy mifandao fa hifanolo-tanana hatrany amin’ny fanarenana sy fampandrosoana ny firenena. Kandida mamim-bahoaka ary akaiky ny Malagasy izy ary porofon’izany ny voka-pifidianana amin’izao. Ny takarivan’ny datim-pifidianana ihany, dia efa naneho ny tenany fa mahatoky ny ho lany ary fihodinana voalohany. Omaly moa dia nisy ny fanambarana nataon’ny talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida Marc Ravalomanana, dia Atoa Rabenja Tsehenoarisoa fa misy ny toe-javatra mamohehatra samihafa ataon’ny kandida iray sy ny mpomba azy. Misy fetrany ny fandeferana, hoy izy. Nasiany teny koa ny fanambarana hafahafa ataon’ny kandida milaza tena sy mitonon-tena ho mpandresy. Toa efa midika zavatra hafahafa izany, ary andrasana izay toromarika ho an’ny vahoaka eo anatrehan’io. Miandry ny ho fizotran’ny toe-draharaha ny rehetra ary dodona hiandry izay hambaran’ny kandida Marc Ravalomanana amin’izao andro vitsy taorian’ny latsa-bato sy eo am-piandrasana ny vokatra feno avoakan’ny CENI izao. Manangona ny vokatra sy ny firaketana an-tsoratra ihany koa. Fanitsakitsahana ny safidim-bahoaka ny mety hisian’ny fanodinkodinana voka-pifidianana, izay irariana tsy hisy na niaraha-nahita aza ny karazana lesoka na mety ho lalao maloto. Andrasana ny tatitra samihafa hataon’ny mpanara-maso isan-tsokajiny. Efa nisy fotoana izy nilaza fa misy ny azo ekena ary misy ny tsy azo leferina rehefa mihoatra ny tokony ho izy sy hita miharihary. Liana sy dodona hihaino azy ny vahoaka Malagasy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Hain-trano teny AnosibeEfatra namoy ny ainy, roa naratra mafy

Nitrangana hain-trano goavana tao amin’ny fokontany Anosibe andrefana I Boriborintany fahefatra ny alin’ny alarobia 7 novambra 2018 lasa teo , tokony ho tamin’ny 11 sy sasany alina.

 

Olona efatra no namoy ny ainy  ka ny roa renim-pianakaviana iray vao 20 taona mahery, niaraka tamin’ny zanany vao efa-taona monja. Ny roa kosa lehilahy avokoa izay voalaza fa mamo ny iray ka tsy tafafoha tao anatin’ny torimasony. Roa kosa no naratra mafy ka ny iray vehivavy izay nipitsoka ny lohaliny vokatry ny fitsambikinany avy eny am-baravarankely. Ny iray indray raim-pianakaviana izay may tanteraka ny ilan-tanany. Samy traboina monina amin’ireo trano hazo 60 isa lasibatra sy trano biriky miisa valo  notetezin’ny afo avokoa  izy ireo. Mahatratra 160 isa ireo fianakaviana  traboina.   Manoloana io tranga io  dia nandray ny andraikiny avy hatrany  ny teo anivon’ny Boriborintany fahefatra ao anatin’ny  kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA), notarihan’ny lefitra voalohany sy faharoan’ny Ben’ny tanana  ary ireo  ekipa amin’ny  Sampandraharaha misahana ny fiahiana ara-tsosialin’ny kaominina.  Sady  nitsapa alahelo ireo niharam-boina izy ireo omaly no nitondra izay voatsirambin’ny tanana ho an’ireo traboina ihany koa. Anisan’ny nanao ezaka goavana tsy nampiitatra ny afo tamin’ny tsenan’Anosibe ny sampana  mpamonjy voina etsy Tsaralalana.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fidiran’ny mpianatraVoatery midi-trosa ny ankamaroan’ny ray aman-dreny

Mbola tafiditra tanteraka ao anatin’ny fiatrehana ny fidiran’ny mpianatra isika ankehitriny. Amin’ny herinandro ho avy io mantsy vao hiditra amim-pomba ofisialy avokoa ireo mpianatra eny anivon’ny sekolim-panjakana raha efa niditra tamin’ny volana septambra sy oktobra kosa ny ankamaroan’ireo sekoly tsy miankina.

 

 Noho izay antony izay indrindra dia betsaka tamin’ireo ray aman-dreny no voatery nidi-trosa. Diso nifanakaiky loatra mantsy ny fotoam-pialantsasatra sy ny fotoana nidiran’ny mpianatra teny anivon’ny tsy miankina noho ny halavan’ny taom-pianarana 2017-2018. Ho an’ny sekoly tsy miankina La Prime etsy Anosibe dia anisan’ny niaina izany tokoa. Tsy afaka nandoa ny saram-pisoratan’anarana niaraka tamin’ny saram-pianarana volana oktobra avy hatrany mantsy ny ankamaroan’ireo ray aman-drenin’ny mpianatra ao aminy fa nandoa izany tsikelikely. Ny saram-pisoratan’anarana sy ny fitaovan’ny mpianatra aloha no tena novonjen’ireo ray aman-dreny vao nanefa tsikelikely ny saram-pianarana izy ireo. Tena nandefitra ny sekoly, hoy Razanamihaja Harivelo Clarisse, sady niezaka tsy nampiakatra ny vola fandoan’ny ray aman-dreny isan-taona ihany koa. Nomarihiny fa zanaky ny sahirana avokoa ny ankamaroan’ireo mpianatra ao aminy.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana

Mahasorena ireo mpanara-baovao ny manaraka ny fomba fanangonan’ny avy eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana ny voka-pifidianana, raha ny fanadihadiana natao tamin’ireo olom-pirenena vitsivitsy.

 

Miadana loatra ary raha efa nahangona vokatra tamina birao miisa 10.000 mahery ireo haino aman-jery dia ny azy mbola 300 monja.

Manodidina izay hatrany, ireo mpanao politika kosa anefa dia saika naneho ny tsy fankasitrahany ny famoahana vokatra mialoha ny fotoana notanterahan’ireo haino aman-jery tsy miankina. Ny zava-tsikaritra dia samy manana ny tarehimarika nasehony, indrindra, ireo fahitalavitra.

Hatreto aloha izany dia azo antoka fa ny kandida laharana faha 13 sy 25 no hiatrika ny fihodinana faharoa izay heverina fa ho halatra bevata raha sanatria tsy hisy. Ny zava-miseho dia samy mamoaka izay vokatra mahamety azy avy anefa ny foiben-toeran’ny 2 tonta.

Tia Tanindranaza0 partages

FANAMIANA MIARAMILA

Fanamiana miaramila tena izy sarona tao amin’ny jiolahy iray izay nosamborin’ny FIP tao Toamasina.

 

 

 

Izy ireo dia avy nandroba mpivady mpivarotra izay vao nahazo vola mitentina enina tapitrisa ariary. Nandeha moto roa ireo jiolahy efatra tamin’ny fanatontosana ny fanafihana. Ny roa tamin’izy ireo no maty voatifitra nandritry ny fisamborana, herinandro taty aoriana. Mampiteny ny moana ireo jiolahy mandeha scooter ao Toamasina izay sahy mitifitra avy hatrany. 

RIVODOZA

 

Tsy atahorana hisy fiantraikany ratsy eto Madagasikara ilay rivodoza Alcide ao amin'ny ranomasimbe indianina amin'izao. Mbola any amin'ny 400 km no misy ny foibeny. Na izany aza, amin'ny alatsinainy vao mety hanomboka hilatsaka ny orana hoy ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro. Afaka maka tsirony faramparany izany ny mponina amin’ny faran’ny herinandro alohan’ny hahatongavan’ny tena fahavaratra. 

 

CENI

Anio no hamoaka vokatra sarotsarony na” tendance” amin'ireo ho tafakatra fiodinana faharoa ny Ceni hoy ny filohany. Nanamafy izy ireo fa ny vokatra avy amin'ny Ceni sy Hcc ihany no manankery fa tsy ny avy amin'ny QG tsirairay. Hatreto anefa dia samy miezaka ny QG tsirairay avy fa ny kandidà an’izy ireo ihany no mandresy. Efa tonga hatramin’ny fifamaliana etsy sy eroa aza amin’izao fotoana izao, indrinra amin’ny tambajotra sosialy. 

ASAN-JIOLAHY

 

Nobatain’ny jiolahy hatramin’ny renim-pianakaviana tao an-trano, tany Manjakandriana. Nandritry ny fanafihana ilay tokantrano no nitranga izany. Tsy faly tamin’ny entana izay nalaina tao ireo jiolahy dia nalainy hatramin’ny olona. Vola iray hetsy no lasa ary izany no nahatezitra ireo olon-dratsy izay tsy afa-po. Mbola lavitra ny ady amin’ny tsy fandriam-pahalemana ary manjaka tokana ny jiolahy, indrindra any ambanivohitra. 

 

 

 

 

 

TSIPAKY NY MIALA AINA

Manao tsipaky ny miala aina i Hery Rajaonarimampianina ary namoaka fanambaràna fa tsy milamina ny fifidianana izay natao teo ary feno hosoka. Nilaza ny hametraka fitoriana eny anivon’ny Ceni ity filoha teo aloha ity izay sady kandidà rahateo. Hatreto dia tsy nihoatry ny telo isan-jato ny vato azony ary tena nivoaka tamin’ny varavarana tery ny lehilahy taorian’ny voninahitra farantampony izay azony. Ao anatin’ny lalao avokoa anefa izany. 

FAKANA AN-KERINY

 

Mitentina 120 tapitrisa ariary no tadiavin’ireo mpaka an-keriny ny zanaka karàna iray tetsy Manerinerina. Milaza ny rainy fa tsy manana izany vola izany ary tsy hitany izay hatao manoloana ny zava-misy. Tsy voafehy hatrany ny resaka fakàna an-keriny izay tsy eto an-drenivohitra intsony fa miitatra any amin’ny faritany. Hatrany ambanivolo aza efa lasa fanaon’ny dahalo ny maka olona hatao takalon’aina ary hangalana vola ny fianakaviany avy eo.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivodoza AlcideTsy misy ahiana amin’ny toetr’andro eto an-drenivohitra

Tsy ahiana hisy fiantraikany amin’ny toetr’andro eto Antananarivo Renivohitra ny fisian’ilay rivodoza Alcide any amin’ny 450 km avaratra atsinanan’Antsiranana, omaly folakandro.

 Any amin’iny faritra avaratry ny Nosy iny ahitana  ny Faritra SAVA sy DIANA  no mety hisy ranon’orana amin’ny sabotsy sy alahady ho avy izao saingy na izany aza tsy ho  be dia be.  Noho ny hakelezan’ny velaran’ity rivodoza Alcide ity no fantatra fa antony. Mianatsimo andrefana ny lalan’ity rivodoza ity nanomboka omaly hariva ary tsy mbola misy fiantraikany eto Madagasikara ny heriny. Tsiahivina fa 11 km isan’ora ny hafainganam-pandehany omaly hariva, mitondra tafiotra 165 km isan’ora.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tompon’andraikitra tsy naha tomombana ny fifidiananaAntsoinay hiala, hoy ny ABA

Hisaorana ny Malagasy rehetra nanatanteraka ny fifidianana tao anatin’ny fo tony sy firahalahiana tanteraka, hoy ny filohan’ny antoko politika Antokom-Bahoaka malagasy (ABA), Dani Rakotoson.

 

 Hiaraha-mahalala mantsy ny tsy fetezana sy tsy fahatomombanana hita tao anatin’ny fikarakarana ny fifidianana. Izay zavatra izay dia hanaovanay antso avo ireo tompon’andraikitra mba hametra-pialana. Miantso ny fitondram-panjakana ihany koa izahay, hoy ny tenany, mba handray fepetra amin’ireto haino aman-jery isan-karazany izay mamoaka vokatra samihafa ireto satria mitarika fikorotanan-tsaim-bahoaka sady mety hiteraka fifandonana sy fifandrafiana eo amin’ny samy malagasy indray. Aoka ny vokatry ny CENI ihany no iarahana, hoy izy. Mikasika ny antoko ABA sy ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena moa dia nilaza ny tenany fa tsy ao anatin’ny fandaharan’ny antoko ny hanohana kandida amin’ny fihodinana faharoa. Raha nieritreritra izany izahay, hoy izy, dia naleonay tsy nanohana kandida tamin’ny fihodinana voalohany. Efa miomana amin’ny fifidianana solombavambahoaka kosa izahay, hoy hatrany ny filohan’ny antoko.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

James RatsimaHitory ireo karana namatsy vola ny fanonganam-panjakana

Hitory ireo karana namatsy vola tamin’ny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009 Atoa James Ratsima, filohan’ny antoko hasandratro ny fireneko.

 

 Efa mivonona ho amin’izany ny tenako, hoy izy omaly satria niainga avy tamin’ny fanonganam-panjakana no nahapotika ny firenentsika tahaka izao. Ankoatra izay dia mbola namerina indray izy omaly fa tsy tokony hotanterahina iny fifidianana ho filoham-pirenena iny satria be dia be ny lesoka mbola narenina. Nasiany resaka ny fifamadihan’ny lisi-pifidianana tao Ambohitrimanjaka lasa tany amin’ny mponin’Alatsinain’Ambazaha,  ny fisian’ny hosoka be vava hita etsy sy eroa,  ny fahatapahan’ny jiro teny Atsimondrano efa nahatratra  in’enina nandritra ny fanisam-bato natao ny alarobia alina teo….Tsy hahagaga, hoy i James Ratsima raha tsy hisy hanaiky izay vokatra mety hivoaka eo ny rehetra. Nampahatsiahiviny fa tsy tokony hanaiky hobaikon’ny vahiny isika eto Madagasikara satria tompon’andraikitra eto amin’ny taniny ny Malagasy.

Pati

 

La Vérité0 partages

Football- Qualification CAN 2019 - Jeremy Morel honorera sa première séléction avec les Barea

Après avoir répondu oui à l'appel du sélectionneur national, Jérémy Morel honorera sa première sélection contre le Soudan le 18 novembre prochain au Complexe Culturel et de Loisir de la CNaPS à Vontovorona. Le défenseur lyonnais célébrera ainsi sa première cape contre le Soudan. Il figure parmi les 22 convoqués dévoilé par Nicolas Dupuis en cette fin de semaine. Le défenseur central de l'Olympique Lyonnais, Jérémy Morel, 34 ans et 361 matchs de Ligue 1 au compteur sera un plus pour l'équipe nationale malagasy qui vise désormais la première place de son groupe après avoir validé sa qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations au Cameroun du  15 juin au 13 juillet 2019, à l'issue de la quatrième journée de la phase éliminatoire.

Il n'en avait pas forcément parlé jusqu'à présent mais son père est né à Madagascar et, à ce titre, Morel, bon joueur de Ligue 1, est éligible avec les Barea. Intéressé par la perspective de participer à une compétition comme la CAN, que Madagascar va disputer pour la première fois de son histoire, l'ancien joueur de Lorient et Marseille a lui-même fait les démarches en contactant le sélectionneur Nicolas Dupuis pour faire parler de son origine. Bien sûr, une décision qui a suscité de critiques sur les réseaux sociaux. Qualifié "d'opportuniste", il a répondu à ses détracteurs, le jour de l'annonce de sa décision. "Je confirme que je participerai avec fierté à la CAN 2019 sous les couleurs de Madagascar. Ça fera sourire ou grincer des dents mais qu'importe, on ne renie pas ses origines familiales quand elles vous appellent et je place mon affection là où je le veux", a lancé le Lyonnais sur Twitter.Parler de la liste de Dupuis contre le Soudan, il a convoqué que 12 expatriés mais avec tous les joueurs classiques et 10 locaux. Une opportunité pour ces locaux de convaincre l'entraineur et le public qu'ils méritent d'avoir leur billet pour le Cameroun. Jérome Mombris (Grenoble) et Dabo ( Goblin), Deba Kely (Arras Fc), Mamy Gervais ( St Pierrois), Dimitri (Herbiers) sont les deux grands absents des grandes classiques pour cette cinquième journée des phases éliminatoires.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Anosibe Andrefana - Les corps des victimes toujours à la morgue

Près de 72 heures après le terrible incendie, ayant dévasté un secteur entier du marché d'Anosibe Andrefana et qui s'est notamment soldé par la mort de 5 personnes, leurs dépouilles se trouvaient encore à la morgue, du moins au moment où nous nous sommes rendus sur place, hier matin. La raison, c'est que leurs familles seraient toujours dans l'attente, dans l'espoir d'informer des proches avant de franchir à la prochaine étape, c'est-à-dire les obsèques. Selon l'information, une partie des victimes ont des familles en dehors de la ville.

Il fallait donc que tout soit réglé, ou du moins trouver un accord commun  sur ce qu'ils doivent faire entre tous les membres des familles endeuillées avant de récupérer les corps desdéfunts. A propos, certains sont devenus totalement méconnaissables tant ils sont carbonisés. Ces malheureux ont été fauchés en plein sommeil et n'avaient aucun moyen pour fuir l'enfer au moment où les flammes étaient déjà sur eux. Rappelons aussi que cet incendie survenu a fait aussi des blessés. C'est le cas du père de la  petite Famela (6 ans), celle qui a perdu la vie dans le drame. En tentant de la dégager des flammes, le premier fut atrocement brûlé, du moins pour une partie du corps. En dépit de l'ampleur du sinistre, les habitants rescapés du secteur ont déploré l'inertie des autorités, durant les premières heures ayant succédé au drame. « Aucun de ces hauts responsables au niveau du district, du fokontany ou gouvernemental, ne s'était empressé de venir à notre chevet à un moment où nous avions le plus besoin d'assistance, ou du moins de réconfort. Ce n'était qu'après plusieurs heures d'attente sinon  au cours de la matinée du jeudi qu'ils s'étaient finalement manifestés », a clamé un jeune habitant de la zone du sinistre. Ce dernier a tout perdu dans l'incendie, comme une centaine d'autres de riverains d'ailleurs.F.R

La Vérité0 partages

Tribunal pour enfants - Les cas de délinquance des mineurs en hausse

125 dossiers traités par un cabinet en 2017. Ce chiffre a largement augmenté cette année, à en croire un responsable auprès du Tribunal pour enfants auprès du Palais de Justice à Anosy. Selon les explications de notre source, les enfants en conflit avec la loi sont généralement impliqués dans des petites ou lourdes infractions pénales. Les vols à la tire et cambriolages constituent les principaux délits commis, outre les crimes comme les viols, kidnapping, etc.

La hausse des cas de délinquance pourrait s’expliquer par l’insécurité grandissante actuelle ou encore l’absence de la surveillance parentale, entre autres. Toutefois, une branche spécialisée de la Magistrature veille à la protection et au respect des droits des enfants au long de la procédure judiciaire. L’on note 4 cabinets de Juge des enfants à Antananarivo. Ils se chargent de l’instruction de dossiers pour les mineurs impliqués dans les infractions pénales, que ce soient des délits, crimes ou contraventions. Après le passage des mineurs prévenus au Parquet, les juges se chargent de leur première comparution avant d’ordonner leur placement.Une infrastructure appropriée pour les mineursConstruction en 4 mois. Le tribunal de Première instance d’Antananarivo dispose désormais d’un bâtiment destiné pour accueillir les enfants en conflit avec la Loi. Tous les dossiers concernant les mineurs seront donc traités dans les nouveaux locaux. Il s’agit d’une infrastructure appropriée pour les mineurs où leurs droits ainsi que le secret de la Justice seront respectés. Le bâtiment accueillera aussi l’enquête sociale des mineurs suspectés afin qu’ils puissent être enquêtés calmement, sans les va-et-vient des autres usagers du Tribunal. Il y aura également des services spécifiques qui assisteront les mineurs, à en croire le ministre de la Justice, Noro Vololona Harimisa. L’inauguration du nouveau bâtiment s’est tenue hier. Ladite infrastructure abrite aussi des locaux destinés aux Archives des Registres du Commerce pour améliorer le traitement des dossiers du monde des affaires. Cela va impacter positivement sur le délai de traitement des dossiers, et enrayer la lenteur. Notons que le fait de faire valoir les droits des mineurs et la mise en place d’une assistance, pour ceux qui ont affaire avec la justice, sont une grande avancée et traduisent la sagesse universelle. Les infrastructures ainsi que les mobiliers installés dans le nouveau bâtiment, à deux étages, ont été acquis sur fonds propres de l’Etat.Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Projet social - Augmenter les sources de revenus des femmes défavorisées

Limité. Dans le cadre de la réalisation de leur projet social, des élèves de la 34è promotion de l’Institut national des sciences comptables et de l’administration en entreprises (Inscae) ont formé des femmes sur l’agriculture hors-sol dans le quartier de Manarintsoa Anatihazo Isotry, hier. Leur principal objectif est de permettre à ces femmes d’augmenter leurs sources de revenus et d’améliorer ainsi leur pouvoir d’achat ainsi que leur niveau de vie et alimentation. « Dans ce genre de quartier, les femmes sont très vulnérables.

En effet, la moitié des femmes  issues des foyers  vivent de petits commerces ou des services de lavandières. Il est donc rare  qu’elles aient des revenus fixes, d’où notre intervention », explique Vahatriniaina Miradotiana, étudiante en licence à l’Inscae. Avec l’appui d’Ath et des ingénieurs agronomes de l’entreprise SoatiAgri, une formation sur l’agriculture urbaine a été octroyée à quinze femmes. La formation s’est ainsi déroulée en deux étapes. Une partie théorique et une partie pratique. « A travers cette session, nous souhaitons faire un effet tache d’huile, c’est-à-dire qu’après aujourd’hui, elles pourront à leur tour transmettre leurs connaissances à d’autres personnes », continue-t-elle.En plus des certificats, des prémisses ont aussi été distribuées pour qu’elles pratiquent chez elles. Chacune a alors reçu des bidons, de l’engrais organique mais aussi des petites pèles et des semences. « Cette formation m’a vraiment été bénéfique. Maintenant, je peux planter dans ma cour. Et même si je ne peux pas les vendre au début, les produits amélioreront un peu notre alimentation », témoigne une participante. Il faut noter qu’une visite dans chaque foyer se fera d’ici trois semaines pour voir leur évolution respective.Agriculture urbaineActuellement, la Capitale s’urbanise de plus en plus, et les produits agricoles peinent à répondre aux besoins des consommateurs. Pour une ville surpeuplée comme Antananarivo, l’agriculture urbaine est donc très adaptée vu qu’elle peut se faire n’importe où, sur les toits ou  même dans la cour. En plus, selon les explications de la FAO, « les jardins potagers peuvent être jusqu'à 15 fois plus productifs que les exploitations des zones rurales. Une superficie d'un mètre carré peut fournir 20 kg de nourriture par an ». Outre le côté pratique, l'agriculture urbaine est aussi une façon de jardiner responsable, vu qu’elle permet de faire diminuer les émissions de CO2 et aussi les coûts de production. Elle est alors très recommandée dans les pays comme Madagascar, sauf que sa vulgarisation reste encore limitée. Rova R.

La Vérité0 partages

Présidentielle - Des candidats mauvais perdants !

Contestations par-ci, polémiques par- là. A défaut de voix dans les urnes, les candidats donnés perdants dans les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) commencent à élever leurs voix. Des candidats qui sont crédités de 1% voire 0,4%.  Après Arlette Ramaroson, ce fut au tour du candidat Mailhol André Christian Dieu Donné de s'exprimer hier. Le pasteur de l'église Apokalypsy ne digère visiblement toujours pas le fait que ses ouailles n'aient pas voté pour lui. En effet, malgré le nombre exorbitant de fidèles de son église dans la Capitale et des régions, le leader de l'église Apokalypsy n'a visiblement récolté que des miettes de voix.

Hier, il a affirmé que « dans le bureau de vote où j'ai voté avec d'autres membres de ma famille, nous étions exactement une douzaine, il s'est révélé qu'après décompte des voix, le bureau n'a enregistré que deux voix en ma faveur », a - t - il affirmé. Des propos qui n'ont évidemment pas été appuyés par des preuves. En tout cas, le pasteur emboîte le pas à son compagnon de lutte au sein du collectif des candidats, Arlette Ramaroson. Il dénonce une irrégularité de la liste électorale ainsi que des soupçons de détournement de voix selon toujours ses termes.Paul Rabary, le seul qui se démarqueComme il fallait s'y attendre, la réaction des membres du collectif des candidats s'apparente à celle de mauvais perdant qui, ne supportant pas l'échec, crie au scandale et s'adonne à des contestations injustifiées. Le seul candidat qui s'est détaché est sans nul doute, l'ancien ministre Paul Rabary qui, malgré sa défaite, a appelé au calme. Dans un message vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux hier, ce prétendant à la magistrature suprême qui, d'après les derniers résultats publiés à l'heure de notre réaction, est crédité de 0,93% de voix a adressé un message aux politiciens qui veulent semer un chaos post - électoral dans le pays. « La population ne veut plus d'une nouvelle crise. Cela ne nous fera pas de bien. Attendons et acceptons celui qui sera désigné vainqueur par la CENI et la HCC », a - t - il déclaré. Il a également interpellé les politiciens « chevronnés » à faire preuve de sagesse. « Devenir Président n'est pas le seul moyen de travailler pour le pays et d'œuvrer pour le développement », a - t - il encore lancé. Des paroles « remplies de sagesse », selon la plupart des internautes, et qui furent accueillies avec la plus grande empathie.La Rédaction

La Vérité0 partages

Epoque révolue !

Marc Ravalomanana et ses partisans s'égarent dans le passé. Ils semblent vivre à une période révolue. Tels des malades, un peu dérangés, qui ingurgitent volontairement des médicaments « périmés », Dada et les Zanak'i Dada se trompent d'époque sinon de contexte. Apparemment, ils ne savent plus faire la différence entre « hier » et « aujourd'hui » et confondent le temps. Eh oui, la conjugaison en fonction du temps leur échappent complètement. Ils font semblant d'ignorer l'adage, bien de chez nous, « hafa ny omaly sy anio ».

Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle du 7 novembre arrivent, au compte-gouttes, à la CENI. La tendance générale se profile à l'horizon. Sauf pour certaines localités, dans la Région d'Analamanga, candidat n° 13, Andry Nirina Rajoelina, mène partout, du moins, selon les chiffres officieux émanant d'Alarobia (CENI) jusqu'à hier soir. Le candidat n° 25, Marc Ravalomanana, suit en seconde position. Un classement inespéré qui fait « tourner la tête » à l'ancien Chef de l'Etat. Il n'avait pas tellement cru qu'il irait prendre la place de l'autre ancien ou plutôt du démissionnaire. Le choc du relatif succès lui monte à la tête. Et il se croit déjà ... élu ! Et pour impressionner l'opinion, alors qu'on est encore à mi-chemin du comptage des voix, il compterait fêter déjà la « victoire ». Il se baserait sur des résultats parvenus de certains Bureaux de vote et qu'ils ont entre leurs mains. Des chiffres farfelus qui ne reflètent nullement les réalités sur terrain. En termes exacts, Ravalo et consorts veulent rééditer le forcing de 2002.Pour rappel, les médiateurs à la crise de 2001/2002 misaient sur l'organisation d'un 2e tour qui devait mettre en lice l'ancien Président l'Amiral Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana. Seule issue pour départager les deux protagonistes, à l'époque. A Dakar, le Maire d'Antananarivo avait accepté la proposition et il l'avait, bel et bien, signé. Seulement, une fois atterri à Antananarivo, Ravalo reniait totalement ce qu'il avait accepté et signé à Dakar. Un coup de théâtre dont l'ancien PDG de Tiko a le secret. Et Dakar volait en éclat. Ravalo se faisait proclamé président de la République, élu au premier tour. Et dire que Marc Ravalomanana est passé maître dans l'art d'imposer quelque chose. Le champion du forcing ! Et nous le savions tous la suite des évènements. Les « zana-dambo » infligeaient une terreur innommable à la population. A cette époque, 2002, où les malagasy en avaient eu ras-le-bol du régime Ratsiraka, Marc Ravalomanana avait réussi son coup d'éclat voire son forcing. Le contexte politique évoluait, ainsi, à sa faveur. Mais voilà, l'atmosphère politique, depuis cette date jusqu'à nos jours, en 2018 change de bout en bout. Soit 16 ans après ! L'aura de Ravalo dégringole dans tout le territoire national. Les quelques poches de fanatiques ne suffisent pas à faire aboutir toute tentative de renverser la vapeur. Même à Tana-ville, le fief du TIM, Ravalo a dû céder quelques « portions » notamment dans les bas-quartiers.Le meeting interdit d'Ambohijatovo n'aurait point les effets escomptés. C'est une aberration de croire que la réussite de 2002 se rééditera tacitement en 2018, surtout, en cette période précise où le pays négocie un tournant décisif. Vouloir revivre une époque révolue gâche toujours !Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Insécurité urbaine - Riaz Hassim de Makiplast kidnappé

Et de trois. En l'espace d'un mois, trois personnes d'origine indienne ont été enlevées. La dernière en date est survenue hier à Ambatobe où Riaz Hassim, directeur général de la société Makiplast, a été kidnappé vers 17 h30. A l'heure où nous mettons sous presse aucune information n'est pour le moment disponible. D'après une source, une voiture Hyundai terracan a été aperçue dans les parages au moment  de l'enlèvement. Personne n'est en mesure pourtant de préciser si c'est le véhicule utilisé par les ravisseurs pour leur opération. Même la police nationale interrogée quelques heures après l'enlèvement se dit également en quête des informations.

« Nous n'avons rien encore à déclarer pour le moment. On venait juste d'être informé de cet enlèvement », répond un officier des forces de l'ordre joint au téléphone, en début de soirée. Une source privée avance pour sa part qu'un des proches de Riaz Hassim a été kidnappé, il y a à peine trois mois et a retrouvé depuis la liberté. C'est la raison qui pourrait expliquer peut-être le départ à l'étranger de la famille de Riaz Hassim.Cet enlèvement survenu à Ambatobe est le 3e du genre en mois d'un mois. Le 13 octobre  Sabir Molou, pharmacien à Alarobia, a été enlevé par six gars armés juste à l'entrée de son domicile à Ivandry. Retenu par ses ravisseurs pendant une dizaine de jours, il a été libéré dans la soirée du 24 octobre du côté de Tanjombato. La semaine dernière, une fillette de 11 ans, d'origine indienne et habitante de Manerinerina, a été également enlevée après avoir assisté à une festivité dans le village. Les ravisseurs auraient demandé au père de la victime une rançon de 200 millions Ar sinon ils enterreraient vivant l'otage. Depuis, c'est le silence complet.Cette succession d'enlèvements met de nouveau la communauté indopakistanaise en état d'alerte. Certes, les proches des victimes refusent souvent de collaborer avec les forces de l'ordre mais c'est tout de même étonnant que les recherches demeurent toujours infructueuses….La Rédaction

La Vérité0 partages

Election présidentielle - La communauté internationale appelle à la retenue les candidats n° 12 et n° 25

Les différentes missions d'observation électorale issues de l'Union européenne (UE), Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), Organisation internationale de la francophonie (OIF) et Union africaine (UA) ont fait leurs premiers commentaires hier devant la presse après le scrutin de mercredi, dont les résultats continuent d'être publiés au compte-gouttes par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Si certains candidats sont à la limite de l'autoproclamation tandis que d'autres parlent déjà de fraudes, les chefs des différentes missions appellent à la retenue en attendant la proclamation des résultats officiels par les instances compétentes.  Pour les observateurs internationaux, l'élection s'est déroulée dans une atmosphère « calme », « sereine », « apaisée », « de discipline » ou « ordonnée ».

Le bilan du scrutin présidentiel est plutôt positif pour les missions d'observation internationale. A l'instar de Philippe Courard, chef de la mission d'information et de contact de la Francophonie qui, au cours d'une conférence de presse à l'Hôtel Colbert d'Antaninarenina, a affiché un satisfecit global, saluant la mobilisation des électeurs et la détermination des acteurs politiques ou encore de Ramtane Lamamra, chef de la Mission d'observation électorale de l'Union africaine (MOE-UA) pour l'élection présidentielle du 07 novembre en République de Madagascar  qui a affirmé à l'Hôtel Carlton d'Anosy que le scrutin s'est bien déroulé et a été inclusif, que le secret du vote a été respecté et qu'aucune tentative d'influencer le libre arbitre des électeurs n'a été remarqué.Cependant, les observateurs pointent des lacunes dans le processus. Devant la presse à l'Ibis Ankorondrano, Cristian Preda, chef de la Mission d'observation électorale - Union européenne  (MOE-UE) note que des anomalies « mineurs » ont été remarquées le jour du scrutin, évoquant notamment des retards d'ouverture de bureaux de vote. Touchant mot par rapport à la campagne électorale, le chef de la MOE-UE a également de nouveau soulevé l'absence de plafonnement des dépenses électorales et recommande en ce sens une révision du cadre électoral. En parlant du jour du scrutin, Joseph Malanji, ministre des Affaires étrangères de la République de Zambie et chef de la Mission d'observation électorale de la SADC (SEOM) a évoqué la nécessité  d'améliorer le processus d'inscription des électeurs ainsi que la préparation de la CENI, au cours d'une rencontre avec la presse à l'Hôtel Colbert. Les chefs de mission d'observation ont surtout lancé hier, au cours de leurs conférences de presse respectives, un appel commun à la retenue en direction de certains candidats. Cristian Preda, chef de MOE-UE a ainsi appelé tous les acteurs du processus à accueillir les résultats provisoires de l'élection présidentielle dans le calme et l'apaisement. Le chef des 100 observateurs de l'UE déployés dans la Grande île appelle à utiliser uniquement les voies légales qui s'offrent aux acteurs politiques pour toute éventuelle contestation. Ce diplomate souligne toutefois que «  chaque fois qu'on a parlé d'irrégularité, c'était toujours en référence à des proches des candidats ou d'un autre. On n'a jamais eu droit à une analyse qui dépasse l'entourage de tout un chacun ».D'anciens Présidents de la République pointés du doigtConscient que la période d'attente des résultats peut susciter des réactions qui ne vont pas dans le bon sens, le président du parlement de la Fédération de la Wallonie Bruxelles Philippe Courard appelle les candidats « à être patients » et « à ne pas faire d'annonces prématurées qui ne vont pas dans le sens de la sérénité ». En ce qui concerne les irrégularités et « les déclarations de certains candidats », Philippe Courard rappelle qu'il y a des lois électorales à Madagascar et qu'elles doivent  être respectées. « Il s'agit donc pour ceux qui s'estiment être lésés, ou qui ont connaissance d'irrégularités basées sur des faits prouvés de s'adresser aux organes compétentes qui règlent le contentieux qui prendront les décisions. Une déclaration publique n'apporte pas grand-chose. Il vaut mieux constituer un dossier précis et saisir les cours en contentieux », dit-il. « Ce sont d'anciens Présidents de la République », répond par ailleurs Ramtane Lamamra, suite à une question d'un journaliste par rapport à la manifestation que comptait tenir Marc Ravalomanana et les contestations de Hery Rajaonarimampianina. Et de rajouter, « Ces personnalités plus que tout autre citoyen malgache sont soumises à une obligation de modération, à une obligation de respect de la loi, à une obligation d'avoir un comportement qui puisse  véritablement être source de paix et de réconciliation dans le pays ». Pour ce chef de la MOE-UA, les contestations éventuelles doivent être soumises à la justice dans les formes requises afin que la justice tranche dans la sérénité voulue. « Il n'y a pas lieu en l'état actuel des choses et avant que les résultats ne soient publiées, d'entreprendre quelque action que ce soit qui pourrait être de nature à engendrer la tension encore moins à susciter des troubles. Et les anciens Chefs d'Etat sont astreints à un devoir d'exemplarité », lance-t-il.Saluant les efforts de tous les acteurs politiques, Abdoulaye Bathily, conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies s'est également aligné sur la position de ses compères, affirmant que le scrutin s'est déroulé, dans une atmosphère calme et de sérénité.  Au cours d'une prise de parole à l'Hôtel Carlton hier, le diplomate sénégalais a conclu en affirmant que « les citoyens malgaches ont donné l'exemple aux leaders malgaches. Leur comportement le jour du scrutin est exemplaire, doit être saisi comme un message par les acteurs malgaches, les candidats pour que ces élections soient parachevées dans une atmosphère de sérénité de respect de la légalité constitutionnelle ». Reste à savoir si ces différentes interpellations trouveront un écho favorable aux oreilles des candidats concernés. Recueillis par La Rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Anosibe Andrefana : Quatre morts et 109 maisons calcinées dans un incendie

Le quartier d’Anosibe Andrefana, dans le 3e Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo, a été le théâtre d’un incendie grave dans la nuit du mercredi 07 au jeudi 08 novembre dernier. 109 maisons, dont 10 en dur et 99 en bois, ont été détruites. Outre les dégâts matériels, le bilan fait état de quatre morts et trois blessés. Pour l’instant, la cause exacte de l’accident n’est pas encore connue.

Le feu s’est déclaré vers 23 heures, au moment où la majorité des habitants du quartier était en plein sommeil, tandis que d’autres sont allés assister au comptage des voix du scrutin de l’élection présidentielle. Provenant d’une case en bois, le feu s’était déjà propagé dans d’autres maisons quand les habitants se sont rendus compte que le quartier était en flammes. Pris au dépourvu, ils n’avaient plus à faire que sauver leur vie en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers de Tsaralalàna. La promiscuité des constructions dans la localité dont beaucoup sont en bois a favorisé la propagation de l’incendie. Alertés à temps, les soldats du feu ont mobilisé le maximum de leurs matériels. « Nous sommes intervenus avec cinq camions citernes », explique le commandant de la caserne des sapeurs-pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo à Tsaralalàna. Ce dernier affirme avoir eu du mal à maîtriser la situation dans la mesure où ses éléments ont dû combattre le feu, tout en protégeant le marché d’Anosibe qui se trouve juste en face du lieu du drame. Pendant leur intervention, ils ont trouvé les corps calcinés de trois personnes. Malgré tout, le feu a été éteint vers 4 heures 30 du matin grâce à l’existence de bouches d’incendie dans la localité. La dépouille du quatrième défunt a été découverte pendant le déblayage des lieux.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Afrobasket 3 x 3 : Madagascar affronte Burkina-Faso et Togo ce jour

L’équipe malgache à Lomé.

Terminer première de la poule permettra à la sélection malgache de se qualifier directement pour les quarts de finale de l’Afrobasket 3 x 3.

Les Fabrice Constant Mandimbison, Rick Ley Loubacky, Arnold Solondrainy et Livio Ratianarivo sont prêts à en découdre face à leurs adversaires. La 2e édition de l’Afrobasket 3 x 3 débutera ce jour à Lomé et ne prendra fin que dimanche. La Grande Île évoluera dans la poule D aux côtés du Burkina-Faso et du Togo. Les poulains de Deda Randrianarisoa rencontreront les Burkinabé à 16 h 20. En tant qu’hôte du tournoi, le Togo part favori. Les Malgaches défieront les Togolais à 19 h 40. Une équipe togolaise qui a fait appel à un Américain, selon les dires du président de la Fédération Malgache de Basket-ball (FMBB), Jean Michel Ramaroson. Les deux premières équipes de chaque poule valideront leur ticket pour les quarts de finale du tournoi prévus pour demain. Terminer première de la poule permettra à la sélection malgache de se qualifier directement pour les quarts de finale de l’Afrobasket 3 x 3.

Expériences. Les joueurs malgaches engagés à cette coupe d’Afrique sont tous habitués des grandes compétitions. Fabrice Constant Mandimbison est confiant de la force de son équipe. Livio Ratianarivo sera également engagé au concours de shoot-out contest. Il veut garder le titre acquis par Elly Randriamampionona, qui n’a pas pu faire le déplacement. « Livio a déjà fait ses preuves lors des précédents Afrobasket et lors des différents tournois sur le plan national. Il a cette habilité dans les tirs à longue distance » a expliqué, Rina Randrianarisoa, chef de la délégation malgache. Ayant terminé troisième l’année dernière, l’équipe malgache vise cette année le titre. Au terme du tournoi qui s’achèvera dimanche, les deux pays arrivés en tête vont représenter le continent africain à la prochaine édition de la coupe du monde de la discipline.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Coaching professionnel : INFOROU répond aux besoins de formation des entreprises

Thierry Roubira, un des fondateurs de cet institut de formation.

C’est une école de Coaching et de Développement Personnel de Madagascar fondée par le PDG de l’organisme de formation français, Cap Réussite, Thierry Roubira et sa femme Annie.

L’INFOROU ou INstitut de FOrmation ROUbira est une jeune entreprise malagasy de formation, forte de plus de 15 ans d’expériences. Ce centre spécialisé a été mis en place pour  répondre aux besoins de formation des entreprises ou des particuliers qui ont été identifiés suite aux interventions et diverses formations réalisées dans la Capitale, selon ses promoteurs lors d’une conférence de presse dernièrement à son siège à Ivandry. En effet, une demande croissante de formations de niveau

« Expert » dans les domaines très spécialisés du Coaching, de Développement Personnel, et de la communication (PNL, Management, Accompagnement …) a été constatée.

Coachs passionnés. Cette école de Coaching et de Développement Personnel de Madagascar s’impose ainsi pour proposer des formations performantes tout en accompagnant les personnes dans leur progression. L’INFOROU constitue également un lieu de rencontre avec les Malagasy qui ont une envie d’apprendre, un enthousiasme et une passion pour le coaching professionnel.  Il faut savoir que l’Institut de Formation Roubira est une équipe de formateurs coachs passionnés, malagasy et étrangers, qui souhaitent apporter de la valeur à leurs clients, stagiaires et étudiants. Les fondateurs de ce centre spécialisé sont Annie et Thierry Roubira. Celui-ci est le directeur pédagogique d’INFOROU, qui est à la charge de l’ensemble des programmes de formation en tant que coach certifié depuis près de 20 ans.  Ce président d’INFOROU est aussi le PDG de l’organisme de formation français, Cap Réussite. Il est en même temps Maître Praticien en Hypnose.

Transmettre des compétences. « Notre vocation est d’apporter de la valeur à nos stagiaires et nos clients. Cela consiste à être attentif et à l’écoute de nos apprenants pour toujours proposer des services, des formations pour que l’ensemble de nos stagiaires et étudiants développent des compétences très opérationnelles. Il ne s’agit pas de faire de la formation mais de transmettre des compétences et des savoirs. Cette précision fait toute la différence dans les résultats souhaités pour l’ensemble de nos apprenants. En outre, nous souhaitons enseigner avec des programmes pragmatiques, concrets, des connaissances et compétences directement utilisables dans le vrai monde, dans les entreprises ou organisations », a-t-il évoqué.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

 Anosisoa – Ambodiady : Réfection d’un sentier public

Dans le sixième arrondissement,  une  portion de sentier public, reliant Anosisoa à Ambodiady, en passant par Ambodimita, a fait l’objet d’une réfection.

Il s’agit d’une initiative sociale d’un groupe de jeunes étudiantes de la 34e promotion de l’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprise (INSCAE). Une initiative qui n’est pas due au hasard, mais entreprise dans le cadre du module   «  Comportement du manager », qui leur permet de pratiquer un management pragmatique allié à l’altruisme ; autrement dit, un management empreint d’humanité. Pour ce faire, quoi de mieux qu’un projet social ? En faveur des plus démunis qui plus est. Pour ce projet de réfection de route, 32 725 personnes empruntant ce sentier tous les jours en ont directement bénéficié. Un appui qui selon eux arrive à point nommé en cette saison des pluies. Elles ont tenu à noter que la réfection de la route a pu être réalisée grâce au mécénat social d’entreprises et aux organisations de la société civile. Avant d’ajouter : «  Il nous tenait à cœur de faire un projet impactant de manière positive la vie d’un maximum de personnes. »

L.R

Midi Madagasikara0 partages

Cyclone tropical très intense : Madagascar épargné par Alcide

Alcide se déplace suivant une trajectoire ouest-sud-ouest avec une vitesse de 13km/h.

Le bulletin météo d’hier a fait savoir que le cyclone tropical intense ne devrait pas pénétrer les côtes malgaches.

« La prévision de la trajectoire du cyclone très intense Alcide laisse Madagascar à l’abri des dangers potentiels ». C’est ce que l’on peut lire dans un bulletin cyclonique spécial publié par la direction générale de la météorologie hier vers 16h heure locale. Propos qui rassurent beaucoup de malgaches, notamment les habitants de la région SAVA, Analanjirofo et peut-être Diana face à l’évolution du cyclone. En effet, selon le bulletin de la météo publié hier, « Alcide est monté au stade seuil de cyclone tropical intense ». Positionné à environ 430 Km au nord-est d’Antsiranana vers 16h heure locale, le système s’était accompagné de vents moyens qui pouvaient avoisiner les  150 km/h avec des rafales plafonnant à 210 km/h. Une catastrophe qui pourrait mettre le pays à genoux avec l’avenir socio-politique qui se profile à l’horizon. Par ailleurs, le bulletin de la météo de rassurer que « le système devrait perdre en intensité à partir de la nuit (ndlr : hier) ». Continuant sa trajectoire ouest-sud-ouest avec  une vitesse de  13km/h, le cyclone tropical intense Alcide ne toucherait pas terre sur la Grande Île d’après la direction générale de la météo.

Aujourd’hui. Par ailleurs, un autre bulletin de la direction générale de la météo de faire savoir que le « temps sera influencé par un régime d’Alizé faible localement instable ». Pluies, brouillards et averses orageuses seront observés dans les différentes régions du pays dans les prochains jours. Le bulletin de faire savoir par exemple que ce jour, des averses seront observées dans les régions Vatovavy Fitovinany et Atsimo-Andrefana. Des averses orageuses pourraient toutefois être au rendez-vous cet après-midi dans les régions Diana, SAVA, Maroantsetra, Vatovavy-Fitovinany, Atsimo-Atsinanana. Pour ce qui est des températures, le bulletin de la météo note une fourchette entre 14°C et 36°C.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Thrombose : Au centre des attentions ce jour au HJRA

La thrombose sera largement abordée ce jour dans le cadre de la journée mondiale de la thrombose, célébrée dans le monde le 13 octobre. A Madagascar, ce sera aussi le cas, et ce, pour la première fois. La maladie thromboembolique veineuse, une pathologie grave, touche jusqu’à un demi-million de personnes par an en Europe. Egalement fréquente à Madagascar, la thrombose peut conduire au décès, car elle peut être à l’origine d’AVC (accident vasculaire cérébral) et d’infarctus du myocarde, ainsi que de thrombose veineuse profonde et d’embolie pulmonaire, dont l’issue est souvent fatale. Pourtant, seulement une personne sur dix considère la thrombose comme une maladie potentiellement mortelle, selon une enquête mondiale réalisée récemment.

Ce jour, à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), la thrombose sera expliquée par des spécialistes à travers des communications scientifiques et plusieurs autres manifestations. Les signes cliniques de la thrombose (et peut-être ceux de l’embolie pulmonaire), ses causes, le traitement et surtout la prévention, y seront sans doute abordés. Rappelons que la journée du 13 octobre a été déclarée journée mondiale de la thrombose (World Thrombosis Day) à l’initiative de l’International Society on Thrombosis and Haemostasis (ISTH).

Hanitra R.

 

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi Joli

Piment Café BehoririkaDu Rock façon Tandem

Ayant vu sa genèse en 2004, le groupe Tandem plonge les mélomanes dans l’âge d’or du pop rock malgache des années 70. Ce soir encore, place aux Eagles, Ottis Redding, Wilson Puicket, Deep Purple, Led Zeppeling, Rolling Stones, Beatles et Creedence. Des chansons reprises par Samy Andrimanoro, Eric Rakotoary, Rado Rakotoralahy, Titi Andriamiadana, Naina Andriambelo et Aimé. De quoi faire frémir les grands amoureux du rock.

 

Glacier AnalakelyIndira en reine des lieux

Indira, l’interprète de « Mandefera avao » revient sur la scène du Glacier Analakely ce soir. Avec sa grande équipe, la jeune femme y chauffera l’ambiance jusqu’au petit matin ; Si elle n’est pas encore une grosse pointure, la belle a déjà ses fans et est bien connue par le public du Sud grâce aux titres comme « Zay hafa mandalo », « Tsikotsiko » et « Tsisy atakaloko anao ».

Chez Maxime 67HaAmbiance tropicale avec Dodol

Dodol, c’est avant tout un groupe familial soudé, réuni autour de la passion de la musique. Dodol, toujours accompagné de ses deux filles sur scène, Cristelle au clavier et Uelle à la basse, retrouvera les noctambules du côté de Chez Maxime au 67Ha. Un trio qui verra certainement la présence du jeune batteur Madresy qui fait toujours du tabac auprès des fans du groupe.

 

Jao’s Pub AmbohipoJior Shy est dans la place

Ça va chauffer au Jao’s Pub Ambohipo ce soir l’actuel jeune prodige, Jior Shy boostera la soirée des fêtards et des jolies noctambules de ce cabaret. Ça va swinguer avec les « Mon chocolat », « Menimeny jiaby aminao », « Tsy aferanao » et compagnie. Monsieur « variété » est dans la place.

 

Is’Art Galerie AmpasanimaloMamy Ralaivita remet le couvercle

Depuis les années 80, quelques artistes malgaches ont inscrit leur nom dans le palmarès du prix Découvertes RFI. En 1983, le Fianarois Mamy Ralaivita a été primé « Découverte RFI » avec la chanson « Tanalahy ». Ce soir, ce même Mamy Ralaivita nous revient pour un concert inédit à l’Is’Art Galerie. Un artiste aux multiples talents à redécouvrir absolument.

 

Fatapera AntaninareninaDu rap gasy au goût du jour

Il sont trois, ils sont jeunes et ils ont à dire. Epistolier, Ramjasy et Eklyps, ces trois jeunes rappeurs issus de sources différentes partageront leur impression de la vie quotidienne à travers des paroles en malgache. Showcase rap gasy qui se fait un trait d’union entre le old, le middle et new school du genre. Pour les férus de rap et de slam, c’est le moment incontournable.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Barhone, un humoriste à suivre de près!

Barhone, un humoriste à suivre de près.

Il y a quatre ans, Barhone a fait ses premiers pas dans l’art de la scène. Tant d’années de rire, d’humour et de recherche ! L’occasion de revenir sur le parcours de cet humoriste hors-pair.

Il n’a rien à envier à ces humoristes déjà connus. Oui, il a été fasciné par la faculté de Goth à passer d’un personnage à l’autre. Quand Francis lançait son « Eisy e ‘lay alina e » et que les gens se tordaient de rire, lui se demandait comment, par quel miracle, d’une simple phrase aussi dénuée de sens, il arrivait à faire réagir le public. Quand le 21 novembre 2014, l’humoriste en herbe qu’il était, donnait enfin son premier « one man show » et que le public réagissait superbement bien à ses plaisanteries, il s’est dit qu’il a trouvé sa voie. Enfin ! Ni aussi salés que ceux de l’un, ni aussi politiques que ceux de l’autre, les textes de Barhone sont modérés, bien pensés mais tout aussi drôles. Car pour le jeune homme, pas question d’improviser et encore moins de dire n’importe quoi. Tout se prépare dans les moindres détails, et à l’avance. Ce qui fait de lui un humoriste hors pair à suivre de très près.

Du théâtre à la comédie. Aussi loin qu’il s’en souvienne, Barhone a toujours aimé faire rire. « J’aimais surtout imiter les gens : leur manière de bouger, de parler… ». Le pasteur de son église, son professeur de philo ou encore de français en ont fait les frais. Oui, il était doué mais le déclic ne viendra pas tout de suite. Il passera d’abord par le théâtre et le slam avant de se décider à vraiment se lancer dans l’humour proprement dit. En 2008, le batteur de « Zay vao hita » rejoint la compagnie Miangaly. Il y apprend l’art de la scène. Mais surtout, il découvre les bases et les techniques d’un bon spectacle. « Mon désir d’entrer dans un milieu plus professionnel se concrétisait ». Avec cette même compagnie, Barhone enchaîne les spectacles et les tournées. Un domaine amenant à un autre, il se retrouve dans un autre monde artistique : le slam. « C’était en 2010. Je devais jouer le rôle d’un figurant. Je me retrouvais cependant à la place du metteur en scène ». Une expérience très bénéfique à la suite de laquelle, il décide de s’essayer à l’écriture. Se découvrant une réelle passion pour le slam, le passionné de photographie décide de rejoindre Madagaslam. Cette fois, il se sent prêt et pense avoir toutes les cartes en main pour un bon spectacle et devenir un excellent humoriste.

Minutieux. Si certains humoristes misent surtout sur l’improvisation, Barhone, lui travaille ses textes des semaines, voire des mois à l’avance. On a pourtant l’impression que tout lui vient spontanément. « Faire rire les amis c’est autre chose. Etre face à un public en est une autre. Il faut peser ses mots et ses gestes et penser à ne froisser personne car il y a des pères, des filles, des mères, des sœurs… donc tout préparer, ne rien laisser au hasard : les mots, les gestes, les mimes… Tous les thèmes sont d’abord recensés. Je me mets ensuite à l’écriture ». Il soumet ensuite ses textes à Christiane Ramanantsoa et Tagman avec lesquels il travaille en étroite collaboration. « Ils apportent des changements ou améliorent, c’est selon. Je demande également l’avis de mes parents que je prends beaucoup en compte, car ils sont très critiques et ne me ménagent pas. Ce n’est qu’ensuite que les répétitions, les vraies, commencent ». C’est là tout le secret de son excellence. Dorénavant, c’est sur le petit écran qu’il fait son lieu de prédilection avec un plateau de talents comiques, pour une aventure en vannes, sketchs et happenings.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

Gaz et pétrole : Focus sur la compétitivité à l’Africa Oil Week 2018  

Madagascar améliore davantage sa compétitivité en termes d’attraction des investissements pétroliers et gaziers.

40 blocs pétroliers à explorer dans la Grande-île. De nombreux investisseurs internationaux convoitent déjà les ressources pétrolières et gazières de Madagascar, qui figure parmi les pays à forte potentialité, en termes de ressources minérales. La semaine dernière, une conférence a été organisée dans le cadre d’Africa Oil Week 2018. Les défis et les opportunités de l’industrie pétrolière et gazière étaient au centre des discussions. En effet, la session présentait les challenges et opportunités auxquelles fait face l’industrie pétrolière et gazière d’Afrique, et soulignait également comment l’Afrique peut rester compétitive dans l’industrie globale. « Tullow est absolument convaincu que l’Afrique a la possibilité de concurrencer toutes les autres régions productrices de pétrole et de gaz. L’Afrique a tout simplement des avantages naturels que les autres marchés n’ont pas. Il n’y a aucune raison pour que ce continent n’agrandisse pas sa part de marché et, Tullow est engagé à avoir un rôle essentiel dans cette Histoire », a déclaré Paul McDade, PDG de Tullow Oil. De nombreuses compagnies ont également exprimé leur intérêt à investir à Madagascar. Des projets d’exploration et d’exploitation sont attendus dans les années à venir.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Développement humain : Madagascar au 28e rang sur 53 pays en Afrique

Madagascar figure parmi les pays à faible indice de développement humain.

Les Seychelles et Maurice sont en tête dans le classement du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), dans son rapport sur l’Indice de développement humain (IDH). Ces deux îles, avec cinq autres pays africains, se trouvent dans la catégorie des pays ayant un niveau de développement humain élevé. Toujours sur le continent, 14 pays se trouvent parmi ceux qui ont un niveau moyen de développement humain. Le reste, soit 32 pays, dont Madagascar, ont un faible IDH. Selon le rapport, le paysage africain reste fortement contrasté en matière de développement humain, au vu des progrès affichés par certains Etats et des régressions ou stagnations affichées par d’autres. La nouvelle mise à jour place Madagascar au 28e rang en Afrique et au 161e rang au niveau mondial, sur 189 pays.

Potentiel. Malgré les opportunités de développement sur le continent, aucun pays africain n’a encore réussi à se hisser dans la catégorie des pays ayant un niveau « très élevé » de développement humain. Pour rappel, le classement de l’IDH évalue le niveau de développement humain des pays, en se basant sur plusieurs données impliquant, entre autres, le niveau d’éducation de la population, la santé et le revenu. Des secteurs priorisés par les dirigeants à Madagascar, mais dont l’évolution n’est pas encore palpable.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Karaté – Mondiaux de Madrid : Fenosoa et Lalaina plient bagage d’entrée

Ils n’ont pas fait de poids face à des adversaires coriaces. Les deux karatékas Malgaches participants aux 23es Championnats du monde de Madrid plient bagage d’entrée. Lalaina Ainamampionona engagée chez les moins de 55 kg a essuyé une sévère correction de l’Espagnole, Osorio Fernandez sur un score de 7 à 0. Fenosoa Rijaharitiana dans la catégorie des moins de 75 kg a perdu face au Belge, Deghali Walid sur le score de 5 à 0. Cette première participation n’était pas la bonne pour les Malgaches. Ces mondiaux de Madrid comptent parmi les étapes qualificatives des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Maevarano-Bemokotrà : Dahalo iray matin’ny fitsaram-bahoaka

Fitsaram-bahoaka indray! Lehilahy iray izay voalaza fa naman’ireo dahalo nanafika tao amin’ny fokontany Maevarano, kaominina ambanivohitra Bemokotrà, disitrikan’i Maevatanàna iny no nianjeran’ny hatezeran’ny fokonolona indray. Niafara hatramin’ny famoizan’izy ireo ny ainy mihitsy moa  izany.  Araka ny tati-baovao avy any an-toerana, dia nisiana tranga halatr’omby teo amin’io tanàna voalaza etsy ambony io, ny Zoma alina lasa teo. Omby am-polony no nokasain’ireo malaso nanao andiany ireto nangalarina, tamin’io fotoana io. Tsy nanaiky lembenana intsony anefa ireo fokonolona ka dia niezaka niaro ny fananany hatramin’ny farany. Raikitra ny fifanandrinana, ka izao lavo izao ny iray tamin’ireo dahalo. Araka ny fantatra hatrany, dia mbola nisy namany tamin’ireo olon-dratsy no naratra mafy vokatr’izay hatezeram-bahoaka izay, saingy lasan’ireo namany navotana haingana. Tsy nahavita ny asa ratsiny nokasainy hatao akory moa izy ireo tamin’izany. Tsy nisy naninona kosa ireo fokonolona. Fantatra, fa efa nampandrenesina ny mahakasika ity tranga ity, ireo tompon’andraikitry ny filaminana any an-toerana ary efa nanokatra ny fanadihadiana.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Bulletin épidémiologique de la peste : 10 décès et 38 cas en 3 mois

En trois mois, du 1er août au 5 novembre, le bulletin épidémiologique de la peste, fourni par le Ministère de la Santé publique fait état de 10 décès et 38 cas de peste (toutes formes confondues).

Notons que nous parlons ici de cas confirmés suite aux investigations faites par les agents du MSP sur terrain ; et non des cas supposés et encore non recensés. Ce chiffre est donc susceptible de variations. Pour le moment, la forme bubonique compte le plus grand nombre de cas. 32 cas de peste sur les 38 recensés sont en effet de forme bubonique si les six autres sont de forme pulmonaire. Ces six cas de peste pulmonaire se sont tous soldés par la mort ; tandis que pour la forme bubonique, seules 4 personnes sur 32 y ont succombé. D’après les informations émanant du ministère de la Santé publique, les 28 personnes restantes sont encore en cours de traitement au niveau des centres de santé. Pour éviter que la situation n’empire et n’atteigne son ampleur de l’année dernière avec tout ce que cela implique de psychose et de dégâts, le ministère de tutelle appelle ainsi à la vigilance de la population et à l’implication de tout un chacun.

Civisme. Une implication qui peut se manifester de diverses manières. Par exemple, en signalant tout cas suspect de peste et prendre toutes les dispositions qui s’imposent en conséquence. Toutefois, rappelons –le, et ne cessons pas de le faire, le meilleur moyen de lutter contre la peste demeure le respect des règles d’hygiène et la salubrité des lieux de vie, c’est-à-dire respecter la propreté des lieux publics, comme celle des habitations des particuliers, ne pas jeter des ordures partout. Lutter contre la pollution atmosphérique en milieu urbain est aussi nécessaire, car c’est en grande partie en raison de cette pollution de l’air que la peste pulmonaire a fait des ravages dans les grandes agglomérations malgaches durant l’épidémie de peste de 2017 dont l’endiguement a été des plus difficiles.

Districts. Voici la liste des districts touchés par la peste :

AmbalavaoAmbatofinandrahanaAnkazobeMiarinarivoTsiroanomandidyBefotakaManandrianaMidongy AtsimoAmbositraBetafoLuz Razafimbelo
Midi Madagasikara0 partages

BNGRC-MID : Au chevet des sinistrés d’Anosibe

“Tanana havia sy havanana, izay tsongoi- maharary ». Un proverbe malgache qui définit l’initiative conjointe menée par le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, ainsi que le ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, à Anosibe hier. Une délégation de ces trois entités s’est donc rendue sur les lieux pour remettre des dons à l’endroit des familles sinistrées. Cinq tonnes de riz, 100 couvertures, 100 seaux, 100 gobelets, 100 marmites, 500 cuillères, 500 assiettes et 20 cartons de savon ont été remis auxdites familles. Par ailleurs, un montant d’un million d’ariary a également été remis par  cette délégation. Une façon pour elle de témoigner sa compassion envers les familles des sinistrées d’Anosibe.

Recueillis par José

Midi Madagasikara0 partages

Corée : 13 bureaux observés le jour du scrutin

L’ambassadeur Sud-Coréen à Madagascar Lim Sang-woo a participé à la mission d’observation électorale.

Suite à l’invitation du gouvernement de la République de Madagascar, par l’intermédiaire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à observer l’élection présidentielle de 2018 à Madagascar, la République de Corée a déployé des observateurs sud coréens pour l’élection présidentielle du 07 novembre 2018.

Mission d’observation. La délégation d’observation de la République de Corée est composée de cinq représentants de la Commission électorale nationale (NEC) de la République de Corée, organisme équivalent à la CENI de la République de Madagascar, et trois représentants de l’Ambassade de la République de Corée à Madagascar, dont SEM l’ambassadeur Lim Sang-woo. Au jour du scrutin, la délégation de la République de Corée a effectué sa mission d’observation dans 13 bureaux de vote de la région Analamanga, dont huit bureaux de vote de la Commune urbaine d’Antananarivo, parmi lesquels l’école primaire public (EPP) Anatihazo, l’EPP Ankadivato, l’Ecole privée Loharanosoa, et l’EPP Avaradoha ; ainsi que cinq bureaux de vote dans la Commune rurale d’Ambohimanga Rova, à savoir le bureau de Fokontany d’Ambohimanga, le CEG d’Avarakady, l’EPP Mananiera, l’EPP Soavinandriamanitra, et l’EPP Ambohimandroso. Il en est de même des bureaux de vote du CEG de Sabotsy-Namehana.

Résolution particulière. En tant que pays qui a vécu des élections nationales sous les yeux d’observateurs internationaux par le passé, la délégation de la République de Corée a mené sa première mission d’observation électorale à Madagascar avec une résolution particulière. Par ailleurs, les représentants de la NEC de la République de Corée ont effectué une visite de courtoisie au président de la CENI, Hery Rakotomanana, le 6 novembre dernier à la CENI Alarobia, afin de partager les objectifs de leur mission à Madagascar et de discuter des opportunités de coopération entre les deux institutions.

Le président de la CENI a exprimé sa gratitude envers les efforts de la République de Corée à soutenir la tenue d’un processus électoral paisible, juste, transparent et inclusif à Madagascar. Il a également qualifié les relations des deux pays de « fraternelles » et a exprimé son souhait de renforcer les liens entre la Corée du Sud et Madagascar à travers la NEC et la CENI.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Conjoncture économique : Faible performance du secteur agricole

Malgré les énormes potentialités, l’agriculture n’est  pas une priorité des dirigeants malgaches.

La grande majorité de la population malgache vit  en milieu rural et dans des conditions d’extrême pauvreté.

Le futur président de la République élu fera-t-il de l’agriculture une priorité ? La question se pose  dans la mesure où, au cours de la campagne électorale, les promesses ont surtout été axées sur les grandes infrastructures urbaines.

Le plus important

Et pourtant, l’agriculture demeure encore et toujours le secteur le plus important de l’économie. Jusqu’à présent, environ 80% de la population malgache exerce des activités agricoles principalement dans les zones rurales, où l’agriculture de subsistance est la principale source de revenus. Malheureusement, faute d’une politique de développement agricole efficiente, l’agriculture ne s’est pas développée convenablement ces dernières années. Dans une étude récente, la Banque Mondiale confirme cette réalité en annonçant que  « la performance constamment médiocre du secteur  agricole signifie que la majorité de la population ne  ressent pas les retombées de la croissance économique ».

Inquiétante

Du coup, la pauvreté en milieu rural affiche depuis des années une proportion inquiétante. « Entre 2001 et 2012 (dernières données  disponibles), 77% de la population rurale vivait en  dessous du seuil national de pauvreté – un chiffre qui est  resté inchangé. Et entre 2014 et 2017, le secteur agricole  s’est contracté en moyenne de 0,8% par an. Ce qui  indique que la croissance économique de ces dernières années ne s’est pas traduite par une amélioration significative du bien-être de la population rurale. Le  secteur agricole est limité par une faible productivité des  biens et services dans  les zones franches économiques où les investisseurs bénéficient de généreuses incitations fiscales et d’une main-d’œuvre abordable. Cependant, la performance du secteur primaire continue d’être  décevante, avec une contraction de la production d’un  point de pourcentage en 2017 ».

Enormes potentialités

Un secteur agricole pauvre qui contraste avec les énormes potentialités dont dispose le pays. Pour ne citer que les conditions climatiques qui sont favorables au développement agricole. « Les conditions climatiques de Madagascar peuvent  être à la fois une bénédiction et une malédiction pour  les performances agricoles. Le climat unique du pays a  permis à certaines cultures de rente comme la vanille, le girofle et d’autres épices, de prospérer et de soutenir les  moyens de subsistance des agriculteurs engagés dans ces  secteurs agroalimentaires. Malgré les effets des cyclones  Ava et Eliakim au début de l’année 2018, les recettes tirées  de la production de vanille sont restées fortes car les  prix sont restés élevés. Ce qui devrait attirer de nouveaux  agriculteurs cherchant également à bénéficier de prix élevés. Cependant, la grave sècheresse et les cyclones  de 2017 ont réduit l’offre de riz produit localement

(principale denrée de base du pays) d’environ 20% ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Gal Mounibou Ismaël : L’enterrement aura lieu ce jour à Antsiranana

Le général de corps d’Armée Mounibou Ismaël, s’est éteint le 5 novembre dernier, en son domicile, à Antsiranana. L’enterrement de cet ancien chef d’Etat-major Général du temps de l’amiral Didier Ratsiraka aura lieu ce jour dans ladite localité. Suite à cette disparition de ce général de corps d’Armée, les officiers issus de la XIXe promotion de l’Académie militaire d’Antsirabe et leur encadrement ont le regret de faire part du décès de leur parrain de promotion Tsiry. Midi Madagasikara présente ses condoléances à la famille du défunt.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambodivona : Mirongatra ny fanendahana anaty fiara

Any amin’ny toe-draharaham-pirenena avokoa amin’izao ny mason’ny rehetra. Any anaty fiaran’olona kosa ny mason’ireo mpanao ratsy eny Ambodivona, làlana mizotra mankany Ankorondrano iny.

Efa malaza ratsy amin’ny  fanendahana iny faritra iny ary efa manao izay azony atao ireo mpitandro filaminana misambotra ireo mpanao ratsy. Amin’izao dia miova fitàna indray izy ireo ka tsy ireo mpandeha tongotra intsony indray no ataon’izy ireo lasibatra, fa ireo mpandeha fiara. Indrindra moa fa raha tazan’izy ireo fa misy kitapo na zavatra sarobidy ao anatin’izany fiara izany. Tsy tahotra tsy henatra intsony izy ireo, manao amboletra miezaka manokatra ny varavaran’ireo fiara sendra mijanona eny an-toerana na taraiky anaty fitohanana. Araka ny angom-baovao azo, dia misy andiany eo amin’ny efa-dahy na dimy  izy ireo, izay inoana marimarina, hoy ireo efa sendra tratra fa misy zava-maranitra any aminy. Ka na mahavoa na tsy mahavoa dia mandeha miadana tsy taitra akory toy ireny olon-tsotra ireny. Mazàna tokoa, dia saika teny amin’iny faritra Andohatapenaka sy ny manodidina iny no tena malaza ratsy amin’ity fanendahana anaty fiara ity, ary efa tsy vitsy ireo lasibatr’izy ireo tamin’izany. Taorian’ny fitarainana maro ataon’ireo mponina sy mpindrana iny lalana iny, dia nametraka paik’ady matotra ny teo anivon’ireo mpitandro filaminana misahana izany faritra izany ary azo lazaina amin’izao, fa efa mihena izany asa ratsy izany amin’izao. Saingy ity toa lasa eny Ambodivona ity indray.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Art culinaire : Le romazava, un plat apprécié à Madagascar

Un romazava  préparé par Deal Katib chez D/S Mandoky.

Ça se mange avec du riz ! Un des plats préférés des Malgaches ! Nourriture spécifique, le romazava est devenu une tendance culinaire dans les îles du sud-ouest de l’océan Indien, notamment à la Réunion, Seychelles et l’île Maurice. 

Tous les restaurants ou gargotes à Madagascar ont dans leur menu le romazava. Au fil du temps, ce mets à la malgache a connu une mutation. Selon Deal Katib, un cuisinier malgache, le romazava est un des arts culinaires qui a connu une évolution ces trente dernières années. Cuisinier depuis son jeune âge, adepte du métissage culinaire, Katib est convaincu que le romazava est un patrimoine culinaire malgache.Le romazava est une sorte de bouillon, mélangé avec de la tomate, de l’oignon et des brèdes. Cette dernière est une herbe utilisée comme un légume vert. « La cuisine malgache est très appréciée par les étrangers, et elle a déjà sa place dans tous les restaurants à l’extérieur » affirme Deal Katib. Il se mélange avec de la viande grasse, mais parfois aussi du poisson sec. « Soupe de brèdes » pour les uns, « tisane salée » pour les autres, le romazava est un aliment au quotidien des Malgaches.Cet art culinaire existait déjà vers la moitié du XVIIIe siècle. Cependant, la recette n’était pas garnie comme celle de nos jours.  D’est en ouest, du nord au sud de l’île, ce genre de cuisine est consommé par tous les Malgaches. Pendant la colonisation, avec l’influence française, le romazava était considéré comme la nourriture des indigènes, notamment des pauvres. Toutefois, des ingrédients nouveaux comme le gingembre et des épices sont arrivés avec l’influence des Réunionnaises, grâce aux migrants de la première moitié du XXe siècle. D’ailleurs, l’art culinaire malgache en général s’apparente aux cuisines créoles depuis les années 1950. En outre, la cuisine malgache a une influence de l’Asie du sud-est et d’Afrique.

Iss Heridiny