Les actualités Malgaches du Mardi 07 Mai 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara159 partages

Prix des carburants : Baisse possible au-delà de 198 Ar/litre, selon le CREM

Une conférence sur le marché des produits pétroliers

Le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar) lance un appel à la solidarité nationale, pour appuyer l’initiative de baisser les prix à la pompe des carburants. Cette baisse est techniquement possible, même au-delà de 198 Ar, selon les économistes membres de l’association.

Les prix des carburants doivent baisser pour soutenir le pouvoir d’achat et les activités économiques productives ! Les économistes, la société civile, la Confédération national de transport (CNT), les représentants du secteur privé et ceux de la Présidence de la République l’ont soutenu hier, lors d’une conférence organisée par le CREM à la salle de Conseil de la Présidence de l’Université d’Antananarivo. « La structure du marché revêt une caractéristique monopolistique, à cause de l’absence de concurrence et de transparence. Les prix très élevés des produits pétroliers exercent un grand impact sur le coût général de la vie quotidienne. En effet, une hausse de Un Ariary du prix du gasoil fait augmenter l’IPC (Indice des prix à la consommation de 0,062 point. Mais suivant l’analyse que nous avons faite, il est possible de réduire la marge bénéficiée par les opérateurs dans la distribution. Cette marge est trop élevée, bien que le secteur soit libéralisé. De même du coté de l’Etat qui peut faire une concession et réduire ses dettes accumulées à cause de la mauvaise gouvernance », a noté le PCA du CREM, Rado Ratobisaona, dans sa déclaration.Outre cet enjeu, le CREM a également évoqué la mauvaise qualité des produits vendus sur le marché des carburants à Madagascar, suivant le choix de l’OMH (Office Malgache des Hydrocarbures), différent de l’ISO8297.

Infrastructures.Malgré l’importance de la redevance destinée au FER (Fonds d’entretien routier) dans la structure des prix, la réalisation de l’entretien des routes reste minime par rapport au montant total de cette redevance évaluée à plus de 10 milliards Ariary par mois, selon le constat du CREM. A noter que le ministre en charge des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo, vient d’annoncer un impayé de redevance d’entretien routier, s’élevant à 140 milliards Ariary, que les pétroliers n’ont pas versé au FER. Ce qui engendre un cercle vicieux, car le mauvais état des infrastructures routières est également cité par les pétroliers comme étant l’un des facteurs qui favorisent le coût élevé des prix à la pompe. En outre, Madagascar doit améliorer sa capacité de stockage de produits pétroliers, selon le CREM. Pour l’heure, cette capacité est limitée à 1.347.188 m3.

Solutions.Certes, la défaillance de contrôle du marché de change (prolifération du marché noir), peut directement répercuter sur les prix des produits pétroliers. Mais il faut aussi tenir compte de la contrevérité et des canulars envers les consommateurs, face à la corruption et les collusions entre les opérateurs pétroliers et les régimes successifs, selon le CREM. Enfin de compte, les consommateurs et toute la population sont les seules victimes de ces faits énumérés. Cependant, les économistes du CREM affirment que l’instruction avancée par le Président de la République, telle que la réduction de prix de 198 Ariary, est convenable. « Il est encore possible d’amplifier cette réduction si certaines conditions sont remplies. Afin de réduire le coût de l’énergie, il est envisageable que la Jirama puisse importer directement leurs besoins chez les pays fournisseurs. Il faut aussi envisager la diminution des TPP (Taxes sur les produits pétroliers) et des redevances, en quasi-absence de la redevabilité. En outre, l’Etat doit prendre des dispositions pour limiter les marges de distribution. Nous sollicitons l’Etat à remplacer ou à la rigueur réparer les infrastructures obsolètes et vieillies, et aussi à examiner de près le parcours des produits depuis le pays d’importation jusqu’au port. Il importe d’informer que le rallongement du temps nécessaire au déchargement des produits,  conséquence de la défaillance du Terminal de stockage, engendre des coûts supplémentaires qui se répercutent sur les prix à la pompe. L’Etat doit gérer les conflits relatifs au partage du marché des grands consommateurs, et de servir de modèle en éradiquant la corruption de haut niveau. Enfin, pour favoriser la vraie concurrence, l’ouverture du marché est nécessaire. Madagascar doit laisser d’autres compagnies pétrolières opérer sur le marché », a déclaré le président du CREM.

Défendre nos intérêts. Les quatre compagnies pétrolières qui opèrent à Madagascar sont issues de plusieurs pays de grande puissance, selon le CREM. Celui-ci fait appel à une solidarité nationale, pour défendre les intérêts de la population malgache face à ce bras de fer actuel entre l’Etat et les pétroliers. Un appel soutenu par le président de l’Alliance pour l’industrialisation durable de Madagascar, Rivo Rakotondrasanjy, qui a affirmé que la résolution des problèmes du secteur de l’énergie est déterminante, pour la bonne santé de l’économie productive à Madagascar, surtout que les 90% des entreprises dans le pays sont des PME très vulnérables aux handicaps tels que le délestage.

Antsa R.

Midi Madagasikara16 partages

Le constat de la réalité de Libertador : Entre protestation et consolidation

Le poète classique de l’époque contemporaine

Comme son nom l’indique, Odon Ludovic Ratsiterena alias Libertator s’est toujours illustré dans la défense de la liberté. Il entraîne avec lui l’opinion de ses compatriotes. « Le constat de la réalité » manifeste le courage d’un auteur qui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. 

Le recueil de poèmes de Libertador, Le constat de la réalité sortira au mois de juin prochain. L’ouvrage est divisé en trois parties : la situation politique de Madagascar, la conscientisation et l’appel au rassemblement de tous les citoyens.

Pas de poèmes d’amour. Contrairement aux autres poètescontemporains, Libertador parle peu d’amour dans son œuvre. C’est le genre de thème qu’il n’a pas encore abordé jusqu’à présent. Cependant, le poète est loin d’être un macho. « Comme tout le monde, j’ai un cœur ! Mais pour l’instant, je ne suis pas encore prêt à offrir une rose » a-t-il avancé. Historien de formation, Libertador a tendance à écrire sur le contexte sociopolitique de la Grande  Ile.

Toujours le poing levé. Dans la première partie du livre, l’auteur évoque les abus effectués par les dirigeants. Dans «  Les pilleurs de l’Etat », le poète ne cache pas sa colère : « Ils ne pensent qu’à leurs intérêts . En multipliant des ruses et des vols. Cela cause notre désintérêt. Disons-le tout net ! On en a le ras-le bol ». Dans un autre poème intitulé «  Les bons parleurs » l’écrivain hausse le ton en disant « vêtus de peau d’agneau, ils sont flatteurs. Les bons parleurs nous promettent la lune, or des journaux, les misères sont à la une ». En tant que héraut de tout un peuple, Libertador a la lourde tâche de relater les faits, parfois rhétorique ou ironique voire d’une manière sévère pour que les lecteurs puissent tirer des leçons du passé. Tantôt rebelle, tantôt docile, Libertador joue le rôle d’équilibriste à travers ses textes. Son épître est le mélange d’un ton doux et d’un ton sévère.Le contexte politique à Madagascar entre le mois d’avril et le mois de mai 2018 était angoissant. Ludovic Ratsiterena s’en est inspiré. Les détourneurs des vestes, Bravo, notre pays, Le paradis où règnent les corrompus, Halte à l’impunité ! Culture du Dominé-Dominant ont été écrits durant ces deux mois.Dans les deuxième et troisième parties de son ouvrage, Libertador encourage ses concitoyens à se donner la main. « Nous ne méritons pas de souffrir seuls dans un coin, Donnons- nous la main si nous voulons aller plus loin » a-t-il dit. Admirateur de Nelson Mandela, l’artiste s’est également inspiré de ce personnage. Liberator est à la fois humaniste et rassembleur. « Pensons au bien-être de tous les humains… Mettons aussi les bonnes actions » a-t-il déclaré.

Le mouvement classique comme forme. Les textes respectent les règles classiques. Ce style semble un peu oublié de nos jours. Si bon nombre d’écrivains contemporains abandonnent ce mouvement traditionnel, Libertador et son préfacier Hubert Chrysanthe Razafiniaina veulent vivifier cette forme déjà morte depuis deux siècles. Ce qui prouve qu’il est nostalgique.Un recueil à prix abordable. Pour l’instant, l’auteur n’a pas encore fixé son prix. Mais il tient à rassurer les lecteurs sur le fait que le recueil sera à un prix abordable. Les passionnés de poésie trouveront le constat de la réalité dans toutes les librairies de la capitale. L’auteur affirme que les lecteurs en provinces auront leur part. « On peut aussi l’acheter en ligne et sur commande, mais d’autres modalités d’achat sont envisagées pour rendre sa diffusion plus accessible » a expliqué l’écrivain.Iss Heridiny

Midi Madagasikara7 partages

Secteur TIC : Le GOTICOM interpelle sur la fuite des « cerveaux »

Un gros déficit en matière de compétences dans les TICs est observé. (Photo d’archives)

600 techniciens et ingénieurs en informatique sont formés chaque année à Madagascar. Et près de 10% d’entre eux partiraient à l’étranger.

Le secteur de la Télécommunication, de l’Information et de la Communication (TIC) fait partie des cinq secteurs prioritaires pour mettre en œuvre des projets de formation financés via le Fonds de Formation Professionnelle. Celui-ci a été initié par les partenaires sociaux et l’Etat avec l’appui des bailleurs de fonds dans le but d’accroître la productivité de la main d’œuvre et d’améliorer la compétitivité des entreprises et des individus en leur fournissant les compétences dont ils ont besoin. Et pour les entreprises numériques regroupées au sein de GOTICOM (Groupement des Opérateurs des Technologies de l’Information et de la Communication), elles confirment qu’il y a un gros déficit en matière de compétences dans le secteur du numérique à Madagascar. Elles interpellent même sur la fuite de « cerveaux » de la Grande Île mettant en péril leurs activités

600 techniciens formés. C’est ce qu’on a appris à l’issue de l’étude diagnostique sur la formation professionnelle continue, menée par le consortium FTHM/CFERE en vue de contribuer au renforcement des capacités techniques, managériales et commerciales des micros, petites et moyennes entreprises dans ce secteur des TICs. Cette étude qui a été financée par le programme PROCOM, a duré cinq mois. Les organismes de formation comme MISA, ISPM, IT University et l’ENI (Ecole Nationale d’Informatique) contribuent fortement à la formation dans les TIC. En effet, 600 techniciens et ingénieurs en informatique sont formés chaque année. Mais près de 10% d’entre eux voire plus, partiraient à l’étranger. Le passeport talent mis en place par la France facilite la fuite des compétences vers l’étranger comme à Maurice et en France, a-t-on révélé. L’ESTI est le seul centre de formation qui propose des formations en alternance, soit 15 jours en formation et 15 jours en entreprise. Cela permet aux étudiants de payer leurs études puisqu’ils sont rémunérés et les entreprises peuvent avoir des étudiants formés réellement à leurs besoins. Ce centre a une ambition de former une centaine d’étudiants en Licence et une centaine d’étudiants en Master en ingénierie informatique, s’il y a pour l’instant une soixantaine d’étudiants.

Formateurs informels. Par contre, les contraintes soulevées sont l’insuffisance de formateurs experts capables de retransmettre leurs compétences dans les TICs. En outre, beaucoup de centres de formations qui se spécialisent en matière de TIC, se sont souvent créés par opportunité étant donné que les besoins sont importants. Mais bon nombre d’entre eux n’ont ni des locaux, ni des matériels adaptés. Les programmes ne répondent pas forcément aux besoins des entreprises. Et les apprenants sont souvent déçus par la formation. Les formateurs informels ne disposant pas forcément des compétences requises sont également en recrudescence. A l’issue de cette étude, un schéma de labellisation de la formation professionnelle continue est proposé ce jour aux parties prenantes.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Agence Française de Développement : 5 000 000 d’euros à la Justice malgache

Le Projet d’Appui à la Justice à Madagascar (PAJMA) a pour objectif général la restauration d’une justice impartiale, accessible, efficace, intègre et contribuant à l’Etat de droit. Il s’inscrit dans le cadre du transfert de la gouvernance (en 2016) du ministère des Affaires étrangères français à l’Agence Française de Développement (AFD) qui finance pour la première fois un projet dans le secteur de la justice. A cet effet, l’AFD a octroyé 5.000.000 d’euros. Ils seront affectés aux juridictions judiciaires, à l’administration pénitentiaire, à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG) et à l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP).

Efficacité. Toujours est-il qu’il rentre dans le cadre de la lutte contre la corruption, notamment sur les concours d’entrée aux deux écoles qui figurent parmi les bénéficiaires de l’appui. Par ailleurs, afin de favoriser la mise en place d’une justice plus efficace, accessible et performante, le PAJAMA se décline à travers trois composantes, accessibilité et efficacité des juridictions judiciaires, renforcement de l’administration pénitentiaire dans ses missions de sécurisation des établissements pénitentiaires et d’humanisation de la détention et le renforcement de capacités du ministère de la Justice qui pilote le PAJMA en cohérence avec la politique sectorielle. Notons que c’est la première réunion du PAJMA présidée par le SG du ministère de la Justice, Christian Paul Andriamahavory.

Dominique R.

Midi Madagasikara2 partages

PM Ntsay Christian à Ifanadiana : 5 tonnes de riz et 2,5 tonnes de légumineux aux sinistrés

Les traces laissées par l’incendie à Ifanadiana.

Face à l’incendie qui a ravagé quelques habitations dans le District d’Ifanadiana, pendant la nuit du 4 mai dernier, une délégation conduite par le Premier ministre Ntsay Christian s’est rendue sur les lieux pour constater de visu la réalité. Le Premier ministre a encouragé les victimes et a remis au nom de l’Etat malgache  5 tonnes de riz, 2,5 tonnes de légumineux ainsi que des ustensiles de cuisine pour faire face provisoirement aux dégâts. La délégation gouvernementale n’a pas manqué également de rendre visite aux blessés et de leur apporter du réconfort  . Un site d’hébergement est déjà mis en place pour accueillir les victimes. Devant une telle catastrophe, le Premier ministre a fait un appel à la solidarité et à la vigilance de la population du district d’Ifanadina. « Le « voin-kava-mahatratra » est une des valeurs essentielles de la culture malgache  ; se donner la main et s’entraider devraient se faire dans un esprit de solidarité et de transparence pour éviter divers abus occasionnés par la situation » a-t-il déclaré.

Recueillis par Dominique R.

Madagate2 partages

Arsène Ramahazomanana. Parcours d'un vrai combattant de la liberté en photos

Le 3 mai, dans le cadre de la Journée internationale de la Liberté de la Presse 2019, la famille d’Arsène Ramahazomanana a eu la très brillante idée d’organiser un déjeuner à la mémoire de ce journaliste et politicien malagasy qui, bien que décédé assez jeune, a pu vivre durant deux mois et demi l’indépendance recouvrée de Madagascar dont il aura été l’une, sinon la principale cheville ouvrière.

Ce déjeuner, auquel ont participé diverses personnalités et plusieurs journalistes doyens, a eu lieu à la « Casa Blanca » à Ankatso. Merci à toutes et à tous au nom de la famille Ramahazomanana ! Place aux photos sans commentaires sur la vie et la mort d'Arsène Ramaharomanana que les jeunes journalistes d'aujourd'hui, ainsi que le grand public, a le droit et le devoir de connaître. Un album de cette journée du 3 mai 2019 à la « CasaBlanca », ainsi que d'autres vidéos sera également mis en ligne bientôt.

Jeannot Ramambazafy

 

Midi Madagasikara1 partages

Législatives : Début de campagne dans l’indifférence de la population

.

. L’indifférence a été constatée du côté des électeurs pendant la première journée de la campagne.La campagne électorale dans le cadre des Législatives du 27 mai a débuté hier. Dans la Capitale où 12 sièges sont à pourvoir à raison de deux députés par arrondissement, la première journée d’hier a été marquée par l’indifférence de la population. La plupart des gens contactés ne connaissent pas les candidats qui se présentent dans leurs arrondissements. Cette indifférence est constatée depuis l’ouverture du délai de révision de la liste électorale qui sera définitivement arrêtée le 15 mai prochain. Pire, ce sont les partis politiques eux-mêmes qui manifestent ce désintéressement par rapport au processus électoral en cours. Ces partis politiques ne voulaient pas intégrer les Comités Locaux de Recensement Electoral (CLRE) institués au niveau des « Fokontany » dans le cadre de cette révision de la liste électorale. D’après les chiffres révélés par la CENI, seulement 10% des CLRE répartis dans l’île sont composés de représentants des partis politiques qui sont pourtant censés participer activement au processus. Durant la première journée d’hier, les candidats députés à Antananarivo ont évité les grands spectacles politiques. Ils ont choisi de descendre au niveau des « Fokontany », une approche adaptée à cette élection de proximité du 27 mai. Pour certains observateurs, si cette indifférence des électeurs persiste durant les 21 jours de la campagne électorale, on craint un taux élevé d’abstention au scrutin du 27 mai. La campagne qui vient de commencer sera clôturée le 25 mai à minuit pour que le silence électoral de 24 heures puisse être respecté.Constat d’amélioration. Du côté de la CENI, on constate des améliorations par rapport aux dernières élections présidentielles. « Contrairement aux dernières présidentielles, on a ressenti durant la première journée d’hier l’engouement des candidats et de leurs partisans. Les contacts, la communication des candidats et de leurs représentants avec la CENI se sont également améliorés. La commission électorale a déployé des efforts pour entretenir une ambiance de travail fructueuse avec les candidats.», a expliqué le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Avant de rajouter : « Depuis notre Indépendance, personne n’a été condamné ou sanctionné pour avoir commis une infraction contre les lois électorales. Cette fois-ci, cela ne devrait plus être le cas. Il faudra sanctionner sévèrement ceux qui enfreignent les lois électorales. » Hier, une conférence de presse s’est tenue à Alarobia. Une occasion pour la CENI de rappeler les grands principes qui doivent guider l’organisation d’une élection démocratique, juste, crédible et transparente. Une conférence de presse s’est tenue hier à Alarobia. L’accent a été particulièrement mis sur la nécessité de préserver pendant la campagne l’unité nationale et le « Fihavanana malagasy ». Le respect de la neutralité de l’Administration a été également mis en exergue. En ce qui concerne les règles régissant les manifestations sur les lieux publics, la commission électorale a rappelé qu’il faudra une déclaration préalable auprès des représentants de l’Etat territorialement compétents pour pouvoir les organiser. Cette déclaration préalable doit être déposée 48 heures avant la date de la manifestation. En cas de chevauchement des deux manifestations, il appartient aux démembrements de la CENI compétents de trancher. « Nous avons particulièrement sensibilisé les candidats sur les contentieux électoraux. », a souligné le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo.R. Eugène

L’indifférence a été constatée du côté des électeurs pendant la première journée de la campagne.

La campagne électorale dans le cadre des Législatives du 27 mai a débuté hier. Dans la Capitale où 12 sièges sont à pourvoir à raison de deux députés par arrondissement, la première journée d’hier a été marquée par l’indifférence de la population. La plupart des gens contactés ne connaissent pas les candidats qui se présentent dans leurs arrondissements. Cette indifférence est constatée depuis l’ouverture du délai de révision de la liste électorale qui sera définitivement arrêtée le 15 mai prochain. Pire, ce sont les partis politiques eux-mêmes qui manifestent ce désintéressement par rapport au processus électoral en cours. Ces partis politiques ne voulaient pas intégrer les Comités Locaux de Recensement Electoral (CLRE) institués au niveau des « Fokontany » dans le cadre de cette révision de la liste électorale. D’après les chiffres révélés par la CENI, seulement 10% des CLRE répartis dans l’île sont composés de représentants des partis politiques qui sont pourtant censés participer activement au processus. Durant la première journée d’hier, les candidats députés à Antananarivo ont évité les grands spectacles politiques. Ils ont choisi de descendre au niveau des « Fokontany », une approche adaptée à cette élection de proximité du 27 mai. Pour certains observateurs, si cette indifférence des électeurs persiste durant les 21 jours de la campagne électorale, on craint un taux élevé d’abstention au scrutin du 27 mai. La campagne qui vient de commencer sera clôturée le 25 mai à minuit pour que le silence électoral de 24 heures puisse être respecté.

Constat d’amélioration. Du côté de la CENI, on constate des améliorations par rapport aux dernières élections présidentielles. « Contrairement aux dernières présidentielles, on a ressenti durant la première journée d’hier l’engouement des candidats et de leurs partisans. Les contacts,  la communication des candidats et de leurs représentants avec la CENI se sont également améliorés. La commission électorale a déployé des efforts pour entretenir une ambiance de travail fructueuse avec les candidats.», a expliqué le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Avant de rajouter : « Depuis notre Indépendance, personne n’a été condamné ou sanctionné pour avoir commis une infraction contre les lois électorales. Cette fois-ci, cela ne devrait plus être le cas. Il faudra sanctionner sévèrement ceux qui enfreignent les lois électorales. » Hier, une conférence de presse s’est tenue à Alarobia. Une occasion pour la CENI de rappeler les grands principes qui doivent guider l’organisation d’une élection démocratique, juste, crédible et transparente. Une conférence de presse s’est tenue hier à Alarobia. L’accent a été particulièrement mis sur la nécessité de préserver pendant la campagne l’unité nationale et le « Fihavanana malagasy ». Le respect de la neutralité de l’Administration a été également mis en exergue. En ce qui concerne les règles régissant les manifestations sur les lieux publics, la commission électorale a rappelé qu’il faudra une déclaration préalable auprès des représentants de l’Etat territorialement compétents pour pouvoir les organiser. Cette déclaration préalable doit être déposée 48 heures avant la date de la manifestation. En cas de chevauchement des deux manifestations, il appartient aux démembrements de la CENI compétents de trancher. « Nous avons particulièrement sensibilisé les candidats sur les contentieux électoraux. », a souligné le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Le Point d’Exclamation : Les loisirs de la semaine à l’HDA

Après un samedi rock avec « Elevator tribute », où les Led Zeppelin, Eric Clapton, Jimi  Hendrix et les Beatles ont été remis au goût du jour. Les interprètes, le groupe Slaid a réussi à convaincre les plus nostalgiques de leur savoir-faire durant l’après-midi de ce jour. Par ailleurs, le Point d’Exclamation « Lounge bar » à Analakely annonce une semaine chaude. A commencer d’abord par les deux soirées de ce jour et de demain consacrées aux férus du ballon rond avec diffusion sur triple écran géant. A part les matchs qui verront s’affronter Liverpool contre Barcelone et Ajax face à Tottenham.

Selon les maîtres des lieux, la formule gastronomique reste la même, puisqu’elle fait la réputation des  lieux. Mais d’autres services sont maintenant disponibles. Il est maintenant possible de se faire livrer des pizzas à domicile. Avec l’un des meilleurs pizzaiolos de la capitale, les pizzas du Point d’Exclamation « Lounge bar » attirent les fins gourmets. Pour ce mois de mai, le propriétaire des lieux promet des évènements dignes de sa réputation. Depuis le début de l’année, les soirées et les activités s’y sont succédé . Sûrement au fil des mois, le cadre va devenir un tremplin de la vie nocturne et culturelle tananarivienne.

Maminirina Rado

Ino Vaovao0 partages

FAMPIELEZAN-KEVITRA TAO TOAMASINA : Nampiseho fahavononana tamin’ny diabe ireo kandidàn’ny Ird

Ho an’ny kandidà amin’ny vovonana Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina, dia filaharambe mamakivaky ny tanàna no nisantarana ny fampielezan-kevitra. Ny vovonana isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina ao Toamasina, izay tarihin’i Naharimamy Lucien Irmah. Vahoaka maro no niara-dia tamin’izy ireo nanokatra ny fampielezan-kevitra. Diabe niainga avy tao Ankirihiry ka nifarana teny amin’ny foiben-toeran’ny kandidà ao Bazay Be. 

Tonga nanotrona izany ny loholon’i Madagasikara, Pierrot Rajaonarivelo. Nanokatra ny fampielezan-keviny ny andro voalohany tamin’ny alalan’ny diabe namakivaky ny tanàna ihany koa ny fikambanana Fimami, izay misy ny lisitra tarihin’ny Dr Benessy Harison Sébastien. Ho an’ny kandidà Tody Arnaud, nisy ny diabe niainga avy teo amin’ny foiben-toerany Ankirihiry-Atsimo.  

Efa nisy ny toromarika efa nomen’ny prefektioran’i Toamasina ny amin’ny tokony hanajana mandrakariva ny toerana azo anatanterahana ny fampielezan-kevitra.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ANDRY RATSIVAHINY : « Hiady mafy izahay hitondra ny tenin’ny vahoakan’Atsimondrano »

Manana 20 andro araka izany ny kandida handresena lahatra ny mpifidy raha nijanona tamin’ny fampahafantarana ny tenany sy ny tetikasany fotsiny ihany izy ireo teo aloha. Ho an’i Andry Ratsivahiny, kandidan’ny Ird ao amin’ny Distrikan’Atsimondrano dia fotoam-bavaka tao amin’ny Fjkm Gileada Malaza Tanjombato no nentin’izy ireo nanokatra  ny fampielezan-kevitra. Izy no laharana fahafito amin’ireo kandida am-polony maro ao amin’ity Distrikan’Atsimondrano ity.  

Taorian’io fotoam-bavaka io dia nitety ireo kaominina ao amin’ny 

Distrikan’Atsimondrano izy sy ireo mpiray lisitra aminy notronin’ireo mpanara-dia azy. Isan’ny kaominina notsidihiny sy nisantarany ny fampielezan-kevitra tamin’izany ny teny Itaosy, Anosizato, Tanjombato ary ireo kaominina hafa ao anatin’ity Distrika ity. «  Izahay dia tena miresaka mivantana amin’ny mpifidy, mifanankalo hevitra aminy, hiady mafy izahay hitondra  ny tenin’ny vahoakan’Atsimondrano. »  «  Mila tena mahay mijery isika manomboka izao, mila manova ny fomba fanaovana politika ny eto Madagasikara fa indrindra ny eto Atsimondrano satria ny fanaovana politika dia mila asa  ». 

«  Mizara roa mazava tsara ny asa ataonay  : misy ny tolo-dalàna miainga avy amin’ny vahoaka aty ifotony atolotray eny amin’ny antenimiera ary misy ihany koa ny ezaka fametrahana ny fitondrana tarihin’ny Filoha Andry Rajoelina ho mafy orina sy ho marin-toerana », hoy hatrany ity kandida ity nanazava ny mety ho fizotran’ny vinan’asany tamin’ny vahoakan’Antsimondrano.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANANA IFI : Manohana zato isan-jato ireo kandidà natolotry ny Filoham-pirenena

Nambaran’ny mpandrindra nasionalin’ny fikambanana, Ramanambitana Richard,  fa manohana zato isan-jato an’ireo kandidà natolotry ny Filoham-pirenena izy ireo. “Efa nahazo tsodrano tamin’ny Filoham-pirenena ireo kandida rehetra ireo, ka rariny sy hitsiny raha toa ka tohanan’ny fikambanana Ifi”, hoy hatrany izy. Notsindriany mazava fa tsy manohana kandidà  hafa ankoatry ny kandida atolotry ny Ird ny fikambanana sy ireo mpikambana rehetra ao anatin’ny Ifi. Tsy misy tambiny fa avy amin’ny fo sy vokatry ny fitiavan-tanindrazana no antony anohanan’izy ireo ny kandidan’ny Ird tsy ankanavaka manerana an’i Madagasikara. 

Tanjona iray no iraisana, dia ny mba hahatanteraka ny vinam-pampandrosoan’ny Filoham-pirenena. Lalana iray ahafahana miroso amin’izany anefa ny fahazoan’ny Ird ny maro an’isa eny amin’ny lapan’ny antenimieram-pirenena Tsimbazaza. Avy hatrany asehon’ny Ifi amin’ny alalan’ny asa ny fanohanana ataon’izy ireo. Amin’izao fotoanan’ny fampielezan-kevitra izao dia tsy mipetra-potsiny fa mahavita mitety vohitra sy mitety faritra ny fikambanana Ifi hampandany ireo kandidàn’ny Ird manerana ny Distrika 119. 

Ankoatry ny boriborintany rehetra eto an-drenivohitra dia efa marobe ihany koa ny faritra izay efa voatetin’ny Ifi, toy ny tany amin’ny Faritra Alaotra Mangoro, Diana sy Sava. Raha ho an’ny filohan’ny fikambanana Ifi eto Antananarivo manokana izay tarihan’Andriamatoa Andriamitsara Tarzan, manohana zato isan-jato ny kandida Anyah etsy amin’ny boriborintany fahatelo ny tenany. Ankoatr’izay anefa, manohana an’ireo kandida Ird rehetra eto amin’ny boriborintany Antananarivo ihany koa izy.  Ny tenany dia efa nitovy fomba fijery tamin’ny fitondram-panjakana hatrany  am-boalohany,  ka rariny sy hitsiny, hoy izy, raha toa ka hanohana an’ireo solombavamvahoaka izay atolotry ny Filoham-pirenena izy ireo.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANDEFASANA OLONA ANY IVELANY : Mpisoloky vola amina miliara nosamborin’ny Polisy teny Soanierana

Efa maro no voajono tamin’izany ary nametraka fitoriana daholo. Nandritra ny fanadihadiana  sy  fikarohana nataon’ny Polisy teo anatrehan’ireo fitarainana  be dia  be dia  sarona   ilay tovolahy raindahiny,  atidoha nikotrika  ny tranga marobe nifanesisesy teo aloha teo. Teo am-pitondrana  moto no nosamborin’ny Polisy avy amin’ny "Cybercriminalité" ity farany, izay teo amin’ny manodidina ny “ Boulevard” Ratsimandrava eo Soanierana, omaly,  tokony ho  tamin’ny folo ora maraina tany ho any. 

Fakana vola  amina miliara  amin’ny fandefasana olona any ivelany no tena nahafantarana azy ity. Mitohy  ny  famotorana  hatreto ka hiakatra fampanoavana ny raharaha aorian’izany. Tsy mitsahatra mikaroka  ireo andian-jiolahy voatonontonona amin’ity tranga ity kosa ny eo anivon’ny  mpitandro filaminana   hiarovana ny vahoaka.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA DEPIOTE : Hanamafy ny fitandroana ny filaminana ny minisitera tompon’andraikitra

Nanentana ireo kandida, ireo mpiara-miasa aminy ary ny mpanohana rehetra mba hiatrika izany fifaninanana masina izany amim-pilaminana tanteraka, ao anatin’ny fanajana ny lalàna, ny fanajana ny fahafahan’ny mpiara-belona. Andraikitra lehibe amin’ny fampandrosoana ny firenena ny miandry ny Solombavambahoaka hiakatra eny amin’ny Antenimieram-pirenena ary ekena ny mety hampafana ny adihevitra sy fifandresen-dahatra amin’ireo mpifidy.  

Araka izany, manentana  izy ireo ny amin’ny  hoe  : «  aoka ny hevitra no hiady, satria mitohy manaraka izany ny asa fivelomana andavanandro ataon’ny vahoaka tsy mandady harona  ». Manantena ireo  kandida  mba hanaja ny   lamina apetraka rehetra  iantohana ny filaminana amin’ireo hetsika maro hotanterahina mialoha, mandritra ary aorian’ny fifidianana.   Ny eo  anivon’ity  minisitera ity ihany  koa dia efa  nanome toky ny olom-pirenena rehetra amin’ny andraikitra sy ireo fepetra efa noraisina hiantohana ny fandriampahalemana sy hitandroana ny filaminana mba hahalavorary izany fifidianana Solombavambahoaka izany.

 Polisy  miisa  9450 eran’i Madagasikara no hiara-hientana hampizotra am-pilaminana ny fifidianana ary hisahana ny asany avy araka ny andraikiny avy, ao anatin’izany fampandriam-pahalemana ny fifidianana izany. 1100 ireo mpianatra ho Polisy avy any Antsirabe hanao fampiharana arak’asa hiakatra eto Antananarivo sady hanatevin-daharana ireo zokiny am-perin’asa ho amin’ny fampandriam-pahalemana ny fifidianana. Nampitomboina ho 950 kosa ireo polisy mpanangom-baovao mandritra izao fotoam-pifidianana izao mba hahafahana mifehy mialoha ireo angom-baovao rehetra mahakasika ny fandriampahalemana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIANGONANA LOTERANA AMBATOVINAKY : Nirehitra ny trano, may ny fanaka maro

Nirehitra ny tranom-pitandreman’Ambatovinaky-Antananarivo, trano izay nonenan’ny Raiamandreny mpitandrina ny fiangonana ka may tao amin’izany ny fanaka maromaro an’ny fiangonana sy ireo antotan-taratasy marobe notehirizina sy nampirimina tao anatiny. Vantany vao nirehitra ny afo dia niantso ny mpamonjy voina ny mponina raha ny fitantaran’ny manodidina saingy noho ny fitohanan’ny fiara ao an-drenivohitra ao dia nananosarotra ihany vao tonga teny an-toerana ireto mpamonjy voina. 

Na izany aza, tsy niraviravy tanana ny fokonolona fa nanampy tamin’ny famonoana sy ny fifehezana ny afo. Tapitra navoaka avokoa ny entan’ireo mpifanila vodirindrina satria natahorana fatratra tamin’ny mety ho fihitaran’ny afo. “Tebiteby no niainanay teto satria nanahy be ihany izahay ndrao dia hiitatra hakaty amin’ny tranonay ny afo”, hoy ireo manodidina voatery namoaka ny entany noho ny tahotra. Tsy nisy moa ny aina nafoy nandritra ity fahamaizana ity ary salama tsara toraka izany ihany koa ny Pastora mianakavy mitandrina ao amin’ny FLM Ambatovinaky.

N.A

Ino Vaovao0 partages

HALATRA LAVANILA AO FENOARIVO-ATSINANANA : « Sambory ny trondro vaventy », hoy ireo tantsaha

Manoloana ny firongatry ny halatra lavanila, fokontany maro ao anatin’ny distrikan’i Fenoarivo-Atsinanana no nametraka andrimasom-pokonolona. Nahomby ny hetsika natao tao amin’ny fokontany Ambinan’Iazafo, Kaominina Mahambo, ny alin’ny sabotsy 4 mey lasa teo. Tovolahy iray nitondra lavanila halatra iray gony no sarona.Mbola nahavita niantso ny namany tamin’ny alalan’ny finday ilay tovolahy voasambotra. Minitra vitsy taorian’izay, nisy fiara 4x4 iray tonga tao Ambinan’Iazafo. 

Nalain’izy ireo an-keriny ilay lavanila maitso sarona niaraka tamin’ny naman’izy ireo, izay nohazomin’ny andrimasom-pokonolona. Raha ny fitantaran’ny nanatri-maso, dia mbola misy gony feno lavanila maitso miisa 8 tao anatin’ilay fiara. Raha atambatra izany dia miisa 9 gony ireo lavanila maitso halatra nentin’ilay fiara.

Efa-dahy voatazona

Nihazo ny lalana mandeha Fenoarivo-Atsinanana ilay tovolahy sy ny namany. Miisa efatra miaraka amin’ny mpamily izy ireo, araka ny loharanom-baovaoa voaray. Nampandre ny zandary tany Fenoarivo-Atsinanana ny andrimasom-pokonolona. Vokany, voasakana ilay fiara 4x4. Voasambotra niaraka tamin’izay izy efa-dahy ireo niaraka tamin’ireo lavanila maitso tao anaty fiara, ary nogiazana ao amin’ny biraon’ny vondron-tombim-paritry ny zandarimariam-pirenena Analanjirofo avy hatrany.Tamin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra (alatsinainy antoandro), dia efa mamaramparana ny fanadihadiana ny zandary ao an-toerana ary efa niomana amin’ny ho fandoroana ny lavanila. Mazava mantsy ny lalàna mifehy ny lavanila, tsy azo atao ny fiotazana sy fikirakirana lavanila ivelan’ny taom-piotazana ofisialy avoakan’ny fanjakana.

Trondro vaventy no tompony

Ny angom-baovao no nahalalana fa mpandraharaha iray izay efa malaza amin’ny fividianana lavanila halatra an-taonany maro ao Fenoarivo-Atsinanana no tompony. Mpandraharaha efa mpiray petsapetsa tamin’ny fitondrana Hvm. Io mpandraharaha io, izay mitady fanelanelanana mafy amin’izao fotoana izao, manoloana io fahatrarana lavanila maitso halatra novidina avy tany amin’ny faritra Ambinan’Iazafo io. Miezaka mitady fanelanelanana havia sy havanana mba tsy hampihitatra ny raharaha. Izy, izay efa nampitondra faisana tantsaha maro tany amin’ny distrikan’i Fenoarivo-Atsinanana. Nahafaly ny mpamboly lavanila any an-toerana io vokatra azon’ny andrimasom-pokonolona sy ny zandary io.

Fantatra amin’izao fotoana izao fa hametraka fitoriana manenjika an’io mpandraharaha io koa ireo tantsaha mpamboly very lavanila ao amin’ny faritra Ambinan’Iazafo. Mampiaka-peo fatratra ny mpamboly lavanila any an-toerana ary mitaky ny hisian’ny fisamborana. Be izay halatra efa nataony izay ka tsy misy azony ialana intsony izany amin’izao, hoy ny feon’ireo tantsaha any an-toerana. Ireo tantsaha ao Fenoarivo-Atsinanana izay matoky ny fandraisan’andraikitry ny fitondram-panjakana amin’izao raharaha izao ary miantso fanaraha-maso akaiky dia akaiky mba hisorohana amin’ny kolikoly mety hisy.

Efa nitetika ny ho governoran’Analanjirofo

Ankoatra ny fandraharahana ataony, dia niditra tamin’ny sehatra politika io mpandraharaha voatonontonona amin’ny halatra lavanila ao Fenoarivo-Atsinanana io taty aoriana kely. Nitady fomba rehetra ahafahana haka ny toerana governora Analanjirofo. Efa fantatry ny mpiara-miasa amin’ny Filoham-pirenena anefa fa olona ananan’ny vahoaka kakay io olona io ka nandamoka ny tetika izay nataony.Amin’izao fotoana izao dia nisafidy nanohana kandidà depiote tsy miankina iray ao Fenoarivo-Atsinanana indray ny tenany. Io kandidà vatsiany vola sy tohanany io izay efa ratsy endrika amin’ny mponin’i Fenoarivo-Atsinanana ihany koa amina raharaha maro manodidina ny fikirakirana jirofo. 

Efa nisy dosie maro momba ilay kandidà tohanany nandalo teny anivon’ny Fitsarana raha tsy hilaza afa-tsy ny fivadiham-pitokisana. Nitambatra ny samy mafaiky, hoy ny vahoaka ao Fenoarivo-Atsinanana.

Ino Vaovao

Ino Vaovao0 partages

TJE 2018 : Hiara-hiasa akaiky amin’ny tanora malagasy ny Filoham-pirenena  Andry Rajoelina

"Tanteraka izany noho ny finiavana sy ny finoana ary izao nahatonga ahy ho Filoham-pirenena izao. Ny Bni Madagasikara no nahafahako nanampy ahy tamin’ny famatsiam-bola tamin’ny fananganana ny tetikasa.  Vonona aho noho izany ny hanampy ny tanora satria maro ny tanora manam-pahaizana ka hiara-hiasa aminareo aho ho fampivelarana ny orinasa”, hoy ny Filoha Andry Rajoelina nandritra ny lahateniny tamin’ny fizarana loka ho an’ireo tanora mendrika ny Tje 2018  teny amin’ny Lapan’Ambohitsirohitra, ny zoma 3 mey 2019 lasa  teo. 

Tanora mpandraharaha latsaky ny 45 taona maro no efa nahazo tombontsoa tamin’ny tosika ara-bola sy toro-hevitra tamin’ny Bni Madagasikara tamin’ny alalan’ny The na “ trophée du jeune entrepreneur”. Nisantatra ity fifaninanana ity voalohany ny taona 2013 ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina.  Resy lahatra tanteraka tamin’ny fikarohana  sy ny finiavana hanitatra ny tetikasan’ireo tanora mendrika tamin’ity andiany faha-14 ity izy ary nilaza fa  hanampy ary hiara-hiasa akaiky amin’izy ireo amin’ny fanatanterahana sy fanitarana ny orinasa. Nizara roa ny fifaninanana dia ny Start Up, izay norombahan’ i Sanda Andriatonga ny loka voalohany. 

Ny Tje kosa dia Njarimizaka Liva no mpifaninana mendrika indrindra tamin’ilay tetikasa famatsiana herinaratra ny tontolo ambanivohitra. Injiniera nivoaka tamin’ny sekoly ambony Ist any Antsiranana ity farany. Koaminina ambanivohitra 8 amin’ireo sivy mandrakotra ny distrikan’Ambilobe no efa novatsiany takelaby mitondra hazavana isan-tokantrano. Nisongadina tamin’ity andiany ity ihany koa ny sehatra fampivelarana ny eny ambanivohitra amin’ny alalan’ny fambolena sy ny fiompiana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MINISITERAN’NY FITATERANA : Nomena fiofanana manokana ireo mpanadina

Etsy amin’ny Infra Alarobia no hanatanterahana izany mandritra ny 12 andro ka miisa 26 ireo mpampanao fanadinana omena fiofanana manokana amin’izany. Fiaraha-miasa eo amin’ity sampan-draharaha ity sy ny minisiteran’ny fitaterana, ny fizahantany ary ny famantarana ny toetrandro no anaovana izany. Ity farany izay ho hentitra manomboka izao amin’ny fanomezana taratasy ahafahana mamily fiara ireo mpiadina. Tranga isany mateti-piseho hatramin’izay ny fahitana ireo mpianatra mitondra fiara tsy mahafehy ny fitondrana fiara akory kanefa manana taratasy fahazoan-dalana mamily. 

Araka ny fanazavana noentin’ny talen’ny aroloza sy ny fandriampahalemana eo anivon’ny minisitera, Rabeandriamaro Hajatiana dia ho ampiakarina  manomboka izao ny naoty tratrarin’ireo mpiadina vao afaka mahazo taratasy ahafahana mamily fiara izy. Ampiakarina ho 14/20 izany ka izay mahazo latsak’io dia tsy afa-panadinana. Tanjona apetraka ny hanafoanana ny lozam-pifamoivoizana izay mateti-pitranga ary anisany mahafaty olona betsaka indrindra amin’izao fotoana izao, hoy hatrany ny fanazavana. 

“Ny olona mahazo taratasy ahafahana mamily fiara dia tokony olona afaka mitondra fiara avy hatrany ary mahafehy tsara ny lalànan’ny fifamoivoizana”, hoy ny fanazavana. Anisan’ny tanjona ao anatin’ny fanomezana fiofanana an’ireo mpampanao fanadinana ireo ihany koa ny ho fampanaraham-penitra ny fahazoan’ny mpiadina iray ny taratasy fahazoan-dalana mamily fiarakodia.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITIAVAN-TANINDRAZANA : Namolavola tetikasa hanabeazana ny governemanta

Mpikambana miisa telo avy ao amin’ny governemanta, notarihin’ny Minisitry ny serasera sy ny kolontsaina, Rakotondrazafy Lalatiana Andriatongarivo no tonga niatrika ity fanombohana ity, io andron’ny omaly io. Ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena kosa no mitarika ny tetikasa. Ny famolavolana ity tetikasa ity dia tafiditra tanteraka ao anatin’ny fanamarihan’i Madagasikara amin’ny endriny vaovao ny faha-59 taona niverenan’ny fahaleovantenan’i Madagasikara amin’ny 26 jona ho avy izao. Araka ny tatitra voaray, omaly, dia efa mitsangana amin’izao ny komity nasionaly hanomana ny fankalazana io tsingerin-taona faha-59 niverenan’ny fahaleovantena io izay ahitana vaomiera mpanomana miisa 13 ka ny iray amin’izany dia ny vaomieran’ny «  Civisme  » izay atao ho fototra hiaingana sy hahafahana manatanteraka ny tetikasa.

Endriny maro no efa nirotsahana an-tsehatra namerenana ny soatoavina maha malagasy izay efa nihasimba ankehitriny ka isan’izany ny fanatontosana ny «  asa tagnamaro  ».  Ny fanajana ny «  sainam-pirenena  », ny «  hiram-pirenena  » ary ny «  satam-pirenena  » ary ny fananam-panjakana ihany koa dia fototra iray ahafahana manandratra ny firenana, hoy ny minisitry ny serasera sy ny kolontsaina. Nampahatsiahiviny nandritra io omaly io fa tsy maintsy averina indray ny hasin’izany. 

«  Ny zavatra tsikaritra dia efa tsy takatsika intsony ny antony hananganan-tsaina sy ny fihetsika tokony hananana rehefa hanangan-tsaina ka izany no anton’izao fampianarana sy fidinana ifotony izao.  » «  Tsy azo atao valalan’amboa ny maha malagasy fa mila saro-piaro amin’ny maha isika antsika isika  », hoy hatrany ny minisitry ny serasera sy ny kolontsaina. Nitondra fanentanana ho an’ireo mpianatra malagasy ary niantso sy nanentana ireo mpampianatra hanaja izany ihany koa ny minisitry ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa izay sady minisitra mpisolo toerana ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena, Ramatoa Rejo Fienena ary nijoro vavolombelona tamin’izany firotsahana an-tsehatra amin’ny fanandratana ny firenena sy fampiroboroboana ny tena fitiavan-tanindrazana izay ihany koa ny sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, ny Jeneraly Richard Ravalomanana.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I MAHAJANGA FAHAROA : Tafatsangana ny komity hiady amin’ny kolikoly

Raha ny 29 avrily lasa teo no nanaovana ny atrikasa ho an’ireo ben’ny tanàna, ny mpanolotsaina kaominaly sy ireo mpitam-bolan’ ny kaominina, niarahana tamin’ny minisiteran’ ny fitsinjaram-pahefana, ny distrika ary ny birao mahaleo tena miady amin’ny kolikoly na ny bianco. Avy hatrany dia narahana fidinana ifotony tao amin’ny kaominina Belobaka sy ny Baonamary, mandrafitra ity distrikan’i  Mahajanga faharoa ity io atrikasa io, izay nametrahana ny " standart de service".  Ho sarotiny ny distrika amin’ny fanarahamaso izany fampiharana ny fampitam-pahalalana nomena ireto tompon’andraikitry ny kaominina ireto, hoy Rakotonindriana Tolotriniaina Zanoelihaingo, lehiben’ny distrikan’i Mahajanga faharoa. 

Noho ity fitsinjaram-pahefana ity izay mbola hita fa sehatra iray anjakan’ny kolikoly araka ny fanadihadian’ny Bianco, ka  nahatonga ny minisitera nanangana ny Clc na ny comité de la lutte contre la corruption na kaomity hivoy ny ady atao amin’ny kolikoly. Ny distrika aty ifotony no hanaramaso ireo kaominina iadidiany ho tompon’andraikitra hitoroka any amin’ny bianco, raha mbola mahatsikaritra io tranga io. Tanjon’ ny minisitera mpiahy dia ny mba hahazoan’ny  vahoaka mpanjifa any amin’ny kaominina misy azy avy ny tolotra lavitry ny kolikoly sy ny fitantanana mangarahara misy ao anatin’ny kaominina.

Ho an’ny kaominina Baonamary manokana dia efa nanomboka nametraka io paikady io, saingy mbola betsaka ny fanatsarana tokony hatao, hoy ny lehiben’ny distrika, fa ny mahafaly kosa, hoy hatrany ity tompon’andraikitra ity dia ny fahavononana napetraky ny ben’ny tanàna, Maominy Joseph sy ny ekipany ao amin’ity kaominina ity hanatsara ity rafitra vao natomboka ity. Hanao be midina tsy ho ela any amin’ireo kaominina miisa sivy mandrafitra ny distrikan’i Mahajanga faharoa iny manomboka izao hanaramaso io rafitra napetraka amin’ny ady atao amin’ny kolikoly ity ny bianco sy ny lehiben’ny distrika mba hahatrarana ny politikan’ ny fanjakana foibe.

INVMGA

Tia Tanindranaza0 partages

Solika sy angovo eto MadagasikaraLainga sy fitaka no afafy amin’ny vahoaka

Manara-maso hatrany ny fivoaran’ny toe-draharaha eo amin’ny sehatry ny solika sy ny angovo eto Madagasikara ny eo anivon’ny fikambanana Faribolana Mpandinika ny Hary eto Madagasikara (CREM).

Nanambara izy ireo fa tsy misy mihitsy ny fifaninanana sy ny fangaraharana eo amin’ireo mpandraharaha 4 fa manao ampihimamba izy ireo hatramin’ny taona 2000. Io vidin-tsolika ambony loatra io anefa dia miteraka fisondrotam-bidim-piainana satria na ny fiakarana 1 Ariary amin’ny vidin’ny gazoala fotsiny aza dia mampiakatra marika 0,062 eo amin’ny tondrom-bidim-piainana. Ankoatra izay, nilaza izy ireo fa ratsy ny kalitaon’ny vokatra amidy nefa ny tombombarotra alain’ny mpandraharaha mihoapampana. Manginy fotsiny ny redevance ho an’ny FER ao anatin’ny rafi-bidy izay mitentina 10 miliara Ariary isam-bolana kanefa tsy mifanaraka akory amin’ny lalana voakojakoja. Izany rehetra izany, miampy ny tsy fahaiza-mitantana no mampivangongo ny trosa tsy voaloan’ny fanjakana ary tsy voafehy intsony ny fanaraha-maso eo amin’ny fifanakalozam-bola amin’ny tsenam-bola. Nilaza mihitsy ny teo anivon’ny CREM fa anjakan’ny lainga sy fitaka ny vahoaka noho ireo kolikoly sy ny tsikombakomba ataon’ny fitondrana miaraka amin’ireo mpandraharaha ara-tsolika. Nanome vahaolana maharitra izy ireo mba hamerenana indray ny fifanarahan’ny fitondram-panjakana sy ireo mpandraharaha ary ireo mpanjifa, indrindra ireo mpanjifa goavana tahaka ny JIRAMA sy ny orinasa Ambatovy. Ny fampihenana 198Ar ny vidin-tsolika izay nolazain’ny filoham-pirenena hoy izy ireo dia azo tanterahina tsara ary ny latsak’io aza mbola azo atao ihany koa. Azon’ny orinasa JIRAMA atao mihitsy ny manafatra solika mivantana any amin’ny firenena mpamatsy mba hampihenana ny saran’ny angovo. Tokony hampidinina ihany koa, hoy izy ireo, ny hetra sy ny redevance rehefa tsy mazava ny tamberin’andraikitra avy amin’ny fanjakana. Mangataka amin’ny fanjakana ny CREM mba hametra ny tombony alain’ny mpandraharaha ara-tsolika ary hijery akaiky ny fanafarana solika miainga any amin’ny firenena mpamatsy mandrapahatongany eny amin’ny seranan-tsambo. Ary farany, ankoatra ireo fotodrafitrasa efa tranainy izay tokony hamboarina sy hosoloina dia tokony hatao tomombana tsara ny terminal de stockage satria ny fihoaram-potoana aterak’izany dia misanda 7,2 AR/litatra. Tsy maintsy heverina ihany koa ny fijerena mpandraharaha ara-tsolika vaovao hampidina ny vidin-tsolika.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany voalohanyMijaly amin’ny lalankely ny mponina…

Mijaly amin’ny lalankely ny ankamaroan’ireo mponina ao anatin’ny Boriborintany voalohany, indrindra fa ireo faritra iva.

 Rehefa fotoam-pahavaratra izy ireo dia voatery mirobo-drano hatrany na mampiasa lakana mihitsy toy ny eny Ankasina, hany ka maro ireo lasibatry ny aretina, indrindra fa ny zaza amam-behivavy ankoatra ireo traboina.  Manana olana goavana ihany koa ny mponina amin’ny resaka tsy fandriampahalemana. Noho ny tsy fisian’ny asa ho an’ny tanora mantsy dia marobe ireo lasa manaotao foana ka manendaka sy mangalatra etsy sy eroa, hany ka lasa faritra mena ny eny 67 ha sy ny manodidina. Mila olona tena vonona ny hitondra ny hetahetany marina, araka izany, ireo vahoakan’ny Boriborintany voalohany, antony nanosika an’Atoa Jacques Arinosy, nidina ifotony teny an-toerana, omaly.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanatsarana ny tontolon’ny fandraharahanaTosika ho an’ny orinasa Malagasy

Notanterahina tetsy amin’ny hotely Carlton omaly alatsinainy 06 mey ny latabatra boribory ara-toekarena andiany fahadimy izay iarahan’i Madagasikara sy ny vondrona eoropeanina.

 

Nandray anjara tamin’izany ny sehatra tsy miankina, ny minisiteran’ny Indostria, ny varotra ary ny asa tanana, ny minisiteran’ny toekarena sy ny fitantanam-bola, ny minisiteran’ny fanajariana ny tany ary ireo mpiara-miombon’antoka ara-teknika sy ara-bola. Tanjona ny hijerena ny olan’ireo sehatra tsy miankina eto Madagasikara eo amin’ny tontolon’ny fandraharahana ary mazava ho azy ny vahaolana mifandraika amin’izany. Noresahana tao ny momba ny fanatsarana ny raharaham-barotra izay manahirana ny mpandraharaha Malagasy amin’izao fotoana. Eo ihany koa ny fanamafisana sy ny fitazonana hatrany ny fifampiresahan’ny fanjakana sy ny tsy miankina (Dialogue Public Privé). Natao izao mba hanomezana tosika sy hanatsarana ny orinasa Malagasy manontolo. Eo ihany koa ny hampiroboroboana ny sehatra fanondranana sy ny kalitaon’ny entana ahafahana mifaninana tsara. Efa voafaritra ao anatin’ilay tetikasa PROCOM vatsian’ny Vondrona Eoropeanina nandritra ireo fifanatrehana andiany faha-4 efa vita sy ity andiany fahadimy ity izany. Tahaka ny mahazatra dia misy hatrany ny fifanarahana nosoniavina ary miompana amin’ny fiaraha-miombon’antoka ara-toekarena. Hiteraka tombony ara-barotra ho an’i Madagasikara izy io satria sady hoentina hanatsarana ny sehatra fanondranana no hanampiana tosika ara-bola sy ara-kevitra amin’ireo tanora hatrany amin’ny faritra. Tanjona ny hampiroboroboana amin’ny fotoana fohy ireo orinasa sy mpandraharaha mpanondrana entana ireo ka hojerena manokana mihitsy any amin’ny faritra izay lasa anjorombala nefa manankarena vokatra. Eo ihany koa moa ny fitadiavana lalam-barotra amin’ny tsenan’ny firenena samy afrikanina tahaka ny SADC sy COMESA hanatsarana hatrany ny toekarena

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialyNy politikan’i Arizaka Rabekoto Raoul ihany no ampiharina

Fanapahan-kevitra noraisin’ny fanjakana nandritra ny filankevitry ny minisitra farany teo ny toromarika tsy maintsy hanaovan’ny orinasa sy ny mpampiasa fiantohana ara-tsosialy ho an’ny mpiasa.

 Nivoaka tao anatin’ny fahanginany manoloana an’io ny Tale Jeneralin’ny CNaPS Atoa Arizaka Rabekoto Raoul, izay nanamafy sy nampahatsiahy fa tetikasa efa tamin’ny androny io. Taona vitsivitsy izay no efa vita ny fandalinana samihafa nentina nandinihana azy io sy ny fampiharana, ary efa nipetrapetraka tanteraka sy azo ampiharina. Nivoitra tamin’izany ny tokony hanaovana fiantohana ara-tsosialy ny tantsaha mpamboly, ny mpanjono, ny mpanao asa tanana, ny mpivarotra,… Hatramin’izao anefa dia zara raha misy 25000 olona misehatra amin’ny tontolon’ny fambolena no misitraka fiahiana ara-tsosialy, kanefa ny 80% amin’ny Malagasy no tantsaha. 63 530 kosa ny Malagasy misitraka izany raha ny antontan’isa farany tamin’ny 2018. Tena nety sy efa nampiharina any amin’ny firenen-kafa io, ary tsy tokony ho nisy olana teto Madagasikara. Nolavin’ny filankevi-pitantanana anefa izy io tamin’izany fotoana. Manatanteraka ny zavatra efa nodinihina tamin’ny andron’io Tale jeneraly nesoriny io ny fanjakana ankehitriny, ka miara-misalahy ao ny minisiteran’ny toekarena sy ny vola, ny minisiteran’ny asa sy ny lalàna sosialy miara-miasa amin’ny CNaPS, ka namarana tanteraka ny fandinihana tokony ho natao ary hiroso amin’ny fampiharana. Tsy misy zava-baovao natao fa ny fanatanterahana ny efa nohalalinina no natao. Marihina fa 3 volana no nomen’ny fanjakana hanentanana ny mpampiasa, ka aorian’izay dia tsy maintsy hampisitrahana fiahiana ara-tsosialy ny mpiasa.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

SAHIRANA IREO MINISITERA

Mbola miaina amin’ny tsy misy ankehitriny ny ankamaroan’ireo minisitera.

Ny antony dia satria tsy mbola voafidy ny tetibola nasiam-panavaozana. Araka izany, tsy azo hahetsika ny vola izay tsy lanin’ireo minisitera teo aloha. Samy miala am-paosy ny tale jeneraly sy ny tale rehetra ary manomboka mimenomenona saingy mamy ny toerana ka tsy afa-manoatra sy miteny mafy.

MINISITERAN’NY  TONTOLO IAINANA

Nampahafantarin'ny minisitra Alexandre Georget ampahibemaso omaly ireo zava-bita teo anivon'ny minisiteran’ny tontolo iainana tao anatin'ny 100 andro. Isan'ny nisongadina tao anatin'izany ny efa nahavitana fambolen-kazo mirefy 25 624,75Ha raha toa ka 40 000Ha no tanjona. Teo ihany koa ny fandraisana fepetra mahakasika ny fitrandrahana tsy ara-dalàna ao amin'ny alan'i Vohibola, Bongolava maintso ary Menabe antimena, efa azo ihany koa ny scanner biologique izay hapetraka eny amin'ny seranam-piaramanidina iraisam-pirenena eny Ivato hiadiana amin'ny fitrandrahana an-tsokosoko ny harena voajanaharintsika, sns...

MPIASAN’NY ORTM

Rahampitso alarobia amin’ny 9 ora maraina no hiakatra fitsarana ireo mpiasan’ny ORTM voaroaka. Ny resaka tsy fanajana ny lehibe sy ny fidirana anaty Bar tamin’ny fotoana nanaovana ilay asa tagnamaro teny Mahitsy notarihin’ny minisitry ny serasera no antony nandroahana ireto mpiasan’ny haino amanjerim-panjakana ireto.

FAMONOANA MPITONDRA MOTO

Mbola mitohy ny famonoana mpitondra moto eny Anosibe sy ny manodidina. Mpiasam-panjakana hamonjy fodiana ka nandeha moto no novelesin’ny jiolahy avy eny ambony eny. Vaky tanteraka ny lohany ary tsy nahatsiaro tena avy hatrnay. Lasa ny moto ary ilay lehilahy kosa mbola miady amin’ny fahafatesana hatreto any amin’ny hopitaly. 

ZAZAVAVY 10 TAONA NAOLANA

Zazavavy 10 taona naolan’ny diakona iray ao Ambovombe. Nisy fiantraikany ara-tsaina izany ary hatramin’izao ilay zaza dia mbola arahi-maso akaiky eny amin’ny hopitaly ny fahasalamany. Voalaza mantsy fa mbola niharan’ny vono sy daroka koa izy ankoatra ny fanolanana. Nosamborina ilay rangahy nahavanon-doza ary nidoboka am-ponja vonjimaika ao an-toerana. 

 

 

 

 

HAINO AMAN-JERY

Be loatra ny haino aman-jery izay tsy mazava ny momba ny « licence » izay hampiasain’izy ireo. Ary amin’izao vanim-potoanan’ny fampielezan-kevitra izao no tena mivoaka tsikelikely izy ireo. Mahazo ny kihana tsy an-kijanona ny mpitondra ankehitriny any amin’ny faritra izay tsy eritreretina firy kanefa manan-danja ireo haino aman-jery. Ireo onjam-peo no tena mamely mafy. Velombelona tampoka ny Hvm. 

MAROANTSETRA TSY MISY SOLIKA

Tsy misy solika ao an-drenivohitr’i Maroantsetra ankehitriny ary mikatso tanteraka ny fiainan’ny olona vokatr’izany. Izany dia tsy hiverina amin’ny laoniny raha tsy amin’ny alarobia izao farafahaingany. Raha araka ny tatitry ny ofisim-pirenena misahana ny solika dia tsy firindran’ny asa no anton’io tsy fisiana io. Tsy tonga ara-potoana ny sambo izay tokony hamatsy ny solika. 

KANDIDA MIVARALILA SAHADY

Efa mivaralila sahady ny kandidà sasany raha araka ny fanamarihan’ny CENI izay manao fanaraha-maso akaiky amin’izao fotoana. Ny tena mivaingana sy tsy azo andeferana amin’izany dia ny fisian’ireo izay milaza fa kandidam-panjakàna na natolotry ny olom-panjakana ambony. Ary dia tena ampiasain’izy ireo any anaty fampielezan-kevitra tokoa izany ankehitriny. Mila hentitra ny CENI. 

MPANAO FACEBOOK KAROHAINA

Maromaro ny mpandrindra kaonty facebook izay efa karohana ankehitriny. Izany dia noho ny famingavingana anaran’olona ary koa fanalam-baràka tsy an-kijanona izay mahazo ny olo-malaza matetika. Ireo artista no tena ataon’ireo kaonty tsy mitombina fialam-boly ary manomboka mifampitaona mba hitory. Efa betsaka ny nidoboka am-ponja tamin’ny raharaha toa izany kanefa mbola misy sahy hatrany. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety Tompondaka nasionaly N 1 B vehivavy sy U 20 GMaresaka any Fenoarivo Atsinanana

Miditra amin’ny andro faha-4 anio talata 07 mey ny fifaninanam-pirenena eo amin’ny taranja basikety sokajy N1 B vehivavy sy U 20

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Misandoka ho mpanao gazety ireo jiolahy Fanendahana sy fandrobana

Rehefa avy nifanenjehana teo amin’ny faritra Andraharo ireo jiolahy mpanendaka môtô dia nampiseho ny karatra maha mpiasa amin’ny fahitalavitra ny iray tamin’ireo olon-dratsy.

 

Tsahivina moa fa tamin’ny 2 ora maraina ny sabotsy teo, nisy mpiasan’ny fiambenana nanatanteraka fanamarinana ireo mpiasa sahaniny izay an’ireny orinasan’ny « sécurité civile » ireny. Lasan’ireo malaso ny môtô « 125 cc » sy ny fanalahidy ary ny aro lohan’izy ireo teo Andraharo. Araka ny tatitra dia mamono amin’ny fampiasana « big boss » sy antsy maranitra izy ireo. Nanamarina ny polisy eo Antaniavo fa “mpiasan’ny haino aman-jery taloha ny iray tamin’ireo jiolahy mpanendaka voasambotra, raha nampiseho karatra maha mpiasan’ny orinasan-tserasera azy rehefa voasambotra. Nohamarinin’ny mpitandro filaminana tany am-piasany ka voalaza fa efa tsy niasa tany amin’ilay fahitalavitra intsony izy saingy tsy namerina ilay karatra. Mpiambina no asan’izy io tao amin’ilay orinasan-tserasera”, hoy ny polisin’Antaniavo raha nifampiresaka tamin’ny mpanao gazetinay. Araka ny loharanom-baovao hafa dia miharihary ilay soratra “Presse” eo amin’ilay karatra fa eny amin’ny faritra ambany no ahitana ilay asa maha mpiambina.  Marihina moa fa niara-niakatra fampanoavana omaly tamin’ireo jiolahy nanendaka fiara tsy mataho-dalana  izay nitranga ora iray mialoha io izy ireo. Mbola teo am-panenjehana ireo jiolahy telolahy nanakana fiara 4X4 teo amin’ny farmasia Ankazomanga ireo polisy no naharay antso ka nihazo an’Andraharo.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra vehivavy DEFF 3 2018Lavon’ny Askam Itasy 7-1 ny Prescoi Livak

Ny filoha lefitry ny Comité de normalisation Fmf Malagasy, Benony Jacques, no nanokatra ofisialy ny fifaninanana baolina kitra vehivavy “Division Elite”

Tia Tanindranaza0 partages

Hevitra sa seho ivelany ?

Tonga indray ny fotoana natokana ho an’ny fampielezan-kevitr’ireo te ho depiote vaovao ho ao Tsimbazaza ao.

Tamin’ny ankapobeny dia saika nisantatra izany tamin’ny fotoam-pivavahana avokoa ny ankamaroan’ireo kandida manerana ny nosy. Nisy koa aza ny sasany vao nitokana ny ivontoerana hiasany sy ny ekipany hampandaniana azy ireo. Ho hita eo manomboka eto ireo kandida tia manolotolotra, mpanao kobaka am-bava. Hanao lalàna no asa miandry kanefa hanao lalana no hampanantenainy ireo vahoaka sarihiny hifidy azy. Manana iray volana latsaka kely ny rehetra ahafahana mandinika sy mieritreritra. Tena hihaino fampielezan-kevitra ve sa ho sodokan’ny seho ivelany izay matetika mamitaka jerena ary mbola mahatonga ity firenena ity hilona anaty fahantrana toy izao foana ? Tsy lamaody intsony angamba ny fiteny hoe rehefa tsy ho avotra amin’izao i Madagasikara dia tsy ho avotra intsony kanefa raha izay zava-nitranga nahasolafaka sy naha jambena antsika Malagasy ho nalaza tia vao izay dia heverina fa fahadisoana ny tsy fialana nenina manoloana ny loza manoloana rehetra. Roa ihany no safidy tena mifanandrina. Hevitra sa seho ivelany ? Iza amin’ireo kandida no tena manan-kevitra ary iza no tia sehoseho sy efa mamita-bahoaka sahady ? Ilaina hatrany ihany koa angamba ny mampahatsiahy fa fifidianana solombavambahoaka ilay hotontosaina fa tsy zavatra hafa akory. Fifidianana mpanao lalàna sy mpanara-maso ny fahefana mpanatanteraka toy ny filoham-pirenena sy ny governemanta izany. Mila mailo, araka izany, ny olom-pirenena mba tsy hofitahana tahaka ny tany aloha rehetra tany indray. Misy ireo mampanantena fotodrafitrasa rehefa rahatrizay izy lany saingy ny zavatra hita hatramin’izao aloha dia nataon’ireo mpanao lalàna efa teo ho fanakonana ny andraikitra nampandraiketan’ny vahoaka azy nefa tsy tontosany ny fanatanterahana ireny ampahana fotodrafitrasa ireny. Izay ilay hoe seho ivelany sy tapi-maso efa fantantsika saingy adinodino rehefa revon’ny kobaka tsara lahatra sy ny fahantrana isika. Inoana sy antenaina kosa angamba fa efa be ny nahafay sy ny lesona azo tsoahana tao anatin’izay 58 taona nanomezana fahaleovantena izay. Samia ary mandinika ny tenany. Hevitra sa seho ivelany ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dax Andriamirado ArohasinaHiverina hilalao ao amin’ny BAREA

Namoaka fanambarana ofisialy tamin’ny 4 mey 2019 teo ny amin’ny hiverenany hilalao indray eo anivon’ny Barea de Madagascar i Dax “Andrianarimanana Andriamirado Arohasina” mpilalao fahiny tao

amin’ny Fosa Juniors ary lasa nila ravinahitra any amin’ny Kaiser Chief Afrika Atsimo ankehitriny fa : “Amin'ny fo feno hafaliana no anambarako amin'ny fomba ofisialy ny amin'ny fahavononako hiverina hilalao ao amin'ny ekipam-pirenena Malagasy ary hiaro ny voninahi-pirenena. Eto ihany koa aho dia maneho ny fialan-tsiny aminareo mpankafy baolina kitra Malagasy rehetra raha toa ka nisy zavatra nataoko izay nampalahelo anareo. Ankehitriny kosa aho dia hanome indray izay tsara indrindra aty amiko toy ny filalaovako hatrany amin'ny foko rehetra, hatramin'ny naha voantso ahy handrafitra ny ekipa nasionaly hatramin'izay. Ny hamaranako azy dia tiako ny manamarika fa izaho sy ny Comité de Normalisation pour la Fédération Malagasy de Foot-ball dia efa nifanaraka amin'izao fanambarana ataoko izao. Mirary soa ho antsika Malagasy rehetra ny tenako”.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i MadagasikaraTapitra ny fiantsoana mpilalao vaovao

Hentitra ny fanapahan-kevitry ny mpanazatra ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra, Nicolas Dupuis, raha naneho hevitra momba ny fifantenana ireo mpilalao handrafitra farany ny Barean’i Madagasikara ny faran’ny herinandro teo.

 Tsy mihoatra ny 23 isa izany ireo mpilalao ho any Egipta ary ireo nandray anjara tamin’ny fahatafitana hiatrika ny tompondakan’i Afrika na ny CAN 2019 ihany  no hiarahany miasa aloha amin’ity. Tsy hanidy varavarana aho anefa, hoy hatrany i Nicolas Dupuis fa aleo aloha ho vita indray ny CAN. Efa volana mey isika izao ary amin’ny faran’ny volana no hosantarina ireo fanomanana rehetra ka aleo aloha hifantoka ireo efa eo. Ny 22 jona izao moa no hanomboka ny CAN izay hatao any Egipta.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faha-80 taonan’ny sekoly AdvantistaFotoam-bavaka no nisantarana azy

Nankalazaina tamin’ny alahady 05 mey lasa teo ny fanombohana ny fankalazana ny faha-80 taonan’ny sekoly advantista Soamananandrariny na ny Lypars.

Vavaka nentina nisaorana sy nanomezam-boninahitra an’Andriamanitra no nanokafana azy, narahin’ny dinidinika teo amin’ireo tompon’andraikitra sy ireo ray aman-drenin’ny mpianatra. Maro ireo  tetikasa entina hankalazana azy ity, toy ny fanorenan-trano, ny fanaovana tara ny tokotanin-tsekoly,  ny fametrahana laboratoara, indrindra ny fampiroboroboana hatrany ny fampianarana zaitra ireo zatovovavy mpianatra, ny fahandroan-tsakafo….. Tarigetran’ny sekoly hatramin’izay moa ny hoe : fanabeazana mira fanavotana mba ho tena fanohanana ny tanora Malagasy tokoa. Omena lanja  hatrany ihany koa ny ara-panahy satria io no hita fa tena mampahomby, ankoatra ny fampianarana akademika. Ankoatra ireo maintimolaly efa nandalo tao amin’ny sekoly sy ny fianakaviamben’ity toeram-panabeazana ity moa saika tonga nanotrona ny vavaka fanokafana teny an-toerana avokoa ireo olona maro isan-tsokajiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Finoana Silamo - RamadanyNanomboka omaly

Nanomboka omaly alatsinainy 06 mey ny ramadany amin’ity taona 2019 ity ho an’ireo mpino silamo manerana ny Nosy.

Raha ny fanazavan’Atoa Alain Aboubakar,  mpino silamo mitana andraikitra goavana eo anivon’ity finoana ity dia  fotoana iray natao hanomezan-danja ny fanahy ao anatintsika olombelona ny ramadany tahaka izao. Tsy misakafo mihitsy ireo mpino Silamo rehetra fa mivavaka mifandray amin’Andriamanitra hanomezana hery ny fanahy. Afaka mihinana kely kosa ireo vehivavy bevohoka sy mampinono saingy tsy maintsy honerana izany amin’ny fotoana mahamety azy. Tsy mahazo miray ara-nofo amin’ny vadiny ihany koa ny lehilahy ary misara-pandriana mihitsy ny roa tonta raha azo hatao. Ny mba hahafahana manohitra ireo karazana hery ratsy mitarika ny olona hangalatra sy hanaotao foana moa no tena tanjona hananana fiarahamonina mirindra sy milamina. Haharitra iray volana ny Ramadany ka amin’ny fotoana fiafarany dia ho andro tsy fiasana nefa handraisan-karama ho an’ny rehetra, fangatahana efa nataon’ireo mpino silamo tamin’ny fanjakana Malagasy hatramin’ny ela ary efa nankatoavina tao anatin’ny filankevitry ny minisitra farany teo.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahamaizana teny amin’ny FLM Ambatovinaky10mn dia voafehy ny afo

“Folo minitra dia voafehy tanteraka ny afo. Efa efitra efatra no kila forehitra. Ny trano roa tao ambony izay niavian’ny afo no nihintsana tao ambany ka nahahotohoto tanteraka ireo efitra efatra ireo.

 

 Vao naharay antso izahay tamin’ny 7ora sy sasany maraina omaly dia namonjy hatrany teny amin’ny Trano vadim-piangonana Ambatovinaky. Antso tsy hifandrenesana koa no tonga taty aminay. Fiara efatra avy eo amin’ny foibe Tsaralalana sy Andravoahangy no nentina saingy ny telo ihany dia nahafehy ny afo”, hoy ny komanda Randrianarisoa, mpitarika ny mpamono afo nanatanteraka ny vonjivoina teny an-toerana raha nitafa tamin’ny mpanao gazetinay. Araka ny filazan’ny manodidina, raha sendra tara ny tompon’andraikitry ny famonoana afo dia niitatra ny afo, indrindra tamin’ireo trano manodidina sy ny fiangonana. Ankoatra ny mpamonjy voina, nankasitraka ny firaisankinan’ny mponina sy ny foibe ny tompon’andraikitra.  “Hotohoton’ny afo ny tranom-pitandremana eto amin’ny FLM Ambatovinaky. Niharam-boina tokoa, may ny ankamaroan’ny fanaka sy ny antontan-taratasy. Nefa tsy nisy naratra sy namoy ny ainy ny pastora mpitondra ny fitandremana sy ny ankohonany. Mankasitraka feno ny mpamonjy voina, ny mpiara-belona tety an-toerana sy ireo olom-pirenena rehetra ary indrindra ny  ao amin’ny foibe FLM tonga nidodododo nifanampy sy nifankahery tamin’ny famonoana ny afo. Misaotra an’i Jesosy hatrany fa efa maty ny afo ary niaro ny ain’ny mpanompony.” Io no fampitam-baovao ofisialy avy tamin’ny Fiangonana Loterana Malagasy eo Ambatovinaky.  Raha ny loharanom-baovao voaray dia may tsinahy vokatry ny pitik’afona herinaratra izany ary tsy misy ifandraisany amin’ny rahahara “Notre dame de Paris” izay voizin’ny olompirenena sasany amin’ny tambajotran-tserasera.

Haja Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hain-trano goavana tao IfanadianaNitondra fanampiana ny praiminisitra Ntsay Christian

Nidina ifotony tany Ifanadiana ny delegasionina notarihin’ny praiminisitra Ntsay Christian, nijery ifotony ny fahavoazana sy ny fomba entina hanarenana ny voka-dratsin’ny hain-trano mahatsiravina nitranga tao amin'ny distrikan’Ifanadiana ny alin'ny sabotsy 04 mey 2019 lasa teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanodinkodinana fiara « 4x4 » foloMinisitra iray teo aloha voarohirohy

Minisitra iray teo aloha mbola manana toerana ambony eto amin’ny firenena no manana dosie goavana eny amin’ny sampandraharaha miady amin’ny kolikoly na ny Bianco, raha ny fikaroham-baovao natao.

Voarohirohy amina raharaha volabe nivoaka tao amin’ny minisitera niadidiany izy io. Fividianana fiara tsy mataho-dalana miisa 10 marika Huyndai no niantombohan’ny raharaha. Natao ny kaomandy, ary naloa ny vidin’ireo fiara ireo. Efa navoakan’ny orinasa niandraikitra ny fividianana azy (Fournisseur) sy nanaovana fandraisana (réception). Nolazaina anefa avy eo fa tsy mifanaraka amin’ny fifanarahana (non conforme) ny 9 tamin’ireo fiara miisa 10 ireo. Tsy naverina tany amin’ny nividianana azy, fa namidin’ilay minisitra sy ny ekipany. Sady efa namoahana volam-panjakana izany izy ireo no mbola nahazoan’io minisitra io sy ny mpiray tsikombakomba aminy volabe. Ny minisitra nandimby toerana azy no nanao ny fitarainana sao hiandronan’ny rihitra noho ny famoahana volabe tao amin’ilay minisitera kanefa ny fitaovana nambara fa nandaniana azy tsy misy ao. Mbola olona tompon’andraikitra tao amin’ny mpanara-maso ny tsenan’asam-panjakana izay akaiky io minisitra io no nomena ny toerana ho Tale ara-bola ao amin’io minisitera io, izay karazana didy nalatsaka avy any ambony noho ny fananan’io minisitra teo aloha io toerana ambony ao anaty fanjakana hahafahany mbola mametraka ny dian-tanany. Raha ny angom-baovao natao hatrany dia dosie fanampiny avy any amin’ny mpanara-maso ara-bola na ny “contrôle financier” sisa andrasana dia hirefotra io dosie io. Ny 23 jona ho avy izao no ho tapitra tanteraka ny fe-potoam-piasan’ny Tale jeneralin’ny Bianco Atoa Jean Louis Andriamifidy, ka mialoha ny hialany no mety hipoaka ny dosie goavana maromaro mahakasika mpanao politika na olona ambony eto amin’ny firenena. Tian’ny voarohirohy hampanginina mafy ny dosie, ka ho hita eo ny fahavakisany mialoha ny hahalasanan’io Tompon’andraikitra ambonin’ny Bianco io handraisany ny toerana hafa miandry azy satria voafidy ho mpikambana ao anatin'ny filankevitry ny fakan-kevitry ny Vondrona Afrikanina momba ny kolikoly ity Tale jeneralin'ny Bianco ity. Heverina fa hanao izay ho afany hametraka ny olony azony fehezina ny fanjakana ankehitriny mba hahafahana manarontsarona ny dosie maloto mahasaringotra olom-panjakana.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraAoka isika hilamina, hoy ny polisim-pirenena

Ny Ceni no nanome alalana ireo kandida amin’ny fampielezan-kevitra saingy hanara-maso ny polisim-pirenena mba hitsinjovana ny mponina.

Raha miteraka fitohanan’ny fiara izany dia ho avy hifampiresaka ny mpitandro filaminana, ary hampatsiahy ny lalàna izay toerana tsy azo anaovan famoriam-bahoaka sy tabataba tahaka ny hopitaly ary ny tobintsolika eny Ankorondrano. Niantso ny kandida ny minisitry ny filaminam-bahoaka, ny CGP Rafanomezantsoa Roger mba samy hikatsaka ny filaminana ka hanaraka ny fandaminana : “ Amin’izao fampielezan-kevitra izao, izahay misahana ny filaminam-bahoaka dia manentana ireo kandida sy ny mpiara-miasa ary ny mpanohana rehetra mba hiatrika izany fifaninanana masina izany amim-pilaminana, anatin’ny fanajana ny lalana sy ny fahafahan’ny hafa. Manantena anareo kandida izahay amin’ny lamina apetrakareo iantohana ny filaminana amin’ireo hetsika maro hotanterahanareo mialoha, mandritra ary aorian’ny fifidianana. Izahay koa dia manome toky ny olom-pirenena rehetra amin’ny andraikitra sy ireo fepetra efa raisinay hiantohana ny fandriampahalemana sy hitandroana ny filaminana mba hahalavorary izany », hoy ny  CGP Rafanomezantsoa Roger, minisitry ny filaminam-bahoaka, nandritra ny fampitam-baovao tamin’ny mpanao gazety omaly antoandro, teo Anosy. Andraikitra lehibe amin’ny fampandrosoana ny firenena no miandry ny Solombavambahoaka, hoy hatrany ity lehiben’ny Polisim-pirenena ity,  ka mety hafana ny adihevitra sy ny fifandresen-dahatra amin’ireo mpifidy. Manentana ihany koa ny mpitandro filaminana, mba «ny hevitra no hiady, satria mitohy manaraka izany ny asa fivelomana andavanandro ataon’ny vahoaka tsy mandady harona», hoy hatrany ny minisitry ny filaminam-bahoaka. Tsy niambina ireo kandida 800 mahery ho solombavambahoaka izy ireo noho ny habetsahany raha mitaha amin’ny ho filoham-pirenena.

Haja Nirina

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Varin’ny BNGRC tao ToamasinaNalaina kandida depiote amboletra?

Nisy ny fampitam-baovao vonjimaika voaray, fa noraofina kandida depiote iray ny varin’ny sampan-draharaha misahana ny fitantanana ny loza voajanahary na ny BNGRC any Toamasina.

 

Andrasana ny fanazavana ofisialy momba an’io toe-javatra io sy ny tena marina mahakasika izany. Hanosehana azy amin’ny fampielezan-kevitra no mety anton’io, raha ny fandinihana azy. Ny kandidam-panjakana moa no tena mirehareha sy manao fitaovana ny vary mora, raha ny toe-javatra efa niseho tany Mahajanga. Tsy hay mazava sy tsy nagaraharaha rahateo na tetikasam-panjakana na tetikasan’ny Vovonona IRD (Isika rehetra miaraka amin’I Andry Rajoelina), fa toa lasa fitaovana politika. Malaza ratsy ity kandida ity, izay tsy mahatoky tena ho lany raha ny fahitan’ny maro azy, hany ka mahavita manao tsindry samihafa satria misy mpiaro sy tena mirehareha ho kandidam-panjakana. Vao andro vitsy izay no nivoahan’ny vaovao momba ny tsindry sy baiko homena ireo sefom-pokontany amin’ny toerana be mponina, raha ny tatitra avy any an-toerana hatrany. Efa maro ny karazana fandikan-dalàna niseho tao Toamasina momba io kandida iray io, ary tena minisitra ao anaty governemanta izao no mandray fitenenana tamin’ny famoriam-bahoaka nataony, minisitra am-perinasa izao no mitondra azy hijapy tetikasam-panjakana,… Miha miharihary tanteraka ny fitanilan’ny fanjakana sy ny fanaovana fitaovana ny tetikasam-panjakana sy fahefam-panjakana. Lalao madio sy ara-demokratika tokoa ve ny fifidianana?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filoha RajoelinaHisisika hampandany ny kandidàny

Maro ireo mpanao politika, mpanara-baovao, olom-pirenena no miandry izay ho vokatry ny fifidianana solombavambahoaka.

 

Io tokoa mantsy no mamaritra raha halalaka tanteraka na tsia ny fitondrana Rajoelina. Vita iny ny zato andro voalohany nitondran`ny filoha Rajoelina ary nisongadina ny fananany fahefana feno. Izy no filoha lehiben`ny mpanatanteraka, mandray ny toeran`ny mpanao lalàna amin`ny alalan`ny didy hitsivolana, lehiben`ny filankevitry ny mpitsara… Tsy midika akory fa ny politikan`ny filoha no hampiharina eto amin`ny firenena fa izay maro an`isa ao amin`ny Antenimieram-pirenena no tompon`ny politika ary voafaritra ao anatin`ny lalàmpanorenana izany. Ny depiote maro an`isa ao amin`ny Antenimieram-pirenena no mampihatra ny politikam-panjakana ary ny praiminisitra dia tendren`ny vondrona politika izay nahalany be indrindra. Raha misy vondrona politika hafa mahavory depiote maro indrindra dia io indray no manendry praiminisitra ary anjarany no mamory ireo hery politika izay hanohana ny politikam-panjakana. Ny filoham-pirenena no tompon`ny fahefana amin`ny soratra fa rehefa mifanohitra amin`ny maro an`isa dia tsy maintsy misy ny fiaraha-mitantana. Marihina fa tsy ny filoha irery no manapaka sy mitantana ny firenena fa ny filoha sy ny governemanta ao aminy satria ny governemanta dia mety tsy hitovy firehana aminy. Tsy mahagaga raha hisisika hampandany ny olony ny fitondrana ankehitriny. Amin`izay fotoana izay, ny olona mpomba ny filoha no maro an`isa sy afaka manolotra ny anaran`ny praiminisitra vaovao. Tsy feno mantsy ny fahefany satria ny Antenimierandoholona, izay  tsy azony ravana, dia olon`ny antoko HVM no maro an`isa. Porofo iray ihany koa, ny fandavan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny  fitsapan+kevi-bahoaka izay nokasaina hatao amin`ny 27 mey ho avy izao ihany koa. Araka izany, io no fotoana ilain’ny filoham-pirenena hamantarany ny hoaviny amin`ny fitantanana ny firenena mba hitondrany tsy amin’ahiahy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana solombavambahoaka“Fotoana hamaritan`ny vahoaka ny fiainany io”

“Ahoana ny hiainan’ny vahoaka Malagasy ny vanim-potoana vaovao amin`ny filoham-pirenena ? Tena mbola sahirana ny vahoaka ary tsy hita hoe aiza no tokony halehany ary iza no tokony hiahy azy”, hoy i Hanta Randriamandranto, mpanao politika.

Vanim-potoana roa sarobidy no atrehan`ny Malagasy, hoy izy, dia ny fifidianana solombavambahoaka sy ben`ny tanàna. I Madagasikara dia miaina amin`ny demokrasia izay nolovainy tamin`ny tandrefana kanefa io dia sanda nomena antsika raha te hahaleotena. Ny demokrasia sy lalàmpanorenana nampiharina tany aminy eto amintsika kanefa tsy mbola haintsika io satria tsy mifanaraka amin`ny toe-tsaintsika Malagasy. Notsipihany fa zava-dehibe ity volana mey ity satria amin`io fotoana io no ahafahan`ny vahoaka hamaritra ny fiainany raha mety taminy izay vanim-potoana nitondrana azy na tsia. Amin`ny demokrasia mantsy dia ny vahoaka no maneho hevitra. Nilaza anefa i Hanta Randriamandranto fa ny Malagasy dia manana ny demokrasiany toy ny fokonolona, fokontany. Nihatra io ary haintsika. Tsy tokony ho ilay olona tompon-toerana no hilaza hoe “izao no zavatra vitako ka mety aminareo ve ?” fa ny vahoaka no milaza fa toy izao no hiainany ka tsy mbola tonga amin`ny tanjona tadiaviny. Amin`izao mbola maro ny mpitari-bato vilam-bava, miaina amin`ny zavatra mamirapiratra, mirentirenty, fampanantenana… nefa ny zavatra tena hiainana tsy mipaka aty amin`ny Malagasy. Mampanantena foana anefa tena misy ve izay politika izay ? Raha te handresy ny tsy fandriampahalemana, fanomezana fahasalamana any amin`ny vahoaka, fanomezana trano ho an`ny vahoaka…ny fanomezana asa azy no apetraka, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandin’ny fifidianana depioteMifanotona amin’ny Ramadany

Omaly alatsinainy 6 mey 2019 no nanomboka ny fampielezan-kevitra ho amin’ny fifidianana ho solombavambahoaka hotontosaina ny 27 mey izao.

 Ny 25 hifoha 26 mey, izany hoe, misasakalina kosa no hiafarany. Araka izany dia mifanontona tanteraka amin’ny fankalazan’ny mpino Silamo ny Ramadany ity propangandy indray mitoraka ity. Ny Ramadany moa izay fotoana natokan’ireo mpino Silamo hifadian-kanina sy handinihan-tena kanefa hanehoana ny fitsinjovany ny mpiara-belona ihany koa amin’ny alalan’ny fanaovana asa sosialy isan-karazany. Samy nanomboka omaly avokoa ireo ary samy hiara-kameno ity volana mey ity. Iza avy indray ireo kandida mbola hanohy hatrany ny tolotolotra isan-karazany ? Mety hifangaro izany ny asa masina sy ny fanjonoana mpifidy ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanabeazana ny olom-pirenenaTena ilaina amin`izao fampielezan-kevitra izao

Lohalaharana ny fanabeazana ny olom-pirenena mandritra ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana sy amin’ny raharaham-pifidianana amin’ny ankapobeny.

 Ny taham-pahavitrihana tamin’ny fifidianana filoham-pirenena farany teo dia efa manaporofo ny tsy fahatokisan’ny vahoaka ny mpanao politika ka vao mainka hanasarotra ny fanabeazana ara-politika amin’ny fotoam-pifidianana manaraka. Aiza avokoa ireo fikambanana sy antoko politika na fiarahamonim-pirenena hanatanteraka izany ? Tokony hianatra sy hamahavaha ny kabarin’ny olom-pirenena mba hanavahany ny fampielezan-kevitra amin’ny tomban’asa vita na amin’ny tetikasa izay azo tanterahana. Ny fampielezan-kevitra mantsy dia hetsika hisarihana ny mpiara-dia amin’ny fotokevitra na anton-javatra iray. Ny dikan’izany dia tokony hanao tombana marina ny zava-misy eo amin’ny firenena izy ireo na kandidà avy amin’ny fitondrana na kandidà avy amin’ny mpanohitra. Ny tena fampielezan-kevitra koa dia tokony handroso tolo-kevitra momba ny rafi-piarahamonina, hanondro ny dingana ary ny enti-manana hanatanterahana azy. Ny fitokanana zava-bita no ohatra misongadina amin’izany. Raràna ny fanaovana an’izany mandritry ny fampielezan-kevitra noho izy manana endrika fandokafana ny fitondrana kanefa mampiasa ny fananam-panjakana. Ny fampitomboana ny fitokanana ny zava-bita dia tsy azo lazaina fa madio koa. Kihon-dalana lehibe ho an’ny firenena rahateo ny fifidianana solombavambahoaka satria ahafahana mitaratra ny tanjaka sy ny fahalemen’ny fitondram-panjakana. Raha tsy mahazo ny maro an’isa amin’ireo depiote voafidy ny antoko mpanohana ny fitondrana dia efa karazan’ny hafatra avy amin’ny vahoaka sahady izany. Hafatra milaza fa leon’ny mpitondra ankehitriny ny Malagasy. Ilaina, noho izany ny manaitra ny mponina mba hananan’izy ireo an’izany toe-tsaina tia manadihady izany rehefa mandre kabary fanao amin’ny fifidianana, indrindra koa, ankoatra ny kabary ny mitily an’ireo fihetsika rehetra ataon’ny mpifaninana sy ireo hery mpanohana azy.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasam-panjakana manao propagandyMandoa lamandy 5 tapitrisa…

Hentitra amin`ny fanaraha-maso ny fizotry ny fampielezan-kevitra depiote ny CENI manomboka izao hatramin`ny 25 mey.

 

Lamandy 5 tapitrisa ariary no aloan`ny mpiasam-panjakana manao fampielezan-kevitra araka ny and. 227 amin`ny lalàna mifehy ny fifidianana solombavambahoaka sy ny fitsapan-kevi-bahoaka lah. 2018-008. Tsy vitan`izay fa miampy fanagadrana an-tranomaizina roa hatramin`ny dimy taona ho an`izay tratra sy mandika lalàna. Ho foana ihany koa ny vato azon`ilay kandidà, araka ny and. 220 amin`io lalàna io. Tafiditra ao anatin`izany ny fihoaram-pefy, mampiasa fiara na trano na volam-panjakana amin`ny propagandy. Ankoatra izay, miantso ireo kandidà solombavambahoaka sy ireo mpanohana azy ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) mba hanaja ny firaisam-pirenena sy ny soatoavina Malagasy mandritra ny fampielezan-kevitra. Tsy tokony handany sy hitanila ihany koa ny fitondram-panjakana sy ireo sampandraharaham-panjakana. Mila hajaina ny fitovian-jo ny kandidà tsirairay sy ny fanajana ny lalàna rehetra manodidina ny fampielezan-kevitra hahafahana mandroso amin`ny fifidianana milamina. Miantso ny rehetra hifanome tanana mba ahatongavana amin`ny tanjona mandritra ny fampielezan-kevitra.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana miangatraTena sosotra ny polisim-pirenena…

Sosotra no sady tezitra ny polisy fa tsy misy firaharahiana an-dry zareo mihitsy avy amin'ny fitondrana.

Ny zandary sy ny miaramila no dokafan'ny filoha matetika, mahazo fitaovana, raha marary namaratra entina amin'ny angidim-by,… Ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena sy ny Ministeran’ny fiarovam-pirenena manampy ary tena miaro ny zandary sy ny miaramila amin'ny tranga rehetra sy ny fotoana rehetra. Ny minisitry ny polisy anefa toa tsy mba re feo mihitsy, saraka aman-teny. Izy izay mahalala tsara ny marary ny polisy anefa satria izy efa Tale Jeneralin’ny Polisim-pirenena mialohan'ny naha minisitra azy, saingy miaro ny toerany sy tsy te ho ratsy eo anatrehan’ny mpitondra nametraka azy, hoy ny resaka mandeha. Tamin'ny fitondrana Ravalomanana no nisy fisondrotan-karama nafonja farany ho an'ny Polisy. Ireo “unité specialisée” toa ny UIR (Unité d’Intérvention Rapide) USI (Unité Spéciale d’Intérvention) mpanenjika jiolahy raindahiny dia tsy misy izany hoe: “indemnité de risque” na “indemnité de mission” tahaka ny an’ny  miaramila sy zandary izany. Mitovitovy amin'ny karamana “lieutenant” ao amin'ny foloalindahy ny karamana “controleur general” an’ny polisim-pirenena. Mitovitovy amin'ny karamana “sergent” ny karamana “officier de police”. Tsoahana amin'ny polisy ny fanaovana pasipaoro, tadiavina esorina aminy koa ny resaka fanamboarana ny “Visa Electronique” sy ny fanaraha-maso eny amin'ny sisin-tany (PAF), ka ny hafa  no omena vahana; mafy ho an’ny polisy ny nanatsoahana tamin’izy ireo noho ny antony tsy dia tena maharesy lahatra ny fanaovana ny fitsirihana sy fisavana fiara (PR) tao anatin’ny fotoana voafetra.Toa hita nasongadina sy nahazo vahana ny zandarimariam-pirenena tato ho ato, hoy ireo polisy tafaresaka tamin’ny mpanao gazety nilaza ny marary azy ireo;  tsara ho marihana anefa, hoy izy ireo fa ny firenena Frankofonina (miteny Frantsay)  ihany no misy zandary, fa ny polisy dia iraisam-pirenena. Tena lasa miraviravy tanana ny polisy satria mahatsiaro nahilika sy tsy raharahiana. Mahatsiaro ho natao anjorom-bala ny polisim-pirenena mitaha amin’ny miaramila sy ny zandary ka tokony ho jerena sy halamina io satria tsy azo atao ambanin-javatra ny asa sy adidy iantsorohan’izy ireo, hoy ny fanehoan-kevitra samihafa. Asa na hihaino na hinia hikipy sy hanao mizana tsindrian’ila ny fanjakana eo anatrehan’ny zava-misy.

 

Toky R

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Le marathon électoral : ne fait que commencer

Le désintérêt de la population est flagrant. On est loin de la fièvre de la campagne présidentielle de l’année dernière. C’est même avec un certain ennui que les Tananariviens ont regardé les cortèges de supporters des candidats sillonnant les rues des différents arrondissements de la capitale. Ce n’est que le début d’un marathon de trois semaines pour tenter de convaincre des citoyens peu enthousiastes.

Le marathon électoral : ne fait que commencer

La précédente législature n’a visiblement pas fait forte impression sur les Malgaches qui n’en ont retenu que les mallettes d’argent ayant été offertes aux députés. Cela va être difficile de changer cette image du parlementaire peu scrupuleux. C’est un immense travail de persuasion que les candidats de cette élection législative vont devoir faire auprès des citoyens. Le soufflet est retombé après la campagne présidentielle de l’année dernière. Le nouveau régime est en place, mais les autres institutions doivent aussi être fonctionnelles. Une certaine lassitude a envahi les citoyens qui ne se sentent pas attirés par les artifices utilisés pour les convaincre. Les slogans sont totalement dépassés. Les distributions de vivres et de tee-shirts ne convainquent plus personne. Les jeunes candidats porteurs d’idées nouvelles et décidés à faire le travail parlementaire en toute conscience ne sont pas légion. Consciente de l’atmosphère qui règne, la CENI a multiplié les rencontres avec la presse pour expliquer l’importance de cette élection législative. Pour l’instant, on ne sent pas encore de frémissement chez les électeurs. La communication ne sera certainement pas aussi efficace que celle de la campagne présidentielle. L’enjeu est pourtant de taille  car le rôle du député est primordial dans le jeu démocratique. La campagne des législatives ne  fait que commencer et on sent poindre une véritable désaffection des Malgaches. Il y a trois semaines pour essayer de renverser la tendance.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Groupe de la BAD : Assemblées annuelles à Sipopo du 11 au 14 juin

La 54e Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) et la 45e Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) se tiendront du 11 au 14 juin prochain à Sipopo, Guinée équatoriale. Chaque année, plus de 3.000 délégués participent à cet événement économique qui figure parmi les plus importants pour le développement de l’Afrique. Des ministres africains de l’économie, des finances et du plan, des décideurs politiques, des acteurs du secteur privé, de la société civile, des groupes de réflexion, des représentants du monde universitaire, ainsi que les médias qui débattent sur les questions clés relatives au développement de l’Afrique, seront au rendez-vous.Des discussions de haut niveau sont également prévues au programme des Assemblées 2019, qui portera pour cette édition sur le thème « L’intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique », une préoccupation qui représente l’une des cinq priorités stratégiques de la Banque pour l’Afrique.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Environnement : Sensibilisation des habitants d’Ilaka-Est à l’urgence du changement climatique

Les habitants d’Ilaka-Est- commune rurale de l’Atsinanana (Région)- ont été informés sur les effets et sensibilisés sur la gravité du changement climatique. Ces actions ont été effectuées les 3 et 4 mai derniers, par les sortants de la promotion 2018 des « Young Leaders Fighting Climate Change », ou Jeunes leaders de la lutte contre le changement climatique (traduction libre) de la représentation de la fondation politique Friedrich Ebert Stiftung à Madagascar.

Rappel à l’urgence. Les habitants sont désormais mieux armés pour faire face au changement climatique et adapter leurs actions en conséquence, car le changement climatique -dorénavant une urgence évidente- est en grande partie, pour ne pas dire essentiellement, engendrée par l’Homme. Intégrant le Projet d’adaptation de la gestion des zones côtières au changement climatique (PAZC), les activités ont bénéficié de l’appui du Ministère de l’Environnement et du Développement durable. Mickaël Marc Rembary, sortant YLFCC 2018 d’expliquer : « Cette initiative des jeunes YLF_CCiens et YLF_ CCiennes constitue le chantre d’un rappel à l’urgence dans cette Commune du littoral Est, où les effets du changement climatique se font de plus en plus ressentir. Nous pouvons citer par exemple l’acidification de l’océan, la montée du niveau de la mer, la fréquence et l’intensité des cyclones, etc. »

Programme. Les élèves du Collège d’Enseignement général (CEG) d’Ilaka-Est ont été les premiers bénéficiaires de la campagne de sensibilisation. Parce que les enfants, les jeunes et les plus jeunes d’aujourd’hui « hériteront » de cette planète menacée, il est en effet pertinent de commencer par les informer et les responsabiliser face à ce qui les attend et ce qu’ils peuvent et/ou doivent faire pour inverser la tendance. Cette rencontre avec les élèves a été suivie d’un atelier d’initiation à la culture potagère, ainsi que d’une séance de partages avec les enseignants. La projection de documentaires sur les effets des Changements climatiques a clôturé la première journée. La seconde journée quant à elle été consacrée au reboisement collectif (incluant la participation massive des ménages et d’associations locales) et à l’agroforesterie, avec la mise en terre de plus de 2000 pieds de bois divers, tels que l’acacia, l’eucalyptus et des arbres fruitiers. L’aspect fédérateur du sport a été choisi pour le bouquet final du programme avec un match de foot « pour le Climat » opposant la sélection communale à une équipe locale.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Lu pour vous… « Dieu dans la tradition malgache. Approches comparées avec les religions africaines et l...

Cet ouvrage constitue le prolongement de séminaires d’histoire des religions organisés dans les Universités de Tuléar, Tananarive et de Tamatave. Les quatre parties qui le composent avaient été publiées par le passé dans des actes de colloques ou des revues spécialisées, mais ces textes étaient devenus peu accessibles. Réunis pour la première fois en tenant compte des apports récents de la recherche, ils forment un ensemble tout à fait cohérent, enrichi par une sélection de documents. Pietro Lupo entend examiner les divers discours élaborés à l’époque contemporaine, depuis l’extérieur comme  sur la notion de « Dieu » dans la tradition malgache. L’entreprise s’inscrit donc dans une perspective d’anthropologie culturelle et d’histoire où le regard et l’interprétation importent plus que d’éventuels faits objectifs. L’auteur commence par des considérations assez générales. Il souligne que, dans des cultures excluant la notion de révélation, le discours sur Dieu procède d’une quête rationnelle, d’une inquiétude devant la mort, des débats entre dominés et dominants, ou de l’affirmation du pouvoir royal. Après ces réflexions préliminaires, Pietro Lupo se penche plus précisément sur les notions de Dieu dans la pensée traditionnelle malgache, s’appuyant avant tout sur des recherches qui concernent la région centrale de la  Grande  Ile. Il examine tout d’abord le discours extérieur, observant que des administrateurs coloniaux laïcs comme Augagneur ont été amenés par leurs propres à nier l’idée d’un monothéisme malgache, tandis que les missionnaires catholiques ou protestants ont valorisé cette notion dans le cadre de la doctrine des « pierres d’attente ». L’auteur revient par la suite sur le discours élaboré par les chercheurs malgaches. Il observe que certains d’entre eux identifient le « Zanahary » avec un Dieu créateur, afin de revaloriser la pensée ancestrale aux yeux de l’extérieur. Toutefois, l’auteur souligne qu’un tel rapprochement est assez hasardeux, le terme malgache renvoyant plutôt à l’idée d’Ancêtre fondateur d’un nouveau royaume ou de divinité source de fécondité. L’auteur livre pour finir une réflexion générale sur la représentation de Dieu dans les pensées africaines et occidentales. Évoquant les travaux de Kagame sur l’aire culturelle bantoue, il souligne que l’idée d’une divinité africaine transcendante, si elle n’est pas à exclure absolument, peut aussi être ramenée à un transfert opéré par des intellectuels chrétiens. Il retient pour sa part que la notion de Dieu dans la pensée africaine mêle éloignement et immanence, le sacré étant présent dans Outre-Mers, T. 94, N° 352-353 (2006) 384 COMPTES RENDUS divers objets, alors que la conception chrétienne est marquée par une volonté de rupture avec la nature. Certains spécialistes de Madagascar regretteront peut-être une approche parfois un peu trop générale. Cependant, à la fois claire et refusant les simplistes, cette étude ouvre de nombreuses pistes de recherches. On y trouvera notamment de stimulantes réflexions sur les sources de connaissance de la pensée religieuse traditionnelle. La partie documentaire qui juxtapose des textes liturgiques en malgache puis en français et les témoignages de différents missionnaires et voyageurs, mérite d’ailleurs qu’on s’y attarde.

Recueillis par Maminirina Rado

LUP07MR

Midi Madagasikara0 partages

Slalom – Championnat de Madagascar : Confirmation pour les frères Rasoamaromaka !

On vous l’a déjà dit que le slalom et le circuit fermé restent une chasse gardée de la famille Rasoamaromaka. C’était le cas à Antsirabe où le père, Hery Be, monopolisait les circuits du rallye Passion avec la Mitsubishi Evo 10 après que ses deux fils jumeaux sur une Citroën C2 ont fait parler d’eux aux championnats de Madagascar de Slalom où Mika ouvrait le compteur en premier pour la première manche tandis que Faniry s’adjugeait la seconde manche.Pour la troisième manche du week-end dernier, Mika revenait à la charge en signant un chrono de 3 mn 56 sec 46. Faniry occupait la deuxième place du général avec quelques centièmes de seconde après son frère, puisqu’il bouclait le circuit en 3 mn 56 sec 89.Fred Rabekoto, pourtant d’un cran au-dessus de la catégorie des Espoirs où se trouvent les Rasoamaromaka, signait le troisième temps de ce slalom en 3mn 59 sec 65.C’est dire combien les Rasoamaromaka ont encore de la marge dans cette spécialité. Lapreuve et dans la catégorie Espoir, le troisième en l’occurrence Kiady Rajemison sur une C2 est carrément distancé avec un chrono de 4mn 5 sec 45.Pour mieux mesurer l’écart que sont en train de réaliser les deux frères Rasoamaromaka, Mickaël Louvel qui est dans la catégorie M11 avec sa BMW, est crédité d’un temps de 4mn 15 sec 78 en étant deuxième après Fred Rabekoto sur une P.206.Autant le dire, le talent est là et à l’allure où vont les choses, Mika et Faniry formeront des redoutables pilotes une fois qu’ils atteignent l’âge requis. On parie ?Vivement la quatrième manche pour avoir une nouvelle confirmation.Clément RABARY

On vous l’a déjà dit que le slalom et le circuit fermé restent une chasse gardée de la famille Rasoamaromaka. C’était le cas à Antsirabe où le père, Hery Be, monopolisait les circuits du rallye Passion avec la Mitsubishi Evo 10 après que ses deux fils jumeaux sur une Citroën C2  ont fait parler d’eux aux championnats de Madagascar de Slalom où Mika ouvrait le compteur en premier pour la première manche tandis que Faniry s’adjugeait la seconde manche.

Pour la troisième manche du week-end dernier, Mika revenait à la charge en signant un chrono de 3 mn 56 sec 46. Faniry occupait la deuxième place du général avec quelques centièmes de seconde après son frère, puisqu’il bouclait le circuit en 3 mn 56 sec 89.

Fred Rabekoto, pourtant d’un cran au-dessus de la catégorie des Espoirs où se trouvent les Rasoamaromaka, signait le troisième temps de ce slalom en 3mn 59 sec 65.

C’est dire combien les Rasoamaromaka ont encore de la marge dans cette spécialité.  Lapreuve et dans la catégorie Espoir, le troisième en l’occurrence Kiady Rajemison sur une C2 est carrément distancé avec un chrono de 4mn 5 sec 45.

Pour mieux mesurer l’écart que sont en train de réaliser les deux frères Rasoamaromaka, Mickaël Louvel qui est dans la catégorie M11 avec sa BMW, est crédité d’un temps de 4mn 15 sec 78 en étant deuxième après Fred Rabekoto sur une P.206.

Autant le dire, le talent est là et à l’allure où vont les choses, Mika et Faniry formeront des redoutables pilotes une fois qu’ils atteignent l’âge requis. On parie ?

Vivement la quatrième manche pour avoir une nouvelle confirmation.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Karaté – Coupe de Madagascar « Enfants » : La relève est là

Les jeunes ont offert du lourd le week-end dernier.

Le beau monde du karaté malgache était réuni samedi et dimanche au Gymnase d’Ankorondrano à l’occasion de la Coupe de Madagascar « enfants ». Les tout-petits ont assuré au grand bonheur des parents.

L’engouement et l’amour du public et des participants pour le karaté sont de retour. C’est ce qu’on a constaté le week-end dernier avec l’affluence des jeunes à la Coupe de Madagascar « Enfants ». Au-delà des résultats, la première victoire est pour la fédération de karaté-do de Madagascar d’avoir pu réunir près de 400 jeunes karatékas. « C’est un signe encourageant de voir autant de participants. Ils étaient très nombreux à faire la queue pour s’inscrire vendredi. Les parents étaient enthousiastes et se sont mobilisés pour soutenir leurs enfants » a expliqué, Solofo Barijaona Andrianavomanana, président de la fédération. Au tableau des médailles, les combattants du club Akka ont terminé en tête avec huit titres. Il s’agit de Christian en – 14 ans chez les moins de 35 kg, Tendry en moins 40 kg et Toky en moins de 50 kg chez les garçons. Ce club a raflé quatre titres chez les filles. Le club finit deuxième avec quatre médailles d’or suivi de Maka d’Andrefan’Iarivo et ASC Aro, ayant remporté respectivement trois « or ». Ces sommets nationaux enfants ont servi à la fédération de détecter les jeunes prometteurs en vue d’un tournoi international enfants organisé à domicile avec la participation des pays amis. « La relève est prometteuse. Ils ont du niveau et du potentiel » a continué le président de la FKM.

Stage de haut niveau. En outre la coopération avec le Japon dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le président de la fédération turque de karaté non moins membre au sein du comité exécutif de la fédération internationale est attendu au pays ce mois de mai ou plus tard en juin. Il sera accompagné d’un membre au sein de la commission technique mondiale et d’un champion du monde en titre en kumité. Ce jeune champion du monde animera un stage au pays pour un partage d’expérience. La fédération est actuellement en cours de finaliser ce programme qui est sans doute bénéfique pour le karaté malgache surtout à un an des olympiades de Tokyo.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Dahalo mpaka an-keriny 6 mianadahy voasambotry ny Zandary

Taorian’ny fifadonana tamin’ny Zandary, ny alakamisy teo, tany Ambato-Boeny, dia tafatsoaka i Tsaramiandry Velonaina Mahatombo Fernand antsoina hoe : Zaman’i Fola,lehiben-dahalo rain-dahiny mpanao fankàna olona an-keriny sy mpangalatra omby ikoizana any amin’ny Faritra Betsiboka, izay efa nokarohina fatratra an-taonany maro. Noho ny fanomezam-baovao mari-pototra avy tamin’olona tsara sitra-po, ary rehefa nanao ny fisavana ifotony sy velam-pandrika ny Zandary, dia voasambotra ny alin’ny asabotsy teo, tamin’ny 9 ora sy sasany, i Zaman’i Fola izay tratra tao anaty taksiborosy tao Maevatanàna raha niainga avy tany Ambondromamy ity lehiben-dahalo nitam-basy nitsoaka ity.Tra-tehaka teny amin’ny Zaman’i Fola tamin’ny fotoana nisamborana azy ihany koa ny basy mahery vaika « kalachnikov » iray niaraka tamin’ny « chargeur » roa sy bala maromaro ary odigasy izay voamarin’ny mpitandro filaminana fa avy nampiasaina ny andron’ny fifandonana, ny 2 mey teo.

Taorian’ny fahatratrarana an’ity lehiben-dahalo ity, dia nahazo vaovao hatrany avy tamin’ny olona tsara sitrapo ny Zandarimaria mikasika ny zohy sy kizo fieren’ireo dahalo naman’ny Zaman’i Fola, ka afak’ omaly naraina ihany tamin’ny efatra ora, dia nanao fidinana ifotony avy hatrany tao Belavenona Fokontany Antsapanana Anosikely, any amin’ny Kaominina ambanivohitry Tsararano, Distrikan’i Maevatanàna ny mpitandro filaminana, ka tra-tehaka tao tokoa ny dahalo miisa dimy (lehilahy 3, vehivavy 2) niaraka tamin’ ireo fitaovam-piadiana mahery vaika toy ny basim-borona « double cannon » ary bala maromaro fampiasan’ireo olon-dratsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Energy Expo : Des énergies renouvelables à la portée de tous

Un salon des énergies renouvelables dit « Energy Expo » est organisé par l’agence Premium Publicix du 31 mai au 02 juin 2019 au parvis de la Gare Soarano. Une vingtaine d’opérateurs opérant dans ce secteur y participeront avec une trentaine de stands érigés. « L’objectif est de faire connaître les potentialités et les opportunités en matière d’ énergies renouvelables. Et contrairement à ce que les gens pensent, nous allons y promouvoir des énergies vertes et propres qui seront à la portée de tous. On peut citer, entre autres, l’éolien, le solaire, le biogaz, le géothermique et l’hydroélectrique », a expliqué Cédric Ralison, gérant de Premium Publicix, lors d’une conférence de presse hier à Antsahavola. « First Energy », la société qui a installé et exploité la première centrale hybride à Madagascar comme à Maevatanàna ainsi que le groupe « Cap Sud », le spécialiste en matière de conception, ingénierie, développement et construction de centrales photovoltaïques à Madagascar, sponsoriseront cet événement qui sera à sa 2e édition.

Navalona R

Midi Madagasikara0 partages

TDB : La Banque du COMESA prête à financer des projets de développement

Le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato a rencontré hier, une délégation de la TDB.

Après la Banque mondiale dont le Président en personne était venu à Madagascar, puis l’Union  européenne lors du dialogue politique, c’est au tour de « Trade and Development Bank » (TDB) d’afficher sa détermination à appuyer Madagascar dans sa marche vers le développement.

L’heure est maintenant à l’optimisme économique. Le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato l’a réitéré hier, à l’issue de la rencontre qu’il a eue, hier avec une délégation de la « Trade and Development Bank » ou Banque du Commerce et du Développement.

Bonne perspective

Un optimisme économique soutenu par la communauté des bailleurs de fonds, puisqu’ après la Banque mondiale qui va débloquer 392 millions de dollars et l’Union européenne qui mettra pour sa part 492 millions d’euros dans le cadre du 11e, c’est donc la Banque du Commerce et du Développement, l’organe financier du Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) qui annonce son appui à la réalisation de la vision pour le développement de Madagascar. « Nous sommes disposés à supporter le Président de la République Andry Rajoelina pour la réalisation de son programme de développement » a déclaré Mabouba Diagne chef de la délégation de la TDB. Une bonne perspective, en somme pour l’économie malgache quand on sait que la TDB finance des projets de développement publics ou privés qui ont contribué au développement de ses pays membres. Parmi la vingtaine de membres de la TDB, on peut notamment citer l’Ile Maurice, le Rwanda, le Kenya, le Zimbabwe.

Plan Emergence

La Grande Ile qui est le 22e pays membre de la TDB va en tout cas suivre la trace de ces pays émergents d’Afrique, avec le Plan Emergence Madagascar qui retracera les actions à mettre en œuvre pour la réalisation du « Velirano » de l’actuel président de la République. Sur ce point, d’ailleurs, le ministre Richard Randriamandrato a affirmé que « la confirmation de la confiance des bailleurs de fonds va permettre au gouvernement en général et au ministère de l’Economie et des Finances en particulier d’avancer rapidement dans la réalisation du programme général de l’Etat ». « Conformément aux instructions du président, le mot d’ordre est maintenant l’amélioration et l’accélération du processus de gestion des affaires de l’Etat et des Finances publiques » a martelé le Grand argentier qui a confirmé que la projection de croissance économique est maintenue à 5,2%. Une manière, en somme de démentir les informations selon lesquelles, la prévision de croissance économique est revue à la baisse. « Grâce aux actions du gouvernement appuyées par les bailleurs de fonds qui vont financer de nombreux projets de développement, on est en mesure de relever le défi du développement » a-t-il affirmé. Sur ce point d’ailleurs, la TDB dont le mandat est de financer et de promouvoir le commerce, le développement socio-économique et l’intégration économique régionale, est à même d’apporter ses appuis financiers dans différents secteurs porteurs et prioritaires comme l’énergie, l’agriculture, le tourisme, les infrastructures… En tout cas, les conditions sont maintenant réunies pour réussir le défi du développement économique.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Port-Berger : Voasambotra ilay lehilahy iray nilaza ho lietinà.

Noraisim-potsiny, tany Port-Berger, tamin’ny alatsinainy heriny lasa teo, tokony ho tamin’ny fito ora hariva, ilay lehilahy iray nilaza fa manamboninahitra lietinà avy amin’ny Tafika, ary nolazainy fa mamita iraka hisambotra olona mpaka an-keriny, any an-toerana izy. Loharanom-baovao avy amin’ny olona any an-toerana no nampandre ny Zandarimaria ka avy hatrany dia nidina nijery ny zava-misy ireo mpitandro ny filaminana. « Rehefa voasambotra izy dia natao famotorana ka teo no niaiky ny tenany fa tsy miaramila mihitsy ary tsy misy ifandraisana amin’ny tafika. Hevitra nentiny nampihorohoroana  olona iray izay nolazainy fa atidohoa nikotroka fakana an-keriny no voalazany fa antony namoronany io hevitra io, » hoy ny loharanom-baovao akaiky ny mpanao famotorana. Voatazona ao amin’ny tobin’ny Zandary any Port-Berger io mpisandoka io.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Mpivady voatafika sy voatapa-tenda

Voarohirohy tamin’ny fahafatesana mpivady voatifitra sy voatapa-tenda, tany Tanambao Tsaratanàna, ny herinandro lasa teo, ny lehilahy iray voasambotra tamin’ny asabotsy. Mbola tadiavina ny namany telo ambiny. Sarona teny amin’ity voasambotra ny basy iray voalaza fa nentiny nanatanteraka ny asa ratsy. Teny am-panaovana fisafoana ny Zandary no naheno vaovao momba an’io lehilahy io. Ity farany no voatondro ho anisan’ireo namono mpivady teny an-tsaha. Natao avy hatrany ny famotorana, ary noentina hatolotra ny fampanoavana, any Mahajanga.Zandary vitsivitsy no nitondra azy any. Mandeha an-tongotra amina lalana sivy folo kilaometatra vao tongo amin’ny toerana hakàna fiara mihazo an’i Mahajanga, hoy ny Zandary ao Tsaratanàna taminay. Ahiana ho vono noho ny valifaty no nihatra tamin’ireto mpivady tany Tsaratanàna ireto. Fantatra fa lehiben’ny dina na fikambanana misahana ny fandriam-pahalemana any Tsaratanàna ity raim-pianakaviana lasibatra.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Secteur extractif : La bonne gouvernance soulevée par les USA

Des efforts ont été déployés par le régime actuel pour mettre en œuvre la transparence et la bonne gouvernance dans le secteur extractif. Il faut toujours poursuivre ce processus étant donné que cela constitue un garant pour rassurer les opérateurs et les encourager à investir à Madagascar. C’est ce qu’on a appris lors de la rencontre entre l’Ambassadeur des États-Unis à Madagascar, SEM Michael Pelletier et le ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidiniavo Ravokatra hier à Ampandrianomby.

Raffermir la coopération. Celui-ci, pour sa part, a souligné que les Etats-Unis est un pays modèle en matière de bonne gouvernance et de transparence. « Nous devons vraiment aller de l’avant et devons encore redoubler d’efforts afin de redorer l’image de notre pays dans le but d’attirer davantage des investisseurs étrangers dans le secteur extractif », a-t-il soutenu. Par ailleurs, l’ambassadeur américain a réaffirmé avec assurance l’engagement de son pays à raffermir la coopération entre les deux pays.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar – USA : Rencontre des membres de l’AMCHAM avec Makila James

Les relations entre les Etats-Unis et Madagascar s’améliorent davantage. C’est ce qu’a indiquéVIMA (Vison Madagascar). En effet, son chairman Zouzar Bouka, également Former-president de l’AMCHAM figurait parmi les quelques partenaires privés privilégiés, invité par l’ambassadeur des Etats-Unis, Michael Pelletier ambassadeur des Etats-Unis à un petit déjeuner de rencontre avec Makila James – US Deputy Assistant Secretary. Cette dernière est en charge de l’Afrique orientale et du Soudan pour tout ce qui concernerait les opportunités d’affaires créées entre nos deux pays. Lors de la rencontre, le chairman de VIMA a évoqué les différents partenariats que son Groupe a déjà mis en place avec les Etats-Unis à Madagascar, à l’exemple de Symbion, World Trade Center, etc. « Dans un pays qui prend son envol comme Madagascar, l’importance des IDE et des partenariats privés n’est plus à démontrer, VIMa répondra toujours présent lorsque nous sommes sollicités »,a déclaré Zouzar Bouka.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Riry, 35 taona nandrariana akoho

Fialam-boly isan’ny mahasarika olona maro eto Antsirabe ny fampiadiana akoho. Saika feno hatrany ireo toeram-pampiadiana misy eto Antsirabe amin’ny andro tsy fiasana. Ilana fikarakaraina anefa ireny akoho mpiady ireny alohan’ny hiaka-tsehatra. Isan’ireo mpikarakara akoho ringi-bolo Razafimanantsoa Jean Francois Eric, na i Riry no amantaran’ny maro azy eto Antsirabe. 35 taona nandrariana akoho ny lehilahy ary saika efa mahafanatra azy avokoa ireo mpitia akoho eto Antsirabe. Ny hoe mandrary akoho dia mameno ireo elatr’akoho na rambon’akoho tapaka, ampifanohizana amina volon’akoho hafa, hoy Riry raha  nitafa taminay. Tsy ilana fitaovana maro fa volon’akoho no fitaovana ampiasana, ary zairina amin’ny kofehy sy fanjaitra. Ireo ihany no ampiasana, hoy Riry, saingy ilana fahaizana sy fahazarana ny manao azy. Fony mbola kely aho dia efa nandrary akoho, satria nanao izany ny ray aman-dreniko. Niampita ny fahaiza-manao sy ny traikefa  dia mitazona izany aho ary mahavelona ahy ny asa rehefa vanim-potoana toy izao. Manomboka ny volana aprily ka hatramin’ny  desambra no tena maha betsaka ireo mandrary akoho. Mahatratra hatramin’ny 10 isan’andro ny akoho rariany amin’izao ka manodidian ny 5000 ariary no handrariany ny akoho iray, arakaraka ny elatr’akoho tapaka. Tsy eto Antsirabe ihany no iasany fa maro ireo any amin’ny faritra no miantso azy, toy ny any Ambositra, Imady,  Miandrivazo, Morondava, , Mandoto, Antanifotsy ary Ambatolampy.  Nambaran’i Riry fa tsy mampiady akoho ny tenany fa mijanona ho mpikarakara fotsiny ihany. Saika afa-po daholo ireo mpiantso azy ka izany no hametrahan’ny olona fitokisana aminy ka hitetezany faritra.Nangonin’i Andry N. 

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Championnats de Madagascar : Les ténors confirment

Les championnats de Madagascar de basket-ball chez la N1B Dames et les moins de 20 ans garçons se tiennent à Fénérive Est avec cette impression du déjà vu tant les ténors habituels sont exacts au rendez-vous.

Chez les dames, MB2All occupe pour l’instant le haut du pavé où il est talonné dans ce groupe A par l’UJSFM de Toliara mais également par l’ASL Ambositra.

Dans le groupe B, « Serasera » d’Antsirabe confirme tous les biens qu’on pensait de cette sacrée équipe mais elle n’aura pas pour autant la partie facile devant BCSM et ASF, tous les deux de Tana.

Chez les garçons, MB2All prend aussi la tête du groupe A devant 2BC et l’ASCUT tamatavienne.

Dans le groupe B, on assiste à une confirmation du bond en avant du basket-ball de Toamasina avec le COSPN2 qui partage toutefois les points avec deux autres grosses cylindrées dont les Majungais de l’ASCB mais aussi le « Serasera » du Vakinankaratra.

Bref, un classement qui s’inscrit normalement dans la durée comme en témoignent les résultats de dimanche ci-après :

N1B dames

« Serasera » Antsirabe bat BCSM Tana par 49 à 30UJSFM Toliara bat ASLF Ambositra par 52 à 35COSPN2 Toamasina bat ABB Tana par 87 à 55

U20 garçons

« Serasera » bat DTSC par 61 à 56ASCB bat Texas Analanjirofo par 70 à 312BC Fénérive Est bat 619 Génération Morondave par 79 à 59ASF Tana bat AS Emma Fianarantsoa par 48 à 38ASCUT Toamasina bat AMBB Tana par 46 à 32MB2All Tana bat SBBC Mahajanga par 68 à 40

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Barea : Dax est de retour !

Dax est devenu une pièce maîtresse du « Kaiser Chiefs » dans le championnat sud-africain.

Pour une bonne nouvelle, le retour de Dax de son vrai nom Arohasina Andriamirado, au sein des Barea en est une.

C’est tout au moins sa déclaration où il fait aussi mention que cette publication a reçu l’aval du Comité de Normalisation.

En clair, les « Barea » vont enfin pouvoir aligner un vrai numéro 10 qui leur a manqué. En tout cas, c’est un plus incontestable pour toute l’équipe et on salive déjà à l’idée de le voir aux côtés de Njiva et Carolus et surtout son savoir-faire pour relancer Faneva Ima en attaque.

Comme il lui arrive aussi de marquer notamment au sein du « Kaiser Chiefs », c’est un élément indispensable au groupe.

Comme il a encore amélioré son jeu mais également son anglais, il peut toujours servir lors des explications avec des arbitres anglophones. En tout cas, c’est un grand point de gagné pour le groupe.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

THAILANDE – MADAGASCAR : Le couronnement du roi RAMA X au consulat thaï

De d. à g. , le ministre de l’ Intérieur et de la Décentralisation M. Tianarivelo Razafimahefa , représentant du gouvernement malgache et M. Kriwat Phamorabutra, gérant intérimaire du consulat général du Royaume de Thaïlande.

Le nouveau Roi du royaume de Thaïlande, Sa Majesté Maha Vajiralongkorn RAMA X a été couronné hier, à Bangkok. La cérémonie a été retransmise en direct à travers les ambassades et consulats des 98 pays avec lesquels la Thaïlande a des relations diplomatiques et consulaires.

La Thaïlande est un pays monarchique et le Roi a l’obligation de continuer le régime monarchique ancestral pour préserver les institutions monarchiques et bâtir mieux le pays dans le cadre de la légalité royale. Tout cela doit être mis en œuvre après le couronnement du Roi, qui a accepté légalement d’accéder au trône le 1er décembre 2016, après la mort de son père le Roi Bhumibol Adulyajed RAMA IX qui était au trône depuis 1950. La cérémonie du couronnement du nouveau roi a commencé samedi dernier et il est actuellement le 10e Roi de la monarchie de la Thaïlande. Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation M. Tianarivelo Razafimahefa a représenté le gouvernement malgache à cette occasion. La cérémonie a été retransmise en direct au consulat de Thaïlande. Après ledit couronnement, M. Kriwat Phamorabutra, gérant intérimaire du consulat général, a remercié le gouvernement malgache pour l’envoi du ministre de l’Intérieur à ce couronnement et en guise de solidarité, il a remis 7200 kg de riz pour les sinistrés de la région sud de Madagascar. Quant au ministre M. Tianarivelo Razafimahefa il a mis en valeur l’effort de la Thaïlande sachant allier harmonieusement traditions, cultures et modernité face aux aléas climatiques et économiques. C’est maintenant l’un des pays les plus prospères d’Asie. Le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères M. Tahirimiakadaza, le Sécrétaire exécutif du Bureau national de gestion de risques et catastrophes naturelles BNGRC le Colonel Elak Olivier et le Directeur général de l’ENAM M. Pascal Rabetahiana ont aussi été présents..

Nary Ravonjy

Midi Madagasikara0 partages

Sécurisation des élections : 9 450 policiers à déployer dans toute l’île

La police nationale, en tant que première responsable de la Sécurité publique, a déjà pris tous les dispositifs nécessaires pour assurer le bon déroulement de tous les processus pour la tenue des élections législatives prévues le 27 mai prochain. Pour ce faire, le ministère de la Sécurité publique va déployer 9450 policiers dans toute l’île, a annoncé le patron de ce département, Roger Rafanomezantsoa, hier lors d’une rencontre avec la presse à Anosy. 1390 de ces éléments vont s’occuper de la capitale. Depuis hier, ces policiers sont déjà consignés. Cette mesure va durer jusqu’à la fin de cette période électorale soit jusqu’à la publication des résultats des élections. En soulignant l’importance de ces élections pour la vie de la Nation, le Ministre Roger Rafanomezantsoa souhaite en effet, l’implication de tous les candidats ainsi que leurs comités de soutien et leurs partisans respectifs dans le maintien de  l’ordre public.  Cela doit se faire, d’après lui, à partir de la prise de responsabilité de tout un chacun. Vu la mission et le rôle que vont jouer les députés à l’Assemblée nationale, ces campagnes électorales qui ont débuté hier risquent d’être houleux. Mais cela ne doit provoquer aucun trouble du train-train quotidien  de la population si les concurrents acceptent de se soumettre à la législation en vigueur et se mettent d’accord à se respecter les uns les autres, estime le Ministre Roger Rafanomezantsoa. Ce comportement est de mise, notamment pour les candidats des six arrondissements de la ville d’Antananarivo, mentionne-t-il. Cela permet d’éviter au moins les embouteillages monstres qui pourront se produire durant cette période de propagande. Dans ce sens, le Ministre ajoute que les policiers de la circulation devront être renforcés. Raison pour laquelle, 1.100 élèves policiers vont être mobilisés. Les zones stratégiques comme les hôpitaux, les écoles, les dépôts de carburant devront être sécurisées. Dans ce sens, le Ministre s’en tient au renforcement du service de renseignements de la police à travers le redéploiement des policiers en tenue civile pour prévenir la possibilité des fauteurs de trouble.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

SIPEM Banque : Résultats en nette augmentation en 2018

Tous les indicateurs de performance de la Sipem sont au vert, avec des croissances, presque tous supérieurs à 20%.

SIPEM Banque, la seule banque 100% malgache affiche de très bons résultats. Lors de son assemblée générale tenue le 3 mai dernier dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo, SIPEM Banque a affiché un bilan plus que positif.

Hausse

Thierry Rajaona, PCA de SIPEM Banque

En effet, le produit net bancaire de la Sipem banque, au titre de l’année 2018, a connu une hausse de 24% par rapport à celui de l’année 2017. « Cette hausse est surtout expliquée par l’accroissement de 25% des produits d’intérêts et à l’amélioration à 22% des frais de dossiers. Son chiffre d’affaires a aussi augmenté de 84% » explique Thierry Rajaona, Président de SIPEM Banque. Sur le marché des crédits cet établissement financier a connu une hausse de 21% alors que celui de l’ensemble du marché a augmenté de 13.9%. Et c’est pareil pour les marchés de dépôt (dépôt à termes, dépôt à vue et épargne), la part de SIPEM a connu une croissance de 36% alors que celle du marché global a augmenté de 8.4% Le nombre de compte de dépôt a augmenté de 33% et le nombre de clients actifs crédit a augmenté de 15%. Les transactions au niveau des GAB ont augmenté de 188% en nombre et de 214% en valeur. Pour les changes manuels, les ventes de devises ont augmenté de 650% en nombre et 2414% en valeur, tandis que l’achat de devises a augmenté de 380% et nombre et de 242% en valeur. Pour ce qui est de l’effectif du personnel, elle a augmenté de 12 % pour aller de 321 salariés en fin 2017 à 359 salariés en fin 2018.

Télé compensation

Même si elle ne dispose encore pour le moment que d’une petite part de marché, SIPEM Banque qui appuie surtout les PME commence à jouer un rôle important dans le paysage financier du pays. La banque se modernise au fil des ans et est devenue un acteur direct du système en intégrant en 2018, la télé compensation. Elle a également mis en place de nouveaux produits comme les opérations de chèques et de virements interbancaires, la lettre de change via la compensation, les opérations en ligne, ainsi que les crédits de trésorerie comme l’avance sur salaire (particulier), le découvert , l’escompte de papier commercial, l’avance et caution sur marché. Les impacts importants des activités de la SIPEM ont été mesurés auprès de ses clients, que ce soit sur l’évolution globale des patrimoines ou sur les chiffres d’affaires et même sur la création d’emplois. On a ainsi constaté une évolution de 37% des patrimoines des clients. En moyenne, les chiffres d’affaires de ces derniers ont augmenté de 84%. Pour l’avenir, SIPEM Banque mise sur six grands axes stratégiques pour assurer l’évolution continuelle de la société durant les prochaines années, à savoir : le développement de la clientèle de PME, la finance digitale , l’évolution du SIG en « CoreBanking » l’accompagnement des ressources humaines et la création d’un Centre de Formation interne à la Banque, la responsabilité sociétale d’entreprise.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Ankaditoho-Maroho : Un ressortissant égyptien et son fils retrouvés morts sur un canapé

S’agit-il d’un suicide ou d’un crime passionnel prémédité. Seul le résultat de l’enquête, qui est en cours, pourra répondre à cette question pour savoir ce qui est survenu à une famille égyptienne résidant dans le fokontany de Maroho-Ankaditoho, du côté de Tsimbazaza, le 30 avril dernier. Ce jour-là vers 09 heures 30, le corps sans vie d’un homme ( 30 ans) et de celui de son fils (2 ans) ont été retrouvés dans le salle de séjour de leur maison. Alertés, des éléments de la Police scientifique et technique à Anosy se sont rendus sur le lieu. L’observation des corps a permis de constater que ceux-ci n’ont présenté aucune blessure. Pourtant, les policiers ont trouvé un biberon qui contenait encore du lait près de ces cadavres. Le constat a révélé également qu’avant leur décès, les défunts auraient allumé une cheminée durant la nuit car de la fumée a encore envahi les lieux au moment où les policiers ont débarqué. Compte-tenu de cette circonstance, la cause de la mort de ces deux personnes s’avère être suspecte. Soupçonnant un empoisonnement, la police a envoyé le biberon susmentionné au « service des fraudes alimentaires » à Tsaralalàna pour expertise. Une demande d’autopsie auprès du tribunal a été formulée. Ce qui est inquiétant dans cette affaire, c’est d’entendre que cette nuit-là, selon toujours les informations, l’épouse de cet Egyptien était dans la maison. Que s’était-il alors passé entre ce couple. Pour répondre à cette question, la femme du défunt a déjà passée un premier interrogatoire auprès de la brigade criminelle à Anosy en charge de l’enquête. On attend alors la suite de cette affaire.

T.M.