Les actualités Malgaches du Samedi 07 Septembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara97 partages

Grande messe à Soamandrakizay : La communauté musulmane prête main-forte aux catholiques

Les dons offerts par la communauté musulmane à l’occasion de la venue du Pape à Madagascar.

Décidément, la venue du Pape François à Madagascar est un événement national ; pour dire que c’est l’affaire de tout le monde. Et la communauté musulmane de Madagascar est de cet avis, elle qui contribue de très près à l’organisation de la grande messe de ce dimanche au domaine Soamandrakizay.

La communauté musulmane a fait des dons pour la messe de dimanche à Soamandrakizay. Loin d’être des moindres puisque ce sont 20.000 baguettes de pain, 20.000 sandwichs, 3.000 œufs, 20.000 bouteilles d’eau, des gaufrettes, des bananes et bien d’autres encore qui seront distribués à toutes les personnes qui vont assister à ce grand événement. «Il s’agit d’un geste de fraternité entre toutes les religions selon les explications du président du conseil d’administration de la communauté musulmane. « Nous prions tous le même Dieu, le Dieu De l’amour et de la paix », a-t-il précisé.

200 volontaires. Outre les dons cités précédemment, la communauté musulmane met également à disposition de l’organisation 200 volontaires musulmans. Ces derniers vont prêter main-forte à l’équipe qui travaille sur le site Soamandrakizay. Ils seront à l’œuvre pendant tout le weekend, c’est-à-dire pendant la journée du samedi et celle de dimanche pendant la messe. Certains d’entre eux étaient déjà même sur place pendant la journée du vendredi. Cette participation témoigne de l’ouverture d’esprit dont font preuve les membres de la communauté musulmane. Pour eux, peu importe les religions, cet office religieux sera un moment de partage et d’amour fraternel pour l’ensemble de la population malgache.

Infrastructures. Et pour finir, il ne faut pas oublier de mentionner que la communauté musulmane a également offert sa contribution  aux travaux  d’aménagement dans le domaine Soamandrakizay à Androhibe ; notamment en dotant les lieux de citernes d’eau de 3.000 m3  ainsi que des bâches de 2.000 m². D’après les explications que nous avons reçues sur place, d’autres aides vont arriver demain. En tout cas, cette association des musulmans avec les catholiques et les autres religions prouvent à quel point chaque entité souhaite vivre en harmonie dans ce beau pays, « iray aina, iray vatsy » selon le proverbe Malagasy.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara5 partages

Accueil du Pape François : Communion d’esprit entre les Malgaches

Le Président Andry Rajoelina a accueilli le pape François à sa descente d’avion. (Photo Kelly)

Le Président Andry Rajoelina, le Premier ministre Ntsay Christian, la présidente de l’Assemblée nationale Christine Razanamahasoa et le président de la HCC Jean Eric Rakotoarisoa ont répondu présents, hier, à Ivato pour accueillir le Saint Père. L’on a remarqué toutefois l’absence du président du Sénat, Rivo Rakotovao.

L’appareil de la  compagnie aérienne mozambicaine « Linhas Aéreas de Moçambique »  qui a transporté le pape François en provenance de Mozambique a atterri à l’aéroport de la BANI d’Ivato, hier, à 16h. Le couple présidentiel était venu l’accueillir à sa descente d’avion. Cette venue du pape dans la Grande île est notamment marquée par une communion d’esprit entre les Malgaches, et ce, sans distinction de religion, malgré la ferveur des fidèles catholiques. Les malgaches étant d’ailleurs réputés pour leur hospitalité légendaire.

Arrivée du Pape. Un accueil qui a été bien organisé. Ainsi, une centaine d’enfants provenant de différentes paroisses, entre autres, de la Chapelle BANI, de la Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la paroisse Faravohitra, ont animé le lieu par des chants évangéliques, bien avant l’arrivée du Pape. Selon l’un des responsables de ces enfants, on a mis un mois pour la répétition. Malgré leur jeune âge,  ces derniers n’ont pas démérité. La grande famille de l’église catholique du moins les hauts responsables, a rehaussé également de leur présence l’arrivée du pape à Madagascar. Notons qu’après avoir eu un bref entretien avec Andry Rajoelina, il est monté à bord de la papamobile en direction de la Nonciature sise à Ivandry.

Mesures restrictives. Force est cependant de constater qu’il n’y avait pas eu assez de monde, lors de l’arrivée du pape. Les mesures restrictives prises par les forces de l’ordre auraient  dû y avoir des impacts sur les gens, à tel point qu’ils ont préféré rester chez eux, malgré qu’hier après-midi a été déclaré chômé et payé. Mais qui est le pape François ? Son nom est Jorge Mario Bergoglio. Il est né le  17 décembre 1936 à Buenos Aires, un homme d’Église argentin. Après son élection le 13 mars 2013, il fut le  266e  pape à l’âge de 77 ans.

Dominique R.

Midi Madagasikara5 partages

Armée malagasy : Formation aux quatre coins du monde

Des élèves officiers malgaches ont été même admis à Westpoint.

Il est loin l’époque de la Révolution socialiste avec des « mpitolona manao fanamiana » formés presque exclusivement dans le moule socialiste. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas tel qu’il est rapporté dans les communications verbales effectuées au titre du ministère de la Défense nationale en conseil de gouvernement. Pour ne citer que le dernier en date qui a fait état de quatre accords portant des formations militaires se déroulant respectivement du 21 au 22 septembre 2019 en Egypte ; du 1er septembre 2019 au 30 juin 2020 au Maroc ; à l’Ecole navale TICA en Guinée Equatoriale ; au Centre d’instruction de Rochefort en France. Sans oublier la délégation malagasy qui va participer à l’atelier sur l’incorporation des dispositions du Traité sur le commerce des armes dans les systèmes juridiques nationaux des Etats d’Afrique francophones. Des élèves officiers malgaches ont été même admis par voie de concours dans des écoles militaires américaines comme la « Air Force Academy » de Colorado Springs ; la « Coast Guard Academy » de New London (Connecticut) ; la « Naval Academy » d’Annapolis ; et même la prestigieuse «United States Military Academy of Westpoint ». Bref, pour reprendre une autre expression du « Boky mena », c’est la formation « tous azimuts » aux quatre coins du monde pour l’Armée malagasy.

R. O

Midi Madagasikara3 partages

Andohatapenaka : Teratany vahiny tra-tehaka saika hanondrana « soucril » sy vorivorin-kena 27 taonina

Taovan-kenan’omby, mahatratra aman-taonina maro, nokasaina haondrana any ivelany no tra-tehaky ny zandary tetsy Ampefiloha Ambodirano, ny alakamisy lasa teo. Teratany vahiny iray no voarohirohy tao anatin’ity raharaha ity ka nosamborina sy hanaovana famotorana amin’izao fotoana izao.

Nahavariana ny maro tokoa ity tranga niseho teny Andohatapenaka ity rehefa nidina tampoka tamin’ny tranona teratany vahiny ny zandary misahana ny fikarohana heloka bevava etsy Fiadanana. Nisy mantsy, araka ny fanazavàna azo, ny vaovao azon’izy ireo fa  misy teratany vahiny mikasa hanondrana taovan-kena an-tsokosoko teny an-toerana. Tokony ho tamin’ny efatra ora hariva tany no tonga ireto zandary ireto, niaraka tamin’ireo solontena avy ao amin’ny Ministeran’ny fambolena sy ny fiompiana ary ny jono (Maep). Tra-tehaka tao tokoa ilay teratany vahiny. Rehefa niroso tamin’ny fisavàna ny tranony ireto mpanao fanadihadiana dia hita tao ireto hena marobe. Nangonina tao amin’ny trano lehibe iray, natao tamin’ny gony ary efa vonona ny haondrana. Milanja eo amin’ny 27 taonina eo izany ary nahitàna « vorivorin-kena » sy « soucril ».

Araka ny didim-panjakana laharana faha-2019-046 nivoaka ny volana janoary 2019 dia voarara ny fanondranana omby sy izay rehetra mikasika izany ary anisany ny hena. Raha ny fanazavàna azo anefa dia efa mpanao io asa fanondranana hena io ity vahiny ity, ka na dia efa nihatra aza io didim-panjakana io dia mbola nitohy nanao ny fanaony ihany ny lehilahy. Nentina avy hatrany natao famotorana moa io vahiny io ary atolotra eny anivon’ny ambaratongam-pahefana mahefa rehefa vita izany. Ireto taovan-kena tratra kosa dia tsy maintsy hopotehina.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

CHAN 2020 : Les Barea prêts pour le choc contre la Namibie

Plus que deux semaines pour les matches aller du deuxième tour de la CHAN qualificatif pour la phase finale au Cameroun début 2020.

Madagascar se déplace en Namibie le 21 septembre avant de recevoir le match retour le 20 octobre. On aura droit à des chocs au sommet pour ne citer que ce sulfureux Algérie-Maroc placé sur un air de revanche à prendre pour les Marocains même si cette CHAN est très différente de la CAN dans la mesure où seuls les joueurs évoluant dans un club de leur pays peuvent y participer.

On notera aussi ce duel de titans entre Sénégal et Guinée tout comme ce Mauritanie-Mali qui promet des étincelles. Mais cela n’enlève rien au mérite de cette nouvelle formule initié en 2009 et qui est maintenant à sa sixième édition. Les matches aller seront du 20 au 22 septembre tandis que les matches retour sont prévus du 18 au 20 octobre. On a déjà une petite idée des 16 équipes qui iront au Cameroun avec les vainqueurs de ce second tour dont nous vous donnons ci-après les affiches.

Zone Nord (2 qualifiés)Algérie- MarocTunisie- LibyeZone Ouest A (2 qualifiés)Mauritanie-MaliSénégal-GuinéeZone Ouest B (3 qualifiés)Togo- NigériaNiger- Côte d’IvoireGhana- Burkina FasoZone Centre (2 qualifiés)Centrafrique- RD CongoGuinée Equatoriale- CongoZone Centre Est (3 qualifiés)Burundi- OugandaEthiopie- RwandaTanzanie-SoudanZone Sud (3 qualifiés)Zambie- EswatiniNamibie- MadagascarLesotho- ZimbabweClément RABARY
Midi Madagasikara1 partages

Prévision météorologique : Une forte houle sur les côtes Sud

En marge de tout ce qui va se passer à Antananarivo pendant ce week-end, c’est une autre nouvelle qui devrait aussi arriver aux oreilles des navigateurs et de la population des côtes Sud de la Grande Île. Un nouvel épisode de forte vague de trois à quatre mètres est prévu entre Morombe et Vangaindrano du vendredi 06 septembre à 12 heures au dimanche 08 septembre à minuit. Ainsi, il est fortement déconseillé de sortir en mer pendant ce week-end selon les recommandations du service de météorologie et du ministère des Transports et de la météorologie. Même chose en ce qui concerne l’ensemble des Côtes Est puisque les résidus des vagues (trois mètres) pourraient toucher ces régions durant la journée du 09 septembre. La vigilance est donc de mise pour la partie Sud et Est en raison de cette forte houle.

Pour ce qui est du temps à Antananarivo pour aujourd’hui et dimanche, le temps sera nuageux et le vent sera très présent. La température minimale est de 11°C et la maximale de 22°C. Pour ceux qui envisagent de se rendre à Soamandrakizay, il vaut donc mieux se munir de vêtements chauds pour la soirée et prévoir quand même quelques accessoires qui permettent de se protéger du vent. Enfin, à ne pas oublier les conseils du ministère de la Santé concernant la messe de ce dimanche, bouteille d’eau et quelques friandises sont les alliés indispensables pour tenir bon au milieu de la foule.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara1 partages

Manakambahiny : Moto nifandona tamin’ny kamiao, maty ny mpanamory  

Mafy ny fahavoazana ary na noezahina nentina teny amin’ny toeram-pitsaboana aza mba nialàna nenina ilay lehilahy dia tsy tàna intsony ny ainy. Tokony ho tamin’ny valo ora sy sasany alina, hiakatra hamonjy an’Ambanidia ilay kamiao kely raha mifanohitra amin’izany kosa ny làlan’ilay moto.  Tsy mifanalavitra ny oniversite Aceem, teo amin’ny somary fiolanana no nitranga ny loza. Raha araka ny fanazavan’ny mponina eny an-toerana dia nifatratra teo amin’ny fitaratr’ilay fiara lehibe mihitsy ny lohan’ny mpanamory moto. Midika izany fa mafy ny fifandonana ary tafapitika mihitsy io farany vokatr’izany. Teo ihany dia efa tsy nihetsika intsony izy. Na izany aza anefa dia mbola nisy fanantenana ny olona amin’ny hanavotana ny ainy ary nentina faran’izy maika teny amin’ny toeram-pitsaboana, tao amin’ny hopitaly Hjra. Nentina tao amin’ny sampana fameloman’aina ary vita ny fialana nenina rehetra, tsy tafaverina intsony ny ainy. Tonga teny an-toerana ny polisy nanao fijerena ifotony mba hanokafana fanadihadiana. Iny alina iny dia notazomina teny amin’ny paositry ny polisy ny mpamily ilay kamiao mba hohainoina sy hanaovana fanadihadiana, noho ny fisian’ny olona maty avy amin’ilay lozam-pifamoivoizana.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Basket-ball – Sommets N1A : MB2All et SBBC intraitables chez les dames

La seconde journée des éliminatoires de la seconde phase des championnats de Madagascar N1A a vu la victoire 2B d’Analanjirofo contre la CNaPS Sports d’Itasy. Au terme de ce duel entre deux « novices », les gars d’Analanjirofo emmené par Gouges auteur de 25 points ont su faire la différence lors du money-time. Pourtant, ce sont les Caissiers ont mené au score tout au long de la rencontre. Les gendarmes de la GNBC n’ont pas fait beaucoup d’efforts pour s’offrir aux joueurs de l’ECBBA par 76 à 65. L’ASCB de Mahajanga avec un effectif rajeuni n’a pas tremblé face à l’AS Fanalamanga en s’imposant par 75 à 53. Chez les dames, les deux favorites ont fait respecter la hiérarchie. MB2All a eu le dessus sur ASA par 86 à 30 si les Majungaises du SBBC ont battu Ankaratra par 64 à 42. Les joueurs et joueurs auront droit à deux jours de repos avant la reprise des hostilités lundi.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Caméras de surveillance : Affectation dans les zones rouges après la visite du Pape

Le Premier ministre Ntsay Christian a effectué une descente au bureau de l’OTME à Andafiavaratra hier.

Satisfecit du Premier ministre Ntsay Christian par rapport aux mesures de sécurité prises dans le cadre de la visite du Pape François. Hier, le locataire de Mahazoarivo a effectué une descente au bureau de l’Office des Transmissions Militaires de l’Etat (OTME) à Andafiavaratra, pour constater de visu les matériels de surveillance utilisés par les Forces armées pour assurer la sécurité du Souverain Pontife, mais aussi pour donner les dernières consignes aux responsables de la sécurité. Au total, 150 caméras ont été installées dans tous les trajets de la délégation papale, mais aussi à Soamandrakizay où aura lieu demain la grande messe. Le Chef du gouvernement a tenu à rassurer les fidèles catholiques. « La sécurité sera maitrisée complètement et les quatre jours de visite du Pape François se dérouleront dans le calme et sans incident », a-t-il annoncé. Et de souligner au passage la bonne coordination entre les différentes entités des Forces de l’ordre qui assurent le maintien de l’ordre et de la sécurité dans le cadre de cet évènement.

Fort dispositif de sécurité. En tout cas, Antananarivo et ses environs ont connu une journée très calme pour le premier jour de la visite du Pape François. Les embouteillages qui ont caractérisé le quotidien des tananariviens ces derniers temps à cause des travaux de réhabilitation des routes de la capitale ont disparu. En outre, un fort dispositif de sécurité a été installé et des milliers d’éléments des Forces de l’ordre ont été mobilisés tout au long de la route reliant l’aéroport d’Ivato à la Nonciature à Ivandry, en passant par Tsaramasay. Durant son passage à l’OTME, le Premier ministre Ntsay Christian a annoncé qu’après la visite du Pape, ces caméras de surveillance seront affectées dans les quartiers de la capitale connus comme des zones rouges en matière d’insécurité. En tout cas, les tananariviens espèrent que ce climat de calme et ces mesures de sécurité drastiques seront maintenus après le passage du Souverain Pontife.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Pont Tsarasaotra : Deux morts dans une collision entre une moto et une voiture

Deux vies ont été perdues près du pont Tsarasaotra. Le 4 septembre dernier, aux environs de 19 heures, une voiture «Toyota Avanza »  et une moto « Jog pro » se sont télescopées. Le choc était fort ,comme l’accident s’est produit sur un virage. Le bilan était lourd.  La moto et ses passagers étaient gravement touchés. La deux –roues a été ejectée de plusieurs mètres. Une femme de vingt ans et un homme  de 62 ans, les passagers  de la moto, sont mortes à leur arrivée à l’HJRA. Le chauffeur de la voiture accidentée s’est rendu volontairement auprès du poste de Police pour être enquêté .

Voarisoa Davidson (stagiaire)

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Sa sainteté le Pape François accueillie par une foule immense.

A 16 heures tapante, le 6 Septembre, comme prévu, l’avion provenant de Mozambique a touché le sol malagasy. A a sortie de l’avion, le pape a été reçu par le couple présidentiel. Les fidèles, tous chrétiens confondus, catholiques ou autres, se sont empressés de rejoindre l’aéroport international d’Ivato pour accueillir sa sainteté. L’événement a été diffusé en direct, sur la télévision nationale et sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook.
Le Pape a un emploi du temps assez chargé et compte bien rencontrer tous les responsables étatiques avant de quitter le pays. La visite du centre Akamasoa du père Pédro figure également parmi ses priorités. Aujourd’hui, le pape est reçu par le président Andry Rajoelina à Iavoloha. La grande messe de demain à Soamandrakizay est très attendu par les chrétiens surtout chatoliques. Ces derniers attendent un message de paix de sa sainteté.
Midi Madagasikara0 partages

Un pape qui va réveiller les consciences 

C’est toute la nation qui s’est mobilisée pour faire de cette visite du pape François  non pas l’événement de l’année ou de la décennie, mais celle de ce XXIè siècle. La venue  de Jean Paul  II, l ’un de  ses prédécesseurs a marqué les Malgaches du XXè siècle.    Aujourd’hui,  ce sont les   26 millions d’habitants de la  Grande île, toute génération confondue, qui vont recevoir  la  bénédiction de ce saint homme. Les hommes  et les femmes  qui se sont massés hier sur son passage se sont sentis investis d’une bénédiction divine .   Les quartiers de la capitale qui ne se trouvaient pas sur le trajet de la papamobile ont paru bien calme, les rues  étant désertées par ses  piétons et presque sans voiture. Les centaines de milliers de fidèles venus des  provinces ont commencé à découvrir la capitale, mais c’est la grande messe de demain qu’ils attendent dans une ferveur mêlée d’allégresse. Toute l’île a vécu cette arrivée d’hier en direct. Ceux qui n’étaient pas le long du parcours  étaient devant leur  poste de télévision, regardant la TVM ou KTO. Le peuple malgache est à l’unisson, les  problèmes qui existent sont mis de côté pour l’instant,  les dirigeants politiques  observent une trêve  qui s’impose tout naturellement. C’est un formidable élan dont  le pays veut bénéficier après le passage du pape François.  Les difficultés subsisteront, mais les efforts pour les surmonter ne seront pas ménagés. Les trois  jours à venir vont marquer à jamais la nation malgache.

C’est  un des plus éminents dirigeants du continent africain qui vient de s’éteindre. Le vieux lion Robert Mugabe est décédé, avant-hier à  95  ans. Celui qui a dirigé son  pays d’une main de fer   était détesté des  pays occidentaux, mais il a réussi à s’accrocher au pouvoir malgré toutes les tentatives de l’évincer. Mégalomane, autoritaire, il gouvernait comme un despote.  La redistribution des  terres  des fermiers blancs à la population noire ne provoqua pas la prospérité espérée. L’économie du pays a chuté brutalement et l’inflation a atteint des sommets.  Les frasques de sa femme  Grace ont indisposé tout particulièrement les cadres de l’armée, et ces derniers ont poussé  le « commandant Bob » à la démission. Depuis l’annonce de son décès, les hommages timides arrivent de tous les horizons.

La déconvenue de Boris Johnson, humilié par les députés au parlement, votant le report du Brexit et  rejetant la  tenue d’élections  anticipées le 15 octobre, a  été accrue par la démission de son frère, Jo Johnson, ministre d’Etat des universités et de la science. L’opposition est en train de reprendre la main, mais Boris Johnson ne veut pas lâcher prise. Il dit lui-même : « Je préfère être mort au fond d’un fossé que demander un nouveau report du Brexit ». « Bo Jo » a été moqué par la presse britannique de tout bord. Maintenant, son avenir est incertain, mais il n’entend pas lâcher prise.

L’ouragan Dorian est le premier grand phénomène cyclonique de la saison dans la zone pacifique. Il a dévasté les Bahamas qui se trouvent à l’état de ruine après son passage. Les infrastructures de l’île sont dévastées à 90%. Il se dirigeait hier vers  la  Caroline du nord dont les habitants ont été évacués.  L’ouragan après avoir faibli a repris de la force.

L’arrivée du pape François à Madagascar devrait réveiller les consciences. Les Malgaches veulent y puiser une force qui leur permettra d’aller vers un véritable développement. L’espoir n’est pas vain et  la force  insufflée par le Saint Père est nécessaire.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Accueil du Pape à Tana : Deux taxi-brousses transportant de pèlerins accidentés, cinq personnes blessé...

Malgré les dispositifs de sécurité pour préserver la vie des pèlerins disposés à assister à la visite du pape François dans la capitale, des incidents se sont encore produits dans les sillages. Tous les  ministères concernés dans l’organisation de cet événement qualifié d’exceptionnel ont déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour que cela se déroule sans incident si l’on ne cite que les mesures prises par le Ministère chargé des Transports pour contrôler des véhicules destinés à transporter les pèlerins pour rejoindre la capitale durant cette visite papale. Mais, ce qui s’est passé hier à Ambanja laisse penser que de failles existent toujours. Hier, cinq personnes membres de la délégation des fidèles d’Antsiranana en route pour rejoindre Antananarivo ont été blessées dans des accidents sur la Route Nationale n°6. Selon les informations, deux véhicules de type Sprinter ont été concernés. Le premier accident a eu lieu à Tranokonarana, juste à la sortie de la ville d’Ambanja vers cinq heures du matin. Le véhicule a  fait une sortie de route pour finir sa course dans un ravin. Trois individus dont une femme ont été blessés. Le deuxième incident s’est produit  à quelques kilomètres d’Ambanja. Deux passagers y ont été blessés. Ce qui porte à cinq les victimes.  Selon toujours les informations,  l’excès de vitesse serait à l’origine de ses accidents.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Développement numérique : Smart Campus, la grande ambition de l’Université d’Antananarivo 

Réunion finale du projet MADEEHI, le 4 septembre dernier au Grand Amphi de la Faculté EGS à l’Université d’Antananarivo.

La réunion finale du projet MADEEHI s’est tenue cette semaine au Grand Amphi de la Faculté EGS à Ambohitsaina. Le concept d’Université intelligente a été mis en avant par le président de l’Université d’Antananarivo, Pr Mamy Ravelomanana.

Plusieurs activités de développement en vue au sein de l’Université d’Antananarivo. De nombreux concepts ont été présentés lors de la Journée pédagogique ainsi que la Réunion finale du projet MADEEHI, le 4 septembre dernier. D’après ses promoteurs, ce  projet MADEEHI (Coopération et innovation pédagogique en Eau, Energie, Habitat, Informatique et Anthropologie à Madagascar), est financé par la Commission Européenne à travers le programme Erasmus +, un fonds alloué pour le renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur à Madagascar. « Réalisé conjointement avec l’Université d’Antananarivo, l’Université de Toamasina, l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo, l’Université Paul Sabatier de Toulouse III – France, l’Université de Liège – Belgique et l’Université du Pays Basque, le projet a pour but de renforcer le potentiel universitaire et sociétal à Madagascar en matière de maîtrise de l’énergie, de gestion de l’eau et de l’habitat, en s’appuyant sur les nouvelles technologies, pour assurer un développement local durable et raisonné fondé sur l’esprit d’entreprise et la valeur ajoutée des ressources naturelles du pays », ont expliqué les enseignants chercheurs au sein de l’Université d’Antananarivo.

Transformation. Les nouvelles technologies représentent un point sur lequel l’Université d’Antananarivo compte miser le plus, afin de pouvoir satisfaire la demande en matière d’enseignement. En effet, les infrastructures actuellement en place ne permettent de recevoir qu’une petite partie des nouveaux bacheliers souhaitant poursuivre leurs études. Pour le président de l’Université d’Antananarivo, l’innovation est de mise dans l’enseignement, afin de trouver de nouveaux moyens pour enseigner. Il a évoqué le concept de Smart Campus. Il s’agit d’un concept qui, à l’image des smart cities, se veut être une projection anticipatrice de la construction d’un campus universitaire intelligent, en mesure d’adapter de manière autonome son fonctionnement et ses missions, pour faire face aux grands enjeux liés aux transitions climatiques, écologiques et numériques. D’après les explications, c’est un campus bas carbone durable, numérique, responsable, intelligent, connecté et intégré dans une smart city. Certes, le projet MADEEHI a déjà contribué fortement dans le cadre de cette nouvelle approche. La réunion finale de mercredi dernier consistait entre autres, à apprécier les réalisations et les impacts du projet.  Selon ses promoteurs, la suite du projet consiste à promouvoir la mobilité des étudiants, aussi bien au niveau national qu’international, surtout pour ceux qui intègrent le troisième cycle.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Conférence des ministres – PAK : Trente-sept pays attendus  à Ivato

Les experts ont déjà ouvert le bal en juin 2018. (Photo d’archives)

L’approbation et l’adoption par les représentants ministériels d’une stratégie de plaidoyer encourageant l’investissement dans l’éducation physique, l’activité physique et le sport en Afrique figurent parmi les résolutions attendues à l’issue de cette conférence.

A trois jours du coup d’envoi de la première conférence des ministres africains sur la mise en place en Afrique du Plan d’Action de Kazan (PAK), le clan malgache à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports est fin prêt. Du 10 au 13 septembre, Madagascar accueillera les ministres et les hauts dignitaires africains et mondiaux en charge de l’éducation physique et du sport, autour de la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan adopté par MINEPS VI en juillet ainsi que de la mobilisation des partenaires techniques et financiers. Cette première conférence régionale des ministres a pour thème « plaidoyer régional visant au développement durable d’une Afrique pacifique, éthique, saine et active » qui a pour objectif de mobiliser les décisionnaires. Ils sont près de 150 personnes dont des ministres, des experts internationaux de l’Union Africaine, l’UNESCO, la CONFEJES, le CIEPSS, la CONFEMEN et le FIEP en provenance de 37 pays africains et d’autres continents en charge de l’éducation physique et sportive, à participer à cette conférence. L’année dernière, la conférence régionale des experts s’est déroulée au pays avec la participation d’une soixantaine de personnes concernées par l’éducation physique. A l’issue de cette conférence, les experts ont formulé des recommandations sur les réalités africaines pour la mise en œuvre des recommandations pour une éducation physique de qualité (EPQ) en Afrique. Les bonnes pratiques issues des initiatives nationales seront également abordées lors de ces quatre jours de réunion. Les 10 et 11 septembre, ce sera au tour des experts de se concerter à l’Hôtel Asia Africa suivi de celle des ministres les 12 et 13 septembre au Centre de Conférence Internationale à Ivato. Cet important évènement est organisé par le gouvernement malagasy en partenariat avec l’UNESCO, l’Union Africaine, le CIEPSS, la CONFEJES et la représentation permanente du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Sylviculture : Un investissement de 20 millions USD alloué par la BAD 

Le Fonds africain de la sylviculture (FAS II) bénéficie d’un fonds de 20 millions USD, suite à l’approbation du Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD), jeudi dernier. Ce fonds qui bénéficiera à l’ensemble des pays de l’Afrique Australe et Orientale, est géré par Criterion Africa Partners (CAP), une société d’investissements spécialisée dans le secteur forestier et basée en Afrique du Sud. Avec cette participation de la BAD, cette institution siègera au comité consultatif, veillera à l’alignement du fonds avec les stratégies des pays, ainsi qu’avec les meilleures pratiques internationales concernant les questions environnementales et sociales. Il faut noter que le domaine de la foresterie en Afrique subit les effets de la croissance démographique et de l’urbanisation qui entrainent une hausse de la demande de divers produits à base de bois utilisés entre autres pour l’infrastructure, les matériaux de construction et le mobilier. Chaque année, ce sont environ 100 millions de mètres cubes de bois ronds, dont la majorité comme combustible et pour des applications industrielles (matériaux de construction et mobilier) qui sont utilisés dans le continent.

Reconstitution. Le FAS II compte jouer un rôle dans la réhabilitation de plantations existantes pour en accroître la productivité, grâce entre autres, à la conversion des actifs sylvicoles en actifs à haute valeur, à la transformation en aval des produits à base de bois à forte marge et à l’utilisation des déchets de bois comme biomasse, pour les installations de production d’énergie sur le continent. En ce qui concerne le FAS I lancé en 2010, le Fonds a permis l’embauche de près de 8.559 personnes et fourni des poteaux pour la construction de 36.000 km de lignes électriques. Selon la BAD, les leçons apprises serviront lors de la mise en œuvre du FAS II. Une attention particulière doit être accordée à la participation communautaire, à celle des femmes et à la responsabilité sociétale d’entreprise pour garantir une meilleure durabilité. Par ailleurs, la stratégie présentée par la BAD pour 2013-2022 met l’accent sur la croissance verte en tant que domaine prioritaire, et considère la « gestion efficace et durable des actifs naturels » comme l’une de ses principales opportunités.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Trano fisotroana sy fandihizana eto Toamasina : Nakaton’ny fanjakana ny telo tsy mpanara-dalana

Mihevitra ireo olona tompon’ny trano fisotroana sy trano fandihizana eto Toamasina, fa raha mahazo alalana izy dia izay tiany no ataony fa tsy manaja lalàna. Misy ny lalàna velona eto amintsika, hoy ny prefen’i Toamasina Banandrasana Cyrille, ka izay tsy manaja ny bokin’andraikitra azony dia mikatona. Ny alakamisy alina teo dia nandray fanapahan-kevitra tamin’ny alalan’ny prefen’i Toamasina ny fanjakana, nanakatona ny trano fisotroana sy fandihizana roa ao Ankirihiry, dia “Paradise” sy “Willy”. Nandritra ny fidinana ifotony nataon’ny mpitandro ny filaminana nanatontosa ity taratasy avy amin’ny prefektiora ity, dia ankizy vavy sy ankizy lahy tsy ampy taona, latsaky ny 15 taona, miisa 30 no sarona tamin’ireo toerana roa ireo. Avy hatrany dia nosamborina ireo ankizy lahy sy ankizy vavy tsy ampy taona tratra tao anaty trano fisotroana sy fandihizana ireto, nosamborina niaraka tamin’izy ireo koa ny tompony sy tompon’andraikitry ny toeram-pilanonana roa ireo, miatrika ny fakana am-bavany azy noho ny heloka vitany. Tsy nijanona tao Ankirihiry ny asan’ny mpitandro ny filaminana ny alakamisy alina fa nitohy tao amin’ny trano filanonana “Taxibe” Ampasimazava ihany koa. Nanaja lalana amin’ny tsy fampidirana tsy ampy taona aminy ity toerana ity, fa ny olana ho azy dia tsy manana fahazoan-dalana miasa amin’ny alina izy fa ny antoandro ihany, ka voatery nakatona ihany koa. Naverin’ny prefen’i Toamasina, Benandrasana Cyrille, hatrany fa fotoana ho fanarenana ny gaboraraka ataon’ny olona fahazarana izao, ka tsy mandefitra amin’izany ny prefektiora, hoy izy, fa tsy maintsy hampihatra ny lalana velona.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Un séjour qui se présente sous les meilleurs auspices

Ce séjour du pape se déroule sous les meilleurs auspices. L’organisation a été faite de manière très professionnelle et  les règles de sécurité sont drastiques. Ce luxe de précautions semble avoir   réfréné  l’enthousiasme d’une grande partie de la population qui ne s’est pas déplacée pour accueillir le souverain pontife. L’attitude de ceux qui étaient au bord de la route fut plutôt froide, mais  le peuple de Dieu sera en bien plus grand nombre, demain  lors de la grande messe.

Un séjour qui se présente sous les meilleurs auspices

Le programme du séjour du Saint Père est fourni  et bien minuté. Rien  n’a été laissé au hasard et les règles de sécurité ont été drastiques. Les recommandations faites par les responsables ont certainement refroidi une grande partie de la population qui est restée chez elle. La voile semblait déserte. La circulation plus fluide  a  fait oublier les embouteillages monstres de ces derniers jours. Néanmoins, le meilleur est à venir à Soamandrakizay. Le contact sera beaucoup plus chaleureux demain lors de la grande messe.  Les  centaines de milliers de fidèles seront en communion avec le souverain pontife . Ils attendent la bénédiction  du successeur de Saint Pierre. Aujourd’hui, les  rencontres seront beaucoup plus protocolaires. lavoloha, Ambotsirohitra, autant de lieux où les entretiens se dérouleront  de manière officielle, mais dont le contenu sera chargé de sens. Cet après- midi, le déplacement du souverain pontife à Akamasoa sera un des temps forts de la journée.  Il  sera au milieu des protégés  du  père Pedro  et il pourra découvrir la fraternité et l’amour de ces hommes, femmes et enfants, qui  ont retrouvé leur dignité. Le séjour du pape François  ne se résumera pas à ce programme bien ficelé. Il devrait être approché par de simples citoyens qui lui feront  part des problèmes rencontrés dans leur  vie de tous les jours.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Arrivée du pape François : Un timide premier bain de foule

L’accueil était chaleureux à l’intérieur de l’aéroport d’Ivato.

6 septembre 2019 vers 16h06 heure locale, le pape François foule le sol malgache. Il a été accueilli par le Président Andry Rajoelina et son épouse.

Décevant. C’est ce qui qualifierait le premier contact entre le souverain Pontife et la population malgache. En effet, après les protocoles d’usages avec le Président de la République malgache, le Saint Père a quitté Ivato vers 16h15 minutes pour rejoindre la Nonciature Apostolique où il séjournera durant sa visite à Madagascar. De là a commencé le premier bain de foule du Pape. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on attendait plus de chrétiens, surtout catholiques, en matière d’accueil (l’on ne parle pas ici de ce qui s’est passé à l’intérieur de l’aéroport d’Ivato). Surtout par rapport au nombre de pèlerins attendus à Antananarivo dans les deux prochains jours. Une partie considérable de l’axe Ivato-Tsarasaotra était plus ou moins déserte. L’on n’a eu une “bonne” foule qu’à partir du rond point Tsarasaotra jusqu’à la Nonciature Apostolique-Ivandry. Les premières réactions rejettent la faute à la communication du comité d’organisation. “L’enthousiasme des gens, surtout des pèlerins, a surtout été refroidi par les mots clés de la communication du comité d’organisation. La communication en question a, en effet, été axée sur les interdits, la rigueur ou encore les menaces de sanctions” note Andry, un pèlerin venu de la région Vakinankaratra. Une situation pourtant évitable et qui ne devait pas arriver compte tenu de l’importance de la personnalité aussi bien du point de vue politique que religieux.

Le président du Senat a manqué à l’appel.

Protocole. Un autre fait a également marqué l’arrivée du Saint Père François en terre malgache hier. Au lieu de voir le Cardinal Tsarahazana Désiré accompagner le Souverain Pontife dans sa Karenjy papa Mobile, l’on a vu l’Archevêque d’Antananarivo, Mgr Odon Razanakolona. Un fait anodin pour certains mais qui est intriguant pour d’autres. Si l’Eglise Catholique avance la question d’ordre protocolaire en affirmant que “c’est l’Archidiocèse d’Antananarivo qui accueille le Saint Père, il est donc normal qu’il soit accompagné par l’Archevêque d’Antananarivo”, d’autres entités révèlent une “difficulté d’ordre linguistique”. “Le Cardinal éprouve des difficultés à s’exprimer dans la langue officielle du Vatican, c’est pourquoi on ne l’avait pas vu accompagner le pape dans la papa Mobile”, a fait savoir une source bien informée. La source également de noter que “c’est Mgr Odon qui va également l’accompagner à Maurice lundi prochain”. Une autre explication se tendrait plus sur le côté politique de la chose. Vu l’accueil qu’on a accordé au pape François, sa visite serait plus qu’une visite d’Etat. Le fait que l’Archevêque d’Antananarivo a accompagné le pape dans sa papa Mobile trouverait donc sa réponse dans le “poids politique” du Mgr Odon Razanakolona. Quoi qu’il en soit, compte tenu de l’engouement qui a précédé l’arrivée du pape François à Madagascar, la journée d’hier était plus ou moins décevante. La vraie visite papale ne commençant que ce jour, l’on attend un peu plus des pèlerins et chrétiens malgaches.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

(crédits photo : Ramora Grà)Ramora Favori au Ravimpôntsy

Ramora Favori dit « le Grà des grands » va investir la scène du Ravimpôntsy Tsiadana aujourd’hui à partir de 14 h, il sera épaulé par Gas. Puis le danseur de tôtôkafo. Ce sera donc tout un programme. Pour ceux ou celles qui ne le connaissent pas, Ramora Favori est un spécialiste du buzz, bien avant l’explosion d’Internet à Madagascar. Il a été l’un des phénomènes du genre avant que d’autres apparaissent sur la toile en arborant des personnages plus ou moins surjoués, frôlant parfois le ridicule. Par contre, cet artiste a fait de son art une référence et un porte-voix des « bas-quartiers ». Il a assumé son image de « buzzer » et a réussi à gravir les échelons.

 

(crédits photo : Tony Zà)Tony Za fera vibrer le Cgm

Il est un artiste à découvrir, Tony Zà sera à l’affiche au Cgm Analakely cet après-midi à partir de 15 h. Pour cette représentation, il a décidé de la nommer « Magnaoely », cela veut dire « partager » dans le dialecte du sud de Madagascar. Ce musicien est également un fabricant d’instrument traditionnel. Sur scène, il sera accompagné par Nono à la batterie, Lova à la trompette et au violon. Tony Zà quant à lui, jouera du kabôsy tout en chantant. « Partager est le maître-mot. Je veux partager tout ce que nous avons de plus cher à Madagascar, notre culture, notre musique, nos instruments traditionnels ».

 

 

 

(crédits photo : Eric Rakotoary)Un quatuor en périphérie

Une soirée de mélomane au Oleo Tanàna Talatamaty ce jour à 14 h 30’ avec le concert intitulé « La musique des années ’60 rime avec l’art et la culture ». A l’affiche, on retrouvera Datita Rabeson, le guitar hero national, Eric Rakotoary, bassiste émerite, Andry et Zara, cette dernière sera au micro. Ce quatuor fera ainsi voyager le public dans le passé, un passé rendant nostalgique avec des titres qui sont encore restés dans les mémoires jusqu’à maintenant. Pour s’évader en musique ce week-end, ce concert avec des musiciens accomplis serait le meilleur spot à Antananarivo. D’autant que le centre-ville sera probablement encombré et noyé dans les embouteillages.

 

 

 

 

(crédits photo : Belahy)Belahy et Filah en roue libre

Belahy et Filah sont des chanteurs loin de l’image des artistes adulés et souvent sous les paillettes, cependant ils possèdent une notoriété musicale solide. Ils seront sur la scène du No Comment Bar à Isoraka ce soir à partir de 21 h. Le premier a connu un succès avec des titres comme « Zara », « Kristianina », « Bonne chance » et bien d’autres encore. Il a également construit sa renommée avec ses paroles quelque peu caustiques. Tandis que Filah a surtout percé les charts avec son titre « Hazo boboka », un morceau « ovniesque » qui a bercé les couples et les amoureux. C’est la musique du terroir, une variété simple mais à hauteur humaine qui débarque au No Comment.

(crédits photo : ORTANA)Le « Hira gasy makotrokotroka » à la Bibliothèque Nationale

Le « Hira gasy makotrokotroka » se déplacera demain à la Bibliothèque Nationale Anosy à partir de 14 h. Décidément, les organisateurs à savoir l’Office régional du Tourisme d’Analamanga épaulé par la Commune Urbaine d’Antananarivo, entre autres, ont réussi leur pari puisque cet évènement a rassemblé les meilleures troupes de cet art séculaire, surnommé l’opéra malgache. Il faut rappeler que cette édition de 2019 sera clôturée le 29 septembre au jardin d’Ambohijatovo. Au total, huit concerts ont été organisés dans des sites et des lieux touristiques comme Ambohimanga Rova, à Sambaina, à Talatavolonondry…

Maminirina Rado/Zo Toniaina/Iss Herdiny

Midi Madagasikara0 partages

Echecs – Championnat jeune : Nette domination d’IKM Chess Club

Plus de quarante jeunes issus de la ligue Analamanga, Amoron’i Mania et Boeny se sont donnés rendez-vous pour le championnat de Madagascar Jeune au jeu d’Echec. La compétition s’est déroulée ce week-end dernier à Miarinarivo. Le club d’Echecs de l’Ivon-toeran’ny Kolontsaina Malagasy (IKM Chess club) a raflé une belle moisson puisque ses neuf joueurs étaient tous montés sur le podium de leurs catégories respectives. Ils ont gagné cinq nouveaux titres de champion national, trois titres de vice-champion et une troisième place. Chez les garçons, Tojo Ratovoarison était sacré champion en U18, Mika Andriamiadana en U-16 et Tsiresy Andriamanalimanana en U12. Chez les filles, Gloria Ramarolafy a arraché le titre en U16, et Mitia Randriamaharo avait brillé en U12. Ainsi que Harijessy Rakotomahanina (U14G), Itokiana Rakotoarisoa (U12G) et Océane Ramiandrisoa (U12F) qui ont remporté les titres des vice-champions. Mirindra Randriamahaho n’a pas démérité, elle a gagné la médaille de bronze en U8 étant la plus jeune du tournoi. Cela fait trois années consécutives que le club d’Echecs IKM a raflé le plus grand nombre de médailles au championnat national. La prochaine compétition sera le championnat national par équipe et le championnat d’Afrique Jeune au mois de décembre en Namibie.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Communales : 27 candidatures enregistrées en 8 jours dans tout Madagascar

Le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo rassure que tout va bien au niveau des préparatifs.

Les candidats maires et conseillers attendent les derniers jours pour déposer leurs dossiers de candidature auprès des OVEC.

L’empressement n’est pas au rendez-vous auprès des 114 OVEC (Organe de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures) répartis dans tout Madagascar. Et ce alors que la CENI a demandé à ceux ou celles qui veulent se présenter aux élections du 27 novembre de ne pas attendre les derniers jours pour déposer leurs dossiers de candidature. Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue hier à Alarobia, le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo a fait savoir que, huit jours après l’ouverture du dépôt de candidature à l’élection des maires, 27 dossiers sont enregistrés auprès des OVEC. Quant à l’élection des conseillers, seulement quatre listes ont déposé leur candidature. Or, il ne reste à partir d’aujourd’hui que six jours pour les candidats d’enregistrer leur candidature auprès des organes compétents. Sur ces 27 candidatures à l’élection des maires, uniquement deux sont présentées par des partis politiques. Et sur les quatre listes candidates à l’élection des conseillers, trois sont indépendantes.

Approche décentralisée. Puisqu’on aura à organiser des élections de proximité, la CENI adopte une approche décentralisée pour la gestion transparente et inclusive des deux scrutins. « La CENI centrale n’est plus la seule à tout gérer. Une grande partie de ses responsabilités est transférée à ses démembrements implantés au niveau provincial, régional, des districts et communal. », a expliqué hier Thierry Rakotonarivo. Avant de rajouter : « Les listes officielles des candidats seront publiées au niveau des districts. La CENI centrale ne sera plus chargé du traitement des résultats. Un comité ad ‘hoc sera mis en place au niveau de chaque province. Il incombera à ce comité de publier les résultats provisoires des élections. Ces résultats provisoires sont prévus être connus le 16 décembre.» Le vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante a pourtant précisé que, les tribunaux administratifs seront compétents pour proclamer les résultats définitifs des Communales du 27 novembre.

48 heures après le départ du Pape. Le délai imparti au dépôt de candidature continue de courir. Ce délai sera clôturé 48 heures après le départ du Pape François qui effectue depuis hier, une visite apostolique à Antananarivo. Pour l’élection du maire de la Capitale, une seule candidature a été enregistrée à l’OVEC de Nanisana, celle de Rakotoarisoa Alban de l’APM. Nombreuses sont les régions où aucun dossier de candidature n’est jusqu’à présent déposé. Ce qui est cependant sûr, c’est que les candidats attendent les derniers moments pour se dévoiler.  En tout cas, la CENI par le biais de son vice-président, a encore réitéré son appel à l’endroit des candidats qui veulent se présenter aux élections du 27 novembre. Thierry Rakotonarivo a déclaré que l’Imprimerie Nationale n’aura que 41 jours à partir de la date de sortie des listes officielles des candidats pour imprimer les 20.000.000 de bulletins uniques à utiliser à ces deux scrutins distincts.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Airtel Madagascar : Soutien au Centre Akamasoa du Père Pedro

Le DG d’Airtel Madagascar Eddy Kapuko remettant un T-shirt à un enfant de centre Akamasoa.

Une fois de plus, Airtel Madagascar fait preuve de générosité à l’endroit des plus démunis

Airtel Madagascar continue les actions sociales. Cette fois-ci, ce sont  les pensionnaires du centre Akamasoa du Père Pedro qui ont bénéficié de la largesse du troisième opérateur mobile mondial. Et ce, à travers la dotation de 10.000 T-shirts que les enfants d’Akamasoa vont arborer à l’occasion du 30e anniversaire du centre.

Réjouissant. Un moment de convivialité exclusif et réjouissant, teinté comme toujours d’une grande générosité de la part d’Airtel Madagascar. C’est ainsi que se décrit la visite du 3e opérateur mobile mondial au Centre Akamasoa à Mangarivotra dans la journée d’avant-hier. Porté comme toujours par cet esprit jovial et solidaire qui l’anime, le réseau des smartphones a tenu à saluer la dévotion, mais surtout la bienveillance exceptionnelle dont fait preuve l’illustre Père Pedro Opeka à l’égard des bénéficiaires du centre depuis une bonne trentaine d’années maintenant.

500.000 personnes. Airtel Madagascar a ainsi mis un point d’honneur à apporter de la joie auprès des jeunes élèves résidents au Centre Akamasoa. Tout sourire, ils ont été ravis de recevoir de la part d’Airtel, des cadeaux qui illustrent comme toujours son dynamisme pour réjouir une population de tous âges et de tous horizons. Pour l’occasion, le Père Pedro a été plus que fier de recevoir la délégation du Réseau des smartphones, qui a procédé au don de 10.000 T-shirts aux enfants du centre, en prévision de la célébration du 30e anniversaire du centre Akamasoa. On rappelle que depuis la création d’Akamasoa en 1989, le Père Pedro est venu en aide à près de 500.000 personnes, 3.000 maisons y ont été construites et environ 25.000 personnes y sont logées. Tout cela, afin de rendre aux personnes vulnérables, une vie humaine digne, en leur accordant ainsi un toit, un travail, mais surtout une éducation ; des principes que partage Airtel pour qui le respect d’autrui et la solidarité sont des valeurs qui importent grandement. « On est plus que fier d’être un véritable support pour le Centre Akamasoa et on salue cette œuvre extraordinaire du Père Pedro pour venir en aide à tous ceux qui sont dans le besoin, notamment les jeunes qui pour nous, constituent l’avenir du pays et dont nous privilégierons ensemble l’épanouissement » souligne Eddy Kapuku, Directeur Général d’Airtel Madagascar.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Bekily : Dahalo roa maty, mpanaradia telo naratra

Nitrangana fanafihan-dahalo mahery vaika indray tany amin’iny distrika Bekily iny ny alarobia lasa teo. Vokany, nisy telo tamin’ireo fokonolona mpanara-dia no naratra voatifitr’ireo olon-dratsy, roa tamin’ireto farany kosa no tsy afaka manohy ny asa ratsiny intsony. Araka ny fampitam-baovao azo dia omby efatra valo miisa eo amin’ny 44 teo no nalain’ireo andian-dahalo nirongo basy tao amin’ny fokontany Morarano, kaominina Beraketa, distrika Bekily, ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy teo. Avy hatrany dia nanaradia ireo fokonolona, nampian’ireo zandary avy ao amin’ny tobim-paritra Beraketa,  niaraka tamin’ny Usad. Teo Antanimena, fokontany Ifarantsa, kaominina Beraketa no nifankatratra ireo nohenjehina sy ireo mpanenjika. Raikitra avy hatrany ny fifandonana. Vao nahatazana ireo mpanenjika mantsy ireo dahalo dia nitifitra avy hatrany ka nahavoa ny sasany tamin’ireo fokonolona. Namaly tifitra kosa ireo zandary teo anatrehan’izany ka  nisy dahalo roa no lavo. Azo teny am-pelan-tanan’ireo dahalo kosa ny omby 44 isa raha maty nokapain’ireo olon-dratsy ny iray. « Ny vahoaka ao amin’ny faritra Androy dia misaotra ny fitondram-panjakana nandefa ny « Unité anti-dahalo » any Atsimo sy ny fampitaovana amin’ny fitaovam-piadiana vaovao azon’izy ireo » hoy ny fampitam-baovao.

m.L

Madagate0 partages

Pape François. Arrivée à Madagascar, le 06.09.2019

Arrivée du Saint Père à Madagascar : une visite historique pour la nation malagasy

Sa Sainteté le Pape François est arrivé à Madagascar dans l’après-midi de ce 06 septembre 2019. Il a été accueilli à l’aéroport internationale d’Ivato par le Président de la République et son épouse ainsi que le Premier Ministre et les membres du gouvernement. La visite du Saint Père est un moment unique dans la vie spirituelle du peuple malagasy, qui sera célébré de manière exceptionnelle, notamment par la grande messe au domaine

Soamandrakizay ce 8 septembre.

Plusieurs rendez-vous attendent le Souverain Pontife durant sa visite apostolique. Il délivrera notamment un message à l’endroit des autorités, la société civile et le corps diplomatique dans la matinée du 7 septembre au palais d’État Iavoloha. S’en suivra l’office de tierce au monastère des carmélites déchaussées et la rencontre avec les Évêques du pays. Après la messe au domaine Soamandrakizay, le Saint Père se rendra, dans l’après-midi, à la ville de l’amitié à Akamasoa et prononcera une prière pour les travailleurs au chantier de Mahatazana. Le Souverain Pontife poursuivra sa visite apostolique à l’Ile Maurice le 09 septembre d’où il reviendra dans la journée pour quitter Madagascar dans la matinée du 10 septembre 2019

Direction de la Communication et des Relations Publiques

06-09-2019