Les actualités Malgaches du Mardi 06 Novembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara321 partages

« IT Station » : Un nouveau centre commercial dédié aux nouvelles technologies à Behoririka

« IT Station » veut devenir une référence dans la distribution de matériels informatiques et de téléphonie de marque.

« IT Station » ouvrira bientôt ses portes pour permettre aux consommateurs de faire convenablement des achats de fin d’année dans le domaine de l’informatique et de la téléphonie

Les nouvelles technologies sont actuellement en vogue. Et elles le seront encore plus avec l’apparition d’un nouveau centre commercial qui leur est entièrement dédié.

Ere du numérique

Il s’agit en l’occurrence de « IT Station », ce nouvel immeuble de quatre étages sis à Behoririka, non loin de « CITIC », plus précisément sur la montée vers Tsiazotafo et qui va bientôt ouvrir ses portes. Une ouverture qui suit la tendance actuelle à l’ère du numérique. Une ère marquée notamment par l’apparition de ces petits magasins de distribution de matériels de la nouvelle technologie comme les téléphones portables, les ordinateurs, les téléviseurs et autres appareils audiovisuels. En somme la technologie numérique commence à s’ancrer dans la vie quotidienne des Tananariviens. Et c’est justement pour répondre à ces besoins que des promoteurs ont eu cette idée de créer « IT Station », un centre commercial qui se démarque par sa modernité. La présence de « IT Station » répond en tout cas à de nombreux besoins, dans la  mesure où les centres commerciaux existants, spécialisés dans ce domaine, n’arrivent plus à satisfaire la demande locale des opérateurs.

Référence

Avec une façade munie de deux écrans géants, et ses 50 box équipés, « IT Station » a, en tout cas, l’ambition de devenir une référence dans son domaine. Situé en plein quartier des opérateurs en informatique et proche des autres centres commerciaux de renommée que sont « CITIC » et « Suprême Center », « IT Station » garantit une bonne affluence et offre un environnement de sécurité autant pour les vendeurs locataires que pour les clients et visiteurs. « Ce nouveau centre est bâti suivant les normes internationales et les boutiques y proposent essentiellement des produits de grandes marques» précise un responsable de « IT Station ». En plus d’être spacieux et bien illuminé, chaque box dispose d’un système anti-incendie. L’immeuble est également sécurisé par des smarts caméra et une équipe de sécurité assure la garde 24h/24 afin d’offrir aux locataires et aux visiteurs une certaine sérénité.  Si le rez-de-chaussée, le premier, et le deuxième niveau sont réservés aux matériels informatiques et à la téléphonie, le troisième est destiné aux bureaux. Enfin, le 4e niveau, qui comporte une terrasse, abrite un « food-court », dont un grand restaurant spécialisé dans les produits de la mer.

Centre pilote

Une salle de conférence équipée d’un écran géant haute définition y est également disponible pour les réunions, séminaires et autres cérémonies officielles ou familiales. « Le nouvel immeuble, par sa situation stratégique, est un emplacement privilégié pour le regroupement des opérateurs spécialisés dans les smartphones et produits informatiques. C’est une icône de référence dès lors que l’on parle de technologies numériques ». Bref, « IT Station » est un centre pilote dans le domaine de l’informatique, mais également une référence en termes d’E-Commerce. C’est une zone innovante avec des animations autour des nouvelles technologies. Le centre commercial prépare une ouverture provisoire en attendant l’inauguration officielle, afin que les locataires ne ratent pas les ventes de Noël et du Nouvel An.

R.Edmond.

News Mada40 partages

Jeunes et NTIC: la démarche sociale n’a pas été optimisée

Selon l’avis d’un historien et sociologue, Hemerson Andrianetrazafy, on ne réfléchit pas assez sur la manière d’optimiser les NTIC, en termes de démarche sociale et en vue d’un usage commun.

. Les Nouvelles : Que pensez-vous de la place des NTIC à Madagascar?

– Hemerson Andrianetrazafy : Qu’elles ont ouvert des portes en vulgarisant certaines technologies considérées comme étant des produits de luxe auparavant. Actuellement, on peut dire que l’accès à ce monde extrêmement ludique par le biais de l’internet et des réseaux sociaux, se démocratise. Il y va sans dire que cela offre des possibilités multiples aux jeunes et moins jeunes. Toutefois, on ne réfléchit pas assez sur la manière d’optimiser les NTIC en termes de démarche sociale.

. Pourquoi dites-vous cela ?

– Cela se voit surtout au niveau de l’éducation en vue d’une formulation ou d’un usage commun.

. C’est-à-dire ?

– Actuellement, les réseaux sociaux offrent un espace qui permet à tout un chacun, même les plus imbéciles, de marquer son existence dans un ensemble de monologue où personne n’écoute personne, personne ne voit personne. On mesure le monde à l’ombre de son nombril avec des thématiques qui font tout de même « buzz ». Pire, cela entraine au niveau de la praxis éducationnelle, la démultiplication d’une démarche qui évite toute réflexion à travers les « copier » « coller ».

Il m’arrive de donner des thématiques de réflexion à mes étudiants en leur conseillant d’exploiter des ressources sur internet, mais finalement, je n’ai récolté que des recueils sans réflexion aucune. Ils m’ont transposé des encyclopédies, des photocopies avec leur propre nom dessus, sans référence aucune à celles qu’ils ont copiées.

. Que proposez-vous donc comme solution ?

– Il y a une réflexion et une éducation à faire au sujet de l’exploitation des NTIC, en adoptant une démarche à suivre, notamment auprès des jeunes. Il faut dominer ces technologies et non pas l’inverse. Le ministère de la Culture et celui de l’Education sont les premiers concernés. Cela, sans oublier le monde des intellectuels qui ont aussi leur rôle là-dessus.

En effet, au fil de l’usage, on remarque qu’il y a des aspects moins explorés et exploités dans l’utilisation des NTIC. On devrait ainsi habituer les internautes à en tirer profit au maximum, mais ne pas se contenter seulement des aspects ludiques et rébarbatifs. Dans le cas contraire, il est fort probable que ce soient ces derniers aspects qui vont conditionner l’évolution des choses.

Propos recueillis par Sera R.

Midi Madagasikara34 partages

Puces électroniques de zébus : Le marché attribué à la société GTC

Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé par le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage concernant l’introduction des puces électroniques dans le système d’identification des zébus, tout en luttant contre les vols de bovidés. « Ce marché a été attribué à GTC (Genius Technology Company), une société purement malgache, apolitique et ne soutenant aucun candidat à l’élection présidentielle. Nous avons mené des recherches depuis 2010 pour aboutir à la création de cette puce électronique géolocalisable. Ce brevet d’invention est maintenant dépôsé auprès de l’OMAPI (Office Malgache de la Propriété Industrielle) », a déclaré Rakotoarisoa Jean Luc, le responsable de communication de cette entreprise, lors d’une conférence de presse hier, dans les locaux de l’ONG Habaka à Tsimbazaza.

Brevet d’invention. « Les autres chercheurs peuvent faire une découverte en la matière en présentant leurs résultats de recherche, mais c’est nous qui avons maintenant le brevet. Il s’agit notamment de la puce électronique dénommée bolus ruminal géolocalisable « Omby Madio ». Elle est issue de la combinaison de deux technologies, à savoir le RFID (Radio Frequency Identification) et le GPS (Global Positioning System). Ce qui permettra à la fois d’identifier chaque zébu et de localiser ses traces en cas de perte ou de vol », a-t-il poursuivi. Une puce électronique sera ainsi implantée dans chaque bovidé, et ce, par voie orale. « Un dispositif appelé lance-bolus est utilisé pour permettre de faire avaler cette puce électronique géolocalisable. C’est déjà pratiqué dans de nombreux pays en Afrique. Les éleveurs le connaissent bien, car on l’a appliqué entre autres pour le déparasitage de leurs cheptels. Cette puce est implantée dans une partie de l’estomac de l’animal. Ce qui permettra de faciliter la lecture de ce bolus. Notons que le cycle de vie d’un bovidé est en moyenne de sept ans. La puce électronique géolocalisable ne sera plus valide après l’abattage de l’animal », a fait savoir Andriamparany Hobisoa, un docteur vétérinaire travaillant avec la société GTC.

 Navalona R.

News Mada18 partages

Ceni: « Tsy sakana ny tsy fananana kara-pifidianana rehefa anaty lisitra…. »

Nitondra fanazavana amin’ny pitsompitsony samihafa, amin’izao hiatrehana ny fifidianana izao ny eo anivon’ny Ceni, omaly. Nambaran’izy ireo amin’izany ireo dingana tokony hataon’ny mpifidy amin’ny latsa-bato, rahampitso.

« Tsy antony manakana ny tsy hifidianana ny tsy fananana kara-pifidianana. Ilaina ny mitondra kara-panondrom-pirenena, na ny fahazoan-dalana mamily fiara, na koa ny pasipaoro ahafahana mifidy”, hoy ny eo anivon’ny Ceni. Nentanin’izy ireo ny rehetra mba tsy hiandry ny fotoana farany vao mijery ny kara-pifidianana. Fomba fanao koa anefa ny fisian’ny latabatra eo ivelan’ny birao fandatsaham-bato (BV) ahitana ireo kara-pifidianana amin’ny andron’ny latsa-bato, hijeren’ny mpifidy ny azy.

Ankoatra izany, notsiahivina tamin’izany fa hamarinina ny ankihibe raha vao miditra ny BV ny mpifidy na efa misy ranomainty na tsia. Hamarinina avy eo na efa ao anaty lisi-pifidianana. Mandray ny biletà tokana avy eo ary manamarina fa tsy maintsy misy sonian’ny mpikambana roa ao amin’ny BV ny an-damosin’ny biletà.  Miditra ny trano fisainana rehefa voaray izany ary manao ny fanamarihana ny “X” amin’ny biletà tokana misy ny kandidà hofidina. Havalona izany avy eo ary mivoaka miroso eo amin’ny vata fandatsaham-bato. Aorian’izany, manatona ny mpitan-tsoratra manao sonia.

Miandry toromarika ny mpitandro filaminana

Ho an’ny fanisam-bato kosa, azon’ny olom-pirenena rehetra hatrehina izany. Mialoha izany anefa, tsy maintsy vitaina ny latsa-bato ho an’ireo mpifidy tonga mialoha ny amin’ny 5 ora, fotoana hifaranan’ny fifidianana. Raiketina an-tsoratra (PV) avokoa ny fizotry ny latsa-bato ary manana zo hahazo izany avokoa ireo delegen’ny kandidà.

Momba ny mpitandro filaminana kosa, tsy afaka miditra an-tsehatra na mitsofoka anaty BV izy ireo raha tsy misy ny toromarika avy amin’ny filohan’ny BV noho ny tranga miseho. Efa misy ny fandaminana sy fandrindrana momba izany ankoatra ny fiarovan’izy ireo ny fitaovana sy ny fitondrana ny voka-pifidianana.

Araka izany, inoana fa hizotra am-pilaminana sy ho ao anaty fitoniana izao fifidianana izao.

Synèse R.

Midi Madagasikara14 partages

Destination Est : Un circuit « City tour » pour découvrir le grand port de Toamasina

La visite du grand port de Toamasina est un produit touristique. (Photo d’archives)

Une agence de voyages réputée, basée à Toamasina, vient de lancer un nouveau produit « City tour » afin de faire découvrir aux touristes toutes les facettes du Grand Port dans cette capitale économique de la Grande Île. Ce circuit est à la fois historique, culinaire et culturel. C’est un nouveau circuit permettant de promouvoir la destination Est au niveau international.

D’après les explications des responsables de cette agence de voyages, il s’agit d’une immersion totale dans le quotidien de cette ville économique de Madagascar, célèbre pour ses pousse-pousse , ses tuk-tuk ainsi que ses marchés. Accompagnés d’un guide, les visiteurs iront faire une incursion dans l’histoire de la ville, à travers ses bâtisses à l’architecture créole et ses vestiges de l’époque coloniale.

S’ajoute  au programme l’exploration des lieux emblématiques de la ville tels que la place des banians et l’Avenue de l’Indépendance, ainsi que la rencontre avec les artisans locaux dans leurs ateliers. La découverte culinaire n’est pas en reste, avec la dégustation de la spécialité locale ou la fameuse « soupe chinoise de Tamatave ».Et pour terminer en beauté le circuit, rendez-vous en bord de mer pour siroter une noix de coco et avoir les pieds dans l’eau. Mieux vaut le voir une fois que de l’entendre mille fois !

Navalona R.

News Mada13 partages

Droits d’inscription: des parents dans la tourmente

Une hausse des droits d’inscription est enregistrée pour cette nouvelle rentrée scolaire, aussi bien au niveau des établissements publics que privés.

Pour les établissements scolaires publics de la capitale, les droits d’inscription d’un élève se situent actuellement entre 35 et 50 000 ariary. Cette tendance est aussi observée au niveau des  périphéries, accusant ainsi une augmentation de 10 à 20% par rapport à l’année dernière, voire un peu plus, dans certains établissements qui prennent encore en charge les maîtres Fram.

Comme la majorité des enfants scolarisés dans un établissement public sont issus d’un milieu défavorisé, il est difficile pour les parents de s’acquitter d’un seul coup d’une telle somme, surtout avec trois ou quatre enfants à charge. C’est largement au-dessus de leurs moyens. D’autant plus, l’achat des fournitures scolaires est à prendre en compte.

Record pour les écoles privées

Les écoles privées ne sont pas en reste, notamment les établissements confessionnels. Au bas mot dans les 20%, témoignent certains parents à propos de cette hausse.

«De 70 000 ariary auparavant, on a dû débourser 85 000 ariary par élève cette année», déplore une mère de famille dont trois de ses enfants se trouvent dans une école confessionnelle d’Alakamisy Fenoarivo, du district d’Atsimondrano.

Même si certains établissements privés n’ont pas observé une augmentation de leurs droits d’inscription, ils se rattrapent dans les frais de scolarité ou l’écolage.

Sera R.

News Mada12 partages

Géolocalisation des bovidés: la GTC présente «Omby Madio»

Après avoir mené des recherches depuis 2011, la société Genius technologie compagnie (GTC) a présenté hier, au Centre d’information et de documentation scientifique et technique (CIDST) à Tsimbazaza, le projet  «Omby Madio», relatif à la géo localisation des bovidés dans le pays.

Un résultat de recherche 100% malgache que la GTC compte vulgariser au niveau national, avec la collaboration de l’Etat. «Nous avons proposé le projet aux autorités étatiques en 2014. Mais ces derniers l’ont jugé moins prioritaire et ont avancé que l’Etat ne dispose pas de budget nécessaire pour sa concrétisation», a avancé Jean Luc Rakotoarisoa, responsable au niveau de la GTC.

Avant de poursuivre que «le sujet a de nouveau été remis sur le tapis au début de l’année, durant la cérémonie de présentation de vœux. Les dirigeants se sont montrés intéressés».

Toutefois, ce n’est qu’en septembre 2018 que le ministère concerné a fait un appel à manifestation d’intérêt pour la réalisation du projet de géo localisation des bovidés, notamment après qu’un autre homme politique l’ait annoncé comme l’une des solutions contre le vol de zébus. Le marché a été attribué à la société GTC, lundi dernier.

Dépôt de brevet

Par ailleurs, cette jeune entreprise a tenu à préciser qu’elle a déjà déposé un brevet sur le sujet, auprès de l’Office malgache de propriété industrielle (Omapi). Jean Luc Rakotoarisoa a poursuivi dans ce sens. «Nous ne faisons pas de la politique, car nous restons dans le cadre de la recherche. Et nous sommes prêts à travailler avec n’importe quel chercheur et autres partenaires».

Concrètement, la géo localisation des bovidés consiste à implanter sous la peau de l’animal un bolus, conçu à travers deux technologies. D’abord, le GPS permettant de localiser la bête puis,  la puce RFID qui contribuera à identifier sa race.

Par ailleurs, les bœufs peuvent être tracés grâce à une carte off-line qui contient  leurs coordonnées géographiques.  Un essai a déjà été fait sur une centaine de bœufs dans le pays.

 

Riana R.

 

News Mada11 partages

« Ny vakoka malagasy »: hotsaroana ny nahamay ny Rova Manjakamiadana

Na tsy mbola voavaly aza ny fanontaniana toy ny “iza no nandoro ny Rova?”, “Tamin’ny fomba ahoana no nampirehitra ny Rova?”, sns… Mila fantatry ny taranaka aty aoriana ny tantaran’izany vakoka izany.

6 novambra 1995-6 novambra 2018. 23 taona katroka androany ny nahamay ny Rova Manjakamiadana, vakoka sarobidy, mirakitra ny tantaram-pirenena. Na eo aza ny fanarenana izany toerana izany, voafafa sy tsy hay averina, na oviana na oviana ny tena izy amin’io lapan’ny Mpanjaka io.

Tsy vitsy ny taranaka tsy nahalala na tsy nahita akory izany Rova izany. Ny fotoana toy izao no hampahatsiahivana, na hampahafantarana indray ny tantara. Anisan’ny mikarakara hetsika mahakasika izany, indrindra, ny fikambanana Mamohaela sy ny Ivontoeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) etsy Antsahavola.

Efa natomboka, ny 23 oktobra teo, ny fifaninanana poezia, hira ary « slam », momba ny vakoka malagasy. Efa nampahafantarina, ny 2 novambra teo, ireo notsongaina tamin’ny mpifaninana, amin’ireo sokajy telo ireo. Hita ao amin’ny pejy « facebook » an’ny IKM izany. Malalaka kosa ny fisafidianan’ny mpitsidika io pejy io izay sanganasa mahaliana azy. Hotolorana loka ny be mpifidy indrindra.

Azo lazaina ho ivon’izao fahatsiarovana ny nahamay ny Rova Manjakamiadana izao kosa ny androany. Roa sosona ny hetsika hotanterahina : ny fanokafana ny fampirantiana, mitondra ny lohahevitra hoe « Ny vakoka malagasy », etsy amin’ny IKM. Azon’ny rehetra tsidihina ity hetsika mahaliana ity, hatramin’ny 17 novambra. Mbola anio maraina ihany, hisy ny famelabelaran-kevitra entin-dRazafimandimby Mahery Tiana, mikasika « Ny toerana sy ny lanjan’ny vakoka malagasy ankehitriny ».

23 taona be izao no efa nahamay ny Rova, saingy tsy ahitana mangirana na atao ambanin-javatra ny fikarohana ireo nahavanon-doza. Antenaina fa hivaly ny hetahetan’ny Malagasy, ny ahitana ny marina momba ity raharaha ity, amin’izay filoha vaovao ho lany eo.

Landy R. 

News Mada10 partages

Présidentielle 2018: le peuple aux urnes

Après les tapages de la campagne électorale, l’heure est au vote. Moins de 10 millions d’électeurs auront à choisir entre 36 candidats. A vrai dire, ce scrutin est déterminant pour l’avenir du pays durant les cinq prochaines années.

Le décompte final est enclenché. La campagne électorale s’est terminée hier à minuit, ce qui laisse un temps de réflexion pour les citoyens avant de se rendre aux urnes demain.

D’après le recensement de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), 9.903.913 électeurs sont attendus dans les 24.852 bureaux de vote répartis dans toute l’île, soit une augmentation de 7.38% des vontants, par rapport aux années précédentes.

 A noter que la Ceni a déjà cartographié l’emplacement des bureaux de vote et toutes les informations relatives à ce sujet sont disponibles sur son site.

Précisions de la Ceni

Les électeurs auront à se munir de leur carte d’électeur et leur carte nationale d’identité pour pouvoir voter. A défaut, ils pourront toujours présenter, soit leur passeport, soit leur permis de conduire, à condition d’être inscrits dans la liste électorale.

Sur ce, la Ceni a tenu à préciser que seuls les inscrits ont le droit de voter. Cela, contrairement à certaines rumeurs selon lesquelles les non-inscrits peuvent se munir d’une «attestation de non-inscription» à présenter au niveau des SRMV. Il en est de même pour les ordonnances qui ne seront plus délivrées aux électeurs et encore moins valables durant le jour du scrutin. Pour la Ceni, «aucun électeur ne pourra voter sans être inscrit dans la liste électorale».

La proclamation des résultats officiels est prévue entre le 20 et le 28 novembre. Le deuxième tour se tiendra ainsi le 19 décembre.

Des milliers d’observateurs

La mission d’observation de l’Union européenne (MOE-UE) déploie une centaine d’observateurs, répartis dans toute l’île. Jusqu’à hier, le chef de la mission, Cristian Preda a effectué une visite sur le terrain à Taolagnaro.

«Nous nous ne fions pas aux rumeurs mais aux faits», a-t-il indiqué lors d’un point de presse sur place. La MOE-UE effectuera une déclaration préliminaire vendredi.

L’OIF a également déjà déployé une douzaine d’observateurs, non seulement pour une mission d’observation mais également pour une mission d’information. Ceux de la Sadc sont également dans nos murs.

Du côté des malgaches, la société civile répond présente, notamment à travers l’Observatoire Safidy, présentée ce jour. Près de 7.000 observateurs sont déployés dans toute l’île

Le KMF/Cnoe fera également partie du paysage électoral, comme lors des précédentes élections. Ayant déjà une certaine expérience en la matière, le comité sera réparti dans une centaine de districts.

D’autre part, le «Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar (Pev Madagascar)» mettra en place une «Situation Room», dans ses locaux au Tour Sahavola à Antsahavola. Cette dernière dispose d’un centre d’appels, de saisies et de traitement de données. Un moyen de s’informer sur les éventuels conflits et/ou violences liés aux élections.

Toutes les conditions sont alors réunies pour la tenue du scrutin de demain. Les bureaux de vote seront ouverts à partir de 6h. Les électeurs sont invités à vérifier les deux signatures des membres du bureau de vote au dos du bulletin unique pour éviter toute falsification.

Tahina Navalona

 

News Mada9 partages

Tandindomin-doza ny Barea: mety ho votsotra ny Can 2019

Tsy tontosa hatramin’ny ora farany ny fifidianana ny ho filohan’ny federasiona malagasy ny baolina kitra (FMF), nokasaina notanterahina omaly. Ahiana, ny tsy hahafahan’ny Barea hiatrika ny Can 2019. Nitraotra ireo mpitia baolina kitra ka nanao fihetsiketsehana nilanja sora-baventy tetsy Mahamasina sy Isoraka.

Mitovitovy, amin’ny fifidianana izay ho filoham-pirenena hotanterahina rahampitso alarobia, ny an’ny  federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF). Feno tebiteby sy ahiahy ny kandidà sy ireo mpitia ary ny mpanara-baovao. Hihemotra amin’ny fotoana tsy mbola voafaritra indray  mantsy ny fifidianana, nokasaina natao omaly alatsinainy, taorian’ny  48 ora, voalazan’ny lalàna mifehy ny fifidianana, taorian’ny tsy nahatontosa izany ny asabotsy lasa teo, tany Sambava.

Vokatr’izay,  nirongatra  nitondra sora-baventy sy nihorakoraka nitaky ny hanaovana ny fifidianana ireo mpitia  baolina kitra. Nirodorodo teny amin’ny lapan’ny fanatanjahantena, nivorian’ireo filohan’ny ligim-paritra  14 dia Vatovavy Fitovinany, Vakinankaratra, Melaky, Diana, Analanjirofo, Atsimo Antsinanana, Atsimo Andrefana, Bongolava, Antsinanana, Sofia, Amoron’i Mania, Matsiatra Ambony, Anosy ary Androy, niaraka tamin’ny minisiteran’ny fanatanjahantena, izy ireo. Ny sasany indray nirohotra  nankeny amin’ny foiben’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra teny Isoraka.

Nambaran’ny solotenan ‘ireo mpitia baolina kitra ireo fa tsy tokony atao sorona  ny  Barea de Madagascar, fa avelao hanao  “ Can   2019”.  Araka ny fantatra  mantsy  mety  hitarika any amin’ny “disqualification” n’ny Barea de Madagascar, tsy hahazo hiatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika  “Can  2019”, ity tsy  fahatanterahin’ny fifidianana ity.

Raha tsiahivina,  tsy nahatratra ny fetrisa   “quorum” ny mpifidy ka antony nanemorana ny fifidianana. Tsy nahafeno ny isa  15  ilaina amin’ny latsa-bato mantsy  ireo filohan’ny ligim-paritra.

Miandry ny valin-tenin’ny Fifa

Nisy ny fivoriana maika niantsoan’ny minisitera ireo ligim-paritra, omaly saingy  tsy afaka nanao na inona na inona ny minisitera fa niangavy ny hanatanterahina ny  fifidianana fotsiny. Manao  “ingérance” mantsy  izy raha toa miditra lalina amin’ity  fifidianana ity fa mijanona ho mpanara-maso  fotsiny ihany.

Tetsy an-kilany, nandefa taratasy any amin’ny  federasiona iraisam-pirenena  (Fifa) ireo ligim-paritra  14 mangataka fahazoan-dalana, hanatontosana ny fifidianana. Tsy afaka namaly izany mivantana ny solontenan’ny Fifa, tonga teto an-toerana fa  tsy maintsy hitondra ny hetahetan’ireo ligy ireo, any amin’ny lehibeny.

Mandra-piandry izany, mizara roa ireo ligim-paritra mpandatsa-bato. Ao ireo tsy mankasitraka ny hanaovana ny fifidianana, etsy an–kilany misy ireo mitaky ny hanaovana izany. Toy izany koa ireo kandidà izay misy ny niala an-daharana ary eo  koa ireo lasa miray dia sy mifanohana.

Manao antso avo amin’ny mpitondra sy ny vahoaka ary ny federasiona ihany koa ireo mpilalaon’ny Barea, hijery vaha-olana  mba tsy hisian’ny fahadisoam-panantenana ho an’ny malagasy.

 

 

Mi.Raz

Midi Madagasikara9 partages

6 novembre 1996 – 6 novembre 2018

Cela fait maintenant vingt deux ans que le palais de la Reine, ou le « Rova » qui abritait palais, sépultures et résidences royales ont été « incendiées » selon les premières suppositions des enquêteurs. Vingt-deux ans, mais dans la littérature et les écrits existants, tout au plus, trois livres parlent de ce lieu historique. Le plus récent a été édité en 2006 par « Trano Printy » avec la plume de Samuel Rabefaritra. Il porte le titre de « Tantara an-tononkalo : Rovan’i Manjakamiadana fahiny sy ankehitriny ». Un recueil de poèmes, avant tout, mais aussi un voyage à travers l’histoire de cette place historique malgache. Quant à l’auteur, Samuel Rabefaritra est un auteur peu connu à Madagascar, son livre est en vente à l’étranger et dans le pays. Né en 1925, il est connu dans le milieu littéraire malgache comme ayant une écriture limpide et vigoureuse. « Tantara an-tononkalo : Rovan’i Manjakamiadana fahiny sy ankehitriny », semble prendre des sources dans des témoignages écrits mais aussi oraux. Comme le permet la poésie, la mise en perspective de ces témoignages permet de vivre le ressenti des gens des époques royales. Sans oublier le désarroi généré par son incendie, qui a tout de même coûté la vie à des individus non encore identifiés.

Maminirina Rado

News Mada7 partages

Météo: un temps chaud et sec

Pour cette semaine, d’après la prévision de la météo, un temps chaud et sec en général est observé dans toute l’île, avec une température qui restera quasi-stationnaire et chaude. Les valeurs maximales seront entre 29 et 37°C et les minimales entre 15 et 25°C. Les températures maximales seront observées dans le Menabe et Atsimo Andrefana.

Toutefois, la pluie se manifestera par endroits sur la partie centrale des Hautes terres, Melaky et Bongolava. Elle peut s’étendre dans la partie sud vers la fin de la semaine.

Quant à la cyclogenèse, se trouvant hier à 1.660 km au nord-est d’Antsiranana, son évolution en tempête tropicale n’est pas à écarter dans les deux à trois prochains jours. «Ce système n’aura pas encore d’incidence sur les conditions météorologiques à Madagascar durant les cinq premiers jours de la semaine», a fait savoir la météo.

Sera R.

 

Midi Madagasikara6 partages

Actions RSE de la STAR : Appui à la scolarisation de 460 enfants démunis

Remise de kits scolaires par la STAR aux enfants démunis.

Les enfants des « Fokontany » Antaninandro, Ankadivato et Mandialaza Ambatomitsangana pris en charge par « SHAREMADA » sont les bénéficiaires des kits scolaires attribués par la STAR, pour cette fois.

69,8%. C’est le taux d’achèvement de l’école primaire à Madagascar, selon la Banque mondiale. L’Enquête Auprès des Ménages (EPM) menée en 2010 indique que le taux d’accès au primaire à la population vulnérable en milieu urbain est de 27% et que le taux d’abandon est de 16,6%. Les parents des élèves non scolarisés ou ceux qui abandonnent les bancs de l’école évoquent généralement des raisons économiques et les difficultés financières. Aussi l’éducation des enfants est sacrifiée au profit d’autres priorités. A Antananarivo, des associations prennent en charge ces enfants, dont l’association « SHAREMADA », qui veille sur les enfants des quartiers défavorisés de la capitale. Cette dernière a fait de ce volet une de ses priorités. Depuis des années, l’association contribue à l’éducation de ces enfants, en apportant un soutien à leur scolarisation. Dans la même foulée, la STAR collabore avec l’association « SHAREMADA », en faisant dons des kits scolaires aux enfants de 4 à 15 ans scolarisés dans les EPP les CEG des quartiers alentours et autres écoles prenant en charge les enfants défavorisés. C’est le cas pour les enfants des trois « Fokontany » pris en charge par « SHAREMADA », qui ont reçu des kits scolaires, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière au Collège Rafiringa Faravohitra.

Actions continues. Pour la STAR, la non-scolarisation et l’abandon scolaire sont des facteurs qui peuvent engendrer un avenir précaire aux enfants et aux jeunes. C’est la raison pour laquelle, cette société appuie la scolarisation. Outre les actions déjà entreprises, d’autres élèves recevront également leurs kits dans le courant du mois de ce mois de novembre. Il s’agit des élèves de l’Ecole de rugby des cheminots et les enfants de l’orphelinat d’Ambatolampy. Cette année donc, à l’occasion de la rentrée scolaire 2018-2019, plus de 460 élèves recevront leurs kits scolaires. « Chaque kit comprenant un sac à dos, une trousse, des stylos et des cahiers. Chaque année, et tout au long de l’année, la STAR multiplie les actions en faveur de la population dans le cadre de ces actions RSE afin d’apporter sa contribution aux plus démunis. Des actions autant dans l’éducation, le social, la santé que l’environnement. En apportant notre contribution à la scolarisation de ces 460 enfants, nous espérons ainsi apporter notre pierre à l’édifice quant à la construction de l’avenir de nos enfants » a affirmé Anna Rabary, SG de la STAR.

Antsa R.

News Mada5 partages

Iraky ny ONU – Fifidianana: « Hamadika pejy vaovao eo amin’ny tantara i Madagasikara…. »

Tonga ny vahiny. Noraisin’ireo lehiben’ny Andrimpanjakana eto amin’ny firenena ny iraka manokan’ny Firenena mikambana (ONU), amin’ny alalan’i  Abdoulaye Bathily, omaly. Nambarany fa nizotra araka ny tokony ho izy ny fanomanana sy ny fikarakarana ny fifidianana. “Hita fototra fa mandeha sy mihodina ny Andrimpanjakana. Mihatra ny demokrasia tamin’ny fampielezan-kevitra”, hoy izy. Nanteriny fa voahaja avokoa ireo pitsompitsony rehetra  ary voahaja ny fepetra samihafa. Nizotra ara-dalàna izany ary samy nandray ny andraikitra  ireo nomena izany, naneho ny fitiavan-tanindrazana. “Tanjona ny hiarahan’ny rehetra manaiky ny voka-pifidianana eo. Mba ho ao anaty fitoniana ny hifidian’ny vahoaka ka hirosoana any amin’ny fampandrosoana”, hoy ihany izy.

Nisehoan’ny tsy fitovian-kevitra samihafa…

Niaiky ny tenany fa niseho ny tsy fitovian-kevitra, saingy ahatarafana ny demokrasia izany ary malalaka ny fanehoan-kevitra. Nambarany fa eo anilan’i Madagasikara hatrany ny ONU sy ny fianakaviambe iraisam-pirenena.

Anisan’ny anton-diany eto ny handrindra ny asan’ireo mpanara-maso avy amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Anisan’izany ny avy amin’ny Vondrona afrikanina (UA), ny Vondrona eoropeanina (UE), ny iraka mpanara-maso avy amin’ny Sadc. “Manentana ny vahoaka izahay mba handray anjara amin’ny fifidianana… “, hoy ny iraky ny ONU.

Synèse R.

News Mada4 partages

Foot-Election Fédérale: le comité exécutif de la FMF abat sa dernière carte

Le feuilleton électoral de la Fédération malgache de football (FMF) n’est pas près de s’arrêter ! Sous pression de toutes parts, le comité exécutif de la fédération a annoncé hier que la tenue du scrutin fédéral, ne pourra se faire avant le 7 novembre.

Sentant le danger imminent qui plane sur lui, le comité exécutif de la FMF est sorti de sa tanière. Pourtant, rien n’a indiqué un tel scénario durant la journée d’hier. Après leur mutisme depuis le 3 novembre, Doda Andriamasasoa et son équipe ont sorti un premier communiqué écartant la tenue du scrutin fédéral, avant l’élection du président de la République.

Ils ont par la suite snobé l’invitation du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), pour une médiation de sortie de crise qui s’est tenue au palais des Sports de Mahamasina, avant une consultation relative à la tenue du scrutin.

Dans son premier communiqué de la journée d’hier, la FMF évoque que « suite aux graves incidents qui ont précédé l’AGE du 3 novembre, d’une incertitude localisation exacte de quelques votants et du fait de la proximité de l’élection présidentielle nationale, les conditions ne sont pas réunies pour organiser cette AG,  reportée dans les meilleures conditions de sérénité et de transparence… ».

Puis, en fin de soirée, après la réunion du comité exécutif, un deuxième communiqué est tombé, annonçant que « le comité exécutif de la Fédération malgache de football et la Commission électorale nationale rencontreront le ministère de la Jeunesse et des sports dans les prochains jours pour discuter des propositions de date (après l’élection présidentielle)».

Rien d’inquiétant

En continuant de jouer la montre, la FMF espère renverser la tendance à l’usure. Sauf que, l’instance internationale du football (Fifa) veille au grain. Contrairement à ce que la majorité pense, le danger est plus réel pour le comité exécutif que pour les Barea de Madagascar.

Dans son article 26 alinéa 2, le code électoral fixe que « la Fifa a le droit d’intervenir à tout moment dans la procédure électorale de la FMF, pour contrôler sa conformité et vérifier le respect du présent code ainsi que ses statuts et règlements ». Ce que la Fifa a fait lors des élections au niveau des ligues régionales.

Mais plus important est l’alinéa 3 dudit article, qui précise que « de même, la Fifa peut, selon le cas, suspendre ou annuler  la procédure électorale et/ou désigner une administration provisoire pour la FMF ». Tout est dit !

 

Naisa

 

News Mada3 partages

Fotodrafitrasa: 64 % amin’ny lalana faran’izay ratsy, tsy azo ampiasana

Tombanana 30.000 km ny lalana rehetra eto amin’ny Nosy : ny lalam-pirenena, ny lalana any amn’ny faritra, ary ny lalana mampitohy ireo kaominina. Manodidina ny 11.746 km ny lalam-pirenena. 44 % amin’izany, voalaza fa tantanan’ny Autorité Routière de Madagascar (ARM).

Ao anatin’ny fitantanan’ny ARM ny fanaraha-maso sy ny fikojakojana ny lalana. Ny mikajy ny fandehan’ny fifamoivoizana na mampanao izany ; mijery ny lalana simba sy manadihady ny antony nahatonga ny fahasimbana ; maka fepetra amin’izay tokony hatao raha misy ny fahatapahan-dalana. Vita avokoa ve ireo asa ireo ary ara-potoana, araka izay namaritana azy ? Matetika ny tsy fahampian’ny tetibola ny valiteny azo. Momba izay tetibola izay indrindra, raha ny lalana, miankina betsaka amin’ny fanampiana avy any ivelany isika.

Marihina fa tsy misy antontanisa ara-potoana sy azo antoka ny eto an-toerana, na eo  aza ny Instat, noho ny tsy fahampian’ny fitaovana sy ny tetibola hoenti-miasa. Miainga avy amin’ny antontanisa anefa ny hikajiana ny lafiny toekarena. Araka ny tarehimarika, tonga tsy ara-potoana, any amin’ny mpamatsy vola, tsy misy afa-tsy 10 % ny lalana tsara, 26 % mba tsaratsara ihany, ary 64 % faran’izay ratsy, na tsy azo ampiasana mihitsy. Ahitana izany ny faritra rehetra 22 manerana ny Nosy. Ny lalana anefa no singa iray andrefesana ny tanjaky ny toekaren’ny firenena iray ( mitovy amin’ny karama, lahatsoratra eo ambany).

8 % amin’ny tetibolam-panjakana ihany no atokana ho an’ny lalana. Eo ny Vondrona eoropeanina, ny Banky iraisam-pirenena, ny Banky afrikanina momba ny fampandrosoana, ary efa miditra manampy izao ny fanjakana sinoa, saingy nandritra ny taona sy fitondrana maro nifandimby, mihapotika hatrany ny fotodrafitrasa.

Ankoatra tsy fahampian’ny tetibola, hanaovana fikojakojana, manimba betsaka ny lalana ny andro ratsy, ny tondran-drano, sns. Ohatra vitsivitsy malaza ratsy lalana indrindra sy mampijaly hatramin’izay : Moramanga-Ambatondrazaka (RN 44) ; Ihosy-Taolagnaro (RN 13) ; Soanierana Ivongo-Mananara Avaratra (RN5), sy ny maro hafa. Ny lalana eto Antananarivo, tsy mendrika amin’ny maha Renivohitra azy. Mahamenatra ! Nefa izay ben’ny Tanàna tonga eo, avy hatrany mikendry ny toeran’ny filoham-pirenena.

Nanery ny Malagasy nanao lalana ny Frantsay

Araka ny tantara, nanomboka nanokatra ny lalana teto amintsika ny Frantsay ny taona 1897. Nohamafisina izany ny taona 1901 tamin’ny nitondran’ny jeneraly Galliéni nametrahany ny  SMOTIG*, karazana asa an-terivozona nampiharina tamin’ny Malagasy mba hanao lalana, tonelina izay mbola hita amin’izao fotoana izao, sy ireo lalamby tsy nasiam-panavaozana intsony hatramin’izao rehefa nahazo fahaleovantena i Madagasikara. Ho hita eo koa izay hataon’ny fitondrana manaraka eo, fa isaky ny fotoam-pifidianana, hanaovana tsara resaka hatrany ny fanamboaran-dalana.

 

R.Mathieu

News Mada3 partages

Prochainement: Malagasy Biker Road

La première édition de Malagasy Biker Road, « Road trip à moto », aura lieu du 15 au 18 novembre, le long de la RN7. L’évènement est organisé par l’agence Festiv, l’initiatrice du fameux Lemur Trophy qui vise cette fois à multiplier les échanges entre participants ainsi que les rencontres avec les populations locales.

Ce road trip se déroulera en 4 étapes. Après un rassemblement le 14 novembre en fin de journée à Antananarivo, les participants prendront la route le lendemain pour rejoindre Ambalavao, localisée à 469 kilomètres de la capitale.

La deuxième étape consiste à réaliser plus de 470 kilomètres à moto, jusqu’à Toliara. Ensuite, les motards feront une petite pause dans la Cité du Soleil, avant d’entamer la troisième étape du circuit, le samedi 17 novembre.

En partant d’Ihosy le 18 novembre, les participants attaqueront la dernière étape à destination d’Antsirabe, soit plus de 440 kilomètres à parcourir. C’est dans la ville d’Eaux qu’aura lieu la cérémonie de clôture et la remise des récompenses.

R.R.

 

 

 

News Mada2 partages

Mitobaka indray ny fako eran’ny tanàna: miandry ny kamiao avy amin’ny minisitera ny Samva 

Tsy ampy hitaomana ny fako eny amin’ny toeram-pitobiana 288 miparitaka eto Antananarivo Renivohitra ny fiarabe miasa, amin’izao fotoana izao. Ny eo tsy afaka, ny olona anefa manary fako saika isan’andro. Vokany, mitobaka ety ivelan’ny daba manokana ny fako ary manapaka lalana mihitsy amin’ny faritra sasany (eny Ambatolampy Avara-tanàna, Antanety Ambohimanarina…). Miandry ny fiarabe homen’ny minisiteran’ny Rano ny Samva fa raha ny vola eo am-pelatanana, tsy ahafahana manoatra hanofa fiara hafa hitaona ny fako, hoy ny fanazavan’ny tomponandraikitra iray ao amin’ny Samva. Raha tokony ho 25 ny isan’ny kamiaobe mitaona fako, valo na 10 sisa afaka manao izany ka tsy mahafaka firy ao anatin’ny fotoana fandraofana. “Tsy ho ela ny kamiao hanampy tosika ireo efa am-perinasa”, hoy  ihany ny tomponandraikitra.

Hatreto aloha, miaina ao anaty fako sy ny fofona maimbo ary ny lalitra ny mponina rehetra eto Antananarivo. 2 000 t na mahery kely ny lanjan’ny fako eto an-dRenivohitra isan’andro ary mbola mitombo rehefa tonga ny fiakaran’ny voankazo sy ny rotsak’orana. Efa miezaka mitaona ny fako eny amin’ny elakela-trano ho tonga eny amin’ny daba iraisana ny mpiasan’ny rafitra RF2 fa tsy maharaka ny kamiaon’ny Samva.

Efa nitoetra tao anatin’ny volana maromaro ny fitobahan’ny fako eran’ny arabe sy ny tanàna ka mangataka ny tomponandraikitra hitady vahaolana maharitra ny mponina satria efa misy ny hetra alaina amin’ny vahoaka avy amin’ny rano natokana hitantanana ny fako eto Antananarivo.

Vonjy A.

News Mada1 partages

Fahafatesana mpianatra: olona enina voasambotra, vehivavy ny roa ary tsy ampy taona iray

Tratra ny nahafaty mpianatra iray tany Mahajanga. Nahitana tsy ampy taona sy vehivavy roa mpanafina olon-dratsy tamin’ireo…

Nahasambotra olona enina ny polisy tany Mahajanga, manodidina ny fahafatesana tovolahy iray, 22 taona, tany Ampisikina Mahajanga, ny 21 oktobra lasa teo. Nahitana vehivavy roa izay voalaza fa nanafina ireo nahavanon-doza, nisy tsy ampy taona iray ireo. Taorian’ny fanadihadiana lalina nataon’ny polisy  no nahafantarana ny fisian’ireo olona ireo izay voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny fanendahana finday niaro vonoan’olona ity. Ilay tovolahy io izay tratran’ny tsatok’antsy ka nitarika ny fahafatesany rehefa tonga teny amin’ny hopitaly.

Mbola misy naman’ireo enina ireo tafatsoaka ary karohina.Raha tsiahivina ny zava-niseho, nandeha teny amin’ny “Bloc Administratif” ity tovolahy mpianatry ny onivesite ity mba hahazo wifi. Rehefa nody anefa izy no nisy nanakana ka nanendaka sy nanindrona antsy azy. Mbola tonga teny amin’ny hopitaly izy io vao namoy ny ainy. Nametraka fitoriana ny fianakavany ka izao nahatrarana olona enina, efa iray volana aty aoriana. Natolotra ny fampanoavana, omaly, ireo olona enina ireo.

Manjaka ny fanendahana

Manjaka ny fanendahana tsy any Mahajanga ihany, fa indrindra ny eto an-dRenivohitra. Mampitaraina ny olona maro mihitsy, indrindra ny fanendahana finday. Tsy vitan’ny manendaka anefa ireo olon-dratsy fa mamono mahafaty mihitsy. Porofon’izany, ity tany Mahajanga ity. Anisan’ny mahatonga ny fitsaram-bahoaka ny zavatra toy izany. Anamparan’ny olona ny hatezerany rehefa tratrany. Vetivety ihany koa ny sazin’ireny olona ireny ka miverina manao ny asa ratsiny indray avy eo.

Yves S.

News Mada1 partages

Sarimihetsika: mandray anjara amin’ny « Festival JCC » i Madagasikara

Mafonja ny delegasiona malagasy lasa any amin’ny « Festival des journées cinématographiques de Carthage » (JCC), andiany faha-29, tanterahina any Tunis. Mandray anjara amin’ny fitsarana ny fifaninanana izy ireo ary misy ny mitondra ny sanganasany, mandray anjara amin’izany fifaninanana izany.

Misolotena ny Les Rencontres du film court (RFC) i Laza, izay talen’ity « festival » ity, ary sady anisan’ireo mpitsara amin’ny fifaninanana horonantsary lava sy horonantsary fohy, amin’ny sokajy « sarimihetsika fanadihadiana ». any an-toerana koa i Stephanie Launay, tompon’andraikitry ny fifandraisana ivelany, ao amin’ny RFC.

Amin’ny sokajy « horonantsary fohy », anisan’ireo notsongaina hifaninana ny sanganasan’i Lova Nantenaina, mpanatontosa tsy zovina amin’ny maro intsony, mitondra ny lohateny hoe « Lakana ». Ao amin’ny sokajy « horonantsary lava » kosa ny « Fahavalo, Madagascar 1947 », notontosain’i Marie-Clémence Andriamonta Paes.

Samy ao amin’ny sokajy « horonantsary fanadihadiana » avokoa ireo « films » malagasy ireo. Ho an’ny « Fahavalo, Madagascar 1947 », manomboka androany ny fandefasana azy, hitohy rahampitso sy amin’ny alakamisy 8 novambra. Tsiahivina fa tsy ela akory izay ny nitondrana ity sarimihetsika ity nitety faritra maromaro teto an-tanindrazana ary nahitam-pahombiazana hatrany izany.

Zava-dehibe ny fandraisana anjara amin’ny « Journées cinématographiques de Carthage » noho izy hetsika lehibe indrindra sady efa zokiny indrindra eo amin’ny tontolon’ny sarimihetsika afrikanina sy arabo.

Landy R.

Midi Madagasikara1 partages

Région Atsimo Atsinanana : Un projet d’exploitation minière crée la polémique

Une tension sociale couve à Farafangana en raison d’un projet d’exploitation d’ilménite.

La tension est latente dans la région Atsimo Atsinanana (Sud-Est). Et pour cause-à part le contexte électoral bien sûr- un projet d’exploitation d’ilménite à Farafangana.

Des voix s’élèvent dans la région pour essayer de faire un plaidoyer, voire un lobby pour « contrer »/arrêter ce projet qui n’a pas encore, soulignons-le, démarré sa phase d’exploitation, afin que celle-ci n’ait pas lieu. Des voix comme celles des autorités traditionnelles notamment ; qui s’insurgent contre le projet pour deux raisons. La première ; c’est que celles-ci sont bien conscientes des impacts environnementaux, guère réjouissants de ce projet. Des impacts écologiques comme la pollution des eaux et la pollution atmosphérique par exemple, dont l’exploitation des énergies fossiles figure parmi les premières causes, ou encore la déforestation massive, dont le record mondial est détenu par Madagascar. Une pollution de l’air qui en même temps cause l’intoxication aux substances chimiques nocives, ayant été scientifiquement prouvée comme étant une véritable menace pour la santé communautaire dans les localités concernées (maladies respiratoires, cardiovasculaires, malformations fœtales, cancers, etc.) Joint au téléphone hier soir, le Chef de région de l’Atsimo Atsinanana, n’est pas non plus des plus enthousiastes pour le projet : « Ce projet n’est pas sans risques. Il menace autant la santé publique, que la cohésion sociale par les tensions socio-économiques latentes qu’il couve. Par ailleurs, nous appelons toutes les parties prenantes à chercher le juste équilibre entre les profits économiques et les conséquences socio-environnementales. Il est question de réfléchir sur la justice environnementale et climatique. » Les énergies fossiles sont effectivement la principale (et non la seule) cause du changement climatique et de l’aggravation de ses effets.

Impact socio-environnemental. Notons que pour ce genre de projet, une étude d’impact (socio)-environnementale est toujours menée en amont. Ce projet d’exploitation d’ilménite n’a pas fait exception, une étude d’impact environnemental a bien été menée (courant septembre 2017), mais il semble que le côté « social » ait été toutefois occulté : des communautés sont susceptibles d’être déplacées, des considérations/dissensions « tribales » entre sont malheureusement entrées en jeu : à Vohipeno, des autorités traditionnelles en sont venues à déclarer que ceux qui cautionnent ou « se plient » devant ce projet seront exclus des Antemoro, même topo pour les Antefasy ; et Dieu sait à quel point le hasina, l’identité culturelle sont des valeurs sacrosaintes pour les natifs du Grand Sud-Est. Pour en revenir aux Toutefois, les observateurs et les concernés restent sceptiques sur la neutralité et la véracité de ces études. L’association des « Ampanjaka Antefasy » (Rois Antefasy (tribu majoritaire du sud-est de Madagascar) représentée par leurs trois « ampanjaka » Ndrendrafia, Ndremanalina et Ndremamory de souligner : « Nous ne cautionnons pas et n’acceptons pas le démarrage de ce projet d’exploitation chez nous. Cela nous divise, accapare nos terres, défriche nos forêts, pollue nos rivières, détruit la qualité et le rendement de nos produits de rente. D’ailleurs les résultats de ces études sont souvent biaisés, et les mécanismes de compensation mis en œuvre rarement à la hauteur des dommages causés. », dans un passage extrait d’une déclaration du 18 août 2018, mais qui ne diffère en rien de celle signée par les mêmes « ampanjaka », mais datant du 28 octobre 2017.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

7 novembre 2018 : Aux urnes citoyens !

Il y avait un peu moins de 8 millions d’électeurs en 2013.

Les électeurs iront voter demain pour élire démocratiquement celui ou celle qui présidera à la destinée du pays pour le second quinquennat de la Quatrième République.

Sur la base de la liste électorale arrêtée définitivement le 15 avril 2018 qui est « la seule valide pour l’élection présidentielle anticipée de 2018 », 9.913.599 électeurs sont « convoqués aux urnes le mercredi 07 novembre à partir de 6 heures du matin pour le premier tour de scrutin ». Ce dernier sera clos le même jour à 17 heures au plus tard sur l’ensemble du territoire. « Si à l’heure de clôture, des électeurs sont présents dans le bureau de vote ou attendent leur tour dans la cour attenante pour voter, le bureau de vote reste ouvert et les dits électeurs peuvent participer au vote ». C’est valable pour les 24.852 bureaux de vote implantés aux quatre coins du pays où un dispositif sécuritaire spécial sera mis en place le jour J.

Cartes d’électeurs. Les électeurs utiliseront de nouvelles cartes d’électeurs établies et signées par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). La remise des cartes aux électeurs est effectuée par les soins de la Commission locale de recensement des électeurs du « Fokontany ». Les cartes ont été remises, au fur et à mesure de l’inscription sur la liste électorale, aux électeurs après justification de leur identité, contre émargement du document présenté par l’agent distributeur. Les cartes non remises à leurs titulaires sont tenues à la disposition des électeurs à proximité du bureau de vote concerné. Après la clôture du scrutin, les cartes non retirées – accompagnées d’un état nominatif – sont transmises par le premier responsable du « Fokontany » à la CENI ou à ses démembrements.

CIN. Tout électeur inscrit sur la liste électorale a le droit de prendre part au vote. S’il a perdu sa carte d’électeur et s’il n’a pu obtenir ni un duplicata ni le récépissé de déclaration de perte, il lui suffit de justifier de son identité par la présentation de sa carte d’identité nationale (CIN) et d’une attestation d’inscription sur le registre de recensement délivrés par la Commission locale de recensement des électeurs du « Fokontany ». En tout état de cause, si chaque citoyen qui remplit les conditions pour être électeur dispose du droit de vote, la participation au scrutin est un devoir et non pas une obligation. Pour une raison ou une autre, les 9.913.599 électeurs ne se rendront pas en bloc aux urnes demain.

2.074.331. Lors du premier tour de l’élection présidentielle du 25 octobre 2013, le taux de participation était de 61,56%. En effet, il y avait eu 4.826.156 votants pour 7.839.268 inscrits. 5 ans après, il y a 2.074.331 électeurs supplémentaires inscrits dont les voix pèseront lourd dans la balance des votes. Leur effectif dépasse le nombre total des suffrages obtenus par les deux candidats qualifiés pour le second tour en 2013 avec respectivement 949.987 voix (21,16%) et 711.534 voix (15,85%). La possibilité d’un « premier tour dia vita » dépend en grande partie du vote de ces nouveaux électeurs, à condition qu’ils se rendent tous aux urnes car le vote n’est pas une obligation. C’est un droit, un devoir pour chaque citoyen.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

Analamahitsy : Jiolahy tratran’ny fokonolona niaraka tamin’ny « kalach » sy sabatra

Nisavorovo indray teny amin’iny faritra Analamahitsy iny omaly hariva, tokony ho tamin’ny dimy ora tany ho any. Lehilahy iray, manao fanamiana mpitandro filaminana sy nitondra fitavaom-piadiana no voasambotry ny fokonolona teny an-toerana.

Telolahy izy ireo, raha ny fitantaran’ireo mponina teny an-toerana, manao irony pataloana mpitandro filaminana irony. Tamin’io fotoana io, raha ny filazan’ireo mponina hatrany dia voalaza fa saika hanafika tranon’olona iray teny amin’iny faritra Analamahitsy ambany iny izy ireo. Ny tsy fantatra hatreto dia hoe efa nahatafika an’ity tananan’olona ity ve sa mbola teo am-piomanana ? Raha ny angom-baovao hatrany dia niantso vonjy ny tompon-tanana ka namaly ny antso avy hatrany ireo mponina, niaraka tamin’ny andrimasom-pokonolona. Raikitra teo ny fifanenjehana. Ireo namany roalahy dia tafaporitsaka. Ity iray voasambotra ity kosa, dia niezaka nihazo ny arabe tamin’ny alalan’ireo elakelan-trano teny an-toerana saingy nidona tamin’ny rindrina. « Lalan-kely tsy mivoaka n’aiza n’aiza no nalehany ka dia izao tratra izao » hoy ny sasany tamin’ireo mponina. Rehefa nosavaina ny sakaosy nentin’ity lehilahy ity dia nahitàna sabatra lavalela iray, niaraka tamin’ny basy « kalach bory vody », araka ny fitantarana hatrany. Mazava ho azy, mandra-pahatongan’ireo mpitandro filaminana nitondra ity olona voalaza ho olon-dratsy voasambotra ity dia efa niharan’ny hatezeran’ny fokonolona ity olon-dratsy ity. Fotoana vitsy taorian’ny nahasamborana azy moa no tonga ireo mpitandro filaminana misahana iny faritra iny, ary nitondra azy natao fanadihadiana tany amin’ny biraon’izy ireo tetsy Analamahitsy.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Jirama : L’Inter-syndical réclame le ré-investissement de cette société d’Etat

Les douze syndicaux réunis au sein de l’Inter-syndical de la Jirama.

Douze des treize syndicaux recensés au niveau de la Jirama se sont regroupés en Inter-syndical en vue d’organiser un congrès national qui a duré deux jours au « Foibe Frenjy » à Faravohitra.

A l’issue duquel, cet Inter-syndical a soulevé deux points qu’il veut soumettre aux nouveaux dirigeants de Madagascar après l’élection présidentielle. Il s’agit notamment de l’avenir de la Jirama et de la convention collective. Parlant de ce premier point, ces douze syndicaux réclament la révision de la loi régissant les secteurs Eau et Electricité, qui date déjà de près de 20 ans, pour permettre à cette société d’Etat de ré-investir.

Réviser la loi. « Nous ne sommes pas du tout contre la libéralisation de ce secteur en vue d’augmenter le taux d’accès à l’énergie dans le pays. Au contraire, il faut inciter les autres investisseurs à exploiter toutes les sources d’énergies dans les différentes régions à Madagascar. D’autant plus, la Jirama ne peut pas couvrir tout le territoire national. Cependant, l’application de ce cadre réglementaire ne fait qu’anéantir cette société nationale de production d’eau et d’électricité. Et les usagers, de leur côté, ne sont pas du tout satisfaits des services publics offerts. Ce sont plutôt les fournisseurs privés de la Jirama qui en tirent profit », d’après leurs explications lors d’une conférence de presse samedi dernier. L’Inter-syndical lance ainsi un appel au nouveau président de la République qui sera bientôt élu d’avoir une nouvelle vision sur l’avenir de la Jirama en révisant cette loi. En effet, « cette législation ne permet pas à la société d’Etat de ré-investir en vue de produire une puissance électrique de plus de 500 Kilowatts ainsi que de contracter des emprunts auprès des institutions financières », a-t-il avancé.

Exploitation du charbon. Par ailleurs, cet Inter-syndical de la Jirama a soulevé que l’exploitation des énergies renouvelables par les entreprises privées servant de fournisseurs d’électricité permet de réduire le coût de production de la Jirama, mais celle-ci ne parvient toujours pas à combler ses dépenses. La société de production nationale d’eau et d’électricité effectue toujours une vente à perte. Comme solution plus efficace, ces douze syndicaux de la Jirama suggèrent la mise en place de centrales thermiques fonctionnant à charbon de terre. Le pays dispose d’ailleurs d’un gisement de près de 3 milliards de tonnes à Sakoa. « Il suffit de réhabiliter ou de construire des voies ferrées. En effet, le développement de l’énergie contribue au développement de l’industrialisation d’une nation. Et de nombreux pays développés ont pu développer leur secteur énergétique via l’exploitation du charbon de terre », ont-ils conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

SAMVA : 16 camions renforcent la flotte

Les 16 véhicules vont renforcer la flotte de la SAMVA.

L’amoncellement d’ordures dans la capitale a été causé en partie par l’insuffisance des camions de collecte. Une problématique qui a longuement handicapé la gestion des ordures de la capitale malgache depuis des années. Recourant à la location de camions pour effectuer la collecte des ordures dans la capitale, le SAMVA, ou Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo, peut actuellement enlever une épine de ses pieds avec l’arrivée de 16 camions renforçant sa flotte. Dotés de caractéristiques spécifiques adaptées à la collecte des ordures (une capacité d’accueil de 20 à 30 tonnes, des camions de 15 à 20 mètres  d’envergure), les 16 véhicules vont permettre d’améliorer le service de collecte des ordures. « Nous espérons qu’avec les 16 nouveaux véhicules et les 24 véhicules de location, nous pourrons facilement venir à bout des ordures de la capitale » a-t-on lancé durant la réception des véhicules à Ampasapito hier. Appartenant au SAMVA, lesdits véhicules entrent dans le cadre de la mise en place de solutions pérennes aux problématiques de gestion des ordures dans la Capitale.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Madagascar – Allemagne : Une coopération de plus en plus dynamique

Le ministre des Affaires étrangères Dovo Maxime et l’ambassadeur d’Allemagne hier à Anosy.

La République Fédérale d’Allemagne continue de contribuer au développement de la Grande  Île.

La cérémonie de signature des deux Accords de coopération entre la République de Madagascar, représentée par le ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime, et la République Fédérale d’Allemagne, représentée par l’Ambassadeur Harald Gehrig, s’est déroulée hier dans les locaux du ministère des Affaires étrangères à Anosy. Ces accords, qui portent sur un montant de 42,2 millions d’euros, au titre de l’année fiscale 2017, sont destinés à promouvoir les domaines clés de la coopération allemande, à savoir la promotion de la décentralisation, l’environnement, l’énergie, l’agriculture ainsi que la coopération dans le cadre du partenariat public-privé. Lors de son allocution, le ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime n’a pas manqué de saluer l’engagement du gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne, un partenaire privilégié pour le développement social et économique de Madagascar. « Je me félicite du dynamisme de la coopération bilatérale entre nos deux pays. Je réitère mes remerciements pour l’appui solide de l’Allemagne et je tiens particulièrement à saluer votre leadership et votre engagement à raffermir davantage les relations amicales avec le gouvernement et le peuple malagasy », a-t-il déclaré.

Pour le maintien du calendrier électoral. L’Ambassadeur allemand a pour sa part déclaré qu’ « avec les nouveaux fonds, l’Allemagne reste le plus grand bailleur de fonds pour la protection de l’environnement et des ressources naturelles, pôle prioritaire de notre coopération (…) ». En effet, depuis 2014, les financements allemands ont permis la réalisation de plusieurs projets multisectoriels, dont le Programme d’appui à la gestion de l’environnement (PAGE), la Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables (PERER I), le Développement communal inclusif et décentralisation (PRODECID II) et l’Adaptation des chaînes de valeur agricoles au changement climatique (PrAda). Par ailleurs, l’Ambassadeur a saisi cette occasion pour évoquer le processus électoral, en citant que les élections permettront de sortir enfin de la stagnation et de l’instabilité politique récurrente. « En cette période mouvementée, il faut absolument maintenir le cap. Particulièrement, le respect des dates fixées pour la tenue des élections est d’une grande importance. A mon avis et selon la Communauté internationale, les autorités malgaches, notamment la CENI, font de leur mieux pour assurer la transparence et la stabilité du processus électoral », a-t-il plaidé.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Pêche de sardinelles : Saison fermée jusqu’au 30 avril 2019

Les sardinelles présentent un danger pour la santé pendant la saison chaude.

Une intoxication mortelle ! C’est le risque encouru avec la consommation de poissons de type sardinelle, pendant la saison chaude, favorable au développement des algues toxiques. Les sardinelles mangent ces algues et peuvent par la suite contaminer ceux qui les mangent, selon les explications du ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Augustin Andriamananoro. « Il est très important de respecter la fermeture de la pêche. Les dangers sont réels », a-t-il affirmé. Le Ministère procède d’ores et déjà à une campagne de sensibilisation des pêcheurs et des consommateurs du danger que représente la consommation des sardinelles pendant la saison chaude. Par ailleurs, à l’issue de la cérémonie de fermeture officielle de la saison de pêche de sardinelles, le ministre a procédé à la remise de 14 bateaux au profit des associations de pêcheurs de la Région Atsimo Andrefana. Ces bateaux mesurant chacun 7m de long, 70cm de largeur et 80cm de hauteur sont fabriqués en fibre de verre. Ils sont répartis auprès des 14 débarcadères de Toliara. Selon les pêcheurs, ces bateaux augmenteront leurs productions. Etant fabriqués en fibre de verre, ces bateaux leur offrent une navigation en toute sécurité. En outre, le ministre a émis son souhait d’implanter au niveau des débarcadères des installations frigorifiques pour le stockage des produits halieutiques ainsi que l’adduction d’eau potable. Le but étant de préserver la qualité des produits pour que ceux-ci suivent les normes sanitaires exigées tant par les exportateurs que par les consommateurs.

 Antsa R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : C’est triste, mais le foot malgache a une épée de Damoclès

Comme nous l’avons rapporté tard dimanche, l’élection du président de la Fédération malgache de Foot Ball aurait dû se tenir samedi dernier à Sambava, reportée hier, lundi, elle n’a pas encore eu lieu. La FMF, par le biais du président par intérim, a émis un communiqué sur le report sine die de cette élection.
Selon le contenu de ce communiqué, « Le comité exécutif de la Fédération Malagasy de Football et la Commission Electorale nationale rencontreront le Ministère de la Jeunesse et des Sports dans les prochains Jours pour discuter des propositions de date (Après les élections présidentielles) ». Face à cette situation, le Foot malgache risque une sanction et les Bareas pourraient dire adieu à la CAN.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: Visionnez le dernier débat présidentiel sur TVM et RNM


Madaplus.info0 partages

Madagascar élection présidentielle: file info

19h 25: Selon les résultats provisoires, Rajoaonarimampianina Hery, le président sortant, est loin derrière les deux Favoris Ravalomanana Marc et Rajoelina Andry
19h 11: Les premières tendances à Antananarivo mettent Ravalomanana Marc en tête. Tandis que dans le sud, Rajoelina Andry mène largement dans la partie Sud.
18h 53: les premiers résultats provisoires au niveau de la CENI sortiront vers 21h
18h : 00 Les décomptes des votes ont déjà commencé.
15h 00: Un bureau de vote à Andranoboka Majunga II contienderait une urne transparente remplie de bulletins de vote.
La CENI serait déjà au courant et procéderait à une enquête.
14h 25: Befasy Mahasoa Morondava. une attaque de Dahalo, vers 13h, oblige les responsables à fermer les bureaux de vote. une mesure a été déjà prise par la CENI
13h 38: le sondage qui s'effectue actuellement pendant l'élection doit s'arrêter selon Hery Rakotomanana président de la CENI
13 h 00: on s'attend à un taux de participation élevé pour cette élection
11h 36: Le président de la CENI Hery Rakotomanana ne votera pas, pour montrer sa neutralité.
11h 30: plusieurs électeurs ont reçu leur carte électorale mais n'y figurent pas dans la liste. Ils ne sont pas autorisés à voter.
11h 00: Des électeurs autorisés à voter avec des badges à Manjakaray
10h 25: Rajaonarimampianina et son épouse ont voté à Tsimbazaza. "c'est avec joie que je me suis acquitté de mon obligation envers la nation" dixit le président sortant
9h 55 : Rajoelina et son épouse ont voté à Ambatobe
9h 50: La famille Ravalomanana a voté au Lycée Jules Ferry Faravohitra. Ravalomanana Marc et sa famille ont fait la queue comme tout le monde.
- le manque d'organisation dans cette élection est tangible. A Soavimasoandro, les bureaux de vote n'ont été ouverts qu'à 8h 35
- Presque tous les bureaux de vote ont été ouverts tardivement. A Andraisoro, c’est vers 6h 35 que le vote a commencé. Les forces de l’ordre sont présents massivement dans les bureaux de vote.
News Mada0 partages

Projet de loi de finances 2019: hausse du droit d’accise sur le tabac

D’après le projet de Loi de finances 2019, plusieurs modifications seront apportées aux dispositions fiscales et douanières à partir de l’année prochaine.

De nouvelles dispositions fiscales et douanières devraient être effectives d’ici 2019, en se référant au projet de Loi de finances initiale 2019. On peut y voir  «La modification de l’assiette et du tarif du droit d’accise sur le tabac» qui devrait rapporter 11,1 milliards d’ariary dans les caisses de l’Etat. Concrètement, ce droit d’accise connaîtra une hausse à partir de l’année prochaine, dans la mesure où les textes seront adoptés au niveau du Parlement d’ici le mois de décembre.

Ainsi, une hausse de 33% sera appliquée sur le droit d’accise des cigarettes et cigares, par paquet de 20. Cela concerne les cigares (y compris ceux à bouts coupés), cigarillos et cigarettes, en tabac ou en succédanés de tabac, les cigares contenant du tabac et les cigarettes contenant du tabac.

«La cigarette deviendra bientôt un produit de luxe à Madagascar»,  a fait savoir un économiste malgache, questionné sur ces nouvelles dispositions prises par l’Etat.

Secteur de la téléphonie mobile

Le même texte prévoit aussi une modification du taux de droit d’accise sur la téléphonie et réseaux mobiles. Ce qui entrainera un gap de 15,78 milliards d’ariary sur les recettes liées aux droits d’accise et un autre de 3,16 milliards d’ariary sur les TVA perçues par l’Etat. Cette nouvelle disposition fait partie des mesures d’incitation fiscale prise par l’Etat, indique-t-on dans le projet de Loi de finances initiale 2019.

Toujours dans le même secteur,  ce secteur de la téléphonie mobile fera également l’objet d’une révision des droits des douanes. Un taux de 5% au lieu de 10% sera appliqué sur les biens d’équipements en la matière. Et celui appliqué sur les biens de consommation sera de 20%, au lieu de 10%.

Prévisions

Concernant les prévisions de recettes, l’Etat compte atteindre un taux de pression fiscal net de 12,2% l’année prochaine, avec une  réalisation de 5 544, 6 milliards d’ariary. Soit un gain de 2 points par rapport à la Loi de finances rectificative (LFR) 2018. Pour les recettes douanières, une hausse par rapport à la LFR 2018 de 12,8% est escomptée, pour atteindre 2 590 milliards d’ariary en 2019.

Riana R.

News Mada0 partages

Farimbon-tsendikàly: mitaky ny fanjakana hampiasa vola ao amin’ny Jirama

Mivondrona ao anatin’ny Farimbon-tsendikàn’ny mpiasa ny sendikà miisa 12 amin’ireo 13 ao anatin’ny orinasa Jirama. Natao ny herinandro lasa teo, ny kongresy nasionaly, nandritra ny roa andro teto Antananarivo. Anisan’ny tena nivoitra ny hoavin’ny Jirama sy ny fifanarahana iombonana (convention collective) mikasika ny mpiasa. Notakin’ny Farimbon-tsendikaly Jirama ny hanitsiana ny lalàna, indrindra ny mifehy ny herinaratra (lah: 98-032) sy ny rano (lah:98-029). Antony, efa lany andro ireo lalàna ireo, nivoaka tamin’ny taona 1998, ka mila hovaina mba ahafahan’ny Jirama mampiasa vola indray hanitarany ny ambaindahiny sy ny famokarany.

Nampihen-danja ny Jirama ny lalàna

Nambaran’ny mpitarika ny Farimbon-tsendikaly, fa tsy mitsipaka ny fanalalahana ireo sehatra ireo izahay satria mampitombo ny fahazoan’ny mpanjifa ny herinaratra eto amin’ny firenena. Ilaina mihitsy àry ny mampiasa vola tsy miankina hisehatra aminy sady tsy ho araky ny Jirama ny hisahana ny manerana ny Nosy. Na izany aza, mampihen-danja ny Jirama ireo lalàna ireo amin’ny famokarana jiro sy rano satria tsy mahafa-po ny mpanjifa mihitsy ny tolotra omena. Tsy ahafahan’nyJirama hamokatra herinaratra manana tanjaka mihoatra ny 500 Kw koa io lalàna io, sady tsy ahafahany mindram-bola amin’ny mpamatsy vola.

Tahiry arintany 3 miliara t

Notsorin’ny Farimbon-tsendikà koa fa hampihena betsaka ny saran’ny herinaratra eto Madagasikara ny famokaran’ny orinasa tsy miankina ny angovo azo havaozina, na tsy mbola ahafahana mameno ny banga amin’ny fatiantoky ny Jirama amin’ny toe-bolany aza. Vahaolana aroson’izy ireo ny fanorenana foibe termika mamokatra herinaratra avy amin’ny arintany. Anisan’izany ny any Sakoa, manana tahiry arintany manodidina ny 3 miliara taonina. “Ilaina ny fananganana lalamby hamoahana ny vokatra hanatanterahana izany. Maro ny firenena mandroso niroborobo tamin’ny alalan’ny fitrandrahana ny arintany.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Famokarana angovo: nohavaozina ny Iso 9001-2008-n’ny EDM

Telo taona! Nahazo ny mari-pahalalana Iso 9001-2008 ny orinasa mpamokatra herinaratra Eléctricité de Madagascar (EDM), ny taona 2015, fenitra mamantatra ny kalitaon’ny famokarany. Ahafahana manome toky ny mpanjifa fa azo antoka sady tsara kalitao ny tolotra  sy ny vokatra omeny ny mari-pahalalana toy izao.  Manaraka ny fenitra iraisam-pirenena tena hentitra indrindra ihany koa. Ao anatin’izany ny fanaovana fanadihadiana lalina, ny fametrahana ny fotodrafitrasa sy ny fikojakojana ireo fitaovana mamokatra herinaratra samihafa.

Manamafy sy manavao io mari-pahalalana Iso 9001-2008 io ny EDM, ankehitriny, hanohizana ny fanatsarana ny tolotra, ny fitantanana, hampiroboroboana ny sehatra iasany. Mazava ny tanjona, hanomezana fahafaham –po hatrany ny mpanjifa sy hampandrosoana haingana ny sehatry ny angovo eto Madagasikara.

Manana ny toerany sy ny lanjany ankehitriny ny EDM, niforona ny taona 2005, sampana orinasa ao anatin’ny vondrona Axian.

Njaka A.

News Mada0 partages

Masters de petanque 2019: cinq boulistes malgaches sélectionnables

L’aventure continue pour les cinq boulistes malgaches en terre française ! Ils font partie des joueurs sélectionnables pour la prochaine édition du Masters de pétanque en 2019, après une campagne qualificative mémorable, clôturée par le 8e National de la ville de Caen, le week-end dernier.

A défaut de faire partie de l’équipe nationale, cinq boulistes malgaches pourront participer au Masters de pétanque 2019 autrement ! La qualification en poche, ils peuvent prétendre à une place dans une des équipes que Dylan Rocher, Henri Lacroix et Stéphane Robineau, les 3 premiers du classement général des Qualif’Masters, formeront chacun.

Comme stipule le règlement, « Les 3 premiers joueurs au classement qualificatif des Masters de pétanque 2019 à l’issue de la saison choisiront leurs 3  partenaires parmi les 24 premiers de ce même classement ».

En tête de gondole, il y a Jean-Michel Andrianjaka, le meilleur Malgache de la qualification, qui a terminé au 9e rang. Il est suivi de Maminirina Andrianirainy (12e rang). A la 16e position ex-aequo, on trouve les trois derniers porte-fanions de la Grande île que sont Aina Rahaingoson, Mahefa Randrianarison et Thierry Bezandry.

Ce dernier se présente comme le plus connu des cinq mousquetaires malgaches de par sa présence sur tous les fronts hexagonaux depuis belle lurette. Et, l’une des surprises de cette qualification est l’absence de Christian Andriantseheno ainsi que Lahatra Randriamanantany parmi les sélectionnables.

Une liste très attendue

A moins d’un revirement, l’équipe nationale malgache sera également de la partie l’année prochaine. Mais, encore faut-il que la Fédération malgache de pétanque arrive à anticiper le problème de visa pour éviter le scénario honteux de cette année.

Cette sélection aura la lourde pression de faire briller à nouveau Madagascar dans le combat des maîtres, après quatre ans de disette. D’ailleurs, ce sera l’occasion ou jamais pour la fédération de redorer son blason en s’appuyant sur des boulistes méritants  pour aller chercher le trophée.

Des noms reviennent souvent dans les discussions, tels que Toutoune, Nanou, et pourquoi pas Christian Andriantseheno, sans oublier Lahatra Randriamantany.

Naisa

News Mada0 partages

Slalom défi TAC’S: prêt pour la 6e manche

La 3e édition du slalom Défi Tamatave auto club sport (Tac’s), comptant pour la 6e manche du sommet national aura lieu les 10 et 11 novembre sur le circuit du TMF Ivato. Les meilleurs pilotes, notamment les prétendants au sacre dans la catégorie Cross Car, 2RM et 4RM, seront sur la ligne de départ.

Ainsi deux manches seront à l’affiche durant ces deux journées. Et selon le règlement de la course, les pilotes seront au coude à coude à travers la formule poursuite, avec un départ simultané sur deux points parallèles A et B. Il s’agit d’un départ synchronisé sur le parcours d’une distance de 2 km. Et les pilotes seront classés suivant le meilleur cumul de temps sur la piste A et B. La date limite de l’inscription est le 8 novembre.

Sendra Rabearimanana

 

 

News Mada0 partages

Tenisy –  «Can 2018»: samy nivoaka ho mpandresy i Miary Zo sy i Sariaka

Tsy nitsanga-menatra ny tenisy malagasy, teo amin’ny andro voalohany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika tenisy (Can 2018). Nivoaka ho mpandresy avokoa mantsy i Miary Zo sy i Sariaka. 

Tsara fanombohana,  ny ekipam-pirenena malagasy miatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i  Afrika (Can  2018), taranja tenisy. Fihaonana,  tanterahina any  Botsoana, nanomboka omaly alatsinainy. Nivoaka ho mpandresy avokoa mantsy,  Rakotondramboa Miary Zo sy Radilofe Sariaka, hany solontena malagasy miatrika ity fifaninanana afrikanina, ity.

Samy niatrika ny fihodinana voalohany avokoa izy mianadahy ireo, tamin’izany. Miary Zo,  nanilika  ilay Botsoaney, i Mabechu Emmanuel, tamin’ny seta 2 no ho 0 (6/1 ; 6/2). Tsy niady mihitsy ny lalao teo amin’izy mirahalahy. Nanantombo  betsaka tamin’ny lafiny rehetra i Miary Zo. Tsy naharitra afa-tsy 55 mn  ny faharetan’ny fihaonana teo amin’izy ireo. Hidona amin’ilay Maraokanina, i Fattar Anas “tête de série n°1) i Miary Zo, amin ‘ity talata ity, eo amin’ny andro faharoa. I Fattar Anas, izay tsy niatrika ny lalao voalohany.

Teo amin’ny vehivavy, teratany botsoanezy, Monnayoo  Leungo, ihany koa no resin’i Sariaka, tamin’ny seta 2 no ho 0. Avy hatrany dia niatrika ny fihaonana faharoa, i Sariaka ka nidona tamin’ilay Tonizianina, Bechri Chiraz, saingy tsy mbola voaray ny vokatry ny lalao teo amin’izy mirahavavy, hatramin’ny fotoana nanoratana.

Marihina fa  ny lalao ho an’olon-tokana ihany no hany hatrehin’ny Madagasikara, amin’ity “Can 2018” ity,  fa tsy afaka ny hanao lalao ho an’olon-droa. Anton’izany, ny tsy fahampian’ny mpilalao mandrafitra ny ekipam-pirenena.

Marihina fa ny delegasiona malagasy irery, no hany tsy nanana mpanazatra, tamin’ity “Can  2018”, ity. Nianto-tena tanteraka, moa izy mianadahy, tamin’ny fiatrehana ity “Can 2018” ity.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Boxe chinoise – «Mondial 2018»: lasan’i Christian  fanintsiviny ny anaram-boninahitra

Nisongadina  maneran-tany  indray ny  haiady malagasy, tamin’ity.  Voahosotra ho  tompondaka eran-tany indray mantsy, Randriamalaza Jean Christian, teo amin’ny taranja boxe chinoise.  Fihaonana, notanterahina tany Carrera Italia, ny 31 oktobra ka hatramin’ny 4 novambra lasa  teo, nandritra ny “Unified world championship”. Resiny, teo amin’ny famaranana, tamin’ny “full kick”, sokajy – 70 kg, ilay teratany polynezianina, J-Boy, tompondaka eran-tany amin’ny boxe  Thaï.

Ankoatra izay norombahiny ihany koa ny fehinkibo  WKFTF (World kick-boxing federation), ho an’ny sokajy  71 kg eo amin’ny K1, rehefa nandavo ilay Egyptianina, Abdar Mohamed. Fanintsiviny izany no nahazoan’i Jean Christian, ity anaram-boninahitra ity. Marihina fa nahatratra 5000 ireo mpifaninana, tamin’ity avy amin’ny firenena 107 ary federasiona miisa  28.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Chronique: la dernière séance

Les tribunes organisées à la télévision nationale, sans avoir permis d’établir de véritables débats encore moins avoir donné occasion à des spectacles d’affrontements brutaux à l’exception de quelques passe-d’armes à fleuret moucheté qui ont permis de moucher tel ou tel adversaire, ont eu le mérite d’avoir permis à 34 des 36 candidats de transmettre une belle image de la compétition, de manifester civilité sans masquer les inimitiés. Nombre d’entre eux ont su mettre à profit leur apparition autant pour étaler en vitrine le charme de leur projet respectif que pour mettre en valeur les atouts de leur personnalité individuelle. Réussite annoncée d’une savante préparation du tirage au sort ou simple succès d’un heureux hasard, la dernière séance était la plus attendue du fait qu’elle réunissait deux des favoris à l’affiche des pronostiqueurs. Pure coïncidence encore lors de ce dernier plateau les autres participants ont été à la hauteur de l’événement, chacun ayant eu l’art de développer les qualités de sa stature, certains en défonçant les boucliers des adversaires. Certes à défaut de pouvoir élever le niveau des interventions, malgré les souhaits exprimés de façon unanime, un ou deux seuls ont su prendre du recul par rapport au passé pour mieux envisager l’avenir. Le passé s’est plus que de besoin invité dans la vitrine pour parasiter les présentations des projets et programmes. Ça n’a pas été que négatif, les digressions intempestives ont à certains endroits déstabilisé tel ou tel autre, en pareilles circonstances on n’est jamais sûr de garder son calme pour savoir se contenir afin que n’apparaisse une des faces cachées de sa personnalité, un profil peu flatteur en rapport à la grandeur du personnage dont on a revêtu les habits.

Il n’en reste pas moins que lors de cette dernière séance le miroitement des propos est parvenu à totalement éclipser les absents. Si dans la bataille toxique des intox on parle parfois de trois favoris, cette épreuve n’a pas permis à l’un ou à l’autre de paraitre avoir réussi à semer les concurrents, pire pour le troisième à l’issue des prestations de cette bande le public n’est pas resté sur sa faim avec un arrière regret comme une frustration pour l’absence de confrontation avec le troisième homme. A croire qu’il est largué dans le peloton.

Presque tous ont partagé une préoccupation relative au niveau de participation, et pour mieux sensibiliser la population concernant l’obligation civique ont appelé à voter respectivement en leur faveur, il en est un qui en a fait du vote une nécessité intéressée, style vote utile.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale et Commission Consultative de Tamatave (4)

(Suite.)

II. Tonnage pour les produits locaux

L’assemblée décide d’attirer l’attention de M. le Gouverneur Général sur l’insuffisance du tonnage attribué à Madagascar pour l’exportation des produits locaux. Il est de toute urgence d’améliorer cette situation qui, si elle se prolongeait, compromettrait, sans aucun doute, tout l’avenir de la Colonie en mettant Madagascar dans un état notoire d’infériorité vis-à-vis des autres pays dans la lutte économique d’après-guerre. Pour préparer cette période d’après-guerre. Pour préparer cette période d’après- guerre vers laquelle doivent, ici, tendre tous les efforts, il est indispensable de maintenir et même de stimuler les industries locales. Or ces industries, faute de fret, ne peuvent se développer ; elles périclitent au contraire et certaines même sont appelées à disparaitre faute de pouvoir exporter leurs produits.

Il y a là un danger grave qui n’échappera pas à M. le Gouverneur Général.

Alors que la Colonie voisine de la Réunion réussit à exporter toute sa production de sucre et de produits riches, Madagascar, dont les produits sont beaucoup plus divers et au moins aussi intéressants pour la défense nationale, ne peut, à part les cuirs et raphias réquisitionnés par l’administration, pour ainsi dire rien exporter. Cette situation n’est pas équitable ; elle est contraire aux intérêts même de la Métropole.

L’Assemblée décide de solliciter de M. le Gouverneur Général son intervention pressante auprès du Département pour obtenir une augmentation du tonnage attribué à Madagascar afin de permettre à notre Colonie d’écouler ses produits au même titre que

la Réunion.

L’Assemblée décide, en raison de leur urgence et de leur importance, d’accorder la priorité à ces deux questions essentielles.

M. le Gouverneur Général dit qu’il fera tout ce qui dépendra de lui pour mettre Madagascar sur le même pied que la Réunion en ce qui concerne l’exportation des produits locaux, en tenant compte, bien entendu, de l’importance de ces produits au point de vue de la défense nationale. Il se renseignera à ce sujet.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: eo ny hevitra eo ilay olona miloloha azy

Maro ny hafatrafatra sy fanakianana mihitsy aza indraindray izay mampatsiahy hoe tsangan-kevitra no ifaninanana fa tsy tsangan’olona. Olona anefa no fidina, noho izany sarotra no tsy anabikabikana an’ireo mpilatsaka sy no tsy andinidinihana ny fihetsika asehony anio sy izay tadidy tamin’ireo efa tazana nasehony. Matoa moa nametraka filatsahana izy ireo dia samy matoky tena avokoa no samy mino fa ny hevitra arosony sy ny tetika fanatanterahana ny tanjona apetrany no ahafahan’ny firenena hivoaka avy amin’izao fahasahiranana mandifotra ny mponina izao.

Izany fiheverana ny tenany ho hany irery «mahavita azy» izany dia mety amparikoriko ny mpitazana sy ny mpifidy raha tsy eo ny fanetre-tena latsaka am-po izay mitory fanajana ny sasany sy ny fisokafana amin’ny hevitra tsy mitovy. Amin’izao fotoana fampielezan-kevitra sy fandresen-dahatra izao no afaka itarafana ny toetran’ny mpilatsaka sy ny firarin’ny hevitra arosony. Mbola samy tsy eo amin’ny fitondrana fa samy miandrandra ny fahatongavana amin’izany ka raha izao dia efa mikobana ny hevitra sy efa manonja ny fihetsika maika izany raha tafita any amin’ny toerana fiandrianana. Zava-dehibe no atrehana ary manana ny hasiny ny adidy ifaninanana, noho izany manana ny hasiny ny safidin’ny tsirairay. Olombelona ireo mpifaninana, mety hirona any amin’ny hetsika tazana amin’ny mpirafy ny fifandraisan’izy samy mpifaninana, toy ny areti-mifindra izany fifankahalana izany taona maromaro lasa izay ka niitatra hatrany amin’ny mpitolona mpanohana, ary niteraka disadisa mihitsy aza tany anivon’ny fianakavina maromaro. Raha ny fihavanana no simban’ny fifaninanana pôlitika dia mbola tsy voavolavola iaina ao anatin’ny demôkrasy ny toe-tsaina, izany hoe na samy mihevitra aza fa ny hevitra tohanany no marina sy mitondra vahaolana, izay hany lanin’ny maro no mihatra. Ao anatin’ny fifidianana toy izao samy manantena fandresena daholo fa samy vonona mialoha hiatrika faharesena. Tsy misy angamba ny fahagagana, fa mety hisy fitrangana valiny ahagaga ny maro, tsy fantatra izay any an-tsainan’ny tsirairay, ny fitambaran’ny tsirairay anefa no mifehy ny fifidianana. Marina fa nisy ihany ireo filatsahana misarisary sangisangy, hany tsy ahafahana hilaza sangisangy azy ireny dia ny volabe no efainy teo am-pametrahana ny fandraisany anjara amin’ny fifidianana. Na izany aza araky ny fitenenana tsy hita hailikilika ny ondry botry tsy fantatra izay hanao kambana. Nefa toy izay voalaza teo aloha, manantenantena foana izay mino fitrangana fahagagana.

Léo Raz

 

 

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: Évaluation à mi-parcours

L’importance que prennent les élections à mi-mandat actuellement aux USA traduit le bon fonctionnement de la mécanique démocratique qui garantit des éventuels excès de dérive le système. Les électeurs sont appelés à sanctionner les orientations de l’action du Président alors même que celui-ci ne fait pas directement objet du vote populaire. Une formule qui mérite débat pour l’avenir, encore qu’auparavant il s’agit de faire la démonstration d’une capacité à organiser des élections honnêtes et à garantir de sincérité les résultats.

News Mada0 partages

Employabilité des jeunes: SOS villages d’enfants collaborent avec BNI…

Trois nouvelles entreprises viennent de manifester leur soutien à l’association SOS villages d’enfants Madagascar pour accompagner les jeunes dans leur développement professionnel, de source, auprès de cette association hier. Il s’agit de BNI Madagascar, Kentia Formation et l’ONG Youthfirst qui rejoignent ainsi la plateforme « YouthCan ».

La signature de convention de ce nouveau partenariat s’est déroulée au Live hôtel Andavamamba, la semaine dernière, en marge de la 9e édition du forum des métiers, organisée par SOS villages d’enfants et en partenariat avec DHL international Madagascar, dans le cadre du programme « Go Teach ».

« YouthCan » est une plateforme numérique ayant pour objectif de développer les compétences des jeunes en matière d’employabilité. Ces derniers auront l’occasion de s’entretenir avec des partenaires et mentors, à travers des séances de développement de compétences et des conseils pour réussir leur entrée sur le marché du travail.

Sera R.

 

 

News Mada0 partages

Inondation des ordures: le renfort en matériel roulant tarde à être opérationnel

Le rythme d’enlèvement des quelque 2.000 tonnes d’ordures par jour dans la capitale connaît de nouveau un ralentissement. Les bacs se trouvent encombrés  à ras bord alors que le volume des ordures ne cesse d’augmenter de jour en jour.

L’air dans plusieurs quartiers devient  de plus en plus nauséabonde, voire irrespirable. Les habitations, bureaux ou centres commerciaux, sis aux environs de certains bacs à ordures  dans la capitale, sont invivables depuis quelques jours.

C’est notamment le cas à Ambohimirary, Andravoahangy, 67 Ha, Androndra, Ambatolampy Avara-tanàna ou encore Antanety Ambohimanarina…où les ordures débordent jusqu’à envahir les trottoirs et même les chaussées. Des situations qui ne manquent pas créer des  embouteillages monstres sur ces axes, mis à part les risques sanitaires auxquels les riverains sont exposés.

Le Service autonome pour la maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) reconnait le fait, tout en répétant que les moyens à sa disposition ne lui permettent pas d’assurer pleinement la collecte d’ordures par jour, dans les 288 points de collectes de la capitale.

«Normalement, il faut 25 camions opérationnels chaque jour pour assurer cette tâche à bon escient. Mais, le budget à la disposition du Samva ne lui permet pas d’honorer les frais de location de ces véhicules. Du coup, seuls huit à dix véhicules par jour sont mobilisés», a souligné un  responsable auprès du Samva. Visiblement, le renfort en matériel roulant promis par le ministère de tutelle il y a quelques mois, se fait attendre.

Mieux vaut tard que jamais

D’après le Samva, ce matériel de transport de renfort  n’attend plus qu’à être opérationnel. En fait, les véhicules, au nombre de 16, ont été présentés, hier, au siège du Samva dans l’enceinte de Mikoja à Ampasapito.

En attendant, la population n’a d’autres choix que de supporter les odeurs nauséabondes émanant des ordures non dégagées à temps, vers la décharge à Andralanitra. Le niveau d’encombrement de ce site atteint également un niveau alarmant. Le projet de transfert de la décharge vers un autre endroit, étudié depuis des années, tarde aussi à se concrétiser.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Paysage de désolation: une violente tornade s’abat sur Manakara

Une violente tornade a frappé avant-hier plusieurs villages des communes de Tatao et de Nosiala, du district de Manakara. Les dégâts sont énormes.

Pendant 40 minutes, une tornade très violente a semé la panique et la terreur dans le district de Manakara, avant-hier dans l’après-midi. Des puissants tourbillons accentués par des fortes précipitations ont causé des dégâts considérables dans les communes de Tatao et d’Anosiala.

Les villageois n’en reviennent pas. Ils n’ont jamais connu une tornade aussi dévastatrice depuis de nombreuses années. En fait, des hectares de cultures ont été complètement détruits. Plusieurs agriculteurs sont touchés. La riziculture et les litchis ont été ravagés à 90 % et les arbres ont été déracinés.

Selon les habitants, la campagne de litchi de cette année est déjà compromise.

De nombreuses maisons, des bâtiments scolaires et des églises sont également endommagés. Actuellement, les écoles ont dû suspendre les cours du fait que plusieurs d’entre elles se sont écroulées. Un paysage de désolation.

Besoin d’aide

Par rapport à la situation, les habitants de Tatao et d’Anosiala lancent un appel de détresse au Gouvernement et au Bureau nationale de gestion de risque et de catastrophe (BNGRC). Sachant que parmi les villageois, beaucoup ont tout perdu et restent sans-abri.

 

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Université Mahajanga: les meurtriers d’un étudiant arrêtés

La police de Mahajanga a mis la main sur les quatre jeunes hommes suspectés d’être les auteurs du meurtre d’un étudiant de l’université de Mahajanga, survenu le 21 octobre. Deux autres dames ont également été interpellées pour les avoir cachés durant les enquêtes policières.

Les quatre jeunes hommes dont deux mineurs, auraient tué la victime, âgée de 22 ans, à coup de poignard, afin de s’emparer de son smartphone. griévement blesée celle-ci a rendu l’âme au cours de son évacuation à l’hôpital.

D’après les informations recueillies, ils n’étaient pas seulement quatre à avoir attaqué le jeune homme ce jour-là. La recherche des autres individus impliqués dans cette affaire suit donc son cours.

A titre de rappel, l’étudiant, en route pour rentrer chez lui, après s’être connectée à internet via son téléphone par le wifi du bloc administratif de l’université, a été suivi par les délinquants. Ces derniers l’ont pris d’assaut sans que personne n’ ait pu intervenir. Les assaillants ont mis fin à ses jours par un coup de poignard, puis se sont enfuis avec le smartphone.

 

ATs.

News Mada0 partages

Parlement panafricain: Madagascar représenté à Kigali

La 1ère session de la 5e législature du Parlement panafricain (Pap) sera clôturée, ce jour, à Kigali, au Rwanda. Madagascar y a été représenté par le vice-président de la Commission sécurité et défense de l’Assemblée nationale.

Le Rwanda a abrité la 1 ère session de la 5 e législature du Parlement panafricain (PAP) qui sera clôturée aujourd’hui. Outre l’élaboration du programme d’activités pour l’exercice 2019, les membres de ce Parlement ont axé leurs débats sur le rôle et l’impact des missions d’observation électorale de l’Union africaine, particulièrement les nombreux cas de conflits électoraux en Afrique, rapporte le député Jean Nicolas Randrianasolo qui y a représenté la Grande île en tant que membre permanent.

L’état de la lutte contre la corruption en référence au thème de l’Union africaine de l’année 2018, « gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique », a aussi été présenté, en plus des problématiques de la gestion des ressources naturelles, selon ses précisions.

Le député élu de Betroka a précisé que l’ordre du jour de cette session, débutée le 18 octobre dernier, englobe une conférence sur les droits de la Femme, en sus des réunions d’organisation de ses différentes instances.

 

Manou

 

 

 

News Mada0 partages

Analamanga: appel aux urnes

Les jeunes s’intéressent enfin aux affaires nationales. L’association «Tanora ho avin’i Madagasikara» (THM) a appelé les citoyens aux urnes pour exprimer leur responsabilité civique, hier, dans la capitale.

«Le vote reste l’expression la plus démocratique du choix des citoyens», ont déclaré les membres de l’association «Tanora ho avin’i Madagasikara» (THM), au cours d’une conférence publique dans la capitale hier. Ces jeunes ont incité ainsi à la participation aux scrutins pour démontrer que la population détient toujours ses droits aux destinées de la nation, en exprimant son choix au cours des élections dont la présidentielle de demain.

«Les imperfections dénoncées dans l’organisation ne doivent handicaper le déroulement de cette élection devant servir à satisfaire les aspirations des contribuables, qui doivent en saisir l’occasion», ont-ils lancé hier.

L’association a rappelé que cette démarche résulte de la prise de conscience des jeunes dans la gestion des affaires de l’Etat par rapport auxquelles ils ont été délaissés au profit des briscards de la politique.

Manou

 

 

News Mada0 partages

Fanendahana: misy ankizy 14 taona raindahiny amin’ny harom-paosy

Manodidina ny 14 taona sy 21 taona ny salan’isan’ny mpanendaka sy mpangarom-paosy eto an-dRenivohitra, raha ny tatitry ny polisy. Efa raindahiny ireo, ary mpamerin-keloka mampitondra faisana amin’ny faritra maro.

Roa lahy no voasambotry ny polisy miasa ao amin’ny kaomisaria boriborintany fahatelo Antaninandro teny amin’ny St Antoine Ambodivona teo amin’ny fiantsonan’ny taxi-be sy teny Ankadindramamy, ny 2 sy 3 novambra lasa teo, noho ny resaka harom-paosy.

Ny iray voalohany, teny amin’ny St Antoine Ambodivona ny 2 novambra. Tamin’io andro voalaza io, rangahy iray efa nahazohazo taona niandry fiara hitodi-doha hody no nokendren’izy ireo. Efatra izy ireo no nanao ny asa ratsiny. “Nisy ny mitazana ny manodidina, ao ihany koa ny manara-maso ary ny ambiny mpanatanteraka ny asa ratsy”, hoy ny fanazavana. Lasa tamin’izany finday iray « Nokia » ary lasa nitsoaka nihazo an’ Ambodivona avy hatrany izy ireo. Niezaka nanenjika sy niantso vonjy ity lehilahy voaendaka. Tsikaritry ny polisy izay miasa tsy lavitra teo izany fihetsika izany ka nandray ny andraikiny izy ireo. Voasambotra tsy lavitra teo ny iray. Tafaporitsaka tany amin’ny elakela-trano kosa ny telo ambiny.

Ny faharoa kosa, teny Ankadindramamy, ny 3 novambra tokony ho tamin’ny 10 ora maraina. Vehivavy niandry taxi-be teo amin’ny Ravinala no lasibatra. Tsikaritr’ilay mpanendaka fa nipoitra tao am-paosin’ity ramatoa ilay finday ary nalainy avy hatrany. Raha vantany vao azony izany, nirifatra izy. Niantso vonjy ilay ramatoa ary tsikaritry ny polisy niasa tsy lavitra teo izany. Raikitra ny fifanenjehana ka tratra teny amin’ny sampanana Ankadindramamy ilay olon-dratsy. Atolotra ny fampanoavana tsy ho ela ireo.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Tsarahonenana: jiolahy tratra teo am-panosehana moto

Noraisim-potsiny teny Tsarahonenana ny asabotsy hariva tamin’ny 7 ora noho ny halatra moto ny jiolahy iray 40 taona. Nisy moto nipetraka teo amin’ny sisin-dalana teny an-toerana tamin’io fotoana io. mody nandalovan’ilay mpangalatra izany ka rehefa tsikariny fa tsy nisy nahita azy ny manodidina dia natosiny moramora ilay moto. Tsikaritr’ilay tompony anefa ny fihetsik’ity jiolahy ity ka nenjehiny avy hatrany. Nifanehitra indrindra tamin’ny fotoana nandalovan’ireo polisy nanao fisafoana ity jiolahy ka tsy afa-bela intsony. Niaiky ny heloka vitany izy nandritra ny famotorana nataon’ny polisy. Fantatra tamin’izany fa efa nigadra enim-bolana noho ny halatra moto ihany koa izy ny taona 2016, saingy niverina nanohy ny asa ratsiny indray nony nivoaka ny fonja.

J.C

News Mada0 partages

Toamasina: nampanaovina asa tanamaro ny voafonja

Efa tsy vitan’ny kaominina intsony ny lalana simab eo am-pivoahana sy fidirana ny fonjan’Ambalatavoahangy ka nahita vahaolana ny fandraharaharana ny fonja ary nandray andraikitra nanamboatra izany lalana simba eo anoloan’ny fonja izany niaraka tamin’ny voafonja. Tamin’ny alalan’ny asa tanamaron’ireo voafonja lehilahy niasa tsy mandray karama fa tsy asa an-terivozona akory na hoe nandraisan’ireo mpandraharahan’ny fonja niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana. Nambaran’ny talem-paritry ny fonjan’i Toamasina, Napou Jeremy fa natao izao mba ho fanomana ireo voafonja ireo handray andraikitra eo anivon’ny fiarahamonina aorian’ny fivoahana ny fonja. Eto koa ny ahitana ireo matanjaka afaka hiasa sy hanatanteraka izany antsakany sy andavany raha toa ka alefa hiasa ivelan’ny fonja. Raha ny eo amin’ny lalana simba, hita ho misy fiantraikany amin’ny rindrimbaton’ny fonja ny fitotonan’ny kamiaobe  noho ny fahasimban’ny lalana. Eo koa ny fikorontanan’ny fifamoivoizana kanefa dia tanàna saro-pady ny eo akaiky eo. Nitaraina koa anefa ny fianakavian’ireo voafonja amin’ny fakana vola eo am-bavahadiben’ny fonja vao tonga soa aman-tsara any amin’ny havan’ny voafonja ny sakafo aterina. Toy izany koa ny famangiana tsy mihoatra ny 3 mn raha tsy manome vola ny fianakaviana , tsy afaka mahita ny havany.

Sajo

News Mada0 partages

9-10 novambra eny Antsahabe: misy fampahafantarana ny tolotra fiofanana ny India

Mikarakara fampahafantarana ny tolotra fiofanana sy fampianarana ho an’ny mpianatra sy mpiasa malagasy ny masoivohon’i India eto amintsika. Any amin’ny oniversiten’i Inde no hanatanerahana ny fampianarana sy ny fiofanana hahazoana vatsim-pianarana, na tsia ihany koa. Eny amin’ny Cnela Antsahabe no handray ny hetsika, ny zoma sy asabotsy ho avy izao. Ho avy eo ny solontenan’ny oniversite misy any India ka vonona hikarakara ny mpianatra malagasy. Vatsim-pianarana 15 no omen’ny fanjakana indianina ho an’ny mpianatra Malagasy, manomboka amin’ny taona voalohany hatramin’ny fanomanana ny mari-pahaizana doctorat, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitry ny Itec Alumni association, Andrianarijaona Nivo Tiana, omaly teny Tsaralalàna. Ho an’ny olona efa am-perinasa kosa, misy ny fiofanana momba ny asa na koa fanamafisana ny fahaiza-manao ho an’ny olona 100 isan-taona. Manodidina ny telo volana ka hatramin’ny herintaona ny faharetan’ny fiofanana.

Matetika tsy tratra ny isa ka tanjon’ny fampirantiana ny hizara ny vaovao rehetra momba ny sekoly ambony any India.

6 000 ny isan’ny oniversite any India ary anisan’ny matanjaka eran-tany. Manana fankatoavana iraisam-pirenena ny diplaoma omen’izy ireo aorian’ny fianarana. Manomboka amin’ny volana desambra ho avy izao ny fisoratana anarana amin’ny taom-pianarana 2018-2019. Sambany no nisy fikarakarana hetsika fampirantiana tahaka izao.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Rallye Virtuel – Dingana farany: norombahin’i Hoby ny fandresena

Tapitra hatreo ny lalao amin’ny fifaninanam-pirenena 2018. Ralahy Hoby Andriantsaina (EvoX Alias Petronas) no nibata ny fandresena nandritra ny dingana farany amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara amin’ny Rallye virtuel, notontosaina ny asabotsy 3  novambra lasa teo, teny amin’ny Gascom Nooro Tower Ambohitrarahaba.

Niady mafy ireo mpifaninana ary nifandimbiasana hatramin’ny farany ny laharana voalohany. I Hoby anefa no tompon-teny farany ka nibata ny amboara nandritra ity fifaninanana ity. Vitany tao anatin’ny 1ora:26’:04” ny halavirana 100 kilometatra nifaninanana. Nanaraka azy tao amin ‘ny laharana faharoa i Andrianarison Vladmir Fabio (EvoX Advan) ary hety dia hety, 10 sengondra monja no elanelana teo amin’izy mirahalahy ireto. Nanakatona ny telo voalohany kosa Rafenomanantsoa Ravo  (EvoX) rehefa avy namakivaky ny 100 km nandritra ny 1ora:29’:31”.

Marihina fa noho ny olana ara-mekanika, niala an-daharana tamin’ny fitsapana manokana faha-5 Ranaivoson Rija, na i Kenworth. Raha tsahivina anefa, ity farany no teo amin’ny laharana voalohany tamin’ny fifaninanana farany teo.

Iny no dingana farany nentina namaranana ny taom-pilalaovana 2018 ary efa eo an-dalam-panomanana sy fikarakarana indray ny taom-pilalaovana manaraka ny mpikarakara amin’izao.

 

Mi. Raz

Valin’ny dingana farany

1-Ralahy Hoby Andriantsaina (EvoX Alias Petronas): 01ora:26’:04”

2-Andrianarison (EvoX Advan): 01ora:26’:14”

3-Rafenomanantsoa (EvoX): 01ora:29’:31”

4-Andriamasinandraina Fanilo (Opel Manta 400SBP): 01ora:34’:48”

5-Rakotoarimanana Feno (CITROEN C2): 01ora:38’:05”

News Mada0 partages

Taekwon-do ITF – “Sabum” Jonathan Morris: mizara traikefa ho an’ny mpikatroka malagasy

Mahazo tombony ireo mpikatroka avy eo anivon’ny ITF  (International Taekwon-do Federation Madagascar Association). Tonga eto Madagasikara  ny “Sabum” Jonathan Morris, filoha lefitry ny federasion’ny Itf frantsay, hizara ny traikefany. Ankizy, tanora, olon-dehibe, 60 mianadahy izay mpikambana ao amin’ny ITF no nahazo izany tetsy amin’ny Dojo Aska. Fifampizarana, nanomboka ny alahady 5 novambra lasa teo ary tsy hifarana raha tsy ny alakamisy 8 novambra ho avy izao. Ny teknika fototra no tena nampianarina ireo mpikatroka tonga nandray anjara. Io no nanombohana ny fampianarana, ny faran’ny herinandro teo.

Marihina fa efa fanindroany izao i Jonathan Morris no nitsidika an’i Madagasikara ary faniriany ny hifampizara traikefa matetika amin’ny Malagasy saingy ny fotoana no somary teritery. Mahafaly azy rahateo ny manampy ny Malagasy noho ny fahitany ny haavo teknika izay ambony mihoatra ny firenena hafa. “Fifaliana ho ahy izao fahatongavako eto Madagasikara izao. Hitako ho mahay ny mpikatroka malagasy ary tombony lehibe ho azy ireo izany. Hahazo vokatra tsara ny Malagasy amin’ny fifaninanana hatrehany, indrindra fa eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, izay no hirariako”, hoy i Jonathan Morris. Hisy ny fizarana mari-pankasitrahana ho an’ireo rehetra nandray anjara tamin’ity fiofanana ity, ny alakamisy ho avy izao, raha ny fanazavana nentin’ny filohan’ny Itf,  Rakotoarisoa Tafita. Hatao amin’ny volana desambra kosa ny “passage de grade”, raha ny fanavana hatrany. Amnin’io fotoana io no hamaranana tanteraka ny taom-pilalaovana 2018, amin’ny taranja taekwon-do.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Kofoka : les artistes peintres font bouger les lignes

15 bougies et une soixantaine d’expositions. Nary Arthur Razafiarison fête cet exploit avec une palette d’artistes locaux dans « Kofoka », une exposition atypique à découvrir sur les murs de Tahala Rarihasina jusqu’au 25 novembre.

Longs cheveux, petite barbe au menton, veste en cuir…Arthur arbore à première vue une allure évidente de rockeur. Mais c’est une autre facette de son talent qu’il a voulu montrer cette fois, celle d’un artiste-peintre qui s’est consacré corps et âme à son art durant ces 15 dernières années.

«Habituellement, j’ai assuré une série d’expositions en solo. Cette fois-ci, j’ai sciemment bousculé cette habitude pour fédérer des artistes hautement référencés sur l’échiquier artistique et qui ont d’ailleurs nourri mon talent et ma passion», a-t-il fait savoir.

Cette exposition collective a vu la participation de Nonoh Ramaro, Mahenina Andrianaivo, Hery Andrianaivo, Naivo Haja Razafimbelo, Toky Antsiantsilavo, Randre M’ravaka, Moïze, Le Ramah, Ernest et la seule représentante de la gent féminine, Sabella.

Cet artiste aquarelliste se démarque du lot par sa maîtrise de la finesse, sa précision et son regard à la fois nostalgique et critique. La vie quotidienne malgache, c’est son point fort.  Il totalise actuellement plus d’une soixantaine d’expositions au compteur.

Déclarant être lui-même un enfant des rues,  Arthur s’engage actuellement dans des actions socioéducatives et projette de percer dans l’art du design monographique industriel. «Je n’oublie pas d’où je viens. C’est pourquoi une partie de fonds récoltés sera consacrée à une action d’aide sociale», a-t-il promis.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

Fara West: Dina Mialinelina et Silo partagent le micro

Après avoir fêté sur scène son anniversaire la semaine dernière, Silo enchaîne les concerts. Ce samedi, il sera accompagné de Dina Mialinelina sur les planches de Fara West, le temps d’un concert teinté d’ethno-Jazz.

Deux artistes aux talents inégalables et de générations différentes sont réunis pour la même passion et invitent les noctambules à plonger dans leur univers musical. «Ces deux-là nous invitent dans l’intimité de la création, se moquant des genres et parlant de leur passion commune, de  leurs parcours. Ils nous embarquent au gré de leur complicité, passant de quelques compositions à leurs nouvelles créations communes», confie l’organisateur.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Culture bretonne: « Les Souillés de Fonds de Cale » au pays

Après une tournée au Pays-Bas, le groupe «Les Souillés de Fonds de Cale» est actuellement au pays, jusqu’au 24 novembre. A part les concerts, des activités humanitaires avec l’association Solidarité Trégor Madagascar, qui célèbre cette année ses 10 ans d’existence, seront également au programme.

Pour commencer, le groupe Les Souillés de Fonds de Cale se produira ce samedi à l’Alliance Française d’Antananarivo (AFT) Andavamamba. Selon le communiqué de presse relatif à l’événement, ses objectifs consistent à promouvoir la culture bretonne, dévoiler les diverses activités de l’association Solidarité Trégor Madagascar et renforcer les relations culturelles bretonne et malgache.

La deuxième date est prévue pour le 14 novembre à l’Alliance française d’Antsirabe. Cette fois-ci, le programme s’annoncera plus chargé. A part le concert, des initiations à la danse traditionnelle bretonne ainsi que les fameux crêpes, une des spécialités de la région, seront également au menu. Le groupe sera par la suite attendu dans d’autres villes, comme Toliara.

Fondé en 1991, lors du festival du chant de marin de Paimpol, «Les Souillés de Fonds de Cale» est un groupe qui adopte le chant de marin. Ce style musical traditionnel de la Bretagne est basé sur le rythme et la synchronisation de travail en équipe et dont la voix joue un rôle important.

Ayant en poche deux albums, «L’échappée belle» et «Retour au port», le groupe a déjà donné plus de 850 concerts et sillonne de nombreux pays pour promouvoir cette culture.

 

Holy Danielle

Tia Tanindranaza0 partages

Imerimanjaka Antanetibe Mahazaza MahitsyNahazo EPP vaovao manara-penitra

Mbola betsaka amin’ireo ankizy ao amin’ny fokontany Imerimanjaka, kaominina Antanetibe Mahazaza Mahitsy no tsy afaka mandia ny varavaran-tsekoly amin’izao.

 Noho ny tsy fahampian’ny  fotodrafitrasa handraisana azy ireo no antony mahatonga izany, indrindra fa ny sekoly ambaratonga fototra. Mba ho fanampiana azy ireo ary dia notoloran’ny “Association les Lémuriens de Madagascar”  sy orinasam-pifandraisana Telma EPP vaovao mahatanty rivodoza  izy ireo.  Ny  herinandro teo no notokanana tamim-pomba ofisialy ny fotodrafitrasa, ahitana efitrano miisa roa, mahazaka mpianatra 40 isanisany. Tonga nanatrika ny lanonana ny Ben’ny tanànan’ny kaominina Antanetibe Mahazaza ny dokotera Feno, notarihin’ny filohan’ny fikambanana Randrianarison Henry Tsoka. Ny mba hahafahana miady amin’ny fahantrana eto amintsika sy tsy habadoana no tena tanjon’ny fikambanana amin’izany,  indrindra fa any amin’ireo kaominina ambanivohitra toa an’Antanetibe  Mahazaza. Tsiahivina  fa any Nantes France no misy ny foiben’ny fikambanana.  Any Antanetibe Mahazaza kosa no misy izany raha eto Madagasikara no resahina, tarihin-dRakotoarimanana Estelle, filoha  nasionaliny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ny safidinao no hanavotra na handetika

Kihon-dàlana lehibe ho an’ny tantara ny fifidianana hataontsika rahampitso 7 novambra.

 Mety hivoaka eo izay ho filoha vaovao hitondra ny firenena, na koa mbola hiroso amin’ny fihodinana faharoa isika raha tsy misy mahazo antsasa-manila mahery. Any amin’ny olom-pirenena ny baolina, ary ny hirariana dia hifidy an-kahintsiny ny Malagasy, fa tsy sanatriavin’ny vava ho babon’ny haitraitra na ny fampanofinofisana azy tamin’ny fampanantenana poak’aty. Tsy hoe: manilika na manamaivana ireo kandida hafa sanatria, fa toa efa hita taratra ihany ny sarisary mety hiseho. Tsikaritra ho mitodika any amina olona roa na telo efa nitondra ny firenena aloha ny fientanan’ny olona, raha notarafina tamin’ny propagandy. Samy nanezaka tamin’ny fampielezan-kevitra rahateo ireo, fa dia anjaran’ny tsirairay no mitsara hoe: inona no nataon’ity kandida ity teto amin’ny firenena? Niiba sa niabo ny vokatra azony tamin’ny fitantanana an’i Madagasikara? Iza no nanasoa ary iza no namotika izay efa nitsangana teto? Tsy asiantsika fanononana kandida mba ho fanajana ny lalàna mifehy ny fampielezan-kevitra, fa ny olona namafy vola tsy toko tsy forohana hividianana ny safidim-bahoaka ve ho azo antoka fa tena hitsinjo ny Malagasy sa hanonitra izay laniny sy hampitombo ny ambaindahin’ny harenany, izay tsy mba ny mpiray tanindrazana no misitraka azy? Ny afera maloto any ivelany any mbola laza ratsy iray hafa ka olona tahaka izany ve ohatra no heverina fa hampandroso tokoa an’ity tanindrazana mamintsika ity? Fotoana farany hahafahan’ny tsirairay mbola misaintsaina ny anio, ka ny hirariana dia ny hoe tsy ho diso safidy isika Malagasy, ka hametraka tena olom-banona afaka manarina sy mitarika ny firenena sy ny vahoaka sy ny firenena ao an-davaky ny famotehana natao teto, fa tsy sanatria ho babon’ny lemilemin-dradity ka ho voafandrika sy hijoboka araka ny tenin’ny tanora.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Pastera Benjamina FM FOIManafatra sahady izay ho filoha lany hanao fianianana etsy Mahamasina

Naneho ny heviny mikasika ny toe-draharaham-pirenena misy ankehitriny ny pastera Benjamina, filoha mpanorina ny fiangonana mpitory ny fizantsara aty amin’ny ranomasimbe Indiana ny alahady hariva teo.

 Nambarany tamin’izany fa tsy hataotao foana ny fianianana mametra-tanana amin’ny Baiboly ho an’izay filoham-pirenena voafidim-bahoaka eo. Izany no efa tsy nampandroso an’i Madagasikara hatramin’izay satria ny lafiny ara-panahy indray no nataon’ireo mpitondra tsinontsinona nefa izany no tena mavesa-danja indrindra. Tokony hankatoavina ny fianianana natao tamin’Andriamanitra, hoy ny pastera Benjamina fa tsy hatao fahazarana fotsiny ihany.  Mikasika ny fotoana hanatanterahana ny fifidianana dia nomarihiny manokana fa fotoana efa tena mahamety izany izao. Efa maro loatra mantsy ny fahoriana mianjady amin’ny vahoaka Malagasy noho ireo karazana olana mitranga eto amin’ny firenena. Mba hahatontosa izany an-tsakany sy an-davany sy hahafahan’Andriamanitra mametraka filoha ny sitrapony anefa dia miantso ny olona rehetra hivavaka ho an’ny firenena izy ireo rahampitso alarobia 7 novambra fotoana hiatrehana ny fifidianana. Mety foana na mialoha ny handehanana mandatsa-bato na aorian’ny fandatsaham-bato no hanaovana izany. Ny FMFOI kosa etsy an-daniny, hitolona am-bavaka mandrapilentiky ny masoandro mba hiakatra any an-danitra ny vavaky ny Malagasy rehetra. Nomarihiny manokana moa fa tamin’ny fotoana nampirongatra ny aretina pesta teto amintsika dia nivavaka sy nifady hanina ny FMFOI ka herinandro taorian’izany dia tsy nandripaka  olona maro teto amintsika intsony ity areti-mandoza iray ity.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filan-kevitry ny fampihavanana MalagasyHamoaka hira faneva

Hivoaka ato ho ato ny hira fanevan’ny filan-kevitry ny fampihavanana Malagasy izay noforonin’ny filoha lefitr’íty rafitra ity, Gerard Raharimampionona.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivorian’ny COMESAI Tarzan Ndremitsara no hitarika azy

Hotanterahina ny 7 ka hatramin’ny 9 novambra izao, izany hoe manomboka rahampitso, ny fivoriana momba ny varotra iraisan’ireo firenena mikambana ao anatin’ny rafitra iraisampirenena COMESA na ilay antsoina hoe “commerce transpontanière”.

 

 Araka ny fanazavan’ny tale jeneraly lefitra misahana ny antontan’isa eto amintsika, Tarzan Ndremitsara, dia miova isan-taona ny mpitarika ity fivoriana ity ary isika izany no hitarika izany mandritr’io 3 andro io. Any Lusaka, Zambia, moa no atao ny fivoriana, hoy izy, ary satria ny tenako no delegasionina ho any dia izaho izany no hitarika izany, hoy hatrany ity DGAn’ny INSTAT ity. Tafiditra ao anatin’ny fanatanterahana ny paikadin’ny COMESA mikasika ny resaka antontan’isa rahateo, hoy izy, izany fivoriana izany. Tafiditra ao anatin’ny FED andiany faha 11 ihany koa na ny tahiry ekonomika ho an’ny fampandrosoana. Efa voasonia io ary mbola ho avy ihany koa ny fifanaovan-tsonia mikasika ny resaka fifanakalozan ara-barotra ranofotsiny. Tombony ho antsika amin’ity fivoriana ity moa, raha ny fanazavany tetsy amin’ny biraony etsy Anosy omaly, ny fidirana lalina kokoa amin’ny fandrosoana amin’ny resaka fikirakirana antontan’isa mba hirindra amin’ny fenitra iraisampirenena. Efa miha mandroso amin’io ny INSTAT, hoy ny fanazavana. Tafiditra ao anatin’izany ny resaka fanisana ankapobeny sy torohay amin’ny varotra na “indice des prix”. Isany koa ny fifampizarana traikefa amin’ireo firenen-kafa hahafahana mampitaha ny fiarovana ireo indostrie eto amintsika sy hirosoana amin’izany fanatsarana ny fiarovana izany. Manankarena manam-pahaizana momban’ny varotra tsinona, hoy izy, I Madagasikara saingy ilaina izay fifampizarana traikefa izay mba tsy hivarotana entana amin’ny tsy tena tokony ho vidiny akory.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalo sy RajoelinaHotsarain’ny karatra izay tiam-bahoaka

Hifantoka tanteraka any amin’ny fifidianana ny sain’ny maro ary efa samy maminavina izay hibata ny fandresena. Somary hita taratra ao anatin’ity fifidianana ity ny endriny tamin’ny taona

 

2013 satria samy tao an-damosina kandida nanao ny fihodinana faharoa ny kandida roa lehibe sokajiana ho matanjaka dia i Marc Ravalomanana tamin’izany fotoana izany. Ny endriky ny fampielezan-kevitra no tsy nitovy satria raha nanao izay faraheriny nampandany an’i Hery Rajaonarimampianina i Andry Rajoelina dia tsy mba afaka nanao izany kosa i Marc Ravalomanana izay nanome toromarika ny hanoanana an’i Jean Louis Robinson fa tany an-tsesitany tany Afrika Atsimo. Raha hiverenana ny voka-pifidianana fihodinana voalohany, dia 21,16% no azon’i Jean Louis Robinson ary 15,89% kosa ny an-dRajaonarimampianina. Nandresy tamin’ny isa  53,49% i Hery Rajaonarimampianina, ary 46,51% ho an’ny iray. Tsy mitovy amin’izany intsony izao satria samy afaka nirotsaka ireo mpitondra roa nifanesy, izay nifanenjika tao anatin’ny raharaha 2009. Tratry ny “ni…ni…” tamin’ny 2013, ary tsy nifandanja ny an-daniny sy ny an-kilany satria ny iray tsy navela nody an-tanindrazana nanao fampielezan-kevitra, raha toa ka nalalaka sy nanao izay faraheriny ny iray, ary lasa mpifanandrina amin’ny olona notohanany amin’izao fotoana izao. Azo antoka ho azon’ny an-daniny koa ny vahoakany, izay nomena toromarika hanohana olon-kafa, ary tombanana hitombo be ny mpanohana azy satria efa izy tenany no kandida ary efa nanao propagandy ho an’ny tenany, fa tsy hoe nosakanana tsy hiditra an-tanindrazana tahaka ny fifidianana tany aloha. Hotsarain’ny vahoaka amin’ny tantara ireo kandida roa dia i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina ary ireo kandida hafa mifaninana ato anatin’ity fifidianana ity. Eo no tena hitsaran’ny Malagasy izay tena mety amin’ny firenena satria efa samy hita ny nafitsony.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika « HAONA FI »Tena nahasarika olona ny tranohevan’ny CNaPS

Ny foibe FJKM tamin'ny fiandohan'ity volana novambra ity dia nikarakara hetsika toy ireny varotra fampirantiana ireny fa somary mivelatra kokoa nantsoina hoe "HAONA FI" ka tetsy amin’ny Village Voara Andohatapenaka no nanaovana izany nandritra ny telo andro : 1-2-3 novambra.

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Nirina HAFARINisintaka tamin’ny kandida Zafivao

Niala tsy ho talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida Zafivao Jean Louis, Rafanomezantsoa Jean Nirina, filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy.

 

 Efa tamin’ny 8 oktobra lasa teo ny tenany no tsy navelan’ny kandida Zafivao  Jean Louis nanao fampielezan-kevitra intsony. Noho ity  kandida iray ity tafiditra ao anatin’ny vondron’ireo kandida miisa 26 mangataka ny hamerenana hanokafana ny lisi-pifidianana no antony. Tsy mifanaraka amin’ny fomba fijerin’ny filoha nasionalin’ny HAFARI Malagasy anefa izany. Aminy dia tokony hirosoana hatrany ny fifidianana satria izay ihany no lalan-tokana hahafahana mamaha izao olana mianjady eto amin’ny firenena izao. Miantso ny olona rehetra mba hifidy malalaka Rafanomezantsoa  Jean Nirina  rahampitso alarobia 7 novambra sady miantso  fitoniana sy fanekena izay safidim-bahoaka hivoaka eo ihany koa aorian’ny fifidianana. Nomarihiny manokana fa tsy tompon’antoka intsony ny amin’izay isam-bato mety ho azon’ny kandida  Zafivao Jean Louis ny tenany.

Pati

Legende : Rafanomezantsoa  Jean Nirina, filoha nasionalin’ny HAFARI Malagasy manana ny fomba fijeriny ihany koa (Sary Tahiry)

Tia Tanindranaza0 partages

Fifandraisan’i India sy MadagasikaraMihamafy orina ny sehatra fanabeazana

Nampahafantarina tao amin’ny Ambasadin’i India tetsy Tsaralàlana omaly alatsinainy ny fisian’ny varavarana misokatra momba ny vatsim-pianarana any India ny 09 sy 10 novambra ho avy izao izay hotanterahana etsy amin’ny CNELA Antsahabe.

 

 Ahitana ny tsara ho fantatra momba ny fampianarana any India ity hetsika ity ary hanentanana ny mpianatra Malagasy rehetra satria tsy misy ny vidim-pidirana. Tena tsy manao ambanin-javatra ny sehatra fampianarana ny India ary anisan’ny singa lehibe nanosika ny toekaren’izy ireo izany. Tsiahivina fa mahatratra 6.000 ny oniversite any ary mpianatra avy any amin’ny firenena hafa miisa 50.000 no tonga mianatra any. 15 ny mpianatra Malagasy vatsian'ny firenena India hianatra any aminy ary mahatratra 100 kosa ireo am-perinasa miankina na tsia amin’ny fanjakana no miofana any mandritra ny 10 andro farafahakeliny. Ao anatin’ny tetikasan’ny fifanarahana ara-teknika sy ara-toekarena Indiana (ITEC) hatrany izao hetsika izao izay miompana amin’ny fampandrosoana ny firenena an-dalam-pandrosoana aty Afrika na any an-kafa koa. Amin’izany no izaran’ny firenena India ny traikefany nahatojo azy ireo ny fampandrosoana ara-toekarena ary iresahana nylafiny teknolojia avo lenta, ny asa fanaovan-gazety, ny fitantanam-bola, ny fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra ary ny tontolo iainana. Fantatra ihany koa fa efa maherin’ny 800 ireo matihanina Malagasy no efa nizarana izany traikefa tamin’ny lafiny maro izany tany India.

 

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miandrandra filaminana

Samy nameno kianja be na ny andaniny na ny ankilanySamy niseho "telé" na ny mahitsy na ny mivilanaSamy te hitondra an'i Gasikara na ny bodo na ny adalaSamy ho tsarain'ny fifidianana na ny fanta-daza na ny tsisy mpahalala.

 

 

 

 

 

 

Ora sisa no isaina dia hisafidy ny ambanilanitra

Efa nahazo iray volana ny kandida namahanan-dalitra.

Misy ireo programan'asa hita fa mahasoa ny Malagasy

Ao koa anefa ireo mampanonofy atoandro, hampangasihasy.

 

Antenaina mafy mba hizotra am-pilaminana

Ny fandatsaham-bato, fifidianana ireo vinavina

Mandehana mifidy ry Malagasy manan-jo rehetra

Mba tsy hanenenana sy handraisana fepetra

 

Ny hoavin'ny taranakao banjinina fa izay no tsara indrindra

Fidio izay tsapanao fa afaka hanome fiainana mirindra

Fitiavan-Tanindrazana no ataovy masaka ao an-tsaina

Dia hiposaka ho an'i Gasikara ny masoandro, hoavy ilay maraina

 

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagasikaraNanome torimarika farany ho an'ireo kandidà

Nanao tatitra tamin'ireo solontenan'ny kandidà ho filoham-pirenena ny Vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) mahakasika ny fizotran'ny fifidianana, izay hotanterahina rahampitso 7 novambra ny fihodinana voalohany.

 

Niompana tamin' ny fitaovana hampiasaina mandritra izany fifidianana izany ny tatitra teo amin'ny tapany voalohany. Marihina tokoa mantsy fa niharan’ny fanafihana ny mpikamban’ny biraom-pifidianana iray tany Maintirano, ka lasan'ireo olona ratsy ny fitaovana tao an-toerana. Nanamafy ny teo anivon'ny CENI Madagascar fa efa voavaha ny olana ary izany indrindra no antom-pisian'ny biletà tokana fiandry. Teo ihany koa ny tatitra mahakasika ny fombafomba rehetra hitaterana ny voka-pifidianana, na "Methode de collecte de resultat". Nohazavain'ny CENI tamin’izy ireo io dingana hitaterana vokatra io, satria mpikambana eo anivon'ity rafi-panjakana ity ireto solontenan'ny kandidà ireto. Eo ihany koa ny fomba handaminana ny "soirée électorale". Fivoriambe farany niaraka tamin'ireo solontenan'ny kandidà ny omaly ary sehatra hanehoan'izy ireo izay zavatra hitany nandritra ny fampielezan-kevitra ka tokony hohavaozina sy hamboarina ao anatin' ny 48 ora (ndlr : nanomboka omaly).

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Firahalahian’ny kandida 25 isaTsy hihemotra amin’ny fitakiany

Tsy mitsahatra ny manamafy izahay, hoy ry zareo avy eo anivon’ny firahalahian’ireo kandida ho filoham-pirenena miisa 25 fa ratsy karakara indrindra ity fifidianana indray mitoraka ity.

 

Efa naterina tany amin’ny filoham-panjakana, ny CENI, ny HCC ary ny praiminisitra ny porofo tamin’ny fotoana nitakiana izany, hoy ny kandida Imbeh Jovial. Nony voaray anefa io porofo izay efa an-jatony pejy io, hoy izy ireo, dia tsy dia noresahan’ny tomponandraikitra firy akory. Averina indray ny kajy. Manodidina ny 24.800 ny biraom-pifidianana ho ana mpifidy 9.915.000 eo. Raha toa ka mpifidy miisa 700 anefa no tokony ho ana birao 1 dia midika, hoy izy ireo, fa tsy tokony hihoatra ny 22.000 ny birao manerana ny nosy. Ny OIF matoa milaza fa tomombana ny fahafaha-miatrika ny fifidianana dia satria ny antontan-kevitry ny CENI no jereny. Hitombona anefa ve, hoy izy ireo, ny hoe ao Ihorombe no be mpifidy indrindra ? Inona ihany koa no ilana ny karatry ny mpifidy ho ampiana 2.000.000 tapitrisa fanampiny, hoy hatrany ny fanontanian’izy ireo. Nilaza moa ny kandida Jean Jacques Ratsietison fa misokatra isan’andro ny lisitra fa tsy misy izany lisi-pifidianana tsy misokatra izany intsony. Ny kandida Mailhol, hoy izy izao, vao haingana no nitaraina ho tsy tao anaty lisitra dia nampidirina. Ny solontenako ao amin’ny CENI ihany koa, hoy hatrany ity kandida ity. Efa niteny ny CENI fa 3 volana dia ampy hanarenana ny tsy fahatomombanana ka maninona raha atao, hoy hatrany izy ireo, fa izany ve dia tetezamita? Misy kandida eto nampiasa 180 tapitrisa dolara hanaovana fampihelezankevitra. Ny vola ampy hanaovana fifidianana iray anefa manodidina ny 60 tapitrisa dolara ary ny vahiny no miantoka ny ampahany betsaka. Tena voatery hiandry famatsiana avy any ivelany ve isika, hoy hatrany izy ireo.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana FilohaReseo amin’ny soa ny ratsy

Tapitra tanteraka ny iray volana nahafahan’ireo kandida filoham-pirenena nanao fampielezan-kevitra.

 

 Ora sisa no isaina dia haneho ny safidiny amin’ny alalan’ny latsa-bato ny vahoaka Malagasy rahampitso 7 novambra, ka inoana fa ampy nitarafany ireo hofidiany izay iray volana nahafany nihaino ny kandida izay, ary mbola mason-tsivana lehibe ny tantara ho an’ny kandida vitsivitsy izay efa samy nitondra hoe: inona avy no nafitsoky ny tsirairay. Mety misy ny lesoka sy tsy fetezana samihafa momba ny fanomanana ny fifidianana, saingy aleo angamba ny ho avy no banjinina. Maro ny fanehoan-kevitra momba ny tsy fahatomombanana, toy ny resaka lisi-pifidianana izay ny kandida aza misy ny manakiana izany. Nandeha hatramin’ny hoe lisitra matoatoa sy hosoka samihafa. Tsy vitsy ny fandikan-dalàna toy ny hoe: olom-panjakana mpanolotsaina ny olona sokajiana ho faratampony manao fampielezan-kevitra ho an’ny kandida, minisitra mizara zavatra amin’ny anaran’ny antokony,... Malaza ny resa-bola hividianana safidim-bahoaka, ary indraindray aza tsy tahotra sy tsy henatra ny an’ny mpomba ny kandida iray mizara izany. Mandeha hatramin’ny feo hoe: efa mipetrapetraka ny hala-bato, ary efa misy an’io kandida iray io malaza ho miketrika ny hahazo 54% hatramin’ny 60% amin’ny halatra bevava. Tsy hatao mahakivy izany, ary izay aza no mila ny hambom-pon’ny Malagasy, ka vao mainka tokony hampijoro azy handresy ny ratsy amin’ny soa, araka ilay soatoavintsika. Izany no vao mainka hanentanana ny rehetra handeha handrotsa-bato ary hahay hifidy ka tsy ho sodokan’ny mety ho fampanofinofisana na ny mety ho ronono an-tavy fa hijery sy handinika tsara satria iankinan’ny hoavin’ny firenena. Ny akanga maro tsy vakin’amboho, ary rehefa tonga mandrotsa-bato ny olom-pirenena, dia ho sarotsarotra ny hangalatra ao anatin’ny taham-pandraisan’anjara ambony. Tsy vahaolana ny fahakiviana eo anatrehan’ny mety ho fandotoana ny saina sy fanakiviana samihafa, fa fotoan-dehibe izao hanehoan’ny vahoaka Malagasy ny safidiny, hanoratany indray ny tantaran’ny firenena.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana rahampitsoFantaro ireo toromariky ny CENI

Misokatra amin’ ny 6 ora maraina ny latsabato ary mikatona amin’ny dimy ora rahampitso 7 novambra hanatanterahana ny fihodinana voalohany amin’ny fifidianana filoham-pirenena eto amintsika.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitandroana ny filaminana mandritra ny fifidiananaEfa tafapetraka ny paikady

Miroso amin' ny fiatrehana ny fifidianana isika ary efa vonona avokoa ny pitsopitsony ara-teknika, tafiditra ao anatin’izany ny eo amin'ny lafiny filaminana.

 

Efa mandray fepetra mahakasika ny fitandroana ny filaminana mantsy ny fitondram-panjakana sy ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana. Misy paikady manokana na "plan de sécurité électorale" izay tarihan'ny OMC na Organe mixte de conception, amin'ny alalan'ireo lehiben'ny distrika avy amin'ny faritra iadiadian'ny tsirairay. Araka ny lalàna dia tsy azon'ny miaramila atao ny mihaodihaody eny akaikin'ny biraom-pifidianana, fa efa misy kosa ny toerana manokana hametrahana azy ireo ary ny filohan'ny biraom-pifidianana irery no mahalala izany toerana izany. Fifidianana ao anatin' ny filaminana rahateo no katsahin'ny rehetra, ka antenaina mba ho lavitry ny ratsy rehetra ny andron'ny fahafiton'ny volana novambra taona 2018.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Thierry Rakotonarivo"Izay nifidy ihany no afaka mitory raha ilaina"

Antomotra ny fotoana hahafahan'ny olo-pirenena manefa ny adidiny eo amin'ny firenena. Nanamafy ny filoha lefitry ny CENI Madagascar, Thierry Rakotonarivo fa zava-dehibe ny nahavitana safidy ary porofo ny fanaovana sonia eo amin'ny kara-pifidianana.

Io dingana iray io no tena ilaina, raha misy ny fitoriana hatao aorian'ny fifidianana, satria izay nahavita adidy ihany no afaka mitory. Ireo tsy nahavita dia tsy mahazo mametraka fitoriana na ny fizotrany na ny vokany. Nomarihany fa lavina avy hatrany ny fitoriana raha tsy nandatsa-bato ny olona iray, na misoratra ao aza satria ny dika mitovy misy sonia no ilain'ny Fitsarana. Midika izany fa ny olom-pirenena nanefa ny adidiny ihany no manana zo hitory amin'ny lafiny rehetra, hoy ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fifidiananaIreo dingana arahina ao anatin’ny biraom-pifidianana

Nanome ireo toromarika sy dingana arahina i Thierry Rakotonarivo, filoha lefitry ny Vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI),

 amin’izao andro farany mialoha ny fotoana handataham-bato izao. Voalohany, tsy maintsy feno ny antontan-taratasy any amin'ny mpifidy, izany hoe mitondra ny kara-panondrom-pirenena na pasipaoro tsy lany daty na koa ny fahazoan-dalana mamily, miaraka amin'ny kara-pifidianana. Manaraka izany, manamarina ny anarana eo amin'ny lisi-pifidianana voalohany. Vita izay, manatona ny mpikambana ao anatin'ny biraom-pifidianana maka biletà tokana. Eo amin'izay biletà tokana izay dia mila fitandremana ny tsirairay, satria tsy maintsy manamarina ny sonia roa an'ireo mpikambana ao anatin' ny biraom-pifidianana. Raha vao tsy misy izay sonia izay ao an-damosin’ilay biletà tokana dia maty ilay vato. Rehefa voamarina ireo sonia roa ireo dia miditra ao anatin' ny trano fisainana na "isoloir". Marihina hatrany fa tsy azo atao ny mitondra finday na maka sary ao anatin' ny « isoloir », mba ho fanajana ny fotokevitry ny fifidianana ( secret de vote). Mba hisorohana ihany koa ny kolikolim-pifidianana. Rehefa vita ny safidy dia manatona ny vata fandrotsaham-bato ka tokony hitsangana eo ny filohan'ny biraom-pifidianana, izay manamarina ampahibemaso ny sonia roa ao an-damosin'ny biletà tokana. Tsy tokony hohadinoina ny mandalo eo amin' ny lisi-pifidianana faharoa mba hanaovana sonia ny kara-pifidianana. Vita izay, miroso farany mametraka ranomainty tsy azo vonoina eo amin’ny ankihiben-tanana an-kavia.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanalana ny fakon’AntananarivoNahazo fiarabe 16 sy baka 51 ny SAMVA

Omaly alatsinainy 5 novambra no naseho sy nampahafantarina tetsy amin’ny biraon’ny SAMVA (Société Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo) ny fisian’ny fiarabe sy baka handraofana fako ary ireo fitaovana maro hanodinana fako ho lasa zezika avy amin’ireo mpiara-miombon’antoka.

 Natokana  ho amin’ny asa fanaon’ny SAMVA isan’andro dia ny fakana ny fakon’Antananarivo ireto fiarabe sy fitaovana ireto  ary tanteraka noho ny tetikasa novolavolain’ny minisiteran’ny rano sy ny fanadiovana ary ny fidiovana niaraka tamin’ny kaominina Antananarivo sy ny SAMVA nanomboka tamin’ny taona 2016. Paikady novolavolaina niarahana tamin’ny ben’ny tanànan’Antananarivo ary mahatratra 6 miliara Ariary ny totalim-bidin’ireo fiarabe sy fitaovana ireo.  Anisan’ny tena olana mantsy ny fanenjehana ny hofan’ireo fiarabe manala fako isan’andro ka nahatonga izao famatsiana fitaovana izao. 20m³ ny haben’ny fiarabe ary miisa 16 izy ireo, 51 ireo baka ary hanomboka amin’ity volana ity ireo no hiasa. Mahazaka hatramin’ny 30 taonina ny fiarabe iray amin’ireo rehefa mitondra ny fako ary anisan’ny tena matanjaka sy  mety amin’izao fotoam-pahavaratra izao.  Fantatra ihany koa ny fitombon’ny fako amin’izao fotoana mahavokatra ny voankazo sy ny fotoam-pahavaratra izao ka tena ilaina ireo fitaovana ireo.  

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Distrikan’i Toamasina IBiraom-pandatsaham-bato 308 ho an’ny mpifidy 162.434

Efa saika tonga eny anivon’ny fokontany 138 ao Toamasina I avokoa ireo kara-pifidianan’ny mpifidy ny herinandro nivalona iny. Efa saika nizara izany isaky ny tokantrano sy niantso ny mpifidy haka ny karany koa ny filoham-pokonatny nanomboka ny alakamisy teo.

Ny talata no fantatra fa efa tonga teny anivon’ny fokontany ny karatra.  Ho an’ny distrikan’i Toamasina I, misy ireo voasoratra anarana anaty lisi-pifidianana saingy tsy nahazo karatra, ao koa anefa ireo nahazo roa amin’ny lisitra iray ihany. Hatreto aloha, tsy misy ny fanazavana azo mikasika izay. Miisa 162.434 ny mpifidy voasoratra anarana ho an’ny distrikan’i Toamasina I, miisa 308 kosa ny birao fandatsaham-bato misy araka ny lalam-pifidianana vaovao misy eto amintsika izay mametraka fa tsy tokony hihoatra ny 700 ny mpifidy ao anatin’ny birao fandatsaham-bato iray. Niisa 139 anefa izany tamin’ireo fifidianana teo aloha rehetra niparitaka tamin’ireo fokontany 138 ao Toamasina I. Ny boriborintany ao Ankirihiry no manana mpifidy be indrindra, izay mahatratra 61.728 sy manana birao fandatsaham-bato miisa 110. Ny boriborintanin’Ambodimanga kosa no vitsy mpifidy indrindra ho an’i Toamasina I izay miisa 13.777 amin’ny birao fandatsaham-bato miisa 27. Ny ambiny kosa dia ny boriborintanin’i Morarano manana mpifidy 39.170 sy birao fandatsaham-bato 71. I Tanambao V manana mpifidy 25.998 amin’ny birao fandatsaham-bato 54; Anjoma kosa manana mpifidy 21.761 amin’ny birao fandatsaham-bato 46. Ankoatra izay dia saika ny talata teo io avokoa no naharay ny kara-pifidianana ireo fokontany ao Toamasina II, Mahanoro, Vatomandry ary Brickaville ka efa nizara izany nanomboka ny alakamisy nitohy ny faran’ny herinandro teo. Ho an’ireo distrika lavitra sy ratsy lalana toy ny any Marolambo sy Antanambao Manampontsy kosa, efa eny am-pelatanan’ireo mpifidy ny kara-pifidianan’izy ireo satria ny azy ireo no nenjehana mialoha ny fanapariahana azy efa ho roa herinandro lasa izay, araka ny fanazavana teo anivon’ny rantsa-mangaikan’ny CENI Toamasina.

 

Rakoutou

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora hoavin’i Madagasikara“Mahaiza mifidy !”

Nanao antso avo ho an’ireo tanora rehetra manerana ny nosy omaly ry zareo avy eo anivon’ny fikambanana Tanora Hoavin’i Madagasikara (THM).

Ekena fa maro ny ahiahy mipetraka manoloana ny resaka tsy fahatomombanan’ny fikarakarana ny fifidianana, hoy izy ireo. Isika tanora anefa dia mahalala tsara fa miankina amin’ny safidintsika no hahafahana mitsinjo ny hoavintsika. Na eo aza ny resaka mandeha momba ny tsy fahatomombanan’ny fikarakarana dia aoka isika hametraka ny safidintsika ary hahay hifidy izay fantatsika fa afaka hametraka ho avy tsara ho antsika. Tanora samy misaina sy nianatra isika ary ao koa ireo tanora manao asa tena, hoy hatrany izy ireo, ka saino tsara izay kandida afaka hametraka hoavy mety amintsika rehetra.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida nampiasa volabeTandremo sao tsy lany eo dia hanakorontana, hoy Riribe

Naneho ny heviny momba ny raharaham-pirenena Rakotomalala Henri na Riribe filohan’ny Federasionin’ny gadra politika na ny FEDEP omaly teny Ampandrana.

 Tsy ohatr’izao ny firenentsika raha tsy naongana i Marc Ravalomanana tamin’ny taona 2009, hoy izy. Ilaina ny mihavana sy mifamela, hoy ity mpanao politika nigadra tamin’ny fitondrana Ravalomanana ity, ary inoana fa hipetraka ny filoha afaka hanao ny fampihavanam-pirenena. Ny resaka lonilony politika efa nivalona. Samy mivavaka, ka tokony hifamela heloka. Tsy ilaina intsony ny ady sy korontana sy ny valifaty fa fifamelana no ilaina. Mikasika ny fifidianana, dia aoka tsy hofitahana amin’ny hafitsoky ny kandida amin’ny eboebo sy ny nofinofy. Avy aiza ny vola nanaovan’izy ireny propagandy ? Ny zavatra hisy dia famarotana tanindrazana, hoy izy.  Ny hala-bato, dia heverina fa tsy hisy na dia efa misy aza any ambadika mitetika an’izany. Efa mandeha ny fanaraha-maso ka hatramin’ny avy any ivelany no miketrika azy io. Efa niteny izahay hoe tokony hojerena ny hanemorana ny fifidianana, fa tsy nety ny mpanao politika, indrindra fa mieritreritra ny ho lany satria mampiasa vola be. Tandremo sao tsy lany eo, dia hanakorontana, hoy izy.

Toky R

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I TSARATANANA : Dahalo telolahy maty voatifitry ny zandary

Samy mitranga any an-toerana ireo karazana asan-jiolahy na ny halatr’omby na ny fakàna an-keriny. Raha nangingina na niatoato kely ny asa ratsy ataon’ireo mpaka an-keriny niandahy niambavy mihitsy dia ny alahady 4 novambra teo indray no nisehoana halatr’omby tany an-toerana, izay niafara tamin’ny famoizana aina telo nandritra ny fanarahan-dia natao an’ireo omby very sy ireo olon-dratsy nitondra azy. Dahalo fitolahy no nanafika tanàna kely tao amin’ny kaominina ambanivohitra Sarobaratra, Distrikan’i Tsaratanàna ny alahady maraina teo. 

Omby miisa 12 no lasan’ireo andian-dahalo tamin’izany. Tsy niandry ela anefa fa avy hatrany dia nampandre ny zandary ny tompon’omby taorian’ny fanafihana ka raikitra ny fanarahan-dia.Tsy lasa lavitra akory ireo mpandrava dia tratran’ireo mpanara-dia niarahan’ny fokonolona sy ny zandary any an-toerana. Tsy nanaiky mora anefa ireo mpangalatra omby teo anatrehan’ireo vatan-dehilahy maro mpanara-dia.  Raikitra araka ny fifandonana teo amin’ny andaniny sy ny ankilany ka nirefodrefotra ny basy. Nandritra ny fifandonana dia maty voatifitra ny dahalo miisa telo. Raha nahita izany ireo naman’ireo olon-dratsy dia namela ny ireo nangalariny ka nanao tongotra an-katoka nitsoaka ireo mpanara-dia. 

Tafatsoaka noho izany ny olon-dratsy  miisa efatra sisa velona. Tafaverina amin’ny tompony daholo ny omby noentin’ireo dahalo.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FAMONOANA MPIANATRA : Olona miisa 6 niakatra Fampanoavana, zaza tsy ampy taona ny roa

Voalaza fa tompon’antoka nahavanon-doza ary nandray anjara mivantana tamin’ ny famonoana izy ireo. Ny roa tamin’ireo lehilahy no tena namono nandatsaka ny ainy, ny roa kosa mpiray tsikombakomba. Ireo vehivavy indray dia nampitsoaka sy nanafina ireo olon-dratsy. Raha tsiahivina dia niaraka nanao connexion internet amin’ny Wifi an’ny sampan-draharaha iray ao amin’ny Bloc administratif Ampisikina i Jimmy sy ny namany. 

Nisy enin-dahy nanendaka ny findainy ary tonga dia nanindrona antsy azy, tsy tana intsony ny ainy ary nitarika tamin’ny fahafatesany izany. Fantatra tamin’ny fanadihadiana  nataon’ny Polisy hatrany  àry fa tsy mbola ampy taona ny roa lahy  nahavanon-doza voasambotra. Efa natolotra ny Fampanoavana, omaly maraina, moa izy 6 mianaka nahavanon-doza ireto.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TANAMBAO V TOAMASINA : Mpamaky trano noraisim-potsiny ny alahady 4 novambra lasa teo

Tsikaritry ny manodidina ny fitsofohan’ny tovolahy iray sahabo ho 19 taona tao amin’ilay tokantrano. Navelan’ny fokonolona ho tafiditra tsara tao an-trano dia nohidin’izy ireo avy any ivelany ny vavahady. Avy dia niomana hamoaka sy hitatitra entana teny ivelan’ny tokotany ilay jiolahy. Nandritra izay, niantso mpitandro filaminana ny fokonolona ka noraisim-potsiny ilay tovolahy.

Raha ny fanazavan’ny fokonolona eny an-toerana, dia tokantrano maro no lasibatry ny vaky trano amin’ny andro alahady tao ho ao izay. Izao fahatrarana ny iray amin’ireo mpamaky trano ireo izao dia hampihena ny asa ratsy eny an-toerana, hoy hatrany ny fanazavan’izy ireo.

Manaja ny zon’ olombelona ny fokonolona ao Tanambao V ka navelan’izy ireo hoentin’ ny mpitandro filaminana ilay tovolahy saika hamaky trano fa tsy nisy nikasa hanao fitsaram-bahoaka.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

7 NOVAMBRA 2018 : Daty hanamarika ny tantaram-pirenena Malagasy

Kihon-dalana lehibe iray  izay heverina fa hampiova indray ny tantaram-pirenena malagasy. Antenain’ny maro an’isa fa lalana tokana hivoahana mankany amin’ny fandrosoana tsaratsara kokoa sy hialana amin’izao fahantrana mianjady amin’ny rehetra izao.

Tonga ny fotoana. Rahampitso no hiditra amin’ny kihon-dalana lehibe ny firenena. Hifidy izay ho filohany hitantana an’i Madagasikara ao anatin’ny dimy taona manaraka indray ny olom-pirenena malagasy. Safidy izay hiantoka tanteraka ny ho avin’ny vahoaka Malagasy tsy ankanavaka, eny fa hatramin’ny taranaka fara aman-dimby mihitsy. Tao anatin’izay iray volana latsaka nanatanterahana ny fampielezan-kevitra izay dia samy naneho izay tsara indrindra teny aminy ireo kandidà hofidiana ho filoham-pirenena. 

Samy nampahafantatra tamin’ny antsipiriany ireo tetikasany, nandresy lahatra ary samy nampanantena zavatra goavana ho an’ny vahoaka Malagasy avokoa ireo mpifaninana. Anjaran’ny tsirairay araka izany ny mamakafaka sy misafidy tsara izay olona heveriny ho mendrika fa ho raiamandrenin’ny vahoaka Malagasy ary omena fitokisana indray amin’ny fitantanana ny firenena ho amin’ny dimy taona manaraka. Niaraha-nahita ny laharan’ny fandrosoan’i Madagasikara mitaha amin’ireo firenena Afrikanina maro fa kely dia kely sisa dia hipaka any amin’ny laharana farany ny firenena malagasy. 

Hita mibaribary amin’ny fiainana andavanandron’ny mponina izany, satria mihamaro ireo manorim-ponenana eny an-dalam-be, miha mitombo isan’andro ireo zaza mangataka, mitotongana andro aman’alina ny fari-piainan’ny vahoaka. Heverina fa ity fifidianana ity no dingana iray lehibe afaka hitondra fandrosoana vaovao eto amin’ny firenena izay efa andrandrain’ny Malagasy. Tompon’ny ampitsony araka izany ny tsirairay, ny fanatanterahan’ny olom-pirenena tsirairay ny adidiny rahampitso no anisany hamaritra izany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

PREFEKTIORAN’NY POLISY : Ho hentitra ny fitandroana ny filaminana rahampitso

Ho hentitra ny fitandroana ny filaminana ao anatin’izany, tahaka ny hatramin’izay dia tsy hitsitsy amin’ny fampiharana ny sazy ho an’izay minia mandika lalàna ny mpitandro filaminana.

Amin’ny ankapobeny dia azo lazaina fa nizotra tamin’ny an-tsakany sy an-davany ny fampielezan-kevitra nataon’ireo kandidà tao anatin’izay iray volana latsaka kely izay. Nisy ihany teny antsefatsefany teny ny indro kely, indrindra teo amin’ny fisiana hetsika noentina nanoherana ny datim-pifidianana nataona kandidà maromaro saingy tsy nanakana ny fahatontosan’ny fampielezan-kevitra hatramin’ny farany izany. 

Hiditra amin’ny dingana faharoa indray amin’ny fiatrehana izay fifidianana izay ireo kandidà sy ny vahoaka Malagasy rahampitso, dingana iray anisany lehibe eo amin’ny firenena. Hifidy sy handatsa-bato ireo olom-pirenena voasoratra anaty lisi-pifidianana. «  Samy nanaja ny fepetra rehetra tamin’ny fampielezan-kevitra ireo kandidà. Hiditra amin’ny dingana faharoa indray isika dia ny fandatsaham-bato izay namoriana ny lehiben’ny Distrika, ny solontenan’ny Céni ary tompon’andraikitra voalohany amin’ny filaminana eto Antananarivo. Nisy ny fivoriana sy fandaminana noentina nandraisana fanapahan-kevitra  », raha fintinina ny nambaran’ny prefektioran’ny tanànan’ Antananarivo, ny kolonely Ravelonarivo Angelo. Araka izany dia nisy fepetra tapaka izay tsy maintsy horaisina hitandroana ny filaminana mandritra ny tontolo andro, hanatanterahana ny fandatsaham-bato. Anisan’izany ny fahazoan’ny mpitandro filaminana manao fanamiana sy mirongo fitaovana miditra ao anatin’ny birao fandatsaham-bato.

Tsy azo itondrana finday ao amin’ny trano fisainana

Anjaran’ny filohan’ny birao fandatsaham-bato ny mandray ny andraikitra feno amin’ny fanaraha-maso rehetra ny ao anatin’ilay birao iandraiketany, raha toa kosa misy ny filàna vonjy izay vao afaka miditra an-tsehatra ny mpitandro filaminana. Hiparitaka manerana ireo birao fandatsaham-bato manerana ny Nosy ireo mpitandro filaminana. Ho an’ireo olom-pirenena hanatanteraka ny adidiny dia tsy azon’izy ireo atao ny mitondra finday ao anatin’ny trano fisainana.

Nambaran’ny prefektiora ihany koa fa tokony hohajaina ny ora fikatonan’ireo birao fandatsaham-bato mba hisorohana amin’ny mety hisian’ny korontana. Aorian’ny fikatonan’ny birao ihany koa dia hiantoka ny fitoniana ireo mpitandro filaminana. Ireo rehetra ireo no tapaka nandritra ny fivoriana niarahan’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny. Tanjona ny hahatanterahan’ny fifidianana ao anatin’ny fitoniana sy ny filaminana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANANAN-TANY AO MORAMANGA : “Ara-dalàna ny maha tompon’ny tany ny Féculerie de Marovitsika”

Toerana izay misy ny orinasa Féculerie de Marovitsika. Orinasa niorina tamin’ny taona 1902 manodina vokatra mangahazo ary mamelona fianakaviana maro. Miisa 70 ny mpiasa raikitra raha manodidina ny 150, kosa ireo mpiasa an-tselika. Orinasa miorina amin’ny velaran-tany 5 300 ha. Mandray anjara feno amin’ ny sosialim-bahoaka. Ny taona 2013, dia nitsahatra namokatra fanodinana mangahazo ny orinasa fa niova ho mpamboly hazo sy mpamokatra manitra. Misy olom-bitsy efa misotro ronono ary efa nomen’ilay orinasa zo feno anefa no mitady fomba re hetra hibodoana ny tanin’ny orinasa. 

Misy mpanao politika manao fitaovana politika. Andro vitsy lasa, dia tonga tany an-toerana i Paolo izay tale fampielazan-kevitra an’ny kandidà iray. Nandrebireby sain’olona tao Marovitsika fa tsy maintsy ho azon’izy ireo ny tany. Nilaza moa ity talen’ ny fampielezan-kevtra ity tao anatin’ilay horonantsary navoakany momba io Marovitsika io fa “ tsy voatery hanara-dalàna ny vahoaka”.

Ny zoma 2 novambra lasa teo, nampiantso mpanao gazety tao Toamasina ny mpisolovava ny orinasa Féculerie de Marovitsika, Me Razakasolo Fara. Fihaonana tamin’ny mpanao gazety nampisehoany ireo porofo rehetra ny maha an’ny Féculerie ny tany sy nitondrany fanazavana. Nambarany fa olona tsy mahalala ny tantara momba io tany io akory i Paolo sy Mahery Lanto Manandafy. Nomarihiny fa andian’olom-bitsy mpiasa tao taloha efa misotro ronono ary efa nomen’ny orinasa zo feno ireo mitady hibodo tsotra izao ny tanin’ny orinasa io. 

Ara-dalàna ny maha tompon’ny tany ny orinasa Féculerie. Didy maro no mana marina izany. Aoka tsy hatao fitaovana politika ny tanin’ny orinasa, hoy hatrany i Me Fara. Mahagaga hatrany, hoy ity mpisolovava ity fa miezaka miantso mpampiasa vola ho tonga eto Madagasilara mba hanangana orinasa isika Malagasy nefa ny orinasa efa niorina efa ela teto sady manome asa indray no tadiavina potehina.

Fanapotehana orinasa sy fanapotehana ny tontolo iainana ao Marovitsika ny fanapotehana ny orinasa Féculerie de Marovitsika, hoy Me Fara. Nanaitra an’ity mpisolovava ity koa ilay didy navoakan’ny Fitsarana tao Moramanga ny alarobia 31 oktobra lasa teo, izay nanome rariny olona iray nibodo tanin’ ny orinasa sy nanangana trano tsy nahazoana alalana eo amin’ny tanin’ny orinasa. Miantso izay Filoham-pirenena ho lany eo ny tenany mba hijery akaiky ny orinasa Féculerie. Sakana lava amin’ny fandraharahana eto amintsika ny fampidirana lava ny resaka politika ataon’ny mpanao politika.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FARIHIN’ I KINKONY : Nandrarahana zanaka tilapia 35000 isa ny herinandro lasa teo

Izany no natao dia mba hampitombo ny taranaka trondro sy ny vokatra azo rehefa misokatra ny fotoam-panjonoana. Hihidy manko ny jono an-dranomamy manomboka ny 15 desambra izao, mandritra ny fotoana voafetra, mba hahafahan’ireo zanaka trondro mitombo taranaka sy ahafahan’ireo mponina manodidina mitrandraka maharitra ny farihy. 

Hita mantsy fa tsy mitsahatra mihena ny vokatra ary misy karazana trondro fahita fahiny sy nampalaza ireo farihy ireo, efa lany taranaka ankehitriny. Tsinjovina ny taranaka fara aman-dimby mba hisian’ny fitrandrahana maharitra sy mateza. 

Mandritra izany, tsy azo alaina ny trondro latsaky ny 7 santimetatra, araka ny nambaran’ny talem-paritry ny jono eto Mahajanga ary tsy azo anjonoana na anaratoana ny farihy herinandro aorian’ny nandrarahana ireo zanaka tilapia ireo. Mirefy 13 900ha ny farihin’i Kinkony ary mamelona olona maro.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TAPAKA NY FAMATSIANA SOLIKA ANY ANTSIRANANA : Misy mampiakatra saran-dalana sahady

Mandeha sahady araka izany ny varotra maizina ary misy amin’ireo fiarakaretsaka «  Bajaj  » no mampiakatra ny saran-dalana. Mandeha ny feo fa misy antony politika izao toe-javatra izao. Mandiso izany resaka izany ny tompon’andraikitra iray ao an-toerana tafaresaka tamin’ny mpanao gazetinay. 

«  Nametra-pialana tampoka ny tompon’ andraikitra iray misahana ny famatsiana solika ireo toby mpamatsy solika fa tsy misy antony hafa akory  » hoy izy. Nambaran’ity farany fa mety hiverina amin’ny laoniny anio ny famatsiana solika ao an-tampon-tanànan’ Antsiranana.        

                              A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

TSY FISIAN-DRANO ANDOHARANOFOTSY : Nanatanteraka fanangonan-tsonia ny mpanjifa

Mijaly tanteraka izy ireo ary mahatsiaro  ho voatohintohina hatramin’ny asa fitadiavana. Voatery nanambatra hery araka izany ny mponina mba hamahana ny olana. Nanao fanangonan-tsonia faobe manambara  fitarainana ireo mponina io omaly io, rehefa vita izany dia nihazo ny masoivohon’ny Jirama teny Andafiatsimo mba hitaky ny famahana olana faran’izay haingana. Efa naharitra andro maro, hoy ireto farany ny fijaliana ka mangataka ny fandraisana andraikitra hentitra izy ireo mba hamerenana izany indray amin’ny laoniny.

 Tsy misy vahaolana maharitra

 Saika ho manerana an’Antananarivo renivohitra amin’izao fotoana izao ny olana goavana mahakasika ny tsy fisian-drano. Maharitra ora maro ny fahatapahana, raha tonga aza ny fiverenany dia mbola  ilaharana sy tsy maharaka akory ny filàn’ny mponina no sady mampimenomenona ny rehetra ny fahalotoany. Olana miverimberina ary tsy ahitana vahaolana maharitra eto amintsika hatreto ny  famahana izany, hany ka tafiditra ao anatin’ ny fahasahiranan’ny mponina voaray isan-taona ny olan’ny  famatsian-drano. 

Manampy trotraka ny delestazy

Tsy hita soritra na dia kely aza anefa ny fandraisan’andraikitry ny mpitondra ary lasa zary fahazarana ho azy ireo ny mihaino  fotsiny ity tranga iray ity. Faritra maro eto Antananarivo no efa  nandefa fampandrenesana eny anivon’ny orinasa Jirama saingy toa zava-poana ihany ary  tsy mahazo rariny ny vahoaka. Ny fidangan’ny vidin-drano aloa isam-bolana indray aza no hita mibaribary  mampiferinaina nefa dia tsy afa-manohitra akory ny rehetra.  Raha ny loharanom-baovao voarainay teo aloha teo izao dia ireo mponina mipetraka amin’ny Faritra Atsimondrano toy ny  eny Andramahavola Itaosy no tena  ikoizana amin’ny   fijaliana rano. 

Maharitra herinandro  mihitsy aza matetika ny tsy fisian-drano  ka na dia miverina mandeha kely aza izany dia ilaharana sy tsy mahazo akory ny sasany dia tapaka indray. Raha ny tatitra voaray teny an-toerana ihany dia mbola tsy misy fanafany izany mandraka ankehitriny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TOETRY NY ANDRO : Ahiana hivadika rivodoza ilay andian-drahona any Avaratra Atsinanan’i Diego

Raha tsiahivina kely izao dia teny amin’ny Faritra Atsimondrano iny no  nahapotehana zavatra goavana, indrindra nandritra ny firotsahan’ny havandra  ny volana oktobra lasa teo. Lasibatra tamin’izany ireo voly marobe teny amin’ny manodidina. Sahiran-tsaina tanteraka ny mponina satria tsy mety ho marin-toerana ny toetrandro tato hoa ato. 

Tsy dia nahitana rotsak’orana be toy ny tamin’ny taon-dasa rahateo koa no sady mbola hita taratra indraindray ny  volon’andro ririnina. Fantatra tamin’ny loharanom-baovao voarainay, omaly avy amin’ny sampana mpamantatra ny toetr’andro ary fa misy andian-drahona arahi-maso amin’izao fotoana izao ny ao amin’ny ranomasimbe Indianina. Any amin’ny 1660 km Avaratra Atsinanan’ Antsiranana no misy azy  ary ahiana hivadika ho rivodoza, ato anatin’ny roa na telo andro. 

Araka ny tatitra voaray hatrany dia  tsy misy fiantraikany  amin’ny mety ho fivadibadiky ny toetr’andro  eto amintsika izany ao anatin’ny dimy andro. Arahina maso akaiky anefa na izany aza ny fizotrany. Ho maina sy hanevokevoka   araka izany ny andro  nanomboka omaly, ka hatramin’ny 11 novambra ho avy izao. Hitsitokotoko ny orana tandrifin-drahona   ho an’ny eto afovoan-tany, Faritra Melaky ary faritra Bongolava, hiitatra any amin’ny tapany  Atsimon’ny Nosy izany ny faran’ny herinandro. 

Ho maina kosa ny androany amin’ny faritra sisa. Na izany aza dia tsy hihetsika firy ny marim-pana ka  [15-25°C] ny marim-pana ambany, [29 - 37°C] kosa ny marim-pana ambony . Milaza tsy tapaka ny fiovan’ny toetry ny andro kosa ny eo anivon’ny sampana mpamantatra izany raha toa ka misy fiovana mety atahorana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHA FANOLANAN-JAZA : Miseho ho mahay polisy ambony ilay voarohirohy

Efa voamarin’ny mpitsabo fa simba tanteraka ilay zaza, voamarina ihany koa fa ilay lehilahy io no tena nahavanon-doza. Efa any amin’ny polisy misahana ny zaza tsy ampy taona ny raharaha, nefa miseho ho mahalala polisy ambony ilay nahavanon-doza. 

Takaitra mandra-maty entin’ity zazavavikely ity ny fanolanana nahazo azy, satria mbola norahonan’ilay olon-tsy vanona tsy hiteny amin’ny ray aman-dreniny izy ary tsy niteny tokoa fa namany hafa no nanambara ny zava-misy. Iharan’ny sazy araka ny voafaritry ny lalàna  izay rehetra tratra manolan-jaza.

Vanessa

Midi Madagasikara0 partages

Me Razakasolo Fara : « Aza rahonana ny mpitsara fa aleo hiasa malalaka »

Raha noheverina fa nilamina ny raharaha orinasa « féculerie de Marovitsika » kaominina Belavabary Moramanga, sy ireo taranaky ny mpiasa niasa teo aloha teo anivon’ity orinasa ity, dia tsy izay no zava-misy ankehitriny. Manana tany mirefy 5.300ha ny orinasa izay efa nampiasainy hatramin’ny taona 1902 namokarany mangahazo nanodinana ny « fécule » novokarina hatramin’ny taona 2013 nikatonan’ny orinasa noho ny olana ara-teknika. Mpiasa raikitra 70 no nampiasaina nandritra izany, raha manodidina ny 150 ireo mpiasa an-tselika izay mbola ampiasain’ny orinasa sy mahazo ireo tombontsoa rehetra hatramin’izao. Misy olom-bitsy izay taranaky ny mpiasa tao amin’ny orinasa anefa izao manakorontana, ka miantso vahoaka hikomy amin’ny tompon-tany sy niantso mpanao politika mihitsy hiaraka amin’izy ireo, ka isan’izany ity filohan’ny fampielezankevitry ny kandida iray ho filoham-pirenena nanao fampielezan-kevitra tao, na tsy nahazo alalana tamin’ny tompon-tany aza. Nisy mihitsy ny fandrahonana ny tompon-tany sy ny fitsarana nataon’ity talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida ity nandritra izany, ka niteraka didy hafahafa tao amin’ny fitsarana tao Moramanga. Ny tompon-tany indray no tsy mahazo mandroaka ny olona mangalatra ny taniny. Vokatr’izay dia nitafa tamin’ny mpanao gazety mihitsy ny mpisolovava an’ireto tompon-tany ny zoma 02 novambra teo, ny Me Razakasolo Fara. « Aoka tsy horahonana amin’ny asany ny fitsarana, fa aoka halalaka izy amin’ny famoahana ny marina”, hoy ny Me Razakasolo Fara. Ho an’ity mpisolovava ity dia olona tsy mahay ny tantaran’ity tany ao Marovitsika ity akory ity talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida sy ity zanaka iray mpibizina ity, ka sahy milaza mivantana fa hizara ny tanin’olona manan-tompo sy handoavan’ny hetra ara-dalana amin’ny fanjakana sy ny kaominina amin’ireto olom-bitsy mpiady tany ireto. Fanapotehana orinasa sy fanimbana ny fampiasam-bolan’ireo mpandraharaha izao zava-misy izao, ka tsy azo ekena, hoy hatrany ity mpisolovava ity. Efa nampiakatra ny raharaha eo anivon’ny fitsarana ambony eto Toamasina ny tompon-tany ho fiarovana ny fananany sy ny fampiasam-bolany ary ny fiarovana ireo mpiasa ao aminy sy ny asa sosialy anampiany ny vahoaka any an-toerana.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Sensibilisation électorale : La conscientisation des citoyens reste un énorme défi !

Et vlan ! La campagne de sensibilisation effectuée par l’Eisa (Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique) – en étroite collaboration avec la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et le Sacem (Soutien au cycle électoral de Madagascar) du Pnud (Programme des Nations Unies pour le Développement) – dans le cadre du premier tour à l’élection présidentielle touche à sa fin, depuis hier.

A titre de rappel, la sensibilisation était axée, notamment, sur l’utilisation du bulletin unique, sur la participation citoyenne qui est très importante dans le processus électoral, et enfin, sur l’inculcation du vote responsable qui fait encore défaut chez la plupart de l’électorat. D’après les informations qui nous ont été communiquées, les activités de sensibilisation ont été effectuées de manière ludique, et de manière à ce que le message soit facilement transmis en bonne et due forme. Pour ce faire, la société civile qui y participait « a eu recours à des tambourinaires et à des sonorisations mobiles ». Mais ce n’est pas tout. Elles n’ont pas été – sur l’ensemble des districts bénéficiaires – cloîtrées en un point, mais « mobiles », pouvant impacter les marchés, encore les domiciles et les espaces publics.

Négatifs. Nonobstant les efforts accomplis par l’Eisa et ses partenaires ainsi que la société civile durant cette sensibilisation (laquelle va reprendre si un second tour a  lieu), le constat n’est pas tout à fait positif, dans la mesure où la conscientisation des citoyens de l’importance de leur vote (responsable) revêt un caractère impératif et n’est autre qu’une mission, réellement, herculéenne ; voire un énorme défi à relever. Aussi, faudrait-il exhorter concrètement les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales. Un autre problème a été souligné par les sensibilisateurs : « Certains districts n’ont pas pu bénéficier desdites activités en raison des questions récurrentes relatives à l’insécurité ». Quoi qu’il en soit, la sensibilisation a pu atteindre la plupart des 119 districts de Madagascar et des résultats positifs sont attendus.

Recueillis par A. A.

Midi Madagasikara0 partages

Karaté – Championnats du monde : Patrick et Felana à Madrid

Les deux combattants accueillis par les membres du TEM à Paris

Ils sont deux karatékas à représenter Madagascar aux 23es sommets mondiaux de Madrid prévus du 6 au 7 novembre. Fenosoa Rijaharitiana sera engagé dans la catégorie des moins de 75 kg. Il est triple champion de Madagascar de sa catégorie.  Chez les dames, Lalaina Felana Ainamampionona défendra les couleurs nationales chez les moins de 55 kg. Elle a remporté 10 fois le titre de championne de Madagascar. Ils entreront sur le tatami demain matin. Les deux combattants ont été accueillis par les membres de l’association Tous ensemble pour Madagascar (TEM) à l’aéroport de Roissy, samedi dernier. Il s’agit de Bruno Rakotoarisoa, Danièle Rafaliarisaka et Hilarion Rasamimanana. Le président de la Fédération Malgache de Karaté, Solofo Andrianavomanana, est également présent à Madrid en tant que membre de la commission technique de la fédération internationale. A deux ans des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, ces championnats du monde font partie des étapes de la qualification pour tous les combattants.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Mpianatra voatsatoka antsy, tsy ampy taona ny iray tamin’ireo mpamono

Ny faran’ny herinandro teo no voasambotra ireo niray tsikombakomba tamin’ny fanafihana ka nahafaty ilay mpianatry ny oniverste teto Mahajanga. Ny alin’ny alahady 21 oktobra lasa teo no niseho ny tranga teny akain’ny birao ny Dren bloc administratif Ampisikina.Andian-jatovo maro izy ireo no nanao ny fanendahana an’i Jimmy tamin’io fotoana io. Raha ity farany avy nanao « connexion wifi » teny amin’ny manodidina teny. Halatra finday no teti-dratsin’ireto jiolahy nefa nitohy tamin’ny tsatoka atsy inefatra tamin’ny vatany ka nahafaty azy ora vitsy taorian’izay raha vao tonga teny amin’ny hopitaly.  Fokontany maro teto Mahajanga no nisamborana azy efa-dahy ireo, nisy tany Ambalanomby sy Antsahavaky, nisy teny la corniche ary ny iray teny Tsararano. Roa tamin’izy ireo zaza tsy ampy taona ary misy ihany koa aza no mbola karohina satria fantatra fa nampandosirin’ny fianakaviny. Nosamborina niaraka tamin’ireto jiolahy nahafaty olona ireto koa ny renim-pianakaviana roa izay voalaza fa nahafantatra tsara ity raharaha ity saingy ninia tsy namoaka izany raha tsy izao fanadihadiana sy fikarohana nataon’ny avy ao amin’ny polosim-pirenena izao. Nambara fa ny iray amin’izy ireo no renin’ilay isan’ireo tompon’antoka tamin’ny famonoana izay efa nalefa nandositra niala ny tanàn’i Mahajanga.  Taorin’ny famotorana rehetra, natolotra ny fitsarana ny alatsinainy maraina teo ny raharaha.Tantely Vandriam

Midi Madagasikara0 partages

Concours d’innovation : Le projet d’employabilité des jeunes remporte l’ASIF 2018

SOS Villages d’Enfants Madagascar, en partenariat avec Allianz Madagascar, remporte le Prix Allianz Social Innovation Fund 2018 avec leur projet d’employabilité des jeunes.

Un travail décent pour les jeunes ! C’est l’objectif du partenariat entre Allianz Madagascar et SOS Villages d’Enfants Madagascar, qui ont initié un projet qui cherche également à réduire les inégalités grâce à une éducation de qualité et à un accès à des emplois. Ce projet rassemble les acteurs du monde du travail pour promouvoir l’emploi des jeunes. « Les employeurs jouent un rôle central dans l’identification des besoins en matière d’éducation, de formation et de compétences générales dont les économies ont besoin. Allianz et SOS Villages d’Enfants se sont associés et ont soumis un projet sur l’employabilité dans le cadre d’un appel à projet Allianz Social Innovation Fund. Il s’agit d’une initiative du groupe international Allianz qui propose des projets sociaux pilotés par les entreprises et soutenus par la Responsabilité Sociétale de l’entreprise. Allianz Social Innovation Fund a été lancé afin de mobiliser les efforts, de renforcer les engagements envers les jeunes, et de créer une société inclusive ; cela en encourageant les programmes de développement des générations futures tels que YouthCan et Youthlink, des plateformes respectivement hors ligne et en ligne, dont les bénéficiaires sont les jeunes de SOS Villages d’Enfants Madagascar. Ainsi, 25 projets de Village d’Enfants SOS dans plus de 22 pays ont été proposés durant cette année », ont expliqué les initiateurs du Projet d’employabilité des jeunes.Récompensé. Ce projet a reçu le premier prix du concours, un fonds de 10.000 euros pour son projet d’employabilité des jeunes. Les autres SOS Villages d’Enfants gagnant de cet appel à projet sont l’Argentine, la Pologne et le Portugal. Pour Madagascar, le projet propose d’accompagner 30 jeunes issus de l’accueil sur le long terme et des Programmes de Renforcement Familial de SOS Villages d’Enfants Madagascar, sur une période de 3 ans, d’après les explications. Ce partenariat stratégique propose de nouvelles solutions efficaces et durables à l’employabilité des jeunes et à l’amélioration de la qualité de la compétence de ceux-ci dans le monde professionnel. Allianz implique les employés et utilise leurs compétences et leurs connaissances afin d’avoir un impact sur la vie des jeunes et accroître leur employabilité. « Les employés d’Allianz qui seront impliqués dans le projet seront des volontaires ; ils rencontreront leurs apprentis aussi souvent que leur horaire le permettra, mais au moins deux fois par mois pendant 2 à 3 heures. Grâce à leur engagement et à leur bénévolat, les employés d’Allianz inspireront la prochaine génération », ont déclaré les représentants de la société. En outre, Allianz Madagascar contribue à hauteur de 120 millions d’ariary pour les trois ans, soit une subvention de 40 millions d’ariary par an pour le projet.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Election – FMF : Le MJS en médiateur

Avant l’expiration des 48 heures selon l’article 32 du statut de la FMF, le ministère de la Jeunesse et des Sports a convoqué une réunion de médiation et de conciliation à l’endroit des parties prenantes du football au Palais des Sports de Mahamasina. En vertu des dispositions de l’article 3 alinéa in fine du décret 2010-001 du 04 janvier 2010 : « Le ministère en charge des Sports … prend des mesures adéquates pour prévenir tout litige préjudiciable au développement du sport et favorise le règlement des conflits par des mécanismes de conciliation, de médiation et d’arbitrage ». Les présidents de ligues, le président de la Fédération malgache de football (FMF) et les membres du comité exécutif ont été invités lors de cette réunion. Seuls 14 présidents de ligues à savoir Vatovavy-Fitovinany, Vakinankaratra, Melaky, Diana, Analanjirofo, Atsimo-Atsinanana, Atsimo-Andrefana, Bongolava, Atsinanana, Sofia, Amoron’i Mania, Matsiatra Ambony, Anosy et Androy ont répondu présents à cet appel. Le président de la Fédération malgache de football (FMF) et les membres du comité exécutif ne se sont pas rendus à Mahamasina. « Le ministère n’a pas convoqué une assemblée générale élective contrairement à ce qui a été véhiculé, mais, une réunion de conciliation et de médiation à l’endroit des parties prenantes du football malgache. La convocation des électeurs n’est pas du ressort du ministère, mais de la FMF et de la commission électorale nationale » a expliqué Pierre Raherinjanahary, directeur général de la planification et de la coordination. Présents à Mahamasina, les émissaires de la CAF-FIFA n’ont pas participé à la réunion, car ils n’ont pas le pouvoir de participer et de discuter selon leur dire. « On fera un rapport de ce qu’on a vu ici à Antananarivo et à Sambava. Le délai de 48 heures est expiré à 10 heures. Ce n’est pas à notre niveau de trancher » ont fait savoir les émissaires. De leur côté, les présidents de ligues présents à Mahamasina vont envoyer une lettre à la CAF-FIFA pour demander de ne pas sanctionner l’équipe nationale, mais, les responsables qui sont à l’origine de la non-tenue des élections.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Alliance française de Tananarive : La Première Guerre mondiale, une mémoire collective

Les jeunes étudiants passionnés d’histoire.

« La majorité de ceux qui sont venus ici sont des jeunes. Je les trouve très attentifs et passionnés » affirme Erica Fanomezantsoa Andrianiserana, une étudiante en histoire.  

 Du 5 au 9 novembre, un résumé de la Guerre mondiale à travers des expositions, des films documentaire et autres activités seront offerts au public passionné d’histoire. Cinq jours de commémoration des quatre ans de combats.

Collégiens, lycéens et universitaires sont venus voir l’exposition à l’Alliance  française de Tananarive.   21 tableaux sont exposés sur place tous les matins. Ces tableaux illustrent le processus de l’armistice et la défaite de la triple alliance dont l’Allemagne faisait partie.   Ensuite, un film documentaire est projeté l’après-midi. Bien que les étudiants apprennent l’histoire de la Première Guerre mondiale en salle, la plupart d’entre eux ne comprennent pas exactement la gravité de ce conflit. « Nous apprenons la Première Guerre mondiale en classe, mais une exposition comme celle-ci nous permet de comprendre réellement la situation à l’époque » dit un jeune garçon en classe de première. En effet, tous les pays étaient concernés, surtout les pays colonisés par les grandes puissances à l’époque. En 1914, l’appel aux troupes coloniales a lieu dès l’entrée en guerre de la France, qui, comme tous les pays engagés dans cette guerre, possède des colonies. Le nombre de ces soldats venus d’Afrique avoisine les 200.000 hommes, formant un premier régiment appelé les tirailleurs. Au cours des deux dernières années du conflit, les troupes africaines sont engagées dans l’ensemble des batailles décisives de la guerre. Alors, il est évident que Madagascar, comme tous  les autres pays du continent noir,commémore cette période sanglante de la première moitié du XXe siècle.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Vohibato-Matsiatra Ambony : Fatin-dehilahy lanin’ny biby tsy misy nahafantarana azy

Nitrangana javatra mampalahelo tao  Andranovorivato, distrikan’i Vohibato, faritra Matsiatra Ambony, ny alahady maraina teo. Lehilahy sahabo ho efapolo taona eo ho eo no hita faty tao anatin’ny kirihitra. Lanin’ny biby ny nofon-dranjony iray manontolo teo amin’ny tongony roa. Torak’izany koa, ny ilan’ny tanana havanana ary miendaka ny hodi-dohany, tsy misy volo intsony. Tonga nijery sy nanadihady ny zava-nisy teny an-toerana ireo manampahefana.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Silence électoral !

Finis les meetings politiques à grand… coût de spectacles gratuits ; terminés les carnavals et les clips électoraux ; suspendues les distributions de T-shirts et autres casquettes à l’effigie des candidats et floqués de leurs numéros; rangés les chapiteaux et matériels de sonorisation…

Silence électoral !

La campagne officielle pour le premier tour de la présidentielle a pris fin hier à minuit. Soit 24 heures avant le scrutin de demain. Toute activité de propagande est interdite pendant « la période de silence électoral » comprise entre le 06 et le 07 novembre 2018. Toute déclaration publique en faveur ou contre un candidat est interdite la veille et le jour du scrutin, sous peine d’une amende de 2.000.000 à 5.000.000 Ar. Même sanction pécuniaire pour la diffusion sur n’importe quel support de sondages d’opinion directement ou indirectement liés à la présidentielle ainsi que les études et commentaires journalistiques s’y rapportant. Tout électeur inscrit sur la liste électorale peut intenter un recours contentieux sur la régularité de la campagne électorale même si force est de reconnaître qu’elle n’a pas été émaillée de beaucoup d’incidents. Mis à part certains coups bas, il n’y a pas eu trop de dérapages majeurs durant les 30 jours de propagande. Tous les prétendants à la magistrature suprême sont des favoris aux yeux de leurs partisans respectifs même s’il y a beaucoup d’appelés mais un seul élu. Tout au plus, il y aura deux finalistes pour le 19 décembre si aucun candidat n’obtient plus de 50% des voix au soir du 7 novembre. En cas de « premier tour dia vita » comme d’aucuns l’ont clamé urbi et orbi, la propagande se serait limitée à un Acte I. Sans compter évidemment la précampagne qui n’était pas réglementée, contrairement à la campagne officielle qui a été clôturée cette nuit. En cas de second tour, la propagande reprendra le lendemain de la proclamation officielle des résultats définitifs du scrutin de demain. Et ce, pour une durée de 15 jours, c’est-à-dire deux fois moins que pour le premier tour quoiqu’il soit à peu-près sûr que les deux qualifiés mettront les bouchées doubles, car ils ont plus d’un tour dans leur sac. Au propre comme au figuré. En attendant, silence électoral aujourd’hui et demain.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Ambodivona – Ankadindramamy : Lasibatry ny mpanendaka indray ireo mpiandry « bus »

Amin’ny fotoana mahabetsaka ireo mpiandry bus na ilay hoe « heure de pointe » indray ireo tontakely no manao ny asa ratsiny. Ireo mpiandry fiara fitanteram-bahoaka no ataon’izy ireo lasibatra amin’izany.

Na ilay vao maraim-be iny, na ilay efa hariva. Tsy tahotra tsy henatra ireo mpanendaka, eny fa na dia hitan’izy ireo aza fa be olona, mantantaeraka ny asa ratsiny. Toy ny nahazo raim-pianakaviana iray, izay efa somary nahazo taona tetsy amin’ny fiandrasana « bus », tetsy Andravoahangy. Efa-dahy izy ireo no avy hatrany dia nanendaka ity rangahy ity. Lasa tamin’io ny vola sy ny finday. Raha vao nahavita ny asa ratsiny izy ireo dia nitsoaka avy hatrany nihazo iny lalan-kely mankany Ambodivona iny. Niantso vonjy avy hatrany anefa ilay lasibatra ary soa ihany koa fa nisy pôlisy tsy lavitra teo nanenjika azy ireo. Tsy lasa lavitra dia voasambotra ny iray raha tafatsoaka kosa ny namany hafa. Torak’izany ihany kosa no nitranga tetsy Ankadindramamy, ny faran’ny herinandro teo. Tamin’ity indray mitoraka ity indray dia vehivavy no nataon’izy ireo lasibatra. Soa ihany koa fa nandray ny andraikiny avy hatrany ny pôlisy nanao fisafoana tsy lavitra teo ary dia tra-tehaka ny roa. Marihana fa mbola tsy ampy taona ny iray tamin’izy ireo.

Tsy vitsy tokoa ny olona no mikaikaika amin’ny afitsok’ireo tontakely eny amin’ireny toerana fiandrasana fiara fitanteram-bahoaka ireny. Misy ny sasany amin’ireo olon-dratsy aza no avy hatrany dia mandrahona ireo mpiandry « bus » amin’ny fitaovam-piadiana, araka ny angom-baovao azo, maka ny vola any amin’izy ireo ary midaroka izay tsy manana. Mandeha mitsoaka avy hatrany izy ireo rehefa avy mahavita ny asa ratsiny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Route du Rhum : Laurent Voulzy appuie le bateau Aïna

Mise en mer du bateau Aïna.

Madagascar est présent dans la Route du Rhum qui a débuté le 4 novembre, une course en solitaire transatlantique qui relie Saint-Malo en France et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. En effet, le chanteur Laurent Voulzy parraine un bateau monocoque de l’association « Aïna Enfance Avenir », œuvrant dans la Grande Île, et skippé par Aymeric Chappelier. Cette association a été créée par une fan du chanteur français qui lui a soufflé l’idée de mettre en place une association s’occupant des orphelins dans le pays. Selon les dernières informations, « Aïna Enfance Avenir » s’occupe également des mères mineures, en leur offrant des formations professionnelles. La Route du Rhum en est actuellement à sa quarantième année d’existence, le parcours à effectuer est d’environ 5.600 km, soit 3.500 miles. Il y a six catégories dans la compétition : Ultime, Multi 50, Imoca, Class40, Rhum Mono et Rhum Multi. L’association réunionnaise est présente à Madagascar depuis 2005. Retrouver  le chanteur Laurent Voulzy dans cette aventure n’est pas vraiment une surprise. Etant donné que ce n’est pas la première fois qu’il s’engage dans des activités caritatives, comme l’association « ATD Quart Monde », « Sol en Si », « Restos du cœur » ou encore l’Unicef.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Star – Telma : 5 heureux gagnants pour le jeu « Kapisilinakà »

Les gagnants du deuxième tirage de « Kapisilinakà ».

Le tandem Telma – Star fait des heureux gagnants. C’était lors du deuxième tirage du jeu « Kapisilinakà » qui a fait ressortir 5 gros lots pour 5 chanceux. Le smartphone Telma Titan, avec une Telma Watch, a été remporté par Ravelomanana Ifanjatiana, une résidente d’Antananarivo. La clé Wingle 4G avec 1Go de data par mois fourni par Telma pendant 6 mois a été remise à Fanomezanjanahary Marie Fatima, une originaire d’Antsirabe. Rakotoarivelo Narindra Harimanana et  Randrianalisoasina Viviane, des Tananariviens, ont remporté chacun un téléviseur à écran plat 32’’. Enfin, GraceNancy Sylvia, résidant à Antananarivo, a gagné l’ordinateur portable. Telma, Opérateur N°1, et la boisson Fresh de la Star continuent ainsi d’être au cœur des moments importants et fun de la vie des Malgaches. Mais le jeu n’est pas encore terminé ! Les abonnés Telma et les consommateurs fervents de l’unique panaché à Madagascar ont encore leur chance de remporter les gros lots aux prochains tirages. Une voiture, deux autres motos, d’autres smartphones Telma Titan et clés Wingles 4G sont encore en jeu !

Pour gagner, c’est simple et c’est 100% gagnant : il suffit juste d’acheter une bouteille de Fresh avec sa capsule jaune « spéciale jeu » et composer le #481# suivi du code à 8 caractères à partir de son mobile Telma ! Une fois le code entré, le participant aura déjà gagné un lot et sera éligible pour le grand tirage au sort ! Les animations continuent aussi sur les pages Facebook de Telma Madagascar et THB pour accroître encore les chances de tous les Malgaches d’être de grands gagnants dans le jeu « Kapisilinakà ».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Manakara : Rambondanitra nandalo, potika 90% ireo fotodrafitrasa ao an-toerana

Tamin’ny alahady tolakandro lasa teo, tokony ho tamin’ny telo tolak’andro teo, dia nandalovan’ny rambondanitra mahery vaika naharitra eo amin’ny  efapolo minitra eo  ny distrikan’i Manakara, ka kaominina miisa roa, dia Antatao sy Nosy Ala no tena nahitana fahasimbana betsaka.

Betsaka ireo fahasimbana, ka anisan’izany ireo fotodrafitrasa izay simba sivifolo isanjato. Betsaka ihany koa ny mponina tsy manan-kialofana. Simba tanteraka ny voly vary, ny letsy sy ny maro samihafa. Miaina anatin’ny fahasahirana tanteraka ny mponina.

Amin’izao fotoana anoratanay izao, dia mbola ao anatin’ny fanangonana ny antontan’isa  fanaovana ny vinavinan’ny zavatra simba ireo manampahefana sy ireo tatitra samihafa mikasika indrindra ny fanomanana ny fifidianana izay hatao afaka roa andro ny eny ambanivohitra.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Période cyclonique : une zone de perturbation en formation dans l’Océan Indien

: Une photo satellite démontrant la formation de la perturbation dans l’Océan Indien.

Madagascar est actuellement en pleine période cyclonique. Les prévisions météorologiques dénombrent – au moins – trois cyclones qui vont toucher terre dans la Grande Île.

« Il y a actuellement une zone de perturbation en formation dans le bassin de l’Océan Indien ». Ce sont là les propos d’un technicien de la direction générale de la Météo (DGM) joint au téléphone hier. Ayant déjà circulé sur les réseaux sociaux, l’information sur une éventuelle cyclogenèse a été confirmée par ledit technicien. « La formation de la perturbation est encore en cours. Il y a toutefois de forte chance à ce qu’elle (la perturbation) se transforme en cyclone dans les prochaines 48 à 72 h» a renchéri le technicien de la météo. Située à 1.660 km au Nord Est d’Antsiranana, la formation poursuit actuellement une trajectoire sud-ouest et se dirige vers les côtes malgaches. Interrogé sur les éventuelles conséquences que le système pourrait avoir sur la météo, le temps et le climat à Madagascar, le technicien d’affirmer que « la formation ou la cyclogenèse n’aura d’impact sur le climat à Madagascar qu’à partir de vendredi prochain ». Par ailleurs, les risques que la perturbation devienne dans les jours qui viennent un cyclone sont assez élevés. « Il y a plus de 50% de chances que la perturbation se transforme en cyclone » a noté le technicien de la DGM.

Précautions. Si la cyclogenèse arrive à terme et que le produit pénètre le pays, ce sera le premier cyclone de la saison. D’où l’intérêt de bien se préparer afin de limiter les dégâts qui pourraient être humains ou matériels. Le premier réflexe à faire consiste dans ce cas, à être à l’écoute des informations relatives à la météorologie. Comme l’a fait savoir José Rakotobe, un internaute, « il est plus prudent d’être à l’affut des informations relatives à la météo dès lors que l’on est au courant d’une éventuelle cyclogenèse ». Un geste simple, mais qui pourrait sauver des vies lorsque les catastrophes se présenteront. Outre les informations relatives au temps et au climat, il y a également les réactions à adopter le jour du cyclone ou encore les jours d’après. Pour l’heure, le climat à Madagascar n’a pas été influencé par la formation de la zone de perturbation. Les jours à venir nous diront s’il y aura ou non cyclogenèse.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Japon : Une mission d’observation électorale au 1er tour

A l’instar de l’Union européenne, le gouvernement du Japon a décidé de déployer une mission d’observation électorale à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Elle sera conduite par Ito Yorio, le conseiller de l’ambassade du Japon, pour contribuer à la mise en place d’élections équitables et justes à Madagascar. Cette mission d’observation électorale assistera aux préparations électorales et au scrutin, et présentera un rapport aux autorités malgaches. Elle fait suite à l’invitation de la CENI, et s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement du Japon pour soutenir la consolidation de la démocratie dans la Grande Île.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

SADC : Joaquim Chissano à Madagascar

La SADC marque sa présence à Madagascar dans le cadre de l’observation de l’élection présidentielle de demain. Une forte délégation de ce bloc régional, qui est toujours intervenu au nom du principe de subsidiarité dans la Grande Île dans ses processus de sortie de crise, se trouve en ce moment dans nos murs. Une délégation présidée par l’ancien président mozambicain Joaquim Chissano qui connaît très bien Madagascar. Cette délégation de la SADC a pu visiter ces derniers jours des QG de candidats, dont celui de Marc Ravalomanana à Bel Air. Outre la SADC, l’Union européenne, l’Union africaine et l’OIF ont également envoyé dans le pays leurs missions d’observation électorale. Visiblement, les observateurs internationaux se bousculent.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Morombe : Tovolahy tra-tehaka namaky trano, saika matin’ny fitsaram-bahoaka

Tovolahy iray tsy ampy taona sahabo ho 17 taona eo no tra-tehaka namaky trano, ka saika matin’ny fitsaram-bahoaka, afak’omaly misandratra andro, tokony ho tamin’ny folo ora, tany Befandriana Atsimo, distrikan’i Morombe. Araka ny tati-baovao voaray, dia nivavaka tany am-piangonana ny tompon-trano ny alahady io, ka niliba tamin’ny asa ratsiny ity tovolahy nanantena tsy ho tratry ny aloka. Niverina tampoka tao an-tranony Ramatoa tompon-trano saika haka ny findainy hadino, ka gaga nahita ny varavarana nipitsoka. Raha vao tafiditra tao an-trano izy dia taitra mafy nahita an’ity tovolahy nibata gonim-bariny. Niantso vonjy teo amin’ny manodidina ilay renim-pianakaviana, ka vetivety dia vory ny olona, ary raikitra ny fanenjehana an’ity mpangalatra eran’ny tanàna. Tsy lasa lavitra anefa ity tovolahy voalaza fa ikoizana amin’ny hala-botry tsy mety fay ity fa voasambotra, ka niharan’ny daroka sy vono avy hatrany, ary tsy namelan’ny olona mihitsy raha tsy naratra mafy zara raha afa-nandeha. Raha ny fanazavana azo hatrany, dia mbola nahavita nanao maloto tao amin’ity tokantrano norobainy ity ilay mpamaky trano nandritra ny fotoana nanaovany ny asa ratsiny, ka izany fihetsika izay no naharomotra ny olona teo an-tanàna. Soa ihany fa nalaky voalamina haingana ny toe-draharaha, fa saika nanaraka hatramin’ny ain-dehiben’ity mpangalatra tra-tehaka.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Football – Elections : Le spectre du comité de normalisation plane

Les bras de fer entre les deux clans rivaux se poursuivent au grand dam d’une troisième frange conduite par l’humoriste Gothlieb qui réclame purement et simplement la tenue des élections et qui est venue au siège de la FMF à grands renforts de banderoles.

Dans une impasse. Les élections pour le poste de président de la Fédération Malgache de Football se trouvent sur une impasse. Car malgré la médiation du ministère de la Jeunesse et des Sports, les élections prévues selon les règlements n’ont pas pu se tenir.

Une erreur. Et si le camp de Briand Andrianirina persistait sur la tenue immédiate des élections sans doute parce qu’il est convaincu que les 14 présidents des ligues présents le soutenaient, Doda Andriamiasasoa et le comité exécutif de la FMF ne se sont même pas déplacés au Palais des Sports car il estimait pour sa part que ce serait une erreur de le faire à la veille de l’élection présidentielle au pays ne serait-ce que pour permettre aux présidents des ligues régionales de rejoindre leur ville d’origine pour qu’ils puissent exercer leur devoir de citoyen.

Seul le vice-président Arizaka Rabekoto Raoul y était, mais il avait bien spécifié qu’il était là en tant que candidat.

La réunion débouchait alors sur un dialogue de sourd au grand dam des émissaires de la CAF et de la FIFA qui faisaient savoir qu’ils allaient informer leurs supérieurs sur ce qu’ils ont vécu tant à Sambava qu’à Tana.

Un malpropre. Feront-ils alors savoir comment 14 présidents des ligues régionales ont été séquestrés dans un hôtel sans la permission de sortir et avec les téléphones éteints ? Parleront-ils des déclarations de l’ancien ministre des Postes, Neypatraiky Rakotomamonjy, quand ce dernier a mentionné une corruption de haut niveau et d’un climat malsain ?

De toutes ces questions, on a bien peur que la démarche aboutisse à ce que le président de la CAF, Ahmad, a toujours espéré appliquer à Madagascar c’est-à-dire de mettre en place le fameux comité de normalisation évidemment dirigé par tous ses hommes pour préparer le terrain.

Encore une manière d’enfoncer le clou et qui ne sert pas forcément l’intérêt du football malgache et de Doda Andriamiasasoa qui a tout fait pour que les Barea se qualifient à la Coupe d’Afrique des Nations, mais que le comité de normalisation mettrait sous l’éteignoir comme un malpropre. C’est inhumain et il ne mérite pas cette mise à l’écart après avoir trimé dur pour mettre l’équipe nationale sur orbite.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Fiaraha miasa amin’ny japoney eto Vakinankaratra : Niampy efatra indray ireo mpilatsa antsitra-po

Tonga nitsidika ara-pomba fanajana ny faritra indray ireo delegasiona avy ao amin’ny JICA, fiara miasa amin’ny firenena Japoney. Nitarika ireto vahiny ireto ny mpandridra ny fandaharana JOCV Rtoa Suzuki Aya.  Ny faran’ny volana Oktobra lasa teo no nanatanterahana izany. Nampahafantarina ny faritra tamin’io fotoana io ny fahatongavan’izy 4 mianadahy hanampy ireo efa miasa eto amin’ny faritra Vakinankaratra. Fantatra fa  telo amin’izy ireo dia manana traikefa manokana eo amin’ny resaka fahasalamana ka any amin’ny CSB II no hiasa, hisitraka izany ny CSB II Ambalavato Antsirabe, ny CSBII Andranomanelatra Antsirabe II, ary ny CSB Ambatolampy. Ny iray kosa dia eo amin’ny sehatry ny fanamboarana fitaovana hoentina mamboly « machinisme agricole » ao amin’ny CFAMA noho izany no hizarany ny traikefany. Tombony lehibe ho an’ny faritra mazàna ny fiaraha miasa amin’ny firenena vahiny toy izao satria ankaotra ny fifampizarana traikefa sy fomba fanao dia mitondra tantsoroka hivoaran’ny tsirairay  ka miteraka fampandrosoana ny fahatongavan’ny vahiny mizara ny fahaizana eto amin’ny faritra. Nambaran’ireo tale isan-tsokajiny izany nandritra ny  fandraisana ireto vahiny ireo.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Rivo Rakotovao : Rencontre avec le SG de l’ONU pour Madagascar

Le conseiller spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour Madagascar, Abdoulaye Bathily, s’est entretenu avec le président de la République p.i, Rivo Rakotovao, dans la matinée d’hier, au Palais d’État d’Ambohitsorohitra. Il était accompagné du Coordinateur Résident du

Système des Nations Unis, Violette Kakyomya. L’ONU, à travers le Pr Abdoulaye Bathily, se dit satisfaite de la conduite des affaires de l’État malgache durant cette période électorale. « Nous avons constaté que la continuité de l’Etat est assurée, les institutions fonctionnent. Des débats démocratiques sont en place durant cette campagne électorale. Ces élections marqueront une nouvelle page dans l’histoire de Madagascar ».

Recueillis par Dominique R.