Les actualités Malgaches du Samedi 09 Juin 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara148 partages

Académies militaires US : 3 jeunes Malgaches admis dans les rangs

L’un des trois jeunes Malgaches ira à la « Air Force Academy » de Colorado Springs.

Le Chargé d’Affaires américain Stuart Wilson et le ministre de la Défense nationale sortant ont présenté hier les trois jeunes malgaches sélectionnés pour effectuer des études dans les académies militaires aux Etats-Unis. Il s’agit respectivement de Stania Charby Mpandresy, 21 ans qui va suivre une formation à la « Air Force Academy » de Colorado Springs (Colorado) ; Santa Andrianaivo, 19 ans, à la « Coast Guard Academy » de New London (Connecticut) ; et de Faniry William Tahiantsoa Andriamihaja, 20 ans, à la « Naval Academy » d’Annapolis (Maryland).

50 places. Des milliers de jeunes issus de différents pays du monde participent tous les ans au concours d’entrée dans l’une des quatre Académies militaires aux Etats-Unis. Les trois Malgaches sus nommés ont réussi à obtenir chacun une place sur les 50 réservées cette année aux jeunes non ressortissants américains. Ils débuteront leurs études dans deux semaines et retourneront au pays en 2022 pour renforcer les rangs de l’Armée malagasy et partager leurs expériences acquises aux Etats-Unis. Rappelons que la prestigieuse « United States Military Academy at West Point » avait déjà accueilli des « cadets » malgaches dans ses rangs. De même, des élèves- officiers américains avaient passé deux semaines à l’Académie Militaire d’Antsirabe en juin 2016 pour un échange d’expériences et un renforcement des capacités notamment en langue anglaise, comme ce sera le cas pour les trois jeunes Malgaches qui rentreront au pays dans quatre ans avec le grade de sous-lieutenant sur leurs épaulettes.

R.O

Midi Madagasikara70 partages

Caisse nationale de solidarité pour la santé : 22 000 bénéficiaires pour chaque district pilote

La couverture santé universelle veut avant tout permettre aux populations pauvres de bénéficier des soins de santé de qualité et gratuit.

Le lancement officiel de la caisse nationale de solidarité pour la santé a été effectué dans la commune Niarovana Caroline, district de Vatomandry hier.

L’État va prendre en charge 22.000 personnes issues de familles défavorisées implantées dans les 22 districts pilotes. Propos évoqués lors du lancement de la caisse nationale de solidarité pour la santé dans la commune rurale de Niarovana Caroline, district de Vatomandry, hier. Une initiative qui entend faciliter l’accès aux soins et services de santé. Une initiative qui entre également dans la mise en œuvre de la couverture santé universelle. Projet ambitieux qui veut passer outre les barrières financières qui limitent l’accès aux soins de bonne qualité et gratuits pour tous les Malgaches. En effet, les coûts d’accès à ces services sont trop lourds à supporter pour de nombreux ménages de la Grande Île. Pour ce faire, l’État va consacrer environ 600 millions d’ariary pour renflouer la caisse nationale de trois districts. Ce qui devrait permettre de bénéficier aux 22.000 personnes issues de familles vulnérables des prises en charge de santé incluant deux paquets de soins tels que les soins classiques disponibles auprès des CSB et qui correspondent aux traitements et préventions des maladies. L’autre paquet dit complémentaire incluant les opérations chirurgicales est accessible aux CHRD ou Centres Hospitaliers de Référence de District.

Fonds. Il est pour le moment difficile de mettre en œuvre la notion de paiement volontaire des cotisations. Les causes sont diverses et la plus proche et plus plausible correspondrait à la perte de la notion de «Fihavanana» chez les Malgaches. Une notion qui fait sa particularité mais qui n’est plus d’actualité. La preuve, lorsqu’on a essayé de parler de la caisse nationale de solidarité à quelques particuliers, notamment à la notion de paiement volontaire des cotisations, la plupart ont répondu que «la lutte est perdue d’avance». Comme l’a fait savoir Heriniaina R. «dès que l’on évoque le volontariat dans le paiement de quelque chose, les gens sont réticents et ne s’intéressent pas à ce que vous faites». L’idée est pourtant noble dans la mesure où on paie annuellement une certaine somme d’argent dans le dessein d’aider quelqu’un ou une famille qui n’a pas de quoi se payer les frais de prises en charge des soins de santé auprès des centres de santé de base ou des hôpitaux. La difficulté financière est d’autant plus ressentie lorsque l’on sait qu’une famille du district de Vatomandry dépense pour des soins entre 3.000 et 4.000 Ar dans les CSB. Somme qui peut aller de 200.000 à 300.000 Ar lorsque la famille va dans les CHRD. Ambitieux, voire utopique pour certains, la mise en œuvre effective de la couverture santé universelle pourrait changer beaucoup de choses dans la Grande Île.

José Belalahy

Midi Madagasikara68 partages

Gouvernement de consensus : Beaucoup de demandes, selon le PM Christian Ntsay

Poignée de main entre l’ambassadeur Stanislav Anvarovich Akhmedov et le Premier ministre Christian Ntsay. ( Photo Yvon RAM)

Première sortie officielle pour le Premier ministre Ntsay Christian. En effet, il a assisté à la célébration de la journée de la Russie, hier, à l’ambassade de ce pays, à Ivandry. Il était entouré, à cette occasion du président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa et du président de la CENI, Hery Rakotomanana.

A la question des journalistes sur la formation du gouvernement, le nouveau Premier ministre a déclaré : « Il y avait eu beaucoup de demandes et je suis là pour écouter. Le gouvernement que je vais mettre en place va travailler pour la patrie ». En ce qui concerne la situation qui prévaut dans le pays, le chef de gouvernement de reconnaître que le pays vit dans un contexte particulier, et lui de réitérer la tenue des élections inclusives, transparentes et crédibles tout en soulignant au passage la restauration de la paix sociale. Il n’a pas manqué également de lancer un appel à tout un chacun à travailler ensemble pour les intérêts supérieurs de la Nation.

Désordre. Pour ce 26 e anniversaire de la signature de la déclaration de la souveraineté de la Fédération de Russie, l’ambassadeur de ce pays à Madagascar, Stanislav Anvarovich Akhmedov, a retracé l’histoire de cette nation, lors de son discours. « La Russie a vécu plusieurs fois dans son histoire des temps de troubles, la dernière fois, juste après l’effondrement de l’Union soviétique. En 1992, le pays s’est trouvé dans une situation désespérée. Néanmoins, grâce à de grands efforts, la Russie a réussi à surmonter ce désordre de même, à construire un Etat démocratique, à préserver son unité, à répondre de façon digne à des défis globaux et locaux, y compris les conflits armés sur son territoire ».

Crise politique. Le diplomate a touché mot également de la situation qui prévaut dans la Grande Ile. « Avant tout, il est à noter que la Russie part du fait que les événements actuels ne sont qu’une affaire interne d’un Etat souverain. Toutefois, en tant qu’ami de Madagascar on estime qu’il faut s’en tenir strictement aux cadres constitutionnels aux fins d’éviter une crise politique ainsi qu’une période d’instabilité lourds de graves conséquences même irréversibles, y compris de caractère économique ». L’ambassadeur estime ainsi que les parties prenantes trouvent le chemin ensemble pour régler la crise à travers le dialogue et le compromis, en conformité avec les textes en vigueur. Il approuve également les récentes décisions prises par la HCC. « La nomination du Premier ministre de consensus l’a prouvé. Il est nécessaire que ce processus se poursuive », a-t-il soutenu.

Dominique R.

Midi Madagasikara20 partages

Place du 13 mai : Le Colonel Lylison montre le poing

L’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale a exprimé son soutien au mouvement initié par les 73 députés.

« Une poursuite politique ». C’est ainsi que le Sénateur Lylison René de Rolland qualifie la poursuite judiciaire dont il faisait l’objet. 48h après avoir été acquitté, l’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale a fait une entrée en vedette sur la Place du 13 mai où il a été accueilli en héros par les partisans des « 73 députés pour le changement » hier. Entouré par de nombreux gardes du corps, il a été accompagné lors de son arrivée sur le « kianja » par le député Rossy. Pour cette occasion, il s’est vu remettre son écharpe de Sénateur. Un évènement qui symbolise son retour au Sénat. Et ce, même si d’après les informations, les tenants du régime « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ont fait appel de la décision de Justice ordonnant l’annulation de sa condamnation. D’emblée, le membre de la Chambre haute élu sous les couleurs du parti MAPAR a accusé le président Hery Rajaonarimampianina d’être le responsable de sa condamnation. Le numéro Un d’Iavoloha aurait fait pression sur les Juges en vue de le faire taire. « La poursuite a été organisée d’en haut lieu afin de me menacer et m’intimider », a-t-il déclaré. En 2016, le Sénateur Lylison René de Rolland était l’un des rares politiciens qui ont osé lancer des critiques virulents contre le régime HVM. A l’époque, il a menacé de faire des révélations sur les trafics, la corruption et les détournements commis par les tenants du pouvoir.

Cavale. Accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de trouble à l’ordre public, le Colonel de la Gendarmerie a été condamné à une peine d’un an d’emprisonnement ferme. Les Juges ont également prononcé un mandat d’arrêt à l’audience. Suite à cette condamnation, le Sénateur Lylison René de Rolland a dû observer deux ans de cavale. Hier, il a montré le poing sur la Place du 13 mai, notamment contre le président Hery Rajaonarimampianina. « Je suis prêt pour affronter toutes les éventuelles intimidations du régime HVM, d’ailleurs, je ne reculerai pas », a-t-il averti. L’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale n’a pas manqué de remercier les « 73 députés pour le changement » qui ont initié le mouvement de contestation contre le régime Rajaonarimampianina. Il a aussi annoncé publiquement son soutien aux manifestations sur le « kianja ». Les manifs des 73 députés se poursuivront jusqu’à la formation du gouvernement Ntsay Christian. Ce jour, un sit-in devant la Haute Cour Constitutionnelle à Ambohidahy est prévu.

Davis R

News Mada9 partages

Ampefy : succès de l’opération cataracte

Réussite de la troisième édition de l’opération cataracte, menée par l’association Change onlus Madagascar en partenariat avec Monaco aide et présence, dans la région Itasy. Les 104 patients traités à la clinique médico-chirurgicale St-Paul à Andasibe-Ampefy ont passé positivement le contrôle a posteriori en début de semaine.

Le rétablissement complet d’Arthur Liva Nomenjanahary, âgé de 7 ans, qui a recouvré la vue après les opérations, témoigne l’efficacité de leurs interventions. Ce garçon, frappé de cécité à l’âge de 5 ans, suite au coup de baguette porté à ses globes oculaires en jouant, pourra réintégrer son établissement scolaire, selon ses proches.

Le chirurgien Jean-Marc Riss s’est ainsi félicité de la collaboration des membres du personnel médical de l’HJRA dans la réalisation de leurs tâches et a annoncé que la tenue d’une autre édition en septembre prochain.

Manou

Midi Madagasikara5 partages

Jirama : Les abonnés sollicités à faire un auto-relevé des compteurs

Les agents releveurs de cette entreprise de production d’eau et d’électricité deviendront des coaches clients, car ceux-ci seront responsabilisés à contrôler eux-mêmes leurs consommations.

Une nouvelle organisation au sein de la Jirama. « Nous allons solliciter les abonnés à faire un auto-relevé de leurs compteurs. Ils se chargent eux-mêmes de vérifier leurs consommations en eau et électricité. Une campagne de sensibilisation sera ainsi lancée afin de les aider à bien lire leurs factures tout en nous remettant leur nouvel index de consommation pour un mois avec le numéro du compteur et leurs noms, soit par le biais de sms ou de compte dans les réseaux sociaux », a déclaré Henri Randriamanana, le Directeur général adjoint de la Jirama lors d’une conférence de presse hier à son siège à Ambohijatovo.

125 agents. En fait, « le nombre d’agents releveurs sur le terrain est actuellement insuffisant. Ce qui permettra entre temps d’éviter les erreurs sur les factures des abonnés qui pourraient atteindre le double voire le triple de la valeur de leurs consommations mensuelles en eau et électricité, et ce, en l’espace d’un mois. Il se peut également que les usagers n’aient pas reçu leurs factures. Pour éviter une cumulation, ils peuvent se présenter au niveau des guichets de la Jirama avec leur nouvel index de consommation. Et la durée de cette consommation sera fixée à 30 jours. En fait, la grève de nos agents a eu des impacts non négligeables sur les recettes de l’entreprise », a-t-il poursuivi. A part cela, le DG adjoint de la Jirama a réitéré que toutes les demandes de branchements avant décembre 2017 seront régularisées vers la fin de juillet. Et les nouvelles demandes de cette année seront satisfaites avant la fin de décembre 2018. « Près de 125 agents seront d’ailleurs mobilisés dans tout Madagascar pour effectuer des installations de nouveaux compteurs. Il n’y aura plus ainsi de demandes en instance. Les bénéficiaires ne doivent pas non plus payer nos agents, car les services de la Jirama sont gratuits », a-t-il enchaîné…

Midi Madagasikara3 partages

Beloha Androy : Mirongatra ny trafikana sokatra, misy miaro an’ ireo vahiny mpanao trafika

Raha ny fanazavana azo, dia mahazo laka ankehitriny ny halatra sokatra any Lavanono, distrikan’i Beloha Androy. Ny nambaran’ny mponina nandritra ny fanadihadiana nataon’ireo mpanao gazety misahana ny fiarovana ny tontolo iainana, izay tohanan’ny Page Giz, no nahafantarana fa dia misy vahiny mitondra fiara tsy mataho-dalana tonga any an-toerana maka sokatra. Ary misy amin’ ireo olona lazaina fa fady sokatra no manangona an’ireo sokatra any an’ala, avy eo mivarotra izany amin’ny kely maso. Ireto farany indray avy eo manondrana an-tsokotsoko an-dranomasina ireo sokatra velona azo sy kitozan-tsokatra, izay taterina amin’ny lakana ary efa misy sambo miandry eny am-povoan-dranomasina. Tsy mionona fotsiny ao Lavanono ihany ireo mpanao trafika fa mandeha manangona sokatra hatrany amin’ny Kaominina ambanivohitr’Itampolo, Androka, Beheloka Distrikan’ Ampanihy Andrefana. Raha ny loharanom-baovao marim-pototra, dia voalaza fa misy olona ambony miaro sy miray petsapetsa amin’ireto vahiny. Noho ny tsindry bokotra sy tahotra, dia tsy sahy manao ny asany ara-dalàna ireo mpitandro ny filaminana (sao hanimba ny asan’izy ireo hono !), satria dia ahitana olona be galona hatrany na koa olom-boafidy ambony ny fiara mitondra ireny sokatra ireny.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara3 partages

Trafic de stupéfiants : 140kg de drogues saisis par les Douanes et la Gendarmerie

Les Douanes ont présenté la plus grande prise de l’histoire, depuis la lutte contre les trafics de stupéfiants à Madagascar.

Neuf individus ont été interceptés avec cinq types de drogues dont la valeur totale se chiffre à plusieurs dizaines de milliards d’Ariary. Un grand réseau international de trafiquants est derrière cette affaire, selon les Douanes malgaches.

 Du jamais vu ! Il s’agit de la plus grande prise à Madagascar. Trois Mauriciens et six Malgaches, dont trois jeunes femmes, ont été interceptés par les agents des Douanes et de la Gendarmerie nationale à Manjakandriana, avec plus de 140 kilos de drogues, dans un véhicule Mercedes Sprinter. « Nous avons compté 91 colis de chanvre, des feuilles pressées d’un total de 80 kilos. Il y a aussi de la poudre jaune dans 20 colis pesant au total de 18,55 kilos et trois  colis pesant 2,31 kilos. A cela s’ajoute de la drogue sous forme de cristal dans quatre colis d’un total de 4,775 kilos. Et enfin, 35 kilos de drogue à l’état brut. En tout, cela fait environ 140 kilos de drogues. C’est un chiffre record. Cette marchandise allait être transportée vers Nosy-Be, pour être ensuite acheminée vers l’île Maurice ou La Réunion », a indiqué le Directeur général des Douanes, Eric Narivony Rabenja, lors d’une conférence de presse organisée hier à Antaninarenina.

Pays de transit. D’après les informations fournies par les Douanes, ces cinq types de drogue ne proviennent pas de la Grande Ile, car ils comprennent des résines de cannabis. En d’autres termes, ces produits ont été importés, pour être ensuite exportés vers les pays consommateurs, après un transit à Madagascar. Parmi les neuf trafiquants interceptés, qui sont visiblement des passeurs, il y a un « skipper ». Selon l’hypothèse des douaniers, ces personnes allaient louer un bateau à Nosy-Be pour livrer la marchandise dans une des îles voisines. En effet, les Douanes malgaches  et la Gendarmerie ont déjà suivi les déplacements de ces trafiquants, suite à des échanges d’informations avec les services des Douanes de l’île Maurice et de La Réunion. Certes, la marchandise n’est pas destinée au marché malgache. D’après les informations, la valeur de la drogue dure saisie est estimée entre 300.000 et 380.000 Ariary par gramme, ce qui est loin d’être à la portée des consommateurs malgaches, d’après les éléments des Douanes et de la Gendarmerie. En tout, la valeur totale de ces marchandises saisies se compte donc en dizaines de milliards d’Ariary. « L’enquête a déjà commencé ce jour. Des tests sont également en cours pour déterminer la nature de ces près de 24 kilos de drogue dure, mais nous pensons qu’il s’agit de cocaïne, sinon d’héroïne », a affirmé le DG des Douanes. Madagascar n’étant qu’un pays de transit, ces produits sont surtout destinés pour Maurice, La Réunion, la région Afrique de l’Est, l’Europe et les Etats-Unis. Bref, les trafiquants font partie d’un grand réseau international. Des complices basés à Toamasina sont encore recherchés, d’après la Gendarmerie.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Défilé de mode : Les robes de mariée « vita gasy » par Mialy Ratrema

Les croquis de Mialy Ratrema.

Une grande première pour Mialy Ratrema. Etablie en France depuis les années 90, la styliste va présenter cet après-midi à la Villa Harambato 72 VF Volotara-Andoharanofotsy, sa collection de robes de mariée intitulée « Mariages de rêve ».

Elle habite à des kilomètres de la Grande Ile. Malgré la distance, son cœur est resté bel et bien malgache. Le « loin des yeux, loin du cœur » ne s’applique pas à Mialy Ratrema. Basée en France, la créatrice de mode a effectivement décidé de dévoiler au public malgache le fruit de son travail et de ses recherches. « J’évolue certes en Hexagone, mais c’est ce tissu malgache que je mets en avant dans mes créations. Je travaille exclusivement sur mesure, dans la pure tradition insulaire. Je puise mon inspiration dans une conception très personnelle du ‘vita malagasy’. C’est la raison pour laquelle j’utilise le ‘lamba landy’ qui fait référence à la noblesse. Je me situe dans la mouvance des créatrices qui font du savoir-faire traditionnel une image de marque de l’exceptionmalgache  », souligne-t-elle. Pour sa rencontre avec les Malgaches, la styliste proposera donc une trentaine de modèles. Que des robes de mariées. Elle explique : « J’ai toujours aimé coudre et créer. Le choix de la robe de mariée m’est venu avec les expériences que j’ai vécues. En fait, les gens sont venus vers moi pour que je crée des robes pour leur mariage parce qu’elles ne rentraient pas dans les robes standards vendues en boutique. Je prenais beaucoup plaisir à imaginer et à créer des robes uniques et inédites. Je me suis dit donc par la suite que je vais me spécialiser dans ce domaine ». Pour le défilé à la Villa Harambato 72 VF Volotara-Andoharanofotsy, cet après-midi, le public peut donc être sûr trouver son bonheur parmi les créations de Mialy Ratrema. Elle a d’ailleurs souligné qu’il va y en avoir pour toutes les tailles. Les hommes ne seront pas en reste, puisque « Gaona Madagascar » va également être de la partie. Avis aux amateurs !Mahetsaka

News Mada1 partages

Kianjan’ny 13 mey : nampitandrina ireo mbola mikasa hanenjika azy i Lylison

 Nampitandrina ny mpitondra fa mbola misy miketrika ny hampiakatra fitsarana ambony ny raharaha momba azy ny Kly Lylison. Nankasitrahany ny vahoaka sy ny depiote ho an’ny fanovana tamin’izao tolona izao.

 “Haiko fa notsindrin’ny filoha Rajaonarimampianina ianareo mpitsara tamin’ireny fotoana ireny. Tonga anefa ny fotoana ka tafavoaka izahay. Ilaina ve ny fitoniana sa tsia ? Atrehintsika izany ary avelao  ho avy izay ho avy. Ny Kly Lylison tsy folaka fa mandefitra”, hoy ny lahateny voalohan’ny loholona Lylison, tetsy amin’ny kianjan’ny 13 mey,  omaly.

Ao an-damosin’ny Tim  sy Mapar ny vahoaka

 Noraisina ho toy ny maherifo ny tenany  tamin’ny tehaka sy horakoraka,  tsy nifandrenesana. « Isaorako ianareo vahoaka sy ny depiote 73 ary ireo loholona. Ny ben’ny Tanàna Ravalomanana Lalao nanome ny kianja. Tsy hadino ireo depiote vehivavy tena maherifo, ny Me Razafimanantsoa Hanitra  sy Razanamahasoa  Christine, indrindra tamin’ireny 21 avrily ireny.  Tsy  nihemotra tamin’ny lakrimozena,  nahery  vaika”,   hoy izy. Notsiahiviny  fa ao an-damosin’ireo filoha mirahalahy mianaka : Ravalomanana sy Rajoelina ny vahoaka na  teo  aza  ny  sakantsakana nihatra amin’izy ireo. Toy ny tany Mahajanja  na koa ny tany Ambalavao. “Efa fanitsakitsahana  lalàmpanorenana  ny nataon’ny mpitondra tamin’ireny ka tsy  mahagaga  raha tonga amin’izao  ny raharaha. Tsy azo hamaivanina koa ianareo depiote Tim sy Mapar. Milalao afo ireo mikitikitika anareo… Manana ny  hasiny avokoa  ianareo voatonona ireo”, hoy  ihany izy.

Tsy ilana HVM intsony ny governemanta

Nohitsiny fa nivadika ny mpitondra  ankehitriny  ka niafara amin’izao fihetsehan’ny vahoaka izao izany. Ho azy, tokony tsy hisy HVM hiverina ao amin’ny fitondrana  intsony, manomboka izao. “Tsy mbola nisy fitondrana tahaka izao hatramin’izay.  Nampijaly vahoaka.  Ny tsy fandriampahalemana sy ny  tsy filaminana… Ka aza mihemotra isika satria  tsy mbola vita ny tolona.  Natao ho an’ny  tsy mitsoaka ady ny  fandresena”, hoy  ihany ity loholona ity. Faniriany ny tokony hifanaovan’ny Tim sy ny Mapar  velirano amin’ny  fifidianana  fa hiverina eo amin’ny kianjan’ny 13 mey indray, raha miseho ny halabato amin’ny fifidianana.

Ankoatra izany, hiova endrika ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey satria  efa niampy ireo loholona dimy : ny Tim sy ny Mapar, miaraka amin’ny Kly Lylison izany.

Synèse R.

News Mada1 partages

Raha mbola misy HVM : haka fepetra ny depiote 73

 Miantso ny vahoaka  ho tonga marobe.  Mbola niompana amin’ny fandrafetana ny governemanta ny lahateny nifandimbiasana  tao amin’ny kianjan’ny 13 mey, omaly. “Tsy mbola vita ny tolona. Mbola  hanohy ny tolona nimatimatesana tety an-kianja ireo hotsofin-drano  ka voatendry ho ao anatin’ny governemanta. Anisan’izany ny ady amin’ny kolikoly.  Ny ady amin’ireo tsy manaraka ny lalàmpanorenana sy tsy manaraka ny didim-pitsarana. Hanohy ny tolona tsy vita teto  kosa  ireo tsy ho  voatendry. Miomana isika  fa haka fanapahan-kevitra, rahampitso (anio)  raha mbola  misy minisitra HVM eo”, hoy izy  ireo.

Nohitsin’ny depiote 73  (D73) fa tsy mbola fantatra ny isany sy ny minisitra  ho an’ny depioten’ny fanovana, hatramin’ny ora nikabarian’izy ireo.  “Maheno  izahay anefa  izao fa mbola omena toerana maro ny HVM. Aminay,  hitohy ny tolona rehefa tsy manaraka ny didim-pitsarana navoakan’ny HCC. Tokony hihaino ny fitakiantsika eto ny rehetra  raha mitady fitoniana eto amin’ny firenena”, hoy ihany ny  D73.

Synèse R.

 

News Mada1 partages

Governemantan’ny Praiminisitra Ntsay Christian : tokony hahazo minisitera 12 ny vovonana Mapar…

Niainga avy amin’ny fandalinana  sy famakafakan’ny antoko Malagasy miara-miainga  ary nametrahany fitoriana eny amin’ny HCC, omaly. Ny Mapar no nanolotra ny Praiminisitra Ntsay Chrsitian, araka ny didy fanapahan’ny HCC, ny 25 mey, ny amin’ny  vondrona na antoko manana ny maro anisa indrindra tamin’ny voka-pifidianana depiote. Mbola ho toy izany ihany koa ny amin’ny fitsinjara ny toerana eo anivon’ny governemanta  : Hahazo toerana be indrindra  ny Mapar, raha ny lojika. Miainga amin’ny fanapahan’ny Fitsarana manokana misahana ny fifidianana (CES) lah.11-CES/AR, ny 6 febroary 2014, nanambarana ny voka-pifidianana depiote ny 20 desambra 2013, ny fitsinjarana ny toerana. Voka-pifidianana tamin’izany : manana depiote 49 ny Mapar, 21 ny ankolafy Ravalomanana, 15 ny VPM-MMM, enina an’ny Hiaraka isika, dimy an’ny Leader Fanilo, roa an’ny antoko Maitso, iray avy ny an’ny MTS, PSD, Les As, Patram, MDM, ary 48 ny an’ny tsy miankina.

Manana minisitera dimy ny VPM/MMM

 Tokony  ho tahaka izao ny ho fitsinjaran-toerana eo anivon’ny governemanta, raha tsy misy fiovana fa 31 ihany ny isan’ny minisitera: hahazo minisitera valo, ohatra, ny tsy miankina manana depiote 48 na 31% amin’ny depiote 151 eo anivon’ny Antenimiera.

Noho izany, mety hahazo toerana na minisitera 12 ny Mapar, manana toerana 47,5 % eny Tsimbazaza. Minisitera 5 ny an’ny ankolafy Ravalomanana, mizaka  toerana 20, 3%; minisitera 4 ny an’ny VPM/MMM, manana toerana 14,5%; minisitera iray ny an’ny Hiaraka isika, manana toerana 5,8%; minisitera iray koa ny an’ny Leader Fanilo, manana toerana 4,8%.

Azo heverina fa mety hifandaminana ireo vondrona na antoko politika nahatafiditra depiote eo anivon’ny Antenimierampirenena ny minisitera roa sisa.

Ho araka izany fandalinana sy famakafakan’ny Malagasy miara-miainga izany tokoa ve ny fitsinjaran-toerana?

R. Nd.

 

Midi Madagasikara1 partages

Baolai : Promotion sur les téléviseurs LED Hisense, Chnghong et Skyworth

Des TV LED de qualité HD à gogo dans les magasins Baolai.

Suivre le mondial 2018 avec un poste téléviseur de très bonne qualité. Tout le monde le souhaite bien évidemment. Un luxe que la grande majorité des foyers va pouvoir s’offrir grâce à Baolai qui lance actuellement une super promotion sur ses téléviseurs à écran plat LED.

« A chaque grand événement, nous faisons toujours le maximum pour satisfaire nos clients. » déclare Ren Yujie, gérant de Baolai, distributeur exclusif de trois grandes marques de téléviseurs. En l’occurrence, Hisense, Changhong et Skyworth.

Sponsor officiel. A tout seigneur tout honneur, la grande promotion concerne avant tout, la marque Hisense, qui comme tout le monde le sait, est le sponsor officiel de Russia 2018. « Ce choix n’est pas un hasard, puisque Hisense est une marque mondialement renommée et nous tenons à ce que les téléspectateurs malgaches puissent accéder plus facilement à des produits de grande qualité ». Chez Baolai, les téléviseurs Hisense sont disponibles à partir des « 24 pouces » jusqu’aux « 75 pouces ». Il y a bien évidemment la marque bien connue de tous les Malgaches, Changhong qui est sur le marché depuis 15 ans et qui n’a jamais déçu les consommateurs. En tout cas, Changhong est actuellement l’une des marques de téléviseurs les plus vendues à Madagascar et la gamme chez Baolai se décline entre 19 et 55 pouces, avec des prix qui défient toute concurrence. Enfin, « Skyworth », la troisième proposée en promotion par Baolai n’est pas en reste en termes de qualité. Il s’agit en effet d’une TV LED, Haute Définition, faisant partie du haut de gamme en Chine et qui est très appréciée dans le monde entier, même en Europe. On sait d’ailleurs que « Skyworth » a récemment racheté la marque allemande Metz et distribue avec succès sur le marché européen.

Aubaine. En tout cas, cette promotion Baolai est une aubaine pour les foyers malgaches. Ce d’autant plus qu’après 21 ans de présence sur le marché malgache Baolai est devenu une maison réputée en termes de qualité des produits et services. « Nous commandons directement auprès des fabricants en Chine, et nous sommes représentant exclusif de toutes ces marques à Madagascar » selon toujours Ren Yujie. En somme, il n’y a aucun risque de tomber sur des fausses marques ou des copies si on achète chez Baolai. D’ailleurs, tous les téléviseurs sont garantis, un an et le service après-vente est assuré d’une manière professionnelle. Bref, un tour chez les magasins Baolai s’impose si on veut assister à tous les matchs de Russia 2018, en qualité HD.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Ambatofinandrahana : Dahalo fito maty voatifitra, iray nodoran’ny fokonolona tamin’ny lasantsy

Saika efa ho isanandro, dia andrenesana sy ahazoam-baovao hatrany mahakasika ny fanafihan-dahalo any amin’ny faritra Amoron’i Mania. Afak’omaly naraina, tokony ho tamin’ny sivy ora, fokontany telo any amin’ny kaominina ambanivohitr’i Mandrosonoro no lasibatry ny dahalo 80 lahy nitam-piadiana. Nandritra ny fanafihana, olon-tsotra iray tao an-tanànan’ Ambararata no lavon’ny balan’ ireo malaso. Nandritra ny fifandonana, dia dahalo miisa fito kosa no maty voatifitry ny Zandary. Araka ny tati-baovao voaray, dia nentin’ireo dahalo nandositra ny fatin’ny namany miisa enina sy ireo malaso naratra. Ny razana iray tavela kosa nalain’ny fokonolona naseho vahoaka, ary nodorana tamin’ny lasantsy avy eo. Efa tafaverina amin’ny tompony avokoa ny omby rehetra nangalarin’ireo dahalo. Araka ny vaovao farany voaray omaly, tamin’ny fotoana nanoratana ny lahatsoratra, dia nandefa taratasy fa ho avy hanafika indray an’i Mandrosonoro ireo dahalo, ary hamaly faty ireo naman’izy ireo maty voatifitra, ka mihorohoro fatratra ny mponina mandry andriram-basy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Culture de la paix et redevabilité : Soutien à 14 radios de proximité dans le Sud

Quatorze stations dans les onze districts abritant des zones les plus touchées par l’insécurité, et également des zones d’intervention du PNUD, dans la partie sud de l’île ont participé à des sessions de renforcement de capacité en matière de réalisation d’émissions radiophoniques sur la consolidation de la paix et la culture de redevabilité. Une activité organisée par le PNUD et l’UNESCO dans le cadre de la mise en œuvre des projets financés par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la paix, en collaboration avec la Coalition des radios pour la paix.

Durant 14 jours, les participants ont pu se pencher sur les techniques journalistiques, et aborder en profondeur l’insertion des sujets liés à la consolidation de la paix et à la redevabilité dans la production de reportages et d’émissions produits. S’y ajoutent les chapitres de la gestion administrative, technique et le marketing de la radio, de la régie et des studios.

Au terme des sessions, les participants ont pris l’antenne de la Radio Université de Toliara, pour émettre du site de la formation un programme radiophonique mettant directement en pratique leurs acquis des sessions de renforcement de capacité. Chaque radio représentée a, par ailleurs, travaillé sur un plan d’action détaillée pour la production d’émissions sur la paix et la redevabilité tout en considérant le contexte politique et social au niveau national et local.  Les radios ont également bénéficié d’un appui en équipement pour faciliter la réalisation des émissions.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Destination Dubai : J – 8 pour la deuxième édition

« A J  – 8, du grand départ, ‘Sourc’In Voyage’ est fin prêt pour la deuxième édition de Destination Dubai. Le départ est maintenu pour le 17 juin et toute notre équipe est prête pour faire de ce voyage sur Dubai, un grand succès » précise un responsable de « Sourc’In Voyage ». Au final 53 passagers prendront le départ de ce voyage pas comme les autres. Faut-il en effet rappeler qu’il s’agit d’un voyage tout inclus où le passager a juste à payer les frais et bénéficier ensuite de toutes les prestations. Un succès assuré, en somme. Mais « Sourc’In Voyage » promet déjà une autre expédition de grande qualité pour les grandes vacances. Un spécial senior, jeunes et kids, dont pourront bénéficier les passagers de tout âge. Nous en reparlerons.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Jirama Les abonnés sollicités à faire un auto-relevé des compteurs (Suite)

Le DG Adjoint de la Jirama, Henri Randriamanana a soulevé que le nombre d’agents releveurs est insuffisant. (Photo : Yvon Ram)

Opérations de ratissage. Parlant de la reprise des coupures de courant depuis ces derniers temps, il a soulevé que c’est dû notamment à la vétusté du réseau de distribution et aux vols d’électricité engendrant une saturation des transformateurs, voire leur explosion. Dans le cadre de la mise en œuvre du programme PAGOZE, la Jirama est actuellement en train de rénover ce réseau. Par ailleurs, « nous poursuivons les opérations de ratissage. Tout récemment, un individu et un agent de sécurité de la Jirama à Ambilobe ont été arrêtés pour avoir volé près de 200 litres de carburant servant à faire fonctionner la centrale », a conclu Henri Randriamanana.

 Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Rallye miniature : Rendez-vous ce jour avec TIA RC

Les revoici ce jour pour le rallye miniature. Il y a de plus en plus d’adeptes. A l’œuvre, ce sera le TEAM TIA RC, un groupe de personnes passionnées de voitures RC. La course débutera ce jour à partir de 8h dans l’enceinte Zital Ankorondrano (derrière la Tour Zital) ; elle comptera pour la 2e manche du Championnat de Rallye RC à Madagascar. Notons que ce championnat est organisé en partenariat avec Zital, Hertie, Airtel, La bel Mada, DHL, « Wake up », Team Rianasoa, Okalou, « Saha Clothing Group », « Audacious » et « Midi Manifik ». Il y aura aussi du « tuning » et le vainqueur sera déterminé à l’issue d’un vote du public et d’un vote des membres du jury (TEAM TIA RC). On aura aussi une exposition d’avions miniatures avec « Gasy Flite ».

Les catégories

– Rallye tracé Electrique

– Rallye tracé Thermique

– Rallycross Electrique

– Rallycross Thermique

– Run

– Tuning

Le programme

RALLYE TRACE:7:00 à 8:00 : reconnaissance (+inscription pour les retardataires)8:01 – 8:25 : régularisation + visite technique8:30 = « show crawler » (comme voiture 00)8:40 = départ 1re voiture SS1

RALLYCROSS12:30 – 13:00 : régularisation rallycross + visite technique13:01 – 14:15 : Qualification Rallycross14:16 – 14:30 : parc de réparation14:31 – 15:15 : phases finales

RUN15:30 : qualification run16:00 : phases finales

16:30 : Remise de Trophées

TUNING

Toute la journée

Anny Andrianaivonirina

Madaplus.info0 partages

Alerte à la bombe au Jumbo Smart Tanjombato : d’autres bombes resteraient encore introuvables

Jeudi dernier, ce fut la panique totale au Jumbo Smart Tanjombato, un paquet suspect a semé la zizanie. Le paquet en question était une bombe déposée par un individu qui continue de menacer le responsable des lieux.
Le poseur de bombe n’est pas encore identifié mais cet individu aurait été filmé par les caméras de surveillance. Il continue d’appeler le responsable de jumbo smart Tanjombato en le menaçant. Il affirme qu’il resterait encore d’autres bombes et il les fera exploser si le responsable ne se plie pas à sa demande de rançon. Les experts des forces de l’ordre malgache ont dû faire exploser le paquet suspect qui a été trouvé dans les toilettes de Jumbo Smart. Mais ils continuent toujours de chercher les autres bombes. Jumbo smart et ses alentours sont interdits d’accès.
Ino Vaovao0 partages

C T RAZAFINDRAKOTO FIDY MAMY : “Tsy nitsanga-menatra aho amin’ireo zava- bitako taty Alaotra”

Io no tena nambarany nandritra ny valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety, izay nataony ny alakamisy  7 jona lasa teo. Nambarany fa tokony hametraka dian-tanana tsara hatrany ny mpitondra isan-tsokajiny avy rehefa nanankinana andraikitra izay manomboka avy any amin’izay ambara ho toerana manakaiky ny vahoaka indrindra, toy ny lehiben’ny fokontany hatrany amin’ny faratampony. 

Tsy nisalasalasa ny tenany raha nanontanian’ny mpanao gazety mahakasika izay asa nambarany fa napetrany tao Alaotra, ka nanambarany fa maro tokoa izy ireny, ka tafiditra ao anatin’izany ny fitarihan-drano avy any Ivondro izay niarahany tamin’ny Filoha Ratsiraka tamin’izany fotoana izany. Nisy milina miisa valo fitarihan-drano napetraka tamin’izany, hoy izy, ka ny dimy tsy hita popoka fa nisy nanala taty Alaotra fa ny telo kosa no tavela tao Ambatondrazaka, izay tsy hay izay olona nitazona azy, hatramin’izao niaraka tamin’ireo fantsona izay saika hampiasaina tamin’izany. 

“Io fitarihan-drano io dia nentina namonjena ny tanimbary taty Alaotra noho ny fisian’ny hain-tany goavana tamin’izany”, hoy izy. Teo ihany koa ny fiadiany mafy tao amin’ny Kaongresin’ny tetezamita mahakasika ny hanamboarana ny lalam-pirenena faha-44 izay nisaorany ny Filoha Rajoelina fa dia notanterahina izany, ka nahavitan’ny ampahan-dalana lava indrindra ho rarivato sy tara izay mbola ampiasaina hatramin’izao ary nampihena ny fahasahiranan’ny mpampiasa io lalana io. Ankoatra ireo dia isan’ny andraikitra nosahaniny ihany koa, hoy izy ny fitantanana ny ligim-paritry ny basket ball Alaotra Mangoro, ka nahazoana nisalotra ny anaram-boninahitra lefitra teo amin’ny sokajy latsaky 20 taona sy ny N.1.B ary nahafahana niditra tao amin’ny sokajy N.1.A. 

“Niaka-danja ny basket tamin’ny fitantananay azy tamin’izany fotoana izany, hoy ny mpikambana teny anivon’ny kaongresin’ny tetezamita Besetroka, satria  nahavita nanangana kianja manaraka ny fenitra takiana eo amin’ny fifaninanana iraisam- pirenena mihitsy tamin’izany dia ny tao amin’ny kianja «  Maître Zaka  », izay kianja nahafahana nandray ireo lalao lehibe nasionaly”. 

Notsoriny nandritra io valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety nataony io fa tsy mbola nandray kolikoly taman’olona izy, ka izay no nahasahiany nanao ny ampamoaka teny amin’ny kianjan’ny Jovenna, nandritra izao tolona notarihin’ ny solombavambahoakan’ny fanovana miisa 73 izao. Anatra ho an’ny rehetra ireny ampamoaka ireny, hoy izy, ary lesona ho an’izay hitondra sy homena andraikitra fa tsy natao hanangonan-karena akory ny fahefana natolotra azy ireny fa hanasoavana ny mpiara-belona. 

Marihina fa isan’ireo nitarika hatrany am-boalohany ny tolon’ny fanovana tao Alaotra Razafindrakoto Fidy Mamy na i Besetroka ary niady mafy mba tsy hisian’ny korontana na fihoaram-pefy tamin’ny tolona natao.

Kamy  

Ino Vaovao0 partages

ANALAMAHITSY : « Mampirongatra ny asan-jiolahy ny fananganana kianja fampiadiana akoho »

Raha ny loharanom-baovao  voaray  dia efa nandefa taratasy fitarainana tany amin’ireo ambaratongam-pahefana isan-tsokajiny, toy ny lehiben’ny distrika, ny delegen’ny boriborintany fahadimy, ny Kaomisarian’ny Polisy ary ny lehiben’ny fokontany ireo mpiray monina, izay lasibatr’izao fanakorontanana izao saingy mbola tsy nahitana mangirana ny valiny hatreto.  Na izany aza dia mbola mitohy  ny fitakiana ny hanafoanana io kianja fampiadiana akoho izay naorin’olon-tokana io hatramin’izao ary mbola miandrandra vahaolana ireto farany.  

Efa nisy ny moto very

«  Tsy filam-baniny velively sanatria  fa noho ny fanakorontanana ny fiaraha-monina isaky ny alahady, ka porofon’izany ny fahamaroan’ ireo karazan’olona mifa mezivezy tsy fanta- piaviana sy ny tabataba aterak’izany  ». Indrindra  ny tsy fandriam-pahalemana nirongatra rehefa noforonina teo an-tanàna ny kianja fampiadiana akoholahy io.  Tsy vitan’ny kianja fampiadiana akoho fotsiny mantsy ity kianja ity fa lasa toerana fifohana zava-mahadomelina sy fitenenan’ireo tanora teny ratsy ihany koa. 

Mirarakompana ihany koa ny fivarotana sy fisotroana zava-pisotro misy alikaola, toy ny toaka sy labiera eo amin’io toerana io, izay arahan’ny fandefasana fanamafisam-peo mafy loatra, izay manakorontana ny manodidina. Raha ny nambaran’ireo mponina hatrany, dia efa nisy moto very sahady ny 14 mey teo amin’ny trano manodidina teo. Manampy trotraka izany ny fisian’ireo mpanendaka izay tsy fahita hatramin’ izay teny an-toerana, ka lasa mampitaintaina an’ireo mponina izay sendra tratra hariva. 

Vokatr’izay dia voatery namerina nandefa fitarainana indray izy ireo, ka miandry fatratra izay mety ho valiny indray. “Efa mandeha sahady mantsy ny feo fandrahonana ho an’ireo tokantrano sy olona izay nanao sonia ilay taratasy fangatahana fanafohanana ilay kianja”, hoy hatrany ireo mponina Analamahitsy. Andrasana hatreto ny valin’izay fitarainana izay.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Kitra – «Telma coupe de Mada» : hifampitana amin’ny FCV ny Fosa Jr Analamanga

Hotanterahina, amin’izao faran’ny herinandro izao, ny dingana savaranonando, eo amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara, taranja baolina kitra “Telma coupe de Mada”. Kianja maro no hampiantrano izany.

 Fihaonana 32 no voalahatra, eo amin’ny lalao savaranonando, hiadiana ny amboaran’i Madagasikara, taranja baolina kitra «Telma coupe de Mada 2018». Hotanterahina amin’ity asabotsy 9 jona ity, hitohy rahampitso alahady 10 jona 2018, izany. Kianja maro manerana ireo ligim-paritra 22, no handray ireo fihaonana, ireo.

Anisan’ny lalao goavana, hisongadina sy andrasan’ny rehetra ny fifandonan’ny Fosa Jr Analamanga sy ny FCV Vakinankaratra, tompondakan’Antsirabe. Fihaonana, hotanterahina rahampitso alahady, ao amin’ny kianja Velodrome Antsirabe. Hiendrika famaranana kely ny lalaon’ny roa tonta satria hifampitana ny samy sangany. Hanafika ao an-jaridain’ny FCV, amin’ity ny Fosa Jr.

Hatreto aloha, tsy mbola resy tao amin’ny kianjany ny FCV. Manomboka mamerina sy mamoha indray ny lazan’ny baolina kitra ao Antsirabe mantsy, ity ekipa ity. Etsy ankilany, manana ny fahaiza-manaony ihany koa ary tsy mifidy tany hiadiana ny Fosa Jr Analamanga, izay manana mpilalao tanora sy be traikefa.

Anisan’ny ekipa vaovao hiatrika ity dingana savaranonando ity, ny fivondronan’ireo mpilalao fahiny tao amin’ny AS St Michel, hanafika ny Espoir Tanamabe Alaotra Mangoro.

Ankoatra izay, handray ny FC Gael avy any Bongolava, any amin’ny kianja Carion, ny Cospn Analamanga. Marihina fa tsy mbola miditra amin’ity lalao savaranonando ity, ireo ekipa goavana sy manana filaharana ambony, toa ny Elgeco Plus Analamanga, ny Fosa Jr Boeny, ny Cnaps Sport sy ny Jet Mada Itasy ary ny AS Adema.

Fifanintsanana mivantana, ity “Telma coupe de Mada” ity, ka miditra amin’ny fandakana ny “tir au but” avy hatrany, raha toa ka ady sahala ny isa eo amin’ny ekipa roa tonta.

Torcelin

News Mada0 partages

Tontolon’ny hira : hiverina an-tsehatra Ra-Tah

« Nisintona teny an-tsehatra an-taona maromaro aho mba hahafahako mitondra vokatra vaovao sy mifantoka tanteraka amin’ny fikirakirana ny mozika amin’izay », hoy Ra-Tah. Fanambarana azo adika avy hatrany fa hiverina an-tsehatra ity mpanakanto ity. Tany amin’ny taona 2004, tao anatin’ny lazany tanteraka ny  hira « Sakaletaka » sy ny « Roso ny dia ». Tsy hitondra tanam-polo Ra-Tah amin’izao fiverenana izao fa hivimbina hira vaovao be, toy ny « Ambilà Zah iaigny ». Ketri-kanto azo avy amin’ny fampiarahana ny zouk sy ny soukouss. Anisan’ny mampiavaka ity mpanakanto ity rehefa manao fampisehoana ny fitakosonana tanteraka amin’ireo mpankafy.

Raha tsiahivina, mahafehy ny gadona mihetsika sy ny milamina Ra-Tah. Mahasarotiny azy ny famoronana tononkira satria « amikosady mpampiala voly no mpanabe ny mpanakanto, noho izany mila mampita hafatra mendrika sy sahaza ny isan-tokonana », hoy izy.

Malalaka ho amin’ny fiaraha-miasa ho fampandrsoana ny mozika malagasy ny tovolahy.

Nanangona : HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Maorisianina 3, Malagasy 6 voasambotra : rongony, “cocaïnes”, “heroïnes”… 140 kg saron’ny la...

Sarona vokatry ny fiaraha-miasan’ny sampandraharahan’ny ladoany malagasy, maorisianina, sy renioney, ny alakamisy teo, tany Manjakandriana, ny zavamahadomelina (rongony, héroïnes, cocaïnes…) milanja 140 kg mahery, nampandalovina teto, ary saika haondrana an-tsokosoko any ivelany. 

Goavana ! Izay no azo ilazana ity haza farany vitan’ny sampandraharahan’ny ladoany malagasy, eo amin’ny sehatry ny ady atao amin’ny trafikana zavamahadolemina ity. 140 kilao mahery be izao mantsy no indray sarona. Ahitana karazany samihafa, toy ny cannabis, ny cocaïnes, ny heroïnes, ny crystal, ny poudre jaune… Anisan’ny tena mahery vaika sy lafo vidy tokoa, satria, voalaza fa tsy latsaky ny 300 000 Ar na 400 000 Ar ny iray grama amin’ny héroïne na cocaïne. Izany hoe, mahatratra am-polo tapitrisa Ariary mahery any ho any izany no tetibidiny raha atambatra.

Olona sivy no voasambotra tao anatin’ity trafika goavana ity. Teratany maorisianina, 44, 38 sy 22 taona, monina any Baie du Tombeau, Plaine Verte ary ao Roche Bois, atsy amin’ny Nosy Maorisy ny telo lahy. Teratany malagasy kosa ireo enina, ka vehivavy ny telo. Efa hatramin’ny taona 2008, araka ny fantatra, no efa narahan’ny mpiasan’ny ladoany maso akaiky ireto Maorisianina telo lahy ireto.

Ity ny trafikana zavamahadomelina lehibe indrindra tratra eto Madagasikara hatramin’izay, raha zahana ireo karazana zava-mahadomelina mahery vaika sy ny vidiny ”, hoy ny tompon’andraikitra iray ao amin’ny fadintseranana. Araka ny tombatombana nambarany.

Eo am-pelatanan’ny fitsarana izao ny raharaha

 “Efa natolotra ny fitsarana eto an-toerana ny raharaha ary mandeha ny famotorana amin’izao fotoana izao. Mbola tsy fantatra avy aiza ny nampidirana azy ireo. Mbola misy olona karohina any Toamasina”, hoy ny tale jeneralin’ny fadintseranana, Rabenja Narivony Eric. Eo am-pelatanan’ny fitsarana, araka izany, ny raharaha. Tsy fantatra na mbola hisy ny fiaraha-miasa amin’ny fitsarana, any amin’ireo Nosy manodidina. Manana ny fomba fiasany miaraka amin’ny mpitandro filaminana ny ladoany, hiadiana amin’izany trafika rongony izany.

Tsy anjaran’ny ladoany intsony, noho izany, ny mampihatra ny lalàna fa eo anivon’ny fitsarana. Tsy tokony ho hadino fa misy fepetra iraisam-pirenena faritan’ny ONUDC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime) hoentina miady amin’ny fanapariahana rongony sy ny asan-jiolahy, toy ny ataon’ny dahalo eto amintsika. Nambaran’ny Firenena mikambana (ONU) ao anatin’ny fifanarahana fa loza ho an’ny toekarena eran-tany sy ny sosialy ny rongony. Koa takin’ny ONU ny fiaraha-miasan’ny firenena rehetra.

R.Mathieu

News Mada0 partages

AFT Andavamamba : hisy sehatra telo ho an’ny “Fetin’ny Mozika”

Fotoana ifanomezana isan-taona ny “Fetin’ny Mozika”. Hiavaka sy hivelatra kosa ny amin’ity andiany ity.Nandritra ny taona maromaro izay, nanamarika hatrany ny “Fetin’ny Mozika” ny AFT Andavamamba. Haroso ny 16 jona izao ny fankalazana amin’ity, izay hivelatra kokoa raha ampitahana amin’ireo andiany teo aloha.Fantatra mantsy fa hisy sehatra telo mandritra izany, mba hahafahan’ireo karazan-gadona misongadina bebe kokoa. Tsy miova kosa ny fanao, satria natao ho sehatra hivelaran’ireo vao misondrotra ary hampihaonana ireo mpanakanto efa malaza amin’ireo mpankafy azy ireo izany.Natao ho an’ireo mpanakanto mivoy ny mozika amin’izao fotoana izao ny sehatra “Veromanitra”. Hifandimby eo ry Kristel,i Moajia,i Minah,ny Kabôsy Spirit,i Dougl, Rain’Ve, i Af Jazz,i  A’Kalo,i Di’Mitambatra,ny MAFMJ , i Nialy To. Ho an’ny mozika tropikaly kosa ny sehatra “Havozo”. Hifandimby eo ry Dedaky, Jarifa, Sarandra Beloba, Ariane, Mijah, Bokasy, Manangy, i Derness, i Johratsim ary ny Mpamaliha. Farany ny sehatra “Ravintsara”, izay natokana kokoa ho an’ireo mpanakanto mivoy ny hiran’ny tanora. Haka endrika toeram-pandihizana izany, izay hafanain-dry ADR, i Kimjah, i Tseckma,i Nayad, i Aing’uh, Inviktus Laboratory ary i Lay Jo.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Hafatry ny FAO : hanomezana asa ho an’ny tanora ny fambolena

  Avoitran’ny FAO hatrany, isaky ny mitodika aty Afrika sy eto Madagasikara io sampandraharahan’ny Firenena mikambana io, ny fikorontanan’ny toetr’andro sy ny krizy politika, toy ny mateti-pitranga eto Madagasikara. Voadona voalohany amin’ireo olana fototra ireo ny tontolo any ambanivohitra. Tsy mitsaha-mihena ny vokatra, mahazo vahana ny asan-dahalo, tsy ampy ny fandraharahana amin’ny ankapobeny ka vao mainka mampitombo ny isan’ny mahantra.

Manoloana izany, nambaran’ny FAO ny tokony hanaovana laharam-pahamehana ny asa ho an’ny tanora, eo anelanelan’ny 20 hatramin’ny 25 taona. Hahatratra ny 90 tapitrisa ny isan’izy ireo aty Afrika, alohan’ny 2030. Ho hita eo ny vokatry ny fanisam-bahoaka atao amin’izao fotoana izao eto amintsika. Firy marina ny tanora ankehitriny, ary firy ny tsy anasa ?

Manana tahiry betsaka azo trandrahina ny eto an-toerana eo amin’ny fambolena, hahazoana manampy tsara ny tanora, hahazoan’izy ireo mamorona asa ho azy ireo ihany. Mila ezaka goavana ny tontolon’ny fambolena sy ny fiompiana hampakatra ny fihariana any ambanivohitra, hampihena ny fahantrana. Tolo-kevitry ny FAO koa ny fampiasana ny indostria mampiodina ny fambolena, hanatsara hatrany ny fari-piainan’ny mponina.

Tsy ampy ny fampiasam-bola amin’ireo sehatra ireo raha jerena ny eto Madagasikara.  Manentana, noho izany, ny FAO, ny hanomezan-danja ireo sehatra ireo sy ny sehatra mifandray aminy, toy ny lalana sy ny famatsiana herinaratra. Mora hahazoana famatsiam-bola ny fahitana fandaharanasan’ny fitondram-panjakana  amin’ireo voalaza ireo.

« Mety ho azo antoka ny maha foana ny tsy fahampian-tsakafo alohan’ny 2030, raha ifantohan’ny fitondram-panjakana aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika ny fambolena sy ny fiompiana. Fahavonona politika ny andrasana amin’izany », hoy ny Sekretera jeneralin’ny Firenena mikambana, i Antonio Guterres.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Avy any Azia : manapoizina ny zavaboahary sy ny biby ny “Saobakaka boka”

Hita amin’ny faritra maro eto an-toerana izao ireo karazana « saobakaka boka », loza mitatao ho an’ny zavaboahary hafa. Manapoizina io « saobakaka boka » io, avy any Azia ny fiaviany, raha ny fikarohana natao fa tsy misy eto Madagasikara na Afrika.  Ireo karazam-biby hafa maro mihinana azy io mety voapoizina. Araka ny fikarohana nataon’ireo manampahaizana maro maneran-tany ihany, iray ihany amin’ireo karazam-biby 77 mihinana azy io no mahazaka azy.

Ny mampanahy, haingam-pitombo izy io. Ao anatin’ny 10 taona, mety tafakatra 7 hatramin’ny 21 tapitrisa ny isan’izy ireo, araka ny fikarohana vita ihany. Afaka manatody hatramin’ny 40.000 ny iray amin’izy io. Ny loza iray lehibe aterak’izany, ho faty izay bibilava mihinana azy, nefa raha mihavitsy ny bibilava, mirongatra mahazo vahana ny voalavo ka hamerina indray ny aretina pesta. Ho simba ihany koa ireo karazan-javaboahary maro tsy fahita raha tsy eto Madagsikara. Nanomboka tsikaritra eto Madagasikara izy io ny taona 2008, mety avy amin’ireny sambo avy any Azia miditra eto amintsika ireny.

Hatramin’izao, tsy hita ny hoenti-miady amin’io « saobakaka boka » io. Efa nisy ny fomba nenti-niady taminy, toy ny fandrika sy ny poizina saingy tsy mampiova zavatra. Ny hita hoe mahomby ny alikaola (éthanol) mampatory azy ireo, avy eo ny famonoana azy mivantana. Ny tantsaha efa mahantra, tsy manan-katao amin’izany. Azo lazaina ho fototry ny olana ny fanatontoloana ny toekarena, nitarika ny « fanondranana » ireo biby ireo avy any Azia, tonga aty Afrika misedra ny voka-dratsiny.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Minisitry ny fahasalamam-bahoaka : mila olona afaka manarina ny hopitalim-panjakana

Samy manana ny heviny ireo olona nanontaniana mikasika izay mba faniriany amin’ny olona vaovao hitantana ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka eo. Ny hany iombonan’izy ireo dia mila mahay manarina ny hopitalim-panjakana izay tonga eo.

 Dokotera Miora

 

 Olon hanatsara ny fandraisana an-tanana ny sarambabem-bahoaka hatramin’ny madinika indrindra eo amin’ny sehatry ny fahasalamana no mendrika ho minisitra. Hatsaraina ny sampan-draharaha rehetra eny amin’ny hopitaly. Afaka hanamora ireo fitsaboana maro mampikaikaika ny sahirana. Ohatra amin’ny izany ny “dialyse”, “scanner”… Tokony hahay hijery akaiky ny mpiasan’ny fahasalamana. Mahavita mampiakatra ny karaman’ny dokotera sy ny “paramedicaux”.

  Amirale Ernest, tanora

Tokony ho olona matahotra an’Andriamanitra ary mahitsy fijery izay minisitra eo. Profesora  mihitsy fa tsy dokotera monja. Efa niasa maharitra tamin’ny sehatry ny fahasalamana sy mahafantatra ny tena zava-misy marina eny amin’ny hopitaly sy ny tobim-pahasalamana. Efa rotidrotika ny hopitalim-panjakana ka harenina haingana.

Zolalaina, infirmière

Mila mahafantatra tsara ny hasarobidin’ny asan’ny dokotera izay hipetraka eo. Mahavaha ny olan’ny dokotera izay mbola betsaka ny tsy voavaha hatramin’izao. Manana paikady hampandrosoana ny tontolon’ny fitsaboana eto Madagasikara. Kinga fiasa ihany koa indrindra amin’ny fijerena manokana ireo hopitalim-panjakana efa hotohoto.

Nangonin’i Tatiana

 

News Mada0 partages

Andasibe Ampefy : fahombiazana ny fandidiana cataracte ireo olona miisa 104

 Tontosa ny andiany fahatelo amin’ny fandidiana cataracte, ireo mponina ao Andasibe Ampefy. Hetsika nataon’ny fikambanana tsy miankina Change Onlus Madagascar sy ny Monaco Aide et Présence.

 Fahombiazana, ny andiany fahatelo, tamin’ny fandidiana cataracte, maimaim-poana, nokarakarain’ny Change Onlus Madagasar sy ny Monaco Aide et Présence. Hetsika natao ny 22 ka hatramin’ny 31 eay, lasa teo, tao amin’ny hopitaly centre medico-chirurgical St Paul Ampefy (CMC).

Betsaka ireo marary no sitrana tanteraka. Anisan’izany, i Nomenjanahary Arthur Liva, zazalahy 7 taona, mipetraka any Anosibe Ifanja. Jamba teo amin’ny faha-5 taony  izy, noho ny dona nahazo ny masony, tamin’ny filalaovana  bararata. “Faly aho ary misaotra an’Andriamanitra, fa sitrana ary mahita tsara. Hiverina hianatra toy ny ankizy rehetra izany aho. Ilay tsindrona voalohany fotsiny no henoko narary fa ny sisan’izay tsy nisy reko, intsony”, hoy izy naneho ny hafaliany.

Nitarika ny fandidiana, ireo mpitsabo Italiana sy Frantsay ary Monegaska, nahitana “chirurgien ophtalmo”, sy “major de bloc”, ary “infirmier de bloc”, nisahana ny fikarakarana ny fitaovana sy fanadiovana izany. Nanampy azy ireo, maimaim-poana ihany koa ireo dokotera avy amin’ny hopitaly Ravoahangy Andrianavalona, nahitana an-dRabenjarison Franklin (Anesthesiste reanimation) sy Rafanomezantsoa Rindra (Ophtalmologiste) ary Razafindraibe Faneva (Anesthesite).

Afa-po ny mpandidy

Nilaza, i Jean Marc Riss (Medecin ophtalmologiste) avy any Monaco, anisan’ireo mpitsabo nanao ny fandidiana fa afa-po, tamin’ity andiany fahatelo ity.

“Tsy nisy ny fahasarotana, tamin’ireo nodidiana fa nizotra tsara. Tratra ny tanjona, tamin’ity noho ny fiaraha-mientana teo amin’ny mpitsabo Malagasy sy ireo avy any Eoropa. Hiankina amin’ny vahoakan’Ampefy, ny ho tohiny amin’ny volana septambra”, hoy i Jean Marc Riss. Taorian’ny fandidiana, niverina nanao fizahana, ny 1 jona lasa teo, ireo marary rehetra. Samy nizarana solomaso avokoa izy ireo, taorian’ny fandidiana, natao.

Raha tsiahivina, nisy ny fitiliana ny soritra aretina mialoha, natao tamin’ireo vahoaka ny 7, 8, 9, 14, 15, 16 may lasa teo ka olona 185 no nahitana cataracte, izay nanaovana fanentanana. Marihina fa olona 104 mianadahy mianaka, avy ao Andasibe Ampefy, no nodidiana cataracte, tamin’ity andiany fahatelo ity, ka 7 taona ny zandriny indrindra raha 84 taona kosa ny zokiny.

Tatiana

News Mada0 partages

Loza tetsy Anosimpatrana : nanao fampiharana ireo mpamonjy voina

Nanao fampiharana tetsy Anosimpatrana ireo sampana mpamonjy voina etsy Tsaralalàna sy ireo ekipa avy any Canada omaly. Nisy lozam-piarakodia teny Anosimpatrana omaly  ka fiara tsy mataho-dalana iray no niala ny arabe ary nitsoraka tany an-tanimbary.

Nanao ny famonjena avy hatrany ireo mpamonjy voina avy any Canada sy ny tetsy Tsaralalana. Tsy nisy ny aina nafoy fa ny naratra kosa no nanaovana ny vonjy voina avy hatrany.

Anisan’izany ny  olona iray  tao anaty fiara sy ny olona iray hafa teny amin’ny arabe . Raha nampitahaina tamin’ny fampihofanana nentin’ireto Kanadianina ireto nandritra ny andiany voalohany dia nafonja ity andiany faharoa ity.

Ankoatra ny fampianarana, teo koa ny fampitaovana nentin’ireto vahiny ireto . Tsiahivina fa efa nisy ny fanavaozana ny fifanaraham-piaraha-miasa teo amin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra sy ny mpamonjy voina mpihofana avy amin’ny College Montmorency Canada .

Tatiana A

News Mada0 partages

Fiahiana fahasalamana : nanome ra ho an’ny HJRA ny FVKFM

Manohy ny asa sosialy. « Iarahana amin’ny Vondron’ny hopitaly sy ny HJRA ary ny FVKFM  ny hetsika  fanomezan-dra  ataonay. Andiany faha-13 izao ary efa fanao isan-taona. Nentanina ny mpikambana hanome ra ho fanampiana ny fiaraha-monina  sy ny mpiray tanindrazana”, hoy  ny pasitera Rajaonarivo  Sarobidy,  omaly tetsy Anosivavaka. Nanatanteraka izany asa soa izany ireo mpino maherin’ny 500.  Nambarany fa  famaliana ny antso eny anivon’ny HJRA izao. Nanteriny koa  fa tsy misy fanafody mahasolo ny ra ary famonjena  olona koa izany. “Miaro ny  hafa nefa manadio  ny  ranao ny fanomezan-dra tahaka  izao. Misy fitaizana ao anatin’izany  sady mitondra fahasalamana  tsy ho mora andairan’ny aretina samihafa”, hoy ihany izy. Tsy mijanona amin’izany ihany anefa ny asa  sosialy ataon’izy ireo sy efa fanao. “Anisan’izany ny fanomezana sakafo  ho an’ny voafonja sy ny famalifaliana azy ireo. Ny fiaraha-miasa amin’ny fokontany manodidina  rehefa  asaramanitra, toy ny 26  jona amin’ny fanampiana ny mponina amin’ny kojakoja  ilaina amin’ny fiainana andavanandro .  Ny  fanohanana  ireo  tsy  salama na marary.  Manao  izany isaky ny talata sy zoma, izahay…”, hoy ny tompon’andraikitra.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Colonel Lilyson-13 MAI : « le chef de l’Etat a failli à sa parole »

Après avoir été lavé de tout soupçon, le sénateur Lilyson René de Rolland a immédiatement rejoint les rangs des manifestants sur la Place du 13 mai hier.

Le colonel a non seulement tenu à remercier tous ceux qui l’ont soutenu, mais a également indiqué vouloir mener la lutte jusqu’à son terme. «Je remercie les 73 députés et les sénateurs ainsi que tous les militants d’avoir mené la lutte depuis le 21 avril dernier et je remercie également la maire de la ville d’avoir autorisé la manifestation sur le parvis de l’hôtel de ville», a-t-il déclaré.

Cependant, des bruits courent selon lesquels le ministère de la justice ait fait appel de la décision du tribunal concernant le cas du sénateur. «Ce recours déposé contre moi ne pourrait apporter l’apaisement», a fait savoir le sénateur qui ne reculera plus face à la situation actuelle. «Le chef de l’Etat a failli à sa parole et nous ne devons pas faire marche arrière. La lutte n’est pas terminée», a-t-il soutenu.

Le colonel Lilyson René de Rolland affiche ainsi son soutien aux 73 députés. Selon lui, «Plus aucun HVM ne devrait revenir au pouvoir.»

T.N

News Mada0 partages

140 kilos de drogue saisis : la plus grosse prise réalisée par la douane

La douane a mis la main sur 140 kilos de drogue et 8 trafiquants dans la nuit du 7 juin dernier du côté de Manjakandriana.

Il s’agit de la plus grosse prise de la douane, ont indiqué les responsables au niveau de cette direction, hier. Trois Mauriciens, six Malgaches dont trois hommes et trois femmes ont été appréhendés avec 140 kilos de drogue du côté de Manjakandriana,  dans la soirée de jeudi dernier.

D’après les explications apportées par Eric Narivony Rabenja, directeur général des douanes, «Ils ont été à bord d’une Mercedes Sprinter avec neuf sacoches remplies de drogue dont une grande partie est constituée de drogue dure. Selon nos renseignements, ces personnes sont juste de passage à Madagascar mais ils prévoient d’exporter illicitement ces marchandises à l’île Maurice et à La Réunion par voie maritime. D’ailleurs, l’un d’entre eux est un skipper».

Et lui de poursuivre que, «Ces drogues ont été importées parce que  la plupart sont des produits qui n’existent pas à Madagascar dont probablement de l’héroïne, la cocaïne, l’amphétamine…».

24 kilos de drogue dure

Selon les détails rapportés par Haja Rakotoarisoa, directeur du service extérieur des douanes, ces marchandises sont constituées de 91 kilos de chanvre en feuille pressée,  23 kilos de poudre jaune et 4,7 kilos de poudre cristalline.

L’affaire sera portée prochainement au niveau du tribunal, une fois que les enquêtes de la direction des douanes aient pris fin. Questionné sur les peines encourues par les suspects, le directeur général des douanes a avancé que, «Cela relève de la compétence de la justice. Les marchandises seront par contre incinérées».

Riana R.

News Mada0 partages

Bombe au jumbo score : menace incessante des terroristes

L’accès à l’enceinte de la Galerie Smart Tanjombato reste encore interdit au public, depuis la découverte d’une bombe artisanale dans les toilettes du centre commercial, avant-hier.

Des éléments des forces de l’ordre aux aguets marquent toujours leur présence sur les lieux pour mener l’enquête et rechercher l’existence d’autres engins explosifs.

D’après les explications, hier encore, le responsable de ce centre commercial a reçu des menaces au téléphone comme quoi si la négociation des 10 millions d’ariary qu’ils réclament n’aboutit, les terroristes n’hésiteront pas à faire exploser à distance les deux bombes restantes.

Interrogée sur l’affaire, la section de la brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Fiadanana a indiqué que les caméras de surveillance placées dans le supermarché vont leur permettre rapidement d’identifier celui qui a déposé les bombes.

ATs.

News Mada0 partages

Revendications : les syndicats accusent le ministère des Finances

Après  plusieurs semaines de manifestation, les syndicats des fonctionnaires de l’Etat haussent de nouveau le ton. Ils se sont rendus devant le ministère des Finances et du budget à Antaninarenina, hier, pour faire entendre leur voix. La Solidarité syndicale de Madagascar (SSM), le Syndicat des enseignants (Sempama), le Syndicat des employés des douanes (Sempidou), le Syndicat des employés de la Direction des impôts… se sont rendus à Antaninarenina et ont fait le tour du ministère des Finances et du budget, hier, pour revendiquer un salaire «digne».

«Les fonctionnaires de l’Etat n’ont jamais été entendus. C’est la raison pour laquelle nous lançons cet appel à l’endroit du ministère des Finances pour qu’il tienne compte de notre situation», a avancé un enseignant à Antaninarenina.

«A cause de notre faible revenu salarial, nous rencontrons de nombreuses difficultés. Nous revendiquons dans ce cas un revenu à la hauteur de notre travail. Nous réclamons également l’alignement de la  grille indiciaire et l’augmentation des indemnités de risque, de logement et de craie de 100 0000 ariary respectivement. Faut-t-il préciser que l’indemnité de logement des enseignants est de 90 ariary actuellement. C’est tout simplement inacceptable», a-t-il précisé.

Et, le blocage des discussions entre les enseignants et les responsables auprès du ministère de l’Education nationale entraîne d’importantes perturbations au niveau de l’enseignement en ce moment.

Les membres des syndicats revendiquent également la mise en place d’une plateforme, intégrant le personnel de l’Etat et les responsables au niveau du ministère des Finances et du budget, pour mettre au clair la situation.

Ni affectation ni sanction

En outre, les leaders syndicaux ont incité les employés du ministère des Finances à les rejoindre, hier. «Nous sommes au courant des pressions que subissent certains employés au sein de plusieurs directions. Mais le dialogue est en cours entre le nouveau Premier ministre et les leaders des partis politiques. Il n’y aura ni affectation, ni sanction disciplinaire, ni sanction judiciaire pour les employés qui décident de manifester. C’est leur droit» a annoncé le président du Sempidou, Herizo Ramanambola Andrianavalona, hier, devant le portail du ministère des Finances.

Questionné sur la situation qui prévaut en ce moment, aucun élément de réponse n’a été obtenu de la part des responsables au niveau de ce ministère.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Maladie respiratoire : l’Asthme gagne du terrain

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’asthme, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fenoarivo, district d’Atsimondrano, a organisé depuis jeudi un dépistage gratuit des problèmes respiratoires. Sur les 500 patients consultés jusqu’à hier, une grande majorité ont un problème d’asthme.

«On n’a pas encore eu le temps d’établir la statistique exacte, car le dépistage ne sera clôturé que demain (ce jour). Toutefois, plus de la moitié des patients qui ont été consultés ont des problèmes liés à l’asthme, si une partie non négligeable est aussi atteinte de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)», a indiqué, le docteur Mijoro Randriatahiry du CHU Fenoarivo.

Pollution

Selon les explications du docteur Mijoro Randriatahiry, la pollution de l’air actuelle favorise la recrudescence de cette maladie. La carence alimentaire, ainsi que l’habitation trop exiguë, aussi bien à la campagne qu’en ville, est aussi citée parmi les causes.

D’ailleurs, l’énergie domestique utilisée pour la cuisson est toujours, soit le charbon, soit le bois de chauffe. Des éléments nocifs qui ne font que favoriser l’apparition des BPCO et de l’asthme.

Spirométrie malgache

Dans le cadre de la promotion de la pneumologie à Madagascar, l’association des médecins pneumologues malgaches exerçant en France (Pneumalga) est actuellement dans nos murs. A part le partage d’expérience et le renforcement des capacités de leurs collègues nationaux, l’établissement de

la norme spirométrie malgache, ou la mesure du souffle, figure dans l’objectif de l’association.

D’après les explications de la présidente du Pneumalga, Julia Ratomaharo, «Comme les maladies respiratoires font partie des problèmes de santé publique à Madagascar, la connaissance de la spirométrie malgache facilite le diagnostic et le traitement de la maladie ainsi que le suivi». Cela sans parler de l’importance de cette mesure dans le domaine de la chirurgie, concernant en particulier «la sphère thoracique», pour le bilan fonctionnel respiratoire.

Sera R.

 

News Mada0 partages

pérégrinations hebdomadaires : entre sourires et grimaces

La population respire, l’esquisse d’une solution suffit à souffler d’aise et à redonner une petite joie,il y a de quoi, pour une population déjà noyée de difficultés le sentiment d’avoir évité pire encore constitue une bouffée d’oxygène. Certes les gens sont conscients que l’on n’est pas sorti de la zone rouge, mais de deux maux ils se satisfont du moindre. A la satisfaction de s’en être sorti de cette situation dangereuse, reste une lucidité, à voir le comportement de la classe politique dans cette bataille de porte-feuilles, personne ne se berce d’illusion : rien n’a changé, à moins que…

Pusillanimité contre mégotage, match nul de nuls

On n’attend pas des acteurs politiques de faire montre de générosité, et d’un ça se marie mal à leur rôle qui les conduit à rivaliser et surtout l’habitude de fonctionner dans la petitesse a fini par raboter toute capacité à s’élever. Comme gainées dans un moule, les négociations pour la composition d’un gouvernement prennent l’allure d’un marchandage. La classe politique locale ignore toute forme autre que la politique mercantile, celle de se disputer les places (normal, par nature il est question de concurrence pour conquérir le pouvoir), celle de migrer d’un groupe à l’autre (logique, on s’alligne derrière une personne, quand aucune nuance d’idée ne peut éloigner par absence d’appartenance idéologique), et enfin celle de se déterminer en faveur du mieux-disant (injustifiable mais pratique banale dans un simple schéma où l’on échange les rôles, ceux qui y excellent aujourd’hui, demain en seront les pourfendeurs, et vice-versa ainsi se manifeste l’alternance dans le pays).

On entend comme une rengaine le proverbe, «se parer des dents du crocodile revient à ceux qui ont tué la bête». Personne ne s’en offusque, comme si voler si bas, n’avoir de préoccupation que les honneurs et les postes et zapper sur les intérêts supérieur du pays alors qu’il s’agit d’affaire d’état, suffisait à justifier la priorité des profits individuels et partisans sur la noblesse des obligations citoyennes. De l’autre bord pour ne pas être en reste les appétits d’ogre ne résistent pas à vouloir se manifester alors que d’avoir été pris en flag le doigt dans le pot de confiture (caisse publique). Discréditée, peut-être comme ne l’ont jamais été ceux qui se sont succédé au pouvoir), la clique actuelle ne parvient même pas à avoir de la retenue et plutôt qu’à raser les murs ils montrent de longues dents et tentent de plonger de longues fourchettes (des fourches de diable) pour prétendre arracher des postes clés lors de la foire d’une prétendue clé de répartition. La HCC a quand-même fait preuve d’une grande naïveté à avoir utilisé le terme consensus pour qualifier le gouvernement ayant à parrainer les élections et à conduire le pays jusqu’à cette échéance. Tout repose sur l’art dont peut faire preuve le nouveau Premier ministre : imposer en dernier ressort son choix, (en clair et de façon triviale, laisser parler et glisser en douceur un suppositoire), prendre le pas sur le Président de la République en lui faisant boire jusqu’à la lie la coupe contenant les textes pour lesquels il n’a pas eu grande considération). La population attend, davantage intriguée par le spectacle de ce catch qu’intéressée par les résultats dont elle n’espère pas grand changement, toutefois avec un discret souhait d’avoir une surprise de la part de Ntsay and C°. Car pendant ce temps la médiocrité de vie se poursuit.

Climat d’insécurité et atmosphère de méfiance

Quand sur la page des titres d’un quotidien, figurent un crime sur un couple de Karana, le maintien en otage d’un autre Karana kidnappé, l’attaque dont a été victime un Chinois, les communautés étrangères s’interrogent à raison sur leur sécurité et insinuent le phénomène d’une xénophobie. Peut-être une manière de regarder le problème par la lorgnette : toute la population, autochtones et étrangers, est logée à la même enseigne, des Malgaches aussi sont victimes de kidnapping, d’autre part les bandits s’attaquent de préférence à des riches, difficile de croire que de façon générale ils trient leurs cibles en fonction d’une appartenance à telle catégorie ou à telle communauté. Nombreux nationaux sont victimes d’attaques menées par des bandes armées, en l’absence de chiffres on ne peut parler de taux de prévalence, ce qui est sûr c’est que c’est plus voyant quand les attaques sont protées contre des personnes appartenant à des minorité visibles. S’il n’est que naturel et juste que les communautés étrangères se préoccupent du problème de l’insécurité, il serait maladroit de leur part de se considérer à part et ainsi de se désolidariser de la population. Ce qui ne ferait que rajouter à la tendance de toutes les populations à vouloir culpabiliser l’étranger par temps de crise. Le pays et la population sont en perpétuelle période de crise. Que les gens manifestent une méfiance pour tout et pour rien peut se comprendre. Ainsi le recensement tombe mal. Coïncidence de calendrier, l’opération d’enquête menée auprès de la population se déroule en période critique de cette continuelle crise. Les gens rechignent à donner les éléments que réclame un recensement mené dans les normes, c’est-à-dire fournir à ceux qui gouvernent les informations indispensables pour adapter la politique aux nécessités de la réalité. Mais il faut quand-même reconnaître des maladresses de formulation à plus d’un point du questionnaire. Les enquêteurs en sont souvent conscients et n’en deviennent à leur tour que plus maladroits. Grande doit être leur tentation de ne pas formuler ces questions auprès des personnes enquêtées et d’imaginer des réponses aux lieux et places de ces derniers. Et voilà de nouveau une gouvernance sur des bases fausses durant 25 ans. On doit pourtant se rassurer à voir qu’il ne s’agit pas d’exception au constat de ce qui a été et de ce qui est : qui se soucie d’adapter sa politique à quelque chose autres qu’à des intérêts personnels, particuliers et partisans (3P).

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le graphite, une pétition (2)

(Suite.)

2° Que les 6 ou 8 000 tonnes de graphite de Madagascar exportés de Marseille ou d’Angleterre, outre qu’ils ont parcouru des mers à navigation dangereuse, ont fait un trajet inutile et ont encore privé la Métropole d’un pareil tonnage de produits de première nécessité tels que conserves de viande, cuirs, fécules, maniocs, pois du Cap, haricots, rafia, etc., dont ils ont pris la place sur les paquebots.

3° Que l’envoi direct de paquebots, vapeurs ou voiliers venant chercher des graphites à Madagascar permettrait à notre Colonie d’être ravitaillée périodiquement en divers produits que nous ne pouvons nous procurer actuellement en Europe, essence, pétrole, rails, aciers, métaux, lainages, toiles, etc. ; ces échanges commerciaux ont été d’ailleurs à diverses reprises sollicités par les négociants américains.

4° Que la part plus large de Madagascar dans les importations des États-Unis serait un élément de plus pour contribuer à l’amélioration du change entre la France et l’Amérique et aurait également sa répercussion immédiate sur les prix de fabrication des creusets nécessaires à la métallurgie, qu’il réduirait dans une forte proportion, en raison du meilleur marché des matières premières qui entrent dans leur composition.

5° Que par suite du transbordement des produits à Port-Saïd, ce port se trouve encombré et les exportations de Madagascar ne trouvent plus d’autres acheteurs sur place que la seule Société qui exporte directement en Angleterre par les bateaux qui lui sont envoyés par l’Amirauté.

6° Qu’une baisse considérable s’est produite à Madagascar, malgré l’augmentation du prix de toutes les matières premières, baisse qui est occasionnée d’une part par la crise des transports maritimes et les séjours des marchandises à Port-Saïd, d’autre part une quantité trop considérable de graphite exporté sur Marseille, d’où la répartition se fait mal, et enfin par l’interdiction d’exporter directement en Amérique.

7° Que les besoins de la Défense Nationale sont largement assurés en France et en Angleterre par le consortium de l’Union Coloniale Française et par les exportations directes sur l’Angleterre.

 (À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

« Us high school diploma » : 2 Malgaches lauréats

Après quatre années de lycée (Grade 9-12) à l’American School of Antananarivo (Asa), neuf élèves la 19e promotion, dont deux ressortissants malgaches, ont reçu le diplôme de fin d’études secondaires, ou l’«US High School Diploma», l’équivalent du baccalauréat dans le système éducatif malgache, hier.

«Ces 9 étudiants vont désormais s’envoler vers de prestigieuses universités telles que l’Université de Pennsylvanie (USA), le Kings College London (UK), l’Université de l’Illinois (USA), l’Illinois Institute of Technology (USA), l’Université de Toronto (Canada), l’Université de Groningen (Pays-Bas) ou encore l’Université de Melbourne (Australie)», a fait savoir la responsable des communications and admissions officer de l’Asa, Danielle Andriantsiferana.

«Vous avez reçue une meilleure éduction et acquis des expériences uniques que, rien ne peut vous arrêter pour réaliser vos rêves de réussite», a souligné le Chargé d’affaires de l’Ambassade des Etats-Unis à Madagascar, Stuart Wilson, lors de la remise des diplômes. La cérémonie s’est terminée par le traditionnel «Tassel Turning» et le lancer de toques mené par la major de la promotion 2018, Laurie Hamida.

Sera R.

News Mada0 partages

La CNSS a vatomandry : près de 22.000 démunis pris en charge

Dans le cadre de la CSU, la population vulnérable a du mal à trouver les 9.000 ariary par an, la somme nécessaire pour bénéficier des paquets de soins dans les Centres de santé de base (CSB) et Centres hospitaliers de référence (CHRD), un concept de l’OMS auquel Madagascar s’est engagé en septembre 2016 lors de la 71e AG des Nations unies.

C’est pourquoi, le système de Couverture sanitaire (CSU) a été lancé, hier, dans le district de Vatomandry. Quelque 22.000 personnes, n’ayant pas la possibilité d’honorer les cotisations à verser dans la Caisse nationale de solidarité pour la santé (CNSS), sont prises en charge par l’Etat. A noter que ce district, comportant 28 formations sanitaires, dont 26 publiques, affiche un taux de consultation externe au-dessus de la moyenne nationale, soit de 45 % à 47%.

«En ce début de l’opération, ils sont près de 22.000 bénéficiaires dans le district de Vatomandry», a fait valoir le DG de la CNSS, Guy Andriantsara. Parmi les maladies prises en charge figurent, entre autres, le traitement du paludisme non compliqué, la tuberculose, les maladies non transmissibles sans complication, telles que l’hypertension artérielle, le diabète….

Egalement à Manandriana…

Ce sera également le cas dans deux autres districts, à savoir Manandriana et Faratsiho, où la CNSS sera implantée prochainement. «Pour ces trois districts, l’État alloue un budget de 600 millions d’ariary pour prendre en charge 66.000 personnes vulnérables, à raison de 22.000 par district», a précisé le DG de la CNSS.

«Certes, il est difficile de  trouver une somme de 45.000 ariary pour payer les cotisations des membres de ma famille, composée de 5 personnes. Mais nous allons faire le nécessaire pour les honorer, même en deux tranches, étant donné que cela nous permet de faire des économies car notre dépense en santé par an est évaluée à 8 fois, voire 10 de ce montant», a témoigné Augustin Rakoto Jules, un père de famille et non moins président du fokontany d’Ambohimanga.

Sous cet angle, «Un système de réduction de tarif est appliqué aux ménages composés de plus de cinq individus», d’après le directeur Marketing et communication du CNSS, Roumana Hassaly.

Fahranarison

Ino Vaovao0 partages

KOLONELY LYLISON RENE : « I Solonandrasana Olivier no tokony haiditra am-ponja voalohany »

«  Misy fiangarana avy amin’ny mpitondra Hvm ny fomba nanenjehana an’ity farany  », hoy i Lylison René de Roland. Misy tompon’andraikitra nanome izany vola izany an-dRazaimamonjy Claudine ary tsy iza izany fa ny minisitry ny Atitany izany sady Praiministra teo aloha Solonandrasana Mahafaly Olivier, araka ny nohamafisiny hatrany.

Raha ny marina sy ny tokony ho izy, dia ingahy Solonandrasana Mahafaly Olivier  no tokony naiditra am-ponja voalohany fa tsy Ramatoa Razaimamonjy Claudine. Hevitra izay itovizan’ity loholona ity amin’ny maro izany. Tsy misy tsy nahare ohatra ny raki-peo nandrenesana tsara ny feon’ingahy Solonandrasana Mahafaly Olivier nanome baiko ny ben’ny tanànan’ny kaominina ambanivohitra Ambohimahamasina hamindrana ny volam-panjakana any aminy amin’ny kaontin-dRazaimamonjy Claudine. Iaraha-mahita ireny «  subvention exceptionnelle  » nahodina ireny nefa tsy misy arakaraka hatreto.

Fandikan-dalana

Mbola tsy ampy ny fanodinkodinam-bolam-panjakana nataon’ingahy Solonandrasana Mahafaly Olivier izany satria araka ny feo mandeha mbola kasain’ingahy Hery Rajaonari- mampianina haverina amin’ny toerana maha minisitry ny Atitany azy ny lehilahy. Fa angaha  manana anjara toerana ao amin’ny governemantan’i Ntsay Christian ny Hvm ? Ny fampidirana Hvm ao anatin’ny governemanta izay tarihin’i Ntsay Christian dia midika fandikan-dalàna.

Mazava ny voalaza ao amin’ny didy navoakan’ny Fitsarana Avo momba ny Lalam-panorenana. Sa minia manakorontana ny firenena ingahy Hery Rajaonarimampianina satria fantany fa tsy mamim- bahoaka intsony ny tenany ary tsy ho lany velively amin’ny fifidianana Filoham-pirenena ho avy izao  ? Alefa a a a.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

ZOTRA AMPITANDREFANA ALAOTRA : Mampiteny ny moana ny fihoaram-pefy ataon’ireo mpitatitra

Isan’ny mampitaraina ny mpandeha ny fanariana an-dalana ataon’ireo fiara mpitatitra sasany miainga avy any Tanambe ary tokony hanatitra azy ireo any Ambatondrazaka kanefa dia vitan’izy ireo ny mampidina ny olona entiny any Ambaiboho rehefa mahita olona maromaro izy ireo hiverina any Tanambe. 

Eo indray ireo olona no lasa mitady fiara hitondra azy ireo hihazo an’ Ambatondrazaka kanefa ny vola naloa tany am-piadohana sy ny nifanarahana tamin’ilay fiara voalohany dia ny saran- dalana Tanambe Ambatondrazaka. 

Betsaka ny olona no efa tratran’izany ary misy mihitsy ireo fiara izay voatonontonona ho mpanao fihetsika tsy manaja sy fikatramoana olona io. Malaza ho manana olona ambony ao ambadikany ireo mpamily izany, ka tsy matahotra na iza na iza.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

KOLONELY CHARLES DESIRE : « Tsy misy mpamonjy voina tonga alohan’ny trano may »

Nambarany nandritra izany fa tamin’ny 5 ora sy sasany izy ireo vao naharay antso filazana trano may. Efa tany amin’ny 5 ora sy 12 mn teo ho eo anefa ny firehetana. Tara ny fahazoana ny antso. «  Lesoka mila arenina ho antsika eto Toamasina ny fampandrenesana tara ny tompon’andraikitra manoloana ny voina tahaka izao  », hoy izy. 

Notsiahiviny fa afo iray segaondra dia mira rano 1 vera, afo 10 segaondra dia tsy maintsy ilàna pompier mba ho voafehy. Matetika ny olona may trano vokatry ny fikoropahana ary ny mpiara-monina, dia variana manao sery vitan’ny anamalao. «  Efa tsy tana ny afo vao miantso mpamonjy voina.

Aza atao tara ny antso mba tsy hifanomezan-tsiny. Sady maneran-tany, tsy misy mpamonjy voina tonga alohan’ny trano may izany mihitsy  », hoy hatrany ny fanazavana nentin’ny Kolonely Charles Désiré manoloana ireo fanakianana mavaivay nahazo azy ireo.

Nomarihina fa asa masina ny asa vonjy voina ary asa mila finiavana tahaka ny asa rehetra. Miezaka ny sampana mpamonjy voina eo anivon’ny Kaominina Toamasina ambonivohitra mamaly ny hetahetan’ny vahoakan’i Toamasina.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

AMPANJAKA ISSA TSIMIARO III AMBILOBE : Nankasitraka ny fanendrena ny praiminisitra vaovao

Nankasitraka tamin’ny fanendrena azy ary nijoro ara-pomban-drazana ho an’ity praiminisitra sy izay nanendry azy. Nahazo tsodrano, joro fangatahana ny tsara avy tamin’ny Ampanjakan’ Ankarabe araka izany ireto farany, mba hahafahana hanatanteraka amin’ny antsakany sy andavany amin’ny andraikitra nomena azy.

Na zanak’Ambilobe aza ny Praiminisitra dia iarahan’ny maro mahafantatra fa tombontsoa ho an’ny malagasy manerana ny Nosy no andraikitra sahanina.

Andrandraina mafy amin’izany ny hanatanterahana fifidianana madio, mangaraharaha, eken’ny rehetra satria izany no maha Praiminisitry ny governemanta ny marimaritra iraisana azy. Antenaina araka izany ny tsy hahadiso fanantenana ny vahoaka malagasy, satria betsaka ireo milaza fa nahazo praiminisitra mendrika, sady atokisana fa hahafehy tsara ny toerana nomena azy ity Praiminisitra vaovao ity.

Reharehan’ny vahoakan’Antsiranana ny manana olom-banona mahavita azy tahaka izao, ary dera sy laza ho an’i Madagasikara ihany koa izany.

Mpanjono

News Mada0 partages

Cas de figure de la clé de répartition : Mapar décroche 12 portefeuilles, 5 pour le Tim, 4 pour le MMM…

Combien de portefeuilles ministériels pour un tel parti politique et qui sera nommé à tel ou tel poste ? Attendue hier, la nomination des membres du gouvernement ne s’est pas encore concrétisée. Les heures à venir seront décisives, mais sur la base des textes et le parti ayant des députés élus à l’Assemblée nationale, la clé de répartition des 31 ministères donnerait la majorité des portefeuilles au Mapar. Le HVM ne fait pas partie de compte.

Il semble d’ailleurs qu’à ce titre, le groupement  des partis politiques VPM-MMM a déjà sollicité l’avis de la Haute cour constitutionnelle (HCC) concernant l’interprétation de sa décision n°18-HCC/D3 du 25 mai, en particulier celle de l’article 7 relative à la clé de répartition des ministères.

En réalité, à la lecture de la décision de la HCC, il ne devrait pas y avoir de discussion autour des forces politiques habilitées à faire une proposition, car l’arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4e République a fixé les noms des candidats élus ainsi que la répartition des forces politiques au sein de l’Assemblée nationale.

Sur ce point, le  Mapar dispose de 49 députés, Tim (19 députés), VPM MMM (15 députés), Hiaraka Isika (5 députés), Leader Fanilo (5 députés), Antoko Maitso (2 députés) et  Sambon Fiaran’i Noé (2 députés).

La clé de répartition

A partir d’un calcul logique et sur la base du nombre de portefeuilles ministériels et secrétariats d’Etat au nombre de à 31, la clé de répartition pourrait ainsi se faire comme suit.

Le premier cas de figure : les Indépendants (48 députés indépednats, soit 31% des élus ayant droit aux 8 ministères) sont exclus dans la composition du gouvernement. Ainsi, le nombre de portefeuilles de chaque formation politique ayant eu des élus augmente selon le décompte suivant : on enlève les 48 députés indépendants de la base de calcul, donc il ne reste plus que 103 députés.

Ainsi, avec 47,5% des sièges à l’Assemblée nationale, le Mapar devrait disposer de 12 portefeuilles, la mouvance Ravalomanana avec 20,3% des sièges serait créditée de 5 portefeuilles, le VPM/MMM (14,5% des sièges) aurait 4 portefeuilles, Hiaraka Isika (5,8% des sièges) et le Leader fanilo (4,8% des sièges) obtiendrait chacun 1 portefeuille. Les 2 ministères restants sont à répartir entre les autres partis ayant eu des élus à l’Assemblée nationale,  selon un accord entre eux.

Le HVM absent

Par ailleurs, il n’est donc mentionné nulle part l’existence du parti  HVM car celui-ci n’a pas participé auxdites élections législatives et n’a dans ce sens aucune existence, conformément aux dispositions de l’arrêt n°11 du CES. Ce qui signifie que cette formation ne devrait pas avoir droit aux portefeuilles ministériels. D’autant plus qu’il n’y a pas jamais eu d’accord politique depuis la sortie de la décision de la HCC.

Quoi qu’il en soit, le VPM MMM estime que la HCC devra apporter son interprétation concernant les forces politiques habilitées à déterminer la clé de répartition, proportionnellement aux résultats de l’Arrêt n°11-CES/ AR.14, et en conséquence, proposer les nominations aux postes ministériels.

Rakoto

News Mada0 partages

Jirama – conjoncture : la trésorerie en souffrance, 15 milliards d’ariary de perte

La conjoncture actuelle n’a pas manqué d’impacter sur les activités de la Jirama, surtout sur sa trésorerie. Nombreux abonnés n’ont pas pu régler à temps leurs factures qui s’accumulent à cause de l’arrêt des activités dans certaines agences.

«Depuis le début des grèves, la perte pour la compagnie d’électricité s’élève à plus de 15 milliards d’ariary», a fait savoir à la presse, hier à Ambohijatovo, Henri Randriamanana, directeur général des Opérations et non moins directeur général adjoint de la Jirama (DGA).

Pour éviter ainsi les longues files d’attente auprès des agences et régler à temps les factures, la Jirama propose aux abonnés de payer par mobile les factures via MVola, Orange money ou encore Airtel money. Autre solution proposée «l’auto relevé» des index de consommation mensuels à présenter auprès de la Jirama avec le numéro de l’abonné pour éviter le retard, comme l’a indiqué le DGA.

Nouveaux branchements

La Jirama enregistre par ailleurs 25.000 nouvelles demandes de branchement. «Nous avons déjà commencé à installer les nouveaux compteurs pour les demandes de branchement enregistrées avant décembre 2017. Ces compteurs seront installés avant la fin du mois de juillet», a expliqué Henri Randriamanana.

Et d’ajouter, «A partir de la semaine prochaine, 125 équipes sillonneront l’ensemble du territoire et procéderont à  leurs installations. Pour ceux qui ont fait des demandes après décembre 2017, les compteurs seront mis en place avant fin décembre 2018». En fait, la société a actuellement en sa possession 60.000 compteurs.

Pour remédier aux coupures et aux divers problèmes techniques, les travaux ont débuté dans certaines localités, comme à Toamasina pour l’extension du réseau de distribution. Aussi, grâce au programme Pagose, la Jirama devrait disposer, en 2019, de 90 millions de dollars pour l’extension du réseau de distribution basse tension des zones urbaines. Ce qui devrait permettre le branchement des 150.000 nouveaux abonnés en zone urbaine.

Dans les régions, des projets de centrales hybrides solaires seront lancés d’ici peu dans 41 localités, pour la modernisation du système de production de la Jirama. Ces centrales devraient être opérationnelles avant décembre 2018.

Arh.

 

News Mada0 partages

Banque centrale : le personnel revient à la charge

Voilà maintenant une semaine que des employés de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM) effectuent un sit-in, devant  leur local, à Antaninarenina. A entendre les délégués du personnel présents sur les lieux, hier, l’objet de ce mouvement se rapporte aux décisions non appliquées depuis l’année 2012 et à la gouvernance auprès de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM).

D’après les explications de Aina Marie Razafindrakoto, le délégué du personnel, «Aucune des décisions annoncées en 2012, au moment où les employés de la Banque centrale ont fait la grève, n’a été respectée, notamment le verdict du conseil d’arbitrage ou encore la mise en place d’un comité d’entreprise».

Et de poursuivre, «Une nouvelle loi relative à la mise en place de deux vice-gouverneurs a été adoptée en 2016. Mais cela n’est pas encore été appliqué deux ans plus tard».

Sonnette d’alarme

Les employés de la BFM affirment toutefois qu’ils ne sont pas encore en grève. Ce mouvement est une sonnette d’alarme adressée aux dirigeants de l’institution. Mais il faut dire également que les médiations engagées jusque-là n’ont pas encore abouti à une éventuelle entente.

«La première manifestation du personnel de la BFM remonte à deux semaines. Une médiation a été enclenchée il y a sept jours, mais celle-ci est vouée à l’échec. Dans ce cas, nous avons effectué une nouvelle demande de médiation», a enchaîné Aina Marie Razafindrakoto.

Par ailleurs, une autre source au niveau de la BFM rassure que ce mouvement  du  personnel n’a aucune répercussion sur les activités de cette branche, vu que le sit-in a lieu entre midi et 14 heures. Des éléments des forces de l’ordre ont été fortement présents à Antaninarenina, hier. Mais aucun affrontement n’a eu lieu.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Patrimoine : Antananarivo, capitale du fanorona

La capitale accueille pour la toute première fois la «Semaine du fanorona», du 15 au 22 juin, pour remettre au goût du jour ce jeu de plateau traditionnel.

Le fanorona n’a jamais bénéficié d’une vraie structure d’étude, d’accompagnement et de développement. De ce constat est née l’initiative de l’association Iray Madagascar de rendre sa lettre de noblesse à ce patrimoine culturel immatériel en perdition.

Pour cette grande première, la «Semaine du fanorona» va se déployer sur deux sites, à savoir l’IKM Antsahavola et 3,14 Ambatonakanga. A ce sujet, la Fédération malgache de Fanorona, fraîchement sur les rails depuis l’année dernière, va animer une série d’ateliers de partage sur le «Fanoron-tsivy», le 16 juin et le «Fanoron-telo», le 20 juin. Une conférence portant sur les règles et les stratégies de base du fanorowna sera également programmée à l’IKM, le 19 juin.

«En parallèle, l’IKM mettra sur pied un nouveau club de fanorona à l’occasion de cette semaine dédiée à ce jeu de société malgache par excellence», a fait savoir Hervé Rasamison, coordonnateur général de l’IKM. Dans la même foulée, les locaux de 3,14 Ambatonakanga abritent, tout au long de cette semaine, une exposition retraçant l’histoire de ce patrimoine et les recherches retranscrites dans des ouvrages.

Part de l’identité malgache

«Le fanorona, bien plus qu’un patrimoine, est une part de l’identité malgache. Il recèle de la valeur éducative, du savoir-vivre et  de la sagesse. Le temps d’une semaine, nous allons mettre un point d’honneur à apporter un nouveau regard sur la façon de s’adonner à cet exercice cérébral», avance Eris Rabedaoro, le numéro un de l’association Iray Madagascar, avant d’enchaîner : «Des recherches ont permis de découvrir qu’un plateau de fanorona cache 5 villes bien connues de tous. Elles seront dévoilées à l’occasion de cette conférence».

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Basket-N1A : les favoris sans coup férir

Les équipes favorites partent du bon pied ! Leur entrée lors de la première phase du Championnat de Madagascar N1A s’est déroulée comme sur des roulettes, hier, au complexe sportif de Mahajanga.

Sans opposition crédible, les grandes formations dominent aisément leurs adversaires respectives pour s’installer, chacune, confortablement en tête de leur groupe. C’est le cas de l’équipe détentrice du titre, l’ASCB (Boeny), qui a étrillé l’autre club de la ligue hôte, l’AS Victoire (93 à 52), en ouverture de la première journée.

L’équipe de la gendarmerie de Vakinankaratra, la GNBC, vainqueur de la Coupe du président 2018, lui a emboité le pas en allant battre Sebam (Boeny) de 10 points d’écart dans son antre (76 à 66). Cette rencontre en terre majungaise a été une grande première pour les trois anciens joueurs de l’ASCB (Boeny), en l’occurrence Rick-Ley Loubacky (Ricky), Amed Rakotoson (Zezy) ainsi que Elly Randriamampionona, après leur départ de la Ville des Fleurs pour la gendarmerie de Vakinankaratra.

Moins en jambes lors de sa dernière sortie, Cosmos, l’unique représentante de la ligue de Diana, a affiché un visage reluisant face à 2 BC (Vakinankaratra) pour son début dans la compétition (78 à 69). La bande à Joma demeure une équipe difficile à manœuvrer.

Entrée en lice des équipes féminines

Le public aura l’embarras du choix à partir de ce jour ! Après une première journée exclusivement masculine, les équipes féminines rejoignent le terrain. Les unes joueront au complexe sportif tandis que les autres évolueront à l’ancien gymnase, tout au long de ces éliminatoires. De quoi satisfaire le public de la Ville des Fleurs qui aura le privilège d’assister, dès ce jour, à une affiche alléchante entre les deux meilleures des équipes féminines du moment que sont SBBC (Boeny) et MB2All (Analamanga).

Naisa

Programme de la 2e journée:

Dames :

Asa (Analamanga)-Ascut (Atsinanana)

JEA (Vakinankaratra-Fandrefiala (Analamanga)

SBBC (Boeny)-MB2All (Analamanga)

Tamifa (Amoron’i Mania)-JSB (Boeny)

Hommes :

TMBB (Analamanga)-Cosfa (Analamanga)

COSPN (Analamanga)-2BC (Vakinankaratra)

ASCB (Boeny)-SBBC (Boeny)

Cosmos (Diana)-AS Victoire (Boeny)

MB2All (Analamanga)-Sebam (Boeny)

GNBC (Vakinakaratra)-Ascut (Atsinanana)

News Mada0 partages

Bourse – athletisme : l’Allemagne soutient la FMA

Place à la coopération bilatérale Madagascar-Allemagne en athlétisme ! Sans tambour ni trompette, la Fédération malgache d’athlétisme (FMA) et l’ambassade d’Allemagne à Madagascar, via leurs premiers responsables respectifs, se sont donné la main en vue de la candidature de Madagascar au stage international d’entraîneurs de haut niveau à l’Institut des sciences du Sport, à Mayence en Allemagne.

Pari réussi pour les deux parties ! Du haut de ses 29 ans, Léonard Randriamitsiry, issu de la section d’Ambositra, de la ligue d’Amoron’i Mania, a été sélectionné parmi les 12 autres techniciens étrangers. De ce fait, il a bénéficié d’une bourse d’études.

Léonard a mis le cap sur cette destination prestigieuse, hier et y restera du 13 juin au 31 juillet. De bonnes nouvelles qui réjouissent la présidente de la FMA, Norolalao Andriamahazo, qui, pour l’occasion, n’a pas manqué de remercier son partenaire allemand. «Nous avons bénéficié de l’appui de l’ambassadeur d’Allemagne pour la candidature de Madagascar et nous l’en remercions vivement», s’est-elle exprimée.

La coopération malgacho-allemande, au niveau du sport et de l’athlétisme en particulier, prend son envol.

Naisa

News Mada0 partages

Bala marobe very tao Ambositra : votsotra avokoa ireo voarohirohy 24, zandary iray sisa migadra

 Navotsotry ny fitsarana avokoa ireo olona voarohirohy miisa 24 voarohirohy (zandary ny efatra) tamin’ilay trafikana bala miisa 8 600 very tao amin’ny sekolin’ny zandarimariam-pirenena Ambositra. Zandary iray sisa voatana, migadra ao am-ponja…

Tsy mahagaga raha mirongatra andro aman’alina ny trafikana fitaovam-piadiana eto amintsika. Tsy mahagaga, toa izany koa raha tsy atokisan’ny vahoaka intsony ny fitsarana Malagasy. Porofon’izany ity tranga manaraka ity, mikasika ny raharaha fahaverezana bala marobe  miisa 8 600 tao amin’ny Sekolin’ny zandarimariam-pirenena ao Ambositra, ny 17 febroary 2018 lasa teo. Tamin’ireo olona miisa 25 voarohirohy tamin’izany mantsy, ilay zandary iray tompon’andraikitry ny magazay fitehirizana fitaovam-piadiana ao amin’ity sekoly ity sisa voatana sy migadra any am-ponja amin’izao fotoana izao.

Navotsotry ny fitsarana kosa ireo sivily miisa 20 sy zandary efatra tompon’antoka tamin’ity raharaha ity. Vokatr’izany, naneho ny alahelony ny kaomandin’ny zandarimariam-pirenena, ny Jly Andrianjanaka Njatoarisoa tamin’ny namotsoran’ny fitsarana ireto olona voarohirohy ireto. “Tsy fantatra mazava ny antony namotsoran’ny fitsarana azy ireo. Malahelo izahay ato amin’ny zandarimariam-pirenena tamin’ny famotsorana ireo olona ireo satria efa fantatra fa bala nahafatesana olona dia mbola toy ireny ihany ny fanapahan-kevitry ny fitsarana. Dimy ireo zandary naiditra vonjimaika any am-ponja ka iray tompon’andraikitry ny magazay misy ireo fitaovam-piadiana ireo sisa tavela ao am-ponja. Tsy azo atao intsony ny hametraka ireo zandary navotsotry ny fitsarana ireo ao amin’ny sekolin’ny zandarimariam-pirenena ao Ambositra fa tsy maintsy afindra toeran-kafa”, hoy ny Jly Njatoarisoa.

Fantatra, araka ny loharanom-baovao marim-pototra fa havana minisitra HVM iray teo aloha ny mpitsara sy ny sasany amin’ireo zandary naiditra am-ponja ireo ka nahatonga izao famotsorana faobe tampoka izao. Misy tsindry avy any ambony? Izao ihany ilay olana sendrain’ny zandary sy ny fitsarana. Tsy misy ny fiaraha-miasa matotra fa ny zandary misambotra, ny fitsarana mamotsotra satria misy resaka fianakaviana sy tsindry ankolaka. Hirahiraina hatrany ilay hoe fanovana, kanefa tsy atokisan’ny olona hatrany ny fitsarana noho ity resaka fianakaviana sy akamakama ity. Antenain’ny rehetra fa ho minisitra azo antoka no hitantanana ny minisiteran’ny Fitsarana, hialana amin’ny trangan-javatra toy ity nitranga tao Ambositra ity.

Jean Claude

Tia Tanindranaza0 partages

Fampidirana herinaratra any an-tokantranoEfa manao ezaka ny JIRAMA

Mbola betsaka ireo tokantrano Malagasy mangataka herinaratra amin’ny JIRAMA amin’izao saingy tsy nahazo noho ny tsy fisian’ny kaontera sy ireo karazana tariby mitondra herinaratra.

Tia Tanindranaza0 partages

FETIN’NY RAY SY NY MONDIAL 2018

Hanamarika ity volana jona ity ny fetin'ny ray sy ny fetim-pirenena.

Tia Tanindranaza0 partages

FATY HITA TENY IMERINKASININA

Zazalahy 16 taona no hita faty tetsy amin’ny lalana mizotra any Imerinkasinina raha avy aty Ambohimangakely.

FANAFIHANA TENY FENOARIVO

 

Enin-dahy mitam-basy no nanao fanafihana mitam-piadiana tetsy Fenoarivo. Mpivarotra no notafihan’izy ireo ary tsy teo amin’ny toeram-pivarotana akory fa kosa tao amin’ny trano fonenan’ny tompony. Lasa ny vola rehetra izay maty ny andron’iny. Tsy vitan’izay nandroba fotsiny ireto jiolahy ireto fa mbola nitifitra ireo olona izay nikasa ny hanenjika azy ireo. Mba tsy nisy ny naratra na ny aina nafoy.

 

BAOMBA FOPLA

 

Tsy mbola navela niasa aloha ny mpiasan’ny orinasa rehetra izay tao anatin’ny Galerie Smart Tanjombato omaly. Natao savahao ny baomba izay nolazain’ilay lehilahy mitaky vola 10 tapitrisa ariary fa napetrany tao anatiny tao. Tsy nahitana na inona na inona anefa izany. Fantatra koa fa mbola niantso an-telefaonina ihany izy omaly ary nilaza fa hapoakany avy lavitra ny baomba raha sanatria ka tsy alefa ny vola takiany.

MPANDROBA TAKSIBROSY

 

Misy andian’olona izay mijapy ny taksibrosy izay mandalo etsy amin’ny By-pass amin’ny alina. Miakatra eo ambonin’ny fiara izy ireo ary mangalatra ny entana hapetraka ao amin’ny « porte-bagage ». Tamin’ity indray mitoraka ity dia fiara fitaterana izay hihazo an’i Toliara no nataon’izy ireo lasibatra. Tsy nisy niangana ny entana ary tsy hita raha tsy efa nijanona niala ny renivohitra. Tsy nisy naheno mihitsy koa ny fanantontosan’ireo olon-dratsy an’izany.

TRAFIKANA SOKATRA

 

Nidoboka am-ponja ny sinoa roa sy malagasy telo izay voarohirohy ho mpanondrana sokatra ka nosamborina tao amin’ny trano iray tao Betela-Toliara. Mbola misy olona karohina amin’ity raharaha izay saika handefasana any ivelany ny sokatra miisa 10.000 mahery ity. Miteraka olana amin’ny teratany sinoa hafa izay mpanao lalana anefa ny raharaha satria izy ireo indray no mitady hiharan’ny fitsaram-bahoaka noho ny nafitsok’ireo sinoa roa izay voasambotra.

HAMOAKA DOSIE

 

Mandrahona i Harry Laurent Rahajason na Rolly Mercia  ny hamoaka dosie tsy an-kijanona raha toa ka tsy tazomina ho minisitry ny serasera, arahana araka ny feo re. Ahiana mafy fa izy no tao ambadik’ilay famoahana ny raharaha fanalam-baraka ny depiote Mapar Tinoka Roberto tamin’ny tambajotra sosialy hatreto. Izany hatrany ny fomban’ity minisitra teo aloha ity mba hahazoany toerana eo amin’ny fitondrana. Dia mbola eken’ny maro izay mitaky ny fiovana koa ve iza ny fanao maloto izany ?

MINISITERAN’NY SERASERA

 

Hatreto dia anarana efa lany daty avokoa sy tsy nahavita azy no natolotra ho minisitry ny serasera ary tsy mba nojerena manokana mihitsy ny tanora. Anisan’ny andrandraina  amin’ity minisitera ity ny mba hanome fahalalahana ny holafitry ny mpanao gazety mba tsy hiankin-doha sy hotsabahan’ny fanjakana intsony ny asany ary koa ny fanalalahana ny haino aman-jery avy amin’ny fanokafana ireo izay nidina ary fijerena ny dosie an’ireo izay nosokafana nefa tsy mangarahara ny taratasiny.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

ERIC FOU HEHYEfa nivoaka ny hopitaly saingy mbola manaraka fitsaboana

Taorian’ny nitazonana an’i Eric fou hehy tetsy amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha noho ny aretin’ny voa mahazo azy dia efa mihatsara tanteraka ny fahasalamany ankehitriny. Efa nody any an-tokantranony izy fa mbola manaraka fitsaboana hatrany.

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony GSINamoaka teknisianina 150 mianadahy

Namoaka mpianatra 150 mianadahy indray ny sekoly ambony GSI. Emergence na Fisandratana no anarana nisaloran’izy ireo, notolorana ny mari-pahaizana Diplômes de technicien superieur sy ny Licence

Tia Tanindranaza0 partages

Fitokonan`ny mpampianatraTsy miato raha tsy mivaly ny fangatahana

Mitohy hatrany fitokonana ataon`ny mpampianatra amin`ny DREN manerana ny Nosy. Nilaza izy ireo fa tsy hitsahatra izany raha tsy mivaly ny fangatahana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Iza no namadika ?

Andeha atao hoe akaiky ny fiafaran’ny fidinana eny an-kianja fa ny tolona dia mbola hitohy saingy amin’ny endriny hafa fotsiny. Lokaloka izany !

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaharan-dalao Mondial - Rosia 2018

Jeudi 14 juin(17h00) Russie - Arabie Saoudite, à Moscou (Loujniki)

Vendredi 15 juin(14h00) Egypte - Uruguay, à Ekaterinbourg(17h00) Maroc - Iran, à Saint-Petersbourg(20h00) Portugal - Espagne, à Sotchi

Samedi 16 juin(12h00) France - Australie, à Kazan(15h00) Argentine - Islande, à Moscou (Spartak)(18h00) Pérou - Danemark, à Saransk(21h00) Croatie - Nigéria, à Kaliningrad

Dimanche 17 juin(14h00) Costa Rica - Serbie, à Samara(17h00) Allemagne - Mexique, à Moscou (Loujniki)(20h00) Brésil - Suisse, à Rostov sur le Don

Lundi 18 juin(14h00) Suède - Corée du Sud, à Nijni Novgorod(17h00) Belgique - Panama, à Sotchi(20h00) Tunisie - Angleterre, à Volgograd

Mardi 19 juin(14h00) Pologne - Sénégal, à Moscou (Spartak)(17h00) Colombie - Japon, à Saransk(20h00) Russie - Egypte, à Saint-Petersbourg

Mercredi 20 juin(14h00) Portugal - Maroc, à Moscou (Loujniki)(17h00) Uruguay - Arabie Saoudite, à Rostov-sur-le-Don(20h00) Iran - Espagne, à Kazan

Jeudi 21 juin(14h00) France - Pérou, à Ekaterinbourg(17h00) Danemark - Australie, à Samara(20h00) Argentine - Croatie, à Nijni Novgorod

Vendredi 22 juin(14h00) Brésil - Costa Rica, à Saint-Petersbourg(17h00) Nigéria - Islande, à Volgograd(20h00) Serbie - Suisse, à Kaliningrad

 

Samedi 23 juin(14h00) Belgique - Tunisie, à Moscou (Spartak)(17h00) Allemagne - Suède, à Sotchi(20h00) Corée du Sud - Mexique, à Rostov-sur-le-Don

Dimanche 24 juin(14h00) Angleterre - Panama, à Nijni Novgorod(17h00) Japon - Sénégal, à Ekaterinbourg(20h00) Pologne - Colombie, à Kazan

Lundi 25 juin(16h00) Arabie Saoudite - Egypte, à Volgograd(16h00) Uruguay - Russie, à Samara(20h00) Espagne - Maroc, à Kaliningrad(20h00) Iran - Portugal, à Saransk

Mardi 26 juin(16h00) Danemark - France, à Moscou (Loujniki)(16h00) Australie - Pérou, à Sotchi(20h00) Nigéria - Argentine, Saint-Petersbourg(20h00) Islande - Croatie, à Rostov-sur-le-Don

Mercredi 27 juin(16h00) Corée du Sud - Allemagne, à Kazan(16h00) Mexique - Suède, à Ekaterinbourg(20h00) Serbie - Brésil, à Moscou (Spartak)(20h00) Suisse - Costa Rica, à Nijni Novgorod

Jeudi 28 juin(16h00) Japon - Pologne, à Volgograd(16h00) Sénégal - Colombie, à Samara(20h00) Angleterre - Belgique, à Kaliningrad(20h00) Panama - Tunisie, à Saransk

 

1/8-ndana

Samedi 30 juin(16h00) 1er groupe C - 2e groupe D, à Kazan (H1)(20h00) 1er groupe A - 2e groupe B, à Sotchi (H2)

Dimanche 1er juillet(16h00) 1er groupe B - 2e groupe A, à Moscou (Loujniki) (H5)(20h00) 1er groupe D - 2e group C, à Nijni Novgorod(H6)

Lundi 2 juillet(16h00) 1er groupe E - 2e groupe F, à Samara (H3)(20h00) 1er groupe G - 2e groupe H, à Rostov-sur-le-Don (H4)

Mardi 3 juillet(16h00) 1e groupe F - 2e groupe E, à Saint-Petersbourg (H7)(20h00) 1er groupe H - 2e groupe G, à Moscou (Spartak) (H8)

1/4-dalana

Vendredi 6 juillet(16h00) Vainqueur H1 - Vainqueur H1, à Nijni Novgorod (Q1)(20h00) Vainqueur H3 - Vainqueur H4, à Kazan (Q2)

Samedi 7 juillet(16h00) Vainqueur H7 - Vainqueur H8, à Samara (Q3)(20h00) Vainqueur H5 - Vainqueur H6, à Sotchi (Q4)

1/2-dalana

Mardi 10 juillet(20h00) Vainqueur Q1 - Vainqueur Q2, à Saint-Petersbourg

Mercredi 11 juillet(20h00) Vainqueur Q3 - Vainqueur Q4, à Moscou (Loujniki)

Fiadiana toerana faha-3

Samedi 14 juillet(16h00) Match pour la 3 place, à Saint-Petersbourg

Famaranana

Dimanche 15 juillet(17h00) Finale, à Moscou (Loujniki)

 

Tia Tanindranaza0 partages

Cosafa Cup 2018Faha-4 ny Barea Madagasikara

Laharana faha-4 ny Barea Malagasy tamin’ny fifaninanana Cosafa Cup 2018 tanterahina any Afrika Atsimo ka hifarana anio sabotsy 09 jona 2018

Tia Tanindranaza0 partages

Smatch-In Inter-InstitutLalao manasa-dalana lahy sy vavy anio sabotsy

Hiatrika ny lalao manasa-dalana anio ny fifaninanana Smatch-In Inter-Institut 2018 tontosaina etsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina miaraka amin’ny fanentanan’ny DJ Shinchan de la RDJ’s Team sy ny “crews du Smatch-in Dance Contest” sy ny hetsika Miss Smatch-In :

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa FanalamangaMampiahiahy ireo mpiasa ny fihetsiky ny Bianco

Efa ho herinandro katroka izao no tonga ao amin’ny orinasa Fanalamanga ary manao fanadihadiana ny DG, ny DAF, ny mpividy entana 2 lahy sy vavy ary mpandraharaha mirahalahy miandraikitra ny « Transport Mangoro »

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominin’i ManjakandrianaNahatrarana karazan-drongony 140 kilao

Efa tena sahin’ny olona andraman-doza mihitsy ny fadin-tseranana malagasy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàna MalagasyTsy mety miteha-tany

Mahery izay mahasahy mandainga fa tsy dika mitovy amin’ny lalàm-panorenana frantsay ny lalàm-panorenana hampiharina sy havaozina matetitetika eto Madagasikara eto amin’izao fotoana izao.

 

 Ny mpahay lalàna iraisampirenena, Raymond Ranjeva mihitsy no vao nanamafy ny faran’ny herinandro teo fa nolovaina tamin-dry zareo Romano-germanika ny lalàna malagasy. Izany hoe raha vantanina dia ry zareo Ntaolo Frantsay. Tokony hatao hahagaga ve, noho izany, raha ho sarotra amin’ny malagasy, na ny eny ifotony io na ny eny an-tendrony, ny hankato tsy hisy tomika ny lalàna misy eto ? 50 taona mahery izao no nahatsikaretana fa tsy nisy nety niteha-tany mihitsy na koa hoe tsy nety tamin’ny odidim-piainantsika ny lalàna novolavolaina sy nampiharina teto. Manginy fotsiny ny hoe tsy vitan’ny efa amin’ny teny vahiny ny raki-tsoran’izy ireny fa mbola voambolana tekinika saro-takarina ihany koa no hampiasaina. Aiza ho aiza ny anjara birikin’ireo manam-pahaizana ao anatin’izany rehetra izany ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Maloka tanteraka

Manakory Jean a ! Inona no vaovao ? Inona ity nanjo anao ity e ! Diso fanantenana tanteraka aho ry Jean a !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Mahafaly OlivierAtaon’ny sasany fitaovana hakana seza ny fandotoana azy

Nametra-pialana tsy hitondra ny governemanta intsony ny praiminisitra teo aloha Solonandrasana Mahafaly Olivier.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

JLM sy ny tolon’ny fanovanaHadihadio sy Tsarao ireo raharaha maloto

Ho fampiharana ny tolona ho amin’ny fanovana dia takian’ny JLM (Jery Lavitra ho an’i Madagasikara), izay hetsika politika nitaky hatrany ny tsy hisian’ny fanilikilihana kandida ho filoham-pirenena amin’ity 2018 ity fa tsy antoko politika tsy akory, ny hisian ny fanadihadiana sy fitsarana an’ireo raharaha voatonontonona nandritry ny tolom-bahoaka eny amin’ny 13 mey ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Parlemantera HVMNihaona tamin’ny praiminisitra

Nihaona tamin’ny praiminisitra, lehiben’ny governemanta, Ntsay Christian ireo solombavambahoaka sy senatera mpomba ny filohan’ny Repoblika omaly manoloana ny resaka politika sy ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Governemanta vaovaoSahiran-tsaina ny mpanao politika amin`ny propagandy

Fotoan-dehibe andrasan`ireo mpanao politika eto Madagasikara ny fandrafetana ny governemanta vaovao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanesorana an-dRajaonarimampianinaMbola azo atao tsara

Teny amin’ny antenimiera, dia efa niresaka sy samy resy lahatra ny TIM sy ny MAPAR satria sarotra ny nankeny amin’ny kianjan’ny 13 mey.

Ny dikan’izany, dia miaraka isika satria izahay parelamantera efa nifamela ka miaraka manao ity tolona ity. Rehefa mandeha kosa ny fifidianana dia samy manana ny hanitra ho azy isika, ka any no mampiseho ny maha izy azy ny tsirairay. Eny an-kianja kosa rehefa misy ny tsy fitovian-kevitra, dia aza alefa lavitra fa manjary simba ny tolontsika, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa mantsy ireo namany sy ny vahoaka omaly. Hitohy anio ny tolona eny an-kianja, ary hotanterahina anio ihany koa ny diabe mihazo ny HCC Ambohidahy, izay tsy natao indray omaly satria tsy niasa fa nanakaton-trano ny teny Ambohidahy vao naheno fa ho avy ny depiote sy ny vahoaka. Mandeha ny resaka fa rehefa tafatsangana eo ny Governementa dia hijanona ny tolona, ka ny valiny dia “tsia Tompoko”, tsy ho vita ny tolona raha tsy mbola mivaly ny fangatahana rehetra na dia tafatsangana aza ny governementa, hoy ny eny an-kianja. Mbola miziriziry hitazona minisitera marobe ny fitondrana kanefa tsy nanana depiote na dia iray akory aza ny HVM aza araka'iny didy navokan'ny HCC iny. Mandeha rahateo ny resaka fa mbola hahazo toerana betsaka ao anatin’io governemanta Ntsay Christian io ny HVM. Raha ny lalàna hatrany kosa no hiverenana, dia mazava ny ilay andinin’ny faha-54 ao anatin’ny lalàmpanoneranana narahin’ny fandikana sy fanazavan’ny HCC mitondra ny lahararana 01-HCC/AV tamin’ny 17 febroary 2014, ary didim-pitsarana momba ny valim-pifidianana depiote laharana 11-CES/AR.14 ny 06 febroary 2014.  Raha vao tsy manaraka an'iny didy izy iny dia azo hatao tsara indray ny mangataka ny fangataham-panalana na “motion de déchéances” ho an’ny filoha raha ny fanambaran’ny eny an-kianja. Manahirana ny toe-draharaha hoy, hoy izy, fa raha tena mitady fitoniana ny filoha sy ny ekipany dia mihaino ny fitakiana eny an-kianja. Betsaka ny taraina sy tsindry hazolena mahazo anareo nitolona, mijoro miaraka aminareo izahay, hoy ny fampanantenan’ny ny filoha lefitry ny antenimierampirenena. Ahiana tsy ho tafatsangana amin’ity herinandro ity ny governemanta noho ny fifandroritana eo amin’ny toerana, indrindra fa ny fanomezana ny minisitera misahana ny fiandrianam-pirenena ho an-dRajaonarimampianina ny fanolorana ireo minisitra. Mitohy ny tantara…

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Politika avo lentaIreo dingana nanendrena ny praiminisitra

Manomboka mivoaka tsikelikely ny resaka ankehitriny ny amin’ireo dingana narahana mialoha ny nipoiran’ny anaran’ny praiminisitry ny marimaritra iraisana Ntsay Christian sy ny nanendrena azy avy eo.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Kolikoly sy afera malotoHo afa-maina tsimoramora ve ireo mpitondra HVM ?

Mbola maro ireo raharaha mamatotra ny mpitondra HVM noho ny afera maloto sy ny kolikoly tsy tambo isaina. Mandeha ny fifanarahana politika sy ny fananganana governemantan’ny marimaritra iraisana. Hiara-devona amin’izany ve ny fanenjehana rehetra ka ho vitavita ho azy avokoa ny raharaha maloton’ny mpitondra ?

 

Ho an’ny ankolafin’ny mpanohitra amin’izao fotoana izao mantsy, dia efa nisy ny fanafahana ny olona anisan’ny nohenjehin’ny fitondrana, toa an’ny Kolonely Lylison, ohatra, izay afa-bela ankehitriny. Hitsahatra sy tapitra hatreo ihany koa ve izany ny vesatra ho an’ireo olon’ny fitondrana Rajaonarimampianina ho setrin’ny fananganana governemantan’ny marimaritra iraisana ? Tsiahivina fa manana dosie maloto ny praiminisitra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier, izay notorian’ny depioten’ny fanovana noho ny kolikoly avo lenta ambara fa niraisany tamin’i Claudine Razaimamonjy. Mbola dosie hafa ny raharaha kolikoly tamin’ny fampandaniana ny lalàm-pifidianana, ka nitoriana ireo depioten’ny HVM voalaza fa nanao izany. Nisy ihany koa ny fitoriana natao mitaky ny hanonganan’ny HCC azy noho ny famadihana ny antoko nahalany azy, izay voarara araka ny andininy faha-72 ao anatin’ny lalàmpanorenana. Mbola handeha ve ny fitsarana ireny raharaha maloto sy kolikoly isan-karazany ireny sa ny valim-pitsarana no hamboarina, toy iny valin’ny fangatahana ny fanesorana ny filoha iny ?  Andrasana na mba hijinja ny nafafiny amin’izay ny mpitondra mpanao kolikoly sy tompondakan’ny afera maloto na vitavita ho azy hatrany. Anisan’ny handrefesana ny fanovana notakiana izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraLaboratoara politikan’ny vazaha

Sasatry ny mandamina krizy politika ny firenena Malagasy, saingy tsy tena mivaha hatrany ifotony aloha hatramin’izao matoa mbola niverimberina foana ny korontana politika.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanorenana ifotonyTsy maintsy tonganay, hoy Andriamiseza

Na inon-kidona na inon-kiantra, hoy ny fanamafisan’ny mpanao politika, Alain Andriamiseza, azy tetsy amin’ny fonenany etsy Mahazo omaly, dia tsy maintsy tonganay ny fanorenana ifotony.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kolonely LylisonVonona hifampitady amin-dRajao

Niseho vahoaka voalohany ny kolonely sy lohona Lylison René de Rolland, taorian’ny didy fanafahan’ny fitsarana azy ny talata 5 jona lasa teo. Tsiahivina fa nenjehin’ny fitondrana HVM nanomboka ny 25 mey 2016 ny tenany noho ny fiantsoana tanàna maty teto Antananarivo, ary nisitraka nanomboka teo.

 Nohelohin’ny fitsarana higadra herintaona an-tranomaizina ny 14 febroary 2017, saingy izao nahazo fahafahana madiodio izao. Noraisina tamin’ny fomba makotrokotroka teny an-kianja. Nisaotra ny depiote 73 sy ny vahoaka Malagasy ny tenany satria raha tsy nisy azy ireo dia tsy toy izao ny zava-misy. Nambarany fa efa fahombiazana ny vokatra azo teny an-kianjan’ny 13 mey. Mankahery ny depiote, ary aza misy mihemotra satria ny fandresena tsy azo hatramin’ny farany, ny fandresena tsy dia natao ho an’ireo mpanam-bola akory, tsy natao ho an’ireo manana fitaovana, ary tsy natao ho an’ny manampahefana fa natao ho an’izay tsy mitsoaka ady hatramin’ny farany, hoy izy. Miangavy ny vahoaka sy maniry ho an’ireo depiote 73, ho an’ny mpisolovava Hanitra Razafimanantsoa sy Christine Razanamahasoa mba tokony hasiana velirano amin’ny vahoaka eto fa raha misy hala-bato sy fanodinkodinana izay safidim-bahoaka mitranga eo, dia eto an-kianja isika no hifamotoana, hoy izy. Nambaran’ity loholona ity ihany koa fa tsy mbola nisy fitondram-panjakana nampahory vahoaka nihoatra ny fitondrana Rajaonarimampianina. Nanangana fonenana tsy nataony fa ny trano izay naorin’ny vahoaka indray no narodany. Izay olona very tany rehetra nalaina tamin’ny tsy rariny sy an-keriny, dia iangaviako izay governemanta eo hamerina izany, hoy hatrany ity loholona ity. Nanitrikitrika izy fa tsindry ara-politika avy any amin’ny filoha no nanagadrana natao tamin’ny mpitsara no nanagadrana azy, fa nadio ny dosieny. Rehefa nahatsapa izany ny mpitsara dia tsy nanaiky tsindry, ka nanafaka azy. Nambarany, fa mbola misy ny antsojay atao aminy, na efa nafahafana aza izy. Naheno aho fa nanome baiko indray ny minisitry ny fitsarana amin’ny hampiakarana ny raharaha momba azy, raha ny kabariny. Mihevitra ve io ianao fa hitondra fitoniana ny fampiakarana nataonao, hoy izy mantsy an-dRajaonarimampianina. Izaho dia mahatoky fa hatrehiko izay hataonao, ary ho avy aho sy vonona aho amin’izay rehetra miseho, hoy ny fanambarana hentitra. Ny depiote Rodin Rakotomanjato avy amin’ny TIM sy ny depiote Rossy no nametraka ny samboady maha loholona azy ary nanoroka azy teo imason’ny vahoaka maro be.

Miandry ny fampahafantarana avy any amin’ny fitsarana ny antenimierandoholona mialoha ny handraisan’ity loholona ity ny asany, ary milaza ho tsy mametraka olana amin’izany izy ireo, hoy ny fanambaran’ i Rivo Rakotovao.

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Basketball – N1A : Les cadors passent sans difficulté

Les gars de l’ASCB se sont imposés face à l’AS Victoire.

Les champions en titre de l’ASCB démarrent à très grande vitesse  les sommets nationaux N1A hommes et dames phase aller.

Sans surprise. Les ténors n’ont pas fait de dentelle à la première journée de la phase aller des championnats nationaux de basketball N1A hommes et dames qui ont débuté hier à Mahajanga. L’équipe hôte de l’Association sportive et culturelle de Boeny (ASCB) a marqué le coup pour son match inaugural. Dès le premier quart-temps, les champions de Madagascar en titre ont annoncé la couleur. La messe est presque dite dès la pause. Les Livio et consorts se sont imposés facilement face à l’AS Victoire sur le score sans appel de 93 à 52. Avec l’arrivée de ses nouvelles recrues, la formation de la Gendarmerie Nationale Basketball Club (GNBC) a pris le dessus des Majungais du Sebam. Les Elly, Fabrice et camarades ont pris le jeu très tôt à leur compte et remportent la victoire facilement par 76 à 66. Récent vainqueur de la Coupe du président, la GNBC aborde avec beaucoup de confiance cette joute nationale. De leur côté, les Nordistes du Cosmos ont battu 2BC Vakinankaratra sur le score de 78 à 69. Plus agressifs que leurs adversaires, la bande à Djouma a remporté la victoire pour ce match inaugural. Au vu des rencontres d’hier, les acharnements seront intenses surtout du côté des hommes surtout après la mutation de certains joueurs.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

« In Square Blackball Challenge » : Les phases finales ce jour à Tanjombato

Rendez-vous à l’« American Center » Tanjombato, ce jour

Après les étapes qualificatives organisées à l’In Square les 4-5-6 et 7 juin, le tournoi « In Square Blackball Challenge » aborde la phase finale ce jour à la salle de conférence de l’« American Center ». C’est un tournoi open ouvert à tous les niveaux qui a vu la participation de 64 joueurs issus des grands clubs de Tana, mais aussi des joueurs de Fianarantsoa. Ce tournoi s’est distingué par la participation des grands champions d’antan pour ne citer qu’Andry Billard Samara et Théo de l’Elixir. « Nous essayerons toujours d’organiser des tournois qui n’ont rien à envier avec les grands rendez-vous majeurs en termes de règlement qui est la base de tout sport, l’ambiance et le format » a avancé Zo Rakotobe, président de l’ISBC. L’objectif de l’organisateur est de faire de ce tournoi un rendez-vous majeur annuel tous les mois de juin. Ainsi, pour que les joueurs malgaches puissent s’aligner avec des compétiteurs internationaux, le règlement a été strict. On projette de faire de ce tournoi  un tournoi international en invitant des joueurs pro. Les phases finales débuteront à partir de 12h. A la clé, outre le trophée, il y aura une prime de 600.000 Ariary pour le champion et 200.000 Ariary pour le vice-champion.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Bypass : Misy mangalatra ireo entana eny ambon’ny tafon’ny taxi-brousse

Raha iny teny amin’iny lalam-pirenena faharoa iny no nampikaikaika ireo mpitatitra ny amin’iny fisian’ireo olon-dratsy izay tsy tahotra tsy henatra, mihanika eny ambony tafo ary mangalatra ireo entan’ny mpandeha. Amin’izao, tsy lavitra no misy an-dry zalahy ireo fa efa tonga etsy Bypass. Ny sasantsany amin’ireo taxi-brousse handeha hianatsimo no isan’ny lasibatra amin’io. Indrindra fa ireo somary miala harivariva avy etsy amin’iny toby misy ny fiantsonany. Araka ny filazan’ireo nahita, dia misy faritra amin’iny lalan’i Bypass iny izay tena maizina tokoa, kanefa tsy maintsy mandeha mora ny fiara, satria misy sampanan-dalana. Eo izy ireo no manararaotra miakatra any ambony tafon’ilay taxi-brousse, tsy tsikaritr’ireo ao anaty fiara akory. Mamaha ny fatorana ary mibata izay entana zakany avy eo manipy izany eny amin’ny sisin’arabe. Azo heverina fa mety ho efa misy namany ihany koa mandeha an-tongotra ka mitsimpona avy hatrany ireo halatsak’ireo eny ambony. Izany rehetra izany dia tsy misy mahatsikaritra raha tsy hoe sendra ny nitsilo tampoka lasa ambony taratry ny jiron’ny fiara avy ato aoriana. Toy ny nahazo ny taxi-brousse iray izay voampandre mialoha ny mpamily ary nijanona avy hatrany. Ny nahagaga anefa dia vetivety teo dia tsy hita izay nitsambikinan’ilay olon-dratsy avy eny ambony eny. Soa ihany fa tsy mbola nahazo na inona na inona ilay mpangalatra tamin’io fotoana io.

Tsy kely lalana tokoa ny ratsy ary mahita hevitra foana hanatanterahana ny asa ratsiny. Ny fiarabe mitondra kaontenera no isan’ny lasibatra tokoa tamin’iny lalam-pirenena faharoa iny. Nitatra teo ny hevi-dratsin’ireo mpangalatra ka lasa lasibatra ihany koa ireo taxi-brousse. Tsy fantatr’ireo ao anaty fiara akory izay zava-misy ao ambony tafo ao, fa rehefa tonga any amin’izay alehany vao hita fa maro ireo entana nanjavona. Efa nilamindamina anefa izany tranga izany fotoana maromaro teo izay noho ny fandraisana andraikitr’ireo mpitandro filaminana misahana iny lalana iny. Ary dia izao mitady hiverina indray. Miantso ireo tompon’andraikitra amin’izay hijery akaiky ity zava-nisy ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

La confusion malgré la nomination du Premier ministre

Les plus optimistes n’avaient pas caché  leur soulagement à l’annonce de la nomination du nouveau Premier ministre, mais les réalistes avaient compris que les difficultés n’étaient pas terminées. Les manifestants de la place du 13 mai l’ont rappelé bruyamment tout au long de la semaine. L’arrivée de Christian Ntsay à Mahazoarivo est le résultat d’un compromis qui a arrangé les états- majors politiques et la communauté internationale. Mais elle a surpris les députés du changement qui n’ont pas caché leur déception au début. Ceux du MAPAR, après les premiers moments de surprise, se sont pliés à la décision de leur leader. Les membres du TIM n’ont pas caché leur déception, mais après des échanges assez vifs avec leurs collègues, ont fini par se résigner. Mais, ils ont tous l’intention de se laisser imposer des choix qui ne leur conviennent pas. Le nouveau Premier ministre est dans une position très délicate, car il doit rester au- dessus de la mêlée. Il n’a pas son mot à dire pour la formation de son gouvernement. Tous les yeux sont tournés vers le président de la République qui semble traîner des pieds et retardent sa décision. L’impatience commence à gagner ceux qui veulent un véritable changement. Les syndicats entendent ne pas se laisser faire. Les partisans du régime ont été les premiers à applaudir à l’annonce de la nomination de Christian Ntsay. Ils ont affirmé que la crise était dénouée et ont pensé que tout était rentré dans l’ordre. Le  chef de l’Etat a pu constater cependant qu’il n’a pas les coudées franches. L’opposition va rester vigilante et est prête à entamer un nouveau bras de fer.

Sur le plan international, c’est le face- à- face entre Donald Trump et les autres leaders des pays membres du G7 qui va focaliser l’attention de tous, ce week-end. Le sommet qui a lieu  à Toronto risque d’être mouvementée. La  charge contre le président américain va être menée par les présidents et les chefs de gouvernement des pays du G7. Emmanuel Macron et Justin Trudeau ont clairement laissé entendre qu’ils allaient recadrer leur homologue américain et lui dire que son attitude risquait d’être préjudiciable à son pays. Le locataire de la Maison Blanche n’a pas attendu pour riposter et on craint de le voir quitter le sommet de manière intempestive.

La situation continue à être explosive dans la bande de Gaza. Les Palestiniens n’ont pas l’intention d’arrêter leurs manifestations. Ils ont trouvé un autre moyen de s’opposer s         à Tsahal. Ils utilisent des cerfs- volants qu’ils envoient depuis la frontière et qui explosent sur le territoire  israélien. Ce week-end, les manifestants sont appelés par le Hamas à faire une marche  qui va aboutir à un  passage en force de la frontière. Des camions chargés de pneus prêts à être enflammés pour faire écran vont être massés devant eux.

Le retour des socialistes au pouvoir est marqué par la formation du gouvernement le plus féminin  de l’histoire de l’Espagne. Les onze femmes et six hommes ont promis de lutter contre la corruption, la pauvreté et les inégalités sans rompre les équilibres budgétaires.

La résolution de la crise qui a débuté, il y a deux mois avec le déclenchement du mouvement des députés du changement n’est pas encore effective. Le  retour à la normale n’aura lieu qu’après la formation du nouveau gouvernement. Les rivalités sont en train de s’exacerber, car la recherche de postes ministériels bat son plein. On y verra peut -être un peu plus clair la semaine prochaine, mais pour le moment, la confusion règne malgré la nomination du Premier ministre de consensus.

Patrice  RABE

Midi Madagasikara0 partages

Kidnapping « Karana » : Nizar Pirbay enlevé hier, Navaz Veldjee libéré : Rishi Shandarana, 1 million ...

Après Antananarivo, les kidnappeurs ont également frappé fort à Toamasina. Selon une information parvenue à la Rédaction hier, Nizar Pirbay, propriétaire du « Business Center » à Toamasina a été enlevé dans  cette ville en fin d’après- midi. Pour le moment, les circonstances de cet enlèvement ne sont pas encore connues. Ce qui est étonnant dans cette affaire est d’entendre que c’est la deuxième fois que cet homme d’affaires de la capitale du Betsimisaraka est victime de cet acte. Cet enlèvement  tend à prendre de l’ampleur dans tout le territoire national. On vient également d’être informé que Navaz Veldjee, le propriétaire de la société Veloptique qui était enlevé le 24 mai a recouvré la liberté, hier, en début de la soirée. Il reste à savoir si sa famille a payé la somme importante réclamée par ses ravisseurs, comme il était rapporté dans la presse, en échange de cette libération.  Il est dit également qu’actuellement, les ravisseurs de Rishi Chandarana qui a été kidnappé vendredi 2 juin ont déjà contacté la famille de leur victime pour exiger  1 million d’euros à titre de rançon. La question se pose alors si  ces faits qui se sont produits simultanément auraient un lien. Laissons l’enquête y répondre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Le rôle prépondérant du Premier ministre

Le Premier ministre de consensus, Christian Ntsay, joue parfaitement son rôle de facilitateur dans le déblocage de la crise actuelle. Depuis sa nomination, il a reçu tous les protagonistes. Dans un premier temps, il a accueilli les « députés du changement » et les a écoutés attentivement. Hier, ce fut au tour des parlementaires favorables au régime. Il a donc maintenant une vision claire du rapport de force qui existe actuellement. Maintenant, il doit essayer de respecter le fragile équilibre qui s’est instauré après sa nomination.

Le rôle prépondérant du Premier ministre

Le Premier ministre a été choisi à cause de son profil. Ce fonctionnaire international a des compétences professionnelles reconnues et il n’est pas marqué sur le plan politique. Il a été nommé pour une mission précise : organiser les élections et faire en sorte qu’elles se déroulent librement et de manière transparente. Mais pour le moment, il doit s’atteler à la formation de son gouvernement. C’est une tâche particulièrement difficile, car il doit arriver à résister aux différentes pressions. Les « députés du changement » ne veulent pas être lésés lors du partage des postes ministériels. Ils s’en tiennent à l’arrêt de la HCC. Les ministres doivent donc, disent-ils, tous sortir de leur rang selon une clé de répartition précise. Les termes qu’ils utilisent sont précis : « Le Premier ministre a été choisi de manière consensuelle, mais il n’est pas question de consensus pour la formation du gouvernement ». Les partisans du régime veulent, quant à eux, faire prévaloir leur droit d’en faire partie. En les accueillant hier, le chef du gouvernement a parfaitement joué son rôle de facilitateur. Il a écouté les points de vue des députés pro-régime avec attention. Il n’est cependant pas entièrement maître des événements, car il doit tenir compte de tous les aspects du problème. C’est donc dans ces circonstances qu’il doit faire preuve de tout le doigté dont il est capable.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Fête de la musique : Une trentaine d’artistes sur la même scène

Les têtes pensantes de la fête de la musique.

Trois scènes pour trente artistes ! C’est dans cette optique que l’Alliance française de Tananarive célèbrera la fête de la musique. La journée du 16 juin s’avèrera être un grand éventail du paysage musical  selon les dires des responsables au sein du centre culturel lors d’une conférence de presse dans les locaux à Andavamamba hier.  Entrant toujours dans le cadre de la promotion de la culture malgache, la fête de la musique est devenue un  événement phare connu du grand public sous le nom. Il rassemble tous les styles musicaux provenant de divers horizons, de ce fait, cela  favorise aussi bien les rencontres que les découvertes. Dans la foulée d’événement,  des concerts gratuits et des plateaux « découvertes »  sont organisés pour les musiciens en herbe. L’année dernière, une trentaine d’artistes ont été programmés. 19000 personnes ont répondu présents.  Pour rejoindre le mouvement dans les 130 pays, d’autres faits marquants  auront lieu le 21 juin.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Inégalité des genres : Un coût de 160 milliards de dollars à l’échelle mondiale

La parité de revenus entre hommes et femmes permettra de faire augmenter de 20% la richesse du capital humain à l’échelle planétaire.

Selon un communiqué de presse de la Banque mondiale datant du 30 mai 2018, l’inégalité des genres en général et l’écart de revenus entre hommes et femmes en particulier, occasionne 160 milliards de dollars de perte. Un manque à gagner énorme qui ne vaut pas le coût.

Des études effectuées sur 141 pays ont révélé que l’écart de revenus entre hommes et femmes durant leur vie active y amputent 160.000 milliards de dollars, soit environ 23.620 dollars par personne. Le rapport est intitulé originellement : « Unrealized Potential: The High Cost of Gender Inequality in Earnings”. Comme son nom l’indique, il met donc en lumière le potentiel économique insoupçonné ou dévalorisé de la gente féminine. Kristalina Georgieva, DG de la Banque mondiale de souligner : « « Le monde se prive de 160.000 milliards de dollars à cause des inégalités de rémunération entre hommes et femmes. Ce chiffre sans appel vient rappeler aux dirigeants mondiaux qu’ils doivent agir maintenant et avec détermination pour investir dans des politiques qui favorisent l’accès des femmes à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité et qui plaident en faveur de l’égalité salariale. »

Madagascar. Dans la Grande Ile, les études menées dans le domaine du genre n’ont pas encore permis de chiffrer exactement le coût de l’inégalité de genre du point de vue socio-économique. Toutefois, cette récente étude de la Banque mondiale affirme qu’il se chiffre aux alentours de 2.500 dollars dans les pays de l’Afrique subsaharienne, s’il est de 3.100 dollars dans leurs voisins du Nord. Dans le pays, les projets d’émancipation de la Femme ont essayé d’apporter leur pierre à l’édifice et des résultats à court et moyen terme ont déjà émergé, pour ne parler que ceux du ministère de tutelle dans la création et la promotion d’activités génératrices de revenus pour les associations de femmes.

Culture et société. Cependant,  à long terme, la lutte est encore loin d’être gagnée. Trop de femmes et de filles sont encore livrées ou se livrent encore à l’exploitation sexuelle pour survivre, trop de filles-mères, trop de mariages précoces, trop de violence économique ou de violence juridique (par exemple des cadres légaux qui tendent à restreindre l’autonomie féminine)., trop de violence physique et psychologique, etc. De plus, l’inégalité des genres à Madagascar est d’autant plus compliquée à « combattre », car elle trouve ses ramifications dans la Culture et la Société, ce qui fait que la représentation collective, dont une importante proportion de femmes, l’a intériorisée, au point que la plupart l’aient accepté et la trouvent « normale ». Heureusement, les consciences se réveillent peu à peu et l’espoir est permis. D’ailleurs, que ce soit le cas ou non, c’est le contexte socio-économique mondial qui exige que la femme devienne un acteur à part entière de l’économie.

Capital humain. Pour les pays développés comme pour les pays en voie de développement, le capital humain constitue le socle du développement durable. Quentin Wodon, Economiste principal de la Banque mondiale de souligner l’importance capitale de la parité des revenus : « « À l’échelle mondiale, le capital humain représente désormais les deux tiers de la richesse des nations, loin devant le patrimoine naturel et les autres formes de capital. Les femmes gagnant moins bien leur vie que les hommes, le niveau de richesse du capital humain à l’échelle planétaire est inférieur d’environ 20 %  à ce qu’il pourrait être. »

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Fanondranana sokatra an-tsokotsoko : Sinoa roa naiditra am-ponja, mbola misy hafa karohina

Taorian’ny fahatratrarana an’ ireo sokatra 10.196 isa, tao amin’ny fokontany Toby Betela Toliara, ny 10 aprily lasa teo, sy taorian’ny fangalarana sokatra miisa 352, tao amin’ny tananàn’ny sokatra tany Mangily, distrikan’i Toliara II, ny zoma 11 mey 2018, dia olona dimy voasaringotra amin’ity raharaha fanondranana sokatra an-tsokotsoko sy trafikana sokatra ity no naiditra am-ponja vonjimaika ao Toliara amin’izao, ka sinoa ny roa ary mbola misy hafa karohina. Raha ny fanazavana azo tamin’ny tompon’andraikitra mandray an-tanana ny famotorana dia tsy tafiditra amin’ity afera maloto mamohetra ity kosa ireo sinoa ao amin’ny orinasa China Railways manambotra ny RN9, araka ny fanaratsiana sy tsaho aelin’ny sasany amin’ny tambajotran-tseratsera milaza fa mpanao trafikana sokatra ireto kely maso mpanamboatra lalana. Raha ny fantatra araka ny fanazavana voaray hatrany, dia avy any amin’ny Kaominina ambanivohitr’Itampolo sy Androka, distrikan’ Ampanihy Andrefana, ireo sokatra sarona.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Bala very tany Ambositra : Zandary iray notazomina, noafahana ireo 24 ambiny voarohirohy

Dimy ambin’ny roapolo no isan’ireo olona voarohirohy tamin’ilay raharaha nahaverezana bala an’arivony tao amin’ny sekolin’ny zandarmariam-pirenana tao Ambositra, volana vitsivitsy lasa izay. Ny dimy amin’ireo dia zandary fa ny sisa ambiny dia saika sivily avokoa. Tamin’iny herinandro iny no niakatra fitsaràna ny raharaha. Araka ny fantatra dia noafahana ireo olona 24, anisan’izany ny zandary efatra tamin’izy ireo, saingy notazomina ary mbola migadra kosa ny zandary iray. Mpitandro filaminana izay marihana fa tompon’andriakitry ny magazay fitoeran’ireo fitaovam-piadiana ireo. Tsiahivina fa ny volana febroary teo no niatomboka ity raharaha ity, raha nahatratra vehivavy nivarotra bala an-jatony maro ny zandary tao Ambositra. Rehefa nosamborina ity farany dia nilaza fa zandary iray tompon’andraikitry ny famoahana entana ao amin’ny sekolin’ny zandary no nanome azy ireto fitaovam-piadiana ireto. Niroso avy hatrany tamin’ny fisamborana ny mpitandro filaminana, ary mbola nahatratrana fitaovam-piadiana hafa tao an-tranon’ity farany. Nitohitohy hatrany ny fisamborana teo ka niafara tamina olona nahatratra 19 izany, izay natolotra ny teo anivon’ny Fampanoavana ny vola martsa lasa teo, ary nadoboka am-ponja avy hatrany. Tafakatra 25 ny isan’ireo voarohirohy taty aoriana  ary izao niatrika ny fitsaràna azy izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme : Léonard Randriamitsiry en Allemagne

Une bonne nouvelle. Léonard Randriamitsiry participe au stage international d’entraîneur de haut niveau à l’Institut des Sciences du Sport à Mayence en Allemagne. L’entraîneur de la ligue d’Ambositra âgé de 29 ans suivra ce stage du 13 juin 2018 au 31 juillet 2019. Un stage qui verra la participation des entraîneurs du monde entier après une rude sélection. Ils sont 12 à bénéficier de ce projet de cette bourse octroyée par l’Allemagne. La candidature de Madagascar a bénéficié de l’appui de l’Ambassadeur d’Allemagne, Harald Gehrig. « Nous remercions l’ambassadeur pour cette coopération malgacho-allemande au niveau du sport et pour l’athlétisme en particulier » a déclaré, Norolalao Andriamahazo, présidente de la fédération malgache d’athlétisme. L’envoi de Léonard en Allemagne ne peut être que bénéfique pour l’athlétisme malgache qui plus tard disposera d’un entraîneur de renommée internationale.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

“ Fara West ” : Ambiance “funk urban” avec Minah Bolimakoa

Minah Bolimakoa, la princesse du « funk urban ».

Histoire de sortir des sentiers battus, le fief des jazzmen au « Fara West » Faravohitra change de registre. Ce soir, ce sera une ambiance « funk urban » avec Minah Bolimakoa. Choriste émancipée de l’équipe de Tence Mena, elle distille le funk, avec plein d’autres styles traditionnels qui lui réussissent plutôt bien. Pour ceux qui la connaissent, l’artiste n’est plus à présenter. Dotée d’un charisme, elle domine la scène telle une lionne farouche dégageant cette espèce d’aura des plus captivants. Toujours entourée des étoiles montantes de la musique malgache, elle puise également sa force dans la communion avec ses complices de scène. Après « Raharaha sarotro », et « Gasikara », elle a plus d’une dizaine de titres au compteur. Sans compter les chansons mélodieuses dont elle détient le secret, elle a plus d’une corde à son arc dans le collimateur qui ne manquera pas de faire bouger la salle.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mahazoarivo : Des parlementaires pro-régime chez le PM

Les parlementaires pro-régime à Mahazoarivo.

Après les « 73 députés pour le changement », c’était au tour des parlementaires (députés et sénateurs) pro-régime d’être reçus hier à Mahazoarivo par le Premier ministre de consensus Ntsay Christian. Le redressement de la situation politique, la préparation des élections et les éventuelles collaborations entre ces parlementaires partisans du président de la République Hery Rajaonarimampianina figurent parmi les sujets qui ont été abordés durant la rencontre. Devant ces élus pro-régime, le nouveau Premier ministre a précisé que la Nation appartient à tout le peuple malgache, de telle sorte que seule la collaboration de tout un chacun peut garantir la tenue d’une élection libre, transparente, crédible et acceptée par tous.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Développement cérébral de l’enfant : Les « superpapas » appelés à s’investir

L’initiative est de l’UNICEF à l’occasion de la fête des pères, célébrée cette année le 17 juin : « Appeler les papas à la rescousse et user de leur pouvoir de contribuer au développement du cerveau de leur bébé ». Dans le cadre de la campagne mondiale sur les premiers moments de la vie, la fête des pères est l’occasion de mettre l’accent sur le rôle des papas dans le développement de la petite enfance. Les 1.000 premiers jours de la vie de l’enfant, soit de la conception à l’âge de deux ans, sont cruciaux pour son développement, notamment cérébral. Au cours des premières années de vie, les neurones du cerveau opèrent de nouvelles connexions à un rythme effréné, jusqu’à 1.000 connexions par seconde, qui ne sera plus jamais égalé. Aussi, les pères sont appelés à participer activement à cette étape qui influe de manière décisive sur l’avenir de l’enfant. Durant cette période qui représente l’unique chance d’offrir le meilleur départ possible à l’enfant, les papas ont un rôle essentiel à jouer. Chaque câlin, chaque bisou, chaque bon petit plat, chaque jeu, contribue au développement cérébral du bébé. Dans le cadre de la campagne, l’UNICEF invite à partager, jusqu’au 17 juin, les astuces parentales et autres expériences entrant dans le cadre du développement cérébral de bébé : Qu’est-ce qui fait sourire votre bébé ? Quel est votre jeu préféré ? Avez-vous une recette à la fois savoureuse et saine ? etc. On peut partager des photos, vidéo, et divers témoignages. Ces échanges pourraient faire gagner aux participants l’un des lots mis en jeu, dont un ballon signé par l’ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF, David Beckham et divers autres cadeaux-surprise. Davantage d’informations sont disponibles sur https://uni.cf/SuperPapas

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Commune Ivato : Les marchands ont déménagé

La réhabilitation du marché communal d’Ivato est en bonne voie. A cet effet, les marchands ont accepté de déménager, avant-hier. Ils ont emporté leurs marchandises tout en démontant leur étal. Le tout s’est passé sans aucun incident. Quant à leur installation provisoire, une collaboration a eu lieu entre les responsables communaux et les marchands. Ces derniers ont notamment émis leur souhait, à ce que les travaux aillent vite. Sur ce point, d’ailleurs, le maire Randrianarisoa Penjy a fait savoir que le marché est prévu d’être opérationnel d’ici à trois mois. Toujours est-il que l’Etat malgache a octroyé trois milliards d’ariary pour la réalisation du projet. Cette nouvelle infrastructure n’a rien à envier les autres marchés de la région Analamanga. Notons que ce nouveau marché peut accueillir 1000 marchands. Un chiffre qui est presque similaire au nombre de ces derniers.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

« Dinika Fampihavanana Malagasy » : Le CFM ne cautionne pas la résolution !

Même si la crise n’est pas totalement résolue – car le gouvernement de consensus n’est pas encore mis sur pied – d’autres politiciens trouvent encore le moyen de bloquer l’issue. En effet, certains congressistes du « Dinika Fampihavanana Malagasy » – organisé par le Conseil du « Fampihavanana Malagasy » (CFM), au CCI Ivato, le 31 mai et 1er juin dernier – à l’instar de Simon Pierre et consorts, s’y opposent. Hier, dans une déclaration lue urbi et orbi, ils ont fustigé non seulement la manière dont Ntsay Christian a été nommé, mais aussi et surtout, l’organisation d’élection anticipée. Pourquoi ? Simon Pierre lui-même en donne les réponses : « Pour nous, c’est une solution bâclée. Elle va permettre l’organisation précipitée de la présidentielle. Et pire, c’est que cette élection anticipée doit avoir lieu avant la réalisation de la réconciliation nationale et la refondation de la Nation. Cela porte atteinte, et à la souveraineté nationale, et à l’unité nationale ». Par conséquent, désormais ils sont regroupés dans le « Hetsika Fanorenana Ifotony » et appellent « les organisations de la société civile, les syndicalistes et les politiciens à se rallier avec eux » et à se focaliser sur la question de la refondation.

Un « Non » non négociable. Etant donné que ces politiciens sont parmi les congressistes du « Dinika Fampihavanana Malagasy » organisé par le CFM, nous n’avons pas manqué de joindre son président, Maka Alphonse, au téléphone. Lui qui était catégorique sur le sujet : « La déclaration qui a été lue par Simon Pierre ce jour- là (ndlr : le 1er juin dernier) ne rentre plus dans le cadre du « Dinika » que nous avons organisé. Cela n’engage le CFM en rien. Je dirai même que nous, membres du CFM, ne la cautionnons pas du tout », a-t-il souligné clairement. Néanmoins, poursuit-il, « les propositions ayant trait à la refondation seront capitalisées pour améliorer, ultérieurement, la gouvernance des affaires publiques ». Le président du CFM a également reconnu que les propositions avancées lors de ce Dinika ne « serviront pas à résoudre la crise politique actuelle, mais seront utiles dans la mise en place de la refondation ». En d’autres termes, c’est déjà un « non » non négociable par rapport aux allégations de Simon Pierre et consorts. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Chantage à l’explosif à Tanjombato : Le terroriste insiste, aucune bombe découverte

Hier, la Galerie Smart était encore interdite d’accès et placée sous surveillance des Forces de l’ordre suite à l’alerte à la bombe qui a semé la panique à la Galerie Smart à Tanjombato jeudi 7 juin en fin d’après-midi. Cette mesure a été prise afin que les spécialistes en matière d’explosifs de l’Armée malgache puissent continuer à fouiller complètement le bâtiment. Cette disposition prouve que les Forces de l’ordre n’ont pas négligé le chantage du terroriste qui affirme avoir déposé des engins explosifs sur les lieux. En effet, les employés et toutes les personnes qui ont à faire dans ce local ont dû rebrousser chemin. Certains d’entre eux ont choisi de rester en dehors du site pour s’informer de l’évolution de la situation.

Recherche infructueuse. Les Forces de l’ordre étaient obligées de travailler dur hier et n’ont négligé aucune piste. Pendant ce temps, le terroriste aurait encore appelé à plusieurs reprises le gérant du Jumbo Score pour insister sur le chantage qu’il lui a lancé depuis le moment où un colis suspect a été découvert dans les toilettes de ce magasin. A 11 heures du matin, ce responsable aurait encore reçu un appel de la part de cet individu. Ce serait du bluff car jusqu’à la fin de la journée, aucun objet suspect n’a été trouvé sur les lieux. Il est à rappeler que le colis dans les toilettes était un véritable engin explosif de fabrication artisanale. Les équipes NEDEX (neutralisation, enlèvement et destruction des explosifs) du Corps de Protection Civile (CPC) et du CAPSAT, qui ont été dépêché sur place et ont poursuivi la fouille hier, l’ont déjà détruit et ont ramassé ses débris pour analyse et exploitation afin de mener l’enquête.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Saisie record à Madagascar : Rs 519 millions (50 milliards d’ariary) de drogues destinés à Maurice

Une grosse opération de filature et d’échange d’informations entre les services douaniers de Maurice, de l’île de La Réunion et Madagascar a résulté à un joli coup de filet le 7 juin sur le territoire malgache. 141.2 kg de drogues estimés à environ Rs 519 millions ont été saisies sur trois Mauriciens.80,2 kg de cannabis valant Rs 48,1 millions, 35,5 kg de haschisch d’une valeur de Rs. 88,8 millions et 25,5 kg d’héroïne d’une valeur de Rs. 382,7 millions ont été saisis par les douanes malgaches le jeudi 7 juin 2018 à Madagascar.Trois Mauriciens âgés de 44, 38 et 22 ans résidant à Baie du Tombeau, Plaine Verte et Roche Bois respectivement ont été arrêtés à Tamatave, Madagascar. Les trois personnes ont été suivies de près par les trois autorités douanières depuis mars 2018.Les suspects transportaient de l’héroïne en poudre, du haschisch et des feuilles de cannabis compressé dans des sacs en raphia et selon les renseignements, ils se dirigeaient vers Nosy- Be pour expédier les marchandises à Maurice. Cette saisie record est le fruit d’une collaboration entre la MRA et les départements douaniers de La Réunion et de Madagascar après plusieurs mois de surveillance.

(Source : le Mauricien)