Les actualités Malgaches du Mercredi 09 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara39 partages

Concert : Ziad Daroueche, deuxième rendez-vous au « Kudéta » 

« J’ai passé une superbe soirée avec des gens sympas et merci à tous ceux qui sont venus à mon concert, je vous donne rendez-vous le 12 janvier au Kudéta un concert à ne pas rater». C’est ce qu’a publié Daroueche sur son compte facebook le 6 janvier. Après son concert au « No comment Bar » samedi dernier, Ziad Daroueche fera un show au « Kudéta » Carlton Anosy à 21 heures.Ce n’est pas la première fois que ce chanteur comorien visité la Grande Ile. D’ailleurs, il a fait trois années d’études à l’université d’Ambohitsaina. Non seulement, il a acquis des connaissances, Ziad a rencontré de grands musiciens malgaches qui sont les sources de son inspiration. «Madagascar, c’est l’un des pays que j’aime. C’est ici que je me suis forgé en musique en faisant des rencontres avec des musiciens talentueux. Je trouve que c’est un pays pleins d’avenir. J’ai rencontré Silo, Jimmy be Zaoto » a affirmé Ziad Daroueche. L’artiste a un album qui est en cours. Après son séjour à Madagascar, Ziad va faire une tournée en Europe où il apportera son style « M’godro pop » teinté d’un peu de Funk.Dès son jeune âge, le jeune Ziad Said Omar a commencé en tant que musicien avec son père dans les orchestres traditionnels lors des mariages au Comores. Il a choisi Daroueche comme nom d’artiste pour rendre hommage à son grand-père qu’il n’a jamais connu. « Daroueche est le nom de mon grand-père, pour ne pas l’oublier » a-t-il dit.Ce jeune artiste parle de tout dans sa musique : le coup dur de la vie, le bonheur qui est rare mais qui semble venir à tout moment, de la paix. Ziad chante en comorien, en français, et quelque fois en anglais.Après quatre mois de jazz au conservatoire de la Réunion, il ne cesse pas de cultiver son talent. A  part la musique, le jeune Ziad fait des accompagnements scolaires dans des écoles primaires.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara8 partages

Musique : « Berikely & Zama » confirme sa présence avec son album « C’est le moment»

Berikely avec son “kabôsy”.

Son visage n’a pas trop changé malgré l’âge, sa voix a resté la même malgré des années de silence. Du « salegy » soft, du « bahoejy », « antosy », il a appris cela presque à tous ces jeunes chanteurs célèbres de nos jours. Il est de retour avec une mélodie porteuse d’espérance. 

Les Malgaches pensaient qu’il avait pris sa retraite. On ne l’entendait presque plus. Tout le monde a cru qu’après « Tara avion », c’était fini pour lui. On a oublié son existence, alors qu’il était en France depuis 2004. Pendant 15 ans, il a pris beaucoup de temps de travailler ses compositions. « Mes amis se moquaient de moi en me demandant ce que je faisais. Je n’étais pas satisfait de mes chansons. Il m’a fallu beaucoup de temps pour composer mes chansons» a-t-il confirmé.Satisfait de son arrangement, Berikely revient avec un nouveau clip, « C’est le moment ». Tourné au Mans, le clip est réalisé par « Doboka » et « Luc Paris ». Ce monsieur compte également améliorer ses anciennes chansons. Le chanteur travaille étroitement avec des musiciens français pour qu’ils puissent donner leurs touches. « Mon rêve est de partager notre musique, à l’étranger» a rajouté le chanteur. Résidant en France depuis plusieurs années, Berikely essaie de transmettre ses sentiments à travers ses mélodies afin de communiquer avec les auditeurs qui ne parlent pas malgache. Dès lors, Il s’ouvre à d’autres rythmes. Hormis l’« antosy », « bahoejy », « salegy » plus spirituel que dansant, il fait du blues, du jazz, teinté d’un peu de musique latine.En ce moment, Berikely a un projet en parallèle. Il compte sortir un album, « c’est le moment ». Il est dans un groupe traditionnel à Nantes, qui s’appelle « K’bossy », qui est composé de Berikely, Zafimaneva, Mbasalala, Kazy Bingy, Elysé Rakotorahalahy. Son nouvel album est arrangé par son guitariste Eric Doboka qu’il a qualifié de grand technicien qu’il n’a jamais connu auparavant. Le groupe « Berikely  Zama » est composé d’Erick Doboka à la guitare, Samuel Ratovondrahery alias Bema à la percussion, Beriziky Damien alias Berikely lead vocal et deux Français, Jean Yves Boucherie à la batterie, Thomas Boucherie à la guitare basse.Berikely est né d’un père musicien joueur de « valiha » et d’une mère chanteuse folklorique du Nord-est de la Grande Ile. En 1985, il sort son premier disque. En 1990, il obtient le prix « Afrique Musique Traditionnelle découverte ». De la Réunion jusqu’aux Seychelles, de l’Hexagone aux Etats-Unis, Berikely a porté haut le drapeau malgache.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara8 partages

Andry Rajoelina : Nouveau Président de la République

Marc Ravalomanana est venu serrer la main d’Andry Rajoelina.

Le vainqueur officiel du second tour entend être « le Président de tous les Malagasy », comme il l’a réitéré hier, à l’Arena Ivandry où il a adressé ses remerciements à tous ceux et toutes celles (politiciens, journalistes, artistes…) qui ont contribué à sa victoire, ainsi que la HCC et son adversaire. Il n’a pas manqué non plus de remercier son épouse Mialy qui est la nouvelle Première Dame.

« Monsieur Andry Nirina RAJOELINA est proclamé élu Président de la République. Il prendra ses fonctions à partir de sa prestation de serment en audience solennelle de la Haute Cour Constitutionnelle. Conformément à l’article 48 de la Constitution, la passation officielle du pouvoir se fera entre le Président sortant et le Président nouvellement élu en présence du Chef de l’Etat par intérim ».

Egalité parfaite. Telle est la teneur de l’article 32 de l’Arrêt n°01-HCC/AR du 8 janvier 2019 portant proclamation des résultats officiels du second tour de l’élection présidentielle du 19 décembre 2018. Avec 2.586.938 voix (55,66%) pour Andry Nirina Rajoelina ; Contre 2.060.847 voix (44,34%) pour Marc Ravalomanana. Force est de constater que les résultats officiels proclamés hier par la HCC sont quasiment identiques aux résultats provisoires publiés le 27 décembre dernier par la CENI qui créditaient respectivement le candidat numéro 13 de 2.587.035 voix (55,66%) et le candidat numéro 25 de 2.061.051 voix (44,34%). Egalité parfaite en termes de pourcentage.

Bulletins pré-cochés. Les 305 requêtes n’ont pas influé sur les résultats officiels proclamés par la HCC qui a déclaré irrecevable ou sans objet ou infondés bon nombre de recours. Et ce, pour différents motifs, entre autres, pour défaut de copie légalisée de la carte d’électeur ; pour absence de qualité du requérant; pour le caractère sans objet de la requête… Le juge électoral a notamment souligné que « la CENI n’a observé aucun bulletin pré-coché lors de l’acheminement des bulletins vers les bureaux de vote, que les vérifications par les électeurs, observateurs, délégués de candidat, font état de bulletins vierges à l’ouverture du scrutin, que la double signature des bulletins uniques constitue un système d’identification supplémentaire ».

Disqualification. La HCC considère également que l’apposition du numéro de série sur le bulletin unique « n’est pas le seul élément de sécurisation prévu par la loi pour fiabiliser les opérations de vote ; que la seule impression du numéro sur les souches a été retenue pour préserver le secret du vote ». Tout cela a amené le juge électoral à rejeter les demandes d’annulation des opérations électorales de certains districts déposées par le candidat Marc Ravalomanana. La requête en disqualification de ce dernier a été aussi rejetée faute de preuve. De toute façon, quand bien même il n’aurait pas été disqualifié, il a perdu la course à la magistrature suprême. S’il n’y pas eu de « Krismasy Fandresena » le 25 décembre 2018 pour le candidat numéro 25, la date du 8 janvier 2019 n’a pas non plus fait le bonheur de Ravalo qui a fait montre de fair-play hier, en venant serrer la main du nouveau Président de la République élu. Signifiant ainsi devant la communauté internationale et les Malagasy qu’il accepte sa défaite. Reste à savoir si les ultras du K25 vont faire de même en faisant leur, le « mionona fotsiny ihany ».

R.O

Midi Madagasikara3 partages

Processus électoral : Cap sur les Législatives

La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a proclamé hier les résultats définitifs du scrutin du 19 décembre. Une proclamation qui a déclaré vainqueur de cette élection le candidat n°13 Andry Nirina Rajoelina. L’investiture du nouveau président de la République ne va plus tarder, une cérémonie officielle qui marquera son entrée en fonction pour un mandat de 5 ans. Après le verdict de la HCC, les états-majors politiques seront préoccupés par la préparation des élections législatives dont le calendrier reste dans l’incertitude malgré la proposition de la CENI qui a recommandé au gouvernement la date de 20 mars 2019. Or, à s’en tenir aux exigences des textes en vigueur, les Législatives ne pourront pas avoir lieu à cette date.

Nouvelle majorité. Le nouveau Président de la République devra avoir une majorité nette à l’Assemblée nationale pour qu’il puisse réaliser les promesses qu’il a faites durant la campagne électorale. Une majorité qui ne devrait pas être le résultat d’une coalition qui risque à tout moment de s’exploser. En attendant le renouvellement des membres de l’Assemblée nationale, le nouveau chef de l’Etat sera obligé de nommer son Premier ministre, en application de l’article 54 de la Constitution, à partir de la composition actuelle de la Chambre  basse. A l’allure où vont les choses, un nouveau gouvernement sera mis en place après les futures Législatives. Une manière pour certains observateurs de faire remarquer que le gouvernement qui sera formé après l’investiture du nouveau président de la République ne serait qu’une transition.

R. Eugène

Madagate2 partages

Madagascar. Les U.S.A. félicitent Andry Rajoelina et le peuple malagasy

 

La Vérité1 partages

République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

La Haute Cour constitutionnelle a confirmé, hier, les résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle dont le vainqueur est Andry Nirina Rajoelina. L'opposition contestait les résultats. L'ancien plus jeune Chef d’Etat au monde est officiellement élu pour cinq ans. Toutes les requêtes (de l'opposition) ont été rejetées « Est déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, Andry Nirina Rajoelina ». La phrase a été prononcée hier à 17 heures pétantes par le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa. Une annonce accueillie par les acclamations des partisans du TGV réunis devant le siège de l’institution.  

Par sa décision, la Cour d’Ambohidahy a confirmé, la victoire d’Andry Rajoelina à l'élection présidentielle du 19 décembre 2018, dont l'opposition conteste les résultats. Marc Ravalomanana,  principal rival du Chef de l'Etat, n'a pas apporté la preuve des fraudes qu'il dénonce. Les neuf juges se sont prononcés à l'unanimité. La Cour estime que le requérant n'a pas présenté devant elle de preuves claires, directes et suffisantes des « halatra bevava » alléguées par le comité de soutien de Ravalomanana. L'audience devant la Cour constitutionnelle a été retransmise toute la journée en direct par la télévision nationale. Outre la présence des deux candidats finalistes, à savoir Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, l’audience a vu la présence des plus hauts dignitaires du pays et des représentants de la Communauté internationale.

Le nouveau plus jeune Président de la République en Afrique a officiellement remporté l’élection présidentielle avec 55,66% des suffrages. Son rival du Tiako i Madagasikara Marc Ravalomanana, qui a contesté les résultats, a été crédité de 44,34 % des voix. Il s’agit des mêmes pourcentages que ceux que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait proclamés le 27 décembre dernier lors de la proclamation des résultats provisoires. « Zandry kely » comme le surnomme ses partisans devient ainsi le 13è Chef d’Etat malagasy. A 44 ans, il devient surtout le 7è Président de la République malagasy élu par la voie des urnes en 58 années d’indépendance, après Philibert Tsiranana, Didier Ratsiraka, Zafy Albert, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina. Dix ans après les évènements de 2009 qui l’ont porté au pouvoir, Andry Rajoelina retrouve la tête du pays cette fois-ci par la voix des urnes.

Le nouveau président élu s'est visiblement réjoui de la décision, unanime, rendue par la Cour.  En revanche, le camp de son rival, a accueilli avec une certaine déception le verdict de la Justice. Notons que les deux candidats se sont serrés la main au sortir de l’audience solennelle, marque du respect mutuel entre les deux hommes. L'opposition avait déjà manifesté,  depuis plusieurs jours, dans les rues d’Antananarivo après la publication des résultats provisoires pour contester la victoire du candidat numéro 13. Interdite, la manifestation a souvent viré à l’affrontement avec les Forces de l’ordre. Les observateurs internationaux ont pour la plupart accordé leur onction au déroulement du scrutin.   

Cinq ans après avoir quitté Iavoloha, l’ancien locataire des lieux va faire un retour fracassant par la grande porte. La date à laquelle le Président sortant, Hery Rajaonarimampianina remettra officiellement la clé d’Iavoloha à Andry Rajoelina n’est pas encore connue. La cérémonie d’investiture du TGV au cours d’une cérémonie officielle devrait avoir lieu le 19 janvier prochain.

L.R.

Midi Madagasikara1 partages

Destination Antsiranana : A la découverte des mangroves du nord

Dans le cadre de la promotion de la destination Antsiranana, un circuit dans le petit village d’Antsahampano est organisé par l’association féminine « Tsy Kivy » afin de découvrir les mangroves du nord de Madagascar. Il s’agit notamment d’un ancien port et comptoir colonial dans cette région. En fonction des marées, il est possible d’explorer en pirogue les dédales de palétuviers ou de suivre un sentier pédestre et faire l’expérience de la plantation de mangrove. En outre, ce circuit permet de comprendre l’importance de la mangrove, un élément du paysage caractéristique du patrimoine naturel et culturel du littoral, dont le rôle est de maintenir les équilibres biologiques.

Le déjeuner préparé avec les produits de la pêche traditionnelle, par les femmes membres de l’Association Tsy Kivy, ainsi que les chants et danses traditionnelles complètent le programme de ce circuit atypique dans la région d’Ambanja. Afin de les préserver, ces milieux deviennent aujourd’hui de véritables destinations écotouristiques. En effet, des différents parcours dans certains sites majeurs de mangroves, ont été créés.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Conventions de l’OMI : Une obligation de les appliquer dans la législation nationale

Les participants à l’atelier organisé par le ministère des Transports avec l’appui de l’OMI.

Madagascar a ratifié quatre conventions de l’Organisation Maritime Internationale (OMI).

Il s’agit notamment, de la convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS), de la convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL), de la convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance de brevets et de veille (STCW) et de la convention internationale sur la ligne de charge. En tant que pays membre, « la Grande île a une obligation de transposer et d’appliquer les préscriptions de ces conventions internationales dans sa législation nationale ». Aicha Cherif, Local Affairs and External Relations Division de l’OMI, l’a expliqué lors d’un atelier national portant sur le thème « les principes généraux de la rédaction de la législation nationale relatifs à l’application des conventions de l’OMI ».

Projet de code maritime. Notons que cet atelier organisé tout récemment par le ministère des Transports et de la Météorologie et l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF), à l’attention des juristes pouvant être concernés au secteur maritime et ce, avec l’appui de l’OMI. « L’objectif est de renforcer la capacité des diférentes entités ministérielles en charge de la rédaction des législations nationales sur la mise en œuvre de ces conventions de l’OMI. En fait, Madagascar dispose déjà d’un projet de code maritime assez solide, mais une harmonisation des textes entre les rédacteurs s’impose. C’est également insufisant, car les préscriptions de ces conventions internationales doivent être également inscrites dans la législation nationale », a-t-elle poursuivi. En outre, elle a fait savoir que cet atelier qui durera cinq jours permettra aux participants d’acquérir des techniques nécessaires dans la rédaction des législations nationales qui mettent en œuvre les conventions de l’OMI. Ceux-ci auront entre temps l’occasion d’étudier les principes touchant entre autres les navires, les ports et la responsabilité civile des armateurs.

Sûreté en mer. De son côté, Adonis Tafangy, le directeur des Affaires Internationales, Juridique et Environnementales, a évoqué que le code maritime de Madagascar a été promulguée en 2000. « A part la transposition des conventions de l’OMI dans notre législation nationale, une mise à jour de ce code maritime s’impose. Une ébauche de nouveau code a été alaborée par une plateforme inter-ministérielle en 2014 dans le cadre d’une approche participative », a-t-il enchaîné. Parmi les nouvelles dispositions inscrites dans ce projet de code maritime, on peut citer entre autres, l’aplication des mesures concernant les eaux de ballastre qui constituent un phénomène inquiétant pour l’Organisation Maritime Internationale. En effet, cela peut apporter des espèces invasives dans les zones territoriales d’un pays. « La question de sûreté en cas d’attaque en mer n’est pas non plus prévue par notre cadre légal actuel. Une réfonte de ce code permettra ainsi d’effectuer des interventions en mer dans le cas où un tel acte se produira », d’après toujours ses explications.

Améliorations. Et concernant l’audit IMSAS réalisé en 2017, il a soulevé que c’est une obligation de l’OMI en tant que pays membre de cette organisation. L’objectif consiste à évaluer le niveau de la mise en œuvre et l’application uniforme et efficaces de ces principales conventions internationales. « Les améliorations recommandées par les auditeurs portaient d’ailleurs sur la correction de la non-conformité des législations nationales », a conclu Adonis Tafangy.

Navalona R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Marc Ravalomanana félicite le nouveau président de la République de Madagascar Andry Rajoel...

Il y a quelques heures l’ancien président de la République Malgache Marc Ravalomanana à travers une vidéo de 2 minutes 56 secondes a fait une déclaration. C’est la première qu’il a faite après sa défaite au deuxième tour des élections présidentielles 2018 à Madagascar.
Il a remercié ceux qui ont voté pour lui et a tenu à féliciter le nouveau président de la République de Madagascar Andry Nirina Rajoelina après la proclamation des résultats officiels par la Haute Cour Constitutionnelle. Lui de dire : « La HCC a promulgué hier que Son Excellence Monsieur Andry Nirina Rajoelina est élu président de la République de Madagascar. Je le félicite et lui souhaite beaucoup de succès dans tout ce qu’il va entreprendre. » Geste qui surement devra inspirera plusieurs politiciens à accepter la voix des urnes.
Indian Ocean Times0 partages

Andry Nirina Rajoelina nouveau Président de Madagascar

A la suite de la proclamation des résultats officiels de l’élection présidentielle par la Haute Cour Constitutionnelle, ce 8 janvier 2019, et qui consacrent la victoire de Monsieur Andry Nirina Rajoelina, le Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, a adressé un message de félicitations au Président démocratiquement élu.

« Les élections ont été transparentes et inclusives, et les résultats sont reconnus par tous. Aussi, je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations, et forme les vœux pour que vous puissiez mener à bien la destinée de notre pays, en tant que Président réconciliateur, et soucieux du bien commun. Que Dieu vous garde et vous accompagne dans l’accomplissement de votre noble mission au service de notre Patrie et de tout le peuple malagasy », a déclaré le Président de la République p.i dans ce message au Président élu, Andry Nirina Rajoelina.

La Vérité0 partages

Mois de janvier - Les promotions commerciales continuent

Qui dit nouvel an, dit vœu. A cette occasion, nombreux sont ceux qui renouvellent leur intérieur ou qui pensent offrir des présents à leurs proches. Une opportunité d’échange et de partage pour souhaiter le meilleur tout le long de la nouvelle année. Dans cette optique justement, les remises sur diverses télés led continuent chez « Baolai » jusqu' au 31 Janvier 2019.  « Pour satisfaire le public, un nouvel arrivage d’articles en électroménager de première qualité est disponible, idéal pour les idées cadeaux comme les panneaux solaires mono et polychristalline, les synthétiseurs,  les smart Tv et télés led avec une garantie d’1 an, disponibles entre 19 et 100 pouces,les fours micro - onde, les machines à laver, les réfrigérateurs, les subwoofers , les camera de surveillance à distance, les lecteurs divx/dvd, etc…», explique un responsable.

Rappelons encore que ces marchandises sont disponibles dans les showrooms de la société « Baolai » qui est située au Bazar be Toamasina, à Soarano (En Face de l’Epp, au Seg, en face de la Mairie du 1er Arrondissement), à Analakely (En face de la CUA,à côté arrêt taxi - be 137), sur l’Avenue de l' Indépendance, en face de l’Epp).

L.R.

La Vérité0 partages

Le retour gagnant

Andry Nirina Rajoelina (ANR), le candidat n° 13 sous la couleur du MAPAR/TGV, crédité d’un score sans appel et sans équivoque de 55,66%, remporte la victoire. Ainsi, il devient à l’issue de cet Arrêt de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) le deuxième Président de la IVème République. Sitôt après l’avènement au pouvoir du président investi en janvier 2014, l’ancien chef de la Transition se retirait, définitivement de la scène politique nationale du moins le temps de se ressourcer quelque part en laissant le champ libre au régime HVM de gérer selon sa volonté la direction du pays.

Il ne s’était jamais interféré des affaires nationales. Aucune déclaration politique durant tout le mandat de Hery Rajaonarimampianina. Il a été constaté même que le leader de la Révolution Orange préféra quitter, pour la plupart du temps, le pays. Une telle disposition de sa part ne signifiant nullement qu’il ne s’intéresse plus au sort des Malagasy, loin de là, il suit de près l’évolution des  affaires nationales. Seulement, il se garde d’émettre publiquement d’avis, positifs ou négatifs, et cela, pour éviter de lancer des fleurs (un geste futile) ou de jeter des bâtons dans les roues du régime en place (un comportement déplorable).

A l’extérieur, ANR n’avait pas chômé. Il passait l’essentiel de son temps à approfondir ses connaissances en matière de sciences politiques et élargir son horizon de culture personnelle. L’histoire d’affûter son arme et d’aiguiser son « épée », Rajoelina profita de son séjour loin de la terre des ancêtres à préparer son ... retour au pays le moment opportun. Il saisit également l’occasion pour élaborer son plan, son programme qu’il va soumettre aux malagasy le jour où il se présentera en tant que candidat à la magistrature suprême. Un objectif qu’il n’abandonnera jamais dans la mesure où il veut apporter sa part de brique pour redresser le pays. Il s’agit donc d’un projet de société capable de conduire le pays vers un monde meilleur. Il n’est pas sans savoir de la tourmente au sein de laquelle ses compatriotes sont plongés. Bien qu’il soit loin de Madagascar, Andry Nirina Rajoelina sent profondément, dans la chair et le sang, la douleur des siens. L’amour qu’il porte pour son pays d’origine demeure intact.

Dans le pays, les citoyens croient toujours en la capacité de Zandry kely à résoudre l’épineux problème vécu au quotidien de chacun. Ici, on espère toujours qu’un jour ANR apportera des solutions efficaces et durables pour « guérir » sinon « sauver » le pays. La preuve, dès le premier contact (cas d’Ambilobe le 8 mars 2018), placé sous le signe de l’espoir et de la retrouvaille, Zandry kely fut reçu à bras ouverts, dans la liesse.

L’Initiative pour l’émergence de Madagascar, un ensemble de programme élaboré par ANR en coordination avec des experts multidisciplinaires nationaux et internationaux, répond nettement aux attentes de la population malagasy. D’ailleurs, parmi les 36 candidats retenus, ANR fut le seul à même de présenter aux citoyens un projet de société solide et structurant et surtout réalisable, pour la plupart, dans l’immédiat. Un fer de lance que le candidat n° 13 compte bien utiliser pour faire réussir son projet.

Gageons que le retour gagnant au pouvoir d’Andry Nirina Rajoelina apportera le salut pour le pays !

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa - « La HCC a travaillé en toute impartialité »

Direct et sans équivoque. Le discours du président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa a particulièrement marqué la cérémonie de proclamation d'hier. Le numéro un d'Ambohidahy s'est adressé aux deux protagonistes de la présidentielle. D'emblée, il a souligné qu'une nouvelle page de l'histoire du pays est désormais en train de s'ouvrir. Tout en rappelant le lourd devoir qui attend le nouveau Président pour l'amélioration de la condition de vie de tous les Malagasy.

La HCC a donc fait sortir la vérité selon les documents électoraux qui étaient entre ses mains.  « Nous avons effectué la mission qui nous a incombé » a - t - il lancé et ce malgré les insultes et critiques qui pesaient à l'encontre de cette éminente Cour. Il n'a pas manqué de souligner que chaque membre de la Cour avait son origine, son appartenance religieuse, son opinion mais cela n'a nullement rien à voir avec sa mission de juge constitutionnel.

Une « vérité » basée sur des faits réels !

Dans la foulée, le patron d'Ambohidahy de préciser que « ce n'est pas le fait de prononcer le terme vérité(ndlr : fahamarinana) à tout bout de champ qui est important mais les actes pour le concrétiser ». Il a également lancé une pique qui semblait s'adresser aux partisans du K25 en affirmant que ce fameux terme doit se baser sur des faits réels et non des inventions.

Il a aussi réitéré que le nouveau Président élu est désormais le Président Andry Nirina Rajoelina. Le choix de ceux qui ont élu le nouveau Chef de l'Etat ne doit donc pas être mal considéré. Selon lui, le peuple malagasyne se limite pas aux habitants des villes mais également ceux des campagnes, ce n'est pas uniquement ceuxqui s'expriment à haute voix et à tue - tête mais aussiceux qui restent dans le silence tout en étant des acteurs clés du pays.

Tous les candidats ont été appelés à ne pas se contenter des visites passagères lors des campagnes électorales mais à voir de près et écouter le peuple. Un message rempli de bon sens à méditer pour tous les politiciens qui aspirent au pouvoir !

La Rédaction

La Vérité0 partages

Ambohidahy - Chute mortelle de plusieurs mètres d’un fonctionnaire

L’agent de 46 ans d’un ministère a fait une chute de plusieurs mètres, précisément depuis le 5e étage de l’immeuble où il a travaillé à Ambohidahy. Ce drame est survenu à l’approche de l’heure de sortie de bureau lundi soir dernier. La victime était tuée sur le coup après avoir heurté violemment le sol et probablement à la suite d’un polytraumatisme sévère.

C’est du moins ce qu’a assuré une source hospitalière. Toutefois, rien n’est susceptible de confirmer ce qui a pu bien provoquer l’accident. Des zones d’ombre planent encore sur la raison qui a poussé ce père de famille à basculer ainsi dans le vide. « Nous ignorons totalement ce qui a pu se passer. Mais il existe une certitude. Ses collègues de travail  s’étaient réunis dans un coin du bureau et il était avec eux. A un moment donné, le malheureux s’était écarté du petit groupe pour aller quelque part. Mais personne n’a pas vérifié ce qu’il était allé faire. C’est le seul évènement que nous avons pu noter à son propos. Enfin, les préposés qui étaient en poste en bas de l’immeuble nous ont signalé la chute de la victime quelques moments après », assure un collègue de la victime. Pour l’heure donc, la mort de ce fonctionnaire suscite encore plusieurs questions.

Nul, sauf les enquêteurs, et ce, après un constat, ne peut faire aucune conclusion pour avancer qu’il s’est suicidé ou qu’on l’avait assassiné. Si c’est le cas, l’on ne peut d’ailleurs s’empêcher de s’interroger par qui ? Le doute est permis car tout comme les proches de la victime dont son épouse, ses collègues affirment qu’il n’est pas dans l’habitude du défunt de s’enivrer.

Et surtout, il était bien portant. Actuellement, des membres de son entourage seraient encore soumis à un interrogatoire dans les locaux de la Brigade criminelle à Anosy. Hier matin, les membres de sa famille et  ses collègues s’étaient rendus à la morgue pour les formalités d’inhumation. Enfin, la victime qui a laissé une veuve et des orphelins fut domicilié à Ambatomaro. L’enquête poursuit son cours.

Franck Roland

La Vérité0 partages

Football-CAN 2019 - L’organisation attribuée à l’Egypte

L’Egypte et l’Afrique du Sud étaient les deux seuls pays à se porter candidats, mi-décembre, pour relever le défi, après que la CAN avait été retirée fin novembre au Cameroun, pénalisé par des retards importants dans la réalisation des infrastructures. Il fallait donc trouver un nouveau terrain de jeu pour la future Coupe d’Afrique des nations qui doit se dérouler du 15 juin au 13 juillet 2019.Le Maroc, pourtant souvent cité comme un prétendant sérieux, n’avait pas fait acte de candidature, à la surprise générale.

En juin, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) se déroulera en Egypte. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad l’a annoncé, hier, mardi 8 janvier, que l’édition 2019 avait été attribuée à l’Egypte, préférée à son unique concurrent, l’Afrique du Sud.  « Je suis heureux de vous annoncer que c’est l’Egypte qui va accueillir la CAN 2019 », s’est félicité M. Ahmad à l’issue d’une réunion du comité exécutif de la CAF à Dakar (Sénégal). Rappelons qu’en 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d’un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée. Or, après le retrait de l’organisation au Cameroun en 2019, la CAF a décidé de décaler le calendrier, attribuant l’édition suivante, en 2021, à ce pays et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire. Lundi, la Guinée a déclaré qu’elle« acceptait » d’organiser l’édition 2025. Rappelons que l’Egypte a déjà organisé quatre fois la CAN, la dernière était en 2006.

Recueillis par E.F.

La Vérité0 partages

Organisation décalée, sage décision de la CAF

Le remous créé par le retrait au Cameroun de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 par la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est finalement dispersé. Tout semble revenir dans l’ordre et suite à la décision de la CAF de décaler l’organisation déjà attribuée auparavant. Il s’agit entre autres de la CAN 2021 attribuée à la Côte d’Ivoire et celle de 2023 à la Guinée. Afin de ne pas créer de frustration inutile, le comité exécutif de la CAF a en effet décidé d’attribuer l’organisation de l’édition 2021 au Cameroun qui est actuellement prêt à 80% pour l’accueillir dans deux ans.

Etant donné que la Côte d’Ivoire n’est pas en mesure, pour l’instant, de remplir le cahier des charges pour héberger l’édition 2021, les Ivoiriens ont ainsi une marge de manœuvre pour rattraper le retard et pour être prêt à temps. Il en est de même pour la Guinée qui  a devant elle quatre bonnes années pour parfaire l’organisation de la CAN 2023.

Bien que le ton des autres ait monté, les principaux concernés ont déjà fait savoir d’une manière officielle leur adhésion à cette décision de la CAF. C’est le cas du Président de la République du Cameroun, Paul Bya, qui, à travers une lettre adressée au président de la CAF, Ahmad Ahmad, a donné son accord pour l’organisation de la CAN en 2021. En visite en début de semaine à Conakry  (Guinée), le président de la CAF a obtenu du président local, Alpha Condé, suite à leur rencontre au palais présidentiel Sekhoutourea, l’acceptation de ce dernier de la proposition de la CAF.

Alors que certains s’attendaient à un refus collectif, le président Ahmad Ahmad et le comité exécutif de la CAF sont parvenus à mettre dans leur rang le Cameroun et la Guinée. Reste pour l’instance dirigeante du football africain de convaincre la Côte d’Ivoire pour que tout soit dans l’ordre avant le coup d’envoi de la CAN 2019, organisée finalement par l’Egypte. Ce sera chose faite bientôt après la visite que compte réaliser le président Ahmad Ahmad dans la capitale ivoirienne d’ici peu. En somme, une grosse épine enlevée du pied de la CAF.

Rata

La Vérité0 partages

Société Telesourcia - Salaires impayés, les employés en grève

Un mouvement des travailleurs pour accueillir la nouvelle année 2019. Si la majorité des Malagasy ont dépensé plus que d’habitude durant les fêtes, des centaines de personnes œuvrant pour une société privée dans la Capitale n’ont pas encore reçu leur paie des derniers mois de l’année 2018. Effectivement, plus de 200 opérateurs anglophones de la société spécialisée en externalisation des processus d’affaires et call center du nom de Telesourcia, située à Ampandrana, ont tenu une manifestation depuis le début de cette année pour réclamer leur dû.

D’après l’explication d’un de ces employés grévistes, cela fait trois mois qu’ils n’ont pas perçu leur salaire. « C’était en septembre 2018 qu’on a reçu notre rémunération complète pour la dernière fois. Le mois d’octobre, le salaire a été payé partiellement. Mais en réponse à notre revendication, la Direction a réagi et nous a promis de l’allouer le 24 décembre 2018 », martèle-t-il. Au plus grand étonnement des employés qui sont venus comme convenu, seule une petite somme d’argent de 9 000 ariary leur a été attribuée. Depuis, ils n’ont jamais cessé de réclamer leur solde. Selon leurs propos, la Direction leur a informé une autre date qui est le 7 janvier dernier. Mais jusqu’à ce jour, aucune nouvelle n’a été communiquée (ndlr : hier).

« Le 3 janvier, nous sommes venus dans notre local mais des éléments des Forces de l’ordre ont bloqué l’entrée. Le lendemain, on a rejoint le bureau mais l’accès au batiment nous a été interdit », a avancé cet employé gréviste. Hier, la manifestation a pris une autre tournure. Les grévistes se sont rués vers le bâtiment de l’Inspection de travail sis à Antsahavola pour interpeller les responsables hiérarchiques. « Les responsables nous livrent une autre version des faits, à savoir un problème bancaire et une longue négociation avec la banque. Ainsi, nous ne comprenons plus rien », a fait savoir une téléopératrice présente.

K.R.

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraAmpoizina ny fahapotehana ara-toekarena

Voasokajy ho anisan’ny firenena faha-5 mahantra indrindra eran-tany i Madagasikara. Ny 80%-n’ny mponina dia miaina amin’ny vola latsaky ny 1,9 dolara na 6 692 Ariary eo isan’andro. (1 dolara= 3522, 32Ar).

 Nahazo filoham-pirenena vaovao i Madagasikara, araka ny vokatra navoakan’ny fisarana avo momba ny lalàmpanorenana. Ny fanontaniana manitikitika ny maro dia ny hoe ahoana ny hahatafavoaka an’i Madagasikara ara-toekarena haingana amin’izao toe-java-misy izao ? Tena hitondra vahaolana ara-toekarena ve ny filoha vaovao sa hijaly sy hiaina amin’ny nofinofy sy fitaka indray ny vahoaka Malagasy ? Ahiana hatrany aloha ny fahapotehana ara-toekarena raha ireny fomba fitantanana tamin’ny fotoan’andron’ny tetezamita ireny no jerena. Asa aloha na efa nandray lesona fa dia iaraha-mahita eo ny zava-miseho. Maika ny Malagasy hahita fampandrosoana ka ho hita eo ireo vina maro be nanaovana velirano. Enga anie ka hiova ny fomba famindra fa tsy fanapotehana sy famarotana harem-pirenena hatrany no hiseho araka ny vinavinan’ny maro.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Entana sy kojakojan-tokantranoMitohy hatramin’ny 31 janoary ny fihenam-bidy

Amin'ny taom-baovao toy izao dia maro no te hanavao ny ao an-tokantrano, ary maro koa ireo izay te hanolotra fanomezana mendrika ho an'ireo akaiky azy.

 

 

 Ao anatin'izany indrindra no hanohizan'ny Tranombarotra « Baolai » ny fihenam-bidy amin'ireo fahitalavitra fisaka sasany hatramin' ny 31 janoary 2019. « Ho fanomezana fahafaham-po ny daholobe dia misy entana lohalaharana amin'ny kalitao hatrany vao tonga ato aminay izay azo atao fanomezana tsara ( Cadeaux de Bonne Année), ao ny : panneaux solaires mono sy polychristalline, synthetiseur, four micro onde, machine à laver, réfrigerateur, subwoofer, smart tv sy télé led: misy antoka 1 taona izay hita manomboka eo amin'ny 19 pouces ka hatramin'ny 100 pouces, caméra de surveillance a distance, lecteur divx/dvd … », hoy ny tompon'andraikitra. Ny toerana ahitana Tranombarotra « Baolai » dia ao Bazar be Toamasina, Soarano: eo ampitan'ny Epp, ao amin' ny Seg, eo ampitan' ny firaisana voalohany sy Analakely: eo ampintan' ny CUA ( eo akaikin' ny taksibe 137), Avenue de l' Independance ary eo ampitan' ny Epp. Natao moa izao tolotra izao mba hahafahan’ny mpianakavy miara-mifaly amin’ny entana tsara kalitao.

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tata-drano eto an-drenivohitraBetsaka ireo tsentsina sahady

Betsaka sahady ireo tata-drano tsentsina teto an-drenivohitra taorian’ny ora-nikija teto an-drenivohitra, toy ny etsy Namontana, Anosibe, Anosy, antony miteraka ny fitohanan’ny fiarakodia lavareny eny an-toerana rehefa tena miakatra ny rano.

 

 Raha araka ny fanazavan’ny lehiben’ny Boriborintany ao an-toerana Atoa  Ramahandrimanana Solofoniaina anefa dia efa  betsaka ihany ireo ezaka nataon’izy ireo niaraka tamin’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Anisan’izany ny fisokirana ireo lakan-drano tena lehibe saingy  ireo fotodrafitrasa mihitsy no efa tena antitra. Ho an’ny lakandranon’Andriantany manokana dia nomarihiny fa  lasa miakatra be ny rano mikoriana  ao anatiny rehefa fotoam-pahavaratra tahaka izao, antony  tsy mety mampihena ny rano eny amin’ny arabe raha tsy ora maromaro, aorian’ny ranon’orana.  Fepetra raisin’izy ireo ny fisokirana hatrany ny tata-drano  raha vahaolana lavitr’ezaka arosony kosa ny tokony hanoloana iray manontolo ny fotodrafitrasa mihitsy. Ho an’ireo olona zatra manome tsiny lava ny kaominina dia nomarihin’ity delege iray ity fa ny toe-tsaina mihitsy no mila ovaina. Isika ihany mantsy hoy  izy no mamono ny tenantsika noho ireo fako  hariantsika any anaty tata-drano ka ilana fitandremana izany.  Tsiahivina moa fa biraom-panjakana iray tetsy Anosy omaly no tsy azo nidirana mihitsy vokatry ny fahatsentsenan’ny lakan-drano ka tsy nisian’ny lalana niditra tao aminy.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa

Hafahafa ny kabarin’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, Jean Eric Rakotoarisoa, taorian’ny

 

 

fanambarany tamin’ny fomba ofisialy ny fahalanian’ny kandida ho filoham-pirenena, Andry Rajoelina. Tsy nisy teny mikasika ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana fa toa ilay iray foana no nindraindraina nefa izy namerina ilay fehezanteniny indray mandeha niresaka hasina sy soatoavina tamin’indray mitoraka iny.

Lalàmpanorenana Malagasy

Mampanahy ny hoavin’ny lalàmpanorenana Malagasy amin’ity taona ity sy ny amin’ny 5 taona raha tarafina amin’ny zava-nitranga teny Ambohidahy omaly. Voatery naka ny an’ny frantsay mihitsy ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana nanampiana ny teto.

Fahasahiana

Fahasahiana tsy roa aman-tany ny an’ny filohan’ny HCC omaly raha nilaza fa tsy Antananarivo irery akory no Madagasikara. Marina tokoa izany ara-jeografika saingy ny tao ambadik’ilay tiany nambara no nampametra-panontaniana ny maro.

Tia Tanindranaza0 partages

MPANAO GAZETY NOHADIADIANA

Omaly no nanomboka nohenoina ny mpitory ireo mpanao gazety izay manohana ny K 25, miaraka amin’ny mpampiasa azy ireo ary koa ny kandidà nanohana.

 

Tsy iza izany fa ny tompon’andraikitra miadidy ny lalàna eo anivon’ny primatiora. Tsy mbola voatery ato ho ato arak’izany no mipoitra eny anivon’ny borigady manokana misahana ny heloka bevava ireo voakasiky ny raharaha fitaomana olona hiaro ny marina teny amin’ny 13 mai izay nivadika ho fanohitohinana ny filaminana anatiny ny fijerin’i Mahazoarivo azy. 

TSY MARIN-TOERANA

Tsy ho mari-toerana mihitsy ny filoha vaovao izay lany eo hoy ny sendikan’ny mpampianatra mpikaroka na ny Seces. Ankavitsian'ny vahoaka malagasy ihany no nifidy azy ka sarotra ny hahamarin-toerana azy. Raha ohatra kosa ka mifandamina amin'ny mpanao politika sy manao fampihavanam-pirenena ilay filoha dia ho azony antoka ny toerany, raha tsy izany dia roa taona ihabny dia hihozongozona indray. 

NAKATONA NY SEKOLY

Voatery nanidy sekoly sy nampody ireo mpianatra ireo sekoly teny amin'ny manodidina an'Ambohidahy omaly tolakandro. Ho fiarovana ny ain'ireo mpianatra raha sanatria ka misy korontana ity fepetra noraisina ity. Misy amin'ireo ray aman-dreny no tsy afaka naka ny zanany ka notazomina tao am-pianarana ihany. Niteraka savorovoro ara-tsaina ho an’ny ray aman-dreny izany omaly satria ny atoandro vao niantso ny tompon’andraikitry ny sekoly manoloana ilay fepetra. 

ORANA NALATSAKA

Orana artifisaly no nilatsaka teto an-drenivohitra hatramin’ny faran’ny herinandro lasa teo. Izany dia mba entina hampiodinana ny milin’ny Jirama izay manana olana noho ny hain-tany. Amin’ny lafiny iray anefa dia lasa ihany ny sain’ny olona sao mba misy hifandraisany amin’ny vanim-potoana politika izay misy amin’izao fotoana izany. Isan’ny nandrava ny firaisan-kinan’ny mpitolona tetsy amin’ny 13 mey mantsy ny orana tato ho ato. 

 

FIFAMPITIFIRANA

 Raikitra indray ny fifampitifirana teny amin’ny lalam-pirenena fahefatra. Teo amin’ny PK115 no nisy nanakana ny taxi-brousse izay hihazo an’i Mahajanga raha avy eto Tanà. Dimy lahy no nivoaka tao anatin’ny haizina ary nitifitra tamin’ny basim-borona sy MAS 36. Soa fa nisy zandary roa izay nanaraka ilay fiara fitaterana ary ireo no nifampitifitra avy hatrany tamin’ireo olon-dratsy. Rifatra nitsoaka ireo olon-dratsy ary mba tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra tamin’ny mpandeha. 

DAHALO NAMONO OLONA

Olona efatra indray no matin’ny dahalo tany Malaimbandy. Miisa 50 ireo olon-dratsy no nanafika tao amin’ny kaominina Androtsy ary sady nitifitra no nikapa tamin’ny famaky ireo olona tao an-tanàna. Miisa 16 ny basim-borona izay nampiasain’ireo ary mbola niampy sabatra sy lefona izany. Tezitra tanteraka no sady mihorohoro ny olona an-toerana ankehitriny satria mihoatra ny loha loatra ny sangin’ireto olon-dratsy izay samy mpiray tanindrazana ihany.  

MAEVATANANA

Ny olona indray no sady nisambotra no nanao fanadihadiana tao Maevatanàna. Izany dia nandritry ny asan-dahalo izay nitranga tao amin’ny fokontany Marokoro. Dahalo am-polony maro no nanafika saingy efa nivonona ny fokonolona ary nihemotra ihany ireo rehefa nandeha ny fifampitifirana. Nisy iray izay azo sambo-belona ka io no nanaovan’ny olona fanadihadiana ary nanoro ny namany roa. Naterina teny amin’ny zandary ireo dahalo telo lahy fa mba tsy novonoina.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafihana “Cash point” teny Ambodin’IsotryVoaroba ny vola 4 tapitrisa ariary

Taorian’ny fandrobana ireo toeram-pivarotam-panafody teto an-drenivohitra dia manomboka mahita faisana indray amin’izao ireo “cash point”

 fakana vola amin’ny alalan’ny finday eto amintsika.  Ivontoerana iray indray no lasibatra tetsy Ambodin’Isotry omaly maraina. Raha araka ny fanazavan’ireo nanatri-maso dia  5 lahy nitondra basy no tonga nanao ny fanafihana teny an-toerana. Lasany tamin’izany ny vola  4 tapitrisa ariary saingy tsy nisy kosa ny naratra. Na izany aza anefa, hoy hatrany ireo nanatri-maso dia saika hitifitra ilay olona niasa  tao amin’ity “cash point” ity ihany ireo jiolahy saingy tsy nipoaka ny basy. Bala efatra no tratra niaraka tamin’izy ireo nandritra izay voalaza fa efa simba.  Mbola nitohy hatramin’ny omaly folakandro fotoana nanoratanay moa ny fanenjehan’ny mpitandro ny filaminana ireto mpanao ratsy ireto.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa MalagasyTsy misy ary tsy ampy ny fiofanana

Olana tanteraka eto Madagasikara ny tsy fahampiana sy tsy fisian’ny fampiakarana ny faripahaizana sy ny fahaiza-manaon’ny isam-batan’olona eo anivon’ny orinasa.

 

Tokony hiainga any amin’ny mpitantana ka hatrany amin’ny mpiasa madinika mihitsy ny mandray fiofanana arak’asa. Tena ilaina izany ary azo atao tsara hampiroboroboana ny toekarena sy hanatsarana ny fandraharahana eto Madagasikara. Zara raha misy ny sehatra ahitana fanofanana ary na ny mpampiofana aza dia tokony hampitomboina araka ny filana misy eo amin’ny orinasa eto amin’ny firenena. Mila ezaka be ny fahaiza-manao ara-teknika, ny fampivoarana ny maha olona izay harena eo anivon’ny orinasa (capital humain) mba tena hiteraka fampandrosoana ara-toekarena eto amin’ny firenena. Hita ho sakana hatrany koa aloha ny lafiny saram-piofanana satria misy hatrany ny fandraisana anjaran’ny orinasa amin’ny fampandehanana sy ny zavatra mety ilaina mandritra ireny fampiofanana ireny. Maro anefa ny orinasa sahirana ara-bola ary misy ny manana fa tsy te-hahalala fotsiny izao. Na izany aza dia tombony hatrany ny fanarahana fiofanana satria ahafehezana sehatra maro isan-karazany. Ao ny resaka  fahaiza-mitantana, ny fahaizana mivarotra, ny serasera, ny fitantanam-bola ary ny fahaiza-mitodra ny mpiasa izay tena ilaina eo anivon’ny orinasa.

          

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy folaka fa milefitra

Nivoaka iny ny valim-pifidianana, ka na nisy aza ny fifanandrinana niainga tany amin’ny latsa-bato, ny fifanolanana tany amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana,…

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye Dakar 2019Lucas Barron “Trisomie” voalohany mandray anjara

Hanamarika ny tantaran’ny Rallye Dakar hatramin’izay namoronan’i Thierry Sabine azy tamin'ny taona 1978 ny handraisan’ilay teratany Péruviana, Lucas Barron 25 taona izay tratran’ny aretina Syndrome de Down “Trisomie”,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra any BoenyMiditra amin’ny andro faha-2 sahady amin’ity herinandro ity

Raha natomboka tamin’ny sabotsy 5 sy alahady 6 janoary teo ny fiadiana ny ho tompondakan’i Boeny 2018/2019 eo amin’ny taranja baolina kitra D-1 dia miditra amin’ny andro faha-2 sahady izany

Tia Tanindranaza0 partages

« Basket Tournoi U 10 sy Super-Vétérans » AnalamangaEny Ankorondrano indray no fotoana amin’ny sabots...

Hitohy amin’ny sabotsy 12 sy alahady 13 janoary izao eny amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano ny fifaninanana rezionaly Analamanga “Tournoi U 10 sy Super-Vétérans 2018”. Ny sabotsy 12 dia fifaninanana U 10 sy ankatoky ny famaranana veteran no hatrehana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

CAN 2019Any Egypte no hotanterahina

Notinapaky ny Komity Mpanatanteraky ny CAF « Confédération Africaine de Football » notarihan’ny filohany, Atoa Ahmad, nivory tany Dakar Sénégal omaly talata 08 janoary 2019 fa any Egypte no hatao ny fifaninanana CAN 2019 (15 jona-13 jolay).

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ballon d’Or AfricainLasan’i Mohamed Salah indray

Lasan’ilay kintan’ny baolina kitra Ejypsiana Mohamed Salah milalao ao amin’ny ekipa Anglisy Liverpool fanindroany ny amboara “Ballon d’Or Africain 2017”

Tia Tanindranaza0 partages

Misora-panambadiana in-droa tsy vita divorsaMampigadra dimy taona mahery

Manomboka mihamaro ireo olona mitady hisora-panambadiana in-droa eto amintsika amin’izao nefa tsy vita “divorce” na fisarahana ara-dalàna tamin’ny vadiny voalohany akory.

 

  Kaominina iray teto  amin’ny Faritra Analamanga  no nitrangan’izany tapa-bolana  lasa izay. Lehilahy iray  efa nandao ny  vady aman-janany  nandritra ny taona maro no nipoitra tampoka ary nikasa hampakatra vehivavy iray hafa. Efa niteraka efatra  io lehilahy io raha ny loharanom-baovao azo ary vita soratra ara-dalàna tamin’ilay vadiny voalohany.  Tsy nipetra-potsiny anefa ity farany fa niezaka ny nanara-maso io vadiny  io  ka teny amin’ny kaominina no nanenjehany azy nandritra ny fotoana saika hanatanterahana ilay fisoratam-panambadiana. Nentiny niaraka taminy ireo zaza efatra   naterany ka niseho ny marina. Nanda ny fanoratana ireo mpivady ilay Ramatoa tena tompony nandritra ny fotoana nametrahan’ny tompon’andraikitra fanontaniana tamin’ireo mpanotrona ka rava maina ny raharaha. Raha ny fanadihadiana natao dia tokony homarihina hatrany ao anatin’ny kopia mari-pahaterahan’ny olona iray ny fanamarinana na efa nisora-panambadiana izy na tsia. Ny kaominina nanaovany ilay fisoratana no mandefa izany any amin’ilay kaominina nahaterahany amin’ny alalan’ny paositra. Somary elaela anefa ny fahatongavan’ny taratasy amin’ny ankapobeny, indrindra raha lavitra ny toerana nahaterahan’ilay olona, antony  mahavoafitaka ireo tompon’andraikitry ny kaominina sasany. Mampigadra hatrany amin’ny dimy taona mahery ny fanaovana fisoratam-panambadiana in-droa, indrindra ho an’ireo tsy mbola vita fisarahana ara-dalàna ka tokony hitandrina ny tsirairay. Raha  mahavita divorsa ara-dalàna kosa rehefa misaraka amin’ny olona iray dia azony atao ny misora-panambadiana hatrany na dia im-polo aza.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Holafitry ny mpanao gazetyManameloka fandorona orinasa fanaovan-gazety

Manoloana ny fahamaizan`ny ny foibe fanaovan-gazety, RLM Communication, izay ahitana ny Ligne de Mire, Triatra,

Tia Tanindranaza0 partages

Eny ary koa !

Eny ary ry Jean fa dia arahabaina ianareo koa ! Lany tao anaty mangarahara be sy fikarakarana tsy nisy tomika, hono, ianareo ka dia arahabaina ee !

 

 Tsy hitako intsony izay holazaina fa dia faly izany ianareo izao ? Izahay moa inona intsony no azonay atao fa dia mivavaka ho an’ity tanàna ity sisa mba tsy ho ianareo tamin’ny 10 taona lasa intsony no ho tafakatra eo fa mba amin’ilay novan’ny fanahy masina be mihitsy e ! Mba ho tena feno fiadanana amin’izay tokoa eto fa tsy sanatria ho mainka hanahirana noho izao. Ianareo moa sarotra natoro ka dia irariana mba hahazaka tena tsara re ry Jean aa ! Mba hiha lehibe amin’izay ee ! Kony aa ! Izaho sy ireto namako ireto anie ireto foana ee ! Fa ireo manantena an’ity revin-gadra be dia be anareo ity no hampalahelo raha toa ka ho diso fanantenana eto. Efa mba niady ho azy ireo ihany moa izahay fa izahay indray no nolazainy fa adala ka dia hoy izahay hoe tsara tso-drano fa tsy moramora… io ee !

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarTsy mbola mahazo miala sasatra…

Tsy maintsy hiditra amin`ny fifidianana isan-karazany ny firenena amin`ity taona ity ary tsy maintsy raisina ny lesona tamin`ireny fanomanana sy fandehan`ny fifidianana ireny.

 

Ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) no tompon’andraikitra voalohany amin`ny lesoka fakana lesona izay tokony harenina haingana, indrindra ny fifidianana solombavambahoaka sy ben`ny tanàna. Ho an’ny CENI dia efa noraisin’izy ireo ny fepetra rehetra, ahafahan’ireo kandidà manara-maso sy  mampitaha ny vokatra raha toa misy ny tsy mazava. Nilaza hatrany ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana fa mipetraka hatrany ny fangaraharan’ny fifidianana, ary nohatsaraina ny fomba fiasa.  Maro anefa ireo fitarainana sy tsy fahatomombanana nitranga nandritra ny fifidianana teo, ary porofon’izany ny fitarainan’ny kandidà laharana faha-25. Raha tsiahivina, nametraka tetiandro tamin`ny 17 desambra 2018 ny CENI amin`ny tokony hanatanterahana ny fifidianana solombavambahoaka hatao amin`ny 20 martsa ho avy izao saingy ny lalàmpanorenana dia mamaritra ny tetiandro amin`ny alalan`ny didim-panjakana, ka 90 andro mialoha ny fifidianana no tokony hamoaka ny datim-pifidianana ny governemanta ka ao anatin`izay ny famaritana ny isan`ireo solombavambahoaka ao anatin`ny fari-pifidianana, ny daty marina… Lesoka iray ihany koa ny fifidianana ao anatin`ny vanim-potoana fahavaratra satria mampihena ny taham-pahavitrihan`ny mpifidy kanefa ny fifidianana depiote sy ben`ny tanàna dia “fifidianana  ifotony” (vote de proximitè) ka tokony hisy fahavitrihana feno avy amin`ny vahoaka. Ny hirariana dia samy hotsarain’ny tantara avokoa ireo izay mikendry ny handatsaka ny firenena any an-kady, amin’ny alalan’ny fanaovan-dratsy saingy misy lesona tsy maintsy tsoahana tamin`ny fifidianana, indrindra ho fikatsahana ny tombontsoam-pirenena.

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nicolas Randrianasolo“Mila fitoniana i Madagasikara”

“N`inona n`inona no havoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana dia tokony harahina sy ekena”, hoy i Nicolas Randrianasolo, depiote voafidy tany Betroka.

Nisafidy ny hanohana iray amin`ireo kandidà ho Filoham-pirenena ity solombavambahoaka ity ka mitsangana amin`ny maha raiamandreny azy ka miantso fitoniana an`ireo Malagasy. Politika no hatao ka  tokony hieritreritra ny hoaviny ny vahoaka Malagasy satria ny mpanao politika mahazo tombony 95%. Matoa kosa misy ny tsikera sy nitabataba teo amin ny kianjan`ny  13 mey dia misy dikany izany ary tsy azo jerem-potsiny, hoy ity depioten`i Betroka ity. Betsaka ny zavatra tsy nety ary nisy ny lesoka sy tsy fahatomombanana mila harenina amin`ny dimy taona manaraka, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Serge ZafimahovaNankasitraka an-dRavalo, nitsodrano an-dRajoelina

Tamin’ny anaran’ny ekipa rehetra nandrindra ny fampielezan-kevitry ny kandida Marc Ravalomanana no nanehoany hevitra manoloana ny famoahan’ny HCC ny valim-pifidianana ofisialy omaly. Nisaotra

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fivoahan’ny voka-pifidianana omalyTsy naverin-kariva ny mpianatra

Niteraka fimenomenomana sy fikorontanan-tsaina ho an’ireo ray aman-drenin’ny mpianatra tato anatin’ny fari-piadidiam-pampianaran’Antananarivo Renivohitra omaly ny famoahan’ny

 

minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena fanambarana  tampoka fa tsy  mianatra ireo mpianatra voakasika omaly hariva. Tamin’ny 2 ora folakandro  anefa vao nivoaka ny fanambarana noho ny fivoahan’ny voka-pifidianana filoham-pirenena teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ka tsy vitsy ireo nikorontana. Amin’ny ankapobeny mantsy dia efa saika manana ny fandaharam-potoanany avokoa ny ray aman-dreny rehetra. Ho an’ireo mpianatra sasany, ohatra, dia betsaka izy ireny no  mijanona misakafo antoandro any am-pianarana ka ny hariva vao alaina.  Niova tampoka anefa izany ka nanakorontana zavatra maro. Ho an’ny  sekoly iray tetsy Amparibe manokana dia nanaovana fiantsoana mihitsy ny ray aman-drenin’ny mpianatra  mba haka ny zanany omaly antoandro raha voatery notazonina tao an-tsekoly kosa ireo tsy nisy mpaka hatramin’ny omaly hariva fotoana tokony  hiravany.  Na izany aza anefa dia nanohy ny fianarany toy ny mahazatra daholo kosa ireo mpianatra tany amin’ny fari-piadidiam-pampianarana ivelan’ny renivohitra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivoahan’ny voka-pifidianana omalyTsy naverin-kariva ny mpianatra

Niteraka fimenomenomana sy fikorontanan-tsaina ho an’ireo ray aman-drenin’ny mpianatra tato anatin’ny fari-piadidiam-pampianaran’Antananarivo Renivohitra omaly ny famoahan’ny

 

minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena fanambarana  tampoka fa tsy  mianatra ireo mpianatra voakasika omaly hariva. Tamin’ny 2 ora folakandro  anefa vao nivoaka ny fanambarana noho ny fivoahan’ny voka-pifidianana filoham-pirenena teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ka tsy vitsy ireo nikorontana. Amin’ny ankapobeny mantsy dia efa saika manana ny fandaharam-potoanany avokoa ny ray aman-dreny rehetra. Ho an’ireo mpianatra sasany, ohatra, dia betsaka izy ireny no  mijanona misakafo antoandro any am-pianarana ka ny hariva vao alaina.  Niova tampoka anefa izany ka nanakorontana zavatra maro. Ho an’ny  sekoly iray tetsy Amparibe manokana dia nanaovana fiantsoana mihitsy ny ray aman-drenin’ny mpianatra  mba haka ny zanany omaly antoandro raha voatery notazonina tao an-tsekoly kosa ireo tsy nisy mpaka hatramin’ny omaly hariva fotoana tokony  hiravany.  Na izany aza anefa dia nanohy ny fianarany toy ny mahazatra daholo kosa ireo mpianatra tany amin’ny fari-piadidiam-pampianarana ivelan’ny renivohitra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoNirary soa ny filoha vaovao

Taorian'ny fanambarana ofisialy nataon`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny voka-pifidianana ofisialy tamin`ny fifidianana Filoham-pirenena, niarahaba sy nandefa hafatra ny Filoham-panjakana, Rivo Rakotovao, amin`ny maha filoha voafidy tamin'ny fomba demaokratika an`i Andry Rajoelina. “Ny fifidianana dia mangarahara sy mifamatotra, ary ny valiny dia eken`ny rehetra”, hoy ny filoham-panjakana.

Nirary soa an`ny Filoham-pirenena vaovao ny tenany ho amin`ny tsara indrindra amin'ny fanatanterahana ny hoavin'ny firenena, amin'ny maha filoham-pihavanana azy, ary hibanjina ny soa iombonana. Enga anie hanohy ny ezaka sy ny asa ka tsy hikely soroka hametraka ny tena fampandrosoana maharitra, efa nofaritana hatramin`izay mba handovan`ny taranaka Malagasy maha te ho tia ary koa hanatanteraka ny iraka mendri-piderana amin`ny fanompoana ny tanindrazana sy ny vahoaka Malagasy rehetra, hoy ny Filoham-panjakana, Rivo Rakotovao, tamin'ny hafatra nataony ho an`ny Filoham-pirenena vaovao. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiaradia amin’i Andry RajoelinaNavela hiditra malalaka tao amin’ny 13 mey

Kianjan’ny 13 mey, ara-tantara, izay inoana fa tena izy sady ofisialy, dia kianja natao hitakiana fahamarinana, hitolomana amin’ny tsy rariny hatramin’ny taona 1972 ka hatramin’izao.

Ny zava-nisy anefa rehefa nanomboka ny taona 2009 dia niha nahery vaika ny fanakanana ireo vahoaka te hiady ho amin’izany tsy fahamarinana izany. Niezaka namerina ny hasin’ny kianja ihany ny filoham-pirenena nandalo farany teto nandritra ilay hetsiky ny depiote miisa 73 saingy rehefa resy tamin’ny fifidianana ny tenany dia maty momoka tampoka ilay fikasana hamelona indray ny demokrasia eto Madagasikara. Nirarakompana tato ho ato ny baomba mandatsa-dranomaso raha nikasa hitaky ny fahamarinana teo amin’ity kianja ity ireo vahoaka notarihin’ny K 25. Nosakanana hatrany na dia naneho foana fa fitakiana am-pilaminana hatrany aza no notontosain’izy ireo saingy voakorontan’ireo baomba mandatsa-dranomaso sy bala fingotra. Omaly kosa dia nalalaka ny famelan’ireo mpitandro ny filaminana ny fidiran’ireo mpiaradia amin’ny filoham-pirenena vaovao, Andry Rajoelina, hampiasa ity kianja malaza etsy Analakely ity. Rehefa tsy mitovy hevitra amin’ny tena ve izany dia sakanana na dia aty amin’ny tany demokratika aza ?

J. Mirija 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa“Niasa an-kalalahana ny HCC”

Tsy ny fitsarana no mifidy fa ny vahoaka. Hampanaja ny safidin’ny mpifidy ny fitsarana. Tsy misy afaka mihambo fa manana ny marina fa rehefa fifidianana dia ny antontan-taratasy ambany maso ihany no izy sy dinihana.

 Mila miverina amin’ny maha Malagasy isika fa tsy milavo lefona eo anoloan’ny fanatontoloana, tsy maintsy miray hina isika fa tsy hivoaka mihitsy ny firenena raha mbola misy ny fitsitokotokoana sy fizarazarana ara-politika, ara-toekarena na ara-pivavahana. Harena ho antsika eto Madagasikara ny fananantsika ny faritra 22 sy ny fahasamihafantsika. Goavana sy makadiry ny asa natrehan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana nanomboka ny 21 desambra hatramin’ny omaly, hoy Atoa Jean Eric Rakotoarisoa. Niasa amin’ny maha mpitsara, teknisianina sy matihanina anay izahay mpitsara eto anivon’ny HCC, hoy izy. Tsy niaina teritery na nihaino ny resaka na mety ho tsindry tetsy sy teroa ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, hoy hatrany ny filohany fa dia niasa an-kalalahana.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry Nirina RajoelinaAhoana ny 100 andro amin`ny fitantanana ?

Mirary soa ny filoham-pirenena vaovao ary enga anie hahaleo hahalasa amin`ny asany izy, indrindra ho raiamandrenin`ny Malagasy rehetra na ireo nifidy azy na tsia.

 

  Betsaka ny zavatra voalaza fa tokony hotontosaina tao anatin`ireny fampielezan-kevitra ireny ary navadika ho programan`asa ka hirariana sy takiana mba tsy ho kobaka am-bava intsony satria tsy mendrika izany intsony ny Malagasy. Mba hotanterahina tokoa amin`ny famoahana ny vahoaka Malagasy anatin`ny fahantrana. Mila jerena akaiky ny resaka sakafo, zavatra ampiasaina amin`ny andavanandron`ny vahoaka, indrindra ny kolikoly ary fametrahana filaminana eto amin`ny firenena. Ny famerenana an-tsakany sy an-davany ny filaminam-bahoaka, indrindra ny fampitoviana ny fampizarana ny harem-pirenena mba hampitovy tantana ny olona rehetra no tokony himasoana satria be loatra ny elanelan`ny manankarena vitsy sy ny mahantra maro an`isa. Faharoa, tokony hisokatra amin`ny fananganana ny ekipa vaovao hitondra ny tany sy firenena na ny governemanta na amin`ny sehatra maro samihafa. Hisokatra amin`ny ankolafin-kery hafa ve ny Filoha vaovao mba ahafahana mihaino ny hafa izay manan-jo hohenoina sy hitantana ny ampahan`ny firenena ? Tokony hahay hisafidy tsara izay olona vonona hiara-kiasa aminy akaiky izy satria amin`ny maha filoha azy dia izy no mitantana fa ny mpiara-miasa sady ahitan`ny vahoaka ny sary amin`ny fitondrana ary ireo no tena hanantanteraka ny baiko sy ny vina izay napetraky ny Filoha vaovao. Amin`ny lafiny politika, mazava ny apetraky ny lalàmpanorenana fa misy ny mpitarika ho mpanohitra (statut de l`opposition). Manan-jo hivondrona izy io ary hajain`ny lalàmpanorenana. Tsy tokony hosakanana ihany koa ny fahefana mitsikera, fahefana maneho hevitra sy ny fahefana mitondra ny anjara birikiny amin`ny fitantanam-pirenena satria izay no ahafahana manitsy izay tsy nety teo aloha. Andrasana fatratra ny fanombohan`ny “100 andro amin`ny fitantanana” (100 jours de grace) izay fetrandro ahafahan`ny filoha vaovao hanombohana ny asa. Tsy manan-jo hanao fahadisoana izy satria tsy maintsy hihazakazaka hitondra fanovana mandona ao anatin`ny fotoana fohy, indrindra eo anivon`ny sosialim-bahoaka (action coup de poing).

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko HVM« Vonona hanohy ny tantara. »

Nangina tsy re feo firy ny avy eo anivon’ny antoko politika Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) taorian’ny fivoahan’ny valim-pifidianana, fihodinana voalohan’izay fifidianana ho filoham-pirenena farany teo.

 Araka ny tenin’ny filoha mpanorina ny antoko, hoy ny mpandrindra ity antoko ity any Antsiranana, Amido, dia hijanona ho raiamandreny izy sy ny mpiaradia aminy. Na izany aza, hoy ity mpandrindra sady loholon’i Mandagasikara ity, dia miomana izahay ka rehefa mivoaka ny daty fampiantsoana mpifidy dia ho hitanareo eo ihany ny stratejianay. Vonona hanohy ny tantara politika ny HVM, hoy ny tenany, fa tsy hoe indray mandeha no manta vary dia handevin-tsotrobe. Vonona hiatrika ny fifidianana manaraka eo izahay na depiote io na ben’ny tanàna. Mbola vonona ny hitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoam-pirenena ny HVM, hoy ny loholona Amido.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko HVM« Vonona hanohy ny tantara. »

Nangina tsy re feo firy ny avy eo anivon’ny antoko politika Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) taorian’ny fivoahan’ny valim-pifidianana, fihodinana voalohan’izay fifidianana ho filoham-pirenena farany teo.

 

 Araka ny tenin’ny filoha mpanorina ny antoko, hoy ny mpandrindra ity antoko ity any Antsiranana, Amido, dia hijanona ho raiamandreny izy sy ny mpiaradia aminy. Na izany aza, hoy ity mpandrindra sady loholon’i Mandagasikara ity, dia miomana izahay ka rehefa mivoaka ny daty fampiantsoana mpifidy dia ho hitanareo eo ihany ny stratejianay. Vonona hanohy ny tantara politika ny HVM, hoy ny tenany, fa tsy hoe indray mandeha no manta vary dia handevin-tsotrobe. Vonona hiatrika ny fifidianana manaraka eo izahay na depiote io na ben’ny tanàna. Mbola vonona ny hitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoam-pirenena ny HVM, hoy ny loholona Amido.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaNotapenam-bava avy hatrany

Tsy fantatra izay antony fa dia nampametra-panontaniana ny maro. Vao voambaran’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana fa lany ho filoham-pirenena Malagasy tamin’ny fomba ofisialy ny kandidà laharana faha-13,

Andry Rajoelina dia nosakanan’ny lehiben’ny Emmoreg tsy hiteny ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana, raha iny izy nifandrombahan’ny mpanao gazety saika hakana hevitra iny rehefa nivoaka ny HCC Ambohidahy. Nampametra-panontaniana talohan’io rahateo moa ny fanambaran’ny prefen’Antananarivo tsy tamim-pihambahambana akory fa miisa 2000 be izao ireo mpitandro ny filaminana ahetsika teto an-drenivohitra nandritra iny omaly iny. Dia gaga ianao fa tena tomefy ireo “be tsy miteny” tokoa omaly. Filoham-pirenena teo aloha aza moa notapenam-bava avy hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipan-dRavalomanana sy RajoelinaSamy nolazaina ho nitory tsy nisy porofo

Toy ny tamin’ny fihodinana voalohany ihany dia nolavina avokoa ny fitoriana mikasika ny tsy fahadiovan’ny fifidianana izay ho filoham-pirenena fihodinana faharoa natao ny 19 desambra 2018 teo.

Nahavatra naka ohatra tamin’ny lalàna frantsay mihitsy ny teo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana mba nentina nanamarinana izany. Mampametra-panontaniana sahady ny tena dikan’ilay tenin’ny filohan’ity andrim-panjakana ity na dia efa nohazavainy aza izay nilaza, raha tsiahivina, hoe “ity taona 2018 ity dia fotoana tokony hamerenana ny hasim-piandrianan’ny fanjakana Malagasy very sy novonoina ary nofafana tamin’ny fanjanahantany.” Fanambarana izay toa nifanipaka tamin’ny zava-nitranga omaly mihitsy, indrindra taorian’ny nandrenesana iny fakana ohatra tamin’ny lalan-dry zareo avy nanjanaka antsika iny. Samy nolazaina ho nitory tsy nisy porofo avokoa moa ny ekipan’ireo kandida roa na ny avy amin-dRavalomanana na ny avy amin-dRajoelina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry Rajoelina FilohaMiandry ireo fampanantenany ny vahoaka

Nivoaka ny didy tsy azo hivalozana! Nizotra tamin’ny làlan’ny efa nizoran’ny Vaomieram-pirenena misahana ny fifidianana na ny CENI ny dian’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) tamin’ny didim-pitsarana laharana faha 01-HCC/AR mirakitra ny valim-pifidianana ofisialy,

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTena olon’ny fihavanana

Nivoaka ny didy avy amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) omaly, didy tsy azo ivalozana. Lany ho filoham-pirenena hitantana an’i Madagasikara mandritra ny 5 taona i Andry Rajoelina.

 

 Nanatrika am-pitoniana ny lanonana teny Ambohidahy omaly Atoa Marc Ravalomanana sy Ramatoa vadiny, tsy naneho hevitra aloha na dia nandrasan’ny maro fatratra aza izany.Nasehony kosa anefa tena legalista izy, manaja ny lalàna, tia fihavanana ary manalavitra ny ady sy fifandrafiana; mafy ny nanjo azy sy niainany tato anatin’ny 10 taona, naongana tamin’ny basy aman-tafondro teo amin’ny fitondrana, norahonana ho faty, tsymaintsy nandeha sesi-tany, rehefa tafaverina an-tanindrazana indray dia nosamborina sy nogadraina; tsy resahan aintsony ny famotehana ny fananany.Nijoro hatrany amin’ny maha ray aman-dreny sy maha olon’ny fihavanana azy anefa i Marc Ravalomanana. Nanatona sy nifampiresaka tamin’ireo mpanao olona noheverina fa mpifahavalo politika aminy, niantso ireo mpiara-dia taminy fahiny nandao ny vala ihany koa izy ary mbola nanokatra varavarana ho an’ny ankolafy na firehana hafa. Tanjona ny fanarenana sy fanavotana an’i Madagasikara izay tsy vita raha tsy hifanampiana. Nijoro izy ka nitondra ny feon’ireo Malagasy maro be resy lahatra amin’ny fitiavan-tanindrazana sy ny famerenana ny hasin’ny maha Malagasy, Malagasy tompon’ny taniny sy ny harena ao aminy.Maro ny trangana kolikoly, hala-bato, hosoka nezahan’ny K25 mpiara-dia aminy naseho sy noporofoina nandritra ny fifidianana ka mety nahatonga ny fitsimbadihan’ny isam-bato. Namoaka ny fanapahan-keviny moa ny HCC, nanatrika teo omaly i Marc Ravalomanana, nilamina izy, nitsiky izy namonjy fodiana am-pilaminana.nanaporofo fa tena demokraty ary sahy miatrika ny zava-drehetra. Fihetsika izay tsy fahita firy na tsy fahita mihitsy aty amin’ny kontinanta afrikanina. Azo noeritreretina iray segondra monja ve hoe nahavita nilamina sy tony tahaka izany ny kandida an-kilany raha resy tamin’iny voka-pifidianana teo iny ?

RTT

Ino Vaovao0 partages

TAORIAN’NY VOKA-PIFIDIANANA OFISIALY : Manao tohivakana ny fiarahabana ny Filoha vaovao

Anisany efa nahavita nitondra ny teny firariantsoa ho azy ny Filoham-panjakana Rivo Rakotovao, ny Praiminisitra lehiben’ny governemanta Ntsay Christian, Ny maso ivohon’i Etazonia miasa sy monina eto Madagasikara, ny filohan’ny antoko Antoka sy Dinan’ny Nosy Edgar Razafindravahy. Omaly maraina dia namoaka fanambaràna mitondra izay teny fiarahabana izay ihany koa ny teo anivon’ny antoko Hery Vaovao ho an’ i Madagasikara (Hvm). 

Nivondronan’izy ireo ny firariantsoa ho an’ny filoham-pirenena vaovao Andry Rajoelina mba hahaleo hahalasana eo amin’ny adidy mavesatra izay hiantsorohany ho an’ny firenena sy vahoaka Malagasy. Ho an’ny antoko Hvm manokana dia niarahan’ny mpikambana mpanorina, ny birao nasionaly, ireo mpiahy sy mpandrindra miaraka amin’ireo olom-boafidy rehetra ao anatin’ ny antoko nanao ny teny fiarahabana narahina tso-drano ho an’ny Filoham-pirenena vaovao. 

“Mitso-drano anao, Andriamatoa Filoha, hahaleo hahalasana ka hanandratra avo ny firaisankinam-pirenena sy ny fiandrianam-pirenena. Miarahaba ny antoko Tanora Malagasy Vonona nahatafita soa amantsara ny kandidà izay natolony”, hoy ilay taratasy mirakitra fiarahabana ho an’ny filoha Andry Rajoelina.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

LEHIBEN’ NY FARITRA ANDROY : « Handraindrain’ny Malagasy tena hitondra fampandrosoana ny Iem »

Amin’ izao fahazoan’ i Madagasikara Filoham-pirenena vaovao izao dia manantena ary miandrandra fampandrosoana avy amin’ ny prôgraman’asa Iem izay nampanantenain’ny filoha Andry Rajoelina ny vahoaka any an-toerana, hoy ny fanazavana noentin’ ny Lehiben’ ny Faritra Androy, Ny Kôlônely Randrianiriana Michael. 

“ Ny velirano Iem an’ ny Filoha Andry Rajoelina dia mifandraika amin’ ny drafi-pampandrosoana ny Faritra nataonay. Hiditra amin’ ny “Plan de mise en oeuvre” na Pmo izahay izao ka mifameno tsara amin’ ny Iem izany ”, hoy hatrany ny fanazavany. Noraisiny ho ohatra tamin’ izany ny ady amin’ ny tsy fandriampahalemana izay mampijaly ireo mponina amin’ ny Distrika maro ao anatin’ny Faritra. Tafiditra ao anatin’ ny Iem, ary iray amin’ ireo velirano 13 ny ady amin’ ny asan-dahalo. 

Hahazo tombontsoa mivantana amin’ izany ny vahoaka ao amin’ ny Faritra Androy satria ho foana ny asan-dahalo ka mba ho afaka hihary am-pilaminana ny vahoaka. Nohamafisin’ ny Lehiben’ ny Faritra fa manoloana ny fahazoana Filohan’ ny Repoblika vaovao dia manantena fiovana goavana ny Faritra. Antenain-dry zareo ny fanamboarana ny Lalam-pirenena faha-13, ny Lalam-pirenena faha-10 izay mampitohy an’ Ambovombe Androy amin’ Andranovory. Ny fahavitan’ ireo lalana ireo, dia hisy fiantraikany mivantana amin’ ny fihatsaran’ ny sosialim-bahoaka. Eo koa anefa ny fanantenan’ izy ireo ny amin’ ny hivahan’ ny olana momba ny famatsian-drano, na rano fisotro, na rano entina mikarakara ny fambolena. Tafiditra ao anatin’ ny Iem mihitsy io vahaolana momba ny rano fisotro madio io.

Manoloana ny voka-pifidianana farany navoakan’ ny Hcc, niarahaba ny Filoham-pirenena vaovao Lehiben’ ny Faritra Androy ; “ Miarahaba anao izahay ao anatin’ ny Faritra Andriamatoa Filoha Andry Rajoelina. Naneho ny safidiny ny Malagasy iray manontolo amin’ izay tiany hitondra ny Firenena ao anatin’ny dimy taona. Miantso ny vahoaka rehetra aho mba hifanotrona sy hifanome tanana aminao amin’ ny asa fampandrosoana ”.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FAHATONTOSANA NY ADIDY MASINA : Nisaotra ny fahendren’ny Malagasy ny Praiministra Ntsay

Noderainy manokana tamin’izany ny vahoaka afaka naneho ny safidiny tao anaty fitoniana, na tamin’ny fihodinana voalohany izany, na tamin’ny fihodinana faharoan’ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika.  Nanao ezaka izay faraheriny ity farany hampanjaka ny fitoniana teo amin’ny samy Malagasy ary tontosa tokoa izany noho ny fanehoana ny firaisankinan’ny tsirairay. Nandalo lalan-tsarotra tokoa i Madagasikara   saingy novahana hatrany ny olana mba ho tafavoaka sy tsy hidirana any amin’ny Krizy vaovao hafa indray.

Niarahaba ny  Filoha voafidy ihany koa

Miarahaba ihany koa ny Filohan’ny Repoblikan’i Madagasikara vaovao, Andriamatoa Rajoelina Andry, ny Lehiben’ny governemanta, ary mirary azy hahatontosa an-tsakany sy an-davany ny andraikitra miankina aminy, dia ny fanarenana sy ny fampandrosoana ny firenena. Isaoran’ny Praiminisitra manokana ireo mpikambana rehetra ao anaty fitandroana ny fahalemana, noho ny ezaka nataon’izy ireo nitazomana hatrany ny filaminam-bahoaka, sy niarovana ny olona sy ny fananany, taloha, nandritra, ary taorian’ireo fihodinana roa tamin’ny fifidianana. 

Mampirisika ny vahoaka malagasy hanohy ny fiainana ao anaty fitoniana, hatramin’ ny fotoana hanatanterahana ny fianianan’ny Filoha vaovao ny Praminisitra, ary mihoatra noho io fotoana io aza, mba hahafahan’ny firenena mandroso amim-pitoniana ho amina dingana vaovao eo amin’ny tantarany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANJONOANA AN-DRANOMASINA : Antsantsa sy Telonify sisa ireo sambo misahana ny fanaraha-maso

Ny sambo Antsantsa dia lehibe ka afaka mandeha any amin’ny ranomasina lavitra any manao ny fanarah-maso. Ny Telonify kosa dia sambo kely ka ny sisin-dranomasina ihany no sahaniny saingy amin’ny maha kely azy izay dia afaka miditra amin’ireny kinga ireny izy. 

Mbola amboarina ity sambo ity ankehitriny. Ny Antsantsa kosa noho ny tsy fahampian’ny hoenti-manana dia indray mandeha ihany no nivoaka nanao ny asany tamin’iny taona lasa iny.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ORINASA OUEST SUCRE AMBILOBE : Siramamy 61 714 taonina no niakatra tamin’ ny taom-pamokarana 2018

Araka ny fanazavana  voaray tamin’ny teknisiana tao an-toerana fa ireo vokatra ireo dia avy tamin’ ny fary milanja 522 000 taonina izay voahodina tao amin’ny ozinina.Araka ny voalaza hatrany dia ny 139 000 taonina tamin’izany dia  ireo fary voaray tamin’ireo mpamboly ivelan’ny orinasa, fa ny 383 000 Taonina kosa indray dia fary novolena avy tamin’ ny orinasa ihany.

Araka ny fanazavana voaray tamin’ny teknisiana hatrany dia  nihena raha nampitahana ny tamin’ny taona 2017 ireo vokatra ireo,  noho ny fisian’ny  tondra-drano be loatra tamin’ny  fotoam-pahavaratra nandritra ny taona 2018.Raha izany fihenana izany ihany koa no asiana resaka dia tsy vitsy ihany koa ireo mpamboly no tsy nazoto namboly fary noho ny antony maro samihafa raha tsy hilaza afa-tsy ny olana amin’ny fandanjana izay tsy mifanaraka amin’izay eritreretin’ireo mpamboly azy, ka miteraka fatiantoka ho an’ireo mpamboly. 

Manoloana izany resaka fandanjana mampiahiahy hita ao amin’ny orinasa izany dia mitaky ny mba hisian’ny fanaraha-maso mahakasika izany ireo mpamboly mba hisian’ny fiakarana amin’ny vokatra fary izay nahitana fihenany ihany koa. Raha ny resaka nifanaovana tamin’ny mpamboly fary sasantsasany dia aleon’izy ireo mijanona tsy hamboly fary intsony raha ny mizana niainana hatramin’ izay ihany no ampiasaina. Manaitra ny tompon’andraikitra voakasika mba hanara-maso ny fitaovana ampiasaina ao amin’ity orinasa ity ireo mpamboly.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

HALATRA VOLA TAMINA BANKY : Sarona tany Mahajanga ilay vahiny tompon’antoka

Tsy nampoizin’ ity farany ny nahatratra azy  ary fomba fiady izay tsy  dia fahita loatra teto Madagasikara rahateo koa. Araka ny fanazavana voaray bebe kokoa momba ny zava-nisy dia  nandritra ny tontolo andron’ny  4 janoary lasa iny  ity farany no  nanatanteraka izany ka  vola mitentina  113 tapitrisa ariary no voasintony nanomboka   tamin’ny  dimy ora maraina  ka hatramin’ny  dimy ora hariva. 

Manana ireo karazana «  carte bancaire  » ity farany, izay tsy miasa eto Madagasikara ka ireny no nentiny nampiasaina  tamin’ireny gab ireny nisarihana vola.  Karatra maherin’ny zato no nampiasainy tamin’izany ary in-162 nisintona ireo volabe ireo izy. Efa voasambotra ity nahavanon-doza ity ka mbola atao famotorana lalina ny mombamomba azy iray manontolo.

 Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TOBY RATSIMANDRAVA : Ora maro no nihainoana an’i Rolly Mercia, Fidèle Razarapiera ary Mbola Rajaonah

Ny telo tamin’ireo fito nomena ny fampiantsoana ihany no tonga namaly ny antso teny an-toerana omaly. Nohenoin’ny sampan-draharaha misahana ny famotorana eny amin’ny toby Ratsimandrava tao anatin’ ny adim-pamantaranandro maromaro i Rolly Mercia, Fidèle Razarapiera ary i Mbola Rajaonah. Nizotra tao anatin’ny filaminana tanteraka ny fanatanterahan’ireo mpitandro filaminana ny fanadihadiana tamin’izy ireo, ary voalaza fa niezaka nitondra ny fiarovan-tenany avy araka ny vesatra hiampangana azy ireo izy telo mirahalahy ireto. 

Ny teo anivon’ny Primatiora no nametraka fitoriana, raha tsiahivina, nandritra ireny raharaha nafampana teto amin’ny firenena ireny. Anisany hiampangana azy ireo ny fanohintohinana ny filaminana anatiny, fitaomana olona hidina an-dalam-be sy hikomy tamin’ny alalan’ny fanentanana tsy an-kijanona tao anaty onjam-peo. Araka ny loharanom-baovao voaray avy amin’ny mpanao fanadihadiana dia tsy nisy baiko avy amin’ny Tonian’ny mpampanoa lalàna amin’ny fitazomana azy ireo. Raha vao vita ny fakàna am-bavany avy hatrany dia namonjy fodiana izy ireo. Mbola hitohy ny famotorana azy ireo ary mbola hisy fampiantsoana manaraka, araka ny vaovao voaray hatrany. 

Manoloana indrindra ireo nampanantsoina anefa tsy mety mipoitra mba ahafahana manao ny fanadihadiana dia nilaza hatrany ny tompon’andraikitra fa tsy maintsy hisy ny fepetra horaisina ho azy ireo izay mijanona ho tsiambaratelon’ireo mpitandro filaminana hatreto. Mapametra-panontaniana ny mpanara-baovao ihany ny zava-misy ankehitriny, nahoana no mbola nahazo fahafahana nody ihany izy ireo kanefa efa voalaza fa nanohintohina ny filaminam-bahoaka ? Tsikaritra fa rehefa raharaha maha voasaringotra an’I Mbola Rajaonah dia somary mitarazoka hatrany ary tsy hita mazava izay fiafarany toy ireny niseho teny amin’ny bianco ireny. Andrasana am-pilaminana izay mety ho tohin’ity raharaha ity.

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

JIRAMA MAHAJANGA : Efa tonga ny ampahan’ny solika na dia mbola tsy maharaka ny filàna aza

Mbola tsy maharaka ny filana rehetra anefa izy io fa ny ampahany ihany ka noho izany dia mitohy ny fahatapahan-jiro mihodina na ‘delestage tournante’ na dia efa mihena aza ny ora aharetan’ny fahatapahana. 76% ny filana amin’ny antoandro no afaka fenoin’izy ireo. 24% ny fahatapahana sisa amin’ny antoandro ary 48% kosa amin’ny alina. 

Mbola tsy fantatra ny hahafoana ny delestage ary tsy ny eto Mahajanga irery ihany fa i Madaga-sikara manontolo no tratr’izao fahatapahana izao. Mitaraina noho izany reo mpanjifan’ny Jirama rehetra manomboka amin’ny mpianatra, ny renim-pianakaviana hatramin’ireo mpampiasa herinaratra rehetra. 

Ny ankizy tsy afaka mianatra lesona sy manao entimody amin’ny hariva, ny mpampiasa herinaratra kosa tsy afaka miasa manao ny velon-tenan’izy ireo araka ny tokony ho izy.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ARETINA KITROTRO : Tsy mianatra sy tsy miasa mandritra ny 15 andro ny olona voany

Ny talen-tsekoly sy mpampianatra no nafarana fa raha mahita zaza malemilemy na mikohakohaka dia alefa mody avy hatrany, ary angatahana amin’ny ray aman-dreny ny karinem-pahasalamana. Tsy mahazo mianatra mandritra ny 15 andro ny zaza voan’ny kitrotro. Arahi-maso tsara sao alaim-panahy ny ray aman-dreny sasany hamerina ny zanany any an-tsekoly afaka 3 na efatra andro sao heveriny fa sitrana ny zanany, nefa ny fery manomboka mihofakofaka ka mamindra.

Mijanona any an-trano ny zaza voan’ny kitrotro ary tsy averina an-tsekoly raha tsy efa sitrana tanteraka, hoy ny mpitsabo. Tsy mahazo miasa mandritry ny 15 andro kosa ny mpiasa. Raha tsy mitandrina isika dia lasa kilasy iray manontolo na sekoly iray manontolo mihitsy no ho voan’ny aretina, hoy hatrany ny mpitsabo. Taorian’iny aretina pesta iny dia tokony hanana efitra fandraisana ireo mpianatra marary ny sekoly tsirairay ary tokony tandrovina ny fahadiovana eny anivon’ireny sekoly ireny, hoy hatrany ny tompon’andraikitra. 

Anisany mandray anjara amin’ny fitsaboana ihany koa i Assanati ka ireo mpikambana ao amin’ny Assanati Famo gidraka  sy ny werawera tsy maintsy mandeha izay voan’ny aretina kitrotro dia izy avokoa no miantoka ny mpitsabo sy ny fitsaboana rehetra ary ny fanafody.

Vanessa

Midi Madagasikara0 partages

RN4 : Fanafihana taxi-brousse, raikitra ny fifampitifirana

Raha tsy nisy zandary tao anatin’ilay fiara fitaterana, dia mety ho ratsy ny nanjo ny mpandeha. Teny amin’ny lalam-pirenena fahefatra, taxi-brousse izay avy eto an-dRenivohitra   hihazo an’i Mahajanga no nisy nanakan-dàlana tamin’ny vatobe. Ny marainan’ny alatsinainy teo, tokony ho tamin’ny roa ora latsaka, no niseho ilay asan-jiolahy. Dimy lahy izay nitazona basim-borona sy MAS 36 no tompon’antoka tamin’ny fanafihana. Soa fa nisy mpitandro filaminana anefa tao anatin’ilay fiara. Ireo no nidina avy hatrany ary nitifitra. Izany koa no nampitifitra nitsoaka ireo olon-dratsy; izay nanjavona tao anatin’ny haizina. Tsy nisy ny naratra ary mba tsy tontosa arak’izany ny fanafihana ilay taxi-brousse. Fa teo alohan’io fiara fitaterana io, dia fantatra fa nisy fiara iray hafa, tsy mataho-dàlana, izay an’ny  tompon’andraikitra ambony eo anivon’ny minisitera iray. Io no voatafik’ireo olon-dratsy. Tsara vintana anefa, satria tsy dia nifanalavitra tamin’ilay taxi-brousse izay avy ato aoriana no sady nisy mpitandro ny filaminana koa. Nisy ihany ny zavatra lasan’ireo olon-dratsy, saingy mba tsy naninona ny olona tao anatin’ilay 4X4. Tsy dia nanam-potoana be nandrobana ireo olon-dratsy vokatry ny poa-basy. Mbola mitohy hatrany izany ny fanakanan-dàlana amin’ny lalam-pirenena na dia efa nifanesy aza ny hetsika fanadiovana ny olon-dratsy. Tsy misy vahaolana hafa ankoatry ny fanarahan’ny mpitandro ny filaminana ny fiara mandeha alina hatreto.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

BMOI : Un fraudeur international démasqué

La BMOI figure parmi les banques les plus fiables à Madagascar.

Les banques malgaches ne sont pas à l’abri des agissements frauduleux des escrocs internationaux. C’est le cas notamment de la BMOI qui a récemment fait l’objet d’une tentative de retraits massifs et frauduleux d’argent avec des fausses cartes bancaires, par un fraudeur international. Pour parvenir à ses fins, le faussaire en question utilise des comptes de certains clients de la banque. Heureusement que la BMOI dispose d’un dispositif de surveillance et de sécurité monétique. Les responsables de la BMOI, en liaison avec les autorités judiciaires ont, en tout cas découvert à temps la tentative et ont pu ainsi éviter le pire. Actuellement en détention le faussaire est entendu par les enquêteurs et sera bien évidemment sanctionné selon les lois en vigueur. En tout cas, la réaction rapide et efficace dont a fait preuve la BMOI a permis de pister à temps le délinquant international. Et de limiter ainsi les dégâts et protéger les clients de la banque. Quant aux quelques clients victimes des retraits frauduleux, ils seront intégralement indemnisés, annonce-t-on auprès de la BMOI une banque qui priorise la fiabilité de ses services et qui met un point d’honneur sur le niveau de sécurité élevé des systèmes monétiques.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Rivo Rakotovao – Ntsay Christian : Félicitations au nouveau président élu

Le Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, a adressé un message de félicitations au

Président démocratiquement élu. « Les élections ont été transparentes et inclusives, et les résultats sont reconnus par tous. Aussi, je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations, et forme les vœux pour que vous puissiez mener à bien la destinée de notre pays, en tant que Président réconciliateur, et soucieux du bien commun. Que Dieu vous garde et vous accompagne dans l’accomplissement de votre noble mission au service de notre Patrie et de tout le peuple ‘malagasy’ », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Premier ministre Ntsay Christian réitère ses remerciements à l’endroit du peuple malgache pour la grande maturité et la sagesse dont il a fait preuve durant toute la période électorale. Il tient ainsi à le féliciter pour l’expression de son choix dans le calme au premier et au second tour de la présidentielle. Le Chef du gouvernement félicite également le nouveau Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina et lui souhaite pleine réussite dans sa mission de redressement et de développement du pays. Il exhorte toute la population malgache à continuer dans la voie de l’apaisement jusqu’à la cérémonie d’investiture du nouveau Président et au-delà, afin de permettre au pays d’entrer en toute sérénité dans ce nouveau tournant de son histoire.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Flash-Eco

*Au terme de l’année 2018, les prix mondiaux du cacao ont progressé de plus de 25 % au niveau de Londres et de New York. Il s’agit d’une hausse attribuable à l’amélioration des fondamentaux du marché. En effet, profitant d’un faible niveau des prix de la matière première au début de janvier 2018, les raffineurs se sont rués sur une production abondante de cacao conduisant ainsi à faire remonter le niveau des cours. La saison 2018/2019 devrait s’achever sur un surplus de 96 000 tonnes. La Côte d’Ivoire est prévue pour produire 2,12 millions de tonnes de cacao tandis que le Ghana devrait faire rentrer une récolte de 950.000 tonnes et le Nigeria près de 250.000 tonnes.

*Le Burundi compte exporter 22.000 tonnes de café durant la campagne 2019 qui débutera en février prochain contre un volume de 18 000 tonnes expédié cette année. La réalisation de cet objectif s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant à impulser un nouveau dynamisme à la filière et renforcer sa contribution à l’économie du pays.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique : In...

Lors de l’inauguration, le ministre de la Santé publique, Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala, a administré lui-même les premiers vaccins pédiatriques (photo fournie).

Vendredi 4 janvier dernier, un nouveau centre de santé mère-enfant a été inauguré dans le fokontany Ambohidravaka à Ambohidratrimo par le Ministre de la Santé publique, le Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala et l’Ambassadeur d’Allemagne, SEM Harald Gehrig.

Le nouveau centre a été inauguré dans le cadre de la réalisation de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique (CARMMA) en cours. Celui-ci comprend en outre trois salles et une pharmacie à gestion communautaire, aménagées par l’Ambassade d’Allemagne et l’ONG Madagascar Hilfe. L’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage des toilettes et du point d’eau fait partie des points forts de ce centre. L’équipement a par ailleurs été fourni par le ministère de tutelle qui a aussi recruté une sage-femme. Lors de l’inauguration, le ministre de la Santé publique, Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala, a administré lui-même les premiers vaccins pédiatriques. Après quoi, il s’est exprimé ainsi : “L’amélioration de la santé de tous les citoyens est un défi pour le ministère. C’est la raison pour laquelle une infrastructure de santé à proximité comme ce centre CARMMA a été construite dans ce village. Je tiens aussi à préciser que Madagascar est le seul pays qui a change le CARMMA en centre, une infrastructure de santé en dur. Je vous prie ainsi de ne plus retarder la décision d’y aller pour prendre soin de vous et de vos enfants. Je vous prie également de respecter, de s’occuper de cette infrastructure et du personnel médical. En outre, au nom de l’Etat malgache, je tiens à manifester ma gratitude envers l’Ambassadeur d’Allemagne et ses partenaires d’avoir pensé à la population loin de la ville d’Antananarivo”,

Commune et population. La commune de Mahazaza, district d’Ambohidratrimo se charge quant à elle de la rémunération du responsable du dispensaire et celle du personnel de sécurité. L’approche communautaire étant au cœur du projet, la population- aidée par l’entreprise privée ECAE- a pris part à la clôture du centre et à la construction du logement de la sage-femme. Représentant les habitants des communes Antoby et Ambohidravaka, le Maire de la Commune rurale Mahazaza, Dr Louis Firmin Rakotonomenjanahary, n’a pas manqué de réitérer la gratitude des populations envers l’Ambassadeur d’Allemagne, l’ONG Madagascar Hilfe, le Ministère de la Santé publique, ainsi que leurs partenaires techniques et financiers. « Cette infrastructure est une vertu pour notre village et la population. Les habitants, surtout les femmes enceintes et les mères de familles n’auront plus à marcher 10 km à pieds, soit 06 heures de temps pour se rendre au centre de santé, pour se soigner, ou pour faire vacciner leurs enfants. Nous vous remercions ainsi, car ce centre CARMMA a résolu nos problèmes en matière de santé. » a-t-il avancé.

Promotion. En réponse à ces marques de reconnaissance, l’Ambassadeur d’Allemagne, SEM Harald Gehrig a souligné sa joie d’avoir pu contribuer à la promotion de la santé de la mère et de l’enfant à Madagascar : « Nous connaissons que l’accès aux soins pour tous les Malgaches, en particulier les enfants reste encore un grand défi à relever à Madagascar. Nous sommes ainsi heureux d’avoir fait un petit, mais important geste pour la construction de ce centre. Je félicite aussi la population, pour son soutien durant les travaux et j’espère que cet engagement serve d’exemple pour aboutir au développement du pays », a-t-il manifesté. Il a précisé que l’aménagement de ce centre CARMMA a été rendu possible grâce à la contribution financière du microprojet de l’ambassade d’Allemagne, ainsi qu’à l’assistance technique et matérielle de la Direction générale du Ministère de la Santé publique. Notons à titre informatif, que l’ONG Madagascar Hilfe s’est implantée depuis plus de dix ans déjà à Mahazaza, où elle a réalisé un projet en adduction d’eau potable et créé une école.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Réactions

Hawa Ahmed Youssouf (Représentante de l’Union africaine à Madagascar) : « Nous avons subi tout ce processus électoral. Maintenant, il faut aller de l’avant. On va travailler avec le Président élu ».

Charles Andriamahefa (député de Moramamnga): «  Je tiens à saluer le nouveau Président Andry Rajoelina. Je lui souhaite pleins succès pour sa novelle fonction que le peuple lui a accordé ».

Zouzar Bouka (Chairman Vision Madagascar) : « Nous avons vécu un moment historique. Il a le soutien de la communauté internationale. Il y a beaucoup de choses à faire dans le pays. Les investissements directs sont une condition sine qua non pour le décollage économique du pays. Il faudrait sortir la population malgache de la pauvreté ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Art de la scène : « Trade Union, Epistolier » et « Eklyps » en première du « Lapihazo »

Trade Union, le tremplin madajazzcar 2017 à l’affiche.

Nouvel An, nouveau départ et nouvelle plateforme. Afin de faire vivre l’expérience de la scène aux nouveaux talents, l’Institut Français de Madagascar met en œuvre son projet « Lapihazo ». Ouvrant ainsi sa scène aux jeunes talents. « Lapihazo » un rendez-vous mensuel de découverte d’artistes en devenir dans toutes disciplines des Arts de la scène confondues. Pour cette grande première, « Trade Union , Epistolier » et « Eklyps » ouvriront le rideau en guise de concert inaugural samedi.

Lauréat du Tremplin Madajazzcar 2017, ce quatuor, aussi doué qu’inventif, réunit de jeunes jazzmen de provinces qui se sont retrouvés dans la capitale pour mener ensemble une véritable aventure musicale. Depuis, la bande performe désormais sur les scènes de jazz malgaches mais aussi très présent dans le milieu musical contemporain. Quant à « Epistolier » et « Eklyps », ils sont les avenirs du rap « gasy » de la dernière génération. Ils sont les traits d’union entre le « rap ols » et « new school ».

« Epistolier » a débuté dans le slam et a participé à plusieurs avant de se tourner vers le rap. Parmi les plus demandé du moment, ce jeune rappeur/slammeur ne cesse de faire parler de lui ces quatre dernières années, grâce à son flow. Quant à « Eklyps », il s’est toujours intéressé au rap depuis tout petit, écoutant des morceaux en cachette de ses parents, mais qui l’ont inspiré pour écrire ses propres textes plus tard. « Epistolier » et « Eklyps » se sont connus sur le banc de l’école et leur amour commun de la poésie et du rap les a rassemblés pour former un duo de rappeurs, de véritables performeurs qui ont développé un style musical personnel, embarquant le public dans leur univers musical. Leurs morceaux sont considérés comme vecteur de message, notamment pour le rap. Une raison pour laquelle ils ont décidé de s’initier dans la bonne vague du rap. Chacun sur son chemin a fini par se rassembler sur la voie du rap.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Marokoro-Maevatanàna : Dahalo telolahy no azo sambo-belona

Dahalo telo lahy no azo sambo-belona niaraka tamin’ny omby nangalarina. Tao amin’ny fokontany sy kaominina Marokoro, ato anatin’ny disitrikan’i Maevatanàna, no nahasarona ireo jiolahy ireo, ny Alakamisy lasa teo, tokony ho tamin’ny dimy ora maraina. Araka ny fanazavana voaray avy tamin’Atoa Rija, izay dahalo niova fo no sady lehiben’ny dinam-pokonolona any amin’iny disitrikan’i Tsaratanàna iny, dia ny Alarobia 02 Janoary lasa te, no nahitana dahalo telo nitondra basim-borina iray no tonga nandroba omby 25  teo ho eo, izay avy nangalarina tany amin’ny fokontany Keliloha sy Betrandraka, any amin’ny disitrikan’i Tsaratanàna. Niditra an-tsehatra avy hatrany Atoa Rija sy ny fokonolona any amin’ireo fokontany roa izay voalaza etsy ambony ireo. Rehefa tonga tao amin’ny kaominina Marokoro ny mpanara-dia, dia  nifankatratra izy ireo sy ny dahalo izay nanesy ny omby, ka raikitra ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta, ny alakamisy maraina teo, ary naharitra telopolo minitra teo ny fifandonana, ka tsy naharesy tosika ny malaso ary vaky nandositra, ny iray tamin’izy ireo kosa no azo sambo-belona niaraka tamin’ireo omby 25. Vokatry  ny fanadihadiana natao tamin’io dahalo io, no nanondroany ny namany tafaporitsaka, ka teo no nahasarona ireo jiolahy roa namany tao Marokoro an-tampon-tanàna. Tsy nisy naratra na aina nafoy tamin’ireo fokonolona sy Atoa Rija nandritra ny fifandonana. Ny Alakamisy teo ihany no natolotra ny Zandary tao Marokoro izy telo lahy. Tafaverina tamin’ny tompony avokoa ny omby rehetra. Mitohy ihany koa ny fikarohana ataon’ny Zandary ireo dahalo sasany, ary nosokafana kosa ny fanadihadiana momba ity fanafihana nandamoka ity.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Cinéma : La consécration pour « Razana » au festival de Clermont-Ferrand

Le réalisateur Haminiaina Rakotoarivony, la relève du cinéma malgache. ( credit photo : Haminiaina Rakotoarivony)

Le film « Razana » d’Haminiaina Rakotoarivony questionne le Malgache sur la place des traditions et des valeurs malgaches face à d’autres cultures, surtout occidentales. Il sera diffusé lors du festival de court métrage de Clermont- Ferrand en début février.

Le court métrage « Razana »  d’Haminiaina Rakotoarivony va être présent au festival du court métrage de Clermont Ferrand en France du 1er au 9 février dans la sélection « Regards d’Afrique ». Une consécration dans le circuit francophone, pour ce film dont le sujet traite des tiraillements entre tradition et vents imposés de l’extérieur. Pour cette œuvre d’une durée de 20 minutes, le titre  se traduirait plutôt par « cadavre » au lieu d’ « ancêtre ».  Elle amène à se questionner sur le poids, ou les limites, de la tradition face à des situations impliquant une autre culture. Une autre manière de penser et d’être en rapport avec la mort. Mais aussi, implique un couple homosexuel dont la relation est strictement taboue dans la culture malgache. Comme elle l’est dans la plupart des cultures asiatiques, arabes, de l’Europe de l’Est et africaines.

D’après le résumé, il est ici question de cadavre, mais en poudre. « Les mains frêles de Solo serrent une urne contre sa poitrine. A la demande de son défunt compagnon. Il rentre à Madagascar pour remettre les cendres de son partenaire                 au père de ce dernier. Un beau-père traditionnaliste et conservateur et qui ne souhaite pas sa venue… ». Voilà le décor sur lequel plane l’intrigue. Une société malgache qui exige que le corps entier doit être enseveli à la mort. Et où l’homosexualité constitue un crime contre « Zanahary » et les ancêtres.

Souffleur de la morale. Cette trame civilisationnelle est suppléée par une « conscience » chrétienne, qui n’a presque pas évoluée depuis les premiers colons arrivés à Madagascar. Réservant les flammes de l’enfer à un homme qui se touche avec amour avec un autre homme, d’après les Saintes Ecritures et les dogmes. On plonge dans l’œuvre contemporaine ethnico-philosophique s’adressant à une société malgache figée dans la relation homme/femme.

Face à tout cela, le réalisateur donne l’impression de se poser en essayiste en évoquant deux sujets épineux dans un même film. Le piège a été sûrement de tomber dans le jugement obtus, d’un autre côté, et hyper acculturé, de l’autre. Le traitement technique est parfait, cadrages, dialogues… La distribution digne d’un grand film malgache, parce qu’on y retrouve des acteurs comme Gégé Rasamoely. « Razana » permet de comprendre ce que la génération productive d’aujourd’hui pense de la culture malgache. Il y en a ceux qui veulent bouleverser les valeurs essentielles. Comme quelqu’un qui oserait dire à un membre du congrès américain de mettre la « liberté » sur le banc des valeurs étasuniennes. « Razana » ne fait pas partie de cette catégorie, mais ressemble plutôt à un souffleur de moralité, un « soft power » de la morale mondialisée. Que l’Organisation Internationale de la Francophonie a grassement financement avec 10 000 euros.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Football : CNaPS Sport fait le grand ménage !

L’équipe de la CNaPS se doit de franchir un nouveau palier pour garder son titre.

Qui n’avance pas recule ! Forte de cet adage bien connu, la CNaPS Sport a opté pour le renouvellement de son effectif pour cette saison qui s’ouvre. Non sans peine, car il y a forcément des départs assez douloureux après tant d’années à passer ensemble sur les terrains malgaches et même africains.

Comme l’objectif avoué est les matches de groupe de la Ligue des champions d’Afrique, le staff technique très certainement en accord avec les dirigeants, n’a pas fait de sentiment pour renvoyer en touche des joueurs aussi mythiques tels que Feno, le défenseur central qui a du mal à avoir sa place depuis que le club s’est attaché les services de Ricky, le tour de la défense du FC Vakinankaratra.

L’icône Niasexe. Mika, le milieu tournant quitte aussi le navire sans doute parce que ces derniers temps, il avait du mal à finir ses matches alors qu’il était un élément-clé des Barea demi-finalistes du dernier COSAFA cup à Polokwane en Afrique du Sud.

Parmi les titulaires indiscutables de ce déplacement en Afrique du Sud, Ronald, l’utile latéral gauche, décroche les crampons pour laisser la place, dit-on, à un jeune truffé de talent.

Un autre icône prend aussi sa retraite en l’occurrence Niasexe qui a toujours rempli son contrat en tant que joker, mais là aussi l’arrivée d’Arnaud, le jeune attaquant de l’Ajesaia, semble avoir précipité son départ.

La cour des grands. L’autre remplaçant de marque, mais qui a dû quitter le navire n’est autre que Lanto tout aussi à l’aise dans la charnière centrale qu’au milieu et même sur les côtés. Sa polyvalence n’était plus à faire, mais l’entraîneur Tipe qui est resté aux commandes, a certainement sa raison que la raison ne connaît pas.

On sait pourtant que la tâche qui attend la CNaPS Sport pour garder son titre de champion est immense. Ses adversaires potentiels notamment Fosa Juniors et JET Mada ont également fait appel à des renforts tout comme l’AS Adema qui entend cette année jouer dans la cour des grands et qui mise sur un effectif homogène qui parvient à se trouver dans les moments difficiles.

Si le FC Vakinankatra qui s’est trouvé dans la Poule des As aura du mal à rééditer son exploit sans Ricky, Elgeco Plus doit sérieusement penser à effectuer un coup de lifting avec des joueurs qui ne sont plus tous jeunes.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Conjoncture : Une bonne base pour une croissance inclusive

La maîtrise des prix des PPN figure parmi les défis à relever pour le nouveau régime.

Après une année électorale mouvementée, Madagascar entre dans une nouvelle ère où les actions pour la croissance économique doivent primer.

Le peuple a choisi, la Haute Cour Constitutionnelle a tranché. Andrinirina Rajoelina est officiellement le Président de la République élu qui présidera à la destinée de Madagascar pour un mandat de 5 ans. Après ce combat électoral très vif, place maintenant au redressement économique pour que finalement, le peuple meurtri par tant d’années de pauvreté retrouve enfin sa dignité.

Succès de la FEC

Et la bonne nouvelle, c’est que le nouvel exécutif qui sera mis en place va partir sur une bonne base économique. Marquée notamment par le succès du programme FEC (Facilité Elargie de Crédit (FEC) financé par le Fonds Monétaire International. Approuvée par le Conseil d’administration du FMI le 27 juillet 2016, la FEC est une aide à la balance des paiements de 304,7 millions de dollars pour apporter un soutien à moyen terme aux pays à faible revenu. Pour Madagascar, les 4 revues réalisées par le FMI ont débouché sur des résultats positifs. En somme, avec la FEC qui prend fin, cette année, le nouveau régime va s’atteler, à travers son propre programme économique au rétablissement de la stabilité et de la viabilité macroéconomiques, tout en favorisant une croissance vigoureuse et durable afin de réduire rapidement la pauvreté.

Avenir meilleur

En tout cas, les observateurs s’accordent à dire que les perspectives actuellement optimistes de l’économie malgache permettent d’espérer un avenir meilleur. De 4,3% en 2017, le taux de croissance est passé à 5% en 2018. Et si le nouveau Président élu sait s’entourer de techniciens compétents, il a de forte chance de faire mieux que les 5% de croissance prévue pour 2019. Parmi les facteurs favorables à cette croissance figurent notamment une demande accrue de services de transport, un secteur bancaire rentable et un net accroissement des biens et services produits dans les zones franches économiques. Si ces facteurs vont contribuer à l’augmentation des recettes d’exportation et à l’augmentation des recettes en devises, le plus grand combat d’Andry Rajoelina pour concrétiser ses promesses électorales se situe au niveau de la lutte contre l’inflation.

Croissance inclusive

Mais le défi est loin d’être facile à relever car malgré ces bonnes performances, la pauvreté est toujours là. « Malgré cette performance macroéconomique robuste, les couches pauvres ont été confrontées à des conditions climatiques défavorables qui ont entraîné une contraction au niveau du secteur agricole » lit-on notamment dans le cadrage budgétaire à moyen terme. « La production locale de riz a chuté et les prix ont monté en flèche. Ces événements ont entraîné une accélération de l’inflation en 2017, érodant directement le pouvoir d’achat de nombreux ménages. L’inflation a atteint le niveau de 7,7 % fin 2017. Néanmoins, les pressions inflationnistes ont commencé à s’atténuer au premier trimestre 2018, notamment du fait de l’amélioration de l’offre de riz local. Ces perspectives macroéconomiques positives, conditionnées par la poursuite des réformes engagées dans le domaine économique et fiscal et un environnement politique stable, offrent des opportunités pour réduire la pauvreté ». En somme, cette croissance importante, doit être inclusive pour avoir un impact sur la réduction de la pauvreté, et doit reposer sur des institutions publiques solides. D’où la nécessité d’une stabilité politique et surtout d’hommes compétents capables de réaliser les programmes économiques pour le développement.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Tanandava Toamasina II : Tratran’ny FIP ireo andian-jiolahy namaky magazay feno jirofo

Mazana lasibatry ny andian-jiolahy mpamaky magazay ireo magazay goavana ao anatin’ny tananan’i Tanandava Toamasina II, amin’ny lalam-pirenena faha-2. Ny antoandron’ny alatsinainy 7 janoary 2019 dia nanararaotra ny fahanginana misy ireto andian-jiolahy am-polony ka namaky ny magazai- n’ny orinasa Calidus misy ireo jirofo maro be anaty gony efa vonona haondrana any ivelany. Efa nisy tafavoakan’ireo andian-jiolahy ireto ny gony sasany tamin’ireto jirofo izao izy tratran’ny polisin’ny FIP izao; tsy nanam-po na inona na inona koa ireto andian-jiolahy ireto tamin’ny fahatongavan’ny FIP ka tsy nisy na iray aza afa-nihetsika sy nitsoaka ka voasambotra avokoa izy folo lahy ireto. Ny fanadihadian’ny polisin’ny FIP tonga teny an-toerana no nahafantarana fa mpiasa tao amin’ity orinasa Calidus ity ihany no atidoha tamin’izao fikasana hangalatra gony feno jirofo izao. Ankoatra izany, dia mitady fiaraha-miasa amin’ny rehetra sy ny andrimasom-pokonolona ny komandan’ny FIP Toamasina, fa vonona ny hanome valisoa ho an’ireo rehetra manome vaovao momba ireo andian-jiolahy nitifitra nahafaty ilay polisy 30 taona maty voatifitra teo am-pidirana ny vavahadiny ny alahady maraim-be teo ny tenany. Satria raha ny fanazavana azo, dia ny sabotsy alina nifoha ny alahady teo nitrangan’ity fahafatesana polisy hamonjy fodiana ity dia maro ireo antso vonjy fanafihana mitam-piadiana voarain’ny polisy ; izay misy ifandraisana tamin’izao raharaha izao

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Permis (non) biométrique : Où est-ce qu’on en est?

La reprise de la production des permis de conduire et des cartes grises biométriques devaient se faire quelques semaines après la déclaration de suspension du contrat conclu entre le gouvernement malgache et la société Cetis Madagascar. Des mois après, aucune information sur l’affaire.

Le silence assourdissant du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation concernant la production et la délivrance de permis – censés être biométriques, des vrais – intrigue. Aucune information sur la suite de l’affaire « permis biométrique » n’est sortie des organes responsables jusqu’à présent. La dernière occasion pour les Malgaches d’avoir bénéficier de quelques éléments de réponse remonte au mois d’octobre 2018, plus particulièrement lors d’une conférence de presse organisée par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation pour annoncer la suspension du contrat passé entre ledit département et la société Cetis Madagascar. Des responsables auprès du MID ont également fait savoir ce jour-là que « les permis produits et délivrés par la société en question étaient des faux« . Comme l’a indiqué le directeur général de l’Administration du Territoire de l’époque qui a fait savoir que les imprimés produits par « la société Cetis Madagascar n’ont pas respecté les normes requises pour les permis biométriques« . Presque trois mois après la déclaration de la suspension du contrat conclu  entre le MID et la société Cetis Madagascar, le flou persiste sur la suite de l’histoire. Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le premier responsable en la matière, semble s’être focalisé uniquement sur les présidentielles.

L’arnaque continuerait-elle. Pour le moment, une source proche du dossier de faire savoir que « la production des permis est actuellement suspendue« . « Le centre immatriculateur procède uniquement à la réception des dossiers de demande de livraison et de production » a rajouté notre source. Avant de rappeler que « le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a déjà conclu un autre contrat avec une autre société qui va assurer la production et la livraison de permis biométriques. Toutes les procédures ont été validées mais on ne sait pas pourquoi les travaux n’ont pas encore commencé« . Il convient également de noter que le ministère s’est engagé à renouveler gratuitement les permis de ceux qui ont été arnaquées par l’ancien contrat. Une initiative louable en soi  certes, mais des questions se posent tout de même sur la faisabilité de la chose. Comment le ministère de tutelle va-t-elle s’y prendre financièrement ? Techniquement, comment la nouvelle société qui aurait conclu un contrat avec le ministère compte-t-elle procéder ? Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le ministre lui-même pourraient-il garantir l’opinion publique que les prochains permis seront des vrais ?

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Ambatolampy : Voalaza ho mpamosavy, 20 no efa matiny teo an-tanana

Nitroatra amin’izay ireo mponina tany amin’iny distrikan’Ambatolampy iny, tamin’ny fahafatesana nampiahiahy nahazo lehilahy iray teo an-tanana. Niely be mantsy ny feo fa hoe vokatry ny famosaviana nataona rangahy iray, efa malaza ratsy tao an-tanana no anton’izay. Nirohatra ireto fokonolona teo anatrehan’izany, nandeha nisambotra ity rangahy voatondro ho mpamosavy rain-dahiny ity. Ary dia voasambotra tokoa ny lehilahy, ny alahady lasa teo tany an-toerana. Natolotra avy hatrany teny anivon’ny mpitandro filaminana moa ity rangahy voalaza ho mpamosavy ity. Araka ny tati-baovao azo dia niaiky tokoa ranamana tao anatin’ny famotorana azy fa mpamosavy. Nambarany fa marina ihany koa ny feo mandeha fa tena izy tokoa no namono ilay lehilahy maty teo an-tanana tamin’ny fomba nampiahiahy, tamin’ny alalan’ny … famosaviana. Nambarany mantsy, araka ny fanazavàna azo hatrany fa amin’ny alalan’ny fanarahana maso isan’andro monja ny sakafo hohanin’izay olona hotetehiny dia ampy ahafaty ilay olona. Fa ny tena zava-doza nambarany tao anatin’ny fanadihadiana dia hoe efa manodidina ny 20 isa teo ho eo izay ireo olona novonoiny teo an-tanana tamin’ny alalan’ny famosaviana fotsiny ihany. Marary saina sa tena mpamorika tokoa ? Ny fitsaràna ihany angamba no afaka hamantarana izany amin’ny alalan’ny fanadihadiana lalina ataon’izy ireo. Ity rangahy ity rahateo, araka ny loharanom-baovao azo dia efa natolotr’ireo mpitandro filaminana eny anivon’ny Fampanoavana, taorian’ny fakàna am-bavany azy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

HCC : Fortement quadrillée par les forces de l’ordre, hier

La HCC a été fortement quadrillée par les forces de l’ordre. (Photo Kelly)

Déploiement des forces de l’ordre, hier, lors de la proclamation officielle des résultats du second tour à l’élection présidentielle. La Haute Cour Constitutionnelle a été particulièrement sécurisée.

La Haute Cour Constitutionnelle a été fortement quadrillée par les forces de l’ordre, hier, lors de la proclamation des résultats définitifs par cette Institution. En effet, les rues et les ruelles menant vers Ambohidahy ont vu la présence des hommes en treillis. Les contrôles ont été systématiques. Que soit à l’intérieur ou à l’extérieur du siège de la HCC. Ainsi, avant de franchir la porte principale pour accéder à cette Institution, les fouilles sont systématiques. Toujours à propos de la sécurité ou de l’insécurité, c’est selon, le parvis de l’Hôtel de ville, on a remarqué une présence massive des forces de l’ordre. Dans le dessein de bloquer les « Zanak’i Dada » d’accéder à cette Place historique. Ces derniers ont été notamment dans les parages, en attendant les résultats officiels du 19 décembre dernier.

Dans le calme. Et même à Ankorondrano, du côté de « Jesosy Mamonjy », il y avait eu également des éléments des forces de l’ordre. Visiblement, elles étaient prêtes à intervenir au cas où il y aurait des dérapages. En tout cas, il n’y avait pas eu d’incident, lors de cette proclamation des résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle. Les gens ont attendu dans le calme les résultats. Toujours est-il que les différentes personnalités du pays ont lancé un appel au calme. En outre, ils ont prôné l’apaisement. Vu la situation que traverse le pays et qu’une nouvelle crise aurait des répercussions incalculables pour le pays. Ce ne sont pas les exemples qui manquent si l’on ne parle que de 1991, 2002 et 2009.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Raharaha famonoana polisy teto Toamasina : Mandeha ny fikarohana, tsy mbola misy voasambotra hatreto

Mbola tena mitana ny sain’ny maro eto Toamasina ny nahafaty an-dRasolonanahary Jacques 30 taona, polisy miasa eo anivon’ny Unité d’Intervention Rapide (UIR) Toamasina, maty voatifitry ny basy kalaky teo am-podiana tao Tanamborizano, ny maraim-ben’ny alahady teo raha nifanehitra tamin’ireo andian-jiolahy raha ny fanazavana azo. Taorian’ny fahafatesan’ity polisy ity, dia namoaka fanambarana ny polisim-pirenena teto Toamasina, ka tamin’izany no nilazan’izy ireo fa tamin’io fotoana nitrangan’ny fahafatesan’ity polisy ity izao, dia maro ny zavatra nifamahofaho nitranga ny alina ny sabotsy sy ny alahady io; voalaza tamin’izany fa tamin’ny 01ora marainan’ ny alahady dia nisy trangm-panafihana niseho nilana vonjin’ny polisy tao Tsarahonenana Betainomby, tamin’ny 02ora ihany koa dia nisy  fanafihana niseho tao amin’ny Cité Botanique, izay netsehina avokoa ny polisy teto Toamasina nanao ny fanenjehana azy ireo sy nanao ny fanaraha-maso ny manodidina sy ny Tanana, saingy tafatsoaka hatrany ireto andian-jiolahy ireto araka ny fampitam-baovao azo avy tamin’ny polisy. Heverina hoy ny polisy, fa ireo andian-jiolahy nifanenjehana ity nifanehitra tamin’ity polisy voatifitra hamonjy fodiana ity, satria nanao  fanamiana maha-polisy azy izy tamin’ny fotoana nahavoatifitra azy io. Efa tonga an-tanindrazany any Tanambe Ambatondrazaka ny razana izao araka ny fampitam-baovao azo hatrany. Ny polisy misahana ny heloka be vava no misahana ny raharaha ary miangavy fiaraha-miasa amin’ny rehetra ny polisy mba hanome vaovao azy ireo tamin’ireto andian-jiolahy mamaky ady amin’ny polisy ity. Ankoatra izay raha ny fampitam-baovao azo ihany, fa ny talata 8 janoary 2019 dia mpandraharaha iray no nisy nanafika tamin’ny andro antoandro be nanahary tamin’ny lalam-baovao Relax, akaikin’ny làlana antsoina hoe : « be menaka », ka vola 40 tapitrisa ariary no very tamin’izany araka ny vaovao.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Proclamation des résultats : Des écoles et des magasins ont fermé leurs portes

Un établissement scolaire de la Capitale qui a décidé de fermer ses portes hier.

La demi-journée d’hier pouvait être qualifiée de « presque morte » pour les quartiers aux alentours de la Haute Cour Constitutionnelle.

« Mieux vaut prévenir que guérir« . Un dicton qui a été pris au sérieux par les responsables de nombreux établissements scolaires privés de la capitale. Notamment, ceux qui sont situés aux alentours de la Place du 13 mai et de la Haute Cour Constitutionnelle. Ces derniers ont, en effet, décidé de fermer leurs portes dans l’après-midi d’hier pour éviter d’éventuels débordements suite à la proclamation des résultats par la Haute Cour Constitutionnelle. Une décision prise depuis la matinée et qui a été appliquée aux mots. »Compte tenu de la situation et par mesure de sécurité, il n’y aura pas classe cet après-midi » pouvait-on lire dans un communiqué émanant d’une école privée située aux environs d’Analakely. Craintes partagées par de nombreux Malgaches, étant donné la situation socio-politique actuelle, surtout par les parents d’élèves qui se sont mobilisés pour récupérer leurs enfants vite fait bien fait. D’Amparibe, à Analakely en passant par Tsaralalàna, les classes ont été suspendues, des écoles ont été fermées et des enfants sommés de rentrer chez eux par les responsables des établissements.

A la traîne. Par ailleurs, le ministère de l’Education nationale a également publié un communiqué faisant savoir que « les cours sont suspendus dans la Circonscription Scolaire de Tana Ville cet après-midi« . Une décision publiée sur la page facebook dudit ministère et qui a suscité de vives réactions de la part des parents d’élèves. Si quelques- uns ont avancé le caractère tardif de la décision, d’autres reproches au ministère de tutelle pour « son manque d’anticipation« . « Il aurait fallu prévoir depuis la publication des résultats du second tour par la CENI que la situation pourrait aller de mal en pis » a lancé Lanto R. parent d’élèves habitant le quartier d’Antanimena. La raison avancée par le ministère de l’Education ne diffère pas de celle des responsables des établissements privés : « la sécurité« . Par ailleurs, outre les établissements scolaires, des bureaux administratifs ont également fermé leurs portes. Interrogé sur la question, un personnel d’un département ministériel qui a préféré taire son nom explique que : « les affaires sont suspendues en attendant la proclamation des résultats officiels et définitifs par la HCC. Si le pays s’est presque arrêté de respirer durant la période de campagne électorale, une partie de la Capitale était en apnée dans l’après-midi d’hier.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

« Fara West » Faravohitra : Bim reprend et Tommy Ratefy à l’affiche

Il joue avec Zay, Tovo J’Hay, a fait ses débuts avec les jazzmen malgaches comme Datita Rabeson, Eric Rakotoary, Samy Andriamanoro. Lui, c’est Bim Andrianariseheno, connu jusqu’alors comme percussionniste est aussi chanteur, compositeur. Samedi, il sera au « Fara West » Faravohitra avec ses complices de scène. Cette fois, il emmènera son public dans l’océan musical sur les vagues funk, RnB, et ses rythmes favoris latino en compagnie de Tommy Ratefy au clavier et programmationa savoir que Bim Andrianariseheno, faisait partie du groupe du regretté Tôty en world music et tradijazz. Percussionniste-chanteur passionné, il entreprend son propre chemin tout en continuant à accompagner de jeunes groupes « Izavy », « Sanda group »… Un artiste à découvrir en tête d’affiche.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Une nouvelle page s’ouvre avec Andry Nirina Rajoelina

Andry Nirina Rajoelina est officiellement élu. C’est une tâche très lourde qui l’attend. Il est maintenant le dirigeant de tous les Malgaches, ceux qui ont voté pour lui et ceux qui ont affiché leur préférence pour Marc Ravalomanana. C’est vers cette frange .de la population qu’il doit se tourner et leur montrer qu’il peut mener le pays sur la voie du développement. Il doit donc apaiser toutes les tensions qui sont nées durant cette élection  et mener le pays sur la  voie de l’apaisement.

Une nouvelle page s’ouvre avec Andry Nirina Rajoelina

Le discours du président de la HCC à la fin de la cérémonie  montre le chemin à suivre après cette élection présidentielle. « Il faut redonner toute son importance à la culture malgache et faire retrouver à Madagascar la place  qu’elle mérite ». L’adresse faite au nouveau président  ne lui laisse aucune échappatoire et  c’est un challenge très important qu’il doit relever.  Pour  réussir, il doit  relever de  nombreux  défis et ne pas dormir sur les lauriers de cette victoire  qui peut être trompeuse. C’est en homme d’Etat qu’il doit maintenant se comporter. La  campagne présidentielle appartient au passé et avec elle, les promesses parfois irréalistes. Il doit se confronter à la dure  réalité du pouvoir et s’attaquer aux problèmes des Malgaches. Il doit s’ouvrir à toutes les forces vives de la Nation et non pas se cantonner à son cercle proche. On a vu qu’il n’y a pas de véritable effusion de joie à la fin de la cérémonie. Le nouveau chef de l’Etat a eu le triomphe modeste. Le cortège qui l’a mené à l’ARENA Ivandry ne ne s’est pas déplacé de manière bruyante. La joie de la victoire s’est célébrée entre proches. Une nouvelle page de l’histoire de la République malgache est en train de s’ouvrir. Andry Nirina Rajoelina saura-t-il négocier le tournant que le  pays  va prendre ? C’est en tout cas ce que tous les citoyens souhaitent pour le bien être des générations à  venir.-

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ambodin’Isotry : Nitifitra ny jiolahy, voaroba ny « cash-point »

Vao maraina dia efa raikitra ny fanafihan-jiolahy, tetsy Ambodinisory, omaly. Dimy lahy izay nitazona poleta telo raha kely indrindra no nanafika ny toeram-pangalana vola avy amin’ny alàlan’ny finday. Teo amin’ny ora fisokafany mihitsy, tamin’ny valo ora maraina, ary tao anatin’ny olona izay efa nifamoivoy teny an-dàlana, no niseho ny fandrobana. Ny telo niditra avy hatrany tao anatin’ilay toerana ary ny roa kosa nijerijery ny manodidina, sao misy miditra an-tsehatra. Lasa ny vola mitentina efatra tapitrisa ariary ary tsy vitan’izany fa mbola nitifitifitra ireo jiolahy. Soa anefa fa bala efa ratsy, izany hoe efa nampiasaina ary nosesehana vanja indray, no nampiasain’ireo. Tsy nisy nipoaka na ny iray aza, fa nilatsaka tamin’ny tany fotsiny. Nisy efatra no hitan’ny polisy mpanao fanadihadiana teo tamin’ny fidirana an-tsehatra nataon’izy ireo. Toy ny efa fantatr’ireo jiolahy mihitsy ny fisian’ny vola, satria raha vao maraina izany dia tsy voatery ho efa mihodina ny fifanakalozana ara-bola eo amin’ilay « cash-point » ary tsy voatery arak’izany ho efa nisy vola tao. Nefa dia tsy kisendrasendra ny fanafihan’ireo olon-dratsy; izay azo heverina fa fantany ny fisian’ny vola. Manaporofo hatrany izany, fa mafy ny mpitsikilon’ny jiolahy ary tena miasa mafy mijirika izay misy ny vola eto an-dRenivohitra ary koa ny fivezivezen’izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Belo-sur-Tsiribihana : Une adolescente tuée par la foudre, des rizières parties en fumée

Ce qui s’est passé dans le district de Belo-sur-Tsiribihana en début de semaine confirme que dans ce monde, l’intelligence humaine est limitée quand on parle de phénomènes surnaturels. Le 1er janvier, une adolescente de 15 ans a été tuée par la foudre dans la commune rurale de Tsarahotana. Survenu en plein jour, ce drame s’est produit juste au moment où les habitants de la localité étaient en train de célébrer ensemble la fête du Nouvel An. La victime était restée en dehors du village pour surveiller les rizières de sa famille quand la foudre l’a frappée. Ce jour-là, une pluie orageuse s’est abattue dans la commune et durant laquelle, la foudre a également brûlé un demi-hectare de rizières. Un fait qui a beaucoup inquiété les habitants dans la mesure où, mis à part ce phénomène inexplicable, des caïmans font également rage dans la localité ces derniers temps. Depuis la fin de l’année, ces mangeurs d’homme ont déjà fait cinq victimes. C’est la raison pour laquelle, un appel est lancé à toute la population à se mettre en garde contre ces animaux. Le pire est d’entendre que les notables de la région incitent la population à chasser ces ennemis communs.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa : « Tenir compte de la majorité silencieuse »

Lors de son intervention, le Président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean-Eric Rakotoarisoa, a fait la remarque suivante : « Ce n’est pas seulement ceux qui vivent dans la capitale ou dans les grandes villes qui composent la population malgache. Il y avait également ceux qui vivent dans les campagnes et dans les contrées reculées. Il faudrait tenir compte de la majorité silencieuse car elle constitue un levier du développement du pays ». Une phrase qui en dit long. Le président de la HCC estime aussi qu’il est grand temps de donner sa place au soleil à la Grande Ile notamment à travers ses valeurs qui font la fierté du pays. Il pense toutefois que cela n’est pas possible s’il y a encore des clivages politiques, économiques et ethniques. Il n’a pas manqué non plus de féliciter le nouveau Président de la République, au nom de la HCC.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Tennis- Championnats d’Afrique Australe :  Cinq joueurs qualifiés pour les demi-finales

Les joueuses des U16 avec Dina Razafimahatratra.

Les jeunes raquettes malgaches poursuivent leur belle lancée aux Championnats d’Afrique-Australe individuels et par équipes. Cinq joueurs ont atteint les demi-finales de la compétition à l’issue des quarts de finales d’hier. En U14 garçons, seul Randy Rakotomalala s’est qualifié pour les demi-finales, si Mahefa Rakotomalala et Fenosoa Rasendra ont été éliminés. Chez les U14 filles, Randy Rakotoarilala s’est imposée face à Kaythlin Radmuth (Afrique du Sud) en deux sets à zéro, 6/0 et 6/4. Miotisoa Rasendra a aussi validé son ticket contre Mauchi Tadiwanashe (Zimbabwe) par deux sets à zéro, 6/1 et 6/1. Dans la catégorie U16 garçons, Toky Ranaivo a battu le Sud-africain, Rohan Loubser en deux sets à un, 6/4 – 3/6 et 10/5. Il affrontera Connor Kruger de l’Afrique du Sud ce jour. En U16 filles, les sœurs Ranaivo poursuivent leur bonhomme de chemin. Narindra Ranaivo a défait Maisa Manyama (Lesotho) en deux sets à zéro, 6/0 et 6/1. Mialy Ranaivo a pris le dessus sur la Mauricienne Sarah Introcaso par deux sets à zéro, 6/1 et 6/1. Mialy disputera la demi-finale contre Khabele du Lesotho. Les épreuves individuelles et doubles prendront fin ce 10 janvier et le tournoi abordera le tournoi par équipes du 11 au 15 janvier.

T.H