Les actualités Malgaches du Lundi 09 Juillet 2018

Modifier la date
News Mada12 partages

Présidentielle: Jean Omer Beriziky change d’avis

C’est devant plusieurs politiciens et en présence de Thérèse Zafy, l’épouse du défunt et ancien président de la République Albert Zafy, que l’ancien premier ministre Jean Omer Beriziky a annoncé officiellement sa candidature samedi dernier au domicile du professeur. Et, le port du  fameux «satroka penjy» et le choix du lieu n’ont pas été fortuits car c’est le parti Union nationale pour le développement et la démocratie (UNDD), fondé par le professeur, qui l’a soutenu dans cette décision.

Cette nouvelle résolution a étonné plus d’un. Car Jean Omer Beriziky a affiché son désaccord par rapport à la tenue d’élections anticipées. «Ce ne sera qu’une élection qui n’apportera pas un apaisement au pays qui plus est,  avec une date qui n’a pas été décidée que par une frange de politiciens», a-t-il ponctué récemment.

Et cette position, il l’a entérinée en fin juin dernier à Andohalo, lors d’une signature d’une convention avec d’autres leaders politiques comme Edgard Razafindravahy, Eliana Bezaza, Pety Rakotoniaina… Ils revendiquent la tenue d’une refondation avant les élections.

Des engagements…

«Pour suivre la voie menée par le président Albert Zafy, un modèle de leader malgache et pour concrétiser ses désirs», s’est justifié l’ancien chef de gouvernement.  La force tranquille pour le changement et la solidarité. Tel est son leitmotiv pour présenter ses dix engagements à la population et à la Nation au cas où il serait élu.

Parmi ces gages, le rétablissement de la dignité du peuple malgache, comme l’Etat de droit, la mise en place de la décentralisation effective, la lutte contre l’insécurité rurale et urbaine qui figureront parmi ses priorités. Il s’engage également à réformer l’éducation, la santé afin qu’ils puissent être accessibles à toutes les couches sociales.

Rakoto

 

Midi Madagasikara11 partages

Festival des baleines : Diverses animations organisées par le groupe Telma

Le Festival des Baleines attire le plus de touristes durant le mois de juillet à Madagascar. (Photo d’archives)

Cet opérateur en téléphonie mobile et internet qui se veut être le partenaire numéro Un du tourisme, est le sponsor officiel de cet événement.

Faire du tourisme le levier de développement de Madagascar. Tel est l’objectif des acteurs du secteur touristique. Le groupe Telma qui est une entreprise malagasy, soutient ce secteur à travers le Festival des baleines dans sa 4e édition qui aura lieu du 12 au 15 juillet 2018 à Sainte-Marie, après avoir apporté le même appui à toutes les éditions du salon International du Tourism Fair-Madagascar (ITM).

Divers lots à gagner. Notons que cet événement attire le plus de touristes à Madagascar tous les mois de juillet, et ce, depuis trois ans maintenant. En effet, ce festival des baleines crée une mobilisation autour de la protection des cétacés. Il permet également de découvrir Sainte-Marie et ses potentiels touristiques à travers diverses activités durant l’événement. Cette fois-ci, la 4e édition promet diverses animations organisées par le groupe Telma en tant que sponsor officiel en vue d’accompagner les touristes, les participants et les organisateurs durant les trois jours du Festival. A titre d’illustration, pour ceux qui veulent voir les baleines de plus près, l’achat des tickets pour le Trail Baleine 45 km et le Safari Baleine se fait via MVola. Et Telma récompense par divers lots les gagnants de la course de pirogue et du Beach soccer. Le Festival animera également toute l’île de Sainte-Marie avec le Grand Carnaval aux couleurs de Telma, le 14 juillet prochain. Durant la festivité, les visiteurs pourront profiter du Très Haut Débit mobile 4G by Telma pour partager les meilleurs moments du Festival, et rester en contact avec leurs proches, a-t-on évoqué.

Accompagnement des professionnels. La participation de Telma au Festival des Baleines marque une fois de plus, son soutien au développement touristique de Madagascar et à l’essor de l’économie du pays. Telma met tout en œuvre à travers ses infrastructures et ses offres pour le confort des touristes en visite et l’accompagnement des professionnels du secteur, a-t-on conclu.

Recueillis par Navalona R.

News Mada9 partages

Mouvement pour le changement: fin de la manifestation place du 13 mai

Deux mois, jour pour jour, le mouvement pour le changement initié par les députés l’opposition a investi le parvis de l’Hôtel de ville, mieux connus l’appellation « Place du 13 mais ». Mais, samedi dernier, les leaders du mouvement, notamment issus du Tim ont annoncé la fin définitive de la manifestation.

Après le départ des députés Mapar qui ont intégrés le gouvernement de consensus, c’est au tour du Tim de quitter définitivement la place du 13 mai. La décision a été prise samedi dernier.

Le mouvement pour le changement prend fin après un peu plus de deux mois de bataille acharnée. «C’est la lutte sur cette place qui prend fin. Dorénavant, nous allons soutenir les syndicats. Ils n’ont pas encore eu gain de cause et leurs revendications n’ont pas encore été accordées», a déclaré Hanitra Razafimanantsoa.

En un mot, le rassemblement politique, à l’affiche au quotidien depuis le 21 avril dernier sur la place du 13 mai, fait maintenant partie du passé. Comme tout le monde se penche actuellement sur la présidentielle, tenir cette manifestation pour le Tim qui a également réjoint le gouvernement de consensus de Christian Ntsay, semble déplacé.

Des victoires acquises

A vrai dire, le mouvement pour changement des 73 députés n’a pas été en vain. A citer, la démission du gouvernement Mahafaly Solonandrasana, le verdict de la Haute cour constitutionnelle (HCC) intimant la tenue d’une élection anticipée et la création d’un gouvernement de consensus dirigé par un premier ministre désigné par le Mapar. Et le plus important est  la sortie de la date des élections.

Toujours d’attaque

Pour les observateurs politiques, la cessation définitive du mouvement arrive à point nommé du fait que la date des élections a été déjà annoncée. Il est grand temps pour tout un chacun de se concentrer sur les échéances de novembre et décembre prochain.

«Des pourparlers ont eu lieu avec les membres des syndicats concernant la suite du mouvement. Cette décision résulte de ces différents entretiens», a expliqué le leader du mouvement. «Mais si besoin est, nous allons revenir sur cette place», a-t-elle rassuré.

Ces députés ont fait savoir qu’ils seront toujours aux aguets pour que le vrai changement puissent s’opérer au pays. Les leaders du 13 mai ont également fait savoir que les députés vont dorénavant rejoindre leur localité respective dans le cadre de leur mission.

Rakoto

News Mada9 partages

Baisse de température: 9°C dans la capitale et 5°C à Antsirabe

Le climat a connu un net changement depuis quelques jours, notamment sur les Hautes terres centrales (HTC). Par rapport à la situation de ces dernières semaines, une vague de froid s’installe dans cette partie de l’île, ainsi que dans la capitale.

D’après les prévisionnistes au sein de la Direction de la météorologie à Ampandrianomby, joint hier au téléphone, « Cette fraîcheur est due à un système d’alizé fort qui régit le temps sur l’île.  La même situation s’étalera sur les deux prochains jours, soit jusqu’à après-demain ». Les températures minimales descendront jusqu’à 9°C à Antananarivo et 5°C à Antsirabe. Les habitants de ces localités n’auront pas à craindre puisque les températures commenceront à connaître une hausse, sauf pour la partie Atsimo Andrefana où les maximales baisseront.

En attendant, on devrait s’attendre à un froid de canard ce jour, avec possibilité de crachin sur la partie Est des HTC, d’après les prévisionnistes. Dans la foulée, on assiste à une alternance du soleil et des nuages sur la partie ouest tandis que les pluies vont tomber sans discontinuité tout au long de la partie Est de l’île.

Les crachins resteront ainsi au rendez-vous sur la partie est des HTC. Les averses se concentreront sur Nosy Be tandis que le ciel sera gris sur Boeny, Sofia et l’extrême nord. Sur le reste, le temps sera ensoleillé, parfois perturbé par quelques nuages sur certaines régions.

Fahranarison

News Mada7 partages

Kiosque solaire: le rêve devenu réalité

Visiter des cités touristiques phares du pays dans les régions de Toamasina, Mahajanga ou Nosy Be, c’est le rêve de tous les enfants, notamment les écoliers de Tsitakondaza, un village situé dans la commune de Fihaonana, district d’Ankazobe.

Grâce à un kiosque solaire, ils ont l’occasion de visiter la Grande île à travers les images diffusés et de connaître dans ce sens les actualités en vogue au pays. En effet, depuis décembre dernier, des séances de projection de films pédagogiques sont intégrées dans le programme des écoles préscolaire et primaire publiques de cette localité.

Cela est possible, grâce à l’initiative de deux associations suisse et française,à savoir, Amadea œuvrant dans le développement durable et CEAS, renommée pour des projets d’installation de centres hydroélectriques. A noter que ce kiosque solaire d’une puissance de 1,5 KW.

 «Les écoliers doivent pouvoir vivre ce qu’on leur enseigne», souligne le responsable pédagogique au sein de l’association Amadea, Bonheur Davidson Rakotondravaly.  Et même les habitants profitent de cette opportunité tout le soir dans la cour d’école, désormais bien éclairée, pour se partager les nouvelles de la journée.

L’électricité  change la vie

Construit au centre du bourg le kiosque de Tsitakondaza, en fait une maisonnette. Et à la place des bougies qui leur coutaient 500 ariary, les 400 habitants de la localité utilisent en fait une lampe rechargeable à 200 ariary par jour. «L’objectif est de pouvoir assurer la survie du projet par la location de ces lampes. Les recettes serviront en partie à la maintenance des lampes et du kiosque, mais également au fonctionnement de l’école». a déclaré le chef de projet de l’Amadea, Patrick Johannes

Du coup, ce kiosque crée d’emplois. «Grâce à l’électricité, je propose des travaux de photocopie, de saisie ou des photos d’identité. En saison chaude, on vend des clarinettes, du jus naturel et du yaourt conservés dans un congélateur», a déclaré Nantenaina, un père de famille de 29 ans qui a vu sa vie s’améliorer en un clin d’œil.

Nadia Raonimanalina

Midi Madagasikara7 partages

Election présidentielle : La neutralité de la HCC mise en doute

Jean Eric Rakotoarisoa a tout fait pour permettre à Hery Rajaonarimampianina de terminer son mandat.

La HCC et la CENI ne seront pas restructurées ou recomposées avant le 07 novembre.

Sur la Place du 13 Mai, seule la députée TIM Hanitra Razafimanantsoa a remis en cause la neutralité des organes en charge d’organiser l’élection présidentielle, et de proclamer le résultat de ce scrutin, qui sont la CENI et la HCC (Haute Cour Constitutionnelle). L’élue du Ier Arrondissement a réclamé la restructuration de ces derniers. Mais, le plaidoyer de l’avocate n’a pas été appuyé par certains de ses collègues des 73 députés issus du Mapar qui veulent actuellement les élections à tout prix. Tous les candidats aux prochaines présidentielles croient-ils en la neutralité de ces organes notamment la HCC qui est chargée non seulement de proclamer le résultat de ces élections présidentielles, mais également et surtout de statuer sur le contentieux lié à ce scrutin conformément à l’article 27 de l’Ordonnance n°2001-003 ? Depuis la mise en place de la Quatrième République, la HCC n’a jamais pris des décisions qui mettent en péril le mandat du président Hery Rajaonarimampianina. Contre une première demande de déchéance formulée par les députés en 2015, la Haute Cour a recommandé un pacte de responsabilité. Et contre une deuxième demande de déchéance, toujours à l’encontre du même président de la République, mais cette fois-ci pour non mise en place de la Haute Cour de Justice, le juge constitutionnel a ordonné la nomination d’un Premier ministre de consensus.

Déni de justice. Le 30 mai 2018, les « 73 députés pour le changement » ont déposé à Ambohidahy une requête contre leurs collègues qui ont quitté leurs groupes parlementaires d’origine. Ces élus qui soutiennent le régime en place sont accusés de fouler au pied l’article 72 de la Constitution qui dispose : « Durant son mandat, le député ne peut sous peine de déchéance, changer de groupe politique pour adhérer à un nouveau groupe, autre que celui au nom duquel il s’est fait élire… La déchéance d’un député peut être également prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle s’il dévie de la ligne de conduite de son groupe parlementaire ». Jusqu’ici, Ambohidahy n’a pas encore statué sur cette requête. Or, il s’est précipité de désigner les remplaçants des députés nommés ministres dans le gouvernement de Ntsay Christian. Pour bon nombre d’analystes politiques, c’est un déni de justice. A rappeler que l’actuelle HCC est composée de neuf membres dont  trois  nommés par le président de la République, deux désignés par l’Assemblée nationale, deux désignés par le Sénat et deux élus par le Conseil Supérieur de la Magistrature dont le président n’est autre que le président de la République. Le président Jean Eric Rakotoarisoa fait partie des trois membres nommés par Hery Rajaonarimampianina qui semble déjà rassuré de sa victoire au soir du 19 décembre, à entendre son intervention dans le dernier « Le rendez-vous du président ».

CES Bis. Bien qu’ils aient annoncé leur candidature, certains candidats à l’élection du 07 novembre n’ont pas caché leurs inquiétudes face aux risques qu’encourt ce scrutin. Pour eux, une grave crise postélectorale est à craindre car les conditions requises pour la tenue d’élections libres, transparentes, crédibles et acceptées par tous ne sont pas encore réunies. Certains candidats vont même jusqu’à sentir un complot machiavélique de la communauté internationale qui conduirait le pays au schéma de 2013 qui serait la conséquence d’un résultat électoral contesté à l’issue du 2e tour du 19 décembre. La mise en place d’une CES Bis (Cour Electorale Spéciale) ne serait donc pas à exclure. Une CES Bis qui serait instrumentalisée par la communauté internationale qui a imposé le « Ni…Ni… » en 2013. Mais, cette fois-ci, ce serait le « Ni…Ni…Ni… ».

R. Eugène

Midi Madagasikara6 partages

Stéphane Randriatsoaray : Le jeune joueur de Luxembourg sur place

Stéphane Randriatsoaray est au pays. Celui qui cartonne à Luxembourg avec son club Hespérange n’oublie jamais de passer sur ses terres natales. D’où cette présence à Soatanàna Fianarantsoa ce 11 juillet avec un match amical prévu et des dons de tenues de sport venant de Swift Hspérange et de Bertrange-ès-Woippy au Luxembourg. Comme le sport va bien pour lui, les études aussi ont suivi. Diplômé d’Etat en ergothérapie, il exerce à la clinique Sainte-Elisabeth à Thionville.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara6 partages

Année scolaire 2018-2019 : Élèves et parents dans le tourment

Les élèves sont les premières victimes d’une éventuelle année blanche.

La situation est toujours tendue entre le ministère de l’Éducation nationale et les enseignants grévistes.

La menace de faire de cette année scolaire 2018-2019 une «année blanche» est maintenue – et martelée – par les enseignants en dépit des négociations et des propositions du gouvernement. L’on en parle, mais beaucoup ignore ce que cela implique réellement. Il convient de dire que la menace concerne particulièrement les élèves – en classes d’examen ou non – et leurs parents. Ainsi, une année blanche rimerait à «une génération sacrifiée», à une année scolaire vouée à l’échec sans contrepartie aux élèves, à leurs parents, à la nation – étant donné que les jeunes constituent l’avenir de celle-ci, et enfin au ministère de tutelle. Si année blanche il y a, tous les élèves actuels sont condamnés à un «redoublement d’office» et les conséquences que cela implique. Les parents seraient également touchés par une telle situation. Les économies et les sacrifices pour donner à leurs enfants une chance de s’instruire pour un meilleur avenir seront vains. Une perte qui toucherait surtout les parents qui ont inscrit leurs enfants dans des établissements privés où l’on paye cher (les frais de scolarité pour les niveaux préscolaires sont de l’ordre de 150 000 Ariary le mois dans certains établissements) pour une meilleure éducation. En gros, une année blanche serait tout sauf une bonne chose pour le système éducatif Malagasy qui est loin d’être le meilleur au monde.

Le moment où jamais. Un retour sur le commencement des manifestations syndicales nous permet de connaitre la position dans laquelle les syndicalistes se trouvent actuellement. Longtemps ignorés, ils ont profité des vagues de manifestations qui ont traversé le pays pour faire valoir leurs revendications. Voyant une opportunité de faire entendre leurs voix, ils se sont lancés au détriment de leurs élèves. Lesdites revendications ne sont tout autre qu’une «amélioration de leurs conditions de travail». Et tout le monde sait que l’enseignement est loin d’être un secteur où les conditions font envier. On le connaît mieux comme étant «un petit métier …petit salaire». Si les revendications syndicales sont complètement compréhensibles dans la mesure où, les fonctionnaires sont traités différemment, le fait de prendre les élèves en «otage» est tout à fait inadmissible. D’autant plus que cela pourrait provoquer des conséquences néfastes pour le pays. Ce que les enseignants savent pertinemment, étant donné qu’ils ont annoncé que «personne ne trouve d’intérêt à ce que cette année scolaire soit blanche». Seulement, et à l’instar de certains politiques, ils ont préféré opter pour leur intérêt personnel que pour celui du pays. Pour beaucoup, la crise actuelle commence à être latente. Il serait temps pour les acteurs de trouver des solutions pour le bien-être de tout le monde.

José Belalahy

News Mada5 partages

Nanome vola ny fianakaviany: navotsotr’ireo mpaka an-keriny ilay Karana vavy

Navotsotr’ireo jiolahy teny amin’ny Digue, ny asabotsy tamin’ny 7 ora sy 30 mn hariva, ilay vehivavy karana antsoina hoe Sabira Vasram, nalain’ny jiolahy an-keriny, ny zoma hariva teo. Nanome vola ireo mpaka an-keriny ny fianakaviany…

Tsy mbola fantatra mazava aloha, hatreto, ny vola nomen’ny fianakaviana ireo jiolahy taorian’ny fifandresen-dahatra teo amin’ny roa tonta. Nisy ny vola takalonaina lasan’ireo mpaka an-keriny, araka ny fampitam-baovao voaray avy amin’ny fikambanan’ny Karana mizaka zom-pirenena frantsay eto Madagasikara (CFOIM). Navotsotr’ireo mpaka an-keriny teny amin’iny lalana Digue i Sabira Vasram, afakomaly hariva. Reraka ity vehivavy karana nalain’ny jiolahy an-keriny ity tamin’ny fotoana nandraisan’ny fianakaviana azy teny amin’ny Digue.

Tsiahivina fa fakana an-keriny fanindiminy tao anatin’ny roa herinandro ity nitranga tamin’ny zoma hariva ity. Nalain’ireo mpaka an-keriny teo amin’ny parking Assist Ivandry izy, ny zoma tamin’ny 12 ora sy 30 mn. Jiolahy miisa dimy nitondra basy Kalachnikov no tompon’antoka tamin’izany. Tsy nanampo na inona na inona ilay vehivavy karana tamin’ny fotoana nakan’izy dimy lahy an-keriny azy. Novakin-dry zalahy ny fitaratry ny fiaran’ilay vehivavy karana ka nosintonin’ireo jiolahy niditra tao anaty fiara 4×4 iray miloko mainty nentin’izy ireo izy ity. Toy ireny amin’ny horonantsarimihetsika ireny ny fomba nanatanterahan’ireo jiolahy ity fakana an-keriny ity. Nahita ny fihetsik’ireo jiolahy ny mpiambina, saingy tsy afa-nanoatra. Vadina tompona orinasa mpivarotra fiara eny Ankorondrano i Sabira Vasram. Handeha hisakafo antoandro miaraka amin’ny fianakaviany izy no nifanehatra tamin’ireo jiolahy mpaka an-keriny.

Tsy misy vokany ny ady amin’ny fakana an-keriny

Fakana an-keriny teratany karana faha-113 ity nitranga ny zoma lasa teo ity hatramin’ny 1991 ka hatramin’izao. Ny taona 2017, miisa 11 ireo trangana fakana an-keriny raha valo kosa ny tamin’ity taona 2018 ity. Nilaza ny fikambanan’ny Karana mizaka zom-pirenena frantsay eto Madagasikara (CFOIM) fa efa tafahoatra loatra ary tsy misy intsony fanajana ny maha olona satria efa ataon’ny sasany “business” ny fakana an-keriny. Toa tsy misy vokany akory ny filazana nataon’ny praiminisitra sy ireo minisitra milaza fa hiady amin’ny fakana an-keriny.

Nisy ny fananganana ny rafitra manokana hiadiana amin’ny asa fakana an-keriny na ny Cellule mixte d’enquête (CME) ivondronan’ny polisim-pirenena, ny zandarimariam-pirenena, ny avy eo anivon’ny fitsarana, ny CFOIM ary ireo orinasa tsy miankina misehatra eo amin’ny tontolon’ny fifandraisana. Napetraka, noho izany, ny paikady manokana iarahan’ny vondron-kery rehetra hiadiana amin’izany tranga izany. Nahitam-bokany izany satria miisa 24, hatreto, ireo olona voarohirohy momba ny fakana an-keriny efa natolotra ny fitsarana sy naiditra am-ponja.

J.C

Midi Madagasikara5 partages

Hery Rajaonarimampianina : Présent aux rencontres Economiques d’Aix-en-Provence

Hery Rajaonarimampianina présent à la 18e Edition des Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence.

Le président Hery Rajaonarimampianina a pris la parole lors de la troisième et dernière journée de la 18e Edition des Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence, initiée par le Cercle de Réflexions des Economistes de France. Il avait à ses côtés Pierre Jacquet, le coordonnateur du Cercle des Economistes. Le thème choisi pour cette nouvelle édition portait sur « Les métamorphoses du monde ». Le chef de l’Etat est convaincu que « Madagascar est au cœur de cette métamorphose sur divers plans, gouvernances et politiques. La situation que traverse le pays témoigne de ce changement sous diverses formes. Dans le cas de la Grande Île, face à la haine et la politique politicienne détracteur de développement du pays, la seule solution c’est de toujours prôner le Fihavanana, le dialogue, et de répondre aux détracteurs par l’action, qui ne vise que le bien et l’amélioration du quotidien du peuple Malagasy ».

Situation instable. Dans cette perspective, il a saisi l’opportunité de partager au monde sa vision de « Fisandratana ». Par ailleurs, le dialogue entre le président Hery Rajaonarimampianina et Pierre Jacquet s’articulait autour de la position du chef de l’Etat Malagasy face aux problèmes et la situation instable auxquels le pays a fait face très récemment. Notons que le chef de l’Etat a rencontré le personnel du Consulat de Marseille.

Recueillis par Dominique R.

News Mada3 partages

Slalom Liqui Moly: Tsiory maintient le cap

36 pilotes, 27 voitures et 9 cross. La 4e manche du championnat de Madagascar de Slalom disputée ce week-end à l’hippodrome de Bevalala a obtenu un franc succès. Et pour le moment, Tsiory Rakotomiarana, sur une Peugeot 106, reste le pilote à abattre.

Les résultats parlent d’eux même. Après avoir ravi les trois premières manches, Tsiory n’est pas prêt d’arrêter en si bon chemin. Hier, il a conclu en beauté les deux jours de course en haut du classement. D’entrée sur la piste, le jeune pilote a appuyé sur le champignon devant ses adversaires potentiels à l’image de Mika Rasoamaromaka, Tedy Rahamefy, Hugo Louvel…

Crédité du meilleur temps (1’56’’45) à l’issue de l’essai chrono, Tsiory a davantage brûlé les étapes durant les deux manches à l’affiche. Aussi à l’aise dans la piste A que dans la piste B, ce pilote n’a pas fait de détails et signé les meilleurs temps à chaque fois. Au total, il a réalisé un cumul de 3’43’’00.

Cette victoire lui permet ainsi de réconforter sa place de leader au classement provisoire du championnat et de creuser l’écart vis-à-vis de son premier poursuivant, Hugo Louvel. Ce dernier n’a pas figuré dans le top 10 du classement d’hier et se trouve à la 13e place. Au volant d’une Citroën C2, Mika Rasoamaromaka (3’44’’40) occupe la deuxième place devant Teddy Rahamefy au volant d’une Ford Ranger.

Certes, il reste encore 3 manches à disputer, mais à cette allure, Tsiory se faufile assurément vers la haute marche du podium. Outres les trophées de la part du MSA, des lots ont également remis aux vainqueurs par catégorie. Déjà, les pilotes et les férus de la

discipline se donnent rendez-vous pour le compte de 5e manche les 8 et 9 septembre prochain.

Miarintsoa R.

News Mada3 partages

Echos du week-end: les concerts évangéliques cartonnent

Des concerts évangéliques ont figuré à l’agenda du week-end. Franc succès pour Ampifiitia et Ny Koraïta à Antsahamanitra. Les fidèles de la chorale Tanora Masina Itaosy ont investi le palais des Sports et de la culture à Mahamasina. Et le spectacle« F made in Faravohitra » était exceptionnel.

Le Sampana Vokovoko Manga du FJKM Anjanahary a fait recette avec Koaraïta et Ampifitia. Hier à Antsahamanitra, dans un amphithéâtre bien garni, il a pu collecter le fonds nécessaires pour la construction de la cantine scolaire de l’école FJKM Rafaralahy Andriamazoto. Notons que ces deux groupes ont déjà l’habitude de se produire ensemble. Dès les premières notes interprétées, le public a été en communion. Et l’ambiance était à son comble lors que la chorale Ampifitia a entonné le titre « Soa Jesoa fa teo Ianao ».

Un franc succès pour Tanora Masina Itaos

Au palais des Sports et de la culture à Mahamasina noir de monde, Tanora Masina Itaosy a cartonné. Les rubans colorés qui servaient comme fond de scène, ont donné un ton particulier au concert. Ainsi que les deux écrans géants permettant au public d’interagir avec les groupes. Tous en chœur, l’euphorie était au rendez-vous. Et l’écho a résonné dans tous les quartiers de Mahamasina surtout avec des titres connus comme « Ahy Jesosy ».

Ensuite, la participation surprise de Laurent Rakotomamonjy était aussi rémarquable. Il a interprété « Tompo o ! ekeko tsotr’ izao » et « Andriamanitra tsy mandao ».

Un répertoire bien établi

De son côté, le spectacle offert par Ratsana Mozika du FJKM Tranovato Faravohitra hier a émerveillé le public. Notons qu’il a été organisé dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire du temple. Les efforts effectués par les membres depuis plusieurs jours ont porté leurs fruits. Le spectacle était sensationnel.

Avec un répertoire bien établi, ils ont interprété  entre autres des titres évangéliques internationaux, tels que « Danny boy » ou encore « You raise me up »… la prestation des jeunes filles qui jouaient aux instruments à cuivre ont ébahi les spectateurs. Et la participation des grands artistes comme Mamy Robinson a davantage rehaussé l’ambiance.

Holy Danielle

News Mada2 partages

Run: Tony Razafintsalama à vive allure

Rien n’arrête le rookie ! Tony Razafintsalama (Runmada) a continué sa moisson de victoires sur  la piste du Batac à Arivonimamo, comme c’était le cas hier, lors de la troisième manche du championnat national.

Dans une finale entre deux Renault dans la catégorie Run, 5, Tony Razafintsalama au volant de la puissante Super a été le plus rapide sur la ligne droite de 400 m face à la Clio Williams de Tiann Rahary (Ama). De quoi conforter son premier rang au classement général à mi-chemin de la joute nationale. Après trois courses et pour sa première année de compétition, le pilote du Runmada a réussi un parcours magistral, au plus grand bonheur de son club.

Dans la catégorie Prorun, le club rival, à savoir Antananarivo moto auto (Ama), dicte sa loi grâce par le biais de Jaona Elite sur la petite Smart Drag. Intouchable depuis le début des hostilités et jamais deux sans trois,  il a domine outrageusement cette catégorie.

Sous cette optique, chacun des deux clubs tentera de garder son acquis. Runmada, boosté par la forme étincelante de Tony Razafintsalama, est sur la bonne voie dans la catégorie run, tandis qu’Ama s’appuie sur la bonne dynamique de Jaona Elite.

Naisa

News Mada2 partages

Mada tout court: le film de Maminihaina a reçu le Prix du public

Une fois de plus, le film de Maminihaina Rakotonirina, intitulé « Longue vie aux morts », a fait sensation durant la 5e édition du festival Mada tout court qui s’est tenu la semaine dernière à Nantes. Sur ce, il a obtenu le prix du Public, et étant donné que le réalisateur se trouve actuellement au pays, la remise de trophée s’est tenue samedi dernier à l’Ivon-toeran’ny kolontsiana malagasy (IKM) à Antsahavola.

Co-produit par Endemika Films et Sanosi Productions, le court métrage s’est fait remarqué depuis sa sortie en 2016. Il était déjà sélectionné à l’évènement Etats généraux du film documentaire de Lussas (Ardeche), puis aux Journées cinématographiques de Carthage et au festival Luxor African Film en 2016.

Réalisé par Maminihaina Rakotonirina, avec les images de Lova Nantenaina,

« Longue vie aux morts » est un film documentaire qui relate la valeur des ancêtres dans la société malgache, le respect des défunts et des tombes. Il met en exergue l’us et coutume malgache dans certaines régions de la Grande Île, surtout sur les hautes terres centrales.

Holy Danielle

News Mada2 partages

Cours des devises: appréciation de l’euro et du dollar

Au deuxième trimestre 2018, le cours moyen de l’euro a varié entre 3.947,09 ariary à 3.920,41 ariary et le dollar est passé de 3.215,29 ariary à 3.358,05 ariary. Ce constat se traduit par une baisse de valeur de l’euro (-0,68%) et une appréciation du dollar (+4,44%) face à l’ariary entre le mois d’avril et juin, selon les données de la

« Banky foiben’i Madagasikara (BFM) » et relayées par la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA) dans son dernier newsletter.

Toutefois, par rapport au premier trimestre, on a constaté une augmentation des cours moyens de ces deux principales devises avec une moyenne de 0,04% pour l’euro et de 3,20% pou le dollar.

En termes de glissement annuel pour la même période, le cours de l’euro a également augmenté de 15,03% pour le mois d’avril, 11,41% pour le mois de mai et 11,66% pour le mois de juin. En ce qui concerne le dollar américain, son cours a diminué de -6,30% au mois d’avril avant de revenir à une hausse de 4,19% en mois de mai et de 7,33% pour le mois de juin.

Arh.

Midi Madagasikara2 partages

Ecole de la politique : L’ADN sort la 2e Promotion de « Maroy »

Edgard Razafindravahy prononçant son discours lors de la cérémonie de sortie de la 2e Promotion de « MAROY ».

Des nouveaux jeunes viennent de terminer leur formation en politique dispensée par le parti ADN d’Edgard Razafindravahy. Ils font partie de la 2e Promotion de la formation « MAROY » (Malagasy ROots Young) et ils ont donné à leur Promotion le nom du Colonel Ratsimandrava. La cérémonie de sortie de cette Promotion s’est déroulée vendredi dernier au Dôme RTA à Ankorondrano. Ces jeunes sont âgés entre 18 et 34 ans, et sont titulaires de Licence et de Master. Pendant les deux mois de la formation, ces jeunes qui veulent être responsables dans leur pays et qui ambitionnent d’investir dans la politique, ont reçu des formateurs expérimentés et professionnels dont la majorité est issue de l’ADN, des formations sur la pratique politique. « Le choix du nom du colonel Ratsimandrava n’est pas le fruit du hasard. C’est un patriote qui avait milité à l’époque pour la refondation de Madagascar. », a souligné Edgard Razafindravahy. Avant de rajouter : « L’histoire de Madagascar continue et le parti ADN continuera également à former des jeunes capables de prendre en main l’avenir politique du pays. »

Projets. Dans son discours, le représentant de la Promotion « Ratsimandrava » a salué l’initiative du parti ADN qui forme des jeunes dans le domaine de la politique. « Notre formation a duré deux mois. Pendant ces deux mois, nous avons pu élaborer des projets qui vont être réalisés au niveau des nos fokontany respectifs. Et nous déclarons que nous sommes prêts à suivre l’exemple du Colonel Richard Ratsimandrava en matière de patriotisme. », a-t-il affirmé. Avant d’enchaîner : « Les jeunes ont besoin des formations politiques qui tiennent compte des réalités locales, c’est-à-dire au niveau des Fokontany. Les connaissances acquises à l’issue de ces formations leur permettent de devenir des acteurs de la refondation. » On a appris vendredi dernier à Ankorondrano que, pour faire participer les jeunes au développement de leurs localités, l’ADN va réaliser des projets qui se soucient du bien commun.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Lions Club de Farafangana : Daniella Randriafeno, nouvelle présidente

Daniella Randriafeno, la nouvelle présidente du LC Farafangana.

Le secrétaire exécutif de l’EITI, Daniella Randriafeno assure actuellement la nouvelle présidence du Lions Club de Farafangana pour une période de 2018 -2019. Une passation de marteau a eu lieu tout récemment entre elle et son prédécesseur, Rosie Dominique. « En œuvrant avec le club et les autres clubs de la grande famille du lions club international durant ces dernières années, j’étais consciente que cette mission est très noble et que l’année du mandat en tant que Président serait une année d’engagement, de leadership et d’amitiés », a-t-elle exprimé lors de son discours.  Et elle a poursuivi que : « être lions, c’est avant tout un état d’esprit. C’est une entraide entre professionnels, un réseau de personnes mues par le même désir, celui d’aider ceux qui ont moins de chance qu’elles. Faire le bien est donc une nécessité surtout dans un pays comme le nôtre ». Daniella Randriafeno a par ailleurs annoncé que plusieurs activités seront entreprises dans le cadre de son mandat. Il s’agit d’un programme qui s’annonce riche et diversifié.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Ristournes d’Ambatovy : Des milliards d’Ariary bientôt transférés aux communes

Le ministre des Mines, Henri Rabary-Njaka remettant le certificat aux participants de la formation.

Des recommandations ont été émises par toutes les parties prenantes lors d’un atelier de formation organisée par l’EITI-Madagascar, durant cinq jours, au Motel Anosy, suite à la validation de Madagascar à un niveau de progrès significatif par le Conseil d’Administration international à Berlin.

Il s’agit entre autres, de la mise en place des cellules d’informations dans toutes les directions et départements concernés, et de l’anticipation de la collecte d’informations, ainsi que les transferts des Frais d’Administration minière et des ristournes aux communes bénéficiaires et la bonne gouvernance. Les cas du projet Ambatovy et de QMM ont été cités. A cet effet, les ristournes d’Ambatovy seront bientôt transférées aux communes bénéficiaires. Le ministre des Mines et du Pétrole, Henri Rabary-Njaka l’a annoncé vendredi dernier lors de la clôture de cette formation dédiée aux ministères et entités concernés, et aux représentants du secteur privé ainsi que de la société civile.

« Pays conforme ». La valeur de ces ristournes s’élève à des milliards d’Ariary. Ce sera une grande première pour les collectivités territoriales décentralisées de gérer un budget si énorme. Toutes les parties prenantes s’engagent ainsi à faire un suivi pour une meilleure gouvernance de l’utilisation de ces fonds, et ce, d’une manière transparente. « L’objectif est qu’il y ait des retombées économiques positives pour la population locale impactée par le projet Ambatovy », a-t-il poursuivi.  Entre temps, le ministre de tutelle a soulevé que, l’Etat va appuyer à la mise en application de toutes ces recommandations émises, pour ne citer que la mise en place des cellules d’informations dans toutes les directions de son département ministériel. « Des efforts ont été déployés par toutes les parties prenantes pour permettre à Madagascar d’obtenir ce niveau de progrès significatif de la part du Conseil d’Administration international de l’EITI. Il n’y aura aucune raison de ne pas atteindre le niveau de progrès satisfaisant d’ici le 29 décembre 2019 afin que la Grande Ile puisse avoir le statut de « pays conforme » à la norme EITI. En outre, la bonne gouvernance du secteur extractif nécessite des efforts de longue durée et un engagement de tout un chacun. Et la mise en œuvre de la norme EITI constitue une garantie de la confiance des grands investisseurs internationaux à Madagascar », a enchaîné le ministre des Mines, Henri Rabary-Njaka.

Sensibiliser davantage. Notons que les participants à l’atelier de formation organisé par l’EITI Madagascar sont issus de différents secteurs. On peut citer entre autres, la direction générale des Mines, l’ONE, l’Ordre des Ingénieurs de Madagascar, la direction de l’Environnement, le SAMIFIN, le BIANCO, l’Assemblée Nationale, l’ANOR, la Cour des Comptes, les organisations de société civile, y compris la Coalition de FIMIMIZA de Soalala. C’est dispensé par un formateur international, en la personne de Tahiny Judicaël, venant de Canada. « Cette formation a permis à la société civile de mieux connaître la situation du secteur extractif et de sensibiliser davantage le grand public. Et la transparence du secteur nécessite également une bonne volonté politique», a exprimé Ndranto Razakamanarina, le président de l’AVG, membre de OSCIE (Organisation de Société Civile sur les Industries Extractives).

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

« Karàna » kidnappée à Ivandry : Sabera Vasram libérée samedi en début de la soirée

Fin de cauchemar pour Sabira Vasram. Cette patronne de la société concessionnaire d’automobiles Sodiama, qui était kidnappée vendredi 5 juin à Ivandry, a recouvré la liberté samedi 7 juillet en début de la soirée, soit vers 19h30. Selon les informations émanant du Collectif des Français d’origine indienne à Madagascar (CFOIM) qui suit de près l’évolution de cette affaire, la victime aurait été libérée contre un paiement d’une rançon. Pourtant, cette organisation affirme ne pas être tenue au courant du montant de la somme versée par la famille. Parlant de la circonstance de cette libération, le service de la communication du CFOIM explique que Sabera Vasram avait été abandonnée par ses ravisseurs du côté de la route digue. Elle est rentrée chez elle très fatiguée et avoir eu du mal à marcher. Peut-être, elle aurait été blessée au moment de son enlèvement, estime le CFOIM.

Interrogée sur cette affaire, la Cellule Mixte d’Enquête sur les kidnappings (CME) au Toby Ratsimandrava a affirmé hier ne pas encore être en mesure de donner plus de détail sur cette libération, faute d’informations précises de la part de la famille de la victime. Quoiqu’il en soit, un haut responsable du CME a déclaré que cette entité a déjà pris sa responsabilité. En effet, l’enquête suit son cours et la recherche d’informations avance. C’est pourquoi, ce responsable sollicite la collaboration de tout un chacun,  notamment celle de la famille des victimes de ce genre de fléau en matière de renseignements, afin de traquer les malfaiteurs. Pour ce faire, les téléphones 034 44 394 98 et le 034 82 011 35 sont disponibles au grand public.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

MPTDN : Maharante sort son plan d’action

Le ministre Maharante Jean De Dieu affiche son optimisme.

Le nouveau ministre des Postes, des Télécommunication et du Développement Numérique (MPTDN) Maharante Jean De Dieu élabore le Plan de Travail Annuel (PTA) de son département. L’objectif de ce PTA est d’améliorer l’accessibilité et la réduction de la fracture aux TIC. Cet objectif est le sous objectif n°4 de l’objectif spécifique n°1 (Renforcer les infrastructures d’épaulement et structurantes) du programme n°2 (Infrastructures structurantes densifiées et en appui à la croissance) de l’axe stratégique n°3 (Croissance inclusive et ancrage territorial du développement, du Plan National du Développement). Pour cette année 2018 donc, le MPTDN vise à garantir l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication pour tous en adoptant trois objectifs : renforcement de l’accessibilité aux NTIC, mise en place des centres d’informations numériques auprès des établissements scolaires et publication systématique des chiffres clés du numérique.

22 régions. Le MPTDN va intervenir au niveau des 22 régions pour la mise en œuvre de son PTA 2018. Pour la région Analamanga, la mise en circulation des deux TIC Bus est prévue. Pour la région de Melaky, la construction d’un centre Vohikala figure dans l’agenda. Le MPTDN prévoit également de mettre en place un espace numérique pour les régions Analamanga et Haute Matsiatra. Sans parler de la mise en place des six bibliothèques numériques pour la région SAVA.

Recueillis par R. Eugène

News Mada1 partages

Exposition: place aux illusions des artistes

Si au mois de juin dernier, neuf artistes ont exposé à l’Hôtel le Louvre à Antaninarenina, pour ce mois de juillet, huit peintres ont décidé d’y présenter leurs oeuvres. Baptisée « Illusions d’artistes »,  l’exposition verra la participation d’Ants’ Art Zo Ramasindraibe, Benjamin, Jean Nirina Razafindralambo, R. Dolph, R.N. Arthur ; Naivo Haja Razafimbelo, Andrianaivo Mahenina et D’Ange. Le vernissage a eu lieu  vendredi dernier.

L’union fait la force ! dit-on. En effet, pour démontrer leur solidarité, ces jeunes artistes ont décidé d’exposer ensemble. « Si certains peintres choisissent d’exposer en solo, nous préférons mettre en avant les œuvres de tous nos amis peintres, vu que chacun a son propre style », a expliqué l’un des peintres exposants.

En effet, les œuvres exposées, une soixantaine,  sont variées. Certains tableaux ont été réalisés à l’huile, à l’aquarelle… « Au fait, notre objectif est de présenter aux tourismes étrangers les œuvres des peintres malgaches actuels, notre illusion quotidienne. C’est pour cette raison que nous organisons cette exposition durant la haute saison », a-t-il ajouté.

Ensuite, ces peintres sont déjà actuellement en pleine préparation de leur prochain évènement qui se déroulera au Tahala Rarihasina Analakely

Holy Danielle

News Mada1 partages

Déficience intellectuelle: un handicap mal considéré

La prise en charge de la déficience intellectuelle n’est pas coordonnée par rapport aux autres défaillances, physiques, visuelles, auditives… alors que ce type d’handicap touche environ 3% de la population, d’après les statistiques.

Oubliées. Une bonne partie des personnes en situation de handicap mental  sont laissées à leur sort, faute de programme de prise en charge spécifique pour s’épanouir et se développer en tant qu’être humain.

« Cette défaillance est surtout due à l’incapacité des victimes à réclamer leurs droits, comme c’est le cas pour d’autres personnes en situation de handicap (PSH) qui ont l’opportunité de se faire entendre, via différents moyens », a fait valoir Noah Razanajatovo, adjoint du directeur du Centre Les orchidées blanches. C’était vendredi dernier lors de la Journée inclusive des handicapés mentaux, célébrée au CEG Soamanandrariny.

A travers les activités culturelles concoctées par les élèves issus des écoles ordinaires et des apprenants dans des Centres spécialisés, tels que les orchidées blanches, l’association Fanaperana, Malinjo, la Source ou encore l’IME équilibre…, l’objectif est de démontrer que les handicapés mentaux peuvent mener des activités similaires que les enfants ordinaires et s’intégrer par ricochet dans la société, conformément au thème de la manifestation : « Je suis un handicapé mental mais j’ai le même droit que vous ».

C’est un moyen pour les organisateurs bénéficiant de l’appui de l’union Européenne, de sensibiliser tout un chacun à soutenir et à plaider les droits de personnes ayant une déficience intellectuelle. Et par-dessus tout, de ne les plus considérer comme des aliénés mentaux.

« Ce n’est évidemment pas le cas, puisque ce sont juste des êtres qui présentent des retards intellectuels qui ont besoin d’accompagnement spécialisé pour développer leurs capacités », a souligné Volaranto Rasolonjatovo, chef de service au sein de Les orchidées blanches.

L’inclusion, un long chemin à faire

Certes,  l’Etat a commencé à se pencher, timidement, au problème de la déficience intellectuelle, en mettant en  place entre autres la  Politique nationale de l’éducation inclusive, mais le chemin reste encore long dans la mesure où les moyens à disposition pour le concrétiser restent limités.

« L’inclusion devrait surtout se faire dès le préscolaire, car à ce stade que les différentes stimulations, auditives, sensorielles, verbales… sont privilégiées. Ce qui permet aux enfants d’avoir une certaine ouverture avant d’intégrer les classes spécialisées », a indiqué Noah Razanajatovo.

« Le système de déploiement d’auxiliaire de vie scolaire (AVS), comme c’est le cas dans les pays développés, serait la meilleure approche pour assurer  que les enfants présentant de retard ne soient sans cesse recalés dans les classes ordinaires, mais cela demande beaucoup de moyens », a ajouté notre source.

 Fahranarison

 

News Mada1 partages

Toamasina: formations aux métiers du port

La Société du port autonome de Toamasina (SPAT) est en train de professionaliser les activités maritimes dans sa circonscription. Le projet de création d’un centre académique dans ce sens est en cours actuellement.

Toamasina vit essentiellement de son port où la majeure partie de sa population exerce dans les différentes professions touchant plus ou moins ces activités. Pour améliorer éventuellement les prestations dans ses services, la Société du port autonome de Toamasina (SPAT) a contracté un partenariat dans la mise sur pied du Port Academy Center (PACT), un centre de formation pour les divers corps de métiers, nécessité par la gestion et l’administration de son site de travail. La SPAT prévoit ainsi de financer la construction d’un complexe comprenant des salles de formation et un grand amphithéâtre à Toamasina pour la réalisation de ce  projet.

Manou

La Vérité1 partages

Election présidentielle 2018 - Andry Rajoelina le candidat le mieux préparé

Andry Rajoelina sera candidat à la prochaine présidentielle, sa participation à la prochaine course à la magistrature suprême tend à se confirmer. Les appels incessants des partisans du président de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM) s'amplifient. Mais les manœuvres de celui à la tête du régime de transition (2009-2014) sont des plus éloquentes. En effet, le leader de la révolution orange à Madagascar a déjà annoncé sa candidature, il y a déjà cinq ans.

Elle date de 2013 pour ceux qui ont la mémoire bonne. C'était après l'injonction du condamnable « ni… ni… ». A l'époque, sa candidature à la présidentielle était rejetée avec celle d'autres prétendants dont Didier Ignace Ratsiraka et Lalao Ravalomanana. Lors d'un déplacement à Toamasina, il a alors tenu à rassurer ses supporters que son comeback serait en 2018. Cinq ans plus tard, il s'est réellement manifesté.Solides liensEntre-temps, le président Andry Rajoelina a eu le temps de bien préparer le match et d'affiner sa stratégie. Il s'est volontiers plié à une absence médiatique épisodique au profit d'une intense auto-construction. En réalité, il a suivi des formations en matière de gouvernance politique sous d'autres cieux. Il a multiplié ses contacts et relations partout. Il a ainsi de solides liens dans les quatre coins du globe. Les Amériques, l'Europe, l'Afrique, l'Asie et l'Océanie lui sont pleinement connectés.La naissance de l'IEM est l'aboutissement de la densification de ses relations à l'échelle planétaire. Le profil et les qualités des experts, internationaux et nationaux, invités à la première conférence internationale consacrée à ce sujet à Antananarivo les 24, 25 et 26 mai derniers témoignent de sa capacité de s'entourer des compétences nécessaires à la remise en marche de la machine du véritable processus de développement national. Bref, le monde entier lui fait confiance en raison de sa maturité idéologique.ConfiancePrésenté pour la première fois à Paris en janvier, le plan conçu pour le bien des Malagasy et de Madagascar leur sera expliqué de long en large. Puisqu'il s'agit d'une vision pour eux, leur avis aussi est souhaité dans le sens de l'enrichissement mutuel, d'où ces tournées dans les régions. C'est pour écouter la base et consolider les liens avec celles-ci. Effectivement, ses partisans dans tout le pays lui restent fidèles contrairement à certains de ses anciens alliés qui ont choisi de trahir sa confiance.Les traitres sont nombreux à voir le comportement des élus sous les couleurs du Mapar. Les Maharante Jean de Dieu et consorts en sont un. Imbus d'une versatilité sans nom, ces gens-là auraient cru à l'impossibilité du retour du président Andry Rajoelina au pouvoir. Ce sont en tout cas des personnes sans patience et incapables de voir au-delà de leur bout de nez. Ils sont aux antipodes de la majorité des citoyens, qui ont dû endurer les méfaits du régime HVM. Le concepteur de l'IEM se doit donc de faire la différence.Grande notoriétéA Mahajanga, le futur candidat a exigé la publication du calendrier électoral. Il était le premier à le faire même s'il n'a pas encore déclaré officiellement sa candidature. Ce fut chose faite plus d'une semaine plus tard. Preuve que l'homme jouit d'une plus grande notoriété à la mesure de l'ambition électorale. Il ne reste plus qu'à attendre la publication de certains textes supplémentaires.Celui relatif à l'appel des citoyens de plein droit à se rendre aux urnes figure parmi eux. L'ouverture du dépôt de candidature sera fixée pour le 1er août prochain. Tout se précisera d'ici là. Ce n'est plus que question de jours. De leur côté, les partisans d'Andry Rajoelina sont impatients de le voir apparaître dans son habit de candidat pour l'émergence de Madagascar qui ne doit pas attendre 2030, selon ses dires.La Rédaction

News Mada1 partages

Élevage à Androy: le cheptel dominé par les avicoles, ovins et caprins

L’Androy dispose aujourd’ hui de statistiques fiables grâce à l’Enquête sur les cheptels de l’Androy (ECA). Les résultats validés le mois dernier montrent que les cheptels avicoles, ovins et caprins dominent dans l’ensemble de cette région du sud.

L’ECA est née de l’initiative du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, suite à la demande de la région Androy. L’enquête a été menée par l’Institut national des statistiques (Instat) avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Au mois de novembre et décembre 2017, les enquêteurs ont procédé à la collecte de données dans 168 découpages territoriaux représentatifs des districts de l’Androy, puis les statisticiens, les agronomes et les techniciens des institutions partenaires les ont traitées avant de tirer des  analyses selon une méthodologie  scientifique répondant aux normes internationales.

D’après l’enquête, on recense 81.500 ménages éleveurs dans l’Androy. Les résultats montrent que le cheptel avicole domine avec 560.000 volailles dénombrées d’une taille moyenne de 9,1 par ménage. Aussi, l’enquête estime actuellement les nombres de cheptels ovins et caprins dans la région à 210.289 têtes, à raison de 7,4 moutons par ménage éleveur, 321.880 têtes de caprins avec une taille de cheptel de 9 têtes par ménage.

Le cheptel bovin compte 339.750 têtes, et en moyenne un ménage éleveur détient 9,2 têtes de zébus. Seulement 3.340 têtes porcines sont dénombrées. Par ailleurs, il a été noté qu’il y a plus de mâles que de femelles dans ces cheptels, à majorité de race locale.

L’enquête révèle également que l’élevage dans l’Androy n’est pas a priori à visée commerciale mais destiné à la reproduction. La capacité à faire face aux diverses maladies,

l’alimentation des animaux, la problématique de l’abreuvement puis les cas de vol sont les contraintes identifiées au développement du secteur dans la région.

Outils d’aide à la décision

Dans le cadre de la clôture de l’ECA, un atelier de validation s’est tenu le 14 juin dernier et au cours duquel l’ensemble des parties prenantes du secteur de l’Elevage au niveau national et au niveau de l’Androy ont été représentés.

Pour les ministères concernés, les résultats de cette enquête sont un véritable outil d’aide à la décision pour mieux saisir les opportunités économiques. C’est un nouveau point de départ, étant donné que la méthodologie, les éléments techniques de l’ECA seront exploités en vue du prochain recensement agricole dont le dernier date de 2004.

Arh.

News Mada1 partages

Minisitry ny Fizahantany “Ilaina ny fandriampahalemana”

« Ilaina ny fiarovana ny tontolo iainana, ny fandraisana andraikitry ny rehetra momba ny tsy fandriampahalemana satria misy akony lehibe eo amin’ny fampandrosoana ny fizahantany izany”, hoy ny minisitry ny Fizahantany, Razafitsiandraofa Brunelle ny asabotsy teo tany Ambatondrazaka. Nanatrika ny « Festival tonta Santabary » andiany voalohany, nokarakarain’ny Ofisim-paritry ny fizahantany ao amin’ny faritra Alaotra Mangoro (Ortalma), mankalaza ny faha-10 taona nijoroany ny tenany. Ny fitokanana ny fotodrafitrasan’ny Ortalma ary ny trano fandraisam-bahiny vaovao vokatry ny fampiasam-bolan’ny mpandraharaha Malagasy tanteraka.  Navotrany fa tokony  hitodihana mandrakariva ny fampivelarana ny sehatry ny fizahantany. Anisan’ny singa lehibe mampidi-bola ho an’ny firenena ary hahazoan’ny rehetra tombony raha mandeha tsara araka ny tokony ho izy », hoy ihany ny minisitra.

Tsiahivina fa natao hanatsarana  sy hampiroboroboana ny fizahantany any an-toeran ny fotodrafitras vaovao an’ny Ortalma. Tanjona ny hanentanana ny mponina momba ny tombotsoa ho entin’ny fizahantany eo amin’ny fampitomboana ny harin-karena sy ny farim-piainan’izy ireo. Nampirisihin’ny minisitra koa ny mpandraharaha mba hisehatra eo amin’ny fizahantany.

Etsy andaniny, notsidihina tamin’izany ny fahirin’Antsirika, toeram-pizahantany ezahan’ny ministera fohazina indray amin’izao fotoana izao. Nentaniny tamin’izany ireo vondron’olona ifotony, mitantana ity toerana ity mba handray an-tanana mikasika ny fanatsarana ny farihy.

Synèse R.

News Mada1 partages

Fanofanana tefibika (design)-Iscam: maro ny tanora afaka manangana ny orinasany

Nifarana, ny 7 jolay teo, ary nampahafantarina tamin’io fotoana io ny fikarohana sy ny famoronana vitan’ireo tanora sivy nanaraka fiofanana, nandritra ny roa taona, momba ny tefibika (design) tao amin’ny Iscam, andiany faharoa (Master II).

Mahakasika sehatra samihafa ny fikarohana na famoronana vitan’ireo tanora ireo, eo amin’ny lafiny sosialy, toekarena hatramin’ny kolontsaina, ho fanarenana ny firenena, izay latsaka lalina loatra ao anatin’ny fahantrana.

Maro karazana ireo lohahevitra naroson’ny tsirairay tamin’ny fikarohana nataony: ny fanavaozana ny tsenan’i Mahamasina; ny fanajariana any anatin’ny toeram-pitsaboana; ny fanomezan-danja ny kolontsaina zafimaniry avy amin’ireo sokitra vita any an-toerana; ny famelomana indray ny angano, misy hevitra maro azo raisina;  ny fanabeazana momba ny sakafo; ny loko sy ny asa tanana ; ny asa tanana vita amin’ny tandrok’omby any Imerintsiatosika; ny fanodinana fako amin’ny tanàn-dehibe; ny fomba fitafin’ny vehivavy betsimisaraka tany amin’ny taonjato faha-19; ny fitsangantsanganana manodidina an’Antananarivo.

100 % ny fankatoavan’ny orinasa

Nahaliana ireo orinasa maro na hahazoan’ireo tanora manangana ny orinasany ny vokatry ny fikarohana nataony, ary saika nahazo fankatoavana 100 % avokoa. Mifandray ireo rehetra ireo na lohahevitra samy hafa aza, ho an’ny fizahantany, ny fanentanana ny olona hikajy ny tanàna  misy azy; ny fitadiavana lalam-barotra ho an’ireo asa tanana, sns. « Mila tanora mahay mamorona sy mitady hevi-baovao isika ho tombontsoan’ny fiarahamonina sy ny orinasa. Ilain’ny orinasa ireo tanora ireo ary afaka manangana ny azy manokana ihany koa », hoy Ranaivoson Hans, mpanofana.

Tafiditra ao anatin’ny tetikasa Tsara izao fanofanana omena ny tanora izao, atao indrindra ho fanampiana ireo vehivavy sahirana.  Afaka manampy betsaka izao ny fampiharana ny fikarohana vitan’izy ireo, hifandraisana bebe kokoa hisian’ny fidiram-bola ho an’ireo vehivavy sahirana ireo. Marihina fa maro amin’ireo mpianatra ireo ny nanao ny asa fikarohany tany amin’ny faritra.

Niara-niombon’antoka tamin’ny Iscam tamin’ny fanohanana ireo tanora ireo ny masoivohon’i Norvezy, ny Onudi, ary ny tetikisa Tsara. Teo koa ny kaominina Antananarivo Renivohitra nisaotra azy ireo. Efa misokatra izao ny fisoratana anarana ho an’ny andiany fahatelo, manana Bac+3, vonona amin’izao fikarohana ho an’ny fanavaozana izao na ny tefibika.

R.Mathieu

News Mada1 partages

Praiminisitra Ntsay Christian: « Tsy mihemotra intsony ny fifidianana »

« Mbola betsaka ny ahatsapana eto amin’ny tany sy ny fanjakana fa maro ny sakantsakana tsy hipetrahan’ny fitoniana. Tsy misy fifidianana azo atao raha tsy misy ny fitoniana amin’ny alalan’ny zavatra maro: ny fandraisantsika andraikitra. »

Izay ny anisan’ny nambaran’ny Praiminisitra Ntsay Christian tamin’ireo olom-panjakana any Antsirabe, afakomaly, momba ny resaka etsy sy eroa ny amin’ny tokony hanemorana ny fifidianana. Tsy mihemotra intsony ny fifidianana, ary efa miroso amin’ny fikarakarana sy fanatanterahana izany ny eo anivon’ny governemanta.

Ilaina ao anatin’ny firosoana amin’ny fanatanterahana ny fifidianana ny fitoniana. Izay ny  mahatonga azy sy ny governemanta nandray fanapahan-kevitra maro hametrahana izany fitoniana izany mba hiainan’ny vahoaka.

Mila averina ny hasin’ny fahefam-panjakana

« Ny fametrahana ny fandriampahalemana no hirosoantsika amin’izany fifidianana izany. Tsy hisy fandriampahalemana eto amin’ny firenentsika raha tsy mipetraka araka ny tokony ho izy ny hasin’ny fahefam-panjakana », hoy izy.

Raha tiana ny hampanjakana ny fandriampahalemana, ary ao anatin’izany no hahazoana miroso amin’ny fifidianana: tokony hoeken’ny besinimaro ny hasin’ny fahefam-panjakana. Tokony handray ny fandaminana sy ny fandrindrana asa amin’ny fahefam-panjakana ny mpitandro filaminana.

Mahasahana zavatra maro ny fomba fitantanana raharaham-panjakana. Ao anatin’izany voalohany indrindra ny ady amin’ny kolikoly. Efa lasa lavitra loatra ny sehatra, indrindra ny olana goavana, momba ny kolikoly eto anivon’ny firenena.

Olon’ny fanahy, olon’ny fo, olon’ny saina isika Malagasy. « Ezaka andrasana amintsika rehetra ny ady amin’ny kolikoly« , hoy ihany izy.

R.Nd.

News Mada1 partages

Nanala ny ahiahin’ny maro ny talen’ny ENMG

Efa mizotra ny fitsarana ny fanadinana izao, amin’ity volana ity, ary ao anatin’ny dingan’ny fifantenana izy ireo amin’izao. Mandeha mialoha ny fitsarana ny taratasim-panadinan’ireo mpitsara. Avy eo, miditra ny an’ny mpirakidraharaha fitsarana”, hoy ny tale jeneralin’ny fanofanana mpitsara sy mpirakidraharaha fitsarana (ENGM), Rajoelina Yves Hugues, ny faran’ny herinandro teo tetsy Anosy tao amin’ny fitsarana tampony. Tafiditra amin’ny fanamby apetraky ny eo anivon’ny minisiteran’ny Fitsarana rahateo izany fametrahana ny mangarahara izany, tafiditra amin’ny fanjakana tsara tantana. Anisan’ny nanatrika ny fianianan’ireo mpitsara miisa 50 nivoaka avy amin’ity sekoly ity ny tenany. Handray ny toerana nanendrena azy avy avokoa izy ireo. Tompon’ny teny farany sy manapa-kevitra amin’ny toerana hiasan’ireto mpitsara nivoaka ireto ny filankevitry ny mpitsara (CSM). Nanatrika izany ny minisitry ny Fitsarana, i Armisa Noro Vololona, sy ireo olo-manan-kaja eo anivon’ny tontolon’ny fitsarana.

Synèse R.

News Mada1 partages

Faritra V7V: nomena famatsian-drano sy amboarina ireo Tranobe

Nomena tombony ny farira Vatovavy Fitovinany (V7V) eo amin’ny fandaharanasa sosialy  sy toekarena atao amin’ny alalan’ny fampiasana olona maro (Himo). Ny herinandro lasa teo, tonga tany an-toerana ny mpikambana roa ao amin’ny governemanta, ny minisitry ny Vola sy ny tetibola, Andriambololona Vonintsalama, sy ny minisitry ny Fitaterana, Ralava Beboaromisa, mpiahy ny faritra.

Tetikasa iray tanterahin’ny CCPREAS* ny famatsian-drano ao amin’ny distrikan’i Manakara fa iandraiketan’ny minisiteran’ny Fitantanam-bola sy ny tetibola. Nametrahana izany famatsian-drano izany ny ao amin’ny kaominina Sakoana, miisa 20. “Tsy mijanona eo amin’ny tetibola ihany ny asan’ny minisitera fa mitantana ihany koa ho an’ny tombontsoam-bahoaka ho fampandrosoana ny sosialy sy ny toekarena ny minisitera”, hoy ny minisitra Andriambololona  Vonintsalama.

Tao amin’ny kaominina Lokomby kosa, nametrahana vato fototra ho fanombohana ny asa fanarenana ireo Tranobe telo. Mirakitra ny kolontsaina sy ny toeram-ponenan’ny mpanjaka tamin’izany fotoana izany ireo Tranobe ireo, may ny volana septambra 2017. Ny Tranobe ao Ampahibe, efa antitra loatra ka mendrika hohavaozina

Sampana iray ao amin’ny minisiteran’ny Vola sy ny tetibola ny CCPREAS, miandraikitra ny lafiny sosialy sy ny toekarena, mampiasa olona maro any amin’ilay toerana hanaovana ny tetikasa. Nandray anjara tamin’ny fitokanana sy ny fanombohana ny asa ireo olom-boafidy any amin’ny faritra.

R.Mathieu

Midi Madagasikara1 partages

Chronique de Mickey : « Belza sy Frantsay, resaky ny mpiziva ny an’ireo » ou le fond des blagues belges

« Maro  amintsika na tsy dia mahafantatra loatra ny Frantsay aza, dia mahalala fa izy ireo dia matetika maneso, amin’ny tantara mampihomehy ny mpifanila aminy, dia ny Belza izany. Lazainy fa vendrana izy ireo ka raha zavatra faran’izay tsotra aza, dia adikany vilana foana. Ny mahagaga dia, na isika aza, dia manao toy ny boloky fotsiny  ary mba manao tantara belza koa rehefa te hisehoseho hoe mahay sy maranitra. Kanefa anie dia fantatsika fa hafa ny vazivazy ataon’ny mpiziva e ! Ohatra, rehefa mandeha fiara vaventy any Atsimo any ianao, dia matetika maheno eny an-dàlana eny, ankizy lahy antandroy miteny mafy. Ka hoy izy : “Handeha ho aiza Tanosy  izany?” satria misy Antanosy ao anaty fiara ary efa zokiolona. Dia tsy mamaly akory ity farany, fa mihomehy na mitsiky tsy ravo fotsiny. Ianao tsy Antanosy na Antandroy dia tohina mihitsy satria manao tsinontsinona olon-dehibe ilay voatavo tsy mifandraka. Dia gaga ianao fa tsy taitra ny iray fiara. Hay ve ka :“ Ny ompa ifanaovan’ny mpiziva dia sangy anehoany ny fifankatiavany.” Satria mantsy ho an’ireo tsy mahalala dia mpiziva ny Antanosy sy ny Antandroy. Ary saika mazàna dia mpiziva avokoa no niavian’ny Fihavanan’ny Malagasy manontolo. Ary ny foko iray dia mpiziva amina foko hafa…”

Cette introduction en malgache basique a été faite sciemment pour bien montrer comment des mimétismes sont effectués sans savoir le pourquoi du comment, comme réciter bêtement des blagues belges.

A l’heure de la Coupe du monde de football où s’affrontent en demi-finale la France et la Belgique, les plaisanteries à l’égard des Belges vont bon train, à croire que  ces derniers jouent au ballon en mangeant des frites et des moules, ou encore d’autres quolibets de mauvais goût et évidemment, pour dire que le match est déjà plié.

«  Ny ompa ifanaovan’ny mpiziva dia sangy anehoany ny fifankatiavany » ou en d’autres mots « les moqueries voire les injures à l’endroit de qui on aime sont en fait  des signes de profonde affection ». A Madagascar, chez les anciens, les approches entre groupes se font d’abord par des plaisanteries si elles sont tolérées, des liens seront noués et le cas échéant, on s’arrête là. Avec l’acculturation, l’on a tendance à prendre à la lettre les quolibets  d’où des incompréhensions et des frictions et d’un. Puis de deux, si vous n’êtes pas « mpiziva» (parent à plaisanterie) d’un autre, abstenez-vous des moqueries  parce que ce monopole, cette exclusivité relève d’abord d’un pacte d’amitié inclusif. Alors, dorénavant, si vous n’êtes ni français ni belge, ne faîtes pas le pédant en vous moquant de l’un ou de l’autre, car vous n’avez pas élevé les cochons ensemble, comme on dit.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara1 partages

Association EDM : Nouveaux équipements pour le CSB Talatamaty

Vue sur les matelas remis samedi dernier, avec en arrière-plan, les jeunes mamans nouvellement accouchées, félicitées par l’association pour l’occasion.

Dix matelas en mousse capitonnés pour la salle de maternité et un pèse-bébé en complément aux équipements utilisés par le personnel de santé. C’est le lot de matériels remis le 7 juillet dernier par l’association Entraide et Développement Madagascar (EDM) au centre de santé de base (CSB) de Talatamaty. Un appui faisant suite aux sollicitations de la commune de Talatamaty et qui permettra à ce CSB d’améliorer la qualité du service proposé aux patients. Le médecin chef du CSB et des représentants de la commune de Talatamaty ont reçu personnellement ces nouveaux équipements remis officiellement par la présidente du bureau exécutif de l’association à Madagascar, Cynthia Sougra Rambeloson, accompagnée pour l’occasion, par plusieurs autres membres du même bureau exécutif. Et comme il s’agit d’un appui destiné aux mères et aux nouveau-nés, l’association a également remis des « rom-patsa » pour féliciter les deux jeunes mamans nouvellement accouchées, prises en charge au CSB au moment de la remise des dons. Par ailleurs, constatant l’état des installations électriques du CSB, l’association a proposé de les remettre en état. Rappelons que cette association, fondée en 2003, est dirigée par Christian Razafinimanana, établi en France et soutient à travers des partenariats, des établissements scolaires, des établissements de santé et d’autres structures, notamment celles soutenant les personnes et les ménages les plus vulnérables.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Election présidentielle : Une mission de l’UE dans nos murs

La mission exploratoire de l’Union européenne en vue de l’élection présidentielle de 2018, conduite par Concha Fernandez de la Puente, de la division Démocratie et observation électorale du Service Européen pour l’Action Extérieur (SEAE), a rendu une visite de courtoisie au ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime Alphonse, vendredi dernier. Une visite qui s’inscrit dans l’optique d’une évaluation de l’opportunité et la faisabilité d’un déploiement d’une mission d’observation des scrutins prévus pour cette année. Les différents volets des préparatifs électoraux ont été ainsi évoqués par les deux parties, à cette occasion.

Visite. Par ailleurs, deux ambassadeurs ont été aussi reçus par le MAE. Il s’agit de l’Ambassadeur de France Véronique Vouland-Aneini, et de  l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud à Madagascar, Maud Vuyelwa Dlomo. Du reste, le Secrétaire Général du COMESA Sindiso Ndema Ngwenya, a aussi effectué une visite de courtoisie auprès du ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime Alphonse.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Omer Beriziky : Candidat à la prochaine élection présidentielle

L’ancien Premier ministre Omer Beriziky annonçant sa candidature à l’élection présidentielle de 2018.

Il est le deuxième ancien Premier ministre, sous le mandat de Hery Rajaonarimampianina, à prendre part à la course à la Magistrature suprême.

L’ancien Premier ministre Jean Omer Beriziky a annoncé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2018, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue avant-hier, à la Villa La Franchise, à Ivandry. Le lieu où il a fait sa déclaration n’est autre que le domicile du professeur Zafy Albert. D’ailleurs, il considère ce dernier comme son mentor politique. Il se présentera sous les couleurs de la plateforme « Soa Iombonana ». Il n’a pas nié pour autant son appartenance au parti UNDD. Lors de son intervention, l’ancien locataire de Mahazoarivo n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’homme au chapeau de paille. Il a mis également en exergue la refondation et la réconciliation nationale.

Répartition équitable. Même s’il est dans la course à la Magistrature suprême, Omer Beriziky de faire remarquer qu’on aurait dû procéder à la révision du code électoral avant de passer aux élections. Pour en revenir à sa déclaration, cet historien de formation a parlé de ses dix engagements en tant que candidat à l’élection présidentielle. Il s’engage à tout mettre en œuvre pour que « le peuple malgache retrouve sa dignité, sa foi dans sa capacité à bâtir son avenir, dans les valeurs fondamentales que sont la justice, le respect mutuel des libertés de conscience et de religion, tout en préservant la laïcité de l’Etat ». Parmi ses priorités figurent notamment la répartition équitable du budget national entre le pouvoir central et les collectivités territoriales décentralisées, l’élaboration du code d’éthique politique ainsi que l’opérationnalisation de la Haute Cour de justice.

Priorité. Pour les autres engagements, citons entre autres, le combat permanent contre l’insécurité tant en milieu rural qu’en milieu urbain que l’ancien Premier ministre considère comme la priorité des priorités. Cet enseignant à l’université de Toamasina  s’engage aussi « à réformer l’éducation et la formation pour les adapter aux besoins du pays et pour donner à tous les enfants malagasy, sans exception, la même chance d’acquérir des compétences, d’accéder à la culture et aux connaissances universelles». Des engagements prometteurs mais reste leur réalisation.

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

La  messe est dite

La tenue des élections ne peut maintenant plus être mise en doute. Si certaines personnalités continuent à réclamer son report, en affirmant son inopportunité dans les conditions actuelles, les poids lourds de la politique malgache se sont ralliés à l’évidence. Malgré toutes ses imperfections, l’élection leur paraît la  meilleure solution  pour sortir de la crise où est plongé le pays.

La  messe est dite

Le Premier ministre Christian Ntsay a déclaré dès son entrée en fonction que, l’organisation des élections était sa mission première. Il s’est donc attaché à tenir son engagement. Les annonces dans ce sens se sont multipliées et  le doute  a été définitivement levé lorsque les dates des premier  et deuxième tours ont été fixées en conseil de gouvernement. Ce n’était plus un signal, mais une assurance quand  la ministre des Finances a affirmé le bouclage du budget nécessaire. A la tenue des élections, les réticences de certains partis politiques  regroupés au sein du HFI qui estiment nécessaire une refondation, n’ont finalement pas modifié le cours des choses. On peut affirmer sans hésiter que le gouvernement est décidé à mener à son terme la mission qu’il s’était engagé à mener. Ce dernier ne va pas tenir compte des remarques pourtant pertinentes de certains analystes sur  les imperfections du processus mené. Les formations politiques les plus importantes en l’occurrence, le MAPAR, le HVM et le TIM n’émettent aucune objection sur son déroulement, mieux, ils y sont tout à fait favorables. Le candidat du  MAPAR a déjà été sur le terrain depuis un certain temps, celui du HVM profite de sa fonction pour faire de la propagande. Seul celui du TIM observe une certaine retenue. Ce dernier tient à respecter les règles et n’entend pas entrer en campagne avant que celui du TIM observe une certaine retenue. Tout est donc en place pour  une bataille électorale mouvementée. La messe est maintenant dite.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Vacances : Initiation des enfants à l’art

Les enfants initiés à l’art au studio de 1001 étoiles.

Vives les vacances ! Après une année scolaire de durs labeurs, place aux vacances, et rien de mieux pour occuper ces petits que de les initier à des activités ludiques. Conscients de l’importance de l’éveil artistique dès le plus jeune âge, des professionnels de la danse ont décidé de consacrer un projet à moyen terme pour les tout-petits. Du côté de Tsimbazaza, le studio 1001 étoiles intègre « mille lalao » dans le programme. Cirque, danse, dessin conte… tout y passe et rien n’est laissé au hasard. Une grande occasion pour les jeunes de  quatre ans à découvrir et apprécier l’univers de l’art.

«  Pour stimuler le penchant artistique des bambins, l’initiation à la danse ne peut être que bénéfique. Comme la culture est un levier de développement, il est nécessaire de mettre la graine dès l’âge tendre », relatent les responsables. Pour certains, ce sera l’occasion de mettre un début à la réalisation de leurs rêves de devenir circassien, pour d’autres, passer par la case d’observation pourrait les mener à la pratique, et pourquoi pas à une découverte de talents.  A savoir que l’atelier de théâtre sera ponctué par un spectacle après une session de un mois réservé aux acteurs en herbes incluant des enfants de  six à  treize ans avec la Compagnie Miangaly.

Zo Toniaina

Madaplus.info0 partages

Le président Hery Rajaonarimampianina reçu par Christine Lagarde

Hery Rajaonarimampianina a été reçu par le numéro Un du Fond Monétaire International (FMI) Christine Lagarde. Cette dernière aurait félicité le président malgache des progrès économiques effectués par Madagascar.
Le président malgache a participé à la 18e Édition des Rencontres économiques organisée par le Cercle des Économistes. Il a été l’invité spécial de ce forum hier dimanche. Lors de cette visite, il a rencontré différents chefs des grandes entreprises. Mais il a également profité de cette occasion pour rencontrer la diaspora malgache à Marseille et à Aix-en-Provence. Il a fait un petit rapport de la situation à Madagascar et des efforts qui ont été déjà mis en œuvre pour faire sortir Madagascar de sa situation actuelle.
Madagate0 partages

Madagascar. Le bail emphytéotique y est-il une vente de la patrie?

Le bail emphytéotique à Madagascar est-il une vente de la patrie ?

Ino Vaovao0 partages

FAMONOANA OLONA TANY MITSINJO : Olona iray voasambotry ny mpitandro filaminana

Ny 30 jona teo no novonoina tamin’ny fomba feno habibiana ity sefo sektera ity. Ny 2 jolay kosa dia voasambotra ny iray amin’ireo voarohirohy tamin’ny famonoana ity sefo sektera ity.

Tsiahivina moa fa avy nivarotra vary izy no heverina fa nifanehitra tamin’ny dahalo mpangalatr’omby ka dia norasarasain’izy ireo tamin’ny famaky. Ireo zandary any an-toerana no nanao ny fanadihadiana. 

Olona mamy hoditra teo amin’ny fiarahamonina  i Rémi no sady anisan’ireo mpitarika fivavahana ao amin’ny fokontany misy azy ihany koa.  Hatolotra ny fitsarana eto Mahajanga  io jiolahy io.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

AMBOHITRARAHABA ANTANANARIVO : Lehilahy iray tsy nahatsiaro tena teo ambodifasana

Omaly alahady hatramin’ny sivy ora maraina  dia fantatra tamin’ny loharanom-baovao voaray teny an-toerana fa mbola tsy tafafoha io rangahy io. Ny ahiahin’ny manodidina manoloana ny zava-misy dia betsaka no nilaza fa karazany ho nosoavalin’ny mpamosavy itsy farany ka izao tsy nahatsiaro tena izao. 

Marihina mantsy fa anisany tanàna malaza ratsy amin’ny fisian’ny mpamosavy  ny tanànan’Ambohitrarahaba hatramin’izay. Voalaza ihany koa fa vao avy nijery baolina ny sabotsy alina io rangahy io no nisy nahita teny amin’ny manodidina saingy talanjona raha nahita azy tsy nahatsiaro tena rehefa maraina ny andro . 

Hatramin’ny fotoana nanoratanay omaly tolakandro dia mbola nanao antso avo  ireo mponina sao nisy mahalala ny fianakaviany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY TAO MALAIMBANDY : Mpampianatra iray sy ny zanany vavy lasan’ny dahalo

Araka ny loharanom-baovao voaray mahakasika ny raharaha dia mpampianatra iray atao hoe ramose Zera  niaraka tamin’ny zanany vavy no nalain’ny dahalo marobe nirongo fitaovam-piadiana tao an-tranony ny sabotsy  alina lasa teo, tokony ho tamin’ny valo ora tany ho any. Hatramin’ny omaly alahady dia mbola tsy tafaverina tao an-tokantranony izy mianaka ireo   ary mbola eo am-pikarohana azy ny fianakaviany. 

Matetika dia mitaky volabe amina tapitrisany ireo malaso  izay vao avotsony  ny olona alainy an-keriny, hany ka manahy mafy ny fokonolona. Tranga efa niverimberina aman-taonany maro   tao amin’ity  tanàna ity izany ary  efa fanaon’ireo mpandroba ny mamono avy hatrany raha toa ka tsy mahazo izay tadiaviny izy ireo. Marihina  fa efa mihalany tamingana  ny omby any an-toerana ka ireo olona indray no mitady ho lasibatra sy hanaovan’ireo dahalo fampihorohoroana.  Eo am-panaovana ny fanadihadiana  ny mpitandro filaminana amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANTSIRANANA : Nankalaza fetim-pirenena ireo kaomoriana folo andro taorian’ny antsika

Tsiahivina fa ny 6 jolay 1975 no fantatra fa nahazoan’ny Nosy Kaomoro ny fahaleovantenany. Na dia lavitra ny firenena niaviany aza ireo Kaomoriana monina aty Antsiranana dia mba nankalaza ny fetiny ihany koa. Nifanandrify ny andro zoma izany ka vavaka fanompoana swalat no nataon’ireo teratany Kaomoriana, tao amin’ny moske ajojo teo amin’ny lalana Ankarana. 

Voaravaka araka izany ny moske izay narahana fanofahofana sainam-pirenena ho an’i Kaomoro. Nitohy ny sabotsy 7 jolay ny fety nataon’ireto farany taty Antsiranana. Lalao isan-karazany narahina hira sy dihy teo amin’ny lalana Fianarantsoa iny. Hita araka izany fa nanome lanja ny firenena niaviany ireo kaomoriana monina aty Antsiranana, tamin’ny fankalazana ny 6 jolay, fetim-pirenena ho azy ireo. Fantatra araka izany fa ny faha 14 jolay ihany koa ny fankalazana ny fetim-pirenena Frantsay. Samy manana ny daty fankalazana ny fetiny araka izany ny firenena tsirairay.

Nanamarika izany koa ireo kaomorianina monina any Mahajanga

Tao amin’ny restaurant les roches rouges Mahajanga no nifampitaona ireo kaomoriana maro nankalaza ny fetim-pireneny ny tolakandron’ny zoma 06 jolay lasa teo. Feno 43 taona tokoa izay ny nahazoan’izy ireo ny fahaleovantenany ka nanamarika izany ireto mpiavy avy any amin’ity nosy rahavavy iray manakaiky  an’i Mahajanga ity. Naresaka ny lanonana nialohavan’ireo kabary nifandimbiasana maro lafy, izay notarihin’ny kaonsilan’ny Kaomoro.  Notronon’ireo ambaratongam-pahefana eto Mahajanga izy ireo.  Ny fanamafisana ny fifandraisana eo amin’ny nosy roa tonta no tena nivoitra nandritra ireo kabary maro samihafa natao tao.

Tsy heverina ho mpila ravinahitra intsony ireo kaomoriana raha ny eto Mahajanga manokana satria dia efa afaka mifanisa amin’ireo malagasy eto an-toerana izy ireo, ary misy mihintsy aza no efa nifanapaka fianakaviana tamin’izy ireo, ka manambady kaomoriana ny gasy vavy sasany eto an-toerana. Hitohy koa ny fiaraha-miasa, araka ny nambaran’ireo tomponandraikitra roa tonta dia ny kaonsilan’i Kaomoro sy ny lehiben’ny faritra Boeny i Said Ahamad Jafar, izay nanotrona ity lanonana makotroka ity. Nifaly havanja ny rehetra ary nikorana tao anatin’ny firahalahina tanteraka ireto kaomoriana mivelona sy monina eto Mahajanga nanantan teraka io tsingerin-taona nahazoan’izy ireo ny fahaleovantena tamin’io 06 jolay io.

Nangonin’i Mpanjono sy Vanessa

Ino Vaovao0 partages

JIRAMA SAMBAVA : Hahazo milina vaovao hanafoanana ny delestazy  amin’ny 16 jolay ho avy izao

Tsy afa-manoatra araka izany ny vahoaka ao an-toerana ka ny mitaraina ihany no fara-hevitra. Manoloana ny zava-misy dia nanao fanambaràna ny avy amin’ny orinasa Jirama amin’ny fahatongavan’ny milina miisa telo hamahana ny olana misy.

Niala tsiny sady nampahafantatra tamin’ny vahoakan’i Sambava mpampiasa herinaratra izay miaina ao anatin’ny delestazy ankehitriny amin’ny fahazoana milina vaovao ireo tompon’andraikitra. 

Araka ny voalaza dia efa niala any Antananarivo ny zoma 6 jolay teo ireo milina ireo. Izay ezahina ho tonga ao Sambava amin’ny 16 jolay ho avy izao ireo fitaovana vaovao ireo ho solon’izay simba nampanahirana ny mpanjifa. Andrasana araka izany ny fahatongavan’ireo milina ireo, mba hamahana ny olan’ny delestazy mianjady amin’ny vahoakan’i Sambava amin’izao.

Mpanjono

News Mada0 partages

Rugby-Silver Cup: les Makis prêts à en découdre

Les XV Makis de Madagascar débutent leur campagne africaine demain face aux Botswanais, pour le compte de la poule Sud. Exemptés de rencontre lors de la journée inaugurale d’hier à Mufulira en Zambie, les joueurs malgaches pourront voir leurs adversaires à l’oeuvre. C’est ce qu’il y de mieux avant d’entrer dans le vif du sujet.

En effet, battus par le pays hôte sur le score de 25-13, les Botswanais se présentent comme le maillon faible de ce groupe. De quoi augurer une rencontre prenable pour les XV Makis de Madagascar avant de défier devant son public les Zambiens lors de la dernière rencontre de la poule.

Sous la houlette de deux entraîneurs, Mboazafy Noe Rakotoarivelo et Hajasoa Maminarivo Andriamaro, l’équipe nationale malgache est composée des meilleurs éléments de la discipline tant au niveau national qu’international, tels Corentin Delaune ou encore Maximin Coyande.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Foot-Coupe de Madagascar: Jet Mada puissance neuf

Plusieurs localités ont vibré aux rythmes de la coupe de Madagascar le week-end dernier. Mais seul le public de Vontovorona a eu le privilège de vivre en direct le festival de buts de Jet Mada (Itasy) face à FC Lam (Haute Matsiatra).

Les fers de lance du football malgache ont été exacts au rendez-vous des 1/8e de finale de la coupe de Madagascar ! En effet, les équipes championnes régionales en lice ont fait respecter la logique, à l’image de Jet Mada (Itasy) qui a étrillé FC Lam (Haute Matsiatra) par 9-1.

De quoi voir l’avenir en rose pour les Champions d’Itasy qui, sauf miracle, vont se qualifier en quart de finale au même titre que l’Ajesaia (Bongolava) qui a eu raison du FC B (Haute Matsiatra) sur le score net de 3 à 0. Contrairement à d’autres grosses pointures telles Elgeco Plus, vainqueur sur le fil de FC Mama (3-2) dans un duel entre formations d’Analamanga. De même pour Fosa Junior (Boeny) qui va devoir chercher sa qualification lors du match retour à domicile contre Tana Formation (Analamanga) après le 2-1 du match aller.

Présentes en masse à la coupe de Madagascar, les écuries de la ligue d’Analamanga ont également marqué les esprits. Sur les huit équipes en lice, cinq ont gagné leur 1/8e finale devant leur public à Mahamasina.

Des spécialistes

Comme il fallait s’y attendre, à défaut de ligue des Champions, les grandes formations d’Analamanga ont fait de cette coupe de Madagascar leur principale cible. Ainsi, on ne s’étonne pas de réentendre des noms tels AS Adema, Uscafoot ou encore Cosfa comme principaux challengers d’équipes favorites.

Et, leur victoire du week-end dernier n’était pas le fruit du hasard.

Naisa

 

News Mada0 partages

Badmiton: Les badistes du Baobad règnent

Pour la première fois cette saison, la fédération malgache de badminton a organisé une compétition de haut niveau ce week end, au Gymnase couvert Mahamasina. Parmi les 6 clubs participants, le Baobad a tiré son épingle du jeu  aussi bien  en simple qu’en double.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Danse PEI : appel à candidature lancé

La 7e édition du festival Danse Pei se déroulera à La Réunion au mois d’octobre prochain. A ce sujet et en guise de préparation, les organisateurs lancent actuellement un appel à candidature à l’endroit des compagnies de danse.

Selon le communiqué relatif à l’évènement, ils sont à la recherche de projets originaux et de propositions qui s’adaptent à un environnement extérieur. Au fait, le groupe intéressé peut présenter plusieurs prestations, que ce soit le genre urbain, contemporain, la danse-théâtre… Par ailleurs, chaque œuvre ne devrait pas durer plus d’une trentaine de minutes.

Cependant, quelques conditions sont à remplir, entre autres, l’équipe doit être composée de cinq chorégraphes au maximum. Bref, les détails sont disponibles sur la page officielle de l’évènement. Par ailleurs, la date limite de dépôt de dossier est fixée le 30 juillet prochain.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Chronique: firahalahiana

En août dernier, notre pays avait été sollicité par les plus hautes instances de la planète pour accueillir des réfugiés. Une fois n’est pas coutume, nous avions mis de côté notre amour du consensus pour répondre sans tergiverser : accueillir des migrants alors que nous n’étions pas en mesure d’assurer des conditions de vie décente à nos compatriotes? Non. Le sujet était clos.

Ce bref épisode de notre histoire récente me revient à l’esprit alors qu’en France, le Conseil Constitutionnel vient de consacrer le principe de fraternité.

Bien qu’il existe en malgache, firahalahiana, le terme ne nous est pas familier lorsqu’il est utilisé en politique, a fortiori comme un principe. Empruntons au scientifique Albert Jacquard une définition concise : «La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence». Un détour par la Déclaration des droits et devoirs du citoyen de la Constitution française de 1795 l’explique autrement : «Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fît ; faites constamment

aux autres le bien que vous voudriez en recevoir». Depuis 1948, la fraternité est un principe universel reconnue par la Déclaration universelle des droits de l’homme : «Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité».

Aujourd’hui, alors que les réfugiés affluent aux portes de l’Europe, le texte du Conseil Constitutionnel français stipule qu’«il découle du principe de fraternité la liberté d’aider autrui dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national».

La Méditerranée est loin, l’Europe encore plus et nous ne sommes pas une terre d’asile. En revanche, nous sommes indéniablement une terre sur laquelle les hommes ne naissent pas libres

et égaux en dignité et en droits. Laissons là le fihavanana, un pas de côté vers firahalahiana ne nous fera pas de mal.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Un Administrateur comme il en faudrait beaucoup

On nous écrit :

Ambohimasoa,

le 25 juin.

Monsieur le Directeur,

Lorsque, en 1916, M. l’Administrateur Besson quitta Tamatave pour rejoindre le poste d’Ambohimasoa, Le Tamatave fit connaître à ses lecteurs que c’était avec un sincère et profond regret que la population de Tamatave voyait s’éloigner M. Besson.

Mais ce qui fait le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres ; aussi, nous, colons d’Ambohimasoa, nous fûmes très heureux de voir les regrets qu’emportait avec lui notre nouveau chef de district, et nous comprenons aujourd’hui très bien les regrets des Tamataviens. En effet, travailleur infatigable servi par une longue expérience des affaires qui lui sont soumises, accueillant tous les colons grands et petits avec une même bienveillance, M. Besson a su s’attirer ici plus que les sympathies, l’estime et le respect de tous. La réussite de la foire qui vient d’avoir lieu à Ambohimasoa et dont le succès a été complet est due à son intelligente activité. Plus de 2 000 bœufs y avaient été amenés puis des porcs, des moutons, des volailles, du riz, des tissus indigènes, du tabac, etc. Le chiffre des transactions a dépassé 100 000 francs.

De nombreux prix ont été distribués aux indigènes ; un prix d’honneur a été décerné

à un honorable colon de la région, pour ses produits agricoles et une charrue de sa fabrication. C’est la première fois qu’on voit à Ambohimasoa un concours agricole et industriel et une grande foire et M. l’Administrateur Besson, chef du district, espère bien obtenir l’an prochain encore de meilleurs résultats.

Avec un tel Chef, le pays s’est développé considérablement, et ne peut par la suite qu’augmenter. Aussi tous les colons espèrent qu’on laissera encore longtemps ici M. Besson afin qu’il puisse achever l’œuvre si bien commencée.

Recevez, etc.

Un colon.

D. L. R. – Faute de place, nous n’avons pu publier plus tôt la précédente lettre. Que notre correspondant nous excuse.

 

Trouvaille

 

Un sac à main en linon blanc trouvé sur la voie publique par le Brigadier de police Ra.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: malalaka ny fahafahana hiteny

Sendran’ny tsy fidiny ny fitondrana, manaotran’izany aza ny fitondrana indray ity no voatery itahy ny zon’ny tsirairay sy ny rehetra mikasika ny fahafana hanambara hevitra. Ny tsy itovizana moa dia eo ihany nohon’ny fahefana ara-bola izay ilaina raha tiana anana ako ny hevitra tiana ampitaina ho an’ny rehetra. Resaka hafa moa ny momban’ izay, na inona na inona fitsipika voalaza mikasika ny fitovin-jo eo ihany ny fetran’ny fananana hery vola izay samy manana ny anjarany samy hafa amin’ny sasany. Na afaka lazaina aza noho izay fa miangatra ny vintana, akory atao, raisina toy izay izy hany ezaka apetraka ho adidin’ny fandaminana eo amin’ny fiaramonina izany hoe amin’ny fanjakana dia ny fikarohana lamina hitovizan’ny rehetra saranga sy ahafahan’ny tsirairay hampisondrotra vintana amin’ ny alàlan’ny fampitombona fahaizana sy fahalalana tovoizina amin’ny fikezahana eo ampanarahana fampianarana any an-tsekoly. Mbola resaka hafa koa izay, ary ho hita eo ny fikasan’ireo mpilatsaka tsirairay mikasika ny fandrarina ny tontolon’ny fampianarana izay fototry ny fanarenana ny tsy fitoviana ateraky ny fiangaran’ny vintana.

Ny tena resaka anio dia ity fahafahana amin’ny fanambarana hevitra. Hatrany hatrany azon’ny fakampanahy ny mpitondra amin’ny fametrahana fefy sy sakantsakana hifehy an’io fahafahana io. Noho izany adidin’ny vahoaka no mampiseho fahasarotam-piaro mikasika an’izany fahafahana izany. Nitady toko moa ka sendra vato tamin’ity indray mitoraka ity, izany hoe nohon’ny tranga nisy dia ny fitondrana eo an-toerana, ny governemanta vaovao izany no nahazo iraka sy adidy mikasika ny fitsinjovana an’izany fahafahana izany. Tano ny azo fa sarotra ny mila.

Na eo aza izany tsy midika baranahana anefa ny fahafahana. Tsy hiverina sanatria amin’ireo sakantsakana izay fandravana ny fahafahana no tena fotony, nefa misy ihany ny lamina ilaina mba tsy anjakazakan’ny matanjaka amin’ ny fibahanan-toerana irery ny sehatry ny fahalalahana. Misy ireo andian’olona mitaky ny fandrarana ny fampielezan-kevitra alohan’ny fotoana voafetra, marina izany raha ampiharina amin’ny rehetra izany fandrarana izany. Fantatra fa amin’izao ankatoky ny fifidianana izao ny hetsika rehetra ataon’ny filohampirenena dia naman’ny fampielezan-kevitra daholo tsy misy kabary tsy mifono fandresen-dahatra amin’ny fideraderana tena. Aiza dia izy irery ve no haka tombon-dàlana no sady mbola vola-panjakana indray no hiantoka an’izany. Aleho hipetraka ny didy izay tsy ampitongilana bebe kokoa ny mizana efa mitory ny tsy fitovin’ny vintana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: le nez collé au pare-brise, je suis le roi du monde

Savez-vous pourquoi un enfant assis à la place du mort dans une voiture n’attache pas sa ceinture ? Parce qu’il est trop petit. Eh oui, s’il attachait sa ceinture, le pauvre petit aurait la gorge cisaillée par la sangle. Pour ajouter à son désarroi, il ne pourrait pas poser les pieds sur le tapis et comble du

désespoir, il ne pourrait rien voir du spectacle de la rue. Ajoutons à ces considération rationnelles l’amour que nous portons à nos enfants (on veut le meilleur pour eux, n’est-ce pas ?) et nous voilà tous avec nos petiots le nez collé au pare-brise et le menton posé sur le tableau de bord. Les agents de police sont compréhensifs, ils en oublient même de demander leur sempiternel café.

News Mada0 partages

Kidnapping: Sabira Vasram libérée sur la route digue

Après avoir été kidnappée vendredi dernier, Sabira Vasrama a retrouvé la liberté samedi dernier, après 32 heures de captivité.

La mise en liberté de Sabira Vasram a été plus rapide par rapport aux autres rapts constatés depuis le début de l’année. Mais pour la quinquagénaire et sa famille et ses proches, l’attente semble durer une éternité. La famille a vécu le plus long jour de sa vie.

Libérée du côté de la route digue

Les informations qui ont filtré sur la circonstance exacte de la libération de l’Indo-pakistanaise, dirigeante de la société Sodiama Hankoo, reste minime. Mais l’on sait qu’elle a été relâchée par les ravisseurs samedi dernier, vers 19 heures 30, du côté de la route digue. Elle a été très affectée par les évènements et était très fatiguée lorsqu’on  l’a retrouvée sur les lieux.

Une bande organisée

En dépit des investigations de la Cellule mixte d’enquête (CME), les malfaiteurs restent en cavale. Mais d’après les enquêtes, il s’agit d’une bande organisée, voire des professionnels. Leur manière d’agir pendant les coups démontre qu’ils ne sont pas de simples voleurs. D’ailleurs, ils utilisent des motos et des voitures afin de réaliser leurs méfaits.

Comme le Collectif des Français d’origine indienne

de Madagascar (CFOIM) l’a déclaré, la situation est critique, voire désespérante car c’est la valeur humaine qui est bafouée directement par cette série de kidnappings.

« La loi de la jungle, malheureusement, c’est ce qui se passe aujourd’hui. En plein jour, on se permet, comme il y a quelques mois à Antanimena, de s’attaquer à des gens à visage découvert alors qu’il y a des agents de sécurité (publics ou privés) sur les lieux », a indiqué un membre du collectif. « Le facteur sécurité, c’est la plus basique de ce que demande un être humain », a-t-il conclu.

Ando Tsiresy

 

Ino Vaovao0 partages

MADIROVALO AMBATO BOENY : Hosokafana ny lakandrano mirefy 3,5km mba hamelomana ireo tanimbary manodidina

Voalaza fa ny taona 1995 no nanomboka difotry ny rano ity tanimbary ity, izay namokatra vary an’arivony taonina teo aloha.

Roa volana lasa izay dia  efa nanomboka nanao izay tratry ny heriny amin’ny fangadiana ity lakandrano ity ny tompon’ny tany. Nanampy azy ireo koa ny mpitondra fanjakana ka nanome vola mitentina Ariary 25 tapitrisa hamitana ny asa. Heverina ho vita amin’ny volana jolay ho avy izao, fanombohan’ny ketsa midi-drano amin’ity tanimbary ity ka tokantrano miisa 400 mahery no hahazo tombontsoa.

Vanessa

La Vérité0 partages

Et de un !

Tout est bien qui finit bien !  La boucle est fermée. La première grande étape de la descente sur terrain d'Andry Nirina Rajoelina, ancien président de la Transition, s'achève. En quinze jours d'affilée, le jeune leader de la Révolution Orange de 2009 a pu visiter 18 Districts dont certains des plus reculés où aucun haut responsable étatique n'a jamais mis les pieds. De Mahajanga à Marolambo, en passant par Antsohihy ou Mandritsara, entre autres, jusqu'à Analanjirofo et Atsinanana, entre temps, et pour finir à atterrir à Marolambo, l'ancien maire de la Capitale fait carton plein. Et de un !

En gros, il s'agit des tournées de contacts directs au cours desquelles « Zandry kely » tenait à écouter sur place le peuple, à constater de visu ses problèmes quotidiens et à essayer d'apporter, ne serait-ce qu'un début, de l'espoir auprès de ces populations meurtries par les méfaits d'un régime sans foi ni loi durant quatre longues années et demie. Tous les observateurs sont unanimes à conclure que le bilan de la première tranche de la tournée du chef du parti MAPAR/TGV et promoteur de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar ne peut être que positif. Ce fut un succès ! Un essai marqué sinon transformé !Malheureusement, un succès attire parfois des foudres. Un grand arbre haut est une cible facile des vents, dit-on chez nos anciens (« hazo avo halan-drivotra »). Nous l'avions eu déjà l'occasion, dans les colonnes précédentes, de souligner que « Zandry kely » fait l'objet des tirs croisés. Des animosités que certaines personnalités mal intentionnées lui balancent en pleine figure. Elles l'accusent, à tort bien entendu, de se livrer à des campagnes électorales prématurées. Mais, qu'on se le dise ! L'ancien homme fort de la Transition et président-fondateur de l'IEM partout où il passe, n'a jamais violé n'importe qu'elle loi relative au code électoral du pays. En dépit des insistances des populations locales afin qu'il (Andry Rajoelina)  se porte candidat aux prochaines élections et le déclare publiquement, l'intéressé se garde soigneusement de se prononcer. En outre, à aucun moment de la tournée, il n'a jamais été question pour lui d'inviter l'audience à jeter leur dévolu sur sa personne, en tant qu'éventuel candidat, ni à son programme. Le moment ne prête certainement pas encore à de telle éventualité. Ce qui importe d'abord pour « Zandry kely » consiste à aller voir sur place les réalités vécues et en discuter les remèdes proposés en substance. Une approche de proximité réussie qui fait rougir de jalousie bon nombre de politiques en mal de popularité ou de solutions à suggérer.En vrai, le principal grief que les « autres » crachent à l'endroit de « Zandry kely » repose plutôt sur le succès de sa démarche. Une prouesse que des « aînés » mal barrés ne parviendront jamais à réaliser. On ne tolère pas à Andry Rajoelina le fait qu'il soit capable, en dépit de son jeune âge, de drainer une foule immense dans toutes les localités, à même reculées, où il se présentait. En fait, son retour à la magistrature suprême indispose certains dirigeants politiques ombrageux. Le reste n'est que baliverne sinon une manœuvre dilatoire.  Et de un ! Ce n'est donc que le premier jalon d'un long et laborieux programme de tournées en vue.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Tanora Masina Itaosy au Palais des sports - Guichets fermés, la chorale en totale communion avec les fid...

Une grande occasion pour rendre gloire à Dieu pour les fidèles, en particulier les fans de la chorale évangélique Tanora Masina Itaosy (TMI). Hier, le Palais des sports Mahamasina a fait son plein, la foule était au rendez-vous et ne voulait en aucun cas manquer le spectacle de l'année de la formation. Puisqu'effectivement, TMI n'est pas le genre de groupe qui s'affiche tout au long de l'année, dans des églises et concerts privés certes, mais pas dans de grandes salles de spectacle comme le Palais des sports.

C'était donc en quelque sorte le rendez-vous à ne pas louper pour tous. Le public était comme d'habitude composé de personnes de tous âges. Filles et garçons étaient présents pour rendre gloire à Dieu à travers les chansons et les chaînes de prière effectuées tout au long du concert. Les membres de la formation, de leur côté, étaient au grand complet avec bien sûr les musiciens qui sont venus donner une touche plus vivante au spectacle. Habillés en tenue correcte, longues robes pour les filles et costards pour les garçons, tout était parfait. Une nouvelle tenue du groupe a même été présentée. Colorée en violet et en jaune et sur laquelle il est tricoté un dessin de pigeon désignant l’esprit saint. Scène, lumières, sonorisation et bien sûr les fameux grands écrans sur lesquels sont diffusées les paroles pour que le public ne se perde étaient au top. Sans fausses notes, la chorale a enchaîné ses meilleures chansons. Comme à l'accoutumée, Lovaniaina Rakotondraiavo, auteur et compositeur mais également le chef de chœur au sein de la chorale enchaîne les prières et les remerciements au Seigneur sans oublier les versets bibliques et prières qui sont de mèche avec chaque morceau chanté.SurprisesQuelques mouvements chorégraphiques d'ensemble avec les rythmes des régions et le public qui ne se tient pas assis qui danse et chante à tue-tête. Ce qui rend exceptionnelle la TMI est surtout sa capacité de faire chanter en solo ses membres. Ces derniers se succèdent sur le devant de la scène, tous avec une excellente voix. « Matokia », « Fitsarana » ou encore avec « Ahy Jesosy », la douceur de la mélodie lâchée par les instruments décorés des voix d'ensemble a fait coulé les larmes de plus d'un. D'autres ont été poignardés par les paroles en s'identifiant dans les chansons et ont sûrement donné à l'instant même leur cœur à Jésus. C'est d'ailleurs le but du groupe qui est de faire retourner les Malagasy vers Jésus car c'est l'unique moyen de sauver Madagascar. Prière pour la nation, pour les dirigeants, pour tous les fidèles, pour les malades et sans abris, bref tout le monde a tous eu sa part de bénédiction pour l'occasion. Grosse surprise de l'après-midi, Sdn ou Sedy, ancien auteur compositeur de la formation mais habitant à l’étranger est venu spécialement pour le concert. Actuellement, il est déjà à la tête d'une chorale baptisée KTLM « Fahazavana », à Val-de-Marne, France. A noter qu'il est derrière les grands tubes comme « Kalvary », « Fitsarana » ou encore « Mamelà ny Nosinay ». Il est d’ailleurs venu avec deux représentants de cette chorale pour chanter avec TMI la chanson « Tiako ano Jesosy » dont il est lui-même le compositeur. Et bien sûr, les surprises ne se sont pas arrêtées là, en guise de transition de la première à la deuxième partie, Laurent Rakotomamonjy a chanté quelques morceaux pour le plus grand bonheur des fidèles. On a même insisté pour qu’il fasse le solo de la chanson phare de la chorale pour sa rentrée dans la deuxième période du show. Dans la seconde partie, de nouveaux singles ont été présentés notamment « Ekeo ny sitrapony », cependant, 99% des chansons entonnées étaient déjà connues. Danses, chansons, paroles saintes et surtout bonne humeur étaient au menu.Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Campagne avant l’heure - Rajaonarimampianina en mauvais professeur

La bougeotte ! Ces derniers jours, et ce depuis le début de sa dernière année au pouvoir, le Président Hery Rajaonarimampianina est devenu miraculeusement actif sur le plan national. Il enchaîne les tournées accompagnées d’inaugurations perçues comme futiles les unes que les autres par les simples citoyens. Durant la fin de la semaine dernière, le locataire d’Iavoloha a inauguré, ou plutôt « a offert », un lycée technique et un bloc opératoire à Tsihombe sous prétexte que le Sud « lui tient à cœur ».

D’emblée, l’on n’a pu s’empêcher de remarquer une énième mascarade du régime car force est de constater que ces infrastructures prétendues être à « l’actif de l’Etat » sont pourtant le fruit d’une contribution de plusieurs bailleurs de fonds dont le Fonds des Nations unies pour la Population (FNUAP) et le Gouvernement japonais. Comme d’habitude, les tenants du pouvoir se targuent de toutes les réalisations bien que la contribution de l’Etat soit minime voire se résume à la simple présence au moment de l’inauguration. Outre cette usurpation flagrante, le Président n’a pas raté l’occasion pour lancer, une fois de plus, des piques à l’endroit de ses adversaires politiques.Respect des lois dites – vous ?D’après un communiqué de la Présidence,  Hery Rajaonarimampianina a « tenu à sensibiliser la population sur le respect des lois et de la démocratie. Il a rappelé la volonté de tenir à des élections libres, inclusives et transparentes ». Et d’ajouter que « par rapport au respect des règles et des lois, le Chef de l’Etat a relevé certaines campagnes avant l’heure. C’est comme pour un match de coupe du monde, a-t-il dit, il y a toujours un sifflet pour signifier le coup d’envoi ».Cette affirmation du Chef de l’Etat semble déplacée dans la mesure où les ténors du HVM et le Président lui – même n’ont cessé d’enchainer les tournées sur fond de campagne électorale. Par ailleurs, la Commission Electorale Nationale Electorale (CENI)a déjà tenu à souligner la nuance entre précampagne et campagne avant l’heure. La première étant une sorte de tournée effectuée par un candidat pour faire connaître ses projets tandis que la seconde est de la pure propagande. Une nuance qui est visiblement ignorée par le Président. La CENI aurait même déjà proposé un texte dans ce sens mais auquel les autorités étatiques incluant celles qui disposent de l’initiative de lois. Si Hery Rajaonarimampianina tenait tant au respect des lois, pourquoi n’avoir pas instauré une législation pour régir la précampagne c'est-à-dire la période qui précède une campagne électorale ? Le Chef de l’Etat s’érige tout simplement en mauvais professeur en appliquant l’expression « faites ce que je dis et non ce que je fais ».S.R.

La Vérité0 partages

Conflit entre le MEN et les enseignants - Les élèves malagasy souffrent le martyr

La grève continue pour le syndicat des enseignants réunis dans le «  Mandantehezan'ny fampianarana ».  La manifestation ne s'arretêra pas tant ces syndicalistes n'obtiendront pas gain de cause concernant les 5 points de leur revendication. Samedi dernier, ils ont organisé une manifestation devant la société CNAPMAD à Ankorondrano. A cette occasion, ils ont réuni les parents d'élèves pour exposer leurs revendications, ainsi que les impacts de la situation actuelle, notamment sur le calendrier des examens officiels que l'Etat compte maintenir.

D'après le coordonateur de la SEMPAMA Nosy dans la Région d'Atsinanana, Arivelo Ratolotsihanaka, la tenue de ces examens en fonction du calendrier préétabli par le ministère de tutelle est un forcing. Pour préparer les élèves, il suffit qu'ils rejoingent les bancs de l'école, au moins trois semaines avant les épreuves. « Avec ce forcing, l'Etat ne fait que martyriser les enfants malagasy. Soit les diplômes sont bradés en diminuant la difficulté des épreuves, soit le nombre des admis est infime », avance-t-il. Ces revendications concernent les indemnités de logement, les indemnités forfaitaires de résidence ou spéciales pour les personnels du ministère de l'Education nationale (MEN), les indemnités de correction et de préparation, le recrutement des fonctionnaires qui est une promesse présidentielle. Outre cette manifestation, les membres du syndicat ont sensibilisé les responsables au sein de la société CNAPMAD au sujet du forcing de l'Etat pour l'impression des sujets d'examen. Quant au ministère de l'Education nationale, il campe sur sa position pour la tenue du CEPE et du BEPC. Le premier aura lieu le 14 août prochain, tandis que le BEPC se tiendra du 3 au 6 septembre. D'après le ministre Horace Gatien, l'impression des sujets d'examen pour le CEPE est déjà en cours. Sur ce, l'année blanche n'est pas à craindre. Ce jour, deux différentes manifestations se tiendront dans la Capitale. D'un côté, une assemblée générale aura lieu quelque part, et de l'autre, le camp adverse se donnera rendez-vous devant le siège du MEN.Recueillis par Anatra R.

La Vérité0 partages

Kidnapping - Sabira Vasram libérée

Enlevée la veille, c’est-à-dire au cours de la journée du vendredi 6 juillet dernier dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry, Sabira Vasram fut libérée plusieurs heures après, vers 19h 30 samedi. Selon une information révélée par le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar ou CFOIM, elle fut retrouvée très fatiguée et moralement très marquée, sur la route Digue. Le seul élément significatif qui a filtré de l’affaire, c’est que la dame semblait éprouver une difficulté à marcher. « Elle est sûrement blessée au moment de l’enlèvement », a précisé cette information.

Même si la source n’a donc pas  donné de plus amples informations concernant les circonstances de sa libération, elle a avancé qu’elle avait dû payer une rançon. Mais là aussi, aucune précision concernant le montant, ni sur la teneur de quelconques conversations entre  les proches de l’otage et ses ravisseurs.Toujours est-il que parmi l’un des points essentiels qui ont marqué l’enlèvement de l’épouse d’un patron d’entreprise d’origine indo-pakistanaise du pays, notre source d’ajouter que l’acte a été l’œuvre d’une équipe très bien organisée. Elle indique que les ravisseurs ont opéré à la fois avec des voitures et des motos. Du côté des Forces de l’ordre, la nouvelle de la libération de la victime semblait les avoir pris de court. « Nous n’avons pas été informés qu’une fois l’otage liberée. Mais là encore, ses proches refusent obstinément de répondre à toutes nos tentatives pour les joindre pour  s’informer auprès d’eux », révèle une source auprès de la Gendarmerie.  Cependant, une information conjointe de cette dernière et celle de la Police nationale assure que les investigations sur cette série de kidnapping sont déjà sur la bonne voie. A preuve, 24 personnes croupissent déjà en prison actuellement, tandis que des matériels utilisés durant les forfaits dont des véhicules, des armes et du matériel de communication ont été confisqués.  Un bref rappel des faits s’impose. Vendredi dernier vers 12h30,  l’enlèvement s’était produit dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry. La victime venait de quitter les locaux de l’Infinithé, un salon de thé qui se trouve dans le même bâtiment pour rejoindre sa voiture, une Audi Q5. La conductrice a engagé la marche-arrière pour quitter l’aire de stationnement lorsque quatre inconnus s’étaient vivement approchés de son véhicule. Un détail intrigue ceux qui ont vu la scène : c’étaient des solides gaillards, qui ne sont certainement pas de simples citoyens, du moins selon des témoins. L’un d’eux a alors fracassé la vitre côté conducteur.  Il a agi avec un grand professionnalisme rien qu’avec sa façon pour briser la vitre en question. Après cet acte digne de professionnels et non de n’importe quel bandit, ils ont empoignée la conductrice et l’ont entraînée « manu militari » vers la sortie, ou plutôt les sorties du parking  où deux autres voitures 4x4 les attendaient déjà. Les kidnappeurs étaient venus avec deux véhicules. Celle qui a emmené la victime est sortie du côté d’Alarobia alors que l’autre a pris la direction opposée, soit vers le second portail. Là, un agent de sécurité a tenté de refuser d’ouvrir la barrière mais la menace proférée par l’un des ravisseurs qui a brandi son Kalachnikov lui a fait changer d’idée…Le récent kidnapping de la dame Sabira Vasram fut le neuvième du genre en espace de 2 mois seulement.  Franck Roland

News Mada0 partages

Festival des baleines: des animations avec Telma

Telma est le sponsor officiel du Festival des Baleines qui se tiendra du 12 au 15 juillet prochain à Sainte-Marie. A cet effet, l’opérateur N°1 accompagnera les touristes, les participants et les organisateurs à travers diverses animations.

Durant les trois jours de festivités, les visiteurs pourront profiter du Très haut débit mobile 4G by Telma pour partager les meilleurs moments du Festival, et rester en contact avec leurs proches. Pour ceux qui veulent voir les baleines de plus près, l’achat des tickets, déjà disponibles, pour le Trail Baleine 45 km et le Safari Baleine, se fait via MVola.

Pour le Grand Carnaval du 14 juillet prochain, le festival battra son plein dans toute l’île de Sainte-Marie sous les couleurs de Telma. Des lots récompenseront  les gagnants de la course de pirogue et de Beach soccer.

La participation de Telma au Festival des Baleines marque une fois de plus son soutien au développement touristique de Madagascar et à l’essor de l’économie du pays. En effet, l’opérateur a toujours appuyé les initiatives du secteur. Et c’est dans cette optique que le Groupe soutient toutes les éditions de l’ITM, dont il a été le sponsor Platinium de la dernière édition en juin dernier. Dans la continuité, il a donc été naturel pour le Groupe de soutenir le tourisme à Madagascar à travers le Festival des Baleines 2018.

Arh.

News Mada0 partages

Fifidianana: kandidà filoham-pirenena i Beriziky Jean-Omer

 Niampy iray  indray. Nanamafy ny maha kandidà hofidiana filoham-pirenena azy teny amin’ny  tranon’ny Pr Zafy eny Ivandry ny Praiminisitra  teo aloha, Beriziky  Jean-Omer. Natolotry ny vovonona ”Soa iombonana” ny tenany amin’izany fifidianana  izany.

  « Azo kianina ny fotoana sy ny fomba hanatanterahana ny fifidianana. Saingy amin’ny maha mpandala ny demokrasia ny tenako, tsy mandà velively ny hisian’ny fifidianana aho. Koa tapa-kevitra ary vonona aho fa hirotsa-kofidina ho filoham-pirenena amin’ny fifidianana ho avy. »

Izay ny nanambaran’ny Praiminisitry ny Tetezamita teo aloha, i Beriziky Jean-Omer, teny amin’ny tranon’ny Pr Zafy Albert, Ivandry, afakomaly, ny fanekeny ny fanoloran’ny fikambanana Soa iombonana ivondronan’ny antoko UNDD sy ny fikambanana maro hafa azy ho kandidà filoham-pirenena.

Handroso volavolan-dalàmpanorenana repoblikanina roa hosafidin’ny vahoaka ry zareo ao amin’ny Soa iombonana. Ny fitsinjiram-pahefana sy ny fitondrana tantana no hifotoran’ny rafi-panjakana amin’izany.

Teny ifampierana hatao hanampy ny vahoaka

« Manome toky aho fa tsy hivadika na oviana na oviana amin’ny teny nomeko, mifanaraka amin’ny hetahetan’ny vahoaka amin’ny alalan’ny teny ifampierana », hoy izy. Heveriny fa tokony ho nierana tamin’ny rehetra ny datim-pifidianana: ny ankolafin-kery politika, ny hery velona. Anisan’izany, ohatra, ny HFI sy ny K 3F.

Ifotorany ny amin’ny fanorenana ifotony sy ny fampihavanam-pirenena nimatimatesan’ny Pr Zafy Albert nitsanganan’ny antoko UNDD, miaraka amin’ireo fikambanana maro. Very tanteraka ny fitokisan’ny vahoaka ny andrimpanjakana rehetra heveriny hiaro azy, hany very hasina ny fitantanam-panjakana.

Manana vinam-piarahamonina ho fampandrosoana an’i Madagasikara izy, ary hampahafantariny amin’ny fotoan’ny fampielezan-kevitra izany. « Manana adidy hitondra ny anjara biriky amin’ny fanarenana an’i Madagasikara aho », hoy ihany izy. Tsiahivina  fa kandidà  koa ny Praiminisitra teo aloha,  ny Jly Ravelonarivo Jean.

R.Nd.

News Mada0 partages

Motocross: Randy Ernest renoue avec la victoire

Cela fait un bail ! Randy Ernest a enregistré son deuxième succès de la saison lors de la 6e manche du championnat national à Antsirabe le week-end dernier. Dans le froid glacial de la ville d’Eaux, au guidon de la Husqvarna FC250, il a survolé les deux manches au programme du MX Antsirabe.

Un succès qui relance la course au sacre entre le vainqueur du jour et le quintuple champion de Madagascar, Claudia Tida sur KTM SX-F250 et non moins leader provisoire du classement général, après avoir dominé les trois manches précédentes.

Ainsi, la suite du championnat de Madagascar s’annonce plus palpitante que jamais car les deux rivaux livreront une bataille serrée. D’autant plus que chacun à leur façon, ils ont rendez-vous avec l’histoire. En effet, si Randy Ernest vise un premier titre de champion de Madagascar, Claudio Tida, par contre, rêvera de garnir d’un sixième titre son armoire à trophées.

Naisa

News Mada0 partages

Kitra – «Telma coupe de Madagascar»: nomontsanin’ny Jet Mada 9 no ho 1 ny FC Lam

Nitohy, ny asabotsy 7 sy ny alahady 8 jolay lasa teo, ny dingana ampaha-16-n-dalana amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara, taranja baolina kitra “Telma coupe”. Nivoaka ho mpandresy avokoa ireo ekipa goavana sy efa manana ny toerany. Anisan’ireny ny Jet Mada, tompondakan’Itasy, izay nanamontsana ny FC Lam Matsiatra Ambony, tamin’ny isa mavesatra, 9 no ho 1. Tsy niady ny fihaonana satria toy ny nanao fanazarantena fotsiny ry Tsiry sy ry Solo, tamin’ity.

Ankoatra izay, samy manohy ny lalany ihany koa ireo ekipan’Analamanga toa ny Elgeco Plus, izay nanakana ny lalan’ny Mama FC, tamin’ny isa tery 3 no ho 2. Tafita ihany koa ny Cosfa, nandresy ny Fosa Jr Analamanga, tamin’ny isa 3 no ho 1. Lavon’ny AS Adema, 3 no ho 0, kosa ny FC Rabaza. Ny Uscafoot, nandresy ny Five FC Analamanga, tamin’ny isa 3 no ho 0, ary mbola tamin’io isa io ihany koa ny nanilihan’ny Ajesaia Bongolava ny FCB Matsiatra Ambony. Tetsy ankilany, resin’ny Fosa Jr Boeny, tamin’ny isa 2 no ho 1, ny Tana Formation. 3 no ho 1 kosa ny nandresen’ny Cnaps Sport Itasy ny MTM Melaky.

Torcelin

News Mada0 partages

“Lalao Afrikanina ho an’ny tanora” (JAJ 2018): hiankina amin’ny vola ny ho isan’ny atleta

Maniry ny handefa delegasiona goavana any amin’ny andiany fahatelo amin’ny “Lalao afrikanina ho an’ny tanora” (JAJ 2018), hotanterahina any Alzeria, ny 19 ka hatramin’ny 28 jolay ho avy izao, ny minisiteran’ny Tanora sy ny fanatanjahantena malagasy. Etsy ankilany anefa, tsy manana vola hoentina miatrika izany ny departemanta iandraiketany.

Efa noresahin’ny minisitra, i Tsihoara Faratiana Eugène, nandritra ny filankevitry ny governemanta, izany olana izany, indrindra fa tamin’ny minisitry ny Tetibola. Araka izany, mbola hiankina amin’ny vola eo am-pelatanana izany ny ho isan’ny atleta handrafitra ny delegasiona malagasy any amin’izany fihaonana izany.

Mety ho marika fotsiny izany ny ho fandraisan’i Madagasikara anjara amin’ity “Lalao afrikanina ho an’ny tanora” ity. Raha tsiahivina, hanana ny lanjany io fihaonana kaontinantaly io satria hiadiana ny tapakila hiatrehana ny “Lalao olympika ho an’ny tanora” (JOJ 2018), hatao any Buenos Aires, Arzantina, ny 6 ka hatramin’ny 18 oktobra ho avy izao. Tsy mbola hay ihany koa izay ho isan’ny taranja hifaninanana. Tany am-boalohany, 12 izany, saingy nahena ho valo indray 12 andro mialoha ny lalao. Mbola hifampiresahana amin’ny komity olympika sy ny federasiona izay ho taranja handraisana anjara.

Tompondaka

News Mada0 partages

Tanora masina Itaosy: nanolotra seho mendrika an’Andriamanitra

Niavaka tamin’ireo hetsika vitsivitsy, tamin’iny faran’ny herinandro iny, ny notanterahina omaly tolakandro, tetsy amin’ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina. Matihanina tanteraka ny antsa fiderana an’Andriamanitra, nataon’ny Tanora masina, ao amin’ny FLM Itaosy.

Niezinezina sy nanakoako ny fiderana an-kira an’Andriamanitra, nataon’ny sampana Kristianina tanora (KT), Tanora masina avy amin’ny FLM Itaosy, omaly tolakandro. Anisan’ireo antoko mpihira miavaka amin’ny maro eto an-dRenivohitra izy ireto noho ny feomanga ananan’ny mpikambana, izay efa manodidina ny 150.

Tamin’ity fampisehoana ity, 96 izy ireo no niara-nanandra-peo, noravahin’ny zavamaneno samihafa. Tsy niova fa toy ny fandre any amin’ny rakikira sy hita amin’ny fahitalavitra ny natolotr’izy ireo. Nanamafy izany ny fanamafisam-peo, raitra sy matihanina ary mifanaraka tsara amin’ny karazan-kira natao tao amin’ny lapan’ny Kolontsaina.

Nanolotra fampisehoana feno ny Tanora masina Itaosy. Ankoatra ny hira sy mozika, kanto ihany koa ny haingon-tsehatra sy ny ravaka samihafa, mbamin’ny jiro. Midika izany rehetra izany fa mendrika an’Andriamanitra sy feno fiderana Azy ny antsan-kira fiderana nataon’ity antoko mpihira fanta-daza ity.

Fiderana sy fanomezam-boninahitra no tanjona voalohany. Nisantarana avy hatrany ny fampisehoana ilay hira hoe “Masina ny anaranao”, narahina hofahofa tanana, niaraka tamin’ny mpanotrona. Rehefa vita ny fiderana, nampahatsiahivina indray fa tsy mba mandao amin’ny ady sarotra Andriamanitra, araka ilay hiran’ny Tanora masina hoe “Ianao tsy mba mandao”.

Toy izany koa ny “Raha mbola fitia”, manambara fa Andriamanitra dia fitiavana, izay tsy mitovy amin’izay heverin’ny ankamaroan’ny olona, satria fitia maharitra mandrakizay. Miisa 31 ireo hira natolotry ny Tanora masina. Ankoatra ny fampisehoana, nisy koa fivarotana ireo rakikira maro efa nivoaka.

Landy R.

News Mada0 partages

Iraimbilanja: hanamarika ny 35 taony

Mankalaza ny 35 taona nijoroany ny tarika Iraimbilanja, amin’ity taona ity. Lehibe indrindra amin’ireo hetsika « cabaret », hotanterahina hanamarihana izany, ny amin’ny zoma izao etsy amin’ny Dôme Ankorondrano, manomboka amin’ny 9 ora alina.

Ho matihanina tanteraka ny fampisehoana, araka ny fanazavan’ny mpikarakara, ny AtmosFeerik. Ho hita taratra izany amin’ny fandrindrana ankapobeny, ny haingon-tsehatra ary amin’ny fanamafisam-peo. Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy, tamin’iny herinandro lasa iny, tetsy amin’ny IKM Antsahavola, ity fanombohan’ny fankalazana ny faha-35 taon’ny tarika Iraimbilanja ity.

Fantatra, nandritra izany, koa fa haharitra ora telo ny fampisehoana ary hokaloin’ny tarika Iraimbilanja avokoa ireo hira ahafantaran’ny maro azy hatramin’izay. Tsy ho diso anjara amin’izao fanamarihan’ny tarika ny tsingerintaony izao ny mpankafy any amin’ny faritra, araka ny fanazavan’izy ireo hatrany. Hisy, araka izany, ny fitetezana toerana samihafa, aorian’ity etsy amin’ny Dôme Ankorondrano ity.

I Niry, i Batata, i Roger, i Papay, i Dera ary i Niry Kely. Ireo ny mpikambana nanorina ny tarika Iraimbilanja, tany amin’ny taona 1983 tany. Anisan’ireo nitondra sy nanaparitaka fironana amin’ny mozika rock izy ireo. Azo lazaina ho nanan-tantara mihitsy izany tarika Iraimbilanja izany ary anisan’ny nampiavaka azy ireo ny fivoizana hira miady amin’ny fanimbana ny tontolo iainana.

Landy R.

News Mada0 partages

Malaimbandy: nalain’ny dahalo an-keriny ny mpampianatra iray sy ny zanany

Nalain’ny dahalo an-keriny ny mpampianatry ny CEG iray sy  ny zanany vavy, nandritra ny fanafihana tao Malaimbandy, distrikan’i Mahabo, afakomaly alina. Mbola any am-pelatanan’ny dahalo izy mianaka hatramin’ny omaly…

Indray niditra an-keriny tao an-tranon’ity mpampianatra, fantatry ny olona sy ny ankizy mpianatra any an-toerana amin’ny anarana hoe ramose Zera, mpampianatra taranja science de la vie et de la terre na SVT, ao amin’ny CEG Malaimbandy, distrikan’i Mahabo, faritra Menabe, ny dahalo maromaro nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika tamin’io fotoana io. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, ankoatra ny fanafihana ity mpampianatra ity, nalain’ireo dahalo an-keriny niaraka amin’ireo entana sarobidy tao an-tranony ramose Zera sy ny zanany vavy. Lasa nitsoaka avy hatrany ireo dahalo nitondra azy mianaka sady nanapoaka basy nampitahorana ireo mponina eo an-tanàna. Hatramin’ny omaly, tsy mbola fantatra mazava ny toerana nitondran’ireo malaso azy mianaka na efa manao izay ho afany amin’ny fikarohana aza ny mpitandro filaminana sy ny mponina any an-toerana.

Manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra manoloana ity raharaha fakana an-keriny ity ny mpiara-miasa aminy ao Malaimbandy manoloana izao herisetra mianjady amin’ny mpampianatra izao. Nohamafisin’ny mponina ao Miandrivazo hatrany Malaimbandy fa mirongatra ny asan-dahalo amin’iny faritra iny ary tsy vao izao fa saika isan’andro, ahenoana trangana fanafihan-dahalo hatrany any an-toerana. Vokany, mitaintaina sy mandry an-driran’antsy hatrany ny mponina amin’ny afitsoky ny asan-dahalo.

Dahalo iray tratra…

Dahalo tsy fantatra isa nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika koa, nanafika tao amin’ny fokontany Ankazomanga, kaominina ambanivohitra Bemanonga, distrikan’i Morondava, ny zoma hariva teo. Araka ny fantatra, lasan’ireo dahalo ny omby anjatony tao amin’ny fianakaviana iray. Nizotra niatsinanana ny lalan’ireo dahalo nandroaka ny omby. Fotoana fohy taorian’ny fanafihana, nanao fanarahan-dia avy hatrany ny zandary nampian’ny fokonolona ao an-tanàna. Nifanehatra tao amin’ny toerana antsoina hoe Benato, ny asabotsy tamin’ny 1 ora tolakandro, ireo mpanara-dia sy ny dahalo. Raikitra ny fifampitifirana ka maty nandritra ny fifandonana ny iray amin’ireo fokonolona nanara-daia. Dahalo iray kosa voasambotra. Nisy kosa ireo dahalo voatifitra, saingy nentin’ny namany nitsoaka. Tafaverina ny omby rehetra. Mitohy ny fanarahan-dia ataon’ny zandary.

J.C

News Mada0 partages

Analankinina Hopitalibe: niomana hamaky trano, dimy lahy tratra nifoka rongony

Voasambotry ny polisin’ny Fip tao Analankinina Hopitalibe Toamasina, ny zoma hifoha asabotsy teo, ireo jiolahy dimy tratra teo am-pifohana rongony mialoha ny saika hanaovan’izy ireo ny asa ratsiny. Araka ny fanazavan’ny polisy, nahazo loharanom-baovao izy ireo fa misy jiolahy dimy lahy efa vonona miaraka amin’ny fitaovana isan-karazany fampiasa amin’ny famakiana trano, saingy mbola eo am-pifohana rongony aloha ry zalahy hakana hery sy tanjaka ary fahasahiana mialoha ny hamaky trano sy hanendaka, tamin’io fotoana io. Tsy niandry ela ny polisin’ny Fip fa nandeha haingana teny amin’ny toerana voatondro misy ireto jiolahy mifoka rongony miomanomana hamaky trano ireto. Vokany, tratra tokoa izy dimy lahy ka tsy afa-nihetsika intsony. Samy tovolahy mpiasa mpitondra posy bisikileta monina sy mipetraka ao amin’ny fokontany Analankinina Hopitalibe Carreaux III ry zalahy ireto. Tratra niaraka tamin’izy ireo koa ny rongony nofohina sy ireo fitaovana fampiasa amin’ny famakiana trano.

Tratran’ny polisy koa ireo mpirahalahy nangalatra bisikileta tao Tanambe Nosy Be, ny zoma teo. Nitady asa tamina tokantrano iray ao an-toerana ny iray amin’izy roa lahy, saingy tsy nitondra taratasy avy amin’ny fokontany misy azy izy ka nindrana ny bisikiletan’ireo handray mpampiasa hakana izany fanamarinam-ponenana izany any Toamasina. Nanjavona tampoka niaraka tamin’ilay bisikileta anefa izy, kanjo efa novain’ilay rahalahin’ity mpangalatra ny lokon’ilay bisikileta.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Mpanendaka eny Analakely: tontakely roa nalefa eny Anjanamasina

Nalefa eny Anjanamasina ny roa raha nidoboka eny Antanimora kosa ny iray amin’ireo tontakely telo lahy mpanendaka tratra teny Analakely ny herinandro teo. Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria Analakely ry zalahy ireto noho ny resaka famakiana fiara. Araka ny fanazavan’ny polisy, fiara iray niantsona teo amin’ny manodidina ny hotely lehibe iray eo Analakely no lasibatr’izy ireo. Vao nidify nanalavitra ny fiarany ny tompony, nanararaotra namaky ilay fiara ireto andian-jatovo ireto. Lasan’izy ireo tamin’izany ny kitapo iray nisy vola 3 tapitrisa Ar sy ordinatera entin-tanana iray. Nony nahita ny fahaverezan’ilay kitapo ilay tompony, nametraka fitarainana avy hatrany teny amin’ny biraon’ny kaomisaria. Nanao fikarohana ny polisy ka tratra teo Analakely ihany ny iray amin’ireo mpangalatra. Niainga avy amin’ity tontakely iray ity no nahafahan’ny polisy nisambotra ireo namany roa lahy. Fantatra, nandritra ny fanadihadiana azy ireo, fa matetika manao asa ratsy toy izao ry zalahy. Vao avy nisazy teny amin’ny Anjanamasina, ny volana avrily lasa teo, ny iray antsoina hoe Beloha kanjo izao niverina nanohy ny asa ratsiny izao indray.

J.C

News Mada0 partages

Finoana katolika: vonona handray ny kardinaly Tsarahazana ny ao Toamasina

Andro vitsy sisa.  Efa tsara fiomanana sy maty paika avokoa ny fombafomba sy ny arofenitra handraisana ny kardinaly,  ny  Mgr Tsarahazana Désiré, ao Toamasina. Hotsenain’ny kristianina sy ny vahoaka amin’ny fomba makotrokotroka eny amin’ny seranam-piaramanidina Ambalamanasy ny tenany, ny marain’ny alakamisy 12 jolay izao. Hitohy amin’ny diabe mamakivaky ny tanànan’ i Toamasina izany, hatreny amin’ny

toeram-ponenany ao amin’ny katedraly St Joseph, Ampasimazava.  Arahin’ny fanehoan-kevitra sy fijoroana vavolombelon’ny fiainan’ny Mgr Tsarahazana  Desiré  izany,  ny harivan’io amin’ny 6 ora, ao amin’ny Ekar Notre Dame de Lourde, Anjoma. Manomboka amin’ny 9 ora maraina kosa, ny alahady 15 jolay, ny Sorona masina hatao ao amin’ny kianja

malalaka Stela Maris, Androranga. Nohamafisin’ny vaomieran’ny fampitam-baovao eo anivon’ny diosezin’ i Toamasina, tarihin’ny pretra Lebamisaina Paques Adoré, fa efa azo antoka 100% ny fandaminana rehetra. Tsy ho raharahan’ny any Toamasina samirery anefa izany fa ho avy marobe koa ny avy aty amin’ny diosezin’Antananarivo sy ny faritra hafa.

Higadona eny Ivato rahampitso

Efa fandaminana farany tany anivon’ny isam-piangonana sy ny distrika ny omaly, nandritra ny fotoam-pivavahana, ho an’ireo handeha hanatrika izany lamesa voalohany ho an’ny any Toamasina  izany.  Mialoha ireo, higadona etsy Ivato, ny talata  tolakandro izao, ny kardinaly Tsarahazana Desiré. Hihazo ny Nonce apostolique Ivandry.  Hitohy amin’ny Sorona masina etsy amin’ny Ekar Antanimena izany, ny alarobia hariva amin’ny 5 ora.

Tsiahivina fa 63 taona izao ny kardinaly Tsarahazana Desiré. Eveka voalohany tao amin’ny diosezin’ i Fenoarivo Atsinanana ary nisantatra voalohany ny maha arsevekan’ i Toamasina  azy avy eo.

Sajo  sy Synèse  R.

News Mada0 partages

Randriafeno Daniella – Filoha vaovao: misy marina ny fanovana ao amin’ny LC Farafangana

Voafidy ho filoha hitantana ny Lions Club Farafangana izao, Rtoa Randriafeno Daniella, efa-taona taorian’ny naha mpikambana azy. « Adidy lehibe ny miandry ahy amin’izao toerana izao, miaraka amin’ny LC Farafangana sy ny fianakaviamben’ny LC maneran-tany. Fandraisana andraikitra izao toerana izao koa isaorako ihany koa ny vitan’ireo namana rehetra teo aloha. », hoy Randriafeno Daniella.

Nisaoran’ny filoha vaovao manokana i Rosie Dominique, nitantana ny LC Farafangana ny taona 2017 hatramin’ny 2018, namindra ny faneva amin-dRandriafeno Daniella. Maro ny vitan’io filoha teo aloha io teo amin’ny fampandrosoana ny faritra, ny lafiny toekarena. Io filoha teo aloha io ihany no mbola mpandrindra ny asa rehetra amin’izao, manohy ny fiaraha-miasa.

Mipetraka mazava ny rafitra sy ny asa ataon’ny LC, ary misy ny fanovana ankehitriny, koa raha eto Farafangana, atomboka amin’ny fifampitokisana sy ny firaisan-kina ny fanampiana ireo havana ao anatin’ny fahasahiranana sy ny fahantrana.

“Manatanteraka ny tanjona apetraka”

“Tiana ho fantatry ny taranaka rehetra ny hoe inona izany Lions izany ? Manatanteraka ny tanjona apetraka sy manaja ny fitsipika rehetra. Toe-tsaina aloha izany ny voalohany, mitondra fanampiana, tambajotra iray mitovy faniriana », hoy Randriafeno Daniella. Karazany maro ireo tetikasa hotanterahina mandritra ny iray taona, hampahafantarina ny volana aogositra, mandritra ny fivorian’ny mpikambana ; ny 25 sy ny 26 aogositra ihany ny fanangonana ny ezaky ny rehetra. Mpikambana avy amina sehatra samihafa ny ao amin’ny LC Farafangana, koa matoky ny fiaraha-miasan’izy ireo feno ny filoha vaovao.

Voafidy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ny filohan’ny LCI, Rtoa Gudrun Yngvadottir, vehivavy voalohany amin’izany toerana izany, hatramin’ny niorenan’ny LCI, ny taona 1917.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Ny Dr Douglas: «Azo atao amin’ny fotoana rehetra ny didim-poitra…”

 Ao anatin’ny vanim-potoana ririnina ny eto Madagasikara ankehitriny. Fotoana, fanaovana famoran-jaza. Malaza anefa ny didim-poitra tsy mandeha ra, izay azo tanterahina amin’ny fotoana rehetra, araka ny fanazavan’ny dokotera Douglas.

Gazety Taratra (*) : Misy fotoany ve ny fanaovana didim-poitra sa azo atao amin’ny fotoana rehetra ?

Dr Douglas (-) : Raha ny fahazarantsika eto Madagasikara, amin’ny vanim-potoana mangatsiaka, izany hoe, andro ririnina manomboka ny volana mey ka hatramin’ny aogositra ny fanaovana azy, saingy raha ara-pahasalamana, azo atao foana ny didim-poitra, mandavantaona, manomboka janoary ka hatramin’ny desambra.

* : Misy ny fomba vaovao amin’izao fotoana izao, ny didim-poitra tsy mandeha ra. Ahoana ny endrika fisehoany?

– : Araka ny fivoaran’ny teknolojia sy ny eo amin’ny fahasalamana, amin’izao fotoana izao, ilay didim-poitra tsy mandeha rà tokoa ny mahazatra ny olona. Mampiavaka azy ny hafainganany sy ny fahadiovany ary ny antoka entiny ho an’ilay zaza voadidy.

*: Misy fetrany ve ny taona ho an’ireo hatao didim-poitra?

-: Ny fetra ambany no misy satria manomboka eo amin’ny fahafito andro nahaterahan’ny zaza vao azo atao didim-poitra. Ny fetra ambony kosa, tsy misy fa azo atao foana na hatrany amin’ny faha-30 taona aza. Saingy mahazatra ny olona eto amintsika, eo amin’ny faha-2 na faha-3 taona ny hanaovana didim-poitra.

*: Azo atao didim-poitra avokoa ve ny zaza rehetra?

-: Izay ny mampiavaka ny didim-poitra hataon’ny dokotera. Alohan’ny hanaovana ny fandidiana, tsy maintsy mandalo fizaham-pahasalamana ilay zaza hahafahana mamantatra na azo atao didim-poitra na tsia na mbola misy zavatra homanina ho azy na ilàna fanafody.

*: Misy ora ve ary mila toerana voatokana ny fanaovana didim-poitra tsy mandeha ra?

-: Voalohany aloha, tsy misy toerana voatokana fa manana safidy ny ray aman-dreny na any amin’ny toeram-pitsaboana na any an-trano. Toy izany koa ny ora hanaovana didim-poitra. Matetika, any an-trano ny tena be mpifidy.  Ny antony, tsy mivezivezy ireo ray aman-dreny ary eo no ho eo dia afaka milalao ilay ankizy.

*: Inona ny fitandremana sy ny tombony amin’ity didim-poitra tsy mandeha rà ity.

-: Ny fitandremana aloha, mba tsy ho voadona ny faritra avy nodidina. Ilaina ihany koa ny fahadiovana sy ny fanarahana ireo toromariky ny mpitsabo. Betsaka ny tombony, raha tsy hilaza afa-tsy ny hoe: voaaro amin’ireo karazan’aretina saropady maro ilay zaza ary voatandro ny fahasalamany.

Tatiana

Tia Tanindranaza0 partages

Vadina mpilalao kitra iraisam-pirenenaManao asa soa ao Brickaville isan-taona

Tsy manadino ireo Malagasy mila ny fanampiany isaky ny mandalo an-tanindrazana i Marinaah Doumbia, teratany Malagasy avy ao Andovoranto Brickaville vadina mpilalao baolina kitra iraisam-pirenena Ivoarianina milalao eo anivon’ny “Sporting Club de Portugal”.

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra manana mari-pahaizana LMDSahirana amin’ny fitadiavana asa

Tamin’ny sabotsy 7 jolay farany teo no nanao atrikasa nasionaly hanavaozana ny didim-pitondran’ny mari-pahaizana LMD ho lasa didim-panjakana ny minisiteran’ny fampianarana ambony sy ny minisiteran’ny asam-panjakana.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

St VINCENT de PAUL AMBATONILITA

Mitohy hatrany ny hetsika fandavan’ireo mpianatra sy ray aman-drenin’ny mpianatra ary maintimolaly nandalo nandranto fianarana teo anivon’ny lisea St Vincent de Paul Ambatonilita ny fanakatonana ity toeram-panabeazana nahavita be tao anatin’ny 120 taona ity. Ny sabotsy teo izy ireo dia nampiaka-peo teny an-toerana indray ary nampahatsiahy fa efa maro ireo olomanga nivoaka avy eo anivon’ny sekoly.

LATSA-DANJA

Miaiky ny rehetra fa miha latsa-danja hatrany tokoa izay tontolon’ny fanabeazana izay raha mijery ny zava-misy eto amintsika ankehitriny. Porofo ankoatr’io mitranga eny Ambatonilita io ihany koa ny mbola fiatoan’ny fampianarana ankapobeny manerana ny nosy, indrindra, eny amin’ireo sekolim-panjakana. Toa resaka fotsiny ny an’ny mpitondra hoe zava-dehibe ny fanabeazana sy ny kolontsaina saingy miharihary ankehitriny fa efa ho any am-paladian’ny mpitondra izany.

Tia Tanindranaza0 partages

Salon de massageTena misy mampivaro-tena ireo tovovavy mpanotra sasany

Mitombo isa hatrany ireo “salon de massage” eto amintsika, indrindra fa ny eto an-drenivohitra.

 

Misy amin’izy ireny no tena manao ny asany  tokoa raha araka ny fanadihadiana natao ary tsy mampiasa tovovavy fa lehilahy avokoa no manao ny asa. Manotra amin’ny alalan’ireo karazana krema vita amin’ny zava-maniry izy ireny izay manasitrana aretina maro ka 15.000 Ar isaky ny miotra ny vola aloha. Eo an-danin’izay koa anefa dia misy amin’izy ireny no mampivaro-tena ireo ankizivavy mpanotra mihitsy, antony mahatonga ny sasany hifantina ireo tovovavy 18 ka hatramin’ny 25 taona, tsara tarehy, lava volo, bikana raha misy miandrandra ny fahaizana teny vahiny mihitsy ny sasany. Raha araka ny fijoroana vavolombelona nataona tovovavy iray efa nanao ity asa ity dia efa misy mpanjifa mihitsy mifanaraka amin’ireny salon de massage ireny. Miovaova izy ireny ary tsy mijanona amina tovovavy iray miankina amin’ny filàny ka manomboka amin’ny otra ny fiarahana.  Miezaka ny miangola sy manao izay fihetsika rehetra manaitra ilay mpanjifa ilay tovovavy mandritra izany ka manomboka amin’ny 20.000 Ar isaky ny mandeha ny vola azony amin’izany, miaraka mandritra ny ora roa eo ho eo. Nambaran’ity tovovavy ity moa fa rehefa tena havanana tsara amin’ilay asa ny tovovavy iray vao resahin’ny tompon’ilay salon amin’io fivarotan-tena an-kolaka io ka misy ireo manaiky raha misy ihany koa ireo tsy manaiky. Amin’ny ankapobeny kosa dia miankina amin’ny asa vitan’izy ireny ny vola raisiny isam-bolana ka misy mihitsy ireo miasa andro sy alina.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taksibe tsy manara-dalànaMisy mandroaka mpamily avy hatrany ireo koperativa

Tsy mety tapitra ny resa-be mikasika ny tsy fanarahan-dalàna ataon’ny taksibe tato ho ato. Voakasika manokana ny eto an-drenivohitra izay mihodina an-dalana ny ankamaroany fa tsy misy tonga any amin’ny toby fiantsonana.

Raha ny fanazavan’Atoa Rakotoniaina Jean Paul, filohan’ny koperativa Soamiafara mihazo an’Andoharanofotsy  dia tena misy tokoa izany saingy  tsy betsaka fa azo isaina amin’ny rantsan-tanana  ho azy ireo  manokana. Ho an’ity filohan’ny koperativa iray ity mantsy dia tsy vitan’ny asam-birao toy ny an’ny sasany ny asany fa midina ifotony manara-maso ny asan’ireo eo ambany fiadidiany mihitsy. Miezaka ny manitsy sy mananatra hatrany ireo ao amin’ny koperativany tsy manara-dalàna Rakotoniaina Jean Paul. Ho an’ireo mpamily tratra dia mahazo fampitandremana avy hatrany. Raha mbola mamerina fanindroany izy ireny dia roahina tsy misy hindra fo ilay mpamily. Nomarihiny fa tsy mijanona fotsiny amin’ny fakana ny volan’ireo taksibe miasa ao aminy ny koperativa fa tena manao ny asany tokoa. Entina hanasoavana ny mpiasa sy ny tompona fiara mpikambana ao aminy ihany ny vola azo, hoy izy.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny fampianarana MalagasyTokony hovahana ao anatin’ny hateloana, hoy ny ABA

Ahiana hitatra ka ho lasa olana ara-tsosialy goavana, hanampy trotraka ny fifandroritana ara-politika eto amintsika ny fitakian’ny sendikan’ny mpampianatra amin’izao fotoana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Revy degany »

Mafampana hatrany ny toe-draharaha politika eto amin’ny firenena na teo aza ny fitsanganan’ny governemanta, izay nambara fa handamina ny firenena sy hitondra an’i Madagasikara any amin’ny fifidianana mangarahara sy handraisan’ny rehetra anjara.

Mifanao bemarenina ny mpitondra sy ny mpanohitra ampian’ireo sendika sy mpiasam-panjakana mba mitaky fiovana sy fanovana. Tena mifanao « revy degany », hoy ny fitenin-jatovo, ka dia samy manao izay lohany sy saim-patany satria samy mihevitra ny tenany avy ho tompon’ity firenena ity. Rehefa leo sy reraka ve tsy hangina, hoy ny eo amin’ny fahefana raha dinihina ny zava-misy ka dia mihenjan-droa hatrany ny tady. Zary fomba fiady ihany koa ny hoe aleo handeha aloha ny fifidianana, fa ajanony any avokoa izay fitakiana sy fanovana raha tena mahasahy sy mahazaka vahoaka. Mifanohantohan-tsy ho lavo ny samy mambam-pahefana efa ao anaty fitondrana rehefa avy nanao tohatra fiakarana ny vahoaka, ary eo ihany koa etsy an-daniny ny mamba noana karazan’ny rangitin’iretsy efa manan-kianteherana ho tsy mahasahy sy tsy mahazaka vahoaka, ka dia mba mamondron-kery ihany koa. Ao ihany koa anefa ny tsikaritra fa vonona sy sahy hatrany ary tsy ho sakana mihitsy amin’ny fampandrosoana sy ny fikatsahana tombontsoa ho an’ny Malagasy. Na izany na tsy izany, dia ny mbola ny « revy degany » aloha no betsaka eto, ka takona izay mety ho finiavana tena hikatsaka ny soa ho an’ny firenena sy ny vahoaka e ! Fihatsarambelatsihy sy fampiesonana no betsaka, ary hirarakopana izy atsy ho atsy !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Valanaretina pestaMila mailo hatrany

Tonga nanome voninahitra ny fivoriana ny fanazavana ny valin’ny hetsika rehetra natao momba ny ady amin’ny pesta sy ny fanamafisana hatrany ny ady mbola atao amin’ny valanaretina, ny praiminisitra Ntsay Christian.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny fampianarana MalagasyTokony hovahana ao anatin’ny hateloana, hoy ny ABA

Ahiana hitatra ka ho lasa olana ara-tsosialy goavana, hanampy trotraka ny fifandroritana ara-politika eto amintsika ny fitakian’ny sendikan’ny mpampianatra amin’izao fotoana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Telma Coupe de Madagascar 2018 »Misongadina ireo ekipa vaventy

Nahazoam-bokatra ny ampahany vitsivitsy tamin’ny 1/16-ndalan’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara na ny Telma Coupe de Madagascar 2018. Nisongadina tamin’ireo vokatra azon’ny Tia Tanindrazana ny fisongadinan’ireo ekipa lehibe efa fanta-daza sy efa zatra mandray anjara amin’ity fifaninanana ity. Ireo vokatra azo :

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby teny amin’ny kianjan’i MakisRava tsy lera ny fihaonan’ny Asa st XV Avenir

Raha nizotra antsakany sy andavany ireo lalao rehetra nokarakarain’Atsimondrano sy « Comité Technique Tanà-Ville »

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial 2018Narodan'i Croatie ny nofinofin'i Russie

Nahintsan'i Croatie tamin'ny "tirs au but" 4-3 tamin'ny lalao ampahefa-dalana farany notontosaina ny sabotsy alina teo i Russie mpampiantrano rehefa nisaraka ady sahala 2-2 ny roa tonta taorian'ny fanalavam-potoana.

Ntsoavina Evariste

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FJKM AnosipatranaIvon’ny fankalazana ny faha-150 taonaMankalaza ny faha-150 taona niorenany ny

FJKM Anosipatrana ankehitriny. Tamin’ny sabotsy 8 jolay teo no nanomboka ny fankalazana nanasana ireo sinoda sy ny zanaka ampielezana ary nanomezana sakafo azy ireo.

Rabeso

Tia Tanindranaza0 partages

Kardinaly Désiré TsarahazanaHo avy rahampitso eto Madagasikara

Efa tsara homana ny fitsenan’ny vahoakan’i Toamasina sy ny mpino Katolika ny fahatongavan’ny kardinaly Tsarahaza Désiré handray ny birao fiasany izay hijanona ao Toamasina ny 13 jolay ho avy izao.

 

 Efa milamina avokoa ny fanomanana rehetra izay samy mikarakara ny mpino ao aminy ny isaky paroasy, samy manentana ny fokontany misy azy avy ireo mpino katolika isam-pokontany, ary tsy latsaka ambanin’izany ny tompon’andraiki-panjakana mitarika izany ny prefen’i Toamasina Benandrasana Cyrille, izay hiantoka ny fandaminana sy fandraisana ary ny fiarovana. Raha ny fandaminana dia ny 10 jolay izao no ho tonga an-tanindrazana ny kardinaly, ka avy hatrany dia hamonjy ny eny Andohalo. Ny 13 jolay kosa no hotsenaina eny amin’ny seranam-piaraminina Ambalamanasy ny tenany, ka filaraham-be no hanateran’ny vahoaka sy ny mpino katolika azy eny Ampasimazava hisian’ny trano fonenany sy ny birao fiasany izay sambany no nisy kardinaly hanana birao aty amin’ny faritra izany teto amintsika hatramin’izay.

 

Rakoutou

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny paositra sy ny fifandraisan-davitraVonona hifampiresaka ny minisitra Maharante

Misy voavidy vola ireo mpiasa manatanteraka fitokonana eo anivon’ny paositra Malagasy ankehitriny raha araka ny feo mandeha.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sao dia manamaina marina aza ?

Mbola tena milamina marina ve aloha ianareo ao ry Jean a ? Sao dia manamaina marina ary le ?

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Vahoaka MalagasyLeo sangodim-panina

Tsy hita intsony ity izay azo handraisana ny fihetsika politikan’ny ankamaroan’ireo mpanao politika eto amintsika. Sady tsy tena hita ho an-kavia no tsy an-kavanana. Tsy tena afovoany koa anefa ary ny loza dia miharihary fa tsy misy manana tanjona mazava raha resaka fampandrosoam-pirenena no asian-teny. Ny sasany efa avy nilaza fa hirotsaka ho filoham-pirenena milaza azy ho tsy maika amin’ny fifidianana indray. Ny nitsipaka ny amin’ny tokony hanaovana fifidianana “sahady” moa milaza tampoka indray fa aleo irosoana ny fifidianana. An-kavitsiana ny mpanao politika mahatazona ny teny nomeny. Maka filamatra ny fitondrana ve no antony sa andevozin’ny vola tanteraka ? Raha ny zava-misy iainana ankehitriny aloha dia mbola ho sarotra lavitra noho ny efa nisy tamin’ny taona vitsivitsy lasa ny hanova ny fomba fisainana sy fomba fiasa ary vao mainka hihamafy io raha mbola mpanao politika sy mpitondra tahaka ny ankehitriny ihany no hitari-dalana eto. Maro amin’ny mpanara-baovao ankehitriny no toa tsy vanona ny hanolo-kevitra mihitsy hoe asio jadona kely aloha hanovana ny rafitra sy foto-pisainana eto.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Senatera Dr Benessy Harison Sebastien« Aleo hapetraka ny fitoniana hanomanana fifidianana »

Anisan’ny mpanao politika eto Toamasina miteny isaky ny misy zavatra tsy mety sy mpiara-miasa amin’ny olon-drehetra, ary mpanao asa soa ho an’i Toamasina amin’reo asa sosialy fanaon’ny fikambanana politika tarihany, “FIMAMI”, ny senatera Dr Benessy Harison Sebatien.

 

Rakoutou

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaham-pirenenaSempotra ny fanjakana

Iray volana mahery izao no nitsanganan’ny governemanta Ntsay Louis Christian. Iaraha-mahita fa mikatso ny raharaham-pirenena. Mipoitra daholo ny karazana olana kanefa tsy misy voavaha.

Tia Tanindranaza0 partages

Madagasikara AfakaHanangon-tsonia handavana ny fifidianana kitoatoa

Latsaka an-katerena tanteraka ny firenena ho an’ny vondron’ny tanora eo anivon’ny Madagasikara Afaka, tarihin’Andrianjakatiana Johny Paul.

 Pati sy Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Omer BerizikyKandidan’ny “Grand Nord”

Iray amin’ireo kandida hirotsaka hofidiana ho filoham-pirenena ny praiminisitra teo aloha Jean Omer Beriziky, araka ny fampahafantarana tamin’ny fomba ofisialy ny sabotsy teo teny amin’ny Villa La Franchise Ivandry, fonenan’i Pr Zafy Albert fahavelony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampihavanam-pirenenaAdino sy takon’ny fifidianana

Raha ny lafiny ara-bola sy ara-pitaovana, dia efa andrim-panjakana iray manana ny tetibolany mihitsy ny Filankevitra momba ny fampihavanana na ny CFM, ary mandray karama tsy tapaka ireo olona voafidy sy notendrena ho mpikambana ao anatin’io ka tsy tokony ho any amin’ireo lafiny ireo velively no sakana.

 

Ny CFM mihitsy ve no angady tsy mahatapak’ahitra sa ny mpanao politika no sarotra hampihavanina ? Niaraha-nahita, ohatra, ny gidragidra teny amin’ny CCI Ivato ny 01 jona rehefa nisy ny nambara fa fehin-kevitra navoaka. Nifandramatra tamin’ireo mpizaika izay tsy voafehiny hatramin’ny mpikamban’ny CFM satria tsy voafehy ireo mpanao politika sasany, izay efa toa niomana tamina fehin-kevitra tsy niaraha-nanapaka. Tsy namaly ny antso ihany koa moa ireo filoha teo aloha ankoatra ny amiraly Didier Ratsiraka, raha nikendry ny hanao ilay antsoina hoe: “Rencontre au sommet”. Tsy dia misy tokotaniny intsony ny resaka dinika taorian’iny. Efa mivoaka io ny datim-pifidianana, ka veloma hatreo ve izany ny fifandaminana fa ny fifidianana no mahamaika ?Resaka olana ara-pifidianana noho ny lalàna no niaingan’ny gidragidra teo ka efa milamina ve ireo ?”, hoy i Maka Alphonse filohan’ny CFM, raha nanontaniana andro vitsy taorian’ny tsy fahombiazana teny Ivato. Mbola misy zavatra tokony halamina, anisan’izany ny hahafahantsika miatrika fifidianana milamina sy madio, hoy izy. Andrasana indray izay hafitsoky ny CFM ato ho ato. Fanontaniana mipetraka ihany koa ny hoe : tofoka sy leo ve ny FFKM sa nankaiza no tsy re tsaika intsony ? Sa kosa miasa mangina na manomana paikady ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraMampiasa teny mampanonofy ny mpanao politika

Nivoaka ny tetiandrom-pifidianana. Efa mipoitra tsikelikely ireo mikasa hirotsaka ary hanao tohivakana ny fanambarana mandra-pahatonga ny tena fotoana.

Ny sasany amin`ireo mpirotsaka dia mahalala tsara fa tsy ho lany mihitsy, kanefa mirotsaka ihany. Ny antony dia eo no mba fotoana ahafahany maneho ny heviny sy miandrandra isam-bato hoenti-miady varotra amin’izay tena mandresy eo, sitrany ahay mba mahazo seza, na dia iray fotsiny aza. Mampiasa teny mampanonofy ny mpanao politika toy ny hoe “ataontsika izatsy , alaintsika izaroa”. Somary hafakely mantsy ny fanaovana politika eto Afrika toy ny fampiasam-bola. Misy ihany koa ireo vahiny na teratany manao karazana fampiasam-bola amin`ny fifidianana. Am-bolana aty aloha dia efa mandeha ny kajikajy sy ny ketriketrika rehetra ny amin’ireo kandidà tsara toerana ka mety ho lany. Ireo kandidà ihany koa miezaka mandresy lahatra ary manao izay hampandry saina iretsy mpamatsy vola satria mila volabe ny firotsahan-kofidiana. Tsy dia miomana amin’izay anefa ireo antoko politika, satria na dia izay latsakemboka voafaritra aza tsy voaloan’ny mpikambana akory. Tsy maintsy misy ny fifanarahana mazava ny amin’izay seha-pihariana hanomezana azy ireo tombondahiny rahatrizay satria fampiasam-bola no ataony fa tsy asa fanasoavana velively. Tokony hiverina ny volany miaraka amin’ny tombony ary matetika moa tsy vola fotsiny no alefany avy any, fa eo koa ireo mpanolotsaina, izay manampy amin’ny paikady no manara-maso ny fandaniana. Raha ny eto Madagasikara dia mifandray tendro amin’ireo teratany frantsay manan-draharaha eto no tena sahy miditra amin’ny resaka toy itony. Mahafantatra tsara ny fizotry ny politika eto koa izy ireo sady tsy dia mananosarotra loatra eo amin’ny fanapahan-kevitra hanohana. Mila fitandremana anefa ny resa-bola amin’ny fifidianana, satria tsy vitan’ny mampidi-kizo ny kandidà fotsiny, fa tena mitondra ny firenena any amin’ny lalan-tsarotra sy tery mihitsy. Tsy vitan`ny torapo ny fampandrosoana satria toy ny tany Zimbabwe, naka ny tanin’ny fotsy hoditra ary nizara izany tamin’ny mainty hoditra i Mugabe saingy tsy nampandroso fa vao miha reraka ny firenena. Mila fahamailoana ihany rehefa eo ankatoky ny fifidianana satria paikady fampiasa hakana  ny vaton’ny mpifidy fotsiny io.

Marigny A.                                                          

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tolon’ny 13 meyMiroso amin’ny dingana manaraka

Hiova endrika ny tolon’ny fanovana notarihin’ny depiote TIM sy ireo avy amin’ny tsy miankina manomboka izao. Manomboka anio alatsinainy 9 jolay mantsy dia tsy eo amin’ny kianjan’ny 13 mey intsony ny hetsiky ny fanovana fa isaky ny minisitera indray.

 

Hatomboka eo minisiteran’ny fanabeazam-pirenena etsy Anosy ny anio izay hanomboka amin’ny 10 ora. Izay no tapaka teny an-kianja ny sabotsy teo. Mila manamafy ny tolona miaraka amin’ireo sendika isika rehetra, hoy ny toromarika nomen’ny depiote Randriamandimbisoa Félix tao amin’ny tambajotra ara-tsosialy. Hijanona aloha izany ny eny an-kianja, ka hifantoka betsaka amin’ny fifanotronana amin’ny sendika manomboka izao, raha teny amin’ny kianjan’ny 13 mey hatramin’izay no tena nahitana ihany koa ireo mpikatroka sendikaly, izay nanome tanana sy namaly hatrany ny antson’ny depiote, ka niara-dalana teny ny tolona politika sy sendikaly, izay mifamatotra satria samy fitakiana hikendrena fiovana sy fanovana eto amin’ny firenena. Miandry ny toromarika politika avy amin’ny depiote TIM sy ny filoha mpanorina azy dia i Marc Ravalomanana ny mpitolona amin’izao fivoahan’ny datim-pifidianana izao, izay efa fantatra ihany koa fa ny 1 ka hatramin’ny 21 aogositra ny fandraisana ny taratasy firotsahan-kofidiana filoha, ary ny 26 aogositra no havoakan’ny HCC ny lisitra ofisialin’ireo kandida. Mitohy amin’ny alalan’ny fiombonana amin’ny sendika aloha ny tolona, ary tsy hanaiky lembenana intsony rahateo eo anatrehan’ny tsy firaharahiana sy ny fampiasan-kery, toy ny natao tamin’ny mpampianatra aza. Heverina ny mety hiitaran’ny tolona any amin’ny fanidiana minisitera, indrindra fa ireo mbola ahitana HVM. Andrasana izay hiseho etsy Anosy anio.

Toky R

 

 

La Vérité0 partages

Fermeture de l’école Saint Vincent de Paul - Le Vicaire général Ludovic Rabenantoandro persiste et signe

Un acte pas très catholique. C’est ce que le Vicaire général en charge de l’éducation auprès de la Diocèse d’Antananarivo, Mgr Ludovic Rabenantoandro, remarque quant à la manifestation  du samedi dernier à l’école Saint Vincent de Paul sise à Ambatonilita. Des parents d’élèves et enseignants s’opposent, rappelons-le, à la fermeture dudit établissement suite à une décision prise par la Direction diocésaine des écoles catholiques (DIDEC) d’Antananarivo au début mai. Ils ont exprimé leur mécontentement à travers des hurlements et un sit-in en fin de semaine, au point d’envisager une rencontre avec le Cardinal Tsarahazana pour s’en plaindre. Questionné à ce sujet, le numéro Un de la DIDEC d’Antananarivo reste ferme. 

 

« L’école Saint Vincent de Paul à Ambatonilita sera fermée à partir de la fin de l’année de l’année scolaire 2017-2018. C’est une décision irrévocable, validée par l’Archevêque d’Antananarivo. Ni les parents ni les enseignants ou autres n’ont pas à faire des commentaires. D’ailleurs, ce n’est pas un acte admis auprès de la religion catholique de s’opposer à une décision de l’Archevêque, qui a toujours le dernier mot. La hiérarchie est là pour être respectée », martèle notre source.

L’administration remise en question

Le nombre dégressif des élèves inscrits auprès de cet établissement confessionnel fait partie des raisons de sa fermeture, d’après la DIDEC d’Antananarivo. En fait, cet effectif est passé de 1 900 à 700 élèves actuellement. A cela s’ajoute la vétusté des infrastructures, plus précisément la grosse fissure constatée au niveau de l’un des bâtiments de l’école en 2017. Cela constitue un danger non seulement pour les élèves et enseignants, mais aussi pour la population environnante. A ce sujet, un responsable de l’établissement a avancé, lors de la manifestation de samedi dernier, qu’ils pourront se charger de sa réhabilitation. Toutefois, le Vicaire général remet en question l’administration au sein de l’établissement. « Nous avons attendu ce qu’ils pouvaient faire pendant des années, mais en vain. Après 120 années d’existence, l’école semble être en déclin », a souligné Mgr Rabenantoandro. Le Vicaire général a également souligné que l’école sera transformée en un centre à vocation sociale, destiné pour venir en aide aux gens défavorisés, et non un centre commercial comme les parents d’élèves avancent.

Concernant l’avenir des élèves, ils seront repartis avec une certaine facilité dans plus de 50 établissements catholiques d’Antananarivo, au choix de leurs parents. Aussi, les coordonnées des enseignants ont déjà été prises en compte, conclut le responsable de la DIDEC.

 Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Antohomadinika - Un jeune homme sauvagement assassiné

Les meurtres sauvages se multiplient actuellement dans la Capitale. Hier, vers 5h30 du matin, le corps sans vie et baignant dans le sang d’un jeune homme d’une vingtaine d’années a été rétrouvé dans la rue, dans le secteur du IIIG Hangar à Antohomadinika. Des passants matinaux s’étaient alarmés de cette découverte macabre et ont tout fait pour que les proches du malheureux soient informés. Plusieurs plaies occasionnées par un couteau ont été observées sur le thorax de la victime, prouvant ainsi l’acharnement démentiel du tueur pour l’éliminer. Bien que les habits portés par la victime soient assez épais, cela ne l’a pas pu protéger des ravages de l’objet tranchant sur sa chair.

« L’assassin a laissé l’arme du crime à l’endroit même de son forfait. Il s’agit d’un grand couteau tout marqué de corrosion », rapporte une source. Outre le regrettable décès de cet étudiant en quatrième année à la Faculté d’Ankatso, selon une source auprès de sa famille, tous les objets qu’il a transportés furent volés dont des canards et bien sûr son téléphone. Le malheureux a envisagé d’apporter ces présents pour des proches en vue d’une circoncision. Bien que l’hypothèse d’une agression de bandits a été privilégiée, du moins pour le moment, la version d’un membre de la famille de la victime, un homme dans la cinquantaine et qui se prononce comme élément des Forces de l’ordre, est tout autre : « Ils ont tout simplement éliminé notre enfant. Il était plutôt connu pour sa ferveur lors de la récente lutte populaire sur la place du 13 Mai. Nous n’allons pas croiser les bras, croyez-en ! Vous aurez bientôt des nouvelles à propos de cette affaire car nous sommes informés à propos des tueurs et ces derniers ont pris la fuite dans l’Est du pays. Et que justice soit faite ! », déclare sans ambages notre interlocuteur. Actuellement, l’affaire est entre les mains de la Brigade criminelle. De même, l’objet tranchant, considéré comme l’arme du crime, fut également saisi en vue de la poursuite de l’enquête.

Franck Roland

La Vérité0 partages

Phénomène social

Ronaldo l’autre, le brésilien, le feu follet du football brésilien des années 90, fut le légendaire et mythique avant-centre de la « Selecao ». Il conduisit l’équipe brésilienne, pour la 4e fois, au firmament du ballon rond au Mondial de 1994 aux Etats-Unis. Le Brésil en détenteur définitif est le seul pays à avoir décroché cinq fois la Coupe du Monde. L’Allemagne, derrière lui, l’autre détenteur définitif, avec quatre  « étoiles ». Ronaldo, « el fenomeno », Ronaldo Luis Nazario de Lima, de son vrai nom, marquait d’une pierre blanche le sport-roi de son pays et par-dessus à l’extérieur. Ce fut un phénomène du football mondial ! Le terme « phénomène » désigne quelque de chose d’inhabituel ou de rare en son genre sinon un miracle. De retour au pays, après un long séjour correspondant à une longue absence de quatre ans et demi, Andry Nirina Rajoelina s’érige, à la surprise générale, en phénomène social. Non seulement, il s’était éclipsé de la scène politique nationale, durant presque la totalité de la durée du mandat du président, en place, mais aussi il s’était gardé de toute déclaration politique, encore moins, de la moindre critique. Un silence tactique et éloquent qui  intriguait certain milieu du pouvoir et celui du microcosme politique local.

 

 Les quelques années sabbatiques closes, Zandry Kely se décide enfin, les manches retroussées, à plonger dans l’arène, au grand plaisir des sympathisants. Un raz-de- marée de population enthousiaste acquise à la cause que le leader Orange voulait bien exposer à chaque déplacement remplit les stades. Visiblement, l’IEM répond, « au millimètre près », aux besoins de plus en plus pressants et sans cesse croissants de la population. La misère, l’insécurité, la corruption, l’impunité et bien d’autres « soucis » comme la mauvaise gouvernance trouvent leurs portes de sortie respectives grâce à la louable Initiative de l’IEM. Les quarante-huit mois absence a été rendu nécessaire à notre « héros de la Révolution Orange » pour confectionner un ensemble de programme dont le seul et unique objectif consiste à …sauver le pays. Un Business Plan structurant,  efficace et pertinent et, tenez-vous bien, à effet immédiat, que tout prétendant pour la conquête d’Iavoloha doive être apte à présenter aux  concitoyens avides et impatients.  Toutes les stratégies mises au point par des experts de haut vol seront de mise. En tout cas, les urgences vécues au quotidien par la grande majorité ne peuvent jamais attendre dix ans ou plus. Les couches les plus vulnérables n’ont plus la force nécessaire d’espérer une quelconque voie de sortie en 2030.

En politique notamment dans la gestion des affaires nationales, il n’y a pas de « magie ». L’aventurisme n’a pas de place. Il faut avoir toujours dans la tête qu’il s’agisse de la vie ou de la mort des concitoyens. Pour le peu que l’on puisse porter un humble jugement à l’endroit de celui à qui la magistrature suprême a été confiée à partir de 2014, il manque cruellement de « plats » à servir au peuple affamé ou d’ »astuces » de nature à apaiser la tourmente.

Rien d’étonnant si notre jeune champion rassemble des foules à chaque rendez-vous. Il a de quoi à satisfaire miraculeusement les Malagasy. Un phénomène social que des jaloux n’arrivent pas à digérer.

   Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Patrimoine de l’Etat - Le HVM fait sa braderie

La grande promotion à la braderie du régime HVM. Harilala Ramanantsoa, gérante de Madavision et initiatrice de l’événement commercial, « la grande braderie de Madagascar » ne fera pas mieux que le régime HVM dans le domaine de la vente au rabais. Il n’y a pas photo entre les 15% de réduction exigée à la grande braderie de Madagascar et les 100% proposés par le régime HVM aux opérateurs économiques, dans la plupart des cas des indo- pakistanais, qui lui ont susurré les bonnes affaires à réaliser ensemble. La villa Elisabeth cédée, certes au temps de Reboza Julien, mais la finalisation de la vente à un particulier, de surcroît un escroc recherché actuellement par la police, s’est faite au temps d’un ministre HVM. Bien qu’un comité interministériel ait été mis en place dans le but de récupérer le bien de l’Etat, passé entre-temps dans les mains d’un indopaskitanais proche du régime, l’affaire semble au point mort pour ne pas dire classée sans suite. Le promoteur indo pakistanais réputé par sa boulimie sans fin a esté l’Etat en justice et selon les indiscrétions, aurait remporté la première partie de la bataille judiciaire.

Et comme l’adversaire pourrait ne plus continuer le combat, faute de volonté manifeste, le sort de la villa Elisabeth, demeure du défunt Président de la République Zafy Albert,  semble scellé à jamais. Elle a été acquise  à un prix défiant toute concurrence de 1.000 Ar le m2 alors que dans cette zone, le m2 du terrain se négocie à 400.000 Ar voire plus. Une très bonne affaire qui sent la corruption à  mille lieues.

Et voilà qu’une autre affaire fait actuellement la une des journaux et les réseaux sociaux. Il s’agit de la vente du CEG Analamahitsy également à un indopakistanais. Et le nom de l’acquéreur de la villa Elisabeth est murmuré sur toutes les lèvres des observateurs. Après avoir mis dans sa poche une propriété à Ivandry, il passe juste à côté à Analamahitsy pour élargir son empire. Pour l’instant, rien n’est encore officiel. Des sources avancent qu’il s’agit plutôt d’un partenariat pour la construction d’un nouveau CEG juste à proximité de l’ancien. Dans ce cas, quelle est la destinée du terrain ainsi que du bâtiment.

 Dans cette affaire du CEG Analamahitsy, le terrain appartient à la Commune urbaine d’Antananarivo ( CUA) et le bâtiment au Ministère de l’Education nationale (MEN). A la mairie de la capitale, les proches de la mairesse nient l’existence de la vente du terrain. Un membre du conseil municipal affirme qu’il n’est pas au courant et précise que toute cessation d’un terrain, signature d’une convention ou partenariat avec des entités privées ou publiques, doivent être présentés devant le conseil municipal et avoir son autorisation. Or, selon ses dires, la vente de ce terrain du CEG Analamahitsy n’a  jamais figuré dans la délibération du conseil municipal.  Au niveau du MEN, c’est toujours le silence complet alors que c’est le  nouveau ministre, Horace Gatien qui aurait signé la note explicative de la vente dudit terrain. Rapide, très rapide dans l’expédition des affaires courantes, le successeur de Paul Rabary le serait ainsi. Les proches collaborateurs de ce dernier jurent de leur côté que leur ancien patron n’a rien à voir dans cette affaire dans la mesure où il était toujours contre toute vente du patrimoine du ministère. « Il se pourrait que des ripoux au sein du ministère aient attendu le départ de Paul Rabary pour présenter au nouveau ministre cette affreuse affaire », note un subalterne de l’ancien ministre de l’Education nationale qui veut garder l’anonymat….

Quoi qu’il en soit, ces ventes des biens de l’Etat portent les marques indélébiles du régime HVM.  Dans sa gestion opaque des affaires publiques, celui-ci fait le bonheur des affairistes indo -pakistanais qui, en sentant l’odeur de l’argent, agissent sans états d’âme …

  La rédaction

La Vérité0 partages

Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Rien à craindre. Face aux incertitudes qui sont soulevées concernant l’impartialité de la Haute Cour Constitutionnelle dans le processus électoral, le numéro un d’Ambohidahy, Jean Eric Rakotoarisoa s’est défendu hier. «  Il n’y a pas de raison pour que nous fassions un traitement de faveur aux membres du Gouvernement », a déclaré le président de la HCC hier, lors d’une interview en marge du dépôt de la déclaration de patrimoine du Premier ministre, Christian Ntsay  à Ambohidahy. 

 

Sur cette lancée, il a laissé entendre qu’il est inutile d’instaurer un climat de méfiance en cette période pré – électorale. Et de rassurer que « nous allons faire notre travail  comme il est indiqué dans la Constitution. Il est quand même honteux qu’après près de 60 ans, l’on apprend encore à faire une élection ». Selon lui, les doutes qui sont soulevés actuellement relèvent d’une simple méfiance politique. Il a également souligné que le bon déroulement des élections dépend de tous les acteurs mais pas uniquement des politiciens, de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) ou encore la HCC.

 Rôle clé

 Depuis la nomination des membres de la Haute Cour Constitutionnelle, leur impartialité a été souvent remise en question. Parmi les arguments évoqués l’on peut citer la motion de déchéance engagée par les députés à l’Assemblée nationale en 2015 mais qui a terminé en un pacte de responsabilité qui finit, par la suite, en queue de poisson. Il n’est plus à rappeler que la HCC tiendra un rôle important durant le processus électoral pour cette année, à commencer par la réception et la validation des candidatures des concurrents à l’élection présidentielle jusqu’à la proclamation des résultats officiels. D’après l’article 116 de la Constitution, parmi les missions de la HCC figure notamment celui de statuer sur le contentieux des opérations de l'élection du Président de la République, en l’occurrence, ainsi que de proclamer le résultat officiel des élections présidentielles dont le premier tour est prévu le 7 novembre tandis que le second tour est pour le 19 décembre. Autant d’étapes pendant lesquelles les juges d’Ambohidahy devront faire leurs preuves !

S.R.

Midi Madagasikara0 partages

Talatamaty : Ramatoa maty notsatohan’ny jiolahy antsy

Nitrangana fanafihana mitam-piadiana indray tetsy Ambohinambo Talatamaty, ny sabotsy teo. Andian-jiolahy mirongo zava-maranitra no niditra an-keriny tao amin- tokantrano mpivarotra iray teny an-toerana. Vokany, vehivavy iray no namoy ny ainy vokatry ny ratra nahazo azy. Lasa daholo kosa tetsy andanin’izay ny vola rehetra maty nandritra ny andro tamin’io fotoana io, izay mbola tsy fantatra hatreto ny isany.  Raha ny fampitam-baovao azo, dia  efatra ireo olon-dratsy ary tsy misy misaron-tava no nanafika an’ilay tokantrano tamin’io fotoana io. Satria trano hazo ity fivarotana ity dia mora tanteraka ho an’ireo olon-dratsy ny nanapitsoka ny varavarana ary nidiran’izy ireo an-keriny tao. Norahonan’ireo olon-dratsy avy hatrany ireo tompon-trano, izay tsy nisy afa-tsy vehivavy iray, 53 taona niaraka tamin’ny zanany lahy, mba hamoaka ny vola rehetra. Nandà hatramin’ny farany anefa ity ramatoa ity, ka tsy nisalasala ny iray tamin’ireo olon-dratsy nanindrona antsy azy avy hatrany. Rehefa nitolefika tao anaty rà mandriaka ity renim-pianakaviana, dia nanao izay danin’ny kibony nisava ny tao an-trano ireo mpanafika. Lasan’izy ireo avokoa ireo vola matin’ity fivarotana ity nandritry ny andro, niaraka tamin’ireo entana sarobidy isan-karazany tao an-trano. Taorian’io vao afaka niantso vonjy ilay zanany lahy. Nentina avy hatrany tany amin’ny toeram-pitsaboana teny Anosiala ilay renim-pianakaviana izay voa mafy teo ambanin’ny tratrany. Saingy indrisy fa tsy tana intsony ny ainy rehefa tonga teny. Nandray an-tànana ny raharaha moa ireo zandary avy amin’ny borigady Talatamaty ary efa eo am-pikarohana ireo nahavanon-doza izy ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball : Noro Be, l’ancienne DTN n’est plus

Parmi les belles images du volley-ball féminin et du sport malgache qu’on garde en souvenir figure cette grande dame qu’est Ralainarivo Noroarimasy dit Noro Be avec son sourire spécial. Elle s’est éteinte vendredi dernier et a été enterrée samedi. Elle a été une très grande volleyeuse avant de devenir la directrice technique nationale de la fédération. Les témoignages des grands sportifs qui ont évolué avec elle ou par elle sont éloquents. Maître Do (football) « elle a été un vrai modèle ». L’ancien président de la fédération de rugby Zo Andriatsilavo « une technicienne qui a beaucoup apporté au volley ». Le journaliste sportif Naina Rabearivony «elle a su faire passer son savoir-faire aux jeunes et surtout aux dames ». Sarindra Nastine de Kinga sport « elle a vraiment tout donné à l’école de sports où nous avions été enfants » ou encore de Didier de Stef’auto « elle m’a nommée entraîneur national de la CJSOI et moi et mon club Stefauto, nous lui sommes redevables ». Les sincères condoléances de Midi Madagasikara et de sa rédaction sportive.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Musique classique : Trois virtuoses parlent d’amour

Mirana Randria la pianiste aux doigts de velours.

L’amour encore et toujours ! Quoi de plus inspirant quand on veut apprécier la musique classique comme on les aime. Deux voix d’or et une pianiste aux doigts de fée, la combinaison parfaite pour passer un moment des plus mémorables.

Mirana Randria au piano, Natacha Rajemison et Rahf au micro, à eux-trois, ils ont tout simplement plongé le public de l’Hôtel de Ville dans le monde merveilleux de la musique classique samedi. « Parlami d’amore », Avec un répertoire riche d’amours et de romantisme, le récital lyrique a bien porté son nom.

Mélodies françaises. Pour ouvrir la scène, Mirana Randria, devant son instrument de prédilection interprète magistralement la finale de la sonate pathétique de Beethoven. Démontrant magnifiquement sa virtuosité dans sa splendeur. Entre alors la soprano Natacha Rajemison sur l’air de Romance de Debussy. Ce grand classique repris par les plus grandes chanteuses d’opéra, ce doux air des mélodies françaises. Touchant le cœur, et le tréfonds de l’âme de son public. Bien à l’affut de chaque note, chaque émotion, les spectateurs s’abreuvent littéralement de chaque mélodie. Sur la même ambiance, s’enchainent              alors les « Clair de Lune », « L’invitation au voyage », « Mignone » et « la nuit d’Espagne» pour le plus grand bonheur du public.

Chants napolitaines. Cette fois-ci, honneur aux chants napolitains. Rahf, le baryton se relaye pour donner une seconde partie aussi intéressante. Alliant technique vocale qui nous rappelle ces airs de chansons d’amour dans les dessins animés de Walt Disney, qui continuent à bercer bien de gens. Le baryton fait tanguer bien des esprits avec les « A Chloris », « Vorei Morire », « O Surdato’Nammurato » et « Non Ti Scordar di me », cependant, l’enthousiasme est monté d’un cran lors des premières notes de « Parlami d’amore » de  Bixio. Le titre-même du récital. Ce titre qui tantôt bouscule et effleure les oreilles  telles   une douce nuée pour ensuite percuter un peu l’émotion. Pour finir, « Core ‘Ngratol » de Cardillo  et le célèbre « O Sole Mio » de Di Capua. Un morceau bien apprécié pour ponctuer en beauté une agréable soirée.

 

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Malaimbandy : Mpampianatra niaraka tamin’ny zanany, nalain’ny dahalo an-keriny

Efatra tapitrisa ariary, raha ny fampitam-baovao azo notakian’ireo dahalo naka an-keriny mpampianatra tao amin’ny sekolim-panjakana iray ao Malaimbandy. Amin’ity karama kelin’ireo mpanabe eto amintsika anefa, izay mahatonga ny fitokonan’izy ireo rahateo, dia  ho sarotsarotra amin’ireo fianakaviana ihany ny handoa izany. Mandrahona ny hamono anefa ireo olon-dratsy.

Ny sabotsy lasa teo no nitranga ity tranga fakàna an-keriny ity tao Malaimbandy, distrika Mahabo any amin’iny faritra Menabe iny. Tokony ho tamin’ny valo ora alina  teo no niditra nanao amboletra tao amin’ity tokantranona mpanabe ity ireo dahalo marobe, rehefa avy nanapoapoaka basy. Mazava ho azy fa noho ny fahatahoran’ireo mponina, dia tsy nisy sahy nivoaka izy ireo. Taorian’io fanafihana io no vao nisy nijery ny zava-niseho ka tamin’izay no fantatra fa lasan’ireo dahalo an-keriny ity mpampianatra ity, niaraka tamin’ny zanany vavy. Araka ny fampitam-baovao hatrany, dia teny an-dàlana no navotsotr’izy ireo ilay zazavavy, izay tsy mbola fantatra hatreto aloha na nampiharan’ireo tsy valahara ny filan-dratsiny na tsia. Ilay mpampianatra kosa dia nentin’izy ireo ary io notakiana vola an-tapitrisany io vao hoe havotsotra. Milaza anefa ireto mpaka an-keriny ireto, fa tsy hisalasala mihitsy hamono an’ilay mpanabe raha tany ity ka tsy voaloan’ireo fianakaviana ilay vola nangatahan’izy ireo. Hatramin’ny omaly, ora nanoratanay, dia mbola tsy votsotra eny am-pelan-tanan’ireo dahalo ity mpampianatra ity. Etsy andanin’izay anefa, dia efa mandray an-tànana ny raharaha ireo tompon’andraikitry ny filaminana tsirairay any an-toerana, ary inoana fa hisy vokany ato ho ato izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Farihin’i Mantasoa : Olona telo navadikin’ny lakana, lehilahy iray maty

Nitrangana loza an-dranomamy teny Mantasoa ny zoma teo, tokony ho tamin’ny 12 ora atoandro. Lakana iray nitondra mpandeha telo no nivadika tao amin’ity farihy ity. Vokany, tovolahy iray, 26 taona no maty raha avotra soa aman-tsara kosa ireo roa ambiny. Teo amin’ny toerana antsoina hoe Andranonahoatra ao amin’ny fokontany Andrefan’i Vohitra, kaominina Mandosoa no nitrangan’ity loza ity. Raha ny fampitam-baovao azo avy amin’ny zandary dia vokatry ny fihetsika tsy vohevitra teny ambony lakana ka nampivadika izany no nahatonga ny loza. Tokony ho 25 metatra tsy ahatongavana teny amin’ny moron-drano tokoa mantsy no nisy niantso tamin’ny finday ny iray tamin’ireo olona tao anaty lakana. Nisahotaka nitady izay nisy ity findainy ilay olona ka nampihetsiketsika ilay lakana ary izao niafara tamin’ny fivadihana izao. Teo dia samy niezaka nanavotra ny tenany sy hihazo ny moron-drano ny tsirairay saingy ity tovolahy ity no tsy tonga teny. Natao avokoa ny fikarohana, izay naharitra ora maromaro teo, ka efa ny vatana mangatsiakany sisa no nampiakarina avy any. Tonga teny an-toerana avy hatrany moa ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny avy tany an-toerana nijery ifotony ny zava-nisy. Ka taorian’ny fitsirahana ny razana dia nomena ny fianakaviana izany. Raha ny filazan’ireo mponina dia matetika no maka olona ity ranon’i Mantasoa ity saingy somary niatoato izy io tao ho ato izay, ary dia izao ahiana hiverina izao indray. Mila mitandrina ny tsirairay araka izany, indrindra fa amin’izao ankatoky ny fotoam-pialan-tsasatra izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Tapatapany

#-Ambohitrimanjaka. Zazalahy maty nihantona teo ambody saina. Zazalahy iray tokony ho 12 taona monja no hita nihantona teo amina tongon-tsaina iray tao Andranomahitsy ao amin’iny kaominina Ambohitrimanjaka iny ny sabotsy teo. Araka ny vaovao azo dia nihanika ity tongon-tsaina ity izy ary namatotra ny tendany tamin’ny tadin’izany saina izany. Rehefa avy eo dia nitsambikina ary nitsipatsipaka teo. Nisy nahita izany fihetsiny rehetra izany ka niezaka nanavotra ny olona. Nentina avy hatrany tany amin’ny hôpitaly saingy tsy tana intsony ny ainy. Sangy ratsy niarahany tamin’ny namany ve sa tena hoe famonoan-tena an-kitsirano ? Manao ny fanadihaidana hatreto ireo tompon’andraikitry ny filaminana eny an-toerana.

Nangonin’i m.L

Midi Madagasikara0 partages

Palais des sports : Tanora Masina Itaosy offre un auguste spectacle

Tanora Masina Itaosy célèbre ses 27 ans de scène.

Mission accomplie pour Tanora Masina Itaosy ! Incontestablement, les amateurs de chant choral ont été conquis tout simplement par l’évangélisation qui s’est tenue au Palais des sports Mahamasina hier.

Pour reluire l’image de l’évangélisation « malagasy », la Chorale Tanora Masina Itaosy a offert aux spectateurs un moment de totales communions et de réjouissance avec le Seigneur hier. Dans un Palais des Sports bien rempli, le public de tout âge s’est complètement déchaîné dans la louange et la célébration. Venus nombreux, petits et grands ont démontré non seulement leurs engagements pour Dieu, mais aussi la passion pour la musique.

Toujours en toute simplicité tout en jouant la carte de l’excellence, la formation a réjoui plus d’un en entamant leurs tubes. « Ianao Tsy mba mandao », « Te Hahita anao », « Vonjeo ny Taninay»… les morceaux rythmés par les genres musicaux des quatre coins de l’île résonnent en chœur. Sans interruption ni pause quelconque, le public suit  le rythme, sans oublier les petits mouvements d’ensemble.

Invité surprise.  De fil en aiguille, « Kalvary » s’est chanté en chœur, toujours aussi frappant avec la voix puissante de son leader vocal. Mais l’un des moments marquants reste incontestablement, la magnifique interprétation de « Mamelà ny nosinay », un des titres qui a forgé la notoriété de la chorale il y a maintenant quelques années. Si à l’initial, la partie solo a été assurée par le leader vocal, le week-end dernier, c’est au tour de Laurent Rakotomamonjy, invité surprise de la fête de donner encore plus d’envergure au morceau. Cette voix masculine  puissante, qui vous fait dresser les poils de l’échine. Du début jusqu’à la fin du spectacle, tout le monde, à l’unanimité entre dans le monde merveilleux du chant choral. Un spectacle quasiment sans faille qui redore le blason de l’évangélisation « malagasy ».

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Telma coupe de Madagascar : Un 9 à 1 pour Jet Mada qui lamine FC Lam

Les 1/16 de finale de la Telma Coupe ont rendu leur verdict. En somme, les grandes équipes passent. Comme Cnaps Sport devant MTM Melaky assez facile en 3 à 1, ou AS Adema devant FC REbaza en 3 à 0, ou encore UScafoot devant Five Analamanga en 3 à 0. Le score fleuve de Jet Mada Itasy devant FC Lam lors de la rencontre d’hier à Vontovorona laisse à réfléchir 9 à 1.

Les résultats

Elgeco plus bat MaMa FC 3 à 2

CFFA Analamanga bat FC Mahenina Haute Matsiatra 3 à 2

Fosa juniors Boeny bat Tana Formation en 2 à 1

VA Ambatondrazaka bat FCA Alaotra Mangoro en 1 but à 0

HZAM bat TAM Alaotra Mangoro 1 à 0

FC AZ Amoron’i Mania bat AS COSTEM 1 à 0

Uscafoot Analamanga bat FIVE FC Analamanga 3 à 0

ASA ADEMA Analamanga bat FC Rabaza Atsimo-Atsinanana 3 à 0

Cosfa Analamanga bat Fosa Juniors L1 Analamanga 3 à 1

Tia Kitra FC bat FC Etoile 1 à 0

FC Ilakaka bat Fomela 3 à 0

Ajesaia Bongolava bat FCB Haute Matsiatra 3 à 0

Racing Soma Beach Boeny bat Kintan’i Boeny 1(5) à 1(4)

Tam Port Bergé bat FC Requin bleu Diana 2(3) à 2(2)

Jet Mada Itasy bat FC Lam Haute Matsiatra 9 à 1

Cnaps sport Itasy bat MTM Melaky 3 à 1

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Athletisme Ligue Sud Ouest : 110 athlètes pour le sommet

Deux jours pour sortir des champions. Ce fut la gageure de Depa Sakaraha et de leur ligue avec des athlètes issus des sections de Sakaraha, Bezaha, Morombe et Toliara I. Six clubs ont été ainsi en lice avec Ajat, Cosrm 52, Aspnato, Gst, Andranovory et AJAM.

Résultats

100m junior : Davidson Namahako du Gst 11’’40

400m Cadet : Ririson Maldini Aspnato 52’’30

400m Junior : Olivier de Morombe en 50’’30

Triple saut Junior : Thiery Ranedson Ajat 13m85

Triple saut cadette : Estella Marie Gst 10m44

Disque junior dame : Lova Manirisoa Aspnato 27m10

200m junior : Olivier Reziky Ajam 22’’60

Javelot cadet :  Rasoanjanahary Catherine Sakaraha 28m80

1 500m cadette : Andoniana Gracia Sakaraha 5’13

100m cadette : Solange Morombe 13’’10

3 000m marche : cadette Razafinamala Gst 20’57

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Akany fitaizana zaza kamboty notafihan’ny dahalo : Voatifitra ny talen-tsekoly, voaroba ny fitaovana reh...

Nitrangana fanafihan-dahalo nahery vaika indray, tany amin’ny Distrikan’i Toliara II, ny alin’ny asabotsy teo, tokony ho tamin’ny folo ora , tao Ampasy. Lasibatra tamin’izany ny Akany Longosoa,  sekoly fanabeazana sy fitaizana an’ireo zaza mahantra sy kamboty an-jatony maro. Raha araka ny tati-baovao voaray, dia dahalo am-polony nirongo  fiadiana no nanafika tao amin’ity Akany ity, ka tranona mpanabe iray izay mpitantana an’ity sekoly ity no voaroba, ary lasan’ny malaso tamin’izany ny entana sarobidy rehetra tao an-trano niaraka tamin’ ireo vilany lehibe fandrahoana sakafo ho an’ireo mpianatra sy ny antontan-taratasy rehetra momba ny sekoly ary « panneaux  solaires ». Nitsoaka niantso vonjy tamin’ny manodidina ilay mpampianatra voatafika, ka notifirin’ireo dahalo, ary naratra mafy mbola manaraka fitsaboana any amin’ny hopitaly amin’izao. Na dia niezaka nanao ny fanarahan-dia aza ny Fokonolona teo an-tanàna, tsy hita ny nanjavonan’ireo mpanafika. Manoloana ny firongatry ny asan-dahalo  mahazo laka any amin’ny Distrikan’i Toliara II, dia manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra mahefa mba hitady vahaolana haingana sy maika ary mahomby, satria izay manao ny soa amin’ny fanavotana ny zaza malagasy mahantra no simbaina sy iharan’ny herisetra halatsa-drà, hoy ireo mponina any an-toerana mandry andriran’antsy.

Eric Manitrisa