Les actualités Malgaches du Mardi 07 Août 2018

Modifier la date
News Mada59 partages

Fanoherana ny Toliara Sands: ho samborina i Théo Rakotovao

 

 Miakatra ny maripana! Namoaka fanambarana iombonana ho fanoherana, ny fikambanana marobe, ny 23 jolay 2018 teo, mikasika ny fanapahan-kevitry ny  filankevitry ny minisitra, ny 11 avrily sy ny 18 jolay teo, manome alalana ny fitrandrahan’ny orinasa Toliara Sands any Toliara. Tafiditra ao anatin’izany ny filazan’ity fanapahan-kevitra ity fa “noho ny filàn’ny besinimaro (DUP) ny antony hananganana fotodrafitrasa seranan-tsambo sy lalana ataon’ny orinasa Toliara Sands sarl. Eo koa ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany ataon’ity orinasa ity any amin’ny kaominina Ankilimalinike, Tsianisihia, ka hanomezana alalana azy hitrandraka ny tany, na fanesorana ny mponina na/sy ny trano eo amin’ny faritra voakasika, noho ny antony filàn’ny besinimaro”.

Nanome baiko ny “Dinabe”

Taorian’io fanambarana io, nanao fihetsiketsehana ny mponina, indrindra ny fivondronan’ny  foko Vezo mpanjono, ny 27 jolay teo, tany amin’ny kaominina Ankilimalinike, akaiky ny alan’i Ranobe, eo anelanelan’i Toliara sy Ihorombe, faritra Atsimo Andrefana. Toerana hitrandrahan’ny orinasa Toliara Sands fasimainty, ity ala ity, fonenan’ny foko Mikea ihany koa. Nahery vaika ny fihetsiketsehana ka fantatra fa nanome baiko ny “Dinabe” ny ben’ny Tanàn’Ankilimalinike, hisambotra an’i Théo Rakotovao, mpanakanto sady filohan’ny fikambanana Mazoto raha vao tonga any Ankilimanilike.

Tsy nisy fanadihadiana

Manamafy ireo fikambanana samihafa ireo fa tsy nohajaina ny lalàna mifehy ny filàn’ny besinimaro (DUP), faritan’ny didy hitsivolana lah: 62-023. Manambara ny mponina eny ifotony fa tsy nisy ny fanadihadiana ara-panjakana, ny fakan-kevitra ny vahoaka, ny famaritana ny tany. Tsy nisy koa ny fampahafantarana azy ireo ny faritra tena hotrandrahin’ny Toliara Sands sy ny faritra ahitana ny mponina voakasiky ny tetikasa.

Araka ireo, tohanan’ny fikambanana maro ny hetsika sy ny fitakian’ny mponina any ifotony hanafoana ity fanomezan-dalana ity. Toherin’izy ireo koa ny famoretana ny vondron’olona mitaky ny zony, toy ny fikambanana Mazoto, tarihin’i Theo Rakotovao.

Njaka A.

News Mada9 partages

Morondava – Haitrano niniana natao ?: nirehitra ny biraon’ny Faritra, potika ny lisi-pifidianana…

 

Ankoatra ny entana sy fitaovana maro (fanaka, ordinatera…), potika, may ny antontan-taratasy saropady, toy ny lisi-pifidianana, taratasim-basy… noho ny haintrano goavana nandrotika ny biraon’ny Faritra Menabe sy ny biraon’ny prefektiora, Morondava, omaly tolakandro. Loza tsy nahy sa niniana natao ? 

Nirehitra tampoka noho ny fipoahana herinaratra ny biraon’ny Faritra tany Morondava, omaly tokony ho tamin’ny 2 ora tolakandro. Nijoalajoala ny afo ary may tamin’izany ny lisi-pifidianana rehetra tao anatiny. Nisy ihany ny entana navotan’ny olona, saingy izay tafavoaka nisy nohararaotin’ny mpangalatra, ka very tamin’izany ny ordinatera sy ny entana hafa.Simba izay tsy very, toy ny ordinateran’ny CED izay rantsan’ny vaomiera mahaleo tena misahana ny fifidianana (Ceni), distrikan’i Morondava. Misy ny tahirim-baovaon’ny fifidianana izay hanontana ny lisi-pifidianana ho an’i Menabe manontolo ireo ordinatera simba sy very ary may ireo.

Nahery vaika ny afo ka adin’ny roa taty aoriana tsy mbola voafehy izany noho ny fitsokan’ny rivotra sy ny ireo entana mora mirehitra nandrafetana ny trano. Vita amin’ny hazo ny ankamaroany rindrina. Tsy misy mpamonjy voina ihany koa ny kaominina ambonivohitr’i Morondava, ka anisan’ny miteraka olana amin’ny famonoana afo. Fiaran’ny ASECNA no namonjena namonoana ny afo, omaly. Ny fitaovana vaovaon’ny BNGRC tsy afa-nahetsika, fa voalaza fa natao hitrohana rano ny fiarabe fa tsy hitifirana rano raha sendra haintrano. Voalaza fa fipoahan’ny herinaratra nahatonga ny afo, vokatry ny fitarihana jiro amin’ny asa ataon’ny BNGRC, ka izay no nitarika ny fahamaizan’ny biraon’ny faritra ny prefektioran’i Morondava.

May ny taratasim-basy

Levon’ny afo ny arsiva rehetra tao amin’ity biraon’ny prefektiora ity ka anisan’izany ny taratasy mikasika ny basy any Menabe. Anisan’ny saropady satria ao daholo ny ahafantarana izay manana basy sy mampiasa izany. Amin’izao fiparitahan’ny basy izao, ho sarotra ny fanaraha-maso izany. Mety misy ihany ny paik’ady ahafahan’ny any an-toerana mamerina manisa izany, saingy toe-javatra mety hampirongatra ny fiparitahan’ny basy izao. Manao ny fanadihadiana ny mpitandro filaminana manodidina ity tranga ity, amin’izao fotoana izao.

Yves S.

News Mada9 partages

A l’écoute : Rajoelina reprend ses tournées

C’est du côté d’Andramasina, précisément dans la commune d’Alatsinainy-Bakaro, que l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina a repris ses tournées hier. Et ce, juste après l’officialisation de sa candidature à la présidentielle. Plusieurs élus, entre autres, le maire de la localité, le député Lanto Rakotomanga, ou encore le sénateur Berthin Randriamihaingo l’ont accompagné pour l’occasion.

C’était une opportunité pour le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) de discuter avec la population et de connaître leurs attentes, car à l’instar de tous les Malgaches, elle a été déçue de ces quatre derrières années de  régime HVM. Lors de son allocution, le maire Thomas Alfred Razanakoto a par exemple fait état des doléances de la population locale, notamment en matière d’infrastructure routière pour acheminer les produits agricoles.

Du reste, l’insuffisance d’infrastructures dédiées à la jeunesse, comme les terrains aux normes internationales, a été aussi évoquée. « Vous avez choisi Andramasina juste après votre déclaration officielle. Ce n’est pas par hasard (…). Nous avons toujours su que nous pouvons compter sur vous », a lancé le maire d’Andramasina.

Compréhension réciproque

Lors de sa prise de parole, Andry Rajoelina, a indiqué qu’ « Il y a beaucoup de défis à accomplir ici à Andramasina et à Alatsinainy Bakaro. J’ai entendu votre cri et votre appel. Je n’ai pas attendu la campagne pour venir vers vous aujourd’hui car je suis là pour écouter, mais aussi pour apporter des solutions. Je suis prêt à accomplir tout ce que je vous ai dit.  J’ai d’ailleurs compris que votre priorité, c’est la route et l’agriculture ». L’ancien président de la Transition a indiqué aussi le besoin de solidarité dans la marche vers le développement du pays.

« Nous avons besoin d’être unis et solidaires et se faire confiance car il y a beaucoup de défis à faire, comme la lutte contre l’insécurité ou encore la création d’emploi (…). Nous allons aussi faire en sorte que jamais le patriotisme ne s’éteigne dans le coeur des citoyens », a-t-il plaidé. Ce patriotisme passe aussi par la maturité et le regard vers le passé. Comme il l’a signalé lors d’une rencontre avec les médias internationaux, le week-end dernier dont « Jeune Afrique » et « Le Monde Afrique »,  « Ce qui est important pour moi, c’est l’avenir (…). Je reviens pour le peuple. Je ne viens pas pour régler des comptes, mais pour donner de l’espoir aux Malgaches ».

Rakoto

News Mada8 partages

Ankilizato, distrikan’i Mahabo: mitombo ny voka-bary sy ny karazam-boly hafa

 

 Mandeha tsara ny tetikasa fanampiana ny faritra Melaky sy Menabe (AD2M)*, andiany faharoa natomboka ny taona 2016. Nahitana fiovana manokana ny any amin’ny kaominina Ankilizato, distrikan’i Mahabo, faritra Menabe, raha ny filazan’ny mponina any an-toerana.

Ny taona 1957 no nisy fanamboarana voalohany ny tohodrano sy ny lakandrano manondraka tanimbary nataon’ny vazaha eo amin’io kaominina Ankilizato io. Niainga avy amin’ity tetikasa vaovao ity ny fanitarana ho 3 600 ha ny tanimbary, raha 1 850 ha izany ny taona 1957. Afaka mamboly indroa ny tantsaha. Raha tany aloha, nampiasa angadin’omby, ankehitriny, hita any amin’io kaominina io ny trakitera sy milina fampiasa ho an’ny fambolena. Vokatr’izany rehetra izany, mahatratra 3 hatramin’ny 5 t/ha ny voka-bary miakatra, raha 1, 5 t/ha monja tany aloha. Manampy izay voly vary izay, afaka mamboly tongolo, kabaro, tsaramaso ny any an-toerana.

Olana ny tsy fandriampahalemana

Misy fivoarana ny fiainam-bahoaka, araka ny tatitry ny mponina avy any; mitombo ihany koa ny haba miditra amin’ny kaominina avy amin’ireo fahamaroan’ny vokatra ireo.  Saingy olana goavana ny tsy fandriampahalemana any amin’ny faritra. Sahiran-tsaina ny mponina noho ny fanafihan’ny dahalo matetika any amin’ireo kaominina maro any Menabe sy any Melaky. Ankoatra izay tsy fandriampahalemana izay, lesoka hita koa ny tsy fahaizana mitsinjara rano na fangalarana izany mihitsy, avy any amin’ireo lakandrano.

Izao tetikasa izao, nahazoana famatsiam-bola avy amin’ny Fida (Fond international de développement agricole). 56,8 tapitrisa euros ny fitambaran’ny famatsiam-bola any amin’ireo faritra roa ireo, hatramin’ny taona 2022. Tompon’antoka amin’ny fanatanterahana ny AD2M ny minisiteran’ny Fambolena sy ny fiompiana.

R.Mathieu

News Mada7 partages

Ecole Polytechnique de Vontovorona: l’enseignement suspendu jusqu’à nouvel ordre

 

L’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo (Espa) a fermé ses portes depuis hier. L’enseignement ne reprendra son cours normal qu’une fois les requêtes des enseignants satisfaites.

Les cours à l’Espa de nouveau suspendus. Après la manifestation estudiantine, qui a conduit à l’arrêt des activités pédagogiques à Vontovorona, il y a quatre semaines passées, les enseignants et le personnel de l’administration ont décidé de suspendre leur travail, durant un délai indéterminé.  Une disposition qu’ils ont prise, hier, à l’issue d’une Assemblée générale organisée sur place.

«C’est l’énième retard du paiement des heures complémentaires des enseignants et du personnel administratif et technique (PAT), au sein de l’Espa, qui les a motivés à prendre cette décision, en vue d’interpeller les responsables compétents», a informé  le directeur de l’Espa, le Pr. Yvon Randrianaharison, lors d’une conversation téléphonique. Mis à part l’enseignement, tous les services administratifs, tout comme les activités de recherche, sont également suspendus.

Retard du paiement des heures complémentaires

D’après les informations, ces heures complémentaires sont impayées depuis trois ans.  «Les concernés n’ont pas encore touché, jusqu’à maintenant, leurs dus pour le compte de l’année universitaire 2015-2016, 2e période. C’est également le cas pour l’année universitaire 2017-2018», a précisé notre source. Et de soulever que, d’après les informations qui lui sont parvenues, les sommes y afférentes sont déjà débloquées depuis longtemps.

Le blocage retardant le paiement se situe au niveau de l’agence comptable de l’université d’Antananarivo, qui se charge du virement des montants correspondants dans les comptes bancaires des bénéficiaires.  A en juger la détermination des enseignants à réclamer ce qui leur revient de droit, l’enseignement à Vontovorona risque d’être suspendu durant pas mal de temps. «Ils attendent à ce que leurs dus soient versés dans leurs comptes en banque avant de reprendre leur travail», a souligné le directeur de l’Espa.

Fahranarison

News Mada7 partages

Minisiteran’ny Angovo sy ny Bianco: andrasana ny vokatra manafoana ny kolikoly

 

Manome fanamby ny tale jeneralin’ny Bianco, Andriamafidy Jean Louis, fa tokony ho foana ny kolikoly eto Madagasikara amin’ny taona 2025. “Miankina amin’ny olona sy ny tompon’andraikitra ny hanatrarana izany fa tsy ny rafitra na ny lalàna”, hoy ihany izy.

Natao sonia, omaly, ny fifanarahana eo amin’ny minisiteran’ny Angovo sy ny akoranafo (MEH), sy ny Birao nasionaly miady amin’ny kolikoly (Bianco), hananganana ny rafitra Faribolana ho fanatsaram-pitantanana. Rafitra entina hiadiana amin’ny kolikoly ao anivon’ity minisitera ity, anisan’ny voalohany miohatra amin’ny hafa.

Nambaran’ny minisitra Rasoloerison Lantoniaina fa tanjona ny hampiroboroboana ny kolontsaina manda ny kolikoly ho an’ny mpiasa tsy ankanavaka ao anatin’ny minisitera sy ny rantsa-mangaika rehetra, toy ny Ofisy malagasy misahana ny akoranafo (OMH), ny Ofisy mpandrindra ny herinaratra (ORE), ny Antokon-draharaha misahana ny famatsiana herinaratra ambanivohitra (Ader) ary ny Jirama. Marihina fa efa nahavita fifanarahana manokana ny Bianco sy ny Jirama.

Tsy avoaka ny lalàna

Nofaritana dingana telo ity paikady hiadiana amin’ny kolikoly ity. Voalohany (2015-2017), paikady andrana nametrahana ny lalàna. Anisan’ny tsy avoakan’ny governemanta ny didy fampiharana sy ny didy hitsivolana sasany ka manatara ny asa, koa tsy mahagaga raha tsy mbola misy ny vokatra azo tsapain-tanana. Faharoa (2018-2019), ny fananganana ny rafitra toy izao ao amin’ny MEH izao ary tohizana any amin’ny faritra (faritany enina teo aloha). Fahatelo (2020-2025) ny famaranana azy. Nitsotra ny tale jeneralin’ny Bianco, Andriamifidy Jean Louis, fa “tanjona ny hahafoana ny kolikoly amin’ny taona 2025 ary mino izany aho

 rehefa tena mandray andraikitra ny tsirairay”.

Nambarany koa fa “an’ny rehetra sy ny tsirairay ny fanatanterahana ny ady amin’ny kolikoly fa tsy an’ny Bianco, izay rafitra toy ny rafitra rehetra ihany satria faritan’ny lalàna ny fananganana azy. Tsy hisy ny vokatra, tsy ho foana mihitsy ny kolikoly na toy inona na inona ny lalàna, rehefa tsy raisina ny andraikitra”.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada6 partages

Littoral sud : plus de 3.000 palétuviers plantés

L’ONG Bel Avenir s’implique activement dans des gestes écologiques qui permettent de compenser les émissions de carbone engendrées par les différents déplacements, terrestres ou aériens, de ses bénéficiaires, lors des échanges interculturels au niveau du territoire national ou à l’étranger. Dans ce cadre, l’organisme organise régulièrement une journée de plantation de mangroves sur son site qui recouvre à présent plus d’un kilomètre dans le littoral sud, plus précisément à Tsingoritelo.

Elle n’a jamais cessé la réhabilitation des mangroves dans ce site depuis huit ans. Pas plus tard que lors de la Journée internationale pour la conservation de l’écosystème des mangroves, célébrée le 26 juillet dernier, les bénéficiaires, les salariés ainsi que les volontaires de l’ONG ont planté plus de 3.000 palétuviers sur cet endroit. Mis à part l’objectif suscité, cet organisme veut également contribuer dans la protection de l’environnement où il intervient, via cette initiative. Toujours est-il qu’en plus d’être riche en ressources importantes, la mangrove stabilise les zones côtières fragiles, menacées par l’érosion, en formant une barrière naturelle…

Fahranarison

News Mada6 partages

Ceni: « Hivoaka ny 15 oktobra kara-pifidianana » 

 

Anisan’ny antontan-taratasy voalazan’ny lalàna fa ilaina ny kopian’ny kara-pifidianana amin’izao fifidianana filohan’ny Repoblika hatao amin’ny 7 novambra izao. « Efa tsy manankery anefa ny kara-pifidianana nampiasaina hatramin’izay. Ny kara-pifidianana vao hatao, any antenantenan’ny volana oktobra vao hozaraina », hoy ny fanazavan’ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, momba izany.

Nanomboka tamin’ny 1 aogositra ny fametrahana ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina eny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), ary hifarana ny 21 aogositra ho avy izao. Noho izany, ny taratasy fanamarinana avy amin’ny Ceni ny nisoratan’izay ho kandidà amin’ny lisitry ny mpifidy no hasolo io kopian’ny kara-pifidianana io. Taratasy manamarina fa voasoratra anarana ao anatin’ny lisitry ny mpifidy izy izany. Alaina eny amin’ny foiben’ny Ceni, Alarobia, izany, na any amin’ny rantsa-mangaikan’ny  Ceni rehetra eny anivon’ny distrika.

Tsy ny kandidà rehetra no manao fanambaram-pananana

Voalazan’ny lalàna koa fa ilaina hampiarahana amin’ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina ihany koa ny « spécimen », misy ny filazalazana ny toetoetr’izay sary sy soratra momba ny kandidà hapetraka amin’ny biletà tokana. Ao anatin’izany ny sary famantarana manokana ny antoko na ny kandidà; faharoa, ny sary miaraka amin’ny anarana na ny solon’anaran’ny kandidà.

Voalazan’ny lalàna fa ilaina amin’ny antontan-taratasy firotsahan-kofidina ihany koa ny taratasy manamarina fa nahavita fanambaram-pananana, araka ny fanazavany. Tsy ny olona rehetra no manao fanambaram-pananana, fa izay voalazan’ny lalàna fa tokony hanao izany ihany: olom-boafidy, mpiasam-panjakana ambony.

R. Nd.

 

News Mada6 partages

Cram: « Mila mahay mandanjalanja ny tanora »

 

« Hita taratra fa miroso amin’ny fandresen-dahatra ny tanora hifidy azy ireo kandidà sasany amin’izao telo volana mialoha ny fifidianana izao », hoy ny fanambaran’ny birao nasionalin’ny Faribolana fandinihana ny hoavin’i Madagasikara (Cram), ny faran’ny herinandro teo, nosoniavin’ny filohany, i Joël Harison Marie René, momba ny fifidianana filohan’ny Repoblika.

Nambaran’ny Cram, ny 10 jolay lasa teo, fa nitombo 9 903 319 – 7 971 790 =1 931 529 ny isan’ny mpifidy voasoratra anarana amin’ity taona 2018 ity. Raha atambatra amin’ireo olom-pirenena tsy tonga na tsy afa-nifidy, ny taona 2013, ary ireo voasoratra anarana vaovao ireo: mahatratra 3 928 544 + 1 931 529 = 5 860 073. 

Raha tonga mifidy ny 75% amin’ireo olom-pirenena 5 860 073, azo ambara fa tanora no maro anisa raha jerena ny salan-taon’izy ireo: tena voafidin’ny olom-pirenena maro anisa tokoa izay kandidà ho lany eo.

« Mila mahay mandanjalanja tsara anefa ireo tanora mba tsy ho roboky ny kobaka am-bava mandritra ny fampielezan-kevitra », hoy ny Cram. Satria ny hoavin’izy ireo no ho potika, raha diso safidy amin’ny fandatsaham-bato. Amin’ny fomba ahoana no hiarovan’ny kandidà ny safidin’izy ireo sy ny mpifidy azy hafa mandritra ny andron’ny latsa-bato, ny fanisam-bato, ny voka-pifidianana?

R.Nd.

 

News Mada6 partages

Solika: ampiharina ny tena vidiny eo amin’ny tsena iraisam-pirenena

 

Maro ny mimenomenona, indrindra ny mpanjifa sy ny mpitatitra, mikasika ny fisondrotan’ny vidin-tsolika tsy misy fitsaharana. Nambaran’ny minisitry ny Angovo sy ny akoranafo (MEH), Rasoloerison Lantoniaina, omaly, fa ny fiovaovan’ny vidiny eo amin’ny tsena iraisam-pirenena no ampiharina. Araka izany, efa miala amin’ny fanentsenana ny banga eo amin’ny tena vidiny sy ny ampiharina amin’ny mpanjifa ny fanjakana, sady tsy rariny sy tsy manaraka ny fenitry ny toekarena rahateo izany. Tsy rariny satria ny olona mpandoa hetra avy amin’ny entana samihafa vidiny ny handoavana ny vola hanentsenana ny vidin-tsolika, nefa izy ireo, tsy manjifa na mampiasa solika.

Mampihatra ny 500 Ar

Nambarany fa vahaolana noraisina ny fandoavan’ny fanjakana vola mivantana ny tena mampiasa sy manjifa solika, toy ny mpitatitra taxi-be eto an-dRenivohitra, raha toa ka mandoa ny tena vidin-tsolika ny mpampiasa solika tsotra. Izany hoe, honeran’ny fanjakana ny elanelan’ny tena vidin-tsolika sy ny vola azon’ny mpitatitra avy amin’ny saran-dalana ampiharina amin’ny mpanjifa. Na izany aza, maro ny kaoperativa taxi-be tsy niandry izany fa mampihatra ny 500 Ar satria marobe ireo tsy nahazo izany vola avy amin’ny fanjakana izany akory na koa tsy mifanaraka amin’ny masonkareny ny vola miditra aminy.

Njaka A.

News Mada4 partages

Démembrements de la CENI : des responsables jugés trop proches du pouvoir

Des détails restent encore à régler, à deux mois des élections. Il semblerait en effet que plusieurs démembrements de la Ceni sont gérés par des personnes proches du régime, voire des membres du HVM.

A deux mois des élections, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) affiche sa détermination à les organiser comme il faut. Cependant, certains détails, et non des moindres, méritent une mise au point pour garantir le bon déroulement des élections. « Nous avons recensé plus d’une centaine de bureaux de démembrements de la Ceni gérés par des personnes proches du régime », a indiqué une source au courant du dossier. Il semblerait même que ces responsables au niveau des démembrements de l’organe électoral sont des membres du parti HVM. Une situation qui pourrait porter atteinte à la crédibilité des résultats des élections.

D’après la source, il s’agit de membres présents depuis les élections sénatoriales et qui pensent encore y rester pour la présidentielle. « Nous avons déjà avisé la Ceni, preuve à l’appui », a-t-elle fait savoir.

Après étude des dossiers, la Ceni aurait déjà procédé au remplacement d’une cinquantaine de responsables au niveau de ses démembrements. « Il reste une bonne vingtaine de remplacements à faire », a souligné notre source, précisant qu’elle a avisé la Ceni selon les informations qu’elle a pu trouver.

« Nous avons été mis au courant de ces dossiers », a indiqué le rapporteur de l’organe électoral, Fano Rakotondrazaka, joint au téléphone hier. Se voulant  rassurant, il affirme que « Les dispositions nécessaires ont déjà été prises ». Il donne l’exemple des démembrements à Toliara et à Mahajanga où la situation a été vite rétablie. « C’est la raison pour laquelle nous sollicitons la collaboration de tous  », a-t-il lancé.

Cependant, la Ceni précise que les preuves doivent être présentées avec les doléances. « Les dossiers qui sont entre nos mains seront soigneusement vérifiés avant toute prise de décision », a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Midi Madagasikara3 partages

Présidentielle 2018: Saraha Rabeharisoa annonce sa candidature ce jour

Saraha Rabeharisoa

Le Parti Libéral Démocrate (PLD) aura sa candidate à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Saraha Rabeharisoa, car il s’agit d’elle, fera ainsi une déclaration dans ce sens, ce jour à l’hôtel Astauria Antanimena. Notons que diverses associations assisteront à la conférence. Citons, entre autres, Olona Hasin’ny Tany, On Air Force Madagascar, Kintan’i Bongolava, FMFF, Tsinjosoa, réseau des femmes en politique, FemWise Africa, K3F et Gasy Miarina. Faut-il rappeler qu’aux élections présidentielles de 2013, Saraha Rabeharisoa représentait 4,52% des suffrages sous le parti vert. Cela la place à la 6e place parmi les 33 candidats. Ayant démissionné du parti vert en 2015, elle intègre le Parti Libéral Démocrate dont elle est co-fondatrice. La candidature de Saraha Rabeharisoa a été proposée par les membres du PLD lors de leur 1er congrès le 23 mars 2018 à Vohipiraisana.

Recuillis par Dominique R

News Mada2 partages

Andravoahangy: mivarotra finday amin’ny antoandro, mamaky trano amin’ny alina

 

 Saron’ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria Antaninandro teny amin’ny faritra Andravoahanagy sy Pochard, ny asabotsy teo ny jiolahy raindahiny amin’ny famakiana trano sy fanendahana miharo harom-paosy. Araka ny fanazavan’ny polisy, ny zoma lasa teo, nisy vaky trano nitranga teny Andravoahangy ary maro ny entana very tao amin’ilay tokantrano niharan’ny fandrobana. Ny ampitson’io, ny asabotsy 5 jolay 2018 rehefa niantsena teny Andravoahangy ilay tompon-trano dia nahita telefaonina finday mitovy amin’ilay telefaonina very tao an-tranony tamina tovolahy iray mpivarotra telefaonina finday. Teo ihany dia niantso ny polisy ilay tompon-trano ka tonga teny an-toerana avy hatrany ny polisy naka ilay tovolahy mpivarotra. Nandritra ny fanadihadiana azy teny amin’ny polisy no nahafantarana fa anisan’ny iray amin’ireo mpamaky trano nandroba tao an-tranon’ilay voaroba ity mpivarotra ity. Fantatra fa mivarotra telefaonina finday halatra izy amin’ny antoandro raha mamaky trano kosa amin’ny alina. Ny asabotsy teo ihany, nanao “operation pick pocket” tao amin’ny pochard ny polisy. Nandritra izany fidinana ifotony izany no nahazoana jiolahy iray tratra teo am-panaovana ny asa ratsiny. Teo am-panatahana poketram-behivavy iray izy no voasambotry ny polisy nanao fanamiana sivily.

Jean Claude

Midi Madagasikara2 partages

Alatsinainy Bakaro: Percée d’Andry Rajoelina dans le fief de Ravalo

Une foule en liesse a accueilli Andry Rajoelina.

Le candidat du « Tanora mala Gasy Vonona » (TGV) Andry Rajoelina a rencontré la population de la Commune d’Alatsinainy Bakaro, dans le District d’Andramasina hier.

Il s’agit de son premier déplacement après la déclaration de candidature effectuée au Palais des Sports de Mahamasina le 1er août dernier. Une visite très bien calculée puisqu’il s’agit d’une descente dans une commune réputée comme étant un fief de l’ancien président Marc Ravalomanana et de son parti, le « Tiako i Madagasikara ». La donne semble en train de changer car hier, le président fondateur de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) a réussi un succès populaire à Alatsinainy Bakaro. Huit  maires sur les 14 élus dans le District d’Andramasina ont assisté à la rencontre. Parmi eux figurent le Maire de la Commune Urbaine d’Andramasina et celui d’Alatsinainy Bakaro, Razanakoto Thomas Alphred. Le lundi étant un jour de « tsena », une foule immense a rencontré Andry Rajoelina qui était venu pour la première fois dans cette commune difficile d’accès et réputée parmi les zones enclavées de la Province d’Antananarivo.

70%. Pour symboliser la confiance et le soutien de la population d’Alatsinainy Bakaro, Razanakoto Thomas Alphred a remis une énorme clé à Andry Rajoelina. « Je peux vous garantir qu’en ce qui concerne Alatsinainy Bakaro, vous obtiendrez au moins 70% de voix », a-t-il déclaré. En effet, les partisans locaux du « Volom-boasary » prévoient de tout faire pour rafler la première place dans tout Madagascar en termes de voix obtenues pour le MAPAR. De son côté, le Maire de la Commune Sabotsy Ambohitromby a déclaré que les jeunes au niveau du District d’Andramasina sont prêts à offrir leur soutien à l’ancien président de la Transition. Pour la population de cette localité, Andry Rajoelina est déjà le président de la République de Madagascar. A entendre le Maire d’Andramasina, « le scrutin du 7 novembre prochain ne sera plus qu’une simple formalité ». Malgré tous ces mots d’encouragement reflétant la détermination des partisans de la base, Hery Rasoamaromaka, Secrétaire national du TGV n’a pas manqué d’encourager la population locale à vérifier leur nom dans la liste électorale.

Face-à-face. Il convient de noter que le candidat du « Tanora mala Gasy Vonona » a fait le déplacement à Alatsinainy Bakaro pour se mettre à l’écoute de la population. La vétusté de la route, l’inexistence d’infrastructures sportives et sanitaires, l’insécurité et les problèmes de chômage. Ce sont entre autres, les maux auxquels la population de cette localité fait face dans leur quotidien. « C’est pour apporter des solutions à tous ces problèmes, mais aussi et surtout pour apporter le développement à Andramasina et dans tout Madagascar que j’ai créé l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar », a soutenu Andry Rajoelina. Il envisage en effet d’instaurer différentes infrastructures « aux normes » pour les 14 communes dudit District. Selon ses dires, « Madagascar a besoin d’un jeune patriote, courageux, ambitieux et qui dispose d’un programme pour développer le pays ». Et d’ajouter : « pour ma part, je n’ai peur de rien ni de personne ». Une allusion probablement aux autres candidats en lice pour l’élection présidentielle du 7 novembre, mais aussi à Pety Rakotoniaina qui lui défie en face-à-face. Et ce, même si les deux personnalités ne combattent pas dans la même catégorie puisque pour l’heure, l’ancien Maire d’Ikalamavony n’envisage pas de briguer la Magistrature suprême, mais se contente de diriger une manifestation anti-élection sur la Place du 13 mai.

Liste électorale. « En 2013, j’ai accepté de ne pas participer à l’élection pour les intérêts supérieurs de la Nation et du peuple malgache mais aujourd’hui, je suis fin prêt et j’ai décidé de prendre mes responsabilités pour mettre fin aux souffrances du peuple malgache », a martelé Andry Rajoelina qui estime que l’IEM constitue l’unique solution pour sortir le pays de cette impasse. Il a aussi lancé un appel à la vigilance à l’endroit de tout un chacun en ce qui concerne la liste électorale. « Nous n’accepterons pas et nous ne tolèrerons aucune tentative de détournement des choix des électeurs », a-t-il averti. Pour cette descente à Alatsinainy Bakaro, le Sénateur Berthin Randriamihaingo et la députée Lanto Rakotomanga ainsi que Herimanana Razafimahefa ont accompagné l’ancien président de la Transition.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Dépôt de dossier : On ne se bouscule pas au portillon

Les candidats ont jusqu’au 21 août pour déposer leur dossier  de candidature à la HCC.  Pour le moment, ils ne se bousculent pas au portillon à Ambohidahy. Jusqu’à présent, ils ne sont que deux à avoir affermi leur position de prétendant à la magistrature suprême. Les autres peuvent affirmer qu’ils ne veulent pas confondre vitesse et précipitation, mais pour certains, il existe  une part de bluff.  On sera fixé dans les quinze jours  à venir.

Dépôt de dossier : On ne se bouscule pas au portillon

Point n’est besoin de parler des poids  lourds  de la politique    qui seront certainement sur la ligne de départ. Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana le seront. Jean Ravelonarivo participera également à la course à l’élection présidentielle puisqu’il  a déposé son dossier.  Ceux qui manifestent leur intention d’être candidat, multiplient les déclarations et préfèrent d’abord préparer le terrain. La démission de Paul Rabary de ses fonctions de n°2  du HVM entre dans ce cadre. Ses critiques du parti auquel il a appartenu entre dans ce cadre. On suppose que sa campagne d’explication  ne fait que commencer et que si son intention est de se présenter, lui  ou ses mandataires pendront leur temps et ne brûleront pas  les étapes. D’autres  affichent leur détermination, mais ils sont rattrapés  par leur passé. Le Bianco qui continue d’instruire des dossiers peut empêcher le rêve de certains de se réaliser. Ces derniers, cependant, jusqu’à preuve du contraire ne  sont pas condamnés. Le SAMIFIN peut lui aussi mettre un  frein à  l’ambition de  personnalités en vue. Les deux  semaines à venir risquent d’être longues pour les hommes politiques. On ne sait pas si  les gardes fous établis par le pouvoir vont assainir cette course à l’élection présidentielle. On sera fixé avant le 21 août  et gageons que l’on assistera au dernier moment à un véritable embouteillage   au greffe de la HCC.

Patrice RABE

Madaplus.info0 partages

Ambendrana - Antsohihy : un vol de canard lui a valu la mort

Triste sort pour un homme à Ambendrana –Antsohihy, le Fokonolona l’a attrapé après avoir volé un canard. Puis, tout le monde s’est mis à le taper, situation qui lui a valu la mort.
La vindicte populaire est devenue tellement courante à Madagascar. Pourquoi ? Surement à cause de la corruption qui gangrène le système juridique au pays. Les malfaiteurs arrivent souvent à corrompre la justice. La population ne fait pus confiance à ce système juridique. Ainsi, même pour les petits vols, la sentence du fokonolona est toujours la mort. Comme ce cas, à Ambendrana dans la commune d’Antsohihy, un homme a été tué pour un vol de canard. Sans vouloir rabaisser la valeur du canard, mais est-ce que c’était nécessaire de lui ôter la vie ?
Madaplus.info0 partages

Insécurité routière : Une voiture criblée de balle sur la route nationale 1

Tôt ce matin, une voiture 4X4 a été attaquée sur la route nationale 1. L’attaque a eu lieu vers 8 h au niveau d’Andolosilamo entre Maintirano et Tsiroamandidy selon les informations partagées sur les réseaux sociaux.
Bilan de cette attaque : 1 mort et 5 blessés graves. C’est l’énième attaque routière de cette année. Les dirigeants affirment prendre des mesures après chaque attaque meurtrière, mais aucune de ses mesures, s’il y en a vraiment, n’a fait diminuer l’insécurité routière. Plus les dirigeants tardent à trouver une solution, moins les touristes vont venir. Surtout, cela aura de plus en plus de répercussions sur l’économie malgache avec les investisseurs qui seront de plus en plus réticents à utiliser leur dollar ou euro à Madagascar.
Madagate0 partages

Madagascar. Lance des projets « USAID HAY TAO » et « USAID MIKAJY »

Visite de courtoisie de la délégation de l’USAID Madagascar, au Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche

Pour la première fois de l’histoire, l’USAID Madagascar lance le projet HAY TAO (savoir-faire), un projet étalé sur une période de 3 ans, qui considérera cette fois-ci « la mer et les zones côtières de Madagascar ». Ce projet aura pour activités principales:Le développement des systèmes de données,L’amélioration des conditions et des cadres politiques en faveur d’une meilleure protection et gestion de la biodiversité, particulièrement la gestion communautaire des ressources naturelles,La multiplication des possibilités de formation pour renforcer les compétences des gestionnaires de zones à haute valeurs en biodiversité,La promotion d’une meilleure valorisation économique de la biodiversité, de ressources naturelles et des services eco-systémique,L’amélioration des systèmes d’information pour mesurer efficacement les changements dans la qualité et la quantité des ressources de la biodiversité et des services eco-systémiques importants qui en découlent,L’appui aux partenaires dans la sécurisation des droits des communautés en matière de gestion des ressources naturelles et foncières,Le soutien à la société civile dans leur rôle d’appui aux droits communautaires dans la gestion des ressources naturelles et foncières.Le projet sera mis en place en partenariat avec différentes ONGs comme le WCS, CI, WWF et le MRHP. Ce programme sera mis en place pour répondre aux besoins des communautés malgaches en matière d’amélioration de la qualité de vie quotidienne. Par ailleurs, l’USAID souhaite travailler avec le gouvernement Malgache par le biais du Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche à répondre aux attentes escomptées lors de la conférence de Sydney de 2014.Le programme HAY TAO se focalisera sur:La compétence technique et la capacité de gestion efficace des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité ;

L’augmentation des options pour attirer les financements, la conservation y compris les meilleurs outils de gestions de croissance pour mieux documenter l’état des ressources de la biodiversité à destination des gens qui voudront investir dans la conservation à Madagascar ;

L’amélioration des moyens de subsistance des communautés rurales en mettant l’accent sur les chaînes de valeurs favorables à la biodiversité qui reposent sur l’utilisation durable ;L’augmentation de la participation active et effective à la gouvernance des ressources naturelles au niveau des organisations communautaires, des acteurs de sociétés civiles sur le terrain et avec les acteurs du gouvernement qui sont aussi sur le terrain.PACT est le partenaire principal pour la mise en œuvre du projet USAID HAY TAOQuant au deuxième projet USAID MIKAJY (prendre soin), il aura pour activités principales:L’appui à l’amélioration des aires protégées et des zones à hautes valeurs en biodiversité par la cogestion communautaire,La promotion des opportunités de développement communautaire résilientes aux changements climatiques basés sur la valorisation et la protection de la biodiversité,Les ressources naturelles, et les services eco-systémique en collaboration avec le secteur privé,L’amélioration de la gouvernance locale et l’application des politiques environnementales décentralisées pour une sécurisation des droits communautaires dans la gestion des ressources naturelles.TETRA TECH est le partenaire d’exécution de ce projet USAID MIKAJY, qui considérera l’aspect « prendre soins » des aires marines et des ressources naturelles. Le projet Mikajy travaille déjà dans deux zones d’intervention: Menabe et MaMaBaie (Makira, Masoala, Baie d’Antongil), qui ont été choisies à cause de la liaison entre l’écosystème terrestre et marin.Tous ceux que MIKAJY va générer en terme de connaissance va être mise à disposition dans la partie gestion des connaissances à travers HAY TAO.La date de lancement du projet HAY TAO est prévue pour le 14 Septembre 2018.Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche de Madagascar·Lundi 6 août 2018
Midi Madagasikara0 partages

Besoa Razafimaharo : « Le plan de transformation commence à porter ses fruits »

Les dirigeants du tandem Air Madagascar-Austral sont naturellement satisfaits des résultats obtenus jusqu’ici. A l’instar du DG Besoa Razafimaharo qui parle de premiers résultats positifs, et évoquent des facteurs exogènes qui risquent d’affecter le bon déroulement du business plan à court terme. Interview.

Midi : Où en est-on actuellement avec le plan de redressement d’Air Madagascar ?

Besoa Razafimaharo : « Je tiens tout d’abord à rappeler que le Business Plan (BP) de dix ans, convenu dans le cadre de l’Accord de Partenariat Stratégique (APS) entre l’Etat malgache et Air Austral prévoit deux phases : le redressement d’Air Madagascar à réaliser au cours des trois premières années, suivi de son développement durant les sept années à venir. Les premiers résultats sont là : Mis à part les huit appareils maintenant opérationnels, il reste deux Twin Otter à réparer, dont un volera à nouveau prochainement. La filiale Tsaradia est opérationnelle. Le recrutement ne s’est pas limité aux 27 pilotes, mais également au personnel navigant commercial et au personnel au sol dans diverses directions, aussi bien à Air Madagascar qu’à Tsaradia. Les vols ont augmenté d’une manière significative, aussi bien sur la ligne France que sur le réseau domestique. La formation et la remise à niveau des compétences du personnel est en cours dans tous les domaines. Le taux de ponctualité global est passé de 62% à près de 80%. Nous n’en sommes pas encore satisfaits, et faisons tout pour atteindre l’objectif ponctué 85 que nous nous sommes fixés d’ici la fin de l’année.

On peut donc dire que le plan de transformation Alefa 2027 commence déjà à porter ses fruits, même si beaucoup reste à faire pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, à ce titre je tiens à remercier l’ensemble du personnel pour les efforts qu’il a fournis dans l’exécution de ce Plan dont le développement suit son calendrier initial, malgré un décalage d’un mois au départ. Il risque toutefois d’être affecté par des facteurs exogènes dont je vous parlerai ultérieurement »

M.M. Des informations ont circulé sur ce qui serait une incapacité d’Air Austral à assurer les 40 millions de dollars qu’elle devait injecter dans le cadre de l’APS. Air Austral aurait demandé un prêt auprès de l’Agence Française du Développement (AFD), mais celle-ci aurait refusé. On dit même qu’Air Austral a dû finalement recourir à la CNAPS, pour avoir ces fonds. Qu’en est-il exactement de ce dossier ?

B.R : « Dans le cadre de l’APS, Air Austral a créé une filiale appelée Air Austral Invest (AAI) pour participer au capital d’Air Madagascar. C’est donc cette filiale qui amène les 40 millions de dollars répartis comme suit : 15 millions de dollars pour acquérir 49% du capital d’Air Madagascar et 25 millions de dollars à titre d’apport d’actionnaire en compte courant. Les 15 millions de dollars ont été versés par AAI à partir des fonds propres d’Air Austral. Les 25 millions de dollars restants font l’objet d’un prêt contracté de l’AFD et d’un consortium de banques commerciales. Ce prêt est prévu être disponible à la fin de l’année et est garanti à 50% par la région de l’Ile de la Réunion.

M.M : Depuis son lancement, comment évolue la filiale Tsaradia ?

B.R. : « Le lancement de Tsaradia prévu initialement début avril dernier a été reporté à maintes reprises suite à l’acquisition tardive du code IATA et à des problèmes techniques liés à la mise en place du système de réservation. Ces problèmes sont en cours de résolution. Les ventes de billets Tsaradia ont commencé depuis mi-juillet aussi bien auprès des agences et des agents de voyage que sur Internet via le site www.tsaradia.com qui intègre le paiement par M’Vola en ariary. Une campagne de promotion a été lancée en mettant en vente 10.000 billets à partir de 225.000 ariary sur les destinations du réseau domestique. Cette campagne connaît un vif succès et nous envisageons d’en lancer d’autres sous différentes formes.

M.M : Comment se passe le système de protection mis en place pour une période de trois ans ?

B.R. « J’avais au début évoqué au début des facteurs exogènes qui risquent d’affecter le bon déroulement du Business Plan à court terme. En effet, l’APS contient deux clauses essentielles à la réussite du redressement d’Air Madagascar : le non-octroi de nouveaux droits de trafic sans consultation préalable du partenaire stratégique, ceci pendant une période de trois ans ; la protection du périmètre d’activité du groupe Air Madagascar et donc de ses filiales pendant la même période. Ces deux clauses n’ont pas été malheureusement respectées récemment, entraînant une chute des recettes par rapport aux prévisions du BP. En effet, des droits supplémentaires ont été accordés aussi bien pour des vols réguliers que pour des vols charters sans qu’il y ait consultation préalable auprès d’Air Austral, partenaire stratégique comme le stipule l’APS. Par ailleurs, SOFITRANS, que tout le monde connaît pour être l’opérateur sur la plateforme aéroportuaire d’Ivato, se trouve sous la menace d’une concurrence sévère, alors qu’elle entame un plan de redressement et de rebranding. Des discussions sont actuellement menées par Air Madagascar et son partenaire stratégique auprès des autorités compétentes pour que les termes de l’APS soient respectées par les parties signataires, et nous sommes confiants qu’une solution acceptable sera trouvée au bénéfice des deux parties ».

Propos recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Guanomad- Coopératives de producteurs: Des conventions de partenariat signées

Des conventions de partenariat ont été signées entre Guanomad et plus de 70 coopératives et associations paysannes.

Il s’agit d’un appui sur tous les maillons de la chaîne, allant de la production jusqu’à la commercialisation des produits agricoles.

Le secteur agricole touchant notamment l’agriculture, l’élevage et la pêche, constitue un des leviers de développement économique de la Grande île. Mais ce secteur qui fait vivre plus de 80% de la population malagasy, est confronté à de nombreuses contraintes. On peut citer, entre autres, la faible productivité de la production agricole, le problème d’accès aux intrants agricoles, la difficulté d’accès des paysans au financement, l’inexistence de débouché et l’insécurité. Face à cette situation, la société Guanomad, le leader en matière de production d’engrais biologiques, s’engage à soutenir les coopératives et associations de producteurs dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités de RSE afin de relever ces défis. Raison pour laquelle, des conventions de partenariat entre cette société et des structures paysannes comptant au nombre de plus de 70 groupements des paysans et coopératives agricoles, ont été signées dans le cadre de la 20e édition de la FIERMADA qui a eu lieu la semaine dernière au Kianjan’ny Makis à Andohatapenaka.

Droits des exploitants agricoles. Notons que ces structures paysannes représentent toutes les régions de Madagascar. Et elles opèrent pour l’heure dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. « Nous allons ainsi fournir des engrais biologiques aux membres de ces structures paysannes concernées. Une formation sur les techniques de production améliorées leur sera également prodiguée, et ce, de manière gratuite. Des parcelles de démonstration seront même installées au niveau de leurs sites de production. Ensuite, nous allons faire un plaidoyer auprès des institutions financières par le biais du FIVMPAMA, pour que ces coopératives et associations paysannes puissent accéder facilement au crédit, et ce, à un taux d’intérêt raisonnable et à leur portée. En fait, celles-ci sont membres du groupement patronal malagasy via la Chambre de l’Agriculture ou « Tranoben’ny tantsaha ». Nous allons également défendre les droits des exploitants agricoles en assurant l’opérationnalisation de l’assurance agricole. Ce qui leur permettra, entre autres, de faire face aux aléas climatiques », a expliqué Erick Rajaonary, le PDG de Guanomad, qui plus est, le président national du FIVMPAMA, lors de la signature de ces conventions de partenariat.

Recherche de débouchés. Par ailleurs, l’appui à la mécanisation agricole sera renforcé en vue d’améliorer la productivité des coopératives et associations paysannes ayant signé ces conventions de partenariat avec Guanomad. La recherche des débouchés à leurs produits agricoles notamment les produits transformés tant sur le marché local que sur le marché international, n’est pas en reste. Pour ce faire, « nous allons faciliter la mise en relation directe entre ces structures paysannes et les opérateurs preneurs de leurs productions. Notre objectif final consiste à les solliciter à devenir membres du FIVMPAMA. Les autres coopératives et associations paysannes dans les autres régions qui n’ont pas pu participer à cette signature de conventions de partenariat, seront également mobilisées. Nous allons ainsi effectuer une descente sur terrain en prenant part aux différentes foires agricoles régionales », a-t-il enchaîné. En bref, celui-ci reste convaincu que l’agriculture constitue un secteur-clé contribuant à la lutte contre la pauvreté à Madagascar. Ce secteur est en même temps pourvoyeur d’emplois en milieu rural et fournisseur des aliments pour la population urbaine.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Air Madagascar : Des résultats positifs, des efforts à faire et quelques zones d’ombre

Le processus de redressement d’Air Madagascar suit son cours. Pour les dirigeants de la compagnie, on fait état des résultats positifs. Dans une interview, le Directeur Général Besoa Razafimaharo affirme que, le déroulement du business plan suit son calendrier initial, malgré un décalage d’un mois au départ. Sur le terrain, tout n’est pas encore parfait puisque les passagers, aussi bien des lignes internationales que domestiques, continuent de se plaindre sur certains points négatifs. Par ailleurs, les débats restent ouverts en ce qui concerne les clauses de protection de la compagnie par le principe de l’ouverture du ciel aérien. La Banque Mondiale parle d’une protection limitée. Concernant les financements, l’Etat a fait un très gros effort en apurant les 100 millions de dollars dettes de la compagnie. Le partenaire stratégique Air Austral a déjà versé les 15 millions de dollars sur les 40 millions de participation au capital. Il reste encore 25 millions de dollars qu’Air Austral va emprunter. En somme, des résultats palpables sont enregistrés dans le processus de redressement d’Air Madagascar. Mais comme ce ne sont pas encore des résultats satisfaisants, énormément d’efforts restent encore à faire pour que les prestations de la compagnie arrivent à satisfaire les usagers. Et que surtout, l’accord de partenariat stratégique mérite les appuis financiers consentis par l’Etat, et donc par les contribuables, pour l’apurement de ses dettes. Enfin quelques zones d’ombre comme le financement par la CNAPS, méritent plus d’éclaircissements pour rassurer l’opinion publique. Les quelques éléments que nous présentons dans ce dossier vont d’ailleurs dans ce sens.

Dans l’interview que nous avons eue avec lui, le D G d’Air Madagascar parle de bons résultats obtenus dans le cadre de l’Accord de Partenariat Stratégique (voir article en page 9). Des résultats qui sont, en effet encourageants. Il reconnaît cependant que des efforts restent à faire. Et il a parfaitement raison puisque sur terrain, des anomalies sont toujours palpables. Pas plus tard que samedi dernier, notre confrère L’Express de Madagascar a évoqué une confusion sur les promotions de Tsaradia, la filiale d’Air Madagascar en charge du réseau domestique. Manque de clarté au niveau des tarifs, mauvaise qualité des services, heure de départ repoussée… constituent autant d’anomalies constatées. En somme, Air Madagascar qui a bénéficié d’une manne de l’Etat qui a apuré ses 100 millions de dollars de dettes, est soumise à une grande obligation de résultat.

Si l’Etat malgache a accepté cet effort, félicité d’ailleurs par les bailleurs de fonds, c’est qu’il attend de bons résultats rapides et palpables de la part des partenaires stratégiques Air Austral et Air Madagascar. L’objectif étant de réaliser les objectifs de développement du tourisme, un secteur essentiel pour la relance économique. Par ailleurs, conformément à la Lettre de Politique du Transport Aérien les ouvertures de nouvelles lignes (pour le moment, celles concurrentes avec Air Madagascar) s’imposent. Ne serait-ce par exemple que pour rentabiliser le nouveau terminal international d’Ivato qui sera opérationnel d’ici un peu plus d’un an. Un nouvel aéroport qui aura besoin de plus de compagnies aériennes et d’avion, avec sa superficie de 17.500 m², ses trois passerelles et sa capacité annuelle de plus de 1,5 millions de passagers. Sur ce point d’ailleurs, à chaque fois qu’il procède à la visite du chantier du nouveau terminal d’Ivato, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina insiste toujours sur cette nécessité, d’augmenter le nombre des lignes aériennes pour le développement du tourisme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Produits naturels Forte demande sur le marché, selon les promoteurs de Gasy Tsara

Les produits naturels transformés attirent de plus en plus les consommateurs locaux, tout comme les étrangers.

Tout comme dans les pays développés, la préférence des consommateurs à Madagascar tend de plus en plus à revenir vers les produits bios et les produits naturels, selon les représentants de Laka. Interview avec Holy Razafindrazaka, administrateur de la société.

Midi Madagasikara (MM). Laka a fait une grande apparition lors de la dernière édition de FIER Mada, que veut dire exactement votre slogan « Connected to nature » que vous avez mis en avant ?

Holy Razafindrazaka (HR). Laka est une société ayant pour but de faire briller Madagascar à travers des produits de bonne qualité. Nous sommes connus pour nos opéras, nos concerts et nos CDs. Mais nous voudrions contribuer davantage à la valorisation de nos compétences et de nos produits en permettant de rémunérer les Malgaches de façon juste. « Mifandray amin’ny tontolo », « Connected to nature » signifie que nous utilisons les ressources de la Terre qu’elle nous offre généreusement, nous devons d’une part savoir les planter, les respecter et les utiliser sans trop les transformer ; mais nous devons également respecter et protéger la Terre qui nous nourrit et nous donne la vie. Nous avons également une mission de sensibilisation pour vivre avec ce qui nous entoure. Ainsi, nous pourrons nous soigner et nous nourrir des plantes que la Terre nous offre généreusement. En retour, nous lui sommes redevables, nous devons la nourrir en la rendant verte et vivante.

MM. Les exportations de Madagascar concernent principalement les produits à l’état brut. Pourquoi misez-vous sur les produits transformés ? Quels marchés ciblez-vous ?

HR. Nous voudrions donner la chance à nos compatriotes en leur offrant les formations adéquates afin qu’ils puissent exceller dans leurs domaines d’une part, mais nous voulons surtout nous assurer de la qualité des produits que nous offrons au niveau international. Pour l’instant, nous visons ceux qui cherchent à se connecter à la Nature.

MM. Avec le faible pouvoir d’achat des consommateurs, les produits importés low-cost sont avantagés. Comment ces consommateurs perçoivent vos produits sur le marché local?

HR. Lors de la Foire Fier-Mada, nous avons remarqué la forte demande de la clientèle et son désir de se reconnecter à la Nature. Nous avons choisi de les orienter vers des solutions « natures » telles que l’eau salée et la bicarbonate de soude avant d’utiliser des produits transformés. La plupart des clients n’ont pas encore l’habitude d’utiliser les huiles essentielles et végétales pures. Nous leur avons conseillé d’utiliser des produits faits maison et de chercher des plantes dans leurs jardins s’ils n’ont pas beaucoup de moyens consacrés au bien-être. Les personnes les plus attirées par nos produits sont ceux qui sont de passage, qu’ils viennent des provinces ou de l’étranger.

MM. Vous venez de lancer le label Gasy Tsara. De quoi s’agit-il exactement et quels produits peuvent porter ce label ?

HR. Gasy Tsara rassemble les produits organiques de qualité fabriqués à Madagascar. Nous nous assurons personnellement de la traçabilité et de la qualité des produits en les analysant et en les testant.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Une protection limitée selon la Banque Mondiale

La Banque mondiale soutient la libéralisation du trafic aérien. Interrogée sur le système de protection accordé à Air Madagascar pour son processus de redressement, la représentation résidente de la Banque Mondiale nous a répondu qu’elle soutient la libéralisation du trafic aérien. C’est dans ce sens d’ailleurs que la Banque Mondiale a appuyé l’élaboration de la Lettre de Politique Nationale du Transport Aérien à Madagascar. « Une lettre de politique qui est très claire quant à la vision d’augmenter le nombre d’arrivées et de touristes à Madagascar, tout en aidant la compagnie aérienne nationale à développer le marché intérieur et en la renforçant pour faire face à la concurrence sur le marché international ». En somme, la Banque Mondiale roule pour la libéralisation du ciel aérien qui est aussi synonyme d’ouverture sur d’autres compagnies aériennes. Raison pour laquelle d’ailleurs, la Banque Mondiale parle d’une  protection limitée.   « Concernant le partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral qui a mobilisé l’investissement privé dans le capital de la compagnie aérienne nationale, et l’apurement des dettes par le gouvernement, il existe une période de transition de trois ans durant laquelle, Air Madagascar bénéficie d’une protection limitée afin de rebondir ». Une position plus nuancée qui signifie que la protection n’est pas absolue et qu’elle ne doit pas remettre complètement en cause indéfiniment le principe de la libéralisation de l’industrie aérienne qui est aussi l’une des conditions du développement du tourisme à Madagascar. Et ce, conformément aux objectifs de la vision Fisandratana. «L’approche du gouvernement qui consiste à offrir une protection limitée à la compagnie aérienne nationale pour permettre à cette dernière de se reconstituer n’est pas contradictoire avec la stratégie pour ouvrir davantage le ciel de Madagascar. En effet, un service de transport national fort et stable est essentiel pour maintenir l’ensemble du système de transport aérien, qui ne peut dépendre uniquement des services internationaux ».

Par ailleurs, cette clause de protection fait l’objet de débats dans le milieu économique. Des observateurs se posent en effet la question de savoir pourquoi l’Etat malgache doit consulter une entreprise privée, en l’occurrence le partenaire stratégique, avant de prendre une décision relevant de sa souveraineté qu’est l’octroi d’un droit de trafic. Pourquoi les négociateurs malgaches de l’Accord de Partenariat Stratégique ont accepté une telle disposition qui rabaisse l’autorité de l’Etat, s’interroge-t-on. Le débat est ouvert.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Flash-éco

L’agriculture et l’Elevage constituent les principales activités vivrières des cinq fokontany de la commune d’Ambahavaditokana Itaosy. Mais la déflagration des digues constitue une principale contrainte pour les paysans locaux, surtout pendant la période de pluie. C’est pourquoi, le ministère chargé de l’Agriculture via sa direction régionale à Analamanga a contribué au renforcement de ces petites infrastructures par le biais d’un arrochement géo-textilisé. Une rectification de lit de rivière et de la prise de l’eau à Antanjona, a été en même temps mise en place. Environ 1 300 familles d’agriculteurs en bénéficieront. Par ailleurs, elles ont été dotées d’engrais et des semences de légumes.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

MEH: Création d’un cercle de la bonne gouvernance

Une structure interne de lutte contre la corruption a été mise en place au sein du ministère de l’Energie et des Hydrocarbures. Il s’agit d’un cercle de la bonne gouvernance. Le ministre de tutelle, Lantoniaina Rasoloelison et le directeur général du BIANCO, Jean Louis Andriamifidy, ont signé la charte hier. Celui-ci a évoqué qu’une telle initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption adoptée en septembre 2015. Ce cercle de bonne gouvernance vise à préserver l’intégrité du ministère et ses organismes rattachés en s’assurant de l’application des bonnes pratiques de gouvernance. Selon le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, la mise en place des standards de service figurent parmi les activités prioritaires, dans la politique interne de lutte contre la corruption au sein de son département. Il s’agit de renforcer la transparence dans la réalisation des services rendus aux usagers. En outre, la mise en place de cette structure répond aux valeurs prônées par le ministère que sont l’intégrité, l’abnégation et la redevabilité. Par contre, le DG de BIANCO a soulevé que les structures et les dispositifs sont importants pour lutter contre la corruption, mais la responsabilisation et la volonté de tout un chacun constituent une condition de réussite pour combattre ce fléau.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Commune Toliara- Base Resources Des investissements sociaux de 50 millions d’Ariary

Légende : Le ministre des Mines, Henry Rabary-Njaka rencontrant la population affectée par le projet à Ranobe.

« Le secteur minier constitue un des moteurs de croissance du pays inscrits dans la vision « Fisandratana  2030 ». Le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka l’a évoqué tout récemment lors de la visite des communes touchées par le projet de Toliara Sands ou projet d’exploitation d’ilménite et de zircon, notamment Tsianisiha et Ankilimanilika, dans le district de Toliara II, région Atsimo-Andrefana. Il y a été accompagné par quelques membres du gouvernement et des élus locaux. De nombreuses retombées économiques positives pourront être tirées de ce projet qualifié de « grande mine » à l’instar du projet Ambatovy et du projet QMM. Il s’agit entre autres, des revenus versés à l’Etat au titre d’impôts, taxes et redevances ainsi que de ristournes qui sont estimés entre 600 et 900 millions USD pendant 20 ans. La création de 1 500 emplois directs sur le long terme, n’est pas en reste. Mais pour commencer, une convention de partenariat vient d’être signée entre la compagnie minière australienne Base Resources et la commune urbaine de Toliara. Des investissements sociaux portant une valeur de 50 millions d’Ariary seront ainsi réalisés.

Fonds fudiciaire. Et parmi les avantages directs reçus par la population locale issue des communes affectées par le projet, on peut citer, entre autres, la distribution de semences aux 90 000 paysans, la construction et la rénovation des infrastructures de base, l’éducation environnementale des élèves issus des écoles primaires et secondaires publiques. En outre, le ministre de tutelle l’a rencontré en vue d’écouter ses doléances et ses attentes. Les représentants de cette population touchée par ce projet ont exprimé leur confiance que cela va contribuer au développement socio-économique de sa localité. Et à part le versement de ces impôts et redevances à l’Etat, un fonds fudiciaire sera créé afin de financer divers projets sociaux tels que les activités génératrices de revenu et les projets d’amélioration du système scolaire. « Tout opérateur minier doit se conformer à la loi en vigueur tout en respectant les normes environnementales et les engagements sociaux afin d’éviter les conflits sociaux », a réitéré le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka. Par ailleurs, il a rencontré les opérateurs et les exploitants de saphir à Ilakaka. L’objectif consiste à identifier les lacunes sur la mise en œuvre d’une stratégie de formalisation des acteurs et la sécurisation des activités extractives.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Partenariat MPTDN-Orange Des TIC-Bus pour la promotion du numérique dans tout le pays

Même les populations des zones reculées pourront être initiées aux outils numériques avec un accès gratuit à Internet, grâce au projet TIC-Bus. Six véhicules équipés et connectés sillonneront les diverses régions de la Grande-île pour cette mission.

Le projet TIC-Bus a donné d’excellents résultats. Depuis l’année dernière, un bus équipé et connecté à Internet a déjà fait le tour de Madagascar, pour offrir aux étudiants et aux habitants des différentes régions, des formations pour l’initiation à l’informatique et au coding. Cette fois, le Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN), qui a initié ce projet en partenariat avec Orange Madagascar, a décidé de mettre en circulation six TIC-Bus. « Aujourd’hui, on considère que les personnes qui ne connaissent pas le numérique sont des illettrées. C’est pour cela que nous intensifions la promotion du développement numérique dans toutes les régions, à travers ce projet TIC-Bus, entre autres. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet présidentiel Le Numérique pour tous. Il s’agit de l’une des grandes priorités de notre département, et nous avons abouti au lancement de ce jour, malgré les perturbations que vous avez constaté, il y a quelques semaines passées, au Ministère », a affirmé le ministre de tutelle, Maharante Jean de Dieu.

Convention. Une convention a été signée hier entre le MPTDN et Orange Madagascar, dans le cadre du lancement des TIC-Bus. « Le Ministère fournit les bus, ainsi que les matériels qui vont avec. Ces véhicules sont très bien équipés car ils seront très utilisés dans des zones qui ne sont pas encore électrifiées. De son côté, Orange offre la connexion Internet et les formations pour l’initiation au numérique. Pour le codage informatique dans le cadre du programme #Supercodeur, nous mettons déjà à disposition des blocs de codes qui sont simplement insérés par les utilisateurs, grâce au logiciel Scratch que nous avons développé. C’est très facile, et cela permet le développement personnel des bénéficiaires », a indiqué Benja Arson, DG p.i. auprès d’Orange Madagascar. A noter que le programme #Supercodeur est destiné, principalement aux jeunes de 9 à 14 ans. Son but est d’initier au codage informatique à travers des aperçus ludiques, simples et pédagogiques lors d’ateliers collectifs animés par des coachs d’Orange.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

MasterLife « Le développement personnel, levier de performance de l’entreprise »

Toky Rajaona, cofondateur de Masterlife, lors de la conférence au salon des PME et des start-up.

Vibrant, émouvant et extatique. Habituellement, ces qualificatifs sont réservés aux concerts de rock. Cette fois, c’était pour une conférence thématique organisée durant le salon des PME et des start-up du 3 et 4 août dernier au Carlton Anosy. Avec Masterlife, entreprise spécialisée dans l’accompagnement du changement de comportement, Toky Rajaona, spécialiste en thérapie brève et en PNL (Programmation Neuro-Linguistique), partage les différentes options qui s’offrent aux jeunes cadres et dirigeants d’entreprise pour mieux vivre la vie d’entrepreneur. Ce cofondateur de Masterlife a animé une conférence sur le thème « PNL, programmez-vous à la réussite ». Salle comble pour une conférence des plus atypiques, entre développement personnel, psychologie, coaching et one man show. Sérieux sans se prendre au sérieux, il réussit son coming-out en galvanisant 250 participants dans une ambiance électrique pendant près de deux heures.

Tout est programmé. Conduire une voiture, négocier avec ses collègues, gérer un conflit, prendre la parole en public, gérer son stress, booster sa confiance…. Des tâches les plus basiques aux responsabilités les plus lourdes, chaque comportement et chaque action sont régis par un ensemble de programmes neuronaux. Un mauvais résultat est le fruit d’un mauvais programme. La réussite c’est 80% de psychologie et 20% de techniques, explique Toky Rajaona.

PNL, QVT, RPS… Créée dans les années 1970 aux Etats-Unis, la PNL ou Programmation Neuro-Linguistique est une discipline peu connue à Madagascar. Définie par certains comme un des meilleurs outils de développement personnel, l’art de la communication influente ou encore thérapie ludique, la PNL suscite un intérêt grandissant de la part des cadres et des dirigeants d’entreprises en quête d’innovation et de performance. « Pour avoir des employés plus performants, il est urgent de miser de plus en plus dans la qualité de vie au travail (QVT) et donc prévenir les risques psychosociaux (RPS): stress, burn-out, mal-être, anxiété…Nous allouons de plus en plus de budget dans les conférences en entreprise, coaching d’équipe, team building et ateliers en développement personnel, afin de garantir de meilleurs résultats dans l’accompagnement de nos équipes pour le changement», nous confie le Directeur des Ressources Humaines d’une entreprise de téléphonie.

Au service du bien-être. Entrepreneur très discret, formateur et spécialiste en thérapie, brève certifié en PNL, Toky Rajaona se forme massivement à l’étranger auprès de grandes références tel que l’Institut de coaching international de Genève ou de l’Institut casablancais de coaching et de PNL. Notre mission : promouvoir le mouvement du bonheur et du bien-être, impulser l’économie de la connaissance et de l’innovation, vulgariser des programmes en développement personnel, a-t-il conclu.

Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Respect des droits de l’enfant: Les sous-traitants d’Ambatovy formés

Des représentants des sous-traitants d’Ambatovy en pleine formation.

Sur une période d’environ quatre mois, de juillet à novembre 2018, plus de 6500 employés issus de 70 sous-traitants d’Ambatovy bénéficieront d’une série de formations sur le respect des Droits de l’enfant. Il s’agit de sessions de formation – qui se tiendront à Moramanga et Toamasina – axées sur les dix Principes directeurs sur les Droits de l’Enfant et les Entreprises (PDEE) avec lesquels, Ambatovy a décidé de renforcer ses engagements dans le respect des Droits de l’Enfant. Ces principes s’appuient sur des conventions internationales et des protocoles ratifiés par plusieurs pays, et consistent entre autres, à assurer la protection et la sécurité des enfants dans l’ensemble des activités des entreprises, à contribuer à l’élimination et/ou à réduire les pratiques qui enfreignent les droits, notamment le travail des enfants. Dans un premier temps, plus de 120 d’employés désignés par les entreprises sous-traitantes d’Ambatovy vont bénéficier d’une formation de formateurs. Les employés ainsi formés vont à leur tour, transmettre leurs acquis à l’ensemble du personnel de leurs entreprises respectives.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

CEPE 2018: Environ 559 940 candidats

Les examens du CEPE sont prévus déroulés le 14 août de ce mois.

À presque dix jours des examens pour l’obtention du CEPE, le ministère de l’Éducation nationale dresse une bonne avancée des préparatifs.

Les examens du CEPE sont proches et les efforts menés pour sa tenue dans les temps et à la date fixée – qui est au 14 de ce mois – semblent afficher un teint positif. Les sujets des examens sont acheminés – en grande partie – dans les régions selon les dires de Tsitoara Thierry, directeur de la technologie de l’information et de la communication (DTIC) auprès du MEN (ministère de l’Éducation nationale). Thierry Tsitoara toutefois de noter que «les sujets d’examen de la région Vakinankatra et d’Itasy ne sont pas encore acheminés, étant donné leur proximité avec la région Analamanga».Du côté du MEN, tout semble avoir été mené pour permettre la tenue des examens du CEPE au 24 août de ce mois. Par ailleurs, et toujours dans le cadre des préparatifs, le ministère de tutelle a également collaboré avec les OEMC pour sécuriser les centres d’examen afin d’éviter toute tentative de perturbations.

Statistiques. Les données provisoires recueillies auprès du ministère de tutelle démontrent que le nombre des candidats est de 559 940. Les mêmes données de révéler également que l’on compte 1874 centres et 13 801 salles d’examens réparties à travers les Cisco (Circonscription scolaire) et DREN (Direction régionale de l’Éducation nationale) du pays. Pour l’heure, les actions et communications effectuées auprès du ministère de l’Éducation nationale vont dans le sens de la tenue des examens aux dates fixées. Et ce, malgré les mouvements de manifestation et d’interpellation des enseignants grévistes…du moins ce qui en reste. Avec des arrêts fréquents des cours causés par l’épidémie de la peste qui a sévi, et les mouvements de perturbation menés par les syndicats (aussi bien auprès du MEN que dans les autres secteurs d’activités) l’on se pose des questions sur les résultats des examens officiels de cette année. À suivre.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Protection sociale-CNaPS: Formation à Soanierana Ivongo

La formation en protection sociale dans la grande salle des sœurs du « Sacré cœur » à Soanierana Ivongo

La Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) organise une formation en protection sociale à Soanierana Ivongo en début de cette semaine et pour trois jours.

Information et sensibilisation. Dans le but d’améliorer le taux de couverture en protection sociale, encore trop bas- 12%- à Madagascar (dont 10% issu du privé et 2% de la Fonction publique), la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) continue à sensibiliser le patronat, et informer le grand public sur la nécessité de bénéficier d’une protection sociale. La formation organisée dans l’Analanjirofo, avec un focus sur le Code de Prévoyance sociale, concourt à la réalisation de cette visée.

52 participants. La formation a bénéficié à 52 participants, issus du privé pour la plupart, dont des chefs d’établissements scolaires, les responsables d’églises comme les religieuses catholiques, les pasteurs luthériens, les correspondants d’entreprises privés, les responsables de Madagascar National Park (MNP), les maires et conseillers municipaux, ainsi que les Secrétaires Trésoriers Comptables (STC). Le leadership de la formation a été assuré par Charles Emilson Randrianarijaona, chef de service d’Actions sanitaires et sociales (SASS) de la CNaPS. A l’issue de la formation, les participants vont recevoir un certificat, un guide manuel sur les droits des travailleurs et les obligations de l’employeur , et un DVD sur la protection sociale.

Objectifs. La formation se déroule dans la grande salle des sœurs « Sacré cœur ». Charles Emilson explique davantage l’objectif poursuivi par la formation : « La formation vise à faire connaître la CNaPS et sa mission, ainsi que les prestations offertes ; à savoir les prestations familiales, les rentes pour les accidents de travail et la pension de retraite. ». La session permet également aux participants de connaître les tenants et les aboutissants du contrat de travail et les différents dossiers à préparer, ainsi que les procédures d’inscription à la CNaPS, les règles qui régissent le paiement des cotisations. Pour le cas de Soanierana Ivongo, l’éloignement de la région par rapport à la Délégation régionale de la CNaPS qui se trouve à Fénérive-Est, a été évoqué comme principal obstacle à la démocratisation de la protection sociale dans la région.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Fin du Projet IHM: Résultats constatés de visu au terme de la mise en œuvre

Le superviseur, Donald Rakotoarimanana (au milieu), en pleine démonstration sur l’envoi des informations sur une visite d’un point d’approvisionnement au siège central de PSI à partir de sa tablette.

Ayant pris fin en juin 2018, le projet IHM mis en œuvre par PSI Madagascar, a fait l’objet d’une descente sur le terrain afin d’en constater les réalisations.

Une dernière descente sur le terrain pour le constat de visu des réalisations du projet et marquer la fin des interventions. C’est ainsi que s’est officiellement achevé le projet « Integrated Social Marketing » (IHM), mis en œuvre dans l’objectif d’améliorer la santé des enfants et des jeunes, ainsi que des femmes en âge de procréer. Ce, à travers l’utilisation des produits de service de santé touchant respectivement la planification familiale et la santé de reproduction, la survie de l’enfant, ainsi que la lutte contre le paludisme. Le 5 août dernier a alors eu lieu cette descente dans les communes rurales du district de Manakara ,où ont été présentées les interventions des équipes d’approvisionnement de produits, en collaboration avec les agents communautaires (AC).

Gestion des stocks de médicaments. Parmi les sites visités, celui de la commune de Marofarihy où le responsable du point d’approvisionnement, Arthur Tata, âgé de 74 ans s’est occupé depuis plus de 10 ans du mouvement de sortie des produits demandés par les AC. D’après les explications du superviseur, Donald Rakotoarimanana, qui passe tous les 20 mois, le responsable du point d’approvisionnement se doit de bien tenir sa gestion mensuelle concernant la fiche de stock ; la mise à disposition d’une armoire pour le stockage des produits ; le respect de l’espace de contenance ; le respect de la propreté ; la vérification d’une éventuelle présence d’insectes et de rats, nuisibles aux médicaments ; la protection contre le rayon du soleil.

Répartition. Le projet IHM intervient dans 20 régions de Madagascar et les équipes du PSI, organisation de mise en œuvre du projet, ont été réparties dans 2003 parcs et points d’approvisionnement, en travaillant avec plus de 14.000 AC des projets Mahefa Miaraka et Mikolo de l’USAID, celle-ci étant, par ailleurs, l’organisme qui a financé le projet. Rappelons que le projet IHM a été mis en œuvre en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et celui de la Santé publique.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Météo: Climat sec jusqu’au 12 août 2018

Le soleil sera au rendez-vous cette semaine (Photo Luz Razafimbelo)

Le soleil sera au rendez-vous jusqu’au 12 août sur toute l’étendue du territoire national. Des températures élevées allant jusqu’à 34°C sont attendues, ainsi qu’un climat sec, sans précipitations. Les habitants des hautes terres s’accommodent plutôt bien de ce climat sec après les températures glaciales auxquelles, ils ont fait face ces derniers mois. Toutefois, cette légère embellie ne sera pas de longue durée. Les prévisions météorologiques indiquent que dès ce vendredi, des pluies s’abattront sur la partie orientale de l’île, de fins crachins feront de même sur la partie est des hautes terres centrales. La partie septentrionale de l’île aura droit à des vents forts. A partir de vendredi, les après-midis deviendront plus frais.

L.R

Midi Madagasikara0 partages

Fondation Telma: Réhabilitation de l’EPP Tambohorano-Melaky

La coupe symbolique du ruban hier à Tambohoran

Les 360 élèves de l’EPP de Tambohorano dans la région Melaky sont désormais scolarisés dans de meilleures infrastructures. L’EPP a été réhabilitée par la Fondation Telma, dans le cadre du projet socio-éducatif « Sekoly Telma ».

Ahmad. L’inauguration a eu lieu hier en présence du Président de la Confédération africaine du Football (CAF) Ahmad, de l’Administrateur directeur général de Telma Patrick Pisal-Hamida et du Directeur de la Communication Corporate du groupe Axian, Lova Hasinirina Bordes. Notons qu’Ahmad a honoré la cérémonie de sa présence, car il est originaire du Melaky. Il a offert des ballons de football aux élèves et des bancs pour les salles de classe, tout en équipant le Centre de Santé de Base de la localité. Par ailleurs, l’évènement marque aussi la célébration du 100e anniversaire de l’EPP, créée en 1917. L’EPP de Tambohorano est la 62e « Sekoly Telma » dans tout Madagascar et la 3e dans l’ex-province de Majunga (Boeny et Melaky).

Projet « Sekoly Telma ». Selon les statistiques de l’UNICEF datant de 2012, 25% des enfants malgaches sont non scolarisés et 1 million sont carrément exclus du système scolaire. C’est pour contribuer à améliorer cette situation catastrophique que le projet « Sekoly Telma » a été conçu en 2015. De 2015 à 2017, il a déjà bénéficié à 10 272 enfants répartis sur 16 régions. Il se distingue par le fait qu’il ait essayé de prendre en compte l’aspect multisectoriel de l’éducation, ce qui l’aligne aux Objectifs du développement durable. Il mène ainsi des projets d’adduction d’eau, d’électrification rurale, des projets sanitaires, etc. dans les localités où il est mis en œuvre.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Témoins de Jéhovah: Va pour l’assemblée annuelle

Les adeptes des Témoins de Jehovah lors de la première session de l’Assemblée la semaine dernière.

Comme à l’accoutumée et ce qui se fait aux Etats-Unis, dans les pays européens et asiatiques, les adeptes des Témoins de Jéhovah malgache organisent chaque année une assemblée à Soamanandray Ivato. Un évènement qui aura pour thème «soyez courageux» et qui va réunir des milliers de personnes dans la foi. Différentes activités sont organisées. Entre autres, des séances de partages et de conférence devant permettre – selon la bible – aux adeptes à mieux faire face aux difficultés. Des vidéos illustratives ainsi que de nombreuses interviews seront également organisées. Si la première session a eu lieu du 3 au 5 août dernier, les deux autres se dérouleront respectivement du 10 au 12 août et du 17 au 19 du même mois. Par ailleurs, des session en langue malgache seront prévues tous les week-ends jusqu’au 21 octobre prochain.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Morondava: May ny biraon’ny faritra, kila ny dosie rehetra

enin-tsary : Ravan’ny afo tao anatin’ny fotoana fohy. (Sary nindramina)

Kila tsy nisy noraisina intsony ny trano misy ny biraon’ny faritra sy ny prefektiora ao Morondava. Manodidina ny tamin’ny roa ora tolakandro no nanomboka ny afo izay vetivety dia nahazo vahana noho ny rivotra, sady vita amin’ny hazo rahateo ny ankamaroan’ilay trano izay efa hatramin’ny fotoanan’ny fanjanahan-tany no nisiany. Hatreto, raha ny filazan’ny olona izay miasa eo anivon’ireo birao roa karazany, dia ahiana mafy ho “court-circuit” no nitarika ny afo. Tsy nisy noraisina intsony ny dosie sy ny taratasy rehetra tao anatin’ny trano. Potika hatrany amin’ny 98% ilay toerana ary tao amin’ny biraon’ny faritra no niainga ny afo izay niitatra tao amin’ny prefektiora, raha araka ny fanazavan’ny prefen’i Morondava, Rasamoelina Andrianariliva Doris. Ankoatra ny dosie rehetra dia may tao koa ny milina sy ny solosaina. Ny tena olana aza dia isan’ny may koa ny antontan-taratasy maro izay ilaina amin’ny fanatontosana fifidianana. Na ireo hetsika isan-karazany izay mbola eo anivon’ireo birao ireo aza ny dosie mahakasika izany dia ahiana ny tsy hisiany. Isan’izany ny foara Renala andiany fahefatra izay tokony hotontosaina amin’ny faran’ny volana. Na ny solosaina misy ny mahakasika izany, na koa ny taratasy rehetra izay napetraka eo anivon’ny prefektiora sy ny faritra dia tsy nisy azo noraisina intsony. Fahavoazana lehibe ity mitranga ity. Ny trano mety ho azo amboarina ihany fa ireo antontan-taratasy ara-panjakana maro nipetraka tao izany dia tsy maintsy haverina hatramin’ny voalohany avokoa. Isan’ny olana mila vahana maika koa ny dosie rehetra mahakasika ny fifidianana, ny lisitry ny mpifidy sy ny sisa mifandraika amin’izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Andravoahangy: Mpamaky trano tratra nivarotra entana halatra teny an-tsena

Vintana nitsiky, ho an’ity olona iray niharan’ny vaky trano, teny amin’iny faritra Andravoahangy iny. Sady hitany mantsy ny sasany tamin’io entana very no voasambotra ilay jiolahy. Ity farany izay mbola niezaka nivarotra ireto entana halatra.

Tovolahy iray no sarona teo an-toerana tamin’io fotoana io. Ilay mpivarotra no avy hatrany dia notanan’ny pôlisy sy nentina natao fanadihadiana avy hatrany. Nogiazana kosa ireo entana namidiny. Raha ny fandehan-javatra dia ny zoma teo no nisy namaky ny trano iray teny Andravoahangy. Ny ampitson’io raha sendra nandalo tamina tsena teny an-toerana ilay tompon-trano dia nahita ny iray tamin’ireo findainy namidy teny amin’ireo mpivarotra amoron-dalana. Teo no ho eo ihany dia nampandre ny pôlisy ity lasibatra ka nidina teny tsy am-pihambahambana ireto farany. Tamin’ny fanadihadiana natao no fantatra fa isan’ireo olon-dratsy namaky ilay trano ity mpivarotra ity. Mbola misy moa ny namany hafa, raha ny vaovao ka efa eo an-dalam-pikarohana izany ireo mpitandro filaminana. Fa tamin’io fotoana io ihany koa, hoy hatrany ny fampitam-baovao dia mpandeka rain-dahiny, ilay mpanataka pôketram-behivavy amin’ny « lame » no tra-tehaky ny pôlisy tsy nanao fanamiana teny amin’ny tsenan’i Pochard. Teo am-panaovana ny asa ratsiny mihitsy izy tamin’io fotoana io. Raha ny filazany dia efa maro ireo efa voany ary efa vola maromaro sy zava-tsarobidy maromaro ihany no azony.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Lozam-pifamoivoizana tetsy Andoharanofotsy: Nadoboka eny Antanimora ilay mpamilin’ilay fiara nandona môtô

Omaly no natolotra ny Fampanoavana ilay mpamilin’ilay fiara marika « Seat », nandona sy nahafaty mpitondra môtô iray tetsy Andoharanofotsy.

Araka ny fanampahan-kevitr’ireo mpitsara mpanao famotorana dia nalefa avy hatrany eny Antanimora ity farany, mandra-piandry ny fotoam-pitsaràna azy. Raha tsiahivina tokoa ny tranga dia mpitondra môtô iray handeha hody, mpiasa eo anivona orinasa mpanonta printy iray eto an-drenivohitra no maty tsy tra-drano rehefa nodomina fiara, izay ankevitry ny mbola vaovao tokoa (mitondra laharana …WWT), teny amin’iny faritra Andoharanofotsy iny ny alin’ny zoma hifoha sabotsy lasa teo. Hamonjy ny tokatranony eny Mandriamena ity raim-pianakaviana ity tamin’io fotoana io no nifanena tampoka tamin’ilay fiara avy any Iavoloha any. Nandeha mafy tokoa ity farany, satria dia tombanana ho any amin’ny 180 – 200km isan’ora any ho any ny hafainganam-pandehany raha ny angom-baovao. Ambonin’izay ihany koa dia voalaza fa hoe mamo ilay nitondra azy ary mbola nahitàna zava-pisotro aza tao anaty fiara. Noho izay fifandonana mafy dia mafy izay dia potika tanteraka ilay kodiaran-droa ary namoy ny ainy teo no ho eo ihany ilay mpitondra azy.

Mazàna tokoa amin’ny loza hisiana kodiaran-droa sy fiara toy izao dia mby ao an-tsainy maro avy hatrany ny hoe ilay mpitondra kodiaran-droa foana no diso ka mampiditra andro ilay mpitondra fiara. Tsy voatery ho marina foana anefa. Ekena fa maro amin’ireo mpitondra kodiaran-droa no tia misetrasetra sy misangy loza indraindray saingy misy amin’ireo mpamily fiara ihany koa no minia manitsy na mandona azy ireny. Ary ny mateti-piseho dia mitsoaka izy ireo rehefa avy nahavanon-doza, indrindra raha hoe somary mangingina ny lalana na amin’ny andro maizina.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Vaky ny Vavasaha tany Sambava: Mirongatra ny fivarotan-tenan’ ny ankizy tsy ampy taona

Taorian’ny fahavakisan’ny vavasaha (fisokafan’ny taom-piotazana lavanila tamin’ny fomba ofisialy), ny 15 jolay teo, dia nirongatra izay tsy izy ny fivarotan-tena ataon’ireo ankizy tsy ampy taona, ary roboka nanome fahafinaretana ara-nofo an’ireo mpanam-bola hatramin’ny tovolahy, ary efa lasa lamaody sahy haseho masoandro any an-toerana ankehitriny ny fiarahan’ny lahy samy lahy. Tamin’ny fanadihadiana natao no nahafantarana, fa manodidina ny telo hetsy Ariary eo ny vidim-pitombenana, ary tovolahy iray misy miaraka amin’ olona telo samihafa ao anatin’ny indray andro. Avy amina faritra maro ireo tanora mivaro-tena ao Sambava, ka misy ny avy aty an-drenivohitra. Raha ny nambaran’ireo mpampanofa tena, dia ny faran’ny herinandro no tena mandeha be ny tsenan’izy ireo, ka ireo tovovavy vahiny fotsy fihodirana malama volo (tsy makoa) sy ireo zarazara hoditra « frisé » volo izay lava bikana no tena be mpitady, raha tovolahy (manafo) ranjanana kosa no be mpanjifa, ka misy amin’ireo tsy ampy taona mivaro-tena no mahazo hatramin’ny iray tapitrisa Ariary.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo: Une voiture échappe de justesse à des « coupeurs de route »

Une voiture a échappé de justesse à des « coupeurs de route » sur la RN4, soit au niveau de la commune rurale d’Anosiala, district d’Ambohidratrimo. La nuit du 4 août, vers 23 heures, deux individus ont posé des grosses pierres et des troncs d’arbres sur la chaussée pour bloquer la route. Puis, ils ont lancé des pierres contre la voiture dès que celle-ci s’est approchée de leur piège. Heureusement, le chauffeur a réussi à esquiver le barrage et a appelé la gendarmerie la plus proche. Des gendarmes ont débarqué sur les lieux quand les braqueurs s’apprêtaient encore à jeter des pierres sur une autre voiture. En effet, les hommes en treillis sont intervenus par des tirs en l’air. Ainsi, les malfaiteurs ont pris la fuite. Les jets de pierres ont brisé le pare-brise de la première voiture.

Ayant réussi à écarter ce danger, la gendarmerie a tout de suite sensibiliser les habitants de la localité pour renforcer la collaboration avec les forces de l’ordre afin de traquer les malfaiteurs. Cette mesure est de mise pour couper court à cet acte de grand banditisme dont l’éradication suscite la prise de responsabilité de tout un chacun.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Anosibe: Namono olona indray ny mpanendaka

Tsy vitan’ny hoe maka izay zava-tsarobidy eny amin’izay lasibatra intsony ireo mpanendaka sy mpanao sinto-mahery amin’izao fa lasa mandratra sy mahavita mamono olona mihitsy. Toy ity nitranga tetsy Anosibe omaly maraina ity. Lehilahy iray no hita teo amoron’arabe, nitsirara tao anaty rà mandriaka. Indrisy anefa fa efa vatana mangatsiaka sisa no tonga . Araka ny fantatra teny an-toerana dia niharan’ny fanendahana ity farany. Tsy fantatra anefa izay tena niseho tamin’io fotoana io. Vinavinain’ny maro ho namaly ireo mpanafika azy angamba ilay lehilahy, izay marihana fa avy niasa ary hamonjy ny fodiana. Teo anatrehan’izay dia tsy nisalasala ireo mpanendaka nampiasa ny fitaovam-piadiana nentiny nampitahorany an’ity farany. Tsindron’antsy tokana no niletra teny amin’ilay lehilahy saingy angamba nahazo taova ka io no nitarika ny fahafatesany avy eo. Tsy nisy nahafantatra ireo tontakely izay mazava ho azy fa tsy maintsy nitsoaka taorian’ny asa ratsy nataony. Tsy fantatra ihany koa ny zavatra lasan’izy ireo tany. Ilay lehilahy tsy nahatsiaro tena intsony sisa no hitan’ireo olona nandalo ka niantsoana vonjy tamin’ireo pôlisy sendra teny an-toerana. Noho ny halalin’ny ratra sy ny habetsaky ny rà very anefa dia io tsy tana intsony ny ainy. Efa mandray an-tanana ny raharaha moa ireo pôlisy misahana iny faritra iny, ary miroso amin’ny fikarohana ireo olon-dratsy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Antsohihy: Lehilahy tra-tehaka nangalatra dokotra, matin’ny fitsaram-bahoaka

Raim-pianakaviana manodidina ny 40 taona eo, voalaza fa tra-tehaka ambodiomby nangalatra dokotra iray no matin’ny fitsaram-bahoaka, afak’omaly antoandro, tao Ambendrana, an-tampon-tanànan’ Antsohihy, renivohitry ny Faritra Sofia. Raha vao azo sambo-belona ity lehilahy nofatorana niaraka tamin’ny vorona avy nangalariny ity, dia tsy nananan’ny fokonolona teo an-tanàna antra mihitsy, na dia nifona mafy aza, ary nilaza fa tsy hamerin-keloka intsony. Nisy tamin’ny olona vory teo no tonga dia nikapa antsilava lela azy, tao no nidaroka tamin’ny vantan-kazo. Noho ny ratra mafy nahazo an’ity mpangalatra dia maty teo no ho eo izy, avy eo notaritarihan’ny olona ohatra ny fatim-biby ny fatiny, ary navela teo amin’ny fokontany Tsaramandroso, ka teo ny havany no naka ny razana. Talohan’ny namonoan’olona an’ity raim-pianakaviana ity, araka ny tati-baovao voaray, dia niezaka nanazava ny antony nanosika azy nangalatra dokotra ny tenany, ary nilazany fa noho ny hanoanany sy ny vady aman-janany tsy misy sakafo no nahatonga azy hangalatra. Na teo aza izany fanazavany izany, dia tsy nanakana ny fokonolona romotra sy leom-boan’anana amin’ny firongatry ny asa ratsy any an-toerana nanapitra ny ain’ity mpangalatra tra-tehaka.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Fahafatesan’i Dj Angelo: Hiazo an’i Sainte Marie tanindrazany anio ny razana

Manao tohy vakana hatramin’ny sabotsy alina nandrenesana ny fahafatesan’i Todizara Angelo Berthin, izay fantatry ny maro amin’ny hoe DJ Angelo, ny fampiononana sy ny famangiana ny fianakaviany sy ny vady aman-janany. Nampiseho firaisan-kina ny vahoakan’i Toamasina satria tsy vitan’ny maha-mpampadihy azy amin’ny lanonana samihafa sy ny fanentanany tamin’ny onjam-peo, fa mpanolotsain’ny kaominin’i Toamasina koa izy fony fahavelona ary mpiara-miasa akaiky tamin’ny mpanan-kanto maro. Isan’ireny koa ny tarika Fafass sy Shyn. Isan’ny nampiseho firaisan-kina amin’ny maha-mpanentana onjam-peo azy ny ekipan’ny serasera sy ny mpanao gazety rehetra eto Toamasina. Teo amin’ny faha-39 taonany izy izao nindaosin’ny fahafatesana izao satria ny 09 desambra 1979 izy no teraka, izay zanak’i Todizara Arcade sy Rinkan Yvette. Namela kamboty vavy iray sy reny mananontena izy tamin’izao fahafatesany izao. Amin’ny maha-mpanolotsain’ny kaominina maty am-perinasa azy, dia misy ny fiandrasana azy eo anivon’ny efitrano fivorian’ny mpanolotsaina omaly tolakandro sy ny alina. Raha ny fandaharam-potoanan’ny fianakaviany dia anio talata 07 aogositra no hiazo ny nosy Sainte Marie tanindrazany ny nofo mangatsiakany, ka hisy ny fombafomba Antanosy atao azy any an-toerana alohan’ny hanitrihana azy ao am-pasandrazany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe II: Un père de famille tabassé à mort durant l’attaque de son domicile

Le mari a succombé à ses blessures dès son arrivée à l’hôpital d’Andranomadio Antsirabe. Blessée également, son épouse suit actuellement de soins intensifs auprès du CSBII de la commune rurale de Belazao, dans le district d’Antsirabe II. Tels étaient les préjudices subis par ce couple des sexagénaires qui résident dans cette commune rurale de la région Vakinankaratra, la nuit du 5 août dernier.

L’acte a été commis vers 21 heures. Des bandits armés d’un long fusil ont fait irruption dans la maison des victimes après avoir défoncé la porte avec une barre à mine. Au nombre inconnu, ils sont venus pour revendiquer de l’argent auprès du couple. En effet, le père de famille a tenté de résister à leur exigence. Les malfaiteurs n’ont pas alors hésité de l’assener à coups de cross au crâne avant de s’en prendre à sa femme qui a également reçu des coups au niveau de son corps. Grièvement blessés, les victimes ont dû se plier devant leurs agresseurs. Ces derniers qui se sont contentés de s’emparer d’un lecteur et d’un convertisseur. Avant d’évacuer le lieu, ils ont tiré en l’air. Ils se sont enfuis vers le Sud, soit en direction de Tritriva.

Alertés quelques minutes plus tard, des gendarmes du poste avancé d’Antanamanjaka se sont rendus sur place pour constater le fait. L’enquête est en cours et aucun suspect n’est arrêté.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Antanambao Manampotsy: Tafakatra 700 Ar kapoakan’ny vary

Noho ny findangan’ny vidim-piainana sy ny fahalafosan’ny vidim-bary amin’izao fotoana izao, dia velon-taraina ny mponina any amin’ny Distrikan’Antanambao Manampotsy. Raha araka ny tati-baovao voaray avy any an-toerana, dia tafakatra 700 Ariary ankehitriny ny kapoakan’ny vary gasy, raha novidiana 500 Ar ka hatramin’ny 550 Ar izany, arakaraka ny hatsarany, herinandro vitsy lasa izay. Manodidina ny 600 Ariary kosa ny kapoakan’ny vary nohafarana « stock tampon » izay efa misy fofony ny sasany amin’izy ireo, nefa mbola amidy eny an-tsena hatrany. Raha ny fantatra, dia noho ny toetr’andro izay tena maina tanteraka, ka simba avokoa ny fambolena rehetra, indrindra fa ny voly vary no antony tena nampiakatra tampoka ny vidim-bary any amin’ity Distrika saro-dalana ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball – Analamanga: Le dernier carré constitué

Les affiches des demi-finales sont constituées. Les quarts de finale du Championnat d’Analamanga disputés, le week-end, dernier au Gymnase d’Ankorondrano ont permis aux quarte équipes respectivement chez les hommes et les dames de valider leur ticket pour le dernier carré. Chez les dames, il s’agit des équipes de l’Akany Sambatra Itaosy (ASI), Volley-ball Club Dimant (VBCD), Akon’i Mandroseza Volley-ball (AMVB) et BI’AS. Du côté des hommes, les deux équipes de la Jeunesse Sportive d’Ambatonilita A et B, Cosfa et GNVB sont toutes qualifiées pour le dernier carré final. Les demi-finales se disputeront ce week-end au Gymnase de Mahamasina.

Calendrier

Dames

ASI contre VBCD.

AMVB contre Bi’AS.

Hommes

JSA 1 contre Cosfa.

JSA 2 contre GNVB.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Football – Poule des As Et si le titre se joue dimanche?

Les amoureux du football de plus en plus nombreux auront droit ce dimanche au Stade Alexandre Rabemananjara à un sulfureux face-à-face opposant Fosa Juniors à la CNaPS Sport. Soit le choc entre le premier et le second de la première journée avec un avantage au goal average pour les caissiers.

Le match de la Poule des As qu’il ne fallait pas rater sous aucun prétexte aura lieu ce dimanche à Mahajanga dans l’antre du Fosa Juniors qui a là une belle occasion de faire le break après sa victoire de dimanche à Mahamasina devant Elgeco Plus.

Ando suspendu. Un 2 à 1 nettement moindre par rapport à celui de la CNaPS Sport auteur d’une victoire de 3 buts à 1 devant le FC Vakinankaratra.

Au classement la CNaPS Sport est devant grâce notamment à une batterie offensive remise à neuf avec l’arrivée de Jean Ba mais aussi la confirmation du Tamataviens Tolotra.

Les deux hommes ont marqué les buts de la CNaPS face au Vakina mais Niasexe en ouvrant le score sur une superbe tête n’a pas aussi dit son dernier mot surtout sous la canicule majungaise dont il avait l’habitude.

Comme on ne peut pas tout avoir, la CNaPS va récupérer son attaquant Kalusha mais il perd en même temps son capitaine Ando suspendu à la suite de son deuxième carton jaune.

Les relances de Théodin. Un léger handicap qui va permettre à Rija de refaire surface après une trop longue période de convalescence des suites d’une blessure. Avec un rôle assez différent puisque si le fils de Haja Rasoanaivo évolue comme n°10, Ando se contente de museler le meneur adversaire pour l’empêcher de jouer en l’occurrence et dans le cas présent, Dax, si ce dernier consent à revenir.

Mais attention car sans Dax, Fosa Juniors a d’autres cartes à abattre avec le retour de Santatra et la grande forme de Baggio dans son rôle d’essuie glace. On citera aussi dans la liste des hommes en forme de Fosa Juniors Théodin mais s’il est intraitable dans les ballons aériens, ses relances laissent quelque peu à désirer mais gageons qu’avec l’âge, il a tout juste 22 ans, l’ancien du Fortior Toamasina va encore s’améliorer.

Une chose est certaine, on ne se fera pas de cadeau d’un côté comme de l’autre au point de se demander si le titre de champion ne se joue pas dès dimanche. Le vainqueur prendrait une sérieuse option tandis qu’un match nul relancerait Elgeco Plus favori devant le FC Vakinankaratra au stade Vélodrome d’Antsirabe.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Tournoi d’Aveyron – Qualif’ Masters 2019 – Le trio malgache perd en finale

L’édition 2018 des Masters de Pétanque bat actuellement son plein, mais, la course vers la qualification de l’édition 2019 est déjà lancée. Les Frédéric Randrianambinintsoa, Andritiana Rafalimanana et Rajoalison se sont hissés en finale du tournoi qualificatif d’Aveyron, le week-end dernier. C’est l’équipe de Dylan Rocher, Bruno Rocher et Feltain qui a remporté la victoire finale. Ce résultat a permis aux Malgaches de rester dans la course. Au classement, Andriantiana Rafalimanana pointe à la 32e place avec quatorze points suivi de deux autres Malgaches en l’occurrence Frédéric Randrianambinintsoa et Mahefa Randrianarison qui occupent respectivement la 34e place et la 35e place. Lahatra Randriamanantany est le bouliste malgache le mieux classé. Il se positionne à la treizième place avec vingt points. Il aura une forte chance de disputer les Masters de Pétanque 2019, en compagnie de Christian Andriantseheno, classé à la 24e position avec 14 points. Mais rien n’est encore acquis car il reste encore une vingtaine de tournois qualificatifs dont le championnat du monde triplette de Canada au mois de septembre.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Fety de baskety: Va pour les demi-finales chez les vétérans ce week-end

C’est l’heure des demi-finales pour la catégorie vétéran hommes et dames au tournoi « Fety de baskety ». Après une pause avec la tenue des Championnats régionaux, les hostilités reprennent ce week-end sur le terrain d’Andraisoro. Les équipes finalistes seront connues dimanche.

Calendrier

Samedi 11 août

13h30: FUSION # TEAM PLAY LIST (Vétéran Dames).

15h45: BCSM # CHEMINOT (Vétéran Hommes).

Dimanche 12 août

13h30: JCSA 1 # MANAPOIN’S (Vétéran Dames).

15h45: BBCM # VAHONA (Vétéran hommes).

T.H

Midi Madagasikara0 partages

World music: Entrez dans la transe avec Olo Blaky

Olo Blaky retrouvera les amateurs de bonne musique au Kudéta ce samedi

Des textes engagés, une énergie débordante sur scène et des moments de complicité avec le public. Olo Blaky vous donne rendez-vous pour un concert world music free roots au Kudéta ce samedi 11 août… A apprécier sans aucune modération !Ils sont grands, ils sont fous, ils sont passionnés mais pas du tout noirs, contrairement à ce à quoi on s’attendait… mais « black » et quand même fiers de l’être. Raison pour laquelle ils ont choisi de s’appeler « Olo blaky ». Leur musique en tout cas, reflète cette appartenance et cette fierté d’être « black ». Se situant entre le big sound inspiré aussi bien des ghettos urbains du Bronx que de la pure tradition africaine, la musique de Naty Kaly est un vrai régal, pour tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus.. Avec des textes perspicaces et consciencieux, la composition du groupe est anticonformiste et engagé. Contrairement à ce qu’on pourrait en déduire, à cause uniquement de leur apparence, la musique d’Olo Blaky est calculée au millimètre près. Les paroles sont plus profondes qu’il n’y paraît. Derrière le jeune homme à l’allure cool et détendu qu’est le leader du groupe, se cache en fait un artiste exigeant qui ne cherche que le meilleur pour son public car Naty Kaly ne cherche pas son feeling dans la facilité. Ses textes ne traitent pas non plus de banalités, mais font preuve d’un véritable engagement. La formation se fait ainsi porte-parole de Dame Nature et de l’environnement. L’estime de soi est également un sujet qui passionne le petit frère de Rado Andriamanisa qui écrit la plupart, sinon toutes les paroles de leurs chansons. Mais il ne faut pas croire que c’est parce qu’ils sont engagés que Naty Kalyet ses compères ne savent pas s’amuser. Les musiciens, en tout cas, prennent vraiment plaisir à jouer et s’en donnent à cœur joie. La formation tourne actuellement avec Tsiory à la batterie, Dyl Mandress à la basse, Alidi Patrick à la guitare, et bien sûr Naty Kaly qui nous transporte dans son monde mythique avec sa voix vibrante et quasi-chamanique.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Cabaret: Ambiance « Vazo milay »au Glacier

Ny Ainga reprend le chemin du cabaret

Chaud devant! Le Glacier Analakely se détourne juste un peu de son élément de prédilection. Après les foudres de Tselatra dans ses antres, place donc au « Vazo milay ». Oui, vous avez bien lu Ny Ainga au Glacier ce vendredi. Un petit revirement qui n’est pas à son premier. Les habitués des lieux vibreront au son du country dans la soirée du vendredi.

Ce ne sera certainement pas du « Ngeza mankadiry » mais avec la fougue qu’ont connait de Luk et ses compères, nul n’aura ni l’envie ni le besoin de rester assis. Pour cette fois, Dominique et sa bande conjugueront cette ambiance de « vazo milay » avec cette chaleur habituelle du Glacier Analakely. Nul besoin d’appréhension pour les spectateurs avides de rythmes car ils en auront plein la vue. Le groupe ne se cantonnera pas aux slows, car doté d’un riche répertoire, le groupe piochera des morceaux entraînants à l’instar d’ « Ankoalabe » et « Oh Valy »

Si Ny Ainga compte les tournées en provinces et en cambrousses, les spectacles en plein air ou encore les grands terrains, cette fois, ils changent de registre en adoptant la formule cabaret qui semble également leur réussir, si l’on se réfère aux rares fois où il rencontre un public restreint.

Avec plus d’une vingtaine d’années d’existence, le groupe a toujours privilégié son fidèle public. Cette fois il ne dérogera pas à la tradition. Ce sera une occasion en or pour les fans car après cette soirée, le groupe reprendra le chemin de la scène hors de la ville. Une aubaine toujours bonne à saisir.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

MIDSP: Valse diplomatique chez le ministre Guy Rivo

Le ministre Guy Rivo Randrianarisoa avec la délégation de l’UE.

Deux délégations de représentations diplomatiques à Madagascar ont été reçues hier à Anosy par le ministre de l’Industrie et du Développement du secteur Privé. Il s’agit d’une délégation de la Commission de l’Union européenne et celle de l’ambassade de la Corée du Sud conduite par l’ambassadeur Lim Sang-Woo. Que ce soit avec l’Union européenne, ou avec les coréens, la promotion des investissements dans le domaine de l’Industrie a été évoquée au cours de ces rencontres.

Moteur du développement. Etant donné que l’Industrie est considérée comme moteur du développement, le département ministériel dirigé par Guy Rivo Randrianarisoa joue un rôle primordial dans le redressement économique du pays. A noter que le redressement des sociétés d’Etat en difficulté figure parmi les priorités du ministère de l’Industrie et du Développement du secteur privé.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Commune d’Ivato: La nouvelle place des marchés opérationnelle en Septembre

Penjy Randrianarisoa devant l’EPP de Tanambao

Chose promise, chose due. Comme le maire d’Ivato, Penjy Randrianarisoa, l’avait fixé, la nouvelle place des marchés de la commune sera opérationnelle en Septembre. C’est ce qu’il a constaté hier, lors d’une descente sur les lieux. Si les constructions ont démarré il y a seulement vingt jours, actuellement, « 35% des travaux sont réalisés », d’après les explications reçues. Un fait qui est loin d’être étonnant dans la mesure où 120 techniciens, spécialistes en bâtiment et travaux publics se donnent la main pour construire cette nouvelle place des marchés, et l’opérationnaliser en Septembre. Cette dernière, qui va absorber jusqu’à 2000 marchands, comprend une centaine de box et trois grands hangars mis à leur disposition. Le tout, pour quelques deux milliards d’Ariary, provenant de l’Etat central.

Réalisations. Mais ce n’est pas tout. Penjy Randrianarisoa a fait de la journée d’hier une journée dédiée au bilan de ses réalisations. Aussi, a-t-il visité la nouvelle école primaire publique (EPP), en phase de finition, dans le Fokontany de Tanambao. Nous signalons au passage que, cette EPP comprend six salles de classe. Par ailleurs, le Maire d’Ivato n’a pas omis de passer sur la nouvelle route en béton de 120 mètres près des Cités des Cadres, laquelle auparavant, a laissé les usagers englués dans la boue et les poussières. Pour clore sa visite, Penjy Randrianarisoa entend moderniser le « Tranompokonolona » d’Ankadindravola qui, une fois rénové, peut recevoir diverses cérémonies. Sur ses quatre années à la tête de la commune d’Ivato, Penjy Randrianarisoa ne peut qu’avoir un bilan positif.

News Mada0 partages

Marche communal d’Ivato : 35% des travaux achevés en 20 jours

Le chantier avance. L’atteinte du délai d’exécution de la réhabilitation du marché communal d’Ivato de trois mois, conformément aux engagements du maire de la Commune, Penjy Randrianarisoa,  n’est pas à craindre à en juger l’avancement des travaux. «En seulement 20 jours d’intervention, 35 % des travaux sont achevés», a-t-il informé, hier, lors d’une visite sur les lieux. Près de 120 agents et techniciens conjuguent leurs compétences pour mener à bien les travaux. «A cette allure, les infrastructures seront construites avant le mois de septembre», a-t-il estimé. C’est ce qu’ont également souligné les ouvriers qui assurent les travaux.  A titre de rappel, le nouveau marché comprendra une centaine de box et des hangars et pourra accueillir jusqu’à 2.000 commerçants.

Lors de la descente sur terrain d’hier, le maire de la Commune d’Ivato et son équipe ont également constaté de visu l’avancement des autres chantiers dans les fokontany. C’es notamment le cas de la construction d’un bâtiment pour la nouvelle EPP de Tanambao, qui comporte six salles de classe. Ils ont également effectué une descente dans le quatrième quartier  (K4), plus précisément dans les «Cités des cadres» où une ruelle en terre battue de 120 m vient d’être bétonnée. A l’occasion d’une visite sur terrain, Penjy Randrianarisoa  et sa délégation ont pu également constater les travaux de construction  de «tranom-pokonolona» dans les quartiers d’Ankadindravola et de Mandrosoa. Les travaux sont achevés à 85% pour ce dernier. Le numéro un de la mairie d’Ivato de réitérer que «ces infrastructures  de qualité sont financés par les recettes fiscales de la commune». En trois ans de mandat, bon nombre d’infrastructures de ce genre ont été construites  pour répondre aux besoins de la population. Lesquelles constituent autant de preuves pour justifier la bonne gouvernance au sein de la commune et la redevabilité.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Insectes comestibles : six ordres inventoriés à Madagascar

37 insectes, répartis en six ordres, ont été inventoriés comme étant comestibles à Madagascar, selon des jeunes chercheurs réunis au sein de la plateforme « Mikasa ».

Sous l’invitation de l’Office national de nutrition (ONN), ces jeunes qui ont tenu un stand à la Foire internationale de l’économie rurale de Madagascar (Fier-Mada) à Andohatapenaka, ont affirmé que l’introduction de ces insectes, 15 de l’ordre des coléoptères, 5 hémiptères, 2 hyménoptères, 8 lépidoptères et 6 orthoptères dans l’alimentation des ménages améliorera la sécurité nutritionnelle et alimentaire à Madagascar. « Les insectes sont riches en protéines de haute qualité, en calcium, en fer, en vitamines et en différents micronutriments. Ils peuvent apporter 9 fois plus de protéines que la viande de bœuf », a fait savoir Hary Navalona Ravelomanana, une exposante et non moins technicienne dans l’élevage de grillons. A titre d’exemple, elle cite la guêpe, connue sous le nom de « Fanenitra », dont la teneur en protéines est de 80%, contre 25% seulement pour la viande de bœuf. Il en est de même pour le grillon, dont la teneur en protéines est de 69%.

En stade de production

Les jeunes chercheurs de « Mikasa » sont répartis dans 5 groupes de travail. Ceux du développement d’études sur l’incorporation de coproduits halieutiques et d’insectes comestibles dans l’alimentation se sont chargés de la production de ces insectes, en vue d’une production à grande échelle. Selon leurs dires, rien que pour la préservation de l’environnement, l’élevage d’insectes comestibles émet moins de gaz à effet de serre que l’élevage de porcs. « L’élevage porcin rejette 4 fois plus de gaz à effet de serre que l’élevage de criquets et 10 fois plus que l’élevage de grillons », a indiqué Hary Navalona Ravelomanana. Cela sans parler des risques encourus, notamment sur l’insécurité, vis-à-vis des élevages porcins et bovins. Actuellement, cette production s’oriente vers l’élevage massif de criquets et de vers de farine. « D’ici peu, nous vulgariserons nos techniques de production », a indiqué Tolotra R, du « Mihary » concept.

Sera R.

News Mada0 partages

Examen blanc du BEPC : 96% des élèves ont participé à Atsimondrano

L’examen blanc du BEPC a commencé, hier, dans la Circonscription scolaire (Cisco) d’Atsimondrano, de la Direction régionale de l’éducation nationale (Dren) Analamanga. « Tous les 24 Collèges d’enseignement général (CEG) publics ont participé, en sus de quelques établissements privés, avec un taux de présence des élèves de 96% », a indiqué le chef Cisco d’Atsimondrano, Arsène Ramananjatovo, joint par téléphone. Dans certaines Zones d’administration pédagogique (Zap), ce taux a atteint les 99%, comme c’est le cas de la Zap de Fenoarivo.

A l’heure où nous mettions sous presse, aucun abandon n’a pas été enregistré. Les élèves ont passé comme épreuves, hier matin, le malagasy et les sciences de la vie et de la terre (SVT) dans l’après-midi. L’examen blanc sera clôturé, jeudi, par l’épreuve facultative de langue vivante, l’anglais, l’espagnol ou l’allemand.

A noter que l’examen officiel du CEPE se tiendra dans une semaine, le 14 août. Quant au BEPC, les épreuves se tiendront du 3 au 6 septembre. Le ministère de l’Education nationale (Men) assure que, non seulement ces dates seront maintenues, mais les examens seront également hautement sécurisés jusqu’à la publication des résultats.

Sera R.

News Mada0 partages

Accès a l’éducation :  « Sekoly Telma » en est à sa 62e infrastructure

Afin de poursuivre son objectif de scolariser les enfants malgaches, notamment dans les zones enclavées du milieu rural, la Fondation Telma, à travers son projet « Sekoly Telma », vient d’inaugurer la nouvelle infrastructure qu’elle a construite à l’Ecole primaire publique (EPP) Tambohorano, de la commune rurale portant le même nom, du district Maintirano, de la région Melaky. La 62e école du genre dans tout Madagascar, et la 3e dans les régions Melaky et Boeny, qui pourra actuellement accueillir 360 élèves.

La particularité de cette EPP est qu’elle vient de fêter son 101e anniversaire et  que  l’homme fort du football africain, le président de la Caf, Ahmad, y a effectué son niveau primaire. Ce dernier a ainsi profité de cette inauguration pour faire un don de bancs et de ballons de football. De ce fait, le président de la Caf, accompagné de l’administrateur directeur général de Telma Madagascar, Patrick Pisal Hamida, et du directeur de la communication Corporate du groupe Axian, Lova Hasinirina Bordes, a inauguré la nouvelle infrastructure.

Grâce au projet « Sekoly Telma » depuis sa création en 2015, 155 salles de classe au niveau de 62 établissements scolaires bénéficiaires ont été construites ou réhabilitées. Plus de 10 000 élèves, répartis dans 16 régions de la Grande île, ont pu être ainsi scolarisés.

Sera R.

News Mada0 partages

Morondava : le bureau de la région Menabe incendié

Le bureau de la région Menabe a été victime d’un violent incendie, hier après-midi. De nombreux documents importants ont été réduits en cendres.

Un violent incendie s’est déclaré hier après-midi dans  les locaux, dans la région Menabe.

Les flammes, d’une rare violence, ont rapidement consumé chaque bureau jusqu’à la toiture de la maison toute entière.

Les riverains et les employés ont encore eu le temps d’évacuer quelques objets, dont des ordinateurs, mais la majorité a été ravagée  par les flammes.

Les pompiers de l’Asecna sont intervenus rapidement mais il leur a fallu près de 2 heures 30  pour maîtriser l’incendie.

Documents précieux disparus

Le sinistre n’a fait aucune victime. Mais les dégâts matériels sont importants sachant que de nombreux documents précieux ont été calcinés par le feu dont des documents relatifs à la réalisation de l’élection présidentielle du 8 novembre prochain dans la région. Des fichiers numériques de la Commission électorale du district (CED, qui est une branche de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans la région, sont perdus.

Mais à part tous cela, le bureau de la préfecture de Morondava, relié directement à l’établissement, a également été pris par l’incendie. A l’intérieur, les recueils d’informations sur les armes qui circulent dans la région et leurs propriétaires ont été réduits en cendres. Des faits auxquels les autorités doivent au plus vite trouver des solutions à cause du danger que cela pourrait engendrer.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

SAVA : lutte contre la carence en fer dans les écoles publiques

La Direction régionale de l’éducation nationale (Dren) de Sava a ficelé une partie de son programme relatif au Projet d’appui à l’éducation de base (Paeb), prévu être appliqué à partir de l’année scolaire 2018-2019. Le volet santé scolaire a été élaboré durant le week-end dernier à Sambava.

Une campagne de lutte contre la carence en fer chez les élèves est prévue dans les établissements scolaires publics des circonscriptions de Vohémar et Sambava à la prochaine rentrée scolaire. Dans ce cadre, des séances de distributions hebdomadaires de vitamines sont ainsi programmées, durant 12 semaines, d’après les responsables de l’atelier de présentation organisé récemment à Sambava-Centre.

La division santé scolaire de la Direction régionale de l’éducation nationale (Dren) de Sava a révélé une hausse du taux de carence en fer chez les enfants de moins de 15 ans scolarisés dans sa circonscription, atteignant le seuil de 67% des élèves, selon des études réalisées par ses services. La mise en application du Projet d’appui à l’éducation de base (Paeb) entre en scène à partir du constat, selon le responsable de la division santé scolaire de la Dren de Sava, Sibo Mamina. A cet effet, il a été expliqué à l’assistance, composée des enseignants des établissements publics de la région, que cet état engendre une fatigue généralisée des victimes avec des impacts négatifs accentués, réduisant leurs capacités physiques et intellectuelles avec de fortes probabilités de pertes de mémoire et de concentration. Sans prises de dispositions particulières et en l’absence de mesures préventives, ces élèves, sujets à la carence en fer, risquent l’anémie ferriprive causant des complications sanitaires, d’après les intervenants dans ce volet du Projet d’appui à l’éducation de base (Paeb) faisant partie du Plan sectoriel de l’éducation (PSE) visant à améliorer l’éducation de base.

Rappelons que le projet est financé à hauteur de 100 millions de dollars par la Banque mondiale, avec une participation estimée à 46,8 millions de dollars par le Global partnership for education (GPE), pour augmenter le taux d’achèvement du primaire.

Manou

 

Ino Vaovao0 partages

TALATA 7 AOGOSITRA 2018 :

Ino Vaovao0 partages

ANTSOHIHY : Lehilahy iray nangalatra gana, matin’ny fitsaram-bahoaka tsy voafehy

Lasa fahazarana ary tsy miandry  fitsarana intsony ny mponina fa avy hatrany dia ny handatsaka aina no  atao vahaolana  raha sendra ka mahatratra olon-dratsy.  

Marihina koa anefa fa  ireo  olona mipetraka any amin’ny faritra no tena  mampanjaka  ny fanatanterahana  fitsaram-bahoaka noho ny tsy fahatokisana ny  mpitandro filaminana sy ny fitsarana intsony.  Fantatra tamin’ny angom-baovao voarainay omaly teo am-panoratana ary fa   lehilahy iray tratra nangalatra   gana no niharan’ny fitsaram-bahoaka  ka maty teo no ho eo  ihany tamin’ny alahady teo, tany  amin’ny tanàna atao  hoe Ambendrana Antsohihy.   

Raha ny zavatra hita tamin’io fotoana io moa dia  nafatotry ny olona teo aminy  ilay  gana izay vao novonoina. Ny filazan’ireo  fokonolona dia  efa  fanaon’ilay rangahy ny manao halabotry  ao an-toerana ka nirehitra ny fahatezeran’ny vatan-dehilahy  rehefa naha tratra azy  tamin’ity indray mitoraka ity.  

Tsy navelan’ireto farany raha tsy niala hatramin’ny  ainy. Somary nampalahelo ihany ny zava-nisy satria  biby iray  ve no nangalariny  dia niafara tamin’ny fandatsahana ny ainy. 

Marina tokoa fa nanao ny tsy nety ity farany saingy  ilaina  vahaolana faran’izay haingana ny fanoherana  ity fitsaram-bahoaka eto amintsika ity.  Raha tsy izany dia lasa fomba ratsy ho lovain’ny taranaka any aoriana.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Fin de la grève au MPTDN : accord trouvé entre les parties prenantes

Le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) a annoncé la fin de la grève au sein de ce département ministériel. Le ministre Jean de Dieu Maharante, les membres du staff ainsi que le personnel et les membres du syndicat se sont réunis, hier, pour signer la convention de sortie de crise. Cette cérémonie marque donc la reprise du travail et fait table rase des désaccords.

Après la médiation faite par le Premier ministre Christian Ntsay, le syndicat des travailleurs du MPTDN a dressé une liste de ses revendications, pour mettre fin à la grève qui aura duré deux mois. Des revendications qui ont finalement été acceptées et signées par le ministère de tutelle, selon une communication faite par le ministère hier.

En effet, les représentants du personnel ont remercié chaque partie dans la recherche de solution de crise. Certes, pour le syndicat, la grève a bien bouleversé les activités au sein de ministère. Néanmoins, le personnel s’est félicité de ne pas avoir eu recours à la force dans les manifestations. Ce qui a permis aux travailleurs de revendiquer librement leurs droits. Pour eux, les têtes pensantes, en particulier le ministre, ont fait preuve d’une volonté d’agir dans l’optique d’un bon fonctionnement de leur département

Les engagements du ministre

Pour sa part, le ministre a déclaré être disposé à satisfaire les revendications du syndicat et de l’ensemble du personnel, du moins pour le peu de temps où il sera à la tête du ministère. Il a effectivement sollicité chaque membre du personnel à veiller sur la bonne réputation du ministère, notamment dans les services postaux.

Il a toutefois tenu à préciser que certaines des revendications des employés ne peuvent être satisfaites dans les meilleurs délais vu qu’elles nécessitent l’implication d’autres départements ministériels. Néanmoins, chaque partie a décidé d’un commun accord de veiller au bon fonctionnement du ministère.

Et enfin, chaque partie prenante à cette résolution a également convenu de voir de près la question sur l’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec). «Une rencontre avec les dirigeants de cette autorité, entre autres, le président du Conseil d’administration et le directeur général, devrait se tenir prochainement», a-t-on indiqué.

Rakoto

News Mada0 partages

ORANGE – MPTDN : des Tic Bus pour promouvoir le numérique

Orange Madagascar et le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) ont signé, hier, une convention de partenariat pour la promotion du numérique pour tous avec les Tic Bus. La cérémonie tenue dans les locaux d’Orange, à Ankorondrano,  a vu la présence du ministre Jean de Dieu Maharante et de Benja Arson, directeur général par intérim d’Orange Madagascar.

Dans ses actions de réduction de la fracture numérique, le MPTDN met en circulation des Tic Bus dans les principales villes du pays, pour initier les habitants aux outils numériques avec un accès gratuit à internet. Pour sa part, Orange fournit les connexions internet et les équipements nécessaires pour les bus.

Aussi, Orange invite les intéressés à l’apprentissage du numérique à travers des animations. Le programme #Supercodeur fait partie du concept. Ce programme, destiné aux jeunes filles et garçons de 9 à 14 ans, les initie au codage informatique à travers des aperçus ludiques, simples et pédagogiques, lors d’ateliers collectifs animés par des coachs Orange. En effet, #Supercodeur cherche à cultiver la créativité et les valeurs de la coopération dans l’optique de susciter des vocations auprès des enfants, grâce à la découverte du numérique. Et avec les Tic Bus, le MPTDN offre la chance à tous de se familiariser avec internet et aux outils informatiques.

Avec ces outils mis à leur disposition, Orange et le MPTDN encouragent chaque Malgache à devenir des acteurs du numérique et ce, dès leur plus jeune âge.

Arh.

 

News Mada0 partages

Kick-boxing : les pugilistes d’Atsimo Andrefana ont eu l’avantage

Le Championnat de Madagascar de Kick-boxing, catégories Cadets et Juniors, baptisé «Mada Andrarangy 2018», s’ est déroulé  avec succès du 3 au 5 août à Toliara.

La Fédération malgache du Kick-boxing a atteint son objectif, celui d’organiser un grand combat. Ce championnat a pu réunir des combattants des régions  Atsimo Andrefana, Menabe, Melaky, Boeny, Atsinanana, Alaotra Mangoro, Matsiatra ambony, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana, Ihorombe, Analamanga et Vakinankaratra. En se référant aux résultats, les combattants de l’ Atsimo Andrefana ont réalisé un brillant parcours.

Notons que cette compétition a permis aux pugilistes d’ affûter leurs armes  pour affronter le championnat du monde qui se déroulera du 15 au 23 septembre en Italie.

Miarintsoa R.

Résultats du Championnat national en Kick-boxing

Cadets

Low Kick Filles :

-47 kg: Miora Tantely (Matsiatra Ambony) bat Todisoa (Analamanga)-45 kg: Karen (Analamanga) bat Fatoma (Atsimo Andrefana)-42 kg: Mampisaina (Atsimo Andrefena) bat Rovaniaina (Analamanga)

Low Kick Garçons:

-57 kg : Tahora(Atsimo Andrefana) bat Jean José (Analamanga)-52 kg: Bertrand (Atsimo Andrefana) bat Safidy (Vakinankaratra)-45 kg: Jean Marc Fidel (Matsiatra Ambony) bat Moustafa (Atsimo Atsinanana)-39 kg: Bosco (Matsiatra Ambony) bat Briand (Atsimo Andrefana)-34 kg: Manahira (Atsimo Andrefana) bat Sandrino (Matsiatra Ambony)

K1 Rules:

-39 kg: Arson (Atsimo Andrefana) bat Yves Bosco-42 kg: Patric (Vakinankaratra) bat Luc (Analamanga)-47 kg: Voriasy (Atsimo Andrefana) bat Herilalaina (Matsiatra Ambony)

Juniors

Low Kick Filles:

-60 kg : Machilour (Vakinankaratra) bat Emma (Atsimo Andrefana)-52 kg : Fitiavana (Matsiatra Ambony) bat Judie (Analamanga)

Low Kick Garçons :

-67 kg Christian (Analamanga) bat Kennedy Safino (Atsimo Andrefana)-63,5 kg Christophe (Vakinankaratra) bat Filibera (Matsiatra Ambony)-60 kg Ambonilaza (Matsiatra Ambony) bat Todisoa (Vakinankaratra)-57 kg Dominique (Alaotra Mangoro) bat Francky (Alaotra Mangoro)-54 kg Mandimbison (Atsimo Andrefana) bat Tahiry (Atsinanana)-51 kg Rosalte (Atsimo Andrefana) bat  Mathieu (Atsinanana)-48 kg Nambinina (Analamanga) bat Jean Jacques (Atsinanana)-45 kg Jean Claude  (Atsimo Andrefana) bat Sambatra (Matsiatra Ambony)

K1 Rules :

-57 kg : Marcello (Vakinankaratra) bat Alberto (Analamanga)-54 kg : Jean Jores (Atsimo Andrefana) bat Houssen Urbain (Analamanga)-51 kg : Herman (Atsimo Atsinanana) bat Mamisoa (Vakinankaratra)
News Mada0 partages

Pétanque-Qualif masters 2019 : le bond en avant de Lahatra Randriamanantany

Chassé-croisé incessant tout au long de la course à la qualification au Masters de pétanque de 2019 entre les Malgaches !

La bonne affaire du week-end est revenue à Lahatra Randriamanantany après sa bonne prestation lors de l’international d’Espalion. Son équipe, composé de Darodes ainsi que Philipson, a atteint les demi-finales avant de se faire sortir par la triplette malgache, composée de Rajoalison, Rafalimanana et Randrianambinintsoa.

Ayant brillé de mille feux dans l’équipe de Madagascar aux Masters de pétanque 2018 où la triplette malgache occupe le 2e rang actuellement, Lahatra Randriamanantany ne lâche pas prise dans la course à la qualification pour la prochaine édition.

Désormais, il est le premier Malgache au classement des qualifications pour 2019, devant Christian Andriantseheno. Grâce à ses 20 points engrangés, il se classe en 13e position alors que  son compatriote régresse et pointe à 6 longueurs en 24e position.

Provisoirement, les deux compères sont les seuls sélectionnables pour la prochaine édition des Masters de pétanque.

Quatre autres boulistes malgaches se bousculent au portillon des places sélectionnables, en l’occurrence Andritiana Rafalimanana, Jacob Rajoelison, Frédéric Randrianambinintsoa et Mahefa Randrianarison.

Naisa

News Mada0 partages

Hand-IHF Trophy : Madagascar débute par le Sénégal

L’heure de la révolte a sonné ! L’équipe nationale U20 garçon sera attendue de pied ferme dans la capitale rwandaise, Kigali, à partir de jeudi après son exploit en terre zambienne lors de l’IHF Trophy de la zone 6.

Pour autant, les protégés de Tillo Andriamiharinosy, entraîneur de l’équipe nationale ne font pas figure de favoris au vu de leurs dernières performances lors de l’IHF Trophy continental. Le tirage au sort en est la preuve. Les juniors malgaches héritent du lourd avec le Sénégal, vice-champion de la dernière édition et le Rwanda, pays hôte dans son sillage.

Une compétition de haute volée qui débutera par la confrontation avec le Sénégal pour la Grande île. De quoi motiver la troupe à l’idée de prendre sa revanche sur une équipe qui nous a battus lors de la précédente édition.

D’autant plus que la victoire est impérative pour les juniors malgaches afin qu’ils puissent avoir leur destin entre leurs mains pour la suite de la campagne.

Ce qui est sûr, c’est que c’ est cru 2018 s’est forgé un mental d’acier à la suite de sa campagne fructueuse en Zambie. Le moment est venu pour la bande à Lebon de le prouver une fois de plus.

Naisa

Programme de l’IHF Trophy Afrique :

Groupe A: Côte d’Ivoire, Nigeria, Cameroun

Groupe B: Rwanda, Sénégal, Madagascar

Mercredi 8 août

Côte d’Ivoire-Nigeria (B)

Rwanda-Sénégal (A)

Jeudi 9 août :

Nigeria-Cameroun (B)

Sénégal-Madagascar (A)

Vendredi 10 août :

Côte d’Ivoire-Cameroun (B)

Rwanda-Madagascar (A)

Samedi 11 août :

Demi-finales

Dimanche 12 août :

Match de classement

Final

 

News Mada0 partages

Chronique: course à l’échalote

 

A chacun l’échalote derrière laquelle il court pour la conquérir. Il en est qui s’essoufflent pour pouvoir exercer une rançon sur certaines activités, à l’opposé les officiants dans ces activités après s’être acquittés de la dîme indue mais inévitable, se précipitent à effectuer le max avant que d’autres autorités ne viennent remplacer celles en place et n’exigent à nouveau eux aussi leur part. Après l’interdiction édictée d’effectuer toute opération de remblaiement de terrain à quel qu’endroit du territoire que ce soit, à peine une semaine plus tard on s’aperçoit que les chantiers reprennent de plus belle, les entreprises de remblayage s’activent avec plus de dynamisme que jamais. En effet, comme on pouvait le prévoir, il a suffi d’une simple note mentionnant la possibilité de reprendre cette activité après l’obtention d’une nouvelle autorisation pour que ça grouille de toute part. Comme dans un jeu de société : au mauvais moment à passer par la case prison succède une embellie après un passage à la caisse départ. À ce qu’il parait c’est la règle du jeu. Seulement pour les entrepreneurs il faut faire fissa pour remuer le plus de mètres-cubes possible avant que… Chacun sait la durée courte du mandat de ceux qui sont actuellement au guichet de péage, personne ne sait après les élections à quelle sauce les successeurs vont essayer d’accommoder leur bouffe, c’est selon pour apaiser leur fringale. Depuis des décennies plus personne n’ignore les conséquences catastrophiques que provoquent et provoqueraient davantage au fil du temps ces opérations qui rétrécissent jusqu’à réduire à zéro la capacité d’accumulation des eaux de pluies par ces bassins dans la plaine, bassins régulateurs naturels pour leur évacuation afin qu’elles ne provoquent de graves inondations. Depuis que ça dure, malgré les menaces de danger imminent, cette activité coupable se prolonge, vache à lait en même temps qu’indice du niveau du sens civique de ceux qui gouvernent.

Décidément qu’est-ce que la lutte contre la corruption aime à se compliquer la tâche pour ne pas se mouiller ni à sa salir les mains. Il n’y a pas à fouiller loin la terre, pour se rendre compte combien elle est humide autant à cause du versement des torrents de pots-de-vin que de la réduction des bassins de déversement des eaux de pluie. La mauvaise gouvernance prend source sous les yeux à la vue et au su de tout le monde, en nombreux domaines l’annonce d’une intransigeance relative à une interdiction suivie d’une note ouvrant à des exceptions mérite par elle-même d’être suspecte. La suspicion concernant un mode de gouvernance nécessite enquête, ou bien faut-il attendre en aval que les conséquences irréparables apparaissent ? Le flag s’opère en amont.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

M. Schrameck à Tamatave (1)

Lorsque le Sydney est arrivé sur rade, M. l’Administrateur-Maire, le Général Nicole et les personnalités civiles et militaires se sont rendus à bord pour saluer le Gouverneur Général. M. Schrameck n’est descendu à terre qu’à 11 heures _. Il a été salué conformément à l’usage par quinze coups de canons, en même temps qu’il était reçu par la municipalité de Tamatave et les hauts fonctionnaires de la ville.

Le Général Nicole ainsi qu’un grand nombre d’officiers étaient également présents.

Ces formalités remplies, M. Schrameck s’est rendu sous la tente dressée à cet effet, et M. de Laborderie lui a adressé l’allocution suivante.

Monsieur le Gouverneur Général,

Comme Chef de la Province et Administrateur-Maire de Tamatave, j’ai l’heureux privilège et l’insigne honneur d’être le premier, au nom des assemblées constituées de Tamatave et de la population entière, à vous exprimer nos souhaits respectueux et cordiaux de bienvenue. L’an dernier à la même époque et à la même place, nous nous trouvions réunis pour recevoir M. le Gouverneur Général Merlin ; assurément nous avons éprouvé de sincères regrets en apprenant son départ mais ces regrets ont été atténués par la nouvelle de votre nomination comme Gouverneur Général de Madagascar.

Bien qu’au sens administratif du mot, vous ne soyez pas un colonial, nous n’ignorons pas en effet votre longue et brillante carrière en France, nous savons les très hautes fonctions que vous avez exercées et qui depuis bien des années ont eu leur écho sur cette terre malgache très éloignée géographiquement de la Mère Patrie, mais près d’elle par le cœur et les sentiments. D’ailleurs Marseille, la seconde ville de France, le chef-lieu de cette grande Préfecture des Bouches-du-Rhône aux destinées de laquelle vous avez présidé si brillamment pendant de longues années n’est-elle pas une autre capitale de nos belles colonies. Et vous avez pu y apprécier déjà les efforts de notre chère Grande Île et le concours qu’elle n’a cessé d’apporter à la Métropole.

(A suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: fihenan-danja manaraka ny fikorisana

 

Ny M ao amin’ny anaran’ny RNM sy TVM dia mitory ny maha Malagasy an’ireo sampana haino aman-jery fiseraserana manenika ny lafy valon’ny Nosy ireo. Radio sy televizionim-pirenena izy ireto fa tsy manokana ho an’ izay eo amin’ny fitondrana. Fitantanana no an’ny governemanta fa tsy fampiasana an’ireto fananam-pirenena ho fitaovana manokana entina handokafan-tena sy hanapariahana feo tokana any amin’ny vahoaka, noho izany fisokafana amin’ny fahafahan’ny karazan-kevitra rehetra hanana ny anjarany amin’ny fitaterana azy any amin’ny tokan-trano rehetra.

Na iza na iza anefa teo amin’ny fitondrana dia noho ny fitiavan-tena tsy nisy nampihatra izany rariny izany fa samy nampiseho fahasarotam-piaro avokoa dia toy ireny vorona atao hoe salobokomana ireny tamin’ny fitavanana ny RNM sy TVM. Tsy haino aman-jerim-pirenena intsony ny fampiasana azy fa haino aman-jerin’ny governemanta. Hatramin’ity governemanta vaovao ity dia mirona any amin’ny fahalasanana ho radio sy televizionan’ny minisitera iray ihany.

Nihevitra anefa ny olona maro manara-maso ny raharaham-pirenena fa iny fifanarahana mikasika fananganana governemanta ikambanana iny no vintana ahafahana manokatra ny RNM sy TVM ho sehatra fanapariahana sy fihaonan’ny hevitra maro karazana ary na tsy ankanavaka aza mba fara-faharatsiny ny hevitr’ireo karazan-kery mikambana sy mizara ny fitondrana. Raha vao nahita ny fanendrena an’ingahy minisitra tompon-toerana ankehitriny dia foana teo izany fanantenana izany. Noho ny fahafantarana ny toetra nasehon’io olona io hatramin’izay dia tsy nisalasalana ny fangejana ny RNM sy TVM ho fitaovana manokana ho an’ny minisitera na ho an’ny HVM na ho an’ingahy Rajaonarimampianina mihitsy aza.

Miseho izao ny nafenina tamin’io fifanarahana mikasika ny fananganana governemanta io. Samy manjaka sa mitady ho azy amin’izay fahefana tandrify ny tenany. Adino amin’izany ny tombontsoa iombonana ho an’ny vahoaka sy ny firenena. Arakaraky ny toe-tsaina anefa no mampiavaka ny fomba fampiasana izany fitsinjarana ny fahefana izany ao anatin’ny governemanta iombonana. Nandray fepetra roa misongadina ireny ny Praiministra. Na lazaina aza fa ho fitsinjovana olon-tokana dia tsy hita ho lavina fa ny didy noraisiny dia samy ara-dalàna avokoa no fampiharana ny rariny sady fanadiovana ny sehatra eo amin’ny fitantanana. Ny pilaky mena amin’ny fiaram-panjakana dia famerana ho tsy fampiasana ny fitaovam-panjakana ho an’ny tombontsoa manokana. Ny fandrarana an’ireo mpiasa-panjakana mitana fahefana tsy hitongilana amin’ny fanohanana mpilatsaka sy antoko manokana dia fanadiovana ny tontolo eo amin’ ny fifidianana.

Mifanipaka amin’izany toe-tsaina ambony izany ny fibodoana ny RNM sy TVM amin’ny fampiasana fahefana hanaovana azy ireto ho fitaovana fanjakazakana. Mitanjaka ampahibemaso tsy miafina izay afaka ho lazaina amin’ny teny fanajana fa maramara saina sy fanahy.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : dégringolade logique

Malgré l’ambition de les qualifier chacun « national» les organes de médias audiovisuels que sont la RNM et la TVM, ceux qui se sont succédé au pouvoir n’ont eu de souci qu’à en faire des outils à leurs bottes. Dans la foulée il a suffi d’un gouvernement de consensus pour les réduire de radio et télévision du gouvernement à radio et rélévision d’un ministère. La nomination du ministre actuel a annoncé l’orientation. Plus partisan, plus militant tel un diable à la cause qu’il défend, plus esprit obtus avec écoute fermée à la raison, tu meurs. Les antérieurs détournements de fonction de ces organes lui servent de prétexte et de tremplim pour réaliser le hold-up actuel. Escalade prévisible, à vilain vilain-et-demi. Seulement s’agissant d’un saut-périlleux, l’exercice non seulement constitue un péril pour sa pomme mais menace d’être fatal pour son mentor.

 

Ino Vaovao0 partages

VAKY TRANO TAO AMBOHIMANGAKELY : Lasan’ireo jiolahy ny vola mitentina 3,7 tapitrisa ariary

Araka ny loharanom-baovao voaray dia tokantrano telo no lasibatr’ireo olon-dratsy ary olona roa no naratra mafy vokatry ny  tifitra nataon’ireo tsy mataho-tody. Raha ny fitantaran’ireo olona teo amin’ny manodidina dia niditra an-keriny tao amin’ilay tokantrano iray ireo olon-dratsy sy nandrahona ny rompontrano hamoaka ny vola rehetra. Rehefa azony izay notadiaviny dia nifindra tao amin’ny tokantrano roa hafa indray izy ireo. Vola mitentina 3,7 tapitrisa ariary no fantatra fa lasan’ ireto jiolahy, miaraka amin’ny fitaovana sarobidy rehetra tao an-trano.

Mirongatra tanteraka ny tsy fandriampahalemana ao amin’ny faritra Ambohimangakely ankehitriny ary dia miaina ao anatin’ny tahotra hatrany ireo mponina satria tsy misy azo hatao rehefa mitam-basy ireo mpanafika satria. Araka izany dia manao antso avo amin’ireo tomponandraikitra voakasika ireo mponina ao an-toerana satria anisany mahatonga ny tsy fandriampahalemana ihany koa  ny fahatapahan’ny jiro matetika. Efa nisy ihany ny fitarainana teny amin’ny Jirama saingy hatramin’izao dia mbola tsy misy ny vahaolana maharitra mahakasika ny delestazy ao an-toerana.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY TANY TSARATANANA : Efa tafakatra fito ireo jiolahy tratra

Efa mitohy ny fanadihadiana ka mandeha ny fihainoana ireo vavolombelona ankehitriny. Dimy ny trangana fakana an-keriny niseho tany amin’ity distrika ity tato anatin’ny fotoana fohy ary olona miisa valo no nisy naka an-keriny. Tafiditra amin’izany ireo mpiasan’ny kraoma miisa efatra. Tovovavy 15 taona iray ary tovovavy hafa 20 taona iray. Mbola nisy koa lehilahy mpivaro-mandeha iray. 

Nambaran’ny lehiben’ny zandary eto Mahajanga moa fa ny finiavan’izy ireo nisambotra ireo dahalo no anisany nampirongatra ity fakana an-keriny olona ity. Tsy vola kelikely no alain’ireo jiolahy amin’izany, fa ny ain’ireo mpiasan’ny kraoma, ohatra, dia nosandaina 100 000 000 Ariary. Volabe hatrany no angatahin’ireo jiolahy ary tsy mifidy lasibatra izy ireo amin’izany. 

Any amin’ny faritra Betsiboka iny, hatramin’ny ankizy kely dia alain’ireo jiolahy an-keriny avokoa ary tsy averiny raha tsy manome volabe ireo ray aman-dreny. Raha tsy manome dia ny fatiny sisa hitan’ny havany. Efa tafahoatra ny fahasahian’ireo olon-dratsy ankehitriny, ary tsy maharesy tosika azy ireo intsony sy tsy atahorany ny mpitandro filaminana. Efa tonga amin’ny hoe tany tsy misy fanjakana, ny any ambanivohitra rehetra any ankehitriny.

Vanessa

News Mada0 partages

Rajoelina tao Alatsinainy Bakaro: “Tsy matahotra ireo mpifaninana ireo isika…”

 

Anjaran’ny tany Alatsinainy Bakaro indray. Nitohy tany amin’ny distrikan’Andramasina iny ny fitsidiham-paritra nataon’ny mpanorina ny IEM, Rajoelina, omaly. Fivoahana voalohany nataony taorian’ny nanambarany ny maha kandidà azy.  

Mila tanora tia tanindrazana sy manana vina ny firenena. Mila tanora mijoro sy sahy. Sahy miatrika ny mpifaninana rehetra isika ary tsy misy atahorantsika izy rehetra  ireo. Isika tsy mba naman’ny resy fa tsy maintsy mandresy”, hoy ny mpanorina ny IEM, omaly tany amin’ity kaominina any amin’ny distrikan’Andramasina ity.  Nambarany fa fitiavany manokana ny nandehanany voalohany tany an-toerana.  Misy dikany manokana izany ary tsy vita am-bava ny fitiavana fa mila porofoina, araka ny nambarany. “Betsaka ny zavatra hotanterahintsika eto Andramasina sy eto Alatsinainy Bakaro. Reko ireo zavatra rehetra manahirana anareo eto. Tonga aho androany hitondra vahaolana sy hihaino ny hirifirinareo”, hoy ihany  izy. Notsiahiviny fa tsy nahazo fanampiana ny firenena tamin’ny Tetezamita kanefa nanao fotodrafitrasa maro.

Kandidà voasedra sy vonona

Nambarany hatao laharam-pahamehana ny lalana, ny fambolena, ny zezika satria maina ny tany. “Hitondra fampandrosoana isaky ny distrika sy ny kaominina isika, manomboka izao.  Ilain’ny vahoaka izany”, hoy ihany Rajoelina. Nanteriny koa fa nanaiky tsy nirotsaka hofidina ny tenany ny taona 2013 noho ny tombontsoan’ny firenena sy ho fitsinjovana ny vahoaka. Mba niandrandra fa hiova izao zava-misy izao. Nanantena fa mba ho vita ny lalana ary hivoatra ny distrikan’Andramasina. Indrisy fa nihamahantra ny vahoaka. Maro sy nitombo hatrany ny tsy anasa sy ny very asa, araka ny nambarany ihany. “Tonga ny fotoana. Efa voasedra aho ary vonona ankehitriny hitondra ny fampandrosoana eto sy ho an’ny vahoaka malagasy. Tsy maintsy mandray andraikitra isika ka antony nanaovako ny IEM, hany vahaolana sy lalan-tokana hoentintsika hampandrosoana an’i Madagasikara”, hoy ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina.

Maika ny fandriampahalemana sy ny famoronana asa

Niantso firaisankina sy firaisam-po ary firaisan-tsaina ny tenany. “Mila mifampatoky isika. Aza manaiky rebireben’ny hafa intsony”, hoy izy. Nohitsiny ho anisan’ny maika ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana. Ny famoronana asa ho an’ny tanora, ny fampidirana jiro sy rano madio fisotro isan-tokatrano. Haverina ao am-pon’ny tsirairay avy ny afon’ny fitiavan-tanindrazana.

Nanafatrafatra ny tenany fa maro ny hikendry ny hanova ny safidy amin’io fifidianana io. “Tsy hanaiky izany iskka satria tsy havelantsika ho eo am-pelatanan’ny olona tsy tia tanindrazana sy tia tena intsony i Madagasikara”, hoy ny mpanorina ny IEM.

Synèse R.

News Mada0 partages

Tahala Rarihasina : une quinzaine de peintres présentent leur voyage

La quatrième édition de l’exposition «Voyage en peinture» se déroule, actuellement, au Tahala Rarihasina à Analakely, jusqu’au 18 août. Cette fois-ci, une quinzaine d’artistes ont décidé d’investir le lieu. Une nouvelle tête se trouve dans ce collectif qui est déjà habitué à exposer ensemble.

Afin de promouvoir la peinture à Madagascar, quelques peintres organisent régulièrement des expositions. Après avoir investi l’hôtel Le Louvre durant ces derniers mois, ils sont actuellement de retour pour une exposition qui se tiendra, jusqu’au 18 août, au Tahala Rarihasina Analakely. Cette quatrième édition verra la participation de D’ Ange, Mistery, Mahenina, Naivo Haja, Le Ramah, Dolph, Petit Maître, Sabella, Toky Andriantsilavo, Manitra, Szery, Doda Razafy, Jacques Naïf et Oliva. De nouveaux artistes sont donc présents, à l’instar de Sabella.

Du voyage en peinture

Spécialiste en dessin, Sabella expose une douzaine de tableaux exceptionnels. Soucieuse des détails et ayant la main fine, elle a déjà un bon niveau artistique en choisissant de valoriser les portraits des Malgaches. «Et pourtant, je suis autodidacte. Je n’ai jamais eu recours à une formation de dessin. C’est ma première exposition, une nouvelle aventure qui commence pour moi», a-t-elle expliqué. Baptisée «Voyage en peinture», l’exposition a pour objectif d’emmener le public dans l’univers de chaque artiste, mais aussi de guider les artistes dans un voyage plus professionnel.

La 13e colline

En ce qui concerne justement le professionnalisme du secteur, certains artistes du collectif ont fondé l’association 13e colline. Elle a inauguré, au mois d’août dernier, un espace spécial vente-exposition au jardin d’Andohalo. Selon Petit Maître, des artistes internationaux y seront invités au mois de septembre prochain pour voir de près les œuvres des peintres malgaches. «Par ailleurs, en collaboration avec l’association Marque Madagascar, la 13e colline est actuellement en pleine étude pour construire la plus grande galerie qui existe à Antananarivo. Ainsi, tous les artistes, peintres et sculpteurs y seront les bienvenus», a conclu Petit Maître. Notons que la prochaine exposition du collectif se déroulera au mois de décembre prochain, au même endroit.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Ambondrona : prochain rendez-vous le 24 août

Bonne nouvelle pour les fans du groupe ! Ambondrona donnera un grand cabaret,  organisé par Tapakila,  le 24 août prochain, au Carlton Anosy. L’objectif est non seulement d’effectuer des retrouvailles avec ses fans, mais surtout de démontrer un nouveau système de ticketing. Sans se déplacer, chaque spectateur peut ainsi réserver sa place en la choisissant sur internet et la payer directement via Mvola ou Orange money. «Beaucoup se sentent actuellement maladroits avec cette méthode, mais comme on dit, il faut un commencement à tout. La prochaine fois, ils seront plus à l’aise», a expliqué l’un des organisateurs.

Par ailleurs, la bande à Kix promet un grand spectacle durant la soirée et d’être au grand complet. Le répertoire n’est pas encore communiqué, cependant, le groupe revisitera quelques anciens titres et présentera probablement des nouveautés, attendues sûrement par les fans impatients de les entendre.

Notons que le groupe a effectué récemment une tournée nationale dénommée «Ambondrona 2018 tour». Au mois de juin dernier, l’interprète de «Havaoziko ny eny» a donné deux grands shows à Toamasina.  Cette fois-ci, il a décidé de revenir dans la capitale pour des retrouvailles encore plus chaudes.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Fampivoarana ny maha olona: mitondra ny anjara birikiny Iary amin’ny « Pozitiv »

 

Mpanakanto, mpiangaly mozika rock, ny ahafantarana an’Iary hatramin’izay. Toy ny olom-pirenena rehetra anefa izy : Malagasy, mahatsiaro tena ho manana adidy sy tokony hitondra anjara biriky amin’ny fampivoarana ny firenena. Izay ny nahatonga ny tsirin-keviny hanangana ny fandaharanasa « Pozitiv ».

« Mitotongana ny fanomezan’ny Malagasy lanja ny maha izy azy : ireo fahendrena nampiavaka azy, ny fomba amam-panaony, ny kolontsainy, sns. Vokany, miharatsy ny fiainany, ny fiarahamonina ary potika ny toe-tsaina. Porofon’izany ny tranga mampalahelo sy mampivarahontsana etsy sy eroa… Raha te handroso isika, ilaina ny miverina amin’ny maha isika antsika… », hoy Iary.

Miharihary sy iaraha-mahalala ireo nambaran’ity mpanakanto ity ireo, saingy tsy nijanona tamin’ny fitanisana fotsiny izy fa nahatsapa ho manana anjara biriky amin’ny fanarenana ny fiainan’ny Malagasy. « Efa nahafinaritra ahy, rahateo, ny mizara izay fahalalana ananako, toy ny amin’ny lafiny zavakanto, tamin’ny famoronana ny « Iary univers », izay mamolavola mpanakanto », hoy izy.

Noho ireo rehetra ireo, tapa-kevitra ny hanangana fandaharanasa, antsoina hoe « Pozitiv », izy. Tanjona amin’izany ny hampivoatra ny maha olona (saina, vatana, fanahy). Maromaro ireo manampahaizana (mpitsabo, mpandalina fiarahamonina, « psychologue », mpampianatra, mpandalina ny maha malagasy, mpandalina ny ara-panahy, sns) mitondra ny anjara birikiny amin’ity fandaharanasa ity.

Niara-nahatsapa izy ireo fa tsy olom-bitsy na vondron’olona vitsivitsy ihany ny mila tohana hisian’ilay fampivoarana ny maha olona fa ny sarambabem-bahoaka mihitsy. Izay ny nahatonga azy ireo hamolavola fandaharana amin’ny onjampeo sy fahitalavitra tsy miankina iray, eto an-dRenivohitra. « Pozitiv » ihany koa ny lohatenin’io fandaharana io.

Raha fehezina, fandaharana fanabeazana izy ity. Anisan’ny averina hampahalalana ny rehetra, ohatra, ny hoe tokony hahafantatra ny tenany, ny tanjony amin’ny fiainany ary ny lalana hizorany, ny tsirairay. Isaky ny alahady hariva ny fandaharana, izay miompana amina lohahevitra iray.

Landy R.

News Mada0 partages

Fahafatesan-dRatefinarivo Vonjy: nidoboka eny Antanimora ilay mpamily nahavanon-doza

 

Naiditra vonjimaika am-ponja eny Antanimora ny mpamilin’ilay fiara nahavanon-doza, nahafaty an-dRatefinarivo Vonjy teny Andoharanofotsy, ny asabotsy vao maraina teo teny Andoharanofotsy…

Nidoboka avy hatrany eny amin’ny fonjan’Antanimora rehefa avy natolotra ny fampanoavana ilay mpamily nanao lozam-pifamoivoizana ka nitarika ny fahafatesan-d Ratefinarivo Vonjy (nitaingina moto handeha hody) rehefa nofaohin’ny fiara nentin’ilay mpamily. Voalazan’ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary fa mpitantana ny orinasa “call center” iray eto an-dRenivohitra ity mpamily ity. Nohamafisin’ny fanazavan’ny zandary hatrany fa tsy nisy araka ny resabe naely tamin’iny lozam-pifamoizana iny momba ny fanoloana olon-kafa ilay mpamily tompon’antoka tamin’ny loza fa izy (ilay mpamily io) ihany no notanana nanaovana fanadihadiana teny amin’ny zandary mialoha ny nanolorana azy ny fampanoavana, omaly.

Tsiahivina fa mpiasa ao amin’ny Imprimerie Niag Antanimena Ratefinarivo Vonjy, ilay raim-pianakaviana, 41 taona matin’ny lozam-pifamoivoizana teny Andoharanofotsy, ny asabotsy maraina teo. Handeha hody any Mandrimena izy tamin’io fotoana io no nofaohin’ny fiara iray nirimorimo nandeha mafy avy any Andoharanofotsy. Nofaohin’ilay fiara niaraka tamin’ny moto izy ka maty tsy tra-drano. Potika tsy nisy noraisina intsony ilay moto raha tapatapaka ny vatan’i Vonjy, niongotra amin’ny ampahany ny ratsan-tanany. Nambaran’ny fianakavian’i Vonjy fa mamo ilay mpamily tompon’antoka tamin’ny loza ka tsy nahafehy ny familiana vokatry ny fandehanana mafy ary niafara tamin’ny famoizana ain’olona. Ny olona nahita ny fitrangan’ny loza no nampandre haingana ny fianakaviany teny Mandrimena. Namela vady sy zanaka telo Ratefinarivo Vonjy. Manaraka akaiky ity raharaha ity hatrany ny fianakaviany.

J.C

News Mada0 partages

Namoy olo-malaza i Toamasina: nodimandry ny DJ Todizara Angelo

 

Rehefa nokikisan’ny aretina hépatite B, nindaosin’ny fahafatesana, ny asabotsy 9 aogositra teo, tokony ho tamin’ny 9 ora alina tao amin’ny Hopitalibe Toamasina, i Todizara Angelo. Sehatra telo lehibe no nandrenesana sy nampanakoako ny anarany teto Toamasina sy nanerana ny faritra maro. Tao ny naha mpanakanto azy. Fanta-daza tamin’ny fikosehana kapila ny DJ Todizara Angelo. Havanana amin’ny fanentanana sy fanetsiketsehana lanonana sy ny fampandihizana izy. Nanentana tany anivona televiziona maro eto Toamasina ihany koa i Todizara Angelo. Anisan’ny nampisongadina mpanakanto maro tamin’ny alalan’ny talentany amin’ny fikosehana kapila i Todizara Angelo. Anisan’ireny i Fafass sy i Deenyz ary i Shyn, sns. Hainy ihany koa ny mikarakara hetsika kolontsaina toy ny fampisehoana sy alim-pikoranana ataona mpanakanto. Ankoatra ireo rehetra ireo, mpanao politika ihany koa i Todizara Angelo. Voafidy ho mpanolotsaina teo anivon’ny kaominina misy azy izy rehefa nirotsaka tamin’ny lisitry ny Mapar.

Ny tolakandron’ny alahady teo, anisan’ny nitsapa alahelo ny fianakaviany etsy Tanamborozano, tokantranon-dray aman-dreniny, ny mpanao gazety notarihin’ny talem-paritry ny seraseara Rtoa, Avizara Piscilla, sy filohan’ny fikambanana mpanao gazety Toamasina, Atoa Sabotsy José. Manao ranolava sy tsy omby aloha ny mponin’ i Toamasina tonga etsy Tanamborozano. Omaly kosa no nafindra etsy amin’ny lapan’ny Tanàna hiaretan-tory ny razana ka anio talata 7 aogositra no halefa any Ste Marie izay misy ny fasan-drazany. Any rahateo ny hanatanterahana ny fandevenana.

Sajo

 

News Mada0 partages

Antsohihy: mpangalatra dokotra matin’ny fitsaram-bahoaka

 

Tsy voafehy ny fitsaram-bahoaka any amin’ny faritra any. Tratran’ny olona nangalatra dokotra ny lehilahy iray ka maty novonoin’ny olona omaly, tany Antsohihy. Tratran’ny olona am-bodiomby mihitsy ity lehilahy ity naka ilay dokotra iray ary izao niharan’ny fitsaram-bahoaka izao. Nofatoran’izy ireo ny tongony sy ny tanany, ary mbola nofatorana teo koa ilay dokotra. Nanomboka ny daroka ary tsy namelan’ny olona raha tsy tapitra ny ainy. Efa vatana mangatsiaka sisa novantanin’ny zandary any an-toerana. Naterina tany amin’ny tranom-paty ny razana miandry ny hakan’ny havany azy.

Tsy voafehy ny fitsaram-bahoaka. Zavatra bitika toy izao, mety hamoizana ain’olona. Efa kizintina amin’ny krizy sy ny fahantrana eto amin’ny firenena rahateo ny mponina ka izao ny iafarany. Tsy fahatokisan’ny olona ny fitondrana sy ny fitsarana ny anton’izao, raha ny teny miverimberina. Ny eto Antananarivo sisa tsy ahitana ity fitsaram-bahoaka amoizana aina ity. Rehefa leo ny eto an-dRenivohitra noho ny firongatry ny fanendahana sns, mety hiafara amin’izao ihany.

Yves S.

News Mada0 partages

Sekoly Telma: notokanana ny EPP Tambohorano 

 

Notokanana, ny faran’ny herinandro teo, ny EPP nasiam-panavaozana ao Tambohorano. Mandray mpianatra 360 ity sekoly namboarin’ny orinasa Telma ity. Manamarika ny faha-100 taon’ny sekoly ity fitokanana niezinezina ity. Anisan’ny sekoly namolavola mpilalao baolina kitra nalaza tany amin’ny faritra Melaky sy Boeny ny sekoly.

Izany indrindra no nanoloran’ny filohan’ny Caf, i Ahmad Ahmad, baolina ho an’ireo mpianatra ao. Nanolotra dabilio sy fitaovana hafa ho an’ny CSB ao Tambohorano koa ny tenany.

Tonga nitokana ny fotodrafitrasa ny tale jeneralin’ny Telma Madagasikara, i Patrick Pisal-Hamida, sy ny talen’ny vondrona Axian, i Hasinirina Lova Bordes.

Marihina fa efa hatramin’ny taona 2015 ny tetikasa sekoly Telma izay fandraisan’anjaran’ny Foundation Telma amin’ny fampianarana ny ankizy malagasy. Hatao any amin’ny toerana ambanivohitra misy ireo ankizy zanaky ny fianakaviana sahirana ny tetikasa sy ny fanampiana ny sekoly.

Hatramin’ny taona 2015, maherin’ny 12 000 ireo ankizy nahazo tombontsoa amin’ny sekoly Telma. Efitranon-tsekoly 155 no nohavaozina ary “kit scolaire” 25 900 no nozaraina. Niparitaka amin’ny faritra 16 ireo asa soa natao ireo hitsimbinana ny zaza malagasy.

Tatiana A

News Mada0 partages

Tsena – kaominina Ivato: tao anatin’ny 20 andro, 35% ny fahavitan’ny asa

 

« Tratra ny telo volana hanamboarana ny tsena vaovao eto amin’ny kaominina Ivato, araka ny fanamby efa napetraka hatrany am-boalohany », hoy ny ben’ny Tanàna Randrianarisoa Penjy, omaly, nitsidika ireo fotodrafitrasa amboarina eny an-toerana. 20 andro izao ny nanombohan’ny asa fanamboarana  ary ny 35%-n’ny asa no efa vita.

120 ireo teknisianina mifarimbona manao ny asa ary tombanana ho vita any amin’ny volana septambra ny fanamboarana rehetra. Nanamafy izany rahateo ireo mpanao trano.

Anjatony ny « box » ho hita ao, hisy « hangar » lehibe telo kosa hametrahana ireo mpivarotra karazan’entana maro toy ny legioma sy ny voamaina… Hahazaka mpivarotra hatramin’ny 2 000 ny tsena vaovao, araka ny fanazavana hatrany.

Anisan’ny notsidihina ny fanamboarana ny EPP vaovao natsangana ao amin’ny fokontany Tanambao. Ahitana efitra enina ny sekoly, hanampy betsaka ireo ankizy eny an-toerana ny fahavitany.

Nidina nijery ny lalana vita eny amin’ny « Cités des cadres » ao amin’ny kartie fahefatra (K4) ihany koa ny ben’ny Tanàna. Nankasitraka ny zava-bita ny mponina satria lalana vao novolena mihitsy ny lalana natao « béton » mirefy 120 m, hahafahan’ny mponina mivezivezy. Ankoatra izay, nojerena ny fanamboarana ny tranompokonolona vaovao ao amin’ny fokontany Ankadindravola. Efa vita 85% kosa ny tranompokonolona eny Mandrosoa.

Avy amin’ny hetram-bahoaka ireo fotodrafitrasa ireo ka nahafahana nanao ny asa. “Mendrika izany ny mponina Ivato satria mazoto mandoa hetra izy ireo sy ny orinasa ao an-toerana”, hoy hatrany ny ben’ny Tanàna.

Tatiana A

News Mada0 partages

Vakinankaratra: havaozina ireo famokarana herinaratra

 

Ifanarahan’ny Jirama amin’ny orinasa tiorka Vespower ny fanarenana ny foibe famokarana herinaratra mandeha amin’ny solika ao Manandona, Antsirabe. Efa antitra loatra io foibe iray io, namboarina tany amin’ny taona 1932 ary tsy mamokatra izao afa-tsy 200 Kw, raha 1, 4 Mw tany am-boalohany. Tsy maintsy havaozina daholo ny milina sy ny fitaovana rehetra, afaka herintaona izay hanome 3 Mw  fa tanjona ny hatrany amin’ny 7 Mw.

Hampihena ny fandaniana ataon’ny Jirama amin’ny vidin-tsolika hatrany amin’ny 1 000 Ar ny Kwh izao fiaraha-miasa amin’ny Vespower izao. Na izany aza, raha te hanana famokarana herinaratra matanjaka isika, tsy maintsy miainga avy amin’ny rano ihany, mila famatsiam-bola maro sy fotoana maharitra”, hoy ny talen’ny fanodinana ny orinasa Jirama, Randriamanana Henri. 12 taona ny fifanarahana eo amin’ireo orinasa roa ireo fa ny mpiasan’ny Jirama ihany no miasa ao amin’ny Vespower.

Mbola any Antsirabe ihany, soloina menaka mavesatra ny gazoala ao amin’ny foibe Ambalavato, ka mbola orinasa tiorka ihany ny mitantana izany mandritra ny 10 taona. “Hihodina amin’izay io foibe io afaka herinandro, manampy ny famatsiana herinaratra eto Antananarivo”, hoy Randriamanana Henri.

Mbola misy tetikasa hafa any amin’ny faritra Vakinankaratra ihany eo amin’izay famokarana herinaratra izay, toy ny angovo avy amin’ny masoandro hanome 5 Mw. Vita ny fifanarahana momba izany amin’ny orinasa alemà iray, ny herinandro lasa teo. Havaozina tsy ho ela ny ao Isahanivotry miaraka amin’ny Tozee Green. Hatao miaraka amin’izany koa ny fampitana teknolojia vaovao amin’ireo mpiasan’ny Jirama. Nohamafisin’io tale io fa tsy midika velively ho fisintahan’ny fanjakana amin’ny Jirama akory izao fiaraha-miasa amin’ny vahiny izao.

R.Mathieu

News Mada0 partages

ONG Bel Avenir: Valo taona izao ny nambolena honko

 

 Namaritra fotoana ho an’ny fambolena honko any amin’ny faritra atsimon’ny Nosy ny ONG Bel Avenir. Fomba fiasa fiatrehana hatrany ny tontolo iainana izany ho fiarovana amin’ny fihanaky ny carbone amina faritra rehetra, indrindra fa ho an’ireo mahazo tombontsoa avy amin’ny  laminasa  ataon’io ONG io.

Valo taona izao ny ONG Bel Avenir mandray andraikitra ho famerenana ny ala honko any amin’ny faritra Tsingoritelo, any Atsimon’ny Nosy. Nandritra ny andro iraisam-pirenena fiarovana ny ala honko teo, 3.000 ireo karazan-kazo (palétuviers) novolen’ny mpiasa ao aminy,  ny mahita tombontsoa avy amin’ny tetikasany sy ireo mpilatsaka an-tsitrapo.

Manome tombontsoa karazany maro ho an’ny olombelona sy ny tontolo iainana ny fisian’ny ala honko. Ankoatra ny loharanon-karena lehibe hita avy aminy, miantoka ny fiarovana ny sisin-tany tsy hokaohin’ny riaka ihany koa ny honko. Manamaivana ny fiovan’ny toetr’andro io karazan-kazo io noho izy mitroka carbone betsaka amina faritra manodidina azy.

Manao ny tandrify azy ity ONG iray ity fa tompon’andraikitra voalohany ny minisiteran’ny Tontolo iainana sy ny haivoary amin’ny lafin-javatra maro, manoloana izao fiovan’ny toetr’andro izao.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Kitra – Fifindran-toerana: noraisina omaly tao amin’ny Kaizer Chiefs i Dax

 

 Hilalao ao amin’ny klioban’ny Kaizer Chiefs Afrika Atsimo i Dax , manomboka izao. Efa any an-toerana ny tovolahy ary efa noraisin’ireo mpilalao sy ny tomponandraikitry ny ekipa. Nitsidika ny toerana misy ny Kaizer Chiefs izy.

Tsy honohono fa tena izy. Hanatevin-daharana ny ekipan’ny Kaizer Chiefs Afrika Atsimo, amin’ny taranja baolina kitra, Andriamirado Aro Hasina (Dax), manomboka izao. Tonga any an-toerana, omaly alatsinainy, ny tovolahy ary notsenain’ireo tomponandraikitra sy ny kapitenin’ny ekipa.

Nentina avy hatrany nitsidika ny foibe toeran’ny Kaizer Chiefs i Dax. “Faly aho tonga eto Afrika Atsimo. Toerana tsara tsy mampino no hitan’ny masoko izao”, hoy izy naneho ny fihetseham-pony.

Efa eo am-panatontosana ny fifindrany ao amin’ny Kaizer Chiefs, amin’izao fotoana izao, ny tomponandraikitry ny ekipa. “Niasa mafy izahay, nanao izay hahatongavan’i Dax eto Afrika Atsimo. Efa mamarana ny antontan-taratasy rehetra izahay amin’izao fotoana izao. Zava-dehibe amin’ny klioba sy ny mpomba azy ny hahita an’i Dax hilalao ao amin’ny Kaizer Chiefs”, araka ny nambaran’i Bobby Motaung, “manager”-n’ny ekipa.

Raha tsiahivina ny zava-bitan’i Dax, nandritra ny “Cosafa Cup”, tamin’ny taon-dasa ka naha voahosotra azy ho mpilalao mendrika, nandritra ny fifaninanana, no naharesy lahatra ny teknisianina eo anivon’ny Kaizer Chiefs ka niantso azy hanatevina ny ekipany. 27 taona i Dax, ankehitriny, ary mitana ny toeran’ny irakiraka mpanafika, tao amin’ny Fosa Jr, teo aloha.

Etsy andaniny, voalaza fa tsy mbola nahazo alalana avy amin’ny Fosa Jr ny tovolahy amin’izao nandehanany atsy Afrika Atsimo izao. Tsy mbola nisy ihany koa ny fifanarahana vita, eo amin’ny ekipa roa tonta. Araka ny fantatra, tsy nanaiky ilay vola ho fifindran-toeran’i Dax, any amin’ny Kaizer Chiefs, ny Fosa Jr.

Tsiahivina fa tsy niatrika ny lalao voalohany amin’ny fifanintsanana ny “Poule des As”, natao ny asabotsy lasa teo, nikatrohan’ny Fosa Jr sy ny Elgeco Plus, i Dax.

Tompondaka

Tia Tanindranaza0 partages

Teratany vahinyManomboka mandao tsimoramora an’i Madagasikara

Tsy fantatra intsony na fialantsasatra na tahotry ny korontana mety hitranga amin’ny fotoam-pifidianana fa toa nivoaka moramora ireo vahiny monina eto Madagasikara.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran’ny paositraNiravona ny olana

Fotoana manan-tantara omaly alatsinainy 6 aogositra nahavitan’ny fifanaovan-tsonia handravonana ny olana sy ny disadisa teo anivon’ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny haitao ara-kajy mirindra na ny MPTDN nantsoina hoe “Fifanekena”, ka handray ny asany ny mpiasa.

 Nisaotra ny praiminisitra sy ny minisitra ary ny sekretera jeneraly ny solontenan’izy ireo noho ny ezaka fitadiavam-bahaolana sy ny fahendrena nasehony. Tsy nisy na baomba mandatsa-dranomaso na fahatapahan-karama na iray aza, izay manamarina fa navelany hanao ny fitokonana, tsy noteriterena, fa afaka nitaky malalaka ny zony ny mpiasa.  Raha ny resaka natao tamin’ny minisitra dia avela ho vavolombelon’ny mpiasa ny bainga satria tsy mbola nandray ny fitantanana ny minisitera izy, dia efa nigrevy ny mpiasa izay fiarovana ny minisitera no antony satria efa nanome toky io minisitra io fa hanao ny faraheriny hampandrosoana ny minisitera sy ny mpiasa ao aminy. Natao ambony ny soatoavina Malagasy hoe ny hisavorovoroan-kilatoana satria ny hevitra no niady fa tsy ny olombelona, koa aoka ny lasa homba ny lasa ary tsy hisy hanao andolom-po fa efa miravona izao ny olana ka ny tombontsoa ambonin’ny firenena no hololohavina an-tampon’ny loha, hoy ny minisitra Maharante Jean de Dieu. Aleo ny bainga mivadika no vavolombelon’ny mpiasa, hoy ny fampanantenany.  Ho an’ny tombontsoan’ny mpiasa, tsy hajanona amin’ireo efa novaliana fa atao ambonimbony kokoa. Misy ny hantahantan’ny mpiasa amin’ny hanaovana nofon-kena mitam-pihavanana hanamafisana ny fiombonana, ka nanolotra omby iray ny minisitra. Manome 5 tapitrisa ariary ihany koa ho an’ny mpiasa hiatrika ny fifaninanana AJF izy, ary mirary azy ireo hibata amboara.  Misy kosa ny zavatra tsy tonga dia azo tapahina eo no ho eo fa angatahina amin’ny minisitry ny vola,  ka dia haseho mangarahara amin’ny mpiasa hoe io ny taratasy fangatahana satria misy mihoatra ny fahefana ka tsy azony tapahina,… Ho tsara laza ary hamiratra sy hisandratra ny minisiteran’ny paositra manomboka eto, raha ny fampanatenan’ny mpiasa sy ny mpitantana tarihin’ny minisitra Maharante Jean de Dieu.

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vahoaka MalagasyTezaina hifanaratsy

Tsy maintsy miditra amin’ny fanaratsiana ny hafa ve vao afaka manasongadin-tena ? Fanontaniana tsara apetraka io manoloana ny firongatr’ireo fifanaratsiana saika hita sy heno isan’andro amin’ny haino aman-jery sy tambajotra sosialy isan-karazany tato ho ato.

 Nisy fotoana moa, toy ny tamin’ny herintaona sy roa taona lasa, ohatra, dia nisy nosamborina ihany ny sasany tamin’ireny nosokajiana ho mpanakorontana an-tambajotran-tserasera ireny. Rehefa nodinihina anefa dia tsy notratrarina izy ireny raha tsy nisy mpanao politika nahatsiaro voatohintohina. Toa zary fositra hatrany amin’ny endrika fanakorontanana amin’ny fomba maoderina toy izany ireo mpanao politika Malagasy ankehitriny na dia atao hoe iraka aza no hampanaovin’izy ireo ilay asa ratsy. Ireo raiamandreny sy mpanao famakafakana mitsikera azy indray no toa raisin’izy ireny ho toy ny adala rehefa jerena ny fihetsiny manentsi-tadiny mandrakariva. Dia mbola fitaizana toy izany hatrany ve no hamahanana izao Malagasy efa revon’ny fahantrana sy fahalovana izao ?

J. Mirija  

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaratsiana kandida na fitenenana hoe “Fidio”Mampikatona haino aman-jery

Tsy azo atao ary mampikatona haino aman-jery ny manaratsy kandida na mampifidy kandida amin’ny haino aman-jery, araka ny lalàna navoakan’ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana na ny CENI.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manampahefana mitango vola tsy ara-drarinyLeo ny olona ao Tanambao Manampontsy

Betsaka loatra ny fakana vola tsy mazava ataon’ny delegem-panjakana sy ny dokoteram-biby amin’ny mpiompy omby ary tsy hanomezana taratasy famarinanam-bola (quittance ), hoy ny fitarainan’ny vahoaka any Tanambao Manampontsy.

 

Lafo loatra ny vidin’ny bokin’omby satria  vidina 20 000Ar ary tsy zakan’ny vahoaka ny fitakiana vola 50 000Ar isaky ny misy omby iray  maty. Natao fitadiavam-bola ny vaksiny satria lavo be ny sarany izay matetika loatra ny fanaovana azy ary lasa mahafaty ny ombinay maro dia maro ary hanananay porofo izany, hoy ny fitarainan’ny tantsaha tarihin’ny solontenany Razafitsalama Adrien. Tsy misy ny fampiofanana sy fampahafantarana ny lalàna mikasika ny fiompiana omby ataon’ny tompon’andraikitra fa avy hatrany dia saziana madoa volabe izay manao fahadisoana, hoy ny fanambarana nosoniavin’ny vahoaka maro be. Tsy ny resaka omby ihany fa amin’ny fanamboarana kara-panondro, dia takiana vola 3000Ar-15 000Ar ny olona. Misy ny kara-panondro tsy misy laharana nefa ny delege eo ambany fiahiany no nanao azy. Itakiana 6.000Ar ny fametahana laharan-kara-panondro. Mahazo kiana foana ny lehiben’ny distrika  mitondra ny anarana Herilaza Jeannoni satria ny Ben’ny tanàna maro iray antoko aminy ao anatin’ny HVM aza efa nandefa taratasy tany amin’ny filoha nasionaly fa manaratsy endrika ny antoko  izy noho ireo fitakiam-bola samihafa, ary voalaza fa maro ny fitantanana tsy mangarahara.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikirakirana solosaina maimaimpoanaHahazo tombony ireo ankizy 9 ka hatramin’ny 14 taona

Tsy mitovy ny fahaizan’ny tsirairay mikirakira ny teknolojia avo lenta eto amintsika. Ho an’ny eto an-drenivohitra ohatra dia efa zary kilalao izany, indrindra fa ho an’ny ankizy sy ny tanora raha betsaka kosa ireo tsy nahita maso ny fitaovana toy ny solosaina ho an’ireo mponina any ambanivohitra.

 

 Izany indrindra no antom-pisian’ilay Tic Bus sy  ilay tetikasa Supercodeur, iarahana amin’ny minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra, tohanan’ny orinasam-pifandraisana Orange Madagascar. Hitety tanana maro any ambanivohitra  ity Tic bus ity ka ireo ankizy sy tanora any ambanivohitra sivy ka hatramin’ny 14 taona no hahazo tombontsoa. Tanjona ny hahafahana mampianatra ireo ankizy madinika ireo ny informatika avo lenta mba ho tara amin’ny fivoarana entin’ny fampandrosoana ankehitriny. Tontosa omaly teny Ankorondrano ny sonia fifanekem-piaraha-miasa eo amin’ny roa tonta mifandraika amin’izany, notarihin’ny minisitra Maharante Jean de Dieu. Tafiditra ao anatin’izao vakansy lehibe izao, fotoana mampahalalaka ireo ankizy sy tanora eto amintsika  moa ity tetikasa iray ity. Tsiahivina fa vao 30 %-n’ny fikirakirana finday sy “internet” eto Madagasikara raha efa mahatratra 50% izany aty Afrika.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina IVATOAsa fa tsy kabary ny an’ny Ben’ny tanàna

Tratra ny telo volana hanamboarana ny tsena vaovao araka ny fanamby efa napetraky ny Ben’ny tanàna, voafidy tamin’ny anaran’ny Tiako I Madagasikara, Randrianarisoa Penjy. 20 andro izao no nanombohan’ny asa fanamboarana ary ny 35%-n’ny asa no efa vita.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra AlaotraOlana goavana ny tsy fandriampahalemana sy ny haratsian-dalana

Anisan’ny vato misakana tsy hahafahan’ny Faritra Alaotra Mangoro mandroso ankehitriny ny haratsian-dalana any amin’ny lalam-pirenena faha-44 izay tsy mety vita.

 Pati

Legende : Ny filohan’ny fikambanana FIZALAOTRA, ny jeneraly Rabearivony Justin

 

Tia Tanindranaza0 partages

Maorisy-MadagasikaraHifampizara traikefa amin`ny ladoany Malagasy

Tonga nitsidika tamin’ny fomba fifanajana ny praiminisitra Ntsay Christian, ny Ambasadaoron’i Maorisy eto Madagasikara, Sem Goburdhun Datakarran, omaly tetsy amin`ny lapan`i Mahazoarivo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Omby 900 lasan’ny dahaloMitazam-potsiny ny fanjakana

Ny dahalo ve no fanjakana sa ny fanjakana no dahalo ? Izay no toreon’ireo mpandraharaha amin’ny sehatry ny omby manoloana ny asan-dahalo mirongatra amin’izao fotoana.

 

Omby avy any amin’ny distrikan’i Manja hoentina hamidy ao Antsirabe no lasan’ny dahalo 400 lahy, mitam-basy kalaky sy Mas36, teny an-dalana tao anatin’ny Distrikan’Ambatofinandrahana ny 10 mey 2018. Ny 108 tamin’ireo ihany no tafaverina hatramin’izao na nanao ny ezaka rehetra nitaraina tamin’ny manampahefana sy mpitandro ny filaminana aza izahay, hoy ireo tompon’omby miisa dimy. Fantatra ny misy ireo omby ireo amin’izao ary efa nampahalalana ny manampahefana hanao izay hakana ireo ombinay ireo nefa tsy misy mihetsika, hoy ny fitarainan’izy ireo. Iza no azonay itokisana, iantsampazana fa tsy voaaro intsony ny aina sy ny fananana amin’izao ? Tamin’ny aogositra 2016 dia omby nanodidina ny 860 isa niala avy ao Antsalova no nanjavona teny an-dalana nony tonga tao Ankavandra. Nitory, nitondra ny raharaha teny anivon’ny fitsarana, nitaraina hatreny amin’ny primatiora ireo mpandraharaha tompon’omby fa tsy nahita mangirana. Ritra ny omby, potika ny toekarena. Mbola misy fanjakana ve eto ?

Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fanadinana CEPEManao ezaka mafy ny ankamaroan’ireo EPP

Hotanterahina amin’ny herin’ny anio talata 7 aogositra ny fanadinana CEPE ho an’ireo ankizy madinika ao amin’ny kilasy fahafito manerana ny Nosy.

Efa miomana amin’izany avokoa ny tsirairay, indrindra fa ny mpianatra mba hahazoana vokatra tsara. Ho an’ny ankamaroan’ireo EPP eto amintsika dia manao ezaka mafy izy ireo hanampiana ny mpianany sy tsy handisoana fanantenana ireo ray aman-dreny izay fantatra fa tena mimenomenona tokoa ny ankamaroany. Ho an’ny EPP etsy Antanimbarinandriana, ohatra, dia miasa mafy avokoa  ny mpampianatra rehetra ao an-toerana manohana ireo mpianatra 200 isa hiatrika ny fanadinana CEPE ao an-toerana. Vao tamin’ny 23 jolay lasa teo mantsy no niverina nampianatra avokoa ny mpampianatra rehetra raha tamin’ny zoma no vakansy ireo hafa rehetra. Mianatra isan’andro ireo mpianatra 200 ireo miatrika ny famerenana ka tsy miaraka be dia be toy ny teo aloha intsony fa tsinjaraina isaky ny efitrano sy ireo mpampianatra mandray mba hanamorana ny fiatrehana ny fanadinana. Ankoatra izay raha araka ny fanazavan-dRtoa Adorson Lantomalala talen-tsekoly dia hampahafantarina manokana ireo mpianatra ny fomba fandraisana ny taratasim-panadinana ka hanaovana vaindohan-draharaha ny fanoratana ny anarana sy ny nomeraon’ny mpiadina. Toraka izany koa ny famakiana tsara ny laza adina ialana amin’ny fandrika. Raha araka ny fantatra moa dia efa vita talohan’ny fitokonan’ny mpampianatra ny fandaharam-pianarana ho an’ity EPP iray ity.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalana Toamasina - FoulpointePotika tanteraka

Fotoanan’ny fialantsasatra izao ka toerana anisan`ny maro mpankafy i Foulpointe. Potika tanteraka anefa io lalam-pirenena fahadimy io ankehitriny.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Papelika sy voatango

Na ny fomba fiteny “misora-tena toa voatango” na “midoka tena toy ny papelika” dia entin’ny Ntaolo Malagasy nanaovana fanoharana ilazana ny olona mpirehareha.

Fahizay, olon’ny fanetrentena ny razantsika ary henatra teo amin’ny fiarahamonina Malagasy ny misora-tena sy midoka tena. Ankehitriny, ireo efa nitonona ho kandida ho filoham-pirenena dia ao no tsy menatra akory fa izy sy ny ekipany no manam-panahy. Ny sasany indray dia milaza fa bandy kely na boay kely tsotra. Ny mitonon-tena ho izy tenany no vahaolana dia saika miseho amin’ny endriny maro mihitsy. Soa ihany fa mbola manana 3 volana ny mpifidy hahafahany mieritreritra tsara izay tena hofidiany sy mahalala tsara ny toe-piarahamonina sy ny kolontsaina ary foto-pisainan’ny Malagasy nifandovana sy izay mbola mitoetra ankehitriny. Misy lafiny mahatsara azy ny fisian’ireo mpangalatra depara efa maromaro ahafahana mitaratra sahady fa ho mpitondra Hendry sy mikatsaka fihavanana sy fampandrosoana hiverina tokoa ve izy ireny sa mbola mitetika hanao ronono an-tavy sy kobaka am-bava indray ? Ho toy ny papelika sy voatango hatramin’ny farany ve ka handoka tena hatrany sa mba hisy hahandry ny fandokafan’ny manodidina sy ny mpomba azy kosa ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

TENISY WTA

Navoakan’ny WTA omaly alatsinainy 6 aogositra 2018 ny filaharan’ireo mpilalao tenisy matihanina eran-tany izay tsy nahitana fiovana firy loatra amin’ny teo aloha fa mbola mitarika an’isa hatrany ilay kalaza avy any Roumania, Simona Halep.

Na dia mbola tsy nilalao iray minitra akory tao amin’ny ekipan’ny Juventus de Turin any Italia hilalaovany amin’ity taom-pilalaovana ity aza ilay kalaza Paortiogey “Cristiano Ronaldo” izay nosandain’ity klioba ity lelavola 105 tapitrisa euros no fifindrany tao aminy dia efa azo ambara fa nampidi-bola be sahady ho an’ny Juventus izy satria dia efa tapitra lafo avokoa ny akanjo filalaovana marika Adidas niisa 55 000 natonta ka ahitana ny laharana faha-7 mampalaza azy.

Tia Tanindranaza0 partages

Amboara basikety « Tournoi Somaroho 2018 »Lasan’ny Ascb Boeny lehilahy sy Mb2All Analamanga vehivavy

Namarana ny hetsika “Festival Somaroho 2018” andiany faha-5 notontosaina tany Nosy-Be Hell Ville ny 1-5 aogositra teo ny lalao basikety “Tournoi Somaroho 2018”.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volley Ball AnalamangaIreo tafavoaka hanao ankatoky ny famaranana

Fantatra tamin’ny vokatr’ireo lalao 1/4-dalana notontosaina ny sabotsy 4 sy alahady 5 aogositra

Tia Tanindranaza0 partages

ASIEF Famaranana tsipy kanetibe olo-3 miarakaHotanterahina amin’ny faran’ny herinandro izao eny Ankatso

Ny famaranana amin’ny fifaninana Tsipy kanetibe rejionaly Asief Analamanga natokana hoan’ny olon-droa miaraka ihany no tontosa teny amin’ny “Boulodrôme Ankatso” ny sabotsy 04 aogositra 2018 teo ka nahitana ny fandresen’i Yves sy Mparany avy ao amin’ny Oniversite Ankatso an’i Toky sy Manitra 11-8 avy amin’ny Mesupres.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vakansy lehibeManomboka mihamaro ireo mankany amoron-tsiraka

Betsaka ireo efa mandeha mivoaka miala sasatra any amin’ny faritra ankehitriny. Ankoatra an’i Mahajanga dia tena be mpisafidy ihany koa i Toamasina.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Vokatry ny fiovaovan’ny toetr’androMahazo vahana indray ny kohoka sy ny sery

Niovaova be mihitsy ny toetr’andro teto amintsika tato ho ato. Ankoatra ny hatsiaka izay efa mahazatra isaky ny vanim-potoana tahaka izao dia tonga ihany koa ny hafanana izay efa mihoatra ny 25 °C ho antsika eto an-drenivohitra.

 Mihamahazo vahana ny kohoka sy ny sery izay mahazo ny sarababem-bahoaka. Ho an’ny kohoka manokana dia mety hanempotra na hiteraka fanaviana mihitsy izy ireny. Tsotra ihany anefa ny vahaolana hahafahana miady aminy, hoy dokotera Fidy Bariniaina. Tsara raha atao azon’ny masoandro sy ny rivotra ny efitrano hatoriana fa tsy avela hihiboka. Mety foana ihany koa ny mitondra akanjo mafana tsy tapaka ankoatra ny fihinanana legioma sy voankazo hahafahana mampitombo ny hery fiarovana. Ho an’ireo manan-janaka madinika mbola mivalan-drano anaty fandriana dia nomeny toromarika manokana ireo ray aman-dreny  hitsapa matetika ny zanany hisorohana ireo karazan’aretina mety ateraky ny hatsiaka. Ho an’ireo olona efa voa kosa dia tsara ho azy ireny ny manampim-bava rehefa mikohoka na mievina hisorohana ny mety ho fifindran’ny aretina amin’ny hafa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny kolikolyNy finiavana mihitsy no tsy misy

Omaly alatsinainy 6 aogositra no natao teny amin’ny minisiteran’ny angovo sy ny akoran’afo ny fananganana tamin’ny fomba ofisialy ny faribolan’ny fanjakana tsara tantana.

Fametrahana ny rafitra sy fepetra ary fomba  entina miady amin’ny kolikoly ao amin’io minisitera io moa no tanjona. Tsiahivina fa singa iray lehibe anatin’ny fanatrarana ny fanjakana tsara tantana ny ady amin’ny kolikoly. Voasahana ao daholo ireo rantsa-mangaika ao amin’ny minisiteran’ny angovo tahaka ny Ofisy Malagasin’ny Akoranafo sy ny Jirama. Nanambara ny Tale jeneralin’ny Birao mahaleo tena miady amin’ny kolikoly (BIANCO), Atoa Jean Louis Andriamifidy  fa efa tamin’ny 21 septambra ny nankatoavina ny paikady sy ny rafitra ary ny tetikasam-panjakana rehetra saingy tsy mahafa-po ny vokatra noho ny tsy fisian’ny finiavana. Olana hatrany koa ny tsy mbola ivoahan’ny  lalàna  momba ny famerenana ireo fananana azo tamin’ny tsy ara-dalàna (avoirs illicites) sy ny ady amin’ny famotsiam-bola izay efa notakiana foana. Ela loatra ny fandaniana ny lalàna kanefa miteraka tsy famokarana amin’ny asan’ny BIANCO. Izany no tsy mampisy fampandrosoana ara-toekarena satria tsy misy ny fandraisan’andraikitra. Nanamafy hatrany ny tale jeneralin’ny BIANCO fa ho an’ny rehetra ny ady amin’ny kolikoly ary andraikitry ny tsirairay.  Rafitra apetraka ihany fa miankina amin’ny rehetra ny fahombiazana ary tsy tokony  hisy ny BIANCO rehefa manao ny marina ny rehetra, hoy kosa ny minisitry ny angovo sy ny akoranafo Lantoniaina Rasoloelison.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Biraon’ny faritra ao MorondavaNodorana ?

May omaly alatsinainy 6 aogositra ny biraon'ny Faritra sy ny Prefektiora ao Morondava, izay renivohitry ny faritra Menabe. May kila forehitra tsy nisy azo noraisina intsony ny entana sy ny taratasim-panjakana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana eto MadagasikaraAzo antoka ny korontana hatreto

Tokony hampieritreritra tsara ny Malagasy ny zava-misy momba ny fifidianana any Zimbabwe, Mali amin’izao fotoana. Herisetra sy fifanolanana taorian’ny fivoahan’ny voka-pifidianana, izay voalaza fa lany tamin’ny isam-bato 50,8% ny kandidam-panjakana Emmerson Mnangagwa, izay nitondra ny tetezamita taorian’ny nanonganana an’i Robert Mugabe ny novambra 2017.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaNampiesonin-dRatsirahonana…

Namadika an-dRajaonarimampianina tanteraka ve izany i Norbert Lala Ratsirahonana izay hita niseho vahoaka teny amin’ny Lapan’ny Kolontsaina sy ny Fanatanjahanetana Mahamasina nanotrona ny filohan’ny tetezamita teo aloha ny 01 aogositra teo?

Toky R

La Vérité0 partages

Election présidentielle 2018 - Narson Rafidimanana n’est pas candidat

Attendue par certains et annoncée en coulisse par d’autres, la candidature de Narson Rafidimanana à la course présidentielle 2018 n’est pas d’actualité. C’est l’intéressé lui-même qui a annoncé sa non- participation à cette compétition à laquelle ses anciens collègues vont prendre part à l’instar de Paul Rabary, ex-ministre de l’Education nationale, Jean Ravelonarivo, ex chef du Gouvernement et probablement l’ex –ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et également ancien Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana.

« Je vous assure, l’idée de se présenter à ce rendez-vous ne m’est pas encore venue à l’esprit. Bien que je n’occupe plus un poste de responsabilité, je continue à travailler et à servir le pays et mes compatriotes », avance Narson Rafidimanana, ex-ministre d’Etat chargé des projets présidentiels. Ecarté du gouvernement, alors qu’il était qualifié le moindre mal des caciques HVM, Narson Rafidimanana a disparu de la circulation et ne s’est montré en public que rarement. La semaine dernière, il a profité de son passage à Toamasina pour répondre aux questions des journalistes locaux sur son éventuelle participation à l’élection présidentielle du 7 novembre prochainAprès le décès de son père l’année dernière, Narson Rafidimanana a choisi de reprendre le flambeau laissé par celui-ci dans le domaine des œuvres sociales. Le défunt était très connu dans cette partie Est de l’île à travers son association familiale, Bezariko (litt. beaucoup d’haricots). C’est le surnom du père de Narson Rafidimanana qui était un vendeur de légumes  à son arrivée à Toamasina au début des années 70.Dans la lignée de son illustre père, Narson Rafidimanana a créé une association dénommée « Dia Araika ».Elle a pour but d’œuvrer dans les actions sociales et de réaliser des mini-projets de développement à Toamasina et dans d’autres localités où des antennes de l’association seront bientôt implantées.« C’est mon choix de me mettre loin de la cacophonie politique cependant,  je suis toujours présent sur le terrain pour apporter ma modeste contribution au quotidien de la population », précise l’ancien coach de la Région Atsinanana. La rédaction

La Vérité0 partages

BOA Madagascar - Aux côtés des parents depuis 10 ans

Un appui. Dans le contexte actuel, il est difficile de regrouper en une seule fois le capital dont nous avons besoin pour la réalisation d’un projet quelconque ou encore pour assurer nos grandes dépenses. C’est dans cet esprit que la BOA Madagascar a lancé, il y a dix ans de cela son prêt « Tous à l’école » afin de soutenir les parents durant la préparation de la rentrée des classes. Ces dix dernières années, la banque n’a donc pas manqué une occasion pour apporter son appui aux ménages malagasy. Il a également été constaté durant cette période que les prêts bancaires ont relativement évolué. Effectivement, les chiffres sont passés de 10 000 à 40 000 prêts en cours actuellement. 

Une tombolaAinsi, afin de marquer pour cette décennie, la BOA Madagascar a organisé une grande tombola pour tous les clients qui y ont souscrit depuis le mois de juin dernier jusqu’au mois de novembre prochain. « Chaque souscription sera notamment associée à un numéro. Et ce numéro sera tiré au sort pour la tombola », a expliqué Zoelisoa Noelinirina, directeur marketing et communication auprès de la banque. A la clé, les plus chanceux pourront alors gagner un réfrigérateur, un scooter ou un ordinateur, et bien d’autres lots. Outre cela, la banque tirera aussi au sort sept participants qui recevront un bon d’épargne « Tahiry » d’une valeur de 400 000 à 1 000 000 d’ariary.Déjà 8 000 participants Du 18 juin au 31 juillet dernier, la BOA a déjà octroyé plus de 8 000 prêts à ses clients. Et ces 8 000 clients bénéficiaires participeront d’office à la tombola. Pour ce mois d’août donc, le tirage s’est donc fait hier au siège de la banque à Antaninarenina.  De ce fait, trois personnes ont respectivement reçu un bon d’épargne de 400 000 ariary, tandis que trois autres ont obtenu chacune un bon de 700 000 ariary. Et le plus chanceux a gagné un bon d’épargne de 1 000 000 d’ariary. Ces heureux gagnants recevront ainsi directement cette somme sur un compte épargne « Tahiry ». « Il faut indiquer que même s’ils ont été tirés au sort pour les bons d’épargne, ils pourront encore participer à la grande tombola », a souligné le directeur marketing et communication. Pour précision, jusqu’au 30 novembre prochain, sept autres personnes seront alors tirées au sort chaque mois pour leur permettre d’obtenir un bon d’épargne.  Rova R.

La Vérité0 partages

A l'approche des élections - Précipitation incongrue de Rajaonarimampianina

Réveil tardif. Cette expression résume pour beaucoup les actions du Président Hery Rajaonarimampianina. Ces derniers temps, l'actuel Président de la République est partout, lance et relance sa campagne sans cesse. A quelques encablures de la fin de son mandat, le numéro Un du HVM met les bouchées doubles en multipliant les constructions et les inaugurations à l'heure actuelle. L'objectif est de redorer le blason du chef de l'Etat. Hery Rajaonarimampianina devrait ainsi procéder incessamment et à grands renforts de communication à la pose de la première pierre de la réhabilitation de la Rn5 A.

Dernièrement, il a inauguré une série de nouvelles infrastructures : le Palais de Justice, situé à Ampasy, un bloc opératoire implanté au CHRD de Vangaindrano-Be, et, surtout, la Gare routière Zanaray, construite à Andranodaro Vohitrarivo. Lors de ses déplacements, le numéro Un d'Iavoloha multiplie également les annonces et lance des promesses en tout genre. N'est-il pas trop tard ? C'est la question que se posent un certain nombre d'observateurs.  Pour beaucoup, c'est maintenant que le Président de la République se réveille de son long sommeil, à quelques petits mois de la fin de son mandat. Il aurait fallu s'activer bien plus tôt. Un constat partagé par une frange non négligeable de la population malagasy qui voit qu'en quatre ans, l'actuel Président de la République a trop peu fait pour Madagascar. Le pays a stagné dans les bas fonds des classements internationaux en matière de pauvreté. Depuis qu'il est arrivé au pouvoir, Hery Rajaonarimampianina semble avoir été plus préoccupé par ses intérêts personnels et ceux de ses proches que par l'intérêt général, pêchant ainsi sur les plans économique et social. « Il est trop tard pour Rajaonarimampianina pour tenter de renverser la vapeur », estiment les observateurs. De nombreux observateurs sont d'ailleurs pessimistes quant aux chances du Président de la République de briguer un second mandat à cause de « son échec sur tous les plans » et invitent celui-ci à ne pas solliciter un second mandat au regard de l'échec et de l'immense gâchis de son premier mandat. Le bon sens dicterait à Hery Rajaonarimampianina de s'inspirer de l'exemple de François Hollande dont la situation pourtant, au moment de sa prise de décision de ne plus se présenter, était moins catastrophique que la sienne actuelle. Ce serait sortir par une relative grande porte. Reste à savoir s'il en aura le courage, ce qui ne semble pas être le cas. Même s'il ne s'est pas encore déclaré, le chef de l'Etat est candidat à sa propre succession. Hery Rajaonarimampianina fait d'ailleurs le forcing pour arracher un deuxième mandat de Président de la République. Après quatre ans et demi, l'avenir du patron d'Iavoloha est incertain avec une cote de popularité qui tend vers le négatif.

La Vérité0 partages

Andriamandavy VII, à l'œuvre !

Les choses se clarifient. Les faits incriminés se confirment. Hery Rajaonarimampianina voulait, à tout prix, rempiler. A cela, il tenait farouchement à garder dans le giron tous les départements-clés pour s'assurer la victoire. En dépit de la « consigne » précise, sans être malheureusement irrévocable, de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), relative à la répartition des postes au sein du Gouvernement, le Chef de l'Etat parvenait toujours à passer outre, sous prétexte d'un accord politique. Ni Marc Ravalomanana ni Andry Rajoelina, tous les deux, n'ont eu la moindre idée d'un tel « accord ». C'est un bluff de Rajao, un leurre dont il a personnellement le secret.

Selon l'art. 7 de la Décision de la Haute Cour d'Ambohidahy, HCC-18/D50 du 25 mai 2018, le Président devait, pour la répartition des portefeuilles, notamment ceux de la souveraineté,  au Gouvernement, s'en tenir aux résultats des Législatives de 2013. Seulement, Rajao n'obéit qu'à sa tête.Ainsi, tous les postes stratégiques demeurent sous la coupe directe d'Iavoloha. Le ministère de la Communication et la Relation avec les Institutions (MCRI) en fait partie. Un département-clé pour un Chef d'Etat qui se caresse l'idée de postuler un second mandat. Candidat à sa propre succession, Rajaonarimampianina ne cache pas sa volonté d'user ou d'abuser de cette « arme » tranchante à savoir la Communication afin de garantir mille pour cent la victoire. Il a placé, donc, un « homme de confiance » qui, au final, ira se charger des sales besognes. Riana Andriamandavy VII, car il s'agit bien de lui, l'oiseau rare auquel Iavoloha compte beaucoup montrera son « talent ». Malheureusement pour Rajao, c'est un oiseau de mauvais augure qui ne pourrait présager autre que le malheur pour lui. Riana Andriamandavy VII, l'homme de toutes les vestes…retournées, se met à l'œuvre. Il va obéir, les yeux fermés, aux ordres de son patron en commençant par verrouiller tous les organes de presse publics, réservés uniquement ainsi aux services du maître. Tous les autres intervenants, en particulier, ceux revendiquant de l'opposition sont systématiquement écartés. Andry Nirina Rajoelina, se trouvant en premier lieu, dans la ligne de mire des barons du HVM, paie au prix fort les frais de ces absurdités. L'homme fort de Nanisana vient de lui interdire tous les accès aux médias publics (RNM et TVM). L'ordre formel débarquait, à Anosy, sur le desk des deux chaînes nationales qui, comme nous le savons tous, sont les seules pouvant couvrir entièrement le territoire national.Devrait-on noter que la RNM et la TVM ne font pas partie des biens privés du HVM ou une propriété exclusive du Chef de l'Etat. Et les agents et les techniciens opérant au sein de ce service public figurent sur la liste des fonctionnaires payés par la sueur  des contribuables.Par ce geste incongru, le ministre de la Communication entre en contradiction frontale avec les nouvelles lois organiques sur les régimes généraux régissant les élections récemment adoptées au Parlement et revues par la HCC.Rajaonarimampianina se moque, cyniquement, de tout. Sauf qu'il se trompe énormément. Il ne réussira pas à barrer la route de Zandry Kely.  Peine perdue de vouloir jeter des bâtons dans les roues. En tout cas, le choix du peuple est déjà fait. Le pays marche vers le changement !Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Tsingy de Bemaraha - Guerre ouverte entre Bekopaka et MNP

Irritation. « Je sensibiliserai moi-même les habitants pour qu’ils s’insurgent contre le Madagascar National Parks (MNP). Ce sera notre ultime recours. Je n’ai pas peur quelle qu’en soit la conséquence ». Ainsi s’est exprimé le maire de la Commune rurale Francklin Miandrizoky, de passage à Antananarivo cette semaine. « Je suis très choqué. J’ai invité la direction générale de cette agence de l’Etat à m’affronter en débat télévisé », a-t-il lâché dans un entretien privé.

Le cas d’attaque à main armée en date du 26 juillet dernier est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En rejoignant la ville de Bekopaka, deux agents du MNP, ayant transporté de l’argent provenant des entrées au parc naturel du Tsingy de Bemaraha, étaient tombés nez-à-nez avec des bandits en cours de route. L’un d’eux en était sorti grièvement blessé. Ceci a amené l’équipe sous la férule du directeur général Guy Suzon Ramangason à prendre des mesures.MéprisD’après les informations, le service du MNP à Bekopaka a été transféré à Morondava. Il a été confié à un multimilliardaire étranger propriétaire de luxueux établissements hôteliers dans la capitale du Menabe, à Ankirindy et à Bekopaka. C’est déshabiller Paul pour habiller Pierre. En effet, la décision peu catholique prise par Ambatobe a impliqué des perturbations aux conséquences déprimantes pour beaucoup.« Le transfert du service du MNP à Morondava fait perdre aux artisans, commerçants, gargotiers… locaux l’essentiel de leurs gains habituels », a ajouté Francklin Miandrizoky. Il s’agit aussi pour l’élu du mépris manifesté à l’égard de la communauté en proie à l’insécurité croissante. « L’important pour eux est de sécuriser leur fonds et non la sécurité des habitants », a regretté notre informateur.C’est un échec de l’Etat, à son avis. « Pour nous, le MNP représente le Gouvernement », a-t-il insisté. A son niveau, le maire a requis l’envoi de treize éléments supplémentaires de la Gendarmerie pour renforcer la brigade territoriale de Bekopaka. Le renfort est déjà installé depuis près d’une semaine. Les habitants locaux n’ont pas décoléré tout de même. Ils envisagent de bloquer toutes les activités locales du MNP en ce moment.Tout bloquer« Pour eux, la suppression du service du MNP à Bekopaka signifie délocalisation du Tsingy lui-même avec ses retombées ailleurs », a indiqué Francklin Miandrizoky. Ils n’en sont pas à leur premier déboire avec cette agence gouvernementale (cf. notre édition du 9 août 2017). « Le MNP a promis la construction d’un marché en 2016. Le financement vient de la moitié des droits d’entrée au parc. C’est notre droit selon la loi. L’appel d’offres était lancé. Mais même l’étude de marché n’a jamais eu jusqu’ici », a révélé le maire.Ensemble, les habitants, l’association des guides touristiques, les membres des communautés de base exigent le rétablissement du service du MNP à Bekopaka et le renforcement de la mesure sécuritaire. « Le fonds généré par le Tsingy (ndlr : estimé à 1,7 milliard d’ariary par an) finance les activités des 43 autres parcs gérés par le MNP. Pourtant, rien ne revient à notre Commune. Nous ne l’acceptons plus. Nous allons tout bloquer », a averti le maire.Voici donc un nouveau foyer de tension en cette période électorale qui doit se dérouler dans un climat de paix et de sérénité.M.R.

La Vérité0 partages

Athlétisme- Championnat d'Afrique - Le malheur d'Olga Razanamalala

Victime d'une incompétence. La bourde s'enchaine pour le pays organisateur et le malheur ne lâche pas d'une prise les athlètes malagasy.  Qualifiée pour la finale du 400 m haies dames, Hanitra Soa Olga Razanamalala n'a pas pu disputer la finale sur la piste d'Asaba, dimanche au Nigeria, pays organisateur des championnats d'Afrique d'athlétisme. La Malagasy a été remplacée par une athlète locale, une athlète nigérienne du nom d' Abasiono Akpan. Cette dernière n'était même pas qualifiée pour la finale vu son chrono de 1''02''30 dans sa série  lors de la demi-finale.  Un temps qui est loin derrière 1'00''13 signé par Olga, classée troisième de sa série.

Mais pour des raisons dont on ignore, elle a été remplacée par la Nigérienne.  Une autre triste nouvelle pour Olga Razanamalala, qui a déjà perdu ses bagages en route sans parler du calvaire qu'elle a vécu comme tant d'autres athlètes  à l'aéroport  de Lagos durant deux nuits avant de trouver son hôtel, sans nourriture ni endroit pour se reposer, et surtout sans explications de la part des organisateurs du championnat. Une situation infernale que des nombreuses délégations africaines ayant participé aux jeux ont  vécue.ScandaleuxLe plus grand pays du continent, le Nigéria, peine à assurer l'organisation du championnat d'Afrique d'athlétisme. Un  vrai fiasco pour  le Nigéria. Scandaleux. C'est le mot choisi par les athlètes participants au championnat d'Afrique d'athlétisme pour qualifier le traitement que leur ont réservé les organisateurs de l'évènement. Bloqués à l'aéroport pendant plus de 55 heures pour les uns, les athlètes garderont un très mauvais souvenir de cette expérience nigériane.« On a séjourné  dans un hôtel où il n'y a eau ni électricité. C'était même impossible de faire sa douche ou ses besoins naturels notamment pour les athlètes qui vont entrer sur la piste de compétition. Mais on ne s'est plaint car depuis notre arrivée, nous avons dû attendre 7h  à l'aeroport de Lagos problème de visa, bagages perdus pour Olga, vol annulé, etc... Il a fallu dormir 2 jours à l'aéroport avant de nous  délivrer un hôtel à minuit  après 45minutes de vol intérieur  et 2h de voiture », critique Tsiry Manantena, directeur technique national d'athlétisme malagasy.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Election présidentielle - Une plateforme de Mbola Rajaonah pour soutenir Rajaonarimampianina

Le plus richard des conseillers du Président Rajaonarimampianina fait des pieds et des mains pour que celui-ci obtienne un second mandat. Il s’agit de Mbola Rajaonah dont la richesse a connu une ascencion fulgurante  en quatre années de présence dans la plus haute sphère. Dans le but certainement de jouir encore ses avantages et passe-droits qui font grincer des dents, ce jeune opérateur économique, connu dans le milieu du transit à travers Mbola Tafaray, est en passe de créer une plate- forme pour soutenir Rajaonarimampianina à l’élection présidentielle. Exit ainsi le HVM dont les caciques sont en froid avec ce conseiller très proche du couple présidentiel.

Le dernier remaniement du Gouvernement ayant mis en touche la clique  de ce Nabab d’Iavoloha au profit de celle de Rivo Rakotovao a été le serrage de trop qui a failli couper la corde entre les clans du pro-régime. N’ayant plus peut-être confiance avec ces hommes de première heure du HVM, Mbola Rajaonah veut désormais prendre en main le déroulement des opérations autour de la campagne électorale de Hery Rajaonarimampianina. La direction de celle-ci serait confiée à Harry Laurent Rahajason alias Rolly Mercia, un HVM par accident, tandis que la plateforme aurait à sa tête l’ancien  ministre des Travaux publics, Eric Razafimandimby. L’idée de créer cette plateforme ne date pas d’hier mais le limogeage de Rabenjamina Ramarcel, transfuge du MTS, a chamboulé la stratégie. Celui-ci aurait été pressenti pour créer et diriger la plateforme, d’où sa promotion en numéro deux du Gouvernement en son temps. Mais groggy par son limogeage l’ancien ministre chargé des projets présidentiels préfère se mettre  à l’écart des ingrats.Dénommée « Tena Tia Tanindrazana » ou « Voromahery », cette plateforme aura la lourde tâche de remonter la cote de popularité de son poulain dont la chance de passer le 1er tour paraît infime. Et la défection de ces derniers jours des maires et parlementaires proches du camp présidentiel ne facilitera pas la mission de la plate- forme et du HVM. Ceux qui restent sont politiquement de taille trop petite pour peser dans la campagne électorale à moins d’abuser de toutes les possibilités étatiques comme d’habitude.La rédaction

La Vérité0 partages

Festival Sobahya - Réussite de la quatorzième édition

Une réussite. C’est ce que l’on peut dire du festival Sobahya qui a eu lieu la semaine dernière à Katsepy. L’ouverture officielle samedi, a vu la présence d’un aréopage de personnalités aussi bien civiles que militaires. De plus, une délégation de l’Inner Wheel Virmont –Belgique est venue assister et participer à la festivité. L’ancien sénateur et non moins académicien Soudjay Bachir Adehame est à l’origine du festival Sobahya, du nom de ce morceau tissu porté pas les rois, la famille royale ou encore pour les grandes occasions. « Cesaire Rabenoro alors président de l’académie malagasy m’a suggéré de faire connaitre les traditions vestimentaires des Sakalava et plus particulièrement des Antalaotsy, a-t-il expliqué. J’ai hésité entre le Sobahya de couleur rouge et orangé, le Deboany, plus violacé et le Dahalany, de la soie de Chine que ma mère avait l’habitude de porter mais après, mon choix s’est fixé sur le Sobahya ». Le premier festival a eu lieu en 2003, et cette année c’est la quatorzième édition.

A lui d’expliquer  « En comptant les années, le festival  devrait être au seizième, mais il y a eu deux années d’absence. Ce festival se tient à Katsepy, la porte du Marambitsy chaque année, et est un rendez-vous culturel ». Danses et chants traditionnels animent le festival et les participants arrivent des quatre coins  des Districts de Mitsinjo et Soalala, ainsi que Mahajanga. Mitsinjo et Soalala sont le berceau des Sakalava Antalaotsy. Originaire du golfe arabique, la population reste en majorité musulmane et a aussi gardé l’animisme et le culte des ancêtres. Les Ampanjaka Bemazava et Bemihisatra y cohabitent en toute fraternité, bien que l’Ampanjaka Amina reste la plus vénérée, étant elle-même la tante ou Angovavy de l’Ampanjaka Bemihisatra. Bachir Soudjay Adéhame est egalement à l’origine de l’Akiba ou musée renfermant l’histoire, les traditions et la culture des Sakalava Boeny,  en partant de Maintirano jusqu’à Ambanja dans le Sambirano. Ce musée a été inauguré samedi lors de l’ouverture officielle du festival Sobahya. Construit à Katsepy, il a été financé en totalité par Bachir Soudjay et sa famille. L’idée a germé après la première édition du festival Sobahya, dit-il, et j’ai commencé à réunir les pierres (ndlr les blocages pour la construction). En même temps, j’ai dû aussi financer les études de mes enfants, alors la construction a pris du temps, et n’a été achevée que cette année. Par ailleurs, il lance un appel à tous ceux qui ont des documents, des vestiges ou encore des objets qui font partie des cultures et traditions sakalava Antalaotsy pour enrichir le musée. Questionné sur l’architecture de ce musée, il a répondu que les Antalaotsy étant d’ascendance musulmane, un de leur lieu saint est la moquée de Al Aqsa, à Jérusalem. A lui de rappeler que les trois grandes religions monothéistes (judaisme, christianisme et islam) sont toutes originaires du Moyen-orient et que les Antalaotsy ont gardé leur religion. Il est donc tout à fait normal qu’un musée qui leur est dédié ait la forme de la mosquée d’Al Aqsa.La devise choisie cette année est « izay mitady tsy trobo haligno » litteralement que ceux qui recherchent ses origines  ne seront jamais perdus. Said Jaffar, chef de région Boeny de marquer qu’un peuple qui oublie son histoire, ses origines est un peuple perdu. Nous avons besoin de repère pour pouvoir avancer et nous développer, a-t-il dit. Il a également rappelé que ce sont nos différentes cultures qui font de nous des Malagasy.Vanessa Zafimahova

La Vérité0 partages

Falsifications et branchements électriques illicites - Un millier de ménages d’Antananarivo surpris par...

7 500 ménages touchés par le ratissage depuis le début de cette année. Des agents de la JIRAMA (« Jiro sy Rano Malagasy ») ont sillonné de nombreuses localités de la ville d’Antananarivo et périphéries pour assurer les contrôles auprès des ménages en matière de branchements électriques. Le but de ces descentes étant notamment de vérifier non seulement les causes des coupures intempestives de l’électricité, mais aussi les tricheries probables. Ces dernières se manifestent notamment par les falsifications de compteurs ainsi que par les branchements illicites, soit à travers le piquage direct depuis les poteaux, soit celui effectué à partir des branchements, selon les informations émanant de la directrice de la communication auprès de cette société d’approvisionnement en eau et en électricité du pays.

« Sur les 7 500 ménages contrôlés, 1 365 ont triché sur leurs branchements électriques. Outre l’enlèvement des compteurs pour ceux qui en disposent, ces « tricheurs » ont ainsi eu un rappel de consommation, à régler dans un délai de 30 jours. En cas de non paiement, leurs dossiers sont portés devant la Justice », informe Tsirohery Francesca Andriamampionona, notre interlocutrice. A l’exemple du mois d’avril, 22 dossiers sont passés au Tribunal. Selon l’article 401 du Code pénal, « les autres vols non spécifiés dans la présente, les larcins et filouteries, ainsi que les tentatives de ces mêmes délits, seront punis d’un emprisonnement de 6 mois au moins et de 5 ans au plus et pourront même l’être d’une amende qui sera de 720 000 ariary au moins et de 10 800 000 ariary au plus ». Hier, 2 ménages ont été surpris par les agents de la JIRAMA pour avoir falsifié leurs compteurs et réduire ainsi leur consommation électrique, lors d’une descente à Anosibe. Ce contrôle inopiné a été mené suite à la dénonciation de particuliers auprès de la Direction, d’où la vérification sur place par des techniciens. Toutefois, ces derniers n’attendent pas les plaintes pour agir, notamment auprès des localités où la coupure électrique surgit fréquemment. « La saturation du réseau de distribution constitue le problème à Antananarivo. Ce surnombre d’abonnés, par exemple 150 ménages au lieu de 50, favorise la brûlure des poteaux ou des transformateurs ou encore des disjoncteurs qui sont grillés », explique la directrice de communication. Puisque la JIRAMA ne dispose pas encore de détecteur automatique d’anomalies, les techniciens se déplacent pour la détection ainsi que pour les travaux de réparation et d’entretien.Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Attaque à main armée à Ambanja - Une mère de famille tuée par balle

Rien n’arrête les bandits dans leurs sales besognes dans la ville d’Ambanja. Hier aux alentours de 1h du matin, une mère de famille, âgée d’environ 60 ans et habitant Ambanja- centre, a été tuée par des bandits après qu’ils aient braqué une maison située en face de celle de la victime. Celle-ci a reçu plusieurs balles et est morte sur le coup. Selon nos sources, la victime n’est autre que la mère d’un collecteur de vanille appelé Kassim, celui-là même dont  la maison a été attaquée par ces voyous. La maman, ayant entendu l’appel au secours de sa belle-fille, a ouvert la porte et l’un des bandits a tiré sur elle avec une arme artisanale.

Les bandits, toujours selon nos sources, ayant eu vent de l’argent d’un montant de 6 millions d’ariary qu’il a tiré de son compte « Orange Money », ont attendu qu’ils fassent nuit pour l’attaquer à son domicile. Ils ont menacé Kassim et sa femme avec un sabre et une hache. Le collecteur n’avait d’autre choix que de donner aux bandits tout l’argent qu’il avait. Il a vu que ces malfrats étaient prêts à tout et il avait raison. Les bandits se sont évanouis dans la nature avec leur butin après leur crime. Le délestage qui continue de régner à Ambanja joue en faveur des malfaiteurs. La Jirama d’Ambanja  a été dotée d’un groupe électrogène de 900 Kw qui est en cours d’installation la semaine dernière, mais c’est loin de résoudre le problème dans la mesure où le besoin en électricité des usagers est de 2 000 Kw. Il n’y a rien à espérer du régime de Rajaonarimampianina. A. Lepêcheur

Midi Madagasikara0 partages

MPTDN: Convention de sortie de crise signée hier

Un « fifanekena » a été signé hier au MPTDN

Une réunion décisive s’est tenue hier à Antaninarenina entre le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN) Maharante Jean de Dieu, les membres de son staff et le personnel affilié au syndicat.

Les parties en présence ont signé pour l’occasion une convention de sortie de crise pour désamorcer la situation, mettre fin à la grève et reprendre le travail, après un bras de fer qui a duré un peu moins de deux mois. Le représentant du personnel a remercié le Premier ministre qui a joué le rôle de médiateur, le ministre Maharante Jean de Dieu qui a rassuré les agents du MPTDN, et le Secrétaire général Briand Andrianirina qui a contribué au règlement de la crise. Ont été alors levées les craintes et appréhensions du personnel à l’endroit du ministre qui a fait l’objet de procès d’intention avant même qu’il ne prenne effectivement les rênes du MPTDN. Magistrat de formation, il demande à être jugé par son travail durant les six mois qu’il restera à Antaninarenina.  Se posant en « Raiamandreny » et en « pater familias », il s’est engagé à faire ce qu’il peut afin de satisfaire au mieux les attentes et revendications du personnel.

Valeurs malgaches. Pour restaurer un climat de confiance, les signataires du « fifanekena » ont fait leur les valeurs malgaches d’après lesquelles « ny hisavorovoroan-kilantoana». Littéralement, « si on se dispute, c’est pour mieux s’entendre ensuite ». En tout cas, les anciens belligérants se sont mis d’accord pour tirer un trait sur le passé et faire primer l’intérêt supérieur de la Nation. Sans oublier les intérêts du personnel. Y compris les grévistes qui n’ont pas à craindre à une retenue sur leurs salaires. Grâce à la bonne volonté des uns et des autres, la sortie de crise est passée hier comme une lettre à la poste.

R. O  

Midi Madagasikara0 partages

Monja Roindefo: Perquisition du Bianco en son domicile

Deux membres du Bianco sont venus au domicile du président national du MONIMA à Ambolokandrina, vendredi dernier. Selon leurs dires, ils ont été envoyés par la Primature  pour mener des enqquêtes sur une voiture de Mahazoarivo uitilisée par l’ancien Premier ministre Monja Roindefo. Une perquisition en sorte. Face à cette situation incompréhensible, des responables de ce parti ont avancé trois motifs. Selon le communiqué remis à la presse, à propos de la voiture qui engendre des problèmes entre la Primature et l’ancien Premier ministre, le Bianco n’a rien à voir. Toujours d’après le communiqué, ce problème a été déjà soulevé par l’ancien Premier ministre Mahafaly Olivier dans le temps. Une décision a été prise par la justice, le Bianco n’a pas la compétence de traiter ce type d’affaires, autrement dit chose jugée. Ce parti tient d’ailleurs à souligner que l’ancien Premier ministre n’a été nullement impliqué dans des affaires louches, telles que le bois de rose et le blanchiment d’argent.

Recueillis par Dominique R.     

Midi Madagasikara0 partages

Processus électoral: Le gel des listes électorales est un énorme problème !

Les experts de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) seront dans nos murs à partir de la semaine du 20 Août. C’est ce qu’a indiqué le président de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), Hery Rakotomanana, hier, au téléphone. Lui qui a ajouté que ces experts effectueront un audit international des listes électorales après l’audit national, déjà entrepris par la Ceni elle-même. Qu’est-ce qu’ils vont faire concrètement ? Hery Rakotomanana explique ou rappelle (c’est selon) : « Tout le monde est en droit de savoir l’état actuel des listes électorales pour qu’il y ait transparence. De surcroît, il ne faut pas oublier que le système actuel, l’alpha numérique, nécessite la grande participation et la collaboration avec les citoyens. Donc, l’audit international est plus que loisible et opportun ».

Suspicions. En d’autres termes plus simples, l’alpha numérique qu’est loin d’être biométrique et automatique, ne permet pas d’effacer – automatiquement – les personnes décédées des listes électorales, ou d’inscrire – automatiquement aussi – les jeunes fraîchement majeurs, donc en âge de voter. Le but de l’audit international est, donc de constater en amont, l’état actuel des listes électorales, et de dissiper en aval, les suspicions de fraudes électorales dont est victime la Ceni. Mais ce n’est pas tout. L’audit international en question, selon les explications de Hery Rakotomanana, mettra en exergue la transparence des listes électorales ; un sujet extrêmement sensible. A l’issue, un rapport aura lieu mais aucune rectification ne pourrait en être effectuée.

Gel. « Aucune correction ne se fera car nous sommes actuellement dans la période du gel des listes électorales. Il faudrait attendre l’ouverture (ndlr : le 1er décembre prochain) pour pouvoir les réviser », précise le président de la Ceni. Le gel des listes électorales n’est autre que la période durant laquelle, elles ne pourront plus être ni modifiées ni complétées. Aucune inscription n’est possible durant cette période. Dans la nouvelle loi sur le régime général des élections et des référendums, ce gel a lieu à partir du 15 mai (qui équivaut à l’arrêtage définitif des listes électorales) jusqu’au 1er décembre (date d’ouverture de la révision annuelle des listes électorales). C’est là que le bât blesse dans la mesure où les listes électorales arrêtées définitivement avant le gel – nonobstant l’évolution des circonstances (décès ou majorité civile) – sont celles qui seront utilisées durant les élections. Une pratique qui risque de biaiser, que l’on veuille ou  non, le processus électoral.

Système intermédiaire. Par conséquent, c’est ce système de gel des listes électorales qui pose problème et qu’il faudrait, dans les meilleurs délais, changer ou au moins écourter. « Avant, l’arrêtage définitif des listes électorales a lieu quinze jours avant la date du scrutin. A cette époque, les critiques étaient axées sur le fait que plusieurs manipulations sont susceptibles d’avoir lieu avec ce système. D’où, le législateur a innové avec ce gel. Mais actuellement, nous sommes conscients que la période entre le 15 mai et le 1er décembre est trop longue. L’idéal, c’est mon avis personnel et cela n’engage que moi, c’est de trouver un système intermédiaire entre l’ancien et le nouveau système », a proposé Hery Rakotomanana. A suivre.

Aina Bovel