Les actualités Malgaches du Lundi 08 Juillet 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara27 partages

Football – CAN : Héroïques, les Barea de Madagascar qualifiés pour les quarts

Impossible n’est pas Malgache. Les Barea de Madagascar se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, aux dépens des Léopards de la République Démocratique du Congo.

Hier au Stade d’Alexandrie, les Malgaches ont réalisé un nouvel exploit en éliminant les Léopards de la RDC aux tirs au but (2-2, 4 t.a.b. à 2). Pour une première participation à la CAN, la sélection malgache ne cesse d’impressionner et d’écrire la plus belle histoire de son football. « Petit poucet », Madagascar retrouve les quarts de finale que beaucoup de grosses équipes ont loupé, à l’image du Cameroun, du Maroc et de l’Egypte, hôte de la compétition.

120 minutes d’attente. Le suspens a trop duré pour les 25 millions de Malgaches. Mais au bout du suspense, une très belle victoire et un beau cadeau pour le peuple malgache au terme d’un match engagé. Les Malgaches entamaient un très bon début de match. A la 9e mn, servi par Bolida Nomenjanahary, Amada trompait le gardien congolais et ouvre le score. Surpris, les Léopards ont eu du mal à répondre et il a fallu attendre à la 21e mn pour que Bakambu égalise sur une superbe tête, au grand détriment de Melvin Adrien. Un but qui a reboosté le moral des Léopards avant la pause.

De retour des vestiaires, les Congolais profitent de la fatigue des protégés de Nicolas Dupuis pour multiplier les offensives. Sur un contre de Métanire, le capitaine Faneva Andriantsima s’arrache pour pousser le ballon à la 77e. Les Barea mènent de nouveau au score par 2 buts à 1. Les Barea sont à trois minutes du bonheur quand une tête puissante de Mbemba à la 90e minute relance la chance congolaise. Il a fallu passer aux prolongations pour départager les deux équipes, mais au bout de trente minutes de prolongation infructueuses pour les deux camps, la séance de tirs au but s’impose. Les Malgaches, qui se sont déjà préparés, ont réussi à marquer quatre tirs au but contre deux pour les Congolais. Ils ont souffert, mais au final, ils rentrent de plus en plus dans l’histoire du football africain.

Feuille de matchMadagascar

Melvin Adrien

Carolus Andriamahitsinoro

Pascal Razakanantenaina

Faneva Ima Andriantsima

Bolida Nomenjanahary

Rayan Raveloson

Romain Métanire

Thomas Fontaine

Jerome Mombris

Remplaçants

Andriamirado Arohasina alias Dax

Dimitri Caloin

Jeremy Morel

Njiva Rakotoarimalala

Congo RD

Matampi Ley

Issama Mpeko

Glody Ngonda

Marcel Njany

Akolo Ababa

Yousuf Mulumbu

Wilfried Moke

Cedric Bakambu

Britt Assombalonga

Jacques Maghoma

Chancel Mangulu

Remplaçants

Meschack Elia

Merveille Bokadi

Yannick Bolaise

Paul Mpoku

Cartons jauneMadagascar

Jeremy Morel

RD Congo

Mulumbu

Arbitres

Noureddine El Jaafari (Maroc)

LAHSEN Azagaou (Maroc)

Mustapha AKARKAD (Maroc)

Rédouane Jiyed (Maroc)

Commissaire

Lamin Bajo (Gambie)

T.H

 

Midi Madagasikara3 partages

Cinépax : « Yesterday » à l’Affiche

Ed Sheeran parmi le casting alléchant.

« Yesterday ! » qui n’a pas chanté ce tube des Beatles. Un Incontournable du répertoire des années 60 qui a inspiré bien d’autres artistes 54 ans plus tard. « Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre. Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience… » De quoi faire retourner les amateurs de cinéma et les inconditionnels des Beatles. Jusqu’au 11 juillet, Yesterday de Danny Boyle est à découvrir au Cinépax. Cette comédie qui met en vedette, le chanteur Ed Sheeran , avec Lily James dans la peau de Ellie Appleton et Himesh Pattel qui joue le rôle de Jack Malik. Un film qui mérite le détour.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara3 partages

Volleyball – JIOI :  L’équipe masculine en démonstration

L’équipe nationale masculine face au reste du monde.

Les deux équipes nationales de volleyball ont disputé leur premier match de préparation aux Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI), ce samedi au petit Palais Mahamasina. Les résultats sont bons pour les coachs, mais il reste encore des détails techniques fondamentaux à travailler. Lors de la rencontre, l’équipe masculine a pris les choses au sérieux. Les protégés du coach Jean Honoré Razafinjatovo ont démontré leur volonté de faire mieux à l’île Maurice, en s’imposant face à l’équipe du reste du monde sur le score de 3 sets à 0. L’avantage de l’équipe est basé sur la bonne cohésion des joueurs, même s’ils viennent de différents clubs. « Je suis très satisfait pour ce match de préparation. Nous n’avons pas de regret à propos du choix de nos joueurs jusqu’à présent. En attendant le départ pour les JIOI, nous allons travailler sur la vitesse, l’attaque et le service réception. En tout cas, nous devrions aussi faire attention aux blessures de nos joueurs », a-t-il expliqué le coach.

Du côté féminin, la bande à Rose de Lima s’est inclinée face aux garçons de l’ASI VB sur le score de 3 sets à 2. Malgré la défaite, ce résultat était satisfaisant aussi pour le coach Lea Raharimalala, car pour lui, l’important c’est d’en avoir tiré leçon. Elle a fait savoir qu’il y aura des rectifications à faire, notamment sur l’exercice de la réception de balle et sur la défense basse. Il faudrait encore un match comme celui-ci, mais cela dépendra du calendrier de la fédération.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara2 partages

Port de Toamasina : Fabrication de blocs de bétons de 30 à 50 tonnes

Dans le cadre du projet d’extension du port de Toamasina, des blocs de bétons dits « dolos », pesant entre 30 et 50 tonnes chacun, seront fabriqués en vue de composer la barrière devant prolonger le brise-lames de 345m au niveau du mole C. Ces travaux entrent dans la première phase du projet qui arrivera à terme en septembre 2020, et ont été mandatés par le Groupement d’Entreprises PENTA-DAIHO Joint Venture, avec la supervision du Groupement de Consultants OCG-ECOH Corporation. Le lancement officiel de la fabrication de ces « dolos » s’est tenu vendredi dernier, sous la diligence du directeur Général de la SPAT (Société du Port à Gestion Autonome de Toamasina), Avellin Christian, en présence des autorités locales, du Premier Secrétaire de l’Ambassade du Japon, Katagiri Kei, et du Représentant Résident Adjoint de la JICA Madagascar, Sugimoto Oki.

Fiabilité. Il s’agit notamment de la fabrication de 2.600 pièces de 50 tonnes et de 800 pièces de 30 tonnes de blocs « dolos ». La forme tout à fait inhabituelle de ce bloc de protection qu’est « le dolos » est le fruit d’une expertise mondialement reconnue dans la construction d’infrastructure maritime. Des chercheurs, ingénieurs, techniciens et experts, ont abouti à ce résultat pour une meilleure protection des installations portuaires, et une préservation optimale de l’environnement marin. Lors de ce lancement officiel, la SPAT et les entreprises responsables des travaux, ont démontré ensemble leur souci constant pour la fiabilité, l’efficacité, la technicité, l’expertise, via une réponse appropriée à la préservation de l’environnement. Ce qui permettra d’assurer un développement durable. Rappelons que la première phase du projet d’extension du port de Toamasina a officiellement débuté en avril 2018. Les passations de marché pour la deuxième phase sont en cours. Les offres techniques des candidats sont attendues en septembre 2019. En revanche, la réalisation totale du projet est prévue en 2026.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Partenariat Minsan-Mindef : La Région Atsimo Andrefana reçoit six dentistes

Docteur Rasamoelina Fanja, Directrice Régionale de la Santé (DRS), basée à Toliara a fait savoir à la presse, l’arrivée de six jeunes lieutenant-dentistes qui vont bientôt regagner leur poste respectif dans les six districts de Toliara II qui n’en avaient pas (Ampanihy, Betioky, Ankazoabo, benenitra, Morombe et Bezaha). Fruit d’un partenariat du ministère de la Santé et du ministère de la Défense, entrant dans le cadre des promesses présidentielles. Après leur formation en stomatologie, ils ont suivi un stage pratique dans des dentisteries déjà opérationnelles et sont fin prêts pour exercer dans de nouveaux locaux où ils vont s’installer avec du matériel adéquat.

En marge de cette présentation de nouveaux dentistes, la DRS a répondu que le paludisme est en nette régression dans l’Atsimo-Andrefana. Pour la prévention, son service approvisionne régulièrement, les centres de santé de base. « Si quelques cas de rougeoles persistent, cela résulte d’une négligence de vaccination. Certains malades sont réticents aux soins prodigués dans les hôpitaux », dit-elle.

Charles RAZA

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA FIANGONANA SY VAKY TRANO : Tovolahy 1 tratra teny Andavamamba

Manoloana izany indrindra dia manamafy ny fisafoana ny tanàna  ireo Polisy miasa eny an-toerana mba hiarovana ireo mponina.  Fantatra àry fa voasambotry ny Polisy avy ao amin’ny boriboritany fahadimy ny tovolahy iray 19 taona mpamaky trano ny talata 02 jolay 2019 tokony ho tamin’ny 08ora maraina teny amin’iny faritra Andavamamba iny. Olon-tsotra mipetraka eo akaikin’ ny fiangonana  no nahita tovolahy namaky fiangonana ny marainan’ ny alahady 01 jolay, tokony ho tamin’ny 02 ora maraina tany ho any. 

Ny andron’io ihany dia mbola nahazo fitarainana ny Polisy fa mbola nisy vaky trano teny amin’ny faritra Anosibe Andrefana ka lasa tamin’izany ny “Groupe Eléctrogène”, boky fampianarana, solosaina sy ny maro hafa. Natao ny fikarohana ireo olona mpamaky trano ka rehefa nanao ny fisafoana sy ny fanangonam-baovao dia tra-tehaka teny Andavamamba ny lehilahy iray izay anisan’ny tompon’antoka tamin’ny vaky trano niseho ny sabotsy 1 jolay 2019. Mbola misy karohina moa ny namany niaraka taminy nanao ireo asa ratsy ireo, raha  ny fanampim-panazavana voarainay, omaly teo am-panoratana ny lahatsoratra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FOIBE FITSIRIHANA FIARAKODIA : Mpanao hosoka 8 tra-tehaka teto an-drenivohitra

Tsy kely lalana anefa ireo mpanao ratsy ary mahita hevitra mandrakariva. Nandritry ny hetsika fidinana ifotony tampoka nataon’ny teo anivon’ny “DGSR “ ary niarahana niasa tamin’ny “direction de police judiciaire” ao amin’ny Toby Ratsimandrava ny 02 hatramin’ny 05 jolay 2019 teo dia tambajotra 2 mpanao hosoka amin’ny fanaovana antontan-taratasy momba ny fitsirihana ara-teknika no sarona. Miisa 08 ireo olona voasambotra ka ny 05 tamin’ireo dia nanao taratasy hosoka momba ny «  attestation de non affectation de vehicules au transport à titre onéreux », raha ny tena marina dia ny «  centres fiscaux  » no tompon’andraikitra amin’ny famoahana azy. 

Ny 03 kosa dia manamboatra ary manome taratasy na «  visite technique parallèle” hosoka ivelan’ny ivon-toerana fitsarana fiarakodia. Tratra nandritra ny fisavana ny tranon’ireto olon-dratsy ireto ny antontan-taratasy maromaro hosoka, toy ny «  imprimé DGSR, fiche contre visite commune urbaine  », “cachet” sy ireo fitaovana informatika maromaro toy ny “imprimante” sy solosaina. Marihina fa niteraka fatiantoka eo amin’ny fampidiram-bola ho an’ny fanjakana sy ny foibe fitsarana fiarakodia ny toe-javatra toy izao raha ny fanazavana voaray hatrany. Mampitandrina ary manentana ireo olona mbola zatra ny lalan-dririnina araka izany  ireo tompon’andraikitra ao amin’ny “ DGSR” fa tsy handefitra mihitsy amin’ny tsy fanarahan-dalàna toy izao. Vonona kosa fa hanome kalitao tsara indrindra ho an’ny  mpanjifa manao ny fitsirihana anefa izy ireo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

HAROM-PAOSY SY FANENDAHANA ENY 67 HA : Jiolahy iray voasambotry ny polisy

Ny zoma 05 jolay 2019 tokony ho tamin’ny 6 ora hariva dia tovolahy iray no voasambotry ny polisy avy amin’ny boriboritany fahafito, noho ny  resaka harom-paosy teny amin’ny fiantsonan’ ny taksibe 147, eny 67ha. Nanararaotra ny hamaroan’ny olona eny amin’ny fiantsonan’ny taksibe ity tovolahy ity no sady mangarona paosin’olona iray niandry taksibe. 

Nisy nahatsikaritra moa ity tovolahy ka niantso Polisy nanao fanamiana nijoro tsy lavitra teo ilay olona. Vao nahita ireto Polisy nanatona azy ilay lehilahy dia nirifatra nandositra ka raikitra ny fifanenjehana. Tratra ity mpangarom-paosy ka nentina avy hatrany tany amin’ny paositry ny polisy. Rehefa natao ny fanadihadiana dia efa matetika izy no mangarom-paosy eo 67ha ary efa anisan’ireo mpangarom-paosy sy mpanendaka ikoizana eny an-toerana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE DARKHAOUI SIRITIS : Nakotrokotroka ny fitsenan’ny vahoakan’ Ambanja azy

Taorian’ny voka-pifidianana navoakan’ny Hcc dia nidina ifotony, nitodidoha tany an-toerana ity farany nisaotra ny vahoaka nifidy azy.  Tamin’ny sabotsy 06 jolay 2019 vao mangiran-dratsy, tokony ho tamin’ny 5 ora sy 30 minitra  teo ho eo no nitsena  ny Depiote Darkhaoui Siritis tao Belintagnono, sampanana mihazo ny kaominina ambanivohitr’Antsirabe  ny mpiara-miasa aminy sy ireo komity mpanohana.Vantany vao tonga teo amin’ity sampanana ity ny Depiote Darkhaoui Siritis dia nandeha an-tongotra niaraka tamin’ireo vahoaka marobe niandry azy  ary nihazo ny biraon’ny kaominin’Antsirabe avy hatrany ka teo no nitafany tamin’ny vahoaka. Ny Kaominina Antsirabe araka izany no kaominina notsidihiny voalohany tany amin’ity faritra ity noho ity kaominina ity nahazoany vato betsaka indrindra. Nisongadina ny fandreseny satria 675 be izao ny elanelam-bato teo aminy sy ny kandida mpifaninana taminy nahazo ny laharana faharoa, Solaimana Mahamoudo. Nambarany fa mbola ho avy ny fotoana hanaovana fety be ao Antsirabe.

Taorian’ny fitsidihany an’Antsirabe dia nitodidoha nianavaratra nihazo ny lalam-pirenena faha-6 ny delegasiona nentiny ary nandalo tao amin’ny fokontany Antranofotaka Kaominina Ambanivohitr’Ankingameloko. Efa niantrana niandry azy tao amin’ity toerana ity ny vahoaka teto ary nambarany nandritra ny lahateny fohifohy nataony fa hanolotra tsangambato ho an’ireo fikambanam-behivavy ao amin’ity tanàna ity izy. Nandalo tao an-tampon-tanànan’ Ankingameloka sy ny fokontanin’i Berambao izy taorian’izay ary nitohy tao amin’ny Kaominina Djangoa koa ny dia, feno hipoka ny vahoaka tamin’ny toerana rehetra nolalovany ary nisy kabary fohy nataony tao amin’ity Kaominina Djangoa ity ary isan’ny ventin-dresany tamin’izany ny fanomezana vola hividianana solika hampandehanana ny motera hanarahana ny fiadiana ny tompon-dakan’i Afrika ity.

Taorian’izay, nihazo an’Ambanja, renivohitr’i Sambirano izy sy ireo delegasiona nentiny ary teo amin’ny sampanan’ny fokontany Mangabe kaominina Antranokarany no niandry azy ny vahoaka.  Nanomboka teo ampitan’ny tetezan’i sambirano no nandeha an-tongotra niaraka tamin’ny vahoaka ny solombavambahoaka Darkhaoui Siritis ary nifarana teny amin’ny biraon’ny Distrika, toerana niandrasan’ireo tompon’andraiki-panjakana rehetra azy, izay notarihin’ny Sefo Distrika Rasolofomanana Barijhon Jhonny Patrick. Nisy joro ara-pomban-drazana nataon’ny Printsy Tsiaraso IV tamin’ny depiote Darkhaoui Siritis.Nandritry ny fandraisam-pitenenana nataon’ny depiote teto amin’ity toerana farany ity no nilazany fa “izy dia depioten’ny vahoakan’Ambanja rehetra tsy manavaka na iza na iza.” Nasaina tamin’ity fahatongavany tany an-toerana ity avokoa moa ireo kandida mpifaninana fa Andriamatoa Befary Antonio irery no tonga. Nambarany koa  fa hatao amin’ity herinandro ity ny fametrahana vato fehizoron’ny Hopitaly iray lehibe manana rihana iray (hopitaly ho an’ny zaza). “Tonga ny fotoana hampandrosoana ny tanànan’Ambanja, ity fanjakana tarihin’ny Filoha Andry Rajoelina ity dia mijoro amin’ny fahamarinana”, hoy hatrany ny fanantitranterana nataony. 

N.A sy A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

HCC : Nankatoavina ilay didy hitsivolana mangeja ireo harena azo avy amin’ny tsy rariny

Isany tanjona voalohany apetraky ny fitondram-panjakana ankehitriny ny ahazoan’ny vahoaka manontolo tombotsoa noho ny fanjakana tsara tantana. Izay an’ny vahoaka dia tsy maintsy averina amin’ny vahoaka, manoloana izany no nandraisan’ny Filoha Andry Rajoelina fanapahan-kevitra ka namoahany didy hitsivolana ahafahana mitaky, mamerina ary mangeja ireo harena maloto sy azo tamin’ny tsy rariny na “recouvrements des avoirs illicites”. 

Tafiditra ao anatin’izany ireo harena azo tamin’ny kolikoly, fanodinkodinana volam-panjakana, famotsiam-bola ary famatsiam-bola hanaovana asa fampihorohoroana. Tao anatin’ny filankevitry ny minisitra notanterahina ny 28 jona lasa teo no nivoahan’io didy hitsivolana io. Didy farany  avoakany araka ny fahefana nomen’ny Antenimieram-pirenena azy, izay efa nankatoavin’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana ihany koa. Nalefa avy hatrany teny amin’ny Hcc Ambohidahy ity didy hitsivolana ity hodinihin’ireo mpahay lalàna na mifaraka na tsia amin’ny voalazan’ny Lalàmpanorenana. Ny faran’ny herinandro teo, nanao fampahafantarana ny Hcc fa mifanaraka amin’ny lalàna io didy noraisin’ny Filohan’ny Repoblika io. Misy andininy 35 ao anatin’ity didy ity ka ny voalazan’ny andininy faha- 31 no nasian’ny Hcc fanamarihana izay mila ampifanitsiana amin’ny voalazan’ny andininy faha-13 ao anatin’ny Lalàmpanorenana izay  milaza fa ny olona tsirairay dia hiantohana amin’ny tsy  fahazoana manao an-tery na herisetra amin’ny tenany, na amin’ny fonenany, na amin’ny tsiambaratelon’ny fifandraisany. Tsy misy olona azo saziana raha tsy araka ny lalàna mivoaka manan-kery alohan’ny nanaovana ilay fihetsika mahavoasazy.  

Didy hitsivolana mihatra avy hatrany

Araka izany avy hatrany dia mihatra  ity didy mifehy ny fanagiazana ireo fananana sy ny harena azo avy amin’ny tsy ara-dalàna ity. Ity farany dia mamaritra fa azon’ny fanjakanahatao ny mihazona ny fananan’ireo izay tratra mandika lalàna. Noho izany dia ny fanjakana irery ihany no tompon’ny fahefana feno hanenjika ireo olona ahiahiana fa nanangon-karena tamin’ny fomba tsy ara-dalàna izay voakasika mivantana amin’ity didy navoaka ity, izy ihany koa no manana fahefana hanery azy ireo hampamerina ny vola. Ankoatr’izay dia manana ny anjara andraikiny ihany koa ny eo anivon’ny fampanoavana amin’ny fampiharana ity didy hitsivolana mifehy ny fanagiazana ireo harena maloto ity. Ny fampanoavana no hanenjika ireo voarohirohy amin’izany, misy kosa ny sampana manokana eo anivon’ny Fitsarana hamoaka ny didy fihazonana ireo vola sy fananana nogiazana. 

Tsy azo atao intsony ny mampiasa indray ireo fananana izay fantatra sy voaporofo tokoa fa azo tamin’ny fomba tsy ara-dalàna. Tafiditra ao anatin’izany ny fiarakodia, vola, tany, trano sy ny maro hafa. Misy ny fanadihadiana lalina hatao amin’ireo olona voakasiky ny fanenjehana ary raha toa ka voaporofo fa tsy meloka izy dia azo averina aminy avokoa ireo fananany nogiazana afatsy ny fitaovam-piadiana sy ny zava-mahadomelina irery ihany. Ao anatin’ny tsiambaratelo tanteraka no hanaovana ny fanadihadiana rehetra ary raha toa ka misy ireo mamoaka ny tsiambaratelon’ny famotorana sy raharaha mahakasika ny fanagiazana harena maloto dia iharan’ny sazy henjana. Fantatra fa hisy ny ivon-toerana manokana na “agence de recouvrement” hanagiazana ireo fananana sy harena rehetra azo tamin’ny tsy ara-dalàna hoentina hitahirizana azy ireo. Ny fananganana ity farany dia mbola hiandrasana didim-panjakana vaovao izay avoakan’ny Filoham-pirenena ihany.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

AV7 : Mbola mijoro ary tsy miova amin’ny tolona nataony niharam-boina tamin’ny 7 febroary 2009

Ankoatra ny fanavaozana ny birao dia nisy ihany koa ny fizarana fanomezana ho an’ireo niharam-boina rehetra.  Araka ny fanazavan’Andriamahanina Haja, filohan’ny fikambanana, ireo malala-tanàna niara-dia tamin’ny Filoha Andry Rajoelina hatramin’izay no nanolotra ireo fanomezana nozaraina tamin’io sabotsy io.

Nambaran’ity filohan’ny Av7 ity ihany koa fa mbola mijoro hatrany ny Av7 ary tsy miova amin’ny tolona nataony izy ireo mandrak’ankehitriny, tolona izay tsiahivina fa fanoherana ny jadona niainan’ny vahoaka malagasy nandritra ny fitondran’Ingahy Ravalomanana Marc.  Isan’ny nasian’ny filohan’ity fikambanana ity teny ihany koa ny mahakasika ny onitra tokony halohan’ireo izay tompon’antoka nahavita nitifitra sy nandatsak’aina ireo Malagasy am-polony maro namoy ny ainy sy nitondra takaitra tamin’io datin’ny 07 febroary 2009 io. 

Nambarany fa efa tamin’ny taona 2010 no navoakan’ny Fitsarana mahefa ny didy mahakasika ny tokony handoavan’ireo izay tompon’antoka tamin’ny fitirifana ny honitr’ireo akanga sisa nanamborana kanefa mbola tsy nampiharina izany hatramin’izao.  “Angatahinay ny Filoha Andry Rajoelina hijery akaiky ny momba iny tranga iny satria mbola maro amin’ireo voatifitra no manaraka fitsaboana sy mitondra takaitra na dia 10 taona aty aoriana aza”, hoy ny fanambaràny.

Ny Fanoratana

Tia Tanindranaza0 partages

Fitrandrahana volamenaNy vahiny no manankarem-be ao Vohipeno

Tokony hojerena manokana ny lalàna mahakasika ny harena ankibon’ny tany (codes miniers) mba ho tombony amin’ny vahoaka Malagasy ny fitrandrahana,

 

hoy ny Depiote Tsabotokay Honoré lany tao amin’ny distrikan’i Vohipeno faritra Vatovavy Fitovinany. Ankoatra ny olan’ny fananan-tany sy ny tsy fandriampahalemana izay mampikaikaika ny mponina any dia mahazo tombony sy manankarena ny kaompania vahiny manao ny fitrandrahana volamena, hoy izy. 1% monja no homena sy azon’ny fanjakana kanefa tokony ho 30% na hisasaka mihitsy ny tombony ifampizarana. Misy ary manana volamena betsaka i Vohipeno kanefa ny Malagasy tompon’ny harena indray no tsy misitraka ny tombontsoa ary mahantra fadiranovana ny mponina. Nangataka amin’ny Fanjakana ny hamerenana ny seranan-tsambon’i Manakara sy ny fanamboarana ny lalana ihany koa ity depiote ity satria maro be ny vokatra any an-toerana kanefa amidy varoboba noho ny tsy fisian’ny fotodrafitrasa. Any Vohipeno no manankarena lodsia, indrindra eto Madagasikara ary ankoatr’izay dia misy kafe,  jirofo,  lavanila izay vokatra afaka hitondra  fampandrosoana any ifotony. Tokony hisy ihany koa ny orinasa fanodinam-bokatra, hoy izy satria tena maro be ny vokatra. Nanaitra ny fanjakana ihany koa ny tenany satria ny tapany Andrefana tahaka an’Ilakaka iny dia tena olana ny tsy fandriampahalemana noho ny tsy fahampian’ny zandary sy ny basy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan`ny Antenimieram-pirenena vaovaoHitarika ireo depiote tsy hanao fomba maloto

Araka ny voafaritry ny lalàna, hivory voalohany ireo solombavambahoaka vao voafidy ny talata faharoa manaraka ny famoahana ny voka-pifidianana ofisialy,

izany hoe ny 16 jolay ho avy izao ka ao anatin`ny lahadinika ny fananganana ny birao sy ny vaomiera. Ny tena andrasan`ny besinimaro dia izay ho filohan`ny Antenimieram-pirenena. Efa misy moa ny anarana miparitaka saingy tsy olona loatra no jerena, hoy ny filoha nasionalin`ny antoko AKFM, Eric Rakotomanga fa ny toetran`izay ho filoha. Ny fitarihana solombavambahoaka tsy hanao ny fomba maloto teo aloha no takiana. Andrasana ihany koa ny fandaminana ankapobeny fa tsy hirona amin`ny fitadiavana tombontsoa manokana toy ny fitakiana 4x4 na “assistant parlementaire” mampiasa fitaovam-panjakana... Mazava raha ny fironana amin`ny ankapobeny fa ny IRD no manolotra izay anaran`ny filoha eo amin`ny Antenimieram-pirenena, hoy hatrany ny fanazavana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

IEM an-dRajoelina« Tokony ho efa PEM ! »

Izaho Pastora Tovombe Tsangandray Leon de l’Or lany depiote tao Midongy atsimo dia nahatsapa tokoa ny hafatry ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana,

 Jean Eric Rakotoarisoa, hoy ity solombavambahoaka ity, raha naneho ny heviny mikasika ny hafatry ny filohan’ny HCC ny amin’ny tokony hananan’izy ireo fanetren-tena. Na ny fomba namakian’ny tao amin’ny CENI azy aza rehefa tonga eo amin’ilay taham-pahavitrihana ambany dia asian’izy ireo tsindrimpeo mba hahatsiarovan’ny olona tena. Nanampy ny tao amin’ny HCC. 62,75% no taham-pahavitrihana tany aminay fa ny taty Antananarivo dia 17 sy 20% ary nampitolagaga. Misy fiantraikany amin’ny fiainam-pirenena io zava-misy io. Ny hafatry ny filohan’ny HCC mikasika ny hoe tokony hanetry tena hanentana ny vahoaka ny depiote dia voaray ka hotanterahana. Tamin’ny fotoanan’ny propagandy angamba, hoy izy, no nananganana ny IEM na “Initiative pour l’émergence de Madagascar” fa izaho te hampirisika ny filoham-pirenena hoe efa tsy tokony ho finiavana intsony io fa praogramam-panjakana na PEM.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Adihevitra eo amin`ireo antoko politikaIza no ho lehiben`ny mpanohitra ?

Niteraka resabe tato ho ato ny amin`izay ho lehiben`ny mpanohitra taorian`ny fanambarana nataon`ny antoko Tiako I Madagasikara (TIM) ny herinandro lasa teo fa hijoro ho mpanohitra ny TIM.

 

 Miteraka adihevitra kosa eo amin`ireo antoko politika ny amin`ny hoe iza no hitarika izany ? Tsy voatery ny filoha teo aloha, Marc Ravalomanana, no mitazona io toerana io, hoy i Lalatiana Ravolomanana, avy ao amin`ny antoko Manda ho an`ny firaisam-pirenena. Kajikajy politika no misy amin`izao fotoana ka miantso ny fampivondronan-kery eo amin`ny mpanohitra ny tenany, araka izany, ary hifidy ho izay lehiben`ny mpanohitra eo anivon`ny Antenimieram-pirenena. Volana vitsivitsy lasa izay, voalohany nanambara ofisialy ny maha mpanohitra azy aloha ny antoko Manda ho an`ny Firaisam-pirenena. Ny eo anivon`ny CRN (Comité pour la réconciliation nationale) dia mikasa hampivory ireo hery politika mba hisian`ny adihevitra amin`ny fanoherana. Raha tsiahivina, manana toerana iray eo anivon`ny Antenimieram-pirenena ny mpanohitra ka andrasana izay hitarika. Dimy taona lasa izay, banga ny toeran`ny mpanohitra teo anivon`ny Antenimieram-pirenena ary maro no niady ho lehibeny ka rava ho azy teny. Nisy ny fandrafetana  ny sata mifehy ho an`ny mpanohitra tamin`ny taona 2014 izay niarahana tamin`ny antoko politika maro an-jatony. Fanoherana lavareny tsy mitombina no nisy sady nipetraka eo amin'ny fanaratsiana olona ihany eto Madagasikara. Ny mpitondra ihany koa mialoka hatrany amin`ny hoe “faharaminan-toerana ara-politika”. Mangina sy tsy miteny ny rehetra satria ilaina, hono, io. I Madagasikara dia mila mpanohitra mijoro amin`ny fahapotehana ataon`ireo olom-bitsy mihodinkodina ao anatin`ny fitondrana ao. Mila mpanohitra sahy ny fampanjakana ny tany tsy tan-dalàna, manomboka amin`ny fanitsakitsahana ny lalàmpanorenana, izay tsy misy hasiny intsony.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ambatolaona RN2Nifandona mafy ilay Isuzu sy Sprinter

Fiara roa samihafa samy iray zotra hihazo an’Antananarivo avy any amin’ny faritra Atsinanana no nifandona teo amin’ny lalam-pirenena faharoa, PK 57, teo Ambatolaona Andrefana

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fandriampahalemanaEfa tongan’ny dahalo Ambohimanga

Sahy mitsapa sy mandranitra ny tanjaky ny mpitandro filaminana ireo jiolahy.

Tia Tanindranaza0 partages

Fisolokiana varotra tanyVoafitaka tamin’ny resaka sonia ireo mpividy

Renim-pianakaviana iray nitantara ny namitahan’ny mpandova maro izay nividianany tany. “Nividy

Tia Tanindranaza0 partages

Tee Shirt misy soratra BAREAMahalafo 10 isan’andro ny mpivarotra iray

Zary lasa akanjo nahafinaritra ny malagasy tato anatin’ny tapa-bolana izao ny manao ireo karazana tee-shirt misy ny sary ny soratra Barea an’i Madagasikara.

 Ankoatra ny olon-dehibe dia manao ihany koa ny ankiuzy madinika no sady efa nahavitan’ireo mpanjaitra karazana lamadin’akanjo ihany koa. Ho ana mpivarotra iray tetsy Isotry dia fantatra fa mahalafo tee-shirt folo isan’andro ny mpivarotra raha kely ka ireo mandeha mivoaka any amin’ny faritra no tena mividy izany. Mifangaro ao anatin’izany ny an’olon-dehibe sy ny an’ny ankizy ankoatra ireo karazana jogging na tee-shirt ambony sy ambany amin’ny loko maro isan-tsokajiny. 7.000 Ar no hamarotan’izy ireo ny tee-shirt iray ho an’ny ankizy raha mahatratra 100.000 Ar kosa ny lafo indrindra ho an’ny olon-dehibe amin’ireo marika tena izy sy miavaka. 30.000 Ar kosa ny jogging ho an’ny ankizy raha 50.000 Ar ny an’ny olon-dehibe amin’ireo karazana tsotra. Nanambara ihany koa moa ireo mpanao kisary amin’ny tee-shirt etsy Ambohijatovo fa nitombo ihany koa ny kaomandy azon’izy ireo hatramin’ny naharesen’ny ekipam-pirenena Barea tamin’ny herin’ny omaly Alahady. Manomboka amin’ny 200 isa isan’andro mantsy izany ka hatramin’ny 300.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsarana fiarakodiaMpanao taratasy hosoka 8 tra-tehaka

Valo no voasambotra tamin’ny fanaovana anton-taratasy hosoka mikasika ny fitsirihana fiarakodia, tamin’iny herinandro iny.

Tia Tanindranaza0 partages

Olona manana fahasembananaTsy jeren’ny fitondrana amin’izao loatra

Misedra olana ireo olona manana fahasembanana eto amintsika. Ankoatra ny tsy fampiharan’ny fitondram-panjakana ireo zo tokony hositrahan’izy ireny dia nanambara Radafinintsoa Josoa filohan’ny

 

vovonan’ny federasionan’ny olona manana fahasembanana eto Madagasikara fa tsy jeren’ny fitondrana mijoro amin’izao loatra koa ny momba azy ireo. Raha efa nisy mantsy teo aloha ny sampandraharaha na “direction” nandray an-tanana ireo olona manana fahasembanana teto amintsika dia nanjary naidina ho servisy indray izany. Voarakitra ao anatin’ny IEM, artikla faha-18 anefa, hoy Radafinintsoa Josoa ny fijerena akaiky sy fitsinjovana ireo olona manana fahasembanana. Nomarihiny manokana moa fa tena tsy afaka nandray anjara tamin’ny fifidianana nisesy notanterahian teto amin’ny firenena mihitsy ny ankamaroan’ireo olona manana fahasembanana na dia manana ny zony feno aza. Olana ny resaka lalana ho an’ireo manana fahasembanana ara-batana raha araka ny fanazavany, tsy fantatra ireo soratra amin’ny bileta tokana ho an’ireo jamba….

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Resevera sy mpamily taksibeTsy maintsy mody aloha, mba hisorohana ny tsy fandriampahalemana

Mamy ny mody, mihoatra noho izany anefa ny fitadiavam-bola, nefa ny aina tsy hananam-piry, hoy ny mpamily mpanampy taksibe 157 nanaovana ny fanadihadiana. Nambarany, fa rehefa tonga ny amin’ny 7 ora hariva dia tsy maintsy mody izy ireo,

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanànan’Ampitatafika“Tsy misy idirako ilay olana ara-tany ao Malailay”

Manoloana ireo karazam-baovao miely momba ny tany ao Anjozoro Malailay ao anatin’ny kaominina Ampitatafika dia nivoaka tamin’ny fahanginana ny Ben’ny tanàna Rado Ramparaoelina ary nilaza fa tsy misy idirany ny momba io tany io na kely aza.

 

Tsy manana am-pahany ao koa ny tenako hoy izy saingy amin’ny maha-raiamandrenin’ny tanàna ahy dia niezaka aho ny namaha ny olana hatrany am-piandohana. Nambarany fa efa natsangana ny komity hanara-maso manokana mikasika io tany io. Ny mampalahelo anefa hoy izy dia tsy misy tonga eo anivon’ny kaominina ny vaovao mahakasika izany raha tapitra mahare sy mahalala kosa ireo haino aman-jery any an-drenivohitra.  Mikasika ny fifidianana Ben’ny tanàna izay hotanterahina amin’ny 28 Oktobra ho avy izao indray dia nanambara Rado Ramparaoelina fa mety aminy ny fiakaran’ny fandraisana anjaran’ny kandida, araka izay tapaky ny fanjakana. Tsy kilalao mantsy ny mitantana tanana hoy izy. Mikasika ny fampiakarana ny isan’ireo mpanolon-tsaina kosa anefa dia mangataka amin’ny fanjakana ny tenany mba hijanona amin’izao isany izao ihany ny an’ny kaominina ambanivohitra noho ny findangan’ny vola omena ny mpanolontsaina rehefa misy fivoriana tanterahin’izy ireo.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiompy trondro ao Moramanga Nomena zana-trondro miisa 1900

Raha tsy dia be mpahalala loatra tao Moramanga teo aloha ny seha-pihariana trondro ao sy ny manodidina azy dia efa mahasarika tantsaha maro izany ankehitriny,

 hoy ny avy eo anivon’ny orinasam-pitrandrahana nikela sy kaobalita ao an-toerana, Ambatovy, noho ny fanampiana nataon’izy ireo. Nanolotra zana-trondro miisa 1900 mahery ho an’ny toeram-piofanana miisa 11 tantanana fikambanana tantsaha maro ao an-toerana izy ireo. Ankoatr’izay moa dia nomena fampiofanana momba ny fahasalamana sy ny aroloza koa ireo mpiasa eo anivon’ity orinasa ity. Tafiditra ao anatin’ireo tombontsoa entin’Ambatovy ho an’ny toekarena malagasy ny fizarana fahaiza-manao sy ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina amin’ny alalan’ny fifanarahana fifampivarotana ataony amin’ny orinasa madinika sy salantsalany eto an-toerana ary antony nanomezana io fiofanana io koa ho ana orinasa miisa 7 misahana asa vaventy sy fotodrafitrasa ao an-toerana vao tsy ela izay, hoy ny fanazavana, ankoatra izay vao notolorana izany.

 

J. Mirija

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pikarohan’ny mpianatra Mamokatra herinaratra ihany koa ny vary

Vao ny 35 %-n’ny mponina raha betsaka no misitraka herinaratra eto amintsika.

Ny mponina an-tanàn-dehibe no tena voakasik’izany raha mbola miaina anatin’ny haizina kosa ireo mponina eny ambanivohitra. Nahita vahaolana entina hamahana izany ireo mpianatry ny sekoly ambony ISPM eny Antsobolo sady tsy lavitra. Io vary vokarin’ny tantsaha mpamokatra io ihany mantsy no hitan’izy ireo fa azo hamokarana herinaratra ho an’ny isan-tokantranony ka zakany tsara ny famahanana finday sy ny fihainoana radio, miankina amin’ny filan’ny tsirairay. Efa nahitan’ireo mpianatry ny ISPM vahaolana ihany koa ny halafosan’ny vidin-tsolika ka tamin’ny alalan’ny pipi na fivalanan-drano indray no nanaovan’izy ireo fikarohana ka nahazoana solika. Orinasa marobe no tonga nitsidika ireo voka-pikarohana voalaza ireo nanomboka ny alatsinainy lasa teo nifarana afak’omaly sabotsy. Afa-po tanteraka ny mpikarakara, raha araka ny fanazavan-dRahety Aimée, tompon’andraikitra ara-bola eo anivon’ny sekoly ary maniry hatrany ny hitohizan’ny fiaraha-miasa. Miisa 360 moa raha tsiahivina ireo tranoheva nandray anjara tamin’ity hetsika ity ka ny 150 isa voafantina tsara indrindra amin’izy ireo no fantatra fa hiakatra etsy amin’ny Carlton Anosy afaka herinandro vitsivitsy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana lovain-jafyMbola ho tratran’i Madagasikara ihany ve ?

Araka ny tatitry ny Banky iraisam-pirenena, mihatsara ny toekarena ankapobeny eto Madagasikara saingy tsy mipaka any amin`ny isam-batan`olona.

 

 Mbola miaina anaty fahantrana ny ¾-n`ny Malagasy. Nanana vina sy fandaharanasa handresy ny fahantrana amin’ny ampahany araka ny tanjon’ny OMD (tanjon’ny taona arivo fahatelo) i Marc Ravalomanana ary nieritreritra fa mila 15 taona (fotoam-piasana 3) no hahavitany izany. Saingy efa tantara sisa moa io, tsy tratra ny OMD, niditra indray ny ODD (fampandrosoana lovain-jafy), mbola ankamantatra… Zavatra hafa ny mahamaika ny mpitondra. Efa tamin'ny taona 2014 no novolavolaina ireto ODD ireto. Raha 17 ny tanjona, 169 kosa ny tarigetra ary 300 ny mari-pahafantarana vinavinaina hojerena hanatontosana ireo tanjona ireo. Mifototra amina lamina telo mazava ireo ODD ireo. Voalohany, mijanona ao ihany ny OMD saingy hamafisina. Faharoa, hisy ny tanjona hafa hampisongadinana ny firenena. Farany, hipoitra ny fanamby vaovao. Ahiana tsy ho tratra ireo tanjona ireo raha mitohy ny tsy fahaiza-mitantan’ny mpitondra, delestazy, tsy fandriampahalemana, fidangan’ny vidin’ireo zavatra ilaina andavanandro (PPN), fanaparam-pahefana manginy fotsiny. Tsy mbola amin’ity taona ity mihitsy vao hatomboka ny fanatontosana ireo ODD ireo raha ny eto Madagasikara. Ny tena loza, raha tsy ho tratra koa io dia ho very 25 taona izany ve i Madagasikara ? Ahoana no hanenjehana an’izany ? Sa miandry fahagagana ?

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rano fisotro madioMbola olana any amin’ny faritany

Tafiditra ao anatin’ny politika ankapoben’ny fanjakana ny famatsiana rano fisotro madio ho an’ny 50%-n’ny Malagasy afaka dimy taona.

Tetikasa maro no efa an-dalam-panamboarana amin’izao fotoana izao entina hanatsarana ny famatsiana rano fisotro madio toy ny atao etsy Amoronakona Ambohimangakely sy ny any Fianarantsoa. Raha ny any Mahajanga dia mbola olana ny fisitrahana ny rano fisotro madio. Mbola banga 5 280 m³ isan’andro ny rano novokarina tany nanomboka ny 20 jona lasa teo. Raha tsiahivina dia noho ny fahamaizan’ny paompin-drano lehibe 2 an’ny Jirama tany an-toerana no antony. Amin’izao fotoana izao dia eo amin’ny 3 000 m³ isan’andro eo  io fahabangana io. Efa vita andrana ara-teknika ary efa mihodina tsara mantsy ilay paompin-drano lehibe an’ny Jirama any an-toerana . Na izany aza anefa dia misy fokontany 10  no mbola mbola tena antin’ny olana amin’ny fahazoana rano fisotro madio. Efa misy ny vahaolana vonjimaika amin’ny alalan’ny fitsinjarana rano amin’ny alalan’ny Citerne  izay fiaraha-miasa amin’ny minisiteran’ny angovo, ny rano ary ny akoranafo. Anisan’ny fandaharan’asa amin’ny famatsiana rano ny mponin’i Mahajanga ihany koa ny fanitarana ilay tambajotra ho any Amborovy izay hatomboka ny fiandohan’ny taona 2020. Fa ankoatr’izay dia hamokatra rano hatramin’ny 3 480 m³ isan’andro ilay paompin-drano  any Toliara izay efa an-dalana ihany koa ny fametrahana azy amin’izao. Ho fanampin’izany dia hisy ny fandavahana lavadrano (forage) izay vinavinaina hatomboka ny volana oktobra ho avy izao.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Entana lany datySaika hopoizinina Antsirabe

Nahatrarana entana lany daty 3 kamio ny tranombarotra iray ao Antsirabe nandritra ny fitsirihana nataon'ny avy eo anivon'ny minisiteran'ny indostria sy ny varotra ary ny asa tanana tamin’ny faran’ny herinandro teo.

 

 Mpandraharaha avy any amin'ny faritr’i DIANA sy Atsinanana no fantatra fa nandefa ireo entana ireo. Efa nogiazana avokoa ny entana rehetra, ary efa mandeha ny fanadihadiana amin'izao fotoana. Loharanom-baovao avy tamina olon-tsotra no nahazoana izao vokatra izao araka ny fanazavan'ny talem-paritry ny minisiteran'ny indostria sy ny varotra. Tra-tehaka tamin'izany ny vary, savony, menaka sy ireo karazana sakafo maro samihafa efa lany daty. Nandritra ny fotoana nanaovana ny fitsirihana dia kamio 3 lehibe avy any Antsiranana sy Toamasina mbola nitondra entana lany daty ihany koa no tra-tehaka. Menaka mahatratra 900 litatra, lafarina 1000 kg indray no hita tao . Nandraisana fepetra avy hatrany ary efa mandeha ny fanadihadiana mikasika ireo mpandraharaha nandefa ireo entana lany daty ireo. Manentana hatrany ny rehetra moa ny minisitera hanome vaovao haingana raha mahita fisiana entana lany daty tahaka izao. Tsy hijanona hatreto  fa hitohy hatrany ny fitsirihana atao raha ny fanambarana nataon’izy ireo.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

FahantranaOlana mbola saro-bahana eto Madagasikara

Tena mbola mahantra fadiranovana ny Malagasy satria maro be no tsy mandray karama 210 000 Ar isam-bolana izany. Misy ny mandray 2 000 Ar isan’andro (60 000 Ar isam-bolana) na 5 000 Ar isan’andro (150 000 Ar isam-bolana).

Kanefa sady manofa trano, no tsy maintsy mividy hanin-kohanina isan’andro, mbola mandoa saram-pianarana ho an’ny zaza. Tsy resahana intsony ireo filàna hafa toy ny JIRAMA, saran-dalana isan’andro,.. Marihana fa ny 2009 -2019 no tena niha nahantra ny Malagasy na inona na inona resahana eto. Efa nidina 67% ny tahan’ny fahantrana teto Madagasikara tamin’ny taona 2008, saingy nitranga moa ny fanonganam-panjakana sy ny savorovoro politika dia tsy nahitana fitoniana intsony teto amin’ny firenena. Nivaha ny fanarahan-dalàna, nitombo ny gaboraraka, hany ka malaina mampody ny vola (devises) ireo mpandraharaha mpanondrana entana satria tsy azon’izy ireo antoka ny toe-draharaha eto. Ny mpanambola rahateo tsy mazoto hampiasa vola, ny mpamatsy vola mbola mitsapatsapa. Vokany, tsy manam-bola ny fanjakana, ary tsy afaka mihetsika firy fa dia fampandehanan-draharaha isan’andro no atao. Ny sehatra tsy miankina sempotry ny hetra sy ny zanabolan’ny banky. Noho izany, miroborobo ny sehatra tsy miankina sy ny aferafera satria ny olona tsy maintsy mivelona, lasa tena sarotra fehezina ny Malagasy… Ny antontan’isa mazava koa moa tsy mivoaka hatramin’izao, hany ka miasa amin’ny kitsapatsapa fotsiny ny fitondrana, dia mangataka famatsiam-bola etsy sy eroa, eny fa na dia misy tsy azo antoka aza. Miteraka olana hafa indray koa io avy eo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra hani-masaka eny an-dalambeMisy polisy kaominaly manara-maso in-droa isan-kerinandro

Tsy misy ny asa, mitombo isan’andro ny mpivarotra amoron-dalana. Ireo mpivarotra hani-masaka no mameno ny faritra rehetra manerana ny renivohitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Gastrotraining Afrika andiany faha-4Traikefa hisorohana ny aretin’ny taova fandevonan-kanina

Notanterahina tany amin’ny Hopital Americain tany Parisy tamin’ny 5 sy 6 Jolay lasa teo ny andiany faha-4 tamin’ny Gastrotraining Afrika.

Nahita mivantana ny fampiofanana natao tany, teny amin’ny Nexta Andranomena, ireo mpisehatra amin’izany noho ny fiaraha-miasa tamin’ny Fondation Telma. Antananarivo, Toamasina, Antsiranana ary Fianarantsoa no nisitraka izany ka nahafahana mifehy ny fisorohana ny aretin’ny taova fandevonan-kanina. Tombony ho an’ny mpisehatra Malagasy ny fizarana traikefa nataon’ireo manampahaizana manokana avy any ivelany tahaka ny fifehezana ny aretin’ny aty, ny fahatavezana loatra, ny hepatita sy ireo maro hafa. Ny firenena afrikanina miteny frantsay no misitraka ity tetikasa Gastrotraining ity ary raha ny eto Madagasikara manokana dia efa napetraka ny fikambanana AGEM (Association des Gastro-Entérologues Malgaches)  sy ny SOMAPHYBIOM ahafahana mifehy tsara ny manodidina ny aretin’ny fandevonan-kanina. Fahalalana vaovao indray no azo ary tombony izany, indrindra ho an’ireo mpianatra dokotera Malagasy izay tonga maro nanatrika.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mitohy ny lalantsika !

Mandravarava any Egita ny ekipam-pirenena Malagasy eo amin’ny fiadiana izay ho tompondakan’i Afrika na ny “CAN 2019”. Tapitr’ohatra ny fanoharana azo hanehoana ny hafalian’ny vahoaka Malagasy tsivakivolo.

 

 

 Taintaina sy tebiteby no niainana tamin’ny lalao nifanandrinana tamin’ny Repoblika Demokratikan’i Congo halina, saingy nahitam-bokany ny ezaka, izay reharehan’ny Malagasy sy i Madagasikara iray manontolo. Mitohy ny diantsika mandravarava an’i Afrika satria firenena sangany sy tsy azo hamaivanina avokoa ny ankamaroan’ireo nifandona tamintsika. Tsy nitombina intsony anefa ilay ambaran’ny vazaha fa “Petit Poucet” ny ekipam-pirenena Malagasy. Noporofointsika ilay “firaisankiana no hery”. Samy nanao izay ho afany fa tsy misy azo tsinontsinoavina ireo mpilalao Malagasy. Tsy lalaon’olon-tokana mantsy ny baolina kitra fa tena ezaka iraisana na “jeux colléctifs”, hoy ny vazaha. Tsy loko tokana na firehan-kevitra iray no afaka hamoaka an’i Madagasikara ao anaty kizon’ny fahantrana sy fahasahiranana fa ny fiombonana sy ny fanambaran-kery. Rehefa miray fo sy miray saina, dia afaka mahazo fahombiazana, ka andeha mba hakana lesona amin’ny politika io toe-javatra manako manerana ny Nosy sy eran’izao tontolo izao io e ! Mampiombona antsika ny baolina kitra ary sarona tanteraka ao anatin’io ny teboka mena rehetra manaratsy endrika an’i Madagasikara. Miakatra ny filaharantsika eo amin’ny maneran-tany eo amin’io sehatra io. Azo hakana lesona tsara io, ka asakasak’izay hinia be di-doha sy mihevi-tena ho zavatra na efa ao anatin’ny tsy fahombiazana aza e !

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial vehivavy 2019Mbola nahery indray ny Stars and Stripes Amerikanina

Norombahin’ny Stars and Stripes Amerikanina ny amboara eran-tanin’ny baolina kitra vehivavy eran-tany 2019 notontosaina tany Frantsa.

Tia Tanindranaza0 partages

Barea CHAN 2020 sy Barea JIOI 2019Mbola hihaona fanindroany amin’ny alahady heriny

Ady sahala 0-0 no nisarahan’ny Barea andeha hiatrika ny fifanintsanan’ny CHAN 2020 sy ny Barea JIOI 2019 notsapaina tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina omaly alahady 07 jolay 2019.

Tia Tanindranaza0 partages

Fametrahana ny fandriampahalemanaMila fifampitokisan’ny vahoaka sy ny mpitandro ny filaminana

“Mitaky ny fijerena ny tombotsoa iombonana, ny fanandratana ny hambopom-pirenena, ny

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fo nijanona tampokaNodimandry i Jaona Elite

Nodimandry tampoka teo amin’ny faha-44 taonany omaly 7 jolay halina ny solombavambahoakan’i Madagasikara teo aloha voafidy teny amin’ny distrikan’Antananarivo Harijaona Randriarimalala na Jaona Elite.

 Teo am-pijerena baolina an-kalamanjana teny amin’ny Akoor Digue nanohana ny Barean’i Madagasikara niaraka tamin’ireo namana aman-tsakaizany izy no tojo tsy fahasalamana tampoka na “malaise”, raha ny vaovao azo.  Nentina tao amin’ny Hopitaly Manara-penitra eny Andohatapenaka fa tsy tana ny ainy. Fijanonan’ny fitempon’ny fo tampoka no voalaza fa niteraka ny fahafatesany. Mpandraharaha teo amin’ny tontolon’ny teknolojia no tena nahafantarana an’i Jaona Elite satria izy no namorona ny orinasa Elite GSM, anisan’ny orinasa Malagasy voalohany nisehatra tamin’ny fivarotana finday teto Madagasikara. Niitatra izany taty aoriana ka niditra tamin’ny fampidirana ny marika “Techno” ihany koa izy, izay  marika nanana ny nampiavaka azy teto Madagasikara  na eo amin’ny lentany na kalitao. Fanta-daza eo amin’ny tontolon’ny hazakazaka fiarakodia haingam-pandeha (Run) ihany koa izy, ary matetika nibata amboara. Taty aoriana, ny taona 2013 izy no nirotsaka hofidiana ho depiote teny Antananarivo Atsimondrano tamin’ny anaran’ny sehatra tsy miankina, ary lany soa aman-tsara. Nanohana ny Vondrona parlemantera nanohana ny filoha Hery Rajaonarimampianina izy, izay filohan’ny vondrona parlemantera HVM mihitsy, saingy niala sy nisafidy hipetraka ho hery afovoany na “centriste”, taorian’ny faharavan’ny governemanta Mahaly Solonandrasana Olivier. Rehefa nandeha ny fifidianana filoha avy eo, dia nisafidy ny nanohana an’i Andry Rajoelina izy. Niverina nirotsaka ho fidiana solombavambahoaka tamin’ny anaran’ny tenany manokana, ka laharana faha-3 no nisy azy, ary iny fifidianana iny no nanahitana azy farany teo amin’ny tontolo politika. Ny fianakaviamben’ny Gazety Tia Tanindrazana dia miombona alahelo sy mirary fiononana feno ho an’ny fianakaviany manontolo. 

 

 

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aza tia kely !

Izay ihany ilay mahavoa anareo ry Jean a ! Efa hita izao fa ny fanampian-dry Jean Malala-tanana an’ilay kilonganareo no

nampivoatra azy hiala amin’io mikandra sahady io dia lazainareo fa ataony fitaovana indray ny zanakareo. Mba tsinjovy ihany hoy aho ny ho avy fa aza dia tia kely ohatran’io foana ! Ireny bob sy fitaovana nomena an-dry zareo ireny anie natao hampitomboiny sy hamitany ny bosiny dia mba manana ho avy mamiratra sy afaka mamaly babena anareo amin’izay izy any aoriana e ! Aza atao an’izany hoe ento aty zaraina ze azo izany foana rangahy ireo boaikely ireo fa tianareo foana ve ny hilona ao anaty fahantrana ao e ? Zay Jean a ! Mbo vakio ity taratasiko ity jean aaa !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Tontolo politikaTakon’ny fahombiazan’ny Barea

Takona tanteraka ny raharaha politika eto amin’ny tany sy ny firenena amin’izao fotoana izao.

 

 

Ny baolina kitra izao no hifantohan’ny sain’ny Malagasy satria any no tena ahitana tsirony sy fafiny kokoa, hoy ny fenehoan-kevitra. Vao mitodika amin’ny sehatra politika, dia fifidianana sy hala-bato no tonga ao an-tsain’ny maro. Na ny mpanao politika sasany aza, dia toa lasa maka fafiny any politika sy toa mitady hanao fitaovana an’io aza indraindray. Irariana mba ho fanohanana sy fitiavana madio tahaka ny an’ny Malagasy rehetra ihany fa tsy hampiditra viriosy eo amin’io sehatra io indray satria toa efa hita taratra ihany izany tato ho ato. Irariana hatrany kosa anefa ny hitohizan’ny fanohanana. Azontsika trandrahina io fahombiazana amin’ny baolina kitra mba hakana lesona amin’ny sehatry ny politika eto amin’ny tany sy ny fanjakana. Rehefa miray feo sy miombona ny rehetra, fa tsy mifamingana sy mifamotika am-pitoerana dia azo antoka fa hisy vokatra azo raisina. Tsy izay no zava-misy ara-politika, fa fifamotehana, fifanaratsiana, fifaminganana,… satria be loatra ny fitiavan-tena. Tsy dia misy tanjona iombonana hamoaka ny Malagasy ao anatin’ny tsy fahombiazana fa dia ny higoka tombontsoa samirery sy hampitombo ny ambaindain’ny vola aman-karena no masaka an-tsaina. Toa zary lasa bizina aza ny fanaovana politika eto, indraindray ny namana aza no finganina sy potehina. Mila miova sy maka lesona isika.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasan’ny FilohaNangina tanteraka ny Tanamasoandro, Miami, Paris..

Efa nalaza tamin’ny seho ivelany hatramin’ny taona 2009 moa ny filoham-pirenena Malagasy, Andry Rajoelina.

 Tsikera mikasika ny fitondrany tamin’ny fotoan’androny avy amin’ireo mpamakafaka sy mpanao politika io. Zary nanakonana ny fiakaran’ny vidim-piainana ny hopitaly manara-penitra sy ny Coliseum na dia tsy tomombana ara-pitaovana aza. Teo indray moa dia mbola hita io fomba fanaovana politika iray io raha mijery ny mikasika ny fanamboarana ireo rova sy lapa fahiny ary ny fitokanana ireo fitohizan’asan’ny teo aloha. Mety tsy dia tena nanakona ilay IEM tsy hita ho miatomboka anefa ireo fa raha ny zava-misy hita taratra ankehitriny aloha dia tena manao izay ho afany ny fitondram-panjakana amin’ny fanaovana “Tam tam” ny fanohanana ny Barea. Toy ny tsy tsaroan’ny Malagasy tampoka teo ilay vidin-tsolika zara fa nidina nanaovana fivoriana 3 andro niaraka tamin’ny filoham-pirenena. Ireo tetikasa fananganana tanàna vaovao toy ny Tanamasoandro sy Miami ary Paris moa dia nangina tanteraka.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote vaovao« Tokony hitondra rivo-baovao. »

Miarahaba ny vahoakan’Ambohidratrimo aho ary isaorako daholo na ireo nifidy na tsy nifidy ahy, hoy ny depiote vaovao ao Ambohidratrimo, Jhonny Rakotoarisoa.

Tenin’olon-kendry ny fanambaran’ny filohan’ny HCC fa tokony hanetry tena ny depiote. Izahay depiote vaovao ireo tokoa no tokony hitondra rivo-baovao ao amin’ny antenimieram-pirenena mandritry ny 5 taona. Ny tsy fahitan’ny mpifidy ny fipakan’ny asan’ny depiote amin’ny asan’izy ireo amin’ny asany andavanandro, hoy izy, no antony namparisarisa ny mpifidy farany teo. Antenaiko amin’ity fa hampiseho fa misy ilana azy ny solombavambahoaka rehetra sy ny antenimieram-pirenena. Tsy ho depiote mpanangan-tanana fotsiny izahay fa nanana ilay tetikasany ny fitondrana ary rehefa hitanay fa mampandroso dia hotohananay ary raha tsy izay kosa dia tsy afaka ny hanohana izany izahay, hoy hatrany ny tenany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i MadagasikaraRoso ny dia handrombaka ny amboara

Miroso ny dia ho an’ny Barean’i Madagasikara amin’ny fametrahana tantara any amin’ny fifaninanana CAN 2019.

La Vérité0 partages

CAN 2019 -Tinoka Roberto - L’homme à deux casquettes

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Roberto Tinoka Raharoarilala est un grand sportif. Il sait pertinemment que le football, surtout quand il s’agit de la Coupe d’Afrique des Nations, est une affaire sérieuse. La qualification historique des Barea de Madagascar en quarts de finale de cette compétition, pour leur première participation historique ne vient pas du hasard. Derrière ce succès, il y a le travail de toute une équipe ultraperformante malgré le peu de moyens qui se trouvent entre ses mains. Les Barea ont abordé, dimanche dernier, leur match avec un esprit combatif contre le RD Congo. C’est une date à marquer dans l’histoire du pays.  Le moral des joueurs étaient déjà à bloc afin de gagner ce match. Mais derrière tout cela s’ajoute le travail de couloir du ministre Roberto Tinoka qui n’a ménagé aucun effort pour mettre toutes les chances du côté des malagasy. En effet, depuis l’arrivée de l’équipe nationale en Egypte, il s’est toujours assuré que son séjour se déroule bien comme il se doit.  Avant l’arrivée d’une délégation de 471 personnes à bord d’un avion affrété par le Président Andry Rajoelina, à l’occasion des huitièmes de finale, il s’est activé à Alexandrie, avec l’aide du président de la CAF Ahmad, à la réouverture de l’aéroport d’Alexandrie afin de permettre aux avions d’Air Madagascar d’y atterrir. Et dès qu’il a reçu le coup de téléphone du Président de la République, il a pris des mesures afin de négocier le transport pour accueillir la délégation et goûter préalablement à la restauration. Un geste d’humilité qui a surpris plus d’un du pays hôte de la CAN 2019.  En dehors de  cela, il était toujours en communion avec les Barea, à leur écoute. Et ce, avec le DG du Sport, Rosa Rakotozafy, comme s’il faisait partie du staff technique de cette équipe nationale qui a réussi à réunir pour un grand premier tout le peuple malagasy. Durant les huitièmes face  à la RDC, le ministre a été vu dans les tribunes parmi les supporters, avec un maillot des Barea à la main. Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Vol des 100 millions d’ariary de la banque Baobab - Le suspect principal demeure introuvable

Mi-mai 2019, un certain Hajatiana Rabetsaroana s’est enfui avec les 100 millions d’ariary appartenant à la banque Baobab de Mahitsy après avoir leurré sa compagne, une employée dudit établissement. Depuis, le fugitif, qui est taxé d’être un sans domicile fixe au lourd antécédent, demeure toujours introuvable. Même les affichettes d’avis de recherche portant son effigie et qui sont placardées dans les locaux de la Police et de la Gendarmerie de la capitale commencent à flétrir. Selon une information fournie par une source auprès de la Gendarmerie nationale, le fugitif devrait se terrer quelque part dans le pays. Pour les enquêteurs, il lui serait impossible de fuir le pays. « De toute façon le fugitif, outre un avis de recherche, est également frappé d’une interdiction de sortie du territoire national ou IST », confie encore notre source.  Avec cette mesure, le fuyard est donc fiché par les services de la douane, de la Police et de la Gendarmerie à l’aéroport d’Ivato. En même temps, les recherches se poursuivent encore. « Le problème c’est que les renseignements fournis par ceux qui le connaissent sont malheureusement flous et n’aboutissent donc à aucune piste. Ces personnes nous téléphonent pour fournir ces renseignements qui s’avèrent malheureusement non fiables », a-t-elle continué.  En attendant donc un éventuel  aboutissement de l’enquête, l’employée de la banque Baobab qui n’est autre que la compagne du fugitif, et qui était en sa compagnie dans la même voiture au moment des faits,  doit croupir toujours dans sa cellule de détention, à titre provisoire à la prison d’Antanimora. Faute de son compagnon, c’est elle qui paie le pot cassé, et ce, très cher. Car avant son incarcération provisoire, elle fut interrogée d’abord par le juge d’instruction du Parquet d’Anosy puis par le Pôle anti-corruption (PAC). Les circonstances ayant préludé à la fuite de Hajatiana, méritent d’être retracées brièvement. Les faits remontent le 9 avril  dernier à Mahitsy. La jeune femme était avec les 100 millions d’ariary de la banque Baobab.  Elle a eu la mission de les verser à la BOA à Mahitsy. Tous deux étaient déjà dans la voiture dans laquelle il allait ramener la jeune femme pour cette mission. Mais juste au moment de partir, l’homme a eu la soudaine inspiration d’envoyer sa compagne pour lui chercher de l’eau. Mais une fois que celle-ci a eu le dos tourné, l’énergumène a fait rapidement démarrer la voiture pour foncer vers une destination inconnue. Sur le coup, la victime a alerté la Gendarmerie qui a établi des barrages de contrôle sur les grands axes dont la RN4. Mais ayant anticipé le piège, le fugitif a emprunté une voie secondaire, déjouant ainsi  le dispositif des Forces de l’ordre. Sa voiture ne fut retrouvée que le lendemain suivant du côté d’Ambohimangakely, sans le conducteur bien sûr, encore moins des millions.  Franck Roland

La Vérité0 partages

Une belle revanche !

« La vengeance est un plat qui se mange froid ! » Les Barea battent les Léopards par 6 buts à 4 au stade d’Alexandrie (Egypte) dimanche 7 juillet à l’issue des séances de tirs au but. Deux partout en temps réglementaire, la RD Congo dut s’incliner face à Madagascar par deux buts à quatre après une éprouvante prolongation. Un match comptant pour les huitièmes de finale de la CAN 2019 en Egypte. En fait, les Barea encornèrent les Léopards et les poussèrent plutôt les chassèrent vers la sortie. En effet, le parcours des poulains de Christian Nsengi Biembe s’arrête là. Tandis que les hommes à Nicolas Dupuis iront en quarts de finale et ce pour la première fois dans les annales du ballon rond malagasy depuis la création de la Fédération Malagasy du Football (FMF) en 1960.Pour les observateurs qui suivent de près l’itinéraire du Onze national de Madagasikara, il s’agit là d’une simple mais hautement légitime « réponse » d’une équipe nationale digne de l’être qui, humiliée devant son public trois ans auparavant, a dû prendre sa revanche.  En 2016, toujours dans le cadre des compétitions  de la CAN, les Léopards avaient écrasé ou piétiné les Barea par 6 buts à 1 au stade de Mahajanga ( Madagasikara). Les protégés de Franck Rajaonarisamba  avaient essuyé un revers cinglant à cette époque. Et les supporters durent avaler la couleuvre. 

Pour ce qui est du mémorable match d’Alexandrie ce dimanche 7 juillet en fin d’après-midi, les Malagasy à l’unanimité admettent que les éléments de Faneva Ima ont fait montre d’un jeu  doué d’un grand talent. Le tir imparable de Amada n’a rien à envier des coups de canons d’un certain Zico, une ancienne gloire de la Seleçao (Brésil) des années 70-80. De même, le spectaculaire coup de tête de Faneva (capitaine d’équipe) rivalise les prestations des grands professionnels de la Bundesliga d’Allemagne. Malgré le petit moment de flottement, notamment en deuxième période, nos champions ont su garder le calme et le cap. Des tirs au but sans fautes, quatre sur quatre. Un signe de maturité de la part de nos talentueux joueurs.  Ainsi, avec un petit recul et évitant les réactions à chaud souvent subjectives et contournant les errances d’un chauvinisme primaire, force est de reconnaître que désormais il faut compter et composer avec l’équipe nationale malagasy, le « petit David », dans la suite à donner à cette prestigieuse finale de la CAN 2019. « Grosse surprise », « révélation » ou autre selon la presse internationale, les Barea ébranlent et font peur à même les coriaces de la Compétition.  Sur toutes les lèvres au salon, au bureau, en classe, dans les « taxi-be », dans la rue et même dans les toilettes publiques, les Zébus de Madagasikara n’en finissent pas d’égayer les concitoyens inconditionnels du sport-roi. Et même les éternels indifférents les plus insensibles, eux aussi, finissent par rejoindre la troupe sinon tout le monde pour saluer cet exploit inédit. L’honneur de toute une Nation est sauf ! L’équipe à Andriantsima Faneva  Ima, à la hauteur des attentes de tout un peuple, savoure fièrement la difficile victoire sur les Léopards.  Le plus dur reste à affronter mais soyons honnêtes  que l’essentiel, une belle revanche, a été acquis. 

La Vérité0 partages

Avion spécial pour les supporteurs des Barea - Le Président Rajoelina prêt à rééditer le coup

« Nous sommes là, pour les soutenir. Nous allons affréter, peut-être même deux avions pour transporter nos supporteurs ». Telle est l’information lâchée par le Président de la République, Andry Rajoelina devant les supporters réunis à l’Hilton d’Alexandrie pour rencontrer les joueurs, après le match victorieux des Barea contre la République démocratique du Congo. L’occasion fut saisie par le Chef de l’Etat pour adresser ses remerciements aux supporters malagasy ayant spécialement fait le déplacement en Egypte pour ce match. « De tout mon cœur, je remercie tous les supporters des Barea. Vous avez fait fi de votre fatigue et vous avez soutenu jusqu’au bout l’équipe », dit-il, rajoutant « Durant près de deux heures, vous avez toujours été là pour donner du courage aux joueurs, par vos cris, vos chansons et vos animations. Vous êtes ici, en tant que représentants des malagasy. Vous portez la voix de tout le peuple malagasy ».

Satisfait, le Chef de l’Etat compte ainsi affréter de nouveau deux avions pour transporter des supporters malagasy pour le quart de finale des Barea, de ce jeudi, prévu se dérouler au Caire, dans la capitale égyptienne. Vu le succès enregistré lors de la première édition et l’engouement autour de l’équipe nationale, nul doute que les places partiront comme des petits pains.  En se référant aux informations non encore officielles, les conditions et les tarifs restent les mêmes qu’avant. Le Président de la République a apprécié la victoire de l’équipe nationale malagasy face à la République démocratique du Congo, dimanche soir, lors des huitièmes de finale de la CAN 2019. L’attitude remarquable des 471 supporters malagasy, débarqués en Egypte dans la matinée grâce un avion spécial qu’il a affrêté, a particulièrement été saluée par le Chef de l’Etat.

« Je félicite les Barea d’avoir su porter aussi haut la fierté nationale. En 59 ans d’indépendance, c’est la première fois que nous atteignons ce stade de la compétition, pour notre première participation, et nous ne nous arrêterons pas là. Je félicite également le coach pour son leadership ayant permis à l’équipe nationale d’être là où elle est actuellement », affirmait le Président Andry Rajoelina. Il en a profité pour de nouveau donner sa bénédiction aux Barea pour leur premier match.  « Rien n’est impossible avec du travail, de la foi et de la persévérance » dit-il, livrant ensuite un anecdote. « Avant le match, je suis descendu dans les vestiaires de l’équipe, pour leur donner ma bénédiction, mais surtout pour prier avec eux. J’espère que cela leur a remonté le moral. Le capitaine m’a promis que l’équipe se battra de toutes ses forces pour remporter le match ». Pour le Président malagasy, le cas de l’équipe nationale malagasy de football peut être transposé à la vie de la nation. « Quand on a la foi, on ne peut que réussir », lance-t-il.  Recueillis par  L.A.

La Vérité0 partages

Ambiance dans les Tribunes du Stade d’Alexandrie - Les supporters des Barea, le 12e joueur sur terrain !

Une tribune bien garnie, une ambiance de folie, les supporters malagasy ont mis une sacrée ambiance au stade d'Alexandrie à l’occasion du match de huitième de Madagascar face à la République démocratique du Congo, contribuant à inspirer les joueurs. Sur le terrain, Madagascar n’a pas déçu pour son huitième durant cette CAN 2019. En tribune, les supporters des Barea venus en nombre ont véritablement répondu présent et mis une sacrée ambiance tout au long de la rencontre au Stade d'Alexandrie. Véritable 12e homme, le public malagasy a donné de la voix dans ce match Madagascar-RDC. L’avant match a été marqué, comme à chaque match des Barea durant cette CAN 2019, par l’hymne national « Ry Tanindrazanay Malala » entonné par les 471 supporters débarqués dans la matinée en Egypte.  Dès le coup d’envoi, le public malagasy, installé en face de la tribune officielle, a vibré avec une ferveur folle. Accompagnés par des musiciens de la fanfare militaire, les supporters ont scandé des chants et fait résonner les vuvuzelas. Dans une ambiance bon enfant, les aficionados hurlaient de concert pour manifester leur identité malagasy, comme ils le font à chaque match à Madagascar, mais cette fois avec une fièvre inédite et en dehors du territoire national.... Ce vacarme aussi ponctuel que  Frappa dingue se répéta à plusieurs reprises.  Le public a chaviré au moment du premier but d’Amada (9è) et du second du capitaine malagasy Faneva Andriantsima (77è). Les égalisations de la RDC (21è, 90è) n’ont pas longtemps douché cet enthousiasme. Un enthousiasme qui a atteint les supporters Egyptiens présents dans le Stade qui se sont mis donner de la voix pour soutenir les Barea.

Les arrêts du gardien Melvin Adrien ou les têtes de Pascal Razakanantenaina sur des occasions congolaises ont permis à foule de pousser de grands « oufs » de soulagement.  C’est avec un "Madagasikara Tanindrazanay" entonné en chœur par les supporters malagasy que débuta la séance des tirs au but. Un choix qui est loin d’être fortuit car ce chant du MDRM dans son refrain incite les jeunes à se lever et  à se montrer des vrais hommes pour défendre la patrie. Sans aucun doute, ce refrain entonné par les supporteurs malagasy, y compris ceux de la tribune des officiels, a eu un effet positif auprès des Barea. Chaque joueur désigné s’avance lentement sur le point de penalty pour accomplir la mission, ô combien importante. Quatre tirs suffisaient aux Barea pour supplanter les Congolais qui rataient leur première et troisième tentative. Explosion de joie dans le stade d’Alexandrie et dans les rues jouxtant. Le drapeau national agité, les chants et les danses  effectués, les concerts de vuvuzelas se font entendre dans tout le quartier, les Malagasy sont en fête. Une ambiance festive et bon enfant. L'envie d'être ensemble, dans la rue et de partager un moment unique dans la vie du pays.  La fête s’est poursuivie à l’Hilton d’Alexandrie, tard dans la nuit de dimanche à lundi, où les supporters ont pu communier avec les joueurs, lesquels ont insisté sur l’impact positif que cette ferveur a eu sur la formation. « Les efforts consentis par le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina et par les centaines de Malagasy qui sont présents ici,  sont louables. Je n’ai pas les mots. Nous leur en sommes profondément reconnaissants », a affirmé le numéro 13 des Barea, Anicet Andrianantenaina, élu homme du match. « C’est incroyable qu’à Alexandrie, cela se passe comme ça. Mais le combat continue encore. Rendez-vous jeudi. Alefa Barea », affirme pour sa part le Capitaine Faneva Andriatsima.  Escorté par la police Les supporters des Barea étaient en ébullition dès la matinée de leur arrivée au Caire, la capitale égyptienne, grâce à l’avion affrété par le Président de la République Andry Rajoelina. Escortée par la police locale, la dizaine de cars transportant les Malagasy s’est fait remarquer tout au long des 200 kilomètres d’autoroute menant du Caire à Alexandrie où se déroule le match de l’équipe nationale malagasy. Trois heures de route avalées facilement avec l’ambiance que seuls les Malagasy savent le faire. C'est à l'entrée d'Alexandrie que les Malagasys ont pris la température, élevée d’ailleurs et déjeuner en début d’après-midi. L’endroit était effectivement idéal et situé à quelques minutes à vol d'oiseau de l’hôtel où logeaient les Barea durant leur séjour égyptien. Beaucoup ont réalisé un effort vestimentaire pour l’occasion, en sortant les maillots, tee-shirt et polos aux couleurs blanc rouge et vert. « Un premier huitième de finale d’une CAN, déjà historique, cela ne se loupe pas. », opine un fidèle au poste des Barea. Propos corroborés directement par un autre supporter.  « J’ai pris ce billet pour les huitièmes en ponctionnant sur nos économies. Mais si une organisation est  faite pour les quarts, je  reviendrai ! ». Une heure plus tard, les supporters sortent de leurs lieux de restauration et grimpaient dans le car, en direction du Stade d’Alexandrie. L’ambiance était montée d’un cran avant même l’entrée dans le Stade….Et à la sortie, trois heures après, c’est la folie….Recueillis par Lalaina Andriamampionona

La Vérité0 partages

Meurtre aux 67 ha - Le présumé assassin arrêté à Toliara

J…, l’assassin de Gaël un natif de la capitale du Nord est arrêté à Toliara le 12 juin dernier. Le meurtre en question a eu lieu le 26 décembre 2017 vers 2h du matin  près d’un bar des 67ha Nord Est. J… a carrément ouvert la gorge de sa victime à l’aide des tessons de bouteilles. Gaël a été transporté d’urgence à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona où il a succombé à  ses blessures peu de temps après. Quant à l’assassin, il a pris la fuite. Certaines personnes à l’époque ont affirmé qu’il avait pris un vol en direction de la Région Sava. Quoi qu’il en soit, il importe de savoir que c’est un récidiviste et qu’il a dans la conscience le meurtre de plusieurs personnes dont celui d’un jeune homme en 2014 à Sambava. La  victime sortait d’une boîte de nuit quand J. l’a  sauvagement tué.  Du coup les observateurs ne peuvent s’empêcher de demander comment un tel criminel a pu sortir de prison.

Pour revenir à son arrestation, le mérite revient au procureur de Toliara lequel l’a tout de suite identifié sur la plage de Mangily. Sans perdre du temps le procureur a alerté les gendarmes qui l’ont immédiatement arrêté. Actuellement celui-ci se trouve en prison mais il y a de fortes chances qu’il soit  transféré à Tsiafahy.  Toutefois, on croit savoir qu’un riche opérateur de la Région Sava cherche tous les moyens pour libérer J. sous prétexte que ce criminel fait partie des membres de sa famille. Et alors. Qui est-il pour croire que lui et sa famille sont  au-dessus de la loi ? En tout cas la famille de Gaël salue la conscience professionnelle et l’intégrité dont fait preuve le procureur de Toliara. A.Lepêcheur

La Vérité0 partages

Catholiques de Madagascar - Deux nouvelles nominations par le pape François

Une grande nouvelle pour les croyants de la Capitale, à savoir ceux de l’Eglise catholique. Deux grandes nouvelles nominations, notamment dans le diocèse d’Antananarivo et de Moramanga ont été réalisées hier. Le pape François a en effet nommé le père Jean-Pascal Andriantsoavina, évêque auxiliaire d’Antananarivo. Ce bibliste âgé de 50 ans était jusqu’à présent recteur du séminaire philosophique interdiocésain d’Antsirabe.Né à Mitsinjo, dans le diocèse de Mahajanga le 24 mars 1969, le père Jean-Pascal Andriantsoavina a commencé en 1961 à fréquenter le Séminaire propédeutique. En 1992, il est entré dans le Grand séminaire philosophique d’Antsirabe pour des études philosophiques. C’est en 1997 qu’il est passé au Grand séminaire interdiocésain d’Antananarivo pour achever ses études théologiques. Il a été ordonné prêtre le 5 aout 2000. Après son ordination, il a exercé les ministères notamment du vicaire de la cathédrale d’Antananarivo et chapelain du Mouvement eucharistique des jeunes (2000-2001), de l’aumônier de la Jeunesse de l’Archidiocèse (2001-2003),  des études près l’Institut pontifical biblique de Rome achevées par une licence en Ecriture sainte, et une résidence au Collège pontifical Saint Pierre (2003-2007), du préfet des Etudes du Grand séminaire philosophique interdiocésain d’Antsirabe (2011-2019). Depuis mars 2019, il collabore en paroisse et s’occupe de la traduction de la Bible de Jérusalem en langue malagasy.

Enseigner la foiPour ce qui est de la deuxième nomination, l’évêque de Rome et chef de l’Eglise catholique a également nommé Monseigneur Rosario Saro Vella, âgé de 67 ans, évêque du diocèse de Moramanga. Ce dernier est connu par tout le monde par Mgr Saro et il est l’ancien évêque d’Ambanja. Né le 8 mai 1952 à Canicatti en Sicile, Mgr Saro Mgr Vella est italien et est entré chez les salésiens, où il a prononcé ses vœux religieux en 1968 et a été ordonné prêtre en 1979. Deux ans plus tard, il est envoyé comme missionnaire à Madagascar. De 1982 à 1995, il était un curé de paroisse à Ankililoaka. De 1989 à 1990, il fut maître des novices, puis de 1995 à 2007, exerçait en tant que curé dans différentes paroisses. Benoît XVI l’a nommé évêque d’Ambanja en 2007. Il a également été professeur de patristique au séminaire majeur interdiocésain d’Antsiranana. Le siège épiscopal de Moramanga était vacant depuis la nomination de l’ancien évêque, Mgr Gaetano Di Pierro, à la tête du diocèse de Farafangana, en mars 2018. Cela fait 11 ans qu’il effectue son chemin dans l’évangile. Il devient maintenant le nouvel évêque du diocèse de Moramanga.  Pour rappel, l’évêque est considéré par l’Eglise catholique comme successeur des apôtres. Et à ce titre, il est Docteur de la foi, chargé de l’enseigner et de la transmettre avec fidélité. Il exerce ses fonctions spirituelles au sein d’une circonscription appelée diocèse. Il réside dans la ville où se trouve sa cathédrale. L’évêché est le bâtiment abritant la résidence de l’évêque et ses services. Il se trouve le plus souvent dans la même ville que la cathédrale du diocèse.Recueillis par T.A.

Midi Madagasikara0 partages

Filière piscicole : Appui du projet Ambatovy aux paysans de Moramanga

Des sites vitrines de grossissement d’alevins.

La filière piscicole commence à attirer de plus en plus de paysans à Moramanga et ses environs, si avant elle encore une activité méconnue par la population. L’appui du projet Ambatovy à quelques éleveurs pionniers a fait tache d’huile. C’est pourquoi le projet continue à apporter son soutien en vue de développer cette filière porteuse. A titre d’illustration, Ambatovy a octroyé, en début d’année, plus de 1 900 alevins au profit de 11 sites piscicoles de grossissement, dont trois sites sont gérés par des associations villageoises telles que « Miara Mijoro Ambonidobo », « FIMIAM » et « RIAN’ALA ». Ces alevins sont issus de deux des cinq sites vitrines qui ont été mis en place avec le soutien d’Ambatovy, à l’instar de ces 11 sites de grossissement.

Complémentarité. Pour les sites vitrines spécialisés dans la production d’alevins, le projet a pris en charge l’aménagement des sites, l’alimentation de démarrage ainsi que la formation sur les techniques d’élevage des paysans. Ces derniers s’occupent quant à eux de la conduite d’élevage et de la sécurisation de la ferme. En outre, les techniciens d’Ambatovy assurent régulièrement les accompagnements techniques, tant au niveau de la production d’alevins que sur les sites de grossissement. Rappelons qu’au début du projet, les producteurs d’alevins ont bénéficié d’une visite d’échanges avec d’autres pisciculteurs dans la région d’Itasy, avec l’encadrement des agents de la direction régionale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, pour une partage de bonnes pratiques avec leurs homologues. Ambatovy facilite également l’approvisionnement en alevins de ces fermes auprès des sites vitrines. Compte tenu de sa rentabilité et de sa complémentarité avec les autres activités génératrices de revenus, entre autres, le petit élevage et la culture maraîchère, de nombreux paysans de la région ont déjà manifesté leur intérêt à se lancer aussi dans cette activité piscicole.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina : Hifarana ny septambra 2020 ny dingana voalohany

Nampahafantatra ny fandehan’ny asa dingana voalohany ao aminy ny seranantsambon’i Toamasina, sy ny Jica mpamatsy ny vola ny zoma misandratra andro teo. Niatrika izany mihitsy ny solontenan’ny masohivohon’i Japon eto amintsika, sy ny tale jeneralin’ny seranantsambon’i Toamasina (SPAT), ary ireo nasaina manokana, ka isan’izany ireo fiarahamonim-pirenena eto Toamasina.

Nandritra izany no nilazan’ny tale jeneralin’ny SPAT, Atoa Avellin Eddy Christian, fa ny dingana voalohany amin’ny asa no efa mandeha amin’izao. Ny fanamboarana ireo vatobe manokana natao hiarovana ny sisin-dranomasina mandritra ny asa fanitarana, sy fanalavana ny fiantsonan’ny sambo eo amin’ny “mole B” ho fiantsonan’ny sambo mpitondra mpizaha tany sy ny “mole C4” ho an’ny sambo mpitondra kaontenera, ary ny fiarovana amin’ny onja na ny “brise lames”. Maharitra 30 volana ny asa fanamboarana ireo vatobe manokana ireo izay misy karazany roa izany, dia ny “dolosses” milanja 50 taonina miisa 2.600 raha ny 2.361 no tena ampiasaina, sy ny milanja 30 taonina miisa 800. Fitaovana nohafarana manokana avy any Japon nataon’ny orinasa Penta – Daiho ny izy ireo, ka miisa 48 ireo fitaovana fanamboarana ny vatobe milanja 50 taonina raha miisa 18 kosa ireo fanamboarana ny vatobe 30 taonina. Handaniana simenitra 23 m3 sy vy milanja 2,5 taonina ny vatobe iray mandritra ny fanamboarana azy, ka telo andro eo no fametrahana azy ao anatin’ilay fitaovana manokana alohan’ny fanapazana azy ety ivelany amin’ny masoandro. Vinaina ny volana septambra 2020 no ho vita avokoa ny fanamboarana ireo vatobe ilaina ireo, ka manomboka eo koa no manomboka ny dingana faharoa amin’ny tena fanitarana ny seranana izay kasaina ho vita ny taona 2025 izany raha izao fandehan’ny asa misy eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina izao.

Ankoatra izany dia efa mandeha ihany koa izao ny tolo-bidy iraisam-pirenena amin’ny asa amin’ny dingana faharoan’ny fanitarana ny seranantsambon’i Toamasina. Ny volana oktobra amin’ity taona ity no heverina hanokafana ireo valopy voaray amin’izany tolo-bidy iraisam-pirenena efa mandeha izany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

AUTOUR DE LA CAN

Anicet Abel Andrianantenaina élu homme du match

Et de quatre. A chaque rencontre qu’ils disputent, un des joueurs de la sélection malgache remporte toujours le titre d’homme du match. Hier, lors de la rencontre des huitièmes de finale contre les Léopards de la RD Congo, Anicet Abel Andrianantenaina a été élu joueur du match. Le milieu de terrain malgache, évoluant à Ludogorets, a une fois de plus séduit les techniciens. « Cela fait toujours plaisir de gagner ce trophée, mais ce sacre n’aurait été possible sans mes coéquipiers. Le football, c’est un travail d’équipe et un jeu collectif. Le plus important pour moi c’est l’équipe qui a gagné, et ce trophée n’est que du bonus. On a montré du bon football et on est capable de gagner, comme on l’a déjà fait contre le Burundi et le Nigéria. Et voilà qu’on a sorti la République Démocratique du Congo. On a beaucoup travaillé et nous sommes prêts à aller le plus loin possible », a-t-il déclaré.

 

 

Nicolas Dupuis« Le premier défi, c’est la récupération »

« Mes premiers mots sont de remercier mes joueurs. Les Congolais nous ont fait souffrir, et surtout dans les dernières secondes du temps réglementaire. Il a fallu passer aux prolongations et on a fait rentrer des joueurs. On a déjà travaillé sur les séances de tirs aux buts, et voilà qu’on les a réussis. Il faut avouer qu’on était moins bons et moins fringants que contre le Nigéria. L’absence de Marco Ilaimaharitra nous a handicapés au milieu. Je réitère que nous sommes très contents d’envoyer de la joie et on veut continuer. Cette belle victoire, on la dédie au peuple malgache, et nous remercions le président de la République, Andry Rajoelina, d’avoir fait le déplacement avec les nombreux supporteurs », a-t-il déclaré. En misant sur les mêmes joueurs, avec la formule « on ne change pas une équipe qui gagne », Dupuis fait face à la fatigue des joueurs. Et lui de continuer : « En quatre matchs, l’équipe n’a jamais perdu. La fatigue se fait sentir du côté des joueurs. En alignant les mêmes joueurs, il y a la limite physique et ça se ressent. Ne pas changer cela permet de garder le même jeu et une habitude de jeu. »

19 joueurs sur 23

Lors des quatre matchs que les Barea ont disputés, 18 joueurs sur les 23 sur la liste ont déjà foulé le terrain. Pour la rencontre d’hier, deux nouveaux joueurs ont fait leur première apparition sur le terrain. Il s’agit d’Arohasina Andriamirado, alias Dax, du Kaizer Chief, et de Jeremy Morel, de l’Olympique lyonnais. Il reste cinq joueurs qui sont restés jusqu’à maintenant sur le banc des remplaçants, à savoir Leda Randrianasolo, Ibrahim Dabo, Toavina Rambeloson dit Deba kely, et Baggio Rakotoarisoa.

Florent IbengeOn a raté des occasions de buts

La République Démocratique du Congo plie bagage. Le coach des Léopards de la RDC rentre avec beaucoup de regrets. « C’est le football. On courait toujours après le score. On était toujours à la recherche du but de l’égalisation. Il nous a manqué plus de rythme pour pouvoir facilement marquer. On a raté des occasions de buts. »

Des maillots contrefaits sur le marché

Les résultats des Barea à la CAN ont suscité l’admiration et l’engouement des supporteurs. La Fédération Malgache de Football (FMF) a signé un contrat avec l’équipementier Garman pour tous les matériels des Barea, et surtout les maillots officiels. Actuellement, la FMF constate que des maillots contrefaits avec la marque Garman sont vendus sur le marché. Face à cette situation, la fédération va prendre ses précautions par rapports aux contrefaçons. « Si les fans de foot malgaches aiment vraiment les Barea, ils devront soutenir l’équipe à travers l’achat des maillots originaux, dont le prix est à 85.000 ariary », a annoncé la fédération, lors d’une mise au point à Alexandrie.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

RSE : Un levier du développement durable

Ces paysans leaders ont pratiqué le système agro-écologique.

La mise en œuvre des activités de RSE (Responsabilité sociétale d’Entreprise) permet d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) prévus par les Nations Unies à l’horizon de 2030. 

Les entreprises adhérant au référentiel HOREB (Hygiène, Organisation et Restauration de l’Environnement et de la Biodiversité), en témoignent. « Il a été évoqué lors de la réunion du CPCCAF (Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones) en fin juin dernier à Lyon, que près de 1 000 milliards d’Euros doivent être à mobiliser afin d’atteindre ces ODD. Mais à Madagascar, de nombreux indicateurs ont été atteints, même si c’est encore au niveau des localités villageoises dans lesquelles on intervient. C’est un levier du développement durable », a déclaré Faly Rasamimanana, le directeur général de Faly Export, qui plus est l’initiateur de l’HOREB.

Eradication de la diarrhée. A titre d’illustration, l’ODD 3 relatif à la santé est atteint. « Les exportateurs de litchi, membres de l’HOREB, ont sensibilisé la population dans les communes des régions d’Atsinanana et d’Analanjirofo sur les maladies courantes. Ce sont des lieux de production de litchi. Onze fokontany dans la commune de Foulpointe, qualifiée de commune pilote, ont déjà respecté l’hygiène tout en éradiquant la défécation à l’air libre. Nous avons d’ailleurs appuyé la population locale en matière de construction de latrines conformes aux normes. Des centres de santé de base ont été également construits. Nous avons en même temps contribué au paiement du salaire du personnel soignant tout en assurant l’approvisionnement en médicaments. Nous avons aussi facilité l’acquisition d’un véhicule 4×4 à la coopérative Taratra. C’est indispensable pour l’évacuation sanitaire et celle des produits dans les zones reculées. Notre objectif est de réduire à 50% le taux de mortalité en 2020 », a-t-il évoqué. La population bénéficiaire témoigne déjà l’éradication de la diarrhée dans sa circonscription.

Spécificités. Concernant l’ODD 4 qui indique l’accès à l’éducation de tous, les opérateurs membres de l’HOREB ont contribué à l’amélioration des infrastructures scolaires et ont distribué des kits scolaires aux enfants des producteurs ayant adhéré à ce référentiel de développement, sans oublier l’instauration d’une cantine scolaire. Le taux d’absentéisme est ainsi en baisse. Et parlant de l’ODD 6 visant à l’accès à l’eau potable, « nous avons installé des pompes à eau manuelles par fokontany tout en distribuant des bidons en plastique à robinet avec des purificateurs d’eau dits « Sur’eau ». Dans la foulée, nous avons mis en place des bonnes pratiques agro-écologiques afin d’obtenir des produits de qualité. C’est l’une des spécificités de l’HOREB. Ce qui permettra de sécuriser la santé des consommateurs puisque nous fournissons des produits bio sans aucune intervention chimique », a poursuivi Faly Rasamimanana. Une cinquantaine de paysans leaders  s’y mettent déjà après avoir reçus une formation prodiguée par le directeur de l’ONG ANAE (Association Nationale d’Actions Environnementales), Tahiana Rakotondralambo.

Avantages sociaux. Par ailleurs, des producteurs membres de l’HOREB issus des communes de Foulpointe et de Fénérive Est, sont affiliés à la CNaPS. « Faly Export a contribué à hauteur de 50% de leurs cotisations sociales pour cette année. Ces producteurs bénéficieront de tous les avantages sociaux y compris l’assurance retraite. C’est l’ODD 8 qui indique le travail décent et une croissance économique. Et parlant de la facilitation d’accès au marché, nous avons collaboré avec la population locale pour la construction de deux ponts et une autre piste rurale desservant des lieux de production. Celle-ci devient plus responsable en matière de protection d’infrastructures publiques grâce à cette notion d’appartenance. Toutes ces actions ont été entreprises dans le cadre de nos activités de RSE. Et des auditeurs internes de l’HOREB effectuent de contrôle systématique au niveau de tous les sites de production. Si le nombre d’entreprises adhérant à ce référentiel augmente, il y aura une émergence de Madagascar sur le plan international comme c’est le cas de la BAREA. », a assuré Faly Rasamimanana.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme – Rodorodon’Alaotra : Hervé Patrick brillé à domicile

« Rodorodon’Alaotra », un événement phare dans la région Alaotra Mangoro ce week-end dernier.

La première édition du « Rodorodon’Alaotra » a pu rassembler plus de 80 athlètes sur des catégories confondues, ce samedi, dans la région Alaotra Mangoro. Sur les courses de 10 km autour de la ville d’Ambatondrazaka, le militaire du Cosfa, Hervé Patrick a honoré sa région natale. Il a terminé en premier avec un chrono de 35’41’’. Clément Ranahavitasoa du Sport-études s’est trouvé à la deuxième place avec 36’21’’. Elysé Rakotonindrina a complété le podium. Le représentant de l’As Crown Vakinankaratra a enregistré un chrono de 37’46. Dans la catégorie féminine, les deux premières places étaient une affaire entre les filles du Sport-études. Après un grand débat entre elles, Lynah Fanirimalala a été sacrée championne avec 35’01. La deuxième place revenait à Francky Raharimondine, avec un retard de quelques secondes à celle de la première. La troisième place a été obtenue par Nandrianina Rasolomanandrariny à 55’’ 19. D’autre part, 15 établissements ont fait la course sur le relais inter-établissements et le lycée d’Ambatosiratra a remporté la première place. La présidente de la Fédération Malgache d’Athlétisme, Norolalao Ramanantsoa et ses coéquipiers ont assisté à cet événement. Elle a félicité la ligue pour cette initiative et l’a encouragé à aller plus loin.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

VIH : Des chercheurs ont réussi à éliminer le virus chez des souris

Ne nous réjouissons pas trop vite, mais la nouvelle a tout de même de quoi raviver l’espoir : une équipe américaine de chercheurs a réussi à éliminer durablement le VIH chez des souris infectées, selon une étude publiée récemment dans la revue Nature. Les auteurs de l’étude, qui travaillent à l’Université du Nebraska, ont combiné deux technologies de pointe pour lutter contre le phénomène de résurgence du VIH. Dans les thérapies actuelles, en effet, le virus reste contenu dans l’organisme sous forme latente, et se réactive si le traitement s’interrompt.

Dans un premier temps, les chercheurs ont utilisé une forme de traitement antirétroviral nommée LASER ART (long-action slow-effective release antiviral therapy), combinée par la suite à la technique Crispr d’édition génétique. Cette combinaison de techniques a permis d’éliminer le virus chez plus de 30% des souris traitées. Selon le résumé de l’étude, ces résultats « sont une démonstration de la faisabilité d’une élimination permanente du virus ». Cette première étape concluante est cependant, encore loin d’une possible application chez l’homme.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Assemblée nationale : Des tractations en cours pour la formation du BP

Qui va succéder à Jean Max Rakotomamonjy au perchoir ?

La semaine qui vient de s’ouvrir s’annonce chargée pour les nouveaux députés qui se préparent à élire les membres du bureau permanent (BP) de l’Assemblée nationale. La session spéciale de la Chambre Basse débutera d’ailleurs le mardi 16 juillet. D’après nos informations, des lobbies se poursuivent dans les coulisses à Tsimbazaza. Le nom du (de la) futur (e) président (e) de l’Assemblée nationale se trouve au centre de ces lobbies. L’élection des autres membres du BP suscite également l’intérêt des nouveaux élus. Les députés indépendants qui ont fait une déclaration de soutien au pouvoir en place seront-ils représentés au sein de ce bureau permanent ?

Derniers mots. Malgré ces tractations, les derniers mots reviennent au chef de file du groupement politique majoritaire qui est l’IRMAR. Le président de la République Andry Rajoelina aurait son mot à dire sur les noms de ceux qui vont composer le bureau permanent de la Chambre Basse. Reste cependant à savoir si les partis politiques membres de ce groupement, dont le TGV, le MMM, le « Hiaraka Isika », et les Verts y seront tous représentés. A rappeler que le député de l’IRMAR élu dans le Ve Arrondissement de la Capitale, Naivo Raholdina, a demandé publiquement le remplacement du président du MMM Hajo Andrianainarivelo, à la tête du ministère en charge de l’Aménagement du Territoire. D’après nos sources, les députés MMM ont discrètement tenu, avec des députés indépendants, une réunion à Ambohimanambola.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Echiquier politique : C’est la trêve

C’est le calme plat sur le plan politique, la CAN 2019 occupe le devant de la scène notamment avec la participation des Barea à cette compétition continentale. On a l’impression que l’on assiste à une trêve sur le plan de l’échiquier politique. Même les résultats officiels des législatives n’ont pas fait long feu, étant donné que la CAN 2019 a focalisé l’attention des gens. Toutefois, il y a les communales et les Etats-majors politiques qui vont s’y pencher. Chacun ne voulant pas faire connaître d’avance leur candidat ou leur stratégie, c’est selon. D’ailleurs, c’est une élection de proximité, et ce sont les formations politiques qui sont bien implantées dans les communes qui ont de fortes chances de gagner, mais il ne faut pas oublier pour autant les indépendants. La preuve, ces derniers ont été fortement représentés lors des dernières législatives.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Festival Madatoucourt : « Razana » reçoit le prix de l’éléphant

L’équipe de Amy Production pendant le tournage de « Razana ».

En 2017, Razana a été dévoilé pour la première fois au festival panafricain Rfc. Depuis, il enchaine les rendez-vous  incontournables du septième art autour du monde.

Du Fespaco à Clermont-Ferrand, en passant par la Martinique, la France et  bien sûr Madagascar, le court-métrage de  Hamy Ratovo  vient d’ajouter le prix de l’Eléphant du festival MadaTouTcourT à son palmarès.  « Les mains frêles de Solo serrent une urne contre sa poitrine. A la demande de son défunt compagnon. Il rentre à Madagascar pour remettre les cendres de son partenaire au père de ce dernier. Un beau père traditionnaliste et conservateur et qui ne souhaite pas sa venue… ». Voilà le décor sur lequel plane l’intrigue. Une société malgache qui exige que le corps entier doit être enseveli à la mort et où l’homosexualité constitue un « fady ». On plonge dans l’œuvre contemporaine ethnico-philosophique s’adressant à une société malgache figée dans la relation homme/femme.

« Razana » amène à se questionner sur le poids, ou les limites, de la tradition face à des situations impliquant une autre culture. Une autre manière de penser et d’être en rapport avec la mort. Mais aussi, implique un couple homosexuel dont la relation est strictement taboue dans la culture malgache. La distribution est digne d’un grand film malgache, parce qu’on y retrouve des acteurs comme Gégé Rasamoely. « Razana » permet de comprendre ce que la génération productive d’aujourd’hui pense de la culture malgache. Il y en a ceux qui veulent bouleverser les valeurs essentielles.

MadaTouTcourT. Œuvrant pour la promotion des courts-métrages réalisés par des réalisateurs Malagasy jusque dans l’âme, festival MadaTouTcourT a vu le jour, suite au succès de la première projection des courts-métrages des jeunes auteurs malgaches pendant le festival « Couleurs Malgaches » en 2010. L’association a créée en partenariat avec Rencontres du Film Court à Madagascar et le cinéma d’art et essai Katorza à Nantes un événement annuel Mada TouTcourT pour promouvoir les jeunes cinéastes émergents en leur donnant une visibilité à Nantes et ses alentours.

ZT/MR

Midi Madagasikara0 partages

BAREA : la victoire au bout du suspens

Les Barea nous ont remplis de fierté durant cette CAN 2019 ; ils n’ont jamais faibli dans l’adversité et ils ont gagné au bout d’un suspens insoutenable. Cette victoire fut d’autant plus belle qu’elle fut longue à se dessiner. La belle aventure continue et l’on croit à d’autres exploits. Les Malgaches ont de nouveau fait la fête hier après le coup de sifflet final. Ce fut une joie simple et sans ostentation. Il s’agit maintenant de continuer sur cette lancée pour mettre le pays tout entier sur de bons rails.

BAREA : la victoire au bout du suspens

Cette victoire des Barea fut belle car elle nous a tenus en haleine. Nos joueurs ont fait preuve d’un esprit de corps remarquable, restant unis dans l’effort jusqu’au bout. Le peuple malgache les a accompagnés dans l’effort par la pensée. C’est donc par cette explosion de joie spontanée qu’il leur a manifesté sa gratitude. Leur parcours ne s’arrêtera pas de sitôt et maintenant, on se met à rêver d’exploit. Les spécialistes étrangers se sont étonnés de la qualité de jeu de notre équipe. A écouter les commentaires des speakers à la télévision, on sentait quand même un léger désappointement après la victoire de nos Barea face aux Léopards. Le petit poucet continue d’étonner et nul ne sait jusqu’où il peut aller. Mais pour nous, l’essentiel est cette qualification qui remplit de joie tous les Malgaches. L’avenir n’est pas écrit comme disait Ibrahim Amada, le premier buteur du match : « Nous prenons les adversaires comme ils viennent. Ce qui nous arrive est formidable. Nous savourons ce qui nous arrive et après on verra ». Ce qui est formidable, c’est cette ferveur manifestée par les joueurs et toute la population. Il n’y a plus aucun calcul à faire. L’aventure continue et elle peut amener notre équipe très loin. Il y a une formule qui traduit parfaitement cet état d’esprit : « carpe diem » (profite de l’instant présent).

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Football : Sursaut d’orgueil des Barea C !

Le sport est loin d’être mathématique. Le football qui plus est. Hier encore à Mahamasina, on a pu voir une victoire des Barea C, engagés aux Jeux des Îles, face aux Barea B retenus pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN).

Sur le papier donc, il n’y a pas photo, avec les meilleurs joueurs dans les rangs des Barea B, placés sous la direction de Franklin et Amada. Mais sur le terrain, on a vu une équipe C qui obéissait au doigt et à l’œil de l’entraîneur Roro Rakotondraibe, et qui tentait crânement sa chance face aux grands favoris.

Dès l’entame du match, on sentait cette détermination des protégés de Roro, qui a choisi la charnière centrale de Fosa avec Andry Max et Lolody, puis Ricky pour endiguer les assauts de Tsito et ses camarades.

Comme Patrick de l’Ajesaia faisait des ravages sur le flanc droit de la défense des Barea C, ce qui devait arriver arriva. Le temps pour Carlos de déjouer la vigilance de Ando Rakotondrazaka, et marquer l’unique but de ce match test Ô combien révélateur.

Une fois de plus, les férus de football ont été unanimes à reconnaître qu’en faisant un savant amalgame de ces deux Barea, on devait avoir une équipe capable de gagner cette médaille d’or des Jeux des Îles qui nous échappe depuis des décennies. Une offense pour le football de la Grande Île, mais cela a été toujours comme ça. La faute aux techniciens qui n’arrivent pas à trouver la bonne formule.

Hier en tout cas, plusieurs techniciens étaient unanimes pour reconnaître que le CHAN devrait passer après les Jeux des Îles, car il est grand temps de signer notre retour et de se positionner comme le grand de l’océan Indien. C’est tout aussi simple pour le peu de volonté qui est là. Le bon sens aussi. Alefa Barea C !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ressources halieutiques : Un avenir compromis sans la prise de mesures correctrices

Toutes les parties prenantes lors de cet atelier international.

Les ressources halieutiques à Madagascar ne sont pas illimitées. Les eaux malgaches sont riches en biodiversité mais pauvres en productivité.

Et le potentiel productif à terme est estimé à 200.000 tonnes, dans un objectif maîtrisable, et non pas 450.000 tonnes comme estimés en 1992. Les ressources marines et estuariennes représentent 110.000 tonnes, tandis que les ressources continentales sont évaluées à 15.000 tonnes. Cependant, l’avenir des ressources halieutiques, dont entre autres les crevettes, est très fortement compromis à terme, sans la prise de mesures correctrices. C’est ce qui ressort de l’atelier international sur la pêche crevettière et les autres ressources halieutiques, organisé pendant deux jours par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, et le GAPCM (Groupement des Aquaculteurs et de Pêcheurs de Crevettes de Madagascar), avec l’appui de l’Union Européenne et de la FAO. Le thème portait sur « l’exploitation actuelle et le développement responsable ».

Obstacles. La transparence et la lutte contre la pêche illégale représentent ainsi des enjeux immédiats majeurs. Toute concession de licence, de droits d’accès et d’accord de pêche, doit être transparente et publiée. Il faut également se focaliser sur l’amélioration des contreparties des accords de pêche privés pour l’Etat. Dans la foulée, l’expérience des pays de l’Afrique occidentale est riche d’enseignements pour compléter celle de Madagascar sur l’accessibilité aux ressources de la petite pêche, ainsi que le contrôle et la cogestion. L’écocertification MSC de la pêche crevettière, déjà identifiée en 2008, devient aussi un enjeu crucial et urgent. En revanche, les parties prenantes ont identifiées deux obstacles majeurs, à savoir, l’absence de maîtrise de la petite pêche, et la relance de la recherche. Un plan d’action à court terme et la constitution d’une « task force », s’avèrent primordiaux pour pouvoir les lever.

Aquaculture innovante. Par ailleurs, il y a largement une place pour le développement d’une flotte palangrière nationale, à condition que celle-ci puisse être soutenue, et pour travailler dans une concurrence équitable avec les flottes étrangères, et en particulier celle de l’Union Européenne. L’aquaculture d’algues, de crabe et d’holothuries, constitue une voie d’avenir à haute intensité de main d’œuvre, génératrice de revenus, en particulier pour les femmes. D’autres initiatives d’aquaculture innovante à Madagascar, comme l’esturgeon, méritent également d’être soutenues. En bref, les gisements de croissance se trouvent principalement dans la pisciculture continentale et l’aquaculture marine nouvelle à haute intensité de main d’œuvre. Tout cela est estimé à 75.000 tonnes, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Sécurité maritime : Une commission mixte malgacho-comorienne en gestion

Le drapeau Malgache brandi sur la Place de l’Indépendance comorienne.

Il est prouvé que l’amitié, aussi bien fraternelle que diplomatique entre Madagascar et les Îles des Comores, est au beau fixe. Après la participation de soldats comoriens à la parade militaire pour la célébration de la fête de l’Indépendance de Madagascar, sept contingents malgaches, dont trois femmes, issus de l’Armée malgache (Armée de l’air, Marine, Armée de terre) et de la Gendarmerie nationale, ont défilé sur la place de l’indépendance de la République des Comores et celle des Forces Armées de ce pays samedi 6 juillet. Dirigés par le Lieutenant-Colonel Raymond Martin Ralaikoa, leur prestation a renforcé de nouveau la coopération militaire entre les deux pays. Ayant conduit la délégation malgache à cette cérémonie, le Chef d’Etat-major général de l’Armée malgache, le Général Théophile Rakotonirina, a été reçu par le président de La République des Comores, Azali Assoumani, et son homologue, Colonel Youssouf. Des rencontres qui ont permis aux deux parties de renouveler la coopération entre les deux pays, surtout dans le domaine de la sécurité et de la défense, et cela concerne essentiellement la formation. Sur ce dernier point, Madagascar dispose de l’Académie militaire d’Antsirabe, et de l’Ecole supérieure de la Gendarmerie à Moramanga, qui ont formé beaucoup d’officiers comoriens. Il a également été décidé la mise en place d’une commission mixte pour élaborer la nouvelle stratégie de collaboration entre les deux pays dans le domaine de la sécurité maritime. Pour ce faire, le Général Théophile Rakotonirina se penche actuellement sur ce projet.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Quelques notes de musique…

A quelques heures de l’heure fatidique du résultat du match des Barea contre les Léopards, on ne peut qu’hésiter entre déjà chanter victoire ou pleurer défaite qui peut, hélas, aussi nous accabler.

Mais comme un étudiant qui attend le verdict d’un examen, il veut savourer le moment présent où le couperet n’est pas encore tombé. Là, il peut rêver d’une issue heureuse pour lui, où il peut entrevoir des suites scolaires tranquilles pour finir par une vie meilleure et sans problème. Là, le gamin qui est en chacun de nous, voit ses Barea en quarts, en demies et pourquoi pas en finale, et apothéose, ramener la COUPE au pays. Le tout enrobé d’allégresse et…

« Quelques notes de musique/En rêvant/De ce monde magnifique où vivront tous les Malgaches. Quelques notes de musique/Pour arrêter le temps/Qu’y-a-t-il de magique/Qu’y-a-t-il de plus grand ?

Mais je t’aime, je t’aime/mais tout est si fragile/Mais tout est difficile.

… Mais je veux rester libre/M’accrocher malgré les quelques peurs en passant/…Quelques notes de musique/Sur le chagrin des mots /pour nos cœurs romantiques/qui s’éloignent en solo… »

Ces paroles de Gilbert Montagné me sont revenues, je ne sais pas pourquoi , en me levant ce matin. Elles ne m’empêchent pourtant pas de penser à l’autre face non du disque mais de la réalité, c’est-à-dire à une défaite.

Celle qui nous renvoie la queue entre les jambes, nous ramène à notre grisaille habituelle, ponctuée de querelles permanentes, où les optimistes et les pessimistes se confondent dans la communion de la fatalité de voies séparées.

Aussi Pharaons qu’ils furent, les Egyptiens ont volés en éclats, le petit prince, en la personne de Mahomed Salah, est bien tombé de son trône. Le président de la Fédération n’a pas trouvé mieux que de chercher la porte de sortie et l’entraîneur néerlandais, n’en parlons pas. Espérons qu’il n’en sera pas de même dans notre camp. Bien des voix maudiront le président d’avoir porté malheur la poisse en allant là-bas. Beaucoup lui en voudront d’avoir voulu profiter de l’engouement sportif pour mieux polir son image politique.

Déjà, dans L’Empire Romain, le poète Juvénal disait que pour gouverner, il fallait donner au peuple « pain et Jeux » (traduction de « Panem et circenses »). Ainsi, le peuple pouvait se nourrir et se divertir. On assistait alors à une Paix sociale mettant ainsi le peuple hors du jeu politique, et évitant conflits, révoltes, soulèvements. Déjà de nos jours, le riz se fait de plus en plus rare. Quelques nouilles en guise de festin…dirait-on dans le même tempo que la chanson de Gilbert Montagné.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Volleyball – All Festival Cool Volley : De nouveaux talents vont apparaitre

Les futurs grands volleyeurs ont rempli le terrain gazon de Saint-Michel. samedi dernier.

La cinquième édition du All festival Cool Volley a rencontré un grand succès, ce samedi, sur le terrain de saint Michel Amparibe. La Fédération Malgache de Volleyball veut élargir cet évènement dans les autres ligues.

Les jeunes volleyeurs et volleyeuses se sont réunis ce samedi, sur le terrain de Saint Michel Amparibe, à l’occasion de l’évènement All Festival Cool Volley, un des programmes majeurs de la Fédération Malgache de Volleyball. Plus de 126 élèves de moins de 13 ans, issus des clubs et des écoles d’Antananarivo et d’Ambatolampy, ont participé à cette cinquième édition. Ils sont repartis en quatre catégories : les 8 à 10 ans et les 11 à 12 ans, les licenciés et les non licenciés. Un tournoi de deux contre deux où 63 équipes ont disputé la phase éliminatoire sur un terrain de 8mx4m, avec une durée de dix minutes, le matin. Les finales ont été jouées l’après-midi, avec la domination des grands clubs. Pour les garçons licenciés, la rencontre a été cent pour cent pour les GNVB. Hery et son camarade ont été sacrés champions face au duo de Fetra et Rica, sur le score de 25 à 22. Quant aux filles, le club de VBI était en démonstration face au Bi’As, une équipe composée de Miahy et Irnah, sur le score de 23 à 21.

« Le Cool Volley n’est pas réellement une compétition, mais plutôt une journée récréative pour les enfants. Pendant ce temps, nous leur apprenons à jouer et à aimer cette discipline. De plus, la promotion du volleyball commence par l’initiation des jeunes », a précisé Tahiana Andriamanantena, le président de la FMVB. Quatre autres éditions de cet évènement sont encore au menu de cette saison. « Nous les ferons en parallèle avec les grandes compétions, telles que les championnats nationaux et les Beach volleyball », a-t-il ajouté.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Mpamily « wanted » : Nampiasa karapanondro sandoka ilay mpangalatra

Hatreto dia mbola tsy hita ilay fiaran’ny orinasa nisy nangalatra tetsy Talatamaty ny alakamisy lasa teo. Fantatra kosa hatreto fa tsy ilay olona voatonona sy voalaza tamin’ny lahatsoratra nivoaka ny sabotsy teo no nangalatra azy, araka ny fanazavàna nomen’ny Kaomandin’ny tobim-paritry ny zandary ao Talatamaty. « Nampiasa karapanondro sandoka ilay mpamily nitondra io fiara io », hoy fanazavàna. Olona madio sy ara-dalàna tanteraka araka izany ity olona voalaza tamin’ilay taratasy fampikarohana navoakan’ny zandary. « Efa tonga teto aminay io olona io, hoy hatrany ity Tompon’andraikitra voalohany ao amin’ny tobim-paritry ny zandary eny an-toerana ity, ary efa nalaina am-bavany sy natao fanadihadiana rahateo izy ». Tamin’izany no nahalalàna fa « efa very efa ela ny karapanondrony ». Izany hoe, ny karapanondro very an’ity lehilahy voalaza tamin’ilay taratasy fampikarohana ity no nampiasain’ilay olon-dratsy nidirana sy nitadiavana asa tao amin’ilay orinasa tetsy Talatamaty. Azo heverina fa tetika efa voaomana mihitsy ny an’ilay olon-dratsy, ny hangalatra ilay fiara. Tsy nahalala izany moa ireo mpanao fanadihadiana sy ny tompon’ny orinasa fa dia ilay karapanondro sandoka iny no noheverina ho an’ilay mpangalatra fiara, ka dia izay no nandrafetana ilay taratasy fampikarohana. Mbola mitohy araka izany ny fikarohana ity fiara ity sy ilay mpangalatra, ka manentana ny rehetra hatrany, izay manam-baovao mba ho hiantso ny zandary avy hatrany. Marihana fa « 4×4 » marika « Santafe » ary mitondra ny laharana 2884 AF, miloko volondavenona ilay fiara.

Nangonin’i m.L

Midi Madagasikara0 partages

Opposition : Ambition mal placée pour des chefs de parti

Parmi les partis politiques qui se sont jusqu’ici déclarés d’opposition, seul le TIM est représenté à l’Assemblée nationale.

Les chefs des partis qui ne sont pas membres de la plateforme politique pro-régime IRMAR veulent tous devenir chef de l’opposition officiel.

Les débats sur la désignation du futur chef de l’opposition officiel tournent au ridicule. Ces derniers temps, des chefs de soi-disant partis d’opposition se manifestent, après la décision du TIM qui a déposé auprès du ministère de l’Intérieur une déclaration officielle le classant dans l’opposition. Force est cependant de constater que ces soi-disant partis d’opposition n’ont aucun député à l’Assemblée nationale. Or, d’après l’article 11 de loi n°2011-013 portant statut de l’opposition et des partis d’opposition, l’opposition a pour mission de jouer le rôle de contre-pouvoir et d’équilibre de pouvoir, de proposer des lois à l’Assemblée nationale, de contrôler les activités du régime en place, de proposer les solutions alternatives à la nation, et d’œuvrer pour l’alternance au pouvoir par voie légale, tout en jouant le rôle du cabinet. Par ailleurs, l’article 14 de la même loi dispose que les membres de l’opposition doivent être représentés dans les diverses commissions instituées au sein de l’Assemblée nationale, et y président au moins une commission. Visiblement, tout cela ne peut être exercé qu’au niveau de l’Assemblée nationale. Peut-on alors imaginer qu’un chef d’un parti politique qui n’a aucun député à la Chambre Basse soit désigné chef de l’opposition officiel ? La crédibilité de la future opposition risque d’être en jeu.

Régime semi-parlementaire. Madagascar a opté pour un régime semi-parlementaire. L’article 54 de la Constitution de la Quatrième République l’affirme quand il prévoit que « le président de la République nomme le premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ». Raison pour laquelle le premier ministre, dans les trente jours de sa nomination, est tenu de présenter son programme de mise en œuvre de la Politique Générale de l’Etat (PGE) au parlement, qui peut émettre des suggestions. Le fait qu’on ait actuellement un régime parlementaire permet de conclure que la future opposition devra être d’abord parlementaire avant autre chose. Un chef d’un parti politique qui est représenté à l’Assemblée nationale semble alors être bien… parti pour être désigné chef de l’opposition officiel. Ce n’est pas d’ailleurs pour rien que l’alinéa premier de l’article 6 de la loi n°2011-013 dispose que la désignation du chef de l’opposition officiel se fait « après chaque élection législative ». Ce qui n’exclut pas l’existence de partis politiques qui ne sont pas représentés au sein du parlement, mais qui choisissent de s’opposer au pouvoir en place. La présidente du parti d’opposition « Manda ho an’ny Firaisam-pirenena », Lalatiana Ravololomanana, n’a pas eu tort lorsqu’elle a déclaré que « l’opposition devrait avoir une vision commune ».

Réforme du système politique. Face aux différentes réformes engagées par le nouveau régime dans divers secteurs de l’Etat, force est d’admettre que la réforme du système politique à Madagascar s’impose si l’on veut mettre fin aux crises cycliques qui ont toujours pris en otage l’économie du pays. L’existence d’une opposition légalement reconnue garantit l’alternance démocratique au pouvoir. L’époque du mercenariat politique est révolue. A l’Assemblée nationale, l’existence d’une majorité nette pro-pouvoir met fin au « business politique ». Pourtant, un pouvoir qui veut faire réussir son programme de gouvernement devrait avoir en face de lui une opposition crédible, capable de jouer le rôle de contre-pouvoir. Le mandat du président Hery Rajaonarimampianina en est une illustration parfaite. Aucun parti d’opposition n’a été officiellement reconnu durant ce mandat qui s’est terminé en catastrophe. En tout cas, Madagascar a déjà adopté en 2011 une nouvelle loi sur les partis politiques. Certaines dispositions de cette loi ne sont pas encore effectives, mais on a déjà pu réduire à 216 le nombre de partis politiques, s’il était de plus de 300 auparavant. La même année, le pays a pu faire voter une autre loi portant statut de l’opposition et des partis d’opposition, dont l’effectivité souffre encore de l’absence des textes d’application. A ces deux lois devrait s’ajouter une autre loi aussi importante que la loi sur le financement des partis politiques. Bref, le pouvoir en place n’aura pas intérêt à ignorer la mise en place d’une opposition crédible dans le pays.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Amboanjobe : Le domicile d’un particulier attaqué par trois bandits

L’insécurité revient dans l’Atsimondrano. Si la paix est visiblement revenue dans le district d’Antananarivo Atsimondrano depuis un certain temps, ce qui s’est passé dans la commune rurale de Bongatsara la nuit du 6 au 7 juillet 2019 a prouvé que, le mal plane toujours dans la localité. Cette nuit-là, vers 00h55, trois bandits, à visage découvert, armés de sabres se sont introduits de force dans le domicile d’un particulier dans le fokontany d’Ambolamena de cette commune. Selon les informations émanant de la gendarmerie, les bandits auraient profité du moment où le propriétaire de la maison avait oublié de verrouiller la porte principale. Une fois à l’intérieur, les malfaiteurs ont menacé toutes les personnes et ont réclamé de l’argent. Prises au dépourvu, ces dernières ont dû se soumettre aux obligations des malfaiteurs qui se sont contentés de s’emparer de tous les objets de valeur dans la maison, après s’être rendu compte que leurs victimes n’avaient pas de grosses sommes d’argent à dérober. En effet, un poste téléviseur, une baffle munie d’un amplificateur, une plaque solaire, une batterie, ainsi que des ustensiles de cuisine ont été dérobés. Puisque les victimes n’ont pas manifesté de résistance, aucun mort ni blessé n’est à déclarer. Alertés tardivement, des gendarmes du poste avancé de la localité, appuyés par le « fokonolona », se sont rendus sur les lieux pour constater les faits et sont partis à la poursuite des malfaiteurs. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Santé et sécurité : Ambatovy forme ses sous-traitants

Les participants à la formation.

Sept entreprises spécialisées en Bâtiments et Travaux Publics basées à Moramanga ont récemment bénéficié d’une formation sur le travail en hauteur et la gestion des risques. Une formation initiée par Ambatovy destinée à ses sous-traitants, dont l’objectif est d’aider les entreprises locales à rencontrer les exigences d’Ambatovy en matière de Santé et Sécurité. La santé et la sécurité, autant de ses employés -y compris ceux de ses sous-traitants et fournisseurs- que des communautés concernées par ses activités, constituent en effet, une « priorité absolue et non négociable » pour la compagnie. Ce volet fait ainsi partie des différents programmes d’appui et d’accompagnement qu’Ambatovy offre gratuitement à ses sous-traitants dans le cadre des activités d’ALBI (Ambatovy Local Business Initiative).

D’ailleurs, Ambatovy se conforme aux normes les plus strictes en la matière, et soutient ses parties prenantes à les atteindre. Faut-il rappeler que le transfert de compétences et le développement du secteur privé à travers les contrats concédés aux PME locales, figurent parmi les valeurs ajoutées apportées par Ambatovy à l’économie nationale.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Taratasina fiara hosoka : Olona valo saron’ny DGSR sy ny « DPJ »n’ny zandary

Tsy kely lalana mihitsy ny ratsy. Tambazotra mpanao taratasy ara-panjakana momba ny fiara anankiroa no ravan’ny Foibe fitsaràna fiara etsy Alarobia, niaraka tamin’ny « direction de police judiciaire »n’ny zandary avy ao amin’ny Toby Ratsimandrava, ny herinandro lasa teo. Miisa olona valo izy ireo raha ny fitambarany, ka ny dimy dia nanao taratasy hosoka momba ny « attestation de non affectation de vehicules au transport à titre onéreux », ary ny telo kosa dia mpanamboatra sy mpanome taratasy hosoka amin’ny «visite technique parallèle ».

Amin’izao fotoana izao dia misy ny ezaka manokana ataon’ny eo anivon’ny Foibe fitsaràna fiarakodia (DGSR) amin’ny fanadiovana sy fialàna tanteraka amin’ny kolikoly. Porofon’izany hoy ny fanazavàna azo ny « fahamaroan’ireo mpanjifa mitondra ny fiarany mba hotsirihana maneraka ireo ivontoerana rehetra manerana ny Nosy ». Mahita hirika foana anefa ireo mpanao ratsy ary mahita hevitra mandrakariva.  Nisy araka izany ny fidinana ifotony natao tampoka ka tamin’izany no nahasarona ireo tambajotra mpanao hosoka ireo. Taratasy hosoka tsy fandoavan-ketra ny iray tratra tany amin’izy ireo, izay « raha ny tena marina dia ireo « sampandraharahan’ny hetra » no tompon’andraikitra ary taratasy hosoka fanamarinana fitsirahana ara-teknika kosa ny iray. Ambonin’izany moa dia mbola nahatratrarana antotan-taratasy maromaro hosoka ihany tany an-tranon’izy ireo, ary fitaovana maromaro fanaovana izany ihany koa. « Marihina fa niteraka fatiantoka eo amin’ny fampidiram-bola ho an’ny fanjakana sy ny foibe fitsaràna fiarakodia ny toe-javatra toy izao. Mampitandrina ary manentana ireo olona mbola zatra ny lalan-dririnina ny eo anivon’ny DGSR fa tsy handefitra mihitsy amin’ny tsy fanarahan-dalàna toy izao. Vonona kosa anefa fa hanome kalitao tsara indrindra ho antsika mpanjifa manao ny fitsirihana. Manentana antsika mpanjifa rehetra ihany koa ny eo anivon’ny Foibe fitsarana fiarakodia mba tsy hisalasala ny hanambara amin’ny tompon’andraikitra avy hatrany raha vao mahita na mahare tranga mampiahiahy mandritra ny fanatontosana ny asa eny amin’ireo ivontoerana fitsarana fiarakodia manerana ny Nosy », hoy ny fanazavàna azo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Vatomandry : Doté d’un nouveau commissariat de police

Des responsables de la police nationale fortement représentés lors de l’inauguration du commissariat de police de Vatomandry.

Le chef du gouvernement a exhorté tous les membres de la grande famille de la police nationale à accomplir leur obligation avec honnêteté, pour garantir la restauration de la confiance du peuple à l’endroit des forces de l’ordre.

Le Premier ministre Christian Ntsay, accompagné des membres du gouvernement en charge de la sécurité, a honoré de sa présence la cérémonie d’inauguration d’un nouveau commissariat de police à Vatomandry, dans la région Atsinanana, jeudi dernier. La construction d’une telle infrastructure entre dans le cadre de la mise en place de la paix durable et de la décentralisation effective à Madagascar.

Confiance. Lors de son allocution, le Premier ministre a souligné que cette inauguration marque la volonté de l’Etat de réaliser l’un des engagements « Velirano » du président de la République, concernant la restauration de la paix et de la sécurité, que le gouvernement est disposé à mettre en œuvre, et ce dans les plus brefs délais. Il a également expliqué que la restauration de la confiance mutuelle demande de la considération des intérêts communs, du patriotisme, ainsi que de la restauration de la dignité de la nation. Et en application de la sagesse malgache héritée de nos ancêtres, cette confiance réciproque devrait se standardiser dans toutes les structures étatiques.

Aussi, le Premier ministre a-t-il avancé que tous les responsables administratifs, tels que les préfets et chefs de districts, devraient être un modèle dans la gestion, de telle sorte qu’un certain pouvoir de décision sera affecté aux responsables locaux. Ces derniers connaissent réellement les priorités de développement, les circonscriptions respectives dont ils sont en charge, d’une part et ce sont eux qui sont également au courant des problèmes auxquels fait face la population, d’autre part, selon les explications du Premier ministre, en abordant l’effectivité de la décentralisation à Madagascar.

Reconstruction. Le jour suivant, le Premier ministre a procédé à l’inauguration du nouveau terrain de basket-ball au niveau de la caserne de l’Escadron Porté n°1 (EP1) à Mahazoarivo, en présence du Secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie, et d’autres personnalités civiles et militaires. Lors de son intervention, le Premier ministre a expliqué que nous sommes dans une phase de reconstruction du pays, et cette rénovation coïncide justement avec cette optique. « Ce terrain n’a pas été restauré par hasard, car il faut dire que c’est la première caserne de la gendarmerie, et je suis confiant qu’il y aura un essor professionnel du basket-ball, et ce pour la fierté de la nation », a-t-il poursuivi.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Prévention de la malnutrition dans le Sud : Priorité aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes

La délégation sud-coréenne au milieu des habitants d’un village du Sud.

Une visite de quelques jours dans le Sud de Madagascar a permis à une délégation sud-coréenne incluant des experts en nutrition, de constater de visu les réalités du terrain et de renforcer la coopération technique et financière de la République de Corée à Madagascar en matière de prévention de la malnutrition chronique.

Les jardins potagers scolaires et communautaires constituent un élément clé dans un ensemble de processus en vue de prévenir la malnutrition chronique dans le Sud. En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour la mise en œuvre, la Corée du Sud a contribué à la réalisation d’un projet en vue de lutter contre la malnutrition chronique dans le Sud de Madagascar, notamment chez les enfants, à travers l’approche « Miaro », un projet intégré aux fins de prévention du retard de croissance chez les enfants, et d’amélioration de l’état nutritionnel des femmes en âge de procréer. C’est ainsi qu’une délégation sud-coréenne composée de l’ambassadeur de la République de Corée à Madagascar, Lim Sang-Woo, du directeur de l’Agence de Coopération Internationale de la Corée du Sud (KOICA) pour l’Afrique de l’Est, Lee Hyang-Woo, et des experts en nutrition, a visité des sites du PAM dans le Grand Sud, du 1er au 5 juillet 2019.

Un système qui marche. Des visites des sites de l’approche Miaro, entre autres des jardins scolaires, communautaires et de case, ont été effectuées par cette délégation sud-coréenne qui a par ailleurs, visité un centre de santé et des sites de nutrition communautaire à Itampolo et Fotadrevo. « Le système des jardins scolaires et communautaires bénéficie directement aux cantines scolaires. Avec les légumes récoltés, il est possible d’offrir des aliments diversifiés aux enfants dans les repas scolaires », explique Moumini Ouedraogo, représentant du PAM à Madagascar. Les élèves bénéficient ainsi des avantages d’apports en nutriments et en vitamines, leur permettant de mieux se concentrer durant les cours, et de faciliter l’apprentissage. L’existence de cantine scolaire contribue à les motiver d’aller à l’école et de ne manquer à aucun jour de classe dans la mesure où certains enfants ne mangent à leur faim que, grâce au repas proposé dans les cantines scolaires. « De plus, ils répliquent à la maison les techniques de jardinage apprises à l’école, et aident leurs parents à développer des jardins de case », ajoute le représentant du PAM.

Communiquer et sensibiliser. L’approche Miaro vise avant tout à l’amélioration de l’état nutritionnel des enfants dans leurs 1000 premiers jours de vie, autrement dit, de la conception à l’âge de deux ans. « Il n’y a pas assez de connaissances autour de la nutrition des femmes enceintes et allaitantes, et l’alimentation des enfants au-delà de l’âge de six mois. Plus de sensibilisation et de communication autour du changement du comportement pour l’adoption des bonnes pratiques sont nécessaires pour assurer une meilleure diversité alimentaire des enfants, et un bon état nutritionnel et de santé des femmes, avant, pendant et après l’accouchement », déclare, pour sa part, le Dr Yunhee Kang, spécialiste en nutrition humaine à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis. Et d’ajouter que des messages simples, clairs et répétés, à travers des affiches, des bannières ou des messages vocaux, sont des exemples pouvant être appliqués par la population dans leur vie quotidienne.

Améliorer les infrastructures. La délégation sud-coréenne a bien entendu, constaté de visu les réalités du terrain dans le Sud de Madagascar et a vu de près la situation de pauvreté extrême, la sécheresse et la malnutrition qui prévalent dans cette partie de la Grande île. Le directeur de KOICA pour l’Afrique de l’Est, Lee Hyang-Woo, n’a pas manqué de souligner face à cette situation qui l’a fortement touché, le caractère essentiel de l’amélioration des infrastructures routières. Ce, afin de faciliter l’accès aux marchés et aux aliments nutritifs pour les femmes et les enfants. Avis partagé par l’ambassadeur de la République de Corée à Madagascar, Lim Sang-Woo, qui a souligné l’engagement de la Corée du Sud dans la poursuite de la coopération avec le PAM dans l’objectif d’augmenter le nombre des bénéficiaires de l’appui coréen, et d’améliorer l’état nutritionnel des enfants en réduisant le retard de croissance.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Polisim-pirenena Toamasina : Napetraka tamin’ny fomba ofisialy ireo talem-paritra telo

Sambany teto Toamasina no natao ara-pomba miaramila ny fametrahana ireo talem-paritry ny polisy telo lahy hisahana ny faritra telo, atsinanana – Alaotra-Mangoro – ary Analanjirofo. Teo amin’ny araben’ny fahaleovantena no nanaovana izany omaly zoma misadratra andro, izay natrehan’ny minisitry ny filaminam-bahoaka sy ny tale jeneralin’ny polisim-pirenena nitarika ny fametrahana ireo talem-paritra telo lahy.

Manomboka izao izany dia manana ny talem-paritry ny polisim-pirenena ny ao Analanjirofo raha ny talem-paritra teto Atsinanana no nisahana izany teo aloha, ka ny Jly Rasolofonirina Lerika Liva Stéphan no mihazona izany. Tsy niova kosa ireo talem-paritra ho an’ny faritra Atsinanana, dia ny Jly Ramampandry Nicolas, sy ny faritra Alaotra-Mangoro, ny Jly Rambenilaosana. Amin’ny maha-lanonana ara-miamila azy dia nofaranana tamin’ny matso nataon’ireo sampan’ny polisy misy isam-paritra ny lanonana omaly maraina. Natao ny fanasarahana ny talem-paritra toy izao ho fanatsarana ny lafiny filaminam-bahoaka, satria mavesatra loatra ary mifanalavitra be ny tale provinsialy teo aloha, hoy ny polisim-pirenena. Hanatsara ny fisahanana ny filaminam-bahoaka ny fanasarahana azy toy izao.

Taorian’ny fametrahana ireo tale telo lahy hisahana ireo talem-paritra telo eto Toamasina, dia nisy koa ny fitokanana ny birao fiasana vaovaon’ny FIP Toamasina eny Tanambao Verrerie. Fanomezana nomen’olona tsara sitra-po ny tany saingy ny polisy kosa no nitady famatsiam-bola tamin’ny fanamboarana ny trano. Efa nanomboka ny taona lasa ny fanamboarana saingy izao vao vita izany trano ho an’ny FIP Toamasina izany. Fametrahana ny filaminam-bahoaka ny antony, satria isan’ny toerana fieran’ireo andian-jiolahy ny fokontany manodidina Tanambao Verrerie rehetra iny, izay efa voasokajy ho faritra mena mihitsy.

Nisy koa ny fizarana ireo fiara manokan’ny polisy avy amin’ny fanjakana nandritra izao lanonana ny zoma teo izao, ka samy nahazo ny azy avokoa ireo kaomisaria eto Toamasina, ireo talem-paritra telo eto Toamasina, ary ireo mpanao ny fanenjehana ny andian-jiolahy.

Malala Didier