Les actualités Malgaches du Lundi 08 Octobre 2018

Modifier la date
News Mada30 partages

Kempo – «Mixed Martial Arts»: mpikatroka 18 nahazo fiofanana

Mbola vitsy ireo mpikatroka ny taranja kempo mahafehy ny teknika fototra. Antony iray namerenana ny fampiofanana, nokarakarain’ny Mixed Martial Arts, izany, notontosaina ny asabotsy lasa teo, tao amin’ny Dojo Acca Andranobevava.

Araka ny fangatahan’ny mpikambana, tontosa soa aman-tsara ny tapany faharoa tamin’ilay fifampizarana, nomen’ny sensei Rakotonindriana Parfait, filohan’ny komity mpitantana ny MMA eto Madagasikara. Niisa 18 mianadahy ireo nanatrika ny fampianarana. Nifototra tamin’ny fanamafisana ny teknika fototra ny fifampizarana. “Ilaina ny manamafy sy manatsara hatrany ny teknika fototra satria tsy afaka ny handeha lavitra mihitsy ny mpikatroka iray raha toa ka tsy ampy ny fanamifisany ny zava-bitany”, hoy Rakotonindriana Parfait. “Manomboka hampidirina tsikelikely ao an-tsain’ny mpikatroka eto anivon’ny MMA ihany koa izao ny fanabeazana mialoha sy mandritra ary aorian’ny fanazarantena na ny ady atao”, hoy hatrany ny fanazavany.

 

Mi.Raz

 

News Mada20 partages

“JMJ”: misy ny mandeha an-tongotra 300 km

Efa  ao Mandritsara, hatry ny omaly, ireo tanora katolika miisa 125 avy any Maroantsetra  handeha  hamonjy ny “JMJ Mada” hatao any Mahajanga, hanomboka ny talata  izao.  Efatra andro izao ny nandehanan’izy ireo an-tongotra izany lalana mamakivaky ala matevina sy ny renirano izany hatrany amin’ny 300 km. Mazava rahateo ny lohahevitra amin’ity andiany fahasivy ity: “Aza matahotra ry Maria fa sitrak’Andriamanitra ianao”.

Synèse R.  

News Mada17 partages

Campagne électorale jour J: que le meilleur gagne!

Les trente-six candidats à la présidentielle disposent à partir d’aujourd’hui de trente jours pour convaincre les électeurs de voter pour eux le 7 novembre prochain.

La campagne électorale s’ouvrira ce jour et les candidats qui sont déjà sur le starting-block  depuis belle lurette peuvent désormais participer pleinement  à la course à la magistrature suprême. Le décret n°2018–644 fixant les modalités d’organisation de l’élection présidentielle anticipée précise à cet effet que  « La campagne électorale en vue du premier tour de l’élection présidentielle anticipée commence le lundi 8 octobre à six heures et prend fin le mardi 6 novembre à zéro heure»,  et  «Sont autorisés à faire campagne les candidats à l’élection présidentielle titulaires d’un récépissé définitif d’enregistrement de candidature délivré par la Haute cour constitutionnelle».

 Sur ce, l’agenda des candidats sont déjà surbookés, à en croire les publicités à travers les médias. A titre d’illustration, le porte-fanion du Mapar débutera sa campagne à Antsiranana, les anciens chefs d’Etat Didier Ratsiraka et Hery Rajaonarimampianina organiseront des meetings respectivement aux 67 Ha et à Itaosy.

En dépit des différentes manœuvres visant à saboter les consultations populaires à venir, comme les initiatives de Pety Rakotoniaina et consorts, la coalition des candidats, conduite par Tabera Randriamanantsoa, ou récemment encore le collectif des candidats qui ont lancé un ultimatum à la Ceni, les dés sont désormais jetés. Conformément au calendrier établi par l’organe en charge des élections et le gouvernement, il n’est plus question de retour en arrière. D’ailleurs, les candidats «crédibles» se sont déjà préparés à cette échéance car, ces temps-ci, les rencontres avec la population ont été initiées sous divers formes.

Une campagne haute en couleur

En tout cas, après plusieurs mois d’attente, l’on s’ attend à une campagne électorale pleine  de rebondissements car la présidentielle du 7 novembre voit une grande partie des acteurs politiques de premier plan s’affronter. Citons entre autres, trois anciens chefs d’Etat, trois anciens Premiers ministres et des anciens ministres de la IIIe et de la IVe République.  Des adversaires politiques qui, en dépit des alliances de circonstance, demeurent farouchement opposés sur le plan idéologique.

Quoi qu’il en soit, l’article 57 de la loi organique n° 2018-008 relative au régime général des élections et des référendums régissant la campagne électorale stipule la nécessité de respecter l’unité nationale et de l’esprit du «Fihavanana malagasy»,  la neutralité de l’administration et l’impartialité des services publics, l’impartialité du service public de la communication audiovisuelle assurée par les services de radiodiffusion et de télévision publics et les entreprises de radio et de télévision  privées, l’équité et l’égalité des chances entre tous les candidats, le respect de l’intégrité physique, de l’honneur et de la dignité des candidats et des  électeurs, le respect de l’intégrité de la vie privée et des données personnelles des candidats ou encore la non-incitation à la haine et à la discrimination, la préservation de l’ordre public.

Rakoto

 

Midi Madagasikara13 partages

ORTANA : Une randonnée à Ambohitrandriananahary

L’Office Régional du Tourisme d’Antananarivo (ORTANA) organise une randonnée à Ambohitrandriananahary le 13 octobre 2018.  En fait, la colline d’Ambohitrandriananahary est localisée à 9 km au Sud-est de la ville d’Antananarivo. Le prince Andriamananitany, second fils de Rangita, laissait  le trône d’Alasora à son aîné pour s’installer sur cette colline. A part la présentation de cette histoire, cette sortie associera une balade pédestre permettant aux randonneurs de visiter une poterie ainsi qu’un parcours d’accro-branche.

Navalona R.

News Mada11 partages

Fanesorana mpitandrina: nisavorovoro ny FJKM Analakely

Tsy mbola  nifarana na efa naharitra ela aza. Nisavorovo  ny ao amin’ny FJKM Analakely, omaly, tamin’ny fahatongavan’ny prezida synaodaly hamaky ny fampitsaharana ny mpitandrina amin’ny asany. Nisy ny fanakanana azy ireo tao amin’ny trano fisainana.

Vao maraina, efa nandeha ny feo tao amin’ny fiangonana FJKM Analakely fa ho tonga ao an-toerana ny prezida synaodaly, hitondra taratasy fampitsaharana ny pasitera amin’ny asany ao an-toerana. Tsy nitranga anefa izany tamin’ny fidirana voalohany, na efa samy hendratrendratra aza ny olona. Tamin’ny fidirana faharoa, tokony ho tamin’ny 11 ora antoandro, no tonga ny prezida synaodaly niaraka tamin’ny mpihevi-draharaha amin’ny synaodam-paritany efatra, vadintany roa ary polisy telo nikasa hanatanteraka didy.

Tsy tafakatra ny alitara anefa ireo olona ireo, izay saika hanapaka ny fotoam-pivavahana, fa efa nandrasan’ny solontenam-piangonana tao amin’ny trano fisainana. Nisy ny fifamaliana teo amin’ny roa tonta, raha ny vaovao teny an-toerana. Tsy nahovoka ireo solontenam-piangonana ry zareo avy amin’ny synaodam-paritany ka niala moramora.

Voalaza kosa anefa fa hihatra amin’ny 28 oktobra ho avy izao ny didy fampitsaharana ny mpitandrina ankehitriny amin’ny asany. Marihina fa efa nisy ny fifidianana nataon’ny mpihevi-draharaham-piangonana sy mpandray, 9 septambra lasa teo ka 468 ny olona nanao izany. 11 tamin’ireo ny mpitory ny mpitandrina. Nilamina ihany ny raharaha omaly.

Hihaona amin’ny filohan’ny FJKM

Nisy ny fivoriana maika tao amin’ny FJKM Analakely, omaly hariva, nandinihana ity olana ity. Araka ny nambaran’ireo mpivory, hisy tsy ho ela ny fihaonana hataon’ny fiangonana amin’ny filohan’ny FJKM.

Miandry izay ho tohiny ny mpivavaka ao an-toerana satria nisy nilaza fa raha tafakatra teny amin’ny alitara ny prezida synaodaly namaky ny taratasy fanalana ny mpitandrina, mety ho ratsy ny raharaha. “Efa nisy mihitsy ny fiantsoana ireo mpivavaka tamin’ny fidirana voalohany mba hiverina hiaro ny mpitandrina”, hoy ny fanazavana.

Toe-draharaha mety tsy ho voafehy ny tahaka izao raha misy ny pitik’afo kely mety handrehitra ny iray manontolo. Efa naharitra ihany ny tao amin’ny FJKM Analakely, saingy tsy mety miravona. Mandeha aza ny resaky ny mpiangona fa misy fanerena sy vola any ambadika any. Ny avy amin’ny foiben’ny FJKM kosa, tsy azo an-telefaonina raha nangatahina fanazavana momba ity raharaha ity. Samy miandry ny tohiny ny rehetra.

Randria

 

Midi Madagasikara10 partages

Andry Rajoelina : Culte devant la gare avant le départ du TGV

Andry Rajoelina avec Mialy, l’Amour de sa vie.

Le candidat n°13 va débuter la propagande officielle ce jour par un grand meeting à Antsiranana. Chrétien très pratiquant et fidèle de l’EKAR, le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) a choisi de confier son combat entre les mains de Dieu, en organisant hier un culte œcuménique au PK 00 devant la gare de Soarano.

Avant d’entamer la campagne électorale, Andry Rajoelina a tenu à officialiser la sortie de son livre autobiographique au pays. Il a choisi le Jardin d’Andohalo pour le faire. Un lieu historique et symbolique par rapport à l’histoire et la culture de Madagascar, a-t-il expliqué. Tôt le matin, dès 5 heures, les partisans du « Volomboasary » venant des quatre coins de la Grande Ile ont rallié le site pour se procurer le livre. Jeunes, étudiants, lycéens, seniors, chômeurs, investisseurs, femmes au foyer, intellectuels, sportifs. Toutes les catégories sociales et toutes les classes d’âge étaient représentées à Andohalo. Ils se sont intéressés à cette autobiographie de 32 chapitres qui propose de nombreuses révélations sur la vie personnelle du président Andry Rajoelina, son enfance, son adolescence, son parcours professionnel, ses débuts dans la politique, les dessous de la Révolution Orange de 2009, ainsi que sa rencontre avec son épouse Mialy Rajoelina,  « L’Amour de sa vie ». A l’image du titre de l’ouvrage : « Par Amour de la Patrie ».

Le candidat n°13 dédicaçant son livre « Par Amour de la Patrie ».

Démission. La conférence de presse qu’Andry Rajoelina a tenue juste avant la séance de dédicaces à Andohalo a permis de savoir quelques détails sur sa vie privée. Une occasion également pour lui de réitérer qu’il n’était pas avec Sarah Ravalomanana. « A l’époque, elle était directrice générale de Tiko, et moi, je gérais mon entreprise Injet, nous avions des relations purement professionnelles », a-t-il fait savoir. Dans ce livre, l’ancien président de la Transition réaffirme aussi qu’en 2009, Marc Ravalomanana a démissionné sous la pression du peuple. Contrairement à ce que véhiculent actuellement ses partisans, il a démissionné de son plein gré, a-t-il réaffirmé.

 

Des gens animés par le « Fitiavana » ont fait la queue à Andohalo.

Culte. Le livre « Par Amour de la Patrie » sera disponible en librairie dès mercredi prochain, a annoncé le candidat numéro 13. Il y a de nombreuses demandes venant des autres pays africains comme la Côte d’Ivoire, le Congo et le Sénégal. La Maison d’Edition Michel Lafon considère cet ouvrage comme « un succès total ». Samedi dernier, à la veille du coup d’envoi de la campagne électorale, il a lancé un défi aux autres prétendants à la magistrature suprême pour un débat « projet contre projet ». « Seule l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar constitue l’unique solution pour rattraper le retard de développement de Madagascar en peu de temps », a-t-il soutenu. Il, c’est Andry Rajoelina qui a organisé hier un culte œcuménique devant la gare de Soarano, au PK 00. Tout un symbole pour le TGV avant son départ en campagne jusqu’au terminus à Iavoloha.

Davis R

News Mada9 partages

Hotellerie: Hyatt Hotels Corporation s’intéresse à Madagascar

Madagascar fait partie du vaste projet d’implantation du groupe Hyatt Hotels Corporation sur le continent africain. Il s’agit du fruit de la campagne de promotion des investissements réalisée par Economic development board of Madagascar (EDBM), dans plusieurs pays ces deux dernières années.

Le projet de la grande marque de renommée internationale comprend dans un premier temps, l’ouverture de 9 nouveaux établissements, qui devrait renforcer la position de ce géant de l’hôtellerie sur le continent africain. La seconde phase de son plan d’expansion cible entre autres des pays de l’ Afrique de l’Est, dont Madagascar.

Hyatt est l’une des principales entreprises hôtelières au monde. Présent dans 46 pays, le groupe hôtelier propose à ses clients 508 hôtels et Resorts, sous 7 marques distinctes.

Notons qu’au mois de février, des représentants du Groupe Hyatt et d’autres grandes enseignes hôtelières sont venus à Madagascar en prospection et ont assisté à la soirée de networking organisée à Antananarivo par l’EDBM, en partenariat avec le Projet Pic2 et avec le soutien de l’International Finance Corporation (IFC).

Riana R.

 

Midi Madagasikara9 partages

RN4 : Nolavin’ny zandary ny vola, roa lahy MD

Nitatitra saribao izay 750 gony ny kamiao iray. Rehefa nosavaina izany, teny amin’ny lalam-pirenena izay mifanandrify amin’i Tsaramandroso, dia tsy nahitana tamingan-taratasy izay manome alàlana ny fitaterana. Raha araka ny fijery ny raharaha, dia efa zatra ny lalan-dririnina ireo olona ary tsy nisy nampanahy azy izay fanakanana eny amin’ny lalam-pirenena. Raha ny fanamarihan’ny zandary anefa dia ilàna taratasy fahazoan-dàlana mikapa ny hazo ary koa ny fitaterana izany, izay vao tokony ho azo hentina eny amin’ny lalam-pirenena ny saribao. Manarak’izany, tsy azo atao ny fitaterana izany amin’ny alina, toy izay nitranga tamin’ity indray mitoraka ity. Efa niomana tamin’ny vola ireo olona ary tsy nisalasala ny nanome 155.000 ariary tamin’ireo mpitandro ny filaminana. Teo dia nivadika ny rasa. Najaona ny kamiao, nogiazana ny saribao ary nosamborina avy hatrany ireo olona dia nanokafana fanadihadiana noho ny fikasana hanao kolikoly. Io vesatra farany io dia ankoatry ny tsy fisian’ny taratasy fahazoana mitatitra. Nidoboka am-ponja ireo olona roa rehefa natolotra ny fampaoavana noho ireo antony maromaro ireo. Any izany izy ireo no miandry ny fotoam-pitsarana.

D.R

Madagate6 partages

James Andrianalisoa. A qui et à quoi sert désormais ce piètre et incapable membre du HVM?

Accointance flagrante. A gauche: Andry Raobelina, ancien chef du protocole de la présidence de la transition dirigée par Andry Rajoelina. Devenu subitement plein aux as, il a mis en place la télévision «Dreamin’in», la sœur jumelle audiovisuelle du journal «Le Citoyen». Avec son frère jumeau, Manankasina Raobelina, pilote dans les Émirats arabes, il a créé «Madagascar Airways» la seule compagnie au monde aux ambitions démesurées mais n’ayant qu’une flotte... minimaliste. A droite, James Andrianalisoa, actuel Dg de d’ACM. Tous les papiers de «Madagascar Airways» ont été régularisés en deux temps trois mouvements. C’est bien vrai: qui se ressemble s’assemble, habitués à des tours de passe-passe financiers qui seront découverts un de ces quatre matins…

Celui-là, il va très mal finir ses vieux jours. Avec toutes les casseroles qu’il traine, avec son complice avocat au barreau de Paris, Me Henry Rabary-Njaka, il va finir par comprendre que le temps n’efface pas les crimes commis. Lesquels crimes sont consignés dans les archives de madagate.org (ICI et ICIcomme exemples à vous donner).

Certes, Hery Rajaonarimampianina a démissionné de son poste de président de la république élu, mais cela n’a pas empêché les acolytes restant du bureau du parti Hvm de tenter leurs mauvais coups via abus de pouvoir jusqu’au bout de l’impossible. Dernier en date, le ridicule « veto » de James Andrianalisoa, inamovible Directeur général de l’ACM (Aviation civile de Madagascar). Ce, à propos d’hélicoptères importés par quelques candidats à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018.

Une manœuvre aussi ridicule que bête et méchante, car voulant faire croire aux imbéciles aux aguets que le Premier ministre Ntsay Christian ne défendait que les intérêts du candidat n°13, Andry Rajoelina. Mais, avec le recul, l’opinion publique a fini par comprendre que ce minable James Andrianalisoa, également membre du bureau national du Hvm, ne dictait sa conduite que pour les intérêts exclusifs de ce parti.

Faisant fi des injonctions écrites du Premier ministre qui les a relancées, il s’est entêté à faire un blocage. Mais, faute d’arguments valables et réalistes, il a été contraint, au tout dernier moment, de signer l’autorisation d’importation et d’exploitation des hélicoptères d’Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana et Olivier Mahafaly. Oui ! Des hélicoptères loués à la même société que ceux loués par le candidat Hery Rajaonarimampianina qui avait obtenu une autorisation instantanée de la part de ce Dg de l’ACM camarade membre du parti au plus haut niveau, à l’arrivée des aéronefs à hélices.

La question qui se pose, à présent, est : ayant failli à ce qu’il pensait être sa mission, à qui et à quoi sert désormais James Andrianalisoa ? J’écarte, ici, le fait qu’il a failli à sa vraie mission liée à l’ACM et qu’il devrait être sanctionné pour avoir privilégié les intérêts de l’ex-président Hery. Légalement, ce serait logique mais au pays du moramora, les « sentiments » sont au-dessus les lois.

Comme à Madagascar, la démission n’est toujours pas ancrée dans les mœurs des hauts commis de l’Etat, il faudra donc attendre le prochain président pour qu’il rende son tablier ? Cependant, avec toutes les casseroles qu’il a laissé, il ne faut pas qu’il croit pouvoir s’en sortir comme si de rien n’était. Lui et Henry Rabary-Njaka ont détourné des biens publics via fausses factures. Rien que pour ça, ils devront payer.

James Andrianalisoa est le gérant et unique membre du personnel de sa société AERO SAFETY ENVIRONMENT CONSULTING

Mais pour en revenir à la mission "Blocage des hélicoptères" ratée de James Andrianalisoa, voici un résumé pour servir de repère dans le futur :

James Andrianalisoa

Les autorisations d’importation et d'exploitation d'hélicoptères pour être utilisés par les candidats durant la campagne électorale n'ont été délivrées par l'ACM qu'in extremis alors qu'une réquisition du Premier ministre dans ce sens a été signifiée au Directeur général James Andrianalisoa. Ce dernier voulait refuser jusqu'au bout, étant à la solde du candidat HVM. Ce dernier, lui, a portant déjà obtenu ses propres autorisations qui ont même été facilitées par l'ACM. A signaler que James Andrianalisoa est membre du bureau national du HVM.

Document historique. Le bureau politique du parti Hvm en 2014. De g. à droite: Hugues Ratsiferana, Dg d'Air Madagascar "démissionné"; James Andrianalisoa, Dg de l'ACM; Jaobarison Randrianarivony, conseiller spécial du Président; Rivo Rakotovao, ministre d’État, Président du parti; Henry Rabary-Njaka, Directeur de Cabinet de la président, Secrétaire général du parti, PCA d'Air Madagascar; Rachidy Mohamed, PCA de la JIRAMA; Paul Rabary, ministre de l’Éducation nationale

Contrairement à ce que certains osent encore affirmer dans le but d'induire en erreur l'opinion, le Premier ministre n'est jamais intervenu en faveur d'un candidat particulier, il a donné ordre à ce que tous les candidats demandeurs soient traités de la même manière, sans distinction aucune. Ainsi, suite à la réquisition du Premier ministre, Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Olivier Mahafaly Solonandrasana qui ont fait des demandes jusqu'ici, ont pu obtenir leurs autorisations. Le PM doit s'assurer que la campagne électorale se déroule dans un climat apaisé et dans de bonnes conditions.

Jeannot Ramambazafy

News Mada5 partages

Andrianainarivelo Hajo: « Mila fiovana ny firenena…”

Nahazo ny anjarany ny fitondrana HVM. “Tsy mendrika ny vahoaka malagasy intsony ny hitohizan’izaofitondrana izao. Mila fiovana ny firenena. Entanina ny mpikambana eo anivon’ny antoko, hiara-kientana ho amin’izany”, hoy ny filoha nasionalin’ny antoko Malagasy miara-miainga, Andrianainarivelo Hajo, teny Manandriana Avaradrano, ny asabotsy teo. Nanteriny fa tompon’andraikitra voalohany amin’io fifidianana io ny vahoaka malagasy… “Hiaro ny safidy isika raha misy alaim-panahy hanodinkodina izany”, hoy izy. Nohamafisiny fa manohana ny kandidà mpanorina ny IEM, Rajoelina, izy ireo ka nanaovany antso avo amin’ireo mpikambana handray andraikitra mifanandrify amin’izany hivoahana  ho mpandresy amin’ny fifidianana. Nitohy teny Ankadikely Ilafy izany tamin’ny fihaonan’ny filoha nasionaly amin’ireo mpikambana. Nalamina sy narindra tamin’izany ny fomba hitondrana ny fampielezan-kevitra.

Tsiahivina fa nanolotra vola 1 tapitrisa Ar ny antoko Malagasy miara-miainga hanampiana ny tsy ampy rehetra amin’ny fananganana ny CSB II ao Manandriana.

Synèse R.

Midi Madagasikara5 partages

Hery Rajaonarimampianina : Un destin tout tracé pour un homme de foi 

Hery Rajaonarimampianina présente son directeur de campagne Onitiana Realy.

Dans toutes les localités où il s’est rendu, le candidat n°12 a été accueilli en triomphe par la population profondément reconnaissante de toutes les réalisations qui ont été effectuées dans leurs localités respectives.   

Comme la campagne électorale s’ouvre un lundi, c’est en toute logique que la veille, le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina se remet entre les mains du Tout-Puissant dans une profession de Foi qui lui est familière durant toute sa vie. Ainsi, pour la messe dominicale, le couple Rajaonarimampianina s’est rendu dans son fief d’origine, au temple FJKM d’Ambohinaorina, du synode provincial Iarivo Avaradrano qui célèbre d’ailleurs cette année le jubilé de son 150e anniversaire sur le thème du verset biblique tiré du Livre de Hagay 2, 4b « Persévérez, peuple bien-aimé, a dit Jehovah et travaillez… car Je vous accorde ma protection ». Une église qui a vu grandir le candidat Hery Rajaonarimampianina et forgé toute son enfance et sa jeunesse. Une logique retour aux sources, en somme, où le candidat n°12 et son épouse ont été accueillis, dimanche, chaleureusement par les paroissiens, les dirigeants et les fidèles de l’église. Aussi bien le thème du jubilé que celui de l’homélie développée par le pasteur et tiré du Livre des Psaumes 66,8-12, sont entièrement adaptés aux circonstances actuelles.

Le candidat n°12 se remet entre les mains du Tout-Puissant dans une profession de Foi qui lui est familière durant toute sa vie.

Bravoure. En effet, du sermon et de l’homélie du pasteur, il ressortait que le peuple malgache traverse actuellement des épreuves difficiles dues à la conjoncture politique. Et c’est dans ces épreuves que l’on reconnaît la Foi chez tout un chacun, car cette Foi en Dieu nous permettra de remporter tous les combats auxquels nous sommes confrontés. Le candidat Hery Rajaonarimampianina a pris de la graine de ce sermon de profession de Foi, développé par le pasteur, qui est d’ailleurs un fils de l’église FJKM d’Ambohinaorina, tout comme lui, pour admettre, à son tour, la valeur du courage, de la persévérance, de la bravoure et de la détermination dans tout ce que l’on entreprend, en dépit des différences et de la ségrégation, afin de mieux surmonter l’adversité et de s’assurer d’être de véritables fils de Dieu. Par ailleurs, en regardant son parcours, force est de constater qu’il a un destin entre de très bonnes mains pour un homme de foi.

Tempérament. Toujours est-il que le candidat n°12 a choisi de se rendre dans le district d’Anjozorobe, samedi dernier pour y rencontrer la population, partager avec elle sa vision de développement « Fisandratana » et s’entretenir particulièrement avec les jeunes et les paysans. Ce déplacement a été caractérisé par la présentation publique de son directeur de campagne en la personne de Onitiana Realy. Un directeur de campagne bien connu du public. Ayant entamé sa carrière dans le monde du journalisme où elle s’est faite une place indétrônable pour son tempérament critique envers les politiciens, son professionnalisme.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara5 partages

Ministre de la  Fonction publique : Visite de deux jours à Toliara pour Ramaholimasy

L’inauguration du nouveau bâtiment de la FOP à Toliara.

Arrivé à Toliara mardi 4 octobre, le ministre de la Fonction  publique Pierre Holder Ramaholimasy s’est rendu d’abord à l’Organisation Médicale Interentreprises de Tuléar (OMIT). Le médecin-chef lui apprit les informations sur les 2 512 adhérents des 290 entreprises, comptant 6280 familles. Quatre médecins, deux infirmiers, deux sages-femmes et un dentiste assurent le service.  Le ministre  a affirmé que  les « salariés bien portants sont les garants du développement ».

Le lendemain, le ministre Ramaholimasy s’est rendu dans l’enceinte de la préfecture pour inaugurer le siège de la Fonction publique de la Cité du Soleil. Il s’agit d’un grand bâtiment en face du premier, servant de bureaux et de logements pour les fonctionnaires de passage à Toliara. Selon un inspecteur du travail présent à la cérémonie, c’est bien la première fois que la Fonction  publique de Toliara bénéficie d’une telle largesse. Auparavant, ils étaient un peu à l’exigu avec des bureaux étroits.

Charles RAZA, correspondant à Toliara

News Mada4 partages

Injeniera momba ny fambolena: “Maivana loatra ny vokatra eto an-toerana” 

Nivory, ny herinandro lasa teo, ny vondron’ireo injeniera momba ny fambolena, niaraka tamin’izy ireo ireo veterinera sy teknisianina momba ny jono. Tapaka, nandritra izany fivoriana, naharitra roa andro izany, ny hamoahana fehin-kevitra hanatsarana ny tontolon’ny fambolena, ny fiompiana ary ny jono.

Fanamby nofaritan’ireo injeniera sy teknisianina ireo ny fandraisana andraikitra manoloana ny fahantrana ka hanolotra vina eo amin’ny lafiny teknika ho an’ny fanjakana, aorian’ny fifidianana, ho an’izay lany filoham-pirenena.

Nanamarina ny fahantrana misy eto an-toerana ny vondron’ireo injeniera ireo, noho ny tsy fisian’ny fivoarana eo amin’ny tontolon’ny fambolena, vao mainka aza mikororosy fahana izany any amin’ny faritra maro, mitombo ny isan’ireo tantsaha mifindra monina an-tanàn-dehibe, lasa mivarobarotra fotsiny.

Tsara ho fantatra fa manodidina ny 4 000 ireo injeniera eto amintsika hatramin’ny nisokafan’ny sekoly ambony momba ny fambolena, ny taona 1963, Ecole nationale supérieure agronomique (ENSA), novena ho Ecole supérieure des sciences agronomiques (ESSA), manofana sy manao fikarohana.

Betsaka ny sakana …

Efa nisy nalefa niofana tany ivelany izy ireo, afaka miasa amina sehatra rehetra : fambolena, fiompiana, jono, tontolo iainana sy ala, fanodinam-bokatra. Maivana loatra anefa ny vokatra eto an-toerana ka mahatsapa ny andraikiny ireo injeniera ireo. Nanamarika koa anefa izy ireo fa betsaka ny sakana, toy ny tsy fisian’ny fotodrafitrasa, ny tsy fandriampahalemana, ny fahasarotana amin’ny fahitana mpamatsy vola, ny fitadiavana tsena.

Tsiahivina fa ny herinandro lasa teo ihany, nilaza ho namoaka paikady eto amin’ny firenena ho an’ny fandraharahana any ambanivohitra ny minisiteran’ny Indostria sy ny sehatra tsy miankina, miaraka amin’ny minisiteran’ny Fambolena sy ny fiompiana. Ho hita izany ny tohiny na hifanipaka na hifameno ny an’ny fanjakana sy izay nofaritan’ireo injeniera ireo.

 

R.Mathieu

News Mada3 partages

Route nationale 4: des pèlerins de la JMJ victimes d’un accident

Une jeune fille est décédée hier après avoir été percutée par une Mercedes Sprinter sur la RN4. Elle faisait partie des jeunes chrétiens de l’église catholique qui devaient se rendre à Mahajanga pour assister à la Journée Mondiale de la Jeunesse (JMJ).

C’est le malheur qui s’est abattu sur les jeunes pèlerins de l’église catholique, hier soir, vers 18 heures. Alors qu’ils étaient en route pour rejoindre la ville de Mahajanga, où se déroulerait la 9e édition de la JMJ, une jeune catholique de 22 ans de l’Ekar de Mahitsy est morte accidentée à Ankazobe.

« Ils étaient un groupe de voitures à transporter les pèlerins  qui devaient assister à la JMJ qui commence ce jour à Mahajanga. Les voitures se sont arrêtées au PK 114 de la RN4 à hauteur d’Ampivoarana, Ankazobe, pour une courte pause. Les jeunes sont descendus des véhicules pour se soulager et dégourdir les jambes. Pourtant, en traversant la route dans le but de rejoindre ses amies de l’autre côté de la route, Clémence Rasoaniaina n’a pas fait attention à un taxi-brousse qui roulait à vive allure en direction de Mahajanga. Elle a été heurtée violement par le véhicule », a indiqué la gendarmerie. Les gendarmes en escorte du convoi et les autres pèlerins ont vite évacué Clémence Rasoaniaina à l’hôpital d’Ankazobe mais malheureusement, elle a succombé à son arrivée à l’hôpital. Le taxi-brousse qui l’a renversée a quant à lui a fini sa course au bas-côté de la route, sur son flanc gauche. Deux passagers y ont été légèrement blessés.

Il y lieu de rappeler que l’Agence de transport terrestre (ATT) a donné des consignes de sécurité aux véhicules qui transportent les pèlerins dans le but d’éviter à tout prix les accidents de la route. Des postes de premier secours ont été placés sur trois points de la RN4 en cas d’accident.

Ando Tsiresy

News Mada3 partages

Sambava: Orlando Robimanana accidenté

Le véhicule à bord duquel se déplaçait le candidat à l’élection présidentielle, Orlando Robimanana, a été victime d’un violent accident de la circulation hier soir, vers 19 heures, sur la route entre Antalaha et Sambava. Le véhicule 4×4 Mazda dans lequel il se trouvait a été percuté par un camion. Le tout terrain a subit d’importants dégâts. Orlando Robimanana a été évacué d’urgence à l’hôpital de Sambava avec les personnes qui se trouvaient dans la voiture avec lui.

Orlando Robimanana était en route pour rentrer à Sambava, après avoir rencontré des opérateurs économiques d’Antalaha dans la journée, quand l’accident est survenu.

ATs.

News Mada3 partages

Tenisy-“Open International”: hisantatra ny lalao ireo kalazalahy sy vavy

Hanomboka, rahampitso talata 9 oktobra, ny fifaninan’ny BMOI/Air France “Open International”, taranja tenisy, hotanterahina eny amin’ny kianja Country Club Ilafy. 20 mianadahy ny hisantatra ny lalao ka mpilalao manana ny maha izy azy avokoa.

Hafana ny lalao ho an’ny andro voalohany satria hiakatra eo amin’ny tany malalaky ny Country Club ireo mpilalao kalaza toa an-dry Razafimahatratra Zarah sy Rasolondrazana Jacob. Izy ireo izay hilalao amin’ny fifaninanana ho an’olon-droa. Ho tazana ihany koa ilay teratany reonioney, i Romeo Giovanni, hifanandrina amin-dRatsimandresy Andritokiniaina, ho an’ny lalao ho an’olon-tokana. Marihina fa hanomboka amin’ny 9 ora maraina ny fifaninanana ho amin’ny rahampitso ary haharitra hatramin’ny faha-14-n’ny volana oktobra ho avy izao.

Mi.Raz

 

Fandaharam-potoana ny talata 9 oktobra 2018

Vehivavy olon-tokana:

Razakaniaina Maholy vs Rakotonirina Miantsa (Central)Ravololoniaina Charline vs Andrianantoandro Miora (Central Bis)

Lehilahy olon-tokana :

Rakotozafinirina Patrick vs Mbolanirina Hasina (Central Bis)Romeo Giovanni vs Ratsimandresy Andritokiniaina (Central)Rakotoson Solonantenaina vs Randrianirina Hasina (Central Bis)Radison Donné vs Rakotondramboa Miarizo (Central)

Vehivavy olon-droa :

Rakotoarilala Randy sy Rakotondramboa Fitia vs Nomenjanahary Safidisoa sy Razakaniaina Maholy (Central Bis)Ramalalaharivololona Nantenaina sy Razafimahatratra Zarah vs Rakotonirina Miantsa sy Rakotohasy Elsie (Central)

Lehilahy olon-droa :

Rakotondramanga Antso sy Rasolondrazana Jacob vs Ramananjatovo Jacky Michel sy Randrianirina Hasina (Central)
News Mada2 partages

“JMJ Mada”: herinandron’ny finoana ao Mahajanga

Nitanjozotra ireo fiara nitondra ny mpizaika hamonjy ny « JMJ Mada” andriany faha-9 any Mahajanga, hatry ny asabotsy nitohy omaly alahady. Hanomboka, rahampitso, izany fihaonamben’ny tanora katolika any Mahajanga izany.

Horaisina eny Ankorefo, anio tontolo, ny mpizaika rehetra avy amin’ny faritra maro. Hotontosaina ny talata maraina kosa ny lamesa lehibe fanokafana ny lanonana eny amin’ny  Village touristique. Ny alarobia amin’ny 8 ora ka hatramin’ny 10 ora maraina ny katesizy isaky ny toby arahina lamesa.Tapak’andron’ny alarobia, hisy ny fampirantiana ataon’ireo fikambanan-drelijiozy amin’ny 3 ora eny amin’ny Village touristique ihany.

Ny alakamisy amin’ny 8 ora ka hatramin’ny 10 ora maraina ny katesizy isaky ny toby arahina lamesa.Ny zoma hariva no hanatanterahana ny lalan’ny Hazo fijaliana, eny amin’ny Village touristique.

Ny asabotsy maraina, hisy diabe sy vavaka mankeny Belobaka. Hisy ny “Tableau vivant” sy ny vavaka fitsaohana sakramenta masina sy kaonfesy ary ny alim-bavaka eny Belobaka ihany.

Hotanterahina ny alahady kosa ny lamesa fanirahana sady koa famaranana ny « JMJ Mada 9 ». Ny tolak’andron’ny alahady no hanaovana ny sahoby handraisan’ny diosezy 22 anjara. Fodian’ny mpizaika rehetra hiverina any amin’ny faritra nihaviany azy ny alatsinainy.

Tatiana A

Midi Madagasikara2 partages

Marc Ravalomanana : Un MAP II à 10 objectifs

« Il faut oser », dixit Marc Ravalomanana hier à Behoririka.  

La bénédiction divine avant le début de sa campagne électorale. C’est l’objet du rendez-vous qui s’est tenu hier au « Kianjan’ny Finoana » à Behoririka. « Le choix du lieu n’est pas le fruit du hasard. Si nous nous trouvons aujourd’hui sur cet endroit historique où vous m’avez attendu pendant des années quand j’étais encore en exil, c’est parce que nous croyons que nous allons vaincre le 7 novembre prochain. », a déclaré le candidat n°25 Marc Ravalomanana. Le poulain du TIM a reçu hier la bénédiction divine par l’intermédiaire des dirigeants religieux. Mais également une occasion pour lui de dévoiler le MAP II (Madagascar Action Plan). Le contenu de ce document stratégique n’est autre que la déclinaison des 10 engagements qu’il a pris dans son « manifesto ». Le candidat n°25 a transformé ces 10 engagements en 10 objectifs précis qui seront à réaliser pendant son premier quinquennat à la tête du pays. Divers domaines prioritaires seront concernés dont la sécurité, l’éducation, la lutte contre la corruption et les infrastructures.

Vision. Marc Ravalomanana a annoncé hier à Behoririka qu’il a la solution au problème de délestage qui continue de sévir jusqu’à présent. « Les Malgaches n’ont jamais connu le délestage durant mes mandats à la tête du pays. », a-t-il rappelé. Sur l’exploitation de nos ressources naturelles, le candidat n°25 d’avertir ceux qui veulent l’entendre : « Les Malgaches d’abord. C’est nous qui dictons les règles à respecter. Si les investisseurs étrangers veulent investir à Madagascar, ils doivent se soumettre à ces règles. » En fait, les 10 objectifs définis dans le MAP II découlent de la vision « Etre un bâtisseur et non un destructeur ».  « On m’a détruit en 2009 et on a mis à genou l’économie du pays. Mais 9 ans après, je reviens pour bâtir et reconstruire ma patrie. », a fait constaté le candidat n°25. Pour la mise en œuvre du MAP II, le candidat du TIM prône un leadership fort qui va permettre de restaurer l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire.

R. Eugène

News Mada1 partages

Port de Toamasina: la Spat expose les détails du projet d’extension

Six mois après le lancement officiel du projet d’extension du port de Toamasina, la Spat a apporté plus d’ éclaircissements sur les travaux à réaliser durant une exposition de trois jours, organisée du 5 au 7 octobre dans la capitale de l’Est.

Les journées portes ouvertes sur le projet d’extension du port de Toamasina, organisées par la Société portuaire à gestion autonome de Toamasina (Spat), se sont clôturées hier à l’Hôtel de ville de Toamasina. Depuis le lancement officiel de l’extension du port en avril dernier, la Spat a apporté plus de détails sur le projet en question et les réalisations de ces six derniers mois à travers cette rencontre de trois jours.

L’extension du port de Toamasina porte sur deux phases. D’une durée de 30 mois, les travaux relatifs à la première phase de l’extension portent sur la construction de deux espaces d’entreposage d’une superficie de 4 et 5 ha et la construction de dolos ou des blocs de béton qui permettront de prolonger la brise lame du port, jusqu’à 345 m. «Avec une croissance du trafic maritime de 16% chaque année, la mise en place de ces deux nouveaux terminaux à containeurs portuaires devrait résoudre en partie les problèmes de saturation au niveau du port en ce moment», a fait savoir le directeur général de la Spat, Eddy Christian Avelin.

Création d’emploi

Alors que l’extension du port de Toamasina est d’un enjeu majeur pour l’économie malgache, les travaux à réaliser sont créateurs d’emploi pour la population locale dans la région Antsinanana. Pour cette première phase du projet, le recrutement de plus de 200 employés, à part les sous-traitants, est nécessaire. Concrètement, 150 ouvriers spécialisés, 50 conducteurs d’engins et 10 ingénieurs seront recrutés pour la première phase du projet. «Les dossiers sont à soumettre au service de l’emploi de Toamasina. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée, entre décembre 2018 et septembre 2020», a précisé  une responsable au niveau de la Spat.

Par ailleurs, la deuxième phase du projet portera sur l’extension du brise-lame sur une longueur de 345 m, la construction d’un nouveau quai à conteneurs de 470 m sur 150 m et l’approfondissement des quais existants. La pré-qualification des entreprises qui répondent aux critères relatifs à ces travaux est déjà en cours actuellement.

A travers ce projet d’envergure, la Spat se fixe l’ambitieux objectif de pouvoir accueillir 1.003.500 containeurs par an d’ici 2035. L’infrastructure pourra également accueillir des navires de 400 mètres de long si aujourd’hui, seul les bateaux de moins de 240 mètres peuvent accéder au port de Toamasina.

Riana R.

 

News Mada1 partages

Analabe: Ambatovy soutient le développement de l’écotourisme

La protection et la conservation de la biodiversité, d’une part, et l’amélioration des sources de revenus des populations locales, d’autre part. Tels seront les principaux impacts positifs du projet de développement d’un site d’écotourisme d’Analabe, à Vohitrambato, (district de Toamasina II), appuyé par Ambatovy.

Une étape décisive de ce projet a été franchie le mois dernier avec la remise officielle du plan d’aménagement Eco-tourisme et la signature des cahiers de charges entre la direction régionale du Tourisme Atsinanana, la direction régionale de l’environnement, de l’écologie et des forêts Atsinanana et les communautés de Vohitrambato.

En collaboration avec l’ ONG Miarintsoa, Ambatovy a financé l’étude pour la valorisation de cette forêt primaire d’Analabe, d’une superficie d’une vingtaine d’hectares, abritant des espèces endémiques (59 familles floristiques et une dizaine de familles faunistiques). A l’issue de ladite étude, sept circuits touristiques ont été identifiés. La Fédération Fehizoro, une association villageoise à qui la gestion de cette zone forestière a été transférée, depuis 2017, continuera de gérer ce site éco-touristique privé.

 

Riana R.

 

 

News Mada1 partages

Antso avon’ny KMF/Cnoe sy ny Liberty 32: “Aoka tsy hifampihantsy ary hanaja lalàna isika”

Tsotra ary mazava. Nanao antso avo amin’ireo kandidà ny eo anivon’ny KMF/Cnoe sy ny Liberty 32 amin’izao fampielezan-kevitra izao.  “Aoka hifanaja ny samy mpifaninana, indrindra ny fanajana ny lalàna. Tsy ekena ny fihantsiana sy ny fifanaratsiana hisorohana ny korontana ka hipetrahan’ny fifidianana milamina lavitry ny hetraketraka mandritra sy aorian’ny fifidianana”, hoy ny fanambarana iombonana nataon’izy ireo tetsy Antanimena ny asabotsy teo. Niantso ny olom-pirenena koa izy ireo handray andraikitra ho amin’ny fifidianana mirindra ka tsy hanaiky hatao fitaovana amin’ny fanakorontanana. “Sarobidy ny safidinao ka ataovy am-piheverana tsara izany ary arovy”, hoy ihany izy ireo.  Mitaky ny Ceni hitondra fanazavana momba ny biraom-pifidianana mba tsy hisehoan’ny fifanjevoana amin’ny  androm-pifidianana koa izy ireo. Ny tokony  hijeren’ny Ceni ireo efa voasoratra anaty lisi-pifidianana nefa nisy fahadisoana izany. Nohitsin’ireto fiarahamonim-pirenena ireto koa fa tokony hojerena ireo tsy fanarahan-dalàna samihafa amin’izao fifidianana izao.

Synèse R.  

News Mada1 partages

Sahavongo-Sahambala: nokapainy tamin’ny antsy ny nenitoany

Tsy fanatatra izay antony fa efa nandrasan’ ity zanaka anadahin-dramatoa tany anaty ala, tany am-pakana kitay, ilay renim-pianankaviana 48 taona, tany amin’ny fokontany Sahavongo, kaominina ambanivohitr’i Sahambala, distrikan’i Toamasina Faharoa, ny alakamisy lasa teo. Nenitoan’ ilay nahavanon-doza ihany ity farany. Efa nivonona tamin’ny antsibe iray fikapana hazo hatao kitay ary antsikely iray tao am-paosiny ilay tovolahy.

Voalaza fa nokapakapain’ilay tovolahikely vao 16 taona ny antsy teny an-tanany ilay renim-pianakaviana. Ilay nenitoany tamin’io, mbola variana miondrika mamatotra kitay . »Nifanena teny an-dalana izahay mianaka ary taorian’ny fifampiarahabana, nifanontany hoe ho aiza ary samy nilaza fa haka kitay. Tampoka teo, nisy zavatra nilatsaka tao amin’ny tendako izay heveriko fa hazo latsaka notsapain’ny tanako ka jereko fa hay rà nibosesika ary mbola nitohy izany. Niezaka namaly tamin’ny hazo teo akaikiko aho ary latsaka ny antsibe tany aminy. Namoaka antsy kely faharoa avy tao anaty paosiny koa izy, niezaka nanohitra hatrany aho ary latsaka ihany koa ilay antsikely faharoa ary nitsoaka nandositra izy. Izaho kosa taorian’izay, tsy nahatsiaro tena intsony », hoy ny fitantaran’ ity renim-pianavina niharan’ny herisetran’ny zanaka anadahiny ity.

Na izany aza, nitolo-batana teny amin’ny zandary ilay tovolahy nahavanon-doza ity. Mbola ao anatin’ny fanadihadiana ny mpitandro filaminana, ahafantarana ny tena marina.

Sajo sy Yves S.

Midi Madagasikara1 partages

Football : Elgeco Plus remporte la Telma Coupe pour la 3e fois

C’est sur le score de 2 buts à 1 que l’équipe d’Elgeco Plus a remporté la Telma Coupe de Madagascar, hier, au Stade de Mahamasina. Elle représentera la Grande Ile à la Coupe de la CAF.

Troisième titre. Revenu de très loin, l’équipe d’Elgeco Plus d’Analamanga a soulevé pour la 3e fois, la Coupe de Madagascar après 2013 et 2014. En battant, l’équipe aéroportuaire de l’AS Adema par deux buts à un, hier, en finale au Stade de Mahamasina, les protégés de Robson Hubert “Bob” ont validé leur ticket pour la Coupe de la CAF. Après cinq minutes de jeu, Ardino Raveloarison dit Dino a ouvert le score sur un coup franc. Et c’est sur ce score de un but à zéro que les deux équipes ont quitté le terrain à la pause. Après plusieurs tentatives, Bila sur une belle passe de Safidy marque le second but pour son équipe. Dominée, l’équipe d’Ivato a essayé de riposter en tentant le tout pour le tout pour recoller au score. A la 68e min, la tentative a fini par payer car Fetra a fait trembler le filet d’Eddit Basta. Et c’est sur ce score que les « orange » ont ravi leur troisième après celui perdu en 2015. A l’issue de cette victoire, l’équipe d’Andrefan’Ambohijanahary a remporté la somme de trois millions d’Ariary. Outre le titre, l’équipe d’Elgeco Plus a tout raflé. Ardino Raveloarison “Dino”, capitaine d’Elgeco Plus a été élu meilleur joueur de la compétition, Eddit Bastia comme meilleur et Robson Hubert “Bob” en tant qu’entraîneur équipe championne. Ce sacre a permis à l’équipe d’oublier leur mésaventure aux championnats de Madagascar. La Super Coupe de Madagascar opposera Elgeco Plus, vainqueur de la Telma Coupe à la CNaPS Sports, championne de Madagascar. Un match très attendu par les deux équipes qui s’annonce sous le signe de la revanche.

T.H

Madaplus.info0 partages

L’oiseau-éléphant de Madagascar, le plus gros oiseau de tous les temps



Des paléontologues rectifient plus de 150 ans d'injustice en attribuant enfin le titre de plus gros oiseau du monde à son porteur légitime, un oiseau-éléphant de Madagascar appelé Vorombe titan, qui pesait plus d'une demi-tonne pour 3 mètres de haut. En effet, depuis 1851, la première espèce d'oiseau-éléphant jamais découverte, Æpyornis maximus, était considérée comme le plus gros oiseau : il pouvait peser jusqu'à 500 kg. D'ailleurs, Futura parlait récemment de cet animal dont les restes fossiles présentant des traces de boucherie indiquent qu'Homo sapiens a colonisé Madagascar il y a 10.500 ans, soit 6.000 ans plus tôt que ce que l'on pensait.
La nouvelle espèce, Vorombe titan, pesait en moyenne 650 kg, ce qui en fait le plus gros oiseau du monde, mais pas le plus grand. Le moa de Nouvelle-Zélande, un autre oiseau géant incapable de voler, le dépassait par la taille, mais pesait significativement moins. Monstre parmi les géants, le spécimen le plus massif de Vorombe titan pourrait même avoir pesé 860 kg !
Décrit par les chercheurs James Hansford et Samuel Turvey, de l'Institute of Zoology de Londres, Vorombe titan est en réalité un rescapé de l'Histoire. En 1894, le savant britannique Charles William Andrews l'avait pris pour un Æpyornis plus gros que la moyenne, qu'il avait nommé Æpyornis titan. Dans un article paru dans Royal Society Open Science, les paléontologues révèlent qu'il appartient en fait à un genre distinct, car la morphologie de ses os diffère nettement de celle de toutes les espèces connues d'oiseaux-éléphants. D'où la nouvelle espèce Vorombe titan, où Vorombe signifie « gros oiseau » en malgache.
Ce revirement bouleverse complètement la taxonomie des oiseaux-éléphants de Madagascar, qui n'avait pas bougé depuis plus de cinquante ans. Effectivement, on estimait qu'il existait jusqu'à quinze espèces, réparties en deux genres, Æpyornis et Mullerornis. Mais après avoir analysé des centaines de fossiles, James Hansford et Samuel Turvey identifient dans leur étude seulement quatre espèces, classées en trois genres (l'incertitude sur les données ne permettant pas de reconnaître davantage d'espèces).

Pour leur recherche, James Hansford et son collègue ont réalisé des mesures sur des restes fossiles appartenant à pas moins de 346 spécimens d'oiseaux-éléphants, qui sont conservés dans des musées aux quatre coins du globe. Parmi tous les fémurs et autres os de la patte étudiés, 82 seulement étaient intacts. Pour traiter les autres fossiles en piteux état, les chercheurs ont recouru à un algorithme espérance-maximisation (EM) utilisé notamment dans la classification de données et le machine learning (apprentissage automatique). Cet outil parvient à estimer la taille des parties manquantes sur les os brisés. Certains fossiles ont toutefois dû être exclus de l'étude, car ils étaient beaucoup trop endommagés.
Grâce à cette analyse, les chercheurs ont pu identifier trois morphotypes distincts (ensemble des caractéristiques physiques définissant un individu), dont deux correspondent bien aux oiseaux-éléphants déjà décrits, à savoir Æpyornis et Mullerornis. Mais le dernier, qui avait été confondu auparavant avec ses cousins, représente un nouveau genre que James Hansford et Samuel Turvey ont appelé Vorombe. Il comprend une seule espèce, Vorombe titan. Les autres espèces qui ont été reconnues par cette méthode sont : A. maximus, A. hildebrandti et M. modestus.
L'étude menée par les chercheurs révèle également quelques informations sur l'habitat naturel des oiseaux-éléphants de Madagascar. Ainsi, on apprend que V. titan, A. maximus et M. modestus occupaient une aire de répartition très vaste et qu'ils évoluaient dans différents écosystèmes, du sud aride aux forêts et prairies qui s'étendent dans la partie centrale de Madagascar. A. hildebrandti semble, quant à lui, s'être restreint au centre de l'île.
En révélant l'identité du plus gros oiseau du monde, les paléontologues ont placé les oiseaux-éléphants de Madagascar sous le feu des projecteurs. C'est une belle mise en avant pour ces animaux qui ont peu intéressé la recherche moderne par rapport aux mammifères de la mégafaune malgache et aux autres oiseaux géants dans le monde. Outre les oiseaux-éléphants, la Grande Île abritait, on le rappelle, des lémuriens géants et des tortues géantes, tous disparus.
« Les oiseaux-éléphants étaient les plus gros représentants de la mégafaune de Madagascar et [..] étaient peut-être plus importants encore que les lémuriens, car les gros animaux ont un impact énorme sur l'écosystème dans lequel ils vivent », déclare James Hansford dans le communiqué de l'Institute of Zoology de Londres. « Madagascar souffre encore de nos jours des conséquences de l'extinction de ces oiseaux », ajoute-t-il.
Source Futura planète
News Mada0 partages

Foot-coupe de Madagascar: Elgeco Plus entre dans les annales

Une grande première pour Elgeco Plus dans le monde du ballon rond malgache. Grâce à son triomphe en final de la coupe de Madagascar face à l’AS Adema, hier au stade de Mahamasina, le club présidé par Alfred Randriamanampisoa écrit une nouvelle page de son histoire en particulier et de celle du foot malgache en général.

Une grande parade des supporteurs et joueurs dans la capitale a marqué l’après-midi d’hier ! Elgeco Plus n’a pas célébré son sacre à la coupe de Madagascar dans la demi-mesure. Rien de plus normal pour un club qui vient de frapper un double coup.

En effet, pour la première fois de leur histoire, les Champions d’Analamanga ont inscrit leurs noms dans le palmarès de la compétition. Ils succèdent par la même occasion à Fosa Juniors vainqueurs de l’édition 2017.

Ce sacre est également une bénédiction qui tombe du ciel pour le président du club. Sa formation, contre toute attente, peut dorénavant étaler sur sa vitrine à trophées sa première consécration dans une compétition nationale.

Dorénavant, Dino et sa bande font partie de ceux qui ont brillé sur la scène nationale, au même titre que sa victime du jour ou encore le Fortior de la Côte Ouest, le plus titré parmi les vainqueurs avec 5 coupes nationales dans son escarcelle.

Trio magique

Trois hommes clés ont fait d’hier une journée inédite pour Elgeco Plus, à savoir Dino, meilleur joueur de la compétition, Eddit Bastia, meilleur rempart ainsi que Robson, le nouvel entraineur de l’équipe.

D’ailleurs, Dino a donné l’avantage à son équipe dès la 8e minute, en marquant le premier but de la rencontre. Il a fallu attendre la seconde période pour voir le but du KO. A la 60e minute du temps réglementaire, Bila corse l’addition.

L’AS Adema a beau se démener sur le front de l’attaque mais en face, l’expérience a parlé. Malgré la réduction du score à la 70e minute du jeu grâce à Fetra, l’équipe d’Ivato a affiché sa limite. Les Verts affichent un bilan affreux de

5 finales de coupe nationale perdues depuis 2012.

 

Naisa

News Mada0 partages

Open international-BMOI/AIR France: début des premières échanges ce jour

Dans l’agenda sportif de cette semaine figure en bonne place l’édition 2018 de l’Open international BMOI/Air France. Les hostilités débuteront demain au Country Club d’Ilafy, que ce soit en simple ou en double dans les deux catégories homme et dame.

Invité venu tout droit de La Réunion, Romeo Giovanni sera l’une des attractions de cette journée inaugurale au même titre que l’expatrié Jacob Rasolondrazana côté homme, tandis que les Randy Rakotoarilala et Zarah Razafimahatratra animeront les parties, côté dame.

Naisa

 

Programme du jour :

Simple dame :

Maholy Razakaniaina- Miantsa Rakotonirina

Charline Ravololoniaina- Miora Andrianantoandro

Simple homme :

– Patrick Rakotozafinirina- Hasina Mbolanirina

– Romeo Giovanni- Andritokiniaina Ratsimandresy

– Solonantenaina Rakotoson- Hasina Randrianirina

– Donné Radison- Miarizo Rakotondramboa

Double dame :

– Randy Rakotoarilala et Fitia Rakotondramboa- Safidisoa Nomenjanahary et Maholy Razakaniaina

– Nantenaina Ramalalaharivololona et Zarah Razafimahatratra- Miantsa Rakotonirina et Elsie Rakotohasy

Double homme :

– Antso Rakotondramanga et Jacob Rasolondrazana- Jacky Michel Ramananjatovo et Hasina Randrianirina (Central)

 

News Mada0 partages

Hand-championnat des jeunes: une participation record des équipes

Le handball plait aux jeunes ! Une quarantaine d’équipes jeunes disputeront le championnat national qui se tiendra du 10 au 19 octobre à Fianarantsoa. Un record !

La Fédération malgache de handball (FMHB) se frotte les mains ! Le succès est au rendez-vous avant même le début des hostilités à la joute nationale dans la capitale du Betsileo. Une horde d’équipes venues des quatre coins de l’île annonce la couleur pour cette grande messe du hand national chez les jeunes.

«Jamais un championnat national n’a drainé autant de monde que cette année. C’est la preuve de la réussite de la politique adoptée par la Fédération malgache de handball», a souligné le président de la FMHB, Fidèle Razafintsalama.

En effet, grâce à la collaboration de la FMHB avec le ministère de l’Education nationale via le sport scolaire entre autres, le handball continue sa percée chez les jeunes, sans oublier les formations et stages dispensés dans les différentes ligues régionales et celles en devenir.

De bon augure en vue du prochain rendez-vous sur la scène africaine la saison prochaine. En effet, après les garçons cadets et juniors, ce sera au tour des filles des deux catégories de leur emboiter le pas. Les meilleures joueuses à l’issue de cette joute nationale auront de forte chance de figurer dans la sélection nationale pour disputer la phase de zone de la compétition africaine.

Le Sud en danger

Pépinière des jeunes talents, la zone Sud de la Grande île a dominé largement le championnat national de la saison dernière. La ligue d’Ihorombe a monopolisé les titres chez les filles, tandis que celle d’Atsimo Andrefana a raflé la mise chez les garçons.

Les deux ligues tenteront de conserver leur acquis, mais les autres prétendantes ne l’entendent pas de cette oreille à l’image d’Analamanga ou Atsinanana.

Naisa

News Mada0 partages

Sukhotai FC: Njiva et Baggio en libérateurs

Le Sukhotai FC évite le pire ! Malmenée par son adversaire hier lors de la dernière journée du championnat thaïlandais de première division, l’équipe n’a eu son salut que grâce à son duo malgache à savoir Njiva et Baggio.

A 20 minutes de la fin du temps réglementaire, Sukhotai FC et Royal Thai Air Force étaient à égalité 2-2. Ce score est cependant insuffisant si la bande à Baggio veut se mettre à l’abri d’une relégation, d’autant que son adversaire dans la course au maintien, à savoir Chainat, a également réussi son match. C’est ainsi que la machine offensive malgache a démarré pour offrir le but de la victoire aux siens. D’un démarrage du côté gauche de la ligne médiane, Baggio a pris de vitesse la défense adverse avant de délivrer une passe millimétrée en direction de Njiva, qui a réalisé le geste parfait pour mettre le ballon au fond du filet à la 70e minute de jeu.

Avec 43 points à son compteur, Sukhotai Fc devance d’un point le premier relégable et sauve ainsi une saison en dent de scie.

 

Naisa

News Mada0 partages

Rallye-tour de tana: Asa Tanà lève de nouveau le pied de l’accélérateur

Le sort s’acharne sur le club Asa Tanà ! Après l’édition 2017 du rallye Tour de Tana, un nouveau report de la compétition à une date ultérieure devra être observé par l’organisateur de la dernière manche du championnat de Madagascar cette année.

Initialement prévu du 19 au 21 octobre, le dernier rallye de la saison devra attendre avant de reprendre le départ.

«C’est avec un grand regret que je vous annonce que nous sommes contraints de reporter le Rallye 18e Tour de Tana prévu du 19 au 21 Octobre à une date ultérieure car nous n’avons pas pu obtenir les autorisations nécessaires auprès des différentes communes qui ont eu pour instruction de n’accueillir aucun autre événement à part les propagandes durant la campagne électorale», a communiqué le président du club Fanoa Rakotoson. «Nous ne pouvons malheureusement pas faire entrave à cet événement national» a-t-il regretté.

L’espoir est de mise pour la reprise prochaine de la manche finale. «Nous ferons tout pour que la dernière manche du championnat se tienne», a-t-il conclu.

Naisa

 

News Mada0 partages

Chronique: non à l’école maternante

L’école maternelle, c’est loin…. Vous en avez peut-être quelques vagues souvenirs. S’il ne vous en reste pas grand-chose, vos parents vous rappelleront le nom de votre maîtresse d’école : « Tu as oublié ? Voyons, madame L., elle était si gentille, elle te consolait quand tu pleurais… ». Maintenant vous êtes grand et vous n’avez plus besoin que madame L. vous console. Mais vous employez sans doute la même expression que vos parents quand vous parlez de l’école des tout-petits. L’école est toujours maternelle même si quelques rares hommes osent s’aventurer dans un cadre que la société associe essentiellement aux femmes, dotées comme chacun sait d’un infaillible et inépuisable instinct maternel.

Les femmes modernes estiment, à juste titre, avoir leur place dans tous les domaines professionnels, quand et si elles bénéficient d’une instruction de qualité égale à celles des hommes. En quelques décennies, la plupart des métiers habituellement « réservés » aux hommes leur ont ouvert leurs portes. Les femmes ont prouvé que la médecine, la magistrature, l’armée, la mécanique ou la politique n’ont pas plus de sexe que les mathématiques ou la cuisine.

Malheureusement, ce mouvement s’est opéré dans un seul sens. Les métiers réservés aux femmes sont restés des métiers de femmes, leur statut n’a pas évolué vers plus d’égalité. La tendance est bien connue : plus un métier se féminise, moins il est digne d’estime. Les sages-femmes, les infirmières, les femmes de ménage et les maîtresses de maternelle sont des bastions presque exclusivement féminins, associés à des aptitudes dont nous (hommes et femmes) aimons croire les hommes dépourvus.

C’es ainsi qu’aujourd’ hui, des écoles maternelles refusent la présence d’hommes auprès des enfants pour l’unique raison qu’ils sont des hommes. Si l’on considère que le féminisme est un mouvement social qui a pour objet l’émancipation de la femme, l’extension de ses droits en vue d’égaliser son statut avec celui de l’homme, ces écoles sont résolument antiféministes.

 

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

À la mémoire du général Galliéni (2)

(Suite et fin.)

Après une Marseillaise écoutée religieusement et debout par l’assistance, M. le Gouverneur Général et sa suite prennent place dans leur loge et le rideau se lève sur Dozulé, pièce assez peu compliquée comme intrigue mais que ses interprètes surent rendre intéressante, grâce à leur naturel et à leur talent personnel.

M.Guyard a révélé au public les talents des Tamataviens. Tour à tour émue, câline, comique et amoureuse, Mme Amand, charmante soubrette, a su montrer dans ce rôle secondaire des dispositions de tout premier ordre. M. Frelant sait être un chef de gare ambitieux et pratique, interprète parfait d’un rôle à nuances plein de difficultés. M. Garcin fut un admirable vieux beau.

Puis ce fut le tour d’un quatuor pour flûte, violon, violoncelle et piano très applaudi.

M. Mathiaux nous rappelle l’odyssée du Bankoku-Maru, sa voix vibrante couvre l’accompagnement.

M. Frelant nous dit un poème patriotique de son cru, « Anathème », où il sut être émouvant.

Mme Arrivé, gentille diseuse, nous offrit, timidement au début, puis plus fermement mais non sans grâce, deux chansonnettes de son répertoire. Oh ! le charmant répertoire !

Enfin, Mme Juge, dont l’éloge n’est plus à faire, chanta de son bel organe la prière de Massenet.

Après un entracte où le buffet en vit de dures, une comédie en un acte de Miquel Zamaquoïs, Au bout du fil, mit en scène Mme Amand, M. Mathiaux et M. Frelant dans une interprétation impeccable et fort goûtée.

Un solo de flûte nous permit d’apprécier le jeu sûr et varié de M. Raony Lalao, Prix du Conservatoire de Paris.

Mme Juge chanta « Pourquoi dans les grands bois », battant encore sa performance du premier morceau.

Et le rideau se baissa sur « Quand refleuriront les roses », duetto où Mlle Jeanne Deloute accompagna gentiment de la voix et du piano notre Prima cartello.

Notre artiste Capillaire, entouré d’une distribution hors de pair, enleva d’un bout à l’autre le gros morceau de la soirée.

Mme Le Dentu, égale à elle-même, nous a prouvé qu’aucun genre n’était inaccessible à son talent. Charbonnière convaincue, élégante plaignante, séduisante chanteuse et artiste consommée, elle remporta un juste et véritable succès.

M. Mathiaux fut un commissaire hilarant et une victime amusante.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: vetson’ny mpanjono

Misokatra ny fotoana fampielezan-kevitra sy fandresen-dahatra. Toy ny mpanjono manara-morona vao maraina. Ireny mitanjozotra mamonjy toerana izay heveriny hisy trondro hanaikitra ireo mpilatsaka ho fidiana ho Filohan’ny Repoblika. Samy manantena ny hahazo fandresena avokoa. Samy nanomana ny toto sy kankana heveriny fa hakana fanahy ny mpifidy handrapaka ny fintana, fomba izay hita fa mifono na manatahaka famitahana matetika.

Na tsy tafiditra ao anatin’ny fitsipi-dalao aza ny fandrarana ny fampiasana ny fitaka dia mazava ho azy fa ny famafazana lainga hatelin’ny mponina dia mifanipaka amin’ny fitiavan-tanindrazana sy ny fitiavana ny mpiray firenena izay ambara fa anton’ny fanetren-tena amin’ny fandraisana adidy toy izao fikarohana tombontsoa ho an’ny firenena sy ny vahoaka. Matoa milatsaka dia manantena ny handresy ary mihevitra ny tenany ho sangany ka na mino na tsia fa ny tolo-kevitra aroso izay anisan’ny manja indrindra dia tsy ilaozan’ny fironana any

amin’ny famahanan-dalitra rehefa mafana ny ady korontana. Rehefa samy manakoako moa ny vovoan’amboa, ny fanenon-tsahona sy ny sikan’ny vorondolo dia makadilo sofina no sady mampirohoroho saina, ny tena anefa tsy maintsy hisafidy.

36 no isan’ireo mpanjono mikatsaka ny vato halatsaky ny mpifidy tsirairay. Matoa mijoro eo ampahibemaso izy ireo ary milaza ny fahavononany hiantsoroka an’ilay andraikitra manana ny hasina no sady faran’izay saro-pady dia mitory izay fa samy mihevitra ny tenany feno fahendrena izy rehetra tsirairay. Inona indray moa no nilaina an’ilay fihetsiketsehana nokarakarain’ireo olombe mpiantoka ny fihavanam-pirenena momba ny fankatoavan’ny mpilatsaka an’ilay fifanarahana mikasika ny fifehezantenan’ny tsirairay tsy hihoa-pefy ao anatin’ny sehatra fahatsaran’ny fitondran-tena.

Tsy nitovy hevitra moa ireo mpilatsaka rehetra. Vokany dia samy voaloto avokoa na ireo nanao sonia an’ilay fifanekena na ireo nandà ny fanaovana izany. Ireo voalohany moa dia voaendrikendrika ho mpiatsara ivelantsihy sahy nivadi-dela mialoha tamin’ny fandavana ny fikasana miafina ao anatiny. Ny sasany kosa dia voampanga ho olona lany henatra tsy matahotra ampiseho ny fahavononany hanana toetra tsy mendrika araky ny fomba fiady ifanaovana. Ny mpampihavana indray ity no nampivandravandra, nampandotso ka nampitatra ny ferin’ny tsy fitovian-kevitra.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: permis de protester

Si vous voulez tester le sens de l’humour de votre meilleur ami, posez-lui la question qui fâche depuis quelques jours. Vous ne la connaissez pas encore ? Mais si !  Pour ceux qui l’auraient oubliée, la voici :

«  As-tu ton permis » ? Si votre ami est de bonne humeur, il rira avec vous en examinant la qualité de ce drôle de document obtenu après plusieurs nuits blanches, à deux pas du tunnel où dorment ceux qui n’auront jamais de permis. S’il est de mauvaise humeur (il faut vous y attendre), il pestera contre le pays tout entier et vous invitera à marcher vers la place du 13 mai. La question de la semaine est la suivante : « Accepterez-vous de le suivre » ?

 

 

News Mada0 partages

«Femmes et énergie»: le GFEM renforce les capacités de ses membres

Le Groupement des femmes entrepreneurs de Madagascar (GFEM) accompagne ses membres dans les activités relatives au développement de l’énergie.

Après un succès sur la sensibilisation et l’information du secteur de l’énergie durant la Phase 1, au Carlton en août dernier, le GFEM continue ses efforts avec le soutien du Programme électrification par les énergies renouvelables (Perer) de l’Agence de Coopération internationale allemande pour le développement (GIZ) durant la Phase 2 du projet d’accompagnement et de formation des membres sur l’énergie renouvelable, qui s’est déroulée du 1er au 4 octobre à l’Hôtel Havana Resort à Ambohidahy.

Après évaluation, 40 des 54 participantes de la première phase ont été retenues pour assister à cette deuxième phase. Elles ont été réparties en trois modules, à savoir la biomasse, l’énergie solaire et l’efficacité énergétique.

Pour la troisième phase, celle-ci porte sur  l’accompagnement des trois meilleures femmes entrepreneurs de chaque module par le biais du concours organisé conjointement par et le Perer/GIZ du GFEM. Pour cela, les évaluations de chaque entreprise se sont basées en fonction des critères d’évaluation et le classement final du concours faits par les experts internationaux de la GIZ/Perer dans ce projet.

Ainsi, Josée Ramaroson, membre de femmes entrepreneurs de Boeny (EFB) dans le module «Efficacité énergétique» a remporté le premier prix à ce concours.

Après le succès du programme «Femme et énergie» du GFEM, plusieurs projets et partenariats intra-membres et intra-régions sont en cours dans le même secteur.

 

Riana R.

News Mada0 partages

Fanombohan’ny fampielezan-kevitra: hamaky lay any Antsiranana ny kandidà Rajoelina

Hanamafy ny hafainganam-pandehany ny TGV ary tsy an-kiandriandry intsony. Hamaky lay ny fampielezan-kevitra ary nisafidy ny any Antsiranana, anio, ny  kandidà Rajoelina.

Hifamotoana amin’ny vahoaka any an-toerana amin’ny 4 ora tolakandro ao amin’ny Place de l’independance ny kandidà laharana faha-13. Mialoha izany, hotsenaina amin’ny fomba makotrokotroka arahin’ny diabe miainga eny amin’ny seranam-piaramanidina ka hatrany amin’ny « cine-Ritz » ny mpanorina ny IEM.

Efa nialohavan’ny hetsika samihafa izany ny faran’ny herinandro teo. Anisan’izany ny nitokanana ny foiben-toeran’ny kandidà Rajoelina, Arena Ivandry, ny zoma teo. Hita amin’izany ireo toerana  natao hivoriana sy hanomanana hetsika. Eo koa ny efitrano fandraisana olona, ny sampana momba ny sosialim-bahoaka ary ny toekarena.

Nentina am-bavaka tetsy amin’ny PK 0 Antanimena

Natao hifaneraserana amin’ireo rehetra maniry ny hanohana sy hiara-kiasa amin’ny mpanorina ny IEM izany. Nitohy tamin’ny fampahafantarana ilay boky nosoratan’ny kandidà laharana faha-13,  maneho ny tantaram-piainany sy  ny dingana  nolalovany teny Andohalo,  izany ary nahaliana ny maro tokoa ny asabotsy teo.

Etsy andaniny, nentina am-bavaka tetsy amin’ny PK 0, Antanimena, izao fampielezan-kevitra izao, midika ho fiaingan’ny lamasinina TGV amin’ny hirosoana amin’ny fifidianana. Hitohy avy hatrany Antsiranana izany, anio.

Randria sy Fano

News Mada0 partages

Ampifitia: un gala évangélique au Coliseum

L’Antoko mpihira fifohazana Isotry fitiavana (Ampifitia) va fouler les planches du Coliseum d’Antsonjobe ce 28 octobre afin de célébrer comme il se doit son 15e anniversaire.

Une série de tournées a déjà fait office d’inauguration de cette célébration depuis le début de l’année.  Dans la capitale se sont déroulés un concert de levée de fonds le 22 avril dernier à l’hôtel Colbert Antaninarenina et un gala évangélique classique le 22 juillet, à l’occasion duquel le live a été filmé. La version DVD correspondante sera officiellement présentée le courant de cette année.

« En guise de stèle de célébration, une nouvelle église sera bâtie à la FJKM Antohibe vavolombelona Ambohidratrimo, dont le montant

des travaux est estimé à 150.000.000 ariary. Depuis le mois de mars, la FJKM a déjà un morceau de terrain où a été construite une maison en tôle avec quelque 300 fidèles qui célèbrent la messe chaque dimanche. Après le feu vert du Synode provincial d’Antananarivo Andrefana (Synodam-paritany Antananarivo Andrefana -SPAA 10), la construction de cet édifice débutera au mois de novembre », a détaillé Jean de Dieu Rakotonirina, président de la chorale Ampifitia.

À couper le souffle

La chorale va donc souffler ses 15 bougies au plus grand amphithéâtre de l’Océan Indien ce 28 octobre. Et comme un anniversaire ne se fête pas tout seul, Ampifitia compte fédérer les meilleures formations chorales pour ne citer que Hosana FJKM Ambohijatovo Fitiavana, Koraïta FJKM Manarintsoa Finoana, KT FLM Ambatovinaky, Tanora Masina FLM Ambohimasina Itaosy, et Kerobima FLM Ankatso.

Ampifitia a vu le jour à l’orée de 2003. Reconnue pour ses prestations à couper le souffle et son interprétation magistrale des célèbres cantiques, cette chorale exceptionnelle réunit actuellement en son sein près de 200 voix.

« Les compositions d’Ampifitia essaient de toucher le cœur de tous les Malgaches, qu’ils soient dans la capitale ou dans les régions », a conclu le président de cette chorale.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

CGM Analakely: le Manana chante du « beko-taitra »

Un tremplin pour les jeunes artistes en quête de reconnaissance. La scène du CGM Analakely a accueilli samedi dernier Le Manana.

Le concert a bien commencé. Il y avait quelques minutes de retard certes, mais rien ne pouvait doucher l’enthousiasme des spectateurs. D’autant que l’ambiance a monté d’un cran au moment où la formation a entonné les notes de « Mpanarato », « Gasikara » ou encore « Vakoka ».

Un baptême de scène bien réussi pour ce groupe, qui met en exergue un des rares patrimoines culturels malgaches, le « beko-taitra ». « En plus d’être un genre musical en soi, le beko-taitra se veut être à la fois un cri d’alarme, une prière et un appel au secours  dans la société où nous vivons actuellement », dixit Tah Manana, le meneur du groupe.

Après avoir tenté un coup de poker artistique au Prix découvertes RFI, Le Manana travaille actuellement en étroite collaboration avec  Miary Lepiera pour une série de compositions en gestation.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Le pave: Mahery et Cie en toute solidarité

Un succès savoureux. C’est ce qui résume le cabaret de Luc, Mahery, Lilie et Inah, samedi dernier au Pavé Antaninarenina.

Gastronomie locale, projection, danse et musique à souhait, effectivement tous les sens ont été en fête lors de cette soirée à l’initiative de l’association Harena Madagasikara. Un rendez-vous des plus conviviales durant lequel, le quartet s’est affiché plus près de ses inconditionnels à travers un répertoire empreint de grands classiques gasy gasy.

Ce fut dans un pur moment de nostalgie que le public s’est baigné avec des titres aussi variés que « Nahoana no mitomany » de Zeze Mahanoro, « Itondray tsikitsiky » de Ny Vononavoko, « Ny fahitako anao » de Ny Nanahary ou encore « Omena anao » de Bessa.

« Nous aurons à assumer une très lourde responsabilité pour préserver nos richesses et protéger nos patrimoines », avance Zafinimpanana Ranivomanalintsoa, le numéro un de Harena Madagasikara, qui appelle également à « œuvrer sans relâche pour la promotion de l’éducation au patrimoine à l’endroit de la jeune génération ».

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Ampifitia – 15 taona: trano fiangonana vaovao ny tsangambato

Antom-pisian’ny Antoko mpihira fifohazana Isotry Fitiavana (Ampifitia) ny fitoriana ny tenin’Andriamanitra. Mifandraika amin’izay koa ny tsangambato, entin’izy ireo manamarika ny 15 niorenany: ny fananganana trano fiangonana, eny Antohibe.

Teo aloha, vondrom-bavaka ny teny Antohibe Ambohidratrimo. Tsy nitsaha-nitombo anefa ny isan’ny kristianina tamin’izany ka tapa-kevitra ny hanorina trano fiangonana izy ireo. Amin’izao fotoana izao, efa nahazo tany ny FJKM Antohibe ary efa misy trano vita amin’ny “tôle” eny, ahafahan’ny kristianina 300 mahery mivavaka, isaka ny alahady, ary tarihin’ny katekista.

Amin’izao fanamarihan’ny Ampifitia ny 15 taona nijoroany izao, fanirian’izy ireo ny hanangana tsangambato: trano fiangonana. Ny synodam-paritany Antananarivo Andrefana (SPAA-10) no nanendry ny toerana hanorenana izany: ny FJKM Antohibe Vavolombelona. Mitentina 150 tapitrisa Ar ny asa ka manomboka amin’ny volana novambra ny Ampifitia no mandray an-tanana izany.

Hiatrehana ny fanatanterahana izany asa goavana izany, hanatontosa “Méga concert évangélique” ny Ampifitia, ny 28 oktobra izao etsy amin’ny Coliseum Antsonjombe. Sady hanamarihana ny ivon’ny faha-15 taony koa io. Hanokatra ny fotoana ireo antoko mpihira mpiara-miasa aminy: ny Hosana FJKM Ambohijatovo Fitiavana, ny Koraïta FJKM Manarintsoa Finoa ary ny KT FLM Ambatovinaky. Maimaimpoana ny seho, saingy misy ny valopy rakitra fanasana.

Efa nosokafana, tamin’ny 28 janoary teo, ny fanamarihana ity tsingerintaona ity. Notohizana tamin’ny rindran-kira ara-pilazantsara, tao amin’ny Hotel Colbert Antaninarenina, izany, ny volana avrily. Avy eo, nisy ny “Gala évangélique classique”, teny amin’ny Paroisse internationale FJKM Andohalo.

Ho famaranana ny taom-pankalazana, hisy ny « Gala évangélique », hotanterahina ao amin’ny lapan’ny Kolontsaina etsy Mahamasina, ny 30 desambra izao. Hiarahan’ny Ampifitia amin’ny antoko mpihira maromaro, toy ny Hosana, ny Koraïta, ny KT Ambatovinaky, ny Tanora Masina Itaosy ary ny Kerobima FLM Ankatso, izany.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Antsahamanitra: nitondra zava-baovao hatrany ny “Madajazzcar”

Anisan’ireo fotoana andrasana fatratra, isan-taona, mandritra ny hetsika « Madajazzcar », ny seho ao Antsahamanitra. Malalaka kokoa kanefa afaka mifanakaiky tsara amin’ny mpanakanto ny mpankafy, amin’io fotoana io. Noho izany, tsapa ary tena miantefa any amin’ny aty fanahy ny hakanton’ny mozika entin’ny tarika tsirairay.

Toy ny isan-taona, misy hatrany ny zava-baovao noho ireo vahiny samihafa, asaina handray anjara. Manampy izany ireo tanora marobe manan-talenta, avy eto an-toerana. Tsy diso anjara ary azo lazaina ho niavaka ny tamin’ity taona ity. Notanterahina ny asabotsy teo io seho, tetsy Antsahamanitra, io.

Ho an’ireo tsy tonga tetsy amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, tamin’ny seho nataony voalohany, ohatra, nahita tsara ny fahaizan’i Ablaye Cissoko sy ireo namany. Teo koa i Denia Ridley, avy any Etazonia. Tsy ambakan’izany ny mpanakanto avy eto an-toerana, toa an-dry Mendrika Basse en Chœur, nampisongadina ny doboka sy ny godona. Teo koa ry Silo sy ny Jazz Quart ary ny Trade Union, nahazo ny “Tremplin Madajazzcar” farany.

Mikasika izay indrindra, tsiahivina fa hotanterahina rahampitso, etsy amin’ny Alliance française (AFT) Andavamamba, ny dingan’ny famaranana amin’ity fifaninanana fanao isaky ny “Madajazzcar” ity. Miisa dimy ireo tarika hiatrika izany: ny Higher, ny Quartix, ny In-Tellô, ny Or’Pair ary ny The Thunders’band.

Landy R.

News Mada0 partages

JMJ- Mada 9e édition: les mesures de sécurité renforcées

Après quelques semaines de préparations, la Journée mondiale de la jeunesse (JMJ) 9e édition débute ce jour. Différentes mesures de prévention en vue de renforcer la sécurité, aussi bien sur route que sur site, ont été prises. L’objectif est de faire de cette rencontre entre la jeunesse catholique, qui se déroule pendant une semaine à Mahajanga, un événement hors de toutes sortes d’accident.

La RN4 a été prise d’assaut hier par des véhicules brandissant le drapeau jaune et blanc du Vatican. Les conducteurs de ces voitures, transportant les pèlerins issus des diocèses Catholiques à travers le pays à destination de la Cité des Fleurs, ont dû respecter les consignes de sécurité routière imposées par l’Agence de transport terrestre (ATT), notamment la limitation de vitesse ou encore l’abstinence à la consommation d’alcool. L’objectif est de mettre les passagers à l’abri de tout éventuel accident de la circulation durant la JMJ Mada 9e édition, un événement historique qui réunit près de 100.000 jeunes Catholiques.

Si jamais le cas contraire survenait en dépit de ces mesures de prévention, des dispositifs de secours sont installés en cours de route dans le dessein d’accélérer la prise en charge des victimes. Sur ce, l’ATT a mis en place des postes de premiers secours sur cet axe, notamment à Ankazobe, Maevatanana et Ambondromamy. Lesquels sont opérationnels hier et ce jour ainsi que les 15 et 16 octobre, jours de retour des participants vers leur lieu d’origine respectif à la fin de la rencontre, fixée pour le 14 octobre.

Interdiction de baignade…

Sur le site, d’autres précautions et recommandations, notamment d’ordres sanitaire et sécuritaire, ont également été adressées aux organisateurs et pèlerins. Sur ce, le ministère de la Santé, via un bulletin d’appel à la vigilance sanitaire, s’adresse aux organisateurs pour prévenir les éventuels risques sanitaires, touchant notamment l’alimentation, la circulation, les allergies, les diverses maladies, l’incendie ou encore les noyades.

Sur ce dernier volet, la Préfecture de Mahajanga a formellement interdit toute baignade, même le bain de pieds au village touristique. Cette mesure a été prise en vue de prévenir les risques de noyade. Néanmoins, d’autres sites jugés calmes sont accessibles aux visiteurs qui participent à la JMJ Mada 9e édition.

D’après le programme établi, les participants seront placés ce jour sur leur site d’accueil respectif. Ils assisteront à la cérémonie d’ouverture officielle de l’événement dans l’après-midi de demain au Village touristique, suivie de l’eucharistie d’ouverture qui se déroulera sur le même lieu.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Biodiversité: 15 espèces de lémuriens ont déjà disparu

 

Différentes sensibilisations et interventions sont réalisées jusqu’ici. Toutefois,  les résultats escomptés ne sont pas vraisemblablement satisfaisants. Les lémuriens continuent toujours d’être menacés d’extinction.

Au moins une quinzaine d’espèces de lémuriens ont disparu depuis l’apparition des primates, notamment en Asie et à Madagascar. « Le Paléopropitecus en fait partie. Ce lémurien mesurait plus de deux mètres et pesait 200 kilos. Ses fossiles ont été découverts dans le Nord Ouest de la Grande île », a fait savoir, vendredi, un membre scientifique du Groupe d’études et de recherches sur les primates (Gerp) de Madagascar, le docteur Voajanahary Ranaivosoa.

De nos jours, les primates continuent d’être menacés de disparition à cause des braconnages et, indirectement, du recul de la couverture végétale suite à la culture sur brûlis et la destruction de la forêt par les feux de brousse.

Festival des lémuriens

Madagascar possède 105 espèces de lémuriens qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Ce qui représente 20% des primates mondiaux. Malheureusement, 94% des lémuriens sont classés sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme menacés d’extinction. Les Malgaches risquent ainsi de perdre ce joyau.

Pour sensibiliser et interpeller tout un chacun de ce contexte alarmant, le Gerp a organisé la 5e édition du festival des Lémuriens, vendredi, dans la capitale.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Ostie: des reconnaissances envers 139 employés

L’Organisation sanitaire Tananarivienne inter entreprises (Ostie) ne manque pas de reconnaître les bons et loyaux services rendus par ses employés durant des années. L’organisme a procédé, samedi, au Cercle mess Soanierana, à la remise de médailles de travail et de distinctions honorifiques à 139 travailleurs qui ont servi l’établissement depuis plus d’une dizaine d’années. Trois d’entre eux ont été élevés au grade de Grands officiers, deux aux rangs des Commandeurs et sept Officiers de l’ordre national. 39 ont obtenu le Chevalier de l’ordre national et 23 autres l’ordre de mérite. Quant aux médailles de travail, 15 médailles de bronze, 27 médailles d‘argent et 23 autres médailles de bronze et d’argent ont été décernées.

« L’Ostie est présente uniquement dans la capitale et ses périphéries. Elle compte actuellement huit grands Centres de santé et 40 petits centres annexes lesquels comptent près de 3.500 adhérents et réunissent quelque 130.000 employés », a expliqué son Directeur général, Zo Rakotonirainy.

« Cette structure, régie par les législations de la Fonction publique, se limite à son rôle de dispensaire mais non d’hôpital, même si elle dispose des services spécialisés, notamment dans les domaines de la cardiologie, de la stomatologie ou encore de la neurologie », a-t-il enchaîné. L’Ostie dispose également de laboratoire, d’appareils échographiques et radiographiques.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Projet « FANILO »: don de panneau solaire pour le CSB2 d’Ambohidroa

Le CSB2 d’Ambohidroa- Andranomena vient de bénéficier des actions du Rotary Club Antananarivo Anosy dans le cadre de son projet « Fanilo ». Une action pérenne du club, qui célèbre cette année ses 5 ans d’existence. Ce projet consiste en la dotation de panneaux solaires et d’un convertisseur des centres médicaux qui ne sont pas encore électrifiés. Dans ce cadre, cet établissement sanitaire s’est vu doté d’un panneau solaire qui lui permet de disposer gratuitement de l’électricité tous les jours. Les équipements y afférents ont été inaugurés jeudi dernier à l’occasion de la visite officielle du Gouverneur de District, Shelly Oukabay.

L’alimentation électrique de ce dispensaire était auparavant en forfait « prépayé ». Ce qui ne pouvait pas couvrir les besoins en termes d’éclairage mensuel. Et l’intervention du club a fait suite à l’appel de détresse lancé par le médecin chef de ce CSB sur la difficulté d’ausculter les patients, en particulier les parturientes, dans de telle condition. Grace à cette dotation, ce problème appartient désormais au passé sachant que la salle d’accouchement, ainsi que les autres pièces du dispensaire sont maintenant éclairées.

Cette action correspond parfaitement aux attentes de la communauté et répond aux normes des six axes stratégiques du Rotary International, dont « la santé de la mère et de l’enfant », d’après Shelly Oukabay, qui n’a pas manqué de féliciter les Rotariens du Club Antananarivo Anosy pour cette belle initiative.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Manjakandriana: six maisons attaquées

Une dizaine de bandits armés ont attaqué le village  d’Anjomakely, commune de Betoho Manjakandriana, dans la nuit de vendredi. Six maisons ont été braquées une par une.

Les attaques à main armée dans le district de Manjakandriana ont connu une inquiétante recrudescence ces derniers temps. Dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 heures, les bandits ont fait parler d’eux. Dans le fokontany d’Anjomakely, commune de Betoho, une attaque a été perpétrée par plusieurs individus armés.

En quelques heures, les malfaiteurs ont réussi à braquer six maisons sans que les secours ne fussent avisés.

« Personne n’a remarqué leur arrivée, sinon leur présence aurait été avisée plus tôt, avant l’attaque », a indiqué un villageois.

Bien que les bandits n’aient porté aucune arme à feu, des armes blanches et leur nombre ont fait l’affaire. En effet, les assaillants étaient une dizaine et armés de sabres et de machettes ou encore de simples bâtons.

Ce ne fut qu’après le braquage des six maisons que le poste avancé d’Anjepy a été alerté. Pourtant, à l’arrivée des gendarmes, les bandits se sont déjà évanouis dans la nature, ne laissant aucune trace derrière eux. Une somme de 800.000 ariary a été dérobée.

Les gendarmes mènent actuellement leurs investigations en vue de retrouver les voleurs.

ATs.

 

 

News Mada0 partages

Manja: dahalo 40 nanafika, efatra maty voatifitra

Notafihina dahalo 40 lahy nirongo basy ny fokontany Andranomavo, kaominina Manja, distrika Menabe, ny zoma teo tamin’ny 4 ora maraina. Lasan’ireo dahalo tamin’izany ny omby 200.  Nanao ny fanaraha-dia avy hatrany ny zandary ao anatin’ny “Hetsika Mandio”. Voasakana ireo dahalo, saingy tsy nanaiky mora fa nitifitra avy hatrany. Vokatr’izay, nisy ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta. Dahalo efatra maty voatifitra tamin’izany, ary olona iray tao amin’ny fokonolona naratra. Tafaverina amin’ny tompony kosa ny omby 200.

Hatrany Ambato Boeny ny hetsiky ny zandary ka nahasaronana dahalo roa tany an-toerana. Nitohy tamin’ny alalan’ireo ny fikarohana ka tratra ny kamiao iray nitondra omby 15 tsy ara-dalàna. Tratra tamin’izany ny taratasy hosoka tany amin’ireo olona ireo. Nitohy ny fikarohana ka tratra ny 2 oktobra teo tao Ambato Boeny ny mpiasam-panjakana efatra mpanao taratsy hosoka, tafiditra amin’ity halatra omby ity.

Yves S.

News Mada0 partages

Ostie Antananarivo: 139 ireo mpiasa nankasitrahana

Nizarana mari-pankasitrahana araka ny asa vitany ireo mpiasa 139 nahavita be eo amin’ny Ostie, ny asabotsy teo. 51 ireo nahazo ny Ordre national, 23 ireo nahazo ny Ordre de mérite ary 75 ireo nahazo ny medaly.

“Mendrika ny homen-kaja sy hankasitrahana ireo mpiasa nahavita be tamin’ny fampihodinana ny Ostie”, hoy ny tompon’andraikitra. Nandray anjara feno sy amin’ny ampahany tamin’ny fandraisana ireo marary avy amin’ny orinasa maro eto Antananarivo izy ireo.

Valo ny Ostie lehibe mandray marary eto Antananarivo. Misy sampana 40 mahery ihany koa mandray ireo tsy salama amin’ny fotoana rehetra.

Maherin’ny 130 000 kosa ireo mpikamba ao amin’ny Ostie avy amin’ny orinasa eto Antananarivo sy ny Manodidina. Miezaka manatsara ny tolotra sy ny fandraisana ny marary ny Ostie hanomezana fahafaham-po ireo mpikambana.

Raisina an-tanana ny mpiasa sy ny ankohonany izay mpikambana feno ao amin’ny Ostie. Ankoatra ny fandraisana tsotra ny marary, misy ny sampam-pitsaboana maromaro ao amin’ny Ostie, toy ny fitsaboana nify, ny fitsaboana ny fo sy ny lalandra…

Ankoatra izany, manana ny karazana fitarafana ihany koa ny Ostie toy ny “echographie”…

Tatiana A

News Mada0 partages

Fampihenana ny voka-dratsin’ny loza voajanahary: 64,8 tapitrisa dolara ny fanampiana ny faritra Atsimo

Nanambara ny solontenan’ny Firenena mikambana sady solontenan’ny mpiray ombon’antoka, i  Patrice Talla Takoukam, omaly teto Ambovombe fa « nanomboka ny taona 2016, mitentina 64,8 tapitrisa dolara ny vola fanampiana ho an’ny faritra Atsimo manokana ». Noho ny hamehana nitranga teo anelanelan’ny taona 2015- 2017, tena mafy tao anatin’ny 35 taona, nanome vola 103 tapitrisa dolara ny mpiray ombon’antoka misahana ny maha olona nahafahana nampihena ny fiantraikan’ny voina, ny volana jona 2017. Hitazonana ny ezaka efa vita, ilaina ny fampandehanana indray ny rafitra mitsirika ny fiavian’ny loza mialoha sy ny fampitaovana ny BNGRC eny ifotony, handrindrana ny asa maha olona aty atsimo. Nosafidiana hanamarihana ny Andro iraisam-pirenena hampihenana ny voka-dratsin’ny loza ny distrikan’Ambovombe, satria iharan’ny haintany mitarika ny tsy fahampian-drano ny faritra Androy.Taloha isaky ny dimy taona no miverina ny haintany, noho ny fiovan’ny toetr’andro, mihena ny fe-potoana hiverenan’ny El Nino, araka ny fanazavan’ny sekretera mpanatanteraka ny rafitra teknika eo anivon’ny primatiora misahana ny fisorohana sy fitantanana ny amehana (CPGU), Razakanaivo Mamy, omaly. Firenena fahatelo marefo aty Afrika noho ny fiovan’ny toter’andro i Madagasikara, vokatry ny fahapotehan’ny tontolo iainana sy ny fihenan’ny rotsak’orana. Nihena rahateo ny tahirin-drano any ambanin’ny tany. Ilaina noho izany ny fepetra ahafahan’ny mponina sy ny fihariana mivelona manoloana ny zavamisy, toy ny haintany. Naompana, indrindra, amin’ny fahafantarana ny voka-dratsin’ny loza amin’ny toekarena ny lohahevitra fanamarihana, amin’ity taona ity., 350 miliara dolara isan-taona ny tentimbidin’ny fahavoazana maneran-tany ateraky ny loza voajanahary amin’ny toekarena. Aty amin’ny faritry ny ranomasina indianina, mahatratra 77miliara Ar izany.

Manao tantsoroka amin’ny fampihenana ny voka-dratsin’ny loza voajanahary ny CPGU ary mametraka paikady sy politika manohana ny primatiora. Tanjona ny hampihenana ny fahavoazana ara-toekarena, hatramin’ny taona 2030. Ahena isan-taona koa ny olona niharan’ny loza. Ho tohana ho an’ny distrika tena marefo (Beloha sy Tsihombe) noho ny fisian’ny haintany, nanolotra vary 115t, voamaina 20 t ary sinibe telo ny fanjakana ary natolotry ny praiministra teto Ambovombe. Nisy koa ny foara Volily Harea andiany faharoa fampirantiana ny harena mivoaka avy ao amin’ny faritra Androy, hifarana rahampitso.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Songadina: ny kandidà  Rajoelina an-tsary

Nosokafana tamin’ny fanompoam-pivavahana iraisam-pinoana ny fampielezan-kevitry ny kandidà laharana faha-13, Rajoelina Andry.

Maro ireo tonga nanotrona ny fanompoam-pivavahana. Antoko politika, mpandraharaha, depiote ary ireo mpanara-dia ny mpanorina ny IEM.

News Mada0 partages

Kitra – «Telma coupe de Madagascar»: voahosotra ho tompon’ny amboara ny Elgeco Plus

 Niverina eo am-pelatanan’ny Elgeco Plus indray ny anarana maha tompon’ny “Amboaran’i Madagasikara” azy, “Telmca coupe de Madagascar”, taranja baolina kitra. Resiny teo amin’ny famaranana ny AS Adema.

Voahosotra ho tompon’ny amboaran’i Madagasikara “Telma coupe de Madagascar”, taranja baolina kitra, ho an’ity taona 2018 ity, ny Elgeco Plus Analamanga. Resiny, teo amin’ny famaranana, tamin’ny isa tery 2 no ho 1, ny AS Adema Analamanga. Fihaonana, notanterahina, omaly tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina.

Raha ny fizotran’ny lalao, nanantombo teo amin’ny traikefa ny Elgeco Plus, nahitana an-dry Johnny sy ry Safidy ary ry Bônara. Porofon’izany, efa nanokatra ny isa ny Elgeco Plus, vao nanomboka 6 mn monja ny lalao tamin’ny alalan’ny “coup franc” nodakan’i Dinoh. Nifandimbiasana taorian’io ny fanafihana ary nitady irika hamonoana baolina i Jonah sy ry Onja ary i Oscar, ho an’ny Adema, saingy tsy nety hatrany ny famaranana ny baolina, teo amin’izy ireo.

Io isa tokana 1 no ho tsy misy io no nentin’ny roa tonta niala sasatra. Samy niezaka nanao fanafihana hatrany ny andaniny sy ny ankilany, teo amin’ny fizaram-potoana faharoa, saingy samy tsara fiarovantena ny roa tonta ka tsy nisy baolina tafiditra. Na izany aza, nisy fanafihana tsara rindra nataon’ny Elgeco Plus, niainga tao amin’i Bônara, nanolotra an’i Dinoh izay nanome an’i Bila, ary nandaka izany ka nahavery an’i Jacquis, mpiandry tsatobin’ny Adema. 2 no ho 0 ny isa teo. Tsy kivy ny Adema fa nanafika hatrany ka nahitam-bokany izany satria nahafaty baolina i Fetra, teo amin’ny minitra faha-67. Na mbola nanafika aza izy ireo, tsy nisy intsony ny baolina maty. Nahazo lelavola 3 tapitrisa Ar ny Elgeco Plus raha 1 tapitrisa Ar kosa ny an’ny Adema.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Fanatanjahantena an-tsekoly: nanjakan’Atsimo Andrefana ny fifaninanana

Nifarana tamin’ny fomba ofisialy, omaly alahady, ny fifaninanam-pirenana amin’ny fanatanjahantena an-tsekoly, taona 2018. Toy ny tamin’ny taon-dasa, nanjakan’Atsimo Andrefana ny fifaninanana. Nahatratra enina mantsy ny medaly volamena azon’izy ireo, tamin’ity. Samy nahazo roa avy kosa i Boeny sy i Diana ary Alaotra Mangoro. Voahosotra ho delegasiona mahay indrindra ihany koa ny faritra Atsimo Andrefana tamin’ny taranja atletisma, ho an’ny sokajy zazalahy, raha ry zareo avy any amin’ny faritra Atsinanana ny teo amin’ny zazavavy. Ny tsapa aloha, nitombo ny traikefan’ireo ankizy nifaninana, tamin’ity taom-pilalaovana ity.

Ho an’Atsimo Andrefana manokana, anisan’ny nampisongadina azy ireo ny teo amin’ny taranja atletisma. Nibata ny fandresena mantsy ity faritra ity tamin’ny fifaninanana “relais medley”, sokajy lahy sy vavy. Teo kosa ny nandrombahany ny medaly volamena, teo amin’ny taranja volley-ball sy hand-ball.

Azon’ny ekipan’ny Boeny kosa ny amboara ho an’ny taranja basikety raha toa ka ny Sava no nibata izany ho an’ny zazavavy. Teo amin’ny baolina kitra, lasan’Analanjirofo ny laharana voalohany, zazalahy, raha i Betsiboka ho an’ny zazavavy.

Raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa, niakatra ny lentan’ireo mpianatra nandray anjara tamin’ity taona ity. Anisan’ny nampiavaka ity fifaninanam-pirenena amin’ny fanatanjahantena an-tsekoly ity ihany koa ny fandraisan’anjaran’ny ankizy sembana izay nahitana delegasiona miisa 100.

 

Mi.Raz

 

Ireo vokatra rehetra :

Atletisma

Lahy: 1-Atsimo Andrefana 2-Analamanga 3-Alaotra Mangoro

Vavy : 1-Atsinanana 2-Vatovavy Fitovinany 3-Alaotra Mangoro

Baskety

Lahy: 1-Boeny 2-Analamanga 3-Amoron’i Mania

Vavy: 1-Sava 2-Diana 3-Atsimo Andrefana

Volley-ball

Lahy: 1-Atsimo Andrefana 2-Atsimo Atsinanana 3-Sava

Vavy: 1-Boeny 2-Atsinanana 3-Anosy

Hand-ball

Lahy: 1-Atsimo Andrefana 2-Anosy 3-Atsinanana

Vavy: 1-Ihorombe 2-Atsimo Atsinanana 3-Atsinanana

Baolina kitra:

Lahy: 1-Analanjirofo

Vavy: 1-Betsiboka

 

 

News Mada0 partages

Tenisy – “Can 2018”: tsy nanampy ireo mpilalaon’ny minisitera

28 taona aty aoriana, hiverina hiatrika ny fiadiana ny “Amboaran’i Afrika” (Can 2018), taranja tenisy, indray ny Malagasy. Fihaonana, hotanterahina any Gaborone, Botsoana, ny 5 ka hatramin’ny 10 novambra ho avy izao.Dimy mianadahy ireo mpilalao hiatrika izany.

Mpilalao telo lahy sy roa vavy ny hiatrika ny Can, taranja tenisy, ka eto an-toerana ny telo mianadahy ary mianadahy kosa, avy any ivelany. I Jacob, avy atsy Maorisy, miampy an’i Patrick ary i Miary Zo, ny eto Madagasikara, ho an’ny lehilahy. I Nantenaina, avy any Frantsa, sy i Sariaka ny vehivavy. Hianto-tena tanteraka ireo atleta malagasy hiatrika izany, araka ny fepetra napetraky ny federasiona.

Noho io fiantohan-tena io, betsaka ireo raiamandreny sy ireo mpilalao tsy narisika, hany ka nihena ny isan’ny delegasiona, nefa fifaninanana ho an’olon-tokana sy olon-droa ary isan-tarika ny hatrehina any. Efa nisy ny fangatahana nataon’ny federasiona tany amin’ny minisitera, saingy tsy nisy valiny izany. Naneho ny alahelony i Miary Zo, satria voninahi-pirenena malagasy no arovana fa tsy ho an’ny tenany irery. “Mahagaga fa ny an’ny Barea, mbola vao fifanintsanana hiakarana amin’ny Can, efa mikoropaka sy mitady ny hevitra rehetra ny minisitera sy ny fanjakana hanampiana azy ireo. Ny anay efa tena “Can” mihitsy nefa tsy nasian’ny minisitera lanjany”, hoy i Miary Zo. Raha tsiahivina, tsy nitazona ny teny nomeny ihany koa ny federasiona, taorian’ny fahalaniany, nanambara fa hiantohana avokoa ireo mpilalao mandeha miatrika fihaonana iraisam-pirenena. Ny an’ny fanjakana moa, mety ho ny fifidianana ny mahamaika azy ireo ka zary hadino ny atleta. Tsihivina fa hanainga ny 3 novambra ho avy izao ry Miary Zo. Hamonjy an’i Gaborone avy hatrany kosa ireo mpila ravinahitra.

 

Tompondaka

La Vérité0 partages

L’heure des comptes

Bien que la page du régime HVM ne soit pas définitivement tournée, l’heure des comptes semble sonner ou du moins doit sonner. Un jour ou l’autre, chacun et notamment les dirigeants du pays et leurs entourages rendront des comptes à la Nation de leurs méfaits voire de leurs « crimes ». Aucun délit contre les intérêts supérieurs du pays ne devrait passer inaperçu, voire rester impuni. L’impunité est un mal à bannir à jamais et de ce fait, à éradiquer totalement.

A quelques encablures du coup d’envoi de la campagne électorale, la vraie, le pays s’attend à ce que les « prédateurs » répondent de leurs actes ayant fait subir un sérieux revers à l’économie nationale. Que le candidat ayant permis à ces éléments nuisibles de détruire le pays rende compte durant la campagne. Qu’il ne se permette point de semer de belles paroles alors qu’il soit, en grande partie, à l’origine de la décrépitude du pays. Qu’il ne se cache pas derrière les déclarations pompeuses et trompeuses. De même, le pays attend incessamment de l’ex-couple présidentiel, en particulier l’ex-première Dame ainsi que les « fauves » qui rodaient autour, des explications suffisantes de ces cinq ans durant lesquels ils ont fait endurer le pire aux 25 millions de concitoyens.

Le cas précis de Mbola Rajaonah nous interpelle le plus. C’est un proche parmi les proches du couple Rajaonarimampianina. De ce fait, il bénéficiait des faveurs que personne n’oserait pas un jour jouir. Des privilèges qui dépassent les limites de l’entendement en ce sens que le seul fait d’entendre citer son nom déclenche le tournis. Les magouilles et les allégations de malversation allant aux fausses déclarations, en passant par les extorsions de fonds jusqu’aux dilapidations des ressources du pays nous font froid dans le dos. La Douane, particulièrement, est le secteur le plus touché par les incuries de ce richissime « homme d’affaires ». D’ailleurs, le sinistre cas de ce conseiller spécial illustre en grandeur nature l’anarchie qui règne dans la gestion globale de la caisse de l’Etat. La très sérieuse Cour des comptes abonde dans ce sens. Elle déplore, dans son 

dernier rapport de contrôle et vérification, la gabegie et le gaspillage dont les deniers publics en sont victimes. Elle n’y est pas allée avec le dos de la cuillère pour dénoncer les « injustes exploitations » de l’argent de l’Etat.  

Ainsi, le cas navrant de Mbola Tafaray et ses activités tentaculaires ne sont que la partie visible de l’iceberg. D’autres prédateurs de tout acabit se noient ou se dissimulent, autrement, dans l’océan d’immondices, d’insanités et d’impuretés au sein duquel baigne le régime HVM. Dommage, seule Claudine Razaimamonjy a pu être neutralisée parmi les membres influents de la... meute des charognes qui évoluent autour.

L’heure des comptes arrive donc et que tous ces acteurs éhontés de la chute du pays payent de leurs actes. Qu’ils rendent compte de leurs odieux manèges. La semaine qui vient verra le début de la propagande électorale. Les 36 candidats seront amenés à sillonner le pays pour étaler, de long en large, leurs programmes respectifs. L’électorat espère avoir une idée exacte de leurs projets mais avant tout cela, les candidats, anciens dirigeants, dont celui du HVM doivent nécessairement mettre au clair les résultats, sinon le bilan sans complaisance de leur mandat.

Ndrianaivo

Tia Tanindranaza0 partages

Hifampidera taim-by

Raikitra ity ny propagandy efa nandrasan’ny maro, ka hanakoako manerana ny tanàna ny fampielezan-kevitra. Samy niomana ny kandida tsirairay avy amin’io, ary samy manana ny paikadiny.

 

Tsikaritra ho tsy dia mitovy kosa ny hoenti-manana amin’izany fa dia hiaraha-mitazana eo ny fihetsiky ny tsirairay sy ny tanjany amin’izany satria dia hifampidera taim-by sy hanetsika izay eo am-pelantanany na ara-bola na ara-pitaovana e! Hitombo isa ny dadabenoely ary somary lasa aloha ny fety tamin’ity satria tsy maintsy hirarakopana ny fizaran-javatra etsy sy eroa, eny fa na dia ireny fanamiana na ny “t-shirt” ireny ihany aza, hoy ny vazivazy. Ny hirariana fotsiny aloha, dia mba tsy ho jamban’ny seho ivelany sy ny teny fampanantenana fotsiny Ramalagasy, fa tena handinika amin’ny saina lalina amin’izay mba tsy ho vidiana lafo anatin’ny 5 taona indray ilay iray andro ao anaty trano fisainana e! Raha atao indray mijery, ohatra, amin’izao fotoana izao, dia tsikaritra ho miazakazaka mafy mbola hiverina amin’ny sezany ireo efa nitondra ny firenena satria mamy io, ary mangidy izany ho very fihinana sy efa very fihinana izany. Tsaroana ery ny tsy nahatamana ilay olona nanongam-panjakana rehefa tsy nahita rirany teto, fa nokaikerin’ny amboakely tiany. Dodona sy maika ery fa mba te ho lany ara-demokratika, raha toa tsy nahandry ny andro zoma 9 taona lasa izay, ary ireny no nafitsony hoe potika sy rotika mandrak’androany ny firenena. Ny mpandrava efa ankehitriny dia isan’ny milaza azy ho mpanorina  sy mpanangana, ka ny tahaka izany no mila tandremana sy mila fahatongavan-tsaina. Mila mijery tsara hoe: iza no nahavita fa nopotehina? Iza no mbola hahavita? Iza kosa no mpamotika sy mpanao kobaka am-bava? Iza no nivarotra ny harem-pirenena? Any amin’ny fomba fiaina sy ny fomba fihariana io, dia efa somary hita soritra mazava hoe iza no nangoron-karena tamin’ny fomba maloto ary iza no nandeha tamin’ny fahintsiana, raha ireo filoha efa teo no jerena sy halaina ho ohatra e!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraHanao izay fara heriny ireo antoko politika

Tsy misy intsony ny sakatsakana fa nigadona ity ilay andro malaza. Nanomboka androany tamin’ ny 6 ora maraina ny fampielezan-kevitra amin’ ny fifidianana filoham-pirenena izay tontonsaina ny 07 novambra ho avy izao ny fihodinana voalohany.

 

 

Mizotra mankany amin’ ny fisedrana ny safidim-bahoaka ny eto Madagasikara na dia nisy ny tsy fahatomobanana teo amin’ ny fikarakarana azy. Mampiavaka ny firotsahan-kofidiana sy ny propagandy dia mirarakompana ny fizarana fanomezana toy ny T-shirt, lambaony samihafa, fampisehoana tsy andovam-bola… Hahazo ny anjarany avokoa ny faritra rehetra ary mivonona amin’ izany ireo kandià miisa 36. Hampahafantatra ny tenany izy sady hitanisa vina sy programa mafilotra ihany koa. Miandrandra fifidianana ny  vahoaka Malagasy ankehitriny  satria miaina ao anaty fahantrana lalina ka manantena mpitondra matotra sy hendry fa tsy taitaitra no andrasany. Tsy ny vahoaka ihany no miandry fatratra izany fifidianana izany  fa hatramin’ ireo antoko ihany koa. Hiankina amin’ ny vokam-pifidianana izay hivoaka ihany koa ny hoavin’ ireo antoko politika maro. Arakaraka ny vokatra azo no vao mainka hampiroborobo na tsia ireny antoko ireny. Miankina amin’ ny vokatry ny fifidianana filoham-pirenena ny ho fifandanjan-kery amin’ ny fifidianana manaraka rehetra dia ny fifidianana solombavambahoaka sy ben’ ny tanàna amin’ ny taona ho avy. Amin’ ny ankapobeany, manaraka ny onja aorian’ny fametrahana ny filoham-pirenena ny firehana matanjaka eto amin’ ny firenena. Hanao izay ho afany ireo antoko handray anjara sy hifaninana amin’ity fifidianana 2018 ity. Marihana fa hisy ny tatitra ataon’ ireo kandidà filoham-pirenena  ka tatitra izay vola nampiasainy aorian’ny fampielezan-kevitra, izay omena an’ ny CCFVP(Commission des contrôles de financement de la vie politique).  Samy mila fiovana ny rehetra ka aoka isika vahoaka samy hiaro ny safidiny.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Orlando RobimananaNiharan-doza ny fiara nitondra azy

Niharan-doza teo anelanelan’Antalaha sy Sambava omaly alahady tokony ho tamin’ny 7ora sy fahefany hariva teo ny fiara nitondra ny kandida laharana faha 35 Orlando Robimanana.

Potika tanteraka ny lohan'ny fiara 4x4 nitondra azy sy ny delegasiona niara-dia taminy nodomina kamio lehibe izay nifanena taminy ; ary hita fa mafy dia mafy  tokoa ny fifandonana.Nampidirina avy hatrany ao amin'ny Hopitaly Be ao Sambava ny tenany sy ireo mpiaradia aminy hatry ny omaly hariva,ary efa nahazo ny fitsaboana.Nanamarika ireo ekipan’i Orlando Robimanana fa anaty aizina tanteraka ny tanànan'i Sambava ka manano sarotra ny mpitsabo ny manatanteraka ny asany.Avy nanatanteraka fihaonana tamin'ireo mpandraharaha ara-toekarena tao Antalaha moa ity kandida ity ary nitodi-doha hody any Sambava izao niharan-doza izao.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko FAIMA“Olona matahotra an’Andriamanitra no ilaintsika”

Nanomboka androany tamin’ny 6 ora maraina ny fampielezan-kevitry ny fifidianana ho filoham-pirenena hotontosaina ny 7 novambra izao.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaMandresy no toromarika

Nisy ny fotoam-pivavahana omaly alahady tany amin'ny FJKM Imerinkasinina, izay nanomezan'ny Fiangonana tsodrano ho an’i Marc Ravalomanana kandida laharana faha-25, ho tody soa aman-tsara amin’ny tanjona, dia ny ho tonga indray eo amin’ny toeran’ny filoham-pirenena, hanarina sy hampandroso an’i Madagasikara.

Zava-dehibe ho anay mianankavy izany izany koa dia misaotra indrindra, hoy izy. Nitohy teny amin’ny Kianjan’ny Finoana eny amin’ny Magro Behoririka ny fitondrana am-bavaka ho an’ny fampielezan-kevitra, ka tao anatin’izany no nanomezany toromarika hoe: “Miasa mafy, miasa tsara, ary mifampatoky tsara isika”. Navoitrany ny fahorian’ny Malagasy, toy ny olana amin’ny rano fisotro madio, ny resaka delestazy, ny olan’ny mpampianatra sy ny fanabeazana, ny faharatsiana sy fahapotehan’ny làlana, ny fijerena manokana ny vehivavy, ny fitsinjaram-pahefana tena izy,… izay efa hananany ny paikady sy ny fomba hahafana mihoatra amin’izany satria nijery ifotony, nihaino ny hetahetam-bahoaka sy ny zavatra manjo azy i Marc Ravalomanana ary mitondra vahaolana avy eo satria efa mipetrapetraka ny MAP 2. Isan’ny 87% tamin'ny famatsim-bola fony izy nitondra, dia avy amin'ny Tahirim-bola iraisam-pirenena sy Banky iraisam-pirenena,  ary mbola vonona amin'ny MAP 2 ny mpamatsy vola, raha ny nambaran’ny depiote Hanitra Razafimanantsoa mpanolontsaina azy sy ny Talen’ny Fampielezan-kevitry ny kandida laharana faha-25 dia Atoa Rabenja Tsehenoarisoa. Tsy tapaka mandrak’androany ny fifandraisany amin’ny mpamatsy vola mahazatra ary efa nahazo antoka izy.  Raha mitaha amin’ny hafa, dia kandida niasa nahavita asa be dia be kanefa nopotehina. Nahatratra 9200 km ny làlana vitany. Nahatsinjo ny zanaka Malagasy tamin’ny alalan’ny “kits scolaires”, ary 92% ny tahan’ny fidirana an-tsekoly. Nahafantarana an’i Marc Ravalomanana hatramin’izay ny hoe tsy voafehin’iza na iza izy ary tsy sandaina vola i Marc Ravalomanana. Misy amin’ireo kandida ireo ny hoe misy firenena izatsy na izaroa no manohana azy, fa I Marc Ravalomanana hatramin’izay tena sarotiny. Ny zavatra tandroviny voalohany rehefa manao zavatra dia ny hoe tsy misy tambiny na “contre-partie”, ka rehefa tsy ny mpamatsy vola sy ny mpiara-miombon’antoka mahazatra dia tadidio fa tsy ny fitiavany anao no anton-diany, fa  misy tambiny. Efa hita izany tamin’ny tetezamita sy tamin’ity fitondrana ity, dia ireny hita ireny hoe ny tany homena ny sinoa, ny ranomasina homena vahiny, fa ny Malagasy miala amin’ny taniny sy ny harena misy azy, ka tsy i Marc Ravalomanana no hanao izany, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Ny vola eritreretina holaniana dia fananany no laniany amin'io. Marina fa norobaina izy! Mety tsy manana ny hanan’ny hafa izy, saingy ny hafa niditra teo mety trano 1 sy fiara 2 no teo, fa niala tao ianao lasa mpanefoefo sy manan-karena tsy toko tsy forohana satria nanondrana harem-pirenena. Ny vahiny izay manampy anao, dia tadidio fa misy harena ity Madagasikara ity, ary efa amidy ambongadiny, ka mbola tsy tonga eo izany dia efa lafo ambongadiny  i Madagasikara, hoy hatrany ity depiote ity.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Bokin’ I Andry RajoelinaHampiana-dratsy tanora?

Nivoaka sy naparitaka tetsy amin’ ny zaridainan’ i Andohalo ny asabotsy lasa teo ny boky mirakitra ny tantaram-piainan’i Andry Nirina Rajoelina mitondra ny lohateny hoe « Par amour de la patrie ». Resahina sy hita ao avokoa ny fahazazany, ny fiainany manokana, ny mampiavaka azy ary ny lalany ara-politika izay nodiaviny.

 Hita ao amin’ io boky io ihany koa ny teboka maromaro nifamahofaho nandritra ny fifidianana 2013. Nandritra ny lahateniny dia nilaza izy fa nijoro tamin’ny heviny izy ka tsy nanaiky ho tambazana vola be ary notsindry fa tsy nisy nanenenany avokoa ny nataony. Midika izany fa fanaovana zinona mpiray tanindrazana satria tsy nanenina ny tenany nampahantra ny Malagasy. Iaraha-mahalala sy mahita ny fahasahiranana mianjady amin’ ny rehetra amin’ izao fotoana izao ary Andry Rajoelina no tompon’antoka voalohany amin’ izany fahatrana lalina izany. Efa nibaribary sy niaraha-niaina nandritra ny tetezamitan’I Andry Rajoelina: nitodika lamosina antsika avokoa ny rehetra, natao tantely afa-drakotra ny harem-pirenena, nahazo laka tanteraka ny asan-dahalo sy ny jiolahy, nifandrafy ny samy Malagasy… Mipetraka eto ny fanontaniana: hita ao izany ny fomba sy paikady hanonganam-panajakana? Ny fomba famarotana harem-pirenena antsokotsoko? Ny tsy fanajàna rafitra sy lamina? Tsiahivina fa mbola tsy nisy miaramila ambany grady nibaiko ny amboniny raha tsy tamin’ izany andron’ ny tetezamita izany. Tsy ho zava-doza ho an’ny tanorantsika ve izany? Voaporofo aloha fa miala “bala” hoy ny fitenin-jatovo sy mody fanina ny filohan’ny tetezamita teo aloha.  Tompony fa tsy mpindrana tokoa Atoa Andry Rajoelina amin’ny resaka serasera satria fisehosehoana ivelany no tena nibahan-toerana nandritra ny hetsika ny asabotsy lasa teo ary raha vantanina ny resaka, pokaty tanteraka ilay boky “Par amour de la patrie” saingy sarontsaromana ao anaty fonony mangirana fotsiny. 

 

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianAzo hesorina, hoy ny mpahay lalàna

Isan’ny miteraka resabe ny fetran’ny fahefan’ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao, indrindra mikasika ny filazana fa tsy afaka manolo praiminisitra ny tenany.

 Nanazava mikasika izany ny mpahay lalàna iray. Araka ny andininy faha 118 ao amin’ny lalàm-panorenana, hoy izy, dia azon’ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina, natao ny nangataka fanazavana tamin’ny HCC mikasika ny andraikitry ny mpandimby azy nialohan’ny nialany amin’ny maha lehibena andrim-panjakana azy. Araka ny voalaza ao amin’ny andininy faha 116 ka hatramin’ny 120 dia misy misy karazana didy 3 azon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana avoaka mikasika izay dia ny didim-pitondrana na “arrêté”, ny fanapahana na “deçision” ary ny “avis”. Tsy voatery hampiharin’i Rivo Rakotovao kosa anefa raha jerena ny andininy faha 115 io “avis” io. Ny andininy faha 45 no tena mamaritra ny andraikiny amin’ny maha filoham-panjakana azy. Izany hoe azony atao ny manolo sy manaisotra praiminisitra na mpikambana ao amin’ny governemanta. Afaka manendry praiminisitra vaovao koa izy, hoy ity mpahay lalàna ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

OnitianaRealyAza mampihorohoro e !

Ny voka-pifidianana amin’ny 7 novambra 2018 ihany no ahitana hoe iza no favori sy lanim-bahoaka, hoy Rtoa Onitiana Realy talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida Hery Rajaonarimampianina omaly.T

 

Nangonin’i RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lesoka amin’ny lisi-pifidiananaMampiaka-peo ny TIM

Mikasika io lisi-pifidianana io, dia efa nitabataba izahay fa tsy nisy nihaino, hoy ny Depiote sady mpisolovava Hanitra Razafimanantsoa avy amin’ny antoko TIM. Miantso ny CENI sy ny goverenamanta satria tsy nisy lisitra ratsy noho io, hoy ny teknisianina maro. Mbola nokitihina ny lisitra taorian'ny 15 aprily, ka nankaiza ireo nesorina ary iza ireo nampiana?

 

 Tany Anjozorobe ohatra, dia misy elanelana  5103 ny lisitra najanonana tamin’ny 15 aprily. 1Ny boriborintany voalohany eto Antananarivo Voalohany dia nanesorana 100 ary 1000 mahery ny Atsimondrano. Namoly Ambalavao 322 noverezin-jo kanefa efa tao anaty lisitra. Tany amin'ny lisitra isaky ny Birao fandatsaham-bato, dia lasa 182. Misy olona verezin-jo. Mikasika ilay sata ara-pitondrantena noho izany  tsy dia ilaina raha toa tsy raharahiana akory ny resaka lesoka sy zavatra tsy mangarahara, ary  tsy misy hidiran'ny CENI. Ataovy ny sata ho an’ny sy ny kandida CENI fa ny lisi-pifidianana aza tsy mangarahara, hoy i Me Hanitra Hanitra Razafimanantsoa. Alalana avy aiza no nahafahana nanampy Avoahy ny lisitra isaky ny Birao fandatsaham-bato. Tena miahiahy izahay hoe nisy fihoaram-pefy teo anelanelan'ny 15 aprily 15 mey, hoy kosa ny Talen’ny Fampielezan-kevitr’i Marc Ravalomanana, Atoa Tsehenoarisoa Rabenja. Ny Foiben-toeran’ny TIM any Anjozorobe dia misy ny baiko hanesorana izany. Ny ben'ny tanàna tsy maintsy mihanihana hampandany kandida iray vao mahazo moto, hoy izy. Afaka mandray fanapahan-kevitra ny CENI sy ny governemanta amin'ireo anarana latsaka. Ny lalàna azo amboarina raha izay no mahasoa ny firenena, raha ny nambaran’ny Me Hanitra Razafimanantsoa! Mikasika ny resaka herijikan’ny kandida indray, dia efa ny faramparan'ny volana mey sy jona ny angidim-by, dia mbola tsy tafiditra hatramin'izao noho ny sakantsakana, raha ho an’ny kandida Marc Ravalomanana, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Efa nisy ny fifampiresahana tamin'ny Tale Jeneralin’ny ACM hoe nahoana no misy fitanilana? Tamin'ny 2013 anefa dia nisy ny toy izany, saingy nisy ny fanamorana avy eo, rehefa nandeha ny adihevitra samihafa. Ny volana janoary 2018 no efa nisy ny fiomanana hanakantsakana, hoy izy ireo. Andrasana anefa ny hivahan’izay olona izay.

 

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Ambanivohitra AmbohimanambolaNotokanana ny trano vaovao

Notokanana ny zoma 5 oktobra 2018 ny trano vaovaon’ny kaominina Ambanivohitra Ambohimanambola ao amin’ny distrikan’Avaradrano.

Herintaona katroka no naharetan’ny asa fanamboarana ka vola mitentina 100 tapitrisa ariary latsaka kely ny lany tamin’ny fananganana. Ny 15 tapitrisa ariary tamin’izany no famatsiam-bola avy tamin’ny FDL fa ny sisa kosa dia volan’ny kaominina madiodio. Ahitana efitra 12 ity trano vaovaon’ny kaominina Ambohimanambola ity. Ankoatra an’ireo birao misy ny ben’ny tanàna sy ny lefiny roa sy ny birao handraisan’ireo mpiasa ny mponina manao raharaha ao aminy dia ahitana efitra malalaka fisoratam-panambadiana ihany koa ao aminy. Nambaran’ny ben’ny tanànan’Ambohimanambola, Ramilijaona Donat Lovaniaina,  tamin’ny fandraisam-pitenenana nataony fa nivoitra tamin’izao asa vita izao ny fahavitrihan’ny mponina eny an-toerana mandoa hetra eny amin’ny kaominina fa nahatratra 60 % izany  tamin’ny farany teo ka mendrika ny hisitraka an’izao trano vaovao izao. Nanome voninahitra ny lanonana ny lehiben’ny distrikan’Avaradrano sy ireo ben’ny tanàna maro avy eny an-toerana, indrindra ny depiote voafidy teny Avaradrano, Gerry Randriambolaina, izay nanoritsoritra fa mariky ny fandrosoana misy ao amin’ny kaominina iray ny fahavitana fotodrafitrasa manaraka fenitra tahaka izao vao notokanana izao. Tena handrasan’ny mponina tokoa, hoy izy, ny fahavitana asa hita maso tahaka izao ho setrin’ny vola naloany tao amin’io kaominina misy azy io. Araka ny vaovao voaraiko avy amin’ity kaominina Ambohimambola ity, hoy izy, dia ny fanatsarana ny resaka fitaterana sy fanatsarana ny tsena ary ny famatsiana herinaratra ny lalana indray izao no vina handrandrain’ny eny amin’ity kaominina ity amin’ny manaraka.

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasam-panjakana matoatoaMiisa 120 ireo efa tratra hatreto

Mbola betsaka ireo mpiasam-panjakana matotoa eto amintsika. Miisa 120 sahady ireo tratran’ny « Association Sportive Interministerielle pour l’éducation des fonctionnaires » tarihin’Atoa Randrianarison Jean Aimée Botosera, fantatry ny maro amin’ny anarana hoe : John love.

 

Tratra tamin’ny alalan’ny fitiliana sy fanaraha-maso nataon’ny fikambanana ireo, hahafahana miady amin’ny gaboraraka sy ny fandaniana ny volam-panjakana misandrahaka amina ministera miisa valo ka misy ny any amin’ny faritra. Nisy  ireo ministera tena tsy faly vokatr’izany hoy Atoa John love raha nisy ihany koa ireo tonga saina ka efa nanalana ireny mpiasam-panjakana matotoa tao amin’ny ministera iadidiany. Mbola hitohy hatrany ny hetsika tanterahin’ny ASIEF hoy hatrany Atoa John love ka anisan’ireny ny fikarakarana ilay fifaninana ara-panatanjahantena ho an’ny mpiasam-panjakana rehetra tao an-drenivohitr’i Toamasina ny faran’ny herinandro teo. Nahatratra 10.000  ireo tonga nandray anjara tamin’izany raha araka ny fanazavany raha 8.000 no nandrasana. Fahombiazana tanteraka no azon’ny ASIEF vokatr’izany,  izay tsiahivina fa hetsika miditra amin’ny andiany voalohany. Fizarana mari-pankasitraka ho an’ireo mpiasam-panjakana nivoaka ho mpandresy tamin’ireo lalao ara-panatanjahantena rehetra misy nokarakaraina moa no namaranana ny lanonana  ny Sabotsy hariva teo.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mponin’ny Faritra ivaSahirana amin’ny fitadiavana izay harapany ny ankamaroany

Betsaka ireo fianakaviana Malagasy tsy mihinana afa-tsy indray mandeha isan’andro intsony ankehitriny noho ny hasarotan’ny fiainana. Amin’ny atoandro na amin’ny alina tokana ihany no mba miara-mihinana izay misy eo am-pelatanana ny isam-pianakaviana noho ny fahantrana lalim-paka mianjady amin’ny isam-baravarana.

 

Vokany, tsy vitsy ireo mihazakaza raha vantany vao mahare fa misy fizaran-javatra, indrindra fa ny sakafo toy ny nitranga tetsy Namontana, Boriborintany faha-efatra ny Sabotsy teo. Tonga nizara sakafo teny an-toerana mantsy ny fikambanana Tena Namana Miara-dia notarihin-dRtoa  Novah Colombe. Nambaran’ity farany tamin’izany fa nosafidian’izy ireo manokana  Namontana sy ny manodidina  noho ireo Fokontany valo aminy marobe olona sahirana, indrindra fa ny zaza amam-behivavy. Sakafo masaka no natao hoy izy satria ny sakafo no mitondra herim-batana sy otrik’aina haingana ho an’ny olona raha vantany vao mihinana izy, mba hahafahany mampandeha ny fiainany amin’ny ankapobeny. Ny sakafo ihany koa  hoy izy nanohy ny teniny no hita fa tena tsy ampy ny olona intsony, antony manosika ireo ankizy handeha hanao asa an-tselika sy hangataka etsy sy eroa. Olona manodidina ny 500 isa moa no nahazo tombontsoa tamin’izany, hetsika izay tsiahivina fa hiarahana mpinamana maromaro manana tanjona hanampy sy hanohana ireo hita fa tena marefo eny anivon’ny fiaraha-monina. Hiitatra amin’ny  fanampiana ireo ankizy mivondrona anaty fikambanana mpanao fanatanjahantena moa izany fanampiana izany raha araka ny fantatra. Notsiahivin’ny filohan’ny fikambanana moa fa faritra efatra no efa notetezin’izy ireo hatreto ka anjaran’ireo mponina sahirana  any Atsimondrano na Avaradrano indray no handray ny fanampiana ato ho ato.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-pifamoivoizana teny AnkazobeTovovavy iray hanatrika JMJ no maty

Tovovavy iray vao erotrerony satria vao 22 taona monja, izay anisan’ireo tanora Katolika handeha hanatrika ny JMJ any Mahajanga no namoy ny ainy vokatry ny lozam-pifamoivoizana teny Ankazobe telo amin’ny PK 114 + 500 teo amina Tanana antsoina hoe Ampivoarana, ao anatin’ny kaominin’Ankazobe.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Takela-kazo fametahana afisy

Anio no manomboka ny fampielezan-kevitra kanefa mahagaga ihany ny tsy fahitana ireo takela-kazo fametahana afisin’ ny kandidà miisa 36 manerana ny Nosy kanefa ilain’ny mpifidy izany afisy izany mba hahafantarany izay ho tohanany. Ho atao ihany ve ny fifidianana sa tsia?

 

 

 

Andry Rajoelina

30 000 Ariary no vidin’ ilay bokim-piainan’ I Andry Rajoelina izay mitondra ny lohateny hoe “Par amour de la patrie”. Tsy natao ho an’ ny sokajin-olona rehetra izany boky izany kanefa io no voalaza ho vahaolana alin’ ny fahantrana. Mbola miteraka resa-be ihany koa ny tsy fisian’ ny dikan-teny Malagasy.

Fampielezan-kevitra

Hifampidera “sonorisation” ny kandidà manomboka androany. Hanomboka tsy hifankahitana ny eto amin’ ny tanàna amin’ izao porpagandy izao. Ny faran’ny herinandro lasa teo, efa maro sahady ireo fiara mampirantiranty afisy misy ny kandidà ho tohanany  mivezivezy mitety faritra teto an-drenivohitra miaraka amin’ ny  “sono”. Mbola tsy nanomboka ny datim-panombohana izany fampielzan-kevitra izany dia efa ho taratra amin’ izany ny akony.

Onitiana Realy

 

 

Ny ministry ny mponina teo aloha, Onitiana Realy, no voatendry ho talen'ny fampielezan-kevitra ho an'ny kandida Hery Rajaonarimampianina, filoham-pirenena teo aloha. Nampahafantarina tamin'ny fomba ofisialy tany Anjozorobe ny asabotsy lasa teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalam-pirenena faharoaMahazo 2000 ariary isan’andro ireo ankizy manamboatra lalana

Ny fotoanan’ny fialan-tsasatra lehibe tahaka izao no tena mampahazo vahana ireo ankizy manao asa an-tselika eto amintsika. Ankoatra ny fitaomana biriky sy ny famakiana vato ary ny tsaka ranon’orana ho antsika eto an-drenivohitra dia tena mahazo vahana be ihany koa any amin’iny lalam-pirenena voalohany iny ireo ankizy mikarama manamboatra làlana.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Ry zareo avy eo anivon’ny hetsi-bahoaka ho an’ny fanovana sy ny fanorenana ifotony dia naneho fisaorana ireo kandida miisa 22 sahy naneho ny ahiahin’izy ireo mikasika ny fifidianana. Manao antso avo azy ireo kosa anefa ity hetsika ity mba hiroso lalindalina kokoa.

Tsy marina ny filazana, hoy ny filohan’ny antoko politika Tambatra, Pety Rakotoniaina fa tsy azo ihodivirana ny fifidianana. Ny tombontsoam-pirenena, hoy izy no tsy azo ihodivirana.

Ho an’ny mpanao politika, Marcel Ravohitra, kosa dia fanaovana tsinontsinona ny malagasy ny tsy famelana ny olom-pirenena hijery ny lisi-pifidianana intsony. Rehefa ny vazaha ve, hoy izy izany, dia mbola avela. Rehefa ny OIF izany, hoy izy, no mitaky ny hanokafana ny lisitra dia avela.

Tia Tanindranaza0 partages

FJKM ANALAKELY

Nikorontana ny fiangonana tetsy amin'ny Fjkm Analakely omaly. Ny anton'izany dia ny savorovoro teo amin'ny samy mpino tao, izay mahakasika ny fanalàna na tsia ny mpitandrina Dina Razaf. Nisy hatramin'ny vadin-tany sy mpitandro ny filaminana tonga tao am-piangonana.

 

VONO OLONA TENY IMERINTSIATOSIKA

 

Mitodika any amin’ny mpitsara amin’izao fotoana ny ahiahin’ny fianakavian’ireo telo mianaka izay maty novonoina tetsy Imerintsiatosika. Henon’izy ireo mantsy fa manao izay fomba rehetra hamoahana am-ponja ireo voarohirohy ho nahavanon-doza ny tompon’ny trano fivarotan-tsolika iray izay mpanefoefo. Mbola ren’izy ireo koa fa mody hatao marary ary mila fitsaboana any an-dafy ny fomba hamoahana ireo olona. Efa mandeha ny feo fampitandremana avy amin’ny fianakavian’ny maty ankehitriny. 

DOKOTERA SANDOKA

 

Misandoka ho dokotera ary tena manao ny asany tanteraka mihitsy. Voasambotra tany Sambava, tao amin’ny fokontany Antsahanilemariaka ny lehilahy iray izay tompon’antoka tamin’izany fisandohana andraikitra izany. Mbola teo am-piandrasana marary izy no nosamborin’ny zandary, ary izany dia taorian’ny fitoriana izay napetraky ny mpitsabo tao amin’ilay tanàna. Notazomina ao amin’ny biraon’ny zandary ary mbola mitohy ny fanadihadiana ity dokotera sandoka ity. 

FANAFIHAN-JIOLAHY

 

Tsy mitsahatra mihitsy ny fanafihan-jiolahy etsy Manjakandriana ary lasa faritra mena tanteraka amin’izany ity tanàna ity. Ny fanaon’ireo jiolahy dia trano maro no indray tafihan’izy ireo ary tsy latsaky ny folo ny isan’ny mpandroba. Tamin’ny asabotsy alina teo dia trano enina no voasesy ka nahazoan’ireo jiolahy vola mitentina valo tapitrisa ariary sy radio iray. Mitaraina tanteraka ny mponina ao an-toerana ankehitriny satria isan-kerinandro dia misy fanafihana faobe toa izany. 

NIGADRA NOHO NY KOLIKOLY

 

 Nidoboka am-ponja noho ny fahazarana lalan-dririnina. Nanome vola mitentina 155.000 ariary tamin’ireo mpitandro ny filaminana izay misahana ny fisavàna taratasim-piara sy ny zavatra entina tamin’ny lalam-pirenena ireo olona rehefa tsy nanana alàlana amin’ny fitaterana saribao. Asa izay nanjo ireo mpisava fa mba nolaviny izany tamin’ity indray mitoraka ary nivadihany tanteraka ireo olona roa izay nidoboka am-ponja ny niafarany. Lasa hafakely ny tranga teny amin’ny RN4 ity satria eny amin’ny lalam-pirenena no tena manjaka ny kolikoly. 

 

FATIN’ALIKA

 

Alika miisa 150 isa no notaterina tamin’ny kamiao ny fatin’izy ireo rehefa avy nopoizinina. Izany no vokatry ny hetsika “Kiva” izay famonoana ireo alike tsy misy tompony sy mirenireny eraky ny tanàna ary indrindra koa, mba hiadiana amin’ny haromotana. Mailo be ny tompon’alika taorian’izay ary samy nanidy ny azy tany an-tranony avokoa. 

QUARTZ MILANJA 15 TAONINA

 

Vatosoa “quartz” izay milanja 15 taonina no saika hotaterina hiakatra aty an-drenivohitra raha nalaina avy any ambanivohitr’I Brickaville. Sarona teo Ambohimalaza anefa izany nandritry ny fisavàna ary tsy nahitàna taratasy na ny kely aza. Voatery notazomina ny mpamily sy izay niaraka taminy ary nogiazana ireo vatosoa. Nalefa eny anivon’ny “police des mines” ny raharaha mba ho fanarahana ny lalàna mahakasika ny fikasàna fanondranana vatosoa sy vato sarobidy. Asa indray raha ho vitavita mora. 

TSATOK’ANTSY IM-PITO

 

Notsatohany antsy im-pito ilay ramatoa 42 taona dia iny izy no nitsoaka. Raha ny marina dia efa indroa namaky trano tao amin’io ramatoa io ilay tovolahy 16 taona saingy namindrany fo hatrany ka tsy notoriany. Ny niafarany dia ilay ramatoa mihitsy no nofofoiny ny ainy. Nahavita niaro ny tenany anefa ilay ramatoa ary mba avotra ihany rehefa tonga tany amin’ny hopitaly. Ilay tovolahy kosa, notsakotsakoin’ny nenina dia nitolo-batana teny amin’ny polisy ny ampitson’iny. Notazomina izy noho ny fikasàna hamono olona. 

PROPAGANDY TOAMASINA

 

Nampahafantarin’ny prefen’ny polisy ao Toamasina fa toerana enina ihany no azon’ireo kandidà ho filoham-pirenana ny fampielezan-kevitra ao an-toerana. Ny momba ny fandrindràna ny fotoana indray dia ny CENI no miandraikitra an’izany mba tsy hisy ny hiara-mitontona. Zava-dehibe ny fampahafantarana toa izao mba tsy hisian’ny korontana sy ny fikorontanan’ny filaminana ary indrindra ny fifamoivoizana, amin’izao vanim-potoanan’ny propangady izao.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Alley Hoop RDJFantatra ireo hisolotena ny Boriborintany 1 sy 3 ary 4

Fantatra avokoa ihany koa ireo ekipa 9 avy ao amin’ny Boriborintany 1 sy faha-3 ary faha-4 hiatrika ny dingana famaranan’ny fifaninanana basikety Alley Hoop fanamarihan’ny ny faha-15 taonan’ny RDJ “Radio Des

 

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de Madagascar 2018Norombahin’ny Elgeco Plus Analamanga

Nifarana omaly alahady 07 oktobra 2018 tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ny fifaninanana baolina kitra « Telma Coupe de Madagascar 2018 ». Ny ekipan’ny Elgeco Plus Analamanga no nandrombaka ny amboara sy medaly volamena tamin’ity taona ity niampy taratasim-bola 3.000.000 ar avy amin’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsarana ny ady ifanaovana amin’ny fanjakanaHanao fanovana ny mpitsara anatin’ny “ANJA”

Hanatanteraka atrikasa (atelier) ny Fikambanana ANJA (Association Nationale Pour La Justice Administrative) na Fikambanana nasionalin’ireo mpitsara ny raharaha momba ny ady ifanaovana amin’ny fanjakana anio 8 oktobra hatramin’ny 12 oktobra 2018 ho avy izao.

Hifantoka amin’ny fanapahana sy fandaniana ireo tolo-kevitra momba ireo fanovana ny làlana sy ny paikady mifehy ny Fitsarana misahana ny ady ifanolanana amin’ny Fanjakana (juridiction administrative- Conseil d’Etat, Tribunaux administratifs) « validation des propositions des reformes de la loi 2001-025 du 03 avril 2003 sur le tribunal administratif sur le Tribunal administratif et le Tribunal financier et de la loi 2004-036 du 1er octobre 2004 sur la Cour Suprême ». Eo ihany koa ny fandrafetana sy fampitoviana ny didirakitra (jurisprudence administrative) izay avoakan’ny Fitsarana misahana ny ady ifanolanana amin’ny Fanjakana « harmonisation et alignement de la jurisprudence de la juridiction administrative ». Hisy noho izany ny valandresaka hataon’ny ANJA ho an’ny mpanao gazety anio atoandro eny amin’ny Motel Anosy ho enti-mampahafantatra ny andinindiny feno mikasika ireo rehetra ireo sy ny lafin-javatra hafa mila fantatry ny olom-pirenena.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nareo koa zany aa !!

Oay ! Fa inona ry ireto ity ataonareo ity aa ! Io re ry Jean aa! Mba hajanony moa marina ee! Aleo amin’izay ho aho hilamina ity resaka ity fa tsss..!! Efa 3 andro anie sisa ee! Inona indray ary ity angaredona tampotampoka be anareo ity?

 

Tena marina mihitsy kosa aloha fa ohatry ny mitady ho be vinany ry besolomaso sy ry fotsy volokely ee! Fa na izany aza ee! Nareo koa zanyii!! Ny ahy aloha dia ilay mpiara-belona hiara-kizaka ny adalanareo foana no tsinjoviko ee! Hizaka irery moa izany fa tsy hoe hiara-kizaka. Ianareo mantsy izao ho afaka be daholo satria samy hahazo ny anjarany foana na mandeha ion a hijanona. Fa izahay moa re aza dia atao sorona lava amin’ny hagegenareo aa! Manaparitaka olona firy eran’ny tanàna ianareo dia tsy efa kopikopy mihitsy ve hatramin’izay hoe tsy handeha amin’izay laoniny ity revy ity ee? Eo moa rangahy aa!

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Paul Pody“Zava-doza no ao anaty IEM!”

Nijoro vavolombelona mikasika ny zava-natrehiny fony izy tao anaty vondrona Mapar ny mpahay lalàna sady filohan’ny antoko RDR, Paul Pody, ny sabotsy teo, tetsy amin’ny biraon’ny hetsi-bahoaka ho an’ny fanovana sy fanorenana ifotony etsy Antaninandro.

 

Manompo foto-kevitra izahay fa tsy olona, hoy izy. Taona 2013 aho no niditra mpikambana Mapar rehefa resy lahatra tamin’ny foto-kevitra novizina tao. Tsara sy mamirapiratra ilay vina IEM saingy rehefa dinihina dia zava-doza ho an’I Madagasikara no ao anatiny, indrindra ho an’ireo faritra 5 ankoatran’Antananarivo. Fivarotana tanindrazana, hoy izy, io. Fifanarahana amin’ireo vahiny mpiara-miombon’antoka amin’I Andry Rajoelina. Fitrandrahana ny haren’i Madagasikara. Rajoelina no hitombo harena fa ny Malagasy hiha hahantra. Hahatongavany amin’izany dia mikasa hanova lalàm-panorenana ity filohan’ny tetezamita teo aloha ity hahafahany hitondra an’I Madagasikara mandra-pahafatiny ary handimbiasan’ny taranany ny fahefany, hoy hatrany ity mpahay lalàna iray ity. Hametraka lalàna faran’izay jadona izy ary ny latsa-batontsika vahoaka Malagasy, hoy ny mpanao politika Paul Pody no afaka hisoroka izany. Raiso ny volany fa aza amidy ny safidy. Ny aany amin’ireo faritra 5 no tena itodihako manokana, hoy I Paul Pody. Isika ireo mantsy dia nolazain-dRajoelina fa gidro satria azo fitahana amin’ny vola kely. Ny gidro rehefa tambazan’olombelona akondro dia midina na dia hamono azy aza iny olona iny. Any amintsika no tena feno ireo harem-pirenena, hoy hatrany ny filohan’ny RDR. Araraotin’ny olona fitahana isika satria tsy mahara-baovao firy. Rajoelina tsy hahazo vato eto Antananarivo loatra satria mahara-baovao ny eto, hoy izy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitra any FarafanganaMisy olana sahady

Anio alatsinainy 8 Oktobra no hanomboka ny fampielézam-kevitra araka ny voatondron,ny lalana mifehy ity fifidianana Filohampirenena ity.Diikany tokony ho tafapetraka alohan,io fepotoana io avokoa ireo fitaovana ilaina momba izany.

 Araka ny loharanom-baovao avy any Farafangana anefa dia mbola tsy tafavoaka ny vola hoentina manangana ny takela hazo hametrahan’ireo kandida ny afisy sy ny sarin,izy ireo hatramin’ny zoma 5 Oktobra teo.Ny kaominina hametrahana izany dia miisa 33 ho an,’ distrikan,i Farafangana. Noho ny hamehana araka ny feo re ,dia voatery ny rantsamangaiky ny CENI eo anivon’ny distrika nifampiraharaha tamina olona tsara sitrapo mba hahafahana mametaka io takela hazo io amin,ireo kaominina manamorona ny lalam-pirenena sy akaiky ny renivohitry ny distrika.   Ny tolakandron’io zoma 5 Oktobra io ihany dia tonga tao amin’ny biraon,ny CENI distrika ireo rantsamangaika avy any amin’ireo kaominina haka ny vola  voatokana  amin,ny fanamboarana takelaka hazo,saingy mbola tsy tafavoaka,hono,ny vola ,fa afaka manamboatra ny asa izy ireo raha mahita fomba hanatanterahana izany.Mazava ho azy fa fimenomenomana no setrin’izany, Raha izany àry ny zavamisy mialoha ny fampielezan-kevitra mba hanao ahoana  ny favoahan’ny vola  hoentina manaparitaka ireo kojakojam-pifidianana sy ny fanangonana ireo boka-pifidianana any amin’izany distrika izany ? Ahoana ny tambin-karama izay lazain ireo rantsamangaika any ifotony fa sady kely no tara lava ?  Heverina fa mila vahaolana haingana izany mba  ho tô ilay teny filamatra hoe:madio sy mangarahara ary ekenny rehetra.                                                                        

TADIGNY  

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO MFMManohana an-dRajaonarimampianina

Tontosa soa aman-tsara ny faran’ny herinandro teo rehefa naharitra roa andro ilay vovonana notanterahin’ny antoko MFM teny Ambatomirahavavy, nentin’izy ireo nifanakalozan-kevitra sy nifandresena lahatra.

Mpikambana mihoatra ny 750 manerana ny Nosy no tonga niatrika izany teny an-toerana sy nifanakalo hevitra manoloana ny fivoaran’ny toe-draharaham-pirenena misy ankehitriny, indrindra fa ny fifidianana. Nambaran’ny filoha nasionaliny Atoa Manandafy Rakotonirina nandritra izany fa zanaky ny mangotraka ny MFM ka tsy matahotra ny mangorovitsika. Antoko manana ny fomba fiasany sy ny fijeriny manokana ny MFM hoy hatrany izy noho izany tsy maintsy mandray anjara feno amin’ny raharaham-pirenena rehetra misy. Nambaran’izy ireo tamin’izany ary fa ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina no nosafidiany hotohanana. Raha tsiahivina moa dia handray anjara amin’ireo karazana fifidianana misy eto amin’ny firenena ihany koa ny MFM manomboka any amin’ny fametrahana ny sefom-pokontany ka hatrany amin’ny  fifidianana izay ho solombavambahoaka.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMF-CNOE sy ny Liberty 32Velon’ahiahy tanteraka ny amin’ny fifidianana

Betsaka ny tsy fanarahan-dalàna miseho miharihary araka ny fanambarana nataon’ny KMF/CNOE sy ny Liberty 32 tetsy amin’ny Immeuble Santa Antanimena tamin’ny sabotsy 06 oktobra lasa teo raha fiatrehana fifidianana no resahana.

 

Miahiahy ny mety hahasarotra ny hisian’ny fifidianana mirindra sy eken’ny maro izy ireo noho ny tranga samihafa amin’izao fotoana izao ka nanao antso hanairana ireo tompon’andraikitra isan-tokony. Manoloana ny lisitry ny mpifidy dia nametraka fanontaniana tamin’ny vaomiera mahaleo tena mikasika ny fifidianana (CENI) izy ireo nanao hoe: inona no azo ataon’ireo olom-pirenena izay efa nanamarina ny mombamomba azy nefa mbola misy fahadisoana ihany? Mahakasika ny biraom-pifidianana indray dia manahy ny mety hisiana fifanjevoana mandritra ny androm-pifidianana izy ireo ka mitaky amin’ny CENI mba hitondra fanazavana ho fisorohana izany. Ankoatr’izay dia nanambara izy ireo fa tsy nisy fampitandremana  mafy nataon’ny CENI ho an’ireo tsy nanaja ny lalàna ka nanao fampielezan-kevitra mialohan’ny fotoana, nampiasa fitaovam-panjakana ary nametaka afisy eny amin’ny toerana voararan’ny lalàna. Mbola maro ihany koa ireo kandida tsy nanendry ireo mpitam-bolan’ny fampiasam-bola mandritra ny fampielezan-kevitra teny amin’ny CENI anefa takian’ny lalàna izany. Izany rehetra izany no nanaovan’izy ireo antso avo amin’ny CENI mba tsy hisian’ny fisalasalana eo amin’ny tena fahaleovantenan’ity rafitra ity. Miantso ireo kandida sy ny mpanohana azy ihany koa izy ireo ny amin’ny fifanajana ny amin’ny samy mpifaninana sy ny fanarahan-dalàna hisorohana ny korontana. Izany ezaka rehetra izany ihany no antoka hitondra  amin’ny filaminana sy fitoniana ka ahafahana hanatanteraka fifidianana eken’ny rehetra.

Tsirinasolo

 

 

 

 

La Vérité0 partages

Tous, ensemble !

Jour-J du coup d’envoi de la campagne électorale !  La mobilisation générale s’impose ! Tous, ensemble avec Andry Nirina Rajoelina (ANR). Tel est le mot d’ordre focal de l’état-major politique soutenant le candidat n° 13 dans cette bataille sans merci. Tous, ensemble nous vaincrons ! Il nous faut un élan national de soutien et de solidarité. L’IEM, le projet prometteur et fédérateur, exige de nous tous, les forces vives de la Nation, une synergie apte à soulever le levier du développement. Après la brillante intervention à Sciences Po de Paris ainsi que la rencontre avec la diaspora malagasy et le périple en Afrique, l’ancien président de la Transition débarqua au pays pour affronter le vrai combat. Le combat des idées ou des projets. La réussite de Paris et les excellents contacts au Sénégal et au Ghana ont donné, indubitablement, de l’aile à l’envol de l’IEM. Dans le pays, l’intérêt que suscite ce projet de société, solidement ficelé, déclenche un raz-de-marée de soutiens. Ainsi, la mobilisation générale autour de ANR, le candidat n° 13, fait son petit bonhomme de chemin. L’ARMADA, à tout seigneur tout honneur, se trouve en tête de peloton.

Cette plate-forme de formations politiques diverses véhiculait, dès la première heure, le slogan porteur et ... gagnant « Tous ensemble avec Rajoelina ». Elle n’a pas lésiné sur les moyens et a parcouru monts et vallées, dans le cadre d’une pré-campagne très active, pour convaincre tous et ratisser large.Les membres dirigeants du MMM, de Hiarak’Isika, de Avana, du parti Vert auxquels s’ajoutèrent ceux de l’AVI de Norbert Lala Ratsirahonana et du Liaraiky de Kaleta, tous ces leaders politiques ainsi d’innombrables  associations de divers horizons vont devoir se donner ensemble les mains pour aller de l’avant dans le cadre de cette campagne qui s’annonce rude. L’enjeu est de taille. Le pays, embourbé dans la boue de la misère, ne peut plus supporter un mandat de plus aux tenants du régime HVM. Une faveur de plus que n’importe quel citoyen n’est plus prêt à accorder. Au stade où l’on est, la nécessité de  changement ne se négocie plus! Par sa détermination et son engagement à apporter le maximum, de lui-même, pour tout remettre sur les rails, ANR séduit et convainc. Voilà un jeune, armé d’un courage indéboulonnable et doté d’une audace sans faille, prêt à offrir pour la Patrie le meilleur de son existence qui fonce dans une aventure digne d’un authentique patriote pour  « sauver » les 25 millions de compatriotes. Il mérite crédit et confiance. L’IEM, un programme mûrement et sérieusement élaboré, en collaboration avec des experts de haut niveau dans les domaines sensibles touchant la vie nationale, suscite la confiance. Qu’il soit clair, soutenir Rajoelina à l’élection présidentielle du 7 novembre ne signifie, a priori, opter pour un individu mais pour un programme solide et fiable et surtout faisable en un temps record. Le pays en a vraiment besoin !Le slogan « Tous ensemble avec Rajoelina » n’est pas une rêverie ni une vision illusoire et encore moins d’une vilaine propagande  (« Ronono an-tavy »), il s’agit d’un choix judicieux. Allons-y tous,  ensemble ! A quelques encablures du coup d’envoi de la  campagne électorale, la mobilisation générale s’impose : tous ensemble avec Andry Nirina  Rajoelina ! Ndrianaivo

Ino Vaovao0 partages

« LA PLUME STILEEX 2018 » : Hitondra an’izao tontolo izao hitsidika an’Antananarivo

Asa soratra amin’ny teny frantsay tsy tokony hihotra ny teny 5000 avy no ampifaninanana, ka ny hakanton’ny renivohitr’i Madagasikara no lohahevitra hovoaboa- sana amin’izany. Na hiresaka momba ny tsena, izay mampalaza an’ Antananarivo tokoa, na ireo toerana maro samihafa toy ny toeram-pisakafoana, ny fialam-boly mahazatra ireo mponina dia azo atao avokoa rehefa maneho io lohahevitra io.

Ahafahan’ny daholobe mandray anjara : na lehibe na kely, na monina eto Madagasika na vahiny, izy io ary tsy mifidy na ireo efa manana traikefa na izay vao nanoratra. Ny asa soratra rahateo no tiana homen-danja eto. Ahafahana mampahafantatra an’ Antananarivo manerana izao tontolo izao koa ity fifaninanana ity satria ao aorian’ ny fandraisana ireo asa soratra izay azo alefa amin’ ny tranonkala  ny 1 oktobra ka hatramin’ny 22 oktobra 2018 ho avy izao sy ny fisafidianana ireo lahatsoratra 10 mendrika indrindra ny 05 novambra hatramin’ny 19 novambra izao. Mandritra ny 19 novambra hatramin’ny 2 desambra kosa dia azon’ ny rehetra atao ny mamaky azy ireo sy mifidy izay lahatsoratra tokony hibata ny amboara sy ireo loka be holalaovina amin’io.

Ny 7 desambra no hanambaràna ny valin’ny lalao sy ireo nandrombaka ny fandresena mandritra ny lanonana karakarain’i Stileex. Hangarahara tanteraka ny lalao satria ny vadintany Me Alain Rakotonirina no hitsara azy. Entina manome lanja an’i Madagasikara, anehoana fa iray ihany ny Malagasy sy hahitana an’ity renivohitra ity amin’ny fomba maro samihafa no antom- pisiana lehibe an’ity fifaninanana ity. Vao andiany voalohany moa ity indray mitoraka ity fa manantena sahady ny hisian’ny manaraka ary manentana antsika rehetra mba handray anjara fa maro ny loka hozaraina.

Midi Madagasikara0 partages

Programme ENERGIES de la COI : Le point sur les neuf projets de subvention à Madagascar

Les participants à la réunion des bénéficiaires des projets, au Louvre Antaninarenina.

L’heure était au constat et à l’évaluation, la semaine dernière, pour les neuf projets de subvention du programme ENERGIES, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la Commission de l’Océan Indien (COI).

Une rencontre entre les responsables du programme ENERGIES de la COI et les responsables des neuf projets de subvention de ce programme à Madagascar, ainsi que des visites de sites, ont eu lieu la semaine dernière. Ces neuf projets figurent parmi de nombreux autres  réalisés dans quatre pays de la COI, dans le cadre du programme ENERGIES et œuvrent pour la promotion des énergies renouvelables dans des filières diverses, tels la biomasse, le biogaz, l’énergie hydraulique, ou encore solaire. Le projet Jirové, par exemple, vise à fournir à des ménages ne jouissant pas de l’électricité, l’accès à de l’éclairage abordable, sûr et sécurisé, à travers des lampes LED afin d’améliorer leur santé et leur bien-être en abandonnant les bougies et les lampes à pétrole. Financé à hauteur de 75 000 euros, soit 46% du budget total de 163 000 euros, ce projet mis en œuvre dans les régions Alaotra Mangoro, Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Diana, Menabe et Bongolava, a adopté un modèle commercial consistant à former 40 franchisés qui loueront des lampes LED aux ménages. Ainsi, 4 000 lampes LED sont louées aux familles sur une base quotidienne à raison de Ar 200 par lampe. Un coût nettement moins élevé que le prix d’une bougie pour une utilisation plus prolongée.

JiroMeva. Le projet JiroMeva, quant à lui, veut contribuer à la réduction de la pauvreté en zone rurale en fournissant de l’énergie électrique. Plus concrètement, il s’agit de réhabiliter un site hydroélectrique par la construction d’une pico-centrale hydroélectrique et par la création d’un réseau de distributions isolé alimenté par ladite pico-centrale hydroélectrique. Ce projet, mis en œuvre dans le district de Moramanga, a bénéficié d’un financement de 330.000 euros, soit 50% du budget total de 660 000 euros.

Un autre projet intéressant, porté par l’Agence de développement de l’électrification rurale (ADER),  mis en œuvre dans quatre communes rurales dans les districts de Moramanga et de Brickaville, consiste à exploiter un site hydroélectrique dans la commune rurale d’Ampasimbe afin, d’une part, de satisfaire les demandes de quatre communes pour le remplacement des groupes thermiques des communes de Beforona et d’Antsampanana ; et d’autre part, d’assurer la continuité de la fourniture d’énergie dans la commune de Ranomafana Est et l’électrification de la commune d’appartenance du site d’Ampasimbe. Chaque centre est alimenté par ce site hydroélectrique d’environ 200 kW relié par des réseaux de distribution en moyenne tension et des lignes de distribution. Près de 500 clients bénéficieront d’un service continu d’électricité à des prix accessibles. Ce projet a bénéficié d’un financement de 500 000 euros, soit 37% du budget total de 1 351 000 euros.

D’autres projets exploitent d’autres filières, tels le biogaz dans la région DIANA, le solaire pour les femmes d’Ambakivao, dans le Menabe, ou encore l’exploitation du Jatropha mahafalensis en vue d’une génération d’électricité rurale dans le sud de Madagascar.

Les neuf projets de subvention du programme ENERGIES de la COI à Madagascar sont globalement dans la bonne voie de pérennisation. Au total, ils totalisent un financement de 2 662 725 euros.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Festival de cinéma espagnol : Six films lauréats  à l’affiche

Le « Pain noir » d’Augusti Villaronga en projection à l’Ifm.

Amoureux du septième art et hispanophone êtes-vous? Cette semaine, le festival de cinéma espagnol revient pour une troisième édition. C’est reparti pour une bonne semaine de cinéma espagnol dans la capitale. Cette année, le festival découvrira  six films lauréats réalisés dans différentes régions de l´Espagne. Les films seront projetés dans différents centres culturels et éducatifs de la ville d´Antananarivo ainsi qu’à l´Université d’Antananarivo du 10 au 17 octobre. Pour ce faire, Catalogne, Pays basque, Madrid… et  une coproduction avec Cuba seront à l’honneur.

Durant quatre jours, les passionnés de cinéma seront d’ailleurs bien servis. Le programme des « Journées du cinéma espagnol »  s’annonce alléchant, avec une panoplie de films lauréats dans de divers festivals espagnols et internationaux et représentatifs de la diversité culturelle et linguistique du monde hispanophone. Les projections seront précédées d’une brève présentation des films. Un atelier de Bande Dessinée mené par l’Association « Antsary » aura aussi lieu après la projection du 10 octobre à Alliance Française d´Antananarivo, destiné aux enfants participants aux projets des Ong locales.

Programme de projection de film

10 OCTOBREOBJECTIF LA LUNE: Alliance Française 14h00PAIN NOIR: Institut Français de Madagascar (IFM) 19h00

11 OCTOBREOBABA : Centre Germano-Malagasy/ Goethe Zentrum (CGM/GZ) Analakely 17h0012 OCTOBRELISTE D´ATTENTE: Ecole Peter Pan 13h00LA MÉTHODE : Institut Français de Madagascar (IFM) 19h0013 OCTOBRE

MÊME LA PLUIE: Institut Français de Madagascar (IFM) 19h00

16 OCTOBRELISTE D´ATTENTE: Lycée Français 14h30

17 OCTOBRELISTE D´ATTENTE: Université d´Antananarivo. Faculté de Lettres et Sciences Humaines. 14h00

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Andrainarivo : Une voiture Peugeot 405 fauche une moto et des piétons

Une voiture de plaisir de marque Peugeot 405 a provoqué un accident grave sur la route d’Andrainarivo dans la commune urbaine d’Antananarivo, vendredi 5 octobre vers 18 heures 19.  En direction d’Antanimora et conduit par un homme de 34 ans, la voiture fonçait sur une moto scooter stationnée sur le bord de la chaussée et des piétons.  Le bilan fait état des cinq blessés dont deux graves, une dame de 24 ans et sa fille de cinq ans. Le choc a sérieusement endommagé la moto qui est presque réduite en un tas de ferrailles. Selon les témoignages des personnes qui ont assisté au drame, l’excès de vitesse et la défaillance technique au niveau de la voiture seraient à l’origine de ce drame. La brigade de la gendarmerie de Betongolo se charge de l’enquête.

Trois blessés à Mahazo. Un bus  de la coopérative FIFIAMA reliant Soamanandrariny et Ankadimbahoaka a fait trois blessés en fauchant trois piétons  qui marchaient sur le bord de la chaussée lors de son passage à Mahazo, samedi 6 octobre  vers 15 heures.  Roulant à vive allure, le conducteur du  bus aurait perdu le contrôle de sa voiture à l’entrée d’un virage.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

ASIEF – Championnats nationaux : Les titres partagés, rendez-vous à Antsiranana en 2019

L’équipe du Trésor sacrée au volley-ball.

Tout est bien qui finit bien. Après neuf jours de compétition intense et acharnée, les Championnats nationaux de l’ASIEF ont pris, fin, hier, à Toamasina. Le fanion a été transmis à Antsiranana, hôte de l’édition 2019.

Assainissement. Un défi est lancé par l’Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF), c’est l’assainissement au sein de la compétition réunissant les sportifs fonctionnaires. L’équipe organisatrice a été très intransigeante aux vérifications des identités pour éviter le mercenariat et le renfort. « Ils étaient 119 mercenaires appréhendés lors du tournoi. Ils ont été tout de suite disqualifiés et une mesure a été prise à l’encontre du ministère » a expliqué Solotiana Hermann, Secrétaire général adjoint au sein de l’ASIEF. Ce n’est que le début.

John Love, président de l’ASIEF.

Trésor en force. En dépit de ces incidents, toutes les finales ont été disputées. L’équipe de la Direction Générale du Trésor (DGT) a frappé fort. Au volley-ball hommes, la formation du Trésor menée par Onja a battu celle du Parc Botanique Tsimbazaza par 3 sets à 0. Au tournoi de football mixte, le titre a été remporté par les Tita et consorts du Trésor face à l’équipe du ministère de la Jeunesse et des Sports sur le score de 2 buts à 0. Toujours dans le tournoi de football, chez les super-vétérans, l’équipe de la Primature a été sacrée championne aux dépens de celle du ministère de l’Aménagement du territoire et du service foncier à l’issue des séances de tirs au but 2 à 1. Chez les vétérans, les joueurs de la Commune Urbaine de Toliara se sont imposés face à l’équipe de Jirama de Fianarantsoa par 2 buts à 1. Chez les jeunes, CROUA d’Antananarivo a battu DRAP ENAP sur le score de 2 buts à 1. En basket-ball, l’équipe du ministère de la Jeunesse et des Sports conduite par Hasambarana a eu le dessus sur celle de la Primature en finale par 77 à 70.

Antsiranana 2019. L’équipe de la Présidence de la République a soulevé le titre chez les seniors tandis que celle du ministère de la Santé, du côté des dames. Dans le tournoi du rugby, le titre est revenu à l’équipe du ministère de la  Fonction  publique. En handball, l’équipe de la Direction générale des Douanes a été sacrée chez les hommes et la région Atsinanana du côté des dames. En 2019, le rendez-vous est donné dans la ville d’Antsiranana. « On est satisfait de l’organisation. On reconnaît qu’il y a eu des imperfections, mais, on a essayé de les surmonter. L’assainissement continue surtout contre le mercenariat afin d’offrir aux participants, un tournoi de qualité » a conclu, Jean Aimé Botosera Andrianarisoa dit « John Love », président de l’ASIEF.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

District de Manja : Deux « dahalo » tués et 120 bœufs récupérés par la Police

Saory Rantaly, Chef du Commissariat de police du district de Manja.

Deuxième exploit du commissariat de Police du district de Manja (région de Menabe) depuis le mois d’août. Vendredi dernier, 30 « dahalo » armés jusqu’aux dents ont attaqué le Fokontany d’Andranolava Ambony. 120 bovidés appartenant à Fagnovoa ont été volés. Le propriétaire des bovidés volés a immédiatement appelé le chef du commissariat de police local Saory Rantaly pour intervenir. Sans attendre, ce dernier a envoyé le même jour 10 de ses éléments pour aider le fokonolona à traquer les « dahalo ». L’opération a réussi. Tous les bœufs volés ont été récupérés et deux « Dahalo » ont été tués, d’autres ont été blessés.

Manque des moyens. Un opérateur économique local a donné une voiture 4×4 qui a permis aux policiers d’intervenir ce vendredi. Visiblement, les éléments de la police nationale stationnés dans le district de Manja sont très actifs ces derniers temps dans la lutte contre l’insécurité. Mais, le manque des moyens handicape leur action. Le commissaire de police local ne dispose d’aucun moyen de locomotion leur permettant d’accomplir leur mission dans cette partie de l’île connue pour être une zone rouge en matière d’insécurité. Et ce alors qu’il y a des commissariats qui ne sont pas confrontés à ce phénomène d’insécurité mais qui sont dotés d’importants moyens de locomotion.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Entrepreneuriat rural : La mise en place d’une banque de développement évoquée

Toutes les parties prenantes ont contribué à l’élaboration de cette stratégie nationale.

Une stratégie nationale de développement de l’entrepreneuriat rural a été validée par toutes les parties prenantes dans le cadre d’un atelier organisé par le Comité Technique d’Orientation du programme « Promotion de l’Entrepreneuriat », la semaine dernière à l’hôtel Carlton. « Cette stratégie a été élaborée suite aux consultations de tous les acteurs concernés dans toutes les 22 régions de l’île. Parmi les propositions de solutions provenant du secteur privé, la mise en place effective d’une banque de développement a été évoquée », a soulevé Raharinjatovo Noroseheno, le directeur général de développement du secteur privé.

Taux d’intérêt. Pour Rasolonarivo Jules, le président de la coopérative « Tsab’Rose » opérant dans la région de Bongolava, il a également évoqué que la facilitation d’accès au crédit avec une réduction du taux d’intérêt est indispensable au développement des activités des exploitants agricoles. En outre, « le problème de débouchés et le manque de culture entrepreneuriale constituent également parmi les contraintes évoquées lors des consultations au niveau régional.  En effet, bon nombre de producteurs ne savent même pas calculer leur coût de revient et assurer la gestion de leurs exploitations. Et à part ce problème d’accès au financement, le problème de fiscalité est aussi un autre facteur empêchant le développement de l’entrepreneuriat rural », a-t-elle poursuivi.

Professionnalisation. Quant à la coopérative « Tantsaha Tonga Saina » produisant de l’oignon à Ankazoabo, dans la région Atsimo Andrefana, elle veut avoir un renforcement de capacité technique lui permettant d’être un exportateur directeur de sa production. La transformation agricole n’est pas en reste en vue de créer plus de valeur ajoutée à l’économie nationale. « La formation et la professionnalisation des acteurs s’imposent afin de répondre aux exigences du marché », a conclu Niry Randriarimanga, le directeur d’Appui au Secteur Privé et du Partenariat.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

 Qui sont nos candidats ? – Olivier Mahafaly Solonandrasana : « La décentralisation : soit on le ...

Connu pour sa maîtrise de l’administration publique et territoriale, Olivier Mahafaly avance le renouveau du pays par la nécessité de « réécrire son histoire ». Se présentant pour la première fois à la course à la magistrature suprême, il pense mettre en œuvre un développement qui sera axé sur une combinaison équilibrée – parfait étant un bien grand mot – des valeurs malgaches, dont le respect mutuel et la tolérance, avec les valeurs républicaines et démocratiques. Le tout appliqué à la mise en place d’une décentralisation effective tant réclamée par les régions et les collectivités territoriales décentralisées. De ses 54 ans, père de trois enfants, Olivier Mahafaly assume parfaitement le mélange complexe qu’il est. Celui d’un technicien de haut niveau et d’un illustre politique.

Pas à pas

Technicien d’un jour, technicien toujours. Olivier Mahafaly illustre parfaitement « le rêve de tout fonctionnaire de l’État ». Homme de conviction et de principes, le passionné de philosophie qu’il est, est un haut fonctionnaire de l’État qui a gravi les échelons de l’administration publique. Parti de « chef de service, il est devenu directeur auprès des ministères avant de devenir ministre de l’Intérieur du régime du président sortant ». Fonction qu’il a également jonglé avec le poste de Premier ministre – le troisième – du même régime.

Administrateur civil sortant de l’École Nationale d’Administration de Madagascar (ENAM), également diplômé en philosophie de l’université de Toliara et expert certifié en gestion des risques et catastrophes, Olivier Mahafaly est avant tout un technicien dans l’âme. D’ailleurs, les postes qu’il a occupés – sous-préfet de Nosy-Be entre 1999 et 2002, président de la Chambre de commerce, d’industrie, de l’agriculture et de l’artisanat de la même ville, commissaire général chargé de l’administration territoriale du gouvernorat d’Antsiranana entre mars 2001 et février 2002, sous- préfet de la région Boeny entre 2003 et 2004, directeur de l’Administration du territoire auprès du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation entre mai 2009 et avril 2014… démontrent sa compétence et son savoir-faire en matière d’administration du territoire et en gestion de la vie publique. Postes qui exigent une grande capacité de leadership et une connaissance approfondie des rouages administratives.

Capacités, qui chez lui, ne font pas défaut. Ce qu’il a démontré quand il a tenu les renes du gouvernement et de l’administration.

La décentralisation : son dada

Du temps où il était ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, il a pu insuffler une amélioration de l’encadrement juridique de la décentralisation à Madagascar. Initiative qu’il a pu mener à bout, grâce à sa connaissance des situations existantes au niveau des régions.

Son parcours aussi bien académique que  professionnel en est l’origine. En effet, cela lui confère le statut de malgache type. En ce sens qu’il a pu sillonner toute l’île, a appris à connaître et à refléter la culture, les valeurs de tout un chacun. Originaire du Nord, il a effectué ses études supérieures dans le Sud où il est considéré comme l’un des leurs. En tant qu’administrateur, Olivier Mahafaly a, à son actif, des postes de  responsabilité au niveau de quatre des six ex- provinces du Pays. Du Nord, au Sud en passant par l’ouest et le centre, il a su laisser ses traces.

Technicien de la décentralisation, les décisions qu’il a prises au niveau du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation – si appliquées – sont celles qui permettront aux collectivités d’avancer concrètement vers une autonomie financière et de décision. Il entend ainsi miser sur les ressources locales de chaque région pour sortir de cette fâcheuse habitude de quémander auprès des partenaires étrangers. « On va renégocier même des contrats qu’on a déjà effectués avec les firmes étrangères » a-t-il dernièrement déclaré à la presse étrangère.

Cheville ouvrière des élections

La période électorale est souvent une période à risque pour Madagascar. Le pays a d’ailleurs connu une crise post électorale qui a failli conduire à une transition et a fortement influé sur la stabilité institutionnelle. Instabilité qui n’a pourtant pas pu empêcher l’organisation des élections. Ce, grâce aux efforts menés par le gouvernement Mahafaly. Mais également grâce à l’expertise de ce dernier en termes d’opérations électorales. Ce qui a pu ramener la confiance des bailleurs et a permis à Madagascar d’obtenir leur soutien technique et financier pour le bon déroulement des élections.

Une  vision singulière du développement

Sortir du cliché paradoxal décrivant Madagascar comme étant un des pays les plus pauvres au monde – en termes de PIB – mais qui pourtant regorge de richesses naturelles et humaines. Tel est l’un des objectifs d’Olivier Mahafaly. Pour ce dernier, il est question de « capitaliser sur les richesses du pays pour pourvoir à sa population une vie de bien-être ». Il s’agit également de « devenir un partenaire de choix dans une relation « gagnant-gagnant » et transparente pour le développement solidaire de Madagascar ». Pour ce faire, il fait des secteurs sociaux ses priorités. Notamment, la protection des couches vulnérables à travers une santé et une éducation pour tous, l’accès et la sécurisation foncière, l’accès inclusif aux crédits : bancaires, micro finances, mutuelles d’épargnes et de crédits adaptées aux conditions des populations les plus défavorisées. En effet, la majorité de la population malgache étant rurale, il lui importe de donner à chacun une chance  équitable de se développer. Ce qui permettra de voir des régions émerger et atteindre un développement harmonieux, égal et équitable.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Madajazzcar : Les mélomanes toujours aux rendez-vous

La « Basses en chœur » au théâtre de verdure d’Antsahamanitra samedi.

Sept jours se sont déjà écoulés, la 29e édition du festival international de jazz Madajazzcar est à son épicentre et rassemble les passionnés de musique.

Du jazz à profusion, de la bonne musique à ne plus en finir. Dans tous les coins de la capitale, les passionnés de musique respirent du jazz depuis mercredi. Toujours dans le cadre de la 29e édition du festival international Madajazzcar, le théâtre de verdure d’Antsahamanitra a accueilli plusieurs centaine de mélomanes. Rendez-vous d’envergure de cette édition,  sept groupes et artistes de renom se sont relayés sur le podium pour livrer plusieurs heures de spectacle.

Musique sénégalaise. Muni de son kora, Ablaye Cissoko offre dans une exploration des différentes facettes de la musique sénégalaise, traditionnelle ou revisitée, et dans lequel on retrouve l’expressivité, la virtuosité et la maîtrise vocale qui le caractérisent. Par sa douce fermeté et son toucher des plus fins, le chanteur et musicien véhicule dans ses compositions des messages autour de l’amour et du respect, formulés en préceptes de vie dans sa langue natale. Habitué des festivals de jazz, le chanteur et ses complices de scène ont été, par ailleurs très salués par un public attentif et réactif.

« Basses en chœur ». Parmi les plus impressionnants se trouvent la « Basses en chœur » avec Mendrika Rasolomahatratra. Quand les meilleurs bassistes du moment se mettent sur la même longueur d’onde, il n’y a rien de mieux pour rendre à l’instrument sa valeur avec un grand « V ». En outre, cette formation a vu le jour récemment. Née de l’élan de solidarité pour Fanaiky Solomiral, ses frères d’art la « Basses en chœur » a mis sur scène Tonny Mahefa, Rolf, Nully Ratomosa, Harty Andriambelo et Désiré Razafindrazaka, un concentré de virtuoses dans sa splendeur.

Cet après-midi encore, place à Edgard Ravahatra au « Café du Musée de la photo » à Anjohy, tout de suite après la conférence sur le secteur musique et entrepreneuriat. Plus tard dans la soirée, Njaka Rakotonirainy trio fera « jazzer » les noctambules au Kudéta Anosy, le temps d’un cabaret. Mélomanes, soyez aux aguets !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimalaza : “Quartz” 15 taonina nogiazana

Tsy nisy taratasy na ny iray aza ny fitaterana ireo  vatosoa “quartz” izay milanja 15 taonina. Raha ny fanazavana azo tamin’ny mpitandro ny filaminana dia niainga tany Marovola-Brickaville tany, ireo harena an-kibon’ny tany ireo. Saika hotaterina hiakatra aty an-drenivohitra no voasakana tetsy amin’ny barazin’Ambohimalaza. Nandritry ny fisavana no nahitàna ireo vato marobe ary rehefa nojerena ny taratasy mifandraika amin’izany, dia tsy nisy na ny kely akory aza. Voatery nogiazana avy hatrany ireo entana ary nomena ny polisy misahana ny harena an-kibon’ny tany izay nanokatra ny fanadihadiana mifanandrify amin’izany. Endrika gaboraraka tanteraka no mitranga eto amin’ny firenena ary isan’izany ireo tranga izay nisesy teny amin’ny lalam-pirenena. Ny iray saribao efa aman-taoniny kanefa tsy nisy taratasy fahazoan-dàlana (RN2, jereo lahatsoratra etsy ankila). Ity indray dia fitaterana vatosoa am-polony taonina izay mivezivezy tsy misy fanahiana, asa izay indray ny tsimatimanota tompon’andraikitra. Izany hatrany no isan’ny mampivarina ity firenena ity hatrizay ary mbola hitohy raha tsy misy ny fangejana tsikelikely izay hatao, toa ity hetsika Mandio ataon’ny zandary ity.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Coup d’envoi de la propagande : Les interdits de la campagne

L’utilisation des véhicules administratifs à des fins de propagande est strictement interdite.

C’est parti pour 30 jours de propagande par monts et par vaux pour les 36 prétendants à la magistrature suprême.

Finie la précampagne. Place à la propagande qui commence officiellement ce jour pour les 36 candidats à la présidentielle qui ont 30 jours – pas un de plus – pour rivaliser de projets et de promesses même si cela n’engage que ceux qui les écoute. Ils ont jusqu’au 6 novembre 2018 à 6 heures du matin – pas une heure de plus non plus – pour séduire et convaincre une frange importante des quelque 10 millions d’électeurs répartis dans 24.853 bureaux de vote implantés aux quatre coins du territoire.

Inauguration. Finies les cérémonies de coupure du ruban car « toute inauguration officielle est interdite pendant la durée de la campagne électorale ». Ce qui explique la série de remise d’équipements par-ci et la vague d’inaugurations de « zava-bita » par là qui ont été effectuées au pas de course pour ne pas dire à la va-vite la semaine dernière. Finie l’utilisation des véhicules appartenant à l’Etat puisque « l’usage de ressources administratives, notamment l’accès à des équipements publics dont les véhicules et les bâtiments administratifs, visant à promouvoir des activités de campagne électorale, est interdit ».

Neutralité. Fini l’amalgame entre la politique et l’administration dans la mesure où « il est interdit à tout fonctionnaire civil ou militaire et agent non encadré de l’Etat et des collectivités territoriales décentralisées, qui sont soumis à des obligations de neutralité, d’assiduité, de plein emploi et d’honnêteté (…) de participer à la campagne électorale en vue de faire voter pour un candidat, à ses heures de service ».

Principes. Finies les dérapages verbaux et les écarts de langage parce que « la campagne électorale est régie par les principes fondamentaux suivants : le respect de l’unité nationale et de l’esprit du Fihavanana malagasy ; la neutralité de l’Administration et l’impartialité des services publics ; l’impartialité du service publics de la communication audiovisuelle assurée par les services de radiodiffusion et de télévision publics ; la neutralité des lieux de culte ; l’équité et l’égalité des chances entre tous les candidats ; la transparence des sources de financement des campagnes électorales et de l’utilisation des fonds y affectés ; le respect de l’intégrité physique, de l’honneur et de la dignité des candidats et des électeurs ; le respect de l’intégrité de la vie privée et des données personnelles des candidats ; la non-incitation à la haine et à la discrimination ; la préservation de l’ordre public ».

Sanctions. Toutes ces balises seront-elles, sous peine de sanctions, respectées par les candidats et leurs propagandistes respectifs ? C’est peu évident compte tenu de ce qu’on a vu et entendu au cours de la dernière campagne présidentielle. C’est à l’image de la réglementation des affichages qui sera probablement inobservée pour la énième fois. Hier, les tableaux réservés à cet effet, étaient encore désespérément vides et brinquebalants. Les posters et affiches des candidats vont être sûrement collés et apposés n’importe où et n’importe comment par n’importe qui. On va avoir un premier aperçu aujourd’hui car la nuit, tous les candidats sont gris, quoiqu’il y ait du bleu, de l’orange, du vert, du rouge… Pendant 30 jours, ils nous en feront voir de toutes les couleurs, quitte pour certains à faire avaler des …couleuvres.

R .O

Midi Madagasikara0 partages

« Oktoberfest » : Rossy et Samoela en totale symbiose avec leur public

Quand les stars font le bonheur de son public.

Au diapason avec le reste du monde, l’« Oktoberfest » démarre en trombe à Madagascar. Décidément, le succès de Rossy et de Samoela  est incontestable.

Hier, les deux stars ont réussi à rassembler des inconditionnels le temps d’un après-midi inoubliable. Dans un « Kianjan’ny Kanto » Mahamasina noir de monde, le roi du « tapolaka » et le chanteur à texte ont fait vibrer les inconditionnels.

Donnant le « la », Samoela offre à son public le meilleur avec une maturité notoire et un sérieux sans faille derrière les mots crus et son air détaché. Toujours égal à lui-même, Samoela ne déchante pas quand il s’agit de mettre l’ambiance. Une des raisons pour lesquelles il possède cette notoriété de fer et que son succès résiste au temps. Ce fut un moment des plus conviviales pour les noctambules de la capitale. Toujours égal à lui-même, le roi des chansons à texte malgache a emmené toute une foule dans son monde à lui. Chantant les tubes et les incontournables, Samoela et sa bande ont ravi plus d’un. Les inconditionnels se sont rués pour voir leur idole et chanter avec lui les morceaux qui lui ont valu sa notoriété. Accompagné par toute son équipe le crooner a fait en sorte que son public passe un merveilleux moment dont lui seul connaît le secret.

Maître des lieux. Sous les feux des projecteurs, Rossy, muni de son accordéon n’en démord pas. Il se fait maître des lieux cadençant avec ses fans venus nombreux. Dans une ambiance, les spectateurs en délire ont passé un moment fort chantant à tue-tête, dansant sur la pelouse, tout y était permis. Les amoureux se sont retrouvés, tandis que les amis trinquaient autour de tables installées expressément pour l’occasion. Jeunes et adultes étaient sur la même longueur d’onde le temps d’une soirée.  Un « bon temps » qui marquera les mémoires de ceux qui y étaient pour un bon moment.

Pour rappel, l’évènement d’hier marque le coup d’envoi du traditionnel « Oktoberfest », le rendez-vous par excellence du mois d’octobre aux quatre coins du monde.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Tout un spectacle !  

Et c’est parti ! Sans tambour ni trompette pour les uns, sur les chapeaux de roue  pour les autres, la campagne électorale du 1er tour qui débute ce jour promet d’être une série de crépitements de flash et de shows à l’américaine, mais surtout de combats à armes… inégales, financièrement parlant.

Tout un spectacle !  

Ceci n’est, cependant, que la suite, sans… transition, d’une précampagne déjà largement entamée depuis des mois pour certains candidats. Entre les déclarations de candidature – en grande  pompe , moyennement bruyantes ou complètement passées inaperçues – les tournées régionales ultra-médiatisées et les coups de communication en tous genres, les pluies d’ariary qui atterrissent dans les caisses des prestataires de divers horizons… les 9 903 913 électeurs appelés aux urnes le 7 novembre 2018 prochain auront droit à un véritable spectacle inédit. Au propre comme au figuré, le « spectacle », accompagné ou non, d’un parterre d’artistes qui rameutent des foules, aura lieu dans les stades et autres coliseums, les terrains vagues, mais aussi dans les rues et les ruelles où l’on verra sans doute un, sinon plusieurs candidats, mangeant du « mofo gasy » ou du manioc chez le gargotier, digne représentant des Malgaches d’en bas. Des clichés, somme toute classiques, comme pour signifier une vraie fausse proximité avec ce « vahoaka » qu’on veut tant apprivoiser. Vu sous cet angle, pour le spectacle du débat d’idées, on repassera.

Le spectacle sera moins visible dans les fins fonds de la brousse où se trouvent 80%  d’électeurs. Là où l’on sue sang et eau, sans doute plus que d’autres, pour survivre ; là où l’on part dormir à la belle étoile dans les champs, bien malgré soi par crainte des attaques des « dahalo » ; là où les enfants sont en haillons et les assiettes, désespérément vides ; là où les femmes marchent, bébé sur le dos, sur des dizaines de kilomètres pour puiser une eau trouble, pourtant si précieuse en terre aride ; bref, là où tout est misère et où tout est à construire… Là où les voix ne sont jamais entendues, ou presque. Mais cette fois, c’est bien leurs… voix qui sont convoitées. Et c’est bien là, dans les fins fonds de la brousse, que se trouvent lors des élections, les bureaux de vote affichant – comble du paradoxe ! – des résultats de 95%, voire 100% en faveur d’un candidat nullement favori. Ce «spectacle »-là n’est malheureusement pas si inédit, et il risque encore de se reproduire au terme des 30 jours de campagne. Alors, « à vos marques, prêts, partez » ? Eh bien non ! Certains ont déjà une, voire plusieurs longueurs d’avance sur les autres. Tout un… spectacle, on vous l’a dit !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo : La CNaPS se taille la part du lion !

L’équipe de la CNaPS pose devant ses nombreux trophées.

Les Jeux Corporatifs d’Antananarivo bien que réduits à 24 sociétés ont largement rempli leur contrat avec cette joie simple des milliers de participants. Il s’agit de se faire plaisir et tout le monde a mis la main à la pâte.

L’édition des Jeux Corporatifs d’Antananarivo a rendu un verdict quelque peu prévisible dans la mesure où la victoire est allée aux mains de ceux qui le désiraient le plus en l’occurrence la CNaPS qui a raflé la part du gâteau dont le foot à 7 où elle a réussi à battre une excellente équipe du Jovena après les tirs au but, puisque les deux formations se séparaient sur le score de 1 à 1 au cours du temps réglementaire. Mais dans la séance de tirs au but non seulement le gardien de la CNaPS a réussi à arrêter un tir de Jovena mais Tojo Be, Sola et Landry n’ont pas tremblé pour marquer.

La finale en doublette de pétanque était une affaire de la CNaPS où Volana et Harindranto ont battu Zodia et Chantal par 13 à 8.

Les joueurs de Air Mad ont triomphé en belote.

Air Mad en belote. Moins chanceuse chez les hommes, la CNaPS représentée par Rocky, Mamitiana et Lova se sont fait surprendre par Loïc, Toky et Andry de la Socobis sur le score de 9 à 13.

L’autre titre de la CNaPS est gagné par Justin Randrianarimanga en tennis pour les hommes de moins de 45 ans. Il a battu Bruce Razafintsalama de Aro.

Chez les plus de 45 ans, la CNaPS s’est contentée de la deuxième place avec Narcisse Rabefaniraka battu par Mbolahery Ralijaona de Aro.

Air Madagascar a monopolisé la belote au grand dam de ses adversaires notamment Tantely Ramaroson et Iaro Rabemanantsoa de l’Ordre des Avocats écartés en demi-finale.

Et notre compagnie aérienne ne s’est pas arrêtée là car elle s’est hissée en finale du basket pour échouer de très peu devant une équipe de Vivetic par 14 à 10.

Au volley-ball, Jovena a réussi à prendre le dessus devant une équipe de Aro par 28 à 24.

Les dirigeants de Aro fiers de montrer leurs trophées.Tous les résultats

Voici les résultats des finales des Jeux Corporatifs d’Antananarivo qui ont réuni 24 sociétés durant le week-end au complexe sportif et culturel de la CNaPS à Vontovorona :

Foot à 7: CNaPS bat Jovena par 1 à 1 (3 tab à 1).Basket-ball: VIVETIC bat Air Madagascar par 10 à 14.Volley-ball: Jovena bat ARO par 28 à 24.Pétanque

Hommes : Loïc Raharison, Toky Ratsimiahy et Andry Lalaina Jean Yves (Socobis) battent Rocky Rakotoarisoa, Mamitiana Rakotoarivony et Lova Rakotonirina (CNaPS) par 13 à 9.

Dames : Ramangason Volana et Ramiandriarisoa Harindranto (CNaPS) battent Ravelombonjy Zodia et Ramahatandrina Chantal (CNaPS) par 13 à 8.

Tennis

Dames : Rakotomanga Tsiravaka (Orange) bat Rakotovao Ando Natacha (Air Madagascar).

Hommes +45 ans : Ralijaona Mbolahery (Aro) bat Rabefaniraka Narcisse (CNaPS).

Hommes -45 ans : Randrianarimanga Justin (CNaPS) bat Razafitsalama Bruce (Aro).

Belote

Yves Rakotoarivelo et Fenosoa Rakotondrazaka (Air Madagascar 1) battent Ralaiariliva Lova et Randriamanantsoa Jeddidia (Air Madagascar 2) par 168 à 136.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

NABC : Des rencontres B to B entre les opérateurs malgaches et néerlandais

Lors des rencontres B to B entre les deux parties.

Le Netherlands African Business Council (NABC) a effectué une mission commerciale à Madagascar, plus précisément dans la région Atsinanana et SAVA.

Il s’agit d’un principal acteur de promotion des investissements entre les Pays-Bas et l’Afrique. Cette entité œuvre pour le commerce équitable des produits agricoles en provenance de la Grande Ile dont notamment les épices et les huiles essentielles. En partenariat avec l’« Economic Development Board of Madagascar » (EDBM), elle accompagne également les entreprises qui opèrent leur mutation afin d’intégrer le marché international par le biais de ses solides relations commerciales. Ainsi, des rencontres B to B ont été organisées entre les opérateurs malgaches et leurs homologues néerlandais opérant dans ces deux filières qualifiées de porteuses, dans le cadre de cette mission commerciale.

Partenaires de qualité. L’objectif vise à concrétiser la volonté commune de travailler ensemble entre les deux parties. Cela traduit l’engagement de l’EDBM en faveur du secteur privé malgaches dans sa mission de promotion des investissements locaux. « Ce partenariat stratégique entre le NABC et l’EDBM est essentiel pour la promotion de ces deux filières à Madagascar. A plus d’un titre, c’est un levier de croissance sur lequel le secteur privé malgache peut s’appuyer pour contracter avec des acheteurs internationaux de premier plan », a expliqué Andry Ravalomanda, le directeur général de l’EDBM. En fait, la mission du NABC dans la Grande Ile consiste à trouver des partenaires de qualité et de référence en la matière. « Sur l’échelle internationale, Madagascar est le leader incontesté de la vanille, le principal fournisseur de cannelle et le premier exportateur et le 2e producteur mondial de girofle derrière l’Indonésie. Ces produits font la renommée du pays et constitue un grand atout pour son avenir », a évoqué Grégoire Courme, le directeur général de la société Aromatum SAS, qui plus est le chef de mission de NABC.

Productions biologiques. Notons que le Pays-Bas est le deuxième plus grand importateur d’épices au niveau du marché de l’Union européenne. Le marché néerlandais est à la recherche de fournisseurs divers tout en exigeant le respect de la qualité, de la quantité et du délai d’approvisionnement. Ce pays importateur s’intéresse notamment à Madagascar étant donné que la majorité de ses productions sont de facto biologiques et ses sols demeurent encore protégés de toute contamination chimique.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivo Ampitatafika : Andian-jiolahy ravan’ny zandary

Folo lahy, mpanao fanafihana mitam-piadiana, nampikaikaika ireo mponina teny amin’iny faritra Fenoarivo sy Ampitatafika iny no saron’ny zandary, ny faramparan’ny volana teo. Niaraka tratra tamin’izy ireto ny basy poleta iray sy basy vita gasy iray, fentin’izy ireo manao asa ratsiny. Araka ny fampitam-baovao azo, dia efa ela no nikarohan’ireo mpitandro filaminana ireo andian-jiolahy ireto, saingy tafaporitsaka foana izy ireo. Nanambatra ny heriny anefa teto ireo fokonolona sy ireo zandary teny an-toerana, izay marihana ihany koa fa, mbola ao anatin’ny fanatanterahana ilay hetsika manokana « mandio » ho fametrahana ny fandriampahalemana. Araka izany rehefa nahazo vaovao mahakasika ireto andian-jiolahy ireto ireo zandary, dia nidina avy hatrany teny an-toerana ary nananteraka ny fisamborana. Raha ny vaovao hatrany, dia mbola misy telo amin’ireto olon-dratsy ireto, naman’izy ireo no tafatsoaka tamin’ny fisamborana, ary mbola eo am-pikarohana izany ireo mpitandro filaminana.

Isan’ny nampitondra faisana tanteraka ireo mponina tamin’iny faritra Atsimondrano iny tokoa ireto andian’olon-dratsy ireto. Tsy mifidy angalarina sy asa ratsy atao mantsy izy ireo, hoy hatrany ny vaovao : manomboka amin’ny fanafihana mpivarotra, fandrobana trano, fanendahana ka hatramin’ny hala-botry isan-karazany. Inoana araka izany, fa mba hiverina hiaina sy hamokatra am-pilaminana ireo mponina eny amin’iny faritr’iny amin’ny fahatrarana azy ireto. Ny sabotsy teo moa izy folo lahy ireto no natolotra teny anivon’ny Fampanoavana teny Anosy ary nadoboka am-ponja vonjimaika mandra-piandry ny fotoam-pitsarana azy ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Ambalamanasy Toamasina Suburbaine : Zazavavy 10 taona naolana sy nampidirana hazo ny fivaviany

Raha maty taorian’ny fanolanan’ireto zazalahy 9 taona sy tovolahy 15 taona ilay zazavavy kely 3 taona, tao Antanambao Manampontsy, ny herinandro nivalona iny, na niezaka nitondra an-janany tany amin’ny hopitaly tany an-toerana ihany aza ny reniny taorian’ny zava-nitranga noho hamafin’ny ratra sy ny fahaverezan-drà be loatra tamin’ity zazavavy kely 3 taona ity; dia nitrangana fanolanana zazavavy ihany tao Ambalamanasy Toamasina Suburbaine ny alakamisy teo. Zazavavy 10 taona no nanaovan’andian-tovolahy ny habibiany, satria tsy vitan’ny naolan’izy ireo ity zazavavy 10 taona ity; fa mbola nanatsofohan’izy ireo hazo ihany koa ny fivavian’ilay zazavavy taorian’izay. Mbola karohana ireto andian-jatovo nahavanona izany, satria tsy nisy nahita ny fanolanana natao. Ilay zazavavy nitaraina tamin-dreniny ny nanjo azy niaraka tamin’ny fandehany nibakabaka no nahalalan-dreniny ny zava-nanjo azy. Avy hatrany dia nentin’ny reniny namonjy hopitaly ity zazavavy ity, ka ny teo anivon’ny ivon-toerana ara-tsosialy misahana ireo zazavavy sy ankizivavy ary ireo tovovavy misy manolana natsangana eo anivon’ny hopitaly no nandray an-tànana ny raharaha. Raha ny fizahana nataon’ireo mpitsabo eo anivon’ity ivon-toerana eo ambany fitantanan’ny minisiteran’ny mponina sy ny fiahiana ny ara-tsosialy ary ny vehivavy ity, dia simba tanteraka ilay zazavavy 10 taona. Efa am-pelan-tanan’ny polisy misahana ny zaza tsy ampy taona ihany koa ny raharaha.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Roland Ratsiraka : Popularité intacte à l’Est

Le candidat n°33 n’a pas peur d’affronter les obstacles pour être à la rencontre de la population.

Boue, pierres, sable, énormes ornières, bacs, forêts, cascades, 20 chutes causées par des pannes de lumière et de fortes pluies sur les kilomètres de rochers glissants, seul et sans eau à boire…(les autres étaient derrière loin) Aïe aïe ! pour arriver à Mananara dans la nuit. Le champion de moto qu’il est n’hésite pas ainsi à visiter les contrées les plus reculées du pays pour faire passer son message. Il s’agit notamment du candidat n°33, Roland Ratsiraka.  En effet, il s’est rendu avant-hier, Soanierana Ivongo-Mananara-Maroantsetra. Lors de ce périple, il a tenu à souligner qu’« heureusement, pas de casse à part la manette de frein avant, mais toujours le plaisir de rencontrer et d’encourager les habitants ainsi que les employés des entreprises qui construisent tous les ponts et dalots entre Mananara et Maroantsetra comme j’ai maintes fois demandé quand j’étais ministre des Travaux Publics ». Force est de constater que lors de ces déplacements, Roland Ratsiraka reste toujours populaire à l’Est du pays.

Bonnes raisons.  Lui de constater également que « parmi les problèmes rencontrés par la population de coin de la Grande Ile, dont celle d’une commune comme du nom de Rantabe qui est complètement isolée; en cas d’accouchement difficile d’une femme ou autres urgences médicales, les patients peuvent mourir parfois car il est impossible de les évacuer par moto. Dans la majorité des cas, ils demandent une évacuation par voie maritime, alors que cela est impossible la nuit et surtout la météo ne le permet pas souvent. Cette Région apporte pourtant énormément au Produit Intérieur Brut  du pays grâce aux produits : Girofles Vanille   Cannelle et autres. Les litchis pourrissent sur pied comme les bananes et autres par contre. Autant de bonnes raisons pourquoi il est capitale de terminer la route au plus vite et de descendre ici pour encourager nos frères et sœurs ».Il tient aussi à remercier  l’Union européenne et, tout particulièrement, à M. Daniel Dubois (parti à la  retraite le mois dernier) et son nouveau remplaçant, pour ces travaux historiques.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Campagne électorale : Départ en fanfare à Fianar pour Dadafara, candidat n° 20

En bon fils de Fianarantsoa, c’est dans la capitale du Betsileo que Dadafara (Joseph Martin Randriamampionona), candidat n° 20, a commencé sa campagne électorale, hier dimanche 7 octobre 2018. Il a donné rendez-vous aux électeurs de Fianarantsoa et des environs devant la gare FCE à 14 heures tapantes. La foule était venue nombreuse pour l’écouter présenter son programme électoral. Parmi les nombreux points de son programme figure en bonne place, c’en est même la pierre angulaire, la Bonne Gouvernance qu’il s’est juré de concrétiser sans faute. Une Bonne Gouvernance qui inclut l’équité entre les régions et l’intérêt de tous.

Quant aux priorités, Dadafara (Joseph Martin Randriamampionona), candidat n° 20, a déclaré qu’il met en tête la construction de plusieurs milliers de kilomètres de routes par an. « Les routes sont les leviers du développement », a-t-il déclaré. « Et pourtant, les pouvoirs qui se sont succédé n’étaient même pas capables de les entretenir. Et pendant la dernière décennie, on n’en a construit que quelques kilomètres ».

Dadafara (Joseph Martin Randriamampionona), candidat n° 20, a aussi mis l’accent sur l’Enseignement. « Tout va de travers », a-t-il déclaré car l’Etat se met à prendre en charge les fournitures scolaires, au détriment des petits commerçants qui en vivent, et laisse la charge la plus lourde, le salaire des enseignants, aux parents d’élèves.

Dadafara (Joseph Martin Randriamampionona), candidat n° 20, promet de remédier à tout cela en un court laps de temps. Les notables et autres personnalités locales présents hier lors du meeting étaient unanimes à dire que Dadafara (Joseph Martin Randriamampionona), candidat n° 20 remplit les conditions pour gouverner Madagascar en sa qualité d’honnête citoyen issu du peuple car la population a besoin de quelqu’un capable d’écouter ses problèmes et d’un Juste qui saura mener le pays dans la direction idoine.

Fy

Midi Madagasikara0 partages

« Ampifitia » : Un mega concert à Antsonjobe

« Ampifitia » est un groupe de chorale qui a marqué la nouvelle génération en termes de chant évangélique.

15 ans de chorale ! Le groupe « Ampifitia » ou « Antoko mpihira Isotry fitiavana » n’a pas cessé de glorifier le Seigneur. Après son gala qui s’est bien déroulé le 22 juillet à la paroisse  internationale Andohalo, le groupe continue sa fête. A l’occasion de son anniversaire, le groupe organisera encore un concert à Antsonjobe dimanche le 28 octobre à 14 heures.  Du 28 octobre jusqu’au 30 décembre,  deux mois de célébration, « Ampifitia » fera des diverses activités comme des galas évangéliques, réhabilitation de l’église d’Androhibe Ambohidratrimo. « Ampifitia » invitera des chorales comme « Hosana Ambohijatovo fitiavana », « Koraita Manarintsoa Finoana » et « Kt Ambatovinaky ». Un grand évènement pour les adeptes des chansons évangéliques.

« Ampy izay », « Valin-teny », « Tokim-panompoana », des chansons qui fortifient la foi chrétienne.  On les entend dans des taxis-brousse lorsqu’on voyage dans la nuit. « Ampifitia » est un groupe de chorale qui a marqué la nouvelle génération en termes de chant évangélique. Créé en 2003, le groupe a fini par séduire le cœur de tous les Malgaches.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina II : Ramatoa 42 taona, voafira antsy im-pito ny lohany sy ny vatany

Efa tsy misy ahiana ny fahasalaman’i Vonne ao amin’ny hôpitaly Toamasina

Fikasana hamono olona no nataon’ity tovolahy iray antsoina hoe Razafindranaivo; izay 16 taona ity, efa tetika nomaniny hatry ny ela izany saingy nandritra ity fakana kitay tany anaty ala niarahan’ izy sy ity ramatoa iray antsoina hoe Yvonne 42 taona ity no nanararaotany nanaovana azy, ny alakamisy teo tokony tamin’ny 7ora maraina. Toe-javatra niseho tao amin’ny vohitra antsoina hoe Ambodimanga Be, fokontany ao Sahavongo Toamasina II ity fikasana hamono olona nataon’ity tovolahy vao herotrerony ity. Tsy nisalasala ity tovolahy ity namira antsy maromaro an’ity ramatoa ity tamin’ny lohany sy ny vatany; izay niisa fito be izao izany raha nisaina, saingy noho ny hafanam-pon’ity ramatoa ity nanavotra ny ainy, sy ny fanoherana ny vono nataon’ity tovolahy ity azy. Tonga tao an-tanàna ihany izy ary ireo fokonolona no nitondra azy tamin’ny mpitsabo ka avy eo nentina teto Toamasina niatrika ny fandidiana azy tamin’ny fanjairana ireo ratra maromaro tamin’ny lohany sy ny vatany noho ny antsy maranitra namiran’ity tovolahy azy tany anaty ala ity. Raha ny fanazavan’ Yvonne raha nanontanian’ny mpanao gazety ny nanjo azy izy dia nambarany, fa lonilon’ity tovolahy ity aminy no nahatonga azy nikasa ny hamono azy toy izao, satria talohan’izao dia in-2 tratra ambodiomby namaky ny tranon’ity ramatoa ity ilay tovolahy, saingy vitan’ny raharaham-piavanana hatrany izany. Ny fanazavan’ity ramatoa ity ihany no nahalalana, fa naharitra teo amin’ny 30min teo izy sy ity tovolahy ity no nifampitolona sy niady ka afaka nandositra ihany ity ramatoa ity ary ny fahitan’ity tovolahy ity ireo olona sendra nandalo no niverenany lalana noho ny tahotra. Gaga hatramin’ireo mpitsabo teto Toamasina nahita ny fahatanjahan’ity ramatoa be ity, satria raha ny ratra nahazo azy indrindra ilay fira antsy lalina teo amin’ny hatony dia efa tsy tokony ho velona ity ramatoa ity. Efa tsy misy ahiana kosa ny fahasalamany amin’izao raha ny fanazavan’ny mpitsabo sy nohamafisin’ny fianakaviany. Ankoatra izay tsy fantatra na noho ny nenina na noho ny tahotra, fa ny alakamisy antoandro io ihany dia nitolo-batana teo anoloan’ny polisy kaominaly tao Sahambala Toamasina II i Bary 16 taona, ka ireto polisy kaominaly ireto indray no nanatitra azy teny amin’ny borigadin’ny zandary hiatrika ny fakana am-bavany azy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Sports scolaires : Atsimo-Andrefana en tête avec huit médailles d’or

Les handballeurs de Toliara ont été sacrés à domicile.

Les jeunes sportifs d’Atsimo-Andrefana ont triomphé à domicile en s’offrant  la première place.

Rideau sur l’édition 2018 des championnats nationaux de sports scolaires. Au classement des médailles, la direction régionale de l’Education nationale (DREN) d’Atsimo-Andrefana caracole en tête avec huit médailles d’or suivi de celles de Boeny et d’Ihorombe qui ont toutes deux remporté deux médailles d’or. Une fois de plus, les jeunes sportifs du Sud-ouest ont fait parler d’eux. En athlétisme, ils ont dominé les épreuves en remportant quatre médailles d’or dans les courses du 400 m garçons, saut en longueur garçon, en relais medley filles et garçons. Des résultats qui leur ont valu le titre de meilleure délégation en athlétisme chez les garçons, si les athlètes d’Atsinanana ont ravi le titre du côté des dames. Pépinière de jeunes talents, la relève de l’athlétisme malgache dans cette partie de l’île est assurée.

Mission accomplie. Dans les disciplines collectives, les titres ont été partagés. En basket-ball, chez les filles, l’équipe du CEG Charles Renel de Boeny s’est imposée face à celle du CEG Analamahitsy sur le score de 76 à 71. Les basketteurs du CEG Vohémar ont surpris ceux de Sainte-Thérèse de Diana par 87 à 68. Au volley-ball, les filles du Lycée Sainte Jeanne d’Arc de Mahajanga ont pris le dessus sur celles de David Jones de Toamasina sur le score de 3 sets à 0. C’est sur le même score que les lycéens d’Antaninarenina d’Atsimo-Andrefana ont battu les jeunes volleyeurs du Lycée Saint Vincent de Paul d’Atsimo-Atsinanana. Dans la compétition de handball, sans surprise, les Tuléarois du Lycée Mixte ont été sacrés aux dépens des joueurs du Lycée Luthérien de Betroka sur le score de 32 à 23. Chez les filles, les handballeuses du Lycée Privée NyA d’Ihorombe ont ravi le titre face à celles du Lycée Catholique d’Atsimo-Atsinanana par 16 à 13. Les joueuses d’Ihosy ont justifié  leur maîtrise de cette discipline. Au football, les joueurs d’Analanjirofo n’ont pas fait de détail pour s’offrir  la victoire finale en s’imposant facilement par 3 buts à 1 contre les jeunes footballeurs de Sofia. Dans la finale de la catégorie féminine, les joueuses de Betsiboka ont battu celles de Vakinankaratra sur le score de 2 buts à 1. La cérémonie de clôture de ces sommets nationaux s’est déroulée, hier, après-midi. Mission accomplie pour l’équipe organisatrice.

T.H