Les actualités Malgaches du Lundi 06 Août 2018

Modifier la date
News Mada15 partages

Fiainana antoko: niala tsy ho HVM intsony koa Rafidimanana Narson

 

 Miala an-daharana tsikelikely. “Efa tsy olon’ny antoko HVM intsony aho ary koa tsy ho

kandidà filoham-pirenena. Hiezaka hanohy ny fanaovana asa soa sy sosialy nahazatra ny ray aman-dreninay hatramin’ izay aho”, hoy ny minisitra teo aloha, Rafidimanana Narson, teto Toamasina ny faran’ny herinandro teo. Nampahafantariny tamin’izany ny fijoroan’ny fikambanana tarihiny, Diaraiky, na efa nitsangana fotoana naharitra aza. Anisan’ny asa soa efa nataon’izany fikambanana izany ny fizarana fitaovam-pianarana ho an’ny mpianatra. Teo koa ny fanarenana ny trano sekoly simba ao Ambolomadinika sy ny EPP 1 904 Tanambao. Manampy izany ny nandraisany anjara mavitrika tamin’ny fikarakarana ny fandraisana ny kardinaly Tsarahazana Desiré teto Toamasina sy tao Fenoarivo Atsinanana farany teo. Tsiahivina fa efa niala tsy ho HVM  intsony koa ny minisitra teo aloha, Rabary Paul.

Sajo.

Midi Madagasikara11 partages

Vangaindrano: Nouveau bloc opératoire

Le centre hospitalier régional du district (CHRD) de Vangaindrano

Le centre hospitalier régional du district (CHRD) de Vangaindrano vient d’être doté d’un nouveau bloc opératoire. Une infrastructure permettant aux patients d’éviter les évacuations jusqu’à Farafangana, à une centaine de kilomètres, ou à l’hôpital luthérien de Manambaro, où le coût des interventions n’est pas à la portée de tous. Tel est en effet le cas, lorsque des complications surviennent lors des accouchements. L’hôpital enregistre en moyenne deux cas d’accouchement difficile par semaine. Notons que le CHRD de Vangaindrano dispose de diverses prestations telles  le service des urgences, la maternité, la pédiatrie, le laboratoire, la consultation et soins en médecine générale, et l’hospitalisation en cas d’intervention chirurgicale.

Hanitra R.

News Mada11 partages

Jiolahy mpamerin-keloka, efa impolo nigadra: maty voatifitry ny polisin’ny Fip i Rivo sy i Bruno

 

Ao anatina fikambanan-jiolahy matanjaka, mpanao asa fampihorohoroana sy fanafihana mitam-basy ao Fianarantsoa, i Rivo sy i Bruno, araka ny fanamarihana nataon’ny polisin’ny Fip. Jiolahy mpamerin-keloka satria efa impolo, farafahakeliny, no nigadra tany am-ponja fa tafavoaka hatrany. Maty voatifitry ny polisin’ny Fip, omaly maraina, izy roa lahy ireto.

Nirefodrefotra ny poa-basy tao Fianarantsoa, omaly maraina. Maty rotiky ny balan’ny polisin’ny Fip ao Fianarantsoa i Rivo sy i Bruno, jiolahy raindahiny amin’ny fanafihana mitam-piadiana. Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny Fip ao Fianarantsoa, ry zalahy ireto avokoa ny tompon’antoka tamin’ny fanafihana tao Fianarantsoa ka anisan’izany ny fanafihana tao Ambatovory, ny herinandro lasa teo. Ray aman-drenina polisin’ny Fip ihany ny notafihin’izy ireo tamin’izany. Teo koa ny fanafihana tokantrano iray ao Antsororokavo sy nanafika tao amin’ny masera mpikarakara ireo olona tratran’ny areti-mifindra (boka) ao Ilena Fianarantsoa. Nohamafisin’ny polisy hatrany fa jiolahy efa nokarohina hatry ny ela ry zalahy ireto ary efa eo am-pelatanan’ny polisy ny mombamomba azy ireo. Ao anatina fikambanan-jiolahy mitam-piadiana mahery vaika izy ireo ary isan’ny nampihorohoro tao Fianarantsoa.

Nahazo loharanom-baovao ny polisin’ny Fip andro vitsivitsy lasa izay fa mihaodihaody matetika ao an-tranony eny Ambatovory Atsimo i Rivo sy i Bruno. Nametraka ny paikady rehetra sy nanao ny vela-pandrika hahahafana hisambotra azy ireo ny polisy.

Tonga tao an-tranon’izy ireo hisambotra azy ny polisy, omaly maraina, saingy nirifatra nitsoaka avy hatrany izy ireo ka raikitra ny fifanenjehana.

Manana basy mahery vaika…

Maty tsy tra-drano rotiky ny balan’ny polisy ireto jiolahy mpamerin-keloka ireto. Manana fitaovam-piadiana mahery vaika ihany koa i Rivo, saingy tsy hita tao an-tranony izany nandritra ny fisavana nataon’ny polisy. Nahitana “puce”-na telefaonina finday tany amin’izy ireo nandritra ny fisavan’ny polisy. Fantatra izao fa mbola misy jiolahy dimy hafa (ao anatina fikambanan-jiolahy iray tarika amin’i Rivo sy i Bruno) mbola karohin’ny polisy. Efa eo am-pelatanan’ny polisy koa ny momba ireto jiolahy ireto ka anaovan’izy ireo antso avo amin’ny fiaraha-miasa amin’ny mponina izay mety mahafantatra azy ireo. Mendri-piderana, araka izany, ny ezaka vitan’ny polisy tamin’ny nahalavo ireto jiolahy raindahiny amin’ny fanafihana mitam-pidiana ireto. Faritra isan’ny mafampana amin’ny asan-jiolahy mitam-piadiana rahateo ny any Fianarantsoa sy ny manodidina. Mitohy ny fikarohan’ny polisy ny naman’i Rivo sy i Bruno.

J.C

News Mada8 partages

Approvisionnement en electricite : deux centrales en cours de réhabilitation à Antsirabe

 

La centrale thermique HFO d’Ambalavato et la centrale hydroélectrique d’Ambohimanga Manandona Antsirabe sont en cours de réhabilitation. Une fois remises en état, ces deux centrales offriraient 10 MW pour la Ville d’Eaux. C’est ce qu’a fait savoir Henri Randriamanana, directeur général des opérations de la Jirama lors d’une descente sur les lieux samedi dernier.

La réhabilitation de la centrale thermique HFO d’Ambalavato a été confiée à la société turque, Vestop Energy, avec un contrat d’affermage de 10 ans. «Avec une puissance installée de 7,5 MW, la puissance disponible n’a pas dépassé les 1,2 MW et ce, depuis près d’un an. En phase d’essai actuellement, cette unité de production est prévue être opérationnelle d’ici une semaine», a indiqué Henri Randriamanana. Il a expliqué, en outre, que la Jirama qui devra fournir le fuel lourd, achète le kilowatt à 1 cent de dollars. La production de la centrale sera également injectée sur réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria).

Par ailleurs, la centrale hydroélectrique d’Ambohimanga à Manandona, construite en 1932, dispose d’une puissance installée de 1,4 MW mais la puissance disponible actuelle est de 200 kW. «Ainsi, la centrale sera modernisée pour pouvoir produire dans les 12 mois à venir 3 MW. Toutes les machines seront remplacées. Et après trois ans, une autre centrale de 4 MW sera également installée à coté pour pourvoir disposer  de 7 MW», a fait savoir le directeur général des opérations de la Jirama. Les travaux seront assurés par la société turque Vespower  suivant un autre contrat d’affermage de 12 ans, signé jeudi dernier entre les deux parties.

Selon toujours ce responsable de la Jirama, «Si nous cherchons à faire baisser le prix de l’électricité, le plus rentable et le plus assuré pour la Jirama et le pays reste l’hydroélectricité, même si cela nécessite de gros investissements et du temps». En effet, pour le projet Manandona, la Jirama achètera le kW à 0,4 cent de dollars.

Autres projets

D’autres projets sont également en gestation dans la région Vakinankaratra. Comme l’a indiqué en outre Henri Randriamanana, un accord pour la construction d’une centrale solaire de 5MW, avec une société allemande, vient d’être signé la semaine dernière. Aussi, la rénovation de la centrale hydroélectrique de Sahanivotry débutera bientôt avec Tozee Green.

Dans l’ensemble des projets, le renforcement de capacités et le transfert de technologie pour les techniciens de la Jirama font partie du contrat. Ce responsable a toutefois tenu à préciser qu’il ne s’agit nullement d’une privatisation de la Jirama, mais vu la dette de cette dernière qui s’élève actuellement à 900 milliards d’ariary, la solution reste le partenariat avec le secteur privé.

Amélioration de la distribution

L’augmentation de la production est une chose mais l’amélioration de la distribution en est une autre. D’où, les projets d’installations de nouveaux matériels pour réduire les pannes techniques, notamment le règlement des nouveaux branchements.

Pour Antsirabe, 903 branchements sont à réaliser, 519 nouveaux compteurs ont été installés en un mois et les 384, à faire d’ici la fin du mois d’août. Par ailleurs, la Jirama enregistre actuellement 23.000 branchements en instance dans tout Madagascar. «Nous disposons actuellement de 33.000 nouveaux compteurs. 30.000 autres devraient arriver la semaine prochaine. Nous faisons également un appel d’offre pour 50.000 autres et en 2019, nous envisageons un projet d’extension avec 250.000 compteurs», a noté Henri Randriamanana.

Arh.

News Mada6 partages

Fiaraha-miasa « Fier-Mada »: hijerena lalam-barotra ny tantsaha

 

 Hahazo tohana. Anisan’ny nisongadina tamin’ny hetsika “Fier-Mada”, notanterahina tetsy Andohatapenaka nifarana omaly, ny fiaraha-miasa eo amin’ny tantsaha sy ny mpandraharaha. Anisan’ny nisongadina amin’izany ny fijerena lalam-barotra eto anatiny sy any ivelany, ho an’ny vokatr’ireo tantsaha, mivondrona anaty kaoperativa na fikambanana. Eo koa ny fanohanana azy ireo eo amin’ny fampitaovana. Ny lafiny fanofanana maimaimpoana ho an’ny tantsaha. Anisan’ny nivoitra koa ny hialana amin’ireo mpanelanelana sy ny mpijirika ny vokatry ny fikambanana na kaoperativa, tsy hahafaty antoka azy ireo.

Na eo aza anefa izany, namoaka ny hetahetany ireo tantsaha ny amin’ny tokony hijerena azy ireo amin’ny lafiny rehetra. Ohatra, ny bankin’ny tantsaha…

Tsiahivina fa vita sonia tamin’izao “Fier-Mada” izao izany fiaraha-miasa eo amin’ny orinasa Guanomad, tantanin-dRajaonary Eric sy ny tantsaha izao.

Synèse R.

 

News Mada5 partages

Nosy Be : Wawa signe un featuring avec Diamond Platnumz

A chaque soirée son lot de surprises. Diamond Platnumz a foulé la scène du festival Somaroho, le week-end dernier, non seulement pour transcender le public de Nosy Be au rythme de sa musique endiablée, mais également et surtout, pour annoncer une collaboration avec le prince du salegy.

Après une période de doute et de certitude sur la venue de cet artiste de renommée mondiale, les noctambules de l’Ile aux Parfums ont eu enfin le loisir de le voir en personne à l’occasion de la 5e édition du festival Somaroho. Ce soir-là, tout comme ceux d’avant, l’affluence a été à son comble au stade d’Ambodivoanio Hell-Ville. Le Tanzaien a pris le relais vers 1 heure du matin, après une longue attente meublée par une série d’artistes locaux.

Contenir une foule en liesse n’a pas été une tâche facile pour le personnel de sécurité sur les lieux.

«J’ai depuis longtemps rêvé de rencontrer mes merveilleux fans et ce prestigieux festival m’a permis d’être ici parmi vous en ce moment. J’aimerais vous faire part d’une révélation, Wawa et moi travaillons actuellement sur un bon morceau qui sortira sous peu à Madagascar et au reste du monde», lance le chanteur à l’endroit des festivaliers, avant de donner un avant goût musical de cette collaboration artistique.

L’ambassadeur de Telma Madagascar n’a pas pu s’empêcher d’accompagner Diamond Platnumz à la batterie, son instrument de prédilection.

De «Sikomi», «African Beauty», «Eneka» au tube planétaire «Marry you», il a offert un spectacle au sens propre du terme.

Se sont également relayés sur la scène d’Ambodivoanio les amateurs de la musique urbaine, comme Lousfah, Rycia. La reine du bal «mipoapoaka», Tence Mena et le Grand maître Tianjama ont démontré l’étendue de toutes leurs forces. Un habitué des festivals dans la partie septentrionale de l’île, le Mahorais Bacolli a été aussi à l’affiche.

Joachin Michaël

Midi Madagasikara4 partages

Mahafaly Olivier: Pour la révision de la Constitution

Mahafaly Olivier a apporté ses points de vue sur les affaires nationales.

L’ancien locataire de Mahazoarivo ne s’est pas encore prononcé s’il sera candidat ou non à la prochaine élection présidentielle. Toutefois, on a l’impression qu’il figurerait parmi les partants à la course la Magistrature suprême.

L’ancien Premier ministre Mahafaly Olivier Solonandrasana a apporté son point de vue sur les affaires nationale sur une station privée de la capitale. Il estime ainsi qu’il s’avère nécessaire que l’on procède à l’élection des chefs Fokontany et il roule pour la révision de la Constitution tout en soulignant au passage que la loi fondamentale actuelle ne correspond plus à la réalité. Et d’enchaîner que la refondation relève de la mentalité et du dévouement et que  cela ne demande pas des années pour la réaliser, étant donné, a-t-il dit, que cela rentre dans le cadre du redressement du pays.

Redressement. L’ancien locataire de Mahazoarivo n’a pas manqué de souligner qu’il respecte le président en exercice. « C’est grâce à lui que je suis devenu ministre mais également Premier ministre », a-t-il soutenu. Il reconnaît d’ailleurs qu’il est parmi les responsables du succès ou de l’échec du régime actuel. Et d’ajouter que « beaucoup de choses ont été faites mais le redressement du pays ne pourrait pas être réalisé en quatre ou cinq ans vu l’extrême pauvreté dans laquelle le pays est plongé. J’exécute la politique du président de la République et c’est lui qui décide ce qui convient au pays.

Affaires de l’Etat. Toutefois, l’ancien Premier ministre, de faire savoir que « nos chemins se sont séparés par ce qu’il m’a démis de mes fonctions cela ne signifie pas que je vais lui mettre des bâtons dans les roues. Il faudrait cependant tourner la page quant à conduite des affaires de l’Etat ». Il pense, en outre, qu’il ne devrait plus y avoir des gens qui vont s’exiler, et ce, pour des raisons politiques. A entendre Mahafaly Olivier Solonandrasana, il souffle le chaud et le froid.

Recueillis par Dominique R.      

News Mada3 partages

Presidentielle : les annonces ne sont pas suivies d’effet

En dépit d’une flopée de déclarations d’intention, la première semaine de dépôt de candidatures n’a officialisé que deux prétendants à la magistrature suprême. Les autres se font attendre.

Seulement deux candidats ont déposé leur dossier auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC) depuis le 1 août. Il s’agit de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, le premier jour, au nom du Tanora malagasy Vonona (TGV), ainsi que de l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo, au nom du pari «Antokom-bahoaka». Les autres candidats se font encore attendre alors qu’avant l’ouverture officielle, leurs candidatures ont été annoncées sur tous les médias. En tout cas, les prétendants auront encore jusqu’au 21 août pour déposer leurs dossiers.

Cette semaine sera par ailleurs l’occasion pour bon nombre de candidats de faire connaitre leur réelle intention. C’est le cas de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana qui a différé son meeting dans la capitale, en se rendant à Manakara pour assister à la rencontre annuelle des fidèles de l’église luthérienne à Ankaramalaza. S’il a déjà annoncé sa candidature depuis belle lurette, son dépôt de dossier pourra intervenir cette semaine. D’autres prétendants sont aussi dans le même registre, notamment l’ancien Premier ministre Jean-Omer Beriziky, l’ancienne candidate Saraha Rabeharisoa, le pasteur Mailhol Christian Dieudonné ou encore Eliane Bezaza du parti PSD.

Le HVM dans le doute

D’après ses publications à la presse, samedi dernier, l’ancien ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka, pourra déclarer sa candidature cette semaine. Il organisera en effet une conférence, ce mercredi,  autour de trois thématiques, à savoir la réhabilitation des routes, la création d’emplois ou encore l’insécurité. Après deux tentatives, il fera cette fois son troisième saut.

L’ancien ministre de l’Education nationale, Paul Rabary, sera probablement le deuxième candidat déclaré à la Présidence de la République, en son propre nom. Il faut reconnaitre que le bilan du régime semble tellement mitigé que personne ne veut en dépendre.

Sur ce, l’actuel locataire d’Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina, reste encore dans le doute. Même si après la démission du président du Sénat de poste de président du parti HVM la voie semble être tracée pour sa candidature, il reste encore muet. Ces sorties à travers des inaugurations, même les plus infimes, sont pourtant vues comme une réelle précampagne. Le conseil national de cette formation prévu à Antsiranana en fin de semaine d’ailleurs sera décisif. En tout cas, la liste définitive des candidats sera connue au plus tard le 26 août.

Rakoto

News Mada2 partages

AMBATOVY: partage avec le personnel

Dans ses actions de préservation et de protection de l’environnement dans les zones où elle opère, la compagnie Ambatovy veut partager aux employés de tous les départements et services qui la constituent l’ensemble des efforts qu’elle a accomplis.

Dans cette perspective, Ambatovy a organisé ces dernières semaines des expositions à la mine à Moramanga. L’événement, qui entre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement axée sur le thème «La lutte contre les déchets plastiques», a vu la participation active de 1.108 employés de la mine d’Ambatovy et a été essentiellement marqué par des expositions sur les diverses activités environnementales menées par la compagnie.

Depuis sa mise en place, Ambatovy est dotée d’une unité chargée de la gestion de déchets, y compris les déchets plastiques, et s’applique au système 3RV (Réduction, Réutilisation, Recyclage et Valorisation).

Arh.

 

News Mada1 partages

Fifidianana filoham-pirenena: arahin’ny Samifin maso ny fampiasam-bolan’ireo kandidà

 

 « Manara-maso ny fitantanam-bolan’ireo mpifaninana amin’ny fifidianana ny vaomiera. Ny vola miditra sy mivoaka enti-mamatsy ny fampielezan-kevitra sy ny fifidianana izany », hoy ny fanazavan’ny tale jeneralin’ny Samifin, i Lamina Boto Tsara Dia, ny faran’ny herinandro teo, momba ny fijoroan’ny vaomiera manokana manara-maso ny vola ampiasain’ny kandidà amin’ny fiatrehana ny fifidianana filohan’ny Repoblika ho avy izao.

Mijery raha misy ny tsy fahatomombanana na tsy fanarahan-dalàna amin’izay fampiasam-bolan’ny kandidà izay ny vaomiera. Ao anatin’izany raha sendra misy ny vola avy amina fanadiovana vola maloto tafiditra amin’ny vola ampiasain’ireo mpifaninana amin’ny fifidianana, araka ny fanazavany.

Miara-miasa ny vaomiera sy ny Samifin

Anisan’ny andraikitra omen’ny lalàna ny Samifin ny fiaraha-miasa amin’ny rafi-panjakana sy ny rafitra tsy miankina. Sampandraharaha miady amin’ny famotsiam-bola sy ny famatsiam-bola amin’ny asa fampihorohoroana ny Samifin, ary rafi-panjakana ny vaomiera mpanara-maso. Noho izany, mipetraka avy hatrany ny fiaraha-miasa.

Hadihadiana amin’izany ny loharanom-bola sy ny mpamatsy vola. Raha misy ny trangana fanadiovana vola maloto na famatsiam-bola avy amin’ny loharanom-baovao tsy marim-pototra, mitondra ny raharaha eny anivon’ny Samifin ny mpikamban’ny vaomiera. Manolotra ny raharaha eny anivon’ny fitsarana mahefa kosa ny Samifin. Mety hiafara amin’ny tsy fahazoan’ny kandidà iray mirotsa-kofidina izany, raha voamarina ny fisian’ny fanadiovana vola maloto.

Na ny momba ny mirotsa-kofidina na olon-kafa manao famotsiam-bola, manao ny asany toy ny andavanandro ny Samifin. Raha mahazo fanambarana ahiahy avy amin’ny banky na ireo sampandraharaha rehetra voatondron’ny lalàna fa manao izay fanambarana ahiahy, manao fanadihadiana ny Samifin ary mampita izany any amin’ny fitsarana.

R.Nd.

News Mada1 partages

Kandidà tsy miankina: mampianjera amina kolikoly ny filana olom-boafidy 150

 

Anisan’ny  fepetra miainga amin’ny  lalàm-pifidianana ny fitadiavana olom-boafidy anjatony ho an’ireo kandidà tsy miankina.  Mampanahy be ihany ny momba izany sy ny mety ho vokany.

Takina amin’ireo kandidà tsy miankina na tsy atolotry ny antoko na vondron’antoko politika amin’izao fifidianana filohan’ny Repoblika izao ny fiantohana na fanoloran’ny olom-boafidy miisa 150 azy avy amin’ny faritra telo, araka ny lalàm-pifidianana vaovao. Hanao ahoana na inona ny ho vokany?

Maro ny manahy ny hisian’ny kolikoly: fividianana olom-boafidy amin’izay fanolorana na fiantohana kandidà izay. Na misy tambin’izany aorian’ny fifidianana, rehefa voafidy ilay kandidà. Amin’ny ankapobeny na matetika, tsy fantatr’olona loatra izay mirotsaka amin’ny anaran’ny tenany, na fantatra ihany fa tsy manana antoko na vondrona antoko manolotra matoa mandeha irery.

Tsy mora ny mitady olom-boafidy 150… resy lahatra

Amin’ny fomba ahoana no ahazoana olom-boafidy 150: resy lahatra, manohana an-kitsim-po? Raha manana antoko tamin’ny nandaniana azy izy, izay iandanian’izany amin’ny fifidianana no harahiny raha misy ny etika politika. Raha mivadika amin’izany izy, efa naman’ny olom-boavidy na toy inona faharesen-dahatra.

Raha tsy miankina indray ilay olom-boafidy, mandeha amin’ny anaran’ny tenany ka manao izay tiany hatao: hisy tambiny ho azy izay fanohanana na fanolorana kandidà?

Mbola manahirana ny kolontsaina politika eto amintsika

Na ahoana na ahoana, mbola manahirana na tsy mandeha amin’izay izy ny kolontsaina politika eto amintsika. Tsy misy ny hoe etika politika amin’ny ankamaroan’ny mpilalao politika fa tsy mpanao politika akory aza: sakaizan’ny mpandresy, mpivadibadika palitao, mandeha arakaraka ny tombontsoa manokana…

Ny efa mpiara-dia izao aza, tsy mena-mivadika ny sasany. Koa handeha ho azy ny fifamarafarana mialoha amin’ny fanohanana sy fanolorana kandidà, na fikafarafarana raha misy ny mivadika. Amin’izay kolontsaina politika tsy ao anatin’ny fifampitokisana sy fitadiavana tombontsoa manokana izay, ahina ny fitadiavana tambiny aloha na aorian’ny fifidianana. Kolikoly?

Antoko politika izao aza, tsy ilaozan’izay miandrandra tambiny amin’ny fanohanana kandidà. Vao mainka fa ny kandidà no mitady olom-boafidy hanohana azy? Hanao ahoana ny ho mpitondra fanjakana raha amin’ny fanolorana azy ho kandidà dia efa misy kolikoly? Na efa misy ny fiadrasana kendry tohina amin’izay ho tambin’izany, raha voafidy izy…

R.Nd.

Midi Madagasikara1 partages

Les électeurs malgaches de plus en plus avertis

Cette course à l’élection présidentielle sera très ouverte. Les intentions affichées par les personnalités désireuses de se présenter, laissent présager de belles empoignades verbales. Les thèmes qui seront les plus abordés seront certainement la bonne gouvernance et les luttes contre la pauvreté et la corruption. Cette campagne électorale de 2018 sera certainement différente de celles qui l’ont précédée car les électeurs sont plus avertis des problèmes du pays.

Les électeurs malgaches de plus en plus avertis

Les Malgaches de 2018 ne sont plus aussi faciles à berner qu’auparavant. Ils ont traversé beaucoup d’épreuves et ne peuvent plus croire aux promesses creuses. C’est donc la raison pour laquelle, les candidats doivent avoir un discours bien charpenté et des arguments solides. L’IEM et le « Fisandratana 2030 » font miroiter de beaux projets de développement, mais les citoyens préfèrent observer une certaine réserve. Le sens de la communication de l’ancien président de la transition a impressionné. Le chef de l’Etat actuel met en avant les réalisations de ces derniers mois. Mais l’opinion n’est pas dupe de cette façon d’agir. Elle se rend compte de l’hypocrisie de l’attitude. D’autres prétendants à la magistrature suprême tiennent un langage plus direct et font appel au bon sens des citoyens. Dama en mettant en avant les valeurs du fokonolona avec son « valimbabena» désire redonner au citoyen son libre arbitre. Il répète qu’il ne veut pas faire de promesses démagogiques. Fanirisoa Ernaivo, la présidente du SMM, n’a pas encore fait de déclarations, mais le combat qu’elle a mené à la tête de son syndicat, laisse penser que les questions judiciaires seront au centre de sa campagne. Le général Jean Ravelonarivo, ancien Premier ministre, n’éludera aucune question sur la manière de gouverner le pays. Le pasteur Mailhol, quant à lui, utilisera son aura de prédicateur, mais ne présentera pas de programme précis. Cette fois-ci encore, les fonds à la disposition des candidats seront nécessaires pour mener une campagne digne de ce nom, mais ils ne feront pas nécessairement pencher la balance en leur faveur.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Election présidentielle: Pronostic difficile à établir

Le juge constitutionnel sera le seul habilité à proclamer les résultats officiels des prochaines présidentielles.

Qui vont être qualifiés au second tour au soir du 07 novembre et lequel d’entre les deux finalistes sera élu président de la République après le scrutin du 19 décembre ?

Le pronostic est engagé depuis le 1er août, date d’ouverture du dépôt de candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018. A l’allure où vont les choses, au moins 40 concurrents seront dans la course à la magistrature suprême du pays. Deux seuls ont déposé jusqu’ici leurs dossiers de candidature auprès de la Haute Cour Constitutionnelle. Mais, parmi cette multitude de candidats, trois candidats émergent du lot jusqu’à présent. Il s’agit de Marc Ravalomanana, d’Andry Rajoelina et de Hery Rajaonarimampianina. Ces trois candidats considérés comme potentiels, dominent jusqu’ici le terrain de la pré-campagne. Là où ils passent, l’engouement populaire est toujours au rendez-vous. Et ce malgré le fait qu’il est difficile de mesurer la force d’un candidat à travers les présences populaires à ses meetings. Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina n’essaient pas seulement de convaincre les simples électeurs, maiss’efforcent également de mener des opérations de charme auprès des églises. Jusqu’ici, les catholiques, les fidèles de la FJKM et les luthériens figurent parmi leurs cibles préférées. Les trois savent très bien qu’avoir des soutiens au sein des églises du FFKM, constituent un atout particulier étant donné que les églises sont représentées dans les parties les plus reculées de Madagascar.

Ceux qui dérangent. Outre ces trois concurrents supposés favoris, il y aura des candidats dont la présence dans la course risque de compliquer le pronostic. Le pasteur Mailhol de l’église Apocalypse en fait partie. Il a déjà visité certaines parties de l’île et il a fait des succès en termes de présence populaire à ses meetings. Le pasteur Mailhol qui bénéficierait selon ses dires du soutien de la Russie, va surtout miser sur les voix des fidèles de son église au 1er tour de la prochaine élection présidentielle. Il y a également le Général Jean Ravelonarivo qui est le deuxième candidat à s’être inscrit à Ambohidahy. Ce candidat du parti « ABA » est jusqu’ici considéré comme étant parmi les sérieux candidats dans la course. Il envisage surtout d’obtenir les voix des électeurs de la partie Sud-Est et de la partie Sud-Ouest de Madagascar. A rappeler que l’ancien Premier ministre est né dans le district de Belo Sur Tsiribihina. Dans la junte féminine, la candidature de la présidente du SMM (Syndicat des Magistrats de Madagascar) Fanirisoa Ernaivo risque de gêner. Elle a conquis une foule immense dans le district d’Ambalavao (province de Fianarantsoa), où elle a annoncé sa détermination à participer à la prochaine consultation populaire. Cette magistrate de carrière pourrait miser sur les voix des syndicalistes dont les revendications font rage ces derniers temps. La présence des autres candidats comme l’ancien Premier ministre Omer Beriziky et Dama Razafimahaleo ne sont pas aussi à sous-estimer.  Notamment celle de l’autre ancien Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier qui se lance actuellement dans une campagne de préparation psychologique à sa candidature.

Deux finalistes, un seul président de la République élu. Malgré cette multitude de candidats, les places sont limitées au second tour. Seuls deux candidats seront autorisés à participer au scrutin du 19 décembre 2018. Ces deux candidats sont ceux qui auront le plus de voix au soir du 7 novembre. Et après le scrutin du 19 décembre, il n’y aura qu’un seul président de la République élu qui va diriger le pays pendant un nouveau mandat de cinq ans. A l’allure où évolue la situation, les jeux d’alliance seraient compliqués au second tour. Bref, rien n’est encore gagné. La surprise des urnes ne serait pas à exclure. Par ailleurs, nombreux sont les observateurs politiques avertis qui s’interrogent sur la neutralité de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), deux organes qui auront leur rôle à jouer à la prochaine élection présidentielle. L’Administration devrait également rester neutre. Il y a une semaine, les représentants de l’Etat au niveau des districts et des préfectures ont été reçus à Anosy par le Premier ministre Ntsay Christian, et puis par le président de la République Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha. Si la neutralité de l’Administration et la lutte contre l’insécurité ont été évoquées à Anosy, la rencontre s’est plutôt déroulée dans la discrétion à Iavoloha. La stabilité postélectorale dépend de la crédibilité du scrutin. Ce qui se passe au Zimbabwe et au Mali, est à éviter car l’économie du pays ne pourra plus supporter une nouvelle crise politique.

Eugène
Madaplus.info0 partages

Décès du DJ Angelo à Madagascar

C'est avez beaucoup de tristesse que nous avons appris sur le facebook de Makua Entertainement le décès du DJ Angelo. Il fut le DJ attitré de l'artiste SHYN.
A l'heure où nous bouclons nous ne connaissons pas encore les raisons de son décès mais il semblerait selon les sources lues sur les réseaux sociaux qu'il aurait été hospitalisé à l'hôpital Be de Tamatave où il était décédé.
L'Equipe Madaplus présente ses sincères condoléances à la famille, à ses amis et notamment à l'artiste SHYN et toute l'équipe de Makua Entertainment.
Rappelons que nous avons eu l'immense privilège de découvrir ce grand DJ lors de la 11ème Nuit Blanche Madaplus du 4 juin dernier.
Madaplus.info0 partages

Abus de pouvoir : Trois Chinois ont fait l’objet d’une arrestation

On a déjà entendu l’histoire des Malgaches travaillant à l’étranger et victime de toute forme de sévices surtout celles qui travaillent dans les pays du Golf. Elles ne peuvent rien faire que de s’en fuir alors même que Madagascar n’est pas toujours représenté dans ces pays. Hélas, même au pays, des cas de maltraitances d’employés malgaches par leur employeur étrangers existent.
Pas plus tard que la semaine dernière, des employées travaillant pour un magasin chinois ont porté plainte contre leurs patrons chinois pour abus de pouvoir, harcèlement sexuel et tentative de viol. Les employeurs n’ont pas voulu répondre à une demande d’explication. C’est cette situation qui a conduit à l’arrestation de trios chinois dans cette affaire. Ce n’est pas la première fois que ce genre de cas se présente, mais la corruption empêche souvent de faire tomber les responsables.
Madagate0 partages

Madagascar. Le PM Ntsay Christian entend faire respecter la neutralité de l’administration

Midi Madagasikara0 partages

Journée internationale de la Jeunesse

L’Androy fin prête

Il y avait la mobilisation de toutes les autorités pour la préparation de la JIJ à Ambovombe.Les jeunes du Grand sud seront à l’honneur du 10 au 12 août à Ambovombe.

Longtemps lésé, l’Androy sera cette année à l’honneur et deviendra la capitale de la jeunesse de l’Afrique de l’Est et Australe. La Journée Internationale de la Jeunesse 2018 sera célébrée à Ambovombe –Androy, le 12 août prochain avec comme thème « Espaces sécurisés pour les jeunes ».

Miser sur la jeunesse et son plein potentiel, c’est l’un des priorités du président de la République Hery Rajaonarimampianina dans le cadre de la vision « Fisandratana 2030 ». Pour la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ) célébrée cette année à Ambovombe-Androy ce dimanche 12 août, le chef d’Etat sera présent sur place, ce qui témoigne de son engagement en faveur des jeunes. Célébrée depuis 2000, la JIJ est devenue le rendez-vous incontournable des jeunes, une grande occasion qui permet de renforcer les plaidoyers et de renouveler les engagements de tout un chacun en leur faveur. La JIJ est également l’opportunité d’attirer l’attention de toutes les parties prenantes, les dirigeants, les décideurs et obligataires sur les problématiques affectant la jeunesse ainsi que sur les différentes potentialités qu’elle regorge.

jeunes de cinq régions attendus

Organisée pour la première fois dans l’Androy, la JIJ 2018 attend la participation de 500 jeunes en provenance de cinq régions du grand Sud. Il s’agit d’Atsimo-Andrefana, d’Anosy, d’Ihorombe, de Menabe et d’Androy, hôte de la célébration régionale et nationale. Cette célébration sera une occasion de développer un dialogue et une concertation entre les représentants des jeunes des districts de Taolagnaro, Amboasary, Betroka, Tsihombe, Bekily, Beloha, Ambovombe, Toliara I, Toliara II, Ampanihy, Betioky, Morondava, Miandrivazo, Manja et Ihosy, suivant le thème de la journée « Espace sécurisé pour les jeunes », en vue de la promotion de la consolidation de la paix et le développement durable dans le Sud via centres de jeunes, de renforcer la solidarité des jeunes du Sud à travers des activités de loisirs et des animations sportives.

 

Espaces sécurisés pour les jeunes

Le ministère de la Jeunesse et des Sports et l’UNPFA œuvrent ensemble pour l’amélioration des conditions des jeunes. Ces infrastructures contribueront à l’éducation et à l’encadrement des jeunes.

C’est le thème de la célébration internationale. C’est dans cette optique que la ville d’Ambovombe a été choisie pour abriter la célébration nationale et régionale. La nouvelle maison des jeunes et de l’Emploi sera inaugurée à cette occasion par le président de la République Hery Rajaonarimampianina, et la directrice Régionale de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Est et Australe, Dr Julitta Onabanjo. « Espaces sécurisés pour les jeunes », ce thème renferme une grande signification en matière d’intervention auprès des jeunes à commencer par le renforcement de leur capacité et engagement. Face aux inégalités sociales, aux problèmes psycho-socio-économique auxquels ils font face, les jeunes d’aujourd’hui sont désorientés et  manquent de repère. A cela s’ajoute la nouvelle dimension offerte par les nouvelles technologies. De nos jours, les espaces des jeunes sont indéniablement divisés entre le monde physique et virtuel.  Les jeunes ont des besoins expressifs quant à leur accès aux services répondant à leurs propres besoins fondamentaux relatifs à la jouissance de leurs droits. Ainsi, chaque « Espaces sécurisés pour les jeunes » modèle se veut être l’endroit où l’on détruira les barrières, les jugements, et les violences sous toutes ses formes. Chaque structure pour les jeunes devrait être un espace où ils peuvent exercer leurs talents, démontrer leurs savoir-faire, utiliser leur potentiel et innovation. Là où les jeunes peuvent tirer profit des ressources utiles pour leur épanouissement.

 

Vue de l’extérieur de la maison des jeunes et de l’emploi d’Ambovombe. MJE est une référence au pays et dans la région de l’Afrique-Australe.

Une maison des jeunes et de l’emploi de référence

 

Une grande première. La maison des jeunes d’Ambovombe jouit d’un grand privilège, celui d’être la toute première Maison des jeunes, de l’Emploi/Entrepreneuriat au pays. C’est une référence non seulement au niveau régional, mais aussi, sur le plan régional. En janvier 2017, l’UNFPA a constaté le dynamisme mené auprès de la maison des jeunes avec la disponibilité d’un coin santé de la reproduction, et la forte affluence des jeunes dans la grande salle. Face à ce constat, l’UNFPA a décidé d’appuyer la transformation de cette MJE de l’époque en une maison des jeunes modèles. Grace à la collaboration entre l’UNFPA et le MJS, des travaux d’aménagement, d’embellissement et d’équipement dans les différentes salles réaménagées ont été effectués. Actuellement, la maison des jeunes dispose d’une salle de formation en petit métier avec un espace Entrepreneuriat/Emploi (E/E), afin de promouvoir la culture entrepreneuriale chez les jeunes. Ce qui incite les jeunes à se lancer en affaire et à créer leur propre emploi. Elle est dotée  d’une bibliothèque qui facilite l’accès à l’information, au savoir et à la culture. C’est l’endroit idéal où les jeunes peuvent se ressourcer, apprendre, étudier/réviser leurs cours, mener des recherches ou encore former de nouvelles idées et perspectives innovantes. A cette ère de la nouvelle technique, la MJE d’Ambovombe se caractérise par l’existence d’un centre d’accès à internet et à l’informatique. 12 ordinateurs vont constituer le parc informatique du C@net. Comme, les jeunes d’Androy ont du talent remarquable quand il s’agit de la danse ou de la chanson. Ainsi, une salle de musique et de karaoke a été aménagée avec une dotation en instruments de musique complets et d’un écran de projection. Il y a également une salle de projection et de sensibilisation, le coin santé des jeunes, une salle de réunion et sans oublier l’espace loisirs où on peut jouer au billard, au baby-foot, au tennis de table, en danse et en jeux d’échecs.

 

Le ministre, Tsihoara Faratiana visitant le Stade d’Ampasimasay à Fort-Dauphin.

Une visite rassurante dans l’Androy et l’Anosy

La semaine dernière, une forte équipe dirigée par le ministre, Tsihoara Faratiana a effectué une visite dans l’Androy et l’Anosy. Un déplacement qui a rassuré l’équipe locale et a permis au ministre, l’enfant du pays, de constater de visu l’avancée des préparatifs. Le locataire de la Place Goulette à Ambohijatovo a visité les sites d’hébergement, de la nouvelle maison des jeunes et de l’emploi et bien d’autres sites. Le ministre et son staff ont été accompagnés par le représentant de l’UNFPA, Serge Bounda lors de cette descente à Ambovombe. « Nous sommes prêts pour la célébration de la JIJ qui va s’étaler du 10 au 12 août. La jeunesse sera à l’honneur et nous allons œuvrer ensemble pour leur offrir un meilleur avenir », a fait savoir le ministre de la Jeunesse et des Sports. De passage à Fort-Dauphin, il a pu constater l’état délabré du stade d’Ampasimasay. En tant que numéro Un du sport malgache, il va laisser des traces et œuvrer pour cette partie du pays, dont il est originaire. Le ministre s’est également rendu à Amboasary. C’était le rendez-vous « en terre connue et conquise » pour Tsihoara Faratiana.  

Dossier réalisé par T.H

Midi Madagasikara0 partages

Football Poule des As: Une bonne opération pour Fosa

Fosa Juniors Fc a pris le dessus sur Elgeco Plus.

Fosa Juniors à réalisé une très bonne opération, samedi à Mahamasina, en battant sur sa pelouse et devant son public Elgeco Plus sur le score de 2 buts à 1 au cours d’un match d’une rare intensité.

Fosa Juniors confirme son choix en optant pour Elgeco Plus au lieu de JET Mada lors de la dernière journée des matches de poule de cette ligue des champions. Il a choisi Elgeco Plus car il savait que la formation est prenable. Et c’est ce qui s’est passé samedi même si Elgeco a fait illusion en ouvrant le score dès la 4e mn sur un tir rageur de Bonard illustrant par la même occasion que la volonté est là. Mais pas le potentiel pour titiller une formation majungaise bien en place autour de Baggio dans une forme étincelante.Autant le dire, Fosa Juniors avait tout pour plaire malgré l’absence de ses deux cadres, Dax et Lolody. Et ce, grâce à un Santatra retrouvé et omniprésent dans toutes les bonnes actions de Fosa.Comme en face, Elgeco souffre de l’absence de son meneur, Dino qui est suspendu pour ses deux cartons jaunes, cela laissait plus de marge de manœuvre pour Fosa qui nivela le score sur une tête de Mario à la suite d’un corner (62).Dès lors, on savait que le Fosa allait gagner, mais quand et de quelle manière. Ce fut chose faite à  la 78e mn sur un imparable penalty de Baggio qui trouva la lucarne.Un penalty indiscutable qui montrait le savoir faire de l’arbitre Abdoul Kanoso qui parvenait à maîtriser son sujet, malgré une pression énorme de la part d’Elgeco qui croyait qu’on lui avait refusé un penalty.Il a donc fallu la mise en garde de l’arbitre international pour que la situation se calme. Un calme avant la tempête, car on sait très bien qu’Elgeco viendrait à Mahajanga avec la ferme intention de prendre une belle revanche. Le match à ne pas rater sous aucun prétexte.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Basketball – Somaroho 2018: Victoires de l’ASCB Boeny et MB2All Analamanga

L’équipe de l’ASCB sacrée chez les hommes.

L’équipe de l’Association Sportive et Culturelle de Boeny a remporté la deuxième édition du tournoi de basketball « Somaroho » qui a pris fin, samedi, au Gymnase de Nosy-Be. MB2All d’Analamanga a ravi le titre chez les dames.

 

Ils font sensation dans les nombreuses compétitions. A Nosy-Be au tournoi international de basketball organisé en parallèle avec le Festival Somarôho, l’équipe de l’ASCB a une fois de plus fait parler d’eux.  Les Majungais se sont offerts des Antsirabéens de la Gendarmerie nationale du basketball (GNBC) de Vakinankaratra sur le score 76 à 73 en finale.  Une finale qui a enflammé le Gymnase de Nosy-Be, plein à craquer. Les Bila et consorts ont remporté la victoire, mais, ils ont beaucoup souffert tout au long de la rencontre. Ils ont mené au  score lors des trois quart-temps. Le tableau affichait un score de 60 à 54 à la pause en faveur des Fabrice et compagnies de la GNBC. Au money-time, les Livio, Faralahy et camarades ont pris le jeu à leur compte. Ils arrivent à égaliser le score. Un superbe tir à trois points de Livio dans les dernières secondes a sauvé les Majungais.  Ils ont soulevé leur deuxième trophée au tournoi. Outre le titre, l’ASCB a tout raflé avec  le trophée du meilleur joueur pour Livio et meilleur tireur pour Faralahy avec 114 points.

Dans les hostilités féminines, la formation du MB2All d’Analamanga a pris le dessus sur l’Association sportive de la commune urbaine de Toamasina (ASCUT) par 57 à 43 en finale. Une victoire qui confirme le statut de favorite de l’équipe d’Analamanga dans cette compétition. Chez les vétérans, le basketball club de Mahamasina (BBCM) d’Analamanga emmené par les Mbola, Rina, Bomba a battu la sélection de Nosy-Be sure le score de 50 à 40. Rideau alors sur ce tournoi international avec la participation de plusieurs équipes dont des Réunionnais et Mahorais.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Football: La CNaPS avec de la marge

La CNaPS Sports occupe provisoirement le fauteuil de leader.

L’équipe d’Itasy prend de l’avance. Lors de la première journée de la poule des As disputée, hier, à Vontovorona, la CNaPS Sports n’a pas fait de détail pour s’imposer face au FC Vakinankaratra sur le score de 3 buts à 1. Une belle victoire qui place les protégés de Tipeh Andriambololona en tête du classement provisoire. Pourtant, Ricky a ouvert le score à la 38e min pour FC Vakinankaratra. Et c’est sur ce score que les deux équipes ont quitté le terrain à la pause. De retour des vestiaires, l’on assiste au sursaut d’orgueil des Caissiers qui ont repris les commandes de la rencontre. Sur une tête de Niasexe à la 65e min, la CNaPS Sports égalise le score. Cinq minutes plus tard, Bora inscrit le second but et donne de l’avance à son équipe. Mais le festival de buts ne s’arrête pas là. A la 87e min, Tolotra marque le troisième but pour la CNaPS. Dimanche prochain, la CNaPS Sports affrontera Fosa Juniors sur son jardin au Stade Rabemananjara à Mahajanga.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Taekwondo WT: Un stage avec Nicolas Randriamiandrisoa à partir de mercredi

De passage au pays, Nicolas Randriamiandrisoa tiendra un stage du 8 au 10 août au Palais des Sports de Mahamasina. Il va partager ses expériences à ses compatriotes à la demande de la fédération nationale. La formation se divisera en trois parties dont le « Stage d’arbitrage kyourigi », le « Stage Technique (Poomsae)  et le « Stage Juge technique (poomsae) ». Les séances se dérouleront de 8 h à 12 heures et de 14 heures à 18 heures durant les trois jours.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Le monde du sport et du théâtre en deuil: Ra-Jessy n’est plus

Le rugby à 13 et le théâtre vient de perdre vendredi un de ses plus fidèles serviteurs. Ra-Jessy ou de son vrai nom André Randrianasolo est mort des suites d’une longue maladie à 83 ans.Une vie bien remplie pour ce rugbyman du Stade Olympique de l’Emyrne au temps fort du jeu à 13. A sa retraite sportive, il est resté au SOE mais au basket aux côtés de son grand frère Ratafia.Acteur connu dans le monde du théâtre, il était tour à tour dans la troupe de Lesta Andriambelo puis celle d’Odeam Rakoto avant de devenir chanteur avec Gaby Ratsito.Son corps sera inhumé ce lundi après une messe au temple FJKM d’ Amboasarikely vers 13 h.A sa famille, la rédaction sportive de Midi Madagasikara renouvelle ses sincères condoléances.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

D.J sady mpanentana amin’ny onjam-peo Angelo: Nodimandry tao amin’ny hopitaly be raha nolazoin’ny ar...

D.J ANGELO

Tsy misy izay tsy taitra raha nahare fa maty teo anivon’ny hopitaly ben’i Toamasina ny sabotsy alina tokony ho tamin’ny 09ora alina, ity DJ sy mpanentana amin’ny Onjam-peo Viva Todizara Angelo fantatry ny maro amin’ny hoe DJ Angelo ity. Maro ireo nahita fahafinaretana tamin’ny maha-mpanetsiketsika azy eo anivon’ireo trano fandihizana, izay nentiny teo anivon’ny fanentanana nataony tamin’ny onjam-peo niasany koa izany. Isany namorona ilay hira nokaloin’i Stephanie “tsinjaka” iny ny tenany; izay vao mainka nahafantaran’ny olona maro azy satria nanakoako eran’ny Nosy ilay hira ary tonga hatrany ampitan-dranomasina ihany koa. Tsy ny DJ sy ny fanentanana amin’ny onjam-peo ary ny famoronana hira mampitsinjaka ihany anefa no nahalalan’ny olona azy teto Toamasina, fa isany niditra tao anatin’ny politika koa ny tenany nandritra ny fifidianana ben’ny Tanana sy mpanolo-tsain’ny kaominina farany teo, ka ny lisitra Mapar no nisy azy ary nahatonga azy ho lasa mpalo-tsain’ny tananan’i Toamasina. Efa volana maromaro izy no nolazoin’ny aretina; izay lafo be ny fitsaboana azy ary efa nikasa ny hivoaka any ivelany izy, saingy tsy mety mahazo ny fahazoan-dàlana mikasika izany mihitsy. Ny gazety Midi Madagasikara dia mirary fiononana ho an’ny fianakavian’ny DJ Angelo sy ireo mpanentana eny amin’ny trano fandihizana rehetra, tamin’ny namoizan’izy ireo ny andrarezina izany eto Toamasina.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Lozan-dalamby tao Andekaleka: Niharan-doza ihany koa ny fiara nitondra ireo mpamonjy

Taorian’ilay lozan-dalamby niseho tao Andekaleka, dia samy nohetsehina avokoa ireo rehetra mety ho afaka hamonjy, tany amin’iny faritra iny. Noho ny fahamehana anefa, dia niteraka loza hafa indray izany. Fiara tsy mataho-dalana ana dokotera miaramila iray miasa eo anivon’ny Sekoly ambonin’ny zandary ao Moramanga no niala ny làlana ary nifatratra teny amina vodihazo iray, tamin’iny làlam-pirenena faharoa iny, kilaometatra vitsy monja miala ny fiolahana mankany Andasibe. Izy ihany moa no nitondra ny fiara tamin’io fotoana io, niaraka tamin’olona efatra hafa; izay samy mpitsabo sivily miasa ao Moramanga avokoa. Tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany alina teo no niseho ny loza. Avy namonjy ireo olona tra-doza tao Andekaleka mihitsy izy ireo tamin’io fotoana io ary handeha hitodi-doha hiverina any Moramanga. Mazava ho azy, fa vonjy aina no natao ka somary nandeha mafy ihany ilay fiara. Tsy fantatra anefa teo na vokatry ny harerahan’ny mpamily na tsy fahatombanana teknikan’ny fiara no nahatonga ny loza hatreto. Soa fa tsy nisy ny aina nafoy, saingy naratra daholo kosa ireo mpandeha tao anaty fiara ary efa nentina novonjena tany amin’ny hôpitaly.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Andoharanofotsy: Fiara nandeha mafy nandona scooter, iray no maty

Ny asabotsy vao maraim-be, manodidina ny tamin’ny roa ora maraina raha araka ny filazan’ny olona teo an-toerana no nitranga ilay lozam-pifamoivoizana. Fiara tsara tarehy, ary nolazain’ireo nanatri-maso fa vaovao mihitsy aza, no nandeha mafy ary nifatratra tany amin’ny scooter iray. Fantatra, fa lehilahy izay miasa amin’ny trano printy iray eto An-drenivohitra ilay namoy ny ainy. Tapaka ny hatony sy ny lamosiny, feno ratra ny vatany ary niongotra ny ampahan’ny rantsan-tànany, raha araka ny fanazavan’ny havan’ny maty. Avy any Iavoloha ilay fiara ary ilay môtô kosa hamonjy fodiana any Mandriamena-Andoharanofotsy. Notsipihan’ireo fianakavian’ny maty, fa nikasa ny hitsoaka teo an-toerana ilay lehilahy nitondra fiara, saingy mafy loatra ny fahavoazan’ny fiara nentiny ka tsy afaka nihetsika intsony. Fotoana fohy taorian’izay kosa dia maty ilay mpitaingina scooter, namela mananon-tena iray sy zaza telo. Nifamahofaho be ihany ny resaka teny an-toerana. Nisy ny olona izay nilaza ho nahita ary nanamafy fa mamo tampon ny mpitondra ny fiara. Nohamafisin’ny fianakavian’ny maty koa izany ary notsipihan’izy ireo aza ny hoe mbola nisy tsaky sy toaka tao anatin’ny fiara. Isan’ny nampalahelo tamin’ity tranga ity, dia ny mbola fisian’ny fanendahana ny maty hatrany. Nisy nangalatra ny sakaosy teny amin’ny maty, nisy fakan-tsary sy fitaovana hafa anefa tao anatin’izany. Nitangorona ny olona ary nanomboka natahorana ny mety ho fanararaotana sy fitsaram-bahoaka. Navoakan’ny zandary tao anatin’ny fiara ilay mpamily izany ary nafindra fiara dia nentina niala teo. Ny fianakavian’ny maty dia milaza hanara-maso akaiky ny fivoaran’ity raharaha ity, satria amin’izy ireo dia misy hafetsena izay hataon’ny olona sasany. Anio no tokony hiakatra etsy amin’ny fampanoavana Anosy ny raharaha.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimanarina: Ankizivavy teraka teo an-tsena

Tranga nahavalalanina ny rehetra no niseho tsy lavitra ny tsenan’ Ambohimanarina, ny alin’ny asabotsy nifoha alahady omaly, tokony ho tany min’ny roa ora naraina tany ho any, satria tovovavy iray manodidina ny 16 taona eo no voalaza fa nitera-drery lahikely. Ny tomanin’ilay zazamenavava vao latsaka sy ny fitarainan’ny reniny mafy no nanaitra an’ireo teo amin’ny manodidina, tamin’ny torimasony. Rehefa nojerena izany, dia tovovavy efa nihosin-drà reraka no hita. Raha ny fanazavana azo, dia avy any ambanivohitra ary nikarama niasa an-trano no nahatongavan’ ity tovovavy kamboty ray sy reny ity teto Andrenivohitra, kanefa rehefa nitondra vohoka teo amin’ny fahenim-bolana izy, dia noroahin’ny mpampiasa azy ka nirenireny teny rehetra teny, satria tsy nanambola intsony nodiana tany aminy. Rehefa nanontaniana sy nofotorana mafy ity tovovavy ity, dia tsy nety nilaza na nanoro mihitsy ny rain-janany; izay nahabevohoka azy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Tsiroanomandidy: Gadra mbola tsy nahavita sazy, maty voatifitra

Jiolahy iray nitam-piadiana, voalaza fa migadra 36 volana tokony mbola mamita ny saziny any am-ponja, nefa tafavoaka ivelan’ny fonja nitazonana azy, no nanafika tokantrano iray niaraka taminy namany voafonja ihany koa, ny alin’ny 15 jolay lasa teo, ka namoy ainy nandritra ny fanafihana ny tompon-trano. Taorian’ity vono olona nahatsiravina ity, dia nametraka fitoriana tany amin’ny mpitandro filaminana ny havan’ny maty, ka noho ny fanomezam-baovao mari-pototra avy tamin’olona tsara sitrapo ny polisy, ary rehefa nokarohina andro maromaro ireo olon-dratsy, dia maty voatifitra ny alin’ny roa aogositra teo, tokony ho tamin’ny valo ora, tao Avaratsena Tsiroanomandidy, renivohitry Faritra Bongolava, ny iray tamin’ireo jiolahy, raha naratra mafy ny faharoa.

Gadralava. Ity farany moa dia mbola afaka nandositra tao amin’ny fonja nitoerany ny alina iny ihany, izay tsaboina ao hatramin’izao. Nony narary ny andro, dia samy nijery an’ity olon-dratsy maty voatifitra ny olona, ka teo no nahafantarany fianakavian’ny maty izay sahy nijoro vavolombelona, fa ity jiolahy lavon’ny balan’ny polisy ity no nanafika azy ireo. Araka ny loharanom-baovao, dia voafonja afaka mivoaka manao raharaha ety ivelany ireto jiolahy gadralava roa ireto. Tato anatin’ny iray volana moa, dia nirongatra izaitsizy ny asan-jiolahy sy fanafihan-dahalo mitam-piadiana mahery vaika mampihoron-koditra ny maro ao an-drenivohitry Tsiroanomandidy sy any amin’ny Faritra Bongolava.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Fandorana ny JIRAMA Vavatenina: Nitory ny JIRAMA, tsy mety misambotra ireo olona enina voarohirohy ny zandary

“Fandorana efa niniana natao io nitranga tao Vavatenina nandritra ny famaranana ny lalao baolina kitra iraisam-pirenena iny, satria roa volana talohan’iny dia efa nisy nanipy trakta sy nanaparitaka trakta tao an-tampon-tananan’i Vavatenina, fa ho avy izy ireo handoro ny Jirama, fa tsy manaja mpanjifa”, hoy ny talen’ny Jirama Toamasina, Atoa Toto Jean de Dieu. Efa tafapetraka teo anivon’ny zandary tany an-toerana anefa ny fitoriana ireto olona enina voarohirohin’ny Jirama nitarika ny fandorana sy fanimbana ny fananam-bahoaka ireto, saingy hatramin’izao, izay efa ho feno iray volana ihany, dia mbola tsy nanao ny fisamborana sy ny fanadihadiana ny zandary any an-toerana noho ny tahotra ireto olona enina voarohirohin’ny Jirama ireto izy ireo, noho ny toerana misy ireo olona ireo ao amin’ny fiarahamonina ao Vavatenina ao. Nisy noho izany ny fangatahana taratasy manokana avy amin’ny fitsarana nataon’ny Jirama mba hanome baiko ireto zandary hanao ny asany amin’ny alàlan’ny “ST”, saingy hatramin’izao dia mbola tsy misy hatrany izany ataon’ny zandary, ka manahy kolikoly sy fampiasam-bola ary firaisana tsikombakomba ataon’ny zandary ao Vavatenina ny Jirama vokatr’izany. Na ho inona anefa ny zava-misy, dia tsy handefitra amin’ny fahazarana ataon’ny olona mandoro sy manimba fananam-bahoaka toy ny natao tamin’ny Jirama tao Vavatenina izao ny Jirama Toamasina.  Efa misy ny ezaka atao izao ho fanatsarana ny fitaovana mpamokatra herinaratra; izay ampiasain’ny Jirama ho tombontsoan’ny vahoaka sy ny mpanjifa, hoy hatrany Atoa Toto Jean de Dieu; ka hanara-maso akaiky hatrany ny mikasika ity raharaha ao Vavatenina ity ny tenany. Ankoatra izay dia nambaran’ity tale ity hatrany, fa aza atao fanilihana ny tsy fetezana rehetra sy ny tsy fahafehezana ny fitaovana ampiasaina ny jirama Toamasina, raha namaly an’Atoa Randriamampionona Joseph Martin na Dadafara noho ny tsy fetezana tamin’ny fanamafisam-peo nampiasaina nandritra ny lamesa lehibe voalohany notarihan’ny Kardinaly Tsarahazana tao amin’ny kianja Stella Maris. Fitaovana mpamokatra herinaratra mahazaka ireo filana rehetra nandritra iny lamesa lehibe iny no napetraky ny Jirama, saingy noho ny tsy fahafehezan’ny teknisiana ireo fitaovana ireo, dia nisy maro be ny lesoka ka nahasorena ireo mpino niatrika ny fotoam-bavaka lehibe iny. Tsy misy nidiran’ny Jirama ny olana, fa anjara andraikitra manokana sy manontolon’ny tompony, ny tranga niseho, hoy hatrany i Toto Jean de Dieu.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimangakely: Deux blessés et 3,6 millions ariary dérobés dans une attaque armée

On dirait que l’insécurité règne dans la commune rurale d’Ambohimagakely. La nuit du 3 au 4 août, des bandits y ont de nouveau fait parler d’eux en dérobant le domicile d’un particulier dans la localité. L’acte a été commis vers minuit. Une horde de 13 bandits armés de trois pistolets de fabrication locale et d’armes blanches est entrée de force au domicile d’un particulier après avoir fracturé la porte. Une fois à l’intérieur, ils ont tiré en l’air pour intimider les trois personnes qu’ils ont rencontrées sur le lieu. Puis, ils ont blessé deux de leurs victimes avant de saccager la maison. En effet, 3,6 millions ariary, neuf téléphones portables, plusieurs bijoux en or, et deux amplis baffles. Alertés, cinq gendarmes dirigés par le commandant de la brigade de la gendarmerie d’Ambohimangakely se sont rendus sur le lieu de l’infraction. Arrivés trop tard, ils n’avaient plus à faire que de constater le fait et d’alerter les unités de la gendarmerie limitrophes pour boucler le périmètre.

Le mode opératoire de ce groupe de malfaiteurs rappelle celui des six bandits qui avaient sévi dans la localité la nuit du 2 août. Armés d’un pistolet automatique de fabrication locale et d’armes blanches, les prédateurs qui étaient à visage découvert ont également tiré en l’air pour s’introduire dans le domicile de leurs victimes. Ces deux actes seraient les œuvres d’une même bande de malfaiteurs ?

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Thèse de doctorat en SIC: L’espace radiophonique et l’opinion explorés par Juliana Andrianarisoa

Juliana Andrianarisoa, entourée des membres du jury, à l’issue de la soutenance de thèse.

Une première thèse de doctorat cadrant dans la discipline scientifique relativement nouvelle à Madagascar que sont les Sciences de l’Information et de la Communication (SIC), a été soutenue vendredi dernier, et dans laquelle l’espace radiophonique et l’opinion se trouvent au centre des travaux de recherche.

 

Saholy Juliana Andrianarisoa s’est penchée pendant une dizaine d’années sur la « Construction et déconstruction de l’opinion en contexte malgache », sujet de sa thèse, avant de soutenir celle-ci publiquement le 3 août 2018 à Ankatso. Un sujet résolument d’actualité dans la mesure où elle a choisi la radio comme terrain de recherche. Il s’agit, plus précisément d’une émission « phone-in » sur une radio privée de la capitale. Les interventions des auditeurs en direct par téléphone ont été ainsi au centre de ces travaux de recherche. En explorant le thème de « l’opinion », Juliana Andrianarisoa a mis sous la loupe un objet complexe dans un système de communication, impliquant l’adoption d’approches cohérentes pour les recherches en SIC, telle l’approche systémique, le constructivisme et la théorie sémio-contextuelle. 

 

Pas fortuit. Le choix d’une émission radiophonique faisant intervenir des auditeurs pour exprimer leurs opinions sur l’actualité et le quotidien du citoyen comme terrain d’étude, n’est pas fortuit pour Juliana Andrianarisoa puisqu’elle a déjà évolué dans le milieu de la radio pendant près d’une décennie, en étant une ancienne animatrice de la Radio Korail d’antan. Par ailleurs, elle a opté pour la communication médiatique et publicitaire comme parcours de recherche au sein de la mention Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (STICOM). Cette thèse de doctorat directement liée aux SIC, une première pour cette mention au sein de l’INGE, vise à vulgariser les SIC à Madagascar en tant que discipline scientifique où son utilité est parfaitement en adéquation avec les autres disciplines et les théories de la science qualitative.

Au terme de la soutenance et de la délibération du jury, Saholy Juliana Andrianarisoa a obtenu la mention la plus élevée : « Très honorable à l’unanimité du jury ».

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre le paludisme : Plus de 13 millions de moustiquaires à distribuer

Lancement officiel, samedi dernier, à Anosy-Tsararafa, dans le district de Farafangana, de la campagne de distribution de masse, de moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet durable (MID). Cette campagne touchant au total 106 districts, sera réalisée en deux étapes : à partir de ce jour dans 54 districts, et à partir du 3 septembre 2018 dans 52 autres districts. La campagne de distribution se fait tous les trois ans, la dernière édition datant de 2015.

Ces six dernières années, le taux de prévalence du paludisme n’a cessé d’évoluer : le nombre de districts affectés a augmenté (56 en 2015 contre 48 en 2013). S’y ajoute le problème de durabilité des produits sur les moustiquaires. En effet, l’efficacité des produits s’estompe au bout de trois années d’utilisation. Le ministre de la Santé publique, Yoel Rantomalala, de rappeler alors que le paludisme constitue le 4e motif de consultation  dans les centres de santé et les hôpitaux, et la 4e cause de mortalité. « D’où la nécessité de dormir dans des moustiquaires pour se protéger de la piqûre des moustiques », réitère-t-il. La mise en œuvre de cette campagne de distribution de masse avant la saison des pluies, propice à la transmission du paludisme, revêt alors d’une grande importance afin de permettre à la population de mieux se protéger.

13 millions de MID. La campagne de distribution de MID 2018 se fera selon la règle de la couverture universelle d’une MID, soit une moustiquaire pour deux personnes avec un maximum de trois MID par ménage. Au total 13 129 500 moustiquaires, dont six millions offertes par le projet President’s Malaria Initiative/USAID et plus de sept millions par le Global Fund, seront distribuées à plus de 21 millions de personnes dans les districts cibles. Près de 40 000 agents communautaires sont mobilisés dans environ 2 000 communes et 7 500 sites de distribution. Le maire d’Anosy-Tsararafa, Affinée Tsiafoy, d’exhorter la population d’utilisation à bon escient les moustiquaires, et que des sanctions seront appliquées à ceux qui détournent l’usage des moustiquaires à d’autres activités : en faire des outils de pêche ou des bordures des terrains agricoles.  

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

CUA: Des Lions et des sportifs chez Lalao Ravalomanana

Lalao Ravalomanana avec les Lions

Le maire Lalao Ravalomanana ne cesse de recevoir à Analakely. Vendredi dernier, elle a donné son « Tso-drano » à l’équipe de l’AJESAIA-U16 qui participera au « Gothia Cup China ». Le même jour, elle a reçu la visite d’une délégation du Lion’s Club International conduite par le Gouverneur du District 417 2018-2019 Louis Emmanuel NG.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

TMH Moramanga: Soutien à Andry Rajoelina

L’association « Tanora Miandrandra ny Ho avy » (TMH) du district de Moramanga soutient l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina à la prochaine élection présidentielle. Selon le président de la section TMH de Moramanga, Ralaiarimalala Sylvain, l’on va procéder à la sensibilisation de ses militants à la base pour faire élire l’initiateur de la révolution Orange. Dans la même foulée, il a souligné que bon nombre de gens des Fokontany de la dite ville viennent s’inscrire à l’association pour prêter main forte à Andry Rajoelina. L’association, pense par ailleurs que l’élection est la seule solution pour sortir le pays de sa situation actuelle. Toujours d’après le président du TMH , ce n’est plus le moment de fomenter des troubles.    

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey: Pauvre tourisme

A chaque formation ou remaniement de gouvernement, on attend avec impatience les nouveaux détenteurs de portefeuilles ministériels, et l’on peut tirer des conclusions politiques. On remarquera que les grands ministères (finance, justice, défense, affaires étrangères, mine et énergie, la sécurité publique) seront réservés aux caciques du pouvoir en place. Le reste ne fait pas trop l’objet d’attention, et est réservé à des alliés politiques ou à des amis qu’il faut bien contenter. Parmi ces derniers, le dernier qui sert soit de voie de garage pour les déclassés parmi les anciens piliers (considérés comme punis) soit pour les gênants qu’on voudrait faire taire, est bien le département du tourisme. Là, le titulaire pourra faire ce qu’il voudra, on sait bien que la crédibilité du pays étant ce qu’il est, il n’y changera rien. Il est comme l’élève négligeable qui est laissé  au fond de la classe. Les statistiques le montrent bien, les nombres d’arrivées de touristes ne décollent pas, malgré toutes les formes de camouflage, le « Tourisme levier du développement de Madagascar » reste un vain slogan. Pour preuve le nombre de 400 000 arrivées de touriste de l’année 2008, reste inaccessible. Quand on pense qu’ailleurs, bon an mal an, les activités touristiques induisent des vrais emplois et contribuent réellement au financement du pays comme à Maurice où, pour une partie de l’année il y a plus de touristes que de Mauriciens dans l’île, sans parler des autres grands bassins touristiques. Et pourtant, les prétendus potentiels sont là. Inutile de les citer parce qu’ils s’amenuisent déjà faute de considération, d’année en année. Le comble de l’histoire est que les départs soit des nationaux, soit des étrangers résidents pour aller ailleurs augmentent, ainsi ce que les spécialistes appellent le solde touristique tend vers un déficit. Les contraintes structurelles sont là, et tout le monde les connaît comme le prix du transport, le manque d’infrastructures, le non professionnalisation des métiers dans le secteur, l’insécurité et l’instabilité politique, mais il manque de la part de l’Etat une visibilité d’une politique du secteur. Une vraie politique, c’est-à-dire une suite d’actions cohérentes avec des objectifs mesurables. Comment vous voulez en avoir, si l’on veut satisfaire tous ceux qui veulent être ministres et ceux qui y sont, veulent s’en aller pour peu qu’on leur propose un maroquin plus estimable dans la hiérarchie du pouvoir, la forte rotation de titulaire de ce poste trouve là sa raison d’être. On aura beau vanter la beauté du pays mais tous sans exception , à commencer déjà par nous, n’en faisons pas cas avec l’insouciance des dégâts de la déforestation , notre manque d’intérêt des vestiges historiques et notre tendance à faire « caca et pipi » partout même sur les plages, quant au personnel politique, il se réserve les quelques sites préservés et donc onéreux ou s’invente des missions dans des paradis à l’étranger. Par curiosité, consultez, le communiqué du dernier conseil de ministre et voyez le nombre de missions en cette période de vacances, et vous saurez pourquoi on s’enlise dans la pauvreté.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

« Hira gasy makotrokotroka » : Le coup d’envoi de la neuvième édition est lancé

La troupe Rafarahasimanga au Jardin d’Ambohijatovo hier.

Devenu un rendez-vous incontournable des amateurs de musique folklorique depuis huit ans, le festival « Hira gasy makotrokotroka » revient pour une neuvième édition ce week-end.

Ca y est, le ton est donné! Le « Hira gasy makotrokotroka » a commencé hier sur le Jardin d’Ambohijatovo. Un début de choc avec deux grandes troupes en les personnes de  Rafarahasimanga Ambohimandroso et Ramilison Besigara zandriny.  De quoi faire frémir les amateurs. Si l’on se fie à l’applaudimètre, le public semble aimer la première presque au tant que la seconde.  Sans changer de règle,  chaque troupe est soumise à plusieurs critères, comme la qualité du spectacle, l’originalité des chansons, la créativité au niveau vestimentaire, et bien sûr la cohésion de la troupe.

Valorisation. En huit ans, l’opérette malagasy a retrouvé tout son intérêt auprès des yeux du public malagasy durant deux mois grâce au festival « Hira gasy makotrokotroka ». Jusqu’ici, le festival produit l’effet escompté, afin de maintenir l’attractivité d’Antananarivo et d’Analamanga, avec l’affluence de pas moins de 40 000 spectateurs l’année dernière. « Conscient que la valorisation du patrimoine culturel est un important levier de développement pour le tourisme, le “Hira Gasy makotrokotroka” garde le même objectif  cadrant avec la valorisation et la promotion du patrimoine culturel, ainsi que la promotion du tourisme culturel dans la ville d’Antananarivo et dans la Région Analamanga » avance les organisateurs au sein de l’office régional du tourisme d’Analamanga.

L’objectif de l’organisation de ce festival est de faire redécouvrir et aimer la culture malagasy à travers le « Hira gasy », tout en donnant une once de concours d’excellence auprès des troupes. Ce dernier se présentera sous deux formes dont le volet concours et l’animation au grand public. Prochain rendez-vous sur le terrain d’Anosibe avec Ramilison Besigara zokiny contre Ra-Emilson Tsimakalagy.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Palais des sports: Le public sous le charme de « Glita Be »

Inah charme son public

Retrouvailles chaleureuses malgré tout! Pour « Glita Be », le succès ne se compte pas sur le nombre du public.

Hier Les personnes  présentes au Palais des Sports Mahamasina  ont été tout simplement sous le charme. « A couper le souffle », telle est l’expression la mieux appropriée. Ceux qui y étaient ont eu droit à une fièvre de la musique tout simplement extraordinaire. Les artistes ont fait parler, et les  voix et les guitares. Allant au gré du rythme et de l’ambiance plutôt zen, tout un chacun s’est laissé emporter par la passion en la transmettant à cœur joie au public.

Pour ouvrir les festivités, rien de mieux que  le « firaisankina » entonné en chœur par les artistes en enchaînant avec « Raha mankany » et « Hay hay ». De fil en aiguille, chanteurs et guitaristes se relaient sur la scène. Solo, duo, trio, en chœur, rien n’a été laissé au hasard.

Les voix féminines ont alors enflammé la scène, avec les titres phares repris en chœur, comme « Ikalakely » ou encore « Mananika tohatra ». Le public a été ravi et fortement enthousiasmé ces combinaisons telles que Gothlieb et Samoela. Ces derniers ont  été comptés  parmi les maîtres des lieux. Le public a volontairement chanté avec eux les plus grands titres dont « Indray andro ». Bien que Kiady ait fait profil bas depuis quelques temps, le chanteur n’a rien perdu de son talent en dévoilant un morceau de Mily Clément revisité. Mettant un accent soul.

Les cinq heures sont vite passées pour le public qui, semblait-il, passer de bon moment. Ils n’ont chanté  que des titres que nous connaissons. Certains ne passent certes plus à la radio, mais on ne les a pas oubliés et on les chante toujours quand on se retrouve entre amis ou en famille, et cette attention m’a beaucoup touché  », précise Mihary Randriantsoa, une inconditionnelle de la guitare. Une ambiance plutôt favorable pour ces férus de la musique folk.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Vangaindrano : Inauguration d’infrastructures pour le développement

Hery Rajaonarimampianina multiplie les cérémonies d’inauguration.

Le président de la République Hery Rajaonarimampianina poursuit les visites inaugurales dans les  différentes  régions. Une occasion pour celui qui sera probablement un candidat à sa propre succession de démontrer qu’il a à son actif, de  nombreuses réalisations.

 

La semaine dernière, Hery Rajaonarimampianina était ainsi dans la région Atsimo-Atsinanana pour inaugurer des infrastructures  pour le développement.

Solidarité. Pour ne citer, entre autres que les projets agricoles sous forme de réhabilitation de 20 périmètres irriguées à Vangaindrano,  plus un millier d’hectares de terres arables, bénéficiant à 2 500 paysans. Il  a également distribué 10 tonnes de semences de haricot et 14 tonnes de semences de riz, toujours à Vangaindrano. Hery Rajaonarimampianina a par ailleurs, rappelé .la distribution de 27 000 boutures de patates dans ledit district, dans le but de contribuer aux efforts de la population pour améliorer leurs activités économiques, et partant, leurs conditions de vie. 5 000 poules pondeuses ont été par ailleurs  offertes aux différentes associations de mères de famille de Vangaindrano qui bénéficieront  également d’autres projets pour le développement dans le cadre de la vision Fisandratana 2030.   « La réussite  de cette vision repose toujours sur la confiance réciproque et la solidarité »  selon Hery Rajaonarimampianina qui prône encore et toujours la création d’emplois, de valeurs ajoutées et de richesses.

Gare routière. Parmi les infrastructures inaugurées, figure la nouvelle Gare routière Zanaray, construite à Andranodaro Vohitrarivo.  Le chef de l’Etat a souligné qu’il s’agit d’une infrastructure de qualité, moderne, et qui embellit la ville. Sa superficie permet d’accueillir des centaines de véhicules, et à cet effet, le président a offert six panneaux solaires et lampadaires, avec leurs poteaux, pour éclairer le parking et ses environs. Autrefois, l’ancienne gare routière, à l’entrée de la ville, accueillait toutes les lignes régionales et suburbaines avec un parking trop étroit, près du grand marché, et cela avait beaucoup affecté la circulation et la sécurité. Avec la nouvelle Gare routière Zanaray, les commerçants, et toute la population de Vangaindrano, se réjouissent d’une telle infrastructure moderne, aux normes, et qui contribue à l’amélioration du plan d’urbanisme de la ville. Une infrastructure conforme aux objectifs de l’Emergence 2030 en somme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

FIER Mada: Sept coopératives participantes appuyées par Ambatovy

Des membres des coopératives appuyées par Ambatovy ont participé à la FIER-MADA

La Foire Internationale de l’Economie Rurale (FIER-Mada 2018) a pris fin hier au Kianja Maki Andohatapenaka. Une fois de plus, l’événement a enregistré un grand succès et a drainé une foule énorme intéressée par le potentiel rural extrêmement riche de Madagascar.  Presque tous les participants ont affiché leur satisfaction à l’issue de la FIER-Mada. Parmi ces derniers figurent les sept  coopératives appuyées par Ambatovy. Il s’agit plus précisément des coopératives agricoles opérant dans les communes rurales qui se trouvent le long du pipeline d’Ambatovy. Une manière pour  la plus grande entreprise  minière du pays de confirmer son engagement pour le développement des localités se trouvant sur  sa zone d’intervention. En tout, ils étaient 19 paysans dont sept  femmes à avoir pu procéder à la promotion de leurs produits. Notamment des jeunes plants de

papayers, cocotiers et de corossoliers qui ont intéressé les visiteurs.  Ces paysans soutenus par Ambatovy ont également exposé et vendu  des produits de l’artisanat comme les  chapeaux, les paniers, les nattes et  autres  « seza bory » typique de la région Est du pays. Et bien évidemment les fruits de saison. Outre la promotion et la vente directe de leurs produits, les  membres des coopératives participantes ont également pu effectuer des

visites d’échange auprès d’autres opérateurs ruraux des régions périphériques

d’Antananarivo pour leur faire découvrir de nouvelles techniques. Ils ont notamment visité le lombricompost à Ambohimanambola, la pépinière à Ambalavao, l’élevage de poulets de race locale améliorée à Talata-Volonondry, et enfin, les pisciculteurs et alevineurs à Ankazobe. Ces coopératives soutenues par Ambatovy ont de ce fait, acquis des expériences enrichissantes qui vont leur permettre de développer leurs activités.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Réduction de la pauvreté : La Banque Mondiale prône une croissance économique inclusive

l’économie malgache dépend avant tout du secteur agricole.

Le mandat de l’actuel président Hery Rajaonarimampianina va se terminer sur une  note de conjoncture encourageante. La croissance économique au cours des quatre  dernières années s’est constamment améliorée, indique la Banque Mondiale.

 

« Bien qu’une hausse de la croissance économique est prévue  dans le moyen terme, il est essentiel de se focaliser sur  une croissance inclusive pour réduire la pauvreté ». C’est l’une des conclusions de la Banque Mondiale, dans sa dernière note de conjoncture économique sur Madagascar.

Début de croissance. Une manière pour l’institution de Bretton Woods de réitérer que le début de croissance économique qui  commence à se faire sentir sur le papier, est encore loin d’être perceptible dans la vie quotidienne des Malgaches dont la grande majorité vit encore dans un état de pauvreté absolue.  « Globalement,  l’économie se porte bien, avec une croissance estimée à 4,2 % en 2017 et à 5,0 % en 2018 ». indique,  Coralie Gevers, représentant résident de la Banque Mondiale à Madagascar. « Les facteurs  de croissance sont nombreux, notamment la demande accrue de services de transport, un secteur bancaire rentable  et une bonne performance des biens et services produits dans  les zones franches économiques contribuant à de solides  recettes d’exportation et à l’accumulation de réserves », ajoute-t-elle. Malheureusement, cette croissance ne se fait pas encore sentir dans le panier des ménages, surtout, celui des pauvres. « Cependant, malgré cette performance macroéconomique plutôt robuste, les pauvres, notamment à Madagascar, ont été  confrontés à des conditions climatiques défavorables qui ont entraîné une contraction du secteur agricole dans lequel, la production de riz produit localement a chuté et les prix ont monté en flèche. Ces événements ont contribué à une  augmentation de l’inflation alimentaire, érodant directement le pouvoir d’achat des pauvres, et de ceux qui dépendent de l’agriculture de subsistance pour leur sécurité alimentaire ». Ces évolutions soulignent l’importance de rapprocher les bénéfices de la croissance aux pauvres, afin que l’amélioration des conditions de vie soient ressenties par un plus  large éventail de la population »

Avenir meilleur. En somme, en cette veille des élections  présidentielles, Madagascar poursuit sa marche vers le développement et la réduction de la pauvreté se fait pas à pas.  «Ces perspectives macroéconomiques positives  offrent des opportunités pour la réduction de la pauvreté.  La croissance projetée de l’économie suggère que la  proportion de la population malgache vivant sous le seuil  de pauvreté est susceptible de diminuer. L’incidence de  pauvreté, basée sur une ligne de 1,90 USD par jour, devrait  baisser de 75 % en 2018 à 73 % en 2020 ». Certes ce développement tant attendu ne se fera pas du  jour au lendemain, mais les perspectives économiques actuelles  laissent augurer un avenir meilleur. « L’augmentation des recettes fiscales et la réduction des  transferts aux entreprises publiques peu performantes  signifient qu’il y a plus de ressources disponibles pour  fournir des services publics tels que l’éducation, la santé  et les infrastructures publiques. Cependant, les données  montrent que même si la croissance est importante, elle  doit être inclusive pour avoir un impact sur la réduction  de la pauvreté, soutenue par des institutions publiques  solides ».  Dans tous les cas, la tendance actuelle serait dans la continuité de ce chemin vers le développement inclusif. « À moyen terme, nous gardons une prévision de croissance économique positive » selon toujours la Banque Mondiale qui prévoit une croissance de  5,4% en 2019 et une moyenne de 5,0 %à moyen terme. « Ces perspectives de croissance reposent sur la  prévision de croissance dans les économies avancées estimée à environ 3,0% du PIB à moyen terme, qui devrait  appuyer une demande soutenue de biens et services malgaches. Les perspectives supposent également que l’économie  profite de la réalisation du plan d’investissement ambitieux du gouvernement, et que l’environnement politique reste stable.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Bourse du Commerce: Mercantile Exchange of Madagascar fête ses sept ans

a fêté son 7e anniversaire avec ses partenaires.

Sept années de succès. Voilà comment on peut résumer les sept ans de présence de Mercantile Exchange of Madagascar (MEXM)  sur le marché malgache de la bourse du commerce. L’événement a été fêté samedi dernier à l’Infinithé Ivandry, lors d’une cérémonie qui a vu la présence des dirigeants de MEXM ainsi que de ses partenaires. Parmi les  rares entreprises à opérer dans ce secteur à Madagascar, MEXM est une bourse de commerce mise au point pour l’exploitation de la technologie au service du marché. En tant que marché organisé, elle a mis en place, une plateforme boursière sur laquelle s’échangent des contrats à terme. MEXM est accrédité par le gouvernement, et son but est de promouvoir les normes et les standardisations requis à l’échelle mondiale  pour les marchés des dérivés  conformément aux lois en vigueur. MEXM se fixe également comme objectif de supporter l’économie rurale malgache en donnant plus de place aux producteurs et agriculteurs du pays. C’est justement dans ce contexte qu’a été signé,  un partenariat sur la mise en place d’une bourse de valeur sur la vanille verte, entre MEXM et l’association Tantsaha Miray. Nous en reparlerons.

R.Edmond.

Ino Vaovao0 partages

FESTIVAL SOBAHYA MAHAJANGA : Niavaka ny andiany faha-14 natao tao Katsepy

Ny loholona Bachir Soudjay izay sady mpikambana ihany koa ao amin’ny akademia malagasy no nisafidy ny sobahya izay lamba fitafin’ny mpanjaka sy taranak’andriana, lasa lamba fitondra rehefa misy fety taty aoriana ho ivon’io fety io. Misy  karazany telo ireo lamba fitafy taty amin’ny faritra Marambitsy izay nisy ireo Sakalava Antalaotsy, hoy izy dia ny sobahya,  ny deboany ary ny dahalany saingy ny sobahya no notsongaina. 

Ny faritra no tomponandraikitra voalohany amin’ny festival sobahya ankehitriny raha ny raiamandreny Soudjay Bachir no namorona azy io ny taona 2003.... Nisy fotoana dia ireo fikambanana ara-javakanto nentin-drazana no nanao ny fangatahana sy nampandeha azy. Ankehitriny kosa, hoy hatrany Soudjay Bachir dia misy didim-pitondran’ny faritra no mametraka azy io. 

Niara-dalana tamin’ny fanokafana amin’ny fomba ofisialy ny festival fitokanana ny akiba na mozea vaovao mitahiry ny vakoka sy tantara sakalava manomboka eo Sambirano ka hatrany Maintirano izay Soudjay Bachir sy ny fianakaviany no nahitana azy. Nisy ihany koa ny fitokanana ny trano fonenan’ny mpitsabo ao Katsepy izay novatsian’ny inner wheel Virton Belgique  tanteraka ny fanorenana azy. Nanatrika izany ny lehiben’ny faritra boeny, Prefet an’i Mahajanga,  ny sefo distrikan’i Mitsinjo, ny talem-paritry ny kolotsaina ary ny ben’ny tanànan’i Katsepy no nandray azy ireo sy ny olo-manan-kaja maro sivily sy miaramila nanatrika teny.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

DJ ANGELO : Nindaosin’ny fahafatesana tao amin’ny Hopitaly Toamasina ny sabotsy 4 aogositr...

Efa nolazoin’ny aretina tao anatin’ny volana vitsy izy ka izao nitarika azy amin’nyfahafatesana izao. Izy izay mpikosoka kapila fanta-daza. 

Fa ankoatr’izay, dia mpikambana ao anatin’ny filan-kevitry ny tanànan’i Toamasina ihany koa i Dj Angelo, voafidy tao anatin’ny lisitra Mapar. Teo amin’ny tontolon’ny serasera, diampiasa tao amin’ny haino aman-jery Viva Toamasina ny tenany. Izahay eto amin’ny gazety Ino Vaovao Faritra, dia mirary fiononana feno ho an’ny fianakavian’i Angelo Todizara.  

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ADY AMIN’NY FAMOTSIAM-BOLA : Ho tonga hanatanteraka atrikasa ao Toamasina ny Samifin

Raha tsiahivina, dia ny taona 2008 no teraka teto Madagasikara io sampan-draharaha io. Madagasikara izay efa firenena isian’ny famotsiam-bola. Ho fanamafisana ny ady atao amin’izany no mahatonga ny Samifin mikarakara izao atrikasa ao Toamasina izao. Atrikasa tanterahina ny 7 sy 8 aogositra ao amin’ny Le Bateau Ivre.

Sokajin’olona maro no fantatra fa handray anjara amin’io atrikasa ioTsapa tato ho ato fa mikofoka mafy manao fanentanana sy manatanteraka fifanaraham-piaraha-miasa amin’ny sampandraharaham-panjakana isan-tokony ny Samifin mba hiadiana amin’ny famotsiam-bola. 

Ho an’ny mpanara-baovao politika, dia tsy mandehandeha ho azy izany fa misy ifandraisany amin’ny ho fiatrehan’i Madagasikara ny fifidianana amin’ity taona ity indrindra amin’ny fanaraha-maso ny vola ampiasain’ny kandida mandritra ny fampielezan-kevitra.

Kamy 

Ino Vaovao0 partages

MADATREK : Mahajanga no namaranan’ny fianakaviana Poussin ny fihodinana an’i Madagasikara

Ny ben’ny tanàna sy ny ekipany, ny ofisim-paritry ny fizahantany ary ny mponina eto Mahajanga maromaro no efa niandry azy efa-mianaka teny. Alexandre, Sonia, Philaé ary Ulysse no tonga teny niaraka tamin’ireo mpitari-dalana roa dia i Jerome avy any Mananara avaratra sy Revel avy any Morondava ary ireo biby fiompy tsy misaraka amin’izy ireo. Fihodinana im-pito ny baobab no namaranan’izy ireo ny 4866km manodidina an’ i Gasikara.

 Ny 16 septambra 2014 izy ireo no niainga tao Antananarivo nihazo an’i Morondava. Avy eo dia nanaraka ny sisiny nihazo an’i Toliary Fort dauphin.... Niakatra an’i Vangaindrano Farafangana, Manakara Mananjary... Teo no nandray lakana nankany Mananara ary avy eo indray Toamasina, Maroantsetra, Antalaha... Diego, Ambanja. Nosy-be Antsohihy ary Mahajanga.  

Mialoha ny nahatongavany teto Mahajanga dia nitsidika ny lavabaton’Anjohibe izy ireo... Teo amin’ny sampanana Marerano no natorian’ izy ireo alina farany mialoha ny nidirany an’i Mahajanga.  Nigar Barday no nandray azy ireo tao amin’ny valan-javaboary Reniala ny alakamisy,  ary noraisina tamin’ny fomba ofisialy ny zoma tolakandro teo teto Maha janga.

Miala amin’ny mahazatra ary tantaram-pitiavana manokana an’i Madagasikara ny an’ireto fianakaviana kely ireto. 5 taona i Ulysse no nanomboka nandeha teto Madagasikara nanaraka ny dian’ireo ombin-tsarety.  Sivy taona izy izao. Mijanona ho fahatsiarovana lehibe ho azy i Madagasikara sy ny mponina ao aminy.  Ny renin’izy ireo Sonia no nampianatra azy mianadahy nandritra ireo efa-taona ireo.... 

Amin’ ny fidiran’ny mpianatra izao dia hiditra kilasy 6ème i Ulysse ary 4ème I Philaé.  Maka sary ny diany moa ny fianakaviana Poussin ary mandeha amin’ny fahitalavitra voyages izany hampahafantarina an’i Madagasikara.  Na isika Malagasy aza dia vitsy ny nahita ny hitan’izy ireo teto Madagasikara, hoy ny ben’ny tanànan’i Mahajanga Andriantomanga Mokhtar nandritry ny lahateniny. Nambarany ihany koa fa nomeny azy efa-mianaka ireto ny fanalahidin’ny tanànan’i Mahajanga ary mirary ny hiverenan’izy ireo eto an-toerana izy. Nanambara moa Alexandre Poussin fa omeny ny fahitalavitra Tvm sy Viva ireo horonantsary rehetra nataony teto Mada gasikara mba hahitan’ny vahoaka Malagasy izany ihany koa. Mbola mijanona eto moa izy ireo mialoha ny hiakarany any Antananarivo sy hitodihany hody any an-tanindrazany.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

HETSIKY NY UCTU : « Hisy akony ratsy amin’ny sosialim-bahoaka ny fiakaran’ny vidin-tsolika »

Misy voka-dratsy amin’ny fiainam-bahoaka hoy izy ireo ny fiakaran’ny vidin-tsolika ary ahiana ny mety ho fiakaran’ny vidim-piainana raha toa ka tsy misy fandraisana andraikitra avy amin’ny fitondram-panjakana. Nilaza ihany koa ireto farany fa mety tsy hisy indray ny fitokonana ataon’ny mpitatitra ary mety hiteraka voka-dratsy izany.

Na efa nisy aza ny fiakarana matetika teo amin’ny vidin-tsolika, hatramin’izao dia mbola tsy misy ny fandraisana andraikitra avy amin’ny fanjakana ary tsy mieri treritra akory izy ireo amin’ny mety ho voka-dratsy aterak’izany, indrindra fa amin’ny vahoaka malagasy izay efa mijaly.

Dinafitia

News Mada0 partages

Chronique: la caravane passe

 

A vivre dans un pays où les crises économico-politico-sociales sont inscrites dans les plans quinquennaux, on prend de mauvaises habitudes. On est persuadé que chaque remaniement du gouvernement implique des pratiques radicalement différentes, sinon opposées et qu’il faut donc retenir sa respiration le temps de comprendre les nouvelles pratiques de chaque ministère, chaque direction, chaque service, chaque sous-service, etc.

Les crises ont un effet tellement pernicieux qu’il nous arrive de souhaiter le pire : « Je vous l’avais bien dit ! », pour justifier l’inertie qu’on appelle pudiquement prudence. En effet, on ne sait pas de quoi demain sera fait, même si les prophètes multiplient les oracles tous aussi funestes les uns que les autres. Alors on attend…

Et en attendant, on se plaint de vivre dans des villes sales, sans aucun attrait, dans l’insécurité. Pour y échapper, on se barricade dans des espaces protégés dont la première raison d’être est de donner l’illusion qu’on est ailleurs. Malheureusement, il faut bien sortir de ces oasis, au moins pour aller de l’une à l’autre. On se calfeutre avec un casque sur les oreilles, on se colle un mouchoir parfumé sur les narines, on ferme les yeux, on attend que ça passe et on abandonne nos villes à l’insalubrité en espérant sans y croire que les autorités prennent un jour leurs responsabilités.

Nous savons que les journées d’assainissement sont aussi inefficaces que les sorties de pique-nique/reboisement. Nous savons que partout dans le monde, des initiatives collectives mobilisent les riverains d’un quartier autour de projets communs pour donner à tous le plaisir d’y vivre. Inspirons-nous de ces initiatives. Pour nous mobiliser, investir nos quartiers, nos fokontany et les rendre plus attrayants, nous ne sommes pas obligés d’attendre prudemment que la refondation soit inscrite en lettres d’or sur nos bâtiments administratifs et que les responsables aux voitures immatriculées en rouge se retroussent les manches.

Et la crise, dites-vous ? Les chiens aboient, la caravane passe.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Foot-Poule des as : Cnaps et Fosa Junior ont eu chaud

Cnaps Sport (Itasy) et Fosa Junior (Boeny) ont tiré leur épingle du jeu lors de la première journée de la poule des As. Elgeco Plus (Analamanga) et FC Vakinankaratra peuvent s’en mordre les doigts.

La ligue des champions entame sa dernière ligne droite ! Les quatre équipes qui disputent la poule des As ont des arguments à revendre au vu des deux premières rencontres du week-end. Ni la Cnaps Sport ni Fosa Junior n’ont eu la victoire facile face à leurs adversaires respectifs que sont FC Vakinankaratra et Elgeco Plus.

Dans une rencontre avancée d’une journée par rapport à la date initiale, au stade de Mahamasina, samedi dernier, Fosa Juniors n’a eu son salut que grâce au penalty sifflé par l’arbitre en sa faveur à la 72e minute. Un penalty transformé par Baggio donnant par la même occasion l’avantage au score pour l’équipe visiteuse.

Pourtant, tout avait mal commencé pour la formation de Boeny, qui a concédée le premier but dès la 6e minute, une réalisation de Bonar. Il a fallu attendre la seconde période pour l’égalisation grâce à l’intenable Mario.

Même topo le lendemain à Vontovorona ! Dans leur jardin, les caissiers ont été surpris par une vaillante équipe de Vakinankaratra. Cette dernière a ouvert la marque en premier, en première période après une entame de match parfait.

Malheureusement, pour les joueurs d’Antsirabe, ils n’ont tenu que pendant la première mi-temps.  A l’entame de la seconde période, Cnaps Sport a enfin affiché un visage plus reluisant, ponctué par l’entrée de Niasexe. Ce dernier a justifié son statut de joker de luxe en marquant le but égalisateur.

Totalement libérés, les caissiers ont par la suite montré leur vrai visage en démontant leurs adversaires grâce à deux buts victorieux de Bourra et Tolotra.

Une suite aussi indécise

Dès le week-end prochain, les quatre équipes se retrouveront sur le champ de bataille. L’heure pour les uns de confirmer et pour d’autres de se relancer. Quoique, la rencontre dans la capitale du Boeny s’annonce la plus alléchante entre les deux vainqueurs de la première journée que sont Fosa Juniors et Cnaps Sport.

A Antsirabe, les deux formations en lice, en l’occurrence, FC Vakinankaratra et Elgeco Plus, livreront un combat fatal. La victoire est aussi importante tant pour l’une que pour l’autre.

Naisa

Résultats de la 1ère journée :

Fosa Juniors-Elgeco Plus : 2-1

Cnaps Sport-FC Vakinankaratra : 3-1

News Mada0 partages

Volley-Analamanga : la collaboration entre GNVB et JSA porte ses fruits

Domination outrageante du duo GNVB-JSA au championnat d’Analamanga de volley ! Une fois de plus, le partenariat entre les deux clubs a fait sensation sur le terrain, le week-end dernier, au gymnase d’Ankorondrano.

Les trois formations de cette grande famille se sont hissées dans le dernier carré de la première division masculine, à l’issue de leur victoire lors des quarts de finale. Mention spéciale à JSA (A) qui a fait forte impression en renversant VBCD, vice-championne d’Analamanga en titre.

En rouleau compresseur, les deux autres équipes de la collaboration, à savoir JSA (B) et GNVB, championne en titre de la ligue d’Analamanga, ont bouclé leurs quarts victorieux en deux temps trois mouvements. Cosfa complète le carré d’As de la division reine masculine après son succès probant sur l’AS Voara.

Les cadettes de la GNVB ne sont pas en reste. Elles ont validé leurs tickets pour les demi-finales en disposant de filles de VBCD, tout comme le Pôle Analamanga, l’autre équipe de la gendarmerie dans la deuxième division masculine.

En somme, toutes les équipes de la gendarmerie, engagées dans les différentes catégories du championnat d’Analamanga, seront de la partie lors des demi-finales, les 11 et 12 août prochains, au gymnase de Mahamasina.

Naisa

Résultat des quarts de finale :

Cadettes:      

CCVB-Bi’As : 3-0

3FANS-Afa: 3-0

GNVB-VBCD : 3-0

Asi-Squad: 3-1

Seniors dames:       

Asi-AMVB (A): 3-0

VBCD-Afa: 3-0

AMVB (B)-JMVB: 3-1

Bi’As-Voara: 3-0

2è division masculine:      

AVB-MVBC : 3-1

SDV-VBCD : 3-0

VBCJAK-HZMA : 3-1

Pôle Analamanga-JSA : 3-0

1ère division masculine:

JSA (B)-Asi : 3-0

JSA (A)-VBCD: 3-1

Cosfa-Voara: 3-0

GNVB-CSA: 3-0

 

News Mada0 partages

Tennis-Bmoi/Air France : l’inscription reportée

Le tournoi de qualification pour l’Open International ayant connu peu de participants, l’organisateur, le Country Club, a décidé de retarder la date d’inscription, qui aurait dû être clôturée, hier.

«Nombreuses jeunes raquettes malgaches ont trouvé des obstacles pour l’inscription à ce tournoi et des joueurs de l’élite n’ont pas pu s’inscrire à la date convenue. Nous avons alors reporté la clôture de l’inscription pour demain. Cela donnera des chances à ceux qui veulent encore grossir les rangs des participants», a souligné le club organisateur. Notons que cette compétition sera destinée aux catégories hommes et dames et se jouera en simples et en doubles. La qualification se disputera du 13 au 16 septembre au Country Club à Ilafy. Les meilleures raquettes de ce tournoi représenteront Madagascar à l’Open International du 9 au 14 octobre 2018.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Athletisme : Olga Razanamalala, victime de la liste révisée

On aura tout vu au championnat d’Afrique d’athlétisme qui s’est déroulé à Asaba, Nigéria, la semaine dernière. La dernière en date, la révision de la liste des finalistes du 400 m haies dames qui a fait une victime en la personne de la Malgache Olga Razanamalala.

Triste sort pour Olga Razanamalala au championnat continental ! Non seulement elle a perdu ses bagages en route, mais elle s’est fait voler sa place de finaliste au profit d’une athlète du pays hôte. En effet, grande fut la surprise dans le camp malgache en apprenant l’absence de l’athlète malgache à la finale du 400m haies.

Pourtant, elle a bel et bien terminé sa série à la dernière place qualificative pour la finale, la troisième position en 1’00’’13. Et la Nigériane, Abasiono Akpan, qui a pris sa place de finaliste dans la liste révisée, a été bonne dernière de la même série en 1’02’’38.

«Nous n’étions au courant de la révision de la liste qu’une fois dans la chambre d’appel», a expliqué le directeur technique national et non moins chef de la délégation malgache, Tsiry Manantena Rakotomalala.

«Nous avons demandé des explications et des réclamations mais en vain. La Nigériane a pris la place méritée d’Olga Razanamalala sur la ligne de départ», a-t-il poursuivi.

Aux oubliettes

C’était une joute continentale à mettre aux oubliettes pour Madagascar ! Toues les conditions n’étaient pas réunies en terre nigériane pour que les athlètes malgaches puissent être performants. Non seulement, pour la délégation malgache mais pour la majorité des pays participants, c’est un championnat d’Afrique le plus nul.

Quid de la coupure d’eau qui était devenue le lot quotidien de toutes les délégations en lice à Asaba.

Naisa

 

News Mada0 partages

Rugby-Coupe du Président: demi-finale bâclée

La demi-finale de la Coupe du président était prévue se disputer, hier, au stade du Mahamasina. Mais la Fédération malgache de rugby n’a pas eu, jusqu’à la dernière minute, l’autorisation auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo.

Selon le président de l’«Association des rugbymen des bas quartiers» qui y avait organisé un match, la fédération joue le trouble-fête. «C’est de la mauvaise foi. Nous avons eu en avance l’autorisation d’utiliser le stade de Mahamasina. La fédération a même incité les joueurs à ne pas participer à notre match, mais en vain. Nos joueurs sont tous arrivés et ont participé à la rencontre», a affirmé le président de l’association.

Face à cette situation, la Fédération malgache de rugby n’a pas tardé à réagir. «Nous tenons à faire savoir que tous les organisateurs de matchs doivent respecter à la lettre le règlement de la fédération. A titre d’exemple, le match organisé par Tambohobe n’a pas reçu l’autorisation de la fédération. Même cas pour la Coupe du maire. Nous avons reçu une lettre annonçant la tenue de cette compétition, en juillet dernier. Une demande d’audience auprès du maire a été déposée mais nous n’avons obtenu aucune réponse jusqu’à maintenant. Par conséquent, nous sommes bien obligés d’appliquer la loi», a déclaré la FMR.

La fédération attend alors la réaction de la CUA afin de pouvoir autoriser la tenue de la Coupe du maire.

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Run : Tony Razafintsalama met fin au suspense

La quatrième victoire de Tony Razafintsalama dans la catégorie Run a marqué la quatrième manche du championnat de Madagascar, courue hier au Batac Arivonimamo. Avec 100 points au compteur, le fils du président de la Fédération malgache de handball, met fin au suspense dans la course au sacre national.

En effet, sauf miracle, le nouveau champion de Madagascar se nommera Tony Razafintsalama au volant de la Renault Super 5, issu du club Runmada. «Le titre est quasi joué après les quatre manches que j’ai remportées», a déclaré le nouvel As de la vitesse.

Pour autant, il ne compte pas en rester là ! Comme un bon compétiteur qui se respecte, bien qu’il ne puisse plus être rattrapé par ses poursuivants, il compte honorer les deux manches restantes de la joute nationale.

«Bien que je sois largement en tête de la course au titre, j’aborderai de la même manière que lors des quatre premières courses, les deux restantes», s’est-il exprimé.

Naisa

News Mada0 partages

Foot : une délégation ghanéenne dans le pays

Une délégation conduite par Isaac Kwame Asiamah, ministre ghanéen de la Jeunesse et des sports, a effectué une visite auprès du représentant de la Confédération africaine de football (Caf) dans le pays, le week-end dernier. En même temps, la délégation a été accueillie par Ahmad, président de la Caf, également de passage au pays. Une rencontre avec quelques membres de la presse s’est tenue dans la soirée d’hier à l’hôtel Colbert Antaninarenina pour l’occasion.

Outre la réalisation d’œuvre caritative dans le pays, le ministre ghanéen a indiqué que sa délégation est présente également dans le pays pour faire part de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations féminine de football Total 2018, qui en est cette année à sa 13e édition et dont la phase finale est prévue se tenir au Ghana en fin d’année (17 novembre-1er décembre 2018).

Certes, le football ghanéen a connu quelques difficultés ces derniers temps. Cependant, le ministre Isaac Kwame Asiamah s’est voulu rassurant en affirmant que si le Ghana est parvenu à être sélectionné pour recevoir ce grand événement, c’est la preuve des efforts déployés par le pays pour redorer son blason et redresser en même temps la discipline. Ce, avec l’appui effectivement de la Caf.

Arh.

 

News Mada0 partages

IEM: les comités de soutien s’activent

L’Action pour la nouvelle génération (ANG)  a mis en place la branche féminine de l’association, samedi dernier, à Anosizato.

Plus de 500 femmes ont répondu à l’appel du groupe, dont le principal mot d’ordre est de soutenir les actions sociales de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM). En tout cas, selon le numéro 1 de cette association, la mise en place de la branche féminine a été faite pour respecter  le genre car la femme constitue la majorité de la population. «Est-ce que vous savez que le taux de participation des femmes aux dernières élections s’élève à plus  65% ? Nous militons pour l’engagement des femmes à travers nos actions, que ce soit avant ou après les élections», a fait savoir le président de l’ANG, Rakotoarisinina Andriamanalinarivo.  La présidente de cette branche féminine a, pour sa part, insisté sur le fait que cette association mettra un accent particulier sur l’intérêt de tout un chacun au sein de ce groupement.

L’ANG a également saisi cette occasion pour évoquer le soutien total de cette association, qui est en train de s’implanter à travers les régions, aux programmes émis par le numéro un de l’IEM, dont certains ont été annoncés lors de la déclaration de candidature au palais de Sports de Mahamasina. Sur ce, vendredi dernier, l’association «Lafatra» a aussi déclaré son soutien à l’ancien président de la Transition. «Il a acquis des expériences ces dernières années, que ce soit à Madagascar ou encore lors de ses séjours à l’extérieur. Des projets ont été peaufinés au sein de l’IEM et nous sommes convaincus qu’ils seront réalisés dès qu’il (Andry Rajoelina, ndlr) sera au pouvoir», ont indiqué les ténors de l’association «Lafatra».

Rakoto

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Un projet fâcheux (2)

(Suite et fin.)

La réunion de tous ces présidents, qui ne sauraient être que des commerçants, étant donné l’énorme supériorité numérique de ces derniers sur les colons, industriels et agriculteurs, deviendra en réalité une sorte de petit Parlement, où ne seront défendus que les intérêts du commerce, où seront négligés, voire même sacrifiés, les intérêts de l’industrie et de l’agriculture.

Quelle pourrait être, en effet, la compétence des commerçants en matière agricole ou industrielle ; quelles pourraient être les raisons qui les inciteraient à s’en occuper ?

Au lieu de vouloir vraiment s’éclairer, il semble que l’Administration supérieure ait le désir de tout confondre, afin de pouvoir agir, sans contrôle effectif, comme par le passé.

Le motif inavoué de ce semblant de réforme paraît être l’inquiétude qu’inspire un nouvel organisme, le Syndicat des agriculteurs de Madagascar, qui vient de se constituer et qui groupe déjà presque toutes les forces agricoles de l’île. Or, cet organisme paraît à l’administration devoir être très remuant, très agissant, et elle se préoccupe déjà de lui opposer un autre organisme capable de contrecarrer son action.

Il est vraisemblable que la peur des responsabilités, l’envie de s’abriter derrière un avis émis par des gens incompétents et en même temps irresponsables, le désir de n’avoir pas à se prononcer entre des avis opposés, émanant des représentants qualifiés des divers intérêts en présence, ne soient pas non plus étrangers au projet de l’administration.

Nous voulons cependant espérer que les agriculteurs de Madagascar obtiendront que l’on améliore le statut des Comices agricoles, perfectibles évidemment, comme toute conception humaine. Il y a beaucoup mieux à faire que de les laisser purement et simplement absorber par les Chambres consultatives du commerce et de l’industrie.

Si, contrairement à ce vœu, le projet de l’administration se réalisait, il ne resterait plus aux agriculteurs qu’à refuser de prendre une part, si petite soit-elle, à la création et au fonctionnement de ce nouvel organisme, et à se consacrer uniquement au perfectionnement et à l’extension de leur syndicat.

A. Paris,

Membre du Comice

agricole de Mananjary

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: tranga miantso vonjy

 

Nitanisa ny tarehimarika manambara ny habetsahan’ny olona namoy ny ainy vokatry ny loza teo amin’ny fifamoivoizana sy ny traboina nandao ny tany noho ny fanaparana herisetra tafahoatra na noho ny disadisa miseho eo amin’ny fiarahamonina na noho ity tsy fisian’ny fandriampahalemana efa tsy resahana intsony ity nefa anisan’ny fanetribe voalohany tsy maintsy fongorina eto amin’ny tany sy fanjakana. Na isam-bolana na isan-taona no anaovana ny totalin’ireny trangam-pahafatesana tsy nampoizina ireny dia mampihoron-koditra hatrany na vokatry ny fanamperan’aina ataon’olombelona izany na voina ateraky ny loza eo amin’ny fifamoivoizana, samy tranga fampihorohoroana ny mponina avokoa.

Tato ho ato moa dia nisesisesy ny trangan-doza mahatsiravina nahafatesana olona maro teo amin’ny fifamoivoizana. Tsy ho resahina intsony ny mikasika an’ireo miseho amin’ny mpitaingina moto sy scooter maro izay samy misisisisika arak’izay afany noho ny fahamaizana ao anatin’ny fikatson’

ny fifamoivoizana. Fa ny tena mampihorohoro dia ny nahafatesan’olona maro, niara nitaingina fiara mpitatitra ikambanana. Dia tsy maintsy ho feno ahiahy rehefa miakatra ao anatin’ny sasany amin’izy ireny ka hanana fahasahina amin’ny fanaovana lakalaka ny fandehanana amin’izy ireny toy ny sanatria miditra ao anatin’ny vata-paty faobe, dia aleo hitranga izay hitranga.

Miankina amin’ny fandravonana ny fomba fitantanana daholo izany, ary na manana ny andraikiny aza ny mpitandro filaminana eo amin’ny fanatanterahana, ny tompon’andraikitra voalohany dia ireo mana-pahefana ambony mandamina ny rafitra apetraka ho fiarovana ny filaminana. Misy moa no milaza fa tokony ampiana ny isan’ny zandary sy pôlisy. Marina angamba izany, nefa mipetraka ho azy ny fanontaniana. Ny kely ananana aza toa tsy hay alamina. Raha mandeha amin’ny lalam-pirenena, gaga ihany mahita fisavana indroa na intelo tsy mifanalavitra mihoatra ny roa na telo na dimy na folo kilaometatra. Dia avy teo tsy mahatazana tompon’andraikitra intsony mandritra ny zato na roanjato kilometatra…

Mbola talanjona kokoa raha maheno fa misy olon-tsotra manana zandary na pôlisy miantoka manokana ny fiarovana azy ireny. Heno izany tamin’ny filazana fa tsy nahomby firy ny zandary na polisy mpiaro manokana tamin’ny fangalana an-keriny an’i Rakotofotsy itsy na i Fatsora iroa. Mbola niseho koa ny fisiana miaramila na zandary na polisy mpiaro manokana olon-tsotra iray. Ahoana marina ny momba ny fiarovana olona manokana anefa tandrevaka ny fitandrovana ny fandriampahalemana eo anivon’ny fiaraha-monina iainan’ny vahoaka ? Hany tazana dia mitongilana ny mizana fandanjana an’ity voalaza ho fitoviana zo ity.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : c’est le printemps ?

Qu’on se le dise ! C’est l’été, le froid est parti, il ne reviendra que l’année prochaine, en juin ou en juillet peut-être. Voilà donc les chaleureuses remarques que suscite un redoux au cœur de notre hiver. Une fois encore, c’est une extraordinaire qualité humaine qui est à l’œuvre, celle de l’oubli. On oublie vite, c’est heureux quand on a passé un moment difficile. Mais cela peut jouer de vilains tours à celui qui veut s’arranger avec la réalité. Pour ce qui est de la fin de l’hiver, la sagesse voudrait qu’on attende les premières fleurs de jacaranda. Pour le reste, c’est à votre convenance. Eté comme hiver.

News Mada0 partages

Menaces et represailles : la CNIDH exprime ses inquiétudes

«Les défenseurs des droits de l’Homme, notamment ceux qui œuvrent pour la protection de leurs communautés respectives, les ressources naturelles et la préservation de l’environnement, sont victimes de menaces et de sérieuses représailles». C’est ce que les responsables auprès de la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (CNIDH) ont savoir, hier, à travers un communiqué.

Pour rappel, dans son communiqué du 1 juin dernier, cette entité se réjouit toutefois de l’étendue de ses champs d’actions. En effet,  la Commission est désormais un mécanisme national indépendant de prévention de la torture, à travers l’adoption d’une loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi portant institution de la CNIDH, en juin dernier, à l’Assemblée nationale. «Le point d’ancrage de cette proposition se focalise sur l’intégration de la prévention de la torture parmi les attributions et la mission de la CNIDH», rapporte le communiqué de la Commission.

A ce titre, Madagascar dispose désormais d’un mécanisme national indépendant de prévention de la torture. En tant que mécanisme national de prévention de la torture, la CNIDH peut ainsi formuler des recommandations à l’intention des autorités compétentes, afin d’améliorer les conditions dans les lieux de privation de liberté et surtout, de prévenir les situations porteuses de risques de violations des droits humains.

Rakoto

News Mada0 partages

Hausse des prix – ticket et carburants : les candidats au CEPE, victimes de chantage

Comme convenu, le collectif des défenseurs des droits des consommateurs et les transporteurs se sont donné rendez-vous à Soarano, pour contester la hausse des prix des carburants, via un sit-in qu’ils ont organisé avant-hier sur les lieux. Le mouvement s’est déroulé dans le calme, mais sa finalité risque de compromettre les consommateurs, dont les candidats au CEPE dans la capitale.

Ce sont les consommateurs qui en sortent toujours perdants. Certains transporteurs, notamment ceux réunis au sein de la coopérative FMA, sous prétexte qu’ils roulent à perte, ont déjà révisé le tarif de leurs frais de transport à la hausse bien avant la récente augmentation des prix à la pompe. Maintenant que le litre du gasoil a atteint le cap de 3.450 ariary, les autres opérateurs de transport et les défenseurs des droits des consommateurs montent au créneau pour protester contre cette décision.

D’où le mouvement de samedi dernier durant lequel le Mouvement des citoyens contre l’inflation (MCI), le Réseau national des défenses de consommateurs (RNDC) et le « Vondron’olona miaro ny zon’ny mpanjifa eto Madagasikara » (VOMZM) et l’Union des coopératives des transports urbains (UCTU) ont uni leurs voix pour interpeller l’Etat afin qu’il agisse, en vue de ne pas pénaliser les consommateurs, qui devront faire face non seulement à la hausse des frais de transport mais également à une inflation généralisée qui va sans doute en découler. Pourtant, à voir la manière dont ces derniers comptent se faire entendre, ce mouvement de contestation risque de porter davantage atteinte aux droits des consommateurs eux-mêmes. Toujours est-il qu’ils ont brandi un arrêt des services de transporteurs en commun dans la capitale, durant le jour des épreuves du CEPE, qui se dérouleront le 14 août, s’ils n’obtiennent pas gain de cause.

2.000 à 2.500 ariary par litre

Plus d’un considère cette disposition contradictoire à la finalité de ce mouvement de contestation puisque ce sont toujours les usagers et les consommateurs, notamment les enfants qui vont passer leurs examens officiels, qui en paient le prix. De leur coté, les manifestants espèrent pouvoir parvenir à leurs fins, en escomptant que les dirigeants vont prendre leurs responsabilités pour éviter que cette éventualité ne survienne. Dans leurs déclarations, rapportées par le président de RNDC, Lita Rabetsara, ces derniers revendiquent la révision du prix du litre du gasoil jusqu’à 2.500 ariary, voire 2.000 ariary, en vue de pouvoir maintenir les frais des transports en commun à leur niveau actuel, notamment de 400 ariary pour les bus. Affaire à suivre !

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Paludisme : quatrième cause de mortalité

Le paludisme demeure un problème de santé publique. Durant ces six dernières années, le taux de prévalence du paludisme n’a cessé d’augmenter, car le nombre de districts touchés par la maladie a connu une hausse, en passant de 48 en 2013 à 56 en 2015. A ce propos, le ministre de la Santé, Harinirina Yoel Rantomalala, rappelle que « le paludisme constitue la quatrième raison de consultation dans les centres de santé et hôpitaux et la quatrième cause de mortalité ».

C’était samedi dernier, à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel de la campagne de distribution en masse de moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet durable (Mid), qui s’est déroulée dans la Commune rurale d’Anosy Tsarafara, dans le district de Farafangana, région Atsimo Atsinanana.  Une cérémonie placée sous l’égide du ministère de la Santé et des partenaires techniques et financiers, tels que l’USAID, PSI, OMS et l’Unicef…

Plus de 21 millions de bénéficiaires

Cette campagne, qui se fait tous les trois ans, touche cette année 106 districts. D’après le directeur du Programme national de la lutte contre le paludisme (PLNP), Dr Nambinisoa Mauricette Randriamananjara, « Elle sera réalisée en deux étapes, le premier sera mené dans 54 districts à partir de ce jour et le second dans les 52 districts restant à partir du 3 septembre ». Pour cette édition, 13.129.500 Mid seront distribuées à plus de 21 millions de personnes dans les districts cibles, dont 6 millions ont été offertes par le projet President’s Malaria Initiative/ Usaid et les plus de 7 millions, par le Fonds mondial.

Fahranarison

News Mada0 partages

Fianarantsoa : deux malfaiteurs éliminés par la police

Les éléments de la Force d’intervention de la police (Fip) Fianarantsoa ont abattu deux bandits notoires, hier matin.

Belle prise pour la Fip de Fianarantsoa. Ils ont éliminé deux dangereux malfaiteurs qui ont longtemps écumé ce chef-lieu de la région Haute-Matsiatra.

Dans la matinée d’hier, à l’aube, une intervention a été menée par une dizaine d’éléments de la police de Fianarantsoa, dont des éléments lourdement armés de la Fip à Ambatovory, dans le but de mettre la main sur un dangereux bandit.

« Forts de renseignements, les limiers ont été mobilisés dans le village pour confirmer la cachette de Rivo, un malfaiteur recherché depuis plusieurs semaines par les forces de l’ordre », a indiqué une source auprès de la police. Sur place, le concerné a été retrouvé avec un autre membre de sa bande.

Intervention à l’arme

Une course poursuite a éclaté dans les buissons après que les deux bandits se sont aperçus que leur planque a été repérée. Ils ont été par la suite abattus au cours de leur fuite.

« Le recours à l’arme était impérative du fait que les deux bandits sont impliqués dans plusieurs braquages à main armée dans la ville tout récemment, dont celui d’une maison privée à Ambatovory, à Antsororokavo, et celui d’un couvent dan la localité », selon les explications.

Rivo a déjà fait de la prison, au moins dix fois, pour des braquages dans plusieurs communes rurales. Il a purgé ses peines d’emprisonnement mais a récidivé. Cinq membres de la bande sont toujours en liberté.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Andoharanofotsy : une Seat percute à 180 km/h un scooter

Un accident spectaculaire est survenu, samedi matin, à Mandrimena, Andoharanofotsy.

Une voiture de marque Seat a percuté de plein fouet un scooter. Le choc n’a laissé aucune chance de survie au scootériste d’une quarantaine d’années. Il a succombé sur le coup.

L’examen a révélé plusieurs fractures au niveau du corps du quadragénaire : fracture de la nuque, fracture de la clavicule, bras et jambes  cassés et plusieurs blessures le long de son corps.

Conduite en état d’ivresse ?

Plusieurs témoins oculaires ont dénoncé l’excès de vitesse de la voiture légère. En fait, celle-ci roulait  entre 180 et 200 km /h. Le conducteur aurait même essayé par la suite de s’enfuir mais d’importants dégâts matériels qu’il s’est créés sur sa voiture ne lui ont pas permis de démarrer. Une source auprès de la famille de la victime a avancé que des bouteilles de boisson alcoolisée se trouvaient à l’intérieur de la voiture mais qu’elles ont vite disparu quelque temps plus tard. Mais de toute façon, les gendarmes ont ouvert une enquête sur les deux jeunes hommes qui se trouvaient dans la voiture.

Informée du drame, la famille de la victime, habitant pas loin du lieu de l’accident, s’est rendue sur place. Le père des deux jeunes hommes est également arrivé plus tard. Celui-ci, comptant sur son titre d’avocat, aurait menacé les proches de la victime. Mais ces derniers ne se sont pas laissé intimider, en avertissant qu’ils suivront de près l’affaire. Le chauffard sera présenté devant le Parquet ce jour.

ATs.

 

News Mada0 partages

Ambohimangakely : deux blessés dans un hold-up

Les bandits ont fait parler d’eux, samedi, à Ambohimangakely.

Vers 1 heure, une dizaine d’individus armés ont ciblé l’habitation d’un villageois. Les bandits ont fracassé la porte d’entrée et tiré des coups de feu pour intimider la maisonnée. Ils se sont ensuite emparés de l’argent, une somme de 3,6 millions d’ariary, ainsi que de nombreux objets de valeur : cellulaires, bijoux en or, deux amplis-baffles.

« Ils étaient à peu près au nombre de 13, tous à visage découvert. Ils ont agi durant 20 minutes environ », ont avisé les victimes qui n’ont rien pu faire durant l’attaque. D’ailleurs, deux d’entre elles ont été blessées.

Avertis de la situation, cinq éléments de la brigade d’Ambohimangakely se sont déplacés pour engager les recherches mais les bandits se sont déjà échappés. Les unités limitrophes de la gendarmerie ont également été signalées pour le bouclage de la zone mais en vain, les voleurs ont disparu. Trois étuis de balle calibre 12 ont été retrouvés sur les lieux durant une opération de ratissage.

ATs.

News Mada0 partages

Universite de Fianarantsoa: une station de radio pour lutter contre l’insécurité

 

Ça bouge à l’université Andrainjato de Fianarantsoa. Tous les ingrédients d’ une grande réforme sont réunis, entre autres, ouverture d’une station de radio FM, formation en leadership, pour qu’elle se démarque.

La semaine a surtout été marquée par le recrutement d’étudiants et de tous ceux qui vont travailler dans la nouvelle station de radio FM de l’université de Fianarantsoa, appelée Rofia. La nouvelle station de radio émettra 24 heures sur 24, avec différentes grilles de programmes universitaires et autres. Plus d’une quarantaine de jeunes se relaieront pour faire marcher la «boîte». Et comme la station émettra sans discontinuité, il a été décidé que la radio s’ occupera également de la lutte contre l’insécurité qui sévit actuellement dans la région et dans le pays en général.

Pour cela, les paysans des différents districts, et même les Fianarois plus les habitants des autres villes comme Ambalavao, Ambohimahasoa, Ambositra, Ikalamavony et Ihosy, pouvant capter la radio qui émet sur 91.4 MHZ, appellent directement ou envoient des SMS en cas d’attaque de bandits. A charge  pour la radio de répéter ou de relayer les messages pour les responsables et tout un chacun. «Pour faciliter les communications, tous les moyens technologiques seront mis en place», a souligné le président de l’université. Il est en effet inacceptable de rester sans rien faire face à l’insécurité qui s’aggrave jusque même aux alentours du site de l’université. Il appartient aussi aux intellectuels de participer à la lutte et ne pas laisser le petit peuple à l’abandon, comme on semble le constater ces derniers temps ici et là.

Tout le monde mis à contribution selon chaque spécialité

Sur un tout autre domaine, les chefs de service et les membres de la Plateforme  des  étudiants de l’université de Fianarantsoa ont successivement  participé à une formation en leadership, à Toliara, pour les premiers il y a quelques semaines, et à  Andrainjato même, en fin de semaine pour les seconds. Cela pour améliorer davantage les performances, après les efforts consentis pour la construction de nouvelles  infrastructures modernes dont peuvent en être fiers les responsables sous la direction de son président, le docteur Fontaine Rafamantanantsoa. Des attestations ont été délivrées après les ateliers de formation.

Notons au passage que dernièrement, des étudiants de l’université de Fianarantsoa, ont gagné le concours «Hackaton» ou marathon Hacking, organisé par l’association Hope Madagascar à l’American Center Tanjombato, les 28 et 29 juillet derniers, en créant une application qui permet de voir la cartographie électorale, des vidéos de sensibilisation électorale et tous les textes électoraux, sous forme de diaporamas téléchargeables.

Il importe de préciser que plus de la moitié des chefs de districts et plusieurs hautes personnalités, dont l’actuel secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie et autres avocats et magistrats, pour ne citer qu’eux, sont issus de l’université d’Andrainjato. Cela pour dire que les moyens humains pour développer des applications informatiques et améliorer les textes, entre autres, dans cette lutte contre l’insécurité rurale et urbaine dans l’île, existent à l’université. On verra ce que cela va donner.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Necrologie : DJ Angelo est décédé

DJ Angelo, l’un des célèbres DJ de Toamasina, est décédé hier. La mauvaise nouvelle a rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Ami proche de Makua Entertainement, il était celui qui assurait les shows avec les artistes membres du label, tels que Shyn…

Il était déjà le grand absent lors de la dernière prestation de Shyn lors de l’évènement Star Tour à Toamasina. Et pourtant, cette année, son programme était assez chargé. Il a participé à plusieurs évènements, entre autres, la tournée Makua tour, le festival Libertalia à Nosy Be…

Souriant  et toujours prêt pour une bonne ambiance, DJ Angelo était surtout connu par sa capacité d’animer le public. Comme le dit Lion Hill dans sa page officielle, «Je me souviendrai toujours de ses plaisanteries». De son côté, Shyn, très ému,  affirme «que le label a perdu un artiste talentueux, un ami, un frère, un membre de la famille».

Holy Danielle

La Vérité0 partages

Palais des sports - La mélodie des « Glita » émerveille le public

Chose promise, chose due... l'événement « Glita be » tant attendu par les amateurs de musique folk malagasy, organisé par Gasy'Events a tenu toutes ses promesses. Le temps d'un après-midi, hier au Palais des sports Mahamasina, le public a pu revivre, en compagnie des artistes les beaux moments passés au « Tamboho » que certaines personnes avaient eu l'occasion de passer. Chansons nostalgiques certes mais jouées avec un groupe d'artistes issus d'une génération différente.

L'essence même de la manifestation musicale est de réunir sur la même scène ceux qui sont considérés comme la nouvelle école de ce genre musical avec leurs aînés dont leurs morceaux immortels sont toujours interprétés par ces derniers. Les chansons ont donc été jouées de manière que les jeunes puissent les adorer sans enlever le côté folksong et la mélodie de la guitare. Evidemment, la salle du Palais des sports, semi-plein pour l'occasion était inondée d'un public confondu, et même les plus jeunes sont venus assister au concert qui a proposé plusieurs surprises à tous. Sur scène, les six cordes remplissent la scène tout en laissant une place à diverses décorations et à la sonorisation qui était, comme d'habitude, bluffante. Car même si à chaque chanson, trois ou quatre personnes se mettent à jouer de la guitare, y compris la basse de Sefo, l'arrangement était toujours au top, les vocales étaient bien distinctes tout comme la mélodie des instruments. Côté prestations, les « Glitabéens » ont enchaîné les titres sans bavardage. Tous vêtus d'un costume gasigasy brodés spécialement pour l'occasion, ils ont chanté un par un des titres gravés dans le cœur de tous. Et malgré que certaines chansons étaient oubliées pas l'assistance, cette dernière a chantonné à voix haute les refrains et les paroles. Le plaisir d'écouter un « Ikalakely » de Samoela chanté par Farah Gloum, Lilie et Inah, un « De hiaraka isika » de Levelo interprété par Ngiah Tse ou encore un« Revirevinay taloha » d'Eric Manana repris par Benny Bebey, Sammy, Rija Ramanantoanina et consorts, toujours accompagnés par Luc, Mahery, Nini Jovin et Sefo aux guitares a été renouvelé. L'ambiance chaleureuse était là. Et en tout cas, ça l'était plus quand Samoela et Gothlieb ou encore Rija Ramanantoanina montent sur scène pour interpréter " Indray andro " de Rakoto ou encore Tselonina et les garçons reprendre « Lendrema » de Mahaleo. Ce qu'on peut dire c'est que le concert était bien organisé mais a sûrement manqué de communication, ce qui explique peut-être le nombre du public venu y assister. Comme  il a été prévu, 60 chansons étaient au répertoire mais avec ces grands artistes, on demande quand même des « bis ». Finalement, le concert s'est achevé assez tard. Mais tout le monde avait eu sa part du gâteau. La 9e édition est déjà attendue. Tahiana Andrianiaina

La Vérité0 partages

Secteur primaire - Encore des efforts à fournir

80 % de la population active malagasy travaillent dans le secteur primaire. La 20e édition de la Foire internationale de l'économie rurale de Madagascar (FIER-Mada) s'est clôturée hier au stade des Makis à Andohatapenaka sur une note positive. Pour cette année, les organisateurs ont constaté l'intérêt grandissant des consommateurs pour les produits locaux. Toutefois, les producteurs doivent encore fournir des efforts pour pouvoir faire évoluer le secteur primaire. « A travers les différentes expositions, nous avons constaté à quel point les producteurs malagasy ont du savoir-faire.

Ce qui manque à Madagascar, c'est la promotion des produits "Vita malagasy" ainsi que l'augmentation de la productivité et la qualité des marchandises », a affirme Rondro Razanandratovo, une mère de famille. Effectivement, beaucoup de produits présents sur les lieux ont été méconnus du grand public, tellement ceux venus de l'extérieur monopolisent le marché local. Ainsi, les opérateurs nationaux profitent des évènements comme celui-ci pour se dévoiler et conquérir de nouveaux marchés. Outre cela, en matière de quantité et de qualité, les producteurs malagasy doivent  encore apporter des actions plus conséquentes. Aujourd'hui, la Grande île compte environ 23 millions d'habitants. Pourtant, les producteurs locaux ne couvrent pas les besoins alimentaires  de toute la population. Ce phénomène favorise l'importation. Par conséquent, les opérateurs du secteur primaire doivent investir davantage pour faire évoluer leur production afin de pouvoir subvenir aux attentes des consommateurs malagasy. Rova R.

La Vérité0 partages

Présidentielle 2018 - « Le Andry Rajoelina de 2018 n’est plus celui de 2009 »

Andry Rajoelina dit haut ce que les autres pensent de lui tout bas. Mercredi  dernier au Palais des sports à Mahamasina, Andry Rajoelina en finissant son autobiographie a fait une révélation qui, certainement, n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. « Andry Rajoelina de 2009  n’est plus le même que Andry Rajoelina en 2018 », lance –t-il lors de l’annonce officielle de sa candidature à la présidentielle de cette année.

Dès sa première sortie médiatique après un long silence de 4 ans, les observateurs ont fait la même remarque. « Il a gagné en maturité et devenu plus posé », a commenté un analyste politique au lendemain de la présentation sur des chaines de télévision privée de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) par l’initiateur du projet lui-même. Maitrisant son sujet après les cinq années passées à la tête du pays et les quatre années d’observation de la vie du pays, l’ancien président de la Transition semble aguerri et  possède maintenant la  stature d’homme d’Etat. Le combat pour la liberté en 2008, suite à la déviance certaine de Madagascar vers la dictature, est remplacé aujourd’hui par le père de la révolution orange pour « rattraper le retard de développement de Madagascar en 58 ans ». Un projet puisé à travers la plateforme qu’est l’IEM et dont les idées émanent des experts nationaux et internationaux ainsi que les populations locales. C’est la raison de ces tournées à travers l’île effectuées par Andry Rajoelina et la tenue du 1er forum international  de l’IEM au Carlton. Les problèmes répertoriés et  les solutions trouvées, le candidat Andry Rajoelina a désormais un programme bien ficelé à proposer à ses compatriotes pour assurer le développement de Madagascar dans les années à venir. « Le problème commun des dirigeants qui se sont succédé à la tête du pays c’est qu’ils n’ont pas de programme qu’une fois arrivés au pouvoir. Une navigation à vue que j’ai dû même effectuée durant la transition politique », a fait remarquer Andry Rajoelina à Mahajanga. Cela n’a pas pourtant constitué de blocages insurmontables pour diriger tant bien que mal le pays comme l’attestent ses réalisations entre autres la construction des  hôpitaux et des complexes sportifs, le paiement des dettes extérieures de la Grande île, le maintien de la valeur de la monnaie locale…Le tout sans l’appui des bailleurs de fonds traditionnels en particulier et de la communauté internationale en général. Dans ses confidences  Andry Rajoelina  a avoué mercredi dernier qu’il ne s’était pas bien préparé pour diriger le pays en 2009. « Ce n’est plus le cas maintenant, étant donné qu’il a eu quatre bonnes années de réflexion et de quête de solutions faisant de lui actuellement le candidat présidentiel  le mieux préparé », a réagi un de ses partisans quelques heures après le dépôt à la Haute Cour constitutionnelle de la candidature de Andry Rajoelina dans l’après- midi du mercredi dernier. P.A.R.

La Vérité0 partages

Football – Poule des As - La CNaPS mène la danse

La CNaPS sport Itasy mène la danse au classement provisoire devant les Fosa Juniors FC de Boeny à l’issue de la première journée de la Poule des As à la ligue des champions.  Plus rassurants que jamais, les caissiers se sont  imposés en toute logique (3-1) devant l’invité surprise de la compétition, le FC Vakinankaratra au Complexe culturel et sportif de la CNaPS à Vontovorona hier. C’est la formation de la ville d’eaux qui a ouvert le score grâce à Ricky à la 35emn   . FC Vakinankaratra mène (1-0) à la première période.  Il a fallu attendre la 62e minute pour voir les caissiers réagir sur l’égalisation de Niasex sur un coup de tête sur une passe décisive de Lalaina.

Bora double la mise quatre minutes plus tard après avoir éliminé un par un tous les défenseurs de la formation d’Antsirabe. Tolotra rend l’addition encore plus salée à la  minute de la fin (85e). Score final, 3 buts à 1 à l’avantage de la CNaPS Sport. Cette dernière reste sur la bonne voie pour reconquérir son bien pour la sixième fois. Fosa surprend Elgeco sur son jardinPour le match du samedi au stade de Mahamasina, les Fosa arrachaient les trois points de victoire dans la douleur face à Elgeco Plus Analamanga. Ce dernier s’est incliné sur son propre jardin (2-1). Alors que l’équipe championne d’Analamanga a pourtant mené dès la 3e minute du coup d’envoi sur une réception de Bonard. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le score de (1-0) malgré les tentatives de la formation de Boeny de revenir au score.  Deux minutes après le but adverse, les hommes du Néerlandais  Bob Koweijik, coach des Fosa ripostent et frôlent la barre transversale sur un tir de Mario. La stratégie reste creuse pour Elgeco Plus et aucune attaque n’a été concrétisée après son premier but. Bien au contraire, ce sont les visiteurs qui ont mis la presse tandis que la formation d’Analamanga se contentait de se défendre. Trop précipités, les Fosa Juniors ont failli trouver le chemin des buts deux fois, 32e et 42e. Le coach des Majungais change de stratégie d’attaque qui s’avère payante à la 61e minute car Mario égalise sur coup de tête servi par Santatra.  Fosa renverse la vapeur sur le terrain et trouve une pénalité, bien transformée par Baggio,  à la 88e mn sur une faute de Johnny le défenseur d’Elgeco Plus dans la surface de réparation. Le score de 2 buts à 1 reste inchangeable au tableau. Par contre, une bagarre générale a été évitée de justesse entre les deux équipes. Tellement la tension était trop haute qu’il a fallu l’intervention des Forces de l’ordre pour escorter l’arbitre international Abdoul Kanoso  vers sa loge. Le match retour se disputera à Mahajanga le dimanche 12 août prochain.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Violation des lois, démagogie - Rajaonarimampianina fustige son propre camp

A quelques semaines de sa démission imminente – s’il se porte candidat à la présidentielle – Hery Rajaonarimampianina continue sa fameuse émission en ligne « fotoam – bita ». Dans la dernière édition en date de vendredi, le Président de la République s’est lancé dans un nouveau « délire » - selon la qualification des internautes – en abordant les prochains scrutins présidentiels.  Ainsi, pour des élections propres et sûres, le locataire d’Iavoloha plaide pour « un respect total de la neutralité ainsi que des règles et lois ». Une phrase qui sonne faux à l’oreille des simples citoyens étant donné que les ténors du HVM sont devenus record dans l’art de détourner voire  de violer les lois.

L’on peut citer en guise d’exemple le cas de la confection et l’adoption des dernières lois électorales au Parlement qui ont failli replonger le pays dans une nouvelle crise. Des textes dont l’adoption a été monnayée et ayant conduit les 73 députés pour le changement sur la place du 13 mai.En parlant de neutralité, la campagne avant l’heure a déjà commencé depuis longtemps pour le parti présidentiel qui, en plus d’user et d’abuser de la prérogative de puissance publique, agit également en mauvais joueur. A preuve, l’ordre venu d’en haut lieu dans le but de retirer l’autorisation d’utiliser le Palais des sports de Mahamasina au camp du président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar, Andry Rajoelina. D’après les indiscrétions, cette affaire a fait naître un climat de tension entre les deux chefs de l’Exécutif. Le numéro un voulant agir au profit de son parti tandis que le numéro deux veut instaurer un climat de neutralité et d’apaisement.HVM – Attitude ! L’on ne peut s’empêcher de parler du lourd passé des hommes en cravate bleue qui semblent toujours vouloir entrer en conflit avec la loi. La violation des lois est devenue une « HVM – Attitude ». D’ailleurs, la liste des infractions commises dans différents secteurs est longue si l’on n’évoquait que les abus décriés par les syndicalistes comme ceux de la compagnie aérienne Air Madagascar (non respect de la décision de justice sur la réintégration d’employés suspendus), les douanes (Affaire Gasynet), les impôts (affaire Amétis), etc. Un peu plus loin dans son discours, Hery Rajaonarimampianina affirme aussi que « il ne faut pas gaspiller notre temps aux critiques et aux vils calculs politiques ». Une fois de plus, la déclaration est remise en question. Plus d’un est d’ailleurs témoin, quotidiennement, de l’opération de dénigrement engagée par le HVM à travers les médias pro – régime contre ses adversaires politiques.Le Chef de l’Etat soutient enfin que « les politiciens doivent faire face au peuple dans la dignité et non selon les anciennes méthodes d’antan : le terrorisme, le langage, la démagogie ». Une fois de plus, il critique encore son propre camp car ces mauvaises pratiques sont actuellement imputées au parti HVM. En tout cas, malgré la cote de popularité en constante baisse auprès de la population, Hery Rajaonarimampianina et son équipe veulent faire croire qu’ils sont prêts pour les élections. Quoi de plus … démagogue comme attitude !Sandra R.

La Vérité0 partages

Horrible exemple

« L’exemple vient d’en haut ! » Un adage populaire bien connu de chez nous. A la maison, les enfants se fixent naturellement du modèle affiché, au quotidien, par leurs parents. En haut de l’échelle familiale Dada et Neny  initient à leurs progénitures la bonne conduite à la maison, au sein de la communauté ainsi que les valeurs immuables de la moralité et l’hommage dû à la culture nationale. Bref, il est du devoir des Raiamandreny de transmettre à leurs enfants les valeurs, « Soatoavina », chères à nos aïeux. A l’école, un bon éducateur, du haut de l’estrade, enseigne la connaissance aux élèves tout en leur  montrant le bon exemple à suivre. A l’église, les chefs spirituels, pasteurs et prêtres ou autres, du haut de leurs pupitres, prêchent la bonne parole et la bonne conduite à suivre. 

A la Nation, les dirigeants, vus d’en haut, en tant que Raiamandreny  illustrent forcément et logiquement les meilleurs exemples à calquer.  Mais dans un pays comme le nôtre, tout est de travers surtout concernant les tenants du pouvoir. Ils déçoivent, en premier lieu, le Chef. On dirait que le bon adage « l’exemple vient d’en haut » ne leur concerne point. Le locataire d’Iavoloha, Rajaonarimampianina Hery, car il s’agit notamment de lui, fait office d’exemple troublant, voire, horrible aux multiples facettes.Un exemple de traitrise. Hery Rajaonarimampianina, fraîchement élu Président de la République commit, dès l’entame de son mandat, un acte de trahison. Il tourna le dos à sa famille politique qui, durant la campagne électorale, avait trimé des pieds et des mains pour qu’il passe. Non seulement le Monsieur ignorait les combattants l’ayant propulsé au sommet du pouvoir mais il les bottait en touche. En voilà un modèle de félonie sans précédent, indélébile et inoubliable.Un exemple d’infidélité aux engagements pris. Lors de son discours d’investiture le 24 janvier 2014, Rajao promettait d’importants changements améliorant, au plus vite, les conditions inhumaines  d’existence de la population. En fait, il avait pris des engagements fermes pour supprimer les délestages dans les trois mois qui viennent, de mettre en place des mesures soulageant la pauvreté de la grande majorité, de prendre les dispositions efficaces afin d’endiguer le phénomène d’insécurité, d’améliorer dans les plus brefs délais la santé publique et l’éducation, de lutter sans merci contre la corruption, etc… Quatre ans plus tard, l’état général du pays s’empire. Rien de ce qu’il avait promis, ce jour-là à Mahamasina, n’a jamais vu la moindre concrétisation. Le pays dégringole au fin fond de la…cave où les rats et les autres espèces de bêtes nuisibles règnent.Un exemple de violation des lois et de l’impunité. Rajao porte en lui le symbole vivant de l’irrespect, à répétions, de la Constitution, et cela, sans aucune mesure de correction.Un exemple de cupidité à outrance. Le régime HVM pèche par le pillage des ressources naturelles et par la mise à sac de la Trésorerie de l’Etat. La famille du locataire du Palais d’Iavoloha ainsi que son entourage s’enrichissent démesurément. Tout d’un coup, le petit monde du pouvoir regorge de multimilliardaires. Et la liste n’est pas close, mais, il vaut mieux s’en tenir là ! En tout et pour tout, le pays se confronte à un horrible exemple d’un régime dégradant ! Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Moramanga - 5 médecins grièvement blessés dans un accident

Alors que les plaies ne s’étaient même pas pu se cicatriser lors de l’accident ferroviaire survenu vendredi après-midi au PK 205+500 à Andekaleka, District de Moramanga, un autre drame corollaire au précédent, a grandement provoqué aussi l’émoi à Andasibe, à 1 km du croisement RN2. En effet,  le véhicule Hyundai Rexton appartenant à un médecin militaire en service à l’Ecole supérieure de la gendarmerie de Moramanga, conduit par lui-même et qui a transporté les médecins civils pour se porter au secours des victimes du déraillement de ce train, a fait une sortie de route.

Finalement, le véhicule s’est dirigé contre un tronc d’arbre. Du coup, les 4 agents professionnels de la santé publique et le militaire, qui se trouvaient à son bord, furent grièvement blessés.Preuve que leur état était critique, il a même fallu les évacuer d’urgence vers la Capitale. Deux d’entre-eux ont été admis à l’HOMI Soavinandriana où leur état était stationnaire, du moins pour la journée d’hier, selon l’information. Notons que les victimes sont basées à Moramanga d’où elles furent dépêchées sur le lieu du déraillement. F.R.

La Vérité0 partages

Hausse de prix des carburants - Le sit-in se poursuit

La manifestation de l'Union des coopératives de transport urbain (UCTU), le Réseau national pour la défense des consommateurs (RNDC) ainsi que le Mouvement des citoyens contre l'inflation (MCI) ne va pas aussitôt prendre fin. Cette union tripartite a déclaré samedi dernier la poursuite de son sit-in sur la place de la Gare à Soarano. De 9 heures à midi, les membres de ces trois associations vont se retrouver au même endroit avec les consommateurs qui sont conscients de la gravité de la situation. En même temps, l'UCTU essaie d'afficher des messages sur les véhicules de transport en commun, à savoir les « taxi-be » et les taxis.

Depuis samedi, l'on aperçoit des affiches avec des écrits revendiquant la baisse de prix des carburants. En outre, vendredi prochain, le mouvement va s'intensifier. « Une grande marche va avoir lieu et s'arrêtera devant la Maison de verre sise à Ankorondrano. Cela va se poursuivre par un sit-in sur ce même lieu », avance Lalaina Razafindralambo, président du MCI.Les propositions rejetéesD'après ses explications, le MCI a déjà proposé des solutions à court et à long terme au Gouvernement, mais celles-ci n'ont même pas été prises en considération le mois dernier. Pour mettre fin à cette tendance haussière du prix des carburants, différents points doivent être considérés. L'Etat doit prendre le relai dans l'importation et la distribution des produits pétroliers, suggère le Mouvement des citoyens contre l'inflation. A cet effet, les charges vont pouvoir diminuer. La publication du décret d'application de la loi sur la concurrence est également une démarche à suivre dans le plus bref délai. Mais ce qui a été le plus important dans les recommandations de ce mouvement se porte a priori sur le marché des devises. L'ariary doit reprendre sa valeur en diminuant les exportations. Sur ce, Madagascar doit déployer ses moyens pour afficher une balance commerciale excédentaire. De plus, la priorisation de la sécurité qui incitera les touristes à séjourner à Madagascar constitue de part et d'autre une grande ligne très importante. Quant aux solutions à long terme, le pays devra mettre en exergue la coopération bilatérale en favorisant les relations avec les pays étrangers en voie de développement dont ceux disposant des potentiels pétroliers.Recueillis par K.R.

La Vérité0 partages

Accident mortel à Andoharanofotsy - La famille du défunt reçoit des intimidations

Le monde à l’envers ! La famille d’une victime d’accident mortel a fait l’objet d’intimidations de la part des proches du « chauffard » à l’origine du drame. Pour comprendre l’affaire, il faut remonter à la nuit du vendredi au samedi 04 août vers 1h du matin pendant laquelle s’est produite la collision entre un véhicule de marque SEAT et un scooter. Le choc s’est soldé par la mort sur le coup du conducteur de la moto. Le défunt dénommé Ratefinarivo Vonjy est un technicien de l’imprimerie Niag et a laissé derrière lui une veuve et 3 enfants. Plusieurs blessures dont une fracture de la clavicule et des coupures des doigts ont été observées sur le corps.

D’après les informations fournies par des témoins, le véhicule à l’origine de l’accident roulait en provenance d’Iavoloha à très vive allure atteignant les 180 à 200km à l’heure et a fauché le scooter qui roulait dans le sens inverse. Alors que le chauffeur du véhicule – complètement ivre – avait tenté de s’enfuir, sa voiture a été prise d’une panne technique l’empêchant de se déplacer. Ce sont les témoins qui ont appelé la Gendarmerie et prévenu la famille de la victime. La suite de l’histoire prendra par la suite une tournure aberrante pour ceux qui ont assisté à la scène.Défèrement D’après nos sources, les membres de la famille du « chauffard » avaient également fait le déplacement sur les lieux de l’accident mais auparavant, les proches du défunt ont déjà pu constater la présence de bouteilles de boissons alcoolisées et autre snack dans la voiture SEAT. Ces derniers ont déploré qu’un autre jeune homme, sobre, ait été présenté comme ayant été le conducteur du véhicule. Cela a été fortement contesté par les témoins de l’accident qui ont immédiatement pointé du doigt le véritable chauffeur. Pour éviter tout lynchage, ce dernier a été placé dans un autre véhicule étant donné la colère déjà montante des riverains. Mais pendant que les gens s’affairaient à effectuer le constat et autre forme d’autopsie sur corps, le père du « chauffard » s’était empressé de ramener son fils en catimini à leur domicile. Plusieurs pièces à conviction comme les bouteilles de boissons alcoolisées ont aussi disparu.Les gendarmes se sont donc contentés de ramener le remplaçant du véritable chauffeur à la brigade d’Andoharanofotsy pour un interrogatoire. Un fait qui a complètement sidéré la famille de la victime et les autres témoins. La Gendarmerie a fini par convoquer le père du « chauffard » qui, dès son arrivée sur les lieux selon toujours des témoins, est monté sur ses grands chevaux en clamant son statut d’avocat et d’homme de loi. Cela n’a pourtant pas fait ciller le camp des proches du défunt qui espère que justice soit faite. L’affaire sera déférée au Tribunal d’Anosy ce jour. A suivre de près !S.R.

Ino Vaovao0 partages

BIG SOMA VILLAGE ANDIANY V : Jaojoby no hamaky lay ny sehatra amin’ity taona ity

Telo lehibe ny tanjona dia ny kolotoraly sy ny fanatanjahantena ary ny sosialim-bahoaka. Antenaina fa hisy akony any amin’ny ara-toekarena izany rehetra izany. Amin’ny andro voalohany dia ny tarika Jaojoby sy Mickael no hanokatra ny lanonana eny amin’ny village. Amin’io rahateo no hanaovana ny lanonana fanokafana rehetra, izay hatomboka amin’ny lalao baolina kitra sy volley eny amin’ny torapasika. Anisany hampiavaka ny amin’ity taona ity dia ny fiarahan’ny ofisim-paritry ny fizahantany amin’ny fikarakarana ka hanaovana ny filatroana Salova ankoatry ny filatroana Big Soma efa mahazatra. 

Eo ihany koa ny hazakazaka lehibe izay hifaninananz amin’ny lalantsara eny amin’ny village hatrany. Manginy fotsiny ny fizarana fanampiana amin’ireo toerana tahaka ny fonja, ny zaza mania eny Amborovy sy ny maro hafa. Tsy hadino ny fanambarana hetsika ara-kolotsaina eny amin’ny fokontany Tanambao Sotema sy Ambohimandamina ary ny eny amin’ny fokontany Antanimalandy. Ity hetsika ity dia hetsika natao hisarihana mpizahatany mba ho tonga eto Mahajanga. Marihina fa ny tarika Ambondrona sy La sainte no hanakatona ny hetsika ny alahady faha-19 aogositra izao.

Papin

News Mada0 partages

Fifidianana: hanohana an-dRajoelina ny ANG  

 

Nahatonga ny fananganana ny fikambanana “Action pour la nouvelle generation” (ANG) ny fahitana ny tetikasa sy vina IEM entin’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina”, hoy ny filohan’ny sampana vehivavy eo anivon’ny fikambanana, Randrianjaka Odile. Napetraka tamin’ny fomba ofisialy teny Anosizato ny, faran’ny herinandro  teo ny ANG. Manodidina ny 500 teo ho eo ireo nanotrona izany. Nomarihiny fa anisan’ny antony nananganana ny fikambanana ny miralenta.

« 65% ny taham-pandraisan’anjaran’ny vehivavy tamin’ny fifidianana natao teto farany. Ady hatrehina ny hampandraisana anjara ny vehivavy. Eo koa ireo asa sosialy mahazatra. Hitohy hatrany izany fa tsy amin’izao andron’ny fifidianana izao ihany« , hoy ihany izy.  Anisan’ny jerena koa ny tombontsoan’ny tsirairay ao anatin’ny fikambanana. Maro anisa eto amin’ny firenena ny vehivavy ka tsy tokony hatao ambanin-javatra, araka ny nambarany ihany. “Manantena ny fiaraha-mientan’ny rehetra manoloana izany  isika », hoy izy.

Tsiahivina fa fikambanana mpanao asa sosialy, manampy ny mpiara-belona rehetra tsy ankanavaka, ny ANG ary efa ahitana azy ny faritra maro.

Synèse R. 

News Mada0 partages

Lapan’ny Kolontsaina: sehatra nifanakalozana ny « Gilitabe »

 

Na tsy feno hipoka aza ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Imahamasina, azo lazaina fa nahatanteraka ny fanambiny ny mpikarakara. Nanjakan’ny feon-gitara miavaka tokoa ny teny an-toerana. Tsapa ihany koa ilay fisian’ny fifanakalozana eo amin’ireo samy mpitendry gitara sy eo amin’ny samy mpihira. Na iraisana aza mantsy ny tena an-tsehatra, samy manana ny fomba fitendriny gitara sy ny manavanana azy ry Tselonina, i Rija Ramanantoanina, i Davis, sns. Toraka izany koa ny eo amin’ny mpihira.

… Endrika fampisehoana an-tsehatra kanto tokoa ny tahaka itony « Gilitabe » itony, saingy tsy mbola tena tafapaka any amin’ny mpitia zavakanto eto an-toerana ny « tsirony ». Tsy mbola zatra loatra ny mijery seho ahitana rodoben-javamaneno iray karazana (samy gitara ohatra) ny Malagasy.

Mila atao matetika eto an-toerana, araka izay tratra, ny fampisehoana ahitana andian-javamaneno miaraka (na tsy mbola tena marobe aza) satria anisan’ny mitondra ainga vao eo amin’ny tontolon’ny hira malagasy izany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Microcred – Mahajanga: nahazo fahafahana vonjimaika ny efatra amin’ireo mpanafika

 

Mitaintaina sahady ny  mponina ao Mahajanga satria nomen’ny fitsarana fahafahana vonjimaika ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ny fanafihana ny banky Microcred Mahajanga. Miraviravy tanana, noho izany, ny mpitandro filaminana…

Io sahady! Nahazo fahafahana vonjimaika, ny zoma lasa teo, ny efatra amin’ireo jiolahy atidoha nikotrika ny fanafihana ny banky Microcred ao Mahajanga. Nahazo fahafahana vonjimaika izy ireo taorian’ny fotoam-pitsarana ity raharaha ity tamin’io fotoana io. Nohamafisin’ny polisy ao Mahajanga anefa fa isan’ireo nandray anjara mivantana tamin’ny fanafihana ny banky Microcred ao Mahajanga ireto efa-dahy ireto, kanjo izao nahazo fahafahana vonjimaika izao sahady. Manoloana izao raharaha izao, miraviravy tanana ny mpitandro filaminana. Miasa mafy amin’ny fanenjehana ireo jiolahy kanefa izao mahazo fahafahana vonjimaika izao sahady. Very maina, araka izany, ny ezaka ataon’ny polisy amin’ny raharaha tahaka izao. Tsiahivina fa tratra niaraka tamin’ireto andian-jiolahy tompon’antoka tamin’ny fanafihana ireto ny fitaovam-piadiana mahery vaika niaraka tamin’ny ambim-bola nangalarin’izy ireo tao amin’ny banky. Maty voatifitry ny polisy nandritra ny fifandonana ny jiolahy roa satria nanohitra nandritra ny fisamborana azy ireo. Araka ny fanazavan’ny polisy, jiolahy raindahiny ary efa mpamerin-keloka ry zalahy ireto, saingy votsotra hatrany ry zalahy rehefa tonga eny anivon’ny fitsarana. Somary nilamindamina kely ny tanànan’i Mahajanga taorian’ny nahasamborana ireto tambajotran-jiolahy mpanao fanafihana mitam-piadiana ireto. Manahy sahady anefa ny mponina amin’ny mety hisian’ny valifaty ataon’ireto jiolahy ireto amin’izao fahazoan’izy ireo fahafahana vonjimaika izao.

J.C

News Mada0 partages

«Festival Somarôho! »: hampiara-peo tsy ho ela i Wawa sy i Diamond

“Io izy fa tonga”, hoy i Wawa. Fanamby lehibe napetrany amin’ireo mpijery tamin’ny taon-dasa ny fahatongavan’i Diamond Platnumz tany Nosy Be, nandritra ny “Somarôho!”.Samy nanana ny hanitra ho azy! Efa niaka-tsehatra avokoa ireo mpanakanto vahiny nasain’i Wawa handray anjara amin’ny “Sômarôho”. Samy nandrasan’ny mponin’i Nosy Be ihany koa izy ireo, ary efa am-bolana maro izany.Tsara ny tolotr’i Daphne. Namerina ny tsiahin’ny mpankafy tany amin’ny taona lasa nivalona tany ry One People Band, tarika natsangan’i Lucky Dube, ka namerina ireo hira nahafantarana azy rehetra. Tsy nisy nipika satria tarika manontolo ary matihanina tanteraka izy ireo. Nanaovan’ny One People Band “surprise” i Wawa satria nianaran’izy ireo an-tsokosoko ilay hira reggae an’i Wawa ka nasain’izy ireo niakatra an-tsehatra izy tompony nihira azy. “Tsy maty i Lucky Dube fa velona amin’ny alalan’ireto manohy ny adiny ireto”, hoy ity mpanakanto tompon’ny fanasana ity.Ny alin’ny asabotsy, vao mainka hipoka olona ny kianjan’Ambodivoanio. Tamin’io tokoa mantsy no niandrasan’ny maro ilay mpanakanto tanzanianina, i Diamond Platnumz. Vao niaka-tsehatra i Diamond, nanahirana ny fihazonana ireo mpijery tsy hanatona akaiky ny sehatra. Horakoraka sy antsoantso tsy nifandrenesana satria efa hain’ireo mpankafy nialoha ny seho ireo hiran’ity mpanakanto ity. Na tsy hay aza ny fiteniny, tsy nifanalavitra amin’ireo gadona mihetsika ankafizin’ny mponin’i Nosy Be kosa ny nentin-dry Diamond sy ny tariny.“Manambara aminareo aho fa hisy ny fiaraha-mihira ataonay sy i Wawa ato ho ato”, hoy Diamond teny an-tsehatra. Lalana hafa misokatra ho azy mirahalahy, izay samy mamakivaky ny tsenan’ny mozika iraisam-pirenena, indray io. Noho ny hafaliany, tsy tana i Wawa nandray ny amponga maroanaka ka nanaraka nifampizara talenta tamin’ireto vahininy ireto.Fa tsy ireo mpanakanto vahiny ihany anefa no tena nahatongavan’ireo mpijery tao amin’ny kianjan’Ambodivoanio. Maro koa ireo mpanakanto malagasy tena nisongadina sy nankafizin’ny maro. Anisan’ireny i Lico Kininike, ny Grand Maître Tianjama, i Stéphanie sy Zara, i Tence Mena, i Janga Ratah, sns. Hatramin’ny nanombohany, tsy mifarana ny seho raha tsy efa maraina mihitsy ny andro. Tsy misy miala ihany koa ireo mpijery fa miharitra hatramin’ny farany. Hotaterina amintsika manaraka ny seho famaranana, izay nataon’i Wawa, omaly.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Irondro Nivadika ilay taksiborosy nitondra mpianatra

 

 Naratra tamin’ilay lozam-pifamoivoizana nitranga teny amin’ny RN 25, afakomaly, ny mpianatra vitsivitsy. Taksiborosy Sprinter iray nitondra mpianatra ao amin’ny sekoly tsy miankina iray ao Vohipeno avy nanao “voyage d’étude” tany Toliara. Tra-doza tampoka ilay taksiborosy nitondra ireo mpianatra ka nifatratra tamin’ny tranon’olona iray, teo amin’ny 10 km mialoha ny hiditra an’Irondro. Tsy fantatra mazava na olana teknika teo amin’ny fiara na havizanana teo amin’ny mpamily no nahatonga ny loza fa namantana avy hatrany tao amin’ilay tranon’olona manamorona ny arabe ny fiara. Tsy nisy ny aina nafoy fa naratra vokatry ny dona nahazo azy ireo ny mpianatra vitsivitsy. Potika ihany koa ny ampahany tamin’ilay trano notrongisin’ilay taksiborosy. Tonga nanao fanadihadiana teny amin’ny toerana nitrangan’ny loza ny zandary.

J.C

News Mada0 partages

Andoharanofotsy: matin’ny lozam-pifamoivoizana Ratefinarivo Vonjy

 

Matin’ny lozam-pifamoivoizana, teny Andoharanofotsy, ny asabotsy vao maraina teo, Ratefinarivo Vonjy, mpiasa ao amin’ny Imprimerie Niag Antanimena. Handeha hody any Mandrimena izy tamin’io fotoana io no nindaosin’ny fahafatesana tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity. Araka ny fanazavan’ny fianakaviany, nisy fiara iray nirimorimo nandeha mafy avy any Andoharanofotsy nifanena taminy (nitondra moto i Vonjy tamin’io fotoana io) ka nifaoka azy niaraka tamin’ny moto. Nambaran’ny fianakaviany hatrany fa mamo ny mpamilin’ilay fiara ary nikasa hitsoaka, saingy nisy olana teknika ny fiara ka tsy afa-nandeha intsony. Vokany, maty tsy tra-drano i Vonjy, tapatapaka sy feno ratra ny vatany, niongotra ihany koa ny rantsan-tanany, potipotika tsy noraisina ny moto nentiny. Lasan’ireo jiolahy nanararao-paty koa ny fitaovana tao anaty sakaosiny. Nampandre avy hatrany ny fianakaviany eny Mandrimena sy nampilaza tamin’ny zandary ny olona nahita ny loza. Tamin’ny fotoana nahatongavan’ny fianakavian’ny maty teny an-toerana no nahitan’izy ireo tavoahangina toaka tao anatin’ilay fiara namoa-doza, raha ny fanazavan’izy ireo hatrany. Tonga teny an-toerana ny fianakavian’ilay mpamily nahavanon-doza niaraka tamin’ny zandary. Nohamafisin’ny fianakavian’ny maty fa nosoloina olon-kafa fa tsy ilay mpamily nitondra ilay fiara ny naseho azy ireo tamin’ny fanadihadiana nataon’ny zandary. Nafindran’izy ireo fiara hafa kosa ilay mpamily mamo sy tompon’antoka tamin’ny loza. Nentina teny amin’ny biraon’ny zandary ilay lehilahy nasolo ilay tena tompon’antoka tamin’ny loza. Manaraka akaiky ity raharaha ity ny fianakavian’ilay niharam-boina ary tsy hanaiky hatramin’ny farany na eo aza ny fandrahonana nataon’ny fianakavian’ilay mpamily. Nilaza ny fianakavian’ny maty fa norahonan’ny rain’ilay tovolahy nahavanon-doza.

J.C

News Mada0 partages

Vavatenina: tsy mbola voasambotra ny nandoro ny Jirama

 

 Taorian’ny fandoran’ny fokonolona ao Vavatenina ny biraon’ny Jirama any an-toerana nandritra ny lalao famaranana ny baolina kitra maneran-tany, ny 15 jolay 2018 lasa teo, nanao fanambarana tamin’ny  mpanao gazety ny tale iraisam-paritry ny Jirama, i Toto Jean de Dieu, fa tsy maintsy hametraka fitoriana fa tsy ekena ny fandorana sy fanimbana ny fananam-panjakana toy izao. “Fandorana efa nomanina rahateo iny satria efa iray na roa volana mialoha dia efa nisy ny trakta fandrahonana fandorana tranon’ny mpiasan’ny Jirama ao Vavatenina ka izao notontosain’izy ireo izao”, hoy hatrany ny tale iraisam-paritra. Nilaza ity tompon’andraikitra eo anivon’ny Jirama ity fa efa fantatra ireo olona enina atidoha nikotrika ny fandorana sy ny fanimbana ny fitaovana sy tranom-panjakana ary efa tafapetraka ihany koa ny fitoriana eo anivon’ny zandarimaria ao Vavatenina, saingy tsy mbola nisy ny fisamborana na fiantsoana azy ireo teny amin’ny borigadin’ny zandary. Raha ny loharanom-baovao hatrany, tsy nijanona teo ny mpitory amin’ity raharaha ity fa mbola nanamafy izany eny anivon’ny fitsarana ambaratonga voalohany hanaovana fanadihadiana sy hisamborana ireto olona tompon’antoka ireto. Andrasana, araka izany, ny tohin’ity raharaha ity.

Sajo

News Mada0 partages

Ady amin’ny tazomoka: 13 tapitrisa ny lay hozaraina manerana ny Nosy

 

Natomboka amin’ny fomba ofisialy ao amin’ny kaominina Anosy Tsararafa, distrikan’ i Farafangana, faritra Atsimo Atsinanana, ny fizarana lay misy odimoka maharitra ny asabotsy teo. Mahatratra 13 129 500 ireo lay misy odimoka hozaraina indroa miantoana amin’ny distrika 106 manerana Nosy.

 Fiarovana mahomby amin’ny tazomoka ny fatoriana anaty lay misy odimoka isan’alina, mandavantaona.

 Mbola mitana ny laharana fahefatra i Madagasikara amin’ireo firenena mbola ahitana ny aretina tazomoka. Anisan’ny antony telo voalohany hanatonan’ny marary ny tobim-pitsaboana, indrindra ny any ambanivohoutra, ny aretina tazomoka. Antony fahefatra mitarika fahafatesan’olona betsaka ihany koa ity aretina ity raha ny antontanisa eny amin’ny hopitaly.

Anisan’ny mpamatsy vola amin’ity ady amin’ny tazomoka ity ny Amerikanina, eo koa ny Tahirimbola iraisam-pirenena sy Malaria Initiative PMI/ USAID.Anisan’ny faritra hisitraka ny fizarana lay misy odimoka ny ao Vakinankaratra. Hotanterahina ny volana septambra izao ny fizarana ka ireo distrika dimy mandrafitra ny faritra ihany aloha no hahazo tombony amin’izany.

Anisan’izany ny distrikan’i Mandoto, i Faratsiho, Ambatolampy, Antanifotsy ary i Betafo, izany hoe, anatin’ny andiany faharoa ka « Fonds mondial » ny mpamatsy.Marihina fa distrika 106 manerana an’i Madagasikara no hisitraka izany ka hoferana lay misy odimoka telo farafahakeliny isan-tokatrano ny omena.

Hahazo lay ny 85% -n’ny tokantrano manerana ny Nosy ary ny 80% ny olona kosa, hatory anaty lay misy odimoka isan’alina mandavantaona na mafana ny andro na mangatsiaka.

Tatiana A

News Mada0 partages

Fampianarana: mandry an-driran’antsy ny mpianatra

 

Tsy mitombin-tsaina ny mpianatra hiatrika fanadinam-panjakana manomboka amin’ny herinandro. Tsy tafatombina na ny ray aman-dreny aza manoloana ny safotofoto eo amin’ny fampianarana amin’izao fotoana izao.

« Na eo aza ny fampitoniana sesilany ataon’ny fanjakana, mandry an-driran-antsy ihany ny tena ny amin’ny hoavin’ireo zanaka atsy ho atsy », hoy ny renim-pianakaviana iray mampiana-janaka amin’ny EPP.

Efa telo volana tsy nianatra ny ankizy mpianatry ny EPP sy CEG ary lycée maro. Harenina ao anatin’ny roa herinandro monja anefa izay lesoka izay. Betsaka ny lesona tsy vita, tsy ampy ny famerenana.

Heverina hampidinina hanaraka ny lentan’ireo ankizy tsy nianatra ireo ny lentan’ny fanadinam-panjakana amin’ity taona ity. Tsy maintsy izay fandaharam-pianarana vita ihany no hanadinana.

Handringa, araka izany, ny fahaizan’ireo ankizy. Hanahirana ny hanarina izany amin’ny kilasy hiakaran’izy ireo na ho an’ireo hiatrika fanadinam-panjakana izany na ireo kilasy tsotra.

Anisan’ny mahatsiaro fatiantoka kosa ny mpianatry ny sekoly tsy miankina. Nilofo sy nanao izay ho afany hatramin’ny farany kanefa ampahany amin’ny fandaharam-pianarana ihany no hanadinana, indrindra ireo natao tany aloha.

Simba ny sain’ny mpianatra, na ny mpampianatra aza, sanganehana manoloana ny zava-misy. Terena tsy maintsy hampianatra kanefa tsy mazava ny hitondrana ny fampianarana.

Etsy andaniny, mitohy ny fitakiana ataon’ny sendikan’ny mpampianatra, manizingizina fa tery vaimanta ny ataon’ny fanjakana. Tsy handray anjara amin’ny fampandehanana ny fanadinam-panjakana izy ireo ary indrindra, tsy tompon’antoka amin’ny fahapotehan’ny zaza malagasy manoloana ny fanadinana vonjimaika.

Tatiana A

News Mada0 partages

Fiermada 2018: hita ny fanodinam-bokatra, saingy tsy ampy tohana

 

Hita taratra teny amin’ny Fiermada ny vokatry ny fanodinam-bokatra avy amin’ny fambolena sy ny fiompiana ataon’ny tantsaha na fikambanana samihafa. Tranoheva maro samy nampiseho ny zava-bitany, ny 1 hatramin’ny 5 aogositra teo teny amin’ny kianjan’ny Makis, Andohatapenaka. 

Miandry tohana avy amin’ny mpanjifa ny tantsaha mba hanjifa ny tena vita malagasy ; mila tohana ihany koa avy amin’ny fanjakana, indrindra ny minisiteran’ny Fambolena sy ny fiompiana. Tokony harovana ny vita malagasy manoloana ny fitosahan’ny vokatra avy any ivelany, raha ny sakafo, ao ireo efa misy lany andro.

Tsy vitsy amin’ireo mpandray anjara no naneho ny heviny momba ny lalam-barotra. Saingy ny olana, eo ihany ireo vokatra tsy manara-penitra manaporofo ny tsy maha matihanina ny mpandraharaha amin’ity sehatry ny fambolena sy ny fiompiana ity. Hita izany, ohatra, amin’ny fomba famonosam-bokatra, miankina amin’ny mpanodina azy ; etsy andaniny, lasa sakana ho an’izay tsy fanaraham-penitra izay koa ny fahalafosan’ny herinaratra sy ireo fitaovana samihafa hoenti-miasa.

Faharatsian-dalana sy tsy fandriampahalemana

Olana iray lehibe, efa fantatra hatry ny ela koa ny faharatsian-dalana tsy mahatafavoaka ny vokatra. Misy ihany ny fifanarahana eo amin’ny orinasa mpanodina ny vokatra sy ny tantsaha mpamokatra fa noho io antony faharatsian-dalana io ny mampikatso izay fiaraha-miasa izay. Eo koa ny lafiny tsy fandriampahalamena, mamono antoka ny tantsaha, hatramin’ny ainy mihitsy aza.

Betsaka ny mifampiankina vao mahita fahombiazana, koa vahaolana iray ny “Tranoben’ny tantsaha”, azon’ny rehetra idirana, ny tantsaha, ny orinasa, ny kaoperativa, ny fikambanana, sns. Ao ny hifanakalozam-baovao sy traikefa, hifandraisana amin’ny fanjakana mba handraisan’izy ireo fepetra, raha tsy atao fitaovana politika fotsiny indray ny hoe fampandrosoana ny any ambanivohitra.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Orinasa vao manomboka: efa ahitana karazany maro ny zava-bitan’ny tanora

 

 Ny 3 sy 4 aogositra 2018 teo tao amin’ny Carlton ny fampisehoana natao momba ny orinasa madinika na PME sy ireo izay vao manomboka (Startups). Eo ambany fiahian’ny minisiteran’ny Indostria fa teo indrindra koa ny CEERE*, nikarakara ny fotoana. Samy ahitana karazany maro tao amin’ny Carlton : ny fambolena sy ny fiompiana, ny famokarana sakafo, ny informatika, ny fandraisam-bahiny, sns. Efa maro ny zava-bitan’ny tanora malagasy, saingy olana matetika, tsy ampy tosika izy ireo.

Namaly izany ny minisitra Randrianarisoa Guy Rivo fa «tsy tokony hiandry fotsiny ny tanora izay maro anisa indrindra amin’ny mpifidy. Anjaranay ato amin’ny minisitera ny manamora ny asanareo ». Kendrena tamin’iny seho natao tao amin’ny Carlton iny ny mpianatra, ny mpandraharaha mba hanampy, ireo manana tolo-kevitra. Ankoatra ny fampisehoana, nisy ny famelabelaran-kevitra, ny atrikasa, ny fampiofanana nataon’ny teknisianina mifandrify amin’izany. Nohamafisin’ny minisiteran’ny Indostria, ohatra, ny fizorana mankany amin’ny indostria.

Amin’izay fizorana mankany amin’ny indostria izay, tsy azo ialana amin’izao fotoana izao ny « digital ». Tsy afa-misitraka izany avokoa anefa ny tanora mpandraharaha raha vao miditra amin’ity sehatra ity raha tsy ampy ny herinaratra, indrindra fa any amin’ny faritra.

Tsara ny fampisehoana natao tao amin’ny Carlton, nefa tokony hojerena ihany koa ny tanora any amin’ny faritra, manana ny heviny sy ny talentany, araka izay faritra misy azy ireny avy. « Tokony hifanaraka tsara amin’izany ny lalàna momba ny indostria, na LDI (loi sur le développement industriel) », hoy ny minisitra.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As»: lavon’ny Fosa Jr teo an-kianjany ny Elgeco Plus

 

 Nahavita ny valin’adiny ny Fosa Jr Boeny, teo amin’ny andro voalohany amin’ny “Poule des As”, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Resiny teo amin’ny kianja filalaovany ny Elgeco Plus Analamanga.

Lavon’ny Fosa Jr Boeny, tamin’ny isa tery 2 no ho 1, ny Elgeco Plus Analamanga, nandritra ny andro voalohany amin’ny “Poule des As”, dingana farany hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Fihaonana, notanterahina tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny asabotsy 4 aogositra lasa teo.

Nampiditra ny baolina voalohany ny Elgeco Plus, tamin’ny alalan’ny lohany, raha vao nanomboka 4 mn monja ny fihaonana. Tsy hain’ny ekipan’Analamanga anefa ny nanararaotra izay tombon’isa nananany izay fa toa lasa niaro tena fotsiny ry zalahy, ary be loatra ny fandanilaniam-potoana nataon’ireo mpilalao.

Tetsy ankilany, niezaka nandrindra ny fanafihany ny Fosa Jr, saingy tsy nety nahakobana ny mason’haraton’i Eddy Bastia, mpiandry tsatobin’ny Elgeco Plus. Io isa tokana, 1 no ho 0, io no nentin’ny roa tonta niala sasatra.

Nitady irika hatrany ny ekipan’i Boeny, hamonoana baolina teo amin’ny fidirana faharoa. Nahitam-bokany izany, satria nosahalain’i Mario ny isa teo amin’ny minitra faha-62. Teo vao nanomboka nikorapaka ny Elgeco Plus ka nanao fanafihana totoafo. Na izany aza, mbola nahafaty ny baolina faharoa indray ny Fosa. “Pénalty”, tafiditr’i Baggio teo amin’ny minitra faha-78, rehefa voatosika tao anaty faritra tsy azo ivalozana i Sambatra. Nitarika tamin’ny isa, 2 no ho 1, ny Fosa Jr. Nifandimbiasana ny fanafihana teo amin’ny roa tonta avy eo. Saika nahasahala ny isa ny Elgeco Plus, tany amin’ny minitra faha-89, saingy nidona tamin’ny tsatoby ny dakan’i Bela. Afa-bela izany ny Fosa Jr, tamin’ity fihaonana ity.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe: niofana ny mpitsara 22 

 

Niatrika fiofanana fanamafisam-pahaizana ireo mpitsara eo anivon’ny taranja tsipy kanetibe. 22 mianadahy ireo niatrika izany ka vaovao ny 12 amin’izany, vao avy nahavita fanadinana, tamin’ny taona 2016. Notanterahina, ny zoma lasa teo, tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina izany, notarihin-dry zareo avy eo anivon’ny komision’ny mpitsara (CCA).

Nifantoka tamin’ny fampiharana ny lalàna ao anaty fitsipika anaty ny fampianarana. Tokony hiainga amin’izany avokoa mantsy ny zavatra rehetra, ao anatin’ny lalao iray. Nezahina ihany koa nampitoviana ny lentan’ireo mpitsara tranainy sy ny an’ireo vaovao mba hitovian’ny fomba fijery rehefa mitantana fihaonana.

Marihina fa hampiatra ny zavatra norantoviny, nandritra ity fiofanana ity, ireo mpitsara vaovao ka hanaovany izany ny lalao «open». Tsy maintsy atrehin’ireo mpitsara efa tranainy sy za-draharaha kosa anefa izy ireo amin’izany.

Nomarihin’ireo tomponandraikitra fa tsy mbola ampy ny mpitsara ny tsipy kanetibe eto Madagasikara, izay hanaovana fanentanana ho an’ireo izay liana amin’izany.

Torcelin

News Mada0 partages

Kianja Vontovorona: lavon’ny Cnaps Sport, 3 no ho 1, ny FC Vakinankaratra

 

Tsara fanombohana ny Cnaps Sport Itasy, teo amin’ny lalao voalohany natrehiny eo amin’ny fiadiana ny “Poule des As”. Resiny, tamin’ny isa mazava 3 no ho 1, ny FC Vakinankaratra. Fihaonana, notanterahina omaly alahady, teny amin’ny kianja Vontovorona. Mbola noporofoin’ny Cnaps Sport indray fa mpanjaka eo amin’ny kianjany ry zareo.

Na izany aza, sahirana ny Cnaps Sport teo amin’ny fizaram-potoana voalohany satria ry zareo Vakinà no nitarika anisa. Baolina tafiditr’i Ricky, teo amin’ny minitra faha-38, taorian’ny “corner” azon’izy ireo.

Nanova paikady kosa ny Cnaps Sport teo amin’ny fidirana faharoa. Nitondra ny fanafihany, tany amin’ireo elatra roa, havia sy havanana. Sesilany ny fanafihan’izy ireo, nanempotra ny vodilaharan’ny FC Vakinankaratra. Nanasahala ny isa i Niasexe, teo amin’ny minitra faha-62, rehefa nahazo tolotra tsara avy amin’i Lalaina. Tsy nijanona teo fa mbola nampian’i Bora indray io baolina tafiditry ny Cnaps Sport io, tany amin’ny minitra faha-69. Nitady irika hanasahalana ny baolina ihany ny ekipan’Antsirabe, saingy tsy nahavita fanafihana tena natahorana. Nampiditra ny baolina fahatelo ny Cnaps Sport, tany amin’ny minitra faha-85, tamin’ny alalan’i Tolotra.

Tompondaka

News Mada0 partages

Basikety – “Festival Somaroho 2018”: norombahin’ny ASCB Boeny sy ny MB2 All Analamanga

 

Nifarana, tany Nosy-Be, ny fiadiana ny “Festival Somaroho 2018”, taranja basikety. Mbola voatazon’ny ASCB Boeny ny anaram-boninahitra teo amin’ny lehilahy. Lasan’ny ekipan’ny MB2 All Analamanga kosa ny an’ny vehivavy.   

Norombahin’ny ASCB Boeny, teo amin’ny lehilahy, sy ny MB2 All Analamanga, ho an’ny vehivavy, ny andiany fahadimy amin’ny “Festival Somaroho 2018”, taranja basikety, sokajy N1A. Fihaonana, nifarana ny asabotsy lasa teo, tany Nosy-Be. Resin’ny ASCB, teo amin’ny famaranana, tamin’ny isa 76 no ho 73, ny GNBC Vakinankaratra.

Niady ny lalaon’ny roa tonta satria ekipa efa diso mifankahalala tsara ny nihaona. Nitarika teo amin’ireo 10 mn roa voalohany ny ekipan’ny Zandary, izay nisaraka tamin’ny isa, 60 no ho 54, teo am-pialan-tsasatra. Tsy kivy fa nanenjika hatrany ry zareo Boeny, teo amin’ireo ampaham-potoana roa farany nilalaovana. Nosahalain’izy ireo, 66 no ho 66, ny isa teny amin’ny solaitrabe, teo amin’ny 4 mn tsy hifaranan’ny fotoana.

Nanao fitarainana matetika, taorian’io, ny Zandary izay nilaza fa misy fitsarana tsy ara-drariny nataon’ireo mpitsara ny lalao. Nisy, araka izany, ny fiatoan’ny lalao, saingy nitohy ihany izany, rehefa nisy ny fifampiresahana teo amin’ny telo tonta: ny mpitsara sy ny mpilalao roa tonta.

Niseho anefa ny fahaiza-manaon’i Livio, mpilalaon’ny ASCB, taorian’izay, tamin’ny alalan’ny fanaovana tifitra isa telo. Tetsy ankilany, tratry ny fahamehana sy fikoropahana ny Zandary ka betsaka ireo baolina narian’izy ireo. Tsy mbola niala teo am-pelatanan’ny ASCB Boeny izany ny amboara eo amin’ity “Festival Somaroho” ity.

Teo amin’ny vehivavy, lavon’ny MB2 All, tamin’ny isa 57 no ho 43, ny Ascut Atsinanana. Ny BBCM Analamanga kosa no tompondaka teo amin’ny “veteran” lehilahy rehefa nandavo ny ekipa voafantin’i Nosy-Be, tamin’ny isa 50 no ho 40.

Voahosotra ho mpilalao mendrika i Livio. Nahatafiditra ny baolina be indrindra kosa i Faralahy. Izy mirahalahy izay samy mpilalaon’ny ASCB Boeny avokoa.

Tompondaka

News Mada0 partages

Atletisma – «Afrique 2018»: nihintsana i Rija Gardiner

 

 Nihintsana, teo amin’ny fifanintsanana isam-bondrona, i Rija Gardiner, nandritra ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, taranja atletisma. Fihaonana, tanterahina any Asaba, Nizeria. Nihazakazaka ny halavirana 400 m ny tovolahy, saingy laharana fahadimy tao anatin’ny sokajy nisy azy. Filaharana tsy ampy niakarany tamin’ny dingana manaraka, noho izany, tsy afaka niatrika akory ny manasa-dalana i Rija Gardiner.

Niatrika ny famaranana, teo amin’io halavirana io, ihany kosa Razanamalala Olga, omaly alahady, saingy hatramin’ny fotoana nanoratana, tsy mbola voaray ny vokatra. Raha tsiahivina, laharana fahatelo i Olga, nandritra ny fifanintsanana isam-bondrona, ka nahafahany niatrika izao famaranana izao.

Marihina fa tena mampitaraina ireo firenena mandray anjara any amin’ity fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika ity ny kitoatoa eo amin’ny fikarakarana ataon-dry zareo mpampiantrano.

Tompondaka

News Mada0 partages

ACNOA: amin’ny novambra ny fifidianana

 

Araka ny fantatra, hotanterahina ny volana novambra ho avy izao ny fifidianana izay hitantana ny fikambanana komitim-pirenena olympika afrikanina (Acnoa). Niala teo amin’ny toerana naha filoha azy mantsy ilay Ivoarianina, i Lassana Palenfo, nanambara izany tamin’ny fivoriamben’ny fikambanana, natao tany Alzeria, nandritra ny « Lalao afrikanina ho an’ny tanora » (JAJ 2018).

Nisahana vonjimaika io andraikitra io ilay teratany alzerianina, i Mustapha Berraf, filoha lefitry ny Acnoa. Araka izany, hatao any Tokyo, mandritra ny fivoriamben’ny komitim-pirenena olympika (Anco), ny fivoriambe hanatontosana ny fifidianana.

Raha tsiahivina, lany ho filohan’ny Acnoa, nandritra ny fivoriambe, natao tany Djibouti, ny volana mey tamin’ny taon-dasa, i Lassana Palenfo. Marihina fa anisan’ireo lany hitana ny toeran’ny filoha lefitra fahatelo, amin’ity fikambanana ity, ny filohan’ny komity olympika maorisianina (Com), i Philippe Hao Thyn Voon.

Tompondaka

News Mada0 partages

Mbola eto Madagasikara: roa andro ny lalana 71 km Moramanga – Anosibe an’Ala

 

 Isan’ireo toerana tena hadinon’ny fitondram-panjakana nifandimby tanteraka izany distrikan’Anosibe an’Ala izany ! Lalana tsy misy afa-tsy 71 km eo atsimon’i Moramanga, amin’ny lalam-pirenena RN 23. Ny kamio sisa afaka mankany ankehitriny ary roa andro  an-dàlana satria “eo amin’izany PK 32 sy 42 izany, tafiditra ao anaty toerana misy ny mpamily ny fotaka sy rano maloto”, hoy Randriamahefa Fanomezantsoa, mpiasan’ny faritra Alaotra-Mangoro.

Very na latsa-bidy  tanteraka ny kafe, ny mangahazo, ny mananasy, ny akondro … “Jerem-potsiny ireo kininina mena lehibe 12 m eny andrefan’i Longozabe”, hoy Rabe Alphonse, ben’io Tanàna io. Mbola alam-barongy, voambaona, sns no mandrakotra ny ilany andrefan’ity disitrika ity, izay misy ny kaominina Ampasimaneva, Tsaravinany, Antandrokomby ary Ambalanomby.

Vitsy amin’ireo no afaky ny moto. Toraka izany koa ireo fokontany 96 misy mponina 80 000.

Tsara ho fantatra anefa fa efa vitan’ny vazaha hatrany Marolambo iny RN 23 A  iny tamin’ny andron’ny fanjanahantany.

Rarivo

Tia Tanindranaza0 partages

Fampidinana ny vidin-tsolikaAzo atao tsara, hoy ny UCTU sy ny MCI

Tena mafy loatra ny fahoriana mianjady amin’ny vahoaka Malagasy, hoy ny tambajotra miady amin’ny fiakaran’ny vidim-piainana (MCI) sy ny fikambanana RNDC mpiaro ny zon’ny mpanjifa ny sabotsy teo teny Soarano.

 

 Ankoatra ny fiakaran’ny vidin-tsolika ho 50 Ar isaky ny litatra indray mantsy dia nahitana fiakarany daholo ihany koa ny vidin’entana eny an-tsena toy ny fotsimbary… hany ka lasa indray mandeha isan’andro sisa ny tokantrano Malagasy no mihinan-kanina. Tsy maintsy handraisana fepetra izany, hoy Rabetsara Lita  fa raha tsy izay dia ho ripaka eto daholo isika mianakavy, antony nanaovan’izy ireo ilay hetsika fikomiana teny Soarano ny sabotsy teo. Nambarany fa azo atao tsara ny mampidina ny vidin-tsolika fa ny fitondram-panjakana mihitsy no tsy manam-piniavana sy manao be marenina. 2.000 Ar mahery mantsy no hakana ny solika iray litatra amin’izao any aminy nefa dia hamidy 4.000 Ar mahery ho an’ny lasantsy tonga eto an-drenivohitra. Ilana fanazavana izany, hoy hatrany Rabetsara Lita ahitana izay tena matavy ka tokony hanaovan’ny fitondram-panjakana, ireo mpandraharaha ara-tsolika, ny minisitra tompon’andraikitra, ny mpiaro ny zon’ny mpanjifa fihaonana an-databatra boribory. Tsy nijanona ho mpitsikera fotsiny ihany izy ireo fa nanome vahaolana vitsivitsy ihany koa toy ny fijerena ny sandam-bolantsika Malagasy, ny fampiharana ny lalan’ny fifaninanana eo amin’ny fivarotan-tsolika fa tsy hatao mitovy daholo araka ny zava-misy ankehitriny, ny fampidirana an’i Madagasikara ho mpikambana ao amin’ny OPEP….Tsy hijanona intsony ny hetsika fitakiana ny fampidinana ny vidin-tsolika izay marihina fa hiombonan’izy ireo amin’ny UCTU ihany koa. Manome ny fitondram-panjakana fe-potoana hatramin’ny alakamisy izy ireo hijerena akaiky ny mikasika izany.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Haba alaina amin'ny tataom-bidyTokony hisy karazany 2

Anisan’ny torolalana mila atao napetraky ny tetikasan’ny firenena mikambana ho amin’ny fampandrosoana (PNUD) ao anatin’ny tatitra nasionalin’ny fampandrosoana ny maha olona (RNDH 2018) ny fanitsiana ny haba alaina amin'ny tataom-bidy (TVA).

 Ambony ny TVA an’i Madagasikara mihoatra amin’ny firenena afrikanina maro. Raha mandray ohatra: ny  Lesotho dia mampihatra TVA 14 % Ghana 12%. Ny firenena Malagasy anefa dia mampandoa TVA 20% ho an’ny rehetra ary tafiditra ao daholo na mahantra na manankarena. Rehefa izany dia manome 35% amin’ny fampidiran-ketra misy ny TVA eto Madagasikara. Azo lazaina ho tsara ny tarehimarika saingy tsy mitsinjo ireo marefo ara-pivelomana, hoy ny mpahay toekarena ao amin’ny PNUD. Tokony hisy TVA karazany 2 eto Madagasikara mba ho fitsinjovana ireo olona marefo marobe eto amin’ny firenena. Tsy azo ampitoviana tokoa mantsy ny vahoaka sahirana mividy ny entana ilaina isan’andro (PPN) sy ireo mpanambola manontany ny ory. Ireo anefa dia samy iharan’ny TVA 20% avokoa ka tokony hojerena haingana.

 

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanjifana solikaNy orinasa tsy miankina no tena maka betsaka

Tsy mihena hatreto ny fanjifan’ny orinasa tsy miankina ny solika na dia teo aza ny fiakaran’ny vidin-tsolika matetika tato ho ato.

 Io no fanambarana nataon’ny tompon’andraikitra iray teny amina tombin-dasantsy nandritra ny fanadihadiana natao. Misy amin’izy ireny mahavita mameno ny fitoeran-dasantsy amin’ny fiara ( manao plein) isaky ny 2 na 3 andro monja. Matetika izy ireny dia mampiasa karatra rehefa maka izany araka ny tatitra nataon’ny tompon’andraikitra. Manaraka azy ao kosa ny fanjakana izay tena mpanjifa be ihany koa satria maka betsaka ihany koa ireo fiara miasa eny anivon’ireny minisitera isan-tsokajiny ireny. Ireo ihany koa dia mampiasa karatra rehefa manjifa eny amin’ny tombin-dasantsy. Fa amin’izao ankatoky ny fialantsasatra izao dia nanambara ihany koa ity tompon’andraikitra amin’ny tobin-dasantsy sendra ny gazety tia tanindrazana ity fa nampidi-bola be ireo fiara mandeha any amin’ny faritany. Amin’izao fotoana dia lasa avo roa heny ny vola miditra na dia miakatra ary ny vidin-tsolika. Nanambara kosa izy fa tsy dia miova firy ny vola ampidirin’ny taksibe isan’andro fa ny fiaran’ny olon-tsotra no nahitana fiakarana fanjifana solika tato ho ato noho ny fialantsasatra ihany moa no antony. Ny fiarakaretsaka kosa no mpanjifa maka lasantsy ambany indrindra sady mahalana. Misy aza moa tsy mampiditra mihitsy fa miandry vola any amin’ilay olona hoentina, hoy hatrany ity tompon’andraikitra ity.

Tsiry

  

Tia Tanindranaza0 partages

Erick RajaonaryManampy ny Tantsaha

Notanterahina ny sabotsy 4 aogositra lasa teo teny amin’ny Kianja Makis Andohatapenaka nandritra ny hetsika FIER Mada ny fanaovana sonia fifanaraham-piaraha-miasa eo amin'ny orinasa Guanomad sy ireo fikambanana tantsaha maro isan-karazany.

 

Ny tanjona moa dia ny fifanampiana eo amin'ny samy Malagasy, eo ihany koa ny fampiroboroboana ny sehatry ny fambolena sy fiompiana. Maro ny tombontsoa ho azo anatin'ity fifanarahana ity, toy ny fiofanana maimaimpoana, ny fizarana traikefa, ny fifanampiana amin'ny fitadiavana tsena ho an'ireo vokatra. 70 mahery ireo fikambanana nanao sonia tamin’io sabotsy io ary mbola hoentina any amin'ny faritra maro eto Madagasikara moa ity tetikasa ity. Nampanantena hatrany Atoa Erick Rajaonary mpitantana ny orinasa Guanomad fa hanohana ny tantsaha sy ny mpamokatra izy satria ireo no seha-pihariana maro an’isa indrindra eto Madagasikara ary miantoka ny aim-pirenena. Tokony hahavokatra ho azy ary mbola afaka mivarotra amin’ny tsena eto an-toerana sy hanondrana any ivelany ny tantsaha. Asa iray tsy maintsy atrehana ihany koa ny fanodinana ny vokatra eto an-toerana mba hampitombo ny vola miditra amin’ny mpamokatra sy ny firenena.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Vokatra MalagasyMisy tokony hahodina eto Madagasikara ihany

Manana ny faritra mampiavaka azy amin’ny famokarana i Madagasikara. Rehefa miditra ny fotoam-pahavaratra atsy ho atsy dia maro be indray izao ny vokatra hiakatra.

Raha tsy hilaza afa tsy ireo voankazo fotsiny, ohatra, manana ny manga, ny lodsia, ny paiso ny Malagasy. Misy amin’izy ireny tena mitobaka be ary tokony hampiditra vola ny amin’ny fanodinana azy eto ihany. Tahaka ny any Farafangana izao dia nanangana koperativa mihitsy ny minisiteran’ny indostria ny amin’ny famokarana lodsia. 4.000 taonina isan-taona ny vokatra miakatra isan-taona ary lasa amidy mora be fotsiny ny ampahany. Nanantona niresaka tamin’ireo orinasa lehibe tahaka ny TIKO, SOCOLAIT ary ny STAR mihitsy ny minisitry ny Indostria Guy Rivo Randrianarisoa araka ny nambarany tamin’ny sabotsy teo nandritra ny dinidinika natao tetsy amin’ny Carlton Anosy momba ny fifaninanana fananganana orinasa (startup). Nilaza ny tenany fa  vonona daholo ireo orinasa ireo hanampy ny koperativa hanangana rantsana ao aminy ny amin’ny famokarana zavatra miainga amin’ny vokatra lodsia. Mila asongadina hatrany ny  mampiavaka ny faritra tsirairay amin’izay famokarana ataony ary tsy hisy atao anjorom-bala mihitsy. Hiteraka fampandrosoana eny ifotony ary hampitombo hatrany ny asa teraka eto Madagasikara izany.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zaza misy manaryMisy raisin-dry masera, misy raisina fikambanana

Nihanahazo vahana indray tato ho ato ny fanariana zaza teto amintsika.

 

Ankoatra ireo efa mamoy ny ainy dia misy ihany koa ireo velona soa aman-tsara ary nampanarahina taratasy toy ny nitranga teny Ambohimahavelona Soavinimerina ny zoma lasa teo. Noraisin’ny CSB II eny an-toerana ity zaza ity mba hokarakaraina aloha izay vao horaisin’ny fikambanana mpiahy ireo zaza kamboty na sahirana eny amin’ny faritra manodidina azy. Misy sokajy mantsy izy ireny amin’ny ankapobeny ka ho an’ireo ankizy vao teraka na am-bolana tahaka ireny dia ny fikambanan-dry masera no fantatra fa tena mandray an-tanana azy ireny. Ho an’ireo ankizy efa lehibebe kosa manomboka amin’ny roa taona, ohatra, dia ireo fikambanana nahazo alalana avy amin’ny minisiteran’ny mponina no mandray an-tanana azy avy hatrany, raha araka ny resaka nifanaovana tamina lehibena fikambanana mpitaiza zaza kamboty sy sahirana iray.  Ilay fikambanana miaraka amin’ny fitsarana aorian’izay no mikarakara ny kopia mari-pahaterahan’ilay zaza sy ny mombamomba azy ka any amin’ny minisiteran’ny mponina no manao fangatahana ireo izay maniry ny hanangana azy ireny ho zanany. Ho an’ny fokontany eny ifotony ahitana ireny trangan-javatra ireny moa dia fantatra fa mijanona eo amin’ny fiantsoana ny BMH sy ny mpitandro ny filaminana ny andraikitry ny fokontany, indrindra raha sanatria ka efa mamoy ny ainy ilay tsy manan-tsiny. Anjaran’ny mpitandro ny filaminana kosa aorian’izay ny manao ny famotorana sy mikaroka ilay nahavanon-doza raha ny fikambanana mandray an-tanana sy ilay zaza sy ny minisiteran’ny mponina no miadidy azy farany.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loza teny AndoharanofotsyTapatapaka ary maty tsy tra-drano ilay mpitondra moto

Nisehoana lozam-pifamoivoizana nahatsiravina teo akaikin’ny fivarota-mofo “Point Chaud” Andoharanofotsy ny alin’ny zoma hifoha sabotsy 4 aogositra teo.

 

 Fiara vaovao iray avy any Iavoloha no nifandona tamin’ny lehilahy iray nitondra  moto,  saika hamonjy fodiana ao Mandrimena Andoharanofotsy raha ny fitantaran’ireo nanatri-maso. Voalaza fa nirimorimo be ity fiara ity. Saika hirifatra hitsoaka ny mpamilin’ilay fiara saingy noho ny olana ara-teknika nahavoa ilay fiara taorian’ilay fifandonana mafy dia tafajanona tsy afaka nandeha intsony izy. Tamin’izay no nahitan’ireo rehetra nanodidina fa mamo ity lehilahy nitondra fiara ity. Fotoana fohy taorian’ny nitrangan’ny loza dia maty ilay lehilahy nitondra ilay “moto” noho ireo ratra maro nahazo azy. Teo amin’ilay toerana nisehoan’ny loza ihany moa no nanaovana ny fizahana ny nofo mangatsiakan’i R. V. Tapaka ny hatony sy ny lamosiny, ny tongony ary ny tanany. Nisy niongotra koa ny ampahany tamin’ny rantsan-tanany. Fantatra fa nisy sakaosy nisy zavatra samihafa sy fakantsary nomerika teny amin’itompokolahy, saingy tsy hita fa lasan’ireo mpanararaotra.  Araka ny vaovao farany azo dia hiakatra fitsarana anio alatsinainy ilay tovolahy mpamilin’ilay fiara. Manaraka akaiky ny ho fizotry ny fitsarana ny fianakavian’ny maty satria manana ahiahy ny amin’ny fihetsiky ny havan’ilay nitondra ny fiara ka andrasana izay ho tohin’ity raharaha iray ity.

 

RTT

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vakiana fotsiny ianareo e !

Mifanisika ny hiady seza ho lasa filoha ny mpanao politika maro, izay tsy vitsy ny mitifitra lanitra mba hahavoazana tendrombohitra.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tournoi Rugby MazavalohaTfma Flesy sy 3Fb no hanao famaranana

Nikarakara “Tournoi Rugby” tetsy amin’ny kianjan’i Malacam Antanimena nanomboka omaly alahady 5 aogositra ny fikambanana Mazavaloha tarihan’ny filohany Rabarinala Gilbert.

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety U 14 sy Vétéran - AnalamangaMb2All , Dtsc , Jcba ary ny Bbcm no tompondaka

Tontosa omaly tolakandro tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina ireo lalao famaranana 4, sokajy U 14 zazalahy sy zazavavy ary sokajy veteran lahy sy vavy ihany koa.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra – Poule des AsNy Fosa Juniors no nibata fandresena voalohany

Ny ekipan’ny Fosa Juniors Boeny no nibata fandresena voalohany tamin’ny lalao “Poule des As Champions League Malagasy 2018”. Resiny tamin’ny isa 2-1 tetsy Mahamasina tamin’ny sabotsy 4 aogositra teo ny Elgeco Plus Analamanga mpampiantrano.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny tanora mpanao rugbyHanao fihetsehana hanesorana ny filohan’ny FMR

Taorian’ny fanatanterahana ny hetsika lalao rugby “Coupe de l’independance 2018” D-1 nifanandrinan’ny Savage Rose Antohomadinika sy Kma Antetezana Afovoany (8-8) ka

Tia Tanindranaza0 partages

DJ AngeloNodimandry rehefa narary am-bolana maro

Taitra avokoa ireo olona rehetra nahalala an’i Todizara Angelo fantatry ny maro amin’ny hoe DJ Angelo noho asa maha mpanentana azy amin’ireo trano fandihizana sy lanonana,

 

 ankoatra ny maha mpanentana azy amin’ny onjam-peo iray ao Toamasina. Aretina efa nahazo azy am-bolana maro izao niteraka ny fahafatesany izao, izay aretina nilana fitsaboana tany ivelany na lafo aza nefa tsy nety nahazoany fahazoan-dalana na efa im-betsaka aza no nanao izany izy sy ny fianakaviany. Tsy ny fampandihizana sy ny fanafanana lanonana ihany anefa no nahalalan’ny maro an’ny DJ Angelo, fa mpamoron-kira koa izy ka anisan’ny hira noforoniny ary nampihirany an’i Stephanie ilay hoe “tsinjaka”, izay vao maika nahalalan’ny olona maro azy na teto an-toerana na tany ivelany koa. Niditra tamin’ny resaka politika koa anefa ny DJ Angelo nandritra ny fifidianana ben’ny tanàna sy ny mpanolotsaina farany teo, ka nahalany azy tamin’ny anaran’ny Mapar ho mpanolotsain’ny kaominin’i Toamasina. Mirary fiononana feno ho an’ny vady aman-janany sy ny fianakaviany ny gazety Tia Tanindrazana amin’izao fandaozany ny tany izao.

 

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanimbana ny Jirama tao VavateninaMatahotra hisambotra ireo nahavanon-doza ny zandary

Tsy nitazam-potsiny noho ny fahazaran’ny olona manimba sy mandoro fananam-bahoaka isaky misy ny tsy mahafaly azy ireo ny Jirama Toamasina,

 

 nandritra ny fandoran’ireo andian’olona nisy nitarika noho ny olana tamina herinaratra nandritra ny famaranana ny “mondial” ny 15 jolay farany teo. Ho an’ny jirama Toamasina araka ny fanazavana nomen’ny taleny Atoa Toto Jean de Dieu mantsy dia efa fandorana nomanina iny nitranga tao Vavatenina iny, satria roa volana talohan’io dia efa nisy ny trakta niely tany an-toerana noho io olan’ny herinaratra io, fa ho tonga ny vahoaka handoro ny jirama fa tsy mahafa-po ny tolotra omeny ny mpanjifa. Efa nanao ny ezaka ny hamatsy fitaovana an’i Vavatenina anefa ny Jirama Toamasina saingy voasemban’ny fahasimban’ny tetezana tao Antaratasy izany ka tsy afaka ny fiarabe nitondra ny fitaovana tamin’izay. Raha ny fanazavana azo anefa dia fantatry ny jirama Toamasina fa olona enina no tena atidoha nanao izao fandorana sy fanimbana ny fitaovam-bahoaka tao amin’ny jirama Vavatenina izao; nefa ny tena mahagaga na dia efa mipetraka ara-dalàna aza ny fitoriana teo anivon’ny zandary, dia tsy mety manao ny fisamborana sy fakana am-bavany ireo olona enina ireo ny zandary any an-toerana, fa milaza ny matahotra noho ny toerana misy ireto olona enina ireto eo anivon’ny fiarahamonina ao Vavatenina. Voatery nametraka fangatahana fisamborana teo anivon’ny fitsarana izy ireo ka nahazo izany, saingy tsy manatontosa ny zandary any an-toerana izay tsy fantatra mazava ny antony, manahy kolikoly avo lenta ny jirama nefa fananam-bahoaka izao no potika sy may nataon’ireto olona enina ireto.

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Karazam-bibikely 37, toy ny angelikary, valala,…Azo avadika sakafo mitondra herim-batana

Anisan’ny nandray anjara tamin’ny Tsenabe Fier Mada andiany faha-20 nifarana omaly teny Andohatapenaka ny Concept Mihary, vondrona tanora izay mandalim-pahaizana ao amin’ny departemantan’ny “Hontologie” miantsoroka ny fikarohana mikasika ny bibikely ny ankamaroany.

 

Manome lanja ireny bibikely na “insectes” ireny hiadiana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo. Ao anatin’ny Vovonana “Mikasa” izay mitrandraka voka-pikarohana hiadiavana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo izy ireo, ary miahy azy ny ONN na ny Ofisim-pirenena misahana ny fanjarian-tsakafo. Karazana bibikely 37 no efa fantatra fa azo atao sakafo tsara raha ny fanisana hatreto, anisan’ireny ny valala, ny angelikary araka ny hitana andiana mikaroka eny Tsimbazaza, ary misy ihany koa ny olona efa mihinana zana-dandy amin’ny faritra ambanivohitra sasantsasany, hoy ny fanazavan-dRandrianajaina Tolojanahary, mpandrindra eo anivon’ny Concept Mihary. Afaka nanandrana ny angelinkary izay nitsidika ny tranohevan’izy ireo teny amin’ny Fier Mada. Ny valala, Ohatra, dia fantatra hoe mamotika sy manimba izany hoe loza, indrindra fa any amin’ny faritra Atsimon’ny Nosy, toa an’Androy izay efa nanaovan’izy ireo fikarohana saingy azo trandrahana ho zava-tsoa amin’ny alalan’ny famadihana azy ho sakafo amin’ny endriny samihafa. Lasa famoronan’asa sy mampihena ny fandaniana satria mba tsy hampiasana fanafody ny famonoana sy fanangonana ny valala. 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Horonantsary mamoafadyTratra indray ny manampahefana HVM iray

Efa-bolana mahery kely taorian’ilay fiparitahana sary mamoafady mahakasika mivantana solombavambahoaka vehivavy HVM dia nipoitra indray ny horonantsary hafa,

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Mamoafady

Miarahaba Jean a, izaho efa tena saika tsy hanoratra aty aminao intsony , fa nahita kosa ny adalan’ireo mpiara-miasa aminao dia tsy mandry ny eritreritra.Oh ry Jean a, fa dia ten any fahefana ve no mahalasa adala sa adala daholo ireo olona nomenao fahefana ireo e…

aiza ve rangahy , na lahy, na vavy, na tanora na efa mahazo taona dia manondrana avokoa.Toa lasa fomba fanaonareo mihitsy ity miboridana maka sary dia aseho vahoaka ity avy eo e.Io ry jean tsy misy fialana bala izany fa raha tsy naka sary ianareo , tsy nivoaka ny sary a…ny resaka hoe fahamailoana sy fitandremana moa efa fantatra fa tsy takatry ny sainareo mihitsy.Ny tena atahorako ry jean amin’izao a..dia sao sanatria lahy ka ny iray amin’ny vady aman-janakao no hamoaka horonantsarimihetsika mamoafady tahaka ny nataon-dry Pepeta be ireny, dia asa fotsiny a…fahafaham-baraka ve hisy mihoatran’izany intsony.Eny e ! mbola mino aho hoe tsy tonga hatrany amin’izany ny adalanareo mianakavy fa mba mitandrema ihany e, ny mpamosavy mandeha mainn’ny alina aza ange misy mahita e..izahay izao vavolombelona mihitsy satria indray alina izay dia nahita tovovavy mpamosavy nisarakorako volo teny Andranonahoatra teny, ka mitandrema ihany Ra jean a.Veloma mandram-pihaona indray ary e…

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandaniana an-dRavalomananaMiomana fatratra ny TIM Atsimo Andrefana

Mitohy foana ny fivorian’ny TIM Antsimo Andrefana ao amin’ny Magro Andaboly Toliara ny 4 aogositra 2018, tarihin’ny mpandrindram-paritra Sazalahy Tsianihy nahitana an’i Toliara I, Toliara II, Morombe, Sakaraha, Ankazoabo, Beroroha, Betioky, Ampanihy ary Benenitra.

 Nambaran’Atoa Sazalahy Tsianihy fa hamafisina ny fanomanana, ny fiatrehana ny fifidianana amin’ny 7 novambra 2018. Mivory isaky ny fokontany TIM ao anatin’ny faritra Atsimo Andrefana ahitana ireo distrika 9 manomboka ny 7 aogositra, hampandaniana ny filoha Marc Ravalomanana  fihodinana voalohany. Ny fivoriana dia ambany fitarihan’ny COM TIM sy ny DIS TIM isaky ny kaominina sy ny distrika. Hanao fifaninanana masina ny TIM manerana ny Nosy hiatrehana ny mpifaninana amin’ny kandidantsika. Ny vitan’ny hafa tsy maintsy vitantsika ary hiorantsika satria isika nitolona nandritra 5 taona mahery tamin’ny fotoana nanaovana antsojay ny Raiamandrenintsika Marc Ravalomanana, hoy ny hafatra nataon’ity mpitarika ity. Asehontsika ny fahalalantsika sy ny fahaizantsika amin’ny fahavononantsika ao anatin’ny firaisankina sy fitiavana satria ny tia fihavanana mahavita soa noho ny ambony fianarana, hoy ny fanambarany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika avo lentaMampiahiahy ny fihetsik’i Zazah Ramandimbiarison

Efa hita soritra sahady ny politika avo lenta fa misy ao ambadiky ny fifidianana filoham-pirenena eto amintsika. Misy olona hita hoe miara-miasa na mifandray amina kandida vitsivitsy, toa an’i Zazah Ramandimbiarison, izay hita niaraka tamin’i José Vianey,

 

Jules Etienne tamin’ny fanambaran’izy ireo ho kandida, saingy izao indray izy miaraka amin’i Jean Ravelonarivo, ary talen’ny fampielezan-kevitra mihitsy. Efa praiminisitra lefitra tamin’ny andron’i Marc Ravalomanana, ary tena nanana ny toerany mihitsy satria nantsoina hoe “supeur minisitre” tamin’izany, ary voalaza ho olona natokisan’ny sehatra iraisam-pirenena sy ny mpamatsy vola ary nampiasainy hatrany. Amin’ny politika sy ny fitantana ny firenena toa an’i Madagasikara rahateo, dia matetika mila olona tena atokisany ankoatra izay mety ho filoha eo ny mpamatsy vola. I Marc Ravalomanana no tsikaritra ho somary nandrava izay elanelana izay tamin’ny alalan’ny fifampiresahana sy fifandresen-dahatra mivantana, saingy nampiasa ireo heverina ho olona afaka mbola hanampy bebe kokoa amin’izany. Ny iraisam-pirenena ve no maniraka an’Atoa Zazah Ramandimbiarison ? Mbola te hilalao ilay hoe olon’ny fianakaviambe iraisam-pirenena sy ny mpamatsy vola ve izy ary hampiasaina hanao “sondage” ireo kandida? Niara-niasa tamin’i Andry Rajoelina anefa ny tenany tamin’ny tetezamita ny 2009, ary niaraha-nahita ny zava-nisy fa tsy naharesy lahatra ny iraisam-pirenena ny diplomasian’ny HAT, ary voasazy ny firenena Malagasy tamin’izay. Notsipahin’ny HAT nesorina tsy ho izy ny taona 2011, izay nesorina tsy ho tale Kabinetran’ny fiadidian’ny tetezamita. Tsy dia heno intsony, ary taty amin’ny 2018 vao tazana niaraka tamina kandida ho filoha vitsivitsy ka tsy hay na fihetsiny sy safidiny manokana izao na misy iraka ampanaovina azy. Na koa hoe mety hanao toy ny tamin’ny 2013 hanolotra kandida iray ireo olona toa efa niarahany, dia ny kandida tohanany ankehitriny izany.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianTotoafo ny fanakianan`ny HVM azy

Lasa lasibatry ny antoko HVM ny praiminisitra lehiben`ny governemanta, Ntsay Christian, tato ho ato.

 Na haino aman-jery mila ranondranony amin`ny fitondrana na eny amin`ny tambajotra serasera dia hasongadina hatrany ny tsy fiandanian’ingahy praiminisitra. Tao aoriana ny famelabelaran`ny IEM nataon`i Andry Rajoelina ny alarobia lasa teo dia sesilany sy totoafo mihitsy ny fanakianana ataon`ny antoko HVM sy ireo mpomba an-dRajaonarimampianina azy. Toa lasa ny praiminisitra indray no fositra amin`izao fotoana ary voalaza fa izy mihitsy no sakana ankehitriny. Raha fehezina dia lazain’izy ireo fa manome tombony ny kandidan’ny Mapar ny lehiben`ny governemanta. Mbola mamy angamba ny fitiavana tany am-boaloahany satria saika voahodidina mangamanga na ny HVM foana izy. Raha vantanina ny resaka dia miara-dia matetika amin’ny filoham-pirenena mitokana zava-bita etsy sy eroa ihany koa. Raha praiminisitry ny marimaritra iraisana sy ny fiaraha-mitantana no sata nametrahana azy teo amin’ny toerany ary voalaza fa napetraka mba hanomana fifidianana mangarahara, andraisan’ny rehetra anjara sy tsy mitanila.  dia mipetraka ny ahiahin’ny maro ankehitriny ary tsy mahatombina intsony ny HVM. Raha vantanina ny resaka, ny mpisolotena an`ingahy Andry Rajoelina, tetsy HCC Ambohidahy nandritra ny fametrahana ireo antontan-taratasy ilaina amin`ny fifidianana filoham-pirenena dia i Andry Herizo Rakotozafy, izay zanak`i Christine Razanamahasoa, depiote sady minisitra Mapar, ary saika ho talen`ny kabinetra an`ny praiminisitra mihitsy. Tsy azo ihodivirana izany ary efa voatsikera ho propagandy mialoha ny fotoana hatrany rahateo ny fitetezam-paritra nataon`i Andry Rajoelina. Tsy hitanila tokoa ve ity praiminisitra hanomana fifidianana ity ?

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

HFI sy ny tarinyHiasa hatrany amin’ny propagandy

Hatreto, tsy mbola nisy fanambarana ofisialy fa natsahatra ny tolona etsy amin’ny 13 mey izay notohizan-dry zareo hetsika ho an’ny fanorenana ifotony na ny HFI sy ireo mpiara-dia aminy na tsy tena nahazaka vahoaka sy niato kely tato anatin’izao

faran’ny herinandro izao. Eo amin’ny paikady kosa dia mizotra amin’ny tanjony ihany ireto mpivoy fanorenana ifotony ireto ary mampiahiahy ny mpanara-baovao ny antony nanateran’izy ireo fitoriana manokana mikasika ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina. Nilaza moa ny filohan’ny antoko politika Tambatra, Pety Rakotoniaina fa tsy nisy na filoham-pirenena teo aloha na ankehitriny ihany koa mamatsy azy ireo saingy tsy misy porofo hita mivaingana hatreto. Ny mpanohana ity tolona ho an’ny fanorenana ifotony ity hafa, toy ny mpikamban’ny antoko RDR, Paul Pody sy ny antoko TIM, Manoela kosa dia niezaka nanely ny faran’ny herinandro teo fa olon’ny Mapar no maro ao amin’ny CENI ary homba ny HVM kosa ny HCC ka hiteraka korontana amin’ny valim-pifidianana. Ny filohan’ny antoko Kintana, Tabera Randriamanantsoa moa nilaza fa paikady faharoa na Plan B an’ireto HFI sy ny tariny ireto ny hitety faritra hampahafantatra ny tolo-dalàmpanorenana avy amin’izy ireo mandritry ny propagandy.  Inona kosa ary izany no tena Plan A ? Hiezaka hampiato fifidianana ve sa hanao izay tsy ahafahan-dRajoelina hilatsaka ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Solonandrasana Mahafaly Olivier “Tafasaraka ny lalana… mila avadika ny pejy”

Isan’ny tompon’andraikitra amin’izay fahombiazana na fahalemen’ny fitondrana ankehitriny ny tenako, hoy ny Praiministra Solonandrasana Mahafaly Olivier raha nivahiny tao amin’ny radio tsy miankina iray omaly atoandro.

 Mpanantaneraka ny politika ny filoham-pirenena ny tenako, ary izy no isan’ny mandray izay heverina fa tokony ho atao na tsia teto amin’ny firenena. Nambarany fa dia “hajaiko hatramin’ny farany ny filoham-pirenena amin’izao. Raha tsy izy aho tsy lasa ministra sy Praiministra. Mila mitandrina izy amin’izay ataony satria misy hatrany ny mpamahan-dalitra amin’ny asa izay ataony”. Ankehitriny, tafasaraka ny lalana satria no esorina aho, saingy tsy midika izany fa ho hamingana azy ny tenako. Mila avadika kosa ny pejy hitondrana ny raharaham-pirenena ankehitriny, ary nilaza ho vonona amin’ny fandraisana anjara amin’izany ny tenany. Tsy mbola namaly kosa i Solonandrasana Mahafaly Olivier na hilatsaka ho fidiana filoham-pirenena. Nambarany kosa fa ilaina fanovana haingana ny lalampanorenana satria tsy mifanaraka amin’ny tena hitondrana ny fampandrosoana ho an’ny firenena ny voarakitra ao. Mikasika ny lalam-pifidianana dia nambaran’i Mahafaly Olivier fa betsaka no torohevitra naroso, saingy izay politikan’ny filoham-pirenena no tsy maintsy tanterahina. Isan’ny olona tena nanao izay heriny ho fanohanana ny filoham-pirenena ny tenako hoy izy ary betsaka no nanaraby azy fa olona mpanompo tsy azo ahodina tao andapa aho tamin’izany. Na ny minisitry ny fanabeazam-pirenena teo aloha, Paul Rabary ihany koa dia nilaza fa “loyal” manaja ny filoha Rajaonarimampianina nanendry azy ny praiminisitra teo aloha Mahafaly Olivier.

 

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHanao fanambarana goavana

Ambohipihaonan’ny mpanohana an’i Marc Ravalomanana ny teny amin’ny Magro Behoririka ny sabotsy 4 aogositra teo. Nitarika izany i Zafilahy Stanislas.

 

Kandida tokoa ny filoha Marc Ravalomanana, ary efa vita sy tomombana avokoa ny antontan-taratasy hirotsahany rehetra, hoy izy. Nambarany koa fa nahemotra ilay hetsika saika natao tao Mahamasina omaly satria tsy tomombana ny taratasy any amin’ny Prefektioran'Antananarivo fa amin’ny manaraka vao ho azo ny fankatoavana.Hanao fanambarana goavana eny Mahamasina ny tenany ato ho ato. Kandidan'ny vahoaka Malagasy fa tsy an'ny TIM fotsiny na ny Magro irery ihany. Ho an’ny solontenan'ny tantsaha manerana ny Nosy dia nampahatsiahy ny tantara sy namotsipotsitra ny famotehana tamin’ny 2009 tamin’ny ankapobeny. Nolazain’izy ireo fa tena niadana ny tantsaha tamin’ny fitondran'i Marc Ravalomanana noho ny fisian'ny fotodrafitrasa sy masomboly sy zezika, indrindra fa ny fandriampahalemana fa nitotongana hatramin’ny 2009, ka tena miandrandra fatratra ny fiverenan-dRavalomanana eo amin’ny fitondrana izy ireo ankehitriny.  Tena sioka tokana sisa andrasana dia efa vonona hifidy ny filoha Marc Ravalomanana ny any amin’ny faritra, hoy ireo solontena avy any Tanambao-Manampotsy, DIANA, ary Anosibe an'Ala.  I Gaona avy ao Moramanga no nilaza fa na dia tsy mitovy firehana politika amin’i Pety Rakotoniaina aza izy dia mankasitraka ny ataony, ary vonona hijoro vavolombelona fa tena nangalatra volam-bahoaka tokoa i Andry Rajoelina tamin’ny  tetezamitatra. Nolazainy fa tsy nisy hita tany amin’ny lalàna mifehy ny fifidianana avokoa ireo vola vidin'ny Air Force1 (23 tapitrisa Euros), ny vola vidin'i Soalala (100 tapitrisa Euros), ny vola avy tany amin’ny QMM (75 tapitrisa Euros) ary lany koa ny vola tahiry tao amin’ny Banky foibe (manodidina ny 2 lavitrisa), kanefa dia zara raha vola kely manodidina ny 15 tapitrisa Euros no nanamboarana ny hopitaly “manarapesta” sy kianja roa.

Toky R

 

La Vérité0 partages

Football - Dax, enfin chez le Kaizer Chiefs après une saga de transfert

Finalement, la longue saga de transfert impliquant l’international Malagasy Andriamirado Aro Andrianarimanana alias Dax a pris fin. Le milieu malagasy de 27ans est bien arrivé dans le pays de l’Arc-en-ciel le weekend dernier pour rejoindre son nouveau club, le Kaizer Chiefs Fc. Dax avait fait l’objet d’un bras de fer entre le club Sud-africain et son club Fosa Juniors Boeny qui affirment, tous les deux, avoir un contrat légal avec le joueur. Le club malagasy a même confisqué le passeport du joueur pour l'empêcher de conclure le transfert. Mais Dax a tout même pu voyager après avoir reçu de nouveaux documents et subira un examen médical et conclura les formalités de son déménagement en Premier League sud-africaine. « Nous avons travaillé dur pour faire en sorte que le joueur arrive en Afrique du Sud », a déclaré Bobby Motaung, Manager  du Kaizer Chiefs, sur le site internet du club. « Nous nous concentrons maintenant sur la finalisation de tous  ses papiers et dossiers médicaux, l’essentiel pour nous et pour les supporteurs, ce qu’il est là avec nous. » Dax a été nommé meilleur joueurs au COSAFA 2018 en Afrique du Sud et a signé son contrat avec le Kaizer lors du tournoi à Polokwane. « Je suis très content d'être ici. J'ai suivi les Kaizer Chiefs de près sur Facebook au cours des dernières semaines », dixit Dax sur la page du club.

 

En 2016, depuis qu’il a joué avec les Fosa Juniors à Madagascar, il a fait huit passes décisives, 3 buts trois fois, élu homme du match sur 24 matches.  Durant la saison 2017/18, il a pu faire dix passes décisives durant le championnat avec 7 buts et six fois élu homme du  match.  Depuis 2015, où il a disputé la compétition africaine avec son club, sur dix matchs, Dax a fait 7 passes décisives et deux buts et deux fois élu homme du match. Avec l’équipe nationale malagasy, l’ancien Fosa a été dix huit fois sélectionnés. Sur 18 matches il a fait huit passes décisives et 7 buts avec la sélection nationale.  Depuis 2014, il a marqué 100 buts sur les 140 matchs  qu’il a joués, au côté des Fosa Juniors. Il a été élu meilleur joueur du tournoi Cosafa Castle Cup 2018 en Afrique du Sud le mois de juin dernier.

 Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Météorologie - Le temps hivernal reviendra à partir de vendredi

Durant la semaine du 6 au 12 août, le temps sera encore sec dans la Grande île. Selon la prévision météorologique, la température maximale variera entre 25 et 26°C. D’ici 4 jours, le temps hivernal reviendra dans le pays, avec la reprise du régime d’alizé modérée jusqu’à dimanche. Pourtant, il fera un peu plus chaud que ces derniers temps. Du temps couvert avec des pluies faibles regagneront la partie Est de Madagascar, tandis que le vent soufflera dans la moitié Nord. Sur les Hautes-terres, la température sera en baisse à partir de vendredi prochain, ramenant le niveau du mercure proche des normales saisonnières en ce mois d’août. 

 

Le pays est actuellement en pleine période hivernale. Ainsi, l’hiver ne prendra fin que le mois prochain. En cette saison, le corps humain est plus fragile. Pourtant, les virus sont très répandus en ce moment. Ils profitent de l’organisme humain pour se développer. D’après un médecin, les maladies de la voie respiratoire sont les plus fréquentes durant la période hivernale, comme la grippe, le rhume, mais aussi les allergies. Afin de rester en bonne santé, lutter contre le froid et la fatigue est primordial. Avant de sortir de la maison, il faut mettre plusieurs couches de vêtements. Il est très important de se couvrir la gorge, la tête, les mains et les pieds. Cependant, il n’est pas bon de surchauffer le logement, mais il faut plutôt l’aérer. Sur ce, il faut ouvrir les fenêtres tous les jours pendant quelques minutes. Ce geste permet d’éviter la pollution de l’air à l’intérieur de la maison et notamment l’intoxication au monoxyde de carbone qui est très dangereuse pour la santé. En outre, il faut manger équilibré et consommer des fruits et légumes. En hiver, à chaque fin de journée de travail, il faut savoir se reposer pour lutter contre la fatigue, puisque le corps en a plus besoin que durant les autres saisons.

  Recueillis par  Anatra R.

La Vérité0 partages

Andry Rajoelina à Alatsinainy Bakaro - « Je ne crains aucun de mes adversaires »

C’était au tour des habitants d’Alatsinainy Bakaro de recevoir la visite du président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar dans le cadre de sa tournée. Une foule immense venue des 14 communes du district d’Andramasina. Cette commune située dans le district d’Andramasina est dont la première localité que l’ex – président de la Transition a visité après sa déclaration de candidature au palais des Sports et de la Culture Mahamasina le 1er août dernier. Plusieurs personnalités ont été aux côtés du leader de l’IEM durant cette visite à l’instar de la députée, Lanto Rakotomanga, le secrétaire national du MAPAR à Analamanga, Hery Rasoamaromaka, ainsi que 8 maires partisans du MAPAR issus d’Andramasina. L’on a également noté la présence remarquée du sénateur Berthin Andriamihaingo, élu dans l’Atsimondrano. Ce dernier n’a pas hésité à exprimer son soutien en faveur d’Andry Rajoelina. Cette rencontre fut l’occasion pour la population de faire part des nombreux maux qu’elle vit  voire  son calvaire au quotidien comme le mauvais état des routes et l’absence d’infrastructures.

 

 A l’écoute  des problèmes 

 « Notre appel a été, certes inopiné, mais vous êtes venus nombreux par amour pour Andry Rajoelina », a souligné Razanakoto Thomas Alphfred, maire d’Andramasina. Selon ses explications, Alatsinainy Bakaro compte 27 000 habitants répartis dans 22 fokontany. Quant à Andramasina, situé à 70km de la Capitale, le district compte 14 communes et 22000 habitants. « Dès que je fus élu maire, j’ai déposé une demande en vue de réhabiliter la route mais je n’ai eu aucune réponse. Nous espérons que vous allez réaliser les travaux nécessaires », a – t – il lancé à l’attention de l’ex – président de la Transition. Il n’a pas oublié de faire part des problèmes des jeunes tout en réitérant le soutien de la population. « Je peux parier que vous obtiendrez 70% des voix », a – t – il encore déclaré. Pour sa part, l’Adjoint au maire de la Commune Sabotsy Ambohitromby a affirmé que « cela fait longtemps que nous vous attendions. Vous êtes notre pilier ».  Les femmes d’Andramasina ont également été représentées. 

 Solutions par l’IEM

 Durant sa prise de parole, Andry Rajoelina a fait part de sa grande joie de pouvoir enfin faire face à la population d’Andramasina tout en expliquant son choix  de visiter en premier la commune Alatsinainy Bakaro après sa déclaration de candidature et motivé par l’amour. « Les paroles ne suffisent pas comme preuve d’amour, il faut des actes », a – t – il affirmé avant de poursuivre que « j’ai entendu tout vos préoccupations. Je suis venu pour vous apporter des solutions et être à l’écoute de vos soucis. Je réaliserai tout ce que je dirais ». Il a brièvement rappelé la période transitoire durant laquelle il a dirigé le pays et qui, malgré l’absence d’aide financière extérieure, a permis la réalisation de nombreuses infrastructures. L’ex – homme fort de la Transition a aussi souligné que le pays a besoin de jeunes patriotes, visionnaires, et audacieux. Par rapport à la prochaine course à la magistrature suprême du pays, il a réitéré que « nous ne sommes pas de ceux qui sont vaincus mais de ceux qui gagnent. Je suis prêt à affronter tous mes adversaires et je ne crains aucun d’eux ». Il a aussi promis d’apporter des solutions à travers l’IEM pour un développement rapide en tenant compte des priorités comme les infrastructures routières et l’insécurité.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Causette des imbéciles

 Sentant venir la victoire certaine du poulain du MAPAR/TGV à la prochaine élection présidentielle du 7 novembre, les caciques aux cravates bleues tremblent de peur. La queue enfouie entre les fesses, tel un chiot pris de panique, l’équipe dirigeante du HVM meurt de frousse. Conscients des horreurs qu’ils ont fait endurer au peuple, en particulier aux anciens « amis » de lutte, les futurs ex-tenants du pouvoir présagent le pire. Certainement, les concitoyens ne leur renouvelleront plus la confiance. Une défaite totale les attend, à moins qu’ils réussissent à traficoter, encore, les résultats des urnes. Reste à savoir… De toute manière, si un tel scénario se produit, ce serait la bagarre générale ! Pour le moment, un accès de délire, le « delirium tremens », sur le lit de la mort, le fait de dire n’importe quoi. Un vrai cauchemar pour la clique de Rivo Rakotovao. Et le leader de la Révolution Orange qui se défend, d’ailleurs, d’être un candidat de parti mais plutôt le porte-drapeau du peuple tout entier, le premier prétendant à la magistrature suprême à avoir déposé sa candidature, subit les animosités barbares avec tous les mots insanes et sauvages de la bande à Rajao. Andry Nirina Rajoelina, le « putschiste » ! Un qualificatif que presque tous les quotidiens, à la solde du régime, égosillent pour fustiger Zandry kely.

Et tout le monde s’étonne ! « De gaga enao ! » A court d’imagination, ces « feuilles de choux » n’ont-ils pas pu dénicher d’autres sujets beaucoup plus intéressants ou dignes d’un journal de classe ? Si tant il est vrai que Rajoelina soit un fauteur de coup d’Etat, quels genres de personnalités devraient-elles être, donc, les Hery Rajaonarimampianina ou les Harry Laurent Rahajason, notre ex-confrère Rolly Mercia, et bien d’autres qui ont sucé, à satiété, la Transition ? Marc Ravalomanana, en personne, n’ose même pas utiliser ce maudit terme à l’endroit de son rival de toujours. Il sait pertinemment qu’il quitta librement le pouvoir après avoir démissionné et l’avait transmis aux Officiers généraux les plus gradés, à l’époque. Il n’y avait eu aucun coup de feu ni un quelconque peloton armé ayant investi de force le palais pour l’extirper de là. Certes, il y avait le soulèvement populaire qui l’obligea à abandonner. Tout comme le « Printemps arabe » de 2011 que d’aucuns ne s’aventureront à le qualifier de coup d’Etat ! Mesdames et messieurs les … journaleux, revoyez vos copies ! Il faut savoir faire la différence entre « soulèvement populaire » et « coup d’Etat ». Essayez de relever le niveau de la manière avec laquelle vous interprétiez la réalité des choses. Soyez au moins honnêtes envers vous-mêmes et cessez de cracher des bêtises ! Les éléments fantoches du HVM s’en prennent également au Premier ministre par des propos délirants. Ils l’accusent de partialité ou de manque de neutralité. Une faute grave pour un chef de l’Administration ! Ayant l’habitude de se baigner dans la médiocratie et l’irrespect des normes, les barons du HVM confondent le bon grain de l’ivraie. A bien des égards, le penseur, un certain Philippe de Chennevières, dit vrai quand il clamait tout haut que « la politique, si elle n’est pas le rêve des génies, est d’ordinaire la causette des imbéciles ».

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Andry Rajoelina - « Nous pouvons rattraper le retard de Madagascar en cinq ans »

L'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, candidat à la présidentielle prévue fin 2018, présente ses objectifs pour Madagascar et affirme être « prêt »

« Je suis un peu fatigué », prévient tout de suite, dans un large sourire, Andry Rajoelina. Depuis que le leader du Mapar a officiellement annoncé sa candidature à l’élection présidentielle, le 1er août, les délégations se succèdent au siège de sa chaîne de télévision Viva, qui abrite également ses locaux de campagne. Entre les élus provinciaux de son parti ou les représentantes d’association des femmes malgaches, l’ancien président de la Transition, entre 2009 et 2014, a quand même trouvé le temps de rencontrer la presse étrangère. Histoire de montrer, une nouvelle fois, qu’il a bien changé et que, cette fois-ci, il est prêt à occuper le fauteuil de la présidence. Jeune Afrique : Vous avez fait une nouvelle démonstration de votre popularité lors de ce premier meeting de campagne organisé à Antananarivo. Comment avez-vous vécu cette journée ? Andry Rajoelina : Avec beaucoup d’émotion. Je n’avais pas rencontré la population de la capitale depuis mon élection en tant que maire en 2007. Cette rencontre était surtout l’occasion de partager ma vision pour le développement de Madagascar. Car être président, cela se prépare et je ne veux plus que le hasard influe sur l’avenir du pays. Depuis 2013, et ma décision de ne pas me présenter aux élections, je me suis préparé, pendant quatre ans et demi, pour être en mesure de réussir mon retour et sauver Madagascar.

 

La présidence semble avoir tenté, jusqu’au bout, d’annuler l’événement. Vous confirmez avoir subi des pressions ? Ce n’est pas la première fois. Depuis que je suis rentré à Madagascar en mars, le pouvoir a toujours tenté de me mettre des bâtons dans les roues. Cela ne m’empêche pas d’aller de l’avant et de proposer mes idées. Dans le cas présent, oui, nous avons effectivement reçu une lettre d’annulation venant du directeur général du palais des sports. Ce qui ne nous a pas empêchés de tenir notre manifestation comme prévu. Vous semblez avoir pris soin de ne jamais mentionner le nom de l’actuel président, Hery Rajaonarimampianina, durant votre discours… Ce n’était pas volontaire, mais je suis ici pour parler de l’avenir du pays, pas de son passé. Je ne reviens pas pour régler des comptes, mais pour redonner l’espoir à la population malgache. Moi aussi, j’ai espéré que l’équipe actuelle puisse relever le pays. Force est de constater que ce n’est pas arrivé. C’est donc pour moi un devoir, et non une  obligation, de me porter aujourd’hui candidat.

Avec quels objectifs ?

Pour pouvoir développer le pays, il faut d’urgence rétablir la sécurité, qu’elle soit alimentaire, judiciaire, foncière… Mais tout est prioritaire actuellement à Madagascar,  touché par le marasme économique, la corruption généralisée ou le chômage des jeunes. D’où la mise en place de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), que j’ai présenté en mai et qui a pour but d’apporter des solutions concrètes aux problèmes que rencontrent au quotidien les Malgaches. Nous voulons rattraper dans les cinq années qui viennent le retard affiché aujourd’hui par le pays. Et je vous assure que c’est possible.

Pourquoi ne pas avoir commencé à réaliser cette vision lorsque vous étiez à la tête de la Transition ? Parce que le contexte était différent. Je devais composer avec les autres tendances politiques représentées au sein de la Transition et faire sans le soutien de nos bailleurs de fonds traditionnels puisque nous étions sous le coup des sanctions de la communauté internationale. Le drame de ce pays, c’est que les différents présidents qui se sont succédé à sa tête n’étaient pas préparés. Et moi le premier. Je n’avais pas de projet validé par la population à l’époque. Aujourd’hui, je suis prêt. Avec l’IEM j’ai un vrai programme et si je m’engage c’est parce que j’ai quelque chose à proposer au peuple malgache. Beaucoup d’experts sont sceptiques, estimant que l’IEM reste, pour l’instant, une coquille vide. Que leur répondez-vous ? C’est faux ! D’importantes étapes ont déjà été franchies pour que cette plate-forme de réflexion soit capable d’apporter les solutions attendues.

 Quand allez-vous  les faire connaître ?

Nous le ferons quand nous le pourrons, c’est-à-dire dès l’ouverture officielle de la campagne électorale, le 6 octobre. Mais je peux déjà vous annoncer que nous allons dévoiler plus d’une centaine de propositions concernant de très nombreux domaines, comme la lutte contre la corruption, l’électrification du pays, etc… Sur ce dernier point, nous disposons de la cartographie complète du pays, qui nous permet de connaître à la fois la puissance installée et les besoins par région. Avec cet outil, nous serons en mesure de doubler les capacités de production du pays dans les cinq ans. Et ce n’est qu’un exemple.

Vous avez déployé d’importants moyens durant la précampagne. Qui paye ?

Je travaille comme entrepreneur depuis l’âge de 19 ans, je dispose donc d’une large partie des montants nécessaires pour faire campagne. Je compte également sur l’aide de la population, avec tous les gens de bonne volonté qui voudront m’aider. L’actuel gouvernement de consensus est dirigé par un Premier ministre de votre camp. Quel est sa mission ? Il doit exiger la neutralité de l’administration pour assurer la transparence des scrutins à venir. Notre priorité est d’aller aux urnes pour enclencher l’alternance démocratique nécessaire au développement de Madagascar, en étant sûrs que les élections soient organisées sans possibilité de détourner le choix de la population. Que répondez-vous à ceux qui, jusque dans votre propre camp, estiment que vous avez fait aveu de faiblesse lors de ces négociations ?

Nous n’étions pas là pour marchander des sièges ou des postes ministériels. Durant les années de la Transition, j’ai vu des politiciens davantage préoccupés par leurs intérêts personnels que par ceux de la population. Madagascar mérite mieux que cela.

Jeune Afrique

La Vérité0 partages

Rn5 A - Début tardif de la réhabilitation

La réhabilitation de la RN5 A longue d’environ 161 km sera pour très bientôt. Les techniciens et responsables chinois chargés des travaux et leurs engins, selon des agents du ministère des Travaux publics,  se trouvent  déjà à Ambilobe depuis la semaine dernière. La pose de la première pierre pour la réhabilitation de cette route se tiendra vraisemblablement d’ici peu à Betsiaka. Le régime actuel fera certainement le tapage à cette cérémonie. Néanmoins, personne n’est dupe sur la visée électorale del’équipe de Hery Rajaonarimampianina en perte de vitesse dans cette partie de l’île. 

« Pendant quatre années, le régime ne s’est soucié guère de ce troncon qui fait souffrir la population, c’est seulement à l’approche de l’éléction présidentielle qu’il compte procéder à la réhabilitation », rouspète un élu local qui, tout comme ses administrés, connait très bien le dessous de ce réveil de la clique à Hery Rajaonarimampianina.

 

 Selon un ingénieur des travaux publics Paul Bert, interrogé sur l’état de cette route avant les années 1980, le problème de cet axe ne se posait pas sur sa configuration structurelle. « Elle était  praticable toute l’année  sans les multiples problèmes causés  par la montée des eaux des rivières de Loky, Manambato et Manankolagna à l’époque  durant la saison des pluies  », a-t-il déclaré. En 1986 et 1987 tous les ponts traversant les rivières citées supra ont été réhabilités par la société Colas mais le problème de crevasse ne cesse de s’accroître car la densité de la circulation ne cesse d’augmenter de jour en jour.  Il importe par ailleurs  de savoir que dans les années 70, le ministère des Travaux publics en partenariat avec des pays étrangers surveillait l’état des routes et entretenait celles-ci notamment les routes non couvertes. On se souvient qu’à cette époque les services des Travaux publics dans les chefs lieux de provinces et dans les districts étaient dotés d’engins et autres matériels pour l’entretien annuel des routes et pistes. 

C’est donc seulement à partir de l’instant où les services du MTP dans toute la Grande île étaient privés de matériels nécessaires à l’entretien des routes que nombre de celles-ci se trouvent sérieusement détériorées notamment dans les régions côtières. Malgré les travaux d’entretien et de traitement des points noirs menés par le MTP et  des sociétés à l’instar de BPE et autres pour les usagers, la  RN5 A est un vrai calvaire durant la période des pluies. On ne compte plus le nombre d’accidents de circulation survenus sur cette route pendant cette saison. Entre décembre et janvier, des 4x4 et des tracteurs ainsi que des taxis-motos  prennent le risque de faire le trajet Ambilobe- Vohémar  avec des frais allant parfois jusqu’à 200 000 Ar par personne. Avec la réhabilitation de la RN5 A, ce sera la fin du désenclavement des Régions Diana et Sava durant la période des pluies….

A.Lepêcheur