Les actualités à Madagascar du Lundi 09 Mars 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara34 partages

Stade de Mahamasina : Un zébu immolé !

Les travaux vont pouvoir commencer à Mahamasina après la démolition des tribunes.

Les travaux de démolition de la tribune centrale de Mahamasina ont accusé un gros retard. Pour des raisons qui restent obscures, les engins qui entreprirent les travaux tombent une à une en panne.

Les ouvriers, en majorité des Tuléarois, ont donc convaincu les ingénieurs chinois à sacrifier un bœuf dans l’unique but de conjurer le mauvais sort.

Ce qui fut fait l’autre mardi. Et comme par magie, la tribune centrale fut rasée en totalité dans les jours qui suivirent ce sacrifice. Comme quoi, il y a des réalités auxquelles on ne peut rien faire et que finalement on a pu faire ce qu’il y avait à faire..…

Les Chinois ont donc un peu plus de trois mois pour construire la nouvelle tribune et les jonctions pour faire de Mahamasina uen stade en forme ovale.

De gros travaux en fait mais qui ne font pas peur à ces ingénieurs  venus pour faire respecter une promesse présidentielle.  Contre vents et marées…

Clément RABARY

Midi Madagasikara21 partages

Reconstruction de la RN5 : La nouvelle route en béton armé achevée à 27%

Le ministre Hajo Andrianainarivelo, en visite sur la RN5 pour constater l’avancement des travaux.

Plusieurs changements sont appliqués dans les projets de réhabilitation et de reconstruction de routes à Madagascar. Lors de sa visite sur la RN5, le ministre Hajo Andrianainarivelo a mis en avant la qualité, la durabilité et l’aspect environnemental.

La reconstruction de la route nationale RN5, sur l’axe Toamasina – Foulpointe est en cours. Bien que les travaux aient été suspendus pour diverses raisons, ils sont actuellement accélérés pour que les délais prévus soient respectés, selon le ministre de l’Aménagement et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo. « Nous savons que le littoral Est de Madagascar est une zone très humide. Pour assurer la durabilité de la route, nous sommes en train de reconstruire la RN5 en béton. Malheureusement, on ne peut faire la pose de béton, lorsqu’il y a de fortes pluies. C’est la raison pour laquelle, les travaux ont été suspendus pendant un certain temps. Mais il y avait aussi d’autres facteurs de blocage, si l’on ne cite que les difficultés d’approvisionnement en matériaux venant de Chine. D’autres problèmes techniques sont également apparus, notamment le passage du câble LION sur cet axe, le passage de tuyaux de Sherrit, acheminant de l’acide, etc. Malgré tous ces problèmes, des solutions ont été trouvées. Un pont sera construit au-dessus du passage du câble LION, et pour éviter de toucher aux tuyaux de Sherrit, nous avons changé une petite partie du tracé de la route. En bref, l’entreprise pourra désormais accélérer les travaux », a affirmé le ministre, lors de sa visite sur les lieux, vendredi dernier.

Changements impératifs. Les travaux sur l’axe Toamasina – Foulpointe sont actuellement achevés à 27%, et devront être entièrement terminés avant les fêtes de Pâques, d’après le ministre de tutelle. Selon les rapports de contrôle au niveau du Ministère de l’Aménagement et des Travaux publics (MATP), les réalisations faites jusqu’à présent sont de bonne qualité. A noter que le maître d’œuvre pour ce projet est une entreprise malgache, travaillant avec des techniciens malgaches et qui capitalise la main d’œuvre locale des sites où les travaux s’opèrent. Par ailleurs, des changements s’imposent dans les projets routiers, selon toujours le ministre Hajo Andrianainarivelo, car les besoins ont changé. « Si l’on prend par exemple ce cas de la RN5, cette route était auparavant utilisée par les touristes et les vacanciers. Aujourd’hui, elle est utilisée par les transporteurs de marchandises pour évacuer les produits locaux vers le marché, pour acheminer des matériels et des équipements, etc. Bref, les routes de Madagascar ne répondent plus aux besoins multiples actuels. L’Etat est aujourd’hui en train de résoudre ce problème en améliorant la qualité des infrastructures routières. Des Ordonnances ont été émises par le président de la République, indiquant aux partenaires de développement que nous sommes engagés à réformer la gestion des routes. L’Etat mise désormais sur la durabilité, l’amélioration de la qualité et surtout l’aspect environnemental. Chaque projet routier doit maintenant faire l’objet d’étude d’impact environnemental », a indiqué le ministre.

Foulpointe – Maroantsetra. Les travaux de réhabilitation de la RN5 ne se termineront pas à Foulpointe, selon le MATP. D’après les informations, le projet pour l’axe Foulpointe – Soanierano Ivongo fait déjà l’objet d’un appel d’offres, pour l’attribution du marché à l’entreprise en charge de réaliser les travaux. A noter que pour cet axe, la plupart des ponts sont déjà reconstruits. Les travaux en question concernent donc le bitumage. De même pour l’axe Soanierano Ivongo – Mananara, où les ponts sont presque tous reconstruits. « Le Gouvernement est déjà à la recherche de partenaires pour financer le bitumage. Cela ne devrait pas tarder, car nos partenaires ont déjà affirmé qu’ils sont prêts à accorder les financements nécessaires pour la reconstruction des routes jusqu’à Maroantsetra, si les travaux actuels avancent bien, ce qui est le cas », a déclaré le ministre Hajo Andrianainarivelo. Bref, la RN5 sera bientôt neuve, avec des infrastructures qui dureront et qui résisteront aux pluies de cette région Est.

Antsa R.

Midi Madagasikara9 partages

Conjoncture : Ces barons du HVM qui font face à la justice

Ils se sont taillés de places importantes dans le régime de Hery Rajaonarimampianina. Ils y ont fait la pluie et le bon temps. Maintenant, la justice et l’administration sont à leurs trousses pour traquer des malversations financières, des fraudes douanières, des arriérés fiscaux, des marchés douteux. Pour certains, on parle de chasse aux sorcières, d’autres soutiennent que leur embrouilles judiciaires n’ont rien à voir avec la politique. 

A peine  ont-ils  quitté le pouvoir  qu’ils  devront passer un à un devant la barre pour répondre aux accusations qui pèsent sur leurs épaules. Hugues Ratsiferana, ancien bras droit de Hery Rajaonarimampianina, est passé par cette étape avant ses autres compagnons politiques. Suite à une affaire de déménagement illicite de matériels du bureau des membres du cabinet de la Présidence de la République, cet ancien pilote de ligne, reconverti en homme politique sous l’ancien régime, a écopé, en février 2019, d’un an d’emprisonnement ferme et d’une amende de 5 millions d’ariary. Depuis, il est réduit au silence et disparaît de la scène politique.

Mais l’affaire Ratsiferana a ouvert la voie à  une série d’embrouilles judiciaires qui concernent des figures politiques du régime Rajaonarimampianina. L’autre conseiller spécial de l’ancien président, Mbola Rajaonah, lui aussi, devra aussi affronter la justice.  Arrêté dans des conditions controversées juste un mois après le départ de Hery Rajaonarimampianina, en février 2019, ce jeune homme d’affaires est toujours sous les verrous. Il devrait répondre à la justice sur plusieurs dossiers qui l’incriminent. Les premiers éléments fournis par les autorités sont liés à des fraudes douanières relatives à des sociétés lui appartenant. Récemment, on a annoncé une saisie de ses biens. Il risque alors de connaître le même sort que Claudine Razaimamonjy, une autre figure du régime HVM. Les biens de cet opérateur économique originaire de la région Betsileo vient d’être mis en vente aux enchères publiques. L’administration fiscale reproche à cette dernière d’avoir dissimulé une somme astronomique d’arriérés fiscaux.

Récemment aussi, la publication du nom de Jean Ravelonarivo dans l’affaire de détournement de fonds au sein de la Caisse nationale de Prévoyance Sociale rallonge la liste des anciens barons du régime HVM qui devront répondre à la justice depuis qu’ils ont quitté le pouvoir. Cet ancien Premier ministre de Hery Rajaonarimampianina, militaire de carrière et homme d’affaires connu dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, est mis sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur un marché de plusieurs milliards d’ariary concernant la construction d’un hôtel cinq étoiles dans le complexe de loisirs et de sports de la CNaPS à Vontovorona.

Ces anciens barons du régime HVM sont poursuivis par la justice sur des dossiers qui pourraient leur faire perdre leur liberté pendant plusieurs années en cas de culpabilité prononcée par les juridictions compétentes. D’autres, par contre, restent insaisissables. Comme l’ancien ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka.  Ce dernier, qui vit actuellement à l’étranger, est concerné par une enquête du bureau indépendant anti-corruption. Des agents de cette entité ont déjà fait une descente, en février 2019, au domicile de cet ancien secrétaire général du parti HVM.

Depuis que ces affaires qui incriminent les anciens proches collaborateurs de l’ancien président ont été portées sur la place publique, on parle beaucoup de harcèlements qui vise particulièrement le parti HVM dans sa généralité. Ces harcèlements sont décriés par Rivo Rakotovao, coordonnateur du parti et non moins président du Sénat, qui, lui aussi, affirme être une autre victime. La semaine dernière, l’Etat-major général de l’armée vient de lui arracher les armes et munitions mises à disposition de la sécurité du Sénat. Le président du Sénat pourrait ainsi finir son mandat à Anosikely sans la protection armée des forces de sécurité, contrairement aux autres chefs d’institution qui roulent sous bonne escorte policière et protégés par des gardes armées. Rivo Rakotovao accuse le coup et soutient qu’il s’agit d’un harcèlement du régime qui ne supporte pas, visiblement, ses points de vue très critiques de la conjoncture.

Rija R. 

Midi Madagasikara3 partages

Andry Rajoelina : « Pas de remake des élections »

Une véritable démonstration de force. C’est ainsi que l’on peut qualifier la rencontre du président Andry Rajoelina avec la population de Toliara samedi. De passage dans cette localité dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, le Chef de l’Etat a effectué un meeting devant la Cité des Postes où une foule immense l’attendait depuis plusieurs heures. Il a certainement fait exprès pour démentir les rumeurs selon lesquelles il a perdu sa popularité vis-à-vis des tuléarois. L’occasion qu’il a choisi également pour riposter contre les attaques des partisans de l’opposition, notamment le collectif des candidats malheureux à l’élection présidentielle qui demandent l’annulation des scrutins. « Hors de question », réagit le numéro Un d’Iavoloha. En effet, Andry Rajoelina dit non à un remake des élections. « Ça suffit. Il ne faut plus prendre en otage la population. Ce n’est plus le moment de la tergiversation

. Il faut désormais favoriser les actions pour le développement », a-t-il martelé. Le Chef de l’Etat estime que l’opposition n’a aucune chance de le battre à travers les urnes. « Il y a eu un premier tour, puis le deuxième tour. Ensuite il y a eu les élections législatives que l’on peut considérer comme le troisième tour, puis la quatrième tour avec les élections communales. Ils n’auront plus la chance d’un cinquième tour », a déclaré Andry Rajoelina. Et lui de réitérer que le mandat pour un président élu est de 5 ans et non un an. Il convient donc d’attendre 5 ans pour mesurer ce qui a été réalisé et ce qui n’a pas été fait. Pour Toliara, le Chef de l’Etat a offert deux camions bennes et 10 bacs à ordures pour l’assainissement de la ville. Il a d’ailleurs annoncé que la Banque mondiale a débloqué 18 millions de dollars pour le développement de la Région Atsimo Andrefana. Lors de cette descente, Andry Rajoelina a visité la construction d’un centre de formation pour les femmes à la Cité des Postes. Il a aussi annoncé que les travaux pour la construction du Palais des sports de Toliara débuteront cette année.

 Davis R

Madaplus.info0 partages

Hamelona ho anao ny sangan'asan'i Naly Rakotofiringa sy i JJ TSEHENO


Tia Tanindranaza0 partages

MANJA Zaza bobo iray nalain’ny dahalo an-keriny

Mirongatra ny fakana an-keriny ireo zaza varira na bobo any amin’ny faritra Atsimo Andrefana.

Zazalahy kely iray varira niara-natory tamin-drenibeny indray no nalaina dahalo efa-dahy an-keriny tao an-tokantranony ny alin’ny 27 hifoha ny 28 febroary teo tao amin’ny fokontany Fenoarivo, distrikan’i Manja. Basy no nentin’ireo jiolahy niditra ny trano tamin’ny 10 ora alina ka nambanany avy hatrany ilay renibeny izay niambina ankizy marobe teo akaikiny. Lasany vokatr’izany ity zazalahy kely varira ity ary tsy mbola hita hatramin’ny fotoana nanoratanay. Raikitra ny fanarahan-dia nataon’ny fokonolona ka olona roa no notifirin’ireo dahalo ary naratra mafy toy ny anadahin-drenin’ilay zaza sy fianakaviana akaiky hafa. Mbola eo am-pitadiavana ilay zaza nalaina an-keriny ity sy ireo mpanao ratsy moa ny mpitandro ny filaminana koa andrasana izay mety ho tohiny. Tsiahivina fa ny voamason’ireo ankizy varira no tena tadiavin’ireo dahalo.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

AMBOHIBAO ANTEHIROKA Vaindohan-draharaha ny ady amin’ny asan-jiolahy

Anisan’ny faritra tena mahamay amin’ny asan-jiolahy sy ny fanolanana amin’izao ny ao Ambohibao Antehiroka.

 

Raha araka ny vaovao marim-pototra azo dia vehivavy telo tao anatin’ny herinandro no nisy nanolana tao anelakelam-pasana ka nisy mihitsy ny namoy ny ainy. Tsy mikely soroka ny ben’ny tanàna vaovao Lalaina Vatosoa miaraka amin’ireo mpitandro ny filaminana mba hanadiovana ny tanàna izay iadidiany. Notsindriany nandritra ny tafa fohy nataony tamin’ny mpanao gazety fa tsy olona avy ao Ambohibao Antehiroka ireo lehilahy telo tratra namono ny vadin’ny mpitandrina fa olona avy any Anosisoa Ambohimanarina. Hezahina hotratrarina avokoa ireo mpanao ratsy na dia avy any amin’ny faritra ivelan’ny kaominina aza ho fiarovana ny zaza amam-behivavy, hoy izy. Tsiahivina moa fa izy no filohan’ny fikambanan’ny ben’ny tanàna avy amin’ny kaominina 24 mandrafitra ny distrikan’Ambohidratrimo.

 Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Zon’ny vehivavy sy fanjarian-tsakafo Hiady ny hampiakarana ny tetibola ny depiote

Nandritra ny fankalazana ny 8 martsa, andro eran-tany ho an’ny vehivavy izao,

 dia anisan’ny fanentanana nataon’ny Firenena Mikambana ny momba ny zon’ny vehivavy hisitraka fahasalamana, fanjariantsakafo ary fandrindram-piterahana. Tsikaritra tokoa mantsy fa ny vehivavy no matetika indrindra tratran’ny tsy fanjariantsakafo ary ireo niharan’ny herisetra tao an-tokantrano no tena miaina izany. Hita taratra izany, nandritra ny fidinana ifotony nataon’ny tambajotra Champion de la Nutrition de Madagascar, ny ONG Action Contre la Faim, ny vovonana HINA sy ireo parlemantera, tany amin’ny faritra Vakinankaratra, Amoron’i Mania, Matsiatra Ambony ary Atsimo Andrefana. Ny Centre Manorina ao Verezambola Antsirabe izao dia mampiantrano renim-pianakaviana 5 sahirana. Anisan’ireny Ravaoarintsoa Hanitra, manan-janaka 4 ary nilaozan’ny vadiny. Voatery nonina teny an-dalana izy ary tsy nanana izay hamelomana an-janany. Tsy niasa rahateo izy, satria hatrao an-tokantrano no tsy navelan’ny vadiny hanao izany. Tao Ambalalehibe kaominina ambanivohitr’Ivato Centre Ambositra ihany koa dia nahitana an’i Ndrasana, vehivavy niteraka iray, nisara-bady ihany koa. Manivana volamena no asany ary vola 2.000 Ar isan’andro, farafahabetsany no raisiny amin’izany. Rehefa tsy misy asa dia mangataka amin’ny mpiara-monina no ataony hamelomany an-janany. Manoloana ireny tranga ireny dia nanambara Rtoa Voahanginirina Zafimandimby Marie-Laurette, solombavambahoaka voafidy tao amin’ny distrikan’Isandra, faritra Matsiatra Ambony, filoha lefitry ny komisiona momba ny miralenta sy ny fampandrosoana eo anivon’ny Antenimieram-pirenena, fa hiady mafy ry zareo parlemantera mba hanondrotana ny tetibola hampiroboroboana ny miralenta sy ny fanjariantsakafo eto amintsika. Ady efa nilokalokan’ny filoham-pirenena hatao rahateo ny fampihenana ny tahan’ny fanjariantsakafo ho 21% ary ady imasoan-dramatoa vadiny ny momba ny fampanjakana ny miralenta. Tanjona mifameno ireo, satria rehefa misitraka ny zony ny vehivavy dia mihena ho azy ny tahan’ny tsy fanjariantsakafo.

 

 Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

ECPAT FRANCEMiaro sy manohana ireo ankizy niharan’ny herisetra

Ny 30 %-n’ireo ankizy 15 taona ka hatramin’ny 49 taona dia efa saika niharan’ny herisetra avokoa.

 

 Ny 8,6 % amin’ireo no niharan’ny herisetra ara-pananahana nanomboka teo amin’ny faha-15 taonany raha tsy sahy mitantara ny zava-nanjo azy ny 10 %. Anisan’ny manampy sy manohana azy ireny ny tetikasa Ranavalona izay karakarain’ny Ecpat France. Ankizy miisa 92, 13 ka hatramin’ny 18 taona no efa noraisiny an-tanana ka nisy ny fanenjehana ara-pitsarana ho an’ireo nahavanon-doza, arahin’ny tohana ara-môraly ireo ankizy noraisina an-tanana. Teo ihany koa ny fijerena ny lafiny ara-ekonomia mba hahafahan’izy ireny miarina. Nisy ihany koa ireo naverina nianatra any an-tsekoly. An-dalam-pamerenana ireny ankizy ireny eny anivon’ny fiarahamonina ny Ecpat France ankehitriny. Miezaka ny manentana ny mpiara-belona izy ireo tsy hanilika azy ireny fa handray am-pitiavana ary hanabe azy araka izay tratra. Nisy ny fanentanana izay notanterahin’izy ireny teny Androhibe ny faran’ny herinandro teo, fokontany iray misy amin’ireo ankizy izay tohanany sy areniny. Tsiahivina moa fa hifarana amin’ny volana aprily ho avy izao ity tetikasa Ranavalona ity.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahasoavana roa sosonaSady vita mariazy no teraka

Teo amin'ny fanamasinana ny fanambadiana no nihetsi-jaza tampoka ilay vehivavy ka tonga dia notsofin-drano haingana dia nalefa tany amin'ny hopitaly.

 

Efa saika latsaka tao anatin’ny fiara “tête de cortège” moa ilay zaza fa vao tonga teny amin ny hopitaly “Saint fleur” teny Ampefiloha Anosy tonga dia latsaka, raha ny fitantarana. Ny akanjo mariage ihany no niterahany fa tsy nisolo izy, ary vao latsaka dia niverina tany amin'ny Espace fandraisambahiny iray teny By Pass indray rehefa nahazo alalana tamin'ny mpitsabo. Salama tsara ny zazakely sy ny reniny. Fahasoavana roa be izao tao anatin'ny iray andro satria sady vita ny mariazy no teraka soamatsara ilay zaza.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tarika Midera fifohazanaMiantso tolo-tanana

Tarika iray eo ambany fiahian’ny FJKM Fifohazana, ny Midera fifohazana. Niforona, tao Ambalavao Tsienimparihy, Fianarantsoa, izy ny taona 2015.

 

Mbola mijanona amin’ny fiangaliana zafindraony toy ny hatramin’izay ihany ny tarika saingy nezahany novelarina sy nomena loko vaovao tamin’ny alalan’ny feo sy fitendrena izany ankehitriny, hoy ny fanazavan’ny tomponandraikitra. Nisy ny fampiasana zavamaneno avy any Toamasina sy Antananarivo izay nanome endrika vaovao ny mozikany. Niara-niasa foana tamin’ny fiangonana ihany koa izy ireo, raha ny fanamarihany, tao anatin’ny fotoana nisiany ary nahatsapany tao anatin’izany fa manana olana eo amin’ny lafiny fitaterana sy ny resaka fanamafisam-peo hatrany ireo fiangonana mpikarakara ireo. Efa mivaha izay olana izay ho azy ireto satria misy ny ezaka fanamafisam-peo sy fiara izay ataony ankehitriny. Rakikira DVD miisa telo, mirakitra hira 12 hatreto no efa vokatra ary hira notsongaina tao anaty fihirana fifohazana avokoa ireo. Ny antony dia ity tarika ity aloha hatreto no nomen’ny fiangonana fifohazana tso-drano hanao ny hira rehetra ao anaty fihiranany. Mikasa hanao hetsika maromaro ny tarika amin’ity taona ity ka miantso ireo mpiara-miasa sy ireo olona rehetra vonona hanampy amin’izany ho fitoriana hatrany ny filazantsara, hoy hatrany ny tompon’andraikitra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mandrosoa IvatoNy trano bodoin’olona, ny zanaka voaolana

Niharana toe-java-mampalahelo ny fianakaviana iray mipetraka eny Mandrosoa Ivato, ny faran’ny volana janoary 2020 teo.

 

 Voaroaka teo amin’ny tranony izy ireo, noho ny resaka fifanolanana fampindramam-bola, izay nivadika ho fivarotana trano. Raha ny angom-baovao, dia nanatanteraka fampisamboram-bola tamina Ramatoa iray ny tompon’ny trano, ny 17 septambra 2010, izay mitentina 51.600.000 ariary. Nisy ny taratasy nifanaovana momba io fampisamboram-bola io ary tataovana zana-bola 18%. Ny rijan-teny nampiasaina anefa, dia hoe : « fifampivarotana fa tsy mety ny tompom-bola ny hoe fampisamborana ». Na izany aza, nanome toky tanteraka ny tompom-bola fa tsy hivadika, ary ny volany ihany no averina fa fombafomba ara-taratasy fotsiny io.

Hosoka sy fampiasana hosoka ?

Ny manaitra tamin’ity raharaha ity, ny andron’io 17 septambra 2010 koa, nisy antontan-taratasy voalaza fa natao koa tany amin’ny kaominina Sabotsy Namehana, milaza fa nanatanteraka fampivarotana ilay nindram-bola, izay nolaviny tanteraka. Ny 28 jolay 2011, nisy ny fangatahana famindrana ny « Titre N°3987-H » momba ny tranon’ilay nindram-bola. Rehefa nojeren’ilay ramatoa nindram-bola anefa, ny antontan-taratasy rehetra, izay nanjary lasa fampivarotana no niseho, fa tsy fampindramam-bola. Voalaza fa ny 17 septambra 2010 no nanatanterahana ny taratasy teny amin’ny boriborintany fahadimy, izay nanjary 15 septambra 2010. Tsikaritra koa fa diso ny anaran’ny ray aman-drenin’ilay nindram-bola, kanefa tsy tokony ho diso ny anarana misoratra anaty kara-panondro. Miahiahy hosoka sy fampiasana hosoka ny lasibatra amin’izao raharaha izao. Niakatra fitsarana ny raharaha, saingy nanjary resy hatrany ny tompon-trano. Ny matoan’ny didim-pitsarana tao amin’ny fitsarana ambony ny taona 2017, no nentina nanalana ny tompon-trano, ny 31 janoary 2020 teo.

Fanolanana mampiahiahy

Ny alin’ny 24 desambra 2019, nitrangana fanafihana mitam-piadiana tao amin’ireo fianakaviana ireto, izay marihina fa manambady teratany vahiny ilay nindram-bola, ary manan-janaka vavikely 12 taona. Tsy nandroba entana na vola ireto jiolahy na dia nolazain’ilay raim-pianakaviana aza, fa misy vola ao amin’ny Cyber-n’izy ireo ao ivelany, fa tsy mitahiry vola ao an-trano ry zareo. Niharan’ny fampijaliana ilay raim-pianakaviana, raha niharan’ny fanolanana tamin’ireo jiolahy miisa telo kosa, ilay zazavavikely 12 taona. Hatreto, tsy fantatra mazava ny mahatonga izao fanolanana mampiahiahy izao. Marihana fa rahampitso talata no hiakatra fitsarana ity raharaha ity ka andrasana ny fivoarany.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpisehatra amin’ny harena ankibon’ny tanyNiara-nientana namboly hazo

Nanatontosa fambolen-kazo tao amin'ny kaominina ambanivohitra Ampitatafika, distrikan'Antanifotsy ireo mpandraharaha eo amin'ny

 

sehatry ny fikarohana sy fitrandrahana harena ankibon'ny tany sy solitany mivondrona ao amin'ny Antenimieran’ny Harena ankibon’ny tany (Chambre des Mines de Madagascar) sy ny APPAM ( Association Professionnelle du secteur Pétrolier Amont de Madagascar) tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo. Hetsika teo ambany fiahian'ny minisitry ny harena ankibon'ny tany sy ny loharanon-karena stratejika Fidiniavo Ravokatra, notronin'ny mpiara-miasa aminy. Voalohany no nisy fiaraha-mientana niarahan'ny minisitera sy ny APPAM ary ny Chambre des Mines de Madagascar amin'ny hetsika toy izao. Zava-dehibe ary irariana ny hitohizan'ny firaisam-po sy firaisan-tsaina tahaka izao ho an'ny fampandrosoana ny firenena sy hahatafavoaka ity sehatry ny harena ankibon'ny tany izay andrandrain'ny maro, hoy ny minisitra. Amin’izao fotoana izao dia  44%-n’ny ala eto Madagasikara no nanjavona tao anatin'ny 60 taona. Nanambara Ramatoa Princia Ratrimo Andriantsiferana, filohan'ny APPAM tamin'ny lahateniny fa manana adidy ny rehetra hamerina ny hakanton'ny zavaboary Malagasy. Tsy mijanona eo amin'ny lafiny tontolo iainana fotsiny ihany fa antoky ny fivoarana ara-toekarena sy ara-tsosialy holovain'ny taranaka faramandimby mihitsy ny hetsika toy izao. Tetsy an-daniny dia nanambara ny filohan'ny Chambre des Mines de Madagascar, Andriamatoa Jean Luc Marquetoux fa endriky ny fahavononana iombonana ho amin'ny fampandrosoana an'i Madagasikara ho lovain-jafy ity fiaraha-mientana tamin’ny fambolena hazo ity. Sarobidy ny fiarovana ny tontolo iainana ary miombona amin'ny ezaka ataon'ny fanjakana ireo mpiantsehatra amin'ny fikarohana sy fitrandrahana harena ankibon'ny tany sy solitany ho amin'izay fiarovana ny tontolo iainana ihany izay, hoy hatrany ny tenany. Zanakazo acacia sy kesika 1400 fototra no novolena tamin'ny velaran-tany 2 ha niaraka tamin'ireo mponina teny an-toerana no nanatanterahana izany. Izy ireo rahateo no miantoka ny fanaraha-maso ireo zanakazo novolena. Teny filamatra ho an'ity hetsika natao ity ny hoe « Fambolen-kazo fototry ny fiadiana amin'ny fiovaovan'ny toetrandro sy fiarovana ny tontolo iainana ary ho fitsinjovana ny taranaka ».

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

TOLIARA Hahazo asa fivelomana maharitra ny vehivavy

Tokony hiezaka hilofo amin’ny fianarana hatrany ny tovovavy fa tsy maimaika hiditra ao anaty tokantrano,

 

 hoy ny vadin’ny filoham-pirenena Mialy Rajoelina ny faran’ny herinandro teo nandritra ny fitokanany ilay tranoben’ny tanora izay nohavaozina sy nohatsaraina ao Ankilifaly Toliara. Betsaka ny zavatra azo hatao, hoy izy toy ny fianarana mandrary sy manao taovolo ao amin’ity tranoben’ny tanora ity mba hananan’ny vehivavy asa fivelomana maharitra sy mahaleotena ankoatra ny fitrandrahana ny kolontsaina noho ny hamaroan’ireo toerana manan-tantara ao Toliara. Ankoatra izay dia nampita hafatra tamin’ireo tovovavy sy vehivavy ihany koa Ramatoa Mialy Rajoelina mba hanao fanatanjahantena. Ao anatin’ny vatana salama sy tomady mantsy, hoy izy no misy ny saina matsilo hahafahana mikarokaroka izay hoenti-mampandroso ny fiainana ao an-tokantrano sy ny ankohonana. Hahafahana mianatra informatika maimaimpoana, zaitra, moa ao amin’ity tranoben’ny tanora ity, fitaovana izay vao novatsian’ny vadin’ny filoha tamin’ny faran’ny herinandro teo. Toraka izany koa ny fanaovam-bolo sy ny fikoloana ny tarehy, milina fanjairana,…. Tonga nitokana izany tany an-toerana moa ny ministry ny fanatanjahantena sy ny solontena maharitry ny FNUAP eto amintsika, izay mpiara-miombon’antoka akaiky amin’ny Association Fitia, tarihin’ny vadin’ny filoha. Notokanana ny faran’ny herinandro teo ihany koa ilay ivontoerana fanaovam-baksiny ny zaza ao amin’ny hôpitaliben’i Toliara. Niampy fanolorana « couveuse” izay hikarakara ireo ankizy tsy ampy lanja.

 Pati sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tranom-piantohana MAMANijoro ny masoivoho tany Fenoarivo Atsinanana

Taorian’ny fanokafana tamin’ny fomba ofisialy ny masoivohon’ny tranom-piantohana MAMA teny amin’ny tobim-piantsonana Maki Andohatapenaka dia nahazo trano fiantohana Mama vaovao ihany koa ny any Fenoarivo Atsinanana.

 

 Tanjona ny hanafahana ny fahasahiranan’ireo mpanjifa mahakasika ny fikarakarana ny fiantohana ny fiarakodia. Tamin’ny faran’ny herinandro teo no nanokanana izany ka hampitombo isa indray ireo mpanjifa mikambana ao amin’ny fiantohana MAMA izay efa tafakatra maherin’ny 304.000 amin’izao fotoana izao. Nanatrika ity lanonana ity ireo olo-manankaja maro, toy ny ben’ny tanànan’ny kaominina Fenoarivo Atsinanana, Masinoraly Stewen Miany izay nanambara fa tombony tanteraka ny fiaraha-miasa amin’ny MAMA ary misitraka izany avokoa na ny orinasa na ny mpitatitra na ny mpanjifa. Nambarany fa sady mariky ny fivoarana no porofo amin’ny fandrosoan’ny tanàna ny fisian’ny fotodrafitrasa manara-penitra sy manaraka ny filan’ny mpanjifa tahaka izao. Tonga tany an-toerana ihany koa ny Tale jeneralin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety eto Madagasikara (ATT), ny Jeneraly Jeannot Reribake izay nanamafy fa vonona hatrany ny ATT sy ny minisiteran’ny fitaterana amin’ny fiaraha-miasa amin’ny MAMA.

Tsirinasolo

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanakalo vola vahinyVelon-taraina ny amin’ny Coronavirus

Manintona ny olona kokoa ny fanakalozana vola vahiny eny amin’ny sehatra tsy ara-dalàna. Raha ny eto Antananarivo dia miroborobo ny fanakalozana eny amin’ireny olona mijorojoro tahaka ny eny Analakely sy Antsahavola ireny.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina CoronavirusMiantraika amin’ny toekaren’i Afrika

Na dia mbola vitsy aza ny olona voakasiky ny aretina Coronavirus aty Afrika dia efa misy akony ratsy amin’ny toekarena amin’ireo firenena afrikanina maro ny vokatry ny valanaretina.

Ny fifanakalozana ara-barotra  amin'i Azia dia efa manomboka mihisatra tanteraka. Raha ny any Afrika Atsimo, ohatra, dia hihemotra hatrany ny fandefasana ireo vokatra fambolena fanondrana mahazatra araka ny nambaran’ireo matihanina amin’io sehatra io. Ny ampahefatry ny fanondranana ny vokatra mahakasika ny fambolena ataon’i Afrika Atsimo anefa dia raisin’ny any Azia avokoa. Etsy an-daniny, efa nihena hatrany amin’ny 35% ny famarotana ny diamondra ataon’ny orinasa De Beers izay sinoa ny ankamaroan’ny mpanjifa. Raha ny any Cameroun indray dia manomboka miakatra ny vidin’ny trondro satria norarana ny fanafarana sy ny fidiran’ny trondro avy any Sina noho ny tahotra ny aretina. Eo ihany koa ny kojakoja ilaina amin’ny moto sy ny moto mihitsy izay tsy tonga any Cameroun intsony noho ny fikatonan’ny orinasa maro any Sina. Raha mbola mitohy ny fanapahana ny fifandraisana amin’i Sina dia tombanana hahatratra hatrany amin’ny 400 tapitrisa dolara eo ny fantiantoky ny kaompaniam-pitateram-piaramanidina afrikanina. Anisan’ny voakasika ihany koa ny toekaren’i Gabon sy Congo amin’ireo fepetra mafy tsy maintsy noraisina ny amin’ny fitaterana an-dranomasina. Eo ihany koa ny fanafoanana ilay hetsika lehibe CEO Forum tokony hatao any Abidjan manomboka anio saingy nahemotra amin’ny fotoana tsy mbola fantatra noho ny Coronavirus. Mahakasika an’i Nizeria indray dia efa feno fanahiana ny amin’ny ho mety fitotongan’ny vidina solitany izy ireo satria tamin’ny herinandro lasa teo dia efa nihena hatrany amin’ny 15% ny vola niditra. Na i Madagasikara aza dia efa hita ho voakasika ihany koa satria maro be ireo mpandraharaha tokony hivezivezy mankany Sina ary efa velon-taraina ny amin’ny fatiantoka aterak’ity aretina coronavirus ity  ny ankamaroan’izy ireo.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Teny zato, kabary arivo

“Teny zato, kabary arivo, fa ny iray ihany no marina”, hoy ny oha-pitenenantsika izay.

 

 Mbola fomba fiteny hafa ihany koa ny hoe 3avadibadiho im-pito aloha ny lela mialoha ny hitenenena3. Tena fahendrena lehibe izany mba tsy hisian’ny nenina sy hizakana latsa raha sanatria, ka ny teny nambara no hamatotra ny tena sy hampidi-kizo. Hafahafa anefa ny an’ny Raiamandreny lehibe eto amin’ny firenena, fa toa zary efa fanao io vava be io rehefa mafampana ny toe-draharaha politika. Tsaroana ny tenin’ny filoha tamina fampiakaram-peo nataon’ny mpanohitra hoe: “izaho tsy voaonganareo izany”. Iny indray ny faran’ny herinandro teo, fa mbola nanao teny toa feno fahatokisan-tena eo anatrehan’ny kiana momba ny fifidianana. Efa hatrany am-piandohan’ny fifidianana, hono, no efa fantatra fa izy no mpandresy. Tsaroana tokoa ilay vava be tamin’izany hoe: na inon-kidona na inon-kitranga, isika tsy maintsy mandresy. Rehefa mandeha anefa ny adihevitra momba ny fahadiovan’ny fifidianana, dia toa tsy manana venti-kevitra hoenti-manamarina ny mpitondra, fa tena lany tamin’ny fomba madio mangarahara. Ny samy fahefam-panjakana aza mifanipaka sy mifandetika. Miezaka mitady ny fomba rehetra hanodinana ny resaka. Sao sanatria tokoa mpandresy tamin’ny hosoka ? Dia nitohy ny tantara, ka mandresy amin’ny tsy fahombiazana,… Ny fanatanterahana ny ambara fa programan’asa sy fampandrosoana toa tsy misy tokotaniny, kanefa dia mbola ho lany fotoana hamono afo politika. Asa anefa na iza tokoa no resy na iza no mpandresy ! Ny tsy azo lavina aloha hatreto, dia ny firenena Malagasy mihitsy no resy tanteraka hatreto.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orange Pro-League andro faha-15Miakatra tsimoramora ny ekipan’ny Cosfa

Lalao iray no tsy tontotosa tamin’ny fifaninanana baolina kitra Orange Pro-League Malagasy andro faha-15 notontosaina tamin’ny sabotsy 07

Tia Tanindranaza0 partages

Fankalazana ny 08 martsa 2020Nahoraka teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka

Nahoraka dia nahoraka omaly ny hetsika rugby sy ny fankalazana ny 08 martsa 2020 teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka.

Tia Tanindranaza0 partages

« Relais Athletisme » 08 martsaNisongadina ny klioban’ny T.A.F

Nisongadina indray ny kliobana Atletisma T.A.F tamin’ny fifaninanana Relais niisa 4 natao teny amin’ny kianja

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra – Ligue des Champions MalagasyEkipa 9 no efa tafita amin’ny dingana faharoa

Efa saika fantapantatra avokoa ankehitriny ireo ekipa tafita anyamin’ny dingana faharoa amin’ny fifaninanana baolina kitra “Ligue

Tia Tanindranaza0 partages

Finoana eto MadagasikaraMiha mahazo vahana ny fivavahana Silamo

Araka ny resaka nifanaovan’ny Mgr Georges Varkey Puthiyakulangara, Eveka ao Port Bergé, ao avaratr’i Madagasikara,

 dia fanamby hapetraky ny fiangonana Kristianina eto ankehitriny ny paikady manoloana ny fitomboan’ny mpino Miozilimanina sy ny firoborobon’ny finoana Silamo ary ny ady amin’ny famosaviana. Ny 45%-n’ny malagasy ankehitriny no Kristianina ary 25%-n’ireo no Kristianina Katolika. Manaraka ny fivavahan-drazana kosa ny ankamaroan’ny Malagasy, raha ny fanazavan’ity Eveka ity hatrany. Raha ny ao Port Bergé fotsiny izao dia saika mametraka ny finoany amin’ny fiheverana fa misy fanahy daholo ny zavaboary manodidina, izany hoe, “Animiste” ny 95%-n’ny mponina. Raha miisa 800.000 ireo mponina dia tsy misy afa-tsy 25.000 ka hatramin’ny 30.000 amin’ireo no Katolika. Maro ireo vohitra tsy azon’ny mpitondra fivavahana hidirana noho ny filalaovan’ireo mponina ody. Teo aloha teo dia nirindra ihany koa ny fifandraisanay amin’ny finoana Silamo, hoy ny fanazavany, saingy zary lasa ady hatrehina ho anay ankehitriny ny firoboroboany eto amin’ny firenena. Mitombo sy miha mahazo vahana be io fivavahana iray io. Raha tsy nisy afa-tsy kaomorianina sy pakistaney ary Malagasy vitsivitsy no nanaraka izany teo aloha teo dia mitombo isa hatrany ireo vahiny sy teratany manaraka azy ankehitriny. Nisy fifanarahana tamin’ny governemanta hananganana Moske miisa 2400 mihitsy, hoy hatrany izy. Ato amin’ny Dioseziko izao tsy misy Miozolimanina fa feno Moske miorina. Ambaran’ireo Kristianina matetika moa fa efa voasoratra ao anaty Baiboly ny zavatra rehetra toy ny fivakisan’ny fiangonana sy ny fisiana finoana iray lehibe hanindry aloka ny Kristianina toy izay efa nitranga taloha saingy ho iray ihany kosa izy rehetra any am-parany any. Hiatrika ny Paska rahateo ny mpino Kristianina ny 12 aprily izao ary ao anatin’ny Karemy tanteraka amin’izao fotoana izao.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Noho ny CoronavirusVoasakana ny sambo lehibe Costa Mediterranea

Ny volana oktobra 2019 ny sambo Costa Mediteranea no efa tonga taty amin’ny Ranomasimbe Indianina, ary efa nitsidika an’i Madagasikara dia tao Toamasina, Nosy Be, Antsiranana.

 

 Nisy olana anefa ny tokony hiantsonany tao ny faran’ny herinandro teo noho ny ahiahy Coronavirus. Tsy ho tonga ao Toamasina ihany koa izy anio alatsinainy 9 martsa rehefa avy nolavin'ny manampahefana tao Nosy be ny zoma lasa teo ka nandray fanapahan-kevitra ny hitodi-doha avy hatrany any amin’ny nosy Seychelles ny tompon'andraikitry ny sambo. Mitondra mpizahatany 2000 mahery, ka nanomboka ny oktobra 2019, dia nitety ireo Nosy aty amin’ny ranomasimbe Indianina ka nivezivezy  tany La Réunion, Maurice, Seychelles ary Madagasikara. Raha ny fanazavana dia ao amin’ny Nosy La Réunion sy Nosy Maurice no fandraisany sy fampidinany ny mpizahatany ka misy ireo tonga amin’ny fiaramanidina avy any amin’ny misy azy, tahaka ny any Eoropa. Maro koa ireo teratany Réunionais sy Mauriciens. Hentitra dia hentitra ny fandraisana ny olona eo am-piondranana sy ny fepetra eo amin’ny fidinany amin’ny seranan-tsambo rehetra, ary amin’ireo Nosy izay tsidihana hatreto dia tsy misy trangana coronavirus na iray aza. Tsy noraisina mihitsy ireo teratany avy amin’ny Firenena izay ahitana ny firongatry ny aretina, raha ny fanazavana. Na izany aza, mailo sy mihorohoro ny rehetra eo anatrehan’ny Coronavirus, ka niafara tamin’ny fanakanana ity sambo ity. 9 amin’ny toerana 10 hotsidihiny no vita.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

ANTANANARIVO RENIVOHITRA Hasiana jiro avokoa ny andrin-jiro rehetra

Manohy hatrany ny fanazavana ny tanànan'Antananarivo ny JIRAMA, izay fiaraha-miasany amin'ny fiadidiana ny Repoblika.

Nisy ny zoma alina teo ny fidinana ifotony nijery ny fiovana teny amin'ny araben'ny fahaleovantena sy ny manodidina, notarihan'ny filohan'ny filankevi-pitantanan'ny orinasa JIRAMA Solo Andriamanampisoa, notronin'ny minisitry ny angovo sy ny akoranafo Christian Ramarolahy.Tanjona hoy ny minisitra ny hanitatra ny fanomezana hazavana manerana ny elakela-trano rehetra eto an-drenivohitra. Nisy ny tafa fohy nifanaovan'ireto delegasiona ireto tamin'ny ben'ny tananan'Antananarivo Naina Andriantsitohaina. Tsy hijanona eto Antananarivo ihany ny tetikasa fa hiitatra manerana ny Nosy ka afaka herinandro dia ny lalam-pirenena fahafito no hotsidihan'ny minisitra mpiahy ny JIRAMA. Anisan'ny vinan'ity farany ny hamerina indray ny fiainana an-kalalahana amin'ny alina, tsy sembanan'ny haizina sy ny tsy fandriampahalemana. Efa hita taratra izany nandritra ny fandalovan'ny delegasiona teny amin'ny Petite Vitesse sy ny fifampiresahana tamin'ireo mpivarotra hanimasaka. Ireto farany izay nilaza fa afaka manao ny asany mandra-maraina hatramin'ny nanazavana ny arabe manodidina. Nanomboka ny 21 desambra lasa teo dia jiro miisa 443 no napetraka teto an-drenivohitra ka ireny karazana jiro LED ireny ny 341 ary mandeha amin'ny herin'ny masoandro kosa ny 102.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana iandraketan’ny CENI“Tsy hanjary intsony, malalaka ny fandikan-dalàna…”

Naneho ny heviny mahakasika ny fanambarana nataon’ny CENI i fernand Cello, kandidà ben’ny tanàna farany teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gilbert RaharizatovoTsy fanjakana ny fanjakana raha milavo lefona

Tsy fanjakana intsony ny fanjakana raha milavo lefona amin’izao mahazo azy izao.

Tsy maintsy mitady “fusible” hialana amin’io, raha ny fanehoan-kevitry ny mpandinika politika Gilbert Raharizatovo tamina fahitalavitra tsy miankina iray. Anisan’izany io raharaha fanesorana an’i Thierry Rakotonarivo filoha lefitry ny CENI io. Olona manana ny maha izy azy anefa ity farany, taorian’ny nialany tao, ka « rien à perdre » na tsy misy fantiantoka ho azy amin’izay hambarany aorian’izao. Ny CENI nisy olana, ary na ho ela na ho haingana dia tsy maintsy hisy ihany koa ny HCC. Na izany aza, tsy tonga lavitra ny ataon’ny mpanohitra raha tsy misy hetsika tohivakana mankany amin’ny vahoaka. Noho izany mbola mahavita mifehy ny zava-misy aloha ny fanjakana. Ny zava-mitranga eto, dia marefo ny  fomba fijery na “vision” amin’ny politikam-pampandrosoana. Hanangana zavatra mamiratra sy tanàna ngezabe ho an’iza ? Ny Malagasy ve no ho ao ? Ny tanjona no misy olana kanefa tsy disoako tanteraka satria mety misy lalan-tsaina politika hahafahana manazava izany. Mikasika ny fanenjehana ireo mpandraharaha tahaka an’i Claudine Razaimamonjy sy Mbola Rajaonah kosa dia mahagaga ihany raha 1000 miliara Ariary mahery ny vola hanasarongotana azy, raha ny fahitan’i Gilbert Raharizatovo. Ireo irery ve no nanao ohatr’izany ? Sao dia tsindry na « représaille politique » ? Ny vahiny ve tena manao lalao madio ? Rehefa lasibatra ny olona iray na inona na inona fahadisoany dia lasa malahelo ny Malagasy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana FIMA“Tsy azo atao intsony ny mangina!”

Nisy ny faran’ny herinandro teo ny fivoriana notontosain’ireo herivelona maromaro tapa-kevitra ny hanohitra ny fiaraha-mitantana ireo nosy manodidina an’i Madagasikara izay natao tetsy amin’ny biraon’ny AKFM etsy Andravoahangy.

 Anisan’ny tazana teny ny antoko politika maro toy ny Natiora sy Otrikafo. Teo koa ireo fikambanana mivoy izany toy ny FIMA sy ny Nosy Malagasy. Araka ny fanazavan’ny filoha nasionalin’ny fikambanana Madagasikara afaka na FIMA, Jhonny Paul Andrianjakatiana, moa dia efa nametraka ny 30 jona 2018, herinandro tao aorian’ny namoahan’ny praiminisitra, Ntsay Christian, ny datim-pifidianana tamin’izany fotoana izany fa ho atao ny 7 novambra ny fiodinana voalohan’ny fifidianana filoham-pirenena dia ny 12 desambra ny fiodinana faharoa. Nilaza izahay tamin’izay fa tsy vahaolana ny firosoana amin’ny fifidianana fa mila jerena aloha ny sosialim-bahoaka. Fiantraikan’ny fanapahan-kevitra tamin’izany izao mitranga eto amin’ny firenena izao, hoy izy. Olom-bitsy no nifidy ary hosoka no nahalany izao fitondrana izao. Tsy azo atao intsony ny mangina fa miantso ny herivelona rehetra hanambatra ny hery. Tsy ho amin’ny fanoherana ny fiaraha-mitantana ireo nosy manodidina ihany fa manoloana ny zava-mitranga rehetra mihitsy, hoy hatrany ny tenany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana mampiahiahyMisy akony ratsy any amin'ny famatsiam-bola

Na dia efa nanambara tamin'ny fomba ofisialy aza ny HCC fa lany filoham-pirenena i Andry Rajoelina, tsy azo hamaivanina ny fitsikafonan'ny resaka doublon farany teo.

 Voaporofo fa tsy tanteraka teto izany ilay hoe fifidianana madio sy mangarahara, ka mety mpitondra tsy tena araka ny safidim-bahoaka no mitantana eto. Voaporofo ny tsy fahaizan'ny Malagasy miasa sy mampiasa araka ny tokony ho izy ny vola sy fitaovana eo am-pelatanany. Anisan'ny tena nahazo famatsiam-bola matevina ny an’ny CENI ary tsara fitaovana kanefa tena manala baraka ny firenena. Efa malaza ratsy ny kolikoly any amin’ny tsenam-baro-panjakana, ny eny anivon'ireo vondrom-bahoaka itsinjaram-pahefana. Izao ny rafitra mikarakara fifidianana mihitsy no hita fa misy olana ary samy niezaka ny nanarontsarona an'io ireo manampahefana saingy iny noborahan'i Thierry Rakotonarivo iny moa ny zava-misy marina. Vokatr’izay, mitombo ny tsy fahatokisan'ireo mpiara-miombon'antoka sy mpamatsy vola an'i Madagasikara. Sarotra ny inoana fa hahita ilay 17 miliara dolara hanatanterahana ny PEM izao fitondrana izao. Ny mampatahotra dia mety ireo mpandraharaha sy mpanam-bola vahiny manana fomba fiasa tsy dia mazava no hibosesika eto hanadio vola maloto sy haka tany.  Fantatr'izy ireo mantsy ny fahalemen’ny mpitondra, mila vola ny fanjakana ary tsy mahazo any amin'ny mpamatsy vola mahazatra ka horaviravizany vola be eo, dia ho roboka.Miha mazava izany izao hoe nahoana no herintaona nitantanana ny firenena i Andry Rajoelina fa toa mihodinkodina am-pitoerana fotsiny fa tsy miasa mandeha haingana araka ny maha TGV azy. Tsy misy ny vola ! Zara aza mahaloa ny karaman'ny mpiasam-panjakana isam-bolana, hatreto aloha. Raha 17 miliara dolara no ilaina hanatanterahana ny IEM. Io moa araka ny tenin-dRamatoa Rinah Rakotomanga tao amina fahitalavitra tsy miankina iray, herinandro lasa izay, ka raha raisina hoe 5 taona ny fotoam-piasan'ny filoha Rajoelina sy ny ekipany, dia midika izany fa mila 3,4 miliara dolara isan-taona. Ny taona 2019 anefa zara raha nanodidina 500 tapitrisa dolara ny vola fanampiana azon'i Madagasikara, ka amin'ity 2020 ity ve izany ny fanjakana dia hahita 3,4 miliara dolara ampiana ny ambiny tsy azo tamin'ny herintaona dia 2,9 miliara dolara izany hoe 6,3 miliara dolara (3,4 +2,9) ? Dia asa re, fa tsy mbola nahazo izany famatsiam-bola izany mihitsy i Madagasikara hatramin'izay naha Madagasikara azy. Hisy fahagagana izany ve eto ?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron'ny kandidaVoafitaka ny Malagasy sy ny iraisam-pirenena

Nampahafantatra amin'ny vondrona iraisam-pirenena amin'ny toe-java-misy taorian'ny fanambarana nataon'ny CENI ireo vondron'ny kandidà nilatsaka hofidiana tamin'ny fifidianana filoham-pirenena taona 2018.

Raha ny fanambarana nataon'izy ireo tetsy Faravohitra  ny sabotsy lasa teo, nahitana an’i Marc Ravalomanana, Arlette Ramaroson, Solo Norbert Andriamorasata, ny avy amin’ny kandida Tabera Randriamanantsoa, Hery Rajaonarimampianina … dia voafidy tao anaty halatra ireo rehetra voafidy tao anatin'ireny fifidianana ireny. Tena nisy, hoy izy ireo, ny anarana niverina tao anaty lisi-pifidianana ka noho izany, miantso ireo olom-boafidy mba handray ny andraikiny manoloana izany izy ireo. "Ianareo mpitondra dia manana andraikitra lehibe hametraka ny fahefanareo amin'ny " légitimité " tsy azo lavina. Fa raha miziriziry amin'ny fisavorovoroana misy izao ianareo dia miteraka krizy vaovao eto amin'ny firenena izany ", hoy i Marc Ravalomanana raha nitondra tenin'ireto vondron'ny kandidà ireto. Miantefa amin’izay lany rehetra io na ny avy amin’ny TIM aza. Miantso ny vondrona iraisam-pirenena ihany koa izy ireo mba hijery ny toe-draharaha satria voafitaka tanteraka kanefa dia ny iraisam-pirenena no namatsy vola ny ampahany betsaka tamin'ny fanatanterahana ny fifidianana mba hiantohana ny fangaraharana sy ny tsy fitongilanana mba haneken'ny rehetra ny voka-pifidianana satria manaja ny hasin'ny tena safidim-bahoaka marina hisian'ny fandriampahalemana. Mampahafantatra ny ataon'ireto vondron'ireto kandidà ireto manoloana ny zava-misy ary anjaran'ny fahefana mahefa sy ireo mpitondra no tokony handray ny fanapahan-kevitra rehetra momba izany. Mahakasika ny filoha lefitry ny CENI, Thierry Rakotonarivo, dia  nilaza ny vondron'ireo kandidà fa fahasahiana lehibe no nasehony. Zavatra nisy no nolazainy, hoy izy ireo, ary na amin'ny fomba ahoana na ahoana dia zavatra tena marina iny. Re moa fa efa nametraka ny taratasy fialany ao amin’ny CENI I Thierry Rakotonarivo. Raha atao kajy tsotra dia 5 000 000 ny 50%-n'ny mpifidy no nahitana 1 273 141 anarana niverimberina na "doublons" izay, izany hoe ny 25% tamin’ny latsa-bato no voakasika. Ny CENI tokony hiaro ny hasin'ny fifidianana sy ny fanapahan-kevitra rehetra momba ny fifidianana indray no nandrava sy nanapotika ny hasina sy ny fahamarinana io fanapahan-kevitra io. Tahaka izany ihany koa ny HCC. Tsy ny tena zava-misy no noraisin'io rafi-panjakana io raha mandray fanapahan-kevitra izy.

 

 Légende :

 

 Marigny A. sy Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

KAOMININA TALATAMATY Asa fa tsy kabary

Efa fotoanan’ny asa izao fa tsy kabary na ady lahy pôlitika intsony ho an’ny kaominina Talatamaty, tarihin’ny Ben’ny tanana Raharinoasy Dominique.

 

 Nivoaka tamin’ny fahanginana ny tenany ny faran’ny herinandro teo namaly ny fitorian’ny kandida Ben’ny tanàna natolotry ny antoko IRD azy, mpifaninana taminy tao anatin’ity kaominina ity tamin’ny fifidianana Ben’ny tanana farany teo. “Aleo izy hanao izay hataony any” hoy ity Ben’ny tanana ity fa ny asa fampandrosoana entina hanasoavana ny vahoaka izao no tena mahamaika. Vita izay ny fametrahana tamim-pomba ôfisialy hoy izy, lalana iray hahafahana mivelatra sy mitondra mankany amin’ny fampandrosoana ny tanana amin’izay fa tsy honohono intsony. Mampanantena fiovana maro ho an’ny vahoakan’i Talatamaty izay nifidy azy araka izany ity Ben’ny tanana ity, izay tsiahivina hatrany fa natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara. Anisan’ny asa efa natomboka moa raha tsiahivina ho an’ity kaominina ity ny fanalana ireo fako miparitaka eran-tany izay hametraka tetiandro isaky ny faritra sy ny fokontany mihitsy no fitandroana ny fahadiovana.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana ny firenena« Mila mifanome tanana ny lehilahy sy ny vehivavy »

Teny Ambatolampy Ambohimanarina ny depiote Todisoa Andriamampandry mivady sy ny vehivavy TIM Boriborintany faha-6 no nankalaza ny andron’ny 8 martsa 2020 omaly sady fifampiarahabana noho ny taona vaovao rahateo ihany koa io.

 Nirary ny soa sy tsara ho an'ireo vehivavy Malagasy rehetra na eto an-toerana na ny any ivelany ny depiote Todisoa. Mbola maro, hoy izy, ny vehivavy iharan'ny herisetra sy ny tsindry hazo lena eto Madagasikara, indrindra eny anivon'ny fiarahamonina. Eo ihany koa ny olana mianjady amin’ireo noho ny fahantrana lalina dia lalina ka vonona mandrakariva ny tenany hiaro sy hiady ny zon’ny vehivavy Malagasy satria raha tsy misy ny vehivavy miaraka mifandray tanana amin'ny lehilahy, dia tsy afaka handroso ny firenena izay vehivavy no maro an’isa eto. Manodidina ny 900 eo ny vehivavy izay solontena isam-pokontany 31 mandrafitra an'Ambohimanarina no tonga niara-nanamarika ny andron’ny 8 martsa. Hisy ny fanofanana momba ny asa tanana ho an'ny vehivavy sy fitadiavana asa araka ny fahaizana ananan'izy ireo. Namaranana ny lanonana ny fanapahana mofo mamy sy fiarahana niala hetaheta. Raha ny ara-politika manokana, dia matanjaka ny vehivavy TIM Ambohimanarina ary mijoro mandrakariva amin'ny fahamarinana ary nanamafy fa miady amin'ny hosoka izay miseho eto amin'ny firenena.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko NatioraTsy ho afa-bela ny CENI sy ny minisiteran’ny atitany

“Showbiz” ny fitondram-panjakana amin’izao ity resaka olana niainga tamin’ny kara-panondro miisa 1.162.000 ity, hoy ny filohan’ny antoko politika Natiora, Mihari-Ni-Rencho.

Na inona na inona ataon’ny minisiteran’ny atitany dia ao no tomponandraikitra voalohany mikasika ny kara-panondro. Tsy afa-miala amin’izany ny minisiteran’ny atitany. Be dia be no tsy ara-dalàna tao anatin’ny fifidianana nanomboka tamin’ny fihodinana voalohan’ny filoham-pirenena. Tao anelanelan’ny fifidianana solombavambahoaka izahay dia efa niteny hoe jereo ny lisi-pifidianana, diovy aloha. Ny navalin’ny CENI dia hoe tsy azo kitihina ny lisi-pifidianana raha tsy manomboka amin’ny volana desambra ka hatramin’ny 15 mey 2019. Misy anefa ny atao hoe ankamehana ary ny lalàna dia nataon’olombelona. Azo kitihina io, noho izany raha hanatsarana zavatra. Fikambanana maro no nangataka an’izany saingy mbola nanizingizina sy nanatanteraka fifidianana ihany ny CENI ary nahatonga ny korontana taorian’ny fifidianana. Nitohy tamin’ny fifidianana ben’ny tanàna izany saingy mbola teo ihany no teo ka tsy ho afa-bela amin’io ny CENI, hoy hatrany ny antoko Natiora.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Prince Dr Ndriana RabarioelinaAndao hijoro fa potika ny firenena

Namoaka fanambarana momba ny raharaham-pirenena ny Prince Dr. Ndriana Rabarioelina, avy amin'ny Lahimatoan'Imerina,

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nampiaka-peo RajoelinaEfa izaho no lany sy mpandresy…

Namaly bontana ny fanambarana samihafa manakiana mafy ny fifidianana nahalany azy ny filoham-pirenena Andry Rajoelina ny sabotsy 7 martsa teo nandritra ny famoriam-bahoaka tao Betsinjaka Toliara.

Nahery fiteny sy manamaivana ny toe-draharaha mafampana, ary nanitrikitrika fa efa hatrany am-piandohan’ny fifidianana filoham-pirenena no efa fantatra ny fandreseny. Nambarany fa “Rehefa nisafidy ny vahoaka, nandeha ny fifidianana, dia nandeha ny fihodinana voalohany, izahay dia milaza hoe raha tsy nasiana fifidianana aza iny, fa raha ny fitiavan’ny vahoaka fotsiny no notsapaina dia efa fantatra hoe iza no mandresy ? Izao anefa ny zavatra mahagaga : nandeha ny fifidianana fihodinana voalohany, dia efa nilaza izahay fa mandresy. Nilaza ny sasany fa tsy mbola marina iny fifidianana iny. Nandeha ny fihodinana faharoa, nandeha ny fifidianana solombavambahoaka, dia mbola nandresy ihany, ary mbola resy ihany ry zalahy. Isaorana ny vahoaka aty Toliara satria nandresy ny MAPAR tamin’ny fifidianana depiote, hoy i Andry Rajoelina. Mbola milaza ihany ry zalahy hoe aleo asiana fihodinana fahatelo, ka nalefa ny fifidianana ben’ny tanàna. Nandresy tao Antananarivo, Nandresy tany Mahajanga, Toamasina, Toliara, Fianarantsoa,… kanefa izao indray milaza hoe andao hasiana “5ème tour”, ka aoka izay, leo ny vahoaka, liana amin’ny fampandrosoana ny Malagasy”, hoy i Andry Rajoelina.

 

Nandeha nivantana tamin’ny tambajotran-tserasera “facebook” moa ity kabary nataon’ny filoha ity, saingy mahagaga fa toa tsy hita intsony izany rehefa niverenana nokarohina omaly alahady. Nanenina tamin’ny vava be nataony ve ny filoha ? Ankoatra an’io, dia nitohy hatrany ny fampanantenana maro samihafa nataon’ny filoha toy ny hanamboarana Lapan’ny fanatanjahantena, fampianarana amin’ny sekolim-panjakana ho maimaimpoana,… kanefa ny eo aza mbola maro be ny tsy vita.

Toky R

 

 

Ino Vaovao0 partages

PRAIMINISITRA NTSAY CHRISTIAN : « Mila arenina ny kolikoly eo anivon’ny hetra »

Hentitra ny Praiminisitra raha nilaza fa mila arenina izay endrika fanabotriana sy kolikoly eo amin’ny sehatry ny hetra izay.

Nafonja ny hafatry ny Praiminisitra lehiben’ny Governemanta, Ntsay Christian raha nanokatra tamin’ny fomba ofisialy ny taom-pianarana vaovao teo anivon’ny sekoly ambony manofana ho mpiasam-panjakana, Enam ny tenany tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo iny. Hatreto mbola anisany ezaka mankadiry ny hanafoanana ny kolikoly, indrindra eny anivon’ireo sampan-draharaham-panjakana. Misy ny dingana lehibe efa noraisin’ny fitondram-panjakana saingy tsy vitsy ihany koa ireo sehatra mbola ahitana izany. Manaporofo izany ny tatitra farany navoakan’ireo mpanao fanadihadiana momba ny kolikoly eto Madagasikara.

 Anisany paikady lehibe apetraka hamongorana ny kolikoly ny fampitana ny voka-dratsin’izany sahady eny anivon’ireo sekoly manomana tanora ho lasa mpiasam-panjakana ambony. Ireto farany mantsy no hisahana andraikitra goavana ao aoriana kely, ka tsy maintsy hapaka ao an-tsain’izy ireo dieny mbola any anatin’ny fanitarana ny fahalalana.

Niendrika fampitana hafatra sady fampianarana ny lahatenin’ny Praiminisitra raha nitafa tamin’ireo mpianatry ny Enam izy, ny faran’ny herinandro teo. Nohazavainy tamin’izany fa tena mbola anjakan’ny kolikoly ny asam-panjakana, izay lasa tarazo ho sakana amin’ny fampandrosoana ny firenena. Ny kolikoly, hoy izy, dia  mampikatso ny fitantanan-draharaham-panjakana amin’ny sehatra maro izay tsy afahafan’ny vahoaka Malagasy misitraka ireo tombontsoa izay tokony ho azony avy amin’ny fitantanana sy ny fitrandrahana ny harem-pirenena.

Ankoatra izay dia nolazain’ny Praiminisitra ihany koa fa tokony harenina ny kolikoly eo amin’ny sehatry ny hetra mba hampiakarana ny tahan’ny fidiran-ketra hoentina hanatevenana ny kitapom-bolam-panjakana. Ity farany izay nahitana lesoka lehibe nandritra ny fitondrana teo aloha. Maro tamin’ireo mpiara-miasa akaiky tamin’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina no nanao izay danin’ny kibony tamin’ny tsy fandoavan-ketra, ka anisany nampitontongana ny harin-karen’ny firenena izany. Ankehitriny, tsy maintsy mitady vahaolana hanarenana izany ny fanjakana. Fepetra noraisina ny fanaovana tombana sy ny fanaraha-maso hentitra ny kalitao sy ny vidin’entana eny amin’ny tsenam-baro-panjakana, araka ny famelabelaran-kevitra noentin’ny Praiminisitra hatrany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MARC RAVALOMANANA SY NY EKIPANY : Mitady ny fomba rehetra hanozongozonana ny Fitondrana

Mitarika izany ny Filoha teo aloha Ravalomanana Marc, ny Kandida tamin’izany Arlette Ramaroson ary ny solontena avy amin’ny antoko Kintana izay tarihin’ny Tabera Randriamanantsoa. Ireto farany izay iaraha-mahalala fa mpanao politika efa naloam-bahoaka avokoa ary zara raha nahavaky atody teo amin’ny isam-bato ny ankamaroan’izy ireo tamin’iny fifidianana filoham-pirenena iny.

Manao tohy vakana ny fanambaràna ataon’izy ireo. Tsy miova ny tanjona ao anatin’izany fa ny hanongana amin’ny toerany ny Filoham-pirenena ankehitriny amin’ny alalan’ny fitakian’izy ireo ny famerenana ny fifidianana. Mazava anefa ny fanehoan-kevitra noentin’ny teo anivon’ny Céni sy ireo mpahay lalàna, fa tsy nisy ifandraisany tamin’ny valim-pifidianana velively ny fisian’ireo kara-panondro nitovy laharana. 

Tsy nisy ifandraisany, hoy izy ireo, satria tsy azo heverina ny hisian’ny olona iray afaka naneho ny safidiny indroa nandritra ny andron’ny latsa-bato na dia nisy aza ireo karatra nitovy laharana. Tsy manaiky an’izany anefa ireo mpanohitra. Nanao fanambaràna indray ny Filoha teo aloha Ravalomanana Marc izay nisolo tena an’ireo kandida namany tamin’ny sabotsy lasa teo fa  : “tsy ara-dalàna ny fijoroan’ity fitondram-panjakana ity ary mbola miziriziry amin’ny heviny manoloana ny savorovoro misy ankehitriny ireo mpitondra izay ahiana hiteraka krizy vaovao eto amin’ny firenena izany”. Soketain’izy ireo manaraka izany ihany koa ny Fitsarana Avo momba ny Lalàm-panorenana izay nolazainy fa tsy nahatanteraka tamin’ny antsakany sy andavany ny andraikiny ka tokony hosoloina. Raha ny zava-misy amin’izao fotoana izao anefa no asian-teny dia ny avy eo amin’ny mpanohitra no miezaka mitady ny fomba rehetra hambolena korontana eto amin’ny firenena. 

Nataon’izy ireo fanararaotana ahazoana seza ilay fanambaràna nataona mpikambana iray tao amin’ny Céni. Rariny loatra raha nilaza ny Praiminisitra lehiben’ny Governemanta fa  : “tsy mila krizy vaovao intsony ny vahoaka Malagasy” satria izy ireo no tsikaritra fa mamboly korontana etsy sy eroa.

Efa mandroso miandalana ny fampandrosoana ny firenena. Vahaolana maro mamaly ny fiainan’ny vahoaka amin’ny fiainany andavan’andro no efa naroso ka tsy tokony hokorontanina noho ny fitiavan-tena sy ny fitiavan-tsezan’ireo mpanao politika sasany intsony. Mikendry mafy ny hanafoanana an’ilay didim-panjakana navoakan’ny Hcc izay nanambara tamin’ny fomba ofisialy ny fahalanian’ny Filoha Andry Rajoelina ny Filoha teo aloha, Ravalomanana Marc sy ny ekipany. Firenena fatra-panaja lalàna i Madagasikara ary raisina ho didy tsy azo ivalozana izay navoakan’ny Hcc. Tsy azo raisina ho mitovy amin’ireo firenena sasany aty Afrika izay tadiavian’ingahy Ravalomanana halain-tahaka manoloana ny zava-misy eto amin’ny firenena ankehitriny.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FAMPANANTENAN’NY FILOHA : Efa vita ny 57%n’ny asa fanamboarana ny Rn-5

Ny Filoha ankehitriny no sahy nanao velirano fa hanamboatra izany ary efa miainga ny asa fanamboarana. Tompon’andraikitra voalohany amin’ny fanaraha-maso izany ny eo anivon’ny Minisiteran’ny asa vaventy, ny toeram-ponenana ary ny fanajariana ny tany. Ny faran’ny herinandro teo iny dia nidina ifotony nizaha ny fanamboarana ny lalam-pirenena faha-5 ny Minisitra Hajo Andrianainarivelo. Fantatra tamin’izany fa efa mananika ny 57%-n’ny asa fanamboarana no efa vita tanteraka amin’izao fotoana izao. Ity lalam-pirenena ity izay simba tanteraka ary tsy maintsy andanian’ireo mpampiasa fiarakodia adim-pamantaranandro maromaro vao vita. 

Nambaran’ny Minisitra tompon’andraikitra ihany koa fa mialoha ny fankalazana ny fetin’ny paska ho avy izao no ezahina hovitaina ny ampahan-dalana amin’ity Rn-5 ity izay mampifandray an’i Toamasina sy Foulpointe. Ny mihazo an’i Mananara Avaratra kosa dia hovitaina ao aorian’izay. Hovitaina amin’ny tara sy rihi-tsimenitra sy bato ary fasika  voasisika vy na “beton” manontolo ny lalana. 

Ankoatra izay dia nasian’ny Minisitra teny ihany koa ilay kianja manara-penitra ao Barikadimy. Voalazany fa raha hotanterahina any an-toerana ilay lalaon’ny ekipam-pirenena malagasy Barea sy ny Elefanta Ivoarina dia tsy maintsy hisy ny fifanampian’ny eo anivon’ny governemanta amin’ny fanatanterahana izany. Ny fanamboarana ny lalana mihazo ny kianja kosa dia hosahanin’ny Minisitera manontolo, ka hatao manara-penitra tsy ho mena-mitaha toy ny any amin’ireo kianja lehibe any ivelany ireny ny lalana mihazo an’ity kianjan’i Barikadimy ity.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

HAVERINA NY FILAMINANA AMIN’NY ALINA : Jiro miisa 443 haparitaka manerana an’Antananarivo

Tato ho ato dia mihagaboraraka izany izay nahatonga ny faritra maro teto an-drenivohitra nanjakan’ny asan-jiolahy tanteraka.

Hanao ny ezaka rehetra hamerenana an’izay filaminana amin’ny alina izay amin’ny laoniny ireo tompon’andraikitra isan-tokony izay ahitana ny eo anivon’ny Jirama, tarihin’ny Minisitry ny angovo sy ny akoran’afo, hiaraha-miasa amin’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra. Hisy ny tetikasa goavana hifanohanan’ny roa tonta hifantoka indrindra amin’izay famerenana ny hazavan’ny tanàna rehetra eto Antananarivo izay, ka mba hahafahan’ny olona mivezivezy an-kalalahana tsy misy tahotra intsony amin’ny alina. 

Hopetahana jiro avokoa ny andrin-jiro rehetra manerana ny tanàna. Nisy ny fihaonana teo amin’ny Minisitry ny angovo sy akoran’afo, Ramarolahy Christian sy ny ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra, Naina Andriantsitohaina izay nifantoka indrindra tamin’ity tetikasa ity. Hisy ny fifanohanana sy ny fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta. Tanjona apetraka ny hiverenan’ny filaminana amin’ny alina, ka mba ho afaka hiaina ao anatin’ny fahalalahana tanteraka ny olona. “Manao ezaka lehibe izahay miaraka amin’ny Jirama. Haverina indray ny jiro rehetra eny amin’ireny andrin-jiro ireny. Mety tsy ho vita ao anatin’ny fotoana fohy izany fa ny ezaka hatao dia ny hampirehitra ny jiro rehetra, indrindra fa ny eto amin’ny tanàn-dehibe. Tokony hiverina ny filaminana amin’ny hariva, satria amin’izao fotoana izao rehefa maty ny jiro dia tsy misy jiro intsony eny amin’ny andrin-jiro dia mody daholo ny olona, kanefa rehefa mody aloha ny olona dia miteraka fitohanan’ny fiara. Ny olona ihany koa anefa miasa ka rehefa maty ny jiro dia tsy misy miasa intsony ny olona”, hoy ny Minisitry ny Angovo sy ny akoran’afo, Ramarolahy Christian.

Fantatra fa nanomboka ny 21 desambra lasa teo no efa nanomboka ny fametahana jiro teny amin’ireo andrin-jiro teto Antananarivo. Manodidina ny 443 ny isan’ireo jiro napetaka tamin’izany ka ny 341 tamin’ireo dia karazana jiro Led raha jiro mandeha amin’ny herin’ny masoandro kosa ny 102. Ao anatin’ity tetikasa hiantsorohan’ny Minisitera ity dia miisa 12 430 ireo andrin-jiro hosoloina jiro raha mitotaly 17 500 ireo andrin-jiro misy eto Antananarivo renivohitra. Nambaran’ny Minisitra fa anisany antoka ho amin’ny ara-toe-karen’ny firenena ihany koa ny fahafahan’ny olona manao ny asa fivelomany amin’ny alina. Tsy hijanona eto Antananarivo fotsiny ihany ity tetikasa ity fa hipaka hatrany amin’ireo tanàna rehetra izay lalovan’ny lalam-pirenena ka hanombohana izany ny eny amin’ny lalam-pirenena fahafito iny.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

MORONTSIRAKA AVARATRA ATSINANANA : Arahi-maso akaiky ilay andro ratsy

 Tany amin’ny 400 km miala atsinanan’ny Distrikan’i Sambava no misy ny foibeny, tamin’ny fotoana farany nahazoana ny vaovao. Hitondra rotsak’orana betsaka ity andro ratsy ity ato anatin’ny andro maromaro mifanesy. Araka izany dia arahi-maso akaiky ny mety hivadihan’izany ho rivo-doza amin’ity herinandro ity. “Any amin’ny manodidina ny 400 km ao atsinanan’i Sambava no misy ny foiben’ilay andro ratsy. Ao anatin’ny telo andro dia mety mbola hitondra rotsak’orana betsaka ho an’ny Faritra Avaratra izany raha efa nisy izay orana be izay hatramin’ny faran’ny herinandro teo. Amin’ity herinandro ity, manomboka rahampitso talata na alarobia dia ho hita ny fivoaran’ity andro ratsy ity”, hoy ny fanazavana noentin’ny teknisianina eo anivon’ny sampana mpamantatra ny mety ho toetry ny andro tamin’ny fotoana nahazoana ny vaovao. Nambarany ihany koa fa mbola tsy fantatra mazava hatreto izay mety ho lalan’ity andro ratsy ity satria hatramin’ny sabotsy sy alahady teo somary miadana ny hafainganam-pandehany.

Eo anatrehan’ny fisian’ny andro ratsy sy ny rivodoza mananontanona tahaka izao dia manao antso avo hatrany amin’ireo mpampiasa ranomasina sy ireo mipetraka manamorana ny ranomasina mba ho mailo hatrany ireo tompon’andraikitra. Takin’izy ireo ihany koa ny tokony hanarahana araka ny tokony ho izy ny torolalana izay omen’izy ireo.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANANA FITIA : Nitokana tamin’ny fomba ofisialy ny “akanin’ny tanora” ao Ankilifaly Toliara

Tonga nanome voninahitra izany  Ramatoa Mialy  Rajoelina, filohan’ny fikambanana  Fitia,  tompon’andraikitra  voalohany tamin’ ny fanavaozana ny trano  sy nanampy ny tanora, ny Minisitry ny tanora sy ny fanatanjahan-tena,  ny solontena maharitry ny  Unfpi Serge Bunda, ireo mpikambana ao anatin’ny  Governemanta, ireo mpiara-miombon’antoka sy  ny tanora marobe tao an-toerana. Zava-manan-danja tokoa  izao  fitokanana  ny toerana  ahafahan’ny  tanora mampivoatra ny  ho aviny izao hahafahan’izy ireo  mivelatra, hahafahan’ny  tsirairay   mamorona asa ho an’ny tenany.  

Nolazain’i Mialy Rajoelina nandritra ny lahateny fa fifaliana ho azy ny  manampy ny tanora  manerana ny  Nosy satria  ireo  no  ho avin’ny  Firenena. Ny taona  2013 no  efa  nanome fitaovana ireo  tanora tao  amin’ity akany notokanana  ity ny  fikambanana notarihiny, mahavelombolo, hoy izy,  ny fahaizana mikojakoja ireo  fitaovana  iombonana  nomena  izay  mbola hita  nampiasain’ireo tanora hatramin’izao. Manana  fahamatorana sy  hentitra   ireo tanora ary maha te hidera sy azo  atao modely ho an’ny  hafa izany. Tanteraka  ity ny  fanavaozana  ny trano ankehitriny ary  voatokana, misy  ihany koa   ny fanomezana “internet” ireo tanora izay  tao  anatin’ny fampanantenana, fiaraha-miasa  amin’ny orinasa Orange mba hahafahana  manaraka  ny fivoaran’ny  teknolojia  maneran-tany sy  manampy  amin’ny  fianarana. Maro karazana ireo sehatra azo tanterahin’ireo tanora mikambana ao anatin’ny  akany toy ny  fanatanjahantena, fialam-boly isan-karazany, fitsidihana  ireo toerana  manan-tantara, asa fanasoavana ny mpiara-belona… Anisany  miavaka indrindra   ny  fampianarana taovolo sy fanjairana ireo zatovovavy ho entin’izy  ireo  mihary  amin’ny fiainany. 

Nanentana ny tanora mba tsy  hiroso amin’ny  fanambadiana aloha loatra Ramatoa Mialy Rajoelina

Nandritra  ny fandalovany tao  Toliara, tao anatin’ny fankalazana ny andron’ny vehivavy dia nanolotra  milina fanjairana  ireo fikambanam-behivavy izy ho  fanampiana  azy   ireo  amin’ny  fiainana andavanandro. Manentana ireo  zatovo  ankehitriny  hatrany moa, tamin’io fotoana io Ramatoa Mialy Rajoelina,  vadin’ny  Filoham-pirenena  sady filohan’ny  fikambanana Fitia mba  tsy  ho  maika   hiditra  amin’ny  sehatry ny fanambadiana aloha loatra  fa hifantoka amin’ny fianarana   mba hampivoatra ny  fiainany  rehefa  lehibe. “Ny fianarana  ihany  no lova tsara indrindra  no sady  ahafahana manomana  ny ho avy  mamiratra kokoa. 

Manampy ny  vehivavy sy  ny  lehilahy  any  an-tokantrano hiana am-pilaminana  rehefa any  aoriana”. Maro ny fampianarana sy  fifampitaizana  ao amin’ity  “akanin’ny tanora ity“  koa  manentana ny  tanora rehetra  mba hanatona izany satria betsaka ny  zava-tsoa azo tovozina  mifanentana amin’ny  taonan’izy ireo  ao.

 Tatianà R.

La Vérité0 partages

Eliminatoires CAN 2021 - Gervino autorisé à entrer à Madagascar ?

Plusieurs compétitions continentales, dont la saison inaugurale de la Ligue africaine de basket-ball prévue à Dakar (Sénégal), le Championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe et la Supercoupe d’Afrique des clubs de handball (messieurs) qui devaient se dérouler début avril à Alger, ont été reportées à une date ultérieure en raison du COVID-19. Vingt cas ont été enregistrés en Afrique depuis l’apparition de l’épidémie.Le ministère de la Santé publique malagasy, de son côté, a déjà pris des dispositions concernant la prévention face à l’épidémie. Et ce par la mise en quarantaine de tous les passagers venant d’Italie au CHU Anosiala, même s’ils ont fait escale dans un autre pays. Comme le cas de l’international Ivoirien  Gervino qui évolue à Parma Calcio (Italie), et convoqué pour renforcer l’équipe nationale ivoirienne pour le match contre les Barea de Madagascar.Ainsi,  un changement risque de se produire sur le déroulement de ce match, comptant pour les qualifications à la CAN 2021, entre Madagascar et la Côte d’Ivoire. La Confédération africaine (CAF) n’a pas encore entériné le déroulement de ce match, le 31 mars, à Toamasina.  D’ailleurs, l’instance africaine du football n’a pas encore annoncé son verdict concernant l’homologation du terrain.« La FMF n’a encore rien reçu de la part de la CAF sur une éventuelle demande d’annulation ou de report du match», a-t-on toutefois précisé. On ne sait pas si  la FMF, instance nationale du football, a déjà avisé la CAF qui a le devoir d’informer la FIFA sur ces dispositifs.  A signaler que des joueurs malagasy évoluent également dans les pays où le COVID-19 a été détecté. De ce fait, cela va avoir un impact considérable sur les éliminatoires de la CAN 2021 qui se tiendront au Cameroun.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Maison de sûreté d’Anosibe an’Ala - Rien que quatre détenus !

Que de situations inattendues ! L’envergure du  problème de surpopulation carcérale serait « nationale », dans les 90 infrastructures de détention réparties sur l’étendue du territoire national. A vrai dire, cette assertion pêche par omission, dans la mesure où à la maison de sûreté d’Andilamena et celle d’Anosibe an’Ala, il n’y a respectivement que quatre détenus, a révélé le Directeur régional de l’administration pénitentiaire (DIRAP) de l’Alaotra-Mangoro, Laihambana Zacharie. Et de faire remarquer, par la même occasion, qu’en dépit des réductions de peine qui ont libéré 71 détenus à Ambatondrazaka, 49 à Moramanga, 3 à Andilamena et  malgré la mise en service de la nouvelle infrastructure de Moramanga,  la maison centrale du chef-lieu de la Région vit toujours dans la précarité, la surpopulation carcérale y demeure. Ainsi, il y a lieu de se demander pourquoi il en est ainsi. D’autant que  les maisons de sûreté sont censées « désengorger les maisons centrales ». En ce qui concerne Anosibe an’Ala, l’acheminement de détenus vers ce chef-lieu de District est pratiquement impossible, eu égard à l’état défectueux de la route nationale qui y mène, même en dehors de la saison des pluies. « Je dois recourir au service d’une motocyclette pour m’y rendre : nécessité de service oblige ! », confie le Directeur régional. La RN3.A menant à Andilamena est mieux, malheureusement ce chef-lieu de District, se trouve trop loin, c’est-à-dire au « Cap d’Ambre », au goût de ceux qui habitent Ambatondrazaka. S’y ajoute le spectre de l’insécurité, l’idée d’y envoyer des détenus ne vient presque jamais à l’esprit des responsables.L’intention de doter Andilamena d’un Tribunal a déjà été publiquement évoquée, à une certaine époque !                                                                                                                           Nandrasana

La Vérité0 partages

CNEMD - De nouveau opérationnel

Ayant fermé ses portes depuis quelques mois, le Centre national d’éducation musicale et de danse (CNEMD), sis à Ampefiloha, est de nouveau opérationnel. Hier dans la matinée, le ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo, a visité l’établissement dans le cadre de la rentrée solennelle pour cette année académique. Après sa rénovation, le CNEMD peut désormais accueillir plus d’une centaine d’apprenants. L’inscription est encore ouverte pour les passionnés de ces arts. Diverses filières y sont enseignées comme le piano, le clavier, la flûte, le violon, l’alto, la guitare, la trompette, l’éveil musical, la culture musicale, la danse classique et moderne, la danse urbaine, le hip hop, la capoeira.Construit dans les années 60, ce conservatoire national a été délaissé par les dirigeants. Par conséquent, le centre a été totalement détruit et le personnel a été privé de ses droits depuis des mois. Le ministère de tutelle a ainsi a pris en charge la rénovation des infrastructures. Et c’est la première fois que le CNEMD a été réhabilité depuis 1960. Outre la rénovation du bâtiment, le ministère s’est également concentré sur l’amélioration des méthodes de travail ainsi que le programme au niveau de ce centre. Côté ressources humaines, des professeurs de musique ayant des diplômes internationaux ont été recrutés et tout le personnel a bénéficié d’une formation.Anatra R.

La Vérité0 partages

Marc Ravalomanana et consorts - Le collectif des mauvais perdants

Une nouvelle tentative désespérée. Samedi dernier, le collectif des candidats déchus de la dernière élection présidentielle de 2018 est sorti de l’ombre. Les Marc Ravalomanana, Arlette Ramaroson, Hery Rajaonarimampianina (représenté par Rachid Mohamed) et consorts ont profité de la confusion qui découle de la dernière déclaration de la Commission électorale nationale indépendante pour s’exprimer de nouveau. Une fois de plus, le collectif met l’accent sur l’existence des doublons et de numéros identiques de carte d’identité nationale (CIN) révélée par la CENI pour remettre en doute le fonds même de la décision de la Haute Cour constitutionnelle à la suite de la présidentielle de 2018.Malgré les explications supplémentaires de la Commission électorale qui soutiennent que les faits précités n’ont aucune incidence sur les élections et encore moins sur les résultats électoraux, le collectif des candidats semble vouloir surfer sur la vague pour remettre sur la table ses frustrations d’antan. Et va même plus loin en remettant en question la légitimité des dirigeants actuels. « Si vous persistez dans la confusion actuelle, il y a un risque d’une nouvelle crise », a déclaré Marc Ravalomanana qui a procédé à la lecture du communiqué au nom du collectif des candidats. Des propos qui en disent long sur la finalité déstabilisatrice de cette démarche de l’opposition. Mauvaise foi manifesteRécemment, des partisans de l’ex – Chef d’Etat montent actuellement au créneau sur les réseaux sociaux pour véhiculer des messages à caractère diffamatoire allant jusqu’à exiger l’éviction de l’actuel Président. Si cela n’est pas de la déstabilisation, cela y ressemble beaucoup. En tout cas, tout dans les démarches de ce collectif des candidats traduit de la mauvaise foi manifeste.Nous avons déjà révélé dans nos colonnes les dérives de cette opposition malagasy décriées par la presse internationale. L’article d’un blogueur relayé par Mediapart dénonce, en effet, l’existence d’une « machine à fake news de critiques et d’insultes contre le gouvernement ». Force est de constater que l’opposition actuelle est tout simplement animée par un désir de revanche à la suite de son échec lors de la dernière élection présidentielle. Le Président fondateur du « Tiako i Madagasikara », Marc Ravalomanana, semble même mettre un point d’honneur à déstabiliser le régime. Au lieu d’attendre le prochain rendez – vous présidentiel de 2023, il tente le tour pour le tout jusqu’à entraîner le collectif des candidats qui n’est au final qu’un …collectif de mauvais perdants !La Rédaction

La Vérité0 partages

La fibre optique dans le monde et en Afrique - L’excellence by Telma !

L’une des premières agences indépendantes mondiales, l’Agence Ecofin, vient de faire paraître en mars 2020 une étude sur la qualité Internet en Afrique et dans le monde.Madagascar, grâce au backbone en fibre optique de Telma, apparait encore, pour la 4ème année consécutive, à la première place en Afrique et 22ème au niveau mondial.Les performances de Madagascar sont d’autant plus remarquables que la vitesse de la fibre optique nationale est deux fois plus rapide que celle du second pays d’Afrique, le Kenya, et surtout quatre fois plus rapide que celle du troisième pays d’Afrique, notre voisin l’Afrique du Sud.Cette consécration constitue la preuve du savoir-faire des techniciens malagasy au sein de Telma qui n’ont rien à envier des expatriés opérant chez d’autres opérateurs dans le domaine de la fibre optique. Ce résultat prouvé par l’agence Ecofin permet de confirmer que les choix stratégiques, techniques et réglementaires depuis 10 ans s’avèrent payants.Maintenir Madagascar pendant 4 ans en haut du tableau de l’Internet en Afrique, c’est le travail excellent fourni par l’équipe technique de Telma dans la durée et quelque soient les conditions climatiques.Telma a une longueur d’avance sur ses potentiels concurrents qui voudraient intégrer ce domaine de la fibre optique. La venue d’un second opérateur selon les bruits de couloir est imminente, remettant en question le choix de la mutualisation prôné par Telma. Les dirigeants de cette dernière ont revendiqué en effet que faire entrer un second opérateur était « une fausse bonne idée » dans la mesure où il ne déploierait la fibre que dans les zones qu’il jugerait rentables… mettant ainsi de côté des zones « sociales », les laissant au seul soin de Telma qui a lancé le pari d’étendre l’Internet haut débit dans tout le pays en ne négligeant personne.« S’il faut changer quelque chose pour développer l’usage de la fibre optique, c’est de supprimer les droits d’accises qui frappent injustement les services de télécommunication… C’est la seule façon de baisser les prix », martèle Patrick Pisal-Hamida, administrateur général délégué de Telma.Lui qui, en contrepartie, s’est engagé à diviser par deux le prix de la fibre optique… au plus grand bonheur des consommateurs qui veulent goûter la vitesse Internet à un prix abordable. M.R.

Coupure indépendamment de Telma En fin d'après-midi d'hier, les internautes ont eu la mauvaise surprise de ne pouvoir accéder à Internet. C'est une coupure totale causant des gênes aux utilisateurs notamment ceux qui travaillent par internet et utilisent le réseau de Telma. C'est seulement en début de soirée que tout est revenu revenu à la normale, au grand soulagement de tous. D'après une source auprès de Telma, la coupure vient des travaux routiers effectués dans la partie sud du pays et ayant touché la fibre optique. Il a fallu ainsi effectuer un back up, soit une reconnexion ou basculement, sur câble Lion pour satisfaire les utilisateurs. C'est une pratique courante entre les opérateurs au cas où l'une des sociétés se trouverait dans une situation délicate comme l'a été Telma hier. Contrairement aux affirmations de certains friands de science-fiction, il s'agit bien d'une panne technique et non une autre raison.

La Vérité0 partages

Président Rajoelina dans le Sud - De l’eau potable pour la population d’Androka

Après la célébration du 8 mars dans la ville de Toliara, la visite du Président Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina dans le Sud s’est terminée hier. Pour cette dernière journée, le Président de la République et son équipe ont enchaîné les visites dans les Communes éloignées de la ville de Toliara. Ce fut au tour de la population d’Androka d’accueillir la délégation présidentielle dans la matinée. Le Chef de l’Etat a profité de l’occasion pour promettre l’accès à l’eau potable pour la population au niveau des 43 Fokontany de la Commune d’Androka. La délégation a aussi procédé à l’inauguration d’infrastructures destinées à l’approvisionnement en eau potable. Ainsi, un château d’eau a été inauguré dans la Commune de Betsinjaka Toliara.Pour pallier la pénurie d’eau, le Président a annoncé la mise en place de solutions durables. Le nombre de forages d’eau a été doublé, soit 4 forages au lieu de 2. Ce projet reçoit l’appui financier de la Banque mondiale à hauteur de 1,2 milliard de dollars. Les autorités locales ont profité de cette visite officielle pour adresser leurs demandes en vue de la construction de lycée et d’infrastructures routières. Des demandes auxquelles l’homme fort du pays a répondu favorablement.

Midi Madagasikara0 partages

Bonara-be : Jerry Marcoss fait danser son public

Jerry Marcoss en communion avec ses fans.

Samedi dernier, 67 HA  a accueilli une grosse pointure de la musique tropicale.  Dès 20 heures, des jeunes de 25 à 40 ans ont défilé devant Bonara-Be en attendant la prestation du roi du Kawitry.  À 21 heures 30, habillé comme un gentleman, Jerry Marcoss  fait son entrée sur la petite estrade de la tanière de Sayah. Un tonnerre d’applaudissements et des  cris de joie  l’accueillent.

Le concert a permis à l’assistance de  redécouvrir  le monde musical de Jerry Marcoss. L’ambiance a été chaude au Bonara-Be. D’ailleurs, c’est l’avant-goût de la célébration de ses 20 années de scène. « Amboara sauce »,  « Lehilahy Original », « Toujours ça va »,  tous étaient dans le répertoire du roi du « kawitry ». Une occasion pour lui de chanter en live son nouveau morceau, un slow qui  ne quitte pas les lèvres de ses fans, «  Chance Nakà ». Ce titre est la preuve que l’artiste s’adapte facilement aux différents genres musicaux

L’assistance n’arrêtait pas de taper les mains jusqu’au petit matin.

Le concert  était un show  surprenant pendant lequel Jerry Marcoss  et son public se sont resserrés les liens.  Le chanteur  a débuté sa carrière au début des années 2000. Il  a fallu une escalade pour arriver à sa situation actuelle.  Désormais, le roi du Kawitry  est populaire.  Tout le monde veut travailler avec lui. Animateur d’évènements, chanteur d’hymnes des partis politiques, on entend très souvent la voix de Marcoss  que ce soit à la radio ou à la télévision.  Cette année, il fête les 20 ans de sa carrière.  Il envisage d’organiser un grand évènement pour marquer ces 20 printemps de bonheur. Pendant tout ce temps, il ne fait que gagner du poids et de la notoriété.  L’animateur de radio d’Antalaha est devenu un grand  chanteur-compositeur-producteur et patron de JM Production. Ce label qui a produit bon nombre d’artistes comme  Farah John’s,  Stanros, Simonda Valera ou encore Nancy.

 Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Coupures d’électricité de la Jirama : Reconstruction du pylône de haute tension de Behitsy

Le pylône de haute tension 138 KV, qui s’est écroulé à Behitsy à cause des intempéries du mois de janvier, est toujours au sol.  La Jirama a élaboré en urgence une structure provisoire pour que ce pylône soit rétabli, selon les explications. « Nos équipes vont procéder au montage du pylône. Afin de préserver les jours ouvrables, les travaux seront effectués pendant trois dimanches, notamment le 08, le 15 et le 22 mars, entre 8h00 et 16h00. De ce fait, l’alimentation en électricité sera suspendue dans quelques quartiers, durant ces trois dimanches de travaux », a indiqué la Jirama. Elle a cité les quartiers de Belanitra -Ambohibary – Anosiarivo – Ambohimanga – Amboanjobe – Ambodifahitra – Ambohidrabiby -Ambatomanjaka – Ampahidralambo – Talata Volonondry – Avaratsena-Ambolo – Ankorombe -Ambohitrolomahitsy – Ambohimanarivo – Ambohibao – Ambatovinkina – Andriampamaky -Antsahalalina – Atsimontsena – Ifalimanjaka – Ambohitsoa – Mangarivotra – Ambodivondroa -Ambohibary – Ambatomena – Ambohitseheno – Ankafotra – Ambohitrakatso – Ambiatibe –Ambohitsaratany – Ankazondandy -Ambohimarina – Ambatolampitsimahafotsy – ASECNA -Ambohidava – Merimandroso – Alatsinainy – Ankosy- Ambatoharanana – Anjomakely -Fiakarana – Croc Farm -Ambatomena – Ambohitsimeloka -Anjakahidro -Anjazafohy-Ambohitsiroa-Ambatolaona – Ambatomena – Alakamisy- Anosiala -Mandrosoa -Ambohipiara -GOLF -Andakana -LFL – Imerinavaratra -Tsimahandry -Ankatsaka – Antanantanana -Manjakazafy – Ampasonomby – Mahitsy – Antanetibe – Andranovaky – Sériculture -Bevomanga – Ambohimilemaka – Ampanotokana – Antsevabe – Andranovelona – Eau Vive STAR – Hopitaly – Monastera – Antanetibe – Mahazaza – Androhibe -Andrianalefy -Ambodivoanjo – Soavimasoandro Mahatony – Lotissement Bonnet – Alarobia Amboniloha -Ampetsapetsa – Manjakaray – Marais Masay – Ivandry – Ambohijatovo – Antanandrano – Ambohitrarahaba – Andalanomby – Andrononobe – Analamahitsy – Cité Analamahitsy – Ambodimanga -Andranobevava – Amboditsiry – Ambatomainty et Anjanahary.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Santé : Amborombe se dote d’un CSB II

Le secteur de la santé est très cher au Groupe Filatex. Dans le cadre de ses actions sociales, le Groupe Filatex a toujours priorisé le volet santé pour un meilleur accès de la population aux soins, surtout les femmes, les enfants et les couches les plus vulnérables. Avec la démocratisation des actions du groupe dans tout le pays, la Commune rurale d’Amborombe dans le district de Manakara vient de se doter d’un nouveau centre de santé de Base niveau II (CSB). Une construction qui est rendue possible grâce à la collaboration entre le Groupe Filatex et le Groupe INISMA. Le centre comprend entre autres une salle d’accouchement, une salle des accouchées, une salle pour consultation prénatale, une salle de soins, une salle de consultation, une salle des malades pour hommes, une autre pour femmes, et une troisième pour la pédiatrie, une pharmacie et logement du personnel. Une aubaine pour les 1500 habitants de cette nouvelle commune nouvellement constituée qui auparavant ont été obligés de parcourir 17 km à pied pour pouvoir se soigner. L’inauguration de cette infrastructure flambant neuve s’est tenue le 28 février dernier avec la présence des autorité locales, de la population et d’une forte délégation du groupe Filatex. 

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Jardin de la mer : Les Femmes TIM défient celles du TGV, le fair-play était au rendez-vous.

Les femmes Tiako i Madagasikara et celles du Tanora malaGasy Vonona ont participé au carnaval du 8 mars au Jardin de la mer de Toliara. Sans aucune considération politique, les femmes partisanes des deux formations politiques protagonistes au niveau de l’échiquier politique ont parlé d’une seule voix. Celle de mener un combat pour l’égalité des sexes, et de participer à la lutte contre les violences basées sur le genre. Même si pour le carnaval d’hier, le TGV à pris le dessus sur le TIM Toliara, notamment en termes de nombre de participants. Le parti au pouvoir a mobilisé plusieurs centaines de femmes pour la célébration nationale de la Journée Internationale de la Femme à Toliara. Par ailleurs, l’ambiance était clairement plus chaude lors de leur passage devant le podium. Mises à part les femmes partisans du TIM et du TGV, plusieurs associations de femmes et des femmes fonctionnaires venant des quatre coins de Madagascar ont également été présentes à Toliara dans le cadre de la célébration officielle du 8 mars. 

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Journée internationale des femmes : Les femmes de la STAR en visite dans les services de maternité

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale des femmes, les collaboratrices de la STAR ont dédié leur journée du dimanche 08 mars au partage auprès des nouveau-nés et des mères des maternités du Pavillon Sainte-Fleur et de Befelatanana. Le choix de cette célébration est expliqué par ces dernières dans le droit de pouvoir donner la vie dans la dignité et avoir accès à des soins, un des droits primordiaux de la femme. En effet, les statistiques de l’UNICEF de 2012 (source : unicef.org) montrent que seulement 43,9%  des femmes à Madagascar ont accès aux soins lors des accouchements. Ainsi, le fait de donner naissance dans une maternité reste encore un privilège pour beaucoup. Pour en revenir à cette visite de la délégation de femmes de la STAR dans les maternités, les jeunes mamans et plus de 200 nouveau-nés ont reçu des cadeaux  et des packs d’Eau Vive. « Un geste symbolique mais empreint d’humanité et de sens du partage » selon cette délégation menée par le directeur des Ressources humaines, Famenontsoa Rakotomalala. Enfin, cette action sociale est une continuité de l’engagement de la société dans la volonté d’apporter sa contribution pour les causes qui lui tiennent à cœur.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Des mesures extrêmes prises en Italie

La crise  du coronavirus a atteint un stade critique en Italie. C’est une mesure extrême que le chef du gouvernement a prise, en mettant en quarantaine, trois des régions  les plus riches de la péninsule. 15 millions d’habitants sont confinés chez eux pour empêcher la  propagation du coronavirus. Les autorités françaises n’ont pas encore pris des mesures aussi extrêmes, mais elles risquent  de suivre le même chemin. La situation n’est pas dramatique, elle est entièrement sous contrôle.

Des mesures extrêmes prises en Italie

L’annonce faite par le président du conseil avant-hier soir  a provoqué un certain émoi dans toutes rédactions. La propagation du coronavirus continue et le nombre de morts et de personnes infectées a augmenté dans des proportions alarmantes. La décision était donc  justifiée et la mise en quarantaine de15 millions d’Italiens a été appliquée sans provoquer de panique. La population   a accepté cela sans rechigner . Tous ceux qui ont été visés par la mesure  s’y sont pliés. Les observateurs n’ont pas manqué de faire remarquer que la situation  est en train d’empirer et  qu’il est normal que  les autorités  décident de passer à un stade supérieur dans l’application des mesures. La France qui surveille de très près ce qui se passe chez sa voisine n’est pas encore arrivée  à cette  extrémité, mais les autorités se préparent  à suivre la même voie. Il y a deux foyers de contamination qui sont  connus.  Les mesures appliquées sont déjà  celles appliquées en cas d’épidémie. Les écoles sont fermées et les enfants restent chez eux.  Les personnes infectées sont isolées et suivent un traitement. Un conseil de défense a eu lieu hier à l’Elysée pour passer  à une autre étape.  On prépare les esprits à  accepter des contraintes plus sévères. La population y est prête. Mais elle sait que le coronavirus peut être guéri.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Tsy filaminana eto Toamasina : Miaramila misotro ronono notafihan’andian-jiolahy mitam-basy

Tratran’ny polisim-pirenena nanao fisafoana tao Ampasimazava ny iray tamin’ireo andian-jiolahy nanafika tao an-tranony ity miaramila misotro ronono, ny alin’ny 04 mars nifoha ny 05 mars lasa teo no nitrangan’ity fanafihana ity. Raha vao tafiditra ny trano ireo jiolahy efatra ireto tamin’ity fanafihana nataony ity,  avy hatrany ny tompon-trano izay miaramila misotro ronono no nambanan’izy ireo ny basy; vao nahita izany ilay tompon-trano dia namaly ihany koa, ka teo am-piadiana ireto jiolahy sy ity tompon-trano no sendra nandalo ireo polisy mpanao fisafoana tao Ampasimazava ary nandray an-tànana ny raharaha avy hatrany. Tsy nahavaly ilay miaramila misotro ronono tompon-trano ireto jiolahy ka noraisin’ny polisy fotsiny ny iray tamin’izy ireo niaraka tamin’ny basy nampiasaina. Naratra tamin’ny famalian’ny tompon-trano azy ireo koa ireto jiolahy na tafatsoaka aza ny telo vao nahita ny fahatongavan’ny polisy mpanao fisafoana. Ankilan’izany, araka ny fanazavana hatrany dia ny mpanampy tao an-tranon’ity miaramila misotro ronono ity no nanome ny fanalahidin’ny tranon’izy ireo natao dika mitovy tamin’ireto jiolahy ireto izao. Ankoatra izay, dia saron’ny polisy tao ao Tanambao II ihany koa ireto mpivarotra basy tsy ara-dalàna teto Toamasina. Basy lava saika hamidy 3.000.000 ariary ity sarona ity, ka ny vela-pandrika natao tao Tsarakofafa no nahatrarana azy ity izay nafenina tao anaty gony iray. Nambaran’izy mianadahy ireto, fa efa tsy eto Toamasina intsony no olona nahazoan’izy ireo ity basy lava tsy ara-dalàna namidin’izy ireo ity.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Football- Orange Pro League : Adema refait admirablement surface !

L’AS Adema semble être en mesure de rattraper le temps perdu pour donner du fil à retordre aux favoris.

La 15ème journée de Orange Pro League a connu un léger chamboulement et marque probablement la fin de l’aventure pour le Club M qui a trouvé mieux de rester chez lui pour le match qu’il aurait dû avoir avec la CNaPS Sport qui n’a pas tout à fait gagné au change avec cette victoire par 3 buts à 0 alors qu’elle était à même de faire plus pour améliorer son goal average.

C’est fini pour le Club M Mananara dont le compteur est resté bloqué à 0 après 15 journées. Une situation qui remet en cause le choix des 12 clubs qualifiés pour cette Orange Pro League.

Coup dur. Mais la 15ème journée a permis à l’AS Adema de refaire surface face à un des prétendants au titre en l’occurrence l’Ajesaia. Une victoire de 2 buts à 0 qui permet à Nina et ses camarades de se maintenir dans le groupe de tête.

Ravo a ouvert le score à la 24ème mn avant que Steve ne porte l’estocade à l’heure du jeu. Un coup dur qui faisait suite à l’expulsion de Sitraka à la suite de deux cartons jaune.

Roro fit alors modifier son système de jeu en bouchant les couloirs pour priver les joueurs de l’Ajesaia de ballon. Une tactique payante mais à 8 points du leader notamment la CNaPS Sport, l’Adema doit se contenter du maintien.

La hargne des militaires. Sur ce chapitre, Tia KiItra a aussi réalisé la bonne opération en infligeant un cinglant 2 à 0 à JET Mada, samedi dans un Stadium de Barikadimy remis au goût du jour. Dally ouvrit le score (26ème mn) pour Tia Kitra qui bénéficiait ensuite d’un auto but de Poivre (45ème mn). Et devant une foule acquise à sa cause, l’équipe tamatavienne se contenta de gérer son avantage pendant toute une mi-temps.

 Tia Kitra quitte ainsi la zone rouge car il se trouve maintenant à la 9ème place à un point derrière le 3FB mais à 6 points du premier reléguable en l’occurrence le FCA Ilakaka.

Fosa Juniors a dû s’employer pour battre hier le Zanakala dans un stade d’Ampasambazaha plein comme un œuf. L’unique but de la partie était l’œuvre de Maso à la 61ème mn.

Le COSFA s’est remis de sa mésaventure face à Elgeco Plus de Alfred Randriamanampisoa. Samedi, Ndimby et ses amis s’en sont pris à l’infortuné FCA Ilakaka balayé par 3 buts à 0. Une victoire doublement utile car permettant aux deux expulsés lors du match contre Elgeco de purger leur peine. Le tout avec une hargne toute particulière qui a tout l’aire d’une révolte.

Elgeco a pour sa part effectué une promenade de santé à Toliara en passant à la moulinette le 3FB sur un score incroyable de 5 buts à 1. Un exploit en faut car toutes les grosses cylindrées telles Fosa Juniors et CNaPS ont laissé des plumes face à cette équipe de la santé maintenant bien obligée de recevoir ses matches à Fianarantsoa. Ce qui explique beaucoup de choses.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre les VBG : La Norvège va prêter main forte à l’Association Fitia

Exposée à Oslo au mois de mai de l’année dernière, la situation de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) à Madagascar n’a pas laissé indifférent le gouvernement norvégien. 

La Norvège a en effet décidé de soutenir tous les acteurs de cette cause à travers un appui financier au projet « Prévention et réponse aux violences basées sur le genre ».  Présente lors de la cérémonie dédiée à cette aide de la Norvège, la présidente de l’Association Fitia n’a pas omis de remercier le ministre conseiller du Royaume de Norvège en disant : « Je tiens à adresser en mon nom et à celui des Malgaches, nos vifs remerciements au gouvernement norvégien que vous représentez ici, Monsieur le Ministre, pour le financement alloué à la lutte contre les violences basées sur le genre. La tenue de cet événement me réjouit car elle témoigne de l’intérêt que vous avez porté à notre visite à Oslo en mai 2019 et je me sens personnellement concernée. Je suis reconnaissante à votre gouvernement d’avoir prêté attention à la situation inquiétante de la violence basée sur le genre dans mon pays ».

Pour petit rappel des actions déjà lancées à Madagascar en faveur de cette cause, l’Association Fitia, l’UNFPA, le ministère de la Sécurité publique, la gendarmerie nationale, le ministère de la Justice, le ministère de la Population ainsi que tous les groupements et associations de la société civile se sont donné la main pour mettre en place divers dispositifs en une seule année. On peut citer par exemple la création des Brigades féminines de proximité à Antananarivo et à Tuléar, les deux numéros  verts (813 et 147) dédiés aux signalements et aux demandes d’assistance, les campagnes de sensibilisation à l’échelle nationale, la mise en place de la chaîne pénale spécialisée traitant les cas de VBG au sein du ministère de la Justice ou encore le plaidoyer concernant le projet de loi relative aux VBG. Les actions se poursuivront parce que la lutte est loin d’être terminée même si la Première Dame a affirmé qu’une légère évolution a été constatée par rapport aux différentes attitudes face aux VBG.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Journée de la femme : Pari tenu pour la fédération malgache d’athlétisme

La célébration de la journée mondiale de la femme même un jour en avance, a été une réussite pour la Fédération Malgache d’Athlétisme qui a présenté toutes les facettes des courses de relais.

Norolalao Andriamahazo et son équipe ont alors offert un spectacle digne de ce nom au stade d’Alarobia. Des relais en tout genre mais réalisés avec l’autre main sur le cœur tant la passion est visible sur tous les visages.

Voici les résultats

Relais medley 4 x 100m

1er) TAF…2.17.01

2) COSPN…2.21.4

3) 3FB…2.27.6

Relais 4 x 150 m non licenciées

1er) Judith, Edmondine, Brigitte et Georgette…1.01.4

2) Bodo Nirina, Soa Claude, Dina et Volasoa…1.08

3) Marie, Louisette, Victorine, Nathalie…1.19.5

Relais inter-établissements 4 x 150 m

1er) Lycée Rabearivelo (Erica, Mirindra, Tiffanie et Jedida )…58.1

2) Ecole Privée Nirina (Rivolala, Malalatiana, Raniry et Fanome)…59.03

3) Lycée Privé Zo Hasina (Charline, Noellah, Stalla et Minoà…1.01.3

Relais mixte 4 x 200m

1er) TAF (Haingo, Fidel, Zo et Lalaina)…1.34.1

2) COSPN (Tahiana, Annouska, Damien et Fanja)…1.34.8

3) TAF (Marie Rose, Alfa, Solanga et Mika)…1.35.2

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Développement urbain : Eclairages pour toutes les ruelles d’Antananarivo

Descente sur terrain de la délégation conduite par le PCA de la Jirama, Solo Andriamanampisoa et le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Christian Ramarolahy, pour voir les éclairages publics dans la Capitale.

Plus de 12 000 lampes seront installées dans la Capitale pour éclairer tous les quartiers. Tout le territoire national sera touché par le projet d’éclairage qui représente un défi que la Jirama va relever, en partenariat avec la Présidence de la République.

Les activités productives et commerciales tournent en permanence dans les pays émergents, tout comme dans les pays développés. Ce qui n’est pas encore le cas à Madagascar, où les industries ne fonctionnent que 8 heures par jour ; et où les sites commerciaux ferment à 19h. En d’autres termes, l’économie malgache perd environ 67% de son potentiel de développement, faute de temps. Pour les opérateurs économiques, l’insécurité figure parmi les principales contraintes de l’économie nocturne, un problème qui devrait être résolu avec le développement numérique en cours, et le grand projet d’éclairage public qui sera mis en œuvre sur tout le territoire malgache. La nuit du 6 mars dernier, une délégation conduite par le président du Conseil d’Administration de la Jirama, Solo Andriamanampisoa, assisté par le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Christian Ramarolahy, a fait une descente sur l’Avenue de l’Indépendance et ses environs. « Nous sommes en train de constater les changements apportés par les éclairages sur cette avenue. Depuis le 21 décembre 2019, la Jirama a installé dans la Capitale, 443 éclairages dont 341 sont de type LED et 102 sont des lampadaires solaires », a indiqué le PCA de la Jirama, lors de la descente à Analakely.

Projet national. Pour le ministre Christian Ramarolahy, l’objectif est d’illuminer toutes les ruelles d’Antananarivo, raison pour laquelle, la délégation a également eu un bref entretien avec le maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina. « Ces actions vont s’étendre sur tout le territoire. D’ici à une semaine, le Ministère va inspecter les éclairages sur la route nationale RN7. La vision est de retrouver l’ambiance nocturne d’avant, sans contrainte de l’insécurité ni de l’obscurité », a déclaré le ministre. A noter que ces éclairages sont déjà visibles dans certains quartiers. La délégation l’a constaté durant son passage à la Petite Vitesse, où les autorités ont discuté avec les gargotiers. Ces derniers affirment qu’ils peuvent désormais exercer leurs activités jusqu’à l’aube, depuis que les éclairages de l’avenue et ses alentours ont été installés. Certainement, les impacts positifs de ces éclairages sont multiples, si l’on ne cite que la mobilisation des activités économiques.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

En grande pompe : Mialy Rajoelina interpelle les 8 femmes ministres

La célébration de la Journée Internationale de la Femme à Toliara était un succès total aussi bien pour les organisateurs et la Région Atsimo Andrefana que pour les plusieurs milliers de femmes malgaches qui ont fait le déplacement dans la Cité du Soleil pour honorer l’événement.

A noter aussi la présence de plusieurs femmes étrangères, notamment la Représentante résidente du Système des Nations-Unies qui était toujours aux côtés de la Première Dame Mialy Rajoelina tout au long de cette descente. C’est la Première fois depuis l’histoire de Madagascar aussi qu’un président de la République assiste à la célébration de la Journée Internationale de la Femme. En effet, Andry Rajoelina était présent au Jardin de la mer Toliara pour honorer de sa présence les festivités du 8 mars. D’ailleurs, lors d’une brève allocution, il a souligné l’importance de la prise de responsabilité des femmes pour le développement du pays. Et lui de rappeler qu’actuellement, 40% des membres du Gouvernement Ntsay Christian sont des femmes. En outre, la majorité de son staff au niveau de la Présidence de la République est composée de femmes.

Droits de la femme. Le numéro Un d’Iavoloha a d’ailleurs présenté fièrement à l’assistance les femmes directrices au sein de son staff. Ma présence aujourd’hui témoigne l’importance que j’accorde aux femmes. C’est une priorité pour moi le respect des droits de la femme et j’encourage aussi la prise de responsabilité et l’engagement des femmes dans le développement de la Nation. Les femmes occupent une place importante dans la vie d’un pays. Mon épouse et moi, nous allons soutenir tous les projets des associations de femmes à travers l’île, a-t-il annoncé. Quant à elle, la Première Dame Mialy Rajoelina a profité de cette célébration du 8 mars pour interpeller les 8 femmes ministres concernant la lutte pour les droits de la Femme. Votre présence au sein du gouvernement est un atout considérable… Toutes les femmes malgaches croient en vous, a-t-elle lancé d’emblée. Naharimamy Lucien Irmah, ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, Rakotovelomanantsoa Voahary, ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène ; Rakotomalala Lantosoa ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat ; Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la Culture ; Raharinirina Baomiavotse Vahinala, ministre de l’Environnement et du Développement durable ; Andriamanana Rijasoa Josoa, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ; Assoumacou Elia Béatrice, ministre de l’Enseignement supérieur et des Recherches scientifiques ; et Ranampy Gisèle, ministre du Travail, de la Fonction publique et des Lois sociales.

Missions prioritaires. La Première Dame, Ambassadrice du FNUAP sur la lutte contre les violences basées sur le genre et non moins marraine de la vaccination, a donné des missions claires aux 8 femmes membres du gouvernement Ntsay Christian. Amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes filles, renforcement de la lutte contre les mariages forcés et les mariages précoces, l’octroi de formations pour les victimes des VBG, l’accès à l’eau potable et l’hygiène,  le soutien aux femmes qui souhaitent intégrer l’entrepreneuriat, les aides aux femmes artisans, la lutte contre la dégradation de l’environnement, le recadrage pour une utilisation efficiente et efficace des réseaux sociaux, l’amélioration des conditions d’enseignement et de la qualité de l’éducation par la mise en place de cantines scolaires, l’amélioration des infrastructures scolaires et la réforme de l’éducation, la restauration de l’éducation civique. Ce sont entre autres, les missions prioritaires qui attendent les femmes ministres. Mialy Rajoelina n’a pas manqué d’encourager chaque femme à prendre en main leur avenir, ainsi que l’avenir de leurs enfants et de la Nation. Le samedi 7 mars, Mialy Rajoelina, accompagnée des partenariats techniques et financiers, a assisté à l’inauguration de la maison des Jeunes de Betania Ankilifaly Toliara. Mis à part la réhabilitation de ce bâtiment et l’octroi de fournitures, cette maison des jeunes a également été équipée de connexion internet haut débit. Mialy Rajoelina s’est ensuite rendue à Tanambao Toliara pour l’inauguration du Centre Ami de la vaccination au CHU local. Une occasion pour elle d’offrir une couveuse pour cet établissement hospitalier. La Première Dame a conclu la journée de samedi par la remise d’une borne fontaine, produit d’un forage, à la population d’Ankilibe. L’embarcadère de ce quartier a également été rénové, de même que l’emplacement pour le traitement et le séchage des fruits de mer pour appuyer l’économie locale

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Takarivan’Iarivo : Deux jours de fête dans la capitale

L’avenue de l’indépendance devenue un gigantesque centre culture.

L’avenue de la mairie d’Antananarivo a été animée par des différentes activités le vendredi et le samedi derniers.  La population  de la capitale  a redécouvert   son  art culinaire, ses   musiques à travers l’évènement.  Takarivan’Iarivo est une occasion pour les Tananariviens  de se détendre et de se défouler.  Cet évènement  est un moment de convivialité  entre les habitants  souvent occupés  par les routines de la vie quotidienne. Le week-end dernier, l’avenue de l’indépendance est devenue un énorme centre culturel et d’expositions.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Kick boxing- Xtrême Combat : Les nouvelles générations en démonstration

Des combats intenses étaient au rendez-vous de la troisième édition de l’Xtrême Combat au Palais des Sports Mahamasina.

Comme ce qu’il avait toujours voulu, Lavakely, le champion du monde Junior en kick boxing avait confirmé sa suprématie face à Menavolo. Par ailleurs, les nouvelles générations en sport de combat ont brillé lors de la troisième édition de l’Xtrême Combat organisé par le club Lion Force.

Le Palais des Sports Mahamasina était en surchauffe, samedi dernier, à l’occasion de la troisième édition du tournoi national baptisé Xtrême Combat, une initiative du club Lion Force, sous l’égide de la Fédération malgache de kick boxing. Dans un Palais plein comme un œuf, l’événement a tenu toutes ses promesses en termes de spectacle, de suspens, ainsi que de bonne organisation.  Mis à part le kick boxing, quatre autres sports de combat à savoir, le pancrace, le K1, le savate pro et la boxe anglaise y ont été aussi représentés. En effet, les quinze combats de défi programmés se sont bien déroulés comme prévu. Seul Marc du Cosfa n’avait pas eu d’adversaire alors qu’il devrait  croiser le fer avec Hery du Cobra.

Le combat de vedettes de la compétition était celui de Justin Zafy Mariamo alias Lavakely, le boxeur du club Etoile du Sud, déjà sacré champion du monde en catégorie junior et Jean Christian Heriniaina, très connu sous le nom de Menavolo du club Lion Force. La bataille a finalement tourné en faveur du premier par points après le troisième round. Les deux protagonistes n’ont pas dépensé beaucoup de temps à s’observer au début du combat, puis passèrent rapidement au corps à Corps. Malgré les expériences de Menavolo et le temps qu’il a passé en Chine durant des mois pour élargir cette compétence en combat professionnel, Lavakely reste le meilleur et il sait se faire respecter par son talent. Le combat en savate pro s’agissait du duel serré entre Jhonny du 3FB, ancien vice-champion du monde et Alain de la ligue Vakinankaratra, le double champion de Madagascar, notamment en kick boxing et en savate. Très habitué en boxe anglaise avant de se lancer en savate pro, Jhonny est plutôt à l’aise dans son combat et a trouvé le chemin de la victoire. Il a bien géré son souffle pendant les cinq rounds. Ainsi, il a mené plusieurs projections au bord du ring et a commencé à tracer sa victoire au troisième round. Quant à Alain, la fatigue a tant persisté, ce qui l’a mis en difficulté lors du dernier round. Pourtant il a pu se débarrasser des gros directs balancés par Jhonny, qui pourrait le mettre en KO. Ainsi, Joël, le jeune tireur de Manankara a pu mettre sa pression sur Rasta qui était un des meilleurs boxeurs malgaches et devenu actuellement coach.

Un des combats le plus attendu mais qui avait pourtant déçu le public était le duel en K1 entre James Carter du Scorpion et Mamy Devoly de 3FB. C’était le plus rapide des combats de cet après-midi puisqu’il n’a duré qu’une minute. En effet, Mamy Devoly était disqualifié à cause de son agressivité contrairement à la discipline dès le premier round. Il s’est mal comporté par la suite et les juges ont tout de suite déclaré sa disqualification. James Carter a été sans conteste la vedette du combat.

Combat des maîtres. En boxe anglaise, Zakaria et Soloniana ont livré un combat intense et nostalgique. Tous les deux ont été membres de l’équipe nationale à l’époque et ont porté haut les couleurs malgaches aux Jeux des Iles de L’Océan Indien. Pourtant Zakaria a fait tomber Soloniaina à l’unanimité des juges. Pour le combat du pancrace, Fifaliana s’est imposé face à Jaël par points. Pour les autres combats en kick boxing, Marc Lougar du club Scorpion a défait Navalona celui du FTBF au fil d’un combat très disputé. Lava Mickael du CISC, ancien champion d’Afrique a battu Jimmy, le capitaine de l’équipe nationale. Enfin, Vohary Pierre, l’expatrié a défait sans forceps Cassus du Cospn. Chez les hostilités féminines, la rencontre entre les deux combattantes membres de l’équipe nationale en l’occurrence Natacha et Rindra a bien attiré l’attention du public. La victoire s’est tournée en faveur de la première par point. Annita, de sa part, a défait Claudia, tandis que Sandra a pris le dessus sur Onja. Les champions ont été chacun primés de 200.000 Ar , tandis que 100.000 Ar pour les vice-champions.

« C’était une grande première et les férus du kick boxing ont retrouvé encore une fois leur discipline préférée après une année de silence. C’était d’ailleurs notre premier objectif, ainsi que de remettre à l’orbite le niveau technique des combattants malgaches. L’objectif est donc atteint, les participants se sont bien préparés et les combats se sont déroulés à merveille. Nous avons déjà envisagé une autre compétition plus gigantesque que celle-ci » a déclaré Boto Gilbert, président du Lion Force.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Concours de l’entrepreneur social : Candidatures ouvertes pour le 10e POESAM

Les inscriptions commencent ce jour pour la 10e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM). « Jusqu’au 5 juin 2020, les candidats auront la possibilité de déposer leur projet sur le site www.startup.orange.com dans la rubrique dédiée au POESAM. Ce prix, décerné par Orange, récompense les projets technologiques à impact positif permettant l’amélioration des conditions de vie des populations en Afrique et au Moyen-Orient, dans des domaines essentiels tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, le paiement mobile ou encore le développement durable », ont indiqué les organisateurs du concours qui s’adresse aux étudiants, salariés ou entrepreneurs de plus de 21 ans et aux startups de moins de trois ans. Ce concours concerne   17 pays, dont Madagascar. D’après les explications, le concours débute par une phase nationale durant laquelle chacune des 17 filiales Orange participantes étudiera les projets soumis dans son pays puis désignera trois gagnants maximum. S’ensuivra une seconde phase internationale durant laquelle les gagnants de chaque pays, jusqu’à 54 gagnants au total, seront mis en concurrence par un jury international.

Prix. Les 10 finalistes internationaux auront l’opportunité d’avoir un accompagnement personnalisé par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises. Selon les organisateurs, les trois gagnants internationaux  recevront des lots nationaux et respectivement 25 000 euros, 15 000 euros et 10 000 euros.  Par ailleurs, un prix féminin d’une valeur de 20 000 euros s’ajoute aux 3 lots internationaux afin d’encourager davantage  l’Entrepreneuriat féminin sur le continent. Ce prix récompensera soit une femme, soit un projet proposant une solution technologique pour améliorer les conditions de vie des femmes. Un prix spécial d’une valeur de 10 000 euros sera également décerné pour le projet permettant l’amélioration du quotidien des personnes « vulnérables » en situation de handicap, d’exclusion, de précarité sociale et économique, etc.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambanidia : Jiolahy iray tratra am-bodiomby teo am-pamakiana trano

Tsy mandry fahalemana mihitsy ny eny amin’ny faritra Ambanidia eny tato ho ato. Manao ny ataony mihitsy ireo jiolahy, eny fa na dia amin’ny andro antoandro aza, toy ity tranga niseho omaly ity. Lehilahy iray no tra-tehaky ny Polisy avy ao amin’ny boriborintany faharoa namaky trano tetsy Ambanidia, omaly Alahady tokony ho tamin’ny 10 ora maraina. Nahazo antso tamin’ny finday ny Polisy, fa misy olona  03 mamaky trano ao amina tokontrano iray etsy Ambanidia. Tsy niandry ela fa 10 minitra taorian’io antso io dia tonga teny an-toerana ny Polisy avy ao amin’ny boriborintany faharoa. Vokany Tratra am-bodiomby ilay mpanao ratsy; izay vao 21 taona monja raha efa tsy hita kosa ny namany  roa. Mbola tratra teny amin’ity jiolahy ity ny finday  02 sy « ordinateur portable » iray nangalariny. Marihina, fa teo am-pivoahana ny trano no tra-tehaka ity jiolahy ity raha efa lasa kosa ny namany. Raha ny fantatra, dia gourmettes volafotsy  roa sy peratra volamena iray ary tablette iray no lasan’ireo roa lahy tafaporitsaka.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

RN1 Imerintsiatosika : Un camion fou tue trois personnes, le chauffeur en garde à vue

Samedi dernier, trois personnes ont été tuées par un camion sur la RN1 au niveau du village d’Ambatomanga, “fokontany” Ampangabe, dans la commune urbaine d’Imerintsiatosika (PK-34). Le drame a eu lieu le matin vers 10 heures. En direction d’Antananarivo, un camion a percuté des piétons marchant derrière une charrette qui roulait devant lui. Selon les explications, le chauffeur de ce poids lourd a perdu le contrôle de son véhicule suite à une défaillance de son système de freinage. Le véhicule, qui a encore parcouru quelques mètres avant de s’arrêter, a tué sur le coup un homme de 25 ans et un adolescent de 14 ans. Grièvement blessées, trois autres personnes ont été évacuées d’urgence à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha. Malheureusement, l’une d’entre elles, un garçon de 10 ans, a succombé à ses blessures dès son admission au service des urgences de ce centre hospitalier. Selon toujours les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, le chauffeur de ce camion se trouve actuellement en garde à vue à la brigade d’Imerintsiatosika. Cette mesure s’impose parce qu’il y a eu mort d’hommes. Il devra être déféré au Parquet ce jour pour la suite de la procédure. Les corps des victimes ont déjà été remis aux familles éplorées. Cet  accident rappelle la nécessité du renforcement de la pratique de la visite technique pour les véhicules en circulation dans le pays. Actuellement, la direction générale de la sécurité routière est en train de multiplier ses efforts, mais la réalité montre que cela semble jusqu’à présent insuffisant.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

No Karaoké : 10 heures de « voyage culturel » à l’IFM

Gad Bensalem n’a rien à envier aux autres, à part son talent, il a organisé un évènement hors du commun (crédit photo Gad Bensalem).

Diverses activités ont animé le centre culturel IFM samedi dernier. Danse, projection de film, théâtre, toutes les générations ont eu leur part.

L’évènement a commencé  à  10 heures  au premier étage  avec  la  lecture à voix haute animée par  Serge Creppy et Bini Josoa , tandis qu’ à la salle de conférence une séance de danse  a été assurée par Judith  Manantenasoa.  A 11 heures,   le film de Ladj Ly et de Stéphane de Freitas  a été projeté à la salle Albert Camus.  Ensuite , une pièce de la Compagnie Miangaly, mise en scène par Christiane Ramanantsoa, et interprétée par Fela Razafiarison, Haja Ravalison et Bini Josoa, a été jouée dans la même salle.  A 18 heures, la lecture de « Aomby » résonnait dans le plus grand centre culturel d’Analakely, présenté par le slameur Gad Bensalem, puis le  projet d’écriture et de création en compagnonnage avec la Compagnie conventionnée Karanbolaz dirigée par Sergio Grondin (La Réunion)  a été conclu à la salle Albert Camus. La fête a été clôturée  par les mélodies de  Mad Manouche.

Cet évènement a été orchestré par  Gad Bensalem. Poète, slameur ,  comédien , Gad Bensalem sait tout faire.  Alors que Madagascar plonge dans une crise socio politique,  le jeune artiste  apparaît  sur scène  pour la première fois en 2009, après des études supérieures en Langue et Lettres Françaises. Président de l’association Madagaslam en 2014, il représente Madagascar à la coupe de la Ligue Slam de France, à Rennes, où il rencontre Marc Kelly Smith. En 2015, il travaille sur les pièces Antigone  et La Peste de Jean François Peyret, metteur en scène français. En 2018, il interprète le jeune personnage de Nirina, dans “Zanaar”, une pièce de théâtre de la Compagnie Karanbolaz, mise en scène par Sergio Grondin. Depuis 2014, il anime des ateliers de slam-poésie à Madagascar et à l’étranger. Il est également membre de la Compagnie de Théâtre Miangaly.

Recueillis par Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Réinsertion sociale des survivants de VBG : Sensibilisation de masse contre les VBG dans les quartiers

Journée de sensibilisation contre les VBG et l’exploitation sexuelle des enfants à Androhibe avec l’ECPAT France. (crédit photo : Princy)

Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’exploitation sexuelle, l’organisation internationale ECPAT France avec l’aide des leaders communautaires a procédé à quelques journées de sensibilisation de masse contre les VBG dans différents quartiers du Ve et du VIe arrondissement afin d’assurer une réinsertion sociale sécurisée des enfants survivants dont elle s’est occupée ces dernières années. 

L’objectif principal de cette sensibilisation de masse est la réintégration dans leur quartier des enfants et femmes survivants de violence et d’exploitation sexuelle d’après ce que nous a expliqué le chargé de mobilisation sociale et communautaire de l’ECPAT France. « Il est particulièrement important de sensibiliser la communauté sur les violences basées sur le genre ainsi qu’à ne pas rejeter ces enfants que nous avons pris en charge après leurs mésaventures » nous a-t-il dit. C’est pourquoi cette sensibilisation porte sur trois points essentiels, à savoir la responsabilisation des membres de la communauté à établir un environnement social protecteur, inclusif et pérenne à l’endroit des groupes vulnérables, la redynamisation de l’implication des leaders communautaires sur la lutte contre l’exploitation sexuelle, ainsi que le renforcement de la visibilité des actions menées par l’ECPAT France. 

Devenir autonome. En ce qui concerne la prise en charge des survivants par l’ECPAT France, l’organisation a fourni à ces survivants des formations sur la création d’activités génératrices de revenus (AGR). Ce qui fait qu’aujourd’hui, au moment où elles vont retrouver leurs communautés respectives, ces individus sont désormais des coiffeurs, des marchands ou encore des éleveurs d’animaux. Quant aux enfants, ils ont retrouvé le chemin de l’école. Notons toutefois que cette dernière sensibilisation qui s’est tenue samedi à Androhibe précède deux autres séances qui ont eu lieu à Ambohijanaka et à Manjakaray.

Une lutte difficile. La présidente de l’association Miangaly à Ambohijanakanous a parléd’une lutte difficile concernant les VBG et l’exploitation sexuelle. « A Ambohijanaka, les cas d’exploitation sexuelle sont nombreux en raison de la forte présence d’étrangers, c’est-à-dire les maçons ou encore les personnes extérieures qui profitent des jeunes filles du quartier en les attirant avec des “goûters”. Mais dernièrement aussi, nous avons reçu un dossier concernant un beau-père qui a exploité sa belle-fille. Les cas fréquents sont même observés dans les écoles primaires publiques » a-t-elle raconté.Toutefois, depuis le lancement de ce projet Ranavalona, un changement de comportement aurait été observé de la part de la communauté, « les victimes osent maintenant dénoncer les actes de violence » a affirmé la présidente de l’association Miangaly. 

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

67 ha : Nampangain’ny finday halatra teny an-tànany ilay mpanendaka

Polisin’ny UIR nanao ny asa fisafoana izay fanaony teny amin’ny faritra 67 Ha iny no nifanena tamina lehilahy iray, ny alakamisy, 05 mars 2020 tokony ho tamin’ny 9 ora sasany alina. Nahatsikaritra fihetsika hafahafa tamin’ity lehilahy ity ny Polisy ka dia niroso tamin’ny fisavana sy fanadihadiana azy. Rehefa nosavaina izy, dia nahitana finday marika Samsung iray teny aminy. Nandritra ny fotoana nisavana sy nanadihadiana azy, dia nisy olona niantso ilay finday ka rehefa noraisin’ny polisy ilay antso, dia nisy vehivavy niresaka tamin’izy ireo ary nilaza fa an’ny vadiny io finday io ary vao nisy nanendaka vao teo no ho eo. Notazonina avy hatrany ity lehilahy ity ka nentina nanaovana fanadihadiana tany amin’ny biraon’ny Polisy. Niaiky moa ity jiolahy ity nandritra ny fanadihadiana natao azy, fa tena avy nanendaka teny amin’iny faritra 67 Ha akaikin’ny Parking iny izy no nifanehitra tamin’ny Polisy. Nanoro ny namany izay niaraka nanao ny asa ratsy taminy izy ka voasambotra io andro io ihany koa ilay namany.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Album  photos de femmes  de ce 08 mars 2020

Feuilletons ces scènes de la vie quotidienne  des femmes malgaches qui disent plus long que les discours officiels que tout le monde n’écoute pas comme il se doit.

D’abord, Madame Marie,  mais on l’appelle, Mama, vendeuse de mokary sur la route de Mahabibo à Majunga. A la voir, on la compare  à Ringo Star le célèbre batteur des Beatles. Assise sur son petit tabouret  sur lequel  elle pivote au milieu de sa batterie d’ingrédients et d’ustensiles  divers, elle promène  ses louches  sur  les grosses et  petites marmites, et  toute la matinée elle n’arrête pas de parler  car comme toute bonne Majungaise , Mama est férue de « Kalizy »  et elle en est fière.

Puis Zetty, mère de trois enfants, elle arpente le long de la RN7, elle a fait déjà combien  de kilomètres, on ne le sait pas, mais là voilà, le panier sur la tête, son dernier sur le dos, le second tenu à la main et la première qui la suit dernière. Et tous les jours, c’est son lot quotidien  pour aller au marché  et elle ne s’en plaint pas, puisqu’elle est femme et elle s’en résigne.

Et, il y a Mamy, toujours entre four et clavier, elle est dans le télétravail, un boulot moderne. Toute la journée, elle  pianote, avec à côté, dans son landau son petit, elle a fait des études  mais faute de boulot elle ne trouve pas mieux pour  subvenir aux besoins de son fils et d’elle-même. Faute de grive elle se contente de merle, comme elle aime à se répéter.

Enfin, Saholy, dans ses bottes, casque et combinaison de  la parfaite panoplie  d’ingénieur  d’électromécanique, puisqu’elle a fait de longues études de mecs et elle en est fière, au milieu, de ces ouvriers qui  ont l’âge de son père. De quoi sera fait demain, elle ne sait pas mais pour le moment  elle est fière d’elle.

Quelques images qui se passent de commentaires car on est en 2020 à Madagascar. Avec leurs difficultés et leurs espoirs, elles sont loin des discours officiels de ces dames aux propos théoriques.

Et l’on ne peut que remémorer  ce passage des Femmes Savantes de Molière : « Je consens qu’une femme ait des clartés de tout, – Mais je ne lui veux point la passion choquante – De se rendre savante afin d’être savante ; – Et j’aime que souvent aux questions qu’on fait, – Elle sache ignorer les choses qu’elle sait ; – De son étude enfin je veux qu’elle se cache, – Et qu’elle ait du savoir sans vouloir qu’on le sache, – Sans citer les auteurs, sans dire de grands mots, – Et clouer de l’esprit à ses moindres propos.

Les femmes savantes : (Clitandre, acte Ier, scène 3).

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Célébration du 8 mars : Rendez-vous à Antsiranana en 2021

Une très bonne célébration et un carnaval magnifique. C’est ainsi que la Coordonnatrice résidente du Système des Nations unies qualifie la célébration de la Journée Internationale de la Femme qui s’est déroulée hier à Toliara. Une constatation partagée par tous les responsables ayant assisté à l’événement, entre autres, la Première Dame Mialy Rajoelina et son époux-président Andry Rajoelina. En effet, la Cité du Soleil a bien défendu son honneur et les femmes de l’Atsimo Andrefana ont porté haut et fort les couleurs de ladite Région. Ceux qui ont fait le déplacement pour être présent à la célébration n’ont pas été déçus. Pour faire mieux, la Région DIANA a un an pour se préparer. En effet, dans son allocution, le président Andry Rajoelina a annoncé que la célébration nationale de la Journée Internationale de la Femme pour l’année 2021 reviendra à la Province d’Antsiranana. Rendez-vous à Diégo donc dans un an. 

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Zandary voatafika tetsy Manandriana : Dimy voasambotry ny polisy, telo nadoboka am-ponja

Andro vitsy monja taorian’ilay fanafihana nihatra tamina zandary iray tao amin’ny tokantranony tetsy Manandriana Avaradrano, ny faramparan’ny volana febroary lasa teo, dia fantatra fa efa nisy olona dimy nosamborin’ny polisy avy etsy amin’ny kaomisaria foibe Avaradrano. Ny telo tamin’izy ireo no nadoboka am-ponja avy hatrany raha ny ny roa kosa nomena fahafahana vonjimaika, saingy araha-maso ara-pitsaràna..

Raha tsiahivina kely ny zava-nisy, ny alin’ny 22 febroary lasa teo, dia jiolahy maromaro no tonga nanao amboletra tao amina tokantranona zandary iray; izay fantatra fa miasa eny anivon’ny Fign. Sendra ny be no ho ny vitsy ity mpitandro filaminana ity ka tsy afa-nanohitra intsony. Vokatr’izay, naratra izy sy  ramatoa vadiny; izay  voatifitra. Soa ihany anefa fa nalaky voavonjy tany amin’ny toeram-pitsaboana izy ireo ary tsy nisy natahorana ny ainy. Tao anatin’ilay fanafihana moa, dia voalaza fa niezaka niantso vonjy tamin’ireo namany ihany izy, saingy somary taraiky izy ireo. Hany heriny dia niantso tany amin’ny kaomisaria foibe miandraikitra iny distrika Avaradrano iny. Nidina teny an-toerana avy hatrany ireto farany. Natao avy hatrany ny savahao saingy tsy nisy tratra tao intsony ireo mpanafika. Niroso tamin’ny fanadihadiana ireo pôlisy ary izao nahafahana nisambotra olona dimy izao. « Nisy ny mpiasa taloha tao amin’ity zandary ity ary nisy ireo mpifanolo-bodirindrina taminy » hoy ny fanazavana azo.  Mbola mitohy hatrany anefa ny fanadihadiana ary mbola misy olon-kafa, izay mpiray tendro tamin’ireo olon-dratsy mbola karohin’ireo pôlisy fatratra amin’izao fotoana izao

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Mars Anthem : L’hymne d’une planète explorée

La jumelle de la Terre dans la voie lactée.Abhay K sortira bientôt un ouvrage sur la grande île.

Actuellement en mois de Mars, le poète-diplomate, ambassadeur de l’Inde à Madagascar  Abhay Kumar s’est associé à l’artiste kényan Kapnea pour  donner un hymne de Mars ou Mars Anthem  – un hymne pour la  planète rouge.

2020  est une excellente année pour l’exploration de Mars où cette planète se rapproche de l’orbite de la Terre à l’été. Alors que la NASA prévoit de lancer Mars 2020, une mission de rover sur Mars le 17 juillet 2020, le poète-diplomate indien Abhay K. a collaboré avec l’artiste kényan Kapnea,  et ont sorti le 2 mars dernier  un hymne de Mars pour inspirer la jeune génération à prêter attention aux merveilles qui attendent d’être explorées sur la planète rouge. Illustrant la splendeur de la planète,   le clip de l’hymne de Mars a été réalisé par Mishree Yadav du Népal.

Parlant de son hymne martien, le poète-diplomate indien Abhay Kumar  a déclaré: «Mars est le nouveau centre d’exploration spatiale où un homme risque d’atterrir bientôt. Je voulais écrire un hymne avec la perspective d’un martien, la façon dont un martien se sentirait sur sa planète, sans vanter pour nous, Terriens ». Par exemple, les paroles de l’hymne de Mars incluent ces lignes  «La jumelle  de la Terre dans la voie lactée /Saisons similaires, durée de la journée / Canaux, vallées, digues et dunes / glace sèche, diables de poussières, deux lunes / Montagnes les plus hautes, canyons les plus profonds … ” « Un hymne de Mars, amènera Mars aux pensées et à l’imagination d’un homme ordinaire. » – a-t-il ajouté.

Outre, Mars 2020 de la NASA à l’été 2020, l’Union Européenne  et la Russie prévoient également d’envoyer une mission conjointe sur Mars. La Chine et les Émirats arabes unis se préparent, eux aussi, à envoyer leurs premières missions sur la planète rouge. Quant au pays de Abhay Kumar, le lancement de la mission  sur la planète est prévu pour 2022.

Abhay Kumar  a écrit l’hymne terrestre et l’hymne lunaire plus tôt. « Earth Anthem » a été traduit dans plus de cinquante  langues et est largement utilisé pour célébrer le Jour de la Terre et la Journée mondiale de l’environnement tandis que l’hymne de la lune a été diffusé en direct sur les principales chaînes de télévision indiennes quelques heures avant l’atterrissage de Chandrayan-II sur la lune.

Installé depuis un an à Madagascar, le poète-diplomate envisage aussi de sortir un ouvrage concernant la grande – île.  Une île qu’il qualifie de paradis. Fasciné par la littérature malgache, il est le premier diplomate à organiser un café-littéraire dans les murs de l’ambassade de  l’Inde à Tsaralalàna.  La « lit-tana » est un évènement où les poètes et les écrivains malgaches se rencontrent et partagent leur savoir-faire. Engagé, passionné de la littérature, Abhay Kumar lance souvent un message universel afin que les jeunes puissent prendre conscience de l’importance de la protection de l’environnement.

Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Soavina-Betafo : Niharan-doza ny fiaran-dry Mmopera, iray maty, 5 naratra mafy

Fiara iray Mitsibushi an’ny Fiangonana katolika ao Soavina Betafo no nivarina ambony ambany rehefa avy nidona tamin’ny kamiao tamin’iny lalam-pirenena faha-7 (RN7) iny , ny Sabotsy lasa teo tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany teo ho eo. Araka ny loharanom-baovao, handeha hihazo an’Antananarivo ity fiara ity; izay Mompera no nitondra azy no nifanehitra tamin’ity fiarabe ity tanaty fiolahana tao Andalamaty, fokontany Masoandro, kaominina Ampitatafika-Antanifotsy (PK-93). Ity farany izay voalaza araka ny fizahana nataon’ny mpitandro filaminana, fa tsy nanaja ny ankavana-dalàna tokony halehany. Vokany lehilahy iray 20 taona mpadeha tao amin’ilay Mitsubishi no maty tsy tra-drano. Olona dimy kosa, izay mbola mpandeha tao ihany, ka isan’izany ilay Mompera mpamily no naratra mafy. Araka ny fantatra, dia nitsoaka ity kamiao navanon-doza ity, taorian’ny fifandonana ka mbola tsy fantatra marina ny momba azy. Efa eo am-pelatanan’ny zandary moa ny raharaha ankehitriny.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Doublons de la CIN : Le parti Harena de dénoncer ces anomalies

A l’instar des autres formations politiques, le parti Harena s’est également prononcé sur les doublons de cartes d’identité notamment sur les chiffres avancés par le vice-président de la Ceni. Dans un communiqué remis à la presse, ce parti de mentionner que cet organe chargé de l’organisation des élections (plu précisément de son vice-président) a fait savoir que plus d’un million d’électeurs sont concernés par ces doublons. Pourtant la CENI a aussi annoncé que cela n’a aucun impact sur les résultats des élections  avec comme argument que ce ne sont pas des électeurs qui se répètent dans le fichier électoral mais plutôt des personnes différentes ayant la même carte d’identité nationale. Pour ce parti, ce raisonnement ne tient pas la route. Le fondateur de ce parti ,Fleury Lezava  tient ainsi à rappeler que bien avant la tenue des différentes élections ce parti n’a cessé de souligner les anomalies observées dans les listes électorales et qu’il faudrait y tenir compte car cela pourrait engendrer des troubles. Et c’est le cas actuellement, a soutenu Harena. Ce dernier de faire savoir également que ceux qui ont été élus, lors de ces derniers scrutins ne devraient pas être fiers du vote qui l’ont fait élire.

Recueillis par Dominique R.