Les actualités Malgaches du Jeudi 08 Novembre 2018

Modifier la date
News Mada72 partages

Le HVM sanctionné par les électeurs

Sans surprise, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina fait partie des perdants du premier tour de la présidentielle. L’ancien locataire d’Iavoloha et son parti HVM paient ainsi les cinq années d’errements, de tâtonnement, de dérives démocratiques et d’absence de programmes bien définis.

Plus précisément, son score reflète l’absence des résultats de la gouvernance du HVM durant les cinq dernières années. Les voix obtenues par l’ancien président dans presque tous les bureaux de vote n’ont jamais dépassé celles enregistrées par ses deux concurrents, notamment l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina et l’ancien président Marc Ravalomanana. C’est dire qu’à l’allure où évoluent les choses, la défaite du HVM semble plus que cuisante.

Rakoto

 

 

News Mada59 partages

Filohan’ny HCC: « Izahay ihany no mahazo mikitika voka-pifidianana »

Vita ny latsa-bato. Andrasana ny voka-pifidianana. « Izahay ihany no mahazo mikitika izany », hoy ny HCC.

« Izahay ihany no mahazo manitsy ny valim-pifidianana », hoy ny fanazavan’ny filohan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), Rakotoarisoa Jean-Eric, teny Ankadindravola Ivato, omaly, momba ny famoahana voka-pifidianana.

Aoka hazava tsara ny ao anatin’ny lalàna: mamoaka voka-pifidianana vonjimaika ny Ceni fa tsy mahazo mikitikitika voka-pifidianana izay miakatra isaky ny biraom-pifidianana tsirairay. Raha misy ny fanitsiana ilaina, na avy amin’ny fitoriana na avy amin’ny fijerin’ny HCC ny voka-pifidianana.

Izay no mahatonga ny hoe tsy mitovy ny voka-pifidianana avoakan’ny Ceni sy izay avoakan’ny HCC, araka ny fanazavany. Satria misy hatrany ny fanitsiana noho ny zavatra diso na latsaka. Tsy mahazo mikitika voka-pifidianana ny Ceni fa afa-manao tatitra izay diso any amin’ny HCC. Ny HCC no manitsy izany.

Araka ny voalazan’ny lalàna, anjaran’ny HCC ny mamoaka ny voka-pifidianana. Koa miangavy ny kandidà tsirairay tsy hamoaboaka voka-pifidianana. « Manana zo hanao antontanisa ny kandidà fa tsy hamoaka voka-pifidianana, indrindra aoka tsy hasiana hoe: « Izaho no lany ». Mba misy fanetren-tena », hoy izy.

Miankina amin’ny fahatongavan’ny antontan-taratasy ny vokatra

Miankina amin’ny fampiakaran’ny CMRV ny antontan-taratasy rehetra avy any amin-dry zareo mba hahazoana miasa, araka ny fanazavany. Rehefa tonga ny valin’ny avy amin’ny informatika, izay mety ho haingana be avy any amin’ny Ceni: tsy maintsy amarinina amin’ny fitanana an-tsoratra (PV) sy ny taratasy misy antontanisa. « Izay no tena asanay », hoy izy.

Ny zava-baovao amin’ny fomba fiasa amin’izao fotoana izao eny amin’ny Ceni: tsy mamerina maka intsony ny voka-pifidianana ny HCC fa ny avy any amin’ny Ceni no raisina.   Mifantoka avy hatrany amin’ny fanamarinana hoe marina sa diso ny voka-pifidianana omena azy ny HCC amin’izany. Ny dikan’izay, ny fitanana PV sy ny antontan-taratasy miisa 24 852 avy any amin’ny biraom-pifidianana tsirairay avy no tsy maintsy jerena.

R. Nd.

News Mada53 partages

Croisière: début de saison avec Costa Victoria

La saison de croisière 2018-2019 a débuté le week-end dernier avec le premier toucher du paquebot Costa Victoria, de la compagnie italienne Costa Croisière, aux ports de Nosy Be et d’Antsiranana. Puis, dans la journée de mardi, le même navire, ayant à son bord 1.950 croisiéristes de nationalités différentes, a accosté à Toamasina.

A chaque débarquement dans chaque ville, shows folkloriques, excursions figurent habituellement dans le programme des croisiéristes.

Après son escale dans le grand port de l’est, le Costa Victoria a repris la mer pour rejoindre St Denis La Réunion et ensuite finir ce premier voyage à Port Louis Maurice.

Pour cette saison, deux paquebots vont faire une rotation sur les côtes malgaches, dont Costa Victoria et le navire allemand AidAblu. Le prochain toucher du Costa Victoria est prévu pour la semaine du 19 novembre. En tout, 17 touchers sont attendus jusqu’au 19 mars, fin de la saison de croisière.

 

Arh.

 

News Mada50 partages

Andry Rajoelina: vers une victoire au 1er  tour

Les premières tendances du premier tour de la présidentielle se dessinent depuis hier dans la soirée. Andry Rajoelina se détache des autres candidats.

En attendant les résultats officiels émanant du bureau en charge des préparatifs électoraux (à l’heure où nous mettons sous presse, à 00h10, la Ceni n’a pas encore publié le moindre résultat), c’est à travers les chiffres émanant des provinces et des bureaux de vote de la capitale que les citoyens ont pu avoir la tendance du vote d’hier.

Les premiers résultats de la présidentielle dans plusieurs grandes villes du pays ont montré que le candidat de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina, se détache du lot.

Si dans la capitale, le candidat n°13 est au coude à coude avec l’ancien président Marc Ravalomanana, en s’imposant même dans plusieurs bureaux de vote, dans les cinq autres provinces, y a pas photo, c’est le candidat n°13 qui domine le débat et signe une victoire écrasante.

A titre d’illustration, dans un bureau de vote à Mananjary, sur 301 votants, il rafle 199 voix alors que ses concurrents ne récoltent qu’une miette des voix restantes. Il en est de même dans le Sud à Toliara ou encore dans le Nord à Antsiranana, Mahajanga, Fianarantsoa et à Toamasina. A Antananarivo, comme c’était à Antanimena, le candidat n°13 a eu raison du candidat n°25, alors que ce dernier et ses partisans avaient cru à une large victoire au premier tour.

Le président sortant, Hery Rajaonarimampianina, loin derrière en termes de voix obtenus, se contente de la 3e place.

Saluer le peuple malgache

Durant la soirée électorale à son quartier général à Ankorondrano, le numéro un de l’IEM a d’ailleurs tenu à féliciter le peuple malgache. « A travers les résultats non officiels obtenus jusqu’ici, il est clair que la victoire du peuple malgache se dessine. C’est Madagascar qui vaincra. Comme je l’ai toujours promis durant la campagne, je ferai tout mon possible pour mener le pays vers le développement lorsque le moment arrive ». Il semble que d’après les résultats non-officiels, cette tendance vers la victoire est à portée de main.

Pendant ce temps, les autres candidats demeurent invisibles. C’est le cas de l’ancien président Didier Ratsiraka qui, même à Toamasina, se trouve en queue de peloton. Beaucoup des prétendants,  notamment ceux du collectif des candidats pour le report du scrutin, ont subir un véritable revers.

Rakoto

Midi Madagasikara39 partages

Election présidentielle : Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se détachent

La démarche de la CENI fait l’objet de suspicions.

Les deux candidats caracolent en tête des résultats non officieux colportés par des stations audiovisuelles privées de la Capitale.

Le 1er tour de l’élection présidentielle s’est déroulé hier sans trop d’incidents. Des anomalies ont été découvertes et ont perturbé le déroulement du scrutin dans certains bureaux de vote. Des représentants des candidats ont même haussé le ton, mais l’élection a pu se tenir malgré tout. La plupart des bureaux des votes ont ouvert à 6h, d’autres n’ont pu faire entrer les électeurs que 30 minutes après. En tout cas, le scrutin a pu se tenir comme prévu. Les résultats non officieux colportés par des stations audiovisuelles privées de la Capitale mettent en pole position le candidat n° 25 Marc Ravalomanana et le candidat n°13 Andry Nirina Rajoelina. D’après ces résultats non officieux, le candidat n°12 arrive en troisième position. Du côté de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), aucun résultat n’est encore affiché, du moins jusqu’à hier à minuit. A en croire les explications du commissaire électoral Fano Rakotondrazaka, l’équipe d’Alarobia adopte la prudence dans le traitement des résultats électoraux. En fait, la CENI ne reçoit que les résultats transmis par la SRMV (Section de Recensement Matériel des Votes).

Résultat provisoire. D’après les textes, seule la CENI peut publier des résultats. Et il lui appartient de sortir le résultat provisoire du 1er tour d’hier, avant le résultat officiel proclamé par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC).Jusqu’ici, les Q.G des candidats essaient d’afficher des résultats. Les partisans des 34 autres candidats essaient pour le moment de calmer les esprits. Pour eux, il est trop tôt de fixer le sort du scrutin d’hier à partir des résultats recueillis dans 350 bureaux de vote sur les 24.853 existants. Du côté des observateurs internationaux, on se prépare à faire des déclarations sur ce qu’ils ont constaté durant le déroulement du scrutin d’hier. En tout cas, bon nombre d’observateurs s’interrogent sur la lenteur flagrante dans la publication des résultats partiels par la CENI. A rappeler que la CENI-T a pu publier des résultats partiels de l’élection présidentielle de 2013 quelques heures seulement après la clôture du scrutin, contrairement à ce qui se passe actuellement.

R. Eugène

Midi Madagasikara18 partages

Peinture : Roland Raparivo rejoint les immortels

Roland Raparivo, désormais parmi les illustres de la peinture malgache.

Décès de Roland Raparivo à l’âge de 84 ans des suites d’une chute, il y a quelques mois, mais qui l’a affaibli au point de causer son départ au firmament des immortels.

Roland Raparivo a porté longtemps, plus d’un demi-siècle de carrière de peintre et haut l’art pictural malgache. Le grand homme est parti, à 84 ans, rejoindre les étoiles éternelles hier dans la matinée comme l’ont annoncé ses proches. Dernièrement, son fils Tiana Raparivo a annoncé que « suite à une chute, il n’est plus sorti de son lit. Sa santé s’est ensuite dégradée ». Cela fait maintenant plus de trois semaines que le génie s’est enfoncé dans un état critique. Il attendait son heure. Quoi qu’il en soit, sa disparition a mis en émoi le milieu artistique malgache.

Jonny R’afa, sculpteur/dessinateur et parolier, sortant de l’école des Beaux Arts de Paris lui a rendu hommage. « C’est mon père qui me l’a fait connaître. Ensuite, quand j’ai commencé à suivre ses œuvres, j’ai pensé le rencontrer, mais cela ne s’est jamais fait… Ces compositions de couleurs inimitables et sa fidélité avec la réalité, sans artifices, ont marqué son travail », fait-il savoir. Roland Raparivo est effectivement connu à travers le monde, adulé par ses pairs, pour ses tableaux, parfois immenses. Mettant en avant un réalisme encore inégalé.

Selon sa famille, les funérailles de Roland Raparivo devraient se tenir le 10 novembre, mais les informations restent encore à confirmer. Le génie a été élevé au rang de Grand Officier de l’Ordre National bien avant son décès. La grande famille de l’art malgache, quelle que soit la discipline, musique, art contemporain, cinéma, bande dessinée… a rendu hommage à ce grand monsieur de la culture nationale. Il est l’un des derniers survivants des années folles de la peinture malgache, dans la lignée des Gaston Rakotovao, Ratrena, ou encore Razanamaniraka…

 Témoin de l’histoire. Avec la disparition de l’artiste, c’est également une école qui disparaît. Celle qui est née de l’unique école des Beaux Arts de Madagascar, créée en 1922, par Garbit. Selon une missive administrative, cet établissement voulait que « les Indigènes des deux sexes, âgés de 14 ans au minimum et qui ont montré des dispositions pour l’étude du dessin ». Apparemment, Roland Raparivo était un « indigène » de talent. Témoin de l’histoire, le peintre en a aussi souffert de cette période trouble vécue par les  Malgaches.

Roland Raparivo a vécu les moments les plus durs de la répression française coloniale. La fuite avec ses sœurs, sa famille, dans les forêts en pleine nuit. La famine qui les torturait après des jours de cachette. Ces soldats impitoyables qui massacraient tout sur leur passage. Tout cela, le peintre ne l’a jamais refoulé et en a gardé un souvenir impérissable. Jusqu’à en faire un tableau émouvant intitulé, « Fitsoahana », littéralement, la « Fuite ». De son vivant, en parlant de cette période, on ressent toujours l’amertume derrière ses propos. Sur le tableau, « Fitsoahana », la clarté de la pleine lune semblait déjà signaler un lendemain d’espoir.

Maminirina Rado

News Mada11 partages

Météo: « Alcide », le premier cyclone de la saison

Le cyclogenèse, qui s’est formé au nord-est d’Antsiranana, vient d’être baptisé « Alcide » dans la nuit de mardi, selon la météo. Il a connu une phase d’intensification extrêmement rapide dans la journée d’hier pour se transformer en forte tempête tropicale.

«Alcide » est ainsi le premier cyclone tropical de la saison 2018-2019 dans le sud de l’océan Indien. A 15 h, heure locale, il s’est trouvé au nord-est d’Antalaha à 825 km  de la côte, accompagné de vents de 120 km/h et de rafales de plus de 160 km/h. Pour le moment, « Alcide » suit une trajectoire sud-sud-ouest avec une vitesse de déplacement de 12 km/h.

« Toutefois, sa présence ne conditionne pas encore le temps qu’il fait à Madagascar », selon les précisions de la météo.

Le temps va continuer ainsi à être sec avec des températures minimales de 15 à 25°C et des maximales de 28 à 37°C, éventuellement accouplées par des orages le soir sur la partie centrale des Hautes terres, Melaky et Bongolava. Les premiers impacts d’Alcide ne sont attendus que vers le début de ce weekend.

Le BNGRC fin prêt

Le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) se dit fin prêt pour affronter la saison cyclonique.

« Actuellement, nous disposons de bons moyens pour faire face à tout type d’aléas à Madagascar, y compris les cyclones », a rassuré le secrétaire exécutif (SE) du BNGRC, Thierry Venty, mardi dernier, à Antanimora, en marge de la réception des dons complémentaires venant de la République populaire de Chine, au siège du BNGRC.

A noter que le BNGRC a bénéficié de formations, de renforcement des équipements, de la consolidation des capacités des intervenants et partenaires dans la Gestion des risques et catastrophes (GRC) et de la mise en place des centres de pré-positionnement. « Des mesures qui ont été déjà entreprises et renforcées depuis le mois de mai dernier », a souligné le SE du BNGRC.

La Chine à la rescousse

Le gouvernement chinois a remis au BNGRC un don de 787 couettes, d’une valeur de 50 millions de dollars, en complément des aides matérielles déjà entreprises. En effet, la République populaire de Chine reste un partenaire traditionnel du BNGRC.

Rien qu’en 2017, la Chine a déjà remis au BNGRC 20 tentes de 240m2 chacune,  300 de 36m2, 1.500 couettes, 1.500 moustiquaires et 4.000 tonnes de riz. D’après le BNGRC, ces dons seront répartis essentiellement au niveau des centres de pré-positionnement.

Les ateliers se poursuivent

Les ateliers organisés par le BNGRC sur la GRC se poursuivent mais ne se ressemblent pas. Le dernier en date s’est tenu les 5 et 6 novembre, à l’hôtel Panorama Andrainarivo, afin d’identifier les besoins et la planification des réponses, par rapport à la situation humanitaire dans le Sud.

La proposition d’un paquet humanitaire multisectoriel correspondant aux besoins identifiés, l’intervention au niveau des fokontany, à travers des actions ciblées et l’identification des capacités existantes sur le plan humanitaire et la protection sociale, ont été discutées dans la mise en œuvre des actions en vue de résultats durables.

Sera R.

News Mada9 partages

Campagne de litchi: ouverture prévue entre le 20 et le 24 novembre

Le Centre technique horticole de Toamasina (CTHT) a effectué une quatrième prospection sur la fructification des litchis dans la province de Toamasina, le 26 octobre dernier. Et, il a conclu que la date de collecte devait -être située entre le 20 et le 24 novembre.

« Initialement, le déroulement de cette campagne semblait voisin de celle de l’année passée (dans la zone la plus précoce), cependant, la forte baisse des températures enregistrée depuis le 20 octobre (phénomène encore jamais enregistré) n’a pas été favorable au développement des fruits et retardera quelque peu celui-ci. Cette situation confirme que la date d’ouverture optimale pour disposer de fruits à maturité en quantité suffisante se situera durant la semaine 47 (sans différence entre les zones de collecte). A ce stade (en espérant que les températures de l’air remontent significativement), la date de collecte pourrait se situer entre le 20 et le 24 novembre », note le CTHT dans son rapport de prospection.

Le début de la campagne de litchi pour la saison 2017-2018 a été fixé, rappelons-le, pour le 22 novembre 2017.

En effet, la prospection du 26 octobre effectuée sur 1.548 pieds dans la zone de Brickaville, de Toamasina de Fénérive-Est, confirme les résultats obtenus lors des précédentes prospections.

La répartition des fruits prélevés, en fonction de leur taille, indique que le diamètre de la population se situe à cette date entre 12 et 27 mm avec une moyenne de 20 mm. D’une manière générale, le CTHT constate que 95% des fruits observés sont encore verts et les 5% restant sont classés VJ (vert-jaune).

Arh.

Midi Madagasikara7 partages

CAN 2019 : Une nouvelle composition pour les Barea !

Changeant de fusil d’épaule et tenant compte du fait que Madagascar est déjà qualifié pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun, la Fédération Malgache de Football (FMF) a opté pour une nouvelle composition des Barea.

Pour mettre à contribution les joueurs locaux ainsi que le développement du football, le comité exécutif de la FMF a décidé d’aligner contre le Soudan, le 18 novembre prochain à Vontovorona, une équipe de 11 expatriés et de 11 locaux.

Une manière de booster le développement du football à Madagascar, selon le président Doda Andriamiasasoa, qui estime qu’il s’agit de la meilleure formule pour tout le monde en vue de présenter une équipe compétitive au Cameroun.

Certes, le fait de ne faire venir que 11 joueurs expatriés ne serait pas du goût de nombreux partisans, mais quand la caisse de la FMF est désespérément vide, elle ne peut pas faire autrement.

Nicolas Dupuis devra donc faire avec et il peut s’estimer heureux de pouvoir ramener à Tana son onze de départ, notamment son noyau dur avec Ibrahim Amada, Romain Métanire et Jérôme Mombris, pour ne citer que les défenseurs qui ont jusqu’ici tenu bon.

 Clément RABARY

News Mada6 partages

Christian Ntsay félicite le sens des responsabilités des Malgaches

Le Premier ministre, Christian Ntsay, a effectué son devoir de citoyen hier, à Androhibe. Lors d’une courte déclaration à la presse, il a exprimé sa reconnaissance envers tous les Malgaches, au nom du Gouvernement, pour leur sens des responsabilités, de la sagesse et de la dignité, qui a permis à l’élection d’avoir lieu et de se dérouler dans l’apaisement et la sécurité.

« Je ne souhaiterais qu’une chose : que les Malgaches fassent bon usage de leur droit de vote pour élire un président de la République qui va conduire le pays pour les cinq années à venir. C’est une réalité aujourd’ hui. Je suis tout à fait heureux de constater, avec la majorité des Malgaches, que la démocratie malgache est sur la bonne voie dans le respect de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit. Que cela mène au développement », a-t-il dit.

Selon lui, le gouvernement est disposé à appuyer la Ceni, l’organe d’organisation et de gestion des opérations électorales. Cette Commission Indépendante a déjà pris des dispositions sécuritaires par rapport aux éventuelles initiatives postélectorales qui pourraient nuire à l’ordre public, comme le sondage du résultat après le vote.

Rakoto

Midi Madagasikara6 partages

Fifidianana tao Toliara : Niparitaka ny vola sandoka roa alina ariary

Fotoana iray lehibe eo amin’ny fiainam-pirenena ny fifidianana izay ho Filoham-pirenena, kanefa tsy kely lalana ny ratsy ankehitriny. Omaly, nandritra ny androm-pifidianana dia niparitaka ny vola sandoka roa alina ariary izay nentina nanambazana an’ ireo mpifidy mba hifidy kandidà iray, ka toerana maromaro tao Toliara tampon-tanàna sy ny manodidina no nahitana izany, raha ny tatitra voaray. Araka ny fanazavana azo hatrany, dia nanomboka tamin’ny fotoan’ny fampielezan-kevitra no efa niparitaka ny vola sandoka, ka ny andron’ny omaly io vao sahy namaky bantsilana ny zava-doza ireo lasibatra, ary nitoroka izany tany amin’ny tompon’andraikitra. Na dia teo aza io tranga io, dia nizotra am-pilaminana tamin’ny ankapobeny ny fifidianana tany amin’ny distrikan’i Toliara I, na dia maro aza ireo tsy nanana kara-pifidianana. Ary nanodidina ny 68% teo ny taham-pahavitrihan’ny mpifidy tonga nandatsa-bato.

Eric Manitrisa

News Mada5 partages

Fifidianana: 5 000 ny polisy indray miasa

« Efa nanomboka herinandro maro talohan’izao andron’ny fifidianana izao ny fiantohan’ny polisim-pirenena ny fahandriampahaleman’ny fifidianana », hoy ny polisy. Polisy miisa 5 000 eo ho eo ny nahetsika eran’i Madagasikara, hiantoka ny filaminan’ny fizotran’ny fifidianana. Sampandraharaha 100 mahery manerana ny Nosy no nisahana izany asa izany. 300 ny polisy miara-miisalahy amin’ny mpitandro filaminana hafa ao anatin’ny Emmo. “Lamina manokana kosa ny apetraka eto Antananarivo ka ny « commissariat centraux » telo sy ireo «Unité d’intervention » ny misahana izany (Fip, Sag, Usi, UIR)”, hoy ny fanazavana.

Hisy ny fanaraha-maso manokana ny fivezivezena mivoaka sy miditra an’Antananarivo. Hihamafy ihany koa ny fisafoana manerana ny tanàna. Hiandreketan’ny sampandraharahan’ny polisy mandritra ny andron’ny fifidianana ny fiarovana ny toeram-pifidianana rehetra, ny fitaovana rehetra momba ny fifidianana, ny fitaterana ny voka-pifidianana ary ny filaminana amin’ny ankapobeny. Fanakatonana sy fanaraha-maso ireo trano filanonana, filalaovana, ary fisotroan-toaka rehetra. Tazana teny Analakely sy ny manodidina tokoa ireo Emmo/Reg, ny polisy nandehaleha nanerana ny tanàna.

Yves S.

 

News Mada5 partages

Mpirakidraharaha amerikanina: « Tsy mahazo mifidy ny anarana miverina »

« Amin’izao andron’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany eto Madagasikara izao, miarahaba ny vahoaka malagasy amin’izao fotoana lehibe eo amin’ny fiainam-pirenena izao mba hanajana ny dingana amin’ny demokrasia milamina izao izahay.« 

Io ny fanambaran’ny mpirakidraharaha amerikanina, i Stuart Wilson, omaly, tamin’ny  nanatanterahana ny fifidianana. I Etazonia dia manohy hatrany ny fankaherezana amin’ny dingana amin’ny fifidianana azo antoka, marina, mangarahara ary tsy manavaka.

Raha ny omaly, ho famenoana ny fanampiana ny enti-manana ny fifidianana ao amin’ny Sacem, mbola eo anilan’ny vahoaka malagasy hatrany amin’ny fanaraha-maso ny fifidianana ry zareo. Izy manokana, nitsidika birao fandatsaham-bato maro niaraka tamin’ny mpiara-miasa amin’ny avy amin’ny iraka amerikanina.

Nankahery ireo mpifidy ho tonga maro amin’ny fandatsaham-bato izy mba hamitany ny adidin’ny olom-pirenena ary maniry soa ho an’ireo kandidà rehetra.

R. Nd.

News Mada5 partages

Voka-pifidianana vonjimaika: mitarika mazava ny kandidà Rajoelina

Raha ny voka-pifidianana vonjimaika tonga eny anivon’ny Ceni, hatramin’ny fotoana nanoratana, mitarika mazava ny kandidà Rajoelina Andry. Manaraka akaiky azy eo ny kandidà Ravalomanana. Any amin’ny laharana fahatelo na latsaka ambany kosa ny kandidà Rajaonarimampianina.

Misongadina sy mitarika ny mpanorina ny IEM amin’ny faritra sasany, indrindra ny any amin’ny faritra. Anisan’izany ny any Toamasina, mitarika 234 na 200 ny kandidà Rajoelina amin’ny birao fandatsaham-bato (BV) sasany. Laharana faharoa Ravalomanana, mahazo 52 na 65. Tahaka izany koa amin’ny BV any Mananjary. Nahazo 119 ny avy amin’ny TGV raha 36 ny Tim.

Tsy lavitra ny elanelam-bato

Mitarika any amin’ny faritra sasany ny filohan’ny Tim. Eo, ohatra, ny voka-pifidianana vonjimaika tany Antsirabe, Ambatondrazaka, na ny teto Antananarivo sy ny manodidina. Amin’ny biraom-pifidianana sasany, mitarika 156 na 230 ny kandidà Ravalomanana, saingy manaraka akaiky azy eo ny kandidà Rajoelina. Na izany aza, anefa notomorin’ny filohan’ny kandidàn’ny TGV ihany izany ka tsy lavitra ny elanelana.

Miala “Rajao”…

Anisan’ny tena voa mafy sy very lavitra kosa ny kandidà Rajaonarimampianina. Mahazo vato 6 izy, ohatra, amin’ny BV iray any Morondava na koa any Toamasina, mahazo 17. Azo adika ho fanalana am-pomba mendrika ny fitondrana HVM sy tohin’ilay hiaka nalaza “Miala Rajao” teny an-kianja ihany raha izao voka-pifidianana vonjimaika izao. Mitondra am-perinasa ny tenany nefa izao nilaozan’ireo kandidà roa ireo lavitra izao sady nofaizin’ny mpifidy.

Etsy ankilany, misoko mangina ny kandidà Mailhol. Miditra laharana fahatelo na fahefatra hatrany ny tenany. Resiny hatramin’ny kandidà Rajaonarimampianina aza tany amin’ny BV hafa. Tahaka izany koa i Dama sy Rabary Paul ary i José kely. Samy nahazo vato na ambany aza izany. Hita taratra ihany ny safidin’ny olona sasany amin’ny fitadiavana olom-baovao. Tsy tazana kosa ireo Praiminisitra telo teo aloha. Anisan’izany i Mahafaly Solonandrasana sy Ravelonarivo Jean ary i Beriziky Omer.

Mivoatra arakaraka ny fahatongavan’ny voka-pifidianana  

Efa mahazatra koa anefa fa na ny delege sasany aza, tsy nifidy ny kandidà nanendry azy amin’izany toerana izany.

Araka izany, ho hita eo ny ho tohiny satria mbola voka-pifidianana vonjimaika ihany ireo. Mivoatra arakaraka ny fahatongavan’ny voka-pifidianana any amin’ny faritra sy ny avy any lavitra izany.

Randria

News Mada4 partages

Présidentielle 2018: un taux de participation en hausse

Bien qu’aucun chiffre officiel n’ait encore été dévoilé, le taux de participation pour la présidentielle de cette année semble plus ou moins élevé par rapport à celle de 2013. Pour une bonne partie des bureaux de vote, le taux de participation avoisine les 30 à 55%. La société civile fait état d’un taux de 44% jusqu’à hier, à midi.

De nombreux électeurs ont particulièrement été recensés dès l’ouverture des bureaux de vote, à tel point que des longues files d’attente se sont formées devant les bureaux de vote. Des responsables électoraux ont par ailleurs déploré le fait que certains citoyens en âge de voter n’aient pas été inscrits dans la liste. « Le taux de participation aurait encore pu être plus élevé », a indiqué un chef de Fokontany.

Du côté de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), aucune information n’a été obtenue, mais le taux de participation a sûrement augmenté. « Il a tellement augmenté que nous avons dû procéder à de nouveaux recoupements », a indiqué le rapporteur général de l’organe, Fano Rakotondrazaka.

A titre de rappel, les élections de 2013 ont affiché un taux d’abstention d’environ 50%.

 

T.N

 

 

News Mada3 partages

Raparivo R.R: le maître de la peinture au couteau n’est plus

L’art figuratif malgache est en deuil. Roland Ramaheninarivo Raparivo a définitivement déposé son couteau à peindre, hier matin, à l’âge de 84 ans.

«Nous avons le regret de vous faire part que le célèbre artiste peintre Raparivo R.R, Grand Officier de l’Ordre national malgache s’est éteint, ce jour, à l’âge de 84 ans», a annoncé tôt, hier matin, Andriantiana Raparivo, son fils. L’artiste était cloué sur son lit, souffrant d’une maladie liée à son âge. «Il avait fait une chute à son domicile au mois de mai. Depuis, son état de santé ne s’était pas amélioré», a-t-il ajouté.  Sa famille a fait respecter sa dernière volonté. Une veillée funèbre sera organisée en son domicile, avant un dernier hommage à la FJKM Faravohitra Avaratra Fitahiana, ce samedi. Le corps de ce patriarche de la peinture sera inhumé dans son caveau familial le même jour.

Des grands peintres, on retient les noms. Parfois, l’image de leurs chefs-d’œuvre. Effectivement, il est difficile de parler de l’art figuratif  et, notamment de la peinture au couteau, sans mentionner à un moment ou un autre le nom de Roland Raparivo. Il a fortement participé à l’affirmation de la peinture malgache au fil des époques.

 Retour sur une légende.

Raparivo respecte totalement la technique francophone de la peinture classique figurative de la fin du XIXe Siècle. Pour la petite histoire, c’est à l’orée de 1957 à Antsiranana qu’il fait connaissance d’un certain Lelai, qui a suivi l’école des Beaux-Arts en France et qui a été très surpris du talent inégalable du jeune Raparivo, peignant à l’époque sur des supports de produits artisanaux, l’image de la côte de Madagascar avec de la peinture à l’huile de la quincaillerie. Avant de rentrer au bercail, le peintre français lui offre tous ses matériels et fournitures, ainsi qu’un manuel de peinture en échange d’un tableau que Raparivo réalise in situ. Ce marquant l’ascension fulgurante d’un artiste inclassable.

Du haut de ses 83 piges, cet artiste émérite a annoncé sa retraite artistique l’année dernière, tout en transmettant sa fibre artistique à Andriantiana Raparivo. Il a été fait Grand officier de l’Ordre national par l’ancien ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Jean-Jacques Rabenirina le 31 août 2017.

Joachin Michaël

 

News Mada2 partages

Jirama  Mobilisation pour la soirée électorale

La Jirama a pris des dispositions spécifiques pour assurer l’approvisionnement en électricité durant le comptage des voix, hier soir.

La compagnie d’eau et d’électricité a fait savoir qu’elle a déployé des équipes pour faire la ronde et surveiller les postes et les sous-stations, les transformateurs, les isolateurs et toutes les lignes de distribution afin d’assurer l’alimentation en électricité sur tout le territoire, particulièrement pour le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA).

D’autres sites stratégiques tels que le siège de la Ceni à Alarobia, tous les QG des candidats, les antennes à Ambohimitsimbina, l’immeuble de la TVM et de la RNM à Anosy, le bâtiment du ministère de l’Intérieur à Anosy et tous les bureaux de vote alimentés par la Jirama, ont également été sécurisés.

Arh.

Midi Madagasikara1 partages

Sécurité de l’élection à Antananarivo : Aucun incident majeur selon la police

En général, la journée du scrutin pour l’élection présidentielle d’hier s’est déroulée dans le calme dans la capitale et ses environs. Depuis le matin jusqu’à la fin de l’après-midi, aucun incident majeur n’a été enregistré dans les six arrondissements de la commune urbaine d’Antananarivo et ses environs, aussi bien au niveau des bureaux de vote que sur les lieux publics. Ce fait signifierait que les dispositifs de sécurité institués par la Police nationale pour assurer le bon déroulement de ce scrutin ont porté leurs fruits. Pour affronter cette journée du 7 novembre, des mesures spéciales ont été prises par la Police nationale en dehors de ses activités quotidiennes habituelles, en plus de sa collaboration avec la gendarmerie et l’Armée au niveau de l’EMMO. La mise en œuvre de ces mesures a été confiée aux trois commissariats centraux (Tsaralalàna, Sabotsy Namehana, Tanjombato) et aux Unités d’intervention existant au sein de la Police nationale (FIP, SAG, USI, UIR) à Antananarivo, à entendre les explications du directeur général de la Police nationale, Roger Rafanomezantsoa, lors de la rencontre des hauts responsables de cette entité des Forces de l’ordre avec la presse, mardi dernier. Plusieurs actions ont été prévues, parmi lesquelles, le renforcement du contrôle et surveillance des routes d’entrée et de sortie dans la ville d’Antananarivo ; la sécurisation de tous les bureaux et matériels de vote ; la protection de l’acheminement des résultats du scrutin ; la fermeture des lieux des diverses festivités et de distribution de boissons alcoolisées. En effet, ces dispositifs ont été réellement respectés comme ce qu’il a été envisagé. Cela a été rendu possible, notons-le, grâce à la collaboration de tous les habitants, fortement souhaitée par la Police nationale.

Si tel était le cas à Antananarivo, il en fut autrement à Morondava dans la commune de Mahasoa, où l’insécurité en milieu rural a failli porter atteinte à ce scrutin. Dans la matinée d’hier, une attaque perpétrée par six « dahalo » a interrompu le déroulement du scrutin dans le « fokontany ». Alertés de ce fait, les gendarmes chargés de la sécurité du bureau de vote ainsi que des membres du « fokonolona » sont partis à la rescousse des victimes. Heureusement, le scrutin a pu reprendre quand des éléments de renfort en provenance de Morondava ont été dépêchés sur les lieux pour poursuivre des malfaiteurs.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Football – Reboza : Cyrille « La FMF continuera de faire ses devoirs ! »

Inquiet de la tournure que prennent les événements autour des élections de la Fédération Malgache de Football, le vice-président Reboza Cyrille décide de sortir de sa réserve pour expliquer ce qui devrait l’être. Tantôt amer pour fustiger certaines pratiques, tantôt confiant lorsqu’il s’agit des chances des Barea. Jugez-en plutôt.

Midi Madagasikara : Comment expliquez-vous tout ce remue-ménage autour des élections au sein de la FMF ?

Reboza Cyrille : « C’est fou ce que les gens aiment compliquer des choses qui sont pourtant simples. Si les élections n’ont pas pu se tenir, c’est que le quota de 15 présidents des ligues n’était pas atteint. Et c’est aussi le cas quand le ministère aurait voulu en organiser une autre le lundi au Palais des Sports, car il ne s’agissait pas d’une médiation comme on le laissait entendre, mais bien d’une tentative de la DSF, Rosa Rakotozafy, d’en organiser les élections. Les textes prévoyaient certes un renvoi dans les 48h, mais comment pouvez-vous réunir non seulement les 22 présidents des ligues dans un laps de temps devenu très court, car beaucoup sont restés à Sambava, mais également les 87 candidats pour faire partie du comité exécutif de la FMF. C’est une mission impossible et la CEN en était consciente. »

Midi : Qu’est-ce qui va alors se passer si la CAF en profite pour suspendre la FMF ?

R.C. : « La suspension peut se produire dans le cas où le ministère des Sports tenterait de faire une ingérence évidemment contraire à la loi. Et dans ce cas, on risque de tout perdre, même les qualifications à la CAN 2019 pour le football et celles du Beach soccer qui va se tenir début décembre en Egypte. Mais la CAF peut aussi décider de mettre en place un comité de normalisation qui permettrait aux Barea de poursuivre les compétitions, mais dans ce cas précis, les membres actuels de la FMF seraient limogés. Un cas de figure qui mettrait en difficulté les nouveaux membres de ce comité qui auront du mal à renouer de bonnes relations avec tout le monde, car les amoureux du football savent que c’est nous qui avons réussi à qualifier les Barea à la CAN 2019. »

Midi : Cela nous amène à revenir sur les élections qui restent la seule solution valable et acceptée par tous.

R.C. :  » Votre question conduit à d’autres questions qui auraient le mérite de faire réfléchir le monde du football à Madagascar. Comment 14 présidents des ligues ont accepté de se faire séquestrer dans un hôtel de Sambava tout en étant privés de leur téléphone ? Pour que des gens qui jouissent d’une situation professionnelle ‘de renom’ agissent de la sorte, c’est peut-être qu’il y avait un accord de haut niveau. Mais quoi qu’il advienne, la FMF continuera de faire ses devoirs. »

Midi : Quelle solution prévoyez-vous pour que tout marche de nouveau ?

R.C. : « La solution est de tout faire convenablement. Je ne m’explique pas pourquoi, on ne tient pas compte de la décision de la commission de recours pour aller directement à la SG de la FIFA qui donne ses recommandations qui, aux yeux de la Directrice du Sport Fédéral, valent à un ordre ».

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Education nationale : Introduction de l’agro écologie au secondaire

La mise en œuvre d’une initiative qui promet d’être fructueuse vient d’être décidée au sein du Ministère de l’Education nationale. Il s’agit de l’introduction de l’agro-écologie au niveau du secondaire. Une innovation qui, en plus, a l’atout de coller au contexte malgache, où l’agriculture tient une place prépondérante au niveau socio-économique : plus de 82% des Malgaches sont des ruraux. L’agro écologie permet notamment de trouver les bonnes pratiques agricoles qui permettraient de concilier les besoins alimentaires et les « impératifs » écologiques face à la dégradation galopante de l’environnement. Inculquée dès le jeune âge, elle représenterait, selon les spécialistes une solution probante à la malnutrition, encore très présente à Madagascar. Pour en revenir au projet, la convention de partenariat entre le ministère de tutelle et une association dénommée Gsdm vient d’être signée hier. 1.200 élèves de la Direction régionale de l’Education nationale (DREN) Vakinankaratra seront les premiers bénéficiaires du projet dénommé « Manitatra » (traduction littérale : extension), mais qui signifierait plutôt ici, améliorer.

Luz Razafimbelo

Madaplus.info0 partages

LIVE RESULTATS DES ELECTIONS A MADAGASCAR

Nous allons partager ici les scores de vote des deux candidats en tête de liste.
15 Novembre 2018
10h 47 (20061/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,68 %
Marc Ravalomanana: 35,58 %
11h 20 (17272/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,50 %
Marc Ravalomanana: 36,64 %
09h00 (17097/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,47 %
Marc Ravalomanana: 36,75 %
12 Novembre 2018
18h 37 : (15474/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,08 %
Marc Ravalomanana: 37,17 %
15h 30 : (11419/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,29 %
Marc Ravalomanana: 36,28 %
12h 30 (11019/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,28 %
Marc Ravalomanana: 36,53 %
06 h 27 (10437/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 39,23 %
Marc Ravalomanana: 36,90 %
11 Novembre 2018
10h 00 (7406/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 40,88 %
Marc Ravalomanana: 36,07 %
10 Novembre 2018
19: 30 (4932/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 40,95 %
Marc Ravalomanana: 38,21 %
09 Novembre 2018
21h 30 : (2039/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 41,99 %
Marc Ravalomanana: 40,52 %
15h 30 (1704/24852 bureaux de vote)
Andry Rajoelina: 42,96 %
Marc Ravalomanana: 39,70 %
05h 00
1093/24852 bureaux de vote
Andry Rajoelina: 42,72 %
Marc Ravalomanana: 40,95
08 Novembre 2018
21h: 00 474/24852 bureaux de vote
Andry Rajoelina: 44,72 %
Marc Ravalomanana: 40,65 %
19h 30: 443/24852 bureaux de vote
Andry Rajoelina: 44,66 %
Marc Ravalomanana: 40,62 %
16h 01: 339/24852 bureaux de vote
Andry Rajoelina: 43,92 %
Marc Ravalomanana: 41,41 %
12h 31: 236/24852 bureaux de vote
Andry Rajoelina: 44,10 %
Marc Ravalomanana: 41,92 %
11h 20 : 221/24852 BV
Andry Rajoelina: 44, 03 %
Marc Ravalomanana: 42, 25 %
News Mada0 partages

Vitrine de l’industrie: offensive du « Vita Malagasy »

La deuxième édition de la Vitrine de l’industrie et du secteur privé se tiendra du 20 au 24 novembre dans la capitale. Un évènement qui met en avant les produits industriels locaux.

Dans l’optique de promouvoir le « Vita Malagasy » sur les marchés local, régional et international, le ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé (MIDSP) et le FIMPI (Fikambanan’ny mpiasan’ny Indostria) organisent la Vitrine de l’industrie et du secteur privé (VISP), pour la deuxième année consécutive.

Le rendez-vous est donné du 20 au 24 novembre prochain sur le parvis de l’Hôtel de ville à Analakely, où une centaine d’opérateurs exposeront leurs produits phare. Un chiffre qui a doublé par rapport à la première édition à laquelle 50 stands ont participé.

Bien que les producteurs locaux aient toujours du mal à imposer leur marque sur le marché local, en raison de la forte affluence des produits importés, à prix très compétitifs, mais dont la qualité reste à discuter, les industriels malgaches ne baissent pas pour autant les bras

L’évènement qui coïncide avec la Journée de l’industrie africaine, célébrée le 20 novembre, présente une toute autre particularité, entre autres la présence massive des jeunes start-up qui montent en puissance dans la Grande île.

« Ce sera une occasion  pour ces jeunes start-up de renforcer les échanges avec d’autres partenaires », a précisé un responsable au niveau du MIDSP à ce sujet.

Les produits locaux mieux cotés

Malgré la forte présence des produits dans le pays, ceux locaux sont mieux cotés, ces dernières années. A ce sujet,  les industriels constatent un changement de comportement des consommateurs malgaches.

« Force est de  constater que l’intérêt des consommateurs pour le Vita Malagasy augmente. Ce changement s’explique, entre autres par les efforts fournis par les producteurs au niveau de la qualité », a confié un industriel malgache.

En outre, les opérateurs privés malgaches n’ont cessé d’interpeller les autorités quant à la recrudescence des importations massives dans le pays. Parmi les innombrables obstacles auxquels font face les industriels malgaches actuellement.

Selon les statistiques du Syndicat des industries de Madagascar (Sim), la part du secteur industrie dans le Produit intérieur brut (PIB) national de Madagascar est restée stagnante depuis les années 1980, en raison du ralentissement de la croissance économique et des crises politiques.

A cela s’ajoute le problème de la concurrence déloyale touchant plusieurs filières de l’industrie locale. En quelques chiffres, le secteur de l’industrie a enregistré une part de 10% dans le PIB national entre 1960 et 1975, pour atteindre 14% entre 1982 et 2001 et stagner à 15% entre 2002 et 2016.

Riana R.

 

News Mada0 partages

L’élection en photos

Andry Rajoelina, la satisfaction et le sentiment du devoir accompli.

Citoyens aux urnes.

L’exemple vient d’en haut.

Les deux anciens présidents et candidats Marc Ravalomanana et…

…Hery Rajaonarimampianina.

Les observateurs internationaux, présents partout.

Certains électeurs ont attendu le dernier moment pour récupérer leur carte d’électeur.

Arena Ivandry, vers la victoire au premier tour.

Mialy Rajoelina à Ambatobe.

La journée d’hier n’est pas de tout repos pour les forces de l’ordre.

Ayant effectué des sondages d’opinion à la sortie des urnes à Ivato, des enquêteurs d’Exit poll ont été interpellés et auditionnés par la gendarmerie.

Lalao Ravalomanana à Faravohitra.

Dépouillement et comptage des voix.

Au siège de la Ceni, tout le monde se donne à fond.

Voahangy Rajaonarimampianina à Tsimbazaza.

Photo: Mamiherison Tiana R et Fanou

News Mada0 partages

AKON’NY FIFIDIANANA AN-TSARY

Teny amin’ny Lycée Jules Ferry Faravohitra kosa ny kandidà Ravalomanan no nandatsa-bato.

Ny kandidà laharana faha-13, Rajoelina Andry Nirina, namita ny adidy teny amin’ny Lycée Agricole Ambatobe.

Nanatontosa ny adidiny ihany koa ny kandidà Rajaonarimampianina Hery teny Tsimbazaza.

Ny Praiminisitra lehiben’ny governemant, i Ntsay Christian, teny amin’ny INFA nanefa ny adidiny.

Ny mpanara-maso eoropeanina nijery ifotony ny fifidianana.

Hita teny an-toerana ihany koa ny eo anivon’ny Sadc, nijery ny fizotran’ny fifidianana.

Saika nahitana mpitandro filaminana ny ankamaroan’ny biraom-pifidianana rehetra.

Vao maraina, nanao paikady ny mpitandro filaminana teny Mahamasina.

Na efa ao anatin’ny fahanterana aza, tsy nanadino ny adidiny ity ramatoabe iray ity.

Tao amin’ny EPP Ambanilalana, nizotra tamim-pilaminana ny fifidianana.

Nanomboka ny fanisam-bato, tao amin’ny CEG Ambohimiandra, tamin’ny 6 ora teo ho eo.

Nilamina, amin’ny ankapobeny, ny fifidianana tao Toliara I.

Sahirana ny sefom-pokontany, mbola maro ireo tsy naka ny kara-pifidianany, ao Toamasina.

“Tsy mahazo alalana hanao “sondage” ny Exit Poll”, hoy ny filohan’ny kaomisiom-paritra ny fifidianana Toamasina.

Nanao fanamiana nampihavaka azy ny fikambanan’ny mpaka sary an-gazety teto an-dRenivohitra.

Nanao ny asany andavanandro ihany ireo mpivarotra amoron-dalana sasany.

Nisy kosa ireo magazay nisafidy nanakatom-baravarana.

Tsy vitsy ihany koa ireo taxi-be nitatitra vahoaka.

Saika niteraka savorovoro ireto nilaza ho mpanao “sondage” teny Ivato.

Maro ireo mpanao gazety avy any ivelany nanaraka ny fizotry ny fifidianana.

Raikitra ny lanonana sy fety ho an’ireo mpanakanto sy ireo teknisianina nanaraka ny kandidà Rajoelina. Nanome toromarika ireo « namana » ny mpanorina ny IEM amin’izao voka-pifidianana izao.

Raikitra ny lanonana sy fety ho an’ireo mpanakanto sy ireo teknisianina nanaraka ny kandidà Rajoelina. Nanome toromarika ireo « namana » ny mpanorina ny IEM amin’izao voka-pifidianana izao.

News Mada0 partages

Mondiaux de Karaté: les combattants malgaches au tapis

Bref passage de nos porte-fanions au Championnat du monde de Madrid en Espagne hier. Les deux combattants malgaches en lice se sont fait éliminer sèchement dès le premier tour de la compétition.

Il y a encore du chemin à faire! A l’assaut de l’élite mondiale, les karatékas malgaches comptent s’offrir quelques coups d’éclat. D’ailleurs, pour mettre les atouts de son côté, la Fédération malgache de karaté-do a misé sur les deux meilleurs combattants nationaux du moment, en la personne de Fenosoa Patrick Rijaharitiana (-75 kg hommes) et de Felanasandratra Lalaina Ainamampionona (-55 kg féminin), auteur d’une dizaine de titres de champions, de Madagascar.

Sauf que, entre le niveau national et mondial, le fossé est énorme pour que nos karatékas puissent s’offrir leur premier succès sur la scène internationale. En effet, ni l’un ni l’autre n’ont réussi à gagner le moindre combat dans la capitale espagnole.

Premier à fouler le tatami, le champion malgache, Rijaharitiana Fenosoa Patrick (-75 kg homme), en a vu de toutes les couleurs face au Belge, Walid Deghali. Ce dernier ne lui a guère laissé le temps de souffler. De bout en bout, le karatéka malgache a subi l’attaque foudroyante de son adversaire sans avoir pu répliquer. Il s’est incliné sur zéro point contre cinq pour le Belge.

Felanasandratra Lalaina Ainamampionona a fait moins bien dans sa catégorie. Face à l’Espagnole Fernandez Osorio Carlota, elle a subi la plus pire des défaites de sa carrière. Elle a perdu le combat avec zéro pointé au tableau contre sept pour la locale de la compétition.

Vivement la prochaine sortie

Le constat est sans équivoque ! Le karaté pêche par manque de confrontation avec le haut niveau. La fédération devra revoir sa copie faute de quoi, le kumité malgache subira la loi du haut niveau. Etre champion de Madagascar n’est plus garant d’une réussite sur la scène internationale.

D’ailleurs, pour se faire une place parmi les premiers olympiens de la discipline, le karaté malgache a plus que besoin de se frotter aux meilleurs avant de se jeter dans la course à la qualification olympique de 2020.

Naisa

News Mada0 partages

Ski Alpin: un coup d’arrêt pour Mialitiana Clerc

L’ascension vers le sommet du ski alpin mondial de Mialitiana Clerc connaît un coup d’arrêt ! Après avoir connu son premier recul cette année lors du 5e Fis Points, sa descente au classement général s’est poursuivie dans le 6 Fis Points, publié ce mois.

Moins en vue depuis son retour d’Amérique latine, Mialitiana Clerc a concédé quelques places même dans les épreuves  auxquelles elle excelle, notamment au slalom géant. Alors que le Top 200 était proche après qu’elle a fait son entrée dans le Top 300, il y a quelques mois, dans son épreuve fétiche, Mialitiana végète actuellement au 356e  rang mondial.

Sa dernière sortie en slalom géant à la Coupe du monde de Soelden s’est soldée par une élimination dès le premier tour. Une désillusion qu’elle n’a plus connue depuis belle lurette. En pleine bourre dans l’épreuve de descente, Mialitiana Clerc peine également à poursuivre sur sa lancée. Après avoir atteint la 347e  position, son meilleur classement, la jeune skieuse malgache rétrograde à la 367e position dans le 6e Fis Points.

Le prochain rendez-vous sur le circuit mondial sera l’occasion pour elle de rectifier le tir. D’ailleurs, en vue d’une qualification au Championnat du monde de 2019, qui est son prochain objectif, elle va devoir glaner des points.

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Rugby-Regional: endez-vous à Alaotra Mangoro

Suite à un litige entre la fédération et la ligue d’Alaotra Mangoro, le programme du championnat régional a été chamboulé. C’est pourquoi, cette affiche ne se tiendra que le 1er et le 2 décembre à Ambatondrazaka. Quatre équipes seront en lice. Munsters Rugby Madiotsifafana, XV Runaises Antanifotsy, Rugby Club Tanambe et XV Presses Ampasambazimby se disputeront le sacre.

Comme quatre clubs seulement seront engagés, le championnat entamera tout de suite  les demi-finales. La grande finale et la troisième place se tiendront le 2 décembre. Le tirage au sort aura lieu le 29 novembre.

A noter que la 2e édition du « Get in to Rugby » sera également à l’affiche à Alaotra Mangoro. Il s’agit d’un tournoi réservé aux catégories U10, U13 et U15 des établissements scolaires.

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Sondages: des enquêteurs sement le trouble

L’information s’est répandue comme une traînée de poudre dans tout Madagascar, hier. Des enquêteurs de l’agence «Safidiko Madagasikara», munis de badge et d’une soi-disant lettre d’autorisation de la part de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), ont effectué des sondages auprès des électeurs. Après avoir répondu à la question relative sà leur choix, ces derniers devaient décliner leur identité.

De Fenoarivo Atsinanana, à Maevatanana en passant par Vondrozo, Vohipeno, Fianarantsoa Andramasina et dans la capitale, entre autres, à Andranonahoatra Itaosy, Tanjombato, dans le centre-ville et à Ivato, ce sondage inattendu a défrayé la chronique. Comme beaucoup d’électeurs ne s’attendaient pas à une telle approche, ce sondage a suscité des grognes dans plusieurs localités, d’autant que sa réalisation n’a pas obtenu l’autorisation de la Ceni. C’était le cas dans un bureau de vote de l’EPP Ivato. Cela a failli tourner au vinaigre.

En fait, les électeurs d’Ivato se sont soulevés contre ce sondage qui leur semble étrange. D’où l’intervention de la Gendarmerie locale, qui a conduit les agents de cette agence, à Ankadilalana pour être enquêtés.

«Ce qui nous a le plus intrigué, c’est que les enquêteurs ont voulu connaître à tout prix pour qui nous avons voté, tout en demandant notre nom», s’est insurgé l’un des votants, ayant requis l’anonymat. Chose qui est «strictement interdite dans la mesure où les votes devront être tenus secrets», a appuyé le responsable du bureau de vote K7 de l’EPP Ivato, Jean Randrianaivo.

Non autorisés par la Ceni

Même version de la part de la Ceni, qui a démenti l’information véhiculée par les enquêteurs comme quoi, ils ont été autorisés à mener ce sondage.

 «L’agence d’information «Safidiko Madagasikara –  Exit pool» a bel est bien demandé une autorisation auprès de la Ceni pour effectuer de tel sondage à la sortie des urnes, mais n’a pas eu l’aval des responsables», a précisé le rapporteur de la Ceni, Fano Rakotondrazaka.

Les lettres d’autorisation que les enquêteurs brandissent ne sont en effet  que des faux documents. D’ailleurs, quoique comportant les entêtes de la Ceni, elles ne sont même pas signées par le président de la Ceni, mais celle du secrétariat qui a juste accusé réception des documents.

 

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Kidnapping: les ravisseurs menacent d’enterrer leur otage

Le kidnapping contre rançon se poursuit. Un autre cas d’enlèvement vient s’ajouter au tableau noir de cette série d’actes criminels.

Dans la soirée du 5 novembre à Manerinerina Mampikony (RN 6), Rahima, une fillette d’origine indienne, âgée de 11 ans, a été enlevée par des hommes armés, alors qu’elle venait d’assister à la campagne électorale d’un candidat à la présidentielle.

Complètement désemparé, Mamady, le père de la victime, a indiqué que les ravisseurs ont menacé d’enterrer vivante sa fille. « Dans un premier temps, ils ont réclamé une somme de 200 millions d’ariary avant de la fixer à 120 millions d’ariary. Je leur ai expliqué que je n’en dispose pas mais ils n’ont voulu rien entendre. Ils ont fait savoir que ma fille était très mal en point et qu’ils vont l’enterrer vivante si jamais je ne verse pas la somme exigée », a-t-il expliqué.

Comme il est indiqué plus haut, la fillette a été kidnappée à la sortie d’une campagne électorale. « Elle était accompagnée d’un employé de maison quand les bandits ont sévi. Ils ont frappé l’employé à coup de crosse avant de partir avec ma fille. Un homme a voulu les poursuivre mais l’un des kidnappeurs a ouvert le feu, blessant ainsi le poursuivant », a révélé le père de Rahima. Il a aussi souligné qu’il a déjà alerté la gendarmerie tout en précisant qu’il ne connaissait aucun des kidnappeurs.

Mparany

News Mada0 partages

Accident De La Circulation: des morts constatés sur les routes nationales

Nos routes nationales ont été le théâtre d’accidents mortels hier et avant-hier. Quatre personnes y ont perdu la vie malgré leur évacuation à l’hôpital.

Le plus récent a eu lieu hier lorsqu’un Golf a connu une spectaculaire sortie de route à l’entrée d’un pont à Ampasamanatongotra, sur la route d’Ampefy, RN1. Le véhicule a fini sa course folle à une quarantaine de mètres de la route. Deux personnes sont mortes, selon les informations reçues.

Un autre accident s’est produit avant-hier sur la RN4, à hauteur d’Andakana, Ankazobe. Un taxi-brousse en provenance du Nord s’est renversé au beau milieu de la route. Deux personnes, dont une femme, ont également perdu la vie. Les blessés ont rapidement été conduits à l’hôpital le plus proche. Les rescapés de l’accident ont indiqué qu’ils roulaient à vive allure lorsque tout d’un coup, le conducteur à perdu le contrôle du véhicule qui était dans une ligne droite. Des individus malintentionnés ont profité de l’accident pour s’emparer des bagages des passagers.

 

ATs.

News Mada0 partages

Sécurisation des élections: 5000 policiers mobilisés

La police a mis en place des dispositifs spéciaux pour la sécurisation des élections. Selon une source policière, 5.000 policiers ont été mobilisés dans la Grande île. Certains ont été envoyés dans chaque recoin, d’autres ont assuré la sécurité des bureaux de vote.

Pour la capitale, les agents de circulation, comme des unités d’intervention, ont assuré la fluidité de la circulation. Selon le directeur général de la police nationale, le contrôleur général de police Roger Rafanomezantsoa, son département a déployé hier plus de 100 unités.

ATs.

News Mada0 partages

Chronique: trente-six, comme le trente-six du mois, comme trente-six chandelles ou comme le trente-sixième...

On a dit qu’on le ferait. On l’a fait. On a voté.

Enfin… «on» est un bien grand mot qui ne comprend pas tous ceux qui ont choisi de ne pas se rendre au bureau de vote parce qu’ils n’en voyaient pas l’intérêt ; tous ceux qui auraient bien voulu voter mais qui, inscrits sur les listes, n’ont pas trouvé leur carte d’électeur dans le fouillis du bureau du fokontany ; tous ceux qui, une fois au bureau de vote, n’ont pas trouvé leur nom sur la liste électorale, alors qu’ils avaient une carte d’électeur.

On a voté hier. Au moins une fois. Songez donc à ceux qui ont réussi le prodige d’avoir plusieurs cartes d’électeur parce qu’ils n’avaient pas jugé nécessaire de se faire radier du fokontany qu’ils ont quitté depuis depuis et que les homonymes homozygotes, légions dans nos contrées, ont le don d’ubiquité.

Fort heureusement, l’encre sur le pouce gauche trahit le citoyen fier du devoir accompli.

On a voté. Même ceux qui, matériellement, ne le pouvaient pas, à moins de maîtriser l’art de l’hologramme, éprouvé avec un relatif succès dans des contrées plus septentrionales. On n’arrête pas le progrès.

On a voté. Pendant que des grincheux pestaient parce qu’ils n’avaient pas de carte d’électeur, d’autres, sans doute nés sous une étoile facétieuse, ont gagné sans jouer. Ils sont tout excusés. On les croyait hors jeu, ils ont été plus efficaces encore que les hologrammes. « Ils », ce sont des défunts par exemple. Parce que si nous sommes particulièrement chatouilleux quand il s’agit de l’honneur de nos ancêtres, nous n’hésitons pas à réveiller les morts quand cela est nécessaire.

« Ils », ce sont aussi des étrangers, bien vivants ceux-ci, autorisés à vivre avec nous et à partager notre riz mais pas nos tombeaux et encore moins nos bureaux de vote. On ne respecte plus les convenances…

On a voté. En faisant bien attention à ne pas se tromper parmi les trente-six cases et les trente-six mini photos. Une erreur est si vite arrivée…

 

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale et Commission Consultative de Tamatave (5)

(Suite.)

III. Prolongement de la route de Melville

L’Assemblée décide de demander à M. le Gouverneur Général de vouloir bien faire activer les travaux de prolongement de la route de Melville sur la haute vallée de la Fanandrana et celle du Rongaronga, cette voie devant être particulièrement importante en raison de la richesse des régions traversées.

L’Assemblée estime qu’il serait bon également de donner, dès à présent, à la chaussée et au tracé de cette route des caractéristiques suffisantes pour permettre d’y installer plus tard une voie ferrée.

Le Chemin de fer T. C. E. ne traverse actuellement, de Tamatave à Brickaville, que des régions stériles sans aucun intérêt économique et le déplacement ultérieur de cette voie est à envisager dans un avenir plus ou moins éloigné.

M. le Gouverneur Général répond qu’il étudiera la question qui lui est posée mais qu’il craint bien que les moyens financiers et les disponibilités en main-d’œuvre soient insuffisants pour réaliser, tout au moins à bref délai, le vœu émis par l’Assemblée.

M. Clarke suggère l’idée de voies de pénétration par matériel Decauville. M. le Gouverneur Général répond que cette proposition peut être intéressante mais doit faire également l’objet d’un examen approfondi.

M. Pangalanes du Sud

En raison de la difficulté des opérations dans divers ports de la côte de Tamatave à Mananjary, ports devant lequel souvent les bateaux passent sans pouvoir opérer par suite du mauvais état de la mer et des barres, il est indispensable de poursuivre activement l’achèvement des Pangalanes du Sud, cette voie devant servir à l’écoulement des nombreux produits de la région côtière vers Tamatave d’une part, Mananjary d’autre part qui sont les deux ports naturels de la Côte Est.

M. le Gouverneur Général dit que l’intérêt économique que présentent les Pangalanes du Sud ne lui a pas échappé, qu’il a déjà décidé leur achèvement et donné des ordres pour que les travaux soient activés.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: arahaba… ! Samy nahavita ê !

Tsy fomba fankaherezana aoriana didi-poitra akory ka ifanakalozana hafaliana raha vita soa ny ratrakely izay tsy hitarika fery fa vao miha hampitombo hery ny zaza. Samy nahavita adidy araky ny maha olom-pirenena ka manantena fa ho tody soamantsara hatrany amin’ny fiarahana manaiky an’izay valiny. Na mitampin-tsofina aza anefa dia naheno ihany ny fimenomenon’ny olona maro izay samy manakiana avokoa ny vokatry ny fanaovana ny lisitry ny mpifidy. Na teny am-pilaharana teo ambaravaran’

ny birao fandatsaham-bato aza ny mpifidy dia mbola izay ihany ny anton-dresaky ny maro. Samy mitantara ny fiantraikan’ny fitongilanan’ny lisitra niseho any an-tokantranony. Ato dia ny renim-pianakaviana irery no avotra voasoratra ao anaty lisitra. Atsy ny mpianadahy feno taona ihany fa ireo raiamandreniny samy voailika… Raha ny feo mandeha no henoina, sarotra no tsy hanome tsiny an’ireo tompon’andraikitra na tsy ampy fahaizana na nirona any amin’ny fanaovanaovam-poana, noho ny antony inona? Mipetraka ny fanontaniana ka an’ny tsirairay no mandinika.

Vita anefa ny fifidianana. Ao ny fitsarana voatondro handray ny fitarainana, handinika an’izay tonga any aminy, ary handray didy fanapahana ho valiny. Rehefa tapitra nahazo valiny daholo ireo fitarainana, mikatona ny varavarana. Tapitra eo ny fanehoana soketa. Misokatra ny fotoana aneken’ny rehetra ny vokatra nambara ho safidin’ny maro, izay no homena hasina ho safidin’ny vahoaka. Izany ny demôkrasia. Mety ho sarotra ny hanekena izany. Tsy maintsy mionona amin’izay anefa. Ivelan’izay moa dia mazava hoazy ny tsy fisian’ny fanjakana iombonana izany hoe fitresatresaky ny fiarahamonina na eny anatin’

ny vohitra isanisany na eny anivon’ny faritra, tsy misy intsony izany hoe firenena iraisana izany. Izay moa no nitarika ny mpandalina ny fahaizana pôlitika sasantsasany hilaza fa na tsy tena mahafapo aza ny demôkrasia, io no rafitra miaro indrindra amin’ny fanjakan’ny tsy rariny.

Misy anefa fitsipika mifehy ny demôkrasia izay aro tsy ahafahana mivily làlana. Raha tazana fa misy tsy fahampian’ireo fitsipika ireo na tsapa fa misy amin’izy ireo no bingo, tsy rehefa antomotra ny fifidianana na mivoaka ny valiny no anaovana resabe ka lasa mitarika korontana an’arabe. Atao anatra ohatra tamin’ity indray mandeha ity ny familavilana ny lisitry ny mpifidy ka hodinihina ny fomba tsy ahafahan’ny tompon’andraikitra hanao heloka toy izay intsony.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: c’est pas tout ça mais il faut avancer maintenant !

Vous avez le vertige ? Tant pis pour vous ! Pour vivre dans notre pays de Cocagne, il faut avoir l’estomac bien arrimé. Ou fermer les yeux. Ou adorer les montagnes russes.  Ou supporter les délestages avec le stoïcisme d’un réfrigérateur malgache.  Ou cumuler ces qualités.

Il est midi, dans votre voiture climatisée, vous attendez patiemment que le feu passe au vert, euh non, que la  file avance. Un mouvement sur la gauche attire votre regard : c’est un enfant qui  fouille une benne à ordures. Un chien n’est pas loin, il attend son heure pour fouiller à son tour. Retour sur la file de voitures.  Vous ne pouvez pas vous permettre d’être en retard. On vous attend pour déjeuner à une des meilleures tables de la ville. Un dernier regard sur le garçon et vous enclenchez la première.

News Mada0 partages

Anosibe: le feu fait des ravages

Réveil en sursaut pour les habitants d’Anosibe. Tard dans la nuit d’hier, un violent incendie s’est déclaré tout près du marché d’Anosibe. Une vingtaine de cabanes et de maisons en dur ont été réduites en cendres pour des raisons qui restent encore indéterminées.

Peu avant minuit, des flammes incandescentes ont jailli de la toiture. Les occupants ont essayé de sortir le peu de biens qu’ils puissent récupérer du sinistre. Les sapeurs pompiers se sont rapidement rendus sur les lieux pour circonscrire les dégâts.

Mparany

News Mada0 partages

« One Minute Junior »: Christella et Tsikivy disputeront la finale à Amsterdam

Par le biais de « One minute junior », un concours vidéo d’une minute chacune dans le cadre du projet Koica, financé par le gouvernement coréen et avec l’appui de l’Unicef, deux jeunes natifs d’Anosy, Christella Razanamanana et de Tsikivy Claude Maka, feront partie des 14 participants sélectionnés,  sur les 500 engagés, à disputer  la finale, qui se tiendra à Amsterdam du 15 au 19 novembre.

Les jeunes sont bel et bien conscients des maux qui minent leur société, entravant leur épanouissement ainsi que le développement de leur communauté et leur pays. Les deux Malgaches ont exprimé leur perception de la vie et les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes Malgaches.  Ils ont relaté de manière explicite les  violences envers les filles et les femmes ainsi que le mauvais état des routes dans les zones rurales.

Christella, une jeune de 16 ans, orpheline de mère et abandonnée par son père à sa naissance, dénonce les méfaits du mariage précoce, un fait qui subsiste encore  dans la région Anosy.

«L’idée m’est venue en constatant que beaucoup de jeunes filles de mon âge en sont victimes. C’est d’ailleurs le vécu de l’une de mes meilleures amies. C’est  pourquoi, je veux agir pour le dénoncer », a-t-elle soutenu.

Quant à Tsikivy, il a montré le délabrement des axes routiers, surtout dans les zones rurales, et ses conséquences sur la vie et les activités de la population. Et, si Tsikivy est président, il priorisera la réhabilitation et la construction des routes dans le pays.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Amendes pénales: vers le recouvrement

Selon le constat du ministère de la Justice, publié sur son site hier, « Durant des années, les amendes, les frais et dépenses prononcés par les cours et les tribunaux sont restés sans exécution, alors qu’ils ont la même valeur juridique que celle des peines d’emprisonnement ». Depuis des années, une grande majorité des justiciables et des condamnés ont toujours cette perception que la condamnation revêt un caractère répressif et une force exécutoire.

A noter qu’un service des Frais de justice pénale et assimilés (FJPA), dédié à l’exécution des peines d’amendes auprès de la Cour d’appel et du tribunal de Première instance (TPI), a été mis en place en 2014.

Les TPI d’Antsirabe et Antsiranana ainsi que les six Cours d’appel existantes au pays tout comme les TPI des six chefs lieux de province viennent d’être dotés de ce service.

Comme il s’agit de deniers publics, le Trésor est le seul organe habilité à traiter tous les dossiers financiers. A ce sujet, le Trésor et la Justice ont institué un cadre légal de collaboration. L’utilisation de ces recettes non fiscales doit se conformer aux règles des finances publiques, et revenir au bénéfice des juridictions.

Sera R.

 

 

News Mada0 partages

Fanakorontanana saim-bahoaka: olona efatra nosamborin’ny zandary teny Ivato

Efa voarara ny manadihady olona avy mifidy, mbola misy nanao ihany, ary saika niteraka savorovoro. Olona efatra nosamborin’ny zandary…

Voasambotra teny Ivato, omaly antoandro, ny olona efatra noho ny fanakorontanana saim-bahoaka. Araka ny voalaza, nanao fanadihadiana ny olona avy nifidy ireo olona ireo, nanontany izay nosafidin’ny mpifidy. Nanomboka nahatezitra ny olona izany ka saika raikitra ny savorovoro. Niditra an-tsehatra ny zandary nisambotra ary nitondra azy ireo natao famotorana teny Ankadilalana. Tsy fanatatra mazava ny tanjon’ireo olona ireo. Efa nazava ny fanazavan’ny Ceni fa tsy azo atao ny manao « enquête » na « sondage » amin’izao vanim-potoam-pifidianana izao. Tsy azo atao koa ny mamoaka « tendances de vote » mialoha ny fotoana. Tsy nanome alalana na iza na iza hanao « sondage » ny Ceni.

Nanazava ihany ny Ceni fa ny Exit-Poll anefa, efa nandefa olona eran’ny biraom-pifidianana maro manerana ny Nosy haka ny hevitr’olona avy nandatsa-bato ahitana ny « tendances de vote ». Rehefa nanontaniana ireo olona avy amin’ny Exit-Poll, nampiseho ny taratasy mazava avy amin’ny Ceni mampahafantatra ireo mpikambana amin’ny biraom-pifidianana samihafa ny fisian’ireo olona mpanao “sondage” ireo.

Nanaovana famotorana ireto voasambotra, ary voalaza fa mbola misy hafa ihany koa nosamborina mitovitovy amin’izao. Mifamahofaho eo ny raharaha momba ireo karazan’olona manao fanadihadiana, mitarika ho an’ny fikorontanan’ny olona. Anatin’ny hafananana tanteraka ny raharaham-pirenena ka mety hiteraka korontana ny toe-javatra kely.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Ambalamanasa – Toamasina: nirefotra ny poa-basy, lavon’ny polisin’ny Fip ry Valy sy Zeze

Nirefodrefotra nandritra ny 45 mn teo ho eo ny poa-basy tao amin’ny fokontany Ambalamanasa Toamasina (voasokajy ho isan’ny faritra mena amin’ny asan-jiolahy), ny talata 6 novambra 2018 alina. Jiolahy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika ireto nifanehatra tamin’ny polisin’ny Fip avy etsy Ankirihiry ireto. Araka ny fanazavan’ny polisy, nitifitra avy hatrany ireto jiolahy nihaodihaody niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana mahery vaika ireto raha vao nahita ireo polisy nandeha fiara. Tsy nifandrenesana ny poa-basy nandritra io alina io tao Ambalamanasa, niteraka horohoro tamin’ireo mponina eo an-tanàna. Vokany, lavon’ny balan’ny Fip ny roa lahy: i Milamaro, fantatra amin’ny solon’anarana hoe i Valibe, sy Jean Yves na Zézé, raha azo sambo-belona kosa ny roa hafa. Tafaporitsaka kosa ny naman’ireto jiolahy ireto. Nohamafisin’ny kaomisera Rafaliarivo Jules fa ireto jiolahy roa ireto no nandroba sy nitifitra ilay mpiasan’ny kaominina, ny 1 novambra lasa teo, nahavoaroba vola 4 tapitrisa Ar tao Tanambao Verrerie. Teo koa ilay tompona mangazay mpivarotra kojakoja fanaovan-trano niharan’ny fanafihana teo akaikin’ny Bemenaka Andranomadio, ny asabotsy 3 novambra lasa teo ihany koa. Voaroba tamin’izany ny vola 6 tapitrisa Ar. Nilaza fa tsy hikely soroka amin’izay mihevitra ny hanakorontana fifidianana izy ireo ka mampitandrina izay mety hanao izany.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Ankazobe RN 4 – Ampefy RN 1: olona efatra matin’ny lozam-pifamoivoizana

Olona roa indray namoy ny ainy tamin’ny lozam-piarakodia nitranga tao Ankazobe RN 4, ny talata lasa teo. Taksiborosy iray avy any avaratra hihazo ny Renivohitra ity niharan-doza tampoka ity. Vokatry ny fandehanana mafy teo amin’ilay fiara no voalaza fa antony nahatonga ny loza, raha ny fanazavan’ny mpandeha nahita ny fitrangany. Vokany, nivadika ny fiara ary nisy tamin’ireo mpandeha ny voatsindry tao ambany fiara. Naratra avokoa ny ankamaroan’ireo mpandeha rehetra tao anaty fiara. Nipitika daholo ny entana rehetra teo ambony fitoeran’entana.

Ampasamanatongotra – RN 1

Fa nitrangana lozam-pifamoivoizana koa teny Ampasamanantongotra RN 1, lalana mihazo an’Ampefy. Fiara marika Golf iray no nivadika tany ambany tetezana rehefa tsy nahafehy lalana intsony ny mpamily. Olona roa koa namoy ny ainy tamin’ity loza ity, raha ny fampitam-baovao voaray. Nivadibadika ny fiara ka naratra avokoa ireo olona tao anaty fiara. Nifanome tanana tamin’ny famonjena ireo naratra ny olona eo an-tanàna. Potika tsy nisy noraisina ilay fiara.

Kamiaobe iray koa no tapaka hisatra teny Anosisoa Ambohimanarina, ny talata antoandro teo ihany. Tovovavy iray nitondra moto ny nofaohin’ilay fiarabe ary nifatratra tamina fiara 4×4 iray. Tsy nisy ny aina nafoy fa lasa nitsoaka kosa ny mpamilin’ilay kamiaobe. Potika ilay kamiaobe.

J.C

News Mada0 partages

Rivodoza voalohany: tsy hahakasika an’i Madagasikara i Alcide

Efa ao anatin’ny fotoam-pahavaratra isika, amin’izao fotoana izao. Miala any ny rivodoza voalohany saingy tsy hahakasika ny morontsiraka eto amintsika izy.

Nahazo anarana Alcide, ny talata alina lasa teo, ilay rivodoza niforona ao avaratra atsinanan’i Madagasikara. Sokajina ho “forte tempête tropicale” izy amin’izao, araka ny fanazavan’ny teknisianina sampana mpamantatra ny toetry ny andro, omaly. Tombanana hitombo hery hatrany izy ka mety ho lasa rivodoza mahery vaika. Na izany aza, tsy hakasika an’i Madagasikara izy, araka ny vinavina ary tsy misy ny filazana loza mikasika azy.

Tamin’ny 3 ora tolakandro omaly, tany amin’ny 825 km avaratra atsinanan’Antalaha no misy ny foibeny ary 120 km isan’ora ny rivotra entiny arahina tafiotra 168 km isan’ora. Mikisaka mianatsimo somary atsimo andrefana izy ka mahafaka 12 km/ora. Ny onjan-dranomasina amin’ny morontsiraka ilany atsinanana no mahery ka mila mitandrina ny mpampiasa ranomasina. Hatramin’ny anio, ho maina ny andro fa hisy oram-baratra ny tapany hariva amin’ny faritra maromaro fa tsy ho betsaka izany. Ny faran’ny herinandro vao hisy fiantraikany ny rivotra sy rotsak’orana entin’ny rivodoza Alcide.

Vonjy

News Mada0 partages

Varotra: fiara vaovao 3 000 isan-taona ny lafo

Mandeha ny varotra fiarakodia vaovao sy efa niasa eto Madagasikara na lazaina aza fa isan’ny firenena mahantra indrindra.  Manodidina ny 2 900, 3 000, 3 100 isan-taona ny fiarakodia vaovao lafo, araka ny nambaran’ny solontenan’ny Vondrona mpivarotra fiarakodia eto an-toerana. Tokony mbola hiakatra io tarehimarika io, saingy tsy ampy ny fampiasam-bola eto amintsika, noho ny fahatahorana fisian’ny krizy politika.

Tsara toerana ny varotra fiarakodia efa niasa, 7 000 isan-taona eo ho eo, nefa varotra fifaninanana tsy ara-dalàna no betsaka.  Tsy manao filazana ny ankamaroan’ireo mpivarotra na mpanelanenana, tsy mandoa haba sy vola hafa tokony ho an’ny fanjakana izy ireny. Tsy hita loatra ny fandraisana andraikitra ataon’ny fanjakana hanasaziana ireo mpivarotra fiara efa niasa ireo nefa tsy mandoa haba sy hetra.

Efa mitady fiaraha-midinika momba izany amin’ny fanjakana ireo Vondrona mpivarotra fiarakodia vaovao. Mampiditra vola ho an’ny fanjakana ireo Vondrona ireo ka raha matiantoka ireo, very vola ny fanjakana, araka ny fanamarihana nataon’izy ireo. Efa fanao eto amintsika izao ny « Salon de l’Auto », fomba iray hampahafantarana bebe kokoa ny varotra ny fiara sy ny mombamomba izany.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

UE: «Tout s’est passé dans le calme»

Les équipes de la Mission d’observation électorale (MOE) de l’Union Européenne ont visité hier plusieurs bureaux de vote de la capitale. Lors de son passage au Lycée Jean Joseph Rabearivelo (LJJR) Analakely, Cristian Preda, chef de la MOE, a indiqué que « Bien que des incidents mineurs aient été relevés durant la campagne électorale, les élections se sont généralement déroulées comme prévu ».

 « Tout s’est passé dans le calme. Il n’y a pas eu d’incident ni de violence. C’est ce qu’on espère également jusqu’à la fermeture des bureaux de vote », a souligné le chef de la MOE.

Pour lui, « il est important d’assurer la sécurité, notamment lors de la transmission des procès verbaux, une partie précieuse du scrutin. Nous estimons donc que les institutions en charge de cela accompliront leur devoir ».

La MOE communiquera ce vendredi l’évaluation de leur observation du processus électoral (aspects légaux, aspects électoraux, médias), qui est, selon elle, basée sur des standards internationaux.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Befasy-Morondava: attaque de dahalo en pleine élection

Journée électorale assez spéciale à Befasy, Commune rurale de Mahasoa, dans le district de Morondava, où une attaque de dahalo a obligé les organisateurs à suspendre les scrutins, dans la matinée d’hier.

L’attaque de dahalo dans le fokontany de Befasy a fait plus de peur que de mal hier. Une horde de malfaiteurs armés a, en effet, tenté un coup de force dans le village, profitant de l’effervescence résultant de la période de relâche de la vigile locale occupée à s’acquitter de leur devoir civique dans les bureaux de vote.  Mal leur en a pris puisque la population s’est défendue farouchement, les obligeant à abandonner la partie. L’efficacité des dispositifs de sécurité pris, pour assurer le bon déroulement de l’élection, a servi d’ailleurs l’intérêt des victimes par la proximité des forces de l’ordre qui ont pu intervenir à temps dès les premières alertes, selon les témoins oculaires de l’attaque.

Joint au téléphone, le président du comité électoral régional de Menabe, Aurélien Raheriniaina, a confirmé l’information en révélant la suspension des scrutins suite à l’incident. «Cette attaque n’aura aucun impact sur l’élection dans les bureaux de vote concernés puisque l’élection  a repris à Befasy, sitôt le calme revenu», a-t-il rassuré. Le comité électoral régional de Menabe a par ailleurs ordonné aux responsables des bureaux de vote, particulièrement dans les zones à risques, d’accélérer l’évacuation des résultats vers son siège, pour éviter les mauvaises surprises pouvant entacher la crédibilité des scrutins.

Manou

 

 

News Mada0 partages

7 Novembre: de plus en plus de jeunes engagés

Les élections présidentielles se sont bien déroulées dans la plupart des bureaux de vote de la capitale et ses périphéries. Par ailleurs, par rapport aux précédentes élections, une participation massive des jeunes a été remarquée par les responsables de quelques bureaux.

«Environ 70% des jeunes, âgés de 18 ans, qui sont donc des nouveaux électeurs enregistrés dans notre liste, sont déjà venus honorer leur droit aujourd’hui (ndlr. Hier)», a annoncé l’un des responsables du bureau des votes de l’EPP Atsimobohitra, de la commune d’Ampitatafika, vers 13 heures environ.

«Contrairement à ce que la plupart des adultes pensent, les jeunes actuels sont de plus en plus intéressés par la politique. Ils croient encore à l’avenir  du pays et attendent beaucoup du futur président», a expliqué l’un des parents des jeunes votants.

«Nous sommes ravis d’avoir participé à la vie politique de notre pays, de voter ainsi celui que nous pensons avoir la capacité de bien gouverner ce pays», a annoncé un groupe de jeunes à la sortie d’un bureau de vote. L’un d’entre eux a même ajouté que s’il avait plus de temps, il serait ravi d’assister au dépouillement des bulletins.

Holy Danielle

 

 

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina: « Matoky ny fahendren’ny vahoaka malagasy aho… »

Tao anaty fitoniana tanteraka. Nanefa ny adidiny tamin’ny fandatsaham-bato, tetsy amin’ny lycée Agricole Ambatobe, ny kandidà Rajoelina mivady, omaly tokony ho tamin’ny 9 ora sy sasany maraina. Taorian’ny fahavitan’ny anjarany, nitodika amin’ny rehetra ny mpanorina ny IEM ary nampita hafatra manoloana izao fifidianana filoham-pirenena natrehin’ny firenena izao. « Matoky ny fahendren’ny vahoaka malagasy isika… Andro lehibe manan-tantara eto amin’ny firenena ny anio (omaly). Manao ny adidiny amin’ny alalan’ny fifidianana ny olom-pirenena », hoy izy. Niantso ny rehetra hanefa ny adidiny ny tenany ary mba hizotra am-pilaminana sy anaty fitoniana izany fifidianana izany.

Randria

 

News Mada0 partages

Incendie du Rova Manjakamiadana: une exposition pour la commémoration

Le palais de la Reine a été incendié le 6 novembre 1995. 23 ans après, l’association Mamohaela et l’Ivon-toeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) sis à Antsahavola proposent une exposition jusqu’au 18 novembre afin de commémorer cet événement tragique. Hier, une conférence-débat animée par Mahery Tiana Razafimandimby a choisi un thème sur «l’importance du patrimoine malgache».

L’exposition propose des anciens clichés du palais ainsi que les autres bâtisses qui se trouvent sur le site, entre autres Tranovola… Par ailleurs, elle dévoile aussi les portraits des reines et des grandes personnalités qui y résidaient auparavant.

Notons que l’IKM a lancé un jeu spécial sur le palais de la Reine, ouvert à tous les poètes, slameurs et chanteurs, du 24 au 31 octobre. Les gagnants seront  dévoilés avant la fin de cette semaine sur la page officielle de l’IKM.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Sar’nao: la photographie, vitrine des traditions

Cette année, le comité d’organisation du Mois de la photographie présente la 9e édition du festival «Sar’nao», du 13 au 24 novembre, à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT). La «Culture et tradition» est à l’affiche.

Depuis plusieurs années, le comité d’organisation de Sar’ nao organise des expositions, dont le but est de promouvoir les jeunes talents en photographie et surtout, de renforcer les échanges entre les professionnels et les émergents. Ainsi, durant le festival, des rencontres seront au programme, où toutes les générations seront invitées.

En fait, plusieurs photographes dévoileront durant cette édition leur vision sur la culture et les traditions issues de différentes régions de la Grande île.

Par ailleurs, une autre exposition d’envergure internationale se déroulera aussi durant le festival. En collaboration avec des photographes réunionnais, des «Regards croisés» entre les deux pays, à travers trois thèmes bien distincts, à savoir l’alimentation, les lieux de vie et les métiers manuels seront proposés. Ce rendez-vous permettra ainsi de donner un aperçu du mécanisme des relations culturelle et artistique dans la zone de l’océan Indien.

Le vernissage se déroulera donc le 13 novembre à l’AFT.

Holy Danielle.

News Mada0 partages

61 taona nanaovana hosodoko: nodimandry, omaly, Raparivo RR

Nanamaloka ny lanitr’i Gasikara, hatramin’ny omaly maraina, ny fahafantarana fa nindaosin’ny fahafatesana, teo amin’ny faha-84 taony, Raparivo Ramaheninarivo Roland, mpanao hosodoko fanta-daza, rehefa tsy salama nandritra ny fotoana maromaro.

“Raparivo RR”, io ny soniany amin’ny maha mpanao hosodoko azy, saingy Raparivo Ramaheninarivo Roland ny teny anarany. Teraka ny 22 febroary 1934, tao Isoraka Ampantsakana Antananarivo, izy. Zana-dRaparivo Gaston sy Rasoanjanahary. Izy no nandray ny toeran’ny lahimatoa, rehefa tsy azo ny zokiny ka efatra mianadahy ny zandriny, vavitokana ny iray.

Tsy niaina firy teto Antananarivo ry zareo. Voaray niasa tany Moramanga mantsy ny rainy, izay “comptable” sady nanao asa antselika amin’ny fakana sary. Ny reniny kosa, nanokatra “épicerie”. Rehefa nitsangana ny MDRM Moramanga, Razafindrabe Victorien ny filohany ary anisan’ny mpikambana tao Raparivo Gaston, saingy tsy nisehoseho loatra, noho ny asany.Raparivo RR, andrarezin’ny zavakanto malagasy izany lehilahy izany. Iray amin’ireo vitsivitsy namirapiratra eran’izao tontolo izao izy. Nampiaiky ny matihanina ary vidina lafo ny sanganasany. Ny taona 1957 no nanombohany ny hosodoko. Tsy nisy nampianatra izy fa efa tao aminy ny talentany, izay nohateveniny samirery tamin’ny fikirizana sy ny fikarohana.

Tia tanindrazana

Amin’ny sokajy “impressionniste” ny hosodokon-dRaparivo RR. Mampiavaka ny sanganasany ny fitiavany maneho ny zavaboahary: ny ala sy ny zavamananaina ao aminy, ny rano ary ny tanindrazany. Ny antony, nanamarika ny fahazazany ny niainany ny “Raharaha 1947”, tena nanamafy ny fitiavany ity tanindrazana ity.

Haingana ny fisongadinana sy ny fahombiazany teo amin’ny tontolon’ny hosodoko. Ny taona 1960, efa nanomboka nampiranty ny sanganasany, teto Madagasikara sy tany ivelany, izy. Marobe ireo hetsika goavana efa nandraisany anjara, toy ny tany amin’ny “Musée international des arts du 20ème siècle”.

Nifanome tanana tamin’ireo mpanakanto toa azy Raparivo RR ho fampiroboroboana ny hosodoko. Nanaporofo izany ny nitondrany ny komitim-pirenena miahy ny kanto araka endrika amam-bika sy ny nananganany ny vondron’ny mpanakanto araka endrika amam-bika na ny Unapm.

Ankoatra ny maha mpanao hosodoko azy, mpanao gazety mpakasary, tao amin’ny Courrier de Madagascar sy Madagascar Matin, ihany koa Raparivo RR, tamin’ny taona 1970-1980.  Araka ny fantatra, hotanterahina ny asabotsy 10 novambra izao ny fandevenana ny nofomangatsiakan-dRaparivo Ramaheninarivo Roland.

Landy R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pifidiananaVoarara ny famoahana ny fironana ankapobeny

Tsy tokony hisy kandida mamoaka voka-pifidianana sy hanao fanambarana ny fandreseny, hoy ny Filohan'ny HCC, Jean Eric Rakotoarisoa amin’izao fiandrasana ny valim-pifidianana izao; tena iangaviana mba tsy hanao izany izy ireo, hoy izy. Tsy azo atao ihany koa ny mamoaka ny fironana na ny “tendance” fa dia miandry ny vokatra avy amin’ny CENI ny rehetra.

 

Manana 5 andro ny avy any amin’ny Birao fandatsaham-bato handefasana ny vokatra any amin’ny rantsana misahana ny fifidianana eny anivon’ny Distrika na ny SRMV (Section de Récensement des Votes) ka naman’ny ho very maina rehefa tsy vita ao anatin’izany, raha ny nambaran’ny Filoha lefitry ny CENI Thierry Rakotonarivo, izany hoe hatramin’ny 12 desambra. Iray andro kosa no omena ny SRMV ho an’ny CENI Foibe. Ny 20 novambra no hamoaka ny valiny vonjimaika ofisialy ny CENI ary manana 8 andro handinihana izany sy ny fitoriana samihafa ny HCC, ka ny 29 novambra izany farafahatarany no hivoaka ny vokatra ofisialy. Nisy mpanao fanadihadiana manontany ny safidin’ny mpifidy nivoaka avy ao amin’ny birao fandatsaham-bato tamina toerana maro, mba hamoahana antontan’isa na “sondage” hamantarana ny fironanana na ny “tendance”. Nangataka fahazoan-dalana tany amin’ny CENI ireo fikambanana ireo fa tsy nahazo, raha ny fanazavana. 600 eo ny isan’ireo mpanao fanadihadiana miparitaka eny biraom-pifidianana manerana an’i Madagasikara, izay niteraka fikorontanana sy nampiroharoha saina. Raha ny teto Antananarivo sy ny manodidina dia isan’ny nahitana azy ireo teny Andranonahoatra Itaosy, 67Ha omaly dia nanontany ny kandida nofidian’ireo mpifidy avy ao amin’ny biraom-pifidianana ireo mpanao fanadihadiana. Avy amin’ny “agence d’information” Safidiko Madagasikara – Exit Poll izy ireo, raha ny fanampim-baovao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTena mamim-bahoaka

Raha ny vokatra vonjimaika manerana an’i Madagasikara halina no jerena dia mitarika ny kandida laharana faha 25 Marc Ravalomanana, vokatra izay tsara ho marihana fa vokatra mbola tsy feno ary tsy ofisialy fa fanambarana ireo voka-pifidianana avy amin’ny faritra 22.

 

Nambara tamin’ny 2009 fa efa tsy tian’ny Malagasy sy naloam-bahoaka Atoa Ravalomanana, ary izay no nampiasana herisetra nanonganana azy; mazava anefa ny resaka 9 taona aty aoriana fa mpanao politika mbola tena manana ny maha izy azy eo imason’ny Malagasy ary atokisany mbola hitantana azy amin’ny 5 taona manaraka ity filoha mpanorina ny Tiako I Madagasikara ity…Mibaribary ihany koa fa na teto amin’ny faritanin’Antananarivo izay efa nifidy Ravalomanana hatrizay na any amin’ny faritra dia mananana ny olona resy lahatra aminy sy manohana azy i Dada. Tsy iadian-kevitra fa hatramin’ny 2002 ka hatramin’izao dia izy no manana vina sy fandaharanasa mifanaraka kokoa amin’ny filan’ny Malagasy sy ny fampandrosoana an’i Madagasikara…. Mahatoky aho, hoy i Marc Ravalomanana, ary tsy mino loatra ny hisian’ny fihodinana faharoa izy. 18 amin’ny faritra 22 no efa azo ny vokatra, raha ny nambaran’i Marc Ravalomanana, ary mitarika izy, raha ny vokatra eo am-pelantan’izy ireo sy ny mpanara-dia. Ny fanantenako dia tsy hisy intsony ny fihodinana faharoa, fa io mbola miankina amin’ny valiny ofisialy. Mandeha ny fanangonana ny vokatra ho azy izay hampiasana angidim-by mihitsy. Nanangona ny Fitananana an-tsoratra tamin’ny alalan’ny hafatra fohy izy, ary farafahatarany anio amin’ny 8 dia azo daholo, hoy izy. Nampahatsiahy karazana zavatra mamohehitra, toy ny fanamboarana ny sariny tamin’ny “photoshop” nentina niantsoana ny olona tsy hifidy izy, ary efa fantatra ny nanao izany. Dia tsy mahafehy ny mpanara-dia aminy ve ilay kandida? hoy izy Miasa ihany koa ny “équpe juridique” mikasika an’ireny. Fandresen'ny Vahoaka : Mitarika i Dada... Tena miendrika ady masina ho an'ny fitiavan-tanindrazana ity fifidianana filoham-pirenena ity ary i Marc Ravalomanana no kandida avy amin'ny vahoaka ary mijoro sy sahy hiaro ny Malagasy izay masi-mandidy eto amin'ny taniny; afaka miara-miasa amin'ny hafa fa kosa tsy manaiky fanambakana sy fametsifetsena. Raha ny vokatra tsy ofisialy azo omaly, dia mitarika amin’ny isa mazava ny kandida Marc Ravalomanana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ivotoerana SAFIDYAfa-po amin`ny taham-pahavitrin`ny mpifidy

Nanao fanambarana mahakasika ny fanaraha-maso ny fifidianana ny Ivotoerana SAFIDY na Sampana Anaraha-maso ny Fifidianana, Ivon’ny Demokrasia Ifarimbonanana.

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTena mamim-bahoaka

Raha ny vokatra vonjimaika manerana an’i Madagasikara halina no jerena dia mitarika ny kandida laharana faha 25 Marc Ravalomanana, vokatra izay tsara ho marihana fa vokatra mbola tsy feno ary tsy ofisialy fa fanambarana ireo voka-pifidianana avy amin’ny faritra 22.

 

Nambara tamin’ny 2009 fa efa tsy tian’ny Malagasy sy naloam-bahoaka Atoa Ravalomanana, ary izay no nampiasana herisetra nanonganana azy; mazava anefa ny resaka 9 taona aty aoriana fa mpanao politika mbola tena manana ny maha izy azy eo imason’ny Malagasy ary atokisany mbola hitantana azy amin’ny 5 taona manaraka ity filoha mpanorina ny Tiako I Madagasikara ity…Mibaribary ihany koa fa na teto amin’ny faritanin’Antananarivo izay efa nifidy Ravalomanana hatrizay na any amin’ny faritra dia mananana ny olona resy lahatra aminy sy manohana azy i Dada. Tsy iadian-kevitra fa hatramin’ny 2002 ka hatramin’izao dia izy no manana vina sy fandaharanasa mifanaraka kokoa amin’ny filan’ny Malagasy sy ny fampandrosoana an’i Madagasikara…. Mahatoky aho, hoy i Marc Ravalomanana, ary tsy mino loatra ny hisian’ny fihodinana faharoa izy. 18 amin’ny faritra 22 no efa azo ny vokatra, raha ny nambaran’i Marc Ravalomanana, ary mitarika izy, raha ny vokatra eo am-pelantan’izy ireo sy ny mpanara-dia. Ny fanantenako dia tsy hisy intsony ny fihodinana faharoa, fa io mbola miankina amin’ny valiny ofisialy. Mandeha ny fanangonana ny vokatra ho azy izay hampiasana angidim-by mihitsy. Nanangona ny Fitananana an-tsoratra tamin’ny alalan’ny hafatra fohy izy, ary farafahatarany anio amin’ny 8 dia azo daholo, hoy izy. Nampahatsiahy karazana zavatra mamohehitra, toy ny fanamboarana ny sariny tamin’ny “photoshop” nentina niantsoana ny olona tsy hifidy izy, ary efa fantatra ny nanao izany. Dia tsy mahafehy ny mpanara-dia aminy ve ilay kandida? hoy izy Miasa ihany koa ny “équpe juridique” mikasika an’ireny. Fandresen'ny Vahoaka : Mitarika i Dada... Tena miendrika ady masina ho an'ny fitiavan-tanindrazana ity fifidianana filoham-pirenena ity ary i Marc Ravalomanana no kandida avy amin'ny vahoaka ary mijoro sy sahy hiaro ny Malagasy izay masi-mandidy eto amin'ny taniny; afaka miara-miasa amin'ny hafa fa kosa tsy manaiky fanambakana sy fametsifetsena. Raha ny vokatra tsy ofisialy azo omaly, dia mitarika amin’ny isa mazava ny kandida Marc Ravalomanana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

EtazoniaHo eo anilan’i Madagasikara hatrany

Namoaka fanambarana mikasika ny fifidianana notontosaina tamin` ny 07 novambra teo ny Masoivoho amerikanina. Manantitra ny fiarahabana ny vahoaka Malagasy izahay,

 

hoy ny Atoa Stuart Wilson mpiandraiki-draharahan’ny Masoivoho Amerikanina noho ny nandraisany anjara tao anatin’ny filaminana tamin’ny fifidianana filoham-pirenena amin'izao fotoana tena manan-danja izao eo amin'ny fiainan'ny firenena noho ny fanajany ny fomba amam-pihetsika demokratika. Manohy mamporisika ny fizotry ny fifidianana azo antoka sy marina ary mangarahara i Etazonia. Androany (ndlr: omaly), ankoatra ny fandraisanay anjara amin'ny famatsiam-bola amin'ny SACEM, dia hitsangana indray miaraka amin'ny vahoaka Malagasy amin'ny alàlan'ny fametrahana ireo mpanara-maso manerana ny firenena. Nambaran`i Stuart Wilson, fa tao anatin’ny 150 taona izao no efa niara-dia tamin’i Madagasikara hatrany i Etazonia ho fanohanana ny demokrasia. Nahafaly anay ny nandray anjara tamin’ny fanarahamaso ny fifidianana tsy nahitana fihantsiana na herisetra. Rehefa voafidy ara-dalàna sy mahavita ny fianianany ny Filoha vaovao, dia adidinareo ny mitaky ny tamberinandraikitra avy aminy mba hiantohana ny fanajana ny tany tan-dalàna sy fitondrana tsara tantana. Izahay Amerikana dia hitoetra eo anilanareo Malagasy namanay hatrany ary maneho ny fahavononanay ny mbola hiara-hiasa aminareo ao anatin’ny 150 taona mihoatra manaraka.Nitsidika biraom-pifidianana maromaro niaraka tamin'ireo mpiara-miasa aminy avy amin'ny Misionera Amerikana moa ity diplaomaty ity omaly.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTena mamim-bahoaka

Raha ny vokatra vonjimaika manerana an’i Madagasikara halina no jerena dia mitarika ny kandida laharana faha 25 Marc Ravalomanana, vokatra izay tsara ho marihana fa vokatra mbola tsy feno ary tsy ofisialy fa fanambarana ireo voka-pifidianana avy amin’ny faritra 22.

 

Nambara tamin’ny 2009 fa efa tsy tian’ny Malagasy sy naloam-bahoaka Atoa Ravalomanana, ary izay no nampiasana herisetra nanonganana azy; mazava anefa ny resaka 9 taona aty aoriana fa mpanao politika mbola tena manana ny maha izy azy eo imason’ny Malagasy ary atokisany mbola hitantana azy amin’ny 5 taona manaraka ity filoha mpanorina ny Tiako I Madagasikara ity…Mibaribary ihany koa fa na teto amin’ny faritanin’Antananarivo izay efa nifidy Ravalomanana hatrizay na any amin’ny faritra dia mananana ny olona resy lahatra aminy sy manohana azy i Dada. Tsy iadian-kevitra fa hatramin’ny 2002 ka hatramin’izao dia izy no manana vina sy fandaharanasa mifanaraka kokoa amin’ny filan’ny Malagasy sy ny fampandrosoana an’i Madagasikara…. Mahatoky aho, hoy i Marc Ravalomanana, ary tsy mino loatra ny hisian’ny fihodinana faharoa izy. 18 amin’ny faritra 22 no efa azo ny vokatra, raha ny nambaran’i Marc Ravalomanana, ary mitarika izy, raha ny vokatra eo am-pelantan’izy ireo sy ny mpanara-dia. Ny fanantenako dia tsy hisy intsony ny fihodinana faharoa, fa io mbola miankina amin’ny valiny ofisialy. Mandeha ny fanangonana ny vokatra ho azy izay hampiasana angidim-by mihitsy. Nanangona ny Fitananana an-tsoratra tamin’ny alalan’ny hafatra fohy izy, ary farafahatarany anio amin’ny 8 dia azo daholo, hoy izy. Nampahatsiahy karazana zavatra mamohehitra, toy ny fanamboarana ny sariny tamin’ny “photoshop” nentina niantsoana ny olona tsy hifidy izy, ary efa fantatra ny nanao izany. Dia tsy mahafehy ny mpanara-dia aminy ve ilay kandida? hoy izy Miasa ihany koa ny “équpe juridique” mikasika an’ireny. Fandresen'ny Vahoaka : Mitarika i Dada... Tena miendrika ady masina ho an'ny fitiavan-tanindrazana ity fifidianana filoham-pirenena ity ary i Marc Ravalomanana no kandida avy amin'ny vahoaka ary mijoro sy sahy hiaro ny Malagasy izay masi-mandidy eto amin'ny taniny; afaka miara-miasa amin'ny hafa fa kosa tsy manaiky fanambakana sy fametsifetsena. Raha ny vokatra tsy ofisialy azo omaly, dia mitarika amin’ny isa mazava ny kandida Marc Ravalomanana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ratsy fototra

Tontosa ihany aloha izany iny omaly ny andron’ny 7 novambra 2018. Androm-pifidianana, ho an’ireo izay namaritra azy ho amin’izay anarana izay. Andro fandatsaham-bato kosa ho an’ireo izay mihevitra fa dingana hafa aloha no tokony natao nialoha ity fifantenana olona iray amina olona miisa 36 hitondra an’i Madagasikara mandritry ny 5 taona ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Diaspora MalagasyNanao hetsika miendrika fifidianana

Fotoana iray efa tena andrasan`ny olona fatratra ny fotoana hanatanterahana fifidianana ary tsy ny Malagasy monina eto an-toerana ihany fa ny Malagasy mpila ravinahitra na “diaspora” ihany koa na dia iaraha-mahalala fa tsy afaka mifidy.

 

 

 Manoloana izany, nanatanteraka endrika fifidianana ireo mpianatra malagasy mandranto ny taranja “science politique” any Frantsa, ho mariky ny fandraisan’izy ireo anjara amin’izany ka nomena anarana hoe  “Za koa hifidy” no anarana ny hetsika. Fitsapan-kevitra, na “vote symbolique” amin’ny alalan’ny aterineto no atao amin’izany ka kaonty “Facebook” mihidy sy voafehin’ireo mpianatra ireo no andraisana anjara amin’izany. Tanjona dia ny hanarahana ny fivoahan’ny voka-pifidianana aty Madagasikara no hamoahana io fitsapan-kevitra notanterahina tany an-toerana io. Marihana fa mahatratra 500 000 ireo Malagasy mila ravinahitra na monina any ivelany ary nomarihin’izy ireo tao anatin’ny taratasy fampahafantarana fa hetsika hanairana ireo mpitondra, ny amin’ny tokony hijerena akaiky ny zon’izy ireo, ity notanterahina ity. Efa dingana iray lehibe izy ity, amin’ny fanehoana ny lanjan’ny vato azo avy amin’ireo “diaspora” ireo.  Amin’ny 19 desambra 2018, izany hoe datim-pifidianana ny fihodinana faharoa, dia mbola hisy ihany koa ity fahafahana mifidy ity ary hanaraka izay tetiandro amin’ny fifidianana eto an-toerana hatrany.

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza« Aleo ao anatin`ny fanarahan-dalàna ny fitakiana”

Tapitra iny ny fifidianana fihodianana voalohany. Samy hiandry izay vokam-pifidianana eo ny rehetra. Maro ihany anefa ny zavatra tsy tomombana nandritra ny fizotran`ny fifidianana.

Na dia efa fantatra ihany fa hisy ny fifidianana amin`ity taona ity saingy ny fotoana no lasa naroso kely satria tamin`ny didy fanapahana nataon`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) no nahatonga ny fifidianana lasa nialoha ny fotoana. Somary nisy ny fikoropahana tao anatin`izay zavatra izay ka niteraka tsy fahatomombanana toy ny lisi-pifidianana, fizarana kara-pifidianana… hoy Imbiky Herilaza, mpitsara sady mpikambana teo anivon`ny Fitsarana manokana momba ny fifidianana (CES) satria maro ireo tsy fahatomombanana amin`ny fikoropahana mikarakara fifidianana. Nilaza ny heviny I Imbiky Herilaza mahakasika izay mety hitranga aorian`ny fifidianana. Arak any nambarany dia fa efa nisy olona nanakiana ny fikarakarana fifidianana ka raha izany no tody tanjona dia tonga tamin`ny fanemorana fifidianana kanjo tsy tanteraka izay zavatra izay. Araka izany, mety hisy sasany amin`ireo tsy hanaiky ny voka-pifidianana. Maro tokoa ireo kandidà nilaza fa misy ny tsy fanarahan-dalàna maro ka mety hahatonga ny voka-pifidianana ho simba kanefa zon`izy ireo araky ny lalàmpanorenana sy ny lalàm-pifidianana no mitaky sy mitory eny amin`ny tomponandraikitra mahefa. Nomarihany kosa fa tsy tokony hitarika korontana izany anefa fa atao amin`ny fanarahan-dalàna. Raha misy zavatra tsy araka ny tokony ho izy toy ny vato novana, fanakorontanana biraom-pifidianana, tsy mifanaraka amin`ny voka-pifidianana eritreretina tamin`ny fanisana… ireny dia tokony hatao ao anatin`ny fanarahan-dalàna ny fitakiana izay. Raha tena niomana ny kandidà, hoy Imbiky Herilaza dia nametraka olona izay solontena azy isaky ny birao-pifidianana manerana an`i Madagasiakara. Hafa kokoa raha nametraka fomba fiasa ahafahana miampita voka-pifidianana eo no ho eo ihany ary izay ao anatin`ny PV ihany no maha ara-dalàna izany. Na inona na inona hotenenin`ireo kandidà ny voka-pifidianana vonjimaika dia ny CENI no milaza azy ary ny vokatra ofisialy dia ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana no mitondra amin`izay hoy hatrany ny fanazavany.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filohaNahitana lesoka isan-karazany

Nilamina tamin’ny ankapobeny ny zotram-pifidianana filoham-pirenena omaly. Tsikaritra ho maro ihany ny tsy fahatomombanana izay niteraka tsy fankasitrahana sy fimenomenonana avy amin’ny olom-pirenena.

 

 Isan’ireny ny fisian’ny olona manana kara-pifidianana kanefa tsy ao anaty lisitra; ny nanana kara-pifidianana roa; fahataran’ny fisokafan’ny biraom-pifidianana, tsy fahampian’ny delege; fividianana safidim-bahoaka, toy ilay hita teny Ankorondrano nisian’ilay fiara misy soratra hoe:“Ny fitiavana ny lehibe” indrindra voalaza fa nizara vola. Nifandrotehana ny lisi-pifidianana toy ny teny Itaosy. Nisy ihany koa ny olona fa efa avy nifidy saingy mbola niverina nifidy, raha ny fampitam-baovaon’ny olom-pirenena.  Olona efa maty mbola mahazo karatra kanefa ny velona izay efa tao anaty lisitra ary efa nifidy hatramin’izay, tsy tao tamin’ity indray mitoraka ity. Nisy ihany koa ny karatra tsy nozaraina kanefa tsy misy anarana. Teo amin’ny fandatsaham-bato dia nisy tamin’ny mpifidy no nanao sonia tao ambadiky ny bileta tokana noho ny tsy fahampian’ny toromarika. Azo antoka aloha fa mety ho maro ny karazana fitoriana sy fitarainana amin’ity fifidianana ity. Andrasana ihany koa ny tatitra samihafa ataon’ireo mpanara-maso na teratany na vahiny.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Savorovoro sy tranga mampiahiahyHanao tatitra amin`ny manampahefana ny CFM

Isan`ny manara-maso akaiky ny fizotran`ny fifidianana ihany koa ny Filankevitry ny fampihavanana Malagasy (CFM) .

 

 Nandritra ny androm-pifidianana dia nisy ny fivoriana tao amin`ny foiben`ny CFM miaraka amin`ny PEV, ECES ary ireo mpikambana ao anatin`ny ny komity iombonana na “Comité paritaire”  avy ao amin`ny site Ambatonankanga. Misy toromarika iarahana fa kosa manatanteraka izany ireo mpikambanana ao anatin`ny Andrim-panjakana ity raha toa ka misy ny fitarainana sy tsy fahatomombanana hita mandritra ny fifidianana.Notsindrin`ny filohan`ny CFM, Maka Alphonse,  fa arahin`izy ireo akaiky ny tsy fandriampahalemana sy ny korontana izay mety hiseho. Ny mpikambana ao anivon`ny CFM sy ireo ratsan-mangaikany manerana ny nosy dia manaraka akaiky ny fizotry ny fifidianana na ireo olana ara- teknika aza fa kosa hanatanteraka tatitra amin`ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny rehefa misy ny tranga mampiahiahy. Mandefa izany tatitra izany any amin`ny tomponandraikitra mivantana toy ny CENI ka ireto farany no mandray fanapahan-kevitra mifanandrify amin`izany hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoManantena valim-pifidianana madio sy eken’ny rehetra

Nanao ezaka be isika mba hizoran’ny fifidianana araka ny tokony ho izy, hoy ny Filoham-panjakana vonjimaika Rivo Rakotovao, taorian’ny fandatsaham-bato nataony omaly teny Nanisana.

 

 Nisaotra sy nankahery ireo rehetra miantsoroka ny fifidianana ny tenany, ary nankasitraka ihany koa ireo mpanara-maso ny fifidianana satria tena asa lehibe no hiantsorohan’izy ireo izay andrasana izay hambaran’izy ireo. Manantena sy mirary ny hisian’ny valim-pifidianana madio sy eken’ny rehetra. Manantena aho fa tsy hitondra olana ho an’ny firenena ity fifidianana ary ao anatin’ny fanajana ny demokrasia, hoy hatrany  I Rivo Rakotovao. Raha ampahatsiahivina dia miisa 24 852 ny birao fandatsaham-bato tamina fokontany 18 333 tamin’ity fifidianana ity, ary 9 913 599 ny mpifidy voasoratra anarana. Niezaka naneho moa ny Filohan’ny CENI, fa tsy miandany izy ireo amin’ny fikarakarana ny fifidianana ary izy aza dia nilaza ampahipemaso fa tsy hifidy, ka dia andrasana hoe tena madio tokoa ve sa tsia ny fifidianana, fa raha ny hita aloha dia isan’ny be fanakihanana indrindra iny fifidianana iny. Miandry am-pahatoniana ny vokany ny rehetra.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsenan’AnosibeNokasaina hodorana ?

Nahoraka alina efa tany ho any amin’ny 11 ora alina fa misy firehetana eny amin’ny tsenan’Anosibe.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny loza sy tandindon-dozaVonona ny BNGRC

Toy ny fanaony isan-taona dia nitondra fanampiana ara-pitaovana ho an’ny biraom-pirenena misahana ny loza sy tandindon-doza eto amintsika na ny BNGRC tetsy

Antanimora indray ny talata teo ny firenena Sinoa tamin’ny alalan’ny ambasadaorony miasa eto amintsika. Lamba firakotra miisa 787 moa ireto natolotra ho isan’ny famonjena traboina ireto, raha ny fanazavana, ary mitentina hatrany amin’ny 50 tapitrisa ariary any ho any. Notsiahivina moa fa tamin’ny taon-dasa dia tranolay sy vary misy proteinina no natolotr’ity firenen-dehibe ity. Mikasika izay resaka fiatrehana ny loza sy tandindon-doza izay hatrany dia nilaza ny avy eo anivon’ny BNGRC fa  vonona tanteraka ankehitriny. Efa nahazo fitaovana izay tokony nomena izany, hoy ny fanazavana, ary efa nifampizarana traikefa ihany koa izay tokony nizarana izany. Efa misy moa ny magazay voatokana hitehirizana ireto entana ireto eny Iavoloha ary mazava ho azy fa avoaka amin’ny fotoana ilana azy izany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

TERAKA NANDRITRA NY FIFIDIANANA

Teraka nandritry ny androm-pifidianana ho filoham-pirenena, tsy naka lavitra ny ray aman-dreniny tamin’ny fametrahana anarana.

 

 

Nantsoin’izy ireo hoe Fifidianantsoa ary ny zanany vavy kely izay teraka tao amin’ny hopitaly Analankinina-Toamasina, omaly. Hafakely ilay anarana ary efa afaka nody omaly ihany izy sy ny reniny rehefa samy salama tsara ka nomen’ny hopitaly alàlana momba izany. 

MPANAO SONGADE

 

Nirotahan’ny olona ny mpaka hevitry ny olona na koa ireo mpanao “sondage” ireo olona izay avy nifidy tao Toamasina. Avy amin’ny orinasa izay tsy fantam-pihaviana “Madagascar Exit Poll” izy ireo. Tao amin’ny EPP Ankirihiry dia tovovavy efatra no nametraka fanontaniana hafahafa tamin’ny olona ary voatery niditra an-tsehatra ny mpitandro ny filaminana niaro azy ireo raha tsy izany dia matin’ny olona izay efa nitangorona teo. Torak’izany koa tao amin’ny biraom-pifidianana Ambalamanasy sy Morarano. 

NAATO KELY ALOHA

 

Voatery najanona nandritry ny adiny iray ny fifidiana tao amin’ny kaominina Befasy, Mahasoa-Morondava. Ny anton’izany dia satria nisy fanafihan-dahalo vao maraina izay nitranga teo amin’ny 300 metatra miala teo amin’ny biraom-pifidianana. Niditra an-tsehatra ny zandary ary dia raikitra ny fanenjehana ireo dahalo mitam-basy. Ny fifidianana kosa dia afaka nitohy ihany rehefa niverina ny filaminana tao an-toerana. 

 

TSY FAHATOMOMBANANA

 

 Marobe ny tsy fahatomombanana izay nitranga teto an-drenivohitra omaly. Betsaka ny nahazo rakin-tsary ireo olona izay nifidy indroa ary mazava hoazy fa endriky ny hala-bato izany, tany Andoharanofotsy no tena hita mivaingana. Misy koa ireo izay afaka nifidy ihany na dia diso biraom-pifidianana aza, toa izay nitranga tetsy 67ha andrefana. Tsy hitan’ny filohan’ny biraom-pifidianana izay natao ary satria efa voalatsaka ny vato. 

 

 

 

 

 

VOLA SANDOKA

 

Vola sandoka mitentina roa alina ariary no naparitaka teo amin’ny manodidina ny birao fandatsaham-bato maromaro tao Toliara omaly. Izany dia entina hanambatambazana ireo olona izay hifidy mba handatsaka ny vaton’ny kandidà iray izay tsy hotononina anarana. Efa hatramin’ny vanim-potoanan’ny fampielezan-kevitra no niasa ireo vola sandoka ary omaly dia mbola tonga ihany ireo olon-dratsy nampirantiranty izany ary nanao ilay fomba ratsy dia ny mividy ny safidin’ny olona. 

 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

 

Lozam-pifamoivoizana roa karazana ary samy nahafatesana olona no nitranga omaly teny amin’ny lalam-pirenena. Fiara izay niala avy any Antsiranana no nivadika tetsy Ankazobe ary olona telo no maty tsy tsa-drano. Fiara sprinter izay taxi-brousse indray io namono olona io. Ny faharoa indray dia tetsy Ampasamanantongotra, teo Miarinarivo Itasy izany. Nandeha mafy loatra ny fiara ary nivoaka ny lalana ka nahafaty ramatoa 43 taona sy olona maro naratra mafy. 

 

NOSAMBORIN’NY ZANDARY

 

Nosamborin’ny zandary ireo mpanao fanadihadiana avy amin’ny Madagasar Exit Poll tetsy Ivato omaly. Nahasorena ny olona ny fanontaniana napetrak’ireo mpanao fanadihadian’io sampana tsy fantam-pihaviana io. Saika nirotahan’ny olona koa ka teo no voatery niditra an-tsehatra ny zandary ary nitondra ireo olona efatra tany amin’ny foiben’izy ireo eny Ankadilalana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ministeran’ny ranoHanampy ny kaominina amin’ny fanadiovana an’Antananarivo

Hanampy ny kaominina Antananarivo renivohitra amin’ny fanadiovana ny tanana manerana ny Boriborintany enina ny Ministeran’ny rano, tarihin’ny minisitra Roland Ravatomanga.

 

Ankoatra ireo kamiao lehibe 11 isa mahazaka fako 20 taonina isanisany efa tonga ary noraisina teny amin’ny SAMVA Ampasampito  mantsy dia fantatra ihany koa fa  ho avy tsy ho ela ireo kaominina lehibe miisa dimy mahazaka fako 25 ka hatramin’ny 30 taonina isanisany. Ny mba hahafahana manampy ny kaominina Antananarivo renivohitra amin’ny fanadiovana ny tanàna no nambaran’ny minisitra Roland Ravatomanga fa anisany anton’izany no sady hahafahana miady amin’ny aretina Pesta ihany koa.  Hiampy ireo daban-jaoridira vaovao miisa 51 haparitaka eto an-drenivohitra ireo kamiao ireo koa miantso ny mponina tsy an-kanavaka  ity Minisitra iray ity mba hanaja ilay ora fanariana fako eto an-drenivohitra efa napetraky ny kaominina. Fa tsy adinon’ny minisitra ny resaka famatsiana rano fisotro madio amin’ny maha-ministry ny rano azy. Hanohy ilay tetikasany efa nanomboka tamin’ny taona 2016 entina hamatsiana rano fisotro madio ireo mponina any amin’ny Faritra atsimon’ny Nosy ny minisitry ny rano Roland Ravatomanga. Hitohy hatramin’ny taona 2019 izany raha araka ny fanazavany mba  hahafahana mampitombo ny salan’isan’ireo mponina mahazo rano fisotro madio eto amintsika. Efa eo am-pitadiavana ny vola ho enti-manana amin’izany ity ministera iray ity raha araka ny fantatra. Tsiahivina moa fa mankalaza ny faha-10 taona nijoroany ny ministeran’ny rano ankehitriny. Hetsika maro no entin’izy ireo hanamarihana izany izay nosantarina tamin’ny fizarana Kits scolaire ho an’ireo zanaky ny mpiasa eo anivon’ity ministera iray ity ny Talata hariva lasa teo.

 

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fomba fambolena maharitraHohamafisina anaty fandaharam-pianarana

Hohamafisina anaty fandaharam-pianaran’ny mpianatra manomboka amin’ity taom-pianarana vaovao ity ny fomba fambolena maharitra na “agroécologie”.

 

 

Sekoly enina any amin’ny  Faritra Vakinankaratra indray no hisitraka izany ka  mpianatra  miisa 1200, kilasy faha-enina sy faha-dimy eny ambaratonga faharoa no hisitraka izany.  Tetikasa  manitatra II no hiantsoana azy ity,  izay vatsian’ny COMESA sy ny vondrona eraopeanina vola. Tompon’antoka amin’ny  fanatanterahana izany  ny fikambanana mivoy ny teknikam-pambolena maharitra GSDM. Nialohavan’ny Sonia fifanekem-piaraha-miasa notontosaina teny amin’ny Ministeran’ny Fanabeazam-pirenena Anosy izany ny  Talata  lasa teo, nahitana ny tale mpanatanteraky ny GSDM Rakotondramanana an-daniny, notronin’ny  ministry fanabeazam-pirenena Horace Gatien an-kilany.  Tsiahivina moa fa efa nisy ny fiaraha-miasan’ny roa tonta tamin’ny taom-pianarana lasa teo. Mpianatra miisa  1000, niaraka tamina ray  aman-drenin’ny mpianatra sy mpampianatra tao amin’ny fari-piadidiam-pampianaran’I Vakinankaratra no nahazo tombontsoa tamin’izany ary efa saika misitraka ny  tombontsoa azo avy amin’izany avokoa ny ankamaroany. Tetikasa andrana  ihany moa ity tetikasa ity raha araka ny fanazavana nomen’ny GSDM   raha anisan’ny tanjona hotratrarin’izy ireo kosa ny hanaparitahana izany manerana ny Nosy . Ankoatra ny fampiakarana ny  taham-pambolena mantsy dia anisan’ny kolontsaina hampitaina amin’ireo mpianatra sy ny Ray aman-dReniny ihany koa ny fiarovana ny tontolo iainana.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanakorontana fifidiananaMigadra 2 hatramin’ny 5 taona

Mateti-piavy niditra tamin’ny antso an-taroby tamin’ireo haino aman-jery isan-karazany iny omaly iny ny avy eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana na ny CENI.

 

 

 Maro ireo tranga nampiahiahy nitranga nandritr’iny fotoam-pifidianana iny ary dia niezaka nanome toromarika hatrany moa ny filoha lefitr’ity vaomiera ity, Thierry Rakotonarivo. Isan’ny fitarainana nandeha tamin’ireo fitaovan-tserasera sy tambazotra sosialy, ohatra, ny resaka fisiana biraom-pifidianana nitrangana fandrovitana mpifidy tsy natohitra fientanam-po ka nihoa-pefy nandrovitra ny lisitry ny mpifidy ka niteraka korontana tamina birao iray teto Antananarivo. Manoloana izany moa dia nampatsiahy ity filoha ity fa mahavoasazy ary mety hampigadra 2 hatramin’ny 5 taona ny fihetsika toy izany. Isan’ny nampatsiahiviny ihany koa fa tsy azo atao ny mbola manao tombana na “sondage” mandritra ny fotoam-pifidianana. Mbola re moa fa nisy nanao izany omaly. Isan’ny nampiahiahy ihany koa ny fisiana vata-fandatsaham-bato nadiva ho feno vao maraina ary nanome toromarika moa ny tenany fa rehefa feno ny vata iray dia soloina avy hatrany fa akisaka kosa ny efa feno. Nampiahiahy ny mpanara-baovao, ohatra, ny fahenoana fa efa nahatratra 85% sahady ny tahan’ny mpifidy tao Toliara kanefa tsy dila akory ny mitatao vovonana. Toy izany koa ny fokontany 1 tao Ampefy izay efa heno fa 98% sahady ny taham_pahavitrihana. Afaka 11 andro moa raha ny efa voambara no vinaniana hivoaka ny voka-pifidianana mbola tsy ofisialy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fanohizana fianarana any IndeHampahafantarina etsy amin’ny CNeLA Antsahabe

Anisan’ny firenena iray manana oniversite betsaka sy matanjaka indrindra Inde maneran-tany. Raha araka ny fantatra mantsy dia mahatratra 6.000 isa izy ireo, antony hahafahany mandray mpianatra 50.000 isan-taona avy amin’ny firenen-kafa toa an’i Madagasikara.

 

 

 

 Ho antsika  eto an-toerana manokana dia fantatra fa mahatratra 15 isa isan-taona ireo mpianatra mahazo tombontsoa amin’izany, amin’ny alalan’ny vatsim-pianarana  miampy ireo mpiasa miisa 100 isan-taona izay fantatra ihany koa fa mivelona any an-toerana. Mba hahafahan’ity firenena iray ity mampahafantatra ireo karazana lalam-piofanana misy ao aminy hahafahany mandray mpianatra Malagasy ary dia tanterahina etsy amin’ny Cnela Antsahabe manomboka rahampîtso zoma ny varavarana misokatra mifandraika amin’izany. Haharitra roa andro izany ka anisan’ny  tanjon’ny mpikarakara ny mba hahafahan’izy ireo mampahafantatra ireo karazana fepetra tokony ho fantatry ny mpianatra toy ny fikarakarana ny antontan-taratasy….Tsiahivina moa fa saika misy any amin’ireo oniversite any Inde ireo avokoa ny lalam-piofanana rehetra ankoatra ny fianarana ho mpitsabo ihany na ny médecine.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanara-mason’ny Vondrona EoropeaninaManantena filaminana eo am-piandrasana ny voka-pifidianana

Tsikaritra nandritra ny androm-pifidianana omaly ireo teratany vahiny manara-maso ny fizotry ny fifidianana. Mijery akaiky ny fikarakarana sy ny fizotran`ny fifidianana izy ireo toy ny iraisam-pirenena, ny vondrona eoropeanina, vondrona afrikanina, vondron’ireo tany mampiasa ny teny frantsay (OIF), ny SADC, …

 

Anisan`ny antoka haneken`ny iraisam-pirenena ny fifidianana ny fisian`ny mpanara-maso vahiny ka nanatevin-daharana ireo fiarahamonim-pirenena efa manana traikefa amin`izany. Mizotra am-pilaminana amin'ny ankapobeny ity fifidianana ity, hoy i Cristian Preda, solotenan`ny Vondrona Eoropeanina, na dia nisy aza zavatra madinidinika azo kianina izay tsy dia nampiova zavatra firy anefa. Manantena izy fa hahay hitandro izany filaminana izany ny rehetra mandra-pivoakan`ny valim-pifidianana ary mba samy haneho fahendrena ny rehetra ka miandrandra ny hisian`ny fifidianana ao anatin`ny fitoniana ny tenany. Ho an`ny Vondrona Eoropeanina manokana dia nandefa mpanara-maso ny fifidianana hiparitaka manerana ny Nosy ary hitohy hatramin`ny fihodinana faharoa. Mpitsapa ny halalin`ny rano ny vahiny ary sarotiny amin`ny maha mpiara-miombon`antoka. Tsiahivina fa nanatanteraka fihaonana manokana amin`ireo kandidà sasany hiatrika ny fifidianana filoham-pirenena ireto mpanara-mason`ny fifidianana ireto. Mahakasika izay dia tsy nisy nipika ny resaka fa azo heverina ho nifototra tamin`ny fanadihadiana momba an`ireo lesoka mety hiteraka olana eo amin`ny fanantanterahana ny fifidianana filoham-pirenena ny adihevitra. Tsara manamarika fa ny 09 novambra izao dia hisesy ny fanaovana tatitra mahakasika ny fizotran`ny fifidianana ataon`ireo mpanara-maso vahiny ireo.

 

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

3FAI Rugby Diviziona 1Hilalao any Vakinankaratra amin’ny taom-pilalaovana izao

Mieritreritra ny handeha alavitra ny fileovana rugby 3FAI Ambalavao Isotry tantanan-dRtoa Rakotonirina Raissa ankehitriny ka nanapa-kevitra fa hampilalao ny sokajy D-1 ao aminy any amin’ny Ligin’ny rugby any Vakinankaratra amin’ity taom-pilalaovana vaovao 2018-2019 ity, hoy ny Sekretera Jeneraliny Rakotonirina Alain,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny Rugby AnalamangaMihamatotra ny fiaraha-miasa amin’ny Madagasikara Tafaray

Efa naharitra an-taonany maro ny fiaraha-miasan’ny ligin’ny taranja rugby à XV eto Analamanga tarihan-dRavelojaona Andry « La Pie » fa

Tia Tanindranaza0 partages

Basket 3 x 3 MalagasyNandalo tao Nairobi Kenya

Ny zoma 2 novambra lasa teo no niala teto an-tanindrazana ny delgasionina Malagasin’ny taranja basikety 3 x 3 hiatrika ny Afrobasket 3 x 3 2018 any Lomé Togo

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana

Fifidianana madio eken’ny rehetra no tanjona, hoy ny fanamafisan’ny filoham-panjakana, Rivo Rakotovao, omaly raha nanefa ny zo maha olom-pirenena azy.

 

 

 

 Mifampiahiahy fatratra anefa isika malagasy, hoy izy, na dia efa nezahana natao aza ny handray ny fepetra hahatongavana amina fifidianana eken’ny rehetra.

Manoloana izay indrindra moa dia azo antoka fa tsy maintsy hisy ny fanehoan-kevitra avy amin’ireo kandida maro, indrindra, ireo nitaky ny hanemorana iny fifidianana iny, rahampitso. Rahampitso 9 novambra, raha ny ara-dalàna, koa no fotoana ahafahan’ireo izay te haneho ny heviny manao izay ahiahiny izay amin’ny fomba ofisialy.

Ny azo antoka aloha izany hatreto dia ny kandida laharana faha 25 sy 13 no hifaninana amin’ny fihodinana faharoa amin’ity fifaninana ho eny Iavoloha ity. Na izany na tsy izany dia be ny fanahiana mikasika ny hoso-pifidianana.

Tia Tanindranaza0 partages

Faritanin’AntsirananaDelegen’ny kandida miisa 5 ihany no hita tamin’ireo biraom-pifidianana

Fohy loatra ny fotoana nahafahana nanomana ary nanahirana rahateo ny arofenitra nasaina narahina mikasika ny fametrahana ireo solontenan’ny kandida isak’ireo biraom-pifidianana isam-paritra.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Kolikolim-pifidianana tany ToliaraNisy voafitaka tamin`ny vola sandoka

Vola 20 000 Ariary sandoka maro no niparitaka tao amin`ny Renivohitrin`ny faritanin`i Toliara nandritra ny androm-pifidianana omaly.

 

Raha ny loharanom-baovao voaray dia nisy andian`olona sasany no manao takalo vola sandoka amin`ny safidin`ny mpifidy ka nomena ireo vola sandoka ireo. Saika mitovy tsisy valaka amin`ny vola roa alina Ariary tena izy saingy tamin`ny alalan`ny lokony sy ny kalitaon`ny taratasim-bola no nahafantarana fa tsy izy ireo vola nividianana safidim-bahoaka izay.  Raha tsiahivina ny faran`ny volana Oktobra lasa teo no nahasarona volabe sandoka nitentina 616 600 000 Ariary amin`ny 10 000 Ariary teo aloha ny mpitandro filaminana izay saika haparitaka teto an-drenivohitra indrindra amin`izao fotoam-pifidianana izao. Efa harifomba ny fitaovana ampiasain`ireo olon-dratsy ka efa saika nanakaiky ny vola tena izy mihitsy ireo. Fotoam-pidianana rahateo isika ka mbola hita taratra hatrany ny kolikolim-pifidianana. Na dia eo aza ny fikasan`ny olon-dratsy hanao izany fomba maloto izany dia omena tsiny ihany koa ireo mpifidy izay saika hivarotra ny safidiny izay. Anatra ho an`ny sisa, aoka tsy ho variana amin`ny laza, harena, na ny vola zarazaraina fotsiny sy ireny tee-shirt ireny ny olom-pirenena rehefa fotoam-pifidianana satria adidy sy andraikitra ny mifidy ary anisan`ny tompon’andraiktra voalohany amin`ny fampandrosoana ny tsirairay.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana teny atsimondranoMaro ireo tsy voasoratra tao anaty lisi-pifidianana

Betsaka ireo olom-pirenena feno 18 taona tsy voasoratra tao anaty lisi-pifidianana nandritra ny fifidianana izay notanterahina omaly ka tsy afaka nandatsa-bato nifidy.

 

 

  Fokontany maromaro no nahitana izany teny amin’iny distrikan’Atsimondrano iny ka anisan’ireny ny Fokontany Ambodifasika Itaosy  izay saika nahitana korontana mihitsy nanomboka ny talata lasa teo. Tsy nisy nizara mantsy ny kara-pifidianana tao amin’ity Fokontany iray ity fa dia nisavovona fotsiny tao amin’ny fokontany, raha araka ny fitarainan’ny mponina. Teo an-danin’izay te-hifidy avokoa ny ankamaroan’ny olona ka mbola nisahirana nijery ireo boky marobe nisy ny anarany saingy mbola tsy tao ihany koa ny sasany raha tao ihany ny hafa saingy tsy nahazo karatra kosa. Ankoatra ity Fokontany iray ity moa dia betsaka ireo Fokontany teny amin’iny faritra iny no nahazoana fitarainana. Ho an’ny EPP Andranonahoatra, toerana nandatsaham-bato omaly dia anisan’ny nampitaraina ny olona ny fahaelan’ny fandraisana an-tanana ireo mpifidy tamina birao sasantsasany. Toraka izany koa ny fisiana tanora mianadahy nilaza ho iraky ny CENI nanao fanadihadiana ireo olona avy nandatsa-bato ny amin’izay olona nofidiany. Voaraoka tamin’ny ora farany moa izy mianadahy ireto. Tsiahivina moa fa hanomboka ny 14 ka hatramin’ny 20 Novambra ho avy izao ny fikirakirana ny voka-pifidianana ho an’ny CRMV sy ny CENI. Ny 20 ka hatramin’ny 28 Novambra kosa ny famoahana ny voka-pifidianana raikitra hotanterahin’ny Fitsarana avo momba ny lalam-panorenana.  Raha tsy misy mahazo ny antsasa-manila ireo kandida 36 mianadahy mianaka dia hanomboka ny 04 ka hatramin’ny 18 desambra indray ny fampielezan-kevitra amin’ny fiodinana faharoa raha  hanomboka ny 19 Desambra ny fikirakiran’ny CENI ny voka-pifidianana. Ny 26 desambra ka hatramin’ny 01 janoary no hivoaka ny voka-pifidianana vonjy maika raha ny 01 Janoary taona 2019 ka hatramin’ny 09 Janoary taona 2019 kosa no hamoaka ny vokatra tena raikitra ny Fitsarana avo momba ny lalam-panorenana.

 

 Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fizotry ny fifidiananaAraho ny hevitr’ireo kandida

MARC RAVALOMANANA: Teny Faravohitra no nanatanteraka ny adidy maha-olompirenena azy ny kandida Marc Ravalomanana mianakavy.

 

 Nilahatra toy ny olon-drehetra izy raha niditra ny biraompifidianana laharana faha-2 ao amin'ny Lycée Jules Ferry. Mbola nanentana ny mpiray tanindrazana rehetra ny tenany tamin’izany mba tsy hisalasala hanatanteraka izany adidy masina amin'ny Firenena izany. Tena fifaliana lehibe ho ahy ny nanatanteraka ny adidy ho an’ny firenena satria iarahatsika mahalala sy mahita tsara fa kihon-dalana lehibe ho an’ny firenentsika ity, ka dia faly aho, hoy izy. Ny fahitako azy nizotra tsara ary aleo raisina amin’ny endriny miabo (positif) mba tena hantenaintsika satria miandry daholo ny olona rehetra. Elaela izy izay tsy nanao fifidianana tahaka izao, dia tsy azo tonga dia haratsiana foana, ka maniry ny rehetra aho mba samy handray ny andraikitra, hoy ny nambarany.

ANDRY RAJOELINA: Andro lehibe eo amin’ny tantaran’ny firenena izao, hoy I Andry Rajoelina nandritra ny fandatsaham-bato nataony teny amin’ny Biraom-pifidianana teny amin’ny EPP Ambatobe. Andro iray nanehoan’ny olom-pirenena izay feno taona ny adidiny amin’ny maha olom-pirenena azy. Mba hahafahan’izy ireo misafidy ihany koa, ka mahatoky ny fahendren’ny Malagasy aho, satria andro iny nahafahana naneho ny safidy izay olona heverintsika hitantana ny firenana, hoy izy.

HERY RAJAONARIMAMPIANINA: Ny fahitako azy dia mizotra araka ny tokony ho izy ny fifidianana, hoy ny Kandida Hery Rajaonarimampianina nandritra ny fandatsaham-bato nataony teny Tsimbazaza.  Misy ihany ny pitsopitsony tokony harenina fa ny fahitako azy dia nizotra tsara, ary tena an-kafaliana no nahazahoako nanao ny adidiko amin’ny maha olom-pirenena ahy, ka nandatsa-bato, hoy izy. Azo heverina fa niverina tany amin’ny vahoaka ny fahefana, ka dia naneho izany izy ireo, raha ny nambaran-dRajaonarimampianina. Niantso fitoniana ihany koa izy ho an’ny andron’ny omaly satria ilaina izany ho an’ny fampandrosoana ny firenentsika, hoy hatrany I Hery Rajaonarimampianina.

DIDIER RATSIRAKA: Tokony nalamina ny zava-drehetra dia ny lisi-pifidianana, ny lalàm-pifidianana, ny lalàmpanorenana,… fa tsy teren’ny vahiny fotsiny isika dia tsy maintsy mifidy, hoy ny Amiraly Didier Ratsiraka izay nandatsa-bato teny Faravohitra. Raha ohatra misy tsy manaiky dia tsy hifankahitana eo indray korontana.  Ankasitrahako daholo izay vokatra eo, raha tsy hoe hita zavatra tena maizina, raha ny fanambarany. Raha ohatra mitombina izay noteneninay, hoy izy. Nahoana no 10 000 000 ny mpifidy nefa 13 000 000 ny bileta natonta? Fitantanana an-tsoratra (PV) 25 000 raha be indrindra dia ampy kanefa 200 000 no natonta. Hatao inona izany? Tsy mandry ny eritreritra. Tsisy hanaovana fitoriana satria makany amin’ny HCC ianao dia tsy anjaranay no valiny, ary torak’izany ihany koa ny any amin’ny Filankevi-panjakana, hoy ny amiraly Didier Ratsiraka.

La Vérité0 partages

Anosibe Andrefana - Un incendie fait 5 morts et détruit une quarantaine de constructions

Alors que l’attention était encore généralement focalisée sur le comptage de voix obtenues par chaque candidat dans les bureaux de vote de la ville mercredi soir, un autre fait bien plus spectaculaire s’était déclenché parallèlement à cela : le marché d’Anosibe Andrefana a été le théâtre  d’un violent incendie, qui a fait au moins 5 morts dont 1 enfant et causé la destruction de plus d’une quarantaine de maisons dont  6 en dur, selon un récent bilan de la Police. Le drame a éclaté vers 23h pour ne prendre fin que vers 4h du matin, hier. Le feu a démarré dans une habitation privée sise dans le secteur même du marché. Les différents témoignages sur la tragédie, ont été particulièrement poignants. C’est le cas de la petite Famela Randrianary (6 ans), qui a péri dans l’incendie de sa demeure. « Ses parents ont pu se sauver à temps. Pourtant, son père a encore cherché à se sacrifier pour dégager sa fillette du piège infernal. Mais il n’a pas pu dépasser ses limites. De plus, les flammes étaient particulièrement impitoyables qu’il n’a pu rien faire », confie un oncle de la petite victime.  Bien que l’hypothèse d’un accident soit privilégiée, la véritable cause du drame demeure encore floue.

Selon toutefois l’information, un enfant qui dormait à poings fermés, aurait donné un coup de pied par mégarde sur une bougie. C’était le début de l’enfer.  Un enfer qui n’a pu être finalement mâté qu’aux environs de 4h du matin, hier. C’est dire l’énormité de la tâche des sapeurs-pompiers, qui sont intervenus une demi-heure après l’alerte, selon des témoins sur place. Le fait que la majorité des constructions touchées sont en bois, explique l’ampleur du désastre. Un témoin rapporte que c’était des habitants du secteur, en revenant des bureaux de vote, qui ont  donné l’alerte en constatant en premier les premiers ravages causés par les flammes.  Du coup, ce fut le branle-bas de combat  et un sauve-qui-peut général sur les lieux.  En un éclair, les habitants de la zone du sinistre l’ont évacué. Le sauvetage de leurs progénitures avait compté le plus à leurs yeux que les biens ou autres meubles, qui ont péri dans 99 % des cas dans le sinistre. Des économies de familles entières sont parties en fumées. Mais la vitesse avec laquelle le feu a attaqué les habitations, a pris de court les pauvres habitants. D’ailleurs, cela explique le fait que ces victimes mouraient complètement piégées dans l’immense brasier.  « Si vous avez vu tous ces gens qui s’étaient précipités sur la voie principale pour sauver leur peau. Certains se sont estimés heureux d’avoir pu sauver les gosses. Néanmoins, ils n’ont plus rien que les habits qu’ils portent », confie un témoin. Cet incendie d’Anosibe Andrefana fut sans doute l’un des plus désastreux et le plus meurtrier aussi ayant pu se produire dans le courant de l’année, et ce après celui survenu il y a quelques mois dans le secteur du Boulevard de l’Europe à Tsaramasay-Ankazomanga.F.R.

La Vérité0 partages

Exposition internationale d’importation de la Chine - Faire valoir les produits malagasy

Première édition. L’exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE) a ouvert ses portes, lundi dernier, et se clôturera demain. Plus de 130 pays dont Madagascar se sont donc réunis à Shangai afin d’ouvrir davantage leur marché et d’accroitre leurs exportations. Effectivement, à travers cette exposition, la Chine veut s’ouvrir davantage et développer ainsi un environnement commercial de classe mondiale. Pour l’occasion, les représentants de la Grande île ont fait valoir les différents produits qui font la réputation du pays comme la vanille, le café, le cacao mais aussi le girofle et les différents produits miniers. « Durant cet évènement, l’objectif est simple : déployer les efforts nécessaires pour renforcer la présence de notre île sur la scène internationale tout en transmettant une image positive », a confirmé Jean Brunelle Razafintsiandraofa, ministre du Tourime et représentant de la Grande île sur les lieux.

Beaucoup  de potentialités Pour une première édition, la CIIE connait déjà la participation de plus de  2 800 entreprises et près de 160 000 acheteurs représentants plus de 80 000 entreprises chinoises et étrangères. Cette nouvelle plateforme de coopération économique et commerciale vise surtout à établir une croissance économique inclusive, équilibrée et bénéfique pour tous les pays participants. Un moyen de faire coincider la demande avec l’offre. Le plus important est que tous les participants puissent trouver chaussure à leur pied. Pour l’île rouge par exemple, les opérateurs présents sur les lieux ont pu définir ce que recherchent réellement les importateurs et d’agir en conséquence. « Madagascar regorge de potentiels mais il faut que les opérateurs sachent comment les exploiter à leur avantage et générer ensuite des bénéfices », témoigne un opérateur local. Participer à cet évènement permettra surtout à Madagascar d’avoir de nouveaux clients autant sur le marché chinois que sur le marché international. Rova R.

La Vérité0 partages

Cyclone « Alcide » - Madagascar à l’abri des dangers

La forte tempête tropicale « Alcide » a été élevée au stade de seuil de Cyclone tropical intense (CTI)  hier matin. Toutefois, la Direction générale de la météorologie (DGM) située à Ampandrianomby vient  d’annoncer que la Grande île sera épargnée des dangers potentiels. L’intensité de  ce cyclone va s’affaiblir  dans les deux prochains jours. Les techniciens suivant jour et nuit la  trajectoire et l’évolution de cette catastrophe naturelle prévoient également un autre trajet.  Cette étude met ainsi Madagascar à l’abri. Hier après-midi, vers 13 heures, son centre a été  situé à 430  km au Nord-est de Vohémar avec une vitesse moyenne de 13km/h. Ce cyclone tropical intense apporte actuellement un vent moyen à 150 km/h avec des rafales atteignant les 210 km/h. Les préparations à prioriserFace à de  telles catastrophes naturelles qui se profilent à l’horizon et les pluies qui s’y accompagnent, les habitants des endroits aux alentours de la trajectoire doivent toujours se préparer. Et même si l’œil du cyclone  n’atteindra pas les côtes de la Grande île et qu’il n’y a pas d’alerte cyclone à Madagascar, cela n’empêche la présence de mauvais temps. La pluie accompagnée de fortes précipitations sera attendue dans plusieurs endroits de la partie Nord de l’île ce week-end. Pour cette raison, il est impérial de s’abriter dans un endroit  sûr et  sécurisé et de renforcer  les portes et les fenêtres. En outre, s’aventurer en mer constitue un danger.  Les activités maritimes doivent ainsi cesser pour ne  pas se confronter aux vagues qui peuvent atteindre les 2,5 mètres. Recueillis par K.R.

La Vérité0 partages

Les bienfaits du silence

Le silence est d’or ! Un dicton célèbre valable dans plusieurs cadres culturels de divers pays. A Madagascar, la sagesse des Anciens (Ntaolo) épouse dans sa totalité cet adage en disant « Zay mangina volamena ! », « Tsy resy tsy akory ny olo-mangina ! », littéralement : « Celui qui se tait n’est jamais battu ! » Autant de « Ohabolana » qui montrent à quel point la mentalité malagasy corrobore la vertu du silence tout en se tablant sur ses bienfaits.A l’allure où arrivent ponctuellement les résultats à travers le pays, une tendance générale se dessine déjà. La couleur Orange domine partout. Elle mène le score à l’échelle nationale. D’aucuns se posent-ils la question « d’où vient-il ce succès ? » Inutile de recourir au service d’experts, en matière de sociologie ou de la politologie, pour décrypter  la chose. En fait, au moins trois axes principaux  expliquent la percée du candidat n° 13.

D’abord, la personnalité elle-même. Andry Nirina Rajoelina (ANR) se range dans la catégorie d’homme qui fonce dans tout ce qu’il entreprend. Une fois la décision prise, il croit dur comme l’acier la pertinence de son choix. ANR ne donne pas de place à un  quelconque doute dans l’exécution de sa décision. Il ne se laisse pas, non plus, influencer ni perturber ni par les « qu’en dira-t-on » ni par les blocages en cours de route. Ce ne sont pas les bâtons dans les roues qui l’empêcheraient d’avancer. Ténacité et patience, tels sont les maitres-mots de sa conception de la vie. Il est normal que l’homme, ANR, soit  couronné de succès. Ensuite, il ne faut pas oublier qu’ANR avait  déjà occupé un poste de premier plan dans le pays. Quelles que soient les difficultés rencontrées durant la Transition, il parvenait tant bien que mal à les  surmonter. Les réalisations concrètes, en dépit de l’absence d’aide de l’extérieur, à cette époque de crise lui donnèrent l’opportunité de remporter la victoire, un jour. Sans aucun complexe, les expériences acquises lui offrent une certaine sérénité dans le combat qu’il mène et lui ouvrent la voie à la réussite.Enfin qui n’est pas des moindres, le silence.Imprégné de la sagesse des Anciens sur le silence, ANR s’était tu. En dépit des provocations de tout genre, malgré la situation critique que traversait le pays durant tout le mandat de Rajao et le cri d’alarme et la tourmente de la population qui demande désespérément secours, Andry s’était forcé de garder le silence. Il se retirait, même, de la scène politique nationale. Ce fut un exercice moral et intellectuel très dur pour lui mais il se disciplinait et se taisait.Le fait de se  sentir impuissant sinon « indifférent » devant le  calvaire que vit la population lui coupe la gorge. Mais, il avait décidé de ne pas intervenir et laissait libre aux dirigeants, en place, le soin de prendre leurs responsabilités. Seulement voilà, ils ont raté à leur  « devoir » et le pays coule. En dépit de son âge, ANR maitrise bien l’art du silence. Une maturité politique que bon nombre de politiciens malagasy en fait défaut. Et les Malagasy, dans la profondeur de leur âme,  l’apprécient bien. ANR est en train de récolter les bienfaits du silence.  Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Attentes des résultats officiels - La sagesse d’Andry Rajoelina face à l’arrogance de Marc Ravalomanana

Après le vote de mercredi dans le cadre de l’élection du prochain Président de la République, les Malagasy sont dans l’attente des résultats de leur acte. Les deux principaux favoris de cette élection adoptent des attitudes opposées. Tandis qu’Andry Rajoelina reste mesuré dans ses propos, du côté de Marc Ravalomanana on  adopte une attitude tout à fait à l’opposé.Se voulant prudent, Andry Rajoelina ne se déclare pas vainqueur du scrutin. Et ce, malgré les chiffres qui lui permettraient de croire à une victoire au premier tour. Actuellement, le camp du président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar calme même ses partisans en attendant la publication des résultats officiels par la Commission électorale nationale indépendante. En tenant un discours teinté de prudence, le candidat numéro 13 Andry Rajoelina montre qu’il a mûri. Une maturité que le concerné avait déjà annoncée lui-même lors de l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle et que confirment tous ceux qui l’ont côtoyé ces derniers temps. Une maturité que le leader du TGV a su démontrer lors du débat du 3 novembre dernier, face aux attaques de ces concurrents. Aujourd’hui, Andry Rajoelina fait preuve de maturité dans l’attente des résultats officiels de l’élection présidentielle. Il reste mesuré dans ses propos. Mercredi à l’issue de la clôture des bureaux de vote, une soirée électorale a été organisée à son QG à Ivandry. Une soirée électorale comme ce qui se fait sous d’autres cieux destinée notamment à faire retomber la pression et non une soirée pour fêter une quelconque victoire. Durant cette soirée d’ailleurs, le candidat s’est contenté de remercier ses soutiens. 

Dans le camp du candidat Marc Ravalomanana, on adopte un ton résolument plus agressif. Lors de sa prise de parole mercredi à son Qg à Ampandrana, le candidat du TIM n’a pas semblé imaginer une autre option que la victoire au premier tour de la présidentielle. Et alors que les résultats officiels ne sont pas encore connus, son équipe inonde les réseaux sociaux par des résultats qui annoncent la victoire de leur favori au premier tour. Des résultats réfutés en interne par un représentant de Marc Ravalomanana qui a admis la possibilité que son candidat soit arrivé en seconde position et que le clan bleu et vert se préparerait à un second tour. Pour les observateurs donc, le leader du TIM semble être en train de monter ses partisans dans l’optique d’une défaite au premier tour. Pour un certain nombre de personnes, Marc Ravalomanana compte rééditer le scénario de 2002. Notons d’ailleurs que le camp du candidat a annoncé qu’il publierait les résultats nationaux hier ou aujourd’hui au plus tard. En outre, le candidat compte organiser un meeting sur la place d’Ambohijatovo ce samedi. Une manifestation non autorisée par la Préfecture de police qui a annoncé la réquisition de Forces de l’ordre.En tout cas, d’après le président de la Commission électorale nationale indépendante, Maître Hery Rakotomanana, la tendance des votes définitifs devrait être rendue publique d’ici cette fin de semaine.  Les résultats provisoires ne devraient en revanche être connus que d’ici la semaine prochaine. Selon des résultats non officiels publiés, le candidat du Tanora malaGasy Vonona Andry Rajoelina l’emporterait facilement dans la plupart des provinces. L’ex-Chef d’Etat serait au coude-à-coude avec un ancien président, en l’occurrence Marc Ravalomanana dans la province d’Antananarivo. La rédaction

La Vérité0 partages

Présidentielle - Arlette Ramaroson en plein délire politique !

Mais de qui se moque – t –elle ? La candidate Arlette Ramaroson s’est exprimée dans les médias hier concernant le scrutin présidentiel qui s’est déroulé mercredi. Une sortie médiatique qui prenait l’allure d’une véritable aberration. En effet, selon cette ancienne juge internationale, le déroulement du vote est rempli d’irrégularité. Elle reproche également des détournements de voix dans les résultats partiels qui sont publiés. « Le candidat Dadafara (Randriamampionona Joseph Martin) est originaire de Fianarantsoa alors qu’il n’a obtenu qu’une quarantaine de voix. Moi-même, j’ai obtenu à peine 36 voix dans tout Madagascar alors que les membres de ma famille sont plus nombreux que cela », a – t – elle affirmé. Un argument des plus absurdes qui dépasse complètement le raisonnement politique. Depuis quand un candidat qui brigue le fauteuil présidentiel compte uniquement sur sa région d’origine ou sur sa famille ? En plus, le processus de dépouillement des voix n’est encore qu’à son début. 

Rappelons que cette candidate à l’élection présidentielle faisait partie du collectif des 25 candidats qui ont exigé une nouvelle révision de la liste électorale. Une revendication considérée par bon nombre d’observateurs comme un prétexte pour forcer un ajournement du scrutin. A un certain moment, ces mêmes candidats à la présidentielle et à la fois contestataire de l’élection ont même décidé de ne pas effectuer de campagne électorale. Pendant ce temps, les principaux protagonistes dans cette course à la magistrature suprême du pays ont sillonné les Communes et les Districts pour convaincre les électeurs. Arlette Ramaroson et consorts ne devraient donc pas s’étonner du nombre de voix insignifiant qu’ils ont obtenu puisque ni les citoyens, ni les médias, peut être même pas leurs compagnons de lutte n’ont pas été mis au parfum de leurs projets de société.La Rédaction

La Vérité0 partages

Election présidentielle - Rajaonarimampianina déçoit tout le monde

Au lendemain de  l’élection présidentielle, l’heure est maintenant au bilan dans chaque camp. Bien que les résultats officieux soient encore incomplets, la tendance est connue de tous. Des candidats aspirent à passer l’étape suivante, sauf que si les arbitres sifflent avant terme la fin du match, tandis que d’autres voient leurs chances s’amenuiser au fil des jours. A voir de très près la tendance affichée sur le site web de la CENI, Hery Rajaonarimampianina, candidat n°12, figure dans la catégorie de ceux qui n’ont plus rien à espérer. Avec un pourcentage aussi bas, 3% et quelques poussières de voix 72 heures après le début du décompte, le sort du Président sortant semble scellé. Sous d’autres cieux où la majorité des prétendants à la magistrature suprême sont des hommes ou des femmes censés, la reconnaissance de la défaite s’avère incontournable.

Ce qui est loin d’être pourtant le comportement de l’ex-président de la République de Madagascar. Hier, le clan du n°12 est sorti de son silence à travers un communiqué qui malheureusement n’a apporté que de la déception auprès des observateurs. Au lieu de s’avouer vaincu et féliciter ses devanciers en l’occurrence Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina continue de donner un faux espoir à ses partisans et de critiquer à tout vent le déroulement de l’élection. Certes, elle est loin d’être parfaite, tout comme la liste électorale d’ailleurs, mais de là à inventer des détournements de voix à grande échelle, c’est un combat d’arrière-garde.  « Nous ne laisserons pas la population se voir dérober son vote », lit-on dans ce communiqué. Mauvais perdant, Hery Rajaonarimampianina l’est certainement et homme d’Etat il a perdu à jamais cette stature par ce comportement indigne.La population malagasy a exprimé sa déception envers Hery Rajaonarimampianina à travers les urnes en le plaçant, pour l’instant à la 3e place, mais celui-ci refuse toujours d’acter cette déconvenue.La rédaction

News Mada0 partages

Présidentielle: Rajoelina croit à la sagesse des malgaches

Presque tous les candidats ont fait leur devoir de citoyen dans la matinée d’hier. Outre le message de  remerciements adressé à la population, chacun a également exprimé leur impression sur le déroulement général du scrutin. Les candidats aux urnes.

«Aujourd’hui, c’est une journée historique pour le pays. C’est un moment où tous les citoyens malgaches peuvent accomplir leur devoir ». Cette déclaration est du fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina hier, à Ambatobe.

A l’instar des citoyens responsables, l’ancien homme fort de la Transition, candidat à la magistrature suprême, a en effet effectué son devoir dans cette localité. Et lui de poursuivre, « je crois au patriotisme et à la sagesse des Malgaches. J’appelle d’ailleurs tous mes concitoyens à effectuer leur choix afin de déterminer celui qui dirigera le pays pour les cinq ans à venir ».

Saraha R. : « Je prône la stabilité »

Saraha Rabeharisoa, l’une des quatre femmes dans la course à la magistrature suprême, a accompli son devoir civique hier, à Andohalo. Le leader du Parti libéral démocrate (PLD) a profité de cette occasion pour réitérer l’importance de la stabilité durant le jour de l’élection et la suite du processus.

« Je prône le calme et la stabilité en ce jour de l’élection. Le trouble n’apporte aucune solution au processus électoral », a-t-elle déclaré.  Avant de poursuivre  dans la même foulée qu’« aucun développement n’est possible dans un pays, sans la stabilité politique ».

Marc Ravalomanana appelle au calme

Le candidat Marc Ravalomanana a lancé hier un appel à tous les citoyens à aller voter, après avoir effectué son devoir civique, au lycée Jules Ferry Faravohitra. Et, malgré le privilège accordé aux candidats de ne pas patienter dans la file d’attente, sa famille et lui ont choisi de faire la queue comme tout le monde.

A propos du déroulement de l’élection, le candidat n°25 a souligné qu’ « à ma connaissance, tout s’est déroulé normalement jusqu’ici. Il appartient à la Ceni de maintenir cette situation jusqu’à la clôture des élections».

Hery R. : « C’est la victoire de la démocratie »

Le couple Rajaonarimampianina, accompagné par quelques membres du gouvernement, s’est rendu aux urnes dans la matinée d’hier au CEG Tsimbazaza. Au sortir du bureau de vote, il a souligné que « malgré quelques imperfections dans l’organisation du scrutin, cela se déroule comme prévu ».

« C’est un grand jour. C’est la victoire de la démocratie, je dirais. Je suis très heureux d’avoir pu accomplir mon devoir de citoyen et appelle à chaque citoyen d’effectuer son devoir. Je suis certain qu’aujourd’hui, les uns et les autres feront des efforts pour que règnent la paix et la démocratie », a-t-il déclaré à la presse.

Didier R. acceptera les résultats

Après avoir accompli son devoir de citoyen hier à Faravohitra, Didier Ratsiraka a fait savoir que « je ne vais pas rejeter les résultats de cette élection en dépit des imperfections constatées dans l’organisation du scrutin présidentiel ».  Fanirisoa Ernaivo a également annoncé, à la sortie des urnes au Fokontany Mahalavolona Andoharanofotsy, que « je n’étais pas contre la tenue des élections. En revanche, j’ai plaidé pour davantage de transparence, raison pour laquelle je suis venue voter ».

« J’ai fait mon devoir de citoyen, je ne suis nullement contre l’organisation des élections », a pour sa part renchéri Tabera Randriamanantsoa à Androhibe.

 

La Rédaction

 

Madagate0 partages

Andry et Mialy Rajoelina. Préparatifs en photos d'un futur couple présidentiel

CET ALBUM EST EN VENTE SUR AMAZON ICI

PRÉAMBULE

Sur la photo de la première page de couverture, vous pouvez lire « Ny Mpandresy ». C’est, certes, le nom de la quincaillerie située dans la ville de Fianarantsoa où le couple Andry et Mialy Rajoelina a fait une escale, le 20 octobre 2018, lors de sa campagne électorale d’un mois, à raison de cinq districts visités par jour. Mais « Ny Mpandresy » signifie, en malgache : Le ou les vainqueurs. L’œil du photojournaliste n’a pas laissé échapper cette occasion prémonitoire.

A présent, vous vous demandez pourquoi un album de photographies sur les préparatifs du couple Andry et Mialy Rajoelina avant le début de la campagne électorale pour l’élection présidentielle à Madagascar, prévue pour le 7 novembre 2018 ?

Je vous répondrais : pourquoi pas ? Des jeunes quadras qui veulent vraiment sortir leur pays de la misère dans laquelle il a été mis sciemment par des dirigeants véreux et corrompus, çà ne court pas les rues en Afrique politique. Rien que pour cela, Andry et Mialy Rajoelina méritaient amplement un hommage de la part de l’équipe de base du journal en ligne www.madagate.org créé le 13 février 2001 sous l’appellation de madagate.com. Il y aura plus de 17 ans au moment de la publication de cet album photographique sans précédent et que vous tenez entre vos mains.

Cet album, démontrant un sens de l’organisation et de la préparation sans conteste, comporte trois parties :

Première partie : LA DÉCLARATION DE CANDIDATURE

Seconde partie : L’INAUGURATION DU QUARTIER GÉNÉRAL

Troisième partie : LA MESSE INTER RELIGIEUSE DE BÉNÉDICTION

Quatrième partie : LA DÉDICACE DE L’OUVRAGE AUTOBIOGRAPHIQUE INTITULE « PAR AMOUR DE LA PATRIE »

Toutes ces photos, bien que celles de la première partie soient légendées, se passent de commentaires car elles entrent dans le domaine du photojournalisme où, selon Confucius, une image vaut mille mots.Pour vous lectrices et lecteurs de madagate, des extraits en exclusivité.

Jeannot Ramambazafy

**********************************Première partie : LA DÉCLARATION DE CANDIDATURE

Votre serviteur en selfie avec sa dame. Il ne fallait rater cet évènement unique sous aucun prétexte

 

L’arrivée sur le parvis du Palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, de l’ancien président de la Transition 2009-2014, Andry Rajoelina. L’accueil a été très chaleureux

 

Les lumières se sont rallumées dans la salle. L’évènement peut débuter avec une salle archi-comble et même comblée

Le moment de l’annonce de sa candidature

« Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards. Et les pères sont la gloire de leurs enfants » (Proverbes : 17-6)

« Le père du juste est dans l'allégresse, Celui qui donne naissance à un sage aura de la joie » (Proverbes : 23-24)

**********************************

Seconde partie : L’INAUGURATION DU QUARTIER GÉNÉRAL

**********************************

Troisième partie : LA MESSE INTER RELIGIEUSE DE BÉNÉDICTION

La maman d’Andry Rajoelina, fière de son fils

 

**********************************

Quatrième partie : LA DÉDICACE DE L’OUVRAGE AUTOBIOGRAPHIQUE INTITULE « PAR AMOUR DE LA PATRIE »

Plus qu’un livre d’Histoire, cet album de photos sur les préparatifs d’Andry Rajoelina -bien épaulé par son épouse Mialy née Razakandisa-, pour se présenter à l’élection présidentielle de 2018, se veut être la mémoire en images d’une organisation et d’un « timing » minutieusement préparé où le hasard n’a pas sa place. Cet album de photos prises par l’équipe images de www.madagate.org, composée de Harilala Randrianarison, Hajaniaina Randriamananarivoarivony et moi-même (Jeannot Ramambazafy), je le dédie à la famille Rajoelina sans exclusive et à tous les jeunes Malgaches présents et à venir pour qu’ils n’oublient pas une chose : oui, avec le temps va, tout s’en va, mais des parents qui n’ont rien à raconter à leurs descendants, ce sont des créatures qui naissent, passent et trépassent emportant avec eux le vide de leur passage terrestre. Car vous, jeunes d’aujourd’hui, vous serez parents un jour. Mais il n’est pas donné à tous d’avoir un destin fabuleux par la force des choses. Andry Rajoelina a relevé un défi et les photos de cet album vous donnent un aperçu de sa volonté d’aller de l’avant en restant celui qui tient toujours sa parole. Ainsi, plus qu’un ouvrage historique photojournalistique, « Andry et Mialy Rajoelina. Préparatifs d’un futur couple présidentiel en photographies », constitue un hommage de ma part à un couple hors du commun.

Détails sur l'album de photographiesBroché: 35 pagesEditeur : Independently published (29 octobre 2018)Langue : FrançaisISBN-10: 1729408931ISBN-13: 978-1729408933 Dimensions du produit: 21,6 x 0,2 x 27,9 cm

Madagate0 partages

Andry et Mialy Rajoelina. Préparatifs en photos d'un futur couple présidentiel

CET ALBUM EST EN VENTE SUR AMAZON ICI

PRÉAMBULE

Sur la photo de la première page de couverture, vous pouvez lire « Ny Mpandresy ». C’est, certes, le nom de la quincaillerie située dans la ville de Fianarantsoa où le couple Andry et Mialy Rajoelina a fait une escale, le 20 octobre 2018, lors de sa campagne électorale d’un mois, à raison de cinq districts visités par jour. Mais « Ny Mpandresy » signifie, en malgache : Le ou les vainqueurs. L’œil du photojournaliste n’a pas laissé échapper cette occasion prémonitoire.

A présent, vous vous demandez pourquoi un album de photographies sur les préparatifs du couple Andry et Mialy Rajoelina avant le début de la campagne électorale pour l’élection présidentielle à Madagascar, prévue pour le 7 novembre 2018 ?

Je vous répondrais : pourquoi pas ? Des jeunes quadras qui veulent vraiment sortir leur pays de la misère dans laquelle il a été mis sciemment par des dirigeants véreux et corrompus, çà ne court pas les rues en Afrique politique. Rien que pour cela, Andry et Mialy Rajoelina méritaient amplement un hommage de la part de l’équipe de base du journal en ligne www.madagate.org créé le 13 février 2001 sous l’appellation de madagate.com. Il y aura plus de 17 ans au moment de la publication de cet album photographique sans précédent et que vous tenez entre vos mains.

Cet album, démontrant un sens de l’organisation et de la préparation sans conteste, comporte quatre parties :

Première partie : LA DÉCLARATION DE CANDIDATURE

Seconde partie : L’INAUGURATION DU QUARTIER GÉNÉRAL

Troisième partie : LA MESSE INTER RELIGIEUSE DE BÉNÉDICTION

Quatrième partie : LA DÉDICACE DE L’OUVRAGE AUTOBIOGRAPHIQUE INTITULE « PAR AMOUR DE LA PATRIE »

Toutes ces photos, bien que celles de la première partie soient légendées, se passent de commentaires car elles entrent dans le domaine du photojournalisme où, selon Confucius, une image vaut mille mots.Pour vous lectrices et lecteurs de madagate, des extraits en exclusivité.

Jeannot Ramambazafy

**********************************Première partie : LA DÉCLARATION DE CANDIDATURE

Votre serviteur en selfie avec sa dame. Il ne fallait rater cet évènement unique sous aucun prétexte

 

L’arrivée sur le parvis du Palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, de l’ancien président de la Transition 2009-2014, Andry Rajoelina. L’accueil a été très chaleureux

Les lumières se sont rallumées dans la salle. L’évènement peut débuter avec une salle archi-comble et même comblée

Le moment de l’annonce de sa candidature

« Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards. Et les pères sont la gloire de leurs enfants » (Proverbes : 17-6)

« Le père du juste est dans l'allégresse, Celui qui donne naissance à un sage aura de la joie » (Proverbes : 23-24)

**********************************

Seconde partie : L’INAUGURATION DU QUARTIER GÉNÉRAL

**********************************

Troisième partie : LA MESSE INTER RELIGIEUSE DE BÉNÉDICTION

La maman d’Andry Rajoelina, fière de son fils

**********************************

Quatrième partie : LA DÉDICACE DE L’OUVRAGE AUTOBIOGRAPHIQUE INTITULE « PAR AMOUR DE LA PATRIE »

***************************

Plus qu’un livre d’Histoire, cet album de photos sur les préparatifs d’Andry Rajoelina -bien épaulé par son épouse Mialy née Razakandisa-, pour se présenter à l’élection présidentielle de 2018, se veut être la mémoire en images d’une organisation et d’un « timing » minutieusement préparé où le hasard n’a pas sa place. Cet album de photos prises par l’équipe images de www.madagate.org, composée de Harilala Randrianarison, Hajaniaina Randriamananarivoarivony et moi-même (Jeannot Ramambazafy), je le dédie à la famille Rajoelina sans exclusive et à tous les jeunes Malgaches présents et à venir pour qu’ils n’oublient pas une chose : oui, avec le temps va, tout s’en va, mais des parents qui n’ont rien à raconter à leurs descendants, ce sont des créatures qui naissent, passent et trépassent emportant avec eux le vide de leur passage terrestre. Car vous, jeunes d’aujourd’hui, vous serez parents un jour. Mais il n’est pas donné à tous d’avoir un destin fabuleux par la force des choses. Andry Rajoelina a relevé un défi et les photos de cet album vous donnent un aperçu de sa volonté d’aller de l’avant en restant celui qui tient toujours sa parole. Ainsi, plus qu’un ouvrage historique photojournalistique, « Andry et Mialy Rajoelina. Préparatifs d’un futur couple présidentiel en photographies », constitue un hommage de ma part à un couple hors du commun.

Détails sur l'album de photographiesBroché: 35 pagesEditeur : Independently published (29 octobre 2018)Langue : FrançaisISBN-10: 1729408931ISBN-13: 978-1729408933 Dimensions du produit: 21,6 x 0,2 x 27,9 cm

Madagate0 partages

Madagascar-U.S.A. Stuart Nelson. « Le nouveau président élu tenu de respecter l’état de droit et la b...

11/07/2018 – 23:00

Antsiranana

Fanambaran’ny Mpiandraiki-draharahan’ny Masoivoho Amerikana Stuart Wilson

Amin’ny anaran’ny vahoaka Amerikana no hiarahabako anareo vahoaka Malagasy tamin’ny nanatanterahanareo ny adidy amin’ny maha-olompirenena anareo tamin’ny alalan’ny fifidianana ny Filoham-pirenenareo vaovao. Tao anatin’ny 150 taona izao no efa niara-dia tamin’i Madagasikara hatrany i Etazonia ho fanohanana ny demokrasia. Nahafaly anay ny nandray anjara tamin’ny fanarahamaso ny fifidianana tsy nahitana fihantsiana na herisetra. Rehefa voafidy ara-dalàna sy mahavita ny fianianany ny Filoha vaovao, dia adidinareo ny mitaky ny tamberinandraikitra avy aminy mba hiantohana ny fanajana ny tany tan-dalàna sy fitondrana tsara tantana. Izahay Amerikana dia hitoetra eo anilanareo Malagasy namanay hatrany ary maneho ny fahavononanay ny mbola hiara-hiasa aminareo ao anatin’ny 150 taona mihoatra manaraka

*******

Vohémar

Déclaration du Chargé d’Affaires Américain Stuart Wilson

Au nom du peuple Américain, je voudrais vous féliciter, peuple de Madagascar, pour avoir effectué votre devoir civique en allant voter pour votre futur président.  Durant les 150 dernières années, les Etats-Unis se sont tenus aux côtés de Madagascar, en soutien à la démocratie.  Nous nous réjouissons d’avoir observé une élection dépourvue de provocation et de violence.  Dès qu’un candidat sera légitimement élu et aura prêté serment, il sera de votre devoir de tenir ce président nouvellement élu redevable pour assurer que l’état de droit et la bonne gouvernance soient respectés.  Et, nous, les Etats-Unis, restons aux côtés de nos amis Malagasy, prêts à être votre partenaire pour les 150 prochaines années et plus.

*******

Mahajanga

Statement of U.S. Chargé d’Affaires Stuart Wilson

On behalf of the people of the United States, I would like to congratulate you, the people of Madagascar, for celebrating your civic duty in voting for your future president.  For the past 150 years, the United States has stood with Madagascar, in support of democracy.   We are pleased to have observed an election devoid of provocation and violence.  Once a candidate is legitimately elected and sworn in, it will be your responsibility to hold the newly-elected President accountable for ensuring that the rule of law and good governance is respected.  And we, the United States, remain standing beside our Malagasy friends, ready to partner with you for the next 150 years and beyond.

Midi Madagasikara0 partages

Election : La plupart des magasins fermés hier

L’ambiance était plutôt calme hier dans les grandes villes du pays. Dans la capitale plus particulièrement, la plupart des magasins étaient fermés. La journée d’hier ayant été déclarée officiellement chômée et payée, pratiquement toutes les entreprises ont respecté la consigne. Histoire pour les patrons de laisser leurs employés effectuer librement leur devoir envers la Nation. Mais cette situation n’était pas sans provoquer des réactions. En effet, de nombreux chefs d’entreprises n’ont pas manqué de dénoncer cette nouvelle pratique qui consiste à tenir l’élection pendant un jour ouvrable. « En cette période déjà difficile, une journée de perdue entraîne toujours un manque à gagner » fait remarquer un commerçant. Et d’autres pertes sont à venir avec le possible deuxième tour qui sera organisé en plein mois de décembre. « La campagne électorale et les disputes politiques postélectorales ne sont généralement pas favorables au commerce » selon toujours ce commerçant. Une manière, en somme, d’inviter les politiciens à choisir une autre date que la veille des fêtes de fin d’année pour organiser les élections. En tout cas, ce genre de réactions n’est pas typique des entreprises malgaches. D’une manière générale, les « politico-économistes » ont toujours fait un lien entre la conjoncture économique et les élections. Tout d’abord, il a été toujours admis qu’une conjoncture économique difficile est en défaveur d’un candidat au pouvoir. En 1992, le démocrate Bill Clinton avait détrôné le républicain George Bush, en raison notamment des mauvais résultats économiques enregistrés par ce dernier. Autrement dit, il y a toujours un lien entre un scrutin et la situation économique. Un lien qui se manifeste également par ce ralentissement des affaires durant la période électorale. Il reste à savoir si les politiciens tiendront compte de cette réalité au cours des prochaines échéances électorales.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Sécurité alimentaire : Le projet PRESAN décortiqué à Rome

Le Programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PRESAN) a figuré au centre des attentions, lors de la visite de Hamada Madi, secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI) cette semaine à Rome, au siège de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). Une visite qui a donné lieu à la signature d’un accord de coopération entre les deux institutions pour les cinq prochaines années et établissant ainsi un cadre stratégique de collaboration.

Les succès et les défis qui attendent les deux partenaires dans la mise en œuvre du programme PRESAN ont ainsi été soulignés lors d’une réunion restreinte avec Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO, et Arni Mathiesen, assistant directeur général de la FAO en charge des pêches et de l’aquaculture. Il a été souligné à cette occasion que la sécurité alimentaire « se situe à l’intersection de nombreuses questions stratégiques pour l’Indianocéanie, notamment l’insularité, le changement climatique, la lutte contre la pauvreté et la stabilité régionale ». Il a également été rappelé par le secrétaire général de la COI la place considérable tenue par Madagascar dans ce programme phare, conçu pour la toute la région. De leur côté, les hauts responsables de la FAO ont mis l’accent sur le PRESAN en tant que réponse aux défis de l’insécurité alimentaire dans le contexte de Petits Etats insulaires en développement (PEID) et du « Samoa Pathway » auquel la COI est partie prenante.

Dans un format élargi aux équipes techniques et aux principales directions concernées de la FAO, la COI a présenté l’état d’avancement du PRESAN et des grandes étapes à venir, à commencer par l’indispensable mobilisation des bailleurs et la perspective de la prochaine conférence ministérielle sectorielle de la COI consacrée à la sécurité alimentaire.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Rencontre chrétienne : La CNaPS présente à la foire « Haona Fi »

Accueil chaleureux de la CNaPS à la foire « Haona Fi ».

Le week-end dernier, la foire « Haona Fi » s’est déroulée au Village Voara Andohatapenaka. La présence de la CNaPS à cette foire s’explique par l’extension de sa politique de proximité qui représente pour elle un défi majeur. Pour information, la foire « Haona Fi », a proposé un dépistage gratuit de maladies telles que le SIDA, les diabètes type 1 et 2, le cancer de l’utérus, ou encore l’hypertension et l’hypotension artérielle.

Proximité. Dans le cadre de l’intensification de sa politique de proximité, la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) a ainsi mis en place des guichets forains, en parallèle avec le lancement de divers ateliers de sensibilisation, ainsi que la participation massive aux différents salons et foire. Le week-end dernier la CNaPS a participé à l’évènement baptisé « Haona Fi» organisé par le « Foibe FJKM » au village Voara Andohatapenaka. Durant trois jours les visiteurs ont pu consulter leurs Comptes individuels de Travailleurs (CIT), demander des renseignements ou leur mot de passe en cas d’oubli, traiter des dossiers et obtenir des solutions à leurs problèmes sociaux. L’initiative a trouvé un écho positif auprès des visiteurs, apparemment satisfaits des services offerts. A l’instar de Soloheritiana Randrianarivelo, employé du privé et affilié à la CNaPS : « Outre l’accueil chaleureux, j’ai pu vérifier toutes mes cotisations versées à la CNaPS durant mon activité professionnelle ; et j’encourage les dirigeants actuels de la caisse à toujours poursuivre ses efforts pour étendre sa politique de proximité ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Investissements : Un séminaire Pré-TICAD organisé par la BAD

Les besoins en infrastructures en Afrique nécessitent encore des financements jusqu’à un total de 170 milliards USD.

« Attirer les investissements privés en Afrique ». Tel est le thème du séminaire qui se tiendra à Tokyo, au Japon, le 29 novembre prochain, et qui marquera un prélude à la réussite de la Septième conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) en août 2019. Il s’agit d’une rencontre organisée par le Groupe de la BAD (Banque africaine de développement), en coopération avec le secteur privé japonais. D’après les explications, financer les objectifs de développement durable de l’Afrique exige de 600 à 700 milliards de dollars américains par an. Les besoins en infrastructures du continent sont évalués entre 130 et 170 milliards de dollars, pour suivre le rythme de la croissance démographique, de l’urbanisation rapide, de la demande des consommateurs et du développement économique du continent. « Avec un déficit d’infrastructures, le secteur public, y compris les gouvernements et les banques multilatérales de développement, ne peut, à lui seul, mobiliser les fonds nécessaires. La coopération et l’effort concertés avec le secteur privé représentent un grand potentiel », a soutenu la BAD.

Coopérations. Le Bureau de Représentation de la BAD en Asie (SNAR) travaille activement en vue de promouvoir les relations d’affaires Afrique – Japon. Selon le siège de l’institution financière à Abidjan, ce bureau organisera cette conférence afin d’accélérer la dynamique au sein des entreprises japonaises, pour explorer de nouvelles opportunités d’affaires et d’investissements en Afrique. Durant la conférence seront présentés les éléments marquants de l’Africa Investment Forum qui se tient du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud. L’objectif principal de ce séminaire est de promouvoir les investissements en Afrique. Selon le programme indiqué, des exemples d’investissements seront présentés par le secteur privé.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Cité des 67 Ha Avaratra Atsinanana : Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina au coude-à-coude

Dans le « fokontany » des « 67 Ha Avaratra Atsinanana », connu pour être l’un des quartiers les plus cosmopolites de la Capitale, puisque pratiquement toutes les régions de l’île y sont représentées, le scrutin d’hier est encore marqué par le duel entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Avec un léger avantage cependant pour le poulain du TIM. En témoignent ces résultats recueillis dans quelques bureaux de vote. Bureau de vote N°1 – inscrits : 647, votants : 344, N°13 : 131, N°25 : 170. Bureau de vote N°2 – inscrits : 646, votants : 318, N°13 : 149, N°25 : 132. Bureau de vote N°3 – inscrits : 647, votants : 311, N°13 : 110, N°25 : 139. Bureau de vote N°5 – inscrits : 647, votants : 285, N°13 : 142, N° 25 : 106. Bureau de vote N°6 – inscrits : 648, votants : 255, N°13 : 132, N°25 : 81. Bureau de vote N°7 – inscrits : 646, votants : 272, N°13 : 109, N°25 : 106. Le taux de participation est de moins de 50%.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Observatoire SAFIDY : 24 852 bureaux de votes observés

Comptage des voix dans un bureau de vote de la Capitale.

Le (Sampana Anaraha-maso ny Fifidianana, Ivon’ny Demokrasia Ifarimbonana) en français Section d’Observation des élections, Centre de Démocratie Solidaire, est présent dans 9.350 bureaux de vote dans ses zones d’interventions, sur les 24.852 bureaux de vote totaux observés au niveau national.

7.032 observateurs y sont déployés afin d’assurer l’observation durant les jours de scrutin. Ce deuxième constat présenté est issu d’un échantillon de 547 bureaux de vote répartis dans les 6 zones d’intervention de l’observatoire SAFIDY. Il porte sur le déroulement du scrutin jusqu’à 15h30, à savoir le taux de participation au vote, le taux de présence des délégués des candidats, la présence ou non d’observateurs nationaux autres que SAFIDY et observateurs internationaux et interactions avec ces derniers.

Délégués. Autres faits majeurs exposés par cet observatoire. Les premiers constats suivants ont été relevés à partir des observations effectuées, jusqu’à 12h : 44 % des électeurs inscrits ont voté, des délégués de candidats ont été présents dans 92 % des bureaux de vote, 39% des bureaux de vote ont vu la présence d’observateurs autres que SAFIDY (nationaux et internationaux). Et d’ajouter que dans 98 % des cas, les électeurs ont pu accéder aux bureaux de vote sans entraves. Les 15% de bureaux de vote ayant réceptionné le matériel manquant ont pu dérouler le scrutin. Dans tous les bureaux de vote observés, il y a toujours eu des cas d’électeurs non-inscrits sur la liste. Les cas majeurs présentant des risques sur le bon déroulement des votes ont été signalés au niveau des acteurs, notamment la CENI.

Rapport préliminaire. D’une manière générale, le scrutin se déroule normalement et dans le calme, à l’exception de la fermeture prématurée de quelques bureaux de vote, qui est en train d’être supervisée par la CENI. Les rapports sur le déroulement des votes continuent de nous parvenir. Un rapport préliminaire sur l’ensemble des observations que nous faisons vous sera communiqué le 9 novembre 2018 à 16 heures au siège de SAFIDY.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

GSDM-MEN : Intégration de l’agro-écologie dans l’éducation

Le Groupement Semis Direct Madagascar (GSDM) vient de signer une convention de partenariat avec le ministère de l’Education  nationale. « L’objectif consiste à intégrer l’agro-écologie dans le cadre de l’enseignement. Près de 1 200 élèves issus de six nouvelles écoles publiques dans la direction régionale de l’Education  nationale de Vakinankaratra ainsi que leurs enseignants et leurs parents en seront bénéficiaires via la mise en œuvre du projet Manitatra 2. Cette phase 2 est financée par le COMESA et l’Union  européenne sur une période de 2018 à 2021 », a expliqué Rakotondramanana, le directeur exécutif de GSDM.

Activité parascolaire. Notons que dans le cadre de la phase 1 de ce projet Manitatra, six écoles dans la même région étaient déjà bénéficiaires. Chaque établissement scolaire doit avoir une parcelle de démonstration pour permettre aux élèves d’effectuer une activité pratique de reboisement suivant la technique de l’agro-écologie après la formation de leurs enseignants. Cela devra ainsi constituer une activité parascolaire. De son côté, le ministre de l’Education nationale, Horace Gatien a soulevé que le respect de l’environnement constitue une marque de patriotisme. D’après toujours les explications du directeur exécutif du GSDM, les retombées de cette éducation environnementale sont palpables pour ne citer que celles de la phase 1 du projet Manitatra. A titre d’illustration, le rendement de productivité de la riziculture pluviale a atteint les 5 tonnes/ha grâce au développement des champs écoles dans les communes de Vivany et d’Ankazomiriotra, district de Mandoto. « Ce sont les élèves qui ont transmis la technique agro-écologie à leurs parents », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimahasoa : Un agent du FID abattu par des « dahalo », un autre blessé

Stupeur généralisée au sein du personnel de la direction interrégionale du FID Fianarantsoa, à l’annonce mardi dernier dans l’après-midi de la mort d’un de leurs collègues, en la personne de Ralijohn Andriantiana Damien, et d’un autre agent blessé, victimes d’attaque de « dahalo ». En effet, une attaque de « dahalo » s’était produite mardi dernier dans l’après-midi dans le district d’Ambohimahasoa. Deux agents de la direction interrégionale du FID Fianarantsoa ont été les cibles de ces malfaiteurs. Ces agents étaient en mission de paiement de la bourse familiale « vatsin’ankohonana » quand ils ont été agressés par ces bandits qui ont fait usage d’armes à feu. Ralijohn Andriantiana Damien a été grièvement blessé et succomba à ses blessures lors de son évacuation à Fianarantsoa. Quant à l’autre agent également blessé, il a été admis à l’hôpital de Manandroy pour recevoir les premiers soins. Une enquête a été ouverte. Ces derniers temps, on constate que de nombreux agents de projets-programmes sont victimes d’attaques de « dahalo » dans la province de Fianarantsoa. Une situation qui risque de contraindre les partenaires à suspendre leurs aides.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Forte tempête tropicale ALCIDE : À 825 km au nord-est d’Antalaha

Une trajectoire de la forte tempête tropicale ALCIDE définie par la direction générale de la Météorologie.

Aucun avis d’alerte pour la Grande Île pour le moment concernant la formation de la forte tempête tropicale ALCIDE dans l’Océan Indien.

Baptisée dans la soirée du mardi 6 novembre dernier, la forte tempête tropicale ALCIDE sillonne l’océan Indien avec des vents de 120 km/h, et des rafales de 168 km/h. Le bulletin météorologique publié par la direction générale de la Météorologie hier a fait savoir que le système (ALCIDE) se déplace suivant une trajectoire Sud Ouest avec une vitesse de déplacement de 12 km/h. Située à 825 km au nord-est d’Antalaha hier à 15h (heure locale), le système continue de gagner en puissance et pourrait atteindre le stade de cyclone. Interrogé sur les éventuelles conséquences sur le climat dans la Grande Île, un technicien du service de la prévision auprès de la direction générale de la Météorologie a fait savoir que « le système aura peut-être des impacts sur le temps qu’il fait à Madagascar à partir du week-end prochain. Encore loin de nos côtes, ALCIDE n’altère en rien au climat qui prévaut à Madagascar ». Le même technicien de faire savoir que « suivant les prévisions de trajectoire auprès de la météo, ALCIDE ne pénétrera pas les côtes malgaches ».

Avis. Madagascar entre actuellement dans la saison cyclonique. Une saison chaude et humide qui court du 1er novembre au 30 avril de l’année 2019 prochaine. Une saison durant laquelle la Grande Île pourrait être frappée par trois cyclones, selon les prévisions de la direction générale de la  Météorologie. C’est dans l’optique de préparer les Malgaches auxdits passages que le service de la météo a tenu à rappeler les actions correspondantes aux avis d’alerte météo lancées durant la période cyclonique. Ainsi, le rappel concerne l’avis d’alerte jaune, qui consiste pour les populations concernées à faire des provisions pour quelques jours, s’informer sur les itinéraires proches, rejoindre les lieux sûrs en cas de doute. Rappelées chaque année, lesdites actions pourraient grandement aider lorsque la catastrophe se présente. En ce qui concerne les prévisions de la direction générale de la Météorologie à propos de la forte tempête tropicale ALCIDE, on fait savoir que le système ne devrait pas toucher terre à Madagascar. Quoi qu’il en soit, la vigilance devrait être de mise, car à tout moment, la donne pourrait changer. On fait face à dame nature qui se montre parfois capricieuse et imprévisible.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Coopération : Un échange culturel fructueux entre Itasy – Nouvelle Aquitaine

Miora et Ranjamialy représenteront la région d’Itasy.

La relation entre ces deux régions, Itasy et la Nouvelle Aquitaine, se raffermit, suite à l’envoi des jeunes Malgaches de la commune en France.

« Ceci est un échange culturel et un partage d’expérience entre les deux régions. Nous voulons renforcer et valoriser la communication entre ces deux dernières » affirme Ny Anja Rakotoarimanana, chargée de l’appui et de l’évaluation de la coopération.

Deux jeunes filles volontaires vont partir en France ce vendredi pour une formation de huit mois. Miora et Ranjamialy travailleront sur une activité socioculturelle. La première est chargée de dynamiser les activités culturelles. La deuxième fera une animation dans des centres de loisirs. Ensuite, elle participera aux ateliers de cuisine. Ces jeunes filles feront des expositions sur tout ce qui concerne Madagascar. Etudiante en sciences agronomiques et comptabilité et finances, Miora et Ranjamialy sont déjà habituées à ce genre d’activité. En outre, les volontaires sont dans une démarche d’ouverture au monde et d’éducation à la citoyenneté internationale.

De son coté, la région de la Nouvelle Aquitaine envoie également des jeunes dans la région d’Itasy pour sensibiliser les collégiens et lycéens malgaches.

La coopération décentralisée Nouvelle Aquitaine – Itasy a vu le jour en 2016. Grâce à l’appel à projet jeunesse, la coopération a pu mener le premier semestre 2017 une première action de volontariat de service civique et de réciprocité sur thématique de l’action culturelle, fondée sur le partenariat entre la commune de Billère (Nouvelle Aquitaine) et le centre d’action de lecture et d’action culturelle de Miarinarivo. Au vu du succès obtenu, la coopération souhaite amplifier cette action en diversifiant les thématiques.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Un premier tour dans la sérénité

Le scrutin s’est déroulé dans le calme. La population a voulu tourner le dos à cette instabilité chronique qui a longtemps régné dans le pays. Voilà ce qu’on retiendra de ce premier tour d’une élection présidentielle qui avait suscité de nombreuses controverses. Le décompte des votes s’est fait dans une ambiance euphorique et dans le respect des règles. Les résultats vont être annoncés assez vite et l’on semble se diriger vers un deuxième tour entre les deux principaux favoris.

Un premier tour dans la sérénité

Les critiques contre la CENI ont été nombreuses et justifiées. De nombreux Malgaches qui ont été rayés des listes électorales en ont fait les frais. Les récriminations ont été nombreuses hier, mais la frustration et la colère de ces compatriotes ne se sont exprimées que verbalement. Le vote a pu se dérouler normalement. Ceux qui ont pu exprimer leur choix l’ont fait dans le calme et la sérénité. L’annonce des résultats, hier soir, s’est faite sans passion excessive et les commentaires sur les plateaux de télévision ont été mesurés. Il est vrai qu’il ne s’agit pour l’instant que de résultats partiels. Aujourd’hui, cependant, il est clair que les citoyens veulent tourner le dos à cette crise qu’ils ont endurée depuis 2009. Ils veulent un véritable développement. On leur a proposé différents projets et ils se sont déterminés en fonction de leurs aspirations. Ce premier tour va avoir un véritable retentissement sur le plan international, puisqu’il n’y a eu aucun incident violent durant ce scrutin, les opérations de vote se déroulant normalement un peu partout. Les états-majors des candidats bien placés vont maintenant tirer les leçons de ce premier tour et peaufiner leur stratégie pour le second tour. La campagne électorale va être très soutenue. L’atmosphère politique va monter d’un cran.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ivato : Nosamborina ny mpanao « sondage »

Nitangoronan’ny olona ireo mpanao fanadihadiana tetsy Ivato. Izy ireo dia avy amin’ny Madagascar Exit Poll, sampana izay tsy fantatra loatra ny fisiany ary nanontany mivantana ny vato izay nalatsaky ny olona, izany hoe ny kandidà. Nahatezitra ny olona izany satria tokony ho tsiambaratelon’ny tsirairay. Voatery niditra an-tsehatra ny zandary ary ny anton’izany dia mba ho fiarovana ireo olona mba tsy hiharan’ny fitsaram-bahoaka ary koa nentina avy hatrany any Ankadilalana mba hatao fanadihadiana. Tsy eto an-drenivohitra ihany no nisy io tranga io, jerena lahatsoratra etsy ankila.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Réactions

Hery Rajaonarimampianina : « C’est un grand jour pour la démocratie à Madagascar. Le pouvoir est aujourd’hui entre les mains du peuple malgache. Je les invite ainsi à accomplir leur devoir de citoyen et à aller voter. »

Jean Eric Rakotoarisoa : « La CENI ne fait que publier les résultats provisoires. Elle pourrait cependant présenter des rapports. Le candidat ne devrait pas déclarer qu’il est élu. La proclamation des résultats définitifs dépend de l’acheminement des documents électoraux, à savoir les procès-verbaux et les feuilles de dépouillement. »

Rivo Rakotovao : « Le moment est venu pour nous d’élire le président de la République qui nous convient. J’invite les Malgaches à voter. Que la démocratie règne. »

Ntsay Christain : « Je ne souhaiterais qu’une chose : que les Malgachesusent de leur pouvoir à travers leur droit de voter pour un président de la République, qui va conduire le pays pour les cinq années à venir. Il s’agit aujourd’hui d’une réalité et je suis tout à fait heureux de constater avec la majorité de tous les Malgaches que le pays s’achemine, vers le respect de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit, vers un nouveau souffle dans l’acheminement de son développement. »

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Analamanga : COSPN, équipe révélation de l’année

Sacrée championne de Madagascar N1A, l’équipe du Cospn a été choisie par la ligue Analamanga comme la révélation de l’année. Le trophée a été remis samedi au cours d’une grande fête à Analamanga Parc. Ces retrouvailles des férus du ballon orange ont réuni plus de 2.000 personnes dont des joueurs, des joueuses, des entraîneurs, parents et sponsors de la ligue. Comme déjà annoncé, la ligue Analamanga a réalisé un hold-up parfait en remportant tous les titres nationaux allant des U12 aux vétérans. La meilleure équipe féminine a été attribuée à MB2All et au Dream-Team Sporting Club (DTSC) pour la meilleure équipe masculine. Ismaël Razakariasy, le coach de MB2All a été choisi comme entraineur de l’année. Basket Club Namehana (BCNA) de par sa prestation s’est vu attribué le trophée Fair-play, ECBBA avait le meilleur supporteur et le basket-club Saint-Michel (BCSM) a eu le meilleur uniforme.

Critérium U10. Avec ses écoles de basket-ball, la ligue d’Analamanga compte de nombreux jeunes joueurs. Dans cette perspective, la ligue Analamanga organise un critérium U10 et un tournoi pour les super-vétérans à partir de ce week-end jusqu’au 21 décembre au Gymnase d’Ankorondrano. 12 équipes en U10 garçons et 8 chez les filles, 4 respectivement du côté des super-vétérans hommes et dames ont confirmé leur participation à ce tournoi de clôture de saison. « Comme ces catégories ne font pas partie du calendrier fédéral et vu qu’ils sont nombreux à Analamanga, la ligue a organisé ce tournoi pour donner une occasion à eux de jouer » a fait savoir, Fidy Rasolomalala, président de la ligue Analamanga. Le dernier délai pour les inscriptions est fixé pour demain.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Sondage sur la présidentielle : Les avis sont partagés

La polémique autour de l’interdiction de sondages sur la présidentielle a refait surface hier. Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Hery Rakotomanana, persiste et signe qu’aucun sondage d’opinion n’est autorisé durant l’élection étant donné que cela pourrait dénaturer le cours du vote. Le rapporteur général de la CENI, Ernest Razafindraibe, de marteler, à chacune de ses interventions médiatiques de cette décision sans appel, qu’à Madagascar, le sondage d’opinion n’a pas de cadre légal et n’est pas très fiable.

Henintsoa Randriamanalina, un enquêteur de l’Exit Poll, d’expliquer lors d’une interview, que cette entité a eu l’autorisation de la CENI pour faire le sondage dans le but d’éviter toute tentative de fraude électorale.

Pour 2018, l’élection présidentielle a suscité l’intérêt des observateurs internationaux. Dans l’expectative, les avis sur l’Exit Poll, organisme pour le sondage d’opinion, sont mitigés. Pour Mikael Cheuwa, coordinateur d’Association for Free Research and International Cooperation (AFRIC), « c’est intéressant, car il y a tellement de mission d’observations, un record avec près de 33 organes. Ils font un travail formidable en assurant la neutralité et la transparence d’une élection présidentielle totalement indépendante. Toutefois, le sondage aurait pu aider la CENI, ou à la limite, faciliter son travail. Ceci est une pratique bien courante dans des pays comme les Etats-Unis, la Chine, ou encore les Pays-Bas. »

Malgorzata Kulbaczewska, membre de la mission CIS-EMO, rejoint l’avis de son collègue. « Comme le sondage se fait strictement dans l’anonymat, cela peut tout à fait servir, néanmoins, je comprends l’appréhension de la CENI », souligne-t-elle. Dans tous les cas, les électeurs semblent offusqués quand les enquêteurs leur posent leur questionnaire.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Marc Ravalomanana : Ses partisans clament une victoire au 1er tour

Marc Ravalomanana reste confiant.

Le Q.G du candidat n°25 Marc Ravalomanana à Bel Air a vécu hier dans la soirée une ambiance euphorique. Et ce à l’annonce des résultats partiels collectés par l’équipe de campagne du candidat. Au Bel Air, des techniciens et des informaticiens ne cessent de recueillir les résultats transmis par les délégués du candidat Marc Ravalomanana repartis dans toute l’île. Ces résultats partiels placent ce dernier en pole position du classement.

Appel à la vigilance. Le candidat Marc Ravalomanana était venu lui-même à son QG hier dans la nuit pour haranguer ses partisans. Il a lancé à l’endroit de ces derniers un appel à la vigilance. « Soyons vigilants. Nous devons être prudents. Nous devons être prêts à défendre jusqu’au bout nos choix. », a-t-il déclaré. En tout cas, les partisans de Marc Ravalomanana ont clamé hier une victoire au 1er tour.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Insolite

Née le jour du scrutin présidentiel, ses parents l’ont nommée Fifidianantsoa, littéralement « élection dans la joie ». Sa mère l’a mise au monde à l’hôpital Analankinina, à Toamasina, hier dans la matinée. Pour une histoire insolite, c’en est une et les internautes et autres « Facebookers » ont fait  de la petite Fifidianantsoa la vedette du jour. Auprès de la maternité, l’on a appris que la fille se porte bien et que l’accouchement n’a eu aucune complication. Sa maman a déjà pu regagner son foyer hier soir, avec sa fille, devenue alors symbole de l’élection.

 Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

JIRAMA : Des équipes spéciales mobilisées durant toute la nuit

Les techniciens de la JIRAMA ont œuvré pour la réduction des risques de panne d’électricité durant le comptage de bulletins électoraux.

L’enjeu était de taille. L’approvisionnement en électricité devait être assuré durant la nuit de comptage des bulletins électoraux.  « Des numéros de téléphone sont mis à la disposition de la CENI, des responsables des bureaux de vote et des chefs ‘fokontany’, pour éviter les cas de panne d’électricité. Un bon déroulement du scrutin relève du devoir de chaque citoyen et toute entité responsable. C’est la raison pour laquelle la JIRAMA prend part à cette responsabilité mission en assurant l’approvisionnement en électricité durant le comptage des voix, dans la soirée électorale du 7 novembre. Des équipes de la JIRAMA sont mobilisées et effectuent des rondes partout dans toutes les localités où elle est présente. Elles ont comme mission et objectifs de surveiller, surtout les postes et les sous-stations, les transformateurs, les isolateurs et toutes les lignes de distribution afin d’assurer l’alimentation en électricité sur tout le territoire, particulièrement pour le réseau interconnecté d’Antananarivo. D’autres sites stratégiques tels que le siège de la CENI à Alarobia, tous les QG des candidats, les antennes à Ambohimitsimbina, l’immeuble de la TVM et de la RNM à Anosy, le bâtiment du ministère de l’Intérieur à Anosy et tous les bureaux de vote alimentés par la JIRAMA, sont également à sécuriser », a indiqué la JIRAMA dans un communiqué.

Prêtes à intervenir. Outre ces équipes déployées, d’autres équipes ont également assuré la permanence auprès de toutes les agences de la JIRAMA. Leur rôle est de rester prêtes à intervenir en cas de besoin, d’après les explications. « La JIRAMA n’y arrivera pas toute seule dans cette tâche. Elle travaillera étroitement avec la CENI, les responsables des bureaux de vote, et surtout les chefs ‘fokontany’. Des contacts téléphoniques leur sont envoyés pour qu’ils puissent signaler des cas de coupure à la JIRAMA. La RNM et la TVM collaboreront également dans la transmission de toutes les communications relatives à l’électricité durant cette soirée électorale », ont affirmé les responsables auprès de la société d’Etat. D’après leurs dires, c’est la collaboration de tous qui pourrait faciliter la résolution des éventuels problèmes dans les plus brefs délais.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Vitrine de l’industrie : Promotion du « Vita Malagasy »

« Les startuppers seront à l’honneur », selon le ministre de l’Industrie, Guy Rivo Randrianarisoa.

Les startuppers seront à l’honneur dans le cadre de cette manifestation économique.

L’association du personnel du ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé organise une vitrine de l’Industrie et du secteur privé dans sa 2e édition, du 20 au 24 novembre 2018, au Parvis de l’Hôtel de ville à Analakely. Le début de l’événement coïncide avec la célébration de la Journée Mondiale de l’Industrialisation en Afrique. « L’objectif est de promouvoir les produits ‘Vita Malagasy’, tout en incitant la population à consommer ces produits fabriqués par les industries nationales », a soulevé Guy Rivo Randrianarison, le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, lors d’une conférence de presse avant-hier.

Entrée gratuite. En fait, « notre département ministériel a pour mission de soutenir le développement des industries nationales face à l’envahissement des produits importés sur le marché local », a-t-il poursuivi. Ainsi, dans le cadre de cette manifestation économique, des industries, des startuppers et des coopératives, ainsi que diverses institutions comme les banques participeront activement. En tout, une centaine de participants y exposeront leurs produits, soit une hausse de l’ordre de 50% comparée à la première édition. Et cette fois-ci, les startuppers seront à l’honneur. Par ailleurs, différentes conférences relatives au développement du secteur industriel auront lieu. Des défilés de mode et des démonstrations de kickboxing seront également organisés durant cette 2e édition de la vitrine de l’Industrie et du Secteur privé, afin d’attirer de nombreux visiteurs. Le ministre de tutelle a fait savoir que l’entrée à cette manifestation économique sera gratuite.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Arena Center : Les pro-Rajoelina croient en un « Premier tour dia vita »

Entrée triomphale de Mialy et Andry Rajoelina.

Ambiance survoltée lors de la soirée électorale qui s’est tenue hier au Q.G du candidat numéro 13 à Ivandry.

Le fondateur de l’IEM et son épouse ont effectué une entrée triomphale, sous le « standing ovation » de l’assistance. L’ambiance était à son comble lorsque Andry et Mialy Rajoelina sont montés sur scène pour entonner le chant de campagne du candidat n°13 avec les artistes qui ont accompagné et soutenu ce dernier tout au long de la propagande. Les Jerry Marcos, Dah’mama, Lianah, Tsiliva, Melky, Princio, Rakroots, Odyai et autres stars du show biz ont enflammé la salle où l’on a remarqué la présence de nombreuses personnalités.

Résultats. Etaient notamment présents, Naina Andriantsitohaina, Mamy Ravatomanga, Camille Vital, Sylvain Rabetsaroana, Hajo Andrianainarivelo, Alexandre Georget, Brunelle Razafintsiandraofa, Augustin Andriamananoro, Yvette Sylla et bien d’autres personnes qui roulent pour le candidat numéro 13. Lequel n’a pas oublié de remercier tous ceux et toutes celles qui l’ont aidé et soutenu, à commencer par sa femme qui lui a tout le temps remonté le moral. « Merci chérie », a lancé Andry Rajoelina à l’adresse de Mialy. Tout cela dans une ambiance « mafana mafana » surtout lorsque les artistes ont chanté le « Jereo kely ny tabilao ». Avec comme toile de fond, des résultats en faveur du candidat numéro 13 affichés sur écran géant. Avec des scores fleuves pour Andry Rajoelina en provinces, notamment dans les Faritany de Fianarantsoa, Antsiranana, Toliara et Toamasina. Un air de victoire qui a boosté la salle où l’on entendait « Premier tour dia vita ». Reste à savoir si cela va être confirmé par les premières tendances attendues aujourd’hui au niveau de la CENI.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Ankirihiry Toamasina : Saika niharan’ny fitsaram-bahoaka ireo mpanao “sondage”

Nizotra tam-pilaminana tamin’ny ankapobeny ny fifidianana ho an’ny distrikan’i Toamasina I, saika nisokatra tamin’ny fotoana voatondron’ny lalana avokoa ireo birao fandatsaham-bato, na teo aza ny fahatarana 10 hatramin’ny 30min noho ny fandaminana sy ny fifidianana ireo olona roa avy amin’ny mambran’ny birao fandatsaham-bato manao ilay sonia amin’ny bileta tokana. Na teo aza io filaminam-pifidianana ho an’i Toamasina I io dia saika nitrangana sakoroka kosa ny tao amin’ny birao fandatsaham-bato teo anivon’ny Epp Tovovelona Rapheal Ankrihiry omaly maraina. Ny antony dia ny fisian’ireo andiana tovovavy efatra avy amin’izany fikambanana “Madagascar Exit Poll” izany izay nahazo fahazoan-dalana avy amin’ny birao mahaleon-tena ny fifidianana hanao fanaraha-maso, saingy lasa nanao “sondage” indray izy ireo amin’ny fametrahana fanontaniana amin’ireo mpifidy avy nandatsa-bato. “Iza no olona nofidinao?”, sy ny hoe “laharana fahafiry no nofidianao?” ny fanontaniana apetrak’izy ireo amin’ireo mpifidy mivoaka ny birao fandatsaham-bato. Izay no niteraka fahasorenana avy amin’ireo mpifidy ka nampisy fifamaliana teo amin’izy ireo ary nahatonga ireto tovovavy avy amin’ny “Madagascar Exit Poll” ireo nandrasan’ny olona maromaro ivelan’ny vavahadin’ny Epp Todivelona Raphael. Voatery niditra an-tsehatra ireto teo anivon’ny CED Toamasina sy ireo solontenan’ny kandida nandamina ny raharaha ary nangataka ny porofo ahafahan’ity fikambanana ity manao ny “sondage” nataony, izay tena voararan’ny lalana amin’ity fifidianana ity eto amintsika. Nandritra ny nanaovan’ireto andiana tanora ireto ny iraka nampanaovina azy ireo dia nahitana ilay gazety tsy vidina zarazaraina nampisy resa-be teto Toamasina ireto tovovavy ireto, izay mbola nampihakatra ny maripana ihany koa. Ho fiarovana ny ain’ireto tovovavy nirahan’ny fikambanana “Madagascar Exit Poll” teto Toamasina ireto, dia nampitsoahana sy narovana mpitandro ny filaminana izy ireo. Toeram-pifidianana telo no tena nahitana azy ireto teto Toamasina dia ny tao amin’ity Epp Todivelona Raphael ity sy ny tany Ambalamanasy ary ny tao Morarano. Vokatr’izay dia nanao filazana maika ny filoha misahana ny fanaraha-maso ny fifidianana eto Toamasina, nilaza mazava fa tsy nanome alalana hanao “sondage” ity fikambanana ity ny birao mahaleon-tena misahana ny fifidianana Malagasy foibe sy ny teto Toamasina, koa misandoka izay milaza manao izay ary enjehina araka ny lalana manan-kery. Koa andrasana izay ho tohin’izao raharaha izao, fa mety hiteraka tsy filaminam-pifidianana ny tohiny.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Leadership au féminin : Retour sur la première nuit de l’Entrepreneuriat durable

La « 1re nuit de l’Entrepreneuriat durable » qui s’est tenue à l’Institut français de Madagascar le mardi 18 septembre, soit il y a un mois et trois semaines, fut un succès sur toute la ligne. Dès 18h, le hall de l’IFM était déjà noir de monde, un public cosmopolite et diversifié. Allant des citoyens, aux diplomates, en passant par les amoureux de l’ovale et les sportifs- dont l’équipe de rugby de l’Université d’Oxford- opérateurs économiques et les politiques, Malgaches comme étrangers, connaisseurs ou non, tous voulaient prendre part à cet évènement inédit. Et ils avaient raison, car ils avaient effectivement vécu un moment exceptionnel !

Ces jeunes femmes ont inspiré le public avec leurs « success stories ».

Un moment exceptionnel et dont l’organisation twistée par une petite touche artistique, une pointe d’humour et beaucoup d’humanité était dirigée de main de maître par Terres en mêlées (Organisation à but non lucratif œuvrant pour l’éducation au développement durable par le rugby solidaire) et ses partenaires. Et pourtant, lors de l’ouverture de la soirée, Pierre Gony, Fondateur de Terres en mêlées a annoncé fièrement que l’organisation de cette 1re nuit de l’Entrepreneuriat durable a pris tout juste 1 mois et une semaine. Lui et son ami Simon -Qûé Gomis, en avaient eu l’idée un matin ensoleillé du 11 août dernier, précisément à 8h30 à Toliara. Ils se sont dits pourquoi pas un évènement dédié à des thématiques qui les passionnent et qui peuvent faire bouger les choses sur Mada : l’entrepreneuriat social, le rugby solidaire et le développement durable. Ils ont ainsi contacté des partenaires, des amis et surtout 6 jeunes femmes qui excellent actuellement dans l’entrepreneuriat social et le leadership au féminin. A l’unanimité ; celles-ci ont toutes répondu oui et avec enthousiasme. L’équipe organisatrice s’est alors battue et travaillé d’arrache-pied pendant 5 semaines pour réussir cette soirée exceptionnelle qu’elle a fait vivre au public. Comme l’avait dit Pierre Gony : « Pour moi, c’est vraiment un rêve qui se réalise et je suis heureux, ému et très fier de le partager avec vous ce soir ! ».Lors de la soirée, elles ont été amenées à communiquer leur passion pour l’entrepreneuriat social, leur parcours et leur rêve. Ceci pour partager des vibrations positives au public et l’inspirer, susciter chez lui l’envie de réussir, d’oser faire un pas pour changer les choses petit à petit et de persévérer. Mobiliser des partenaires aussi, car l’entrepreneuriat social est une aventure humaine, qui nécessite plus que jamais l’entraide et la collaboration. Les 5 entrepreneures passionnées à avoir partagé leurs passions sont : Julia Gony, présidente de Terres en mêlées.mg ; Matina Razafimahefa, fondatrice de Sayna ; Marie Christina Kolo, fondatrice de Green N’Kool, Asnie Ramanandraibe, fondatrice de Vezo Création et Alia Drouin, chargée d’investissement pour Mariakap Madagascar. Un des témoignages ayant sans doute marqué la soirée fut celle de Marcelia, 16 ans, Vezo et jeune rugbywoman de la Côte Saphir et passionnée de rugby, l’héroïne du film «La jeune fille et le ballon ovale». Ce film de Christophe Vindis a été projeté en ouverture de la rencontre.

« La jeune fille et le ballon ovale »

Une leçon de vie

Poignant dans le fond et très réussi d’un point de vue esthétique, ce documentaire retrace le parcours de combattant de Marcellia, une jeune Vezo de Toliara, venant plus précisément d’Antsepoka, un petit coin de paradis à 14h en véhicule tout-terrain de la Cité du Soleil. L’assistance était captivée, conquise par la combativité de cette jeune fille. Au-delà du rugby, de l’émancipation féminine, c’était carrément une leçon de vie : celle de la solidarité et du vivre ensemble.

Marcellia, la jeune fille au ballon ovale, sur la scène de l’IFM après la projection du film dont elle est l’héroïne.

Marcellia. Fille-mère à 13 ans, elle s’occupe seule de son petit Cristiano dans son village de pêcheurs (les Vezo vivent de la mer et sont viscéralement attachés à elle). Marcellia a d’ailleurs confié, lors de son témoignage en aval de la projection du film, que son père l’a emmenée en mer, dès l’âge de 2 ans. Elle peut d’ailleurs nager en apnée jusqu’à 9 km de profondeur ! Son horizon se limitait alors à la maternité et ce qu’il lui restait d’enfance et d’insouciance avec ses copines du village. Le jour où elle tombe amoureuse du rugby, sa vie bascule et elle commence un processus d’émancipation qui la mène vers l’épanouissement et le dépassement de soi.

C’est durant l’été 2014 que les éducateurs de l’association Terres en mêlées débarquent à Antsepoka, un ballon de rugby en main et le rêve de faire du rugby un facteur d’épanouissement et d’éducation pour les enfants déscolarisés ou non scolarisés. Au contact du ballon ovale, une réaction grisante, voire carrément « épidermique » se produit en Marcellia : des papillons dans le ventre et cette détermination et passion folles qui caractérisent la jeunesse. Avec du temps, du travail et de la passion, elle fait montre d’une progression fulgurante, et devient capitaine de la sélection féminine de rugby à 7 de la Côte Saphir.

Aventures et épanouissement. Elle se rend à Antananarivo pour se perfectionner et vivre de nouvelles aventures encore plus palpitantes et enrichissantes sur le plan humain. Désormais, elle sait qu’au-delà d’être une fille mère, elle est une jeune femme sportive, reconnue et qu’elle mérite le respect. Une belle leçon de vie que ce documentaire tourné dans une nature d’une beauté époustouflante : le Sud-Ouest de Madagascar, Toliara pour être plus précis. Notons que le documentaire est réalisé par Christophe Vindis et produit par « Les Docs du Nord ». Il fut présenté officiellement le 14 janvier dernier sur France Ô.

« Inspirational stories ». L’entrepreneuriat durable au féminin

Après la projection du film, ces 7 femmes talentueuses et travailleuses se sont succédé  sur scène non pas pour entreprendre un partage « classique » de leur parcours, mais bien plus encore, comme cité plus haut : inspirer le public, « l’éduquer » et promouvoir l’entrepreneuriat social, qui selon de nombreuses d’études d’expert en développement durable, pourrait mener rapidement à celui-ci. Car comme le disait Simon Qûé Gomis : « La rentabilité économique et le respect des valeurs socio-culturelles et la recherche de solutions socio-environnementales pérennes sont tout à fait compatibles. ». Nous, nous  rajouterions ,  non seulement possible, mais nécessaire !

Matina Razafimahefa. Fondatrice de Sayna

Tout juste âgée de 20 ans, elle est la fondatrice de Sayna, élue meilleure entreprise sociale en mars 2018 par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et Incubons. Ils « sourcent » des jeunes talents du digital et les forment gratuitement pendant 4 mois au métier de développeur web, pour les insérer ensuite en entreprise. « Je me lève chaque matin pour réaliser mon rêve de former et de trouver un travail dans le digital pour 10 000 jeunes Malgaches, pour les sortir de la précarité « a-t-elle dit durant son partage.

Marie Christina Kolo. Fondatrice de Green n Kool

A tout juste 30 ans, des projets pleins la tête et de la passion à revendre, Marie Christina Kolo, environnementaliste de formation, est la fondatrice de Green n Kool, une entreprise éco-responsable qui a décidé de percer le marché du green business. Education environnementale, recycl’art, design écologique, animation des jeunes ; telles sont entre autres les prestations de Green n Kool. « J’ai toujours été passionnée par l’humanitaire et l’environnement. Après avoir travaillé dans le monde entier et être rentrée au bercail « pour changer » les choses. J’ai intégré un poste aux Nations-Unies, un boulot que j’aimais, des conditions de travail agréables, mais j’ai tout quitté. Pour vivre uniquement de ma passion et à mon compte : l’environnement et l’humanitaire. »

Asnie Ramanandraibe. Fondatrice de Vezo Création

« Mon père est merina, ma mère est vezo » annonce-t-elle d’emblée lors de son allocution. Cette mixité culturelle malgacho-malgache, pas facile à vivre pour beaucoup, car oui, cela existe à Madagascar, elle l’assume et la retranscrit dans ses créations vestimentaires. « J’ai débuté avec presque rien, à peine une machine et une couturière pour m’aider, pas assez de rentabilité pour payer son salaire. J’ai toujours refusé de baisser les bras. J’ai eu, en participant à des concours, des financements de 1600 euros, ensuite de 10 000 dollars et maintenant, je fais ce que j’aime, je vis de ma passion et j’aide des personnes vulnérables à s’en sortir. » a-t-elle rajouté.

Alia Drouin. Chargée d’investissement pour Miarakap

24 ans et tout le sérieux du monde, Alia Drouin est la Chargée d’investissement pour Miarakap. Miarakap qui est un fonds d’investissement qui croit au potentiel énorme des petites et moyennes entreprises (PME) malgaches et leur formalisation. Ils accompagnent donc les PME à fort impact sociétal, par le biais de formations, mais aussi et surtout d’appui financier, pouvant aller entre 100 millions et 1 milliard d’ariary. « Chez Miarakap nous croyons que les PME si elles sont bien accompagnées et formalisées, peuvent faire développer Madagascar. Mais l’impact social est pour cela essentiel et nous œuvrons pour cela. » a-t-elle fait savoir.

Julia Gony. Présidente de Terres en mêlées Madagascar

Joueuse de rugby professionnelle de la Côte Saphir et ayant un Master 2 en Biodiversité marine. Elle s’implique désormais pour l’éducation par le rugby solidaire, son sport de prédilection. Croyant fort aux valeurs véhiculées par ce sport populaire par excellence ; elle croit que l’éducation par le sport, le rugby notamment, permet de dépasser les clivages et les barrières : il permet de fédérer autour d’un point commun : la recherche du développement durable. D’ailleurs, Terres en mêlées Madagascar, dont elle est la présidente vient de gagner le 14 septembre dernier, le « Beyond Sport award, sport for equality » du World Rugby, grâce entre autres, à son projet d’émancipation des jeunes femmes par le rugby à Madagascar ; mais aussi les projets éducatifs et la recherche du développement durable par le rugby solidaire. « Une victoire pour Madagascar, pour toutes les équipes de Terres en mêlées » comme l’a dit si bien Pierre Gony.

Dossier réalisé par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

RN1-RN4 : Fiara nivadika, olona efatra maty tsy tra-drano

Taxi-brousse ny iray, tetsy Ankazobe, ary fiara kely kosa ny iray tetsy Analavory. Aina efatra be izao indray no nafoy omaly sy afak’omaly noho ny resaka lozam-pifamoivoizana tamin’ireo lalam-pirenena roa lehibe teto amintsika.

Ny voalohany, nitranga ny talata antoandro teo amin’ny tanana antsoina hoe Ambohitrafovoany, ao amin’ny distrikan’Ankazobe, teo amin’ny PK103+50. Taxi-brousse avy any Avaratra hitodi-doha aty an-drenivohitra ity tra-doza ity. Araka ny angom-baovao azo dia vokatry ny olana ara-teknina nahazo ny fiara no nahatonga ny loza. Tapaka hisatra teo am-pidinana izy io. Nivoaka ny lalana ary nivadika nony avy eo. Olona roa no namoy ny ainy teo no ho eo. Nahatratra am-polony maro kosa ireo naratra. Raha ny fantatra dia nisy ankizy roa isan’ireo voa mafy tao anatin’izany. Nentina novonjena haingana tany amin’ny toeram-pitsaboana moa ireto olona tra-doza ireto.

Ny loza faharoa kosa dia nitranga omaly, tetsy Ampasamanatongotra, Analavory. Fiara kely iray marika « Volkswagen » no nivadika, teo amin’ny kilometatra vitsy monja tsy hiditra an’Analavory. Fandehanana mafy indray no nahatonga ny loza, raha ny fampitam-baovao azo. Tsy tafiditra teo amina fiolahana kely hiditra amina tetezana mantsy ity fiara ity ary namantana avy hatrany tany ambany. Potika tanteraka ilay fiara kely. Olona roa no namoy ny ainy, ary iray naratra mafy. Ity farany moa izay nentina namonjy toeram-pitsaboana haingana. Efa tonga teny an-toerana moa reo mpitandro filaminana nijery ifotony ny zava-nisy ary nanokatra ny fanadihadiana avy hatrany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Erick Rajaonary : Solidaire avec la population malgache

Le candidat Erick Rajaonary a bien accompli son devoir de citoyen. (Photo : Nary Ravonjy)

Le candidat n°17 Erick Rajaonary fait partie du Collectif des candidats qui a réclamé la révision des listes électorales, étant donné les nombreuses anomalies constatées. Même si ce collectif n’a pas eu gain de cause, il a décidé d’accomplir son devoir de citoyen dans le bureau de vote à l’EPP Anosimasina Itaosy, hier matin. « Je reste solidaire avec la population malgache. En effet, bon nombre d’entre eux n’ont pas pu voter car certains n’ont pas été inscrits sur la liste électorale tandis que d’autres n’ont pas eu leurs cartes. Cependant, élire le président de la République est non seulement un droit mais aussi un devoir de chaque citoyen. J’espère sincèrement qu’il n’y aura pas de crise post-électorale en raison de ces grandes anomalies », a-t-il exprimé. Notons que nombreuses personnes se plaignent ne serait-ce que dans ces bureaux de vote d’Anosimasina, car elles n’ont pas pu voter malgré leur volonté. « Au moins une ou deux personnes dans chaque ménage ne sont pas inscrites sur la liste électorale alors qu’on a bien pu voter lors des dernières élections présidentielles », a raconté Mme Nirina, une mère de famille dépourvue de son droit de vote. Narindra, le président du KMF/CNOE Atsimondrano, a confirmé toutes ces anomalies.

Navalona R.

Madagate0 partages

Antananarivo élections 2018. La tendance de mon quartier par Mialy Audrey

Quelques sinistres imbéciles s’amusent à dresser des tableaux plus que fantaisistes, présentant Marc Ravalomanana comme déjà vainqueur avec plus de 50%. En attendant des résultats provisoires -mais officiels- émanant de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), je vous invite à vivre, ce mercredi 7 novembre 2018 en photos. Il s’agit de l’ambiance de quelques bureaux de vote (salles de classe de l’EPP d’Ampasanimalo et de l’école privée « Les Moineaux ») de mon quartier, zone de pauvreté par excellence pourtant situé sur la route de l’Université, dans le 2ème arrondissement d’Antananarivo. Journée que nous avons vécu depuis la journée où nous avons voté jusqu’au décompte des voix.

Les gens de notre quartier passent les 3/4 de leur journée à faire la queue avec ces bidons jaunes -qui ont envahi toute l'Afrique noire- pour chercher de l'eau qu'ils paient cher alors que le débit se fait vraiment au compte-gouttes... Et les tarifs de ces fontaines à vocation publique, mais privatisées par le régime Ravalomanana, viennent d'augmenter

Je ne vous donnerai aucun chiffre écrit mais la tendance de mon quartier est orange. C’est-à-dire que la jeunesse majoritaire a préféré Andry Rajoelina -auquel il s’identifie- à tous les autres candidats qu’ils ont superbement ignorés au vu des résultats même provisoire. Pour eux, Zandrikely représente l’espoir d’un réel avenir meilleur. Sous l’aile de mon badge officiel émanant de la CENI, j’en ai profité pour permettre à Mialy Audrey de s’exercer à ce dur métier de photojournaliste. Vous apprécierez (ou pas) son travail. Place aux photos pour la postérité !

Jeannot Ramambazafy

***************

Vote en famille à l'EPP Ampasanimalo

Nirina, garçon venant de Fianarantsoa, que j'ai recueilli car abandonné par sa famille (une longue histoire...), a voté pour la première fois de sa vie

***************

Mialy a voté à l’École privée "Les Moineaux" dans le même quartier

Grand jour pour Mialy Audrey qui vote pour la première fois de sa vie aussi

***************

Ambiance du décompte des voix à l'EPP Ampasanimalo

***************

Quelques résultats à l’École privée "Les Moineaux"

*************************

21h! C'est l'heure de rentrée. Tous ont été satisfaits. Il ne reste plus qu'à attendre les proclamations des résultats. Le 20 novembre 2018 ceux provisoires de la CENI et, le 29 novembre 2018, ceux officiels de la HCC. Laissons les débiles fanatiques de Facebook croire ce qu'ils veulent croire. Il n'y aura plus de forcing comme en 2002. Quant au navire Hvm, il a bel et bien sombré corps et biens (et bien fait pour sa gueule).