Les actualités Malgaches du Lundi 06 Mai 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara450 partages

Opérateurs pétroliers : « 140 milliards Ar de RER impayées », selon Hajo Andrianainarivelo

Le bras de fer entre l’Etat et les opérateurs pétroliers à propos de l’affaire JIRAMA et l’approvisionnement en carburants s’accentue. Le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo réagit au communiqué du Groupement des Pétroliers de Madagascar qui remet en cause les résultats de l’audit mené par la Banque mondiale ayant démontré leurs superprofits. Interview exclusive.

Midi Madagasikara : Qu’en pensez-vous de la déclaration du Groupement des Pétroliers de Madagascar qui remet en cause les résultats de l’audit mené par la Banque mondiale ?

Hajo Andrianainarivelo : « La réhabilitation des routes à Madagascar dépend essentiellement des redevances pour l’entretien routier que les opérateurs pétroliers doivent verser à l’Etat à travers le Fonds d’Entretien Routier. Ce communiqué du GPM m’a vraiment étonné. C’est aberrant d’expliquer le coût élevé des carburants par l’état des infrastructures et l’enclavement du pays. C’est une excuse bidon. Un arrêté ministériel pris en 2008 fixe 7% du taux de prélèvement de la Redevance pour l’Entretien Routier (RER) pour les carburants. Pourtant, cette disposition n’a pas été respectée. Je ne comprends par pourquoi on a remplacé un arrêté ministériel par une simple décision qui a fixé une RER forfaitaire de 288 ariary pour l’essence et 129 ariary pour le gasoil. Ce qui ne respecte pas du tout le 7% prévu. Pourtant, depuis 10 ans, l’on vit dans ce complot. Une investigation menée par l’Office Malgache des Hydrocarbures a révélé que les opérateurs pétroliers font un bénéfice de 12 milliards d’Ariary par mois. Si on fait la comparaison avec les autres pays africains, Madagascar est parmi les pays où le coût des carburants est le plus élevé. Au mois de décembre dernier, juste avant les élections, le régime sortant a accordé l’effacement de la RER d’un montant 100 milliards d’Ariary, sous prétexte que l’Etat n’a pas payé les subventions. Par ailleurs, les opérateurs pétroliers ont également refusé de payer 40 milliards d’Ariary en accusant la JIRAMA de n’avoir pas réglé ses dettes. Au total donc, les opérateurs pétroliers ont une RER impayées de 140 milliards d’Ariary. Cela a forcément des impacts négatifs sur la réhabilitation des routes. On peut affirmer qu’ils sont responsables de la dégradation de l’état des routes au pays. L’on force indirectement le peuple malgache à financer les 4 opérateurs pétroliers. Je soutiens ainsi la démarche du président de la République qui entend mettre fin à ce monopole déguisé et cette injustice. Je lance d’ailleurs un appel à l’endroit de tous les Malgaches afin de soutenir cette action afin de changer cette triste réalité et de faire preuve de compréhension. Dans leur communiqué, les pétroliers ne jouent pas la carte de la transparence. Ils ne contredisent pas non plus les statistiques et les marges de vente que le président de la République a  révélée au Palais des Sports de Mahamasina. Ils se contentent juste de dénigrer les résultats de l’audit de la Banque mondiale. Nul n’ignore pourtant que s’ils ont payé ce qu’ils doivent à l’Etat, l’on ne serait pas dans cette situation aujourd’hui. Avant de forcer l’Etat à payer leurs subventions et de réduire le taux de redevances, les opérateurs pétroliers devraient se demander s’ils ont respecté leurs engagements ».

M.M : Jusqu’où ce bras de fer pourrait donc aller ? Et quelle solution proposez-vous pour résoudre ce problème ?

H.A : « Il est désormais temps de prioriser les intérêts du peuple malgache. L’unique solution c’est le respect de la loi et du cadre légal, de faire l’objet d’une transparence pour les marges de vente et de songer enfin aux intérêts du peuple malgache. L’audit mené par la Banque mondiale démontre que la structure des prix actuelle n’est pas normale. Elle détruit l’économie de Madagascar et prend en otage la population. Désormais, le Ministère que je dirige n’acceptera plus le retard dans le paiement des RER. Nous envisageons aussi d’élaborer une nouvelle loi régissant le Fonds d’Entretien Routier pour mettre en place un Fonds routier. Cette nouvelle loi prévoit un taux d’intérêts et/ou des sanctions pour chaque retard de paiement des taxes. En tout cas, l’Etat ne fera pas machine arrière. Le taux de prélèvement de 7% doit être appliqué et respecté. Pour l’heure, les pourparlers sont encore en cours. Le président Andry Rajoelina s’est engagé à prendre en main cette affaire. Nous, on lui fait confiance. Etant un vrai patriote, il fera certainement tout pour défendre les intérêts des Malgaches ».

Propos recueillis par Davis R

Midi Madagasikara16 partages

Football : Luxembourg- Madagascar, le match des extrêmes !

L’affiche du match opposant le Luxembourg à Madagascar.

Il n’y a pas photo entre les moyens des Luxembourgeois et des Barea qui vont s’affronter en amical le 2 juin prochain dans le cadre de la préparation de Madagascar pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 du 21 juin au 19 juillet en Egypte.

Si l’affiche du match envoyée par notre ami « Plâtre » Justin Randriantsoaray montre déjà combien le football luxembourgeois est soutenu par une poule de sponsors, il n’en est rien des Barea.

Mais la différence entre les deux pays est flagrante rien qu’en comparant le SMIC qui est de 2071 dollars pour le Luxembourg contre 50 dollars pour Madagascar et encore il s’agit du dernier chiffre remis au goût du jour par le Président Andry Rajoelina.

En termes de PIB par habitant, le Luxembourg se trouve en première place mondiale avec 112 846 dollars tandis que Madagascar qui est le quatrième pays le plus pauvre de la planète n’a que 424 dollars.

C’est dire la grosse différence entre ces pays. Même au classement FIFA le Luxembourg se trouve à la 86ème place tandis que Madagascar est aujourd’hui au 107ème rang.

Comme le football n’est pas aussi mathématique, on espère que les Barea sauront faire face à ce match surtout après l’annonce de l’arrivée de certains joueurs locaux qui auront à cœur de montrer qu’ils ont du talent si toutefois Nicolas Dupuis consente à les aligner.

Qui sait car au bout, il y a un mirobolant contrat à gagner si d’aventure Tsito, Toby, Mamy Gervais, Joma, Baggio ou Leda parviendront à taper dans l’œil d’un sélectionneur européen. Eh oui !

Parfois, il faut faire preuve de réalisme doublé d’une volonté d’aller de l’avant.

Clément RABARY

Midi Madagasikara15 partages

MPTDN : Bientôt le nouveau produit « Poste Money »

Le ministre Christian Ramarolahy.

Le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique Christian Ramarolahy a effectué jeudi dernier une visite de travail aux locaux du poste à Antaninarenina. Une visite au cours de laquelle ce membre du gouvernement a annoncé la rénovation imminente des locaux en question. D’après le ministre Christian Ramarolahy, les autres locaux de la  Poste malgache  en provinces feront également l’objet de rénovation. Il a saisi l’occasion pour laisser entendre que la  Poste malgache  va bientôt officialiser un nouveau produit qu’est le « Poste Money ». La  Poste malgache  va ainsi investir dans les transferts d’argent à l’instar des opérateurs téléphoniques qui y sont déjà présents.

Carburant. L’occasion a été également saisie par le ministre Christian Ramarolahy de s’exprimer sur la position du gouvernement dont il fait partie par rapport aux prix de carburants à Madagascar. Selon lui, les pétroliers ne jouent pas la transparence dans la fixation du prix à la pompe. Il  a fait savoir qu’une enquête est déjà en cours pour connaître la vérité sur la structure du prix de carburants dans le pays. Le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique a annoncé que la JIRAMA va pouvoir importer directement de carburant. « Cela aura certainement un impact positif sur les charges financières de cette société d’Etat. », a-t-il déclaré.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara10 partages

Abrogation des décrets présidentiels : Le référendum du 27 mai officiellement abandonné

Le TGV du développement ne fera pas marche arrière.

A l’image d’un « foudia madagascariensis » qui se pose sur un roseau, le président de la République plie mais ne rompt pas.

Lors du conseil des ministres du 3 mai dernier, le décret n°2019-790 du 19 avril 2019 portant convocation des électeurs pour un référendum portant révision de certains articles de la Constitution a été abrogé. Il en est de même du décret n°2019-791 du 19 avril 2019 fixant le projet de révision et la question à poser aux électeurs pour le référendum du 27 mai 2019. C’est la conséquence logique du Non de la HCC au référendum constitutionnel prévu d’être jumelé avec les législatives.

Opportunisme. Quand bien même l’Avis de la HCC n’aurait pas de caractère contraignant ni de force exécutoire, le locataire d’Iavoloha a décidé de s’y conformer par considération envers l’institution devant laquelle il avait fait, urbi et orbi, le serment de veiller au respect de la Constitution comme à la prunelle de ses yeux. Par son acquiescement, le président de la République coupe aussi l’herbe sous le pied de ceux qui pourraient le taxer d’opportunisme juridique en ne disant mot lorsque le verdict du juge constitutionnel lui est favorable, pour l’accuser au contraire de tous les maux quand ça ne l’arrange pas.

Départ reporté. En fait, l’Avis de la HCC concernant le projet de référendum du 27 mai dérange moins la personne d’Andry Rajoelina que le TGV du développement qu’il veut mettre rapidement sur les rails. « La décentralisation effective devra encore attendre », a-t-il posté sur Facebook. Laissant entendre par là que le TGV ne fera pas marche arrière mais que le départ est juste reporté. Probablement au lendemain des législatives du 27 mai à l’issue desquelles le pouvoir en place compte dégager ou former une majorité dans la perspective de se conformer à l’article 162 alinéa 2 de la Constitution qui prévoit que « Le projet ou la proposition de révision n’est adopté qu’à la majorité des trois quarts des membres de l’Assemblée nationale et du Sénat ».

Acte de décès. Dans l’hypothèse d’une majorité présidentielle à Tsimbazaza, les membres de la Chambre haute signeront-ils leur acte de décès ? En effet, le président de la République a réitéré sa détermination de rayer le Sénat de la carte des institutions pour réaffecter son budget à des fins plus utiles comme la création d’autres établissements universitaires. De l’avis des uns, les sénateurs à majorité HVM n’accepteront pas de se saborder.  D’autres de rappeler qu’ils n’ont pas fait blocage à la loi déléguant le pouvoir de légiférer au président de la République. De toute façon, en cas de velléité de s’accrocher mordicus à leurs sièges, les « loholona » risquent d’être pointés  du doigt par l’opinion. Tout particulièrement par les jeunes bacheliers qui ne pourront pas s’inscrire dans les universités publiques existantes. En somme (c’est le cas de le dire), l’ouverture de nouveaux établissements augmentera la capacité d’accueil dans l’enseignement supérieur public.

Jurisprudence. En tout état de cause, Andry Rajoelina plie mais ne rompt pas. Après le SMIG à 200.000 Ar., le précurseur de l’IEM entend tenir son autre « velirano » de supprimer le Sénat. Quel serait l’Avis de la HCC s’il venait à abroger le tiers des membres de la Chambre haute qui fait partie du quota du président de la République ? Il est peu probable que le juge constitutionnel opère un revirement de jurisprudence par rapport au précédent créé par Marc Ravalomanana qui avait limogé en 2002, les sénateurs nommés par l’Amiral alors qu’il leur restait encore 4 ans de mandat.

R.O

Midi Madagasikara9 partages

Antsirabe : Une ville en dégradation continue depuis l’ère Razanakolona Paul

Les ordures entassées partout.

Avec des salaires impayés depuis plusieurs mois, les employés de la Commune  urbaine d’Antsirabe crient famine. Face à l’inertie du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation pour régler les problèmes, ils lancent un  appel au Président Andry Rajoelina pour que ce dernier prenne les choses en main. En attendant, les employés sont en grève générale et la ville est très mal gérée sur tous les plans.

La  Ville d’Eaux n’est plus la même depuis le règne de l’actuel maire Razanakolona.  Les vacanciers de  Pâques  ont pu découvrir une ville en  nette dégradation où les routes ne sont plus réhabilitées et les ordures entassées partout.

Laisser-aller

Figurant parmi les plus grandes agglomérations  industrielles de Madagascar, Antsirabe a toujours été une ville propre, calme et disposant d’une qualité de vie unique en son genre  .  Une réputation qui n’est plus de mise ces derniers temps, en raison du laisser-aller dans la gestion de la ville. En effet, avec des routes qui sont pires que les pistes rurales dans certains axes de la ville, il y est de plus en plus difficile de circuler en voiture, en pousse-pousse,  à moto et même à bicyclette.  Avec un maire contesté depuis des années, mais  encore en place  jusqu’à maintenant la Commune Urbaine d’Antsirabe n’arrive plus à assurer convenablement les services publics. L’amoncellement des ordures constaté partout constitue l’une des preuves de cette absence manifeste d’entretien de la ville.

La plupart des rues de la Ville d’ Eaux sont devenues des pistes….  rurales.

Détournement

Sur le plan financier, le maire Razanakolona Paul est accusé de tous les maux non seulement par les employés de la Commune mais également par d’autres entités comme les opérateurs économiques et la société civile.  On parle notamment des cas de détournements et d’utilisation abusive de quittances non réglementaires qui ne passent pas par le circuit normal de la trésorerie publique. Sans compter le non-paiement des salaires des employés de la commune depuis des mois. Cela a, d’ailleurs, provoqué une grève générale qui a complètement paralysé  l’administration communale.

Un maire contesté depuis des mois.

Inertie

En tout cas, la population se pose actuellement des questions sur l’inertie des pouvoirs publics face aux agissements du maire. A deux reprises, le Conseil communal a voté pour sa destitution mais le ministère de l’Intérieur n’entérine toujours pas cette décision.  Selon certaines sources, la Présidence de la République aurait déjà prix les choses en main en envisageant la mise en place d’une délégation spéciale. Des entretiens ont déjà eu lieu pour la nomination d’un PDS afin de  remplacer Razanakolona Paul, mais le processus a finalement échoué. Selon certaines sources, cet échec est dû  à la pression politique du MMM, un parti politique qui a soutenu le Président Andry Rajoelina lors des élections présidentielles.  Ce dernier n’a-t-il finalement pas toutes  les latitudes pour décider ce qui est bien pour le pays ? La question se pose car vu  l’état de délabrement actuel de la ville d’Antsirabe, le changement est plus que jamais demandé par la population. Aux dernières nouvelles, l’on append que le Commandant du groupement de la Gendarmerie nationale d’Antsirabe a récemment évoqué cette histoire de fausses quittances. Par ailleurs des employés de la CUA dont la majorité poursuit  encore  la grève générale effectuent des démarches auprès du pôle anti-corruption.  On apprend également que le Président Andry Rajoelina  a décidé de suivre de près ce dossier.

R.Edmond.

Midi Madagasikara6 partages

Analamahitsy : Trois policiers incarcérés pour complicité d’évasion

Déféré au Parquet samedi 04 mai, trois policiers dont une femme ont été placés sous mandat de dépôt à Antanimora. Ils sont poursuivis pour complicité d’évasion d’un prévenu impliqué dans une affaire de vol avec effraction. Selon l’information émanant de la police nationale, ces policiers sont des éléments du commissariat de la sécurité publique d’Analamahitsy. Ils étaient chargés du défèrement des deux présumés voleurs au tribunal Anosy. En effet, le tribunal a décidé d’envoyer les suspects à la prison Antanimora. Selon la pratique chez  les  forces de l’ordre, les éléments qui s’occupent du défèrement eux-mêmes doivent emmener les prévenus en prison.  Cette fois-ci, l’un de ces deux prévenus  seulement est arrivé à Antanimora, le deuxième aurait disparu durant le trajet. De ce fait, le Ministère de la  Sécurité  publique a décidé d’ouvrir une enquête pour suspicion de complice d’évasion à l’endroit de ces trois policiers. L’enquête a alors débouché sur leur détention préventive. Ainsi, la détermination de la police nationale  à ne plus tolérer   le non-respect de la discipline a été de nouveau confirmée . Le cas de ces policiers d’Analamahitsy nous rappelle  celui d’un commissaire de police à Maevatanàna. Fortement suspecté de complicité avec des « dahalo », il est placé  sous mandat de dépôt à Mahajanga depuis jeudi dernier. Un avis de recherche est déjà lancé à l’encontre du  prévenu  déclaré évadé  susmentionné.

T.M.

Midi Madagasikara4 partages

Marc Ravalomanana : Non à des députés corrompus et versatiles

Le président national du TIM samedi dernier à Ambohijatovo.

La campagne électorale dans le cadre des Législatives du 27 mai s’ouvre aujourd’hui pour durer 20 jours. 803 candidats sont en lice pour 151 postes de député à l’Assemblée nationale. Pour les candidats du TIM, ils ont été présentés officiellement avant-hier à Ambohijatovo par leur chef de file Marc Ravalomanana qui leur a également donné son « Tso-drano ». Dans son discours, le président national du TIM a déclaré que Madagascar a besoin d’une Assemblée nationale responsable et des députés qui font leur travail en évitant la corruption et la trahison politique. « Les futurs députés doivent être capables de voter les lois dans l’intérêt du peuple malgache. Ils ne doivent pas pourtant se contenter d’adopter les projets de loi proposés par le gouvernement. Ils doivent également faire des propositions de loi. », a-t-il martelé.

Neutralité de l’Administration. Du côté de la Commission Electorale Nationale Indépendante,  les préparatifs se poursuivent.  Les imprimés sensibles sont déjà prêts à être distribués au niveau des districts et des bureaux de vote. Par ailleurs, après la formation des formateurs dispensée au niveau de ses démembrements, la CENI s’attèle depuis quelques jours à la sensibilisation et à la mobilisation des partis politiques sur leurs responsabilités et les lois électorales. Force est également de constater que l’organe chargé de l’organisation des élections ne cesse ces derniers temps de mettre l’accent sur la neutralité de l’Administration dans le processus en cours. A rappeler que la liste électorale à utiliser pour le scrutin du 27 mai sera définitivement arrêtée le 15 mai prochain.

R. Eugène

Midi Madagasikara4 partages

Palais des sports Mahamasina : Mahaleo chante à guichets fermés

Dama et Dadah toujours sur le même diapason avec leur public.

Presque un demi-siècle au compteur, mais ils font toujours aussi fort qu’à leurs débuts. Pour la énième fois, le groupe légendaire Mahaleo investit le palais des sports  et chante à guichets fermés.

Fédérateur un jour, fédérateur toujours! Groupe légendaire de son état, Mahaleo  ne cesse de séduire le public malgache. Toute génération confondue, petits et grands, jeunes et vieux, hommes, femmes et enfants ont répondu présents hier. Histoire de  pouvoir vivre l’ambiance bonne enfant qui fait le renom du groupe, les inconditionnels ne se sont pas fait prier pour chanter en chœur avec les grands gaillards.

Fafah, le grand absent. Avec l’absence de Fafah, Dama et ses compères ont quand même accompli leur mission. Gardant toujours la communion avec son public à son summum. C’est Ony du Mahaleo zandriny qui vient grossir les rangs au même titre de Kaloina, cette jeune Antsirabéenne qui a bien du talent à revendre. Si Fafah n’a pas pu répondre présent  à l’évènement,  il a démontré qu’il est de tout cœur avec ses frères d’armes et ses inconditionnels. Rap ailleurs, le frère du chanteur a rassuré la salle en faisant un direct sur grand écran.

Communion. En dépit de tout cela, les convives n’ont pas hésité à créer avec leurs idoles un instant magique en musique.  Comme à chacune de leurs apparitions, ils ont partagé avec le public des moments inédits en interprétant leurs chansons connues de tous à l’instar de « Nahoana kay », « Tsara tso-drano » et  « Manembona ». En prenant le titre « Somambisamby » comme thème par excellence, Mahaleo fait déjà un clin d’œil à ses fans pour la célébration très prochaine des 50 ans du groupe.  Ambassadeur par excellence de la musique folk, country et variété, Mahaleo fait partie des rares artistes à avoir traversé les épopées et forgé une notoriété au fil des ans.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara3 partages

Grand Sud : La journée de la presse célébrée à Ihosy

La Journée Mondiale pour la Liberté de la Presse du Grand Sud fut célébrée le 3  mai à Ihosy. Cette ville fut choisie, de par sa situation géographique, pour réunir les journalistes des deux provinces : Fianarantsoa et Tuléar. Elles comptent  sept régions : Anôsy, Androy, Région Sud-Ouest, Région Sud- Est, Haute Matsiatra, Ihosy, Menabe. Quatre-vingt journalistes, professionnels des médias, publics et privés se sont donné rendez-vous à Ihosy. A part le programme routinier de cette célébration annuelle, il y a une déclaration que les journalistes du Grand Sud ont confectionnée d’un commun accord après un bref «  brainstorming ». Elle renferme des revendications, des frustrations contenues depuis longtemps. Ils ont remarqué les mêmes journalistes qui sont appelés au cours d’un déplacement officiel. D’autant plus que  ceux de la Capitale, 600 sur 1000, sont tout près du pouvoir, donc sollicités en premier. Pourquoi ne pas mettre les journalistes sur un  pied d’égalité, sans distinction de provenance, public ou privé ? Que fait l’OJM face à cette discrimination ? Les journalistes hors de la Capitale sont considérés comme des journalistes de seconde zone, conséquence d’un  complexe de supériorité du « Rat des Villes ». Les articles en provenance des régions n’obtiennent pas de place pour la parution ou diffusion en temps utile. Ceux de la Capitale occupent les places en priorité. Les formations en renforcement de capacité, financées par les organismes internationaux (FES, GIZ, UNESCO, TI-IM) se déroulent parfois dans la capitale. A quand pour les Provinces ? Pour contourner  les pressions, la déclaration conseille d’exercer son métier dans un cadre légal. Le bon journaliste doit améliorer sa technique journalistique et offrir des informations de bonne qualité, sans susciter de polémique.

Charles RAZA

Midi Madagasikara1 partages

Football- Telma Coupe de Madagascar : USCAF et Fosa Juniors en demies

L’USCAF poursuit sa route avec des ambitions toujours grandissantes.

Pas de surprise hier lors des quarts de finale de la Telma Coupe de Madagascar d’hier à Mahamasina avec la victoire de l’USCAF devant la vaillante équipe du COSTM mais aussi celle de Fosa Juniors qui a, comme à son habitude, pris l’ascendant devant JET Mada au retour des vestiaires.

Ouf de soulagement pour l’USCAF qui a connu une fin de match très difficile après avoir ouvert le score en premier face aux Tuléarois du COSTM.Mais le jeu du COSTM s’améliora au fil des minutes après que Tino répondit à Nojy de l’USCAF pour niveler le score par 2 à 2 et obligeant dans un premier temps les gars de la CUA à aller aux prolongations.

COSTM en difficulté. Et là aussi, on assista au même scénario quand Raby marqua pour la CUA mais à deux minutes de la fin des prolongations, Sino profita d’un cafouillage dans la surface tananarivienne pour marquer le but d’égalisation de 3 à 3.

Mais l’expérience de l’USCAF a pris le dessus  lors de la séance de tirs aux buts  en marquant 4 tirs contre 2 pour les infortunés Tuléarois qui sortent néanmoins par la grande porte compte tenu des difficultés qu’il a rencontrées avec ce déplacement à Tana où l’argent n’a été réuni sur une quête que mercredi dernier. Et ce n’est pas tout parce que 4 joueurs n’ont pas été libérés par leurs employeurs chinois et karana que le vendredi pour rejoindre Tana le samedi.

Ajoutez à cela le fait qu’ils n’ont pas manifestement pris la précaution de s’entraîner à cette séance de tirs aux buts  et vous conviendrez que finalement ils n’ont fait que parler leur talent et se hisser à ce stade de la compétition.

Doublé Fosa. Dans l’autre match, JET Mada a dominé la première période pour marquer en premier grâce à Yves (40ème). Une mi-temps où on a encore vu un Tsito des grands jours mais de toute évidence le coach majungais Bob Kootwij a retenu la leçon en chamboulant sa formation et fermer les ailes par le biais de Théodin à droite et Elefoni à gauche.

Quand la rentrée de Carlos ne donna rien puisque contre toute attente, c’est Fosa qui a pris l’initiative des opérations car dès la 47ème, Sambatra obligea le gardien Joma à commettre l’irréparable et offrir le penalty que Baggio s’empressa de transformer avec une facilité déconcertante.

Le même Baggio servit idéalement Fetra à l’entrée de la surface qui marqua le but de la victoire (51è).

Du coup, il n’y a plus de match sinon quelques accrochages émaillés par des erreurs d’arbitrage mais au bout la victoire est revenue à l’équipe qui le voulait le plus notamment au Fosa plus que jamais favori de cette épreuve voire même vers un doublé coupe et ligue des champions.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

On prend les mêmes et on recommence ?

A vos marques, prêts, partez… ! Et puis, non ! Ce jour est, certes, celui indiqué pour le début de la campagne pour les législatives, mais nul besoin de regarder les starting-blocks, ni d’attendre le coup de feu en guise de signal de départ, car la campagne a bel et bien déjà commencé, depuis des semaines.

 

On prend les mêmes et on recommence ?

 

Comme la précampagne – que nombre de citoyens considèrent, à tort ou à raison, comme un faux départ – est entourée d’un flou pour ne pas dire un vide juridique, elle ouvre la voie à toutes les interprétations, même si du côté de la CENI, des explications ont été apportées. Sur le terrain, le constat est le même : on peut quasiment tout faire, sauf dire « votez pour … ». Mais le rideau est maintenant tombé sur la précampagne. Place aux choses sérieuses.

Nous voilà donc replongés dans l’atmosphère de la campagne électorale, cinq mois après celle du second tour de la présidentielle, en décembre 2018. Alors, on prend les mêmes et on recommence ? Car bien que la présidentielle ait déjà eu lieu, le désigné vainqueur semble continuer à faire campagne. La partie adverse, pour sa part, admet avoir perdu l’aller, mais annonce un « retour gagnant » en faisant élire le maximum de ses poulains aux législatives. On assiste donc à une nouvelle course, mais le tracé semble être le même. Aura-t-on besoin de recourir à la photo finish pour déterminer le vainqueur ? Peut-être pas, mais dans tous les cas, les dés sont loin d’être jetés pour les plus de 800 candidats en lice. Les candidatures sous la bannière orange et celles des cravates rouges, ne sont pas les seules à vouloir se frayer un chemin vers Tsimbazaza. Des candidats indépendants pourraient jouer les trouble-fêtes, préviennent certains. Mais ne nous y méprenons pas, car nombreux parmi les « indépendants » ne sont pas pour autant des candidats « sans étiquettes », loin de là. Ils pourraient trouver très rapidement leur voie pour grossir les rangs d’un camp, ou d’un autre.  On prend les mêmes – ou presque, et on recommence.

Pour les trois semaines à venir, l’heure est aux sonorisations mobiles bruyantes, aux crapahutages dans les dédales insalubres des bas quartiers, aux affiches plus ou moins convaincantes, aux T-shirts  que les passants s’arracheront, et peut-être aux chansons-hymnes qu’on semble avoir déjà entendu. Bref, on prend les mêmes et on recommence ! A l’électeur donc de séparer le bon grain de l’ivraie. A moins qu’ils ne soient tous, ou presque, de l’espèce cette graminée toxique qui risque de gâter la récolte…

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Ifanadiana : Trano maherin’ny 150, may kila forehitry ny afo

Nitrangana hain-trano nahatsiravina indray tao an-tampon-tanànan’ Ifanadiana, afak’omaly alina. Nanomboka tamin’ny sivy ora ny firehetana. Noho ny tsy fisian’ny mpamonjy voina any an-toerana, dia nifarimbona namono ny afo tamin’ izay teo am-pelan-tanany ny mponina teo an-tanàna, ka ora maromaro taty aoriana vao maty tanteraka ny afo. Araka ny vaovao voaray farany, dia trano maherin’ny 150 no may kila forehitry ny afo tanteraka tamin’ity hain-trano ity. Raha ny fantatra, dia ny tanàna akaikin’ny Cnaps sy ambanin’ny fiangonana Katolika no tena lasibatry ny afo. Nandritra ny firehetana, dia navoaky ny olona teny an-dalambe avokoa ny entana tamin’ireo trano nirehitra sy teo amin’ireo trano manodidina, ka tapaka tanteraka vokatr’izany ny fifamoivoizana tamin’ny lalam-pirenena faha-25, ny alin’io mandra-marainan’ny andro.

Eric Manitrisa

Madagate1 partages

Madagascar. Le Colonel Fidy nommé Directeur général de l’OTME

En fait son nom complet est Fidimalala Norbert Razafiarison. Mais tout le monde le connaît sous le pseudonyme de Colonel Fidy. Il a été nommé en conseil des ministres du vendredi 3 mai 2019, Directeur général de l’OTME (Office des Transmissions Militaires de l’État), un organisme directement rattaché à la Présidence de Madagascar. Qui est le Colonel Fidy, à ne pas confondre avec le Général Andrianafidisoa alias Général Fidy, emprisonné, lui, par Marc Ravalomanana ?

Il a fait sa première apparition en public au côté du leader de la révolution orange de 2009 sur l’avenue de l’Indépendanceet est devenu l’aide de camp du président Andry durant toute la période de Transition. Sous l’ère Rajaonarimampianina, il a été affecté (écarté est le mot exact) à Antsiranana, sans aucune fonction précise. Un acte de dirigeants irresponsables qui n’utilisent jamais les ressources véritables de leur pays, et qui finissent avec 8% au premier tour. Personne ne le pleurera et ses « amis » le fuient jusqu’à refuser de se présenter sous le nom de son parti (pour ne jamais revenir) Hvm dans un mandat électif. Car le Colonel Fidy, ce n’est pas n’importe qui au sein de l’armée malagasy.

Logo et devise de la SEMIPI : SAVOIR-FAIRE, SAGESSE, VICTOIRE

Car il a commencé sa carrière de militaire à Fianarantsoa, en tant qu’enfant de troupe à la SEMIPI (« Sekoly Miaramilam-pirenena ») École militaire nationale, nom donné, en 1965, à celle qu’on avait appelée, au début, le 25 mai 1923, « Sekolin’ny Miaramila kely » (École des petits soldats appelés aussi enfants soldats). Il est ensuite passé à Antsirabe pour être formé à l'ENSOA (École nationale des Sous-officiers de l'armée malagasy).

Le petit Fidy a poursuivi sa route d’homme en treillis pour faire partie des sortants de la IXème promotion spécialisée de l’Académie militaire d’Antsirabe (ACMIL).

Spécialisé en quoi diriez-vous ? L’actuel Colonel Fidy a été formé en ex-Urss, plus précisément à l’École militaire d'Odessa où il ressort diplômé de commandement tactique des troupes de blindés. Il a été parmi les militaires internationaux qui ont participé à une mission de maintien de la paix au Darfour, à l’Ouest du Soudan ; il a également suivi une formation approfondie à la DIRISI (Direction Interarmées des Réseaux d’Infrastructure et des Systèmes d’Information) de l’île de La Réunion.

Jeannot Ramambazafy

Midi Madagasikara0 partages

Trafiquants d’espèces protégées : La liberté au prix de bicyclettes, de GPS et de costumes

Les espèces endémiques malgaches sont en danger d’extinction.

Des trafiquants de tortues endémiques de Madagascar arrêtés à l’aéroport d’Ivato ont été remis en liberté grâce (à cause du, c’est selon) au principe de la transaction avant jugement.

La liberté n’a pas coûté grand-chose pour des trafiquants étrangers qui ont été appréhendées avec des tortues endémiques de Madagascar à l’aéroport d’Ivato. Détenus après la saisine des animaux devant être exportés illicitement à l’étranger, les trafiquants notoires ont retrouvé la liberté si l’on se base sur les explications données par Alexandre Georget, ministre de l’Environnement et du  Développement durable. «  Outre la remise des tortues dans leur milieu naturel et la mise sous les verrous des malfrats, le ministère a opté pour la mise en application du principe de la transaction avant jugement » a noté le ministre. Un principe qui consiste à « rendre la liberté aux trafiquants à condition qu’ils offrent quelque chose pour le pays« . « Le ministère a initié le principe et c’est tout gagnant. On a appréhendé les tortues qui allaient être exportées illégalement. Mais on a également contraint les trafiquants à payer par le biais de dons de matériels ou d’outils devant servir à la sauvegarde de l’environnement à Madagascar en échange de leur liberté » a renchéri le numéro du ministère de l’Environnement. Ce qui a permis aux ministères d’avoir « 94 bicyclettes, 24 GPS et de 84 costumes devant servir pour la parade du 26 juin prochain » d’après toujours les explications d’Alexandre Georget.

Mauvais signal. Deux faits majeurs constituent la réaction face à la mise en application du principe de transaction avant jugement. Le premier étant la similitude aux faits de corruption. Interrogé sur la question, le ministre de l’Environnement durable de noter : «  Le principe de transaction avant jugement est permis et encouragé par la loi malgache« . En d’autres termes, ladite loi est favorable à la remise en liberté de trafiquants à condition  que ceux-ci paient  une certaine  « caution » à l’Etat  malgache. L’autre fait marquant de la situation – et plus grave selon certains observateurs – c’est qu’au lieu de dissuader les trafiquants, le principe sonne plus comme « une mesure incitative ». Un fait qui se résume dans les propos de Koto (nom d’emprunt), étudiant  en biologie à  de l’Université d’Antananarivo : «  Le message est clair, le trafic d’espèces endémiques n’est pas interdit. Il  faut juste ne pas se faire prendre. Et même si cela arrive, il suffit de donner quelque  chose  à l’Etat  malgache et bonjour la liberté« . Face à la portée de la situation on se pose toutefois des questions sur le bien-fondé  de cette mise en application. Les tortues de Madagascar sont au même titre que les  pandas en Chine ou encore les  koalas en Australie. Et dans cet esprit, pourrait-on imaginer ne serait-ce qu’une seconde que les pays suscités vont relâcher les trafiquants desdites espèces après que ceux-ci  ont payé des cautions aussi conséquentes  soient-elles ? Dans la mesure où il faut payer contre les crimes environnementaux commis, les dons comme les bicyclettes, les GPS ou encore les costumes équivalent-ils les éventuels dégâts subis par les écosystèmes ? A l’heure où le pays perd chaque année environ 2% de sa surface forestière, l’heure n’est-il pas à des sanctions sévères, exemplaires contre les trafiquants de nos ressources, nationaux ou étrangers ?

José Belalahy

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY TAO AMBATO BOENY : Dahalo raindahiny sy ireo mpiara-dia aminy, voasambotry ny zandary

Isan’ny jiolahy voatonon’ny mponina tany an-toerana sy nangatahiny hotadiavina tamin’ny fandalovan’ Andriamatoa Praiminisitra no sady lehiben’ny Governemanta, Ntsay Christian tany Ambato Boeny koa izy ary efa ela no nampikaikaika ny mponina tany amin’iny faritra iny. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandarimariam-pirenena dia nisy ny fifandonana teo amin’ireo Zandary mpanao fisafoana ara-potoana tamin’ireo andian-jiolahy izay notarihin’ity Zaman’i Fola ity tamin’ny 02 mey 2019. Tra-tehaka nandritra ity fifanandrinana ity ny namany sasantsasany fa izy sy ireo namany hafa kosa tafatsoaka. Rehefa nanao fisavana isam-potony ny zandary tany an-toerana dia tratra tao anaty fiaram-pitanterana tao Maevatanàna ny lehilahy.

Ny tsiliam-baovao azon’ny zandary tamin’io andro io no nahafantarana  fa hita niainga avy ao Ambondromamy ny 4 mey 2019 tamin’ny 09 ora alina ity dahalo raindahiny ity ka narahin’izy ireo maso akaiky ary izao noraisim-potsiny izao.  Ody gasy sy fitaovam-piadiana mahery vaika ary bala maro no tratra teny aminy izay voamarina fa avy nampiasaina ny andron’ny fifandonana tamin’ny mpitandro filaminana tamin’ny fifandonana ny 2 mey nahatafaporitsaka azy voalaza tetsy ambony. Tratra tao anaty findainy niaraka tamin’izay koa ny resaka nifanaovany tamin’ireo namany talohan’io fifandonana tamin’ny zandary io.

Voasambotra avokoa ireo mpiara-dia aminy

Taorian’ny nahasamborana ity lehiben’ny dahalo ity dia nahazo vaovao tamin’ny olona tsara sitrapo ihany koa ny Zandarimaria tany an-toerana, omaly alahady 05 mey tokony ho tamin’ny 04 ora maraina mikasika ireo zohy sy kizo fieren’ireo dahalo naman’ity farany. Fantatra tamin’izany fa lehilahy iray atao hoe Lebedahara no mpiara-miasa akaiky amin’ity lehiben’ny dahalo ity. Tsy niandry ela fa avy hatrany dia nidina ifotony tany Belavenona, ao amin’ny fokontanin’Antsapanana Anosikely, Kaominina Tsararano ao amin’ny Distrikan’i Maevatanàna ny zandary ka tratra tao tokoa ny olon-dratsy miisa dimy ka ny telo tamin’ireo lehilahy ary ny roa vehivavy. Tratra niaraka taminy ihany koa ny fitaovana nampiasan’izy ireo sy ny ody gasy maro. Ireto kosa ny anaran’izy dimy tra-tehaka ireo  : Lebedahara, Tsaramiary zandrin’i Zaman’i fola na i Tsy maty môtro,  Randriamanampisoa Jean Edmond, Florida ary  Fitiavana.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

AMPASAPITO : Lehilahy frantsay manodidina ny 50 taona, hita faty tao amin’ny hotely iray

Raha ny angom-baovao voaray dia  ny  mpamafa trano saika hanadio no nahita  voalohany ny razana, raha izy saika hanadio iny rehefa nahatsikaritra fa tsy hita nivoaka ary tsy hita niditra ity vahiny ity.   Voalaza anefa  fa efa tapitra  ihany koa  ny fetr’andro nipetrahany tao amin’io hotely io. 

Tsy nisy  nahatsikaritra azy intsony ireo mpiasa tao. Nandritra ny fizahana natao dia hita fa tsy nisy ratra na diana kapoka ny vatany  saingy  nahitana valopy 02 samihafa misy soratra hoe  : "mes dernières volontés" sy  "à l’attention de la Police ou de la Gendarmerie de Madagascar" kosa tao amin’ilay efitrano nisy ny razana. Misokatra ny  famotorana ny raharaha amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA GROSISTA TAO TANAMBAO V- TOAMASINA : Dimy lahy voasambotry ny Fip

Tranombarotra mpamongady zava-pisotro no nisy nanafika, fantatry ny maro ao Toamasina amin’ny anarana hoe Fortunat, izay mifanila amin’ny tobim-pahasalamana Marie Stopes.

Nisy mpisava lalana

Telolahy mody hividy zava-pisotro no niditra voalohany. Izy ireo izay nampiresaka ireo mpiasa tao anatiny. Naharitra 5 minitra teo ho eo izany. Nisy efa-dahy indray avy eo niditra. Ny roa izay samy mitondra basy PA vita gasy. Nanambana basy avy hatrany. Mody nitsirara moramora sy nodakana ny iray tamin’izy telolahy mpisava lalana. Nanapoaka basy in-droa ireo olon-dratsy. Ramatoa iray no naratra, voan’ny taim-bala teo amin’ny feny. Mpiasa iray ihany koa no voan’ny tehamaina nataon’ireo jiolahy. Voamarina tamin’ny alalan’ny “caméra de surveillance” fa toerana iray avy no niavian’ireo mpisava lalana sy ireo nanafika mivantana. Vola 10 tapitrisa no voaroba nandritra izany fanafihana izany.

Efa nisy efa-dahy nandeha moto nijanona tsy lavitra an’ilay toerana nisian’ny fanafihana. Io moto io no nitondra azy ireo nitsoaka. Raha atao ny tontaly dia miisa 11 lahy ireo jiolahy nandray anjara mivantana tamin’izao fanafihana niseho tao Tanambao V Toamasina izao.

Dimy lahy voasambotra, ora telo taorian’ny fanafihana

Nanetsika ny ekipany ny Kaomandan’ny Fip ao Toamasina, Kaomisera Rafaliarivo Jules. Azon’ny “caméra de surveillance” tao amin’ilay toerana rahateo ny tranga niseho ka nanampy ny polisin’ny Fip tamin’ny fikarohana ireo olon-dratsy. Ny zoma 3 mey io ihany, tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro, dia sarona tao amin’ny toeram-pisotroana iray tao amin’ny lalam-baovao Tanambao V ireo telolahy mpisava lalana. Mbola tsy niova lamba fa ireo nentin’izy ireo tamin’ny fotoana nitrangan’ny fanafihana ihany no teny an-koditr’izy ireo. Mbola nisy naman’izy ireo roa hafa koa voasambotra. Miisa dimy izany ireo olona efa voasambotra tamin’iny raharaha fanafihana grosista tao Tanambao V iny. Mbola miriaria sy karohina fatratra kosa ireo efa-dahy nandroba mivantana sy ireo nitondra moto.

Nitory

Nandritra ny fisamborana tao amin’ilay toeram-pisotroana, niezaka nanohitra ireo mpitandro filaminana notarihin’ny Kaomisera Rafaliarivo Jules ireo dimy lahy sarona ireo. Vokany, voatery nampiasa hery ny polisy. Naratra tamin’ny sofiny ny iray tamin’izy dimy lahy. Re amin’izao fotoana izao fa nitory eny amin’ny biraom-paritry ny mponina ilay naratra.

Fihetsika izay nanohina ny lehiben’ny Fip Toamasina. Nilaza ity farany fa vokatry ny tsy faneken’izy ireo hosamborina moramora no nahatonga io ratra io. Notsindriny ihany koa fa rehefa ny mpitandro filaminana sy ny vahoaka ve no miaro tena dia lazaina fa tsy manaja zon’olombelona  ?

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANIMBANA FANANA IOMBONANA, FAKANA VOLA AMIN’NY TSY RARINY : Roa lahy nadoboka am-ponja

Efa misy “passerelle” natao hiampitana amin’io lalana io, saingy misy tovolahy vitsivitsy minia manongotra izany ary manery ireo mpampiasa lalana handoa vola izay vao apetrany indray io “Passerelle” io. Noho izany dia zary lasa sandaina vola mihitsy ny fandalovana amin’io arabe io. 

Tamin’ny 1 mey 2019 dia nidina ifotony ny polisy miasa ao amin’ny boriborintany fahafito ka nisambotra avy hatrany ireto roa lahy izay mbola teo am-panongotana ireo fitaovam-pivezivezena ireo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’IFANADIANA : Trano 50 mahery kila sy hotohoton’ny afo ny alin’ny sabotsy 04 mey...

Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana dia tamin’ny 09 ora alina tany ho any no nanomboka nirehitra ny afo ary  voalaza fa tandrevaka sy tsy fitandremana tao amin’ny tokantrano iray tany an-toerana no nahatonga izao fahamaizana mahatsiravina izao. Ny faritra ambanin’ny Eglizy Katolika any an-toerana kosa no voalaza fa tena potikin’ny afo satria naharitra ora maromaro mihitsy vao voafehy izany afo izany. Nisy tamin’ireo trano may no toeram-pivarotana ka may tamin’izany avokoa ny entam-barotra niaraka tamin’ny trano manontolo.

Nananosarotra tanteraka ny fifehezana ny afo noho ny rivotra sy amin’ny maha tanàna miorina amoron’ala ny tanànan’ Ifanadiana. Ny ankamaroan’ny trano rahateo dia saika trano vita amin’ny hazo avokoa. Raha ny tarehimarika azo farany dia mahatratra 320 mahery ihany koa amin’izao ny tsy manan-kialofana ary olona 15 naratra mafy. Nisy tamin’ireo 15 naratra mafy no may ny tranony, tao ihany koa ny nahitsaka zava-maranitra tamin’ny fiarovana ny afo tsy hiitatra.  Samy nanao izay ho afany, nampiasa ny heriny rehetra ny fokonolona tany an-toerana ary nanampy betsaka azy ireo tamin’ny fiarovana ity afo ity ihany koa ny mpitandro filaminana tany an-toerana saingy tsy voafeny ny afo, Ifanadiana rahateo tsy mbola misy sampana mpamonjy voina.

Nidina tany an-toerana ny Praiminisitra

Vantany vao nahare ity vaovao ity ny fitondram-panjakana dia nandefa delegasiona manokana nankany an-toerana hijery ifotony ny zava-misy ka nisolo tena ny Filoham-pirenena tamin’izany ny Praiminisitra lehiben’ny Governemanta, Ntsay Christian sy ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, ny Jeneraly Ravalomanana Richard niaraka tamin’ireo delegasionina manokana nentiny. 

Tsy niraviravy tanàna ireto farany fa avy hatrany dia nitondra izay voatsirambin’ny tanana hanampiana ireo mponina traboina ary nanolotra vary 5 taonina sy voamaina roa taonina niaraka tamina kojakojan-dakozia toy ny lovia, vilany, siny, koveta sy ireo maro hafa. Ao amin’ny EPP any an-toerana sy ao amin’ny lapan’ny vahoaka kosa no natoby aloha ireo traboina mandra-pahita vahaolana ho azy ireo.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FITATERANA AN-TANAN-DEHIBE : Mitombo isa ny bajajy aty amin’ny tapany Avaratra

Raha ny aty Antsiranana manokana no resahina dia malalaka tsy tahaka ny teo aloha ny fahazoana "licence" ka tsy voafetra ny isan’ireo bajajy manao asa fitateram-bahoaka. Natao ho fitsinjovana ny sosialim-bahoaka noho ny sarany zakan’ny rehetra ary azo heverina ihany koa fa manampy amin’ny fidiram-bola ao amin’ny kaominina ny 140 000Ariary isaky ny bajajy. Niteraka fitohanan’ny fifamoivoizana ny fitobak’ireo kodiaran-telo aty Antsiranana ireo, indrindra amin’ny lalana Justin Bezara amin’ny faritra Bazarikely. Nisy ny fandraisana fepetra nataon’ireo tompon’andraikitra voakasika, ka tapaka tamin’izany ny nanaovana ho lalan-tokana, tsy azo atao mandroso sy miverina io lalana Justin Bezara io. Tsikaritra nanomboka teo fa nivaha ny olan’ny fitohanan’ny fifamoivoizana ateraky ny bajajy.

Raha ny ao amin’ny distrikan’i Nosy Be indray no resahina dia voalaza fa mampitaraina ny maro ny hamaroan’ireo bajajy miasa ao an-tampon-tanàna. Araka ny fantatra dia lalana iray ihany no ivezivezen’ny fiara mandroso sy miverina ao Nosy Be. Ny zava-misy anefa dia saika miteraka fitohanan’ny fifamoivoizana izany, noho ny tsy fanajana ataon’ireo mpamily bajaj. Manampy trotraka amin’izany ny fisian’ireo fiara efa tsy ampiasaina mijanona amin’ny sisin-dalana. Ankoatra ireo mpampiasa lalana ao Nosy Be, izay mitaraina amin’ny fisian’ny bajajy maro miasa ao an-toerana dia anisany mampiaka-peo ireo mpamily fiarakaretsaka ao Nosy be. Mangataka amin’ny fanjakana ireto farany mba hijery akaiky ny mahakasika ny hamaroan’ny bajajy ao Nosy Be, fa manahirana azy ireo ny gaboraraka misy. Araka ny fampitam-baovao avy ao an-toerana dia efa misy ny fampahafantarana ny  mpitondra  fanjakana  tao Nosy be mahakasika izany, fa mbola  tsy nahazo valin-teny mahafa-po ireo sendikan’ny mpamily fiarakaretsaka ao an-toerana.

Raha ny ao Ambilobe kosa indray no asian-teny dia ny resaka taingimbe amin’ny fitondrana entana mivangongo, tsy fanajana ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana, fiodinana tampoka eny anivon-dalana ataon’ireo mpamily, miteraka fitohanana amin’ny lalana, indrindra ny fisian’ireo zatovo mbola tsy ampy taona mamily izany no misy ao Ambilobe. Efa misy araka izany ny fampitandremana nataon’ireo tompon’andraikitra voakasika mahakasika ireo voalaza ireo, izay handraisana fepetra ihany koa. Amin’ny ankapobeny dia hita fa noho ny tsy fanajana, indrindra ny tsy fitandremana ataon’ireo mpamily bajajy miasa ao an-tampon-tanàna no mahatonga ny olana, na dia voalaza fa anisany manampy amin’ny sosialim-bahoaka amin’ny sarany ambany zakan’ny rehetra aza izy ireny. Ireo olona monina any amin’ny fokontany manodidina no tena mahita tombony amin’ny fisian’ny bajajy.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA SOLOMBAVAMBAHOAKA : Misokatra androany ny fampielezan-kevitra

Tahaka ireo fifidianana rehetra dia voafehy ao anaty lalàna ny fitsipika amam-pitondran-tena tokony hananan’ireo kandidà mandritra ny fotoana hanaovana ny fampielezan-kevitra. Mety hiafara hatrany amin’ny fanesorana ny kandidà iray tsy handray anjara amin’ny fifidianana ny fandikana ireo voalazan’ny lalàna. Ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana miaraka amin’ireo fiarahamonim-pirenena dia samy efa nilaza ny fahavononany ho amin’ny fanaraha-maso ny fizotr’izay fampielezan-kevitra izay avokoa.

“Aoka, hoy izy ireo, mba ho ao anatin’ny fifanajana sy ny fankatoavana ny sotoavina maha Malagasy hatrany no hanatanterahana izany”. Ankoatry ny fidinan’ireo Kandidà ho solombavambahoaka eny ifotony hifampitafa amin’ny vahoaka dia fantatra fa hisy ihany koa ny ampaham-potoana omena ireo kandidà tsirairay avy handraisan’izy ireo fitenenana ao amin’ny haino aman-jerim-panjakana, Rnm sy Tvm. Voafaritry ny andinin-dalàna mifehy ny fifidianana solombavambahoaka ny fanomezana ampaham-potoana mitovy ho an’ireo kandidà tsirairay mba hahafahany mitondra ny heviny ao amin’ny haino aman-jerim-panjakana izay. Tanjona ao anatin’izany ny mba hampitovy herijika azy ireo. “Ny kandidà dia manana anjara fotoana iray minitra in’efatra miditra. Ho an’ity fifidianana solombavambahoaka ity dia fari-pifidianana 119 no hisian’ilay fifidianana ka ireo kandidà dia manatitra ny kapila misy ny  fanazavan-keviny tiany halefa amin’ny haino aman-jerim-panjakana eny amin’ny rantsan’ny Céni eny anivon’ny Distrika. 

Ao anatin’ny 72 ora mialohan’ny fotoana handefasana azy ao amin’ny Tvm sy Rnm no tokony tafapetrak’ireo kandidà izany”, hoy ny fanazavana noentin’ny mpampaka-teny eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana. Nambarany hatrany fa tsy mitovy ny ampaham-potoana nomena ireo kandidà any amin’ny haino aman-jerim-panjakana eny anivon’ny Faritra. “Ny any amin’ny Faritra dia manana fandaminana manokana. Ny antsapaka dia efa nasaina  nanao izany ny tany amin’ny Distrika tsirairay avy. Arakarak’ilay fotoana izay azo ampiasaina amin’ny fampielezan-kevitra any amin’ireo radiom-paritra isany avy no hahalava ny fotoana ka andraisan’ilay kandidà na ny kaomity mpanohana azy, ny fitenenana”, hoy hatrany ny fanazavana nomeny. Marihana fa mandritra ireo fotoana rehetra ireo dia tsy misy ny adihevitra fa fanehoan-kevitra sy fandresen-dahatra ny mpifidy no hataon’ireo kandidà.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITONDRANA : Hohatsaraina ny fiahiana ara-tsosialy ho an’ny mpiasa Malagasy

Taorian’ny fanekena fa manomboka izao dia 200 000 Ariary ny mari-karama farany ambany indrindra ho an’ny mpiasa miaraka amin’ireo tombotsoa maro mifandraika amin’izany dia mbola mitohy hatrany izay ezaka ataon’ny fitondram-panjakana izay. Tanjona ny hananan’ny mpiasa Malagasy asa mendrika.

Anisany nodinihana manokana ary nandraisana fanapahan-kevitra maro tao anatin’ny filan-kevitry ny minisitra ny mahakasika ny tontolon’ny asa sy ny fandraharahana eto Madagasikara. Tafiditra ao anatin’ireo velirano nataon’ny Filoham-pirenena ihany koa ny fampananana asa mendrika ho an’ny vahoaka Malagasy. Mifantoka betsaka ho amin’ny tombotsoan’ny mpiasa Malagasy ireo teboka nandraisana fanapahan-kevitra tamin’izany. Tapaka nandritra ny filan-kevitry ny minisitra fa omena telo volana ny Cnaps hanohizany ny fanentanana mba hidiran’ireo mpiasa rehetra ho mpikambana ao anatin’ity rafitra natao hiahy ny mpiasa ity. 

Nametraka ny fitondram-panjakana fa raha dila io fe-potoana io dia tsy maintsy manao fanambaràna an’ireo mpiasa rehetra ao aminy ny mpampiasa mba hisian’ny fiahiana ara-tsosialy ho an’ny mpiasa tsirairay. Ankoatr’izay dia nomena andraikitra manokana ny minisiteran’ny tetibola sy ny fitantanam-bola, ny minisiteran’ny asa sy ny fampananan’asa ary ny lalàna sosialy miaraka amin’ny Cnaps mba hanao fanadihadiana mahakasika ny fiahiana ara-tsosialy ho an’ireo mpiasa mahaleo tena toy ny mpamboly, ny mpiompy ary ireo asa tena isan-karazany. Tokony hivoaka mialohan’ny faran’ity taona ity ny valin’ireo  fanadihadiana natao ireo  ka aorian’izay no hisian’ny fepetra horaisina amin’ny fiantohana ny ara-tsosialin’izy ireo, araka ny tapaka tao anatin’ny filan-kevitry ny minisitra. Ankoatr’izay, tokony hihitatra hatramin’ny taona 2020 ny fanamorana  ny fahazoana ny fisotron-dronono. 

Vonona tanteraka hampanaja ny didy aman-dalàna misy eo amin’ny sehatry ny asa ny fitondram-panjakana ary manasazy izay tsy manaja sy tsy mampihatra izany. Marihina fa efa nisy ny ezaka mivaingana nataon’ny fitondram-panjakana eo amin’ny fanatrarana ny tanjon’ny asa mendrika eto Madagasikara. Anisan’izany ny fampiakarana ny karama farany ambany ho roa hetsy Ariary. Ny karama latsaky ny 350 000 Ariary dia tsy mandoa hetra. Amin’izao fotoana dia mikatsaka indray ny hahatsara ny fiahiana ara-tsosialin’ny mpiasa Malagasy ny fitondram-panjakana izay tarihan’ny Filoha, Andry Rajoelina.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANOMBOHAN’NY FAMPIELEZAN-KEVITRA : Diabe hiarahana amin’ny kandidà Jocelyne Maxime

Araka izany dia fantatra fa hifampitaona eo anoloan’ny kianja monisipaly ireo mpomba ny kandida laharana faharoa eto Antsiranana, Jocelyne Maxime. Ity farany dia kandida tokana izay  natolotry ny vondrona Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina, aty Antsiranana I. Araka ny fandaharam-potoana voaray dia hiainga eo anoloan’ny kianja monisipaly ny filaharambe  hamakivaky ny tanànan’Antsiranana. 

Natao izany ho fanehoana ny fahatokisana hatrany amin’ity kandida vavy tokana, izay mbola vonona hiasa hatrany ho an’ny vahoakan’Antsiranana. Nisy araka izany ny fiantsoana ny rehetra  mpiara-dia mba handray anjara amin’izany diabe, izay hiarahana amin’ny kandida Jocelyne Maxime, amin’ity alatsinainy 6 mey ity. Miara-mientana maneho fitambaran-kery ny vahoakan’Antsiranana, izay manohana ny kandida Jocelyne Maxime.

Mpanjono

Tia Tanindranaza0 partages

Mahaiza ary mifidy e!

Raikitra izany ity fampielezan-kevitra! Samy manana ny fomba hoentiny manantanteraka izany ny kandida isanisany, ary hanao izay faharaheriny handresen-dahatra ny mpifidy.

 Raha tarafina ny zava-misy, dia tonga amin’ny fitenin’ny vazaha izy ity hoe: mety avokoa izay fomba rehetra na “Tout les moyens sont bons”. Mahalasa saina sy mampametra-panontaniana kosa ny fihetsika sy ny tetikady sasany fa toa lasa bizina anie ity firotsahan-kofidiana ity e! Amina miliara maro ny an’ny sasany ny tetibola holaniana amin’io, hany ka na ny tetibolan’ireo kandida sasany sokajiana ho tsy natanjaka farany teo aza resy. Tena fitiavan-tanindrazana ve no nandrisika an’ireny kandida sasany ireny sa dia fitiavam-pahefana diso tafahoatra, ka rehefa tonga dia handeha hangoron-karena amin’ny alalan’ny fampiasana ny fahefana sy ny zo tsy azo henjehina? Miverina hatrany ny fanontaniantsiaka hoe: sao ho lasa antenimieran-jiolahy ary etsy Tsimbazaza? Samy hanao ny faraheriny satria ny antokon’ny fitondrana, ohatra, amin’izao dia tena matahotra mafy ny tsy hahazo ny maro an’isa, hany ka iny niketrika lalan-kivoahana nialoha tamin’ny fikotrehana fitsapankevi-bahoaka amboletra iny saingy nitsefotra. Mazava fa tsy maintsy hitady lalan-kafa satria tsy ho marin-toerana ny fitondrana raha tsy hahazo maro an’isa eo izy ireo. Olona afaka mipetraka ho arofanina, hibaiko fitondrana, hamotsipotsitra ny tsy mety, hiady ho an’ny vahoaka, hanao lalàna hanasoavana ny tanindrazana anefa no mila apetraka eo. Lojika izany fa mila fifandanjan-kery amin’ny mpanatanteraka ny eny Tsimbazaza fa tsy ho olona mpidokadoka fitondrana sy governemanta. Raha tsy olona tena hiady ho an’ny Malagasy no ho eo, dia mazava ho azy fa tsy hisy mpamerin-doha izany eto, fa dia samy hanao izay danin’ny kibony avokoa. Anjaran’ny vahoaka no misaintsaina ny tokony hataony!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandin’ny fifidianana depioteMifanotona amin’ny Ramadany

Anio alatsinainy 6 mey 2019 amin’ny 6 ora maraina no hanomboka ny fampielezan-kevitra ho amin’ny fifidianana ho solombavambahoaka hotontosaina ny 27 mey izao.

 Ny 25 hifoha 26 mey, izany hoe, misasakalina kosa no hiafarany. Araka izany dia mifanontona tanteraka amin’ny fankalazan’ny mpino Silamo ny Ramadany ity propangandy indray mitoraka ity. Ny Ramadany moa izay fotoana natokan’ireo mpino Silamo hifadian-kanina sy handinihan-tena kanefa hanehoana ny fitsinjovany ny mpiara-belona ihany koa amin’ny alalan’ny fanaovana asa sosialy isan-karazany. Samy hanomboka rahampitso avokoa ireo ary samy hiara-kameno ity volana mey ity. Iza avy indray ireo kandida mbola hanohy hatrany ny tolotolotra isan-karazany. Mety hifangaro izany ny asa masina sy ny fanjonoana mpifidy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manangana Madagasikara vaovao“Tsy maika noho ny fijerena vahoaka noana ny fananganana Oniversite.”

Isan’ireo fikasana goavana maha maika ny filoham-pirenena ankehitriny, Andry Rajoelina, hanitsy ny lalam-panorenana ny mba hahafahany mandrava ny antenimieran-doholona.

 Mikasika an’izay, hoy ny mpahay lalana iraisampirenena, Arlette Ramaroson, sy ny fikambanana Manangana Madagasikara vaovao izay tarihiny dia ny vahoaka no tokony hanapaka azy fa tsy ny filoham-pirenena. Tokony ho araky ny feom-bahoaka sy ara-dalana no hanapahana izany. Nilaza, hoy ity filohan’ny MMV ity, ny filoham-pirenena fa hanamboarana oniversite vaovao isam-paritra ny tetibola tokony ho an’ny Senat na koa hoe politikan’ny fitsitsiana izany. Raha tena politikan’ny fitsitsiana no kasain’ny filoha ho atao, hoy hatrany ny tenany, dia tsy tokony ho ny fananganana oniversite no maika satria be dia be no manana Bacc tsy tafiditra amin’izany akory avy eo. Ny resaka mpampianatra sy ny hafa etsy andaniny. Anavoty ireo Malagasy noana be dia be aloha ny vola sy ny tsy afa-mianatra akory nony antony samihafa. Ataovy toy ny tamin’ny taona 1990 ny tombony omena ireo depiote, izany hoe tambikarama na “indemnite” fotsiny. Farafaha ratsiny izay sy karama ihany. Raha izany rehetra izany no atao dia afaka amin’ny fahantrana isika, hoy hatrany ny fanazavana.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana"Sahia mamotsipotsitra ny lainga..."

Natolotra tamin’ny fomba ofisialy sy nentina am-bavaka tetsy amin’ny Kianjan’Ambohijatovo ny sabotsy 4 mey lasa teo ireo Kandida rehetra avy amin’ny antoko TIM.K25, tarihin’i Marc Ravalomanana.

 

Rodoben’ny Mpanangana no hiantsoana azy ity satria mila manao rodobe isika raha hanangana firenena vanona ary hampandroso an’i Madagasikara, hoy ny Filoha teo aloha. Nandalo fotoana fahakiviana isika, hoy izy, tamin’ny fiandohan’ny taona satria nanaiky ny didy tsy azo hivalozana isika tamin’iny fifidianana filoham-pirenena lasa iny. Natao izany mba hamadihana ny pejin’ny tantaran’i Madagasikara ka mba hanjaka ny filaminana. Iny ihany koa dia ohatra ho an’ny rehetra amin’ny fanajana ny demokrasia sy ny tany tan-dalàna. Ho fanohizana ny fihetsika nataoko tamin’ny volana janoary iny dia mbola vonona lalandava aho sy ny antoko TIM.K25 izay tarihiko fa hikatsaka izay mahasoa ny vahoaka amin’izao fifidianana izao. Tsapako fa ny vahoaka Malagasy dia efa mahatsapa fa ny TIM.K25 sy ireo Kandida izay hatolony ihany no afaka hampandroso ity firenena ity, hoy hatrany i Marc Ravalomanana, izay nanamafy fa mino sy manantena an’ireo kandidany hanaja sy ho mendrika ny fitokisan’ny vahoaka sy ny antoko ianareo. Aoka hotazoninareo hatrany ny teny filamatra hijoroantsika dia ny miasa mafy, miasa tsara ary miasa miaraka mba tsy hamitaka ny vahoaka Malagasy ianareo. Aoka tsy hohadinonareo ihany koa fa afaka manao tolo-dalàna ianareo. Aoka hasehonareo fa rehefa lany eo ianareo dia hampiasa ny traikefanareo amin’ny fahafahana manao tolo-dalàna fa tsy hiandry fotsiny ny volavolan-dalàna avy amin’ny governemanta, hoy izy. Sahia ! Toe-tsaina sahy hiatrika ny marina, ny fahamarinana sy ny rariny. Sahia misaina, mieritreritra sy mandinika am-pahendrena vao miteny.   Ny hery tsy mahaleo ny fanahy. Samia mailo hatrany ! Sahia miteny : tsy mati-kena-maso, mamotsipotsitra ny lainga sy ny diso, tsy matahotra milaza ny marina, ny rariny ary ny fahamarinana, ka mitaky izany ho andrin’ny fiarahamonina sy ny fandriampahalemana. Ho avy hanao ny fampielezan-kevitra any aminareo ireo Kandida atolotry ny TIM.K25 ireo ka mila ny fanampiana sy fanohanana avy aminareo vahoaka Malagasy rehetra. Vonona hiaro ny tombontsoanareo izy ireo ary mahafantatra tsara ny fahasahiranana mianjady aminareo. Koa tongava ary manao rodobe amin’ny fanohanana azy ireo, hoy ny hafatr’i Marc Ravalomanana ho an’ny vahoaka.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana fifidiananaTeboka maro no tsara ho fantatra…

Higadona anio ny andro hanaovana fampielezan-kevitra. Tanjona ny hitaomana ny olona mba hifidy izay ho kandidà depiote, hoy i Thierry Rakotonarivo filoha lefitry ny CENI.

Misy kosa ireo teboka vitsivitsy tsy maintsy hajaina sy arahina rehefa manao fampielezan-kevitra, hoy izy. Voalohany, ny fanajana fotoana hanaovana fampielezan-kevitra izay voalazan`ny lalàna fa manomboka ny alatsinainy 06 mey ka mifarana ny sabotsy 25 mey ary maharitra 20 andro. Faharoa, fanajana toerana, misy toerana raran`ny lalàna tsy azo hanaovana fampielezan-kevitra toy ny tranom-panjakana rehetra, toby miaramila, toeram-piangonana na toeram-pivavahana rehetra tsy ankanavaka… Manaraka izany, fametrahana mialoha ny taratasy fangatahana hanao fampielezan-kevitra any amin`ny solontenam-panjakana. Raha ao anaty toerana mihidy no hanaovana fampielezan-kevitra dia tsy maintsy 48 ora mialoha ny fotoana no hametrahana ireo antontan-taratasy any amin`ny solontenam-panjakana toy ny prefe na lehiben`ny distrika. Raha toerana malalaka na ankalamanjana kosa dia dimy andro no tsy maintsy apetraka. Farany, tsy maintsy tandremana ireo fotokevi-dehibe amin`ny fampielezan-kevitra toy ny fandalana ny fihavanana, ny fialana amin`ny fihetsika na teny mety hampiteraka korontana, fialana amin`izay fihetsika mety hiteraka fanalam-baraka ho an`ny olona hafa na fidirana amin`ny fiainana manokan`ny olona hafa, fihetsika mety hiteraka fisaratsarahana na fanavakavahana na ara-poko na ara-pahaizana na ara-piaviana dia voarara avokoa izay rehetra izay… Natokana ho an`ny vahoaka any amin`ny distrika misy ilay kandidà ihany no ataony fa tsy ho an`ny vahoaka any amin`ny distrika hafa akory. Anjaran`ny mpifidy ireo fiarahamonim-pirenena, ireo mpiantsehatra amin`ny fifidianana no manara-maso ireo kandidà ho solombavambahoaka. Afaka mametraka fitoriana eny amin`ny fitsarana manakaiky azy na amin`ireo rantsamangaikan`ny CENI na ireo mpifidy tsotra na ireo kandidà hafa sy izay solontenany na ireo fiarahamonim-pirenena. Raha misy fandikana ireo fepetra ireo dia mety hitarika fanamelohana na eny anivon`ny fitsarana na ara-bola na an-tranomaizina... Mety hitarika fanafoanana vato izay azon`ilay kandidà ao anatin`ilay fari-piadidiana hitrangan`izay zavatra izay.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraHafana ny tontolo politika…

Hiatrika ny fampielezan-kevitra amin`ny fifidianana solombavambahoaka izay hatao ny 27 mey ho avy izao ireo kandidà depiote miisa 803.

Ny 517 amin`izy ireo dia nisafidy nirotsaka amin`ny tsy miankina ary ny 296 ambiny dia miainga avy amin`ny antoko politika.  Miha mafana ny adihevitra eo amin’ny vahoaka sy eo amin’ny fitaovam-pampahalala-baovao momba ny fomba tsara indrindra hisian’ny fifidianana marina sy mangarahara. Nialoha izao fampielezan-kevitra izao mantsy dia efa nisy ireo kandidà depiote sahy nanao fampielezan-kevitra mivantana tsotra izao. Tsy misy rahateo ny lalàna mazava ny fotoana mialoha ny tena fampielezan-kevitra ka nanararaotra ny sasany. Andrasana ny fiovana sy ny fanovana amin`ny fomba fanaovana politika, ny fanajana sy ny fampiharana ny lalàna, ny fanenjehana izay mandika lalàna… mba hiainana tokoa ny tany sy fanjakana tan-dalàna. Anisan`ny vato misakana manampotsampona ny fahalalahan`ny latsabato ny vola, izay tsy miova, fa mbola io foana no foiben’ny fifandirana mafy. An-tapitrisa hatramin`ny miliara iraimbilanja maro no holaniana, kanefa mahantra fadiranovana ny ankamaroan’ny mponina. Avy aiza izany vola izany ary amin’ny fomba ahoana no hampiasana azy ? Samy mahavelom-panontaniana na ny vola avy amin’ny tsy miankina na isam-batan’olona, na ny volam-bahoaka. Hanano sarotra kokoa ny mamantatra ny karazam-bola voalohany, indrindra ange fa miha azo inoana ho marina hatrany ny fisian’ny vola maloto nodiovina. Aoka mba tsy atao fitaovana ny fahantran’ny Malagasy maro an’isa, ka ampiasaina ho fomba entina mandresy lahatra hanodinana ny safidiny amin’ny alalan’ny fanomezana tsy mahavita ny fiainany. Ny mividy safidim-bahoaka dia mira fanosihosena ny zo sy ny hasina maha olona ka tsy mendrika ho toetran’ny ray aman-drenin’ny Malagasy rehetra. Fididianana madio, manaja ny rariny sy ny hitsiny, manao ho zava-dehibe ny fanajana ny fahamarinana sy ny fifanomezan-kasina no andrasana aminareo sy ny mpiantsehatra amin’ny fifidianana rehetra. Mila mijery lavitra mba tsy ho voavidim-bola ihany koa ny vahoaka.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandin’ny fifidianana depioteMifanotona amin’ny Ramadany

Anio alatsinainy 6 mey 2019 amin’ny 6 ora maraina no hanomboka ny fampielezan-kevitra ho amin’ny fifidianana ho solombavambahoaka hotontosaina ny 27 mey izao.

 Ny 25 hifoha 26 mey, izany hoe, misasakalina kosa no hiafarany. Araka izany dia mifanontona tanteraka amin’ny fankalazan’ny mpino Silamo ny Ramadany ity propangandy indray mitoraka ity. Ny Ramadany moa izay fotoana natokan’ireo mpino Silamo hifadian-kanina sy handinihan-tena kanefa hanehoana ny fitsinjovany ny mpiara-belona ihany koa amin’ny alalan’ny fanaovana asa sosialy isan-karazany. Samy hanomboka rahampitso avokoa ireo ary samy hiara-kameno ity volana mey ity. Iza avy indray ireo kandida mbola hanohy hatrany ny tolotolotra isan-karazany. Mety hifangaro izany ny asa masina sy ny fanjonoana mpifidy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanjon’ny fampandrosoana holovain-jafyArahimaso hatrany I Madagasikara

Manomboka indray ny atrikasa etsy sy eroa eto Madagasikara indrindra amin’izao fahataran’ny firenena Malagasy amin’ny fampandrosoana izao.

 

 Efa nisy ny fampahafantarana ny laharam-pahamehan’ny tanjon’ny fampandrosoana ho lovain-jafy (ODD) izay niarahana tamin’ny Fandaharan’asan’ny Firenena Mikambana ho amin’ny Fampandrosoana (PNUD) sy ny Ministeran’ny Atitany sy ny Fitsinjaram-pahefana. Tsiahivina fa nanomboka ny taona 2015 dia niditra tamin’ny vinam-pampandrosoana ODD izay manana tanjona 17 ary iraisan’ny firenena mpikambana ao amin’ny Rafitry ny Firenena Mikambana i Madagasikara. Arahamaso sy tarihina lava I Madagasikara. Tany amin’ny Faritra Atsimo-Andrefana, Menabe, Androy ary Anosy izao dia nisy hatrany ny atrikasa natao. Tanjona ny hampidirana ireo faritra resy ara-toekarena ireo hisitraka ny politikan’ny fampandrosoana eny ifotony ka hipaka amin’ny filàn’ny mponina marefo mihitsy izany hatramin’ny taona 2030. Narafitra mba ho hitan’ny sehatra iraisam-pirenena indray ireo heverina ho mainka indrindra ary mifanaraka amin’ny ilaina amin’ireo tanjona 17.  Hatreto aloha dia iaraha-mahita ny tsy fahaiza-mandrindra sy ny tsy fahatrarana ireo tanjona ireo fa variana hatrany tamin’ireny atrikasa sy ny resaka ambony latabatra marobe ireny fotsiny I Madagasikara. Mampametram-panontaniana hoe ho tratra indray ve ny tanjon’ity ODD ity amin’izao fitondrana vaovao izay mirehareha fatratra izao. Sa hanomboka indray ny atrikasa maro sy teoria isan-karazany izay tsy hitondra n’inona n’inona ho an’ny vahoaka Malagasy Ny zavatra tsapa aloha dia raha mihaino ny fidinginan-drambo sy ny fizahozahoanan’ny fitondrana dia ho mora mihitsy amin’ny firenena Malagasy ny hahatratra ireo tanjon’ny fampandrosoana ireo.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanendaka iray nikoizana hatry ny elalavon’ny balan’ny mpitandro ny filaminana teny 67Ha

Anisan’ny voasokajy ho tena faritra mena ny eny amin’ny 67 ha sy ny manodidina amin’izao.

 Voafaoka ao anatin’izany ny mihazo an’Andohatapenaka akaikin’ny FDC iny izay misy andian-jiolahy tsy latsaky ny valo isan-kariva mivoaka miaraka amin’ny antsy maranitra sy ny sabatra miandry ireo fiara na mpandeha an-tongotra tratry ny fitohanana eny an-toerana. Tsy mitazam-potsiny ny mpitandro ny filaminana manoloana izany ka jiolahy iray teo am-panendahana olona no lavon’ny balan’izy ireo ny faran’ny herinandro teo. Roalahy izy ireo no niaraka raha ny fantatra saingy tafaporitsaka ny iray. Ankoatra izay dia jiolahy miisa efatra mpanendaka nampitondra faisana ireo mponina teny Itaosy sy ny manodidina ihany koa no sarona ny faran’ny herinandro teo. Nisy tamin’izy ireo no tratra teny Ambaniala Itaosy, raha nisy ireo tratra teny Anosimasina, samy teo am-panaovana ny asa ratsiny avokoa. Hetahetan’ny mponina rehetra eny Itaosy ny tokony hanaovan’ny fanjakana ezaka hamongorana ireo mpanao ratsy amin’ny alalan’ny famoronana asa. Saika tsy miasa avokoa mantsy ny ankamaroan’ireo mpanendaka eto amintsika, hany ka tsy matahotra ny mandroba sy mamono olona intsony na dia amin’ny andro antoandro aza.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

ANKIZY VAVY 11 TAONA BEVOHOKATsy nanano sarotra ny fiterahany

Zazavavy 11 taona mahery bevohoka, mbola nanohy nilalao niaraka tamin’ireo ankizy namany izy tamin’izany,

 

 

 morainy teo am-piterahana fa tsy araka ny tebiteby nahazo ireo fianakaviana sy ny mpitsabo nandritra ny fitondrany vohoka. Teo amin’ny faharoa ambin’ny folo taonany izy no niteraka ny zanany lahy kely izay indray andro sy indray alina no nihetsi-jaza nefa nony tonga ny fotoam-piterahany dia tsy nanano sarotra izany. Mintatara sady nisento lalina ny reniny niteraka an’io ankizy bevohoka tsy ampy taona io. «Nitebiteby andro aman’alina tamin’ny fotoana nitondran’io zanako vavy io  vohoka. Ny dokotera izay nandray azy sy nampisafo azy nandritra azy bohoka aza tsy sahy nampiteraka azy fa nanome taratasy hiakarana hopitaly lehibe. Tsy araka ny tahotra aman-tebiteby anefa ny zava-nisy fa morainy izy raha niteraka. Fony izy nitondra vohoka dia mbola milalao miaraka amin’ny ankizy namany amin’ny mahazaza azy. Saingy na izany aza niasa hatrany izy, indrindra ny fiandraketana ny fanasana lamba ka mety izay tanjany ara-batana izay no nanampy azy. Nezahanay nomena ireo sakafon’ny ny vehivavy bevohoka izy, sady natanjahana hatrany ny môraliny mba hitraka. Salama tsara ilay ankizy niteraka sy ilay zaza lahy izay efa mandray faharoa taona amin’izao fotoana izao”, hoy Raveloarisoa beben’i Tsiory, raha nitantara ny fitondrana vohoka an’ity farany i Brenda Angela reniny. Ny olona tokoa no harena, mahatsiaro sambatra ireto fianakaviana kely ireto amin’izao fotoana izao ary hadinony ny henatra teo amin’ny fiarahamonina sy ny asa saina izay nianjady tamin’izany. Ny hamoahana izao vaovao izao tsy sanatria hanomezana vahana ny fiterahana tsy ampy taona fa hanajana ny maha olombelona raha sendra tranga tsy ampoizina toy izany.

Haja Nirina

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Somambisamby 2019 »n-dry MahaleoHipoka tanteraka ny Lapan’ny Kolontsaina

Nalai-nisaraka tamin’ny tarika Mahaleo toy ny mahazatra ny mpankafy azy tetsy amin’ny seho Somambisamby 2019 notontosain’ny Gasy Event tao amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina omaly alahady 05 mey 2019.

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron’ny vehivavy mpandraharahaNanome fiofanana tany amin’ny faritra

Mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny Vondron’ny vehivavy mpandraharaha na ny “Groupement des femmes entrepreneurs” tarihin-dRazakaboana Fanja,

 

Tia Tanindranaza0 partages

ASA FANAOVAN-GAETY

Vao tamin’ny zoma teo no nisy ny fanasoniavana fifanaraham-piaraha-miasa teo amin’ny holafitry ny mpanao gazety sy ny mpitandro ny filaminana.

 Ny sabotsy anefa dia efa nisy indray ny mpiasan’ny orinasan-gazety izay nampiasa karatra maha-mpanao gazety, ary tsy sandoka, voasambotra. Nanendaka izy io ary mpiambina no tena asany saingy misy soratra « Presse » avokoa ny mpiasa ao amin’ilay orinasa na ho an’ny mpamafa trano aza.

 PAUL RABARY

 Nivoaka tamin'ny fahanginany i Paul Rabary minisitry ny fanabeazam-pirenena tamin'ny andron'ny Hvm. Nilaza izy fa tsy tokony hatao politika fampisehoana toy ny ataon'ny filoha amin'izao ny fitondrana ny firenena. Fisehosehoana sy fandaniam-bola no betsaka amin'ireny tatitra tamin'ny 100 andro ireny kanefa tsy tena hita misy mivaingana. Manohana ny tokony hanaovana ny fitsapan-kevi-bahoaka i Paul Rabary saingy mitaky ny hanovana ny andininy faha-54 sy 72 ao amin'ny lalàmpanorenana izay tena fandrika ho an'izay filoha mitondra.

VIDIN-TSOLIKA

Miziriziry fatratra ireo mpomba ny filoha Rajoelina fa ho vitany ny hampihena ny vidin-tsolika ary hijoro hatramin'ny farany izy hampihenan'ny kompanian-tsolika ny tombony alain'izy ireo. Manamafy ireo mpomba azy fa tsy hanaiky intsony ny tsindry ataon'ny kaompania ny filoha Rajoelina satria efa mihoa-pampana ny tombony alain'ireo kaompania ireo. Taorian'ny fanambaran'ny filoha iny anefa, tsikaritra fa nihanihena ny famatsiana lasantsy teny amin'ny tobin-tsolika. Mihenjana ny tadin-dokanga. 

FAHAIZA-MIASAN’NY FILOHA

 Mety hanapotika ny lazan'i Madagasikara eo amin'ny iraisam-pirenena ny fanambaràna ady nataon'i Andry Rajoelina amin'ireo andrarezin'ny solika mandraharaha eto Madagasikara. Karazan'ny mampisintaka ireo mpandraharaha vahiny ireny fanambarana izay nataony ireny ka tsy aharisika azy ireo hiasa eto Madagasikara. Any anaty birao na fifanarahana manokana no tokony hanaovany resaka tahaka ireny fa tsy atao imasombahoaka, hoy ny mpanao politika.

HAIN-TRANO MAHATSIRAVINA

Trano miisa 150 tafo no kilan’ny afo tao Ifanadiana ny alin’ny sabotsy hifoha alahady teo. Tapaka hatramin’ny lalam-pirenena satria saika ny  tanàna iray manontolo no nirehitra. Nifanampy ny olona satria tsy nisy mpamonjy voina tao an-tanàna ary izany rahateo no nampananosarotra ny famehezana ny afo izay ny maraina aza mbola nisy ampahany tsy maty ihany. Mba tsy nisy ny aina nafoy na izany aza.

Tia Tanindranaza0 partages

Findramam-bola eny amin’ny bankyManahirana ny orinasa madinika sy salantsalany

Efa saika miroso tsikelikely amin’ny findramam-bola avokoa ny Malagasy amin’izao fotoana izao mba hanohanana ny sehatry ny asany sy ny fihariana ataony.

 Nanambara ny filohan’ny filankevi-pitantanan’ny Sipem Banque, Atoa Thierry Rajaona fa sahirana ny orinasa madinika sy salantsalany (PME) amin’izao fotoana izao satria tsy takatry ny orinasa mpampindram-bola madinika (microfinance) nefa voailika ihany koa eny amin’ny banky lehibe. Izany anefa no antom-pisian’ny Sipem Banque ankehitriny izay nanatanteraka ny fihaonambe sy ny fankatoavana ny kaonty 2018 omaly zoma 3 mey tetsy amin’ny Tranoben’ny Varotra sy Indostria Antaninarenina. Raha tsiahivina dia fampindramam-bola sy fametraham-bola ihany no nataon’ny SIPEM tany am-boalohany. Amin’izao anefa tena efa manao ny asa rehetra ataon’ny banky izy ireo ary nanambara mazava fa tena Banky ho an’ny Malagasy satria mpandraharaha sy orinasa Malagasy ny manana petra-bola ao. Manao ny fikirakirana ny taratasim-bola (chèques ) sy ny karatry ny banky, ny fifanakalozana fanaon’ny banky tahaka ny virement sy ny fandraisana ny vola avy any ivelany ary ny fikirakirana vola anaty finday ny Sipem Banque. Ity Banky ity ihany koa no hany tantanana Malagasy amin’ireo Banky miisa 11 eto Madagasikara ary na ny fikirakirana teknolojia (système d’information) mifandraika amin’ny asan’izy ireo aza dia vita eto an-toerana ary Malagasy no nanamboatra izany. Ahitana ny sokajim-pihariana rehetra ity banky ity ary nanao fanamby hanosika tanteraka ireo orinasa madinika sy salantsalany eto Madagasikara.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambaratonga ambony tsy manara-dalànaHiha-mafy ny fanara-maso sy ny fitsirihana…

Mitombo isan-taona ireo ankizy afa-panadinana bakalorea kanefa tsy ho tafiditra ao amin`ny oniveristem-panjakana avokoa izy ireo.

 Ilaina, noho izany, ny fampanaraham-penitra ireo toeram-piofanana ambony tsy miankina amin` ny fanjakana mba hananan` ireo mpianatra marim-pahaizana ambony. Hiha-mafy, araka izany, ny fitsirihana sy fanaraha-maso amin` ireo sekoly ambarantonga ambony tsy manara-dalàna, hoy Pr Randrianambinina Blanchard, sekretera jeneralin`ny Ministeran` ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa (MESUPRES). Nomarihany fa rehefa manao fitsirihana an` ireny toeram-piofanana ambony ireny dia tsy tonga dia hanakatona sekoly fa kosa manentana ireo tompona sekoly mba hiditra amin` izany fanarahana fenitra izany. Manome roa (2) na telo (3) volana kosa ny ministera mba hanaovana izany fanavaozana izany fa raha toa ka tsia dia voatery hiditra amin`ny fanakatonana ilay sekoly. Eo amin` izay fampanarahana  fenitra ireo sekoly ambony izay hatrany dia tokony hanavao ireo lalàm-piofanana ao aminy ireo sekoly ambaran-tonga ambony  nahazo fahazoan-dalana manokana (Habilitation) izay nahafeno ny fe-potoana dimy taona araka ny rijan-teny mifehy ny “habilitation”ao anatin`ny rafim-pampianarana LMD, hoy ny tale jeneralin` ny MESUPRES, Rtoa Raharimalala Laurence. Amin`izao fotoana izao, miisa 1065 ny lalam-piofanana amin` ireo sekoly ambaratonga ambony tsy miankina eto Madagasikara nankatoavin` ny fanjakana ary toeram-pampiofanana ambaratonga ambony miisa 280 no nahazo fahazoan-dalana manokana. Ny taona 2013-2014 isika teo Madagasikara no nampihatra ny rafim-pampianarana LMD kanefa mbola maro ny ezaka atao hampanaram-penitra ny ezaka eto amintsika raha ny tatitry ny Ministeran` ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa (MESUPRES) ny faran` ny herinandro lasa teo.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

MPANAO KIDNAPPING MALAZATratra niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana sy odigasy

Noharatoin’ny zandary any anaty taksibrosy i Zaman’i Fola, ary nosakaina tany anaty kizo fieren-jiolahy kosa ireo zandriny sy tanan-kavanany miisa dimy.

 

 

Samy tamin’ny andro alina avokoa, tao amin’ny faritra Maevatanana no nanamborana ireo mpaka takalon’aina ireo. Tra-tehaka ny alin’ny sabotsy 4mey teo  tamin’ny 9 ora sy sasany alina, i Zaman’i Fola na Valoniaina Mahatombo Fernand Tsaramiandry, dahalo raindahiny amin’ny fakana an-keriny nampahory olona maro an-taonany izay efa nohazain’ny mpitandro filaminana. Araka ny fampitam-baovaon’ny zandarimariam-pirenena, ny alin’ny alakamisy 2 mey teo, vao avy nifandona tamin’ny mpitandro filaminana mpanao fisafoana ny andian-jiolahy tarihiny saingy mbola tafaporitsaka hatrany. Naharay vaovao ny zandarimaria fa niainga avy ao Ambondromamy tamin’ny 9 ora alina izy io sabotsy io, tao anaty fiara fitaterana ka noraisim-potsiny tao Maevatanana. Ody gasy maro sy fitaovam-piadiana mahery vaika ary bala maro no tra-tehaka niaraka taminy izay voamarina fa avy nampiasaina tamin’ny fifanjevoana ny alakamisy talohan’io, araka ireo hafatra tao anaty findainy. Nahazo fampitam-baovao hafa ihany koa ny zandary, avy amin’olon-tsotra nanondro ny kizo fieren’ireo jiolahy iray tarika amin’ny Zaman’i Fola, toa an’i Lebedahara lefitra sady solontenan’ity farany. Nidina ifotony vao maraina tamin’ny 4 ora ny ekipan’ny zandarimariam-pirenena ka tratra tao amin’ilay kizo fieren-jiolahy ao Belavenona, fokontany Antsapanana anosikely, kaominina Tsararano, ditrikan’i Maevatanana ny dahalo 5 ka lehilahy ny telo ary vehivavy kosa ny roa. Azo sambo-belona i Lebedahara tanan-kavanan’i Zaman’i Fola sy ny zandrin’ity farany, Tsimatimôtro na Tsaramiray ary Jean Edmond Randriamanampisoa sy vehivavy roa, dia i Florida sy Fitiavana. Midera ireo zandary nanao fanamborana ny Jeneraly Richard Ravalomanana, SEG noho izy ireo niatrana am-bava basy mahery vaika fony nihazo ny kizo.

Haja Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nicholas Dupuis sy ny BareaTsy hiantso mpilalao hafa intsony

Hentitra ny fanapahan-kevitry ny mpanazatra ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra, Nicholas Dupuis, raha naneho hevitra momba ny fifantenana ireo mpilalao handrafitra farany ny Barean’I Madagasikara ny faran’ny herinandro teo.

 

 Tsy mihoatra ny 23 isa izany ireo mpilalao ho any Egipta ary ireo nandray anjara tamin’ny fahatafitana hiatrika ny tompondakan’I Afrika na ny CAN 2019 ihany  no hiaraha-miasa aminy aloha amin’ity. Tsy hanidy varavarana aho anefa, hoy hatrany I Nicholas Dupuis, fa aleo aloha ho vita indray ny CAN. Efa volana may isika izao ary amin’ny faran’ny volana no ho santarina ireo fanomanana rehetra ka aleo aloha hifantoka ireo efa eo. Ny 22 jona izao moa no hanomboka ny CAN.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fividianana mpilalao kalazaHandany 515 tapitrisa Euros ny Real de Madrid

Ao anatin’ny famerenana ny herin’ny Klioba Espaniola Real de Madrid ny mpanazatra Zinedine Zidane ankehitriny, ary manomboka miarin-doha. Raraka teo amin’ny ampahavalon-dalana teo amin’ny

“Champion’s league” any Eoropa rehefa nandihizan’ny boaikelin’ny Ajax Amsterdam tamin’ny isa 4-1 tao Santiago Bernabeu ny 6 martsa na nandresy 2-1 aza tamin’ny lalao mandroso. Nanakoako ny vaovao momba ny fiverenan’i Zidane hanazatra ny Real ny 10 martsa 2019 teo rehefa niala tao nanomboka ny 31 mey 2018. Ankehitriny, manodidina ny 515 tapitrisa Euros ny tetibola voalaza fa hividianana mpilalao malaza, toa an’ilay Brezilianina Eder Militao (FC Porto) izay efa vita ny fifanarahana, ilay Belza fanta-daza Eden Hazard (Chelsea) izay anisan’ny fifindrana hanan-tantara, ka raha tsy misy ny fiovana dia ny 12 mey izao no ho fantatra amin’ny fomba ofisialy, ka 100 tapitrisa Euros eo ny sandany. Eo ihany koa ilay mpilalao Serbe Luka Jovic nilalao tao amin’ny Klioba Alema Frankfurt. I Christian Eriksen (Tottenham), Paul Pogba (Manchester United), dia mety ho lasan’ny Real ihany koa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiadiana ny amboara Asief Analamanga 2019Nanomboka ny sabotsy teo ny fifaninanana basikety

Hiditra eo amin’ny dingan’ny ampahefa-dalana sahady ny lalao Asief taranja volley-ball, fiadiana ny amboaran’Analamanga 2019 amin’ny faran’ny herinandro izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy kanetibe – Tournoi Mandrato 1Lasan’i Lala sy Haja ny amboara sy ny 200.000Ariary

Olon-droa miaraka niisa 31 no nandray anjara tamin’ny fifaninanana tsipy kanetibe “Tournoi Mandrato” andiany voalohany nokarakarain’ny “Association Mandrato” tarihan’ny filohany, Razafimandrato Hanitra,

Tia Tanindranaza0 partages

Ampahefa-dalan’ny “Telma Coupe de Madagascar”Tafita ny Uscafoot, Fosa Juniors, Ajesaia, Cnaps Sport

Ny Uscafoot Analamanga sy Fosa Juniors Boeny an-daniny ary ny Ajesaia Bongolava sy Cnaps Sport Itasy an-kilany no tafita hiatrika ny

Tia Tanindranaza0 partages

CT MotorsNamoaka ny Cross-Car RZR XP TURBO S

Tsy mitsahatra mamoaka zava-baovao hatrany ny orinasa Polaris CT Motors isan-taona.

 

 Ho an`ity taona 2019 ity, dia namoaka ny Cross-Car RZR XP TURBO S, voatokana ho an`olona efatra izy ireo. Anisan`ny tsara indrindra ity tolotra ity satria efa manana “systeme camera” eo anoloana sy aoriana koa torak`izany. Raha tsy mametraka fehikibo aroloza (ceinture de securitè) dia voafetra hatrany ny hafainganam-pandeha azon`ilay mpamily atao. Misy ihany koa ny GPS, izany hoe ireo ny fitaovana manoro lalana an’ilay fiara na amin`ny finday ireny. Ilaina tokoa izy ireny amin`ny fanampiana amin`ny fifamoivoizana an-tanety. Mahakasika ity tolotra vaovao ity hatrany dia ngeza kokoa mitaha an`ilay vokatra teo aloha na teo amin`ny habeny na eo amin`ny kodiarany aza. Efa lasa lavitra ankehitriny amin`ny teknolojia ihany koa izy ity satria efa misy ihany koa fanamafisam-peo mifanaraka amin`izany. Efa enin-taona izao no nivarotra ny entana Polaris indrindra ireo “cross-car” ny orinasa CT Motors ary tsy mitsahatra hatrany ny orinasa manome zava-baovao izay mifanaraka amin`ny filan`ny mpanjifa ary miavaka amin`ny kalitao.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Nihatsara ny kalitaon’ny asa eny Ivato40 minitra dia tafavoaka ny seranam-piaramanidina

Hita taratra ny fihatsaran’ny tolotra eny amin’ny seranam-piaramanidina Iraisam-pirenena eny Ivato amin’izao fotoana, raha ny fanamarihan’ny mpandeha.

 Nisy ny fiovana sy ny fihenan’ny fahasahiranana noho ny fandraisana fepetra hahafaha-manome fahafaham-po ny mpandeha. Raha adiny 3 teo aloha ny fotoana lanin’ireo mpandeha vao tafavoaka ao Ivato, 40 minitra eo sisa amin’izao.  Raha hiverenana ny tantara, voatery tsy maintsy natsahatra ny fisavana ny entan’ny olona vao tonga tamin’ny fiaramanidina nanomboka ny fiandohan’ny volana martsa lasa teo. Nampahafantarin’ny minisitry ny fitaterana sy ny fizahantany ary ny famantarana ny toetr’andro Atoa Joël Randriamandranto ny 01 martsa nandritra ny fifanomezana toromarika arak’asa tamin’ireo mpiasan’ny seranam-piaramanidina io fepetra io. Nohazavainy fa ny entan’ny mpandeha dia efa voamarina tsara mialoha ny hiaingany any amin’ny fadin-tseranan’ny firenena iaingana. Notsipihany anefa tamin’io fotoana io fa tsy mahasakana ny mpiasan’ny fadin-tseranana hanao ny fisavana lalina ny entana izany raha toa ka ilaina. Omena ny toromarika feno ny manan-draharaha eny amin’ny seranam-piaramanidina rehefa tafiditra ao.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

AmpasampitoFrantsay iray nihantona tao anaty hotely

Teratany frantsay iray no tazana efa maty fa nihantona tao amin’ny efitranom-bahiny nisy azy teo Ampasampito.

Mpamafa trano sendra hanadio ny efitrano no nahatazana voalohany ny vatana mangatsiakany ny alin’ny zoma 3 mey teo. Nahatsikaritra mantsy ity farany fa efa tapitra ny fe-potoana ijanonany tao amin’ny hotely nefa tsy hita nivezivezy nivoaka sy niditra ity  teratany vahiny ity, araka ny fampitam-baovaon’ny polisim-pirenena, Tsy nisy ratra na diana vono ny vatany fa nahitana valopy roa samihafa kosa tao an’efitra nisy azy izay milaza fa sitrapony izao fahafatesana izao, ary ampitainy amin’ny polisy sy ny zandary izany. Ny mpitandro ny filaminanana misahana ny ady amin’ny heloka bevava no mandray ny raharaha. Nahabe resaka tamin’ny tambajotran-tserasera ireo fehezanteny heverina fa mifono famonoan-tena ireo : “mes dernières volontés”, “à l’attention de la police ou de la gendarmerie de Madagascar”. Efa any amin’ireo mananampahefana ny raharaha ka miandry ny tohiny. Mitana ny mpanara-baovao hatrany mantsy ny tsy nahitana ratra na vono tamin’ny vatany, araka ny fizahan’ny polisy na dia nananton-tena aza izy. Midika izany amin’ny fijery iray fa tsy nisy namono tamin’ny kapoka. Lafiny hafa anefa, raha nananton-tena no nahafaty azy, maninona no tsy misy dia ana ratra na vono, na dia farafaharatsiny ilay tady teo amin’ny tendany ? Mbola mizaha ny antony ny mpitandro filaminana. Ahiana ho tonga hatrany amin’ny hoe nisy namono fa mody nasiana taratasy teo na novonoina tamin’ny fomba hafa satria raha nisotro zava-mahafaty izy izay tsy isian’ny ratra tsy tokony nanantona ny tenany, ka ahiana mety efa maty vao nahantona..

 

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Namotsotra gadra halefa teny Antanimora Polisy 3 mianadahy nampidirina am-ponja

Polisy telo mianadahy ny sabotsy teo nampidirina am-ponja vonjimaika eny amin’ny fonjaben’Antanimora. Araka ny loharanom-baovao azo, namotsotra lehilahy iray teny an-dalana avy niatrika ny fampanoavana izy ireo ary tokony hamita ny saziny eny amin’ny fonjaben’Antanimora.

 

 Teny an-dalana nivoaka teo amin’ny Fitsarana mandrapahatonga teny Antanimora no nanaovany ny fampandosirana ity lehilahy iray ity, raha ny vaovao hatrany rehefa niaraka fiara izy ireo. Tsy nanaiky ity tranga ity moa ireo tompon’andraikitra fa avy hatrany dia nandray fepetra. Andrasana izay mety ho tohin’ny raharaha raha efa eo am-pitadiavana ilay lehilahy nampandosirina ihany koa ny mpitandro ny filaminana. Misy amin’ireo olona manan-draharaha eny anivon’ny fampanoavana ary hampidirina am-ponja vonjimaika no entina mandeha fiarakaretsaka na taksibe 119 rehefa mivoaka ao amin’ny fitsarana fa tsy miaraka amin’ilay fiarabe hiombonana mahazatra iny. Anisan’ny fomba iray hahafahan’izy ireny mitsoaka ny fihetsika tahaka izany na dia misy mpitandro ny filaminana aza ka tokony handraisan’ny fitondram-panjakana fepetra hisorohana ny tranga tahaka izao.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voasoratra fa maty teto Madagasikara ny 2014Mangataka taratasim-pahavelomana i Rais Khan

Nahoana no mbola velona i Rais Khan Mohidinkhan kanefa efa nanaovana fanambarana taty Madagasikara fa maty, miaraka amin'ny taratasim-pahafatesana na « acte de décès » ara-dalàna? Hoy ny manam-pahefana Maorisianina.

 Nisy ny fitarainana napetrany tao amin'ny Fitsarana Tampony tany Maorisy tamin'ny 3 aprily 2019, nangatahan’ity Maorisianina 39 taona ny fanekena azy ho isan’ny velona indray. Araka ny taratasy fanamarinam-pahafatesana izay efa nahazo ny dika mitovy anefa, dia  maty  ny 22 Jona, 2014, roa volana taorian'ny nahatongavany teto Madagasikara i Rais Khan Mohidinkhan. Misy mihitsy ny fanamarihana avy amin’ny Dokotera mitondra ny anarana Ranarison Serge tao amin’ny Hopitalin’Anjozorobe, fa i Mohidinkhan Rais Khan Mohidinkhan teraka tamin'ny 04 Martsa 1980, dia maty tamin’ny 22 Jona 2014 tao an-toerana tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro ka fahafatesana voajanahary noho ny aretina tazomoka, hoy ny tatitry ny fampahalalam-baovao Maorisianina.  Nandraharaha teto Madagasikara nisehatra tamina fampidirana henan'omby sy ny hazan-dranomasina izy. Voalaza fa lasibatry ny resaka halatra anefa izy, ka fongana avokoa ny fananany rehetra, anisan'izany ny vola hatramin’ny pasipaorony. Tsy afa-niala teto Madagasikara mandra-pahitana vahaolana hahazoana taratasy mamela azy hiverina any Maorisy ary tsy nisy marika naneho ny mbola fahavelomany. Tsy afaka nanolo ny pasipaorony nahafahany nanao ny fandraharahany, raha ny nambarany. Niverina nody izy tamin'ny Jona 2018. Hafahafa ity taratasim-pahafatesana ity, izay heverina fa izy ihany no nampanao azy. Ahiana ny kolikoly avo lenta tao anatin’ny raharaha, indrindra fa ilay resaka taratasim-pahafatesana. Hiakatra fitsarana ao Maorisy ny 16 mey izao ity raharaha ity.

Nangonin’i Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialyTsy maintsy hampidirina CNaPS ny mpiasa rehetra

Niompana bebe kokoa tamin`ny fanatsarana ny asa sy ny tontolony eto Madagasikara ny filankevitry ny minisitra ny zoma 03 mey lasa teo.

Notapahina nandritra ny filankevitry ny minisitra fa hohatsaraina ny fiahiana ara-tsosialin`ny mpiasa rehetra. Rehefa nisy ny fanapahan-kevitra noraisina mifandraika amin`izany dia omena telo (3) volana ny Tahirim-pirenena amin’ny fiahiana ara-tsosialy (CNaPS) hanohy ny fanentanana ho an`ny mpiasa rehetra hiditra ho mpikambana ao aminy. Aorian`izay, tsy maintsy manao fanambarana ny mpiasa rehetra ireo mpampiasa hisian`ny fiahiana ara-tsosialy amin`ireo mpiasa ao amin`izy ireo. Omena andraikitra ihany koa ny minisiteran`ny toekarena sy ny fitantanam-bola, ny minisiteran`ny asa, ny fampananan`asa, ny asam-panjakana ary ny lalàna sosialy miaraka amin`ny CNaPS hanao fanadihadiana momba ny fiahiana ara-tsosialy tokony ho an`ireo mpiasa mahaleotena tahaka ny mpamboly, mpanjono, mpivarotra ary mpanao asa tanana. Tokony hivoaka mialoha ny faran`ity taona ny valin`ny fanadihadiana hataon`izy ireo. Aorian`izay, tokony horaisina ireo fepetra rehetra amin`ny fiantohana ny fiahiana ireo mpiasa ireo raha sendra marary. Voalaza tao anatin`io filankevitry ny minisitra io ihany koa fa tokony hihatra manomboka ny 2020 ny fanamorana ny hahazoana fisotroan-dronono ary tokony hanavaozana hifanaraka amin`ny vanim-potoana ankehitriny ny didy aman-dalàna momba ny fiahiana sy ny fiarovana ara-tsosialy ny mpiasa. Notsiahivina ihany koa ny atao hoe asa mendrika araka ny famaritana nataon`ny OIT : asa ahafahana mamokatra sy ahazoana karama ara-drariny, asa misy fiarovana eny anivon`ny toeram-piasana ary misy fiahiana ara-tsosialy ho an`ny fianakavin`ny mpiasa … Marihina fa ny 6%-n`ny Malagasy no manana anton`asa mendrika sy mahavelona ny fianakaviany. Maro ihany koa ireo orinasa mampiasa olona an’arivony maro tsy manao fanambarana eny anivon’ny CNaPS ka maro be ireo mpiasa no very zo. Manararaotra ireo mpampiasa noho ny tsy fahampian’ny fanaraha-maso ka dia tsy mahalala akory fa misy zo tokony hositrahan’ireo mpiasa.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandy hafa kelyMisy kandida mbola any am-ponja

Ny tale jeneralin’ny fananan-tany teo aloha Atoa Hasimpirenena Rasolomampionona, kandida nilatsaka ao Fandriana, ny solombavambahoakan’i Mahabo teo aloha Raveloson Ludovic Adrien,

izay mbola hilatsaka ihany koa ary ny talen’ny fandraharahana ara-bola teo anivon’ny vondron’ny haino aman-jerim-panjakana teo aloha na ny ORTM, izay kandida ao Ambatofinandrahana dia anisan’ireo kandida mbola any am-ponja amin’izao fotoana hisokafan’ny fampielezan-kevitra izao. Hatreto, tsy nisy ny didy raikitra fa fidirana am-ponja vonjimaika ny azy ireo, izany hoe mbola madio ny taratasy ara-keloka na ny “casier judiciaire” ho azy ireo. Asa aloha izay ho endriky ny fampielezan-kevitra ho an’ny mpomba ireto kandida ireto sy ny zavatra hoenti-mandresy lahatra ny olona. Hafa kely indray ity !

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaFitahin’ireo manodidina azy…

Tsikaritra ho fitahan'ireo manodidina azy ny filoha ankehitriny Andry Rajoelina ary voailika ireo tena TGV sy MAPAR. Tafiditra an-dapa ny mpanao afera kanefa ny filoha milaza hoe hanadio sy hanao fitantanana mangarahara.

 

 Tokony ho sahy hiteny izy rehefa misy manao ny tsy mety sy manararao-pahefana ao fa tena hanala baraka azy ireo olona sasany manodidina azy ireo.  Ny resaka fiadiana amin’ny mpivarotra solika sy ny mpiasan'ny jirama io izao, dia toa mampametra-panontaniana ihany hoe : tena finiavany sa misy mandrisika ? Raha ny tena zava-misy mantsy, misy politika avo lenta nahatongavana tamin’io resaka fifehezan’ny vahiny io resaka solika sy famokarana herinaratra io. Ny vahiny na ny mpamatsy vola mahazatra no tena nandrisika ny fanjakana hatramin’izay tany anatin’ny fialana tamin’ny tohana ara-bola na ny “subvention”, ary nirona tsikelikely tany amin’ny fanomezana azy ireny ny sehatra tsy miankina na ny “privatisation”. Orinasa iraisam-pirenena sy toa misy dian-tanan’ireo firenen-dehibe ao anatin’ny mpamatsy vola mahazatra io ka toa misy zavatra mifanipaka ihany ao satria isika dia mandady rariny amin’ny Banky Iraisam-pirenena sy ny Tahirim-bola Iraisam-pirenena na ny FMI. Handresy amin’io ve ny fanjakana ? Io ihany koa fa toa ampiadian’ny olony amin’ny polisy ny filoha, raha tarafina amin’ny resaka fakana ny fanamboarana ny “E-Visa” malaza fa kotrehina homena ny karana, na koa ilay fanatsoahana ny fanamboarana pasipaoro. Ireo manodidina mandeha ihany ny bizina fa ilay filoha kosa no mizaka ny rihitra. Ratsy mpanolotsaina i Andry Rajoelina ary dia hikatso eo ny IEM kanefa mba mety misy zavatra tsara ihany. Na hala-bato na tsia no nahalany azy dia efa filoha voafidim-bahoaka aloha no hilazana an’i Andry Rajoelina. Manana ny vahoaka izy ka raha tena hiady ho an'ny tanindrazana marina, dia hanohana azy ny vahoaka tena Tia tanindrazana tsy manaiky ny fanjakazakan'ny saribakolim-bazaha eto.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha kolikoly avo lentaNidoboka am-ponja ny lohona Bérthin A.

Nidoboka am-ponja vonjimaika eny Antanimora ny sabotsy 4 mey lasa teo ny loholona Berthin Andriamihaingo. Voasaringotra amina raharaha fanodinkodinana volabe manodidina ny 618 137 053,72 Ariary niaraka tamina olona maromaro.

 

 

 Tsenam-baro-panjakana tsy mazava mifandraika tamin’ny fividianana fitaovana fampangatsiahana tao amin’ny  sampandraharaha mikasika ny resaka vaksiny na ny DPEV (Direction de Programmation Elargie de Vaccination) izy io. Tetikasa novatsian’ny  GAVI na « Global Alliance for Vaccines and Immunization » vola. Nanaovan’ny PAC (Pôle Anti-Corruption) fanadihadiana izy ireo ny 19 aprily, ary nahazo fahafahana vonjimaika saingy narahi-maso ara-pitsarana ary tsy nahazo niala teto Antananarivo. Tsy nanaiky mora izany ny GAVI fa nanohitra ilay didy savaranonando. Nisy didy famonjana navoakan’ny Fampanoavan’ny PAC ny zoma teo, ka nahatonga ny fisamborana. Ny Senatera avy eto Analamanga Andriamihaingo Berthin, ny Sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny fahasalamana teo aloha, ny Tale ara-bola tao amin’ny sampandraharaha iray ary kandida solombavambahoaka avy any Amoron’i Mania any ny iray, tompon’andraikitra misahana ny tsenan'asam-panjakana ny iray, ary Talen’ny vaksiny teo anivon’ny minisitera ireo. Tsenan’asa tsy ara-dalàna no anenjehana io loholona io ao anatin’ny raharaha, ka raha ny fanampim-baovao dia voalaza fa ny tsenan’asa tamin’ny voalohany dia ara-dalàna. Mbola nisy fandraisana volabe faharoa indray tato aoriana tsy nisy dosie sy taratasy mazava mahakasika an’io tsenan’asa izay azon’ny orinasany io, raha ny fanazavana vonjimaika. Toa mifameno amin’ny  voalazan’Atoa Jean Louis Andriamifidy Tale jeneralin’ny Bianco 21 febroary 2018  nilazany fa nisy fitarainana nataona olona tsy mitonona anarana mikasika ny fanodinkodinana tao amin’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka mahakasika vaksiny. Araka ny taratasy voarain’izy ireo, dia 600 000 ny vaksiny no nolazaina fa maty na “périmé”, izany hoe tsy azo hampiasaina intsony, mba hahafahana manodinkodina ny vola entina hanaparitahana izany fanafody izany. Zaza Malagasy 600 000 tokony hahazo vaksiny izany no tsy nahazo noho ny fanodinkodinana izay natao, hoy hatrany ny lehiben’ny Bianco tamin’izany fotoana.

 

 

Marihina fa loholona avy amin’ny antoko HVM, iray tamin’ireo 21 notendren’ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina Atoa Berthin Andriamihaingo no namadika palitao niara-dia tamin’i Andry Rajoelina tamin’ny fifidianana filoha. Fitadiavana fialokalofana sy fiarovan-tena ve no antony ? Ahoana ny momba ireo depiote teo na olona ambony teo aloha malaza amina afera toy ny resaka boaderozy izay lasa nisarizoro sy nanohana ny filoha ankehitriny ?

Toky R

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Ampasapito : Vazaha hifa faty nihantona

Teratany frantsay izy ary manodidina ny 50 taona. Nipetraka tao amin’ny hotely iray etsy Ampasampito izy, tao anatin’ny andro maromaro. Ny zoma teo, efa tapitrany fetr’andro nahafahany mipetraka tao. Efa nosokafan’ny hotely arak’izany ny efitranony mba hahafahana manadio an’izany. Teo no hita ilay vatana mangatsiaka izay nihantona tamin’ny tady ny tendany. Tao amin’ny efitrano fidiovana izy no hita faty. Nisy valopy roa samy hafa hita tao amin’ilay efitrano. Ny voalohany dia mahakasika ny hetahetan’ny farany (mes dernières volontés) aorian’ny fahafatesany. Ny faharoa kosa dia natolony manokana ho an’ny mpitandro ny filaminana, izany hoe na ny polisy na ny zandary izay hanokatra fanadihadiana. Fantatra fa ny Brigade Criminelle etsy Anosy no hanatontosa an’izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ankazomanga : Mpanendaka mampiasa karatra mpanao gazety

Ravan’ny polisy ao amin ‘ny « poste de police » Antaniavo, ny alahady tamin’ny iray ora maraina ny tambazotran-jiolahy mpanendaka eny Ankazomanga Atsimo.  Antson’ny mpitondra fiara saika voaendaka teo amin’ny Pharmacie, ny sabotsy alina teo no niandohan’ny fisamborana.  Mbola teo amin’ ilay toerana voalaza ny tovolahy telo ka voasambotra avy hatrany na niezaka nampiseho karatra maha-mpanao gazetin’ny fahitalavitra iray azy. Fantatra tamin’ny  famotorana azy iny alina iny ihany, fa ry zareo koa no nanendaka ny mpitondra moto roa lahy. Nisy telo hafa koa, izay mbola anatin’ilay tambajotra, nanao fanakanana fiara. Nalain’ny polisin’Antaniavo tany an-tranony omaly maraina ireo namany nitahiry ny moto ireo sy ny zavatra nangalariny ka tratra daholo izy rehetra amin’ izao fotoana izao. Nilaza ny tompon’andraikitra tao amin’ny fahitalavitra fa mpiambina tao ny asan’ilay lehilahy voasambotra, saingy efa tsy miasa ao intsony. Na izany aza, nahoana moa no asiana soratra « Presse » ny karatra maha-mpiasa izay omena ny « Sécurité » ?. Samihafa tanteraka ny karatra maha-mpanao gazety sy ny karatra maha-mpiasan’ny orinasa. Mila manaiky izay fanovana izay avokoa ny orinasan-gazety mba hahafahana manomboka ny ady amin’ny mpisoloky sy ny olon-dratsy ao anatiny. Tsiahivina, fa vao tamin’ny zoma teo no nisy ny fifanaraham-piaraha-miasa  nosoniavin’ny Holafitry ny mpanao gazety niaraka tamin’ny mpitandro ny filaminana, mba hiadiana amin’ny fandotoana ny asa toy izao.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

ewaCT MOTORS-Andraharo : Polaris RZR XP  Turbo S se dévoile

Polaris continue de faire progresser les offres techniques et  les options de mise à niveau sur toute  sa gamme 2019. Créée en 1954 par les frères Hitten au Minnesota,  Cette marque américaine  a fait un grand  bond en avant ! Étant distributeur  de cette marque américaine depuis six  ans,   CT Motors Madagascar dévoile  une nouvelle machine prête à courir et prête à s’amuser : Polaris RZR XP turbo S.

Lors de la soirée du vendredi 3 mai dernier  à Andraharo, le  responsable de  CT  Motors, Chamini Tahora a présenté  un véhicule performant et  révolutionnaire RZR XP  Turbo S.   La  machine offre une puissance de 168 chevaux. Les amateurs de boue   à la recherche d’aventure profiteront  d’une nouvelle transmission à marche arrière à engrainage permettant une durabilité accrue et qui permettra de traverser les fosses de boue les plus profondes. Par rapport aux produits qui le précédaient, le RZR XP turbo S bénéficie  d’une  gamme   de suspensions automatiques  et réglables.  Le véhicule possède également des bras renforcés, une caméra  de recul  , des ceintures de sécurité à  quatre points, un inclinomètre. Polaris a développé de nouveaux sièges de types banquets plus confortables et plus pratiques.  Ces nouvelles dimensions améliorent la suspension, accentuent la  résistance aux effets de pincement et rehaussent la garde au sol pour un confort de conduite exceptionnel. En mode confort et  en mode sport ce SSV est   prêt  à employer. « le RZR XP ont des lignes plus agressives. Vu l’équipement qu’il donne, le prix est raisonnable »  souligne Chamini Tahora.

Les amateurs de sports mécaniques étaient présents. « J’aime beaucoup son design, et je trouve que ce nouveau Polaris RZR est plus souple que les précédents  » a certifié  Célestin. « Ce véhicule est très maniable.  A quatre places, on peut balader avec nos amis » a affirmé Luc. « Avec ce nouveau RZR, on  peut très facilement escalader les montagnes et passer  tout les obstacles. C’est une très bonne machine pour les amateurs de sensation forte.  Elle associe en elle-même confort et robustesse» a expliqué Rodino Bekamisy, un  adepte du sport mécanique. Ce SSV à quatre places  est disponible uniquement chez CT Motors Andraharo.

Iss Heridiny

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Fankalazana ny 3 Mey : Nanamarika izany ny Vondron’ny Mpanao Gazety Antsirabe

Toy ny fanao isan-taona dia nanamarika ny andron’ny 3 mey  andro maneran-tany ho an’ny fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety ny V.M.A na Vondron’ny Mpanao gazety Antsirabe, fikambanana tokana misy eto Antsirabe ivondronan’ireo mpanao gazety rehetra. Fanadiovana sy fanavaozana ny tsangam-baton’ny mpanao gazety eto Antsirabe no hetsika nentina nanokafana ny  tapak’andro maraina. Ity tsangambato ity izay naorina tamin’ny taona 2015,  dia misy hatrany ny hetsika fikarakarana sy fanavaozana ity isan-taona.

Taoarian’izany nisy ny fandaharana manokana naparitaka amin’ireo haino aman-jery eto Antsirabe. Fandaharana izay niresahana manokana ny asa fanaovan-gazety sy ny manodidina azy tamin’ireo mpanao gazety  vao sambany no niditra tamin’izany sehatra izany sy ny mpanao gazety  zoky olona indrindra eto Antsirabe. Nambaran’ny filohan’ny fikambanana Bonaventure Andrinarimisana, fa efa hita taratra izany fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety izany, saingy tsy maintsy misy hatrany ny sakana amin’ny famoahana ny vaovao satria tsy maintsy manaraka ny  “ligne editoriale” hiasany ny mpanao gazety iray. Ahitana taratra an’io fahalalan’ny asa fanaovan-gazety io ihany koa ny fiaraha-miasa amin’ny mpitandro filaminana ; izay loharanom-baovao marim-pototra ho an’ny mpanao gazety raha eto Antsirabe manokana.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : Début de campagne dans l’indifférence de la population

L’indifférence a été constatée du côté des électeurs pendant la première journée de la campagne.

La campagne électorale dans le cadre des Législatives du 27 mai a débuté hier. Dans la Capitale où 12 sièges sont à pourvoir à raison de deux députés par arrondissement, la première journée d’hier a été marquée par l’indifférence de la population. La plupart des gens contactés ne connaissent pas les candidats qui se présentent dans leurs arrondissements. Cette indifférence est constatée depuis l’ouverture du délai de révision de la liste électorale qui sera définitivement arrêtée le 15 mai prochain. Pire, ce sont les partis politiques eux-mêmes qui manifestent ce désintéressement par rapport au processus électoral en cours. Ces partis politiques ne voulaient pas intégrer les Comités Locaux de Recensement Electoral (CLRE) institués au niveau des « Fokontany » dans le cadre de cette révision de la liste électorale. D’après les chiffres révélés par la CENI, seulement 10% des CLRE répartis dans l’île sont composés de représentants des partis politiques qui sont pourtant censés participer activement au processus. Durant la première journée d’hier, les candidats députés à Antananarivo ont évité les grands spectacles politiques. Ils ont choisi de descendre au niveau des « Fokontany », une approche adaptée à cette élection de proximité du 27 mai. Pour certains observateurs, si cette indifférence des électeurs persiste durant les 21 jours de la campagne électorale, on craint un taux élevé d’abstention au scrutin du 27 mai. La campagne qui vient de commencer sera clôturée le 25 mai à minuit pour que le silence électoral de 24 heures puisse être respecté.

Constat d’amélioration. Du côté de la CENI, on constate des améliorations par rapport aux dernières élections présidentielles. « Contrairement aux dernières présidentielles, on a ressenti durant la première journée d’hier l’engouement des candidats et de leurs partisans. Les contacts,  la communication des candidats et de leurs représentants avec la CENI se sont également améliorés. La commission électorale a déployé des efforts pour entretenir une ambiance de travail fructueuse avec les candidats.», a expliqué le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Avant de rajouter : « Depuis notre Indépendance, personne n’a été condamné ou sanctionné pour avoir commis une infraction contre les lois électorales. Cette fois-ci, cela ne devrait plus être le cas. Il faudra sanctionner sévèrement ceux qui enfreignent les lois électorales. » Hier, une conférence de presse s’est tenue à Alarobia. Une occasion pour la CENI de rappeler les grands principes qui doivent guider l’organisation d’une élection démocratique, juste, crédible et transparente. Une conférence de presse s’est tenue hier à Alarobia. L’accent a été particulièrement mis sur la nécessité de préserver pendant la campagne l’unité nationale et le « Fihavanana malagasy ». Le respect de la neutralité de l’Administration a été également mis en exergue. En ce qui concerne les règles régissant les manifestations sur les lieux publics, la commission électorale a rappelé qu’il faudra une déclaration préalable auprès des représentants de l’Etat territorialement compétents pour pouvoir les organiser. Cette déclaration préalable doit être déposée 48 heures avant la date de la manifestation. En cas de chevauchement des deux manifestations, il appartient aux démembrements de la CENI compétents de trancher. « Nous avons particulièrement sensibilisé les candidats sur les contentieux électoraux. », a souligné le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo.

Midi Madagasikara0 partages

Neutralité de l’Administration : Enième mise en garde de la CENI

La campagne électorale pour les élections législatives du 27 Mai prochain s’ouvre officiellement, ce jour, dure 21 jours et s’achève, de ce fait, le 25 Mai prochain. Une conférence de presse y afférente sera tenue par la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) au cours de la journée à Nanisana. Sur ce point, et nonobstant le fait que cet organe technique chargé d’organiser les élections soit impuissante face aux dérives de la précampagne et de la campagne avant l’heure, elle a tout de même rappelé et insisté, encore et toujours, sur la neutralité de l’Administration qui figure parmi les principes de la campagne électorale, prévus par l’article 57 de la loi sur le régime général des élections, la loi n°2018-008.

Amendes et emprisonnement. En effet, hier, sur la Radio Nationale Malagasy (RNM), le rapporteur de la CENI, Fano Rakotondrazaka, a survolé les peines qu’encourent les agents de l’Etat et des Collectivités Territoriales Décentralisées, civils comme militaires, qui participent à la campagne électorale à partir de maintenant. « Une amende de deux millions d’Ariary à cinq millions d’Ariary attend les récalcitrants », a-t-il cité (Article 227 de la loi sur le régime général des élections et des référendums). Et ce n’est pas tout. Le recours aux prérogatives de puissance publique et aux biens de l’Administration par les candidats ou par les agents de l’Etat et des CTD en vue de faire élire un candidat entraîne « un emprisonnement de deux à cinq ans à l’endroit des auteurs, et est susceptible d’annuler les voix obtenues par le candidat dans la circonscription électorale où l’infraction a été commise», poursuit Fano Rakotondrazaka (Article 220 de la même loi).

Heures de service. Toujours dans cette même optique d’idée, si l’article 60 de la même loi interdit tout fonctionnaire civil comme militaire de participer à la campagne électorale, l’article 227, alinéa 2 relate une certaine ambiguïté au niveau de la précision « à ses heures de service » qui porterait à croire qu’en dehors desdites heures de services, les fonctionnaires peuvent procéder, participer quand même à la campagne électorale. Une disposition déjà pointée du doigt par la société civile malgache  l’année dernière mais qui a été tout simplement ignorée par le législateur.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

#Das Haus du CGM : Performances époustouflantes dès l’ouverture

Deux performances et déjà beaucoup d’émotions. L’ouverture officielle du centre culturel éphémère du CGM, #Das Haus, a tenu ses promesses. C’est parti pour trois semaines d’art, du 5 au 27 mai à Ankadifotsy.

On s’avance, un petit pas devant l’autre, sans vraiment savoir où on va. Au rythme de la musique, des pas de danse et des performances, on s’engouffre lentement vers les pièces, qui offrent des tableaux uniques où chaque artiste est sa propre muse, et exprime ses inspirations à travers son art. La création résonne de partout. Saroy Rakotosolofo qui utilise les instruments de musique typiquement malgaches  pour donner du rythme à ses mouvements, à la musicalité de son corps. Elle utilise et réutilise les matières autour d’elle, en « recyclant » pour ne pas jeter, car tout se transforme. On apprend, on écoute, on apprécie et on se laisse emmener dans son univers. Dans l’autre pièce, Géraldine Léong invite à un voyage vers la purification de l’âme, tandis que Judith Manantenasoa explore les aliments, pour éveiller tous les sens, des papilles à l’odorat. Sans oublier Harivola Rakotondrasoa, le seul danseur de cette cérémonie d’ouverture. Chacun de son côté, pour exprimer l’unicité, mais tout le monde ensemble pour montrer l’authenticité dans la diversité. Un spectacle unique. Les quatre danseurs se retrouvent devant puis dans la piscine, où ils conjuguent leurs « feeling » à travers une impro de danse contemporaine. Les corps se mélangent, s’embrouillent, se débattent, puis s’emboîtent. Tout semble solennel. Le public, lui, reste en émoi. Des « je ne comprends pas »  par-ci, « c’est impressionnant »  par-là, chacun perçoit la performance à sa façon. Car c’est là aussi, l’objectif de cette expérience #Das Haus, aller au-delà des conformités, de ses limites.

Tableau musical

Côté musique, le groupe Free Jazz a aussi créé son lot de surprise. Dans la grande cour, l’on entendait la musique, somme tout à fait banal. Jusqu’à ce qu’on entre dans la maison pour chercher les musiciens. Dans une des pièces, le batteur est seul, face à lui-même, à faire son show. Dans une autre pièce, le guitariste crée l’étonnement. Les spectateurs le regardent, tout comme on admire un tableau de maître. Tranquillement assis sur une chaise, il se laisse aller dans son inspiration. Dans la troisième pièce, le bassiste est également seul, avec sa basse et sa musique. Chaque spectateur peut donc apprécier la prestation de chacun des musiciens, de très près, pour ne rater aucune miette. Que les groupies s’y préparent, un « simple » concert peut en cacher un autre, spectacle garantie!

Ressentir

Dans cette grande bâtisse du style malgache modernisé, le ton est donné. En puisant dans les  mœurs et les valeurs malgaches, les artistes créatifs qui vont donner vie à ce site vont puiser dans leurs cultures, leurs identités et leurs personnalités pour exprimer leur art à travers une approche contemporaine et novatrice. Plusieurs spectacles seront programmés durant ces trois semaines, mais aussi des débats, des  expos, des performances live et des rencontres. Chaque jour son lot de surprise, et rien ne sera pareil d’un jour à l’autre. Les créatifs seront amenés à offrir des performances hors du commun, qu’il faudra regarder avec les yeux du cœur et ressentir avec les cinq sens. Au-delà des techniques, des règles d’usage, des applaudissements bienveillants, artistes et publics puiseront en eux pour découvrir cette rencontre artistique expérimentale.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Réduction des décès maternels : Madagascar encore loin du compte

Lors de la célébration de la journée internationale des sages-femmes, samedi à l’hôtel Sharon à Toamasina.

Plus de deux tiers des décès maternels pourraient être évités dès lors que l’on dispose de sages-femmes bien formées et en nombre suffisant, et de moyens adéquats. Madagascar reste encore à la traine dans ce domaine.

Madagascar compte une sage-femme pour 16.000 habitants, alors que les normes internationales préconisent une sage-femme pour 5000 habitants. Ainsi, dans la Grande île, le ratio montre un sous-effectif jusqu’à trois fois plus important par rapport aux normes. En plus clair, les « Rasazy », comme on les appelle à Madagascar, sont encore en nombre fortement  insuffisant dans le pays. Ce qui constitue un véritable frein à la réduction du nombre de décès maternels et néonatals. Faut-il rappeler qu’à Madagascar, encore dix femmes par jour meurent des suites des complications liées à la grossesse et à l’accouchement, et parmi elles, trois sont âgées de seulement 15 à 19 ans. Le problème de la grossesse précoce n’est ainsi pas pour arranger la situation. Et pourtant, avec un nombre suffisant de sages-femmes et des moyens adéquats, la majorité́ des décès des parturientes pourrait être évitée. Grâce à une formation de qualité et des moyens suffisants, « les sages-femmes ont les capacités techniques requises pour fournir 87 % des services liés à la grossesse, faisant d’elles des professionnels de la santé par excellence pour soutenir les femmes pendant tout le continuum des soins de maternité », rappelle l’UNFPA dans le cadre de la célébration de la journée internationale des sages-femmes. Célébrée chaque année le 5 mai, cette journée, dont la célébration nationale s’est tenue à Toamasina, samedi dernier, a eu pour thème « Les sages-femmes, défenseurs des droits de la femme ».

122%. L’augmentation du nombre des sages-femmes bien formées à Madagascar, a été fortement soulignée à cette occasion. Il s’agit d’une nécessité  absolue, voire une urgence, sachant qu’en disposant d’un nombre suffisant de sages-femmes dotées d’une formation de qualité, les décès maternels pourraient être réduits de deux tiers. L’UNFPA, particulièrement actif dans ce domaine, a déployé, dans le cadre de son partenariat avec le ministère de la Santé publique, 35 sages-femmes auprès de 32 centres de santé dans les zones reculées. Une démarche qui a rapidement porté ses fruits dans la mesure où l’on assiste à une nette augmentation de 122% du nombre d’accouchements dans ces centres de santé en seulement une année : 1065 durant le premier trimestre de l’année dernière et 2365 au premier trimestre de cette année. De même, le nombre de femmes bénéficiant de planification familiale post-partum est passé de 4 à 136. La mise à l’échelle de telles démarches, avec ou sans les partenaires, serait une véritable petite révolution dans la santé maternelle dans le pays.

Rappelons que dans le monde, plus de 340.000 femmes, et plus de 3 millions de nouveau-nés meurent chaque jour, suite à des complications parfaitement évitables, pendant la grossesse et l’accouchement. Une partie non négligeable de ces décès survient dans les pays à faibles revenus.

Hanitra R. 

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque – Championnats du monde : Madagascar rentre bredouille !

Coup dur pour le camp malgache qui, après avoir été signifié de la suspension à vie du président Béryl Razafindrainiony et du forfait des dames à la suite de l’éviction de Tsiory au sein de la délégation, les hommes ont aussi échoué en doublette et en tête à tête.

D’abord en tête à tête, Nary a battu un Belge par 13 à 8 en huitième de finale avant d’échouer devant le France Henri Lacroix en quart sur le score incroyable de 13 à 5.

Fil à retordre. Les deux hommes se sont déjà rencontrés aux matches de poule mais Lacroix a toujours pris le dessus. Le même homme qui a déjà battu en finale du championnat du monde à Izmir, en 2010 en Turquie, la formation conduite par Dolys avec Bema, Tiana Tonnerre et Nanou et coachée par Michel Ranarivelo. Une sacrée équipe qui a donné du fil à retordre au camp français et qui ne s’est inclinée que sur le score de 12 à 13.

Pour revenir aux championnats du monde d’Almeria, la formation malgache composée de Nary et de Balotelli s’est hissée jusqu’en demi-finale où elle a été battue par les Français sur le score de 13 à 3.

Auparavant, Nary et Balotelli ont sorti tour à tour la Thaïlande par 13 à 5 et le Sénégal par 13 à 11.

En principe, le duo malgache a disputé la troisième place de cette doublette contre la Côte d’Ivoire mais le résultat n’a pas été au communiqué. Au mieux, Nary et Balotelli vont ramener une médaille de bronze car autant le dire que les Ivoiriens sont largement à leur portée. Mais sait-on jamais car après cette sanction infligée par le Conseil de Discipline de la Fédération internationale à Béryl Razafindrainiony et étendue aux membres de la Fédération malgache dans son ensemble, on comprend aisément que nos seuls représentants n’avaient plus du cœur à l’ouvrage. Déjà qu’ils sont partis à Almeria sans leur coach Tahiry Rarivomanana qui est resté à quai faute de moyens ou plutôt de coordination car tous les autres étaient partis sauf lui. Décidément…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Détournement de 618 millions Ar : Un sénateur MD à Antanimora

Suite au détournement de plus de 618 millions Ar. au sein de la Direction de la Programmation Elargie de Vaccination (DPEV) du ministère de la Santé, trois personnes ont été placées sous mandat de dépôt (MD) à Antanimora. Il s’agit d’un sénateur, de l’ancien directeur de la DPEV et de l’ex-PRMP dudit ministère.

Rappel des faits : Vers le début de l’année, le Bianco a reçu une doléance concernant le paiement d’un marché fictif correspondant à l’achat de pièces de rechange de réfrigérateurs auprès de la DPEV financé par le « Global Alliance for Vaccines and Immunization » (GAVI). Le sénateur aurait fait jouer son influence pour que le marché soit attribué fictivement à son entreprise de BTP. Ce qui a abouti au déferrement pour favoritisme, abus de fonction et détournement de deniers publics dont l’ex-directeur, son ancienne comptable, l’ancien SG du ministère, le PRMP et le sénateur en question.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara0 partages

Sécurité portuaire et sûreté en mer 28 millions d’euros pour un nouveau programme régional

Le Secrétaire général de la COI, Hamada Madi (à g.) et le commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica ( à dr.)

Un nouveau programme régional à mettre en œuvre sur cinq ans par la Commission de l’Océan Indien (COI), vient d’être officialisé le 2 mai à Maurice, avec la signature par le commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica, et le Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI), Hamada Madi, de la convention de financement.

Ce programme qui touche les Etats de l’Afrique orientale et australe et océan indien (AfOA-OI), est financé par le Fonds européen de développement à hauteur de 28 millions d’euros. « Le programme régional de sécurité portuaire et de sûreté en mer est un soutien additionnel à la dynamique globale de promotion de l’économie bleue qui constitue pour nos Etats de l’AfOA-OI une nouvelle frontière de leur développement »,a soutenu le Secrétaire général de la COI, qui a ajouté que « la sécurité maritime est un pré-requis indispensable […] et l’appui de l’Union européenne permet aux Etats de la région de renforcer les capacités nationales et régionales pour la sécurisation des espaces océaniques ce qui profitera au commerce, à la croissance et au progrès social ». Pour Neven Mimica, « ce programme… qui s’inscrit dans le cadre du plan stratégique plus large de l’Union européenne en faveur de la sécurité et de la gouvernance maritimes, permettra de répondre aux menaces maritimes » en complément des actions existantes, notamment celles engagées par le programme MASE (programme régional de sécurité maritime), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par les organisations régionales de l’AfOA-OI dont la COI.

Axes d’intervention. Les principaux axes d’intervention du nouveau programme régional sont notamment le partage d’informations sur le fret maritime et les passagers, l’appui aux services répressifs et aux douanes pour combattre le crime organisé et le risque terroriste, le renforcement des opérations de contrôle, de surveillance et de saisie des cargaisons ou encore la coopération entre les acteurs régionaux.

Le programme bénéficiera de l’appui technique de l’Organisation des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et d’Interpol. En amont de l’officialisation du programme régional, le secrétaire général de la COI et le Commissaire européen ont eu une session de travail qui a témoigné de l’ampleur du partenariat COI-UE et qui a permis de discuter des questions de paix et de stabilité régionales, de l’avenir du partenariat ACP-UE à l’expiration de l’Accord de Cotonou en 2020 et de l’évolution institutionnelle de la COI.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Un hélico pour la BIA à Ihosy

Enième « Velirano » de réaliser. Le Chef de l’Etat a aussi annoncé l’arrivée incessamment d’un avion de type CASA pouvant transporter des matériels lourds. 

Chose promise, chose due. Les matériels aux normes que le candidat « numéro 13 » Andry Rajoelina a promis au peuple malgache durant la campagne électorale sont déjà sur le terrain. En effet, l’importation d’hélicoptères en vue de lutter contre l’insécurité est désormais chose faite. Hier, le numéro Un d’Iavoloha s’est rendu au quartier général du « Bataillon Interarmes de l’Armée malagasy » (BIA) à Ihosy pour assister à la cérémonie de déploiement de 700 éléments de l’Armée malagasy, envoyés en mission dans le Grand Sud, une zone que le Ministère de tutelle a classé de « Zone rurale prioritaire Alpha »,  pour restaurer l’ordre et la sécurité. La cérémonie a été marquée par la remise d’un hélicoptère de type « Écureuil B2 », des équipements de protections balistiques et des jumelles à vision nocturne.

CASA. Les zones rurales prioritaires font partie  du dispositif permanent de sécurité mis en place par le Ministère de la Défense  nationale à travers Madagascar. Les équipements présentés au grand public hier vont accroître considérablement l’efficacité des interventions et participer à la politique de proximité de l’Armée. Le Président Andry Rajoelina a saisi   cette occasion pour annoncer l’arrivée prochainement d’un avion de type CASA, pouvant transporter des matériels lourds tels que des groupes électrogènes ou des vivres pour les cas de catastrophes naturelles. Durant les trois derniers mois, le Ministère de la Défense a enregistré une nette amélioration des résultats dans la lutte contre les « dahalo » grâce aux opérations d’envergure menées à travers la Grande  Ile. « J’ai mis un point d’honneur à équiper l’Armée malagasy de matériels aux normes afin qu’elle puisse exercer efficacement son devoir : celui de protéger le peuple et servir la Nation. Nous devons être fier des efforts accomplis par notre armées », a déclaré le Chef de l’Etat.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball N1B et U20 garçons : Entrée en fanfare pour MB2All !

La cérémonie d’ouverture des championnats nationaux à Fénérive Est.

Les championnats de Madagascar en N1B Dames et chez les moins de 20 ans garçons battent leur plein à Fénérive Est, depuis samedi. Une première journée marquée par le très beau duel entre l’ASCB Mahajanga et le DTSC Tana mais qui a aussi permis au MB2All tant chez les dames que chez les garçons pour que cette fois encore, il va falloir compter sur eux.

Après une timide rentrée des dames du Serasera Antsirabe qui ont pris le meilleur sur l’AS Emma de Fianarantsoa par 32 à 24, on a également eu droit à une petite victoire du BCS Mahajanga sur les Tamataviennes du COSP  par 41 à 38.

Mais cette première journée inaugurale a déjà permis au MB2All de montrer tout son talent en s’imposant largement par 57 à 28 devant le CRJS Toamasina.

ASCUT orpheline. Chez les garçons le match phare de cette première journée a tourné à l’avantage de l’ASC Boeny, le club qui a enfanté les meilleurs joueurs actuels tels Livio, Faralahy et Ricky, face au DTSC Tana sur le score de 80 à 74.

Mais là aussi le MB2All a su prendre le dessus face à une équipe de l’ASCUT, certes orpheline, mais qui a tout même répondu présent en ne s’inclinant que par 41 à 54.

AMBB Tana a aussi fait une forte impression en battant 619 Génération Morondava par 68 à 35.

Comme il fallait faire plaisir au public de Fénérive  Est, son club local du 2BC s’est offert une confortable victoire de 68 à 37 devant le SBBC majungais.

Les matches vont se succéder jusqu’au 12 mai à Fénérive Est. En attendant, nous vous donnons ci-après la répartition des poules.

Dames N1B

Poule A : MB2All, CRJS Toamasina, ASLF Ambositra, USIFM Toliara

Poule B : COSPN 2 Toamasina, ASF Tana, BCSM Tana, Serasera Antsirabe et AS Emma Fianarantsoa

Garçons U20

Poule A : 2BC Fénérive Est, MB2All, AMBB Tana, ASCUT Toamasina, SBBC Mahajanga et 619 Génération Morondava

Poule B : DTSC Tana, Texas Fénérive Est, ABB Tana, COSPN 2 Toamasina, ASCB Mahajanga et Serasera Vakinankaratra

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Toliara-Fasimainty : Raikitra ny sakana tamin’ny RN9 

Taorian’ny fanimbana sy fandrobana ny fananan’ny « Base Toliara », izay mitrandraka fasimainty ao Ranobe Distrikan’i Toliara II, dia nosamborin’ny mpitandro filaminana ireo lohandohany mpanohitra an’ity fitrandrahana ity. Teo anatrehan’izany, tsy faly ireo andian’olona mitaky ny hampijanonana tanteraka ny fitrandrahana fasimainty ataon’ny « Base Toliara » io, sady nitaky ihany koa izy ireo ny hamoahana haingana ny naman’izy ireo nosamborina, ka nitokona indray ireto andian’olona mitaky ireto, ny asabotsy teo, ary nanao sakana tamin’ny RN9, tao Benetse sy tao Ankilimalinika. Vokatr’io sakana io, dia tapaka nandritra ny fotoana vitsy ny fifamoivoizana ka tsy nisy afaka nivezivezy ny mpampiasa làlana rehetra tamin’ity lalam-pirenena ity. Nambaran’ny avy ao amin’ny Foko Masikoro, fa tsy hifampiresaka intsony ny vahoaka, fa mitaky avy hatrany ny hampitsaharana ny asa ataon’ ny « Base Toliara », satria marary ny vahoakan’i Toliara ka mahaiza mihaino ny olana ifotony ianareo mpitondra fanjakana manana andraikitra, hoy hatrany ny fanambaran’ireo solontenan’ny mponina ; izay tsy mankasitraka ny tetikasa any an-toerana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Ccesca Antanimena : Fy Rasolofoniaina réussit son pas dans la cour des grands

Fy et Diary au micro avec Zazah à la batterie et Princia à la guitare.

Une année lui aura suffit pour percer et arriver à un niveau que beaucoup d’artistes n’ont pas pu atteindre en plusieurs années. La fougue de Fy Rasolofoniaina et de ses complices de scène a  attroupé la jeunesse avide de nouveauté au Ccesca Antanimena hier.

Ceux qui  ont été au rendez-vous l’auront compris, la bande vient d’apporter un tout nouveau souffle dans le monde de la musique malgache.  Suite aux buzz sur les réseaux sociaux et les clips en boucles sur les ondes et les stations de télévision, Ils ont démontré qu’ils sont à la hauteur de ce succès qui viennent les frapper de plein fouet dans le bon sens du terme.

Très fidèle à son image, Fy Rasolofoniaina semble être un chanteur au grand cœur. Comme il aime partager la joie et l’amour de Dieu dans ses morceaux, il est tout à fait normal s’il chante à l’amour à merveille. Par ailleurs, « Mitonia » semble être un tube  qui fait l’unanimité.  Dès les premières notes, le public s’émerveille en chantant en chœur  et à tue-tête avec le chanteur.  En outre, le témoignage poignant de Princia, le guitariste du groupe, par rapport à la perte récente de sa mère, a ému plus d’un. L’atmosphère s’est remplie d’un sentiment de compassion de la part des spectateurs  et  d’une complicité inouïe  entre les quatre compères.  Les paroles qui traduisent l’assurance de la présence de Dieu à chaque pas et à chaque épreuve. Un message percutant, assez pour donner la force  pour faire face à la vie. Pour sa part, les spectateurs n’ont pas hésité à réclamer d’ores et déjà  un bis bien fort.

Entre autres, les autres titres comme  « Aza avela » et « Misy anao » ont également fait leurs effets. De même que le fameux « Tiako ianao » qui ne cesse de faire une belle étincelle auprès de la gent féminine et les mélomanes.  Pour joindre l’utile à l’agréable, le show de Fy Rasolofoniaina ne s’est pas cantonné au partage de belle musique mais, entre deux parties, ils ont donné une place importante  à plusieurs intervenants pour partager leur vision pour le développement de Madagascar et inspirer la jeunesse malgache.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Partenariat Madagascar-Japon : 35 nouvelles salles de classe anticycloniques pour l’Atsinanana

Vue sur l’intérieur de l’une des nouvelles salles de classe.

Trente-cinq nouvelles salles de classes ont été nouvellement construites dans les districts de Toamasina I et II. Il s’agit d’infrastructures scolaires mises en place avec l’appui du gouvernement du Japon et qui constituent la deuxième vague de salles de classes offertes par le Japon dans le cadre de la quatrième phase du « Projet de construction d’écoles primaires publiques », financé à hauteur de 19 milliards d’ariary sous forme de dons. L’inauguration de ces nouvelles infrastructures s’est tenue, samedi dernier, 4 mai, à l’école primaire publique (EPP) de Manangareza, en présence de l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara, de la ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel p.i, Félicitée Rejo-Fienena, et le représentant résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), Shinji Umemoto.

Neuf EPP ont bénéficié de ces nouvelles salles de classe, ainsi que d’autres infrastructures (blocs sanitaires, réservoirs d’eau de pluie, bureau, magasin de stockage) et de mobiliers scolaires. Ces infrastructures répondent aux normes anticycloniques, affichant ainsi une résistance face aux aléas climatiques auxquels ces localités sont régulièrement exposées. Afin d’en assurer la durabilité, les comités de gestion des écoles ont été formés sur l’entretien et la maintenance. Une école pilote a également bénéficié d’une formation sur la technique de réhabilitation par la communauté de la piste d’accès à l’EPP. Cette technique appelée « Do Noh » consiste à utiliser des sacs de ciment usagés remplis d’une composition de terre et de sable. Après la formation théorique, une cinquantaine de volontaires a effectué la réhabilitation de la piste, en contrepartie d’une quantité régulière de riz, de haricot et d’huile remis pendant la durée du chantier.

Au total, la quatrième phase du « Projet de construction d’écoles primaires publiques » a permis de construire 92 nouvelles salles de classe, portant à 826 le nombre de salles de classe construites à Madagascar depuis le lancement de la première phase en 1998. La 5è phase est en cours de formulation et permettra de compléter les autres appuis déjà en cours.  

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Administration publique : La mise en place du logiciel AUGURE avance

Les responsables du MEF et du MTEFPLS lors de l’atelier sur la mise en place de l’ AUGURE.

Entrant dans le cadre de la réforme de l’Administration publique malgache, l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources humaines de l’Etat « AUGURE » a été mise en place conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) et le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction  publique, du Travail et des Lois  sociales (MTEFPLS) afin d’uniformiser la gestion des ressources humaines de l’Etat.

On rappelle en effet que lors du  conseil des ministres du 17 avril 2019,  le Chef de l’Etat Andry Rajoelina a ordonné que les ministères et institutions  doivent désormais utiliser ce logiciel dans la gestion du personnel de l’Etat. Cette  initiative vise à assurer une gestion financière transparente et une gestion efficiente des ressources humaines de l’Etat.

Divers avantages

Premier responsable de l’application de cette instruction présidentielle, le ministère de l’Economie a déjà pris les choses  en main. A cet effet, un atelier de présentation générale de l’application s’est tenu jeudi dernier, à l’Immeuble Plan à Anosy avec les responsables des ressources humaines des ministères et institutions employeurs, sous la supervision du Ministère de l’Economie et des Finances et du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction  publique et des Lois sociales, représentés par le Secrétaire Général du MEF, le Directeur Général des Finances et Affaires Générales (DGFAG) et le Directeur Général de la Fonction Publique (DGFOP).  Le logiciel AUGURE, présente,  rappelons-le divers avantages, dont le plus important est l’existence d’une base de données unique du personnel de l’Etat au niveau des ministères et institutions employeurs.

Traçabilité

La dématérialisation progressive  de la gestion administrative du personnel entre le MEF, le MTEFPTLS et les ministères et institutions employeurs constitue également un autre atout majeur du logiciel. L’outil permettra aussi d’asseoir une traçabilité des actes administratifs et d’optimiser les délais de traitement. A noter que l’application comprend trois modules à savoir le module de gestion administrative, de gestion financière et d’aide à décision. Disponible sur l’Intranet de l’Etat et le réseau Internet, ce  logiciel aidera en premier lieu les responsables de personnel  à recenser  les agents payés par le budget général, fonctionnaires et contractuels (EFA, ECD, ELD). Par la suite, les agents payés par les autres budgets y seront intégrés.  Suite à cette réunion, des séances de formation et d’assistance seront organisées par le MEF et le MTEFPLS auprès des responsables des ressources humaines dans les différents départements ministériels et institutions tant au niveau central que régional afin que ces derniers puissent maîtriser l’application.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

« Grossiste » voatafika : Nosamborina teo am-pirevena ny dimy lahy

Tsy niandry ela fa taorian’ilay fanafihana mitampiadiana tao amin’ity tranombarotra mpamongady iray tao Tanambao V, notafihan’ny jiolahy  11 ity, dia tratran’ny polisin’ny FIP Toamasina teo am-pirevena ny 5 tamin’izy ireo.Tsy nampoizin’ireto jiolahy mantsy, fa azo sary tamin’ny fakan-tsary miafina avokoa ny fihetsika nataon’izy ireo sy ny endriny ary ny zavatra nataony, ka mora tamin’ny polisin’ ny FIP no nisahana ny raharaha momba ity fanafihana ity.

Raha ny zava-nisy, ny zoma antoandro nitrangan’ny fanafihana tranombarotra mpamongady io, dia efa mahay makatahaka ireo sary mihetsika any ivelany ireo jiolahy nanao azy. Nisy aloha ny telo lahy nandeha mialoha toy ireny hividy zavatra ireny nanara-maso ny zava-misy tao anatiny. Dimy minitra taorian’izay raha nahazo toky ireo efa-dahy haka ny vola dia tonga niaraka tamin’ny basy PA iray,ary avy hatrany dia nitifitra ho fampitahorana ny tao anatin’ilay tranombarotra mpamongady zava-pisotro. Lasa tamin’izany ny vola 10 tapitrisa ariary eo ho eo, araka ny fanazavana azo, ary taorian’izay izay tsy naharitra iray minitra monja dia efa vonona ihany koa olona efa-dahy samy nitondra moto scooter niandry naka ireto efa-dahy ireo teo ivelan’ilay tranombarotra. Nandritra izany, dia niezaka nanary dia ireo tao an-trano ireo telo lahy voalohany sy nanao ho voa mafy ihany koa, ary niala moramora izy ireo taorian’izany.

Tao anatin’izay anefa dia azo sary tamin’ny “camera” maromaro miafina tao amin’ity tranom-barotra avokoa ny momba ireto jiolahy ireto; izay tsy nisaron-tava nandritra izany. Tsy ela taorian’ny fahazoan’ny FIP ny sarin’izy ireo, dia raikitra ny fikarohana manerana ny Tanàna. Ny harivan’ny zoma nitrangan’ny fanafihana ihany satria tsy mbola niova akanjo ireo jiolahy sasany dia nambakain’ny akanjo nanaovany teo am-pirevena ka noraisim-potsiny tao amin’ny trano fisotroana ireo tao amin’ny lalam-baovao Tanambao V tsy lavitra akory ny toerana avy nanafihan’izy ireo ny antoandro ihany. Nandritra ny fisamborana azy ireo teo imason’ny mpisotro rehetra anefa, dia nanohitra ireto jiolahy ireto, saingy nampiasa ny fahefany ny FIP ka voasambotra ihany. Ny basy fampiasan’ireto jiolahy ireto koa efa tsy tany aminy nandritra izany, raha tsy izany dia raikitra ny fifampitifirana teo amin’ny FIP sy izy ireo.

Nanome toky ny FIP, fa tsy maintsy ho tratran’izy ireo tsy ho ela noho ny vaovao efa azon’izy ireo ny ambiny 6, satria raha ny vaovao dia any amin’ny iray amin’ireo mbola tsy tratra ny basy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Concours PFPH/MAD : Le trophée au « Calypso Hôtel » pour la région Atsinanana

Le verdict est tombé pour  le concours  des meilleurs hôtels accessibles  dans les régions d’Analamanga, Vakinankaratra, et d’Atsinanana.  Le jury a choisi le  « Calypso Hôtel » Toamasina pour la région Atsinanana comme gagnant de ce concours organisé par la Plateforme des Fédérations des Personnes Handicapées de Madagascar (PFPH/MAD dans le cadre du projet TOMADY «Toward Mainstreaming Disability», soutenu par CBM (Christoffel Blinden Mission). Ce concours est  destiné à faciliter l’accès des personnes en situation de handicap aux établissements de services publics et privés. Ce concours, qui est une grande première à Madagascar, a été initié en octobre 2018 avec la participation de 42 établissements hôteliers dans les trois  régions.

Les critères de sélection ont été  basés sur l’accessibilité physique des bâtiments (rampe d’accès, hauteur de comptoir, dimension des portes, etc.), sur la qualité des services (accueil, restauration, caisse, etc.) et sur les informations (indicateur, menus…) Ce concours aura pour portée une meilleure visibilité des établissements hôteliers par rapport aux efforts fournis pour respecter les normes internationales d’accessibilité. Ce concours entre également dans le cadre de la sensibilisation des autorités étatiques et privées sur les droits des personnes handicapées et à mobilité réduite.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Football – Telma Coupe : Ajesaia et CNaPS Sports filent en demie

Les équipes championnes de Bongolava et d’Itasy se sont qualifiées pour le dernier carré de la Telma Coupe de Madagascar, hier, à Mahajanga. Ajesaia et CNaPS Sports se retrouveront en demi-finale le 19 mai.

Des victoires sans appel. La formation de l’Ajesaia de Bongolava s’est offerte d’Elgeco Plus, hier au Stade Rabemananjara. Pourtant, on assistait à une domination des joueurs d’Analamanga lors des dix premières minutes du match. Ernest a marqué le premier but  à la 13 e minute. Et c’est sur ce score de un but à zéro que les deux équipes ont quitté le terrain à  la pause. A la reprise, les deux équipes ont essayé de mener leur jeu sans arriver à faire trembler le camp adverse. Il a fallu attendre  à la 89e minute pour qu’Ajesaia égalise le score par l’entremise de Jean Ricka. Le score de parité à la fin du temps  règlementaire a conduit les équipes aux prolongations. Les gars de Bongolava ont pris totalement les commandes de la rencontre.  Après plusieurs tentatives ratées, Miora parvient à inscrire le second but d’une magnifique frappe à la 98e minute. Sept minutes plus tard, Anjara Kevin marque le troisième but pour Ajesaia. Et c’est sur ce score de 3 buts à 1 qu’Ajesaia retrouve les demi-finales.

Dans l’autre quart de finale, la championne d’Itasy s’est imposée face à CFFA par deux buts à zéro.  Après une première mi-temps infructueuse pour les deux  équipes où elles ont quitté le terrain sur un score nul, les Caissiers ont reversé la tendance à la reprise. L’entrée de Niasex a complètement changé le jeu de la CNaPS. Niasex était sans doute l’homme du match. Il était l’artisan de la victoire en inscrivant les deux buts aux  67e et 89 e minutes. Ajesaia et CNaPS se mesureront en demi-finale le dimanche 19 mai pour une place en finale. Ces deux équipes sont encore en course à la Ligue des Champions et peuvent encore réaliser un doublé.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambositra-JMLP : Les journalistes au chevet des enfants déshérités

Les journalistes d’Ambositra se sont donné  en communion  pour marquer par un  concert le 3 mai, Journée Mondiale de la Liberté de Presse. Une occasion pour ces gens de la presse de se mobiliser pour une bonne cause et de raviver d’avantage la cohésion et l’esprit d’équipe.

Une cohésion et un esprit d’équipe que les journalistes ont tenu à partager auprès des enfants déshérités du centre  d’orphelinat « Vavaka miasa » d’Ambohipierenena où une vingtaine d’enfants orphelins se sont vu remettre  d’un don composé de 100 kg de riz, de l’huile, des cartons de savon et des effets vestimentaires . Fruits des collectes de fonds organisées par ces journalistes de la presse radiotélévisée et écrite auprès des différents donateurs. Un geste généreux qui ne  laisse pas  indifférent   les responsables de ce centre, au profit de ces enfants dont la tranche d’âge varie de 3  à 12 ans, et dont la plupart  ont été délaissés par leurs parents dans les rues. Le centre ne perçoit pas de subventions, a souligné le responsable de ce centre mais ne vit que de l’appui  des généreux donateurs occasionnels   , comme l’ont fait ces journalistes qui, cette fois, ne sont pas réduits à de simples commentateurs des faits mais qui ont été des acteurs engagés aux  premières loges. Tout comme ces émissions qui ont été animées de concert par ces journalistes durant toute la journée et pour se retrouver enfin, bien fraternellement, autour d’une sympathique réception.

Anastase