Les actualités à Madagascar du Lundi 06 Janvier 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara79 partages

Affaire Carlos Ghosn : TOA Aviation rejette toute implication dans sa fuite

TOA Aviation rejette toute implication dans la fuite de Carlos Ghosn. (Photo d’archives)

Accusé et libéré sous caution depuis avril 2019, en attendant son procès, il a réussi à quitter en catimini le Japon pour se réfugier au Liban.

« TOA rappelle que l’avion qui aurait servi est opéré par la première compagnie turque d’aviation d’affaire MNG JET, TOA n’a pas de lien avec les passagers qui louent et utilisent les avions opérés par MNG JET ». C’est en ces termes que la compagnie d’aviation Trans Ocean Airways (TOA) répond aux polémiques et aux rumeurs sur l’affaire de la fuite de l’ex-Président Directeur Général de Renault – Nissan, Carlos Ghosn. Accusé et libéré sous caution depuis avril 2019, en attendant son procès, il a réussi à quitter en catimini le Japon pour se réfugier au Liban. Dans un communiqué, TOA rejette en bloc son implication dans la fuite de cet homme d’affaires. « TOA n’a aucun lien avec Carlos Ghosn », soutient-on. D’après les explications, le jet ayant transporté Carlos Ghosn durant sa fuite appartient à TOA qui l’a acheté au mois d’août 2019, mais l’avion en question a été loué par MNG JET qui est donc l’opérateur légal.

Contrat. L’article paru dans Forbes.Com confirme d’ailleurs cette information. MGN JET opère en contrat leasing et les clients qui veulent utiliser l’avion ne négocie pas avec TOA mais avec MNG JET. Mis en circulation au mois de mai 2004, le jet appartenait à « Qatar Executive » qui l’a vendu à l’entreprise « STE Havacilik » au mois de juillet 2018. Depuis, cette entreprise a signé un contrat leasing avec MNG JET. Un contrat que TOA Aviation a donc confirmé en faisant l’acquisition de l’avion en août 2019. Dans son communiqué, TOA explique que MNG JET opère une importante flotte d’avions partout dans le monde pour des clients internationaux, dans les sphères privées et publiques. En effet, selon le magazine Forbes, après une brève escale en Istanbul en Turquie, Carlos Ghosn a été transporté vers le Liban par un autre avion, le « 2010 Bombardier Challenger 300 » appartenant à l’entreprise « Halk leasing ». Ceci prouve que MNG JET collabore aussi avec d’autres sociétés d’aviation.

Documents de voyage. Si l’on se réfère à l’article paru sur Forbes.Com, même MNG JET n’était pas au courant que c’est Carlos Ghosn qui a utilisé l’avion. Son nom ne figurait nulle part dans les documents de voyage. L’entreprise aurait ainsi déposé une plainte dans ce sens. TOA pour sa part souvient que la responsabilité de certains de ses employés dans la fuite de Carlos Ghosn a déjà été établie. Force est pourtant de noter que selon les informations, un employé de MNG JET aurait avoué durant l’enquête, avoir falsifié les documents de voyage en remplaçant le nom de Carlos Ghosn par un autre nom. Si l’on s’en tient à toutes ces explications, l’implication de TOA Aviation dans la fuite du patron de Renault – Nissan est impossible. La compagnie risque toutefois de voir son jet privé cloué au sol jusqu’à la fin de l’enquête sur cette affaire. Histoire à suivre.

Davis R

Midi Madagasikara20 partages

Ivato : Sept ressortissants chinois dont une femme arrêtés pour trafic de personnes

Vendredi dernier, sept ressortissants chinois dont une femme et une Malgache ont été arrêtés par le service central des enquêtes spécialisées de la Police nationale à Anosy, à Ivato. Ils sont poursuivis pour trafic de personnes vers la Chine. Selon les informations, les limiers de la police sont parvenus à ce résultat suite à un renseignement dénonçant la présence d’une Chinoise en train de chercher des femmes malgaches prêtes à se marier avec des Chinois en Chine, depuis le début du mois de décembre 2019. L’investigation menée par la police a alors révélé l’existence des quelques Chinois que cette femme a fait venir à Antananarivo et logés dans un grand hôtel à Ivato. L’approfondissement de l’enquête a permis de savoir que depuis le débarquement de ces étrangers dans cet hôtel, plus des 20 femmes Malgaches s’y sont rendues pour se porter bien évidemment candidates. Nantis de ces informations, des policiers ont alors débarqué sur les lieux et sont tombés sur dix individus, sept Chinois et quatre femmes, trois Malgaches et la Chinoise citée plus haut. L’enquête a soulevé que trois de ces Chinois ont déjà réussi à obtenir chacun une épouse malgache. Leur mariage a été légalement effectué selon la loi de notre pays. La femme Chinoise est le cerveau de cette affaire dont la tactique est simple. Le mariage avec une Malgache n’est qu’un prétexte pour faciliter l’acheminement de la cible vers la Chine. Dans ce trafic, ces femmes sont considérées comme des marchandises. Durant leur interrogatoire, les six Chinois ont avoué avoir payé chacun 20 000 000 d’Ariary à cette Chinoise, prix d’achat de ces femmes Malgaches. Les suspects étaient sur le point de s’envoler vers la Chine quand ils ont été attrapés.

T.M.

Midi Madagasikara12 partages

Rajoelina, Ravalomanana, Rajaonarimampianina : Les trois hommes politiques qui vont marquer 2020

Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina seront-ils concurrents ou alliés ?

L’échiquier politique de 2020 sera dominé par ces trois personnalités qui bénéficient toujours du soutien de leurs partisans.

Ils voulaient se démarquer des autres. Ils se sont solennellement adressés à leurs concitoyens dans le cadre des traditionnels discours de vœux de fin d’année, l’un en tant que président de la République en exercice, les deux en tant qu’anciens chefs d’Etat. Ils, ce sont Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina. Suivant leurs messages, ils veulent s’imposer en leaders politiques qui vont marquer cette année 2020. Dans son discours, l’actuel locataire d’Iavoloha veut faire de 2020 une année des grandes réalisations, une année de concrétisation des « Velirano ». « En 2019, nous avons mis en place les fondations. Cette année, on va entamer les gros œuvres et les Malgaches pourront constater de visu les résultats. », a rassuré Andry Rajoelina. Ce dernier s’est démarqué de ses prédécesseurs en annonçant la hausse de 13% des salaires des fonctionnaires. Quant à lui, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina, à travers une vidéo publiée depuis l’extérieur, a annoncé son imminent retour sur la scène politique nationale. « Il est temps en ce début d’année de mesurer et d’évaluer ce qui a été fait et ce qui ne l’a pas été. Personnellement, je vous donne rendez-vous cette année pour réfléchir ensemble aux solutions à apporter aux problèmes auxquels les Malgaches sont confrontés. Je le ferai dans l’objectif de poursuivre les efforts que j’ai déjà déployés pour l’émergence de notre pays. », a promis le fondateur du HVM. Pour sa part, l’ancien président Marc Ravalomanana a choisi le moment de présentation de vœux de ses partisans pour passer ses messages de fin d’années à ses concitoyens. Le président national du TIM a ainsi déclaré depuis son domicile à Faravohitra que 2020 sera, pour l’opposition, une année de dur combat politique pour la restauration de la vérité, de la démocratie et de l’Etat de droit. « L’opposition jouera son rôle. Elle sera notamment là pour servir de balise aux dérives du régime. », a prévenu Marc Ravalomanana.

Moyens. Etant au pouvoir,  Andry Rajoelina a entre ses mains les moyens juridiques, politiques et financiers pour concrétiser ses « Velirano ». Moyens juridiques car il y a là une Constitution qu’il a fait voter en 2011 et les différents textes législatifs et règlementaires qui lui permettent d’agir en toute légalité. Moyens politiques car il est arrivé à placer ses hommes là où il faut. En effet, après avoir remporté l’élection présidentielle de 2018, le groupement politique MAPAR (Isika Rehetra Miaraka Amin’i Andry Rajoelina) a raflé la majorité des sièges à l’Assemblée nationale à l’issue des Législatives du 27 mai 2019. Et pas plus tard que lors des Communales du 27 novembre dernier, l’IRK s’est imposé en tant que grande plateforme politique du pays. Andry Rajoelina a également nommé des gouverneurs à la tête des régions. Et moyens financiers parce que c’est le président de la République lui-même qui a mis en vigueur par voie d’ordonnance les dispositions de la loi de finances pour 2020. En un mot, il n’aura plus d’excuse en cas d’échec. Quant à Marc Ravalomanana, la base politique du TIM lui permettra de rester un leader politique incontournable pour cette année 2020. A l’Assemblée nationale, le TIM a 16 députés. Et à l’issue des dernières Communales, cette formation politique fondée par Marc Ravalomanana a pu faire élire de nombreux maires et conseillers communaux et municipaux. En ce qui concerne Hery Rajaonarimampianina, son parti HVM n’a pas aligné en son nom des candidats aux Communales, certes, mais nombreux sont ses partisans qui se sont présentés en indépendant et qui ont été élus. Le HVM a également ses hommes au Sénat dont le président n’est autre d’ailleurs que son coordonnateur national. La plupart des sénateurs élus sous les couleurs du « Hery Vaovao ny Madagasikara » restent encore fidèles à leur chef politique qui a choisi de se taire durant 2019. Bref, force est d’anticiper que cette année 2020 sera politiquement dominée par ces trois personnalités qui bénéficient toujours du soutien de leurs partisans.

R. Eugène

Midi Madagasikara6 partages

Anosizato : Mpiasa 64 torana, sempotry ny fanafody famonoana biby kely

Noravana mialoha ireo mpiasa tao amin’ity orinasa « zone franche » iray teny amin’iny faritra Anosizato iny. Nisy tamin’ireo voatery nalefa nody ihany koa anefa no torana ho azy teny an-dàlana, ambonin’ireo mpiasa hafa, tao an-toerana izay efa tsy nahatsiaro tena intsony. Raha ny antontan’isa azo teny anivon’ny zandary, dia nahatratra tany amin’ny 64tany ireo mpiasa, sempotra sy torana, voatery nalefa nihazo toeram-pitsaboana, ny sabotsy lasa teo.

Ny zava-nisy : tokony ho tamin’ny valo ora maraina tany ho any no tonga tao amin’ity « zone franche » iray mpanamboatra fitafiana eny Anosizato ity ireo olona  avy amina orinasa mpamono bibikely, hanantanteraka famendrahana fanafody. Mazava ho azy, efa am-perin’asa avokoa ireo mpiasa tamin’io fotoana  io, izay matetika moa dia miditra amin’ny fito ora sy sasany maraina. Voalaza, araka ny fanazavana azo fa tsy natao hanelingelina ireo mpiasa ny fanondrahana fanafody satria eny ivelany(any an-tokotany) no atao ny fandrarahana izany. Tampoka teo anefa, toa hoe nisy entona sy fofona mavesatra niditra tao an-trano ary nanomboka nisy mpiasa vitsivitsy niha-sempotra. Nisy mihitsy aza ireo torana sy tsy nahatsiaro tena ary nikarapoka tsikelikely. Nikoropaka ny tomponandraikitra, namoaka ireo mpiasa. Nantsoina avy hatrany ny fiara mpitondra marary hitondra ireo niharam-boina ho any amin’ny hopitaly. Fiara maromaro mihitsy no niara-nisalahy nitondra ireto narary ireto, raha ny fanazavana azo. Ambonin’ireo fiara mpitondra marary sy ny fiara mpitondra mpiasa, navadika nitondra ireo mpiasa mila famonjena mantsy dia tonga teny ihany koa ny fiaran’ny mpamonjy voina, nitondra azy ireo ho any amin’ny hôpitaly.  Efa samy nahazo ny fitsaboana sahaza azy avokoa moa ireto farany. Tsy nisy nahiana ny ain’izy ireo, raha ny angom-baovao azo omaly, ary efa nalefa nody avokoa. Amin’ny toe-javatra tahak’izao, hoy hatrany ireo mpitandro filaminana, dia tsy maintsy manokatra fanadihadiana izahay, ary efa ao anatiny tanteraka.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Betroka : Mpivaro-mandeha nisy namono

Nitrangana vono olona tamin’ny fomba feno habibiana indray tany amin’ny Distrikan’i Betroka, Faritra Anosy, ny alin’ny zoma teo. Tovolahy mpivaro-mandeha iray, antsoina hoe : Njato (Lava Betsileo) avy any Imadin’i Kianja, Distrikan’ Ambositra, mila ravinahitra ao Jangany no hita faty nihosin-drà, afak’omaly naraina. Raha ny vaovao voaray, nisy namany naka an’ity tovolahy namoy ny ainy ity tao an-tranony, tokony ho tamin’ny valo ora alina. « Handeha hivoaka kely hisotro toaka izahay fa fety ny andro », hoy ity lehilahy niteny tamin’ny vadin’i Njato. « Tany anefa i Lava dia tsy niverina nody intsony, ka nikoropaka izahay nikaroka azy, nefa vatana mangatsiaka tsy nisy aina intsony feno dian-dratra sy vono no hitanay  ». Taorian’ny fahitana ny razana, nanao fanadihadiana lalina avy hatrany mahakasika an’ity vono olona ity ny mpitandro filaminana any an-toerana. Rehefa nokarohina fatratra, voasambotra ilay lehilahy naka an’i Njato tao an-tranony. Hatramin’ny fotoana nanoratana ny lahatsoratra, mbola ao anatin’ny famotorana tanteraka ny zandary, ka ho hita eo ny tohin’ity raharaha izay mahavalalanina ny maro ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Magro Behoririka : Pour la confrontation des listes électorales

Les « Zanak’i Dada » persistent et signent  concernant les élections municipales et communales.  A cet effet, ils ont tenu un meeting, avant-hier, au Magro Behoririka. Lors de son intervention, Me Hanitra Razafimanantsoa a fait savoir l’importance de la confrontation des listes électorales. Un sujet que les partisans et les sympathisants de Marc Ravalomanana ne cessent de revendiquer. Estimant qu’ils sont dans leur droit absolu. Quant à Rina Randriamasinoro, le candidat du TIM dans la commune urbaine d’Antananarivo,  il a notamment déclaré que « nous ne voulions pas semer des troubles malgré les coupures d’électricité durant la journée, tout comme l’absence de l’eau potable. Ce que nous voulons c’est la transparence pour les élections municipales et communales ». Et d’enchaîner que «  nous n’allons pas céder. Nous n’allons pas vous inviter à venir au Magro, dans tous les cas, nous n’allons plus rester dans ce site ». A entendre ce candidat du TIM, il n’y aurait plus ainsi de mouvement au Magro Behoririka. L’on se demande si le meeting va être délocalisé ? Dans tous les cas, les résultats officiels des élections vont sortir d’ici peu.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Toamasina : Vao nivoaka tao Tsiafahy dia nitazona basy tsy ara-dalana sahady

Taorian’ilay fanafihana nitam-piadiana nitranga ny harivan’ny 24 desambra 2019 teo tokony tamin’ny 07ora hariva izay tsy lavitra ny kaomisarian’ny polisy bazary kely no nitrangany, ka nahavery vola 03 tapitrisa ariary tamin’ity mpivarotra hamonjy fodiana, dia tsy nitsahatra ny fanadiadian’ny polisy amin’ireo andiana jiolahy mitam-basy eto Toamasina.Ny alin’ny farany taona 31 desambra 2019 teo dia nisy olona nanome vaovao ny polisy fa misy olona mihazona basy PA tsy ara-dalana eto Toamasina ka mikasa ny hanao asan-jiolahy izy sy ny ekipany. Rehefa nataon’ny polisy ny velam-pandrika mikasika izany dia ny 02 janoary 2020 vao tratra ireto andian-jiolahy mihomana amin’ny asa ratsy ireto; ka tamin’izany koa no nahalalan’ny polisy fa saika fanafihana kioska mpikirakira vola sy famakiana trano ary fanafihana olona mpitondra vola teto Toamasina no nokasain’izy ireo natao. Tao anatin’izao fisamborana izao koa dia fantatra fa ingahy Faby izay efa nalefa tany Tsiafahy niaraka tamin’ireo namany noho ny fikomian’izy ireo tao amin’ny fonjan’Ambalatavoahangy ity tratra niaraha tamina basy PA sy bala roa tsy ara-dalana ity. Ny antony nahatonga an’i Faby teto Toamasina dia ny fahavitan’ny saziny ny 09 desambra ny taona nivalona iny, satria efa vita fitsarana teto Toamasina tao anatin’ny fitsarana ady heloka be vava ny tenany. Ankilan’izay dia efa maro indray ny manahy amin’ny firongatry ny asan-jiolahy noho ilay fanen-tsazin’ny fanjakana vokatry ny resaka zon’olombelona. Mazana dia izay hatrany no miseho eto Toamasina hoy ireo mpitandro ny filaminana raha misy izay fanen-tsazy izay.Ankoatra izay eo koa ny ahiahin’ireo teratany karana manana zom-pirenena frantsay amin’ny resaka fakana, satria io fanafihana mitam-piadiana azy ireo io hatrany no fanombohan’izany hatramin’izay, tahaka ilay nitranga tao Anjoma – Bazary be ny zoma tamin’ny 04ora hariva teo izay nanafihana andian-jiolahy efatra mpivaro-damba iray.

Malala Didier

Madaplus.info0 partages

Madagascar: La capitale dans le noir durant le week-end

Tollé général des clients de la JIRAMA dans plusieurs quartiers d’Antananarivo. En effet, pendant le week-end, ils ont été privés d’électricité pendant plus de 24h. Selon les informations émanant de la société Jirama le réseau électrique a subi de nombreux dégâts suite aux vents violents qui se sont abattus sur la ville d’Antananarivo.
En effet, la gigantesque source d'électricité, support des câbles électriques qui nourrissent plusieurs foyers à Behintsy, ont été affectés par ses vents violents dont un pylône haute tension 138.000V. L’équipe de la JIRAMA était sur place jour et nuit afin de rétablir le courant.
Madaplus.info0 partages

Mahajanga: Tout le monde s'y met pour le nettoyage.

Après la pluie, le beau temps à Mahajanga. Un beau temps qui envoie des ondes positives pour un réel Fihavanana à toute la population malgache. En effet, les pluies abondantes ont engendré une inondation d’une grande partie de la ville. Situation qui a dévasté la ville de entraînant des dégâts colossaux. Mais la population avec les autorités de la ville se sont données la main pour faire face à cette situation malheureuse.
La photo montrant les gendarmes travaillant dans l’eau sale pour l’assainissement de la ville a fait le tour du web le week-end. Même les élus dans la ville des fleurs se sont prêtés à cet exercice et ont apporté leur soutien, aux victimes sans abris.
Ino Vaovao0 partages

MANAKAMBAHINY : Fiara efatra sy trano famakiam-bokin’ny Epp potika nianjeran’ny vatobe

Tamin’ny zoma alina lasa teo no nitrangan’ny loza raha ny nambaran’ny mponina eny an-toerana. Rava nandritra ity fihotsahana ity koa ny toeram-pamakiam-boky an’ny EPP ary mbola nisy boky maro koa simba tanteraka nikorisan’ny tany. Nilaza ny talen-tsekoly fa tsy nampoizina ny fisehoan’ity loza ity noho ireo vato tsy hita fa takon’ny lobolobo nanaloka azy. Araka ny fantatra, ny fisian’ny rotsak’orana be loatra teto Antananarivo nandritra ny andro maromaro no antony nahatonga ity fihotsahana ity tampotampoka ity.

Tsy niandry ela moa fa avy hatrany dia nandray fepetra tandrify azy ny tompon’andraikitra eo anivon’ny Bngrc. Nametrahana saina mena eo ambonin’ireo vato nihotsaka hampahafantarana ny fokonolona eny amin’iny faritra iny ny loza mety haterak’izany. Nanentana ireo olona manaikaiky ireo vato nihotsaka koa ny tompon’andraikitra hiala tsy misy hatak’andro eo amin’izany. Marihina fa trano manodidina ny 20 tafo eo ho eo no voafaritra ho isan’ny toerana mena eo ambonin’ity EPP ity.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FIARA MPITATITRA NIFAOKA MOTO TAO ANTSOHIHY : Raim-pianakaviana iray namoy ny ainy

Toy ny  zava-niseho tany  Antsohihy ny  sabotsy  lasa teo iny izao dia raim-pianakaviana iray no  nindaosin’ny fahafatesana.  Araka ny angom-baovao voaray  dia ny  sabotsy maraina  tokony  ho  tamin’ny  11 ora tany  ho  any  no niseho ny loza. Fiara Mercedes  "Sprinter" iray avy any Antananarivo hihazo  an’ Antsiranana  no nirimorimo nandeha mafy ka nifaoka ny "moto cross" izay nijanona niandry ny handehanan’ny fiara tsy  matahodalana iray  nijanona  teo alohany. Vokany, voadona mafy ilay rangahy , tapaka ny tongony , noho  ny  rà very  be taminy  na dia nialana nenina tany  amin’ny toeram-pitsaboana aza dia tsy  tana intsony  ny  ainy.

 Nisetrasetra  nandeha mafy  ny  fiara

 Tsikaritr’ireo mpandeha tamin’ity  fiara  mpitatitra ity moa fa  "Efa hatrany am-piaingana na teny an-dalana no efa nandeha mafy sy nisetrasetra ity mpamily ity", araka ny fanazavan’ny mpandeha tao amin’ity fiara marika "Sprinter" izay ho any Antsiranana ity avokoa.  Tsy  fantatra mazava hatreto  na mamo  ilay mpamily na  koa ny  fiara  no tsy manara-dalàna  ka nahatonga ny loza.  Eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny raharaha ankehitriny. Manaitra ny tompon’andraikitra mahefa isan’ambaratongany  ao  an-tampon-tanànan’Antsohihy ny mponina  mba handray fepetra hetitra manoloana izany ho fisorohana ny loza amoizana ain’olona tsy manan-tsiny tahaka izao.  

Nanentana ny rehetra mba samy hitandrina fa lahitokana ny aina.  Tato ho  ato  mantsy  dia mateti-pitranga ny lozam-pifamoivoizana tao  Antsohihy noho ny fisetrasetrana, sy fandehanana mafy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ORANA NARAHINA RIVOTRA NIFOFOFOFO : Andrin-jiro 15 tamin’ireo 40 nianjera no efa voarin’ny Jirama

Araka ny fantatra, andrin-jiro roa lehibe mpamatsy herinaratra no nianjera ka nahatonga ny fahatapahan-jiro tamin’ny faritra maro teto an-drenivohitra, ny faran’ny herinandro lasa teo. Vokany, tokantrano manodidina ny 20 000, ao amin’ny faritra Avaratra, Andrefana, Avaratra Andrefana, Atsinanana ary ampahany vitsivitsy amin’Antananarivo Renivohitra no tsy misitraka herinaratra noho ity tranga lehibe ity.

Araka ny fanazavana avy amin’ny teknisiana, eny Behintsy  no misy ny iray tamin’ireo andrin-jiro nianjera, izay mitondra herinaratra mahery vaika 138 000V. Nandray fepetra vonjimaika ny Jirama hahafahana mamerina haingana ny famatsiana herinaratra amin’ireo toerana voakasiky ny fahatapahana, ka andrin-jiro vita amin’ny hazo sy béton no natsangana eny an-toerana ho solon’ity "pylône" lehibe nianjera ity. 

Vita koa ny fanarenana ireo "pylônes" roa mitondra herinaratra 63.000V eny Alasora ary andrin-jiro 15 tamin’ireo 40 nianjera no efa voaarina, hatramin’ny omaly hariva. Telo kosa sisa ny andrin-jiro mitondra herinaratra MT no tsy voaarina ka eny Ankadinandriana ny roa amin’izany ary eny Mantasoa ny iray.

N.A

Ino Vaovao0 partages

MINISITERAN’NY FANABEAZAM-PIRENENA : Nanampy fanazavana momba ny « panier garni » ny tompon’andraik...

Nitondra fanazavana mikasika izay koa ny tompon’andraikitra teo anivon’ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenena, tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo. Niely tamin’ny tambajotran-tserasera sy tany amin’ny haino aman-jery tokoa mantsy fa  tsy ny lelavola 65 000Ariary feno no noraisin’ny mpiasa teo anivon’ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenena fa vola manodidina ny 9 000 Ariary avy. Tsy nanamarina na nandiso izany ny tompon’andraikitra saingy nitondra fanazavana feno mikasika ny lalam-bola sy ny fomba fitsinjarana azy.

Araka ny fanazavana, hatramin’izay dia ny teo anivon’ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenana foibe ihany no mahazo fanomezana rehefa tonga ny taom-baovao tahaka izao. Tamin’ity taona ity kosa nefa dia nitarina hahenika an’i Madagasikara izany araka ny finiavan’ny Filoham-pirenena. Nokendrena hahazo anjara amin’ilay lelavola avokoa, araka izany, ireo rehetra misehatra eo anivon’ity Minisitera ity, eny fa na hatramin’ny mpampianatra any ambany ravinkazo lavitra aza. Tafiditra ao anatiny ny mpampianatra FRAM sy ny ECD. Ny Minisitra Volaharingo Marie Thérèse rahateo nilaza fa tsy misy hatao zanak’Ikalahafa ny mpiasa rehetra eo anivon’ny Minisitera tantanany fa atao tahaka ny mason-tsokina izay fanomezana azo, ka izay kely ananana aloha no ahiratra. Ifampizaràna ny fanomezana. Eo indrindra koa no notsindrian’ny tompon’andraikitra satria tsy hanana anjara mitovy tahaka ny an’ny Ministera hafa ity minisitera ity noho izy isan’ireo minisitera manana mpiasa be indrindra manerana an’i Madagasikara. Tsy midika kosa nefa izany fa iangarana izy ireo na ambaniana raha mitaha amin’ny Minisitera hafa.

Raha ny antontan’isa voaray mantsy dia  93479 ny isan’ny mpampianatra sy ny mpiasam-panjakana eo anivon’ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenena. Miampy 3734 avy amin’ny fampianarana teknika izany ary mitotaly 97226 miampy ireo mpampianatra FRAM. Raha ampitomboina  65 000Ariary io ireo antontanisa ireo dia mazava ho azy fa vola be tsy hita pesipesenina  ahafahana manangana fotodrafitrasa manara-penitra ho an’ny zanaka amam-para no havoakan’ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenena. 

Marihina koa fa ny Drenetp  sy ny Cisco no mandamina sy mandrindra ny fizaràna ny vola  ary efa misy ny toromarika mazava momba izany.Entanina, araka izany, ny mpampianatra sy ireo tompon’ andraikitra  rehetra  mba ho ny vola voaray ihany no anaovana sonia. Hamafisina, hoy ny fanazavana, fa ny fitsinjovana sy  fampitovina lanja ny mpampianatra rehetra  tsy hanavahana sokajy  no antony nandraisana izany fepetra izany izay voalohany  teto tamin’ny tantaran’ny Minisitera.

Nankasitraka ny mpampianatra FRAM

Naneho ny fisaorany manokana ho an’ny Minisitry ny fanabeazam-pirenena ny mpampianatra FRAM any amin’iny faritra avaratry ny Nosy iny noho ny fitsinjovana azy ireo. Nambaran’ireto farany fa sambany tamin’izao no nisy fitsinjovana manokana nataon’ny Minisitera rehefa tonon-taona tahaka izao. Notsipihin’izy ireo koa fa mahay mitantana ny tompon’andraikitra ary mahay mitsinjo ny mpiara-miasa aminy rehetra nahita hevitra mahomby tahaka hifampizaràna sy hifampitsinjovana tahaka izao.

Ny A.

Ino Vaovao0 partages

DOBO I MAHAJANGA : Tonga nitsidika ireo tra-boina ny Praiminisitra Christian Ntsay

Vokatry ny ora-mikija, ateraky ny andro ratsy mandalo eto amin’ny Faritra Boeny, dia fokontany dimy eny amin’ny faritra iva eto amin’ny distrikan’i Mahajanga I no dobo rano tanteraka.

Miisa 1500 mahery ireo olona tra-boina avy amin’ ireo fokontany ireo dia : Mahavoky Avaratra, Tsararano Ambany, Tsararano Anosikely, Fiofio ary Ambalavola. Ny Sabotsy maraina dia tonga nitsidika ireo tra-boina sy nijery ireo fahavoazana ny iraky ny Filoham-pirenena notarihin’ny Praiminisitra Ntsay Christian. Ireo tra-boina mitoby ao amin’ny EPP Fiofio no novangian’izy ireo voalohany. Avy eo dia nidina teny amin’ny Pont FITIM izy ireo, nijery ireo ‘buses’ lehibe dimy fivoahan’ny rano avy amin’ny Vallon de Metzinger hivarina any an-dranomasina. Io vallon de Metzinger io no mitondra ny ankamaroan’ny rano eto Mahajanga hivarina andranomasina, ankoatra ny eny Antsahabingo sy Village touristique ary ilay eo amin’ny Bord manoloana ny « residence ». Hita teto amin’ny fitsirihana fa telo amin’ireo ‘buses’ lehibe ihany sisa no mandeha malalaka fa ny roa dia tsetsin’ny fako sy ny fotaka, tsy afaka andalovan’ny  rano intsony. Tsy ampy hivoahan’ny rano izy ireo ka lasa miandrona ny rano mitondra fahadoboana amin’ ireo faritra.Nampivory ireo tompon’andraikitra rehetra eto an-toerana tao amin’ny Lapan’ny tanànan’i Mahajanga ny Praiministra niaraka tamin’ireo Minisitra roa. Niresahana ireo asa ho fisorohana ny toe-javatra toy izao tsy hiverimberina no antom-pisian’ny fivoriana hoy ny Praiminisitra. Betsaka ny fehin-kevitra nivoaka ka nisy ny fohy ezaka sy ny lavitra ezaka… 

Amin’ny Fohy ezaka dia fanadiovana ny lakandranon’ny Vallon de Metzinger izay mirefy 3km sy 600m. Iarahana amin’ny  mponina amin’iny toerana iny sy ny mpitandro filaminana miisa 250 fara fahakeliny. Notaomin’ny Praiministra ireo mpandraharaha rehetra manana fiarabe hanampy ny Kaominina sy ny BRGRC hitaona ny fako avy ao.Vita ny alahady teo ny ampahany fa mbola betsaka ny miandry noho ny hagoavan’ny asa. 

Nantitranterin’ny Praiminisitra ary nasainy hampitain’ireo Tompon’ andraikitra voalohan’ny tanàna amin’ny vahoaka ny tsy hanaparitaka ny fako intsony fa hanary izany amin’ny toerana efa voatokana.

Eo amin’ny Lavitra ezaka kosa dia fananganana Komity aty amin’ny faritra hitsirika ireo fanorenana tsy ara-dalàna miorina ambonin’ny lakan-drano, ka manembantsembana ny fikorianan’ny rano sy miteraka fahadoboana. Mikambana anatin’io Komity io avokoa ireo tompon’andraiki-panjakana afaka mandray fepetra sy manapa-kevitra manoloana ireo toe-javatra ireo.

Ankoatra izay moa dia nitondra fanomezana ho an’ireo tra-boina avy amin’ny fitondram-panjakana ireto iraky ny Filoha ireto, izay nahitana entana ilaina amin’ny fiainana andavandro sy kojakojan-dakozia ary fanafody samihafa.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ANTOKO TIM : Mandrovitsihy farany satria akaiky ny voka-pifidianana ofisialy

Hiavaka amin’ny mahazatra ny famoahana ny vokatra amin’ity indray maka ity satria ny Fitsarana misahana ny ady amin’ny fanjakana “Tribunal Administratif” no hamoaka azy raha ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana (Céni) no namoaka azy hatramin’izay. Manoloana izany, tsapa ho mandrovitsihy faramparany ny antoko mpanohitra sy ireo tsy mankasitraka ny fampandrosoana eto amin’ny firenena.

Na tsy vantanina aza dia fantatry ny maro fa voatonontonona ao anatin’izany ny antoko TIM amin’ny maha lohandohan’ny mpisorona mpamorika firenena azy. Tsikaritry ny mpanara-baovao mantsy fa toa tsy mitsaha-mitady hevitra hanakorotanana saim-bahoaka mihitsy ity farany. Atao avokoa izao karazana fihantsiana rehetra izao hankahalana ny fitondrana sy hanakanana ny fampandrosoana tanterahina eto. Tamin’ny sabotsy lasa teo ohatra, mbola nieritreritra hanangona olona tetsy amin’ny Magro Behoririka hatrany izy ireo saingy vitsy sisa no namaly ny antso. Iza tokoa moa no mbola handany ny orany hitanin’andro sy hiaritra orana, hihaino ny rediredin’ireo « niharan’ny fitsaram-bahoaka » tamin’ny fifdidianana ?Ny azo ambara dia efa fampitandremana farany ho an’ny antoko Tim ny voka-pifidianana tsy mbola ofisialy navoakan’ny Céni farany teo. Niaraha-nahalala tamin’ireny fa resy avokoa ny ankabeazan’ ireo kandidan’ity antoko ity na teto an-drenivohitra izany na tany amin’ny faritra. Ireo ampahany kely mba nandresy indray tsikaritra fa nampanantsoina teny amin’ny fitsarana miady amin’ny fanjakana tamin’ny herinandro lasa teo noho fiahiahiana hala-bato. 

Araka ny antontan’isa voaray, kandidan’ity antoko ity no betsaka indrindra tamin’ireo nampanantsoin’ny Fitsarana misahana ny ady amin’ny fanjakana. Angamba raha azon’ ity antoko ity natao ny nanery ireo mpitsara hanakorontana ny voka-pifidianana ben’ny tanàna farany teo dia nataony izany.

Te hanakona ny fitantanana tsy mahomby

Manampy ireo rehetra ireo, nanambara koa ny loharanom-baovao iray fa betsaka ny fitantanana tsy nahomby tao amin’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra nandritra izay fotoam-pitondran’ny ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana izay. Voalaza ao anatin’izany fa vola an-tapitrisany maro no voahodinkodina sy tsy hita mazava izay fomba nampiasana azy. Manginy fotsiny ny tsy fahaiza-mitantana sy ny fanilihana andraikitra any amin’ny fitondrana foibe. 

Matahotra mafy ny fanaovana fanadihadiana mahakasika io vola io ny mpitantana ny tanàna ankehitriny rehefa tonga eo amin’ny teorany ny ben’ny tanàna vaovao voafidim-bahoaka ka miezaka mafy hampiditra an’ingahy Rina Randriamasinoro handray ny toeran’i Lalao Ravalomanana na dia hita izao aza fa naloan’ny vahoaka.

Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA : Niato ny orana nikija, manomboka sahady fanadiovana

Tsy mbola niseho ingahibe masoandro fa na izany aza dia tsy nirotsaka intsony ny orana. Nanomboka nidina ny rano, ka efa nisy sahady ireo fianakaviana tra-boina no namonjy fodiana. Afaka nanadio ny trano izay nidiran’ny rano sy ny fotaka ary nanasa sy nanahy sahady ireo entana lena.

Samy nandray andraikitra na tsy tandrify ny rehetra

Ny sabotsy teo dia tafakatra 1500 ireo olona tra-boina noho ny fiakaran’ny rano teto Mahajanga. Tsy anatin’ireo olona ireo ny tafiditry ny rano eny an-tokotany fa ny efa tafiditry ny rano an-trano ka tsy azo nipetrahana intsony… Nisy ny fandraisana andraikitra isan’ambaratonga teto Mahajanga, ary tsy nifampiandry fa samy nanao izay azony natao na tsy anjarany aza. Ireo mpitandro filaminana, indrindra ny zandary no tena niditra an-tsehatra tamin’ny famonjena olona tavela anaty trano dibo-drano… Maro ireo zandary nibata sy nitrotro, nibaby ary nanao antsangory ny zaza amam-behivavy sy ny beantitra…

Tsy nitsahatra izy ireo nanao ny asa famonjena ny vahoaka na dia tonga teny an-tratra aza ny rano tamin’ny faritra maro. Nentina amin’ny vedety sy zodiac ireo tena efa dobo rano tanteraka ary nobataina kosa ireo mbola voatsapa tongotra ny fanambanin’ny rano. Nampidirina anaty fiarabe izy ireo ary naterina amin’ireo toerana natokana hametrahana azy ireo vonjimaika. Mbola mpitandro filaminana ihany koa no nanampy azy ireo nivoaka anaty fiarabe sy nametraka azy ireo amin’ny trano. Tamin’ity vao tena hita izany mpitandro filaminana, indrindra zandary miara-mihosina amin’ny vahoaka izany. Nisy tamin’ireo tra-boina no teraka nandritra ny ora-mikija ny alakamisy alina iny, ka ireo mpitandro filaminana no nibata ilay renim-pianakaviana sy ny zazakely namonjy mpitsabo.

Ankoatra azy ireo dia samy niara-niasa tao koa ny miaramila, ny polisy… tao ihany koa ny skoto, ny pompiers ary ny mpikambana ao amin’ny TVHFB, ny Vokovokomena, fikambanana sy olon-tsotra… Ny sabotsy dia efa maro ireo olon-tsotra no niezaka nanala ireo fako nanentsina ny buses eo amin’ny pont Fitim, ka tsy ahafahan’ny rano mivalana an-dranomasina. Tonga nanampy azy ireo nanala ny fako kosa ny mpiasan’ny kaominina sy ny fiarabe mpaka fako… tsy misy fitaovana hary fomba fa dia izay misy teo an-tanana no nampiasaina amin’ izany.Tsy nijanona amin’izao ihany koa ireo vondrom-bahoakam-paritra sy olomboafidy ary sampandraharaham-panjakana teto Mahajanga fa nivory nizaha ny olana sy ny vahaolana.

Notapahina ny jiro tamin’ny fokontany maro

Fokontany miisa dimy aloha no tena voakasika tamin’ny fiakaran’ny rano tamin’ ity andro ratsy ity. Ambalavola Fiofio, Tsararano ambany, Tsararano nosikely ary Mahavoky avaratra. Betsaka ny trano no anaty rano tanteraka ka nahatonga ny Jirama haka fanapahan-kevitra ny hanapahana ny herinaratra mba tsy hisian’ny loza. Noho ny fahatapahan’ny herinaratra anefa dia natahorana ihany koa ny fandriampahalemana, indrindra moa fa tafiditra amin’ny faritra mena amin’ny asan-jiolahy ny ankamaroan’ ireo fokontany ireo. Nandray fanapahan-kevitra koa ny mpitandro filaminana ka nanomboka ny zoma alina dia napetraka tany amin’ireo fokontany dimy  ireo ny mpitandro filaminana ary nasaina mitazona kiririoka avokoa ny mpiandry trano rehetra. Afaka mampaneno izany kiririoka izany raha misy ny zavatra na olona ahiahiana dia ho tonga hanatona avy hatrany ireo mpitandro filaminana manao fisafoana.

Fanampiana  ara-tsakafo ho an’ny tra-boina

Ny BNGRC sy ny faritra izay efa natao  ho CDRC moa dia nikarakara ny fizarana ireo sakafo sy filàna fototra amin’ ireo olona tra-boina. Efa mihena ny tra-boina amin’ny ivon-toerana fandraisana azy ireo saingy betsaka ny sahirana ireo nody satria simba sy lena ny sakafo ; vary sy saribao tao an-tokatrano. Tonga nanatitra izay voatsirambin’ ny tanany ny fikambanana TVHFB, ka ny tao amin’ny fokontany Tsaramandroso ambany sy Mahavoky no nanateran’izy ireo vary amin’ny gony. Tsiahivina fa raha vao nanomboka niakatra ny rano ny Alakamisy 02 hifoha Zoma 03 Janoary, dia efa nahazo famantarana miloko mena avy amin’ny BRGRC eto Boeny ny mponina amin’ireo toerana ireo.

Nidina ifotony avy hatrany nijery ny zava-misy ny Zoma maraina, ary nanao vonjy ranovaky ny manampahefana sy tompon’andraikitra sivily sy miaramila eto an-toerana, notarihin’ny Filoha lefitry ny Antenimieram-pirenena, Rtoa Rahantanirina Lalao, sy ny Lehiben’ny faritra Boeny mpisolo toerana Atoa Bazezy V. Clavelah,ny lefitry ny ben’ny tanàna Razafindrakoto Hasina sy ireo tompon’ andraikitra maro. Nandray fepetra ireo manampahefana, namindra ireo tra-boina rehetra eny amin’ireo toerana avo, izay efa voafaritra ao anatin’ny Drafi-paritra hiatrehana ny loza eto Boeny nataon’ny BNGRC teto Mahajanga.

 Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ORINASA IRAY TENY ANOSIZATO : Mpiasa miisa 70 sempotry ny fanafodim-biby naiditra Hopitaly

Araka ny  loharanom-baovao voaray  bebe kokoa mahakasika ny  zava-nitranga dia  voalaza fa  nanatanteraka fanadiovana ny  toeram-piasana ny  orinasa, ny  sabotsy  lasa teo iny. Nampiasa   fanafody mahery vaika, nentina  namonoana  bibikely  izy  ireo .  Nony  niakatra  anefa ny  fofona mahery  dia sempotra avokoa ireo  mpiara-miasa rehetra, tao ireo torana tsy  nahatsiaro tena,  narary an-doha sy  nandoa. Nahatratra 70 tany ho any  araka izany  ireo  narary  izay  notaterina  namonjy  ny toeram-pitsaboana  tao  amin’ny  Hopitaly Joseph Ravoahangy  Andrianavalona avy  hatrany.

Noraisin’ny orinasa moa ny  fitsaboana iray  manontolo  ireo  mpiasa narary ary koa somary taitra ihany ireto farany  manoloana ny  zava-misy  satria dia nanambara ny tompon’andraikitra fa ivelany tsy tao anaty efitrano niasan’ny  mpiasa no nasiana ireo fanafody   no sady  tsy nampoizina ny zava-niseho  ary  manahy  izy  ireo  sao mety ho fifandrifian-javatra ihany. Raha ny  zavatra hita anefa dia toa  ny fanafody  nampiasaina mihitsy  hoy ireo mpiasa no  namparary ny olona. Ao  anatin’ny  fitsaboana  tanteraka  hatreto  ireo marary.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

SOLOMBODIAKOHO HO AN’NY POLISIM-PIRENENA ANTSIRANANA : Taorian’ny fety vao nozaraina

Taorian’ny fety ny faran’nytaona no nosafidian’ireto farany nizaràna izany. Azo heverina fa mafy ihany ny asa taloha sy nandritra ny fety ho azy ireo ka mety izay no anton’ny safidy. Araka izany dia afaka miara-mifety amin’ny fianakaviany sy ny vady aman-janany tsara izy ireo izao. Tao amin’ny Biraon’ny polisy foibe no nanatanterahina izany, ka samy nahazo ny anjarany avy ireo polisy teto an-tampon-tanànan’Antsiranana, izay notarihin’ny talem-paritra ny filaminam-bahoaka Diana, Tombohasy Christian, andro fahatelo nahatongavan’ny taom-baovao.

Nandritra ny fizaràna ireo fanomezana toy ny akoho, menaka, paty, zava-pisotro izany ihany no nanipihan’ity farany teny tamin’ireo polisy taty an-toerana mba hanatsarana hatrany ny kalitao amin’ny fomba fiasa mba hisian’ny tamberin’andraikitra andrasan’ny vahoaka.

Notsindrian’ity talen’ny polisy aty Diana ity hatrany ny tokony mba ho maodely ny polisim-pirenena mba hanaporofoana ny fahatokisan’ny vahoaka amin’ny Polisim-pirenena ary hajaina ireo fitsipi-pifehezana sy ireo lalàna velona eto amin’ny tany sy ny firenena.

Tsy nohadinoin’ity farany ihany koa ny nisaotra ny fitondram-panjakana malagasy izay nanao maodely tamin’izao fanampiana ho solombodiakoho sy ranom-boakazo tamin’izao fahatongavan’ny taom-baovao izao.Ny fifampitsinjovana no isany loharanon-karena mba ahafahana mampiroborobo ny fampihavanana sy ny firaisan-kina amin’ny maha malagasy, ka hita mivaingana araka izany fa ny fitondram-panjakana malagasy no nanao maodely izany raha ny hetsika vita no resahina.

Tatitry ny Polisim-pirenena taty Diana

Raha ny mahakasika ny fandriampahalemana tato anivon’ny Faritra Diana  teo anivon’ny Polisim-pirenena indray  no asiana topi-maso ny faran’nytaona 2019 teo dia nanao fanambaràna tamin’ireo vokatra misy azon’ny Polisim-pirenena ny talem-paritry ny filaminam-bahoaka Diana ny Commissaire Divisionnaire de Police Tombohasy Christian.

Raha ny resaka lozam-pifamoivoizana dia voalaza fa miisa 10 no tranga misy tato anatin’ny Faritra Diana, izay mandrafitra ny distrika dimy izany ka tsy misy ny aina nafoy. Ankoatra izany dia voalaza ihany koa fa nahatratra 17 ireo tranga mahakasika ny vono sy ratra ka tsy misy ny aina ihany koa.

Fantatra ihany koa fa olona iray no maty tao Nosy-be vokatry  ny hamamoana ary mbola tao amin’ny distrikan’i Nosy-be ihany dia olona iray no nikasa ny  hamono tena, fa mbola avotra ihany.

Ankoatra ireo voalaza ireo dia olona roa no tratra nanao vola sandoka tao anatin’ny Bar iray teto an-tampon-tanànan’ Antsiranana, ary olona roa hafa ihany koa no tratra tamin’ny resaka zava-mahadomelina  mahery vaika.

Raha ny resaka halatra indray dia voalaza fa olona miisa valo no voasambotra tato anatin’ ny Faritra Diana ary miisa  11 ireo voasambotra noho ny tsy fananana kara-panondro.

Nanentana ny vahoaka hatrany

Tsy sasatra ny nisaotra ny vahoaka rehetra ny  Talem-paritry ny filaminam-bahoaka  Diana,tamin’ireo fanampiana, fandraisan’andraikitra tamin’ny  fanatontosana ny fandriampahalemana, tamin’iny taona 2019 lasa iny. Ary mbola miangavy hatrany amin’ny fandraisana an-tanana, fanampiana, fiarahana misalahy amin’ity taona 2020 ity. Notsindriany ihany koa fa tsy vitan’ny Polisim-pirenena irery ihany ny asa fitandrovana ny filaminana fa ny fiarahan’ny rehetra no lalam-pivoarana mba hisian’ny filaminana lavorary sy maharitra mba hampandrosoana ny tany sy ny firenena. 

Nasiany tsindrom-paingotra hatrany fa  velirano napetraky ny Minisiteran’ny filaminam-bahoaka ny hoe :"Polisy manakaiky vahoaka, ka ho hamafisina izany ". Hamafisina ihany koa araka ny nambarany hatrany ny andrimasom-pokonolona eo anivon’ireny fokontany mba hahafahana manara-maso ireny vahiny miditra sy mivoaka mba hahafantarana izay mety ho olon-dratsy.

Mpanjono

Tia Tanindranaza0 partages

RAJAONARIVELO MAMYAtahoran’ny sasany ny fanarenana entin’ny TIM

Saika nisy nitory avokoa ireo kandida Ben’ny tanana natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara ka nivoaka ho mpandresy tamin’ny fifidianana farany teo. N

itondra fanazavana mahakasika izany Rajaonarivelo Mamy, lefitry ny Ben’ny tanana Lalao Ravalomanana ka nambarany fa ny fanarenana entin’ny TIM ho enti-mampandroso ny firenena no tena tsy tantin’ireo mpanenjika ka izay no mahatonga izany. Raha manao zavatra mantsy ny TIM hoy izy dia tsy mikendry afa-tsy ny hampandroso ny firenena sy hanandratra avo azy fa tsy hanaotao foana kosa. Ny fanjakana ankehitriny kosa hoy izy na dia manao zavatra aza dia hita fa tsy mampandroso ny firenena izany fa vao mainka manakorontana aza. Notsindrian-dRajaonarivelo Mamy moa fa tsy miova ny foto-kevitra hijoroan’ny TIM sy ny fomba fijerin’izy ireo hatreto dia ny hanarina ireo lesoka tsy mety eto amin’ny firenena miainga eny ifony mba hisy fiantraikany amin’ny isam-baravarana izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidel Razara Pierre“Mbola hivadika vato ny atody”

Nampitandrina ireomiziriziry tsy hamoaka ny marina momba ny fifidianana ben’ny tanàna ny depiote Fidel Razara Pierre ny sabotsy teo raha nandray fitenenana teny amin’ny Magro

 

Behoririka. Kisarisarin-teny no nampiasainy hampisaintsainana ny rehetra , hoy indrindra izy : “ ny vato androany, avy atody omaly, ka hoe rehefa vato ve dia manadino ny naha atody azy omaly…Izahay raha tody izao  dia mbola ho vato any aoriana any”  .Ny mahatonga antsika hivadika ho vato  dia rehefa tonga saina daholo isika fa mihatra amin’ny  taolana ny zavatra ataon’ireo , hoy izy; izany hoe ataon’ireo mangala-bato sy miezaka manakona ny fahamarinana.Misy fotoanany ny zavatra rehetra, hoy izy; tena miaritra , miala nenina mihitsy aloha isika izao manapitra ny dingana ara-dalàna rehetra. Rehefa tapitra ny ara-dalàna ka tsy mahazo ny rariny dia…ho hitanareo eo, hoy ity mpanao gazety sady olom-boafidy ity.Tsy nisy olona teto ka hoe nitsahana ny maha olombelona azy , avy eo tambatambazina amin’ny “bonbon” dia hanaiky eo foana.Aoka izay ity fitenenana hoe ianareo TIM resy lava, hoy i Fidel Razara Pierre;  fa resy lava izany anie tsy handanian’andro valiana isan’andro sy hampiasana olona maro be hanao serasera hanenjehana azy e , matoa ianareo manao an’izany dia matahotra anay TIM, hoy izy.

RTT

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

“Panier garni” ho an’ny mpiasam-panjakanaNy hahazoan’ny rehetra anjara no natao tanjona

Resabe tao ho ao ny mikasika ny fitsinjarana ireo fanomezana hiatrehana fety ho an’ny mpiasam-panjakana. Isan’ny niharan’izany resabe izany indrindra, ohatra, ny teo anivon’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena sy ny fampiofanana tekinika.

 

97 226 eo raha atotaly ny isan’ny mpiasam-panjakana eo anivon’ity Minisitera ity, raha ny fanazavan’ny tekinisianina iray. Izy no azo lazaina fa maro an’isa indrindra. Tsy afaka hanao zanak’Ikalahafa ireo olombelona ao aminy  ny minisitra Volahaingo Marie Thérèse, hoy hatrany ny fanazavana. Fanambin’ny  filoha Rajoelina  rahateo  ny hitsinjovana ny olon-drehetra. Araka ny torimarika amin’io tetibola hatao solom-body akoho avy amin’ny filoha  io dia ny mpiasam-panjakana  misoratra  ao anatin’ny kajy  mirindra  na ‘’Augure’’  ihany no misitraka ny  ‘’Panier garni’’ na ilay 65 000 ariary saingy raha omena izany daholo kosa ireo mpiasa miisa 97 226 dia mahatratra hatrany amin’ny 6.319.690.000 ariary ny fandaniana ho an’io minisitera iray io fotsiny. Nezahan’ity minisitera ity, noho izany, ny nitsinjara ny vola rehetra teo am-pelatanany mba ho an’ny mpiasa rehetra tsy an-kanavaka. Ao anatin’izany ny  mpampianatra mpiasam-panjakana, mpampianatra Fram rehetra, ny mpampianatra an-tselika any amin’ny fampianarana teknika mba hanaovana fety hitambarana isan-tsekoly. Ny Dren sy ny Cisco no mandamina sy mandrindra ny fizarana io vola io ho an’ity minisitera ity ary efa misy ny torimarika mazava momba izany ka tokony ny vola voarain’ny tsirairay ihany no anaovany sonia, hoy ny fanazavana. Misy minisitera sasany aza moa mbola nampiato ny fizarana io anjara vola io mba hisorohana resabe, raha ny heno tamin’iny faran’ny herinandro iny. Isan’izany, ohatra, ny minisiteran’ny fahasalamana. Ny sabotsy teo kosa ny avy eo anivon’ny Zandarimariam-pirenena no nizara izany ary ny an’ny minisiteran’ny tontolo iainana dia natao akoho sy menaka mba ho fitsinjovana ny rehetra, raha ny fanazavana hatrany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Ho enjana ny fandidiana

Fa maninona no kandida akaiky ny fitondrana, mba tsy hilazana hoe tohanany mihitsy, no tena ankamaroan’ireo nametraka fitarainana sy fitoriana,

raha ny norenesina teny amin’ny tribonaly misahana amin’ny ady amin’ny fanjakana nandritry ny fihainoana izany rehetra izany teny Anosy ny sabotsy teo? Fa maninona ihany koa no tsy nifidy fa na kandida tohanan’ny mpanohitra mivantana izao fitondrana na ireo mpifaninana azo fintinina amin’ny hoe “tsotra” dia niharan’ny fiapangana sy fanaratsian’izy ireo avokoa? Malaza mihitsy ankehitriny fa lasa karazana baiko ilay hoe rakofana kandidam-panjakana ny fitondrana ny tanana. Fa angaha moa tsy hoe fitondrana mpandala ny demokrasia sy ny fahalalahana indray izao fitondrana izao? Hatry ny ela no efa nalaza ho tsy mahazaka demokrasia ny Malagasy saingy rehefa alefa lavitra ny fandinihana ny fiarahamonina misy eto dia mbola sarotra aloha ny ahita porofo fa izao fitondrana izao no mahazaka izany indrindra. Ny mifanohitra amin’izany aza angamba no tena hita hatreto. Tafiditra ao anatin’ireo firenena 4 mahantra indrindra eto ambonin’ny tany isika ankehitriny ary tao anatin’izay 60 taona latsaka kely nahazoana ny fahaleovantena izay no efa niainana tanaty fivoarana ho amin’ny fahantrana hatrany isika ary zava-dehibe miisa 3 no isany nalaza ho tsy tomombana teto. Isan’izany ny demokrasia sy tany tan-dalana ary ny fahalalahana maneho hevitra. Maro amin’ireo firenena niara-dalana tamintsika fahiny, ny sasany aza mbola tany aoriantsika no efa nisongona sy nihoatra lavitra antsika ankehitriny. Rehefa adiadiana lalina ireny firenena ireny dia nivoatra nialohan’izay fandrosoan’izy ireo tsikelikely izay ihany koa ireo 3 voalaza teo ireo. Hita ho sarotra anefa ankehitriny ny fandidiana ho an’ny firenena tratra aoriana amin’ny fandrosoana toa antsika. Aiza marina no hanombohana azy fa na ireo firenena tena tian-kiarahana hiasa matotra aza ity mbola hita ho mampisabaka?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Rado Ramparaoelina“Efa nipetrapetraka ny fanelingelenana tao anaty fifidianana.”

Notorian’ny kandida ho ben’ny tanana natolotry ny vovonana politika, IRK, nifaninana taminy tao Ampitatafika koa ny kandida natolotry ny antoko politika Tiako I Madagasikara, Rado Ramparaoelina.

J. Mirija/ Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Livasoa Randriatahiana - Betafo“Lainga foronina ireo fiampangana ahy.”

Nizara vola tao anaty fifidianana, nanao fandrahonana, nanao fihantsiana sy fanaratsiana maro toy izany no noforonin’ireo mpitory ny tenako hiapangana ahy, hoy ny kandida natolotry ny antoko politika Tia Tanindrazana,

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rina Randriamasinoro“Tsy matahotra hosamborina izahay”

Hita ho miha mahazo olona ny hetsika fitakiana ny fahamarinana eny amin’ny kianjan’ny Finoana Magro Behoririka

 raha ny zavatra hit any sabotsy lasa teo.Nanao antso fialana nenina mba hivoahan’ny tena fahamarinana ny kandida natolotry ny TIM Rina Randriamasinoro nandritra ny lahateniny, mahitsy sady mazava.Malohan’ny faha 9 n’ny volana janoary moa no tokony hivoaka ny voka-pifidianana ofisialy raha hajaina ny tetiandro.

Fandrahonana

“Esory ny tahotra” hoy i Rindra Randriamasinoro, hafatra ho an’ireo rehetra tsy manaiky ny tsy rariny sy mitaky ny fahamarinana.Sahy mitsangana ary mandala ny fahamarinana aho matoa sahy mijoro sy mandeha eraky ny tanana, hoy izy.Aoka izay ny fanabadoana ny Malagasy, izahay tsy bado hoy ity kandidan’ny Tiako I Madagasikara ity.Aoka izay koa ny resaka hery famoretana ka isaky ny misy hetsika dia hoe : hosamborina ianareo, tsy mandaitra aty izany, hoy i Rina Randriamasinoro.Tsy vitsy izany izahay matoa ianareo nampiasa izao karazana fahefana rehetra izao nangalaram-bato mba handresena anay ambony latabatra, hoy i Rina R.Mahitsy aho miteny, izay handraisanareo azy tsy olana fa samy lehilahy nosoran-dreniny menaka isika, hoy izy.Hihamafy ny tolona ho amin’ny fitakiana ny marina araka ny re teny amin’ny Magro Behoririka tamin’ny sabotsy teo.Manamafy ny TIM fa misy porofo avokoa ny fitoriana napetraka; mila hazavaina tsar any zava-nitranga rehetra mialoha sy nandritra ny fifidianana, hoy i Rina Randriamasinoro ary mila hazavaina tsara aloha hoe nahoana no nokitihana ny lisi-pifidianana ka nitombo isa ny mpifidy tamin’ny fifidianana ben’ny tanàna ny 27 novambra 2019 lasa teo raha ampitahana tamin’ny fifidianana solombavambahoaka.Nangiana izahay raha tena resy tamin’ny fahamarinana, hoy ity kandidan’ny TIM ity fa raha misy zavatra hafahafa kosa , tsy ekena.Tsy maintsy hitohy amin’ny endriny hafa ny tolona raha toa ka tsy mivoaka ny fahamarinana raha araka ny nambaran’ny depiote Hanitra Razafimanantsoa; azo atao tsara hoy izy ny fampitahana ny lisi-pifidianana tamin’ny fifidianana solombavambahoaka sy Ben’ny tanàna ary tokony hanamora ny asan’ny mpitsara hahitana ny fahamarinana izany , hoy izy.Raha sery vitan’anamalaho tsy hamonoana vantitr’akoho, ka mba henoy ihany izahay,  hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fisorohana ny loza sy fanafihanaNahitam-bokany ny hetsiky ny zandary tamin’ny lalam-pirenena

Nihena ny fanafihana fiara sy ny lozam-pifamoivoizana, nandritra ny faran’ny taona sy ny taom-baovao, raha mitaha tamin’ny taon-dasa. Io no tatitra vonjimaika nandritra ny tafa manokana

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana fatin-dehilahy tanaty taksiOlona 3 hiakatra fampanoavana anio

Telo no voasambotra hatreto mahakasika ny raharaha vono olona feno habibiana natao tao anatysase plastika nentina fiara karetsaka, nampitangorona ny mponina teny Andavamamba. Anio no

Tia Tanindranaza0 partages

Filan-dratsy mamoafadyNy rainy ihany no nanolana ilay zazavavy 7 taona

Anio no voalaza fa hiakatra fampanoavana ilay ray mpanolana, raha vita antsakany sy andavany nyfamotoran’ny mpitandro filaminana. Ny ray niteraka azy ihany no nahavanon-doza nanolana an’ i

Tia Tanindranaza0 partages

Gama Textile AnosizatoMpiasa am-polony maro toran’ny fofona mahery vaika

Misafotofoto be ihany ny tarehimarika tamin’ilay tranga teny Anosizato ny sabotsy maraina teo; misy ny nilaza fa manodidina ny 70 ireo mpiasa tratry ny tsy fahatomombanana tampoka

 

noho ny fofona mahery vaika ka torana; azo tamina loharanom-baovao iray koa anefa fa mpiasa manodidina ny 30 isa teo ho eo niasa nanamboatra irony akanjo fitondra manao fanatanjahantena sy ambin’akanjo polo irony tetsy amin’ilay orinasa afaka haba GAMA Textile etsy Anosizato no torana tsy nahatsiaro tena ka voatery nentina haingana tetsy amin’ny hôpitaly HJRA ny Sabotsy teo. Raha araka ny loharanom-baovao dia tsy entona fandrehitra akory no nanempotra azy ireo fa irony karazana akora famonoana bibikely irony izay tsy tao an-trano akory aza fa teny ivelany. Tena nahery vaika anefa izany fofona ranom-panafody famonoana bibikely izany ka tsy zakan’ireo mpiasa. Nisahotaka moa ny iray trano nandritra ny fitrangan’ny loza saingy na izany aza dia fantatra fa efa nahazo ny fitsaboana sahaza azy izy 30 mianadahy ireto. Ny tompon’andraikitra avy ao amin’ny Corps de Protection Civile ny kolonely Marcellin  Rabemanantsoa dia nanambara tamin’ny mpanao gazety fa akora simika, tahaka ny hoe nampiasaina dia nitsefotra , ka izay olona maromaro nitangorona nanodidina izany dia sempotra avy hatrany na nanana olana ka 50 mahery teo no nalefa tany amin’ny hopitaly HJRA novonjena sy notsaboina.

 

Sempotra sady mifanintona

 

Pati sy Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Famarotan’olonaSinoa enin-dahy noraisim-potsiny teny Ivato

“Alaina vady no fomba atao mba hahamora ny fitondràna ireo andriambavilanitra Malagasy any Sina,fa rehefa tonga any dia zavatra hafa no mety hahazo azy ireo.” Araka ny vaovaon’ny polisim-pirenena

Tia Tanindranaza0 partages

Jiro manjelatra eraky ny tanànaMampiala voly no sady manampy amin’ny fandriampahalemana

Mbola hita manerana ny faritra maro eto Antananarivo renivohitra ireo jiro maro loko mandravaka andrin-jiro, zava-maniry sy fotodrafitrasa maro samihafa ka manome endrika kanto ny tanàna amin’ny alina.

 

Mialoha kelin’ny krismasy no nametrahan’ny fitondram-panjakana azy ireny ary ny tena mahsondriana ny maro moa dia ny eny Ananinarenina sy ny eny amin’ny lapam-panjakana Ambohitsorohitra satria tokoa kilalaon-jiro tsy fahita hatrizay no tazana eny ka na ankizy na olon-dehibe dia samy sondriana avokoa ary maika ny haka sary hatao fahatsiarovana.Misy tahaka izany ihany koa, tsy hoe tena manjelatra be fa kosa ampy hanintona ny mpandalo sy ny mpijery ny eny Antanimena, Ankorondrano, Anosy, Soanierana ary mandravaka ny tontolo sy manome endrika hafa sy tsara kosa aloha ilay izy.Fanirian’ny maro ny hoe : mba tsy amin’ny andro fety ihany no hisy ny fahazavana tahaka ireny fa ataovy mandava-taona, satria rehefa mazava ny tanàna dia milamina ho azy ary mahazo toky kokoa amin’ny fifamezivezena amin’ny alina ny olona, izay samy manana ny antony hanaovany izany moa.Tonga lafatra kokoa raha hoe rakotra andrin-jiro isam-pokontany sy ny elakelan-trano, saingy efa iaraha-mahalala ihany fa sarotra sady lafo ary mila vola be izany; saingy ity fanazavana misy nanomboka ny fety ity kosa aloha raha mitohy dia efa digana iray sahady hametrahana ny fandriampahalemana sy hanomezana endrika mahafinaritra kokoa ny tanàna; ary tsy eto Antananarivo ihany fa afaka aparitaka amin’ireo tanan-dehibe manerana ny nosy ety am-piandohana aloha..ho hita eo indray ny tohiny.Any amin’ny mpitondra sy ny manam-pahefana ny baolina izany e !

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Biogaz vita avy amin’ny tain’ombyAzo avadika arina sy kitay fandrehitra

Barika miisa 12, fantsona manodidina ny 50 metatra ary fatana natokana ho an’i Biogaz izay fitaovana mitentina 1 200 000 Ariary eo ho eo no ampiasaina hanamboarana ny biogas vita amin’ny tain’omby araka ny voka-pikarohana nataon’i Herimiarana Ricky. A

 

vy any amin’ny faritra Itasy distrikan’i Soavinandriana kaominina Mananasy fokontany Tsitakondaza ny tenany ary tanjona ny mba hahatakaran’ny sarababem-bahoaka ity Biogaz tsy manimba  tontolo iainana ity.  Nanambara ihany koa ny tenany fa hiezaka hamatsy ny fokontany misy azy sy ny manodidina ary hanitatra izany any amin’ny faritra maro samihafa. Raha mihoatra amin’ny arina dia mitovy ihany ny fotoana lany amin’ny fandrahoana sakafo amin’ny fampiasana ny Biogaz avy amin’ny tain’omby saingy tombony ny tsy fandotoana tanana sy vilany ankoatran’ny tsy fanimbana tontolo iainana.  Tsy mila kopahana tahaka ny saribao ihany koa ary tsy misy setroka ny fampiasana ity tain’omby  hamokarana angovo andrahoina sakafo ity. Tao anatin’ny 4 taona no nanaovana ny fikarohana nahazoana ny vokatra ary nofidiana manokana ny tain’omby amin’ny maha-tontolo ambanivohitra ny toerana sady tsy andoavam-bola ihany koa.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Disadisa eo amin’ny Etazonia sy IranTsy maintsy hisy akony amin’ny fanjifana solika

Nody avokoa ireo mpiasa amerikanina miasa amin’ny kaompania amin’ny fitrandrahana solika tany Irak taorian’ny fanambarana natao’ny Iraniana ny amin’ny tsy maintsy hamaliana faty an’i Etazonia.

 

 Nilaza mantsy ny tany Iran fa tsy mila fifampiresahana sy fifampidinihina fa tsy maintsy hamaly avy hatrany manoloana ny fahafatesan’ny jeneraly Soleimani. Iaraha-mahalala fa anisan’ny mpanjifa solika ary mila betsaka amin’izany Etazonia ary ahiana hisy akony maneran-tany mihitsy.Iny faritra misy an’i Iran iny rahateo dia mpamokatra solika ary mpivarotra sy mpanondrana solika.Efa voaporofo hatramin’izay fa miteraka fiakaran’ny vidin’ny barila ny korontana na savorovoro mitranga ao amin’nyfirenena iray mpamokatra solika na manodidina ilay firenena mpamokatra solika.Anton’izany ny ahiahin’ireo mpandraharaha amin’ny solika ny amin’ny mety hisian’ny herisetra na fahatapahana tampoka amin’ny famatsiana, hany ka tonga dia mampiakatra ny vidin-tsolika izy ireo mba hisorohana ny mety ho fatiantoka.Raha ny nitranga omaly 5 janoary teo amin’ny tsenan-tsolika iraisam-pirenena aloha dia tsy mbola ho mampatahotra, nisy fisondrotany kely monja , izany hoe niabo 3,02% ny vidin’ny barila iray.. izany hoe manodidina ny 63,03 dolara ; saingy tsy dia tena hoe mampatahotra be io hatreto aloha fa mila arahana akaiky ny fivoatry ny toe-draharaha any Moyen orient, satria tsy ny vidin-tsolika loatra no olana fa ny hoe : mbola hizotra araka ny tokony ho izy ve ny famokarana solika sy ny fitsinjarana izany ; mazava ho azy fa vao miakatra ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena miampy ny mety ho olana amin’ny famatsiana sy ny fitaterana solika dia hisy akony amina firenena maro maneran-tany tahaka an’i Madagasikara izany ary tsy maintsy hiakatra ny vidin-tslika.  Ho hita eo ny tohiny.

 

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Fanondranana lambaManomboka miarin-doha ireo orinasa eto Madagasikara

Efa manomboka miarin-doha tanteraka ny orinasa mamokatra lamba eto Madagasikara na dia teo aza ny fahapotehana noho ny fanonganam-panjakana nisy tamin’ny taona 2009.

 

Amin’izao fotoana izao  dia efa manomboka miverina tsikelikely ireo orinasa mamokatra lamba (textile) teto amin’ny firenena. Efa maro ny asa teraka hatramin’ny niverenan’ny tetikasa AGOA (African Growth and Opportunity Act) izay nanaovana fifanarahana ara-barotra manamora ny fanondranan’ny firenena afrikana mankany Amerika. Sehatra tena ananan’i Madagasikara tombony ihany koa moa io ary mety amin’ny ankabeazan’ny Malagasy satria tsy dia ilaina farim-pahaizana ambony. Amin’izao fotoana izao dia tafiditra laharana faha-4 i Madagasikara amin’ireo firenena afrikana mpamatsy lamba mankany amin’ny firenena Eoropeana. Afaka mifaninana tsara ary tafiditra ao anatin’ireo firenena 20 tena mpanondrana tsy tapaka mankany amin’ny firenena ao anatin’ny Vondrona Eoropeana ny firenena Malagasy. Nahatratra 1 231 895 000 000 Ariary ny vola niditra tamin’ny fanondranana nataon’i Madagasikara tamin’ny  10 volana voalohan’ny taona 2019. Nahitana fitomboana 1,5% izany raha oharina ny tamin’ny taona 2018 izay nahazoan’ ny firenena io laharana faha-4 io aorian’i Maroka,  Tonisia ary Egypta. Efa mitodi-doha aty amin’ny firenena Malagasy mihitsy ankehitriny ireo firenena mpanafatra lamba ary manantena hatrany ny vokatra tsara.  Antenaina ihany koa fa hiteraka asa sy loharanon-karena ho an’ny Malagasy maro izany ary tsy tokony hanaovana ezaka mandrakariva.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarovana ny tontolo iainana ao AtsinananaHatao vaindohan-draharaha ny fambolen-kazo

Nohamafisin’ny fiadidiana ny Ministeran’ny tontolo iainana ao amin’ny faritra Atsinanana fa manao ho vaindohan-draharaha ny fiarovana ny tontolo iainana amin’ny fampiroboroboana ny fambolen-kazo ny minisitera mba ho famerenana an’ny Madagasikara ho rakotr’ala.

Lohahevitra amin’ity taona ity mihitsy io, hoy ny fanazavana. Ho an’ny DREDD Atsinanana izay dia efa vonona tanteraka ny amin’ny fihatrehana izany izy ireo, hoy ny talem-paritra, Tezena Lionel Armando. Efa vonona ny zanakazo ho volena izay efa miandry fotsiny ao amin’ny toeram-pambolen-janakazo ao Toamasina. Ny taona 2019 dia zanakazo maha enika velaran-tany 2250 ha tamin’ireo 3000 ha  no efa vita ary niarahana niasa tamin’ireo kaominina sy vondron’olona ifotony mandrafitra ny Faritra Atsinanana . Manomboka amin’ity taona vaovao ity dia paikady vaovao no entin’ny ministera ka isan’izany ny ao atsinanana izay efa nametrahana lamina maty paika hoy hatrany ity tale ity. Ho amin’ny fiarovana ny tontolo iainana dia ho entitra ihany koa ny fiarovana ireo zavaboary hafa toy ny biby sy ny doro tanety ary ny tavy. Akoatra ny asa tanterahina eo amin’ny fanajariana sy ny fiarovana ny tontolo iainana dia nohezahina ihany koa ny fanavaozana ny anatin’ny toeram-piasana, hoy hatrany ny fanazavana , ka isan’izany ny fanitarana ny toeram-piasana sy ny fanavaozana ireo toerana nampijaly ny mpiasa hatramin’izay sy ny fandraisana ireo mila raharaha. Teo koa ny fanamboarana ny toerana natokana ho an’ny ivon-toerana famadihana ny fako ho tonga zavatra ilaina an-davan’andro.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-ball MalagasyFantaro ireo fifaninana hatrehana amin’ity taona 2020 ity

Fantaro amin’ny alalan’ireto TABILAO navoakan’ny FMVB na Federasiona

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiakarana ny karaman’ny mpiasam-panjakanaMila aro-fanina tsy hiteraka fisondrotam-bidim-piainana

Mandeha ho azy tahaka ny lalàn’ny tolotra sy ny tinady ny fiakaran’ny fidanganam-bidim-piainana aorian’ny fampiakarana karama.

Ankoatra ny fanararaotana fampiakarana vidin’entana ataon’ny mpivarotra amin’ny fanapahan-kevitra tahaka itony dia efa miditra vanim-potoana maitso ahitra ihany koa mantsy ny firenena ka tsy azo ihodivirana ny fahalafosam-piainana.  Mbola hisy ihany koa ny fifampiarahabana nahatrarana ny taona vaovao izao volana janoary sy febroary izao ka mbola maro ny vola hivoaka hahabe ny tinady hampiakatra ny vidim-piainana. Tsiahivina fa 215 629 ireo mpiasam-panjakana hisitraka ny fampiakarana 13% ny karama izay nambaran’ny filoham-pirenena nandritra ny lahateny tamin’ny faran’ny taona 2019 lasa teo. Tsy mahatratra 10% amin’ny ny vahoaka akory ireo saingy mifamatotra ary mifandray amina saha-pihariana marobe raha tsy hilaza fotsiny ny  amin’ny varotra sy ny fanjifana.  Na izany aza tsy tokony harahina fisondrotan’ny vidim-piainana ny fampiakarana ny karama raha misy ny arofanina apetraky ny fanjakana tahaka ny fanaraha-maso ny vidin-javatra eny an-tsena sy ny fampiroboroboana ny fanondranana entana hidiran’ny vola vahiny hahamarin-toerana ny Ariary sy hahasalama ny toekarena. Rehefa tsy izany dia hitovy amin’ny fampiakarana ny karama farany ambany teo ihany izany izay narahim-pidanganam-bidim-piainana nanempotra ny Malagasy.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiadiana ny amboaran'i Frantsa Nanoratra tantara ry Bapasy, Mamy Gervais, Dabo

Vitan'ny JSSP Klioba Réunionnais ny nanoratra ny tantara tsy nisy tao anatin'ny 55 taona. Sambany teo amin'ny tantaran'ny baolina kitra mantsy no nisy klioba avy ao amin'ity

 

Nosy ao anatin'ny departemanta Frantsay ity tafiakatra tamin'ny dingana 1/16n-dalana amin'ny fiadiana ny amboaran'i Frantsa. Lavon-dry Bapasy, Mamy Gervais, Dabo izay mpilalao Malagasy isan'ny andrin'ny JSSP mantsy ny Klioban'i Niort  Ligue 2 Frantsay ny faran'ny herinandro teo. Ny JSSP no nanafika tany Frantsa ary nahavita nandresy 2-1 tany an-tanin'olona. Isan'ny namiratra nahazoana ny fandresena i Bapasy, izay nanome ny tolotra tsara, ary nisy fotoana saika nahafaty baolina mihitsy. Teo ihany koa i Dabo mpiandry tsato-by izay nanavotra baolina maro tsy hiditra tao anaty harato. Niady mafy tao anatin'ny fiarovan-tena ry Mamy Gérvais, ka tao anatin'izany no tafidiny tsy nahy tany anaty haraton'izy ireo ny baolina, ka nahatonga ny isa ho 1-1, saingy mbola afaka nampiditra iray izy ireo . Isan'ny tafita hiatrika io dingana 1/16n-dalana io ihany koa ny Paris FC ilalaovan'i Bolida.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety TOURNOI FIHAVANANA AnalanjirofoTompondakan’ny andiany faha-4 ny 2Bc ny Ascut

Tontosa ny faran’ny herinandro teo tany Fenoarivo Atsinanana ny fifaninana basikety Tournoi Fihavanana andiany faha-4 nokarakarain’ny ligy rejionalin’ny basikety any Analanjirofo tarihan’ny filohany, Rtoa Juliana Rabarijaona.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika Grand Defi de Kick BoxingNangotraka tokoa ireo ady niisa 40 natrehana omaly

Tontosa, omaly alahady 05 janoary tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina, ny hetsika “Grand défi de Kick Boxing” nokarakarain’ny klioba CKBA (Me Eric Nonoh)

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana FM FOI Mila an’Andriamanitra ny tokantrano Malagasy

Toy ny fanaony isan-taona dia tsy namela mora foana ny andro Sabotsy fiandohan’ny taona ny fiangonana FM FOI, tarihin’ny Apostoly Benjamina. Fotoam-pivavahana lehibe izay

 

nametrahany tanana ny mpino sy nitsofany rano ireto farany no nanokafany ny taona vaovao 2020 ny Sabotsy teo. Fantatra tamin’izany fa mpihainon’ny radio FM FOI ny an-tsasak’ireo mpino tonga tao Mahamasina toerana nanaovana ny hetsika raha mpino ao amin’ny fiangonana kosa ny an-tsasany izay misy hatrany France, Allemagne, Seychelles, Maurice ary La Réunion. Nambaran’ny Apostoly Benjamina nandritra izany fa mila an’Andriamanitra ny fiainan’ny isan-tokantrano. Hanomboka hirotoroto indray mantsy hoy izy manomboka amin’ity volana Janoary ity ka betsaka ireo hanadino an’Andriamanitra izay mety hitarika ho amin-java-kafa mihitsy. Ho an’ny fiangonana FM FOI manokana dia nomarihiny fa mila fitahiana avy amin’Atra ny mpino ao aminy. Mila fahendrena sy fahalalana ihany koa hoy izy hisorohana ny fisarahana ara-panambadiana sy ny olana eny anivon’ny fiaraha-monina izay tena maro sosona tokoa no tonga eny amin’ny tribonaly amin’izao fotoana izao. Miantso ny olona mba hivavaka amin’Andriamanitra marina araka izany ity Apostoly ity. Nomarihiny moa fa tsy manavaka finoana izy ireo ary vonona ny handray ireo mangetaheta na iza izy na iza.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Adin’ny Amerikanina sy IranianinaHomba an’iza i Madagasikara?

Isan’ny niteraka resabe teto amin’ny firenena tamin’ny taon-dasa ny nanaovan’ny filoham-pirenena Malagasy, Andry Rajoelina,

 

fanambarana fa manohana ny lehiben’ny revolisionista tao Venezoela, Juan Guaido, ny tenany manoloana ny tolona ataon’ireto farany. Raha tsiahivina dia nitaky ny fialan’ny filoha am-perinasa ao an-toerana, Nicolas Maduro, ny revolisionina notarihiny ity mpikomy ity tamin’izay fotoana izay. Isan’ny malaza maneran-tany mihitsy fa tsy eto amintsika ihany indray ankehitriny ity ady hifanandrinan’ny Amerikanina amin’ny Iranianina ity ary maro ireo efa manahy fa lalana mizotra any amin’ny ady lehibe fahatelo izany. Isan’ny fanontaniana mipetraka ankehitriny ny hoe raha sanatria tokoa ary ho tonga amin’izany io raharaha io dia hampanohanan’ny filoha an’iza indray i Madagasikara? Hitodika mankaiza isika, hoy ry zareo mpikirakira tambazotran-tserasera izay.Sa hody fanina sy tsy momba ny atsy na ny aroa ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanàna voafidy tao MahitsyAmpangaina ho nanodinkodina masera hifidy in-droa

Mihoampampana ny fitoriana tonga etsy amin’ny tribonaly misahana ny ady amin’ny fanjakana etsy Anosy. B

 

 

en’ny tànana voafidim-bahoaka marobe no voaantso teny an-toerana ny Sabotsy teo ka anisan’ireny Rakotoarimanana Mbolatiana, Ben’ny tanàna avy amin’ny tsy miankina voafidy sy lanim-bahoaka tao Mahitsy. Kandida roa izay mpifaninana taminy nandritra ny fifidianana Ben’ny tanàna farany teo no nitory azy tamina anton-javatra miisa telo. Anisan’ireny ny fanodinkodinana masera nandatsa-bato ho azy in-droa miatoana toy ny tao Fierenana sy Mahitsy. Nolazain’ireo mpitory fa nitondra voka-pifidianana nitsoaka sy nanasosoka ny lisi-pifidianana ihany koa Rakotoarimanana Mbolatiana… Tsy nisy nanaitra ity farany moa ireo rehetra ireo satria tsy marina hoy izy. Mbola notsindriany ihany koa fa na dia nanana vavolombelona aza ny mpitory dia vavolombelona tsy marina koa izany ka tsy misy atahoran’izy ireo. Na izany aza dia naka mpisolo vava ity kandida ity izay marihina fa fianakaviany ihany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Reraka ny tanànan’AntsirabeMiandrandra fanovana tanteraka

Mikororosy andro aman’alina ny tanànan’Antsirabe ankehitriny raha tombanana ankapobeny eo amin’ny zava-misy ao aminy taratry ny vahiny sendra mandalo ao aminy.

La Vérité0 partages

Litige foncier à Ankorondrano - COMADIS reprend son bien

Les litiges fonciers représentent encore des problèmes majeurs dans le pays. Effectivement, le conflit entre la société COMADIS et l’Eglise Pentekotista Mitambatra Fandresena - située à Ankorondrano Atsinanana, date depuis des années. Et pas plus tard qu’hier, les éléments de l’Etat-major mixte opérationnel (Emmo-Reg), accompagnés d’un huissier de justice, ont effectué une descente sur les lieux afin d’accomplir le jugement du Tribunal. Ce dernier ordonne l’expulsion des occupants des lieux puisque le terrain appartient à ladite société se trouvant non loin de l’endroit. D’après l’explication d’un responsable au sein de l’entreprise COMADIS, l’église en question a été déjà avertie lors de la sortie de cette décision du Tribunal pour que les squatteurs libèrent la propriété avant la démolition de l’église.“ Nous n’avons pas encore l’intention de démolir cette église, mais seulement de clôturer le terrain puisqu’il nous appartient ”, avance ce responsable.

L’affaire a été déjà conduite trois fois devant le Tribunal. A l’issue des audiences, la société COMADIS a toujours eu gain de cause, notamment en Première instance, en Cour d’appel et en cassation. D’ailleurs, cette entreprise dispose d’un titre de propriété, tandis que l’Eglise Pentekotista Mitambatra possède seulement un acte de vente dont la véracité a été remise en cause. D’autres doutes planent sur cette affaire dont un ex-responsable du Fokontany est impliqué. L’ordre d’expulsion a eu lieu dans la matinée d’hier où une culte matinale s’est encore tenue à l’église. Les deux parties ont confirmé chacune être le propriétaire du terrain litigieux.La Rédaction

La Vérité0 partages

RN44 - Début des travaux Amboasary Gare – Vohidiala, prévu cette année

Pour la toute première fois depuis son histoire, la RN44 avec ses 160 km qui, rappelons-le, a fait l’objet d’un « Velirano » du Président Andry Rajoelina durant sa campagne présidentielle, va enfin être réhabilitée intégralement sur toute sa longueur. Le Gouvernement malagasy a, aujourd’hui, trouvé les financements nécessaires pour prendre en charge sa totale et effective rénovation via ses propres ressources internes et la concurrence des partenaires tels que la Banque mondiale.

En effet, la Banque mondiale a signé un accord de financement pour des travaux de bitumage de la RN44 sur près de 113 km pour un montant de plus de 65 milliards d’ariary. Les travaux sur les premiers 40 km reliant Marovoay (PK20) à Amboasary Gare (PK60) ont déjà été entamés et sont assurés par l’entreprise CGC (China Engeneering Corporation). Les 73 km restants, qui font l’objet du Projet d’Appui à la Connectivité des Transport (PACT) partant d’Amboasary Gare (PK60 jusqu’à Vohidiala (PK 133), donnent lieu actuellement à un appel d’offres quant à son exécution et devraient débuter cette année 2020.

Par ailleurs, les fonds propres du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics (MAHTP) prendront en charge, pour un montant de près de 21 milliards d’ariary, les travaux non financés, comme par exemple la construction d’un radier alvéolé à Lohafasika (PK160) ou le bitumage de la bretelle menant à l’Aéroport d’Ambatondrazaka et la réalisation très attendue de l’aménagement de la chaussée et la construction d’un radier à Manaingazipo, point noir bien connu des usagers de la RN44. Ces travaux financés par le MAHTP sont actuellement en cours de réalisation.Le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics, maître d’ouvrage de l’ensemble de ce grand projet, travaille activement et effectivement, et ce afin que la RN44 soit bien partie pour ne plus rester à l’état virtuel de la promesse. D’ailleurs, de nouvelles normes et structures de chaussées ont été établies dorénavant pour avoir des infrastructures routières de qualité et durables.

Les rizières de l’Alaotra seront ainsi enfin accessibles, et les produits de cette région pourront facilement être écoulés à travers toute l’île, ce qui permettra de progresser vers la réalisation d’un autre Velirano d’atteindre une autosuffisance alimentaire.

Les 160km pour aller à Ambatondrazaka ne seront plus, pour très bientôt, qu’un trajet de trois heures et quelques, contre un calvaire de huit heures de route auparavant. Charge à la population malagasy, d’ensuite respecter ces infrastructures et d’en user de façon citoyenne afin qu’elles durent et perdurent pour être des « Fotodrafitrasa ho lovain-jafy ».

Durant des années, la Route nationale 44 reliant la ville de Moramanga à Ambatondrazaka a fait couler beaucoup d’encre et a été sujet de débats et discussions houleuses. Politiciens et dirigeants d’antan ont fait pratiquement de cette route, longue de 160 km, leur cheval de bataille électorale.La Région d’Alaotra Mangoro comme nous le savons tous, constitue le principal grenier à riz de Madagascar et cette route sera l’artère principale qui reliera cette région aux autres parties de la Grande île. Mais force est de constater que jusqu’ici, elle restait quasiment impraticable durant la saison des pluies. Et pourtant, depuis plusieurs décennies, ce ne sont pas les financements qui ont manqué, annonçant très souvent des débuts de travaux sur telles ou telles portions à grand renforts de discours tout aussi éphémères que les travaux effectifs.

De nombreuses études ont été réalisées sur les points les plus critiques de la RN44, comme ce fut le cas par exemple entre 2006 et 2008 pour la mise en place de couches de roulement sur 81 km sans pour autant aller jusqu’au bitumage ou la construction de plusieurs ponts en 2012. Mais jamais cet axe n’a été traité dans la totalité de ses 160 km, malgré les nombreuses demandes répétées et justifiées des nombreux usagers.

La Vérité0 partages

Employés du secteur privé - Janvier, le plus dur financièrement

Dépenses exorbitantes lors des fêtes de Noël et de fin d’année. La plupart des ménages se serrent la ceinture depuis le début de cette semaine, avec des moyens financiers limités. D’ailleurs, beaucoup reconnaissent que janvier est le mois le plus dur financièrement. En fait, la plupart des employés, notamment ceux du secteur privé, ont touché leur solde le 24 décembre dernier. La prochaine paie se fera pourtant le 31 janvier, alors que les sources d’argent supplémentaire sont rares. « Nous n’avons touché aucun 13ème mois ni prime de fin d’année en 2019, contrairement en 2017 et 2018. De plus, notre patron ne nous a accordé aucune aide financière ni de cadeaux, genre un panier garni, pour égayer les fêtes. Nous n’en espérions pas plus en cette nouvelle année », nous confie Jeannette R., employée auprès d’une société de textile du côté d’Andraharo. Comme elle, bon nombre de travailleurs se plaignent de l’absence de « reconnaissance » et du « côté humain » de la part des employeurs, notamment cette année. Certaines sociétés n’ont même pas encore appliqué le salaire minimum de 200 000 ariary jusqu’ici. Les contrôles devraient s’accentuer pour y remédier.Budget en baisse

Bon nombre de familles ont dû réviser à la baisse leur budget quotidien depuis le début de ce mois de janvier, qu’elles considèrent comme une « période de soudure ». « Nous dépensons 10 000 ariary par jour pour les frais de transport, nourriture et goûter des enfants, et jusqu’à 15 000 ariary par jour le week-end. Mais ce n’est plus possible maintenant, avec nos moyens très restreints après les fêtes de fin d’année et du Nouvel an. Depuis lundi, nous sommes contraints de limiter notre budget à 6 000 ariary par jour et à 8 000 ariary par jour le week-end. Désormais, notre consommation de viande ne se fera qu’une fois dans la semaine, au lieu de 2 à 3 fois auparavant. Les fruits et légumes, actuellement abondants sur le marché, seront en compensation. Par contre, nous n’avons aucun autre choix pour les frais de transport et le goûter », témoigne Amina R., mère de famille résidant à Anosimasina Itaosy. Pour certains, seules les dépenses prioritaires seront acquittées cette semaine, dont le loyer. D’autres devraient attendre quelques jours, comme le règlement de la facture de la JIRAMA ou encore les frais de scolarité des enfants. Des parents sont disposés à négocier avec les responsables d’établissements afin d’ajourner le paiement d’écolage jusqu’au mi-janvier, le temps qu’ils prennent des avances sur salaire. D’un autre côté, certaines personnes envisagent de faire des emprunts auprès des particuliers ou des agences de microfinances, sans tenir compte des intérêts. Tout cela pour un seul objectif : survivre jusqu’à la fin du mois…Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Meurtre, escroquerie, abus de confiance - Ils courent, ils courent toujours !

Insaisissables ! Quatre personnes frappées d’avis de recherche depuis deux, cinq mois et douze mois courent toujours dans la nature et hument encore l’air libre. Ces recherchés ont défrayé la chronique policière et judiciaire malagasy, de ces derniers mois, en accomplissant des actes répréhensibles, meurtre et arnaque. En dépit des avis, les Forces de l’ordre n’arrivent pas à appréhender les fugitifs faisant ainsi naître le doute au sein de l’opinion et notamment de leurs victimes sur la volonté réelle de les mettre à l’ombre. Alain Zaheraly Rostand,  Eric Mario dit Rambo, Ramangasoavina Gérald et Jo Willy Rabe, telles sont les identités de ces  personnalités qui se sont versées dans des affaires lugubres. Les deux premiers, des Indopaskistanais, sont accusés de meurtre d’une jeune fille prénommée Tinah à Toliary en 2017. A l’issue de leur procès, ils étaient condamnés à une lourde peine de prison à vie à Tsiafahy.  Pourtant, les deux prisonniers ont dû être par la suite transférés dans un bled perdu situé dans le Sud profond, précisément à la prison de Vohitany, dans la Commune rurale d’Ejeda, d’où ils s’étaient évadés l’année dernière. Des témoins sur place affirment que le centre de détention se trouve dans une situation trop précaire, du moins du point de vue équipement et infrastructurel. Des riverains avancent que cette prison n’a ou  presque même pas de porte. Ce qui aurait dû  faciliter l’évasion des deux Indopakistanais. Depuis, nul n’est plus en mesure de savoir si les fugitifs, qui restent désespérément introuvables,  ont pu quitter clandestinement la Grande île, ou  au moins se terrer quelque part sur place. Le cas du fugitif Herilanja Gérald Ramangasoavina, est lui aussi probant. Le fuyard est recherché par le Bureau anti-corruption ou BIANCO et les Forces de l’ordre pour deux dossiers sales ayant trait à la  corruption et à l’escroquerie dont on l’incrimine. En effet, ce gérant  de la société Mada Terrain  a sur le dos 3600 plaintes de victimes pour son projet « Tany Gasy » auprès du BIANCO, de la Police économique et d’autres services de Police pour escroquerie. Il s’agit d’une opération qui consiste à vendre à des particuliers des terrains se situant dans la périphérie de la Capitale, tout en offrant une facilité de paiement. Or, les mois ont passé sans que les acquéreurs n’aient reçu ni le titre ni la moindre parcelle de terrain alors que les acheteurs ont déjà effectué leur paiement. Mais le fugitif est également poursuivi dans l’affaire « Villa Elisabeth ». Il s’agit de la propriété mise à la disposition de l’ancien Président feu Zafy Albert en sa qualité de Chef de l’Etat. Depuis 2017, le BIANCO a également demandé le concours des services de Police pour rechercher et procéder à l’arrestation du gérant de la société Mada Terrain Ramangasoavina Herilanja Gérald, figurant dans la liste des personnes soupçonnées pour la vente de la Villa Elisabeth.Enfin, Jo Willy Rabe, propriétaire de Sourc’in Voyage. Les Forces de l’ordre n’ont jamais réussi à l’attraper à la suite de multiples arnaques dont ses victimes se comptent par milliers. En effet, l’affaire Sourc’In voyage est l’une des plus grandes et plus récentes arnaques  signées Jo Willy Rabe au pays. Après avoir engrangé des sommes faramineuses de ses victimes à la suite d’offres alléchantes de soi-disant voyages organisés aux Etats-Unis, en Australie, à Dubaï, en Chine ou à Maurice, l’homme a disparu totalement du circuit…Exaspérées, ses victimes veulent intenter une action judiciaire contre le PDG de Sourc’in Voyage,  ou au moins cherchent à se faire rembourser. Ce qui n’est pas sans rappeler l’opération « bidon » « ordinateur pour tous » de JK Group ou encore « power balance » à l’époque, encore son autre signature.L’arrestation de ces quatre individus donnera sans doute de la crédibilité à nos vaillants policiers et gendarmes dont certains éléments sont accusés à tort par une frange de  l’opinion d’être de mèche avec ces voyous et connaissent l’endroit où ils se terrent. Une affirmation gratuite que nos Forces de l’ordre vont certainement démentir par des actions concrètes.La Rédaction

La Vérité0 partages

Lutte contre les feux de brousse - Quid de la mission du ministre de l’environnement à La Réunion ?

Silence radio. Le lobbying mené par Alexandre Georget, ministre de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) à La Réunion est resté sans suite. Pour rappel, les feux de brousse se sont gravement propagés l’année dernière, ayant même touché les aires protégées. Environ deux hectares sont partis en fumée à Ankarafantsika, sans parler du cas de Menabe Antimena. C’est dans ce contexte que le numéro 1 du ministère s’est déplacé dans cette île voisine, en novembre dernier, afin de chercher du renfort. En effet, La Réunion accueille chaque année un avion bombardier d’eau nommé « dash » pour une période de quatre mois. Ce type d’avion peut contenir jusqu’à dix tonnes d’eau. En cas de feux de brousse ou d’incendie, l’avion largue l’eau sur les feux. Il faut souligner que le « dash » a été utilisé durant l’incendie de la forêt amazonienne. Compte tenu de la capacité de cet avion bombardier d’eau, il pourrait éteindre d’un seul coup tous les points de feu dans le pays. Le hic se trouve plutôt au niveau financier. Madagascar n’a pas les moyens de payer 6 000 euros par heure de vol. Deux mois après, on attend encore la concertation entre le Gouvernement français et le Gouvernement malagasy pour que notre île bénéficie du « dash » à moindre coût.

La situation qui frappe en ce moment l’Australie conscientise la majorité des Malagasy dans les réseaux sociaux. Près de 5,5 millions d’hectares de terrain sont réduits en cendres, soit l’équivalent d’une zone plus vaste qu’un pays comme le Danemark ou le Pays-Bas. Le cas similaire pourrait se produire également à Madagascar, vu la pratique sans cesse des feux de brousse. « Madagascar tout entier partira en fumée si un tel cas se produit dans notre pays », se désole une dame dans les commentaires. Ceci pour dire que la gestion des feux reste encore problématique dans le pays.

En réalité, le MEDD n’a pas de solution concrète et rapide en cas de vague d’incendie dans la Grande île. Il se contente tout simplement de faire des campagnes sensibilisation alors que cette méthode n’est pas forcément efficace. De plus, 80 % des ménages malagasy utilisent encore du charbon de bois. Or, cette pratique provoque une déforestation rapide. Il en est de même pour les paysans qui pratiquent encore du « tavy » pour l’agriculture. La Rédaction

La Vérité0 partages

Cadavre démembré à Andavamamba - La femme mise en cause explique son geste

Comme elle l’a promis, la brigade criminelle d’Anosy s’est exprimée sur la motivation de la femme, principale suspecte dans le meurtre atroce de son compagnon, au cours d’une conférence de presse, hier. Notons que la victime était son amant alors que ce dernier est marié. Le malheureux et la concernée ont mené une vie commune pendant 8 ans, et que le couple a eu une fillette.

Un bref rappel des faits s’impose. Jeudi 2 janvier dernier, le taxi qu’a pris  cette femme avait été interceptée par la Police avec une horrible marchandise à son bord  à Andavamamba : les restes en putréfaction de son compagnon, dissimulés dans un sac et qui avait été placé dans la malle arrière.  L’information a révélé que le taximan, qui a constaté une anomalie sur l’état de la marchandise, et qui n’aurait plus supporté l’odeur putride et insupportable qui a émané du sac, a informé les curieux mais aussi la Police.  En un rien de temps, une foule de badauds a entouré le taxi  et la tentation chez les curieux d’appliquer la vindicte populaire à la passagère, était trop forte. Prise sur le fait, la dame en cause a tenté encore de trouver une échappatoire en avançant qu’il s’agissait des morceaux ou quartiers de viande invendus….Mais un constat par la Police a révélé la véritable nature de cet horrible bagage, qui suintait de partout, sans parler du sang, A n’en plus douter, c’était bel et bien des restes humains et qui avaient été de surcroît démembrés.Puis, il y eut l’arrestation de la femme. La poursuite de l’enquête a poussé celle-ci à révéler la motivation de son geste. Elle n’a pas caché que l’acte avait été prémédité. Dans ses aveux, elle a expliqué prendre cette suprême décision, et ce, avec ses complices dont son deuxième amant résidant à Alakamisy-Fenoarivo, afin d’éliminer la victime. Une exécution qui s’expliquerait par le fait que l’homme aurait souvent menacé de la tuer si elle le quitte pour aller se marier avec un autre ».  C’est  l’officier principal, le chef de la brigade criminelle qui  rapporte ici  la version  de l’accusée devant la presse. Retraçons maintenant le déroulement de l’assassinat proprement dit. A entendre parler le chef de la BC1, la victime a été éliminée de façon barbare. Vers 19h30 le 1er janvier 2020, ses trois présumés assassins, dont sa compagne, l’ont attendu de pied ferme à la maison à Andavamamba. Dès que l’homme a pointé son nez, l’un d’eux lui a  assené de violents coups faits avec un gourdin. Puis, un autre l’a vitriolé tandis qu’un troisième lui a administré de la formole. « Une fois la victime tuée, ils l’ont fait coucher sur un lit pour la démembrer, enfin envelopper ses restes dans du sachet en plastique, des couvertures, enfin ce sac, tout en étudiant les moyens afin de transporter clandestinement le cadavre à Alakamisy-Fenoarivo.D’où cette décision chez la femme de prendre un taxi. En effet, les tueurs ont envisagé d’incinérer la dépouille dans cette localité de l’ouest de la Capitale ». Notons qu’à ce dessein,  la Police a trouvé encore un bidon de 5 litres d’essence dans ce taxi.Maintenant, fin de cavale pour la principale suspecte. Comme elle, trois complices avaient été déférés au Parquet d’Anosy, hier. Tard dans la soirée d’hier, elle a été placée en détention provisoire  à Antanimora, ses deux complices le furent à la maison de force de Tsiafahy, enfin le chauffeur a été placé sous contrôle judiciaire. Un cinquième larron, celui qui avait attaqué la victime avec un gourdin, est encore recherché. Franck R.

La Vérité0 partages

Soit le bienvenu ?

Paraît-il, l’ancien Chef d’Etat Rajaonarimampianina Hery va regagner le pays. D’après les informations glanées et relayées par certaine presse, il semble que l’ex numéro un du pays ait l’intention de revenir et abandonner son séjour cossu et bien protégé à Paris et cela, pour se remettre en guerre, politiquement s’entend, afin de … récupérer ce qu’il a perdu, comprendre « fauteuil doré ».

Rajaonarimampianina Hery laissa entendre à travers son « discours de vœu à la Nation » qu’il reviendrait, le conditionnel est de rigueur, au pays et irait organiser une « concertation nationale » dans le but de voir en ensemble, dit-on, les voies et les moyens pour redresser le pays.Qu’il soit clair ! D’abord, Rajaonarimampianina Hery, redevenu simple citoyen, n’a plus les prérogatives de s’adresser officiellement par un « Discours à la Nation ». Seul le Chef d’Etat en exercice  peut officiellement et solennellement s’adresser à la Nation de cette manière. Il s’agit d’un simple exercice d’honnêteté intellectuelle. Que chacun se mette à sa place et n’empiète point dans l’espace des autres sinon ce serait une piètre ambition déplacée. Rajao peut bien s’adresser aux membres, du moins ce qui en reste, de son parti HVM, à la rigueur aux sympathisants et leur présenter à l’occasion les vœux du Nouvel An.

Ensuite, l’idée d’organiser une «  concertation nationale » ne cadre plus dans ses attributions. C’est trop élevé à son niveau de simple citoyen. C’est une initiative qui relève de la compétence des autorités compétentes. En revanche, en tant que chef de parti, éventuellement, Rajao pourrait convoquer en assise nationale des membres du parti et cela avec l’autorisation au préalable des autorités des localités choisies.

En tout cas, en tant que citoyen de plein droit, Rajaonarimampianina Hery a le droit de regagner le pays. Une éventualité qui coïncide au moment où la Justice s’apprête à tirer au clair sur les allégations de malversations dont ses proches collaborateurs sont formellement accusés et que chacun doit rendre compte de ses responsabilités voire ses bévues et payer, s’il le  faut, de ses égarements. La présence de Rajao au pays pourrait bien contribuer à la recherche de la vérité et aider la Justice à juger équitablement. Au cas où l’ancien Chef d’Etat Rajaonarimampianina Hery devra rendre compte, lui aussi, devant la Justice de ses actes, il le fera. Personne n’est au-dessus de la loi ! Bref, son retour pourrait être d’une utilité aux autorités judiciaires.Le contexte national qui prévaut présentement coïncide concrètement avec la phase de décollage sinon d’envol. Toutes les conditions pour une telle opportunité sont maintenant réunies. Il s’agit bien entendu d’une étape délicate dont l’avenir des 25 millions de malagasy en dépend. Le moment ne prête plus à des actes de déstabilisation quelle que soit la nature. Toute conspiration visant à saper l’intérêt supérieur de la Nation et prendre en otage l’avenir du pays ne sera plus tolérée.

Tout compte fait, au cas où Rajao, l’ancien Chef d’Etat, compte bien prêter main-forte dans tous les efforts de reconstruction du pays qu’il avait, lui-même et son régime, détruit en grande partie, alors qu’il soit le bienvenu. En revanche, si l’hypothétique retour va compliquer une situation déjà difficile, qu’il reste là où il est.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

CAF Awards 2019 - Madagascar à l’écoute d’Hurghada

Les choses se sont accélérées à l’Hôtel Citadelle Albatros Sahl Hasheesh où se tiendra la cérémonie 2019 des CAF Awards, à la station balnéaire d’Hurghada, en Egypte. La traditionnelle grand-messe de récompenses des meilleurs acteurs africains de l’année s’annonce grandiose en Egypte, ce mardi à 17h GMT.Nicolas Dupuis, entraîneur national et les Barea de Madagascar sont parmi les finalistes des nominés  pour le titre de meilleur entraîneur africain et celui de meilleure équipe nationale à cet évènement. A Madagascar et partout dans le monde, les joueurs et amateurs de football seront à l’écoute et les yeux rivés vers la ville égyptienne.

Une grande première pour l’histoire du football malagasy. Aucune personnalité du monde du ballon rond de la Grande île n’a encore été retenue finaliste.  Toutefois, Carolus Andriamahitsinoro a déjà été nominé deux fois et Faneva Ima une fois. L’année dernière, l’équipe nationale a été nominée mais pas n’a pas été parmi les finalistes.

Le prix du meilleur entraîneur sera décerné soit à Nicolas Dupuis, Aliou Cissé ou à l’Algérien Djamel Belmadi entraîneur du Zamalek, sélectionneur national d’Algérie ou au Tunisien Moïne Chaâbani, entraîneur de l’Espérance de Tunis.

Les Barea de Madagascar sont en lice pour « l’équipe africaine de l’année avec l’Algérie, vainqueur de la CAN 2019, et le Sénégal malheureux finaliste de cette édition. L’équipe nationale malagasy a une chance de gagner ce titre après sa prestation et ce, arrivée en quart de finale pour une première participation à la CAN. Après la deuxième journée des éliminatoire pour la CAN 2021, Madagascar était la seule équipe ayant réussi à gagner un match avec 5 buts d’écart parmi toutes celles en lice. Gagner ces deux titres dans lesquels le pays est en lice n’est pas se faire illusion, à entendre les observateurs.Elias Fanomezantsoa

Midi Madagasikara0 partages

Le pire est peut être à venir

Est-on à la veille d’une troisième guerre mondiale ? La question, même si elle n’est pas posée explicitement, par tous les commentateurs commence à provoquer un début de panique dans l’opinion publique. En ce début de l’année 2020, le regain de tension provoqué par l’élimination du général Soleimani chef de la force Quds des Gardiens de la Révolution laisse penser qu’une confrontation entre l’Iran et les Etats-Unis est possible. La décision prise par Donald Trump lui-même semble dictée par une envie de provoquer les Iraniens et elle va certainement mettre en branle un cycle de représailles dont on ne peut pas prévoir l’enchaînement.

Le pire est peut être à venir

Cette région du Moyen-Orient qui est considérée comme particulièrement instable peut aujourd’hui s’embraser. La relative accalmie que l’on pouvait constater ces derniers mois ne va plus être qu’un lointain souvenir. Les incidents qui ont eu lieu dans le golfe entre les Américains et les Iraniens ont été minimisés. Les attaques terroristes des champs pétroliers d’Arabie Saoudite ont provoqué un regain de tension qui a cependant été contenu. Le président américain n’a pas cessé de hausser le ton vis-à-vis de l’Iran, mais il est toujours resté prudent sur le plan militaire. Il a même rapatrié des soldats américains du sol irakien. Cette attaque de drones sur le convoi du général iranien est un revirement total. Et les observateurs prennent acte de la décision de ce président qui échappe aux règles habituelles de la diplomatie. Il n’a jamais caché son hostilité envers le régime iranien et il n’a plus l’intention de le ménager. Ses électeurs l’applaudissent et sont prêts à lui renouveler leur confiancei. Mais la géopolitique au Moyen-Orient est totalement bouleversée. Le risque d’escalade se précise. Les propos des Iraniens sont belliqueux et ils répondent aux menaces à peine voilées de Donald Trump qui dit que des actions militaires sont prêtes. La communauté internationale retient son souffle. Les simples citoyens commencent à craindre le pire.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Bevalala : Zandary nentina nitsoaka raha tsy izany matin’ny olona

Omaly manodidina ny tamin’ny 11 ora sy sasany no nisy ny herisetra nataon’ity mpitandro ny filaminana ity tamin’ny olona iray. Fikasihan-tànana izay nitarika ny fahafatesan’ilay olona, teo an-toerana ihany. Tezitra tamin’izany ny fokonolona ary nanomboka niakatra ny feo. Tonga hatramin’ny fanaovana fitsaram-bahoaka ny fikasana ary efa saika ho ratsy tanteraka ny toe-javatra  niseho. Tonga haingana ny zandary naka ilay olony teo ary nentina niala  malaky teo an-toerana mba hialana amin’izay fitsaram-bahoaka izay. Raha araka ny fanazavana azo voalohany, dia niditra an-tsehatra teo amin’ny adin’ny mpifankatia ity zandary ity. Izany dia teo anoloan’ny toeram-panaovana hazakaza-tsoavaly no niseho, ilay zandary rahateo no miandraikitra ny fiambenana ny toerana. Tsy fantatra mazava izay tena zava-niseho ary mbola homarihan’ny fanadihadiana izay efa mandeha rahateo. Ny fantatra, dia ny fisian’ny fikasihan-tànana ary tany amin’ny faritra saro-pady no niantefa ka nitarika ilay fahafatesana. Fanindroany no nisy zandary nahafaty olona tao anatin’ny herinandro iray. Ny voalohany dia ilay iray nahafaty olona tamin’ny basy tao anaty “bar” noho ny hasarotam-piaro. Na tsy mitovy loatra kosa aza ny fisehoan’ny tranga, ity tany Bevalala ity dia nitarika fahafatesan’olona koa.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Jeyd Latifah : Une prestation sublime au No Comment Bar

Chaque live est une prouesse pour Jeyd Latifah.

Jeyd Latifah a offert son premier showcase de l’année samedi dernier au No Comment Bar Antsahavola à 21 heures. Plus de 20 chansons ont été interprétées par la chanteuse de 21 ans. Reggea, rap, Dance Hall, tout était dans le répertoire.

Les générations 1990 et 2000 ont été dans leurs éléments le soir du 04 janvier. Jeyd Latifah a bien commencé l’année 2020. Hormis les morceaux qui figurent dans son mini-album, Latifah a également chanté à sa manière See you again de Conkarah, redemption de Bob Marley, Man Down de Rihanna. Le public chavirait de bonheur en écoutant sa voix. Escortée par des musiciens talentueux comme Njaka (Bassiste) , Baffana (Soliste) , Jimmy(Claviériste) , Mihaja (Batteur), la jeune femme chantait aisément sur les planches de No Comment Bar.

Jeyd Latifah est une nouvelle génération bercée par les chansons des années 1990. Née à Mahanjanga, c’est à Fianarantsoa que la jeune femme puise son inspiration.

Rap-Ragga-Reggae, les 3 R de Latifah. Après ses études primaires dans la capitale de Sakalava de Boeny, Patricia Nirina Herizo Randriamaniraka et ses parents déménagent à Fianarantsoa. Elle poursuit ses études dans la capitale Betsileo. Née d’une famille disciplinée, l’étude passe avant tout pour Nirina Herizo Randriamaniraka. Ainsi, elle décroche sans difficulté avec mention bien son bac. Passionnée par les poèmes d’Arthur Rimbeau, elle décide de continuer ses études en langue française. En parallèle, elle suit des cours d’anglais. À part étudier, Jeyd Latifah aime chanter. Bercée par le rap d’IAM et NTM depuis ses 13 ans, elle adhère dans un groupe appelé 303 Vibe à Ambalavao Fianarantsoa. Ensuite, elle s’est intégrée dans le collectif MTM ( Mainty Molaly). « C’est dans la capitale Betsileo que je puise mon inspiration », a-t-elle témoigné.

En 2017, après avoir fait du rap, elle décide de changer son style. Désormais, elle est devenue une reggaewoman. Elle sort des singles comme Dancing All. En même temps, elle réalise un featuring avec des jeunes artistes comme Ali Fayaz, Kobane. Le 28 août 2017, elle collabore avec Nadz et sort un titre So Jah et Tantara Sisa. Avec toutes ces collaborations, elle est rapidement repérée par des organisateurs évènementiels. Pendant un, Jeyd Latifa ne pose pas sa valise. Elle a participé à des différentes festivités notamment Fianara reggae festival et Nosy-Be reggea festival. La jeune demoiselle a également partagé la scène avec des artistes de ragga comme Basta Lion, Rootsikalo, Molhey Killer, Mafonja, Mad Max. Elle a également accompagné Rolf lors de son concert en 2018. Depuis 2017, elle enchaîne plus 10 concerts en une année. Infatigable, elle donne le maximum à son public.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Jirama : Miaka-pofona Analamihitsy sy ny manodidina

Nanomboka tamin’ny asabotsy tokony ho tamin’ny roa ora antoandro no tapaka ny herinaratra. Omaly hatramin’ny fotoana nanoratana ity lahatsoratra ity dia mbola tsy niverina izany. Analamahitsy tanàna, Analamahitsy cité, Amboditsiry no tena niharan’izany mivantana. Nilaza koa ny mponina tany Alarobia sy ny manodidina ary Ambohitrarahaba sy Sab-Nam, fa tsy nisy herinaratra tamin’ny fotoana mitovy. Izany rehetra izany, dia ankoatry ny tanàna hafa izay tsy voatonona fa kosa re fa tapaka koa ny jiro. « Tsy rariny raha andro iray no tsy misy herinaratra. Mijaly izahay mpanao asa tànana ary hita mivantana amin’ny fidiram-bolanay izany » raha ny fanazavan’ny mpanao volo iray eo an-toerana. Mila jerena akaiky ny fandrindrana ny herinaratra.

T.M

Midi Madagasikara0 partages

Football – Coupe de France : La Saint-Pierroise de Bapasy, Mamy Gervais et Dabo en 16e de finale

L’expérience de Bapasy a servi les intérêts de Saint-Pierre.

C’est la fête à la Réunion après la qualification autant le dire historique de la JS Saint-Pierroise pour les 16e de finale de la Coupe de France. L’équipe de Bapasy, Mamy Gervais et Ibrahima Dabo a battu les Chamois Niortais qui jouent en Ligue 2. Autant le dire que l’écart est bien trop grand puisque la Saint-Pierroise est en division honneur, c’est-à-dire à trois étages en dessous.

Historique, la victoire par 2 buts à 1 de la Saint-Pierroise de samedi à Niort l’est. Mais ce fait d’armes concerne aussi les Malgaches avec la présence de trois Barea dans le lot, en l’occurrence Mamy Gervais Randrianarisoa, Bapasy ou de son vrai nom Pascal Razakanantenaina, ainsi que le portier Ibrahima Dabo.

Bapasy au milieu. Un exploit pour l’équipe réunionnaise mais une confirmation pour les trois Malgaches puisque, Bapasy a même failli porter le coup de grâce vers la fin de la partie si son puissant tir n’a pas trouvé le montant des buts niortais.

Un indice non négligeable pour Nicolas Dupuis, Bapasy est aussi à l’aise en tant que milieu récupérateur, et il peut réellement servir en cas de défaillance des trois titulaires en l’occurrence Ibrahim Amada, Marco Ilaimaharitra et le capitaine Abel Randrianantenaina.

Pareil pour le gardien Dabo auteur de plusieurs arrêts déterminants, et qui prouve par la même occasion qu’il a lui aussi sa place même en tant que doublure de Melvin Adrien.

Une remarque qui s’applique aussi à Mamy Garvais Randrianarisoa, intraitable tout au long du match malgré son but contre son propre camp à la 63e mn. Son éventuelle association avec Jeremy Morel fait déjà saliver les connaisseurs.

La légende Dafreville. Pour revenir au match, il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les Réunionnais s’activer et se montrer dominateurs. Gérard Hubert a trouvé la faille pour permettre à la Saint-Pierroise de mener au score (59) mais les Niortais revenaient très vite avec cet auto-but de Mamy Gervais.

Mais venant de nulle part, Rayan Ponti offrit la victoire aux siens en marquant de l’extérieur du pied sur lequel, le portier adversaire ne pouvait faire grand-chose.

Il a donc fallu conserver ce score pour les Réunionnais incluant les journalistes qui ont fait le déplacement au cours d’une fin de partie très intense.

Après les arrêts de jeu de 4mn, ce fut l’explosion de joie dans le camp de la Saint-Pierroise et ses supporters avec l’inévitable clapping initié par nos trois Malgaches.

A l’heure du bilan, l’entraîneur Saint-Pierrois et néanmoins, une légende du football réunionnais, Christian Dafreville laisse exploser sa joie et parle même de son envie d’avoir l’OM pour les 16e.

Décidément…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Route des œufs : Travaux de construction et réhabilitation lancés cette année 

Les grands travaux de construction et de réhabilitation de la route des œufs seront lancés cette année.

Les infrastructures routières incitent la production, grâce à la facilitation de l’accès aux marchés. Ce n’est pas parce qu’on parle d’œufs, qu’il devrait y avoir de nids de poule sur les routes, selon les habitants de la Commune de Mahitsy. En effet, cette commune est réputée pour la production d’œufs destinés à être vendus dans la ville d’Antananarivo et également dans les autres régions de Madagascar. C’est la raison pour laquelle, des routes d’un total de 20Km seront construites pour les producteurs. Une grande route de 10Km reliera le Fokontany Bejofo à la RN4 et 10Km de routes de raccordement aux Fokontany environnants seront également en construction, selon le Ministère de l’Aménagement, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP). A noter que des démarches liées au projet ont déjà été menées en 2019, à l’exemple des consultations de la communauté locale, de la campagne d’information, etc. D’après les informations, les travaux démarreront cette année et devraient durer trois années. La semaine dernière, des représentants du MAHTP ont fait une rencontre avec les propriétaires de terrains qui pourraient être touchés par les nouvelles infrastructures routières. Selon les explications, ces personnes seront dédommagées, comme prévu par la loi en vigueur.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Chute de 40 poteaux et 3 pylônes : 20.000 ménages de Tanà, privés d’électricité lors du weekend

Les vols de pièces au niveau des pylônes sont l’une des principales causes de l’effondrement de ces infrastructures, selon le DG de la Jirama, Vonjy Andriamanga.

Plusieurs poteaux et pylônes haute tension de la Jirama se sont effondrés, suite aux vents violents de samedi dernier. De nombreux quartiers de la Capitale ont été victimes de coupure d’électricité, ce qui a suscité des mécontentements chez les usagers.

Le cercle vicieux de la pauvreté laisse encore de grandes marques au niveau des infrastructures publiques. Samedi dernier, l’équipe de la Jirama, conduite par le DG Vonjy Andriamanga, a effectué une descente sur terrain, pour constater de visu les dégâts des vents violents qui ont frappés les infrastructures de transport d’énergie électrique. De nombreux poteaux de la Jirama ainsi qu’un pylône du réseau haute tension de 138.000V à Behitsy, du côté d’Ambohimanambola, sont tombés. D’autres pylônes ont également été touchés du côté d’Alasora. D’après les techniciens, le pylône de Behitsy aurait pu résister à ces vents, s’il était intact au départ. « Nous avons constaté qu’il y avait des pièces manquantes sur ce pylône. On les a volé, tout simplement parce que c’est du métal », a affirmé le DG de la Jirama. En effet, ce n’est pas un cas nouveau. Cela fait des années que les pièces sur les infrastructures publiques sont volées, si l’on ne cite que celles des ponts sur les routes nationales ; et les conséquences sont souvent dramatiques.  Pour cette fois, cela a causé la chute du pylône de la Jirama et a généré des coupures d’alimentation électriques dans plusieurs quartiers d’Antananarivo.

Désagréments. Les usagers victimes de coupure d’électricité n’ont pas manqué d’exprimer leurs mécontentements. Des plus petites aux grandes entreprises ont évoqué des préjudices causées par la coupure, si l’on ne cite que l’arrêt des machines, l’interruption de la chaîne de froid pour les commerçants qui stockent des produits frais, etc. Même les stations-service ont été obligées d’utiliser des groupes électrogènes et ne pouvait utiliser simultanément que deux pompes… Du côté de la Jirama, les techniciens ont travaillé jour et nuit pour remettre l’électricité au plus vite, selon les propos du DG Vonjy Andriamanga. Pour sa part, le DG Adjoint Dr Albert Ravelojaona a indiqué que des mesures provisoires sont appliquées pour accélérer le retour à la normale de l’approvisionnement en électricité. « Il s’agit d’une urgence. Nous avons mis en place des poteaux en bois et d’autres en bétons. Pour le pylône, il y a une structure provisoire béton mis en place, et c’est après le retour de l’électricité chez les usagers que nous allons rétablir les infrastructures petit à petit. Cette décision a été prise car les travaux peuvent prendre du temps, alors que les usagers ont besoin d’électricité le plus vite possible », a-t-il indiqué. A noter que 20.000 ménages ont été touchés par la coupure d’électricité, dans les zones est, nord, ouest et nord-ouest de la ville d’Antananarivo. Par ailleurs, deux autres pylônes du réseau haute tension de 63.000V sur l’axe reliant Alasora et Antsirabe, se sont également effondrés. 40 poteaux en bois sont également touchés par les vents violents du weekend dernier, une période très agitée pour l’équipe de la Jirama.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Enseignement : Rentrée des classes ce jour

Après deux semaines de vacances de Noël, les élèves retrouvent leurs enseignants ce jour. Le premier trimestre qui est en quelques sortes une mise en bouche est désormais terminé, il est temps pour les enfants d’entrer dans le vif du sujet.

Cette deuxième période est le moment de rectifier le tir pour ceux qui n’ont pas obtenu la moyenne pendant la première mais également l’occasion d’approfondir un peu plus les leçons. Certains enfants ont même continué à étudier pendant les vacances en prenant des cours de français pour certains, des cours portés sur les matières scientifiques pour d’autres. Ces enfants plongeront donc entièrement dans les études jusqu’au prochain arrêt les 26, 27 et 28 février 2020, dates de la célébration de la journée des écoles.

Difficulté en français. Après constat des résultats du premier trimestre, quelques enseignants de français nous ont dit que les enfants d’aujourd’hui rencontrent toujours des difficultés en français. « Le manque de vocabulaire est un réel problème pour les élèves du secondaire » d’après Miadanaly, enseignante dans une école privée de la capitale. Et pourtant, ces enfants se sont déjà familiarisés à Internet et aux réseaux sociaux où la langue utilisée est le français. Toutefois, même si quelques parents font l’effort d’envoyer leurs enfants dans les bibliothèques, une grande partie ne s’intéresse pas du tout aux livres, ils préfèrent jouer à des jeux vidéo sur les ordinateurs de ces salles. Malgré cela, les ministères responsables ne cessent de faire la promotion de la lecture via différents projets pour ne citer que Andao Hamaky Boky an-tsekoly du ministère de la culture ou encore la mise en place de la bibliothèque mobile.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Faty tao Tritriva : Nisy namono hoy ny fianakaviany

Nivoaka tamin’ny fahanginany  ny fianakavian’ny maty, taorian’ny fahafatesan’ilay lehilahy hita tao Tritriva, ny datin’ny 29 Desambra 2019 lasa teo. Nanambara ny fianakaviana niaraka tamin’ny fikambanan’ny Teraka Anjanapara Miray na TAM,  fa maty nisy namono io havany io fa tsy maty noho ny famoizam-po araka ny vaovao naely. Araka ny fanambarana, dia ny Talata  24 Desambra 2019 tamin’ny 4 ora sy 30 minitra no nisy naka tao an-tranony io lehilahy io, ary nilaza ireto naka azy fa hamonjy sasakalina ao amin’ny FLM Imanja. Voamarina fa tao am-piangonana tokoa ity lehilay ity  tamin’io fotoana io, saingy tsy hita popoka intsony taorian’izay. Tsy nitsahatra nikaroka azy ny fianakaviany nanomboka teo. Ny Alahady 29 Desambra naharay antso ny fianakaviana, fa misy razana mitsingevana tao Tritriva. Tonga tao Tritriva ireto farany nijery ny razana, akory ny hatairana fa ilay havany tokoa io hita tao io. Taorian’ny fizahana no nahafantarana fa feno ratra ny vatany, mivonto ny lohany ary niala tsy nisy ny nifiny ambony, ankoatra nahitana diana vono ny farahatony. Midika ireo ratra rehetra ireo, fa  maty nisy namono ity lehilahy ity. Ankoatra izay hoy ny renin’ny maty dia nifamadika ny akanjo nanaovany tamin’ny nahitana ny razana, fa tsy toy ny nanaovany nivoaka ny trano. Olon’ny fiarahamonina io maty io, hoy ny fanambarana notarihan’ny filohan’ny TAM Atoa Rafanomezantsoa Bien Aimé ary isan’ny modely teo an-tanàna. Araka ny fanambarana hatrany, dia hitondra ny raharaha eo anivon’ny fitsarana ny TAM sy ny fianakavian’ny maty ary hanokatra fanadihadiana hikarohana ireo nahavanon-doza.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Primes de fin d’année : Un problème d’effectif soulevé par le MEN

Une faveur qui s’est transformé en polémique.  Les critiques sont nombreuses sur les réseaux sociaux, quant à la prime de fin d’année de 65.000Ar accordée par le président Andry Rajoelina aux fonctionnaires. En effet, certains bénéficiaires rattachés au Ministère de l’Education Nationale (MEN), affirment n’avoir reçu que 19.000Ariary pour certains. Questionné sur le sujet, le ministère a avancé un problème d’effectif, qui a toujours subsisté au niveau de l’éducation nationale et qui reste un des problèmes à résoudre actuellement. « Le MEN compte environ 37.000 fonctionnaires. C’est sur cette base que le calcul a été fait, pour l’attribution des primes de fin d’année. Cependant, il faut savoir que ce département ministériel compte plus de 180.000 employés, au niveau national. On peut dire que c’est le plus grand ministère, en termes d’effectif du personnel. Ce chiffre est si important lorsque l’on inclue également les maîtres FRAM, les enseignants vacataires au niveau de l’enseignement technique. Toutes ces personnes travaillent quotidiennement pour l’éducation nationale. On ne peut les écarter, surtout aujourd’hui où le droit de chacun mérite une grande importance », a informé les représentants du ministre Volahaingo Marie Thérèse.

Satisfaction. Pour le MEN, il vaut mieux partager ce dont on dispose, plutôt que de passer une bonne fête dans l’égoïsme. « C’est dans cette optique que les employés du ministère ont exprimé leur satisfaction au geste du président Andry Rajoelina, dans l’octroi de ces primes de fin d’année. C’est quelque chose de nouveau qui est très encourageant. Auparavant, tous les avantages étaient concentrés au niveau du ministère. Actuellement, nous mettons tout le monde sur le même pied d’égalité. Les Directions régionales (DRENETP) et les CISCO se sont chargés d’organiser l’attribution des primes aux bénéficiaires dans les diverses régions du pays », ont indiqué les représentants du ministère. Malgré cette optique positive des employés du MEN, les critiques étaient nombreuses sur les réseaux sociaux. La polémique de samedi dernier a même découragé les autres départements ministériels qui ont des contraintes similaires.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Prévision météo pour Mahajanga : Diminution des précipiations ce jour

Suite à l’inondation qui a touché plusieurs quartiers de Mahajanga la semaine dernière en raison des pluies continues ; les prévisions du service  de la météorologie ont annoncé une baisse des précipitations dans cette zone à partir d’aujourd’hui. 

La masse nuageuse localisée dans la région de Boeny va se déplacer lentement vers l’Est d’après les prévisionnistes du service de la météorologie. Toutefois, il a encore plu hier à Mahajanga et ses alentours. L’ouest de l’île ne peut donc espérer un temps sec et ensoleillé qu’à partir d’aujourd’hui, lundi 06 janvier. Actuellement, les différents quartiers de la grande ville sont encore sous les eaux même si les habitants ont déjà été évacués dans différents centres d’hébergement. Puis, il convient aussi de mentionner que les sapeurs-pompiers de la ville de Mahajanga a reçu un véhicule de secours de la part des sapeurs pompiers d’Hochfelden en Alsace. Ce don va permettre de faire face à l’inondation et d’assister le millier de sinistrés enregistrés actuellement.

Saison des pluies. Le pays se trouve en ce moment dans la saison des pluies. La pluie et l’orage seront donc au rendez-vous à Antananarivo pour ce jour et le reste de la semaine. La population des bas quartiers de la capitale se préparent d’ores et déjà avec leur système D (débrouille) pour faire face aux montées d’eau. De son côté, la BNGRC (Bureau national de gestion des risques et catastrophes) a déjà procédé au marquage avec des drapeaux rouges des pierres d’Ampamarinana qui pourraient s’écrouler à cause de la pluie.

Pour ce qui est du temps dans la partie sud de la Grande Île ; le temps a été marqué par un vent fort sur la côte sud-ouest durant la journée du dimanche. Mais en général, une grande partie des communes du sud vivront un temps sec en dehors de Vatovavy Fitovinany où on observera des averses pendant la soirée.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Marché interbancaire des devises : Dépréciation de l’ariary en début d’année

Sur le  marché interbancaire des devises, l’ariary débute l’année avec une certaine dépréciation.   Par rapport à l’euro et sur la période comprise entre début décembre et début janvier  la monnaie malgache  est passée de 4000 ariary à 4058 ariary, soit une perte de 58 points en un mois.  Quant au dollar, sa parité est passée de 3614 ariary en début décembre à 3636,95 ariary hier, soit une perte de 22,95 points en un mois.  Cette évolution confirme la tendance générale de l’année 2019, où l’ariary a donc connu une dépréciation.   Au courant de   l’année,  l’euro a même   dépassé la barre des 4100 ariary. Mais un léger mieux est attendu dans  les mois qui viennent avec la rentrée des recettes en  devises, issues des produits d’exportation des produits classiques comme la  vanille et le litchi.  Quant aux recettes sur les produits miniers les  difficultés rencontrées par les grandes entreprises minières risquent de les compromettre.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Tournoi de Noël à Fianarantsoa : EBF rafle tout

La joie des vétérans dames de l’EBF en recevant le trophée.

Le tournoi de Noël de basket-ball à Fianarantsoa a permis à l’EBF de montrer samedi, toute l’étendue de son talent en raflant les trois catégories au menu.

D’abord chez les moins de 12 ans garçons où l’EBF a battu BC Fivoarana par 42 à 32.

Ensuite chez les moins de 14 ans où la victoire est plus nette face au même club du Fivoarana.

Chez les vétérans Dames, l’EBF s’est imposé devant la Police par 77 à 65.

Clément RABARY

 

Midi Madagasikara0 partages

Antalaha : Axel Tony en communion avec ses fans

Axel Tony accueilli par la chanteuse malgache Tence Mena hier.

La ville d’Antalaha était animée hier malgré le temps nuageux. Le chanteur international Axel Tony a été accueilli en fanfare ! Un moment que tout le monde attendait avec impatience. L’organisateur Christophe a fait un exploit dans sa ville.

Après les Comores, Mayotte, La Réunion, c’est Madagascar qui accueille le chanteur international Axel Tony. Il atterrit sur le sol malgache vendredi. Après un jour de repos, il débarque à Antalaha pour livrer un concert au stade municipal d’Antalaha. Un carnaval a été organisé pour l’accueillir. Ensuite, dans l’après-midi, après les prestations de Basta Lion, Waza Gyal, Tence Mena, Joudas, Axel monte sur scène devant des milliers de spectateurs. « Avec toi » et « Ma reine » ont été chantées par le jeune homme. Il était très ému en voyant ses fans malgaches chanter avec lui. D’après l’organisateur de l’évènement, Christophe, « Madagascar est le deuxième pays qu’Axel a visité cette année». Après, la Grande Ile, le chanteur continuera son périple musical « ma reine Tour 2020 ». Ma reine est une chanson sortie en 2012 en featuring avec le Guadeloupéen Admiral T.

Un son métissé. Axel Tony est né à Colombes en 1984, d’un père camerounais Tonye Jackson et d’une mère martiniquaise et vietnamienne, Tony est un chanteur connu dans les pays francophones. Il grandit en région parisienne, bercé par les rythmes africains de son père et la musique créole de sa mère. Comme tous les jeunes de son âge, il écoute également de la soul music et du RB. Après quelques années, il devient choriste de Corneille, Amel Bent, Chimène Badi, Yannick Noah et Christophe Willem. Axel Tony accompagne Diam’s sur sa tournée « Dans ma bulle » en tant que choriste en 2006. Puis deux ans après, il accompagne le rappeur engagé Kery James, avec qui il participe au concert Urban Peace au Stade de France devant plus de 50.000 personnes. Sa carrière musicale a débuté en 2012. Il sort un titre qui a fait le tour du monde en Featuring avec le rappeur Tunisiano. Ensuite, il sort en 2013 l’album « Je te ressemble ». Dès lors, il voit sa popularité monter en flèche. En 2010, Axel Tony s’ouvre à d’autres sonorités comme le zouk love, le zumba. Alors en 2013, il est recomposé. Le chanteur est nommé « le meilleur artiste tropical de l’année » par Trace Urban Music Awards.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Tagnamaro pour Mahajanga : Se liguer pour nettoyer les canalisations

Se liguer pour agir ensemble est presque devenu automatique à Madagascar depuis le lancement du concept Tagnamaro. Face à l’inondation qui a touché Mahajanga, l’armée, la gendarmerie, la police nationale, les sapeurs-pompiers, la croix rouge et les scouts se sont donné la main samedi pour nettoyer de fond en comble les canalisations de cette grande ville. Pour la journée du samedi, les actions ont été menées dans la ville de Tsaramandroso et cela va se poursuivre vers les autres quartiers. L’assainissement des canaux d’évacuation d’eau est particulièrement important puisque sales, ils sont à l’origine des montées d’eau en été. Et quand on repense à ce qui s’est passé lors du passage du dernier cyclone à Mahajanga, on peut se rendre compte que les habitants de la ville sont enclins à l’entraide.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Meeting of Minds : 5 challenges des banques mis en avant par le Groupe MCB 

Les cyberattaques et autres fraudes informatiques, le plus gros challenge des banques africaines, selon Pierre-Guy Noël, Chief Executive du Groupe MCB.

Le Groupe MCB a publié son raport sur la session spéciale Meeting of Minds, qui a réuni des CEO et des représentants principaux de banques africaines, cumulant plus de 1000 années d’expériences. Le rapport indique cinq challenges principaux auxquels sont confrontés les banques et institutions financières africaines. Pour le CEO du Groupe MCB, Pierre-Guy Noël, qui signe l’éditorial du rapport, les retombées de celui-ci, de même que l’identification des avenues de collaboration et de partenariat entre les banques africaines, permettront un développement harmonisé et collaboratif, tout en s’attaquant de façon plus efficace aux problématiques identifiées. En effet, durant le Meeting of Minds, plus de 39 challenges ont été identifiés dans les cinq thématiques fixés par les organisateurs. Ces challenges ont été ciblés, dans un consensus particulier, compte tenu de la diversité des marchés africains et du niveau de maturité du comportement-client. Selon le rapport du Groupe MCB, 5 challenges sont les plus préoccupants. « Il s’agit du manque d’expertise technique, relativement face aux risques accrus en matière de cyber sécurité ; des problèmes de KYC (Know Your Customer) qui impactent sur l’inclusion financière ; de la gestion, la rétention et le développement des talents ; des lacunes dans la gestion de la relation-client ; et de l’expertise en technologie informatique, la digitalisation et dans les programmes de transformation », a noté le rapport.

Outil. Selon le Groupe MCB il faut incorporer les valeurs du développement durable dans l’ADN des banques et institutions financières africaines est un gros challenge à être relevé rapidement. Selon son représentant, les différents challenges indiqués dans le rapport du Meeting of Minds devrait aider à orienter le développement du secteur financier dans ce sens. « La discussion autour de ces thématiques ciblées a été caractérisée par un consensus général parmi les délégués et a permis d’identifier plus facilement les secteurs dans lesquels les banques africaines font face à des problèmes. Cependant, les retombées de ce rapport devraient rassurer les institutions bancaires relativement aux challenges auxquels ils sont confrontés, car les conclusions permettent de mieux prioriser les stratégies pour le futur et promouvoir la collaboration pour mieux endiguer ces difficultés », a soutenu Pierre-Guy Noël. Bref, de grands efforts sont attendus des institutions financières, pour le développement durable du secteur, et pour favoriser l’inclusion financière qui reste encore très faible dans les pays comme Madagascar.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : Le pentathlon moderne débarque à Madagascar

Les 17 stagiaires de l’expert Casse Simon posent pour une photo souvenir.

Maintenant c’est officiel. Après un premier contact avec la fédération internationale, Madagascar a enfin sa fédération de pentathlon moderne pour vulgariser cette nouvelle discipline avec les moyens du bord. C’est-à-dire pas grand-chose mais l’essentiel est là. La volonté aussi.

C’est une épreuve sportive constituée de cinq disciplines d’où le nom de pentathlon. Ces épreuves sont l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet et la course à pieds.

La course à pieds et le tir sont combinés sous le nom de « laser run » sur une distance de 3.200 m avec quatre arrêts au stand de tir, tandis que la natation se dispute sur une distance 200m en nage libre.

L’escrime se dispute à l’épée avec un assaut d’une minute sur une seule touche.

L’équitation est une course de 400m à 450m sur 12 obstacles avec des chevaux fournis par l’organisateur mais tirés au sort au dernier moment.

Bref, une nouvelle discipline qui nécessite de gros efforts à tel point qu’elle nécessite une bonne préparation.

C’est ce qui a motivé la Fédération internationale à envoyer son expert, Casse Simon, qui a organisé un stage à l’Académie Nationale des Sports du 5 au 15 décembre. 8 des 17 stagiaires ont eu le certificat d’entraîneur de 1er degré et se mettent au service des trois ligues actuelles notamment celle d’Analamanga, d’Itasy et du Vakinankaratra.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Tournoi Fihavanana à Analanjirofo : L’ASCUT revient au premier plan

Comme un sphinx qui renaît de ses cendres, les Tamataviens de l’ASCUT sont revenus pour nous rappeler à leurs bons souvenirs. C’était durant le week-end lors de l’Open d’Analanjirofo. Une véritable démonstration de force puisque l’équipe rafle tout notamment la victoire contre 2BC mais aussi le titre de MVP qui est allé aux mains d’Olivier. Comme si cela ne suffisait pas, Danivelo avec ses 113 points s’empare du trophée de meilleur marqueur de la compétition.

A domicile, 2BC a dû se contenter de la victoire chez les garçons de moins de 18 ans en raflant dans la même foulée le titre de MVP par Tahiry Bolo mais aussi celui de meilleur marqueur par Faniry Stéphane avec 123 points.

2BC a également eu la victoire finale à l’Open Dames avec la meilleure marqueuse Fanjanirina et ses 82 points. Quant au titre du MVP, il a été décerné à Stéphanie du Kinger’s Soanierana Ivongo.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Cinquième élément : Deux jours de fête et de bombance

Fidèles à eux-mêmes, en ce premier vendredi de l’année 2020, le Cinquième Elément a offert le premier Afterwork de l’année à ses invités. « First of all 2020 » tel est l’intitulé de la soirée du vendredi dernier. Animée par Njara Olan, la fête a été dans une ambiance de convivialité.

Sa voix mélodieuse et harmonieuse a transporté le public dans les années 1990. Les répertoires malgache et étranger ont été maîtrisés à la perfection. Njara Olan a emporté tout le Lounge. A l’étage, au restaurant, des familles rassemblées autour des tables pour marquer ensemble ce début d’année et apprécier le live cooking.

La fête a été prolongée samedi dernier. Un open mic a été réservé pour les jeunes talents. Une centaine de personnes sont venus pour régaler les plats du Lounge-snack. Les deux jours chez le Cinquième élément est satisfaisant pour les invités. Le gérant et les organisateurs donnent un rendez-vous la semaine prochaine.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Cybercafés amis des enfants pour la sécurité en ligne

Certains adultes sont vulnérables face à Internet, les enfants le sont encore plus. (copyright : UNICEF/2019/Alida)

Hyacinthe Ramaroson, président de l’Association des cybercafés amis des enfants ne recule devant rien, même les pertes qu’il accumule depuis qu’il a signé le code de conduite des cybercafés en faveur de la protection des enfants dans son cybercafé. Avec 14 propriétaires de cybercafés, ils ont fondé ensemble l’association des cybers amis des enfants dont le but principal est de réduire les risques d’abus et d’exploitation des enfants par l’internet sans toutefois les empêcher de s’informer en ligne. Des actions distinctes sont inscrites dans le code de conduite affiché dans le cyber même : la mise en place d’ordinateurs filtrés pour empêcher les enfants à naviguer sur des sites dangereux, la sensibilisation des enfants à travers les visuels. « Cela n’a pas été facile comme les cybers disposent des box fermés pour respecter l’intimité des clients. Mais depuis aout 2019, ces box sont interdits aux enfants moins de 18 ans qui sont orientés vers des ordinateurs en plein air et filtré », explique Hyacinthe Ramaroson, optimiste quant à son application malgré la réduction de recettes qu’il a dû affronter. « C’est un investissement de protéger les enfants. Moi-même je suis un père de famille alors je me sens obligé de le faire aussi pour mes propres enfants », explique-t-il.

Beaucoup d’enfants ont dû rebrousser chemin après avoir pris connaissance de ces règles dans les cybercafés amis des enfants, ce qui a eu un impact sur leur recette mais ils sont tous optimistes que la mentalité va changer petit à petit. « Cela ne me fait rien de me connecter sur un poste ouvert. Je pense que les enfants doivent être quand même surveillés. D’ailleurs, la première fois que je suis venu ici, j’ai bien écouté les consignes du gérant et je suis étonné que l’internet pouvait être un danger pour les enfants », lance Sylvio, 13 ans venu avec ses 3 copains pour jouer au jeu.

Toamasina est un lieu où les cybercafés fleurissent. Selon le mapping des cybers café réalisée par l’équipe de DRPPSPF, avec l’appui de l’UNICEF, elle a pu en visiter une cinquantaine et les enfants sont parmi les gros clients. 300 enfants par jour fréquentent ces cybers. Pour Hyacinthe, il a recensé 20 enfants par jour lors des vacances d’été mais le chiffre est réduit à moitié après les règlements mis en vigueur. L’adoption du code de conduite des cybers café et la mise en place de l’association des Cybers ami des enfants est un long processus initié par les acteurs locaux et accompagné par UNICEF dans son programme de protection en ligne des enfants. « La démarche comprend la sensibilisation des propriétaires de cyber et des autorités locales sur la protection des enfants contre le danger en ligne, l’organisation d’un atelier en vue de l’adoption du code avec comme marque d’engagement la signature du code par les propriétaires et les autorités , la revue du code de conduite avec les signataires, la sensibilisation des signataires à la mise en place de l’association des cybers ami des enfants, l’appui des membres de l’association par la distribution des affiches  et du code signé et encadré, et l’appui des signataires à la sensibilisation des autres cybers à s’aligner à la cause par la promotion du code de conduite » a expliqué Haingo Rakotonirina, Child Protection Officer de l’UNICEF dans la région Atsinanana.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA (Source : Unicef Madagascar)

Midi Madagasikara0 partages

Football : Rakototiana, seul arbitre à avoir exercé dans trois Fédérations !

La famille Andriamaholisoa Rakototiana avec sa femme et ses trois enfants.

L’arbitrage peut mener à tout. C’est le cas de l’arbitre assistant, Andriamaholisoa Rakototiana, qui a quitté la liste FIFA et Madagascar en 2009 pour partir au Niger et atterrir au Canada en 2017, sans pour autant laisser son statut de referee.

Il a fait du football sa passion. Avec un plus, car cet assistant international qui exerçait le métier est l’un des rares arbitres malgaches qui maîtrise l’anglais sur le bout des doigts. Très souvent, trop souvent, c’est Rakototiana qui dirige les séances de travail lorsqu’un trio malgache officie dans un pays anglophone. Le tout avec une aisance qui rappelle au passage sa vitesse de déplacement pour être tout près de chaque action. Inutile de dire qu’il est resté le meilleur arbitre latéral.

Niveau 10. Muni de ce bagage inestimable et de son statut d’ingénieur agronome, il venait d’ailleurs d’obtenir au Canada son équivalence de Bachelor en agronomie. Il est parti avec sa famille au Niger en 2009. Et là aussi, son talent l’a propulsé sur le devant de la scène où il arbitrait au sein de la 1ère division nigérienne, jusqu’à ce nouveau départ obtenu grâce à une offre d’éducateur environnemental et sportif dans les écoles catholiques d’Ottawa au Canada.

Une nouvelle vie qui ne laisse pas le football de côté car Rakototiana Andriamaholisoa a vite retrouvé sa place au sein de l’arbitrage d’élite. Plus précisément de niveau 10, c’est-à-dire juste en dessous du niveau 11, du semi-international qui officie aux tournois de Major League Soccer en Amérique du Nord.

A noter que le niveau 12 concerne les arbitres de la FIFA et que, de par son âge, Andriamaholisoa Rakototiana ne peut plus y participer.

Une famille de footballeurs. Mais il ne s’en plaint pas puisque sa renommée l’a précédé, à tel point qu’il est aussi sollicité en dehors du soccer, le nom qu’on donne au football au Canada. Sollicité au futsal mais aussi au foot à 7. Preuve si besoin qu’il maîtrise son sujet.

D’ailleurs, toute sa famille excepté sa femme qui travaille dans une société d’assurance après son bachelor en comptabilité, fait du football sa passion. Le fils aîné de 20 ans joue déjà au Gloucester d’Ottawa avec un programme financé par l’Etat fédéral Avenir Jeunesse.

L’autre fils de 15 ans est dans une académie de soccer FCSCOLA de Louis Riel en partenariat avec le FC Barcelone.

Quant à la petite fille de 11 ans, elle joue dans une école catholique qui participe au tournoi scolaire d’Ottawa. Une vie de foot en quelque sorte mais c’est légitime car le plaisir est là. La chance aussi, celle qu’a su choisir Andriamaholisoa Rakototiana.

Clément RABARY