Les actualités Malgaches du Vendredi 09 Mars 2018

Modifier la date
News Mada253 partages

Farafangana : un gendarme arrêté pour corruption

Un gendarme stagiaire en service au poste avancé d’Anilobe, à Farafangana, a été arrêté avant-hier. Il est suspecté d’avoir essayé de soustraire frauduleusement une certaine somme d’argent sur un individu impliqué dans une affaire d’agression avec préméditation.

En effet, durant le transfert du suspect au parquet du tribunal, le gendarme stagiaire lui a promis une liberté provisoire si celui-ci paie la somme de 1,6 million d’ariary. Pour lui convaincre, le gendarme a même avancé qu’il a déjà discuté avec le juge en charge du dossier. L’argent lui a été remis, toujours est-il que ses paroles n’ont pas été tout à fait convaincantes. Les proches de l’accusé n’ont pas attendu longtemps pour informer les faits aux chefs de la gendarmerie de la localité. Les enquêtes engagées le jour même sur l’affaire de corruption ont démontré la culpabilité du gendarme stagiaire véreux. Il a été placé sous mandat de dépôt à la maison de détention de Farafangana.

ATs.

 

Midi Madagasikara53 partages

Portrait: Yaelle Antsasoa VAISSAUD

Yaelle Vaissaud a déjà un palmarès impressionnant pour son âge.

La championne de Madagascar aux 56 trophées

Elle est championne du premier tournoi de tennis ITF CAT U14 organisé à Madagascar tout comme elle est championne de la section de Tana de tennis, de la ligue d’Analamanga de tennis et de la fédération malgache  de tennis. Elle nous livre son parcours et qui elle est ce jour. Interview

Midi Madagasikara : « Parle-nous un peu de toi, Yaelle ».

Yaelle Vaissaud, championne de tennis « Je m’appelle Yaelle Antsasoa Vaissaud. Je suis née le 15 juin 2004 à Antananarivo et j’habite ici depuis toujours avec mes sœurs et mes parents. Je suis en classe de 4° au CNED. Je m’entraîne avec mon coach Basile Ramanantoanina sur les courts de l’Université d’Antananarivo (ASCUT) depuis mes débuts à l‘âge de  quatre ans et je suis restée fidèle à mon coach et à mon club depuis ».

M.M. : « Comment se sont passées tes premières années de tennis ? »

Y.V. : « Entre quatre  et  neuf ans, ce n’était que du tennis- loisir. J’ai voulu changer en tennis compétition quand j’ai gagné le Championnat de Madagascar U8 et que j’ai commencé à battre quelques filles de la catégorie au-dessus ».

M.M. : « J’imagine que ce n’était pas ton seul titre ? »

Y.V. « Non. En effet, à ce jour j’ai gagné 56 trophées ».

M.M. : « Peux-tu nous en citer quelques- uns ? »

Y.V. : « J’ai été  championne de Madagascar U8, U10, U12 et U14.  L’année dernière, j’ai été finaliste 1re série Dames toutes catégories de la Section Antananarivo. J’ai remporté une vingtaine de tournois en France et j’ai été ½ finaliste du Championnat de France 13 ans en double en 2017. J’ai aussi fait quelques tournois en Tennis Europe, mes meilleures performances sont ¼ de finales en simple et finaliste en double. J’ai gagné les deux tournois ITF CAT Jeunes Dodo à l’Ile Maurice en 2016. Et dernièrement, j’ai été sacrée championne en simple et en double lors du premier ITF CAT U14 Grade 2 organisé à Madagascar »

M.M. : « Es-tu satisfaite de tes résultats ? »

Y.V. :  « Oui bien sûr ! Même si mon coach Basile dirait qu’on peut toujours mieux faire (rires). Mais surtout, je suis très contente d’avoir gagné ces derniers temps, car je ne pensais pas pouvoir reprendre aussi vite. Il faut savoir que je me suis fait opérer d’un kyste sur ma jambe droite en septembre dernier et que j’étais encore en béquilles en novembre. Je n’ai eu l’accord du chirurgien pour ma reprise qu’en fin décembre ; et je me retrouve à enchaîner  quatre compétitions en début février (section Tana, Ligue d’Analamanga, Championnat de Madagascar et ITF CAT Mada U14). J’ai gagné ces quatre tournois, mais j’avoue que ce n’était pas évident de remettre mon titre en jeu toutes les semaines pendant un mois et par la même occasion essayer de décrocher une place pour le prochain Championnat d’Afrique qui se passera ce mois-ci à Pretoria ».

M.M. : « Mais tu es revenue de très loin Yaelle ! Te voilà donc sélectionnée pour ton premier Championnat d’Afrique, dans quel état d’esprit es-tu ? »

Y.V. : « Cela a toujours été mon rêve de petite fille d’y participer, mais cela n’a jamais pu se faire. Contrairement au reste de la délégation malgache, je n’ai pas l’expérience des sommets africains. Je sais que le niveau est élevé et que ce ne sera pas facile, mais même si ma saison a commencé tard, j’y vais pour me battre et défendre les couleurs de Madagascar ».

M.M. : « Es-tu Malgache ? »

Y.V. : « Je suis métisse, malgache et française. »

M.M. : « A ton âge, si tu veux poursuivre, il faut évoluer à l’étranger.Comment vois-tu ton futur ?

Y.V. : « Comme ma sœur Dune sera normalement au CNED à la prochaine rentrée, nous aurons plus de liberté pour voyager. Nous partirons à l’étranger plus souvent et parfois plus longtemps pour le tennis. Mais nous serons toujours basés à Madagascar, car notre vie est ici et nos parents y travaillent ».

M.M. : « Ta sœur joue aussi au tennis, alors ? Peux-tu nous parler d’elle ? »

Y.V. : « Je suis fière de ma sœur Dune qui est aussi une championne de tennis avec des titres à Madagascar et en France. Elle vient juste d’avoir 11 ans et elle s’est classée 6e au tournoi ITF CAT U14  Madagascar. Elle a été d’ailleurs récompensée par Orange Madagascar en tant que « plus jeune joueuse du tournoi ». Elle a commencé le tennis à quatre ans et s’entraîne aussi avec Basile depuis toujours. »

M.M. : « Et peux-tu nous parler de ton Coach Basile ? »

Y.V. : « C’est un coach dur et exigeant. Les entraînements ne sont jamais faciles. Il nous apprend la discipline, le respect et le dépassement de soi. Il a déjà sorti des champions nationaux et internationaux auparavant et il en compte régulièrement parmi ses élèves ».

M.M. « Comment s’organisent tes semaines ? »

Y.V : « C’est un mélange entre les études et le tennis. Avec mes parents, les études passent avant le tennis. Mais ça va, j’ai de bons résultats, donc je peux continuer mon tennis. »

M.M. : « Quels sont tes traits de caractère ? »

Y.V. : « Dans la vie en général, les gens disent que je suis quelqu’un de simple, de gentille mais un peu timide. Mais quand je rentre sur un terrain, ma timidité s’enlève et je ne lâche rien, je me bats jusqu’au bout. Ce sont les valeurs que mon coach Basile m’a inculquées  ».

M.M. : « Qui sont tes joueurs préférés ? »

Y.V. « Roger Federer et Maria Sharapova”

M.M. : “Quels sont tes plats préférés ? »

Y.V. :  « Vary amin’anana sy kitoza, la raclette et la pizza, mais, comme ces derniers ne sont pas très diététiques, je n’en mange que très rarement ».

M.M. « Yaelle, as-tu un message à faire passer ? »

Y.V. : « Tout ce qu’on apprend dans le sport est aussi valable dans la vie. Les batailles ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais. L’échec n’existe pas, soit tu gagnes, soit tu apprends ».

 

Recueillis par Anny Andrianaivonirina

News Mada27 partages

RN .44 : ampahany 3,4 km ho rakofana tara

Efa nanomboka  ny asa hanambosana ny ampahan-dàlana ho rakofana tara, eo atsimon’ny tanànan’Andaingo-gara, amin’ny tapany avaratry ny RN.44, mampitohy an’i Moramanga-Ambatondrazaka-Vohitraivo. Eo amin’ny 3km sy sasany io hatsaraina io, araka ny efa nentina tato amin’ny gazety Taratra. Ity asa atao izao ity,  mamita ny tara , ho tonga ao Andaingo, mameno  ny ampahany vita tara tamin’ny andron’ny Tetezamita ,  11km avy ao Ankodahoda. Ny SMaTP no miantoka ny fanatanterahana ny asa : masinina vitsy no mbola hita ao an-toerana fa asa fanotofana ny làlana,   atao tànana,  aloha no tena mafotaka izao.

Manodidina ny 100km eoeo, amin’io RN.44, mampidi-bola vahiny hatry ny ela sy mbola ho ela, diavin’ny fiara be mitondra  vary, krôma, bolongan-kazo, arina, omby velona, kisoa, tongolo,… no mbola tsy namafisina amin’ny alalan’ny fandrakofana tara : maro ny toerana  mbola tena maharaikitra fiara ka  voatery anaovana fiviliana vonjy maika andoavan’ny mpamily hatramin’ny 50 000 Ar….                                                                                                                                                                         Raha nanontaniana ny heviny ny mpamily taksiborosy,  raha nandalo io toerana hajariana izao io, dia nilaza fa « Raha mba  ny eo Ambodirano, no najariana toa io dia ho nahafaka olana be lavitra noho io atao io ». Dia mbola ho tsy nahazo ny  tena mangidihidy indray   izany ity natao ity ?

Rarivo

 

News Mada15 partages

3e art – “i meet you” : Zouzar Valibhay vous présente Che Guevara, Gandhi…

Se rencontrer autour d’une série d’œuvres d’art, c’est ce que Zouzar Valibhay  propose à travers «I meet you», une exposition atypique à découvrir au Pause Café à Antsahavola jusqu’au 4 avril prochain.

«Il y a mille et une façons d’organiser une première rencontre. Sur les réseaux sociaux, on fait la connaissance d’une ribambelle d’internautes dont on n’a jamais croisé le chemin, pour la plupart. Venir assister ensemble à cette exposition est une opportunité d’aborder l’inconnu», avance l’artiste peintre.

Zouzar Valibhay en met plein les yeux avec une bonne vingtaine de toiles.  Il reproduit le portrait de personnages historiques comme Che Guevara, Mohandas Karamchand,  Gandhi, et notamment Hercule Poirot, un protagoniste fictif créé par la romancière anglaise Agatha Christie.

«Beaucoup de choses m’inspirent mais l’histoire de ces grandes figures de l’histoire m’a toujours fascinée», avoue-t-il. Entre volonté et hasard, chacun des tableaux est constitué de taches de peinture. C’est plus qu’un technique, c’est la signature de l’artiste en quelque sorte, qui «rend le travail plus intéressant et joyeux».

Abstrait

Zouzar Valibhay a baigné très tôt dans le milieu artistique. A l’âge de 9 ans, il gribouillait déjà sur des feuilles blanches, avec un talent inégalable qu’il doit à son oncle.  Originaire d’Ambilobe, il a élu domicile à Antananarivo depuis 2011 afin d’assouvir sa passion pour le 3e art.

Comme thème de prédilection, il s’inspire de la gent féminine, de la nature, sans se focaliser sur un objet précis, du moment qu’il mélange l’art contemporain avec comme toile de fond la peinture abstraite. On peut aussi apercevoir à travers ses oeuvres son attachement indéfectible à la culture malgache.

Joachin Michaël

 

News Mada14 partages

Route de la soie : l’itinéraire touristique du XXIe siècle

La huitième réunion des ministres de la Route de la soie figure dans le programme du Salon international du tourisme (ITB) de Berlin, du 7 au 11 mars. Sous le thème «Priorités du tourisme le long de la Route de la soie d’ici 2025», cette réunion a été axée sur la vision à long terme du secteur en inscrivant dans la destination les itinéraires historiques de la Route de la soie et d’en faire un circuit touristique transnational le plus important du XXIe siècle.

Ce sont maintenant 34 pays qui sont mobilisés, la Malaisie étant la dernière en date à rejoindre cette initiative dirigée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

«Le travail accompli ensemble pour établir la Route de la soie comme un itinéraire de tourisme culturel de renommée internationale est en train de porter ses fruits. Dans les pays traversés par la Route de la soie, on assiste à une prise de conscience sur la nécessité de contribuer au développement du tourisme et de préserver les cultures,  la cohésion régionale et  l’entente interculturelle», a déclaré lors de la réunion le Secrétaire général de l’OMT,

Zurab Pololikashvili a ajouté, «Les projets touristiques transfrontières sont en expansion et la Route de la soie suscite de plus en plus d’intérêt de la part des professionnels comme des consommateurs».

La Route de la soie historique, associée avant tout aux itinéraires terrestres, comprenait aussi un vaste réseau d’itinéraires maritimes mettant en relation diverses cultures. Les travaux de l’OMT consacrés à la Route de la soie visent à porter un maximum de retombées en faveur de la population locale, mais aussi à stimuler les investissements et à promouvoir la conservation du patrimoine naturel et culturel de la Route.

Arh.

 

News Mada12 partages

Kitra any Toamasina : hiverina indray ny ekipan’ny MMM

Manomboka mamerina ny lazan’ny baolina kitra any Toamasina amin’izao fotoana izao, ireo mpilalao sy mpitantana fahiny. Fantatra izao, fa hiverina hiakatra kianja ary hifaninanana amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny faritra Atsinanana indray ny MMM (Mpiasa sy Mpianatra Milalao) Toamasina rehefa tsy tazana intsony nandritra ny telopolo taona lasa.

Ekipa nanana ny lazany sy ny fahaizany ary tena nahalalana an’iny faritra Atsinanan’ny Nosy iny ny MMM. Efa nisalotra ny ho tompondakan’i Madagasikara ny taona 70 sy ny taona 80 ary efa nisolotena an’i Madagasikara teo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, ny taona 71 sy ny taona 81.

Nivondronan’ireo mpilalao sangany toa an-dry, Debon Jean-François, tale teknika nasionaly amin’izao fotoana izao, niaraka tamin’i Lala Be, mpiandry tsaotoby sy Itompokolahy, Solofoson Magloire. Ity farany izay fantatra tamin’ny fahaizany mandaka baolina sy ny  hamafan’izany daka izany. Izy telo mirahalahy ireo izay efa samy nandrafitra ny ekipam-pirenena, tamin’izany fotoana izany avokoa.

Marihina fa tsy ny MMM irery ihany no ekipa nitondra avo ny lazan’i Toamasina fa teo koa ny Fortior Club de la Côte Est (FCE) na ry le vandana, izay efa niatrika ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara, tamin’ny taon-dasa. Inoana fa hamelona ny fitiavan’i Toamasina ary hamerina ireo mpanohana ny fiverenan’ny ekipan-drazana, toa izao.

 Tompondaka

News Mada11 partages

Fitsidiham-paritra voalohany : noraisina makotrokotroka tao Ambilobe Rajoelina

Renivohitry ny distrika voalohany notsidihin’ny filohan’ny Tetezamita hatramin’ny nahatongavany eto Ambilobe. Noraisin’ny vahoaka analiny ny tenany, omaly tao amin’ny kianja ao an-toerana. «Sahy milaza aho fa vonona isika hitondra paikady maharitra sy manara-penitra hanavotana ny firenena », hoy izy tamin’ny lahateniny. Nambarany fa nikaroka vahaolana sy nihaona amin’nympiara-miombona antoka vahiny sy any ivelany ary nitety firenena maro ny tenany nandritra ny efa-taona tsy nahateto an-tanindrazana azy.

Hamboarina ny lalana

Etsy andaniny, nahita ny haratsin’ny lalana eo an-tanànan’Ambilobe ny mpanorina ny Mapar ka nanambara avy hatrany amin’ny vahoaka sy ny ben’nyTanàna fa handefa fitaovana maromaro hanamboarana izany. « Hamboarintsika io lalana io

Manomboka amin’ny herinandro », hoy izy.

Nambarany koa anefa fa anisan’nyantony nitsidihany ity Renivohitry ny distrika ity ny Andron’ny 8 marsa, omaly. Niarahabany manokana ny vehivavy manerana ny Nosy sy ny eto Ambilobe. Nalefa tamin’izany koa ny horonam-peo mirakitra ny hafatry ny vadin’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina Mialy. « Mavesatra ny adidy iantsorohantsika ao anivon’ny tokantrano sy ny sehatra misy antsika avy. Mahatsiaro anareo aho ary tsapako izany », hoy ny hafany.

Hatsangana ny ozinina hanodina ny « ethanol »

Manoloana izany, natsidiny sahady ny hananganana orinasa mpanodina ny fary ho « ethanol », amin’ny maha filohan’ny Paespa azy aty Afrika. « Hatsangantsika voalohany eto Ambilobe izany ozinina izany. Hampitomboina ny velaran-tany fambolena fary. Hahazo asa ny vehivavy sy ny tanora ary hiovany fenitra amin’ny fitantanana ny tokantrano », hoy ihany ny vadin’ny filohan’ny Tetezamita tamin’ny hafany.

Notsiahivin’ny mpanorina ny Mapar hatrany fa tsy rariny raha firenena mahantra indrindra manerantany i Madagasikara.

Fampahafantarana ny IEM

 Tsiahivina fa rakotra vahoaka marobe hatrany ny lalana nandalovan’ny filohan’ny Tetezamita sy ireo delegasiona, notarihiny, nanomboka tany amin’ny seranam-piaramanidina ka hatrany amin’ny kianja filalaovam-baolina. Nivolon-daoranjy tanteraka Ambilobe iray vohitra. Niara-nisalahy amin’nyfitandroana ny filaminana ny eo anivon’ny zandary sy ny polisy. Nahazo alalana amin’ny mpitantana isan-tokony rahateo ny hetsika.

Hitohy anio amin’ny alalan’ny dinidinika sy fampahafantarana ny Finiavana ho fanandratana an’i Madagasikara (IEM) ny dian’ny filohan’ny Tetezamita eto Ambilobe.

Synèse R. (Iraka manokana aty Diana)

 

News Mada9 partages

« AmbondronA 2018 Tour » : nifarombahana ny tapakila famandrihan’ny seho roa

Fotoana fohy taorian’ny nivoahany, najifa ireo tapakila famandrihana (réservation). Mipetraka hatrany ny laza ho an’ny AmbondronA…Nisy ireo efa fay ka nilahatra nanomboka tamin’ny 4 ora maraina… Nialoha ny nisokafan’ny toeram-pivarotana ny tapakila, efa lasa lavitra ny filaharana tetsy Ankaditapaka, izay nahagaga ireo mpandalo vao maraina. Fotoana vitsy taorian’ny nivarotana tokoa mantsy,  najifa tanteraka ireo tapakila famandrihana (réservation), ho an’ireo seho roa, hotontosain’ny tarika AmbondronA etsy Antsahamanitra, ny asaobtsy 24 marsa sy ny alahady 25 marsa ho avy izao. Mbola misy kosa ny tapakila tsotra, ho an’ireo tara ny famandrihana, anio.« Mbola hafa ihany ny tarika AmbondronA… », hoy ny filazan’ireo nahita izany fahamaizan’ny mpankafy izany. Tsy vao izao anefa io fa toy izany hatrany nandritra ny taona maromaro izay. Ora iray sy sasany monja, ohatra, dia lany ny famandrihana tamin’ny seho tao Antsahamanitra ny taona 2012, fotoana farany niakaran’ny tarika tao koa.« Hiezaka izahay hamerina ny fankafizana ny fampisehoana asabotsy. Maro mpangataka mantsy izy io, ka hotontosaina amin’ity », hoy ny nambaran’i Beranto, mikasika ny antony nanaovana ny seho indroa miantoana. « Ankoatra izay, mitombo hatrany ireo hiranay ka misy ny tsy hatao intsony noho ny tsy fahampian’ny fotoana. Rehefa seho roa, ohatra, izao kosa, mba afaka mivalampatra kely. Misy ireo hira iraisan’ny seho roa, fa misy ary maro kosa ireo hampiavaka azy. Afaka tsara mijery ny seho roa ny mpankafy amin’izay », hoy hatrany ny fanazavana.Fanombohana ny « AmbondronA 2018 Tour » ity seho indroa miantoana ao Antsahamanitra ity. Ho fanamarihana izany, efa mivoaka amin’ireo haino manan-jery ny “Maraina vao”, hira nosoratan-dRa-Kix, izay nambabo avy hatrany ireo mpankafy, raha tarafina amin’ny isan’ireo nanaraka izany tao amin’ny “Youtube”.

Zo ny Aina

Midi Madagasikara6 partages

Fraude alimentaire: Un opérateur tente de remettre sur le marché des sacs de farine avariée

De la farine avariée que l’opérateur a tenté de reconditionner.

Le Service de lutte contre les fraudes continue les opérations de contrôle pour protéger les consommateurs contre les abus de certains opérateurs économiques.

 

Un bon coup de filet pour le ministère du Commerce et de la Consommation. Ce département vient de mettre un terme à une fraude alimentaire qui allait mettre en péril la vie des consommateurs. Durant une opération de contrôle qu’il a effectuée avant-hier le service de lutte contre la fraude a en effet découvert un opérateur économique en pleine opération de reconditionnement de farine avariée.

Manœuvre frauduleuse. Il s’agit en fait d’un flagrant délit de fraude alimentaire qui s’est déroulé, à Mahatony dans une villa humide et pleine de moisissures qui sert apparemment d’entrepôt à l’importateur indélicat. La manœuvre frauduleuse consistait à tenter de remettre sur le marché  32 sacs de 50 kg de farine de marque Lermiflour  déjà moisie,  pâteuse et même solidifiée. Il s’agit bien évidemment d’une farine devenue impropre à la consommation humaine et même animale, mais que l’opérateur en question voudrait reconditionner en la faisant passer au tamis et en la réemballant dans de nouveaux sacs et avec une nouvelle marque dénommée « Miakabokatra ». « L’opérateur voulait vraisemblablement écouler cette farine reconditionnée dans des boulangeries de la capitale » précise le ministère du Commerce et de la Consommation.

Mauvaise gestion. Visiblement, cet exportateur a été victime d’une mauvaise gestion de son entrepôt. En effet, ces sacs de farine importée sont entrés au port de Toamasina en toute légalité, puisqu’ils ont obtenu un certificat de consommabilité en bonne et due forme. Mais ce sont les conditions de stockage inappropriées qui ont détérioré les produits.  Et pour éviter une perte, l’opérateur n’a pas résisté à la tentation de fraude en procédant à un reconditionnement délictueux. Face au danger que représente une telle pratique pour le consommateur, le ministère du Commerce et de la Consommation n’a pas tardé à prendre les mesures qui s’imposent. Les présumés coupables ont été placés en détention et les 26 tonnes de produits avariés seront détruits. La propriété où avaient été stockées les farines avariées a également été mise sous scellé.

Habitué. Le propriétaire est vraisemblablement un habitué de la pratique, puisque les contrôleurs ont découvert dans  la villa : 21 sacs de farines préemballées « Miakabokatra », 480 sacs de farine Lermiflour, 95 sacs de farine en cours de changement d’emballage,  32 sacs de farine avariée Lermiflour, 17 sacs vides mais neufs,  deux tamis et une  bobine de fil pour emballage. En tout cas, des sanctions sévères attendent cet opérateur fraudeur, une fois les procédures légales bouclées. « Nous  poursuivons les opérations de contrôle et mettons en garde les opérateurs qui seraient tentés par de tels abus, car ils s’exposent à des peines d’emprisonnement » avertit ce département.

R.Edmond.

Madagate5 partages

Ambilobe. IEM: teny hieràna, soso-kevitra iarahana ary vahaolana avy amin’ny Malagasy ifotony

Nanatrika io dinika sy fijerena ifotony ny zava-misy any an-toerana ny Ampanjaka Tsimiaro III (Issa Alexandre), eo amin'ny farany ankavia eo amin'ny sary

9 Marsa 2018. Tao Ambilobe izany ny dingana voalohany nosafidianan’ny Filohan’ny Tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina, hanazavana ny IEM any ifotony.

«Napetraka sy najoro ny IEM mba hitondrana vahaolàna sy fampandrosoana ao anatina fotoana fohy, ahatratrarana ny tanjona sy ny vina amin’ny fahataràna misy an’i Madagasikara izay lasa firenena mahantra faha-5 maneran-tany», hoy ny Filoha Andry Rajoelina, mpanorina ny IEM na «Initiative pour l’Emergence de Madagascar», raha nanokatra ny fandraisam-pitenana teto Ambilobe ny tenany.

Nahavory ireo olo-be, tompon’andraikitra sy mpandraharaha ara-toekarena, ary ireo tanora manampahaizana ity fihaonana ifotony natao tao amin’ny Faritra DIANA/Distrika Ambilobe, izay avy niara-nankalaza ny Fety ny 8 martsa, Andro iraisam-pirenena ho an’ny Zon’ny Vehivavy maneran-tany (Tsindrio eto).

TSINDRIO ETO

Tsy adinon’ny Filoha Andry Rajoelina ny nampita harany ny hafatra avy amin’i Ramatoa Mialy Rajoelina vadiny, sady Filoha voafidin’ny vovonana PAESFA Pan African Ethanol Stoves and Fuel Alliance» na Fivondronana Afrikana hametrahana ny tetikasa fananganana ny Orinasa hamokatra ny angovo fandrehitra Ethanol). Io Ethanol io, izay miala avy amin’ny fary na «canne à sucre», dia hasolo ny arina saribao, ary hanova ny fenitra hikajiana ny tontolo iainana ihany koa, no sady hanome asa maro ho an’ny mponina eto Ambilobe afaka volana vitsy.

Nisy ny fifampizarana ireo olàna ary soso-kevitra avy amin’ny mpandray anjara tamin’ity dinika voalohany ity. Misy eto Ambilobe avokoa na ny harena an-kibon’ny tany, toy ny volamena, ny tany mahavokatra fary, ary ny ranomasina ahitana ireo haza andranomasina maro karazana.

Jeannot Ramambazafy

News Mada4 partages

Lalao Ravalomanana prône le changement

La commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a célébré la journée de la femme, hier à l’hôtel de ville Analakely, l’occasion pour la maire de la capitale Lalao Ravalomanana de lancer un message d’encouragement à toutes les femmes malgaches face à leurs droits et obligations.

Il est temps que les femmes tant de la ville que de la campagne soient solidaires dans l’objectif d’améliorer leur niveau de vie.  Pour la magistrate de la ville, il est plus que temps de mettre un terme à toute sorte de violence et de discrimination à l’égard de la femme

«L’heure est au changement et la femme devrait retrouver sa place dans la société», a-t-elle fait savoir, notamment dans le respect total de ses droits. Lalao Ravalomanana a ainsi tenu à encourager la femme malgache à se prendre en main dans l’accomplissement de ses droits et obligations.

T.N

News Mada3 partages

Ambilobe : succès populaire pour Rajoelina

Le premier déplacement de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina est un succès indéniable. Ambilobe était en liesse, hier.

Des retrouvailles chaleureuses. C’est ce qu’on peut résumer de la rencontre entre l’ancien locataire d’Iavoloha Andry Rajoelina et la population d’Ambilobe. Il faut reconnaître que cette localité garde encore en souvenir le passage du fondateur du parti Mapar à la tête du pays durant la Transition. C’est pourquoi Andry Rajoelina a choisi cette ville comme première destination dans le cadre de la sensibilisation et d’échange sur l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM).

Durant son allocution, il a réitéré sa volonté de contribuer au développement du pays de façon durable. «Nous sommes prêts à apporter une stratégie pérenne pour sauver le pays», a-t-il annoncé. En effet, l’ancien homme fort de la Transition a visité de nombreux pays et rencontré diverses hautes personnalités en vue de mettre en place des projets qui permettront aux Malgache, de jouir enfin d’un véritable  développement.

Comme il l’a souligné lors de son retour au pays en février dernier : «Deux choses se sont passées durant mon silence. La première, c’est la précipitation des politiciens avides de pouvoir à obtenir une place. La seconde n’est autre que les recherches de solutions pour Madagascar que mon équipe et moi avons effectuées avec tous les partenaires».

Construction de route

En tout cas, à Ambilobe, hier, l’état de délabrement des routes dans cette localité ne l’a pas laissé insensible. Il a  promis d’appuyer les autorités locales dans la réhabilitation de ces infrastructures dans les meilleurs délais.

«Nous allons le faire dès la semaine prochaine», a-t-il fait savoir. Cette localité est en effet à l’image du pays. Elle regorge de ressources naturelles et est dotée de sous-sol riche…mais elle peine à s’émerger. Le fondateur de l’IEM estime par ailleurs que cette localité mérite mieux vu sa potentialité.

D’ailleurs, lors de l’annonce officielle de la mise en place de son mouvement, il a déjà indiqué que «Le sous-sol de notre pays regorge des gigantesques ressources minières, notamment des pierres précieuses. Nous trouvons de l’or dans plusieurs endroits de l’île. Nous avons des matières premières : du fer, du charbon de terre, du chrome, du cuivre ou encore de la bauxite et des terres rares…».

Message de Mialy Rajoelina

En tout cas, la journée internationale des droits de la femme n’a pas été oubliée hier à Amblilobe. Un enregistrement vidéo de l’épouse d’Andry Rajoelina a été même diffusé. A cette occasion, elle n’a pas manqué de rendre hommage non seulement aux femmes  d’Ambilobe mais aussi aux femmes malgaches en général.

«Nous avons une lourde responsabilité quotidienne au niveau de nos foyers respectifs mais aussi au niveau de la société. Aujourd’hui, je pense à vous et je suis consciente de cette énorme responsabilité qui vous incombe», a-t-elle lancé à l’endroit des femmes de cette localité.

En tant que numéro un de «Pan African Ethanol Stoves and Fuel Alliance (PAESFA)», elle a souligné que la localité d’Ambilobe pourrait figurer parmi les premières bénéficiaires de ce projet en Afrique. Il faut souligner que Mialy Rajoelina a été élue Président de l’Alliance pour un mandat de 3 ans.

A titre de rappel, la plateforme PAESFA aura de ce fait pour mission d’asseoir ensemble une économie durable au profit de l’Afrique par les Africains au moyen de l’éthanol combustible comme substitut du charbon de bois.  Compte tenu de ses richesses en ressources naturelles, Ambilobe aura sans conteste une longueur d’avance dans la mise en œuvre de ce projet.

Rakoto

 

News Mada2 partages

Andranomanelatra : nisy ombivavy maty indray omaly

Olona iray no tsy tiana ka hatramin’ny omby avy no mitondra faisana. Miharingana tsikelikely hatrany  ny ombin’ny orinasa Tiko AAA ao Andranomanelatra Antsirabe. Fantatra araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana fa nisy ombivavy beronono maty indray, omaly nefa vao nodorona afakomaly ny fatin’ilay omby iray maty ny alahady teo.

Araka ny fanazavan’ireo mpiasa, efa nanomboka tsy nahazaka tena ity ombivavy ity ny talata teo ka izao namoy ny ainy izao. Misy ombivavy Holstein iray mitondra vohoka enim-bolana koa efa tsy mahazaka tena ary ahina koa ny ainy noho ny tsy fahampian’ny fikarakarana amin’ny afitsoky ny fitondra Rajaonarimampianina. Mitaintaina sady velona ahiahy ireo mpiasa ao amin’ny toeram-piompiana ao amin’ny orinasa Tiko AAA satria tandindomin’ny fahaverezana asa izy ireo satria ahina ho ripaka tsikelikely ireo ombivavy beronono miisa 168 karakarain’izy ireo ao Andranomanelatra.

Ataon’ny fanjakana fahirano tanteraka ireo omby ireo. Tahotra sa tsy fahazakana ny fisian’ny orinasa Malagasy? Na inona fanazavana momba ny resaka hoe tsy nahaloa hetra na vidin-jiro ny orinasa, tsy misy idiran’ny omby kosa izany. Sa hisy hiteny koa hoe tsy nahaloa hetra koa ireo omby ireo dia iharan’ny antsonjay toy izao? Sasatry ny miankohoka any ivelany mitady famatsiam-bola hanarenana ny toekarena nefa ny orinasa mitsangana potehina tsotra izao. Aleo ihany manjifa ny sakafo lany daty avy any ivelany toy izay mba hisitraka ny vita Malagasy. Efa manomboka tokoa ny vina fisandratana ka hatramin’ny omby aza mitondra faisana.

J.C

News Mada1 partages

DHD Madagasikara : « maika ny firotsahan’ny vahoaka… « 

« Tsy ampy ny filazana fa miady ho an’ny tombontsoam-bahoaka fotsiny ianao, fa rehefa azonao ny fahefana: misy elanelana be izany fandehan-javatra izany. Ny mahamaika eto: mandray anjara amin’ny fampandrosoana ny vahoaka rehetra manontolo, ary tomponandraikitra amin’ny tenany izy. »

Io ny fanehoan-kevitry ny filohan’ny DHD Madagasikara, Rasamoelina Hary Naivo, manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny sy ny fiatrehana ny fifidianana.

Manana anjara toerana lehibe amin’izany ny fokonolona. Tsy misy niresaka an’izany ny vina hatramin’izao.

Resahina fotsiny ny hoe hamboarina ny lalàna, hirehitra ny jiro, hitombo ny harinkarena… Raha izany no resahina, mety hanankarena hitovy amin’ny firenen-kafa i Madagasikra, fa  mahantra sy mijaly ny vahoaka. Izay no ataon’ny mpangoron-karena any ivelany sy ny namany te hifehy ny firenena malagasy: azony ny fahefana fa tsy maintsy ataony mahantra ny vahoaka, tsy afa-kitondra sy hanohitra azy.

 Misy andraikitry ny vahoaka amin’ny vina

 « Ny vina aminay, izay tokony horesahina ary andrasan’ny olona amin’ny antoko politika: andraikitra inona no tazonin’ny vahoaka eo amin’ny fampandrosoana ny fiainana misy eo aminy? » hoy izy. Eo koa ny hoe: tahatahaka ny ahoana ny fitsinjarana ny harena eo amin’ny firenena, ary ahoana ny endriky ny fifandraisany amin’ny any ivelany mba hahazoana miaina ny fahaleovantena marina hiarovana ny fiandrianam-pirenena sy ny harena ao aminy?

Tsy misy mamoaka izany ny vina mandeha, fa faly mamoaka rafitra ara-teknika. Amin’izany no iheverana fa rehefa miova ny lafiny teknika, miova ny fiainam-bahoaka. « Diso izany », hoy ihany izy. Mety manankarena i Madagasikara, fa mijanona mahantra hatrany ny vahoaka.

R. Nd.

 

News Mada1 partages

« Coatch Lalaina » : “tsy ny isan’ny vola akory …fa ny filaminan-tsaina”

« Nahitana fahombiazana ny famelabelaran-kevitra natao ny 3 marsa teo, momba ny fivoaran’ny maha olona sy ny maha izy azy, ny hahaizana dingana tokony hatao hahitana fahombiazana, indrindra eo amin’ny fahalalahana ara-bola », hoy Rabetafika Lalaina na « Coatch Lalaina ». Betsaka ireo namaly ny antso, mpianatra, tanora, olon-dehibe tamin’izany famelabelaran-kevitra nataony tao amin’ny IKM Antsahavola izany, ary betsaka ihany koa ny nangataka ny hamerenena izany.

Homeny fotoana indray ny rehetra ny 28 avrily 2018, ao amin’ny IKM Antsahavola ihany (tapakila 15.000 Ar, ao amin’ny Supermusic). Hitondrany fanazavana ny fanomezan-danja sy ny fampivoarana ny maha olona. Nambarany fa hisian’ny fahombiazana ny hahafantarana ny lanjan’ny maha izy ny tena. “Tsy ny isan’ny vola akory no inona fa ny fahaizana mitady sy mitantana, mba hahitana filaminan-tsaina”, hoy izy. Hohamafisin’ny « Coatch Lalaina » ny fananana saina tia mamorona, toy ny famoronana tetikasa ; mizara traikefa, fa tsy ory hava-manana ; toe-tsaina mahay mitarika ; ary manana hazon-damosina, mijoro amin’ny maha izy azy.

R.Mathieu

Midi Madagasikara1 partages

8 mars: Airtel Madagascar aux côtés des jeunes filles du CEG Antanimena

Les jeunes collégiennes du CEG d’Antanimena ont fêté le 8 mars dans le bonheur grâce à Airtel.

Airtel Madagascar a célébré la journée du 8 mars à sa manière. L’opérateur a gâté les jeunes filles du CEG d’Antanimena en les invitant à visiter son Data Center sis à Ankorondrano. Histoire de les initier au métier d’avenir que représentent les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Si les postes de la direction technique ont été longtemps perçus comme des fonctions traditionnellement masculines, la visite guidée du « data center » assurée par Annelyse Bikiny, « Core Operations Manager » d’Airtel a permis aux jeunes filles de voir autrement « les coulisses » du monde de la téléphonie mobile. Par ailleurs, les échanges avec toutes les directrices d’Airtel a permis aux collégiennes de s’inspirer. En effet, les femmes représentent la majeure partie du comité directeur d’Airtel.

 « Comme chaque année, nous donnons l’opportunité aux jeunes filles malgaches de découvrir notre métier pour qu’elles puissent, dès leur jeune âge, se faire une idée plus précise des métiers de la télécommunication. A travers cette initiation, nous encourageons les filles à s’engager dans les métiers de différents domaines pour participer à l’élimination des inégalités fondées sur le genre » a déclaré, à cette occasion, Maixent Bekangba, directeur général d’Airtel Madagascar. Cette séance de partage s’est terminée par un déjeuner avec les employés féminins d’Airtel au siège à Andraharo avec une remise de cadeaux où toutes les élèves ont reçu des téléphones et des paquets-souvenirs. Entreprise solidaire, dynamique et respectueux, Airtel inscrit cette action parmi ses programmes annuels pour la promotion du genre.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

IMGAM: Une opportunité offerte aux chefs d’entreprise

Le président de l’IMGAM, Rakotoson Martin Pierre mise sur le professionnalisme des acteurs de développement.

L’Institut de Management des Arts et Métiers (IMGAM) veut apporter sa contribution au développement socio-économique de Madagascar par le biais de la professionnalisation des acteurs.

En effet, « le développement d’un pays doit obligatoirement passer par la formation de sa population, particulièrement de ses jeunes. La mission de l’Institut consiste ainsi à booster tous les apprenants vers la réussite en leur prodiguant un enseignement leur permettant d’exercer le professionnalisme », a évoqué Rakotoson Martin Pierre, le président de l’IMGAM lors de sa rencontre avec la presse hier. Mais ce n’est pas tout, « nous voulons offrir une grande opportunité aux jeunes malgaches ainsi qu’aux cadres et chefs d’entreprise, puisque des conférences et formations gratuites leur sont proposées du 12, 13, 14 au 16 novembre 2018. Il s’agit d’une formation dispensée par des universitaires, cadres et dirigeants d’entreprises multinationales en provenance de Hong Kong », a-t-il annoncé.

Expériences dans les TIC. On peut citer entre autres, une conférencière ayant tenue un poste de management de chaînes d’approvisionnement dans plusieurs corporations multinationales basées en Amérique du Nord et en France comme « Hewlett Packard » et « Total Lubricants ». Elle est en ce moment directeur général de la chaîne d’approvisionnement dans une société fabricant de jouets au Canada. Il y a aussi un comptable public agréé avec un diplôme de MBA ayant plus de 20 ans d’expériences en finances, comptabilité et Impôts. Elle dirige une entreprise spécialisée en matière de distribution de produits cosmétiques basée en Hong Kong. Un autre conférencier dirige sa propre société de consultance visant à aider des sociétés « High Tech » américaines qui veulent se lancer en Chine. Il a travaillé dans le secteur de pétrochimie pendant 25 ans et était directeur général chez « British Petroleum ». Et le 4e conférencier a tenu plusieurs postes élevés dans des sociétés multinationales tels qu’EPSON et HP. Il a aussi une expérience très vaste dans les TIC comme en « cloud » solutions et en industrie de centre de données. Il est le coach exécutif des sociétés désirant se lancer dans le « start-up ».

Plateforme. Les thèmes de la formation porteront ainsi sur la chaîne d’approvisionnement et logistique, l’éthique managériale, la création d’entreprise, le joint-venture et le management en marketing. « C’est une grande opportunité à ne pas manquer pour les Malgaches. En fait, Madagascar est une plateforme économique où transitent toutes les affaires de l’Asie du Sud-Est vers l’Afrique et l’Amérique ainsi que l’Europe. Notre objectif est de se familiariser avec les nouvelles technologies car notre pays est un Etat insulaire. On a ainsi intérêt à s’ouvrir davantage sur le monde extérieur », a conclu le président de l’IMGAM.

Navalona R.

L'express de Madagascar1 partages

Anosy – Démonstration de force des femmes

La célébration de la journée internationale des femmes sortait de l’ordinaire. Les femmes des quatre coins de l’île se sont donné rendez-vous dans la capitale.

Célébration massive. Les femmes des quatre coins de l’île se sont ruées vers Anosy, hier, pour célébrer la journée internationale des femmes. C’est une grande première dans les annales du 8 mars. Les associations des femmes des vingt-deux régions ont fait un long voyage pour rejoindre la capitale, dans le seul but de revendiquer le respect de leurs droits. Les femmes des partis politiques comme le Hery Vaovaon’i Mada­gasikara et l’Arche de la Nation (ADN), celles des trentaines de ministères, les partenaires techniques et financiers, les femmes de l’Église Adventiste, l’Apokalispy et le FVKFM, ont été aussi en présence massive à Anosy pour remplir le rang des manifestants.Les femmes, habillées de façon traditionnelles ou en tee-shirt montrant leur appartenance, ont fait le tour du lac fraîchement rénové. La première Dame, Voahangy Rajaonarimam­pianina, était à la tête de ce défilé qui a duré autour de deux heures. Elle n’a pas manqué de prendre photo avec les participantes, pour marquer la journée.

PromotionCes femmes ont montré, hier, qu’elles n’ont plus peur de réclamer leurs droits et de dénoncer les violences et les maltraitances dont elles sont victimes. C’est un grand pas vers le respect des droits de la femme, lesquels sont encore bafoués. Beaucoup de femmes et de filles ne peuvent pas jouir de leurs droits, comme faire des études, travailler, avoir le même salaire qu’un homme pour un même diplôme et un même poste, choisir librement le nombre de ses enfants.Depuis 2014, la première Dame a soutenu la promotion de la santé et de l’enseignement de la gente féminine, pour le grand besoin des femmes. Grâce à son initiative, des centres de formation professionnelle ont été ouverts dans plusieurs localités, des bibliothèques ont été implantées ici et là, la santé de la reproduction de la femme a été au centre de débat en 2016, ce qui a conduit à la révision de la loi sur le planning familial. Des centres de prise en charge des victimes de viol ont été créés dans des chefs lieux de districts, et ils s’étendront dans d’autres régions.Voahangy Rajaonari­mampianina, au nom de toutes les femmes, a été reconnaissante envers le chef d’État et le membre du gouvernement, pour les efforts déployés pour le développement de la femme. Elle a, également, remercié les partenaires locaux et internationaux ainsi que les sociétés civiles pour leur appui. « Levons-nous pour défendre les actions déjà entreprises, à l’unisson », lance-t-elle à l’endroit de toutes les femmes malgaches.

Les femmes journalistes en fête

Dans l’allégresse. Les femmes journalistes à Antananarivo ont célébré, elles aussi et à leur manière, la journée internationale des femmes. Elles se sont retrouvées à l’Académie nationale des sports (ANS) à Ampefiloha, hier, pour se partager des moments d’allégresse. C’est la première grande réunion des femmes journalistes à Antananarivo.

Miangaly Ralitera

L'express de Madagascar1 partages

Consommation – Un commerce de farine avariée avorté

La marchandise était accompagnée de certificat de consommabilité en bonne et due forme. Ce sont les conditions de conservation qui ont trahi l’opérateur.

Fraude alimentaire. L’expression en vogue du moment touche aussi des secteurs autres que les produits laitiers qui ont été retirés du marché national récemment. Dans un tout autre domaine, les autorités ont aussi pris en flagrant délit un opérateur malintentionné reconditionnant une grande quantité de farine avariée pour la revendre dans les boulangeries. L’opération de fraude a eu lieu avant-hier dans une villa sise à Mahatony. L’opérateur en possession de ces sacs de farine était sur le point de parachever une opération de reconditionnement frauduleuse. Ainsi, c’est dans un dépôt de fortune aux conditions humides et sujet à la moisissure que l’opération de fraude alimentaire a eu lieu, avec trente-deux sacs de cinquante kilos de farine de marque Lermiflour contenant de la farine moisie, pâteuse, ou solidifiée, impropre à l’alimentation humaine ou animale.

VérificationLa farine incriminée est passée au tamis, puis remballée dans de nouveaux sacs avec une nouvelle marque Miakabokatra, avec pour destination les boulangeries de la capitale. Selon les responsables au sein du ministère du Commerce et de la consommation, «Ces sacs de farine importée sont entrés au port de Toamasina en toute légalité, puisqu’ils ont obtenu un certificat de consommabilité en bonne et due forme. Mais ce sont les conditions de stockage inappropriées ainsi que les mauvaises conditions météorologiques qui ont détérioré les produits. L’opérateur a ainsi cédé à la tentation de cacher les sacs moisis dans le but de les reconditionner».Compte tenu des derniers phénomènes cycloniques susceptibles d’impacter sur le conditionnement de ce type de produit, il est fort probable que d’autres cas de détérioration puissent se produire. Vigilance et vérification des produits avant l’achat sont donc de mise pour tous les consommateurs sans exception. Des mesures sont nécessaires afin de protéger les consommateurs face à une telle fraude alimentaire. Les coupables ont été placés en détention provisoire. Les produits avariés qui s’élèvent au total à vingt-six tonnes, seront détruits. En attendant les procédures y afférentes, la propriété a été mise sous scellés. «Ces farines ont reçu un certificat de consommabilité dans les normes. C’est le transport et le stockage qui ont eu raison de leur qualité. L’opérateur, au départ, ne s’attendait pas à cette situation et a été happé par les évènements. Il nous a confié qu’il était encore novice dans le domaine d’importation de farine. Cependant, les enquêtes sont en cours afin de confirmer la véracité de ces déclarations et de déterminer les sanctions qui lui seront infligées», explique Valonirina Randrianalisoa, directeur de la prévention des fraudes et de la protection du Consommateur (DPFPC). Ce dernier qui conclut que « Le ministère met en garde les opérateurs abusifs qui auraient des attitudes similaires, et encouragent les consommateurs à prévenir rapidement le Ministère. Selon la loi, amendes et prison attendent les responsables de telles actions ».

Harilalaina Rakotobe

L'express de Madagascar1 partages

Emploi – Les jeunes diplômés passablement rémunérés

Moyen. Malgré les investissements financier et intellectuel des jeunes dans leurs études, ces derniers, une fois arrivés sur le marché du travail, peinent à décrocher un emploi susceptible de convenir à leur niveau. C’est à partir des résultats d’enquête effectués par le cabinet FTHM Consulting que les détails de cette situation des étudiants ont été abordés à la gare Soarano lors d’une séance de restitution. Le salaire moyen d’un jeune diplômé doit être de 694.393 ariary pour un licencié et de 814.032 ariary pour le titulaire d’un master. Cependant, 36 % de ces licenciés sont payés entre 200 et 500.000 ariary tandis que 47 % des nouveaux titulaires d’un master sont payés entre 500 et 700.000 ariary. « La différenciation se situe surtout au niveau de la politique de rémunération par rapport à l’établissement d’origine du jeune diplômé ainsi que par rapport à sa filière », explique Sandrine Rakotovao, Business development Manager de FTHM Consulting.

Harilalaina Rakotobe

Madaplus.info0 partages

Célébration de la journée internationale des femmes : manifestation commune des milliers de femmes à A...

La célébration officielle de la journée mondiale de la femme à Madagascar a eu lieu hier à Anosy. En cette journée de 8 mars, des milliers de femmes issus des organisations non gouvernementales, des femmes fonctionnaires, des membres des associations de femmes de toutes les régions du pays se sont rassemblées pour une marche commune depuis la bibliothèque nationale d’Anosy, en poursuivant le pourtour du lac.
Ces femmes ont emporté des banderoles identifiant leur entité avec une tenue vestimentaire assortie. A l’occasion de cette inauguration, les principales revendications des femmes se focalisent toujours sur la réclamation d’égalité de droits entre les hommes et les femmes, l’ouverture de la scène politique aux femmes afin de développer le pays, les luttes ouvrières ainsi que la meilleure condition de travail des femmes.

Partout dans le pays, les femmes sont descendues dans la rue pour des marches pacifiques et bon enfant.

Madaplus.info0 partages

Concours de projet d’autonomisation des femmes : Ampela Sambatse de la région Menabe a touché le pactole

C’est l’Association des femmes « Ampela Sambatse » de la Région de Menabe est l’heureuse gagnante du concours du meilleur projet sur l’autonomisation des femmes au milieu rural et urbain.
Le projet de l’association se rapporte essentiellement sur la culture des légumes. Les femmes associées au sein de l’association a acquis 20 millions d’Ariary pour la concrétisation de leurs projets. Il s’agit d’un concours d’un projet de développement initié par le Ministère de la Population et de la Promotion de la Femme pour céder plus d’autonomie aux femmes dans les milieux ruraux qu’urbains. Après la Région Menabe se positionne la Région Amoron’i Mania et de la Région Vakinankaratra. Les sommes offertes pour les gagnantes seront utilisées pour la concrétisation de leurs projets. Un projet qui tombe bien à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme.
Madaplus.info0 partages

Présentation des condoléances pour Talike et Daniel Gellé

Suite au décès de la maman de Talike et Daniel Gellé survenu le dimanche 4 mars, la famille vous recevra le dimanche 11 mars à partir de 15h30 au Foyer Universitaire Malgache de CACHAN , 40 rue Marcel Bonnet (l’avenue Léon Eyrolles étant en travaux)
News Mada0 partages

Afrika : atahorana ny fitombon’ny mponina sy ny tsy an’ny asa

 Hihoatra ny 840 tapitrisa ny mponina aty Afrika amin’ny taona 2050. Ho lasa kaontinanta be tanora indrindra eto an-tany, ka manahy mafy ny mpitantana ny Banky afrikanina ho an’ny fampandrosoana.

Manaitra ny sain’ny rehetra ireo mpitantana ny Banky afrikanina ho an’ny fampandrosoana (Bad), ny 7 marsa teo tany Abidjan Côte d’Ivoire. Aminy, mila mandray fepetra haingana manoloana ny fihazakazaky ny fitomboan’ny mponina sy ny tsy fisian’asa aty Afrika. Tokony hitondra fampandrosoana ny fitomboan’ny tanora. Nilaza ny filohan’ny Bad, Akinwumi Adesina, fa misy tokoa ny vahaolana azo tanterahina, ny fampiasam-bola.

Mila tsentsemana ny fampiasam-bola tsy ampy aty Afrika, tombanana ho 170 miliara dolara. Hanarenana azy ny hampitomboana ny famoronana asa ho an’ny tanora. Nambaran’ny minisitry ny Fitantanam-bola avy any Tanzania, Isdor Mpango, fa manana andraikitra sy tafiditra amin’ireo ny sehatra tsy miankina hamatsy vola ny fampandrosoana an’i Afrika.

Hanohana azy ireo sy ny fanjakana isanisany ny Bad, ka andrasana ny tetikasan’ny mpandraharaha tsy miankina hanatanterahana azy.

Asa fa tsy mila kabary

Hatao any Johannesburg, Afrika Atsimo ny 7-9 novambra 2018 ho avy izao ny hetsika African Investment Forum (AIF), karakarain’ny Bad sy ny mpiara-miombon’antoka aminy, hanolorana ny tetikasa azon’ny banky vatsina vola. Hisarihana mpamatsy vola hafa koa ary hananganana vovonana ho an’ny fampiasam-bola aty Afrika.

Nilaza ny filohan’ny Bad, fa “mampiavaka ny AIF, tsy hisy ny kabary mandany andro hifandimbiasana, fa fifampiraharahana avy hatrany ny hatao”. Nankasitraka ary naneho ny fahavononany handray anjara sy hamolavola ny tetikasany avy ny firenena afrikanina samihafa, toa an’i Rwanda, i Egypta, i Maroc, sns. Tsy hita kosa ny an’i Madagasikara, sady fotoam-pifidianana rahateo ny faran’ny taona 2018, raha ny tombantombana.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Orange Solidarité : nahazo trano nomerika ny boriborintany I

Toerana farany nametrahan’ny Orange solidarité Madagascar ny maisons digitales pour les femmes ny teo amin’ny boriborintany I, omaly. Nisantarana azy voalohany ny teny amin’ny boriborintany faha IV ny taona 2015 ary teraka ny hevitra fa hametrahana amin’izay avokoa ny boriborintany enina eto an-dRenivohitra, hoy ny filohan’ny Orange Solidarité, Randriambeloma Josie, teny Analakely. Trano iray ahitana fitaovana nomerika sy azo hikirakirana ny teknolojia vaovao ny fotodrafitrasa natokana ho an’ny vehivavy indrindra ireo sahirana ara-pivelomana. Nentina hampivoarana azy ireo amin’ny sehatra maro ny trano digital ho azy ireo. Ahitana ordinatera portable, tablette, serveur Raspberry…  ny ivontoerana ary manana ny antontan-kevitra ilaina rehetra amin’ny lohahevitra samihafa ny serveur. Iarahana amin’ny fikambanana Ezaka ny fitantanana ny ivontoerana fa ny kaominina kosa nanome ny efitrano ahitana ny fitaovana rehetra.

Notokanana omaly koa ny ivontoerana maison digitale pour les femmes ao Kianjamalaza, aominina Ambatomirahavavy niarahana amin’ny ONG CforC. Niantohan’ny Orange solidarité ny fanavaozana ny fotodrafitrasa nametrahana ny ivontoerana tany.

Nanomboka ny taona 2015, nahatratra 13 ny ivontoerana ho an’ny vehivavy sahala amin’izao. 600 ny vehivavy nahazo tombontsoa. Ny trano faha-17 no notokanana, omaly. Mbola misy telo vaovao hapetraka ho tsy ho ela.

Vonjy

News Mada0 partages

Fraude alimentaire : 26 tonnes de farine avariée saisies à Ivandry

Une opération de reconditionnement frauduleuse de farine avariée a été mise à nu dans l’après-midi du 7 mars dernier dans une villa sise à Mahatony Ivandry (Antananarivo). Au total, 26 tonnes de farine ont été saisies.

Ces sacs de farine importée sont entrés au port de Toamasina en toute légalité, puisqu’ils ont obtenu un certificat de consommabilité en bonne et due forme, apprend-on du ministère du Commerce et de la Consommation. Or, ce sont les conditions de stockage inappropriées, une villa très humide et empestant la moisissure, qui ont détérioré les produits. Les opérateurs ont ainsi cédé à la tentation de cacher les sacs moisis dans le but de les reconditionner.

A ce sujet, les agents du ministère ont pris en flagrant délit les fraudeurs qui étaient sur le point de traiter 32 sacs de 50 kg de farine moisie, pâteuse ou solidifiée, visiblement impropre à la consommation. Le modus operandi des auteurs consiste à tamiser la farine avariée, puis de les remballer dans de nouveaux sacs, avec une nouvelle marque (Miakabokatra), destinés à des boulangeries de la capitale.

En inspectant l’entrepôt, les agents du ministère ont découvert dans la villa scellée : 501 sacs de farine emballés, 95 sacs en cours de changement d’emballage, 32 sacs contenant de produits avariés, 17 sacs vides neufs, 2 tamis et une bobine de fil pour emballage.

Les consommateurs toujours victimes

En attendant les procédures y afférentes, la propriété a été mise sous scellée. Les individus incriminés ont été placés en détention préventive. Les produits avariés seront détruits prochainement, annonce-t-on au niveau du ministère qui déclare avoir pris les mesures nécessaires afin de protéger les consommateurs face à une telle pratique.

En tout cas, ces fraudes massives mettent en danger la santé des consommateurs, du fait que certains de ces produits périmés, dont les dates sont falsifiées, sont vendus à vil prix, suscitant la ruée  de revendeurs et des distributeurs.

Mais jusque-là, les consommateurs subissent en silence de nombreuses cas d’infractions flagrantes en la matière. Sur les marchés, les produits périmés ou contrefaçon ne se cachent même pas. Les escroqueries dans les ventes battent leur plein et on assiste à la prolifération du secteur informel, sans oublier la concurrence déloyale, la spéculation ou encore la hausse inexpliquée des prix.

Arh.

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

La journée internationale de la femme a été célébrée avec faste hier.

L’ancien président de la Transition lors de son déplacement, hier, à Ambilobe.

Photo : Tiana R., Fanou et Mamiherison

News Mada0 partages

Kitra – «Ligue des champions d’Europe» : miverina amin’ny heriny indray ny Juventus

Ekipa efatra aloha hatreto no efa nahazo ny tapakila, hiatrehany ny ampahefa-dalana amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Anisan’ireny ny Juventus de Turin.

Anisan’ireo ekipa tafita ary hiatrika ny ampahefa-dalana amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra ny Juventus de Turin. Miverina amin’ny heriny tanteraka ankehitriny ity ekipa italianina, ity. Resiny, tamin’ny isa tery 2 no ho 1, tao amin’ny kianjany ny alarobia lasa teo, ny Tottenham, nandritra ny lalao ampahavalon-dalana miverina. Tsy nisy nanam-po ny vokatra satria efa nisaraka ady sahala 2 no ho 2, ny roa tonta, nandritra ny fihaonana mandroso natao tany Turin.

Tamin’ny ankapobeny, notsindrin’ny Tottenham, ry zareo Italianina nandritra ny 60 mn nilalaovana. Nampiditra ny baolina voalohany ry zareo Anglisy, tamin’ny alalan’i Son, teo amin’ny minitra faha-39, taorian’ny tolotra tsara nalefan’i Dele Alli. Io isa io ihany koa no nentin’ny roa tonta niala sasatra.

Nosahalain’i Higuain ny isa teo amin’ny minitra faha-64 nilalaovana, tamin’ny alalan’ny daka mandrivorivo. Tsy niandry ela ny baolina faharoa fa telo minitra taorian’izay, mbola nanampy isa iray indray i Dybala, izay nanary an’i Lloris, mpiandry tsatoby. Saika nanasahala ny isa ihany ry zareo Tottenham, teo amin’ny minitra faha-90 saingy nidona tamin’ny tsatoby ny baolina nalefan’i Kane, tamin’ny lohany.

 Nandresy fa tsy tafita

Teo amin’ny lalao iray indray lavon’ny FC Bale, tamin’ny 2 no ho 1 ny Manchester City. Tsy tafita ny Bale na nahazo fandresena aza. Efa nanantombo tamin’ny isa, 4 no ho 0 mantsy ny ekipa Anglisy, nandritra ny lalao mandroso.

Ekipa efatra izany izao no manohy ny diany ka hiatrika ny ampahefa-dalana, amin’ity “Ligue des champions” ity dia ny Real de Madrid, ny Liverpool sy ny Manchester City ary ny Juventus de Turin.

Hitohy amin’ny talata 13 marsa ny ampahavalon-dalana miverina ho an’ireo ekipa hafa ka hifanehatra ny Manchester United sy ny FC Séville ary ny AS Roma sy ny Shakthar Donetsk. Ny alarobia 14 marsa indray no hifandona ny Besiktas sy ny Bayern de Munich ary hifanazava ny FC Barcelone sy ny Chelsea.

Tompondaka

News Mada0 partages

Volley-ball – «CCCOI Zone 7» : tafita amin’ny famaranana ny GNVB

Tontosa, omaly tatsy Seychelles, ny lalao manasa-dalana hiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina, faritra fahafito eo amin’ny taranja volley-ball. Tafita ary hiatrika ny lalao famaranana ny ekipan’ny GNVB (Zandarimaria), eo amin’ny sokajy lehilahy. Resin-dry zalahy, tamin’ny seta, 3 no ho 1, ny Olympique Montagnes Goyaves avy any Rodrigues. Niady ny seta roa voalohany satria lasan’ny zandary ny seta voalohany, rehefa nisaraka 25 no ho 20 ny roa tonta. Nosahalain-dry zareo Rodrigues, kosa izany avy eo ka nisaraka 25 no ho 23, ny andaniny sy ny ankilany. Niady tanteraka ity seta faharoa ity satria nifanenjehana hatrany am-boalohany ka hatrany amin’ny farany ny isa.

Nipetraka tsara kosa ny fahaiza-manaon’ny zandary teo amin’ireo seta roa farany ka tsy nampananosarotra azy ireo ny naka izany. 25 no ho 21 niafaran’ireo seta ireo. Tombony ho an’ny mpilalao Malagasy ny fahaiza-miaraka teo amin’ny firindran’ny fanafihana, nataon-dry Eric sy ny namany. Nirafitra tsara ihany koa ny fiarovantena, ka tsy nahitan-dry zareo Rodrigue, lalana mihitsy.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Judo-Analamanga : le championnat en une journée

La ligue d’Analamanga opère plusieurs changements ! D’abord, le championnat régional se déroulera en une journée au lieu de deux jours prévus initialement. Ce sera le 17 mars prochain. Puis, l’équipe dirigée par Vola Raoelison a également changé le lieu de la compétition. Finalement, la journée marathon se tiendra au palais des Sports de Mahamasina au lieu du gymnase d’Ankorondrano.

Quatre catégories d’âge combattront lors de cette joute régionale, à savoir les minimes, cadets, juniors et seniors. Pour ce qui est du championnat régional chez les poussins, benjamins et par équipe, rendez-vous est pris le 12 mai prochain.

Pour pimenter la compétition, la ligue a pris l’initiative de récompenser les meilleurs ippons de chaque catégorie ainsi que les meilleurs combattants et les meilleures combattantes chez les minimes et cadets. A noter que ce sommet régional est qualificatif pour le championnat national qui se déroulera du 29 au 31 mars au gymnase couvert d’Ankorondrano.

Naisa

Résultat des demi-finales

Homme

GNVB (Madagascar)-Olympic Montagnes Goyave (Rodrigues): 3-1 (25-20, 23-25, 25-21, 25-21)

Dame

Pralin Girls (Seychelles)-VBCD (Madagascar): 3-0 (26-24, 25-12, 25-15)

 

News Mada0 partages

Basket-fiba 3×3 : le changement de programme effectif

Le calendrier des compétitions de la Fédération malgache de basket-ball (FMBB) a subi plusieurs modifications, en l’occurrence les rendez-vous Fiba 3×3.

Le report des éliminatoires de l’Africa Cup 3×3 vers le mois de juillet oblige la FMBB à revoir son programme. Ainsi,  en lieu et place de cette joute africaine, qui aurait dû se tenir les 7 et 8 avril  prochains, la fédération a décidé d’organiser le Challenge Fiba 3×3 U18, du 28 au 30 mars qui servira de compétition inaugurale de l’Africa Cup 3×3.

Ce sommet national junior débutera la semaine de basket au palais des Sports de Mahamasina. En effet, après les deux jours de compétition, le Top 8 de la coupe du président prendra le relais du 9 au 15 avril.

A titre de rappel, la raison de ce chamboulement de programme fait suite à la décision de l’instance africaine de basket de reporter l’Africa Cup en Angola au mois de novembre. Pour autant, les deux pays qui accueilleront les éliminatoires demeurent les mêmes, à savoir Madagascar et le Nigeria. Le nombre des équipes qualifiées au nombre de 12 représentant chaque catégorie reste inchangé.

21 pays chez les hommes et 17 chez les dames sont en lice lors des éliminatoires. 10 équipes masculines et 8 formations féminines disputeront les qualifications à Madagascar tandis que 11 équipes masculines et 9 féminines joueront leur place au Nigeria.

Naisa

News Mada0 partages

Tantara sy fampianarana : nodimandry ny Pr. Domenichini J. Pierre

Nindaosin’ny fahafatesana ny profesora Domenichini Jean Pierre. Mpahay tantara nanompana manokana ny fikarohany tamin’i tantaran’i Madagasikara. Mpikambana raikitra tao amin’ny Akademia malagasy, « anthropologue », namorona ny « Centre d’art et d’archéologie de Madagasikara ». Nanokana ny fiainany amin’ny fampahafantarana ny tantaran’i Madagasikara. Raha ny voalaza any anaty tambanjotran-tserasera maro, anisan’ny nanamarika ny fiainany farany ny naha filohan’ny komity siantifika iraisam-pirenen’ny fihaonambe iraisam-pirenena momba ny tantara, ny sivilizasiona ary ny kolontsaina, azy. Hetsika teo ambany fiahian’ny Akademia malagasy. Fihaonambe na « symposium » notanterahina ny volana novambra 2017 teo, teto Madagsaikara, izay nahavory manampahaizana malagasy sy vahiny nahatratra 40.

Nanangona : HaRy

News Mada0 partages

Kanto ankehitriny : mihaona amin’ny namana mpankafy i Zouzar Valibhay

“I need you” na koa hoe “Mila anao aho”. Io no lohatenin’ny fampirantiana hosodoko, tontosain’i Zouzar Valibhay, etsy amin’ny Baobab Rose etsy Antsahavola, nanomboka ny 3 marsa lasa teo. Elaela tsy hita ity mpanakanto ity ka izao fampirantiana izao no entiny mifampitafa sy mifanerasera mivantana amin’ireo mpankafy ny sanganasany.

Tao anatin’ny fotoana maromaro mantsy, any amin’ny tambajotra sosialy, toy ny “facebook” no anehoany ny zava-bitany. Tsy vitsy ireo liana amin’izany. Mampahafantatra ny talentany ho an’ireo mbola tsy mahalala azy ihany koa ny tovolahy.

Mpanao hosodoko manana ny mampiavaka azy i Zouzar Valibhay. Ampiarahany hatrany amin’ireo akora efa avy nampiasaina, toy ny taratasy sy ny kojakoja samihafa, ny hosodokony. Izany hoe, mirona kokoa amin’ny kanto araka endrika amam-bika, izay tafiditra ao anatin’ny kanto ankehitriny ny sanganasany.

Manavanana an’i Zouzar Valibhay ny maneho endrik’olona fanta-daza, amin’ny fomba somary manjavozavo na “abstrait”. Matetika misafidy loko mamiratra sy manintona izy amin’izany. Miisa 20 eo ho eo ny tabilao arantiny, etsy amin’ny Baobab Rose, hatramin’ny 4 avrily izao. Sanganasa vaovao, noforonina tamin’ity taona 2018 ity ny fito amin’ireo, araka ny nambaran’ity mpanao hosodoko ity.

Ankoatra ny sanganasan’i Zouzar Valibhay, hita eny an-toerana ihany koa ny an’i Amat, izay mbola 16 taona monja, kanefa mankafy tanteraka ny hosodoko. Na mbola tanora dia tanora aza izy, efa maromaro ny zava-bitany. Nasaina manokana izy mba haneho izany mandritra ity hetsika ity.

Mankafy mozika rock ihany koa i Zouzar Valibhay. Miara-miasa amin’ny Rock’Arts izy ka, isaky ny miaka-tsehatra ity tarika ity, misy hatrany ny “performance” na faneho mivantana ny fanaovana hosodoko miaraka aminy. Mbola hitohy izany fiarahana izany araka ny nampanantenan’i Zouzar Valibhay. Mikasika ny tetikasa manaraka, ho betsaka ny sanganasa vaovao sy ny fampirantiana manaraka izany, araka ny nambarany.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Chronique : de domestique à esclave

Journée de la femme ! La matière ne fait pas défaut pour manifester un engagement efficace en faveur de l’émancipation. Le terme émancipation renvoie en premier lieu à l’idée d’une  libération du statut d’esclave pour ensuite concerner tout succès à propos d’une sortie de situation sous dépendance. On se gargarise de faire dans la délicatesse en évitant de nommer chat un chat, style recourir à un vocable châtié se voulant respectueux de la dignité, « aide-ménagère », plutôt qu’à utiliser le terme crû

« domestique ». Or plus cruelleque celle de domestique se trouve être laréalité que subissent nombreuses Malgaches immigrées dans des pays moyenâgeux. Surprenant, les faits d’actualité arrivent parfois à point pour servir une cause. Les réseaux sociaux auxquels on peut parfois reprocher d’héberger quelques exagérations et mêmes de diffuser des opérations manipulatrices, trouvent souvent le mérite de révéler sans filtre des infos aussi fraiches que brutes. En la circonstance Facebook relaie des plaintes de femmes réfugiées dans une Ambassade au Koweït, ambassade qui a accueilli entre autres fugitives de différentes nationalités quelques quatre-vingt malgaches. Ça fait beaucoup non ? On connait les problèmes dans les camps de réfugiés, on ignorait que des compatriotes subissent cette condition de réfugiés pour avoir fui un enfer d’esclavage.

On sait le pouvoir actuellement fébrile. A son tour se sachant lui-même en délicatesse de popularité, il est à la recherche de coup d’éclat pour remaquiller son image et se refaire une santé afin de se ménager une petite chance à l’approche de la présidentielle. Quelle efficacité qu’eut présentée le spectacle d’un retour de quelques libérées autour du 8 Mars. Occasion manquée ! Le succès d’une telle opération n’aurait peut-être pas contribué plus que ça à la cause émancipation de la femme, mais le retentissement d’un tel événement aurait au moins servi à donner plus d’écho à l’alerte nécessaire pour dissuader nombreuses candidates à ce genre d’aventures vers des pays connus à risques. Incapable jusqu’à saisir l’opportunité de provoquer de bons échos pour en recueillir des fluides favorables.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

La crise du graphite

Notre excellent confrère P. Virelay nous donne, dans L’Action de dimanche 24 février, des détails fort intéressants susceptibles d’éclairer d’un jour tout nouveau la crise dont souffrent tous les producteurs de graphite et en particulier les petits.

À cette crise inexplicable, tout le monde se demandait comment on n’apportait pas le remède tout indiqué qui consistait à ouvrir librement le marché malgache aux Américains.

On avait cru d’abord à l’influence toute-puissante de la Morgan qui aurait trouvé le moyen de monopoliser à son profit les exportations de graphite sur l’Amérique.

Il est certain que cette société ne s’est pas privée de ce genre d’opérations et on ne peut lui en faire grief, mais il faut chercher autre part les raisons de l’interdit dont nous sommes frappés.

Il s’est formé à Paris, sous le nom d’« Union Coloniale », un consortium composé des principales maisons exportatrices de graphite de Madagascar. Ce consortium fait la pluie et le beau temps au ministère, prétendant représenter les intérêts des producteurs.

En réalité, cette association de « Caïmans » (comme les dénomme assez justement notre confrère) n’a jamais envisagé que l’intérêt particulier de ses membres qui, étant tous acheteurs, ont intérêt à prolonger le marasme pour acheter à vil prix.

Ce serait donc cette intéressante association qui aurait persuadé au ministère qu’il ne fallait pas accorder la libre exportation sur l’Amérique de nos graphites de Madagascar.

Leur jeu est bien clair. Il consiste tout simplement à acheter à un prix de famine et de revendre aux Américains avec 200 % de bénéfice. Car eux ils ont le droit d’exporter de France sur l’Amérique !

On se demande comment nos gouvernants peuvent prêter la main à de pareilles combinaisons.

Nous espérons que le gouvernement local saura prendre en main les intérêts des petits producteurs dont la ruine est imminente et que ces derniers sauront enfin se grouper pour faire entendre leurs justes revendications.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Us et coutumes : Macho de service, le 8 Mars

La plus belle femme au monde ne saurait…

Personne ne saurait enlever à la première dame ses qualités de représentation en considération de son physique sous des aspectsd’une élégance naturelle. N’en jetez pas plus sous risque de nuire au tableau. On la sait être parvenue à se hisser au sommet à la force du poignet, et la rumeur lui prête sinon haute autorité au moins grande influence concernant l’adoption des importantes décisions. Stop ! Les communications du genre « culte de la personne », (encarts dans la presse), desexcès à vouloir en faire un argument « publicitaire », obligent à un choix de voir en elle soit une potiche que l’on agite dans la vitrine soit une régente sous une ère n’ayant de républicain que l’air.

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : vehivavy mavitrika

Raha misy tontolo malaza amin’ny halotony noho ny fisian’ny kolikoly manjaka eo aminy dia tsy gisitra amin’izany ny tontolon’ny fitsarana na ny mpitsara araky ny vokatry ny fanadihadiana ambaran’ny vondrona mpikaroka mikasika an’io aretina mikiky ny firenena io. Tsy azo atao safobe mantsina anefa ka ho endrikendrehana noho izany ny mpitsara rehetra. Raha tazanina amin’ny tolona iandraiketan’ny sendikan’ny mpitsara amin’izao fotoana izao, hita mazava fa miezaka ny mpikambana ao amin’io vondrona io eo amin’ny fanadiovana ny tontolo anatanterahany ny adidiny dia ny Fitsarana izany.

Misongadina manokana ny ezaka miampy fikirizana asehon’ny mpitarika eo am-panatanterahana ny ady atrehany. Tsy azo odian-tsy hita fa vehivavy ilay filoha izany hoe  mpitarika voalohany. Mialoha laharana, tsy mitsoaka ady, tsy miafina na miala bala fa mampiseho fahasahiana hiatrika ny sedran’ny tolona izay mafampana ankehitriny. Tsy milaza fitolomana ho an’ny fampandrosoana ny satan’ny vehivavy moa ity filohan’ny sendikan’ny mpitsara ity, fa ho an’ny mpitazana dia herim-po asehony sy ny fahasahiana eo anoloan’ ireo ramatahora dia ampy hitory ny fahavitan’ny vehivavy azy. Tamin’iny 8 Marsa iny dia anisan’ireo lohalaharana io vehivavy mpitsara io raha toa mila fanilo ho taratry ny tsy maha latsa-danja ny vehivavy eo amin’ny fanefana andraikitra na ambony na ambany na eo amin’ny sehatry ny asam-pirenena na any an-tokatrano.

Sanatria tsy izay tombony kely amin’ny fanomezana andro tsy hiasany no atao famalifaliana ho fomba fanakonana ny fiangarana izay zakain’ny vehivavy eo amin’ny andavanandro. Matetika any antokatrano tototry ny fahantrana (ny maro an’isa izany) indrindra fa amin’izao andro sarotra izao dia ny vehivavy no anisan’ny andry mangina ianteherana ny fizakana sy fisorohana ny fahasahiranana. Samy manao an’ izay afany eo amin’ny tandrify azy. Any am-pianarana moa na an’ny fianarana fototra na any amin’ny sekoly ambony dia raha fahiratana no resaka tsy mikoso maso ny zazavavy fa sahy mifaninana ary eo ny vokatra milaza azy…

Mbola lavitra anefa ny tanjona mikasika ny fanafoanana ny fanavakavahana. Tsy vitan’ny karama tsy mitovy fotsiny fa maro ny fomba fiangarana sy fanavakavahana ankolaka, fanetrena ny vehivavy noho ny maha vehivavy azy. Tolona isan’andro ny momba izany ary tsy an’ny vehivavy irery fa anjaran’ny lehilahy rehetra izay mahatsiaro tena ho olona mijoro sy misondrotra ara-tsaina.

Léo Raz

News Mada0 partages

Sehatra Bagasy : hitohy ihany koa ny zarasehatra

Anisan’ny ezaka lehibe tanterahin’ny Sehatra Bagasy tsy tapaka hatramin’izay ny fampivelarana sy fampitiavana ny bagasy ny olon-drehetra. Ho an’ity taona 2018 ity, nitohy ny 7 marsa teo ny atrikefa notanterahina tao amin’ny Ivotoeran’ny Kolontsaina malagasy (IKM) Antsahavola. Hetsika fanaon’ny Sehatra Bagasy isaky ny alarobia voalohan’ny volana. Hitohy ihany koa ny zarasehatra fanao ao amin’ny Espace Aro Antsahavola. Rahampitso asabotsy 10 marsa, amin’ny 3 ora tolakandro indray io.

Nomarihin’ny tompon’andraikitra fa misy hatrany ny sehatra malalaka ho an’ny rehetra mba hisian’ny fifanakalozana izay anisan’ny mitondra fivelarana eo amin’ny talentan’ny tsirairay sy ho an’ny bagasy manontolo.

Na eo aza ny fitohizan’ireo hetsika fanaon’ny Sehatra Bagasy, nanentana ny olon-drehetra ny tompon’andraikitr’ity vondrona ity hanome lanja ny bagasy satria anisan’ny harena kolontsaina mampiavaka ny Malagasy izy io, ka mila kolokoloina sy ampitaina amin’ny taranaka ho avy rehetra.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Nofy maitso : les déchets au service de l’art

Au mois de février dernier, un centre baptisé «Nofy maitso» vient d’être inauguré à Antaninandro. En fait, quatre associations, Green NKool, 2Hy-Faire lien, Réseau climat océan Indien (RCOI) et Tantsary ont eu l’idée de d’élaborer ensemble ce concept qui consiste à inciter non seulement le grand public à favoriser le recyclage ou la  transformation dans le dessein de préserver l’environnement, à travers la notion «zéro déchet». Leur leitmotiv, «tout commence par un changement de mentalité».  Ainsi, «Nofy Maitso» essaie d’éduquer la masse.

Notons que dans la capitale, les Tananariviens produisent chaque jour plus de 800 tonnes de déchets, un nombre considérable qui pourrait diminuer si la population accepte de coopérer et d’adopter l’attitude de «penser vert».

«Les produits réutilisables sont illimités, entre autres les pneus, les chaises, les boîtes de conserve… Ainsi, la créativité sera mise en avant. Et le résultat  est surprenant», a annoncé l’un des membres de l’association Tantsary.

Par ailleurs, plusieurs activités se produiront dans ce centre, entre autres des expositions, des ventes de produits recyclés et écologiques, divers ateliers…

Holy Danielle

News Mada0 partages

Volley-ccz7 : la GNVB passe, fin de parcours pour VBCD

Le championnat des clubs de la zone 7 Afrique se poursuit pour la GNVB après sa victoire en demi-finale contre les Rodriguais d’Olympic Montagnes Goyaves. Par contre, VBCD est éliminé suite à sa défaite face à Pralin Girls des Seychelles.

Rudes batailles avant la finale ! Difficiles vainqueurs d’Olympic Montagnes Goyaves de Rodrigues hier lors de la première demi-finale homme, Manohisoa et sa bande disputeront leur troisième finale de suite dans cette compétition.

En effet, il a fallu disputer quatre sets pour que la GNVB arrive à bout de l’équipe surprise de la CCZ7. Après une belle entame de la rencontre en remportant le premier set, les joueurs du coach Honoré Razafinjatovo ont concédé le deuxième set avant de se ressaisir dans les deux derniers sets pour s’offrir la victoire.

L’équipe présidée par le colonel Heriniaina Rakotomalala est bien partie dans sa quête d’un nouveau sacre. Invaincue depuis le début de la compétition, la GNVB vise un troisième titre consécutif qui lui permettra de remporter définitivement la Coupe.

Fin de l’aventure

Les premiers pas de VBCD au CCZ7 se sont arrêtés en demi-finale. Ihoby et compagnie se sont inclinées sèchement devant les Seychelloises de Pralin Girls lors de la première demi-finale dame. Certes, les joueuses malgaches ont résisté lors du premier set en s’inclinant sur la petite marge (24-26), mais  la suite a été toute autre. Les Seychelloises ont tout simplement dynamité la défense malgache pour s’offrir la qualification pour la finale.

«Certes, nous avons eu des lacunes, mais la plus difficile est de gérer une rencontre aussi importante avec un effectif limité. Même le remplacement a posé problème au même titre que la mise en place d’une tactique», a regretté le second coach de VBCD, Hasina Randriamaro. En guise de consolation, VBCD reste encore en course pour la troisième marche du podium

Naisa

News Mada0 partages

Guide du week-end

Vendredi 9 mars

Olombelo Ricky friends au Skandal Buffet Ankorondrano 

Olombelo Ricky retrouvera son public au Skandal Buffet Ankorondrano  ce soir à 21 heures tapantes. Pas de grand concert au menu mais un rendez-vous convivial durant lequel il sera plus proche de ses fans. Celui qui s’affirme comme le précurseur de la musique percussive va revisiter ses plus grands succès à l’instar de «Tsy mety milaza», «Taratra hazavana», «Hozaraiko», «Napetrany», «Loharano» et bien d’autres. Pour l’occasion, il sera accompagné d’artistes qui ont partagé le micro avec lui depuis sa longue et brillante carrière.

Rola Gamana à l’ Is’Art Galerie  Ampasanimalo

Rola Gamana va chanter l’hymne à la nature ce soir à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo. Il est décrit  comme un polyinstrumentiste hors pair qui, à travers ses compositions modernes, apporte également une touche musicale venant des différentes régions de Madagascar. Ses propres instruments de musique, fabriqués à base de bois, de coquillages et surtout de bambou, imitent les sons de la nature. Et ce faiseur de son puise son inspiration en parlant de la vie quotidienne, de l’amitié, de l’environnement et des coutumes malgaches.

Café de la Gare Soarano au rythme d’Electric Jazzy

A chaque semaine son lot de découvertes. En plus d’être un établissement réputé, le Café de la Gare s’affirme également comme un haut lieu de la culture pour les jeunes talents et grands noms de la musique malgache.  Pour ce vendredi, du jazz propre à frémir de curiosité et  enflammer le désir d’une nouvelle découverte sonore va résonner à Soarano à partir de 19 heures.  Eclectic Jazz, bien plus qu’une musique, est tout un art qu’offre le trio Linah au chant, Anjatiana  au piano, et Vahantsaina au chant et à la guitare.

Bekoto , Tselonina et Ifanihy investissent Twenty Six Analakely

Bekoto, Ifanihy et Tselonina vont jongler entre folksong et chanson à texte dans «Revy ako’stika» soir au Twenty six Karibotel Analakely. Cette soirée s’annonce exceptionnelle à plus d’un titre. Ingahibe et Ifanihy partagent bien souvent la même scène avec leurs chansons à texte sur fond de satyre sociale qui ne recule devant aucun tabou. Avec l’un des piliers du groupe Mahaleo en renfort, le trio va réserver un récital de toute beauté.  Les premières notes de «Ikala Nesy»,  «Ikala Dauphine» et de «Efa ela» résonneront à 21 heures tapantes.

Trass Tsiadana accueille Solo Andrianasolo et Bodo

Solo Andrianasolo a concocté un grand projet pour ses fans. L’occasion se présente enfin pour le chanteur de « Hasambarana » de le dévoiler le temps d’une soirée au Trass Tsiadana.  Sur scène, le crooner sera accompagné de Bodo, la diva de la musique malgache. Le rendez-vous sera donné à  21 heures.`

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Rallye virtuel – online : Serge ouvre les hostilités

Les résultats officiels du championnat de Madagascar de rallye virtuel Online ont été dévoilés hier par Madagascar virtual rally championship (VMRC). Une première manche dont seuls moins de dix pilotes ont pu franchir le drapeau à damier. En tout cas, Serge Rakotobe (Citroën C2 GT S16.000) figure au top du classement général avec 29 points pendant cet Opening round. Nirs, sur une Mitsubishi Lancer evo X dans la catégorie N4, s’est adjugé la seconde place avec un cumul de 23 points, soit 18 à l’opening et 5 au round.

Dans le même groupe, Mats sur Mitsubishi Lancer evo X se place à la 3e position avec 15 points. Sur une Subaru Impreza, le surnommé Cinqs pointe à la 4e place avec 13 points. Riry ayant roulé à bord d’une Citroën DS3 R3, dans le groupe des 2RM, a complété le Top 5 du classement général de ce rallye. Dans le groupe N, les ténors de la discipline comme Noriza (Mitsubishi Lancer evo IX) ont été contraints à l’abandon à l’issue des 22 super spéciales d’une distance de 150 km. Il ne fut pas le seul car Hoby, T.D Raharinosy, Jedla, Echelon, ou encore Cascade lui ont emboîté le pas.

Par ailleurs, les férus de vitesse peuvent également suivre en direct la 3e manche du championnat de monde de rallye au lieudit An’Trano Lodge à Nanisana, à partir de demain jusqu’au 12 mars prochain. Le parcours des pilotes au cours des 22 épreuves spéciales sera diffusé gratuitement en live.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Antanimena : mpangalatra bisikileta nosamborin’ny UIR

Lehilahy iray mpangalatra bisikileta voasambotry ny UIR teny Antanimena omaly hariva. Nifanenjehana avy any akaikin’ny zaridaina Antanimena avy any izy io, ary tany Antanimena tsy lavitra ny cercle de Cheminot no tratra. Nikasa ny hamaly saingy tratran’ireo polisin’ny UIR efa za-draharaha ka tsy afa-nikofoka intsony.

Voalaza fa efa mpangalara bisikileta mihitsy ity lehilahy ity fa izao vao tratra. Tsy nampoiziny ho nisy nahita izy io, ka nitondra ilay bisikileta moramora, kanjo raikitra ny antso vonjy.

Mitohy hatrany ny fanenjehan’ny polisy ireo mpangalatra sy mpanendaka eto an-drenivohitra. Mampitaraina ny olona hatrany ny fahamaroan’ny mpanendaka eto an-drenivohitra na andro na alina. Indraindra efa tsy araky ny polisy intsony, na efa maro ihany aza izay tratra izay. Mivoaka ny fonja vetivety ihany koa izy ireny ary miverina manao ny asa ratsiny avy eo.

Yves S.

News Mada0 partages

Famotsorana ireo voarohirohy ho mpangala-jaza : manahy korontana ny vahoaka ao Toamasina

Manoloana ilay raharaha hala-jaza tao Toamasina, gaga ny rehetra fa nahazo fahafahana vonjimaika ireo olona voarohirohy tamin’ity raharaha ity ka miroroa saina ny ray aman-dreny sy ny mponina ao Toamasina manoloana izany. Nisy ny fanadihadiana nataon’ny mpanao gazety tamin’ireo tompon’andraikitra eo anivon’ny polisy sy ny fitsarana…

Tsotra ny fanazavan’ny talem-paritry ny polisim-pirenena ao Toamasina, ny commissaire divisionnaire, Rakototiana Laubel, efa azo lazaina ho porofo ireny fifampiresahana tamin’ny sms hita tamin’ny findain’izy ireo ary teo am-pivoriana hikononkonona hanatanteraka hala-jaza miisa dimy voalohany izy ireo no tratra tao anaty vela-pandrika. Efa niandry vola tamin’ilay olona naniraka ireo mpangala-jaza ary tena nisy izany satria nofandrihana tamin’ny finday ka noraisim-potsiny. « Very maina ve izany ny ezaka nataon’ny polisim-pirenena ? Raha izao fomba fiasan’ny fitsarana izao no mitohy dia ho kivy ny mpitandro filaminana. Ho aiza isika manoloana ny tsy fandriampahalemana. Ny fitsarana no tompon’ny teny farany fa tokony hojerena ny fiaraha-miasa mba hametrahana fandriampahalemana”, hoy hatrany izy.

Nanambara kosa ny tonia mpampanoa lalàna ambony ao Toamasina, Andriamihangy Georges Florence, fa tsy mahalala io antontan-taratasy iray io ary tsy mbola nisy tatitra nataon’ny fitsarana ambaratonga voalohany tonga. Ilaina fandinihana tsara ny fandraisana fanapahan-kevitra amin’ny raharaha mafana sy mampihorohoro fiarahamonina toy izao.

Manahy korontana ny vahoaka…

Tonga tao amin’ny tonia mpampanoa lalàna eo anivon’ny fitsarana ambaratonga voalohany, Rajaonah Thierry Lauret, indray ny mpanao gazety nanohy hatrany ny fanadihadiana. “Tsy heloka ny fanomanana tsy tontosa satria tsy mbola nisy ilay hala-jaza ary tsy nisy ray aman-dreny nametraka fitoriana fa hoe misy zaza very. Tsy misy zaza very rahateo eto Toamasina sady tsy nahitana zaza koa tamin’ireo olona ireo. Mbola tsy niantomboka ny heverina fa heloka tamin’io fiampangana io. Notorena hanaiky rahateo izy ireo tany amin’ny polisy nanao famotorana”, hoy izy.

Manahy, araka izany, ny ray aman-drenin’ny mpianatra fa mitarika honohono ho azy ireo izao fanapahan-kevitry ny fitsarana izao. Efa porofo mivaingana ireny sms hita tamin’ny finday ireny sa miandry ny fisian’ny zaza very vao mikoropaka. Nilaza ireo ray aman-dreny fa hiverina eto Toamasina indray ny fitsarana ary ahina ny hisian’ny korontana, hifampiahiahy eto ka raha vao misy tondro molotra kely dia mety hiafara amin’ny fitsaram-bahoaka izany.

Sajo sy Jean Claude

News Mada0 partages

Nidoboka am-ponja ao Antsirabe : nalentiky ny kaonsilin’i Frantsa ilay vazaha nanolan-jaza

 Natolotra ny fampanoavana, tao amin’ny Tribonalin’Antsirabe, afakomaly, ary naiditra am-ponja vonjimaika (MD), ilay vazaha frantsay, voarohirohy ho nanolana zazavavikely roa, tao Antsirabe. Tsy niaroaro fa vao mainka nandentika azy ny kaonsilin’i Frantsa miasa ao Antsirabe.

Natolotra ny fampanoavana, ny alarobia teo, ilay vazaha frantsay saika niharan’ny fitsaram-bahoaka tany Antsirabe, ny antoandron’ny talata 6 marsa teo. Naiditra am-ponja vonjimaika izy miandry ny fitsarana azy. Voalaza fa resaka hala-jaza ny saika namonoan’ny olona azy io, saingy fikasana hanolana indray ny fiampangana azy teny amin’ny fitsarana. ”Niaiky ity vazaha ity fa nisafosafo ireo zazavavy niisa roa nampiresahinay”, raha ny tatitry ny contrôleur général de police, Ramilison Céléstin.  ”Efa nikitika ny fivavian’ireo zazavavy izy ka izay no nampiantsoantso ireo ankizy notambazany vola. Nolaviny kosa ny filazana azy ho saika hangala-jaza, izay saika namonoan’ny olona ilay vazaha”, raha ny fanazavana ihany.

Sao ihany fa niditra an-tsehatra ny polisy naka azy teo amin’ny fiara nitondra azy, fa raha tsy izany niharan’ny fitsaram-bahoaka izy io. Mbola narahin’ny olona hatreny amin’ny biraon’ny kaomisarian’ny polisy mihitsy izy io tamin’izany. Nitangorona teo ireo mponina tao Antsirabe, ka voatery nambenana mihitsy izany noho ny fiheverana sao hihoa-pefy ny olona. Nilaminaizany  ihany anefa ary izao natolotra ny fampanoavana, omaly, izao.

Nandetika ny kaonsila

Nanoloana ity tranga ity, fantatra fa nandentika ity vahaza antitra ity ny kaonsilan’i Frantsa any Antsirabe. Izy ity izay niatrika ny fanaovany sonia ny fitanana an-tsoratry ny fanadihadiana. Nahatsapa izany ny tompon’andraikitra voalohany ireo teratany frantsay monina sy mandalo eto amintsika fa diso ny mpiray tanindrazana aminy. Matetika mantsy, arovana hatrany ireo teratany vahiny mandika lalàna eto amintsika, ary ampodiana izy ireo avy eo. Izay teratany malagasy tratra mandika lalàny any ivelany anefa, sady tsaraina any no gadraina any.

Tamin’ity, mba tsy afaka ilay vazaha, na fantatra aza fa mandalo ihany no ahatongavany eto, kanjo izao nikasa hanolana zazavavikely izao. Soa ihany fa tratra fa raha tsy izany, afa-maina teo izy ity. Andrasana ny fitsarana ny raharaha.

Yves S.

News Mada0 partages

Isotry : mpangarom-paosy 12 lahy voasambotra

Noho ny tsy fandriampahalemana misy eny amin’ny faritra Isotry sy ny manodidina iny, mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny polisy avy ao amin’ny boriborintany fahefatra eny Isotry na ny « Opération pick-poket », indrindra ny harom-paosy sy ny sinto-mahery. Lehilahy miisa 12 voasambotra tamin’izany, ny alarobia teo tokony tamin’ny 6 ora hariva teny amin’ny tetezan’i Bekiraro.  Tsy ampy taona ny iray amin’ireo. Nentina avy hatrany teny amin’ny biraon’ny polisy izy ireo nanaovana fanadihadiana.

Misy ny voasambotra teo am-pifohana zava-mahadomelina ary misy ihany koa tafiditra tamin’ny resaka sinto-mahery. “Marihina fa rehefa avy mifoka rongony izy ireo no manao ny asa ratsiny eny amin’iny faritra iny”, hoy ny polisy. Teny amin’ny tetezan-dRamala izy ireo ny nanao ny asa ratsiny ka rehefa nanaovan’ny polisy hetsika iny toerana iny, nifindra teny amin’ny tetezan’i Bekiraro indray. Misy amin’izy ireo ihany koa ny voasambotra noho ny filokana eny an-dalambe izay mitarika amin’ny tsy fahandriampahalemana eny amin’iny faritra iny ka tena mampitaraina ny mponina. Mbola eo am-panadihadiana ny momba azy ireo ny polisy.

Yves S.

News Mada0 partages

Nanao diabe ny fikambanam-behivavy

Marolafy ny hetsika sy fanamarihana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny vehivavy omaly tontolo ny andro. Ho an’ny eto Antananarivo, efa nosantarina tamin’ny fiandohan’ny herinandro teny Mahamasina ny fankasitrahana ny vehivavy mpanabe. Nitohy omaly tamin’ny diabe niainga manoloana ny fitsarana Anosy ny fankalazana. Nilahatra nihodidina ny farihy ny fikambanam-behivavy samihafa avy amin’ny faritra maro nitondra ny fitafy nampiavaka azy ireo avy. Nifarana teny amin’ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena Mahamasina ny filaharana. Niandry ny mpitsidika indray tao amin’ny ny Vohitra kanto fihary nampirantian’ny vehivavy ny vokatry ny asa tanana, fiompiana sy fambolena ary ny taozavatra maro karazana. Nisy tranoheva maromaro mampahafantatra ny sehatra iasany eto amintsika toy ny sampandraharahan’ny Firenana mikambana sy ny sampana vahiny hafa. Ny alahady vao hifarana ny fampisehoana eny amin’ny lapan’ny Kolontsaina.

Nampiavaka ny hetsika nokarakarain’ny kaominina Antananarivo Renivohitra ny tranoheva manome tolotra ara-pahasalamana teo amin’ny Parvis Analakely, omaly.

 Nahasorena ny fahatapahan-dalana

Raha tsy niasa avokoa ny vehivavy teny anivon’ny minisiteram-panjakana manerana ny Nosy. Tsy maintsy nanohy ny asa fanao andavanandro kosa ireo andriambavilanitra mamelona ankohonana miantehitra amin’ny fidiram-bola isan’andro. Tsy vitsy koa ny nanararaotra niaraka amin’ny zanany niantsena na nanao zavatra niarahana tao an-trano. Niteraka fitohanana nahasorena ny mpampiaasa lalana ny fahatapahan-dalana teny Anosy. Nimenomenona ny mpamily taksibe fa manampy trotraka ny lalana ratsy ny fitohanana lavareny nateraky ny lalana tapaka.

 Vonjy

News Mada0 partages

Fanamarihina ny 8 marsa : niala voly ny vehivavy mpanao gazety

Tsirin-kevitra avy amin’ny vehivavy mpanao gazety maromaro : Andrianaivonirina Anny, Raonimanalina Nadia, Rajaona Tiana, Andriamampionona Tsitohery Francesca, Kanto Soa ny hetsika nampihaonana ny vehivavy mpanao gazety eto Antananarivo. “Sady fifampiarahabana noho ny taona vaovao no koa fifankahalalana eo amin’ny mpiray asa satria misy ny efa tranainy, tsy vitsy ny tanora vehivavy vaovao niditra amin’ny sehatry ny tontolon’ny asa fanaovan-gazety”, hoy ny mpitarika ny hetsika, Andrianaivonirina Anny, omaly, teny Ampefiloha. Tanjona ny hananana vehivavy mpanao gazety mendrika sy matihanina amin’ny asa. Betsaka ny tolotra fiofanana mety mahaliana ny vehivavy ka izay koa ny antony faharoa nampivondronana ny mpanao gazety ahafahana miroso amin’izay.

Niala voly, nandihy, nifaly izy ireo omaly tontolo ny andro. Nanome ny trano filanonana ny minisiteran’ny Tanora sy ny fanatanjahantena, afaka nilomana tao amin’ny dobo koa noho ny fanohanan’ny akademia nasionalin’ny fanatanjahantena (ANS). Nanampy koa ny vadin’ny minisitry ny Rano, ny orinasa Star, Jirama, Unicef ary ny Sipromad. Hanonta ny boky ahitana ny anaran’ny mpikambana tsirairay ny orinasa Midi Madagasikara. Entanina ny mpanao gazety vehivavy rehetra maniry ny ho voasoratra anarana ao amin’ny boky (annuaire) hanatona ny mpikarakara sy hanome ny mombamomba azy.

Taorian’ny fety, dingana faharoa ny fiofanana miaraka amin’ny minisiteran’ny Fitsarana momba ny lalàna.

Vonjy

News Mada0 partages

8 mars : place aux droits, aux rôles et à l’avenir de la femme

Bonne fête de la femme. Comme partout dans le monde, Madagascar à travers différentes organisations et manifestations a célébré hier la journée de 8 mars dédiée spécialement à la femme. Leurs droits, leurs rôles, les inégalités, la discrimination du genre et les violences à l’encontre de la gente féminine au quotidien dans les lieux de travail, dans la sphère politique et beaucoup d’autres domaines ont été de nouveau soulevés.

Hier à Mahamasina, sous l’égide du ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme, la parade haute en couleur des femmes issues de plusieurs régions a singularisé la célébration du 8 mars dans la capitale. D’après les informations reçues, entre 20 000 et 23 000 personnes ont participé à ce défilé.

«Les femmes malgaches ont gagné des luttes dans le passé, à l’instar de l’instauration du Zara mira à la place du régime inégalitaire du Kitay telo an-dàlana. Tout récemment, l’adoption de la nouvelle loi sur la nationalité est également une avancée notable. Ces combats ont été possibles grâce à l’élan solidaire-Fiaraha-mientana-des Femmes malgaches. D’autres combats nous attendent, d’autres défis sont à relever»,  a déclaré la ministre Onitiana Realy à cette occasion.

Et pareil à tous les autres pays où les droits de la femme restent un vaste chantier parsemé d’embûches, Madagascar, à travers la réalité, les témoignages et les chiffres, a également beaucoup à faire dans ce domaine. «Au moins 30 % des femmes subissent au moins une forme de violence» a souligné la ministre. Dans ce sens,  augmenter le taux d’activité des femmes pour atteindre le même niveau que celui des hommes figure parmi les objectifs à long terme.

 Les inégalités entre les hommes et les femmes dans le monde du travail relatif au poste à responsabilité à tous les niveaux, leur place dans la politique et surtout les formes de violence subies par  les femmes sont évoquées chaque année. A ce sujet, tout le monde est unanime sur le fait que les droits des femmes ne doivent pas être le combat d’une seule journée.

Des primes et des manifestations

Plusieurs activités et manifestations ont été à l’affiche pour marquer d’une pierre blanche cette journée. A l’issue de la finale du concours de projets «Vehivavy mizakatena ara-toekarena» à l’hôtel Carlton hier, l’association Sambatsy de Maintirano qui oeuvre dans la production de légumes bio a remporté le premier prix d’un montant de 20 millions ariary. Manjaka d’Amoron’i Mania en proposant comme projet la production de charbon domestique à partir de terre et de pailles a gagné le deuxième prix (10 millions ariary). Et Ampela Miavotra du Vakinankaratra s’est adjugé la 3e place, emportant la somme de 5 millions ariary. A noter que 15 associations ont été sélectionnées pour ce derby final.

RA

 

 

News Mada0 partages

Medias : les femmes journalistes s’activent

C’est dans une ambiance tout particulièrement teintée de solidarité que les femmes journalistes ont célébré la Journée internationale des droits des femmes hier à l’Académie nationale des sports (ANS) à Ampefiloha.

Cette journée s’est vue ponctuée par une fête de retrouvailles, de présentation de vœux, mais également et surtout des échanges entre les gens du métier. Et il a été convenu d’organiser sous peu un atelier de renforcement des capacités et de développement personnel.

Et comme il s’agit avant tout d’une journée dédiée à la gent féminine,  elles se sont fait plaisir de se retrouver autour d’un buffet gastronomique et d’une séance de beauté.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Enlèvement de kalidas : un kidnappeur trahi par ses blessures

La Cellule mixte anti-kidnapping a arrêté un individu suspecté d’être impliqué dans le kidnapping du propriétaire de la bijouterie Kalidas Analakely.

Enfin un résultat de la cellule mixte anti-kidnapping. Cinq mois après sa  création, durant lesquels pas moins de quatre cas de kidnapping et de tentative de kidnapping ont été signalés dans le pays, la Cellule mixte anti-kidnapping a capturé un membre de la bande qui a kidnappé le patron du magasin Kalidas le 17 janvier dernier. Le suspect s’est terré dans le village d’Anosiala Ambohidratrimo jusqu’à ce qu’il soit arrêté le 28 février dernier vers 18 heures. Le suspect a été trahi par les traces de blessures qu’il avait reçues durant sa chute en moto.

Durant son interrogatoire, l’individu a avoué son implication directe dans le kidnapping.

Selon une source sécuritaire, ce résultat a été le fruit des investigations permanentes des limiers dans le but de mettre la main sur les kidnappeurs. Les informateurs de la Cellule mixte anti-kidnapping ont en effet fait savoir que l’individu suspecté porte une cicatrice qu’il a obtenue durant le rapt lorsqu’il était tombé de sa moto. La cicatrice en question a bel et bien été décelée sur l’individu. Lors de l’interrogatoire, les enquêteurs ont vainement essayé de lui tirer les vers du nez. Le suspect s’est muré dans son silence. Il a refusé de donner des informations sur ses complices. Traduit devant le parquet du tribunal d’Anosy mardi dernier, le bandit a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora.

Rappel des faits

En rentrant chez lui abord de sa voiture, l’Indien de 70 ans a été pris d’assaut par 6 individus armés circulant à motos. Durant le kidnapping, ses deux gardes du corps étaient impuissants face aux assaillants surarmés. Le patron de la bijouterie a été séquestré pendant 18 jours. Il a été libéré le 3 février après le paiement de la rançon exigée par les kidnappeurs.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Boeny : satisfecit des partenaires de la commune de Mahajanga

La commune urbaine est assurée de la réalisation de ses projets de développement de la ville de Mahajanga après le passage des bailleurs de fonds, notamment l’AIMF et l’AFD qui sont satisfaits de la gestion et prêts à s’impliquer davantage dans le processus.

Ses partenaires techniques et financiers  sont convaincus de la crédibilité de la commune urbaine de Mahajanga. Ils se sont dits prêts à étudier et financer jusqu’à 70% tous ses projets prioritaires proposés par la Coopération décentralisée qui seraient en adéquation avec leurs lignes de stratégie lors d’une mission de supervision menée récemment dans la localité.

Le partenariat est particulièrement focalisé sur les projets axés sur la gestion des déchets solides et liquides, l’assainissement en général, la réhabilitation des 3 grands marchés sur les 5 existants à Mahajanga et la mise en place des procédures administratives dont les guichets uniques.

Aménagement de la décharge de Mangatokana

Les grands travaux d’aménagement de la décharge municipale de Mangatokana ont débuté après une réunion de mise au point de l’équipe communale et ses partenaires avec les gens du quartier et leurs représentants. La réhabilitation de la bretelle menant vers le site et la mise en place de clôture de l’enceinte afin d’en limiter l’accès répondent aux aspirations des riverains.

La décharge accueillant quotidiennement une trentaine de tonnes de déchets arrive à saturation actuellement et crée une zone d’insalubrité dans les environs. Les déchets seront toujours déchargés sur le site pendant les travaux toutefois puisque l’unique espace pouvant se substituer à Mangatokana se situe à plus d’une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Mahajanga et occasionnera un supplément de dépense en carburant à la commune.

Avec l’appui de ses bailleurs de fonds, le maire de Mahajanga Mokhtar Salim Andriantomanga et son équipe sont prêts à relever le défi sur le développement de la commune pour redorer le blason de la Cité des Fleurs.

Manou

News Mada0 partages

Fahasahiranam-bahoaka : miantso atrikasam-pirenena ny K 3F

Inona ny vahaolana amin’izao fahasahiranam-bahoaka izao? Miantso atrikasam-pirenena ny K 3F…

« Manainga ny hery velona rehetra eto Madagasikara, raiamandreny isan-tsokajiny, mpandraharaha, fikambanana, firaisamonina sivily, antoko politika… hiara-mientana amin’ny fitadiavana vahaolana mahomby ho an’ny firenena. »

Io ny fanambaran’ny eo anivon’ny Komitin’ny fahamarinana sy ny fandriampahalamena ary ny fiadanana (K 3F), Fianarantsoa, teny Amparibe, afakomaly, manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny.

Antsoiny ny rehetra hiara-kanatontosa ny atrikasa nasionaly ho fanarenam-pirenena tena izy,  hatao any Fianarantsoa ato ho ato. Hiaraha-manana ny tanindrazana. Ny fiaraha-midinika sy ny tolo-kevitra avy amin’ny rehetra no vahaolana azo antoka hanavotana ny firenena latsaka an-katerana izao.

Tsy maintsy atao ny fakan-kevitra

« Tsapa fa mila fivondronana sy firaisankina ny raharaham-pirenena ankehitriny », hoy ny K 3F. Ny hevitry ny maro no hahatafavoaka ny firenena amin’izao fahasahiranana izao. Eo amin’ny tantaram-pirenena hatramin’izay, anisan’ny miteraka korontana matetika ny tsy firaharahana ny hevitry ny besinimaro.

Lalana tsy maintsy lalovana ny fakana ny hevitry ny besinimaro, ary hotanterahina izay tapaka amin’izany. Nisy fakan-kevitra ny besinimaro ihany teto amin’ny firenena, fa tsy notanterahina. Izay no tanjon’ny atrikasa: fantsakana amin’ny loharanon-kevitra ho an’izay vonona hanarina ny firenena.

Nisy ny nanoina avy hatrany ny antso

« Misy ireo olona tsara sitrapo avy eto Antananarivo sy ny faritra samihafa hifampandinika momba ny toe-draharaham-pirenena, mahita fa rariny ny hanaovana io atrikasa io ka manamafy sy manoina iny antso iny ary hanampy ny K 3F amin’ny fanatanterahana azy », hoy ny mpitondra teny, Razafiarison Naivo, avy amin’ireo  sokajin’olona samihafa nanoina avy hatrany ny antso.

Manaitra ny tompanandraikitra samihafa handray andraikitra izy ireo manoloana ny toe-draharaha manahirana diavin’ny vahoaka sy ny firenena amin’izao fotoana izao. Manentana ny vahoaka tsy hiraviravy tanana koa izy ireo haneho hatrany firaisainkina, ary hiara-mientana hametraka ny fahamarinana sy ny fandriampahalemana ary ny fiadanana. « Aza mety ho resin’ny ratsy ianao, fa reseo amin’ny soa ny ratsy. » (Rom 12: 21)

R. Nd.

Madonline0 partages

Syndicat des magistrats : Pour le remplacement du ministre de la Justice

Lors d’une assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) ont exprimé la nécessité du départ de l’actuelle ministre de la Justice, Alexandrine Elise Rasolo.

Officiellement, les raisons de cette demande sont liées au fait que l’actuelle ministre est sur le point de partir à la retraite. « Les fonctionnaires en passe de partir à la retraite ne pensent plus généralement aux intérêts communs d’un corps professionnel. Nous savons que l’actuelle ministre de la Justice partira à la retraite en tant que magistrate, le 15 mars prochain », a précisé la vice-présidente du syndicat des magistrats, Josiane Ralaivaoarisoa.

« Notre souhait est que la personne désignée au poste de ministre de la Justice se soucie des intérêts des magistrats », a-t-elle continué, avant de spécifier : « il nous faudrait une personne qui a le sens de l’écoute et qui connaît bien les rouages de la Justice ».

Les magistrats sont plutôt frustrés actuellement. « Tous les ministres qui se sont succédé n’ont pas pris en compte nos revendications », affirme la vice-présidente du SMM.

Sans s’y référer de manière précise, les membres du syndicat des magistrats estiment également que l’implication de l’actuelle ministre dans certaines affaires qui ont récemment défrayé la chronique ne plaide pas en sa faveur. La ministre de la Justice a été, en effet, citée dans l’affaire de l’évasion du prisonnier Français, Houcine Arfa, qui a étroitement collaboré avec l’Exécutif malgache au cours des dernières années.

« Nous souhaitons que toutes les personnes citées dans l’affaire Houcine Arfa soient enquêtées », a déclaré pour sa part la présidente du SMM, Fanirisoa Ernaivo.

En outre, les membres du syndicat ont été récemment déçus du limogeage du Procureur général de la Cour suprême. Un certain nombre de magistrats ont défendu celui-ci et le principal concerné a même porté l’affaire devant le Conseil d’Etat pour attaquer la décision d’abrogation de sa nomination. Un événement de plus qui a creusé un fossé entre les magistrats et la ministre. Une autre assemblée générale du SMM est déjà programmée le 14 mars prochain.

Madonline0 partages

Parc d’Andasibe : Des chasseurs de lémuriens interpellés

C’est un phénomène qui a perduré au niveau de certaines zones protégées à travers la Grande Ile mais auquel il a été difficile de trouver un remède. Des populations chassent souvent les lémuriens, une espèce protégée et endémique de la Grande Ile.

Des chasseurs ont été récemment interpellés dans les environs du parc d’Andasibe, au centre-Est de la Grande Ile. Les autorités locales tiennent à afficher la fermeté, face à ce fléau. Deux hommes ont été arrêtés et incarcérés tandis qu’un autre a pu prendre la fuite selon le ministère de l’Environnement.

« Des touristes internationaux parcourent souvent des dizaines de milliers de kilomètres pour admirer nos lémuriens mais certains de nos compatriotes n’hésitent pas à en faire des gibiers, c’est plutôt désolant », a affirmé un représentant de l’administration dans le district de Moramanga, non loin du parc national d’Andasibe, un des parcs les plus visités de Madagascar.

Depuis fin 2009, l’ONG Conservation International a déjà tiré la sonnette d’alarme au sujet de ces chasses illicites de lémuriens, un primate que l’ONG a déjà estimé comme étant « en grand danger ». D’autres ONG locales ont également attiré l’attention des autorités du pays sur ce phénomène.

« Nous avons constaté une amplification du phénomène vers 2009, quand le pays est entré dans une crise politique consécutive au coup d’Etat » a raconté un guide du parc de Marojejy, au Nord de la Grande Ile. La situation s’est aggravée, tout comme le phénomène du trafic de bois de rose s’est amplifié à la même période.

« Il y a différents types de chasseurs de lémuriens à Madagascar. Il y a ceux qui se nourrissent de la viande de lémuriens en raison de la pauvreté, et ceux qui en tirent des bénéfices. Certains hôteliers considéreraient le plat de lémuriens comme des plats de luxe », explique un agent du ministère de l’Environnement.

Ce qui inquiète la population locale, aux environs du parc d’Andasibe, est que les chasseurs sont généralement munis de fusils. Ce qui laisse penser qu’ils ne sont pas issus de la population rurale sur place. Le ministère évoque la possibilité d’un réseau qui soutient cette chasse illégale, alors que les lémuriens sont déjà menacés à divers endroits par la déforestation et par les cultures sur brûlis.

La Vérité0 partages

Réseau « Mihari » - Des organisations rejoignent le mouvement des pêcheurs

Vers un développement du secteur. Les petits pêcheurs se classifient parmi les personnes les plus vulnérables au monde. C’est pour cette raison que les communautés gérant localement les aires marines ont créé le réseau « Mihari » ou « Mitantana harena an-dranomasina avy eny ifotony ». Depuis 2012, ce réseau a donc pris forme afin de veiller au développement du secteur de la pêche grâce à la mobilisation de tous les pêcheurs malagasy et d’assurer une meilleure gestion des ressources halieutiques pour préserver les populations locales qui en dépendent.

A cet effet, les 173 communautés composant le réseau ont adressé trois motions au Gouvernement de Madagascar, aux bailleurs de fonds ainsi qu’à la société civile et aux Ong lors de leur dernière assemblée générale à Taolagnaro au mois de juillet 2017  sur la reconnaissance des lois traditionnelles ou « Dina » par les tribunaux, la lutte contre les machines de pêche mais aussi la création des zones de pêche communautaires exclusives. Mais pour obtenir l’application de ces trois motions, le réseau « Mihari » se doit d’obtenir le plus grand nombre de soutien possible. A l’occasion de sa réunion de coordination annuelle qui s’est déroulée les 6 et 7 mars derniers au Pavé Antaninarenina, le réseau a alors su convaincre plus d’une vingtaine d’organisations à rejoindre sa cause et l’appuyer dans ses activités. La cause principale étant de s’allier pour défendre le sort des communautés côtières qui sont de plus en plus vulnérables à cause de la venue des grands bateaux de pêche qui monopolisent presque toutes les zones de pêche des côtes de la Grande île. Effectivement, pour assurer leur place dans le secteur, les petits pêcheurs demandent donc à ce qu’on leur octroie un statut légal dans la gestion des aires marines, un droit de pêche exclusif sur les côtes du pays mais également à ce qu’on veille à ce que les bateaux de pêche étrangers mais également locaux  respectent les zones de pêche des communautés et les normes qui en découlent. L’enjeu est encore de taille.   Rova R.

La Vérité0 partages

« Stileex Upgrade » - La 2ème formation-conférence bientôt

Le rendez-vous que beaucoup attendent est enfin arrivé. « Stileex Upgrade » va donner sa seconde formation-conférence dans quelques semaines, lors du salon Asia/Enjoy Madagascar organisé par l’agence Première Ligne du 22 au 25 mars 2018 à la Zone Forello Tanjombato.

Cela fait quelques mois que Simon Lee, connu sous le nom de Stileex, prépare une nouvelle formation suite au succès de la première édition qu’il avait tenue à l’Ikm Antsahavola, l’année dernière. La salle était bondée, 350 personnes étaient venues, dont certaines étaient restées debout ! Mais même si le fait de voir autant d’enthousiasme donne envie d’organiser rapidement une suite, la préparation n’est pas si facile pour autant. Mais pour cette année, la solution s’est présentée d’elle-même quand les organisateurs du salon lui ont demandé d’y tenir une conférence. Voilà une magnifique occasion de faire d’une pierre deux coups. Le rendez-vous est donc donné pour le 24 mars prochain à 13h 30 au bout de l’allée principale du salon. Bloquez bien votre emploi du temps parce que le prochain rendez-vous sera pour l’année prochaine !Cette formation-conférence aura comme thème « Persévérance, la clé de la réussite ». Au programme, une formation et de précieux conseils sur l’art de « Comment réussir », ponctués des témoignages de Stileex quand il a concrétisé ses nombreux projets comme Simafri, Openflex, annuaire.mg… Il y aura aussi les témoignages d’autres intervenants.Pour cette deuxième édition, l’événement sera organisé sous la bannière de sa toute nouvelle Ong : Stileex Numafri. Celle-ci a pour vocation de favoriser le développement du numérique, mais également de l’entrepreneuriat en Afrique. A ce titre, des invitations sont disponibles gratuitement dans l’agenda de cette Ong sur son site web. Il suffit de les imprimer à partir du 5 mars.Sinon, il est possible de récupérer directement les invitations à partir de la même date auprès des revendeurs d’Openflex dans tout Madagascar et spécialement pour Antananarivo, au stand Wii de Jumbo Ankorondrano et au magasin Aty, box 614, Suprême Center Andravoahangy.

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA FARAN’NY HERINANDRO : Anjaranao sisa no misafidy izay metimety aminao

« AMBIANSY SAMY MAHATANTY »

Hampitsinjaka ny Bonara-be anio alina i Khaleba

Hanafana ireo mpankafy amin’ny alalan’ny gadona tsapiky, etsy amin’ny Bonara-be 67 ha i Khaleba, anio zoma hariva. Hanomboka amin’ny 9 ora ny seho takariva tanterahiny amin’io fotoana io. Mampanantena ambiansy ho an’ireo ho avy hanotrona azy ity mpanakanto ity, ankoatra izay nilaza hitondra zava-baovao ho an’ireo mpankafy ho avy ao koa izy. 

Ny gadona tsapiky no tena ahafantarana an’i Khaleba fa ankoatra io dia mivazo mozika milamindamina ihany koa ny lehilahy. Hohirainy mandritra ny fiakarany an-tsehatra avokoa ireo hira nampisongadina azy, toy ny “Manengny” sy “Vibrez les mains”.  “Ambiansy samy mahatanty” no lohatenin’ny seho hoentin’i Khaleba ity hiarahany amin’ireo mpilanonana. Ny masoandro hiposaka no hampalahelo ho an’ny fiarahana eny 67 ha ity.

ZOUK LOVE SY SEGA  

Hanafana ny sehatry Le Glacier Analakely i Jean Aimé

Nivoaka tamin’ny fahanginany. Hanolotra seho takariva miavaka i Jean Aimé sy ireo ekipany. Hampitotorebika ireo mpifety etsy amin’ny Le Glacier Analakely ny lehilahy, anio. Ity ihany koa ny seho takariva voalohany hiarahan’ity mpanakanto ity amin’ireo mpankafy azy eto an-drenivohitra amin’ity taona ity. Hanomboka amin’ny 8 ora alina ny fety. Mozika nahalalana ity mpanakanto ity hatramin’izay ny gadona zouk love sy sega. Ambiansy tropikaly tanteraka araka izany no hanjaka mandritra io fotoana. Tsy handiso fanantenana ireo mpankafy azy hatramin’izay sy ireo mpilanonana ho avy ny lehilahy anio alina. Raha somary tsy dia tazana teto an-drenivohitra izy tao anatin’ny taona vitsy dia izao indray ny fotoana hiarahana mifehy aminy.

TSINJAKA TRIATRIA

Hampitsinjaka ny etsy amin’ny Jao’s Pub Ambohipo i Big Mj

Mitohy hatrany ny fanomezan’i Big Mj ny alim-pandihizana mafana amin’izao taona 2018 izao ho an’ireo mpankafy azy. Ny toeram-pilanonana Jao’s Pub Ambohipo indray no hafanain’ny tovolahy, anio alina. Araka ny mahazatra dia ambiansy mafana no hatolony an’ireo mpilanonana ho avy eny an-toerana ary mampanantena ambiansy mafana ihany koa izy amin’io fotoana io. Hanomboka amin’ny 9 ora alina ny seho. Ho re hanakoakoa eny Ambohipo araka izany ny hira nampisongadina azy hatramin’izay. Tsy ho latsaka izany koa ireo hirany taty aoriandriana tahaka ny “Poposy” sy “Consigné”. Antenaina fa hafana tanteraka ny seho.

HIRA MILAMINDAMINA  Hampifety ny etsy amin’ny Skandal Buffet i Olombelo Ricky

Taorian’ny seho tetsy amin’ny Piment Café Behoririka, ny zoma lasa teo dia hanatanteraka alim-pandihizana ao amin’ny Skandal Buffet Ankorondrano indray i Olombelo Ricky sy ireo namany anio. Mpanakanto efa somary zokiny ihany nefa mahatazona ny sanganasany sy mpankafy azy hatramin’izay i Ricky. Hafana ny trano filanonana  saria dia hiara-hivazo amin’ny Olombelo Ricky ireo mpankafy. Hanamafy ny fifandraisany amin’ireo mpankafy azy hatrany ny lehilahy amin’izao fanaovana seho takariva tato ho ato izao. Hanomboka amin’ny 9 ora alina ny ambiansy fiarahana.

« REVY AKO’STIKA »   Bekoto, Tselonina sy Ifanihy ao amin’ny Karibotel

Tsy fahita matetika. Mpanakanto telo samy manana ny lazany eo amin’ny sehatry ny mozika indrindra ny fitendrena gitara no hampilanonana indray ireo mpankafy vazo an-gitara, anio, etsy amin’ny Karibotel twenty Six 26. Araka  ny lohateny nampitondraina ny seho dia hafana ny fiaraha-mivazo amin’ireo mpanakanto andrarezin’ny gitara. Ho re eny an-toerana ny vazo miteny nahafantarana an’i Tselonina sy Ifanihy. Hanomboka amin’ny 9 ora ny seho. Antenaina fa ny andro maraina no hampalahelo hampisaraka ireo mpankafy sy ireo mpanakanto ireo. Hanakoako eny an-toerana ireo nahafantarana ireo mpanakanto tsirairay sy ny mety ho fampiaraham-peo eo amin’izy telo mirahalahy. 

Pounie

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANAN’NY GADRA POLITIKA : Manizingizina ny hisian’ny fampihavanana

Fantatra fa misy mihitsy ny fitetezam-paritra ataon’izy ireo izay hivoizana fa “tokony hisy aloha ny fampihavanana mialoha ny hanatanterahana ny fifidianana”. Raha ny fanehoan-kevitra noentin’ny filohan’ny fikambanana, Rakotomalala Henri tany Mahajanga dia tsy hisy fifidianana ho vanona eto raha toa ka tsy tanteraka amin’ny antsakany sy andavany ny fampihavanana sy ny fanonerana ny fahavoazan’ireo gadra politika.

Ankoatra izay hangatahin’ireo mpikambana amin’ny fitondram-panjakana ihany koa ny tokony hampiharana ny lalàna izay manonitra ny fahavoazan’ireo gadra politika rehetra eto Madagasikara nanomboka tamin’ny taona 2002 ka hatramin’ny taona 2009. Sokajian’izy ireo ho fanitsakitsahana sy fanosena ny lalàna ny tsy fanatanterahana izay voalaza momba ny fampihavanam-pirenena io. Nohamafisin’ireo mpikambana fa tsy misy afa-tsy ny firosoana amin’ny fampihavanana mialoha ny fifidianana ihany no antoka iray hisian’ny fitoniana sy ny filaminana ara-politika eto amin’ny firenena.

“Tsy maintsy takianay io fampihavanam-pirenena io ary tsy maintsy hatao mialoha ny fifidianana io. Raha toa ka miziriziry amin’ny fifidianana tsy misy fampihavanana ny fitondram- panjakana dia tompon’andraikitra feno izy amin’izay ho tohin’ny hetsika eo”, hoy ny filohan’ny fikambanan’ny gadra politika Rakotomalala Henri. Aorian’ny fakan-kevitra any Mahajanga io dia hitety Faritra maro ny fikambanana ka hanohizan’izy ireo izany ny any Antsiranana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITAKIAN’NY SMM : « Tsy anjaran’ny sendika no manala ahy amin’ ny toerako”, hoy ny minisitry ny F...

Anisany tsoa-kevitra nivoaka taorian’ilay fivoriam-be nataon’ny SMM, ny talata lasa teo ny fangatahan’izy ireo an-kolaka ny tokony hanoloana ny minisitry ny Fitsarana am-perin’asa. Nitaky ihany koa izy ireo olom-baovao hitantana ny minisiteran’ny Fitsarana. Nambaran’ny teo anivon’ny sendikan’ny mpitsara fa tokony ho olona mahalala tsara ny maharary sy ny tontolon’ny Fitsarana no handray an-tanana ny minisitera. 

Tsy niandry ela fa namaly bontana avy hatrany io fitakian’ny Sendikan’ny mpitsara izao ny minisitra voakasika, Rasolo Elise Alexandrine. Raha fehezina dia valin-teny tsotra sady mazava no nambarany tamin’izany izay nilazany fa tsy anjaran’ny sendika velively no manala azy eo amin’ny toerany fa izay nanendry azy ihany no tokony hanana fahefana hanao izany. 

“Ny minisitry ny Fitsarana dia andraikitra politika. Ny Filoham-pirenena no nanendry azy teo amin’ny toerany dia izy ihany no tompon’andraikitra amin’ny fanalana azy fa tsy andraikitry ny sendika angamba izany amiko”, hoy ny valiteny mahitsy sy hetintra nomen’ny minisitry ny Fitsarana.

Hihetsika koa ny mpandraharahan’ny fonja

Ankoatra izay mbola mitana ny sain’ny mpanara-baovao ny mahakasika ilay raharaha Houcine Arfa. Olona misehatra eo anivon’ny Fitsarana maromaro no voatonontonona tamin’ity raharaha ity, anisan’izany ny fisiana mpitsara iray ary ihany koa ny sekretera jeneralin’ny fandraharahana ny fonja. Manoloana ity farany indrindra dia fantatra fa hisy ny fivoriam-be hataon’ny sendikan’ny mpandraha-rahan’ny fonja amin’ny 13 marsa ho avy izao.

Mandritra an’io fivoriana io entin’izy ireo handinihana akaiky ny momba an’ity tranga ity ary hoentina handinihana ihany koa ireo olana maro sendrain’ny mpandraharahan’ny fonja amin’izao fotoana izao. “Tsy hoe ny mahakasika ny sekretera jeneralin’ny mpandraharahan’ny fonja io ihany no jerenay fa hisy ihany koa ny fijerena ireo olana hafa, anisan’izany ohatra ny resaka tambin-karama ary mbola misy amin’ireo namany sasany no tavela any amin’ny fonjan’Ankazobe”, hoy ny fanazavana avy amin’ny mpikambana eo anivon’ny sendika. Hatreto dia mbola handrasana fatratra izay mety ho tohin’ity raharaha Houcine Arfa ity, sy izay valin’ny fanadihadiana hataon’ireo tompon’ andraikitra.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FILAN-KEVITRY NY MINISITRA : Tapaka ny fiantsoana fivoriana tsy ara-potoana faharoan’ny parlemantera

Fivoriana izay niandrasan’ izy ireo handaniana sy hankatoavana ilay volavolan-dalàna natao hifehy ny fifidianana amin’ity taona ity, ary izany ihany koa no fantatra fa votoatin’ilay fiantsoana azy ireo. Volavolan-dalàna hafa anefa no nasiam-pandinihana teny amin’ireo Antenimiera roa tonta, nandritra io fivoriana io ary tsy maintsy misy ny fiantsoana fivoriana tsy ara-potoana faharoa araka ny efa nanampoizan’ny maro azy. 

Araka ny tapaka nandritra ny filan-kevitry ny governemanta natao afak’omaly dia hisy ny fampiantsoana fivoriana tsy ara-potoana faharoan’ireo parlemantera.  Fantatra fa  hanomboka rahampitso sabotsy 10 marsa izany ary ao anatin’ny 12 andro hatrany no hanatanterahana ny fivoriana. Volavolan- dalàna manodidina ny 12 eo no ho dinihina sy ho lanian’ireo fahafehana mpanao lalàna ao anatin’izany ka anisan’izany ny mahahakasika ny lalàna mifehy ny fifidianana filoham-pirenena, solombavambahoaka ary ny fitsapa-kevi-bahoaka izay efa handrasana fatratra ny fandaniana azy amin’ny fomba ofisialy.

Raha tsiahivina dia efa niparitaka ny voatoatin’ireo voalaza tao anatin’ilay lalàm-pifidianana izay niteraka tsikera maro sahady teto amin’ny firenena. Nisy tamin’ireo depite aza no nilaza fa tokony io lalàna io nandeha aloha satria manan-danja sy andrandrain’ny vahoaka fatratra. Raha ny fanehoan-kevitra noentin’ireo mpanao politika, fiarahamonim-pirenena indray dia tsy tokony hatao hamehana ny fandaniana izany fa mila fandinihana lalina satria ireo lalàna ireo no hiankinan’ny ain-dehiben’ny firenena.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FAMPIANARANA AMPITAIN-DAVITRA : Nametrahana foibe CNTEMAD ao Marovoay

Miisa 43 ireo masoivohon’ny CNTEMAD manerana ny Nosy hatreto, saingy tanjona kosa ny hametraka masoivoho amin’ireo Distrika miisa 119 amin’ny Faritra 22 misy eto. Ankatoavin’ny fanjakana no sady mitovy lenta amin’ny avoakan’ny oniversitem-panjakana ny diplaoma omen’ny CNTEMAD ary efa manaraka ny lamina LMD ihany koa ny fampianarana ao. 

Noho ny fangatahan’ireo ray aman-dreny no nahatonga ny mpitantana hametraka ity oniversite fampianarana lavitra ity. Mihabetsaka ireo ankizy afaka bakalorea ao Marovoay, nefa betsaka ny ray aman-dreny tsy afaka mandefa ny zanaka any an-toeran-kafa noho ny tsy fahampian’ny hoenti-manana. Ny fandaniana maro tsy maintsy atao, toy ny hofantrano, ny saran-dalana, fandefasana sakafo, saram-pianarana, Jirama sy ny maro hafa… 

Ao ihany koa ireo tanora mbola kely, ka atahoran’ny ray aman-dreniny ny mametraka irery azy an-tanàn-dehibe. Betsaka ny lalam-piofanana azo arahina ao amin’ny CNTEMAD ity ary tsy misy fifaninanana ny fidirana ao. Misy ny lalam-piofanana «  informatique  » ka anatin’izany ny fifandraisan-davitra na télécommunication, fitantanana, lalàna, Varotra sy fitantananana, ekonomia, … Ny Distrikan’i Marovoay mihitsy no nanatona ny CNTEMAD, ka nangataka ny hametrahana ny masoivoho ao Marovoay izao. 

Tsy voatery hiala an-tanàna sy hamonjy renivohi-paritany misy oniversitem- panjakana intsony ny zanak’i Marovoay manomboka izao raha mbola te-hanohy handranto fahaizana

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ALAOTRA MANGORO : Laharana voalohany amin’ny Dren manerana ny Nosy

Mila ezaka avy amin’ny tsirairay, araka izany, ity sehatra ity, indrindra ireo mpisehatra mivantana miainga any amin’ny mpianatra ka hatrany amin’ny ambaratonga isan-tsokajiny, hatrany amin’ny Faritra. 

Mahakasika izay indrindra nisy ny tombana isam-bolana nataon’ny minisiteran’ ny fanabeazam-pirenena ho an’ireo Foibem-pitondram-pampianarana rehetra manerana ny Nosy. Nandritra izany no mbola nihazonan’ny Dren Alaotra Mangoro indray ny laharana voalohany hatramin’izao. Nisy lafin-javatra vitsivitsy ny sivana nanaovana ny fitsarana nahafahana namoaka izany vokatra izany. Tafiditra ao anatin’izany ny fandoavana fanampiana na tambin-karama ho an’ireo mpampianatra karamain’ny ray amandrenin’ny mpianatra na Fram, ny Tahiry ho an’ny sekoly na “caisse école”, ny fanarahan-dalàna teo amin’ny fifanarahana andiany faharoa. 

Ankoatra ireo dia isany nojerena akaiky ihany koa ny mahakasika ny fanendrena talen-tsekoly sy provizera, ny famindran-toerana ireo nitana andraikitra teo aloha ary ny fanaraha-maso ny tsy fiasana. Nanambara ny tompon’andraikitra avy any amin’iny Dren Alaotra Mangoro iny fa manaporofo ny mbola fahombiazan’ny ekipa tarihiny izao vokatra izao na dia samy manana ny filazana mahakasika ny foibem-paritry ny fanabeazana tantaniny aza ny olona.

Etsy ankilany dia tsy mitsahatra manome toromarika sy mampiofana ireo lehibena Cisco sy ny tompon’andraikitra rehetra ny talem-paritra mba hihazonana izany laharana voalohany izany hatrany. Ho hita eo indray araka izany izay mety ho vokatra amin’ny tombana manaraka hotanterahin’ny ministera.

Lucien R.   

Ino Vaovao0 partages

FONDATION AKBARALY : Hanao hetsika fitiliana ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranon-jaza

Tsy vitsy araka izany ireo fikambanana na ivon-toerana ara-pahasalamana misahana manokana momba ny fitiliana ny homamiadana, indrindra ireo homamiadana matetika mpahazo ny vehivavy. Efa manomboka mihabetsaka tokoa mantsy ireo vehivavy voan’ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranon-jaza manerana izao tontolo izao, isan’izany ny eto Madagasikara. 

Ho fanentanana sy ho fisorohana izany indrindra no nanosika ny Fondation Akbaraly hanao hetsika fitiliana ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranon-jaza eto an-toerana. Hetsika izay tafiditra rahateo ihany koa ao anatin’ny fanamarihana ny andro maneran-tany ho an’ny vehivavy. Ho avy manokana eto Antananarivo araka izany ny «  Camion mobile  » avy amin’ny Fondation Akbaraly, ka fokontany efatra avy ao amin’ny Boriborintany faharoa no hotetezina amin’izany, dia ny ao Andohan’i Mandroseza, Manakambahiny, Ambatoroka, ary Antanimora. 

Vehivavy manodidina ny 2000 eo eo araka izany no kendrena ho voatily manomboka ny 12 ka hatramin’ny 17 Marsa izao. Nentanina araka izany ny vehivavy ho avy amin’ireo hetsika ireo satria, araka ny fanazavana, dia mora kokoa ny mitsabo ireo aretina ireo ary azo sitranina rehefa hita mialoha ny fisiany. Rehefa tena mihombo mantsy ny aretina dia fanalefahana ny fanaintainana fotsiny sisa no azo atao fa tsy fitsaboana intsony. Tsara ny manamarika fa efa misy ivon-toerana roa misahana manokana ity fitiliana ity eto Madagasikara, dia ny ao Mahajanga sy Fianarantsoa izany. Hatreto dia efa maherin’ny 45000 ireo vehivavy vita fitiliana mahakasika ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranon-jaza. 

Efa miha mihena ihany koa ny tahan’ny vehivavy tratran’ireo aretina ireo raha eto an-toerana manokana, indrindra any amin’ireo faritra efa misy ivon-toerana manokana misahana ny fitiliana. 

Hofaranana amin’ny lalao iraisam-pirenena ho an’ny taranja baolina lavalava sokajy vehivavy ny hetsika, izay atao eo Mahamasina ny 17 Marsa izao, raha ny fanazavana voaray hatrany.

Lucien R.  

Tia Tanindranaza0 partages

Salon de l’Automobile any GenèveManintona olona ny Pal-V

Firenena 4 aty Afrika no tsidihan’ny sekreteram-panjakana Amerikanina Rex Tillerson ka nanombohany izany omaly ny tao Addis Abeba renivohitr’i Etiopia izay misy ny foiben’ny vondrona Afrikana.Aoka ho mailo sy hitandrina momba ny fiaraha-miasa amin’ny Sinoa ny Afrikanina, hoy i Rex Tillerson satria fetsy ratsy izy ireo. Tsy mamorona asa betsaka eo amin’ny toerana izay hiasany akory ny Sinoa, hoy izy, tsy manofana tsara ireo olona eo an-toerana mba hahafahan’izy ireo mitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoana ilay faritra sy ny firenena. Tsy hanakana ny fahatongavan’ny mpampiasa vola Sinoa aty Afrika ny Amerikanina saingy miantso ny Afrikanina kosa mba handinika lalina tsara ireny fampiasam-bola sy tetikasa ataon’ny Sinoa ireny.

Nisy sahy nividy 103.700 dolara na 318 tapitrisa ariary mahery tao amina lavanty iray tany Jerosalema ny taratasy nosoratan’ilay manampahaizana momba ny fizika Albert Einstein. Ny taona 1928 no fantatra fa nosoratan’i Einstein ary nalefany ho ana mpiara-miasa iray aminy izay nipetraka tany Berlin io taratasy io. Resaka manodidina ny antsoina hoe “théorie de la gravitation” no voarakitra ao anatin’ity taratasy ity. Nampalaza an’i Albert Einstein izay nibata ny loka Nobel amin’ny Fizika ny  taona 1921 moa ny “théorie de la relativité” izay nanazavany fa singa tsy azo sarahana ny fotoana sy ny tontolo . 

Tia Tanindranaza0 partages

OMBY MATY

Omby iray hafa indray no maty tao amin’ny orinasa AAA Tiko Andranomanelatra omaly maraina. Efa nandamaka sy tsy nahazaka tena moa ity omby ity tamin’ity herinandro ity ary efa nanomboka tsy nety nihinan-kanina intsony satria vilona fotsiny sisa no omena azy ireo noho ny tsy fahafahan’ireo fiara mitatritra ny provandy hohaniny.

ANDRY RAJOELINA

Raha nangingina i Andry Rajoelina taorian’ny fampahafantarana ilay vina IEM, dia nipoitra indray omaly nandritra ny fankalazana ny andron’ny vehivavy tany Ambilobe. Nampiavaka izany ny nitondrany fanalahidy lehibe mitovy amin’ilay natolotra an-dRajaonarimampianina fony izy namindra fahefana. Ny nahagaga kosa dia ny namelan’ny HVM namory olona tsy nisy sakantsakana, toy ny atao amin-dRavalomanana. Miverina mifanohana sa mitsikombakomba ny samy taranaky ny fanonganam-panjakana, ka lasa sinema ny adiady hatrizay ? 

VEHIVAVY TIM

Nipoitra ary sahy niseho indray ny Vehivavy TIM nandritra ny fankalazana ny andron’ny vehivavy ny 8 martsa 2018, tao Antsirabe. Nandray anjara feno tamin’ny hetsika rehetra teo amin’ny kianjan’ny fahaleovantena izy ireo, izay notarihin’ny filoham-boninahitra, Rtoa Raoelison Harinirija Chaterine, vadin’ny solombavambahoaka Antsirabe voalohany. Nambarany fa miara-mientana amin’ny vehivavy rehetra ny vehivavy Tim ary sahy sy miseho amin’ny fandraisan’andraikitra. Taorian’ny diabe sy ny fialaharana niarahan’ny rehetra moa dia mbola nitohy teny amin’ny efitrano malalaky ny Tim Vatofotsy izy ireo ary nisy ny fifampizarana sy fifanentanana ho an’ny fampandrasiana andraikitra ny vehivavy amin’ny asa fampandrosoana sy ny fiombonam-po eo amin’ny samy vehivavy.

MINISITERAN’NY ASA VAVENTY

Nandray anjara mavitrika niaraka tamin’ny vadin’ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina tamin’ny hetsika nanamarihana ofisialy ny andron’ny vehivavy 08 martsa 2018 ireo vehivavy 322, miasa ao amin’ny minisitera. Niombon-kevitra tanteraka ihany koa tamin’ny lohahevitra noraisina tamin’ity taona ity amin’ny fanandratana ny fiainan’ny vehivavy mpikatroka na an-tanàn-dehibe na eny ambanivohitra. Niavaka ny fanamian’izy ireo nandritra ny diabe niraisana omaly.

 

TRANO NIRODANA

Niteraka voka-dratsy ho an’ny fianakaviana iray tao amin’ny fokontany Fiadanana-Antsirabe ny rotsak’orana nisesy iny. Trano nisy rihina iray mantsy no nirodana ny harivan’ny talata 6 martsa lasa teo. Raha ny fanazavan’ireo tompon-trano dia tokony ho tamin’ny 6 ora hariva no nirodana ny trano. Tsy nisy ny naratra na namoy ny ainy fa olona 6 mianaka kosa no tsy manan-kialofana amin’izao fotoana.

EASY PARK

Raha adiny roa monja teo aloha no sahaza ny saram-piantsonana 1 amin’ireo toerana tantanin’ny Easy park dia efa lasa ampy hiantsonana ora 4 izany ankehitriny. Tsy voatery handoa ny sara eny amin’ireo fitaovam-pandraketana azy na ny « Horodateur » koa ireo mpanjifa fa efa afaka mandoa izany amin’ny alalan’ny finday.

SOTASOTA POLITIKA

Toy ny poizina, izany hoe misoko mangina, ny kapa ranjo ataon’ny fitondrana amin’ireo kandida heverina ho matanjaka amin’ny fifidianana depiote, indrindra fa filoham-pirenena amin’ity taona ity. Ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana moa no hita ho tena lasibatra satria tsy takona afenina intsony ny antsojay ataon’ny fanjakana aminy na amin’ny alalan’ny fanapotehana ny orinasany na amin’ny sotasota mahazo ny mpitantana ny CUA.

TONGA SAINA IREO NANENJIKA

Na dia eo aza ny fihantsiana isan-karazany ataon’ny fitondrana Rajaonarimampianina ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana, dia mahagaga fa mbola mangina ihany ny tenany hatramin’izao. Ireo mpanao politika noheverina ho tsy nifankahazo taminy teo aloha indray ankehitriny no vaky vava sy miaro azy hoe efa mihoatra ny loha ny sompatra ataon’ny fanjakana. Anisan’ny nanaitra tamin’ireny mpanao politika ireny, ohatra, ry Pety Rakotoniaina sy Gilbert Raharizatovo.

SENDIKAN’NY MPIASAM-PANJAKANA

Hanatanteraka hetsika lehibe eny Anosy anio ny Randram-baon’ny sendika na ny SSM, ahitana sendika hatrany amin’ny 70 isa. Tsy mifanaraka amin’ny vidim-piainana amin’izao fotoana izao intsony ny karama, hoy izy ireo. Hanentanana ny mpiasam-panjakana manerana ny nosy ny hetsika.

TANJOMBATO

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaminam-piantsonana eto AntananarivoMiha manara-dalàna ny mponina

Ny volana febroary 2016 no nanomboka nitantana ny fiantsonan’ireo fiara eto an-drenivohitra ny orinasa Easy park. Nifanarahana tamin’ny kaominin’Antananarivo (CUA) tamin’izany ny hampiasa teknolojia izay mbola vitsy eto Afrika ny mampiasa azy dia ny « Horodateur ».

 

 Hita nanomboka teo ny fiantraikany teo amin’ny fandriampahalemana, ny fifamoivoizana, ny tontolo iainana, hoy ny tompon’andraikitry ny serasera eo anivon’ity orinasa ity, Tiana Rasamimanantsoa. Amin’izao fotoana moa dia efa mora ny fandoavana ny saram-piantsonana amin’ny alalan’ny finday. Maherin’ ny 70% ny fanarahan-dalàna efa hita eny amin’ireo toerana miisa 2500 eo tantaninay, hoy ny fanazavana. Paikady nahomby indrindra ny fanentanana saingy tsy vitanay irery izany, hoy izy, raha tsy miara-mientana sy resy lahatra ny olompirenena rehetra fa ny fanarahan-dalàna no mahatafita. Fomba tsotra ny takiana dia ny hoe ny toeram-piantsonana miloko fotsy no natao ho an’ny rehetra ary apetraka mazava eo amin’ny fitaratry ny fiara ny taratasy misy ny fetram-piantsonana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

« LES NUITS D’INCUBONS »Adihevitra arahin-kira entina hanatsarana ny fiainam-pirenena

Hanatanteraka adihevitra arahin-kira miaraka amin’i Dama ry zareo mpikarakara hetsika ao amin’ny “Maison Jean Laborde” etsy Andohalo anio zoma 9 martsa hariva.

Tia Tanindranaza0 partages

Mohaka sy resim-bavy !

Ny fanamarihana ny andro maneran-tany ho an’ny vehivavy omaly izao no malaza. Miezaka mametraka ny tanjony amin’ny fampiroboroboana ny miralenta ny vehivavy, ary fotoan-dehibe tena hanehoana izany io andro iray natokana ho azy ireo.

 Adihevitra goavana no aterak’io resaka miralenta io, rehefa halalinina ho an’ny eto Madagasikara satria mifamatotra amina lafin-javatra maro, toy ny tantara, fomba amam-panao, kolontsaina,… Raha eo amin’ny resaka fitantanana ny firenena dia mbola vitsy an’isa ny vehivavy. Ho an’ny fanjakana foibe kosa dia manjakazaka tanteraka ny vehivavy, ary mampametra-panontaniana hoe : tena mohaka sy mety entin’ny vehivavy amin’ny sangany tokoa ve ny mpitondra ambony lehilahy eto fa toa tsy afa-manoatra ? Malaza ho mahery sy matanjaka ary tsy azo atao na inona na inona eto amin’ny tany sy ny fanjakana ny vadin’ny filoha. Izy mihitsy ankehitriny no toa mitondra ny baolina, ary io mihetsiketsika fatratra io. Nalaza ireny ny kolikoly avo lenta lenta nataona vehivavy tandapa iray. Nisy ny fahatrarana volabe 30 000 000 Euros nentina Malagasy tany ampitan-dranomasina, dia mbola vehivavy akaiky ny filoha ihany. Mandeha ny ampamoaka mombana kolikoly 70 000 Euros, dia vehivavy no voatonona. Tena mafy sy mahery ny vehivavy manodidina ny filoha ary tsy azo kitikitihina mihitsy. Fanta-daza sy tena kinga amina afera ny sasany, ka raha izany fahaiza-manao izany angamba no ampiharina amin’ny fampandrosoana mety handroso ihany isika. Mba rahoviana re ireny no mba ho lasa tena fitaratra amin’ny zavatra tsara sy mendrika fa tsy dia amin’ny resaka afera maloto tahaka izao hatrany e ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tobim-piantsonana AndohatapenakaTsy mbola mihatra ilay saran-dalana tokana

Mbola betsaka ireo kipitson-javatra nampanantenain’ny fitondram-panjakana tsy mbola tanteraka hatreto eny amin’ny tobim-piantsonana vaovao eny Andohatapenaka. Anisan’ireny ilay fametrahana ny ivon-oerana fitakiam-bola ho an’ny saran-dalana tokana iarahan’ny koperativa rehetra.

 

Mbola misy ihany ireo koperativa sasany manondrana, raha ny fitarainan’ny mpandeha teny an-toerana omaly. Ankoatra izay dia mbola misy ihany koa ireo mpanera tonga eny an-toerana misintona na mifandrombaka entan’olona izay miandriandry eny ivelan’ny tobim-piantsonana, indrindra fa ilay vao maraina be iny. Manjaka tokana ihany koa ny toerana fivarotana sakafo masaka ao amin’ity tobim-piantsonana iray ity raha ny fitarainan’ireo mpandeha hatrany satria dia lafobe avokoa ny sakafo hatolony ho an’ny mpanjifa.  Ho an’ireo koperativa indray dia mbola olana sedrain’izy ireo ny tsy fahafahany miantsona eny an-toerana amin’ny alina noho ny fahateren’ny toerana fa tsy maintsy mitady toeran-kafa. Ankoatra izay moa dia simba sahady taorian’ireny ranon’oram-be ireny ny lalana miditra ao amin’ity tobim-piantsonana iray ity. Tsiahivina moa fa vao tamin’ny volana novambra lasa teo no notokanana ity tobim-piantsonana etsy Andohatapenaka ity.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Seksion’ny baolina kitra Antananarivo-RenivohitraRaikitra ny fiadiana ny ho tompondaka samihafa

Hanomboka amin’ny sabotsy 10 martsa izao eny amin’ny kianjan’i Bevalala ambony sy eny amin’ny kianja Bevalala ambany ary eny amin’ny kianja Masera Bourbond Androhibe ireo fifaninanana fiadiana ny ho tompondakan’ny seksion’Antananarivo-Renivohitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Kianja Malacam AntanimenaHangotraka ireo 1/2-dalan’ny Coupe d’Analamanga

Tia Tanindranaza0 partages

Potika ny firenenaManetsika ny olony ny fiangonana

Nanao tsindro-paingotra noho ny kolikoly, ny tsy fandriampahalemana, fanaovana ampihimamba ny haino aman-jerim-panjakana,… ny fiangonana tamin’ny alalan’ny FFKM saingy tsy masin-teny sy tsy mba henoin’ny mpitondra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fokontany Tsarahasina BelazaoNahazo 8.781.000 ar avy amin’ny Mada Braizh

Tafaverina an-tanindrazana avy nanatanteraka asa “Bénévolat”nandritra ny tapa-bolana tany Kimpeeley any Frantsa misy ny foibe toeran’ny fikambanana Mada Braizh tarihan’i Guy Doville ny depiote Randrianantenaina José izay solontenany eto Madagasikara

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

SoavimasoandroTovolahy iray maty novonoin’ny adala

Tovolahy iray antsoina hoe Tiavina Angelo, izay vao 20 taona no maty vokatry ny tsindron’antsy nahazo azy teny Soavimasoandro omaly tokony ho tamin’ny 4 ora sy sasany tolakandro.

 

 Lehilahy voalaza ho marary saina vokatry ny fidorohana zava-mahadomelina fantatra amin’ny solonan’arana hoe “Sopra” na “Soprano” no nahavanon-doza. Tsy miteny tsy mivolana fa ohatran’ny romotra hafahafa izany izy, ary raha vao nivoaka tamina toeram-pivarotana zava-pisotro iray ilay tovolahy, dia notsindroniny antsy, raha ny fitantaran’ny mponina iray. Teo amin’ny kibony an-kavia nifanandrify ny fony no nidiran’ilay antsy ary nampakarin’io mpanindrona io izany, ka nahahenjana ny ratra sy nahafaty azy. Nosamborina avy hatrany io nahavanon-doza io, ary nentina avy hatrany teny amin'ny polisy misahana ny ady heloka bevava na ny BC etsy Anosy. Ny olona kosa tetsy an-daniny efa somary tezitra mafy nanoloana ity zava-doza ity, saingy voasoroka ny fitsaram-bahoaka. Arovan’ny lalàna ireny olona adala ireny amin’ny toe-javatra na hadisoana nataony, raha voamarina tokoa ny tsy maha salama saina tsara azy, ka tsy hay izay mety ho tohin’ny raharaha.

Nangonin’i Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Lapan’ny fitsarana AnosyHanahirana indray ny fikarakarana taratasy

Vao mainka hihamafy ny olana hahazo ireo mpikarakara taratasy tonga manatona ny fitsarana Anosy manomboka anio zoma. Hanatanteraka fitokonana fanairana manomboka anio indray mantsy ny sendikan’ny mpitsara izay mivondrona ao anatin’ny SSM hanairana ny fitondram-panjakana ao anatin’ny torimasony.

Fara, tovovavy 30 taona : Izaho izao efa ho herinandro mahery mivezivezy mikarakara casier judiciaire nefa avy any Arivonimamo. Tsy haiko izay antony tsy hahavitan’ilay izy fa dia miandry fotsiny aloha.

Lolona, renim-pianakaviana 45 taona :Ny anay indray miandry valina didim-pitsarana. Efa ho efa-bolana izao, miakatra isan-tapa-bolana aty an-drenivohitra, tsy nahitam-bokany ihany.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Firenena MalagasyTompondaka amin’ny atrikasa

Raha nisy ny amboara manokana ho an’izay firenena be atrikasa sy fikaonandoha indrindra eto ambonin’ny tany dia voalohany na faharoa i Madagasikara tao anatin’izay 4 taona nisesy izay. Tato anatin’ny 2 taona farany aza efa nanomboka nitsikera matetika mihitsy ny mpikirakira vaovao hoe hitondra mankaiza marina ireo atrikasa ireo ?

 

 Mba nisy koa taorian’izay ny fanehoan-kevitr’ireo mpanao politika sy fiarahamonim-pirenena hoe tokony hiditra amin’ny resaka fampiharana amin’izay. Ny nahatsikaiky dia tany anaty atrikasa hatrany no nanehoan’izy ireo izany hevitra izany. Hatramin’izao tsy mipaka any am-bilanim-bahoaka ireny rehetra ireny fa mainka aza mampihena ny remby sahaza azy. Saika isan’andro ahenoana atrikasa sy fikaonandoha foana. Atrikasa momba ny varotra ifanakalozana tetsy amin’ny Panorama Andrainarivo ny fiandohan’ny herinandro teo. Tetsy amin’ny Carlton Anosy koa atrikasa momba ny fiaraha-miasa amin’ny any ivelany hoe hanabevoa ny fampandrosoana ifotony. Ity resaka fampandrosoana ifotony ity moa kely angamba raha misy atrikasa 10 momba izany anaty volana 1 saingy andrasana toa miisatra dia miisatra ny vokany hatreto. Tamin’ny herinandro izany moa, atrikasa momba ny angovo atsy, momba ny jono aroa… ny vokany anefa dia mahagaga fa midangana ny vidin-jiro sy solika. Miakatra ny vidim-bary. Tapahana ny karamana mpiasam-panjakana ny sasany aza ny asa mihitsy. Potehina ny orinasa mamelona malagasy an’aliny fa aleo mandany 300 tapitrisa ariary hanamboarana zaridaina akana vidim-pidirana amin’ireo vahoaka kely maty noana verezin’asa sy fivelomana isan’andro.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao Ravalomanana“Tsy ekena intsony ny herisetra…”

Tsy lavabe nefa nafonja ny kabarin’ny ben’ny tanànan’Antananarivo, Lalao Ravalomanana, tetsy amin’ny lapan’ny tanàna nandritry ny fanokafana ny fankalazana ny andron’ny vehivavy omaly.

Fotoana izao, hoy izy, hiarahan’ny vahoaka eny ambanivohitra sy an-drenivohitra. Tokony ho saropiaro amin’ny zony ny vahoaka ary tsy ekena intsony ny herisetra atao amin’ny vehivavy sy ny ankizy tsy ampy taona. Manana anjara toerana eo amin’ny firenena sy ny tanàna misy azy ny vehivavy, araka ny heviny, ary fotoana ahafahana maneho izany ny toy izao hetsika hifarana rahampitso etsy amin’ny Parvis Analakely izao. Tranoheva miisa 70 moa no hita eny an-toerana ary ankoatr’ireo fanentanana isan-karazany dia misy ny fizaham-pahasalamana maimaimpoana toy ny “echographie” sy ny fitiliana Sida.

J. Mirija

 

 

.

Tia Tanindranaza0 partages

Ry Vehivavy...

Fetinareo omaly ra vehivavy andriambavilanitra.Hotahiana ianareo raha mbola eto ambany lanitraReny nitaiza, nandrotsirotsy sy nananatra.Malefaka fiteny, ho ambinin-java-manasatra.

 

Mila anareo ny Malagasy, fa mahantra mahonena. 

Miandry anareo hikolokolo, hanasoa ny firenena.

Andriambavilanitra mahery, vonona ny hampiarina.

An'i Madagasikara soa, mba tsy hidaraboka hivarina.

 

Reny mpiahy, be fitiavana, tsy mba manary zanaka.

Feno fahendrena, fahatsorana ary tena tia vavaka.

Vehivavy tia namana, ramatoakely tsara fanahy. 

Tena sambatra ihany aloha ianareo ry rangahy.

 

 

Hajao re ny vehivavy fa nahitana ilay masoandro.

Omeo tambitamby izy ireo isan'andro isan'andro.

Na dia misy aza indraindray ilay fahakizitinana

Fanaka malemy io fa aza atao mampirintona.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jeunes TIM Antananarivo-RenivohitraMihetsika amin’ny asa sosialy

Manomboka asa sosialy eto Antananarivo ny Jeunes Tim Antananarivo-Renivohitra tarihan’ny filohany Razanadrakoto Heriniaina Solofo notronin’ny filoha lefitra Andriamiandrisoa Marina sy ny mpanolotsaina monisipaly Lalaina Rabezanahary.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivorian’ny depioteMihoampampana ny fandaniana

Mifarana anio zoma ny fivoriana tsy ara-potoana voalohany eny amin’ny antenimieram-pirenena. Ny fandinihana ireo volavolan-dalàna fehizoro momba ny fifidianana no tena nandrasan’ny Malagasy saingy toa mbola tsy tonga eny akory izany. Araka izany dia hitombo indray ny andro hivoriana tsy ara-potoana satria ny votoatin’ny fiantsoana dia ny resaka fifidianana kanefa tsy teo am-pelatanana ireo zavatra hodinihana.

 

Fanekena famatsiam-bola ny ankamaroan’ny lalàna nisongadina sy maika nolaniana  tao.  Hitombo hanaraka izany ihany koa ny vola laniana amin’ity fivoriana ity noho ny tsy fahamatorana. 192 000 Ar ny an’ny filohan’ny Antenimiera, 150 000Ar ny an’ny birao maharitra ary 124 000 Ar ny an’ny solombavambahoaka araka ny didim-pitondrana laharana 2014-259 izay mametra ny vola tambin-karamma omena  azy ireo amin’ny fivoriana tahaka itony. Ankoatr’izay 3 500 000 Ar ny karaman’ny depiote amin’ny fivorian’ny parlemanta. Mety ho tafakatra hatrany amin’ny 5 294 000 Ar miaraka amin’ny tambin-karama ny vola azon’ny depiote araka izany rehefa sendra fivoriana  tsy ara-potoana tahaka itony; 151 no isan’ny depiote eto Madagasikara, izany hoe efa manafosafo ny 800 tapitrisa ariary ny vola omena azy ireo. Izany no vola mivoaka kanefa dia iniana hitarina indray ity fivoriana ity. Ny fahasahiranan’ny Malagasy anefa efa iaraha-mahita fa mitombo isan’andro, ka mba inona ary no voka-tsoa azony  amin’ny fivoriana hamoahana vola be tahaka ny eny amin’ny antenimieram-pirenena ?

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy MalagasyManomboka miditra lalina amin’ny politika

Ny fikambanam-behivavy Sambatsy avy any amin’ny faritr’i Melaky no nandrombaka ny laharana voalohany ka nahazo ny lelavola 20 tapitrisa ariary tamin’ilay fifaninanana “Vehivavy mizaka tena ara-toekarena” nokarakarain’ny minisiteran’ny mponina.

 

 Ny fambolena sy fikarakarana legioma no tetikasan’ity fikambanana ity. Laharana faharoa kosa ny fikambanana Manjaka (Amoron’i Mania) nahazo 10 tapitrisa ariary ary tafiditra laharana fahatelo ny vehivavy avy any Vakinankaratra tamin’ny alalan’ny Ampela Miavotra. Natao indrindra hanohanana sy hampisondrotana hatrany ny vehivavy ity fifaninanana ity ary hahafahan’izy ireo mitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoana ny faritra sy ny firenena mihitsy aza. Vehivavy an’aliny moa  no nilahatra teny Anosy nandritra ny adiny telo omaly ho fanamarihana ny 8 martsa andron’ny vehivavy. Niavaka ny tamin’ity taona ity satria an-jatony ireo vehivavy avy any amin’ny faritra no tonga teto an-drenivohitra. Manana anjara toerana lehibe amin’ny fiainam-pianakaviana sy ny fiainam-pirenena ny vehivavy, ary mitaky hatrany ny fampitoviana zo azy ireo amin’ny lehilahy raha araka ny resaka re teny Anosy omaly. Nifanentana ny amin’ny hidirana lalina kokoa amin’ny politika ihany koa ireo vehivavy nifampitaona teny Anosy Efa misy tokoa eto Madagasikara ny andriambavilanitra minisitra, loholona sy solombavambahoaka ary manana andraikitra lehibe amin’ny fitantanan-draharaham-panjakana sy eny anivon’ny sehatra tsy miankina saingy mbola vitsy an’isa izy ireo raha oharina amin’ny lehilahy. Nanome voninahitra ny lanonana omaly teny Anosy moa ny vadin’ny filoham-pirenena Rtoa Voahangy Rajaonarimampianina notronin’ny minisitry ny mponina Onitiana Realy sy ireo andefimandrin’ireo manampahefana eto amin’ny firenena sy ireo vehivavy manampahefana. Tazana teny an-toerana ihany koa i Aina Kuric, ilay vehivavy Malagasy voafidy ho solombavambahoaka any Frantsa.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Filaminana na fikorontanan’ny firenenaAny amin’ny parlemanta ny baolina

Hiditra amin’ny fampiantsoana fivoriana tsy ara-potoana faharoa haharitra 12 andro indray ny parlemanta manomboka rahampitso 10 martsa 2018. Volavolan-dalàna 12 no hodinihina, ka anisan’ny goavana amin’izany ny tolo-dalàna fehizoro momba ny fifidianana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy MFMNy fanabeazana no fototry ny fampandrosoana

“Arakaraka ny toerana misy azy no tokony hanehoany ny maha izy ny vehivavy ka handraisany anjara amin'ny fampandrosoana ny manodidina azy”, hoy i Malalatiana Rasoaniaina nandritra ny fankalazana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny vehivavy tetsy Antaninarenina omaly.

 Mpizaika maherin`ny telopolo avy amin’ny lafivalon’ny Nosy no nandray anjara tamin`ny atrikasa nokarakarain`ny vehivavy MFM. Araka ny nambaran`ny filoha nasionalin`ny vehivavy MFM dia ny fanabeazana no fototry ny fampandrosoana ho an`ny firenena iray ary izany no tanjona amin`ny atrikasa ho fampiofanana olona hampita ireo traikefa eny anivon`ny fiarahamonina sy eny ifotony. Te hivoatra ihany koa ny vehivavy hahafahana manabe ireo olom-pirenena isam-batan`olona ara-toetsaina, ara-toekarena ary ara-kolotoraly. Hetsika natao hifampitaizana sy hifampizarana haitao ity fampiofanana ity, hoy hatrany ny fanazavana. Hitety faritra ihany koa ireo vehivavy izay nahazo fiofanana manokana ary izy ireo hatrany no hizara sy hampita an`izany. Niarahaba ny vehivavy ihany koa ny loholona Rakotovazaha Olivier, filohan`ny antoko MFM ka nirary ny soa sy ny tsara ary ny fahombiazana hatrany. Marobe ireo hetsika karakarain’ny fikambanana amin’ny andron`ny vehivavy hanehoana indrindra ny fitakiana ny fampiharana sy ny fanajana ny zon’ny vehivavy. Eto Madagasikara aloha dia mbola lavitra ny afo ny kitay raha ny fanandratana ny maha olombelona feno ny vehivavy no jerena. Mbola miady irery sy miaritra ny mafy ny ankamaroan’ny vehivavy na ankizy na zatovo na renim-pianakaviana. Mbola vitsy ny misitraka ny zony ary resa-be fotsiny ny ataon’ireo fikambanana milaza ho mpanao asa soa sy ireo tompon’andraiki-panjakana maro samihafa. Ny tena olana aza dia matetika ny samy vehivavy no tena tsy manaja io zo io ary ireo nahazo fahefana kely dia manao izay azony atao rehetra hanosihosena ny vehivavy mitovy aminy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Politika sy raharaham-pirenenaMbola tompon’ny ketrika Ratsirahonana

Fanta-daza sy havanana amin’ny resaka kajikajy mikasika ny lalàna mifamatotra amin’ny politika eto amin’ny firenena i Norbert Lala Ratsirahonana ary nitety ny vanim-potoana mihitsy. Hita foana ary ampiasain’ny mpitondra hatrany amin’ny fanamarinan-toerana azy amin’ny alalan’ny lalàna isan-karazany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoManomboka mankaleo ny HVM sasany

Tena mba ahoana ny mason-tsivana raisin`ny filoham-pirenena,Hery Rajaonarimampianina, rehefa misafidy ireo olona hiasa hiaraka aminy ? Miseho ho babany avokoa mantsy izay tonga ao.

 

Hatramin’ny nandraisan`ny filoham-pirenena ny fitantanana dia efa malaza hatrany fa ireo olona manodidina azy no tena ratsy sy manolo-bato mafana ka nahatonga ny tsy fahombiazana teto Madagasikara. Mitombo hatrany izany tranga izany ary ireo mpanolotsaina ao an-dapa mihitsy no tena mibaiko ny filoha. Anisan`izany i Rivo Rakotovao filohan`ny Antenimierandoholona sady filoha nasionalin`ny antoko HVM, izay voalaza fa tsy mahay miara-monina amin`ny hafa ary tsy misy izay tsy mikolay amin`ny toetrany na ireo minisitra na ireo mpiara-miasa aminy akaiky. Malaza ho maka fanapahan-kevitra diso sy tsy mifanaraka amin’ny filan’ny vahoaka sy ny firenena ary efa mihoa-pefy ny fitondran-tenan`Atoa Rivo Rakotovao. Maro ireo milaza tofoka, indrindra ireo minisitra. Be baiko ao an-dapa nefa ny loholona no ohatra ho an'ny fiarahamonina, ary mila manaja tena mba hahazoana fanajana avy amin'ny hafa. Mifanohitra amin`ny fitenin`ny ntaolo hoe “Na mitoetram-bitsika aza aho, mahay miara-monina amin'arivony”. Filoha mora baikona tokoa no tena ilain’ny ankamaroan’ny mpanao politika fa raha tsy izany dia hisy hijoro foana eto hanohitra sy hitaky ny fialan’ny mpitondra. Ny tena olana amin’ny raharaha toy izao dia ireo olona samy ao anaty fitondram-panjakana ihany no mifanaratsy sy mifanenjika noho ny ady seza sy voninahitra. Ahiana, araka izany, ny famadihana palitao ato ho ato raha mitohy ny tsy fifehezan`ny filoham-pirenena ny olony. Tsy mahagaga anefa ity fitondrana ity satria toy ny biby tsy misy lohany noho ny filoham-pirenena mora baikona hatrany. Manonofy antoandro kosa angamba ny HVM izay tarihan`i Rivo Rakotovao, raha mbola mihevitra ho mamim-bahoaka ny fitondrana HVM. Hasesika ao anatin’ny saim-bahoaka fa mbola mankasitraka an’io filoha entin’ny hafa amin’ny sangany io ny ankamaroan’ny vahoaka. Mamy tokoa ny seza ary izay tonga eo tsy te hiala eo intsony fa mitady ny fomba rehetra hijanonana eo sy ho lany amin’ny 2018.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaManomana paikady …

Ny orinasany akatona, ny tenany hitadiavana hevitra andro aman’alina mba tsy ho afaka mirotsaka hofidiana filoham-pirenena.Niakatra ho 2 ny isan’ny omby maty ao amin’ny AAA Tiko Andranomanelatra. Hita ho tena miha mafy ny antsojay atao amin’i Marc Ravalomanana sy izay rehetra mifampikasokasoka aminy

 

.Re fa mandeha ny fivoriana isan-tsokajiny mba hikaroham-bahaolana hoenti-mivoaka amin’izao henjika sy antsojay tsy an-kitsitsy izao, ka lasibatra voalohany ny orinasa AAA-Tiko, iasan’ny Malagasy an’arivony. Tandindonin-doza ihany koa ny ho avy politikan-dRavalomanana, izay tsy mipetra-potsiny fa efa tena miasa mangina mikaro-bahaolana eo anatrehan’ny zava-misy. Tsy hay aloha izay mety ho valin-kafatra avy amin’i Marc Ravalomanana, fa ny azo antoka dia misy fetrany ny fandeferana eo anatrehan’ny famotehana azy amin’ny lafiny rehetra na ara-pandraharahana io na ara-politika. Ny fanambarana politika mety hataony ato ho ato no hamaritra sy hahafantarana, izay mety ho tohin’ ny raharaha. Efa tohanam-potsiny ny olona tsy hitroatra, hoy ny solombavambahoaka iray eo anatrehan’ny zava-misy, etsy ankilan’izay, efa nambaran’i Marc Ravalomanana rahateo fa tsy izy mihitsy no hitarika krizy eto amin’ny firenena. Mazava be fa hararaotin’ny fanjakana HVM mafy izay tsy fitiavany korontana izay; rangitina sy vao mainka somparana andro aman’alina izy, saingy mbola miezaka mampandefitra ny hambom-pony. Rehefa feno anefa ny kapoaka, hoy ny fitenenana, dia tsy maintsy hitobaka ihany, ka tsy hay izay zavatra mety hiseho ato ho ato satria manomboka mangotraka ny toe-draharaha.

 

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Trafic d’armes à Ambositra: 24 suspects dont cinq gendarmes placés sous mandat de dépôt

L’audition des 19 personnes dont six gendarmes en service au magasin d’armes de l’Ecole de la Gendarmerie nationale au Parquet du Tribunal de première Instance d’Ambositra a été effectuée mercredi 7 mars. Les juges ont  dû reporter cette audition à cette date même si ce dossier avait déjà remis au tribunal le lundi. Le tribunal a pris cette décision suite à l’existence d’autres personnes impliquées dans cette affaire et qui devraient être convoquées. C’est pourquoi, le tribunal a prolongé leur garde à vue à la gendarmerie jusqu’à mardi.

En effet, près d’une trentaine d’individus ont été entendus ce mercredi. Raison pour laquelle, l’interrogatoire a duré jusqu’au petit matin du jeudi 8 mars, soit à une 1 heure 30. A l’issue de l’audience, 24 personnes dont cinq gendarmes ont été placées sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt d’Ambositra. Selon les explications, ces éléments des forces de l’ordre sont fortement suspectés dans cette affaire. Bénéficiant  d’une liberté provisoire en attendant le jour du procès dont la date n’est pas encore fixée, le sixième gendarme serait pris comme témoin à charge. Rappelons que les 19 personnes déférées, lundi, ont été poursuivies pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, vols et détournements ainsi que détention et trafics illicites d’armes. Atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, car constituées en véritable réseau, elles sont à l’origine de la recrudescence de l’insécurité dans la région Amoron’i Mania ces derniers temps. Ce réseau est présumé être le fournisseur d’armes des bandits de grand chemin ou « dahalo » opérant dans la localité et ses environs. La gendarmerie a réussi à le démanteler à partir de l’arrestation des deux femmes surprises en train de vendre 350  balles à deux individus dans la ville d’Ambositra, le 17 février 2018. Durant leur interrogatoire, elles ont dénoncé un complice qui n’est autre qu’un gendarme en service en tant que responsable du magasin d’armes de l’Ecole de la Gendarmerie nationale à Ambositra. Après l’arrestation de ce dernier, la  fouille de son domicile a permis de saisir quelques dizaines de munitions ainsi que des pièces et accessoires destinés à l’armerie. L’inspection de la gestion du magasin d’armes de l’école de la gendarmerie a révélé que, plus d’un millier de munitions  ont disparu. La continuité de l’investigation a porté à 19, le nombre de personnes impliquées dans cette affaire dont des démarcheurs et des acheteurs de balles et d’armes. Plusieurs armes, composées des fusils de chasse et des pistolets automatiques et des munitions, ont été saisies pendant cette opération de filature qui a duré presque 15 jours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Célébration du 8 mars : Un parfum de campagne électorale

Le 8 mars est l’occasion de donner à la Femme toute la place qu’elle mérite dans la société. Bien que l’on soit au XXIe siècle, c’est encore un combat de tous les jours qu’elle mène pour atteindre cet objectif. Madagascar comme les pays du monde entier participe à ce mouvement important. Mais cette année, l’atmosphère fut particulièrement festive. Il flottait dans l’air un parfum de campagne préélectoral.

Célébration du 8 mars : Un parfum de campagne électorale

La célébration de la journée internationale de la Femme a, cette année, revêtu une importance particulière. Les pouvoirs publics et en particulier le ministère de la Population en ont fait un grand rassemblement populaire et festif. Les prestations de vedettes célèbres et le défilé de représentantes féminines de toutes les régions de l’île ont donné un autre aspect à cette manifestation qui devrait revêtir un caractère sérieux. Les badauds étaient venus nombreux à Anosy, attirés par cette atmosphère de fête. Les mots d’ordre mettant en avant l’importance du rôle de la Femme dans la société ont été dilués dans les banderoles des associations syndicales et politiques. La présence de personnes portant des T-shirts HVM a quelque peu agacé les personnes présentes  et a donné l’impression d’une sorte de récupération politique. En fait, personne n’est dupe et les observateurs ont compris que cette manifestation est l’occasion pour le régime de faire sa précampagne électorale. Personne ne le blâmera, puisqu’aucun texte de loi ne l’interdit. Mais le prétexte choisi est plutôt maladroit, car les messages qui doivent être véhiculés méritent une attention plus soutenue. Ceux qui sont venus sur place n’ont retenu que les prestations scéniques de  Stéphanie et de ses camarades. Bref, cela aura été une journée festive comme une autre, annonciatrice des meetings de la campagne électorale à venir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe: Naiditra am-ponja vonjimaika ilay vazaha saika hanolan-jaza

Fantatra fa nampidirina am-ponja vonjimaika ao amin’ny fonjan’Antsirabe ilay teratany vahiny, voarohirohy ho nikasa hanolana zaza tsy ampy taona tao an-drenivohitr’i Vakinakaratra tao.  Naharitra adim-pamataranandro maromaro mihitsy ny fihenoan’ireo mpitsara mpanao famotorana an’ity vazaha ity ny andron’ny alarobia lasa teo. Efa tany amin’iny valo ora sy sasany alina tany ho any mantsy vao vita izany ary tamin’io ora io ihany koa fantatra ny fampidirana azy am-ponja vonjimaika. Raha tsiahivina kely ity tranga ity  niseho tao Antsirabe ity dia vazaha iray no tra-tehaky ny fokonolona niaraka tamina ankizivavy roa. Nihevitra avy hatrany ireto nahatratra fa saika hangala-jaza ity terantany vahiny ity, satria dia zaza tsy ampy taona ireto ankizivavy ireto, ka saika niharan’ny hatezeram-bahoaka teo raha tsy tonga ireo mpitandro filaminana nitondra azy tany amin’iny birao natao famotorana. Ity trangana fangalaran-jaza ity no saika namonon’ny fokonolona azy kanjo rehefa nohadihadiana ny anao lahy dia fantatra fa saika hanolana ireto ankizy vavy tsy ampy taona ireto izy, ary niaiky izany rahateo ny tenany. Nolaviny kosa ilay hoe saika hangalatra azy ireo. Araka ny fanazavàna nomen’ny tompon’andraikitry ny pôlisy tany an-toerana mantsy, dia efa nikitika mihitsy ny taovam-pananahan’ireto ankizy ny tenany ary teo no nihiakiaka sy niantso vonjy ireto farany ka io nampikoropaka ny fokonolona ary io saika niafara tamin’ny famonoana azy io. Isan’ny vaovao arahan’ny maro any an-toerana ity tranga ity ary samy miandry ny fotoam-pitsaràna azy ny rehetra.

m.L / Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

60% des causes de mortalité infantile: Maladies évitables par la vaccination.

Depuis le 7 mars et jusqu’à ce jour, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le ministère de la Santé publique (MSP) ainsi que leurs partenaires techniques et financiers organisent un atelier de renforcement de capacités dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination.

16 millions. Il y a été annoncé, entre autres informations, que les maladies évitables par la vaccination représentent à Madagascar (et dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne) 60% des causes de mortalité infantile. Citons entre autres, la(s) poliomyélite(s). Une information plutôt réjouissante tout de même : depuis plus d’une année, aucun cas de poliomyélite sauvage n’a été déclaré en Afrique. Par ailleurs, les représentants de l’OMS ont également déclaré lors de l’atelier que la paralysie a été évitée à plus de 16 millions d’enfants dans le monde.

 

Portée(s). Notons que cet atelier de renforcement de capacités a connu une participation massive. Des délégations des points focaux de surveillance des régions et districts ont répondu à l’appel des organisateurs ; pour ne citer que celles provenant de DIANA, de SAVA, de SOFIA, d’Anosy, d’Androy et d’Analanjirofo. Leur persévérance dans des conditions difficiles sur le terrain a été saluée, d’autant plus que les résultats sont peu ou prou encourageants en matière de l’éradication de la polio et d’autres maladies évitables par la vaccination. L’atelier qui prend fin ce jour représente en outre une occasion pour toutes les parties prenantes de partager des expériences et d’échanger sur les bonnes au niveau des régions et districts en matière de santé publique. Si le pays continue sur cette lancée, le label « pays libre de polio » pourra être d’ici peu, plus qu’une utopie.

 

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Lions Club Antananarivo Iarivo: Au chevet des enfants malades du cancer

La salle 11 du service d’oncologie pédiatrique du CHU JRA inaugurée hier par les membres du Lions Club Antananarivo Iarivo.

La journée du 8 mars a été célébrée par une action de charité par les membres du Lions Club Antananarivo Iarivo. En effet, loin des idées de défilé, le club a préféré faire une double action pour marquer la journée mondiale des droits de la Femme. La première moitié de la matinée d’hier a été, à cet effet, consacrée au lancement de la cinquième promotion du programme « Alfa Nutri ». Ce dernier correspond à un programme spécial d’alphabétisation des adultes et des jeunes des quartiers défavorisés. Initié pour une durée de quatre mois, le programme en question consiste à donner à environ soixante-six bénéficiaires les outils nécessaires pour leur permettre de lire, écrire et  de faire des calculs basiques. Une initiative qui entend contribuer à un développement humain pour les personnes issues des familles en difficulté où la santé, l’assainissement, l’hygiène et l’alphabétisation sont mêlés. La seconde moitié de la journée d’hier, quant à elle, a été l’occasion pour les membres du Lions Club Antananarivo Iarivo d’inaugurer la bibliothèque du service d’oncologie pédiatrique du Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Une façon de donner un peu de joie et de bonheur aux enfants souffrant du cancer selon Noro Rasoamanana, membre du club Antananarivo Iarivo.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Halatra vola hividianana V8: Eto Tana i Therique, saingy mbola tsy hita

Notaterina teto amin’ny gazety ny fisian’ny « avis de recherche » izay mahakasika an’i Therique Rajaonarivelo, 15 andro lasa izay. Rehefa nohamarinina teo anivon’ny polisy ny fivoaran’ny vaovao, dia fantatra fa mbola tsy hita hatreto izay nanjavonan’ity lehilahy ity. Izy io dia miaraka amin’ny vola mitentina 120 tapitrisa ariary (raha tsy efa lany) ary izany dia vola nampitondraina azy avy tany Sambava mba hividianana fiara tsy mataho-dàlana V8 aty Antananarivo. Saingy nahodiny ary tsy hita intsony izy nanomboka teo. Raha ny  fanampim-baovao azo, dia fianakaviana iray izay nandray azy ho toy ny zanaka an-trano ihany no nivadihany. Efa fanao ny mampitondra vola sy mampanao taratasy azy hatrizay. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa, dia niitatra tamin’ny ratsy ny sain’i Therique ary dia io nakepony io ny volabe. Izany dia nasaina nateriny tamin-dramatoa iray eto an-drenivohitra ; izay miandraikitra ny fividianana ilay fiara voalaza etsy ambony ny marikany. Raha ny fanazavan’ny polisy ihany, dia manana porofo izy ireo tamin’ny fandalovan’ilay lehilahy teto an-drenivohitra ary efa mandeha avokoa ny fomba rehetra izay hanarahana ny diany. Heverina ho fetsy ny lehilahy, satria tsy mijanona loatra amin’ny toerana iray ary torak’izany ihany koa ny fampiasany ny fitaovam-pifandraisana. Na izany aza anefa, inoana fa hanampy betsaka ny fiaraha-miasan’ny mpitandro ny filaminana avy amin’ny fametahana « avis de recherche » momba azy ity, eny amin’ny biraon’ny polisy rehetra eto Madagasikara. Azo eritreretina ihany koa fa mivezivezy amin’ny lalam-pirenena i Therique, satria tsy misy afa-tsy Sambava sy Antananarivo ihany no tena misy  olom-patany sy ny fianakaviany. Nisy fotoana izy mbola namaly ny antso an-telefaonina nataon’ny tompon’ny vola taminy. Torak’izany ihany koa ny hafatra fohy. Nivadika anefa izany ary lasa fandrahonana indray ny valiny nomeny faramparany.   

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ampanihy Andrefana: Tovolahy mpangalatra osy sy ondry, matin’ny fitsaram-bahoaka

Tovolahy iray sahabo ho 27 taona eo, voalaza fa efa in-droa nigadra noho ny resaka hala-botry sy vaky trano ary asa fandrobana, no tra-tehaka nangalatra osy sy ondry, afak’omaly alina, tany Androka Distrikan’ Ampanihy Andrefana, ka maty voafiran’ny famaky. Araka ny tati-baovao voaray, dia nivovo tsy nety nijanona ny alika teo an-tokotany ny alin’io, ka nivoaka ny trano niaraka tamin’ny lehilahy roa ny tompon’ireo biby fiompy raha nahare feo sy kotaba tao anaty valan’ombiny, izay tsy lavitra ny trano fonenany. Raha vao nahatazana an’ireto vatan-dehilahy anefa ireo mpangalatra roa lahy, dia nitsoaka. Nisaringotra tamin’ny hazo saika hanaovana trano teo an-tokotany anefa ny malaso iray, ka nianjera tsy afa-namindra intsony, ka dia noraisim-potsiny. Vetivety dia vory ny olona nijery ny zava-misy. Fantatra tamin’izany, fa tovolahy eo an-tanàna ihany ity dahalo voasambotra ity, izay malaza ratsy efa hatry ny ela , nefa tsy mety fay fa mbola manohy hatrany ny asa ratsy na dia efa naiditra am-ponja in-droa aza, ka nanamparan’ny Fokonolona ny hatezerany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Lois électorales: 371 articles à examiner pour les parlementaires.

A quand un projet de loi sur l’absentéisme des députés ?

Pendant 12 jours et 12 nuits, les membres des deux Chambres du Parlement risquent de ne pas …dormir.

Le Parlement est convoqué pour une seconde session extraordinaire qui débutera samedi. Au lendemain même de la clôture prévue ce jour de la première session extraordinaire qui était somme toute …ordinaire. Tant concernant l’ordre du jour que par rapport au taux d’assiduité des députés et dans une moindre mesure, des sénateurs,  qui auront, pour la énième fois, coûté plusieurs dizaines de millions d’Ar. aux contribuables.

Deux copies à revoir. En revanche, la seconde session extraordinaire n’a rien d’ordinaire compte tenu des projets de loi à l’ordre du jour qui sont au nombre de 12. A la mesure même de la durée de la session qui ne peut excéder 12 jours. Soit un projet de loi par jour pour les parlementaires dont les capacités en matière législative soulèvent des interrogations, à en juger par la série de textes censurée ces derniers temps par la HCC. Pour ne rappeler que le projet de loi relative aux Zones Economiques Spéciales (ZES) et celui portant Code de l’Electricité qui comportaient l’un et l’autre, des dispositions contraires à la Constitution. Deux copies à revoir pendant la seconde session extraordinaire.

Menu principal. Outre ceux portant ratification d’accord et/ou de contrat concernant entre autres, Air Madagascar, quatre autres projets de loi plus importants attendent les parlementaires. Ils portent respectivement sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ; le recouvrement et l’affectation d’avoirs illicites ; les ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées ; et l’organisation et la réglementation des activités statistiques. Ces 4 projets de loi sont plus ou moins liés aux futures élections dont les textes y afférents constituent le menu principal de cette seconde session extraordinaire et qui seront examinés en priorité.

3e session extraordinaire. Primo, il y a le projet de loi organique relative au régime général des élections et des référendums qui comporte 53 pages et 245 articles. Secundo, le projet de loi organique relative à l’élection du Président de la République qui compte 19 pages et 70 articles. Et tertio, le projet de loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale qui comprend 16 pages et 56 articles. En somme, les trois projets de loi organiques totalisent 88 pages et 371 articles que les députés et les sénateurs auront à décortiquer en moins de 12 jours, car il y a encore 9 autres projets de loi sauf s’ils sont renvoyés à une autre session extraordinaire. Jamais deux sans trois pour les parlementaires qui ne risquent pas d’être sans …toit ni loi.

R. O  

Midi Madagasikara0 partages

Journée de la Femme: Raz-de-marée féminin hier

La journée internationale de la Femme a été marquée par un raz-de-marée féminin hier du côté d’Anosy et des environs ; mais c’était loin d’être une célébration au ras-des-pâquerettes au niveau du contenu et de la portée.

La journée d’hier fut effectivement l’occasion pour Onitiana Realy, Ministre de la Population de la Protection Sociale de la Promotion de la Femme et de la Protection sociale (MPPSPF) et son équipe de faire d’une pierre deux coups. En aval du défilé des associations des femmes provenant de 18 régions de Madagascar, deux évènements ont marqué la journée du 8 mars, dédiée internationalement à la Femme. D’une part, la finale du Concours de projet pour l’autonomisation des femmes ou « Vehivavy mizaka tena ara-toekarena » s’est tenue du côté d’Anosy à l’Hôtel Carlon. D’autre part, le Village des talents féminins ou « Vohitra kanto fihary » s’est offert à la découverte au Palais des Sports et de la Culture à Mahamasina. Un « vohitra » qui  a mis à l’honneur la contribution des activités rurales et urbaines féminines qui concourent à une transformation positive des conditions de vie des femmes.

Concours de projets. Les résultats du concours de projets d’autonomisation financière de la Femme furent proclamés hier. Un concours dont le but était de promouvoir l’émancipation de la Femme et sa contribution à la création d’une communauté forte par son indépendance financière. L’association « Ampela sambatse » (femmes épanouies) de la région du Melaky a décroché le gros lot- qui était un chèque de 20 000 000 avec leur projet de culture maraîchère contenant un volet important de développement communautaire et de protection de l’environnement. Le chèque a été remis par Onitiana Realy en personne. Le second prix- u  chèque de 10 000 000Ar-  est revenu à l’association des femmes de l’Amoron’i Mania avec leur projet de charbon de bois bio. Enfin, le troisième prix est revenu est à l’association des femmes du Vakinankaratra avec leur projet d’élevage de lapins dans une logique de transformation afin de générer une plus-value.

Persévérance. Toutefois, les 15 autres associations finalistes ne sont pas rentrées bredouilles, un chèque de 1.000.000 Ar a été remis à chacune. Comme l’a dit Onitiana Realy : « Il vous faut continuer à œuvrer pour la promotion de la Femme, car à force de persévérance, les résultats positifs émergent ! ». Outre ce prix d’encouragement, des prix en nature furent offert par l’Agence américaine pour l’Aide au Développement (USAID) par sa représentante Mme Danielle Nyirandutiye : des jerricanes, des conteneurs, des registres de caisse, etc. Celle-ci a également encouragé ces femmes entrepreneures à persévérer dans leur projet, car la tenacité associée au bon sens est facteur de succès.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi Joli

Rola Gamana à l’Is’art Galerie

De la musique et de la bonne ! Ayant plusieurs cordes à son arc, Rola Gamana est ce musicien talentueux amoureux de la nature. Faisant des « miracles » en instruments à cordes et en percussions, il ramènera sa musique « en nature » ce soir à l’Is’art Galerie Ampasanimalo. il reprendra ses tubes comme « Marija », « Vanofotsy »,  ou encore « Ravity ». Une ambiance musicale à consommer sans modération !

 

 

Dama à « La maison Jean Laborde » Andohalo

Quand « Les nuits d’incubons »se transforment en conférence-débat autour de la citoyenneté, Dama et sa guitare seront là pour en parler.  Pour cette grande première, Dama, musicien et non moins sociologue soulèvera ce qu’est un citoyen, une personne qui s’efforce de rendre ce que la terre lui a donné, d’agir chacun à son niveau et faire du mieux que l’on peut avec le peu qu’il a.

 

 

« Revy ako’stika » au «  Karibotel 26 »

Et c’est parti pour un trio prometteur! Bekoto, Ifanihy et Tselonina sur une même scène ne peut qu’être que le top. A trois, ces ténors du folk malgache s’engagent dans un « Revy ako’stika » au Karibotel 26 Analakely. Entre le style « vazo miteny » d’Ifanihy, les jeux de guitare du trio, les voix rauques de Bekoto et d’Ingahibe Tselonina, les amateurs du genre seront bien servis. 

Jean Aimé au Glacier Analakely

Il s’est fait connaître grâce à ses tubes « Juste participation » et « Andrasako foana anao chérie », mais il est surtout connu pour son talent d’animateur « mafana » comme on les aime. Lui c’est Jean Aimé qui revient pour la énième fois au Glacier Analakely.  Ce soir, place aux ambiances des tropiques jusqu’au bout de la nuit vibrant sur les rythmes endiablés des morceaux du chanteur.

 

 

« Broken vessels » au « Bookafé » Ampasampito 

Dans la sphère chrétienne, les morceaux de Hillsong sont incontournables ! Une fois de plus, les « worship leaders » du « Bookafé » Ampasampito, reprendront ce soir le « Broken vessels » comme intitulé. Une autre version revisitée du légendaire « Amazing grace », le répertoire se fera essentiellement des morceaux en vogue du moment, comme « Oceans »  « I surrender », ou encore « What a beautiful name ». Un moment incontournable pour les chrétiens pratiquants.

Khaleba  au « Bonara-Be » 67 ha

La nouvelle voix de la musique tropicale sera au « Bonara-Be » 67 ha. Dans ce côté de la capitale, on ne s’ennuie jamais. Pour cause, on découvre presque  chaque fois de nouveaux talents. Ce vendredi, c’est un artiste originaire de Morondava qui est à l’affiche. Déjà très connu dans sa ville natale, le chanteur est un adepte du « tsapiky ». Il est d’ailleurs déjà très connu des amateurs pour son slow « Manegny ». Pour découvrir Khaleba, c’est ce soir !

 

 

 

 

 

Big Mj au Jao’s Pub Ambohipo

Big Mj revient pour mettre l’ambiance avec son maloya électrique.  Depuis plusieurs années, il  figure sur la tête de liste des célébrités à Madagascar. Big Mj, ce chanteur jeune populaire est l’étoile de la musique urbaine de Madagascar du moment. Il fera montre de tout son talent ce soir au Jao’s Pub Ambohipo avec sa «salegy, maloya, zouk, hip hop, rap,  reggae », mais pimenté par une touche de musicalité et une danse surprenante.

 

 

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

UNDD: Bientôt un conseil national

Emmanuel Rakotovahiny, l’actuel président national du parti UNDD.

Le parti fondé par le professeur Zafy Albert tiendra bientôt un conseil national, d’après Randriamiarisoa Joseph. Les prochaines échéances électorales seront à l’ordre du jour. L’ancien ministre de l’Environnement a tenu d’ailleurs à souligner que l’UNDD  a des élus, ils ne se sont pas présentés au nom de ce parti, mais en tant qu’indépendants. En ce concerne le code électoral, il pense que tout le monde aurait dû donner son avis sur ce point. Il a parlé également de la vérité des urnes.

Succession. Avec la disparition du professeur Zafy Albert le 13 octobre dernier, la course à la succession du fondateur de l’UNDD est ouverte. Il y a notamment Serge Zafimahova qui est proche parent de Thérèse Zafy. Il a été d’ailleurs le porte-parole de la famille sur le dossier Villa Elisabeth. Il ne faut pas non plus oublier Emmanuel Rakotovahiny qui est actuellement le président national de l’UNDD  et non moins ancien Premier ministre de Zafy Albert. Il y en a également de grandes figures de ce parti pour ne citer que Dr Joseph Randriamiarisoa, Régis Manoro et Miandrisoa Marcel.  On se demande si lors de ce conseil national on va procéder au renouvellement du bureau national de ce parti.    

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina à Ambilobe: Le TGV fait le plein

Le précurseur de l’IEM sur les terres du défunt président Zafy Albert.

L’ancien président de la Transition a choisi la partie Nord de la Grande  Ile pour ouvrir sa tournée régionale.

 

Intact. Le taux de popularité d’Andry Rajoelina auprès de la population reste inchangé bien malgré les quatre années de discrétion politique. C’est la constatation des observateurs après la démonstration de force du parti MAPAR effectuée hier à Ambilobe. En effet, l’ex-homme fort du pays a choisi ce district situant dans la partie Nord de Madagascar pour son premier meeting après quatre années de discrétion politique. Une véritable marée humaine a été présente au stade d’Ankarabe pour rencontrer l’ancien président de la Transition. Ambilobe et ses alentours ont été séduits par la vague orange. Un « come back » très réussi donc pour Andry Rajoelina, puisqu’il a fait le plein hier sur les terres du défunt président Zafy Albert. Il convient en effet de souligner la présence lors de cet évènement du fils de celui considéré comme le père de la démocratie. D’ailleurs, lors de sa prise de parole, la députée d’Antsiranana, Rahelihanta Jocelyne n’a pas manqué d’observer une minute de silence en mémoire du défunt président.

« Tompon’ny lakile ». Depuis l’aéroport où le jet privé transportant l’ancien président de la Transition a atterri vers 14h30 jusqu’au stade municipal, une foule immense a envahi les rues de la ville en arborant le signe « V » de la victoire, pour exprimer leur soutien à Andry Rajoelina. Pour ses partisans dans le Nord, c’est toujours Andry Rajoelina qui est le « tompon’ny lakile ». C’est lui qui détient la clef du développement de la Grande Ile. D’ailleurs, durant ce meeting, on lui a remis une grosse clef qui, aux yeux du clan « volomboasary », signifie que le pouvoir reviendra bientôt entre les mains de « boay kely » qui semble avoir gagné en maturité, mais qui reste toutefois un véritable « showman ». « Taiza fona i président », a scandé la foule. Une question qui s’annonce comme un cri de détresse face aux difficultés subies au quotidien par les Malgaches. Le Maire d’Ambilobe, Assimo Bruno voit même à travers ce retour du numéro Un du MAPAR comme « porteur d’espoir pour le peuple malgache qui subit de plein fouet l’inflation et la hausse des prix des PPN ». Il n’a d’ailleurs pas manqué de souligner le fait que pendant cinq jours, la pluie n’a cessé de s’abattre sur le Nord, faisant de nombreux sinistrés à cause de la montée des eaux. Pourtant, en cette journée du 8 mars, le soleil brille de nouveau dans le ciel d’Ambilobe.

Détermination. Dans son discours, Andry Rajoelina a réitéré que pendant ces quatre dernières années, il a parcouru le monde en recherchant des solutions pour développer Madagascar. D’emblée, il a affiché sa détermination à aller jusqu’au bout de son objectif qu’est de revenir au pouvoir pour sortir le pays de cette situation de pauvreté. « Anareo koa paré, TGV OK », a-t-il martelé. Une manière de demander le soutien de la population du Nord. Quoi qu’il en soit, les femmes de la partie Nord de l’île ont particulièrement été gâtées pour la célébration de la Journée de la Femme. Andry Rajoelina a choisi le district d’Ambilobe pour le coup d’envoi de sa tournée régionale. « Les femmes jouent un rôle prépondérant aussi bien au niveau de la famille que pour la mise en œuvre des actions au développement de la Nation, c’est pourquoi elles occupent une place importante dans toutes mes entreprises », a-t-il soutenu. Et de faire savoir au passage que le MAPAR est le parti politique qui détient le record en ce qui concerne le nombre de femmes parlementaires.

Réhabilitation de routes. Face à la dégradation des routes au niveau de la Commune urbaine d’Ambilobe, Andry Rajoelina a annoncé qu’il prendra en charge les travaux de réhabilitation. « J’enverrai des engins dès la semaine prochaine pour réhabiliter ces routes qui sont en piteux état », a-t-il déclaré. Par ailleurs, dans le cadre de la célébration de la Journée de la Femme, Mialy Rajoelina, l’épouse de l’ex-président a transmis une pensée particulière aux femmes malgaches. Dans son message, l’ancienne Première Dame a annoncé l’ouverture dans les mois qui viennent de la première usine de transformation de l’éthanol à Ambilobe. L’implantation de nombreuses usines de ce genre dans tout Madagascar, figure d’ailleurs dans son projet PAESFA. Ce jour, Andry Rajoelina rencontrera les forces vives, les notables et la population à Ambilobe pour présenter son projet Initiative pour l’Emergence de Madagascar. A souligner la collaboration entre la Police municipale, la Gendarmerie et la Police nationale d’Ambilobe qui ont quadrillé les partisans au « diabe » du MAPAR lors de cette venue de l’ancien président de la Transition.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Coopération décentralisée: Une commission spéciale CUA-RIF

Réunion de travail mardi dernier entre l’équipe de la CUA et celle de la RIF à l’Hôtel de Ville d’Analakely.

Succès. C’est le constat qui s’impose après la clôture des deuxièmes Assises de la Coopération Internationale des Collectivités malgaches et françaises qui se sont tenues à l’Hôtel Carlton à Anosy pendant trois jours. Assises où le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et le gouvernement français ont beaucoup investi pour permettre aux collectivités concernées d’en profiter au maximum. « La Décentralisation est un processus irréversible à Madagascar », a déclaré le Premier ministre, non moins ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Mahafaly Solonandrasana Olivier.

 

Acta non verba. Sans attendre, Lalao Ravalomanana est passée à l’action dès la deuxième journée des Assises. Elle a présidé à l’Hôtel de Ville à Analakely une réunion de travail avec la délégation de la Région Ile-de-France conduite par son vice-président Jérôme Chartier. Il a été décidé au cours de cette réunion la mise en place d’une commission spéciale composée de représentants de la CUA et de la Région Ile-de-France, qui sera chargée d’élaborer des projets d’aménagement des parties hautes d’Antananarivo (Haute Ville) où se trouvent d’importants patrimoines culturels du pays. « Les bas quartiers ne seront pas oubliés », a promis le maire d’Antananarivo.

R.Eugène

Midi Madagasikara0 partages

8 Mars – Fafi V: Clin d’œil aux femmes de Manjakaray et de Soavimasoandro !

La journée internationale de la Femme a été honorée, hier et les acteurs politiques du pays n’ont pas manqué de la célébrer en grande pompe. Mais pour le Fafi V – l’association caritative des époux Naivo et Hanitriniala Raholdina, opérant particulièrement dans le cinquième arrondissement de la capitale – la journée d’hier a été marquée par un clin d’œil particulier aux femmes nécessiteuses et les lavandières qui vivent à Manjakaray. Outre ces descendantes d’Eve en situation indigente, l’association a également apporté une assistance aux victimes du dernier cyclone Ava qui sont recensées aux environs de 500 et qui habitent à Soavimasoandro. A cet effet, des produits de première nécessité tels que le riz, les savons, de l’huile et des macaronis ont été distribués. Mais ce n’est pas tout. Aussi, ont été offerts des cuvettes et des lessives en poudre. Durant ce déplacement, Hanitriniala Raholdina, présidente de la branche sociale du Fafi V a fait savoir que « ces activités se poursuivront à la fête des mères ».

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Olombelo Ricky: Le chanteur prépare la relève !

Olombelo Ricky donne un coup de pouce aux jeunes et leur donne l’opportunité d’être découverts et de se faire connaître du grand public.

Après plus de trente ans de scène, l’interprète de « Mbola zaza » est toujours en scelle. Il n’est plus en quête de célébrité, mais se donne aujourd’hui pour mission d’assurer la relève et donne, selon ses possibilités, un coup de pouce aux jeunes talents.A la recherche de célébrité ou d’une quelconque reconnaissance ? Non, Olombelo Ricky n’en est plus à ce stade. Il prépare aujourd’hui la relève et continue de partager sa passion avec ses pairs et ceux qui ont toujours suivi son évolution et apprécié sa musique. « Contrairement aux athlètes et sportifs évoluant dans diverses disciplines, les artistes, qu’importe le milieu dans lequel ils évoluent, n’ont aucune limite d’âge. Ils peuvent, en prenant de l’âge, continuer à se perfectionner et devenir meilleurs qu’ils ne l’étaient hier. C’est ce qui est merveilleux dans ce métier. Dans mon cas, je me ressource auprès de tous ses talentueux jeunes gens qui m’entourent, qui ne demandent qu’à être découverts. Je me nourris de leur créativité et de leur jeunesse et ils apprennent de mes expériences et du peu que j’ai acquis tout au long de ces longues années. Je leur donne donc l’opportunité de se faire connaître du public en les mettant, comme ce sera le cas demain (lire ce soir) sous les feux des projecteurs ».

Relève. A l’affiche de la soirée du Skandal Buffet, Olombelo Ricky, ce soir, ne sera pas seul aux commandes. Intitulé « Hirahira no tsara firenena », ses retrouvailles avec le public seront, pour le chanteur, l’occasion de rappeler ou plutôt d’affirmer de manière artistique que ce sont les femmes qui sont l’avenir du « Firenena », ou de la Nation. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il a choisi de mettre sur le devant de la scène Dina Voakaly et Rosa Zanamiaritsoa, deux jeunes femmes aux capacités vocales exceptionnelles. « Elles chanteront mes titres, qu’elles revisiteront et reprendront bien évidemment à leur sauce ». Les chansons de Olombelo Ricky comme vous ne les avez encore jamais entendues, c’est donc ce soir au Skandal Buffet avec deux chanteuses et interprètes de talent, accompagnées par Jahleky à l’accordéon et au clavier, Rapà Bibasy à la guitare, Tsanta Ny Avo à la basse, Miary Tanjona aux percussions, Rata Manonja au clavier sans oublier bien sûr Olombelo Ricky.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Littérature: Place au Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs

Thierry Sinda en compagnie du Père Pédro.

Les poètes  malgaches,  plusieurs parmi tant d’autres, font partie de la valeur sûre de la poésie africaine. En ce temps des printemps des poètes, les plumes malgaches et africaines sont  réclamées.

Lorsque l’on demande à Thierry Sinda ce qui explique la régularité et la longévité du festival indépendant du Printemps des Poètes des poètes des Afriques le président du festival et l’auteur de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’ Ailleurs (préfacée par Jacques Rabemananjara, Orphie, 2013)  répond : « La poésie est affaire de cercles. Le festival répond à une demande réelle des Poètes des Afriques et d’Ailleurs ; lesquels illustrent le mouvement de la néo-Négritude que j’ai initié en 2004. Dans une grande capitale mondiale comme Paris, il faut une présence poétique, forte, africaine et malgache ! ».

Dans de la revue L’Agora de la Société des Poètes français (fondée en 1902), il a rédigé une série d’articles sur « L’émergence de la poésie malgache en France ». Nous y reviendrons ultérieurement. Le 15ePrintemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs qui se déroule à Paris et à Cabourg du 2 au 18 mars est placé sous le haut patronage de son père, le poète de la négritude Martrial Sinda (professeur honoraire à la Sorbonne). Le poète à l’honneur est le poète Haïtien de la négritude René Depestre, âgé de 91 ans. A l’époque coloniale il est passé de la lutte des Races (négritude) à la lutte des classes (communisme) pour redonner à l’homme noir et à sa culture une dignité. Les poètes malgaches présents : Fredy Jaofera (le petit-fils de Fredy Rajaofera), Francine Ranaivo (la nièce de Flavien Ranaivo), Antsiva, Hanitr’Ony (petite-fille de Dox et présidente de la Havatsa-UPEM France) et la princesse Houria Volamamy de Maromandia.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Crise à la FMF: Nos excuses à Lomotsy

On avait écrit par erreur que l’actuel conseiller juridique du président de la CAF, Ludovic Lomotsy, s’était présenté aux élections de la FMF pour faire partie du comité exécutif. Une fausse information, car l’homme présidait à l’époque la Commission électorale, donc il ne peut pas être à la fois juge et partie. Après les élections cet éminent juriste occupait le fauteuil de président de la Commission de recours, preuve si besoin est de sa volonté d’assainir le milieu. C’est donc à juste titre si Ahmad lui confie la mission de gérer au mieux cette crise qui n’a que trop duré et qui mine le monde du football à Madagascar.  Nos excuses à  Lomotsy pour cette fausse information qui  nous a induit en erreur. 

 

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

8 mars: Plus une fête qu’une lutte

La célébration de la journée de la lutte pour le droit de laFemme s’est faite cette année comme à l’accoutumée…avec des défilés et des fêtes.

 

Loin d’être féministe et encore moins de vouloir véhiculer des idées sexistes, l’on se demande actuellement ce que veulent bien les femmes malgaches. Célébrée en grandes pompes à raison de carnaval, de défilé et de fête, la journée du 8 mars semble perdre son âme, l’esprit qui a animé son instauration. Pour rappel, le 8 mars a été défini comme la journée mondiale des droits delaFemme. En ce sens, la journée devrait être consacrée à des actions de manifestation et de lutte pour le respect des droits en question par des actions de sensibilisation, d’interpellation et d’information surles différentes discriminations auxquelles fontface les femmes. Ce qui n’est pas le cas malheureusement dans la GrandeÎle si bien que de nombreuses femmes – averties – ne se sentent pas concernées parces festivités. Comme le cas d’UlrichiaRabefitiavana, femme-entrepreneure et non moins directeur général du cabinet Ur-Csr Consulting, «la célébration de la journée du 8 mars s’apparente plus à des fanfaronnades. Je ne me sens pas concernée par ce qu’ils (les organisateurs de ces célébrations sans fond) véhiculent». UlrichiaRabefitiavana d’ajouter que «la lutte pour le respect des droits des femmes devrait être continuelle, quotidienne et être menée par des actions concrètes et non des défilés qui s’apparentent plus à des fanfaronnades». Propos joints par Hanta, femme-camionneure d’Ambohimangakely qui affirme que «la lutte pour les droits de la Femme est en premier lieu une affaire de femmes. Une affaire qui nécessite la prise de responsabilité de chacune d’entre elles». Ainsi, la lutte devrait se «décliner et se manifester par les actions quotidiennes». 

 

Disparate. La situation actuelle des femmes malgaches, de la lutte pour le respect de leurs droits est encore loin de ce qui se passe ailleurs. Par exemple, en France ou dans un autre pays d’Europe, la célébration de la journée mondiale des droits de la Femme comporte une thématique bien précise – qui concerne les femmes en général – et qui regroupe toutes les concernées – .  Pourêtre respectées, les femmes proposent des solutions, voire des lois et dénoncent les injustices auxquelles ellesfont face quotidiennement par des actions et des initiatives de suivis, de plaidoyers et d’interpellations. Par ailleurs, l’ambiance générale de la célébration du 8 mars 2018 a été éparpillée. Particulièrement dans la capitale, l’on a observé des manifestations un peu partout. A Anosy, dans les hôpitaux, dans les centres pour enfants handicapés, les rues, salles de sport, on a pu observer des femmes se manifester et revendiquer leur droit.  On s’interroge toutefois sur le droit revendiqué par les femmes malgaches. D’autant plus qu’on entend souvent des interpellations du genre «on veut être l’égale des hommes». Mais il y a égal et égal et la tendance est plutôtdans le sens du discours sexiste «frustré» pour bon nombre d’entre elles.

 

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Antsiranana: Partenariat avec Bianco

Une convention de partenariat a été signée entre la Branche territoriale du Bianco à Antsiranana et la commune urbaine de ladite ville. Elle se fixe pour objectif de lutter contre la corruption au sein de ce chef-lieu de district portant notamment sur l’Etat-civil. Elle vise également à sensibiliser tout le monde à refuser la corruption et à inciter les services publics à mettre en œuvre les dispositifs anti-corruption pour avoir de meilleurs résultats.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Farafangana: Un gendarme emprisonné pour tentative de corruption au tribunal

Poursuivi pour tentative de corruption dans le défèrement d’un suspect, un gendarme fut jeté en prison à Farafangana. L’acte a eu lieu le mardi 7 mars quand ce gendarme stagiaire au Poste avancé d’Anilobe, brigade et compagnie de Farafangana était chargé de livrer un individu impliqué dans un meurtre et coups et blessures volontaires au Parquet du Tribunal de première Instance de Farafangana. Il aurait, d’après les explications de la gendarmerie, promis à la famille du suspect que ce dernier pourra bénéficier d’une liberté provisoire, si elle verse 1 600 000 ariary. Pour mieux persuader sa cible, il a insinué qu’il aurait déjà contacté le Doyen des juges d’instruction. N’ayant pas été sûre de cette proposition, la famille du suspect a, alors alerté le supérieur de ce gendarme. Ainsi, celui-ci fut arrêté juste au moment où il a reçu cette somme. La gendarmerie a tout de suite ouvert l’enquête qui a débouché par son incarcération le jour-même de son arrestation. Cette mesure prise par le supérieur de ce gendarme entre dans le cadre de l’assainissement fortement souhaité par le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie à mettre en œuvre au niveau de cette institution.

T.M. 

Midi Madagasikara0 partages

Isotry: Andiana mpanendaka 12 lahy voasambotry ny pôlisy

Efa malaza ratsy tanteraka amin’ny firongatry ny asan-jiolahy sy ny fanendahana, iny faritr’ Isotry sy ny manodidina iny. Izany indrindra no nirotsahan’ireo pôlisin’ny boriborintany fahavalo, hanao paikady manokana hiadiana amin’izany tsy fandriam-pahelamana izany. Fantatra ary fa andian’olon-dratsy nahatratra teo amin’ny 12 lahy eo ho eo no voasambotr’izy ireo, nandritra ny hetsika « mpanendaka » izay nataon’izy ireo eny an-toerana, ny alarobia lasa teo. Samy kalaza lahy amin’ny a harom-paosy sy sinto-mahery avokoa ry zalahy ireto, raha ny tatitra voaray tamin’ny pôlisy. Samy teny amin’iny faritry ny Tetezan’i Bekiraro avokoa moa ry zalahy ireo no voapaingotra. Misy iray tamin’izy ireo no tsy ampy taonan, raha ny fanazavana azo hatrany. « Nentina avy hatrany teny amin’ny biraon’ny Polisy izy ireo nanaovana fanadihadiana. Misy amin’izy ireo no voasambotra teo am-pifohana zava-mahadomelina ary misy ihany koa tafiditra tamin’ny resaka sinto-mahery. Marihana fa, rehefa avy mifoka rongony izy ireo no manao ny asa ratsiny eny amin’iny faritra iny. Teny amin’ny tetezan-dRamala izy ireo no nanao ny asa ratsiny ka rehefa nanaovan’ny Polisy hetsika iny toerana iny, dia nifindra teny amin’ny tetezan’i Bekiraro indray izy ireo » hoy ny vaovao. Marihana fa, isan’ny mitarika amin’ny tsy fahandriampahalemana eny an-toerana ihany koa ny fisian’ireo mpiloka eny an-dalambe ; izay efa nandraisan’ny pôlisy andraikitra rahateo. « Mbola eo am-panadihadiana ny momba azy ireo izahay ».

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Vangaindrano: Rongony 9 kg tra-tehaky ny Polisy, mpibizina roa lahy naiditra am-ponja

Roa lahy nitondra rongony milanja 9kg 300 nafatratra tao anaty gony miloko mavo no tra-tehaky ny Polisy, ny harivan’ny 5 febroary teo, tany Vangaindrano. Araka ny tati-baovao voaray avy amin’ny mpitandro filaminana, dia saika hoentina hamidy any Farafangana renivohitry ny Faritra Atsimo Atsinanana ireo zava-mahadomelina izao sarona izao noho ny fanomezam-baovao mari-pototra avy amin’ olona tsara sitrapo ny Polisy. Nodorana avy hatrany ireo rongony tratra. Taorian’ny famotorana dia natolotra ny fitsarana ireto roa lahy  mpibizina jamala, ary notanana am-ponja vonjy maika miandry ny fotoam-pitsarana azy ireo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Volley – CCC Zone 7: GNVB en finale, VBCD éliminé

Les gendarmes étaient plus forts que leurs adversaires.

La Coupe des Clubs Champions de la zone 7 aborde la phase finale demain au Gymnase de Roche Caïman aux Seychelles.

 

L’équipe de la Gendarmerie nationale Volley-ball Club (GNVB) défendra son titre demain pour la CCC zone 7. Les protégés de Honoré Razafinjatovo est en quête de leur troisième sacre à cette joute régionale. Les gendarmes affrontent  lors de la demi-finale d’hier, la GNVB a éliminé l’équipe de l’Olympique Montagnes Goyaves de Rodrigues sur le score de 3 sets à 1. La bande à Tanjona a remporté le premier set par 25/20. Les Rodriguais égalisent le score en enlevant le second set par 25 à 23. Réanimés, les hommes d’Honoré ont pris les commandes de la rencontre et remportent le 3e set par 25 à 21. Ils ont bouclé le match au 4e set par 25 à 21. « Il faut être très prudent pour la finale » a fait savoir le coach. Pour le moment, les champions de Madagascar ont réalisé un parcours sans faute durant la compétition ».

Dans les hostilités féminines, la formation du Volley-Ball Club Diamant (VBCD) a plié bagages. Les Johane et camarades se sont inclinés par 3 sets à 0 devant les Seychelloises du Praslin Girls. Les hôtes ont enlevé respectivement les trois sets 26/24, 25/12 et 25/15).  

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Toliara II: Lehilahy mamo nanakorontana, maty noleram-badiny antsy

Ny 30% amin’ny vehivavy eto amintsika, dia mbola iharan’ny herisetra. Raim-pianakaviana iray manodidina ny 40 taona eo, no maty voatsindrona antsy novonoim-badiny, afak’omaly alina, tany Ankilimalinike Toliara II. Tsy fantatra mazava ny loharanon’ady teo amin’ireto mpivady tamin’io fotoana io, fa rehefa tonga tao an-trano rangahy izay mamo, tokony ho tany amin’ny 8 ora sy sasany tany ho any, ny alin’ny alarobia teo, dia nanakorontana sy nidaroka ny vady aman-janany, ka nivoa-drà voavely fanoto teo amin’ny ilan-tarehiny havia ramatoa. Nitsoaka nandositra tany an-dakozia ity renim-pianakaviana naratra ity, kanefa mbola narahim-badiny sady novonoiny hatrany. Niezaka niaro tena ramatoa, ka izay azon’ny tànany no namelezany am-badiny, ary nitsatoka teo amin’ny tenda kelin-drangahy ny antsy maranitra. Niboba ny rà ary nitolefika rangahy, ka nentina novonjena haingana namonjy tobim-pahasalamana, kanefa teny an-dàlana dia tapitra ny ainy noho ny fahaverezan-drà be loatra. Nomarihan’ny tati-baovao voaray, fa isaky ny misotro toaka ity lehilahy namoy ny ainy ity, dia manakorontana fiarahamonina sy ireo vady aman-janany hatrany no mba fahafinaretany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

L’ASIEF au service de tous les fonctionnaires

Le raffermissement de la solidarité de tous les fonctionnaires à travers la pratique sportive. Tel est l’objectif de la nouvelle équipe de l’Association sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF) dirigée par Jean Aimé Botosera dit John Love. Il veut apporter du renouveau dans la pratique des activités sportives et physiques pour les fonctionnaires.

 

John Love président jusqu’en 2023

 Andrianarison Jean Aimé Botosera dit John Love a été président de l’Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF) le mercredi 28 février à l’Académie nationale des Sports (ANS) à Ampefiloha. Il a été propulsé à la tête de cette association pour un mandat de cinq ans, 2018-2023. Il a remporté 79 voix sur les 116 votants. Cette élection fait suite à son ambition d’apporter sa part de contribution dans la promotion du sport au sein des fonctionnaires.  Pour la petite histoire, John Love a déjà occupé le poste de vice-président de « fokontany » à Toamasina à l’âge de 16 ans. Il est l’un des fondateurs du club 3FB Handball et Football. Il a été déjà coach de la sélection malgache de handball à l’île Maurice. John Love est le directeur général de l’« Institut de formation de paramédicaux » à Sofia. Il est l’un des leaders du « syndicat de paramédicaux », de l’association des « paramédicaux de Madagascar » et de l’« ordre des infirmiers ».

Le comité directeur

Président : Jean Aimé Botosera dit John Love.

Vice-présidents : Colonel Rolando Jaositera, ministère de la Défense.

                             Daniel Benja Andriantsizehena, Ministère des Finances.

Secrétaire Général : Tahina Andriamiarana, Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Trésorier : Fidy Paterson, Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Conseillers : Mandimbilaza Fananolahy, Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions.

Fanomezana Michelle, Ministère du Tourisme.

Andrianarison Jean Aimé Botosera dit John Love, le nouvel homme fort de l’ASIEF.

 

Missions de l’ASIEF

L’Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF) a été créée afin de favoriser la pratique de l’activité physique et sportive face à la propagation généralisée chez les fonctionnaires et les agents de l’Etat de l’inactivité physique déclarée par l’OMS comme une pandémie mondiale dans la mesure où elle serait « responsable de la mortalité mondiale à hauteur de 6%), du fléau professionnel de « burn-out » littéralement « brûler de l’intérieur, se consumer) qui se caractérise par un état d’épuisement général à la fois psychique, émotionnel et mental dû à un stress important et répété, de la dégradation progressive de la solidarité intra-services et interservices  publics à l’échelon national et à l’échelon régional et local. Une réforme a été entreprise pour le sport d’entretien des fonctionnaires et des agents de l’Etat et de compétition des fonctionnaires et des agents de l’Etat à Madagascar. Le décret 515-2017 a été prise pour régir cette nouvelle structure. Ainsi, l’ASIEF incite tous les fonctionnaires à pratiquer une activité physique non seulement pour les compétitions, mais aussi pour l’entretien du corps. Un club sport et santé sera constitué dans les ministères et institutions.  « Une formation sera organisée pour les futurs présidents des clubs sports et santé. La pratique d’une activité physique est tellement importante pour la santé et pour l’épanouissement personnel » a fait savoir, Falimanana Julien Juste, directeur du sport pour tous auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports.

ASIEF. Les membres du comité directeur de l’ASIEF.

 

Le certificat de conformité en main

 

Une semaine après son élection, le ministère a délivré le certificat de conformité à  l’équipe de Jean Aimé Botosera. Cette remise s’est effectuée mardi au Palais des Sports de Mahamasina par le directeur du sport pour tous, Faly Julien Juste. Un certificat de conformité après constatation que l’élection s’est déroulée en bonne et due forme en respectant les textes. Le nouveau président se veut être un rassembleur après la scission causée par les problèmes liés aux précédentes élections au sein de l’ASOIMI.

Plus d’ASOIMI ni d’ASOIMADA

Beaucoup de gens confondent encore l’ASIEF et l’ASOIMI. L’ASOIMI ou Association Sportive Omnisports Interministérielle et Institutions n’existe plus et les anciens dirigeants ne peuvent plus utiliser cette association et appellation. « Si des personnes agissent au nom de l’ASOIMI, ce sont des usurpateurs. Seule l’ASIEF est légale devant la loi et aux yeux de l’Etat » a insisté, Falimanana Julien Juste, directeur du sport pour tous au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports.

 

Mise en place de base de données.

Un des programmes phares du président de l’ASIEF est la constitution d’une base de données pour tous les fonctionnaires. « Je lance un appel à tous les fonctionnaires sportifs de se joindre à nous dans cette mission. La base de données est en cours d’élaboration, ce afin d’éviter l’appel aux mercenaires. Nous allons organiser un tournoi digne d’une grande compétition » a indiqué John Love. Cette base de données sera établie d’ici au  mois de juillet c’est-à-dire trois mois avant le début des Championnats nationaux. « Nous allons collaborer avec tous les directeurs des ressources humaines de tous les ministères, le ministère de la  Fonction publique et celui des   Finances ». Dans cette mission, John Love et son équipe lancent un appel aux partenaires et sponsors dans le cadre du partenariat public-privé.

La base de données permettra de vérifier tous les fonctionnaires.

 

 Les Championnats de Madagascar à Antsiranana

La toute première édition des Championnats de Madagascar des fonctionnaires sportifs de l’ère de l’ASIEF se disputeront à Antsiranana. Le tournoi se déroulera fin septembre ou début octobre selon le calendrier des grandes vacances. Plus de 1000 participants seront attendus dans la capitale du  Nord. D’autres nouvelles disciplines peuvent s’ajouter à la liste de celles déjà en course. Outre le volet sportif, des activités culturelles seront programmées par l’équipe, ce afin de renforcer la solidarité et la cohésion.

Le rendez-vous est donné à Antsiranana pour les sommets nationaux.

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA.

L'express de Madagascar0 partages

Trafic d’armes à Ambositra – Vingt-quatre personnes écrouées

Vingt-quatre personnes ont été mises à l’ombre, hier à Ambositra pour trafic d’armes et atteinte à la sûreté intérieure de l’État.

En taule. Un réseau criminel s’enrichissant grâce au trafic d’armes, composé de gendarmes, de femmes et de dahalo a été démantelé à Ambositra. Vingt-quatre individus ont été déférés devant le parquet du tribunal de première instance locale et mis aux fers. Ils ont été présentés au juge l’un après l’autre, depuis lundi et durant trois jours. La décision du parquet n’a été annoncée qu’hier à 2h du matin. Leurs charges sont principalement celles de l’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, vol, détournement et trafic d’armes appartenant à l’école de la gendarmerie. D’après les informations signalées par un enquêteur, un transfèrement de quelques-uns des prévenus à la maison de force de Tsiafahy pourrait avoir lieu. Cela dépend pourtant du tribunal.Les forces de l’ordre, suivant les consignes du secrétaire d’État chargé de la gendarmerie ont réalisé une opération d’envergure pour lutter contre la prolifération d’armes. L’investigation menée par le groupement d’Amoron’i Mania, dont le lieutenant-colonel Jean Elysé Annissé Randrianarivelo à la tête a porté des fruits. «Les gendarmes complices ont été interpellés. Une dizaine de munitions et d’accessoires d’armes ont été découverts chez l’un d’entre eux», a précisé le service de la communication et des relations publiques (SCRP) de la gendarmerie nationale, lundi.

Centre du marché «noir»À la lumière d’informations délivrées par le SCRP, la ville d’Ambositra est le lieu de rencontre des trafiquants. Au début de l’année, un suspect s’est fait, pour la première fois, remarquer par la gendarmerie, commerçant des balles. Le quidam a été surveillé. Le samedi17 février, deux femmes et leurs deux clients sont tombés dans le piège tendu par la compagnie d’Ambositra. «Ils étaient en train de conclure la vente de trois cent cinquante munitions lorsqu’ils ont été arrêtés», a raconté un fin limier saisi de l’enquête.Ils sont passés aux aveux en citant une dizaine de complices, dont les gendarmes responsables de stock d’armes à l’école. Le quartier général et le commandement de cette force se montrent actuellement fermes pour lutter contre le grand banditisme tant urbain que rural. Ce gang a fait déjà plusieurs victimes civiles et militaires dans la région d’Amoron’i Mania, selon les explications reçues.

Hajatiana Léonard  

L'express de Madagascar0 partages

Université de Toamasina – Les étudiants émeutiers relâchés sur pression

Arrêtés pour avoir perturbé la tenue  des examens, lancé des pierres sur des véhicules et allumé un pneu sur la RN2, vingt-et-un étudiants ont été relâchés sous la pression de leurs congénères. 

La liberté pour les étudiants émeutiers de l’université de Barikadimy à Toamasina. Sur les vingt-et-un arrêtés, dix-neuf ont été libérés pendant les enquêtes préliminaires. Au terme de leur passage au parquet, près du tribunal de première instance de Toamasina, les trois derniers suspects étaient montrés du doigt comme étant des meneurs de manifestation. De surcroît, ils sont soupçonnés de se trouver derrière la perturbation de la tenue des examens ayant ébranlé l’université lundi. Ils ont , pour leur part, bénéficié d’une mise en liberté provisoire. Le branle-bas de combat entre les étudiants et les autorités était monté d’un cran après cette vague d’arrestations. Avant-hier, les premiers ont menacé de revenir à la charge en cas d’incarcération de leurs confrères, lesquels n’auraient fait que protester contre des délestages à n’en plus finir. Un soulèvement des plus légitimes à les entendre. La décision judiciaire rendue hier était, en tout cas favorable à un apaisement.

FichésDans la nuit de dimanche à lundi, près de cent cinquante étudiants se sont insurgés contre de longues et intempestives coupures decourant qui ont plongé le campus universitaire dans le noir. En débordant de l’enceinte de l’université, ils ont campé sur la route nationale numéro 2 pour couvrir de jets de pierres des taxis-motos ainsi que des véhicules. Ils ont mis le feu aux poudres en allumant un pneu sur la chaussée, bloquant ainsi la circulation.Un transporteur dont l’un des taxis-motos a été mis à mal dans ces échauffourées et a porté plainte, d’après la gendarmerie. Les dix-neuf étudiants relâchés au terme de leur audition par les enquêteurs mixtes ont été arrêtés au moment des faits, après une heure de bras de fer avec les forces de l’ordre.Les trois présumés initiateurs de troubles se sont en revanche fait cueillir le lendemain. Ces derniers seraient des têtes connues en matière de manifestation estudiantine.«Le fait que  ces présumés fauteurs de troubles  ont été relâchés ne signifie pas pour autant qu’ils n’ont rien à se reprocher. Les trois individus ayant bénéficié de mise en liberté provisoire seront encore jugés. Parmi les dix-neuf autres, remis en liberté le lendemain de leur arrestation, certains sont dans le collimateur des forces de l’ordre. Les actes commis ne peuvent être que des éléments à charge en cas de récidive», met en garde  le général de brigade Serge Gellé,  commandant de la Circonscription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale (CIRGN) de Toamasina.

Andry Manase

L'express de Madagascar0 partages

Littérature – Johary Ravaloson évoque « L’Oragé »

La traduction d’un roman « L’oragé » de l’auteure suisse Douna Loup s’est affirmé comme un travail d’orfèvre à accomplir pour Johary Ravaloson. Il nous en livre le secret. 

S’imprégner de l’univers d’un auteur, tout en s’appropriant son œuvre. De prime abord, cela peut être facile pour un lecteur assidu qui se plait continuellement à s’immerger dans le roman qu’il lit. Pour un autre auteur, à qui l’on confie la traduction de ce roman dans sa langue natale, il s’agit d’une autre paire de manches. Fraichement sorti dans les bacs au début du mois dernier, « Hotsaka » édité à la maison d’édition Dodo Vole, est une traduction en malgache du roman « l’Oragé » de l’auteure franco-suisse Douna Loup, sorti en 2015 et édité chez Mercure de France. Entre poésie et péripéties romanesques, le tout est tiré de la vie réelle de deux poètes émérites de la littérature malgache.Le roman relate la rencontre, dans les années 20, entre ce poète intemporel qu’est Jean-Joseph Rabearivelo et l’une de ses plus fidèles camarades, la poétesse Esther Razana­drasoa. Porté par un style littéraire exclusif à l’auteure franco-suisse, « l’Oragé » se savoure par son écriture poétique inédite. À sa manière, Douna Loup retranscrit sa propre personnalité à travers ce roman, une écriture extraordinaire que Johary Ravaloson s’est lancé comme défi, de traduire en malgache. « Les débuts étaient difficiles, car je tenais à rester le plus fidèlement possible proche à son style d’écriture. Entre le malgache et le français, il y a une grande différence et je devais souvent procéder à des travaux de composition suivis de plusieurs relectures », confie-t-il.

Enrichissant Douna Loup souligne dans son roman « Rabearivelo marche en poète », un état d’esprit auquel elle se serait pleinement identifiée. Autrement dit, forte de cette âme poétique qui l’a animée tout au long du processus d’écriture de « l’Oragé », l’auteure s’impose par son propre rythme d’écriture, ainsi que la musicalité de ses mots. Le roman finit alors par se lire, tel un slam et, plus Johary Ravaloson a procédé à la traduction, plus il s’est senti émerveillé et se redécouvrit lui-même par la suite à travers « Hotsaka ». Il souligne « Je me suis vraiment senti comme étant surpris par cette auteure. Pour être franc, je suis même un peu jaloux d’elle, car cette histoire, c’est l’histoire que j’aurais moi-même adoré écrire sur Rabearivelo. Ceci-dit, je me contente désormais de la traduire, puisque la richesse des mots de Douna Loup elle-même me satisfait amplement ».Au-delà de la fin tragique de ce poète avant-gardiste et immortel qu’est Jean-Joseph Rabearivelo, « Hotsaka » illustre par dessus tout l’optimisme et une certaine joie de vivre de sa part, aux côtés d’Esther Razanadrasoa. Tiré des trois derniers calepins et journaux intimes que le poète n’a pas brûlé avant sa disparition, le roman convie à découvrir une toute autre personnalité de Rabe dressée à travers le regard d’Esther.

Andry Patrick Rakotondrazaka

 

L'express de Madagascar0 partages

Volleyball – Zone 7 – GNVB passe, VBCD casse

Les demi-finales de la Coupe des clubs champions de la zone 7 ont eu lieu hier aux Seychelles. La GNVB est en passe d’obtenir son troisième titre.

Plus qu’une des deux formations malga­ches aux Seychelles poursuit son chemin vers le sommet. Hier, les demi-finales de la Coupe des clubs champions de la zone 7 se sont tenues au palais des sports à Mahé aux Seychelles. La Gendarmerie nationale volleyball de Madagascar poursuit son parcours sans faute, avec quatre matches joués et aucune défaite.Le club double champion de la zone 7 a validé hier en début d’après-midi son ticket pour la finale en s’imposant face à l’Olym­pique Montagnes Goyaves de Rodrigues par 3 sets à 1 (25/20, 23/25, 25/21, 25/21). Le club sextuple champion national a remporté le premier set et l’Olympique a égalisé avant que les Malga­ches ont arraché les deux derniers. Après la précieuse victoire en demi-finale, les Gendarmes sont donc à un pas du titre.Remporter la finale de cette XXIVe édition de la coupe de la zone 7 est capital pour la GNVB qui compte ravir le titre pour la troisième fois consécutive et remporter définitivement la coupe. En finale des hommes, la GNVB sera opposée au vainqueur de la deuxième demi-finale entre Swim Blue des Seychelles et Faucon Flac Camp Ithier de Maurice, dernière demi-finale d’hier.

Même parcoursLe porte-fanion malgache chez les dames sort du tournoi en demi-finale. Le Volleyball club Diamant, vice championne de Mada­gascar n’a pas fait le poids face à Pralin Girls des Seychel­les. Le club quadruple champion d’Analamanga s’est incliné contre l’équipe hôte, vice-championne des Seychelles par 24/26, 12/25, 15/25.Les protégées du coach Tony Randriambao n’ont donc pu faire mieux que leur meilleure performance lors de sa deuxième participation en 2013, battues également en demi-finale à domicile. À sa quatrième participation à ce sommet de l’océan Indien, VBCD plie donc bagages à l’avant-dernière marche. La finale des dames sera une affaire des clubs seychellois, Pralin Girls et Anse Royale. Cette équipe championne en titre a écarté en demi-finale le Volleyball club de Quatre Bornes de Maurice.Après le break d’hier, les finales se tiendront cet après-midi au palais des sports de Mahé.

Serge Rasanda

L'express de Madagascar0 partages

Enseignement supérieur – L’inadéquation formation-emploi handicape les jeunes

Les formations offertes au niveau de l’enseignement supérieur ne répondent plus aux offres d’emploi. Des diplômés sont souvent bloqués à la porte d’entrée du milieu professionnel, faute d’adéquation de la formation et de l’emploi. Alivololona Rakoto­nindrina, directeur au sein de l’Institut supérieur d’enseignement technologique et des sciences (ISETS) à Ankadin­dramamy, l’a soulevé lors de la sortie de la sixième promotion de l’établissement, la semaine dernière.Des récentes statistiques révèlent que des jeunes mettent jusqu’à deux ans pour décrocher un emploi, après avoir achevé leurs études. Le manque d’expérience des nouveaux diplômés est un autre blocage, la plupart des sociétés exigent des années d’expérience.Dans cet établissement privé, la formation est basée sur le référentiel des métiers, pour aider les étudiants à trouver un travail rapidement, à la fin de leurs études. Il facilite la recherche de stage, en collaborant avec des sociétés privées.

Miangaly Ralitera

L'express de Madagascar0 partages

Farafangana – Un gendarme écroué pour  malversation

Du grain à moudre pour un gendarme. Pris en flagrant délit d’extorsion de fonds sur base de corruption, un gendarme stagiaire, en service au poste avancé d’Anilobe à Farafangana, a été placé en détention préventive avant-hier.Le prévenu est soupçonné d’avoir soutiré de l’argent à la famille d’un suspect qu’il a remis au parquet pour coups et blessures volontaires. Le gendarme aurait demandé 1,6 millions d’ariary à ses proches. Il aurait affirmé avoir parlé au procureur pour que le suspect bénéficie d’une mise en liberté provisoire après comparution.Soupçonnant un subterfuge, les proches de l’individu conduit devant la justice s’en sont remis au supérieur hiérarchique du gendarme stagiaire. Celui-ci a été d’emblée arrêté, interrogé, déféré au parquet, pour être placé à l’ombre le jour même. Il aurait déjà empochél’argent indiqué avant la d’être dénoncé.

Andry Manase

L'express de Madagascar0 partages

Photographie – Sandra Reinflet expose les con­traintes des artistes à l’IFM

Sous le thème « Voie/x », la photographe française Sandra Reinflet expose une trentaine de photos de plusieurs pays où l’art a du mal à s’émerger, dû à différents facteurs inhibiteurs. Des images prises en grand angle, présentent le paysage où l’artiste évolue. Parfois, ce dernier est un peu perdu dans son univers. Ce que la photographe souhaite mettre en évidence dans ses photos, c’est l’impact de l’environnement sur l’artiste. « La voie décrit la vocation de l’artiste, et la voix consiste à se faire entendre. Ces images révèlent les contraintes que subissent ces artistes et se veulent comme un moteur déclencheur de sentiment d’urgence. Comment vit-on de l’art dans un pays où d’autres facteurs s’ajoutent à la dure réalité pour faire valoir son art ? », explique la photographe par rapport à son thème. Durant deux semaines, elle a fait un atelier avec des artistes malgaches qui subissent les contraintes économiques. Dix clichés illustrant la triste réalité qu’endurent nos artistes et les moyens mis en œuvre pour s’en sortir, se dégagent de ce travail.La réalité prend une autre facette ailleurs, avec une certaine amertume sur les vingt autres clichés exposés. La Mauritanie, par exemple, où l’on n’a pas le droit de créer une ombre, chose difficile sur certaines disciplines artistiques. Le cas de l’Iran est évoqué. Dans ce pays où la danse est interdite. Les artistes doivent la définir comme un mouvement harmonieux pour échapper aux sanctions.

Ricky Ramanan

L'express de Madagascar0 partages

Bekiraro – L’opération chasse  aux pickpockets en cours

Du pont de Ramala à Bekiraro, les voleurs à la tire ont joué au chat et à la souris avec les éléments de la police alors qu’une opération et arrestation massive sont en cours. Douze individus présumés pickpockets viennent d’être tombés dans la nasse mercredi aux alentours de 18 heures, sur le pont de Bekiraro. L’un d’entre eux est encore mineur, selon les précisions obtenues après l’examen fait tour à tour.Le commissariat du quatrième arrondissement à Isotry est au cœur de l’enquête. La bande a fait parler d’elle dans ce quartier depuis quelques jours, entraînant la déposition de plaintes par plusieurs victimes de ses actes malsains. «Il y en a, parmi ces détrousseurs, qui venaient de fumer du cannabis quand les policiers leur ont mis la main dessus. D’autres ont joué aux cartes dans les rues», a indiqué un détective du commissariat d’Isotry.Selon les explications du service de l’information, de la communication et des relations avec les institutions (SICRI) de la police nationale, les jeux font également partie des facteurs d’insécurité.Isotry figure parmi les zones «chaudes» en matière de vol à la tire. Du coup, les forces de l’ordre poursuivent et renforcent la patrouille de jour en nuit pour la sécurité publique. Le jour où ces dizaines d’individus comparaîtront au parquet n’a pas été signalé.

Hajatiana Léonard

L'express de Madagascar0 partages

Ambohimangakely – Un Sprinter tue une sexagénaire

Drame. Un taxi-brousse de marque Mercedes Sprinter a provoqué un accident mortel faisant un mort et un blessé léger à Ikianja Ambohimangakely, mercredi matin, vers 5h 30. L’une des victimes, une dame de 68 ans, est décédée sur le coup, selon un gendarme de la brigade locale.Le chauffeur aurait roulé à une vitesse moyenne en approchant deux véhicules garés côte à côte de la route. « La dame et son petit fils sont soudainement apparus depuis le derrière de l’une des voitures stationnées lorsqu’ils ont été violemment touchés par le Sprinter », a raconté un témoin à la gendarmerie. La sexagénaire a été projetée au bord de la chaussée, près d’un arrêt de bus.Le transporteur en question, d’une coopérative reliant Antananarivo et Moramanga, se rendait au stationnement de taxi-brousse pour s’apprêter à son tour de départ quand la collision s’est produite. Craignant une vindicte populaire certaine, il s’est immédiatement présenté à la gendarmerie.Les forces de l’ordre, accompagnées d’un médecin, se sont diligentées sur les lieux pour dresser le constat. « La dame a été gravement touchée et défigurée, tandis que le garçon était bel et bien conscient après notre arrivée », a indiqué un détective de la gendarmerie. Le chauffeur a été enquêté et placé en garde-à-vue. La dépouille de la victime a été remise à sa famille.

Tsiry Ranjalahy

L'express de Madagascar0 partages

La Femme majuscule

Conversation entre Dieu (j’ignore lequel parmi tous ces dieux que l’Humanité a créés à son image) et un Homme générique. L’homme s’énervait : «Dieu, pourquoi toutes les filles sont mignonnes et douces tandis que les épouses nous emmerdent autant ?» Et Dieu lui répondit : «Moi, je crée les filles, mais c’est vous qui en faites des épouses ! C’est votre problème !».«Emmerdantes, Emmerdeuses, Emmerderesses» : l’auteur de ce triplet macho est un certain Paul Valéry (1871-1945). Élu à l’Académie française le 19 novembre 1925, Paul Valéry y sera réceptionné par Gabriel Hanotaux, plusieurs fois ministre des Affaires Étrangères, mais surtout de janvier à octobre 1895, durant toute «L’Affaire de Madagascar» dont il fit un livre en 1896. Paul Valéry, c’est également celui qui a arrêté un diagnostic fameux, repris en cours de philo, disséqué à longueur de manuels du baccalauréat, placé fort à propos dans les conversations éduquées : «Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles». J’aurais pu, pour écrire «emmerdante», «emmerdeuse», en toutes lettres, et ne serait-ce que pour son titre, me revendiquer également de Georges Brassens avec sa chanson «Misogynie mise à part» : il y conjugue avec délectation le verbe emmerder.L’emmerdement de questions en rafale qui n’attendent pas de réponse. Question à intuition de longue portée balistique qui ferre dans sa mire de sixième sens une cible invisible, un mirage virtuel, un préjugé. Question à tête chercheuse avec rétardateur de déclenchement et munitions de rancoeurs. Question avec teragiga de mémoire du moindre vieux détail. Surtout détail. Surtout vieux.Le grand malentendu universel de cette autre maxime populaire : «Un homme épouse une femme en espérant qu’elle ne change jamais ; une femme épouse un homme en priant qu’il change un jour». Deux systèmes d’exploitation aux incompatibilités infinies, même si des passerelles existent, comme au bien vieux temps de la Grande Muraille entre les Mac et les PC. L’unique travée humaine visible depuis l’espace : étroite, cahotique, tortueuse.Parfois, pavée de bonnes surprises et de belles rencontres. Impression de déjà vu de l’éternel recommencement. Recette de grand-père, surprise du Chef. Réserver la fin. Servir inédite. De surprise en surprise, on se surprend à encore surprendre. Ce n’est pas l’autre métier qui est le plus vieux du monde, mais ce jeu de dupes.Et dieu créa la femme. Heureusement. Car l’autre grand malentendu est notre paradoxe masculin à ne pouvoir se passer d’Elle. Alexandre d’Antioche a immortalisé ses seins dans une Vénus de marbre. Courbet a peint son sexe en «Origine du monde». Aznavour chante la ligne de son sein et le galbe de sa hanche. Un monde sans LA femme, vous n’y pensez pas ! Ce dieu-là, qui a créé les filles, n’est pas celui qui les enferme dans la burqa ; ni celui qui les exclut de la mixité du Mur à Jérusalem.Ici, pas de bien grands mots. Juste que j’aime les femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes. Pour vous dire, Mesdames, que je ne suis pas contre LA femme, mais tout contre. Et cette «petite chanson de reconnaissance»: de la quarantaine rugissante, d’une cinquantaine houleuse. Avec l’espoir secret que, sur l’océan des âges, nous ne jetions jamais l’ancre, même pas un seul jour.Et envoyez la musique de Jean-Jacques Goldman :J’ai une tendresse particulièrePour ces filles qui ne font pas de manières,Les hospitalières, les dociles,Vous les appelez les filles faciles.Celles qui ne marchandent pas leur corps,ni pour des mots, ni pour de l’or,Pour quelques notes de guitare,elles dormiront un peu plus tard.Celles qui n’échangent pas leur plaisir,pour ce qu’on pense ou ce qu’on va dire,Qui disent OK pour les enfers,contre un peu de paradis sur terre.Des petits moments piqués en fraudePleins du goût des baisers volésSans qu’on en parle ou qu’on y penseSans après promis ni juré.

Par Nasolo-Valiavo Andriamihaja

L'express de Madagascar0 partages

Violence conjugale – Soixante femmes battues soutenues par l’Interclub féminin

Oser riposter et agir, tel est le mot fort de  Liliane Rasoamahenina,  présidente de l’association Soroptimist International à Madagascar à l’occasion de la journée mondiale de la femme. Et elle a raison sur ce point car la plupart des femmes battues par leurs maris se cachent chez elles.Les femmes membres de l’Asso­ciation Accueil Mada­gascar, International Inner Wheel, Soroptimist International, Wednesday Morning Group ont décidé de les soutenir, hier. « Nous avons pris comme responsabilité d’aider ces femmes. Nous les encourageons également à oser parler. Nous leur donnons des formations en coupe et couture pour qu’elles puissent s’épanouir et gagner ne serait ce que la bataille », explique-t-elle.Un point positif est constaté actuellement au niveau des centres d’écoute, même si l’on ne peut pas compter le nombre des femmes subissant les violences conjugales de toutes formes. « Nous n’avons pas vraiment de chiffres exacts sur les femmes battues dans leur foyer. Il y en a qui vivent seules leur problème. Mais un fait encourageant apparaît maintenant, c’est que les femmes commencent à sortir de leur foyer,  et parlent de leur situation dans la société, surtout dans les centres d’écoute. Elles ont confiance qu’on peut les écouter », explique Lydia Razafindravao, coordinatrice du projet Tiava.

Mamisoa Antonia

L'express de Madagascar0 partages

Entreprises privées – L’augmentation de salaire attend un décret

La plupart des travailleurs sont mal payés. Leur salaire n’arrive pas à subvenir à tous les besoins de leur famille respective actuellement. Beaucoup d’employés vivent avec un salaire moyen de 155 000 ariary. La Conférence des travailleurs malgaches (CTM), face à ce grand problème, demande à ce que l’on applique la loi pour augmenter les salaires de bon nombre de travailleurs. « La loi sur le salaire qui existe à Madagascar date de 1960. Des négociations doivent se faire pour pouvoir augmenter les salaires au niveau des entreprises privées. Il faut encore attendre le décret avant de pouvoir passer à l’acte. Quand ce décret sortira, les entreprises privées pourront commencer dès ce mois de mars à procéder à l’augmentation de salaire des employés », a déclaré hier, Mbolanomena, coordinatrice du CTM, à l’INTRA Andafi­avaratra. La plupart des travailleurs se plaignent actuellement de ce salaire doit être proportionnel à l’inflation qui sévit.

Mamisoa Antonia

L'express de Madagascar0 partages

CAVB - Trente cinq arbitres en formation

Un instructeur de la confédération africaine de volleyball, Mohamed Badr est dans nos murs. Trente cinq stagiaires suivent depuis hier, au palais des sports à Mahamasina, la formation de quatre jours sur l’arbitrage, jusqu’au dimanche 11 mars. Le stage est dirigé par le technicien de la CAVB d’origine algérienne, Mohamed Badr.En quatre jours, cette formation s’effectuera en trente-deux heures dont vint-quatre heures de théorie et huit heures de pratique. «Je transmettrai aux stagiaires le programme des nouvelles règles de 2017 à 2020. Ce sera donc une sorte de mise à jour pour les arbitres malgaches», a souligné l’instructeur, lors de la cérémonie d’ouverture, hier. «On va aussi vérifier le niveau en matière d’arbitrage pour apporter ensuite des corrections possibles… Et ce sera aussi une opportunité pour les jeunes de se mettre dans le bain au fur et à mesure», a-t-il poursuivi.Sept ligues sont représentées à ce stage à savoir Analamanga, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Atsinanana, Boeny, Atsimo atsinanana et Ihorombe. «Une partie des stagiaires est constituée de débutants en initiation et d’autre des confirmés en recyclage», a précisé Serge Saramba, directeur technique national.

Serge Rasanda

L'express de Madagascar0 partages

Sport automobile – Les jeunes montent au créneau chez l’Asacm

C’était au tour de l’Asso­ciation du Sport Automobile Club de Madagascar (Asacm) d’organiser son assemblée générale, dimanche dernier à Imerikasinina. Plusieurs nouvelles commissions ont ainsi été créées. Citons la commission rallye, la commission slalom, la commission sociale et camaraderie, la commission communication, la communication nouvelle génération et la commission formation.Elles se démarquent par l’intégration de la nouvelle génération. Ainsi, la commission sociale et camaraderie ainsi que la commission communication sont respectivement prises en charge par les jeunes Mahenintsoa «Mahents» Randriambololona et Princy Rakotonindrainy.Idem pour la commission nouvelle génération avec Mamy Patrick Solofo­nirina alias Boom à la baguette ou encore Oely Mampia­nina au poste de secrétaire général adjoint. «On intègre les jeunes à notre structure. A côté, les anciens sont toujours là pour les aider et les guider», confie-t-on auprès du club. En parlant des anciens au sein du comité directeur, Jeannot Rabekoto a été reconduit à la présidence, tout comme Ndrianja Rajemison au poste de vice-président.«Concernant notre calendrier pour 2018, le rallye du club Asacm est prévu pour le mois de juin. Mais si la course est déplacée en province, alors elle sera déplacée en novembre. Pour la manche en championnat de slalom, elle se tiendra en mai», a dévoilé Ndrianja. Au total, le championnat de Madagascar de rallye comptera six échéances cette année, d’après le calendrier publié dernièrement par la Fédé­ration du Sport Automobile de Madagascar.Le club prévoit également d’organiser une sorte de journée de partage de la passion pour l’automobile, prochainement. «L’idée est d’organiser une sortie avec les anciennes gloires de l’Asacm, comme Benoely, Tsamy, Mamy Be, Manou, Pascal Huo, Lalao, Berthin et autres, ainsi que les jeunes. L’objectif étant de renforcer le lien entre l’ancienne et la nouvelle génération», conclut Ndrianja.

Haja Lucas Rakotondrazaka