Les actualités Malgaches du Vendredi 07 Décembre 2018

Modifier la date
News Mada31 partages

Rallye mathématique: manomboka ny fisoratana anarana

Andiany faha-18 ny fifaninanana rallye mathématique karakarain’ny lycée français eto amintsika sy ny fikambanan’ny mpampianatra ny taranja matematika eto Madagasikara(Gemma) amin’ity taona ity.

Mpianatra manomboka amin’ny kilasy 6ème ka hatramin’ny famaranana mampihatra ny rafi-pampianarana frantsay sy malagasy no afaka mandray anjara. Ho an’ny sekoly liana, afaka misoratra anarana eny anivon’ny Cisco misy ny toeram-pampianarany izy ireoka hifarana ny 1 febroary 2019 izany. Hifanintsana voalohany ny ekipa isaky ny sekoly, ny 13 febroary 2019. Heverina ho tanterahina eto Antananarivo ny 29 mey 2019 kosa ny filazana izay mpandresy sy ny fizarana ny loka samihafa. Tamin’ny andiany 17 lasa, 12 000 ny mpianatra nandray anjara avy amin’ny sekloly 150 manerana ny faritra sivy. Tanjona ny handrisika ny mpianatra hitia ny taranja matematika sy hampiroborobo ny fisafidianan’ny ankizy io taranja io amin’ny fanadinana bakalorea  (sokajy S). Amin’ny alalan’ny kilalaon-tsaina iarahan’ny ekipa no itondrana ny fifaninanana ary misy sokajy efatra, araka ny fanazavan’ny filohan’ny Gemma, Ramahazosoa Irrish Parker, teny Anosy. “Fototry ny fampianarana rehetra ny matematika ary tsy handroso ny firenena raha tsy mihamaro ny taranaka aty aoriana tia io taranja io”, hoy ny nambarany ihany. Matetika ny fomba fampitan’ny mpampianatra ny lesona momba ny matematika no tsy mahasarika ny mpianatra ka mitarika azy ireo tsy hahafehy izany.

Nanomboka ny taona 2017, niara-niasa amin’ny Gemma ny minisiteran’ny Fanabezana nikarakara ny fifaninanana. Fanovana nentina amin’ity andiany ity ny fitomboan’ny isan’ny ekipa isam-paritra ho telo amin’ny famaranana.

 

Vonjy A.

News Mada10 partages

Conseil des ministres houleux: Rivo Rakotovao sème la zizanie

Le Conseil des ministres d’hier à Iavoloha a pris une autre tournure. En soulevant de façon scandaleuse les interventions des experts étrangers, lors de la conférence sur la sécurité, organisée par l’IEM récemment au CCI Ivato, Rivo Rakotovao a outrepassé ses fonctions et a transformé le Conseil en arène politique.

«Le Chef de l’Etat a fait une remarque appuyée sur les interventions directes et publiques de personnes ressources de nationalité étrangère lors d’une récente conférence sur la sécurité, jugées inopportunes en regard de la souveraineté nationale et entrant, d’autant plus, dans le cadre d’une période de campagne électorale», a relaté le Conseil des ministres de mercredi dernier.

Autant le dire, cette conférence portant sur la sécurité, un sujet d’une importance capitale pour le pays, n’a pas plu au président par intérim, Rivo Rakotovao. Où veut-il en venir ?

Pour sa gouverne, non seulement aucune loi n’interdit la participation d’experts étrangers à une conférence, mais leur présence n’était qu’à titre consultatif qui n’engage à rien le régime par intérim.

Mais Rivo Rakotovao va plus loin en pointant du doigt «la mise en avant de matériels stratégiques de défense, sujets à une règlementation stricte». Se trompe-t-il de sujet ou le président par intérim est-il vraiment à côté de la plaque ?

  Tous les matériels importés et utilisés durant cette conférence ont respecté toutes les procédures douanières en vigueur. Et contrairement à la précision faite dans le communiqué du Conseil des ministres, ces matériels n’ont rien à voir avec une quelconque stratégie de défense.

Comme si Rivo Rakotovao voulait uniquement attiser les tensions et il n’est pas étonnant qu’un ministre ait quitté la salle. «S’en est suivi un lever de bouclier de la part de certains, dont un ministre qui a délibérément choisi de quitter la séance, estimant avoir été lésé dans le temps imparti aux échanges sur le sujet abordé et ce, malgré l’exhortation du Premier ministre à la sérénité», selon toujours le communiqué. Sans conteste, cela a mis Christian Ntsay dans une situation inconfortable d’autant que ce communiqué laisse entendre que Christian Ntsay pourrait cautionner les propos de Rivo Rakotovao.

Usurpation de fonction

A y voir de près, l’intervention du président de la République par intérim est un signe manifeste d’une usurpation de fonctions. Ses propos relèvent d’un acte gouvernemental qui incombe pourtant au chef du gouvernement, par conséquent au chef de l’Administration.

En tant que président par intérim, Rivo Rakotovao n’a l’autorisation que sur les affaires courantes de l’Etat. En prenant position, il a tout simplement bafoué la neutralité qu’il se devait de respecter en tant que premier responsable dans le pays. Au lieu de cela, il a transformé le Conseil des ministres en une arène politique.

A vrai dire, ce n’est pas la première fois que Rivo Rakotovao a agi ainsi. Notre président par intérim a déjà outrepassé ses fonctions en fermant la Radio Fréquence plus à Morondava. Dérnièrement, il a également fait pression sur les forces de l’ordre en frappant d’une IST Mbola Rajaonah.

A moins que sa zizanie tend à signifier son penchant pour le candidat Marc Ravalomalala, tout en taclant son adversaire, le candidat Andry Rajoelina.

Rakoto

 

 

Midi Madagasikara8 partages

Ambositra : « Cash point » lasibatrin’ny jiolahy andro antoandro

Tsy mandry fahalemana ny ao an-tampon’ny tanànan’Ambositra, na ny andro na ny alina, toy ny zava-nitranga ny alakamisy faha 6 desambra lasa teo, tokony ho tamin’ny 12 ora antaoandro. “Cash point” MVola iray ao Alakamisy, akaikin’ny “cyber-teno” no lasibatr’ireo mpanao ratsy. Nambanana ny jiolahy basy ilay ramatoa tomponandraikitra, dia lasan’ny vola rehetra.

Mbola ao anatin’ny fanadihadihana tanteraka ireo mpanao famontorana, na dia niezaka niantso vonjy ilay ramatoa, dia tsy tratra intsony ireo mpanao ratsy. Miainana ao anatin’ny tebiteby araka izany ny vahoaka eto an-tampon’ny tanàna sy ny eny ambanivohitra na ny andro na ny alina

Anastase

News Mada7 partages

Tourisme culturel: un soutien pour le patrimoine vivant

La troisième conférence sur le tourisme culturel, organisée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), s’est tenue à Istanbul Turquie, du 3 au 5 décembre. Les participants ont manifesté leur appui à ce secteur innovant qui représente un levier pour sauvegarder le patrimoine vivant et stimule dans ce sens la créativité dans les villes pour des retombées socioéconomiques.

En effet, la conférence a permis d’explorer le potentiel du partenariat entre le tourisme et la culture. L’une des grandes conclusions a été la nécessité d’instaurer une relation solide entre les parties prenantes du tourisme, de la culture et des communautés locales.

« Les politiques et les stratégies en matière de tourisme culturel doivent tenir compte des points de vue et des intérêts des populations locales, qui peuvent aider les organes du Gouvernement à concilier le développement du tourisme avec la conservation et la sauvegarde du patrimoine. Réinjecter les recettes du tourisme dans la préservation des ressources culturelles et le développement communautaire a été identifié comme un défi majeur de gouvernance », selon l’OMT dans un communiqué publié à l’issue de cette conférence.

Cette troisième conférence mondiale OMT/Unesco sur le tourisme et la culture débouchera sur une déclaration, à paraître prochainement. La prochaine édition se tiendra à Kyoto (Japon) en 2019.

Arh.

News Mada4 partages

Institution: la Banque centrale innove son site

Une meilleure accessibilité des informations au public, c’est dans ce sens que la Banky foiben’i Madagasikara (BFM) a modernisé son site. « La présentation des publications a été repensée afin d’offrir aux utilisateurs une bonne visibilité sur l’évolution des conjonctures économiques du pays », annonce la BFM dans un communiqué.

Cette plateforme publie, avant tout, des informations sur l’institution mais aussi sur les principaux indicateurs économiques du marché monétaire et des changes. Dorénavant, les visiteurs pourront également entrer directement en contact avec la BFM par le biais du formulaire « Contact »  sur le nouveau site web.

R.R.

 

News Mada4 partages

Paositra Malagasy: hitory ny DG teo aloha

Nanaiky nanao ny famindram-pahefana, raisiny ho toy ny natao amboletra, ny 5 desambra teo, ny tale jeneraly teo aloha ao amin’ny Paositra Malagasy, Rakotomalala Nirina Augustin, saingy ao anatin’ny fanajana tanteraka ny didy aman-dalàna manan-kery. Nomarihiny anefa fa tsy manaraka ny lalàna ny fanendrena ny tale jeneraly vaovao, ka nahatonga azy hitory any anivon’ny Filankevim-panjakana, fahefana mahefa amin’izany.

Manampy izany, miantso fahatoniana ho an’ny mpiasan’ny Paositra Malagasy izy, mba tsy ho voasarika amin’ny mety ho fanakorontanana sy fampizarazarana ny samy mpiasa.

Aminy, “ho fantatra ao anatin’ny andro vitsy ny didy havoakan’ny fitsarana, mifanaraka amin’ity raharaha ity, koa tsy hitany ny hanaovana amboletra ny famindram-pitantanana”.

Notsipihiny manokana, fa mpiasa manana traikefa amin’ny lafiny paositra hatramin’izay ny tenany, tsy mbola voasazy mihitsy, koa tsy hitany ny antony nilazana fa nanao hadisoana amin’ny asany izy. Raisiny ho toy ny filazana zavatra tsy marina sy tsy voaporofo ny filazan’ny filohan’ny filankevi-pitantanana(PCA)-n’ny Paositra Malagasy.

Randria

News Mada4 partages

CNIDH momba ny zon’olombelona: « Tsy avela amin’izao ny « Raharaha Antsakabary » sy « Antanime...

Aiza ho aiza ny fanajana ny zon’olombelona eto Madagasikara? Raha ny tatitry ny CNIDH, be ny fanararaotam-pahefana. Tsy avela amin’izao fa arahi-maso akaiky ny  « Raharaha Antsakabary » sy ny « Raharaha Antanimena »

« Amin’ny ankapobeny, ny mahatonga ny fanitsakitsahana ny zon’olombelona eto amintsika amin’izao fotoana izao: eo amin’ny hoe manitsakitsaka ny zon’ny hafa izay manana fahefana, hery, vola. »

Io ny nambaran’ny filohan’ny Vaomieram-pirenena mahaleotena momba ny zon’olombelona

(CNIDH), Rabenoro Mireille, tamin’ny fanaovana tatitra isan-taona, teny Antaninarenina, omaly, momba ny fanajana ny zon’olombelona eto Madagasikara, taona 2018.

Miainga hatrany amin’ny hoe hery sy fahefana tsy mitovy ny tsy fanajana ny zon’olombelona. Eo amin’ny 100 mahery eo ho eo manerana an’i Madagasikara ny fitarainana voarain’ny CNIDH amin’izao. Toa tsy manao ny asany ny fanjakana amin’izany: tokony hisy fiarovana ny rehetra momba ny zon’olombelona.

Voalaza, ohatra, ny hoe mitovy avokoa ny olombelona rehetra eo anatrehan’ny lalàna. Manan-jo mitovy izany ny rehetra raha voaaron’ny lalàna. Eto amintsika anefa amin’izao fotoana izao, mampalahelo fa tsy izay no mitranga matetika.

Endrika isehoan’ny tsy fanajana ny zon’olombelona izay, ohatra, ny « Raharaha Antsakabary », tsy hita izay tohiny sy farany, na efa roa taona latsaka aza (febroary 2017), nahavoarohirohy polisy ampolony. Farany teo, ny « Raharaha Antanimena » nisy fanambanana fitaovam-piadiana nataona miaramila.

Tsy araka ny tokony ho izy ny hoe fanjakana tan-dalàna

« Manameloka hatrany ny fakana an-keriny sy ny fitsaram-bahoaka mitranga izahay », hoy izy, momba ny fisian’ny fitsaram-bahoaka sy ny fakana an-keriny tato ho ato. Taratry ny fahalemen’ny fitondram-panjakana ireny. Tsy araka ny tokony ho izy ny hoe fanjakana tan-dalàna. Satria tsy matoky ny fitsarana sy ny mpitandro filaminana ny olona, ka miditra amin’ny hoe fitsaram-bahoaka.

Laharam-pahamehana ny famerenana araka izay azo atao ny fanjakana tan-dalàna. Raha tsorina, Rangory fototry ny afo ny kolikoly. Raha tsy misy ny kolikoly, tsy misy ny fanararaotam-pehefana isan-karazany, ny fakana an-keriny, ny fitsaram-bahoaka.

Nilaza hanamafy ny ezaka amin’ny fanatontosana iraka sy fanadihadiana ny CNIDH amin’izao fahazoany tetibola hiasana izao. Zava-dehibe izay amin’ny fitandroana ny zon’olombelona, ankoatra ny fanaovana lalàna. Saika any amin’ny faritra sy toerana lavitra fanjakana no tena misy ny fanitsakitsahana zon’olombelona.

R. Nd.

 

Midi Madagasikara4 partages

Conseil des ministres : Clash en pleine séance hier

Le président de la République par intérim a fait hier « une remarque appuyée » en conseil des ministres

A deux semaines du second tour de l’élection présidentielle, la cohabitation au sein de l’Exécutif a connu son premier couac hier, au palais d’Ambohitsorohitra.

Selon le rapport du Conseil des ministres, « le Chef de l’Etat a fait une remarque appuyée sur les interventions directes et publiques de personnes ressources de nationalité étrangère lors d’une récente conférence sur la sécurité, jugées inopportunes au regard de la souveraineté nationale, et entrant, d’autant plus, dans le cadre d’une période de campagne électorale. La mise en avant de matériels stratégiques de défense, sujets à une réglementation stricte, a aussi été pointée du doigt. S’en est suivi une levée de boucliers de la part de certains, dont un ministre qui a délibérément choisi de quitter la séance, estimant avoir été lésé dans le temps imparti aux échanges sur le sujet abordé et ce, malgré l’exhortation du Premier ministre à la sérénité ».

Champ de compétences. De source proche d’Ambohitsorohitra,  la « levée de boucliers » venait des ministres Mapar.  Pierre Holder serait celui qui a quitté la salle, faute d’avoir pu s’exprimer. Face à cet incident de parcours, on est droit – au propre comme au figuré – de poser la question de savoir si le président de la République par intérim a ses « maux » à dire en matière de défense et de sécurité. Et pour cause, il n’est pas le Chef suprême des Forces armées, selon l’Avis de la HCC en date du 07 septembre 2018 qui avait balisé ses attributions. Ecartant expressément du champ de compétences de Rivo Rakotovao, l’article 56 de la Constitution qui dispose notamment que « le Président de la République est le chef suprême des forces armées dont il garantit l’unité ». En revanche, rentrent dans ses prérogatives, celles prévues par l’article 45 alinéa 2 qui stipule qu’ « il veille à la sauvegarde et au respect de la souveraineté nationale tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ». C’est à la limite, en vertu de ces dispositions que le président de la République par intérim « a fait une remarque appuyée ».

Domaines réservés. Cependant, le rapport émanant du Palais d’Ambohitsorohitra de noter lui-même que cela intervient « dans le cadre d’une période de campagne électorale ». Or, la propagande est l’occasion par excellence pour les candidats d’exposer leurs projets respectifs. Entre autres et non des moindres, en matière de sécurité et de défense qui font justement partie des fameux « domaines réservés » du président de la République. De toute façon, ces « matériels stratégiques de défense » étaient factices et ne sont donc à priori « sujets à une réglementation stricte ». Dans le cas contraire, ils auraient été saisis par la Douane et/ou la Police de l’Air et des Frontières puisque leur introduction sur le territoire a respecté toutes les procédures requises.

Litige. Derrière cette « levée de boucliers », se profile en filigrane la délicate voire la difficile cohabitation au sein du gouvernement de consensus dont la mission principale est d’organiser avec la CENI, l’élection présidentielle anticipée. Et ce, selon l’article 8 de la Décision de la HCC en date du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du président de la République Hery Rajaonarimampianina. Après la démission de ce dernier pour cause de candidature au scrutin du 7 novembre 2018, l’intérim est assuré par Rivo Rakotovao qui « ne remplace, ni supplée le président de la République titulaire », d’après l’Avis émis le 7 septembre 2018 par la HCC. Après le clash d’hier en conseil des ministres, le juge constitutionnel pourrait encore jouer le rôle d’arbitre. En effet, l’article 13 de la Décision du 25 mai 2018 prévoit qu’ « en cas de litige dans l’exécution des dispositions de la présente Décision, la Cour de céans statue en dernier ressort ».  En tout état de cause, les membres de l’Exécutif sont obligés de cohabiter jusqu’à l’investiture du nouveau président de la République élu prévu en principe le 25 janvier 2019.

R. O

Midi Madagasikara4 partages

Marc Ravalomanana : « Un second tour opposant le bien contre le mal »

Montée en force de Marc Ravalomanana dans la Côte Est de Madagascar.

En son 3e jour, la campagne électorale du second tour  a déjà atteint sa vitesse de croisière en ce qui concerne Marc Ravalomanana. En effet,  devant des foules monstres dans la journée du jeudi 06 décembre, le candidat n°25 a, pour ainsi dire électrisé l’ambiance par ses propos touchant les réalités vécues par les populations des quatre villes qu’il a visitées. Des réalités sur quoi il a tout de suite apposé des solutions réelles, simples et réalisables. Ces dernières qui ont été instamment assimilées par ces populations, étant entendu que ces dernières ont immédiatement compris la manière avec laquelle elles pourront les mettre en œuvre, tant pour le développement de leurs localités respectives que pour celui de la Nation. Ainsi, à Fénérive-Est, Maroantsetra, Mandritsara et Antalaha, Marc Ravalomanana n’a pas manqué d’exhorter l’assistance, s’étant ruée à sa rencontre comme un essaim massif d’abeilles porteur de miel, à ne croire que ce qui est réel et réalisable de développer, pour ce qui en est des efforts à déployer pour recouvrer leur bien-être, et ceux à développer leurs localités respectives. Et l’occasion a également été saisie par ce candidat n°25 d’initier ses vis-à-vis au mode de remplissage du bulletin unique pour, d’une part, faire tomber en brèche les mesquines manipulations perpétrées par son adversaire politique et ses acolytes, et de l’autre, pour que leurs votes ne soient pas décomptés nuls.

Coup d’Etat. Et ce fut lors de cet exercice d’initiation que Marc Ravalomanana a déclaré que « ce second tour des élections présidentielles n’oppose plus que seulement deux candidats». Là où il a martelé que ces deux candidats sont aux antipodes, sur tous les plans : « celui qui  a perpétré un coup d’Etat contre celui qu’il a brutalement démis de ses fonctions ; celui qui a mis la Nation à feu et à sang face à celui qui a boosté l’économie nationale à plus de 7% de taux de croissance ; celui qui n’a juré que pour le mal du pays contre celui qui n’a jamais cessé d’appeler le Peuple à croire tout simplement en Dieu quant au développement de sa Patrie ». En tout cas, dans une extase collective et fortement bruyante, ces âmes, profondément acquises à la cause du candidat n°25, lui ont répondu en chœur : « Croyez tout simplement en Dieu et en nous et rendez-vous ce mercredi 19 décembre prochain ! »

News Mada3 partages

Métier du numérique: l’insuffisance de compétences inquiète les opérateurs

L’insuffisance de compétences dans le numérique a fait l’objet d’un colloque hier, à la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA). Les acteurs estiment aujourd’hui que plus d’engagement de la part de l’Exécutif est nécessaire, pour renforcer les compétences dans le secteur du numérique et en vue de limiter la fuite de cerveaux vers l’étranger.

Entre 550 à 600 ingénieurs en TIC arrivent sur le marché malgache chaque année. Ce nombre est loin de satisfaire les demandes qui ne cessent de s’accroître dans ce secteur en pleine expansion. Mais plus encore, le tiers de ces experts malgaches préfère partir dans d’autres pays, notamment en France, au Canada et à l’île Maurice.

« La fuite de compétences représente une réelle perte de valeur ajoutée pour Madagascar. Et la Grande île risque de perdre du terrain tant sur le plan local qu’au niveau international. Vu que le numérique est partout aujourd’hui »,  soutient Gil Razafintsalama, président de l’Ecole supérieure en technologie de l’information  (Esti). Ce responsable cite comme exemple le secteur tourisme où toutes les réservations se font en ligne actuellement.

Jean Luc Rajaona, président du Goticom, poursuit dans ce sens que «  le besoin d’ingénieurs est énorme actuellement. Que ce soit pour les activités liées aux Tic, entre autres, les sociétés de service, l’informatique, les sociétés d’éditeurs de logiciel que pour les autres activités qui utilisent le numérique pour leur besoin transversal, notamment les banques, les sociétés minières… »

Une prise de conscience

Et il y a de quoi s’inquiéter. C’est pourquoi, le secteur privé fait appel à une prise de conscience du Gouvernement sur la gravité de la situation.

A ce propos, Jean Luc Rajaona de poursuivre qu’ « il est évident qu’on ne peut pas empêcher les ingénieurs de partir vu qu’ils peuvent trouver mieux ailleurs. Mais le Gouvernement devrait trouver des moyens juridiques pour restreindre cette situation ».

Pour sa part, Gil Razafintsalama a abordé le cas du fonds dédié à la formation professionnelle qui représente 1% de la masse salariale à Madagascar. « Il est nécessaire de capitaliser ce fonds pour qu’il y ait une bonne stratégie de développement au pays », a-t-il avancé.

Riana R.

 

Midi Madagasikara3 partages

Escroquerie : Deux individus arrêtés pour avoir extorqué 5 720 000 ariary par « mobile money »

Un réseau d’escrocs par utilisation de « mobile money » a été démantelé par la police à Mahajanga. Deux individus ont été appréhendés par des éléments du commissariat de la Sécurité publique de Mahabibo à Mahajanga, le 29 novembre dernier, après avoir réussi à extorquer 5 720 000 ariary à travers ce système de transaction monétaire, en vogue depuis ces dernières années. Leur arrestation a fait suite à la plainte déposée par l’une de leurs victimes qui est un opérateur de kiosque dans la Cité des Fleurs. Leur mode opératoire est simple mais difficile à détecter. Selon la victime, l’un des malfrats est venu chez lui en disant qu’il n’avait pas de téléphone alors que quelqu’un habitant à Antananarivo devait lui envoyer de l’argent. Le malfrat a demandé à l’opérateur de kiosque s’il pouvait se servir du téléphone et du compte « mobile money » de l’opérateur de kiosque pour qu’il puisse recevoir cet argent. Pour persuader son interlocuteur, il a affirmé en avoir besoin d’urgence pour le soin de l’un membre de sa famille qui était, selon lui, gravement malade à l’hôpital. Ainsi, l’opérateur a alors appelé le numéro du téléphone de la personne à Antananarivo pour que ce dernier puisse envoyer l’argent. Après la conversation, ce dernier a demandé à l’opérateur de passer son téléphone à la personne qui avait besoin de son aide. Recevant ce poste, celui-ci a rapidement enregistré le numéro de téléphone de son ami à Antananarivo dans le répertoire de celui de l’opérateur. Pourtant, le nom dans le répertoire était le nom du mobile money qu’il allait filouter, que ce soit Mvola, Airtel money ou Orange money. Quelques temps après, son complice d’Antananarivo a envoyé un message indiquant que l’argent était arrivé. Puisque l’expéditeur affiché sur l’écran du téléphone était le nom du mobile money entré par l’escroc dans le répertoire de son téléphone, l’opérateur de kiosque a versé la somme indiquée dans le message à l’escroc. Ce dernier s’était déjà échappé quand la victime s’est rendue compte qu’elle s’était fait extorquer. L’opérateur de kiosque a de suite porté plainte au commissariat de Mahabibo. L’un des suspects a été surpris dans un bar au Jardin Cayla dans la ville de Mahajanga, le 29 novembre. Durant son interrogatoire, il a avoué son forfait tout en dénonçant son complice qui a, à son tour, été arrêté le même jour. Déférés au parquet, les deux présumés escrocs sont actuellement écroués à la prison de Mahajanga.

T.M.

Midi Madagasikara3 partages

Paludisme : 5 districts classés « zones d’élimination »

La présentation par la DLP de la nouvelle politique stratégique national de lutte contre le paludisme, hier, à Androhibe.

Si le paludisme reste un fléau à combattre à Madagascar, avec 21,6% de sa population vivant en zone de forte endémicité, la lutte contre cette maladie connaît quelques succès.

Cinq districts de Madagascar font maintenant partie de la zone d’élimination du paludisme, selon les dernières informations fournies par la Direction de la lutte contre le paludisme (DLP) au sein du ministère de la Santé publique. Il s’agit des districts d’Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano et Antsirabe I. En plus clair, ces districts, pour qu’ils soient classés « en élimination », doivent enregistrer une incidence en dessous de 1%. Quatre districts sont, pour leur part, en voie d’élimination du paludisme (avec un taux de positivité à moins de 5%), à savoir Antsirabe II, Manjakandriana, Antsiranana II et Mahajanga I. En revanche, le paludisme reste un fléau à combattre dans le pays où l’incidence est actuellement de 31 pour mille.

PSN. Forte des expériences et des résultats antérieurs en matière de lutte contre le paludisme, la DLP vient de finaliser le nouveau Plan Stratégique national (PSN) de la lutte contre cette maladie pour la période 2018-2022, avec un objectif « zéro décès » au terme de cette échéance. Il s’agira par ailleurs d’amener le nombre des districts en phase d’élimination de 5 à 16, et ceux en phase de pré-élimination de 4 à 74 d’ici 2022. Le nouveau PSN prend en compte aussi bien la prise en charge que la prévention, ainsi que l’organisation et l’opérationnalisation des diverses activités entrant dans la lutte. L’objectif est de protéger au moins 90% de la population malgache en mettant en œuvre les campagnes d’aspersion intra-domiciliaire (CAID) et les distributions de moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet durable (MID). Les femmes enceintes et les enfants sont particulièrement ciblés.

CAID et MID. Ainsi, pour l’année 2019, la campagne de distribution de MID se poursuivra. Il s’agira d’une campagne pour tous les ménages dans 106 districts, dont 15 sont nouvellement inclus dans la distribution en 2018 pour les zones à forte endémicité. De même, la distribution de ces MID se fera également dans le cadre de la distribution de routine pour les enfants âgés de moins d’un an complètement vaccinés ; et les femmes enceintes venant de faire la première consultation prénatale auprès des formations sanitaires publiques ; ainsi que pour les enfants de moins de cinq ans présentant l’une des quatre maladies prioritaires que sont la diarrhée, le paludisme, les infections respiratoires aigües et la malnutrition. Par ailleurs, l’acquisition des MID par le canal du secteur privé permet à la population de se les procurer à des prix subventionnés. Quant aux CAID, elles se feront en 2019 dans les cinq districts à forte endémicité, à savoir Toliara II, Sakaraha, Ampanihy, Betioky et Ihosy, ainsi que dans les zones à recrudescence, outre la campagne focalisée au niveau des zones de pré-élimination.

Gratuit. Plusieurs autres activités entrent également dans les perspectives de 2019 dans le cadre de la PSN pour les divers services de la DLP, en matière de prise en charge, de lutte anti-vectorielle, de surveillance épidémiologique, de communication, etc. Rappelons que la prise en charge du paludisme simple dans les établissements sanitaires publics est gratuite, incluant le dépistage avec le test de diagnostic rapide et le traitement ACT.  Dans le privé, les prestataires reçoivent ces intrants à des prix subventionnés.

Hanitra R.

News Mada2 partages

Guide du  week-end: Wawa au Cemes Antanimora  

Entre tournée marathon et collaboration artistique, il s’est fait rare cette année sur la scène tananarivienne. Wawa, puisque c’est de lui qu’il est question, signe son come-back, lors d’un «Grand bal faradoboka» ce vendredi, au Cercle Mess Antanimora. Ce sera la seule et unique date où il rencontrera ses inconditionnels admirateurs.

 Fy Rasolofoniaina au Fatapera Antaninarenina 

S’affirmant comme une plateforme qui promeut la musique dans sa généralité et sa diversité, Fatapera accueillera sur sa scène, à Antaninarenina, Fy Rasolofoniaina ce vendredi. Accompagné de ses musiciens complices, le jeune chanteur va amener les mélomanes dans le monde du Folk progressif. «Une musique qui transporte, sensibilise et qui nous touche au plus profond de nous», selon Fy.

Tovo J’hay chez Serre à Sera Ambalabe Ambolokandrina

«Ndao mba hiaraka, hikalokalo ilay angolanao zay», c’est à travers ces deux titres fétiches que Tovo J’hay s’invite dans l’antre du Serre à Sera Ambalabe Ambolokandrina ce soir. Ce crooner invétéré s’en donnera à cœur joie en pimentant la soirée à la saveur de sa musique où l’amour sera soigneusement décortiqué. Outre ces morceaux mentionnés supra, les notes de «Tampoka avy teo» et «Tsy niriany» résonneront vers 21 heures.

Iraimbilanja au Pic Vert Ambatobe 

Iraimbilanja, cette ancienne pièce de monnaie malgache, résonne encore aujourd’hui et signe la success story du quatuor le plus connu du monde du rock malgache. Depuis le milieu des années 80, Niry, Batata, Papay et Roger restent indétrônables sur l’échiquier de la culture. Un record pour ceux que l’on surnomme «les papys du rock». Toujours dans le cadre de leurs 35 ans de scène, les chanteurs de «Tanin-dolo» seront en concert au Pic Vert Ambatobe,  ce soir, vers 21 heures.

Janga Ratah Waza Gyal au Glacier Analakely 

Janga Ratah au Jao’s Pub Ambohipo. Véritable ambassadeur du «maganja», vakodrazana populaire de la tribu Antakarana, chanté en version a cappella accéléré et mélangé à des sons d’accordéons et de claquements de mains, Janga Ratah s’est fait une réputation dans le vaste monde de la musique tropicale. Accompagné de Waza Gyal, il s’apprête à emporter le public du Glacier Analakely dans une ambiance musicale fiévreuse qui transcende le temps et l’espace. Le rendez-vous est fixé, ce soir, à 21 heures tapantes.

Apost à l’Is’art galerie

Le comptoir des artistes à l’Is’art galerie, sis à Ampasanimalo, reçoit tout type de groupe artistique. Ce soir, la scène sera investie par Apost, un des anciens groupes, qui refont surface cette année après plusieurs mois de stand-by. Ainsi, la bande à Abassy renouera à cette occasion non seulement avec ses fans, en interprétant ses anciens titres comme le fameux «Apokalypsy», mais dévoilera aussi les nouveautés que le groupe a concoctées depuis des mois.

Limitless au No comment bar

Le groupe de rock Limitless a dévoilé, le 4 décembre dernier, sa première vidéo intitulée «Toe-tsaina mangeja», produite par Metal Photography et disponible sur les réseaux sociaux. Il servira de promotion de son premier one man show qui se déroulera, demain, au No comment bar, sis à Isoraka. Adepte du genre glam hard rock, le groupe offrira à son public du son lourd mais à la fois harmonieux. Composé de cinq musiciens, à savoir Dera le lead vocal, Rajayks à la guitare, Titan à la batterie, Tsila à la guitare basse et Tantely au clavier, Limitless est un des groupes de rock de la nouvelle génération les plus suivis par les undergrounds.

 

News Mada2 partages

Faritra Itasy: efa maro ny tantsaha manao fambolena biolojika

Entanina amin’ny fambolena biolojika ny tantsaha an’arivony any amin‘ny faritra Itasy. Raha tsorina ny hoe fambolena biolojika, voly tsy mampiasa akora simika na akora hafa tsy voajanahary, toy ny zezika simika. Mitondra ny anjara birikiny amin’izany ny orinasa Homeopharma manofana ireo tantsaha any an-toerana momba izay fambolena biolojika izay ho fiarovana ny tontolo iainana, indrindra ho fampitomboana ny vokatra sy ny fanatsarana ny kalitaony. Efa hita ny fahombiazan’ireo tantsaha sasany momba izany teknika izany, toy ny any amin’ny kaominina Morarano.

Miitatra any amin’ny kaominina hafa izao ny fampiharana azy, any Antanambolo, Ambohitrambo, Ambohimasina natao amin’ny alalan’ny tetikasa Avotra. Misy fiantraikany amin’ny fiatrehana ny fiovan’ny toetr’andro izany, raha voafehy tsara ny fampiharana azy io. An-jatony ireo nomena fiofanana momba ny fambolena biolojika hialana amin’ny fomba mahazatra taloha. Ny « compost bio », ohatra, anisan’ny fampiharana izany feno, hiadiana amin’ny bibikely manimba voly.

Nanokanana fotoana ny fanentanana izany any amin’ny faritra Itasy ny volana novambra teo, manerana ny distrika telo. Izany anefa tsy misakana ny avy any amin’ny faritra hafa handray ny fahaizan’ny tantsaha any Itasy sy ny hampita ny traikefa ny avy any aminy. Niaraha-nijery ny tany volena, ny mety amin’ny legioma, ny voankazo, sns.

Voalaza fa 40 tapitrisa ha ny tany mamokatra eto Madagasikara, nefa ampahany kely monja amin’izay fotsiny ny voavoly. Kely ny vokatra, ratsy ny kalitao, tsy ampy sakafo ny ankamaroan’ny Malagasy. Mbola nofinofy aloha hatramin’izao ny ho sompitra aty amin’ny ranomasimbe Indianina. Io fambolena sy fiompiana io no tokony ho laharam-pahamehana voalohany ho an’izay mpitondra manaraka eo.

 

R.Mathieu

Midi Madagasikara2 partages

JIRAMA : Menace de grève des syndicats dans les 72 heures

« La direction générale de la JIRAMA a effectué un licenciement abusif ». Haja Maminirina, le représentant des syndicats de cette société nationale de production d’eau et d’électricité, l’a évoqué lors d’une conférence de presse hier à Andrefan’ambohijanahary.

En effet, « un délégué syndical a été renvoyé le 06 novembre 2018 malgré le refus de l’Inspection du Travail. Cette dernière a ainsi mis une lettre de mise en demeure à l’endroit du directeur général de l’entreprise le 21 novembre 2018  afin de régulariser sa réintégration dans les 48 heures. Mais il n’y a eu aucune suite. L’Inspection de Travail a lancé une poursuite judiciaire à son encontre. Mais ce n’est pas un fait nouveau. Un directeur des Ressources Humaines a également été renvoyé l’an dernier, alors que l’Inspection du Travail avait refusé. Le concerné a porté plainte au niveau du tribunal et il a obtenu gain de cause. Mais c’est la JIRAMA qui va payer les dommages et intérêts à cause de cet abus de pouvoir. On attend maintenant la décision de la Cour de Cassation », a-t-il soulevé.

Redressement de la JIRAMA. En outre, un autre délégué syndical a été renvoyé mais la direction générale n’a pas non plus obtenu l’autorisation de l’Inspection du Travail. « Si tous les employés licenciés la poursuivent en justice, c’est toujours la JIRAMA qui va payer les pots cassés. Ce qui ne permettra pas d’assurer un meilleur redressement de l’entreprise », a-t-il enchaîné. Face à cette situation, les syndicats de la JIRAMA ont adressé une lettre de doléances auprès du ministre de l’Energie et de l’Eau, du Premier ministre et du Président de la République par intérim. Si aucune mesure n’est prise, ces syndicats lanceront une menace de grève dans les 72 heures, soit lundi, selon leurs dires.

Droits bafoués. « A quoi bon instaurer des syndicats si l’on ne respecte pas les législations en vigueur. Les droits des travailleurs malgaches seront ainsi bafoués. En effet, en attendant le verdict du tribunal compétent, les employés de la JIRAMA plaignants se retrouvent déjà en situation difficile étant donné qu’ils ne parviennent pas à subvenir aux besoins de leurs familles, suite à la suspension de leurs soldes. Nous espérons qu’il y a encore un Etat de droit à Madagascar et non pas une anarchie », a conclu Haja Maminirina.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Le point sur la rougeole : 8215 cas notifiés, 38 districts en recrudescence et 575 hospitalisés

Symptomatique, le traitement de la rougeole dépend de l’immunité du patient.

La rougeole fait partie des maladies infectieuses qui se transmettent facilement. Elle est également facile à soigner si les malades arrivent à temps auprès des centres de santé.

La résurgence de la rougeole continue de faire parler d’elle. Une situation qui serait en train de se développer à un rythme effréné selon l’observation de la population tananarivienne qui affirme « trouver des cas chaque jour« . Les cas rapportés par ladite population pourraient être fondés étant donné que la « maladie se transmet via l’air respiratoire« . « La rougeole se transmet facilement. Il suffit que vous vous mettiez à proximité d’une personne qui est atteinte pour que vous la contractiez vous aussi« , a fait savoir le Pr Mamy Randria, Directeur d’établissement auprès du centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatanana. Avant de noter « seules, les personnes non encore vaccinées contre la maladie ou n’ont pas encore été atteintes peuvent la contracter« . Interrogé sur les cas rapportés selon quoi des « personnes ayant été vaccinées auraient contracté de nouveau la maladie », le Pr Mamy Randria d’expliquer « il est cliniquement impossible pour une personne qui a déjà eu les doses de vaccins de rougeole nécessaires d’être de nouveau atteinte. Le souci dans ce cas précis est de savoir quel type de vaccin la personne a bénéficié. Il se pourrait en effet que, la personne non encore vaccinée contre la rougeole mais qu’avec le lot de vaccin effectué, elle se dit qu’elle l’a déjà été. Il faut donc déterminer le vaccin déjà administré à la personne. Une entreprise qui pourrait être difficile à réaliser étant donné « un certain laisser-aller » dans le suivi médical des vaccins. « Il y a eu un certain relâchement aussi bien de la part de la population que de celle des agents de santé en ce qui est du suivi strict du carnet de vaccination » a rapporté le Pr Mamy Randria.

Le pourquoi. La rougeole sévit plus particulièrement à Antananarivo et ses zones périphériques. « Le faible taux de vaccination » enregistré à Madagascar en serait la cause. « Plus de10% des Malagasy ne sont pas actuellement vaccinées contre la rougeole« . Un taux qui ne permet pas « d’endiguer d’éventuelle résurgence de la maladie » selon toujours les explications du Pr Mamy Randria étant donné que « plus le nombre de personne vaccinées augmente, plus il y a moins de risque de contamination« . Une part de responsabilité liée à l’épidémie actuelle serait des parents qui n’ont pas voulu faire vacciner leurs enfants. L’autre part reviendrait au ministère de la Santé publique et aux organisations de la société civile œuvrant dans la santé publique. Notamment, en ce qui concerne « le manque d’éducation et de sensibilisation citoyenne quant aux avantages de la vaccination« . « Ce ne sont pas réellement les sensibilisations qui manquent, elles n’apportent pas les objectifs fixés ». D’où la situation épidémiologique actuelle qui «  est encore gérable » d’après les dires du Pr Mamy Randria. L’avenir va sûrement en dire plus.

Les symptômes

Touchant particulièrement « les personnes ayant la santé fragile« , la rougeole se manifeste en générale par : des éruptions cutanées, des conjonctivites, des toux sèches et des douleurs musculaires, de la fièvre. Des symptômes qui apparaissent aussi bien chez les enfants que les adultes qui devraient être l’élément déclencheur pour une consultation médicale. Comme l’a interpellé le Pr Mamy Randria « si les symptômes se présentent, il est recommandé d’aller directement auprès des centres de santé ou encore les hôpitaux pour bénéficier des soins nécessaires« . Il convient également de noter que le traitement de la rougeole est purement symptomatique.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Vatomandry : Mpivarotra iray no matin’ny jiolahy

Sambany no nisy fanafihan-jiolahy nitranga tao anatin’ny fokontany Antanambao-I-, kaominina ambanivohitra Tsivangaina, ny alahady 2 desambra lasa teo, tokony ho tamin’ny 7 ora hariva.

Mpivarotra iray no lasibatrin’ireo jiolahy miisa dimy nitondra antsilava, vato, basy kilalao, tsipopoka. Nandritra ny fifandona, dia maty ilay mpivarotra ary naratra ny vadiny. Tsy ny tajana fotsiny ireo fokonolona, fa nanampy tosika io fianakaviana io, dia nisy ny fifandonana ary jiolahy iray no maty ary iray no naratra izay mbola afaka nitsaoka miaraka amin’ireo namany telo lahy.   Nomarihina ny vaovao avy an-toerana, fa efa nisy fanafihana jiolahy toy ireny, fotoana vitsy lasa izay, tao Ambodimanga sy Ambalavero atsimon’I Vatomandry. Ao anatin’ny fanadiadiana tanteraka ny zandary arakin’ireo zava-misy.

Anastase

Midi Madagasikara2 partages

Tsivory : Zandary telo indray matin’ny dahalo

Mitohy hatrany ny ady anaty akata any atsimo any. Toraka izany ihany koa, mitohy ny herisetra izay miafara amin’ny fahafatesana olona. Ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy teo dia nisy mpitandro ny filaminana namoy ny ainy tao anatin’ny fifanjevoana. Rehefa nohamarinina dia zandary izy ireo ka manam-boninahitra ny iray. “Mbola mitohy hatrany ny hetsika ataon’ny zandary any amin’ireo faritra izay heverina fa tena mena amin’ny asan-jiolahy, ary nanomboka tamin’ny 20 novambra teo izany. Misy roapolo lahy izy ireo no nizarazara tao anatin’ny toerana. Isan’izany ireo telo iza lavon’ny dahalo tao anatin’ny ady” raha araka ny fanazavan’ny seraseran’ny zandarimariam-pirenena. Nitohy hatramin’ny omaly maraina ny fifampitifirana satria raha vao naheno ny zava-misy ny zandary teo ambany fiahian’io manam-boninahitra io dia nanatona ny toerana misy azy ary naka ny razana telo. Tsy mbola fantatra kosa hatramin’ny omaly ny anarana sy ny mombamomba azy ireo ary torak’izany, tsy mbola voamarina na lasa ny fitaovam-piadiana na tsia. Ny olona izay nihazakazaka nitsoaka ny  tanàna no nahafantarana ny amin’ny fisian’ny rà mandriaka tao Tsivory. Ireo koa no nitantara ny amin’ny fahafatesan’ireo zandary. Avy harany dia nampiana an’isa ny zandary ary nidina nijery ifotony. Mbola ady saritaka koa nandritra ny fangalàna ireo razana, izany hoe hatramin’ny omaly maraina, satria mbola tao an-tanàna ireo dahalo izay am-polony maro. Misesy ny fahafatesan’ny mpitandro ny filaminana eo am-perin’asa. Vao andro vitsy koa izay no maty voatifitra ny komandin’ny borigady tao Ranomafana. Ny tsikaritra dia manomboka mitovitovy ny fitaovam-piadiana ampiasain’ny dahalo sy ny mpitandro ny filaminana kanefa ny isa tsy mitovy satria maro hatrany ny dahalo noho ireo mpanenjika azy ireo. Ny fokonolona hatrany no manampy isa matetika rehefa misy fanarahan-dia ary dia matetika koa amin’ireo no misy latsa-drà. Dia izany hatrany no mitranga any ambanivolo any. Mametra-panontaniana matetika ny olona ny amin’ny hoe, maninona no tsy alefa hiady any ny Tafika rehefa tsy hisy ihany ny fanahiana avy any ivelany. Raha ny fijerin’ny olona mantsy dia lasa mipetra-potsiny ny miaramila ary ireo zandary vitsy an’isa hatrany no lasa sorona.

D.R

Midi Madagasikara2 partages

Arivonimamo : May ny akany fitaizana zaza kambotin’ny zandary

Tsy nisy noraisina ny trano iray, natokana handrian’ireo zazavavy ao amin’ny akany fitaizana zaza kambotin’ny zandarimariam-pirenena tao Arivonimamo ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy teo. Tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra, araka ny tatitra azo avy amin’ireo zandary saingy kosa tsy nisy noraisina intsony ny entana rehetra tao an-toerana, eny fa na hatramin’ireo fitaovam-pianaran’ireo ankizy tao aza. Hatreto dia tsy fantatra mazava izay tena antony nahatonga ny loza. Na izany aza anefa dia fantatra fa tsy doro trano niniana natao akory izany, araka ny fanadihadiana nataon’ny teo anivon’ny sampana fikarohana heloka bevava eo anivon’ny zandary tonga teny an-toerana. Raha ny zava-nisy tokoa mantsy dia « zaza iray nahita ny afo efa manomboka mitatra no nivoaka niantso ny tompon’andraikitra mpiandry raharaha », tokony ho tamin’ny folo ora sy sasany alina teo. Nikoropaka avokoa ireto tao an-toerana ary ny namonjy ireo ankizy natory tao no vaindohan-draharahan’ireo tompon’andraikitra. Voavonjy avokoa araka izany ireo ankizy kamboty saingy io lasa lavenona io ny trano.

Teo anatrehan’ny zava-nisy dia tsy nipetra-potsiny ireo tompon’andraikitra ambony teo anivon’ny zandary fa tonga nidodododo nitondra ny voatsirambin’ny tanana, voin-kava-mahatratra ho an’ireto ankizy, izay efa kamboty tsy fidiny noho ny herim-po nanan’ireo ray aman-dreniny, ho an’ny Tanindrazany sy ny fiarovana ny vahoaka sy ny fananany ary izao zary lasa tra-boina izao indray noho ny loza nihatra tamin’izy ireo. Tonga teny an-toerana, araka izany, ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandary eo anivon’ny Ministeran’ny fiarovam-pirenena niaraka tamin’ny Kaomandin’ny zandary, nitondra fanampiana ara-bola sy ara-pitaovana ho an’ireto ankizy ireto. Narahan’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny avy sy ny Fikambanan’ny vadin’ny zandary sy ny zandary vavy (Fivaza). « Nankahery sy niarahaba ireo zaza kamboty tsy maty fo aman’aina ireo tompon’andraikitra rehetra voatanisa ireo sy ny FIVAZA, ary niantso ihany koa ny zandary rehetra mba hanao voin-kava-mahatratra noho izao loza niseho tamin’ny zaza iaraha-manana izao », hoy ny tati-baovao.

m.L

Midi Madagasikara2 partages

Campagne de reboisement 2018-19 : La résilience face au changement climatique au cœur des préoccupations

A l’heure où le monde se penche sur la grande problématique du changement climatique, à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres de Madagascar, la Grande Île se met aussi à l’heure du changement, dans sa prochaine campagne de reboisement. Le thème choisi porte sur une campagne  de reboisement aboutie, pouvant devenir une force durable en faveur de la résilience face au changement climatique. Rappelons que Madagascar s’est fixé comme objectif de doubler sa superficie de reboisement, amenant celle-ci à 40 000 ha chaque année contre 25 000 ha auparavant. Pour la campagne de reboisement 2018-2019, la partie sud de Madagascar abritera la cérémonie de lancement officiel, ce jour. La commune rurale de Mandromodromotra, dans le district de Tolagnaro, région Anosy, est ainsi, à cette occasion, le lieu de rendez-vous des acteurs étatiques et privés, les partenaires et la population locale.

Hanitra R.

Midi Madagasikara2 partages

CFM : Des propositions pour la stabilité politique

Le président du CFM Maka Alphonse

Le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) a réuni hier à l’Hôtel Panorama les entités partenaires et celles au sein du Comité paritaire de la Charte de conduite ainsi que quelques organes étatiques concernés par la prévention de crise en cette période électorale. Les participants à cet atelier ont reconnu que le 1er tour de la présidentielle s’est passé dans le calme malgré quelques imperfections techniques constatées. L’objectif de la rencontre est d’assurer la stabilité politique pendant la période post-électorale afin de parvenir à la véritable réconciliation nationale. « L’atelier d’aujourd’hui se présente comme la suite logique des activités déjà réalisées en matière d’apaisement. L’objectif à atteindre est centré sur le renforcement des valeurs liées à la démocratie, à la non-violence et à la paix dans le système électoral du 2ème tour. », a expliqué Maka Alphonse, président du CFM.

Nouvelle version. Présent à cet atelier, un représentant du ministère de la Défense Nationale de préciser que les dispositifs de sécurité seront renforcés au seconde tour. « La couverture sur tout le territoire du pays sera garantie. », a-t-il souligné. Des recommandations ont été émises à l’issue de la rencontre d’hier. A court terme, il s’agit de proposer aux deux candidats de signer la Charte de bonne conduite dans sa nouvelle version correspondant au contexte actuel et de faire un engagement pour le respect de l’unité nationale et des Soatoavina malagasy. Il s’agit également d’afficher les résultats par bureau de vote, chose qui n’est pas faite lors du 1er tour et de consulter la CENI et l’entité responsable, ceci dans le but d’accélérer la distribution des cartes électorales qui restent auprès des bureaux des Fokontany.

Eugène
News Mada1 partages

Fifandonana tao Amboasary Atsimo: zandary telo lahy maty voatifitry ny dahalo

Zandary telo lahy (manamboninahitra ny iray) indray no lavo am-perinasa, maty voatifitry ny dahalo, nandritra ny fifandonana henjana, tany Amboasary Atsimo, omaly maraina.

Nandritra ny fanarahan-dia sy fanakanan-dalana tamina halatra omby tao Antanamoirafy, kaominina ambanivohitr’i Maromby, distrikan’Amboasary Atsimo, omaly maraina no nahalavo ireto zandary telo mirahalahy ireto. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, nisy ny hetsika manokana izay efa nataon’ny zandary tao amin’io distrika io ho fanohizana ny hetsika izay efa nisy nandritra ny “Opération Mandio” ka ny 20 novambra 2018 no nanomboka izany. Andiana zandary miisa 20 lahy niahy io toerana io ka namaly avy hatrany ny antson’ny mponina any an-toerana noho ny fisiana andian-dahalo maro mangalatra omby. Tonga tany an-toerana ny zandary ka nisy tamin’izy ireo ny nanara-dia, nisy koa nanao fiambenana ny kizo handalovan’ireo malaso. Nisy noho izany, ny fifandonana tamin’ireo dahalo, lavo tamin’izany ireto zandary telo mirahalahy ireto. Efa nisy ireo zandary nalefa any an-toerana, omaly hariva hanampy ireo mbola any am-pamitana iraka sy hikaroka ny toerana misy ny razana ary haka izany.

Mitohy ny fifanenjana amin’ireo dahalo…

Raha ny fampitam-baovao farany, hatramin’ny omaly hariva, mbola mifampitady amin’ireo dahalo any anaty ala ny zandary sady mikaroka ny fatin’ireo zandary telo lahy namoy ny ainy ireto. Nitombo indray, araka izany, ireo zandary namoy ny ainy noho ny fitiavan-tanindrazana ary miaro ny vahoaka sy ny fananany. Tokony hojeren’ny fanjakana akaiky mihitsy, indrindra izay mpitondra ho avy eo ity resaka tsy fandriampahalemana ity. Tsy ampy rahateo koa ny fitaovana eo am-pelatanana, hany ka sahy mihantsy ny mpitandro filaminana hatrany ny dahalo. Andrasana, araka izany, ny tohin’ity raharaha asan-dahalo namoizana aina zandary ity.

Jean Claude

News Mada1 partages

Manja: tratra tao anaty taksiborosy ny lehiben’ireo dahalo

Noraisim-potsiny tao anaty taksiborosy hihazo an’i Morondava ny lehiben’ny dahalo niaraka tamin’ny basy poleta vita gasy tompon’antoka tamina fanafihan-dahalo mitam-piadiana tao Manja, ny 3 desambra 2018 lasa teo. Raha ny tatitra avy amin’ny polisy, nanomboka tamin’io fotoana io, nahazo loharanom-baovao ireo polisy miasa ao Manja fa misy dahalo miisa 20 mirongo fitaovam-piadiana mihaodihaody ao Manja mikasa hanao fanafihana sy halatra omby amin’ny faritra tapany andrefan’ny Distrikan’i Manja. Nanapa-kevitra ny polisy tao an-toerana fa hanatanteraka savahao na antoandro na alina. Nahitam-bokany izany satria, ny alarobia 5 desambra 2018 tamin’ny 11 ora antoandro dia nisy olona nilaza tamin’ny polisy fa misy olona mampiahiahy miondrana ao amin’ny taksiborosy ho any Morondava. Napetraka ny sakana ka nanao fisavana, toy ny fanaon’izy ireo andavanandro, ny polisy. Nosavaina ilay taksiborosy ka tratra tokoa ity lehilahy ity miaraka amin’ny basy poleta vita gasy. Nilaza izy nandritra ny famotorana nataon’ny polisy fa izy no lehiben’ireo dahalo mpanafika amin’iny faritra andrefan’ny distrikan’i Manja iny. Handeha hitsena ny omby hangalarin’ireo dahalo any Analaiva Morondava no tena anton-diany kanjo izao tratra izao.

Jean Claude

News Mada1 partages

Kaoperativa Tselatra: hiakatra 500 Ar ny saran-dalana

Nanapa-kevitra ny hampiakatra ny saran-dalana ho 500 Ar ihany koa ny kaoperativa Tselatra. Hanomboka amin’ny 18 desambra izao ny fampiharana izany saran-dalana vaovao izany. Ity kaoperativa ity izay tsy nampiakatra saran-dalana niaraka tamin’ny FMA fa nitana ny saran-dalana tokana 400 Ar teo aloha.

Na izany aza, betsaka ireo nimenomenona tamin’ity saran-dalana tokana ity satria na toerana akaiky aza dia tsy maintsy 400 Ar no aloa. Heverina hisy indray izany ny sara-dalana 300 Ar ho an’ity kaoperativa ity amin’izao fiakaran’ny saran-dalana izao.

Tafiditra ao anatin’ny kaoperativa Tselatra ny zotra 147, 146, 178,147 Bis, 147D…. Manana ny fitsipika mifehy azy ity kaoperativa ity, saingy tsy maharitra ny fanajana ny fitsipika fa misy ihany ny gaboraraka, indrindra rehefa amin’ny fotoana maha be olona.

Mampitaraina ny mpandeha ihany koa ny hafetsen’ireo mpitatitra amin’ny famafana ny ampahany amin’ny laharan’ny finday mipetaka any anaty taxi-be hahafahana mitaraina amin’izay tsy fanarahan-dalàna ataon’izy ireo. Eo ko ny fihodinana an-dalana….

Tsiahivina ihany koa fa ampihatra ny fampiakarana ny sara-dalana, manomboka androany, ny zotra 119 izay anisan’ny be mpandeha ihany koa eto Antananarivo.

Randria

News Mada1 partages

Masoivoho japoney: nomarihina ny faha-85 taon’ny amperora

 

Nomarihina, omaly teny amin’ny tranon’ny masoivoho japoney eto amintsika, eny Iva    ndry, ny tsingerin-taona faha-85 nahaterahan’ny amperora japoney, Akihito. Ny 23 desambra io daty io, saingy tanterahina amin’ny andro samihafa ny fanamarihana, any amin’ireo firenena misy masoivoho japoney.

Tsiahivina fa io daty io ihany koa no ankalazan’ny vahoaka japoney ny fetim-pireneny. Anisan’ny mampiavaka io fotoana io ny fanokafana ho an’ny daholobe ny lapan’ny mpanjaka, ao Tokyo, izay tsy mivoha ho an’ny rehetra, toy izao, raha tsy indroa isan-taona ihany. Raha tsiahivina ny tantara, efa hatramin’ny taona 660 talohan’i Jesosy Kristy no nisy amperora tany Japon. Nanomboka ny 12 novambra 1990, fotoana nametrahana azy tamim-pomba ofisialy ho amperora kosa ny nitondran’i Akihito.

Mariky ny fiandrianam-pirenena sy ny maha iray tsy mivaky ny vahoaka japoney ny amperora. Anisan’ireo mpanjaka tena mamim-bahoaka i Akihito. Azo lazaina ho miavaka ny fanamarihana ny faha-85 taony, satria ity no fankalazana tsingerin-taona farany atrehiny amin’ny maha amperora azy.

Raha tsiahivina mantsy, nangataka ny hiala eo amin’ny toeran’ny amperora izy, roa taona lasa izay, noho ny fahanterany sy ny tsy fahasalamany. Nankatoavin’ny parlemanta japoney izany ary nambaran’ny praiminisitra, Shinzo Abe, herintaona lasa izay, fa ny 30 avrily 2019 izao no hiala eo amin’ny fanjakana ny amperora.

Ny ampitson’io, ny 1 mey 2019 kosa, hiakatra eo amin’ny fanjakana ny zanany lahimatoa, i Naruhito, izay ho amperora japoney, manomboka amin’io fotoana io.

Landy R.

 

Midi Madagasikara1 partages

Soamahamanina : Lehilahy maty voahitsaky ny taxi-brousse

Ny fiara nikitaontaona, toy ireny nanitsaka vato ireny, no nanaitra tampoka ny mpamily. Hay efa olona no notetezin’ny kodiaran’ity taxi-brousse, tao Soamahanina, ny alarobia alina teo. Namoy ny aina avy hatrany ity lehilahy voahitsaka ity. Raha ny fampitam-baovao azo dia nijanona teo amoron-dalana, tamin’iny lalam-pirenena voalohany iny ity taxi-brousse « sprinter ». Tsy nisy nahatsikaritra, eny fa na hatramin’ny mpamily aza, tamin’io fotoana io, ny fisiana lehilahy iray, mamo, naka hatsiatsiaka tao ambanin’ilay fiara. Handeha hiainga tamin’izay ity fiara, novelomina. Toy ireny mbola nisy vato natao kaly ireny anefa ny kodiarana saingy nororitin’ilay mpamily ihany fa noheverina tokoa fa ho sakana kely izany. Kanjo rehefa tena niroso ny fiara dia mbola nahitsaka ilay « vato » hafahafa. Ny olona tety ivelany nahita no koditra tanteraka, nampandre ilay mpamily fa vatan’olona no nohosen’ilay fiara. Vatan’olona efa nihoson-drà tanteraka. Mbola nisy aina ilay voahitsaka tamin’io fotoana io ary noezahina nentina namonjy toeram-pitsaboana, saingy indrisy fa maty nony tonga teny an-toerana. Nandray an-tanana ny raharaha avy hatrany moa ireo tompon’andraikitry ny filaminana teny an-toerana. Nijery ifotony ny zava-nisy ary nitondra ilay mpamily natao famotorana. Ny razan’ilay lehilahy voahitsaka kosa dia efa nomena ny havany taorian’ny fitsirihana natao.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Andry Rajoelina : « Je ne volerai pas les terres des Malagasy »

Andry Rajoelina a drainé à chaque fois, une foule immense

Le « Tanora malaGasy Vonona » a sillonné hier la Région Alaotra Mangoro, en visitant tour à tour les communes rurales de Didy, Manakambahiny Ouest, Morarano Kraoma,  Ambohitrarivo et Imerimandroso où la foule était à chaque fois venue nombreuse.

Le candidat numéro 13 s’est rendu dans l’Alaotra profond pour constater de visu les réalités et s’enquérir des problèmes des gens.  Outre la construction de barrages qui a un intérêt vital pour ce grenier à riz du pays, Andry Rajoelina s’est engagé à réhabiliter la RN 44. C’est le « velirano » qu’il a fait hier tout au long de son périple. « Les travaux débuteront au plus tard l’année prochaine », a annoncé le fondateur de l’IEM. Pour qu’il puisse mettre le chantier en …route, il a demandé à la population de se rendre massivement aux urnes le 19 décembre prochain pour voter en faveur du candidat numéro 13. « Il faut bien vérifier si les résultats affichés sur le tableau sont conformes à ceux inscrits dans les PV pour prévenir les manœuvres de détournement de vos voix», a-t-il vivement recommandé. En promettant d’envoyer des hélicoptères ramasser les résultats au lendemain du scrutin.

Le candidat n°13 a expliqué l’utilisation du bulletin unique

Velirano. En plus de l’extension des terres cultivables, Andry Rajoelina a aussi fait le « velirano » de restituer aux Malagasy, en particulier aux jeunes, les grandes propriétés terriennes accaparées par les colons. « Je ne volerai pas vos terres comme l’avait fait un ancien dirigeant », a-t-il déclaré. Et de citer l’exemple de « Vodiala où un ancien dirigeant s’était approprié abusivement des terres ». La solution pour mettre fin à l’accaparement de terres, c’est de « voter pour le candidat numéro 13 », a-t-il enchaîné. Dans cette optique, il a appelé les uns et les autres à « convaincre leurs proches et les indécis ».

« Manara-penitra ». De nombreux maires ont exprimé hier leur soutien au candidat numéro 13. Pour ne citer que la communauté des communes dans le district d’Amparafaravola conduite par Jean Louis Robinson qui a accompagné hier Andry Rajoelina. « Moi Président, je ne ferai pas régner la dictature. Je ne jetterai pas les gens en prison », a-t-il martelé. En réaffirmant dans la foulée que ce qu’il dit, il le fera. Comme la mise en place de force d’intervention spéciale dotée de moyens adéquats (hélicoptères, 4 x 4…) pour combattre les « dahalo » et rétablir la sécurité. Ou encore la construction d’infrastructures « manara-penitra » tels des EPP, CEG, lycées, hôpitaux, terrains synthétiques… pour les Malagasy. Il a aussi réitéré sa ferme détermination de mettre fin à l’exportation de zébus.  « Mais je n’importerai pas de vaches laitières pour mon propre compte », a-t-il lancé. Une pique à l’endroit de son adversaire.

2815 M

Madaplus.info0 partages

Afrique: Elgeco plus passe la prochaine étape, Les Caissiers stoppés par les Zimbabwéens

Après la victoire d’Elgeco plus dans son jardin, pour le match retour de la Coupe de la Confédération Africaine contre le Deportivo Unidad de la Guinée équatoriale, 3 buts à 1, les Malgaches ont été battus par les Équato-Guinéens par le score de 2 buts à 1. C’est Ernesto d’Elgeco plus qui ouvre le compteur à la 18e minute. C’est à la 69e que Julio du Deportivo Unidad égalise, et il récidive à la 72e minute. Score final 2 buts à 1 pour les Équato-Guinéens, mais c’est la victoire d’Elgeco plus à Madagascar qui les pousse à la prochaine étape. Savez-vous à qui l’Elgeco plus aura à faire? La bande à Bela affrontera le géant du Soweto d’Afrique du Sud, Kaiser Chief de Dax. On espérera voir ce joueur malgache évoluant en Afrique du Sud faire face à ces frères malgaches d’Elgeco plus.
De son côté, la route de la CNaPS sport s’arrête à Harare pour la ligue des champions. En effet, après le nul d’un but partout à Vontovorona, les caissiers ont été battus 1 but à 0 par le FC Platinium lors du match retour.
Tia Tanindranaza0 partages

Efa tonga saina

Manohana an'ilay kandida zokiny ve ianao ry namanaSa mbola misalasala amin'izay hotohanana ?Indrisy fa mitovy amin'ny tsy manan-jo ianao vao tsy manohanaFa na ny mpifahavalo aza izao efa lasa mivondrona.

 

 

 

 

 

Toa nihazakazahana ny fanambarana isan-karazany

Hoe izahay koa mba hiasa hiaraka aminy

Asa inona loatra re no mba tena antony ?

Fa raha ny isan-jaton'ny mpanohana dia ho marobe ny vatony.

 

Fahatongavan-tsaina sa teren'ny zava-misy ?

Leo kolikoly sy gaboraraka ve sa tofoka krizy ?

Mahaiza misafidy ary aza mety hosandaina vola

Fa efa tonga saina avokoa izao na ny sola na ny lava volo.

 

Halaviro ny fandrangitana sy fampiadiana samy isika

Tohano am-pahendrena izay tsapanao fa tena hahavita

Ampy izay ny fahantrana, vita hatreo ny fanjanahana

Mitsangàna ry Malagasy, hiatrika ny fifidianana.

 

News Mada0 partages

Andry Rajoelina: Carton plein dans l’Alaotra Mangoro

En dépit du mauvais temps, le candidat n°13, Andry Rajoelina, a continué hier sa campagne dans la région Alaotra Mangoro, notamment les localités d’Ambatondrazaka, Tanambe, Morarano Kraoma et la commune d’Ambohitrarivo, district d’Amparafaravola.

Lors de ses déplacements, l’homme fort de l’IEM a promis de réhabiliter la RN44, reliant Moramanga à Ambatondrazaka.

«Aujourd’hui, malgré le mauvais temps, j’ai tenu à être avec vous. Je suis le seul qui est prêt à s’engager avec vous (…). Sur ce, nous allons réhabiliter la RN44 dès mon élection», a promis le candidat Andry Rajoelina sous l’applaudissement de la population venue en masse à sa rencontre.

Durant la Transition en effet, des études ont déjà été faites à propos de ce tronçon, mais le problème se trouvait dans la phase d’exécution. L’ancien homme fort de la Transition aura ainsi l’occasion de construire cette route dès qu’il sera élu.

«Merci président !»

«Merci président !», c’est une salve d’applaudissements que l’ancien homme fort du pays a reçu à chacun de son déplacement dans cette partie de l’île.

«Je ne vais pas accaparer votre terre. Madagascar ne sera plus le dernier», a-t-il plaidé, tout en soulignant que la production rizicole devrait aussi être augmentée dans cette région. «Nous allons trouver des moyens pour augmenter la production rizicole dans cette localité, à travers notamment la construction des barrages à Ranomena en vue de faire augmenter aussi la surface cultivable», a-t-il poursuivi. Et d’ajouter que, «contrairement à l’autre candidat, nous réalisons nos promesses».

En tout cas, contrairement à son concurrent, le candidat n°13 n’est pas là pour accaparer les propriétés de la population locale. «Je ne vous trahirai jamais, (…), je vais aider les jeunes, les femmes et les enfants», a-t-il fait savoir.

 «Mon concurrent a pris toutes les terres cultivables à Ivodiala, je ne ferai pas de même. Je ne le laisserai d’ailleurs pas continuer. Au contraire, je vais vous redonner vos terres», a-t-il ajouté.

Du reste, l’ancien homme fort de la Transition a lancé un appel à la vigilance de la population lors du scrutin du 19 décembre prochain. «Soyons vigilants, ne vous laissez pas que votre vote soit détourné», a conclu le numéro un du Mapar.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Arivonimamo: incendie à l’orphelinat de la gendarmerie

Panique générale avant-hier, en pleine nuit, au centre d’accueil des orphelins de la gendarmerie à Arivonimamo à cause d’une alerte à l’incendie.

Un violent incendie s’est déclaré avant-hier, vers 22 heures 30 au centre d’accueil des orphelins de la gendarmerie à Arivonimamo, plus précisément dans le bâtiment où sont hébergées les filles. Une fillette a donné l’alerte en s’apercevant que leur chambre était en feu.

Tous les éléments sur place se sont mobilisés pour secourir les occupantes de la maison et lutter contre les flammes. Les orphelines ont été évacuées saines et sauves hors de la maison. Ce qui n’était pas le cas pour les objets qui se trouvaient à l’intérieur. Les meubles, les affaires ainsi que les vêtements des enfants et même leur fourniture scolaire sont tous réduits en cendres. Les flammes ont fini par perdre leur puissance après quelques heures.

Les hauts responsables de la gendarmerie nationale se sont rendus sur place, hier, pour voir de près la situation. Ils étaient conduits par le Secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie Nationale (Seg), le Général Jean Christophe Randriamanarina et le commandant de la gendarmerie nationale (Com GN), le Général Njatoarisoa Andrianjanaka.

Le Seg et le Com GN ont offert chacun 2 millions d’ariary aux victimes. L’association des épouses de gendarmes (Fivaza) est également venue au chevet des victimes, en apportant des produits de première nécessité (savon, lits, fournitures scolaires…).

Il ressort des constatations effectuées par les enquêteurs de la section des recherches criminelles que l’incendie était d’origine accidentelle.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Parcs Nationaux: lutte acharnée contre les feux

Ces trois deniers mois n’étaient pas de tout repos pour les membres des Comités locaux des Parcs (CLP) et l’équipe des Parcs nationaux, gérés par Madagascar national Parks (MNP). Ils ont mené une lutte acharnée et héroïque contre les feux menaçant les Aires protégées.

Jours et nuits, les agents du MNP restent aux aguets et sont prêts à intervenir. C’était le cas dans le Parc national de Zombitse Vohibasia, région Atsimo-Andrefana, où un incendie s’est déclaré le 1er octobre dernier.

Selon des sources locales, « quelques jours plus tôt, un incendie s’est déclenché dans la localité d’Anjambaky, plus précisément à Andranovory-Mikaika, du fokontany de Mahasoa, commune rurale de Sakaraha. Et les feux ont fini par atteindre le parc ».

L’équipe du parc et les riverains ont essayé de combattre les feux pendant quatre jours d’affilée et quatre nuits. Ils ont fini par les maîtriser dans la matinée du 5 octobre. Mais, malgré leurs efforts, les dégâts sont assez importants. D’après les évaluations, près de 300 ha de forêt, abritant un assemblage d’espèces de la flore et de la faune, sont partis en fumée.

A l’issue des enquêtes, l’équipe du Parc en étroite collaboration avec le Chef de cantonnement des forêts et la gendarmerie du CSI de Sakaraha, a découvert  que des foyers de charbon installés aux environs du parc ont été à l’origine de l’incendie.

Les propriétaires de ces chantiers de production de charbon ont reconnu leurs actes. Ils ont été arrêtés et traduits devant le tribunal de Toliara. Malheureusement, les dangers n’en restaient pas là car le 11 novembre, un autre incendie s’est de nouveau déclaré dans ce même parc. Les feux déclenchés dans le village d’Andranomaitso, ont détruit 33,56 ha de forêt au Parc de Zombitse Vohibasia. Les auteurs sont déjà appréhendés et traduits également devant le tribunal de Toliara.

Des feux incontrôlés en dehors des Aires protégées…

Le Parc de Zombitse Vohibasia n’est pas le seul en danger. D’après des données recueillies auprès de MNP, presque la moitié des 43 parcs, sous sa tutelle, sont sensibles aux feux, notamment les Réserves spéciales d’Ambohitantely et Andranomena ou encore les Parcs nationaux  d’Andohahela et Ankarafantsika.

A noter que l’incendie pourrait être d’origine naturelle. L’an dernier par exemple, la foudre a provoqué un incendie dans le Parc national d’Isalo. Les dégâts ont été importants. Certains, par contre, sont intentionnels et souvent provoqués par les Dahalo pour effacer leur passage, comme dans les Parcs nationaux de Bemaraha ou de Kirindy Mité.

Des stratégies bien coordonnées sont déjà déployées par MNP pour maîtriser les incendies à temps, en vue de réduire les pertes en biodiversité. Il s’agit, entre autres, de localiser les points de feux et mettre en place une stratégie de lutte.

Sur sa page Facebook #StopFeuxDeBrousse,  le MNP a fait appel à tout un chacun de « faire preuve de prudence, d’adopter le comportement d’un citoyen responsable pour la préservation de la biodiversité unique de notre Grande Ile ».

Fahranarison

News Mada0 partages

Météo: dame pluie laisse un peu de répit à la capitale

Comme on dit, après la pluie le beau temps. Des jours durant, les caprices de la météo ont rythmé la vie des Tananariviens. Il est vraiment temps de sortir parapluie et imperméable de l’armoire. Mais  les prévisions de la météo indiquent que « les précipitations vont cesser de s’abattre sur la Capitale ce jour », a annoncé hier un prévisionniste au sein de la Direction de la météorologie, Roger Randriamanantena. Et ce n’est qu’un court répit car dès demain et tout au long de ce week-end, les averses orageuses reviennent.

Du coup, les nettoyeurs et les agents de la Commune urbaine d’Antananarivo et des arrondissements ont profité de cette accalmie pour assainir et curer les canaux d’évacuation des eaux, obstrués par des ordures et des boues. C’était notamment le cas dans les IVe et VIe Arrondissements.

D’autres canaux restent pourtant sans entretien dans certains quartiers, comme à Ambohidahy-Ankadindramamy, Besarety et Ambodivona, alors qu’il suffit de quelques minutes de précipitation pour s’attendre à des inondations et montées des eaux.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Dans 5 districts: le paludisme éliminé

L’atteinte des objectifs relatifs à l’élimination du paludisme n’est plus utopique. Comme indicateur, le directeur de la lutte contre le paludisme a fait savoir hier, à Androhibe que « cinq districts ont réussi à éliminer le paludisme pour cette année 2018 ». Il s’agit notamment d’Antananarivo-ville, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano, Antsiranana I et Antsirabe I.

Mais, les efforts allant dans ce sens ne devraient pas en rester là. La lutte continue ainsi avec l’appui des Partenaires techniques et financiers (PTF) surtout dans les zones à forte endémicité, notamment en cette saison de paludisme, du décembre au mois de mai.

« Les populations se doivent de rester vigilantes tout en utilisant à bon escient les moustiquaires imprégnées d’insecticide. L’automédication en cas de la hausse de la température est à éviter et il faut assainir l’environnement », a-t-on conseillé.

Les zones à forte endémicité

A Madagascar, 39 districts où vivent 21,6% de la population, se trouvent dans la zone à forte endémicité du paludisme. En 2017, quatre districts sont en voie d’éliminer cette maladie infectieuse, à savoir Antsirabe II, Manjakandriana, Antsiranana II et Mahajanga I.

« On parle d’un statut pré-éliminé quand le taux de positivité dans une zone est inférieur à 5%. A titre d’exemple, sur les 100 personnes diagnostiquées, 5 au miximum sont testées positives », a ajouté notre source.

Parmi les zones à forte endémicité figurent les districts de Toliara II, Sakaraha, Ampanihy, Betioky Ihosy. Toutefois, la distribution des moustiquaires et la campagne d’aspersion intra domiciliaire d’insecticides continue cette année et en 2019.

 

 Fahranarison

 

News Mada0 partages

Paositra Malagasy: passation de service au forceps

Forcing. C’est ainsi que le DG sortant de la Paositra malagasy Nirina Augustin Rakotomalala a qualifié la passation de service entre lui et le DG entrant, Richard Ranarison, le 5 décembre dernier, à Antaninarenina.

Après des tirs croisés par médias interposés, c’est dans une ambiance tendue que Nirina Augustin Rakotomalala  a passé le flambeau à Richard Ranarison dernièrement. De manière précipitée, le DG sortant dénonce même une passation bousculée et à la va-vite.

« Etant légaliste, je suis prêt à faire la passation à condition qu’elle soit effectuée dans les règles de l’art et le respect de la loi », a-t-il déclaré. Pour lui, le Conseil d’administration de la Paositra malagasy abuse de son pouvoir.

Et de s’interroger, «tout au long de ma carrière de postier en tant que fonctionnaire, je n’ai jamais été sanctionné ni traduit devant le Conseil de discipline. Alors, pourquoi le PCA de la Paositra a-t-il voulu me dénigrer dans la presse en soulignant que j’ai commis une faute professionnelle ? C’est une dénonciation calomnieuse car, par-dessus-tout, la préservation de l’intérêt de l’entreprise et celui du personnel demeure ma préoccupation principale.».

Le Conseil d’Etat saisi

Nirina Augustin Rakotomalala persiste et signe que la nomination du nouveau DG a outrepassé les règlementations en vigueur. Elle a été faite selon la volonté tendancieuse du Conseil d’administration. Et il ne va pas en rester là et porte l’affaire devant le Conseil d’Etat. « Pourquoi a-t-on voulu précipiter en deux temps trois mouvements cette passation ? », une grande question qui nécessite une réponse claire.

Dans quelques jours, le Conseil d’Etat va donc statuer sur cette affaire. En attendant, le DG sortant lance un appel au calme à l’ensemble du personnel de la Paositra malagasy.

Recueillis par RA

News Mada0 partages

Taolagnaro: deux OPJ prêtent serment

Dans le cadre des missions de contrôles et d’inspections environnementaux, deux officiers de Police judiciaire (OPJ) de l’environnement ont prêté serment hier, auprès du Tribunal de première instance (TPI) de Taolagnaro. Il s’agit de Lalao Andriamihaingo Rajaonarivelo, qui tient les commandes de la Direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef) Anosy et de Safidinomenjanahary Ravelompanantenana.

Désormais, ces deux officiers assermentés ont pour mission de constater les infractions environnementales, opérées dans la région Anosy et agir en conséquence, afin de porter ensuite l’affaire devant la Justice.

« A la différence de leurs confrères de la gendarmerie, de la police nationale et de l’OPJ forestier, ils sont mieux calés en matière de textes législatifs et règlementaires relatifs à l’environnement », a souligné le directeur général des forêts (DGF), Eric Rabenasolo, en marge de la cérémonie.

Pour le directeur de la Dreef Anosy, sa priorité est de sensibiliser dans un premier temps avant de passer à la sanction.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Can De Beach Soccer: les Barea à la recherche de la gloire perdue

On ne change pas une équipe qui gagne du côté du beach soccer malgache. L’équipe nationale s’apprête à l’assaut de la couronne africaine avec un effectif quasi inchangé.

En route pour l’Afrique ! L’armada malgache, composée de 12 joueurs pour défendre les couleurs nationales à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) en terre égyptienne, du 9 au 14 décembre, aura la même ossature que celle qui a obtenu la qualification face à la Mozambique à quelques exceptions près.

En effet, après le regroupement de quelques jours sur la plage de Mahajanga, le staff technique a choisi de miser sur l’expérience, sans pour autant minimiser la forme actuelle dans le choix des joueurs qui composeront la sélection nationale.

Ainsi, la plupart des joueurs qui ont écarté la Mozambique lors des éliminatoires sont en grand nombre dans la liste finale, à l’image des deux gardiens de but d’exception à savoir Jhorialy Rafalimanana et Chrétien Andriamifehy, sans oublier les milieux de terrain, tels Oscar Giovanni Etienne et Ymelda Razafimandimby.

En tout cas, après une campagne 2016 désastreuse, Madagascar se doit de justifier son statut de grande nation de la discipline. Encore faut-il que les 12 apôtres malgaches parlent la même langue sur le sable de Sharm El Sheikh.

Benony revient aux affaires

Ce déplacement sera la première sortie d’une équipe nationale sous l’ère du comité de normalisation. D’ailleurs, les Barea ont été reçus par les nouveaux dirigeants du ballon rond malgache, conduite par sa présidente Beatrice Atallah, hier, à Isoraka.

C’était également l’occasion d’apprendre que Jacques Benony, l’ancien président de la Fédération malgache de football (FMF) sera à la tête de la délégation malgache. Un retour aux affaires qui mettra du baume au cœur des férus de la discipline.

 

Naisa

 

Liste des sélectionnés :

1- Jhorialy Rafalimanana

2- Chrétien Andrimifehy

3- Jean Jacques Laiagnara

4- Giovanni Oscar Etienne

5- Marcel Richard

6- Jasmin Juliot Ratsiamarinala

7- Hollas Ramanantsoany

8- Tianasoa Rabeasimbola

9- Ymelda Razafimndimby

10- Régis Enidiel

11- Romain Fitana

12- Angeluc Razafinilaina

 

News Mada0 partages

Motocross-Mx Antsirabe: le duel Tida- Ernest au rendez-vous

Jamais, le Championnat national de motocross n’a été aussi disputé que cette saison ! A l’heure d’engager la dernière ligne droite de la course au titre, deux pilotes se tiennent dans un mouchoir dans le classement général, en l’occurrence Claudio Tida, leader du championnat, et Ranty Ernest qui accuse seulement 4 points de retard.

L’avant-dernière manche de la joute nationale de ce dimanche, à Antsirabe, promet une belle bagarre entre le quintuple champion de Madagascar et son challenger. Chaque point est important, aussi bien pour l’un que pour l’autre et aucun des deux ne se laissera facilement battre.

Rien d’étonnant, dans la mesure où la rivalité entre les deux protagonistes est également celle de deux écuries de renom, à savoir KTM pour Claudio Tida et Husqvarna pour Ranty Ernest. En effet, les deux grandes marques de deux roues n’ont pas lésiné sur les moyens pour mettre les atouts de leur côté.

Et leurs choix respectifs s’avèrent payants jusqu’à preuve du contraire. La KTM SX-F 250 et la Husqvarna FC 250 n’ont pas lâché prise depuis le début de la joute nationale. Les deux motocross se sont succédé sur la plus haute marche du podium des 8 manches disputées jusqu’ici. A qui sera la prochaine étape ?

 

Naisa

News Mada0 partages

Bande dessinée: Ary à la rencontre du public malgache

Sortie aux éditions Des bulles dans l’océan, en septembre, la bande dessinée « Ary : Les yeux d’Isalo », signée Catmouse James à la planche et Rolling Pen à la plume, sera présentée officiellement à la médiathèque de l’Institut français de Madagascar ce 12 décembre.

Cette œuvre de Catmouse James et Rolling Pen s’est invitée au Salon du livre d’Ozouer-le-Voulgis, les 24 et 25 novembre derniers, avant d’être exposée à Montreuil, lors de la 34e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse, du 28 novembre au 3 décembre. C’est leur première BD collaborative, qu’ils présenteront le temps d’une séance de dédicaces, mercredi prochain, à Analakely, aux bédéphiles malgaches.

En 64 pages couleurs, « Ary : Les yeux d’Isalo » raconte les aventures et mésaventures d’une petite fille du nom éponyme qui vit dans l’Ihorombe, partie australe de l’île. « Ary, petite fille très différente du reste de sa tribu, espère enfin trouver la place qu’elle mérite. Zava, le doyen du village, souhaite justifier son rôle de pierre angulaire de la sagesse, en aidant le village à échapper à une disette destructrice. Comme sa singularité est mal perçue, Ary est désignée pour aider le village. Pendant son voyage, elle doit subtiliser les Yeux d’Isalo, le dernier géant de pierre en errance. Les villageois, chacun à leur manière, vont essayer de se trouver. Inconsciemment, leurs quêtes respectives les mèneront à trouver la solution du salut du village », note l’auteur.

Le récit entrelace féerie, magie et nous rappelle, dans la même occasion, que le Grand Sud a encore de l’espoir, au-delà de ces images lugubres qui ternissent sa réputation à cause, notamment du choc climatique et de la famine.

De mémoire, cette maison d’édition, installée à La Réunion, vient tout récemment d’ouvrir  « Le Maki a bonne mine », sa nouvelle librairie sise dans le quartier d’Ampasamadinika à Antananarivo.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

Chronique: présence des armes, garde à vous

À n’importe quel lieu, public ou privé, en milieu ouvert ou à l’intérieur d’un établissement, en plein jour comme de nuit, il n’est pas interdit de craindre qu’un quelconque individu porte sur lui une arme à feu. L’incident qui s’est produit à la sortie d’une boîte de nuit la semaine dernière montre combien il peut être périlleux de réagir aux brutalités provocatrices que s’autorisent de gros bras aux petites têtes de surcroît porteurs d’armes. Le défaut de moralité pour mériter le port de ces engins de mort redouble la dangerosité de pareils gugusses. Prime à l’insécurité publique, d’eux-mêmes ils bavent en se référant à leur statut social pour dire leur conviction : comme le témoigne leur liberté à porter des armes, leur statut leur confie une sorte permis de chercher noise et de violenter autrui. Ce soir là en s’en prenant à un baveux ils se seraient trompés de client pour l’exercice d’instinct caractéristique de bête nuisible. Un baveux qui plus est à la solde de personnages connus, fait partie de la classe des intouchables. L’affaire a pris la dimension d’une bataille de classes sinon de la haute du moins dans la sphère des influences. Pour aggraver le cas, en période électorale, l’incident prêtait occasion à toutes sortes d’exploitation politique, ça a fait l’objet d’une course et c’est à qui dégainerait la première réaction. Malgré le handicap d’avoir comme protagonistes dans l’affaire des proches de son entourage le Premier ministre a fait preuve d’une grande habileté avec une rare célérité pour renverser la vapeur et réussir à sortir par le haut, se hissant à la valeur d’un homme d’état : le droit ne fait pas place aux états d’âme.

Les suffrages unanimes pour applaudir ce fait d’arme ne suffisent toutefois pas à faire régner la sécurité. Lors même que cette réaction constitue un signal fort, une hirondelle ne fait pas le printemps, surtout que la bête insécurité se présente protéiforme. On ne la rencontre pas seulement à travers multiples types d’agressions pour attenter à la sécurité des personnes et des biens, mais elle rampe de façon banale au quotidien sous diverses formes de difficultés pour multiplier les obstacles à la possibilité de vie voire de simple survie des populations. Obligation se fait de décliner populations au pluriel, s’il est un dénominateur commun des difficultés, à chaque classe à chaque région géographique les spécificités des manifestations du problème et celles des moyens pour les surmonter. L’avènement d’un nouveau pouvoir et la perspective d’un autre système de gouvernance aident à envisager la traversée des fêtes qui s’annoncent à la grimace des insécurités.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y  a 100 ans: avis relatif à la démobilisation

La majeure partie de l’effectif des hommes de troupe français gradés du groupe de l’Afrique orientale est composée de réservistes et de territoriaux ressortissant aux bureaux de recrutement de Madagascar et de la Réunion.

Cet effectif a été durant la guerre et se trouve encore présentement réduit au strict minimum.

En dehors des besoins des services publics et de cas de strict intérêt national, il ne sera donc possible de mettre en sursis, puis de démobiliser les intéressés, dans l’ordre des classes en commençant par la plus ancienne, qu’au fur et à mesure de l’arrivée de France de gradés de relève. Cette relève a été demandée télégraphiquement au département de la guerre.

En ce qui concerne les hommes de troupe français non gradés, la situation est différente. Il y a présentement un excédent d’effectif qui va disparaitre par la mise en sursis immédiate :

a) Des militaires non spécialistes faisant parties des classes les plus anciennes ;b) Des hommes du service auxiliaire, non indispensables, de toutes classes.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

Vol d’une pirogue et de bananes

4 indigènes étaient prévenus d’avoir soustrait au préjudice de Mme B. 43 régimes de bananes et une pirogue. L’auteur principal avait avoué à l’instruction, mais avait dénoncé comme étant ses complices 3 autres indigènes. À l’audience, il a renouvelé ses aveux, mais a déclaré qu’étant très bouleversé, il avait dénoncé les 3 indigènes qui étaient innocents.

Après une plaidoirie de l’avocat, le tribunal, voyant que la culpabilité des 3 complices désignés par L. n’était pas suffisamment établie, les a acquittés et a condamné le prévenu à deux ans d’emprisonnement et à 100 francs d’amende.

Le poisson

Depuis la suppression des trains de nuit, le poisson de mer a fait sa réapparition sur le marché de notre ville. Cela provient de ce que les courtiers en poisson, qui allaient attendre le mardi soir sur la plage à l’arrivée des pêcheurs pour expédier le poisson ce même soir à Tananarive, ne peuvent plus faire ce commerce. Le poisson, malgré la glace employée, après une journée de voyage, n’arrive plus frais à la capitale.

C’est pour cela que nous pouvons en ce moment-ci manger du poisson de mer à Tamatave.

À quelque chose malheur est bon.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: varimbarian’ny adim-piainana

Tsy vaovao intsony ny fitombon’ny fahasahiranana. Tsy hita itarainana akory nefa manaitra hatrany ny fanatrehana izany isan’andro noho ny fahitana ny fisondrotry ny vidim-piainana tsy re tsaika nefa heno mitombo fangirifiriana hatrany. Ho an’ny ankamaroan’ny fianakaviana, tsy mbola misy tokontaniny izany fety izany.

Na efa tazany aza fa eo andaniny efa maro ireo mihetsiketsika manomana izany, mionona fotsiny amin’ny fiheverana fa samy manana ny anjara tandrify azy ireo tototry ny fahasahiranana. Samy mahatsapa daholo angamba ny rehetra ny mahazava-dehibe ny filana fanovana noho ny fahitana fa mirona hatrany any amin’izay tsy izy ny fandehan’ny toe-piainana eto an-toerana. Nefa moa toa izay fitomboan’ny fahasahiranana izay indray no maha-varimbariana tsy fidiny ka adinodino ny fanomezana vahana ny fandinihana an’ilay fifidianana izay hatrehana tsy ho ela. Na inona na inona anefa ny tsy fahampiana finoana mikasika ny fiovana afaka ho entin’ny vokatr’io fifidianana io dia tsy hitondra vahaolona koa ny famoizam-po amin’ny tsy fandraisana anjara ka dia izay tapaky ny sasany any no ho zakaina.

Olom-pirenena manana zo manokana ny tena sady manan-tsaina handinika hamolavola hevitra dia hionona tsy haneho izany ka tsy hanana anjara afa-tsy amin’ny fimenomenomana rehefa miseho ny ratsy. Fialana nenina hatrany angamba ny fifidianana nefa kosa mety hitondra fiovana rehefa tena tsapa ny tsy maha-mety. Eo amin’ny olona isafidianana, samy misy hatrany moa ny lafiratsiny sy lafitsarany. Indraindray, ny hany lafitsarany iray angamba dia ny mahavalin’ny lafiratsin’ny mpifaninana aminy. Andeha atao hoe sakana amin’ny fisehoan’ny ratsy no anton’ny safidy, efa fanefana adidy lehibe ny fanehoana an’izay. Tsy dia izay loatra angamba ny fisehon’ny raharaha amin’ity fihodinana indray mandeha ity. Samy manana ny mahaizy azy ireo roa lahy mpifaninana. Samy efa nitondra, samy efa nanana fotoana fiatoana nahafahany nandinika ny làlana tokony ho diavina mba tsy hiverenana amin’ny ratsy efa nizorana.

Araky ny vokatra tamin’ny fihodinana voalohany sy araky ny fiheveran’ny mpanara-maso sy mpandinika ny fizotran’ny raharaham-pirenena dia mifandanjalanja ny hery. Noho izany dia manan-danja lehibe ny safidin’ny mpifidy tsirairay. Arak’izany, adidy lehibe no miankina amin’ny isam-batan’ny olom-pirenena na vavy na lahy. Ny fihenoana ny zavatra lazain’ireo mpilatsaka sy ny fandinihana an’izany mba ahafahana mifidy an’izay heverina hitondra soa ho an’ny firenena no adidy na reraky ny fahasahiranana aza ny vatana sy ny saina ary mety hahavery fanahy mihitsy aza ny vesatry ny fiainana.

Léo Raz

 

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: sain devant Dieu et face aux partisans, sali dans les réseaux sociaux

La campagne électorale se joue sur deux registres, et des deux côtés on entonne sur le même ton. Un culte religieux a précédé l’ouverture des hostilités. L’un et l’autre entendaient prendre Dieu et les croyants à témoin de la sainteté de leur âme et de la santé de leur esprit avant que ne débutent les impuretés peu chrétiennes auxquelles ne peut échapper une bataille sans merci. Il s’agit bien d’un duel que rien ne réglemente : une fois les bondieuseries exécutées aucune balise ne saurait encadrer les diableries. L’image que se fera l’opinion viendra peut-être à limiter les débordements d’inélégance. Le Président de demain est dans le pré sous les yeux du public.

 

 

 

News Mada0 partages

Andron’ny faha mpanjaka: « Fihaonana » ho an’ny mpiara-belona ny tsena

 « Fihaonana », na toerana nifanomezam-boninahitra ny tsena teo amin’ny Ntaolo malagasy. Io « Fihaonana » io ny hevitry ny tsena efa talohan’ny fanjakan’Andrianampoinimerina, naorina teny amin’ny toerana avo.

« Fihaonana », mifono hevitra iray koa hoe « any ambony » ny tsena nifanaovana fotoana sy nifampiresahan’ny mpiara-monina. Tao anatin’izany « Fihaonana » izany mifono hevitra mitsena olona, nahatonga ny fototeny « tsena ». Ankoatra ny maha toeram-pivarotana azy, hifankahitan’ny mpiray tanàna hifampitam-baovao. Eo amin’ny lafiny varotra, ny mpivarotra no mampahafantatra izay amidiny ary izy ireo no manatona voalohany ny mpanjifa.

Teo an-tsena, nitondrana ny vokatry ny asan’ny tsirairay, natao hampidi-bola. Koa nametraka fepetra ny mpanjaka amin’ny fampiasana izany toerana izany, nampitoviany lenta amin’ny « Lapa » fanambarana ny fiandrianana. Anjaran’ny vadintany tamin’izany fotoana izany ny mpanelanelana teo amin’ny fanjakana sy ny vahoaka, miantoka ny fanaraha-maso, indrindra ny fampitana ny hafatra avy any amin’ny mpanjaka.

Zava-dehibe teo amin’ny fanjakan’Imerina ny fifanakalozana, tsy amin’ny lafiny varotra ihany fa teo amin’ny hevitra sy ny paikady fitantanana ny fanjakana, ny fiarovana fananam-bahoaka. Tamin’ny andron’Andrantsay, norarany mafy ny fivarotana omby mihoatra ny 19 ao anatin’ny indray andro ho fiarovana ny omby. Tsy misy misaina izany intsony ireo milaza azy mpitondra amin’izao andron’ny Repoblika izao. Na tamin’ny taonjato faha XVIII aza, mbola nahay niafina ireo nivarotra zavatra halatra, mifanohitra amin’izao taonjato diavintsika izao izay tsy takona afenina intsony, ohatra, ny tsenan’ny omby halatra.

Faritry ny fandriampahalemana

Nofaritan’Andrianampoinimerina ho faritry ny fandriampahalemana ny tsena teto Imerina. Voasazy faran’izay henjana izay tratra mangalatra. Nomena fotoana iray lehibe isan-kerinandro ny tsena, toy ny tsenan’Anjoma teo Analakely, malaza indrindra teto Imerina, saingy nofoanana taty aoriana, noho ny tsy fitandroana ny kolontsaina. Tsenan’Andravoahangy, Mahamasina, Isotry … mbola misy fa anarany sisa sy hanjakan’ny loto, tsy araka ny namaritan’Andrianampoinimerina azy.

Singa iray handrefesana ny toekarena

Ny tsena no singa iray handrefesana ny tanjaky ny tanàna iray momba ny toekarena. Ahitana sokajiny maro ny tsena, ambanivohitra na tanàn-dehibe. Misy ny tsena mpivarotra ambongadiny, toy ny eo Anosibe, sy ny mpivarotra an-tsinjarany any amin’ny fokontany. Misy ny tsena manokana malaza amin’ny faritra iray, toy ny tsenan’omby, vatosoa, volamena, lavanila …

Atao ampihodina ny toekarena avokoa ireny, mampidi-bola manomboka any amin’ny fokontany, ambanivohitra na ambonivohitra, sy ho an’ny firenena iray manontolo. Noho izany, ilaina ny politika fanavaozana ny tsena amin’ny maha fotodrafitrasa ifaneraseram-bahoaka azy sy hanomezana endrika ny tanàna iray.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Lalao Kapisilinakà: niisa 230.000 ny nahazo loka

Nosarihina tamin’ity herinandro ity, ny loka farany, karakarain’ny orinasa Star sy ny Telma, ao anatin’ilay lalao « Kapisilinakà », mikiky ny sarona tavoahangin’ny zava-pisotro fresh. Niavaka tokoa ity lalao ity, satria nahazo loka avokoa izay nandray anjara rehetra, ary nahatratra 230.000 ny isan’izy ireo. Anisan’ny loka goavana, ny fiara Renault Kwid roa, moto scooter,  Peugeot Kisbee telo, televiziona ecran plat 32’’ miisa 10, ordinatera entin-tanana miisa telo, finday smartphone Telma miisa dimy, miampy fampiasana internet maimaimpoana mandritra ny enim-bolana, sns.  Mitentina maherin’ny 800 tapitrisa Ar ireo loka rehetra ireo.

Nanomboka ny fiandohan’ny volana oktobra teo ny lalao ary naharitra roa volana. Afa-po avokoa ny nandray anjara tsy ankanavaka ary nidera sy nankasitraka ny mpikarakara amin’ny fitsinjovana ny mpanjifa.

Njaka A.

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina tany Alaotra Mangoro: « Hamboarintsika ny lalam-pirenena RN 44 »

Nitohy tany amin’ny kaominina Didy sy Manakambahiny Andrefana ary hatrany Morarano Kraoma ny dian’ny kandidà Rajoelina amin’ny andro fahatelo amin’ny propagandy, omaly.

Hanao velirano aminareo aho fa hamboarintsika io lalana RN44 io amin’ny herintaona. Izaho tsy hamadika anareo sy ny vahoaka malagasy izany. Efa vita fanadihadiana tamin’ny fitondrana Tetezamita io  », hoy izy. Nambarany fa amin’ny maha sompitr’i Madagasikara iny faritra iny, hojerena ny hampitomboana ny vokatra.Hamboarina ny tohodrano ao Ranomena hahafahana mampitombo ny velaran-tany ho volena. Hampiana amin’ny zezika ny tantsaha. Tahaka ny fampanantenany tany amin’ny faritra hafa momba ny tsy fandriampahalemana, nanteriny fa efa tonga ny “drones”. Hametrahana “puce” ny omby hanarahan-dia azy.

Hividy helikoptera miisa 10

Hapetraka ny vondron-kery manokana hiady amin’ny asan-dahalo sy jiolahy ary ho avy ny helikoptera miisa 10. Homena fiofanana ao anatin’ny fotoana fohy ireo tanora tsy manana tany ary hahazo  velaran-tany 10ha ahahafahany mamboly sy miompy.  Nampanantena koa ny kandidà Rajoelina fa hatao kianja “synthétique”, manara-penitra ny  ao Ambatondrazaka.  Eo amin’ny fanabeazana sy ny fampianarana kosa, nambarany fa hatao manara-penitra ny sekoly, manomboka amin’ny EPP izany. Ahitana efitrano famakiam-boky sy ho an’ny informatika ny trano fianarana. Hataontsika EPP manara-penitra ny EPP rehetra.

Tokony ho mailo amin’ny androm-pifidianana

Mba hisy bibliothèque, salle informatique. Hatao manara-penitra ny hopitaly…  “Hanampy anareo aho, ny tanora, ny tantsaha, ny vehivavy, ny tsy anasa, ny marefo. Ampio aho hahafahako manampy anao sy manavotra an’i Madagasikara. Mila mifanome tanana isika. Efa voalohany isika tamin’ny fihodinana voalohany ary mbola ho lohany isika hitondra ny firenena aorian’ny 19 desambra izao”, hoy ihany izy.

Ankoatra izany, niantso ny rehetra ny tenany mba ho mailo amin’ny fifidianana ka nilazany fa tsy avela hisy hanodinkodina intsony ny safidy. “Efa nisy ny nangala-bato teo. Jereo tsara ny PV ka ampitahao raha mitovy eny amin’ny tabilao sy ny tatitra an-tsoratra. Handefa angidimby aty aho haka ny voka-pifidianana aty”, hoy ny kandidà Rajoelina.

Randria

News Mada0 partages

Hiara-dia amin-dRajoelina Ratsiraka mirahalahy

Samy hanohana tsy misy fepetra ny kandidà Rajoelina ny ben’ny Tanànan’i Toamasina, Ratsiraka Elysé sy ny minisitra teo aloha, Ratsiraka Roland. Nitovy ny fanambarana nataon’izy mirahalahy ireo, na samy tamin’ny toerana samihafa aza ny nanaovana izany teto Toamasina. Nanambara tamin’ny alalan’ny mpanao gazety, notronin’ ireo mpikambana eo anivon’ny MTS izany ny kandidà Ratsiraka Roland, amin’izao fanohanany ny kandidà laharana faha-13 izao.  Niara-dia amin’ireo mpiasan’ny kaominina iray manotolo

sy ny mpiara-miasa aminy koa ny ben’ny Tanàna, Ratsiraka Elysé, tamin’ny fanambarana nataony. Itovian’izy ireo ny fanohanana ny vina IEM afahana mampandroso ny firenena. Nanentana ny mpifidy izy mirahalahy ireto hifidy ny kandidà Rajoelina amin’ny 19 desambra ho avy izao.

Sajo

News Mada0 partages

Basket-Cccz7: COSPN double la mise

La campagne zonale de COSPN se déroule à merveille ! Après deux journées de compétition à la Coupe des clubs champions de la zone 7 (CCZ7), qui se tient actuellement aux Seychelles, l’équipe malgache reste invaincue.

Hier, pour leur deuxième match de la phase aller de la compétition, les protégés de Julien Chaignot ont une nouvelle fois montré l’étendue de leurs talents. Ils ont pulvérisé l’équipe mauricienne de Mahebourg Flippers Basket Club sur le score sans appel de 94-40. De quoi aborder la dernière rencontre de la phase aller avec confiance.

En effet, après deux premières journées prenables, COSPN aura la partie la plus dure pour la fin ce jour. Au menu des joueurs de la Police nationale malgache, les Premium Cobras de Seychelles et non moins grands favoris de la compétition.

Le vainqueur de ce duel sublime qui caracolera en tête du classement final de la phase aller se mettra dans de bonnes dispositions avant le retour sur le terrain, la semaine prochaine, pour le compte de la phase retour.

 

Naisa

 

News Mada0 partages

Natation-Coupe De Noel: 200 nageurs attendus

La Fédération malgache de natation entamera la Coupe de Noël, ce 16 décembre, au bassin de l’Académie nationale des sports. Bien que la date de la compétition soit en pleine période scolaire, environ 200 nageurs, issus de plus de 120 clubs, seront attendus. Pour la première fois, des athlètes issus de la ligue de Vatovavy Fitovinany seront présents.

«La plupart des nageurs sont encore en plein cours. A titre d’exemple, l’examen de Saint-Michel se tiendra le lendemain de la course. Mais nos nageurs seront quand même à l’affiche de cette rencontre», a déclaré le président du Saint-Michel Club Natation, Hary Jaona Rabary.

Par ailleurs, l’engagement du club de la région Vatovavy Fitovinany est une bonne nouvelle. «Il alignera enfin ses nageurs durant cette Coupe pour la première fois. En fait, cette région s’est toujours contentée du sommet national auparavant», a expliqué le directeur technique national de la fédération, Harivola Marie Sarah Razafindrainibe.

 

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Cyclisme-trophée des AS: une participation massive des clubs

Les hostilités du Trophée des As débuteront ce jour. Comme prévu, les courses de 3 jours se dérouleront sur l’axe RN7. Ainsi, un contingent de 47 cyclistes sera aligné lors de cette rencontre. La présence des Réunionnais et des Mahorais pimentera la compétition.

Le Trophée des As aurait dû se tenir le 2 décembre, mais à cause de l’élection, la date a été reportée. Les organisateurs vont donc entamer les courses à partir de ce jour. Heureusement, cette situation n’a pas repoussé l’enthousiasme des coureurs, y compris ceux de La Réunion et de Mayotte.

Pour la première journée, les athlètes parcourront 100 kilomètres sur l’axe RN7. Le départ se tiendra au Jovena Iavoloha. Le 8 décembre, les coureurs effectueront 90 kilomètres sur  l’axe RN1. Le départ aura lieu sur la Digue Malaza Ampitatafika. La course du 9 décembre clôturera la compétition avec 140 kilomètres sur l’axe RN4 depuis la société Soboma Andranotapahana.

A ce propos, ce sera une course de haute volée. Les experts de la discipline seront en lice. D’ailleurs, cette rencontre permettra de détecter les futurs engagés des JIOI. Ce trophée verra la présence des favoris comme Mazoni, Dama, Joharivelo et Célestin de VCA Tana. Toky de CCAMI n’est pas à sous-estimer également. Le cycliste de renom Jean de Dieu Rakotondrasoa, alias Ravoatabia, sera également à l’affiche. Mais aussi, la présence des 6 coureurs réunionnais et mahorais confirme que l’enjeu sera de taille. Il faut savoir qu’un expatrié, Justin Lahatsoa, accompagnera l’équipe mahoraise. En fait, il y est depuis 4 ans déjà.

Sendra Rabearimanana

 

Liste des clubs

Participants

VCA Tana

FCSA (Marc, Émile, Julien)

CCAMI

FCA Avaradrano

Tafita

Club de  Toliara, Morondava  et Mahajanga

Vélo club de l’Est de La Réunion

Club Mahorais

 

News Mada0 partages

CAN Beach Soccer: hanainga anio ny Malagasy

Notsofina rano teny amin’ny foiben’ny federasiona malagasy ny baolina kitra, Isoraka, ireo mpilalao miisa 12 hiatrika ny dingana famaranana amin’ny fiadiana ny amboaran’i Afrika, baolina kitra eny amin’ny tora-pasika. Lalao izay hatao any Egipta manomboka rahampitso 8 desambra, hatramin’ny 11 desambra ho avy izao.

Vonona ny hitondra avo ny voninahi-pirenena ny ekipa malagasy Barea mandritra ity lalao hotanterahina any Ejypta ity. Nivoatra ny traikefan’ireo mpilalao tamin’ity taona ity, raha ny voka-dalao no jerena. Tsara mantsy ny vokatra ho an’ny Malagasy, raha hiverenana ny lalao farany tamin’ny fifanintsanana, nifanandrinan’ny Barea tamin’ny ekipan’ny Mozambika. Nomontsanin’ny Malagasy tamin’ny isa 5 no ho 4 ry zareo Mozambikanina, nandritra ny lalao mandroso notanterahina tany Mozambika. Sahala 5 no ho 5 kosa ny fifanandrinana tamin’ny lalao miverina notontosaina tany Mahajanga. Isa 10 no ho 9, araka izany, no nisarahan’ny roa tonta rehefa natao ny tambatr’isa ka nahazo ny tapakila hiatrehana izao dingana famaranana amin’ny CAN 2018 izao ny ekipa malagasy.

Fantatra fa hisantatra ny lalao, ny alatsinainy ho avy izao, ny ekipa malagasy, manoloana ny ekipan’ny Egipta, raha ny fandaharam-potoana. Nanome toky ireo mpilalao fa hanao izay fara hery handresena ity ekipa mpampiantrano ity ary hitondra medaly hiverina eto an-tanindrazana.

Anio amin’ny 2 ora sy sasany no hanainga ireo mpilalao miisa 12 tarihin’ny filohan’ny delegasiona, Benony Jacques.

Mi.Raz

Ny lisitry ny mpilalao, hanainga anio

1- RAFALIMANANA Jhorialy2- ANDRIMIFEHY Chrétien3- LAIAGNARA Jean Jacques4- ETIENNE Giovanni Oscar5- RICHARD Marcel6- RATSIAMARINALA Jasmin Juliot7- RAMANANTSOANY Hollas8- RABEASIMBOLA Tianasoa9- RAZAFIMNDIMBY Ymelda10- ENIDIEL Régis11- FITANA Romain12- RAZAFINILAINA Angeluc

News Mada0 partages

Minisitry ny Fiarovam-pirenena: “Aoka tsy handeha amin’ny lalan-diso ianareo miaramila”

Nazava ny tenin’ny minisitry ny fiarovam-pirena, ny jly Rasolofonirina Beni Xavier teny amin’ny Cemes Soanierana, omaly, nandritra ny lanonana fizarana mari-pakasitrahana ho an’ny miaramila nanaraka fiofanana momba ny serasera, manodidina ny fifidianana sy ny toetra tokony hasehon’ny miaramila.

Nilaza ny amin’ny hanatanterahan’ny miaramila ny asany ao anaty fahamendrehana mandritra ny fifidianana fihodinana faharoa izy. “Aoka ao anaty fahamendrehana sy fahendrena ny fiarovana ny filaminam-bahoaka. Ny fiarovana ny safidim-bahoaka ka tsy hitongilana amin-dRakoto na amin-dRabe”, hoy ny minisitra.

Mbola namafisiny ny amin’ny hoe: “Aoka tsy handrangitra, aoka tsy hifampiantsy, tsy hamafy vaovao tsy marina ary aoka hazaka ny fahalalahana mamosaka hevitra. Aoka isika hanaja ny kolotsaina repoblikana sy ny kolotsaina mahamalagasy. Tsy mendrika krizy intsony isika”.  Anisan’ny mampanahy ny olona hatrany ny fisian’ny miaramila miandany amin’ny mpanao politika iray, indrindra rehefa mafana ny toe-draharaha politika eto amin’ny firenena. Zavatra efa misy rahateo izany hatramin’izay, ny miaramila mpomba ny filoha izao na izao. Izy ireto rahateo matetika milaza fa manana miaramila mpomba azy, miaro azy.

Tsy mahagaga raha tsy mahatoky azy ireo ny vahoaka matetika. Eo ihany koa ny fihoaram-pefy tato ho ato nahavoatonontonona miaramila. Ny fampiasana azy ireo amin’ny fakana fahefana sns.

Milaza ny hahay hiserasera ny miaramila

Nisy ny fiofanana ho an’ny miaramila sy mpiasa sivily miasa eo anivon’ny seraseran’ny minisiteran’ny foloalindahy niarahana tamin’ny ambasady sy miaramila amerikanina.

“Mino fa tao aorian’iny fiofanana sy fizarana traikefa nataon’ireo miaramila Amerikanina,  tsy ho antsoina hoe “ grande muette”  intsony no ilazana ny fianakaviambe ny foloalindahy,  indrindra fa ny tompon’andraikitra ka hisy ny fiaraha-miasa amn’ny mpanao gazety sy ny mpikirakira serasera eo anivon’ny foloalindahy, etamazaoro jeneralin’ny tafika malagasy ary ny kaomandin’ny zandarimaria”, hoy ny minisitra.

Nahazo mari-pahaizana ireo 22 mianadahy nanaraka ny fiofanana ary entin’izy ireo manamafy ny fahaiza-manaony ny fiofanana narahiny, any amin’ny seha-piasain’izy ireo tsirairay avy. Heverina izany fa hisy ny vaovao mivoaka eny anivon’ny miaramila rehefa misy ny zava-mitranga.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Fahamaizan’ny akanin’ny zandary Arivonimamo: nankahery ireo ankizy ny Seg sy ny kaomandin’ny zandary  

 

Trano iray natokana handrian’ireo zazavavy ao amin’ny akany fitaizana zaza kambotin’ny zandarimaria ao Arivonimamo no may hotohoton’ny afo, ny 5 desambra 2018 tokony ho tamin’ny 10 ora sy 30 mn. Tsy nisy ny aina nafoy na naratra, saingy ravan’ny afo avokoa na ny trano, na ny entana rehetra, na ny fanaka hatramin’ny entan’ireo ankizy tsirairay miampy ny fitaovam-pianarany, raha ny tatitra nampitain’ny zandarimaria. Ankizikely iray no nahita ny afo efa manomboka miitatra ka nivoaka niantso ny tompon’andraikitra mpiandry raharaha, niantso vonjy sady niezaka namoaka ireo ankizy mbola tao an-trano. Fotoana fohy taorian’izay, nifanesy nitsidika sady nankahery ary nivimbina izay voarambin’ny tanany ireo tompon’andraikitra ambony eo anivon’ny zandarimariam-pirenena, narahan’ny fikambanana FIVAZA, nanolotra fitaovana maromaro, ny alin’io voina io ihany. Nitohy, omaly tontolo andro izany. Hita teny an-toerana nankahery ireo ankizy ny Jeneraly Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena (Seg) sy ireo mpiara-miasa aminy, teo koa ny Jeneraly kaomandin’ny zandarimariam-pirenena (COM GN) sy ireo mpiara-miasa aminy. Mitontaly 5 tapitrisa Ar ny fanampiana voarain’ny akany ka samy nanolotra 2 tapitrisa Ar avy ny Seg sy ny COM GN. Nisy koa fanomezana entana sy kojakoja samy hafa ho an’ny akany izay azo ampiasaina avy hatrany. Samy niarahaba sy nankahery ireo kamboty tsy maty fo aman’aina ireto tompon’andraikitra rehetra ireto.

Jean Claude

News Mada0 partages

Ankatoky ny fety: tsy azo hidirana ao Analakely

Nanomboka tamin’ity herinandro ity, tsy misy mety hiditra ao Analakely intsony ny ankamaroan’ny taxi-be.

Anisan’izany ireo 105 sy 114…Ho an’ireo zotra tsy maintsy mandalo ao, mandany ora roa vao tafavoaka. Mikatso tanteraka ny fifamoivoizana ao an-toerana. Amin’ny hafanana migaingaina sy ny orana, sahirana ireo mpandeha taxi-be. Maro ireo misafidy ny handeha an-tongotra raha tsy maintsy handalo an’Analakely na hiantsena ao.

Feno mpivarotra ny sisin-dalana. Mifanitsa-kitro na ny mpivarotra na ny mpiantsena. Mikisaka ny fiara ary mitandrina mafy sao mahitsaka ireo entam-barotra mivelatra amin’ny arabe. Tsy mety hiditra ao Analakely ihany koa ireo fiarakaretsaka. Noho ny fahanteran’ny fiara ampiasana, tsy afaka miaritra ny fitohanan’ny fiara ny ankamaroan’ireo fiarakaretsaka. Na maty an-dalana na midonaka mety hitera-doza.

Misafidy ny mihodidina izy ireo raha hanatitra olona fa tsy miditra Analakely intsony.

Manomboka amin’ny 8 ora alina vao malalaka ny fifamoivoizana ao Analakely. Hatrany amin’ny tapaky ny volana janoary any mihitsy vao hisava io fitohanana io, raha ny efa mahazatra ireo mpitatitra isan-taona. Misy fiantraikany amin’ny fidiram-bolan’ireo mpitatitra izao fikatsoan’ny fifamoivoizana izao satria tsy afaka mamita ny asany, toy ny isanandro, izy ireo. Tsy feno ny vola entina mody isan-kariva.

Tatiana A

News Mada0 partages

“Takalo Haingo”: manafy kanto ny sarambabem-bahoaka

Raha vao hoe famoronana lamaody no resahina, olona “mihaja” na koa manam-bola, toy ireny fahita amin’ny fahitalavitra rehefa misy filatroana ireny, no mby ao an-tsain’ny tsirairay.

Ho an’ny mpikarakara ny “Takalo haingo” kosa, tsy anavahana olona ny vokatry ny famoronana eo amin’ny fitafy sy ny kojakoja miaraka aminy. Izay ny antom-pisian’ny “Takalo haingo”, tonga amin’ny andiany faha-11 ary hotanterahina eto an-dRenivohitra, ny 21 sy ny 22 desambra izao. Hibahan-toerana, toy ny mahazatra, ny filatroana, tsy toy ny fahita amin’ny resaka lamaody fa hisokatra hojeren’ny rehetra (maimaimpoana), toy ny ao amin’ny Craam Ankatso (ny 21 desambra) sy ho eny ankalamanjana (ny 22 desambra).

Asa famoronan’ny Malagasy ho an’ny Malagasy ny tanjon’ny “Takalo haingo”. Samy hahazo sehatra na ny matihanina na ireo vao misandratra eo amin’ny asa famoronana lamaody. Sehatra ianarana moa ny “Takalo haingo”. Nanomboka ny volana janoary 2018, nisy ny fampiofanana tanora miisa efatra. Hasehon’izy ireo amin’ity hetsika ity ny vokatry ny fiofanana, nomen’i Ariry, tao anatin’izay 11 volana izay.

Ankoatra ny fanofanana mpamorona, manamafy ny fahaiza-manao eo amin’ny sehatry ny filatroana ihany koa ny “Takalo haingo”. Satria tsy mifidy sokajin’olona ny lamaody, tsy mifidy halavana sy habe ary taona ihany koa ny filatroana. Araka izany, misokatra ho an’ny rehetra ity fiofanana ity. Tsiahivina fa, ankoatra ny hay fitafy, manasongadina ny haingo sy ny kojakoja miaraka aminy koa ny “Takalo haingo”.

Landy R.

News Mada0 partages

Basikety – CCCOI: fandresena faharoa ho an’ny CosPN

Niditra tamin’ny andro faharoa amin’ny fiadiana ny amboaran’ny klioba tompondakan’ny ranomasimbe Indiana, taranja basikety, ny ekipa malagasy, omaly. Vokatra tsara hatrany no azo ary maivana ho an’ny Malagasy ny ekipan’ny Flippers avy any Maorisy. Isa mavesatra 94 no ho 40 no nandavoan’ny CosPN ity ekipa maorisianina ity. Tsy afa-bela ireto farany hatrany am-piandohana ka hatramin’ny fiafaran’ny lalao.

Raha tsiahivina, tsara ny vokatra ho an’ny CosPN tamin’ny andro voalohany, ny alarobia lasa teo, nanoloana ny ekipan’ny Beau Vallon Seychelles.

Mbola mafy anefa ny miandry ny ekipa malagasy, ho amin’ny anio, satria ekipa anisan’ny kalaza sy ambony traikefa no hodinganiny, dia ny Premium Cobras, avy any Seychelles. Lalao tafiditra ao anatin’ny andro fahatelo amin’ny fifanintsanana. Nilaza ny hanome sy hampitombo hatrany ny tsara efa vita ireo mpilalao ao amin’ny CosPN ary vonona ny handrombaka ny amboara amin’ity taona ity.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Kempo – Taom-pilalaovana 2019: hanomboka rahampitso ny fiofanana

Voarafitra tamin’ny fiatombohan’ity herinandro ity ny fandaharam-potoanan’ny Kempo Madagasikara ho amin’ny taona 2019. Hosokafana amin’ny dingana voalohany, amin’ny fifampizarana sy fanomezana fiofanana ireo mpitarika mpanampy, rahampitso 8 desambra ho avy izao izany, raha ny tatitra nataon’ny filohan’ny komity mpitantana ny Kempo sy ny MMA (Mixed Martial Arts) eto Madagasikara. Hitohy any Ambositra, ny 21 sy 22 desambra izao izany fampiofanana izany. Ity farany izay fanombohana amin’ny fampidirana ny Kempo sy  MMA any amin’ny faritra Ambositra iny. Ankoatra an’Ambositra, efa maro ireo faritra mangataka fiaraha-miasa amin’ny fifampizarana toy izao, toa an’i Vaingaindrano sy Farafangana.

Hiditra amin’ny dingana faharoa amin’ny fampiofanana ireo mpitarika mpanampy ny volana febroary 2019.Ho an’ny mpitarika, fiofanana roa no hatrehin’izy ireo, ny taona 2019, dia ny volana mey sy ny volana jiona. Hisy ny fitsapam-pahaizana hatao ao aorian’ny fampiofanana izay omen’ny manam-pahaizana.

Eo amin’ny lafiny fifaninanana kosa indray, ny lalao eo amin’ny samy klioba, mivondrona sy mitsangana eo anivon’ny komity mpitantana no hisantarana ny fandaharam-potoana. Izany dia hotontosaina ny faha-29 ny volana desambra izao. Aorian’izay, hiditra amin’ny fifaninanana hiadiana ny tompondakan’i Madagasikara, kempo sy MMA, ireo mpikatroka, ny faran’ny volana martsa 2019.

Fa anisan’ny ady goavana hatrehan’ny mpikatroka malagasy amin’ity taom-pilalaovana 2019 ity ihany koa ny fifaninana iraisam-pirenena. Handray anjara amin’ny fiadiana ny tompondaka manerantany amin’ny taranja Kempo hotontosaina any Madrid, ny volana aprily 2019, mantsy i Madagasikara. Fanamby goavana apetraky ny komity mpitantana ny kempo sy MMA eto an-toerana ny fiatrehana ity fifaninanana lehibe ity ary antenaina fa hitondra fivoarana eo amin’ny taranja Kempo eto Madagasikara. Efa manomboka hita ihany koa ankehitriny ny fitomboan’ny traikefan’ireo mpikatroka malagasy. Mazoto manatrika ny fampiofanana karakarain’ny komity mpitantana rahateo izy ireo ka vetivety dia mahita fivoarana, raha ny fanazavana nentin’ny filohan’ny komity mpitantana, Rakotonindriana Parfait.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Hanohana an-dRajoelina ny mpanao rugby

Tapa-kevitra sy resy lahatra tanteraka. “Efa tonga tany amin’ny tendron’i Afrika ny taranja rugby fony fitondrana Tetezeamita, tamin’ny alalan’ny ekipam-pirenena Makis. Nandray karama isam-bolana izy ireo tamin’izany. Anisan’ny tsangambato sy fotodrafitrasa vita tamin’izany koa ny kianja Makis, Andohatapenaka ka antony hanohananay sy hifidiananay ny kandidà Rajoelina izany”, hoy ny filohan’ny Tanora miandrandra ny ho avy (TMH), Rafidimanana Desiré tetsy Andavamamba, omaly. Ahitana ekipa anjatony ireo ekipa hiara-dia amin’ny TMH hanohana ny kandidà laharana faha-13. Fa eo koa ireo mpankafy sy ireo eny “Ambalambahoaka”, resy lahatra amin’ny IEM, vina manome vahana ny tanora sy ny fanatanjahantena.  Nambaran’izy ireo fa tsy mba nojeren’ireo mpitondra nifandimby ny tontolon’ny “Lavalava” . “Ny an’ny mpitondra  farany teo aza, namidiny ny kianjan’ny rugby teny Anosizato”, hoy ihany izy

Randria

Tia Tanindranaza0 partages

Trosan’ny orinasa Kraoma S.AAilika miandalana, hoy ny tompon’andraikitra

Ainga vao teo amin'ny tantarany no hiainan'ny orinasa Kraoma ao Brieville ankehitriny, raha ny fanazavana avy eo anivon’ny tompon’andraikitry ny orinasa.

 Nifoha tamin'ny toromasony nanomboka tamin'ny faran'ny volana oktobra 2018 teo ny Kraoma . Tonga nanome tosika vaovao izany ny manampahaizana rosianina. Havanana amin'ny sehatry ny fitrandrahana izy ireo, indrindra ny harena ankibon'ny tany. Nitondra solika izy ireo . Novahany ny olan'ny herinaratra. Fiainam-pampandrosoana vaovao no misy ao Brieville ao. Voailika avokoa ireo karama tsy nefaina hatramin'izay. Asa vaovao no hatrehin'ny mpiasa. Ao an-tsaina ny handray vola amin'izay . Ho afaka hiahy ny ankohonana. Ampy ny ho sakafo azy ireo sy hampianaran-jaza. Misy ny loharanom-bola hividianana fanafody ho an'ny tsy salama sy ny hafa marobe tsy voatanisa. Ireo rehetra ireo no tanteraka noho ny fijoroan'ny fanjarian'asa iombonana. Samy mahita tombotsoa ny malagasy sy ny rosianina KRAOMA mining SA sy ireo hafa rehetra. Fomba fiasa eo amin'ny tany mandroso ary fanao iraisam-pirenena amin'ny fisarihana mpampiasa vola ny fametrahana teknolojia avo lenta amin'ny asa fampandrosoana ankapobeny, hoy hatrany ny fanazavana. Tsy tongatonga ho azy izany ny firotsahana sy tosika avy amin'ireo mpampiasa vola rosianina. Mifamatotra hatry ny ela eo amin'ny fisakaizana sy ny fiaraha-miasa amin'ny lafiny maro sy misandrahaka i Madagasikara sy i Rosia. Misy ny fifampitokisana azo alain-tahaka ho an'ny firenen-kafa eo amin’ny roa tonta. Ailika miandalana amin'ny fotoana maha mety azy ny trosan’ny orinasa ary araka ny vokatra miakatra sy ny varotra ahazoana tombony avy amin'ireo akora notrandrahana. Raha oharina amin’ny firenen-kafa zatra mitsetsitra antsika dia hafa dia hafa mihitsy ny rosianina. Mampita ny fahaiza-manaony izy, ary voafaoka amin'izany ny fampandrosoana. Hatreto izany dia fandotoana ranofotsiny no asesik'ireo tsy mankasitraka io fiaraha-miasa io ary asehony amin'ny fihetsika entina hanozongozonana ny zotra hizoran'ny orinasa izany. Miseho amin'ny fomba samihafa ny fampitahorana ny mpiasa . Tahotry ny ho very asa sy tsy ahitana lalan-kombana no hijoroan'ireo mpiasa ankehitriny izay sarotra rebirebena sy havilivily lalana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taham-pahafatesan’ny reny sy ny zazaAzo ahena amin’ny fanatsarana ny kalitao

Nampahafantarina tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy omaly alakamisy 6 desambra ny fandaharan’asa MCSP (Maternal Child Survival Program) izay vatsian’ny masoivohon’ny firenena mikambana vola.

Tetikasa enti-manampy ny minisiteran’ny fahasalamana hanatsarana ny kalitao ka nanatanterahana fampiofanana sy ny fanomezana fitaovana maro samihafa ho an’ny mpiasa. Araka izany dia nampianarina ny mpiasan’ny fahasalamana ny amin’ny fandraisana ny olona marary na eny anivon’ny toby fitsaboana CSB na ny eny amin’ny hopitaly. Rehefa voaray tsara amin’ny tambitamby avy amin’ny rasazy na ny dokotera mantsy ny olona dia mazoto manatona ny toeram-pitsaboana. Iaraha-mahita fa misy hatrany ny kitakita sy ny tabataba eny amin’ireny hopitaly samihafa ireny ka mila hatsaraina  izay vao entanina manatona mankeny ny olona. Amin’izao fotoana dia zaza 1 ao anatin’ny 3 no maty aorian’ny iray volana nahaterahany ary vehivavy 10 no maty am-piterahana isan’andro eto Madagasikara. Azo sorohana ihany anefa ireny rehefa mihatsara ny kalitao eo amin’ny fandraisana ny marary na koa ny fanatsarana ny fitaovana. Tanjona ny hampihenana ny taham-pahafatesan’ny reny ho 300/100 000 raha toa ka 47/100 000 amin’izao. Eo ihany koa ny fisorohana ny taham-pahafatesan’ny zaza aorian’ny fahaterahany ho 17/1000 raha 26/1000 ankehitriny.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafihan-dahaloNy lehilahy no tena iharan`ny herisetra

Faritra maro eto Madagasikara no tena lasibatry ny asan-dahalo, indrindra any Atsimo. Nisy fanadihadiana sy fidinana ifotony natao tamina faritra telo nampanaovin’ny Tahirin’ny Firenena Mikambana momba ny Mponina (FNUAP),

 nampahafantarina teny Antaninarenina, ny alarobia 05 desambra lasa teo ka 75,8%-n`ny mponina any amin`ny kaominina Ivahona distrikan’i Betroka, Ranotsara Avaratra, distrikan’Iakora ary ny any Ankazoabo Atsimo no nilaza fa efa samy tratran`ny fanafihan-dahalo. Ny 44,8% amin’ireo olona nanontaniana dia nanambara fa niaina herisetra, nandritra ny fanafihana. Ny herisetra mifototra amin’ny miralenta (violence basée sur le genre) mitranga mandritra ny fanafihan-dahalo no nifotoran’ny fanadihadiana. Misy ny herisetra mihatra amin`ny vehivavy eo amin`ny fitrangana asan-dahalo ka adino ny fandraisana an-tanana an`ireo vehivavy na dia tsy voakasika mivantana fa kosa misy fiantraikany ara-psikolojika, hoy Andrianjanaka Njatoarisoa, kaomandy ambony eo anivon`ny zandarimariam-pirenena. Rehefa misy ny fanafihana dia ny lehilahy manao fanarahan-dian`ireo dahalo ka somary adino ny fandraisana an-tanana an`ireo traboina. Maro ny fanamarihana nataon`ny fanaovana tatitra ka nanamafy ny eo anivon`ny zandarimariam-pirenena fa hijery manokana ny tranga rehefa mitranga ny asan-dahalo. Io herisetra ara-tsaina sy ara-pihetseham-po io kosa no tena mahazo ny vehivavy iharan’ny fanafihan-dahalo. Miaina ireo herisetra ireo ihany koa ny lehilahy rehefa tratran’ny fanafihana, satria mety hahatsiaro tena ho ambany na ambanian’ny fiarahamonina izy ireo, rehefa very ireo omby, izay fananany. Tolo-kevitra nivoitra, taorian’ny fampahafantarana ny valin’ity fanadihadiana ity ny amin’ny tokony hanamafisana ny fandraisana an-tanana an’ireo olona iharan’ny herisetra mifototra amin’ny miralenta, ny ady amin’ny kolikoly mifandraika amin’ny fanafihan-dahalo, ny fanamafisana ny fahaiza-manaon’ny mpitandro ny filaminana ary ny famerana ny fampiasana basy, eo amin’ny sivily.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaNoporofoin’i Dadafara fa mpanongam-panjakana

Mitombina tanteraka ny tenin’ny mpandrindra ankapobeny ny fampielezan-kevitry ny kandida Marc Ravalomanana, fa tsy “statique” ny politika fa “dynamique”,

 

 izany hoe tsy mijanona eo na misy lasitra mazava fa mety hiovaova, indrindra eo amin’ny namana na mpifanandrina. Any anaty hevitra sy tohan-kevitra hifanohanana kosa no matetika mahaliana ny maro. Niteraka resabe ny fanohanan-dRandriamampionona Joseph Martin na Dadafara an-dRajoelina. Tsy hifanomezan-tsiny izany ary zony sy safidiny. Hafa ary tsy nampozin’ny rehetra kosa ny fanazavany tamin’ny haino aman-jery, izay nanaporofo fa tena nisy tokoa ny fahotana mahafaty nataon-dRajoelina teto amin’ny firenena. Ny fanonganam-panjakana vitany, dia noraisin’i Dadafara ho tombony lehibe azy sy antony tokony hanohanana azy. Efa niezaka nanadio tena hatraiza hatraiza fa tsy nanongam-panjakana Rajoelina, raha tsy hilaza afa tsy ilay adihevitra tao amin’ny TVM ny 3 novambra teo, kanefa nabaribarin’ity kandida iray nisafidy ny nanohana azy ity fa tena nanongam-panjakana io olona tohanany io. Ny filoha Rajoelina, hoy izy, dia manana vintana matanjaka matoa 36 taona izy nahavita nanongam-panjakana, nanongana filoha teo am-perinasa izay nifehy ny miaramila, nifehy ny rehetra, ary nanana ny vola sy ny fahefana. Nahavita nanongana izy ary izy mbola ao anatin’ny hery ary amin’izao 44 taona ao anatin’ny fahamatorana tanteraka... Hamafisiko ny teniny hoe ianao Dadafara tiako hanolo-tsaina ahy fa ilaiko ny torohevitrao. Raha halalinina dia mpanolotsaina ao an-dapa no hametrahana an’i Dadafaea sy faniriany raha lany eo Rajoelina. Tamin’ny 20 aogositra 2018, raha nanatitra ny taratasy filatsahan-kofidiany izy, dia nilaza fa io lalàm-pifidianana io dia notefena tsy natao hampandroso firenena fa napetraky ny filohan’ny tetezamita Andry Rajoelina ho azy manokana. Nieritreritra izy tamin’izay fotoana fa izy no hahazo ny maro an’isa tao amin’ny parlemanta, ka izy no lasa praiminisitra, ary afaka 6 volana dia haongany ny filoha Hery Rajaonarimampianina, hoy i Dadafara tamin’izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy hiova mihitsy ny mpandrava

Tany misy fanjakana eto fa tsy toy ny tamin’ny tetezamita, hoy ilay tompon’andraikitra ambony eto amin’ny firenena ankehitriny manoloana ilay hetsika sy an-kivorivory tetsy Ivato notarihin’ny kandida filoha iray.

 

Nametraka ahiahy ny momba ireo fitaovam-piadiana narantiranty, niampy ireo vahiny izay ambara fa mamolavola ny paikady hoenti-mametraka fandriampahalemana eto amin’ny firenena hono e ! Tsy mahavita azy ve ny mpitandro ny filaminana Malagasy  ? Tahaka izay no nambara tamin’ny taona 2009 nentina nanenjehana ilay filoha voafidim-bahoaka naongana ? Tany manana ny fiandrianany ny firenena, saingy ny heverina ho olom-panjakana sokajiana ho masi-mandidy eto amin’ny firenena aza izany tsy noraharahaina sy nodinganina, eny toa tsy mahalala na inona na inona. Hatao inona sy atao ahoana ireo fitaovam-piadiana nampidirina raha tsy lany ny kandida nampiditra azy ? Mandeha ny fifanazavana any an-dapa avy eo rehefa miray latabatra, ka dia mikitombona ny sasany rehefa mahatsiaro voatsindrona. Tsy eo amin’ny fahefana dia efa midingin-drambo sy efa mandragaranga hery sahady, mainka fa sanatriavin’ny vava tonga eo. Tsy miova mihitsy fa mitohy ny bontolo sy ny bodongerona ary ny don-tandroka hoenti-mandemy ny sain’ny rehetra fa azy ny hery sy ny sandry ka tsy maintsy toavina sy harahina amin’ny sitrapony izy ireo. Dia hikombona sy hijanona ho ahiahy ve izany ny momba iny resaka fitaovam-piadiana iny fa tsy hisy ny fandraisana fepetra ? Sao sanatria ka efa fanomanana sahady ny rombo tiana hovolena eto rehefa tsy araka ny noheverin’ny saina aman’eritreritra ny vokatra eo ? Inoana fa handray ny andraikitra sahaza azy ka hisoroka ny savorovoro mety hovolena eto ireo manampahefana sy andrim-panjakana tompon’andraikitra satria tsy hisy hanana tombontsoa amin’ny savorovoro afa tsy ny tia tena sy te hamotika ny firenena. Efa re teto mantsy fa isika tsy maintsy mandresy na inon-kidona na inon-kihatra, izay mampitodika ny saina hieritreritra fa efa misy mikatsaka ny hamerina ny 2009 indray eto ! ! ! ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaVoahodidina tsy fahamatoram-poto-kevitra

Miditra tsikelikely amin’ny famaranana ny fifidianana izay ho filoham-pirenen’i Gasikara isika ankehitriny ary efa mandeha ny fampielezan-kevitry ny fihodinana faharoa. Mitohivakana ihany koa ireo fanambaran’ny kandida tsy tafita ho amin’ny dingana faharoa. Ao ireo nisafidy ny tsy hanohana na iza na iza.

 

 Ao ny hanohana ny kandida laharana faha-25, Marc Ravalomanana. Ao koa ireo hanohana ny laharana faha-13, Andry Rajoelina. Raha ny zavatra hita ankehitriny dia voahodidina tsy fahamatoram-poto-kevitra hatrany ity farany, raha ny zava-nitranga tao anatin’ny 3 andro monja fotsiny no resahana. Anisan’ny naha be resaka ny mpanara-baovao, ohatra, ny fanohanan’ny kandida Randriamampionona Joseph Martin na Dadafara izay nanao fanambarana rehefa nalaza ho niresaka 2 minitra monja tamin’ny kandida Ravalomanana. Fanohanana mila tambiny avy hatrany no namakian’ny mpanara-baovao ny fihetsiny ka rehefa tsy nahafa-po ny an-daniny dia tonga dia tsy mandinika ela fa nitodika amin’ny an-kilany avy hatrany; avy eo manondrana indray fahitalavitra fa : “ manana vintana matanjaka i Andry Rajoelina matoa 36 taona izy nahavita nanongam-panjakana, nanongana filoha teo am-perinasa …”. Ny kandida iray indray dia efa nanao fanambarana izao fa hiala sasatra kely amin’ny tontolo politika aloha kinanjo dia hoe hanohana kandida indray amin’ny fihodinana faharoa. Ny fahatelo moa izay vao omaly dia efa nilaza izao fa tsy hanohana kandida amin’ny fihodinana faharoa kinanjo nanao fanambarana nanohitra izany indray avy eo. Mbola lavitra ezaka ny hanarina ny tontolo politika eto amintsika mba ho amin’ny matihanina kokoa raha mijery ny zava-misy hatreto ary tena marobe ireo noheverina fa nahazo lesona ary lasa olon-kendry kanefa dia niha adala kokoa noho ny tena adala aza.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Minisitry ny fiarovam-pirenena« Tsy mendrika handalo krizy intsony i Madagasikara »

Natao tetsy amin’ny CEMES Soanierana omaly alakamisy 6 desambra ny lanonam-pamaranana ny fiofanana nandritra ny 4 andro nataon’ireo manamboninahitra avy ao amin’ny tafika izay miompana amin’ny tontolon’ny serasera.

 

 Natrehin’ny minisitry ny fiarovam-pirenena, Jeneraly Rasolofonirina Béni Xavier ary nisy ny fanomezana mari-pankasitrahana ho an’ireo 25 mianadahy nahavita ny fiofanana. Ny governemanta Amerikanina moa no tompon’antoka tamin’izao ary saika avy amin’ny etamazaoron’ny Amerikanina miasa sy mipetraka eto Afrika no nizara ny traikefa sy ny fahaiza-manaony. Tamin’ireo 25 ireo dia nisy ny sivily miasa ao amin’ny tafika sy ny solontenan’ny mpanao gazety nandray fiofanana ihany koa. Zo fototra ny fampahalalam-baovao sy ny famosahan-kevitra kanefa mety hamotika fiainana firenena na olona iray izany na mifanohitra amin’izay, hoy ny minisitra noho ny firoboroboan’ny teknolojia vaovao. Ilaina ny fifehezana sy ny fandanjalanjana ny fikirakirana ny tambajotran-tserasera. Amin’izao ankatoky ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana filoham-pirenena izao dia nanainga ny tafika ny minisitra mba hiantoka tanteraka ny filaminana sy ny fitoniana, indrindra hiaro ny tena safidim-bahoaka. Ampy izay ny krizy niverimberina nahataraiky an’i Madagasikara teo amin’ny lafiny fampandrosoana ary tsy mendrika handalo izany intsony ny firenena ka tompon’antoka ny rehetra ny amin’ny fanomezana vaovao marim-pototra sy ny tokony tsy hifandranitana intsony satria ireny ihany no hiteraka korontana, hoy izy.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly FJKMHankalaza ny faha-200 nisiany

Mitohy ny taom-pankalazana ho an’ny Fiangonan’i Jesoa Krsisty eto Madagasikara.

Taorian’ny jobily faha-50 taonan’ny FJKM sy faha-200 taona nidiran’ny Filazantsara nentin’ny LMS (London Missionary Society) teto Madagasikara nankalazana tamin’ity taona 2018 ity, dia hitohy amin’ny fankalazana ny faha-200 taonan’ny sekoly FJKM indray izany amin’ny taona ho avy 2019. Ny 8 septambra 1818 no niandohan’ny tantaran’ny sekoly protestanta, naorin-dry David Jones, teto Madagasikara. Tetsy Andohaho, Razafindrahety, ampitan’ny katedraly Katolika no nisy azy tamin’izany. Noho ny fandaminana dia nahemotra ho amin’ny 2019 ny fankalazana ny Jobily faha-200 taonan’ny fanabeazana FJKM. Mijoro ankehitriny ny Komitin’ny Jobily, tarihin’ny filohan’ny FJKM teo aloha, Pastera Rasendrahasina Lala Haja. Hatolotra mandritra ny fotoam-bavaka hatao ao amin’ny FJKM Andrainarivo ny tolakandron’ny alahady 9 desambra ho avy izao ireo tompon’andraikitra amin’izany. Hatao any Tsiroanomandidy amin’y 27-28 martsa 2019 ny fanokafana ny fankalazana ity Jobily faha-200 taonan’ny Sekoly FJKM ity. I Fianarantsoa no hampiantrano ny ivon’ny fankalazana amin’ny septrambra 2019 ary any amin’ny volana novambra 2019 ny famaranana hatao eto Antananarivo.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTena akaiky ny fon’ny tantsaha

Mitombo hatrany ny olona resy lahatra amin’ny kandida Marc Ravalomanana manerana ny lafivalon’ny Nosy, ary maneho fahavononana handrotsa-bato sy hiaro ny safidiny hatramin’ny farany.

I Fenoarivo Atsinanana, Maroantsetra, Mandritsara, Antalaha,… no nanaovany fampielezan-kevitra omaly, izay nanomezany toky ny vahoaka tsy tambo isaina mametraka fitokisana aminy fa tena hanasoa ny tanindrazana izy. Tsy arakaraka ny fampiadiana azy amin’ny Malagasy fa manao ranolava ny fanohanana ataona olom-boafidy, mpanakanto, fikambanana,…eny vahoaka mihitsy. Hita taratra any anaty tambajotran-tserasera ny fitomboan’ny mpanohana satria tonga saina tsikelikely ny olona eo anatrehan’ny fampanofinofisana samihafa ataon’ny sasany, ka na mpanao izany aza toa niova fomba firesaka, ka tonga hatramin’ny fangalana tahaka. Resy lahatra amin-dRavalomanana ny tantsaha ary azo antoka fa hifidy tambanivohitra ohatr’azy ihany satria niainga tamin’ny tsy nisy i Marc Ravalomanana amin’ny maha tantsaha sy mpiompy ary mpivarotra ronono tany ambanivohitra azy. Mahalala tsara ny fiainan’ny Malagasy izay tantsaha ny 80% mahery, ary tsaroana fa tamin’ny androny no voatsinjo indrindra izy ireo. Nisitraka tosika sy tantsoroka tamin’ny alalan’ny PSDR ny tantsaha Malagasy tamin’ny fotoan’androny ka novatsiana fitaovana, masomboly, zezika … Fa mba inona no nataon’ny sasany ? Tsaroana ny fifaninanana masina tamin’ny famokaram-bary ka teny Iavoloha mihitsy no fitaratra ary mbola notohizan’ny fanjakana HVM io taty aoriana. Nitotongana tanteraka ny famokarana taorian’ny fanonganam-panjakana, ka tsy i Marc Ravalomanana izay naongana sy nodorana fananana ary lasa sesitany irery no lasibatra. Na nopotehina aza izy mbola tafarina ary voaporofo hatrany fa ny herim-pony no hampiasainy satria 9 taona izy tsy teo amin’ny fahefana saingy mahavita zavatra, izay manaporofo hatrany fa fanosoram-potaka no natao azy taloha. Zavatra tsy maharitra sy petatoko hakana ny fon’ny olona amin’ny alalan’ny famarotana vary mora tahaka ny natao tamin’ny 2009 kosa no ataon’ny an-kilany amin’izao fotoanan’ny fampielezan-kevitra izao mba hahazoana vato. Ekena fa mety ilaina ny fampanofinofisana amin’ny hoe :  « building », Toamasina hatao tahaka an’i Miami … Tsy mbola mahamaika izany raha mbola vahoaka mahantra sy noana no miaina eto amin’ity Madagasikara ity. Na ny kandida niteny an’izany aza toa tsy miteny an’ireny intsony. Mba nisy tamin’ny fehezantenin’iny kandida iray iny ve maneho ny fitsinjovana ny tambanivohitra izay maro an’isa ? Toa hafahafa indray ny nambara tany amin’ny faritra Alaotra fa hizarany tany 10ha avy indray, hono, ny olona. Azo antoka indray ny mety hisian’ny saritsarim-pihetsika hakana ny fon’ny tantsaha. Efa fantatry ny olona anefa ny tena hanasoa azy sy ny hanambaka sy handroba ny hareny.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifehezana ny teknolojiaIlaina ny fitazonana ny manampahaizana eto an-toerana

Tsy azo ihodivirana intsony ny fandrosoan’ny teknolojia manerantany, indrindra amin’izao andron’ny fanatontoloana izao.

 

 Antony nanaovan’ny sekoly ambony mampiofana momba ny fikirakirana ny teknolojia avo lenta ESTI miaraka amin’ny CS2PC, izay matihanina amin’ny fampiroboroboana ny fizahantany, ny dinidinika ahafahana mijery ny amin’ny filan’ny Malagasy amin’ny fahaizana ny teknolojia. Tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina no nanatanterahana izany omaly alakamisy 6 desambra.  Amin’izao fotoana dia  efa tena mivoatra be ny sehatra nomerika nefa tsy ampy ny fampiasana azy hampivoarana ny orinasa Malagasy, hoy ireo tompon’andraikitra. Rehefa misehatra amin’ny varotra anatiny na ivelany ihany koa anefa dia tsy maintsy mahafehy izany ary eo no ilana teknisianina maro hifehy ny teknolojia.  Nojerena tao ny fampiofanana sy ny fahaiza-manao efa misy eto Madagasikara ary noheverina manokana ny lalam-barotra ny amin’ny sehatra nomerika sy ny famoronan’asa hoentiny. Ankoatra ny sehatra varotra sy ny fizahantany dia maro be ny sehatr’asa efa ilana teknisianina mahafehy ny teknolojia raha tsy hilaza afa tsy ny sehatra fahasalamana, ny fitantanana, ny fikirakirana vola amin’ny finday sy ny aterineto izay miteraka harinkarena. Noho ny fanatontoloana sy ny filàn’ny tsena maneran-tany dia tadiavina hatrany ireo manampahaizana ireo ary eo no mipetraka ny olana eto Madagasikara satria izay manana traikefa dia alain’ny firenena  any ivelany hatrany. Rehefa izay dia izy ireo no misitraka ny fitomboan’ny fandraharahana amin’ny orinasa izay mahatsara ny toekarena noho ny fahaiza-manaon’ireo manampahaizana Malagasy. Misy aza moa ilay orinasa eto an-toerana mihitsy no manimba ny tsena satria alefany any ivelany ny mpiasa noho ny filana misy any ka ny eto an-toerana indray no mangatak’atiny. Mila jerena ny fampivelarana ireo manampahaizana ireo eto Madagasikara ary tokony hisy lamina maty paika ho fitazomana azy ireo eto satria sady efa vitsy izy ireo kanefa tena ilaina amin’ny fampandrosoana ny firenena.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filankevitry ny minisitraNisafoaka i Pierre Houlder, nandao ny fivoriana

Tsy mbola fahita firy fa hafa noho ny hafa ny filankevitry ny minisitra notanterahana teny Ambohitsorohitra ny alarobia 5 desambra tolakandro teo.

 

 Nanao fanamarihana sy  fanakianana momba ilay fivoriana momba ny filaminana sy fandriampahalemana nokarakarain’ny kandida laharana faha-13 teny amin’ny CCI Ivato ka nampirantirantiana fitaovam-piadiana sy nanaovana teratany vahiny famelabelaran-kevitra ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao. Nafana ny adihevitra ary minisitra vitsivitsy izay efa fantatra ihany ny firehana politikany no somary nampiaka-peo sy niaro io hetsika io. Nisy avy eo ny minisitra iray nisafoaka ary nivoaka ny trano sy nandao ny fivoriana mihitsy fa hoe tsy nohajaina, hono ny fe-potoana tokony ho nitenenany. Niezaka nandamina ny praiminisitra Ntsay Christian, raha araka ny fampitam-baovao ofisialy saingy tsy nanaiky mihitsy io minisitra io fa lasa ihany. Nanazava ny filoham-panjakana fa saropady ny fiarovana sy fandriampahalena mahakasika ny ain-dehibe sy ny fiandrianan’ny firenena ka  mila fitandremana ny firesahana azy, indrindra fa ao anatina vanim-potoan’ny fifidianana. Ankoatra izay dia mbola teratany vahiny no miresaka mahakasika ny fiarovana ny firenena Malagasy. Ny alakamisy 29 novambra lasa teo no nanaovana ity hetsika teny amin’ny CCI Ivato ity ka nitarika izany i AndryRajoelina. Atoa Pierre Houlder minisitry ny asam-panjakana, ny fanavaozana ny raharaham-panjakana, ny asa ary ny lalàna sosialy ilay tsy nahatsindry fo ka nandao ny fivoriana araka ny fanamarinam-baovao natao.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fitandremana ny lalàm-pifidiananaTena mahavoasazy

Samy mikendry ny ho lany avokoa ny kandidà roa hifanadrina amin`ny fihodinana faharoa ny 19 desambra ho avy izao ary hibahan-toerana ny serasera, indrindra amin`izao fotoanan`ny fampielezan-kevitra izao.

 

 Manamafy hatrany ny sekretera jeneralin`ny minisiteran`ny serasera, Guy Laurent Ramanankamonjy, mba samy hanara-dalàna ireo mpifanandrina roa ireo ary hanaja ny lalàna mifehy ny fifidianana. Maro ireo lalàna indraindray adino, toy ny fihantsiana, fanalam-baraka ka tsara mba samy mitandrina ny an-daniny sy ny an-kilany. Nohamafisiny fa misy ny sazy milatsaka amin`ny tsy fitandremana ny lalàm-pifidianana. Ho an`ireo mpikirakira serasera ihany koa dia misy lalàna mifehy ny serasera ary misy fetrany ny zava-drehetra. Manana andraikitra lehibe ny minisiteran`ny serasera amin`ny fiatrehana fifidianana satria nankinin`ny CENI aminy ny fizarana sy fandrindrana ny “temps d`antenne” mba hitovy lenta ireo kandidà, hoy hatrany ny sekretera jeneralin`ny minisiteran`ny serasera. Ankoatra ireo adihevitra politika mivantana isaky ny alahady mandritra ny fotoanan`ny fampielezan-kevitra ataon`ireo kandidà roa hiatrika ny fihodinana faharoa amin`ny fifidianana filoham-pirenena eny amin`ny TVM sy RNM dia hisy ihany koa ny adihevitra mivantana ataon`ny mpomba azy ireo mandritra ny 45 minitra isaky  ny alarobia sy zoma eny amin`ny fahitalavitra sy onjam-peom-pirenena.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandy fihodinana faharoaHo mafy kokoa ny fitandroana ny filaminana

Samy miezaka maka ny fepetra sy andraikitra mifanandrify aminy ireo tompon’andraikitra ambony eto amin`ny tany sy ny firenena amin`izao fampielezan-kevitra izao.

 Ady lalao miverina mantsy ity fihodinana faharoa ity, hoy ny mpanara-baovao. Ahiana ho mafimafy kokoa ny fifandonana eo amin`ny roa tonta raha oharina tamin`ny fihodinana voalohany, hoy ny prefe ny Jeneraly Ravelonarivo Angelo. Mipetraka avokoa ny fepetra ho amin`ny fitandroana ny filaminana toy ny fampielezan-kevitra fihodinana faharoa ary hohamafisina kokoa na dia roa monja aza no hifaninana amin`ny fifidianana filoham-pirenena. Tranga mateti-piseho ny fandrangitana sy fihantsiana eo amin`ny mpomba ny kandidà ary eo no tena henjana ny mifehy ny filaminana, hoy ny prefektiora. Mahakasika ireo hetsika famoriam-bahoaka na ao anaty trano na an-kalamanjàna dia tsy miova ny fepetra fa 48 ora mialoha  ny hanaovana ny fihetsiketsehana no hanaterana ny fangatahana ary tsy maintsy maka fahazoan-dalana eo amin`ny prefektioran`ny polisy ireo kandidà, hoy hatrany ny fanazavana.

 

 Marigny A. 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanAvoahay ilay tisaka oo !!

Miarahaba anao aho ry Jean ! Tena tsy faly amin’ny ataonao kosa aloha aho tamin’ity ee ! Tsy mba mitovy amin’ny tamin’ny voalohany mihitsy.

 

 Fa lasa aiza daholo ireny revy rehetra ireny aa ? Avoahay ilay tisaka oo ! Izay dia avela hogejain’ny efa matavy ao fotsiny fa tsy atao tonga any amin’ny toby intsony. Ireny avy ve dia sahin’ny ekipanareo hanaovana vinany ? Tanana efa zatra mitsotra marina moa io ka tsy afaka mivonkona intsony koa ! Enga anie ka mba tsy hanenina ilay jeneraly sola loha nisafidy ny hanohana anareo omaly iny ! Nilaza mantsy izy fa afaka miova, hono, ny zavatra rehetra. Raha ny fihetsik’ireto akamanao ireto anefa dia tena ny fikan-dry zareo tamin’ny 9 taona lasa ihany no hitako ho mbola haveriny raha izao fihetsiny izao fa dia asa moa. Mahereza ianao ry Jean a ! Marina e !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanatrehan-dRavalomanana sy RajoelinaHipoitra ny tena marina momba ny 2009 ?

Ny alarobia lasa teo, samy nisantatra ny adihevitra mivantana ataon`ny mpomba azy ireo mandritra ny 45 minitra ireo kandidà hifaninana ho filohan`ny Repoblika.

 

 

 

 

         Adihevitra enina no anjaran`ireo mpifaninana ka ny roa dia hatokana ho an`ireo kandidà roa nahafeno fepetra amin'ny fihodinana faharoa amin'ny fifidianana filoham-pirenena, amin'ny TVM sy RNM. Ity fepetra vaovao ity dia ampahany amin'ny fanamafisana ny fifandraisana mandritra ny fihodinana faharoa. Ny adihevitra roa izay hatrehan`i Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana dia hatao ny alahady 9 sy 16 desambra izao. Eo anelanelan'ireo dia misy efatra hafa.  Ankoatra ny fanazavana ny lafiny ara-tsosialy sy ara-toekarena amin'ny fandaharan`asan`ireo kandidà roa dia manantena fanazavana misimisy kokoa na ampamoaka mihitsy aza  momba ny krizy 2009 ny rehetra. Efa maro ny resaka nivoaka, tsy tambo isaina ny adihevitra. Mety efa samy niresaka momba iny na i Marc Ravalomanana na i Andry Rajoelina na koa ireo mpiara-miasa amin’izy ireo, saingy amin’ity indray mitoraka ity vao tena hifanatrika ary handeha mivantana amin’ny haino aman-jerim-panjakana ary ho hita sy ho ren’ny Malagasy izy ireo. Nosomparana aho ary tsy navela namita hatramin’ny farany ny fandaharanasako ho fampandrosoana ny firenena. Nampitahorina ary tena nampiasana fitaovam-piadiana, hoy i Marc Ravalomanana. Aminy dia tena fanonganam-panjakana nataona vondron’olona iny. Etsy an-kilan’izay, manizingizina i Andry Rajoelina fa nitarika tolom-bahoaka ary efa tsy tian’ny Malagasy intsony ary efa naloany mihitsy i Marc Ravalomanana. 9 taona aty aoriana anefa, hifanandrina amin’ny fihodinana faharoa ny roa tonta, izany hoe samy nahazo ny isam-bato ambony indrindra. Porofo hita maso nandritra ny 3 taona tamin’ny fivezivezeny nitety faritra fa mbola mamy hoditra amin’ny Malagasy i Marc Ravalomanana. Inona ary ny tena marina ? Andrasana ny fifanatrehana eo amin’ny roa tonta ka ho hita eo izay tena manan-kevitra sy mahazaka adihevitra.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao RavalomananaNampitambatra mpivady miisa 45

Nahazo tombony manokana omaly ireo mpivady 45 isa satria dia ny ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra,

 Lalao Ravalomanana, mihitsy no tonga nampitambatra azy ireo tamin’ny alalan’ny Fisoratam-panambadiana faobe tao amin’ny Lapan’ny tanàna Analakely. Araka ny nambaran’ny ben’ny tanàna dia anisan’ny fitaizana ny vahoaka mba hanana tokantrano vanona sy modely ho reharehan’ny fianakaviana ny fisoratam-panambadiana, ka fifaliana ho azy no nanatanteraka izany omaly. Betsaka ihany koa, hoy izy, ny mpivady tsy vita soratra eto an-drenivohitra ka izay indrindra no nahatonga ny kaominina hikarakara ny hetsika fisoratam-panambadiana maimaimpoana toy izao, nohamoraina tanteraka ny nahafahan’izy ireo nisora-panambadiana. 17 taona no zandriny indrindra tamin’ity fisoratam-panambadiana ity ary 57 taona kosa no zokiny indrindra. Taorian’ny fisoratana dia afaka naka sary niaraka tamin’ny ben’ny tanàna avokoa izy ireo ary samy nahazo fanomezana. Fokontany miisa 10 avy ao amin’ny boriborintany voalohany  ireto nahazo tombony ireto ary hezahana hahazo tombontsoa torak’izany ihany koa ireo avy eny anivon’ny Boriborintany 5 hafa  eto an-drenivohitra, hoy hatrany ny fanazavana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana

Mitombo hatrany ary miha maro ireo mpanakanto avy amin’ny lafivalon’ny nosy nisafidy ny hiara-dia amin’ny kandida ho filoham-pirenena laharana faha 25, Marc Ravalomanana.

Anisan’ny naneho ny fahavononany koa ry Koike sy Lego ary Magneva fa Dada ihany no ady eo.

Ankoatr’izay hoe mpanakanto mitombo manohana ny kandida Marc Ravalomanana izay moa dia mitsimbadika tanteraka mihitsy ankehitriny izay fihazakazahana hanohana ity filoham-pirenena teo aloha ity izay. Ilay an-kilany anefa no tena naha be fanambaram-panohanana teo aloha.

Maitre Olala

Hitondra fanazavana mikasika ny fanapahan-kevitra noraisin’ny avy eo anivon’ny olafitry ny mpisolovava momba ny tenany anio ny mpisolovava Willy Razafinjatovo na Olala. Raha ny vaovao voaray farany moa dia nahantona 2 taona amin’izay asany izay ny tenany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olona manana fahasembananaTanora miisa 80 no navoakan’ny CNFFFPSH

Tsy azo tsinontsinoavina ny olona manana fahasembanana fa afaka mandray anjara tsara amin’ny fampandrosoana ny firenena.

 

Noporofoin’ny  « Centre National de Formation Professionnel des Personnes en situation de handicap » (CNFFPSH) eny Ampandrianomby izany omaly, narahin’ny fampirantiana ny asa tanan’izy ireo. Olona manana fahasembanana miisa 80 no indray navoakan’izy ireo tamim-pomba ofisialy, notarihin’ny talen’ny sekoly Andrianainarivelo Mahandrimanana. Nianatra nandritra 12 volana izy ireo ka misy ireo tsy afaka mamindra fa mitaingina « fauteuil roulant », misy ireo mitondra tehina fotsiny… nefa nahavita nianatra mofomamy tena manara-penitra, manao volo,  mikirakira solosaina,  manjaitra…. Lalam-piofanana miisa folo no nivoahan’izy ireo izay afaka mitondra azy eo amin’ny sehatry ny asa avy hatrany. Anisan’ny tena nahavariana ny maro tamin’izany ny famoronana jiro tanterahin’ireo lehilahy manana fahasembanana izay takian’ny filana ankehitriny tokoa. Tonga nanatrika ny lanonana ny minisitry ny fanofanana arak’asa ny fampianarana teknika Rtoa Rahantarisoa Lydia izay nanambara fa miisa 60.000 hatreto manerana ny Nosy ireo tanora volavolaina eny anivon’ireny ivon-toerana ireny.  Ezahina hampahafantarina hatrany ireo fikambanana sy mpiara-miombon’antoka maro samihafa ny asa tanan’ireny ankizy manana fahasembanana ireny. Raha sanatria ka  manana olana amin’ny fitadiavana asa moa  izy ireo dia nambaran’ity minisitra ity hatrany fa efa  misy ilay “culture entrepreunariale” hampianarina azy ireo hahafahany manangana orinasa ho an’ny tenany.  Avy amin’ny ivon-toerana miisa efatra izy 80 mianadahy ireto, tohanan’ny CBM.  Nosokafana  omaly ihany koa ny taom-pianarana 2018-2019 ho an’ity ivontoerana iray ity narahiny fanokanana ireo efitrano vaovao handraisana ireo kilasy mandry izay natokana ho an’ireo lavi-podiana ihany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hoby Rasolofoarimasy Hamoaka ny amboaran-tononkalo “Vikina”

Mitombo isa ireo mpanoratra Malagasy vao erotrerony. Iray amin’ireo manomboka mametraka ny dian-tanany i Hoby Rasolofoarimasy, izay hamoaka ny sangan’asany voalohany dia ny boky amboaran-tononkalo “Vikina”,

 

Nangonin’i Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TANORA MANAMPAHAIZANAMitombo isa hatrany eto amintsika

Mitombo isa hatrany ireo tanora manampahaizana eto amintsika. Miisa 80 mianadahy indray izy ireo no indray navoakan’ny sekoly ambony ISFPS Leader eny amin’ny 67 ha teny Ambohimanambola omaly misalotra ny anarana Fanilo.

 

 

Ny 20 amin’izy ireo no notolorana ny mari-pahaizana Diplômes de technicien superieur raha nahazo ny licence kosa ny 60 ambiny. Raha araka ny fanazavan’ny filoha tale jeneralin’ny sekoly Atoa Tsimiondre Mahasoa dia tena niavaka ireto andiany navoakany teto Antananarivo ireto. Ho afaka  hanohy fianarana any amin’ireo firenena fito any ivelany mpiara-miombon’antoka amin’ny sekoly mantsy izy ireo ankoatra ireo maniry te-hiditra eo amin’ny sehatry ny asa avy hatrany. Lohalaharana amin’izany ireo niofana ho paramed, ireo nianatra lalàna raha tsy latsa-danja amin’izany ihany koa ireo nianatra momba ny serasera sy ny transit et douane ary ny science de la santé. Hahazo valim-pitia avy amin’ny sekoly avy hatrany moa ireo major tamin’ity taona ity satria dia hoentina hitsangatsangana any Foulpointe maimaimpoana avokoa izy ireo. Any Maorisy kosa no hoentina ireo major des majors amin’ny taona ho avy. Mbola mitohy ny fisoratana anarana ho an’ny sekoly ambony ISFPS Leader.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

International Robotic Challenge Tanora Malagasy ho any Inde

Hotanterahina any Inde ny 14 ka hatramin’ny 16 desambra ho avy izao ny fifaninanana iraisam-pirenena mikasika ny fanamboarana robot karakarain’ny “Indian Institute of Technology de Mumbai”.

 

 

 

 Tafiditra ao anatin’ilay hetsika Techfest ny fifaninanana,  hetsika izay anisan’ny goavana indrindra eo amin’ny fikirakirana ny teknolojia vaovao any Azia. Anisan’ny mandray andraikitra feno amin’ny fandefasana azy dimy mirahalahy ireto any Inde ny orinasam-pifandraisana Airtel. Mbola izy ireo ihany koa no niantoka ireo tanora Malagasy nandray anjara tamin’ilay fifaninanana  First Global Challenge natao tany Mexico Whasington, volana vitsivitsy lasa izay. Tanjon’izy ireo ny hahafahana manohana sy mikarakara tanora Malagasy manan-talenta tahaka izao hahafahany mivelatra amin’ny fiainana, indrindra hitondra avo ny anaram-boninahitr’i Madagasikara. Tsara ny manamarika ho azy dimy mianadahy ireto fa maro amin’izy ireo no efa nibata karazana amboara tamin’ny ezaka nataony. Ho an’i Irina Razafiarison 20 taona sy  Diamondra Rasoamanana 19 taona ohatra dia efa nahazo medaly  alimo avokoa izy ireo tamin’ilay  fifaninanana  First Global Challenge nandraisany anjara tamin’ny taona 2017. 

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Beach Soccer Afrika 2018Hanainga anio ny delegasiona Malagasy

Rehefa nahazo tsodranon-draiamandreny nomen’ny mpikambana ao amin’ny Comité de normalisation teny Isoraka omaly alakamisy 06 desambra 2018 ny ekipam-pirenena Malagasin’ny taranja Beach Soccer dia hanainga anio

Tia Tanindranaza0 partages

ArivonimamoMay ny tranon’ireo zazavavy zanaky ny zandary

May ny alarobia alina lasa teo tokony ho tamin’ny 10 ora, ny tranon’ireo zazavavy zanaky ny zandary lavo am-perinasa, beazina ao amin’ny akany ao Arivonimamo.

Ny hikiaka sy antso vonjin’izy 15 vavy iray trano  nandritra ny firehetan’ny afo  no nanaitra ny rehetra saingy tsy nisy ny naratra na ny aina nafoy. May lasa lavenona daholo kosa anefa ny entana tao amin’ny efitrano fandrian’izy ireo  niampy ny fitafiany rehetra sy ny fitaovam-pianarany. Ny alarobia alina lasa teo ihany dia tonga nijery ny zava-misy tany an-toerana ny kaomandan’ny zandarimariam-pirenena,  ny jeneraly Andrianjanaka Njatoarisoa sy ny lefiny. Lelavola 2 tapitrisa Ar no natolony ireto zanaky ny zandary lasibatry ny hain-trano ireto nandritra izany mba hividianana sy hanarenana ireo izay tena maika. Mbola nitohy hatramin’ny omaly maraina ny fandalovan’ireo tompon’andraikitra  isan-tsokajiny tany an-toerana. Tsy mbola fantatra kosa hatreto izay niavian’ny afo raha efa misokatra ny fanadihadiana hataon’ireo zandary mpanao famotorana any an-toerana. Tsiahivina moa fa miisa 57 ireo zanaky ny zandary lavo am-perinasa beazina ao Arivonimamo. Ny 37 isa amin’ireo dia zazalahy avokoa raha zazavavy kosa ny 20 isa ambiny. Ankoatra an’Arivonimamo dia ahitana ivontoerana iray tahaka ity ihany koa any Ambatolampy.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Amboletran-dRajoelina tany AmbatoFanambaniana ankitsirano ny madinika

Tsy mbola eo amin’ny fahefana akory, dia efa mandeha ny karazana tsindritsindry ataon-dRajoelina sy ny ekipany, raha jerena amin’ny fihetsika amin’ny propagandy.

 

 

 Nisehoana trangan-javatra niteraka fahasorenana ho an’ny olona sasany tao Ambatondrazaka omaly ny fihetsika natao satria nidina sy niditra amboletra tao amin’ny Kianja Rasolonjatovo ny angidimby nitondra an-dRajoelina. Tamin’ireny fihodinana voalohany ireny, dia nisy tamin’ny mpiasa eo anivon’ny fandrindrana ny sidina ana habakabaka na ny ACM no sorena satria indraindray tsy misy ny fanajana rafitra sy fandaminana amin’ny alalan’ny fampahafantarana ny sidina sy ny toerana haleha na ny “plan de vol” fa dia manao izay saim-pantatra, hoy ny loharanom-baovao iray. Niteraka fahatezerana teo amin'ireo mpankafy baolina kitra ny zava-niseho omaly satria mbola nandeha ny lalao no tapaka. Mahatsiaro tena ho natao tsinontsinona ireo mpanao baolina kitra avy any Andriamena. Avy lavitra izy ireo no mandranto lalao tao Ambatondrazaka ka betsaka ny fandaniana nandritra ny hadimiana nijanonana tao Ambatondrazaka. Lasa nitombo indray ny fandaniana satria tsy vita ny lalao noho io fidinan’i Andry Rajoelina tao amin'ny kianja Rasolonjatovo io. Fanaovana tsinontsinona anay izao, hoy izy ireo. Aminay dia diso ilay mpanao politika raha ohatr’izao ary tsy misy fanajana eo amin’ny samy Malagasy. Tsy nampoizinay mihitsy satria mbola nandeha ny lalaonay. Maninona raha mba nasiana fampilazana mialoha ary natao manara-penitra ilay seraseran’ny mpanao politika, hoy ny fitarainana. Tsy misy tsy vitan’ny fifampiresahana fa ny zava-niseho nahatezitra ny olona dia ny fanaovana tsinontsinona sy ny kely tsy mba mamindro satria kandida filoha sy manan-katao, dia tsy hasiana fanajana fa ny didin’ny besandry no solon’ny fanajana ny madinika.

 

 

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Koike, Lego, MagnevaHitety an’i Madagasikara hampandany an’i Dada

Hifanome tanana hanentana amin’ny fampandaniana ny kandida Marc Ravalomanana n° 25 ka nanainga niala

an’Antananarivo hitety an’ireo mpankafy azy ireo any amin’ny Faritra ny mpanakanto Koike sy Lego ary i Maneva  ka hitaona azy ireo hifidy an'i Dada Ravalomanana amin’ny 19 desambra 2018 ho avy izao. Nilaza ireto mpanakanto 3 mirahalahy ireto fa tsy nisy naniraka izy ireo na koa nahazo baiko, fa natosiky ny hambompom-pon’ny fitiavan-tanindrazana ao amin’izy ireo fotsiny ihany. Matoky izahay, hoy izy ireo, fa rehefa tonga eo amin’ny  Fitondrana i Dada dia hahaleo tena ara-tsakafo ity Tanindrazana ity, ho fongotra tanteraka ny tsy  faandriampahalemana, hiverina hianatra ireo ankizy izay efa nandositra ny sekoly noho ny fahantrana ary ho tomady sy salama ny mpiray tanindrazana aminay. Dada n° 25 avao gnatika, hoy izy ireo.

 

La Vérité0 partages

Rugby- Gold Top20 - L’ancienne ligue Analamanga refait surface pour semer la pagaille

L’ancienne ligue Analamanga de rugby refait surface pour semer de nouveau la pagaille au sein du milieu de l’ovale. « Cette ligue, qui ne fait plus partie de la structure du Malagasy rugby et sanctionnée par la haute instance du rugby, dit que le championnat national Gold Top20 organisé par le Malagasy rugby et Star n’est pas légal. Derrière tout ça, l’ancienne ligue organise un tournoi de propagande à Mahamasina le 9 décembre prochain et veut détourner l’attention des férus à sa faveur », annonce le Malagasy rugby dans un communiqué.

Les demi-finales du championnat de Madagascar de rugby se disputeront, ce dimanche 9 décembre, au Stade Makis Andohatapenaka. Dans la catégorie Challenge Elite Gold Top20, en pole d’attraction, il y aura le choc entre les XV Avenir Andavamamba et l’Us Ikopa. Dans la catégorie Elite, le TFA Anatihazo, le Manjakaray et FTA Andavamamba attendront donc la quatrième équipe pour former le quatuor du championnat. Pour l’Elite fédéral, l’on devra encore patienter avant de découvrir le vainqueur du match à rejouer entre le JSTA et le COSFA de ce dimanche. Dans l’autre demi-finale du Challenge Elite Top 20, la Savonnerie Tropicale (STM) croisera le 3F5 Amboditsiry. Ce dernier a battu le dernier rescapé des régions, à savoir la formation de Boeny en championnat.E.F.

La Vérité0 partages

Financement japonais dans le Sud - Accès à l’eau potable pour plus de 300 000 personnes

Des avancées significatives. L’accès à l’eau potable dans la partie Sud de Madagascar, notamment les Régions d’Androy et Anosy, est désormais moins difficile pour la population. En mars 2017, le Gouvernement japonais a apporté une contribution de plus de 4 285 000 dollars pour les interventions de l’UNICEF dans le Sud. Ce financement a permis de couvrir 8 Districts dans ces localités et permet de renforcer l’approvisionnement en eau potable ainsi que l’accès aux services de santé. Bref, la qualité de vie de la population la plus vulnérable a pu être améliorée grâce à ce soutien japonais. Parmi les résultats obtenus figure la mise en place de nouveaux systèmes d’adduction d’eau.

Ces installations contribuent à approvisionner les villages et à desservir en eau potable les Communes environnantes. D’ailleurs, plus de 300 000 personnes y ont actuellement accès grâce à ces dispositifs. Très prochainement, plus de 40 000 habitants s’ajouteront à la liste des bénéficiaires d’accès à l’eau potable, et cela à travers la totalité du pipeline d’Ampotaka. Outre l’installation des bornes-fontaines dans les communautés et les écoles, permettant d’accéder à une eau salubre et de proximité, on peut ajouter la disponibilité des kits « Wash » dans les Centres de santé de base. D’un autre côté, plus de 5 658 latrines ont été construites par les ménages à l’issue de la campagne de sensibilisation sur l’assainissement et l’hygiène dans 740 villages situés dans le Sud.Les difficultés exposées au public tananarivienPendant ces dernières années, les sécheresses persistantes dans le Sud ont favorisé la vulnérabilité des habitants. Outre la situation d’insécurité alimentaire, ces derniers consomment de l’eau insalubre dans la plupart des cas. Une livraison d’eau par citerne se fait régulièrement au sein des centres de santé de base mais pour les ménages, un bidon d’eau s’achète entre 2 000 et 3 000 ariary. Ceux qui n’ont pas les moyens d’en acquérir boivent ainsi de l’eau des étangs et mares. Cette situation est actuellement reflétée à travers l’exposition de photos qui se tient depuis hier et pendant 5 jours à La City Ivandry, une exposition organisée par l’UNICEF et l’Ambassade du Japon. Au fil des photos exposées, le public tananarivien prendra conscience des difficultés auxquelles fait face la population dans le Sud, mais aussi les impacts positifs que le partenariat japonais a pu apporter dans le quotidien des habitants les plus vulnérables de la Région. Effectivement, il a fallu le financement du Japon pour apporter un nouveau souffle, non seulement dans l’accès à l’eau potable mais aussi concernant la santé, l’assainissement et l’hygiène. « Cette exposition est le reflet du travail accompli par le bureau de l’UNICEF et le Gouvernement nippon, en appui au Gouvernement malagasy, dans le combat que nous menons ensemble en matière d’approvisionnement en eau et de santé dans le Sud », reconnait Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar. Lors du vernissage de l’exposition qui s’est déroulé hier à Ivandry, le représentant de l’UNICEF dans le pays, en la personne de Michel Saint-Lot, a remercié l’appui du Japon pour avoir permis de mettre en place des héros du développement au niveau communautaire.Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Coupure de courant dans la Capitale - Un problème purement technique, selon la JIRAMA

De nouveau dans le noir ! La coupure de l’électricité, l’ennemi public n° 1 dans la Capitale comme dans les autres grandes villes de Madagascar, est revenue parmi nous, après quelque temps d’absence. Une mauvaise nouvelle effectivement pour la population tananarivienne puisqu’elle plonge de nouveau dans le noir, chose qui ne s’est plus produite, en tout cas pour certains quartiers depuis quelques mois. Les ménages ont de nouveau sorti leurs bougies… Ils ont dû vivre et revivent de nouveau l’expérience de l’obscurité durant plusieurs heures d’affilée.

Sans annonce préalable, la JIRAMA surprend toute une quarantaine de quartiers en coupant le courant, mais aussi l’eau. Selon l’explication de cette compagnie nationale d’eau et électricité, cette coupure est causée par un court-circuit au niveau de la sous-station de la JIRAMA à Ambodivona mais encore par d’autres raisons. « Dernièrement, la JIRAMA Ambodivona a pris feu à cause d’une foudre, laquelle a provoqué le panne des deux plus grands transformateurs d’énergies produisant jusqu’à 60 mégawatts. Or, ces deux transformateurs sont destinés à alimenter la partie Nord de la Capitale. Nous sommes donc en train de résoudre ce problème en tentant de les réparer avec un plan d’intervention d’urgence. Les coupures s’expliquent donc par une perduration du partage de l’énergie car il n’arrive pas à couvrir toute la Capitale. Plusieurs quartiers dans le nord sont touchés par cette panne d’électricité, et également la partie sud car l’on doit transférer de l’énergie pour que les coupures ne durent pas trop longtemps », explique Francesca Andriamampionona, directeur de la communication et des relations publiques de la compagnie. InsuffisantsApparemment, il ne s’agit donc pas de délestage mais de problèmes techniques dont les origines ne viennent pas forcément de la JIRAMA. « Nous faisons maintenant une intervention d’urgence, c’est-à-dire essayer par tous les moyens de faire revenir le courant dans les quartiers concernés en réparant les transformateurs avec les moyens du bord. Jusqu’à ce que les réparations s’achèvent, nous ne pouvons par programmer les coupures puisqu’effectivement, dans la soirée, dès que les ménages commencent à utiliser des appareils électroniques qui consomment beaucoup, les coupures reviennent de plus belle car l’énergie fournie n’est pas suffisante, ce qui provoque le dysfonctionnement des transformateurs. De plus, nous prenons beaucoup de temps à se rendre sur place pour rétablir l’électricité à cause des embouteillages et surtout à cause du fait que nous avons plusieurs sites à gérer », continue notre interlocuteur. Par ailleurs, avec les orages qui font des ravages depuis dimanche dans plusieurs quartiers de la Capitale, des dégâts matériels sont répertoriés notamment dans les Communes d’Ambohimangakely, Ambohimalaza, Alakamisy-Fenoarivo et Antananarivo ville. Plusieurs poteaux électriques de la Jirama se sont en outre écroulés cette semaine, engendrant une coupure d’électricité dans plusieurs quartiers comme Ambohimalaza ou Ambohimangakely. « Rien que ce jour, une vingtaine de poteaux arrachés ont été répertoriés un peu partout. Il y en a encore d’autres. La Compagnie d’eau et d’électricité a déjà commencé les interventions nécessaires pour ne pas laisser les gens dans le noir », affirme la JIRAMA. Dans tous les cas, la compagnie devrait trouver rapidement des solutions puisque tout le monde commence déjà à en avoir marre du délestage qui dure jusqu’à 8 voire 10 heures par jour. Mais encore, plusieurs quartiers se plaignent aussi de la coupure d’eau qui persiste depuis quelques jours.Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Le Contrat social

La campagne électorale pour le second tour entame la phase décisive et monte d'un cran. A 10 jours de la date historique, le 19 décembre 2018, jour où le peuple malagasy prendra en main la destinée de l'avenir du pays, chaque candidat du moins le sérieux, tente par des moyens les plus subtiles et nobles de convaincre ou de séduire l'électorat surtout les indécis voire les abstentionnistes.

Pour ce qui est du poulain de TGV/MAPAR et soutenu par une myriade de partis et des personnalités sinon des notables de divers horizons du pays, Andry Nirina Rajoelina (ANR), il passe à la vitesse supérieure. L'heure n'est plus aux explications détaillées, en long et en large, de l'IEM mais de « contracter » pour un « Engagement solennel », le « velirano » avec le peuple souverain c'est-à-dire les concitoyens électeurs relatif à l'exécution effective de grandes et légitimes promesses données. En effet, Andry Rajoelina s'engageait publiquement et solennellement à réaliser tous les projets présentés lors de la campagne électorale selon un timing bien défini dès qu'il siège aux commandes du pouvoir.  Les 12 travaux d'Hercule plus un (12 +1) que Zandry Kely a promis de faire occuperont la place de choix dans les priorités du nouveau régime. Toutes les stratégies seront mises en œuvre pour que le « velirano » ne soit pas un vain mot. Dans l'effervescence de la campagne à travers toutes les descentes sur terrain, le candidat n° 13 persiste et signe qu'il respectera coûte que coûte le  « velirano », et cela, dès l'année prochaine 2019. Homme de parole qu'il est, il le fera ! Parmi les priorités des priorités il faut souligner, selon ANR lui-même, l'urgence de la question d'insécurité. Nul ne pourra être réalisé sans avoir assuré un minimum de sécurité dans le pays. La lutte contre la pauvreté, la corruption exige un cadre de travail où la sérénité règne. Du Nord au Sud et d'Est en Ouest, la bataille contre l'insécurité s'impose comme une condition sine qua non pour pouvoir relever d'autres défis. C'est un passage obligé ! Raison pour laquelle l'IEM place au premier rang des objectifs à atteindre avec la maîtrise de la sécurité à travers toute l'étendue  du territoire national. Ainsi, c'est un engagement solennel ou « velirano » que Zandry Kely promet fermement de concrétiser au cas où le verdict des urnes le permettrait.La lutte contre la misère n'en démérite point. C'est une urgence parmi les urgences aussi. L'IEM propose, en détail, les voies et les moyens pour avoir le dessus de ce « fléau » qui sévit sur la grande majorité des malagasy. Qui dit « engager une bataille sans merci contre la pauvreté » doit bien peser les enjeux voulus. On devra être en mesure d'élaborer un vaste programme jalonné de stratégies bien ficelées mais non pas uniquement se cantonner à de belles phrases vagues et trompeuses. Il s'agit d'un combat dur et complexe en même temps capable de produire des effets immédiats. Andry Rajoelina n'hésite point à s'engager devant tout le monde avec toutes ses forces pour que chaque citoyen puisse jouir du minimum vital.En tout cas, ANR honorera son « velirano ». Les 13 chantiers herculéens, sur la base d'un contrat social, seront effectués.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Période des fêtes - Les prix commencent à flamber

Il fallait s’y attendre ! Les prix montent en flèche actuellement au même rythme que les eaux dans certains quartiers d’Antananarivo. Entre la période des fêtes et la saison des pluies, il ne faut pas s’étonner si les prix commencent à flamber. Et cette hausse est remarquée sur quasiment tous les produits de consommation, allant des fruits et légumes aux produits de première nécessité. « En cette saison, les routes sont plus difficiles d’accès, surtout que les pluies sont très abondantes cette année. Les frais de transport des marchandises ont ainsi augmenté. Et nous ne pouvons combler nos pertes qu’en augmentant les prix », justifie un grossiste du côté du marché d’Isotry. Les routes, que ce soient régionales ou nationales, se dégradent de plus en plus sous l’effet des fortes pluies. Il ne faut pas non plus oublier la hausse de prix des carburants.

Effectivement, en matière de légumes, les prix ont nettement évolué depuis le mois d’octobre dernier. Pour les carottes par exemple, le kilo vaut maintenant entre 1 500 et 2 000 ariary. Alors qu’auparavant, il s’est situé en-dessous des 1 500 ariary. Quant aux pommes de terres et aux haricots verts, ils s’achètent respectivement à 1 400 et 2 000 ariary.« Depuis le début de la saison des pluies, les prix ont complètement été chamboulés. Et la pluie est utilisée comme excuse par la majorité de mes fournisseurs pour se justifier. En tant qu’opérateur, je ne peux que m’accomoder par rapport au contexte et adapter le prix de mes produits dérivés en conséquence », constate Eliane Ramaroson, traiteur particulier. Toutefois, un fait qui étonne,  c’est que le prix des tomates reste stable, alors que ces dernières sont des légumes considérées comme les plus fragiles. Le kilo se vend à l’heure actuelle aux environs de 1 600 ariary. Le filet à 16 000 ariaryMauvaise nouvelle. En cette période, comme tous les ans, à l’approche des fêtes de fin d’année, la viande est chèrement payée pour les consommateurs. En effet, actuellement, le kilo de la viande de bœuf a connu une hausse de 1 000 ariary, tout comme celui du porc et du poulet de chair. Ils sont ainsi passés de 10 000 à 11 000 ariary, de 11 000 à 12 000 ariary et de 9 000 à 10 000 ariary. Et pour les parties plus appréciées, le kilo revient encore plus coûteux. Le filet s’achète désormais à 16 000 ariary tandis que la côtelette coûte 15 000 ariary. Et les PPN suivent également la même cadence. Les fêtes de fin d’année risqueront d’avoir un goût amer dans la bouche de la population malagasy.  Rova R.

La Vérité0 partages

Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau

La sanction est tombée. Le barreau d'Antananarivo a suspendu pour deux ans, l'avocat Willy Razafinjatovo dit Maître Olala. Une information révélée par le principal concerné au cours d'un entretien avec les membres de la presse hier. « La décision a été prise par le Conseil de discipline et rendue publique par le Conseil de l'ordre des avocats », explique l'avocat, très remonté, qui en a profité pour dénoncer une mauvaise foi et une non-maîtrise des procédures de la part de certains des membres du Conseil de l'ordre des avocats.

« Ils disent certaines choses et font l'inverse », fustige l'avocat dénonçant également un certain deux poids deux mesures et accuse personnellement le président de l'ordre des avocats. « Quand il s'agit de moi, le droit de la défense n'existe pas, mais quand c'est pour les autres, ce droit existe », dit-il. Maître Willy Razafinjatovo renchérit en prenant exemple sur une affaire récente concernant un proche à lui. « Quand il s'agit de certains avocats, le bâtonnier a récemment affirmé qu'il est possible de défendre un client qui a un contentieux avec un avocat. Or, quand j'en avais fait la demande, celle-ci a été refusée », fustige-t-il, avant de rajouter : « Il y a donc des autorisations qu'on autorise et d'autres non ? », se demande-t-il.  Pour l'avocat, le non respect des procédures découle d'une non-maîtrise des procédures. « Le motif de la convocation n'avait même pas été inscrit », affirme Maître Olala. D'après ses explications, il aurait été entendu dans le cadre de quatre affaires dont trois sont relatives à des doléances d'adversaires de ses clients et l'un du bâtonnier en personne.  L'avocat Willy Razafinjatovo avait dénoncé l'utilisation par le bâtonnier de son titre pour défendre l'opératrice Claudine Razaimamonjy à l'époque. Une dénonciation que le président de l'ordre des avocats n'aurait pas appréciée, selon Me Olala. Et lui de subodorer ainsi des dessous politiques et un acharnement contre sa personne.« J'ai 43 ans de carrière derrière moi. J'ai déjà été convoqué en conseil de discipline mais jamais la décision n'a été publiée comme actuellement », martèle-t-il, dénonçant une tentative de nuire à sa réputation. Une tentative que l'avocat prend plutôt bien. « Cela ne fera qu'augmenter ma cote », ironise-t-il, affirmant que l' « Ordre des avocats, censé instaurer l'ordre, était en train de créé le désordre ». Maître Olala affirme avoir fait appel de la décision devant les instances compétences.Recueillis par L.R.

La Vérité0 partages

Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

Note de la Rédaction. Pour mieux comprendre l'histoire, à signaler que l'auteur de l'article reproduit ci-après, Rolly Mercia ou Harry Laurent Rahajason pour l'état civil, est actuellement l'une des têtes pensantes de RLM communication, un groupe de presse soutenant activement Marc Ravalomanana, celui-là même dont il est question dans l'article. Il est le binôme de Mbola Rajaonah, actuel sponsor financier du même Marc Ravalomanana et non moins propriétaire de RLM Communication. Pour information, l'article est sorti le 24 Octobre 2015, du temps où l'auteur écrivait dans le journal que vous tenez en main.

La Vérité0 partages

Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »

Jour 4 de la campagne électorale du 2nd tour hier. Une journée marathon pour Andry Rajoelina et son équipe qui enchaînent les tournées. Ce furent les habitants des communes situées en périphérie dans la région Analamanga de recevoir la visite du couple Rajoelina. En tête de liste, la commune de Mangamila où le candidat n°13 a réitéré ses reconnaissances à l'endroit des électeurs qui ont voté massivement en sa faveur. Par la suite, il s'est engagé à rétablir l'accès à l'électricité au profit de la population, la sécurité, la propriété des terrains ainsi que la réhabilitation de l'axe router reliant Anjozorobe, Marovazaha et Amboasary.

Il a fait part de sa détermination à gagner ce combat du second tour contre son adversaire de toujours. La visite s'est enchaînée à Betatao, district d'Anjozorobe où 7 maires élus dans la localité ont assisté au meeting.  Le porte-fanion du TGV a annoncé la prochaine mise en place d'une usine de fabrication de panneaux solaires pour résoudre le problème d'accès à l'électricité.Les communes Ambatomanohina, Antanetibe,  Fihaonana, Ambohitromby, et enfin Ankazobe ont tour à tour pu entendre le discours d'Andry Rajoelina. La population d'Ankazobe a été particulièrement enthousiaste dans l'accueil du candidat numéro 13. Ce dernier a solennellement annoncé son « Velirano » qui le liera avec le peuple. Un engagement qui dicte toutes les actions qu'il entreprendra dès son arrivée à la Présidence du pays et portant sur le secteur de la sécurité, l'énergie, entre autres. Il n'a pas manqué d'inciter les citoyens à rejoindre les urnes pour voter le n°13 le 19 décembre prochain tout en appelant à la vigilance pendant le comptage des voix et la rédaction des procès verbaux.

Midi Madagasikara0 partages

CCCOI- Basketball : COSPN signe sa seconde victoire

Après leur première  victoire face au Seychellois, 89 buts à 79, COSPN  a assuré sa seconde rencontre.

Les Flippers de Maurice ont flippé devant le club malgache COSPN  lors de la compétition de la Coupe des Clubs Champion de l’Océan Indien 2018 aux Seychelles. On dirait que le tournoi commence bien pour Guillaume Milsen et ses compatriotes. Les hommes de Richardin Ratsitokana ont creusé l’écart. Le Score final est de 94 buts à 40. Dès la première quart-temps, le Club Omnisport de la Police Nationale a pris l’avantage. Sylvestre  et ses coéquipiers ne sont nullement inquiétés à la deuxième quart-temps. Les Mauriciens essayaient de contre- balancer, mais la machine malgache était infatigable.

Jusqu’ici le club malgache est confiant. D’autant plus que le niveau de basketball dans la Grande Ile a pris de la Hauteur ces temps-ci.  Mais, il ne faut pas crier victoire trop tôt. Comme les Comores, Madagascar n’a qu’un seul club représentant dans cette compétition, alors que les Seychelles, et l’île Maurice en ont deux ..

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Le Colisée : Carré Design ouvre ses portes

Le tout nouveau centre commercial « Le Colisée »  d’Ampasanimalo (route de l’Université à côté de Shoprite) s’enrichit d’une nouvelle boutique. Il s’agit en l’occurrence de « Carré Design » qui vient d’ouvrir ses portes. Une boutique de meubles et de décorations pas comme les autres puisqu’elle se spécialise  dans l’artisanat malgache de haute qualité, mêlant bois et ferronnerie en modèles uniques. Selon un responsable de la boutique, « le  design résolument contemporain s’inspire de la décoration de pointe actuelle, digne des plus belles demeures. En intérieur comme sur  terrasse, ou dans un espace vert, les modèles exclusifs de ‘Carré Design’ s’adaptent parfaitement à tous les besoins ». Et d’ajouter que « divers autres produits  mettront grands et petits dans la joie  et peuvent donner des idées pour les cadeaux d’entreprise de fin d’année ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

EITI Madagascar – Cour des Comptes : Un accord pour un meilleur contrôle des données de l’extraction ...

Lors de la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties.

L’EITI (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) Madagascar vient de signer un protocole d’accord avec la Cour des Comptes. « L’objectif consiste à assurer un meilleur contrôle des données financières de l’extraction minière. De plus, cette coopération rend la fiabilité des données financières envoyées par les entités déclarantes et celles inscrites dans notre rapport. C’est d’ailleurs l’une des recommandations exigées par le Secrétariat International de l’EITI, afin que Madagascar puisse obtenir le niveau de progrès satisfaisant », a évoqué Daniella Randriafeno, le Secrétaire Exécutif de l’EITI Madagascar.

« Pays conforme ». De son côté, le Président de la Cour des Comptes, Jean de Dieu Rakotondramihaminaa a soulevé que le contrôle des recettes issues des exploitations minières contribue à lever des doutes qui persistent depuis de nombreuses années au niveau de l’opinion publique, concernant l’utilisation de ces deniers publics.  Rappelons que toutes les parties prenantes doivent s’engager à faire des efforts en satisfaisant les quinze recommandations émises par l’EITI au niveau international. L’objectif est d’atteindre le niveau de progrès satisfaisant permettant à la Grande Île d’obtenir le statut de « pays conforme » aux normes EITI d’ici fin 2019.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Affaire Paositra Malagasy : Des dessous douteux, le DG sortant saisit le Conseil d’Etat

Le DG sortant de la Paositra Malagasy soutient qu’il faut attendre la décision du Conseil d’Etat, et ne pas faire du forcing en précipitant les choses.

Le directeur général de la Paositra Malagasy, Augustin Nirina Rakotomalala,  limogé la semaine dernière, sort du silence. Se déclarant comme légaliste, celui-ci a affirmé que son remplacement à la va-vite est douteux et n’a pas respecté les procédures légales.

C’est confirmé ! Les distorsions existent bel et bien au sein de la Paositra Malagasy. Le week-end dernier, c’étaient quelques représentants du personnel de l’établissement, qui ont exprimé leurs mécontentements, suite à la nomination du nouveau DG Richard Ranarison. Le jour de la passation – en l’absence du DG sortant, constaté par un huissier, le 5 décembre dernier – ces employés que nous avons rencontrés à l’entrée de la salle de cérémonie, ne voulaient pas s’exprimer, se disant être victimes d’intimidation et de menaces indirectes de la part des dirigeants de leur département. L’affaire devait donc être classée, mais ce n’est pas le cas. Hier soir, le DG sortant Augustin Nirina Rakotomalala a publié une déclaration affirmant que la passation de service du 5 décembre 2018 confirme le forcing perpétré par le Conseil d’Administration, depuis déjà plusieurs mois.

Louche. « La passation de service a été organisée d’une manière bousculée à Antaninarenina. Je suis un légaliste et prêt à faire la passation de service à condition qu’elle soit effectuée dans les règles de l’art et dans le respect de la loi. En tant que postier de carrière, la préservation de l’intérêt de l’entreprise et celui du personnel demeure ma préoccupation principale », a déclaré Augustion Nirina Rakotomalala, dans son communiqué. D’après ses propos, le problème actuel réside sur le fait que la nomination du nouveau Directeur général n’a pas été faite selon les règlementations en vigueur. « C’est pour cela qu’une requête a été déposée auprès du Conseil d’Etat, autorité compétente pour statuer. Ici, je lance un appel à l’ensemble du personnel de la Paositra Malagasy de rester calme. Qu’on ne soit pas entraîné dans une quelconque tentative de perturbation et de déstabilisation. Le Conseil d’Etat va statuer dans quelques jours, pourquoi tant de précipitation quant à la réalisation de cette passation de service ? », a-t-il souligné. D’après ses explications, il n’a été ni sanctionné, ni traduit devant le conseil de discipline. « De ce fait, les conditions sont remplies pour affirmer que le PCA de la Paositra Malagasy a fait une dénonciation abusive, en publiant dans les journaux qu’une faute professionnelle a été commise en ma personne », a-t-il annoncé. Bref, des zones d’ombre restent à éclaircir sur cette affaire. La Paositra Malagasy, qui était un établissement très calme devient soudainement très mouvementé, avec des employés qui tendent à suivre les traces de ceux de la JIRAMA, en réclamant un dirigeant accepté.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Handball – Tournoi Takalo : Diégo et Saïd Hassan fin prêts

La ligue de handball d’Antsiranana va organiser du 17 au 23 décembre un tournoi international du nom de Takalo. Le président Saïd Hassan et son équipe sont en train de mettre une touche finale à cette compétition qui sert à redorer le blason du handball malgache.

La 4e édition du tournoi Takalo de handball aura lieu à Diégo. L’initiative de la ligue d’Antsiranana est initiée par son président Saïd Hassan qui n’a pas ménagé ses efforts pour faire venir les Mahorais du Haima Club Sada.

Ayant passé plus de 10 ans à Mayotte en étant le premier malgache professionnel en handball, Saïd Hassan n’a pas eu de mal à convaincre les Mahorais à honorer cette invitation. Mieux encore, il a réussi à mobiliser le handball tant à Madagascar qu’à Mayotte pour faire la promotion de cette discipline.

Il y aura donc en marge du tournoi des ateliers de formation d’arbitres et de techniciens avec l’implication de la fédération malgache, et notamment du président Fidèle Razafintsalama qui a promis aide et assistance à cette ligue qui investit énormément dans le développement du handball.

Sur ce point en effet, Saïd Hassan a réussi le pari d’avoir fait revenir le handball au milieu scolaire. C’est ainsi que l’ASLA (Association Sportive des Lycées d’Antsiranana) renaît de ses cendres après avoir été l’adversaire redouté du Cosmos Secren. « Nous sommes en train de préparer la relève car c’est ce qui manque au handball malgache« , confie Saïd Hassan qui remercie au passage les membres de la ligue de handball d’Antsiranana, les Mahorais du Haima Club Sada et la Fédération Malgache de Handball.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

CAN – Beach Soccer 2018 : 12 joueurs à la conquête du titre

La délégation malgache avec les membres du comité de normalisation.

Les Barea de Madagascar évolueront dans la poule A à la Coupe d’Afrique des Nations. L’objectif pour le clan malgache est de reconquérir le titre continental et le ticket pour les mondiaux.

Ils sont prêts. Les Barea Beach Soccer se sont envolés hier pour l’Egypte en vue de participer à la 9e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Huit pays, à savoir l’Egypte, la Tanzanie, le Maroc, la Lybie, le Sénégal, le Nigéria, la Côte d’Ivoire et Madagascar, se livreront bataille du 8 au 14 décembre sur la plage de Sharm El Sheikh. Pour Madagascar, deux équipes sont les plus à redouter : le Sénégal et le Nigéria, les deux équipes finalistes de la précédente édition.

Poule prenable. Les Barea ont été tirés dans la poule A avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire, les Pharaons de l’Egypte et les Lions de l’Atlas du Maroc. Les Malgaches affronteront  les Ivoiriens ce dimanche, puis, le lendemain, ils seront aux prises des Egyptiens, hôtes de la compétition. La bande à Juliot sera opposée aux Marocains lors de la dernière rencontre. La Grande Île, vainqueur de la 5e édition aux Seychelles en 2015, fait partie des favoris de la compétition. Contrairement aux autres nations, la Côte d’Ivoire et Madagascar sont les deux équipes à avoir décroché le ticket de qualification. Dans la poule B, ce sera l’affaire des deux grosses pointures, le Sénégal et le Nigéria, contre deux outsiders la Tanzanie et la Lybie. Avant de quitter le pays, la délégation conduite par Benony Jacques, membre du comité de normalisation, a transité à Isoraka pour recevoir le « tso-drano ». Outre les titres de champion et de vice-champion,  les deux équipes finalistes obtiendront le ticket continental pour la Coupe du monde de Beach Soccer.

T.H

La liste des joueurs

1- RAFALIMANANA Jhorialy2- ANDRIMIFEHY Chrétien3- LAIAGNARA Jean Jacques4- ETIENNE Giovanni Oscar5- RICHARD Marcel6- RATSIAMARINALA Jasmin Juliot7- RAMANANTSOANY Hollas8- RABEASIMBOLA Tianasoa9- RAZAFIMNDIMBY Ymelda10- ENIDIEL Régis11- FITANA Romain12- RAZAFINILAINA Angeluc

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi Joli

# Fy Rasolofoniaina au Fatapera Antanimena

Au mois de juillet,  son titre « Tiako Ianao » a connu un franc succès sur les réseaux sociaux et les ondes de radio. Depuis, Fy Rasolofoniaina ne s’arrête plus. Ainsi,  ce soir, c’est au Fatapera Antaninarenina qu’il retrouvera les mélomanes pour un showcase.  Son style rappelle un peu la chanteuse Zaz en version masculine, et qui ne laisse pas les mélomanes indifférents. Il s’entoure des meilleurs musiciens pour combiner talents et feeling.

 # Jeneraly au Twenty Six Analakely

C’est reparti pour un tour ! La nostalgie revient au galop avec Jeneraly au Twenty Six Analakely ce soir.  Le répertoire sera composé d’incontournables comme « Toaka », « Isika Roa », « Dada Vaovao », « Izany Vehivavy Izany »… Le tout résonnera à nouveau aux oreilles des noctambules à l’affût de bonnes ambiances. Pour ce qui est de l’atmosphère, 100% Jeneraly, le groupe répondra aux attentes de son public jusqu’au petit matin.

# Wawa au Cemes Antanimora

Avant sa tournée, Wawa dévoilera de nouvelles chansons sur scène, comme ce sera le cas ce soir. Ça va bouger avec l’enfant terrible de Nosy-Be. Wawa, avec ses grands tubes, va faire danser les amateurs de « mozika mafana » et mettre le feu au Cemes Antanimora. Une ambiance en mode 400 Volt, c’est ce qui attend tous ceux qui seront au rendez-vous.

# Tovo J’hay au Serre à Sera Ambolonkandrina

Les fans attendent ce moment depuis assez longtemps. Si certains aiment retrouver le chanteur dans les grandes salles de spectacle, d’autres préfèrent les retrouvailles en cabarets. Au grand bonheur de ces inconditionnels, l’interprète de « Teny Mamy » va donc investir le Serre à Sera Ambolokandrina. Un « One man show »,  des tubes intemporels, ceux qui ont rendu sa carrière inébranlable. Les fans sont donc avertis, il n’y aura pas de place pour tous.

# Rija Ramanantoanina à l’Espace Rojo Tsarasaotra

Romantique à souhait, Rija Ramanantoanina  revient pour un cabaret, sa formule fétiche. Le chanteur, connu pour son goût  prononcé pour le jazz, séduira les noctambules de l’Espace Rojo Tsarasaotra. Le crooner à la voix bien prononcée reprendra ses incontournables si l’on ne compte que les « Mama », « Mila Tsy… »,  avec des chansons plutôt calmes mais à la fois très accrocheuses.

# Iraimbilanja au Pic Vert Ambatobe

Amoureux de rock ? Envie d’un vendredi joli autour d’une bonne bouteille de bière ou d’un bon whisky avec du masikita ? Et si en plus, vous êtes un inconditionnel du groupe Iraimbilanja, c’est la soirée tout indiquée pour vous. Ce soir, la bande à Papaye sera au grand complet au Pic Vert Ambatobe pour faire revivre tous ses grands tubes.

# Janga Ratah et Waza Gyal au Glacier Analakely

On est vendredi ! Place à la fête ce soir avec ces artistes aux multiples facettes. Janga Ratah, la  valeur sûre de la région Sava,  et Waza Gyal, ces jeunes femmes à forte personnalité, en train de gravir les échelons vers la gloire avec un rythme et un genre musical qui sont synonymes d’ambiance.

# Yrinaf au Point d’exclamation Analakely

Êtes-vous adepte du changement ? Rendez-vous au Point d’exclamation Analakely ! Ce soir, Yrinaf  et Joro Rakotozafiarison y mettront une ambiance jazzy agrémentée des petits plats et mets succulents de sa nouvelle carte menu. Fidèle aux soirées chaleureuses et conviviales qui font la réputation du lieu, bonne musique et bonne cuisine garantissent une bonne ambiance.

# Manoa et Ony au Le Complexe Antanimena

Adepte du style rétro ? C’est au Complexe Antanimena que Manoa et Ony promettent une ambiance 60’s -90’s. Mariah Carey, Celine Dion, Julio Iglesias, Patrick Bruel, Mike Brant… une jolie playlist qui peut en séduire plus d’un avec deux voix d’or.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Edward Djaomazava rapporte son « Jijy » : Il est adepte de la World Music

De la pop jusqu’au « salegy », il rassemble tous les rythmes. Un brassage musical que les jeunes admirent énormément.Djaomazava a sorti un single. Cette fois-ci, l’Afrobeat est au menu. «Jijy», tel est le titre de cette chanson qui parle de la vie quotidienne. En outre, le jeune artiste parle des rumeurs et des choses anodines. Ce chanteur de 30 ans est un vrai descripteur ! Il dit tout ce qu’il voit et écrit tout ce qu’il entend. Les commérages, les bruits de la rue, tout inspire Edward Djaomazava. « Les réseaux sociaux accentuent les commérages. Si on ne les utilise pas à bon escient, les conséquences seront désastreuses », a-t-il souligné. Composé par Floginot, la mélodie s’accorde parfaitement avec la parole. Comédien chez Zolobe depuis 2008, le jeune Djao est exigeant quand il s’agit de clip. Selon lui, les mimiques et les gestes sont des expressions qui accompagnent le texte des chanteurs. « Pour que mes clips soient de bonne qualité, c’est moi qui fais tous les scripts de mes clips » affirme le chanteur.Très connu dans la partie nord de l’île, Edward Djaomazava commence à avoir sa place dans la capitale. Son morceau « Zaho Malagasy » a séduit la population d’Antananarivo. Un morceau qui prône le « fihavanana ». Ensuite, avec « Facebook Tsy Lany Koragna », en featuring avec Tence Mena, Djao se sentait à l’aise dans le rythme de la princesse du « salegy tsatotsatoka ». Ces deux artistes sortent de deux mondes musicaux différents, le « salegy » et la pop teintée de « vakodrazana Sakalava ».Parole typiquement malgache. Comme tous les artistes, DJao a une manière d’exprimer sa joie, ses peines, son enthousiasme. La plupart de ses textes sont inspirés par des proverbes malgaches. Le jeune homme essaie de conserver le langage malgache afin que la nouvelle génération soit consciente de la valeur de celui-ci. En effet, à travers ses clichés, on voit de temps en temps chez Edward un look moderne mais à la malgache, tels que le chapeau de paille, et parfois du « kabôsy » à la main. Pour lui, la musique est sans frontière.Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

La  France retient son souffle en attendant les manifestations de samedi

Pour les analystes  politiques français,   ce mouvement initié  par les gilets jaunes était prévisible. La France de ce 21e siècle bien entamé exprime un mal être qui s’est accumulé depuis une trentaine d’années  et c’est sous la présidence d’Emmanuel Macron qu’il s’est  exprimé avec cette violence inattendue. La réaction du chef de l’Etat français et de son gouvernement  y est certainement pour beaucoup. Le dialogue avec les Français  est difficile à rétablir, mais  un pas a été franchi avec la suppression de la hausse des taxes  sur le carburant.

La  France retient son souffle en attendant les manifestations de samedi

Toute la  France est suspendue à la question de savoir comment la journée de samedi va se dérouler. Le  souvenir des violences du week-end dernier est dans tous les esprits. Les gilets jaunes les plus  déterminés ont affirmé  depuis le début de la semaine qu’ils manifesteraient à Paris  quelque soient les risques d’affrontement avec les forces de l’ordre. Le ton s’est durci au fil des jours. Le gouvernement a changé d’attitude et .a appelé au dialogue. Le Premier ministre  a abandonné le moratoire de la  hausse des taxes sur le prix du carburant pour le remplacer par sa suppression pure et simple. Ce premier pas franchi n’a  pas calmé la hargne des gilets jaunes les plus endurcis. Les revendications s’accumulent et ceux qui s’expriment veulent d’autres compensations. On n’est pas encore arrivé à la coagulation de tous les mouvements  en train de se constituer. Les appels au dialogue faits par  le gouvernement  n’ont pas eu tout l’écho attendu. C’est donc avec une certaine crainte que les pouvoirs publics attendent  cette quatrième manifestation de samedi. On sait que les casseurs seront au rendez-vous et malgré toutes les assurances du ministre de l’Intérieur, on appréhende de voir les forces de l’ordre ne pas arriver à maîtriser la situation. En attendant, les face-à -face sur les plateaux télévisés montrent que la recherche  d’une sortie de crise est nécessaire. Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a considérablement assoupli sa position. ll est obligé de changer le cap  qu’il a fixé car, une partie de la société  française  n’arrive à suivre le rythme de ses réformes pourtant nécessaires.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Musique : Le ténor Richard Razafindrakoto Rasolonjatovo dans nos murs

Richard Razafindrakoto Rasolonjatovo, le ténor reconnu à l’international.

Le ténor malgache Richard Razafindrakoto Rasolonjatovo illuminera de sa voix de chanteur d’opéra les planches du Cemdlac Analakely dimanche à partir de 16 h 30. Il sera accompagné par d’autres interprètes comme Natacha Rajemison et Léo Hancel. Au piano se trouvera Herimanitra Herinaivo. Ce concert sera destiné à une levée de fonds pour la construction de l’église EEM Santa Petera à Ambanidia. Un rendez-vous pour les amoureux de la musique classique avec un chanteur qui impose déjà ses marques à l’étranger. En effet, Richard Razafindrakoto Rasolonjatovo totalise plus d’une vingtaine de représentations à travers l’Europe et dans des salles reconnues. Il possède déjà derrière lui, plus de quinze années de carrière avec la musique classique. Parmi les plus talentueux actuellement, à Madagascar, il est considéré comme le chef de file de la génération ’90 des chanteurs d’opéra. Son style a aussi inspiré d’autres interprètes. Sa voix est souple et ample à la fois. Capable d’interpréter « La fille du régiment » de Donizetti sans ciller et de bifurquer sur du « Magnificat » de Vivaldi. Pour ce concert au Cemdlac, il interprétera sûrement quelques classiques du cru malgache et s’entourera des meilleurs. La chanteuse est, par exemple, une enseignante de musique à l’Anglican Music Institute (AMI). Sa voix de soprano a fait d’elle la meilleure accompagnatrice des maestros de la musique classique malgache. Le ténor Léo Hancel est aussi une figure de proue de ce genre musical dans le pays. Sa jeunesse fait de lui la valeur montante de la nouvelle génération.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Famonoana polisy tao Fenerivo atsinanana : Hiakatra fitsarana androany izy 21 lahy

Taorian’ny fanadihadiana samihafa nentina namantarana ireo nahavita namono ireo inspekterana polisy telo namita iraka araka ny asany sy ara-dalana ary ara-panjakana ny 24 oktobra, tao Ambodihazinina Fenerivo atsinanana, dia nanao be midina tany amin’ity Tanana ity ny zandary sy ny polisy misahana ny heloka be vava ary ny FIP ny alatsinainy 03 desambra.

Efa teny am-pelantanan’ireo mpitandro ny filaminana ireto ny lisitry ny olona hosamborina, ka avy hatrany dia izay no notontosain’izy ireo ny alatsainy teo io, ary nahasamborana olona 21 nandritra izany ka isan’izany ilay fianakaviana nahatonga ny olana tamin’ny fiantsoany vahoaka nanao izao heloka be vava izao. Avy hatrany dia nentina teto Toamasina izy 21 mirahalahy ireto nanaovana ny fakana am-bavany azy ireo izay iarahan’ny polisy sy ny zandary manao, ka raha ny angom-baovao dia efa vita izany izao ka hiakatra fampanoavana sy mpitsara mpanao famontorana izao izy 21 mirahalahy, hamantarana ny heloky ny tsirairay tao anatin’iny vono olona tao Ambodihazinina kaominina Ambatoharanana Fenerivo atsinanana iny.

Raha ny angom-baovao natao dia resaka famonoana olona sy ny firaisana tsikombakomba tamina vono olona ny heloka manenjika azy ireo ankehitriny; ny angom-baovao hafa koa no nahafantarana fa miampy fihazonana basim-panjakana koa ny heloka manenjika azy ireo, satria hatreto dia mbola tsy hita ny basy nentin’ny inspektera Abdy tamin’izao famonoana azy telo lahy ireo.

Ao anatin’izay koa anefa dia lasa tanana haolo ny ao Ambodihazinina ankehitriny satria lasa nitsoaka any an’ala sy any amin’ireo tanana sy fokontany ary kaominina manodidina ny vahoaka; satria raha ny vaovao azo dia mbola hitohy ny fisamborana noho ireo lisitra eny am-pelantanan’ny mpitandro ny filaminana sy ny marina nambaran’ireo efa tratra.

Ankoatra izay dia mampiaka-peo ny fianakavian’ny maty mba hamoahana ny marina tamin’ny famonoana ny havan’izy ireo iny, satria raha ny fitarainan’izy ireo dia mbola tsy hita sy tsy mbola nisy namerina ny finday fampiasan’ny inspektera Brilland, sy ny peratra mariazin’ny inspektera Haja, izay samy nisy nangalatra nandritra ny famonoana azy ireo. Mitaky sazy araka ny lalana ho an’izay rehetra namono sy mpiray tsikombakomba ny fianakavin’ireto maty.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Kazar pour la postérité dans « Malagasy Rock Legend »

Les membres actuels du groupe Kazar.

Le roi de la scène Thrash Metal de Madagascar, Kazar, a propulsé le rock malgache dans des sphères jamais atteintes. Portrait d’un groupe légendaire encore en activité actuellement.

« Je ne connais pas le rock’n’roll ni le blues… Je me suis tout de suite dirigé vers le Heavy Metal et le Thrash », signale Milon, guitariste du groupe Kazar. Ses propos sont tirés du seul documentaire concernant ce groupe, réalisé par Tsilavina Ralaindimby et Lova Andrianaivomanana en février 2016, sous la bannière d’Isika Misera, titré « Malagasy rock legend », et disponible sur Youtube. La première chose qui frappe en écoutant les discours des membres du band, c’est la multiplicité des horizons de la formation. Par exemple, Milon a passé une partie de son enfance à Toamasina. Quant à Lalah, le batteur indéboulonnable de Kazar a grandi à Antsiranana. « C’était du temps de Deep Purple. Notre maison se trouvait près d’une boîte de nuit et c’est là que des gars jouaient… C’était en 1974, déjà à cette époque, j’avais 12 ans… Le genre s’était déjà établi dans le nord », rappelle le manieur de baguettes.

Le groupe Kazar est formé à ses débuts de Milon, Lalah et Fidy. Ce troisième membre est plus tard parti à l’étranger et plusieurs autres bassistes sont rentrés dans les rangs du groupe. A savoir Ra-dom, Vony, Dalesy… En fait, Milon, considéré comme un des meilleurs guitaristes de Madagascar et sans doute plus encore, a eu des bases dans le classique. « Quand j’ai étudié à Toamasina, j’avais un ami qui s’appelle Desa. Il y avait une sorte de télépathie entre nous, il me passait des cassettes. C’est comme ça que j’ai entendu du hard rock la première fois, de l’Iron Maiden, et j’ai tout de suite accroché », se rappelle t-il. Pourtant son cheminement musical était toujours dominé par le classique, avec quelques bivouacs chez les Jimmy Hendrix et Santana.

Milon lors de ses récents passages au pays sur une scène tananarivienne.

Quant à Lalah, ses techniques à la batterie se sont affinées. Il a d’abord joué de plusieurs genres musicaux. « Du salegy, j’ai été membre d’un groupe de salegy. J’ai également fait du jazz », se souvient le batteur de Kazar. C’est comme cela que s’est donc formé ce groupe légendaire. Qui a aussi assis sa légende sur le premier concert de rock dédié à la protection environnementale en 1984, une première mondiale. Le slogan cravachait comme un riff de pur Heavy Metal, « Arovy ny ala sa handova dezaka », littéralement : protéger la forêt ou voulez-vous hériter d’un désert… La présence du groupe français Little Bob Story a ajouté encore plus de portée à l’évènement. Cette formation qui n’a pas réussi à percer en France a tout de même été adoubée par ses pairs. Ce concert a été inscrit dans les annales, mais apparemment, la génération actuelle est en train d’hériter d’une terre désertique.

Le premier produit officialisé de Kazar était « Apocalypse », et déjà cela sentait le roussi des enfers. Le Thrash Metal malgache était bel et bien né, bien que l’opus ait été enregistré en France avec Milon, Lalah et Ra-dom. « Kazar c’est une histoire à part… Nous faisons ce que nous aimons, que les gens aiment ou pas, c’est nous », souligne Milon.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Ligue 1 : Une 17e journée tronquée par les « gilets jaunes »

Après PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon, c’est Monaco-Nice et Saint-Etienne-Marseille qui ont été reportés ce week-end: la 17e journée de Ligue 1 est perturbée par le mouvement des « gilets jaunes », ce qui risque de poser des problèmes pour reprogrammer ces rencontres dans un calendrier déjà surchargé.

Les deux communiqués se sont succédé, comme deux jours plus tôt pour PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon, programmés samedi. D’abord Monaco-Nice, prévu vendredi soir en ouverture de la 17e journée de L1, reportée « à la demande du gouvernement princier de la Principauté de Monaco et en lien avec la Préfecture des Alpes-Maritimes ».

Puis l’affiche de la journée, entre Saint-Etienne et Marseille dimanche (20h00 GMT), reportée « à la demande de la préfecture de la Loire ». Cela avait déjà été la formulation retenue par la Ligue de football professionnel (LFP), organisatrice des championnats des deux premières divisions, la veille concernant les deux autres rencontres.

– Six affiches maintenues –

Seules six affiches restaient maintenues jeudi en début d’après-midi: quatre samedi à 19h, Angers-Bordeaux, Guingamp-Amiens, Nîmes-Nantes et Rennes-Dijon, et deux dimanche, Strasbourg-Caen à 14h00 et Lille-Reims à 16h00.

L’influent président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas, membre du « gouvernement » de la FFF, s’était prononcé mardi des premières annulations en faveur d’un report complet de la journée de Championnat, au nom de « l’équité sportive ».

« J’aime que les choses prévues se passent normalement », a exposé M. Aulas. « Là, il y aura changement. Peut-être toute la journée sera-t-elle annulée car il faut se poser la question de l’équité, des dates de rattrapage quand on joue les Coupes d’Europe et le calendrier est chargé ».

La commission des compétitions de la LFP fixera ultérieurement les dates des rencontres reportées mais la tâche promet d’être ardue dans un calendrier déjà effectivement bien chargé auquel s’ajoutera en janvier, pour les clubs de L1, la Coupe de France. Les 32e de finale, stade auquel les clubs de L1 entrent en lice, sont programmés les 5 et 6 janvier 2019.

– 8e tour de Coupe de France –

D’ailleurs, se jouent samedi et dimanche une quarantaine de rencontres du tour précédent, le 8e tour, sur l’ensemble du territoire. Certains médias locaux bruissent du report de certaines rencontres, sans que la Fédération française de football (FFF), qui organise cette compétition, ne se soit exprimée pour le moment.

Mardi, la préfecture de police à Paris avait expliqué à l’AFP que Paris SG-Montpellier avait été reporté « afin de pouvoir mobiliser l’ensemble des forces à sa disposition sur les services d’ordre en lien direct avec les éventuelles manifestations revendicatives qui se dérouleront sur Paris le samedi 8 décembre. »

Alors que Paris a été le cadre samedi de multiples incidents liés aux manifestations des « gilets jaunes » et que des appels à une quatrième journée de protestation samedi circulent, le football français avait jusque-là été relativement épargné par la crise sociale qui agite le pays depuis plusieurs semaines.

Seul événement notable: le bus du FC Nantes a été immobilisé par des « gilets jaunes », dans la nuit de vendredi à samedi, alors que les joueurs et le staff des Canaris se dirigeaient vers l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon (Loire) après un match perdu à Saint-Étienne (3-0).

Dans les stades français, des marques de soutien aux « gilets jaunes » ont parfois été aperçues, comme au Vélodrome où le groupe de supporters marseillais des South Winners a déployé une banderole « Winners avec le peuple », dimanche lors de la réception de Reims.

La Ligue de football Paris-Ile-de-France a pour sa part annoncé jeudi que « face aux risques de nouveaux débordements », elle « a pris la décision de reporter l’ensemble des compétitions amateurs sur le territoire de la ville de Paris prévu le samedi 8 décembre 2018 ». « Les rencontres prévues sur les installations des départements d’Ile-de-France (77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) sont maintenues », précise la Ligue.

Midi Madagasikara0 partages

Challenge des FabLabs solidaires : Un projet malgache dans la course

Votez pour Madagascar ! C’est ce que véhiculent les promoteurs du projet Fab-Stove du FabLab Solidaire Mamiratra, le seul projet malgache sur les 16 proposés par 8 pays, dans le cadre du troisième challenge international des FabLabs Solidaires. Etant des jeunes en difficulté, ces jeunes méritent un appui. A noter que ce concours organisé par la Fondation Orange récompense les meilleurs projets solidaires, et sollicite le vote en ligne de tous les internautes à travers le monde. « Votre vote permettra d’attribuer un soutien déterminant pour l’avenir du projet gagnant et de ses jeunes créateurs, qui seront récompensés avec 10 000 euros. Deux autres prix de 10 000 euros chacun seront également attribués par un jury et par la Fondation Orange. Les prix seront remis à l’occasion d’un événement festif à Paris le 24 janvier prochain », ont indiqué les organisateurs du challenge. A noter que certains pays ont proposé plusieurs projets, à l’exemple du Congo et de la Tunisie. Des pays européens sont également dans la course, comme la France, l’Espagne et la Pologne, entre autres.

Créativité. Selon les premiers constats, les projets sont tous très inventifs. D’ailleurs, l’objectif du challenge, selon la Fondation, est de stimuler la créativité des jeunes et de démontrer leur talent. « Notre challenge s’adresse aux jeunes en difficulté que nous formons gratuitement à la fabrication numérique dans nos FabLabs Solidaires. C’est l’occasion pour eux de montrer au monde entier ce qu’ils y ont appris même s’ils ont quitté l’école ou sont sans diplôme. Depuis 2014, nous accompagnons en effet les jeunes en difficulté dans nos FabLabs Solidaires. Sans qualification ni emploi, ils y apprennent, en mode collaboratif et gratuitement, à utiliser la fabrication numérique pour concevoir et réaliser des inventions plus ingénieuses les unes que les autres. Un apprentissage alternatif, bienveillant et innovant pour reprendre confiance en soi, et se découvrir des talents. Ainsi, nous accompagnons 73 FabLabs Solidaires. Notre réseau comptera 84 FabLabs Solidaires en 2019. Les FabLabs Solidaires sont une nouvelle chance de s’insérer professionnellement, en dehors des filières classiques », ont noté les organisateurs du concours. Bref, les participants malgaches ont une forte chance de gagner, avec le soutien de leurs compatriotes.

Antsa R.