Les actualités Malgaches du Vendredi 07 Juin 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara27 partages

Fête de l’indépendance : Pas de banquet à Iavoloha, le défilé militaire à 14h

Une véritable innovation dans le mode de gouvernance afin de faire en sorte que le budget de l’Etat apporte des retombées positives sur le social de la population. C’est le mot d’ordre du régime Andry Rajoelina.

Hier, les responsables ont confirmé l’annulation du banquet officiel organisé habituellement au Palais d’Etat d’Iavoloha après le défilé militaire du 26 juin, dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance. L’époque de la gabegie est révolue. Pour cette année, le défilé aura lieu au stade de Mahamasina de 14 heures à 18 heures. Aucun programme n’est donc prévu dans la matinée. Austérité budgétaire oblige. Après avoir assisté au défilé militaire, les autorités, les politiciens et les membres du Corps diplomatique et consulaire, habitués à participer à un long cortège pour se rendre au Palais d’Iavoloha, prendront place pour assister au feu d’artifices qui débuteront à 19h à Anosy.

Economie de plusieurs milliards. En tout cas, avec la suppression du banquet officiel du 26 juin, le régime Rajoelina fait une économie de plusieurs milliards. D’après les explications, l’argent servira à financer des actions sociales, mais aussi pour la construction d’infrastructures de base au profit des contribuables et de la majorité des Malgaches. Le banquet d’Iavoloha est une pratique courante pour tous les régimes qui se sont succédé. Chaque année, l’on compte entre 1500 à 3000 invités. Le coût d’un couvert variant de 26 000 à 45 000 Ariary, le budget d’un banquet du 26 juin a toujours entraîné des dépenses faramineuses de 60 millions à 100 millions d’Ariary à l’Etat, rien que pour les couverts et les boissons.

Pas de banquet à Iavoloha pour le 26 juin prochain. (Photo d’archives)

Célébration.  « Malagasy aho. Tia fandrosoana. Tia ny Tanindrazako ». Tel est le thème choisi cette année pour la célébration de la fête de l’indépendance. La célébration a déjà débuté hier. Plusieurs festivités vont être organisées au niveau des 119 districts. Depuis hier, les éléments de la Police nationale dirigés par le ministre de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police, Rafanomezantsoa Roger, ont distribué des drapeaux dans les rues et ruelles de Tanà. Il convient de rappeler aussi que le président rwandais Paul Kagame sera l’invité d’honneur du président Andry Rajoelina et du peuple malgache pour la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance de Madagascar.

Davis R

Midi Madagasikara7 partages

Législatives : Confrontation des PV depuis hier à la CENI

Le vice-président de la CENI lance un ferme avertissement aux organisations d’observation électorale défaillantes.

confrontation des PV dans le cadre des Législatives du 27 mai a débuté hier à Alarobia.

La CENI procède depuis hier à 14h30 à la confrontation des procès-verbaux dans le cadre du traitement des résultats des Législatives du 27 mai dernier. « 16 demandes de confrontation ont été jusqu’ici reçues. 12 d’entre elles n’ont pas rempli les conditions requises. Quatre demandes seulement ont été alors acceptées. », a expliqué le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Ce dernier d’expliciter : « La confrontation permet de comparer les procès-verbaux qui se trouvent entre les mains des candidats et ceux que la CENI détient. On confronte les chiffres, les écritures et les autres éléments susceptibles de contribuer à la recherche de la vérité. En cas des discordances constatées à l’issue de la confrontation des PV, la CENI ne peut qu’émettre des observations. Elle n’a pas le pouvoir de rectifier les éventuelles erreurs constatées dans les PV. Ce pouvoir de rectification ou éventuellement d’annulation appartient à la HCC. »

Date limite. D’après le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo, les candidats ont encore jusqu’à la proclamation des résultats provisoires par la CENI pour formuler leurs demandes de confrontation des PV. « Nous demandons cependant à ce que ces demandes de confrontation des PV soient déposées à la CENI au plus tard le 12 juin. La raison en est que la commission électorale nationale Indépendante se met actuellement au traitement des résultats et des PV transmis par les SRMV. Actuellement, la CENI traite ces résultats à raison de 12 districts par 24 heures. A cette allure, le traitement de ces résultats sera terminé le 13 juin. Il est donc normal que la confrontation des procès-verbaux soit bouclée avant cette date, pour que la CENI puisse avoir le temps de préparer la proclamation des résultats provisoires prévue le 15 juin dans la matinée. », A-t-il indiqué.

Défaillance manifeste. Par ailleurs, le délai imparti au dépôt des rapports d’observation électorale par les organisations concernées a expiré hier à minuit. Le constat est amer : sur les 39 organisations  dont 31 nationales et 8 internationales, agréées par la CENI pour l’observation des Législatives du 27 mai dernier, seulement deux ont pu présenter leurs rapports à Alarobia dans le délai imparti par la loi. « Le non-respect du délai imparti par les autres organisations d’observation électorale est synonyme de défaillance manifeste vis-à-vis des dispositions légales. La CENI prendrait les mesures de sanction qui s’imposent à l’endroit des organisations défaillantes. Ces dernières risquent de ne plus être agréées à observer les prochaines élections.», a averti Thierry Rakotonarivo. D’après ce dernier, les rapports des organisations d’observation électorale permettront à la CENI d’élaborer ses éventuelles propositions d’amélioration du cadre juridique régissant les élections à Madagascar. La commission électorale est tenue d’établir son rapport après chaque élection.

Eugène
Midi Madagasikara3 partages

67 ha : Bevohoka, nosamborina fa mpangarom-paosy

Feno mpangarom-paosy eo  amin’ny cité des 67ha sy ny manodidina azy. Miandahy miambavy izy ireo ary ny tena tsy ampoizina aza, dia misy hatramin’ny bevohoka no manatontosa an’izany asa ratsy izany. Toy izay nitranga ny talata teo, tamin’ny toerana izay tsy mifanalavitra amin’ny paositra malagasy. Vitan’ilay ramatoa mitondra vohoka tsara ny nisintona tsimoramora ny vola  tao am-paosin’ny vehivavy iray nandeha an-tongotra. Ny tsy nampoizin’ilay ramatoa bevohoka, dia hay efa nisy polisy nanao fanamiana sivily  nanara-maso ny fihetsiky ny mpandeha teo ampita teo.  Noraisim-potsiny arak’izany itsy voalohany ary naverina tamin’ny tompony ny vola mitentina 20.000 ariary; izay noharoniny. Tsy izay ihany ny tranga harom-paosy  fa nisy hafa koa. Mbola teo amin’ny manodidina ihany, polisy manao fanamiana sivily hafa indray no nahasambotra tovolahy iray izay nisokitra paoketran’olona mpandeha an-tongotra. Vehivavy no lasibatra ary roa lahy kosa ny mpanatontosa ny asa ratsy. Ny iray miditra an-tsehatra ary ny iray miezaka mipetraka eo akaiky mba hanafenana ny fihetsika tsy ho hitan’ny olona. Voasambotra ny iray rehefa narahan’ny polisy maso ary ny iray kosa tafaporitsaka. Nidoboka am-ponja avokoa izay voasambotra rehefa natolotra ny fampanoavana, omaly. Raha ny tsikaritra, dia mahomby ny fisian’ireo polisy manao fanamiana sivily ary manara-maso eny amin’ny toerana be olona, isan’izany ny fiantsonan’ny fiara iombonana. Tsara halain’ny boriborintany hafa tahaka…

D.R

Midi Madagasikara3 partages

Pétanque- Championnats d’Afrique : Cap sur Lomé pour la délégation malgache !

Le président de la FSBM, Dolys Randriamarohaja, avec les trois boulistes dont Alys, Tafita et Mamy (de gauche à droite)

Un quatuor malgache défendra les couleurs de Madagascar aux championnats d’Afrique qui vont se tenir à Lomé du 13 au 17 juin. Une sacrée équipe qui a toutes les chances de ramener le titre africain et surtout la qualification pour les championnats du monde de triplettes à Lausanne.

La délégation conduite par le président de la Fédération des Sports Boules Malagasy, Dolys Randriamarohaja, quittera la Grande Ile ce samedi à destination de Lomé via Addis Abeba où elle passera une nuit.

Appelez- moi Bond. C’est dire la difficulté de rallier le Togo tant financièrement que moralement mais la FSBM ne s’en plaint pas. Dolys Randriamarohaja qui remercie au passage le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, pour son soutien, s’estime même heureux que les boulistes malgaches qui débarquent à Lomé le 9 juin auront le temps de s’acclimater et de peaufiner par la même occasion leur forme.

A noter que le quatrième joueur qui vient encore de montrer tout son talent lors du tournoi organisé durant le week-end à Ampitatafika, est Bond. Rien à voir avec son célèbre homonyme mais qui a toutefois toutes les qualités d’un tireur d’élite.

Reconnaissante internationale. Logiquement, le président Dolys Randriamarohaja qui fait aussi office d’entraîneur aux côtés de Lalaina, doit composer avec ce groupe dont les trois vainqueurs du tournoi de qualification au Complexe Al Mourtouza d’Ampasampito notamment le jeune Aly Mohamed Abasse Asgar, le meilleur élément de la communauté Khojas, ainsi que Maminirina Patrick, déjà vice-champion du monde à Pattaya, mais aussi Tafita dont le talent ne se dément pas.

A noter que pour couper court aux rumeurs parfois fantaisistes, cette délégation de la FSBM a eu, non seulement la reconnaissance de la Confédération Africaine des Sports Boules, mais a aussi reçu une invitation de la Fédération Togolaise des Sports Boules pour ce sommet africain.

Prudent, Dolys Randriamarohaja a déjà confirmé tant au niveau des Togolais qu’auprès de la Fédération Internationale de Pétanque et de Jeu Provençal.

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

Top 10 des Pays avec des espèces menacées : Madagascar occupe la 3è marche du podium

Les lémuriens malgaches figurent dans la liste des espèces menacées d’extinction.

1865 espèces sont menacées d’extinction dans la Grande Île selon la liste rouge mondiale de l’IUCN ou International Union for Conservation of Natures.

Mauvais élèves. Madagascar ne fait pas bonne figure dans la liste rouge mondiale de l’IUCN ou International Union for Conservation of Natures (IUCN). La dernière publication de ladite liste rouge fait savoir que, la « Grande Île détient la troisième place mondiale » après le Mexique et l’Indonésie qui occupent respectivement le « premier et second rang« . Une information qui n’arrange en rien la situation en matière de biodiversité dans le pays. Et dont les causes sont connues et maintes et maintes fois criées par les acteurs œuvrant pour la sauvegarde de l’environnement. Pour ne citer qu’un exemple, en 2017, Madagascar a perdu – d’après une étude menée par le Global Forest Watch – en ressource forestière  » l’équivalent de 55 fois la superficie d’Antananarivo ». Soit, plus précisément « 510 000 ha de forêts ». Une situation qui se concorderait avec la mise à jour de la liste rouge de l’IUCN. Et qui est d’autant plus préoccupante lorsque l’on sait que 80% de la faune malgache est endémique. Et qu’au rythme actuel, « le pays ne pourrait plus avoir de forêts naturelles intactes »

Reforestation. Il conviendrait de noter que la liste rouge de l’IUCN est considérée comme « l’inventaire mondial le plus complet de l’état de la conservation globale des espèces végétales et animales« . S’appuyant sur une solide base scientifique, ladite liste serait reconnue comme étant « l’outil de référence le plus fiable permettant de connaitre le niveau des menaces pesant sur la diversité biologique spécifique« . Pour y faire face, Madagascar dispose actuellement d’une « politique nationale de reforestation ». « Un changement de paradigme de la sauvegarde de l’environnement » d’après les explications du premier Ministre Christian Ntsay lors d’une interview. « La reforestation entend mettre la priorité sur comment protéger ce qu’il y a comme ressource et comment les étoffer davantage». Un changement de cap qui voudrait redonner sa verdure au pays tout mais qui nécessiterait la prise de responsabilité de tout un chacun. En effet, la question d’auto-appropriation de tous les acteurs serait la clé de voûte d’une telle initiative. Un défi de taille qui n’attend qu’à être relevé.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Zo Aina Andriamampianina : Le protecteur farouche des « savoirs traditionnels»

Zo Aina Andriamampianina le juriste engagé

Après 4 ans de recherches, Zo Aina Andriamampianina  a soutenu sa thèse de doctorat  le 3 juin dernier.  Hormis  le domaine juridique,  le travail de ce jeune homme  développe une capacité d’analyse et de synthèse  à partir des perspectives de plusieurs disciplines comme l’histoire, la sociologie, la géographie et l’anthropologie.  

Intitulé « La protection  des  savoirs traditionnels dans un monde globalisé» l’ouvrage  propose la création d’un régime international et national de droit de propriété intellectuelle collectif au profit des communautés locales dépositaires des savoirs traditionnels Dirigé par Ramarolanto-Ratiaray, présidé par la doyenne de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques le professeur Faratiana Esoavelomandroso, le travail de Zo Aina Andriamapianina a été salué par les membres du jury. D’ailleurs, il est le premier avoir soutenu sa thèse de doctorat au sein de la dite faculté.

Depuis toujours,  il s’intéresse à  la diversité biologique et à la diversité culturelle en général et par le lien qui peut y avoir entre les deux notions en particulier dont les savoirs traditionnels.  Mais en tant que juriste, Zo Aina Andriamampianina  a commencé à s’intéresser à ce sujet  en 2013 dans le cadre de son mémoire de fin d’études  pour l’obtention du diplôme d’études approfondies en droit des affaires dans lequel des questions restaient en suspens. Cette thèse est donc pour lui  une occasion pour approfondir  le sujet et en apporter plus d’éclaircissement.  au début de ses recherches doctorales, Zo Andriamampianina a   participé à un colloque international organisé par le CERDOTOLA à Yaoundé, Cameroun (juin 2015),  un centre de recherche international  pour le sauvegarde du patrimoine culturel africain, sur le thème de « l’Afrique à la recherche d’un développement culturellement soutenable dans la dynamique actuelle de l’émergence » au terme duquel il a été conclu généralement que l’Afrique ne pourra connaitre un développement en mettant en marge ses valeurs culturelles et qu’il convient  pour ce continent d’exploiter ses ressources bioculturelles.  Ceci recouvre également  la diversité des lieux et reflète notre façon de vivre avec la nature. Dans ces  perspectives, je me demandais alors quel cadre juridique pour protéger les valeurs et exploiter les bioressources en Afrique, et à Madagascar bien sûr», a-t-il relevé.

Un patrimoine immatériel. Protéger son identité culturelle est une question de premier ordre qui doit préoccuper la population du continent noir. La protection des savoirs traditionnels ne doit pas être uniquement motivée par des raisons économiques, elle doit aussi viser la préservation du patrimoine culturel du pays pour que les générations futures  puissent être fières de leur culture et de leur origine. Si non d’un point de vue social, la protection et la promotion des savoirs traditionnels  garantissent le droit à la santé et le droit à l’alimentation. Les savoirs traditionnels permettent  l’accès au soin à des personnes vulnérables qui n’ont pas forcément le moyen de payer des médicaments « modernes». Mais plus important encore, le travail de Zo Aina Andriamampianina  plaide pour  garantir le droit à l’alimentation ainsi que le respect  du «  privilège des agriculteurs ». « Je pense, que cela constitue l’un des points forts de cet ouvrage car nous le savons bien que la population malgache  est à  80% des agriculteurs de subsistance »

Un travail destiné  à la communauté rurale. Les  savoirs traditionnels un levier de développement durable, la globalisation est une opportunité, mais elle présente également des risques pour les communautés locales dépositaires de ces savoirs.  En effet, la globalisation implique l’ouverture du pays au monde, ce qui permettra de valoriser les savoirs traditionnels.  Par contre, il y a un risque de « piraterie culturelle » dans la mesure  où  ces entreprises contournent les règles destinées à protéger les savoirs traditionnels, ce qui est malheureusement le cas en général.

Au Total, le travail de Zo Aina Andriamampianina est également destiné à la communauté rurale. D’après lui, «  les populations rurales sont les  gardiennes de la biodiversité et de la tradition qu’elles soient de Bekily, de Ihorombe ou bien d’Ankorikihely ou autres , car il est question justement dans l’ouvrage de trouver le moyen juridique adéquat pour permettre à ces communautés locales de bénéficier des avantages qui résultent de l’exploitation de leurs savoirs traditionnels par des entreprises étrangères. Je dédie d’ailleurs ce travail à toutes les communautés locales dépositaires des savoirs traditionnels de la Grande île».

Iss Heridiny

Midi Madagasikara2 partages

Rugby- Matches de défi : Un choc de titan entre 3FB et CNaPS !

L’amour du rugby s’entretient. C’est ainsi que l’association Mijoro veut entretenir l’inter- saison en programmant des matches de défi. Et pas n’importe lesquels car, les matches de ce dimanche à Mahamasina regroupent les meilleures formations de l’heure.

3FB contre cette étoile montante de l’ovale malgache qu’est la CNaPS. C’est la grande affiche des matches de défi de l’association Mijoro de l’ami Barivo.

Et si de nombreux férus pensent déjà que la CNaPS s’annonce aujourd’hui  l’équipe à battre, on ne se méfiera jamais assez du 3FB car malgré l’absence de José passé dans les rangs de l’encadrement, son frère Rabiby reste aux commandes avec sa vitesse exemplaire et son sens du placement très utile au rugby.

Les gros moyens du FTM. Ce match prévu à 15h constitue d’ailleurs la principale tête d’affiche même si les autres matches encore de défi ne manquent pas aussi de piquant.

On citera ce choc entre le FT Manjakaray et l’USCAR  qui évolue dans son jardin mais pas forcément devant son public car elle ne pourra pas rivaliser avec les gros moyens d’Ashok Nancoomar, le grand patron de Manjakaray qui a choisi le rugby pour l’éducation des jeunes de son quartier.

Comme l’équipe est la championne en titre, cela ne fait qu’aiguiser l’appétit de ses supporters qui viendront en masse à Mahamasina.

Les deux autres matches mettent en avant les clubs nouvellement admis chez l’élite.

On citera à 9h, la rencontre entre le FTBA Andohatapenaka et le FTA Andavamamba.

A 11h, on assistera au retour de l’AFA Ankazomanga pour une véritable guerre des quartiers car ce dernier va affronter l’équipe d’Anosibe du FTAT. Une bonne entrée en matière en fait pour chauffer l’ambiance car c’est aussi un constat avec ce froid hivernal qui s’installe dans la Capitale.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Réhabilitation et conservation de patrimoine : Une formation intensive sera destinée aux responsables des...

Une conférence de presse s’est déroulée au musée «Palais du Premier Ministre » à Andafiavaratra hier à 10 heures. L’ambassadeur du Japon  Ichiro Ogasawara, le Directeur Générale de la culture Alexandre Francis Razafiarison, l’archéologue Bako Rasoarifetra, y  étaient présents.  «La culture  est une source de fierté nationale »,  dixit l’ambassadeur du japon. Ce dernier   déboursera   Une  somme de 1.5 milliard d’ariary pour la  réhabilitation des musées à Madagascar. A son tour, Bako Rasoarifetra a souligné que« les collections des musées doivent être conservées  pour la génération future ». Ainsi, une formation  se tiendra   dans la grande salle  du  Palais d’Andafiavaratra  du 11 au 21 juin  pour améliorer les conditions de conservation préventive et la  valorisation  des collections des deux palais, à savoir celui d’Andafiavaratra et le Rova Manjakamiadana.  Il est impératif de renforcer les capacités  de ces  personnels. Plus de 26  participants venant des régions différentes   bénéficieront  de cette formation.  Deux experts de l’ICCROM  (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels)   assureront la formation : Gael de Guichen et Baka Keita. Cinq mentors nationaux : Marie Hortense Razafimandimbisoa, Tiana Andriamirado, Noel Rakotonjatovonarivo, Nalimiandra Andriamiarana et Randrianasolo  les  accompagneront.  La formation sera axée sur la méthodologie internationale RE-ORG  et la technique de montage d’exposition.   Effectivement, les participants exposeront  les difficultés qu’ils ont rencontrées, ainsi que les conditions de conservation.  « Ces activités seront conjointement mises en œuvre par le Ministère de la communication et de culture, le bureau régionale des Musées, et l’ICCROM.

Madagascar  a perdu plus de 80% de son histoire. Après l’incendie du Rova Manjakamiadana en 1995,   1400 des collections   sont sauvées.  Ces objets ne représentent que  de 20%.  L’histoire de Madagascar  a été ravagée par les flammes.

Iss Heridiny

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Interdiction d’utilisation et vente de pétards sur tout le territoire Malagasy.

La Préfecture de la ville d’Antananarivo a effectué une descente sur terrain pour vérifier la présence des pétards sur le marché. Selon le responsable de cette institution, cette décision a été prise en fonction de la situation actuelle en termes de sécurité. En effet, les bruits des pétards pourraient se confondre avec les coups de feu ou encore les explosifs.
Malgré cela, les marchands de pétards ainsi que les acheteurs ne cessent d’augmenter. Après le rappel de l’interdiction de vente et achat de pétards, effectué ce jour, la Préfecture procèdera aux saisies des pétards trouvés sur le marché. Ces derniers ne seront plus remis à leurs propriétaires, avant ou après les festivités.
Madaplus.info0 partages

PARIS: Arrestation du Président de la Confédération Africaine de Football.

Le 6 Juin, Ahmad Ahmad, fait la Une des médias internationaux. Le Président de la CAF a été arrêté par la Police française pendant son séjour à Paris pour assister au congrès de la FIFA. Des accusations ont été lancées à son encontre, notamment des affaires de corruption.
Les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales l’ont interrogé sur la rupture unilatérale du contrat avec l’équipementier allemand Puma au nom de la CAF. L’association de la CAF avec Tactical Steel, basée à La Seyne-sur-Mer, a également été remise en question.
Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA : Renim-pianakaviana iray novonoin’ny vadiny, hita faty tao an-tranony

Vatana mangatsiaka efa tsy  nisy  aina intsony no sady feno ratra efa maina no hita rehefa nopoirina ny  efitrano fatoriany, izay  nihidy tamin’ny gadana. Araka ny fanazavana voaray tamin’ireo mpifanolo-bodirindrina amin’izy ireo dia efa ho  efatr’andro teo ho eo no tsy dia hita nivoaboaka ny trano intsony io  vehivavy io. Tsikaritry ny manodidina ihany koa anefa fa misy disadisa lava  izy sy ny vadiny ary saika ho isan’andro mihitsy izany  ka nanomboka teo no nanana ahiahy ny mpiara-monina rehefa tsy nahita azy intsony. 

Ilay rangahy vadiny ihany koa tsy hita intsony. Ny talata alina  4 jona no nisy nahatsikaritra nipetraka toy ny nanjoretra teo an-tokotany ity raim-pianakaviana, tokony  ho tamin’ny 11 ora alina tany ho any. Efa nampanahy ny rehetra ny fomba fihetsiny kinanjo tsy hita intsony  ny tenany taorian’izay.  Tsy maintsy noterena ny zanany vavy  mba hanapoirana ny trano, hizahana ny  zava-misy marina. Akory  ny hatairan’ny rehetra raha nahita ity  renim-pianakaviana nitsirara tamin’ny tany, naratra sy efa maty. Avy  hatrany dia  ilay  rangahy vadiny  no  niantefan’ny sain’ny maro ho namono azy. Efa eo am-pelantanan’ny Polisy moa ny fisahanana ny fanadihadiana lalina momba ity  tranga ity amin’izao  fotoana izao.

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

EditoDiso ady sy fahavalo

Raha resaka politika dia mbola ny hoe “tsy misy TIM maharesy TGV na IRD” na koa hoe “Andry Rajoelina tsy nahavita ny vitan’i Dada izany”.

 

 Izay hatrany amin’ny ankapobeny no mbola adihevitry ny mpanara-baovao politika eto amin’ny firenena rehefa maneho hevitra na any anaty haino aman-jery io na eny an-dalambe na anaty tambajotran-tserasera. Efa ela ihany koa no nahenoana ny hoe “sinoa sy karana no tena mameno tanàna” na koa hoe “ireo frantsay ireo”. Toy izany koa ny hoe “raha mbola ny fianakaviambe iraisampirenena foana” saingy ny zava-misy aloha hatreto dia miteraka ady mangatsiaka eo amin’ny samy Malagasy avokoa ireny rehetra ireny fa raha ny vokany mipaka amin’ny fampandrosoam-pirenena dia lavitry ny afo ny kitay. Mahamenatra ny maheno ny fandokafan’ny olompirenena sasany ny filoham-pirenena ankehitriny izay nitonantonana, araka ilay fomba filazan’ny mpanao politika azy tany Frantsa nangataka fiaraha-mitantana ny nosy manodidina antsika. Ny firenena mikambana aza anefa efa nilaza fa antsika madiodio ireo nosy ireo ary ny vahoaka Frantsay indray ankehitriny no sahy midingin-drambo hanohitra ny fiaraha-mitantana fa isika manao tompony mangataka atiny ary mandoka izay mitarika antsika ho amin’izany. Rahoviana ary isika mianakavy no hahatsapa fa diso ady sy fahavalo hatrany ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

OTIV MadagascarTsy maintsy mitady vahaolana anio

Nisy fihaonana nataon`ireo tompon’andraikitry ny OTIV manerana ny nosy sy ny filoha Rajoelina, ny talata lasa teo, manoloana ny fahalanian`ny vola sy tsy fandovam-bola voalaza ho nataon`ny teo anivon`ny OTIV.

 

Miandry ny rariny hatrany ireo mpitantana sy ireo mpikambana ary ireo fianakavian’ny mpikambana an`aliny tao anatin’ny taona maro. Tany Toamasina, ohatra, efa hiditra sivy taona izao no tsy nahazoan’izy ireo ny volany notehirizina teo anivon’ny Otiv Acoa, izay mahatratra 4 miliara ariary ny fitambaran’ny volan’izy ireo nanjavona. Nitrangana olana ihany koa ny OTIV Boeny ny taona 2017, izay nilazana fa olana ara-teknika no sendraina kanefa vola ana miliara no nanjavona. Tapaka taorian`io fihaonana io teny Ambohitsorohitra kosa fa tsy maintsy mitady vahaolana ireo tompon’andraikitra eo anivon`ny OTIV anio.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fihinanam-be eny IavolohaNofoanana mba hakana fom-bahoaka

Hiova endrika ny lanonana ara-panjakana eny Mahamasina hanamarihana ny faha-59 taona nahazoan’i Madagasikara fahaleovantena sy ny fetin’ny foloalindahy ny 26 jona izao.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Rantsana dimy« Nahazo baiko avy any an-danitra »

Nanao fanambarana tetsy amin’ny CNEAGR Nanisana omaly ny avy eo anivon’ny fikambanana Rantsana 5 fa nahazo baiko avy any an-danitra izy ireo mba hiantso ireo mpitondra fivavahana

 avy amin’ny finoana rehetra eto Madagasikara ao amin’io toerana io ihany ny 17 jona izao. Antony, hoy ny fanazavan’ny pasitera Vato Fenohery, anisan’ireo 5 mirahalahy ao anatin’ity fikambanana milaza azy ireo voatendrin’Andriamanitra ity mba hamondronana ny finoana rehetra maneran-tany ho iray ihany, araka ilay teny ao anatin’ny baiboly hoe “mba ho iray ihany izy rehetra”. Eto Madagasikara no hanombohana ny famondronana satria firenena voafidy ity, hoy izy, ary Malagasy ireo 5 mirahalahy navondron’Andriamanitra ho rantsana dimy hatramin’ny taona 2014. Efa voalazan’ny baiboly mikasika izao andro farany izao io, hoy izy ireo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Todisoa AndriamampandryTsy handiso fanantenana ny vahoakan’ny Boriborintany faha 6

Tsy handiso fanantenanana ireo vahoakan’ny Boriborintany fahenina nifidy azy Atoa Todisoa Andriamampandry, kandida natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara tamin’ny fifidianana solombavambahoaka farany teo.

 

Hataony laharam-pahamehana ny fanatsarana ny fitaovana eny anivon’ny CSB II hanatsarana ny fahasalamam-bahoaka. Toraka izany koa ny fanomezana masomboly sy zezika ho an’ireo tantsaha mpamokatra, ny fijerena ireo mpiasa tena izay tsy mandray vola fisotroan-dronono arahin’ny fampidirana ny lalàna amin’ny fijerena ireo tanora tsy an’asa ao amin’ny faritra nahavoafidy azy. Nomarihiny manokana moa fa ny vola rehetra azony amin’ny CLD dia hananganana fotodrafitrasa manerana ireo fokontany 31 isa nahalany azy ka anisan’ireny ny bassin fanasan-damba, ny rano fisotro madio…. izay nahaory an’Ambohimanarina hatramin’izay.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanolanana momba ny fifidiananaFitoriana 41 no voarain`ny HCC

Nanomboka ny 28 mey ka hatramin`ny omaly, mahatratra 41 ireo fitoriana voarain’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ka saika avy amina faritra maro manerana ny nosy no nahazoana izany.

Manodidina ny tsy fanarahan-dalàna mahakasika ny fampielezan-kevitra sy ny andron`ny fifidianana, ny fanodinkodinam-bato, ny fanambatambazana vola nandritra fifidianana ireo ankamaroan`ny fitoriana. Mitohy hatramin`ny 15 jona ny fandraisana ny fitoriana mahakasika ny fampielezan-kevitra sy ny andron`ny fifidianana. Hatramin`ny 17 jona kosa ireo mahakasika ny voka-pifidianana havoakan`ny CENI no horaisin`ny HCC. Tsy hampiova ny fanapahan-kevitra horaisin`ny HCC ny teritery na fanodinana saim-bahoaka ataon`ny kandidà sasany. Manamafy hatrany ny HCC fa miasa amin`ny tsy fiandaniana ary miasa amin`ny lalàna manan-kery atao hiaro sy hiambina ny lalàmpanorenana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera Randriamanantsoa« Fotaka iny fifidianana iny »

Tsy mbola nahita fifidianana fotaka toy iny depiote iny aho, hoy ny filohan’ny antoko politika Kintana, Tabera Randriamanantsoa, raha nilaza ny heviny voalohany indray taorian’ny fitetezam-paritra nataony.

 

 Efa ratsy ny fifidianana filoham-pirenena fa tamin’ity tena hita tsy miraharaha kalitao ny fitondrana fa manenjika isa ho eny amin’ny antenimieram-pirenena fotsiny. Nampiasa izay fomba rehetra maloto fa tsy madio izy. Kandida tsy tian’ny olona ny vondrona misy azy no an’ny fanjakana fa noterena fotsiny, hoy hatrany izy. Nampiasaina ny rafitra rehetra. Toy iny faritra misy anay iny izao dia ny mpanjaka mihitsy no namoaka taratasy hoe izay tsy mifidy an’ity dia tsy mahazo fasana sy voasazy. 15% no taham-pahavitrihana tao Farafangana vokatr’io. Ny an’ny kandida anay ao Befandriana izao 57% no vato azony dia notadiavina hanova izay ny lehiben’ny distrika. Tsy mahagaga raha tsy taitra amin’ny fetim-pirenena ny olona. Vitsy no manangan-tsaina satria kivy amin’ny fitondrana. Tsy mpanao politika no tonga eo amin’ny fitondrana fa mpibizina ka asa na hatao fandihizana fotsiny sy ho an’ny manana “doctorat en kilalaky” fotsiny izany io antenimieram-pirenena io, hoy hatrany i Tabera Randriamanantsoa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

MausoléMpanendaka tratra teo am-pisintomana pôketrana vehivavy

Lehilahy mpanendaka iray no voasambotry ny pôlisy teny Mausolé ny talata lasa teo tokony ho tamin’ny 05 ora maraina rehefa avy nanendaka vehivavy roa nikasa handray taxibe teny an-toerana.

 Raha tsiahivina kely ny tantara dia nanaraka ireo vehivavy roa ireto ilay mpanendaka izay marihina fa miisa roa koa. Nony tonga teo amin’ny toby fiantsonan’ny taxibe anefa izy ireo dia nanatona ireo vehivavy roa akaiky  ireo olon-dratsy ka nisintona ny pôketran’ny iray tamin’izy ireo. Rehefa azon’ireo mpanendaka roalahy izany dia lasa nandositra izy ireo ka finday  iray  sy lela-vola 80.000 Ar no azony tamin’izany niampy  taratasy maromaro mahakasika ilay voaendaka.  Mbola nanam-bintana anefa ireto farany satria nisy pôlisy nanao fanamiana sivily nanavotra tampoka izy ireo  ka  mpanendaka iray no tratra raha  mbola hifampitadiavana kosa ilay namany iray.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Consulat de Monaco sy ny orinasa StarMizara bodofotsy ho an’ireo ankizy sahirana

Efa tadifitra tanteraka ao anatin’ny vanim-potoanan’ny hatsiaka isika eto Madagasikara ankehitriny.

 

Mafy izany ho an’ireo olona sahirana ara-pivelomana, izay tsiahivina fa misy mamoy ny ainy mihitsy, antony nanosika ny orinasa Star hanohana ny tetikasan’ny “Consulat de Monaco”, ka manolotra bodofotsy ho ana  fokontany  miisa 10 eto Antananarivo. Nanomboka ny 03 ka hatramin’ny 11 jona ho avy izao no hanatanterahany ny hetsika. Omaly, ohatra, dia teny amin’ny  fokontany Tanjombato Ankaraobato Andafiatsimo no nalehan’izy ireo. Nambaran-dRtoa  Karine Razafindrakoto  mpandrindra ny serasera eo anivon’ny orinasa Star fa tsy mitsahatra manohana ireo tetikasa samihafa entina hanampiana ny mpiarabelona ny orinasa misy azy. Mikasika ny fiaraha-miasa amin’ny Consulat de Monaco kosa dia fantatra fa manohana ilay tetikasa fanomezana vatsim-pianarana ho an’ireo mpianatra mendrika koa izy ireo. Bodofotsy miisa 1.000 no ezahina hotsinjaraina ary ireo ankizy latsaky ny dimy taona 100 isam-pokontany no  nisitraka sy azy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

TsipoapoakaVoarara ny fivarotana sy ny fampiasana azy

Efa mizotra miandalana mankany amin’ny fankalazana ny tsingerin-taona faha-59 taona niverenan’ny fahaleovantena isika eto Madagasikara ankehitriny.

 Ankoatra ireo karazana arendrina vita Malagasy sy Sinoa miparitaka eny an-tsena dia efa re mirefodrefotra etsy sy eroa ihany koa ny tsipoapoaka. Manoloana ireny tranga ireny dia nanamafy ny mpitandro ny filaminana fa  voararan’ny lalàna hatrany ny fampiasana tsipoapoaka mialoha sy mandritra ary aorian’ny fetim-pirenena 26 jona mba ho fitandroana ny filaminana. Hisy ny polisy sy zandary hitety tanàna hanara-maso izany raha ny fantatra. Ankoatra izay dia nambaran’izy ireo ihany koa fa hojerena akaiky ireo mpanafatra tsipoapoaka eto amintsika sy ireo mpivarotra minia mbola mivarotra . Hisy ny fitsirihana tampoka hotanterahina any amin’ireo mpanafatra tsipoapoaka. Noraisina izao fepetra izao satria mety misy ny olona manana eritreri-dratsy ka hanararaotra ny tsipoapoaka etsy sy eroa mba  hanapoahana basy sy hanaovana asa ratsy, hoy ny prefen’Antananarivo. Tsiahivina fa efa nahafaty olona ny fahatairana vokatry ny fipoahan’ny tsipoapoaka teto amintsika. Nisy ihany koa ireo efa nitondra takaitra vokatr’izany’

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

PRIMA BABY 10 taonaHanampy ny ray aman-dreny amin’ny fitaizana ny ankizy

Feno folo taona katroka amin’ity taona 2019 ity ny Prima baby.

Hetsika maro loha no entin’izy ireo hanamarihana izany toy ny fanampiana ny ray aman-dreny amin’ny fikoloana ny menaky ny ainy hahatonga ireto farany ho olom-banona. Tafiditra ao ny fiverenan’ilay fandaharana amin’ny fahitalavitra iray eto amintsika mitondra ny lohateny hoe : “Tiako ny zanako” rehefa  niato  enin-taona lasa izay. Hirotsaka an-tsehatra amin’ny fanabeazana ireo tovovavy tanora tsy ampy taona dia mitondra vohoka ihany koa ny Primababy izay nomarihin’ny tompon’andraikitra fa be dia be tokoa eto amintsika. Namoaka ilay guide Prima baby mirakitra ireo torolalana sy torohevitra ho an’ny ray aman-dreny izy ireo omaly, tafiditra ao anatin’ny fankalazana ny iray volan’ny ankizy. Andiany fahafolo izy ity izay vidiana amin’ny sarany 2.000 Ar ka ny 20% amin’ny vidiny dia  hampidirina  ankizy sahirana any an-tsekoly sahanin’ny fikambanana “Clair de Lune” sy ny Centre I2M eny Ambohibao. Ho hita ao anatin’io boky io avokoa moa ny fomba fitaizana ny ankizy, ny sakafo tokony hohaniny, ny fianarana tokony holalovany….

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana parlemantera any DanemarkNanaiky ny fahareseny ny praiminisitra Lokke Rasmussen

"Tsara ny fifidianana nataontsika saingy nisy indro kely", hoy ny praiminisitra Lars Løkke Rasmussen,

Tia Tanindranaza0 partages

SOUDAN Nolavin`ny lehiben`ny mpanohitra ny fifampiresahana

Nanda ny fifanakalozan-kevitra naroson’ny tafika ny lehiben`ny mpanohitra Sodaney taorian’ny herisetra mahatsiravina nataon’ny miaramila ny alatsinainy teo tamin’ireo mpanohitra.

 Ity firenena ity moa dia efa tafalatsaka tao anatin`ny tsy fahamarinan-toerana taorian`ny fihetsiketsehana izay namoizana ain`olona 108, hoy ny fivondronan`ny mpitsabo. Tahotry ny fisian`ny fahasarotan`ny toe-draharaha dia nanapa-kevitra ny firenena mikambana hanala ny mpiasany. Ny Royaume-Uni ihany koa dia mandrara ny masoivohony ao Khartoum mba tsy hihazo an`i Soudan. Manao antso avo ny firenena mikambana mba handray andraikitra haingana amin`ny herisetra. Miantso ireo miaramila tsy hampiasa hery ihany koa i Etazonia.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

FiarahamoninaVoailika ireo ankizy mivadi-tongotra

Ny fikambanana Miracle feet sy ireo mpiara-miombon’antoka tahaka ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka sy ny Fondation Telma no nifandrimbona tamin’ny fankalazana ny andro maneran-tany ho an’ny mivadi-tongotra tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy.

 Nisy ny fifanakalozana sy ny fijoroana vavolombelona ary ny fampahafantarana ireo hopitaly rehetra eto Madagasikara miasa ho amin’ny ady amin’ny fivadihan-tongotra. Nivoitra tamin’izany fa noho ny fahantran’ny Malagasy dia matetika tsy voatsabo ary tsy voakarakara mihitsy ireo ankizy mivadi-tongotra. Voailika sy avahana mihitsy izy ireo ary hita ho tsy miaina tsara tahaka ny ankizy rehetra na any am-pianarana na eny amin’ny fiarahamonina misy azy. Izany rehetra izany no anton’ny fiaraha-miasan’ny Miracle feet sy ny Fondation Telma mba hanatsarana ny fitsaboana io tsy fahatomombanana ara-batana misy io.  Anisan’izany ohatra ny fametrahana ilay fitsaboana atao hoe Ponsenti izay iandraketan’izy ireo tanteraka ary efa hita eny amin’ny hopitalim-bahoaka rehetra eny. Tanjona ny hananan’ireo ankizy marary ireo ny fahasitranana ary ny fiainana tahaka ny rehetra ka hahatsiaro tena tsy ho vesatra sy ho voailika eo amin’ny fiarahamonina intsony.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifandraisan’i Macron sy TrumpManga ny lanitra

Miavaka ary hafa mihitsy ny fifandraisako amin’ny filoha Emmanuel Macron, hoy ny filoha Amerikanina Donald Trump omaly tany Caen teo nandritra ny fifampiresahan’ny roa tonta tamin’ny mpanao gazety.

 

Manga ny lanitra eo amin’ny fifandraisan’i Frantsa sy Etazonia izany.Tetsy an-kilan’izay, nasongadin’ny filoha Macron ny maha zava-dehibe ny fifandraisana ara-tantara eo amin’i Frantsa sy Etazonia izay nambarany fa samy mijoro miaro ny demokrasia sy ny fahafahana amin’ny fotoana tsy maintsy hanaovana izany. Notsiahivina omaly tany Frantsa moa ny faha-75 taonan’ny Débarquement de Normandie na ny hetsika goavana fanafahana an’i Frantsa nataon’ny vondron-tafiky ny ”Allié” ny 6 jona 1944. Nisaotra ny Amerikanina tamin’ny hetsi-panafahana an’i Frantsa  teo ambany ziogan’ny Nazi moa omaly i Emmanuel Macron.

Tia Tanindranaza0 partages

Diplaomasia Malagasy

Mitonantonana, hoy ny voambolan’ireo mpanao politika sasany sy ny mpanara-baovao eto Madagasikara,

 

 raha maneho ny heviny mikasika ny fanatonan’ny filoham-pirenena Malagasy niaraka tamin’ny governemanta nangataka ireo nosy eparsa mba hiaraha-mitantana amin’ny Frantsay. Izany tokoa no tonga amin’ilay fitenenana hoe tompony mangataka atiny.

Tia Tanindranaza0 partages

NAMPIHINANA AKOHO VELONA

Nasaina nohanina velona ilay akoho. Izay no fitsaram-bahoaka nahazo ny tovolahy iray tetsy Andraisoro omaly.

 

 Izy io dia voasambotra rehefa tratra ambodiomby nangalatra ilay biby fiompy. Mba tsy nikasi-tànana ny olona fa kosa tsy nanaiky raha tsy laniny ilay akoho velona. Tsy afa-nanoatra ilay olon-dratsy mba ho fiarovana ny ainy. 

ZANDARY 36 NIDOBOKA AM-PONJA

 

Tafiakatra 36 ny zandary efa nidoboka am-ponja tao anatin’ny enim-bolana. Izy ireo dia na nandray anjara mivantana tamin’ny asan-jiolahy na koa nanao fanararaotam-pahefana. Ny sasany kosa dia nanao kolikoly ary notorian’ny olona nony avy eo. Nanao tatitra momba izany ny sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimaria. Ny tsikaritra dia samy miaro ny rambony tsy ho tapaka ny minisitry ny mpitandro ny filaminana raha vao nitranga ny raharaha Ampitatafika. 

RESAKA TONDRO MOLOTRA

 

Tondro molotra fotsiny dia nosamborina ary nofatorana tady ny sefo fokontany tao Nosiarina, tanàna iray ao Sambava. Nampangaina fa niray tsikombakomba tamin’ny olona iray nitory noho ny fangalarana ny taninyizy io. Tonga tokoa ny mpitandro ny filaminana nisambotra ilay olona nefa tsy hita ny nanjavonany. Nifatratra tany amin’ny sefo fokontany indray ny rihitra nony avy eo. Voatery niditra an-tsehatra ny olobe sy ny tangalamena vao nilamina ny raharaha. 

HOSOKA TAMIN’NY FIFIDIANANA

Kandidà miisa dimy no tsy manaiky ny vokatra havoakan’ny CENI na dia mbola vonjimaika aza. Samy ao amin’ny boriborintany fahefatra izy ireo ary niray feo tamin’ny alalan’ny fanambarana iombonana, ny amin’ny fisian’ny hosoka sy ny kolikoly tamin’ny fifidianana farany teo. Milaza fa manana porofo izy ireo ary tsy hanaiky ny zava-nitranga. 

MPAMPIANATRA FRAM ANY AMBOASARY ATSIMO

 

Misintona ny lakolosy fanairana ny mpampianatra FRAM any Amboasary Atsimo. Nilaza izy ireo fa efa hatramin’ny volana desambra tamin’ny taon-dasa no nandray karama farany ary misy amin’izy ireo koa no efa folo taona tsy lasa mpiasam-panjakana raikitra ihany. Lasa asa soa ny fampianarana any amin’iny faritra iny. Mandrahona ny hitokona izy ireo. # Tafiditra ao anatin’ny « grillage » izay fiarovana ny zaridaina eo Analakely ireo zaza sy tanora tsy manan-kialofana. Mila mijery maika izany ny kaominina satria efa maimbo valan-drano sahady ilay toerana no lasa toerana fiadivan’izy ireo. Manimba endrika tanteraka ny tanàna ny zava-miseho ary mila jeren’ny tompon’andraikitra haingana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanendahana mifanesy eny 67haLehilahy iray sy vehivavy bevohoka nadoboka am-ponja

Noho ny harom-paosy vola roa alina ariary, vehivavy bevohoka iray no voasambotry ny polisy ny talata 4 jona teo.

 

Tamin’ny 10 ora maraina no voasambotra ilay vehivavy rehefa nangarona ny vola tao am-paosina vehivavy nandalo teo amin’ny ny Paositra 67ha. Polisy avy ao amin’ny Kaomisaria 67ha, izay nijoro teny am-pita no nahita azy nijokojoko ka nisambotra raha iny saika hitsoaka iny nony nahazo ilay vola. Tratra teny an-tanany ilay vola 20.000 Ariary, ka efa tafaverina tamin’ny tompony.  Tamin’ny 4 ora tolakandro koa no voasambotra teo amin’ny manodidina ny Mada Hotel 67ha ny lehilahy 1 hafa. Roa lahy izy ireo no niara-nanao ity asa ratsy ity fa tafaporitsaka ny iray. Vehivavy iray no lasibatr’izy ireo. Niantso vonjy avy hatrany ity farany ka polisy nanao fanamiana sivily no nisambotra azy ireo.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

AnosibeMisy andiana mpanendaka manafika sady midaroka

Efa tena mihoa-pefy ary feno fahasahiana ireo mpanendaka ankehitriny.

Tsy vitan'ny mangalatra fa midaroka avy hatrany. Ny tena loza dia tsy mandeha irery fa manao andiany mihitsy. Omaly tetsy Anosibe sahabo tamin' ny 6ora sy sasany hariva, trangana sintomahery miampy daroka miisa telo no niseho tao anatin' ny 10 minitra. Lasibatra tamin'izany ny tovovavy iray, renim-pianakaviana iray sy ny zanany ary lehilahy iray no niharan' ny herisetra. Toerana telo samihafa no nisian'ireo tranga ireo ary andiana mpanendaka samihafa ihany koa saingy ny fisehoany no mitovy. Mody manadala ny iray, tampoka avy eo akarapoky ny hafa amin'ny tany ary ny sasany midaroka dia ny hafa mangarona entana. Tena mampalahelo satria na tsy manohitra azy ireo aza dia darohiny avy hatrany. Tena efa miaina tanteraka ao anatin'ny gaboraraka isika mila fandraisana fanapahan-kevitra avy amin'ny fanjakana farany izay haingana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Iray volan’ny teny MalagasyOlona 50 no nandray anjara tamin’ny fifaninanana kabary

Hankalazaina amin’ity volana jona ity ny iray volan’ny teny Malagasy. Tsy diso anjara amin’izany ny fikambanana Ny Andraina izay miezaka manome lanja ny soatoavina Malagasy eto amintsika.

 

 Fifaninanana mikabary  izay nandraisan’ireo olona 50 isa manerana ny faritra Antehiroka no nentin’izy ireo nanamarihana izany ny alarobia teo hifarana ny 13 jolay ho avy izao. Ankoatra ireo dia ankizy miisa efatra ihany koa no nandray anjara teo ambany fiahian’Atoa Todisoa Andriamampandry, kandida solombavambahoaka tao anatin’ny boriborintany fahenina. Tanjon’ny fikambanana ny hamohazana indray ny teny Malagasy ao am-pon’ny tsirairay manoloana ny firoboroboan’ny teknolojia ankehitriny. Tsiahivina fa ny mponin’Antehiroka ihany hatreto no mikabary vao maraina rehefa misy maty ao an-tanàna, antony manosika ny fikambanana Ny Andraina hanome lanja hatrany ny soatoavina Malagasy. Mpitsara efatra no hitsara ny fifaninanana. Anisan’ny jerena ny fomba fitafy, ny tsanganana, ny teny fanolorana sy ny teny famaranana ary ny vontoatiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kolontsaina sy vakokaHofanina ireo mpiandraikitra mozea

Manaraka fiofanana mandritra ny roa herinandro amin’izao fotoana ireo tompon’andraikitra sy mpiasa eo anivon’ireo tranombakoka na mozea eto Madagasikara.

 

Fiaraha-miasan’ny minisiteran’ny serasera sy ny kolontsaina, ny masoivohon’i Japon, ny Unesco ary ny ICOM no hahafahana manao izany. Hisokatra amin’ny volana novambra 2019 ireo mozea miisa 26 manerana ny nosy saingy misy aloha ny fiofanana tsy maintsy arahan’ireo mikirakira sy mikolokolo azy .Misy mantsy ny teknika miavaka sy fomba fiasa manokana amin’ny fikojakojana ireo vakoka, ary tena mila fitandremana be ny fikirakirana azy ireo, araka ny fantatra nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety notanterahina teny Andafiavaratra omaly.1400 ireo vakoka avy ao amin’ny Rovan’Antananarivo tehirizina ao amin’ny lapan’Andafiavaratra raha araka ny fantatra. Hiparitaka manerana ny nosy hampihatra ny fiofanana nataony ireo mpiandraikitra ny mozea aorian’io roa herinandro io. Tanjona ny hananan’ny faritra rehetra manerana ny nosy Mozea na tranombakoka manara-penitra.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fambolena, fiompiana, fahasalamanaMpilatsaka an-tsitrapo 42 hanome tantsoroka

Mpilatsaka an-tsitrapo Amerikanina avy amin’ny Corps de la Paix miisa 42 no nampanaovin’ny Masoivohon’i Etazonia Michael Pelletier fianianana nandritra ny lanonana natao teny amin’ny trano fonenany teny Ambaranjana omaly 6 jona 2019.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Turkish Airlines Cargo«Tsy mitombina fa saika nipoaka ny fiaramanidina Airbus 330»

Araka ny vaovao nampintain’ny tompon’andraikitry ny kaompaniam-pitaterana Turkish Airlines Cargo, tsy nisy fipoahana ny zotra ana habakabaka ny alahady heriny tamin’ny 10 ora latsaka fahefany atoandro teo, teny Ivato.

 

 “Nisy ny tsy fahatomombanana ka voatery najanona ny sidina ary mbola ao ilay fiaramanidina amin’izao. Raha iny nandeha hiainga iny ny roplanina mpitondra entana dia ren’ny mpanamory fa nisy karazana piesy nikorontana ka nampiasa hisatra tampoka izy hijanonan’io fiaramanidina io. Ny fifampikasohan’ny kodiarana tamin’ny lalana vita tara no niteraka setroka fotsy izay endrika setroka “normal” fahita tahaka ny fiaramanidina rehefa hipetraka amin’ny tany. Mpanamory telo sy teknisianina iray no tao anatiny ary “load master” 1 ka azo antoka fa tsy hampisahotaka olona izany. Zotra “normal” amin’ny tranga toy izao ny fanamarinan’ny  tompon’andraikitra isan’ambaratongany miasa eny amin’ ny seranam-piaramanidina ka tsy nahitana firehetana na fipoahana velively. Ny alatsinainin’io ihany dia tonga ny teknisianina nohafarana avy any Torkia, rehefa nojerena dia piesy no simba tao ka efa ho avy ato ato ny solony”, hoy ny tompon’andraikitra iray izay nanazava ny zava-nisy marina. Tsy mitombina noho izany ny vaovao navoaka ny talata 28 mey 2019 teto amin’ny gazety Tia Tanindrazana laharana faha-2950 fa nivoahana afo narahina setroka mainty tsy nifankahitana nivoaka avy tao amin’ny faritra an-kavia ary narahina fipoahana tamin’io rôplanina io. Tsy loza goavana araka ny loharanom-baovao azo tany aloha izany no nisy fa tranga tahaka ny rehetra ihany ary tsy niteraka savorovoro. Tsy nisy velively ny feo mandeha fa misy tranga fampihorohoroana teny Ivato satria tsy nisy sidina iraisam-pirenena niainga tamin’ny ora nitrangan’iny olana iny ka tsy nisy mpandeha na dia iray aza tao amin’ny trano fiondranana. Nilaza ny tompon’andraikitra fa tsy nisy fiantraikany amin’ny zotra efa ataon’ny kaompania iny tranga iny.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalam-pihariana rononoTsy ampy ny famokarana eto Madagasikara

Nanomboka omaly ary ho tapitra ny sabotsy ho avy izao ny foaraben’ny ronono andiany fahatelo atao etsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina.

 

 Tanjona ny hampiroboroboana ny lalam-pihariana ronono eto Madagasikara. Eo ihany koa ny fampisongadinana ireo mpiantsehatra, indrindra ny fanentanana ny malagasy hisotro sy hanjifa ny vokatra avy amin’ny ronono. Nanambara ny mpisehatra fa asa mahavelona ity seha-pihariana ity saingy misy ny olana sedraina. Tsy maharaka ireo mpamokatra noho ny antony tsy fananana tany, ny tsy fahampian’ny fahalalana sy fampiofanana satria betsaka amin’ireo mpiompy no mbola manao ny fomba nentim-paharazana. Miteraka olana lehibe ihany koa ny vilona eto Madagasikara satria rehefa maina ny tany dia manodidina ny 37%  amin’ny filan’ny omby ihany no azon’ny mpiompy homena azy. Izany rehetra izany no antony tsy mahampy ny ronono eto ary  mbola maro no hafarana avy any ivelany amin’ny alalan’ny vovo-dronono.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanamparam-pahefana sy vono olonaHatolotra ny fitsarana ilay kaomisera sy ny zanany

Hiakatra fampanoavana ato ho ato ilay raharahan’ny mpitandro filaminana mianaka voarohirohy fa nidaroka tompona fiara.

 

Mahakasika io tranga nahavoatonona kaomiseran’ny polisy sy ny zanany ho nikasi-tanana sy nandratra olona teny Ampitatafika io, ny sabotsy alina dia manome fanampim-panazavana ny eo anivon’ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka fa raha vao naharay ny « indro-alefa » na « sois-transmis » avy amin’ny Fitsarana teo Anosy ny tompon’andraikitra teo anivon’ny polisy dia nampiantso avy hatrany ireo mpitory. Taorian’ny fampiantsoana, noraisina am-bavany tao amin’ny IGPN na inspection générale de la Police nationale ny fanambaran’ny mpitory sy ny vavolombelona avy amin’izy ireo ny  talata sy alarobia. Amin’izao, atao famotorana ao amin’io sampan-draharaha io ihany koa ilay Commissaire sy ny zanany lahy izay voatonontonona tamin’ity tranga ity. Aorian’ny famotorana izay atao dia hatolotra ny fitsarana avy hatrany ny raharaha.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety - Tompondaka N1 B 2019Hangotraka ny ampahefa-dalana anio zoma

Hangotraka ireo lalao ampahefa-dalana amin’ny fifaninanana basikety fiadiana ny ho tompondakan’ny sokajy N1 B 2019 anio zoma 07 jona any Tsiroanomandidy :

Tia Tanindranaza0 partages

Fifandraisan-davitraHisy fihatsarana hatramin`ny 2021

Hisy fihatsarana ho an`ny 3 taona manaraka, raha ny tombana navoakan`ny Ways Guy Reports na eo amin`ny kalitao na eo amin`ny vidiny amin`ny sehatry ny fifandraisana.

 Manodidina ny 20 miliara dolara eo ny fampiasam-bola natokan`ny fanjakana sy ireo sehatra tsy miankina hanatrarana izany. Raha ny tatitra hatrany, nandray anjara betsaka tamin`ny fampitomboana fandaniana eo amin’ny tolotry ny fifandraisan-davitra ny fihatsaran`ny taham-pivoarana ara-toekarena, izay tafakatra 4,2% ho an`ny taona 2018. Manodidina ny 7,14 dolara ny saram-pifandraisana amin`ny alalan`ny aterineto eto Madagasikara amin`izao na dia maivana aza ny tolotra mifanaraka amin`izany. Azo eritreretina ny fidinan`io sarany io, araka ny fanadihadiana satria mihamaro sy mihahenjana ny fifaninanana misy eo amin`ny mpandraharaha lehibe mpiandraikitra tambajotra. Efa miomana amin`ny fanafoanana ny finday tsy misy laharana IMEI ihany koa ny sampandraharaha miandraikitra ny fampanarahan-dalàna ny fifandraisan-davitra (ARTEC) ka ny faran`ny volana jona izao ny fe-potoana farany napetraka mahakasika an`izay. Andrasana ihany koa ny fisokafan`ny foibem-pifanakalozana aterineto izay voalohany ampiasain`i Madagasikara na IPE amin`ny alalan`ny fahatongavan`ny “cable IOX” sy ny fantsona iray any ambanin’ny ranomasina, Metis sy ny Afrika One, izay handrakotra ireo toeran-kafa tsy mbola mahazo aterineto. Tetikasa vinavinaina ihany koa ny fanitarana 9 000 km ny tambajotra “Backbone” sy fanamafisana ny fampiasana “fibre optique”. Ny haba alaina amin`ireo tolotry ny fifandraisan-davitra ireo kosa dia hiakatra hatramin`ny 10% ao anatin`izay firoboroboan`ny sehatra haitao ara-kajy mirindra izay. I Madagasikara rahateo dia tsy afaka misaraka amin`ny firoboroboan`ny tontolo nomerika sy ny fifandraisan-davitra.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Sambaina ManjakandrianaFatim-behivavy efa simba hitan’ny olona

Fatim-behivavy iray no hitan’ny fokonolona tany Andraraody fokontany Mandimbisoa Kaominina Ambanivohitra Sambaina, distrikan’i Manjakandriana omaly.

 

 Efa fotoana elaela no nahafatesany ary efa nanomboka simba ilay razana. Niseho ny taolan-drajony havia satria toa lanin’ny biby. Tsy nisy taratasy na zavatra hafa nahafantarana azy moa teny amin’io razana io. Akanjo volomparasy sy pataloha miloko mena ny teny an-kodiny. Efa nalevin’ny fokonolona omaly hariva ilay razana. Tsy milamina ny tany ao Manjakandriana sy ny manodidina satria tena nirongatra ihany koa ny vaky fasana tato anatin’ny fotoana vitsy. Anisan’ny nahitana fasana vaky ny tao amin’ny tanànan’Ambohimahandry, manelanelana an’i Manjakandriana sy Sambaina ny talata 4 jona teo. Mpamaky fasana roa no efa voasambotry ny zandary hatreto, ary voalaza fa avy any Antsirabe izy ireo.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

International Tourism Fair Madagascar 2019Mpisehatra ara-pizahantany 300 no handray anjara

Hotontosaina eny amin’ny CCI Ivato amin’ny 13 hatramin’ny 16 jona ho avy izao indray ny hetsika International Tourism Fair Madagascar andiany fahavalo.

 

 Miisa 300 ny mpisehatra matihanina amin’ny fizahantany  handray anjara ka anisan’izany ny “Agence de Voyage”, ireo mpandraharaha sy mpampiofana amin’ny sehatra fizahantany ary ireo Ofisy Nasionalin’ny Fizahantany avy amin’ireo Nosy manodidina. 15 000 eo ho eo ny mpitsidika andrasana ary tanjona ny hampihaonana ireo matihanina. Hampiavaka ity hetsika ity ny hitaizana mihitsy ireo olon-tsotra, indrindra ny Malagasy, hanao fizahantany mba hipetraka tsara amin’ny toerana io sehatra io. Ankoatra izay, hisy ny fandraisana an-tanana ireo manana tetikasa manokana momba ny fizahantany izay ampihaonina amin’ireo mpandraharaha sy ny mpamatsy vola. Vahiny manokana amin’ity hetsika ity ny firenena Indonezia ary nisy ny fifanaovan-tsonia ho fifanaraham-piaraha-miasa niarahana amin’ireo mpiara-miombon’antoka tetsy amin’ny Hotely Colbert Anosy omaly. Hampirantiana amin’ity ITM 2019 ity ny tolotra ara-pizahantany rehetra misy eto Madagasikara ka hampiseho ny mampiavaka azy mihitsy ny faritra tsirairay.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora nifanafikaSakoroka be teny Faravohitra

Sakoroka sy savorovoro no niseho teny Faravohitra akaikin'ny lisea tao anatin'ny firavan'ny mpianatry ny lisea omaly hariva, raha ny vaovao niparitaka.

 

 Andiana tanora maro tonga no nitsena ireo mpianatra nirava. Vonon-kiady satria nisy nirongo fitaovana toy ny maritoa, biriky, ka dia raikitra ny ady. Nisahotaka daholo na ny mpiady na ny mpianatra tsy mahalala ny zava-misy. Andiana tanora avy amin'ny faritra samihafa no nifanafika. Nisy tompon'andraikitra niantso polisy ka ireto farany no nandrava ny fivorivoriana sy ny fifampihantsiana teny amin'ny manodidina ary nisy ny fisamborana, raha ny vaovao azo. Nisy rahateo ny tanora naratra tao anaty fisahotahana tao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faha-59 taona niverenan’ny fahaleovantenaHiavaka ny fankalazana

Nampahafantarin’ireo Vaomieran’ny “Civisme” omaly tetsy amin’ny zaridainan’Antaninarenina ny fizotry ny fankalazana ny fetim-pirenena amin’ity faha-59 taona niverenan’ny fahaleovantena ity.

 

 Nanambara izy ireo fa tsy ho fahazarana fotsiny tahaka ny isan-taona no hiseho fa tena haseho amin’ny firenena manerana izao tontolo izao mihitsy ny fiandrianan’i Madagasikara. Nireharehana mihitsy aza ny ho fahatongavan’ny filoha Roandey Paul Kagame sy ireo solontena avy amin’ny firenena any ivelany. Nilaza ihany koa ry zareo teo amin’ity Vaomiera ity fa alentika an-tsain’ny Malagasy dieny izao amin’izay ny momba ny sainam-pirenena sy ny hiram-pirenena mba hamerenana tanteraka ny hasim-pirenena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana solombavambahoakaNahazo ny maro an’isa tsy azo hozongozonina ny IRD

Manodidina ny 30% ny salam-pahavitrihan’ny mpifidy tamin’ny fifidianana solombavambahoaka notanterahina ny 27 mey lasa teo. Araka ny vokatra vonjimaika navoakan’ny Radiom-pirenena Malagasy

 

(RNM) omaly, ny vondrona IRD nahatafiditra solombavambahoaka 84, ny Tsy miankina nahazo toerana 51 ary ny antoko TIM kosa nahazo seza 16. Mazava eto izany fa nahazo ny maro an’isa ireo depiote manohana ny fitondrana ka mivondrona ao anatin’ny IRD. Na mbola hitambatra aza ny tsy miankina sy ny TIM izay mitotaly 67 ( 51 + 16) dia tsy haharesy IRD rehefa raikitra ny tsangan-tanana. Hita ho nihena kosa ny toerana azon’ny TIM izay 16 fotsiny raha oharina tamin’ny taom-piasana teo aloha. Ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana irery ihany anefa no tompon’ny teny farany ary hamoaka ny voka-pifidianana ofisialy.

Nangonin’i RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ahiahina kolikoly avo lentaNosamborin’ny polisy Frantsay i Ahmad

15 andro tsy hanombohan’ny dingana famaranan’ny fiadiana izay ho Tompondakan’i Afrika eo amin’ny Taranja baolina kitra na ny CAN 2019 no miseho ny tantara.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marine Le Pen sy ny antoko RNMampiaka-peo momba ny “Îles Eparses”

Nampiaka-peo ny Antoko RN (Rassemblement National) tarihin-dRamatoa Marine Le Pen any Frantsa, manoloana ny raharaha « îles Eparses » anisan’ny votoatin-dresak’i Andry Rajoelina sy Emmanuel Macron tany Paris ny 29 mey lasa teo.

 

Ino Vaovao0 partages

FAHATAPAHANA FIFANARAHANA : Nohenoin’ny manam-pahefana tao Parisy i Ahmad

Araka ny fantatra dia hanatrika ny kaôngresin’ny Federasioana iraisam-pirenen’ny Baolina kitra na FIFA no anton-dian’i Ahmad tany Parisy renivohitr’i Frantsa. Omaly maraina anefa dia nohenoin’ny manam-pahefana frantsay tampoka tao amin’ny hotely iray tany an-toerana izay nivantanany izy.

Raha ny tatitra navoakan’ ny tranonkala voalaza etsy ambony dia nolazain’ny gazety alzeriana iray Botola fa ny fahatapahan’ny fifanarahana tsy nifampierana teo amin’ny Caf sy ny Puma izay orinasa mpamokatra fanamian’ny mpanao baolina kitra no anton’ny fihainoan’ny manampahefana frantsay azy ity. Ankoatra izay dia mifandraika amin’ity raharaha ity ka isan’ny nihainoana azy koa ny voalaza  fa fanomezana tombondahiny manokana ny orinasa “Technical Steal” any La Seyne-sur-Mer ao Frantsa.

Taorian’io fihainoana azy io dia tsy nipetra-potsiny an’izao fanosoram-potaka ny CAF izao izy ka nilazany fa “Nangarahara tanteraka ny fifanarahana niaraka tamin’ny “Technical Steal.” Ny vola rehetra izay tokony naloan’ny Caf dia voaloa daholo ara-dalàna avokoa. Tsy ekeko ny fisian’adian’olona manamatroka tanteraka ny sarin’ ny Caf izay efa manomboka misandratra”, hoy ity Malagasy filohan’ny Caf nanameloka sy tsy nanaiky izao fihetsika feno fanalam-baraka ity.  

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

MAUSOLEE : Saron’ny Polisy manao fanamiana sivily ny jiolahy iray, karohina ny namany

Mbola lavidavitry ny fiantsonana dia efa nahatsikaritra ireto vehivavy  roa  ireto fa misy lehilahy anankiroa  manaraka azy avy ao aoriana saingy tsy nisy nahafantarana ireo mpanaraka azy ireo satria mbola maizina ny andro tamin’io fotoana io. Nony tonga teo amin’ny fiantsonan’ny taksibe anefa izy ireo dia nanatona azy akaiky ireo olon-dratsy ka nisintona ny poketra iray izay teny amin’izy  roa  vavy.

Rehefa azon’izy roa lahy izany dia lasa nandositra. Lasan’ireo jiolahy tamin’izany moa ny finday  iray  sy vola  mitentina valo alina  ariary ary ny taratasy maromaro mahakasika ilay voaendaka. Niantso vonjy avy hatrany ireo voaendaka ka ny Polisy manao fanamiana sivily no nanenjika ireo olon-dratsy. Voasambotra nandritra izany ny iray tamin’izy roa lahy nanendaka. Nandritra ny fanadihadiana azy dia niaiky ity voasambotra ity fa nanendaka azy  roa vavy tokoa, mbola karohina kosa ankehitriny ilay namany iray hafa.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

LALAO ARA-PIRAHALAHIANA : Hifandona amin’i Kenya ao amin’ny Stade Robert Bobin anio ny Barea

 Ry zareo Kenya no hifandona amin’ny ekipam-pirenena malagasy amin’izany. Ity lalao atao anio ity no lalao ara-pirahalahiana faharoa natrehin’ny Barea taorian’ny lalao izay nataony tany Luxembourg, nifandonany tamin’ny ekipam-pirenen’i Luxembourg ka nisarahan’ny roa tonta tamin’ny ady sahala telo sy telo.  

Ao amin’ny Stade Robert Bobin de Bondoufle ao Frantsa no hifanandrina ny ekipam-pirenena roa tonta amin’ity andro anio ity. Azo sokajiana ho isan’ny lalao manan-danja sy handrefesana ny tanjaky ny ekipam-pirenena malagasy ity fifanandrinana amin-dry zareo Kenianina ity. Marihina fa dia ekipam-pirenena hiatrika ny Can 2019 avokoa na ny ekipam-pirenena malagasy na ry zareo Kenianina.  

Ao amin’ny kianjaben’i Mahamasina amin’ny 10 jona

Araka ny efa notaterina teto hatrany dia hitodi-doha eto an-tanindrazana ny Bareaan’i Madagasikara amin’ny 10 jona ho avy izao, ka etsy amin’ny Kianjaben’i Mahamasina no fotoana hihaonany amin’ny mpankafy sy ny mpanohana rehetra amin’io andro io. Ankoatra ireo dia azon’ny olom-pirenena rehetra atao ihany koa ny manohana ny ekipam-pirenena Malagasy amin’ny alalan’ny fandrotsahana lelavola ao amin’ny kaonty BOA na amin’ny laharana Telma voatokana hanaovana izany.

NA

Ino Vaovao0 partages

AMBOASARY ATSIMO : Enim-bolana tsy nandray karama ireo mpampianatra “Fram”

Manao antso avo amin’ny mpitondra fanjakana  ireo ray aman-drenin’ny mpianatra any an-toerana  mba hijery akaiky  ny zava-misy. Miaina ao anatin’ny fahasahiranana tanteraka  ireo mpampianatra raha ny fitarainana, tao anatin’ny  enim-bolana izay no tsy nisy  vola noraisina  intsony.  Izany hoe tamin’ny desambra 2018 ireto farany no nandray tambin-karama farany. 

Na ny hividianana kojakoja ilaina amin’ny  fiainana andavanandro aza tsy hita intsony. Voaroaka tsy mianatra ny zanaky ny mpampianatra   sasantsasany noho  ny tsy  fahavitana  manefa ny  saram-pianaran-janany  intsony.  Ao ireo voaroaka  amin’ny trano ipetrahana satria tsy   mahavoaloa hofan-trano intsony.  Tsy  fantatra mazava hatreto ny antony   mahatonga ny  tambin-karama ho tsy nisy intsony  raha ny fanazavana nomen’ireo solontena nanazava. Manainga ny  mpitondra fanjakana noho izany izy ireo mba hidina ifotony  hijery ny tena zava-misy marina.  

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

JIRAMA TOAMASINA : Filaharambe hatrany ny fandoavana fa...

Raha ny loharanom-baovao, dia maro mihoatra ny olona am-piofanina mantsy ny delegasiona avy any Antananarivo ary mandray tambin-karama hatramin’ny 60 000 ariary isan’ andro, raha tsy hilaza afa-tsy ny mbola fipetrahana amin’ny trano fandraisam-bahiny avo lenta. Misy mpampiofana mahay tahaka ireo ihany koa eto Toamasina, ka raha manam-bola ny Jirama maninona raha ny fanatsarana ny tambajotran’ny herinaratra sy ny rano ary fividianana takamoa apetaka amin’ ireny andrin-jiro tsy misy takamoa ka lasa manamaizina ny tanàna sady mitarika tsy fandriampahalemena, hoy ny mpiasan’ny Jirama iray izay tsy nanaiky notononina anarana. Ho an’ny mpiasan’ny Jirama maro dia fandaniam-bola fotsiny iny fampiofanana natao tao Toamasina iny.

Ny loharanom-baovao ihany no nahalalana fa nahazo fanampiana ara-bola manodidina ny 150 tapitrisa dolara avy tamin’ny mpamatsy vola ny Jirama ka lasa manao fandaniana tsy mifanaraka amin’ny filàn’ny mpanjifa ny mpitantana.  Momba izay fanjifana izay hatrany dia mahatsiaro sahirana izy ireo amin’ny filaharana fandoavana faktiora. Tsy misy toerena fialofana. Na amin’ny hain’ andro na ora-mikija dia eo amin’ny tokotanin’ny Jirama etsy Bazary be ihany ny filaharana rehefa handoa faktiora.

Ny alakamisy 6 jona lasa teo, lava dia lava ny filaharana. Nanomboka avy teo amin’ny Jirama hatreny amin’ny biraon’ny sampan-draharahan’ny fambolena sy fiompiana. Tsy mahafa-po ny mpanjfa ihany koa ny tolotra omen’ny Jirama Toamasina eo amin’ny herinaratra manoloana ny mbola fisian’ny fahatapahana matetika.  Andrasan’ny mpanjifa noho izany ny hisian’ny tolotra manara-penitra avy amin’ny Jirama ho takalon’ny fahazotoan’ny vahoaka mandoa ny faktiorany. Faktiora izay tsy mitsaha-miakatra.

Ino Vaovao

Ino Vaovao0 partages

FIAROVANA NY TONTOLO IAINANA : Manentana ireo tanora namany ny « Mirage Creative Event »

Andiany faharoa izy io raha mikasika ny fanomezan-danja ny resaka fizahantany ny lohahevitra tamin’ny taon-dasa.

Ny fampahalalana sy fanabeazana ny tanora amin’ilay atao hoe «  Eco-Responsable  » na «  tontolo iainana tompon’andraikitra  » no ataon’izy ireo mandritra izany 10 andro izany eto Toamasina. Eo amin’ny toerana manan-tantara «  Vavitiana  » na «  place Bien-Aimé  » Ampasimazava no misy ireo trano heva mikasika izany, izay ifanohanana amin’ireo mpiara-miombon’antoka amin’izy ireo.

 Ny tanjona dia ny hahatsapan’ny tanora ny andraikiny amin’ny fiarovana ny tontolo iainana izay efa tandindomin-doza ankehitriny noho ny fiovaovan’ny toetr’andro sy mba hahafahan’izy ireo manangana orinasa madinika ho fanodinana ireo akora samihafa mety manimba izany tontolo iainana izany. Izay no nahatonga ireto tanora ireto niray feo tamin’ny fanadiovana ny moron-dranomasina noho ireo fako plastika mameno azy, izay tafiditra ao anatin’ny andro eran-tany ho an’ny tontolo iainana omaly, nefa tsy ho levona izany raha tsy 500 hatramin’ ny 700 taona. 

Ireo fako plastika ireo anefa dia mety ho azo ahodina ho lasa akora hafa indray raha ny fanazavan’ireto tanora ireto. Mandritra ny folo andro ny hetsika «  Liberty Color  » ao Toamasina dia hisy koa ny hetsika ataon’izy ireo ho an’ny tanora manokana amin’ny alalan’ny fampisehoana lamaody mifandraika amin’ny resaka tontolo iainana sy ny fiarovana azy, eo koa ny rindran-kira isan-karazany ataon’ny tanora ary ny fifaninanana dihy an-tanàn-dehibe izay tena ankafizin’ny tanora.

Mifanohana amin’ny tanoran’ny «  Mirage Creative Event  » amin’izao hetsika ataony ao Toamasina izao, ny «  Agence pousse-pousse  » sy sampan-draharaham-paritry ny serasera sy ny kolontsaina Atsinanana ary ny orinasa Star Toamasina.

Kamy

La Vérité0 partages

Sensibilisation aux passages à niveau - Deux jours de porte ouverte à Toamasina

Fruit de la collaboration entre Madarail et Ambatovy. La célébration de la journée internationale de sensibilisation aux passages à niveau se tient à Toamasina jusqu’à ce jour. Une occasion pour les collaborateurs d’organiser une porte ouverte au grand public sur la sécurité routière vue sur le rail. D’après Lalaina Rakotondramanana, chef du département marketing auprès de Madarail, traverser les passages à niveau peut être dangereux sans le respect des consignes ou encore faute de vigilance.

 

Raison pour laquelle Ambatovy et Madarail effectuent régulièrement des sensibilisations auprès des habitants des Fokontany environnant les lignes ferroviaires. D’un autre côté, ils sensibilisent les élèves sur les bons gestes à adopter.

« Avant de traverser les passages à niveau, il faut bien regarder à gauche, à droite, en avant et en arrière parce qu’un train peut en cacher un autre. De plus, il faut s’arrêter quand les feux virent au rouge, tout en respectant les consignes données par les gardes barrières », explique notre source. Il est interdit d’utiliser des écouteurs, des mobiles, d’envoyer un sms ou de faire des selfies lors d’une traversée d’un passage à niveau. Les rails ne sont pas un endroit pour se détendre ni pour se balader, et non moins un escalier ou un séchoir à linge.

Les 2 jours de porte ouverte visent à renforcer la sensibilisation du public et des différents acteurs des transports aux questions de sécurité posées par les passages à niveau. 36 pairs éducateurs sont mobilisés pour ce faire. Notons que Madarail (Madagascar Railways) fait partie des sociétés de transport de marchandises, de location d’entrepôt et de voyage, suivant l’axe ferroviaire dans le Nord- Est de Madagascar. Ambatovy est, quant à elle, la principale société utilisatrice de la ligne ferroviaire pour transporter les matériels et les produits de son exploitation minière.

Recueillis par Patricia R.

La Vérité0 partages

Attaque visant un Indopakistanais et Mada Trade - Le présumé commanditaire et son acolyte écroués

Le 19 février dernier, la résidence appartenant à une famille d’Indopakistanais fut visée par une attaque perpétrée par un gang armé à Androhibe. Bien que trois membres de celui-ci croupissent déjà en prison depuis, cela n’empêche pas la Brigade criminelle de poursuivre encore son enquête sur cette affaire. Mardi dernier, les limiers de ce service de police ont interpellé deux nouveaux autres suspects et pas des moindres. L’un d’eux est un des  commanditaires supposés de l’assaut de  février dernier. Selon la Brigade criminelle, c’est lui qui avait emmené ses complices et leur a montré la voie vers la maison des victimes.

 

Durant l’audition du concerné, ses enquêteurs ont appris de sa bouche qu’il avait également participé au braquage qui s’est soldé par la disparition des salaires des employés de l’entreprise Mada Trade sise à Talatamaty en mars 2019. Le braquage est survenu au moment où les convoyeurs étaient en chemin pour transporter  les fonds à Ambohimarina.

L’homme serait aussi, selon certaines sources, complice dans plusieurs autres cas d’attaques à main armée survenues dans le courant de cette année dont celle ayant visé la station Galana Anony, le bureau du ministère de l’Education nationale à Anosy ou surtout aussi du fourgon blindé de Brinks le 13 avril dernier sur la route du By-pass. Mais ce n’est pas fini encore. L’audition du cerveau présumé de ces assauts, a révélé la complicité d’un deuxième larron. Ce dernier, à entendre les dires du premier, serait son pourvoyeur en  munitions. A son tour, le marchand fut ainsi arrêté. Pour sa part, celui-ci explique que ces cartouches qu’il a revendues à son compère le commanditaire, auraient été importées de Manjakandriana.

Après leur déferrement au cours de la journée d’hier, le marchand d’armes avait été placé en détention provisoire à la Maison de force à Tsiafahy. Quant à l’accusé principal il l’est à Antanimora.

Franck Roland

La Vérité0 partages

Mois de l'enfance - Le groupe FILATEX fait des heureux à Ambohimalaza

Les enfants sont particulièrement heureux en ce mois de juin puisque quatre longues semaines sont dédiées à eux. C'est ainsi l'occasion pour les petits de recevoir des cadeaux et jouets, évidemment pour ceux issus de familles aisées. Effectivement, plusieurs associations et sociétés profitent de ce mois pour faire des dons aux enfants vulnérables et ceux qui sont élevés dans des associations et « Akany ». Le groupe FILATEX, toujours actif dans le social, et afin de venir en aide aux gens nécessiteux, vient justement de faire des heureux au Centre de bienfaisance d'Ankadivory Ambohimalaza (CBA).

Plus précisément, 60 orphelins pris en charge et éduqués au sein dudit centre ont été gâtés hier par toute l'équipe qui a préparé un bon festin pour eux. Amuse-gueule, des crudités, du riz accompagné de poulets, sans oublier les desserts et un grand gâteau, les enfants se sont régalés et c'est avec un grand sourire qu'ils ont apprécié le menu du jour. Mais ce n'est pas tout ! Pour que ces petits puissent passer une journée inoubliable, une partie de jeu de société était également au programme. Tout le monde a joué et a pris du plaisir.

Par ailleurs, le groupe FILATEX n'est pas venu avec les mains vides pendant cette journée. Toute l'équipe a profité de l'occasion pour offrir aux enfants des jouets, des biscuits et friandises, des cakes et des chocolats. Que des petites gâteries qui font plaisir aux enfants en ce mois de juin qui sent la fête et la joie. Mais encore, 500 kg de riz et 80 litres d'huiles ont également été donnés pour le centre de bienfaisance. Des besoins essentiels pour eux puisque les enfants mangent au CBA et leur nombre est assez élevé. Ces provisions leur permettront ainsi de tenir jusqu'à un an puisque selon Haja Rakotoniaina, directrice du CBA, leur consommation mensuelle est de 4 à 6 litres d'huile. « Ce sont les enfants qui vont former l'avenir de notre pays. Et ils pourront également devenir des personnes indispensables en matière de développement durable. C'est pour cela qu'il faut bien prendre soin d'eux en leur offrant toutes les aides dont ils ont besoin », a confié Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE auprès du groupe FILATEX. Des habits chauds, chaussures et livres ont également été octroyés pour ces enfants orphelins. A noter qu'il ne s'agit pas de la première collaboration entre le groupe FILATEX et le CBA puisque des donations composées de toitures, portails, divers matériels de construction ainsi que des livres et matelas pour soutenir le centre et ses activités ont été déjà réalisées.  

Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Structure des prix à la pompe - Bientôt des négociations dirigées par le Président

Discussions ouvertes. Questionné sur la mise en place d’une nouvelle structure des prix à la pompe, le Président de la République, Andry Rajoelina, a affirmé hier, que des négociations sur le sujet se feront bientôt. « Je dois encore effectuer un voyage à l’étranger cette semaine mais dès mon retour, nous organiserons les rencontres pour voir les solutions à adopter pour pouvoir faire baisser les prix à la pompe, sans pénaliser les parties prenantes », précise-t-il. Cette affirmation rejoint ainsi les propos tenus par Vonjy Andriamanga, ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, comme quoi « l’Etat va prendre ses responsabilités et mettre en place unilatéralement une nouvelle structure des prix  ».

La baisse de prix du carburant prévue pour ce début du mois devra attendre encore un peu. Pour rappel, au mois de février dernier, lors de la Semaine des hydrocarbures, il a été annoncé que la structure des prix serait revue pour ne pas trop pénaliser les usagers. Mais à la fin des négociations, les parties prenantes ne sont pas tombées d’accord sur l’élaboration de cette nouvelle structure, ce qui fait qu’actuellement, les prix restent encore les mêmes. Mais jusqu’à quand ?

Rova Randria

La Vérité0 partages

Diaspora ignorée !

Des études récentes sur la communauté malagasy résidente en France font état de quelques faits à la fois troublants et significatifs. En effet, des chercheurs de l'Institut de recherche du développement (IRD), du développement, institution et mondialisation (DIAL) et de l'institut national des études démographiques (INED) révèlent que la diaspora malagasy en France est la première communauté africaine après celles du Maghreb (Maroc, Tunisie et Algérie) dont le nombre est estimé à 150.000 personnes (17.000 à La Réunion). Les résultats des recherches qui ont vu d'ailleurs la participation des nationaux, montrent trois faits marquants : une communauté éduquée, une communauté invisible et (surtout) une communauté oubliée.

 

La diaspora malagasy en France figure parmi les vieilles communautés africaines résidentes en France. En 59 ans d'existence, la République de Madagascar connut l'un des plus importants, en Afrique, en termes de « départs » vers l'Europe, en particulier vers la France. Rien à voir, certes, avec les vagues de migrants africaines par milliers constatées ces dernières années, il s'agit plutôt du fait, entre autres, d'une « fuite de cerveau » ou des « exils volontaires », etc. La pauvreté ambiante du pays ne peut pas se permettre de payer le salaire exorbitant exigé par les ingénieurs informaticiens calés ou par les médecins spécialistes (professeurs agrégés ou autres). Il faut noter surtout que les répressions idéologiques de la Deuxième République furent à l'origine du nombre important de départ vers la France qui, en tant que « pays d'accueil » sinon « d'asile » reçoit les « mal aimés » des régimes de leurs pays d'origine. Alors, souvent mal vus ou incompris de leurs compatriotes, restés au pays, ces Malagasy migrants en France sont pour la plupart des cas « oubliés » voire « ignorés » d'autant plus qu'ils résident dans un pays, l'ancienne puissance coloniale, où un certain relent de rejet l'oppose avec leur pays d'origine. De ce fait, il fut un temps où les compatriotes malagasy de … nationalité française sont très mal vus du pays. On les accuse à tort ou à raison de fuir les tourmentes vécues sur place. Ceci explique cela !

Depuis toujours, la communauté malagasy résidente en France a demandé à jouir de ses droits en tant que citoyen mais les régimes successifs l'ont ignorée tout simplement ! Plutôt, ils les invitent à … revenir s'installer au pays, et ce, avec leurs expertises et investir  pour enfin contribuer ensemble à sauver la Patrie.

Rajoelina Andry Nirina, le nouveau Président, sensible aux intérêts et aux préoccupations des concitoyens d'ici ou ailleurs, tente de voir autrement le cas et renouer le lien coupé. En déplacement en France pour une visite d'Etat, tout récemment, il tenait spécialement à rencontrer la diaspora malagasy. Les Malagasy vivant à l'Hexagone, eux aussi, désirent vivement à le recevoir. Il les a bien écoutés et leur a promis qu'ils ne seront plus « oubliés ». Il ressort de cette rencontre historique que les Malagasy d'Andafy pourront voter aux prochaines élections nationales et auront leurs représentants au sein du Parlement.

Une ambiance enthousiaste a animé le siège de l'Unesco, à Paris, lieu où le Président malagasy et son épouse rencontraient la diaspora. L'espoir renait de ses cendres. La communauté malagasy de France  ne sera plus une diaspora ignorée !

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Président Andry Rajoelina - « Il faut se former pour mieux gérer »

Une nécessité. La création d’une entreprise ne repose pas seulement sur le financement. Effectivement, la méthode de gestion compte pour beaucoup dans le développement de l’entreprise. Par conséquent, pour bien gérer son entreprise, il faut bien se former. « Aucun entrepreneur ne peut vivre dans le monde concurentiel que nous connaissons aujourd’hui, sans une bonne formation aux bonnes règles de gestion. Faciliter l’accès aux crédits ne suffit pas. C’est pourquoi, j’ai toujours encouragé les différentes initiatives d’accompagnement des futurs entrepreneurs.

Et aujourd’hui, c’est NextA qui vient compléter notre programme national « Fihariana » en octroyant aux entrepreneurs tout l’appui nécessaire à leur épanouissement. Quand bien même de jeunes sont à la recherche d’accompagnements et de financements mais n’en trouvent pas. Désormais, nous serons là pour eux pour les soutenir dans leur projet » a soutenu le Président de la République, Andry Rajoelina, lors de l’inauguration du futur espace dédié à l’entrepreneuriat de NextA, hier, à Andraharo.

Effectivement, conscient des difficultés auxquelles les jeunes doivent faire face dans la création de leur entreprise, le Président de la République a de ce fait, lancé un appel à tous les membres du secteur privé pour venir lui prêter main forte. Ainsi, l’Etat facilitera l’accès aux crédits à travers « Fihariana », le programme national dédié à l’appui de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, tandis que les autres contributeurs accompagneront les jeunes dans d’autres domaines à l’exemple des formations ou encore du réseautage. « Nous devons nous appuyer mutuellement pour accompagner nos jeunes pour que notre économie se développe en même temps que notre tissu entrepreneurial », maintient-il.

D’ailleurs, le Président de la République a également profité de l’occasion pour encourager les jeunes à poursuivre jusqu’au bout leur objectif. « Au cours de votre parcours, vous pourriez échouer mais n’abondonnez jamais. Relevez-vous et continuez, à force de perséverance et de patience, vous réussirez. Et l’Etat se placera en tant que facilitateur pour vous rendre la tâche plus facile », affirme le Président de la République avec conviction. Pour cela, il rencontrera bientôt de jeunes porteurs de projets dans le domaine de la robotique pour voir en quoi il pourra apporter sa part.

 Recueillis par R.R.

La Vérité0 partages

Football - Fosa Juniors, championne de Madagascar

L’équipe des Fosa Juniors Elite vient d'être sacrée championne de Madagascar de football. En effet, elle est le vainqueur de la Coupe Telma devant  la CNaPS Sport Itasy et a aussi battu l’As Adema Analamanga en  finale de la Ligue des champions sur un score de deux buts à un, vendredi  7 juin  2019 après-midi lors de la septième  et dernière journée de la division D1 Nationale. On peut parler d’une saison réussie pour Bob Kootwijk, entraineur de l’équipe.

 

Durant la première mi-temps, l’As Adema a mené au score grâce à un but d’Eric à la 13e minute. Il a fallu attendre la 58e minute de jeu pour voir Sambatra envoyer ses confrères aux anges. Ce dernier avait déjà offert la Coupe nationale à son équipe. Sur un contre éclair, Jean Yves donne l'avantage à l’équipe des Fosa Juniors en marquant un but à la 78e minute. L’As Adema, qui jouait à 10 suite à l’expulsion de Onja sur double carton jaune, n’a pu revenir au score.  Pour le coach Bob Kootwijk, c'est « la récompense des efforts fournis depuis le début de la saison ».

C’est une belle performance pour les Fosa Juniors qui  mirent fin au règne de la CNaPS Sport. C’est la dernière équipe qui a réussi à réaliser un doublé en 2015 dans les deux majestueuses compétitions de Madagascar. Il faut donc attendre la décision des Fosa dans la compétition africaine pour pouvoir déterminer le sort entre la CNaPS Sport finaliste de la Coupe nationale et l’As Adema vice-championne de Madagascar. Si les Fosa optent pour la Coupe de la CAF, c’est l’As Adema qui représentera la Grande ile dans la ligue des champions de la CAF, dans le cas contraire c’est la CNaPS Sport qui portera le fanion pour la Coupe de la CAF. Les observateurs pensent déjà que les Fosa vont plutôt choisir en toute logique la ligue des champions.

Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Ministère des Télécommunications - Détournements « Bevata » de Maharante et consorts

Des milliards d'ariary en quelques mois. C'est le montant supposé détourné par l'ancien ministre des Postes, Télécommunication et du Développement numérique (MPTDN), Maharante Jean de la Croix et consorts durant leur bref passage dans ce département. Jeté à la porte par les employés du ministère de la Fonction publique, Maharante a été casé par le Président Rajaonarimampianina et le Pm Mahafaly Solonandrasana à la tête du MPTDN et ce en dépit du refus du personnel. Celui-ci était contre la nomination de ce ministre pas comme les autres à la tête du département en faisant bloc pour empêcher la passation de service entre Maharante et son prédécesseur. Et fait inédit dans l'histoire de la République malagasy, elle s'est déroulée dans la nuit loin des yeux des employés et des caméras des journalistes. Bien que l'entrée de Maharante au sein du ministre soit faite en douce, sa sortie par contre était fracassante en se référant à ce détournement.

 

En effet, l'inspection effectuée après le départ de ce député, qui n'a pas hésité à poignarder dans le dos Andry Rajoelina et le Mapar afin de devenir ministre, a permis de découvrir que lui et ses sbires ont détourné en peu de mois à la tête du MPTDN, plus de 5 milliards d'ariary. « Nous avons mille fois raison de ne pas avoir accepté la nomination d'un tel personnage  comme ministre. Mais le régime précédent en perte de crédibilité dans le sud du pays espérait y remonter sa cote de popularité en choisissant ce natif de l'Androy qui finalement fait honte à toute une région » lance un employé de la Poste de même origine que Maharante Jean de Dieu. Au temps où il était membre de la Chambre basse, un de ses proches a fait la une de la rubrique faits-divers des journaux pour un trafic de chanvre, transporté à bord des 4x4 flanqués de cocarde mais appréhendés heureusement par les Forces de l'ordre sur la RN7.

Avec la complicité de ses acolytes qu'il a nommés dans des postes de haute responsabilité au niveau du ministère ou des organismes rattachés, l'ancien ministre a réussi à transférer cette somme faramineuse de la caisse de l'Etat dans ses poches. C'est de l'Autorité de régulation des technologies de communication (ARTEC), dont les hauts responsables figurent parmi le cercle d'amis du ministre, que sont puisés ces milliards d'ariary destinés à l'achat des matériels informatiques. Mais il s'agit plutôt d'un achat fictif dans la mesure où les marchandises ne sont jamais livrées alors que le ministre et les hauts responsables ont donné accord aux paiements des prestataires. Mais il y a mieux, ces derniers ne seraient fichés nulle part à moins qu'il s'agit des sociétés créées avec des faux documents.

Un détournement « Bevata » coïncidant avec la période pré-électorale tant au niveau d'une grande fédération sportive, dont le premier responsable de l'ARTEC s'est porté candidat à la présidence, qu'à l'échelle nationale, les élections présidentielles. C'est plus que certain qu'une partie, infime soit-elle, de ces milliards d'ariary subtilisés, a servi à financer ces deux campagnes dont l'issue était pourtant fatale aux présumés auteurs et complices du détournement.

Après la découverte de ce vol, une Interdiction de sortie du territoire (IST) a été lancée à l'endroit des suspects. Mais les bruits d'information annoncent que l'ancien ministre Maharante Jean de Dieu a déjà pris le large en s'installant à l'extérieur des frontières malagasy. 17 ans après avoir fui le pays pour des raisons purement politiques alors qu'il était gouverneur de la province autonome de Toliara(2002), Maharante Jean de Dieu est de nouveau parti en exil volontaire mais cette fois-ci pour des actes supposés criminels, détournement de biens publics.

Par ailleurs, le MPTDN veut également se mettre aux trousses de ceux qui ont cédé leur terrain dans le domaine de l'ARTEC. Et ce bien qu'à la suite de la descente effectuée par le ministre à Ivandry, il y a deux mois, les terrains vendus illicitement soient finalement revenus à l'Etat.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Allégations de corruption - Le Président Ahmad relâché par la justice française

Sans charges retenues. Après une audition presqu'une journée entière aux services de l'Office central de lutte contre les corruptions et infractions financières et fiscales (OCLIFF) jeudi, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, est rentré libre. Le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux a confirmé à l'Agence France Presse (AFP) cette information en précisant « qu'il (ndlr : Ahmad) est ressorti libre de sa garde à vue, sans poursuite ».

 

Au grand étonnement de tous, le président de la CAF a été accusé dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Marseille d'association de malfaiteurs, corruption, abus de confiance et faux et usage  de faux. Des chefs d'accusation que le procureur de Marseille lui ont fait certainement connaitre avant l'audition. Accompagné par son avocat durant son interrogation à l'OCLIFF, le président de la CAF a dû répondre point par point sur ces chefs d'inculpation. D'après le magazine « Jeune Afrique », cette audition du président Ahmad fait suite à une rupture unilatérale de contrat avec l'équipementier Puma en vue de l'habillement  des 580 volontaires du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) au Maroc en 2018. Personne ne sait si c'est l'équipementier qui a esté cette affaire en justice ou c'est l'ancien Sg de la CAF, Amr Fahmy, limogé par le bureau exécutif de l'instance suprême du ballon rond africain quelques mois auparavant. Pour sa défense dans ce dossier de soi-disant rupture de contrat, Ahmad a maintes fois répété à la presse que tout a été décidé dans la transparence. Dans une des prochaines éditions du magazine France Football, traitant spécialement la CAN 2019, le président Ahmad est plus explicite et s'étale longuement sur les raisons ayant poussé la CAF à passer commande auprès de cette société française et non à Puma.

En décidant de relâcher le président Ahmad et de ne retenir aucune des charges contre lui, les autorités judiciaires françaises ont été convaincues de ses explications.

Libre de ses mouvements, le président de la CAF, après avoir assisté hier au coup d'envoi de la Coupe du monde féminine, quitte le sol français aujourd'hui à destination de Mali où il apportera les solutions de la CAF  aux problèmes traversés par le football local.

La rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Pratiques frauduleuses : Qualitrends Global Solutions dans la liste noire de la BAD

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) reste ferme sur le respect de l’intégrité, dans la mise en œuvre des projets qu’il finance. Cette semaine, cette institution a annoncé, avoir exclu Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited – une entreprise de construction enregistrée au Nigéria – pour une période de 36 mois. En effet, une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la BAD a révélé que Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited s’est livrée à de nombreuses pratiques frauduleuses, lors de sa soumission à un marché de construction dans le cadre de la première phase du Programme d’appui au plan de transformation de l’agriculture au Nigeria (ATASP-1). En participant à un appel d’offres pour la réalisation d’infrastructures sociales dans l’État du Niger, au Nigéria, l’entreprise a fait de fausses déclarations au sujet de ses références pour des contrats similaires et a présenté une fausse garantie de soumission.

Sanction. Pendant cette période d’exclusion, l’entreprise et son directeur général ne seront pas éligibles à l’adjudication de marchés financés par la BAD. En vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion, l’exclusion de Qualitrends Global Solutions Nigeria Limited par la Banque peut également être mise en vigueur par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement. A noter que l’ATASP-1 est financé par le Fonds Africain de Développement (FAD), une entité du Groupe de la BAD. A noter que ce n’est pas la première fois qu’une société est sanctionnée avec son directeur général, par la BAD, pour des pratiques frauduleuses. Selon le bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption auprès de l’institution financière ce genre de mesure vise la prévention des fraudes, la dissuasion et démontre que des enquêtes sont menées par le bureau pour lutter contre la corruption, la fraude et d’autres pratiques inadéquates. Certes, les impacts sont considérables pour les sociétés sanctionnées.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

DJ Dina : 30 ans de carrière, ça se fête!

DJ Dina, dans sa jeunesse!

Les « jeunes » de la génération 90 le connaissent bien, il a enflammé le dancefloor au VIP Papillon à l’hôtel Hilton… c’était une autre époque! DJ Dina est l’un des meilleurs  de cette génération, si ce n’est le meilleur. C’est donc avec une certaine nostalgie qu’il annonce la célébration de ses 30 ans de carrière lors d’une soirée exceptionnelle, Golden Night avec DJ Dina, qui se tiendra le 26 juillet au Carlton Anosy. La soirée se divisera en deux parties: un live avec sur scène une bonne dizaine d’artistes, qui vont chauffer la salle, puis le clubbing avec DJ Dina et deux de ses compères, Big Jo et DJ Marc. Pour son passage à Mada, d’autres événements marqueront son séjour, dont des échanges avec la jeune génération de DJ.

DJ Dina, c’est un ambianceur passionné. En 2002, il est Vice-Champion de Madagascar de DJing, puis fonde en 2004 l’école de DJ de MAdagascar, le CDJ. D’une passion, il en a fait un métier. Il s’envole vers la France et ne se contente pas seulement d’animer des soirées, mais intègre une école de DJing pour en faire sa profession. En 2006, il suit un stage de DJing avec DJill, champion de France 1999 et DJ Nace, un formateur de DJ à Paris et à Nantes. Puis, en 2009, il est sélectionné parmi les 6 meilleurs DJ pro de France et reçoit sa certification DJ Pro AmsucpaLyon, aux côtés de DJ Fly, le triple champion du monde DMC ainsi que de DJ Getdown, deux fois vice-champion de France. DJ Dina a toujours poursuivi ses études et a intégré la seule école de DJ agréée par l’Etat français, AMS UCPA Lyon et y obtient son diplôme.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Ady tany tany Sambava : Sefo Fokontany iray nofatoran’ny Fokonolona tady

Lasa mahazo laka any amin’ny Distrikan’i Sambava iny tato ho ato, ny endrika fitsaram-bahoaka. Afak’omaly, Sefo Fokontanin’ Ambolimadinika, any amin’ny Kaominina ambanivohitra Nosiarina, no nofatoran’ny Fokonolona tady. Raha ny vaovao voaray, dia nigadona vao mangiran-dratsy tao amin’ity Fokontany ity ny Zandary niaraka tamin’ny mpandraharaha iray handeha hisambotra tanora iray notoriana noho ny raharaha ady tany, izay voalaza fa mipetraka amina Katekista amin’ny Fiangonana iray ao an-tanàna. Rehefa tsy hita tao ny notadiavina, ary tsy nilaza izay toerana misy io tovolahy io ilay mpitondra fivavahana, dia nentin’ireo mpisambotra tany amin’ny biraon’ny Zandarimaria Sambava.

Fanararaotam-pahefana.

Vao naheno izany ny Fokonolona teo an-tanàna, tamin’ny fisamborana an’ity Katekista izay tsy manan-tsiny ity, dia tezitra mafy ka nirohotra nankany amin’ny Sefo Fokontany ao an-toerana. Ity farany izay tondroin’ny vahoaka, fa izy no ao ambadika miara-miasa amin’ity mpandraharaha nitondra mpitandro filaminana hisambotra olona. Nosamborin’ny Fokonolona ilay Sefo Fokontany, ary nofatoran’izy ireo tady avy eo. Nisorohana ny hatezeram-bahoaka, dia tonga haingana nandamina ny raharaha ny avy amin’ ny Fiadidiana ny tanànan’i Nosiarina. Mba hampitony ny vahoaka, dia nanolo-kevitra ny avy amin’ny Kaominina ny hanoloana haingana ny Sefo Fokontany izay voatondro fa fototry ny savorovoro. Taorian’izay dia navotsotra ilay Katekista, raha mbola karohina fatratra kosa amin’izao ilay tovolahy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

ITM 2019 : Signatures de conventions avec les partenaires

Les partenaires qui vont soutenir l’ITM 2019, lors des signatures de conventions hier.

La 8e édition du salon ITM (International Tourism Fair –Madagascar) aura lieu du 13 au 16 juin 2019 au CCI Ivato.

De nombreux partenaires de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) ont manifesté leur volonté de soutenir à la réussite de cet événement d’envergure internationale dans le but d’accompagner le développement du secteur touristique à Madagascar. La preuve,  des signatures de conventions avec ces partenaires ont eu lieu hier à l’hôtel Colbert. A titre d’illustration, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, la compagnie aérienne Air Madagascar, Tsaradia et la Banque Mondiale à travers le programme PIC II (Pôle Intégré de Croissance), constituent les sponsors officiels de l’ITM 2019.

Plus de 15 000 visiteurs. A part une dizaine d’entreprises et d’entités, il y a également des sponsors médias. « Tout cela témoigne la confiance renouvelée de nos partenaires. Et cet ITM 2019 se démarque des autres éditions précédentes par le choix du site d’exposition étalé sur une superficie de 30 000m² au CCI Ivato. En outre, cet événement des Îles Vanille coïncide avec la célébration du 15e anniversaire de l’ONTM. Tous les espaces sont maintenant réservés. Le salon fera le plein avec plus de 15 000 visiteurs attendus. Et on ne peut enregistrer sa réussite complète sans la participation de nos sponsors et nos partenaires », a évoqué Boda Narijao, le PCA de l’ONTM lors de cette cérémonie de signatures de conventions avec les partenaires.

300 rencontres B to B. En outre, l’ITM 2019 mettra l’accent sur de nouvelles perspectives de développement du secteur tourisme. Il servira en ce sens de plateforme pour promouvoir davantage les investissements entre les porteurs de projets et les investisseurs tant nationaux qu’étrangers. Dans cette perspective, le ministère de tutelle effectuera une séance de présentation sur la création de village de vacances à Madagascar. Et à part le programme d’éductours, 300 rencontres B to B ainsi qu’une trentaine de conférences thématiques seront organisées. Par contre, l’Indonésie, le pays invité d’honneur, partagera avec les professionnels malgaches et les visiteurs du salon, ses principales attractions touristiques à travers diverses animations.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Tsiafajavona : Mobiliers scolaires et adduction d’eau par la Star

Contribuer à améliorer le quotidien des villageois, et donner un meilleur environnement de travail pour les enfants. Ces missions entrent dans le cadre de la politique RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) de la Star. C’est donc dans ce dessein qu’elle a offert 40 tables-bancs pour trois  salles de classe de l’EPP d’Ankofafa, dans la région centre de l’Ankaratra, dans la commune de Tsiafajavona. Ces tables-bancs viennent meubler les salles de classe construites par la Star en 2016. D’ailleurs, les actions sociales ne s’arrêtent pas là car elle a également réhabilité le CSB II de Tsiafajavona, ainsi que la construction des sanitaires, du portail et le rafraîchissement des peintures extérieures. De même, le fokontany Tsangambaton’ny Ntaolo a bénéficié de projets d’adduction d’eau à travers la construction de trois bornes fontaines, ainsi que l’installation de pompes solaires pour faciliter l’accès à l’eau potable des villageois.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Ifanadiana : Trano 150 tafo nodoran’ny dahalo tao Marofotsy

Nitrangana fanafihan-dahalo nahery vaika indray, tany amin’ny Kaominina ambanivohitra Ambohimiera, Distrikan’ Ifanadiana, ny harivan’ny 3 jona teo, ka trano  150 tafo no may kila forehitra nodoran’ny dahalo tao Marofotsy. Raha ny vaovao voaray, dia trano 19 sisa tavela tsy hotohoton’ny afo tao amin’ity tanàna ity. Raha tsiahivina, ny 27 mey lasa teo, notafihan’ny dahalo ity Fokontany ity. Noho ny fanafihan-dahalo in-droa niantoana, dia nitsoaka nandositra ny tanàna ny mponina ao Andemaka Nord, ka lasa tanàna haolo  ankehitriny. Mikatona tanteraka ny sekoly, tsy misy mpianatra mianatra nefa ny  Cepe efa akaiky. Raha ny nambaran’ny mpitondra fivavahana iray miasa ao Ambohimiera, nampita ny vaovao, fa efa roa taona izay no tsy milamina ny ao amin’ity Kaominina sisin-tany manasaraka amin’ny Distrikan’ Ambohimasoa ity. Manoloana ny firongatry ny asan-dahalo toa tsy misy fanafana, dia mangataka amin’ny tompon’andraikitra mahefa ny vahoaka miaina ao anaty tebiteby lava, mba hanaovana « opération spécial » fampandrian-tany, satria tsy ampy isa ka tsy mahatosika an’ireo dahalo manao andiany an-jatony indray manafika ny mpitandro filaminana misy any an-toerana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Hemerson Andrianetrazafy ou la « malgachéité » contemporaine

Hemerson Andrianretrazafy, le créatif visionnaire

Portrait sur le vif d’Hemerson Andrianetrazafy, difficile à encadrer dans un seul qualificatif, enseignant, artiste, visionnaire, universitaire… Alors, tout simplement malgache.

Des projets qui s’annoncent dans les mois, voire les semaines à venir, Hermerson Andrianetrazafy, chercheur, penseur, artiste à l’intelligence créative hors normes et instrumentiste, a tout des grands visionnaires de l’histoire du pays. Derrière ce visage parfois impassible, ce regard évadé, se trouve un des observateurs de la société malgache, dans toutes ses dimensions, avisés et sans aucune hypocrisie.

Quand on le retrouve dans ses quartiers, à Mahamasina, il glisse avec un ton nostalgique. « Gare aux voleurs qui entraient dans nos couloirs à notre époque, il ne s’en sortira pas indemne. En quelques instants, les issues seront bloquées ». Signe encore d’une société basée sur une confiance mutuelle. Où les générations se retrouvaient, probablement, dans une structure en escalier sur lequel chaque âge trouvait sa place. A une époque où les rôles étaient bien distinctes et les évolutions suivaient un rythme encore « humain ».

De la génération dorée des Richard Razafindrakoto, chantre de l’art contemporain malgache, Hemerson Andrianetrazafy est un peintre émérite. Actuellement, aux détours des expositions se réclamant de l’ascendance de cette génération dorée, on retrouve toujours la patte des deux artistes dans chaque œuvre. Dans l’agencement des parties, les compositions colorimétriques, la vision du monde, la manière de raconter… Il sera difficile de citer des noms ou des lieux, Hemerson Andrianetrazafy semble être plus qu’un modèle, certains en arrivent à le copier.

« Notre société a besoin de créatif », s’amuse-t-il à dire aux jeunes universitaires désireux de scruter la société dans lesquels ils évoluent. Avec un esprit vif et intellectuel, il décortique que ce soit dans un malgache sans pli ou avec un français cristallin les remous, les boursouflures et les étincelles du malgache. Son côté intellectuel, Hemerson Andrianetrazafy l’a mis en écrit dans l’un de ses livres sur la peinture malgache. Rares sont les œuvres qui décrivent d’une manière intelligible l’art pictural malgache.

Une des œuvres d’Hemerson Andrianetrazafy, se distinguant par un éclatement libérateur

L’artiste est également un poète « engagé », il n’hésite pas à poster sur son compte facebook ses rimes. Sans doute, c’est moins douloureux de crever l’abcès avec des mots agencés et chantants. Il y dépeint la société, un sujet qui lui tient à cœur. Il y protège l’identité malgache. Y dénigre ses soi-disant patriotes sur la bouche. Y pointe du doigt ces crevards politiques, Hemerson Andrianetrazafy a trouvé sa voie pour manifester sa douleur, ou sa colère contre ce système. Qu’il a voulu se mettre à dos, quand la dérive a débuté.

Puisqu’il revendiquait une « malgachéité » réelle, capable de s’assumer, de se diriger dans le bon sens… Cet espoir, on le retrouve toujours dans ses phrases même si le tableau qu’il dépeint actuellement de la société malgache est parfois inquiétant. Etant donné qu’à Madagascar, même l’histoire de la Grande Île est « co-gestionnée ». Hemerson Andrianetrazafy revendique cette indépendance de vision, qui se prépare ou se répare, vu l’état des malgaches, dans l’identité assumée.

MaminirinaRado

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

# Do Rajohnson au karibotel

Do Rajohnson chante en toute intimité. Il reviendra en chansons sur cette belle complicité qu’il a établie avec ses nombreux admirateurs au Karibotel Analakely. Depuis des années, il y a eu des dizaines de compositions qui ont marqué ce public de mélomanes, appréciant autant les paroles que les arrangements et la musique. Lors de concert très particulier, on devrait avoir de beaux moments de partage  lorsque Do Rajohnson chantera  les tubes comme « Fitia ho anao », « Ho tia anao », « Tiako tena tiako » ou « Ho anao».

# Colombes Ran au Ccesca

Si Colombes Ran a décidé de revenir sur la scène, elle donne rendez-vous aux mélomanes au Ccesca Antanimena. Des airs de Céline coloreront la soirée et seront joués en live. Une collaboration avec la crème de la musique malagasy reflète le talent et l’ingéniosité des jeunes professionnels du domaine de l’évènement à découvrir à partir de 19 h.

#Mamada au Le Glacier

L’ambiance du Sud se profile à l’horizon au Glacier Analakely. Avec Mamada aux commandes, les noctambules auront de la bonne musique jusqu’au petit matin avec les tubes du crooner comme  « Moramora avao », « Ampela soa », « Riotse ». Depuis ses débuts, Mamada a toujours véhiculé le juhe Masikoro par excellence pour entraîner ses  inconditionnels dans un rythme des plus vibrants.  Ce soir encore, il sera au top de sa forme.

 

# Willy au  Bonara Be

En cette fin de Ramadan, Danse Batrelaky avec Willy aux commandes. Le Bonara –Be 67 Ha accueillera le précurseur de « kombitsiky mafana » le temps d’une soirée.  Après une absence sur la scène de la capitale, le chanteur renouera avec son public pour passer une soirée des plus rythmés  partir de 21h.

 

Hajazz et Mendrika Solomiral au Fatapera

De passage au pays, le guitariste Hajazz en profite pour passer sur scène avec son frère. Ce soir, avec  Mendrika à la batterie, ils offriront un univers fait de jazz, de funk, avec un soupçon de soul, une pincée de rock et bien sûr, de la musique du  terroir… bref, un  moment qui se fait de plus en plus rares ces derniers temps au Fatapera Antaninarenina.

 

Jeneraly au Tranobongo

Le groupe Jeneraly sera au Tranobongo Tanjombato. Ce soir même, la nostalgie revient au galop et « Izany vehivavy izany » résonnera à nouveau aux oreilles des noctambules à l’affut de bonnes ambiances. Le répertoire se fera des incontournables notamment ceux qui figurent sur l’album audio déjà disponible. Pour ce qui en est de l’ambiance, 100% Jeneraly, le groupe répondra aux attentes de son public à partir de 21 h.

 

Lalatiana et Rija Ramanantoanina au PK0

Le duo habituel des cabarets formé par Nanie et Rija Ramanantoanina chantera l’amour au PK0Soarano. Le répertoire de l’un comme l’autre se focalise également sur l’amour de tout un chacun. Pour sûr, sentiments, états d’âmes et émotions y seront traités sous toutes les coutures avec des prouesses vocales des plus impressionnantes. C’est à partir de 21 h.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Accélérateur de startups :Première saison d’Orange Fab lancée hier soir à la Tour Ankorondrano

Ayant pour ambition de faire émerger des entreprises innovantes porteuses de progrès pour Madagascar, Orange Fab vient de lancer la Saison 1 de son programme d’accélérateur de startups.

 La promotion de l’innovation est la meilleure voie vers une croissance économique soutenable, selon les économistes malgaches qui se sont exprimés sur la politique structurelle pour le développement économique. C’est également dans cette même optique qu’Orange Fab mène son soutien pour les jeunes entreprises, à la recherche d’accompagnement pour grandir rapidement à Madagascar, comme à l’international. Selon ses promoteurs, il s’agit d’une plateforme qui réunit le meilleur de l’écosystème d’Orange avec les dernières technologies, les meilleurs experts, les clients particuliers et entreprises ou encore des partenaires investisseurs, qui se mettront au service des startups sélectionnées. Pour cette première saison d’Orange Fab, parmi une vingtaine de candidatures, trois startups ont été sélectionnées et présentées hier, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux d’Orange Madagascar, à la Tour Ankorondrano. Toutes ont mis en avant des solutions pour la société malgache, notamment, la solution de collecte de déchets à impact social et environnemental présentée par la startup Greentsika, le processeur de paiement mobile avancé par VanillaPay et la Plateforme de réservation de transport routier, proposée par la troisième startup Lemuriia.

Accompagnements. Selon Orange Fab, ces trois startups sélectionnées bénéficieront d’un environnement de travail exceptionnel, de formations exclusives pour booster leur entreprise, de l’écosystème d’Orange Fab et du réseau international de partenaires des 12 autres Orange Fab présents sur quatre continents. Pendant six mois, des leaders du monde économique, des experts, des coaches, et des investisseurs encadreront les dirigeants de ces start-ups. Des événements, ateliers et formations seront proposés à ces start-ups afin de les aider à développer leur activité. L’espace co-working Orange Fab permettra aux start-ups de travailler ensemble, au plus près de l’écosystème Orange, mais aussi d’échanger avec leurs partenaires et clients dans un cadre à la fois professionnel, stimulant et convivial.  A la sortie du programme d’accélération, selon Orange Fab, le but est que le produit ou service offert par chaque startup soit le meilleur de sa catégorie, qu’il dispose d’une stratégie et d’un modèle économique éprouvé, le tout porté par une équipe aux compétences renforcées. « Orange est convaincue qu’à Madagascar, le digital est source de progrès et à même de faciliter le quotidien des populations. Le pays regorge par ailleurs de talents et d’un entreprenariat dynamique. Notre ambition est simple, nous mobiliserons le meilleur d’Orange pour aider les plus belles innovations à toucher un maximum de gens » a affirmé Michel Degland, directeur général d’Orange Madagascar. Pour sa part, Pascal Latouche, directeur d’Orange Fab France et Coordinateur du réseau Orange Fab, a indiqué qu’Orange Fab Madagascar rejoint désormais le réseau des 16 accélérateurs business développés par Orange sur quatre  continents.« Nous renforçons ainsi notre ancrage en Afrique / Moyen-Orient, où nous sommes déjà présents avec le Sénégal, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Jordanie, la Tunisie. Les start-ups malgaches vont donc tirer bénéfice des relations avec Orange, non seulement en Afrique / Moyen – orient, mais aussi en Europe, en Asie, et aux US. Je souhaite un plein succès à l’Orange Fab Madagascar et aux start-up sélectionnées. L’ensemble du réseau international Orange Fab vous soutient», a-t-il déclaré. Bref, ce programme d’accélérateur de startups offre plus de chance pour les jeunes Malgaches, connus pour leurs fortes potentialités dans l’innovation, surtout dans le secteur des services.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Exécution sommaire à Ampitatafika : Pas d’impunité pour les militaires responsables selon le SEG Rich...

Le Gal Richard Ravalomanana disposé à faire respecter l’Etat de droit

Face à l’exaction commise par des militaires qui s’est soldée par la mort  de trois individus dont les cadavres ont été découverts dans la rivière Onive de la commune d’Ampitatafika, district d’Antanifotsy le 31 mai 2019, le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie (SEG), Général Richard Ravalomanana est sorti de son silence, hier en marge du lancement officiel de la célébration de la fête de l’Indépendance 2019  chez la Gendarmerie, tenu au Toby Ratsimandrava. En dénonçant ce fait, il affirme que les militaires qui ont commis cet acte vont à l’encontre de l’objectif du gouvernement ainsi que le ministère des Forces armées qui consiste à faire participer l’Armée Malagasy à la restauration de la paix à travers le pays. « La mission des forces de l’ordre est de protéger le peuple mais non pas de l’opprimer »,  Précise-t-il. Les forces de l’ordre ont été instituées pour respecter la loi pour instaurer l’Etat de droit. En effet, il a annoncé que des mesures seront prises et l’enquête est en cours. Sur cette dernière, il affirme que désormais, les détails de cette affaire sont déjà connus. Ce qui signifie que le SEG suit de près ce dossier et les fautifs devront être punis pour servir de leçon à tous ceux qui espèrent encore passer outre de leurs engagements.

Concernant ces engagements, le Ministre de la Défense Nationale et le Chef de l’État-Major Général de l’Armée Malagasy tiennent à rappeler que, les éléments de l’Armée qui participent aux opérations de restauration de la paix en cours à l’heure actuelle suivent rigoureusement les règles d’engagement prescrites dans le Droit International Humanitaire, d’une part, et des règles de comportement leur sont ordonnées en sus des consignes particulières correspondantes aux missions qui leur sont assignées.  Chaque élément doit signer une lettre d’engagement dont le contenu se résume comme suit.

Concernant les règles d’engagement, les militaires ne peuvent agir que dans le cadre des missions qui leurs sont attribuées, et les usages des armes ne seront permis qu’en cas de légitime défense. Ils proscrivent les services d’un particulier à caractère non public et se gardent de prêter assistance à un individu dans l’application abusive de Dina. Pour éviter les dommages collatéraux, aucune action de feu ne sera engagée en cas d’imbrication avec la population. À propos des règles de comportement, les militaires doivent suivre à la lettre les consignes.  Ils doivent faire preuve de détermination vis-à-vis des comportements agressifs de la partie adverse. Ils s’abstiennent de commettre des tracasseries, brimades et tortures. Ils observent strictement les règles et dispositions diverses des conventions internationales de droit de l’homme (DIH) excepté le cas de légitime défense.

Pour ce faire, des consignes particulières leur sont établies. Ainsi, ils adoptent une attitude générale de coopération avec les forces de l’ordre locales lorsqu’elles concourent à la sécurité de la population locale, avec la presse, en n’agissant uniquement que dans le cadre de la mission, avec les autorités locales, en se constituant comme un secours et non une charge au dos de la population. Par ailleurs, ils doivent proscrire toute forme de corruption et d’extorsion. Sur terrain, les militaires adoptent un comportement discret tout en s’identifiant comme force de l’ordre (port de l’uniforme réglementaire durant toute la mission).

Recueillis par T.M.

Midi Madagasikara0 partages

FIDA : Un important bailleur dans le développement rural

Le partenariat entre Madagascar et le FIDA (Fonds International de Développement Rural) date de 40 ans. En 1979, soit deux années seulement après sa création, le FIDA a compté Madagascar parmi ses pays membres. Le partenariat entre les deux parties a déjà duré 40 ans. C’est un important bailleur dans le domaine du développement rural , que ce soit en termes de contribution financière que de durée. En effet, son financement représente plus de 40% du portefeuille du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. C’est ce qu’on a appris lors de la célébration des 40 ans de partenariat entre Madagascar et le FIDA hier à l’hôtel Ibis à Ankorondrano.

896,7 millions USD. Durant cette période,  « seize projets sont financés dont onze clôturés et cinq autres en cours. Le coût total de ces projets s’élève à 896,7 millions USD dont la contribution du FIDA s’élève à 405 millions USD. Et parmi lesquels, 338 millions USD sont sous forme de prêt », a exposé Donal Brown, vice-président adjoint du FIDA lors de cet événement. Il conduit d’ailleurs une délégation représentant cette entité pour effectuer une visite dans les sites d’intervention des projets financés dans le pays.  « Et suite à une évaluation par un Bureau Indépendant engagé par le FIDA en 2013, les résultats des projets à Madagascar sont « satisfaisants », du point de vue pertinence et efficience. En outre, une étude d’impacts du projet AD2M (Appui au Développement du Menabe et du Melaky), a été effectuée en 2018.  Ce qui a permis, entre autres, d’enregistrer une augmentation du rendement en riz. Mais il reste beaucoup à faire pour réduire l’extrême pauvreté et assurer la sécurité alimentaire dans le pays », a-t-il enchaîné.

1 014 600 bénéficiaires directs. Par ailleurs, ce vice-président adjoint du FIDA a évoqué que cette organisation va appuyer le gouvernement à concrétiser sa vision dans le domaine du développement rural. « Je voudrais entre-temps plaider pour augmenter les dépenses publiques allouées dans le secteur agricole », a-t-il poursuivi. Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Tilahy Désiré, a soulevé que les bénéficiaires directs des projets mis en œuvre dans le pays sont au nombre de 1 014 600 personnes.  Les producteurs ruraux pauvres caractérisés par un faible accès à la terre, à l’eau, aux technologies modernes et aux ressources nécessaires pour développer leurs exploitations, sont les cibles prioritaires du FIDA. L’objectif vise à accroître leurs productivités tout en facilitant l’accès aux marchés afin qu’ils puissent améliorer leurs revenus, et par la suite, leur niveau de vie.  Notons que des bénéficiaires directs des programmes mis en œuvre par le FIDA à Madagascar, ont témoigné sur les retombées économiques positives de ceux-ci dans leur vie quotidienne.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Recrutement d’élèves pilotes d’hélicos : 20 candidats vont subir des épreuves

Recrutement d’élèves pilotes d’hélicoptères. (Photos d’archives)

Le concours pour le recrutement d’élèves pilotes d’hélicoptères se tiendra du 11 au 13 juin prochain, selon un communiqué émanant du ministère de la Défense Nationale. Parmi les conditions d’admission, citons entre autres, avoir une taille supérieure ou égale à 1,60m pour les deux sexes, âgés de 21 ans à 35 ans au mois du test, avoir une licence de pilote privée ou de pilote professionnel avion, et justifier une expérience aéronautique d’au moins 50h de vol. Outre la formation militaire, les candidats vont subir également des tests. Notons que trois ministères sont chargés de la concrétisation de ce concours. Il s’agit du ministère de la Défense Nationale, du ministère du Travail et Lois Sociales et du Bianco. Toujours est-il que ces hélicoptères vont servir notamment dans la lutte contre les actes de banditisme en général et le phénomène Dahalo en particulier.

Armes nucléaires. Par ailleurs, le ministère de la Défense Nationale en partenariat avec l’Union européenne ont organisé un atelier les 5 et 6 juin derniers portant sur la résolution 1540, et ce, afin d’éviter la prolifération des armes nucléaires, biologiques et chimiques. Le ministre de la Défense Nationale, le Gal Richard Rakotonirina, tient ainsi à souligner les actions menées par le groupe armé dans certaines régions du globe, en l’occurrence en Syrie et en Irak.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : Résultats officiels connus fin juin

La Haute Cour Constitutionnelle  (HCC) rendra son verdict concernant les élections législatives à la fin de ce mois de juin ou au plus tard, début Juillet. Les citoyens auront, donc, l’occasion de connaître leurs nouveaux ou « anciens nouveaux » représentants au niveau de l’Assemblée Nationale pour les cinq prochaines années. Pour l’heure et jusqu’au 15 juin, la juridiction de céans continue de recevoir et d’examiner les requêtes relatives aux irrégularités ou illégalités lors de la campagne électorale et du jour du scrutin. Sur ce point, du 28 mai jusqu’à la date d’hier, le 6 juin, 41 requêtes ont été reçues et ce, dans toute l’île. Justement, elles ont trait à la distribution d’argent et/ou détournement de voix. A partir du 15 juin jusqu’au 17 juin, la HCC recevra les requêtes en annulation des résultats provisoires publiés par la Ceni  (Commission électorale nationale indépendante). La HCC précise qu’elle ne cédera à aucune pression ou manipulation de la part des candidats, mais agit dans la neutralité et l’impartialité, en assurant son rôle de gardien de la Constitution.

Aina Bovel 

Midi Madagasikara0 partages

La  ville  des mille devenue la ville du million

Antananarivo  a tous les défauts d’une mégalopole moderne avec  son air polluée et ses embouteillages monstres. La capitale de Madagascar est à l’étroit dans l’emplacement que lui ont réservé les administrateurs coloniaux et que les gouvernements successifs ont gardé depuis l’indépendance.  Il est grand temps que Tanà s’étende et que soient créées des villes nouvelles. En tout cas, le cauchemar que vivent ses habitants est intenable. A la veille de la fête de l’indépendance,  il est temps de donner un cadre de vie plus sain à cette ville surpeuplée.

La  ville  des mille devenue la ville du million

La célébration de la journée mondiale de l’environnement avant-hier a mis le doigt sur les problèmes rencontrés par les habitants de la capitale. Les Tananariviens subissent les méfaits de la pollution et les tracas de la surpopulation avec une certaine fatalité. Le point de rupture est  cependant presque atteint. Ces derniers jours, les embouteillages ont mis les nerfs des automobilistes à rude épreuve.  Rester bloqué dans une file pendant une heure et même parfois plus sans que l’on en connaisse la raison est rageant. Et pourtant, il y a des agents pour régler la circulation à chaque carrefour. Les causes sont pourtant multiples : l’étroitesse des rues, le nombre élevé de voitures qui circulent, les travaux  de réfection  qui sont nécessaires et la présence des charrettes continuant de circuler malgré l’arrêté pris récemment. Les autorités sont conscientes de la situation et ils essaient de la gérer comme elles le peuvent, mais elles savent qu’il est temps de donner plus d’espace à cette population de plus en plus nombreuse. Le régime a en projet la construction de « Tanamasoandro », la ville nouvelle, mais  cela prendra du temps.  Et, c’est  ce qui se passe maintenant auquel il faut remédier. Pour le moment, c’est un travail d’éducation et l’instauration d’une certaine discipline qui sont nécessaires. Les Tananariviens sont des gens patients, mais ils ont besoin d’être guidés. Avec  de la bonne volonté, on arrivera à désengorger notre capitale qui n’est plus la ville des mille, mais la ville du million.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Akoor’ Digue -– Milalao : 2 tonnes de riz pour 500 familles d’Andohatapenaka

La cérémonie de remise des dons a été effectuée dans le quartier d’Andohatapenaka.

Le samedi 1er juin était une journée spéciale pour des familles du quartier d’Andohatapenaka. Comme à l’accoutumée, le centre commercial Akoor’ digue et le parc d’attractions Milalao ont démontré leur engagement social envers la société en décidant de faire dons de deux tonnes de riz à 500 familles vulnérables dudit quartier. Une façon également pour les donateurs de rendre le sourire aux dites familles juste à la veille de la célébration de la fête nationale.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Nouveaux volontaires du Corps de la Paix : La santé et l’agriculture comme domaines d’intervention

La prestation de serment des nouveaux volontaires, hier.

La dernière vague de volontaires qui ont prêté serment, hier, grossiront les rangs des 1400 volontaires américains du Corps de la Paix ayant déjà servi à Madagascar plus de 25 ans. 

Comme des centaines, voire plus d’un millier d’autres avant eux, il ne leur a fallu que deux mois et demi pour s’acclimater. La langue malgache, notamment les dialectes régionaux, et la culture malgache, ils se les sont appropriés au bout de dix semaines de formation. « Ils », ce sont les 42 nouveaux volontaires américains du Corps de la Paix qui ont prêté serment, hier, à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis, Michael Pelletier, à Ambaranjana. Ils seront incessamment déployés sur le terrain et travailleront durant les deux prochaines années auprès de la population malgache, dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’élevage.

Ainsi, le monde rural sera essentiellement leur principal environnement dans le cadre de leurs missions. Dans le domaine de l’agriculture, ces volontaires accompagneront des paysans malgaches et contribueront au développement rural à travers des appuis aux agriculteurs et éleveurs, ainsi qu’aux associations paysannes. Leurs contributions permettront alors d’améliorer les techniques et les pratiques agricoles, et amélioreront ainsi la situation alimentaire et nutritionnelle de la population.

Tendre vers le développement. Quant aux volontaires qui interviendront dans le domaine de la santé, ils proposeront leurs soutiens dans les quatre coins de la Grande île, dans un objectif d’apporter un appui en matière d’adoption de meilleures pratiques sanitaires. Pour ce faire, ils seront amenés à travailler avec les centres de santé de base (CSB) et les comités de santé (COSAN) dans diverses régions. Dans ce cadre, ils mettront en pratique l’approche « Care groups » regroupant des mères de famille leaders en matière de santé, afin de mieux vulgariser les messages et informations de santé. Les secteurs de la santé maternelle, la prévention des maladies infantiles, la lutte contre la malnutrition chronique et celle contre le paludisme, ainsi que les maladies d’origine hydrique, seront leurs principaux secteurs d’intervention. « Les volontaires travaillent directement et main dans la main avec la population, les paysans, les mères de famille, les enfants, ainsi que les diverses structures dans le domaine de la santé, afin de connaître les aspirations de ceux qu’ils côtoient, et apporter un réel changement qui tend vers le développement », a affirmé le directeur du Corps de la Paix à Madagascar, Vanessa Dickey. Une collaboration qui ne manquera pas non plus de favoriser les échanges culturels. Actuellement, 152 volontaires du Corps de la Paix sont en activité à Madagascar, intervenant dans les domaines de l’éducation,  la santé et l’agriculture. Plus de 1400 volontaires du Corps de la Paix ont déjà servi à Madagascar depuis 1993. Rappelons que le Corps de la Paix, créé en mars 1961 par le président des Etats-Unis d’alors, John Fitzgerald Kennedy, a déjà permis à 220.000 jeunes volontaires américains, de servir dans 139 pays. Actuellement 7000 volontaires sont en activité dans 60 pays.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Ministère des Affaires Étrangères : Renforcement de capacités en diplomatie commerciale

Renforcement de capacités en diplomatie commerciale pour « les représentants extérieurs » du MAE.

Les conseillers économiques et commerciaux de Madagascar que l’on appelle également « les représentants extérieurs »  ont suivi une formation sur la diplomatie économique et commerciale, au Ministère des Affaires Étrangères, les 5, 6 et 7 Juin. Comme son nom l’indique, la formation – suite à une initiative gouvernementale – a été axée sur la représentation commerciale dont l’objectif est, d’après les informations qui ont été fournies, de « garantir une prestation de haute qualité pour les entreprises du pays souhaitant réussir sur les marchés étrangers ». Désormais, ces conseillers économiques et commerciaux de Madagascar, appuyés par l’ITC ou le Centre du Commerce International, s’imprègnent du Trade Map et Market Access Map dans leur mission. Ce sont des outils d’analyse des flux commerciaux et des conditions d’accès au marché, recommandés par l’ITC. Et ce n’est pas tout. Cette formation vise surtout à ce que ces représentants extérieurs soient à même de conseiller, d’une part, les entreprises nationales qui aspirent à s’étendre et à s’impliquer davantage sur le marché international  et de convaincre, d’autre part, les entreprises étrangères à s’implanter à Madagascar. Et ce, grâce au « Guide de la diplomatie commerciale » de l’ITC. Notons que le régime actuel mise sur la diplomatie économique et commerciale et c’est même le fondement de ce renforcement de capacités.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Fanamparam-pahefana, kolikoly sy asan-jiolahy : Tafakatra 36 ireo zandary nidoboka am-ponja

Misy manamboninahitra ambony sy manamboninahitra lefitra amin’izy ireo. Zandary mpihoa-pefy maromaro izay nenjehina noho ny  kolikoly, firaisana tsikombakomba amina dahalo ary fanaovana asan-jiolahy no fantatra fa efa nadoboka am-ponja hatreto. Ny vao haingana indrindra dia afak’omaly, noho ny  trafikana lavanila sy fisolokiana  volamena.

« Tanindrazana sy lalàna no tarigetrantsika. Mila tia tanindrazana isika araka izany ary tsy maintsy manaja lalàna ihany koa, fa tsy isika indray no ho lasa fanetriben’ny firenena» hoy ny Jly Ravalomanana Richard, Sekreteram-panjakana miadidy ny zandary eo anivon’ny Minisiteran’ny fiarovam-pirenena, omaly raha nitodika tamin’ireo zandary rehetra. Notanterahana omaly tokoa mantsy ny fanombohana ôfisialy ny fankalazana ny fetim-pirenena sy fetin’ny Foloalindahy Malagasy. Raha ho an’ny zandamariam-pirenena manokana, dia natomboka tamin’ny fanangan-tsaina  tetsy amin’ny Toby Ratsimandrava izany. Nanatintratitra ny tena asa iantsorohan’ny zandary ity tompon’andraikitra voalohany ity. Nanamafy fa « ho an’ny Tanindrazana » no niantsoana azy ireo fa tsy sanatria ho lasa fahavalom-pirenena handeha hivadika ho dahalo sy olon-dratsy hambotry ny mpiray tanindrazana . Nohamarininy tamin’izany, fa tsy miaro ny mpanao ratsy ny zandamariam-pirenana na iza io na iza. Porofo, hoy izy, tato anatin’ny efa-bolana teo ho eo izay dia efa zandary 36 no nadoboka am-ponja. Nisy tamin’izy ireo manamboninahitra nitana andraikitra ambony tany amin’ny faritra nisy azy tany, saingy rehefa nihoa-pefy dia tsy maintsy nampiharina taminy ny lalàna. Ny alarobia teo no nisy zandary nadoboka am-ponja tany amin’iny faritra Betsiboka iny. Rehefa natao ny fanadihadiana, dia fantatra fa isan’ireo atidoha tao ambadikana fisolokiana volamena izy. Nisy iray ihany koa tany amin’ny faritra Atsimo Atsinanana. Nantsoina hiaro lavanila izy kanefa izy mihitsy indray no nanodinkodina izany, saika hitondra izany hitsoaka niaraka tamin’ny fiarany. Voamarik’ireo namany anefa izany ka na dia ambony galona aza dia tsy maintsy nosavaina ny fiara ary tra-tehaka teo. « Tsy azo ekena ny tahak’izany ary mbola mitohy foana hatreto izay fanavahana ny tena vary amin’ny tsimparifary izay. Manantena aho fa ho modelin’ny fitiavan-tanindrazana ny zandary ary azo ametrahan’ny vahoaka ny fitokisany, hisian’ny fiaraha-miasa hampandriana fahalemana ny firenena. Ary aoka mba hotohizana ny ezaka tsara efa natomboka hatreto» hoy hatrany ity manamboninahitra jeneraly ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Hippisme : Patrick Rakotoarivelo signe un retentissant quadruplé !

Une foule de plus en plus dense assiste aux courses de chevaux de l’AHCEL à Mahazina Ambatolampy

Incroyable mais à mesure que les courses de chevaux de l’AHCEL prennent de l’ampleur, c’est aussi l’occasion pour Patrick Rakotoarivelo de montrer toute l’étendue de son talent. Et quel talent !

Dimanche encore, ce digne fils du crack jockey  Anselme a laissé sans voix le public de l’hippodrome de Mahazina en signant un quadruplé et pas forcément avec les meilleurs chevaux de chaque lot car il y a surtout cette classe pure qui fait qu’il savait exactement à quel moment attaquer.

La seule de cinq courses qui lui a échappé est la toute première avec cette énorme surprise de Rebecah sous la selle de Heriniaina Ramamonjisoa. Nantie du bottom weight, Rebecah damnait le pion à l’expérimentée Nuage de Fanorona.

Pour le reste de la journée, on assista à un festival de Patrick Rakotoarivelo. D’abord à la seconde course où il conduisait Navigateur à la victoire puis Rolling Fly à la troisième course.

Il résistait également à l’attaque de Négus pourtant bien pris en main par Jean Baptiste Rakotohanja pour emmener Klara del Luna vers une victoire sans nul doute la plus belle de cette journée.

Mais la plus spectaculaire des victoires signées par Patrick Rakotoarivelo reste incontestablement celle de Nabab revenu après une longue convalescence pour battre les meilleurs chevaux du moment dont L’Oiseau Bleu qui prenait la seconde place sous la selle de Nicot Ramiliarimanga.

C’est une certitude que la Journée de la Pentecôte de dimanche prendrait pour certains chevaux, l’allure d’une revanche à prendre avec très certainement l’affluence des grands jours. Ce qui ne gâte rien.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Musique traditionnel : Marius Fénoamby, porte- parole du Sud Ouest de l’océan indien

Depuis son arrivée en France en 1998, Marius Fenoamby  exerce plusieurs prestations dans différents centres culturels  comme atelier musical, dans les écoles, centre des handicapés, centre des retraités, et les cabarets ou les fêtes du quartier  musicothérapie voire jusqu’à la prison pour les détenues et surtout des concerts pour le grand public.

Ce deuxième semestre  le «griot d’Ampanefena»  fera un atelier musical en France. « Je veux que la culture malgache soit connue par tout le monde », a-t-il affirmé.  Le désir de Fenoamby est de faire connaitre la langue malgache à l’extérieur.   « Notre langue est unique et c’est notre fierté », a -t-il expliqué. De Nantes à Paris, de Bordeaux à  Bretagne, l’artiste malgache sillonne l’Hexagone.

Auteur-compositeur et multi-instrumentiste (Kabosy, Valiha, Marovany, Guitare et Harmonica, accordéon diatonique, Blap , percussionniste , batteur ), Paul Marius Fontaine alias Fenoamby est originaire du Nord Est de Madagascar . Né à Ampanefena entre Sambava et Vohémar. Il était d’abord choriste de   l’Église catholique de son village. Ensuite, il s’intéresse   à la batterie à   l’âge de 11 ans et adhère dans  le groupe Paroka à Ankotoba , un village des cultivateurs.  A 18 ans, Fenoamby  a fréquenté également  plusieurs groupes d’orchestre  comme The Thunders ,The Spiders , Les Super-Jazz , Les 7 aigles , Les Anges noirs , Tropical de Diégo . Il quitte Madagascar en 1982 pour rejoindre sa famille à l’île de la Réunion. Réunionnais d’adoption, chanteur charismatique aux registres multiples, les œuvres de Fenoamby inondent l’océan Indien.

En passant par le reggassy (reggae malgache), le Maloya de l’île de la Réunion et le rock zoulou du sud Afrique,  il forme son propre groupe  dans les années 1990.

Enregistrant cinq albums, Fenoamby se fait très vite une réputation dans le sud est de l’Afrique. Fenoamby est le porte flambeau de L’île rouge  et plus largement de l’Océan Indien.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Lutte anti-acridienne à Toliara : Le DG de l’IFVM déclare la fin de « SAVAHAO »

L’Ivontoerana Famongorona ny Valala eto Madagasikara (IFVM), l’unique organisme ministériel qui a une direction générale à Toliara, a annoncé ce 5 Juin, la fin de la saison des criquets 2018-19, par la voix de son DG Julien Mandrano. Chaque année, depuis 1932 c’est la même  lutte qui sévit dans ce Sud lointain. De Septembre à Mai, bon an, mal an, il y a des périodes qui connaissent des invasions dévastatrices. Les locusta Migratoria ont infesté une superficie de 215.000 ha, comptant 40 essaims, tous traités à 100%. Bon à savoir, un essaim peut envahir 40 à 80 ha, et détruire toute la récolte. Heureusement pour cette campagne, il n’y a eu que 2% de dégâts de culture.

Il n’y a pas que les criquets, la chenille légionnaire fait aussi des ravages. « L’IFVM a les moyens matériels pour la nouvelle lutte, mais pas les produits » explique le DG Mandrano « toutefois, notre équipe  a procédé à la tâche dès la fourniture de produits ». Enfin, le DG et son équipe ont invité tout un chacun, de signaler tout mouvement de criquets ou présence de larves, par le numéro vert 145 (Telma ou Airtel). Ils ont défendu  de consommer les criquets après le passage des pulvérisateurs, quand bien même c’est croquant.

Charles RAZA

Midi Madagasikara0 partages

Kaominin’i Toamasina renivohitra :Tafapetraka ao amin’ny biraon’ny ben’ny Tanana amin’izay ny PDS...

Taorian’ny fanadihadiana nataon’ny vadintany,  ny Me Rarivoarivony Andriatafaina Haja Fitiavana, araka ny lalana tao amin’ny biraon’ny ben’ny Tanana, dia nandray ny asany ara-dalana tao amin’ity birao natokana ho an’ny ben’ny Tanana ao amin’ny Lapan’ny tananan’i Toamasina ity ny filohan’ny delegasionina manokana (PDS) Razafimanana Christain.

Tsy ilaina intsony ny famindram-pitantanana eo amin’ny ben’ny Tanana naato sy ny PDS vaovao, hoy ny vadintany, satria efa tsy am-perina’asa intsony ny ben’ny Tanana tamin’ny fanendrena azy ireo noho izy efa nametra-pialana tao anatin’ny naha-kandida ho solombavambahoaka azy tao Mahanoro . Tsy nisy ihany koa ny fakana ny didim-pitsarana nanokafana ny trano, noho ny fanalahidin’izany efa nomen’ny ben’ny Tanana ka nampitondrainy ireo mpiara-miasa taminy teo aloha ihany koa. Afaka nandray ny toerana sy ny biraon’ny ben’ny Tanana amin’ny maha-PDS azy avy hatrany izany Atoa Razafimanana Christain, taorian’ny fanadihadian’ny vadintany natao omaly misandratr’andro. Natao omaly antoandro ihany koa taorian’ny fametrahana ny PDS ireo lefiny mpiara-miasa aminy mianadahy sy ny sekretera jeneralin’ny kaominina vaovao, izay mbola samy natrehan’ny vadintany avokoa izany rehetra izany, amin’ny fitanana an-tsoratra rehetra.

Ny olana hita omaly, dia teo amin’ny a fanamarinana ny fisoratam-panambadian’olona. Ho fandaminana izany  mariazy izany, dia nandray fepetra ny PDS omaly, fa ny lehiben’ny servisin’ny sora-piankohonana avokoa aloha no mandray izany fisoratam-panambadiana izany; satria efa tsy afaka manao izany mba tsy hiteraka ny tsy hampanan-kery ny fanambadin’olona ireo ben’ny Tanana lefitra mpanao izany teo aloha rehetra.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Réhabilitation et conservation de patrimoine : Une formation intensive sera destinée aux responsables de...

Une conférence de presse s’est déroulée au musée «Palais du Premier Ministre » à Andafiavaratra hier à 10 heures. L’ambassadeur du Japon  Ichiro Ogasawara, le Directeur Générale de la culture Alexandre Francis Razafiarison, l’archéologue Bako Rasoarifetra, y  étaient présents.  «La culture  est une source de fierté nationale »,  dixit l’ambassadeur du japon. Ce dernier   déboursera   Une  somme de 1.5 milliard d’ariary pour la  réhabilitation des musées à Madagascar. A son tour, Bako Rasoarifetra a souligné que« les collections des musées doivent être conservées  pour la génération future ». Ainsi, une formation  se tiendra   dans la grande salle  du  Palais d’Andafiavaratra  du 11 au 21 juin  pour améliorer les conditions de conservation préventive et la  valorisation  des collections des deux palais, à savoir celui d’Andafiavaratra et le Rova Manjakamiadana.  Il est impératif de renforcer les capacités  de ces  personnels. Plus de 26  participants venant des régions différentes   bénéficieront  de cette formation.  Deux experts de l’ICCROM  (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels)   assureront la formation : Gael de Guichen et Baka Keita. Cinq mentors nationaux : Marie Hortense Razafimandimbisoa, Tiana Andriamirado, Noel Rakotonjatovonarivo, Nalimiandra Andriamiarana et Randrianasolo  les  accompagneront.  La formation sera axée sur la méthodologie internationale RE-ORG  et la technique de montage d’exposition.   Effectivement, les participants exposeront  les difficultés qu’ils ont rencontrées, ainsi que les conditions de conservation.  « Ces activités seront conjointement mises en œuvre par le Ministère de la communication et de culture, le bureau régionale des Musées, et l’ICCROM.

Madagascar  a perdu plus de 80% de son histoire. Après l’incendie du Rova Manjakamiadana en 1995,   1400 des collections   sont sauvées.  Ces objets ne représentent que  de 20%.  L’histoire de Madagascar  a été ravagée par les flammes.

Iss Heridiny