Les actualités Malgaches du Vendredi 08 Juin 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara138 partages

Gouvernement Ntsay : « Zéro redoublement, zéro HVM », exige le 13 mai

Hier, les députés pour le changement ont rapporté les teneurs de leur rencontre  au Premier ministre Ntsay Christian.

Les 73 députés pour le changement et leurs partisans effectueront un sit-in devant la Haute Cour Constitutionnelle à Ambohidahy ce jour. C’est ce qui a été annoncé lors du rassemblement d’hier. Bien malgré la nomination du nouveau Premier ministre, en la personne de Ntsay Christian, l’apaisement politique semble loin d’être acquis. La radicalisation du mouvement est même envisagée du côté de la Place du 13 mai. Les Hanitra Razafimanantsoa, Christine Razanamahasoa, Tinoka Roberto, Guy Rivo Randrianarisoa et consorts accusent le président Hery Rajaonarimampianina de vouloir constituer un blocage à la formation du gouvernement. A en croire les déclarations faites hier sur le « kianja », le numéro Un du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » réclame 18 Ministères dont la plupart des Ministères de souveraineté. Soit plus de la moitié des portefeuilles gouvernementaux si l’on maintient le nombre actuel qu’est de 32 départements. D’après les informations, Hery Rajaonarimampianina menacerait de ne pas procéder à la nomination des membres du gouvernement si l’on ne satisfait pas sa requête.

« Mpamadika palitao ». Du côté du parvis de l’hôtel de ville d’Analakely, l’on exige l’application « à la lettre » de la Décision de la Haute Cour Constitutionnelle. « La nomination des membres du gouvernement doit se faire sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 de la Cour Electorale Spéciale portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4e République », rappelle la députée d’Ambatofinandrahana, Christine Razanamahasoa. Et d’ajouter dans la foulée que « le parti HVM n’existe nulle part dans cet Arrêt ». D’ailleurs, le motif du sit-in prévu ce jour à Ambohidahy est d’exhorter les Hauts conseillers de la HCC à se prononcer sur la requête en déchéance déposée contre les députés « mpamadika palitao ». En effet, les 73 députés pour le changement et les manifestants sur la Place du 13 mai exigent un gouvernement avec zéro redoublement et zéro ministre issu du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » qui « n’a obtenu aucun siège au niveau de l’Assemblée nationale si l’on se réfère à l’Arrêt de la CES du 6 février 2014 ». « Nommer un ministre HVM au sein du futur gouvernement sera contraire à la Décision de la HCC, donc illégal », a martelé Me Hanitra Razafimanantsoa, députée de Tana I et non moins Vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Forcing. Si l’on se réfère à la position des uns et des autres, le consensus ne sera certainement pas facile à trouver. Les députés pour le changement prévoient de saisir de nouveau la Haute Cour Constitutionnelle au cas où le président Hery Rajaonarimampianina envisage de favoriser le forcing et passer outre le cadre légal prévu dans la Décision de la HCC qui propose un clé de répartition conformé à l’Avis de la CES. Une nouvelle requête en déchéance serait fortement envisagée si toutefois ladite Décision ne sera pas appliquée dans son intégralité. Pourtant, la même Décision prévoit dans son article 13 qu’ « En cas de litige dans l’exécution des dispositions de la présente décision, la Cour de céans statue en dernier ressort ». Il convient de rappeler aussi que le délai imparti pour la formation du gouvernement expire lundi prochain, c’est-à-dire dans 4 jours. Hier, les députés pour le changement ont rapporté les teneurs de leur rencontre avec le Premier ministre Ntsay Christian auprès de leurs partisans sur la Place du 13 mai.

Davis R

Midi Madagasikara28 partages

Diaspora malagasy : Des transferts de 425 millions USD

Selon des chercheurs de l’IRD, parmi les 24 313 180 Malagasy, près de 200 000 vivent à l’étranger. Ce qui représente un pourcentage de 0,8% de la population. Ils sont majoritairement installés en France, soit au nombre de 140.000 environ. Toutefois, la Diaspora installée en France est peu active dans le développement socio-politique et économique de la Grande Ile, alors qu’elle pourrait constituer un levier de développement s’il ne faut citer que les transferts d’argent qu’elle effectue à leur famille résidant à Madagascar. En effet, cette diaspora Malagasy a transféré 425 millions de dollars à leur famille en 2016. C’est ce qu’on a appris lors d’une soutenance d’un mini-mémoire du groupe Alpha issu de la 14e promotion du CEDS mardi dernier à Androhibe. Le thème développé a été axé sur « les migrations internationales et diplomatie : Quels enjeux pour Madagascar ? ». La diaspora Malagasy peut également constituer un levier de développement par le biais du transfert de savoir-faire, de connaissances et d’investissement dans des projets de développement ainsi que dans le tourisme.

Recueillis par Navalona R.

News Mada13 partages

Trafic de drogue : 7 Mauriciens arrêtés avec 9 sacoches de cannabis

Des Malgaches appréhendés et  emprisonnés pour des trafics de drogues à l’île Maurice, il y en a beaucoup. Mais, c’est pour la première que des Mauriciens, 7 personnes au total, ont été arrêtés à Madagascar en la matière.

En fait, hier en fin d’après-midi sur la RN2, au niveau de Manjakandriana, un taxi-brousse Sprinter à destination de la capitale en partance de Toamasina a été contrôlé par les agents de la douane en collaboration avec  la gendarmerie nationale de cette localité. Après une fouille minutieuse, 9 sacoches bourrées de cannabis sous forme de pâte ont été trouvées à l’intérieur du véhicule. Et l’enquête sur place a permis de savoir que ces sacoches appartenaient aux 7 passagers à bord qui sont de nationalité mauricienne. D’après les informations fournies, ces 9 sacoches pèsent à peu près 80 kg.

A vrai dire, cette saisie record et l’arrestation des trafiquants sont le fruit d’un travail de collaboration entre  les douaniers mauriciens et malgaches.

Hier soir, les 7 Mauriciens ont été conduits au bureau de la douane dans la capitale en vue d’une enquête approfondie. Mais déjà, l’on sait qu’il s’agit d’une bande bien organisée.

RA

Midi Madagasikara13 partages

Masters de Pétanque : Décevante prestation malgache à Chateaurenard

Une entrée ratée pour Madagascar. La première étape des Masters de pétanque 2018 hier à Chateaurenard, n’était pas le bon pour le clan malgache. Alain

« Coquelet » Mandimby et Lahatra Radriamanantany engagés dans le tournoi double n’ont pas fait le poids face à leurs adversaires.  Les deux boulistes malgaches, à savoir Tita Razakarisoa dit Mims et Tiana Razanakoto dit Tonnerre, qui feront partie de l’équipe malgache, n’ont pas pu faire le déplacement faute de visa. Alain

« Cocquelet» et Lahatra se sont inclinés face à l’équipe de Sarrio en quarts de finale. Les Sarrio Christophe, Christian Fazzino, Damien Hareau et épaulés par Christian Andriantseheno se sont imposés largement par 13 points à 1. En match de barrage, l’équipe malgache n’arrive même pas à décrocher les trois points après la défaite encaissée devant la bande à Loy sur le score de 3 points à 13. Des résultats décevants pour le clan malgache qui figure parmi les favoris de cette prestigieuse compétition. Mais à la grande surprise générale, l’entraîneur national au sein de la fédération malgache de pétanque, Dolys Randriamarohaja a démissionné. Pourtant, ils auront l’occasion de se rattraper à la seconde étape prévue  dans la ville de Puy-en-Velay les 27 et 28 juin.

T.H

News Mada8 partages

Depiote 73 : « miainga amin’ny maro anisa eny Tsimbazaza ny governemanta”

Ho voailika tanteraka ny HVM ao anatin’ny governemanta ? “Tsotra ny anay. Marimaritra iraisana ny praiminisitra fa tsy ny governemanta.  Tsy maintsy manaraka ny didin’ny HCC ny fandrafetana ny governemanta.  Mazava ny voalazan’ny eny Ambohidahy fa arakaraka ny  tanjaky ny antoko eny anivon’ny Antenimierampirenena, miainga amin’ny didy navoakan’ny CES, ny isan’ny toerana amin’ny governemanta. Manana ny maro anisa eny ny Mapar  sy ny Tim, ny MMM ary ny tsy miankina.  Tsy nisy depiote HVM izany eny.  Fandikan-dalàna ny fametrahana minisitra avy amin’ny antokon’ny fitondrana…”, hoy izy ireo, tamin’ny lahateny nifandimbiasana tetsy amin’ny  kianjan’ny 13 mey,  omaly.

 Nandrangaranga  ny ho fionganan’ny mpitondra

Nohitsin’izy ireo fa tsy mila minisitra HVM  intsony manomboka  izao. Na hatrany amin’ireo minisitera miantoka  ny fiandrianam-pirenena aza,  tsy tokony hahitana ny olon’ny antokoben’ny fitondrana, araka ny  lahateny ihany. “Tsy tokony  hanana  fahefana feno intsony Rajaonarimampianina.  Manana ny hery rehetra  ary tsy azo esorina ny praiminisitra. Anjarany  ny manolotra ny mpikamban’ny governemanta.  Tsy misy azo  ailika  ny depioten’ny  fanovana mba hampisy fitoniana  eto amin’ny firenena”, hoy ihany izy ireo. Narangarangan’ireto eny an-kianja  ireto  koa fa ho avy ny fionganan’ny filoha  Rajaonarimampianina raha tsy manaraka ny didin’ny HCC sy  tsy manatanteraka izany, araka ny voalazan’ny And 13  izy.

Atsahatra  ny fanenjehana ireo mpitolona sendikaly

 Nialoha izany, notaterin’izy ireo ny fihaonany  tamin’ny Praiminisitra Ntsay  Christian, afakomaly teny Mahazoarivo. Notsiahivin’ny depioten’ny fanovana taminy ny dingana sy ny tantaran’ny tolona, nanomboka  teny Tsimbazaza ny  taona 2014 ka hatramin’izao naha  voatendry ny lehiben’ny governemanta azy izao. Nanome toky koa ny eny Mahazoarivo,  araka ny  tatitra teny an-kianja ihany  fa hatsahatra avy  hatrany ny fanenjehana  ireo rehetra mpitolona  sendikaly ka niharan’ny  tsindry hazolena.

Hitohy, anio,  indray ny hetsika etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey.

Synèse  R.

News Mada6 partages

Ceni : « eo anelanelan’ny 29 aogositra sy ny 24 novambra ny fifidianana »

Rahoviana marina ny  fifidianana filohan’ny Repoblika mialoha ny fotoana? Eo anelanelan’ny 29 aogositra sy ny 24 novambra ny fifidianana, raha ny nambaran’ny eo anivon’ny Ceni.   

« Raha ny voalazan’ny HCC, tsy maintsy mialoha ny fotoana ny fifidianana. Mialoha ny 25 novambra izany no hanatontosana ny fifidianana filoham-pirenena. Tsy maintsy ao anatin’ny maintany koa ny fifidianana: araka ny And. 52 amin’ny lalàm-pifidianana, tsy maintsy eo anelanelan’ny 31 mey sy ny 30 novambra izany ny fifidianana. »

Izay ny nambaran’ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, teny Alarobia, omaly, momba ny fanatanterahana fifidianana mialoha ny fotoana, araka ny fanapahan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), ny 25 mey. Efa nilaza ny Ceni fa tsy azo atao mialoha ny 29 aogositra ny fifidianana, raha hanao fifidianana mialoha ny fotoana. Mila 90 andro mialoha ny fihaikana mpifidy

« Raha atambatra ireo fepetra ireo, eo anelanelan’ny 29 aogositra sy ny 24 novambra izany ny hanatontosana ny fifidianana », hoy izy. Efa ao anatin’ny famolavolana tanteraka ny tetiandrom-pifidianana hatolotra ny governemanta ny Ceni, amin’izao fotoana izao. Mba handraisana didim-panjakana fiantsoana ny mpifidy handatsa-bato izany.

 Volana marsa na avrily 2019 ny fifidianana depiote

 Dinihin’ny Ceni amin’izao fotoana izao koa ny tetiandro amin’ny fifidianana depiote. Voalazan’ny fanapahan’ny HCC fa ny 5 febroary 2019 no tapitra ny fe-potoam-piasan’ny depiote. Fepetra takina ny hoe tsy maintsy misy depiote vaovao mivory amin’ny talata voalohany amin’ny volana mey, amin’ny fivoriana ara-potoana voalohan’ny Antenimierampirenena. Mba tsy hisian’ny fahabangan’ny andrimpanjakana amin’izany  fotoana izany.

Noho izay, tetiandrom-pifidianana hahazoana mamoaka depiote mialoha ny volana mey 2019 no tsy maintsy atao. Tsy maintsy ao anatin’ny vanim-potoana fahavaratra izany, volana marsa na avrily. Mila ny taratasy avy any amin’ny Ceni izay, hilazana fa noho ny antony tsy azo anoarana no tsy maintsy hanaovana fifidianana ao anatin’izay vanim-potoana izay.

Havoakan’ny Ceni miaraka ireo tetiandro rehetra ireo, rehefa tafatsangana tanteraka ary miasa feno ny governemanta.

R. Nd.

News Mada6 partages

Programme AFAFI sud : un financement de 31 millions d’euros accordé

Le programme d’appui au financement de l’agriculture et aux filières inclusives dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar (Afafi-Sud) démarre officiellement.  Ce programme bénéficie d’un financement de 31,5 millions d’euros (122 milliards d’ariary) de l’Union européenne.

Intervenant  de longue date dans la partie Sud de l’île, l’Union européenne compte poursuivre son appui pour réduire la pauvreté et lutter contre la malnutrition à travers le programme Afafi Sud.

Sous cette optique, le programme d’Appui au financement de l’agriculture et aux filières inclusives dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar (Afafi-Sud) a été lancé officiellement, hier à Taolagnaro,  en présence des Ambassadeurs de l’Union européenne et de l’Allemagne à Madagascar, ainsi que du chef de la région Anosy et celui d’Androy, et le Directeur de la région Atsimo Atsinanana. 250 000 personnes concentrées sur ces quatre zones agro écologiques sont les bénéficiaires directs du programme.

«Les actions menées devront notamment permettre d’améliorer la sécurité alimentaire et la situation nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans ces régions. Le programme vise également à renforcer la résilience face aux effets du changement climatique auxquels Madagascar en général et le Sud en particulier sont exposés», selon le communiqué de la délégation de l’Union européenne à Madagascar.

Financement du 11e FED

Le programme Afafi-Sud, financé dans le cadre du 11e Fonds européen pour le développement (Fed) et cofinancé par le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement pour un montant de 1 500 000 euros (environ 6 milliards d’ariary) est mis en œuvre pour une période de cinq ans.

Il s’inscrit dans la continuité et s’appuie sur les principaux enseignements des projets de l’UE au Sud et Sud-Est de Madagascar dans le cadre du 10e FED, à savoir les projets Amélioration de la sécurité alimentaire et augmentation des revenus agricoles (ASARA) et Actions intégrées de nutrition et d’alimentation (AINA).

Les deux programmes s’achèvent cette année et ont notamment permis de développer des chaînes de valeur (miel, haricot, ricin et caprins) impliquant 20 000 ménages ruraux, de réhabiliter 350 km de pistes rurales, de soutenir l’opérationnalisation de trois Fonds régionaux de développement agricole et de développer les réseaux de micro finance.

Riana R.

 

Midi Madagasikara6 partages

Performance du système éducatif : Approuvée par 54% des Malgaches

Les chiffres résultent d’une enquête psycho-sociale et économique réalisée (de janvier à mars 2018) sur les Malgaches, par le réseau Afrobaromètre et non d’une « élucubration ». Ces enquêtes ont révélé que, les Malgaches sont partagés en ce qui concerne la performance et la réforme du gouvernement en matière d’éducation.

Sur un échantillonnage de 1200 individus, 54% de Malgaches se déclarent satisfaits des performances du gouvernement malgache en ce qui concerne l’éducation. Favorable de prime abord, ce pourcentage signifie avant tout que 46%, soit près de la moitié, ne sont pas satisfaits du système actuellement en place. Toutefois, il faut noter qu’en quatre ans, du moins d’après ces chiffres, cette satisfaction de l’opinion a connu une hausse de 21% : elle était de 33% en 2014. Ce qui n’empêche pas le fait qu’en 2008, 78% des Malgaches interrogés étaient satisfaits du système éducatif en vigueur dans le pays. Une satisfaction en dents de scie donc, puisqu’elle était de 78% en 2008, 33% en 2014 pour être revue à la hausse, 54% en 2018. Un rythme saccadé qui s’explique en partie par l’absence de la continuité de l’Etat.

Réforme. Le Plan sectoriel de l’Education (PSE) – projet ambitieux, mais nécessitant un investissement colossal- et pour le moins encore peu connu de l’opinion, ne fait pas encore l’unanimité. Voici quelques statistiques à titre d’information : 76% des Malgaches désapprouvent la suppression du Certificat d’Etudes primaires élémentaires (CEPE) ; 59% autres se braquent à l’idée de la fusion du primaire et du secondaire. En revanche, 51% des interrogés se disent partants pour un changement du calendrier scolaire, allant de mars à novembre. La première raison avancée est que ce calendrier scolaire réaménagé ne donne pas trop de place à la saison pluvieuse et ses cyclones, dont le passage reste toujours dévastateur pour la Grande île, notamment l’éducation publique, avec ses infrastructures vétustes et rudimentaires. Toujours sur cette note un peu positive, 73% des Malgaches trouvent qu’il est « facile », voire « très facile » d’obtenir des renseignements au niveau du personnel du Ministère de l’Education publique.

Niveau pays. Mettons les choses au clair, en parlant du réseau Afrobaromètre et de l’enquête dont il est question ici. Afrobaromètre est un réseau de recherche non-partisan et panafricain qui entreprend des enquêtes et des sondages de l’opinion publique, sur les sujets qui touchent de plus près la société africaine contemporaine : la santé publique, le système éducatif, la démocratie et la bonne gouvernance, la résilience économique, etc. L’enquête dont les résultats ont été abordés dans cet article, fait partie de la septième série des enquêtes de l’Afrobaromètre à Madagascar. Représenté à Madagascar par Coef Ressources, le réseau a interviewé 1 200 adultes malgaches (en langue nationale et dialecte local) de janvier à mars 2018. Cet échantillon a permis d’obtenir une marge d’erreur de 3%, avec un niveau de confiance de 95% ; donc une représentativité effective.

Luz Razafimbelo

News Mada5 partages

Ministre de la justice : le profil idéal selon le SMM

A l’aube de la présentation de la nouvelle équipe gouvernementale, le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) a rappelé hier qu’il a aussi son avis sur la personnalité qui devrait occuper le poste de ministre de la Justice.

«Face à la situation qui prévaut au sein de la magistrature ces derniers temps,  nous estimons que les ministres ayant occupé ce poste ne devraient plus être reconduits», a indiqué Josiane Ralaivaoarisoa, vice-présidente du SMM, dans une déclaration à la presse.

Selon le SMM, le futur maître des lieux à Faravohitra devrait être un magistrat expérimenté en matière d’élections et avoir fait preuve d’intégrité au niveau de l’administration de la justice. Plus encore, que cette personnalité soit déterminée à mener la lutte contre la corruption au sein de la justice.

«Si nous cherchons vraiment la stabilité et l’apaisement, les personnalités qui ont traîné des casseroles, ne devraient pas être nommées à ce poste», estime par ailleurs le SMM. Cette entité espère en effet que leur avis soit pris en compte par les autorités responsables au moment où ils concoctent la nomination des membres du gouvernement.

Le SMM n’a pas manqué de saluer hier la nomination du nouveau premier ministre de consensus en reconnaissant ses qualités. «Vous avez accepté de prendre une lourde responsabilité, malgré le contexte actuel», a fait remarquer le Syndicat.

Rakoto

Midi Madagasikara5 partages

Chantage à l’explosif à Tanjombato : Un terroriste réclame 10 millions d’ariary

Hier en fin d’après-midi, des éléments des forces de l’ordre ont débarqué en masse à  l’enceinte de la Galerie Smart. Une fois sur place, ils ont évacué in extrémis toutes les personnes qui étaient dans ce local. Puis ils ont bouclé tous les périmètres. Ils ont agi ainsi parce que selon les informations, ce bâtiment  courait un grand  risqué car il serait bourré d’engins explosifs . La panique fut générale,  cette information se  propageant très vite  après l’arrivée des  les forces de l’ordre aui  ont commencé  à  sécuriser les lieux

Selon les informations qui nous sont parvenues c’est  un gardien de Jumbo score qui a découvert un sachet en plastique dans les toilettes de ce magasin et a alerté le gérant. Quelque temps après, ce dernier a reçu un coup de téléphone annonçant que plusieurs bombes  avaient  été déposées dans ce bâtiment. Puis, lla personne au bout du fil  a réclamét 10 millions d’ariary, cette somme devant  être transférée via Mvola à son numéro. Il affirmait être prêt à faire exploser ces engins explosifs  si  ses exigences  n’étaient  pas satisfaites. Les Forces de l’ordre n’ont pas minimisé cette menace après avoir constaté que le contenu du sachet dans les toilettes était bel et bien un engin explosif de fabrication artisanale. C’est pourquoi, ils ont pris toutes  les dispositions  nécessaires pour éviter le pire. En effet, l’endroit a été fouillé et barricadé pendant  plusieurs heures.

La question se pose alors : S’agit-il d’un acte terroriste ou un acte de banditisme pure  et simple. En réalité, la personne qui l’a commis était un habitué de cet endroit. Ce serait la raison pour laquelle, il a su  à qui,  s’adresser pour accomplir son méfait.

T.M.

News Mada4 partages

Tsenan’Ivato : nanaiky ny fandaminana ireo mpivarotra

Omaly, nandrava ny tsenany, nibata ny entany ary nifindra tamin’ny toerana efa voafaritra ho azy ireo mpivarotra tao amin’ny tsenan’Ivato. Tao anatin’ny fahatoniana sy filaminana tanteraka ny nanatanterahan’izy ireo izany.

Nanaiky ny fandaminana ihany ireto mpivarotra ireto rehefa nazava taminy ny ho fandehan’ny asa rehetra. Nandresy lahatra azy ireo indrindra koa ny kabarin’ny ben’ny Tanàna Randrianarisoa Penjy ny amin’ny hitsanganan’ny tsena raitra eo amin’io toerana io fa tsy hanaovana tobin-dasantsy velively araka ny voizin’ireo mpanakorontana.

Nampiseho firaisankina ireo mpivarotra maro anisa ary nanaiky ny fiaraha-miasa amin’ny kaominina tamin’ny famaritana ny toerana hifindrany vonjimaika mandra-pahavitan’ny tsena vaovao.

Sady nifanome tanana ireo mpivarotra omaly nandrava ny tsena no nirary soa ny ben’ny Tanàna Randrianarisoa Penjy hahavita haingana ny tsena vaovao sy raitra lavitry ny loto sy ny fotaka mandrevo toy ny tsena amin’izao fotoana izao.

Nankasitraka ny fihetsiky ny mpivarotra nanaiky ny fandaminana ny mponina sy ny mpiantsena ao amin’ity kaominina Ivato ity. Vonona ny hifanome tanana ihany koa mandritra ny asa fanamboarana rehetra ka hanaraka ny fandaminana hapetraka handrindrana ny fiarahamonina ao an-tanàna.

Nambaran’ny praiminisitra teo aloha fa anisan’ny tsena raitra indrindra eto amin’ny faritra Analamanga ity tsena haorina eto Ivato ity.

Hiavaka tsara ny tsena manaraka ny sokajin’entana amidy toy ny legioma, ny voamaina, ny lamba, ny kojakoja ilaina amin’ny fiainana andavanandro…

Mahazaka mpivarotra manodidina ny 2.000 ity tsena vaovao hantsangana eto Ivato ity.

Tatiana A

News Mada4 partages

Tsipy kanetibe – «Masters 2018» : afa-baraka ny ekipa malagasy

Nanomboka omaly, ao Chateaurenard, Frantsa, ny dingana voalohany amin’ny fiadiana ny «Masters 2018», taranja tsipy kanetibe. Tena nitafy henatra sy afa-baraka ny ekipam-pirenena malagasy satria tsy nisy afa-tsy mpilalao roa monja ny hany afaka niatrika izany, raha fihaonana natokana ho an’olon-telo miaraka ny fifaninanana. Tsy nahazo fahazoan-dalana «visa», mantsy i Tita sy i Tiana (Tonnerre) ka tsy afaka nihazo an’i Frantsa. Tsy nisy afa-tsy i Lahatra sy i Coquelet, izay mipetraka any an-toerana, ny niakatra kianja. Tsy nisy ny fahagagana fa nomontsanin’ny ekipan’i Sarrio, nisy ilay Malagasy, Andriantseheno Christian (Ra-Chre), tamin’ny isa mazava 13 no ho 1, izy mirahalahy.

Niatrika ny lalao sakana indray avy eo izy roa lahy ka resin’ny ekipa “wild card”, notarihin’i Loy, tamin’ny isa 13 no ho 3. Tsy fantatra na afaka manova mpilalao na tsia ny Malagasy, eo amin’ny fiatrehana ny dingana faharoa, hatao ao Le Puy-en-Velay, ny 28 jona ho avy izao.

Tompondaka

News Mada4 partages

Masters de petanque 2018 : Madagascar en lice avec deux boulistes

Le Masters de pétanque est mal engagé pour l’équipe de Madagascar. Deux joueurs majeurs de la sélection nationale ont manqué à l’appel lors de la première étape d’hier à Châteaurenard. Le duo Allain Samson Mandimby alias Cocklet-Lahatra Randriamanantany a dû jouer pour le compte de la triplette malgache.

Coup de théâtre sur le boulodrome de Chateaurenard ! L’équipe de Madagascar fait une entrée remarquée dans la compétition avec seulement deux boulistes. Les deux autres membres résidant à Madagascar restent à quai, faute de visa. Il s’agit de Tita Razakarisoa  et de Tiana Laurens Razanadrakoto.

De ce fait, les organisateurs ont adopté une mesure exceptionnelle afin que l’équipe malgache puisse prendre part à l’étape inaugurale : faire jouer les deux boulistes avec quatre boules chacun.

Malheureusement pour les Malgaches, cette option ne leur a pas réussi. Défaite sur défaite, ils sont sortis prématurément de la compétition.

Ainsi, lors du quart de finale, Tita et Tiana ont été battus sèchement sur le score étrillé de 13-1 par la bande à Sarrio où évolue l’autre Malgache du tournoi, Christian Andriantseheno. Le calvaire s’est poursuivi lors du match de barrage avec la victoire logique de l’équipe invitée  conduite par Michel Loy : 3-13.

Dans l’expectative

La suite de la campagne s’annonce indécise pour le camp malgache. Entre poursuivre et arrêter le tournoi, les deux rescapés de la formation sont dans l’expectative. La compétition rapporte beaucoup mais comme l’atteste leur première tentative à deux, la mission s’annonce périlleuse au risque de discréditer l’image de la pétanque malgache. A moins que les joueurs attendus débarqueront à temps pour la deuxième étape.

La fédération malgache de pétanque, empêtrée dans une querelle intestine, est en mauvaise posture, à moins de trouver une solution rapide. Le directeur technique national aurait même déjà démissionné en signe de désapprobation de la ligne adoptée en haut lieu.

Naisa

Résultats des 1/4 de finale :

Equipe Robineau – Equipe Loy : 13 – 2

Equipe Sarrio-Equipe de Madagascar : 13 – 1

Equipe International-Equipe Locale : 13 – 4

Equipe de France-Equipe Montorro : 13 – 1

Match de barrage :

Equipe Loy-Equipe de Madagascar : 13 – 3

 

News Mada4 partages

Esca : Mahaleo & RyKala Vazo à l’unisson

La légende inoxydable du folksong a partagé la scène avec la crème de la voix féminine au mois d’avril dernier, au palais des Sports et de la culture de Mahamasina. Ce dimanche dans la grande cour de l’Esca Antanimena, le même concept sera repris, mais avec un autre groupe mythique malgache qu’est Mahaleo.

Habituées de la reprise des œuvres des artistes, Vanintsoa, Mitchou et Mirana vont s’en donner à cœur joie à revisiter les titres de cette formation. D’autant plus que la sublime voix de ce trio féminin et le modern-trad se marient parfaitement avec la musique du terroir de Bekoto et compères. Les premières notes de «Somambisamby», «Mimoza», «Hanaraka Anao, Isekely» résonneront vers 10 heures du matin.

Joachin Michaël

 

Midi Madagasikara4 partages

Syndicat du MAE : Lettre ouverte au nouveau PM

Le président du SYNCORMAE, Adoghi Pilaza, expliquant les revendications du personnel du MAE.

Le syndicat des corps du ministère des Affaires étrangères (SYNCORMAE) a envoyé une lettre ouverte au nouveau Premier ministre Ntsay Christian. Ladite lettre fait état notamment des revendications de ce syndicat qui portent sur deux points. Il s’agit notamment de l’adoption et la mise en application d’un texte règlementaire relatif au plan de carrière du personnel du ministère des Affaires Etrangères en conformité avec les normes et standards du droit international et des pratiques internationales en vigueur. Le deuxième point concerne la signature des textes règlementaires proposés par le syndicat pour le paiement des indemnités de représentation au titre l’exercice 2018, en faveur du personnel du MAE. A propos notamment des indemnités, le président du SYNCORMAE, Adoghi Pilaza a déclaré que la signature de l’arrêté d’application portant sur les indemnités a été effectuée, seulement a-t-il dit jusqu’à preuve du contraire, nous n’avions pas encore vu cette décision.

Personnel qualifié. Le syndicat de dénoncer aussi qu’il n’est plus acceptable que les employés du ministère des Affaires Etrangères soient aussi faiblement représentés dans les représentations diplomatiques et consulaires de Madagascar à l’étranger, quand bien même les standards internationaux de bonne gouvernance exigent du personnel qualifié pour l’administration des affaires étrangères et que des agents qualifiés pour occuper ces postes soient simplement ignorés au profit de personnes étrangères au service public dudit ministère. En outre, le personnel du MAE sollicite un audit des ressources humaines et financières du ministère des Affaires Etrangères, et des Représentations permanentes, ambassades et consulats de Madagascar ainsi que la désignation d’un nouveau ministre issu du corps des agents diplomatiques et consulaires ainsi que des interlocuteurs crédibles et capables de répondre à ces diverses revendications.

Dominique R.  

Midi Madagasikara3 partages

Investissements étrangers : JETRO Seminar in Madagascar du 12 au 14 juin

La coopération économique se renforce entre Madagascar et le Japon, aussi bien au niveau du secteur public que du secteur privé.

La coopération économique entre Madagascar et le Japon s’intensifie davantage. Le 12 juin prochain sera lancé l’événement intitulé « JETRO Seminar in Madagascar » à la Résidence du Japon. Cet atelier sera coorganisé par Japan External Trade Organization (JETRO) – basé à Johannesbourg en Afrique du Sud – et l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar) avec l’appui de l’Ambassade du Japon. Une délégation présidée par le JETRO composée de 22 membres d’entreprises japonaises, sera donc en mission à Antananarivo du 12 au 14 juin 2018, pour évaluer le climat d’investissement à Madagascar. Cet atelier sera une occasion pour la délégation japonaise et les institutions malgaches concernées, notamment le Secrétariat d’Etat chargé de la Coopération et du Développement auprès du Ministère des Affaires Etrangères, Ministère du Commerce et de la Consommation, le Ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, l’EDBM, et l’association AEMAJA de s’engager dans des débats et échanges d’informations autour des opportunités d’investissements et de coopération économique.

Coopération. Selon le chef de délégation japonaise, cette « Mission de recherche de marché JETRO BOP à Madagascar » vise à promouvoir et faciliter les investissements et le développement des entreprises japonaises à Madagascar. « Avec cette mission, nous remplissons la promesse que nous avons faite lors du Forum de Tokyo pour le développement de la coopération économique Madagascar-Japon. La délégation Japonaise est composée, entre autres, de représentants des plus grandes entreprises du Japon. Cela témoigne de l’énorme potentiel économique de Madagascar et de l’intérêt de ces investisseurs japonais à entreprendre dans cette Grande-île », a-t-il affirmé. Par ailleurs, cette délégation japonaise indique également sa volonté de coopérer avec Madagascar pour l’atteinte des objectifs de développement, notamment dans le secteur social, en attendant le nouvel horizon que présentera la prochaine édition de la TICAD (TICAD VII) qui se tiendra en 2019 à Yokohama, au Japon,

Antsa R.

News Mada2 partages

Vondrona eoropeanina–Fed : 122 miliara Ar ho an’ny faritra atsimo sy Atsimo Atsinanana

Natomboka, omaly any Taolagnaro, ny fifanarahana eo amin’ny Vondrona eoropeanina sy ny fanjakana malagasy, momba ny famatsiam-bola ho an’ny fambolena any amin’ny faritra atsimo sy Atsimo Atsinanana na ny tetikasa Afafi*.

31,5 tapitrisa euros ny famatsiam-bola, na 122 miliara Ar, ho an’ny tetikasa Afafi, hatao any amin’ny faritra atsimo sy Atsimo Atsinanana. Tetibola avy amin’ny Tahiry eoropeanina ho an’ny fampandrosoana (Fed faha-11), miampy ny avy amin’ny minisitera Federaly misahana ny fiaraha-miasa amin’ny toekarena sy ny fampandrosoana. Ny Giz indray no mitantana izany vola izany hoentina miady amin’ny fahantrana any amin’ny ambanivohitra any atsimo sy Atsimo Atsinanana.

Tanjona amin’izao asa izao ny hifantohana tanteraka amin’ny fambolena hisian’ny vokatra tsara hiadiana amin’ny tsy fahampian-tsakafo mianjady any amin’ireo faritra ireo. Eo koa ny fiatrehana ny fikorontanan’ny toetr’andro, tsapa eto Madagasikara, indrindra any atsimon’ny Nosy. Enin-taona ny faharetan’ny tetikasa, mahakasika mponina 250.000 any amin’ny faritra Androy, Anosy, sy Atsimo Atsinanana. Hatao izay hahitan’ireo mpiompy, ireo mpamboly, ireo mpanjono tombony, ary handraisan’ny vehivavy sy tanora anjara betsaka.

Miantoka ny fampandehanan-draharaha ny minisiteran’ny Fitantanam-bola, mandahatra ny famatsiam-bola avy amin’ny Fed ; najoro any Taolagnaro ny sampana iray mandrindra sy manara-maso ny tetikasa ; ary mandrakotra ny tetikasa rehetra ny minisitera maromaro : ny  Fambolena sy ny fiompiana ; ny Jono ; ny Tontolo iainana sy ny ala.

Fanohizana ny tetikasa teo aloha

Fandaharanasa fanohizana ny efa natao tamin’ny Fed faha-10, mifarana amin’ity taona ity, ahitana ny fanatsarana ny fiompiana tantely, osy, sy fanapariahana ny voly tsaramaso.  Tokantrano 20.000 any ambanivohitra ny voakasik’ireo tetikasa ireo. Namboarina avy amin’ny Tahirimbola ho an’ny fampandrosoana ny faritra ny lalana 350 km mampifandray ireo kaominina maro. Natao niaraka amin’izany ny fanamorana fampidirana masomboly, fanavaozana ny fotodrafitrasa momba ny fambolena, fitahirizam-bokatra, sns. Araka izany, entanina ny mponina hahay hanararaotra ireo, etsy andaniny, andrasan’izy ireo ny fiantohan’ny mpitandro filaminana ny fandriampahalemana.

Efa hatry ny ela ny Eoropeanina ny manohana iny faritra atsimo iny, amin’ny alalan’ny tetikasa samihafa, ary izao mbola tohizana izao. Mbola tsy hita taratra anefa ny faharesen’ny fahantrana amin’ny ankapobeny.

R.Mathieu

News Mada2 partages

Basket-N1A : début des chassés croisés

A partir de ce jour jusqu’au 17 juin à Mahajanga, les chassés-croisés de la première phase du championnat de Madagascar N1A homme et dame mettront aux prises les équipes de la poule A et celle de B dans chacune des deux catégories de genre.

Plus nombreuses que, chez les femmes, les formations de la catégorie masculine animeront la première journée au complexe sportif de la ville des Fleurs. Six rencontres seront au programme. A ce sujet, la fédération malgache de basket-ball (FMBB) réserve au public local une affiche alléchante entre deux équipes de la capitale de Boeny que sont l’AS Victoire et ASCB. De quoi débuter de la plus belle des manières une journée inaugurale qui s’annonce bouillante où toutes les équipes masculines, à l’exception de Cosfa, seront sur le terrain.

D’après le règlement de la compétition émanant de la FMBB, «Les sept équipes du groupe A rencontreront les sept équipes du groupes B (N1A Hommes) et les six équipes du groupe A rencontreront les six équipes du groupes B (N1A Dames) pendant la phase éliminatoire de la 1ere   phase».

Naisa

Programme de la 1ère journée 

– AS Victoire (Boeny)-ASCB (Boeny)

– Sebam (Boeny)-GNBC (Vakinankaratra)

– 2 BC (Vakinankaratra)-Cosmos (Diana)

– ABBS (Sava)-MB2All (Analamanga)

– SBBC (Boeny)-TMBB (Analamanga)

Ascut (Atsinanana)-COSPN (Analamanga)
News Mada2 partages

Panique générale : alerte à la bombe au Jumbo score

La panique s’est emparée des usagers de la Galerie Smart Tanjombato, hier après-midi. Une alerte à la bombe à été lancée au centre commercial.

Des éléments du corps de la protection civile avec l’appui de l’Emmo/reg ont été encore vus sur place, tard hier soir. En fait, ils ont été dépêchés sur place  après que la présence d’engins explosifs dans le supermarché a été signalée aux alentours de 16h.

Les informations reçues émanant des forces de l’ordre n’ont pas précisé que l’objet retrouvé par le gardien du supermarché dans les toilettes était réellement une bombe. Mais pour plus de sécurité, l’ordre a été donné vers 20 heures 30 pour faire exploser intentionnellement la soi-disant bombe.

 Néanmoins,  la surveillance de la zone a été renforcée du fait que, selon les explications, un autre engin explosif a encore menacé le supermarché.

Panique générale

La nouvelle a provoqué la panique générale dans la Galerie Smart Tanjombato. Les employés et la clientèle ont été évacués en dehors de la zone.

D’après les informations obtenues, des individus ont appelé le responsable de la Galerie Smart Tanjombato dans l’après-midi d’hier pour annoncer leur intention de faire exposer à distance des bombes dont l’une dans un sachet plastique a été placée dans les toilettes du Jumbo Score, en contrepartie d’un forte somme d’argent.

Et selon encore les éléments fournis,  le responsable du super marché a, jusqu’à 9 heures ce jour, pour remettre l’argent sinon ils feront exploser une deuxième bombe. Les individus réclament 10 millions d’ariary.

Ando Tsiresy

 

Midi Madagasikara2 partages

Cosafa cup : Le Lesotho au menu malgache

Le Zimbabwe malgré une difficile victoire après la séance de tirs au but, restera le grand favori du Cosafa cup face à la Zambie.Madagascar sera donc opposé au Lesotho pour la troisième place dans un match qui s’annonce compliqué, dans la mesure où le doute s’installe dans le camp malgache, depuis que Nicolas Dupuis qui bénéficiait pourtant du soutien de plusieurs joueurs, ne fait plus partie de l’encadrement.Le trio Dupuis- Mamisoa Razafindrakoto- Franklin Andriamanarivo fonctionnait pourtant bien jusqu’à cette victoire historique contre les Bafana Bafana, mais pour des raisons inexpliquées, on semble s’acheminer vers un divorce à l’amiable. Ce qui serait dommageable pour ce dynamique de groupe qui a permis aux Malgaches, de briller de mille feux au Peter Mokaba stadium. Et pour appeler un chat un chat, se qualifier pour la demi- finale est déjà un très grand exploit. Le reste ne sera que du bonus car après tout, finir à la 3e ou à la 4e place revient pratiquement au même, en étant le premier des grands perdants.Les Barea éliminés par la ZambieIncroyable mais hélas vrai, les Barea pourtant étincelants en début de la demi- finale se sont faits prendre comme des gamins par des modestes zambiens venus pour défendre.Mais l’unique but des Chipolopolos a fini par mettre à jour ,une désorganisation manifeste née d’une approche bien trop brouillonne de la part de l’entraîneur Franklin Andriamanarivo coupable d’avoir des joueurs ,où il ne devait pas être tel Baggio franchement méconnaissable à l’origine du but de Kambole (42)La faute car il y avait aussi Tsito et Bourha  mis du mauvais côté.Vaillants jusqu’au bout, les Barea parvenaient à colmater les brèches, car le score aurait pu s’alourdir davantage. Outre les arrêts de Leda, il y avait aussi le sauvetage sur la ligne de Ando (85).Mais la messe était dite d’autant que les Barea jouaient à dix avec l’expulsion de Rojo pourtant rentré à l’heure du jeu.Il reste toutefois au groupe le match de la troisième place pour redorer son blason mais peut-être sans Nicolas Dupuis qui a été quelque peu écarté de l’ encadrement pour observer le match depuis la loge présidentielleDur, dur, Plus dur encore d’entendre des Sud- Africains que les Barea étaient des favoris en puissance de ce tournoiClément RABARY

La feuille de matchCosafa cup- Peter Mokaba Stadium

Arbitres : Jackson Pavasa (Namibie) assisté par Ndongeni ( Afrique du Sud) et Nxumalo (Swaziland)Les équipesMadagascar : Leda- Toby, Ando (cap), Johnny, Mario- Tsito, Baggio puis Lolody (59).  Mika puis Lalaina (76), Boura, Dax- Carlos puis Rojo  (61)Zambie : Kenny Mumba – Sikaonga, Isaac Shamujompa, Tembo ( cap), Mayembe – Chirwa,  Sakala – Chingandu, Chama, Mubanga puis  Kampamba (65)- Kambole

News Mada1 partages

Idah Razafindrakoto : de « L’Imaginarium » à la réalité

« L’Imaginarium » poursuit son périple, jalonné de rencontres pittoresques et instructives.

Après avoir présenté cet ambitieux projet artistique itinérant à travers neuf pays différents, Idah Razafindrakoto s’illustre à l’Abbaye royale de Saint-Jean-d’Angély et au Musée des Cordeliers, ce mois-ci.

L’aventure a démarré en mai 2016, quand la jeune bédéiste et carnétiste n’a présenté qu’une dizaine de planches de bande dessinée lors d’une exposition à l’IKM Antsahavola. De fil en aiguille, Ida a suivi, crayon et carnet à la main, le parcours d’Aina, son héroïne dans plusieurs séjours à l’étranger.

Puis, du 28 mai au 8 juin, l’artiste présente L’Imaginarium  à Saint-Jean-d’Angély et annonce sa sélection parmi les 3 lauréats de la résidence à l’Abbaye royale aux côtés de Wallah Dakak (Syrie) et de Nathan Magoola (Ouganda).

Interculturalité

«Il s’agit ici de la douzième édition de la  série d’expositions de dessins Imaginarium qui a vu le jour en 2016 à Antananarivo. En effet, l’Imaginarium à Saint-Jean-d’Angély est une exposition qui s’est concrétisée à l’issue de ma résidence en France et qui se tend vers une optique de sentiments d’appartenance des Angériens (citoyens et résidents) en leur proposant une nouvelle relecture de Saint-Jean-d’Angély», a-t-elle détaillé.

Et d’enchaîner que, «Plusieurs messages peuvent se laisser entrevoir dans mes travaux, tels que les enjeux de la gouvernance des ressources naturelles, le sens de l’architecture médiévale et des habitations abandonnées et la valorisation des espaces verts ou encore les avantages écologiques dont disposent les Angériens».

S’ensuivra une exposition au Musée des Cordoliers tout au long de ce mois-ci. En parallèle, «des atelier et des explorations des villes voisines telles que Saintes, Angoulême, Rochefort et La Rochelle ont été programmées et ce fut un profond plaisir de les animer afin de consolider l’interculturalité autour de l’Imaginarium», a-t-elle conclu.

Joachin Michaël

 

News Mada1 partages

DJ Dina : « J’aimerais créer une école de DJ aux normes internationales »

Après dix ans d’absence au pays, DJ Dina est enfin dans nos murs depuis mardi dernier. Résidant actuellement en France, il a franchi plusieurs étapes importantes et devient actuellement le seul DJ malgache et même africain qui possède un certificat DJ Master Class. Sur ce, il souhaite créer une école spécialisée aux normes internationales dans le domaine.  

Ayant exercé ce métier depuis 1989, Dj Dina a déjà fondé une école de Dj au pays en 2004. « Plusieurs étrangers  y ont adhéré, entre autres des Chinois… », a-t-il relaté. Ensuite, en 2006, il a été présélectionné pour participer au concours de championnat du monde DJ qui s’est tenu en France. En tant que stagiaire, il a été admis, par la suite, au DMC Paris en 2006, où il a rencontré Willfrid Debaise, le président du DMC à Paris.

Puis, il a appris par le biais des médias français qu’une grande école de Dj dénommée UCPA lance un appel aux amateurs ou professionnels de ce métier. « J’ai postulé en 2007, mais je n’ai eu de réponse qu’en 2009 », a-t-il annoncé. Au fait, l’école ne sélectionne que six DJ par an. Grâce à cette formation, il a reçu par la suite un certificat, agréé par l’Etat français, en DJ Master Class. Ce qui signifie qu’il a la capacité de former d’autres DJ.

 « Les Dj à Madagascar sont tous autodidactes. Ainsi, pour pouvoir améliorer davantage le secteur et le rendre plus professionnel, je souhaite partager mes expériences, les vraies techniques de base qui répondent aux exigences des normes internationales », a-t-il annoncé.

Formé par les grands

Notons qu’il a été formé par les deux grands DJ reconnus à l’international, à savoir DJ Getdown qui a obtenu deux fois le championnat du monde de DMC et DJ Fly, trois fois sacré champion du monde de DMC. « J’aimerais donc créer une antenne DMC Madagascar, malheureusement, je suis encore actuellement confronté à quelques problèmes financiers », a-t-il ajouté

Entre temps, depuis qu’il s’est installé en France, DJ Dina enchaîne les soirées VIP, organise même des spectacles en invitant des grands artistes malgaches, entre autres Big MJ, Jerry Marcoss… Et devient actuellement une icône incontournable des soirées malgaches à l’étranger.

Pour être au courant des dernières nouveautés

Se situant à plus de 8 500 km du pays, DJ Dina arrive pourtant à suivre de près les dernières nouveautés musicales au pays. « Au fait, je travaille en étroite collaboration avec les artistes malgaches. Ainsi, ils me dévoilent en direct leurs nouveautés. Sinon, la radio RDJ me procure aussi les dernières tendances musicales à Madagascar », a-t-il conclu.

Quelques conseils pour les DJ locaux

Etant donné qu’il n’existe aucune école spécialisée à Madagascar, tous les DJ sont tous des autodidactes. Malheureusement, actuellement, beaucoup d’entre eux maîtrisent la MAO ou Musique assistée par ordinateur, et arrivent facilement à mixer quelques morceaux. De ce fait, nombreux n’ont pas d’authenticité.

Et pourtant, un Dj ressemble à un artiste qui devrait avoir sa propre personnalité. Un grand DJ n’a plus besoin d’un casque, par exemple, pour mixer. Comme tous les artistes, il devrait amuser son public en leur regardant, et en partageant les mêmes sensations et amour », a-t-il déclaré.

Le programme durant son séjour

Actuellement, DJ Dina est de passage au pays pour trois semaines. Durant son séjour, il programme quelques soirées au pays. La première se déroulera le 16 juin prochain au Kudeta Urban Club Anosy. Ensuite, il mettra le cap sur Toamasina pour une soirée au Neptune, le 23 juin prochain et enfin, il animera le Tam Tam Club de Toliara, le 25 juin prochain.

Au fait, ce court séjour sera une sorte de repérage pour lui, puisqu’il reviendra au pays dans six mois. En pleine préparation organisationnelle, il projette d’effectuer une grande soirée au Carlton Anosy et d’entamer une tournée nationale.

Texte : Holy Danielle

Midi Madagasikara1 partages

MAMPISANJY MICHEL : Un homme comblé, sportif, intellectuel et rassembleur

Mampisanjy Michel, un homme qui a le cœur sur la main

D’emblée, on peut dire que  notre invité d’aujourd’hui  se classe  parmi  les hommes  ayant  un parcours très éloquent. Il a aussi le cœur sur la main, et partage son acquis aux services de son pays.

En effet,  pratiquant  le Judo et  le jijutsu à l’âge de 15 ans, et le karaté de style shotokan  deux ans après,  il parvint au grade de 4e dan en judo et  devint 5e dan en Karaté  de style shotokan quatre ans après. Il est expert  en self défense.   Combattant émérite,  il a défendu nos couleurs  lors des jeux des îles en 199O .Avide de la pratique des arts martiaux, il s’est  tourné vers le taekwondo où   il  s’est vu octroyer  le grade de 7e dan et le titre de Sayun  ( grand maître) le 29 Décembre dernier au Canada . La cérémonie officielle de la remise de ce grade pourrait avoir lieu en Argentine l’année prochaine lors du championnat du monde.  Il a suivi plusieurs stages de  cette discipline  à l’exterieur, mais le plus important est celui qui , en 1994, fut  dirigé par le Général CHOI HONG HI fondateur et président de l’international taekwondo fédération (ITF)  en Afrique du Sud. Il  a acquis à cette occasion le grade de 4edan. Comme le dit l’adage  «  on n’arrête pas un pur sang en cours de route », il a suivi un stage spécial en  Corée du Nord  au cours duquel, il est devenu  5e Dan.  Son  âge avançant,  il a  décidé  de suivre un cours d’arbitrage et  a obtenu  un diplôme international classe A. Pour servir le pays,  il a enseigné  le taekwondo au sein de l’armée et, la pratique de cet art martial lui a servi  de référence pour monter en grade. Il a fondé l’association nationale de taekwondo des forces armées ( ANTAFA)  . Rappelons qu’une  cérémonie de la  remise de grade pour les impétrants   a eu lieu  le 18 Mai dernier à Tsiroanomandidy .Son fils Toky Mampisanjy a eu le grade de 5e Dan, son assistant technique    Doda Randriamirindrasoa Solohery le 4e dan,  le président de la ligue de Taekwondo de Bongolava. Quant  à  Ny Andry Ramiadamahefa, président du nouveau club unified taekwondo de Bongolava  ( ITF)  il a reçu le grade de 3e dan . Cette cérémonie a vu la présence de Mme  Dominique Gontare , la  première dame qui a eu le grade de 5eDan en taekwondo aux Etats –Unis . Les certificats délivrés provenaient  directement du Canada.  Pour lutter contre l’insécurité qui sévit dans  cette partie moyen-ouest de l’île ,les dirigeants  de certains clubs d’arts  martiaux ont décidé de mettre  leur  savoir –  faire au service de la communauté ,  et ainsi permettre aux jeunes  sans emploi d’avoir du travail.

A Tsiroanomandidy, les récipiandaires entourés par Sayun Raherimahefa Cyprien à l’extrême gauche et Dominique Gontare , à l’êxtrême droite Sayun Mampisanjy Michel.

Un intellectuel aux services de son pays. La pratique des arts martiaux lui permet de suivre avec aisance ses études.  Il a obtenu plusieurs diplômes et  des titres honorifiques délivrés par des prestigieuses universités  du monde. Il a notamment eu un  master of  business administration

( MBA),  un  PHD in hospitality management , un  PHD in marketing management, un  PHD in Leader and management ( honoris causa)  . Il est devenu Professor doctor ( external faculty professor) et  Professional marketing management expert ( PMME) . Vu son parcours élogieux,  cet officier supérieur de l’armée malagasy a été choisi par  la  24e  promotion de l’académie militaire  comme parrain. Il a formé plusieurs  militaires malagasy tant sur le plan éducatif que physique, et la plupart d’entre eux le considèrent comme un  modèle. Sa qualité de rassembleur, a fait qu’il a été  réelu  membre du   comité de fampihavanana malagasy et ses pairs l’ont désigné président de la commission réparation et indemnisation, une mission  très délicate, exigeant  une grande capacité  d’écoute de ceux qui ont  été victimes des crises sanglantes traversées par le pays.

Le staff mondial de Taekwondo dans le monde, à gauche de Mampisanjy Michel, le général coréen CHOI HONG HI fondateur du Taekwondo.

Cet homme comblé est père de sept enfants dont trois garçons et quatre filles. C’est un bon vivant aimant la bonne chère. Il apprécie particulièrement la soupe de poulet gasy, et les abats ( vorivorinkena)

NARY  RAVONJY

Midi Madagasikara1 partages

Assemblées annuelles de la BAD : Plusieurs acquis pour Madagascar

Plusieurs rencontres bilatérales ont été faites par la délégation malgache, en marge des Assemblées annuelles du Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement), qui se sont tenues du 21 au 25 mai à Busan, Corée du Sud. Conduite par le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, également gouverneur de la BAD pour Madagascar, cette délégation a abordé avec la BADEA (Banque arabe pour le développement économique en Afrique), l’avancement des projets actuellement en cours, ainsi que la préparation d’un projet de construction d’un pont sur la RN9. Les représentants de Madagascar ont également profité de l’occasion pour discuter de la finalisation du processus d’adhésion de la Grande île à l’AIIB (African Intrastructure and Investment Bank), ayant pour vocation de financer des projets d’infrastructures, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Plusieurs autres rencontres bilatérales se sont tenues avec les partenaires techniques et financiers, d’après les membres de la délégation. Nous en reparlerons.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Gouvernement : Les syndicats revendiquent des ministères

Tout le monde veut être dans le gouvernement de Ntsay Christian, alors que les places sont limitées. Des déclarations de soutien au Premier ministre de consensus se multiplient. Au Palais d’Etat de Mahazoarivo, nombreux sont ceux qui veulent rencontrer le nouveau locataire. Les différents syndicats créés au sein de l’Administration ne sont pas en reste. Hier, leurs représentants regroupés dans la SSM (Solidarité des Syndicats de Madagascar) ont rencontré le Premier ministre Ntsay Christian.

Corporatisme. Certains syndicalistes vont jusqu’à verser dans le corporatisme. Pour eux, il y a des ministères qui ne peuvent être dirigés que par des personnalités issues des corps existant au niveau de ces départements ministériels. Les syndicalistes au niveau du M2PATE préconisent que le futur ministre en charge de ce département soit issu du corps des inspecteurs des Domaines et de Propriété Foncière. Bref, la tâche n’est pas facile pour le nouveau Premier ministre.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Îles Vanille : Création de 26 circuits combinés touristiques

Ce sont des agences réceptives au niveau des îles de l’Océan Indien qui sont engagées dans le développement de l’écotourisme.

Ce sera commercialisé dans le cadre du salon international de l’Industrie du Tourisme TOP RESA qui aura lieu en septembre en France.

Promouvoir la destination Îles Vanille tout en mettant en valeur l’écotourisme au niveau de l’Océan Indien. Tel est l’objectif du partenariat entre les membres de l’association Îles Vanille et l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI) qui a eu le soutien de l’Agence Française de Développement.  Au début du mois de mars dernier, un atelier de réflexion sur la promotion des produits écotouristiques  a eu lieu au Cotton Bay Rodrigues. Ce qui a vu la participation de Madagascar à travers l’Office National du Tourisme de Madagascar et des opérateurs économiques nationaux. Durant lequel,  des participants composés notamment des agences réceptives venus des Comores, de la Grande île, de Maurice, de La Réunion et des Seychelles, ont défini des packages qui seront commercialisés par des tour-opérateurs. Cette démarche est représentative de l’action de l’Union  en faveur de la coopération économique : « impulser une dynamique régionale et accompagner les opérateurs privés à la reprendre et la développer », selon Herland Cerveaux, directeur de l’UCCIOI.

Eductour. Ainsi, après le recensement des offres existantes et la sélection d’agences réceptives, le partenariat technique et financier a permis l’émergence de produits touristiques équitables et écotouristiques sur l’ensemble des îles. Il a été également évoqué que le respect de l’environnement, l’implication des populations locales et la mise en valeur de la culture sont des critères qui ont servi de base à la création de 26 circuits combinés touristiques inter-îles. Notons que des agences de voyage qui organisent traditionnellement les séjours des touristes, ont mis leurs expériences et le réseau de commercialisation à disposition de ce projet. Près de 40 Tours Opérateurs ont de ce fait effectué un éductour dans l’Océan Indien, depuis une dizaine de jours dans le but de tester ces produits écotouristiques élaborés. Et ces 26 circuits combinés touristiques inter-îles seront commercialisés dans le cadre du salon international de l’industrie et du tourisme TOP RESA qui se tiendra en septembre 2018 en France. « Ce travail de coopération régionale a permis aux agences réceptives de travailler ensemble, et de créer des  produits qui seront très bientôt commercialisés » déclare Pascal Viroleau le Directeur des Iles Vanille.

Charte d’engagement. Rappelons que les Îles Vanille sont un regroupement de promotion des Iles de l’Océan Indien tels que les Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion et les Seychelles. Ce concept a été créé dans le but de renforcer le poids et la visibilité de ces pays membres sur le marché international. Il insiste sur la construction de liens et exploite la synergie entre les îles de l’Indianocéanie par la création de circuits combinés touristiques qui favorisent les échanges inter-îles.  Par ailleurs,  dix agences de voyage venant des Seychelles, de La Réunion, de Madagascar, des Comores, de Mayotte et de l’île Maurice ont également décidé de s’engager sur une charte d’engagement autour de certaines valeurs, mardi dernier. Il s’agit entre autres, du respect de l’environnement,  de la valorisation des cultures et des retombées économiques positives pour les populations locales de chaque destination.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Programme AFAFI-Sud : 122 milliards d’Ariary pour appuyer les producteurs ruraux du sud

Lancement officiel du programme AFAFI-Sud à Taolagnaro.

250.000 agriculteurs, éleveurs et pêcheurs des régions Androy, Anosy et Atsimo- Atsinanana seront bénéficiaires du Programme d’Appui au Financement de l’Agriculture et aux Filières Inclusives dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar (AFAFI-Sud).

Réduire la pauvreté rurale. C’est l’objectif du Programme AFAFI-Sud, lancé officiellement hier à Taolagnaro. Financé par l’Union Européenne à hauteur de 116 milliards Ariary (30 millions d’euros) dans le cadre du 11e Fonds Européen de Développement (FED), et cofinancé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement pour un montant de 5,8 milliards Ariary (1,5 millions Euros), via GIZ, ce programme vise à contribuer aux efforts de réduction de la pauvreté des populations rurales dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar.

Développement rural. D’après les promoteurs du Programme, les actions qui seront menées devront notamment permettre  non seulement d’améliorer la sécurité alimentaire et de la situation nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables, mais aussi de renforcer leur résilience face aux effets des changements climatiques, auxquels Madagascar en général, et le Sud en particulier, sont exceptionnellement exposés. « Le programme, qui sera mis en œuvre sur 72 mois. Cette intervention bénéficiera notamment aux producteurs ruraux, et prévoit d’assurer une implication active des femmes et des jeunes. Le rôle de maître d’ouvrage sera assuré par le Ministère des Finances et du Budget, Ordonnateur National du FED à Madagascar. Une Unité de Coordination et de Suivi basée à Tolagnaro sera en charge de la coordination des activités en tant que maître d’ouvrage délégué. Les maîtres d’œuvre sont les ministères en charge de l’agriculture et de l’élevage (MPAE), des ressources halieutiques et de la pêche (MRHP), de l’environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF) à travers leurs directions régionales », ont indiqué l’Union Européenne et le Ministère des Finances et du Budget dans un communiqué diffusé hier.

Continuité. D’après la présentation, le programme AFAFI-Sud s’appuiera sur les principaux acquis du programme de sécurité alimentaire et de nutrition ASARA-AINA, mis en œuvre par l’Union Européenne dans le cadre du 10e FED de ces mêmes régions. Ce programme, qui s’achève cette année, a notamment permis de développer des chaînes de valeur (miel, haricot, ricin et caprins) impliquant 20 000 ménages ruraux, de réhabiliter 350 km de pistes rurales, de soutenir l’opérationnalisation de trois Fonds Régionaux de Développement Agricole et le développement de réseaux de microfinance, d’augmenter la production agricole et de sensibiliser les populations aux bonnes pratiques nutritionnelles.

Antsa R.

Madaplus.info0 partages

Ntsay a rencontré les députés du changement

Pour Ntsay, sa première préoccupation reste la tenue des élections. Ainsi, il est impératif que tous les partis politiques soient calmes. Lui de marteler que le futur gouvernement sera le reflet d’un vrai consensus entre
Lors de cette rencontre entre le nouveau premier ministre Christian Ntsay et les députés du changement avant hier, les parlementaires ont émis leurs attentes et souhaits au nouveau premier ministre et au futur gouvernement. rait pas été parmi les points discuté, mais, le TIM (parti de l’ancien président Ravalomanana) et le MAPAR ( parti de l’ancien chef de la transition Andry Rajoelina) doivent figurer étant donné qu’ils sont les principaux initiateurs de cette lutte.
News Mada0 partages

Antsirabe : tratra ireo jiolahy nanafika masera

Nanamafy ireo masera ao Vatofotsy Antsirabe fa fantatr’izy ireo ny telo amin’ireo jiolahy tsy nisaron-tava tompon’antoka tamin’ny fanafihana tao amin’ny toby. Nilaza ireo masera tao amin’ny toby fa olona fantatr’izy ireo tsara ireo jiolahy nanafika, ny 7 mey 2018. Nambaran’ny contrôleur général de police, Ramilison Célestin fa ordinatera sy finday ary vola no lasan’ireo mpanafika tamin’io fotoana io. Ny 15 mey 2018 lasa teo, hitan’ireo masera tao amin’ny toeram-pisotroana iray ao an-toerana ny roa amin’ireo olon-dratsy ka tadidin’izy ireo tsara satria tsy nisaron-tava. Niantso polisy avy hatrany ry masera ka noraisim-potsiny izy roa lahy ka naiditra am-ponja. Rehefa tao am-ponja, tsy nahatam-bava fa niresaka tamin’ny antsipiriany ny fizotry ny fanafihana ny tobin-dry masera ry zalahy ka ireo namany indray ny nampita tamin’ny polisy.

J.C

News Mada0 partages

Fiantsonan’ny taksiborosy – Toamasina : tranondopy enina, fiarakodia efatra, potika kilan’ny afo

Kila forehitra ny trano maromaro sy fiara efatra tany Toamasina, teo amin’ny fiantsonan’ny taksiborosy, omaly vao maraimbe. Tara ny mpamonjy voina, saingy maty ihany ny afo.

Nitrangana haintrano indray teny amin’ny fiantsonan’ny taksiborosy Tanambao Fahadimy, omaly maraina, tokony ho tamin’ny 5 ora teo. Tranondopy miisa enina nahitana efitrano kely.

Miisa 37 ary fiara efatra no kilan’ny afo tamin’izany. Fotoana mbola fatorian’ny olona ny nanombohan’ny firehetana ny afo, izay niainga avy tamin’ny tariby an’ny Jirama mitondra herinaratra  mavesatra (haute tension).  Ity farany izay mandalo eny ambonin’ilay tranondopy izay tsy manaraka ny fenitra napetraky ny Jirama momba ny fanorenan-trano.

 « Tompon’ andraikitra amin’ireny fanomezan-dalana fanorenana trano manakaiky tariby mitondra herinaratra mavesatra ireny ny kaominina », hoy ny tale iraisam-paritry ny Jirama, i Toto Jean de Dieu, raha nanontaniana.

Andaniny tsy tonga ara-potoana ihany koa ny vondron’ny mpamono raha tsy tamin’ny 5 ora sy 30 minitra. Nambaran’ny kolonely Charles Désiré,lehiben’ny sampana mpamonjy voina eo anivon’ny kaominina Toamasina ambonivohitra, fa olan’ny  vahoakan’i Toamasina hatrany ny fahatarana amin’ny antso ho an’ny  mpamonjy voina.

Na izany aza, maty ihany ny afo, efa tamin’ny 7 ora sy sasany tany. Tsy niitatra intsony, saingy betsaka ny fahavoazana naterak’izany. Tsy nisy noraisina ilay trano sy ireo fiara teo akaiky teo. Tonga teny ihany koa ny mpitandro filaminana, ary misokatra ny fanadihadiana.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Galérie Smart Tanjombato : nisy nandrahona hanapoaka baomba

 Nampisahotaka ny rehetra teny amin’ny Galérie Smart Tanjombato, omaly tolakandro, ny antso an-telefaonina nalefan’olon-tsy fantatra, nandrahona fa misy baomba napetrany ao amin’ny Jumbo Scoire ka raha tsy mahazo vola (tsy voafaritra hoe ohatrinona) izy, apoakany izany.

Niverina indray ny resaka baomba, saingy amin’ny endriny hafa satria narahina fitakiam-bola sy fampihorohoroana izany. Nisy nametraka baomba tao amin’ny toeram-pivoahana ao amin’ny Jumbo Score, omaly tolakandro. Tokony ho tamin’ny 4 ora sy sasany, nisy niantso tamin’ny finday ny mpitantana ity toeram-pivarotana lehibe ity, ary nitaky vola (tsy voafaritra hoe ohatrinona) taminy raha tsy izany, apoakany ny baomba. Nampandre ny mpitandro filaminana avy hatrany ny tompon’andraikitra raha vao naheno izany. Navoaka avokoa ny olona mpiantsena sy ny mpiasa tao an-toerana nanoloana izany.

Tonga teny an-toerana ny mpitandro filaminana, ary nanao ny fisavana avy hatrany. Nahitana ilay voalaza fa baomba tokoa izy ireo tao amin’ny trano fivoahana. Napetraka tamin’ny toerana somary takontakona izy io. Nitovitovy toy ireo baomba fahita hatramin’izay ihany izy io, nahitana tariby sy tavoahangy nisy zavatra tao anatiny. Tsy nafenina tao anaty zavatra na harona solefanina toy ny hatramin’izay fa niharihary teo.

Tsy nipoaka aloha izy io, saingy noraisina ny fepetra mifanaraka amin’izany. Tonga teny an-toerana ny miaramila manampahaizana manokana momba ny baomba. Raha ny fampihorohoroana nataon’ny olon-tsy fantatra, azo baikoin-davitra izy io izany. Voafehin’ny miaramila ilay voalaza fa baomba ary efa alina vao niala teny an-toerana izy ireo. Mbola nandeha ny feo mantsy fa misy iray hafa ihany koa napetraka ao amin’ity toeram-pivarotana ity ka nokarohina izany, io omaly io ihany.

Mafampana…

Rehefa miakatra ny mari-pana amin’ny raharaham-pirenena eto an-tanàna, mitranga avokoa ny karazana asa ratsy rehetra. Fanafihana, kidnapping… izao indray resa-baomba. Tamin’ny andron’ny Tetezamita ny nampalaza ny resaka baomba ka nampidirana olona am-ponja maromaro. Nisy ihany koa tamin’izao fitondrana izao, fa ny tena nalaza, ny toraka grenady, indrindra tamin’ny andron’ny 26 jona 2016, ka nahafatesana olona roa sy nandratrana am-polony maro. Manakaiky indray ity ny 26 jona ka asa raha misy ifandraisany amin’izany ity resa-baomba ity. Miandry ny tohin’ny fanadihadian’ny mpitandro filaminana momba ny raharaha. Mazàna mantsy, maty momoka any ny momba azy itony. Hatramin’izao ny resaka grenady teny Mahamasina, tsy misy vokatra azo. Matimaty foana izay olona ratsy vintana.

Yves S.

News Mada0 partages

Ambatovy – Toamasina : nahazo fitaovam-pifandraisana ny zandary sy polisy

 Mitentina 200 tapitrisa Ar ny tentimbidin’ireo fitaovam-pifandraisan-davitra miisa 79 (miaraka amin’ny lany tamin’ny fametrahana ireo fitaovana ireo sy ny kojakoja samihafa)  nomen’Ambatovy ho an’ny fari-piadidian’ny zandarimariam-pirenena (CIRGN) ao Toamasina sy ny “commissariat central” ao Toamasina, ny volana mey lasa teo. Fantatra fa tafiditra ao anatin’ireo tetikasa vokatry ny rafi-pifanakalozan-kevitra eo amin’Ambatovy sy ny faritra Atsinanana (SDRA) ity fanomezana ity ary endrika isehoan’ny fiaraha-miasa eo amin’ny sehatra miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana eo anivon’ny faritra. Tetsy andaniny, tsy naka hetra tamin’ireo fitaovana ireo ny fanjakana ho fandraisana anjara. Manampy an-tsitrapo ny zandarimariam-pirenena sy ny polisim-pirenena ao Toamasina Ambatovy ho fanamafisana ny fahaiza-manaon’izy ireo eo am-panatanterahana  ny asany. Izany indrindra no nanolorana ireto fitaovam-pifandraisan-davitra ireto satria afaka handrakotra manontolo ny distrikan’i Toamasina I sy ny ampahany amin’ny distrikan’i Toamasina II izany (manomboka eo amin’ny sakana ataon’ny zandary eo amin’ny RN 5 ka hatrany Antsarimasina eo amin’ny RN 2, eo amin’ny fidirana ao an-tampon-tanànan’i Toamasina). Tena hanampy amin’ny ady atao amin’ny tsy fandriampahalemana ao Toamasina sy ny manodidina, araka izany, ireto fitaovana nomen’Ambatovy ireto.

Jean Claude

News Mada0 partages

Tsaralalàna : niofana ireo mpamonjy voina

Tonga eto amintsika ny sampana mpamonjy voina ao amin’ny collège Montmorency any Canada. Mampita traikefa amin’ireo mpamonjy voina etsy Tsaralalàna izy ireo nandritra ny tapa-bolana izay hifarana amin’izao fiafaran’ny herinandro izao.

Efa hatramin’ny taona 2016 ny fiaraha-miasan’ireto Kanadianina ireto tamin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra ka nisongadina tamin’izany ny fampiofanana. Nisy ny fanavaozana ny fifanaraham-piaraha-miasa eo amin’ny roa tonta.

Miisa 14 ireo delegasiona kanadianina tonga eto izay tarihin’ny kapiteny Bernard Christian. Ankoatra ny fampiofanana, nanolotra fitaovana mitentina  24 tapitrisa Ar ho an’ny kaominina Antananarivo izy ireo.

Ao anatin’izany ny fitaovana momba ny fampianarana toy ny latabatra 15 sy ny seza 30. Marihana fa anisan’ny mampiavaka ity fampiofanana nentin’ny Kanadianina ity ny fanomezana fahalalana ho an’ny daholobe momba ny tontolon’ny vonjy voina .

Efa arifomba ny fitaovan’ny sampana mpamonjy voina any Canada. Manaraka ny fivoaran’ny zava-misy ihany koa ny fampiofanana omena ireo ekipa. Mbola lavitra ezaka ny antsika eto Madagasikara.

Anisan’ny olana amin’ny vonjy voina eto amintsika ny rafitry ny tanàna izay mampanano sarotra ny fidirana amin’ny toerana iray mila famonjena. Manaporofo izany ny elakela-trano sy ny trano mifampiankina loatra ka manelingelina ny asan’ireo mpamonjy voina izany.

Tatiana A

News Mada0 partages

Seranan-tsambon’i Toamasina : tonga ireo fitaovana vaovao an’ny MICTSL

Ny faran’ny taona 2017, nampanantena ny orinasa MICTSL, ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina, fa hanavao ireo fitaovam-piasany. Tsiahivina fa nampitaraina ny mpandraharaha rehetra sy ireo mpitatitra ny fotoana maro lany ao amin’ny seranan-tsambo noho ny ankamaroan’ireo fitaovana efa antitra. Tonga izany izao ireo vaovao mpibata entana, ahitana : ny « reachstacker » 45 t, mahazaka kaontenera feno ; ny « empty handler » 7 m ny haavony, mibata kaontenera tsy misy entana ; « twin lift », mamindra entana eny ambonin’ny sambo.

Nampiasana avy hatrany ireo fitaovana ireo tamin’ny fahatongavan’ny sambo MSC Jeanne.  Nambaran’ny tompon’andraikitra ao amin’ity orinasa ity fa ampahany amin’ny fitaovana vaovao ihany ireo vao tonga ireo, mbola hisy hafa ho avy hanafaingana ny asa ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina.

Tsy ao Toamasina ihany anefa ny seranan-tsambo mila fanavaozana ireo fitaovana sy fotodrafitrasa isan-karazany. I Mahajanga, ohatra, faharoa amin’ny seranan-tsambo eto Madagasikara tany amin’ny taona 80 sy 90, mihemotra lavitra tsy ahitana fivoarana. Miandry fanavaozana io seranan-tsambo iray lehibe teo aloha io, hampakatra ny toekarena.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Minisiteran’ny Fitsarana : mitaky olom-baovao ny SMM

 Mazava ny resaka.  Tsipahin’ny Sendikàn’ny mpitsara (SMM) ny  mbola hamerenana amin’ny toerany ny minisitry ny Fitsarana  teo aloha, Rasolo Elise Alexandrine eo anivon’ny governemanta vaovao  hijoro eo, araka ny fanambaran’izy ireo. “Maniry izahay mba haka ny hevitray ny mpitondra mialoha ny hanendrena ny ho minisitry ny Fitsarana. Za va-dehibe ny fametrahana ny fahaleovantenan’ny fitsarana sy ny fandalana ny fanjakana tan-dalàna eto amintsika”, hoy ihany ny fanambarana.

Ankoatra izany, noraisin’ny Praiminisitra Ntsay Christian teny Mahazoarivo  avokoa ny solontenan’ny sendikà, mivondrona eo anivon’ny SSM. Tamim-pirahalahiana ny fihaonana ary nihaino ny hetahetan’izy ireo ny lehiben’ny goverenemanta, indrindra ny momba ny toe-draharaha ankehitriny. Nanamarika ny Praiminisitra fa hiezaka ny governemanta hanatanteraka ny fametrahana ny fifanarahana 151 momba ny fifandraisana eo anivon’ny fandraharahana ny asam-panjakana. “Tafiditra ao anatin’ny laharam-pahamehan’ny governemanta ny fifanakalozan-kevitra ifotony”, hoy hatrany i Ntsay Christian.

Synèse R.

News Mada0 partages

Varotra iraisam-pirenena : mitory an’i Chine sy i Etazonia ny Eoropeanina

Mitory an’i Etazonia sy i Chine any amin’ny Fikambanana iraisam-pirenena momba ny varotra (OMC) ny Vondron’ny tany eoropeanina. Nampahalala izany ry zareo Eoropeanina  nandritra ny fivoriana tany Bruxelles farany teo. Nambaran’ireo mpitory fa nampakarin’ny fanjakana amerikanina ny vola aloa amin’ny fadintseranana momba ny varotra vy sy ny aluminmum avy any Eoropa, nanomboka ny 1 jona teo. Ny Sinoa kosa nambaran-dry zareo mpitory fa “mandika tsy ara-dalàna ny teknolojia” fampiasan’ny indostria eoropeanina. Ho potika avokoa ny vokatry ny fikarohana raha tsy ampiharin’ny rehetra ny lalàna, araka ny fanazavan-dry zareo Eoropeanina mitory an’i Etazonia sy i Chine any anivon’ny OMC.

Na izany aza, sady mpiara-miombon’antoka no fahavalo ny Sinoa. Manaiky izany i Alemaina. Vao nahavita fitsidihana faha-11 tany Chine izao i Angela Merkel, hatramin’ny nitondrany ny fanjakana any aminy. Mikendry ny hanamafy ny filaharana  amin’i Chine  i Alemaina na misy aza izao ny olana amin’ny varotra eo amin’ny firenena roa tonta, miaraka amin’i Etazonia. “Tsy azo ihodivirina ny fifandraisana akaiky amin’i Chine amin’izao fifandonana indrindra amin’ny varotra izao”, hoy i Claudia Schmucker, avy amin’ny DGAP*, misahana ny politika momba ny raharaham-bahiny. “Zava-dehibe ho an-dry zareo Sinoa koa izany fitsidihana izany satria, mpiara-miasa akaiky aminy voalohany i Alemaina”, hoy ihany i Claudia Schmucker.

Anisan’ny mamaritra ny politika ampiharin’ny GIZ eto Madagasikara sy amin’ny tany afrikanina maro koa io DGAP io.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe : niala tsy ho mpanazatra ny ekipam-pirenena i Dollys

 Mandalo fotoan-tsarotra ny tontolon’ny tsipy kanetibe, ankehitriny. Fantatra mantsy fa nametra-pialana tsy hitondra ny ekipam-pirenena intsony i Dollys. Anton’izany ny tsy fahazakany ny tsy fahaiza-mitantana eo anivon’ny federasiona.

Hatairana ny an’ny mpankafy tsipy kanetibe raha nandre fa nametra-pialana tsy ho mpanazatra ny ekipam-pirenena intsony Randriamarohaja Dollys. Nanambara izany ny tenany?? ny  fiandohan’ny herinandro lasa teo. Antony ny tsy fitoviam-pijery eo aminy sy ireo tomponandraikitra eo anivon’ny federasiona, amin’izao fotoana izao, eo amin’ny fomba fitantanana. “Isaky ny mivory ireo mpitantana,  mitady ny hevitra hatrany amin’ny hanalana ahy. Vokany, aleoko aho miala”, hoy izy.

Nomarihiny fa betsaka ireo olana, rehefa miatrika ireo lalao iraisam-pirenena. Noraisiny ho ohatra ny zava-nisy tany Tonizia. “Rehefa vita ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika ka lasan’i Madagasikara ny anaram-boninahitra, ny tale teknika nasionaly no miseho sehatra sy miakatra lampihazo rehefa antsoina i Madagasikara fa toa hadino ny maha mpanazatra ny tenako izay namolavola sy nikarakara ny ekipa”, araka ny filazan’i Dollys.

Tsiahivina fa tao anatin’ny 11 volana nitondran’i Dollys ny ekipa malagasy, efa anaram-boninahitra telo ny azon’i Madagasikara. Anisan’izany ny naha tompondaka eran-tany ny lehilahy, ny taona 2016, natao teto Madagasikara. Ny nahazoana ny tompondaka eran-tany, ho an’ny sokajy zandriny, ary ny tompondakan’i Afrika, sokajy lehilahy. Tsy hadino koa anefa ny nahazoan’ny vehivavy ny laharana faharoa, tamin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, izay samy natao ny taona 2017 avokoa.

Ankehitriny, mipetraka ny fanontaniana ny amin’izay mety hisolo an’i Dollys, eo amin’ny fiatrehana ny ho tompondaka eran-tany, sokajy lehilahy hatao any Kanadà, ny 13 ka hatramin’ny 16 septambra 2018.

Miandry ny fanazavana avy amin’ny federasiona malagasy (FMP) ny rehetra, manoloana ity fametraham-pialan’i Dollys ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Les photos de la semaine

Le premier ministre de consensus, Christian Ntsay a pris officiellement ses fonctions mercredi dernier à Mahazoarivo.

: Les députés Guy Rivo Randrianarisoa et Tinoko Roberto après leurs vifs échanges sur la place du 13 mai.

: Sans attendre, après sa nomination, le premier ministre Christian Ntsay a rencontré hier les 73député pour le changement hier à Mahazoarivo.

Dimanche dernier, Samoela a été à l’affiche à Antsahamanitra.

Ravinala airports a célébré la journée mondiale pour l’environnement.

Une salle de soin baptisée Charles Andriatsitohaina à l’hôpital luthérien Salfa à Ambohibao,, équipé d’un ORL Audiology Clinic .

TianaR ,Mamiherison et Fanou

News Mada0 partages

«Revy Mondial 2018» : hijery baolina amin’ny «écran géant» ny vahoakan’Itaosy

Hampifaly ny mponina eny amin’ny faritra Itaosy sy ny manodidina ny fikambanan’ny mpitarika sy mpitaiza tanora amin’ny fanatanjahantena (FMMTF), amin’ny alalan’ny fanarahana mivantana ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany «Mondial 2018», taranja baolina kitra. Fihaonana, hotanterahina any Rosia, manomboka ny alakamisy 14 jona hatramin’ny alahady 15 jolay.

Araka izany, hisy “Revy Mondial 2018”, hatao ao amin’ny kianjan’Antaninkatsaka Bemasoandro, hanarahana ireo lalao amin’ny “ecran géant”, isan-kariva, manomboka amin’ny 6 ora. Ho fetiben’ny baolina kitra izany satria sady afaka hijery baolina mivantana ireo mpankafy no hisonanika amin’ny kermesy sy lalao maro isan-karazany. Arahin’ny sakafo sy ny zava-pisotro ireo rehetra ireo.

Mba hahafahan’ny rehetra miara-mijery ny “Mondial 2018” amin’ny fahitalavitra lehibe, noferana ho 500 Ar ny vidim-pidirana. Mampiavaka ity “Revy Mondial 2018” ity ny toerana midadasika sady voafefy. Azo antoka, araka izany, ny fandriampahalemana ary misy toerana hahafahan’ny fiara miantsona ao anatiny. Homena tombony manokana ireo hanao famandrihan-toerana.

Ankoatra izay, halefa amin’ny alina, eo anelanelan’ny lalao mivantana anankiroa, ireo lalao rehetra nandeha ny antoandro ka tsy hitan’ny mpankafy. Marihina fa eo ambany fiahian’ny ben’ny Tanàna sy ny filankevitra kaominaly ao Bemasoandro Itaosy ity “Revy Mondial 2018” ity. Hatolotra ho an’ny kaominina ny antsasaky ny vidim-pidirana, amin’ity hetsika ity, hanampiana amin’ny fampivoarana ny tanàna sy hampivelarana ny tanora, eo amin’ny sehatry ny fanatanjahantena sy ny fialamboly.

Afaka miantso ny laharana tariby 0340369133 ireo mila fanazavana fanampiny.

Tompondaka

News Mada0 partages

Rallye RC tour 2018 : la Team Tia RC apporte sa pierre à l’édifice

La course au sacre est relancée !  Sous la houlette de la Team Tia RC, l’heure est au deuxième acte pour le Rallye RC Tour, comptant pour le  championnat de Madagascar, ce samedi dans l’enceinte Zital, derrière la Tour.

Un programme très alléchant agrémentera la journée dont le run, le tuning ou encore la démonstration Crawler pour le plus grand bonheur des passionnés. Les compétitions du championnat national seront marquées par plusieurs courses dans les différentes catégories pour les voitures thermiques et celles électriques.

L’autre point important de cette manche est la possibilité pour les retardataires de s’inscrire sur place avant le début des hostilités, moyennant finance.

Naisa

Les catégories de courses : Rallye tracé électrique, rallye tracé thermique, rallycross électrique, rallycross thermique.

Programme du samedi :

Rallye tracé :

7:00 à 8:00 : Reconnaissance (+inscription pour les retardataires)

8:01 – 8:25 : Régularisation + visite technique

8:30 : Show crawler

8:40 : Départ 1ère voiture SS1

Rallycross

12:30 – 13:00 : Régularisation rallycross + visite technique

13:01 – 14:15 : Qualification Rallycross

14:16 – 14:30 : Parc de réparation

14:31 – 15:15 : Phases finales

Run :

15:30 : Qualification

16:00 : Phases finales

16:30 : Remise de Trophées

Tuning : Toute la journée.

Le vainqueur sera déterminé à l’issue d’un vote du public et d’un vote des membres du jury.

 

News Mada0 partages

Insécurité : polémiques sur un gallodrome à Analamahitsy

Les riverains du secteur «Parcs et jardins» d’Analamahitsy ont demandé l’interdiction de l’implantation d’un gallodrome qui serait  à l’origine de la recrudescence de l’insécurité dans leur fokontany. Les concernés soupçonnent toutefois des faits de corruption devant l’inertie des autorités sur leur requête.

L’organisation de combats de coqs dans le quartier des Parcs et jardins d’Analamahitsy depuis le 13 mai dernier a provoqué des réactions négatives au sein de la population à cause de l’insécurité résultant de l’afflux incontrôlé de toutes sortes d’individus attirées par l’animation.

Les riverains ont dû adresser des requêtes  aux autorités hiérarchiques pour rétablir la sécurité dans le quartier depuis le 18 mai, sans obtenir de réponse de la part des responsables. Or les organisateurs de ces paris de combats de coqs menacent de représailles les auteurs de la contestation actuellement et qu’ils peuvent tout se permettre avec la bénédiction de personnalités influentes.

Des abus

Outre la perte d’un scooter le jour suivant l’inauguration du gallodrome incriminé, les nuisances sonores et les conduites frôlant les bonnes mœurs perpetrées par les fréquentateurs du nouveau site, le trafic de stupéfiants en tout genre et la vente illicite d’alcool, perturbent la sérénité de ce secteur depuis le 13 mai.

Les riverains dénoncent également la multiplication des actes de banditisme générés par l’installation de ce gallodrome dont la légalité n’a jamais été prouvée dans leur fokontany et réitèrent leur interpellation à l’endroit des autorités pour qu’elles prennent des mesures contre les contrevenants.

Manou

News Mada0 partages

Sécurité alimentaire : lancement du projet « Pro Sol »

Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité alimentaire, la coopération allemande (GIZ/BMZ) à Madagascar vient de lancer en présence des partenaires techniques et financiers, hier à l’hôtel «La Résidence» Ankerana, le projet «Protection et réhabilitation des sols (Pro Sol) pour améliorer la sécurité alimentaire – composante Madagascar».

D’une durée de quatre ans, ce projet a pour objectif d’appliquer les approches durables pour la promotion à grande échelle de la protection des sols et de la réhabilitation des terres dégradées dans plusieurs régions de Madagascar. Cela fait suite à un accord de coopération technique entre l’Allemagne et Madagascar le mois de décembre 2017. Au début du projet, Boeny sera prise comme la région pilote de «Pro Sol».

Trois champs d’action

Le projet «Pro Sol» est réalisé suivant trois champs d’action interconnectés. Le premier concerne la mise en œuvre des mesures de protection des sols et leur réhabilitation. Puis, l’ancrage politique et institutionnel de la thématique des sols et la réhabilitation des terres constitue le deuxième champ.

Le troisième point fait mention de la gestion des connaissances relatives à la thématique de la protection des sols et la réhabilitation des terres, ainsi que la mise en réseau des détenteurs et bénéficiaires potentiels de ces connaissances.

Sera R.

News Mada0 partages

Réhabilitation du marché d’Ivato : tout rentre dans l’ordre

Certains commerçants qui s’opposaient à la réhabilitation du marché d’Ivato, sont revenus sur leur décision. Hier, ils ont accepté de quitter les lieux afin que les travaux puissent commencer sans incident, tout en adhérant à l’organisation de la commune.

En fait, la pomme de discorde entre les deux parties relève d’un malentendu  qui a même conduit à annuler la cérémonie de pose de la première pierre. Le chantier débute maintenant avec un délai d’exécution de trois mois.

Tous les commerçants

se sont même impliqués dans les travaux préliminaires en procédant au démontage de leurs étals. Par la suite, ils ont aidé les agents de la mairie chargés d’aménager et tracer leur place provisoire jusqu’à la réception des travaux. A noter que ce nouveau marché construit suivant les normes, aura une capacité d’accueil de 2000 commerçants.

Fahranarison

News Mada0 partages

Chine-opération cataracte: : objectif atteint

Dans le cadre du «Voyage de la lumière» effectué par une équipe médicale chinoise, depuis le 1er juin à l’HJRA et qui a pour mission d’offrir une intervention chirurgicale gratuite aux 200 personnes atteintes de cataracte, l’objectif est atteint.

En fait, après le dépistage réalisé depuis le mois dernier, place maintenant à l’intervention chirurgicale qui va durer jusqu’à ce dimanche sur les lieux. D’après les informations reçues, plus de 200 malades sont prises en charge.

Dans la foulée, la délégation médicale chinoise a également dispensé une formation en la matière à leurs collègues malgaches. Et d’après les informations reçues, tous les matériels apportés et utilisés lors des opérations seront offerts à l’HJRA, une fois leur mission accomplie.

Sera R.

News Mada0 partages

Marchés du travail et de la formation : la collecte des données sur les rails

Les procédures de la mise en place du Système d’information sur le marché du travail et de la formation professionnelle (Simtfp) sont en cours.

Actuellement, les techniciens procèdent à la collecte de données dans les entreprises et les centres de formation à travers le pays pour avoir les informations nécessaires, qui seront inscrites dans la Fiche unique d’enquête (FUE).

Dans ce cadre,  l’Office national de l’emploi et de la formation (Onef), en collaboration avec l’Equipe d’assistance technique (EAT) du ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (MEETFP), et la DREETFP Vakinankaratra, se sont attelés la semaine dernière à des activités de visites d’entreprises dans ladite région pour les accompagner dans le processus de remplissage de la FUE.

Ces entreprises ont été conviées à l’Hôtel des Thermes Antsirabe à cette occasion pour une rencontre, dans l’objectif de vulgariser la FUE, mais surtout afin d’échanger des informations sur les difficultés inhérentes à la mise en œuvre du Simtfp.

Une initiative qui a porté ses fruits dans la mesure où la cinquantaine d’entreprises présentes à cet évènement souhaitent à ce qu’elles soient mieux intégrées dans les Programmes nationaux. «Sachant que le Simtfp entre dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi et de la formation  professionnelle (Pnefp)», d’après le DG de l’Onef, Minosoa Anjaratiana Elia Razafindrianiaina.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Réévaluation de la pension : des retraités vont réagir

Les retraités du secteur privé revendiquent une réactualisation de leur pension actuellement. Une concertation est prévue dans la capitale, demain, pour décider des dispositions à prendre.

Les personnes du troisième âge dépendant des rentes versées par la CnaPS n’arrivent plus à joindre les deux bouts, quelle  que soit leur catégorie, selon un bilan de Madagascar développement et éthiques (MDE).

Le montant des pensions qui leur sont allouées trimestriellement est insuffisant  par  rapport au montant des cotisations mensuelles qu’ils ont versées durant leur vie active, selon Madame Noro, initiatrice d’une réunion qui sera organisée à leur intention au siège du MDE à Ankadivato demain dans la matinée. Les pensionnaires y seront informés de leur droit sur le mode d’utilisation du fonds généré par leurs cotisations dont une grande partie est investie en placements divers, d’après les organisateurs de la concertation qui soupçonnent d’ailleurs une mauvaise gestion dans certaines opérations à la base des préjudices subies par les actionnaires.

Manou

 

News Mada0 partages

Chronique : la Perle rare

L’eusses-tu cru ? Malgré la présentation obligatoire dont la Haute Cour Constitutionnelle a prétendu revêtir son injonction adressée à la classe politique pour établir un consensus sur une personnalité appelée à occuper la fonction de premier ministre  et ce en quelques jours, personne de sensé n’aurait misé un kopek sur la possibilité d’y parvenir. Et pourtant pschitt ! la magie opéra, comme par miracle  un nom a surgi du chapeau. Il faut reconnaitre que des grandes gueules ont fait au-devant de la scène le spectacle utile à cacher derrière les coulisses une partie acharnée de poker-menteur par laquelle les grands manipulateurs  mettaient en enjeu le sort

du lendemain immédiat. Monsieur Ntsay devient l’irrévocable premier ministre pour conduire le pays jusqu’aux résultats des élections. A l’annonce de la nomination de ce dernier personne n’a sauté de joie, presque de tous côtés on a accueilli la nouvelle en faisant la moue voire en émettant des réserves plutôt acides : circonstances heureuses, étant donné le manque d’enthousiasme général, Monsieur Ntsay bénéficie automatiquement de.la présomption d’être une personnalité neutre, ce qui lui prête l’opportunité de garder les mains libres et de ne se laisser inféoder par l’une quelconque des forces politiques. Il va de soi pourtant que cette personne qui a baigné dans le sérail politique, entretient des relations avec telle ou telle formation et avec des personnalités qui jouent un rôle majeur dans la conjoncture du moment. La composition du gouvernement s’annonce de surcroit plus difficile surtout que la HCC a établi la formation comme un gouvernement de consensus. En considération de ce postulat la marge de manœuvre du Premier ministre s’en trouve réduite, moins qu’à l’accoutumée il n’est pas l’unique maitre de l’opération, du reste de tous côtés les groupes et partis manœuvrent pour s’aménager les meilleures niches ou les postes les plus efficaces pour influencer sinon le déroulement des élections au moins pour pouvoir peser sur les départements réputés faiseurs de majorité, l’Enseignement possédant les enseignants proches des parents d’élèves et la Santé gestionnaire du personnel soignant proche de la population jusque dans les centres de santé de base. Du côté de la Présidence on n’a pas attendu pour faire valoir

des prétentions à se réserver ces ministères. Peut-être un énième faux-calcul, la grogne du personnel dans ces secteurs et même une ardeur manifestée à mener un combat pour que les choses changent, présentent le caractère d’une résistance à toute pression d’un ministre qui risque de récolter l’inverse des orientations dont il aurait le malheur de vouloir exiger l’application. Le temps n’aura pas le temps de cicatriser les plaies des revendications qui n’ont pas été suivies de satisfaction. Prétentions prématurées, erreur de stratégie qui alerte les autres protagonistes sur le fait que l’ambition à vouloir s’imposer comme titulaire d’une priorité avant même que l’on ne pose la question de clé de répartition, semble révéler que là-haut on ne s’est pas résolu à prendre compte de la décision de la HCC qui réduit sensiblement le pouvoir et l’autorité du Chef de L’Etat.

Un autre point qui aide le Premier ministre à avoir de facto des coudées plus franches que ce qui a été prévu. De plus, comme il a été dit plus haut, le résidant de Mahazoarivo n’est pas le premier venu, du pouvoir il en connait les arcanes, et son parcours témoigne bien que Christian Ntsay n’est pas homme à se laisser faire, il est capable de surprendre quelques-uns. On a pu voir par exemple la force de frappe et le verbe haut dont le groupe des 73 a fait montre Place du 13 Mai, le Premier ministre n’a pas hésité à le recevoir, d’un revers de main il a balayé les questions auxquelles il ne voulait pas répondre, sans qu’en face de lui les plus habiles à monter le ton n’aient eu l’audace de poser deux fois les mêmes questions rendues stériles. L’homme a planté le décor et posé son style. Ce qui n’est pas négatif, il a donné de suite l’impression d’avoir revêtu les habits d’un vrai premier ministre, manière que l’on peut imaginer comme annonciatrice d’exiger des ministres la tenue de véritables ministres, encore faut-il que ceux-ci en aient l’étoffe. Hypothèse qui ne se vérifiera pas nécessairement, la mêlée qui se prépare pour obtenir des postes dans le prochain gouvernement ne s’annonce pas d’une haute tenue. L’esprit partisan dominant, la médiocrité de nombreux candidats, hypothèquent à l’avance la qualité de la prochaine cuvée. On ne doit pas toutefois jeter le manche avant la cognée, le millésime 2018 n’est pas nécessairement mauvais, tout dépend encore des élections en Octobre ou Novembre, et c’est chaque électeur qui en décidera par son savoir à faire ou non le bon choix.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le graphite, une pétition (1)

La Chambre des Mines de Madagascar nous communique les comptes rendus de sa séance du 13 février et de son assemblée générale du 28 mars 1918.

De ces comptes rendus, il ressort que la Chambre des Mines s’est parfaitement rendu compte de la situation déplorable créée par l’interdiction d’exporter directement nos graphites aux États-Unis. Elle décide en conséquence d’exposer ses doléances aux Pouvoirs publics et de leur adresser la pétition élaborée par M. Dreyfus que nous reproduisons ci-après.

Pétition

La Chambre des Mines de Madagascar et les signataires de cette pétition ont l’honneur d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation critique de l’industrie du graphite à Madagascar, situation créée par l’interdiction d’exporter ce produit directement de Madagascar aux États-Unis.

Notre protestation est basée sur les chiffres comparatifs de la production en graphite depuis dix ans, de la production en graphite à Ceylan et de la consommation annuelle américaine en graphite de Ceylan.

Production du graphite de Madagascar (tonnes de 1 000 kg.)

1908 : 19

1909 : 197

1910 : 545

1911 : 1 246

1912 : 2 731

1913 : 6 343

1914 : 7 749

1915 : 11 851

1916 : 25 596

1917 : 26 464 exportées ; production probable : 35 000

Production du graphite de Ceylan (tonnes de 1 106 kg.)

1912 : 32 564

1913 : 28 998

1914 : 14 229

1915 : 12 818

1916 : 16 906 au 24 juillet

Graphite importé de Ceylan aux États-Unis (tonnes de 967,18 kg.)

1911 : 13 116

1912 : 16 791

1913 : 16 996

1914 : 8 755

1915 : 14 491

1916 : 26 222 et 5 828 provenant d’autres pays

Il résulte des chiffres et des faits :

1° Que le graphite malgache ne pouvant être envoyé qu’à Marseille, à l’exception des graphites exportés directement en Angleterre par les soins de l’Amirauté britannique, l’Amérique ne trouve à s’approvisionner presque exclusivement qu’à Ceylan et au prix de 2 000 à 2 500 fr. au port d’embarquement.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

“Revy Gloum” etsy amin’ny Esca : hifampizara sehatra ry Kala Vazo sy ny tarika Mahaleo

Raikitra amin’izay! Raha toa ka saika notontosaina ny alatsinain’ny Pentekôty lasa teo, voatery nahemotra ny alahady 10 jona ho avy izao ilay “Revy Gloum”. Ity ilay fampisehoana goavana, iarahan’ny tarika Mahaleo sy Ry Kala Vazo, etsy amin’ny tokotaniben’ny sekoly Esca Antanimena.Araka ny anarany, hanjaka ny vazo an-gitara, izay efa nahafantarana ny tarika Mahaleo hatramin’izay, ary nodimbiasin-dry Kala Vazo taty aoriana. “Niantefa tamin’ireto tarika ireto ny safidy, taorian’ny fanadihadiana natao tamina olona maro. Ny Mahaleo satria tarika tsy lefy laza izy ireo. Ny hiran’ny tarika hatramin’izay ka hatramin’izao no fianaran’ny tanora gitara. Ry Kala Vazo kosa dia mandrisika ireo tanora hiditra amin’ny fivoizana ny hira vokatry ny tany, ary azo lazaina fa tarika miavaka izy ireo”, hoy ny nambaran’ny tompon’andraikitry ny fikarakarana.Samy hanao ny anjarany ny tarika roa tonta. Tsy maintsy hisy koa ny fampiarahana talenta, ka hanaingo hira vitsivitsy amin’ny an-dry Mahaleo ireo andriambavilanitra. Hanomboka amin’ny 2 ora ny seho ary tsy hifarana raha tsy maizina ny andro.Raha tsiahivina, tafiditra anatin’ny fanamarihana ny faha-90 taona nahatonavan’ireo rahalahin’ny Fo Masin’i Jesoa eto Madagasikara izy ity. Ny fikambanana no mikarakara ny hetsika, hanatontosana ny fikasana hampiakatra ireo ankizy mpianatra izay mendrika avy any amin’ny faritra. Miisa 350 any ireo mpianatra ireo, horaisina eto Antananarivo mandritra ny fialan-tsasatra, sady hanatrika ny famaranana ny fankalazana ihany koa.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Tany Espaina… : nahavita seho 15 ny Malagasy Gospel

Tafaverina an-tanindrazana, ny 28 mey teo, ny Malagasy Gospel, tarika mpanao hira « gospel », sahanin’ny fikambanana tsy miankina Bel Avenir, any Toliara, rehefa nivahiny tany Espaina. Naharitra iray volana ny dian’izy ireo, nomarihin’ny fampisehoana maromaro sy ny fifanakalozana kolontsaina.

Nahavita fampisehoana maherin’ny 15, tany amin’ny renivohitra 14 any Espaina, ny Malagasy Gospel, nandritra iny volana mey iny. Nahafinaritra sy nampihetsi-po ny mpijery, tamin’ny toerana nalehan’ny tarika, ny zava-bitan’izy ireo. Nifanerasera sy nifanakalo kolontsaina tamina tanora sy antoko mpihira maromaro ireo ankizy miisa 25, ao anatin’ny tarika.

Anisan’izany, ohatra, ny antoko mpihira Alegria ao Madrid, ny an’ny sekoly Miramadrid, ny Divisi any Valence, ny Le batucada, ny Gospel Molotov ao Granade, sns.  Teo koa ny fifanakalozana tamin’ireo ankizy amin’ny sekoly ao anatin’ny tetikasa Namana. Nomarihin’ny tompon’andraikitra fa mampifandray ireo ankizy malagasy, sahanin’ny Bel Avenir, amin’ny ankizy any amin’ny sekoly sasany any Espaina ity tetikasa ity.

Ankoatra ireo rehetra ireo, nitsidika toerana manan-tantara maro ireo tanora ao anatin’ny tarika Malagasy Gospel. Nahita ny fiainana andavanandron’ny mponina ihany koa izy ireo ary nahafantatra ny fomba amam-panao hafa no ho ny mahazatra azy eto Madagasikara.

Landy R.

News Mada0 partages

Any amin’ny fanabeazana ny lesoka : Malagasy tsy mahay miteny malagasy

Kisarisary avokoa fa tsy tena izy ! Hatramin’izao mbola beazina amin’ny tenim-bahiny hatrany ny taranaky ny Malagasy. Fa angaha tsy manana ny teniny izy ireny ? Tahotra sa tsindry avy etsy sy eroa ny miteraka ny tsy fahafaha-mihetsika na manao zavatra na manapa-kevitra ny amin’ny fanarenana ny lesoka ?

Volana jona, miompana amin’ny teny malagasy ny ankamaroan’ny hetsika, hita etsy sy eroa. Hatreto, tsy mbola nametraka vahaolana maharitra eo amin’ny fampitiavana ny teny malagasy ny Malagasy izy ireny fa saika tafajanona ihany eo amin’ny fampahafantarana fa misy ny teny malagasy. Anisan’ ny lesoka lehibe indrindra ka mahatonga ny Malagasy tsy mahay miteny malagasy ny tontolon’ny fampianarana sy ny fanabeazana eto Madagasikara. Tsy ampianarina sy tsy beazina amin’ny fiteny malagasy ny zaza malagasy. Vao mainka aza lotoina amin’ny fomba ankolaka na mivantana mihitsy ny sainy amin’ny alalan’ny zavatra hitan’ny masony sy ny ren’ny sofiny.

… Diniho tsara, ny teny hoenti-mampianatra, amin’ny teny vahiny. Ny didy sy ny lalana,  amin’ny teny vahiny. Fomba fisainana, fomba amam-panao sy fihetsika, halain-tahaka sy manindrahindra ny an’ny vahiny. Ny zavatra halefa amin’ny televiziona sy ny radio, fandokafana ranoiray ny vahiny, sns.

Tsy misy avahina, rehefa mety mitana ny toeran’ny mpanabe na mpampianatra (mpitondra isan-tsokajiny, mpampianatra any an-tsekoly, ray aman-dreny niteraka, raiamandreny eo anivon’ny fiarahamonina, haino aman-jery…), samy tompon’andraikitra amin’ny tsy fahaizan’ny Malagasy ny teny malagasy avokoa.

Vahaolana haingana sy maharitra

 Fanarenana ny lesoka haingana sy maharitra, famoahana didy aman-dalàna fa « ny teny malagasy no teny  hoenti-mampianatra any an-tsekoly, manomboka any amin’ny ambaratonga fototra ka hatrany amin’ny ambaratonga ambony ». Azo atao tsara io satria voajanahary fa tsy tefitefena tahaka izao iainan’ny zaza malagasy izao. Efa ela rahateo no nivoizan’ny sampandraharahan’ny Firenena Mikambana, misahana ny fanabeazana sy ny kolontsaina (Unesco) fa tsy misy afa-tsy ny fanabeazana amin’ny tenindreny ihany no ahafahana mampandroso sy mampivelatra ny mponina ao amin’ny firenena iray.

Anisan’ny vahaolana hialana amin’ny fanindrahindrana ny kolontsain’ny hafa kosa ny fametrahana ho lalàna ny fampanjakana ny fivoizana ny kolontsaina malagasy any amin’ny haino aman-jery. Atao ho lalàna, ohatra, fa ny 95% amin’ny hira alefa ao amin’ny radio, amin’ny fiteny malagasy avokoa. Ny ambiny, ireo hira amin’ny teny vahiny.

Mila fahasahiana sy finiavana politika ny fanatanterahana izany. Tsy eo amin’ny samy Malagasy ihany fa indrindra eo amin’ny Malagasy sy ny vahiny. Ireto farany izay tsapa fa mbola manana ny lanjany eo amin’ny tontolon’ny fanabeazana sy ny fampianarana eto Madagasikara. Mbola izy ireo mantsy no tompon’ny vola be indrindra ampiasain’ireny tetikasa eo anivon’ny minisiteran’ny fampianarana ireny. Nitondra inona ho an’ny fampianarana teto Madagasikara anefa ny fahamaroan’izy ireny ? Zaza malagasy tsy mahafantatra ny teniny sy ny taniny ary ny fombany… Malagasy mihevi-tena ho vazaha !

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Kelikely, tsaratsara… : hatao etsy Mahamasina ny « Carnaval de Madagascar »

Efa tafiditra ao anatin’ireo hetsika goavana mahakasika ny kolontsaina sy ny toekarena ary ny mampalaza an’i Madagasikara ny « Carnaval de Madagascar ». Andiany fahefatra ny amin’ity taona ity ary hotanterahina ny 16 sy 17 jona ho avy izao. Maromaro ny fiovana amin’ity andiany ity : eo amin’ny endriky ny hetsika sy ny votoatiny.

Tsy toy ny mahazatra fa ho roa andro ny « Carnaval de Madagascar » amin’ity taona ity. Tsy midika anefa izany hoe ho « maivamaivana » ny hetsika ao anatiny. Mikasika izay indrindra, ny asabotsy ihany no hisy «carnaval » na filaharambe sy filatroana, saingy samy haneho ny tsara indrindra any aminy ny faritra tsirairay, amin’io.

Raha tsiahivina, fotoana hampahafantarana ny kolontsaina sy ny zavatra hafa mampiavaka ny faritra tsirairay ny « carnaval ». Eo koa ireo kaompania sy mpanakanto ary tarika efa havanana amin’izany fanaovana fety sy kanto an-dalambe izany. Raha fintinina, fotoana fohy saingy hafonja ny diabe, amin’ity andiany ity.

Mikasika ny toerana, raha teny amin’ny Araben’ny fahaleovantena no nahazatra hatramin’izay, eny anoloan’ny kianjan’i Mahamasina indray no hifamotoana ny mpanotrona ny « Carnaval de Madagascar », ny 16 sy 17 jona. Araka izany, halalaka kokoa ny fifamoivoizana etsy Analakely. Ny andro, rahateo, ho fety, hany ka marobe ireo tonga  eto an-dRenivohitra sy miantsena, amin’io fotoana io.

Hetsika hampiroboroboana ny toekarena, indrindra amin’ny alalan’ny sehatry ny fizahantany, ny « Carnaval de Madagascar ». Toy ny mahazatra, hanana toerana ny faritra tsirairay hanehoany ny vokatra mampiavaka azy. Io ilay « foaram-paritra », haharitra roa andro.

Mifanojo hatrany amin’ny fetin’ny Fahaleovantena ity hetsika goavana ity. Amin’ny fotoana toy itony, homena fahafaham-po manokana ny ankizy. Araka izany, hisy ny toeram-pilalaovana natao ho azy ireo. Tsy ho latsa-danja amin’ireo rehetra ireo ny mozika. Lohalaharana amin’ny « podium », ny asabotsy 16 jona, ny tarika Mage4 raha hanafana ny fotoana, ny alahady, ry Samöela.

Landy R.

News Mada0 partages

Teny japoney : miisa sivy ireo hifaninana

Tonga amin’ny andiany faha-27, amin’ity taona ity, ny fifaninanana mandaha-teny na mikabary amin’ny teny japoney. Hetsika karakarain’ny masoivoho japoney eto amintsika, miaraka amin’ny fikambanan’ny mpampianatra teny japoney, ny ONG Sakura ary ny federasion’ny « jeu de go » eto Madagasikara.

Hotanterahina ny asabotsy izao, eny amin’ny hotely Panorama Andrainarivo, ity andiany faha-27 ity ka, araka ny fantatra, miisa sivy ireo hifaninana. Mizara sokajy roa izy ireo : dimy amin’ny sokajy vao misantatra na « débutant » ary efatra amin’ny sokajy efa havanana amin’ny teny japoney.

Misy lohahevitra hatrany ny fifaninanana ka, amin’ity indray mitoraka ity, handaHa-teny mikasika ny « fampitahana ny kolontsaina sy ny fomba fiaina japoney sy malagasy » na koa « ny hoavin’i Madagasikara » ireo mpifaninana ireo. Marihina, aorian’ny kabary tsirairay, hametrahana fanontaniana ny mpifaninana ary tsy maintsy mamaly izany, amin’ny teny japoney, mazava ho azy.

Ankoatra ny fifaninanana mikabary, maromaro ireo karazan-kolontsaina japoney hampahafantarina amin’io fotoana io, toy ny fanao isan-taona. Anisan’izany, ohatra, ny « origami » na ny fahaiza-mamorona zavatra kanto sy ny mahavariana amin’ny alalan’ny taratasy. Eo koa ny « jeu de go », anisan’ny mampalaza an-dry zareo Japoney ihany koa ary efa be mpahay sy mpankafy eto amintsika.

Landy R.

News Mada0 partages

Guide du week-end

Big Jim Dah à l’Is’art Galerie Ampasanimalo

L’un des rappeurs les plus adulés de sa génération, Big Jim Da sera en concert ce soir à l’Is’ art Galerie Ampasanimalo. Younous Michel Raharison ou Big Jim Da, une fois au micro, a marqué son empreinte sur l’échiquier de la culture par la fusion du rap avec la musique traditionnelle malgache comme le Hiragasy et le kalo. Fruits de longues années de travaux et de recherche musicale, ses œuvres nous font découvrir la richesse de la culture musico-discursive de Madagascar.

Dat’Kotry au Glacier Analakely

 

Après avoir mis un sérieux bémol à sa carrière artistique, Dat’ Kotry signe son retour sous les feux de la rampe à l’occasion d’un concert ce soir au Glacier Analakely. Découvert par les musicophiles en tant que précurseur de Batrelaka, le genre musical de prédilection du Sud-Est, l’artiste a fait parler de lui grâce aux rythmes entraînants de «Kiviniviny» et «Hikarama». Actuellement, plusieurs influences et sonorités nourrissent sa musique.  Quoi qu’il en soit, le chanteur de «Tsy toa anao taloha» fera montre de l’étendue de son talent ce soir.

Nate Tex au Fatapera Antaninarenina 

Après la remarquable prestation de Silo, la semaine dernière, Nate Tex prends le relais ce soir,  le temps d’un live acoustique sobrement intitulé «Kabar’Hehy» au Fatapera Antaninarenina . Eclectique, sa musique est née d’un savant mélange de roots, de pop et du R’n’B. Le chanteur de «Tsara Tso-drano», «Tsy Afaka» ou encore «M’fly away» figure parmi l’une des sensations actuelles chez la jeune génération.

Nantenaina au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary

Effectuant une tournée nationale, Nantenaina ne manquera pas de faire une petite virée artistique dans la capitale. L’enfant terrible de chansons à textes s’invite au Restaurant Telozoro Andrefan’Ambohijanahary ce soir pour les plus grands bonheurs de ses inconditionnels admirateurs. Sur scène, l’interprète de «Afa-baraka» va livrer un texte poignant et truffé de messages relatif aux faits de société et autres actualités brûlantes, qui font la particularité de sa musique.

Tsiakoraka au Piment Café Behoririka

Plus de trois décennies sur l’échiquier culturel et une bonne centaine de titres à son actif, l’histoire du groupe Tsiakoraka ne se résume pas seulement à cet exploit. Après la célébration de ses 30 ans de scène au centre culturel Esca Antanimena en 2013, la formation a récemment concocté un nouvel album. En souvenir du bon vieux temps, la bande à Mamy va fredonner les indémodables «Diaviko mafy», «Inay aho» ou encore «Tsikitsiky menamenatra», ce soir au Piment Café Behoririka.

Joachin Michaël

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny minisiteran’ny raharaham-bahiny“Apetraho amin’ny hasiny ny diplomasia Malagasy”

Manoloana ny fihazakazahan’ny toe-draharaha eto amin’ny firenena dia miha maro hatrany ny fitokonana sy ny fanehoan-kevitra.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

NantenainaHihaona amin’ny mpankafy azy etsy amin’ny Telozoro

Taorian’ny fitetezam-paritra nataony dia hihaona amin’ireo mpankafy azy eto an-drenivohitra indray ny tarika Nantenaina anio zoma hariva.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady tany etsy manjaka IlafyVadin’olona ambony no miseho manjakazaka

Mihamahazo vahana hatrany ny ady tany eto amintsika. Ny tena mampalahelo anefa amin’ny ankapobeny dia ilay teny tompony indray no lasa mitondra faisana amin’izy ireny toy ny nahazo an-dRakotonaivo Ignace tompon’ny tany etsy Manjaka Ilafy laharana faha-60 mirefy 3 ha, 72 a, 78 ca.

 Izy indray no notoriana ka notanan’ ny polisy. Tamin’ny 30 aogositra 1990 anefa no natao ny fifampivarotana ny tany ary voasoratra ao amin’ny bokin’ny fananan-tany tamin’ny 8 mey 1991 amin’ny anaran’ity raim-pianakaviana iray ity. Nanazava izy fa  azy ny tany ary tsy omena na iza na iza. Raha misy olona milaza ho tompon’ny tany dia  tokony hitondra taratasy izy fa tsy am-bava fotsiny, hoy izy.  Mpamboly miisa 15 no nifanaraka tamin’ity rangahy lehibe ity fa hamboly eo amin’ny taniny. Anisan’ireny i Solofoniriana Mampionona izay nilaza fa  mahafantatra tsara ny momba io tany io. Namboly teo amin’ny taniny izahay hatramin’izay, hoy izy saingy  tonga izy ankehitriny milaza fa mila ny taniny dia miala momora izahay ”. Tsiahivina moa fa efa tonga teny an-toerana ihany koa omaly ilay vadin’olona ambony milaza ho tompon’ny tany niaraka tamina andian’olona. Nambarany anefa fa tsy manana taratasy izy ireo saingy an’ny fokonolona ny tany satria tanim-panjakana, hono. Anisan’ny manampy ity Rangahibe 60 taona tompon’ny tany ity moa  ny orinasa MIR na Madagascar Immobilier Ravelonanosy. Tanjon’ny tale jeneralin’ny orinasa ny hanampy ireo vahoaka sahirana hiharan’ny tsindry hazo lena tahaka izao nefa manana ny rariny.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Cosafa Cup 2018I Zambie sy Zimbabwe no hanao famaranana

I Zambie nandresy an’i Madagasikara 1-0 teo amin’ny 1/2-dalana notontosaina tany Afrika Atsimo tamin'ny alarobia 06 jona sy Zimbabwe nandresy an’i Lesotho 1-0

 

ihany koa tao anatin’ny fanalavam-potoana no hiatrika ny lalao famaranana ny fifaninanana Cosafa Cup 2018 ao amin’ny kianja New Peter Mokaba rahampitso sabotsy 09 jona amin’ny 16:00 Malagasy. I Madagasikara sy Lesotho kosa no hiady ny laharana faha-3 ao amin’ity kianja ity ihany  anio zoma 08 jona amin’ny  20:30 alina Malagasy.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

FANANGANANA ORINASA

Nisy fihenana 83,7% ny tahan’ny famoronana orinasa teto Madagasikara ho an’ny volana volana mey mitaha ny tamin’ny volana aprily, hoy ny EDBM (Economic Board of Madagascar). Tsy nisy afatsy 25 ireo mpandraharaha nanao fanoratana momba ny orinasany ho an’iny volana mey nivalona teo iny.

FIFIDIANANA

Ho tapitra tanteraka amin’ny 5 febroary 2019 ny taom-piasan’ireo depiote ankehitriny. Hatao eo anelanelan’ny volana martsa sy aprily 2019 ny fifidianana solombavambahoaka, raha ny fanehoan-kevitry ny CENI, mba hahafahan’ireo depiote vaovao manatanteraka ny asany amin’ny alalan’ny fisantarana ny fivoriana ara-potoana voafaritry ny lalàmpanorenana fa isaky ny talata voalohany amin’ny volana mey.

FITSARANA

Nanao fanambarana ny teo anivon’ny Sendikan’ny Mpitsara eto Madagasikara na ny SMM, fa tsy tokony hisy amin’ireo efa minisitry ny fitsarana teo aloha, mba tsy hisy hiverina intsony amin’io toerana io. Mangataka ny mba hakana ny hevitr’izy ireo ny SMM mialoha ny hanendrena olona, mba hahatongavana any amin’ny tena fahaleovantenan’ny fitsarana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpampianatra mitokonaTambin-karama no tena maharary mafy azy ireo

Zavatra enina loha raha fehezina no tena maharary ireo mpampianatra eto amintsika, antony manosika azy ireo hitokona tsy mety hampianatra.

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial Russie 2018 Dingan’ny fifanintsanana

Herinandro latsaka 1 andro katroka amin’ity andron’ny zoma 08 jona ity dia higadona ny fanombohan’ny lalao « Mondial Russie 2018 ».

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola misy tolona goavana

Miandry ny fahaterahan’ny governemanta vaovao ny rehetra. Hifandraika amin’ny tolona sy ny fitakiana natao amin’izay sa ny omaly tsy miova ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Smatch-In version XXL 2018 »Miditra amin’ny 1/4-dalana anio zoma

Taorian’ireo lalao 1/8-ndalana notontosaina omaly alakamisy 07 jona tetsy amin’ny “Grand palais” sy “Petit palais” ao amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety tompondaka nasionaly N 1 A vavy sy lahyAny Mahajanga ny dingana 1 manomboka anio

Ho tontosaina any Mahajanga, ao amin’ny “Complexe Sportif” Mahajanga sy ny kianja mitafon’i Mahajanga taloha manomboka anio zoma 8 jona ka hatramin’ny alahady 17 jona 2018 izao ny dingana voalohany amin’ny fiadiana ny ho tompondaka nasionalin’ny taranja basikety baolina sokajy vehivavy sy lehilahy.

Tia Tanindranaza0 partages

Sakafo ara-pahasalamanaMbola mila ezaka i Madagasikara

Omaly no nampahafantarina tetsy amin’ny Tranoben’ny Indostria sy ny Varotra Antaninarenina ny fankalazana voalohany manerantany momba ny andro iraisam-pirenena ho an’ny fiahiana ara-pahasalamana ho an’ny sakafo (JISSA).

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina IvatoNanaiky ny fandaminana ireo mpivarotra

Roso ny asa ! Samy nitaona ny entany, nibata ny trano hazony ary nandrava ny tsenany ireo mpivarotra omaly hahafahana miroso amin’ny fanorenana ny tsena vaovao.

Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

BABY SHOPPINGAhitana kojakoja sy entana amin’ny vidiny mirary ho an’ny ankizy

Hotanterahina rahampitso sabotsy 09 jona etsy amin’ny Le pavé Antaninarenina indray ilay hetsika Baby Shopping adiany fahaenina, karakarain’ny Primababy. Hampiavaka ity hetsika ity raha araka ny

Tia Tanindranaza0 partages

Fokonolona eny AnalamahitsyMangataka fanafoanana fampiadiana akoho

Manoloana ny tsy fandriampahalemana ateraky ny fisiana kianja fampiadiana akoholahy atao ao aminy eny Analamahitsy eny dia nanao fangatahana hitakiana ny hanafoanana io kianja io ny manodidina.

Nisy ny taratasy nalefa tany amin’ny fokontany, ny fiadidiana ny boriborintany faha V, ny polisy, lehiben’ny distrika, ny kaominina, raha ny fanazavan’ireo fokonolona, saingy tsy mbola nivaly. Ny kianja mitondra ny anarana « Parc et Jardin Analamahitsy » moa no tian-kambara eto ary manahy ireto fokonolona ireto fa nandray kolikoly tamin’ny tompon’ity kianja ity ireo tompon’andraikitra nandefasana ny taratasy. Horakoraka sy tabataba, fandefasana fanamafisam-peo faran’izay mafy, fitsofana kiriorioka tsy ahafahana manavaka ireo tontakely sy mpilalao intsony no zava-nisy teny amin’ity kianja ity, hoy ireo mponina. Nitaraina ho niharan’ny fandrahonan’ilay tompon’ny kianja rahateo moa ireo mponina ka miantso ny tomponandraikitra voakasika mba tena handray ny andraikitr’izy ireo marina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendika Mahaleotenan’ny mpisafo raharahan’ny asa“Jereo manokana amin’izay ny momba anay”

Nisy ny fitakiana nataon’ny SAIT mba hametrahana ny sampandraharaha manokana sy matanjaka ary mafy orina hisahana ny sehatry ny asa,

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandoavan-ketra ataon’ny mpivarotraTokony hisy ny tamberim-bidy sy fiahiana ara-tsosialy

Nandritra ny fitakiana nataon’ny Fikambanan’ny Mpivarotra Mitovy Fijery (FMMF) tetsy amin’ny Hotely Ny Railovy Andohan’Analakely no nanambaran’izy ireo ny rindran-daminy ny amin’ny resaka hetra aloa.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Joel Ralaivaohita“Tsy tokony ho an`ny HVM ny serasera”

Efa manomboka ny fandrafetana governemanta amin`izao fotoana izao, Andrasana hatrany ny governemanta Ntsay Christian mba hamaha ny olana sy fitakiana ataon`ireo mpitolona.

Marigny A.

           

Tia Tanindranaza0 partages

Mitohy ny tantara

Praiminisitra natolotra sa ve notendrena ?Tena mangarahara sa politika avo lenta ?Tena fanina aho Ramalagasy fa mba hazavao.Dia ahoana ilay tsianjery hoe Miala jao ?

Tolona niarahana sa tohatra fiakarana ?

Sa izay no izy fa banjino ny fifidianana ?

Dia tena mahery tokoa ve ny herin'ny vola !

Enga anie ka tsy hiverina hanjaka indray Rakolikoky.

 

Mafotaka izany izao ny fizaran-tseza ho minisitra.

Samy tsy misy manaiky sao ho lasa gisitra.

Mbola ao ihany ve ilay fitiavan-tanindrazana ?

Sa hanararaotra tsotra izao an'ity taningazana ?

 

Mbola mitohy ny tantara fa tsy tapitra hatreo.

Ny vahoaka mbola mahantra fadiranovana mitoreo.

Mba jereo re izay hahasoa ny mpiara-belona

Fa aoka izay ilay toetra ratsy tia mampiesona.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fangaraharan’ny fifidiananaMila ovaina tanteraka ny CENI

Rava noho ny kolikoly avo lenta sy ny fitiavan-tena be loatra vokatry ny fampidirana ny lalàm-pifidianana hanakanana ny mpifidy sy ny kandida hifaninana aminy tsy hirotsaka.

 Mbola te hamerina ny fampandaniana an-dRajaonarimampianina tamin’ny alalan’ny hala-bato niaraka tamin’ny CENIT tamin’ny taona 2013, hoy ny fanehoan-kevitry ny Mpikamban’ny Kongresin’ny Tetezamita teo aloha Sahazalahy Tsianihy, sady mpandrindram-paritry ny antoko TIM any Atsimo Andrefana. Tokony horavana tsy misy hatak’andro tsy misy indrafo ny CENI niaraka tamin’ny governemanta teo aloha fa mety hanelingelina ny fahamarinan’ny fifidianana hatao, hoy izy. Mila fifidianana madio ny vahoaka Malagasy, ka izay no antony nanaovana ny fanovana notarihin’ny depiote 73. Mila ovaina tanteraka ny CENI vaovao mba hisian’ny fifampatokisana satria efa niaraha-nahita ny lesoka isan-karazany. Isan’ny lesoka efa hita teto, ohatra, ny resaka fampifidianana tamin’ny kara-pokontany, izay mbola ao anatin’ny CENI ankehitriny ny olona nanao izany. Fanovana nanomboka tany amin’ny filoha no notakiana, saingy fandravana governemanta no didin’ny HCC. Tsy ratsy ilay izy fa tsy ampy satria ny fitondran-dRajaonarimampianina no fototry ny goragora sy kolikoly avo lenta, ny tsy fandriampahalemana,… Latsaka an-katerena ny firenena, ka aoka tsy hilefitra amin’ny fanovana izay natombony ny depiote 73, ka hanara-maso ny asan’ny governemanta ho avy eo, hoy hatrany ity.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hafari Malagasy« Tsy maintsy haka fahefana izahay ! »

Ny sabotsy izao no fotoana ifanomezan’ny fikambanana Hafari Malagasy amin’ny vahoaka rehetra hampahafantaran’izy ireo ny antoko politika hatsangany, raha ny nambaran’ny filohany, Jean Nirina Rafanomezantsoa.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

JLM sy ny tolon’ny fanovanaHadihadio sy Tsarao ireo raharaha maloto

Ho fampiharana ny tolona ho amin’ny fanovana dia takian’ny JLM (Jery Lavitra ho an’i Madagasikara), izay hetsika politika nitaky hatrany ny tsy hisian’ny fanilikilihana kandida ho filoham-pirenena amin’ity 2018 ity fa tsy antoko politika tsy akory, ny hisian ny fanadihadiana sy fitsarana an’ireo raharaha voatonontonona nandritry ny tolom-bahoaka eny amin’ny 13 mey ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Datim-pifidianana tena izyMiandry ny governemanta vaovao, hoy ny CENI

Eo anelanelan`ny 29 aogositra hatramin`ny 24 novambra amin`ity taona ity no hanaovana ny fifidianana mialoha ny fotoana. Efa ao anatin`ny famolavolana ny tetiandro hanaovana izany ny CENI amin`izao.

  Mijery ireo andinin-dalàna ity vaomiera misahana ny fifidianana ity mialoha ny hamoahana ireo daty ireo. Raha ny nambaran`ny CENI, mifantoka amin`ny zavatra roa ny famolavolana ny datim-pifidianana mba handrasana ny didim-panjakana hiantsoana ny mpifidy handatsa-bato.  Voalohany, ireo didy aman-dalàna eto Madagasikara ka ao anatin`izany ny voalazan`ny fanapahana izay navoakan`ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana.  Faharoa, ny fahavononana ara-bola sy ara-teknika eto anivon`ny CENI sy eny anivon`ny mpiara-miombon’antoka. Raha ny voalazan`ny didy aman-dalàna navoakan`ny HCC mantsy dia zavatra roa no azo tsoahana, hoy ny fanazavana hatrany. Fifidianana mialoha ny fotoana no tsy maintsy atao ary tsy maintsy alohan’ny 25 novambra. Manaraka izay, tsy maintsy ao anatin`ny toetr’andro maina raha ny voalazan`ny andininy faha-52. Mahakasika ny fifidianana solombavambahoaka indray dia mandinika izany mihitsy ny CENI amin`izao. Raha ny voafaritry ny lalàna dia mialoha ny 5 febroary 2019 no tapitra ny fe-potoana iasan`ireo depiote. Tsy maintsy ireo solombavahaoka vaovao no mivory amin`ny fivoriana ara-potoana voalohany etsy Tsimbazaza mba tsy hisian`ny fahabangan’ny andrim-panjakana. Noho izany, tsy maintsy ho datim-pifidianana hahafahana mamoaka ireo ho depiote mialoha ny volana mey no hotanterahina. Tsy maintsy martsa na aprily no hanatontosana azy. Havoakan`ny CENI miaraka ho fanta-bahoaka ireo daty rehetra ireo rehefa tafatsangana tanteraka sy miasa feno ny governemanta vaovao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Governemantan’ny marimaritra iraisanaMampiahiahy, hoy i Eliane Bezaza

Manahy amin`ny tsy fangaraharahan`ny fifidianana hokarakarain`ny governemanta vaovao izay tarihan`ny praiminisitra Ntsay Louis Christian ny antoko PSD.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Maka AlphonseAndao hosorohana ny krizim-pifidianana

Mijanona eo ve ny fampihavanam-pirenena satria efa misy ny fifanarahana politika ary hitsangana ny governemanta ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovanaHanao diabe eny amin’ny HCC

Nitohy toy ny mahazatra ny tolona eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey. Ho an’ny omaly, dia nivoitra ny fanaovana tatitra momba ny fihaonana teo amin'ny depiote ho an'ny fanovana sy ny praiminisitra Ntsay Christian ny takarivan’ny alarobia,

 

 

 

 

 

 

Ino Vaovao0 partages

KITRA TELMA COUPE : Hampiantrano ny ekipa avy any Betsiboka ny Fc KB Boeny

Eto an-jaridainany ny ekipan’ny kintan’i Boeny na ny Fc KB no hampiantrano ny ekipa avy ao aminy Faritra Betsiboka, izay atao ao aminy kianja Rabemananjara. Ireo ekipa sasany tafakatra tamin’ny savaranonando teo amin’ny fifanintsanana tamin’ity Telma coupe ity kosa dia samy andeha handranto ny lalao isam-bondrona any amin’ireo faritra maro manerana ny Nosy. Tsy miova ny vidim-pidirana, araka ny voalazan’i Nourdine, filohan’ny ligim-paritr’i Boeny fa 2000 Ariary ny ‘pelouse’, raha 5000 Ariary kosa ny toerana eo amin’ny ‘tribune centrale’. Amin’ny 3 ora no hanombohan’ny baolina kitra. 

Niakatra ny haavo teknika ny kitra teto Boeny tamin’ity taom-pilalaovana ity, hoy hatrany ny filohan’ny ligy, satria dia nahatafakatra ekipa maro nitaha tamin’iny taon-dasa iny.

Ny 22 jona izao indray kosa no hanatanterahana ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara na ny THB Champion’s league taona 2018, ka iray amin’ireo faritra efatra voafidy hampiantrano ny ampahany amin’ireo lalao rehetra hotanterahina ny kianja Rabemananjara, araka ny tapaka tao aminy Federasionan’ny baolina kitra malagasy. 

Ny ekipa voafantin’i Sava, Diana, Betsiboka, Itasy II, Sofia, ary isika eto Boeny mpampiantrano no hifaninana mandritra izany fifanintsanana atao izany. Tena andrasan’ny maro amin’ireo lalao itro dia ny fihaonan’ny Fosan’i Boeny sy ny Cnaps Sport avy any Itasy, izay samy mbola tsy maty voalavo ankibo. Dia ho ambohipihaonan’ny mpitia kitra manerana ny lafivalon’ny Nosy indray izany ny kianjan’i Alexandre Rabemananjara, manomboka amin’io alahady ho avy io.

Ankoatra izay dia hotanterahina amin’ity taona ity ihany araka ny tinapaka nandritra ny fivoriambe ara-potoana nataon’ny Federasiona ny fifidianana ny filohan’ny Federasiona ny baolina kitra eto Madagasikara, izay ialohavan’ny fifidianana ireo filohan’ny ligim-paritra sasany izay tsy mbola nahavita ny azy, toa an’i Matsiatra ambony,  Bongolava,  Vatovavy Fitovinany.

INVMGA.

La Vérité0 partages

Football -FIFA Coca Cola - Le dernier classement avant le Mondial 2018

L’Allemagne toujours en tête, Madagascar  gagne huit places, à la 106e position derrière l’Azerbaïdjan et devant la Mauritanie (106). La Grande île est à la 23e place dans le classement de la confédération Africaine de football (CAF) et ce, derrière la Lybie et le Niger.

La FIFA a publié le 7 juin son dernier classement avant le Mondial 2018. L’Allemagne au niveau mondial et la Tunisie en zone CAF sont toujours en tête de course malgré une importante chute pour les Aigles de Carthage. Comme chaque mois, la FIFA  a dévoilé ce jeudi son édition mensuelle du classement des nations pour le mois de juin, le dernier avant le Mondial 2018 ! Malgré les multiples matchs de préparation programmés ces derniers jours, peu de changements sont à signaler. Dans le Top 10 mondial, la Pologne grimpe de deux places, au 8e rang, et fait chuter l’Espagne en 10e position.

Au niveau africain, la Tunisie mène toujours la danse malgré une énorme chute au niveau mondial (-7 places, soit 102 points, la pire baisse du mois). Avec un 2-2 contre le Portugal puis contre la Turquie, les Aigles de Carthage n’ont pourtant pas à rougir de leurs derniers résultats même si les Turcs sont derrière eux et 38e  au niveau mondial.Derrière, le Sénégal et la RD Congo complètent toujours le podium africain devant le Maroc et l’Egypte. En revanche, le Nigeria paie sa préparation ratée et perd une place avant le Mondial en se retrouvant dépassé par le Ghana, qui manquera quant à lui le grand rendez-vous russe. Notons enfin que sans jouer, le Mali progresse au niveau mondial (+3) tandis que l’Algérie poursuit sa chute (-2). Prochain classement le 19 juillet, soit 4 jours après la finale du Mondial, avec sans doute d’importants bouleversements au programme.Recueillis par E.F. (Source : Afrik-foot)

La Vérité0 partages

Concours de beauté - Les 12 candidates de Miss Réunion 2018 dans nos murs

Les 12 candidates participantes au concours de beauté Miss Réunion 2018 sont actuellement en pleine préparation de l’élection qui se déroulera, le 25 août prochain, au théâtre Champ Fleuri. Cela fait 4 jours qu'elles sont à Madagascar pour un voyage exceptionnel de préparation, aux côtés de Miss Réunion 2017 et du président du comité Miss Réunion, Aziz Patel. Pour cette édition 2018, ces jeunes réunionnaises se sont rendues dans la Grande île, plus précisément à Nosy Be. Shooting, balades dans les paysages idylliques de l’île…

Les jeunes femmes ont eu un emploi du temps assez chargé à Nosy Be. Traversée en pirogue et randonnée à cheval sont aussi venues agrémenter ce séjour ensoleillé. Les demoiselles âgées de 18 à 23 ans ont découvert la beauté de l’île Sakatia, lovée au large de la côte occidentale de Nosy Be. Un grand honneur pour Madagascar de recevoir des belles jeunes filles de l'île voisine.ParadisiaqueLe troisième jour, les candidates ont été réparties en deux groupes et quitté leur hôtel très tôt dans la matinée. Six d'entre elles ont donc pris la direction de Lokobe. Après 1h30 de route, elles sont arrivées au village Ambatozavavy, point de départ pour Lokobe. Une grande première pour les jeunes filles. La traversée d'une trentaine de minutes s'est faite en pirogue traditionnelle malgache. A peine arrivées, elles ont été prises en charge par un guide local qui les a emmenées dans la forêt de la Réserve de Lokobe. Là elles ont pû découvrir la faune locale avec ses lémuriens, lézards, grenouilles naines, serpents et bien d'autres encore. Dans quelques mois, la belle Audrey Chane Pao Kan rendra ainsi sa couronne. Mais en attendant la fameuse élection, la reine de beauté profite de ses derniers instants de règne. La jeune femme a d’ailleurs régalé sa communauté de fans en partageant sur son compte Instagram quelques clichés de ce séjour idyllique à Nosy Be. Elle a même publié une photo, toute mignonne, au bord d’une belle piscine d’un grand hôtel de Nosy Be. Sublime en tenue bohème, la Miss Réunion 2017 a peaufiné son look avec des boucles d’oreilles à pompons. Impressionnée par la beauté de l’île, la Réunionnaise a dévoilé une autre photo sur laquelle elle s’affiche plus radieuse quejamais en bikini sexy.« Madagascar et ses îles merveilleuses », a-t-elle commenté en légende de sa photographie. T.A.

La Vérité0 partages

Douanes - Saisie de drogue dure d'une valeur de 10 milliards d'ariary

La plus grande quantité de drogue jamais saisie à Madagascar. Dans la nuit du jeudi, la gendarmerie nationale et le « Central intelligence service » (CIS), avec l'appui des services douaniers du pays, ont réussi à appréhender plus de 140 kg de drogue à Manjakandriana. D'après les explications d'Eric Narivony Rabenja, directeur général des douanes, « les trafiquants voulaient rejoindre la ville de Toamasina pour y louer un bateau et rejoindre l'île de Nosy Be. Et c'est à partir de là qu'ils allaient ensuite exporter les produits vers les îles voisines ».

Neuf personnes, transportant ces marchandises à bord d'un Mercedes Sprinter de location, ont ainsi été arrêtées. La meute de trafiquants appréhendée est constituée de trois Mauriciens et six Malagasy dont deux femmes. Les autorités cherchent encore leurs complices dans la ville portuaire de Toamasina. « Nous ignorons encore comment ces produits ont réussi à entrer dans nos frontières. Mais nous continuons encore les enquêtes afin de comprendre toutes les démarches entreprises par les truands », ont indiqué les responsables, hier, lors d'une conférence de presse. Selon eux, ces marchandises n'ont pas été produites dans le pays, ce qui conforte la thèse de Madagascar comme plaque tournante de la drogue dans l'océan Indien. Chanvre, cannabis et drogue dureLes produits saisis étaient répartis en plusieurs lots et empaquetés dans dix gros sacs  de « jiafotsy ». D'après Haja Rakotoarimalala, directeur des services extérieurs de la douane, « les 140 kg se subdivisent en cinq catégories : la première est composée de 91 colis de feuilles pressés de chanvre mais aussi de cannabis, la seconde de quatre colis de drogue en cristaux et les trois dernières se constituent de drogue dure sous forme de poudre ». Mais des experts viendront encore les examiner dans le but de définir exactement leur nature respective. Pour précision, les drogues dures représentent 35 kg des marchandises saisis, soit d'une valeur approximative de 10 milliards d'ariary, si un gramme vaut 300 000 ariary.  Les stupéfiants seront conservés à titre de pièces à conviction….Rova R.

La Vérité0 partages

Délimitation de terrains limitrophes - Conflit entre les Communes d’Anosy Avaratra et Sabotsy-Namehana

Une rivalité existe entre la Commune rurale d’Anosy Avaratra et de Sabotsy Namehana. Au mois d’août dernier, les 16 Districts d’Avaradrano ont décidé de délimiter leur terrain limitrophe. Ils ont alors effectué une descente sur terrain avec les représentants du « Foibe Taon-tsaritany Malagasy » (FTM).

Une fois que la représentation des délimitations est sortie, il est stipulé que la plaine de Laniera qui sépare les deux Communes en conflit, sera divisée en deux parties égales, l’une pour la Commune Anosy Avaratra et l’autre moitié pour Sabotsy-Namehana. Pourtant, le maire de la deuxième Commune n’a pas accepté le partage. « Le maire de la Commune de Sabotsy-Namehana a détruit toutes les infrastructures au bord de cette rizière et y a construit, en revanche, des toilettes et un jardin public. Les marchands de sable et de gravillons qui se trouvent dans cet endroit sont les principales victimes. Le maire les a tous chassés », avance Luc Razafimahefa, maire de la Commune d’Anosy-Avaratra. Ainsi, il décrit cette situation comme un abus de pouvoir de la part de la Commune adverse. Face à cette situation, ce dernier a déjà fait appel aux responsables concernés, notamment le FTM, les députés élus dans cette partie d’Avaradrano ou encore le M2pate, outre la constatation par voie d’huissier de justice et la sensibilisation de la population. La guerre ne fait que commencer. Ni l’une ni l’autre partie ne veut pas revenir sur sa décision. A noter que la Commune d’Anosy Avaratra se trouve entre Sabotsy-Namehana et Ambohimanga.Recueillis par Anatra R.

La Vérité0 partages

Jirama - S' « auto-relever » pour éviter les retards

Faciliter la facturation des consommateurs. Pour éviter les retards mais aussi les défauts de facturation, la JIRAMA, compagnie nationale malagasy d'eau et d'électricité, a mis en place une nouvelle organisation. Cette mesure va ainsi permettre aux usagers de relever eux-mêmes leur index de consommation ou de s' « auto-relever » et de le communiquer aux responsables de la compagnie par sms ou encore via les réseaux sociaux comme Facebook.

Ils devront juste indiquer dans leur message leur nom ainsi que leur numéro de compteur et d'abonné. Les releveurs ne feront ensuite que la vérification et la livraison de la facture. Ces derniers temps, selon les explications d'Henri Randriamanana, DG des opérations et DG adjoint de la JIRAMA, la compagnie a en effet reçu plusieurs plaintes de la part des consommateurs. Ils se lamentent généralement du retard de l'arrivée des factures mais aussi des sommes exorbitantes que l'entreprise réclame. « Avec cette nouvelle organisation, nous bénéficieront d'un gain de temps. Et les usagers pourront constater par eux-mêmes si leurs factures correspondent vraiment à leur consommation d'eau et d'électricité », a indiqué Henri Randriamanana, lors d'une conférence de presse, hier à Ambohijatovo ambony. La compagnie malagasy d'eau et d'électricité coopère déjà avec les opérateurs mobiles de la région pour officialiser ce nouveau service. La compagnie encourage même ses abonnés à effectuer leur paiement via le téléphone mobile. Pour aider les consommateurs à adopter à cette nouvelle organisation, une campagne de communication sera donc organisée par la JIRAMA. A travers cette campagne, elle enseignera donc à ses abonnés comment ils doivent lire leur facture, mais aussi comment ils vont faire pour relever leur index de consommation.Rova R.

La Vérité0 partages

Imperturbable

Nous voici nous entamons un nouvel épisode de l'Histoire nationale de Madagascar. Par une Décision irrévocable de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) en date du 25 mai 2018, le régime HVM a dû finalement céder la place à une nouvelle équipe, au Gouvernement, dirigée par Ntsay Christian, un technocrate neutre. Proposé par la « vraie » majorité, le MAPAR, à l'Assemblée nationale et adoubé par les célèbres et légendaires 73 députés pour le changement, le nouveau PM aura la délicate tâche d'organiser l'élection présidentielle dans les plus brefs délais.

La HCC, à travers la Décision n° 18-HCC/D3 du 25 mai 2018, trancha, et ce, après avoir fait attendre…30 jours ! La « troupe » à Hanitra Razafimanantsoa et à Christine Razanamahasoa, obtint gain de cause...en partie. Mais, c'est déjà une victoire, en soi. Pour la simple raison que Rajao a dû se séparer de son fidèle PM. Il perd ainsi un très gros paquet de son pouvoir en ne maîtrisant plus le contrôle total de l'Exécutif. Hery Rajaonarimampianina après avoir semé, indifféremment et négligemment, le vent pendant ces quatre et demi de règne sans partage récolte maintenant  la tempête. Bref rappel, le Chef de l'Etat, depuis la date irréversible du 25 mai, cherchait vainement des issues afin d'éviter la « cohabitation » avec les 73 députés du changement en particulier d'être soumis de composer les élus MAPAR. Bête noire de Rajao, Christine Razanamahasoa figure de proue de la « lutte » figurait sur la liste des favoris pour siéger à Mahazoarivo. En pole position, cette Magistrate de carrière et élue MAPAR d'Ambatofinandrahana gène, personnellement, le locataire d'Iavoloha. Un vrai cauchemar pour l'homme « fort » du régime HVM ! En fait, il s'agit d'un retour de manivelle naturel que tous les dirigeants HVM doivent s'attendre. Finalement, avec la nomination de l'ancien diplomate du BIT, Monsieur Ntsay, Rajao avait réussi à contourner Christine Razanamahasoa. Mais, il ne pouvait pas échapper d'obtempérer à la Décision de la HCC et doit se contenter de la miette du pouvoir. Imperturbable, la HCC n'a rien voulu savoir !Quelle leçon à retenir ? En tant que garante du respect de la Constitution, la plus haute juridiction du pays dispensa ainsi un cours magistral sur l'Etat de droit. Elle envoya un message fort à l'endroit de l'Exécutif et au peuple qu'il faut obéir aux décisions de Justice. Chose que ce régime excella spécialement ! Certes, le verdict prête parfois à confusion, quelques Articles à débat que des esprits tordus exploitent « à merveille ». Malgré tout, la HCC reste ferme. Le maximum que les Hauts Conseillers aient pu faire pour adoucir la chute consista à accorder cinq jours de sursis et pas plus. Son Premier ministre dut irrémédiablement abandonner.  Et la passation effectuée ! Chapeau à Jean Eric Rakotoarisoa et consorts !Les militants de la Place du 13 mai se frottent les mains et se félicitent. Il reste d'attendre la publication des membres du Gouvernement de consensus. Mais la consigne de veille demeure jusqu'à la pleine satisfaction du mouvement, à savoir le départ définitif du régime HVM. Mais, le peuple croit que l'imperturbable HCC ne fait pas les choses à moitié. Il attend vivement le verdict qu'elle va statuer fixant le sort des députés « mpamadika palitao ».Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Mahafaly Olivier Solonandrasana - L’ambition présidentielle se dessine

Ministère de l’Intérieur et de la décentralisation et le ministère de la Communication et des relations avec les institutions. C’est au sein de ces deux portefeuilles ministériels que Mahafaly Solonandrasana, l’ancien Premier ministre malgache, aimerait que certains de ses proches soient nommés. Les tractations et les marchandages se poursuivraient dans les hautes sphères pour intégrer la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par Christian Ntsay. Selon les informations qui circulent, parmi ses amis, Mahafaly Solonandrasana souhaiterait voir la nomination de deux hommes : Tokely Justin et James Ramarosaona. 

 

Le premier n’est autre que l’actuel directeur de l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL) rattaché à ce ministère.  Il fait partie des bras droits et est l’un des plus fidèles à l’ancien locataire de Mahazoarivo. Depuis quelques années, ce dernier aurait voulu absolument que Tokely Justin lui succède, s’il est obligé de lâcher le ministère en question. Maintenant que Mahafaly Olivier quitte le gouvernement, il aurait proposé le nom de Tokely Justin tout comme un autre proche de Mahafaly pour être le nouveau locataire de l’immeuble Patte d’éléphant. Placer un de ses proches au département de l’Intérieur et de la Décentralisation permettrait à l’ex- chef de la Primature de protéger ses intérêts et ses dossiers douteux, estiment bon nombre d’observateurs, notamment les dossiers concernant les subventions exceptionnelles octroyées à certaines communes durant ces dernières années. D’autre part, avoir un homme à « l’Intérieur » pourrait permettre à l’ex-chef du gouvernement d’avoir une mainmise sur la prochaine élection présidentielle à laquelle Mahafaly Olivier est un candidat pressenti.  L’ex-PM pèserait de tout son poids pour que Tokely Justin soit retenu. Une nomination éventuelle qui fait déjà grincer des dents du côté des administrateurs civils qui ne manquent pas de rappeler que Mahafaly Olivier n’a rien fait pour améliorer leurs conditions de  travail durant tout un  mandat…

Le deuxième est une personnalité bien connue du monde du journalisme. Il est l’un des nombreux conseillers du Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier à Mahazoarivo. Depuis quelques temps, James Ramarosaona est devenu l’un des plus fervents défenseurs du Premier ministre démissionnaire. Au début du mois de mai dernier, il a été vu parmi le collectif des conseillers du Chef du gouvernement lors d’une déclaration à la presse à Antaninarenina pour défendre les intérêts de leur proche commun. Actuellement, le nom du confrère journaliste indépendant serait appuyé par l’ex patron de la Primature pour succéder à l’actuel ministre de la Communication à Nanisana. Une nomination qui aurait également des objectifs électoraux. L’ex numéro deux de l’Exécutif sait avec pertinence le rôle prépondérant que jouent les médias lors des élections. En ayant un homme à la tête du ministère de la Communication, l’ex-PM espérerait-il pouvoir se servir des chaînes de radio et télévision nationales ? En tout cas, tout comme la nomination de la personnalité citée supra, la nomination de James Ramarosaona à la tête du département ministériel de la Communication est loin de faire l’unanimité auprès du monde du journalisme. L’ancien président de l’Ordre des journalistes, ancien journaliste de deux grands quotidiens de la place, est loin d’avoir laissé des souvenirs glorieux dans les esprits de nombreux journalistes malgaches. D’aucuns s’interrogent notamment où  était passé James Ramarosaona lors des contestations du Code de la communication menées par les gens des médias qui s’insurgent dès lors déjà de l’éventualité de sa nomination à la tête de leur ministère de tutelle…

La rédaction

La Vérité0 partages

Ex-Premier ministre perquisitionné - Près de 25 millions d’euros saisis !

Sitôt la passation effectuée, le nouveau Premier ministre a ordonné la perquisition du domicile de son prédécesseur. Ce dernier est soupçonné d’avoir détourné environ 640 millions d’euros mais son statut de Premier ministre ne permettait pas de l’inquiéter de quelque manière que ce soit. La  perquisition de l’une des propriétés de luxe du PM sortant a mis à jour une véritable caverne d’Ali Baba : 284 cartons contenant 72 sacs à main de grandes marques remplis d'argent en différentes devises et de bijoux ont été saisis. Selon la Police, rien que l’argent en espèces confisqué avoisinerait les 25 millions d’euros. Quant aux sacs de luxe et autres bijoux, il faudra prendre du temps pour les évaluer.

C’est ce qui s’est passé en Malaisie en mai dernier lorsque, à l’issue de l’élection législative qui s’est tenue dans ce pays, le nouveau Premier ministre, Mahathir Mohamad a créé la surprise en infligeant une défaite cinglante à la coalition au pouvoir, destituant ainsi du poste de Chef de Gouvernement le nommé Najib Razak. Ce dernier, peu après l’intronisation de son successeur, allait partir à l’étranger avec sa femme lorsqu’il s’est vu signifier l’interdiction de sortir du pays. S’ensuivit alors une vague de perquisitions dans  différents endroits, dont le domicile de l’ancien Premier ministre. Selon la police, l’opération a permis de découvrir en tout l’équivalent de près de 24,4 millions d'euros en 26 devises différentes contenus dans 35 sacs, tandis que 37 autres sacs contenaient des montres et des bijoux, dont la valeur n’a pas encore été calculée. Ceci constitue un exemple de lutte contre les malversations et l’impunité auquel Madagascar devrait s’inspirer. Outre la similitude du contexte (changement de Premier ministre), la dernière intrigue qui a marqué les dernières semaines de l’ère Mahafaly Olivier à Mahazoarivo - à savoir la découverte par le public que ce dernier stockait dans l’une de ses propriétés un colossale somme d’argent  -  plaide également pour l’ouverture d’une enquête, ne serait-ce que pour déterminer la provenance et la destination de cet argent. Les doutes sont d’autant plus permis que, non seulement c’est incidemment que la détention par l’ancien Premier ministre d’une telle somme d’argent chez lui a fuité, mais il en avait aussi nié l’existence. A rappeler en effet que c’est grâce à (ou à cause de, c’est selon) un employé indélicat qui s’est emparé subrepticement du magot et la plainte qui a été déposée consécutivement au Parquet que le pot aux roses a été découvert. Malgré le démenti officiel et public émis par l’ex chef du Gouvernement, la Gendarmerie, à qui le dossier a été transmis, confirme bien qu’elle a enquêté sur le vol d’argent entreposé dans une propriété connue comme appartenant à Solonandrasana Olivier. Outre la provenance et la destination de cet argent, la question qui se pose est de savoir pourquoi une haute personnalité publique comme le Premier ministre garde-t-elle une telle somme énorme en liquide chez lui, au lieu de la déposer à la banque (si c’est la sienne) ou au trésor public (s’il s’agit d’argent public). Dans tous les cas, si jamais les autorités actuelles décident d’ouvrir une enquête et de  perquisitionner les propriétés de l’ancien PM, elles auront du pain sur la planche. Selon les informations, en effet, ce dernier en possèderait plusieurs éparpillées non seulement dans la Capitale mais aussi en provinces, en sus de deux bateaux. Reste à savoir également si, comme leurs homologues malaisiennes, les autorités malgaches oseront frapper l’ancien ministre de l’Intérieur d’une interdiction de sortie du territoire (IST), juste à titre de précaution en attendant que les choses soient tirées au clair.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Répartition des ministères - La majorité des postes au MAPAR et au TIM

Alors que l'échéance pour la formation du gouvernement imposée par la Haute Cour Constitutionnelle est près de se terminer, la répartition des ministères continuent de diviser. Du côté d'Iavoloha, le Président au bord de la déchéance veut dicter sa loi alors que sur la place du 13 mai, les députés du changement maintiennent leur non catégorique à tout gouvernement de consensus. Si l'on se penche sur l'Arrêt n°11-CES/AR du 06 février 2014 portant proclamation des résultats définitifs des élections législatives du 20 décembre 2013 cité en référence par la HCC, il est mentionné que sur les 151 postes des députés élus à l'Assemblée nationale 49 sont au MAPAR, 21 pour le TIM (Mouvance Ravalomanana), 15 pour le Malagasy Miara - Miainga et 6 pour le Hiaraka Isika entre autres. Logiquement, la majorité des portefeuilles - ministériels reviennent aux deux premières formations politiques.

Selon le décret n°2016-265 portant nomination des membres du Gouvernement, modifié par le décret n°2017-262 du 20 avril 2017, le Gouvernement compte 31 portefeuilles ministériels et secrétariats d'Etat. Ce sera donc par rapport à cet effectif que la répartition des ministères devra se faire.Calcul par pourcentageSelon l'article 6 de la décision de la HCC « le Président de la République nomme les Ministres sur proposition du Premier Ministre, dans un délai de sept (07) jours pour compter de la nomination du Premier Ministre, conformément aux dispositions de l'article 54 de la Constitution  et aux termes de l'Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l'article 54 de la Constitution et sur la base de l'Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République ». En partant d'un calcul de pourcentage se basant toujours sur le principe des partis majoritairement élus - exclus les 48 députés indépendants - la  répartition se fera essentiellement entre les partis précités en partant de 103 députés : soit, par déduction, 12 postes pour le MAPAR, 5 postes pour le TIM, 4 pour le MMM, un poste chacun pour le Hiaraka Isika et le Leader Fanilo. Ce qui fait un total de 23 portefeuilles ministériels auxquels s'ajoutent les ministères de souveraineté. Et la HCC de poursuivre dans l'article 7 que « le Président de la République nomme les  Ministres de souveraineté sur la base d'une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l'Arrêt n°11-CES/AR.14 sus visé ». A la lumière de ce petit calcul, le HVM n'a nullement son mot à dire et ne dispose d'aucun au sein du nouveau gouvernement à moins que…La Rédaction

La Vérité0 partages

Libération du Sénateur Lylison - L'Etat cherche la petite bête

Acharnement. C'est le meilleur qualificatif pour justifier la tentative de la partie civile, en l'occurrence l'Etat, à refuser le verdict du tribunal concernant l'affaire du sénateur Lylison. Celui-ci a en effet gagné son opposition  tenu mardi dernier au tribunal Anosy à l'issue duquel, il a été blanchi de ses chefs d'inculpation d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat et manifestation non autorisée. Selon des informations, la partie civile se dit insatisfait de ce verdict et compte faire appel. Si cette information est avérée, on s'interroge jusqu'où l'Etat veut aller dans ce dossier du sénateur Lylison. 

A l'unanimité, les observateurs estiment que dans ce cas il s'agit ni plus ni moins que d'un acharnement envers un élu de l'opposition qui est l'un des premiers dans ce camp à décrier les mauvais agissements du régime actuel. Assassiner politiquement le sénateur Lylison, tel semble l'objectif de l'Etat en voulant faire appel à ce verdict qui au-delà de l'aspect judiciaire est considéré par les citoyens comme un apaisement même si la justice et la politique font deux. « La justice ne doit pas être un terrain de règlements de compte des politiciens », avertit une syndicaliste du corps des magistrats, choquée par cet acharnement de l'Etat.A part cette magistrate, des simples citoyens se disent indignés également par cette position de l'Etat. « Dans la situation actuelle où la tension est au summum et la moindre étincelle pourrait allumer un gigantesque feu, c'est mieux pour tout le monde d'enterrer la hache de guerre », plaide un quadragénaire qui a vécu les moments troubles du pays. Un autre s'interroge sur les « actions » de l'Etat concernant les dossiers d'un autre sénateur. Il s'agit de Riana Andriamamandavy VII dont les méfaits semblent plus graves et que ceux de Lylison. Il a emmené durant la garde à vue de Claudine Razaimamonjy au BIANCO à Ambohibao une horde de personnes pour demander de manière forte et barbare la libération de l'opératrice économique. Or, ce proche du régime n'est nullement jusqu'à maintenant inquiété. Le syndicat des magistrats de Madagascar et sa présidente, Fanirisoa Ernaivo ont déposé une plainte pour menace de mort envers Riana Andriamandavy VII mais celui-ci n'a même pas été convoqué ni auditionné par les autorités compétentes. Un deux poids, deux mesures, apanage du régime actuel et fortement décrié par les justiciables.La rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Le bras de fer continue

La nomination du nouveau Premier ministre a débloqué une situation qui aurait pu dégénérer. Mais son acceptation par l’ensemble de la classe politique ne signifie pas que, toutes les tensionssoient apaisées. Les exigences  restent les mêmes et sont sous-tendues par l’arrêt de la  HCC. Les députés du changement demandent le respect de leurs prérogatives et veulent avoir  tous les postes ministériels selon une clé de répartition précise. La vigilance reste de mise.

Le bras de fer continue

Les incompréhensions  entre les députés du changement ont été levées. Aujourd’hui, ils parlent d’une même voix. Ils sont très exigeants  à propos de la composition du gouvernement. Ils  l’ont dit haut  et fort  sur la place du 13 mai, hier.  Ils  n’entendent pas être lésés. Ils suivent les règles qui ont été imposées par les manifestants durant ces deux mois. Ces derniers refusent le retour de tous ceux qui ont failli à leur poste. Dans chaque ministère, on a vu les syndicats  poser leurs conditions. La pression reste donc très forte et aucun relâchement n’aura lieu. Aujourd’hui,  un cortège partira du parvis de l’hôtel de ville pour se rendre à la HCC. Un sit-in aura lieu pour appuyer la requête de déchéance de certains députés.  La volonté d’aller jusqu’au bout des revendications est réelle. Aujourd’hui, il ne faut pas se contenter de demies mesures et retomber dans les errements du passé, clament les manifestants. Ce derniers ne veulent pas de manœuvres dilatoires et désirent  un véritable changement. Pour le moment, ils constatent que le pouvoir traîne des pieds. Le président de la république ne semble pas pressé de nommer  les membres du gouvernement. Il exige, paraît-il, pour le HVM de nombreux postes ministériels. La lutte menée par les députés du changement n’est  donc pas terminée, et elle va même s’intensifier dans les jours à venir. Le bras de fer continue.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Sommets N1A : Un duel ASCUT-Cospn d’entrée

Les championnats de Madagascar N1A phase aller débuteront ce jour, et ce jusqu’ au 17 juin au Complexe sportif et Gymnase de Mahajanga. 22 équipes dont 13 chez les hommes et 9 du côté des dames, se mesureront pour avoir le meilleur classement possible pour la phase retour. Chez les hommes, les 14 équipes seront réparties dans deux poules. 9 équipes sont des anciennes formations de l’édition 2017, 3 nouvellement qualifiées lors du championnat national N1B version 2017, et  2  équipes ont obtenu leur ticket pour la Coupe du président. Pour cette journée inaugurale, on attend surtout le duel serré entre ASCUT Atsinanana et COSPN Analamanga.  Chez les dames, elles seront 9 équipes à en découdre après le désistement et la dissolution de trois clubs.

 T.H

  Hommes

Groupe A

1) ASCB Boeny.

2) GNBC Vakinankaratra.

3) TMBB Analamanga.

4) COSPN Analamanga.

5) COSMOS Diana.

6) MB2ALL Analamanga.

Groupe B

1) SBBC Boeny.

2) ASCUT Atsinanana.

3) COSFA Analamanga.

4) 2BC Vakinakaratra.

5) AS VICTOIRE Boeny.

6) ABBS Sava.

7) SEBAM Boeny.

Dames

Groupe A:

1) SBBC Boeny.

2) JEA Vakinankaratra.

3) TAMIFA Amoron’i Mania.

5) ASA Analamanga.

       Groupe B:

1) MB2ALL Analamanga.

2) FANDREFIALA Analamanga.

3) JSB Boeny.

4) BC EST Atsimo-Andrefana.

5) ASCUT Atsinanana.

Calendrier

10H30

12H30

14H15

16H00

17H45

19H30

H

H

H

H

H

H

 AS VICTOIRE Boeny # ASCB Boeny

SEBAM Boeny # GNBC Vakinankaratra

2BC Vakinankaratra # COSMOS Diana

ABBS Sava # MB2ALL Analamanga

SBBC Boeny # TMBB Analamanga

ASCUT Atsinanana # COSPN Analamanga

          

Midi Madagasikara0 partages

Berivotra 5X5-Maevatanàna : Lehiben’ny tobin’ny Zandary vonjimaika, voatifiry ny dahalo

Nandratra Zandary indray ireo dahalo. Mbola karohana ireo mpanafika hatramin’ izao. Nahazo vahana kosa ny fanafihana sy ny fandrobana tato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna. Efa nisy ny fepetra noraisin’ny mpitandro ny filaminana mahakasika ity tsy fandriampahalemana ity. Zandary iray lehiben’ny  tobin’ny Zandary vonjimaika na Poste Avancé, Adjidà no naratra voatifitry ny dahalo, nandritra ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta. Tao amin’ny fokontany sy Kaominina ambanivohitra Berivotra 5X5, no nisehoan’ny fifandonana tamin’ireo malaso handrava mpadanja volamena iray avy eto Maevatanàna, ny talata heriny lasa teo, tokony ho tamin’ny 4 ora sy sasany hariva. Araka ny fanazavana voaray avy tany an-toerana  ,nirefotra ny basy nentin’ireo dahalo roapolo lahy , ka taitra ny manodidina sy ny mpitandro ny filaminana raha naheno izany,ary tonga teny an-toerana nalaky ny Zandary ka nifanehitra tamin’ireo dahalo. Raikitra ny fifampitifirana, tamin’izay no nahavoatifitra an’io mpitandro ny filaminana io teo amin’ny tongony. Lasa nitsoaka rehefa voaheligelina ireo olon-dratsy, ka tsy tanteraka ilay fandrobana mpadanja volamena. Ilay Zandary voatifitra kosa, nentina malaky tetsy amin’ny hopitaly be Maevatanàna ; izay mbola manaraka fitsaboana ihany koa  hatramin’izao anoratanay ny lahatsoratra izao. Mitohy hatrany kosa ny fikarohana ataon’ny Zandary ireo jiolahy nanafika.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Nomination du PM : Le HCDDED salue le renforcement de la démocratie

La nomination du Premier ministre Christian Ntsay continue à faire des vagues de réactions. En effet, le HCDDED ou Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit n’a pas manqué de féliciter le nouveau locataire de Mahazoarivo, par le biais de son président, Pierre Lenoble Navony, qui a souligné – dans un communiqué – que « la nomination d’un Premier ministre de consensus est la preuve que chacun a mis en avant les intérêts supérieurs de la Nation ; ce qui est, pour le HCDDED, un grand pas vers le renforcement de la Démocratie et de l’Etat de droit à Madagascar ».

Elections. Par ailleurs, le HCDDED a son mot à dire par rapport à l’élection que le gouvernement de Christian Ntsay doit organiser avec la Ceni cette année. « Nous sommes en faveur de l’effectivité des libertés démocratiques et de la crédibilité des élections. Nous osons espérer que, le nouveau gouvernement travaillera dans ce sens », a soutenu Pierre Lenoble. Notons que, d’après l’article 4 de la loi n°2015-001 le régissant, le HCDDED est tenu de veiller au respect effectif des valeurs démocratiques et de l’éthique;  à la promotion et à la protection des droits fondamentaux ; au respect de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance ; à formuler toute recommandation utile à toute Institution, tout organisme ou toute entité publique ou privée dans le cadre de ses domaines d’attributions. Ce qui fait qu’il peut « saisir, signaler et dénoncer tout comportement qui va à l’encontre du respect de l’éthique du pouvoir, de la démocratie et du respect de l’Etat de droit », rappelle son président.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Manjakandriana : Sept mauriciens appréhendés avec neuf sacs de drogue.

Grosse prise de la Douane malgache. Hier en fin de l’après-midi, sept Mauriciens  ont été appréhendés en possession de neuf sacs de drogue à Manjakandriana. En provenance de Toamasina et à bord d’une voiture Sprinter, ces présumés narcotrafiquants étaient en route pour rejoindre la Capitale quand des agents du service de Douane à Ivato en collaboration avec des éléments de la Gendarmerie nationale les ont interpelés. Pour le moment, le genre de ce stupéfiant n’est pas encore déterminé. Mais, les informations émanant de la Douane malgache affirme que ces Mauriciens sont des grands trafiquants de drogue déjà fichés auprès de la Douane mauricienne. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Etats-Unis : Pour la soumission aux décisions de la HCC

Les Etats-Unis ne sont pas en reste quant à la nomination du nouveau Premier ministre. A cet effet, l’ambassade des Etats-Unis à Antananarivo, félicite le Premier Ministre Ntsay Christian pour sa nomination du 4 juin dernier.  Nous sommes encouragés par l’engagement qu’il a fait lors de la passation de pouvoirs de préparer des « élections inclusives, transparentes et crédibles, et dont les résultats seront acceptés par tous».  Nous exhortons toutes les parties à se soumettre au processus mandaté par la Constitution, notamment, les décisions et le calendrier établis par la Cour. Nous affirmons notre plus grand soutien au peuple de Madagascar, et attendons avec intérêts les élections libres, équitables et inclusives en 2018. Le pays de l’oncle Sam réitère ainsi sa position quant aux prochaines échéances électorales.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andravoahangy Tsena : Mpivady tra-tehaka nitondra vola sandoka

Teo am-pividianana zavatra mihitsy ireto olona roa, lehilahy sy vehivavy, hita fa vola sandoka no nentiny ary niantsoana pôlisy avy hatrany. Ny talata lasa teo, no nisehoan’izany tetsy Andravoahangy tsena.

Araka ny fitantaran’ny zokin’ity lehilahy ity, izay tonga taty aminay dia olona avy any ambanivohitra izy ireo, nitondra gisa sy vorona hamidy etsy amin’ny tsenan’Andravoahangy. Rehefa novelariny ny entam-barotra dia tonga ny mpividy. « Tamin’io fotoana io dia nisy lehilahy iray nanatona azy ireo ary nilaza fa haka an’ireo vorona sy akoho rehetra namidin’izy ireo » hoy ity solon-tenan’ny fianakaviana ity. Noraiketina avy hatrany moa ny varotra teo, fa tsy hoe vintana sendra nitsiky. « Ny tsy fantatr’ireto olona ireto anefa, izy ireo rahateo tambanivohitra, araka ny fitantaran’ity olona ity  dia hoe vola tsy izy fa sandoka no nentin’ilay lehilahy nividy ireto entana. Tsy tsikaritra anefa io raha tsy efa nividy entana hafa saika hatao ao an-tokantranony izy ireo ». Vilany no saika hovidiana tamin’io fotoana io ary ny mpivarotr’izany no nahatsikaritra ilay vola. Notazomina avy hatrany ireto mpivady ireto ary niantsona pôlisy. Nentin’ireto mpitandro filaminana avy hatrany tany amin’ny biraon’ny kaomisaria moa ireto farany, nanaovana famotorana. « Somary nampiahiahy tanteraka ny fitantaran’izy ireo tsy mitovy nandritra ny famotorana. Saingy tsy anjaranay anefa ny mitsara na iza no diso na iza no marina. Ny asanay dia manao ny famotorana ary mandefa izany eny anivon’ny fitsaràna avy eo » hoy  ny lehiben’ity kaomisaria nitondrana azy ireo ity. Ny alarobia teo no nohenoina teny anivon’ny Fampanoavana ireto olona nahatrarana vola sandoka ireto. Araka ny fantatra hatrany dia nampidirina am-ponja vonjimaika ilay lehilahy. Anio kosa, raha tsy misy ny fiovana no hiatrika fitsarana izy ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

SMATCH-IN 2018 : Match serré entre ISPM et INSCAE

Et voici les huitièmes de finale. Comme le système de chrono aussi a changé, cela met la pression sur nos universitaires. Et le ton est monté d’un cran partout pour donner des beaux matches.

A l’instar de cette rencontre ISPM –INSCAE, les basketteurs de l’INSCAE ont mené lors des deux premiers quarts temps. Calmes, en face, ISPM avec les Tovo, Ramzi, Simon, Eliso Sylvio …assure leurs paniers et au 3e quart temps, les-voilà en tête avec des scores qui se chevauchent tout le temps. Côté spectateurs, ce fut le délire aussi mais là où ils sont tous d’accord de part et d’autre, c’est sur le cri « pas de cours demain » (pour ce jour). Sacrés jeunes. Au score final, ISPM a eu le dessus en 74 à 69 malgré les courses folles de Nico, les tirs de Rado et l’effort de toute l’équipe et des spectateurs. Sur un « bye bye  INSCAE », les spectateurs  ont applaudi la sortie de l’INSCAE par la grande porte, et l’entrée en matière de l’IST-T face aux apprentis pilotes de l’ENEAM. Avec les autres équipes, ce furent des scores serrés partout comme cette dure défaite de l’ESD devant l’ISCAM, ou l’AGRO-UCM allant aux prolongations.

Côté coulisses, ce fut la grogne d’une dizaine de responsables d’équipes « Nous souhaitons un traitement égal quant à la prise en compte de licenciés N1A et N1B dans les équipes. Que les organisateurs jouent franc jeu ». D’autres ont contesté publiquement l’arbitrage « s’ils veulent avoir encore toutes les équipes l’année prochaine, que les techniciens assument leurs fonctions. Nous, on a payé les 400 000AR de droit, on a respecté les règlements mais d’autres non ».

Les organisateurs taxés de pro INSCAE par certaines équipes ont répondu « non, nous ne sommes pas de l’INSCAE. Nous sommes une association formée d’anciens de cette école et on confond toujours cela. C’est dommage. Quant aux réclamations, elles sont tombées en cascade quand les équipes sont entrées dans les phases des huitièmes. Normal, la pression monte et tout le monde veut gagner. Auparavant, tout était encore jouable. Travaillant avec les techniciens du basket, nous avons demandé des preuves des étudiants bacheliers, des joueurs qui sont licenciés etc…Le résultat a déplu à certaines équipes car il y a eu des forfaits. Mais chaque équipe a déjà été notifiée avant les 1/8 de finale avant que le programme ne sorte »

L’essentiel dans ces rencontres est le respect de l’angle « éducation via le sport ». Jusqu’ici, malgré les grognes, ça va, même avec les équipes qui contestent « nous, on veut juste un jeu fair- play»

Anny Andrianaivonirina

Les résultats du jour

IT U 77 – 87 ESMIA / MBS 100 – 94 INTH / AGRO 55 – 52 UCM  / ACEEM 60 – 77 DEGS / ISPM 74 – 69 INSCAE / ESPA 71 – 50 MEDECINE / IST T 60 –ENEAM 61

Midi Madagasikara0 partages

Orchidées blanches : 26e édition du « Vivre ensemble »

La 26e édition du « Vivre ensemble » hier au Stade d’Alarobia

Dans le cadre de la célébration du mois de l’Enfance, le centre médico-éducatif Les Orchidées Blanches  à Androhibe ,a organisé hier la 26e édition de la journée du « Vivre ensemble ».

Partage et différences. Plus de 500 personnes ont participé à l’évènement organisé hier au Stade d’Alarobia. 500 individus issus d’horizons divers ; allant des établissements éducatifs spécialisés (16 pour cette 26e édition) aux écoles primaires publiques (EPP), en passant par les entreprises. Ceci pour dire que, secteur public comme privé, se sont donnés à cœur joie pour offrir des moments de joie aux enfants atteints de déficience mentale, en leur donnant l’occasion de jouer et de partager des fous rires avec les « autres » enfants ne présentant ni handicaps ni troubles psycho-moteurs. Car ils sont avant tout des enfants, et ont les mêmes droits, quelles que soient leurs différences. D’ailleurs, il faut noter que, c’est dans cette unité dans la diversité et l’acceptation (des différences) de l’autre et le respect mutuel que réside l’esprit du « vivre ensemble », au sens anthropologique du terme.

Rencontre sportive. Pour cette 26e édition, les organisateurs ont opté pour une rencontre sportive entre les enfants bien portants, dit « normaux » et ceux « un peu spéciaux », atteints de déficience intellectuelle (c’est ainsi que les éducateurs au sein du centre ont décidé d’appeler les enfants porteurs de handicap mental et de troubles psycho-moteurs). Ce genre de rencontre contribue effectivement à éviter ou atténuer la marginalisation de ces enfants extraordinaires, qui pourtant, ont besoin d’amour et de contacts humains autant que les autres enfants, voire plus. Notons pour clore que trois EPP ont participé à ce « Vivre ensemble 26e édition », à savoir celles d’Analamahitsy,

d’ Ivandry, ou encore d’ Ambohitrarahaba. Pour les établissements spécialisés, citons entre autres : Les Orchidées Blanches, Akama 67 ha, etc.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Place du 13 Mai : Forte mobilisation des employés de la CUA

Présence massive des employés de la CUA hier sur la Place du 13 Mai.

Pendant que le Premier ministre de consensus poursuit ses consultations, la pression populaire s’accentue sur la Place du 13 Mai. Hier, on a constaté sur place la forte mobilisation des employés de la commune urbaine d’Antananarivo. Les employés des six arrondissements et ceux de la mairie centrale, ont été conduits par les représentants du maire Lalao Ravalomanana dont le 1er et le 2e adjoint au maire, le secrétaire général et le directeur de cabinet. Le maire Lalao Ravalomanana se trouve en ce moment en Angleterre dans le cadre de la célébration du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires du LMS à Madagascar.

Magro Behoririka. Hier, les employés de la CUA et les partisans de Marc Ravalomanana se sont donné rendez-vous au Magro Behoririka avant de rejoindre la Place du 13 Mai. Ils ont brandi des banderoles pour faire entendre qu’ils ne cesseront pas d’envahir la Place du 13 Mai tant que leurs désidératas ne seront pas satisfaits. A rappeler que la CUA fat partie des initiateurs du mouvement populaire de la Place du 13 Mai, en ayant autorisé les 73 députés pour le changement d’utiliser le Parvis de l’Hôtel de ville.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Evasan dans les zones enclavées : Quand charrettes, bicyclettes et pousse-pousses sauvent des vies

Une maquette de pirogue ambulance utilisée dans la région Menabe.

Outre l’insuffisance de personnel de santé et de matériels adéquats, l’enclavement de nombreuses zones, est également une problématique se dressant face au système de santé publique malgache.

La distance entre les communautés et les centres de santé de base est l’une des causes entraînant la forte mortalité infantile et maternelle dans plusieurs régions de l’île. Remédier à de telle situation et faire en sorte de changer les choses auprès des communautés dites «lavitra andriana ou loin des dirigeants», tels seraient les objectifs du Plan d’Evacuation sanitaire initié par le programme Mahefa Miaraka. L’initiative consiste à utiliser les moyens de déplacement et d’évacuation sanitaire de 120 fokontany. Entre autres: des pousses-pousses, bicyclettes, brancards et pirogues qui ont été aménagés, de sorte à permettre un transport sécurisé des malades. Anita Hamin Mohamed, conseillère sénior en service d’accompagnement en santé Programme Mahefa Miaraka à Ivandry mercredi dernier, de faire savoir que «le programme Mahefa Miaraka a opté pour les moyens existants dans les zones d’intervention». A cet effet, «les communautés ont été consultées afin de savoir les moyens qu’elles utilisent pour évacuer les malades vers les CSB». Hamin Mohamed de renchérir que «des experts ont fait en sorte d’adapter lesdits moyens pour permettre de transporter les malades dans un minimum de norme». Par ailleurs, interviewée sur les conséquences d’une telle initiative, Hamin Mohamed a affirmé que «des résultats positifs ont été observés dans quelques régions comme Menabe où une pirogue ambulance a déjà sauvé de nombreuses vies».

Cas réels. La difficulté relève des moyens de transport. L’idée qui consiste à «faire avec les moyens du bord» pour essayer de sauver le maximum de vies possibles, a démontré des retombées positives. Il convient toutefois de noter que, la situation est difficile pour les populations de nombreuses régions de parcourir des kilomètres pour trouver un centre de santé de base. Le cas du fokontany Malamasorika, commune rurale d’Ambatoaranana I, district de Vavatenina , où le CSB ou Centre de Santé de Base se situe à quinze (15Km) du fokontany, illustre bien la situation. La situation est la même pour le fokontany de Sandranary, commune rurale de  Betsiaka, district d’Ambilobe où le CSB est exactement situé à 15 km. Dans le plan d’évacuation sanitaire dudit fokontany, la population utilise les brancards pour transporter les malades et atteindre le CSB. Le voyage est ardu et dure, environ trois heures. Situation que beaucoup de fokontany du pays partagent et qui fait partie des causes de la mortalité infantile, ainsi que de la mortalité liée à la grossesse. Par ailleurs, le programme Mahefa Miaraka projette d’étendre l’initiative aux autres transporteurs, notamment les taxis-brousses. L’enclavement reste une des grandes problématiques de développement à Madagascar, une situation connue, mais qui persiste toujours sans que l’on puisse y trouver des solutions.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Betafo : Mpivarotra iray notafihana 30 lahy

Nitrangana fanafihana maherivaika indray tao amin’ny distrikan’i Betafo. Andian-jiolahy tsy latsaky ny 30 mirongo fiadiana no nanao ny fanafihana. Tao amin’ny tanàna antsoina hoe Tarahasina, kaominina Antsoso, distrikan’i Betafo, no nisehoan’ny fanafihana ny alin’ny alatsinainy lasa teo. Tokony ho tamin’ny 12 ora alina no nanao bemiditra ny tanàna ny jiolahy. Avy hatrany dia nitabataba sy nihorakoraka sy nanapoaka basy nentina nandemena ny mponina tsy hisy hivoaka. Nanaram-po ireo jiolahy noho izany nandroba fananan’olona. Tokan-tranona mpivarotra iray no lasibatra tamin’io. Araka ny fantatra dia isan’ny manan-katao eo amin’ilay tanàna io voatafika io. Trano lehibe misy rihana no misy ity fianakaviana ity, tao ambany rihana no niditra ireo jiolahy rehefa voapitsony ny hidim-baravarana. Rehefa izany dia niezaka namoha ny tao ambony rihana misy ilay fianakaviana izy ireo saingy tsy voavahany fa tsara hidy ny trano. Ny entam-barotra noho izany no tapitra noraofin’ireo jiolahy, izay rehetra zakan’ny tanany. Nataony nadiodio mihitsy ny fivarotana raha ny filazan’ny loharanom-baovao. Ankoatra izay, dia nisy vola 1 tapitrisa tao amin’io fivarotana io, lasan’ireo jiolahy. Niezaka niantso ny mpitandrao filaminana ny voatafika saingy efa tara ny fahatongavan’ireto farany ka tsy nahita na inona na inona intsony, efa dila ny jiolahy.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Alasora : Tsy mbola hita izy mianadahy omaly

I Franky sy Jenny, mbola tsy hita hatreto

Hatramin’ny omaly izay nanoratana, dia mbola tsy hita i Jenny sy Franky, mpianadahy kely izay tsy fantatra ny tena nahazo azy ireo na fakàna an-keriny na antony hafa. Tsy hita hatramin’ny asabotsy lasa teo izy dahy raha hiverenana kely. Nandeha hamangy ny havany teny Alasora, raha niala tao an-tranony tao Anosizato-Atsinanana. Ny hariva tamin’ny fito latsaka fahefany, ny asabotsy ihany io, no nisy nahita farany dia tsy hita popoka intsony. Mbola mitombina arak’izany ny fangatahan’ny ray aman-dreniny, ny mba hanampiana azy ireo avy amin’ny alàlan’ny fampitam-baovao tsy misy arakaraka, amin’ny laharana 0340844876-0331131278-0324234243. Nampanantena valisoa ihany koa izy ireo ho an’ny olona tsara sitra-po ;  manome vaovao afaka manampy amin’ny fahitana an’i Jenny sy Franky (15 taoa sy 14 taona).

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Malagasy gospel : De retour de sa tournée espagnole !

La Malagasy Gospel a fait parler d’elle en Espagne

Pour les petits choristes de la Malagasy gospel, le mois de mai a été inoubliable. Ils ont réalisé une quinzaine de concerts dans 14 villes d’Espagne.

Une fois, dit-on, n’est pas coutume. Pour les petits choristes de la Malagasy gospel, le succès est cependant toujours au rendez-vous. Leur tournée espagnole, en tout cas, a été une grande réussite. Le public espagnol a été émerveillé et ému par leurs magnifiques voix. De nombreux  échanges interculturels avec des chorales (Chorale Alegria de Madrid, chorale de l’école Miramadrid, chorale Divisi de Valence, le batucada (percussion) A Toda Vela, ou la chorale Gospel Molotov de Granade) et dans les écoles particulièrement entre les classes du projet Namana, un projet d’éducation au développement financé en Espagne par le partenaire Obra Social “la Caixa”, mettent  en contact nos écoles, ici et les écoles en Espagne. Leur séjour en Espagne  a été aussi marqué par des visites touristiques, découvertes des paysages et villes  espagnoles mais surtout des échanges enrichissants. « A travers cet échange interculturel, non seulement nous permettons à ces adolescents de connaître d’autres cultures et réalités en voyageant à l’extérieur de leur pays, mais aussi de sensibiliser le public  espagnol sur la réalité sociale et culturelle. Nous remercions d’ailleurs tous les partenaires sans qui, cette tournée n’aurait pas été possible. Nos jeunes choristes gardent de très bons souvenirs de leurs expériences qu’on qualifierait d’inoubliables ».

Droit des enfants.  Toute l’année, ce sont plus d’une centaine de jeunes filles et de jeunes hommes non-voyants qui chaque semaine, viennent apprendre à chanter au Centre d’Art et Musique de l’ONG Bel Avenir à Tuléar. Cependant, une sélection se fait au niveau de la qualité vocale et de la bonne assiduité scolaire des enfants pour la participation aux tournées internationales. Toutes les choristes de Malagasy gospel sont issues des quartiers défavorisés de Tuléar et intègrent les projets éducatifs et sociaux de l’ONG Bel Avenir. A l’origine, ces jeunes filles, pour la plupart originaires du quartier d’Ankalika, étaient soumises au travail infantile dans les exploitations de sel de la zone. Aujourd’hui, ces enfants sont scolarisés à l’École des Salines de l’ONG Bel Avenir et, bénéficient d’une éducation de qualité.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Nomination du ministre de la Justice : Le SMM pose ses conditions !

Le SMM souhaite qu’il soit consulté dans la nomination du futur ministre de la Justice (Photo d’archives)

A quelques jours avant la mise en place du gouvernement, le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) dit « non » au retour des anciens ministres à la tête du département ministériel  de la Justice.

Les négociations et les tractations vont bon train en ce moment, concernant la formation du nouveau gouvernement de consensus. Si certains se focalisent sur le nombre de ministères que les partis politiques vont se départager, d’autres posent leurs conditions par rapport aux qualités de celui ou celle qui sera à la tête d’un département ministériel auquel ils sont rattachés. Le SMM ou Syndicat des Magistrats de Madagascar en est une parfaite illustration. En effet, hier, dans une déclaration, le SMM a – outre le fait qu’il ait félicité le nouveau Premier ministre Ntsay Christian – (im)posé quelques critères que le futur ministre de la Justice devrait avoir. Le SMM a, par exemple, exigé qu’il faut que ce ministre soit un magistrat, mais un magistrat « qui n’est pas au bord de la retraite, ayant des expériences en administration et en élections, un magistrat intègre  qui est convaincu et conscient de la lutte contre la corruption qu’il faudrait mener  au sein de la Justice».

Plusieurs noms. Si cela se trouve, le SMM veut une nouvelle tête au sommet du ministère de la Justice. Les magistrats, membres de ce syndicat l’ont, d’ailleurs, souligné noir sur blanc dans ladite déclaration. « Nous ne souhaitons plus que les anciens ministres de la Justice reviennent et nous recommandons à ce que le SMM soit consulté avant la nomination du futur ministre de la Justice », soutiennent-ils. En d’autres termes, mais le conditionnel est de rigueur, le SMM voudrait proposer quelques personnes potentielles au Premier ministre, et lesquelles respecteront ou présenteront les critères cités infra. Nous avons interrogé  un magistrat, simple membre du syndicat des magistrats sur ce dernier point. « Le SMM a plusieurs noms à proposer. Oui, nous voulons les proposer. Mais nous ne souhaitons pas participer dans les diverses tractations avec les partis politiques. Néanmoins, je tiens tout de même à signaler que, proposer des noms à la tête de notre ministère ne signifie pas que nous entrons dans le jeu politique », a-t-il répondu. Et lui de poursuivre que « l’unique but de cette proposition n’est autre que l’indépendance de la Justice et l’harmonie en son sein ».

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Analamahitsy : Un terrain de combat de coqs à l’origine de l’insécurité

Depuis le 18 mai, le « Parc et Jardin Analamahitsy » dans le quartier d’Analamahitsy Ambany-Andrefana dans le Ve Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo, est devenu un lieu de rendez-vous hebdomadaire pour les accrocs de combat de coqs. Ce fait provoque le désagrément de la population environnante qui affirme être obligée de supporter la bordelle générée par la forte affluence des personnes étrangères dans le quartier à chaque dimanche. C’est pourquoi, ces habitants réclament la suppression de cette activité sur ce lieu auprès des autorités compétentes (Chef du fokontany, Commissaire de Police du VIIIème Arrondissement de la Sécurité publique à Analamahitsy, Délégué de l’Arrondissement, et Chef de district). Pour ce faire, Ils sont près d’une soixantaine de personnes à déposer une lettre de doléances auprès de ces hiérarchies de l’Administration publique, pour signifier que la sécurité n’est plus sûre dans le quartier. Mis à part le tapage provoqué par les bruits de musiques et de sifflets, la consommation de drogue et de boissons alcoolisées règnent dans tous les coins. Le pire est, selon toujours la lettre de doléances des habitants, de constater que les brigands, surtout les voleurs à la tire, font rage ces derniers temps. Les plaignants soulignent que, ce quartier est classé résidentiel. Ainsi, ils souhaitent que ce statut soit respecté.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Programme Odyssée du Ministère de la Culture française : L’lmaginarium d’Idah Razafindrakoto exposé...

Idah Razafindrakoto, une artiste à suivre de près

Véritable globe –trotteuse, Idah Razafindrakoto n’a pas fini de parler de son « Imaginarium ». Après le Cameroun, c’est en France qu’elle expose jusqu’au 28 juin.

Imaginarium à  Saint-Jean-d’Angely ! Le carnet de voyage et de dessin d’Idah Razafindrakoto est exposé au sein de l’Abbaye Royale en France. Il s’agit ici de la douzième édition de la  série d’expositions de dessins Imaginarium qui a vu le jour en 2016 à Antananarivo, et exposée à l’Ivontoeran’ny Kolontsaina Malagasy, et qui par la suite, a été manifestée dans neuf pays différents. Actuellement son exposition entre  dans le cadre du prestigieux programme Odyssée du Ministère de la Culture française et mis en œuvre par le Réseau européen des Centres Culturels de Rencontre.

En effet, L’Imaginarium à Saint-Jean-d’Angély, est une exposition qui s’est concrétisée à l’issue de sa résidence en France, et qui se tend vers une optique à alimenter les sentiments d’appartenance des angériens en leur proposant une nouvelle relecture de Saint-Jean-d’Angély.  Plusieurs messages peuvent se laisser entrevoir dans ses travaux, tels que les enjeux de la gouvernance des ressources naturelles, le don de sens de l’architecture médiévale, des habitations abandonnées et la valorisation des espaces verts ou encore les avantages écologiques dont disposent les angériens.

Enchaînement. L’exposition est présentée dans la galerie d’art du Salon de l’Abbé de l’Abbaye Royale, un établissement public de coopération culturelle française. S’en suivra une exposition au Musée des Cordoliers pendant le mois de juin.  Des activités en atelier et des explorations des villes voisines telles que Saintes, Angoulême, Rochefort et La Rochelle ont été programmées, et ce fut un profond plaisir de les animer afin de consolider l’interculturalité autour de l’Imaginarium.  Par ailleurs, tout ce travail lui a permis d’être sélectionné parmi les trois lauréats de la résidence à l’Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angély au côté du syrien  Wallah Dakak et de l’Ougandais Nathan Magoola.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

RN4 : Notafihan’ny jiolahy ny fiaran’ny Faritra Boeny sy ny kamiaon’ny Star

Fiara roa be izao indray no lasibatry ny jiolahy, teny amin’iny lalam-pirenena fahefatra iny, ny talata lasa teo. Ny iray, fiarabe izay an’ny Star, ary ny iray fiara tsy mataho-dalana avy ao amin’iny faritra Boeny iny. Vokany, vola dimy alina ariary no lasa ary kitapo efatra nisy ny fitafiana sy antontan-taratasim-panjakana maromaro.

Antoandro be nanahary no nanaovan’ireo olon-dratsy ity fanakan-dàlana ity, teo amin’ny tanàna antsoina hoe Tsianaloka, ao amin’ny kaominina Andramy, distrika Mahajanga. Tokony ho tamin’iny iraika  ambin’ny folo ora teo mantsy ireo olon-dratsy no nipoitra tampoka avy tany. Am-polony any ho any ireo mpanafika ireto, araka ny tatitry ny zandary tonga taty aminay, ary samy nitondra fitaovam-piadiana sy basy avokoa. Nentin’ny tahotra ireo olona tao anatin’ireo fiara, dia namela malalaka ireo olon-dratsy hanao izay danin’ny kibony. Ary rehefa azon’ireo ireto nilainy, dia lasan’izy ireo nitsoaka. Soa ihany fa tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra nandritra izany fanakan-dàlana izany.

Tranga mahavariana ihany izy ity. Inona loatra no tena antony nanosika ireto andian-jiolahy hanafika ireto fiara ireto. Sa mety ho nanantena fa nitondra volabe izy ireo? Tsy fantatra aloha hatreto. Nisy avy hatrany moa ny fidinana ifotony nataona zandary maromaro ; izay notarihan’ny kaomandin’ny vondron-tobim-paritra Mahajanga teny amin’ny toerana nitrangan’ny fanafihana. Ary efa mandeha ny fikarohana ireto olon-dratsy ireto amin’izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

Dat’Kotry au Glacier Analakely. Le Glacier Analakely reste fidèle au registre mafana. C’est au tour de Dat’Kotry de se ramener avec son son sur la place. Le chanteur de « Sheila » reviendra en force pour le plus grand bonheur des amateurs de musique tropicale. Faire du neuf avec du vieux, et remettre l’ambiance qui a fait des heureux il y a une  quinzaine d’années.

Big Mj au Cemes Antanimora. Depuis déjà quelques années, il figure sur la tête de liste des célébrités à Madagascar. Big Mj, un jeune chanteur natif d’Antalaha , a marqué les mélomanes avec son titre « Nalingio ». De son vrai nom Toetranaina Parfait, Big Mj est l’étoile de la musique du Nord de Madagascar. Il nous fera montre de tout son talent ce soir au Glacier, avec son hip hop Maloya, mais pimenté par une touche de musicalité et une danse surprenante.

Nantenaina au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary. Le groupe Nanteniaina compte revenir en force sur le devant de la scène. Le crooner rencontrera  les mélomanes Telozoro Andrefan’Ambohijanahary. Au programme, une grande partie de son répertoire ainsi que les incontournables de la variété malagasy sans Omettre les tubes du groupe. Le chanteur enchantera une fois de plus les noctambules amateurs de bonne musique.

Soulanga  au Telozoro. Si dans la plupart des groupes, il y en a un qui assure le rôle de l’auteur, un autre qui assure celui du compositeur ou de l’arrangeur, dans le leur, tout le monde est sur un pied d’égalité. En effet, Jovin, tout comme Nini Kôlibera ou Kiady portent plusieurs casquettes. Autrement dit, de la soul à la « malagasy ». Tous ceux qui passeront leur soirée au Telozoro Andrafan’Ambohijanahary ce soir pourront en avoir un aperçu. Soulanga entonnera quelques-unes de ses compositions, mais revisitera également quelques-uns des titres de leurs idoles, ceux de James Brown et de Michaël Jackson entre autres.

Sasha Bambam au Jao’s Pub Ambohipo. Depuis quelques années, on la connait en tant que styliste mais ce soir Sasha Bambam se parera de sa casquette de chanteuse pour ce soir. A l’occasion de la clôture de la célébration de l’anniversaire de Jao’s Pub Ambohipo, elle partagera l’affiche avec des jeunes talents, l’on pourra compter sur Ginot Fabrice, Jijih, Espérance et Jackie. La princesse du salegy pop fera vibrer le public sur ses sons tropicaux sans chichi ni retenue.Tsiakoraka au Piment Café. Le groupe n’est pas une grande célébrité mais leurs chansons ne sont jamais démodées. « Namana », leur tube, est même resté sur toutes les lèvres. Ce  soir, Rolly et ses compagnons de scène seront sur le devant de la scène avec au menu ballade, country et blues. Et comme ceux qui viennent nous voir, s’attendent souvent à ce qu’on revisite à notre manière les country et blues standards, et les titres de nos idoles, nous ne décevrons pas », précise Fidy.  Les chansons connues comme « Mason’ny alina », « Namana », « Tamboho », « Te-hahita anao », « Inay » ainsi que les nouvelles compositions comme « Freedom », « Mandehàna », « Hafa ‘ty hariva ity », « Raha Fitiavana »… composeront le répertoire.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Double meurtre à Diégo : Confusion de noms avec un couple indopakistanais de Tana

Ils sont bien vivants ! (photo fournie)

« Nous sommes bien vivants et nous habitons à Antananarivo ». C’est ainsi que les concernés ont réagi par rapport à notre article de mercredi dernier, relatant le double meurtre d’un couple indopakistanais à Diégo Suarez. Les victimes  se nomment Taimbaly Moustafa Houssen et sa femme Douryia. Concours de circonstances étant comme on dit en malgache que « ny anarana tanim-boanjo », un couple indopakistanais et sa femme de Tana ont les mêmes patronymes, à une exception près : le nom de famille Taimbaly  appartient à celui de Diégo. Nous manifestons par la présente nos sincères  excuses aux concernés.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Garazy iray sy fiara efatra ary « chambres » enina, kila forehitra

Hatairana ny an’ireo mpivarotra sy ireo mponina mipetraka manodidina  ny tobin-tsolika “Shell” tao amin’ny “gare routière” Tanambao V, ny alakamisy maraim-be tokony ho tamin’ny 5ora, raha nahita firehetana avy hatrany dia niredareda be. Haingana rahateo ny fiitaran’ny afo noho ireo trano manodidina vita amin’ny  fitaovana mora mirehitra tahaka ny ravim-pontsy sy hazo ary volotsangana. Vokany : trano maromaro no may kila forehitra,  isan’izany ilay gazary fanamboarana fiara sy ireo fiara efatra tao anatiny, ireo tranon-dopy enina tsy lavitra teo ;  izay manana efitra 37 ao amin’ity fiantsonan’ny taksibrosy eto Toamasina ity. May  noho izany koa ny « transformateur » -n’ny Jirama, ”, teo ambonin’ilay garazy may niandohan’ny afo, izay miteraka fahatapahan’ny herinaratra ho an’ireo tokantrano manodidina ny “gare routière”. Mifamahofaho ny vaovao azo mikasika ny tena antony niteraka ny fahamaizana sy hain-trano izao; ao ireo fianakaviana may trano sy ireo mponina manodidina milaza, fa ny tselatr’afo naterak’ ilay fitselaran’ilay “transformateur” teo ambonin’ilay garazy fanamboarana fiara nilatsaka teo ambon’ilay tafo vita amin’ny ravimpontsy (ravinala) no teraka ny firehetana. Mijoro ho vavolombelona ireto may trano sy ny mponina manodidina, fa efa fanaon’ity “transformateur” ity io mitselatselatra io, nefa izao izy  nitera-doza izao. Eo koa anefa ireo mponina hafa, milaza fa avy tao amin’ilay tranondopy tsy lavitra ity garazy ity no niatomboka ny afo noho ny labozia tsy maty, ka izao niitatra izao noho ireo trano manodidina mora mirehitra avokoa. Ho an’ny Jirama kosa, dia nilaza izy ireo fa tsy misy hidirana izao tranga na fahamaizana trano izao, satria na te-hanarina ny fitaovana aza ny Jirama, dia tsy afaka manao izany noho ilay andrin-jiro misy ilay “transformateur” ao an-tokotanin’olona sy tafiditra amin’ny tranon’izy ireo mihitsy. Na izany aza dia hanao ezaka ny Jirama hamerina ny herinaratra ho an’ireo faritra tapaka, sy hanolo haingana ny fitaovana may. Naharitra ora roa ny famonoana ny afo nataon’ireo mpiasa sy ny fiaran’ny kaominina  roa.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

Milliards d’ariary. La peine d’amende suivie d’emprisonnement qui est affligée aux trafiquants de lémuriens malagasy. En effet, les trafics de lémuriens malagasy ont connu de fortes recrudescences. Une situation condamnée par les défenseurs de l’environnement qui interpellent l’État et les responsables étatiques sur l’urgence d’une prise de responsabilité. Il convient de noter que, Code des Aires Protégées stipule que: «l’intrusion dans les parcs nationaux, la chasse, le vol, le recèle, la consommation, le massacre des lémuriens et même l’élevage en captivité en tant qu’animaux de compagnies, constituent des crimes répréhensibles. Les acteurs sont ainsi punis d’une lourde peine de prison avec un paiement d’une amende de 2 milliards jusqu’à 52 milliards d’ariary…»

2… à 5%. Le taux de prévalence de la malnutrition aiguë dans huit communes rurales du district d’Ampanihy. Une situation alarmante étant donné que ledit district est qualifié de poche de la malnutrition dans la Grande-Île. Il convient de noter que quinze autres communes dudit district sont actuellement touchées par la malnutrition aiguë modérée.

64%. Le taux de prévalence des mariages précoces dans les zones enclavées de la Grande-Île si dans d’autres zones le taux est de 41,2% au niveau national.

4000. Le nombre de postes budgétaires devant être alloués par le ministère de l’Éducation Nationale à des enseignants formés cette année. Postes qui n’attendraient que les enseignants selon le ministre de l’Education Nationale sortant Paul Rabary.

José Belalahy