Les actualités Malgaches du Samedi 08 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara29 partages

Hery Rajaonarimampianina : Démission au forceps

Hery Rajaonarimampianina a fait « un adieu sans au revoir » au peuple malgache.

Après avoir raté tous ses coups et abattu toutes ses cartes, le désormais « ex-président » s’est finalement plié aux dispositions constitutionnelles.

Le « Miala Rajao » est désormais effectif. Jusqu’au bout, le désormais « ex-président » Hery Rajaonarimampianina a tenté de s’accrocher à son « seza » en organisant tout une manœuvre et en encourageant des mercenaires politiques pour lui venir en aide. Pour ne citer que le cas de Tabera Randriamanantsoa qui  a attaqué le décret portant convocation des électeurs auprès du Conseil d‘Etat, alors qu’il est lui-même candidat à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain, ou encore le soi-disant collectif de candidats dirigé par Didier Ratsiraka qui est en train de faire toute une campagne pour réclamer le report du scrutin. D’après les informations, une rencontre entre l’Amiral Rouge et le candidat démissionnaire Hery Rajaonarimampianina a eu lieu hier à Iavoloha. Ce dernier aurait envisagé de transférer les pouvoirs au président fondateur de l’AREMA qui est désormais âgé de 82 ans. Depuis le début du processus électoral, bon nombre d’observateurs soupçonnent certains candidats d’être des pions du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » pour une campagne de dispersion de voix, et pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de « premier tour dia vita ». En tout cas l’existence d’un complot  anti-élection est désormais confirmée.

Sursis à exécution. Hier matin, Hery Rajaonarimampianina a aussi saisi le Conseil d’Etat pour une demande d’avis sur la requête du candidat Tabera Randriamanantsoa. Il voulait savoir si cette requête a un effet suspensif ou non. La démarche a échoué bien malgré la tentative de forcing du président de cette Institution judiciaire qui a roulé pour la suspension du processus électoral, et a opté pour le sursis à exécution du décret de convocation des électeurs. Selon nos sources, ce serait le Commissaire Général de la Loi qui aurait refusé d’apposer sa signature sur le projet. Hier encore, le président par intérim au sein de l’Assemblée nationale qui n’est autre que le Vice-président du parti au pouvoir, Mahazoasy Freddie, a aussi saisi la Haute Cour Constitutionnelle aux fins de contrôle de constitutionnalité du décret 2018-641 portant convocation des électeurs pour une élection présidentielle anticipée. Tous ont reçu une gifle de la part des Hauts conseillers de la Haute Cour Constitutionnelle. Il convient désormais de laisser le peuple malgache à choisir ses dirigeants et à s’exprimer librement à travers les urnes pour résoudre la situation de cacophonie actuelle.

Lettre de démission. Après avoir raté tous ses coups et abattu toutes ses cartes, et après avoir épuisé toutes les voies de recours possibles et imaginables, Hery Rajaonarimampianina s’est finalement plié aux dispositions constitutionnelles. En début d’après-midi, le Directeur de Cabinet de la Présidence a déposé sa lettre de démission auprès de la Haute Cour Constitutionnelle à Ambohidahy. Par la Décision n°30-HCC/D3 du 7 septembre 2018, la HCC a constaté la vacance de poste du président de la République et conformément à l’article 46, alinéa 2 de la Loi fondamentale, le président du Sénat Rivo Rakotovao a été désigné pour assurer l’intérim à la tête du pays. Dans sa lettre de démission, Hery Rajaonarimampianina affirme que « Conformément et en respect de la Constitution de la Quatrième République de Madagascar, et particulièrement son article 46 alinéa 2 ainsi libellé : Le Président de la République en exercice qui se porte candidat aux élections présidentielles démissionne de son poste, soixante jours avant la date du scrutin présidentiel. Je vous demande ainsi de prendre acte de ma démission qui est la suite logique de ma candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 ». A noter que ses Conseillers spéciaux ont encore incité l’ex-président à ne quitter le pouvoir que le 9 septembre. Ils ignorent probablement que c’est le délai maximum, car la Constitution prévoit « 60 jours au plus tard ». Si Hery Rajaonarimampianina est réellement un homme d’Etat, il aurait démissionné dès que sa candidature ait été confirmée par la Haute Cour Constitutionnelle.

« Un adieu sans au revoir ». En tout cas, cette démission « au forceps » de l’ex-numéro Un d’Iavoloha a été reçue comme un coup de massue dans les rangs des partisans du régime HVM. Elle affaiblira certainement le parti au pouvoir qui est déjà frappé par la scission, mais aussi par une lutte intestine, aussi bien au niveau de ses cadres que dans les bases. C’est la raison pour laquelle pendant un moment, « Rajao » a envisagé de retirer sa candidature à la Présidentielle pour pouvoir rester au pouvoir. La question est également de savoir si les leaders du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ne font pas confiance au président par intérim Rivo Rakotovao qui est pourtant l’ancien président du parti au pouvoir. Le 6 septembre dernier, Hery Rajaonarimampianina saisit la Haute Cour Constitutionnelle pour, d’une part, déterminer la portée des attributions présidentielles courantes, et d’autre part pour préciser les conditions de l’exercice des fonctions du président de la République en cours de mandat. A l’allure où vont les choses, ce sera un « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » fragilisé qui affrontera les urnes le 7 novembre prochain. Un second mandat risque d’être une mission impossible. Bon nombre d’observateurs estiment qu’hier, Hery Rajaonarimampianina a fait « un adieu sans au revoir » au peuple malgache.

Davis R

Midi Madagasikara21 partages

Région Anosy : Hausse de la concentration de la radioactivité observée

Le taux de radioactivité n’est pas alarmant dans la ville de Fort-Dauphin.

Le seuil maximal du taux de radioactivité toléré par le corps humain est de 20 microcybel.

Les nouvelles sur l’existence d’éventuelles maladies causées par la radioactivité dans la région Anosy ont créé des remous dans la Grande-île. Pour éclairer les lanternes, des responsables tels que le Directeur Général de l’Office Nationale (DG) de l’ONE, le chef de région d’Anosy ainsi que le ministre de l’Environnement, de l’écologie et des forêts ont donné leurs avis sur la question lors de la conférence sur les expériences du Comité de Suivi-Evaluation régionale Anosy (CSER Anosy) à l’hôtel Carlton avant hier. Pour sa part, Rakotoary Jean Chrysostome, Directeur Général de l’Office Nationale de l’Environnement a fait savoir que «le seuil maximal de taux de concentration de radioactivité n’est pas encore dépassé à Fort Dauphin. La concentration du taux de radioactivité a augmenté ces dernières années dans la région Anosy. La hausse n’a cependant pas de conséquence sur la santé de la communauté étant donné que le taux de radioactivité enregistré dans les mines du projet QMM – et non dans la ville de Fort-Dauphin ou encore dans les zones périphériques – est actuellement de 0,5 micro-bel». Le DG de l’ONE de continuer son explication que «la hausse pourrait avoir été causée par le fait que des composés comme l’ilménite ou le rutile ont été déterrés».

Démentis. «Nous avons besoin de critiques mais il faut que celles-ci soient constructives». Propos soutenus par le directeur général de l’ONE pour signifier que «les nouvelles propagées ne sont pas fondées». Propos également appuyés par la mairesse de la commune rurale d’Ampasinampoana. «Je n’ai pas encore observé quelques anomalies que ce soit depuis que j’ai gouverné la commune rurale d’Ampasinampoana». Avant de noter que «des descentes ont été menées auprès du CSB II de la commune pour voir ce qu’il en était réellement. Les responsables auprès du CSB II n’ont pas non plus observé des maladies ou des anomalies liées à la santé de la population locale». La descente de médecin auprès de la communauté environnante aurait permis d’observer des cas d’hydrocéphalies chez des enfants. Par ailleurs, des contrôles environnementaux ont été menés depuis des années dans cette partie de la Grande-île. Sous l’égide du CSER Anosy, lesdits contrôles ayant permis d’enregistrer 31 plaintes venant de divers projets et 130 autres dans le cas du projet QMM. Outre la gestion des plaintes, le comité a assuré le suivi de proximité des projets de la région Anosy. Si les suivis semblent être opérationnels, l’amélioration de la gestion de l’environnement par l’intermédiaire du décret Mecie constitue un défi majeur pour la Grande-Île selon les dires du DG de l’ONE.

José Belalahy

Midi Madagasikara9 partages

Election présidentielle : La messe est dite

Hery Rajaonarimampianina a donc démissionné  de son poste de président de la République soixante jours avant l’échéance du premier tour. Il s’est conformé en cela à la  loi organique. Les appréhensions qui  avaient vu le jour doivent donc s’estomper,  mais il y a toujours l’hypothèque de l’attitude de l’ancien président Ratsiraka qui est résolument contre  cette élection.  On ne peut pas ne  pas en tenir compte.

Election présidentielle : La messe est dite

Le chef de l’Etat a  fait ses adieux aux membres du gouvernement lors du dernier conseil des ministres  qu’il a présidé. Les craintes formulées par certains n’ont donc pas été fondées. Hery Rajaonarimampianina s’est donc conformé à la loi.  Il va suivre les règles  et se comporter comme tous les candidats. Il ne pourra plus disposer des prérogatives de la puissance publique et ne se prévaudra plus des projets financés par les bailleurs de fonds. Il avait multiplié ces derniers temps les inaugurations qui lui avaient permis de dresser un bilan flatteur de son action à la tête de l’Etat durant ces cinq ans. A présent, il va devoir utiliser  les moyens de communication classique pour se mettre en valeur. Il aura le même temps d’antenne que les autres sur la télévision et la radio nationales, et il devra  acheter des espaces publicitaires dans la presse. C’est  donc  maintenant que la campagne électorale va véritablement commencer. Ses principaux adversaires continuent d’occuper le terrain comme ils le font depuis un certain temps. Marc Ravalomanana est en tournée en ce moment à Majunga. Andry Rajoelina se prépare à rejoindre la capitale française pour renouer ses contacts sur place. Tout semble donc  s’être arrangé, mais  l’inquiétude qui avait gagné la classe politique ne s’est pas entièrement dissipée. La déclaration des candidats  ayant été recalés laisse planer  un doute. Leur demande d’une conférence nationale paraît irréaliste. Mais, elle a été formulée et elle ne doit pas être prise à la légère.

Patrice RABE

Midi Madagasikara6 partages

Double kidnapping : Un jeune apprenti pilote à Andoharanofotsy, le Président de l’AV7 à Ambodimita

De nouveau, le kidnapping a repris de l’ampleur dans la capitale.  Hier, Etienne Randriamanerasoa, Président de l’AV7 (Association des victimes de l’événement du 7 Février 2009) était enlevé par des individus inconnus à Ambodimita dans le 6e arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo. Pour l’instant, les circonstances de cet enlèvement restent à déterminer. Ses proches estiment  qu’il est séquestré quelque part après avoir reçu un appel  de la victime, hier matin. Au bout du fil, il a affirmé en pleurant qu’il est séquestré et torturé par trois individus. Sa situation serait très délicate car les personnes qui ont reçu son appel affirment avoir entendu de bruits pouvant confirmer l’existence de cette torture. Interrogés sur la motivation de leur acte, les ravisseurs ont répondu n’avoir pas besoin d’argent. Pour ses proches, la politique serait derrière cet enlèvement. Selon les explications, ce président de l’Av7 aurait été suivi par ses ravisseurs depuis le week-end dernier. Six individus qui seraient des policiers avaient déjà tenté de l’arrêter alors qu’il était dans un taxibe. Mercredi, ces individus auraient encore essayé de le kidnapper lors de la réunion de l’AV7 à Ankorondrano. Mais, ils auraient dû renoncer  à cause de l’existence d’un cameraman de la station télévision VIVA sur le lieu.

Enlevé à son domicile. Egalement victime d’un kidnapping hier matin, un jeune apprenti pilote de l’air résidant à Ambohibao, reste jusqu’ici introuvable. Selon le témoignage de ses proches, un individu en cagoule l’avait intercepté devant la porte de sa maison quand il s’apprêtait de sortir avec sa sœur et son frère. Le malfaiteur lui a étouffé avec un mouchoir qui aurait été imbibé de Chloroforme. Le jeune homme a perdu conscience quand son agresseur l’avait embarqué dans un taxi qui était stoppé devant son domicile. Selon les explications de la famille de la victime, ce jeune homme aurait  été  ciblé par ses ravisseurs depuis mercredi. Interrogé sur cet acte,  le commandant de la brigade de la gendarmerie d’Andoharonofotsy a affirmé hier  en fin d’après-midi qu’aucune plainte relative à cette affaire n’est déposée auprès de son bureau.

T.M.

News Mada2 partages

Axian sy ny Fondation H: fampirantiana ny haikanto malagasy any Paris

Tsy manam-paharoa! Sambany hisy fampirantiana goavana mikasika ny zavakanto sy ny maha Malagasy, hatao any amin’ny Musée Quai Branly-Jacques Chirac, any Paris. Miavaka koa satria mandritra ny efa-bolana, manomboka ny 18 septambra ho avy izao ary tsy hifarana raha tsy amin’ny 1 janoary 2019. Namolavola azy ny vondrona orinasa Axian sy ny fikambanana Fondation H, samy naorin’i Hassanein Hiridjee. Manohana azy ireo ny vondrona orinasa Unima.

Maherin’ny 360 ny karazan-javatra haranty, azo zaraina telo miavaka. Voalohany ny zavatra rakitry ny ela malagasy, manaporofo ny tantara efa anjato taona maro (nanomboka ny taonjato faha-10,… faha-18 sy 19 mandraka ankehitriny) teto Madagasikara. Faharoa ny mirakitra ny andavanandrom-piainan’ny Malagasy, toy ny sokitra, ny fanaka na fitaovana samihafa, ny kojakoja fahandroana, ny haingo sy ny firavaka, sns. Fahatelo ny lafiny fanahy sy ny finoana, toy ny ody, ny zavatra masina, ny sakafo mifandray amin’ny fivavahana, ny fitafy, sns.

Zava-bitan’ny mpanakanto malagasy

Miavaka koa ity fampirantiana ity satria hampahalala ny zava-bitany ny mpanakanto malagasy, i Temandrota sy Rtoa Zo, mivoy ny fikirakirana ny fampihaingoana samihafa atao tanana ny vokatra voajanahary. Eo koa ny mpaka sary Pierrot Men, mirona amin’ny sary mikasika ny tontolo sy ny andavanandro malagasy.

Nambaran’ny filoha mitantana ny vondrona Axian sy ny Fondation H fa omeny lanja manokana ny kanto sy ny maha Malagasy amin’ny alalan’ny tantara sy ny rakitry ny elany. Mankafy sady manangona manokana azy ireny rahateo izy mba ho fantatry ny taranaka malagasy tsy ankanavaka. Hisy fifandraisana mivantana amin’ny aty Madagasikara amin’ny “web-visites”, manomboka ny 24 septambra.

Njaka A.

Midi Madagasikara2 partages

Ivato : Mpiasan’ny seranana miisa efatra MD

Fanondranana sokatra no nanenjehana azy ireo ara-pitsarana. Natao tao anaty valizy roa ireo biby arovana sy tsy azo hamidy ary tafiditra soa aman-tsara tao anatin’ny fiaramanidina. Eo indrindra no mipetraka ny olana satria hatreto dia tsy misy afats’ireo olona izay mpibata entana miasa eo anivon’ny seranam-piaramanidina ihany no niharan’ny fisamborana sy famonjana vonjimaika. Zava-misy izay mampimenomenona ny mpiasa sasany eo anivon’io toerana io, indrindra raha nisy feo nandeha fa misy olona iray izay nitsoaka taorian’ny fanondranana ireo sokatra ary koa nisy fizaram-bola izay nandeha. Momba ity raharaha ity dia fantatra fa tany ivelany, teo anivon’ny seranam-piaramanidina iray tao Afrika no sarona ireo sokatra

D.R

Midi Madagasikara2 partages

Accompagnement du secteur privé : Un expert international à Madagascar du 14 au 18 septembre

Les représentants de Mi’Harena.

Brett Johnson, co-fondateur de « The Institute for Innovation, Integration Impact, Inc » sera à Madagascar avec son équipe et celle de Mi’Harena, pour une mission de préparation d’un engagement pluriannuel d’accompagnement du secteur privé et des leaders d’organisations, à Madagascar. Cet institut est un groupe de réflexion de la Silicon Valley, et travaille en étroite collaboration avec Mi’Harena, qui est à la fois un groupe de réflexion et une organisation malgache ayant pour but d’accompagner les dirigeants, entrepreneurs et travailleurs Malgaches pour leur permettre de renforcer leur présence sur le marché, et avoir un meilleur impact au niveau de la communauté. « Des séries de conférences seront organisées du 14 au 18 septembre, dans le cadre de cette mission conduite par Brett Johnson dans la Grande-île », a indiqué le Joelison Rafenomanantsoa, coordonnateur de Mi’Harena. Le 14 septembre, la conférence portera sur le thème « Transformer la communauté » ; les thèmes pour le 15 septembre « Convergence » et « Financement basé sur la foi » ; le 16 septembre « Les miracles sur l’environnement du travail » et le 17 septembre « Valorisation de l’entrepreneuriat féminin au niveau du marché de la SADC ».

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Football – CAN 2019 : Barea contre Lions de la Téranga demain

Match crucial. Les Barea de Madagascar affronteront les Lions de la Téranga du Sénégal, demain, au Stade de Mahamasina. Une rencontre entrant dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. Les Malgaches attendent de pieds fermes leurs adversaires sénégalais, grands favoris de la poule. Les protégés de Nicolas Dupuis ont le moral au beau fixe. Le match de demain sera diffusé sur Canal plus Sport 2 où les férus du football malgache du monde entier peuvent suivre en live cette rencontre.

T.H

News Mada1 partages

Fitantanana ny firenena: niala ihany Rajaonarimampianina

Nifarana mialoha ny fotoana ny fitantanan’ny filoha Rajaonarimampianina ny firenena. Tsy azo nihodivirana ny nametrahany fialana, araka ny voalazan’ny  lalàna. Ho mpifaninana tanteraka amin’ny fifidianana filoham-pirenena ny tenany… Afa-doza ny vahoaka malagasy ?

Tsy hisy hampiesona na hievotrevotra intsony manomboka izao ary tanteraka ihany izany ny “Miala Rajao”. Nanambara ny fametraham-pialany, nialohavan’ny taratasy milaza izany  napetraka eny amin’ny HCC, omaly tolakandro, ny kandidà Rajaonarimampianina. Resabe efa mahazatra fotsiny sy miverimberina sisa nataony tamin’ny lahateny ho an’ny firenena, natao teny Iavoloha, omaly alina. Niala ihany ny tenany. Feno amin’ny alahady izao ny 60 andro mialoha ny fifidianana, hatao ny 7 novambra izao, tsy maintsy hametrahany fialana.  Anisan’ny anton’izao fialany izao ny fitakian’ny vahoaka teny amin’ny kianjan’ny 13 mey sy ny depiote 73 noho ny fanitsakitsahana lalàmpanorenana nataony. Nitory teny amin’ny HCC

ny depioten’ny fanovana. Mazava ny didy fa haroso mialoha ny fifidianana. Nirotsaka hofidina Rajaonarimampianina ka tsy maintsy miala, noho izany. Hisolo toerana vonjimaika azy ny filohan’ny Antenimierandoholona, Rakotovao Rivo.

Hangorona entana sy handao an’Iavoloha avy hatrany izany ity kandidàn’ny HVM ity ary hiverina amin’ny tranony etsy Tsimbazaza. Ho mpifaninana amin’ny fifidianana manomboka izao, saingy tsy afaka mampiasa ny fitaovam-panjakana intsony amin’izany.

Fitondrana nampahantra vahoaka

Maro ireo mpitondra nifandimby teto fa tsy nisy tahaka ity fitondrana Rajaonarimampianina  ity. Nihanaka ny kolikoly eto amin’ny firenena, nanomboka tany amin’ireo olobe tao an-dapa sy ny manodidina ny fitondrana. Ohatra, ny “Raharaha Claudine”. Ny tsy fahaiza-mitantana sy ny fanjakan’ny tsimatimanota na ireo lasa mpanefoefo tampoka tamin’izao fitondrana izao.  Niakatra hatrany ny vidim-piainana. Nitotongana ny vola ariary : 4 000 Ar ny euro. Tsy voafehy ny fiakaran’ny vidin-tsolika. Hatramin’izao, mbola mahazo vahana ny delestazy any rehetra any. Manampy trotraka ireo ny tsy filaminana sy tsy fandriampahalemana. Asan-dahalo sy jiolahy miaraka amin’ny fakana an-keriny ary ny fitsaram-bahoaka. Ireo olana miverimberina eny amin’ny oniversite sy ny fitakiana sendikaly. Teo koa ireo raharaha rehetra tsy mazava hatramin’izao. Anisan’izany ny ra mandriaka tetsy Anosy sy teny Mahamasina vokatry ny baomba. Ny “Villa Elisabeth”, ny any Antsakabary, ny “Raharahan’Anjororobe”, ny olan’ny fananan-tany…

Araka izany, anjaran’ny vahoaka mpifidy ny mandinika sy mijery ny efa-taona niainana ny fahantrana lalina, niaraka amin-dRajaonarimampianina.

Randria

Midi Madagasikara1 partages

Urgence : Fanaiky SOS santé

Les frères de Fanaiky lors du point de presse au Tahala Rarihasina

La générosité est la marque de la fraternité. Ils ont donné de la bonne musique, des belles mélodies,  leur jazz  fait chavirer de bonheur.

Qui ne connait pas Fanaiky ! Le  grand bassiste du groupe Solomiral. Ce dernier est atteint d’insuffisance rénale. Dans un état critique, il doit être évacué en Inde pour subir une greffe de reins. De ce fait, ses frères lancent un appel de  solidarité pour aider Fanaiky Rasolomahatratra, lors d’un point de presse hier. Les artistes, les autorités, l’association des artistes sont sollicités à soutenir l’artiste tant moralement que financièrement. La somme de 20 000 Euros, soit environ 70 millions d’Ariary est nécessaire pour l’intervention chirurgicale.

Concitoyen, ami, frère, Fanaiky  mérite d’être soutenu. Avec Solomiral mais aussi, en tant que bassiste solo, il a porté haut le drapeau de Madagascar. Les frères ont apporté leurs briques à la culture malgache. Ils ont représenté la nation.  Solomiral a bercé beaucoup des générations depuis les années 1980. Leur « vakojazzana », une originalité musicale a vibré les cœurs des malgaches.

Il est temps de rendre la pareille. Tendre la main à son prochain est la noble des choses. Désormais ils ont besoin du peuple malgache. D’après Mendrika « La douleur des autres peuvent se sentir chez soi même, ce qui veut dire qu’il faut s’entraider dans la vie ». Tout soutien financier est à verser au numéro de compte  bancaire 1703000200, ou par mobile money  0320790456/ 0346661966. Pour tous ceux qui veulent lui rendre visite, il est hospitalisé à l’Hopital Manaram-penitra d’Andohatapenaka, chambre 04.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Affaire Gastro Pizza By pass : Six individus déférés au Parquet hier, trois MD à Tsiafahy

Hier, six individus impliqués dans l’attaque du point de vente de la Gastro Pizza au By pass ont été remis au tribunal de Première instance d’Antananarivo. Fortement suspectés, trois ont été placés sous mandat de dépôt à Tsiafahy. Trois autres ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Perpétrée le 27 août vers 3 heures du matin, cette attaque avait pour cible  le coffre de cette entreprise. Les enquêteurs de la Brigade criminelle de la Police nationale à Anosy  sont parvenus  à ce stade onze jours après cet acte qui s’est soldé par la mort des deux agents de sécurité de cette entreprise. Les assaillants les ont froidement abattus à coups de couteau quand ils avaient raté leur coup. Leurs corps ont été retrouvés abandonnés dans deux endroits différents : l’un à Belambanana Andoharanofotsy et l’autre sur son lieu de travail au By pass. Selon les explications de l’officier principal de Police, Rinah Nirina Ratsimbaharijao qui s’est chargé  de l’enquête. Deux des suspects qui sont des employés de l’entreprise, sont soupçonnés d’être les cerveaux de ce crime. L’un d’entre eux y travaillait en tant que chef cuisinier depuis 15 ans. Deux autres  sont des agents de sécurité de l’entreprise à Mahamasina. Les restants seraient des personnes recrutées pour l’exécution de l’opération.

D’Antananarivo à Ambatofinandrahana. Rinah Nirina Ratsimbaharijao affirme que ces suspects ont été appréhendés suite à une série d’arrestations menée depuis Antananarivo jusqu’à Ambatofinandrahana. Le 29 août, un renseignement a indiqué la présence d’un suspect appelé Pascal à Antsirabe. Partis à sa trousse, les policiers ont du se rendre à Ambondromisotra dans le district d’Ambatofinandrahana où le fugitif était capturé. Il a été surpris avec une meule  électrique avec laquelle  la bande comptait à faire sauter  le coffre de l’entreprise lors de l’attaque. Depuis, les arrestations de ses complices se sont succédées  jusqu’avant-hier.  L’enquête a également révélé l’existence d’autres suspects qui sont toujours en cavale. Ainsi, la brigade criminelle sollicite encore la collaboration de tout un chacun pour les traquer.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Journée internationale de l’alphabétisation : Réduire de 25% le taux d’analphabétisme d’ici 2030

L’alphabétisation des femmes leur ouvre les voies de l’éducation et de l’émancipation.

En rénovant la stratégie nationale d’alphabétisation, le Ministère de l’Education Nationale (MEN) ambitionne de réduire le taux d’analphabétisme de 25% d’ici 2030. C’est ce qui ressort de la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation, hier, dans les locaux du MEN, à Anosy.

Cette rénovation de la stratégie nationale met l’emphase sur la dimension inclusive de l’alphabétisation, notamment en donnant aux porteurs de handicap la chance de bénéficier d’une éducation de base et d’une alphabétisation. Même topo pour la dimension genre, qui vise à améliorer l’accès des femmes à l’éducation, celle-ci étant le fer de lance du développement social. Rappelons à titre informatif que le taux d’analphabétisme est encore élevé à Madagascar : 24% pour les 15 à 24 ans, 26,6% pour les 15 à 29 ans et 29,7% pour les 15 à 59 ans. Le directeur de l’alphabétisation au sein du MEN, Arnaud R. a mis l’accent sur l’importance de l’inclusion et de la sensibilisation dans le processus d’alphabétisation : « Depuis cette année et pour les années à venir, nous envisageons d’intensifier nos activités de sensibilisation et d’information auprès des populations vulnérables, notamment celles du grand Sud de Madagascar (Anosy / Androy), en raison des conditions de vie précaires et des traditions qui sont encore très vivaces, entravant parfois le développement socio-économique. Cela ne signifie pas pour autant que les autres régions seront délaissées. » Les partenaires techniques et financiers tels que l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture ont quant à eux fait montre de leur motivation à épauler le MEN dans son entreprise, notamment la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’Education, duquel l’alphabétisation constitue la pierre angulaire. Notons par ailleurs qu’une exposition a eu lieu dans les locaux du MEN, lors de la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation d’hier.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Mois de l’amnistie en Afrique : La société civile invitée à s’impliquer dans la lutte contre la pro...

La conférence donnée par le comité interministériel, le 4 septembre.

Dans le cadre du mois de l’amnistie, célébré pour la première fois à Madagascar, le pays invite particulièrement les organisations de la société civile (OSC) à faire cas du domaine de l’arme et de la sécurité humaine.

Les armes, instruments impliquant directement la sécurité humaine en fonction de l’usage qui en est fait, se retrouvent au centre des préoccupations, dans le cadre de la célébration du mois de l’amnistie, célébré pour la première fois à Madagascar sous l’impulsion de trois ministères : celui de la Défense Nationale, celui de la Justice et celui de l’Intérieur et de la Décentralisation. Diverses activités sont prévues d’être menées durant ce mois de l’amnistie, lequel s’étendra pour la Grand île, du 14 septembre au 14 octobre 2018. Un comité ministériel a été mis en place pour la réalisation de ces séries d’activités, sous la coordination du général de Brigade Randriamiaramanana Emma, directeur de l’Usine Militaire. La conférence donnée, le 4 septembre dernier par ce comité interministériel au Le Pavé Antaninarenina, a été une occasion d’une part, d’échanger sur les instruments juridiques internationaux et nationaux relatifs aux armes, et d’autre part, de mettre en lumière, pour les représentants de départements ministériels, d’organismes privés, d’OSC et des défenseurs des droits de l’homme présents lors de la rencontre, les subtilités de l’environnement juridique et réglementaire des armes légères.

Genèse. Le mois de l’amnistie, rappelons-le, est en lien avec la journée internationale de la Paix (21 septembre) décidée par l’ONU (organisation des Nations Unies) en 1981. La célébration de cette journée a été observée pour la première fois en 1982, et l’assemblée générale de l’ONU de 2001 a adopté la résolution établissant le 21 septembre comme journée annuelle de non-violence et de cessez-le-feu.  Pour sa célébration, les pays sont invités à respecter l’arrêt des hostilités et à la commémorer avec des mesures éducatives et de sensibilisation du public aux questions liées à la paix. Pour 2018, le thème de la célébration est relié au 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.  Le mois de septembre est par ailleurs, le mois d’Amnesty International en Afrique. L’Union africaine (UA) a lancé le mois de l’amnistie en 2017 pour aider à recueillir certaines des millions d’armes de petit calibre et d’armes légères non contrôlées sur le continent. Ce « mois de l’amnistie » permet aux individus de renoncer volontairement aux armes légères et de petit calibre illicites (ALPC), sans craindre d’être poursuivis au cours du mois de septembre de chaque année.

Hashtags. Cette initiative fait partie de l’initiative plus vaste de l’Union africaine intitulée

« Silence des armes en Afrique à l’horizon 2020 », qui vise à mettre fin aux conflits sur le continent africain et à ouvrir une nouvelle ère de paix et de développement. Pour Madagascar en particulier, bien que la situation de la prolifération illicite des armes dans le pays ne soit pas similaire à celle des pays ayant connu les guerres civiles, force est de constater que non seulement, les armes de guerres se retrouvent dans la quasi-totalité des attaques à main armée, mais elles sont également louées aux voleurs de zébus, avec des conséquences incommensurables, pour ne citer la souffrance des victimes et la recrudescence des actes criminels.

Parmi les actions auxquelles le public et les organisations de la société civile  sont invités à participer figurent la campagne de sensibilisation du mois de l’amnistie en Afrique par le biais des médias conventionnels ou sociaux ( #silencetheguns  #africaamnestymonth  #IANSA) ; la vulgarisation des informations sur les points de collecte d’armes, lesquelles, une fois collectées seront destinées à la destruction, elle-même devant être couverte par les médias ; la contribution à la création de la Journée internationale de la paix en soulignant le mois d’amnistie comme instrument de consolidation de la paix ; l’implication des enfants en remplaçant les armes par d’autres jouets qui favorisent la créativité, l’apprentissage.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Faravohitra : 8 candidats pour un nouvel accord politique

Vue partielle des participants à la réunion de Faravohitra. (Photo Nary Ravonjy)

Après cette réunion d’hier au domicile de l’amiral Didier Ratsiraka à Faravohitra, quelle va être la stratégie de ces huit candidats et des  dix autres candidats recalés. D’ailleurs, il y a une nouvelle donne avec cette démission de Hery Rajaonarimampianina de son poste de Président de la République.

Ils étaient huit candidats ainsi que les dix autres candidats recalés à se donner rendez-vous hier, au domicile de Didier Ratsiraka, à Faravohitra. Mais curieusement, il n’y avait eu que deux candidats qui étaient présents sur le lieu. Il s’agit notamment de Tabera Randriamanantsoa et Arlette Ramaroson. Les sept  autres ont fait faux bond, en l’occurrence, le propriétaire du lieu l’amiral Didier Ratsiraka, Solonandrasana Mahafaly Olivier, Jean Max Rakotomamonjy, Randriamampionona Joseph Martin, Eliana Bezaza, Roseline Emma Rasolovoahangy et Imbeh Serge Jovial. Concernant ce dernier, il a fait une déclaration comme quoi il ne fait pas partie de ce groupe de candidats. Si l’on tient compte de cette déclaration, ils sont finalement huit  candidats.

Troubles. Toujours est-il que ces candidats revendiquent notamment le report de l’élection présidentielle en arguant que sa tenue va engendrer des troubles fans le pays. Ils proposent ainsi la mise en place d’un nouvel accord politique. Ils revendiquent également la révision de la Constitution ainsi que du code électoral. Mais avec la démission de Hery Rajaonarimampianina (lire article par ailleurs), quel va être de nouveau leur position ? L’on se demande, en outre, s’ils vont aller en ordre dispersé étant donné que leurs revendications ont dans son ensemble échoué.

Recueillis par Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Dax ne jouera plus avec les Barea de Madagascar

A la veille d’un match historique entre les Barea et les Lions de la Teranga, une nouvelle information ébranle le monde du ballon rond à Madagascar. A travers son compte Facebook, Andrianarimanana Andriamirado Arohasina mieux connu sous le nom de Dax a posté une publication affirmant qu’il ne jouera plus pour les Barea.
Une lettre en anglais avec un « caption » en malgache, il se désole de l’attitude de la Fédération Malgache du Football qui l’aurait empêché de jouer Kaizer Chiefs. Il a réitère que lors de son déplacement vers l’Afrique du Sud, il n’aurait pas été en contrat avec un club à Madagascar. Par contre, il a apprécié les bons moments qu’il a passés avec la sélection nationale. Toujours dans cette lettre, il affirme être de tout cœur avec les Barea et leur souhaite bon courage.
News Mada0 partages

Ifanja – Itasy: remise en état des infrastructures agricoles

Ifanja redevient le grenier de l’Itasy. Une multitude d’infrastructures agricoles et hydroagricoles sont aujourd’hui opérationnelles.

Située à 22 km au nord d’Analavory, la cuvette d’Ifanja, composée par les communes d’Anosibe (Ifanja sud) et de Sarobaratra (Ifanja nord), dispose de plus de 2.000 hectares de surface cultivable. C’est une zone productrice de riz dans cette région. Les riziculteurs parviennent à produire deux récoltes en une saison rizicole.

Mais depuis une décennie, la productivité rizicole tend à diminuer dans le périmètre d’Ifanja. L’érosion avancée des bassins versants de l’ensemble du périmètre a entrainé un ensablement plus ou moins généralisé des rivières, du réseau d’irrigation et drainage et par conséquent, des rizières.

Dans le cadre du programme Bassins versants – périmètres irrigués (BVPI / PHRD), le ministère en charge de l’Agriculture a entrepris des travaux de réaménagement du périmètre d’Ifanja. Ayant démarré en 2016, ces travaux sont aujourd’hui achevés et ont permis de soulager le périmètre d’Ifanja du problème d’inondation et de l’ensablement, de faciliter l’accès et la circulation des produits et des habitants entre les deux communes et d’augmenter ainsi la production rizicole.

Selon Rafanomezantsoa, président de l’association des usagers de l’eau, «Les travaux ont déjà porté leurs fruits, car, suite au bon fonctionnement des canaux d’irrigation, ajouté aux techniques modernes de riziculture (SRI) et à la disponibilité des semences de qualité grâce à la nouvelle BCS, nous avons pu doubler notre rendement rizicole jusqu’à 5t/ha. Aussi, l’eau étant disponible plus longtemps, nous pouvons également pratiquer des cultures de contresaison en plus des deux campagnes rizicoles. Nous envisageons même de nous équiper de machines agricoles pour optimiser la production».

Un périmètre devenu grenier de l’Itasy

En effet, l’utilisation des semences de qualité, d’engrais, la maîtrise de l’eau et les techniques modernes de cultures ainsi que la mécanisation agricole sont les garants d’une agriculture durable et performante.

En tout, trois nouveaux barrages ont été construits et sept autres rénovés dont celui d’Antaboaka Sarobaratra qui a été inauguré, officiellement, jeudi dernier avec la Banque communautaire de semences (BCS) d’Anosibe. Six kilomètres de canaux d’irrigation ont également été réhabilités, 15 km de drain curés, 17 km de rivières draguées, 11 ponceaux construits et réhabilités et une digue route de 800 m aménagée.

Aujourd’hui, toutes les conditions sont réunies  pour que la cuvette d’Ifanja redevienne le grenier rizicole de l’Itasy et atteigne l’autosuffisance rizicole d’ici deux à trois ans.

 

Arh.

News Mada0 partages

Zones franches: diminution des exportations

Vers la fin du premier semestre de cette année, la valeur des produits des zones franches exportés par Madagascar équivaut à 1.140,7 milliards d’ariary, selon les données fournies par l’Instat dans le Tableau de bord économique n°32. Comparée au premier semestre 2017, cette valeur a diminué.

En effet, l’année dernière, la somme cumulée a atteint 1.146 milliards d’ariary, soit une baisse de -0,5%. Mais, parmi les groupes de produits, ceux des zones franches constituent 20,98% des exportations de cette période.

News Mada0 partages

Gestion des AP: importance des résultats de recherche

Pour être plus efficients et plus efficaces, les gestionnaires d’aires protégées (AP) de Madagascar ont besoin d’accéder à la meilleure information possible, avant de prendre des décisions. Une étude intitulée «Mind the gap: the use of research in protected area management in Madagascar» a été réalisée pour mettre en valeur les résultats de recherche dans la gestion des aires protégées.

En effet, le maintien de la valeur écologique d’une aire protégée, associé aux moyens de subsistance des populations environnantes, est très important, mais souvent difficile, dans la gestion des aires protégées. Et selon cette étude, une communication accrue entre les chercheurs et les gestionnaires pourrait augmenter la pertinence appliquée de la recherche menée dans les aires protégées de Madagascar.

Cette étude sert de guide dans les processus à suivre pour que ces recherches puissent vraiment contribuer à une gestion efficace de la conservation.

Arh.

 

News Mada0 partages

Coaching des entreprises: «The Institute» débarque à Madagascar

Brett Johnson, co-fondateur de «The Institute», un groupe de réflexion né au Silicon Valley en Californie, se spécialisant dans l’appui aux entreprises, sera dans nos murs du 14 au 18 septembre.

Accompagné de son équipe et en collaboration avec Mi’Harena, le groupe similaire à Madagascar, cet institut va mener une série de conférences dans la capitale. Cela, à titre d’accompagnement du secteur privé et des leaders d’organisation du pays.

«Les interventions se résument en quatre points, la réorientation des entreprises, le leadership transformationnel, l’intégration du travail et vie personnelle ainsi que la transformation de la société», a fait savoir le coordonnateur de Mi’Harena, Joelison Rafenomanantsoa hier, au CCIA Antaninarenina.

Différents thèmes seront abordés, entre autres, «La Convergence et le financement basés sur la foi», «Les miracles sur l’environnement du travail» et «La valorisation de l’entrepreneuriat féminin au niveau du marché de la Sadc». Les conférences se dérouleront successivement au DLC Anosy, au CCIA Antaninarenina, à l’Iscam Ankadifotsy et à la Ligue pour la lecture de la Bible à Antaninarenina.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Faritra Menabe: maina tsy misy rano ny lemaka maherin’ny 5 000 ha

 

Tsy ampy ny rano avy amin’ny tohodrano Dabara manondraka ireo lemaka any Menabe, ho an’ny kaominina Analaiva, Andranondambo, Bemanonga, Marovoay, Malaimbandy.  Maina tanteraka ny lemaka maherin’ny 5 000 ha any amin’ireo faritra ireo.

Noho ny fiovan’ny toetr’andro vokatry ny fahasimban’ny tontolo iainana, betsaka ireo lemaka sy toerana tsy tongan’ny rano intsony manodidina an’i Morondava. Tsy mitsahatra ny tevy ala, hatramin’ireo hazo sarobidy, toy ny voamboana, misy manao saribao, araka ny fanamarihana azo avy ao Bemanonga. Ripaka ny ala amin’ny lalana mankany Beloha, tsy ahitana sifaka intsony izao.

“Tsimatimanota ireo olobe ambadik’izao fandripahana ala izao, hatramin’ireo ala honko”, hoy ireo nijoro ho valombelona. Iadiana ny rano ary misy tompon’andraikitra mamily izany tsy ho any an-kafa, ary efa nisy nifamono noho izany ny mponina any ambanivohitra. Ankilizato nahavitana tohodrano izao no mamatsy vary an’i Morondava.

Maro ny olona, noho izany, mivarotra ny tanimbariny totofana. Loza hafa aterak’izany koa ny asan-dahalo, toy ny nitranga tany amin’ny kaominina Bekopaka sy ny lalana mankany amin’ny Tsingy Bemaraha. Mifandray amin’izay asan-dahalo izay ny kolikoly. Alefa any Toliara ny raharaha raha tsy afa-po amin’ny fitsarana ao Morondava ny sasany, raha ny fanamarihan’ireo mponina any amin’ireo kaominina ireo.

Mikojakoja lakandrano ny fiangonana katolika

Manoloana izany olana izany, noraisin’ny fiangonana katolika an-tanana, tarihin’ny evekan’i Morondava, ny Mgr Raharilamboniaina Marie Fabien, ny fikojakojana ny lakandrano ao Bedimaka, miainga avy any Kabatomena, Mahabo, ahazoana manondraka tanimbary anarivony hekitara maro. Misy rano io fa kely ary izay kely izay, mbola misy misakana.

Mandray andraikitra ny fiangonana katolika, niara-nijery vahaolana any Bedimaka sy any Dabara ny evekan’i Morondava sy ny kardinaly iray avy any Suède, ny Mgr Anders Arborelius, ny volana aogositra lasa teo. Niarahan’izy ireo nijery koa ny lafiny fanabeazana sy ny fahasalamana.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

FMI: hifantoka amin’ny kolikoly, ny vidin-tsolika…

Noraisin’ny Praiminisitra Ntsay Christian, omaly, ny solontena vaovao ny Tahirimbola iraisam-pirenena (FMI), i Marc Gérard, hiasa eto Madagasikara. Anisan’ny nambarany fa nahavita ezaka ny governemanta malagasy amin’ny lafiny fitantanam-bola sy ny fandrindrana ny lafiny toekarena ankapobeny, nampitombo ny harinkarena faobe.

Ho an’ny dingana manaraka, hifantoka amin’ny fiatrehana sy fikarohana vahaolana mikasika ny vidin-tsolika, ny Jirama, ny ady amin’ny kolikoly ary ny fanatsarana ny fitantanana raharaham-panjakana ny FMI. Mitaky fahavononana sy fiaraha-miasa matotra amin’ny fitondrana na ny fanjakana mitondra eto Madagasikara izany.

Midika ireo fa hita sy tsapan’ny FMI sy ny mpamatsy vola iraisam-pirenena amin’ny ankapobeny ny olana tena iainan’ny vahoaka malagasy. Fantany tsara fa tsy miantraika any amin’ny isan-tokantrano ny fampandrosoana na ny vokatra vitan’ny fitondrana. Mbola manjaka ny kolikoly, tsy zakan’ny mpanjifa ny vidin-tsolika, tsy mazava ny fitantanana ny raharaham-panjakana.

Njaka A .

News Mada0 partages

Ambatovy: fanohanana ny tantsaha hamboly hazo fihinamboa

Miisa 127 ny tantsaha tompony sy mampiasa ny tany manodidina ny fantsom-by andalovan’ny akoram-potaka avy any Moramanga hatrany Toamasina, tohanan’ny orinasa Tetikasa Ambatovy hamboly hazo fihinamboa. Mitotaly 231 ha ny velaran-tany ambolen’izy ireo, avy amin’ny tanàna fito ao anatin’ny kaominina Andasibe, Ambatovola ary Beforona. Maherin’ny 28 000 ny zana-kazo nozaraina, ahitana voasary, kafe, letisia ary kininina.

Efa notohanan’Ambatovy amin’ny seha-pihariana hafa izy ireo, toy ny fambolena legioma, famokarana zana-kazo, ary kendrena hampidi-bola fanampiny sady maharitra. Nambaran-dRamarsa Nirina Zanamé, monina any Berano, kaominina Andasibe, fa “nihatsara tokoa ny fidiram-bolako noho ireo fambolena legioma sy zana-kazoala notohanan’Ambatovy. Manantena aho fa mbola afaka hanangom-bola bebe kokoa rehefa ho tonga ny vokatra amin’ireto hazo fihinamboa iret,o afaka taona vitsivitsy”. Miisa 60 ny foto-boasary, 50 ny letisia novoleny.

Fifanakalozana traikefa

Ankoatra izany, afa-po tanteraka tamin’ny fitsidihana nifanakalozana traikefa natao tany amin’ny faritra Vakinankaratra ireo tantsaha tohanan’Ambatovy, ny fiandohan’ny volana aogositra teo. Miisa 16 izy ireo, avy any amin’ny tanàna manodidina ny fantsom-by sy ny toeram-pitrandrahana any Ambatovy Moramanga. Nahafahana nandranto fahaizana sy traikefa amin’ny lafiny teknika, fahazoana lalam-barotra ary nanitarana ny asa fihariany. Voakasik’izany ny lafiny fambolena sy fiompiana, ny asa tanana avy amin’ny akora fototra eny ifotony. Nahalalan’izy ireo fomba fijery hafa mikasika ny toekarena sy ny fiarahamonina koa izao dia izao.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

HERY R. demissionne: la HCC prend acte

«Je vous demande de prendre acte de ma démission qui est la suite logique de ma candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018», a déclaré le Chef de l’Etat, dans sa lettre déposée à la Haute cour constitutionnelle (HCC) hier. Et, cette dernière conformément à la Constitution «constate la démission du président de la République Hery Martial Rajaonarimampianina».

Démissionnera ou pas ? C’était la seule question que les citoyens ont posé hier, avant que la HCC a publié sur son site la décision n°30-HCC/D3 du 7 septembre 2018 portant constatation de la vacance de la présidence de la République et désignant le président du Sénat en tant que président de la République par intérim. Puis dans la soirée, le président Hery Rajaonarimampianina a solennellement présenté sa démission au palais d’Etat à Iavoloha.

Fin de règne pour Hery Rajaonarimampianina. La Haute cour constitutionnelle (HCC) a validé sa démission. Désormais, il entre dans la même catégorie que les autres candidats.

Selon, l’article 1 de cette décision «la démission du président de la République Hery Martial Rajaonarimampianina est constatée». L’article 2 désigne Rivo Rakotovao, président du Sénat, comme président de la République par intérim jusqu’à l’investiture du nouveau président de la République élu.

De ce fait, la fonction du président du Sénat sera aussi assurée de façon temporaire, jusqu’à la fin de l’intérim de la présidence de la République élu. Rivo Rakotovao présidera ainsi symboliquement le pays durant quelques mois, conformément à l’article 46 alinéa 2 de la Constitution, stipulant que «Dans ce cas, le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau président».

Une délégation de pouvoir limitée

Mais avant de quitter définitivement son fauteuil, l’ancien chef de l’Etat a demandé l’avis la Haute Cour Constitutionnelle sur les attributions courantes du président de la République le 6 septembre dernier. Les réponses la HCC publiée hier sur son site coulent de source. Rivo Rakotovao, en tant que président de la République par intérim n’a pas le statut d’un chef d’Etat élu.

 «Ne rentrent pas dans les compétences attribuées au Chef de l’Etat ad interim celles qui procèdent des articles 45 alinéa 3, 54 ; 55 -2°, 4° sauf en cas de faute grave ou de crime ou délit commis par le haut fonctionnaire, 5°, 6°, 7°, 8° ; 56 ; 57 alinéa premier ; 58 ; 59 alinéa 2 ; 60 ; 61 ; 103 ; 104 ; 107 ; 137 ; 162 ; 163. Il est habilité à exercer toutes les autres attributions confiées au président de la République par la Constitution», précise l’article 2 de cet avis.

De ce fait, Rivo Rakotovao ne peut pas nommer un Premier ministre et former un gouvernement, encore moins de mettre fins aux fonctions du Premier ministre,  comme le définit l’article 54.

Pas chef suprême de l’armée

Il lui sera interdit de signer des ordonnances prises en conseil des ministres ou de procéder aux nominations dans les Hauts emplois de l’Etat sauf en cas de faute grave ou de crime ou délit commis par le haut fonctionnaire, 5°, 6°, 7°, 8°. Il ne peut  pas prétendre être le chef suprême des Forces armées, un privilège qui revient à un président de la République élu.

Rivo Rakotovao ne pourra pas accréditer et rappeler les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires de la République auprès des Etats et des organisations internationales. Sa mission se résoudra à recevoir les lettres de créance.

Le droit de grâce et de conférer des décorations et les honneurs de la République stipulé dans l’article 58 lui est défendu. Tout comme l’alinéa 2 de l’article 59 qui donne au président de la République le pouvoir de demander au parlement une nouvelle délibération de la loi ou de certains de ses articles.

Rivo Rakotovao n’a pas le pouvoir de dissoudre l’Assemblée nationale ni de proclamer la situation d’exception, à savoir l’état d’urgence, l’état de nécessité ou la loi martiale.

En résumé, le président de la République par intérim se résout à gérer les affaires courantes de la République de Madagascar.

Nadia

News Mada0 partages

Election présidentielle: l’AFF roule pour Andry Rajoelina

Le nombre des associations soutenant le candidat numéro 13, Andry Rajoelina, augmente de jour en jour. Hier à Analakely,  ce fut au tour de «Andry sy Fototra ho an’ny fampandrosoana» (AFF) d’apporter son soutien au fondateur de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). Les membres de cette association ont reçu des consignes pour soutenir Andry Rajoelina.

L’AFF est convaincu que Madagascar a besoin d’une élection libre, transparente et inclusive. Les responsables ont appelé les citoyens à participer aux élections.

Rakoto

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana: hanohana ny kandidà Rajoelina ny AFF

 “Resy lahatra izahay ary miara-manaiky fa hanohana tsy misy fepetra ny  kandidà laharana faha-13, mpanorina ny IEM, Rajoelina”, hoy ny fanambaran’ny mpandrindra nasionalin’ny Andry sy fototra ho an’ny fampandrosoana (AFF), tetsy Soarano,  omaly. Anisan’ny anton’izany ny efa fiomanan’ny filohan’ny Tetezamita amin’izany hitondra firenena izany. Eo koa ny vina IEM nalaina tamin’ny hetahetan’ny vahoaka ary ny maha tanora azy. Manoloana izany, nanao antso avo ny AFF hahay handinika sy hijery ny kandidà tokony hofidina. “Mitaky olona manana vina hampandrosoana marina ny firenena. Hanova hatrany ifotony ary sahy hanao dinam-piarahamonina hamaly ny hetahetan’ny vahoaka”, hoy ihany izy ireo. Nanterin’ny AFF fa hany vahaolana tokana hivoahan’ny firenena sy ny vahoaka amin’izao fahantrana izao ny fifidianana. Manentana ny rehetra izy ireo handray andraikitra amin’ny adidy masina hatrehin’ny firenena ary koa hijery sy hanara-maso ny lisi-pifidianana.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Fiainam-pirenena: haka bahana ny MFM Antananarivo

 

Mbola tena “Mafana” tanteraka na tsy henoheno firy aza. Hanao filankevi-paritra ny eo anivon’ny antoko MFM, eto Antananarivo Renivohitra, rahampitso etsy Antaninarenina.  “Imasoanay amin’io ny fanabeazana sy ny fampianarana ny fomba fijery amin’ny ankapobeny manoloana ny lalana tokony hizorana. Eo koa ny fifampizarana sy ny fifanakalozana eo amin’ny samy mpikambana”, hoy ny mpitaridraharaha MFM Antananarivo, ny Dr Roger, omaly tetsy Ambondrona. Raha idirana lalindalina, anisan’ny horesahina ny fitsinjaram-pahefana eny ifotony hiaingan’ny fampandrosoana. Tsy mbola hisy ny fanapahan-kevitra horaisina manoloana ny fiainam-pirenena sy ny hiatrehana ny fifidianana amin’izany filankevi-paritra izany. “Tompon’ny teny farany momba izany ny eo anivon’ny vovonam-pirenen’ny MFM”, hoy ihany izy ireo.

Tsiahivina fa efa voatsidiky ny birao foibe “Mafana” ny faritra 11 raha tsy mbola vita kosa  ny 11 ambiny.

Synèse  R.  

News Mada0 partages

Foot-éliminatoires CAN 2019: Madagascar et Sénégal dans la même galère

Les Barea de Madagascar ne sont pas les seuls à être amputés de leur meilleur élément ce dimanche à Mahamasina, face aux Lions de Sénégal. Ces derniers sont également dans la même galère.

A quelques heures du coup d’envoi de la rencontre, le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé, se trouve dans la même situation que son homologue Nicolas Dupuis. Et pour cause, les deux hommes ont perdu en cours de route des éléments clés de leurs dispositifs respectifs.

De quoi mettre les deux sélections nationales sur le même piédestal avant d’en découdre sur le terrain. A rappeler que leur dernière rencontre en 2015 s’est soldée par un match nul de 2 partout. En menant 2 à 1, Madagascar a été au seuil de la victoire, mais à la 81e minute du temps réglementaire, Sadio Mané a signé le but de l’égalisation.

Malheureusement pour les Barea de Madagascar, la pépite de Liverpool figurera bel et bien présente dans le onze entrant du sénégal, contrairement à l’autre redoutable attaquant Mbaye Niang et deux autres Lions de la Teranga, en l’occurrence, l’arrière gauche et feu follet Idrissa Gana Guèye ainsi que le roc du milieu Youssouf Sabaly.

Côté malgache, après la grave blessure d’Abel Anicet Andrianantenaina qui l’éloigne du terrain pour quelque temps, Baggio Rakotoharisoa vient également de rejoindre l’infirmerie tandis qu’Arohasina Andriamirado, dit Dax, prolonge son absence sur le sol malgache pour des raisons extra sportives.

Ouf de soulagement

Un bol d’air frais a soufflé, par ailleurs, sur le terrain de Mahamasina hier, lors de l’entraînement des Barea de Madagascar. Juste après son arrivée au pays en provenance d’Algérie, Ibrahim Amada, le dernier joueur attendu, a tout de suite rejoint l’ensemble du groupe à l’entraînement. Une manière de rassurer le public qu’il est au mieux de sa forme avant ce match épique contre le leader du groupe A.

Nicolas Dupuis se frotte les mains à l’idée de pouvoir aligner un onze à fière allure à défaut de compter sur son équipe type.

Naisa

News Mada0 partages

Mecenat: les arts de la Grande île appréciés à leur juste valeur

Ayant à cœur l’essor de la culture malgache, les Fondations H et Axian en collaboration avec Unima, présentera « Madagascar : Arts de la Grande Île » du 18 septembre 2018 au 1er janvier 2019 au musée du Quai Branly, à Paris.

En quelques chiffres, cette grande exposition regroupe plus de 360 œuvres retraçant dix siècles de création artistique derrière lesquelles se dévoilent plusieurs artistes contemporains malgaches comme Mme.Zo, Temandrota et Pierrot Men.

«L’art a besoin d’être confronté, discuté et exposé en permanence. En tant que mécène privé, nous avons un devoir et une passion de nous engager aux côtés du Musée du Quai Branly pour l’accessibilité et la connaissance de la scène artistique malgache.  Il nous incombe un devoir fondamental de soutenir la créativité artistique. C’est dans cette optique que j’ai créé la Fondation H il y a quatre ans. A travers ses collections, elle soutient les artistes malgaches d’aujourd’hui et de demain et participe à nourrir la richesse de la scène contemporaine malgache», argumente Hassanein Hiridjee, CEO d’ Axian et non moins fondateur de la Fondation H.

Créativité

Par l’intermédiaire du directeur général adjoint de l’Unima, Amyne Ismail a pour sa part fait savoir qu’«il est important pour nous de faire connaitre les arts de Madagascar et de relier cette démarche à notre action dans la transmission des savoirs».

Des centaines de milliers de visiteurs européens vont découvrir  in situ la créativité malgache. Dans la foulée, des web-visites seront organisées à compter du 24 septembre et cibleront notamment les étudiants et lycéens d’Antananarivo, grâce à la qualité des moyens techniques fournis par l’opérateur Telma.

«Il importe de souligner que la culture de Madagascar est le parent pauvre à tous les niveaux,   puisque même au niveau institutionnel, nous avons certes la chance d’avoir un ministère  dédié à la  culture, à l’artisanat et à la sauvegarde du patrimoine, mais malheureusement, avec les moyens d’action relativement limités», reconnaît Eléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, tout en saluant au passage cette généreuse initiative.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Focus cinéma japon: trois films au programme

L’ambassade du Japon présentera, ce jour, un événement dénommé «Focus cinéma Japon». Ainsi au programme, trois films les plus célèbres au pays du Soleil Levant, seront projetés gratuitement à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely.

«Mameshiba» de Toru Kamei est une adaptation cinématographique d’une célèbre série télévisée. «Personne ne veille sur moi» de Ryoichi Kimizuka, pour sa part, est un film dramatique. Et un film d’animation intitulé «Pop un Q» de Miyahara Naoki est le dernier à être projeté.

Outre ces projections, l’ambassade propose quelques démonstrations de la culture japonaise, qui seront assurées par le Fuji-san club. Ensuite, comme à l’accoutumée, à chaque événement culturel, elle promeut l’origami, qui est un art de pliage  en papier sans oublier la calligraphie ou l’art de l’écriture. Et enfin, le programme sera également composé d’une séance d’essayage de kimono.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Fanaiky R: la famille lance un «Tolo-tanana»

Hospitalisé depuis le 2 septembre à l’hôpital manara-penitra Andohatapenaka, Fanaiky Rasolomahatratra, bassiste du groupe Solomiral, est victime d’ une insuffisance rénale. «Ses deux reins sont tous touchés», ont annoncé ses frères lors de la conférence de presse d’hier au Tahala Rarihasina. Sur ce, la famille lance un appel à l’aide aux artistes et même à tous les Malgaches.

 Fanaiky Rasolomahatratra a besoin d’une évacuation immédiate en Inde pour effectuer le plus rapidement possible une greffe de rein. «Etant donné qu’il ne peut pas effectuer une dialyse, ceci est sa seule chance», a expliqué Mendrika, l’un de ses frères et membre du groupe Solomiral.

Ainsi, l’artiste a besoin d’ une somme de 20.000 euros. «Ceci constitue exclusivement les frais de transfert. Et pourtant, nous avons besoin de plus d’argent, étant donné que  trois personnes devront effectuer le voyage, sa femme qui est le donateur et une personne qui va s’ occuper d’eux durant le déplacement», a-t-il ajouté.

«Actuellement, nous n’avons aucun programme précis pour ce «Tolo-tanana», nous demanderons donc de soutien à tous ses amis artistes. Ainsi, toutes les propositions seront les bienvenues», a-t-il ajouté. Fanaiky Rasolomahatratra est un grand bassiste talentueux, qui a accompagné plusieurs grands artistes malgaches, aussi bien locaux qu’internationaux. Les intéressés peuvent y contribuer, en envoyant leur soutien au 032 07 904 56 ou au 034 66 619 66. «Ceci est le moment idéal de venir en aide à un artiste de son vivant, au lieu de lui offrir tous les honneurs après sa mort», a conclu son frère aîné.

 

Holy Danielle

News Mada0 partages

Havatsa Upem: hommage à Abel Andriarimalala

A tout seigneur tout honneur. L’Havatsa Upem rendra un vibrant hommage à l’un de ses illustres piliers qu’est Abel Andriarimalala, cet après-midi à Nosy-TV Behoririka.

Cette semaine, l’Union des poètes et écrivains malgache célèbre deux heureux événements, les 66 ans d’existence de l’association et l’après-midi littéraire, dédié à cet artiste accompli. Ecrivain, enseignant, orateur, acteur… Abel Andriarimalala a encore plusieurs cordes à son arc. Lui-même est qualifié d’«Un grand homme qui porte bien haut les couleurs de notre cher pays, à travers notre langue et nos valeurs culturelles».

Mais c’est son talent de poète et de parolier que l’Havatsa Upem et le groupe Abel Andriarimalala mettront en avant, par le biais d’un récital de poèmes et d’un spectacle musical à l’image de «Tsy anomezako tsiny anao» ou encore «Fitia tsiambaratelo» et bien d’autres.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Pérégrinations Hebdomadaires: course en équipe

Les élections s’apparentent souvent à des compétitions sportives, dès la phase de préparation les concurrents tentent d’impressionner le public pour conquérir les faveurs des pronostics. Le départ n’est pas donné qu’il en est certains qui prennent de l’avance, et que déjà pour les contrer se manifestent des initiatives de contre-attaque pour ne pas laisser un échappé mener tout seul course en tête. Aujourd’ hui l’élection présidentielle prend une tournure nouvelle, celle d’une course par équipe à l’instar des courses de bicyclettes par étapes tel le Tour de France. On aurait pu considérer comme simple ragot la rumeur qui répandait des histoires de mercenariat au sein du peloton, seulement l’actualité révèle qu’alors qu’il ne s’agit que d’une course individuelle au terme de laquelle il n’y aura qu’un seul vainqueur, des candidats ne le sont que pour assumer un rôle de porteur-d’eau, à la solde d’un sponsor qui ne saurait être que l’un d’eux, un qui est déçu de sa foi à avoir course gagnée à l’avance, obligé d’adopter d’autres stratégies jusqu’à vouloir fausser la course.

Premier objectif raté

Le président en exercice n’a pas économisé d’occasions pour réunir des foules et mettre à profit ces cérémonies officielles pour en tirer des profits personnels en y mêlant discours de campagne. Mais au bout du compte à l’égal du  quinquennat, cette campagne qui ne dit pas son nom révèle un bilan moins que médiocre. Un simple calcul conseille de gagner du temps d’autant plus que l’heure de démissionner sonne et que démuni du pouvoir lié à la fonction il lui serait difficile d’inverser la tendance. Par bonheur pour lui, un gros peloton de concurrents a manifesté la volonté de combattre la tenue de l’élection pour laquelle pourtant ils ont déposé candidature et obtenu par la publication de la liste officielle confirmation de leur admission à participer à la course. L’ancien président Didier Ratsiraka se découvre comme principal animateur de ceux qui réclament le report de la tenue de la présidentielle. L’amiral justifie son implication dans ce combat d’arrière-garde en invoquant son obligation que lui dicte son statut de militaire face au danger que court la patrie. Il ne recule devant rien pour dresser un constat catastrophique afin de conclure sur l’imminence du péril qui menace. A l’opposé il conviendrait sûrement au préalable de comparer les chances de chaque menace d’apparaitre pour mieux gérer la situation de danger. Sans chercher à nier le risque d’apparition de troubles au lendemain des élections, on ne saurait ignorer que maintenant que la majorité de la population même sans trop y croire parie sur la possibilité de mettre fin au système actuel. Priver cette majorité de courir cette chance pourrait provoquer des troubles autrement plus destructeurs que ce que déclencheraient des contestations des résultats. Même si l’on concède que les règles qui régissent cette élection comportent des dispositions discutables, que n’a-t-on déployé la même ardeur à temps voulu plutôt qu’à recourir à des motifs dilatoires alors qu’il n’est plus temps. Bizarrement ce sont ceux qui auraient le plus à se plaindre de la législation actuelle qui affirment une grande détermination pour que l’élection se déroule le jour prévu. Contre mauvaise fortune ils font bon cœur, se satisfaisant du maintien de l’obligation faite au titulaire du poste de démissionner s’il veut concourir. L’atmosphère tendu ces jours-ci a justement pour cause les rumeurs véhiculant diverses supputations autour de cette démission. Le président en poste, ainsi qu’on le craint dans une majorité de l’opinion, hésiterait-il vraiment à accepter de se soumettre à cette obligation, ou une petite idée de revanche teintée de sadisme le pousserait à entretenir un suspense jusqu’au dernier moment. Le risque qu’il court à poursuivre ce petit jeu, est trop important que sans jouer les devins on court peu de risque à annoncer qu’il y mettra fin avant qu’il ne soit trop tard. A moins que… On ne peut en effet éliminer aucune hypothèse tant cette fin de mandat prend des allures de fin de règne. Se serait-on accrocher à l’espoir de prolonger un tant soit peu la durée de la jouissance dans la fonction, que bousculé par la réalité on précipite les choses sans plus avoir le loisir de soigner sa sortie.

Sortie loupée

Ni élégance des gestes, ni élévation de l’esprit pour respecter la rectitude qui sied en la circonstance, n’auront caractérisé le départ. Outre ce suspense qui empoisonne l’atmosphère, les dernières décisions prises au cours du dernier conseil de ministres présidé par Hery Rajaonarimampianina ont fait fi des usages qui honorent la fonction. Une litanie de nominations et de promotions a sonné le glas. A croire qu’à défaut d’avoir pu pratiquer une politique de la terre brûlée, on s’est évertué à faucher l’herbe sous les pieds du successeur. On en est venu jusqu’à réaliser des performances. Personne n’ignore les difficultés du Président Hery Rajaonarimampianina à prendre une décision, il a fallu quatre ans avant qu’il ne parvienne à arrêter son choix sur le nom de quelques individus qu’il a désignés à des postes d’ambassadeurs, puis comme pour faire un pied de nez au prochain qu’il sait peut-être ne pas être lui, il nomme un ambassadeur le dernier jour où il a encore le pouvoir de le faire. Ce n’est pas faire dans la dentelle : d’élégance et de vertu républicaine on connait mieux.

 

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

La cargaison du « Bankoku-Maru »

On se souvient que le Syndicat des Chargeurs de Madagascar, dans sa séance du 19 juillet dernier, avait décidé à l’unanimité d’attirer l’attention du Gouvernement Général sur l’intérêt qu’il y a à obtenir la réalisation à Madagascar même de ses marchandises avariées.

Jusqu’à l’heure présente, rien d’officiel ne nous a été communiqué à ce sujet. Cependant, d’après les renseignements que nous avons pu recueillir, il résulte qu’une certaine quantité de marchandises a déjà été mise en vente à Madagascar et que sous peu une autre partie de la cargaison avariée sera vendue à Tamatave.

En ce qui concerne le débarquement à Zanzibar, le Commandant du bateau a seul le droit de débarquer la cargaison qui lui paraît dangereuse pour son navire.

Le fret

Les commerçants de Madagascar ne pourront pas utiliser tout le vide des bateaux qui en ce moment vont à la Réunion et Maurice.

Ces temps derniers, le fret faisant absolument défaut, aujourd’hui il y a pléthore.

Le Ministre fait connaître que les navires réquisitionnés par l’État ne sont responsables ni du manquant au départ ou à l’arrivée du bateau, ni des avaries survenues en route.

Dans ces conditions, la cargaison voyage à ses risques et périls.

À la Douane

On dit qu’à la Douane, les Français commerçants en tissus, bicyclettes, etc., ont toutes sortes de difficultés pour dédouaner leurs marchandises. Les étrangers au contraire font, paraît-il, ces opérations avec la plus grande facilité !!

Opinion de chacun

On reste rêveur quand tonne le canon du Port, pour nous annoncer qu’il est 8 heures, alors que l’horloge du grand Marché retarde le plus souvent de 10 à 15 minutes.

On se demande en présence de cette différence d’heure à quoi on doit s’en tenir. Les bons possesseurs des casseroles ?

On suppose que le mieux, c’est de régler sa montre chaque matin d’après la différence d’heure qu’il y a entre l’horloge de la ville et le coup de canon du Port.

Pour plus amples renseignements, s’adresser au service du Port.

G.N.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Pop rock: manohy  ny diany ny tarika Mon Fy

Taona 2007, tafatsangana ny tarika Mon fy. Mahafehy gadonkira maro izy sivy mirahalahy mandrafitra ny tarika fa nisafidy kosa hifaka amin’ny filalaovana ny « pop rock ». Fampisehoana maro ny efa nahitana ny Mon Fy. Anisan’ireny ny nanamarihana ny faha-30 taon’ny tarika Rebika, ny alim-pikoranana nohafanain’ny tarika Toko Telo, sns… Ankehitriny, manohy ny diany hatrany eo amin’ny fikirakirana ny mozika ny tarika Mon Fy. Ho avy tsy ho ela ilay fampisehoana lehibe eto an-tanàna. Mialoha izay anefa, efa eny am-bavan’ny rehetra ny « Hafatra », ny « Voady », ny « Niova aho », ny « Indray andro any », ny « Vazon’ny tanàna », sns.

Efa misy rahateo ny fiaraha-miasa matotra eo amin’ny tarika sy ny Manj’Art Prod, mpikarakara hetsika kolontsaina sy mpitari-dalana ireo mpanakanto hiditra anaty sehatry ny matihanina.

Mpikambana mandrafitra ny tarika Mon Fy: i Heritiana (lead vocal), i Roger sy i Hery (feo lafika), i Denis (gitara marani-peo),  i Frederic (gitara beso), i Andritiana sy i Sitraka (gitara), i Heriniaina (amponga maroanaka) ary i Heriniaina, mpiantsoroka ny lafiny teknika.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Tratran’ny aretin’ny voa: miantso tolo-tanana ho an’i Fanaiky ny Solomiral

Tojo tsy fahasalamana i Fanaiky ! Efa fotoana elaela no nidirany hopitaly eny Andohatapenaka, araka ny nampitain’ny tarika Solomiral, sady fianakaviana ihany, omaly. Aretin’ny voa (insuffisance rénale), miampy ny diabeta izay efa nahazo azy ela, ny mahazo ity mpitendry gitara beso, mandrafitra ny tarika Solomiral, ity.“Efa miha ratsy ny aretiny ka mila fandidiana maika any Inde izany. Mitentina 20.000 euros ny saran’ny fandidiana fotsiny, tsy ao anatiny ny saran’ny fandehanana mivoaka. Manao antso avo amin’izay afaka manampy rehetra izahay fianakaviana, araka izany”, hoy ny nambaran’i Mendrika, iray tampo amin’i Fanaiky, nisolo tena ny fianakaviana sy ny tarika Solomiral.Manana fikasana ny hanao hetsika ho fanentanana izay tsara sitrapo ny tarika Solomiral, ato ho ato. Manao antso avo amin’ireo namana ao anatin’ny tontolon’ny mozika, ny fikambanana isan-tsokajiny, sns, ihany koa izy ireo. Afaka manao fanampiana amin’ny M’Vola 034 66 619 66 na amin’ny Orange Money 032 07 904 56 izay terem-panahy.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Taolagnaro: l’ONE reconnait une hausse du taux de radioactivité

Face aux nombreuses critiques, l’ONE reconnait que le taux de radioactivité issue d’une exploitation minière à Taolagnaro est en légère hausse. Malgré tout, elle rassure.

«Effectivement, il y a eu une légère hausse du taux de concentration à Taolagnaro. De 0,3 millisievert (mSv) au début de l’exploitation, celui-ci est passé actuellement à 0,5 mSv. Ce qui est encore loin de 20 mSv, qui pourrait avoir des conséquences sur la santé humaine», a indiqué le directeur général de l’ONE, Jean Chrysostôme Rakotoary, en marge de la conférence sur l’application du décret de Mise en conformité des investissements avec l’environnement (Mecie) à Madagascar hier, au Carlton Anosy.

Il a précisé que ce taux a été relevé aux alentours de la mine et non pas aux villages environnants ni à Taolagnaro. «S’il y avait des victimes, les mineurs et les employés de l’exploitation en seraient les premiers, ce qui n’est pas le cas», a-t-il souligné.

«Chaque mineur est doté d’un dosimètre, dont le contrôle est effectué par un responsable de la Santé publique, non moins membre du Comité de suivi environnemental régional (CSER) de l’Anosy», a-t-il conclu.

Décret « Mecie »

A l’occasion de ses dix ans d’existence, le CSER de l’ Anosy a organisé une conférence intitulée «Application du décret Mecie à Madagascar. Les expériences vécues par le CSER Anosy» au Carlton Anosy. En résumé, les résultats et les défis du comité ont été rapportés à cette conférence, suivis de débats et de partages d’expériences.

«L’objectif est de s’assurer que le processus de la Mecie reste l’un des outils qui garantissent une exploitation des ressources minières bénéfiques à la fois à l’investisseur, aux communautés locales et à l’environnement, dans le respect des textes en vigueur, garant du développement durable», a fait savoir le MEEF, Guillaume Venance Randriatefiarison.

Les participants ont été composés, entre autres, de représentants des maires et autorités de l’Anosy, d’opérateurs économiques, de membres de la société civile ainsi que des partenaires techniques et financiers (PTF) opérant dans la région.

Sera R.

 

 

News Mada0 partages

Epreuves d’EPS au BAC: une seconde chance pour les absents

Un fort taux d’absentéisme  a été enregistré lors des épreuves d’Education physique et sportive (EPS) dans les cinq Centres d’examen de la capitale, à savoir Mahamasina, pour les sous-centres Jules Ferry et JJ Rabearivelo, l’Académie nationale des sports (ANS) Ampefiloha, Saint-Michel et Alarobia. «D’après les statistiques, 150 à 200 candidats par Centre, soit près d’un millier d’élèves, n’ont pas participé à ces épreuves obligatoires», a fait savoir  hier le Coordonnateur technique provincial des examens nationaux d’EPS, Manantsoa Pierrot Vidoc Ravoahangy, lors d’une conférence de presse à Analakely. Une situation hors du commun, qui n’a jamais existé depuis des années, alors que c’est une note éliminatoire, sans quoi les candidats ne peuvent effectuer les restes des épreuves.  «La non-obtention de leur lettre de convocation, l’ ignorance ou encore les éventuelles maladies peuvent justifier  l’absence des candidats», d’après ce responsable.

Dans ce sens, l’Office du baccalauréat d’Antananarivo a décidé d’offrir une seconde chance aux absents, en leur donnant une opportunité de passer leurs épreuves jusqu’au 13 septembre. «Les principaux concernés sont appelés à rejoindre leur centre d’examen respectif,  ou à se présenter à l’office du baccalauréat à Ankatso ou encore au bureau du Service d’EPS, situé au siège de la Circonscription scolaire (Cisco) d’Antananarivo Renivohitra  à Analakely, pour demander l’autorisation y afférente, munis des pièces justifiant les motifs de leur absence», a indiqué notre source.

Epreuves théoriques

Ceux qui n’arriveront pas à se présenter durant cette échéance ou encore ceux qui se sentent inaptes aux activités physiques seront tenus de grossir les rangs des candidats qui vont passer aux épreuves théoriques, le 21 septembre. «Ces derniers devront présenter un certificat médical justifiant leur incapacité à faire les épreuves pratiques pour obtenir l’autorisation de basculer vers l’option théorique», a ajouté Manantsoa Pierrot Vidoc Ravoahangy.

En cas de malaise ou de maladie, les candidats peuvent recourir à cette option pour éviter le pire. Notons au passage que trois candidats sont décédés après les épreuves d’EPS. Le premier est décédé le 21 août à Ankazobe, le second, samedi dernier et le troisième cas s’est produit avant-hier. Tous les deux ont succombé après les épreuves à l’Académie nationale de sport (ANS) à Ampefiloha.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Lycée d’Arivonimamo – STAR: pour un meilleur accès à l’éducation

La Star a fait don de cinq ordinateurs au profit du lycée d’Arivonimamo. La remise officielle de ce matériel a eu lieu jeudi dernier dans les locaux du lycée, en présence des autorités locales, du proviseur du lycée et des représentants de la Star.

Cette initiative vient en appui à la contribution du comité des parents d’élèves, des professeurs et du personnel administratif, qui a pu réaliser cette année la construction d’une bibliothèque à partir de ses propres fonds. Ce don s’inscrit effectivement dans le cadre des actions de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) de la Star.

Ces cinq ordinateurs serviront à équiper le centre de documentation du lycée afin que les élèves puissent avoir accès plus facilement aux informations, mais également à l’initiation à l’informatique. Cette dernière matière étant actuellement en cours de négociation, les élèves pourront cependant avoir accès au matériel informatique.

L’on sait que cet établissement est celui qui accueille le plus d’élèves actuellement, avec un effectif de 910 de la seconde à la terminale. Il occupe d’ailleurs le premier rang dans l’Itasy et figure parmi les dix premiers au niveau national. Il est important pour la Star de soutenir ces actions afin que les jeunes d’aujourd’hui, qui seront les acteurs du développement de demain, puissent avoir accès à plus de connaissances.

Arh.

News Mada0 partages

Affaire “GASTRO” BY-PASS: les meurtriers identifiés

L’affaire «Gastro» By-pass est en passe d’être élucidée à l’issue des six interpellations effectuées par l’Unité spéciale d’intervention (USI) au sein de la Force d’intervention de la police (Fip) Antanimora, dont l’arrestation de deux individus impliqués directement dans le meurtre des deux agents de sécurité de ce point de vente, la nuit du 26 août dernier. En dépit de ce résultat, les enquêtes continuent, selon la police, car plusieurs autres concernés dans cette affaire sont encore recherchés.

Depuis la découverte des corps le matin du 27 août, l’un dans les toilettes et l’autre à Belambanana Andoharanofotsy, tous deux poignardés, on devrait découvrir la vraie raison de ce crime ayant couté la vie à ces deux jeunes agents de sécurité.  Le fait que rien n’a été dérobé sur les lieux, sauf le serveur des caméras de surveillance, est plutôt étrange.

Lors d’une rencontre avec la presse, hier, à la brigade criminelle d’Anosy, la police a annoncé les résultats de leurs interventions. Selon le commissaire de police François Rakotomalala, commandant de la Fip Antanimora, les bandits avaient jeté leur dévolu sur le coffre-fort de ce point de vente de la Gastronomie pizza sur le By-pass. N’ayant pas obtenu la combinaison du coffre-fort, ils ont éliminé les gardiens. Et pour effacer les traces de leur passage, ils ont emporté le serveur des caméras de surveillance qu’ils auraient détruit ensuite.

Un chef cuisinier serait la tête pensante

Rajo, un chef cuisinier avec 15 ans de service chez La Gastronomie Pizza et exerçant au point de vente à Analakely serait la tête pensante de cette tentative de vol et de meurtre. «Après 15 ans de service, il connaissait bien les lieux, ainsi que toutes les activités de vente, allant de la cuisine à la caisse. D’où les idées machiavéliques de s’emparer du coffre et de tuer les agents de sécurité», a indiqué l’officier principal de police Rinah Nirina Ratsimbaharijao, chef de la 5e section de la brigade criminelle d’Anosy. Rajo a été interpellé à Antananarivo le 2 septembre dernier après les aveux d’un autre suspect interpellé à Farafangana, le 30 août, sur lequel le cellulaire de service d’un des agents de sécurité tué a été retrouvé. Un autre employé du point de vente à Mahamasina, beau-frère de Rajo, a été ensuite interpellé le 4 septembre pour avoir fourni la meule et pour ne pas avoir dénoncé le plan de son beau frère.

Deux agents de sécurité, du point de vente à Mahamasina et à By-pass, ont également été arrêtés. Selon la police, l’implication de ces derniers dans l’affaire n’a pas été directement prouvée mais leur comportement suspect d’avoir hâtivement formulé une demande de permission le lendemain de l’enterrement des deux gardiens tués était à l’origine de leur interpellation. Le dernier suspect est un vendeur de charbon du côté du By-pass.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Boeny: bras-de-fer entre commune et bajaj

Risques de tensions sociales dans la ville de Mahajanga, suite aux réactions négatives envisagées par l’association des taxis motos tricycles, qui a convoqué ses membres, à proximité de l’Hôtel de ville, cet après-midi. L’opposition à la règlementation de ses activités figure au menu de la rencontre.

Des opérateurs transporteurs exploitant des taxis motos tricycles, communément désignés sous l’appelation de «bajaj», se préparent à contrer les dispositifs mis en place par la Commune urbaine de Mahajanga, pour règlementer leurs activités dans la Cité des Fleurs.

Les meneurs du mouvement de contestations ont appelé à un grand rassemblement à proximité de l’Hôtel de ville, ce jour, en début d’après-midi, pour préparer leurs contre-attaques, suite à l’application de l’arrêté communal publié le 8 février 2017, fixant des limites à leurs lieux et horaires de travail. Les propriétaires de bajaj sensibilisent ainsi les adeptes de ce mode de transport pour qualilfier ces mesures d’arbitraires, en se basant sur un jugement rendu par le tribunal administratif de Mahajanga en 2015.

Ces dispositions contestées ont pourtant été prises à l’issue d’une concertation sur la régulation de la circulation, entre la commune et les responsables du transport terrestre de la ville, au mois de juin dernier. Le cas des bajaj a été particulièrement abordé au cours de la réunion, vu la fréquence des accidents provoqués par ces tricycles à moteur, mais aussi l’encombrement de la circulation résultant de leur prolifération.

Dans la même foulée, la Commune urbaine de Mahajanga a soulevé l’existence de bajaj exerçant des activités de transport irrégulier dans sa circonscription, obligeant le service des impôts à publier une note, mentionnant que l’obtention d’une patente est conditionnée par la délivrance d’une licence d’exploitation par la commune. Les concernés ont d’ailleurs été notifiés de régulariser leur situation administrative jusqu’au 31 juillet 2018, selon nos sources auprès de la Commune urbaine de Mahajanga.

Un autre bras-de-fer pointe alors de nouveau dans les relations de la commune et des transporteurs de voyageurs en tricycles motorisés.

Manou

News Mada0 partages

Morondava: un plan d’urbanisme en gestation

La Commune urbaine s’attelle à une remise aux normes de la ville de Morondava. Un atelier a donc débuté, hier, dans la localité, pour élaborer un plan d’urbanisme.

La ville de Morondava entre dans une nouvelle ère sous l’impulsion du maire Frijof Kolo. Son équipe a décidé la mise en place d’un nouveau plan d’urbanisme dont l’élaboration a débuté hier. Les vocations et les interventions nécessaires dans les différentes zones, constructibles ou non constructibles, pour un horizon de 15 ans, seront déterminées à partir de ce plan, d’après les explications des techniciens chargés de la conception du document. Le dernier plan d’urbanisme connu de la ville de Morondava remonte à 2005, d’après les responsables locaux qui ont annoncé l’urgence de sa réactualisation pour une gestion rationnelle de la circonscription.

Il est à rappeler que le plan d’urbanisme est un outil essentiel pour guider les pouvoirs publics à mieux organiser, aménager et gérer, de manière cohérente et raisonnée, le développement spatial du territoire dans une vision prospective.

Manou

News Mada0 partages

Fanafihana sy vono olona teny By Pass: mpahandron’ny Gastro Pizza Analakely ny atidoha

Tafakatra enina ny isan’ny olona voasambotra manodidina ny fanafihana ny Gastro By Pass izay namoizana ain’olona roa lahy. I Rajo, chef cuisinier ao amin’ny La Gastro Pizza Analakely, efa niasa nandritra ny 15 taona, ihany ny atidoha nikotrika ity fanafihana ity.

Nanatanteraka valandresaka ho an’ny mpanao gazety ny polisy misahana ny heloka bevava (BC) sy ny Usi omaly, nanazavana momba ireo jiolahy nanao fanafihana sy famonoana nahafaty ireo mpiambina tao amin’ny Gastro Pizza eny By Pass, ny 27 aogositra lasa teo. Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny Usi, ny kaomisera Rakotomalala François, niantso izay olona mety hanana loharanom-baovao momba ity raharaha ity, taorian’iny vonoan’olona feno habibiana iny nataona andian-jiolahy saika hangalatra ny vatamafihidy « coffre fort » tao amin’ny Gastro Pizza By Pass, iny izy ireo. Niainga avy amin’ny tsy misy ny fanadihadian’ny polisy satria efa maty ireo mpiambina roa lahy, efa nongotan’ireo jiolahy ny “camera” mirakitra ny zava-nitranga teny an-toerana. Nahitam-bokany ihany anefa izany satria ny 29 aogositra, nahazo loharanom-baovao ny polisin’ny Usi fa misy olona atao hoe Pascal, anisan’ireo jiolahy nandray anjara tamin’ity fanafihana ity, ary fantatra fa lasa nitsoaka any Antsirabe izy. Nidina avy hatrany tany an-toerana ny polisy, saingy efa nifindra toerana any Ambondromisotra Ambatofinandrahana izy ka voasambotra tany izy, ny 30 aogositra 2018 tamin’ny 08 ora maraina. Mbola tratra teny aminy ny finday iray “flotte”-n’ny orinasa nampiasain’ireo mpiambina novonoina. Niaiky avy hatrany izy fa anisan’ireo nandray anjara tamin’ny fanafihana sy ny famonoana, nanondro ny namany ihany koa izy antsoina hoe i Rajo, “chef cuisinier” ao amin’ny Gastro Pizza Analakely, tena atidoha nikotroka ity fanafihana niharo famonoana ity. Nilaza kosa ny lehiben’ny sakelika fahadimy ao amin’ny polisy misahana ny heloka bevava, ny “officier principal de police”, Ratsimbaharijao Rinah Nirina, fa efa 15 taona niasana tao amin’ny Gastro Pizza ity Rajo ity ary mahafantatra ny antsipiriany rehetra momba ny fiaimpiainan’ny orinasa ka nahatonga azy hanao izao fihetsika feno habibiana izao.

Mbola misy olona hafa karohina…

Rehefa nanaovana fanadihadiana izy, niaiky fa tena anisan’ny nandray anjara tamin’ilay famonoana. Nanondro ny zaodahiny ihany koa izy, tompon’ny fitaovana saika hakana ilay vatamafihidy. Ny 4 septambra no voasambotra teny Mahamasina ity farany. Voasambotra ihany koa ny mpiambina miisa roa an’ny orinasa fa nampiahiahy ny fihetsiny. Nohamafisin’ny polisy fa taorian’ny fandevenana ireo roa lahy niharam-boina, nangataka “permission” izy roa lahy ireto. Tamin’ny fanadihadiana, voalaza fa tena mpandray anjara fototra tamin’ity fanafihana niharo vono olona ity ny roa tamin’ireo. Mbola misy ihany koa ireo karohina, araka ny tatitra avy amin’ny polisim-pirenena ka mangataka fiaraha-miasa amin’ny vahoaka. Natolotra ny Fampanoavana, androany, izy enina mirahalahy ireo, ary naiditra vonjimaika am-ponja avokoa. Andrasana ny fahatrarana ireo namany hafa. Tsiahivina fa maty notsatotsatohin-dry zalahy  ny antsy teny Belambanana ny mpiasa iray rehefa nentin’izy ireo nitady ny tranon’ilay mpiasa mahafantatra ny teny miafina ahafahana mamoha ilay vatafamafihidy. Novonoin’izy ireo tao amin’ny trano fidiovana eny amin’ny Gastro Pizza By Pass kosa ilay mpiambina iray hafa.

Jean Claude sy Yves S.

News Mada0 partages

67 ha: lehilahy nahatrarana rongony iray gony

Saron’ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Isotry, teny 67 ha afakomaly, ny lehilahy iray niaraka tamin’ny rongony iray gony. Nandritra ny fisafoana nataon’ny polisy no nahitana ity lehilahy ity somary hafahafa nidina tamin’ny taxi-be iray avy any Itaosy ary nilanja gony iray. Mahimahina izy teo am-pitondrana ilay gony ka nanapa-kevitra ny hisava azy avy hatrany ny polisy. Hita tamin’izay indrindra fa rongony ny tao anatin’ilay gony be nolanjainy. Nahatratra 11 kg rehefa nolanjaina ity zava-mahadomelina ity. Nilaza izy, nandritra ny fanadihadian’ny polisy, fa eny Antanety Itaosy ny nakany io rongony io ka mikarama 10 000 Ar izy mitondra ity rongony ity fa hafa ny tena tompon’entana. Fantany kosa anefa fa rongony ity nentiny.

J.C

News Mada0 partages

Fanadinana bakalorea: betsaka ny mpiadina tsy niatrika ny taranja fanatanjahatena

Nanao fiantsoana ho an’ny mpiadina amin’ny taranja fanatanjahantena ny mpikarakara ny fanadinana bakalorea, omaly.

Maro ireo tsy tonga nanao ny adina fanatanjahatena; tao koa ireo tsy naka akory ny taratasy fiantsoana; tsy vitsy koa ny tsy tonga niatrika tamin’ny andro efa voatondro. Nahatratra150 ka hatramin’ny 200 isaky ny foibem-panadinana ny tranga ; Mahamasina ( ho an’ny mpiadina ao amin’ny Jules Ferry sy JJ Rabearivelo), ANS Ampefiloha, kianjan’i Saint Michel, kianjan’Alarobia.

Seho tsy mahazatra izany ka nitarika ny tomponandraikitry ny Ofisin’ny bakalorea eto Antananarivo sy ny mpiandraikitra ny Cisco Antananarivo Renivohitra ary ny mpisahana ny adina fanatanajahatena handray fepetra manokana momba ireo mpiadina tsy tonga. Antsoina, noho izany, izy ireo hanatona ny foibem-panadinana na koa ny Ofisin’ny bakalorea miaraka amin’ny fanazavana tsy nahafaka azy. Homena daty vaovao ahafahany manatanteraka ny adina hatramin’ny alakamisy 13 septambra ho avy izao ireo mpiadina ireo. Mbola nisy koa ireo tsy naka mihitsy ny taratasy fiantsoana, indrindra ny mpiadina manolo-tena (mahatratra 30 isaky ny foibe). Ireo rehetra tsy mahatratra ny daty farany napetraka, tsy maintsy mivadika manao adina am-bava izay hatao ny 21 septambra amin’ny 7 ora ka hatramin’ny 9 ora maraina. Ilaina ny mitondra taratasy avy amin’ny mpitsabo momba ny fisafidianana ny adina am-bava. Maro anisa (240) amin’ireo tsy tonga niatrika ny adina fanatanjahantena ny sokajy A1 sy ny C, araka ny fanazavan’ny tomponandraiki-paritry ny adina fanatanjahantena,   Ravoahangy Manantsoa Pierrot Vudoc.

Telo ireo maty

Anton’ny tsy fahatongavana ny tsy fahalalana na koa aretina niseho tampoka ka mety narary tampoka ary tsy naharay ny taratasy fiantsoana mihitsy.Nisy ihany koa ny mpiadina tsy tonga tany Arivonimamo, nahatratra 50; tany Antanifotsy, nisy 20 izy ireo. Tena tsy mahazo miadina amin’ny taranja rehetra ambiny raha tsy nanao ny fanatanjahantena.

Telo ny mpiadina maty teo am-panaovana fanatanjahantena ho an’ny fanadinana bakalorea. Ny iray, vehivavy tany Ankazobe ny 21 aogositra lasa teo izay nanana olana teo amin’ny fahasalamana. Ny roa, teto Antananarivo, samy niadina teny amin’ny ANS Ampefiloha. Nandray zavatra mampatanjaka izy ireo ka nihoatra be ny fatra nitarika amin’ny fahafatesany.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Any amin’ny faritra atsimo: hamafisina ny fampianarana ny olon-dehibe

Hamafisina ny fametrahana ivontoeram-pampianarana mamaky teny sy manoratra ary mikajy, ho an’ny tapany atsimon’ny Nosy, satria anisan’ny toerana ahitana olona betsaka tsy mahay mamaky teny sy manoratra any. 58, 2% ny tahan’ny mponina tsy mahafehy izany raha 71, 6% ny taha nasionaly, araka ny fanadihadiana EnsOMD, ny taona 2012-2013. Hatomboka eo Betroka ka hatrany Taolagnaro ny asa. Manome tohana amin’ny mpampianatra sy ny fitaovana ny minisiteran’ny Fanabeazana fa misy koa ny ONG na fikambanana manome tanana eny ifotony. 76 ny fikambanana mahazo fanampiana avy amin’ny minisitera mampianatra olona 15 taona no ho miakatra manerana ny Nosy ka tsy mahay mamaky teny sy manoratra ary mikajy. 85 000 ireo efa nahita tombontsoa ka afaka tamin’ny habadoana. Anisan’ireny ireo tanora malaso na dahalo niova fo (jado) any atsimo. Nampianarina ny tenin’ny Soratra Masina niaraka amin’ny famakiana teny sy fanoratana ary ny kajy izy ireo. Nitondra fivoarana ho an’ireo jado ny fampianarana satria nivoatra ny fiainany andavanandro.

“Tanjona ny hampidina ny tahan’ny tsy fahaizana mamaky teny sy manoratra ho 25% amin’ny taona 2030, araka ny voafaritra ao anatin’ny Paikadim-pirenena momba ny fampianarana mamaky teny sy manoratra ary mikajy”, hoy ny tale misahana ny fampianarana mamaky teny, Ravelonjanahary Arthur Mananjaona . Hisy ny tombana momba ny asa vita isaka ny efatra taona hatramin’ny 2030. Fiovana iray koa ny fanamorana fampianarana mamaky teny sy manoratra, tsy voatery ho mpampianatra nahavita fiofanana manokana no hisahana izany. Nomarihina, omaly, ny andro iadiana amin’ny habadoana tamin’ny fampahafantarna ny paikadim-pirenena.

Vonjy        

News Mada0 partages

Fiatrehana fahavaratra: diovina ireo lakandrano

Amboarina ny fantson-drano maloto eto Antananarivo Renivohitra amin’iny 67 ha iny. Apetaka roa metatra any ambany arabe izany fantsona izany hahafahan’ny rano (lakandrano Andriantany) hivoaka.

“Fantsona DN600 mena miisa roa ary tsy moramora ny manao izany”, hoy ny fanazavan’ny teknisianina. Nisy ny famatsiam-bola avy amin’ny AFD sy ny Vondrona eoropeanina  amin’ny alalan’ny tetikasa PIAA sy ny orinasa  Sogea Satom. Efa manao izay ho afany hanafaingana ny asa izy ireo eo ambany fitantanan’ny Agetipa. Miara-miasa amin’izany ny CUA DTP/DTMU/DUD, ny Apipa, ny Samva, ny AFD, ny MATSF… ny polisy monisipaly, ny polisim-pirenena, ny boriborintany, ny fokontany….

Eny Isotry sy Antohomadinika indray, hasiana milina vaovao hanosika ny rano maloto anaty tanàna hiakatra ho ao amin’ny lakandranon’Andriantany ny “station de pompage” dimy eto Antananarivo. Mbola tetikasa PIAA hatrany izany.

 Efa tonga eto Madagasikara ny milina voalohany ka hapetaka ao Anatihazo Isotry “Bassin de retention”. Loarana diovina koa ny fotaka ao ary efa afaka ny tsinkafonkafona.

Hisahana ny fanadiovana ny lakandrano hafa C3 ao Anosibe, ao Cenam, ao 67ha ary ao Ankasina ny banky iraisam-pirenena.

Mbola misy tapa-bolana ihany koa vao vita ny tetezana Betongolo. Soloina lehibe ny fantsondrano hahafahan’ny rano maloto Vallée de l’Est hivoaka mafy isaky ny orambe ary tsy hihoatra hamono olona avy ety ambony tetezana intsony. Miteraka fanelingelenana amin’ny fifamoivoizana eny Betongolo, eny Besarety, eny Rasalama, eny Antsahabe ary eny Antsakaviro izany fanamboarana maharitra ela izany.

Efa tetikasa tamin’ny taona 2013-2014 ity fanadiovana lakandrano iarahana amin’ny mpamatsy vola ity, saingy izao vao vita  ny fandalinana teknika sy vola, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitra. Natao izao fanadiovana sy fikarakarana ny lakandrano izao hampihena ny tondradrano eto Antananarivo isaka ny fotoam-pahavaratra, indrindra ho an’ny eny amin’ny faritra iva.

Tatiana A

News Mada0 partages

Lycée Arivonimamo: nomen’ny Star ordinatera

Mitohy hatrany ny fiahiana ny lafiny sosialy hataon’ny Star. Fantatra fa nanome ordinatera miisa 5, ho an’ny lycée any Arivonimamo, ny orinasa, ny alakamisy teo. Ho fandrisihana ireo mpianatra hilofo bebe kokoa amin’ny fianarana ataony ny tena antony. Ho fitaovan-tserasera ho azy ireo, hahafahany mifanakalo sy manitatra ny seha-pifandraisana ihany koa izany.Anisan’ireo lycée mitana ny laharana voalohany amin’ny voka-panadinana ao amin’ny faritra Itasy ny ao Arivonimamo. Misongadina ihany koa izy, raha ampilaharina amin’ireo lycée manerana ny Nosy. Nahavita nifanentana ireo ray aman-dreny sy ireo mpampianatra mpanabe ka nanangana toeram-pamakiam-boky iray. Ny fampitaovana izany kosa no nangatahan’izy ireo fanampiana ka anisan’ny namaly ny antso ny Star, amin’ny alalan’ny fanomezana ireto ordinatera ireto.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Basket du quartier: AT2B met le paquet

La célébration de ses 10 ans d’existence est un vif succès,  du coupl’AT2B ne cesse de recevoir le soutien des partenaires! La preuve, la finale du tournoi de basket qui se tiendra ce week-end à Andraisoro, aura l’allure d’une finale de la joute nationale.

En effet, non seulement, les férus du ballon orange auront droit à sept finales, mais ils pourront également admirer le show, concocté par les organisateurs en mettant sur le devant de la scène les stars du showbiz du moment que sont Stéphanie, Sayda ainsi qu’Agrad et Skaiz. Une fois de plus, le basket et la musique vont de pair à la plus grande joie des spectateurs des équipes finalistes.

Naisa

 

Programme du samedi

Coupe AT2b 10 taona: Manakana-Manohitra

Vétéran dames: Team Playlist-JCSA

U18 Garçon: MB2All-Dream Team

Programme du dimanche :

Vétéran hommes: Vahona-Cheminot

Senior hommes: Audacious-AT2B

News Mada0 partages

Slalom hankook motul: 33 pilotes, 29 voitures et 4 cross en lice

Le circuit d’Ivato abritera à partir de ce jour la 5e manche du Championnat de Madagascar de slalom, baptisé «Slalom Hankook Motul». 33 pilotes, 29 voitures et 4 cross seront sur la ligne de départ.

Le leader provisoire du championnat, Tsiory Rakotomiarana au volant de sa P106 Motul sera parmi le contingent des engagés. Signe qu’il n’a pas l’intention de céder son avantage à ses premiers poursuivants. Les fils jumeaux de Hery Rasoamaromaka, Faniry et Mika seront également de la course sur une Citroën C2. A ne pas oublier les Top 10 au classement provisoire, tels Teddy, Mickael, Adriani, Kiady. En cross, 4 concurrents de haut niveau vont livrer une course acharnée.

Miarintsoa R.

 

Liste des engagés au slalom Hankook Motul

Voitures :

13B-Herman Ratsimbarisoa (Ford BF Goodrich) – 13-Teddy Rahamefy (Ford BF Goodrich) – 133-Faniry Rasoamaromaka (Citroën C2) – 132-Mika Rasoamaromaka (Citroën C2) – 46-Mickael Louvel (BMW) – 6B-Tsiory Rakotomiarana (106 Motul Service) – 55-Eric Begue (Saxo KB) – 55B-Yann Begue (Saxo KB) – 18-Andry Randriarimanga (Peugeot 205) – 974-Hery Michael Randriamihaja (205 by Garf) – 27-Eric Randrianarison (Citroën Ax) – 27B-Jennie Randrianarison (Citroën Ax) – 80-Andy Rasolomanana (Peugeot 205) – 228-Kiady Rajemison (Citroën C2) – 990-Sanjy Rajaonarivelo (505 VM) – 990B-Mandimbisoa Razafindrainibe (505 VM) – 17-Tovohery Rakotojohary (Clio) – 475-Tanjona Raharinosy (Peugeot 106) – 75-Stenio Raharinosy (Peugeot 106) – 82-Deraniaina Randrianaivo (Renault Clio) – 77-Andriani Rabekoto (Peugeot 206) – 77B-Frédéric Rabekoto (Peugeot 206) – 37-Christophe Rabary (Peugeot 505VM) – 63-Jhimmy Razanamparany (Peugeot 106) – a-Niloniaina Andrianina Ravoajanahary (Peugeot 106) – 23-Koloina Rakotomalala (Citroen Saxo) – 30-Mylène Randriarimalala (Mitsubishi Colt)– 36-Nancy Randriarimalala (Mitsubishi Colt) – 26-Tsitohaina Ramiarinjaona (Peugeot 207).

Cross Car:

121-Mikajy Rabarijoely – 101A-Hasina Rakotoarimanana – 101B-Jouvelin Razanamparany – b-Hugues Rakotomalala

News Mada0 partages

Tennis de table-championnat d’Afrique: les Malgaches montent en puissance

Les pongistes malgaches ont repris du poil de la bête hier, à Maurice. Ils ont signé un parcours satisfaisant en simple et en double.

Sur les 10 matchs disputés, Madagascar en a gagné sept. Chez les hommes, les Malgaches ont remporté deux rencontres en simple, aux dépens des Mauriciens (4 à 0) et des Djiboutiens (4-0). En double, Rado Rasolomalala et Stephen Ravonison ont battu Ahmed Mohammed et Ryan Sahajasein (Maurice) par 3 sets à 2. Setra Rakotoarisoa et Zo Razafindralambo se sont également imposés devant les Congolais, Kassa Gedéon et Mbongia Christian (3-2). Quant à Stephen Ravonison et Rado Rasolomalala, ils se sont inclinés devant Aruna Quadri et Toriola Segun (Nigéria) sur un score de 3 sets à 0.

Côté dames, les Malgaches n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires avec 3 rencontres dcouronnées de succès. Harena Dimbimiarilanitra a réussi son entrée face à la Mauricienne Hosenally Ashfani (4 à 0). Même résultat pour Niantsa Randrianarisoa qui a infligé une lourde défaite à la Seychelloise, Chan Time Margaret. Enfin, Rondro Rajaonah a également offert une victoire éclatante  à Madagascar en s’imposant devant la Mauricienne Caroline Ramasawmye (4 à 2).

 

Miarintsoa R

News Mada0 partages

Kitra – «Can 2018»: vonona tanteraka ny Barea hiatrika an’i Sénégal

Hifantoka etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina avokoa ny sain’ny mpitia fanatanjahantena rehetra, rahampitso alahady, indrindra ireo mpankafy baolina kitra. Hanafika ny Barea ny Lionan’i Teranga Sénégal.

Ora sisa andrasana! Tonga ny fotoana hihaonan’ny Barea de Madagascar sy ny Lionan’i Teranga, avy any Sénégal. Lalao mandroso, hotanterahina rahampitso alahady etsy Mahamasina, hiadiana ny (Can 2019), taranja baolina kitra. Efa samy vonona hiatrika izany ny ekipa roa tonta.

Raha ho an’ny Barea, efa ao tsara avokoa ny fiomanana rehetra, na vatana na  saina. Ry zareo Senegaley indray, efa tonga, omaly zoma, ary hitsapa ny kianjaben’i Mahamasina, anio tolakandro.

Marihina fa mpilalao 13 tamin’ireo niatrika ny “Mondial 2018”, natao tany Rosia, no nentin’i Aliou Cissé, mpanazatra, an’i Sénégal. Anisan’ireny i Sadio Mané, lohalaharan’ny Liverpool. Nambaran’ity mpanazatra senegaley ity fa tsy hiaro tena ny Liona avy any Téranga, amin’ity fifandonany amin’ny Barea rahampitso, ity fa handrombaka ny fandresena mihitsy. Na izany aza, naneho ny fahatahorany ihany izy satria hilalao eto amin’ny kianjany ary manoloana ny mpijery azy ny Barea de Madagascar.

Etsy ankilany, tapa-kevitra ny mpilalaon’ny ekipam-pirenena malagasy fa hanome ny heriny rehetra handavoana ny Senegaley. “Marina fa ekipa manana ny toerany eto Afrika i Sénégal ary manana mpilalao mahay sy be traikefa. Raha ara-taratasy, ambony izy ireo, saingy hilalao eto amin’ny taniny ny Barea ary efa niomana hatry ny ela ka tsy matahotra azy ireo”,  araka ny nambaran’i Nicolas Dupuis, mpanazatra.

Tsiahivina fa nisaraka ady sahala, 2 no ho 2, ny roa tonta, ny 13 novambra 2015, teo amin’ny  kianjaben’i Mahamasina, nandritra ny fifanintsanana ny “Mondial 2018”.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As»: mitaky hamerenana ny lalao ny FC Vakinankaratra

Nitondra fanazavana, tamin’ny mpanao gazety tetsy Analakely omaly, Andriantomponera Fidinirina, filohan’ny ligin’ny baolina kitra Vakinankaratra, ny amin’ny zava-nisy nahazo ny ekipan’ny FC Vakinankaratra, nandritra ny lalao miverina eo amin’ny “Poule des as”, natao tany Mahajanga ny alahady 2 septambra lasa teo. Fihaonana, nikatrohany tamin’ny Fosa Jr ka naharesy azy ireo, tamin’ny isa 3 no ho 0. “Nitongilana tamin’ny ekipan’ny Fosa Jr ny mpitsara. Baolina roa be izao no matin’ny FCV, saingy nolavin’ny mpitsara avokoa. Vokatr’izay, nijanona 15 mn ny lalao”, hoy izy.

Araka izany, nanao “réserve technique”, izay efa tonga any amin’ny federasiona, ny FC Vakinankaratra ary efa lasa eny anivon’ny filankevi-pifehezana ny fandinihana izany. Miandry ny valiny izy ireo, amin’izao fotoana izao. “Miangavy ny tomponandraikitra hijery akaiky ny zava-misy ao anatin’ny ara-drariny izahay. Ankoatra izay, mangataka ny hamerenana ny lalao ny ligin’i Vakinankaratra. Vonona ny FCV hiatrika izany na atao any Mahajanga amin’ny andavanandro aza”, araka ny filazan’i Fidy hatrany.

Manampy ny ekipa ny ligy

Nambarany fa amin’ny maha filohan’ny ligin’i Vakinankaratra azy no hanohanany ity ekipa tompondakany ity hiady amin’ny tsy rariny. Nomarihiny fa manampy amin’ny lafiny rehetra ny ekipany ny filohan’ny ligy, manao ezaka goavana hamerenana ny hasin’ny baolina kitra ao Antsirabe. Tsy ny tenany irery ihany fa manao izany koa ny klioba. Notsindriny fa manana ny hoenti-manana hiatrehana ny fifaninanana afrikanina ny ekipa matoa tonga amin’ny “Poule des as”. Nomarihin’i Fidy fa tsy resaka fanoherana ny federasiona ny fitakiana ataon’ny ligin’i Vakinankaratra. “Hamita hatramin’ny farany ny “Poule des as” ny FCV ary hiaro ny voninahitr’i Vakinankaratra”, hoy izy.

Nanohana ny ligin’i Vakinankaratra amin’izao fitakiany izao ny filohan’ny ligin’Amoron’i Mania, Randriantsoaniaina Nirilanto, sy ny avy any Atsimo Atsinanana, Ratsimbazafy François Régis, samy nanakiana ny fomba fitsarana baolina eto Madagasikara sy ny fanaovana kajikajy hanomezana tombondahiny ny ekipa vaventy.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Kandidà Dama: « Amin’ny 7 novambra ihany ny fifidianana »

Tsy manaiky ny fanemorana ny fifidianana ny kandidà efa vonona.  « Amin’ny 7 novambra ihany », hoy ny kandidà Dama.

« Tamin’ny 30 jona, teny Antanimena, efa nambarako fa mety amiko io datim-pifidianana io. Tsy manemotra izany aho fa efa vonona hiatrika. » Io ny tenin’ny kandidà lah. 4, Rasolofondraosolo Zafimahaleo na i Dama, teny Analakely, omaly, manoloana ny fitakiana fanemorana ny fifidianana. Fanahy iniana ny filalaovana ny lalàmpanorenana sy ny lalàm-pifidianana ny amin’ny fametraham-pialan’ny filohan’ny Repoblika na tsia. Mila mandeha mahitsy hatrany.

30 taona mahery, novidina hatrany ny safidim-bahoaka, fanambaniana ny maha olona sy ny maha Malagasy. Nefa mbola manana ny hasiny ny maro anisa tsy miteny, manaja ny marina, tia tanindrazana. Hamoha sy hamaha izany ny hetsika tolo-tanana. « Fotoana izao hanehoana fa mbola manana hambompo isika Malagasy, natao entam-barotra hatramin’izay », hoy izy. Hararaotin’ny sasany amin’izany ny fahasahiranan’ny olona, ny tsy fahalalany, ny fahatahorany fanjakana…

Tsy atao entam-barotra intsony ny Malagasy

Tsy hirahirana ny zava-tsy mety intsony izao fa hanasoavana ny Malagasy. Vita teo ny fanaovana mampalahelo. Andao hoporofoina fa mbola misy isika, tsy atao entam-barotra intsony ny Malagasy; raisina an-tanana ny fanarenana an’i Madagasikara. Hararaotin’ny sasany ny fahantrana, nefa izy ireo ihany no mampahantra.

Hoporofoina fa manan-katolotra isika, ary hanangana « Fondation » amin’ny tolo-tanana: tsy vola ihany fa mety ho fahaiza-manao, fanoloran-tena hiasa an-tsitrapo. Hifampitsinjovana izany, na voafidy izy na tsia. Amin’ny alalan’ny telefaonina, tranonkalam-pifandraisana, banky ny tolo-tanana. Mitohy ny valim-babena ary hangarahara, havoaka ny lisitry ny olona manome sy ny fandaniana.

R. Nd.

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoTsy maintsy hifidy !

Na nametra-pialana ilay nasaina nametraka na tsia na hahemotra na haroso ny fifidianana dia tsy maintsy hiafara amin’ny fifidianana ihany.

 

 Tsy maintsy hanao fifidianana isika, raha ny mikasika izay hitondra ity tany sy firenena ity no asian-teny. Iza no sahy hanome antoka fa tsy hisy haningana indray eny antenantenan’izay atao hoe : fihaonambem-pirenena sy tetezamita vaovao kasain’ny sasany hatranga eo ? Azo antoka ve fa hahari-pery amin’izay tetezamita tokoa isika ? Izay hitondra ao ve hahafehy tena tsy hanao ampihimamba ? Ary ireo vahoaka ve mbola hahazaka ny jaly hitombo haterak’izay mety hiakaran’ny vidim-piainana eo indray ? Fanontaniana tsara apetraka amin’ny rehetra izany. Izao dia efa manomboka ny atao hoe fifidianana fa tsy mbola amin’ny 7 novambra loatra akory. Zava-droa loha ankehitriny no firehana mifanandrina eo amin’ny tontolo politikan’i Madagasikara ka na isika hifidy ny hiroso amin’ny fifidianana na hiroso amin’ny fanorenana ifotony aloha. Vita io dia mbola haneho ny safidiny amin’ny alalan’ny fandatsaham-bato sa hisafidy ny tsy handatsa-bato ? Samy fifidianana daholo koa izany. Na hahemotra io na haroso dia ny eo ihany no ho eo, hoy ilay zokiolona izay. An’ny vahoaka Malagasy manomboka eto ny baolina. Maro ny safidy ka hahay hifidy isika sa tsia ? Ho mpifidy sa ho mpandatsa-bato ? Ho hita tokoa izany izay vokatr’iny fanambarana nandrasana ela nivaly omaly iny, hampiova inona eto amin’ny firenena.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaNiala tamin’alahelo

Navoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana omaly hariva ny fanapahana laharana 30-HCC/30 izay mampahafantatra ny fahabangan-toeran’ny filohan’ny Repoblika noho ny fametraham-pialan’i Hery Rajaonarimampianina.

 

Manatanteraka vonjimaika ny asan’ny filoha mandra-pametraka amin’ny fomba ofisialy ny filoha vaovao izay voafidy ny filohan’ny Antenimierandoholona. Mazava izany eo amin’ny lafiny lalàna fa tsy filoha intsony i Hery Rajaonarimampianina. Nohamafisiny tamin’ny kabariny teny amin’ny Lapan’Iavoloha halina tamin’ny 8 ora mahery mba ho fanajana ny lalàna, izay nasiany tsindrim-peo fa tokony hohajain’ny rehetra mba hisian’ny tany tan-dalàna. Raha nanao fanamby tamin’ny 25 janoary 2014, izay 4 taona sy 7 volana mahery kely teo izay, dia maika daholo ny zava-drehetra, hoy izy. Nambarako fa ady tamin’ny fahantrana no tanjona, saingy tsy maintsy namerina ny fiandrianam-pirenena satria voasazy tamin’ny endriny rehetra nandritra ny 5 taona talohan’izay. Toa naneho ny alahelony izy raha nilaza fa “ny harivan’ny fianianako dia nanomboka ny fanakorontanana sy fampihorohoroana satria dia efa nisy ra mandriaka nisian’ny naratra sy namoy ny ainy teo Anosy sy akaikin’i Mahamasina”. Tsy levon’i Hery Rajaonarimampianina io. “Nitohy foana izany nandritra ny nitantanako”, hoy izy. Makadiry ny fanamby tamin’ny fambolena sy fiompiana ary nivelatra tamin’ny sehatra samihafa, toy ny jono, indostria, harena ankibon’ny tany … ka tanjona ny fametrahana fotodrafitrasa fototra hisitrahan’ny rehetra mba hitomboan’ny vokatra sy fanondranana. Na dia nanome ny heriko rehetra aza aho, tsy maintsy manaiky am-panetren-tena fa tsy tanteraka avokoa ny zavatra nampanantenaina satria be loatra ny lavaka nototofana, ka sady nanototra no nanangana isika, hoy Rajaonarimampianina. Maneho ny fahavononako hanohy kosa aho raha sitrakareo. Maro no mety ho lesoka tamin’ny fitondrany, kanefa sambany teo amin’ny tantara aloha no nisy filoham-pirenena nirotsaka, ka nametra-pialana izay mety hoe : vokatry ny faneren’ny lalàmpanorenana, saingy azo ilazana fa nivoaka tamim-pahamendrehana ihany i Hery Rajaonarimampianina. Tanteraka ilay hiakiaka teny an-kianja “Miala Rajao”. Tsy hampihena ny vidin-tsolika anefa ny fametrahany fialany, tsy hampidina ny sarandalana, tsy hiantraika amin’ny sandam-bola, tsy hampitombo ny fahefa-mividy, asa raha hampihena ny tsy fandriampahalemana… fa tsaroana ny fanambiny tamin’ny 2013, fa telo volana dia mivaha ny delestazy, kanefa indrisy fa toerana maro teto amin’ny Nosy no tsy afaka naheno ny kabary farany natao teny Iavoloha omaly iny, nanaovany fametraham-pialana, noho ny delestazy tamin’ny faritra maro, toy ny tany Manakara.

Toky R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Serge ImbehTsy anisan`ireo mihemotra

Manoloana ny fehin-kevitra izay nosoniavin`ireo kandida miisa 9 mitaky ny hanemorana fifidianana ho avy izao tetsy an-tranon’ny Amiraly Didier Ratsiraka etsy Faravohitra,

 omaly, dia nilaza ny heviny i Serge Jovial Imbeh, kandidà ho filoham-pirenena. Tsy anisan`ireo kandidà nanasonia an`io fifanarahana io ny tenany, araka ny voalaza eny amin`ny tambajotran-tserasera. Nanambara izy fa matoa milatsaka dia vonona hisedra safidim-bahoaka sady mahafantatra ny datim-pifidianana ary mila ekena. Notsindriany fa mila mivonona hatrany ary tsy tokony hirotsaka izay tsy sahy hisedra safidim-bahoaka. Efa am-bolana maro no nisavorovoro ny fiainam-pirenena. Tsy nifampihaino intsony na ny an-daniny na ny an-kilany, fa samy nampiaka-peo, ary toa very hatrany ny soatoavina malagasy raiketin’ny tenierana sy ny fifanajana. Samy manindraindra ny vahoaka ho soa iombonana. Mila miatrika ny soa iombonany ny Malagasy dia ny fifidianana hotanterahina amin’ny fomba malalaka sy mangarahara, fenitry ny tany demokratika.

Marigny A.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana Babony i Mahajanga

Sioka tokana araka ilay fomba fiteny dia vory lanona ny vahokan'i Mahajanga nandray ny kandida Marc Ravalomanana laharana faha-25, omaly.

 

 Hafaliana sy fanantenana no nisoritra teny amin’ny endriky ny vahoaka nandray azy an-kafaliana nandritra ny fihaonana lehibe tany an-toerana. Mikasika ny fikasan’ny kandida sasany hanemorana ny fifidianana, dia efa fanirian’ny vahoaka Malagasy io  fifidianana io ka maika izy hisafidy izay tiany hitondra azy, hoy izy. Raha mihemotra io dia vao mainka hampitombo ny fahasahiranam-bahoaka sy ny fahoriana, ka tsy mahasoa antsika izany, ary tsy manaraka ny lalàmpanorenana, hoy i Marc Ravalomanana.   Fihaonan’ny tia sy ny manina, omaly, satria tsy afaka am-pon’ny vahoakan’i Mahajanga velively ny fampandrosoana nataony tao amin’ity tanànan’ny voninkazo ity, toy ny fanamboarana sy fanajariana ny sisin-dranomasina na ny “bord” izay isitrahan’ny olona tsy tambo isaina na ny ao an-toerana na ny mpizahatany mandala. Tanàna iombonan’ny Malagasy rehetra rahateo i Mahajanga satria ahitana ny mponina avy amin’ny lafivalon’i Madagasikara na “ville cosmopolite” amin’ny fiteny vahiny. Babony ny vahoakan’i Mahajanga ary olona resy lahatra ara-potokevitra, tsy mila tambiny,… fa entanin’ny fitiavana. Manantena sy mametraka fitokisana aminy ny olona satria mbola tsaroany ny fampandrosoana, ny fari-piainany, ny fianaran-janany voakarakara. Na aiza na aiza aleha, dia rakotra olona foana. Tsikaritra ho manatanteraka ilay karazana seho nataony teny Mahamasina ny 25 aogositra teo i Marc Ravalomanana, dia ny fanatonana ireo faritra rehetra misy eto Madagasikara, ary tsy misy atao ankilabao amin’ny fampandrosoana. Nialoha io dia nanatrika ny fanokafana ny jobily faha-50 taonan'ny sampana Dorkasy FJKM tao Mahajanga ny tenany amin’ny maha filohan’ny komitin’ny Jobily faha-50 taonan’ny FJKM azy. Hitako mavitrika tokoa ianareo Dorkasy amin'ny zavatra ataonareo. Hanampy anareo araka izay azoko atao aho. Hizara aminareo ny traikefa momba ny “leadership” na ny fahaiza-mitarika entinareo manao ny asa fanasoavana sy ny fitaizana ny mpiara-belona ary ny fampivoarana ny vehivavy. Misaotra amin'ny fiaraha-miasa, ny fiaraha-mientana ary fiarahana mandray andraikitra, hoy izy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida DamaMangataka tsipaipaika

Manam-bola izahay fa tsy manana hafafy, hoy ny kandida ho filoham-pirenena, Rasolofondraosolo Zafimahaleo na Dama Mahaleo, sy ireo mpiara-dia aminy omaly raha nangataka tolo-tanana tamin’ny vahoaka malagasy tetsy amin’ny Pietra Hotel Analakely.

 Hatramin’izay, hoy izy ireo, dia novidiana foana ny safidim-bahoaka. Fanambaniana ny Malagasy izany. Andeha, hoy i Dama, hoporofointsika fa manana hambom-po ny Malagasy raha toa ka natao entam-barotra taloha. Nampahafantarina omaly ary ny fisian’ilay antsoina hoe : “Crowdfunding” na “Tsipaipaika Valimbambena”. Fanolorana izay foy ho fanohanana ity kandida ity izy io, raha ny fanazavana, na ara-bola na ara-pitaovana. Azo arotsaka amin’ny alalan’ny finday na tranonkalam-pifandraisana izy ity kanefa dia azo aterina mivantana amin’ireo tompon’andraikitra ihany koa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Arlette Ramaroson“Atsangano ny tetezamita ekem-bahoaka”

Fitambarana mpino sy tanora Kristianina avy amin’ny fiangonana samy hafa no nanao fanambarana tetsy amin’ny Kamoula Analakely omaly maraina, nilaza fa hanohana tsy misy fepetra an’i Arlette Ramaroson,

 kandida amin’ny fifidianana filoham-pirenena. Nanamafy fa tsy misy afa-tsy ny olon’Andriamanitra sy olo-marina ihany no hany hanavotra an’i Madagasikara, araka ny nambaran’ny Pasitera Ramanantsoa Haja. Nambaran’ny kandida Arlette Ramaroson kosa fa tsy ara-dalàna ny datim-pifidianana ka na izy izay mpahay lalàna aza valalanina tamin’ny didy aman-dalàna samihafa. Anisan’ireny didin’ny HCC tamin’ny 25 jolay, ka nilazany fa tsy mitombina sy tsy ara-dalàna io fitondrana sy governemanta Christian Ntsay io fa namboamboarin’ny HCC fotsiny. Mila atsangana, hoy izy, ny tetezamita tena eken’ny vahoaka ka hirosoana ny fanadiovana tanteraka ny firenena hisian’ny mangarahara aloha, ka hahemotra io fifidianana io satria tsy mitovy ny herijikan’ny kandida satria ny sasany manam-bola be tsy fantatra izay nahazoana azy, malaza ho nanondrana boaderozy, mizara vola,... Ny sasany kosa tsy manana ary ny sasany antonontonony. Aoka hangarahara avokoa ny zava-drehetra, ka mila hanaovana fanadihadiana ara-pitondran-tena ny kandida. Maninona ny tsy asiana izany kanefa efa fantatra hoe ny sasany nangalatra, nanondrana boaderozy ? Avy amin’io no tokony ho mason-tsivana hoe : afaka mirotsaka sa tsia ny kandida iray, raha ny heviny. Ny CENI raha madio nahoana no tsy mijery mijery fotsiny ? Mangataka ny CENI hanao am-pahamarinana sy mangarahara ny asany ny kandida Arlette Ramaroson.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

HFI sy ny tarinyMiantso tetezamita

Namoaka fehin-kevitra tetsy amin’ny tranon’ny filoham-pirenena teo aloha, Didier Ratsiraka, etsy Faravohitra, omaly ry zareo avy eo anivon’ny Hetsika Fanorenana Ifotony na HFI sy ireo kandida miisa 19 mitaky ny hanemorana fifidianana.

 

 Nomarihana moa fa ny 10 tamin’ireto kandida ireto dia nolavin’ny HCC ny dosieny. Tsy mitombina, hoy izy ireo, ny hanatanterahana ny fifidianana filoham-pirenena ny 7 novambra izao. Anisan’ny antony nambaran’izy ireo fa manitsakitsaka lalàmpanorenana ny didy laharana 18-HCC/D3 nivoaka tamin’ny 25 mey 2018. Tsy tanteraka tamin’ny fotoana tokony ho nahamety azy ny fananganana ny HCJ na Fitsarana avo. Tsy ara-dalàna ny didim-panjakana laharana 2018-529 tamin’ny 4 jona teo ho fanendrena ny praiminisitra Ntsay Christian sy ny lalàna rehetra navoakan’io governemanta io. Anisan’izany ny didim-panjakana laharana 2018-641 tamin’ny 29 jona 2018 mahakasika ny datim-pifidianana. Fialan’ny filoham-pirenena no nangatahana dia governemanta no rava. Mbola tokony ho niverina tany amin’ny Antenimieram-pirenena koa, hoy izy ireo ny lalàm-pifidianana nialoha ny nandaniana azy. Mba hialana amin’ny fanovana lalàmpanorenana isaky ny misy filoham-pirenena vaovao, hoy izy ireo, dia aleo ovana mialoha izany ary dia nanazava ireto hery politika ireto fa ilaina maika ny fihaonambe nasionaly ary tsy maintsy tetezamita aloha no hiafarany vao fifidianana.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Elodranon’i EhoalaMisedra ny mafy ireo mpitrandraka Mica

Iharan’ny antsojay sy ny tery vay manta ireo mpandraharaha miantsehatra amin’ny fitrandrahana sy fanondranana manjarano (mica) any amin’ny faritra Anôsy any ankehitriny.

 Bahanan’ny mpandraharaha mpanondrana “monazite” ny toerana natokana hamatraran’izy ireo entana anaty kaontenera ao amin’ny seranan-tsambon’i Ehoala ka vaotery eny ivelan’ny seranana izy ireo no manao ny asany. Miteraka fatiantoka ho azy ireo anefa izany raha ny marina. araka ny fanazavana voaray. Taloha (taona 2014-2015) dia tany amin’ny toeram-piasana ihany no namatratra entana tao anaty kaontenera ny mpitrandraka “mica” haondrana nefa noho ny fitobahan’ny trafikana andramena dia namoaka didy ny Faritra Anôsy fa eny an-tseranan-tsambon’i Ehoala ihany sisa no azo hanatanterahana ny fampidirana entana anaty kaontenera mba ho fanaraha-maso ny entana mivoaka any an-toerana. Hatramin’ny taona 2015 dia narahan’ireo mpandraharaha hatrany io fepetra noraisin’ny Faritra Anôsy io ary nanotrona ny fampidirana “mica” anaty kaontenera hotronin’ny solontena avy ao amin’ny sampandraharahan’ny harena ankibon’ny tany. Ankehitriny dia lasa bahanan’ny mpanondrana “monazite”  samirery ny toerana famaharan’entana ao antserana-tsambo ka manakorontana  lamina rehetra efa napetraka ary misy fiantraikany amin’ny fandaniana ara-bolan’ny orinasa mihitsy. Misy fanaovana  an-tery sy filana vaniny ataon’olom-bitsy ao anatin’izao zavatra izao.

Ntsoavina Evariste

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanam-bola Nahavita ezaka betsaka ny governemanta Malagasy

Nivoitra io nandritra ny fitsidihana ara-pomba fifanajana ny praiminisitra, Ntsay Christian, nataon’ny solontena vaovaon’ny Tahirimbola Iraisam-pirenena (FMI) eto Madagasikara,

 

 Marc Gérard. “Nahavita ezaka betsaka ny governemanta Malagasy”, hoy ity solontenan’ny FMI ity, “na teo amin’ny fitantanam-bola na teo amin’ny fandrindrana ny lafiny toekarena ankapobeny, indrindra tamin’ny namerenana ny fitombon’ny harinkarena izay nitohy hatrany”. Nambarany fa hifantoka manokana amin’ny olana mahakasika ny vidin-tsolika, ny fitantanana ny raharaham-panjakana, ny Jirama ary ny ady amin’ny kolikoly, ireo asa hotanterahin’ny iraky ny FMI ho avy manaraka, ary hatao vaindohan-draharaha eo amin’ny fiaraha-miasa izany. Marihina fa ny 21 aogositra lasa teo no tonga nitsidika ny minisitry ny fitantanam-bola sy ny tetibola, Andriambololona Vonintsalama Sehenosoa, ity solontena maharitra vaovao ny FMI eto Madagasikara ity ary nifantoka tamin’ny fanomanana ny fanavaozana faha-4 amin’ny fandaharan’asa FEC (Facilité Élargie de Crédit) amin’ny famoahana vola izay kasaina amin’ny tapaky ny volana septambra ho avy izao.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zava-kanto malagasyEndrika vaovao hahaliana ny vahiny

Anisan`ireo mpandray anjara amin`ilay fampirantiana lehibe any Parisy Frantsa manomboka ny 18 septambra izao hatramin'ny 1 janoary 2019 i Madagasikara.

 

 Zavakanto malagasy maherin’ny 350 isa no haranty ao amin'ny mozea Quai Branly-Jacques Chirac ary nosafidiana manokana noho izy ireo mirakitra tantara mahakasika ny ankamaroan`ireo foko eto amintsika sady noho ny hakanton`izy ireo. Hizara faritra telo lehibe ny fampirantiana ka ny voalohany, dia ny fampahafantarana ny tantaran'i Madagasikara sy ny toerana misy azy eo anivon’izao tontolo izao ka ireo vakoky ny taonjato faha-19 sy faha-20, nanamarika ny vanim-potoana faha mpanjaka sy ny fanjanahantany no ho hita ao. Ny faritra faharoa indray dia natokana ho an'ny kanton'olombelona, eo ambany fiahian'ny vintana ka havoitra ao ny lanjany sy ny dikan’ny toerana ao anaty trano sy ny fitaovana nampiasaina, ho an'ny Malagasy. Ny faritra fahatelo farany, ny fanomezan-danja ny tontolo tsy hita maso sy ny fahafatesana. Maro ny tombontsoa ho azon`ny Malagasy amin`ny karazana hetsika toy izao, hoy ny minisitry ny kolontsaina, ny asa tanana ary ny vakoka, Johasy Eléonore. Voalohany, fampirantiana talenta Malagasy, haitao Malagasy ary ny maha Malagasy an`ny Malagasy. Eo amin`ny lafiny famoronana, ho hitan`izao tontolo izao fa manan-talenta ny Malagasy ary eo amin`ny lafiny rehetra. Nilaza izy fa endrika vaovao sady mety hahaliana ny vahiny ny zavakanto Malagasy ary endrika hafa ankoatra ireo biby, fizahantany… no hafantarana an`i Madagasikara. Afaka hisokatra amin`ny hafa ihany koa ireo Malagasy manan-talenta ary mety hahita seha-pivelarana vaovao. Mila fahaiza-manao manokana na dia eo aza ny talenta saingy kosa tsy misy ny “Ecole des beaux arts” eto amintsika, hoy ihany izy. Hitondra ainga vaovao ho an`ny kolontsaina Malagasy izany hetsika fampirantiana izany ary mety hisy firenen-kafa mety iaraha-kiasa amintsika. Anisan’ireo mpanakanto ankehitriny, hanana asa tanana haranty ao anatin’ity fanomezan-danja manokana an’i Madagasikara ity i Temandrota sy Rtoa Zo, mpanakanto miompana amin’ny “art plastique” ary i Pierrot Men, mpaka sary. Afaka hitsidika an`ity fampiratiana ity, avy lavitra amin`ny alalan’ny aterineto, manomboka ny 24 septambra ho avy izao.

Marigny A. sy Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra - « Tounoi de vacances »Nifarana ny fifaninanana tany Alakamisy Tsarazaza

Manatontosa lalao baolina kitra “Tounoi de vacances” miaraka amin’ny fikambanana Mampiray sy ny fikambanana Orimbaton’i Madagasikara ry zareo any amin’ny distrikan’i Fandriana Faritra Amoron’i Mania.

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra-Ligy V7V sy Matsiatra AmbonyHaverina anio sabotsy ny fifidianana

Tsy tontosa noho ny tsy fahatrarana fetr’isa (quorum) nilaina ny fifidianana filohan’ny ligin’ny baolina kitra any Vatovavy Fitovinany sy any

Tia Tanindranaza0 partages

Mpijery baolina MalagasyMiandrandra ny fandresen’ny Barea

Miandrandra sy maniry fatratra fandresena mazava ho an’ny Barean’i Madagasikara hatrany amin’ny 3-0 manoloana an-dry zareo senegaley

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra - Fitsarana baolinaLigim-paritry telo no miombom-peo hanova

Niainga avy amin’ny fitarainan’ny klioba FCV Vakinankaratra mikasika ny zava-niseho tamin’ny lalao Poule des As nihaonan’ny Fosa Junior Boeny sy ny FCV Vakinankaratra tamin’ny 2 septambra teo tany Mahajanga ka naharesy an’ity farany 3-0 be izao rehefa

 

nolavin’ny mpitsara ny baolina 2 matin’izy ireo sy ny penality iray tena mazava ka nahatonga fiatoan’ny lalao efa hatrany amin’ny 15 minitra vao notohizana indray no nilazan’ny filohan’ny ligin’ny baolina kitra any Vakinankaratra, Andriatomponera Fidy, fa manimba ny ezaka nataon-dry zareo tamin’ny fampiroboroboana ny baolina kitra any Vakinankaratra ka efa nampiverina indray ny fitiavan’ny olona mijery baolina ao amin’ny kianja  Velodrôme Antsirabe sy any amin’ireo seksiona misy any an-toerana ny trangan-javatra tahaka izao ka mangataka ny FMF « Federasion’ny Baolina Kitra Malagasy » sy ny « Conseil de Discipline » ao aminy mba hijery akaiky an’ity raharaha ity ka handray fanapahan-kevitra hentitra ka ny hiriana dia ny hamerenana an’io lalao io farany izay haingana. Niray feo tamin’ity filohan’ny ligin’i Vakinankaratra ity ny filohan’ny ligin’ny baolina kitra any Amoron’i Mania, Nirilanto Randriantsoaniaina, sy Atsimo Atsinanana, Ratsimbazafy François Régis tamin’ny filazana tetsy Analakely fa : « manimba ny baolina kitra Malagasy ny fitongilanana amin’ny fitsarana lalao hita maso eo amin’ity taranja ity.  Matoa ny klioba toy ny FCV Vakinankaratra nandray anjara amin’ny  « Champion’s League Malagasy » dia efa vonona amin’ny hoenti-manana hivahinianana any ivelany ka aoka izay ekipa mendrika sy mahay no hisolotena antsika amin’izany. Miray feo amin’ny ligin’i Vakinankaratra izahay ankehitriny fa te hanova sy hanatsa ny tontolon’ny fitsarana ny baolina kitra eo Madagasikara ».

Ntsoavina Evariste

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivahinianana masina Malagasy niisa 84 lasa tany La Mecque

Tafaverina an-tanindrazana ary noraisina tao amin’ny Mosquée du Vendredi Mahajanga ny alakamisy teo ireo mpino Silamo miisa 35 zanak’i Mahajanga avy namonjy ny fivahinianana masina tany La Mecque- Arabie Saodita.

 

Niisa 94 ireo mpino Silamo avy eto Madagasikara tany La Mecque tamin’ity taona ity, ka teratany malagasy ny 84 tamin’ireo ary 10 kosa Silamo fa teratany afrikanina eto Madagasikara. 1.000 isan-taona ny Silamo anjaran’i Madagasikara afaka mahazo « visa » ho any Arabia Saodita mamonjy fivahinianana masina. 94 izy tamin’ity. iray volana eo no faharetany tany La Mecque, izay tokony hataon’ny mpino silamo farafaharatsiny in-dray mandeha eo amin’ny fiainany. Nisy io alakamisy io ny vavaka fangataham-pitahiana ho an’ny tanindrazana.

Jean D.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antalaha Rendrika ilay sambobe « Masoala Barge »

Sambo roa izy ireo no niainga avy tany Toamasina fa nony tonga teny afovoan-dranomasina dia nisy fahasimbana ka nikatso ilay sambo lehibe « Masoala Barge » izay nitondra entana maro toy ny fiara, moto, bisikileta, sakafo, zava-pisotro, ...

 

 ka voatery notarihin’ny sambo kely atao hoe : « Patricka ». Ny tolakandron’ny alakamisy teo, raha efa iny akaiky ny morontsiraka Antalaha hihazo ny seranan-tsambo iny ireto sambo nifampitarika ireto dia nisy rivotra tampoka ka tapaka ary votsotra ilay fisarihana ka lasa nidofotra tany ilay sambo « Masoala Barge » ary rendrika, fa ny sambo « Patricka » kosa avotra. Tsy nisy aina nafoy. Nanomboka omaly ny fanesorana ny entana mbola azo avotana ao anatin’ilay sambo, aorian’izay vao misintona ilay sambo rendrika hamonjy ny seranana. Telo andro eo amin’ny ankapoben’ny no faharetan’ny dian’ny sambo avy ao Toamasina hatrao Antalaha fa noho ny olana teknika nahazo azy ireo tao no nampisy fahataran’ny fahatongavany tao Antalaha, izay tafita vao rendrika.

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Norbert Andriamorasata« Efa vonona izahay ! »

Tsy isan’ireo kandida mitaky ny hanemorana fifidianana aho, hoy ny kandida ho filoham-pirenena atolotry ny antoko UDECMA, Andriamorasata Solo Norbert.

 

Na aroso na ahemotra, io ihany no eo, hoy izy. Efa vonona izahay. Ilay mangataka fanemorana amiko dia matahotra hoe ho ambony be loatra ny vaton’ny kandida iray. Izany ve no hanemorana fifidianana, hoy izy? Arakaraka ny hanenjehana kandida iray no mainka manome vahana azy, hoy hatrany ity kandida zokiolona ity tetsy amin’ny Bon Accueil Ambatonakanga omaly.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vahoakan’AtsimondranoAmpy izay ny famitahana anay

Hatramin’ny nanaovan-dRandriarimalala Harijaona na Jaona Elite fametraham-pialana tsy ho lehiben’ny Vondrona Parlemantera HVM intsony teo anivon’ny Antenimieram-pirenena,

 

 dia mitady hevitra ny hanafenana ny fahadisoana vitany izy ary ety amin’ny kaominina Ankadimanga Antananarivo Atsimondrano no hanaovany izany satria tety no nahavoafidy depiote azy, hoy i Dadaleba sy ny Antoko TIM eny an-toerana. Kandida tsy miankina no nirotsahan’i Jaona Elite ary nony voafidy dia nivadika ary lasa lehiben’ny vondrona parlemantera HVM mihitsy aza. Tsy nahafaly ireo mpanohana azy teny Atsimondrano izany, hoy i Dadaleba satria manaporofo ny tsy fahamatorana. Amin’izao fotoana izao dia manao asa eny amin’ny kaominina Ankadimanga, toy ny fanamboaran-dalana rarivato 200m, teo Andravako, izay ny CCPREAS no nanao famatsiam-bola. Mandray anjara ihany koa amin’ny fanamboarana “barrage restreint” eny Antsampanana-Digy. Ny ampahany betsaka dia an’ny kaominina eny amin’ny manodidina ary ny an’Ankadimanga no betsaka indrindra. Mandray anjara ihany koa ny “Génie rurale” eo anivon’ny minisiteran’ny fambolena. Nanao fanadiovana fantsakana tao Ambohidavenona renivohitry ny kaominina. Fitokanana sy fanolorana makotrokotroka no natao,  ny 1 septambra lasa teo, izay nisy famonoan’omby sy fiaraha-nisakafo tamin’ny fokonolona vitsivitsy, ka ny avy amin’ny kaominina Fiombonana no tena teo. Eo anatrehan’izany dia misaotra sy mankasitraka tamin’ny zava-bita izahay, ary miantso ny tsara sitrapo rehetra hanatevina. Ny tantara anefa tsy azo kosehina dia ny famitahana vahoaka nataon’i Jaona Elite, toy ny tamin’ny fandaniana ny lalàm-pifidianana farany teo, niparitahan’ny horonantsary teny amin’ny tambajotra sosialy, ny fanapotehana ny tolon’ny mpampianatra … Izany toetra izany, hoy i Dadaleba no handavanay Tiako I Madagasikara eto Ankadimanga ary Atsimondrano rehetra mihitsy ny fiaraha-miasa aminy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra NtsayOmena fahefana feno

Omaly zoma 7 septambra 2018 ny fe-potoana farany nomen`ny lalàmpanorenana an`ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina hitondrany ny firenena ka nisolo toerana azy ny filohan`ny Antenimierandoholona, Rivo Rakotovao,

 

 izay hiantoka ny fampandehanan-draharaha andavanandro amin`ny maha filoha mpisolo toerana azy. Ny praiminisitra Ntsay Louis Christian kosa dia hahazo fahefana feno amin`ny fitantanana ny firenena, araka ny voalazan`ny lalàmpanorenana.  Ny andininy faha-65.8 ao amin'ny lalàna fototra dia milaza fa "ny praiminisitra, lehiben'ny governemanta, dia miantoka ny filaminana, ny fandriampahalemana ary ny fahamarinan-toerana manerana ny firenena, raha manaja ny firaisam-pirenena. Amin'izany, manana fahefana amin`ny polisim-pirenena rehetra izy, ny fampiharana ny lalàna, ny fiarovana anatiny ary ny hery fiarovana ". Ny andininy faha-9 dia manampy hoe : "izy no manohana ny Komity Miaro ny Fiarovam-pirenena (Comité interministériel de la Défense) izay misahana ny fampiharana ny politikan'ny fiarovana ankapobeny". Manaraka izany, manome alalana an`ny praiminisitra hanamafy ny fampiharana feno aorian'ny fametraham-pialan'ny filohan'ny Repoblika, izay mbola filoha faratampon`ny foloalindahy. Tsy afaka hisalotra izany andraikitra izany kosa  ny filohan'ny Antenimierandoholona satria tsy filohan`ny Repoblika voafidim-bahaoka fa mpisolo toerana ihany. Anisan`ny tsy azon`ny filoha mpisolo toerana atao ny fanalana sy fanendrena mpiasam-panjakana ambony izay atao ao anatin`ny filankevitry ny minisitra amin`ny famoahana didim-panjakana saingy kosa azon`ny praiminisitra atao raha tena ilaina. Ao amin'ny fifanarahana ny 31 oktobra 1991 na “Convention de Panorama”, izay mitovy amin'ny toe-javatra misy ankehitriny, ny andininy faha-2 dia nilaza fa "ny filoham-pirenena dia mariky ny fahaleovantena, firaisam-pirenena. Noho izany dia izy no lehibe faratampon'ny Tafika". Tsy toy ny toe-draharaha tamin'ny taona 1991 kosa anefa ny zava-misy noho ny firotsahan`ny filoha am-perinasa ho kandidà amin`ny fifidianana manaraka. Ny fahefany rahateo dia nihena araka ny fanapahan-kevitry ny HCC ny 25 mey 2018 lasa teo manoloana ilay fangatahana fametraham-pialan`Atoa Hery Rajaonarimampianina. Rehefa vita izay dia any amin`ny Lapan'i Mahazoarivo "ny asa fanatanterahana" araka ny voalazan'ny andininy faha-44 amin'ny Lalàmpanorenana. Ho an'ny praiminisitry ny marimaritra iraisana manokana, dia hitombo ny hery ka mitoetra ny baraingo mikasika ny fizotry ny fifidianana ho Filoham-pirenena amin`ity taona ity.

 

Marigny A.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaTsy nitsaha-nitotongana ny lazany

Manomboka mibaribary fa mihena an-toerana ny fitiavan`ny olona ny filohan`ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina.

 Raha ny eto Antananarivo Renivohitra manokana nifidy azy ho Ben`ny tanàna tamin`ny taona 2007 dia nazava ny fandreseny satria nahazo vato maherin`ny 63,32%. Roa taona ihany izy no Ben`ny tanàna dia iny nitarika fanonganam-panjakana iny. Maro anefa no diso fanantenana taminy ka tsy nila azy intsony. Be loatra ny fampanantenana poakaty nentiny mba hambaboana ny fon`ny olona tamin`ireny fotoana ireny fa tena hitondra fanovana goavana eto amin’ny firenena saingy tsy vitany ny namaha ny krizy sy nanaporofo tamin`ny Malagasy fa tsy mahavita. Ny taona 2013, nanohana an`i Hery Rajaonarimampianina tamin`ny fifidianana filoham-pirenena ny tenany rehefa nitsipaka an`i Edgard Razafindravahy izay kandidàn’ny antoko TGV. Ahoana no hinoana olona tsy matoky ny antokony ? Vao mainka nanaratsy endrika ny filohan’ny tetezamita izany satria 12,56% ny vato azon`i Hery Rajaonarimampianina teo amin`ny faritra Analamanga tamin`ny fihodinana voalohany. Nanao izay ho afany ihany tamin`ny fihodinana faharoa saingy 39,49% ny vato azon`ny kandidà notohanany. Nilaza fa mahery ny filohan`ny tetezamita teo aloha saingy tsy sahy nandeha irery intsony fa naleony nanambatra hery ka najoro ny vondrona MAPAR na Miaraka Amin`ny Prezidà Andry Rajoelina tamin`ny fifidianana solombavambahoaka. Nankalazaina mihitsy fa ny MAPAR no nahazo maro an`isa satria nahazo seza 45 tao amin`ny Antenimieram-pirenena kanefa 151 ny isan`ny depiote voafidy, izany hoe : tsy nahazo antsasamanilan`ny vato akory. Efa tena latsaka ambany mihitsy ny salanisan`ny olona manohana an`i Andry Rajoelina amin`izao fotoana ary mila miampiasa mersenera politika manohana azy. Nampibaribary izany ny fifidianana Ben’ny tanàna teto Antananarivo Renivohitra tamin’ny 31 jolay 2015, izay nahalany tamin’ny salanisa mazava 55,87% an-dRtoa Lalao Ravalomanana, vadin’ny filoha teo aloha nolazaina fa naloam-bahoaka, Marc Ravalomanana. Raha ny fahitana azy dia tantara sisa ireny fitiavan’ny olona ny filohan’ny tetezamita ireny. Maro, araka izany, no mahita fa tena nihena be mihitsy ny lanja politikan’i Andry Rajoelina ary tena mitombo isan’andro ny tezitra aminy sy ireo mpiara-dia taminy, miala an-daharana.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora Tiako i MadagasikaraMiezaka mampahafantra ny vakoka malagasy

Nahaliana ireo tanora Tiako i Madagasikara (TIM) na ny teto an-drenivohitra na ireo avy any amin’ny faritra ny fitsidihana nataon’izy ireo toerana manan-tantara sy ny vakoka malagasy teto Antananarivo omaly.

 

 Tompomarika tamin’izao hetsika izao ny Tanora TIM Analamanga. Natao izao ho fahafantarana ny vakoka malagasy eto Antananarivo ary koa ho fampianarana ny mpiarabelona monina eto an-toerana ny vakoka misy satria toa zary ny vahiny no sisa hany manome lanja izany ankehitriny, hoy ny filohan’ny tanora TIM Analamanga, Razafindrakoto Heriniaina. Tsy vao izao akory ireto tanora TIM ireto no manao hetsika toy izao fa efa fanaony izany ary hiitatra amin’ny sehatra hafa ihany koa.

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza« Mamofompofona zavatra hafa ny fifidianana »

« Tsy mbola nahita fikarakarana fifidianana tena mikorontana ohatra izao hatreto », hoy Imbiky Herilaza, mpahay lalàna mahakasika ny fiainam-pirenena ankehitriny.

 

 

 Efa nanomboka tamin`ny resaka fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana na dia tsy voafaritry ny lalàna aza. Ny kandidà izay mitondra ny vinam-piarahamoniny dia namadika izany ho tetikasa amin`ny fampielezan-kevitra ary hita fa misy fandikana lalàna ihany satria efa mitovy amin`ny mampifidy azy ihany. Eo ihany koa ny fitantanam-bola mahakasika ny kandidà. Na dia misy aza ny fametrahana ny lalàna mifehy ny fampielezan-kevitra sy fanaraha-maso an`izay dia hita fa tsy araka intsony ny vola miditra sy mivoaka amin`ilay kandidà. Nilaza ihany koa izy fa manana fahalemena ny rafitra roa amin`ny famerenana amin`ny laoniny izay voakasiky ny lalàm-pifidianana. Ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana no tokony ho nametraka ny famerenana fidirana amin`ny fanajana ny lalàna. Ny CENI kosa, izay mikarakara fifidianana, no misintona lakolosy amin`ny fanajana ny pitsopitson` ny lalàm-pifidianana. Tohin`ny krizy 2002, izay tsy voaravina tsara, sy ny krizy 2009 ny zava-misy amin`izao izay tsy voaravon`ny fifidianana 2013. Midika izany fa talohan`ity fifidianana ity dia tokony ho nisy fepetra be dia be noraisina. Tsy nisy ny fifanatonana na fihavanam-pirenena ka hita fa mbola mipetraka ny lonilony, hoy izy. Amin`izao, efa nekena daholo ny ankamaroan`ny olona hofidiana ary hita fa tafiditra amin`izany ny filoha nifanandrina tamin`ny 2002 sy ireo nifandrina tamin`ny 2009. Tafiditra tao ihany koa ireo olana politika nisy teo amin`ny filoha tetezamita nivoaka sy ny filoha izay niditra. Hita anefa fa nanembatsembana izany nanomboka tamin`ny taona 2014 ka hatramin`izao. Maro ireo olona nekena hofidiana ho filoham-pirenena. Ekena fa fahalalana izany ary tena lalàmpanorenana no mamaritra azy. Nametra-panontaniana ny tenany hoe : avy aiza ny fahefan-dry zareo nanao an`izay ara-bola ? Ahoana ny mangarahara ao anatin`izay ? Misy ihany koa olona natolotra fotsiny, hita hoe nirahana hanakorontana izy. Misy amin`ireo efa nekena ho kandidà indray no tsy nanaiky hoe : tsy nety ny didim-panjakana miantso ny fifidianana, tsy mety ny fikarakarana ny HCC hisian`ny fifidianana. Ny zavatra misy mihitsy no efa mitarika korontana ka mila mitandrina ny rehetra satria mamofompofona zavatra hafa ihany ny fifidianana raha amin`izao, hoy hatrany ny fanazavana.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoNoferan’ny HCC tsy hampirafy

Nametra-pialana ny filoha am-perinasa Hery Rajaonarimampianina omaly ka i Rivo Rakotovao no hisolo toerana azy mandritra ny fotoana voafetra.

 

 Araka ny lalàmpanorenana, ny filohan`ny antenimierandoholona no mpisolo toerana ny filoham-pirenena raha toa ka hisedra safidim-bahoaka ity farany. Ho fampiharana an’io dia i Rivo Rakotovao, filohan`ny Antenimierandoholona am-perinasa, no hitantana ny fampandehanan-draharaha andavanandro amin`ny maha filoham-pirenena mpisolo toerana azy, izany hoe fanaovan-tsonia ireny antontan-taratasy ataon`ny filoham-pirenena sonia ireny. Iza kosa no hitantana ny Antenimierandoholona ? Araka ny didy fanapahana laharana 30-HCC/D3 and. faha-3 navoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) omaly 7 septambra 2018 dia misy ny fahabangan`ny toerana. Raha ny lalàna mifehy ny Antenimiera dia ny governemanta no mampiantso ny Loholona hanao fivoriana tsy ara-potoana ka amin`izay no hanatanterahana fifidianana izay hisolo toerana an`i Rivo Rakotovao. Manahy ny mpanara-baovao amin`ny fizotran`ny toe-draharaham-pirenena. Ahiana ny fifandonana ato ho ato eo amin`ny filoha mpisolo toerana sy ny praiminisitra lehiben`ny governemanta, indrindra eo amin`ny fitsabahana andraikitra eo amin`ny roa tonta. Araka ny didy fanapahana 18-HCC/D3 tamin'ny 25 mey 2018 navoakan'ny HCC dia milaza fa izay rehetra manodidina ny fifidianana dia sahanin`ny praiminisitra. Ny fanatanterahana ny politika ankapoben`ny fanjakana kosa dia andraikitry ny filoha. Tsy mipetrapetraka ihany koa ny fanendrena tompon’andraikitra ambony 50 mahery nandritra ny filankevitry ny minisitra farany natrehin`ny filoha teo aloha Rajaonarimampianina ny alakamisy lasa teo. Raha fehezina, hanomboka eto ny ady eo amin`ny MAPAR sy ny HVM.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

HVM sy MAPARIzay vao ho rombo

Mitsimbadika amin’izay ny tantara ankehitriny amin’ny fitantanana ny firenena taorian’ny fametraham-pialan’i Hery Rajaonarimampianina halina iny.

 Niandry fatratra an’io i Andry Rajoelina sy ny ekipany ary toa niainga avy any ny fanerena, tahaka ilay fivoizana fitsofana anjomara omaly tamin’ny 12 ora antoandro, izay tsy nisy mpanaraka aloha tamin’ny ankapobeny. Faly sy mibitaka ry zareo satria niala ihany i Hery Rajaonarimampianina, ka dia ho tompon’ny tanàna amin’izay, hono, ny MAPAR. Mety hanomboka eto anefa ny gidragidra satria tsy hipetra-potsiny ny HVM. Raha ny fahitana azy, karazan’ny efa manana fahatokisana ny ekipan-dRajoelina fa handeha mora foana ny kajikajy politika satria Atoa Ntsay Christian, praiminisitra notendren’izy ireo no sokajiana ho manana ny fahefana be indrindra eto amin’ny firenena na eo aza i Rivo Rakotovao misahana vonjimaika ny asa aman’andraikitry ny filoham-pirenena. Ny MAPAR no ho tompon’antoka amin’izay filaminana na fikorontanana eto amin’ny firenena. Mety ho tonga hatrany amin’ny fifanipazana hoditr’akondro anefa ity raharaha ity satria ny HVM amin’ny alalan-dRakotovao dia tsy maintsy hanao ny kajiny ihany koa, ary mba efa niomana fa tsy hanaiky mora fotsiny eo akory. Mbola zavatra hafa miandry rahateo ny raharaham-pitsarana amin’ny 11 septambra momba ny fitoriana mitaky ny fanafoanana ny fifidianana, izay efa in-droa nihemotra ny famoahana didy. Ny hery politika miara-dia amin’ny amiraly Ratsiraka etsy an-daniny mbola mitaky ny hisian’ny tetezamita iraisana, ka mila ravana ny governemanta Ntsay Christian. Misafotofoto ny raharaha ary ahiana ny tombo politika.

Toky R

 

Madagate0 partages

jeannot.ramambazafy@netcourrier.com Adresse mail fonctionnelle

Amies lectrices, amis lecteurs et correspondant(e)s. Vous êtes nombreux à vous plaindre de la non fonctionnalité de mon adresse mail habituelle, qui est : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Par les temps qui courent, nul n'est à l'abri d'inconvénients publics. Aussi, à compter de ce samedi 8 septembre 2018, et jusqu'au retour à la normale, mon adresse mail est : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Merci de votre confiance, chères amies et amis du monde entier.Jeannot RamambazafyDirecteur de publication délégué et rédacteur en chef du journal en lignewww.madagate.orgCréé le 13 février 2001, il y a 17 ans déjà sous le nom www.madagate.com

Midi Madagasikara0 partages

Salon de la Vraie Marque : Evénement spécial pour les produits authentiques malagasy et importés

Les représentants de l’Etablissement Mirindra, annoncent la tenue de la première édition du Salon de la Vraie Marque.

La première édition du Salon de la Vraie Marque se tiendra au Gymnase Couvert Ankorondrano du 29 novembre au 2 décembre prochain. Les promoteurs, producteurs, distributeurs et revendeurs des grandes marques seront au rendez-vous.

120 participants et plus de 10.000 visiteurs seront attendus au premier Salon de la Vraie Marque. La lutte contre les contrefaçons, l’appui aux consommateurs pour identifier les marques authentiques, ainsi que la protection de la propriété intellectuelle figurent parmi les grands objectifs de cette manifestation, selon Herison Randrianarivelo, directeur général de l’Etablissement Mirindra,  organisateur de l’événement. « En partenariat avec les opérateurs concernés, nous voulons mettre en valeur les produits de marque Labels Vita Malagasy et promouvoir les produits importés authentiques. Du côté des consommateurs, nous pourrons les familiariser à apprivoiser les produits sans contrefaçon. Cela pourrait concerner aussi bien les nourritures que l’habillement, les équipements domestiques, les matériaux de construction, les mobiliers et décoration, etc. En bref, nous ciblons les adeptes de l’originalité et de produits de marques », a-t-il indiqué. En effet, selon les résultats d’enquête, les consommateurs malagasy sont disposés à payer le prix, pour avoir des produits de qualité. Les organisateurs du Salon de la Vraie Marque parlent même d’économies financières, en se référant au rapport qualité/prix.

Garanties. Comme son nom l’indique, seuls les produits de vraies marques seront exposés et mis en vente durant les quatre  jours du salon à Ankorondrano. Selon les organisateurs, des contrôles stricts seront effectués pour assurer l’authenticité de chaque produit. « Il est vrai que les produits de bonne qualité ne sont jamais à bas prix. Mais nous allons négocier avec les participants, pour qu’ils accordent des remises allant jusqu’à 15% », a affirmé le DG de l’Etablissement Mirindra. Outre les stands d’expo-vente, des animations avec des artistes de renoms, du body painting, des défilés de mode, des présentations de produits innovants, ainsi qu’une aire de jeu pour enfants, sont également prévus dans le cadre de l’événement. « Malgré leur désir de consommer des produits de vraies marques, les consommateurs ont aussi une difficulté à différencier les vrais et les contrefaçons, surtout en ce qui concerne les produits importés. Ce salon sera une occasion de remédier à ce problème », ont soutenu les organisateurs. D’après les informations, l’inscription est déjà ouverte pour les participants.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Concours GSI : Iary jury du « talent Show »

l’organisatrice du « talent Show » et Iary

Du talent, rien que du talent ! La jeunesse a besoin de s’épanouir en exploitant son talent. Une grande  initiative pour promouvoir la culture malgache. 

Une rockeuse renommée, une voix rauque, Iary n’est pas seulement une chanteuse, elle est aussi un jury stricte. Elle est exigeante quand il s’agit de l’art. Pour elle, être artiste, il faut avoir de la qualité.

A l’occasion de 15e anniversaire de l’université GSI, divers concours sont organisés à savoir miss et Mister, chants et danses le 2 novembre. La  rockeuse Iary sera invitée comme jury. « Les jeunes malgaches ont du talent», affirme le responsable de cet institut.

Sachant que Mario « folaka la clé » est issu de cet institut. Une fierté de cet établissement. C’est la raison pour  ce concours d’encourager les étudiants à cultiver leur talent.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

MFM Tanà-Renivohitra : Conseil régional demain au Pavé

Les dirigeants du MFM-Tanà-ville.

Les militants et les sympathisants du MFM Tanà-Renivohitra tiendront leur conseil régional demain au restaurant « Le Pavé », à Antaninarenina. Le slogan porte notamment sur « le développement dans l’apaisement ». Tel est l’objectif des ces assises régionales. Il sera également question du développement au niveau du Fokontany, du district et de la région. Les affaires nationales seront aussi à l’ordre du jour. Ces assises placées sous l’égide du président national Manandafy Rakotonirina, du SG Rakotovazaha Olivier et du coordonnateur MFM du Tanà Renivohitra, Rakotomalala Roger Arthur. Ce conseil régional verra la participation des militants issus du « Faritra, Vondrona, Toko et Fototra » de la capitale.

Avènement. Faut-rappeler que depuis sa création en 1972, ce parti a toujours eu des visions pour l’avenir du pays. Il a proposé notamment le socialisme et militait pour l’avènement d’un Etat prolétarien ou « Mitolona hoan’ny fanjakan’ny madinika ». Puis à partir de 1986, un virage à 90°, il s’est tourné vers le libéralisme.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Hira gasy makotrokotroka : Ramadison et Rasoahasimanga Berthine en finale

La troupe Rasoahasimanga Berthine gagnant de l’édition 2012 , arrive en finale

Grande nouvelle pour les amateurs d’opérettes. La grande finale du « hira gasy makotrokotroka » aura bel et bien lieu demain. Le jardin d’Ambohijatovo accueillera une fois de plus les passionnés de joutes oratoires dès 14h. Place donc à Ramadison Anosimanjaka et Rasoahasimanga Berthine d’Ambohimandroso au Jardin d’Ambohijatovo.

Pour en revenir au concours, cette année, les deux troupes se sont hissées sur la dernière marche du podium pour disputer le trophée tant attendu par les amateurs de hira gasy. D’un côté, Rasoahasimanga Berthine d’Ambohimandroso qui a déjà raflé la coupe en 2012. Quant à Ramadison, cette compagnie en est à sa première participation, mais sa prestance lui a permis de se hisser en finale en dépassant les dix autres troupes en lice.

La règle ne change pas. L’applaudimètre sera un moyen pour le public de départager  les concurrents qui seront par la suite obligés de donner les meilleurs d’eux-mêmes pour sortir vainqueur. L’objectif de l’organisation de ce festival est de faire redécouvrir et aimer la culture malagasy à travers le « Hira gasy ».

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Le règne de la confusion sur le plan politique

Didier Ratsiraka aura réussi son coup d’éclat en réitérant son refus de la tenue de l’élection présidentielle, le 7 novembre prochain. L’ancien président a décidé à faire valoir un point de vue qu’il estime légitime, a   développé ses arguments  de façon péremptoire. Son intervention dans le débat politique  actuel paraît intempestive pour ceux qui ne veulent pas voir  le  processus électoral retardé.  Le déroulement du chronogramme établi par la CENI se faisant normalement,  on pensait qu’il n’y aurait plus de problème. Cependant, l’accord politique  qui a  permis de sortir de la crise engendrée par les manifestations  de la place du 13 mai n’a pas fait l’unanimité. Les décisions de la HCC se sont appliquées et tout semblait être rentré dans l’ordre. Les requêtes de plaignants ont été rejetées par le juge constitutionnel. Mais cela n’a pas pour autant fait baisser la tension sur le plan politique. Le refus de l’ancien président Didier Ratsiraka d’accepter la  tenue de l’élection présidentielle  vient semer le trouble  dans le processus mis en place. Sa  parole a toujours un certain poids  même si ce qu’il dit agace beaucoup de monde.  La critique de ses propos par ses détracteurs  se nourrit du souvenir de ce socialisme révolutionnaire qu’il a instauré durant  16 ans. Néanmoins  son analyse reste pertinente et on ne peut pas  ne pas en tenir compte. L’attitude de l’actuel chef de l’Etat prête elle aussi à équivoque  Sa demande d’avis à la HCC sur le rôle du président par intérim prête à équivoque. On se demande pourquoi il ne l’a fait  que maintenant.  On ne sait pas très bien quelle sera la suite des événements. Chaque camp est en train de peaufiner ses arguments pour changer la donne. Le calme actuel est trompeur et le climat politique peut se transformer très vite.

Sur le plan international, c’est une fois de plus les ennuis de Donald Trump qui font la  une des médias. La sortie prochaine du  livre de  Bob Woodward sur ses frasques est en train de provoquer une tempête politique qui  risque de l’emporter. A cela s’ajoute la publication par le New York Times des confessions d’un membre du personnel de la Maison Blanche  ayant gardé l’anonymat sur le comportement du président. Le retentissement de ce scandale dépasse largement les frontières des Etats-Unis. Il affaiblit encore plus   ce dernier. Les chroniqueurs politiques ne se sont pas privés d’ironiser sur sa situation actuelle et s’interrogent  sur l’impact   de ces révélations sur les  élections de mi- mandat  prévoyant le renouvellement d’une partie du Sénat et de la chambre des représentants.

En Syrie, l’assaut par les forces loyalistes de la  province d’Idleb est imminent. Il ne reste plus que l’aval de l’Iran, de  la Russie et de la Turquie parrains des belligérants pour que les hostilités se déclenchent. Il  s’agit du dernier bastion des rebelles et s’il  tombe, le gouvernement de Damas pourra se vanter d’avoir réunifié son pays.

En France, le président Macron n’est plus à l’abri des revers politiques. Après la démission de Nicolas Hulot, il a aussi enregistré  celui de sa ministre des Sports, Laura Flessel.  Mais  il est confronté  à une conjoncture économique maussade. Le ralentissement de la croissance  influe sur  les  projets de réforme qu’il a esquissés. L’opposition est en train de reprendre du poil de la bête. En Allemagne, on assiste à  la  tenue de manifestations  anti-immigrant qui pourrit l’atmosphère politique.

Madagascar est en train de connaître des turbulences sur le  plan politique. Le climat est loin d’être apaisé. Les antagonismes commencent à s’exprimer au grand  jour et le chemin qui mène aux élections est loin d’être un long fleuve tranquille.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Mahazoarivo : Le représentant du FMI chez le PM

Le nouveau Représentant du Fonds Monétaire International (FMI) à Madagascar, Marc Gérard, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre Chef du gouvernement Christian Ntsay, hier matin. A cette occasion, le nouveau représentant de ladite Institution financière a salué les progrès réalisés par le gouvernement de Madagascar, traduits essentiellement par la croissance économique et des avancées dans le domaine budgétaire basées sur un cadre macroéconomique stabilisé.

Problèmes sectoriels. Le représentant du FMI d’expliquer que, la prochaine mission locale de cette institution financière internationale se focalisera davantage sur l’étude de problèmes sectoriels tels que  l’ajustement des prix à la pompe, la gouvernance, la Jirama ainsi que  la lutte contre la corruption. En conséquence, ces sujets seront priorisés dans les perspectives de collaboration, a-t-il conclu.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Fety de baskety : Un sulfureux MB2All – Dream-Team en U18 garçons

Après 35 journées, c’est l’heure des finales au tournoi “Fety de baskety” à Andraisoro.  Pendant 18 semaines, plus de 90 équipes se sont affrontées à Andraisoro lors de cette compétition entrant dans le cadre de la célébration des 10 ans du club Andraisoro Tia Basket-ball (AT2B). Sept finales seront au programme de ce week-end très chargé. Ce jour à 13 h, lors de la finale de la coupe AT2B, l’équipe de Manakana sera aux prises de la formation de Manohitra. L’affiche la plus attendue de cette journée est la confrontation entre les équipes du MB2All et Dream-Team Sporting Club dans la catégorie U 18 garçon. Missié Sayda et Stéphanie animeront ces finales à Andraisoro. Demain, c’est au tour des séniors hommes et dames d’entrer en action. Les deux équipes organisatrices sont toutes qualifiées pour  la finale. Les dames devront encore patienter pour connaitre leur adversaire, si les hommes défieront l’équipe d’Audacious. Elles évolueront à domicile devant un public acquis à leur cause.

T.H

Samedi 8 septembre

13h : Coupe At2b 10ans: Manakana contre U18 Manohitra.

15h V.D: Team Playlist contre JCSA.

17H30 U18G: MB2ALL contre DREAM -TEAM

Dimanche 9 septembre

13h VH : Vahona contre Cheminots.

17h30 SH: Audacious contre AT2B.

Midi Madagasikara0 partages

Itasy : La banque communautaire de semences opérationnelle

C’est la banque communautaire de semences à Itasy.

Les paysans locaux peuvent se procurer des semences de qualité et certifiées, en achetant directement ou en contractant un emprunt.

Environ 100 tonnes. Telle est la capacité de la Banque Communautaire de Semences qui a été installée dans la commune rurale d’Anosibe Ifanja, district de Miarinarivo, dans la région Itasy. Elle sert à stocker et gérer les semences produites par les groupements de paysans semenciers répertoriés dans cette région à forte potentialité de production. Cette structure est maintenant opérationnelle.  Celle-ci achète les semences de qualité auprès de ces groupements de producteurs de semences. En outre, « ce sont des semences certifiées par le Service Officiel de Contrôle des semences et des plants au niveau du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage », a expliqué Randriamiarinera Serge, le directeur régional du ministère à Itasy, lors de son inauguration hier.

Paysans redevables. Actuellement, plus de 50 tonnes de semences de riz certifiées sont stockées dans cette banque communautaire.  Celle-ci a été construite pour que les riziculteurs de la commune rurale d’ Anosibe Ifanja et de Sarobaratra Ifanja puissent bénéficier de semences de riz de qualité , certifiées et adaptées aux sols et au climat  de la Région. « Ils peuvent en acheter directement à prix abordable ou bien effectuer un prêt. Ainsi, pour un emprunt d’un kilo de semences de riz certifiées, le demandeur remboursera 4kg de paddy l’année prochaine. Les résultats ont été encourageants étant donné que près de 80% des paysans locaux membres de l’association des usagers de l’eau dans la plaine d’Anosibe Ifanja, qui ont fait un prêt de semences auprès de la banque, sont déjà redevables. Les autres sont en cours de rembourser les leurs suivant leurs moyens », a-t-il souligné.

101 millions d’Ariary. Notons que cette banque communautaire de semences est gérée par un comité supervisé par la direction régionale du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage de la Région Itasy. Les membres de ce comité ont reçu des formations de la part du projet PHRD, de l’ANCOS, de la DPDR, et de cette direction régionale de l’Itasy. La construction de cette infrastructure a été financée par le ministère de tutelle à travers le programme BVPI/ PHRD pour un montant de 101 millions d’Ariary. La banque communautaire de semences contribuera  ainsi à augmenter la productivité rizicole et, assurer la sécurité alimentaire de la Région ainsi qu’à l’atteinte de l’objectif de l’autosuffisance en riz de Madagascar en 2020. En effet, les paysans peuvent se procurer des semences certifiées, et ce, à proximité de leur zone de production si d’habitude, ils tirent encore leurs semences des récoltes précédentes. Le président du Sénat, Rivo Rakotovao a inauguré cette banque communautaire de semences hier à Anosibe Ifanja.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

RN2 : Taxi-brousse saika notafihana andian’olona

Raha ny lalam-pirenena fahafito na ny fahefatra no mazana nahenoana trangana fanakanan-dalana dia efa mandady ihany koa ny trambo eny amin’iny lalam-pirenena faharoa. Eny fa na dia heverin’ny maro fa be mpindrana aza iny lalana iny ka tsy ho sahy ireo olon-dratsy.

Tranga iray niseho teo Brickaville ny alin’ny alarobia lasa teo. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandarimariam-pirenena dia nisy andian’olon-dratsy nikasa ny hanakana ireo fiara mpitatitra mpindrana iny lalana iny, teo amin’ny PK 237+600, atsimo kelin’ny tananan’i Marozavavy, ao amin’ny kaominina Brickaville. Tsy vato na vatan-kazo indray no nokendren’ireto andian-jiolahy ireo hanakanana izay fiara mandalo fa lavaka. Araka ny vaovao voaray tokoa mantsy dia nolavahan’izy ireo ny arabe, mba handehanan’ireo fiara ireo moramora na voatery hijanona mihitsy aza, amin’izay misy hanararaotan’izy ireo hanaovana ny asa ratsiny. Taxi-brousse iray no sendra nahatsikaritra ity fanakanan-dalana ity tamin’io alina io. Soa ihany anefa fa hain’ilay mpamily ny niala ilay lavaka ka afaka soa aman-tsara ihany ity farany, raha tsy izany dia efa niandry azy ireo teo ireo andian-jiolahy.

Ity farany no nampandre avy hatrany ny zandary ny amin’ity tranga ity. Vantany vao naharay ny vaovao kosa ireo zandary misahana ilay faritra dia nidina avy hatrany tany an-toerana teo no ho eo. Vao hitan’ireo olon-dratsy anefa fa tonga ny mpitandro filaminana dia nanao tari-dositra nitsoaka tany an’ala avokoa izy ireo. Na dia tsy nahavita ny zava-nokasainy aza ireo olon-dratsy dia nisy avy hatrany ny paik’ady napetrak’ireo mpitandro filaminana hiarovana ireo fiara mifamezivezy tamin’izany ampahana lalam-pirenena izany. Efa nototofana ihany ny lavaka nataon’ireo olon-dratsy. Etsy an-danin’izay dia mbola manohy ny sava hao sy fanadihadiana entina hikarohana ireto farany ireo zandary any an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Conjoncture politique : « Le K3F ne soutient ni la refondation par le Hfi, ni la transition concertée »

Où en est la mise en œuvre de la résolution du 19 avril adoptée par les quelques 800 participants à Fianarantsoa lors de « l’atelier national sur la refondation totale de Madagascar », sous l’égide du K3F (Komitin’ny Fahamarinana, Fandriam-pahalemana, Fiadanana) de l’Église Catholique ? En effet et par rapport à la situation qui prévaut actuellement, en l’occurrence, les débats houleux entre la tenue de la présidentielle anticipée et la mise en place d’une transition concertée (une idée lancée par l’ancien chef de l’État, Didier Ratsiraka), force est de reconnaître que cette résolution qui a, néanmoins, bénéficié l’adhésion et l’engagement de la plupart des candidats à la présidentielle et la plupart des politiciens, est totalement « effacée » depuis. A titre de rappel, la résolution en question a mis en exergue, entre autres, la mise en place d’une structure de Sages ou encore l’adoption de plusieurs réformes. Hier, nous avons contacté un des responsables du K3F qui n’a pas hésité d’affirmer qu’« il faut reconnaître que la résolution a été dépassée par les évènements. Nous ne sommes pas sans savoir qu’après cette rencontre nationale, il y a eu les évènements du 21 avril et les conséquences y afférentes ».

Observer. Mais ce n’est pas tout. A l’issue des manifestations sur la Place du 13 mai, depuis le 21 avril dernier, jusqu’à la nomination du Premier ministre Ntsay Christian, la Haute Cour Constitutionnelle, à travers la décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina a décidé que la présidentielle sera anticipée. En parallèle, quelques groupements de politiciens – regroupés au sein du Mouvement pour la Refondation de Madagascar (Hfi) – ont recommandé justement le report de la présidentielle pour entamer concrètement cette refondation. A noter au passage que lesdits groupements de politiciens pro-refondation ont soutenu étroitement l’initiative du K3F. Mais le responsable que nous avons contacté hier a mis les choses au clair. « Nous avons toujours mis en avant et soutenu le dialogue national. Nous n’avons jamais été derrière la refondation initiée et claironnée par le Hfi », souligne-t-il. Même topo pour la transition concertée proposée par Deba. « L’initiative d’une transition concertée n’a jamais émané du K3F. Pour l’heure, nous observons tranquillement l’évolution de la situation », précise-t-il.

Cafouillage. De tout ce qui précède, sommes-nous en droit d’affirmer que la mise en œuvre de la résolution du K3F serait suspendue ? « Non, elle n’est pas suspendue. Pour le moment, nous choisissons de garder le silence dans la mesure où nous ne voulons pas être emmêlés dans un quelconque cafouillage. Le K3F a plusieurs commissions régionales chargées de véhiculer nos  principes et nos valeurs », indique le même responsable. A suivre.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Ambatovy : Appui au développement de l’arboriculture

Les jeunes plants destinés au développement de l’arboriculture.

Pour diversifier leurs activités génératrices de revenus, 127 paysans propriétaires ou exploitants des terrains touchés par la construction du Pipeline d’Ambatovy ont décidé de se lancer dans la culture d’arbres fruitiers avec l’appui du projet Ambatovy. Ces paysans issus de sept villages dans les communes rurales d’Andasibe, d’Ambatovola et de Beforona, vont ainsi planter plus de 28 200 jeunes plants composés d’agrume, de caféier, de letchi et d’eucalyptus, sur une superficie de plus de 231 ha. Ayant déjà bénéficié du soutien de la compagnie dans d’autres activités agricoles, telles que la culture maraîchère, la pépinière, ces paysans comptent beaucoup sur cette nouvelle filière pour disposer de nouvelles ressources sûres et durables dans les années à venir. « Mes revenus se sont améliorés, surtout, grâce à mes cultures maraîchères et à ma pépinière d’essences forestières, soutenues par Ambatovy. Et j’espère pouvoir épargner davantage avec les récoltes que l’on aura avec ces arbres fruitiers dans quelques années », a-t-on appris de Nirina Zanamé Ramarsa, une paysanne résidant dans le fokontany de Berano dans la Commune Rurale Andasibe, Moramanga, misant sur ses soixantaines  de pieds d’oranger et cinquantaines de litchi.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimangakely : Ramatoa avy nisy nanendaka, maty ho azy tanaty taxi-be

Vehivavy iray tokony ho 30 taona any ho any no namoy ny ainy tao anatina taxi-be iray mampitohy an’Andravoahangy sy Ambohimangakely omaly maraina. Araka ny filazan’ireo mpitsabo dia fijanonan’ny fo tampoka no nahazo ity ramatoa ity.

Mpivarotra eny amin’iny faritra Ambohimangakely eny ity renim-pianakaviana iray ity ary handeha haka entana aty an-drenivohitra no  nialàny tao an-trano, araka ny angom-baovao azo omaly maraina. Voalaza anefa teo fa toa hoe nisy nanendaka izy ary lasa avokoa ny vola sy ny zavatra rehetra teny aminy. Zara fa entana kely fotsiny no azony ary io izy handeha hitodi-doha handeha hamonjy fodiana io. Teny an-dalana anefa dia toa resin-tory izy. Tsy nisy niraika firy tamin’izany rahateo moa ireo mpandeha raha tsy efa tany amin’ny fiantsonana. Izy irery sisa no taraiky tanaty fiara ary rehefa niala ilay olona teo akaikiny dia nironjona fotsiny ary nidaboka avy eo. Notairina fa tsy nety nifoha. Teo vao taitra ny rehetra fa tsy mitempo intsony ihany koa ny fony. Nentina namonjy toeram-pitsaboana avy hatrany teo moa ity vehivavy ity, saingy ireo mpitsabo no nilaza fa efa tsy misy aina intsony io ramatoa io. Efa nampandrenesina mahakasika ity tranga ity moa ireo mpitandro filaminana any amin’iny toerana iny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football – «Poule des As» : FC Vakinankaratra demande de rejouer le match contre Fosa Juniors FC

Les présidents des ligues d’Amoron’i Mania, Vakinankaratra et Atsimo-Atsinanana lors de la rencontre avec la presse.

Six jours après le match entre Fosa Juniors FC et FC Vakinankaratra, cette dernière attend encore la réponse de la fédération malgache de football. Hier, le président de la ligue de Vakinankaratra, Fidirina Andriantomponera a tenu une conférence de presse pour alerter la fédération et le conseil de discipline de l’issue de la situation. Pour la petite histoire, l’équipe championne du FC Vakinankaratra a été battue par Fosa Juniors FC par 3 buts à 0 lors du match retour entre les deux équipes entrant dans le cadre de la « Poule des AS » disputée le dimanche 2 septembre 2018. Une victoire contestée par l’équipe de Vakinankaratra. « Il y a un défaut d’arbitrage lors de la rencontre. L’arbitre a refusé les deux buts du FCV, ce qui a conduit à l’arrêt du match pendant quinze minutes » a annoncé, le président de la ligue.

Sans tarder, l’équipe du FCV a déposé une “réserve technique” au sein de la fédération qui l’a déjà transférée au conseil de discipline “ Nous demandons à la fédération de trancher avec objectivité et surtout de faire  rejouer le match à une date ultérieure. Nous sommes prêts à nous déplacer à Mahajanga même si le match se disputera en jour ouvrable. C’est faisable d’autant plus que les deux équipes sont toutes éliminées de la Coupe de Madagascar » a continué le président de la ligue. Lui qui est en tant que président de la ligue pour soutenir cette équipe dans cette lutte. « Nous avons beaucoup travaillé pour rehausser le niveau du ballon rond à Vakinankaratra. Toutes les équipes qualifiées pour la Poule des AS méritent toutes de participer aux compétitions car il n’y a pas de grandes ou petites équipes », a-t-il conclu. Les présidents de la ligue d’Amoron’i Mania, Nirilanto Randriantsoaniaina et d’Atsimo-Atsinanana François Régis Ratsimbazafy, étaient présents lors de cette conférence de presse pour dénoncer l’arbitrage du football à Madagascar et le favoritisme accordé à certaine équipe.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Art contemporain et Arts primitifs malgaches : Du 18/09/18 au 1/01/19 au Musée du Quai Branly

Plus que 10 jours et le monde entier pourra découvrir la quintessence de l’Art contemporain et des Arts primitifs malgaches au Musée du Quai Branly jusqu’au 1er janvier 2019, durant l’exposition inédite intitulée « MADAGASCAR. Arts de la Grande île ».

Culture et société. Un point important à souligner, le fait que les citoyens malgaches pourront également participer à cet évènement international, malgré les quelques 10 000 km. Comment ? Par le biais de web visites, guidées par un médiateur culturel spécialisé. Des web-visites possibles grâce à la connexion et aux outils technologiques de l’opérateur mobile Telma. Elles feront la part belle aux jeunes, et aux franges vulnérables de la population, car elles seront organisées notamment dans les écoles publiques créés ou rénovées par la fondation Telma, les « sekoly telma ». Tout ceci, dans un souci de « démocratisation de la culture en général et de l’art en particulier, grâce à cette passion pour l’art qui nous anime »  a souligné Hassanein Hiridjee, fondateur de la Fondation H. Comme le disait si bien Malraux, écrivain et homme politique français : « L’Art est le plus court chemin de l’Homme à l’Homme ». Cet ancien Ministre d’Etat chargé des Affaires culturelles, avait en effet conscience que l’Art permet d’aller à la rencontre de l’autre, mais aussi  de soi, de partager, de se comprendre et de réfléchir, ensemble, à un monde meilleur : plus ouvert, plus tolérant, plus harmonieux. L’Art soulève les bons questionnements pour mener à une meilleure compréhension du monde.

Mécénat. Les deux principaux mécènes de l’évènement, la Fondation H, la Fondation Axian et Unima ont organisé une conférence de presse hier au Kube D de la Galaxy Andraharo pour présenter cet évènement exceptionnel. Un évènement inédit dans un lieu emblématique, car le Musée du Quai Branly est une référence planétaire pour l’exposition des arts africains, des arts de l’Océanie. De plus, cela fait 72 ans que l’art malgache n’a pas fait l’objet d’une exposition de cette envergure à l’échelle européenne. Une forte dimension sociale, ethnologique et historique sera présente durant cette exposition, de laquelle Aurélien Gaborit, responsable de Collections d’Afrique est le commissaire d’exposition. En sélectionnant plus de 360 œuvres d’arts primitifs et contemporains malgaches, il a retracé et partage sa vision de l’histoire de l’art de Madagascar. Notons que 3 artistes contemporains malgaches seront de la partie, à savoir : Mme Zo, tisserande contemporaine, Temandrota, artiste plasticien ; et Pierrot Men, photographe.  La cérémonie s’est déroulée sous le haut patronage de Johasy Eléonore, ministre de la Culture. Celle-ci a d’ailleurs annoncé que l’élaboration et l’actualisation du projet de loi sur le mécénat culturel figure parmi les priorités de son mandat.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Slalom Hankook Motul : Une belle bagarre en vue !

Le circuit d’Ambohinome, au Bout de Piste Ivato, abritera pour ce samedi et dimanche le Slalom Hankook Motul organisé par le FMMSAM. Un grand événement sinon rendu comme tel par la présence de tous les grands noms du Slalom à Madagascar.

Bien avant les premiers tours de roues, le FMMSAM peut se féliciter d’avoir réussi son pari pour la simple et bonne raison qu’aucun, vraiment aucun pilote et spécialiste de slalom, ne se trouve aux abonnés absents pour son slalom qui va se tenir à Ambohinome, un circuit que le Team Mika et Faniry a concocté pour en faire un parcours des plus rapides.

La terre de prédilection de deux frères Rasoamaromaka, Faniry et Mika, qui seront au volant de deux C2, les mêmes qui ont permis à ces deux espoirs de régner dans leur catégorie avec notamment le danger qui pourrait venir de Herman sur une Ford Ranger, mais également d’Adriani Rabekoto sur une P.206.

La bagarre ne se limite pas aux espoirs car en open, on verra Teddy avec la même Ford Ranger qui lui réussit si bien, mais aussi Fred Rabekoto qui s’annonce comme le favori en puissance sinon le plus dangereux concurrent de Mickael Louvel à bord d’une BMW.

On aura aussi à l’œil la gent féminine avec Jennie, Koloina et Mylène qui ne viendront pas pour faire de la figuration.

Bref, il y aura à boire et à manger pour ce Slalom Hankook Motul qui s’annonce somptueux car primordial pour l’attribution du titre de champion de la saison. Le genre de motivation qui va obliger chaque concurrent à foncer…tête baissée.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ankadimbahoaka : Un voleur à la tire tué par sa victime en plein délit

On dirait que la chance a tourné mal pour ce bandit qui a perdu la vie alors qu’il tentait de prendre pour cible une personne plus forte que lui. La scène a eu lieu à Ampasika-Ankadimbahoaka la nuit du jeudi 06 septembre. Ce lascar aurait déjà surveillé le mouvement d’un homme qui s’amusait dans un karaoke du quartier. Ainsi, il n’attendait que sa cible sorte du lieu pour sévir. Cette dernière qui est un agent de sécurité, selon les informations, ne s’est pas pourtant laissé faire. Il a alors riposté et a réussi à se débarrasser de son agresseur après une violente altercation entre les deux parties. Un affrontement qui s’est soldé  par la mort du prédateur. Plusieurs coups d’objet tranchant ont été constatés sur le corps de la victime qui a été déposé à la morgue de l’hôpital Ravoahangy-Andrianavalona Ampefiloha, hier matin. Alertés de ce fait, des éléments de la brigade criminelle de la Police nationale à Anosy se sont rendus sur les  lieux. L’enquête a révélé que surnommé Genakely et âgé d’environ 20 ans, le décédé était un sans domicile fixe. L’enquête est en cours.

T.M.