Les actualités à Madagascar du Lundi 07 Septembre 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara103 partages

Député Neypatraiky Rakotomamonjy : Alerte à l’exploitation abusive de saphir à Ilakaka

Le député Neypatraiky Rakotomamonjy tire la sonnette d’alarme, face à une situation très préoccupante à Ilakaka.

Une catastrophe à Ilakaka. C’est ainsi que le député Neypatraiky Rakotomamonjy décrit la situation actuelle dans cette région du saphir. « Tout va de travers à Ilakaka. On se demande si le ministère chargé des Mines et celui en charge de l’Environnement existent encore à Madagascar. Le fleuve naturel qui était propre et utilisé par les communautés locales pour boire, les plus de 6.000ha de rizières sont fortement touchés par les impacts de l’exploitation abusive et dangereuse entreprise par une seule société. Des milliers de familles sont victimes. Cette société fait la loi et se vante qu’elle est bien protégée par les ministères des Mines et de l’Environnement. Que puis-je dire après cela ? Nous sommes un groupe parlementaire minoritaire. Va-t-on nous écouter même si l’article 102 de la Constitution nous accorde le droit d’interpellation ? », a martelé ce président du Groupe des Parlementaires Républicains (GPR), dans son intervention sur une chaîne télévisée, le week-end dernier. Selon lui, l’équilibre régional doit être respecté pour que les minorités puissent être entendues, lorsqu’elles dénoncent ce genre de catastrophe. La société d’exploitation minière a déjà fait des dégâts sur l’environnement depuis bien des années, selon le député. Aujourd’hui, la situation devient très grave, depuis que le fleuve, essentiel à la vie des communautés locales, est touché.

Antsa R.

Midi Madagasikara18 partages

Rajoelina annonce un allègement des mesures : Réouverture des transports aériennes et terrestres… Un d...

Comme à l’accoutumée, le président Andry Rajoelina a annoncé les nouvelles mesures pour cette nouvelle quinzaine. Face à la diminution du taux de contamination, le régime décide du maintien de l’Etat d’urgence sanitaire sur toute l’étendue du territoire, mais avec des mesures fortement allégées. Aussi, comme il fallait s’y attendre, le Chef de l’Etat a annoncé la reprise des activités pour les transports nationaux et régionaux. Le transport terrestre reliant Tana – Toliara reprend ainsi le vendredi 11 septembre prochain. Le 12 septembre pour Tana – Tsiroanomandidy et le 15 septembre pour les coopératives desservant Tana – Mahajanga, Tana – Sofia, Tana – Vatovavy Fitovinany, Tana – Analanjirofo, Tana – Melaky, ainsi que le transport Tana jusqu’à la Région Anosy. En revanche, le transport terrestre vers les régions Diana et SAVA reste suspendu.  » Car actuellement, le Nord touche le PIC de l’épidémie « , a expliqué le président de la République. Ayant déjà été autorisé à reprendre depuis la précédente quinzaine, le transport national et régional vers l’axe Tana Toamasina est maintenu. Pour éviter la contamination, des mesures sanitaires ont été prises au niveau des gares routières. La désinfection de tous les véhicules est exigée. En outre, les coopératives se sont engagées à ne pas augmenter les frais. Pour ce qui est des taxis-be, leur heure de fin d’activité a été repoussée à 21h. De même pour les taxis ville. Les deux roues quant à eux sont autorisés à transporter une personne à condition que ce soit un proche famille.

Andry Rajoelina annonce, enfin, une date pour la réouverture des liaisons aériennes avec l’extérieur. Conformément à ce qu’il a annoncé lors de son déplacement dans le Nord du pays, Nosy-Be ouvre le bal avec une reprise des vols extérieurs prévue le 1er octobre prochain. Des mesures ont déjà été prises pour éviter de nouvelles contaminations et tous les touristes qui entrent à Nosy-Be vont être soumis à un test PCR obligatoire, a annoncé le Chef de l’Etat. Et lui de laisser entendre au passage qu’actuellement, on envisage aussi la réouverture des vols au niveau des autres aéroports internationaux comme Ivato. A entendre Andry Rajoelina, la réouverture totale des liaisons aériennes est envisagée entre octobre et décembre mais celà dépend de l’évolution de la pandémie dans les autres pays. Actuellement, on est en train de réfléchir sur les cas de La Réunion et Maurice qui semble avoir réussi à vaincre le COVID-19. En ce qui concerne les vols intérieurs, la compagnie Tsaradia continue de servir mais tous les passagers doivent se fournir d’un résultat négatif au test PCR.

Pour la première fois depuis le début de l’Etat d’urgence, le président de la République annonce la reprise des activités culturelles et sportives. Aussi, les karaoké, bars, cabarets et restaurants sont autorisés à ouvrir jusqu’à 22h, contrairement aux boîtes de nuit qui sont encore interdites d’ouverture. Cependant, le respect strict des mesures sanitaires et des gestes barrières est exigé. La réunion de plus de 100 personnes est encore interdite. Mêmes mesures pour les sites touristiques, les sites culturels et les salles de cinéma. Pour ce qui est des activités sportives, les compétitions sont encore interdites. En revanche, les entraînements peuvent reprendre. Les artistes quant à eux ont reçu le feu vert du Chef de l’Etat pour organiser des spectacles au Coliséum d’Antsonjombe. Le site leur sera octroyé gratuitement. Le Chef de l’Etat annonce aussi une autorisation de réouverture pour les églises et les mosquées dans tout Madagascar avec respect strict des gestes barrières. Cependant, pour les régions Analamanga, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Boeny, DIANA et SAVA, le nombre de fidèles autorisés à assister à un culte est de 100.

Le numéro Un d’Iavoloha a aussi annoncé les dates de la rentrée scolaire. La rentrée aura lieu le 26 octobre pour les écoles et collèges publics. En revanche, la prise de décisions est libre pour les établissements privés. Les élèves des privés peuvent donc reprendre le chemin de l’école. En ce qui concerne la rentrée universitaire, elle aura lieu le 2 novembre prochain. Le Chef de l’Etat confirme qu’il n’y aura pas d’année blanche. La rentrée sera juste décalée pour les nouveaux bacheliers. Même si le taux de contamination régresse visiblement, le couvre-feu est toutefois maintenu de 23h jusqu’à 4h, notamment pour les régions Analamanga, DIANA, SAVA et Boeny. Andry Rajoelina appelle tout un chacun à faire preuve de vigilance maximale. Le port du masque reste obligatoire. Le non-respect des mesures est toujours sanctionné d’un travail d’intérêt général, a-t-il rappelé.

Andry Rajoelina affirme que désormais, la pandémie est maîtrisée. Cependant, la lutte continue pour éviter une deuxième vague.  » Madagascar n’est pas encore définitivement sorti de l’auberge « , a-t-il laissé entendre. Si au mois de juillet, le taux de positivité était de 42,50%, maintenant il est de 10%. Le président laisse entendre que la découverte du Tambavy CVO a été décisive dans ce combat contre le coronavirus. Selon ses dires, 7 millions de Malagasy ont pris ce remède amélioré. Il a aussi touché mot des essais cliniques effectués au CTC Andohatapenaka. Le président Andry Rajoelina affirme que les résultats de l’utilisation de l’injection composée de l’Artesunate et de la Vitamine C sont concluants.  » C’est prouvé que ce médicament peut bien guérir la COVID-19 « , a-t-il soutenu. A noter que ces essais cliniques ont reçu le feu vert de l’OMS. En outre, la présentation officielle du CVO+ gélule aura aussi lieu dans 15 jours. C’est l’usine Pharmalagasy qui produira ce médicament composé d’artemisia, de ravintsara et d’autres plantes médicinales.

Lors de cette émission, le président Andry Rajoelina a répondu à l’opposition qui véhicule une éventuelle tentative de prolongation du mandat présidentiel.  » Je n’envisage en aucun cas de prolonger mon mandat « , a-t-il fait savoir. Il a aussi annoncé que les élections sénatoriales auront lieu avant la fin d’année. Dénonçant la manœuvre de certains sénateurs de prolonger leur mandat, Andry Rajoelina affirme que le futur Sénat sera réduit à 18 membres. Et ce, afin d’économiser les deniers publics car cette Institution est budgétivore.  » Celà fait partie des promesses que j’ai faites au peuple Malagasy « , a-t-il rappelé.

Davis R

Midi Madagasikara10 partages

Fermeture de la société AAA : Colère des producteurs de lait

Des centaines de litres de lait sur les rues d’Antsirabe

Des producteurs de lait s’inquiètent après la suspension des activités dans les trois sites de la société AAA. Ils ont manifesté samedi dernier dans la capitale du Vakinankaratra et déversent plusieurs litres de lait dans les rues. 

Des producteurs de lait d’Antsirabe et Betafo ont manifesté leur colère ce week-end pour réagir à la fermeture de la société AAA, exploitante de la marque Tiko de Marc Ravalomanana. Des dizaines de producteurs ont déversé des centaines de litres de lait dans les rues d’Antsirabe et de Betafo, samedi dernier. Ils sont inquiets après la fermeture de leur principal client, qui, selon eux, achète à un prix raisonnable le litre de lait. Ils se plaignent ainsi après la suspension des activités de AAA. La société AAA achète auprès des producteurs de lait près de 10.000 litres par jour pour les transformer en fromage, yaourt et beurre revendus auprès des distributeurs agréés et des détaillants dans plusieurs quartiers des grandes villes comme Toamasina, Antananarivo, Antsirabe, Mahajanga.

Trois principaux sites de la société AAA ont été scellés par l’administration fiscale, en l’occurrence à Antananarivo, Toamasina et Antsirabe. Une mesure qui a mis en difficulté cette société spécialisée dans la transformation laitière.  Même si la Direction générale des impôts a soutenu que « l’affaire n’a rien de politique », le camp de Marc Ravalomanana qui s’est senti visé traîne le dossier sur le terrain politique. Les parlementaires du parti Tiako i Madagasikara ont pris les mesures de fermeture comme « une intimidation » contre les opposants du régime.

Rija R.

Midi Madagasikara7 partages

Carnet nuptial : Fy et Fitia convolent en justes noces

Fy Rasolofoniaina et Fitia Randriamifidimanana se sont dit « oui ».

C’est officiel, le chanteur Fy Rasolofoniaina n’est plus un cœur à prendre. Samedi, la coqueluche de ces dames convole en justes noces. L’heureuse élue n’est autre que sa compagne de toujours, la chanteuse Fitia Randriamifidimanana. Si Monsieur est le chouchou de toutes les générations, Madame fait partie de ces étoiles montantes sous la houlette de Fanja Andriamanantena. Par ailleurs, elle participe au projet ‘Mozika Tsotr’izao’. Preuve que les amoureux sont animés et partagent la même passion pour la musique

C’est du côté de Mahazoarivo que Fy et Fitia se sont dit oui pour la vie devant Dieu et leurs proches. Faisant d’une pierre trois coups, le traditionnel « vodiondry », les mariages civil et religieux se sont tenus le même jour au même lieu. Confinement oblige, la cérémonie s’est déroulée en toute intimité sans dépasser la limite des 50 invités. Pour le grand jour, le couple a fait profité de son talent de chanteurs leurs invités pour partager son bonheur en chansons. De même le trio Yrinaf, Joro et Fabr ont interprété leurs morceaux préférés le temps de l’animation musicale. Le répertoire s’est fait avec les « Malalanao » de ‘Zay, « Can’t help falling in love » d’Elvis Presley ou encore « You say » de Lauren Daigle. En fin de soirée, Reko a fait des heureux grâce à un mini-concert. Accompagné de ses frères d’art, Fy Rasolofoniaina a chanté en duo avec son épouse. Sur les réseaux sociaux, quelques photos du mariage suscitent un grand engouement des internautes, leur souhaitant leurs meilleurs vœux. De même, les autres stars ont adressé leurs félicitations aux amoureux sur la toile. Vives les mariés !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara7 partages

Covid-19 : Une moyenne de 80 nouveaux cas par jour

A la veille de la 11e prolongation de l’état d’urgence sanitaire à Madagascar, le nombre de nouveaux cas enregistrés semble stagner si l’on se réfère aux annonces du Pr Vololontiana Hanta. Depuis le jeudi 03 septembre 2020 jusqu’à samedi, le nombre de nouveaux cas relaté par la porte-parole du CCO Ivato fait état d’une quatre vingtaine de contamination à la Covid-19 au quotidien excepté pour le dimanche où le pays comptait 50 nouveaux cas. Ces nouveaux malades sont localisés dans plusieurs régions de la Grande île, d’Analamanga à Menabe. On note également que ces derniers jours, Madagascar enregistre un décès par jour ; ce qui peut expliquer la décision de l’Etat de prolonger l’état d’urgence sanitaire. Néanmoins, la population espère que le pays parviendra à bout de cette maladie mortelle avant la fin de l’année, comme l’a prédit le président de la République.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara4 partages

RMDM : Pour la mise en place d’un « Komitim-pokonolona »

Le « Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara » (RMDM) s’est de nouveau manifesté face aux ratifications des ordonnances présidentielles par le Parlement. Cette plateforme estime que « le pouvoir s’achemine vers un régime totalitaire. La preuve en est le forcing pour l’adoption du régime général des élections et des référendums, les modalités d’élection et de désignation des sénateurs ainsi que le code minier ». Cette déclaration a été faite, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue, hier, en son siège à Belair. Le RMDM lance ainsi un appel à tout un chacun à mettre en place un « komitim-pokonolona » afin de lutter contre ce e qu’il qualifie de dictature.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara3 partages

Saturation de la circulation à Antananarivo : Un étudiant étranger tente de solutionner le problème

(Crédit photo : Princy)

Face au problème récurrent de la circulation à Antananarivo, Abdillah Attoumami, étudiant comorien à l’école supérieure polytechnique d’Antananarivo vient de soutenir sa thèse de doctorat portant sur la circulation routière un milieu urbain.

Dans un document d’une centaine de pages préparé depuis 2015, Abdillah Attoumami, avance que la solution aux embouteillages se trouve dans le transfert de 70% de la population de la Commune urbaine d’Antananarivo vers les communes périphériques. « Selon mes observations, le problème vient de la concentration excessive de la population dans la Commune urbaine d’Antananarivo, mais aussi de la relation de dépendance absolue des communes périphériques vis-à-vis du centre-ville » a expliqué le jeune étudiant. D’après ses enquêtes, les usagers de la route roulent aujourd’hui à 3,5 km/h dans les zones à forte concentration de circulation dans l’agglomération tananarivienne ; environ 137.000 véhicules entrent et sortent de l’agglomération dont 75% s’arrêtent dans un rayon de 15 km ; 78.000 véhicules particuliers sont répertoriés dans la commune urbaine d’Antananarivo quand il n’y a que 1.500 places de parking gérées par la commune. « Si la répartition de la population actuelle est de 50% dans la commune urbaine d’Antananarivo et 50% dans les communes périphériques ; l’idée est de transférer une partie vers les zones périphériques de manière à ce qu’on y localise 70% de la population contre 30% en centre-ville » a-t-il proposé. Pour Abdillah Attoumami, la solution se trouve dans une meilleure répartition de la population par rapport à la question de l’emploi « parce que c’est ce qui pousse la majorité des personnes à intégrer la commune urbaine d’Antananarivo ». De ce fait, il serait plus qu’important d’investir en périphérie en y créant des emplois, des infrastructures dignes des grandes villes, et tout le nécessaire afin que les personnes qui y habitent ne ressentent plus le besoin de se rendre en centre-ville.

Points à améliorer. Outre le développement des zones périphériques, cet étudiant étranger a aussi évoqué quelques points qui selon lui pourraient alléger le trafic routier à Antananarivo. Tout d’abord, mettre au point des services de bus plus performants. « Il n’est pas nécessaire d’investir dans des métros ou des tramways. Il suffirait de mettre en place des bus plus performants que les minibus actuels et de développer un aménagement qui permettrait à ces derniers de rouler à 20 km/h. C’est un projet bien moins coûteux et qui n’encombrera pas davantage la ville » a souligné le jeune homme. Ensuite, il a aussi parlé de la nécessité de créer des parkings relais. Ceci serait particulièrement important puisque le centre de la capitale ne dispose plus d’assez d’espace pour le stationnement des véhicules. Il recommande également de privilégier la construction de route avec 4 voies au lieu de 6 voies. Une chaussée à 6 voies représente selon lui un investissement plus conséquent tout en consommant une surface importante ; ce qu’Antananarivo ne peut pas se permettre.

Application des règlements. Après, il faudrait aussi améliorer la gestion de flux et l’application de la réglementation selon Abdillah Attoumami. « Peut-être faut-il reprendre le contrôle des parkings gérer de manière informelle ? Je remarque surtout que les règlements existent, mais ne sont pas appliqués. Andravoahangy est par exemple devenu synonyme de bouchon, or la chaussée dans ce quartier mesure 12 m de large, de quoi permettre à quatre voitures de se croiser » a-t-il constaté avant d’ajouter que dans ce projet : « on ne touchera pas les installations dans le centre-ville puisque c’est ce qui fait son histoire et sa richesse. La stratégie consiste à libérer la commune urbaine en soutenant les communes avoisinantes ». Le travail de mémoire de cet étudiant devrait être rendu disponible dès le mois prochain.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara2 partages

Le vent semble tourner pour Rajoelina

La chance semble être avec lui. Si au début, tant ceux qui n’ont pas voté pour lui que ceux qui n’ont pas pris de décision lors de l’élection présidentielle et qui ont fait le gros des sceptiques sur la réussite de son mandat, penchent plutôt en sa faveur. Aujourd’hui à quelques encablures du mi-mandat la baraka tend à l’accompagner.

Quoique maléfique, la pandémie lui a offert une planche de salut. D’abord, les PTC (Partenaires Techniques et Financiers), ne pouvaient que le venir en aide, ont fait « contre mauvaise fortune bon cœur » il faut le dire, après les flèches dédaigneuses que le candidat n°13 a lancées contre les bailleurs de fonds traditionnels (Banque Mondiale, FMI). Puis, le Coronavirus lui a donné le champ libre avec la promulgation de l’état d’Urgence sanitaire lui donnant ainsi un grand boulevard sur le champ politique. Les dotations en aides sociales d’urgence, tant en nature qu’en numéraire, ont calmé les râles des nouveaux démunis par la crise économique et les anciens qui l’étaient toujours de toutes les façons. Du coup, même ceux qui n’ont pas trop souffert ne peuvent par pudeur ignorer les heureux bénéficiaires de cette assistance qui, rappelons-le, provient de la générosité inespérée de la communauté internationale. Le coup de maître est venu avec cette action de terrasser, en même temps l’opposition (en premier l’ancien président Ravalomanana) qui se retrouve l’herbe coupée sous les pieds faute de base de contestataires. Enfin, pour enrober le tout, la campagne de communication y met du sien style « C’est du jamais vu, un président qui a donné un sac de riz et plus à la population ! », et pour profiter de ce courant positif, l’Etat-Mapar ou Etat-Ird, si l’on veut, se lance déjà dans la préparation de la campagne pour un deuxième mandat. A ce propos, la nomination d’une technocrate ne venant pas du sérail de l’enseignement laisse présager que le volet éducation sera le cheval de bataille de l’ex candidat n°13 qui deviendra le concurrent n°1 en 2023 (les infrastructures et les équipements de couleur orangée- en grande partie financés par l’UNICEF ???-sont déjà en chantier ou dans les ateliers).

Les zélés parlent déjà de la tournure « Etat-providence » de ce pouvoir, oubliant que cette idéologie honnie tant par les libéraux que par les socialistes n’est pas un acte de circonstance mais le résultat d’un changement structurel ou de nature du pouvoir. Ce qui n’est pas le cas chez nous, puisqu’apparemment, il n’y aucune velléité d’établir une vraie politique de redistribution. Les victimes qui ont perdu en partie ou totalement leur emploi peuvent former un ferment de fomentateurs à ne pas négliger. On est en hiver, il faut faire attention aux changements de temps.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara1 partages

Prix de l’innovation Ericsson : 25 000 euros à gagner pour étudiants gagnants de l’édition 2020

Les étudiants universitaires à Madagascar sont également invités par Ericsson à son concours « Prix de l’innovation 2020 ».

Ericsson lance officiellement son concours annuel mondial Ericsson Innovation Awards (EIA) 2020, qui offre aux étudiants universitaires du monde entier la possibilité de développer des idées nouvelles et innovantes, avec le soutien des experts d’Ericsson.

« Se réapproprier l’avenir ». Tel est le thème de l’édition 2020, qui traite des défis climatiques actuels et futurs et de la manière dont les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent permettre d’atténuer radicalement le changement climatique, tant pour les consommateurs que pour les industries. Basées sur les recherches d’Ericsson, les solutions TIC ont le pouvoir d’améliorer l’utilisation de l’énergie dans les opérations industrielles, de minimiser les impacts environnementaux négatifs et de permettre une réduction des émissions mondiales de carbone jusqu’à 15% d’ici à 2030. « Grâce à nos recherches et à notre collaboration avec des partenaires universitaires et industriels, nous savons que la numérisation sera le moteur de l’innovation et des opportunités dont nous avons besoin pour atteindre un avenir à 1,5 degré Celsius, conformément à l’accord de Paris. C’est pourquoi les Prix de l’Innovation Ericsson de cette année mettront au défi certains des meilleurs et des plus brillants étudiants partageant notre passion pour l’innovation afin de démontrer comment la technologie peut soutenir l’action en faveur du climat », a déclaré Heather Johnson, responsable du développement durable et de la responsabilité d’entreprise chez Ericsson. « Nous pensons que les jeunes sont les moteurs de l’innovation et du développement lorsqu’il s’agit de questions d’actualité pressantes. C’est pourquoi, l’innovation étant au cœur d’Ericsson, nous voulons inviter les jeunes talents à s’inscrire aux Ericsson Innovation Awards 2020 », a-t-il poursuivi.

Participation au Concours. Les Prix de l’Innovation Ericsson sont ouverts aux étudiants actuellement inscrits à l’université, selon les organisateurs. En effet, les étudiants du monde entier sont invités à participer au concours et sont encouragés à former des équipes diversifiées de deux à quatre membres. Les équipes doivent s’inscrire et soumettre leurs idées avant le 30 septembre 2020. Cette année, 14 équipes seront qualifiées pour les demi-finales, où elles bénéficieront du mentorat d’experts d’Ericsson avant de s’affronter pour obtenir l’une des trois places en finale. Les trois équipes finalistes participeront ensuite à la grande finale (qui se déroulera cette année sous une forme numérique) en décembre 2020. L’équipe gagnante recevra un prix en espèces de 25.000 euros, avec un prix de 15.000 euros pour la deuxième place et un prix de 5.000 euros pour la troisième place.

Historique. Le concours mondial de l’innovation a été lancé pour la première fois en 2009 sous le nom de « Ericsson Application Awards ». En 2015, le champ d’application a été élargi pour se concentrer davantage sur l’innovation, lorsqu’il a été rebaptisé « Prix de l’Innovation Ericsson » et réservé aux étudiants. Les Prix de l’Innovation Ericsson restent l’une des plus grandes opportunités pour Ericsson de toucher les étudiants du monde entier et de cultiver des relations avec la prochaine génération de créateurs innovants tout en contribuant à stimuler et à améliorer l’innovation positive.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Tanà : Moto 70 nogiazana, tsy nanao aroloha

Ho fiarovana kokoa ny ain’ny mpandeha kodiaran-droa no anton’ny hetsika izay nataonay, raha araka ny fanazavan’ny polisy. Ny marainan’ny asabotsy teo fotsiny, dia efa tafakatra 70 ireo mpandeha moto  nosakanana noho ny tsy fanajana ny fenitra faran’izay kely ho fiarovan’aina, dia ny tsy fametrahana ny aroloha izany. Isa izay mbola nitombo satria nitohy tamin’ny faritra hafa teto an-dRenivohitra ny hetsika. Tsy nisy resabe intsony natao na fifanakalozan-kevitra, fa avy hatrany dia nogiazana ny kodiaran-droa. Ny antony, raha araka ny filazan’ny polisy hatrany, dia efa vita  ela ny fotoana fampahafantarana sy fanentanana fa fandikan-dalàna ny tsy fametrahana aroloha rehefa mitaingina moto. Maro loatra koa ny lozam-pifamoivoizana; izay niteraka fahafatesana tamin’ny herinandro lasa teo, ary tsy maintsy nohamafisina ny fampiharana ny lalàna. Saika isan’andro no nisy olona maty hatramin’ny fiandohan’ny volana, ary saika ireo mpitaingina kodiaran-droa hatrany izany. Nampitsangam-bolo ny maro ny zava-nitranga ary nanimba endrika ny mpampiasa kodiaran-droa. Tsy azo ihodivirina intsony anefa ny fampiasana io fitaovam-pitaterana io noho ny fisian’ny fitohanana isan’andro eto an-dRenivohitra. Sady mamaha olana no mametraka olana ihany anefa izy ity. Ny fahakelezan’ny làlana sy ny fisian’ny lavaka etsy sy eroa, dia mitera-doza matetika. Eo koa anefa ny fisetrasetran’ny mpanamory sasany; izay tsy manaraka firy ny lalàn’ny fifamoivoizana ary lasa manimba tena. Tokony hanampy betsaka amin’ny fihenan’ny fampiasana fiara ny moto, saingy kosa mila hatsaraina ny fotodrafitrasa mifandraika amin’ny fifamoivoizana ary koa ampianarina ny lalàn’ny fifamoivoizana ny mpampiasa azy. Dia milamina toy ny any amin’ny firenen-kafa ny fifamoivoizana…

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Immatriculations provisoires en « WW » : Les propriétaires sommés de régulariser la situation de leurs...

Les propriétaires des véhicules immatriculés en « WW » sont tenus de régulariser les papiers de leurs véhicules.

La Direction générale de la Sécurité routière entend assainir le monde de l’immatriculation et affirmer relever différentes irrégularités.

La Direction générale de la sécurité routière déclare la guerre aux propriétaires de véhicules portant des immatriculations provisoires en « WW » ainsi que ceux portant des immatriculations étrangères. Notamment, ceux qui sont dans des situations d’irrégularités. C’est ce qui a été annoncé vendredi dernier lors d’une conférence de presse organisée auprès de la Direction générale en question. Une opportunité pour les responsables de la sécurité routière de faire savoir que l’opération en question sera menée avec les éléments des forces de l’ordre et qu’elle correspond au renforcement de la lutte contre les entorses à la loi en ce qui est de l’utilisation irrégulière des immatriculations. Pratique qui tendrait à prendre de l’ampleur si l’on s’en tient toujours aux explications obtenues vendredi dernier. « On remarque actuellement que l’utilisation des immatriculations en WW augmente de façon considérable. Une pratique optée par les propriétaires des véhicules en cas d’irrégularités des papiers ou encore lorsque ceux-ci sont incomplets et des fois lorsqu’il y a défaut de papiers. Mais également pour éviter le recours à la réception technique ou visite technique des véhicules » a noté un responsable auprès de la DGSR durant la conférence de presse de vendredi dernier.

Danger. La Direction générale de la sécurité routière motive l’initiative dans la sécurisation des personnes ainsi que de leurs biens. La réception technique ou encore la visite technique étant des moyens permettant d’attester – de façon officielle – du bon état des véhicules. La DGSR a également évoqué l’objectif consistant en l’amélioration des recettes fiscales. La lutte contre l’insécurité s’ajoute à la liste de motifs ayant amené la mise en œuvre de l’initiative. La Direction générale de la sécurité routière invite donc les propriétaires des véhicules portant immatriculation provisoire en « WW » ou portant immatriculation étrangère à régulariser dans les brefs délais les papiers de leurs véhicules. Les propriétaires sont tenus de ne pas se séparer des « reçus » du centre de réception technique.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

TRIBUNAL DE TOLIARA : La cour d’appel accueille son nouveau premier président

Rakotoarisoa Florent, nouveau Premier Président à la Cour d’Appel de Toliara

Décidemment le député de Morondava, qui avait défrayé la chronique fin 2019, pour avoir bénéficié d’une liberté provisoire, avait provoqué beaucoup de vagues. D’emblée le Procureur général de Toliara fut limogé de suite. Un

an plus tard, l’ancien Premier Président quitte son fauteuil pour le laisser au juge Rakotoarisoa Florent. 

Rakotarisoa Florent est nouvellement nommé Premier Président à la Cour d’Appel de Toliara depuis la dernière semaine du mois d’août 2020. Mais, ce juge n’est pas nouveau à la Cour d’Appel de Toliara. Il exerce, selon ses dires, la fonction de Président de Chambre depuis 14 ans. Rappelons qu’entre temps, le juge Rakotoarisoa a été appelé pour assurer la fonction de ministre de l’Intérieur, puis ministre de la justice pendant la période de la Transition de 2009. Après quoi il est revenu rejoindre son poste à Toliara

La priorité du nouveau PP est la lutte contre la corruption « même s’il faut encourir la colère de certains de ses pairs qui en font la pratique ». Ensuite, il voudrait accélérer les affaires qui trainent trop au Tribunal de Toliara, surtout à cause de la pandémie Covid-19. Le juge Rakotoarisoa Florent est contre les viols et les détournements de mineures. Il compte assainir l’ensemble, pour instaurer un climat propice à l’apaisement. Sa tâche est grande car il doit gérer en même temps les demandes d’Appels de deux Régions : Menabe et Anôsy ainsi que trois districts : Ampanihy, Betroka, Morombe.

De son installation un peu controversée, qui n’a pas suivi les traditionnelles invitations des notables de Toliara, le PP Rakotoarisoa explique que nous vivons actuellement une situation exceptionnelle qui l’a obligée de prendre des mesures exceptionnelles pour parer au plus vite.

Charles RAZA

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Reprise progressive de la vie quotidienne pour la population

L'état d'urgence sanitaire continue mais la vie normale reprend progressivement. La circulation régionale reprend peu à peu dont la route nationale 7, reliant Antananarivo et Toliara pour le 11 septembre, Antananarivo, Tsiroanomandidy, Bongolava pour le 12 septembre prochain et le 15 septembre pour celles reliant Antananarivo et Mahajanga, Atsimo Antsinanana, Sofia, Alaotra, Menabe, et autres. Les dates pour Sava et Diana sont encore inconnues.
La rentrée 2020-2021 est prévue pour le 26 Octobre pour le premier et deuxième cycle pour les établissements publics, tandis que les établissements privés auront le choix pour leurs dates. La rentrée universitaire 2019-2020 est prévue également pour ce 2 novembre, tandis que celle de 2020-2021 ne commencera que l'année prochaine. Les couvres feu pour certaines régions, la distanciation sociale et le port obligatoire de cache bouche sont toujours maintenues.
Madagate0 partages

Praiminisitra Christian Ntsay. « Isika dia miaina ao anaty Demokrasia »

RAHA HIJERY VIDEO TSINDRIO ETO

Ny Alatsinainy 07 septambra 2020, tamin’ny 8 ora maraina dia nigadona tao amin’ny Lapan’ny Praiminisitra ao Mahazoarivo ny Praiminisitra Christian Ntsay izay marihina fa tsy re sy tsy tazana firy tamin’iny herinandro lasa iny. Inona marina ny antony ? Aleo izy tenany ihany no ilaza izany.

« (…) Be dia be moa ilay resaka hoe : aiza ny Praiministra, maninona izy… Izaho aho izao. Dia ny zava-dehibe fotsiny dia izao : ny olombelona rehetra dia nofon aman-drà ary ao anatin’izany dia tsy maintsy foana ny fanaovana fitsirihina ara-pahasalamana izay tsy maintsy atao.

Izay no zava-nisy, ary tsy tokony handeha ankoatra ny lafiny ohatran’izany. Misy miteny hatramin’ny hoe voan’ny AVC ny Praiministra ; voan’ny « empoisonnement » ny Praiminisitra sns, sns… Izany no atsapanareo tokoa fa raha hino ny zavatra rehetra ao anatin’ny Facebook ianareo dia ho very. Ary efa voalazako ombieny ombieny fa malalaka ny eto amintsika, miaina ao anatin’ny Demokrasia ity firenena ity.

Be dia be ny firenena amin’isika miteny izao no tsy manaiky ny fisian’ny zavatra ohatran’izany. Ary miditra any am-ponja mihitsy, ary tapahina mihitsy ny Facebook amin’ny firenena maro, izay averiko fa firenena mandala ny Demokrasia, ary tsy kianina mihitsy, eran-tany.

Isika dia miaina ao anatin’ny Demokrasia. Izany Demokrasia izany mila Fanabeazana, mila fahatongavan-tsaina izany ho an’ny tomponandraikitra dia ho antsika Malagasy rehetra. Tsy izay zavatra resahina dia ho marina daholo.

Ary izay no isaorako anareo be dia be tamin’izay fahatoniana hatrany nasehonareo mpiara-miasa eto anivon’ny fiadidian’ny Praminisitra, ny amin’izay tsy fihainoana fahatany ny zavatra misy fa mipetraka ao anatin’ny fahatoniana foana, mandinika ary mijery, mamakafaka (…)./.

Nandray an-tsoratra : Jeannot Ramambazafy

Sary : Harilala Randrianarison sy Andry Rakotonirainy

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny CoronavirusTonga ny fanampiana avy any Egypte

Notsenaina sy noraisina omaly 06 septambra teny amin’ny Seranam-piaramanidina Ivato ny anjara fanampiana ho an’i Madagasikara avy amin’ny Governemanta Ejiptianina tarihin’ny Filohan’ny Abdel Fattah EL Sisi.

Fanampiana vokatry ny finiavan’ny Filohan’ny Repoblika Arabon’i Ejipta Abdel Fattah El Sisi amin’ny alalan’ny kitapom-bola 4 tapitrisa dolara, ho setrin’ny fangatahan’ny Vondrona Afrikanina mba hanampianina ireo firenena Afrikanina namana eo anatrehan’ny valanaretina Covid 19 io. Fonon-tànana 1841, akanjo fiarovana 2590, écrans faciaux 1042, solomaso fiarovana 729, Baoty vita amin’ny caoutchouc 218, Collecteurs pour objets tranchants 702 ireo fitaovana tonga ireo. Delegasionina nafonja no nitsena izany, dia ny Minisitry ny fambolena sy ny fiompiana ary ny jono Atoa Fanomezantsoa Lucien Ranarivelo, Minisitry ny harena an-kibon’ny tany Atoa Fidiniavo Ravokatra, Ny minisitra lefitra misahana ny toeram-ponenana Atoa Angelo Zasy, ny Sekretera Jeneralin’ny Minisiteran’ny Raharaham-bahiny Atoa Tahirimiakadaza Ratsimandao, Sekretera jeneralin’ny Minisiteran’ny fahasalamana Atoa Gaëtan Duval Solofomalala, Ny tale Jeneralin’ny BNGRC Elack Olivier Andriankaja. Teo ihany koa ireo tompon’andraikitra samihafa avy amin’ny Masoivohon’i Egypte eto Madagasikara.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Coronavirus Tafiakatra 200 ny maty

Miisa 2 ny olona lavon’ny coronavirus nandritra iny faran’ny herinandro iny, ka ny iray teto Analamanga ny sabotsy teo, ary iray hafa kosa tany amin’ny Faritra Antsinanana omaly alahady, araka ny tatitry ny Pr Vololontiana Hanta.

Tafiakatra 200 tampina omaly ny olona lavon’ny covid-19 hatramin’ny nahatafidirany teto ny tapaky ny volana martsa. Miisa 82 ny tranga vaovao ny sabotsy teo hita tamin’ny fitiliana 641, ka 12,79% ny taham-pahavoazana. 50 kosa izany omaly alahady, azo tamin’ny fitiliana 469, manome taham-pahavoazana 10,66%. Ny 32 teto Antananarivo (30 Analamanga, 02 Vakinankaratra); 08 Fianarantsoa (05 Matsiatra Ambony, 03 Amoron'Imania) ; 02 Mahajanga tany Sofia avokoa ; 08 Antsiranana (04 SAVA, 04 Faritra DIANA) ; 02 Toliara. 67 187 ny fitiliana rehetra vita hatrizay 15 319 ny voa hatramin’izay, izay manome taham-pahavoazana ankapobeny 22,80%

980 IREO MBOLA TSABOINA, 43 MARARY MAFY

 66 ny sitrana tao anatin’ny roa andro. 14 139 kosa ny hatramin’izay, manome taha 92,29%. Miisa 980 mbola manaraka fitsaboana, manome 6,39% amin’ny tranga hatrizay, izay somary niakatra satria nanodidina ny 800 teo aloha. 47 ireo marary mafy ny sabotsy teo, saingy niala 4 ka 43 izany izy ireo hatreto. Ny 30 eto Analamanga, 01 Faritra Vakinankaratra (Antsirabe), 11 Faritra Matsiatra Ambony (Fianarantsoa), 01 Atsimo Andrefana (Toliara).

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fanalefahana ireo fepetraMisokatra ny Fiangonana, Restaurant, Bar, Karaoke,…

Tsy maintsy manao arovaorona ny rehetra rehefa mivoaka ny trano. Mitohy ny sazy ho an’izay tsy manao izany.

Tsy tokony hivezivezy eny an-dalambe. Homena alalana amin’izay ny mitondra razana na mivoaka na miditra, raha voamarina fa tsy matin’ny covid-19. Manomboka amin’ny 11ora alina hatramin’ny 4ora maraina ny “couvre feu” eto Analamanga, Diana, Sava, Boeny. Miverina tsikelikely ny zotra nasionaly. Mihemotra hatramin’ny 9ora alina ny fotoana ahafahan’ny taksibe miasa. Olona 3 raha be indrindra ho an’ny fiarakaretsaka. Azo atao hatrany ny mitondra fianakaviana amin’ny moto sy bisikileta. Mitohy ny fisokafan’ny sidina anatiny iantsorohan’ny Tsaradia, izay tsy maintsy manaja ny fepetra. Tsy maintsy atao fitiliana PCR ny mpandeha. Misokatra amin’ny sidina avy any ivelany i Nosy be manomboka ny 01 oktobra. Atao fitiliana fanindroany ireo mpandeha tonga. Ezahana ny hisokafan’ireo seranana hafa, toy ny any Antsiranana, Toamasina, Tolagnaro, Antananarivo izay heverina ho eo anelanelan’ny novambra-desambra arakaraky ny firenena. Efa voafehy, ohatra, ny atsy La Réunion sy Maorisy, ka efa dinihina ny ahafahana manokatra ny sidina avy amin’ireo.

HATRAMIN’NY 10 ORA ALINA

Ny Restaurant, Karaoke, Cabaret, Bar, dia afaka misokatra hatramin’ny 10 ora alina, ka tsy tokony hihoatra ny 100 ny olona. Tsy maintsy manaja ny fepetra ara-pahasalamana. Tsy afa-misokatra ny toeram-pandihizana noho izy misy fifampikasohana be loatra. Afaka misokatra ireo toeram-pizahantany, fa tsy tokony hihoatra ny 100 ny olona miditra ao. Afaka misokatra ny toeram-pijerena sarimihetsika fa tsy mihoatra ny 50 na 100 ny mpijery, elanelanina iray ny seza. Azo atao ny fanazaran-tena ho an’ny fanatanjahantena, fa ny fifaninanana mamory olona maro no voarara. Hisy ny fanaraha-maso hentitra

 MISOKATRA NY FIANGONANA

Afaka misokatra amin’izay ny fiangonana sy moske amin’ny faritra manerana ny Nosy fa tsy maintsy hajaina ny elanelana iray metatra. Tsy maintsy manao arotava avokoa, mila manao gél disinfectant, ary tokony hisy ihany koa ny kiraro. Noho ny fisian’ny tsimokaretina eto Analamanga, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Boeny, Diana, Sava, dia ferana tsy hihoatra ny 100 ny olona miangona. Tsy hisy ny fifandraisan-tànana. Mbola tsy azo atao ihany koa ny fandraisana. Voarara ny hatrany ny famoriam-bahoaka misy olona mihoatra ny 100, hoy ny Filoha.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Bongatsara `Mbola tsy nisy ny fizarana fanampiana

Tapitra anio (TTF : ny sabotsy teo) ny fizarana ny fanampiana ny vahoaka izay nianjadian'ny fihibohana nandritra izay telo volana izay, hoy ny filohan’ny fikambanana Tanora mandray andraikitra, Tsiry Andriamihantasoa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

JIRAMAMandroso ny asa fanoloana ireo fantsona tranainy

Mandroso ny asa fanoloana ireo fantson-dranon’ny JIRAMA tranainy sy manary rano eny amin’ny Fokontany Anjanahary II O, izay fiaraha-miasan'ny JIRAMA sy ny orinasa Afrika Tatsimo TRG International.

 

Fantsona mirefy 460 metatra no efa voasolo hatramin'ny nanombohan'ny asa ary fitarihan-drano miisa 67 no efa voafindra amin'io fantsona vaovao io.Mbola hitohy hatramin'ny 19 septambra ny asa eny an-toerana, izay miteraka fikorontanan'ny famatsian-drano.Tanjon'ny tetikasa ny hanolo fantsona tranainy sy manary rano mirefy 90 km eto Antananarivo ka ny 10 km no tanterahina amin'izao dingana voalohany izao, izay natomboka teny Ilanivato - Androndrakely ary Soavimasoandro. Ny 19 Septambra ho avy izao moa vao hifarana ity asa hatao eny amin’ny Fokontany Anjanahary II O ity.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

VakinankaratraTezitra amin’ny fanjakana ny tantsaha

Fihetsika hafa kely nitondra hafatra no nentin’ireo tantsaha mpiompy mpamokatra ronona tany Vakinankaratra naneho ny alahelony ny sabotsy lasa teo.

 

Nandraraka ronono eraky ny arabe izy ireo nanehoana ny tsy fahafaliana noho ny fanakatonana ny ozinin'ny orinasa AAA Andranomanelatra, izay orinasa mandray vokatra ronono betsaka indrindra ao amin’ny faritra Vakinankaratra. Manodidina ny 100 000 L isan’andro ny ronono jifain’ny AAA avy amina tantsaha manodidina ny 2000 eo. Ronono natao ho ana indostria ny anay, hoy izy ireo fa tsy hoe ilay amidy amin'ny 2 na 3 litatra. Midika ho famonoana anay avy hatrany ny fanakatonana io orinasa io, hoy izy ireo. Izahay tsy mahay resabe sy resaka ambony latabatra fa tahaka izao ny fomba fanehoan-kevitray, hoy hatrany izy ireo. Teo anoloan’ny araben’ny fahaleovan-tena tao Antsirabe no nanaovana io fihetsika mitondra hafatra lehibe io, nitohy tao Vatofotsy, ary niseho ihany koa tahaka izany tany Betafo. Tsiahivina fa nanomboka ny talata 01 septambra lasa teo no nakaton’ny Fanjakana ny ozinina ao Andranomanelatra.

FANAMAIVANANA SY FAMADIHAN-DRESAKA…

Nisy ireo nivoy zavatra hafa momba ity fihetsiky ny tantsaha ity, ka tao no ninia namorona fa tsy ronono no nariana fa « chaux grâsse » notapohana rano, izay tsy mitombina loatra. Nisy nivoy fa ambadika politika sy karamaina ireo olona. Toa endrika famonoan’afo sy fanamaivanana ny alahelon’ireo tantsaha, eny fa hatramina olom-boafidy sasany, toa ilay iray etsy Antananarivo Atsimondrano aza, dia nivoy fa karazana seho politika misy mpandrindra no natao. Solombavambahoaka, saingy tsy mahalala fa maharary ny olona rehefa ny fivelomany no voatohintohina? Tao ny nilaza hoe hanenenana ny fanariana hanina, ary adala ireo tantsaha, saingy izay aloha no fomba hitany hanehoana ny alahelony sy ny fahatezerany fa tsy sanatria nandroba sy nandoro fananan'olona toy ny natao teto tamin’ny 2009.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Alasora Efa mpamerin-keloka ilay mpamaky trano tratra

Ny 03 septambra lasa teo dia lehilahy iray no voasambotry ny polisy miasa ao amin’ny CSP Alasora teny amin’ny fari-piadidiany noho ny halatra mitam-piadiana.

Araka ny tabataba sy ny antsoantso nataon’ny vahoaka teny an-toerana izay nilaza fa misy olona nanafika ary mampiasa fitaovam-piadiana mahery vaika no nahafahan’ny polisin’Alasora nisambotra ity lehilahy ity. Nandritra ny fisamborana azy dia nahitana Pistolet Factice iray , arme blanche iray sy fitaovana maromaro ilaina amin’ny famakiana trano toy ny pince coupante sy barre à pince tany aminy. Araka ny fanatra dia ity lehilahy voasambotra ity hatrany no tompon’antoka tamin’ireo vaky trano mitam-piadiana niseho lany teny amin’iny faritra iny. Maro ihany koa ny vesatra hanenjehana azy ao amin’ny polisin’Alasora. Efa mpameri-keloka moa ity lehilahy ity ary vao nivoaka ny fonja vao haingana. Hatolotra ny fampanoavana anio alatsinainy ny lehilahy.

 Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Avaradrano78,46 % ny taham-pahafahana CEPE

Nivoaka omaly alahady maraina ny voka-panadinana CEPE ho an’ny fari-piadidiam-pampianarana Avaradrano, taorian’ny fankatoavana nataon’ny Ministeran’ny Fanabeazam-pirenena.

 78,46 % ny taham-pahafahana raha araka ny vaovao navoakan’ny solombavambahoaka voafidy ao Avaradrano tamin’ny alalan’ny pejy facebook-ny. Tsara ny vokatra azo tamin’ny ankapobeny ary niarahaba manokana ireo kilonga madinika tao amin’ny taona fahadimy rehetra tafavoaka soa aman-tsara tamin’izany fifaninanana izany ity solombavambahoaka ity. Omaly alahady moa no vita soa aman-tsara ny fampidirana ny anaran’ireo mpiadina afaka tao anaty solosaina izay mbola nampiana fanaraha-maso manokana izay vao navoaka ho hita ampahibemaso. Ny zoma lasa teo kosa no nivoaka ny voka-panadinana CEPE ho an’ny fari-piadidiam-pampianarana ao Ambatolampy. Mpiadina 4.039 tamin’ireo 5.946 nisoratra anarana no afaka soa aman-tsara manome salan’isa 67,47%. Nivoaka ny faran’ny herinandro teo ihany koa ny an’ny fari-piadidiam-pampianarana Atsimondrano. Somary nisy korontana kely teny Tanjombato ka nihemotra tamin’ny ora farany ireo mpamoaka ny vokatra ny sabotsy lasa teo raha efa nivoaka kosa ny teny Itaosy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra tany SinaNody maina an-tanindrazana

Voatery nody an-tanindrazana ny 90%n` ny mpianatra Malagasy nandranto fianarana tany Sina.

Maro amin` izy ireo no nahavita fianrana saingy tsy mbola nahazo ny diplaoma satria tsy nahazo vatsim-piananarana 30 volana avy amin` ny fanjakana. Sahirana tokoa ireo Malagasy mody nahavita fianarana na ireo mbola manohy izany any Sina. Miantso ny fitondram-panjakana izy ireo indrindra ny minisiteran` ny fampianarana ambony sy ny ministeran` ny vola, hamaha ny olana mba ahafahana misitraka ny diplaomany avy amin` ny oniversite tany Sina.

 Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraMiloko politika ny fanabeazana…

Isan’ny nitsikerana ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana, ny endriky ny vola 10.000 ariary ho lokon’ny antoko politikany. Toy izany koa ny nanjo ny filoha teo aloha, Hery Rajaonarimampianina, tamin’ny vola 20.000 ariary.

 Notsorin’ny mpanara-baovao ihany moa ilay izy tamin’ireny fotoana ireny hoe samy mametraka ny azy ny fitondrana mandalo. Mbola fitsikerana hanohanan’ireo mpiaradia amin’ny fitondram-panjakana ny fandokoana volomboasary ny tanana etsy sy eroa mandrak’androany ireo lokom-bola ireo saingy mampametra-panontaniana hoe nisy nandoko ny rafim-panjakana hifanaraka tamin’ny loko politikan’izy ireo ve ireo mpitondra teo aloha voalaza teo? Ny resaka rafim-panjakana eo ihany fa aiza kosa ankehitriny ny fametrahana ny lokon’ny fanabeazam-pirenena ho tsy miandany amina firehana politika? Efa nampitaraina ireo mpanabe ary na ireo mpiaradia amin’ny fitondram-panjakana koa aza dia efa nisy niaiky fa lesoka goavana tamin’ny fanabeazam-pirenena eto Madagasikara ny fanaovana azy ho fitaovana politika tao anatin’ireo fitondrana nifanesy. Miharihary sy ara-bakiteny anefa ankehitriny ny fandokoana politika ny fanabeazam-pirenena amin’ny alalan’ny fandokoana volom-boasary ny efitranon’ireo mpianatra amin’ny sekolim-panjakana.

Tia Tanindranaza0 partages

Vokatra eto Madagasikara Ny vahiny indray no mahazo tombony

Manankarena i Madagasikara na harena voajanahary na harena an-kibon` ny tany. Maro ihany koa ireo vokatra hafa toy ny ny jirofo,ny kafe, ny lavanila…

Anisan'ny toekarena ananan` i Madagasikara ireo zavatra ireo ary vidina mora any amin` ny tantsaha nefa tsy fantatra izay hanaovana azy ka hahondrana mora any ivelany. Tsy misy rahateo ireo fotodrafitrasa mba hahafahana mampiodina ireo vokatra ireo ka hampiakatra ny vidiny ary mba ho lasa vokatra voafantina ka hahondrana lafo an'ny ivelany. Ohatra ny “reserve de Zahamena” dia ny vahiny no mandidy azy nefa ao avokoa ny harena an-kibon`ny tany no mbola betsaka eto amin` ny nosy. Hita ao avokoa ny karazana biby sy ny hazo sarobidy tokony hanavotana antsika saingy diso miantehatra amin` ny vahiny manimba antsika. Noho izany dia mbola hanjakany vahiny hatrany ny firenena na dia efa mahaleotena aza. Tokony handroso lavitra i Madagasikara manoloana ireo karazan-javatra maro hita eo amintsika sy ireo harem-pirenena ireo saingy tsy afaka hivoatra raha mbola manjanaka amin` ny endrika ankolaka ireo teratany vahiny.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly HJRANanome ra maimaimpoana ireo mpino Silamo

Mbola tsy miverina amin’ny laoniny hatreto ny isan’ireo mpanome ra tonga manatona an-tsitrapo etsy amin’ny foibe nasionaly misahana ny famindrana ra etsy amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha.

 Mijanona ho 120 paosy isan’andro anefa ny filan-dra eto amintsika antony nanosika ireo mpino Silamo hanatanteraka izany asa soa izany. Nanolotra ra maimaimpoana ho an’ny mpiara-belona izy ireo ny sabotsy teo, hetsika efa fanaony isan-taona. Tanjon’izy ireo ny hanamaivanana ny fahasahiranan’ny tompon’andraikitra amin’ny fitadiavana ra ho an’ireo vehivavy saro-piterahana nodidiana ka mila ra ankoatra ireo marary mafy mila izany. Ireo mpino Silamo eo anivon’ny CRA Antohomadinika moa no nanatanteraka izany izay marihina fa mitaiza sy manabe ireo zaza kamboty sy tsy misy mpiahy ihany koa.

 Nangonin’i Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Zaza manana toe-batana diabetika3 tapitrisa isan-taona ny fitsaboana

Mafy ny mahazo ireo Ray aman-dReny manan-janaka manana toe-batana diabetika.

 

Mahatratra 3 tapitrisa Ar isan-taona mantsy ny vola lanin’izy ireny amin’ny fitsaboana ireo menaky ny ainy, fitsaboana izany tsy mandalo ihany fa mitohy hatrany. Mahatsapa izany indrindra ny AMADIA eny Faravohitra ka vonona ny hanampy sy handray an-tanana ireo ankizy sy tanora manana ity toe-batana diabeta ity. Nahazo fanafody insuline maimaim-poana avy amina mpiara-miombon’antoka avy any Aostralia sy Amerika izy ireo ary hizara maimaim-poana izany ihany koa. Ankizy sy tanora manana toe-batana diabeta miisa 400 hatreto no fantatra eto amintsika, tafiditra ao anatin’ireo mpikambana miisa 43.000 manerana ny Nosy. Mbola ireo ihany aloha no fantatra hoy dokotera Haja Ramamonjisoa noho ny hasarotan’ny fitiliana indrindra fa ho an’ireo monina any ambanivohitra lavitra. Notsiahiviny moa fa latsaky ny 25 taona avokoa ireo ankizy ireo, ka ny diabeta sokajy voalohany no mahazo azy. Tsy mamokatra insuline intsony ny sarakatin’ireo ankizy sy tanora ireo hoy izy ka tsy maintsy hampidirana insuline vaovao hatrany mba hananany fahasalamana. Miantso ireo Ray aman-dReny manan-janaka mivalan-drano lava, mangetaheta lava ary mihamahia araka izany dokotera Haja Ramamonjisoa mba hanatona azy ireo hanao fitiliana. Tsiahivina moa fa mandray an-tanana maimaim-poana ny fitsaboana ireo ankizy sy tanora sahirana manana ity toe-batana ity ny AMADIA. Ny 10%-n’ireo ankizy sy tanora maneran-tany moa no fantatra fa lasibatry ny aretina diabeta.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zotra NasionalyHisokatra ny RN 1, RN 4, RN 7…

Mitohy ny fisokafan’ny zotra Antananarivo-Toamasina, manomboka misokatra amin’ny zoma 11 septambra ny zotra Antananarivo-Toliara (RN 7) sy izay lalovany rehetra satria efa voafehy ny valanaretina, hoy ny Filoham-pirenena.

Ny 12 septambra ny zotra Antananarivo-Tsiroanomandidy (RN 1). Hanomboka ny 15 oktobra ny zotra Antananarivo-Mahajanga (RN 4), Faritra Sofia, Vatovavy Fitovinany, Alaotra Mangoro, Menabe, Melaky, Analanjirofo, Anosy, ary Androy. Tsy maintsy misy ny “manifold” na eo am-piaingana na eo am-pahatongavana. Tsy maintsy fendrahana fanafody ny fiara, tsy azo hasondrontra ny saran-dàlana. Ny minisitera mpiahy, ny koperativa, ny faritra no mandrindra sy mandamina ny zotra rejionaly. Mbola miandry kely kosa ny zotra Antananarivo-Sava satria ao anatin’ny PIC ny faritra Sava sy Diana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy nanao aroloha Mpitondra moto70 indray no tratran’ny polisy

Nifanesy tato ho ato ny lozam-pifamoivoizana ateraky ny moto teto an-drenivohitra sy ny manodidina. Roa isan’andro izany raha kely.

 

Taorian'ny fanentanana natao tao amin'ny pejy facebook-n’ny polisim-pirenena sy teny an-dalambe ho an'ireo mpitondra moto dia niroso tamin'ny fanasaziana ny polisim-pirenena. Tamin’ny Sabotsy maraina teo fotsiny ohatra dia miisa 70 ireo mpitondra moto tratra tsy nanao aro loha. Tsy nisy intsony ny fandeferana fa avy hatrany dia notanana teny amin'ny biraon'ny polisy avokoa ireo moto hita fa tsy manara-dalàna. Hisorohana amin'ny firongatry ny lozam-pifamoivoizana sy ny fiarovana ny ain'ireo mpandeha moto sy ny mpampiasa lalana hafa moa no anton'izao hetsika izao.Tsara ny manamarika fa tsy ny mpitondra moto ihany akory no tokony hitandrina sy hanara-dalàna fa ny mpampiasa lalana rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpamosavy malemy ?

Nanamarika iny faran’ny herinandro ny hetsiky ny tantsaha tany Vakinankaratra naneho ny alahelony momba ny fikatonan’ny orinasa mpandray vokatra sy ny dian’ny Filoham-pirenena nihazo iny ilany antsinana sy avaratry ny Nosy iny.

 

Miezaka mampiseho fa miasa sy mitsinjo vahoaka ny fitondram-panjakana, ary mbola nohamafisina tamin’ny valan-dresaka omaly izany. Noresahin’ny Filoha tany Brickaville, fa tsapany ny fijalian’ny mpamboly satria tsy nisy nandray ny vokatra fary rehefa nikatona ny orinasa iray. Tetsy ankilany anefa dia nanakatona orinasa teto Antananarivo, Toamasina, Antsirabe, Fianarantsoa. Tsy samy Malagasy daholo ve na ny any Brickaville na ny Antsirabe? Ny iray tsapan’ny Filoha ny fijalian’ny mpamokatra, ary ny iray hiniany hanaovana bemarenina ny taraina sy fijalian’ireo lasibatra? Izay resaka politika sy tsy fifankahazoana eo amin’ny samy lehibe any resaka hafa, fa ny manidinika mba ahoana? Toa mitady hanao mpamosavy malemy isika, ka ny ao an-trano ihany no haripaka. Mifamotika sy mifandrava noho ny hambo-po diso toerana ny ato anatiny, fa tsy mba maka lesona, ary toa mbola tsy ampy ny efa natao teto tamin’ny taona 2009. Toa malemy sy tsy misy modraka anefa eo anatrehan’ny fihetsiky ny avy any ivelany. Mby aiza ohatra ilay vava be natao tamin’ny volana mey momba ireo Nosy Malagasy? Manao ny ataony ny fanjakana Frantsay, izay efa nanao dingana maro, fa toa gina ny Filoha hatreto taorian’ny fanehoan-kevitra toa nentina nilalao ny fon’ny Malagasy fotsiny. Mby aiza ny tohin’ilay fampiantsoana ny Masoivoho Frantsay ? Haintsika ny mamotika ny Malagasy toa antsika mba hampisehoana fa manana ny hery sy fahefana fa modraka tanteraka eo anatrehan’ny tsindry aloka sy fanambaniana hataon’ny hafa. Izany ve tsy toy mpamosavy malemy ? Sao dia diso adversera ?

 Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Qatar Stars LeagueLaharana faha 6 vonjimaika ry Amada

Taorian’ny fihaonana tamin’ny Al Arabi, eo amin’ny amboaran’i Qatar ho an’ny divizionina voalohany eo amin’ny taranja baolina kitra dia mitoetra eo amin’ny laharana faha 6 vonjimaika eo amin’ity fifaninanam-pirenena Qatari ity ilay irakiraka afovoany Malagasy, Ibrahim Amada,

 

sy ny ekipany ao amin’ny Al khor sport club. Saika nibaby faharesena an-jaridaina ny zoma teo ny Al khor nanoloana ny andrarezina Arabi raha tsy nanokatra ny isa teo amin’ny minitra faha 72 tamin’ny alalan’ny penalty ity Malagasy ity. Efa nitarika 2 noho 0 hatreo amin’ny minitra faha 71 moa ny mpifanandrina. Tany amin’ny minitra faha 93 kosa vao naha sahala ny isa ho 2 noho 2 tamin’ny alalan’ny daka mandrivorivon’I Helal Mohammed ny Al khor. Isan’ireo ekipa matanjaka ao Qatar ny Al Arabi saingy hita ho mbola afaka manatsara ny tekinikany kosa ry Amada sy ny Al khor ary manana hejirika azony andrombahana ny amboara ho amin’ity Qatar stars league 2020-2021 vao miandoha ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voavy PaulinMbola mitsoridriaka tsara

Resin-dry Voavy Paulin sy ny Ekipany ao amin’ny El Makasa, klioba divizionina voalohany eo amin’ny taranja baolina kitra ao Egipta, tamin’ny isa mavesatra 4 noho 1 ny ekipan’ny Ismaily, izay isan’ireo ekipa goavana ao an-toerana.

 

Tena mbola mipitipitika sy mitsoridriaka amin’ny maha Pipita Voavy azy ity lohalaharana malagasy ity ary isan’ireo loharanon’ity fandresena mana-tantara ity ihany koa. Ity Barea ity rahateo moa no nanasahala ny isa ho 1 noho 1 teo amin’ny minitra faha 21 nialohan’ny naha goraobaka ny araton’ny Ismaily. Taorian’ity fandresena ity dia tafiakatra eo amin’ny laharana faha 8 ao anatin’ny tompondakan’i Egypta ry Voavy Paulin na Ilay kely, hoy ny mpankafy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zo tsy azo henjehina Mila mahaleotena ilay vaomiera

Efa niroso tamin` ny fananganana ny vaomiera hisahana ny fanesorana ny zo tsy azo henjehina an` ireo solombavambahoaka na “commission de levée parlementaire” ny teo anivon` ny Antenimieram-pirenena.

 

Zava-dehibe ny fametrahana ity vaomiera ity satria hisahana sy hanapahan-kevitra ny mahakasika tena fiaianan` ireo parlemantera eo amin`ny lafin` ny fanenjehana na fampidirana am-ponja na fisakanana ny fahalalahana. Hisahana ihany koa ny fanesorana ny fiarovana raha toa ka ilaina izany. Na dia nanambara aza ny filohan` ny Antenimieram-pirenena, Christine Razanamahasoa, fa tsy misy intsony ny malety dia ho fiantohana ny fanjakana tsara tantana, mila feno tanteraka io rafitra io. Raha tena hiady amin’ny kolikoly marina ny fanjakana dia tokony mazava ny raharaha. Tsy vao izao no hahenoina fa toerana fanaovana bizina ny maha depiote ka raha tsy manao kolikoly amin’ny fandaniana lalàna dia manao bizina aty ivelany fotsiny ihany. Tsikaritra aza fa olona miaro tena eo anatrehan’ny fitsarana no nanao izay hidirana depiote noho ilay antsoina hoe “immunité parlementaire” na ny fiarovana manokana no tena tanjona..

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fianakaviana RavalomananaVita batisa ny zafikely fahaefatra

Nahazo fahasoavana ny fianankaviana Ravalomanana. Tontosa teny amin’ny FJKM Imerikasinina omaly alahady 06 septambra 2020 ny batisan’I Timoty

Ravalomanana, zafikelin’ny Filoha teo aloha Marc Ravalomanana. Zanak’I Tojo sy Claudia Ravalomanana ity zazalahy ity, ary zafikelin’i Marc sy Lalao Ravalomanana faha efatra satria telo mirahalahy no zafikely hatreo ka ny roa lahy zanaky ny lahimatoa ary ny lahy iray zanaky ny vavimatoa. “Faly tena faly nahazo fahasoavana sy fitahiana avy amin’Andriamanitra”, hoy ny Filoha Ravalomanana tao amin’ny tambajotran-tseraserany omaly.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

ANDASIBENisokatra tamin’ny sabotsy ny valan-javaboahary

Nisokatra tamim-pomba ofisialy nanomboka ny sabotsy teo ny valan-javaboarahin’i Mantadia ao Andasibe any amin’ny lalam-pirenena faharoa taorian’ny 5 volana nikatonany vokatry ny fiparitahan’ny valan’aretina coronavirus teto amintsika.

Hatreto dia mbola tera-tany Malagasy avokoa ny ankamaroan’ireo tonga nitsidika tany an-toerana tamin’io andron’ny Sabotsy io ka anisan’ireny ireo mpanao vakansy. Na izany aza mbola vitsivitsy ihany izy ireo. Vao teo am-pidirana dia efa tsy maintsy alaina hafanana ny mpitsidika, tsy maintsy manao aron-tava ihany koa ankoatra ny fampiasana ny gel famonoana mikraoka ahosotra amin’ny tanana no sady manaja ilay elanelana 1 metatra. Nankasitraka feno izany fihetsika feno fiarovana izany ireo mpitsidika tamin’ny ankapobeny no sady mbola manantena hatrany ny hitohizany ho fiarovana ny fahasalaman’ny isam-batan’olona. Ny Madagascar National Parks moa no tonga tany an-toerana nanao ny fanokafana.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Rafitry ny fonja MalagasyMila vahaolana maika

Nanao antso ireo fiarahamonim-pirenena misehatra amin’ny fampiroboroboana sy fiarovana ny zon’olombelona eto Madagasikara fa maika ny fanavaozana ny rafitry ny fonja eto amintsika.

 

Na ny resaka rafi-pitantanana, na ny foto-drafitrasa izay efa nolazoin’ny taona maro, na ny famonjana izay efa tsy manaja izany zon’olombelona izany noho ny hamaroan’ireo voafonja tafahoatra dia samy mila vahaolana maika avokoa. Ny tsikaritra, hoy ny fanazavan’izy ireo, dia vokatry ny kolikoly mateti-pitranga eo anivon’izay sehatry ny famonjana izay no tena fototr’ireny zava-misy ireny. Araka ny fampahafantarana farany moa dia efa miroso amin’ny fijerena izay fomba hanafainganana ny fitsarana ireo voafonja izay ny eo anivon’ny ministeran’ny fitsarana.

J.Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

« Ericsson Innovation Awards 2020 »Hisokatra ho an’ny tanora maneran-tany

Misokatra ny fifaninana lehibe : « Ericsson Innovation Awards » na « EIA 2020 » karakarain’ny orinasa Ericsson.

Natokana ho an’ny mpianatry ny oniversite maneran-tany io, ka tafiditra ao anatin’izany i Madagasikara. Tanjona ny hampivelarana ny hevi-baovao mitondra fivoarana eo amin’ny tontolo. Lohahevitra ho amin’ity taona 2020 ity ny hoe : « Faire face au changement climatique », izay azo hadika tsotsotra hoe :« Ny atao eo anatrehan’ny fiovaovan’ny toetr’andro ». Hifantoka amin’ny fanamby ara-toetr’andro ankehitriny sy amin’ny ho avy, ka paikady lehibe amin’izany ny fampiasana ny Teknolojian’ny fampahalalam-baovao sy ny serasera (TIC), mba hampihena ny fiovaovan’ny toetr’andro miainga amin’ny indostria sy ny mpanjifa azy. Tafiditra ao anatin’io ny fanatsarana ny fampiasana ny angovo amin’ny asa ara-indostrialy, fampihenana ny fiantraikany ratsy ara-tontolo iainana, ary ny hampihenana hatrany amin’ny 15% ny famoahana entona « carbone » hatramin’ny 2030. Afaka mandray anjara ny mpianatry ny oniversite maneran-tany, ka mamorona ekipa 2 ka hatramin’ny 4 ny mandrafitra azy. Tsy maintsy misoratra anarana sy manolotra ny soso-kevitra avy aminy hatramin’ ny 30 septambra 2030. Miisa 14 ireo ekipa ho tafiakatra amin’ny dingana ¼-dàlana, ary hisy ny manam-pahaizana manokana avy amin’ny Ericsson hanome tan-tsoroka sy tari-dàlana ho azy ireo mialohan’ny fifaninana hivoahan’ireo 3 voalohany hanao ny famaranana. Ho amin’ny endriny nomerika ny famaranana, izay hatao amin’ny desambra 2020, ka 25 000 euros ny amboara ho an’ny voalohany, 15 000 ho an’ny faharoa, ary 5000 ho an’ny fahatelo. Afaka mitsidika ny tranonkala https//www.ericsson.com/eia2020 izay rehetra mila ny andinindininy bebe kokoa amin’ity fifaninana ho an’ny taona 2020 ity. Ny 2009 no nanombohan’ny Ericsson ny fifaninana tahaka izao. Ny taona 2018 tamin’ny lohahevitra hoe « L’avenir de la vérité », nisiana ekipa 1444 avy amina firenena 107 nandray anjara, dia ny ekipa Afrikanina Team OwnLabs avy amin’ny Sekoly ambony Politeknikan’i Dakar sy Oniversiten’i Ziguinchor avy any Sénégal no laharana voalohany.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Famoahana vonjimaika an-dRavelonanosy Nanao antso avo ireo zanany 5 mianadahy

Efa-bolana katroka izao no nitazonana an-dRavelonanosy Bruno any am-ponja hoy ireo zanany 5 mianadahy.

 Fidoboana am-ponja izay tsy mbola hita marina ny vesatra hanenjehana azy hatreto nefa vao herin-taona monja ny zanany farany. Ankoatra izay dia manana aretina mitaiza toy ny diabeta izay efa sokajy faharoa koa ity Raim-pianakaviana ity, ka mila fanaraha-maso akaiky ny fahasalamany. Nihaona sy nitafa tamin’ny mpanao gazety izy 5 mianadahy zanak’i Ravelonanosy ireto tamin’ny faran’ny herinandro teo. Nohazavainy tamin’izany fa antsojay no mahazo ny Rainy vokatry ny fanamparam-pahefana hataona karana iray mpanam-bola eto amintsika.Araka ny fitoriana mantsy, dia voalaza ho « nanao hosoka sy nampiasa hosoka ny procuration nampiasainy Ravelonanosy Bruno ». Tsy isan’ ireo mpandova nanome procuration akory anefa izy hoy ireo zanany. Eo an-daniny dia ireo fianakaviana nanome ny procuration no niara-nanamarina fa tsy misy hosoka na fampiasana hosoka izany fa tena nanome ny procuration an-dRavelonanosy izy ireo. Manao antso avo amin’ny Filoham-pirenena araka izany izy 5 mianadahy ireo mba hijery akaiky ny famoahana an-dRainy vonjimaika eny am-ponja.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Polisy teny IsorakaNahatifitra tsy nahy ny namany ilay polisy

Polisy mpiana-draharaha iray miasa ao kaomisarian’ny polisin’ny boriborintany fahaefatra isotry no nahatifitra tsy nahy ny namany sivily iray teo amin’ny lohany ka nahafaty ity farany, ny harivan'ny sabotsy05 septambra teo teny Isoraka.

Niara-nikorana tamina trano iray teny Isoraka ny mpinamana vitsivitsy ny harivan'io sabotsy io ka isan'izany ilay polisy. Vokatry ny sangisangy nifanaovana nandritra izany korana izany dia nahatifitra tsy nahy ny namany iray izy. Teo amin;ny faritry ny lohan'ity namany no voa ka nahafaty azy. Nitolo-batana tany amin’ny lehibeny avy hatrany ilay polisy nanao tatitra ny zava-nisy. Notanana avy hatrany ny tenany hatao fanadihadiana ka ny BC no nandray an-tanana ny raharaha amin’ny maha- vono olona azy. Nalefa eny amin’ny tranom-patin’ny hopitaly HJRA Amoefiloha kosa ny razana. Vao nandre izao raharaha izao ny Minisitry ny filaminam-bahoaka dia nanome baiko fa hatao mifanindran-dalana amin'ny fanadihadiana hataon'ny BC ihany koa ny fanadihadian'ny IGPN satria ankoatra ny maha-heloka famonoana olona dia misy ny fahadisoana arak'asa ihany koa. Araka ny nambaran'Atoa minisitra dia tsy ekena mihitsy ny fifampiarovana sy ny tsikombakomba eo amin'ny polisim-pirenena raha misy polisy mahavita heloka.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Famerenana ny “Iles Eparses” Tsy vitan’ny hafanam-po fotsiny

Nivoaka iny ny fanapahan-kevitra noraisin` ny loholona Frantsay fa mitsipaka ny famerenana tanteraka ireo nosy miparitaka na « Iles Eparses ». Mazava ny azy fa an` ny frantsay ireo nosy ireo.

Tsy dia nahagaga firy aloha ny valin-kafatra satria na ny paikady nentin` ny Fitondram-panjakana Malagasy aza dia tena tsy maharesy lahatra firy mba tsy hilazana fa efa resy am-piandohana isika. Efa vita kajy hatry ny ela ho an` I Frantsa, ary izay rahateo no nitazonana ny nosy Mayotte ho departemanta frantsay izay tsy mitondra tombontsoa firy ho azy raha ny marina : toeram-pamaharana natao hiandry sy hanara-maso ireo nosy ireo, no sady koa hanamora ny fitrandrahana any aoriana. Ny Nosy La Réunion moa dia tsy stratejika loatra mantsy satria any atsimo atsinanana. Efa fantatra rahateo fa tsy ny Filoha Macron na ny governemanta frantsay no afaka manapaka ny momba ireo. Mpanatanteraka fotsiny ireo, fa ireo manana tombontsoa vaventy ara-bola sy ara-toekarena frantsay, izay nahazo tanjaka sy tombontsoa tsy hita noanoa efa hatramin’ny fanjanahan-tany no tompon` ny teny farany. Araka izany dia raha resaka tombotsoa goavana dia tsy ho vitan` ny hafanam-po sy ny fitiavan-tanindrazana fotsiny fa mila tetika maty paika sy paikady tena avo lenta. Raha atao resaka ara-miaramila dia tena mbola lavitra ny ezaka. Tsy nisy natanjaka toa an’ny filoham-pirenena Lybianina  Khadafi teto Afrika saingy novitain’i Frantsa indrindra tao anatin’ny fotoana vitsy monja. Tsy hisy ihany koa firenen-dehibe hanampy antsika satria ny tombontsoa goavana dia mifandray tendro ihany eo amin’ny fizaran-karena iraisam-pirenena. Etsy ankilany, na hanao hetsim-bahoaka goavana aza ny Vahoaka Malagasy hitaky ny famerenana ireo nosy ireo dia mila manana firaisan-kina sy hambom-pom-pirenena. Saingy ny ankamaroan’ny olobe sy ny mpitondra ambony aza moa mbola mizaka ny zom-pirenena frantsay. Ary izay tonga eo ka tsy manana izany dia miady fo ery mba hahazoana an’izay.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Famotehana ny mpandraharaha MalagasyManaratsy endrika ny filoham-pirenena

Naman’ny kofona tanteraka ankehitriny ireo mpandraharaha Malagasy, raha mijery ny fanapahan-kevitra noraisin’izy ireo tao anatin’izay 5 volana sy tapany izay.

Tao ireo nanena ny isan’ny mpiasa, nampandray karama tsy feno, nisy mihitsy aza moa ireo nikatona vokatry ny tsy fahafaha-miodina ara-dalàna sy mampidi-bola araka ny tokony ho izy vokatry ny fepetra napetraky ny fitondram-panjakana hitantanana izao ahamehana ara-pahasalamana izao. Nisy tamin’ireo mpandraharaha malaza ihany koa toa an-dry Ny Rado Rafalimanana, Mbola Rajaonah, Claudine Razaimamonjy izay nofonjaina sy natao lavanty ny fananany. Ireto farany moa izay malaza eo amin’ny tontolo politika ary misy tena tsy mitovy fomba fijery amin’ny fitondrana mihitsy. Ny tena malaza indrindra ankehitriny dia ity fifanandrinan’ny fitondrana ankehitriny amin’ny filoham-pirenena teo aloha Marc Ravalomanana ity, izay tsy mila hazavaina lava be intsony fa efa miharihary. Ny eto Antananarivo koa misy an’io fandravana tsena ara-bakiteny io. Misy ireo mametra-panontaniana hoe tena fanapahan-kevitra miainga avy any amin’ny filoham-pirenena, Andry Rajoelina, ve ireny sa fampijabahana sy fandotoana azy? Misy amin’ireo mpanohana ny filoham-pirenena no miangavy mihitsy ankehitriny mba hanalana ireo ekipa mpandoto rano ny fitondrany. Ireo misolelaka aminao ireo ihany no voalohany hamadika anao rehefa tsy eo amin’ny fitondrana intsony ianao, hoy ny sasany. Maro ny fomba azo atao fa tsy voatery hanakatona orinasa ary fotoana natao hampanjakana ny soatoavina Malagasy izao, hoy hatrany ny antso satria ny avy any ivelany aza ho resena lahatra ho avy handraharaha eto ka amin’ny fomba ahoana no haharesy lahatra azy ireo raha toy ireny sarina tantsaha nanary ronono ireny no hitany? Tsy vitan’ny famotehana ny sarin’ny fitondrana tarihiny fotsiny, araka izany, fa tena famotehana ny sarin’ny filoham-pirenena, Andry Rajoelina, mihitsy ny famotehana ny mpandraharaha Malagasy sy ny fihariam-bahoaka mitranga ankehitriny.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetra manara-penitra Hakan’ny CUA 1500 Ar/m² ny fandokoana trano

Ny pitsopitsony sy fombafomba ahazoana ny fankatoavan’ny Prefektioran ’ Antananarivo sisa andrasana, dia hihantra ny teti-bola nasiam-panitsian’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra.

 

Misongadina ny fitadiavam-bola amin’ny vahoaka hataon’ny CUA, izay miteraka adihevitra tsy hifankahitana amin’izao fotoana izao. Ho an’ny fanamboarana sy fanavaozana ny trano, ohatra, dia handoavana hetra 1500 Ar/m²; 1000Ar/m² kosa raha handoko trano na ivelany na anatiny, 1000 Ar/m² ny fanamboarana ny “dallage” ao anatin’ny trano, ary 1000 Ar/ m² tahaka izany ihany koa raha hanolo tafo. Nampiakarina 100 000 Ar ny hetra amin’ny fikarakarana jiro sy rano raha 65 000 Ar teo aloha. 10 000 Ar ny saran’ny fiterahana eny anivon’ireo CSB miisa 8 izay ny kaominina no handray an-tànana ny fitantanana azy. Fampanarahan-dalàna sy fampanarahana fenitra, toy ny hita any amin’ny firenen-dehibe no antony ho an’ny CUA. Ho famenoana ny kitapom-bolan’ny kaominina sy ho fanatanterahana ny veliranon’ny Ben’ny tanàna ihany koa. Ny hetra no loharanom-bolan’ny fanjakana, ankoatra ny famatsiam-bola sy fiaraha-miombon’antoka amin’ny tsy miakina na ny avy any ivelany. Somary miteraka adihevitra anefa ity toe-javatra ity na izany aza hoe: ho zakan’ny vahoaka efa sahirana ve? Sao dia fitadiavam-bola manara-penitra sy mihoampampana ?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Andry Rajoelina“Tsy hanalava ny fotoam-piasako izany aho”

Tsy manana eritreritra hanalava ny fe-potoana iasako aho, fa ny imasoako dia fanatanterahana fotodrafitrasa, hoy i Andry Rajoelina Filoham-pirenena omaly eo anatrehan’ny fihazakazahana nampivory ny parlemantera handany ny didy hitsivolana noraisiny.

 Nambarany fa olona vitsivitsy ao amin’ny antenimierandoholona no mety te hanalava ny fotoana iasan’izy ireo, izay ho tapitra amin’ny janoary 2021. Ny loholona dia isan’ny fampanantenana napetrako tamin’ny vahoaka Malagasy ny hamadihana ny tetibola mampiodina  azy hanaovana zavatra hafa ho an’ny vahoaka. 25 miliara ariary isan-taona ny tetibolan’io hoy izy. Nambaran’ny HCC fa tsy azo atambatra ny fifidianana solombavambahoaka sy fitsapan-kevi-bahoaka, ary rehefa tsy azo nofoanana ny antenimierandoholona, dia nahena ho 18 ny isan’ireo Loholona. Azoko natao tamin’ny didim-panjakana izany saingy, nataoko tamin’ny didy hitsivolana, mba holanian’ny parlemantera. Ahavitana oniversite 5 isan-taona, ka 4 isan-taona no azo atao taorian’ny fanenana, hoy i Andry Rajoelina. Nambarany moa fa hotanterahina alohan’ny faran’ity taona ity ny fifidianana loholona. Fanontaniana somary manitikitika kosa ny hoe hoe: ny loholona 63 ve no mandany vola kokoa noho ny depiote 151 ?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tany misy ny orinasa ALMAHisy fananganan-javatra ataon’ny CUA

Namoaka ampahibemaso tao amin’ny tambajotran-tserasera ny fihaonana tamin’ny ben’ny tanànan’Antananarivo ny tolakandron’ny sabotsy lasa teo ny Mpanolontsaina Monisipaly avy amin’ny Komba Rtoa Hilda Hasinjo Ravelonahana.

 

 “Vao niditra aho dia nilaza izy hoe misaotra nanaiky nahaona tamiko « par courtoisie », izaho namaly azy hoe “normal” isika raha mihaona. Na izany aza, nahasadaikatra anay ny fiantsoana manokana satria ny KOMBA dia Toavina sy Hilda”, hoy ity Mpanolontsaina ity. Noho Rtoa Hilda Hasinjo anaty “Kaomisionina Sosialy” no antony niantsoana azy, raha ny valin-tenin’ny ben’ny tanàna. “Misy tetikasa hananganana « logements sociaux” an’ny CUA miainga. Afaka roa volana eo dia handeha ny asa. Hatao eo amin’ny tany misy ny ALMA eo Ambohimahitsy. Tanin’ny CUA hono izy io. Satria hono ny KOMBA toa manohatra hatrany izay tolo-kevitry ny ben’ny tanana dia niantso ahy izy mba hiditra ao anatin’ny kaomisionina mamolavola io tetikasa io”, hoy ny tatitra nataon’io mpanolontsaina io. Ho azy, raha resaka “logement” dia ilay “droits” isan-karazany nampidirina mikasika ny “reparation” ireny no tokony ho jerena akaiky aloha, ary tokony alana ao anatin’ny teti-bola fa mamono ny mponina. Namaly ny ben’ny tanana hoe arosoy ny fanovana tiana hatao mikasika ny teti-bola fa efa handeha ny “budget primitif” ary afaka ampidirina ao anatin’izany ireo fanovana ireo. Eo anatrehan’ny tsy faneken’ny Mpanolontsaina ny fanovana nentin’ny KOMBA, dia nilaza ny ben’ny tanàna, fa hovaina ny fomba fandaniana ny tetibola.Mikasika ny saran’ny fitsaboana, dia tsapa fa tsy mahalala ny votoatin’ny sarany ampidiriny ao anaty teti-bola ny ben’ny tanàna satria gaga izy rehefa nilazana fa sarany vaovao vao nampidirina ilay 10 000 ariary amin’ny fiterahana io, hoy I Hilda Hasinjo Ravelonahiana. Mbola baraingo kosa ny hidirany na tsia ao anatin’ilay Kaomosionina.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fidiran’ny mpianatraMisafidy izay daty tiany ny sekoly tsy miankina

Efa miditra avokoa ny ankamaroan’ny sekoly tsy miankina, dia ireo manaraka ny fandaharam-pianarana Frantsay sy Anglisy.

Toky R sy Marigny A

La Vérité0 partages

Reprise des activités économiques et culturelles - Les acteurs poussent un ouf de soulagement !

Il y a quelques semaines, les acteurs issus de différents secteurs d’activité ont lancé un cri d’alarme par rapport aux impacts de la pandémie de Covid-19. Touchés de plein fouet par la crise sanitaire, ils ont fait part de leur exaspération. A plus de 5 mois après le début de l’état d’urgence sanitaire, tous les indicateurs sont au rouge. Des cris de détresse qui semblent avoir été entendus par les dirigeants. Il a donc fallu attendre le dernier message du Président Andry Rajoelina à la Nation lors du rendez-vous sur la chaîne nationale, dimanche dernier, pour voir les concernés pousser enfin un ouf de soulagement. La déclaration du Chef de l’Etat a en effet donné le ton pour une relance progressive de toutes les activités qui font tourner la machine économique comme le tourisme, l’hôtellerie, le transport, ainsi que les autres évènements culturels et cultuels. Au lendemain de l’annonce du Président de la République, artistes, opérateurs économiques, transporteurs, organisateurs évènementiels voire leaders religieux n’ont pas caché leur satisfaction.

 

Tourisme - « Toutes les chaînes de valeurs sauvées »

Une réouverture des frontières régionales et partiellement pour celles nationales. Le Gouvernement a pris une série de décisions pour le secteur du tourisme. Dorénavant, tous les sites touristiques et culturels s’ouvrent au grand public. Les mêmes mesures s’appliquent pour les bars et karaokés dans le respect des gestes barrières. Malgré cela, il reste encore interdit de regrouper plus de 100 personnes. Etant le plus impactés par la pandémie, les opérateurs ne peuvent que se réjouir de cette décision. « Toutes les chaînes de valeur du tourisme sont sauvées pour ne citer que les transporteurs, les guides, les hôteliers, les restaurateurs. Ils reprendront enfin leur travail après des mois d’arrêt des activités », avance Tojo Lytah Razafimahefa, vice-président de la Confédération du tourisme à Madagascar. En effet, le secteur touristique regorge jusqu’à un million d’emplois dans toute l’île.  

Réouverture des frontières - Les petits commerçants, des bénéficiaires indirects

Tout comme les employés directs, des bénéficiaires indirects tirent profit de cette reprise du tourisme comme les artisans, les vendeurs de légumes et fruits ainsi que les petits restaurants et hôtels existant sur les routes nationales. « Nous avons perdu notre source de revenu lorsque le Gouvernement a limité les déplacements des gens. Je vends des articles artisanaux. Mes clients sont tous des voyageurs, que ce soit nationaux ou étrangers. Nous avons déjà essayé de vendre en ligne mais rien n’y fait. J’étais même obligé de vendre nos biens, faute d’argent. Les affaires reprennent timidement leur cours, mais ce n’est plus comme avant. Au moins, on sait que la plupart des routes sont ouvertes de nouveau et l’on devrait arriver à écouler nos stocks », témoigne un vendeur d’objets artisanaux œuvrant sur la RN 7. Quoi qu’il en soit, le tourisme local reprend déjà son cours. Dès la reprise des vols nationaux, la compagnie aérienne Tsaradia a enregistré 1 500 réservations en une semaine.

Solange Heriniaina

 

Les opérateurs touristiques - misent sur les vacanciers

Une bonne nouvelle. L’annonce du Président de la République, Andry Rajoelina, hier, sur l’ouverture des routes, a ravi les opérateurs touristiques, et ce, à tous les niveaux. Effectivement, ils vont enfin avoir l’occasion de récupérer ce qui reste de cette saison touristique. « Vu la situation, mais surtout avec ce que les opérateurs ont dû subir ces derniers mois, l’ouverture des routes nationales est un vrai bol d’air frais pour le secteur, et ce, à tous les niveaux. Le choix de la date est également bien placé. De ce fait, chacun pourra se préparer en bonne et due forme en matière de mesures sanitaires - notamment le respect des gestes barrières, mais plus particulièrement dans la relance des clients », soutient Eric Razafimaitra, gérant de Malagasy Car et de l’agence Lemuria Tour. Après cinq mois d’inactivité, renouer avec les clients figure parmi les priorités des opérateurs. Ainsi, ces derniers misent particulièrement sur les vacanciers et le tourisme local, mais aussi le tourisme d’affaires, surtout qu’après cinq mois de confinement, bon nombre de gens souhaiteraient faire une pause. Les opérations de charme pour attirer les vacanciers sont ainsi lancées.  

De plus, jusque-là, la reprise des vols commerciaux internationaux reste encore au centre de la discussion des autorités. « Dans tous les cas, certains de nos clients nous ont déjà contactés en juin et juillet derniers pour nous faire part de leur souhait de figurer parmi les premiers inscrits dès l’ouverture des routes nationales », se réjouit cet opérateur. Cette réouverture des routes nationales permettra ainsi de redémarrer, même lentement, toutes les activités dans les différentes Régions à vocation touristique. Ces Régions ont particulièrement souffert de l’absence des vacanciers et des touristes. De surcroît, les sites de réserves naturelles vont également être prêts à reçevoir les visiteurs prochainement. Plusieurs activités économiques reposent considérablement sur les routes. Leur réouverture sera ainsi bénéfique, et pas seulement pour le secteur du tourisme et des loisirs.

Rova Randria

 

Lignes nationales et régionales - Les transporteurs prêts à accepter les protocoles sanitaires

Retour progressive des taxis-brousse desservant les lignes nationales et régionales. Durant son intervention à la Nation, dimanche dernier, le Président de la République, Andry Rajoelina, a annoncé la reprise des activités des transporteurs pour les lignes nationales et régionales. Les lignes de transport terrestre reliant Analamanga avec la Région d’Atsimo-Andrefana (RN 7) seront de nouveau opérationnelles à partir du vendredi 11 septembre.

Celles desservant Analamanga et Tsiroanomandidy, y compris les axes de la RN1, ouvriront le 12 septembre. Quant aux Régions de Boeny, Sofia, Atsimo-Atsinanana, Alaotra-Mangoro, Vatovavy-Fitovinany, Analanjirofo, Menabe, Melaky et Anosy (RN 4), leurs axes routiers seront de nouveau accessibles à partir du mardi 15 septembre prochain. Par contre, le transport national reliant Analamanga avec les Régions de Diana et SAVA est encore suspendu jusqu’à ce que la situation épidémiologique s’améliore dans les localités concernées.

Comme convenu durant leurs réunions au mois d’août dernier, les transporteurs doivent respecter les différentes mesures afin d’empêcher la propagation du coronavirus, entre autres le port de masque obligatoire, le respect de la distanciation sociale, le maintien des frais de transport, la désinfection régulière des véhicules et des billets de banque. D’ailleurs, le président de l’Association des transporteurs malagasy (ASTRAM), Fredinard Rakotondrafara, d’avancer qu’ils sont prêts à accepter toutes les conditions imposées par le ministère de tutelle, entre autres le respect des barrières sanitaires. « Les transporteurs se sont investis pour installer des chapiteaux réservés aux agents de santé, situés dans l’enceinte des stationnements et des gares routières », soutient-il.

Concernant les « taxis-be » et taxis-ville, ils peuvent travailler jusqu’à 21h. Les autres mesures restent inchangées comme le nombre de passagers, le port de masque, l’utilisation de gel désinfectant et la désinfection des véhicules. D’après la statistique de l’ASTRAM, la zone nationale compte une cinquantaine de coopératives.

Anatra R.

 

Evénementiels - Place aux spectacles en salle !

Sollicitations prises en compte. Bon nombre d’artistes et organisateurs évenementiels ont réclamé la reprise de leurs activités. Ceci après 6 mois de suspension à cause de l’état d’urgence sanitaire lié à la Covid-19. Cette situation a entraîné l’absence de revenu pour les uns et des pertes pour les autres. Le Président de la République a attendu leurs appels de détresse et a proposé des issues, lors de son intervention à la TVM dimanche soir. « Les espaces culturels, dont les salles de fête et de spectacle, les galeries d’art, les musées, etc., peuvent reprendre leurs activités, mais sous certaines conditions. Pour les salles de cinéma, seul un siège sur deux peut être occupé. La distanciation sociale d’un mètre doit à chaque fois être respectée, et les établissements ne doivent pas accueillir plus de 100 convives », souligne le Chef de l’Etat.

« Le mois de septembre sera destiné pour la relance des activités, y compris les publicités ainsi que les négociations avec les artistes et celles des salles. Les cabarets auront lieu à partir du mois d’octobre. Je persiste à dire que les évènements en salle, notamment les cabarets, reste les plus sûrs en cette période de pandémie », s’exprime Lanto Faniriniaina, responsable de production au sein de RL Prod. « Le respect des mesures sanitaires, dont le port de masque et l’utilisation de gel désinfectant, peut être maîtrisé durant les événements culturels en petite salle. La gestion des spectateurs y sera plus simple », renchérit-elle.

Utilisation gratuite du Coliseum

Outre la reprise des évènements en salle, le Chef de l’Etat a informé que les artistes pourront désormais se produire au Coliseum Antsonjombe, tout en respectant les mesures barrières, y compris la distanciation sociale. L’utilisation de cet espace sera gratuite d’ici la fin de l’année 2020. Le ministère de la Communication et de la Culture se chargera de la réception des demandes et de l’organisation du calendrier pour ce faire. En tout cas, les premiers arrivés seront les premiers servis.

Hier, quelques artistes interviewés, à l’exemple de Lôla, écartent toute possibilité de se produire au Coliseum pour cette année. « 2020 est une année blanche pour les grands évènements puisque la saison avril-août est déjà dépassé. De plus, la survie en ce temps de crise et la rentrée scolaire constituent actuellement la priorité des habitants. Néanmoins, les évènements en salle tels que les cabarets pourraient marcher », affirme cet auteur-compositeur et interprète. Notons que le Président de la République a aussi évoqué la possibilité de discuter avec le maire au sujet des taxes sur les manifestations culturelles, et cela en vue d’un allègement.

Recueillis par Patricia R.

 

Réouverture des temples - « Une victoire pour les Eglises et la Nation »

Du bonheur pour les fidèles et dirigeants des églises et mosquées. Après la déclaration du Président de la République, Andry Rajoelina, dimanche dernier, sur la réouverture des maisons de Dieu sur tout le territoire national, bon nombre des fidèles ont crié victoire. D’après eux, ils se sentent comme libérés d’un grand fardeau. Pour le pasteur de l’église « Fiangonana malagasy tranozozoro an-trano biriky » (FMTA) Andranovao Betela, cette réouverture des églises sollicite tout un chacun de se repentir et se retourner vers Dieu. « Nous avons été mis à l’épreuve durant des mois, et ont été sortis blanchis comme de l’or. La pandémie a fait des millions de victimes sur la planète, mais notre pays a été protégé par Dieu. Sur ce, il est temps que nous rendons grâce au Seigneur pour sa miséricorde », soutient-il. Et de poursuivre : « Le Seigneur nous a donné une seconde chance. Et nous devons en profiter en faisant de bonnes œuvres ». Afin de célébrer cette victoire, beaucoup d’églises ont déjà programmé des réunions de prière exceptionnelles ou encore un grand gala évangélique, certes avec une assistance limitée.

En rappel, pour les Régions d’Analamanga, Alaotra-Mangoro, Diana, SAVA et Vakinankaratra, la réouverture des églises, temples et mosquées est soumise à des conditions strictes. En effet, le nombre de fidèles ne doit pas excéder 100 à chaque culte. Ainsi, il ne devrait pas encore y avoir de communion durant les messes et les cultes pour éviter la propagation de la Covid -19. Effectivement, durant ce sacrement de l’Eucharistie, les fidèles pourraient avoir une tendance à partager le verre du vin et donc enlever leur masque de protection.

Anatra R.

La Vérité0 partages

Evasan de Christian Ntsay à l’étranger ? - Le Premier ministre fait taire les rumeurs sur son état de...

Le Premier ministre a-t-il été évacué à l’étranger pour des raisons sanitaires ? Cette rumeur sur les réseaux sociaux s’est propagée à vive allure, la semaine dernière. L’intéressé était absent de la scène politique ces derniers temps ce qui n’a fait qu’alimenter ces rumeurs. La rumeur, à mesure qu’elle s’enflait, est parvenue jusqu’aux oreilles de Christian Ntsay. Pour faire taire les spéculations, le Premier ministre est apparu hier à 8 h tapantes du matin au Palais d’Etat de Mahazoarivo. Au cours de son allocution lors de la traditionnelle levée de drapeau, il a ainsi formulé un démenti formel.

« Beaucoup de choses ont été dites : où est passé le Premier ministre, qu’est-ce qu’il a… Je suis là », a répondu le chef du Gouvernement devant ses collaborateurs à la Primature. Il confirme toutefois avoir subi un contrôle.

« Le plus important est ceci : chaque être humain est fait de chair et de sang. Il y a certains moments où les contrôles sanitaires s’avèrent nécessaires. C’est ce qu’il s’est passé », dit-il.

Lui de lancer par ailleurs un message à l’appel à la conscience de tout un chacun devant de telles rumeurs.

« Certains ont affirmé que le Premier ministre avait été victime d’un accident vasculaire cérébral. D’autres d’avancer que le Premier ministre a été empoisonné… C’est dans ce genre de cas que vous vous rendez compte qu’il ne faut pas croire tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Toutefois, comme je l’ai dit à maintes reprises, nous sommes dans un pays libre, nous vivons dans une démocratie. De nombreux pays, à l’heure où nous parlons, n’auraient pas accepté ce genre de choses. Des personnes auraient été emprisonnées et le réseau social aurait été banni dans certains pays. Nous, nous vivons dans une démocratie. Cela nécessite une éducation, une prise de conscience des dirigeants et de chaque Malagasy », soutient-il.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Rencontre Rajoelina et notables - Vatovavy, 23è Région de Madagascar

Faire de Vatovavy la 23è région de la Grande île est une demande récurrente des notables de cette partie de l’île et a, par ailleurs, été promis par l’actuel Président de la République, lors de sa campagne électorale pour la présidentielle. De l’époque coloniale à la Troisième République, à Madagascar, Mananjary a toujours été la capitale de la Préfecture. Toutefois, lors de la création de la Région Vatovavy Fitovinany, la Préfecture de Manakara a été choisie pour être le chef-lieu de la Région.

La population de la Préfecture de Mananjary a dû rallier la nouvelle préfecture commune de Manakara pour les procédures administratives. Des difficultés qui font partie des raisons évoquées à la demande de création d’une Région Vatovavy. Des échanges et des enquêtes concernant la mise en place de ladite 23è Région ont débuté l’an dernier et ayant duré plusieurs mois. Une consultation des différentes catégories de personnes à travers les 6 Districts de la Région Vatovavy Fitovinany, à commencer par la population en passant par les autorités civiles jusqu’aux notables, a été menée.  

Consensuelle

Hier, le Président de la République Andry Rajoelina s’est entretenu avec les députés et les Ampanjaka de la Région Vatovavy Fitovinany, au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, concernant la mise en place de ce qui doit être la 23è Région de Madagascar. Une rencontre axée sur la mise en œuvre concrète du découpage et de la mise en place de deux Régions distinctes : Vatovavy et Fitovinany. L’idée c’est que la nouvelle organisation soit mise en place de manière consensuelle. Lors de la réunion d’hier, chaque participant a alors émis ses idées et rapporté les desiderata de la population à la base. Le Président de la République a expliqué qu’il s’agira d’un découpage administratif. L’objectif étant de faciliter la vie quotidienne de la population et les démarches administratives, mais surtout pour aboutir à un développement réel. Le dernier point qui pose problème concerne la répartition des six Districts. Qui va rejoindre la Région Vatovavy et qui va rejoindre Fitovinany. Certains optent pour la formation d’une Région selon la proximité géographique ce qui donnerait donc une Région Vatovavy formée de Mananjary, Nosy Varika et Ifanadiana, et une Région Fitovinany composée de Manakara, Vohipeno et Ikongo. Un autre courant d’idée vogue pour une Région Vatovavy qui comprendrait également Ikongo.

Développement pour tous

Le Chef de l’Etat a réitéré à cette occasion que tous les Districts de Madagascar auront leur part de développement. Il a insisté sur le fait que les divers projets de développement des Districts sont déjà prêts, et que Vatovavy en bénéficiera. Par exemple pour le District d’Ikongo, un des 6 Districts que compte l’actuelle Région Vatovavy Fitovinany, de nombreux projets d’infrastructures attendent déjà le top départ. Les infrastructures présentes dans cette localité anciennement dénommée Fort Carnot datent de la Première République. Un hôpital « manara-penitra », un gymnase, une école, entre autres, devraient voir le jour dans ce District. Le Président de la République rappelle en outre que les engins de construction destinés à toutes les Régions, à l’instar de Vatovavy Fitovinany, sont disponibles, afin de rendre plus rapide la mise en œuvre des divers projets tels que la réhabilitation ou la construction de routes. Andry Rajoelina affirme qu’un budget pour la Région Vatovavy est déjà prêt.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Relance du tourisme - Tous les parcs nationaux de nouveau ouverts

Tous les parcs nationaux (PN) de Madagascar sont de nouveau ouverts au public. La direction générale de Madagascar National Parks (MNP) avec ses partenaires a annoncé la réouverture officielle de ces aires protégées au cours d’une cérémonie à l’entrée du parc de Mantadia Andasibe Moramanga dans la matinée de samedi. « Des consultations avec les ministère chargés de l’environnement et du tourisme ainsi que d’autres départements concernés ont précédé la prise de décision », souligne le directeur général de l’agence gouvernementale, Dr Mamy Rakotoarijaona.

 

La réouverture des PN fait suite aux nouvelles mesures émises par les autorités. Leur relâchement pour certaines régions, concernant notamment l’axe Antananarivo-Toamasina, a amené les responsables à mettre fin aux longs mois d’arrêt des activités écotouristiques à l’intérieur des 47 sites naturels gérés par la MNP sur le territoire. Mais le strict respect du protocole spécifique pour les parcs est non négociable pour le personnel des MNP, les guides et les visiteurs.

De rigueur

Le lavage des mains avec du savon ou des gels mains suivi de la prise de température s’impose avant de se présenter à l’accueil. Les visiteurs sont tenus de se munir de flacon de gel personnel. Outre le port obligatoire du masque, le nombre de touristes par guide est limité à quatre contre huit avant la crise sanitaire. Les distances réglementaires de 1 mètre entre les individus et de 10 mètres entre deux groupes en visite à l’intérieur du parc sont de rigueur à tout moment. Les visiteurs et leurs guides ne doivent aucunement toucher aux animaux qu’ils rencontrent.

La réouverture théorique de tous les PN est effective. Mais la réouverture effective dépend de la situation locale et des consignes correspondantes pour les sites existantes dans chaque région. En effet, l’écotourisme est vital pour bon nombre de localités. Pour Andasibe en particulier, la venue massive de touristes fait fonctionner 90 % de l’économie communale suivant le premier adjoint au maire José Claude Solomamiarivony. Tout ou presque était à l’arrêt depuis le début du confinement en mars.

Rythme de vie habituel

Le choc est durement ressenti pour tous les acteurs locaux. « Je suis arrivée à vendre des aliments préparés avec 6 kg de pâte avant la crise. Depuis qu’elle s’est déclarée, j’ai peiné à en liquider 1,5 kg », confie Nivoarisoa Razafimahatratra, gargotière et veuve au village d’Andasibe. La nouvelle de la réouverture du parc lui donne de l’espoir. « Mon commerce a commencé à redémarrer depuis que les taxi brousses ont été autorisés à reprendre du service », se réjouit-elle. Pour les villageois, le retour des touristes signifie retour au rythme de vie habituel. « Andasibe ne dort pas en octobre », rappelle Rakotoarijaona.

Les quelque 110 guides locaux sont durement frappés par la crise. « La dernière fois où j’ai guidé des touristes remonte au 15 mars. Cette réouverture du parc m’est une grande joie. Si je pouvais danser ou organiser une fête spontanée ici même, je l’aurais fait sans hésitation », se réjouit Christian Nasoavina, président de l’association des guides locaux en pleine forêt de Mantadia au cours du tour organisé par le maître du lieu après les discours officiels. Dans la nuit de samedi, il a conduit un groupe de quatre touristes en visite nocturne.

Recettes annuelles

Ce matin de samedi, l’accès principal menant à Andasibe est calme. Rares sont les voitures qui sont passés alors que la route voit défiler en moyenne trois véhicules par minute durant la haute saison touristique. Les étales pour les produits artisanaux installés en face de l’entrée du parc sont aussi déserts. Il en est de même du vaste parking du bureau local de MNP. Les herbes ont bien pris leur temps pour pousser sur les espaces fréquentés par les visiteurs. La vingtaine d’établissements hôteliers et restaurants aux normes, dont une demi-dizaine en cours de construction, attendent avec impatience les nouvelles réservations.

Tout l’espoir repose sur le retour progressif des touristes nationaux et internationaux. Ce samedi, quatre amoureux de la nature, deux Malagasy et deux étrangers, se sont présentés au comptoir avant même la cérémonie de réouverture officielle. « Nous avons été mis au courant de la nouvelle et nous sommes venus », dit l’un d’entre eux. Même avec la réouverture des parcs, le bout du tunnel est encore loin pour le MNP. Ses recettes annuelles de 7 milliards d’ariary sont insuffisantes pour couvrir les dépenses. Cette année, la crise a sérieusement bousillé les prévisions. La direction générale est ainsi contrainte de mettre à la porte des employés.

M.R.

La Vérité0 partages

Lutte contre la Covid-19 - L'Egypte apporte son aide à Madagascar

Dimanche dernier, un avion de l'Egyptair atterrissait à l'aéroport international d'Ivato avec à son bord des équipements médicaux. « Il s'agit d'un don de l'Egypte pour Madagascar afin de soutenir les efforts consentis par le Président Andry Rajoelina dans la lutte contre la Covid-19 », précise-t-on du côté de la délégation égyptienne composée par des membres de l'ambassade d'Egypte dans la Grande île. Ce don s'inscrit, selon une source de la représentation de l'Egypte au pays, dans le cadre de l'initiative du Président Abdel Fattah El Sissi d'accorder une aide au Fonds de réponse de l'Union africaine à la pandémie de la Covid-19. Cette aide globale aux pays africains se chiffre à 4 millions de dollars.

 

Le lot destiné à Madagascar est composé entre autres de 1841 gants stériles, 2590 combinaisons de protection, 1042 écrans faciaux, 729 lunettes de protection, 218 bottes en caoutchouc et 702 collecteurs pour objets tranchants. Ces équipements ont été remis à l'Etat malagasy représenté à l'occasion par le ministre de l'agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, Fanomezantsoa Lucien Ranarivelo, celui des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, et du vice-ministre en charge des Nouvelles villes et de l'Habitat, Angelo Zasy. Tahirimiakadaza Ratsimandao, Gaëtan Duval Solofomalala et le Général Elack Andriakaja, respectivement Sg du ministère des Affaires étrangères, celui du ministère de la Santé, et directeur général du BNGRC figuraient aussi parmi les membres de la délégation malagasy ayant réceptionné le don.

La coopération entre l'Egypte et Madagascar englobe divers domaines tels que les échanges commerciaux, culturels et l'enseignement.

La Rédaction

La Vérité0 partages

District Antanifotsy - Le député Narson s'acquitte de ses obligations

Redevabilité envers les citoyens. C'est ce que l'élu d'Antanifotsy, Narson Rafidimanana, a tenu à démontrer la semaine dernière en portant assistance à la population de la localité. Cette assistance apportée par l'élu touche plusieurs domaines, notamment l'infrastructure et la santé. Ambatomiady, Antanifotsy et  Ampitatafika sont les Communes qui ont bénéficié de cette aide de Narson Rafidimanana. Pour les deux premières Communes, le député a tenu à remettre aux centres de santé des médicaments et des équipements médicaux pour faire face à la Covid-19 entre autres de l'Azithromycine, de l'Hydroxichloroquine, de vitamine C, des thermomètres sans contact, de gel hydroalcoolique, des cache-bouches… A part ces produits, le Centre hospitalier district d'Antanifotsy a reçu du député deux concentrateurs d'oxygène.

 

Côté infrastructures, Narson Rafidimanana a contribué à la réalisation de deux ponts, l'un mesurant 6 m à Ambatomiady et un autre de 12 m à Ampitatafika. La réalisation de ces travaux est le fruit de partenariat entre le Fokonolona, qui a assuré la main-d'œuvre, les Communes assurant l'approvisionnement en sable et gravillons et le député Narson a fourni les fers et ciments.

Les habitants de la Commune d'Ampitatafika ont obtenu également du député 10 lampadaires solaires érigés au bord de la RN7.

Narson Rafidimanana a profité de ses rencontres avec la population pour lui rendre compte des travaux effectués au sein de l'Assemblée nationale tant durant la session ordinaire qu'extraordinaire.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Le débat est clos !

Le litige très médiatisé entre les deux Chambres du Parlement est clos. Par décision n° 15-HCC/D3 du 4 septembre 2020, la HCC déclare conforme à la Constitution l'adoption par l'Assemblée nationale de la loi n° 2020-002 portant ratification des ordonnances n° 2019-002 du 15 mai 2019 relative au régime général des élections et des référendums, n° 2019-006 du 28 mai 2019 relative au fonctionnement ainsi qu'aux modalités d'élection et des désignations des sénateurs de Madagasikaraet n° 2019-009 du 22 juillet 2019 relative au Code minier. Comme tout le monde le sait, toute décision de la Haute Cour d'Ambohidahy est irrévocable. Elle n'est susceptible d'aucun recours.

 

Ainsi, la messe est dite ! La HCC écarte d'un simple coup de balai les argumentaires du « Collectif des parlementaires pour la restauration de l'Etat de droit, de la démocratie et de la bonne gouvernance» co-dirigé par le député Fidèle Razarapiera, un élu d'Ambatondrazaka sous les couleurs du TIM. Les frondeurs ont tenté jusqu'au dernier… souffle pour imposer leur requête espérant ainsi renverser la vapeur mais en vain.Les baroudes d'honneur ou le « jusqu'au-boutisme » n'y peuvent rien. Les députés issus du MAPAR, pour leur part, convaincus de la légitimité de leur démarche et forts de leur poids en nombre, ne voulaient jamais faire machine arrière. D'ailleurs, les dispositifs de l'Art. 96 de la Constitution qui sans équivoque en particulier l'alinéa 4 leur donnent raison.

Le Chambre haute d'Anosikely change désormais de posture. Le nombre des sénateurs selon la nouvelle formule récemment adoptée et validée par la HCC se voit réduit à 18. Par conséquent, les 63 membres actuels de la Chambre haute plient bagage et taillent la route. Un coup de semonce très dur à encaisser pour l'ancien parti au pouvoir HVM de l'ère Rajaonarimampianina. Cette formation politique jouissant d'une majorité écrasante à Anosikelyva devoir se rendre à l'évidence que son règne sans partage tire à sa fin.Les sénateurs Rivo Rakotovao, Andriamandavy VII, Rachidy Mohamed et bien d'autres ténors à qui il faut rajouter avec les inconditionnels du TIM apprendront à leurs comptes que personne n'est au-dessus de la loi. La Constitution, ce texte de référence fondamental, a été conçu et voté pour qu'on le respecte.

La troupe à Rakotovao Rivo aurait aimé voir leur mandat finir en beauté en janvier 2021 mais le sort en a voulu autrement.Il y a un adage bien de chez nous qui dit « nouveau roi, nouveau style » (« Miova Andriana, miova sata »). Quand on change de tête, rien de plus normal qu'on adopte une nouvelle manière de voir les choses !

La suppression de la Chambre haute fait partie des promesses de campagne du candidat numéro 13. La victoire de Rajoelina obtenue, le Sénat n'étant que l'anti-chambre sinon le doublon de l'Assemblée nationale, n'aura plus la raison d'être dans le nouveau régime où l'austérité ne sera plus un vain mot. Le nouveau locataire du Palais compte recapitaliser les 25 milliards d'Ar, son budget annuel, à d'autres utilités. A défaut de pouvoir rayer définitivement le Sénat de la liste pour des raisons constitutionnelles, les nouveaux dirigeants vont devoir se contenter de réduire sa taille. Le respect de l'Etat passe par-là !

Ainsi donc, le débat est clos !

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Covid-19 dans l’océan Indien - La Réunion en zone rouge !

La situation épidémiologique dans l’océan Indien est à ce jour plus ou moins inquiétante. Depuis dimanche dernier, l’île de La Réunion est classée dans le rouge. Elle fait actuellement partie intégrante des 28 départements qui représentent une « zone de circulation active » de la Covid-19. La transmission du virus y est en nette augmentation, les services de réanimation sont très sollicités et les capacités de dépistage arrivent à saturation. Selon les organes de presse réunionnais, la Préfecture et l'Agence régionale de santé ont enregistré 55 nouveaux cas de coronavirus, enregistrés hier dans cette île voisine. En espace de trois jours, 310 nouvelles contaminations y ont été détectées. A la date d’hier, la situation épidémiologique  évaluée par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance maladie indique 2 159 cas positifs depuis l'apparition du premier cas, le 11 mars dernier. 22 % d’entre eux sont des cas importés. A cela s’ajoutent plus de 8 500 personnes qui ont été appelées individuellement et bénéficient actuellement d’un suivi médical.

 

Quant à l’île Maurice, la première île de l’océan Indien à avoir éradiqué le virus, les autorités sanitaires de l'agence PANA viennent de recenser à Port-Louis, un nouveau cas de coronavirus chez un homme âgé de 38 ans qui a été rapatrié une semaine plus tôt de Londres, la capitale de l'Angleterre et du Royaume-Uni. Selon le site « express.mu », ce pays compte actuellement 10 cas actifs de Covid-19, 357 cas confirmés en tout ainsi que 10 patients décédés.

Aux Maldives, le nombre de cas positifs a franchi la barre des 8 500, hier. L'Autorité de protection de la santé des Maldives (HPA) a déclaré 98 nouvelles contaminations, dont 72 cas ayant touché des nationaux et 26 autres venant des pays étrangers, ce qui porte le nombre total de cas dans ce pays à 8 584. Toujours selon la HPA, il existe actuellement 2 613 cas actifs dans les 35 îles habitées et les 22 stations balnéaires du pays. Parmi ces cas, 147 patients sont soignés au niveau des hospitaux. Jusqu'à présent, 5 936 personnes sont complètement rétablies du coronavirus, tandis que 29 en sont décédées.

En outre, le nombre de cas positifs aux Seychelles est à ce jour arrêté à 136 sur 520 personnes  ayant passé le test de virologie.  Et à Mayotte, ce pays totalise 3 374 cas confirmés et 40 décès.

Recueillis par K.R.

La Vérité0 partages

Résultats du CEPE - Une progression de 2 % pour la CISCO Tana-ville

Des efforts louables. Malgré la suspension des cours pendant des mois et dont les enseignants et parents se sont inquiétés sur des impacts négatifs sur les résultats de l'examen pour l'obtention du Certificat d'études primaires élémentaires (CEPE), c'est tout à fait le contraire qui s'est produit dans la Circonscription scolaire (CISCO) d'Antananarivo ville. En effet, le taux de réussite a connu une hausse d'environ 2 %, soit 69,49 % contre 67,55 % l'année dernière. Par contre, ceux des deux CISCO d'Antananarivo-Avaradrano et Atsimondrano ont un peu régressé. Pour cette session 2020, leurs taux de réussite sont respectivement de 75,47 % contre 79 % et de 78,64 % contre 79,61 % en 2019.

 

Comme l'année dernière, les résultats du CEPE et ceux du concours d'entrée en classe de sixième au niveau des Collèges d'enseignement général (CEG) ne sont pas publiés en même temps. Ces derniers seront publiés ce jour auprès de chaque CEG mère, selon les informations émanant de la CISCO d'Antananarivo-ville. « Cette décision a été prise afin que les responsables ne se précipitent pas pour la sortie des résultats, mais se concentrent plutôt sur la transcription des notes et la délibération, en tenant compte des places disponibles auprès des collèges », avance un responsable au sein de ladite CISCO. Ainsi, la moyenne délibératoire varie en rapport avec la capacité d'accueil au sein des CEG. Dès dimanche dans la soirée, les élèves ont pu consulter les résultats via les opérateurs téléphoniques mobiles. Ceux-ci sont également accessibles sur le site web du ministère de l'Education nationale. A cet effet, les usagers trouveront un moteur de recherche où ils peuvent inscrire soit le numéro matricule, soit le nom complet du candidat.

Ce jour, c'est au tour des élèves dans les deux ex-Provinces de Mahajanga et Fianarantsoa de procéder aux épreuves du CEPE.

Anatra R.

La Vérité0 partages

Enseignement supérieur - Trois années universitaires à gérer !

Lors du rendez-vous de dimanche soir, le Président de la République, Andry Nirina Rajoelina, a avancé qu'il n'y aura pas d'année blanche pour les universités. Toutefois, la rentrée universitaire 2019-2020 sera décalée pour le 2 novembre prochain. Par ailleurs, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dispose de deux années universitaires à rattraper sans parler de la préparation la prochaine rentrée 2020-2021. Au lendemain de cette annonce officielle, une Conférence des présidents ou recteurs d'institution d'enseignement supérieur (COPRIES) a été décidée auprès du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

D'après les explications d'un responsable dudit ministère, les présidents des universités publiques se réunissent ce jour afin d'aborder divers sujets notamment l'organisation de cette rentrée universitaire. Les différentes activités administratives et académiques s'y rapportant vont être priorisées. A cela s'ajoute l'anticipation de l'accueil des futurs bacheliers 2020 dont l'examen est prévu pour le 19 octobre prochain. Mais ce qui représente un grand défi pour le ministère concerne le rattrapage de l'année universitaire 2018-2019.  

« Nous ne pouvons pas encore nous prononcer sur les dispositions de l'université d'Antananarivo. Il existe des établissements ayant déjà commencé la nouvelle année universitaire, d'autres viennent juste de terminer leurs examens au moment du confinement et  quelques-uns préparent les résultats de fin d'année », souligne Pierre Hervé Ravelonandro, vice-président en charge des ressources humaines et des affaires académiques à Ambohitsaina. Et d'ajouter qu'aucune information officielle n'est actuellement disponible. Les dispositions à prendre touchent non seulement l'université d'Antananarivo mais toutes les Ecoles supérieures publiques dans tout Madagascar. Il faut ainsi attendre cette Conférence des présidents pour en savoir davantage souligne-t-il.

Les écoles supérieures privées craignent une réduction des effectifs

Si les étudiants intéressés par les universités publiques vont se précipiter pour l'inscription et la réinscription, certains choisissant les écoles supérieures privées vont certainement rebrousser chemin. La crise sanitaire a impacté financièrement les parents des étudiants à Madagascar. Selon Rojo Andrianasolo, PDG de l'Ecole des Métiers de l'Audiovisuel et de la Nouvelle Technologie à Madagascar (E-Media), une réduction des effectifs est à prévoir pour la prochaine année universitaire.  « Nombreux sont les étudiants qui m'ont exprimé les difficultés auxquelles ils sont confrontées en ce temps de crise avec l'arrêt de travail de leurs parents entre autres. Cette situation aura certainement des impacts au niveau de l'inscription et de la réinscription », se désole-t-il.  Ces propos ont été soutenus par Miandrisoa Tsimanirihasina Andrianadison, directeur général de l'Estiim'.  « Seuls 70 à 75% des étudiants toutes filières et niveaux confondus ont actuellement répondu présent », a-t-il précisé. En outre, ces Ecoles supérieures privées ont plus moins respecté leur calendrier d'activité académique. « Nous avons mis en place un cours en ligne en créant une plateforme virtuelle  pour des échanges. Les étudiants en première année de licence n'attendent plus que les résultats des examens finaux et ceux au niveau supérieur sont en cours de stage professionnel », explique Miandrisoa Tsimanirihasina Andrianadison. Pour

l'E-Média, qui débutera bientôt les cours en présentiel de l'année universitaire 2018-2019, elle va enchaîner des rattrapages. Cette année, la rentrée universitaire 2019- 2020 prévue vers la fin de l'année accueillera deux promotions indique son PDG.  

KR.

Midi Madagasikara0 partages

Examens du CEPE : Sortie progressive des résultats

(Photo : MEN)

Durant le week-end dernier, les résultats des examens du CEPE sont sortis progressivement. Samedi, par exemple, ce sont 5 circonscriptions scolaires ; à savoir Ambatolampy, Anjozorobe, Arivonimamo, Manjakandriana, et Antsiranana II ; qui ont publié les résultats. Même chose pour Antananarivo, depuis hier, les plus jeunes candidats aux examens officiels ont pu connaître le verdict final dévoilé au niveau des centres d’examen. Rappelons que les résultats sont également accessibles par SMS grâce au partenariat entre le ministère de l’Education nationale et les principaux opérateurs téléphoniques.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Fokontany Pelle 11/45Bis Toamasina : Mitaky ny fialan’ny sefom-pokontany ny fokonolona

Mitroatra ny fokonolona ao amin’ny fokontany Pelle 11/45Bis noho ny ataon’ny filoham-pokontany sy ireo komity miaraka aminy. Nambaran’ireo mponina, fa tia vola loatra ilay filoham-pokontany sy ny komity miaraka aminy ka tsy zakan’ny olona intsony. Nambaran’ireo fokonolona tamin’ny mpanao gazety tonga teny, fa vitan’ny filoham-pokontany sy ny komity ny maka vola aman’olona 10.000 ariary, izay vao misoratra amin’ny olona mahazo ny Tosika Fameno sy Vatsy Tsinjo zarain’ny fanjakana. Ireo fokonolona tsy mandoa vola 20.000 ariary na 30.000 ariary aminy amin’ny fakana ireo antontan-taratasy ilaina amin’ny taratasim-panjakana karakaraina dia tsy omeny izany mihitsy. Nefa gaga ireto vahoaka fa isaky ny misy vola ilain’ny fokontany amin’ny asam-pokonolona dia takiany vola avokoa ny olon-drehetra mandritra izany. Vokatr’ireo antony ireo, dia namoaka ny tsy fahafaliany ny vahoaka tao amin’ny fokontaniny nilazany izany fanararaotam-pahefana ataon’ny filoham-pokontany sy ny komity izany. Nomarihan’ny fokonolona, fa lefitry ny filoha teo aloha ihany no filoha ao amin’ny fokontany Pelle 11/45Bis ankehitriny, saingy maty moa ilay tena filoha ka nosoloin’ny fanjakana ny lefiny ihany ny mpitantanana ny fokontany. Mangataka ny fanesoran’ny fanjakana ity olona tsy voatendry ao amin’ny fokontaniny napetraky ny fanjakana ity ny vahoaka, fa tena mijaly amin’ny zavatra ataon’ny ny rehetra. Hatreto anefa, dia mbola mitazana ny zava-misy ny fanjakana, ka ho hita eo ny ho tohiny…

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Une situation en train de se normaliser

C’est prudemment que la sortie de crise sanitaire est évoquée par les autorités. Il ne peut pas en être autrement puisque les chiffres des cas de contaminations énoncés quotidiennement prouvent qu’il ne faut pas relâcher la vigilance. C’est ce qui explique cette prudence manifestée dans le communiqué du Conseil des ministres. L’état d’urgence sanitaire est maintenue, mais on constate un desserrement des contraintes imposées à la population mais on peut aisément comprendre la nécessité de garder le contrôle d’une situation qui peut déraper à tout moment.

Une situation en train de se normaliser

La Covid 19 est toujours là malgré la tentation de se lâcher totalement. C’est donc la prudence qui prime et il est nécessaire de continuer à faire preuve de vigilance. C’est la population toute entière qui doit faire attention et respecter le protocole de recommandations qui a été martelé par les autorités sanitaires pour que le virus ne se propage plus. On a constaté le relâchement qui a eu lieu ces derniers temps. La reprise d’une vie à peu près normale s’est accompagnée pour un certain nombre de nos compatriotes du non-respect de la nécessaire distanciation et du non-port du masque. Les autorités,ne veulent donc pas donner l’impression d’encourager un certain laisser- aller. Les taxis be ont repris du service, mais le respect des recommandations, à savoir le port du masque et des visières par les receveurs et la limitation du nombre d’usagers a laissé à désirer. L’autorisation de départ accordée à la gare routière d’Andohatapenaka avec des règles d’hygiène strictes n’a pas été respectée. Un rappel à l’ordre a été fait . La réorganisation du système de réservation de billets a été faite. Les vols intérieurs de la compagnie Tsaradia ont repris librement et le nombre de passagers ne cesse d’augmenter. Les frontières extérieures ne sont pas encore ouvertes et officiellement, il n’y a pas de liaisons aériennes officielles avec les pays européens. Néanmoins, il y a des vols réguliers de la compagnie Air France. Air Madagascar va augmenter les siens à partir de cette semaine. La situation est donc en train de se normaliser,mais il ne faut pas se précipiter.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Gouvernement égyptien : Des équipements médicaux pour Madagascar

Le gouvernement malgache par le biais du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Fanomezantsoa Lucien Ranarivelo et du ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidinarivo Ravokatra ainsi que d’autres personnalités ont réceptionné, hier, à Ivato, un don d’équipements médicaux de la part du gouvernement égyptien. Ce don s’inscrit dans le cadre de l’initiative de SEM Abdel Fattah El Sisi, Président de la République Arabe d’Egypte, d’accorder  une aide de 4 millions de dollars au fonds de réponse de l’Union africaine à la pandémie de Covid-19 afin de soutenir les pays africains. A cet effet, des équipements médicaux ont été remis par le gouvernement égyptien au gouvernement malgache. Il s’agit notamment de 1.841 gants stériles, 2.590 combinaisons de protection,       1.042 écrans faciaux, 729 paires de lunettes de protection, 218 paires de bottes en caoutchouc et 702 collecteurs pour objets tranchants, et ce, pour soutenir les efforts du gouvernement malgache face à la pandémie de Covid-19.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Décès : Anna Razafimbahiny n’est plus

en 2015, Anna Razafimbahiny est promue Officier des Arts, des Lettres et de la Culture pour sa contribution au développement de la musique à Madagascar. Photo (c) Lanto Rasoa

Une terrible nouvelle endeuille le monde du jazz à Madagascar et dans le monde. Vendredi, la chanteuse de jazz Anna Razafimbahiny s’en est allée.

Née en 1957 à Paris, Anna Maria Norosoa Razafimbahiny, de son nom de baptême, est issue d’une famille de musiciens sur 5 générations. Fille de diplomate et de musicien, elle est également la nièce de RR Majunga, Raymond Alphonse Razafimbahiny, à qui l’on doit de nombreuses chansons populaires dans le style “bà gasy” et “kalon’ny fahiny”. « Pour Anna Razafimbahiny, c’est sur la musique jazz qu’elle jette essentiellement son dévolu pour en faire un véritable sacerdoce. Fan de Billy Holliday ou encore de Carmen Mac Rae, que sa voix bluesy et grave n’est pas sans évoquer elle était animée par une vrai passion pour le jazz, dont elle était une farouche défenderesse, tout en restant une passionnée des autres musiques telles que celle de Jimi Hendrix ou encore de Stevie wonder » raconte Désiré Razafindrazaka, président du festival Madajazzcar.

A ses 25 ans, elle part pour New York et y entame une carrière musicale et découvre le gotha du jazz new yorkais dont le pianiste Kenny Baron avec lequel elle se liera d’amitié. Après les Etats-Unis, elle sillonne plusieurs pays, Angleterre, Belgique, France, Canada, Antigua (Caraïbes). En Europe, elle fait partie du big-band « Original Eushtown Rumours » et tourne en Belgique, en Allemagne puis en Hollande. Elle se produit également en France notamment avec le quartet du pianiste Bibi Louison.

De retour au bercail, Anna Razafimbahiny promeut le jazz à son niveau. Initiant ainsi le fameux « Jazz Train » qui sillonnait les campagnes de l’Imerina avec différents jazz bands dans les wagons. Nombreux sont les musiciens malgaches qui ont joués avec elle tels que Samy Andriamanoro, Hajazz, Haja et Andry Ravaloson, Solo Andrianasolo, les groupes «Tana Jazz Band », “Why not ?”, Seta Ramaroson, Solofo Bota, Andry Michael Randriantseva, Josia Rakotondravohitra, Ndriana Kely, Hasina Rakotoarimalala, Sanda Ranaivosoa, Richard Razafindrakoto, Radanz, Elysée et bien d’autres. La crémation a eu lieu au “Fasan’ny Karana”samedi.

Recueillis par Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Football – ESTAC : Une belle opportunité à saisir pour Rayan Raveloson

Rayan Raveloson a encore un avenir brillant devant lui.

Très bonne nouvelle pour Rayan Raveloson qui va pouvoir entrevoir une belle embellie pour le football troyen. Vendredi en effet, l’ESTAC a été racheté par le puissant City Football Group qui est propriétaire de nombreux clubs dont Manchester City et Gerone. Troyes est le dixième club du groupe avec une ambition légitime de le faire monter en Ligue 1. « Le championnat français reste un des meilleurs au monde et nous avons la ferme intention d’en faire partie », précise un des dirigeants. Joignant presque la parole au geste, ce dernier a fait savoir que City est en train de négocier la venue de deux pépites brésiliennes dont l’attaquant de Flamengo et du Brésil de 19 ans, Lincoln. Il y a aussi le milieu offensif de Gremio Porto Alegre, Diego Rosa, qui n’a que 17 ans mais qui est déjà appelé en équipe nationale du Brésil U18. Dans ce contexte, Rayan Raveloson qui fait déjà partie des cadres de l’ESTAC, a une belle opportunité à saisir. Il peut aisément tirer profit des ambitions de City Football Group pour franchir un nouveau palier. Le jeune homme qui affiche aujourd’hui une très grande forme, a tous les atouts pour réussir grâce notamment à sa polyvalence. Les moyens du nouveau propriétaire, feront le reste pour lui donner une nouvelle dimension à l’ESTAC. Les quotidiens de Troyes parlent d’une entrée dans une autre galaxie. À charge pour Rayan Raveloson de se surpasser pour montrer ce qu’il a réellement dans le ventre.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Soamahamanina-RN1 : Hotely 2 nasesin’ny jiolahy 7 notafihana, 13 trapitrisa ariary voaroba

Tranga tsy mbola fahita tamin’iny lalam-pirenena, ity indray mitoraka ity. Jiolahy  fito no indray no nanafika hotely fisakafoana manamorona iny lalam-pirenena voalohany (RN1) iny, ao Soamahamanina distrikan’i Miarinarivo, ny zoma 4 septambra lasa teo tokony ho tamin’ny 7 ora sy 30 minitra. Araka ny loharanom-baovao, dia niditra an-keriny tao amin’ireo hotely ireo ireto olon-dratsy izay voalaza fa mitondra antsy sy zava-maranitra. Tonga dia nandroba izay vola hitany teny amin’ireo tompon’ny hôtely. Tsy vitan’izay, fa mbola nandroba ireo lehilahy roa mpitondra kamiao  nijanona nisakafo teo an-toerana ihany koa ireto jiolahy ireto. Nahatratra 13 tapitrisa ariary moa no totalin’ny vola lasan’izy ireo tamin’izany. Tsy nisy kosa ny aina nafoy, na naratra satria tsy nisy ny fanoherana nataon’ireo niharam-boina fa dia nanaiky mora foana izay notakian’ireo mpanafika. Ireto farany izay lasa nandositra niatsinanana ny lalany, araka ny vaovao. Taorian’izay vao afaka nampandre ny zandary ireo voatafika. Indrisy anefa, fa efa nadio ny rano nitan’ireto jiolahy ireto rehefa tonga teny an-toerana ny mpitandro ny filaminana. Hatreto dia mbola tsy misy ireo voasambotra tamin’izao raharaha izao.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Fokontany Depôt 4ème Toamasina : Tratra ambodiomby ireo dimy lahy namaky trano

Saron’ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria misahana an’i Toamasina I ireo dimy lahy mpamaky trano. Mbola tratra niaraka tamin’izy ireo, ny fitaovana fampiasany tamin’izany famakiana trano izany sy ireo fitaovana  fampitahorana sy fandratrana olona tahaka ireo basy kilalao sy ireo antsy lavalela ary ireo saron-tava samihafa. Raha ny fanazavan’ilay rangahy tompon-trano tratran’izao vaky trano izao, efa 05 volana tsy tao an-trano izy ireo, fa tavela tany Antananarivo noho ny fihibohana noraisin’ny fanjakana tampoka ny volana marsa lasa teo. Vao nahazo nisokatra anefa ny lalana, dia izao tonga izao ilay rangahy tompon-trano nijery ny zava-misy, vao manaraka ny vady aman-janany, nefa tratran’izao vaky trano izao indray ny tenany. Nambaran’ny kaomisera misahana  an’i Toamasina I sy nohamarinin’ilay rangahy vaky trano, fa ny 04 septambra tamin’ny 02ora sy sasany maraina no tonga namaky trano ireto 05 lahy, teo am-baravarankely no nosokirin’ireto mpamaky trano ireo nidirany tao an-trano na mafy be aza ny hidiny. Vao tafiditra izy ireo hoy ilay rangahy, dia vola tao an-trano sy ny solosaina no notakian’izy ireo havoaka; tsy nandà izany ny tenany fa jiolahy dimy lahy be izao no tao an-trano ka tsy nisalasala nanome ireo nangatahan’izy ireo rehetra. Nandritra izay anefa, dia nanam-potoana niantsoana ny namany ihany ny tenany, ka ilay namany indray no niantso polisy hanavotana ity rangahy novakin’olona trano tao Depot 4ème ity. Tonga ara-potoana ny polisy vao nahazo ny antso, saingy notapahan’ireo jiolahy ny jiro tao an-trano vao tonga izy ireo. Niezaka ny niditra ihany ireto polisy noho ny traikefany, satria lalan-tokana ihany ny fidirana sy ny fivoahana amin’ilay trano, ka sarona tao  izy dimy lahy, na niezaka niafina tao amin’ny trano fidiovana aza ny iray tamin’izy ireo, ary avotra soaman-tsara ihany ilay tompon-trano nohazonin’ireo mpamaky trano tao an-tranony. Miandry fitsarana am-ponja avokoa ireto mpamaky trano  tratra ambodiomby tao Depot 4ème ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Ambohijanaka : Une voiture a commis un délit de fuite après avoir fauché un cycliste

Un chauffard a été arrêté par la police au rond-point Shell Ankadiaivo le 3 septembre vers 15 heures après avoir heurté avec sa Hyundai 4X4 un cycliste à Ambohijanaka, dans le district d’Atsimondrano. La violence du choc a tué le cycliste sur le coup. Après l’accident, le véhicule a pris la fuite en direction en du bypass. Heureusement que des passants ont pu identifier la voiture en question et ont, tout de suite, alerté le commissariat de la Sécurité publique d’Alasora, l’unité de la police la plus proche. Ayant pris toutes dispositions nécessaire, les policiers ont réussi à intercepter le fugitif ainsi que sa voiture à l’endroit susmentionné. Arrêté, il a été conduit au commissariat central de la Sécurité publique d’Antananarivo, à qui relève la circonscription où est survenu l’accident. Placé en garde à vue pour enquête auprès de ce commissariat pour enquête depuis le vendredi, le suspect a été déféré au Parquet du tribunal de première instance d’Antananarivo, samedi. On attend dès lors la suite de cette affaire.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

BNI Madagascar : La banque de proximité au service des retraités de la CNaPS

Les agences de la BNI assurent dorénavant des services de paiement pour les retraités (Bnicnaps).

Depuis plus de deux ans, BNI Madagascar met à la fois sa politique de proximité et son expertise en matière de bancarisation au profit des retraités issus du secteur public et privé.

Un process qui se manifeste par un partenariat que la banque a noué avec la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS). Ensemble, les deux entités se sont engagées à moderniser le service des prestations sociales pour mieux traiter les retraités.

Traitement privilégié. A travers ce partenariat, la banque met à la disposition des usagers de la CNaPS son vaste réseau d’agences, pour sécuriser et faciliter le paiement des allocations de retraites. Le dispositif mis en place permet aux retraités issus du secteur privé de percevoir leurs pensions auprès des agences de la BNI Madagascar. Les personnes âgées bénéficient d’un traitement privilégié puisqu’un guichet spécial leur est dédié afin de leur offrir un accueil digne des « zokiolona ». Et ce, dans le strict respect des mesures et gestes barrières en cette période de crise sanitaire. « Le partenariat de la BNI avec la CNaPS va bien au-delà d’une simple mise à disposition » explique la BNI Madagascar dans un communiqué. En effet, la banque propose aux retraités un service complet incluant entre autres une carte bancaire pour faciliter leur retrait 7j/7 auprès des 122 Guichets Automatiques de la banque. En plus de la simplicité et la facilité offertes aux retraités, la banque et la CNaPS ont décidé que ces services appelés « Pack MITSINJO » seront entièrement gratuits.

Crédit Mitsinjo. En exclusivité, les pensionnaires retraités affiliés à la CNaPS pourront également bénéficier du crédit Mitsinjo. Ils peuvent emprunter jusqu’à 8 000 000 Ariary et rembourser dans un délai de 6 à 24 mois. Les démarches ont été facilitées pour rendre le crédit accessible. Aucune garantie réelle ni caution personnelle n’est exigée. Le prêt peut être débloqué très rapidement, en moins de 24h, dès lors que les conditions sont remplies. BNI Madagascar prend le temps d’expliquer l’ensemble de ces avantages à travers son réseau d’agences et accompagne directement les retraités de la CNaPS qui souhaitent procéder à l’ouverture de leur compte. Aujourd’hui, la première banque malgache a été choisie par des milliers de retraités pour leur compte et crédit bancaire. Ce partenariat avec la BNI Madagascar permet à la CNaPS d’enclencher la première étape de son plan pour la digitalisation des prestations sociales.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Digitalisation de l’agriculture : Lancée par un consortium d’acteurs dans la région Atsimo Andrefana

La première assemblée générale de la coopérative « Miharo Raiky » se fera par téléconférence.

Cette action entre dans le cadre d’un développement durable et inclusif prôné par les opérateurs de l’HOREB.

La vulgarisation des techniques de production améliorées et appropriées s’avère urgente afin d’assurer la sécurité sanitaire des consommateurs tout en relançant les exportations des produits agricoles. Le consortium d’acteurs regroupant les opérateurs de l’HOREB (Hygiène, Organisation et Restauration de l’Environnement et de la Biodiversité), Orange Madagascar, le Catholic Relief Services, la coopérative « Miharo Raiky » et les services déconcentrés de l’Etat dans la région Atsimo Andrefana, est conscient que c’est une des voies de sortie de cette crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19. Il faut booster la production agricole pour assurer l’autosuffisance alimentaire et viser l’exportation. Cependant, le nombre de techniciens agricoles reste insuffisant pour couvrir les zones de production, sans compter le manque de structure d’encadrement et d’appui à la base. Raison pour laquelle, ce consortium d’acteurs a lancé la digitalisation de l’agriculture dans le cadre d’un développement durable et inclusif prôné par les opérateurs de l’HOREB.

Formations à distance. Ainsi, la commune rurale de Milenake dans le district de Toliara II a été choisie comme une commune pilote pour démarrer ce projet. Une cérémonie officielle de remise de tous les équipements nécessaires à sa mise en œuvre s’est tenue la semaine dernière, et ce, en présence du Gouverneur de la région Atsimo Andrefana, du Chef de district, des représentants des banques BNI et BOA Madagascar, du projet PIC (Pôle Intégré de Croissance), à part les acteurs concernés. Et par le biais de cette digitalisation, des conférences téléphoniques permettant de réunir jusqu’à une cinquantaine de personnes représentant les paysans locaux, les techniciens et les exportateurs seront organisées au niveau des fokontany de cette commune pilote, avec l’appui de Orange Madagascar. Ce qui permettra d’éviter la perte de  temps en matière de prise de décision entre les parties prenantes ainsi que d’économiser les dépenses sur les déplacements, a-t-on évoqué. En outre, des formations à distance seront organisées périodiquement avec des formateurs et des experts dans les domaines variés, selon les promoteurs. On peut citer, entre autres, la formation en matière d’alphabétisation et la formation agricole proprement dite. Des ingénieurs agronomes peuvent ainsi intervenir directement via une smart TV munie d’un convertisseur pour assurer cette formation à distance, et ce, via les connexions à internet qui sont offertes par Orange Madagascar.

Traçabilité. En outre, le Catholic Relief Services et cet opérateur en téléphonie mobile ont mis en place le système « Haivokatra » qui sert à accompagner ou assister les exploitants agricoles familiaux membres de la coopérative « Miharo Raiky » en cas de besoins par le biais d’un call center. D’après toujours les promoteurs, des tablettes sont mis à disposition des leaders paysans afin de capturer des informations concernant les éventuels problèmes ou maladies touchant leurs exploitations. Ils les transfèrent directement auprès des techniciens agricoles en vue d’obtenir des solutions ou ils peuvent communiquer directement auprès des responsables via ce call center moyennant un coût forfaitaire de 70 ariary à chaque appel quelque soit sa durée, a-t-on appris. En fait, le gouvernorat de la région Atsimo Andrefana et la coopérative « Miharo Raiky » qui regroupe 151 paysans et des représentants des techniciens agricoles et des exportateurs de l’HOREB, s’engagent à atteindre les Objectifs de Développement Durable via cette digitalisation de l’agriculture. Il s’agit, entre autres, de la réduction du taux de mortalité, de l’amélioration de la productivité et de la baisse significative du taux d’illettrisme. Ce qui permettra en même temps d’asseoir la bonne gouvernance étant donné que la traçabilité du paiement des ristournes et des taxes afférentes à la production agricole issue de cette commune pilote, sera assurée. La professionnalisation et la formalisation des exploitants agricoles, ne sont pas en reste.

Compétitifs. Par ailleurs, les acteurs de l’HOREB ont également remis des foyers à balle de riz aux 151 ménages pour éviter la déforestation. En tout ! Les parties prenantes ont comme vision de faire de la région Atsimo Andrefana comme étant le grenier à grains secs de l’Océan Indien et de l’Afrique australe, sans oublier le développement de l’industrialisation rurale par le biais de l’exploitation des ressources locales comme le toaka gasy et le vahona pour la fabrication de gels désinfectants et la production de chips de manioc. En effet, celle-ci est favorable aux cultures de pois de cap, de haricot et de black-eyes. Et la production de pois de cap s’annonce bonne cette année. Le consortium d’acteurs est aussi convaincu que cette démarche inclusive contribuera à rendre les produits agricoles plus compétitifs sur le marché international.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Rallye Mont-Blanc – Morzine : Abandon de Hugo Louvel

L’aventure était de courte durée pour l’équipage de Hugo Louvel-Alex Vidal à la première manche du Rallye Mont-Blanc. Pourtant, ils ont terminé à la troisième place à la mi journée du premier jour du Rallye Morzine. « Une note mal comprise nous a définitivement éliminé de la course au podium en 208 Rally Cup. Les chronos étaient là, nous en retenons le positif.  Je suis sincèrement désolé pour tous ceux qui nous suivent et nous font confiance. Avec Alex nous reviendrons plus fort » a publié Hugo Louvel sur Facebook.

T. H

Midi Madagasikara0 partages

Télévision numérique : StarTimes décroche le droit d’acquisition de retransmission de Laliga Santander

Les entreprises de télévision numérique payante rivalise de créativité pour offrir aux téléspectateurs un large choix de programmes.

StarTimes  n’est pas en reste dans  cette course en continuant d’enrichir sa programmation  sportive, plus particulièrement dans le football où elle vient d’annoncer l’acquisition des droits de retransmission de LaLiga Santander jusqu’en 2024.

Engagement. En effet StarTimes diffusera les matchs de LaLiga Santander à compter de la saison 2020-2021. « Les matchs seront diffusés en direct et en haute définition, sur les chaînes sport de StarTimes en français ainsi que sur l’application de streaming StarTimes ON, à compter du 12 septembre prochain » ont annoncé les responsables de StarTimes Madagascar lors d’une conférence de presse.  « L’acquisition de LaLiga souligne notre engagement à enrichir en permanence nos bouquets et à fournir à nos abonnés un contenu sportif de haute qualité. Nous allons offrir aux fans de football des grands matchs chaque semaine jusqu’à la tenue de l’euro 2020 en juin 2021. La NBA a également repris sur la chaîne ESPN et des nouvelles chaînes en version française seront bientôt disponibles sur la plateforme, après l’entrée de la chaîne Dream Works le mois dernier”.

StarTimes Go. Sur la même lancée,  StarTimes met en place  une plate-forme de shopping interactif appelée StarTimes Go. Un programme de téléachat du même nom sera diffusé sur la chaîne Novela F plus , et de certaines chaînes locales. Il offrira une nouvelle expérience de shopping sans contact, via des services intégrés disponibles à la télévision, par téléphone, et en ligne. « Au début, le programme proposera essentiellement nos produits, avant d’étendre progressivement sa gamme. Ces produits seront présentés et testés par des animateurs qui en exposeront les principales caractéristiques à l’écran ». De plus, à travers ce système, les produits seront proposés à des prix inférieurs à ceux du marché. Et pour l’achat d’un décodeur ou d’un téléviseur, des comptes de l’application de streaming StarTimes ON seront offerts. L’application StarTimes ON permet également de découvrir et de commander les produits en toute sécurité. Et un service d’installation est disponible après paiement et la livraison.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Isoraka : Polisy mpiana-draharaha, nitifitra nahafaty ny namany

Sangisangy niafara tamin’ny vono olona ! Ny sabotsy lasa teo, lehilahy iray no voatifitry ny polisy namany, tetsy Isoraka. Voa teo amin’ny lohany ity lehilahy ary maty tsy tra-drano. Nitolo-batana avy hatrany tany amin’ny lehibeny moa ity mpitandro filaminana ity; izay marihana fa mbola zazavao, mpiana-draharaha.

Ny zava-nisy araka ny fampitam-baovao avy tamin’ny polisim-pirenena. Avy niasa ary niomana ny handeha hanatitra  ny basiny etsy amin’ny toeram-piasany, kaomisarian’ny boriborintany fahefatra ity polisy mpiana-draharaha iray no nifanena tamin’ny namany sivily iray. Niaraka nikorana teny amina trano iray teny amin’iny faritra Isoraka iny izy ireo sy  ny namany vtsivitsy nony avy teo. Niainga teo ny sangisangy sy ny tariny ary tonga hatramin’ny fanandramana ny basy fiasany teny amin’iny polisy ity angamba. Teo no nitranga ny loza. « Voatifitra tsy nahy teo amin’ny lohany ilay namany iray ary maty tsy tra-drano » hoy ny vaovao. Nanakoako eran’ny trano moa ny feom-basy ary nandriaka tamin’ny tany ny rà. Nikoropaka sy niolomay avokoa ny rehetra. Nahatsapa ny hadisoana nataony moa ity polisy mpiana-draharaha ity ka lasa avy hatrany nitolo-batana teny amin’ny lehibeny ary nitantara ny zava-nisy. Tetsy an-danin’izay kosa, na dia nezahina nentina nihazo toeram-pitsaboana aza ilay tovolahy voatifitra, dia tsy nisy azo natao taminy intsony ka navantana avy hatrany teny amin’iny tranom-patin’ny Hjra. Ilay nahavanon-doza kosa, raha ny voalaza hatrany, dia « efa notanana avy hatrany ny tenany hatao fanadihadiana. Ka ny polisy misahana ny ady amin’ny heloka bevava (BC) no nandray an-tànana ny raharaha amin’ny maha- vono olona azy ». Fantatra ihany koa, fa atao mifanindran-dalana amin’ny fanadihadiana ataon’ny BC ny fanadihadiana izay hotanterahan’ny sampan-draharahan’ny polisy misahana ny fanaraha-maso ny polisy na ny IGPN. Satria, araka ny fampitam-baovao hatrany, dia « ankoatry ny maha-heloka famonoana olona, dia misy ihany koa ny fahadisoana arak’asa », izay iandraiketan’ity sampan-draharaha iray ity. Tsy handefitra mihitsy amin’ny fihoaram-pefy sy tsy fahafehezana ny asa tahak’izany ny eo anivon’ny polisim-pirenena, raha ny vaovao. « Araka ny nambaran’ Atoa Minisitry ny filaminam-bahoaka, dia tsy ekena mihitsy ny fifampiarovana sy ny tsikombakomba eo amin’ny polisim-pirenena, raha misy polisy mahavita heloka »

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football – Égypte : Voavy Paulin élu homme du match

L’international malgache, Voavy Paulin évoluant au Championnat Égyptien avec El-Misr Makkassa a marqué la rencontre opposant son équipe d’Ismailly SC le vendredi 4 septembre dernier. Paulin a ouvert le score sur un coup franc à la 21e mn. Makkassa s’est imposé par 4 buts à 1 au terme d’un match où Paulin était décisif à plusieurs reprises. L’attaquant malgache a été élu homme du match. A la 24e journée du premier league égyptien, l’équipe de Paulin se classe à la 9e place avec 30 points. Ce jour, Makkassa affrontera Al Ittihad, 5e du classement pour le compte de la 25e journée.

T. H

Midi Madagasikara0 partages

Nosy-Be : Les assassins de l’opérateur économique Gerard Weber arrêtés

L’histoire remonte au mois de mars. Au mois de mars, le domicile de l’opérateur économique et propriétaire de l’hôtel « Le Dauphin » Antanimitarana, dans le district de Nosy-Be a été attaqué par d’une escouade de bandits au nombre indéterminé. Ce ressortissant étranger était en train de regarder la télévision quand les assaillants lui ont asséné des coups de pierre à la tête avant de saccager sa maison Un poste téléviseur, un ordinateur, trois téléphones portables, un box wifi, une clé de contact de bateau et des documents concernant une voiture ont été dérobés. Saisie de cette affaire, la brigade de la gendarmerie de Dzamandzar Nosy-Be a ouvert son enquête. Le commandant de cette unité, le gendarme principal hors classe ZolyRaherimaminirainy affirme que cela a pris beaucoup de temps à ses éléments du fait que les suspects n’ont pas cessé de se couvrir. Quoiqu’il en soit, les gendarmes ont réussi à mettre la main sur les assassins et leurs complices. Cela a commencé par l’arrestation des sept suspects. Deux jours plus tard, deux autres, les véritables cerveaux de cet acte auteurs directs du meurtre, ont été appréhendés. Ces résultats ont été obtenus grâce à la collaboration avec la population locale, a précisé le commandant de brigade qui a tenu à remercier les personnes qui ont fourni des renseignements dans la recherche de ces malfrats.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Le CRA suit les traces de l’Imam Hussein

CRA de g à M. Akbaraly Haniphe a donné l’exemple.

Après avoir célébré l’Achoura qui est le jour anniversaire de l’assassinat d’Imam Al Hussein Ibn Ali et de ses partisans, les musulmans du monde perpétuent leurs actes de bienfaisance. En effet, samedi dernier le centre Rassoul Akram d’Antohomadinika a organisé une collecte de sang et plus d’une cinquantaine de musulmans et musulmanes ont répondu à l’appel lancé par les responsables du centre MM. Akbaraly Haniphe.et Cheikh Komeil Ifasy. C’est une occasion pour eux de rappeler les actes de bienfaisance qu’ils ont déjà entrepris depuis l’existence du centre, comme les distributions de PPN, de couvertures, de médicaments…, et la collecte de sang qui est une opération annuelle figurant dans leur agenda en partenariat avec le groupe médical d’urgence (GMUR) et le centre national de transfusion sanguine du centre hospitalier Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. Pour contenir la propagation du coronavirus, ils ont donné déjà l’accord d’héberger les patients si le besoin se fait redde,tir. Ausi ont-ils ajouté que le sang donné est pour tous ceux qui en ont besoin sans distinction de religion, de race ou d’ethnie. Une telle action mérite d’être prise pour exemple car les gestes d’empathie des bienfaiteurs ne sont ,ni partials ni sectaires et ce afin de ne pas dénaturer leurs actions.

Nary RAVONJY

Midi Madagasikara0 partages

Alasora : Lehilahy tratra nanafika niaraka tamin’ny basy kilalao

Lehilahy iray rain-dahiny tanteraka amin’ny vaky trano sy halatra mitam-piadiana no voasambotry ny polisy etsy Alasora, ny herinandro lasa teo. Fantatra tamin’ny fanadihadiana azy, fa basy tsy tena izy akory no nentina nanao ny asa ratsiny ankoatr’ireo fitaovana famakiany trano.

Antso vonjin’ny olona  no nanaitra ireo mpitandro filaminana tamin’io fotoana io, ary nidinana avy hatrany teny an-toerana.  « Tabataba sy antsoantso nataon’ny vahoaka teny an-toerana izay nilaza fa misy olona nanafika ary mampiasa fitaovam-piadiana mahery vaika no nahafahan’ny polisin’Alasora nisambotra ity lehilahy ity » hoy ny vaovao. Efa nomanina daholo ihany  ny tetik’ady rehetra entina hisamborana io olon-dratsy io, ka tsy niandry fotoana ela tokoa dia voafehy tanteraka ny lehilahy. Tamin’izay fotoana izay no fantatra, fa hay basy tsy tena izy akory, saingy mitovy endrika tanteraka amin’ny basy poleta tena izy no nentin-dranamana mampihorohoro ny vahoaka. Raha ny fantatra mantsy, dia saika izy avokoa no tompon’antoka tamin’ireo fanafihana sy famakiana trano mitam-piadiana nahalasibatra tokantrano maromaro teny an-toerana. Tratra tany aminy kosa ny fitaovana hafa fentiny manao ny asa ratsiny, toy ny: zava-maranitra, pince coupante, barre à pince, sns…. Tamin’ny famotorana azy ihany koa no nahafantatra, fa efa jiolahy ikoizana ny lehilahy ary vao nivoaka ny fonja vao haingana. Anio moa no ho fantatra fa hatolotra ny Fampanoavana izy ka heverina fa handeha hamonjy izany toerana izany indray.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Foot-National 2 : Victoire du FC Fleury avec William Gros buteur

L’international malgache, William Gros est en bonne action avec FC Fleury.

Deux buts inscrits en quatre journées au championnat de France de division nationale,  William Gros, l’attaquant des Barea a réalisé un bon début  avec son nouveau Club, le FC Fleury.

Quatre matches et quatre victoires.  Le FC Fleury est invincible au Championnat de France de football de National 2. Ce samedi, la bande à William Gros a rencontré le Blois Football 41 pour le compte de la quatrième journée de la phase de groupe. L’international malgache, le dernier arrivé du groupe a inscrit son deuxième but pour ce championnat. Remplaçant au coup d’envoi,  William Gros a marqué le but vainqueur pour le FC Fleury 91 à la 88e minute. En effet, Fleury a mené le score dès la quinzième minute par le but de Petrilli. Les Blésois ont par la suite réussi à l’égaliser avant le repos grâce à un penalty inscrit par Badin, suite à une faute d’un défenseur de visiteur.

La deuxième période était remplie de malchance pour BF41. Son buteur, Duvoux a écopé d’un second carton jaune, et était exclu du terrain. Fleury a pu profiter de cette opportunité du jeu à 11 contre 10. C’est ainsi que l’attaquant des Barea a rajouté une deuxième réalisation, juste après son entrée sur le terrain et à deux minutes avant de ne pas entrer en  prolongations. A savoir que lors de son premier match avec son nouveau club, Gros a déjà permis au FC Fleury de remporter la victoire contre le Saint-Malo lors de la première journée. Il était l’auteur du but de l’égalisation à la 55e minute. Son coéquipier Nouï Laïla a doublé la mise quelques minutes avant le coup de sifflet final. Quant à Zotsara Randriambololona, étant remplaçant, il est entré sur le terrain à la 27e minute. Il a aussi entamé un bon match et avait retrouvé sa forme après sa blessure lors de la précédente saison.

A l’issue de cette journée, Fleury est deuxième au classement général à égalité de points avec St Privé Saint Hilaire mais ce dernier occupe la première place grâce à la différence de buts. Les Voltigeurs où jouent les autres Malgaches en l’occurrence Dafé et Dada, sont troisième devant l’US Granville avec un point d’avance.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Rap Gasy : Succès du live MVP de DioXVI

La scène de KiStudio, le lieu de prédilection de DioXVI.

Chose promise, chose due. Ils étaient une bonne quinzaine à participer au live MVP. Eux, ce sont les membres du DioXVI, les précurseurs du rap gasy d’il y a deux décennies. Ce retour en force marque  incontestablement un tournant dans le milieu, en reflétant une grande cohésion et un élan considérable pour la continuité de leurs activités artistiques. En presque une heure de temps, ils ont donné un second souffle à des morceaux qui ont marqué les esprits  des amateurs de rap gasy, rassemblant ainsi un millier d’internautes.  Avant toute chose, les frères d’art ont rendu hommage à Blazz avant de démarrer avec « Mamo ‘ndray ny misionera ». L’ambiance rap gasy reste toujours le même. Professionnels comme jamais, le live est à la hauteur de leur promesse, tant techniquement qu’artistiquement. Avec Davy. Certes, le clan a mûri, et la sagesse vient avec l’âge, tout en restant fidèle à son image. S’ensuivent alors les nouveaux sons comme « Posikif » et les « Zarao azy » de DRB.  Artistes engagés, les rappeurs de DioXVI ne cessent d’apporter un nouveau « vibe » pour aller de l’avant et savoir tirer du bon même dans une situation aussi compliquée que la pandémie. Une mentalité à adopter en attendant la sortie imminente de leur prochain album.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Température : Pas de changement significatif dans les 3 prochains jours

Le froid devrait persister sur les Hautes terres centrales alors que la température augmente petit à petit dans les régions.

Les températures ne connaitront, en général, pas beaucoup de changement. La sensation de froid sera présente dans les Hautes terres centrales et une partie de l’Est du pays. C’est ce qu’a communiqué la Direction générale de la météorologie quant aux prévisions météorologiques des trois prochains jours. La température connaitra par ailleurs, une hausse continuelle dans les régions Ouest du pays à partir de mercredi prochain. Ainsi, les températures minimales seront comprises entre 10 et 23°C tandis que les maximales seront comprises entre 20 et 32°C. Aussi, les temps prévues pour les trois prochains jours seront au rythme de l’alizée qualifiée d’instable par la Direction générale de la météorologie. Avec la fréquence du changement de température, les « vulnérables » sont invités à renforcer leurs défenses immunitaires.

Recueillis par José Belalahy

Madagate0 partages

MADAGASIKARA. COVID-19. NY FEPETRA VAOVAO MANDRITRA NY 15 ANDRO, AORIAN’NY ALAHADY 6 SEPTAMBRA 2020, NOVE...