Les actualités Malgaches du Mardi 08 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara42 partages

Musique : Betia sort « Mifona », nœud de toutes ses mémoires

Betia, une beauté à couper les ailes des anges

Betia est la nouvelle étoile filante de la musique évangélique à Madagascar, avec son single « Mifona », teinté de r’n’b et de soul avant-gardiste, elle convainc les puristes et les prêcheurs.   

Quand l’évangélique s’invite dans tout ce qui sonne comme soul et r’n’b, cela donne « Mifona ». Quand elle s’adresse à son Dieu, la belle Betia use de tous ses charmes. Au final, un  morceau qui marche actuellement puisque les louanges sont tombées dans les oreilles des « justes de l’alléluia ».

A l’heure où les idoles d’un single et des cours de récrés se gavent de « riddim », de « vocoder » et d’« autotune », la belle demoiselle se contente de tout ce qu’elle peut offrir. « C’est plutôt par passion pour la musique, et aussi une question de goût. J’apprécie ma voix telle qu’elle est ». Cela donne une pureté vocale qui mérite une petite écoute. Une voix qui sonne juste, capable de satisfaire ses morceaux. On revient à l’époque de Bodo et compagnie, sans aucun artifice et tout dans les tripes.

A 26 ans, Betia a encore du talent à revendre. Même si elle se consacre à louer Jésus Christ et ses ouailles, il est  toujours possible de la retrouver sur les morceaux du monde païen. « Dieu a tellement fait pour moi, donc j’ai préféré louer son nom par le chant. J’aime partager tout ce qu’Il a fait pour moi et tout ce que je vis dans mes compositions. Je peux tout de même chanter d’autres chansons en dehors de l’évangélique mais qui ont un rapport avec ce que je vis ou qui ne disent pas n’importe quoi ».

Elle fait partie de cette génération qui croyait toujours à ce lendemain des gens heureux. Entre l’innocence qui se perd et les rêves qui se brisent, elle a assumé. « Oui bien sûr. Je me suis toujours bien comportée, comme ma famille est chrétienne. Ma mère est pasteur et mon père architecte. J’ai donc décidé d’être un modèle pour les jeunes. Mais ce que je n’avais pas prévu c’était mes erreurs en amour. Comme je suis sentimentale et aimable, comme mon nom, je suis tombée dans les pièges de l’amour ». Quand le diable montre sa fourche, même les réticentes se perdent.

Et cela laisse les plus sensibles sur le carreau. Et en « demoiselle  courage », Betia l’assume sans cligner. « Mais grâce a cela, je me suis rapprochée de Jésus, qui m’a sauvé du désordre ou je m’étais mise. Mifona est justement basée sur cette histoire. Et j’espère pouvoir sensibiliser les jeunes de ne pas avoir des relations intimes avant le mariage, c’est la mission que Jésus m’a confié. Tout le monde a le choix certes, chacun trace son chemin mais c’est juste conseil pour ceux et celles qui auraient vécu à peu près la même chose que moi ».

Les concerts de Betia toujours aussi polyphoniques

Tout ce blues divin, elle le chante dans ses chansons. Des chansons qui coulent comme des mannes sorties d’un lointain passé. Une victime de plus dans le grand bain du plaisir de la chair, qui aboutit selon les affinités. « Parfois il y a des paroles que j’ai besoin d’exprimer, puis je cherche des accords qui correspondent aux sentiments de mes textes. Parfois je découvre de nouveaux accords qui me poussent à composer . Puis les paroles suivent par rapport au rythme et groove de la chanson ».

Maminirina Rado

Midi Madagasikara15 partages

HCC : Vérification systématique des PV de tous les bureaux de vote

Les rues adjacentes au siège de la HCC vont être fermées à la circulation ce jour

Jour J pour la proclamation officielle des résultats du second tour de l’élection présidentielle par la Haute Cour Constitutionnelle.

Tout le pays retient son souffle en attendant l’Arrêt de la HCC portant proclamation des résultats du scrutin du 19 décembre 2018. L’attention est focalisée sur Ambohidahy où un important dispositif de sécurité est mis en place. Les rues adjacentes au siège de la haute juridiction vont être fermées à la circulation. Il faudra montrer patte blanche pour franchir le portail et entrer dans la salle de proclamation dont la capacité d’accueil est limitée.

« Elu Président ». Le suspense sera à son comble lors de l’énoncé du dispositif de l’Arrêt qui débutera par la formule classique « Par ces motifs ». La Cour va arrêter le nombre total des inscrits, le nombre des votants, le nombre des bulletins blancs et nuls, le nombre des suffrages exprimés et le taux de participation. Et ce, avant de donner les nombres de voix et les pourcentages obtenus respectivement par les deux candidats. Sur fond de Garde Républicaine sable au clair, le président de la HCC va ensuite  proclamer « élu Président de la République » le candidat qui a obtenu le plus grand nombre de voix.

Feuilles de dépouillement. Avant tout cela, la HCC se prononcera notamment sur les 305 requêtes puisque son Arrêt doit être motivé. Sans oublier de procéder aux vérifications et au contrôle de légalité. Dans un communiqué publié hier, le juge électoral de faire savoir que « comme lors du premier tour de l’élection présidentielle, depuis la réception des premiers plis électoraux récupérés auprès des SRMV ou de la CENI, la Haute Cour Constitutionnelle a commencé à procéder à une vérification systématique des procès-verbaux et des feuilles de dépouillement de tous les bureaux de vote sans exception ».

Sincérité du vote. Le communiqué d’expliquer que « les anomalies et autres irrégularités font l’objet de traitement pour correction. En cas d’anomalie grave, la Cour procède à la demande de documents électoraux complémentaires, pouvant aller jusqu’à réclamer les bulletins de vote en vue de procéder à un nouveau comptage. La Cour procède de la même manière basée sur le professionnalisme et l’impartialité pour le traitement des requêtes. Toutes les opérations sont menées afin de faire respecter la sincérité du vote. Pour la Cour, le respect du choix des électeurs prime sur toute autre considération ».

Menaces. Face aux exigences et pressions de toutes sortes, la HCC de répondre que « les manipulations de l’opinion publique, mensonges, injures, diffamations, désinformations, tentatives d’influence directe ou indirecte, menaces sur l’institution ou sur les membres et autres, ne peuvent en rien entraver cette noble mission. La Cour n’est pas au service d’un candidat déterminé, des forces politiques, de toute organisation de la société civile, de toute croyance religieuse, etc… mais œuvre dans l’intérêt de la Nation dans son ensemble ». Et d’ajouter même que « la Cour a pris acte des appels au meurtre d’une candidate recalée au premier tour par les électeurs ». A son corps défendant de citer nommément la candidate n°24 Fanirisoa Ernaivo qui a brandi le spectre d’une justice populaire sur la tête de la HCC si cette dernière encore une fois, à déclarer « recevables mais non fondées, les nombreuses irrégularités et fraudes qui ont entaché le scrutin du 19 décembre 2018 ». Pour le juge électoral, de tels « appels au meurtre » constituent un mauvais …tour.

R. O

Midi Madagasikara8 partages

Îles Vanille : La nouvelle saison croisière 2018-2019 lancée

De nombreux paquebots feront escale dans les pays membres des Îles Vanillle dont Madagascar.

La nouvelle saison croisière 2018/2019 a débuté dans les Iles Vanille. De nombreux paquebots feront escales cette année.

On peut citer entre autres, le Boudicca de la compagnie Fred Olsen, les navires MSC ou encore Aida… La compagnie Costa poursuit elle aussi, ses rotations dans l’Océan Indien avec son nouveau navire « Le Victoria ». A chaque escale, un accueil de qualité attend les croisiéristes: danses folkloriques, découverte des produits locaux et excursions sont au programme pour une expérience inoubliable. Les Iles Vanille ont d’ailleurs participé au Seatrade Med Cruise en septembre dernier à Lisbonne au Portugal. Accompagnées de deux agences réceptives des Seychelles et de La Réunion, ce rendez-vous de la croisière en Méditerannée a été le lieu pour partager les savoir-faire et identifier les perspectives à travers les expériences réussies des acteurs et des 4 308 professionnels présents.

La participation aux différentes conférences sur le développement durable notamment, a contribué à promouvoir l’Océan Indien.

Package touristique. Dans la foulée, un événement golfique a marqué la fin de l’année 2018. En effet, la deuxième édition du Vanilla Islands Pro Am Tours 2018 s’est déroulée du 7 au 15 décembre derniers à Maurice. Co-organisé en partenariat avec la Ligue Réunionnaise de Golf, Réunitours et Golf Consulting, l’objectif était de créer un package touristique complet mêlant la pratique du golf et les vacances dans les Iles Vanille regroupant notamment les îles de l’Océan Indien. Au terme de six journées de compétition sur les magnifiques parcours de MontChoisy, de Tamarina et d’Avalon, le bilan de cette seconde édition est positif, selon les organisateurs. Avec deux fois plus d’équipes qu’en 2017, ce Pro-Am des Iles Vanille tend à se pérenniser dans le temps. C’est en tout cas le souhait de la majorité des participants qui se sont d’ores et déjà inscrits pour l’année prochaine, qui combinera à nouveau plusieurs îles ! Le rendez-vous est donc donné pour cette année.

Jeu organisé. Rappelons également que les combinés éco-tourismes des Îles Vanille ont été promus dans le cadre du salon international du tourisme TOP RESA à Paris l’an dernier.  Dans la continuité des actions menées en faveur de la commercialisation de ces nouveaux produits combinés écotouristiques, les Iles Vanille y étaient présentes avec quatre agences de l’Océan Indien. L’objectif clairement affiché était la promotion de cette nouvelle offre de séjours. À cette occasion, un jeu a été organisé en partenariat avec la compagine aérienne Air Australe pour gagner deux billets d’avion aller-retour depuis Paris intégrant un de ces combinés. Ce qui a connu un véritable succès auprès des visiteurs, a-t-on conclu.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara4 partages

Projet Base Toliara : Les actions sociales s’intensifient

Le Projet Base Toliara en tant qu’entreprise citoyenne entend intensifier ses actions sociales au profit des habitants bénéficiaires de ses interventions. C’est ainsi que, la semaine dernière 270 personnes issues des couches vulnérables d’Ambohitsabo-Toliara, ont pu bénéficier des travaux de haute intensité de main d’œuvre dont 120 personnes ont procédé au nettoyage et à l’assainissement de la ville d’Ambohitsabo et 150 autres aux travaux de renforcement de la digue de protection d’Andranomihanja et de Andranogadra. Des travaux qualifiés d’intérêt public dans la mesure qu’en cette saison des pluies, ces actions contribuent à la lutte contre les maladies et les préventions des inondations qui seront catastrophiques à la population locale. Il n’est pas sans savoir qu’une population saine peut contribuer au développement local et que paradoxalement, les journées non productives  pour cause de maladie constituent pour les habitants un manque à gagner ainsi que sa collectivité. D’où l’importance de telle initiative du projet Base Toliara dont les activités débuteront pleinement cette année, a-t-on appris auprès des responsables.

CHAN MOUIE Jean Anastase

Midi Madagasikara2 partages

Lercia : Contre l’inexécution d’un déferrement

L’opérateur économique Lercia. (Photo Kelly)

L’opérateur économique Lercia s’insurge contre ce qu’il qualifie de l’inexécution d’un déferrement. Selon l’intéressé, cette affaire concerne une voiture qu’il a achetée chez un concessionnaire et qu’elle a fait l’objet d’un litige. « En 2013, j’ai eu gain de cause auprès du tribunal de première instance. La partie adverse a fait appel et elle a gagné ». L’opérateur économique a toutefois souligné que cette affaire a fait également l’objet d’un Pourvoi dans l’Intérêt de la Loi (PIL). Il a ainsi cité l’article 87 de la loi n°2004-036 du 1 er octobre 2004 « relatif à l’organisation, aux attributions, au fonctionnement et à la procédure applicable devant la Cour suprême et les trois cours la composant,  le Pourvoi dans l’Intérêt de la Loi est suspensif de l’exécution ».

Plainte. Il s’est d’ailleurs étonné que la voiture ait été vendue en 2017, et qu’il n’ait été au courant qu’en décembre 2018. Or, cela ne devrait pas se faire, car il y avait eu déjà un PIL, a-t-il indiqué.  De ce fait, il a déposé une plainte au Parquet. Comme nous l’avons cité auparavant, il devrait y avoir un déferrement mais grande est sa stupéfaction que cela n’a pas été exécuté. Il lance ainsi un appel au ministre de la Justice à se pencher sur cette affaire.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara2 partages

RN4 : Une voiture du Ministère de la Sécurité publique attaquée par des bandits

Les coupeurs de route ont de nouveau sévi sur la RN4, soit dans le district d’Ankazobe (PK-115). Hier vers 1 heure 30 du matin, cinq individus à visage découvert et munis d’un fusil de chasse et d’un fusil de guerre MAS 36 ont posé des blocs de pierres au milieu de la route à un endroit appelé Andoharano, fokontany Ambohitrafovoany, dans la commune urbaine d’Ankazobe. Les malfaiteurs auraient déjà repéré la venue d’une voiture de marque Hyundai et un taxi-brousse Sprinter  en provenance de Mahajanga en direction de la capitale, lesquelles auront dû passer sur le lieu quand ils ont monté ce barrage. En effet, le chauffeur de la première voiture qui était à la tête du convoi est tombé dans le piège. Les bandits ont commencé à dérober la voiture quand le taxi-brousse qui avait à bord des gendarmes de la FIGN a pointé son nez. Ayant remarqué l’action, ces derniers ont tiré en l’air pour intervenir. Surpris, les malfaiteurs ont pris la fuite. Quoiqu’il en soit, ils ont réussi à s’emparer du sac d’un passager de l’Hyundai. Ce dernier a alors perdu sa carte d’identité nationale, quelques vêtements, et un téléphone portable. Alertés de ce fait, neuf gendarmes de la brigade d’Ankazobe et des militaires qui étaient déjà dans la localité ont procédé au bouclage de tous les « kizo » susceptibles à emprunter par les bandits tout en lançant la poursuite. Le constat effectué par la gendarmerie a révélé que la voiture Hyundai appartient au Ministère de la Sécurité publique. Le taxi-brousse est affilié à la coopérative KOFMAD. Pour le moment aucun suspect n’est arrêté. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Théâtre : La saison théâtrale s’ouvrira au mois de mars

la troupe Jeannette célèbre ses 90 ans

Il fut un temps où le théâtre malgache dépérissait avec un temps mort de cinq ans. Aujourd’hui, grâce aux efforts fournis de parts et d’autres, la discipline reprend son élan. Pour 2019, la saison est prévu s’ouvrir au mois de mars. Pour ce faire, en dépit du manque d’infrastructure, les planches de l’Alliance Française à Andavamamba feront office de lieu de représentation.

La journée mondiale du théâtre étant célébrée le 27 mars, l’association des artistes du théâtre malagasy investira le centre culturel d’Andavamamba le 31 mars pour lever le rideau sur la saison. Au programme, ils donneront vie à la comédie « Radany sy Radany » d’Etienne Rajaona.   De fil en aiguille, les compagnies et les troupes se relayeront chaque mois pour faire revivre la passion pour le théâtre.

A savoir également que la troupe Jeannette  soufflera ses 90 ans cette année. La troupe doyenne compte parmi celles qui ont fait la notoriété de l’opérette malgache depuis 1929. Evidemment, bien que la célébration dépende de la  conjoncture, le jubilé se fêtera en grandes pompes. Effectivement, il y a dix ans, la célébration des 80 ans de la troupe a dû être reportée en 2010 en raison de la crise politique, tout en espérant que le même cas de figure ne se répètera plus.

Pour rappel, le théâtre malagasy a été suspendu pendant cinq ans (2010-2015). Ce trou noir a failli emporter la discipline. Comme le septième art, le théâtre nécessite des infrastructures spéciales pour remplir les critères artistiques de la discipline. Un luxe que les artistes malagasy ne sont pas en mesure d’avoir dans l’immédiat. L’éternel problème reste le manque d’infrastructure, la raison de la suspension de la discipline en 2010 revient à la charge, même si cette fois, les solutions semblent à la fois à portée de main et inaccessible en même temps. Après avoir remis le théâtre au goût du jour, l’objectif de l’association des artistes du théâtre malagasy est maintenant de redorer le blason du théâtre en le vulgarisant dans les autres grandes villes de la Grande île.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara1 partages

Projet d’infrastructures routières : Des PME en faillite faute de paiement de leurs factures s’éléva...

Patrick Ratsitohara, le président du collectif des PME victimes interpelle les autorités compétentes car la situation est alarmante.

La vie des employés d’une PME (Petite et Moyenne Entreprise) titulaire des marchés relatifs  à la mise en œuvre du projet d’Aménagement d’Infrastructures Routières (PAIR), est menacée car ils sont sequestrés à Tsianisiha à Toliara II, lieu d’exécution des travaux, depuis quatre mois, et ce, à cause du « Dinabe ».

D’autres PME ont dû procéder à la vente de leurs maisons ou de leurs matériels roulants car elles sont maintenant poursuivies par les banques qui les considèrent comme mauvais payeurs. En outre, leurs fournisseurs ne leur font plus confiance et ne s’engagent plus à leur donner des matériaux de construction à crédit, alors qu’il s’agit de leur gagne-pain. Une autre PME titulaire des marchés a pu sauver à temps ses employés, et ses engins ont également failli être soustraits de force par la population résidant dans sa zone d’intervention, toujours à cause de ce « Dinabe ». En tout, « nous sommes quatre PME malagasy qui sont victimes de non paiement de nos factures au niveau de l’Autorité Routière de Madagascar (ARM), l’agence d’exécution du projet PAIR, sous tutelle du ministère des Travaux Publics et des Infrastructures. Cependant, les travaux ont été réalisés selon les normes techniques d’autant plus qu’un bureau d’études se charge de nous contrôler systématiquement », a évoqué Patrick Ratsitohara, le président du collectif des entreprises victimes de non paiement de leurs factures au niveau de l’ARM, suite aux travaux fournis dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAIR qui est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Problème de trésorerie. « Il s’agit notamment de la réalisation des travaux à HIMO (Haute Intensité de Main d’Oeuvre) pour l’aménagement de la piste rurale reliant Tsianisiha et Andoharano sur la Route Nationale No 9, et qui sont répartis en quatre lots ainsi que les travaux à HIMO pour l’aménagement du CEG Mangily se trouvant également sur la RN9. Le montant total de ces impayés s’élève à des milliards d’Ariary. Des entreprises sont ainsi en faillite en raison du problème de trésorerie car on nous a fait entendre depuis huit mois  si les paiements auraient dû se faire tous les mois. On nous a dit tout le temps que le décaissement sera débloqué la semaine prochaine. Raison pour laquelle, nous interpellons les autorités compétentes afin de régulariser notre situation. En effet, cela ne favorise pas du tout au développement des PME à Madagascar alors que celles-ci contribuent énormement à la création de richesse dans le pays », a-t-il déploré.

Transmis à la BAD. Et ces entreprises victimes ont fait tous les recours possibles, que ce soit au niveau de l’Autorité Routière de Madagascar, qu’auprès de son ministre de tutelle, qui est en charge des Travaux Publics et des Infrastructures. « Celui-ci a déjà fait une demande de dérogation afin que la direction de la Dette Publique du ministère des Finances et du Budget puisse procéder aux paiements et appels relatifs à ce projet. Mais il a été soulevé que toutes les demandes de paiements des prestations au sein de l’ARM sont rejetées par cette direction faute de régularisations des dépenses antérieures relatives au projet PAIR. Nous avons ensuite interpellé la Primature étant donné que le Conseil de Discipline Budgétaire et Financière est sous sa tutelle, mais nous n’avons pas eu de réponse favorable. Une réunion de coordination entre toutes les parties prenantes a été également organisée mais aucune solution n’a été non plus trouvée. Par contre, l’ARM ne ménage pas ses efforts pour régulariser cette situation. La direction de la Dette Publique s’engage également à appuyer les parties contractantes pour accélerer le processus. Notre dossier est maintenant transmis à la BAD depuis mi- décembre 2018. Celle-ci a promis qu’on sera réglé directement tout en effectuant une étude au cas par cas mais on nous fait toujours attendre jusqu’à maintenant», a-t-il déclaré.

Les travaux d’aménagement du CEG à Mangily sont réalisés à 76%. Mais aucun paiement du PME titulaire du marché n’a eu lieu jusqu’à maintenant.

Situation alarmante. Parlant de la situation réelle à Tsianisiha, « l’avancement des travaux d’aménagement du CEG à Mangily est à 76%. Etant donné le non paiement des décomptes de l’entreprise titulaire du marché, la réalisation des travaux est au ralenti », a exprimé Patrick Ratsitohara. Quant aux travaux à HIMO pour l’aménagement de la piste rurale reliant Tsianisiha et Andoharano sur la RN9 repartis en quatre lots, le taux de réalisation varie entre 20,68% et 56,74%. « Il ne s’agit pas de notre faute. Par contre, toutes les PME victimes s’engagent à poursuivre les travaux dès que nos décomptes seront réglés. Un nouveau planning d’exécution sera ensuite établi », a-t-il enchaîné. Et s’agissant des employés séquestrés par la population locale, « Ils n’ont pas pu revoir leurs familles respectives jusqu’à maintenant.  La situation est alarmante car ils sont menacés de mort. En fait, ils n’ont pas pu rembourser leurs dettes comportant les loyers et les achats de nourritures durant l’exécution des travaux étant donné qu’ils n’ont pas non plus été payés. Ce n’est pas tout ! Les ouvriers sur place engagés dans les travaux HIMO menacent de les décapiter faute de paiement de leurs salaires. En outre, des stocks de matériaux appartenant aux PME titulaires des travaux comme des planches de coffrages, ont été soustraits de force par la population locale. Celle-ci les a utilisés sous forme de bois de chauffe ou de fabrication de la varangue », a-t-il dénoncé. La balle est ainsi dans le camp de la BAD car le dossier de ces PME victimes y est déjà transmis. Nous avons contacté un responsable auprès de cette institution pour savoir quand est-ce que ces prestataires seront réglés mais celui-ci a répondu qu’il ne peut pas exprimer au nom de la BAD.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Réactions

Marc Ravalomanana : « Je suis attaché au respect de la Constitution et des institutions de la République. J’accepte le verdict des urnes si c’est conforme à la réalité. Je fais confiance à la Haute Cour Constitutionnelle. Je viendrai à la HCC demain (lire ce jour) ».

Maka Alphonse : « S’il n’y a  pas de tolérance, cela va à l’encontre de la réconciliation. Il incombe au CFM de faire régner l’apaisement ainsi que la réconciliation».

Recueillis par Dominique R.  

Midi Madagasikara1 partages

« K25 » : 6 leaders convoqués au Toby Ratsimandrava

Atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et participation à une manifestation interdite. Ce sont les chefs d’inculpation qui pèsent contre des leaders du mouvement des partisans du candidat Marc Ravalomanana. Suite à une plainte déposée par la Direction de la Législation et des Contentieux au niveau de la Primature, les Harry Laurent Rahajason, Fidèle Razara Pierre, Mbola Rajaonah, Fernand Cello, Fanirisoa Ernaivo et Eliane Virginie Bezara alias Ninie Donia sont convoqués pour être enquêtés au bureau du Service des affaires criminelles et spéciales au Toby Ratsimandrava demain. Une convocation faisant suite au Soit Transmis n°003-PRT/CF/19 du 3 janvier 2019. D’après les informations, il s’agit de la deuxième convocation adressée à leur encontre à propos de cette affaire car ils n’ont pas répondu à la première convocation. A en croire nos sources, s’ils continuent d’ignorer la convocation, les enquêteurs sortiront un mandat d’arrêt à leur encontre. Il convient de noter que l’enquête sera menée par une équipe mixte composée d’enquêteurs de la Gendarmerie et de la Police nationale. Apparemment, le Gouvernement est bien décidé à sanctionner les fauteurs de troubles. Pas plus tard qu’hier, les sept  individus arrêtés lors de la manifestation sur la Place du 13 mai ont tous été placés sous mandat de dépôt à Antanimora. De sources bien informées, ces leaders du « K25 », à savoir Harry Laurent Rahajason, Fidèle Razara Pierre, Fernand Cello, Fanirisoa Ernaivo, Mbola Rajaonah et Ninie Donia sont déjà frappés d’une Interdiction de Sortie du Territoire (IST). Ici, le conditionnel est de rigueur car pour l’heure, aucun responsable au niveau du Ministère de l’Intérieur n’a voulu confirmer ni infirmer l’information. Histoire à suivre.

Davis R

Madaplus.info0 partages

Madagascar : la présentation des vœux à Iavoloha s’est résumée à des appels au calme

Les personnalités qui ont pris la parole hier lors de la présentation des vœux à Iavloha ont toutes fait un appel au calme dans l’attente des résultats des élections de ce mardi. Le président de l’Assemblée Nationale a mentionné lors de son discours qu’il faut prendre des leçons des erreurs de ce que nous avons eu lors des présidentielles de 2018 pour celles qui vont venir.
Le président par intérim Rivo Rakotovao a déjà félicité le futur président de la République. Les grands absents de cet événement ont été le Premier ministre Ntsay Chrisitian, Andry Nirina Rajoelina et les ministres de parti du MAPAR. Ravalomanana et son épouse, par contre, ont répondu présents à l’invitation. Interviewé par les journalistes, lui de dire qu’il est confiant pour les résultats d’aujourd’hui, il croit en la sagesse et le professionnalisme de la Haute Cour Constitutionnelle, puis de conclure qu’il assistera même à la proclamation officielle des résultats et acceptera les verdicts.
Rappelons que c’est la première présentation des vœux à Madagascar dirigée par un président par intérim. A cette occasion le grand banquet a été supprimé et remplacé par un cocktail.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: Andry Rajoelina est le nouveau président de la République malgache

C’est ce mardi 8 janvier que les résultats officiels des élections ont été proclamés par la Haute Cour Constitutionnelle. Ainsi, les yeux étaient tournés vers Ambohidahy pour entendre le verdict. Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina ont été présents à Ambohidahy lors de la proclamation officielle des résultats. La HCC a envoyé l’ancien président de la transition à Iavoloha avec 55,66% contre 44,34% pour Marc Ravalomanana. Andry Nirina Rajoelina devient alors le nouveau président de la République malgache qui dirigera le pays pour les 5 ans à venir.
Des tâches titanesques attendent le nouveau président pour redresser le pays. Plusieurs projets pour le pays ont été véhiculés et expliqués lors de sa campagne électorale.
Les réalisera-t-il à temps? L’avenir nous le dira.
Lors de cette proclamation, la retransmission en direct sur la chaine nationale a été interrompue.
Ino Vaovao0 partages

MANDRITSARA : Ombivavy sambany vao niteraka, namoaka zanany hafahafa

Nitangorona ny olona ka samy nandeha naka sary io omby io avokoa. Veterinera no nantsoina nampiteraka ilay ombivavy rehefa hitan’ny tompony fa somary sarotsarotra izany. 

Teraka ihany izany  omaly tokony ho tamin’ny 10 ora maraina tany ho any. Omby sampona anefa no nivoaka tao, toy ny omby ny tapany ambany fa toa ireny alika vahiny avo karazana ireny kosa ny lohany. 

Vao teraka ilay zanak’omby dia maty  teo no ho eo ihany  saingy salama tsara kosa ny reniny. Vao sambany nampiterahana, hoy ny tompony ity omby ity. Vao izay rahateo koa vao nisy tranga hafakely toy izany tao an-toerana ka nahatonga saina ny rehetra ary misy mihitsy no milaza fa sao fambara loza, ao koa ireo milaza fa mety hitondra soa.

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

Mila fampihavanana

Andro lehibe eo amin’ny tantaram-pirenena ity 8 janoary 2019 ity, izay hanambaran’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny vokatra ofisialin’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa.

 

Nanamafy omaly ny HCC fa tsy miandany amin’ny kandida izatsy na izaroa fa mandinika ny lafiny teknika amin’ny fifidianana ary raha ilaina dia nojerena ny biletam-pifidianana sy ny lisitra nosoniavin’ny mpifidy isaky ny biraom-pifidianana. Ny tombontsoa ambonin’ny firenena irery ihany no banjinin’ny HCC. Koa dia miandry ny rehetra anio talata. Inona amin’ireo tombantombana isan-karazany no mety ho didy avoakan’ny eny ambohidahy ? Hanitsy ary avy eo hanamafy ny vokatry ny CENI ve sa hanitsy ka hanova izany sa hiantso famerenana amin’ny ampahany na manontolo ny latsa-bato, sa mbola hangataka fotoana fanampiny hiasany sy handinihany ireo antontan-taratasim-pifidianana ? Ireo mpitsara ambony 9 mianadahy no tompon’ny teny farany, ary tsy misy tsindry na toromarika avy aty ivelany mihitsy fa miasa araka ny lalàna sy ny feon’ny fieritreretany tokoa izy ireo raha ilay fanambarana omaly no heverina. Etsy an-kilan’izay, misy ny olona efa mitady filaminana ka aleo hiasa ary hianatra amin’izay fa ampy ny resaka fidinana an-dalambe. Eo koa anefa ireo tsy manaiky fa tsy maintsy avoaka aloha ny marina, hajaina ny tena safidim-bahoaka. Tsy vitsy koa ireo mitazana, tsy te hiankavia sady tsy te hiankavanana. Fa ny azo antoka fotsiny aloha dia miditra anaty vanim-potoana manahirana indray i Madagasikara, ary na iza na iza filoham-pirenena ambaran’ny HCC fa lany eo dia mamono tena izy raha tsy miroso amin’ny fampihavanam-pirenena.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahamaizan ‘ny RLM CommunicationMampatsiahy ny “Lundi noir”

May kila forehitra ny marainan’ny omaly alatsinainy 7 janoary ny foiben'ny vondron’orinasan-tserasera RLM Communication etsy Ankorondrano.

 

Tokony ho tamin'ny 1 ora mahery tany ny firehetana, ary tsy voafehy ny afo raha tsy tany amin'ny 5 ora. Hotohoton’ny afo ny birao sy toeram-piasana samihafa sy ny fitaovana. Mandeha ny fanadihadiana. Raha ny tombana vonjimaika, dia fandoroana niniana natao no nisy ary heverina fa tsy tongatonga ho azy fa misy hifandraisana amin’ny toe-draharaham-pirenena. Nisafidy ny niara-niasa sy nanolo-tanana an'i Marc Ravalomanana ny Vondrona RLM Communication ahitana ny, On’Air Radio-Télévison, AZ Radio-Television, ny gazety Triatra, Ligne De Mire, La Dépêche, Akon'i Madagasikara, Le Citoyen,… miampy ny Lachasse-info.com sy 24h Mada. Nanome vahana ny tolona hitakiana ny fahamarinana ary tsy nitsitsy fitenenana teo anatrehan’ny zavatra heverina fa tsy ara-drariny, indrindra fa tamin’ny fifidianana. Izany ve no antony nandoroana ny Foiben’ny RLM Communication mba hisakanana ny famoahana ny marina ? Mampahatsiahy ny zava-nisy teto tamin’ny 2009 ny zava-misy. Tohina ny foko, ary malahelo sady tezitra aho naheno an’io toe-javatra io, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa, iray amin’ireo mpitari-tolona notorian’ny primatiora. Zavatra efa fanao efa tamin’ny 2009 no mitamberina ao an-tsaina. Angaha tsy misy zavatra hafa azo hatao hevitra fa tsy maintsy izao ? Raha ny fahitako azy dia fandoroana niniana natao, ary aleo handeha ny fanadihadiana raha tsy izay kosa no antony, hoy izy. Nampahatsiahiviny fa maro ny haino aman-jery natao tahaka izao tamin’ny 2009, toy ny RNM, TVM, MBS,… ka manameloka tanteraka raha noho ny antony tahaka ireny mbola naverina. Ho azy, ny zavatra ohatr’izao tsy tongatonga ho azy fa misy fifandraisana avokoa ny zava-niseho tao anatin’ny herinandro. Nanao serasera ho an’ny K25 ny RLM Communication, ary ireo no tadiavina hotapahin-doha satria efa nisy ny fitoriana ireo tompon’andraikitra maromaro, raha ny nambarany. Omaly dia moa dia nisy ny resaka nivoaka fa namoahana didy tsy fahafahana mivoaka sisin-tany (IST) ny Filoha Tale Jeneralin’ny RLM Mbola Rajaonah, ny mandrindra ankapobeny Rolly Mercia, sy ny mpanao gazety Fidèle Razara Pierre,… sy ireo rehetra notorian’ny primatiora.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nampiaka-peo ireo minisitra TIMTsy rariny ny ataon’ny mpitandro filaminana

Tsy rariny intsony ny zava-miseho ankehitriny, hoy ireo minisitra Tiako I Madagasikara (TIM) nanao fanambarana tetsy amin’ny minisiteran’ny Indostria Anosy omaly alatsinainy 7 janoary, nahitana an’i Guy Rivo Randrianarisoa (Indostria sy fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina),

 

 Napetoky Marcel (Toekarena sy teti-pivoarana) ary Roland Ravatomanga (Rano sy fidiovana ary fahadiovana), Lydia Aimé Rahantasoa (Fampianarana Teknika sy nyfanofanana arak’asa” Nampiaka-peo mihitsy izy ireo noho ny fampiasan-kery sy herisetra nataon’ny mpitandro ny filaminana. Mahagaga sy mampametra-panontaniana, hoy izy ireo ny zava-misy satria izany toe-javatra izany no notoherina teny amin’ny kianjan’ny 13 mey tamin’ny 21 aprily niarahan’ireo solombavambahoaka TIM sy MAPAR miisa 73. Miova tanteraka anefa ny zava-misy ankehitriny satria ireo olona tsy tia fandrobana sy mitaky ny fahamarinana no handefasana baomba mandatsa-dranomaso tsy an-kiato ary tena hanaovana herim-pamoretana. Nanambara ireto minisitra TIM ireto fa tena malahelo ary manameloka tanteraka ny zavatra ataon’ny tafika izay tokony hijoro hatrany amin’ny fitandroana ny filaminana sy hampanjaka ny soatoavina. Nohamafisiny ny tokony hanajanonana farany haingana ny herisetra. Nanao antso avo tamin’ny filoham-panjakana sy ny praiminisitra ary ny tompon’andraikitry ny tafika izy ireo mba tena handà tanteraka ny herisetra manomboka izao ka ho mandrakizay. Efa nitolomana izany ary tsy mendrika intsony ny vahoaka Malagasy. Manoloana ny famoahana ny voka-pifidianana ataon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) anio kosa dia mangataka ireto minisitra TIM ireto ny hisian’ny fangaraharana ka mba ny tena safidin’ny vahoaka Malagasy no haseho satria izy ireo no tompon’ny tany sy ny fahefana. Voka-pifidianana marina sy hitondra fitoniana no ilaina ka ny HCC no tompon’ny teny farany ary miankina tanteraka amin’izany ny hoavin’i Madagasikara, hoy hatrany ireto minisitra ireto.

Tsirinasolo

       

Tia Tanindranaza0 partages

Valim-pifidianana ofisialy anioHandamina sa hanakorontana ?

Andro iray hanan-tantara ho an’ny firenena sy hamaritra ny hoavin’i Madagasikara anio talata 8 janoary 2018, fotoana hamoahan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny valiny ofisialy sy ny didim-pitsarana mikasika ny fifanolanana isan-karazany tamin’ny fifidianana filoha natao ny 19 desambra lasa teo.

 

 Nambara tany am-boalohany fa hadio sy hangarahara. Maro anefa ny lesoka sy ny hosoka ary ny hala-bato. Nahatratra 305 ny isan’ireo fitoriana ka ny 209 amin’ireo dia avy amin’ny kandida Marc Ravalomanana sy ny mpiara-dia aminy, izay ny 62 dia fitoriana natao mialoha ny fivoahan’ny vokatra vonjimaika ary ny 147 kosa taorian’izay. Nialoha ny hanatanterahana ny fifidianana dia efa nilaza mazava ny kandida Marc Ravalomanana tamin’ny adihevitra nifanaovan’ny kandida roa tonta ny 16 desambra fa mitanila ny minisitry ny atitany avy amin’ny MAPAR, izay nanao tsindry ho an’ireo lehiben’ny distrika sy ireo eo ambany fifehezany hanome baiko hampandany an-dRajoelina. Nisy ny fijoroana vavolombelona samihafa momba izany, ary niseho ny karazana porofo maro momba ny hosoka. Maro ny herisetra sy ny vono olona nihatra tamin’ny mpanohana ny kandida faha-25, ankoatra ny resaka hosoka. Nolavina ny fanisana ny bileta rehetra nampiasaina sy ny ambiny, izay tsy nasiana ilay “numéro de series” voafaritry ny andininy faha-120 amin’ny lalàna fehizo momba ny fifidianana, heverina ho fomba nomanina hanamorana ny hosoka. Tapa-kevitra ny hitaky ny fahamarinana ka hifampizara vaovao ary hamoaka ny porofo rehetra ho fanta-bahoaka teny amin’ny Kianjan’ny 13 mey ny K25, saingy tratry ny fampiasan-kery mba hisakanana ny marina. Maro ny fanairana toy ny nataon’ny filohan’ny FJKM, izay nanao antso avo amin’ny HCC mba hamoaka ny tena fahamarinana satria ny fahamarinana no manandratra firenena. Ny Komitin’ny Fahamarinana Fandriampahalemana (K3F) dia niantso ny mba tsy hobaikoina sy ho kofehy manara-panjaitra, toy ny governemanta sy ny CENI ny ity fitsarana avo ity,…  Hanova zavatra ve ny fisian’ireny hosoka maro sy antso avo ireny sa hanara-dia ny CENI ny HCC ? Hohenoina ireny sa tsia ? Hahazo rariny amin’ny vahoaka ve i Andry Rajoelina na teo aza ny lalao maloto ka homena rariny ny kolikoly ? Hahavita hifehy ny mety ho hatezeram-bahoaka izay nitaky ny marina saingy nampanginina tamin’ny lakrimozenina sy ny fampiasan-kery ve ?

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fianakaviambe iraisampirenenaHihetsika rehefa olona tsy tiany no lany eo, hoy i Julien Radanoara

Ny fifidianana aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana dia misy tsy fahatomombanana foana, indrindra aty afrika, kanefa rehefa milamindamina ny zava-drehetra dia avoakany foana ny valim-pifidianana, hoy i Julien Radanoara, mpampianatra sady mpandalina politika.

 

 Raha tombontsoan’ny fianakaviambe iraisampirenena no lany eo dia avelany. Tsy mihetsika izy raha voaaro ny tombontsoany. Rehefa olona tsy tiany no lany eo dia na hosoka kely tsy misy dikany aza dia mihetsika izy. Tany Côte d’Ivoire izao dia i Gbagbo no nolanian’ny CENI fa i Ouatara no nolanian’ny HCC. Raha tsy hoe misy zava-mitranga goavana be angaha eto amin’ny firenena. “fonction juridictionnelle”, izany hoe mpamoaka sy mpampihatra lalàna ihany no tokony ho fahefan’ny HCC. Ankehitriny dia efa lasa miampy “fonction contentieux”, izany hoe,  politika na mandamina raharaha tsy hisian’ny korontana ilay HCC. Lasa hita maneran-tany mihitsy io. Miankina aminy, araka izany, na sary tany Kenia na tany Côte d’Ivoire na hafa no havoakan’ny HCC.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

CENIEfa tena mandranitra vahoaka…

Tsy dia nandrenesam-peo firy ny Vaomieram-pirenena momba ny fifidianana (CENI) taorian’ny 27 desambra namoahana amboletra ny valim-pifidianana na teo aza ny fangatahana ny tsy hanaovana izany aloha hahafahana manao fanamarinana sy fampitahana samihafa.

 

Niharan’ny kiana samihafa ary nivoaka ny karazana porofo amin’ny hosoka, ka voasokajy ho tompon’antoka sy nanamora izany ny CENI. Nanao fanambarana izy ireo omaly ka nilaza Atoa Hery Rakotomanana filohan’ny CENI fa tsy mbola nisy fifidianana nadio sy nangarahara tahaka ny tamin'ity fifidianana filoham-pirenena teo ity teto amin'ny tantaran'i Madagasikara. Nomena fahafahana hanao fanamarinana hampitovy ny PV, hanao fitsirihana ny rindram-baiko na "logiciel" nampiasain'ny CENI ireo avy amin'ny kandida tsirairay, hoy izy. Mazava, hoy hatrany ny CENI fa nangarahara iny fifidianana iny. Mbola naveriny fa tsy nanana solontena tany amin'ny biraom-pifidianana ihany koa ny CENI ka tsy tokony holotoina be fahatany izy ireo. Tsaroana ny tenin’Atoa Hery Rakotomanana ny 27 desambra dia hoe: “aoka izay ny fanenjehana sy ny fanaratsiana ny CENI”. Maro ny anefa ny kiana taorian’iny ka nangina tanteraka satria efa nadio ny rano nitany, hoy ny fanehoan-kevitry ny olom-pirenena. Toa mifanipaka ankehitriny ny zavatra ambara satria sady milaza fa nadio sy mangarahara, kanefa niaiky fa nisy ny lesoka nandritra iny fifidianana iny, ka milaza hampiseho imasom-bahoaka izany ny 24 janoary ho avy izao. Inona no dikan’izany, ary nahoana no ora vitsy tsy hamoahan’ny HCC valim-pifidianana no miteny an’io ? Mbola hisy fiantraikany amin’ny fifidianana ve ? Fanadiovan-tena sy mety fanilihan’andraikitra noho ny tandrevaka na ny kolikoly ahiana niseho no andraisan’ny olom-pirenena izany.

 

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoNiantso fitoniana

Tontosa omaly alatsinainy 7 janoary ilay lanonam-panjakana fifampiarahabana noho ny taona vaovao, teny Iavoloha.

 

Nandritra ny lahateniny, nanambara ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao fa tsy nivaona tamin`ny voafaritry ny lalàna ny asa nataony tao anatin`ny efa bolana. Tsy azo ekena intsony kosa ny hidiran`ny firenena amin`ny krizy vaovao ka fitoniana sy filaminana no andrandraina amin`izao fiandrasana voka-pifidianana avy amin`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana izao. Niarahaba sahady izay ho filoham-pirenena vaovao lany eo ny tenany ary nilaza fa efa mafy orina ny fototra ary maro ireo tetikasa mbola azo tanterahina satria nety ho an`i Madagasikara ny taona 2018 ho an`ny sehatra toekarena na teo aza ny savorovoro teto amin`ny firenena. Ny filohan`ny Antenimieram-pirenena, Jean Max Rakotomamonjy ihany koa dia miantso fitoniana eo am-piandrasana ny voka-pifidianana ofisialy eo anivon`ny HCC na dia misy aza ny lesoka tokony harenina amin`ny fifidianana manaraka mandritra ity taona 2019 ity. Nanolotra soso-kevitra ity filohan`ny Andrim-panjakana ity fa ho laharam-pahamehana ny fanamboarana hahalavorary tanteraka ny fifidianana ho avy ka anisan`izany ny fanisam-bahoaka biometrika mba hahazoan`ny olona rehetra mahafeno fepetra hisitraka ny zony. Miantso ny fandraisana anjara ny rehetra, hoy ny filohan`ny Antenimierandoholona,  mba hanarenana ireo lesoka nisy nandritra ny fifidianana mba tsy hiverenany intsony. Mila ny hery velona rehetra eto amin`ny firenena ny filoham-pirenena vaovao mba hisian`ny fampandrosoana maharitra, hoy i Elyachroutu Mohamed (Kaomorianina), Masoivoho zokiolona lefitra vahiny, ary nanamafy fa matoky ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) amin`ny fitsarana ireo raharaha eny Ambohidahy. Nandritra ny lahateny nifanesy nandritra ny fampiarabahana teny Iavoloha dia miantso fitoniana avokoa ireo rehetra nandray fitenenana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianNarary tampoka ?

Banga ny toerana natokana ho an`ny praiminisitra Ntsay Christian nandritra ny lanonana fifampiarahabana noho ny taona vaovao omaly alatsinainy 7 janoary teny Iavoloha.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana“Ho avy eny amin’ny HCC aho”

Tsy dia re feo firy tao anatin’ny fotoana elaela ny kandida faha-25 Marc Ravalomanana. Niatrika ny lanonana fiarahabana noho ny fahatrarana ny taona 2019 teny amin’ny Lapam-panjakana Iavoloha ny tenany omaly.

 

 

Tena faly aho tonga eto afaka nanatrika sy namaly ny fanasan’ny Filoham-panjakana mpisolo toerana Rivo Rakotovao, ary mahatoky aho fa hitondra  soa sy fanambinana ho antsika ity taona ity, hoy izy. Minoa ianareo ahy fa tsy maintsy hivoaka foana ny marina, ary ny marina marina foanay manoloana ny hamoahan’ny HCC ny voka-pifidianana ofisialy anio. Efa miantsoantso sy midradradradra ny hivoahan’ny marina daholo ny olona rehetra hatramin’ny filoham-piangonana, olon-tsotra, firaisamonim-pirenena sivily … Mahatoky sy mino aho fa dia hitsara amin’ny fitsarana marina tokoa ireo HCC ireo. Tena mahatoky sy mino aho, ka dia miandry am-pitoniana ny voka-pifidianana rahampitso isika, hoy izy mantsy ny omaly. Raha nanontaniana momba ny hanatrehany na tsia ny fanambarana ofisialy eny amin’ny HCC Ambohidahy anio, dia ho any aho, hoy ny valin-teniny. Momba ny fanekena na tsia ny valim-pifidianana, dia ny marina no tadiaviko ary tsy misy firenena azo hatsangana mihitsy eto ambonin’ny tany raha tsy mijoro amin’ny fahamarinana satria raha ohatra ka amin’ny hosoka sy amin’ny lainga ary ny zavatra tsy marina no hitondrana ny firenena dia tsy haharitra mihitsy ny firenena, hoy izy. Nambarany fa ny soa iombonan’ny Malagasy no iaraha-mitady fa tsy ny azy irery akory. Raha tsy mifanaraka amin’ny marina aminy ny marina ambaran’ny HCC, dia tsy misy an’izany hoe: “marina ho ahy na marina ho anao, fa ny marina marina foana”, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Nanamafy izy fa ny firaisamonim-pirenena, ny sehatra iraisam-pirenena dia samy nanamarina daholo fa nisy tokoa ny tsy fetezana, ohatra iray amin’izany ny bileta tokana tokony ho nampiana “numéro de series” kanefa tsy nisy. Faharoa ny taham-pifidianana nihoatra ny 100%. Fahatelo ny famadihana ny isam-bato azon’ny kandida, ka izany ve dia marina ? Manaja tsara ny lalàmpanorenana aho ary efa nitondra nandritra ny 7 taona ka fantatro tsara fa ny lalàmpanorenana io ihany no hahafahantsika mijoro ary tsy maintsy mampiseho ho maodely aho eo anatrehan’ny hafa. Notsiahiviny fa nihaona tamin’ny Vondrona Iraisam-pirenena ny 31 desambra, ka tao anatin’izany no nilazany hoe: mahatokisa ianareo ahy fa ireo olona izay nahatsiaro fa voahitsakitsaka ny safidiny dia tsy tantiny ilay izy, ary izay no maha demokrasia ny demokrasia, araka ny fanehoan-keviny. Hanaiky ny voka-pifidianana aho raha ohatra ka tena mandeha amin’ny fahamarinana tsara ny fanapahan-kevitra, ary mahatoky tena mahatoky ny HCC aho. Olona mivavaka rahateo ireo, ary mahalala ny tokony hatao. Notsindriany mafy hatrany fa tsy hisy firenena vanona eto raha ohatra ka amina hosoka na amina na zavatra tsy ara-dalàna no mitranga eto.

 

 

  

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza« Tsy azo ihodivirana ny fanafoanam-bato… »

Tonga ihany ity ny talata 8 janoary 2019, fotoana nifanomezan’ny avy eo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny vahoaka Malagasy hamoahany ny fanapahan-kevitra mikasika ny fifidianana ho filoham-pirenena, fihodinana faharoa, natao ny 19 desambra 2018 teo.

 

 Manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny dia naneho ny tombany mikasika ny mety ho fanapahan-kevitra hivoaka ny mpahay lalàna, Imbiky Herilaza. Fanapahan-kevitra miisa 3, hoy ny tenany, no azon’ny HCC avoaka manoloana ireo fitoriana maro voarainy. Ny voalohany dia miankina amin’ny endrika na “forme”. Raha tsy feno ny fepetra, ohatra, hoe tsy ara-potoana voafaritry ny lalàna no nandraisan’ny HCC ireo fitarainana sy fitoriana dia izay ilay antsoina hoe “irrecevable à la forme”, izany hoe tsy azo raisina avy hatrany. Faharoa dia ilay hoe “recevable à la forme mais requête en rejet”. Io ilay hoe azo raisina fa tsy mitombina. Antony dia satria mety tsy misy fiantraikany amin’ny voka-pifidianana ilay fitoriana, raha ny fanazavany hatrany. Ny fahatelo moa izay andrasan’ny maro, hoy izy, dia ny fanafoanana fifidianana, araka ny andininy faha-3 amin’ny andalana faha 35, dia karazana fampitahana tany amin’ilay biraom-pifidianana no tsy maintsy atao amin’io. Afaka manitsy voka-pifidianana koa anefa ny HCC raha misy tsy tomombana. Izany hoe manao ny antsoina hoe “retranchement” na misintona an-jambany izay vato nihoatra. Raha ohatra izany ka miisa 4.050.000 no mpifidy ka ny 2/3 amin’izay no mety vato voahodinkodina dia afaka miteny ny HCC fa nisy fiantraikany mivantana teo amin’ilay voka-pifidianana tokoa ilay hosoka. Mety hisy ny fanafoanam-bato. Tsy azo ihodivirana io, hoy izy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Lercia-SocimexTsy noraharahiana ny PIL

Voatery nametraka fitoriana eny amin’ny fitsarana indray ny tenako tamin’ny 06 desambra 2018 teo, hoy Atoa Lercia mpandraharaha, amin’ny olana hifanolanako amin’ny orinasa Socimex satria na dia efa namoahan’ny minisiteran’ny fitsarana PIL « Le Pouvoir dans l’Intérêt de la Loi »

Tia Tanindranaza0 partages

ORINASA AFAKA HABA

Vao manomboka ny taona dia nitokona sahady ny orinasa afaka haba iray etsy amin’ny Forello-Tanjombato.

 

 Mitaky ny fampiakarama karama izay tsy nihetsika intsony hatramin’ny 2003 ireo mpiasa ary tao anatin’izany dia tsy navelan’ny tompon’ny orinasa niditra tao anatin’ny faritra fiasàna ireo mpitokona. Niitatra ny olana ka tsy navela niasa izay nanohy ny fihetsiketsehana omaly. Nolazain’ny mpampiasa fa tsy nahazoan-dàlana ny hetsik’izy ireo. 

VONDRON’NY SENDIKA

Nivoaka tamin’ny fahanginany koa ny fivondronan’ny sendika ary nilaza fa vonona ny hanaiky izay voka-pifidianana havoakan’ny HCC. Na izany aza anefa dia nandefasan’izy ireo hafatra ny mpikamban’ny HCC satria ny fanapahan-kevin’io andrim-panjakana io no hitondra na tsia korontana eto amin’ny firenena. Manainga izay filoha vaovao eo ny fivondronan’ny sendika mba hanome alàlana azy ireo haneho hevitra malalaka ary koa tsy hanakorontana ny tolona sendikaly. Aoka izay ny « lacrymogène » hoy ny vondrona sendikaly.  

POLISY SIANTIFIKA

 Nanokatra fanadihadiana momba ny fahamaizan’ny orinasan-tserasera RLM eny Ankorondrano ny polisy siantifika. Olona an-jatony no indray tsy manana asa intsony vokatr’ity fahavoazana ity 

VOATSINDRON’ANTSY

Notsindromin’ny vadiny antsy ny fon’ilay lehilahy. Izany dia noho ny disadisa kely tsy misy dikany izay azo heverina fa azo naravona tsara. Nifanjàna izy mivady ny amin’ny fantsakàna rano. Tetsy Anosizato no nisian’izany trangam-piaraha-monina izany. Maty ilay rangahy na noezahina novonjena teny amin’ny hopitaly aza. Tsy hita ilay ramatoa nanomboka teo ary mandeha ny fikarohan’ny mpitandro ny filaminana azy. 

 

 

 

MPIASA NAMONO TENA

 Nisaoty teny amin’ny rihana fahadimy an’ny minisiteran’ny varotra ny lehilahy iray izay mpiasa eo anivon’ny minisiteran’ny indostria. Raha ny fantatra dia irakiraka ny asany ary teo am-panatontosana ny asany izy no asa izay nanjo azy ka nitsambikinany teny amin’ny rihana ambony indrindra tao amin’ilay minisitera. Mbola nentina teny amin’ny Hjra ny tenany ary teny no namoy ny ainy noho ny fahavoazana be loatra. Naterina tao amin’ny tranom-paty omaly ihany. 

ENY ANTANIMORA

Nalefa eny Antanimora avy hatrany ireo olona fito izay nosamborin’ny mpitandro ny filaminana tetsy amin’ny kianja 13 mey ny asabotsy teo. Vesatra telo no nanenjehana azy ireo dia ny fanohintohinana ny filaminana anatiny, ny fandraisana anjara amin’ny hetsika tsy nahazoana alàlana ary ny farany dia ny faniratsiràna mpitandro ny filaminana. Tsy misy mitombina ireo fa dia natao fotsiny izay hisamborana ny olona mba hampihemotra ny olona izay mbola hitokona. Maika koa anefa izany mandrehitra afo.

Tia Tanindranaza0 partages

Telo volana faharoamitaky ezaka lehiba avy amin’ny mpianatra

Anio talata 08 janoary indray no hanomboka hiditra an-tsekoly avokoa ireo mpianatra manerana ny Nosy ao anatin’ny fiatrehana ny telo volana faharoa.

 

   Telo volana faharoa izay nambaran’ireo sekoly tsy miankina sasany fa tsy feno tanteraka ho azy ireo satria ny volana novambra izy ireo vao tena niditra raha septambra kosa ny tany amin’ireo sekoly mampihatra ny fandaharam-pianarana Frantsay. Na izany aza anefa hoy ny tale jeneralin’ny vondrona Arcade  Ratoejanahary Bruno Doudou dia ity  telo volana faharoa ity no tena herin’ny fampianarana. Mila manova ny fomba fianarana ny mpianatra raha te ho afaka fanadinana sy hifindra kilasy, hoy izy. Lohalaharana amin’ireny ny fifohazana maraina isan’andro ka izay taranja tsy hay indrindra no hianarana voalohany. Tsy dia tsara loatra ny mianatra amin’ny alina satria efa mitady torimaso ny vatana noho ny havizanana. Mety sy tsara ihany koa  raha hitan’ny mpianatra ao anatin’ny andro iray avokoa ny taranja rehetra hianarana mba tsy hanahirana rehefa tonga ny fotoam-panadinana. Farany dia nomarihiny fa  zava-dehibe ho an’ny mpianatra ny fihainoana ny fanazavan’ny mpampianatra hahafahana mandray ireo hevi-dehibe tena tiany hampitaina.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tobim-piantsonana AndohatapenakaMaina ny karama, velon-taraina sahady ny koperativa

Velon-taraina ny amin’ny tsy fisian’ny karama sahady ireo mpitatitra mihazo ny faritra etsy amin’ny toby fiantsonana Andohatapenaka. Raha ny fanadihadiana natao dia zara raha mahalasa fiara iray isan’andro ny koperativa iray, indrindra fa ny mianavaratra toy ny mihazo an’Ambilobe, Ambanja, Antsohihy.

 

Mbola lany ora iray na roa anefa  izy ireo mameno fiara  ary voafetra ihany ny ora fiaingana ialana amin’ny tsy fandriampahalemana eny an-dalana. Noho ny tsy fananan’ny olona vola no voalaza fa antony mahatonga izany. Saika lany vola tamin’ny fety avokoa mantsy ny rehetra ka ireo tsy maintsy mandeha noho ny asa fitadiavana sisa no mandeha, indrindra ireo mpanao varo-mandeha. Nomarihin’ireo koperativa sasany etsy Andohatapenaka fa tsy mbola nisy niakatra ny saran-dalana mianavaratra hatreto.

 

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretim-pivalalanaMirongatra indray

Tafiditra tanteraka ao anatin’ny vanim-potoanan’ny fahavaratra isika ankehitriny.

 Ankoatra ireo karazam-boankazo vokatra eny an-tsena izay marihina fa tena marobe tokoa dia mahazo vahana ihany koa ny loto sy ny petsapetsa ateraky ny ranon’orana, antony mampirongatra ny lalitra etsy sy eroa. Mihabetsaka ihany koa ny voalavo. Mahazo vahana ny aretim-pivalanana, indrindra ho an’ireo tsy zatra manasa tanana sy mihinana sakafo tsy azo antoka. Raha ny fanadihadiana natao dia olona telo na efatra isan’andro raha kely no tonga manatona tobim-pitsaboana  tsy miankina vokatry ny aretina. Tafiditra ao  ny olon-dehibe. Ny fahadiovana ihany no vahaolana tsara indrindra, hoy ny dokotera Fidy Bariniaina, nanaovanay fanadihadiana. Lohalaharana amin’izany ny fanasana tanana amin’ny savony mialoha ny hisakafoana sy avy any amin’ny trano fidiovana. Ao koa ny fanasana ny voankazo mialoha ny hihinanana azy arahin’ny fanajana tsara ny ora tena hahamasahan’ny sakafo fa tsy maimaika. Betsaka mantsy ireo olona avy hatrany dia mihinana voankazo raha vao avy mividy azy eny an-tsena  sy ny fihinana sakafo efa lany sy tsy azo antoka.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fehezan-dalàna mifehy ny fitaterana an-dranomasinaEfa tena lany daty ny an’i Madagasikara

Nanatanteraka atrikasa nasionaly tetsy amin’ny hotely Sakamanga Antsahavola omaly alatsinainy 7 janoary ny minisiteran’ny fitaterana sy ny famantarana ny toetr’andro miaraka tamin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-dranomasina sy ny ranomamy (APMF).

 

Atrikasa haharitra 5 andro ary ny minisiteran’ny fitaterana mihitsy no nangataka fiaraha-miasa avy amin’ireo manampahaizana manokana ny amin’ny lalàna mifehy ny ranomasina avy amin’ny fikambanana iraisam-pirenena mikasika ny fitaterana an-dranomasina (OMI). Efa nilaozan’ny toetrandro satria efa tamin’ny taona 2000 ny fehezan-dalàna mifehy ny fitaterana an-dranomasina eto Madagasikara ka rariny raha hohatsaraina. I Madagasikara dia mpikambana ao amin’ny OMI ary tsy maintsy misy ny fitsirihana (audit) atao amin’ny firenena ao ny amin’ny fampiharana ny lalàna mifehy ny fitaterana an-dranomasina. Tamin’izany indrindra no nahitan’izy ireo fa tsy ampy sy efa tena tsy manaraka ny toetrandro intsony ireo fehezan-dalàna misy. Maro ireo fifanarahana iraisam-pirenena efa tokony hampidirina amin’ireo fehezan-dalàna mifehy ireo ary ilaina voafehin’ireo manampahaizana misehatra amin’ny lalàna amin’ny fitaterana an-dranomasina eto Madagasikara izany. Ny fahalotoana sy ny fandriampahalemana eny an-dranomasina izao dia tsy voarakotry ny lalàna misy eto amin’ny firenena ka anisan’ny anton’ity atrikasa ity ihany koa izany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra Atsimo AndrefanaEkipa 10 no handray anjara amin’ny « Championnat ligue 1 »

Hotontosaina ao amin’ny kianja Maître Kira ao Andaboly Toliara amin’ny zoma 11 janoary 2019 ny fanokafana ofisialy ny fiadiana ny ho tompondakan’ny Ligue 1 ao amin’ny ligin’ny baolina kitran’Atsimo Andrefana.

Tia Tanindranaza0 partages

Rabibisoa AnsèlmeTokony hifantoka amin’ny taninketsa isika

Marina fa maro nahatratra 213 ireo atleta Malagasy mendriky ny taona 2018 no notoloran’ny filoha mpisolo toerana, Rivo Rakotovao,

Tia Tanindranaza0 partages

Rabibisoa AnsèlmeTokony hifantoka amin’ny taninketsa isika

Marina fa maro nahatratra 213 ireo atleta Malagasy mendriky ny taona 2018 no notoloran’ny filoha mpisolo toerana, Rivo Rakotovao,

Tia Tanindranaza0 partages

Joseph d’AfTapa-kevitra ny hanambady

Ela ny ela fa nahita ny silam-panahiny i Joseph d’Af, ilay tovolahy mpihira ara-pilazantsara tsy zoviana amintsika intsony.

 

 

Ny faran’ny herinandro teo ny tenany no nanao fifamofoana tamin-dRtoakely Francia, efa olon-tiany hatramin’ny ela. Tamin’ny alalan’ny vavaka fisaorana an’Andriamanitra sy hira fiderana no nanatanterahana ny lanonana izay mbola hitohy amina dingana maro samihafa.  Tsiahivina fa mpino Kristianina tahaka an’i Joseph d’Af  ihany ity  fofombadiny ity sady havanana amin’ny lafiny fihirana ihany koa.  Mirary soa ho azy roa kely izahay eto amin’ny gazety Tia Tanindrazana.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalaina Berthnes‘’Fotoana ifampidinihana izao.”

Mafampana ny toe-draharaham-pirenena ka dia samy maneho ny heviny ny ankamaroan’ireo mpanao politika.

 Nivoaka tamin’ny fahanginany koa ny mpanao politika sady mpanolotsain’ny tanànan’Antananarivo teo aloha, Lalaina Berthnes.  Na ny any eoropa aza ankehitriny sahirana, hoy izy. Ny any alemanina moa dia miteraka olana ireo mpitsoa-ponenana miisa 1 tapitrisa nampidirin’i Angela Merchiel. Ny any Frantsa koa dia mampihetsika ireo “Gilet jaune” ny resaka fari-piainana. Ny any aza 1,2 tapitrisa ariary ny karama farany ambany fa mampitomany ny mponina mainka fa ny eto izay zara raha 150.000 ariary. Ny eto efa mirehitra ny tanàna. Ambositra, Bongolava, Toliara, Sambava sy ny sisa ireny hoe tsy nisy fifidianana akory fa tonga dia lany 100% ny kandida iray.  Mbola misy pesta sy kitrotro miampy ny tsy fandriampahalemana. Mila fifampidinihana Izany, hoy izy. Any eoropa aza manao fifampidinihana na “dialogue national”.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikirakirana ny voka-pifidiananaNanitrikitrika ny HCC fa tsy mitanila

Toy ny tamin’ny fihodinana voalohany, dia nikirakira avy hatrany ny ireo antontan-taratasim-pifidianana voaray avy tamin’ny SRMV na ny CENI ny HCC nanamarinana ilaina amin’ireo fitanana an-tsoratra (PV) sy ny taratasin-datsabato, hoy ny fanamarihana navoakany omaly.

 

 

Nifantohan’ny fandinihana ireo tsy fetezana samihafa mba hanaovana fanitsiana ka amin’ny fotoana ahitana lesoka goavana dia manao ny fangatahana ireo antontan-kevitra samihafa, ary afaka mitaky ireo bileta nampiasaina mihitsy hahafahana manao fanisana vaovao. Nanamafy ny HCC tao anatin’io fanambarana omaly io fa atao ao anatin’ny fahaiza-manao sy tsy fitanilana ny fikirakirana ireo fitoriana. Ny fanodinkodinana saim-bahoaka, ny lainga, ny fanompana, ny fanalam-baraka, ny finiavana hibaiko an-kolaka na mivantana dia tsy hanova azy amin’ny iraka masina hampanaovina azy. Tsy hiasa ho ana kandida, hery politika, firaisamonim-pirenena, fivavahana fa ho an’ny tombontsoa ambony iraisan’ny firenena ity andrim-panjakana ity, hoy ny fanambarana.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

CRN Mahajanga « Tsy tokony hanan-kery ny valim-pifidianana teo ! »

Marihiko, hoy ny filohan’ny komitin’ny fampihavanam-pirenena ao Mahajanga, Philémon, fa ny CRN dia tsy miandany amina kandida ho filoham-pirenena.

 

 Mba tsy hisian’ny korontana anefa dia miangavy ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana tsy hampanankery ny valim-pifidianana farany teo. Antony dia satria tsy nisy laharana na “numero de série” ireo bileta tokana. Araka ny lalàna dia tsy tokony hanan-kery izany. Izany hoe tsy tokony hanan-kery koa ny fifidianana natao taminy, hoy hatrany ny CRN Mahajanga

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Maka Alphonse“Ny fampihavanana no lehibe indrindra”

Nitondra ny heviny mahakasika ny kabary firarian-tsoa nataon`ny Filoham-panjakana, Rivo Rakotovao, i Maka Alphonse, filohan`ny Komitin`ny fampihavanana Malagasy (CFM).

 

 Nambarany fa zava-dehibe ny fanentanana hisian`ny fitoniana mifandraika amin`ny firenena satria raha tsy misy ny fandeferana, tsy hisy fihavanana, tsy hisy fitoniana ary tsy hisy ny asa fampandrosoana vanona. Tombontsoa ambonin`ny  firenena  ny hisian`ny fampihavanana, hoy i Maka Alphonse ary ny fampihavanana no lehibe indrindra. Andraikitry ny CFM araka ny lalàna no mametraka ny fampihavanana sy asa fampitoniana. Amin`izao toe-draharaha mafana izao dia tsy ny hisian`ny tsimatimanota sanatria fa ao anatin`ny tany tan-dalàna no ampiharina ny toe-tsaina ananan`ny Malagasy dia ny soatoavina. Mampalahelo kosa, hoy izy fa tsy nihaona ireo kandidà roa tonta na dia niezaka nampifanatona azy ireo aza ny CFM, araka ny fanapahana teny amin`ny Hotel Panorama tamin`ny taon-dasa. Ireo olona akaiky azy ireo izay niara-niresaka tamin`ny CFM dia samy nanaiky ny hihavanan’ny roa tonta ary samy manaiky ihany koa fa ny fampihavanana sy ny fitoniana no antoky ny fampandrosoana eto Madagasikara. Nanambara i Maka Alphonse fa miisa 36 ireo raharaha tonga ao amin`ity komity ity momba ny fangatahana famotsoran-keloka. Hisy ny fivoriambe hatao ato ho ato na dia eny amin`ny Filankevitra ambony aza ireo raharaha ireo. Eo ihany koa ny fandinihana ireo fitarainana “Indemnisation et réparation” izay eo amin`ny 1 000 mahery ny isany ka miantso ny polisy sy zandary hanao fanadihadiana mikasika izany, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Firaisankinan’ny Sendika eto MadagasikaraManameloka ny fampiasan-kery ataon’ny mpitandro ny filaminana

Fampiasana fitaovam-panjakana sy fampiasan-kery no misy amin’izao fotoana izao, hoy ny firaisankinan’ny sendika eto Madagasikara. Afaka mandray andraikitra ny amin’izay mihoa-pefy ny tafika, hoy izy ireo fa tsy ekena kosa ny fandefasana baomba mandatsa-dranomaso maro be toy ny misy amin’izao fotoana.

 

 Mihemotra ara-demokrasia sy ara-tsosialy indray ny firenena ary ho latsaka an-katerena raha izao no mitohy. Ny firenena mandroso sy matanjaka ary manankarena dia ireo firenena tena malalaka amin’ny fanehoan-kevitra ary tokony handraisan’i Madagasikara lesona hatrany izany. Tena tsy vahaolana mihitsy io fampiasan-kery ataon’ny mpitandro ny filaminana io ary vao mainka miteraka fanakorontanana, hoy hatrany izy ireo. Etsy an-daniny dia nitodika tamin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ihany koa izy ireo mba hamoaka ny valim-pifidianana tena marina amin’ity anio ity. Aoka mba ho tena valiny hatokisana no hiseho sy hivoaka ary matoky tanteraka ny fahendren’ny HCC izy ireo.

Tsirinasolo

  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola Rajaonah”Tsy maintsy mandroso isika”

Hatreto, tsy mbola manan-kambara, hoy i Mbola Rajaonah, filoha tale jeneralin`ny orinasal RLM mahakasika ny fandoroana ny orinasany ny alatsinainy lasa teo.

 

 Tsy fantatra ny fiavian`ny afo izay nitarika ny famaizana. Efa manao famotorana sy fanadihadiana ny eo anivon`ny polisy siantifika. Tsy mbola voafaritra ihany koa ny tentim-bidin`ireo entana izay kila forehitra. Nohamafisiny kosa fa manao ny asany ireo tompon`andraikitra ary ny hanavotana ny loza no atao maika satria ny orinasa tsy maintsy mihodina ary tsy maintsy mandroso isika. Hatreto, tsy fantatra mazava raha misy ambadika politika na famaizana tsotra ity tranga ity. Ny mampalahelo dia mamelona fianakaviana mpanao gazety an-jatony ity orinasa. Mahakasika ireo raharaha kolikoly maha voarohirohy an`i Mbola Rajaonah dia notsipihany fa aleo ny fitsarana no hitsara ary rehefa antsoina izy dia tonga, hoy hatrany fanazavana.

 

Marigny A.

 

Ino Vaovao0 partages

SABOTSY NAMEHANA : Lehilahy iray antsoina hoe Eric hita faty natsingevan’ny reniranon’i Mamba

Matetika dia saika ahitana faty olona amin’ireny renirano mandeha ireny teto an-drenivohitra. Toy izay nitranga omaly teny Sabotsy Namehana dia rangahy iray no hita faty nitsingevana tao anaty reniranon’i Mamba teny an-toerana ka ireo olona sendra nandalo vao maraina no nahatsikaritra azy. 

Rehefa nampiakarina an-tanety ny razana dia betsaka ny nahalala azy   fa i “Eric” no fiantsoana azy ary mpanamboatra fiara eny amin’ny manodidina eny no asany. Rehefa nojerena ny vatany tamin’io fotoana io dia toa tsy nahitana ratra na ny kely aza, tsy nahitana mangana ihany koa anefa no sady tsy vonton-drano. Mbola tsy fantatra mazava araka izany  ny antony nahafaty ity lehilahy ity. 

Manokatra ny fanadihadiana ny eo anivon’ny mpitandro filaminana ankehitriny. Tamin’ny ora nahazoana ny loharanom-baovao, omaly maraina dia mbola nokarohina ihany koa ny fianakaviany satria tsy nisy nahalala ny toeram-ponenany ny mponina teny amin’ny manodidina ny toeram-piasany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ROLLY, MBOLA RAJAONAH, FIDELE RAZARAPIERA, FANIRISOA ERNAIVO - FANAPAHAN-KEVITRA : Mihatra ny tsy fahafahan...

Anenjehana azy ireo ny fanakorontanana saim-bahoaka amin’ny alalan’ ny famafazana vaovao tsy marina ary ny fandranitana adim-poko sy fitarihan’olona hidina an-dalambe tao anaty onjam-peo. Nafampana ny toe-draharaham-pirenena herinandro mialoha ny namoahan’ny teo anivon’ny Fitsarana avo momba ny Lalàm-panorenana ny voka-pifidianana. 

Tsy nitsahatra nanao fihetsiketsehana teo amin’ny kianjan’ny 13 mey ireo mpomba ny kandidà Ravalomanana Marc. Anisany tena nafana fo tamin’ny fanentanana izany hetsika izany tany amin’ny onjam-peo ireo olona voalaza anarana etsy ambony. Marihina fa efa nitory azy ireo noho ny fanelingelenana ny filaminam-bahoaka ny teo anivon’ny Primatiora. 

Efa nisy ny fampiantsoana azy efatra mianadahy ireto teny amin’ny toby Ratsimandrava saingy tsy nisy nipoitra izy ireo, namerina nanao fampiantsoana fanindroany indray ny mpitandro filaminana ka androany no voalaza fa hiandrasana ny handalovan’izy ireo eny Andrefanambohijanahary misy ny toby Ratsimandrava.  

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FILOHAN’NY HCC JEAN ERIC RAKOTOARISOA : “Aoka tsy hisy hihambo fa manana ny fahamarinana”

Mifono hafatra ho an’ny rehetra indrindra fa ho an’ireo izay mikasa hamboly korontana indray noho ny fanoherana iny voka-pifidianana iny ka hitarika mankany amin’ny fanenjehana ity andrim-panjakana nomena manokana ny fahefana hiantsoroka ny fifidianana filoham-pirenena ity. Hentitra ny filohan’ny HCC raha nilaza fa “aoka tsy hisy hihambo fa manana ny fahamarinana”. 

“Tsy ny fitononana lava ny voambolana hoe fahamarinana no zava-dehibe fa ny asa ahatongavana amin’izany. Tsy misy afaka hihambo hoe manana ny marina fa raha fifidianana dia ny antontan-taratasy eo am-pelatanana no ahafahana mitady an’izany”, hoy ny filohan’ny HCC. Nanamafy hatrany ny tsy fitanilany tamina Kandidà na iza na iza ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana. 

“Samy manana ny fiaviany avy ireo mpikambana rehetra mandrafitra ny HCC, samy manana ny toeram-pivavahany ary samy nanana ny olona nofidiany tamin’ireny fandatsaham-bato ireny saingy ny lalàna irery ihany no mifehy ny fanatanterahan’izy ireo ny asany”, hoy hatrany izy. Tao anatin’ny rariny sy hitsiny tanteraka no nanaovan’ny HCC ny fikirakirana ny voka-pifidianana. Araka izay ihany koa no nandinihan’izy ireo ny fitoriana rehetra izay tonga teny amin’ny lapan’ny Fitsarana. Teo am-pamaranana ny kabary nataony no niarahabany ny filoham-pirenena vaovao, Andry Rajoelina.

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

VOKA-PIFIDIANANA OFISIALY : Voafidy ho Filoham-pirenena Malagasy i Andry Rajoelina

Nandresy niaraka taminy ihany koa ny vahoaka malagasy iray manontolo izay nametraka ny fitokisana tamin’ny Kandidà Andry Rajoelina.

Tontosa omaly teny amin’ny lapan’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana etsy Ambohidahy ny lanonana ara-pitsarana manetriketrika nanambaràna tamin’ny fomba ofisialy ny voka-pifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa. Nahatratra 4 767 887 ny isan’ireo mpifidy voasoratra anarana tamin’iny fifidianana iny,  4 647 785 ny vato nanan-kery izay nanome ny taham-pandraisana anjara  48,09%. 120102 ny isan’ireo vato fotsy sy vato maty. Nibata fandresena ny Kandidà Andry Rajoelina izay nahazo ny isam-bato 2 586 938 manome ny salan’isa 55, 66%. 

Izy no voafidy ho Filoham-pirenena faharoa ao anatin’ny Repoblika fahaefatra, ary nametrahan’ny vahoaka malagasy iray manontolo ny fitokisany fa afaka hitondrana fampandrosoana an’i Madagasikara ao anatin’ny fotoana fohy. Andrandrain’ ny vahoaka malagasy ihany koa fa afaka hanova ny andavanandrom-piainany amin’ny alalan’ny fanatanterahany ireo vinam-pampandrosoana izay noentiny nandresena lahatra ny vahoaka nandritra ny fampielezan-kevitra.

Fampanantenana nomeny ihany koa fa hiposaka amin’izay ny masoandrom-piainan’ny vahoaka malagasy, ary vonona hijoro ho vahaolana ho an’ny Malagasy mpiray tanindrazana aminy i Andry Rajoelina. Tsy ho nofy intsony fa ho tanteraka amin’izay manomboka tamin’ny fotoana nanambaran’ny Hcc ny voka-pifidianana ofisialy ny fanirian’ny valala be mandry tsy ankanavaka. Niondrika tamin’ny faharesena tamin’ny isam-bato 2 60 847, izay nahazoany ny salan’isa 44, 70% ny Kandidà Ravalomanana izay nifanandrina tamin’ny Kandidà Andry Rajoelina tamin’ny fihodinana faharoa. 

Nambaran’ny filohan’ny Fitsarana avo momba ny Lalàm-panorenana fa ny 25 janoary ho avy izao no hotanterahina ny fifamindram-pahefana eo amin’ny filoham-pirenena vaovao, Andry Rajoelina sy ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina. Ho sahy hamerina lakile ve ity farany  ?

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA FILOHAM-PIRENENA : Saika nolavin’ny HCC avokoa ireo fitoriana voarainy

Ny 23 isa tamin’ ireo no napetraky ny olom-pirenena, miisa 73 kosa ireo avy amin’ny Kandidà Andry Rajoelina laharana faha-13 ary an’ny Kandidà Ravalomanana Marc laharana faha-25 kosa ny ambiny. Tao anatin’ny valo andro no nandinihan’ireo mpahay lalàna ambony mandrafitra ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana tsirairay an’ireto fitoriana rehetra ireo. 

Rehefa nampifanarahina araka izay voalazan’ny lalàna manan-kery dia saika nolavina avokoa na fitoriana avy amin’ny andaniny na ny ankilany, sy ny an’ireo olom-pirenena. Anisan’izany ny fitoriana amin’ny hanafoanana ny latsa-bato manerana ny Nosy tamin’iny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa iny, ny fangatahana fanafoanana ny vato azon’ny Kandidà laharana faha-13 tao anatina Faritra iray,  torak’izany ihany koa ny fangatahana fanafoanana ny vato azon’ny Kandidà laharana faha-25 tao anatina Faritra iray, ny fangatahana fanamarinana ireo tsy fietezan-javatra rehetra tamin’iny fifidianana fihodinana faharoa iny, ary tao ihany koa ny fitoriana mba hanafoanana tanteraka ny fifidianana filoham-pirenena izay notanterahina tamin’iny taona lasa iny. 

Ireo amin’ny ankapobeny no niompanan’ny votoatin’ireo fitoriana tonga teny anivon’ny HCC izay nolavina avokoa satria voalaza fa tsy mitombina, tao ihany koa ireo fitoriana nolavina avy hatrany fa tsy nahafeno ny fepetra, ary tao ireo fitoriana voalaza fa tsy misy fototra ifaharany. Notsindrian’ireo mpikamban’ny HCC fa ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpano-renana irery ihany no fahefana hany tokana afaka manafoana manontolo na amin’ny ampahany ny voka-pifidianana. Manoloana ny ahiahy hala-bato izay niteraka resabe tato anatin’ny andro maromaro izay dia nohamarinin’ny HCC nandritra ny lanonana omaly fa tsy mitombina ny filazana fa nisy ny biletà efa voaisy marika mialoha.

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

TSENA MIORINA AFOVOAN’ARABE : Takin’ny mponin’Ankatso sy ny mpianatra ny handravana azy

Andro alina, hoy ireo mponina sy mpianatra eny an-toerana no nananganana ireto tsena ireto ary tsy nisy fifanarahana tamin’ ny mponina sy ny tompon’ andraikitra teny an-toerana akory. Raha ny nambaran’ izy ireo dia mpandraharaha iray no miantoka ny fanamboarana ireto tsena tsy ara-dalàna ireto ary amidy valo tapitrisa ka hatramin’ny folo tapitrisa Ariary ny tsena iray amin’izany.  

Noho io antony io indrindra dia nanao antso avo amin’ny tompon’ andraikitra rehetra ny fikambanana “Ambohitsaina miray” handrava ireto tsena ireto tsy misy hatak’andro noho ny fiorenany eo  afovoan’arabe. Nambaran’ ny mpianatra fa toerana tokony ho fiantsonan’ny fiaran’ireo mpianatra eny amin’ny Oniversite ity toerana ka tsy tokony hananganana trano tahaka izao na dia amin’ny maha arabe azy fotsiny aza.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

IMT DIASPORA : Nanolotra dabilio 90 ho an’ny Epp Foulpointe ny faran’ny herinandro teo

Nitarika izany ny filohan’ny IMT Diaspora Haja Angélin sy ny filohan’ny IMT Madagasikara, Yvan Fabius. Anton-dian’ izy ireo tany ny fanolorana dabilio 90 isa avy tamin’ny fikambanana IMT any ivelany na IMT Diaspora. Tao anatin’ny taona maro mantsy, dia zaza maro tao amin’ny Epp Foulpointe no tsy afaka nianatra teo ambony latabatra fa ambony tany no amelarana kahie.

Izany no nahatonga ny fikambanana IMT Diaspora nandray andraikitra. Nifanome tanana tamin’izy ireo ny IMT Madagasikara. IMT Diaspora izay mampivondrona ny zanak’i Toamasina monina sy miasa any ivelany.

Fikambanana IMT, fikambanana voasokajy ho anisany fikambanana matanjaka ao Toamasina ary mandray anjara mavitrika amin’ny sosialim-bahoaka manerana ny faritanin’i Toamasina. Mizotra ho amin’ny fampandrosoana rahateo no teny manainga. Fikambanana izay teraka tao anatin’ny tambajotra sosialy.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANDROBANA CASH POINT : Voaroba ihany ny 1 600 000 Ariary na tsy nety nipoaka aza ny basin’ireo jiolahy

Manao ranolava mihitsy izany ka teny Ambodin’Isotry indray no lasibatra omaly. Lasan’ireo olon-dratsy ny vola mitentina enina hetsy sy iray tapitrisa Ariary, miampy finday lafo vidy maromaro tao amin’ilay toerana fakana sy fandefasana vola amin’ny finday. 

Raha ny tatitra avy tamin’ireo nanatri-maso ny zava-misy  dia nanapoaka basy intelo ireo jiolahy saingy tsy nipoaka izany , nieren-doza ilay mpiandraikitra ilay «  Cash Point  ». Tonga teny an-toerana ny Polisy saingy efa tsy tratra teo intsony  ireo jiolahy. Bala efatra no hita teo amin’ny toerana nisian’ny fanafihana. Voalaza fa bala ratsy no nampiasain’ireo jiolahy ka izay no tsy nampipoaka azy. 

Eo am-pelantanan’ny mpitandro filaminana ny fandraisana an-tanana ny fanadihadiana ny raharaha. Ho an’ny teto Antananarivo sy ny manodidina dia efa betsaka   ihany ireo kioska no voaroba ka mila mitandrina ireo izay mivelona amin’izany mba tsy hanao kitoatoa ny trano iasana sy ny toerana anaovana azy.

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

Solidarité syndicale : Non à l’usage de la force publique

A l’issue d’une conférence de presse au Motel Anosy, la solidarité syndicale a expliqué sa position par rapport à la conjoncture. « Primo, l’union reste neutre mais contre l’usage de la force publique pour des besoins politiques. Les acquis en matière de démocratie, notamment la liberté d’expression ne doivent plus régresser. Secundo, les problèmes politiques se dénouent par des résolutions politiques. Et finalement, l’union donne sa totale confiance à la HCC et espère que son jugement soit crédible » a expliqué Jean Raymond Rakotoniasy, SG de l’Union Syndicale et aussi porte-parole.

T.M

Midi Madagasikara0 partages

Santé publique : J-6 pour la campagne de vaccination contre la rougeole

Plus que six jours, avant que  ne débute la campagne nationale de vaccination contre la rougeole. Elle débutera le 14 janvier et s’achèvera le 18 janvier 2019 et sera destinée aux enfants de neuf mois à neuf ans. Le ministère de tutelle incite donc les parents à faire vacciner leurs enfants pour leur garantir une protection optimale. Ils sont invités à se rendre avec leur progéniture dans les centres de vaccination et les centres dédiés (lesquels n’ont pas été spécifiés). D’ici 14 janvier donc, il faudra patienter, prendre toutes les précautions possibles et espérer ne pas attraper la rougeole, car pour le moment, il y a encore rupture de stock en ce qui concerne le vaccin. Pour pouvoir l’affirmer, nous nous sommes rendus pas plus tard que samedi dernier à l’Institut pasteur de Madagascar, quelques pharmacies et une clinique privée de la capitale, lesquels nous ont tous confirmé une rupture de stock généralisée. Un personnel de santé officiant dans une maternité du troisième arrondissement, nous a conseillé de faire une cure de vitamine C, censée selon elle, réduire les risques, en boostant l’immunité. Ci-après la liste des districts concernés par le vaccin :

AmbatondrazakaAmparafaravolaMoramangaToamasina I et IIMaevatanànaMahajanga IMarovoayAntalahaMorondavaAmbatolampyAntanifotsyAntsirabe I et IIAmbositraFianarantsoa ITuléar ITsiroanomandidyArivonimamoAmbohidratrimoAndramasinaManjakandrianaAntananarivo renivohitraAtsimondranoAvaradrano

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Ceni : Les anomalies autour de la présidentielle publiées le 24 Janvier !

La Ceni (Commission Électorale Nationale Indépendante) a exhibé son satisfecit lors de la conférence de presse qu’elle a tenue, hier, à Alarobia, en présence de quelques observateurs de l’Union Européenne. Son président n’a pas manqué de rappeler les efforts conjugués dans la conduite du processus électoral, en l’occurrence, l’organisation des cadres de concertation multi-acteurs et le respect des dispositions constitutionnelles et légales en vigueur. Hery Rakotomanana de se réjouir que « de toute l’histoire de Madagascar, aucune structure chargée d’organiser les élections n’a  jamais fait preuve de tant de transparence telle que la Ceni ». En effet, ces efforts traduisent, notamment, par les navettes des listes électorales à partir de la Ceni jusqu’aux Fokontany, les audits nationaux comme internationaux effectués sur ces listes, l’audit du logiciel de traitement des résultats par des experts internationaux auquel les représentants des candidats à la présidentielle ont assisté, la confrontation des procès-verbaux sur demande d’un candidat, ou encore la vérification des plis électoraux. Ceci pour montrer que « la Ceni a toujours mis en avant l’ouverture », pour reprendre les termes de son président.

Anomalies. Néanmoins, l’élection présidentielle est loin d’être parfaite. « Ne faites pas de la Ceni le bouc émissaire. Prenons chacun nos responsabilités car il est inconcevable qu’il n’y a que les membres de la Ceni qui sont accusés de faillir dans leur mission », poursuit Hery Rakotomanana. Et pourtant, lui-même d’informer que toutes les anomalies ou les péripéties relevées lors de cette présidentielle seront proclamées d’urbi et d’orbi le 24 janvier prochain. L’objectif étant d’améliorer l’organisation des prochaines élections, comme c’est le cas dans les autres pays. Justement, les revendications actuelles sur la Place du 13 mai ne s’éloignent pas de cet objectif, en bannissant ce que les manifestants qualifient de « fraudes électorales ». Quoiqu’il en soit, « sachez que dans une élection, il y a un élu et un vaincu. Pour l’heure, la balle est dans le camp de la Hcc (Haute Cour Constitutionnelle) et nous devrons faire confiance à cette Cour. Nous ne souhaitons pas que les efforts que  nous avons déployés soient vains et que la Ceni soit accusée d’avoir fomenté ou cautionné des fraudes électorales. De ce fait, nous devrons accepter avec sagesse les résultats proclamés et publiés par la Hcc », conclut le président de la Ceni. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Notsindrominy antsy ny fon’ilay rafilahiny

Nisehoana tranga hafahafa sy mamoa-doza mihitsy  teto Antsirabe tato ho ato izay. Taoariana kelin’iny fitsaram-bahoaka miharo fandrobana fianakaviana iray iny dia tovolahy iray indray  no maty voatsatoka antsy teo amin’ny fony.  Resaka ara-pitiavana no anton’izao famonoana olona izao.

Tao Antanambao velodrome no nisehoan’ity tranga mampalahelo ity ny  alin’ny alahady hifoha alatsinainy teo. Vehivavy iray no nisaraka tamin’ny sipany noho ny olana nitranga teo amin’izy roa . Taty aoriana kely, niaraka tamina tovolahy iray hafa izy ka io no tsy zakan’ilay taloha. Nifandramatra sy nifamaly matetika izy roa lahy ireo fa tamin’ity indray mitoraka ity dia ny ain’iray no nanefa. Nihaona izy roa lahy  nifanazavana, kinanjo niafara tamin’ny fifandonana ny resaka. Efa nivonona tamin’ny antsy anefa ilay tovolahy  taloha ka avy hatrany dia ny nolerany  ny antsy ilay rafiny. Teo amin’ny tratrany, nanandrify ny fony no niditra ny antsy. Nitsoaka nandositra ilay nahavanon-doza rehefa hitany fa lavo ny rafiny ka ilay vehivavy no nitondra ny sipany tany amin’ny hopitaly. Tsy avotra intsony anefa ity farany. Ny alahady tokony tamin’ny 11 ora alina ny pôlisy no naharay antso mikasika ity raharaha ity, fotoana izay mbola nahamay tamin’ilay resaka fandrobana tao Vatofotsy. Tsy niandry ela anefa  fa avy  hatrany dia nikaroka ny nahavanon-doza ny mpitandro filaminana, efa voasambotra ilay io ary efa tazomina ao amin’ny polisy miaraka amin’ilay vehivavy nipoiran’ny olana.

Andry N. 

Midi Madagasikara0 partages

Convention 151 de l’OIT : Enfin ratifiée par Madagascar

Les parlementaires Malagasy ont ratifié la convention 151 de l’OIT relatif au secteur public.

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministre de la Défense nationale, le général Rasolofonirina Béni Xavier durant la cérémonie de présentation des vœux organisée à Iavoloha hier. Représentant le Premier Ministre Ntsay Christian et ayant prononcé le discours officiel de celui-ci, le ministre de la défense a fait savoir « la tenue de la signature de la convention 151 de l’OIT auprès du parlement Malagasy ». En d’autres termes, la ratification de la convention relative à « la protection du droit d’organisation et les procédures de détermination des conditions d’emploi dans la fonction publique ». «Une initiative qui a été finalement prise après dix longues années d’attente » selon toujours le Premier Ministre dans le discours prononcé par le ministre de la Défense Rasolofonirina Béni Xavier. Une étape de franchie pour l’amélioration des relations de travail dans le secteur public. La population, les syndicats et le gouvernement tireront également avantages de cette signature. Tant attendue, la volonté politique des décideurs Malagasy à faire bouger les choses s’est finalement manifestée. Une manifestation qui n’aurait pas pu toutefois avoir lieu sans les travaux de coulisse de l’ancien directeur des pays de l’organisation Internationale du travail pour Madagascar, Maurice, Seychelles et Comores qui n’est ni plus ni moins que l’actuel locataire de Mahazoarivo.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Litchi : Fléchissement des ventes sur le marché européen après les fêtes

Le litchi figure parmi les produits d’exportation pourvoyeurs de devises à Madagascar.

Sur les 100.000 tonnes de litchi produits chaque année, seulement le 1/5e , soit environ 20.000 tonnes sont exportés essentiellement vers l’Europe. Malgré cela, la filière contribue d’une manière relativement conséquente en termes d’apport en devises.

Bonne campagne. Et cette année, les opérateurs misent encore sur une bonne campagne. Ceci en raison notamment du succès des produits malgache sur le marché européen, pendant les fêtes de fin d’année. Figurant parmi les meilleurs en termes de rapport qualité-prix, le litchi malgache a fait le bonheur des consommateurs européens. Cependant, après la fièvre des fêtes, la tendance est actuellement à la baisse du volume des ventes. D’après la « Lettre du litchi », une publication hebdomadaire du Centre de Technique Horticole de Tamatave (CTHT), l’on assiste à un fléchissement du rythme des ventes depuis la semaine d’après Noël.  « L’écoulement des litchis de  Madagascar acheminés par voie maritime reste actif  mais moins intense. Les actions promotionnelles en grandes surfaces se poursuiventà prix attractif pour

les consommateurs. La qualité des fruits mis en  marché reste satisfaisante.

La commercialisation du litchi de Madagascar  aborde une nouvelle phase de sa campagne, avec la  transition de la période des fêtes de fin d’année,  l’écoulement des litchis issus des navires conventionnels et l’arrivée des premiers conteneurs en première décade de janvier. Cette période s’avère toujours délicate, dans un contexte de retrait progressif de la demande et de la disponibilité encore conséquente de fruits. Ce phénomène est accentué par

l’arrivée des fruits d’Afrique du Sud et du Mozambique, généralement mieux calibrés. Même si les fruits d’Afrique australe n’occupent pas forcément les mêmes créneaux de marché, ils constituent une concurrence à l’égard des produits malgaches ».

Forte dépression. Le calme est encore de mise depuis le début de l’année d’après toujours le CTHT qui parle d’une forte dépression des ventes de litchis de Madagascar après les fêtes de fin d’année. « La première semaine de l’année a été particulièrement calme, avec un ralentissement marqué des ventes de litchis pour toutes les origines présentes  sur les différents marchés. Cette situation est  traditionnelle, avec un désintérêt du public pour les produits festifs en début d’année. Les  préoccupations des consommateurs s’orientent  vers d’autres sujets que les produits alimentaires après les semaines atypiques des fêtes de fin  d’année.  Les ventes de litchis, bien que ralenties, se  poursuivent mais à un rythme moins intense.  Au sortir des fêtes de fin d’année, la concurrence avec les produits d’Afrique australe se fait  généralement davantage ressentir, du fait d’une  part, du vieillissement des fruits de Madagascar  et, d’autre part, du meilleur calibrage des fruits  Sud-africains. Certains marchés européens s’orientent plus volontiers vers les fruits de cette origine que vers les produits malgaches. Toutefois, l’offre malgache reste majoritaire en terme  de volumes et occupe encore une place non négligeable sur les étales des magasins de la  grande distribution, où ils sont proposés à des  prix attractifs ».

Compétitif. Côté prix, Madagascar demeure encore compétitif. En France par exemple, le litchi malgache se vend entre 2.20 euros à 2.30 euros le kilo, alors que les produits en provenance d’Afrique du Sud se vendent entre 3.50 à 4.40 le kilo, en fonction du calibre. « Marché très calme en ce début d’année avec  des ventes ralenties pour les litchis de toutes les origines. La grande distribution procède à des réassortiments de ses rayons, mais s’adapte aux résultats des ventes qui fléchissent après les fêtes de fin d’année.

Des actions de promotions devraient être réactivées la  semaine prochaine pour tenter d’écouler le solde du second navire conventionnel, dont il reste encore des

stocks. Ceci avant l’arrivée des premiers conteneurs  à la fin de la semaine prochaine.

Concurrence plus marquée des litchis d’Afrique du  Sud et du Mozambique, avec des prix de vente agressifs, notamment sur les marchés de gros. Peu de ventes de fruits de Madagascar sur les marchés de gros avec des prix autour de 2.20-2.30€/kg. Le secteur grossiste reste peu intéressé par les produits malgaches, compte tenu des prix pratiqués par les grandes surfaces ne permettant pas le dégagement de marges  intéressantes ».

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidahy : Mpiasan’ny minisitera nitsambikinay avy eny amin’ny rihana fahadimy

Niasa toa ny fanaony andavan’andro ilay rangahy. Omaly dia mbola nanatontosa tanteraka an’izany izy ary tsy nisy marika hakiviana teny amin’ny endriny, raha araka ny fitantaran’ny mpiasa sasany. Tampoka teo anefa, ny tolakandro efa niomana ny hirava iny ny minisitera, no nisaoty tampoka teo amin’ny varavaran-kelin’ny rihana fahadimy izy. Talanjona ny olona raha nahita izany ary samy nihazakazaka nijery azy nianjera tany ambany. Mbola nisy aina kely na dia tsy nihetsika intsony aza. Noezahina notsaboina teo ary notaterina teny amin’ny hopitaly Hjra nony avy eo. Rehefa tonga kelikely tany, raha araka ny fanazavana azo hatrany, dia namoy ny ainy. Naterina tao amin’ny tranom-paty ny vatana mangatsiakany omaly ihany. Tsy nisy nahafantatra izay mety ho anton’ity famoizam-po teo amin’ny toeram-piasàna ity ny olona izay niara-niasa taminy hatreto. Miasa eo anivon’ny minisiteran’ny indostria izy, raha araka ny fanampim-panazavana azo. Nandeha tao amin’ny minisiteran’ny varotra izy, tsy mifanalavitra rahateo ireo, ary dia teo izy no namoy fo. Manambady io rangahy io ary nampandrenesina omaly ihany ny havany, manoloana ny zava-nitranga. Tonga koa ny mpitandro ny filaminana nanokatra fanadihadiana satria aina no nafoy. Loharanom-baovao teo anivon’ny minisitera no nahafantarana fa miandraikitra ny fanaterana dosie etsy sy eroa ity rangahy namoy ny ainy ity. Hatreto izany aloha dia namono tena no fahitàn’ny besinimaro azy. Na izany aza anefa dia tsy maintsy misy hatrany ny fanadihadiana nosokafana, toa ny mahazatra ihany rehefa misy ny olona maty amin’ny toe-javatra toa ireny. Tsy dia fahita firy rahateo izany hoe mpiasam-panjakana mamono tena eo anivon’ny toeram-piasàna izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball – CCC Zone 7 : La compétition du 03 au 07 février au Palais des Sports

Dans trois semaines se disputera la 25e édition de la Coupe des Clubs de la Confédération Africaine de Volley-ball Zone 7 au Palais des Sports de Mahamasina. La fédération malgache de volley-ball vient de confirmer la date du 3 au 10 février pour la tenue de la CCC CAVB zone 7. Une compétition qualificative pour la Coupe d’Afrique des Clubs Champions hommes et dames. Prévue se tenir au mois de décembre, cette compétition a été reportée suite à la tenue des élections. Madagascar alignera six équipes dont trois équipes respectivement chez les hommes et autant chez les dames. L’équipe championne de Madagascar en titre, la Gendarmerie nationale du volley-ball (GNVB) d’Analamanga, figure parmi les favoris au titre d’autant que les protégés d’Honoré Razafinjatovo tenteront de récupérer leur titre perdu en mars 2018, aux Seychelles. La Cnaps Sport Volley-ball et la Jeunesse Sportive d’Ambatonilita (JSA) seront les deux autres chez les hommes. Stef’Auto d’Atsinanana, Bi’As et le Volley-ball Club Diamant (VBCD) seront les portes fanions malgaches à la compétition. La confirmation des équipes seychelloises, mahoraises, mauriciennes et comoriennes sont attendues, surtout la compétition se tient juste à sept mois des Jeux des Iles de l’Océan Indien. Les équipes réunionnaises ne peuvent pas participer à la CCC zone 7, ce depuis 2014. Dans le cadre de la préparation de cette échéance régionale, la FMVB organise des rencontres de préparation du 21 au 23 janvier au Palais des Sports de Mahamasina. L’objectif est de permettre aux équipes malgaches de mieux affronter la compétition et peaufiner la préparation technique.

T.H

Calendrier

Lundi 21 janvier

CNAPS # COSFAJSA # GNVBSTEFAUTO # VBCDAMVB # BIAS

Mardi 22 janvierCNAPS # GNVBCOSFA # JSAVBCD # AMVBBIAS # STEFAUTO

Mercredi 23 Janvier

JSA # CNAPSGNVB # COSFASTEFAUTO # AMVBVBCD # BIAS

Midi Madagasikara0 partages

HCC : la messe est dite

Il ne reste plus que quelques heures avant de connaître le verdict de la  HCC. C’est avec sérénité que l’on doit l’attendre. Quel qu’il soit,  tout le monde l’acceptera car les juges constitutionnels auront jugé en leur âme et conscience. Les événements qui se sont succédé ces derniers temps  ont dû certainement les interpeller, mais ils ont surtout examiné les requêtes déposées à Ambohidahy. C’est à l’aune de tout cela qu’ils ont forgé leur jugement et qu’ils vont rendre leur décision.

HCC : la messe est dite

C’est sur des critères juridiques que la HCC a basé le jugement qu’elle va rendre tout à l’heure. Tout le pays est suspendu à sa décision  qui pèsera lourd dans l’avenir du pays. Les appels se sont multipliés pour demande aux juges constitutionnels de ne pas se laisser influencer et de rester des gardiens de la loi. Les manifestants de la place du 13 mai les ont interpellés, mais  les recours déposés doivent être étayés par des preuves. Point n’est besoin de se perdre en conjectures. Les membres de la haute cour constitutionnelle ont une haute conscience de leur rôle dans le contexte  actuel. Les  différents orateurs lors de la cérémonie de présentation de vœux des corps constitués à  Iavoloha  ont appelé la sérénité et ont demandé à tous d’accepter le résultat proclamé par la HCC. Marc Ravalomanana a lui aussi indiqué qu’il  accepterait le verdict  des juges constitutionnels. On peut donc dire que la messe est dite et que l’unanimité s’est faite à propos de la HCC.  Tous ont fait confiance à la sagesse de ses membres. Le calme a régné hier et  cela  montre  la  sagesse et la maturité de toutes les parties en présence. La vie de la nation va reprendre comme avant et celui qui deviendra président de la République aura la lourde tâche de faire régner  la concorde  et de ramener l’unité au sein de la nation.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

13 Mey : MD eny Antanimora ireo olona fito voasambotra

Notanana am-ponja vonjimaika eny amin’ny fonjaben’Antanimora avokoa ireolehilahy miisa fito nosamborin’ny mpitandro ny filaminana nandritra ny hetsiky ny mpomba ny kandida Marc Ravalomanana ny Sabotsy 05 janoary teo teny Analakely.   Omaly izy ireo no natolotra ny fampanoavana rehefa avy notanana indroa alina teny amin’ny tobin’ny zandary misahana ny heloka bevava en Fiadanana. Voalaza fa heloka telo sosona no hanenjehana azy ireo ka nandraisan’ny Fitsarana izao fanapaha-kevitra izao. Voalohany amin’izany ny fandraisana anjara tamin’ny fihetsiketsehana an-dalambe tsy nahazoana alalana. Faharoa, ny fanohitohinana ny filaminam-bahoaka. Fanompana sy fanaovana herisetra tamin’ny mpitandro ny filaminana kosa ny fahatelo. Isan’ny nanenjehana azy ireo ny amin’ny nahitana  «cocktail molotov » teny Analakely tamin’io Sabotsy io nandritra ireny hetsika ireny. Ny zava-nisy teny amin’ny Fitsarana omaly aloha dia azo lazaina fa tena nampiseho fahamailoana tanteraka ny tao amin’ny Fampanoavana raha niatrika ny fanadihadiana ireto olona ireto. Ireto olona ireto no noraisina farany indrindra izany hoe efa hadiva hariva vao niditra ny efitrano izy ireo. Natao angamba izany vokatry ny resaka be nandeha ny amin’ny mety hisian’ny vahoaka be ho eny Anosy, hanaraka ireto olona ireto. Tsy dia izany loatra anefa nonitranga fa nilamina tanteraka ny teny an-toerana omaly.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Place du 13 Mai : Les ministres TIM contre la violence

Les ministres du TIM devant la presse hier à Anosy.

Les quatre ministres du TIM se démarquent de leurs collègues du gouvernement par rapport à ce qui se passe ces derniers jours sur la Place du 13 Mai. En effet, les Guy Rivo Randrianarisoa, Roland Ravatomanga, Lydia Raharimalala et Marcel Napetoky ont demandé à tout gouvernement de dire officiellement non à la violence dont les manifestants revendiquant la vérité sur l’élection du 19 décembre sont victimes tous les jours sur la Place du 13 Mai. « Si le gouvernement dont nous faisons partie est là, c’est grâce aux manifestations des 73 députés qui ont été finalement autorisées  après le 21 avril 2018 sur cet endroit historique de Madagascar. Il est donc injuste actuellement d’user de la violence contre ces militants de la justice électorale qui veulent manifester pacifiquement sur la Place du 13 Mai. », a affirmé hier le ministre de l’Industrie Guy Rivo Randrianarisoa. A l’endroit de la HCC qui va proclamer cet après-midi les résultats définitifs du scrutin du 19 décembre, les ministres du TIM réclament un verdict qui reflète le véritable choix des Malgaches.

SSM. Outre, les membres du gouvernement issus du parti du candidat Marc Ravalomanana, des syndicalistes au sein de la SSM (Solidarité des Syndicats de Madagascar) ont également haussé le ton pour dire non à la répression violente infligée aux gens manifestant quotidiennement sur la Place du 13 Mai. Ces syndicalistes ont condamné hier l’attitude des éléments des forces de l’ordre à l’endroit de ces manifestants qui revendiquent la vérité sur le scrutin du 19 décembre. A rappeler que les partisans du candidat n°25 ne cessent depuis plusieurs jours de descendre dans la rue pour dénoncer les anomalies, les irrégularités et les fraudes qu’ils ont constatées dans le cadre du deuxième tour de l’élection présidentielle organisé le 19 décembre. Cet après-midi, la Haute Cour Constitutionnelle va se prononcer sur ce scrutin. Les regards sont braqués sur Ambohidahy. Sauf changement, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, deux finalistes de cette compétition électorale, seront présents à l’audience publique de la HCC de ce jour.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Météo : Une semaine orageuse

Va pour trois jours de précipitations.

La prévision météorologique a lancé « la vigilance forte pluie » pour le Nord- Est et le Sud de Madagascar. L’avis d’alerte jaune est déclaré pour lesdites parties du pays. Une décision qui a été prise suite à la formation d’une ligne de convergence très active à l’Est du pays. Une formation qui génère des activités orageuses sur la Grande Île et l’île de La Réunion. Ainsi, le temps serait « maussade et pluvieux » sur la majeure partie de Madagascar. « Des précipitations importantes sont attendues à partir du milieu de la semaine ». La prévision du service de la météorologie ne sort toutefois pas du cadre normal. La Grande Île serait actuellement soumise en « pleine saison pluvieuse ». La même prévision de noter que « des crues éclairs sont à craindre dans certaines régions ». Le phénomène pouvant être causé par « l’état des sols saturés en eau ». Les précipitations seraient présentes sur toute la Grande Ile. Ce qui devrait causer une certaine baisse des températures. Tandis qu’elles (les températures) seraient comprises entre 17 et aux alentours de 35°C.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Jeux des Iles 2019 : 14 disciplines au programme !

C’est maintenant arrêtée. La liste des disciplines admises à concourir aux Jeux des Iles de l’Océan Indien 2019 est connue. Des disciplines qui, autant le dire, conviennent mieux aux Mauriciens qui visent la première place.

A la guerre comme à la guerre et pour éviter que Madagascar ne parvienne à se mêler à l’emballage final de cette course aux médailles, les Mauriciens se sont battus pour rayer du programme le karaté et le taekwon-do, pour y mettre à la place le rugby où ils sont certains de terminer sur le podium mais également au beach volley où ils sont excellents.

Grappiller une médaille. Il y aura bien sûr l’athlétisme où Madagascar fait jeu égal avec les autres îles mais également le football très certainement sans les anciens Réunionnais qui forment les Barea.

Le basket-ball, le volley-ball, le judo, la natation, le tennis et dans un degré moindre l’haltérophilie, sont autant de disciplines où on a des chances de grappiller une médaille. Pas forcément de l’or mais une médaille qui va permettre aux Malgaches de ne pas afficher un profil bas.

On y ajoute le rugby pour peu qu’il retrouve cette unité nécessaire pour espérer régner dans la région. Le recours aux grands joueurs d’Analamanga de La Pie Ravelojaona est plus une nécessité pour Marcel Rakotomalala s’il veut retrouver l’efficacité et surtout le soutien du public dans son ensemble.

La même remarque pourrait s’appliquer à la boxe qui a d’abord intérêt à se montrer clean pour espérer une aide de l’Etat et même de ses amis du Comité Olympique Malgache.

Madagascar 4e . De gros efforts sont nécessaires pour voir les cyclistes jouer un quelconque rôle comme lors des Jeux des Iles de la Réunion où Dama est parvenu à se hisser à la troisième place de la course en ligne. C’est aussi valable pour le beach- volley dont le niveau est resté stationnaire c’est-à-dire bien en deçà des Réunionnais et même des Seychellois tout comme le badminton où les Malgaches sont au propre comme au figuré à la traîne.

Par contre, on ne voit pas de quelle manière la voile malgache peut réussir alors que sa fédération est restée aphone depuis le retour des Jeux Olympiques de Rio. On aimerait bien croire que, pas de nouvelle bonne nouvelle, mais la réalité nous ramène à des années  d’inactivités ponctuées par quelques voyages à l’extérieur de son président.

Il reste donc six mois pour prouver le contraire car à l’état actuel des forces en présence, Madagascar ferait au mieux une quatrième place derrière La Réunion, Maurice et les Seychelles.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivo atsinanana : Tovolahy maty voatsatok’antsy, mitaky fitsaram-bahoaka ny havany

Nafana ny raharaha tao Fenerivo Atsinanana, ny sabotsy 05 janoary teo, satria ny zoma 04 janoary tamin’ny 10ora alina dia nisy tovolahy 23 taona antsoina hoe Marcellin niaraka tamin’ny vadiny avy namangy havana marary tany amin’ny hopitaly no nisy nanendaka teo amin’ny “rond point” Sahavola. Raha ny fantatra, dia telo lahy ireo mpanendaka, tafatsoaka kosa ny vadiny raha niezaka nanohitra ireto mpanendaka ilay tovolahy. Tsy nahatohitra izy ka voatsatok’antsy teo amin’ny kibony ary lasan’ireo mpanendaka ny finday teny aminy. Ilay vadiny tafatsoaka no nampandre ny fianakaviany ary ireto farany no niezaka nitondra azy teny amin’ny hopitaly; saingy noho ny fahaverezan-drà be loatra, dia tsy tana ny ainy na nanao ny ezaka rehetra aza ny mpitsabo. Ny alin’ny zoma 04 janoary ihany dia tratra tao anatina karaoke iray tao Fenerivo Atsinanana ny roa ka isan’izany i Nadson; izay efa mpamerin-keloka amin’ny fanendahana sy vaky trano any an-toerana. Ny sabotsy 05 janoary raha nahare fa voasambotry ny zandary ireto nanendaka sy ny namono ny havany, dia nirohotra nankeny amin’ny biraon’ny zandary ireo fianakaviana sy ireo  fokonolona , ny antony dia ny ho fitakiana ny hanaovana fitsaram-bahoaka an’i Nadson sy ilay namany raha mbola karohana ny fahatelony tamin’ny fahafatesan’i Marcellin. Efa saika raikitra ny sakoroka tamin’izao fangatahana fitsaram-bahoaka izao, saingy raha nisy ny fifampiresahana teo amin’ny fianakavian’ny maty sy ny zandary dia nilamina izany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Actes de banditisme à Maintirano : Les hôpitaux et les centres de santé submergés

Le grand banditisme dans toutes ses formes est en train de prendre des proportions plus que préoccupantes dans l’ensemble de la Région du Melaky, pour n’illustrer que le district de Maintirano et chef-lieu de région. Un contexte qui n’est pas prêt de s’améliorer de par ces actes de banditisme qui font partie du quotidien de la population à en croire, les hôpitaux et les centres de santé qui sont submergés par les victimes de ces agressions, et le personnel de santé vivement sollicité pour sauver des vies humaines. Une situation qui n’est pas sans rappelée ces hôpitaux dans ces pays en état de conflit. Nuit et jour, un nombre croissant de victimes d’agression sont évacuées dans ces centres de santé, comme en témoigne le CHRR (Centre Hospitalier Régional de Référence).

Surnombre. Des agressions de tout genre, provenant soient des cambriolages, des braquages sur les routes, les vols de bœufs et s’en suivent. Des victimes qui souvent dans la plus part des cas, sont pris à l’improviste par ces bandits en surnombre et farouchement armés, ne ménageant rien sur leurs passages tels que les personnes âgées, les hommes, les femmes, les enfants, les nourrissons  pour réaliser leurs sales besognes. Ces victimes qui souvent, n’ont d’autre option que de se soumettre et de subir les supplices de ces bandits pour pouvoir avoir la vie sauve. Pour certaines, les centres de santé et les hôpitaux sont devenus leur dernier refuge, d’autres moins chanceux perdent même leur vie avant d’atteindre ces hôpitaux

Refuge. La protection des personnes et des biens a tout perdu son sens dans cette région enclavée. Les forces de l’ordre qui en principe, doivent servir de dernier refuge, sont désemparées et ont même perdu des siens, lors des accrochages. La situation les dépasse. L’Etat central ne peut rien faire. La population, elle, n’a d’autre impératif que de quitter leurs villages et rejoindre Maintirano ou autres grandes localités. Des villages abandonnés, des terres délaissées qui n’augurent rien de bon pour le développement du monde rural et qui constitue plus de 80% de la population.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Épidémie de Rougeole : 63 districts concernés dans toute l’île

Des enfants atteints de rougeole à l’hôpital Mère-enfant de Tsaralalàna.

L’épidémie de rougeole continue de s’étendre et gagne du terrain dans la Grande Île.  

La situation s’aggrave concernant la rougeole. 63 districts sur les 112 que compte le pays sont actuellement touchés d’après Dr Manitra, directeur de la promotion de la santé auprès du ministère de la Santé publique joint au téléphone hier. Une situation inquiétante étant donné les risques que présente la maladie. Surtout pour les enfants qui succombent facilement face à d’éventuelles complications liées à la maladie. Dr Manitra de profiter de l’occasion de l’appel téléphonique pour faire savoir que, quelques districts sont classés comme étant « à risque ». « Ce sont les districts qui présentent les plus faibles taux de vaccination de la rougeole » a expliqué le directeur de la promotion de la santé auprès du ministère de la Santé. Avant de noter que « les faibles taux de vaccination sont dans la majeure partie des cas causées par la réticence de la population à adhérer aux campagnes de vaccination menées par le ministère de tutelle ». Une réticence qui a d’ailleurs toujours été soulevée comme étant l’une des plus grandes causes de la résurgence des maladies à Madagascar, dont la rougeole. Dr Manitra d’interpeller également la population, à adopter les bons gestes face à des symptômes apparents à la rougeole. C’est-à-dire «aller directement consulter un médecin. Pour les enfants en bas âge, leur faire boire beaucoup d’eau, leur administrer des médicaments dont les vertus consistent à faire baisser les températures ».

Toamasina. L’entretien téléphonique avec Dr Manitra a été également l’opportunité pour celui-ci d’éclaircir la situation auprès du centre hospitalier Universitaire Analakinina Toamasina. « Une descente a été menée auprès dudit CHU. Les données enregistrées jusqu’au 4 janvier dernier démontrent que, 47 cas y sont actuellement pris en charge » a lancé le directeur de la promotion de la santé. Avant toutefois de noter que le même CHU enregistre « trois décès par complication ». « Lesdits décès ont été observés auprès du service de pédiatrie», s’est lamenté Dr Manitra.    Par ailleurs, un communiqué de presse émanant du ministère de tutelle de mentionner que « onze (11) personnes sont actuellement atteintes de rougeole compliquée auprès du service de Médecine interne » du même centre hospitalier universitaire. La situation semble aller de mal en pi concernant l’épidémie de rougeole. La résurgence des maladies endémiques qui sévit actuellement dans le pays devrait être le point de départ d’une prise de conscience collective sur l’importance de la vaccination d’un côté, mais également de la responsabilité de tous face à la santé publique.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Grand-messe d’Iavoloha : Ntsay Christian, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina absents

Le Président de la République par intérim, Rivo Rakotovao a prôné l’apaisement. (Photo Kelly)

Le point commun des différents discours d’hier, c’est que les différents intervenants ont lancé un appel au calme dans l’attente des résultats définitifs qui seront publiés par la HCC.

La cérémonie de présentation de vœux des corps constitués et du corps diplomatique s’est tenue, hier, au Ceremony Building à Iavoloha. Contrairement à l’année dernière, il n’y avait eu qu’un seul ancien Chef d’Etat à la cérémonie d’hier, en l’occurrence Marc Ravalomanana. Pour ceux qui n’ont pas assisté à cette présentation de vœux, citons, entre autres, le Premier ministre Ntsay Christian, le candidat n°13 Andry Rajoelina, l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina, l’amiral Didier Ratsiraka et Norbert Lala Ratsirahonana.

Appel au calme. Lors de son allocution, le Président de la République par intérim, Rivo Rakotovao, a lancé un appel au calme et à l’apaisement dans l’attente des résultats officiels publiés par la Haute Cour Constitutionnelle. Il a prôné également la tolérance. Il pense, par ailleurs, que l’élection ne soit pas source de conflit et que le pays ne pouvait pas supporter une nouvelle crise. Il n’a pas manqué également d’exprimer tous ces vœux de réussite au nouveau Président. Tout  en soulignant au passage « qu’il soit un Président réconciliateur et soucieux des biens communs ».

Développement durable du pays. De son côté, le vice-doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur de l’Union des Comores, a fait savoir que le Président qui sera élu aura besoin de toutes les forces vives du pays pour assurer le développement durable du pays. Pour sa part, le ministre de la Défense nationale qui a représenté le Premier ministre a dressé le bilan du gouvernement. Toujours est-il que c’est la première fois que la présentation de vœux des corps constitués et du corps diplomatique a été dirigée par un Président de la République par intérim. Notons que la cérémonie a été animée par Samoela, Stéphanie, Backom le Rasta et Poon and CO.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Nouveauté : Fredy de Tana, un album à venir

Il était le danseur de Tinah-Ti, de Soava et plusieurs chanteurs alors qu’il avait 15 ans. En 2010, il s’est converti dans la musique. Il est  adepte de la musique africaine. Animateur et  jouisseur,  ce chanteur  fait partie de la jeunesse consciente.

Ce jeune homme de 28 ans  commence à avoir le cœur des jeunes Tananariviens. Bercé par la musique ouest Africaine dès son jeune âge, sa musique est un mélange entre le coupé décalé et le tapôlaka. En attendant son nouvel album « Fitiavana mandrakizay »,  Fredy de Tana a sorti un single  Vadiko cette semaine. «Je suis un mec qui a un grand cœur. L’amour est le moteur de toute chose. Alors, je chante par amour. Bref, tout ce que je fais c’est par amour», a affirmé le jeune chanteur. Le clip de cette chanson sera diffusé la semaine du 14 janvier.

Fredy de Tana est à la fois beat-maker, chorégraphe  et chanteur. Un talent qui vient de ses parents. D’ailleurs, il est encadré par sa famille, notamment son grand frère qui l’aide aussi bien matériellement que moralement. « Mon frère m’a aidé et il continue à le faire jusqu’à maintenant. Il est très sévère avec moi. C’est parce qu’il veut que je fasse des choses impeccables »,  a certifié le jeune chanteur.

Fredy s’inspire beaucoup de la situation de Madagascar.  En 2012, il sort le morceau Tanindrazana qui parle des problèmes de la Grande île. Un an,  après il sort un autre single  fihavanana. «J’ai sorti cette chanson pour que les Malgaches soient conscients de l’importance de la fraternité.  Je sens qu’on commence à s’entredéchirer entre nous», dixit le chanteur. Après quelques mois, pendant que Madagascar était en pleine campagne présidentielle,  Fredy  avait une nuit blanche en écrivant gidragidra«En tant que malgache, je me sens concerné  de tout ce qui se passe dans mon pays» a-il affirmé .  Mais, il ne se limite que sur les textes engagés. Il est vrai qu’il consciente les jeunes malgaches à analyser la situation du pays. Mais, Fredy de Tana est aussi un «ambianceur» de première catégorie. Il sort tehaka aloha vao mandihy, un tube qui a fait le tour des quartiers d’Antananarivo. Dès lors, fredy gagne plus de fans. Le jeune homme prévoit que cette année sera prospère pour lui et son équipe. Il fera le tour de Madagascar une fois que sa jaquette sera finalisée.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ankorondrano : Orinasan-tserasera may kilan’ny afo

Niredareda indray ny afo tetsy Ankorondrano ny alatsinainy vao maraim-be lasa teo. Trano lehibe iray misy orinasa misehatra eo anivon’ny serasera no kila hotohoto tanteraka. Tsy nisy noraisina avokoa ireo entana rehetra tao anatiny. Tokony ho tamin’ny roa ora maraina tany ho any no nitranga io loza io, araka ny angom-baovao azo. Mazava ho azy amin’ny maha orinasa azy izay dia tsy nisy olona niasa tao anatiny tamin’ny fotoana nitrangan’ny loza. Araka izany, tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra.

Ny afo efa nijoajoala tao amin’ny rihana voalohany mantsy no nanaitra ny rehetra teny ivelany, ka niantsoana avy hatrany ireo mpamonjy. Tonga avy hatrany teny an-toerana ireto farany : nahitàna ireo mpamonjy voina avy eny Tsaralalàna, ny teny Anosivavaka ary nampian’ny teny Ambodivona. Na dia teo aza anefa ny hamaroan’ireo miaramilan’afo izany dia somary nampanano sarotra azy ireo ny famonoana sy ny fifehezana ny afo, izay efa nahazo vahana tanteraka tamin’izy ireo tonga teny an-toerana. Ora maromaro taty aoriana mihitsy aza vao voafehy tanteraka izany. Nampiseho ireo tapa-porohana sy lavenona navelan’ny afo mpandrava tamin’ilay trano lehibe sy ny entana ary ireo antontan-taratasy rehetra tao anatiny. Hatreto raha ny vaovao hatrany dia mbola tsy fantatra mazava izay tena antony nahatonga ny loza. Voalaza mantsy teto fa toa hoe nisy nandoro ilay orinasa. Teo anatrehan’ny zava-misy araka izany dia nisy ny fidinan’ireo mpitandro filaminana nanao fanadihadiana teny an-toerana. Tamin’izany tokoa no fantatra fa nahitàna tavoahangy nampiahiahy, izay heverina fa nisy ireo fangaron-javatra mipoaka fantatra amin’ny anarana hoe « cocktail Molotov » ireny. Na izany aza anefa, hoy ny fanazavàna dia mbola tsy ahafahana mamoaka tsoa-kevitra malaky izany. Ny valin’ny famotorana nataon’izy ireo ihany aloha hatreto no ahafahana mamantatra ny tena zava-nisy marina tamin’ity orinasa ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Education nationale- reprise des classes : Place aux quatre dernières périodes de l’année scolaire

(photo d’archives) Les embouteillages stressants et polluants ont repris avec la reprise des classes.

Les élèves des écoles publiques et ceux de la plupart des écoles privées ont repris hier. Pour le public, l’année scolaire s’achèvera le 30 août, si le calendrier scolaire reste inchangé.

Après deux semaines de vacances de Noël, les élèves ont donc repris depuis hier. Nous sommes à un peu moins de 8 mois de la fin de l’année scolaire, car celle-ci s’achèvera le 30 août, si rappelons-le, le calendrier scolaire reste inchangé. Notons que ces huit mois sont désormais divisés en « périodes » et non plus « trimestre », comme nous étions habitués à les appeler il n’y a pas si longtemps. Ces presque huit mois correspondront à quatre périodes. Les élèves ont donc entamé la deuxième période qui courra jusqu’au 27 février prochain. Les journées des écoles se dérouleront du 27 février au 1er mars. Trois jours de fêtes ou de répit, après lesquels commencera la troisième période qui s’étendra du 4 mars au 19 avril. Les vacances de Pâques qui dureront 8 jours (du 20 au 28 avril 2019) laisseront place à la quatrième période qui se terminera le 28 juin. Trois jours après, le 1er juillet viendra la dernière période de l’année scolaire, qui durera quasiment deux mois, pour s’achever le 30 août, pour ceux qui n’ont pas d’examens officiels à passer évidemment. Les examens officiels se dérouleront en effet aux périodes suivantes : le 3 septembre pour le Certificat d’études du premier cycle (CEPE) ; du 23 au 26 septembre 2019 pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Embouteillages. Il n’y a pas que les classes qui ont repris hier, les embouteillages ont eux aussi marqué leur grand retour, après une semaine d’absence. Nombreux sont en effet, ceux qui comme Rabe, un habitant d’Ampitatafika  ont mis 1h45 min pour rallier cette localité à Analakely ce matin, soit de 6h à 7h45 min du matin. Ce retour des embouteillages s’explique en grande partie par la reprise des classes pour les élèves et du travail pour les prolétaires et même l’administration publique, qui a marqué sa reprise par le grand festin et l’échange de vœux à Iavoloha. Pour  en revenir aux embouteillages ; qu’il s’agisse de l’axe atsimondrano, d’Anosizato et d’Ampitatafika, ou encore de l’axe Ambodivona Andravoahangy, Antanimena-Behoririka, sans parler des 67ha et du Cenam, d’Anosy et des environs ; etc ; tout le monde en a eu pour son compte et nombreux sont ceux qui se remémoraient avec « nostalgie » et « une pointe » d’énervement la fluidité de la circulation de la semaine dernière. Pas grand-chose à faire, à part prendre son mal en patience. D’autres qui s’en sentaient capables ont carrément opté pour la marche à pied, quand la distance du trajet à effectuer le permet.

Luz Razafimbelo